Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 132, No 52
Vol. 132, No. 52
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, DECEMBER 26, 1998
OTTAWA, LE SAMEDI 26 DÉCEMBRE 1998
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 7, 1998, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
7 janvier 1998 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Division, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Division de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1998
QUEEN’S PRINTER FOR CANADA, OTTAWA, 1998
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1998
IMPRIMEUR DE LA REINE POUR LE CANADA, OTTAWA, 1998
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 52 — December 26, 1998
No 52 — Le 26 décembre 1998
3389
Government House* ........................................................
(orders, decorations and medals)
3390
Résidence du Gouverneur général* ..................................
(ordres, décorations et médailles)
3390
Government Notices* .......................................................
3394
Avis du Gouvernement* ..................................................
3394
Parliament
House of Commons.......................................................
Applications to Parliament ............................................
Bills assented to.............................................................
3403
3404
3403
Parlement
Chambre des communes................................................
Demandes au Parlement ................................................
Projets de loi sanctionnés ..............................................
3403
3404
3403
Commissions* ..................................................................
(agencies, boards and commissions)
3405
Commissions* ..................................................................
(organismes, conseils et commissions)
3405
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; private sector agents)
3410
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
3410
Proposed Regulations* .....................................................
(including amendments to existing regulations)
3418
Règlements projetés* .......................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
3418
Index ................................................................................
3461
Index ................................................................................
3462
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
3390
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
CANADIAN BRAVERY DECORATIONS
DÉCORATIONS CANADIENNES POUR ACTES
DE BRAVOURE
The Governor General, the Right Honourable ROMÉO
LEBLANC, on the recommendation of the Canadian Decorations
Advisory Committee, has awarded bravery decorations as
follows:
Le Gouverneur général, le très honorable ROMÉO LEBLANC,
selon les recommandations du Conseil des décorations canadiennes, a décerné les décorations suivantes pour actes de
bravoure :
Star of Courage
Étoile du courage
JENNIFER KATERYNA KOVAL’S’KYJ, S.C.
(Posthumous)
JENNIFER KATERYNA KOVAL’S’KYJ, É.C.
(à titre posthume)
On April 2, 1996, six-year-old Jennifer Koval’s’kyj died trying
to stop her mentally unstable father from attacking and eventually
fatally wounding her grandmother in Bowmanville, Ontario. The
man had already stabbed his mother several times with a kitchen
knife when Jennifer arrived on the scene. She courageously
stepped between her grandmother and her knife-wielding father
and pleaded with him to stop. Knowing that her father was irrational at that time, she told him she loved him in an attempt to
calm him down but the man tragically turned on her and inflicted
multiple stab wounds which claimed the little girl’s life.
Le 2 avril 1996, la petite Jennifer Koval’s’kyj est décédée à
Bowmanville en Ontario, à l’âge de six ans, en essayant d’empêcher
son père, atteint de troubles mentaux, d’attaquer sa grand-mère,
qui n’a pas survécu à ses blessures. L’homme avait déjà poignardé sa mère plusieurs fois avec un couteau de cuisine, lorsque
Jennifer est arrivée sur les lieux. Courageusement, elle s’est interposée entre sa grand-mère et son père qui brandissait le couteau, suppliant celui-ci d’arrêter. Sachant que son père avait un
comportement irrationnel à ce moment-là, elle lui a dit qu’elle
l’aimait pour tenter de le calmer, mais l’homme s’en est malheureusement pris à elle, la poignardant plusieurs fois et lui causant
des blessures mortelles.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
KENTON DAVID BIRD, M.B.
(Posthumous)
KENTON DAVID BIRD, M.B.
(à titre posthume)
On August 15, 1997, Kenton Bird lost his life while attempting
to rescue his nine-year-old son from drowning at Osoyoos, British
Columbia. Mr. Bird was vacationing on the beach with his family
when he witnessed a strong wind sweep his son off the edge of a
sandbar. Although a weak swimmer, Mr. Bird swam through onemetre high waves which were pulling the frantic boy farther out
into Osoyoos Lake. When he reached the child, he managed to
hold his son’s head above water until other campers arrived with
a boat and pulled the young victim out of the water. Unable to
fight exhaustion, Mr. Bird was submerged by a large wave and
did not resurface.
Le 15 août 1997, à Osoyoos en Colombie-Britannique, Kenton
Bird a perdu la vie en tentant de sauver de la noyade son fils de
neuf ans. M. Bird passait des vacances sur la plage du lac
Osoyoos avec sa famille, lorsqu’il a vu son fils, qui se trouvait sur
un banc de sable, être emporté brusquement par un coup de vent.
Bien qu’il ne fût pas bon nageur, M. Bird a immédiatement plongé dans les vagues d’un mètre de haut qui emportaient le pauvre
enfant de plus en plus au large. Lorsqu’il a enfin réussi à atteindre
son fils, il a pu lui maintenir la tête hors de l’eau jusqu’à ce que
d’autres campeurs arrivent en barque et tirent la jeune victime
hors de l’eau. Au bord de l’épuisement, M. Bird n’a pu remonter
à la surface après qu’une grosse vague l’eut submergé.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
JUSTIN BLACKLOCK, M.B.
(Posthumous)
JUSTIN BLACKLOCK, M.B.
(à titre posthume)
On November 27, 1997, eight-year-old Justin Blacklock lost
his life in a farm accident to save his six-year-old sister in Port
Elgin, New Brunswick. Following a severe snowstorm, electricity
was temporarily restored to the farm by a generator hooked to the
power takeoff of a tractor. Drawn by curiosity, the children entered the barn to see the equipment and the little girl was kicking
at it when her boot lace accidentally became caught in the spinning shaft. Without hesitation, Justin rushed to her rescue. As he
struggled to free her, his jacket became entangled and he was
fatally wounded.
À Port Elgin au Nouveau-Brunswick le 27 novembre 1997,
Justin Blacklock, âgé de huit ans, a perdu la vie dans un accident
sur la ferme familiale en tentant de sauver sa sœur de six ans.
Après une grosse tempête de neige, le courant électrique venait
d’être temporairement rétabli grâce à une génératrice branchée à la
prise de force d’un tracteur. Curieux, les enfants s’étaient rendus
dans la grange pour examiner cette installation. Alors que la petite
fille frappait l’équipement avec son pied, le lacet de sa botte s’est
enroulé sur l’arbre en rotation du tracteur. Sans hésiter, Justin s’est
élancé à son secours. Comme il se débattait pour libérer le pied de
sa sœur, sa propre veste a été prise à son tour et il est mort des
suites de ses blessures.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CONSTABLE MICHAEL CHARLES
GARROD BRADFORD, M.B.
AGENT MICHAEL CHARLES
GARROD BRADFORD, M.B.
On May 30, 1997, Cst. Michael Bradford of the Toronto Metropolitan Police Force rescued a suicidal man as he jumped from
Le 30 mai 1997, l’agent Michael Bradford des services policiers du Grand Toronto a secouru un homme qui tentait de se
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3391
an overpass bridge in North York, Ontario. Cst. Bradford was at a
hospital attending to another police matter when the distraught
individual ran past him and out of the emergency ward.
Cst. Bradford chased him and reached him just as he vaulted from
the bridge. The officer thrust himself over the railing, grabbed
hold of the falling man and held onto his waistband. The heavyset
victim struggled and pulled his rescuer halfway over the railing
but the officer hooked his feet into the bars and kept a firm grip
on him. The two balanced precariously in this position until other
officers arrived and helped pull the struggling man back over the
top rail.
suicider en sautant d’un viaduc à North York, en Ontario. L’agent
Bradford se trouvait en service commandé dans un hôpital, lorsqu’un homme à l’air affolé est passé devant lui en courant pour
sortir ensuite du service des urgences. L’agent Bradford s’est
élancé à la poursuite de l’homme et l’a rattrapé juste au moment
où il s’apprêtait à sauter du pont. Il s’est penché au-dessus du
parapet pour attraper l’homme et l’a retenu par la ceinture.
L’homme, d’une forte carrure, a tenté de se libérer et a tiré son
sauveteur à moitié de l’autre côté du parapet. Ce dernier a toutefois pu accrocher ses pieds dans les barreaux du parapet et continuer d’agripper l’homme fermement. Cette situation précaire a
duré jusqu’à ce que d’autres agents de police arrivent et ramènent
sur le pont l’homme qui se débattait toujours.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
RONALD GEORGE CLARK, M.B.
RONALD GEORGE CLARK, M.B.
On May 2, 1996, Ronald Clark saved an elderly man from a
house fire in Winnipeg, Manitoba. Mr. Clark was driving by with
his wife when he saw the fire and rushed to the scene. Unable to
penetrate the wall of thick black smoke that blocked the front
entrance, he raced around the house past exploding windows and
crawled in through a back door. Guided by vocal contact with his
wife who remained outside, Mr. Clark searched for the occupant,
calling to him and urging him to come towards his voice. When
the victim’s hand brushed the side of his head, Mr. Clark grabbed
him by the arm and tried to pull him down for air but the disoriented victim refused to move. Despite the intense heat, Mr. Clark
continued coaxing the man until he succeeded in leading him out
to safety.
Le 2 mai 1996, Ronald Clark a sauvé un homme âgé pris dans
l’incendie d’une maison à Winnipeg, au Manitoba. M. Clark, qui
passait par hasard en voiture avec sa femme, a vu l’incendie et est
accouru sur les lieux. Incapable de pénétrer l’écran opaque de
fumée noire qui bloquait l’entrée de la maison, il a couru autour
de la maison sous les explosions de verre des fenêtres et est entré
à quatre pattes par une porte arrière. Guidé par la voix de sa
femme qui était restée à l’extérieur, M. Clark chercha l’occupant
en lui criant de se diriger dans la direction de sa voix. Lorsque la
main de la victime lui frôla le côté de la tête, M. Clark l’attrapa
par le bras et la tira vers le sol pour lui permettre de respirer, mais
la victime, désorientée, refusa de bouger. Malgré la chaleur intense, M. Clark continua de rassurer l’homme, jusqu’à ce qu’il
réussisse à le sortir du brasier.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
LIEUTENANT (N) RODNEY KENNETH DRUGGETT, M.B.
LEADING SEAMAN KERRY FRANCIS GEORGE, M.B.
MASTER SEAMAN CHARLES
STANLEY WINSOR, M.B. and Bar
LIEUTENANT(M) RODNEY KENNETH DRUGGETT, M.B.
MATELOT DE 1re CLASSE KERRY FRANCIS GEORGE, M.B.
MATELOT-CHEF CHARLES
STANLEY WINSOR, M.B. et barrette
During the night of November 16, 1996, Lt(N) Rodney
Druggett, LS Kerry George and MS Charles Winsor rescued three
people who had abandoned their sinking sailing vessel and were
adrift in a small inflatable dinghy some 250 kilometres northeast
of the Bahamas. In gale force winds, the volunteer crew members
of HMCS St. John’s manoeuvred the ship’s rescue Zodiac alongside the survivors’ dinghy which had capsized three times in the
high seas. Discovering a small girl in the dinghy, the men undertook the risky operation of transferring her to their Zodiac. As
they worked to avoid a collision between the two boats, a rope
from the dinghy caught in the Zodiac propeller and Lt(N) Druggett had to dive into seven-metre waves to clear the line. Fearing
that the Zodiac might be swamped, the crew decided to tow the
two adult survivors in their dinghy to HMCS St. John’s where the
treacherous transfer was made.
Dans la nuit du 16 novembre 1996, le Lt(M) Rodney Druggett,
le mat 1 Kerry George et le matc Charles Winsor ont secouru trois
personnes qui, après avoir abandonné leur navire à voile qui
s’enfonçait dans l’eau, voguaient à la dérive dans un petit canot
pneumatique à quelque 250 kilomètres au nord-est des Bahamas.
En pleine tempête, les volontaires de l’équipage du NCSM
St. John’s ont réussi à approcher leur Zodiac de sauvetage du
canot pneumatique où se trouvaient les survivants et qui avait
déjà chaviré trois fois dans la mer démontée. Constatant qu’il y
avait une petite fille dans le canot pneumatique, les hommes ont
entrepris l’opération délicate du transfert de l’enfant d’une embarcation à l’autre. Alors qu’ils manœuvraient pour éviter une
collision entre les deux embarcations, un des cordages du canot
pneumatique s’est enchevêtré dans l’hélice du moteur du Zodiac.
Le Lt(M) Druggett a dû plonger dans les vagues de sept mètres de
haut pour libérer le cordage. Craignant que le Zodiac ne soit
submergé, l’équipage a décidé de remorquer les deux survivants
adultes dans le canot pneumatique jusqu’au NCSM St. John’s, où
le transfert périlleux s’est effectué.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CORRECTIONAL OFFICER
ROBERT KEITH HAWKINS, M.B.
AGENT DE CORRECTION
ROBERT KEITH HAWKINS, M.B.
On December 8, 1997, off-duty Correctional Officer Robert
Hawkins rescued two elderly people from a burning apartment in
Saint John, New Brunswick. Mr. Hawkins was driving home at
night when he saw smoke pouring from a second floor apartment.
Alerted that two people remained inside, he rushed up the stairs,
Le 8 décembre 1997, l’agent de correction Robert Hawkins,
qui n’était pas de service à ce moment-là, a secouru deux personnes âgées d’un immeuble en feu, à Saint John au NouveauBrunswick. Un soir, tandis qu’il retournait chez lui en voiture,
M. Hawkins a vu de la fumée qui sortait d’un appartement situé
3392
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
lay down on his stomach and crawled through thick smoke and
intense heat towards voices in the distance. As the sound grew
louder he saw a woman’s feet and when he reached her, she collapsed to the floor. He picked her up and followed the sound of
the other voice until he located the man. With the woman in his
arms and the man holding onto his belt, Mr. Hawkins was then
able to escape through the back door.
au deuxième étage d’un immeuble. Ayant appris que deux personnes se trouvaient à l’intérieur, il s’est précipité dans l’escalier
et a rampé dans la fumée épaisse et la chaleur intense en direction
des voix qu’il entendait. Comme les voix se rapprochaient, il a vu
le pied d’une femme et, lorsqu’il a attrapé cette dernière, elle est
s’est évanouie et est tombée par terre. Il l’a soulevée et a suivi
l’autre voix jusqu’à ce qu’il trouve un homme. Transportant la
femme dans ses bras et suivi de l’homme qui le tenait par la
ceinture, M. Hawkins est parvenu à sortir par la porte d’en arrière.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
SANDY WILLIAM KENNEDY, M.B.
(Deceased)
SANDY WILLIAM KENNEDY, M.B.
(décédé)
On March 12, 1998, Sandy Kennedy risked his life trying to
save his brother from a burning house in Glace Bay, Nova Scotia.
When the house of a friend he was visiting caught fire, Mr. Kennedy alerted the neighbours then raced back to find that his two
friends had escaped safely to the roof but that his brother remained trapped upstairs. Despite intense heat and flames shooting
from the windows, Mr. Kennedy rushed inside the front door. He
was later found unconscious at the foot of the stairs and dragged
outside by a police officer who had arrived on the scene. Tragically, Mr. Kennedy’s brother perished in the fire.
Le 12 mars 1998, Sandy Kennedy a risqué sa vie en tentant de
rescaper son frère pris dans l’incendie d’une maison, à Glace Bay
en Nouvelle-Écosse. Lorsqu’un incendie s’est déclaré dans la
maison d’un ami à qui il rendait visite, M. Kennedy a couru avertir les voisins et est revenu en courant pour découvrir que ses
deux amis étaient sains et saufs sur le toit, mais que son frère était
resté pris à l’étage. Malgré la chaleur intense et les flammes qui
s’échappaient des fenêtres, M. Kennedy s’est engouffré dans la
maison par la porte d’en avant. Il a par la suite été trouvé inconscient au pied de l’escalier par un agent de police arrivé sur les
lieux, qui l’a traîné hors de la maison. Malheureusement, le frère
de M. Kennedy a péri dans les flammes.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
MARION PATRICIA MACLELLAN, M.B.
LINDSAY DEAN WOODIN, M.B.
MARION PATRICIA MACLELLAN, M.B.
LINDSAY DEAN WOODIN, M.B.
On December 21, 1997, Marion MacLellan, assisted by Lindsay Woodin, rescued her six-year-old daughter from a house fire
in Dartmouth, Nova Scotia. Awakened by the fire, Mrs. MacLellan grabbed her five-year-old son and stumbled to her neighbour’s house for help to save her young daughter who had remained in an upstairs bed. Mr. Woodin rushed back to the house
with her and climbed the stairs towards the whimpering child but
was forced back by the thick, toxic smoke. His head covered with
a blanket, he was trying again to locate the child when Mrs. MacLellan rushed past him at the stop of the stairs. She returned,
walking backwards with the little girl in her arms and collapsed
down the stairs. Mr. Woodin grabbed the little girl and helped
Mrs. MacLellan out of the house. Both Mrs. MacLellan and her
daughter suffered burns during this ordeal.
Le 21 décembre 1997, Marion MacLellan, avec l’assistance
de Lindsay Woodin, a sauvé d’un incendie sa fille de six ans,
à Dartmouth en Nouvelle-Écosse. Réveillée par l’incendie,
Mme MacLellan a pris avec elle son fils de cinq ans et s’est précipitée chez son voisin, M. Woodin, pour qu’il l’aide à rescaper
sa fille restée dans son lit à l’étage. Les deux ont donc couru vers
la maison en feu. M. Woodin a monté l’escalier et s’est dirigé
vers l’enfant en pleurs, mais il a dû rebrousser chemin en raison
de l’épaisse fumée toxique qui l’étouffait. Se couvrant la tête
avec une couverture, il a essayé de nouveau de trouver l’enfant,
lorsque Mme MacLellan est passée devant lui en courant au haut
de l’escalier. Elle est revenue, marchant à reculons avec sa petite
dans les bras et s’est écroulée au bas de l’escalier. M. Woodin a
alors pris l’enfant et a aidé Mme MacLellan à sortir de la maison.
Mme MacLellan et sa fille ont toutes deux subi des brûlures dans
cette tragédie.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
FIREFIGHTER DAVID L. MARTIN, M.B.
DARIN STEWART, M.B.
LE POMPIER DAVID L. MARTIN, M.B.
DARIN STEWART, M.B.
On July 16, 1997, David Martin and Darin Stewart rescued two
young men whose canoe had gone over a dam in Des Brochets
River at Stanbridge-East, Quebec. After emerging from under a
waterfall, the unconscious men were carried downstream by the
fast flowing river. Witness to the scene, Mr. Stewart swam to the
nearest victim and grabbed hold of him. The two were then tossed
towards a bridge where Mr. Stewart managed to touch bottom
and, despite exhaustion, to haul the man out of the current.
Meanwhile, Mr. Martin had run from his house near the river and
dove amongst floating debris towards the other victim. Battling
strong currents, he swam across the river and secured the man. As
Le 16 juillet 1997, David Martin et Darin Stewart ont secouru
deux jeunes hommes dont le canot était passé par-dessus un barrage sur la rivière des Brochets, à Stanbridge-East au Québec.
Après être remontés à la surface sous une chute d’eau, les
hommes, qui avaient perdu connaissance, ont été emportés par le
courant rapide de la rivière. Témoin de la scène, M. Stewart a
nagé jusqu’à la victime la plus proche et est parvenu à l’attraper.
Les deux ont alors été entraînés vers un pont, où M. Stewart a
réussi à prendre pied et, malgré son épuisement, à dégager la victime du courant. Pendant ce temps, M. Martin avait couru de chez
lui pour plonger dans la rivière, nageant parmi les débris qui
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3393
the turbulent waters carried them away, Mr. Martin was able to
grab a branch and, with failing strength, pulled the man to shore.
flottaient pour tenter d’atteindre l’autre victime inanimée. Se
débattant dans les forts courants, il a réussi à nager jusqu’à la
victime et à l’agripper. Emporté par les eaux turbulentes avec la
victime, M. Martin a pu s’accrocher à une branche et, au bord de
l’épuisement, tirer l’homme sur le rivage.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
JAMES HENRY MOGGY, JR., M.B.
JAMES HENRY MOGGY, JR., M.B.
On March 12, 1997, James Moggy saved two friends from the
freezing waters of Georgian Bay, near Wikwemikong, Ontario.
Each driving a snowmobile, Mr. Moggy and two friends had become disoriented while travelling through a night snowstorm,
when one friend’s snowmobile ran out of gas and had to be towed
by another. Mr. Moggy followed behind. As he went over a pressure crack, he discovered his friends in the open water, desperately clinging to the edge of the ice. He immediately rushed to
their rescue, crawling some 20 metres on the thin surface until he
managed to grab one victim by the hands. Unable to keep a grip
on the man’s frozen limbs, he reached behind him, grabbed him
by his jacket and dragged him out of the water. He then turned to
the woman and, despite her struggle, was able to pull her out.
LGEN (Ret’d) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
Deputy Secretary
Le 12 mars 1997, James Moggy a secouru deux amis sur le
point de se noyer dans les eaux glacées de la baie Georgienne,
près de Wikwemikong en Ontario. Un soir où une tempête de
neige faisait rage, M. Moggy et ses deux amis, conduisant chacun
une motoneige, se sont perdus, puis une panne sèche s’est produite. L’une des motoneiges a remorqué le véhicule en panne,
tandis que M. Moggy suivait derrière. En passant sur une crevasse
de pression, il a vu ses amis dans l’eau cherchant désespérément à
s’accrocher au rebord de la glace. Il s’est immédiatement précipité à leur secours en rampant une vingtaine de mètres sur la mince
couche de glace, jusqu’à ce qu’il réussisse à attraper l’une des
victimes par les mains. Incapable d’empoigner l’homme par ses
membres gelés, il l’a agrippé par l’arrière de son manteau et
l’a sorti de l’eau. Il a ensuite réussi à secourir la femme qui se
débattait.
Le sous-secrétaire
LGÉN (retraité) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
[52-1-o]
[52-1-o]
3394
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-05981 is approved.
1. Permittee: Petro-Canada, St. John’s, Newfoundland.
2. Type of Permit: To dump and load dredged material.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-05981
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : Petro-Canada, St. John’s (Terre-Neuve).
2. Type de permis : Permis d’immerger et de charger des matières draguées.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 15 juin 1999 au
14 juin 2000.
4. Lieu(x) de chargement : 46°27,70′ N., 48°29,80′ O.
(NAD83), Sud-Ouest; 46°29,40′ N., 48°27,60′ O. (NAD83),
Nord-Est; 46°29,40′ N., 48°29,20′ O. (NAD83), Nord-Ouest;
46°27,30′ N., 48°27,70′ O. (NAD83), Sud-Est. Ces coordonnées
indiquent l’emplacement des concentrateurs de boue du champ de
pétrole Terra Nova, sur Les Grands Bancs de Terre-Neuve, à approximativement 350 km au sud-est de St. John’s (Terre-Neuve).
5. Lieu(x) d’immersion : 46°27,70′ N., 48°29,80′ O. (NAD83),
Sud-Ouest; 46°29,40′ N., 48°27,60′ O. (NAD83), Nord-Est;
46°29,40′ N., 48°29,20′ O. (NAD83), Nord-Ouest; 46°27,30′ N.,
48°27,70′ O. (NAD83), Sud-Est. Chaque lieu d’immersion consiste en un cercle centré sur un concentrateur de boue avec un
rayon de 600 m environ. Les lieux d’immersion sont situés à une
profondeur de 90 à 100 m, dans le champ de pétrole Terra Nova,
sur Les Grands Bancs, à approximativement 350 km au sud-est
du St. John’s (Terre-Neuve).
6. Matériel : Conformément à la section 20 de la demande de
permis ou à l’approbation du ministère de l’Environnement.
7. Mode d’immersion : Par conduite flottante munie d’un tuyau
de décharge vertical. Les matières seront déversées à une profondeur approximative de 20 m. Les cailloux et les roches seront
déversés directement des navires participant au projet lorsque
ceux-ci seront situés au-dessus du lieu d’immersion. Toute modification du mode d’immersion doit être approuvée au préalable
par le ministère de l’Environnement.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
9. Quantité totale à immerger : La quantité, mesurée au lieu
d’immersion, ne doit pas dépasser la différence entre 160 800 m3
et la quantité de matières, mesurée au lieu d’immersion, immergées en vertu du permis d’immersion en mer no 4543-2-05929.
10. Matières à immerger : Matières draguées composées de sable, de limon, d’argile, de gravier, de roches et de cailloux.
11. Exigences et restrictions :
11.1. Le titulaire doit communiquer par télécopieur ou courrier
électronique avec Monsieur Rick Wadman, Direction de la Protection de l’environnement, Ministère de l’Environnement, Bureau de district de Terre-Neuve, 6, rue Bruce, Mount Pearl (TerreNeuve) A1N 4T3, (709) 772-5097 (télécopieur), rick.wadman
@ec.gc.ca (courrier électronique), au moins 48 heures avant tout
déplacement du matériel de dragage au lieu de chargement. L’avis
doit indiquer le nom des responsables sur les lieux et la durée
prévue des opérations.
11.2. Le titulaire doit présenter un rapport à M. Rick Wadman,
dont les coordonnées figurent au paragraphe 11.1, dans les
30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
3. Term of Permit: Permit is valid from June 15, 1999, to
June 14, 2000.
4. Loading Site(s): 46°27.70′ N, 48°29.80′ W (NAD83), South
West; 46°29.40′ N, 48°27.60′ W (NAD83), North East; 46°29.40′
N, 48°29.20′ W (NAD83), North West; and 46°27.30′ N,
48°27.70′ W (NAD83), South East. These sites are the glory
hole locations at the Terra Nova Field, The Grand Banks of
Newfoundland, approximately 350 km southeast of St. John’s,
Newfoundland.
5. Dump Site(s): 46°27.70′ N, 48°29.80′ W (NAD83), South
West; 46°29.40′ N, 48°27.60′ W (NAD83), North East; 46°29.40′
N, 48°29.20′ W (NAD83), North West; and 46°27.30′ N,
48°27.70′ W (NAD83), South East. Each dump site may be described as a circular area centred by the glory hole and having an
approximate radius of 600 m. The dump sites are at a depth of
90–100 m, at the Terra Nova Field, The Grand Banks, approximately 350 km southeast of St. John’s, Newfoundland.
6. Equipment: As described by section 20 of the permit application or as approved by the Department of the Environment.
7. Method of Dumping: Via a floating sealine and a vertical
discharge pipe. Material will be discharged at an approximate
depth of 20 m. Cobble and boulders shall be disposed of directly
from project vessels while positioned at the dump site. Modifications to the method of dumping shall be approved in advance by
the Department of the Environment.
8. Rate of Dumping: As required by normal operations.
9. Total Quantity to be Dumped: Shall not exceed the difference
between 160 800 m3 place measure and the place measure volume
of dredged material dumped pursant to Ocean Disposal Permit
No. 4543-2-05929.
10. Material to be Dumped: Dredged material consisting of sand,
silt, clay, gravel, boulders and cobble.
11. Requirements and Restrictions:
11.1. It is required that the Permittee notify in writing, by facsimile or electronic mail, Mr. Rick Wadman, Environmental Protection Branch, Department of the Environment, Newfoundland
District Office, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland A1N
4T3, (709) 772-5097 (Facsimile), rick.wadman@ec.gc.ca (Electronic mail), at least 48 hours prior to each occasion that dredging
equipment is mobilized to a loading site. The notification shall
include on-site contacts and the expected period of dredging.
11.2. The Permittee shall submit a written report to Mr. Rick
Wadman, identified in paragraph 11.1, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3395
11.12. The loading or ocean dumping referred to under this
permit shall not be carried out without written authorization from
the Permittee.
K. G. HAMILTON
Environmental Protection
Atlantic Region
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité de matières
immergées et la date des opérations.
11.3. Le titulaire doit permettre à tout inspecteur désigné en
vertu du paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement de procéder à la visite de toute plate-forme ou
tout lieu, navire, aéronef ou autre ouvrage directement relié au
chargement ou à l’immersion désignés aux termes du permis, et
ce, à toute heure convenable pendant la durée du permis.
11.4. Le titulaire doit communiquer par écrit avec Monsieur
Marvin Barnes, Ministère des Pêches et des Océans, Case postale 5667, St. John’s (Terre-Neuve) A1C 5X1, (709) 772-5562
(télécopieur), au moins 48 heures avant le début de la première
opération effectuée en vertu de ce permis.
11.5. L’immersion des matières draguées doit respecter les
exigences de l’Autorisation de travaux ou d’engagements qui
influent sur l’habitat des pêches (no 98-01-001) émise par le ministère des Pêches et des Océans.
11.6. Il est interdit d’utiliser des boues de forage ou des
additifs.
11.7. Le dynamitage est interdit sur les lieux des opérations.
11.8. Le titulaire doit préparer un plan de prévention des déversements accidentels de pétrole, lequel doit être approuvé par le
ministère de l’Environnement avant le début des opérations. Ce
plan doit doit prévoir un programme de surveillance comprenant
la cueillette de données sur les oiseaux de haute mer vulnérables
aux déversements éventuels émanant des navires participant au
projet.
11.9. Des copies de ce permis et du plan de prévention doivent
être disponibles sur les lieux pendant toute la durée des
opérations.
11.10. Le titulaire doit prévenir les navigateurs des opérations
projetées au moyen d’un « Avis à la navigation » et d’un « Avis
aux navigateurs maritimes » soumis au Service de communications et du trafic maritime (SCTM) de St. John’s.
11.11. Le titulaire doit signaler au Centre des opérations de la
Garde côtière du Canada, dans les 24 heures, toute observation,
par le personnel du projet, d’oiseaux exposés à un déversement
de pétrole. Il doit aussi communiquer au ministère de l’Environnement, en temps opportun, toute collision entre des oiseaux
et les navires participant au projet ainsi que le détail de ces
observations.
11.12. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion désignées aux termes de ce permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
Protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
K. G. HAMILTON
[52-1-o]
[52-1-o]
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity of material disposed of and the dates on which
dredging activities occurred.
11.3. It is required that the Permittee admit any inspector designated pursuant to subsection 99(1) of the Canadian Environmental Protection Act to any place, ship, aircraft, platform or
structure directly related to the dredging referred to under this
permit, at any reasonable time throughout the duration of this
permit.
11.4. The Permittee shall notify in writing Mr. Marvin Barnes,
Department of Fisheries and Oceans, P.O. Box 5667, St. John’s,
Newfoundland A1C 5X1, (709) 772-5562 (Facsimile), at least
48 hours prior to the commencement of the first dredging operation to be conducted under this permit.
11.5. Disposal of dredged materials shall be consistent with
the requirements of Authorization for Works or Undertakings
Affecting Fish Habitat (No. 98-01-001) issued by the Department
of Fisheries and Oceans.
11.6. Use of drilling muds or additives is prohibited.
11.7. Blasting at the site is prohibited.
11.8. A Shipboard Oil Pollution Emergency Plan shall be prepared by the Permittee and approved by the Department of the
Environment prior to the commencement of project activities.
The plan shall include a monitoring program designed to gather
data on pelagic sea birds at risk from spills originating from
project vessels.
11.9. A copy of this permit and the Oil Spill Prevention Plan
shall be available on-site at all times when dredging operations
are under way.
11.10. The Permittee shall provide advance notice to mariners
of project activities through “Notice to Shipping” and “Notice to
Mariners” submitted to Maritime Communications and Traffic
Service (MCTS) St. John’s.
11.11. The Permittee shall report all oiled bird sightings by
project personnel to the Department of the Environment, by contacting the Canadian Coast Guard Operations Centre, within
24 hours of each incident. The Permittee shall document and report to the Department of the Environment in a timely manner all
bird collisions with project vessels.
DEPARTMENT OF NATURAL RESOURCES
MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES
CANADA-NOVA SCOTIA OFFSHORE PETROLEUM
BOARD
OFFICE CANADA — NOUVELLE-ÉCOSSE DES
HYDROCARBURES EXTRACÔTIERS
Call for Bids No. NS98-2
Appel d’offres no NS98-2
The Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum Board (the
“Board”) has made a call for bids pursuant to the Canada-Nova
Scotia Offshore Petroleum Resources Accord Implementation
Act, S.C., 1988, c. 28, as amended, and the Canada-Nova Scotia
Offshore Petroleum Resources Accord Implementation (Nova
Scotia) Act, S.N.S., 1987, c. 3, as amended, for 20 Exploration
L’Office Canada — Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers (« l’Office ») a lancé un appel d’offres, conformément à la
Loi de mise en œuvre de l’Accord Canada—Nouvelle-Écosse sur
les hydrocarbures extracôtiers, L.C. (1988), ch. 28, telle qu’elle a
été modifiée, et conformément à la loi intitulée Canada-Nova
Scotia Offshore Petroleum Resources Accord Implementation
3396
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Licences covering the following parcels of land offshore Nova
Scotia (the “Lands”):
(Nova Scotia) Act, S.N.S., 1987, ch. 3, telle qu’elle a été modifiée, en vue de délivrer 20 permis de prospection s’appliquant aux
terres décrites ci-dessous (« les Terres »), situées dans la région
de la zone extracôtière de la Nouvelle-Écosse :
Land Parcel No. 1
Parcelle no 1
Grid
46-10-61-15
Hectares
(Approximate)
4,080
Sections
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
Coordonnées
46-10-61-15
46-10-61-30
34,472
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-10-61-30
46-20-61-00
1,258
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-20-61-00
46-20-61-15
28,884
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-20-61-15
46-20-61-30
34,253
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-20-61-30
46-30-61-00
17,045
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-30-61-00
46-30-61-15
46-30-61-30
35,580
20,362
1-100
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-30-61-15
46-30-61-30
46-40-61-00
30,608
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-40-61-00
46-40-61-15
46-40-61-30
35,470
6,763
1-100
All portions of the grid within the
Offshore Area as defined in the
Legislation
46-40-61-15
46-40-61-30
Total Hectares
248,775 (approximate)
Grid
44-10-59-30
Hectares
11,483
44-10-59-45
15,191
Total Hectares
26,674
Sections
45-47, 54-57, 64-67, 74-79, 83-89,
93-99
3-9, 13-19, 23-29, 33-39, 43-49, 53-55,
63-65
Hectares
4,823
16,324
Sections
72-75, 81-85, 92-95
2-5, 12-15, 22-25, 32-35, 41-45, 51-55,
61-65, 71-75, 82-85, 92-95
21,147
Superficie
(hectares)
11 483
44-10-59-45
15 191
Superficie totale
(hectares)
26 674
Coordonnées
44-10-59-45
44-10-60-00
Superficie totale
(hectares)
Sections
45-47, 54-57, 64-67, 74-79, 83-89,
93-99
3-9, 13-19, 23-29, 33-39, 43-49, 53-55,
63-65
Superficie
(hectares)
4 823
16 324
Sections
72-75, 81-85, 92-95
2-5, 12-15, 22-25, 32-35, 41-45, 51-55,
61-65, 71-75, 82-85, 92-95
21 147
Parcelle no 4
Land Parcel No. 4
Grid
44-00-59-45
44-00-60-00
Coordonnées
44-10-59-30
Parcelle no 3
Land Parcel No. 3
Total Hectares
248 775 (approximative)
Parcelle no 2
Land Parcel No. 2
Grid
44-10-59-45
44-10-60-00
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
[approximative] Sections
4 080
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
34 472
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
1 258
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
28 884
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
34 253
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
17 045
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
35 580
1-100
20 362
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
30 608
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
35 470
1-100
6 763
Toutes les parties de l’étendue
quadrillée situées à l’intérieur de la
zone extracôtière telle que définie dans
la législation
Hectares
1,856
7,424
Sections
96-100
6-10, 16-20, 26-30, 36-40
Coordonnées
44-00-59-45
44-00-60-00
Superficie
(hectares)
1 856
7 424
Sections
96-100
6-10, 16-20, 26-30, 36-40
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
Parcelle no 4
Land Parcel No. 4
Grid
44-10-59-45
44-10-60-00
Total Hectares
Hectares
371
1,484
Sections
91
1, 11, 21, 31
11,135
Hectares
1,860
20,072
44-00-59-45
28,241
44-00-60-00
13,011
Total Hectares
63,184
Sections
20, 30, 40, 50, 60
24-28, 33-38, 43-47, 53-57, 62-67,
71-78, 81-90, 91-99
1-9, 11-19, 21-32, 35-42, 45-60, 64-69,
74-79, 83-89, 93-95
3-5, 12-15, 22-25, 32-35, 42-46, 50,
52-56, 60, 66-70, 78-80
Grid
43-40-59-45
43-50-59-30
Hectares
3,730
19,356
43-50-59-45
24,218
44-00-59-30
5,952
Sections
59, 60, 69, 70, 79, 80, 89, 90, 99, 100
7-10, 17-20, 27-30, 37-40, 47-50,
57-60, 64-70, 74-80, 84-90, 94-100
4-10, 13-19, 24-29, 34-39, 44-49,
54-59, 63-68, 73-78, 82-88, 91-98
1-3, 11-13, 21-23, 31, 32, 41, 42, 51,
52, 61
53,256
Superficie
(hectares)
1 860
20 072
44-00-59-45
28 241
44-00-60-00
13 011
Superficie totale
(hectares)
63 184
Sections
20, 30, 40, 50, 60
24-28, 33-38, 43-47, 53-57, 62-67,
71-78, 81-90, 91-99
1-9, 11-19, 21-32, 35-42, 45-60, 64-69,
74-79, 83-89, 93-95
3-5, 12-15, 22-25, 32-35, 42-46, 50,
52-56, 60, 66-70, 78-80
Coordonnées
43-40-59-45
43-50-59-30
Superficie
(hectares)
3 730
19 356
43-50-59-45
24 218
44-00-59-30
5 952
Sections
59, 60, 69, 70, 79, 80, 89, 90, 99, 100
7-10, 17-20, 27-30, 37-40, 47-50,
57-60, 64-70, 74-80, 84-90, 94-100
4-10, 13-19, 24-29, 34-39, 44-49,
54-59, 63-68, 73-78, 82-88, 91-98
1-3, 11-13, 21-23, 31, 32, 41, 42, 51,
52, 61
53 256
Parcelle no 7
Hectares
2,611
30,546
744
4,464
Sections
9, 10, 19, 20, 28-30
1-70, 77-80, 87-90, 97-100
91, 92
1, 2, 11, 21, 31, 41, 51, 61, 62, 71, 81,
91
38,365
Coordonnées
43-40-60-00
43-50-60-00
44-00-59-45
44-00-60-00
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
2 611
30 546
744
4 464
Sections
9, 10, 19, 20, 28-30
1-70, 77-80, 87-90, 97-100
91, 92
1, 2, 11, 21, 31, 41, 51, 61, 62, 71, 81,
91
38 365
Parcelle no 8
Land Parcel No. 8
Grid
43-40-60-00
43-40-60-15
Hectares
2,238
11,190
43-50-60-00
43-50-60-15
2,238
14,174
Total Hectares
29,840
Sections
88, 89, 90, 98, 99, 100
8-10, 18-20, 28-30, 38-40, 48-50,
58-60, 68-70, 88-90, 98-100
71, 72, 81, 82, 91, 92
1, 2, 11-14, 21-24, 31-34, 41-44,
51-54, 61-64, 71-74, 81-84, 91-94
Coordonnées
43-40-60-00
43-40-60-15
Superficie
(hectares)
2 238
11 190
43-50-60-00
43-50-60-15
2 238
14 174
Superficie totale
(hectares)
29 840
Sections
88, 89, 90, 98, 99, 100
8-10, 18-20, 28-30, 38-40, 48-50,
58-60, 68-70, 88-90, 98-100
71, 72, 81, 82, 91, 92
1, 2, 11-14, 21-24, 31-34, 41-44,
51-54, 61-64, 71-74, 81-84, 91-94
Parcelle no 9
Land Parcel No. 9
Grid
43-40-59-30
Hectares
8,959
43-40-59-45
29,896
43-50-59-30
43-50-59-45
7,833
1,119
Sections
36-40, 46-50, 56-60, 66-68, 76, 77, 86,
87, 96, 97
1-39, 41-49, 51-58, 61-68, 71-78,
81-84, 91-94
31-36, 41-46, 53-56, 63, 73, 83, 92, 93
1, 2, 3
47,807
Coordonnées
43-40-59-30
Superficie
(hectares)
8 959
43-40-59-45
29 896
43-50-59-30
43-50-59-45
7 833
1 119
Superficie totale
(hectares)
Sections
36-40, 46-50, 56-60, 66-68, 76, 77, 86,
87, 96, 97
1-39, 41-49, 51-58, 61-68, 71-78,
81-84, 91-94
31-36, 41-46, 53-56, 63, 73, 83, 92, 93
1, 2, 3
47 807
Parcelle no 10
Land Parcel No. 10
Grid
43-30-60-00
43-30-60-15
11 135
Coordonnées
43-50-59-45
44-00-59-30
Superficie totale
(hectares)
Land Parcel No. 7
Total Hectares
Sections
91
1, 11, 21, 31
Parcelle no 6
Land Parcel No. 6
Total Hectares
Superficie
(hectares)
371
1 484
Parcelle no 5
Grid
43-50-59-45
44-00-59-30
Grid
43-40-60-00
43-50-60-00
44-00-59-45
44-00-60-00
Coordonnées
44-10-59-45
44-10-60-00
Superficie totale
(hectares)
Land Parcel No. 5
Total Hectares
3397
Hectares
18,710
18,710
Sections
North half of grid
North half of grid
Coordonnées
43-30-60-00
43-30-60-15
Superficie
(hectares)
18 710
18 710
Sections
Moitié nord de l’étendue quadrillée
Moitié nord de l’étendue quadrillée
3398
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Parcelle no 10
Land Parcel No. 10
Grid
43-40-60-00
Hectares
23,555
43-40-60-15
26,170
Total Hectares
87,145
Sections
1-4,11-14, 21-27, 31-37, 41-46, 51-57,
61-67, 71-77, 81-87, 91-97
1-7, 11-17, 21-27, 31-37, 41-47, 51-57,
61-67, 71-77, 81-87, 91-97
Coordonnées
43-40-60-00
Superficie
(hectares)
23 555
43-40-60-15
26 170
Superficie totale
(hectares)
87 145
Sections
1-4,11-14, 21-27, 31-37, 41-46, 51-57,
61-67, 71-77, 81-87, 91-97
1-7, 11-17, 21-27, 31-37, 41-47, 51-57,
61-67, 71-77, 81-87, 91-97
Parcelle no 11
Land Parcel No. 11
Grid
43-20-59-30
43-20-59-45
43-30-59-30
43-30-59-45
43-40-59-30
Hectares
37,560
37,560
37,460
37,460
18,700
Total Hectares
168,740
Sections
All
All
All
All
South half of grid
Coordonnées
43-20-59-30
43-20-59-45
43-30-59-30
43-30-59-45
43-40-59-30
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
37 560
37 560
37 460
37 460
18 700
Sections
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Moitié sud de l’étendue quadrillée
168 740
Parcelle no 12
Land Parcel No. 12
Grid
43-00-60-00
43-10-60-00
43-20-60-00
43-30-60-00
Hectares
18,860
37,660
37,560
18,750
Total Hectares
112,830
Sections
North half of grid
All
All
South half of grid
Coordonnées
43-00-60-00
43-10-60-00
43-20-60-00
43-30-60-00
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
18 860
37 660
37 560
18 750
Sections
Moitié nord de l’étendue quadrillée
Toutes
Toutes
Moitié sud de l’étendue quadrillée
112 830
Parcelle no 13
Land Parcel No. 13
Grid
43-00-60-15
43-10-60-15
43-20-60-15
43-30-60-15
Hectares
18,860
37,660
37,560
18,750
Total Hectares
112,830
Sections
North half of grid
All
All
South half of grid
Coordonnées
43-00-60-15
43-10-60-15
43-20-60-15
43-30-60-15
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
18 860
37 660
37 560
18 750
Sections
Moitié nord de l’étendue quadrillée
Toutes
Toutes
Moitié sud de l’étendue quadrillée
112 830
Parcelle no 14
Land Parcel No. 14
Grid
43-00-60-30
43-10-60-30
43-20-60-30
43-40-60-30
Hectares
18,860
37,660
37,560
18,750
Total Hectares
112,830
Sections
North half of grid
All
All
South half of grid
Coordonnées
43-00-60-30
43-10-60-30
43-20-60-30
43-40-60-30
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
18 860
37 660
37 560
18 750
Sections
Moitié nord de l’étendue quadrillée
Toutes
Toutes
Moitié sud de l’étendue quadrillée
112 830
Parcelle no 15
Land Parcel No. 15
Grid
42-40-61-00
42-50-61-00
43-00-60-45
43-00-61-00
Hectares
37,970
37,870
37,760
37,760
Total Hectares
151,360
Sections
All
All
All
All
Coordonnées
42-40-61-00
42-50-61-00
43-00-60-45
43-00-61-00
Superficie
(hectares)
37 970
37 870
37 760
37 760
Total Hectares
151 360
Sections
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Parcelle no 16
Land Parcel No. 16
Grid
42-40-61-15
42-40-61-30
42-50-61-15
42-50-61-30
43-00-61-15
Hectares
37,970
37,970
37,870
37,870
18,900
Total Hectares
170,580
Sections
All
All
All
All
South half of grid
Coordonnées
42-40-61-15
42-40-61-30
42-50-61-15
42-50-61-30
43-00-61-15
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
37 970
37 970
37 870
37 870
18 900
170 580
Sections
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Moitié sud de l’étendue quadrillée
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
Parcelle no 17
Land Parcel No. 17
Grid
42-40-61-45
42-50-61-45
Total Hectares
Hectares
37,970
37,870
75,840
Sections
All
All
Coordonnées
42-40-61-45
42-50-61-45
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
37 970
37 870
75 840
Sections
Toutes
Toutes
Superficie
(hectares)
38 070
38 070
38 070
37 970
37 970
37 870
18 935
246 955
Sections
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Moitié est de l’étendue quadrillée
Superficie
(hectares)
38 160
38 160
38 070
38 070
152 460
Sections
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Parcelle no 18
Land Parcel No. 18
Grid
42-30-61-45
42-30-62-00
42-30-62-15
42-40-62-00
42-40-62-15
42-50-62-00
42-50-62-15
Total Hectares
3399
Hectares
38,070
38,070
38,070
37,970
37,970
37,870
18,935
246,955
Sections
All
All
All
All
All
All
East half of grid
Coordonnées
42-30-61-45
42-30-62-00
42-30-62-15
42-40-62-00
42-40-62-15
42-50-62-00
42-50-62-15
Superficie totale
(hectares)
Parcelle no 19
Land Parcel No. 19
Grid
42-20-62-45
42-20-63-00
42-30-62-45
42-30-63-00
Total Hectares
Hectares
38,160
38,160
38,070
38,070
152,460
Sections
All
All
All
All
Land Parcel No. 20
Grid
Hectares
Sections
42-10-63-15
42-10-63-30
42-20-63-15
42-20-63-30
42-30-63-15
42-30-63-30
42-40-63-15
42-40-63-30
Total Hectares
38,260
38,260
38,160
38,160
38,070
38,070
37,970
37,970
304,920
All
All
All
All
All
All
All
All
Coordonnées
42-20-62-45
42-20-63-00
42-30-62-45
42-30-63-00
Superficie totale
(hectares)
Parcelle no 20
Coordonnées
42-10-63-15
42-10-63-30
42-20-63-15
42-20-63-30
42-30-63-15
42-30-63-30
42-40-63-15
42-40-63-30
Superficie totale
(hectares)
Superficie
(hectares)
38 260
38 260
38 160
38 160
38 070
38 070
37 970
37 970
304 920
Sections
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Toutes
Bid selection
Sélection d’un soumissionnaire
Bidding on each parcel will be based solely on the amount of
money proposed to be spent on exploration during Period 1 of the
term of the Exploration Licence, determined in accordance with
the schedule of Allowable Expenditures set out below. No other
factors will be considered in selecting the winning bid, but the
Board is not obligated to accept any bid. The minimum bid per
parcel that will be considered is $1,000,000 (Canadian) of work
expenditure.
La sélection des soumissions pour chaque parcelle se fera selon
un critère unique, soit le montant que le soumissionnaire s’engagera à consacrer à la prospection des Terres pendant la période 1
du permis de prospection. Ce montant sera déterminé en fonction
du tableau des dépenses admissibles présenté ci-dessous. Aucun
autre facteur ne sera pris en considération dans la sélection de
l’offre retenue. Toutefois, l’Office n’est pas tenu de retenir l’une
ou l’autre des soumissions présentées. Les soumissionnaires
doivent prévoir un montant minimal de 1 000 000 $ (en dollars
canadiens) par parcelle pour l’exécution des travaux.
Dépenses admissibles (modifiées le 9 octobre 1998)
Allowable Expenditures (Amended October 9, 1998)
Drilling
$450,000/day for jackup rig (including
mobilization, demobilization, logistical
support, supply vessels and helicopters).
$600,000/day for semi-submersible rig
or drillship (including mobilization,
demobilization, logistical support, supply
vessels and helicopters).
Forage
450 000 $/jour pour les plates-formes
autoélévatrices (comprend la mobilisation et la
démobilisation, le soutien logistique, les
navires et les hélicoptères
d’approvisionnement).
600 000 $/jour pour les plates-formes
semi-submersibles ou les navires de forage
pétrolier (comprend la mobilisation et la
démobilisation, le soutien logistique, les
navires et les hélicoptères
d’approvisionnement).
3400
Canada Gazette Part I
Seismic
At cost (costs are subject to Board approval.
Included are wellsite seabed surveys, 2D, 3D
and ocean bottom cable seismic and
purchased or reprocessed seismic. Included in
the determination of actual costs of new
seismic is mobilization, demobilization, field
acquisition, processing, interpretation and
preparation of final report).
Overheads
included in above rates.
December 26, 1998
Prospection
sismique
Au coût (les coûts sont soumis à l’approbation
de l’Office. Comprend les levés du fond marin
au chantier de forage, les levés 2D, 3D et du
fond marin à la traîne sismique et les données
sismiques achetées ou ayant fait l’objet d’un
nouveau traitement. La détermination des coûts
réels des nouveaux levés sismiques comprend
la mobilisation et la démobilisation,
l’acquisition sur le terrain, le traitement et
l’interprétation des données et la préparation
d’un rapport final).
Frais généraux compris dans les dépenses admissibles
susmentionnées.
Terms and conditions of Exploration Licence
Modalités du permis de prospection
Sable Island — Drilling Prohibition
Île de Sable — Forage interdit
Drilling from the surface will not be permitted on Sable Island
or within one nautical mile seaward of the low water mark of
Sable Island. All other activities within that area will require that
the operator prepare a Code of Practice to ensure the protection of
Sable Island.
Le forage depuis la surface ne sera pas permis sur l’île de Sable
ou à moins de un mille marin au large de la laisse de basse mer
sur l’île de Sable. Pour toutes les autres activités à l’intérieur de
cette zone, il sera exigé de l’opérateur qu’il prépare un code de
pratique assurant la protection de l’île de Sable.
Sable Island — Condition in the Event of Future Development
(In accordance with a directive dated November 19, 1998 issued
by the Premier of Nova Scotia and Minister responsible for the
Accord Act pursuant to subsection 41(2) of the Canada-Nova
Scotia Offshore Petroleum Resources Accord (Nova Scotia) Act.)
Île de Sable — Condition visant de futures mises en valeur
(conformément à une directive émise en date du 19 novembre
1998 par le Premier ministre de la Nouvelle-Écosse et le ministre
responsable de la loi sur l’Accord en vertu du paragraphe 41(2)
de la loi intitulée Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum
Resources Accord (Nova Scotia) Act).
If the successful bidder for Land Parcels 4 and 5 makes a discovery or discoveries within Sable Island and a Development
Plan is subsequently filed, the Development Plan must, at a
minimum, include:
(a) a study that investigates and reports on the likelihood of
subsidence of and around Sable Island;
(b) the program to be developed and implemented to detect
subsidence; and
(c) if it is determined that subsidence may or has started to occur,
the program that would be implemented to mitigate subsidence.
Si le soumissionnaire retenu pour les parcelles 4 et 5 fait une ou
des découvertes à l’île de Sable et qu’un plan de mise en valeur est
par la suite présenté, ce plan de mise en valeur doit à tout le moins
comprendre :
a) une étude comportant un rapport sur la possibilité d’affaissement à l’île de Sable et autour de celle-ci;
b) le programme à élaborer et à mettre en œuvre pour détecter
cet affaissement;
c) s’il est déterminé qu’il peut y avoir affaissement ou qu’un
affaissement a commencé à se manifester, le programme qui
serait mis en œuvre pour l’atténuer.
Environmental Studies
Études environnementales
In accordance with the legislation, prior to the authorization of
any petroleum related activities on “the Lands” the operator must
demonstrate to the satisfaction of the Board that such activities
can be conducted in an environmentally safe manner.
Conformément à la loi, avant d’être autorisé à effectuer toute
activité de prospection pétrolière sur les Terres, l’opérateur doit
faire la preuve, à la satisfaction de l’Office, que cette activité ne
présente pas de risque pour l’environnement.
Term
Durée
The term of each Exploration Licence will be nine years, consisting of two consecutive periods referred to as Period 1 and Period 2.
Chaque permis de prospection sera en vigueur pendant une période de neuf ans, laquelle comprendra deux étapes consécutives
appelées période 1 et période 2.
La période 1 durera cinq ans, mais sera prorogée d’un an si le forage d’un puits est amorcé ou si un dépôt de forage de 250 000 $ est
versé avant la fin de la cinquième année. Si un tel dépôt est versé, il
sera remboursé en totalité pourvu que le permis soit validé pour la
période 2 par le forage d’un puits. Si aucun puits de validation n’est
foré, le dépôt de forage sera confisqué à la date d’expiration du
permis. Ce dépôt ne peut être inclus dans les dépenses admissibles.
Period 1 is five years long, but will be extended by one year if
a well is commenced or a Drilling Deposit in the amount of
$250,000 is posted before the end of the fifth year. If a Drilling
Deposit is posted it will be refunded in full if the licence is validated for Period 2 by the drilling of a well. If a validation well is
not drilled, the Drilling Deposit will be forfeited upon the termination of the licence. Allowable Expenditures cannot be applied
against the Drilling Deposit.
Period 2 immediately follows Period 1 and consists of the balance of the nine-year term of the licence. In order to validate the
licence for Period 2, the drilling of a well must be commenced
within Period 1 and diligently pursued to termination in accordance with good oilfield practice. Failure to fulfill this drilling
La période 2 suivra immédiatement la période 1 et durera jusqu’à la fin de la neuvième année de validité du permis. Pour que
le permis soit validé pour la période 2, il faut que le forage d’un
puits ait été amorcé pendant la période 1 et que les travaux aient
été poursuivis assidûment et menés à terme selon les règles de
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3401
requirement will result in the termination of the licence at the end
of Period 1. The validation well must adequately test a valid
geological target to be declared to the Board by the interest owner
prior to the commencement of the well.
l’art. Si cette exigence n’est pas respectée, le permis expirera à la
fin de la période 1. Le puits de validation doit servir à évaluer une
cible géologique valide, que le titulaire aura déclarée à l’Office
avant de commencer le forage.
Work Deposit
Dépôt de garantie d’exécution
The successful bidder will be required to post security for the
performance of work in the amount of 25 percent of its work expenditure bid (the “Work Deposit”). The successful bidder must
post this Work Deposit within 15 days of being notified that its
bid was successful, as a condition of issuance of the Exploration
Licence. Work Deposits must be in the form of cash or bonds, or
promissory notes, payable on demand to the Receiver General for
Canada, that a Canadian chartered bank has agreed to honor on
presentment for payment. The form of security documents must
be acceptable to the Board.
The interest owner is not obligated to perform work under the
licence. However if the interest owner does not perform work in
the full amount of its work expenditure bid, the unrefunded balance of the Work Deposit will be forfeited upon the termination
of this licence.
Le soumissionnaire retenu devra garantir l’exécution de son
travail en versant un dépôt représentant 25 p. 100 de son engagement à faire les travaux (« dépôt de garantie »). Une fois qu’il
aura été informé que son offre a été retenue, il aura 15 jours pour
verser ce dépôt, sans quoi le permis de prospection ne sera pas
délivré. Le dépôt de garantie doit être versé en espèces ou sous
forme d’obligation ou de billet à ordre, payable sur demande au
receveur général du Canada. Une banque à chartre canadienne
devra avoir accepté d’honorer cette forme de paiement sur présentation à l’encaissement. Les documents de garantie doivent être
présentés sous une forme jugée acceptable par l’Office.
Une fois les travaux terminés, le titulaire du permis pourra de
temps à autre présenter à l’Office une demande d’approbation des
dépenses admissibles engagées. Le dépôt de garantie sera remboursé dans une proportion maximale de 25 p. 100 des dépenses
admissibles approuvées. Aucun intérêt ne sera appliqué au dépôt
de garantie.
Le titulaire du permis n’est pas tenu d’exécuter des travaux
pendant la période de validité du permis. Toutefois, si le coût des
travaux qu’il entreprend n’équivaut pas au total de son engagement à faire des travaux, il perdra, à la date d’expiration du permis, la partie non remboursée de son dépôt de garantie.
Rentals
Loyers
No rentals are payable in respect of Period 1. Refundable rentals are payable during Period 2 at the rate of $2.50 a hectare for
each year of Period 2. Rentals are payable annually, in advance.
Rentals will be refunded upon application to the Board to the
extent of approved Allowable Expenditures incurred during Period 2. Allowable Expenditures incurred in a particular year of
Period 2 that are in excess of what is required to reduce rentals to
zero in that year may be carried backward or forward for the purpose of reducing rentals paid or payable in previous or subsequent years of Period 2. Allowable Expenditures incurred in
Period 1 after completion of the first well may also be carried
forward for this purpose into Period 2 to the extent that they have
not been taken into account in refunding all or part of the Work
Deposit.
Aucun loyer n’est exigible pendant la période 1. Les loyers remboursables sont payables pendant la période 2 au taux de 2,50 $
l’hectare pour chaque année de la période 2. Les loyers sont
payables annuellement, à l’avance. Ils seront remboursés moyennant la présentation d’une demande à l’Office. Le remboursement
se limitera au montant des dépenses admissibles approuvées engagées pendant la période 2. Les dépenses admissibles qui auront
été engagées pendant une année donnée de la période 2 et qui
excéderont le montant requis pour ramener les loyers à zéro pour
ladite année pourront être reportées à des années antérieures ou
ultérieures de façon à réduire certains loyers payés ou payables
pendant la période 2. Les dépenses admissibles engagées pendant
la période 1 après le forage du premier puits pourront aussi être
reportées à la période 2, pour la même raison, dans la mesure où
l’on n’en aura pas déjà tenu compte dans le remboursement de la
totalité ou d’une partie du dépôt de garantie.
Indemnity
Indemnisation
Interest Holders are required to indemnify the Board and Her
Majesty the Queen in right of Canada and in right of the province
of Nova Scotia against all claims that may be made by any person
by reason of anything done or omitted to be done under the licence by, through or under the interest owner or an interest
holder, in relation to those portions of the Lands with respect to
which they hold shares.
Les indivisaires tiendront indemnes l’Office et Sa Majesté la
Reine du chef du Canada et du chef de la province de la
Nouvelle-Écosse à l’égard de toute poursuite pouvant être intentée par quiconque relativement à tout travail exécuté ou non exécuté pendant la durée de validité du permis, par l’intermédiaire ou
sous l’autorité du titulaire du permis ou d’un indivisaire, en ce
qui concerne les portions des Terres dont ils sont en partie
propriétaires.
Submission of bids
Présentation des soumissions
Bids must be received by the Board before 4:00 p.m. on Thursday, April 29, 1999, at the following address: Canada-Nova
Scotia Offshore Petroleum Board, T.D. Centre, 6th Floor,
1791 Barrington Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K9.
Les soumissions doivent parvenir à l’Office avant le jeudi
29 avril 1999 à 16 h, à l’adresse suivante : Office Canada —
Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers, T.D. Centre,
6e étage, 1791, rue Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse)
B3J 3K9.
Les soumissions doivent être présentées sur le formulaire joint
à l’appel d’offres (annexe II) et elles doivent être soumises dans
Upon the completion of work from time to time the interest
owner may apply to the Board for approval of Allowable Expenditures incurred. The Work Deposit will be refunded to the
extent of 25 percent of approved Allowable Expenditures. No
interest is paid on the Work Deposit.
Bids must be in the form attached as Appendix II to the call for
bids and must be submitted in a sealed envelope marked “CALL
3402
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
The failure of the successful bidder to post the Work Deposit
within the specified time will result in forfeiture of the Bid Deposit and disqualification of the bid, and in that event the Board
may, if it sees fit, award the Exploration Licence to the second
highest bidder without making another call for bids.
une enveloppe scellée portant l’inscription « APPEL D’OFFRES
NS98-2 ». L’Office peut fournir des exemplaires du formulaire de
soumission (voir ci-dessous). Les soumissions qui ne répondront
pas aux exigences de l’appel d’offres ne seront pas examinées.
Chaque soumission doit être accompagnée d’un dépôt de
soumission de 10 000 $, présenté sous forme de chèque certifié
ou de traite bancaire payable au receveur général du Canada. Les
dépôts de soumission seront renvoyés aux soumissionnaires non
retenus, sans intérêt, une fois que le nom du soumissionnaire
retenu aura été annoncé. Ce dernier récupérera son dépôt de
soumission, sans intérêt, une fois qu’il aura versé son dépôt de
garantie et qu’il aura payé tout prélèvement exigé en vertu du
Fonds pour l’étude de l’environnement (FEE).
Si le soumissionnaire retenu ne verse pas son dépôt de garantie à temps, il perdra son dépôt de soumission et sera disqualifié. Dans un tel cas, l’Office peut, s’il le juge approprié, attribuer
le permis de prospection au deuxième soumissionnaire, sans lancer un nouvel appel d’offres.
Further Information
Renseignements additionnels
This notice contains a summary only of the terms and conditions of the call for bids. Interested persons should obtain a copy
of the full text of the call for bids, which will prevail over this
summary in the case of any conflict or inconsistency. A complete
bid package, including the bid form and the form of Exploration
Licence, may be obtained free of charge from the Board at the
above address, or may be requested by facsimile sent to (902)
422-1799 or by telephoning (902) 422-5588.
Halifax, December 2, 1998
CANADA-NOVA SCOTIA OFFSHORE
PETROLEUM BOARD
J. E. (JIM) DICKEY
Chief Executive Officer
Le présent document ne contient qu’un résumé des modalités
de l’appel d’offres. Les personnes intéressées à soumissionner
devraient se procurer le texte intégral de l’appel d’offres, lequel
l’emportera sur le présent document en cas de conflit ou d’incohérences. On peut obtenir gratuitement un dossier complet sur
l’appel d’offres, comprenant le formulaire de soumission et le formulaire de demande de permis de prospection, en communiquant
avec l’Office à l’adresse susmentionnée ou encore par télécopieur
au (902) 422-1799, ou par téléphone, au (902) 422-5588.
Halifax, le 2 décembre 1998
OFFICE CANADA — NOUVELLE-ÉCOSSE DES
HYDROCARBURES EXTRACÔTIERS
Le premier dirigeant
J. E. (JIM) DICKEY
[52-1-o]
[52-1-o]
FOR BIDS NS98-2.” The bid form is available from the Board
(see below). Bids not meeting the requirements of the call will
not be considered.
Each bid must be accompanied by a Bid Deposit in the amount
of $10,000, in the form of a certified cheque or bank draft payable to the Receiver General for Canada. Bid Deposits will be
returned to unsuccessful bidders, without interest, following announcement of the winning bid. The Bid Deposit of the successful
bidder will be returned, without interest, when the Work Deposit is
posted and any outstanding Environmental Studies Research Fund
(ESRF) levies are paid.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3403
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Sixth Parliament
Première session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
September 27, 1997.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 septembre 1997.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
ROYAL ASSENT
SANCTION ROYALE
Thursday, December 10, 1998
Le jeudi 10 décembre 1998
This day at 9 p.m., the Honourable Charles Gonthier, in his capacity as Deputy of the Governor General, proceeded to the
Chamber of the Senate, in the Parliament Buildings, and took his
seat at the foot of the Throne. The Members of the Senate being
assembled, the Deputy of the Governor General was pleased to
command the attendance of the House of Commons, and that
House being present, the following Bills were assented to in Her
Majesty’s name by the Deputy of the Governor General:
An Act respecting the corruption of foreign public officials and
the implementation of the Convention on Combating Bribery
of Foreign Public Officials in International Business Transactions, and to make related amendments to other Acts
(Bill S-21, Chapter 34, 1998)
PAUL C. BÉLISLE
Clerk of the Senate and
Clerk of the Parliaments
Aujourd’hui à 9 h, l’honorable Charles Gonthier, en sa qualité
de suppléant du Gouverneur général, est venu à la Chambre du
Sénat, en l’Hôtel du Parlement et a pris place au pied du Trône.
Les membres du Sénat étant assemblés, il a plu au suppléant du
Gouverneur général d’ordonner à la Chambre des communes
d’être présente, et, cette Chambre étant présente, le suppléant du
Gouverneur général, au nom de Sa Majesté, a sanctionné les projets de loi suivants :
Loi concernant la corruption d’agents publics étrangers et la
mise en œuvre de la Convention sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions
commerciales internationales, et modifiant d’autres lois en
conséquence
(Projet de loi S-21, Chapitre 34, 1998)
Loi modifiant la Loi sur la défense nationale et d’autres lois en
conséquence
(Projet de loi C-25, Chapitre 35, 1998)
Loi visant à accroître la disponibilité du financement de
l’établissement, de l’agrandissement, de la modernisation et
l’amélioration des petites entreprises
(Projet de loi C-53, Chapitre 36, 1998)
Loi concernant l’identification par les empreintes génétiques et
modifiant le Code criminel et d’autres lois en conséquence
(Projet de loi C-3, Chapitre 37, 1998)
Loi modifiant la Loi sur le tabac
(Projet de loi C-42, Chapitre 38, 1998)
Loi modifiant la Loi sur les parcs nationaux (création du parc
Tuktut Nogait)
(Projet de loi C-38, Chapitre 39, 1998)
Loi portant octroi à Sa Majesté de crédits pour l’administration
publique fédérale pendant l’exercice se terminant le 31 mars
1999
(Projet de loi C-60, Chapitre 40, 1998)
Le greffier du Sénat et
greffier des Parlements
PAUL C. BÉLISLE
[52-1-o]
[52-1-o]
An Act to amend the National Defence Act and to make consequential amendments to other Acts
(Bill C-25, Chapter 35, 1998)
An Act to increase the availability of financing for the establishment, expansion, modernization and improvement of
small businesses
(Bill C-53, Chapter 36, 1998)
Act respecting DNA identification and to make consequential
amendments to the Criminal Code and other Acts
(Bill C-3, Chapter 37, 1998)
An Act to amend the Tobacco Act
(Bill C-42, Chapter 38, 1998)
An Act to amend the National Parks Act (creation of Tuktut
Nogait National Park)
(Bill C-38, Chapter 39, 1998)
An Act for granting to Her Majesty certain sums of money for
the public service of Canada for the financial year ending
March 31, 1999
(Bill C-60, Chapter 40, 1998)
3404
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
SENATE
SÉNAT
CERTIFIED GENERAL ACCOUNTANTS’ ASSOCIATION OF
CANADA
CERTIFIED GENERAL ACCOUNTANTS’ ASSOCIATION OF
CANADA
Notice is hereby given that the Certified General Accountants’
Association of Canada, a body incorporated by chapter 116 of the
Statutes of Canada, 1913, will apply to the Parliament of Canada,
at the present session or at either of the two following sessions,
for a private Act to amend its Act of incorporation in order to
change the name of the Association in English to the “Certified
General Accountants Association of Canada”; to provide the Association with the French name “Association des comptables
généraux accrédités du Canada”; to give the Association the
short-form name “CGA-Canada”; to modernize the incorporating
Act, including amending the Association’s objects and powers;
and to make such other technical or incidental changes to the Act
as may be appropriate.
GUY LEGAULT
President and Secretary
Administrative Address:
CGA-Canada
1188 West Georgia Street, Suite 700
Vancouver, British Columbia
V6E 4A2
Avis est par les présentes donné que la Certified General Accountants’ Association of Canada, constituée en personne morale
en vertu du chapitre 116 des Statuts du Canada de 1913, présentera au Parlement du Canada, au cours de la présente session ou de
l’une ou l’autre des deux prochaines sessions, une pétition introductive de projet de loi d’intérêt privé modifiant sa loi constitutive afin d’attribuer à l’Association le nom en français de « Association des comptables généraux accrédités du Canada », de
changer le nom de l’Association en anglais à celui de « Certified
General Accountants Association of Canada », d’attribuer à
l’Association le nom abrégé de « CGA-Canada », de moderniser
sa loi constitutive, de modifier son objet et ses attributions et
d’apporter, à cette loi, certains autres changements de forme ou
accessoires jugés nécessaires.
Montréal, le 23 novembre 1998
Le président et secrétaire
GUY LEGAULT
Adresse de l’Administration :
CGA-Canada
1188, rue Georgia Ouest, Bureau 700
Vancouver (Colombie-Britannique)
V6E 4A2
[49-4-o]
[49-4-o]
Montréal, November 23, 1998
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3405
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
ADVICE
AVIS
Filter Tip Cigarette Tubes
Tubes à cigarettes à bout filtre
In the matter of a reference (Reference No. RE-98-001), under
paragraph 34(1)(b) of the Special Import Measures Act, made
by GIZEH Raucherbedarf GmbH, exporter, to the Canadian
International Trade Tribunal;
And in the matter of an advice rendered by the Canadian International Trade Tribunal under section 37 of the Special Import
Measures Act;
Respecting the dumping in Canada of filter tipped cigarette
tubes, excluding those which bear the trademark or brand name
of a finished or ready-made cigarette, originating in or exported
from France and the Federal Republic of Germany.
The Canadian International Trade Tribunal hereby concludes
that the evidence before the Deputy Minister of National Revenue
discloses a reasonable indication that the dumping of filter tipped
cigarette tubes, excluding those which bear the trademark or
brand name of a finished or ready-made cigarette, originating in
or exported from France and the Federal Republic of Germany
has caused material injury or is threatening to cause material injury to the domestic industry.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Eu égard à un renvoi (renvoi no RE-98-001) fait, aux termes de
l’alinéa 34(1)b) de la Loi sur les mesures spéciales d’importation, par la société GIZEH Raucherbedarf GmbH, un exportateur, au Tribunal canadien du commerce extérieur;
Et eu égard à un avis donné par le Tribunal canadien du commerce extérieur aux termes de l’article 37 de la Loi sur les mesures spéciales d’importation;
Au sujet du dumping au Canada des tubes à cigarettes à bout
filtre originaires ou exportés de la France et de la République
fédérale d’Allemagne, à l’exclusion de ceux portant une marque déposée ou de commerce de cigarettes prêtes à fumer.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur conclut, par la
présente, que les éléments de preuve déposés auprès du sousministre du Revenu national indiquent, de façon raisonnable, que
le dumping de tubes à cigarettes à bout filtre, originaires ou exportés de la France et de la République fédérale d’Allemagne, à
l’exclusion de ceux portant une marque déposée ou de commerce
de cigarettes prêtes à fumer, a causé un dommage sensible ou
menace de causer un dommage sensible à la branche de production nationale.
Ottawa, le 16 décembre 1998
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[52-1-o]
[52-1-o]
Ottawa, December 16, 1998
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
REVIEW OF FINDING
RÉEXAMEN DES CONCLUSIONS
12-Gauge Shotshells
Cartouches de fusils de calibre 12
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal)
hereby gives notice that it will, pursuant to subsection 76(2) of
the Special Import Measures Act, review (Review No. RR-98005) its finding made on June 22, 1994, in Inquiry No. NQ-93005, concerning 12-gauge shotshells originating in or exported
from the Czech Republic and the Republic of Hungary.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis, par la présente, qu’il procédera au réexamen (réexamen no RR-98-005), conformément au paragraphe 76(2) de la Loi
sur les mesures spéciales d’importation, des conclusions qu’il a
rendues le 22 juin 1994, dans le cadre de l’enquête no NQ-93005, concernant les cartouches de fusils de calibre 12 originaires
ou exportées de la République tchèque et de la République de
Hongrie.
L’avis d’expiration no LE-98-004, publié le 21 septembre
1998, avisait les personnes et les gouvernements intéressés de
l’expiration imminente des conclusions. En se fondant sur les
renseignements disponibles, y compris les observations demandant un réexamen ou s’y opposant et les réponses à ces observations reçues par le Tribunal en réponse à l’avis, le Tribunal estime
qu’un réexamen des conclusions est justifié.
Le Tribunal a envoyé une lettre renfermant le calendrier de réexamen aux parties qui, à sa connaissance, sont intéressées par le
réexamen. Ce calendrier indique, entre autres, la date pour le dépôt des réponses aux questionnaires du Tribunal, la date à
laquelle le Tribunal mettra les renseignements versés au dossier à
la disposition des parties intéressées et des avocats ou autres conseillers qui ont déposé des actes de comparution et les dates pour
le dépôt des exposés par les parties intéressées.
Notice of Expiry No. LE-98-004, issued September 21, 1998,
informed interested persons and governments of the impending
expiry of the finding. On the basis of available information, including representations requesting or opposing the initiation of a
review and responses to these representations received by the
Tribunal in reply to the notice, the Tribunal is of the opinion that
a review of the finding is warranted.
Letters have been sent to parties with a known interest in the
review providing them with the schedule for the review. The
schedule specifies, among other things, the date for the filing of
replies to Tribunal questionnaires, the date on which information
on the record will be made available by the Tribunal to interested
parties and counsel that have filed notices of appearance and the
dates for the filing of submissions by interested parties.
3406
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Under section 46 of the Canadian International Trade Tribunal Act, a person who provides information to the Tribunal and
who wishes some or all of the information to be kept confidential
must submit to the Tribunal, at the time the information is provided, a statement designating the information as confidential,
together with an explanation as to why the information is designated as confidential. Furthermore, the person must submit a
non-confidential summary of the information designated as confidential or a statement indicating why such a summary cannot be
made.
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements au Tribunal et qui désire qu’ils soient gardés confidentiels
en tout ou en partie doit fournir en même temps que les renseignements une déclaration désignant comme tels les renseignements qu’elle veut garder confidentiels avec explication à l’appui.
En outre, la personne doit fournir un résumé non confidentiel des
renseignements désignés confidentiels ou une déclaration et une
explication de tout refus de fournir le résumé.
Public Hearing
Audience publique
A public hearing relating to this review will be held in the Tribunal Hearing Room, 18th Floor, Standard Life Centre, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario, commencing on April 28, 1999,
at 9:30 a.m., to hear evidence and representations by interested
parties.
Each interested person or government wishing to participate at
the hearing as a party must file a notice of appearance with the
Secretary on or before January 13, 1999. Each counsel who intends to represent a party at the hearing must file a notice of appearance as well as a declaration and undertaking with the Secretary on or before January 13, 1999.
Written and oral presentations to the Tribunal may be made in
English or in French.
Ottawa, December 14, 1998
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Une audience publique sera tenue dans le cadre du présent réexamen dans la salle d’audience du Tribunal, au 18e étage du
Standard Life Centre, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario), à compter du 28 avril 1999, à 9 h 30, pour l’audition des
témoignages et des observations des parties intéressées.
Chaque personne ou gouvernement intéressé qui souhaite participer à l’audience à titre de partie doit déposer auprès du Secrétaire un acte de comparution au plus tard le 13 janvier 1999. Chaque avocat ou autre conseiller qui désire représenter une partie à
l’audience doit déposer auprès du Secrétaire un acte de comparution ainsi qu’un acte de déclaration et d’engagement au plus tard
le 13 janvier 1999.
Pour permettre au Tribunal de déterminer ses besoins en interprétation simultanée lors de l’audience, les personnes ou les gouvernements intéressés et les avocats ou autres conseillers qui avisent le Tribunal de leur comparution doivent, au même moment,
l’informer si eux-mêmes ou leurs témoins utiliseront le français
ou l’anglais ou les deux langues pendant l’audience.
Les Règles du Tribunal canadien du commerce extérieur
s’appliquent au présent réexamen.
Afin d’observer et de comprendre les processus de production,
il se peut que le Tribunal, accompagné de son personnel, effectue
des visites d’usines.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements concernant le présent réexamen doivent être envoyés
à l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
Les présentations écrites ou orales peuvent être faites au Tribunal en français ou en anglais.
Ottawa, le 14 décembre 1998
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[52-1-o]
[52-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Canadian Radio-television and Telecommunications Commission Examination Room, 1 Promenade du Portage, Room 201,
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Salle d’examen du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, 1, promenade du Portage,
To allow the Tribunal to determine whether simultaneous interpretation will be required for the hearing, each interested person or government and each counsel filing a notice of appearance
must advise the Secretary, at the same time that they file the notice, whether they and their witnesses will be using English or
French or both languages at the hearing.
The Canadian International Trade Tribunal Rules govern
these proceedings.
In order to observe and understand production processes, the
Tribunal, accompanied by its staff, may conduct plant visits.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding this review should be addressed to: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Le 26 décembre 1998
Hull, Quebec K1A 0N2, (819) 997-2429 (Telephone), (819)
994-0218 (Facsimile), (819) 994-0423 (TDD);
— Bank of Commerce Building, 10th Floor, Suite 1007,
1809 Barrington Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902)
426-7997 (Telephone), (902) 426-2721 (Facsimile), (902)
426-6997 (TDD);
— Place Montréal Trust, Suite 1920, 1800 McGill College
Avenue, Montréal, Quebec H3A 3J6, (514) 283-6607
(Telephone), (514) 283-3689 (Facsimile), (514) 283-8316
(TDD);
— The Kensington Building, 1810–275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone), (204)
983-6317 (Facsimile), (204) 983-8274 (TDD);
— 580 Hornby Street, Suite 530, Vancouver, British Columbia
V6C 3B6, (604) 666-2111 (Telephone), (604) 666-8322
(Facsimile), (604) 666-0778 (TDD).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
LAURA M. TALBOT-ALLAN
Secretary General
Gazette du Canada Partie I
—
—
—
—
3407
Pièce 201, Hull (Québec) K1A 0N2, (819) 997-2429 (téléphone), (819) 994-0218 (télécopieur), (819) 994-0423 (ATS);
Édifice de la Banque de Commerce, 10e étage, Pièce 1007,
1809, rue Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8,
(902) 426-7997 (téléphone), (902) 426-2721 (télécopieur),
(902) 426-6997 (ATS);
Place Montréal Trust, Bureau 1920, 1800, avenue McGill
College, Montréal (Québec) H3A 3J6, (514) 283-6607 (téléphone), (514) 283-3689 (télécopieur), (514) 283-8316 (ATS);
Édifice The Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
(204) 983-6317 (télécopieur), (204) 983-8274 (ATS);
580, rue Hornby, Bureau 530, Vancouver (ColombieBritannique) V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), (604)
666-8322 (télécopieur), (604) 666-0778 (ATS).
Les interventions doivent parvenir à la Secrétaire générale,
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie
conforme a été envoyée à la requérante, avant la date limite
d’intervention mentionnée dans l’avis.
La secrétaire générale
LAURA M. TALBOT-ALLAN
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1998-8
AUDIENCE PUBLIQUE 1998-8
The Commission will hold a public hearing commencing on
February 15, 1999, at 9 a.m. (Issue No. 1), at the Holiday Inn
Select, 99 Viger Street W, Montréal, Quebec, to consider the
following:
Le Conseil tiendra une audience publique à partir du 15 février
1999, à 9 h (Première partie), au Holiday Inn Select, 99, rue Viger
Ouest, Montréal (Québec), afin d’étudier ce qui suit :
Quebec and Atlantic Region
Région du Québec et de l’Atlantique
1. Alma, Quebec
Radio CKYK-FM Inc.
For authority to acquire the assets of the (radio) programming
undertaking CFGT Alma, upon surrender of the current licence issued to 3100-0185 Québec inc.
2. Montréal (Verdun), Quebec
Metromedia CMR Montreal Inc.
To amend the broadcasting licence of the (radio) programming
undertaking CKVL Verdun, by changing the frequency from
850 kHz to 690 kHz and by increasing the transmitter power
from 10 000 to 50 000 watts during the night. It is noted that
the power during the day will remain at 50 000 watts. The
applicant is proposing to provide an all-news service dedicated
to the Montréal Region. The Commission also notes that this
application is technically mutually exclusive with other applications scheduled at this hearing for the use of the 690 kHz
frequency.
3. Montréal, Quebec
Metromedia CMR Broadcasting Inc.
To amend the broadcasting licence of the (radio) programming
undertaking CIQC Montréal, by changing the frequency from
600 kHz to 940 kHz and by increasing the transmitter power
from 10 000 to 50 000 watts during the day and from 5 000 to
50 000 watts during the night. The applicant is proposing to
provide an all-news service dedicated to the Montréal Region.
The Commission also notes that this application is technically
mutually exclusive with other applications scheduled at this
hearing for the use of the 940 kHz frequency.
1. Alma (Québec)
Radio CKYK-FM inc.
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir l’actif de l’entreprise
de programmation (radio) CFGT Alma, à la rétrocession de la licence actuelle émise à la 3100-0185 Québec inc.
2. Montréal (Verdun) [Québec]
Métromédia CMR Montréal inc.
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CKVL Verdun, en changeant la fréquence de 850 kHz à 690 kHz et en augmentant la puissance
d’émission de 10 000 à 50 000 watts durant la nuit. Il est à
noter que la puissance sera maintenue à 50 000 watts le jour.
La requérante propose d’offrir un service d’informations continues reflétant la région de Montréal. Le Conseil note également que la présente demande est concurrente sur le plan
technique avec d’autres demandes inscrites à cette audience
pour l’utilisation de la fréquence 690 kHz.
3. Montréal (Québec)
Diffusion Métromédia CMR inc.
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CIQC Montréal, en changeant la
fréquence de 600 kHz à 940 kHz et en augmentant la puissance d’émission de 10 000 à 50 000 watts le jour et de 5 000
à 50 000 watts la nuit. La requérante propose d’offrir un service d’informations continues reflétant la région de Montréal.
Le Conseil note également que la présente demande est concurrente sur le plan technique avec d’autres demandes inscrites
à cette audience pour l’utilisation de la fréquence 940 kHz.
3408
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
4. Montréal, Quebec
Radio Nord inc.
For a broadcasting licence to carry on an English-language
AM (radio) programming undertaking with a country music
format at Montréal, operating on a frequency of 940 kHz with
a transmitter power of 50 000 watts during the day and night.
The Commission also notes that this application is technically
mutually exclusive with other applications scheduled at this
hearing for the use of the 940 kHz frequency.
5. Montréal, Quebec
Radio Nord inc.
For a broadcasting licence to carry on a French-language AM
(radio) programming undertaking with a country music format
at Montréal, operating on a frequency of 690 kHz with a
transmitter power of 50 000 watts during the day and night.
The Commission also notes that this application is technically
mutually exclusive with other applications scheduled at this
hearing for the use of the 690 kHz frequency.
6. Montréal, Quebec
Canadian Broadcasting Corporation
For a broadcasting licence to carry on a French-language AM
(radio) programming undertaking at Montréal, operating on a
frequency of 690 kHz (channel 1-A) with a transmitter power
of 50 000 watts day and night to provide an all-news radio
service. It should be noted that the proposed undertaking at
Montréal would become the mother station of the Frenchlanguage all-news national radio network; for a broadcasting licence to carry on a French-language AM (radio) programming
undertaking at Montréal, operating on a frequency of 940 kHz
(channel 1-B) with a transmitter power of 50 000 watts day and
night; and for a broadcasting licence to carry on a Frenchlanguage all-news national radio network. The Commission
notes that the 940 kHz frequency is requested by the applicant in
the event that the 690 kHz is granted to another applicant. The
Commission also notes that these applications are technically
mutually exclusive with other applications scheduled at this
hearing for the use of the 690 kHz and 940 kHz frequencies.
Ontario Region
4. Montréal (Québec)
Radio Nord inc.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) AM de langue
anglaise de formule musicale country à Montréal, à la fréquence
940 kHz et avec une puissance d’émission diurne et nocturne de
50 000 watts. Le Conseil note également que la présente demande est concurrente sur le plan technique avec d’autres demandes inscrites à cette audience pour l’utilisation de la fréquence 940 kHz.
5. Montréal (Québec)
Radio Nord inc.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) AM de langue
française de formule musicale country à Montréal, à la fréquence
690 kHz et avec une puissance d’émission diurne et nocturne
de 50 000 watts. Le Conseil note également que la présente
demande est concurrente sur le plan technique avec d’autres
demandes inscrites à cette audience pour l’utilisation de la fréquence 690 kHz.
6. Montréal (Québec)
Société Radio-Canada
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) AM de langue
française à Montréal, à la fréquence 690 kHz (canal 1-A) et avec
une puissance d’émission de 50 000 watts le jour et la nuit afin
de fournir un service radiophonique d’informations continues. Il
est à noter que l’entreprise proposée à Montréal deviendrait la
station-mère du réseau radiophonique national francophone
d’informations continues; d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation
(radio) AM de langue française à Montréal, à la fréquence
940 kHz (canal 1-B) et avec une puissance d’émission de
50 000 watts le jour et la nuit; et d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’un réseau radiophonique national francophone d’informations continues. Le Conseil note que
la fréquence 940 kHz est demandée par la requérante uniquement dans le cas où la fréquence 690 kHz serait octroyée à une
autre requérante. Le Conseil note également que les présentes
demandes sont concurrentes sur le plan technique avec d’autres
demandes inscrites à cette audience pour l’utilisation des fréquences 690 kHz et 940 kHz.
Région de l’Ontario
7. Barrie, Ontario
Scott Jackson, on behalf of a company to be incorporated
For a broadcasting licence to carry on an English-language,
not-for-profit, FM (radio) programming undertaking at Barrie,
operating on a frequency of 100.3 MHz (channel 262B) with
an effective radiated power of 1 800 watts. The applicant is
proposing a Christian music service (speciality format) with at
least 95 percent of the weekly total of music drawn from subcategory 34 (non-classic religious). The applicant is prepared
to accept, as a condition of licence, that its level of advertising
“will not exceed an average of four minutes per hour, or a
maximum of six minutes in drive periods”. The Commission
will only proceed with this application at the public hearing if
advised by the Department of Industry, at least ten days prior
to the hearing, that it is technically acceptable.
7. Barrie (Ontario)
Scott Jackson, représentant une société devant être constituée
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) FM, sans but
lucratif, de langue anglaise à Barrie, à la fréquence 100,3 MHz
(canal 262B) et avec une puissance apparente rayonnée de
1 800 watts. La requérante propose un service de musique
chrétienne (formule spécialisée) dont au moins 95 p. 100 de
pièces musicales hebdomadaires appartiendront à la souscatégorie 34 (religieux non classique). La requérante est disposée à accepter, comme condition de licence, que son niveau de
publicité « n’excédera pas en moyenne quatre minutes par
heure, ou un maximum de six minutes pour les périodes de
grande écoute ». Le Conseil n’étudiera cette demande à
l’audience publique que si le ministère de l’Industrie l’avise,
au moins dix jours avant le début de l’audience, qu’elle est acceptable au plan technique.
Deadline for intervention: January 22, 1999
Date limite d’intervention : le 22 janvier 1999
December 16, 1998
Le 16 décembre 1998
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3409
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1998-130
AVIS PUBLIC 1998-130
Kennebec Vidéo inc.
Linière, Quebec
Kennebec Vidéo inc.
Linière (Québec)
Transfer of control
Transfert de contrôle
The Commission announces that it has approved, by Letter of
Authority A98-0148 dated November 27, 1998, the transfer of
control of Kennebec Vidéo inc., licensee of the cable distribution
undertaking serving Linière, through the transfer of all of the
shares of the licensee to Câble-Axion Québec inc. As a result of
this change, effective control of Kennebec Vidéo inc. will be held
by Câble-Axion Québec inc., a company ultimately controlled by
Investissements Novacap inc.
December 9, 1998
Le Conseil annonce l’approbation (lettre d’approbation A980148 du 27 novembre 1998) d’une demande visant à obtenir
l’autorisation de transférer la totalité des actions de la Kennebec
Vidéo inc., titulaire de l’entreprise de distibution par câble desservant Linière, à la Câble-Axion Québec inc. À la suite de ce
changement, le contrôle effectif de la Kennebec Vidéo inc. sera
exercé par la Câble-Axion Québec inc., société contrôlée ultimement par Investissements Novacap inc.
Le 9 décembre 1998
[52-1-o]
[52-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
98-523
98-523
December 9, 1998
Le 9 décembre 1998
CIBM-FM Mont-Bleu ltée
Trois-Pistoles and Rivière-du-Loup, Quebec
Approved — Increase of the effective radiated power for the
transmitter CIBM-FM-2 Trois-Pistoles from 7.8 watts to
183 watts.
CIBM-FM Mont-Bleu ltée
Trois-Pistoles et Rivière-du-Loup (Québec)
Approuvé — Augmentation de la puissance apparente rayonnée de l’émetteur CIBM-FM-2 Trois-Pistoles de 7,8 watts à
183 watts.
98-524
98-524
December 9, 1998
Le 9 décembre 1998
La Coopérative de Câblodistribution de Saint-Fidèle
Saint-Fidèle, Quebec
Denied — Requirement to delete the duplicate programming from
CFTM-TV (TVA) Montréal or to substitute the local service of
CIMT-TV (TVA) Rivière-du-Loup when the programming is
identical.
La Coopérative de Câblodistribution de Saint-Fidèle
Saint-Fidèle (Québec)
Refusé — Obligation de supprimer les émissions identiques de
CFTM-TV (TVA) Montréal ou d’y substituer le service local
CIMT-TV (TVA) Rivière-du-Loup lorsque la programmation est
identique.
[52-1-o]
[52-1-o]
3410
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
CANADIAN NATIONAL RAILWAY COMPANY
CANADIAN NATIONAL RAILWAY COMPANY
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 10, 1998, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease of Railroad Equipment dated as of
November 15, 1998, between The Kansas City Southern Railway Company and Fleet Capital Corporation; and
2. Memorandum of Lease of Railroad Equipment dated as of
November 15, 1998, between Grand Trunk Western Railroad
Incorporated and Fleet Capital Corporation.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 10 décembre 1998
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Résumé du contrat de location de matériel ferroviaire en
date du 15 novembre 1998 entre The Kansas City Southern
Railway Company et la Fleet Capital Corporation;
2. Résumé du contrat de location de matériel ferroviaire en
date du 15 novembre 1998 entre la Grand Trunk Western Railroad Incorporated et la Fleet Capital Corporation.
December 15, 1998
Le 15 décembre 1998
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[52-1-o]
[52-1-o]
CAPITAL BUSINESS TRAINING CENTRE
(NON-PROFIT) CORPORATION
CAPITAL BUSINESS TRAINING CENTRE
(NON-PROFIT) CORPORATION
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that Capital Business Training Centre
(Non-Profit) Corporation intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender its charter, pursuant to the Canada
Corporations Act.
November 23, 1998
JAMES R. DODDS
President
Avis est par les présentes donné que la Capital Business Training Centre (Non-Profit) Corporation demandera au ministre de
l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu de la
Loi sur les corporations canadiennes.
Le 23 novembre 1998
Le président
JAMES R. DODDS
[52-1-o]
[52-1-o]
FLEX LEASING CORPORATION
FLEX LEASING CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 14, 1998, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Amended and Restated Memorandum of Security Agreement — Chattel Mortgage dated as of December 11, 1998,
between NationsBanc Leasing Corporation, as Lender, and
Flex Leasing Corporation (“Flex”), as Debtor;
2. Termination of Memorandum of Lease dated as of December 11, 1998, between Flex, as Lessor, and CSX Transportation, Inc. (“CSX”), as Lessee;
3. Memorandum of Supplement dated as of November 2, 1998,
between Flex, as Lessor, and CSX, as Lessee; and
4. Memorandum of Amendment to Use Agreement dated as of
December 11, 1998, between Flex, as Lessor, and CSX, as
Lessee.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que les documents mentionnés ci-dessous ont été déposés le 14 décembre 1998 auprès du
Bureau du registraire général du Canada :
1. Protocole d’accord de sûreté — Hypothèque mobilière
modifié et reformulé en date du 11 décembre 1998 intervenu
entre la NationsBanc Leasing Corporation, à titre de prêteur, et
la Flex Leasing Corporation (« Flex »), à titre de débiteur;
2. Résolution d’un protocole d’accord de location en date du
11 décembre 1998 intervenu entre la Flex, à titre de bailleur, et
la CSX Transportation, Inc. (« CSX ») à titre de preneur à bail;
3. Protocole de supplément en date du 2 novembre 1998 entre
la Flex, à titre de bailleur, et la CSX, à titre de preneur à bail;
4. Modification de protocole d’utilisation en date du 11 décembre 1998 entre la Flex, à titre de bailleur, et la CSX, à titre
de preneur à bail.
December 14, 1998
Le 14 décembre 1998
HEENAN BLAIKIE
Solicitors
Les avocats
HEENAN BLAIKIE
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3411
GATX THIRD AIRCRAFT CORPORATION
GATX THIRD AIRCRAFT CORPORATION
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 25, 1998, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease Agreement dated as of November 20,
1998, between GATX Third Aircraft Corporation and ICX
Corporation.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 25 novembre 1998
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat de location en date du 20 novembre 1998
entre la GATX Third Aircraft Corporation et la ICX
Corporation.
December 14, 1998
Le 14 décembre 1998
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[52-1-o]
[52-1-o]
GUARDIAN INSURANCE COMPANY OF CANADA
COMPAGNIE D’ASSURANCE GUARDIAN DU CANADA
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given, pursuant to paragraph 224(1)(a) of the
Insurance Companies Act, that Guardian Insurance Company of
Canada (the “Company”) intends to make an application to the
Minister of Finance for approval to change the name of the Company to The Nordic Insurance Company of Canada, and in
French, La Nordique compagnie d’assurance du Canada.
Toronto, December 12, 1998
FASKEN CAMPBELL GODFREY
Solicitor for the Applicant
Avis est par les présentes donné, conformément à l’alinéa 224(1)a) de la Loi sur les sociétés d’assurances, que la Compagnie d’Assurance Guardian du Canada « la société » a l’intention de faire une demande au ministre des Finances pour
l’approbation du changement de la dénomination sociale de la
société à La Nordique compagnie d’assurance du Canada et, en
anglais, The Nordic Insurance Company of Canada.
Toronto, le 12 décembre 1998
Les avocats
FASKEN CAMPBELL GODFREY
[50-4-o]
[50-4]
HONGKONG BANK OF CANADA
BANQUE HONGKONG DU CANADA
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE NOM
Hongkong Bank of Canada hereby gives notice of its intention
to make application under subsection 215(1) of the Bank Act
(Canada) for ministerial approval to change its name to HSBC
Bank Canada.
December 19, 1998
MARJORY MILLER
Vice-President, Corporate Secretary
and Legal Counsel
La Banque Hongkong du Canada donne avis par la présente de
son intention de demander, en vertu du paragraphe 215(1) de la
Loi sur les banques (Canada), l’autorisation ministérielle de
changer son nom pour celui de Banque HSBC Canada.
Le 19 décembre 1998
La vice-présidente, secrétaire de
direction et conseillère juridique
MARJORY MILLER
[51-4-o]
[51-4-o]
THE MUSSELMAN
THE MUSSELMAN
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Musselman hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
The Musselman has deposited with the Minister of Fisheries and
Oceans, and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Halifax, at Halifax, Nova Scotia, under deposit number 3045, book 6322, page 329, a description of the site
and plans of the existing shellfish aquaculture site in St. Margarets Bay, southeast of Troop Island, in front of water lot
lease/license no. 1044.
La société The Musselman donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La Société The Musselman a, en vertu
de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches
et des Océans, et au bureau de la publicité des droits du district
d’enregistrement de Halifax, à Halifax (Nouvelle-Écosse), sous le
numéro de dépôt 3045, cahier 6322, page 329, une description de
l’emplacement et les plans du site actuel d’aquaculture de crustacés et coquillages dans la baie St. Margarets, au sud-est de l’île
Troop, en face du lot de grève portant le numéro de bail ou de
licence 1044.
3412
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment should be directed, not later
than one month from the date of publication of this notice, to the
Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, Foot of Parker Street, P.O. Box 1000, Dartmouth,
Nova Scotia B2Y 3Z8.
Halifax, December 15, 1998
JOHN MCSHANE
President
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de
publication du présent avis, au Directeur régional, Garde côtière
canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, Rue Parker,
Case postale 1000, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 3Z8.
Halifax, le 15 décembre 1998
Le président
JOHN MCSHANE
[52-1-o]
[52-1-o]
PSYCHIATRIC NURSES ASSOCIATION OF CANADA
PSYCHIATRIC NURSES ASSOCIATION OF CANADA
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that PSYCHIATRIC NURSES ASSOCIATION OF CANADA intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender its charter, pursuant to the Canada
Corporations Act.
September 3, 1998
WENDY ROBILLARD
President
Avis est par les présentes donné que la PSYCHIATRIC
NURSES ASSOCIATION OF CANADA demandera au ministre
de l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu de la
Loi sur les corporations canadiennes.
Le 3 septembre 1998
Le président
WENDY ROBILLARD
[52-1-o]
[52-1-o]
SULCOM, INC.
SULCOM, INC.
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 30, 1998, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease Agreement No. 9801 effective November 25, 1998, between Sulcom, Inc. and International Commodities Export Company;
2. Memorandum of Lease Agreement No. 9802 effective November 25, 1998, between Sulcom, Inc. and International
Commodities Export Company of Canada Limited; and
3. Memorandum of Security and Assignment of Lease effective November 30, 1998, between Sulcom, Inc. and The Bank
of New York.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 30 novembre 1998
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Résumé du contrat de location no 9801 en date du 25 novembre 1998 entre la Sulcom, Inc. et la International Commodities Export Company;
2. Résumé du contrat de location no 9802 en date du 25 novembre 1998 entre la Sulcom, Inc. et la International Commodities Export Company of Canada Limited;
3. Résumé de garantie et de cession de contrat de location en
date du 30 novembre 1998 entre la Sulcom, Inc. et The Bank of
New York.
December 14, 1998
Le 14 décembre 1998
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[52-1-o]
[52-1-o]
VIRGINIA ELECTRIC AND POWER COMPANY
VIRGINIA ELECTRIC AND POWER COMPANY
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 25, 1998, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease Supplement No. 3 effective November 30, 1998, between First Security Bank, National Association and Virginia Electric and Power Company;
2. Memorandum of Security Agreement Supplement No. 3 effective November 30, 1998, between First Security Bank, National Association and Wilmington Trust Company; and
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 25 novembre 1998
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Résumé du troisième supplément au contrat de location en
vigueur à partir du 30 novembre 1998 entre la First Security
Bank, National Association et la Virginia Electric and Power
Company;
2. Résumé du troisième supplément au contrat de garantie en
vigueur à partir du 30 novembre 1998 entre la First Security
Bank, National Association et la Wilmington Trust Company;
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3. Memorandum of Lease Assignment effective November 30,
1998, between First Security Bank, National Association and
Wilmington Trust Company.
December 14, 1998
3413
3. Résumé de la cession du contrat de location en vigueur
à partir du 30 novembre 1998 entre la First Security Bank,
National Association et la Wilmington Trust Company.
Le 14 décembre 1998
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[52-1-o]
[52-1-o]
WESTLAKE CHEMICAL CORPORATION
WESTLAKE CHEMICAL CORPORATION
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 23, 1998, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease Agreement dated as of November 20,
1998, between Westlake Chemical Corporation and GATX
Third Aircraft Corporation.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 23 novembre 1998
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat de location en date du 20 novembre 1998
entre la Westlake Chemical Corporation et la GATX Third
Aircraft Corporation.
December 14, 1998
Le 14 décembre 1998
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[52-1-o]
[52-1-o]
Canada Gazette Part I
3414
December 26, 1998
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 2, 1998
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up ................................................................ $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies................
2.
Rest fund.........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation .........................................................
30,823,631,926
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada......................... $
(b)
Provincial
Governments................
(c)
Banks...........................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ..................
(e)
Other............................
313,015,455
6,322,637
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments ....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
300,889,000
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years ................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years ................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
319,338,092
300,889,000
6,986,325
123,445,610
132,782,987
256,625,116
Total...............................................................
12,556,621,040
5.
5,954,908,477
6.
10,881,038,783
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
519,840,038
154,047,620
Total...............................................................
154,047,620
All other liabilities...........................................................
313,693,371
1,397,656,439
Total ...............................................................
30,790,224,739
5.
Bank premises .................................................................
185,465,845
6.
All others assets...............................................................
245,295,279
Total ............................................................... $
31,841,212,955
Total.......................................................... $
31,841,212,955
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years....................................................................................................................................................... $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years .....................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years.....................................................................................................................................................................................
$
3,685,705,708
3,767,910,466
3,427,422,609
10,881,038,783
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ....................................................................... $
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, December 3, 1998
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3415
BANQUE DU CANADA
Bilan au 2 décembre 1998
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé ................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
a)
Devises américaines.......... $
b)
Autres devises...................
2.
Fonds de réserve .............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation........................................................
30 823 631 926
4.
Dépôts :
a)
Gouvernement du
Canada........................... $
b)
Gouvernements provinciaux ................................
c)
Banques ...........................
d)
Autres établissements
membres de l’Association
canadienne des paiements.
e)
Autres dépôts ...................
313 015 455
6 322 637
Total ............................................................... $
3.
Avances :
a)
Au gouvernement du
Canada ..............................
b)
Aux gouvernements provinciaux..................................
c)
Aux établissements membres
de l’Association canadienne
des paiements ....................
319 338 092
300 889 000
Total ...............................................................
6 986 325
123 445 610
132 782 987
256 625 116
300 889 000
Total...............................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
a)
Bons du Trésor du
Canada ............................
b)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
c)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
d)
Valeurs mobilières émises ou garanties par une
province...........................
e)
Autres bons......................
f)
Autres placements............
5 000 000
5.
12 556 621 040
Passif payable en devises étrangères :
a)
Au gouvernement du
Canada...........................
b)
À d’autres ......................
519 840 038
154 047 620
Total...............................................................
154 047 620
Divers .............................................................................
313 693 371
5 954 908 477
6.
10 881 038 783
1 397 656 439
Total ...............................................................
30 790 224 739
5.
Locaux de la Banque........................................................
185 465 845
6.
Divers .............................................................................
245 295 279
Total ............................................................... $
31 841 212 955
Total.......................................................... $
31 841 212 955
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans..................................................................................................................................................
$
3 685 705 708
3 767 910 466
3 427 422 609
10 881 038 783
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente ................... $
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 3 décembre 1998
Canada Gazette Part I
3416
December 26, 1998
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 9, 1998
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up ................................................................ $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies................
2.
Rest fund.........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation .........................................................
30,974,216,639
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada......................... $
(b)
Provincial
Governments................
(c)
Banks...........................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ..................
(e)
Other............................
318,487,513
6,657,611
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments ....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
574,264,000
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years ................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years ................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
325,145,124
574,264,000
10,779,257
125,173,398
48,287,580
235,225,445
Total...............................................................
12,627,014,313
5.
6,057,973,328
6.
10,889,887,054
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
419,465,680
158,542,528
Total...............................................................
158,542,528
All other liabilities...........................................................
345,919,831
1,003,589,659
Total ...............................................................
30,578,464,354
5.
Bank premises .................................................................
185,851,363
6.
All others assets...............................................................
264,419,837
Total ............................................................... $
31,928,144,678
Total.......................................................... $
31,928,144,678
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years....................................................................................................................................................... $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years .....................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years.....................................................................................................................................................................................
$
3,694,810,240
3,767,754,522
3,427,322,292
10,889,887,054
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ....................................................................... $
147,884,580
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, December 11, 1998
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3417
BANQUE DU CANADA
Bilan au 9 décembre 1998
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé ................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
a)
Devises américaines.......... $
b)
Autres devises...................
2.
Fonds de réserve .............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation........................................................
30 974 216 639
4.
Dépôts :
a)
Gouvernement du
Canada........................... $
b)
Gouvernements provinciaux ................................
c)
Banques ...........................
d)
Autres établissements
membres de l’Association
canadienne des paiements.
e)
Autres dépôts ...................
318 487 513
6 657 611
Total ............................................................... $
3.
Avances :
a)
Au gouvernement du
Canada ..............................
b)
Aux gouvernements provinciaux..................................
c)
Aux établissements membres
de l’Association canadienne
des paiements ....................
325 145 124
574 264 000
Total ...............................................................
10 779 257
125 173 398
48 287 580
235 225 445
574 264 000
Total...............................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
a)
Bons du Trésor du
Canada ............................
b)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
c)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
d)
Valeurs mobilières émises ou garanties par une
province...........................
e)
Autres bons......................
f)
Autres placements............
5 000 000
5.
12 627 014 313
Passif payable en devises étrangères :
a)
Au gouvernement du
Canada...........................
b)
À d’autres ......................
419 465 680
158 542 528
Total...............................................................
158 542 528
Divers .............................................................................
345 919 831
6 057 973 328
6.
10 889 887 054
1 003 589 659
Total ...............................................................
30 578 464 354
5.
Locaux de la Banque........................................................
185 851 363
6.
Divers .............................................................................
264 419 837
Total ............................................................... $
31 928 144 678
Total.......................................................... $
31 928 144 678
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans..................................................................................................................................................
$
3 694 810 240
3 767 754 522
3 427 322 292
10 889 887 054
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente ................... $
147 884 580
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 11 décembre 1998
3418
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Great Lakes Pilotage Authority
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage Tariff
Regulations..............................................................
3419
Administration de pilotage des Grands Lacs
Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
l’Administration de pilotage des Grands Lacs ........
3419
3425
Travaux publics et des Services gouvernementaux,
min. des
Règlement modifiant l’annexe III de la Loi sur les
subventions aux municipalités.................................
3425
3427
3436
Transports, min. des
Décret soustrayant certains ports publics à l’application
de la Loi sur les ports et installations portuaires
publics, 1999 ........................................................... 3427
Règlement sur la gestion des administrations portuaires 3436
Public Works and Government Services, Dept. of
Regulations Amending Schedule III of the Municipal
Grants Act ...............................................................
Transport, Dept. of
Order Terminating the Application of the Public
Harbours and Port Facilities Act to Certain Public
Harbours, 1999........................................................
Port Authorities Management Regulations...................
Page
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3419
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage
Tariff Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
l’Administration de pilotage des Grands Lacs
Statutory Authority
Pilotage Act
Fondement législatif
Loi sur le pilotage
Sponsoring Agency
Great Lakes Pilotage Authority
Organisme responsable
Administration de pilotage des Grands Lacs
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Great Lakes Pilotage Authority (the Authority) is responsible for administering, in the interests of safety, an efficient
pilotage service within Canadian waters in the province of Quebec, south of the north entrance to St. Lambert Lock and in and
around the provinces of Ontario and Manitoba. In addition, the
Authority prescribes tariffs of pilotage charges that are fair and
reasonable, and consistent with providing revenues sufficient
to permit the Authority to operate on a self-sustaining financial
basis.
This amendment introduces a one-year tariff reduction of
5 percent for pilotage services in the area of the Welland Canal
and in the Cornwall District and tariff charges will revert to their
current level in the following year.
Description
L’Administration de pilotage des Grands Lacs (l’Administration) est chargée de gérer, pour la sécurité de la navigation, un
service de pilotage efficace dans toutes les eaux canadiennes sises
dans la province de Québec, au sud de l’entrée nord de l’écluse
de Saint-Lambert et dans les eaux sises dans les provinces d’Ontario et du Manitoba. En outre, l’Administration prescrit des
droits de pilotage qui sont justes et raisonnables et qui fournissent
des revenus suffisants pour assurer l’autonomie financière de
l’Administration.
La modification des droits comporte une diminution de
5 p. 100 des droits associés aux services de pilotage. La diminution, qui sera en vigueur pendant une période d’un an, s’appliquera au secteur du canal Welland et au district de Cornwall. Les
droits seront rétablis à leur niveau actuel l’année suivante.
En raison des mesures de réduction des coûts prises par l’Administration au cours des dernières années, l’Administration a
décidé de réduire le tarif de façon à percevoir les revenus nécessaires à ses activités pour faire ses frais, sur une base quotidienne.
Cette mesure est conforme au principe de l’Administration qui
consiste à fixer des droits de pilotage justes et raisonnables, qui
lui permettent de maintenir son autonomie financière.
Due to the Authority’s cost reduction initiatives in its operations during the past few years, the Authority is implementing this
reduction in the tariff so that it derives the revenues needed to
operate in a break-even position on a day-to-day basis. This
measure is consistent with the Authority’s principle of ensuring
that pilotage charges are fair and reasonable and fixed at a level
that permits the Authority to operate on a self-sustaining financial
basis.
Alternatives
Solutions envisagées
Despite the freeze in tariff charges during the past four years,
the Authority has been able to build up a small surplus fund due
to its cost-cutting program with respect to operations.
The Authority considered maintaining its current position with
respect to tariff charges but recognized that this fiscal policy
would probably generate additional surplus funds. The Authority
consequently rejected this option and decided to reduce its tariff
charges by 5 percent for a one-year period. This initiative will
ensure that the Authority’s tariff charges for pilotage services are
fair and reasonable and fixed at a level that will still permit the
Authority to operate on a self-sustaining financial basis.
Malgré le gel des droits pendant les quatre dernières années,
l’Administration a été en mesure d’accumuler un léger surplus
grâce à son programme de réduction des coûts appliqué à ses
activités.
L’Administration avait envisagé de maintenir sa position actuelle en ce qui concerne les droits, mais elle a constaté que cette
politique fiscale générerait sans doute d’autres fonds excédentaires. L’Administration a donc rejeté cette option et décidé de
réduire de 5 p. 100 les droits associés aux services de pilotage
pendant une période d’un an. Grâce à cette mesure, les droits de
pilotage fixés par l’Administration seront justes et raisonnables et
lui permettront de maintenir son autonomie financière.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Users will benefit from this one-year tariff reduction and will
save an estimated $350,000 in pilotage costs during this period.
This represents a cost savings of $350 per ship for a complete
transit of the system from St. Lambert Lock to Thunder Bay.
Les utilisateurs profiteront d’une réduction des droits pendant
une période d’un an, ce qui leur permettra globalement d’économiser une somme évaluée à 350 000 $ en droits de pilotage durant cette période. Cela représente des économies de 350 $ par
navire pour un transit complet dans le réseau allant de l’écluse de
Saint-Lambert à Thunder Bay.
3420
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
It should be noted that this reduction in the tariff charges will
not have a negative impact upon safety or the quality of pilotage
services.
Soulignons que la réduction des droits de pilotage n’aura pas
de répercussions négatives sur la qualité des services de pilotage.
Consultation
Consultations
The Authority consulted with the Shipping Federation of Canada and the Canadian Shipowners Association in September of
this year and these two organizations, which represent almost all
users, support this initiative.
L’Administration a consulté en septembre dernier les représentants de la Fédération maritime du Canada et de l’Association des
armateurs canadiens et ces deux organisations, qui représentent
pratiquement tous les utilisateurs, se sont prononcées en faveur de
cette mesure.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Section 45 of the Pilotage Act provides an enforcement mechanism for these Regulations in that a Pilotage Authority can inform
a customs officer at any port in Canada to withhold clearance
from any ship for which pilotage charges are outstanding and
unpaid.
L’article 45 de la Loi sur le pilotage fournit le mécanisme
d’application du Règlement en ce que l’Administration de pilotage peut informer l’agent des douanes dans un port au Canada de
retenir la décharge d’un navire lorsque des droits de pilotage concernant le navire sont exigibles et impayés.
Contact
Personne-ressource
Mr. R. G. Armstrong, Chairman, Great Lakes Pilotage Authority, P.O. Box 95, Cornwall, Ontario K6H 5R9, (613) 933-2991
(Telephone), (613) 933-3793 (Facsimile).
Monsieur R. G. Armstrong, Président, Administration de pilotage des Grands Lacs, Case postale 95, Cornwall (Ontario) K6H
5R9, (613) 933-2991 (téléphone), (613) 933-3793 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 34(1)a of the
Pilotage Act, that the Great Lakes Pilotage Authority proposes,
pursuant to section 33b of that Act, to make the annexed Regulations Amending the Great Lakes Pilotage Tariff Regulations.
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 34(1)a de la Loi sur le pilotage, que l’Administration de pilotage des Grands Lacs, en vertu de l’article 33b de cette loi, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les
tarifs de l’Administration de pilotage des Grands Lacs, ci-après.
Les intéressés qui ont des raisons de croire qu’un droit figurant
dans le projet de règlement nuit à l’intérêt public, notamment
l’intérêt public qui est compatible avec la politique nationale des
transports énoncée à l’article 5 de la Loi sur les transports au
Canadac, peuvent déposer un avis d’opposition motivé auprès de
l’Office des transports du Canada dans les 30 jours suivant la
date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada ainsi que la date de publication et
d’envoyer le tout à l’Office des transports du Canada, Ottawa
(Ontario) K1A 0N9.
Interested persons who have reason to believe that any charge
in the proposed Regulations is prejudicial to the public interest,
including, without limiting the generality thereof, the public interest that is consistent with the national transportation policy set
out in section 5 of the Canada Transportation Actc, may file a
notice of objection setting out the grounds therefor with the Canadian Transportation Agency within 30 days after the date of
publication of this notice. The notice of objection should cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be sent to the Canadian Transportation Agency, Ottawa, Ontario K1A 0N9.
GREAT LAKES PILOTAGE AUTHORITY
R. G. ARMSTRONG
Chairman
ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES GRANDS LACS
Le président
R. G. ARMSTRONG
REGULATIONS AMENDING THE GREAT LAKES
PILOTAGE TARIFF REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES TARIFS DE L’ADMINISTRATION
DE PILOTAGE DES GRANDS LACS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. The portion of subsection 3(1) of the Great Lakes Pilotage Tariff Regulations2 before paragraph (a) is replaced by
the following:
3. (1) The charge for a pilotage service in
1. Le passage du paragraphe 3(1)1 du Règlement sur les tarifs de l’Administration de pilotage des Grands Lacs2 précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
3. (1) Le droit exigé pour un service de pilotage assuré dans :
———
———
a
a
b
c
1
2
S.C., 1998, c. 10, s. 150
S.C., 1998, c. 10, s. 149
S.C., 1996, c. 10
SOR/88-420
SOR/84-253; SOR/96-409
b
c
1
2
L.C. (1998), ch. 10, art. 150
L.C. (1998), ch. 10, art. 149
L.C. (1996), ch. 10
DORS/88-420
DORS/84-253; DORS/96-409
Le 26 décembre 1998
2. (1) Subsection 1(4)3 of Schedule I to the Regulations is
replaced by the following:
(4) If a ship, during its passage through the Welland Canal,
docks or undocks for any purpose other than on the instructions
of The St. Lawrence Seaway Management Corporation, the basic
charge is:
(a) until December 31, 1999, $31.83 for each kilometre
($53.02 for each statute mile), plus $197.60 for each lock
transited, with a minimum charge of $659.30; and
(b) beginning January 1, 2000, $33.50 for each kilometre
($55.81 for each statute mile), plus $208.00 for each lock
transited, with a minimum charge of $694.00.
(2) Subparagraphs 1(5)(a)(i)4 and (ii)4 of Schedule I to the
Regulations are replaced by the following:
(i) for that portion of the passage between the northerly limit
of the Canal and Lock 7,
(A) until December 31, 1999 ............................ $1,216.00
(B) beginning January 1, 2000 .......................... 1,280.00
(ii) for that portion of the passage between Lock 7 and the
southerly limit of the Canal,
(A) until December 31, 1999 ............................ 1,216.00
(B) beginning January 1, 2000 .......................... 1,280.00
3. (1) The portion of paragraph 2(1)(a)4 of Schedule I to the
Regulations before subparagraph (i) is replaced by the
following:
(a) for pilotage services, for each six-hour period or part of a
six-hour period that the pilot is on board in the undesignated
waters and contiguous waters of
(2) The portion of paragraph 2(1)(b)4 of Schedule I to the
Regulations before subparagraph (i) is replaced by the
following:
(b) for each time the pilot docks or undocks a ship in the undesignated waters and contiguous waters of
(3) The portion of subsection 2(2)3 of Schedule I to the
Regulations before paragraph (a) is replaced by the
following:
(2) If a ship with a pilot on board makes a direct transit of the
undesignated waters and contiguous waters of Lake Erie between
Southeast Shoal and Port Colborne, the basic charges set out in
subsection (1) are not chargeable unless
4. Subsections 3(1)3 and (2)3 of Schedule I to the Regulations are replaced by the following:
3. (1) Subject to subsections (2) and (3), if, for the convenience
of a ship, a pilot is detained after the end of the pilot’s assignment
or during an interruption of the passage of the ship through designated waters or contiguous waters, the following additional
basic charge is payable for each hour or part of an hour that the
pilot is detained:
(a) until December 31, 1999 .....................................
$44.65
(b) beginning January 1, 2000...................................
47.00
(2) The maximum basic charge under subsection (1) for any
24-hour period is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $707.75
(b) beginning January 1, 2000...................................
745.00
3
5. Section 4 of Schedule I to the Regulations is replaced by
the following:
Gazette du Canada Partie I
2. (1) Le paragraphe 1(4)3 de l’annexe I du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
(4) Lorsque, au cours de son passage dans le canal Welland, un
navire accoste à un quai ou y appareille pour des raisons autres
que les instructions données par la Corporation de gestion de la
voie maritime du Saint-Laurent, le droit de base exigible est :
a) de 31,83 $ le kilomètre (53,02 $ le mille terrestre), plus
197,60 $ pour chaque écluse franchie, le droit minimal étant de
659,30 $ jusqu’au 31 décembre 1999;
b) de 33,50 $ le kilomètre (55,81 $ le mille terrestre), plus
208,00 $ pour chaque écluse franchie, le droit minimal étant de
694,00 $ à compter du 1er janvier 2000.
(2) Les sous-alinéas 1(5)a)(i)4 et (ii)4 de l’annexe I du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
(i) pour la partie de la traversée entre la limite nord du canal
et l’écluse 7
(A) jusqu’au 31 décembre 1999........................ 1 216,00 $
(B) à compter du 1er janvier 2000...................... 1 280,00
(ii) pour la partie de la traversée entre l’écluse 7 et la limite
sud du canal
(A) jusqu’au 31 décembre 1999........................ 1 216,00
(B) à compter du 1er janvier 2000...................... 1 280,00
3. (1) Le passage de l’alinéa 2(1)a)4 de l’annexe I du même
règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui
suit :
a) services de pilotage, par période de six heures ou moins que
le pilote passe à bord du navire, dans les eaux non désignées et
les eaux limitrophes :
(2) Le passage de l’alinéa 2(1)b)4 de l’annexe I du même
règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui
suit :
b) chaque fois que le pilote fait entrer un navire au bassin ou
l’en fait sortir dans les eaux non désignées et les eaux
limitrophes :
(3) Le passage du paragraphe 2(2)3 de l’annexe I du même
règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Lorsqu’un navire, ayant à son bord un pilote, franchit directement les eaux non désignées et les eaux limitrophes du lac Érié
entre le haut-fond Southeast et Port Colborne, les droits de base
visés au paragraphe (1) ne sont exigibles que si, selon le cas :
4. Les paragraphes 3(1)3 et (2)3 de l’annexe I du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
3. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), lorsque, pour les
besoins du navire, un pilote est retenu à la fin de son affectation
ou durant une interruption de la traversée du navire dans des eaux
désignées ou dans les eaux limitrophes, le droit de base supplémentaire exigible est, pour chaque heure ou fraction d’heure pendant laquelle le pilote est retenu :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 ..................................
44,65 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ...............................
47,00
(2) Le droit de base maximal exigible en vertu du paragraphe (1) est, par période de 24 heures :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 707,75 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 745,00
5. L’article 43 de l’annexe I du même règlement est remplacé par ce qui suit :
———
———
3
3
4
SOR/96-409
SOR/94-509
3421
4
DORS/96-409
DORS/94-509
3422
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
4. (1) Subject to subsection (2), if the departure or movage of a
ship to which a pilot has been assigned is delayed for the convenience of the ship for more than one hour after the pilot reports
for duty at the designated boarding point, the following basic
charge is payable for each hour or part of an hour, including the
first hour, of that delay:
(a) until December 31, 1999 .....................................
$44.65
(b) beginning January 1, 2000...................................
47.00
(2) The maximum basic charge under subsection (1) for any
24-hour period is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $707.75
(b) beginning January 1, 2000...................................
745.00
6. Subsections 5(1) to (3)3 of Schedule I to the Regulations
are replaced by the following:
5. (1) If a request for pilotage services is cancelled after the
pilot reports for duty at the designated boarding point, the basic
charge is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $267.90
(b) beginning January 1, 2000...................................
282.00
(2) Subject to subsection (3), if a request for pilotage services
is cancelled more than one hour after the pilot reports for duty at
the designated boarding point, in addition to the basic charge set
out in subsection (1), the following basic charge is payable for
each hour or part of an hour, including the first hour, between the
time the pilot reports and the time of the cancellation:
(a) until December 31, 1999 .....................................
$44.65
(b) beginning January 1, 2000...................................
47.00
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), lorsque le départ ou le
déplacement d’un navire auquel a été affecté un pilote est, pour
les besoins du navire, retardé de plus d’une heure après que le
pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, le droit de base exigible est, pour chaque heure ou fraction
d’heure de retard, y compris la première heure :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 ..................................
44,65 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ...............................
47,00
(2) Le droit de base maximal exigible en vertu du paragraphe (1) est, par période de 24 heures :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 707,75 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 745,00
6. Les paragraphes 5(1) à (3)3 de l’annexe I du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
5. (1) Lorsqu’une demande de services de pilotage est annulée
après que le pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, le droit de base exigible est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 267,90 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 282,00
(2) Sous réserve du paragraphe (3), lorsqu’une demande de
services de pilotage est annulée plus d’une heure après que le
pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, est exigible, en plus du droit de base prévu au paragraphe (1), le droit de base qui est, pour chaque heure ou fraction
d’heure, y compris la première heure, comprise entre le moment
où le pilote s’est présenté à son poste et le moment où la demande
est annulée :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 ..................................
44,65 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ...............................
47,00
(3) The maximum basic charge payable under subsection (2)
for any 24-hour period is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $707.75
(b) beginning January 1, 2000...................................
745.00
7. Subsections 7(1)3 and (2)3 of Schedule I to the Regulations are replaced by the following:
7. (1) If a pilot is unable to board a ship at the normal boarding
point and, to board it, must travel beyond the area for which the
pilot’s services are requested, the following basic charge is payable for each 24-hour period or part of that period during which
the pilot is away from the normal boarding point:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $273.60
(b) beginning January 1, 2000...................................
288.00
(3) Le droit de base maximal exigible en vertu du paragraphe (2) est, par période de 24 heures :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 707,75 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 745,00
7. Les paragraphes 7(1)3 et (2)3 de l’annexe I du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
7. (1) Lorsqu’un pilote ne peut monter à bord d’un navire à son
point d’embarquement habituel et qu’il doit, pour ce faire, voyager au-delà de la zone pour laquelle ses services sont demandés,
le droit de base exigible est, pour chaque période de 24 heures ou
moins durant laquelle le pilote est absent de son point d’embarquement habituel :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 273,60 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 288,00
(2) Lorsqu’un pilote est transporté par un navire au-delà de la
zone pour laquelle ses services sont demandés, le droit de base
exigible est, pour chaque période de 24 heures ou moins qui précède le retour du pilote à l’endroit où il aurait normalement
débarqué :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 273,60 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 288,00
8. Les articles 1 à 33 de l’annexe II du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
1. (1) Le droit de base exigible pour un voyage entre la limite
est de la circonscription de Cornwall jusqu’à Cornwall ou jusqu’à
la station d’embarquement des pilotes près de Saint-Régis (Québec) est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 2 135,60 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 2 248,00
(2) If a pilot is carried on a ship beyond the area for which the
pilot’s services are requested, the following basic charge is payable for each 24-hour period or part of that period before the pilot
is returned to the place where the pilot normally would have
disembarked:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $273.60
(b) beginning January 1, 2000...................................
288.00
3
8. Sections 1 to 3 of Schedule II to the Regulations are replaced by the following:
1. (1) The basic charge for a ship making a trip between the
eastern limit of the Cornwall District and Cornwall or the pilot
boarding station near Saint Régis, Quebec, is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $2,135.60
(b) beginning January 1, 2000................................... 2,248.00
———
3
SOR/96-409
———
3
DORS/96-409
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3423
(2) Subject to subsection (3), the basic charge for a ship making a trip other than a trip referred to in subsection (1) is:
(a) until December 31, 1999, $9.80 for each kilometre
($16.33 for each statute mile), plus $272.65 for each lock
transited; and
(b) beginning January 1, 2000, $10.32 for each kilometre
($17.19 for each statute mile), plus $287.00 for each lock
transited.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), le droit de base exigible
pour un voyage autre qu’un voyage visé au paragraphe (1) est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999, de 9,80 $ le kilomètre
(16,33 $ le mille terrestre), plus 272,65 $ pour chaque étape
franchie;
b) à compter du 1er janvier 2000, de 10,32 $ le kilomètre
(17,19 $ le mille terrestre), plus 287,00 $ pour chaque étape
franchie.
(3) The minimum basic charge under subsection (2) is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $549.10
(b) beginning January 1, 2000...................................
578.00
(3) Le droit de base minimal exigible en vertu du paragraphe (2) est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 549,10 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 578,00
2. The basic charge for docking or undocking a ship for the
purpose of loading or unloading cargo, stores or bunker fuel or of
effecting repairs is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $382.85
(b) beginning January 1, 2000...................................
403.00
2. Le droit base exigible pour faire entrer un navire au bassin
ou l’en sortir dans l’intention d’en charger ou d’en décharger des
marchandises, des provisions ou du mazout ou de faire des réparations est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 382,85 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 403,00
3. The basic charge for a movage is:
(a) until December 31, 1999 .....................................
(b) beginning January 1, 2000...................................
$822.70
866.00
3. Le droit de base exigible pour un déplacement est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 822,70 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 866,00
9. Subsections 4(1)3 and (2)3 of Schedule II to the Regulations are replaced by the following:
9. Les paragraphes 4(1)3 et (2)3 de l’annexe II du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
4. (1) Subject to subsections (2) and (3), if, for the convenience
of a ship, a pilot is detained after the end of the pilot’s assignment
or during an interruption of the passage of the ship through the
Cornwall District, the following additional basic charge is payable for each hour or part of an hour that the pilot is detained:
(a) until December 31, 1999 .....................................
$70.30
(b) beginning January 1, 2000...................................
74.00
4. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), lorsque, pour les
besoins du navire, un pilote est retenu après la fin de son affectation ou durant une interruption de la traversée de la circonscription de Cornwall, le droit de base supplémentaire exigible est,
pour chaque heure ou fraction d’heure pendant laquelle le pilote
est retenu :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 ..................................
70,30 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ...............................
74,00
(2) The maximum basic charge payable under subsection (1)
for any 24-hour period is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $1,097.25
(b) beginning January 1, 2000................................... 1,155.00
(2) Le droit de base maximal exigible en vertu du paragraphe (1) est, par période de 24 heures :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 1 097,25 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 1 155,00
10. Section 53 of Schedule II to the Regulations is replaced
by the following:
10. L’article 53 de l’annexe II du même règlement est remplacé par ce qui suit :
5. (1) Subject to subsection (2), if the departure or movage of a
ship to which a pilot has been assigned is delayed for the convenience of the ship for more than one hour after the pilot reports
for duty at the designated boarding point, the following basic
charge is payable for each hour or part of an hour, including the
first hour, of that delay:
(a) until December 31, 1999 .....................................
$70.30
(b) beginning January 1, 2000...................................
74.00
5. (1) Sous réserve du paragraphe (2), lorsque le départ ou le
déplacement d’un navire auquel a été affecté un pilote est, pour
les besoins du navire, retardé de plus d’une heure après que le
pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, le droit de base exigible est, pour chaque heure ou fraction
d’heure de retard, y compris la première heure :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 ..................................
70,30 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ...............................
74,00
(2) The maximum basic charge under subsection (1) for any
24-hour period is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $1,097.25
(b) beginning January 1, 2000................................... 1, 155.00
(2) Le droit de base maximal exigible en vertu du paragraphe (1) est, par période de 24 heures :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 1 097,25 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 1 155,00
11. Subsections 6(1) to (3)3 of Schedule II to the Regulations
are replaced by the following:
11. Les paragraphes 6(1) à (3)3 de l’annexe II du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
6. (1) If a request for pilotage services is cancelled after the
pilot reports for duty at the designated boarding point, the basic
charge is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $410.40
(b) beginning January 1, 2000...................................
432.00
6. (1) Lorsqu’une demande de services de pilotage est annulée
après que le pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, le droit de base exigible est :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 410,40 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 432,00
———
3
SOR/96-409
———
3
DORS/96-409
3424
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
(2) Subject to subsection (3), if a request for pilotage services
is cancelled more than one hour after the pilot reports for duty at
the designated boarding point, in addition to the basic charge
prescribed in subsection (1), the following basic charge is payable
for each hour or part of an hour, including the first hour, between
the time the pilot reports and the time of the cancellation:
(a) until December 31, 1999 .....................................
$70.30
(b) beginning January 1, 2000...................................
74.00
(3) The maximum basic charge under subsection (2) for any
24-hour period is:
(a) until December 31, 1999 ..................................... $1,097.25
(b) beginning January 1, 2000................................... 1,155.00
12. Section 13 of Schedule III to the Regulations is replaced
by the following:
1. The basic charges for services rendered during the period
beginning on July 20 in any year and ending on October 31 in the
same year are:
(a) for piloting a ship into or out of the Port ............. $761.20
(b) for a movage ........................................................
532.40
(c) for the use of a boat to embark or disembark a
pilot at a pilot boarding station. ................................ the amount
charged to
hire the boat
13. Section 33 of Schedule III to the Regulations is repealed.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), lorsqu’une demande de
services de pilotage est annulée plus d’une heure après que le
pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement
désigné, est exigible, en plus du droit de base prévu au paragraphe (1), le droit de base, qui est, pour chaque heure ou fraction
d’heure, y compris la première heure, comprise entre le moment
où le pilote se présente à son poste et le moment où la demande
est annulée :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 ..................................
70,30 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ...............................
74,00
(3) Le droit de base maximal exigible en vertu du paragraphe (2) est, par période de 24 heures :
a) jusqu’au 31 décembre 1999 .................................. 1 097,25 $
b) à compter du 1er janvier 2000 ............................... 1 155,00
12. L’article 13 de l’annexe III du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
1. Les droits de base exigibles pour tout service rendu pendant
la période commençant le 20 juillet d’une année et se terminant le
31 octobre de la même année sont les suivants :
a) pour le pilotage d’un navire entrant au port ou en
sortant ....................................................................... 761,20 $
b) pour un déplacement............................................. 532,40
c) pour l’emploi d’un bateau aux fins de l’embarquement ou du débarquement d’un pilote à une station
d’embarquement de pilotes ....................................... le montant
exigé pour
la location
du bateau
3
13. L’article 3 de l’annexe III du même règlement est
abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
14. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
14. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[52-1-o]
[52-1-o]
———
3
SOR/96-409
———
3
DORS/96-409
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3425
Regulations Amending Schedule III of the Municipal
Grants Act
Règlement modifiant l’annexe III de la Loi sur les
subventions aux municipalités
Statutory Authority
Municipal Grants Act
Fondement législatif
Loi sur les subventions aux municipalités
Sponsoring Department
Department of Public Works and Government Services
Ministère responsable
Ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Minister of Transport has requested that The Federal
Bridge Corporation Limited be added to Schedule III of the Municipal Grants Act.
The Federal Bridge Corporation Limited was incorporated on
September 2, 1998, under the Canada Business Corporations Act
as a subsidiary of The St. Lawrence Seaway Authority. Upon
dissolution of The St. Lawrence Seaway Authority it will become
a parent Crown corporation as defined in the Financial Administration Act.
Description
Le ministre des Transports a demandé que La Société des ponts
fédéraux Limitée (la Société) soit ajoutée à l’annexe III de la Loi
sur les subventions aux municipalités.
La Société des ponts fédéraux Limitée a été constituée le
2 septembre 1998 en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés
par actions comme filiale de l’Administration de la voie maritime
du Saint-Laurent. Après dissolution de l’Administration de la
voie maritime du Saint-Laurent, la Société sera une société
d’État mère au sens de la Loi sur la gestion des finances
publiques.
En vertu de l’article 9 de la Loi sur les subventions aux municipalités, le gouverneur en conseil peut, par règlement, prendre
toutes mesures utiles à l’application de cette loi et ajouter à l’annexe III ou en retrancher toute société constituée en vertu d’une
loi du Parlement ou exerçant des fonctions pour le compte du
gouvernement du Canada.
La modification aura pour effet de rendre admissible aux subventions tenant lieu d’impôt, les propriétés de La Société des
ponts fédéraux Limitée.
Under section 9 of the Municipal Grants Act, the Governor in
Council may make regulations for carrying out the purposes and
provisions of the Act and adding to or deleting from Schedule III
any corporation established by or under an Act of Parliament or
performing a function on behalf of the Government of Canada.
The amendment would make eligible for grants in lieu of taxes,
properties owned by The Federal Bridge Corporation Limited.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This amendment will serve to provide the Federal Bridge Corporation Limited with the appropriate legal authority to pay grants
in lieu of taxes, under the provisions of the Municipal Grants Act,
to taxing authorities where corporation property is located.
Cette modification fournira à La Société des ponts fédéraux
Limitée, le pouvoir légal de verser des paiements en remplacement de l’impôt foncier, selon les dispositions de la Loi sur les
subventions aux municipalités, aux autorités taxatrices dans lesquelles sont situées les propriétés de la Société.
Consultation
Consultations
This amendment has been prepared in consultation with the
Department of Transport.
Cette modification a été préparée en consultation avec le ministère des Transports.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The applications for grants related to the amendment will be
audited, as are all municipal grants on other federal properties, to
insure compliance with the Municipal Grants Act.
Les demandes de subventions se rapportant à cette modification feront l’objet d’une vérification tout comme les autres demandes de subventions à l’égard des propriétés fédérales pour
s’assurer qu’elle se conforment à la Loi sur les subventions aux
municipalités.
Contact
Personne-ressource
Mr. Alexander MacGregor, Director, Municipal Grants, Public
Works and Government Services Canada, Sir Charles Tupper
Building, Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0M2, (613) 7362665.
Monsieur Alexander MacGregor, Directeur, Subventions aux
municipalités, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Édifice Sir Charles Tupper, Promenade Riverside, Ottawa
(Ontario) K1A 0M2, (613) 736-2665.
3426
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 9(2) of the Municipal Grants Act, that the Governor in Council, pursuant to
subsection 9(1) of that Act, proposes to make the annexed Regulations Amending Schedule III of the Municipal Grants Act.
Interested persons may make representations with respect to the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 15 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be addressed to Bruce Bowie, Executive
Director, Marine Policy Reform, Place de Ville, Tower C,
25th Floor, 330 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1A 0N5, (613)
998-0702 (Telephone), (613) 998-7001 (Facsimile).
December 16, 1998
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 9(2) de la Loi sur les subventions aux municipalités, que le
gouverneur en conseil, en vertu du paragraphe 9(1) de cette loi, se
propose de prendre le Règlement modifiant l’annexe III de la Loi
sur les subventions aux municipalités, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
15 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont
priés d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada ainsi que la
date de publication et d’envoyer le tout à Bruce Bowie, Directeur
exécutif, Réforme de la politique maritime, Place de Ville,
Tour C, 25e étage, 330, rue Sparks, Ottawa (Ontario) K1A 0N5,
(613) 998-0702 (téléphone), (613) 998-7001 (télécopieur).
Le 16 décembre 1998
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
REGULATIONS AMENDING SCHEDULE III OF THE
MUNICIPAL GRANTS ACT
RÈGLEMENT MODIFIANT L’ANNEXE III DE LA LOI
SUR LES SUBVENTIONS AUX MUNICIPALITÉS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Schedule III to the Municipal Grants Act is amended by
adding the following in alphabetical order:
The Federal Bridge Corporation Limited
La Société des ponts fédéraux Limitée
1. L’annexe III de la même loi est modifiée par adjonction,
selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
La Société des ponts fédéraux Limitée
The Federal Bridge Corporation Limited
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day that they
are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3427
Order Terminating the Application of the Public
Harbours and Port Facilities Act to Certain Public
Harbours, 1999
Décret soustrayant certains ports publics à
l’application de la Loi sur les ports et installations
portuaires publics, 1999
Statutory Authority
Public Harbours and Port Facilities Act
Fondement législatif
Loi sur les ports et installations portuaires publics
Sponsoring Department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
In accordance with the National Marine Policy of 1995, Transport Canada is withdrawing from the operation of ports, including
public harbours. In the case of public harbours, a process for
terminating the application of the Public Harbours and Port
Facilities Act (PHPFA) began in June 1996, and continues under
this regulation.
Description
Conformément à la Politique maritime nationale de 1995,
Transports Canada se retire de l’exploitation des ports, y compris
les ports publics. En ce qui concerne les ports publics, le Ministère a commencé, en juin 1996, à mettre fin à l’application de la
Loi sur les ports et installations portuaires publics (LPIPP) et il
continue ce processus de dissolution en vertu du présent
règlement.
Les ports publics ont été créés par proclamation aux termes
d’une loi antérieure à la LPIPP ou, dans certains cas, par décret
du gouverneur en conseil. Un port public est une étendue d’eau
généralement délimitée par un périmètre, ce en quoi il se distingue d’une installation portuaire publique, qui est l’infrastructure
terrestre du port. Le port public peut compter des installations
publiques ou privées, ou les deux, ou être bordé par de telles installations. L’installation portuaire est surveillée par le propriétaire
ou l’exploitant respectif.
Les ports publics sont régis par le Règlement sur les ports publics (RPP), lequel établit, conformément à d’autres lois fédérales, les modalités de gestion de la navigation et de mouillage
qui s’appliquent dans leur périmètre. Dans certains ports publics,
un directeur de port est nommé par le ministre des Transports; sa
tâche consiste à administrer le Règlement afin d’assurer l’écoulement du trafic maritime dans les limites du port. Pour ce faire, il
fait fonction d’agent de liaison entre les utilisateurs portuaires, les
intervenants et d’autres ministères et organismes gouvernementaux tels Douanes Canada, le ministère des Pêches et des Océans,
Environnement Canada et la Gendarmerie royale du Canada. Le
Règlement habilite le directeur de port à imposer des droits à
l’égard des services portuaires.
En vertu de la LPIPP, le gouverneur en conseil peut, sur recommandation du ministre des Transports, déclarer qu’une zone
constitue un port public, ou soustraire un port public à l’application de la Loi si le gouverneur en conseil « estime que cette mesure est de nature à en améliorer l’administration ». Le présent
règlement vise à soustraire à l’application de la LPIPP certains
ports publics, à divers moments.
Public harbours have been created by proclamation under legislation which preceded the PHPFA, or, in some cases, by order of
the Governor in Council. A public harbour is a body of water,
generally, with defined limits. It is distinct from a public port
facility, the shore-based infrastructure of the port. At or adjacent
to a public harbour there may be public port facilities, private port
facilities, or a mixture of both. The port facilities are supervised
by their respective owners/operators.
Public harbours are governed by the Public Harbours Regulations (PHR), which set out procedures, in keeping with other federal legislation, for the management of navigation and anchorage
within these bodies of water. At some public harbours, harbour
masters are appointed by the Minister of Transport to administer
the regulations, that is, to support the movement of marine traffic
within the public harbour. To do so, these individuals act as a
liaison between harbour users, stakeholders and other government
departments and agencies such as Canada Customs, the Department of Fisheries and Oceans, Environment Canada and the
Royal Canadian Mounted Police. For these services, fees are
charged by the harbour master in accordance with the
Regulations.
Pursuant to the PHPFA, the Governor in Council may, upon
recommendation of the Minister of Transport, declare certain
areas to be public harbours or terminate the application of the Act
to any public harbour if the Governor in Council is “of the opinion that the termination will enable the improvement of the administration of the port.” This regulation will terminate the application of the PHPFA to certain public harbours at various points
in time.
For those listed in Schedule 1, termination will be effective
March 31, 1999. These sites have no Transport Canada port facilities and no federal ownership of the harbour bed.
In addition, the Canada Ports Corporation (CPC) is currently
seeking Governor in Council approval to terminate its administration and control of the public harbour of Baie des Ha! Ha! as
La Loi cessera de s’appliquer le 31 mars 1999 dans le cas des
ports énumérés à l’annexe 1, c’est-à-dire ceux qui ne comptent
aucune installation de Transports Canada et où le lit du port
n’appartient pas au gouvernement fédéral.
De plus, sous réserve de l’approbation du gouverneur en conseil, la Société canadienne des ports (SCP) souhaite soustraire le
port public de la Baie des Ha! Ha!, ainsi que deux parcelles du
3428
Canada Gazette Part I
well as two portions of the public harbour of Saguenay. As a result of this termination order, the harbour and the two portions
will revert to Transport Canada as public harbours, pursuant to
the PHPFA. The public harbour of Baie des Ha! Ha! has been
added to Schedule 1 and the two portions of the public harbour of
Saguenay are described in Schedule 2. Deproclamation may only
occur after the termination of administration and control by CPC.
Schedule 3 lists those public harbours adjacent to which
Transport Canada, Harbours and Ports, currently maintains a
public port facility. Termination of the application of the PHPFA
will be effective only upon transfer of the entire public port
facility.
For those public harbours listed in Schedule 4, the termination
will be effective upon transfer of the harbour bed and, if applicable, the related public port facility. Schedule 4 harbours are those
that are owned by the Government of Canada, under the management and control of the Minister of Transport. In some instances, Transport Canada, Harbours and Ports, also maintains a
public port facility at these locations.
December 26, 1998
port public de Saguenay, à son administration et à sa régie. Ce
décret aura pour effet de retourner le port et les parcelles à Transports Canada comme étant des ports publics, et ce, conformément
à la LPIPP. Le port public de la Baie des Ha! Ha! a été ajouté à
l’annexe 1 et les deux parcelles du port public de Saguenay sont
décrites dans l’annexe 2. Le déclassement ne pourra avoir lieu
que lorsqu’on mettra fin à l’administration et à la régie de la SCP.
L’annexe 3 dresse la liste des ports publics adjacents à une
installation publique de Transports Canada, Havres et ports. La
LPIPP cessera de s’appliquer à ces ports uniquement au moment
de la cession de toute l’installation portuaire publique.
Upon termination of the application of the PHPFA at a public
harbour, the federal harbour master will be withdrawn.
Dans le cas des ports publics énumérés à l’annexe 4, la Loi
cessera de s’appliquer au moment du transfert du lit du port et,
s’il y a lieu, de l’installation portuaire qui y est reliée. Les ports
de l’annexe 4 représentent ceux qui appartiennent au gouvernement du Canada et qui relèvent de l’administration et du contrôle
du ministre des Transports. Dans certains cas, Transports Canada,
Havres et ports, possède également une installation portuaire à
ces endroits.
Le Ministre continuera de gérer les ports publics énumérés aux
annexes 3 et 4 en vertu du RPP (ou le règlement qui le remplacera
sous le régime de la Loi maritime du Canada), jusqu’à ce que le
décret mettant fin à l’administration et à la régie entre en vigueur.
Conformément au décret, les dates de cession des ports énumérés
aux annexes 3 et 4 et, par conséquent, la date à laquelle la LPIPP
cessera de s’appliquer, seront publiées dans la Partie I de la
Gazette du Canada.
Le poste de directeur d’un port public sera aboli au moment où
la LPIPP cessera de s’appliquer à ce port.
Alternatives
Solutions envisagées
Under current legislation, there is no alternative means for
Transport Canada to withdraw from the operation of public harbours. In order to implement this aspect of the National Marine
Policy, the Governor in Council must, by order, terminate the
application of the PHPFA.
En vertu de la loi en vigueur, Transports Canada n’a pas
d’autres moyens de se retirer de l’exploitation des ports publics.
Pour mettre en œuvre cet aspect de la Politique maritime nationale, le gouverneur en conseil doit, par décret, soustraire les ports
cités à l’application de la LPIPP.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The benefits and costs of this initiative are primarily related to
the extent to which the existing legislative regime is duplicated,
the practical implications for harbour users and stakeholders if
federal harbour masters are removed and the elimination of harbour dues.
Les avantages et les coûts de ce projet sont principalement liés
aux éléments suivants : degré d’élimination des chevauchements
dans le régime de législation actuel; répercussions d’ordre pratique pour les utilisateurs de ports et les intervenants découlant du
retrait des directeurs de port fédéraux; élimination des droits de
port.
Des recherches poussées ont été menées dans d’autres instruments législatifs existants qui renferment des dispositions semblables à celles de la LPIPP et du RPP. D’après ces recherches, il
existe de nombreux instruments permettant de régir la sécurité des
activités dans les eaux des ports publics; ils comprennent notamment la Loi sur la marine marchande du Canada, la Loi sur la
protection des eaux navigables, le Code criminel, la Loi de 1992
sur le transport des marchandises dangereuses, le Code canadien
du travail, la Loi sur le transport des marchandises par eau, la
Loi sur les pêches et la Loi sur la santé des animaux.
Du côté des répercussions d’ordre pratique pour les utilisateurs
de ports et les intervenants, le plus grand ajustement pour ces
derniers sera de s’adapter à l’absence d’un directeur de port fédéral dans les ports touchés.
À l’heure actuelle, le RPP établit les modalités de navigation
dans les ports publics. Le directeur de port a pour responsabilité
de diriger le trafic vers les ports et installations portuaires publics
et privés. De plus, il travaille en étroite collaboration avec le
responsable de l’installation portuaire. Lorsque la Loi et ses
In the case of public harbours listed in Schedules 3 and 4, the
Minister will continue to use the PHR (or successor regulations
under the Canada Marine Act) to manage these harbours until the
termination order becomes effective. In accordance with the order, the dates of transfer and thus termination of the application
of the PHPFA at Schedule 3 and Schedule 4 harbours will be
published in the Canada Gazette, Part I.
Extensive research has been conducted into other pieces of existing legislation that include similar provisions to those of the
PHPFA and the PHR. This work has concluded that there is a
wide range of legislation which can be relied upon to regulate the
safety of activities on the waters of public harbours. This legislation includes but is not limited to the Canada Shipping Act, the
Navigable Waters Protection Act, the Criminal Code, the Transportation of Dangerous Goods Act, 1992, the Canada Labour
Code, the Carriage of Goods by Water Act, the Fisheries Act and
the Health of Animals Act.
With respect to the practical implications for harbour users and
stakeholders, the greatest adjustment will be adapting to the lack
of a federal harbour master at these locations.
At present, the PHR set out procedures for navigating in a
public harbour. The harbour master is responsible for directing
traffic to public and private port facilities and liaises with persons
responsible for those facilities. Subsequent to the termination of
the applicability of the Act and regulations, standard rules of
Le 26 décembre 1998
navigation will continue to apply. In addition, there is nothing to
prevent new harbour owners, stakeholders or a local port entity
from employing an individual to perform coordination and liaison
duties (similar to those of the existing federal harbour master)
under their direction.
Harbour masters also work very closely with other federal government departments and agencies by reporting any incidents,
concerns or potential dangers within a harbour. Subsequent to the
termination of the PHPFA, new facility owners, harbour users
and stakeholders will have to contact the relevant federal department or agency directly if an issue arises. In order to help the
users and stakeholders adapt, Transport Canada has developed
and will distribute the names of local contacts for the various
departments and agencies involved.
With the termination of the application of the PHPFA, harbour
dues will be eliminated at these public harbours. In 1996–97, this
fee generated $2.9 million nation-wide, which, net of harbour
master commissions, provided revenues of $2.5 million to Transport Canada. With the termination of the application of the
PHPFA at certain public harbours, federal harbour masters will be
withdrawn and PHPFA/PHR services will no longer be provided.
Consequently, there will be no further need to collect these fees.
Given the low costs related to maintaining public harbours and
the ongoing project to divest public port facilities, the termination should not impose a significant financial burden on the
Department.
The elimination of Transport Canada harbour dues will also result in a reduction in Transport Canada fees for the shipping industry. While these fees currently represent a small percentage of
the overall cost of transporting cargo, the reductions could be of
benefit to an industry facing increases in other charges. This
benefit is expected to be greatest for those shipping low-value
commodities where profit margins are small.
The withdrawal from public harbours is one aspect of commercializing the marine transportation system under the National
Marine Policy. This commercialization is a major component of a
strategy to strengthen Canada’s transportation system. It not only
reduces marine industry costs but also eliminates unnecessary
regulation.
Gazette du Canada Partie I
3429
règlements d’application auront cessé de s’appliquer, les règles
d’une bonne navigation continueront de s’appliquer. Par ailleurs,
rien n’empêcherait un nouveau propriétaire de port, un intervenant ou une administration portuaire locale d’engager quelqu’un
pour exercer, sous sa direction, des fonctions de coordination et
de liaison (un peu comme les fonctions qu’exerce le directeur
actuel de port public).
Le directeur d’un port travaille aussi en étroite collaboration
avec d’autres ministères et organismes du gouvernement fédéral
en signalant les incidents, les problèmes ou les dangers potentiels
dans le port. Lorsque la LPIPP cessera de s’appliquer, les nouveaux propriétaires d’installation, les utilisateurs des ports et les
intervenants devront communiquer directement avec le ministère
ou l’organisme compétent du gouvernement fédéral en cas de
problème. Pour faciliter la transition, Transports Canada a établi,
à l’intention des utilisateurs et des intervenants, une liste de contacts locaux au sein des divers ministères et organismes responsables, qui leur sera distribuée.
Lorsque la LPIPP cessera de s’appliquer, les droits de port seront éliminés aux ports publics visés. Notons qu’en 1996-1997,
ces droits ont généré des redevances de 2,9 millions de dollars
dans tout le pays, dont 2,5 millions de dollars revient à Transports
Canada après versement de commissions aux directeurs de port.
Ces derniers verront leur poste aboli, aux ports touchés, et les
services fournis en vertu de la LPIPP et du RPP cesseront de
l’être; il ne sera donc plus nécessaire de percevoir ces droits.
Compte tenu des coûts peu élevés associés à l’entretien des ports
publics et du projet en cours de céder des installations portuaires
publiques, le fait que la loi cessera de s’appliquer ne devrait pas
imposer un lourd fardeau financier au Ministère.
L’élimination des droits de port de Transports Canada résultera
en une réduction des droits perçus par Transports Canada à
l’industrie du transport maritime. Bien que ces droits ne représentent actuellement qu’un faible pourcentage de l’ensemble des
frais de transport des marchandises, toute économie, quelle
qu’elle soit, profiterait à une industrie qui est aux prises avec
diverses hausses de frais. Ceux qui en bénéficieront le plus seront
probablement les transporteurs de produits de faible valeur qui
n’ont qu’une mince marge de profit.
Le retrait de l’exploitation des ports publics est un des aspects
de la commercialisation du réseau de transport maritime entreprise dans le cadre de la Politique maritime nationale. Cette
commercialisation est un des principaux éléments d’une stratégie
adoptée dans le but de renforcer le réseau. Elle permet non seulement de réduire les coûts pour l’industrie maritime mais élimine
du même coup une réglementation inutile.
Consultation
Consultations
This initiative is a continuation of the 1996 initiative which
terminated the application of the PHPFA at 199 sites which was
announced as part of the National Marine Policy in December
1995.
In this latest initiative, extensive consultations have been held
with other federal departments and agencies which administer
collateral legislation. As a result, all affected departments and
agencies are working closely together to ensure that the termination of the PHPFA at these harbours proceeds smoothly.
Ce projet de règlement s’inscrit dans la foulée du projet de
1996 visant à soustraire 199 ports à l’application de la LPIPP,
projet qui avait été annoncé dans le cadre de la Politique maritime
nationale en décembre 1995.
Dans le cadre de ce projet, de vastes consultations ont été tenues avec d’autres ministères et organismes du gouvernement
fédéral chargés d’administrer la législation parallèle. En conséquence, tous les ministères et organismes affectés travaillent en
étroite collaboration afin que, dans les ports où la LPIPP cesse de
s’appliquer, tout se déroule sans difficulté.
Les directeurs de port ont été consultés. Ils ont insisté sur les
points essentiels suivants : maintien de la sécurité et de la sûreté
dans les ports; traitement juste et équitable des utilisateurs et des
intervenants; rapidité d’action dans diverses situations; application de la législation parallèle et le besoin d’obtenir la pleine
coopération des autres ministères et organismes. Tel qu’il est
Federal harbour masters have been consulted. Their feedback
focused on the need for: continued safety and security within
harbours; fair and equitable treatment of users and stakeholders;
quick response to situations that may arise; enforcement of collateral legislation; and the need for full cooperation of other departments and agencies. As previously noted, collateral legislation
3430
Canada Gazette Part I
will continue to provide for safe and secure navigation within
harbours. This legislation includes compliance measures which
are administered by other departments and agencies. In order to
ease the transition, the initiative is being coordinated with these
departments and agencies.
Between August 28 and October 28, 1998, a 60-day preconsultation phase was undertaken with a wide range of stakeholders, including the Minister’s Cabinet colleagues, national
marine organizations, provincial and municipal governments and
public harbour users. Copies of the proposed regulation and
Regulatory Impact Analysis Statement were sent to over 550 potentially interested parties. In total, 22 briefings were given across
the country. We also responded to a total of 33 telephone calls
and 27 letters.
December 26, 1998
It is expected that this pre-consultation phase will reduce the
likelihood of significant adverse reaction during the formal consultation phase of the regulatory process.
mentionné auparavant, la législation parallèle permettra d’assurer
le maintien de la sécurité de la navigation dans les ports en prévoyant des mesures d’observance administrées par les autres ministères et organismes. Pour faciliter la transition, le projet est
coordonné avec ces ministères et organismes.
Une période de pré-consultation de 60 jours a été entreprise du
28 août au 28 octobre 1998 auprès d’une vaste panoplie d’intervenants, incluant les collègues de Cabinet du ministre, les organisations maritimes nationales, les gouvernements provinciaux et
municipaux ainsi que les utilisateurs. Des copies du règlement
proposé et du Résumé de l’étude d’impact de la réglementation
ont été envoyées à plus de 550 groupes de personnes potentiellement intéressés. Au total, 22 sessions d’information ont été
présentées à travers le pays. Nous avons également répondu à un
total de 33 appels téléphoniques et 27 lettres.
Les commentaires reçus sont regroupés en quatre catégories :
confusion entre la cession et le déclassement; préoccupations
concernant le maintien de la sécurité et de la sûreté; demandes
que le gouvernement fédéral transfère l’autorité de percevoir des
droits de port aux intervenants; et l’appui pour ce projet. Dans la
plupart des cas, les préoccupations locales concernant les concepts de cession et de déclassement ont été apaisées une fois les
concepts déterminés. Lorsque le rôle de la liste de législations
parallèles a été démontré, il ne semblait plus y avoir d’inquiétudes face au maintien de la sécurité et de la sûreté à la suite du
déclassement. En ce qui concerne la perception des droits portuaires, la juridiction fédérale sur les eaux navigables a été
expliquée et, comme la perception des droits portuaires est de
juridiction fédérale, elle demeure non transférable.
Nous nous attendons à ce que cette phase de pré-consultation
diminue considérablement la probabilité de réactions défavorables durant la phase de consultation du processus réglementaire.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Given that this regulation revokes the public nature of the
named harbours, there is no requirement for a compliance
mechanism for this initiative. Compliance with collateral legislation will remain unchanged.
Comme le présent règlement révoque la nature publique des
ports cités, aucun mécanisme de conformité n’est à prévoir. La
législation parallèle continuera d’être respectée.
Contact
Personne-ressource
Lila Killoran, Director, Port Corporations and Port Property,
Port Programs and Divestiture, Transport Canada, 330 Sparks
Street, Ottawa, Ontario K1A 0N5, (613) 990-3964 (Telephone),
(613) 954-0838 (Facsimile).
Lila Killoran, Directrice, Sociétés et biens portuaires, Programmes portuaires et cession, Transports Canada, 330, rue
Sparks, Ottawa (Ontario) K1A 0N5, (613) 990-3964 (téléphone),
(613) 954-0838 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 8(3) of the Public Harbours and Port Facilities Act, that the Governor in Council proposes, pursuant to subsection 8(2) of that Act, to make the
annexed Order Terminating the Application of the Public Harbours and Port Facilities Act to Certain Public Harbours, 1999.
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 8(3) de la Loi sur les ports et installations portuaires publics,
que le gouverneur en conseil, en vertu du paragraphe 8(2) de cette
loi, se propose de prendre le Décret soustrayant certains ports
publics à l’application de la Loi sur les ports et installations
portuaires publics, 1999, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de décret dans les 30 jours
suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y
citer la Partie I de la Gazette du Canada ainsi que la date de publication du présent avis et d’envoyer le tout à Lila Killoran, Directrice, Sociétés et biens portuaires, Programmes portuaires et
Cessions, Ministère des Transports, Place de Ville, Tour C,
Comments received fell into four categories: confusion between divestiture and deproclamation; concern related to continued safety and security; requests that the federal government
transfer the right to charge harbour dues to stakeholders; and support for the initiative. In most cases, discussing the essential difference between deproclamation and divestiture allayed any local
concerns from the first category. Once collateral legislation was
explained, there where no further concerns expressed with respect
to safety and security following deproclamation. With respect to
harbour dues collection, it was explained that the federal government has jurisdiction over navigable waters, and thus the ability
to collect harbour dues would not be transferred.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Order to the Minister of Transport within 30 days after
the date of publication of this notice. All such representations
must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication
of this notice and should be sent to Lila Killoran, Director, Port
Corporations and Port Property, Port Programs and Divestiture,
Department of Transport, Place de Ville, Tower C, 18th Floor,
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3431
Ottawa, Ontario K1A 0N5, (613) 990-3964 (Telephone), (613)
954-0838 (Facsimile).
December 16, 1998
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
18e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0N5, (613) 990-3964 (téléphone), (613) 954-0838 (télécopieur).
Le 16 décembre 1998
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
ORDER TERMINATING THE APPLICATION OF THE
PUBLIC HARBOURS AND PORT FACILITIES ACT
TO CERTAIN PUBLIC HARBOURS, 1999
DÉCRET SOUSTRAYANT CERTAINS PORTS PUBLICS
À L’APPLICATION DE LA LOI SUR LES PORTS ET
INSTALLATIONS PORTUAIRES PUBLICS, 1999
TERMINATION — PUBLIC HARBOURS
EXCLUSION DE L’APPLICATION AUX PORTS PUBLICS
1. (1) The application of the Public Harbours and Port Facilities Act to a harbour set out in column 1 of Schedule 1, declared
to be a public harbour by the order in council set out in column 2,
which order was made on the date set out in column 3, is
terminated.
(2) The application of the Public Harbours and Port Facilities
Act to two parts of the harbour of Saguenay, formerly the harbour
of Chicoutimi, declared to be a public harbour by Order in
Council P.C. 1058 of May 23, 1885, as amended by section 321
of the Canada Ports Corporation Act is terminated. The terminated parts are described in Schedule 2.
2. (1) The application of the Public Harbours and Port Facilities Act to a harbour set out in column 1 of Schedule 3, declared
to be a public harbour by the order in council set out in column 2,
which order was made on the date set out in column 3, is terminated, effective on the later of
(a) March 31, 1999, and
(b) the date on which the control and management of the entire
public port facility at the harbour or the last part of it is transferred by Her Majesty in right of Canada as represented by the
Minister of Transport to a person or body.
(2) The Minister shall ensure that the dates on which the public
harbour and, if applicable, the entire public port facility at the
harbour or the last part of it are transferred are published in the
Canada Gazette, Part I, as soon as possible after the last of the
transfers.
1. (1) Sont soustraits à l’application de la Loi sur les ports
et installations portuaires publics les ports mentionnés à la colonne 1 de l’annexe 1, qui ont été déclarés ports publics par le
décret visé à la colonne 2, lequel décret a été pris à la date indiquée à la colonne 3.
(2) Sont soustraites à l’application de la Loi sur les ports et
installations portuaires publics les deux parties du port du Saguenay, auparavant le port de Chicoutimi, déclaré port public par
le décret C.P. 1058 du 23 mai 1885, modifié par l’article 321 de la
Loi sur la Société canadienne des ports. La description des parties soustraites est indiquée à l’annexe 2.
2. (1) Sont soustraits à l’application de la Loi sur les ports et
installations portuaires publics les ports mentionnés à la colonne 1 de l’annexe 3, qui ont été déclarés ports publics par le
décret visé à la colonne 2, lequel décret a été pris à la date indiquée à la colonne 3, cette exclusion prenant effet à la plus éloignée des dates suivantes :
a) le 31 mars 1999;
b) la date de cession de la gestion et du contrôle de toute
l’installation portuaire publique au port, ou de la dernière partie
de celle-ci, par Sa Majesté du chef du Canada représentée par
le ministre des Transports à une personne ou à un organisme.
(2) Le ministre doit veiller à ce que la date de cession de toute
l’installation portuaire publique, ou de la dernière partie de celleci, soit publiée dans la Gazette du Canada Partie I, aussitôt que
possible après la cession.
3. (1) Sont soustraits à l’application de la Loi sur les ports et
installations portuaires publics les ports mentionnés à la colonne 1 de l’annexe 4, qui ont été déclarés ports publics par le
décret visé à la colonne 2, lequel décret a été pris à la date indiquée à la colonne 3, cette exclusion prenant effet à la plus éloignée des dates suivantes :
a) le 31 mars 1999;
b) la date de cession de la gestion et du contrôle du port public
et, le cas échéant, de toute l’installation portuaire publique au
port, ou de la dernière partie de celle-ci, par Sa Majesté du chef
du Canada représentée par le ministre des Transports à une personne ou à un organisme.
(2) Le ministre doit veiller à ce que les dates de cession du port
public et, le cas échéant, de l’installation portuaire publique au
port, ou de la dernière partie de celle-ci, soient publiées dans la
Gazette du Canada Partie I, aussitôt que possible après la dernière des cessions.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
(2) The Minister shall ensure that the date on which the entire
public port facility or the last part of it is transferred is published
in the Canada Gazette, Part I, as soon as possible after the
transfer.
3. (1) The application of the Public Harbours and Port Facilities Act to a harbour set out in column 1 of Schedule 4, declared
to be a public harbour by the order in council set out in column 2,
which order was made on the date set out in column 3, is terminated, effective on the later of
(a) March 31, 1999, and
(b) the date on which the control and management of the public
harbour and, if applicable, the entire public port facility at the
harbour or the last part of it are transferred by Her Majesty in
right of Canada as represented by the Minister of Transport to a
person or body.
4. This Order comes into force on March 31, 1999.
4. Le présent décret entre en vigueur le 31 mars 1999.
———
———
1
1
S.C., 1992, c. 1, s. 27
L.C. (1992), ch. 1, art. 27
3432
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
SCHEDULE 1
(Subsection 1(1))
ANNEXE 1
(paragraphe 1(1))
PUBLIC HARBOURS
PORTS PUBLICS
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Harbour
Order in Council
Date
Port
Décret
Date
Amherstburg
P.C. 2615 and
P.C. 2348
P.C. 2490
P.C. 1176 and
P.C. 1593
P.C. 1502
P.C. 1979-3053
December 29, 1906 and
August 26, 1939
September 16, 1912
July 16, 1902 and
October 31, 1902
July 22, 1882
November 8, 1979
Amherstburg
C.P. 2615 et
C.P. 2348
C.P. 2490
C.P. 1176 et
C.P. 1593
C.P. 1502
C.P. 1979-3053
P.C. 716
September 2, 1878
P.C. 1537 and
P.C. 1973-1532
P.C. 994
May 12, 1921 and
June 12, 1973
June 5, 1905
Amherst Harbour
(Havre-Aubert)
Baie des Ha! Ha!
Province of Ontario
Bronte
Meaford
Midland
Nanticoke
Province d’Ontario
Bronte
Meaford
Midland
Nanticoke
Province of Quebec
Amherst Harbour
(Havre-Aubert)
Baie des Ha! Ha!
New Carlisle
Province de Québec
New Carlisle
Province of Nova Scotia
Amherst (Amherst Point)
Belliveau’s Cove
Big Bras d’Or
Canning
Chebogue
Chester
Country Harbour
(Stormont)
Crow Harbour
Dingwall
Getson’s Cove (La Have)
Hall’s Harbour
Hubbard Cove
Indian Bay
Joggins Mines
Little Narrows
Marble Mountain
North Bay, Ingonish
Port Hebert
Port Philip
Port Wade
Ritcey’s Cove (Riverport)
Sandford
Sheet Harbour
Tusket Wedge
Westport
Weymouth
White Point
Windsor
29 décembre 1906 et
26 août 1939
16 septembre 1912
16 juillet 1902 et
31 octobre 1902
22 juillet 1882
8 novembre 1979
C.P. 716
2 septembre 1878
C.P. 1537 et
C.P. 1973-1532
C.P. 994
12 mai 1921 et
12 juin 1973
5 juin 1905
Province de la Nouvelle-Écosse
P.C. 712
P.C. 3590
P.C. 871
P.C. 117
P.C. 2666
P.C. 1699
P.C. 1888
April 3, 1907
January 2, 1913
June 9, 1903
January 18, 1913
September 28, 1912
August 4, 1883
September 24, 1927
P.C. 2127/2128
P.C. 2079
P.C. 167
P.C. 3207
P.C. 2794
P.C. 977
P.C. 3589
P.C. 1193
P.C. 2130(a)
P.C. 453
P.C. 875
P.C. 619
P.C. 1082
P.C. 1862
P.C. 328
P.C. 570
P.C. 2633/2634
P.C. 850
P.C. 1551
P.C. 1633
P.C. 479
September 30, 1888
April 28, 1949
February 25, 1875
November 16, 1912
November 5, 1913
October 25, 1876
January 2, 1913
May 28, 1883
July 26, 1892
March 24, 1881
February 29, 1940
March 24, 1908
May 8, 1907
September 29, 1884
February 18, 1915
May 14, 1874
December 19, 1899
April 23, 1909
May 21, 1894
August 6, 1919
February 29, 1912
Amherst (Amherst Point)
Belliveau’s Cove
Big Bras d’Or
Canning
Chebogue
Chester
Country Harbour
(Stormont)
Crow Harbour
Dingwall
Getson’s Cove (La Have)
Hall’s Harbour
Hubbard Cove
Indian Bay
Joggins Mines
Little Narrows
Marble Mountain
North Bay, Ingonish
Port Hebert
Port Philip
Port Wade
Ritcey’s Cove (Riverport)
Sandford
Sheet Harbour
Tusket Wedge
Westport
Weymouth
White Point
Windsor
Province of New Brunswick
Blacks Harbour and
Beaver Harbour
(Wallace Cove)
Caraquet
Dorchester
Grand Harbour
Harvey
Hillsboro
Hopewell
Little Shemogue
North Grand Manan
(North Head)
P.C. 1925
September 17, 1883
P.C. 486
P.C. 620
P.C. 847
P.C. 344
P.C. 485
P.C. 2013
P.C. 1970
P.C. 840, P.C. 1992
and P.C. 69
Seal Cove Harbour
P.C. 847
April 30, 1874
July 9, 1875
April 23, 1907
April 10, 1875
April 30, 1874
August 25, 1891
September 5, 1888
September 18, 1876,
August 22, 1889 and
January 14, 1898
April 23, 1907
C.P. 712
C.P. 3590
C.P. 871
C.P. 117
C.P. 2666
C.P. 1699
C.P. 1888
3 avril 1907
2 janvier 1913
9 juin 1903
18 janvier 1913
28 septembre 1912
4 août 1883
24 septembre 1927
C.P. 2127/2128
C.P. 2079
C.P 167
C.P. 3207
C.P. 2794
C.P. 977
C.P. 3589
C.P. 1193
C.P. 2130(a)
C.P. 453
C.P. 875
C.P. 619
C.P. 1082
C.P. 1862
C.P. 328
C.P. 570
C.P. 2633/2634
C.P. 850
C.P. 1551
C.P. 1633
C.P. 479
30 septembre 1888
28 avril 1949
25 février 1875
16 novembre 1912
5 novembre 1913
25 octobre 1876
2 janvier 1913
28 mai 1883
26 juillet 1892
24 mars 1881
29 février 1940
24 mars 1908
8 mai 1907
29 septembre 1884
18 février 1915
14 mai 1874
19 décembre 1899
23 avril 1909
21 mai 1894
6 août 1919
29 février 1912
Province du Nouveau-Brunswick
Blacks Harbour and
Beaver Harbour
(Wallace Cove)
Caraquet
Dorchester
Grand Harbour
Harvey
Hillsboro
Hopewell
Little Shemogue
North Grand Manan
(North Head)
C.P. 1925
17 septembre 1883
C.P. 486
C.P. 620
C.P. 847
C.P. 344
C.P. 485
C.P. 2013
C.P. 1970
C.P. 840, C.P. 1992
et C.P. 69
Seal Cove Harbour
C.P. 847
30 avril 1874
9 juillet 1875
23 avril 1907
10 avril 1875
30 avril 1874
25 août 1891
5 septembre 1888
18 septembre 1876,
22 août 1889 et
14 janvier 1898
23 avril 1907
Le 26 décembre 1998
Column 1
Harbour
Gazette du Canada Partie I
Column 2
Column 3
Colonne 1
Order in Council
Date
Port
Province of New Brunswick
Shediac
St. Stephen
The Ledge, St. Stephen
Whitehead Harbour
P.C. 470
P.C. 1742
P.C. 432
P.C. 847
May 10, 1875
July 9, 1914
February 16, 1914
April 23, 1907
P.C. 4702
P.C. 688
P.C. 53
P.C. 1298
P.C. 1973-480
P.C. 246
P.C. 2180
P.C. 1438
December 30, 1952
March 31, 1938
January 10, 1917
August 7, 1924
February 27, 1973
February 16, 1906
September 19, 1916
July 23, 1927
Shediac
St. Stephen
The Ledge, St. Stephen
Whitehead Harbour
P.C. 1166
Nanisivik
P.C. 1978-2344
Décret
Date
C.P. 470
C.P. 1742
C.P. 432
C.P. 847
10 mai 1875
9 juillet 1914
16 février 1914
23 avril 1907
Province de la Colombie-Britannique
Comox
Crofton
Departure Bay
Gibson’s Landing
Kitimat
Ladysmith
Pender Harbour
Squamish Harbour
Province of Prince Edward Island
Cape Traverse
(Port Borden)
Colonne 3
Province du Nouveau-Brunswick
Province of British Columbia
Comox
Crofton
Departure Bay
Gibson’s Landing
Kitimat
Ladysmith
Pender Harbour
Squamish Harbour
Colonne 2
3433
C.P. 4702
C.P. 688
C.P. 53
C.P. 1298
C.P. 1973-480
C.P. 246
C.P. 2180
C.P. 1438
30 décembre 1952
31 mars 1938
10 janvier 1917
7 août 1924
27 février 1973
16 février 1906
19 septembre 1916
23 juillet 1927
Province de l’Île-du-Prince-Édouard
May 23, 1884
Cape Traverse
(Port Borden)
C.P. 1166
July 20, 1978
Nanisivik
C.P. 1978-2344
Northwest Territories
23 mai 1884
Territoires du Nord-Ouest
20 juillet 1978
SCHEDULE 2
(Subsection 1(2))
ANNEXE 2
(paragraphe 1(2))
TERMINATED PARTS OF THE HARBOUR OF SAGUENAY
PARTIES SOUSTRAITES DU PORT DU SAGUENAY
UPSTREAM PART OF THE RIVER
PARTIE AMONT DE LA RIVIÈRE
All the surface of the Saguenay River and its shores within the
following area:
Beginning at a point being the intersection of the high water
mark and the line separating lots 13B and 14B, Range 1, on the
official cadastre of the Township of Simard; thence, in a southerly direction 180°00′00″ crossing the river to an intersection
with the high water mark on the south shore; thence, in an easterly direction along this high water mark to the intersection point
with an imaginary line located downstream of the Sainte-Anne
Bridge, a distance of seventy metres (70 m) from the centre of the
Bridge and parallel to it; thence, following this imaginary line in a
general northerly direction to an intersection with the north shore
of the Saguenay River; thence, in a westerly direction along the
high water mark to the point of commencement.
Toute la superficie de la rivière Saguenay et ses rives à l’intérieur du périmètre suivant :
Partant d’un point étant à l’intersection de la ligne des hautes
eaux et de la ligne séparative des lots 13B et 14B du rang 1 du
cadastre officiel du canton de Simard; de là, dans une direction
sud 180°00′00″ traversant la rivière jusqu’à la ligne des hautes
eaux sur la rive sud; de là, dans une direction est le long de cette
ligne des hautes eaux jusqu’à l’intersection avec une ligne imaginaire située en aval du pont Sainte-Anne, à une distance de
soixante-dix mètres (70 m) du centre de ce pont et parallèle à
celui-ci. De là, le long de cette ligne imaginaire dans une direction généralement nord jusqu’à l’intersection avec la rive nord de
la rivière Saguenay. De là, dans une direction ouest le long de la
ligne des hautes eaux jusqu’au point de commencement.
DOWNSTREAM PART OF THE RIVER
PARTIE AVAL DE LA RIVIÈRE
All of the surface of the Saguenay River and its shores within
the following area:
Beginning at a point being the intersection of the high water
mark and the separating line on the official cadastre of the townships of Bagot and Otis; thence, in a northerly direction 0°00′0″
crossing the river to the high water mark on the north shore;
thence, north-westerly along the high water mark to Pelletier
River; thence, following an imaginary line crossing the river in a
general southerly direction to Cap Ouest; thence, in a general
south-easterly direction, following an imaginary line crossing the
mouth of Baie des Ha! Ha! to the point of commencement.
Toute la superficie de la rivière Saguenay et ses rives à l’intérieur du périmètre suivant :
Partant d’un point étant à l’intersection de la ligne des hautes
eaux et de la ligne séparative du cadastre officiel des cantons de
Bagot et d’Otis; de là, dans une direction nord 0°00′0″ traversant
la rivière jusqu’à la ligne des hautes eaux sur la rive nord; de là,
en direction nord-ouest le long de la ligne des hautes eaux jusqu’à
la rivière Pelletier; de là, le long d’une ligne imaginaire traversant
la rivière dans une direction généralement sud jusqu’au Cap
Ouest; de là, dans une direction généralement sud-est, le long
d’une ligne imaginaire traversant l’embouchure de la Baie des
Ha! Ha! jusqu’au point de commencement.
3434
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
SCHEDULE 3
(Subsection 2(1))
ANNEXE 3
(paragraphe 2(1))
PUBLIC HARBOURS
PORTS PUBLICS
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Harbour
Order in Council
Date
Port
Décret
Date
Cornwall
Depot Harbour
Parry Sound
P.C. 1994-858
P.C. 1084
P.C. 581
May 26, 1994
May 30, 1898
March 19, 1883
Cornwall
Depot Harbour
Parry Sound
C.P. 1994-858
C.P. 1084
C.P. 581
Baie Comeau
Carleton
Chandler
Escoumains
(Les Escoumins)
Gaspé (Sandy Beach)
Grindstone
(Cap-aux-Meules)
Gros Cacouna
Havre-Saint-Pierre
Matane
P.C. 1962-595
P.C. 1623
P.C. 554
P.C. 2117
April 19, 1962
December 8, 1881
March 29, 1927
October 27, 1906
C.P. 1962-595
C.P. 1623
C.P. 554
C.P. 2117
19 avril 1962
8 décembre 1881
29 mars 1927
27 octobre 1906
P.C. 1158
P.C. 1234
September 22, 1874
May 29, 1937
Baie Comeau
Carleton
Chandler
Escoumains
(Les Escoumins)
Gaspé (Sandy Beach)
Grindstone
(Cap-aux-Meules)
Gros Cacouna
Havre-Saint-Pierre
Matane
C.P. 1158
C.P. 1234
22 septembre 1874
29 mai 1937
C.P. 1982-229
C.P. 1973-480
C.P. 925 et
C.P. 1508
C.P. 470
C.P. 181
C.P. 1558
C.P. 774
C.P. 2368
C.P. 1083
C.P. 643
21 janvier 1982
27 février 1973
19 octobre 1877 et
20 juillet 1882
22 mai 1877
5 mars 1877
19 juin 1919
16 juin 1874
21 décembre 1885
6 juin 1906
28 mars 1898
Province of Ontario
Province d’Ontario
Province of Quebec
P.C. 1982-229
P.C. 1973-480
P.C. 925 and
P.C. 1508
Paspébiac
P.C. 470
Rimouski
P.C. 181
Rivière-du-Loup
P.C. 1558
Sorel
P.C. 774
St.Thomas (Montmagny) P.C. 2368
Tadousac
P.C. 1083
Trois Pistoles
P.C. 643
Province de Québec
January 21, 1982
February 27, 1973
October 19, 1877 and
July 20, 1882
May 22, 1877
March 5, 1877
June 19, 1919
June 16, 1874
December 21, 1885
June 6, 1906
March 28, 1898
Paspébiac
Rimouski
Rivière-du-Loup
Sorel
St.Thomas (Montmagny)
Tadousac
Trois Pistoles
Province of Nova Scotia
Annapolis
(Annapolis Royal)
Baddeck
Little Bras d’Or Lake
(Iona)
Parrsborough (Parrsboro)
Port Williams
Tiverton
Walton
Province de la Nouvelle-Écosse
P.C. 161
February 25, 1875
P.C. 905
P.C. 864
September 15, 1875
April 25, 1884
P.C. 1392
P.C. 2986
P.C. 843/844
P.C. 1952(a)
October 22, 1873
November 29, 1938
April 3, 1900
October 26, 1905
Annapolis
(Annapolis Royal)
Baddeck
Little Bras d’Or Lake
(Iona)
Parrsborough (Parrsboro)
Port Williams
Tiverton
Walton
Province of New Brunswick
Bathurst
Dalhousie
St. Andrews (Bayside)
P.C. 640
P.C. 640
P.C. 640
May 30, 1873
May 30, 1873
May 30, 1873
Province of British Columbia
Banfield Creek (Bamfield)
Bull Harbour
Campbell River
Chemainus
Gold River
Horseshoe Bay
Powell River
Snug Harbour
(Snug Cove)
Stewart
Ucluelet Arm
26 mai 1994
30 mai 1898
19 mars 1883
P.C. 480
P.C. 2605
P.C. 1973-480
P.C. 475
P.C. 1973-480
P.C. 1450
P.C. 603
P.C. 429
March 7, 1938
October 18, 1938
February 27, 1973
March 2, 1897
February 27, 1973
April 13, 1948
April 7, 1923
March 2, 1908
P.C. 1979-3053
P.C. 481
November 8, 1979
March 7, 1938
C.P. 161
25 février 1875
C.P. 905
C.P. 864
15 septembre 1875
25 avril 1884
C.P. 1392
C.P. 2986
C.P. 843/844
C.P. 1952(a)
22 octobre 1873
29 novembre 1938
3 avril 1900
26 octobre 1905
Province du Nouveau-Brunswick
Bathurst
Dalhousie
St. Andrews (Bayside)
C.P. 640
C.P. 640
C.P. 640
30 mai 1873
30 mai 1873
30 mai 1873
Province de la Colombie-Britannique
Banfield Creek (Bamfield)
Bull Harbour
Campbell River
Chemainus
Gold River
Horseshoe Bay
Powell River
Snug Harbour
(Snug Cove)
Stewart
Ucluelet Arm
C.P. 480
C.P. 2605
C.P. 1973-480
C.P. 475
C.P. 1973-480
C.P. 1450
C.P. 603
C.P. 429
7 mars 1938
18 octobre 1938
27 février 1973
2 mars 1897
27 février 1973
13 avril 1948
7 avril 1923
2 mars 1908
C.P. 1979-3053
C.P. 481
8 novembre 1979
7 mars 1938
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
SCHEDULE 4
(Subsection 3(1))
ANNEXE 4
(paragraphe 3(1))
PUBLIC HARBOURS
PORTS PUBLICS
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Harbour
Order in Council
Date
Port
Décret
Date
Collingwood
Goderich
Kingston
Kingsville
Owen Sound
Port Stanley
Sarnia
Sault Ste Marie
Province of Ontario
P.C. 176
P.C. 1954-653
P.C. 1957-1105
P.C. 2988
P.C. 1137
P.C. 114(a)
P.C. 1431
P.C. 669
March 3, 1877
April 26, 1954
August 16, 1957
November 29, 1938
May 28, 1909
January 15, 1898
July 25, 1885
March 21, 1912
Collingwood
Goderich
Kingston
Kingsville
Owen Sound
Port Stanley
Sarnia
Sault Ste Marie
Province d’Ontario
C.P. 176
C.P. 1954-653
C.P. 1957-1105
C.P. 2988
C.P. 1137
C.P. 114(a)
C.P. 1431
C.P. 669
3 mars 1877
26 avril 1954
16 août 1957
29 novembre 1938
28 mai 1909
15 janvier 1898
25 juillet 1885
21 mars 1912
Bridgewater
Digby
Hantsport
Liverpool
Louisburg
Lunenburg
Mulgrave
North Sydney
Pictou
Port Hastings
Port Hawkesbury
Pugwash
Shelburne
Sydney
Victoria Pier, Sydney
Yarmouth
Province of Nova Scotia
P.C. 515
P.C. 98
P.C. 479
P.C. 36
P.C. 367
P.C. 1196
P.C. 1958-361
P.C. 31
P.C. 156
P.C. 303
P.C. 646
P.C. 620
P.C. 811
P.C. 1960-1344
P.C. 1491
P.C. 183
May 6, 1874
February 19, 1878
February 29, 1912
January 19, 1877
March 17, 1879
December 3, 1875
March 4, 1958
January 9, 1915
January 26, 1921
February 15, 1908
July 9, 1875
March 24, 1908
August 27, 1877
September 29, 1960
July 25, 1884
March 1, 1875
Bridgewater
Digby
Hantsport
Liverpool
Louisburg
Lunenburg
Mulgrave
North Sydney
Pictou
Port Hastings
Port Hawkesbury
Pugwash
Shelburne
Sydney
Victoria Pier, Sydney
Yarmouth
Province de la Nouvelle-Écosse
C.P. 515
6 mai 1874
C.P. 98
19 février 1878
C.P. 479
29 février 1912
C.P. 36
19 janvier 1877
C.P. 367
17 mars 1879
C.P. 1196
3 décembre 1875
C.P. 1958-361
4 mars 1958
C.P. 31
9 janvier 1915
C.P. 156
26 janvier 1921
C.P. 303
15 février 1908
C.P. 646
9 juillet 1875
C.P. 620
24 mars 1908
C.P. 811
27 août 1877
C.P. 1960-1344
29 septembre 1960
C.P. 1491
25 juillet 1884
C.P. 183
1er mars 1875
Miramichi
Province of New Brunswick
P.C. 1992-2059
September 17, 1992
Miramichi
Province du Nouveau-Brunswick
C.P. 1992-2059
17 septembre 1992
Churchill
Charlottetown
Georgetown
Souris
Summerside
Argentia
Botwood
Come by Chance
Corner Brook
Fortune
Goose Bay
Holyrood
Lewisporte
Long Harbour
Long Pond, Manuels
Marystown
Port aux Basques
Stephenville
Province of Manitoba
P.C. 1250 and
P.C. 1997-1256
June 28, 1933 and
September 5, 1997
Churchill
Province of Prince Edward Island
P.C. 809
June 17, 1874
P.C. 809
June 17, 1874
P.C. 353
April 10, 1875
P.C. 809
June 17, 1874
Charlottetown
Georgetown
Souris
Summerside
Province of Newfoundland
P.C. 1989-1410
July 24, 1989
P.C. 1961-1843
December 21, 1961
P.C. 1973-480
February 27, 1973
P.C. 1965-563
March 25, 1965
P.C. 1967-326
February 23, 1967
P.C. 3275
June 11, 1952
P.C. 1973-480
February 27, 1973
P.C. 1979-3053
November 8, 1979
P.C. 1973-480
February 27, 1973
P.C. 1958-1117
August 7, 1958
P.C. 1979-3053
November 8, 1979
P.C. 1957-1659
December 13, 1957
P.C. 1971-1550
July 27, 1971
Argentia
Botwood
Come by Chance
Corner Brook
Fortune
Goose Bay
Holyrood
Lewisporte
Long Harbour
Long Pond, Manuels
Marystown
Port aux Basques
Stephenville
[52-1-o]
Province du Manitoba
C.P. 1250 et
C.P. 1997-1256
3435
28 juin 1933 et
5 septembre 1997
Province de l’Île-du-Prince-Édouard
C.P. 809
17 juin 1874
C.P. 809
17 juin 1874
C.P. 353
10 avril 1875
C.P. 809
17 juin 1874
Province de Terre-Neuve
C.P. 1989-1410
C.P. 1961-1843
C.P. 1973-480
C.P. 1965-563
C.P. 1967-326
C.P. 3275
C.P. 1973-480
C.P. 1979-3053
C.P. 1973-480
C.P. 1958-1117
C.P. 1979-3053
C.P. 1957-1659
C.P. 1971-1550
24 juillet 1989
21 décembre 1961
27 février 1973
25 mars 1965
23 février 1967
11 juin 1952
27 février 1973
8 novembre 1979
27 février 1973
7 août 1958
8 novembre 1979
13 décembre 1957
27 juillet 1971
[52-1-o]
3436
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Port Authorities Management Regulations
Règlement sur la gestion des administrations
portuaires
Statutory Authority
Canada Marine Act
Fondement législatif
Loi maritime du Canada
Sponsoring Department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Port Authorities Management Regulations deal with the
corporate affairs of port authorities governed by the Canada Marine Act (CMA).
The initial port authorities will operate ports at Fraser River,
Halifax, Hamilton, Montréal, Nanaimo, North Fraser, Port
Alberni, Prince Rupert, Quebec, Saguenay, Saint John, Sept-Îles,
St. John’s, Thunder Bay, Toronto, Trois-Rivières, Vancouver and
Windsor. They replace local port corporations and non-corporate
ports operating under the Canada Ports Corporation Act and
harbour commissions operating under various statutes.
Description
Le Règlement sur la gestion des administrations portuaires
traite des affaires générales des administrations portuaires régies
par la Loi maritime du Canada (LMC).
Les administrations portuaires initiales exploiteront les ports du
fleuve Fraser, de Halifax, de Hamilton, de Montréal, de Nanaïmo,
du North-Fraser, de Port-Alberni, de Prince-Rupert, de Québec,
du Saguenay, de Saint-Jean, de Sept-Îles, de St. John’s, de Thunder Bay, de Toronto, de Trois-Rivières, de Vancouver et de
Windsor. Elles remplacent les sociétés de port locales et les ports
non autonomes qui exercent leurs activités en vertu de la Loi sur
la Société canadienne des ports de même que les commissions
portuaires qui relèvent de diverses autres lois.
La LMC et les lettres patentes, délivrées par le ministre des
Transports, précisent l’ampleur des pouvoirs de l’administration
portuaire en ce qui a trait aux opérations portuaires, activités de
soutien, contrats, emprunts, filiales, placements, acquisitions de
biens, utilisations et aliénations, droits portuaires et contrôle de la
circulation portuaire.
Les administrations portuaires sont régies, tel qu’il est prévu
dans leurs lettres patentes, par un conseil d’administration comptant de sept à neuf membres. Le gouvernement fédéral, la province dans laquelle le port se trouve et les municipalités à
proximité du port nomment chacun un administrateur et le gouvernement fédéral nomme les autres administrateurs après consultation avec les utilisateurs du port. Dans le cas de l’Administration portuaire de Vancouver, un administrateur additionnel est
nommé par les provinces d’Alberta, de la Saskatchewan et du
Manitoba, qui agissent ensemble. Chaque administration portuaire est gérée par un premier dirigeant et d’autres dirigeants
nommés par le conseil d’administration.
Le Règlement remplace des règlements administratifs semblables, mais moins détaillés, qui s’appliquent actuellement aux sociétés de port locales et aux ports non autonomes.
La partie 1 du Règlement contient des dispositions administratives générales concernant la tenue de livres et l’accès à ceux-ci.
Conformément à la Loi sur l’accès à l’information, le public peut
également avoir accès aux livres des administrations portuaires.
La partie 2 traite des administrateurs et dirigeants de l’administration portuaire, notamment du déroulement des réunions des
administrateurs, de la responsabilité des administrateurs eu égard
aux salaires des employés des administrations portuaires, de la
responsabilité concernant les états financiers et de l’indemnisation des administrateurs et des dirigeants par l’administration
portuaire. Les articles 14 à 22 de la LMC renferment d’autres
exigences liées aux administrateurs et aux dirigeants.
The CMA (and letters patent issued by the Minister of Transport) specify the extent of port authority powers relating to port
operations, supporting activities, contracting, borrowing, subsidiaries, investments, property acquisition, use and disposal, port
fees and port traffic control.
The port authorities, in accordance with their letters patent, are
governed by boards of directors which range in size between
seven and nine members. One director is appointed by the federal
government, one by the province in which the port is located, one
by the municipalities in the vicinity of the port, and the federal
government appoints the remaining directors in consultation with
port users. In the case of the Vancouver Port Authority, there is
an additional director appointed by the provinces of Alberta, Saskatchewan and Manitoba, acting together. Each port authority is
managed by a chief executive and other officers appointed by the
boards of directors.
The Regulations replace similar, but less extensive, administrative by-laws currently applicable to local port corporations and
non-corporate ports.
Part 1 of the Regulations deals with general administrative
matters, particularly the maintenance of, and access to, corporate
records. Port authority records are also subject to public access in
accordance with the Access to Information Act.
Part 2 deals with port authority directors and officers, including
the conduct of directors’ meetings, directors’ liability for wages
of port authority employees, liability for financial statements, and
port authority indemnification of directors and officers. Other
requirements pertaining to directors and officers are found in
sections 14 to 22 of the CMA.
Le 26 décembre 1998
Part 3 regulates port authority financial matters, particularly investments by port authorities, contents of financial statements,
auditors and audit committees. Other provisions relating to financial matters are found in sections 32 and 36 to 43 of the
CMA.
Part 4 requires the port authorities to maintain insurance and
carry out periodic risk assessments and Part 5 details the process
for liquidation and dissolution of port authorities. Other provisions relating to liquidation and dissolution are found in section 55 of the CMA.
Gazette du Canada Partie I
3437
La partie 3 régit les questions financières touchant les administrations portuaires, principalement les placements des administrations portuaires, le contenu des états financiers, les vérificateurs
et les comités de vérification. D’autres exigences relatives aux
matières financières se trouvent aux articles 32 et 36 à 43 de la
LMC.
La partie 4 oblige les administrations portuaires à maintenir
une assurance et à effectuer des analyses périodiques du risque et
la partie 5 explique le processus de liquidation et de dissolution
des administrations portuaires. D’autres dispositions concernant
la liquidation et la dissolution se trouvent à l’article 55 de la
LMC.
Alternatives
Solutions envisagées
With the exception of some of the provisions relating to the financial statements, investments, insurance and risk assessment,
the Regulations are an adaptation of the Canada Business Corporations Act (CBCA) to the circumstances of the port authorities.
As the CBCA regulates federally incorporated private commercial
corporations, it is considered an appropriate standard for corporate governance, especially as the CMA itself contains several
provisions adapted from the CBCA.
More onerous regulation was also considered and rejected as
being inconsistent with the objective of the CMA, which is declared in section 4 of the CMA to include a high degree of autonomy for port authorities and management of marine infrastructure
in a commercial manner.
À l’exception de certaines dispositions concernant les états
financiers, les placements, l’assurance et l’analyse du risque,
le Règlement est une adaptation de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (LCSA) en fonction des caractéristiques des
administrations portuaires. Comme la LCSA régit les sociétés
commerciales privées constituées sous le régime d’une loi fédérale, elle constitue une norme convenable de régie générale. Par
ailleurs, la LMC contient plusieurs dispositions adaptées de la
LCSA.
Même si les règlements administratifs et les politiques adoptés
par les conseils des administrations portuaires permettent suffisamment de latitude en ce qui a trait aux normes d’application
volontaire, des normes d’application entièrement volontaire et des
formes moins strictes de contrôle réglementaire ont été envisagées puis rejetées comme étant inadéquates pour les administrations portuaires, qui sont mandataires de la Couronne fédérale à
certaines fins et qui géreront de nombreux biens du gouvernement
fédéral.
La possibilité d’adopter des règlements plus astreignants a été
envisagée et rejetée puisqu’elle allait à l’encontre de l’objectif de
la LMC (article 4), qui consiste à offrir un niveau élevé d’autonomie aux administrations portuaires et à gérer l’infrastructure maritime selon des principes commerciaux.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits of the Regulations include
— a degree of transparency for CMA operations which will enhance the confidence of port users, port authority creditors
and the general public in the governance and operation of port
authorities;
— a degree of certainty and consistency in the governance of the
18 initial port authorities; and
— a reduction in the cost to the federal government of overseeing the port authorities.
The costs to the port authorities of compliance with the Regulations are not significant. Many of the requirements are similar
to current requirements for local port corporations. To a great
extent, the Regulations elaborate on requirements found in the
CMA (for instance, requirements for financial statements and
audits) or require information which would normally be compiled
by a commercial enterprise. Most port administrations already
carry significant property and liability insurance and conduct periodic risk assessments. The cost of liability insurance in respect
of directors and officers may be a significant new cost for some
ports, but the insurance is normally carried by larger commercial
corporations and is considered necessary to attract competent
personnel willing to undertake the significant responsibility involved in those positions.
Les avantages du Règlement comprennent :
— une certaine transparence dans les activités relevant de la
LMC, qui accroîtra la confiance des utilisateurs des ports, des
créanciers des administrations portuaires et du grand public
dans la régie et les opérations des administrations portuaires;
— une certaine certitude et uniformité dans la régie des 18 administrations portuaires initiales;
— une réduction des coûts du gouvernement fédéral dans la supervision des administrations portuaires.
Les coûts qu’assument les administrations portuaires pour se
conformer au Règlement ne sont pas considérables. Bon nombre
des exigences sont semblables aux exigences actuelles des sociétés de port locales. En grande partie, le Règlement vient compléter les exigences que contient la LMC (par exemple, les
exigences relatives aux états financiers et aux vérifications) ou
requiert de l’information qui serait normalement compilée par
une entreprise commerciale. La plupart des administrations portuaires ont déjà une assurance des biens et une assurance responsabilité, et elles effectuent périodiquement une analyse du risque.
Le coût de l’assurance responsabilité pour les administrateurs et
dirigeants peut représenter un nouveau coût important pour certains ports, mais l’assurance est normalement souscrite par les
grandes sociétés commerciales et est considérée nécessaire pour
attirer du personnel compétent prêt à assumer les responsabilités
associées à ces postes.
Although there is still considerable latitude for voluntary standards through by-laws and policies adopted by port authority
boards of directors, fully voluntary standards and lighter forms of
regulatory control were considered and rejected as being inappropriate for port authorities, which are agents of the federal Crown
for certain purposes and which will manage extensive federal
government property.
3438
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Environmental impact
Répercussions environnementales
The environmental implications of the Regulations have been
considered and an environmental assessment is not required.
L’examen des répercussions environnementales du Règlement
a permis d’établir qu’il n’était pas nécessaire de procéder à une
évaluation environnementale.
Regulatory burden
Fardeau réglementaire
The Regulations do not regulate the public and impose no
regulatory burden on them. As indicated above, they govern the
corporate affairs of the port authorities.
The internal administration of port authorities will have to
comply with the letters patent (and particularly the Code of Conduct included therein) and the requirements of other federal statutes (for instance, the Access to Information Act and the Privacy
Act). Additional regulations are being developed to protect the
environment, navigation and safety in the ports.
The port authorities are not specifically regulated by other levels of government.
Le Règlement ne s’applique pas au grand public et ne lui impose pas de fardeau réglementaire. Tel qu’il est susmentionné, il
régit les affaires générales des administrations portuaires.
L’administration interne des administrations portuaires devra
être conforme aux lettres patentes (particulièrement au code de
déontologie qu’elles contiennent) et aux exigences d’autres lois
fédérales (par exemple, la Loi sur l’accès à l’information et la Loi
sur la protection des renseignements personnels). D’autres règlements sont en voie d’élaboration en vue d’assurer la protection
de l’environnement, la navigation et la sécurité dans les ports.
Les administrations portuaires ne sont pas explicitement réglementées par d’autres paliers de gouvernement.
Consultation
Consultations
There has been extensive consultation with port officials regarding the Regulations and with the marine industries regarding
the CMA generally.
On a tenu de vastes consultations auprès des dirigeants des
ports au sujet du Règlement et auprès de l’industrie maritime
concernant la LMC dans son ensemble.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Subsection 22(2) of the CMA requires port authority directors
and officers to comply with the Regulations.
Les administrateurs et les dirigeants de l’administration portuaire sont tenus de se conformer au Règlement en vertu du paragraphe 22(2) de la LMC.
L’article 127 prévoit que la personne qui contrevient au
Règlement est coupable d’une infraction et passible d’une
amende maximale de 5 000 $. Il prévoit en outre que nul ne peut
être déclaré coupable d’une infraction s’il établit qu’il a exercé
toute la diligence convenable pour l’empêcher.
L’article 129 permet à un tribunal d’ordonner à une personne
de se conformer et de maintenir les recours civils relativement à
une telle infraction.
Le gouvernement fédéral comptera, en grande partie, sur les
états financiers annuels, les vérifications indépendantes annuelles,
les examens périodiques spéciaux, les programmes de surveillance du ministère, les réunions publiques annuelles et la
rétroaction du public, pour surveiller la conformité avec le
Règlement.
Section 127 provides that an individual who contravenes the
Regulations is guilty of an offence and liable to a fine of not more
than $5,000. It further provides, however, that no person shall be
found guilty of such an offence if the person establishes that the
person exercised due diligence to prevent its commission.
Section 129 makes provision for a court to impose compliance
orders and preserves civil remedies in respect of any such
offence.
For the most part, the federal government will rely on required
annual financial statements, annual independent audits, periodic
special examinations, departmental monitoring programs, annual
public meetings, and feedback from the public, to monitor compliance with the Regulations.
Contact
Personne-ressource
Bruce Bowie, Executive Director, Marine Policy Reform,
Department of Transport, Place de Ville, Tower C, 20th Floor,
Ottawa, Ontario K1A 0N5, (613) 998-0702 (Telephone), (613)
993-7001 (Facsimile).
Bruce Bowie, Directeur exécutif, Réforme de la politique maritime, Ministère des Transports, Place de Ville, Tour C,
20e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0N5, (613) 998-0702 (téléphone), (613) 993-7001 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to subsection 27(1) of the Canada Marine Acta, to make
the annexed Port Authorities Management Regulations.
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu du paragraphe 27(1) de la Loi maritime du Canadaa, se
propose de prendre le Règlement sur la gestion des administrations portuaires, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter par écrit au ministre des
Transports leurs observations au sujet du projet de règlement
Interested persons may make representations to the Minister of
Transport with respect to the proposed Regulations within 30 days
———
a
S.C., 1998, c. 10
———
a
L.C. (1998), ch. 10
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3439
after the date of publication of this notice. All representations
must be in writing and cite the Canada Gazette, Part I, and the
date of publication of this notice, and be sent to Bruce Bowie,
Executive Director, Marine Policy Reform, Department of Transport, Place de Ville, Tower C, 20th Floor, 330 Sparks Street,
Ottawa, Ontario K1A 0N5, (613) 998-0702 (Telephone), (613)
993-7001 (Facsimile).
December 16, 1998
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
dans les 30 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada ainsi que
la date de publication et d’envoyer le tout à Bruce Bowie, Directeur exécutif, Réforme de la politique maritime, Ministère des
Transports, Place de Ville, Tour C, 20e étage, 330, rue Sparks,
Ottawa (Ontario) K1A 0N5, (613) 998-0702 (téléphone), (613)
993-7001 (télécopieur).
Le 16 décembre 1998
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
PORT AUTHORITIES
MANAGEMENT REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LA GESTION DES
ADMINISTRATIONS PORTUAIRES
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Canada Marine Act. (Loi)
“auditor” includes a partnership of auditors. (vérificateur)
“beneficial ownership” includes ownership of securities held
through a trustee, legal representative, agent or other intermediary. (véritable propriétaire)
“body corporate” includes a company or other body corporate
wherever or however incorporated. (personne morale)
“controlled”, in respect of a body corporate, has the meaning
assigned in subsection 2(3) of the Canada Business Corporations Act. (contrôle)
“court” means
(a) the Ontario Court (General Division);
(b) the Superior Court of Quebec;
(c) the trial division or branch of the Supreme Court of
Prince Edward Island and Newfoundland;
(d) the Court of Queen’s Bench for New Brunswick, Manitoba, Saskatchewan and Alberta;
(e) the Supreme Court of Nova Scotia and British Columbia;
(f) the Supreme Court of the Yukon Territory and the
Northwest Territories; and
(g) the Federal Court — Trial Division. (tribunal)
“long-term”, in respect of an investment, means that the term to
maturity is one year or more but less than 10.5 years. (à long
terme)
“officer”, in respect of a port authority, means a person appointed
by the board of directors of the port authority under subsection 21(1) of the Act and the chairperson of the board of directors elected under section 17 of the Act. (dirigeant)
“short-term”, in respect of an investment, means that the term to
maturity is less than one year. (à court terme)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« à court terme » À l’égard d’un placement, s’entend de valeurs
mobilières venant à échéance dans moins d’un an. (short-term)
« à long terme » À l’égard d’un placement, s’entend de valeurs
mobilières venant à échéance dans 1 an ou plus mais dans
moins de 10,5 ans. (long-term)
« contrôle » À l’égard d’une personne morale, s’entend au sens
prévu au paragraphe 2(3) de la Loi canadienne sur les sociétés
par actions. (controlled)
« dirigeant » À l’égard d’une administration portuaire, s’entend
de la personne nommée par le conseil d’administration de
l’administration portuaire en vertu du paragraphe 21(1) de la
Loi et du président du conseil d’administration élu en vertu de
l’article 17 de la Loi. (officer)
« Loi » La Loi maritime du Canada. (Act)
« personne morale » Toute personne morale, y compris une compagnie, indépendamment de son lieu ou mode de constitution.
(body corporate)
« tribunal »
a) La Cour de l’Ontario (Division générale);
b) la Cour supérieure du Québec;
c) la Section de première instance de la Cour suprême de
l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve;
d) la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, du
Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta;
e) la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse et de la ColombieBritannique;
f) la Cour suprême du territoire du Yukon et des Territoires
du Nord-Ouest;
g) la Cour fédérale — Section de première instance. (court)
« vérificateur » S’entend notamment des vérificateurs constitués
en société de personnes. (auditor)
« véritable propriétaire » S’entend notamment du propriétaire de
valeurs mobilières détenues par un intermédiaire, notamment
d’un fiduciaire ou d’un mandataire. (beneficial ownership)
NON-APPLICATION OF CERTAIN ACTS
NON-APPLICATION DE CERTAINES LOIS
2. The provisions of the Canada Business Corporations Act,
the Canada Corporations Act and the Winding-up and Restructuring Act do not apply to a port authority unless in these Regulations they are expressly stated to apply.
2. Sauf mention expresse du contraire dans le présent règlement, la Loi canadienne sur les sociétés par actions, la Loi sur
les corporations canadiennes et la Loi sur les liquidations et les
restructurations ne s’appliquent pas aux administrations portuaires.
3440
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
PART 1
PARTIE 1
GENERAL ADMINISTRATIVE MATTERS
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES GÉNÉRALES
Corporate Name
Dénomination sociale
3. A port authority shall set out its corporate name as set out in
the letters patent in legible characters in all contracts, invoices,
negotiable instruments and orders for goods or services issued or
made by or on behalf of it.
4. (1) Subject to subsection (2) and the letters patent and except
in the circumstances referred to in section 3, a port authority may
carry on business under or identify itself by a name other than its
corporate name if that other name does not contain, other than in
a figurative or descriptive sense, any of the following words or
expressions or the corresponding abbreviations:
(a) in its English version, “Limited”, “Incorporated” or “Corporation”; and
(b) in its French version, “Limitée”, “Incorporée” or “Société
par actions de régime fédéral”.
(2) A port authority shall not carry on business under or identify itself by a name that is
(a) prohibited or deceptively misdescriptive within the meaning
of paragraph 12(1)(a) of the Canada Business Corporations
Act; or
(b) reserved for another corporation under section 11 of the
Canada Business Corporations Act.
3. La dénomination sociale de l’administration portuaire doit
être celle mentionnée dans ses lettres patentes et être lisiblement
indiquée sur tous ses effets de commerce, contrats, factures et
commandes de marchandises ou de services.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2) et de ses lettres patentes,
l’administration portuaire peut, sauf dans les circonstances visées
à l’article 3, exercer une activité commerciale ou s’identifier sous
un nom autre que sa dénomination sociale si ce nom ne comprend
pas, sauf dans un sens figuratif ou descriptif :
a) dans sa version française, les termes « Limitée », « Incorporée », « Société par actions de régime fédéral » ou l’abréviation
correspondante;
b) dans sa version anglaise, les termes « Limited », « Incorporated », « Corporation » ou l’abréviation correspondante.
(2) L’administration portuaire ne peut exercer une activité
commerciale ni s’identifier sous une dénomination sociale :
a) soit prohibée ou trompeuse au sens de l’alinéa 12(1)a) de la
Loi canadienne sur les sociétés par actions;
b) soit réservée pour une autre société, en vertu de l’article 11
de la Loi canadienne sur les sociétés par actions.
Registered Office
Siège social
5. If the street address of the registered office of a port authority changes, the port authority shall submit to the Minister a request for supplementary letters patent that set out the new street
address.
5. L’administration portuaire dont l’adresse municipale de son
siège social est modifiée doit demander au ministre de délivrer
des lettres patentes supplémentaires établissant la nouvelle
adresse municipale.
Corporate Records
Livres
6. (1) A port authority shall maintain, at its registered office,
records that contain
(a) its letters patent, its by-laws and all amendments to the bylaws;
(b) a copy of the audited annual financial statements, for a period of six years after the end of the fiscal year to which they
relate;
(c) a copy of every document received by it in the last six years
notifying it of the appointment or cessation of office of a
director;
(d) a copy of the constating instruments of each of its whollyowned subsidiaries, as amended from time to time;
(e) a copy of the financial statements of any of its whollyowned subsidiaries if they are consolidated in the latest financial statements of the port authority; and
(f) a copy of every document that a wholly-owned subsidiary of
the port authority is required to make available to the public
under the laws of the jurisdiction in which the subsidiary is
incorporated.
(2) A port authority shall prepare and maintain
(a) at its registered office, a record of what transpired at the last
six annual meetings held under the Act; and
(b) at its registered office or at such other place in Canada as
the board of directors thinks fit, a record of the minutes of
meetings and resolutions of the board of directors and committees of directors.
6. (1) L’administration portuaire conserve, à son siège social,
des livres où figurent :
a) ses lettres patentes ainsi que ses règlements administratifs et
leurs modifications;
b) un exemplaire de ses états financiers annuels vérifiés, pendant une période de six ans suivant la fin de l’exercice auquel
ils se rapportent;
c) un exemplaire des documents qu’elle a reçus durant les six
dernières années l’avisant de la nomination d’un administrateur
ou de la fin de son mandat;
d) un exemplaire des actes constitutifs de chacune de ses
filiales à cent pour cent, avec leurs modifications successives;
e) un exemplaire des états financiers de ses filiales à cent pour
cent qui sont consolidés dans les derniers états financiers de
l’administration portuaire;
f) un exemplaire des documents qu’une de ses filiales à
cent pour cent est tenue de mettre à la disposition du public en
vertu des lois de la juridiction sous laquelle cette dernière est
constituée.
(2) L’administration portuaire tient et conserve :
a) à son siège social, un livre où figurent les comptes rendus
des six dernières réunions annuelles tenues en vertu de la Loi;
b) à son siège social ou en tout lieu au Canada convenant aux
administrateurs, un livre où figurent les procès-verbaux des
réunions et les résolutions du conseil d’administration et de ses
comités.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3441
(3) In the case of a harbour commission, or a local port corporation within the meaning assigned in section 2 of the Canada
Ports Corporation Act, that is continued, deemed to be incorporated or incorporated as a port authority under the Act, the requirement to maintain records that contain minutes of meetings
and resolutions of the board of directors and committees of directors includes maintaining similar records that the harbour commission or local port corporation had in its possession before it
was continued, deemed to be incorporated or incorporated.
(4) A port authority shall prepare accounting records and, subject to any other Act of Parliament, or any applicable Act of the
legislature of a province, that provides for a longer retention period, maintain them at its registered office or at such other place
in Canada as the board of directors thinks fit for a period of
six years after the end of the fiscal year to which they relate.
(5) In the case of a harbour commission, or a local port corporation or non-corporate port within the meaning assigned in section 2 of the Canada Ports Corporation Act, that is continued,
deemed to be incorporated or incorporated as a port authority
under the Act, the requirement to maintain accounting records
includes maintaining similar records that the harbour commission, the local port corporation or the Canada Ports Corporation
had in its possession before it was continued, deemed to be incorporated or incorporated.
(3) Dans le cas d’une commission portuaire, ou d’une société
portuaire locale au sens de l’article 2 de la Loi sur la Société canadienne des ports, qui est prorogée, réputée constituée ou constituée en administration portuaire en vertu de la Loi, l’exigence de
conserver des livres où figurent les procès-verbaux des réunions
et les résolutions du conseil d’administration et de ses comités
désigne également la conservation de livres de même nature
qu’elle avait en sa possession avant d’être prorogée, réputée
constituée ou constituée.
(4) L’administration portuaire tient ses livres comptables et,
sous réserve de toute autre loi fédérale ou de toute loi provinciale
pertinente prévoyant une période de rétention plus longue, les
conserve à son siège social, ou en tout lieu au Canada convenant
aux administrateurs, pendant une période de six ans suivant la fin
de l’exercice auquel ils se rapportent.
(5) Dans le cas d’une commission portuaire, ou d’une société
portuaire locale ou d’un port non autonome au sens de l’article 2
de la Loi sur la Société canadienne des ports, qui est prorogé,
réputé constitué ou constitué en administration portuaire en vertu
de la Loi, l’exigence de conserver des livres comptables désigne
également la conservation de livres de même nature que la commission portuaire, la société portuaire locale ou la Société canadienne des ports avait en sa possession avant d’être prorogé, réputé constitué ou constitué.
Records — Form and Precautions
Livres — forme et précautions
7. (1) Any record required by the Act or these Regulations shall
be prepared and maintained in a form that allows for the reproduction of any required information in intelligible written form
within a reasonable time, including
(a) a bound or loose-leaf form;
(b) a photographic form;
(c) a system of mechanical or electronic data processing; or
(d) any other information storage device.
(2) Every port authority and every wholly-owned subsidiary of
a port authority shall ensure that reasonable precautions are taken
in respect of records required by the Act or these Regulations to
(a) prevent their loss or destruction;
(b) prevent the falsification of entries in them; and
(c) facilitate the detection and correction of inaccuracies in
them.
7. (1) Tous les livres exigés par la Loi ou le présent règlement
sont tenus et conservés sous une forme susceptible de donner,
dans un délai raisonnable, les renseignements demandés sous une
forme écrite compréhensible; ils sont notamment :
a) reliés ou conservés sous forme de feuillets mobiles;
b) conservés sous forme photographique;
c) conservés à l’aide de tout procédé mécanique ou électronique de traitement des données;
d) conservés à l’aide d’un procédé de mise en mémoire de
l’information.
(2) Toute administration portuaire et toute filiale à cent pour
cent d’une administration portuaire veille à ce que soient prises, à
l’égard des livres exigés par la Loi ou le présent règlement, les
mesures raisonnables pour :
a) en empêcher la perte ou la destruction;
b) empêcher la falsification des écritures;
c) faciliter la découverte et la rectification des erreurs.
Access to Corporate Records
Consultation
8. (1) Subject to subsection (2), any person may examine records referred to in subsection 6(1) and paragraph 6(2)(a) during
the normal business hours of the port authority.
8. (1) Sous réserve du paragraphe (2), toute personne peut consulter les livres visés au paragraphe 6(1) et à l’alinéa 6(2)a) pendant
les heures normales d’ouverture des bureaux de l’administration
portuaire.
(2) Sous réserve de la Loi sur la protection des renseignements
personnels, toute personne peut consulter les livres visés à l’alinéa 6(1)c) pendant les heures normales d’ouverture des bureaux
de l’administration portuaire.
(3) Des extraits des livres peuvent être obtenus :
a) gratuitement, par le ministre ainsi que par les créanciers de
l’administration portuaire et les mandataires des créanciers;
b) sur paiement de frais qui sont raisonnables et n’excèdent pas
ce qui est prévu sous le régime de la Loi sur l’accès à l’information, par toute autre personne.
(2) Subject to the Privacy Act, any person may examine records
referred to in paragraph 6(1)(c) during the normal business hours
of the port authority.
(3) Extracts from the records may be taken
(a) free of charge by the Minister and creditors of the port
authority or the agents or legal representatives of the creditors;
and
(b) on payment of a fee that is reasonable and does not exceed
the fees prescribed under the Access to Information Act, by any
other person.
(4) Records referred to in paragraph 6(2)(b) and subsection 6(4)
shall at all reasonable times be open to inspection by the directors.
(4) Les livres visés à l’alinéa 6(2)b) et au paragraphe 6(4) peuvent être consultés par les administrateurs à tout moment opportun.
3442
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Notice and Service
Avis et signification
9. (1) A notice or document that is required to be sent to or
served on a port authority may be sent by registered mail to the
registered office of the port authority.
(2) A notice or document required by the Act, these Regulations, the letters patent or the by-laws to be sent to or served on a
director of a port authority may be sent by prepaid mail addressed
to, or may be delivered personally to, the director at the latest
address shown for the director in the records of the port authority.
(3) A notice or document sent by mail in accordance with this
section is deemed to be received or served within the seven days
after it was sent unless there are reasonable grounds for believing
that the port authority or director did not receive the notice or
document at that time or at all.
9. (1) Les avis ou documents à envoyer ou à signifier à l’administration portuaire peuvent l’être par courrier recommandé au
siège social de celle-ci.
(2) Les avis ou documents dont la Loi, ses règlements
d’application, les lettres patentes ou les règlements administratifs
de l’administration portuaire exigent l’envoi ou la signification
aux administrateurs peuvent leur être adressés par courrier affranchi ou remis en personnes à la dernière adresse de chacun d’eux
figurant dans les livres de l’administration portuaire.
(3) L’administration portuaire et les administrateurs auxquels
sont envoyés par la poste des avis ou documents en conformité
avec le présent article sont réputés, sauf s’il existe des motifs
raisonnables à l’effet contraire, les avoir reçus ou en avoir reçu
signification dans les sept jours suivant leur envoi.
Corporate Seal
Sceau
10. An instrument or agreement executed on behalf of a port
authority is not invalid merely because a corporate seal is not
affixed to it.
10. L’absence du sceau de l’administration portuaire sur tout
document signé en son nom ne le rend pas nul.
Certificates
Certificats
11. (1) A certificate issued on behalf of a port authority stating
any fact that is set out in the letters patent, by-laws, minutes of a
meeting of the board of directors or a committee of directors, or
in a trust indenture or other contract to which the port authority is a
party, may be signed by a director or officer of the port authority.
(2) A certificate is, in any civil, criminal or administrative action or proceeding and in the absence of evidence to the contrary,
proof of the facts so certified without proof of the signature or official character of the person appearing to have signed the certificate.
11. (1) Le certificat délivré pour le compte d’une administration portuaire et énonçant un fait relevé dans les lettres patentes,
les règlements administratifs, le procès-verbal d’une réunion du
conseil d’administration ou d’un comité de celui-ci, ou dans les
actes de fiducie ou autres contrats auxquels l’administration portuaire est partie, peut être signé par tout administrateur ou dirigeant de celle-ci.
(2) Dans les poursuites ou procédures civiles, pénales ou administratives, les certificats font foi, à défaut de preuve contraire,
sans qu’il soit nécessaire de prouver la signature ni la qualité
officielle du signataire apparent.
PART 2
PARTIE 2
DIRECTORS AND OFFICERS
ADMINISTRATEURS ET DIRIGEANTS
Meetings of Board of Directors
Réunion du conseil d’administration
12. (1) Subject to the letters patent and the by-laws, the board
of directors of a port authority may meet at any place if reasonable notice is given.
12. (1) Sous réserve des lettres patentes et des règlements administratifs, le conseil d’administration d’une administration
portuaire peut se réunir en tout lieu, après en avoir donné un avis
raisonnable.
(2) L’avis de convocation d’une réunion fait état de toute
question à régler parmi les suivantes, mais, sauf disposition contraire des règlements administratifs, n’a pas besoin de préciser
l’ordre du jour de la réunion :
a) combler les vacances aux postes de président et de
vérificateur;
b) approuver les états financiers annuels;
c) adopter un plan d’utilisation des sols ou un plan d’activités;
d) prendre, modifier ou révoquer des règlements administratifs.
(3) Les administrateurs peuvent renoncer à l’avis de convocation; leur présence à la réunion équivaut à une telle renonciation,
sauf lorsqu’ils y assistent spécialement pour s’opposer aux délibérations au motif que la réunion n’est pas régulièrement convoquée.
(2) The notice of a meeting of directors shall specify any of the
following matters that are to be dealt with at the meeting, but,
unless the by-laws provide otherwise, need not specify any other
business to be transacted at the meeting:
(a) filling a vacancy in the office of chairperson or auditor;
(b) approving the annual financial statements;
(c) adopting a land use plan or business plan; and
(d) adopting, amending or repealing by-laws.
(3) A director may in any manner waive notice of a meeting of
directors, and the attendance of a director at a meeting of the
board of directors is a waiver of notice of the meeting, except if a
director attends a meeting for the express purpose of objecting to
the transaction of any business on the grounds that the meeting
was not lawfully called.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3443
(4) Notice of an adjourned meeting of the board of directors is
not required to be given if the time and place of the adjourned
meeting are announced at the original meeting.
(5) Subject to the by-laws, a director may, if all the directors of
the port authority consent, participate in a meeting of the board of
directors or of a committee of directors by means of any telephone or other communications facilities that permit all the persons participating in the meeting to hear each other, and a director
participating in such a meeting by those means is present at the
meeting for the purposes of these Regulations.
(4) Il n’est pas nécessaire de donner avis de l’ajournement
d’une réunion si les date, heure et lieu de la reprise sont annoncés
lors de la réunion initiale.
(5) Sous réserve des règlements administratifs et du consentement de tous les administrateurs de l’administration portuaire, ceuxci peuvent participer à une réunion du conseil d’administration ou
d’un de ses comités s’ils utilisent des moyens techniques, notamment le téléphone, permettant à tous les participants de communiquer oralement entre eux; ils ont alors assisté à la réunion pour
l’application du présent règlement.
Dissent
Dissidence
13. (1) A director of a port authority who is present at a meeting of the board of directors or of a committee of directors
(a) is not entitled to abstain from voting on a resolution or an
action to be taken at the meeting; and
(b) is deemed to have consented to any resolution passed or
action taken at the meeting, unless
(i) a dissent is entered in the minutes of the meeting, whether
the director requested it be entered or not,
(ii) the director sends a written dissent to the secretary of the
meeting before the meeting is adjourned, or
(iii) the director sends a dissent by registered mail, or delivers it, to the registered office of the port authority immediately after the meeting is adjourned.
(4) Subsection (3) does not apply to directors who absent
themselves from a meeting in conformity with the code of conduct set out in the letters patent.
13. (1) L’administrateur d’une administration portuaire présent
à une réunion du conseil d’administration ou d’un comité de
celui-ci :
a) ne peut s’abstenir de voter aux résolutions ou mesures à
prendre;
b) est réputé avoir acquiescé à toutes les résolutions adoptées
ou à toutes les mesures prises, sauf si sa dissidence, selon le
cas :
(i) est consignée au procès-verbal, à sa demande ou non,
(ii) fait l’objet d’un avis écrit envoyé par ses soins au secrétaire de la réunion avant l’ajournement de celle-ci,
(iii) est remise, ou fait l’objet d’un avis écrit envoyé par
courrier recommandé, au siège social de l’administration
portuaire, immédiatement après l’ajournement de la réunion.
(2) L’administrateur qui, par vote ou acquiescement exprès,
approuve l’adoption d’une résolution n’est pas fondé à faire valoir sa dissidence.
(3) L’administrateur absent d’une réunion au cours de laquelle
une résolution est adoptée ou une mesure prise est réputé y avoir
acquiescé, sauf si, dans les sept jours suivant la date où il a pris
connaissance de cette résolution ou mesure, sa dissidence, par ses
soins :
a) soit est consignée au procès-verbal de la réunion;
b) soit est remise, ou fait l’objet d’un avis écrit envoyé par
courrier recommandé, au siège social de l’administration
portuaire.
(4) Le paragraphe (3) ne s’applique pas à l’administrateur qui
s’absente d’une réunion conformément au code de déontologie
que comportent les lettres patentes.
Validity of Acts of Directors and Officers
Validité des actes des administrateurs et des dirigeants
14. An act of a director or officer of a port authority is valid
despite any irregularity in their appointment or election or any
defect in their qualification.
14. Les actes des administrateurs ou des dirigeants d’une administration portuaire sont valides nonobstant l’irrégularité de
leur nomination ou élection ou leur inhabilité.
Resolution in lieu of Meeting
Résolution tenant lieu de réunion
15. (1) A resolution in writing signed by all the directors entitled to vote on the resolution is as valid as if it had been passed at
a meeting of the board of directors or of a committee of directors,
as the case may be.
(2) A copy of every resolution shall be kept with the minutes of
the proceedings of the meetings of the board of directors and of
committees of directors.
15. (1) Les résolutions écrites, signées par tous les administrateurs habiles à voter à l’égard de la résolution, ont la même valeur
que si elles avaient été adoptées au cours des réunions du conseil
d’administration ou d’un comité de celui-ci, selon le cas.
(2) Un exemplaire des résolutions est conservé avec les procèsverbaux des délibérations du conseil ou du comité.
Failure to Disclose a Material Contract
Défaut de divulguer un contrat important
16. If a director or officer fails to disclose an interest in a material contract in accordance with the code of conduct set out in
the letters patent, a court may, on the application of the Minister
16. Si un administrateur ou un dirigeant ne divulgue pas les
intérêts dans un contrat important conformément au code de
déontologie que comportent les lettres patentes, le tribunal peut, à
(2) A director who votes for or expressly consents to a resolution is not entitled to dissent.
(3) A director who is not present at a meeting at which a resolution is passed or an action taken is deemed to have consented to
the resolution or action unless, within seven days after becoming
aware of the resolution or action, the director
(a) causes a dissent to be entered in the minutes of the meeting;
or
(b) sends a dissent by registered mail, or delivers it, to the registered office of the port authority.
3444
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
or the port authority, set aside the contract on such terms as it
thinks fit.
la demande du ministre ou de l’administration portuaire, annuler
le contrat selon les modalités qu’il estime indiquées.
Remuneration of Officers
Rémunération des dirigeants
17. The board of directors of a port authority shall fix the remuneration of the officers of the port authority.
17. Le conseil d’administration fixe la rémunération des dirigeants de l’administration portuaire.
Liability of Directors
Responsabilité des administrateurs
18. (1) The directors of a port authority are jointly and severally, or solidarily, liable to the employees of the port authority for
all debts not exceeding six months wages payable for services
performed by the employees for the port authority during the period in which the directors held office.
(2) A director is not liable under subsection (1) for any amount
in respect of statutory or contractual termination of employment,
for severance pay or for any punitive damages related to termination of employment.
18. (1) Les administrateurs d’une administration portuaire sont
solidairement responsables, envers les employés de l’administration
portuaire, des dettes liées aux services que ceux-ci exécutent pour le
compte de cette dernière pendant qu’ils exercent leur mandat, et
ce jusqu’à concurrence de six mois de salaire.
(2) Les administrateurs ne sont pas responsables, dans le cadre
du paragraphe (1), de toute somme qui doit être versée suite à une
cessation d’emploi contractuelle ou sous le régime d’une loi, des
indemnités de départ ou des dommages-intérêts punitifs qui découlent de la cessation d’emploi.
(3) La responsabilité des administrateurs n’est engagée en vertu
du paragraphe (1) que dans l’un ou l’autre des cas suivants :
a) l’exécution n’a pu satisfaire au montant accordé par jugement, à la suite d’une action en recouvrement de la créance intentée contre l’administration portuaire dans les six mois de
l’échéance;
b) l’existence de la créance est établie dans les six mois qui
suivent la première des dates suivantes : celle de la délivrance
du certificat d’intention de dissolution ou celle du certificat de
dissolution;
c) l’existence de la créance est établie dans les six mois suivant
une cession de biens ou une ordonnance de mise sous séquestre
frappant l’administration portuaire en vertu de la Loi sur la
faillite et l’insolvabilité.
(4) La responsabilité des administrateurs n’est engagée en vertu
du paragraphe (1) que si l’action est intentée durant leur mandat
ou dans les deux ans suivant la cessation de celui-ci.
(5) Les administrateurs ne sont tenus que des sommes restant à
recouvrer après l’exécution.
(6) L’administrateur qui acquitte les dettes visées au paragraphe (1), dont l’existence est établie au cours d’une procédure soit
de liquidation et de dissolution, soit de faillite, est subrogé aux
titres de préférence de l’employé et, le cas échéant, aux droits
constatés dans le jugement.
(7) L’administrateur qui acquitte une créance visée au paragraphe (1) peut répéter les quote-parts des autres administrateurs qui
étaient également responsables.
19. (1) Sont solidairement tenus de restituer à l’administration
portuaire les biens ou les sommes distribués ou versés non encore
recouvrés par elle, les administrateurs qui ont, par vote ou acquiescement, approuvé l’adoption de résolutions autorisant, selon
le cas :
a) la prestation d’une aide financière en violation de l’article 26;
b) le versement d’une indemnité en violation des articles 21 à 24.
(2) L’administrateur qui satisfait au jugement concernant une
dette exigible en vertu du présent article peut répéter les quoteparts des administrateurs qui devaient répondre de la dette.
(3) L’administrateur tenu responsable au titre du paragraphe (1)
peut demander au tribunal une ordonnance en vue de recouvrer
les biens ou les sommes mentionnés au paragraphe (1).
(3) A director is not liable under subsection (1) unless
(a) the port authority is sued for the debt within six months after it becomes due and execution is returned unsatisfied in
whole or in part;
(b) the debt is proved within six months after the earlier of the
day of issue of the notice of intention to dissolve and the day of
issue of the certificate of dissolution; or
(c) the port authority made an assignment or was made subject
to a receiving order under the Bankruptcy and Insolvency Act
and a claim for the debt was proved no later than six months
after the date of the assignment or receiving order.
(4) A director is not liable under subsection (1) unless the director is sued for the debt while in office or within two years after
ceasing to be in office.
(5) If execution has issued, the amount recoverable from a director is the amount remaining unsatisfied after execution.
(6) If a director satisfies a debt referred to in subsection (1) that is
proved in liquidation and dissolution or bankruptcy proceedings,
the director is entitled to any preference to which the employee
would have been entitled and, if a judgment has been obtained, the
director is entitled to an assignment of the judgment.
(7) A director who satisfies a debt referred to in subsection (1)
is entitled to contribution from the other directors who were liable
for the debt.
19. (1) Directors who vote for or consent to resolutions
authorizing any of the following matters are jointly and severally,
or solidarily, liable to restore to the port authority any amounts or
property so distributed or paid and not otherwise recovered by the
port authority:
(a) financial assistance contrary to section 26; and
(b) payment of an indemnity contrary to sections 21 to 24.
(2) A director who satisfies a judgment for a debt owed under
this section is entitled to contribution from the other directors
who were liable for the debt.
(3) A director who is liable under subsection (1) may apply to a
court for an order to recover money or property mentioned in
subsection (1).
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3445
(4) A court may, on application under subsection (3), if it is
satisfied that it is equitable to do so,
(a) order any person to pay or deliver to the director the money
or property mentioned in subsection (1); or
(b) make any order that it sees fit.
(5) An action to enforce a liability imposed by this section may
not be commenced more than two years after the date of the
resolution authorizing the action complained of.
(4) À l’occasion de la demande visée au paragraphe (3), le tribunal peut, s’il estime équitable de le faire :
a) ordonner à toute personne qu’elle remette à l’administrateur
les biens ou les sommes qui sont mentionnés au paragraphe (1);
b) rendre les ordonnances qu’il estime indiquées.
(5) Les actions exercées relativement à la responsabilité prévue
au présent article se prescrivent par deux ans à compter de la date
de la résolution autorisant l’acte incriminé.
Defence
Défense de diligence raisonnable
20. A director is not liable under these Regulations if the director exercised the care, diligence and skill that a reasonably prudent person would have exercised in comparable circumstances to
prevent a failure to fulfil their duties, including reliance in good
faith on financial statements of the port authority, on the reports of experts and on information presented by officers or
professionals.
20. N’est pas engagée, en vertu du présent règlement, la responsabilité de l’administrateur qui a agi avec le soin, la diligence
et la compétence dont ferait preuve, en pareilles circonstances,
une personne prudente pour éviter tout manquement à son devoir,
notamment le fait de s’appuyer de bonne foi sur les états financiers de l’administration portuaire, des rapports d’experts ou des
renseignements obtenus de dirigeants ou de professionnels.
Indemnity or Advance
Indemnisation et avance
21. (1) A port authority may indemnify a director or officer of
the port authority, or a former director or officer, against all the
charges and expenses, including an amount paid to settle an action or satisfy a claim, reasonably incurred by them in respect of
any civil, criminal, administrative, investigative or other proceeding in which the person is involved by reason of being or having
been a director or officer of the port authority.
(2) A port authority may not indemnify a person under subsection (1) unless
(a) the person acted honestly and in good faith with a view to
the best interests of the port authority; and
(b) in the case of a criminal or administrative proceeding, the
person had reasonable grounds for believing that the conduct
was lawful.
(3) A port authority may advance moneys to a person referred to in subsection (1) for the costs of participating in the
proceeding.
(4) A port authority may not indemnify a person under subsection (1) or advance moneys under subsection (3) in respect of an
action by or on behalf of the port authority unless a court so
orders.
21. (1) L’administration portuaire peut indemniser ses administrateurs, ses dirigeants ou leurs prédécesseurs de tous leurs frais et
dépenses raisonnables, y compris les sommes versées pour transiger sur un procès ou acquitter une créance, entraînés par la poursuite d’une enquête ou par des poursuites civiles, pénales, administratives ou autres dans lesquelles ils étaient impliqués à ce
titre.
(2) L’administration portuaire ne peut indemniser une personne
en vertu du paragraphe (1) que si :
a) d’une part, cette personne a agi avec intégrité et de bonne foi
au mieux des intérêts de l’administration portuaire;
b) d’autre part, dans le cas de poursuites pénales ou administratives, cette personne avait de bonnes raisons de croire que sa
conduite était conforme à la loi.
(3) L’administration portuaire peut avancer des fonds pour
permettre à toute personne visée au paragraphe (1) d’assurer les
frais de sa participation à une procédure visée à ce paragraphe.
(4) L’administration portuaire ne peut, sauf sur ordonnance du
tribunal, avancer aux personnes les fonds visés au paragraphe (3)
ou indemniser les personnes visées au paragraphe (1) des frais et
dépenses à l’égard d’une action intentée par l’administration
portuaire ou pour son compte.
22. (1) Les personnes visées au paragraphe 21(1) ont droit
d’être indemnisées de leurs frais et dépenses qui y sont prévus,
dans la mesure où :
a) d’une part, le tribunal n’a pas conclu à la commission de
manquements ou à l’omission de devoirs de la part de la
personne;
b) d’autre part, elles remplissent les conditions énoncées au paragraphe 21(2).
(2) La personne à qui des fonds ont été avancés en vertu du paragraphe 21(3) doit rembourser ces sommes si le tribunal juge :
a) soit qu’elle a commis des manquements ou une omission de
devoirs;
b) soit qu’elle ne remplit pas les conditions énoncées au paragraphe 21(2).
23. (1) Le tribunal peut approuver, à la demande de l’administration portuaire ou de l’une des personnes visées au paragraphe 22(1), toute indemnisation prévue à ce paragraphe, et prendre
toute autre mesure qu’il estime indiquée.
(2) À la suite de la demande, le tribunal peut ordonner qu’avis
soit donné à tout intéressé; celui-ci peut comparaître en personne
ou par l’entremise d’un avocat.
22. (1) A person referred to in subsection 21(1) is entitled to
indemnity for the costs, charges and expenses referred to in that
subsection if the person
(a) was not judged by a court to have committed any fault or
omitted to do anything that the person ought to have done; and
(b) fulfils the conditions prescribed in subsection 21(2).
(2) If an advance is made under subsection 21(3), the person
shall repay the moneys if a court judges that the person
(a) committed a fault or omitted to do anything that the person
ought to have done; or
(b) did not fulfil the conditions prescribed in subsection 21(2).
23. (1) A court may, on application of a port authority or a person referred to in subsection 22(1), approve an indemnity referred
to in that subsection and make any further order that it sees fit.
(2) On the application, the court may order notice to be given
to any interested person and the person is entitled to appear and
be heard in person or by counsel.
3446
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
Crown Indemnity
Indemnisation de Sa Majesté
24. (1) A port authority shall indemnify Her Majesty in right of
Canada for any action, claim or demand brought against, discharged or satisfied by Her Majesty, or any liability, obligation,
loss, damage, cost or expense incurred, discharged or satisfied, by
Her Majesty because the port authority acted, or in consequence
of the port authority acting, as agent of Her Majesty, including,
without limiting the generality of the foregoing, an action, claim,
demand, liability, obligation, loss, damage, cost or expense
arising
(a) by or through the acts or omissions of the employees,
agents, contractors, tenants or invitees of the port authority or
any other person; or
(b) in respect of a judgment or decision that Her Majesty satisfies, in whole or in part, under subsection 23(1) of the Act.
(2) Subsection (1) applies if the action, claim, demand, liability, obligation, loss, damage, cost or expense arises
(a) from the port authority’s exercise of, or its failure to exercise, any power or right under the Act, the regulations under
the Act or its letters patent; or
(b) by operation of law or otherwise, if it arises in respect of
the operation of the port, including the management, leasing or
licensing of federal real property.
24. (1) L’administration portuaire doit indemniser Sa Majesté
du chef du Canada pour toute action, réclamation ou demande
intentée contre Sa Majesté, libérée ou à laquelle il a été fait droit
et toute responsabilité, toute obligation ou tout dommage, perte,
coût ou dépense encouru, libéré ou acquitté par elle, en raison du
fait, ou par conséquence du fait, que l’administration portuaire
agissait ou agit à titre de mandataire de Sa Majesté, notamment,
mais sans limiter la généralité de ce qui précède, dans l’un des cas
suivants :
a) à l’égard d’actions ou d’omissions de ses employés, mandataires, entrepreneurs, locataires, invités ou autre personne;
b) à l’égard de jugements ou de décisions auxquels Sa Majesté
a satisfait, en tout ou en partie, en vertu du paragraphe 23(1) de
la Loi.
(2) Le paragraphe (1) s’applique lorsque l’action, la réclamation, la demande, la responsabilité, l’obligation, la perte, le dommage, le coût ou la dépense découle d’un des faits suivants :
a) l’exercice, par l’administration portuaire, de ses attributions
en vertu de la Loi, des règlements d’application de la Loi ou de
ses lettres patentes, ou du défaut de les exercer;
b) l’effet de la loi ou tout autre effet, à l’égard de l’exploitation
du port, y compris la gestion ou la location d’un immeuble fédéral ou la délivrance d’un permis à son égard.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas à l’égard d’une action,
d’une réclamation, d’une demande, d’une responsabilité, d’une
obligation, d’une perte, d’un dommage, d’un coût ou d’une dépense concernant :
a) soit l’administration par le ministre de la Loi ou des lettres
patentes;
b) soit un contrat ou entente auquel Sa Majesté et l’administration portuaire sont parties, sous réserve des conditions de ce
contrat ou de cette entente.
(4) Le ministre doit informer l’administration portuaire de toute
action, réclamation, demande ou responsabilité ou tout dommage,
perte, coût ou dépense pour lesquels celle-ci est tenue d’indemniser Sa Majesté et :
a) à l’égard des immeubles fédéraux, l’administration portuaire
est tenue d’intenter les actions en justice qui s’y rapportent et
de répondre à celles qui sont intentées contre elle, comme
l’exige l’alinéa 45(1)c) de la Loi;
b) dans les autres cas, l’administration portuaire peut, en consultation avec le ministre et sous réserve des conditions qu’il
fixe, assumer le contrôle des négociations, du règlement ou de
la défense et libérer ou faire droit à cette action, réclamation ou
demande ou libérer ou acquitter cette responsabilité, cette obligation ou ce dommage, perte, coût ou dépense.
(3) Subsection (1) does not apply if the action, claim, demand,
liability, obligation, loss, damage, cost or expense is in respect of
(a) the administration, by the Minister, of the Act or the letters
patent; or
(b) an agreement or contract between Her Majesty and the port
authority, except as provided in the agreement or contract.
(4) The Minister shall provide to the port authority notice of
any action, claim, demand, liability, obligation, loss, damage, cost
or expense for which the port authority is to indemnify Her Majesty and
(a) in the case of federal real property, the port authority shall
undertake and defend any legal proceedings in respect of that
property, as required by paragraph 45(1)(c) of the Act; and
(b) in any other case, the Minister shall provide to the port
authority an opportunity, in consultation with the Minister and
subject to the terms and conditions that the Minister may specify, to assume control of any negotiations, settlement or defence and to discharge or satisfy the action, claim, demand, liability, obligation, loss, damage, cost or expense.
PART 3
PARTIE 3
FINANCIAL MATTERS
MATIÈRES FINANCIÈRES
Categories of Investments
Catégories de valeurs mobilières
25. For the purposes of paragraph 32(b) of the Act, a port
authority may invest in the following categories of investments:
(a) an investment in a subsidiary that the port authority is
authorized to incorporate under its letters patent;
(b) any debt that, on the day on which the debt is acquired, is
of a category of investments that meets the requirements set out
in the schedule; and
(c) an investment made in accordance with the Pension Benefits Standards Act, 1985 and the regulations made under that
25. Pour l’application de l’alinéa 32b) de la Loi, l’administration portuaire peut investir dans les catégories de valeurs mobilières suivantes :
a) un placement dans une filiale dont la constitution en personne morale par l’administration portuaire est autorisée sous
le régime de ses lettres patentes;
b) toute créance qui, à sa date d’acquisition, est d’une catégorie
de valeurs mobilières qui est conforme aux exigences prévues à
l’annexe;
Le 26 décembre 1998
Act if the moneys invested are moneys of a pension fund for a
pension plan that is administered by the port authority and registered in accordance with that Act.
Gazette du Canada Partie I
3447
c) un placement effectué conformément à la Loi de 1985 sur
les normes de prestation de pension et de ses règlements
d’application lorsque l’argent investi provient d’un fonds de
pension pour un régime de pension géré par l’administration
portuaire et enregistré conformément à cette loi.
Loans and Guarantees
Prêts et cautions
26. (1) Subject to the letters patent, a port authority or a body
corporate controlled by a port authority shall not, directly or indirectly, give financial assistance by means of a loan, guarantee or
otherwise to
(a) any of its directors, officers or employees, a shareholder of
the body corporate or an associate of any of them; or
(b) any person for the purpose of or in connection with a purchase of a share issued or to be issued by the body corporate.
(2) For the purposes of subsection (1), “associate” has the
meaning assigned in subsection 2(1) of the Canada Business
Corporations Act.
26. (1) Sous réserve des lettres patentes, il est interdit à toute
administration portuaire et à toute personne morale qu’elle contrôle de fournir une aide financière même indirecte, notamment
sous forme de prêt ou de caution :
a) à ses administrateurs, dirigeants ou employés, aux actionnaires de la personne morale ou aux personnes ayant des liens
avec eux;
b) à tout acheteur d’actions émises ou à émettre par la personne
morale.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), « liens » s’entend au
sens du paragraphe 2(1) de la Loi canadienne sur les sociétés par
actions.
Content of Annual Financial Statements
Contenu des états financiers annuels
27. The annual financial statements required by subsection 36
of the Act need not be designated by the names set out in subsection 37(2) of the Act.
28. Every port authority and every wholly-owned subsidiary of
a port authority shall, in its annual financial statements, set out
comparative information from the previous fiscal year’s annual
financial statements.
29. (1) A port authority and a wholly-owned subsidiary of a
port authority shall each ensure that its annual financial statements include at least the following information:
(a) salaries, wages and employee benefits;
(b) professional fees and fees for consulting services;
(c) maintenance and repair amounts;
(d) depreciation of fixed assets; and
(e) real property taxes and grants in lieu of taxes.
27. Les états financiers annuels requis en vertu de l’article 36
de la Loi n’ont pas à être désignés par les noms indiqués au paragraphe 37(2) de celle-ci.
28. Toute administration portuaire et toute filiale à cent pour
cent d’une administration portuaire doit, dans ses états financiers
annuels, donner les valeurs comparatives obtenues pour les états
financiers de l’exercice précédent.
29. (1) Toute administration portuaire et toute filiale à cent
pour cent d’une administration portuaire doit veiller à ce que ses
états financiers annuels incluent au moins les renseignements
suivants :
a) les salaires, traitements et avantages sociaux de ses
employés;
b) les honoraires pour les services professionnels et les services
de consultants;
c) les frais d’entretien et de réparation;
d) l’amortissement des immobilisations;
e) l’impôt foncier et les subventions versées en remplacement
de l’impôt foncier.
(2) Toute administration portuaire doit veiller à ce que ses états
financiers annuels incluent le nom, le titre et la rémunération
totale — laquelle englobe les traitements ou honoraires, les indemnités et les autres avantages — de chacune des quatre personnes qui, au cours de l’exercice visé, ont été le plus rémunérées, globalement, pour avoir détenu un mandat ou été employées
auprès d’un ou plusieurs membres du groupe de personnes morales constitué de l’administration portuaire et de ses filiales à
cent pour cent.
(3) Le paragraphe (2) s’applique seulement lorsque la rémunération durant l’exercice dépasse :
a) relativement à un exercice se terminant au plus tard le
31 décembre 1999, 100 000 $;
b) relativement à un exercice se terminant au plus tard le
31 décembre de chaque année subséquente, le montant établi
pour l’année précédente, rajusté le 1er janvier de cette année
subséquente en fonction de la variation de l’indice des prix à la
consommation de cette année précédente.
(4) L’indice des prix à la consommation est l’indice d’ensemble des prix à la consommation établi selon une moyenne
(2) A port authority shall ensure that its annual financial statements include the name, title and total remuneration, incorporating fees, allowances and other benefits, of each of the four persons who, in that fiscal year, held office with or were employed
by one or more members of the corporate group made up of the
port authority and its wholly-owned subsidiaries, and who received the highest remuneration from the group overall.
(3) Subsection (2) applies only if the remuneration in the fiscal
year exceeds
(a) in respect of a fiscal year that ends on or before December 31, 1999, $100,000; and
(b) in respect of a fiscal year that ends on or before December 31 of each subsequent year, the amount established in the
previous year, adjusted on January 1 of that subsequent year by
the change in the consumer price index in that previous year.
(4) The consumer price index is the annual average all-items
consumer price index for Canada (not seasonally adjusted)
3448
Canada Gazette Part I
published by Statistics Canada in respect of the year before the
year in which the change is effective.
(5) The chief executive officer and the directors shall not be
counted for the purpose of subsection (2).
(6) If more than four persons qualify as receiving the highest
remuneration because some of them receive the same remuneration, the prescribed information on all of them shall be included
in the financial statements.
30. A port authority and a wholly-owned subsidiary of a port
authority shall each ensure that its annual financial statements
include the following information:
(a) total estimated capital expenditures, including those
authorized or committed at year end, and, in respect of each
capital project for which the combined capital expenditures are
estimated to exceed $1 million, a brief description of the project and the amount of the expenditures; and
(b) total estimated proceeds from capital dispositions, including dispositions authorized, committed or receivable at year
end, and, in respect of each capital disposition for which they
exceed or are estimated to exceed $1 million, the amount of the
proceeds and a brief description.
31. The information required by sections 29 and 30 may be
presented in any one of the categories of income or expenses that
is appropriate, broken down among them or presented in a footnote or endnote to the statements.
32. (1) For the purposes of subsection 37(3) of the Act, a port
authority and a wholly-owned subsidiary of a port authority shall
each specify in its annual financial statements
(a) the name, title and total remuneration of every director and
every chief executive officer who held office with it in that fiscal year; and
(b) the name, title and total remuneration of every officer and
every employee of it who held office or was employed in that
fiscal year if the remuneration exceeded the threshold prescribed in section 33.
(2) The port authority and the wholly-owned subsidiary shall
each show in its annual financial statements a breakdown of the
following amounts of remuneration in respect of each person
referred to in subsection (1):
(a) salaries and fees;
(b) allowances; and
(c) other benefits.
(3) Information under this section may be presented in any one
of the categories of expenses that is appropriate or in a footnote
or endnote to the statements.
December 26, 1998
annuelle (non désaisonnalisé) pour le Canada, publié par Statistique Canada, pour l’année précédant celle au cours de laquelle la
variation prend effet.
(5) Le premier dirigeant et les administrateurs du conseil d’administration ne doivent pas être comptés pour l’application du
paragraphe (2).
(6) Lorsque plus de quatre personnes correspondent aux critères des personnes le plus rémunérées du fait que certaines
d’entre elles reçoivent la même rémunération, les renseignements
requis relativement à toutes ces personnes doivent être inclus
dans les états financiers.
30. Toute administration portuaire et toute filiale à cent pour
cent d’une administration portuaire doit veiller à ce que ses états
financiers annuels incluent les renseignements suivants :
a) les dépenses en immobilisations estimatives totales, y compris celles qui sont autorisées ou engagées à la fin de l’exercice
et, à l’égard de chaque projet d’immobilisations dont des dépenses globales en immobilisations sont estimées supérieures à
1 million de dollars, une brève description du projet et le montant des dépenses;
b) le produit estimatif total des aliénations d’immobilisations, y
compris les aliénations autorisées, engagées ou à recevoir d’ici
la fin de l’exercice et, à l’égard de chaque aliénation d’immobilisations dont le produit est supérieur ou estimé supérieur à
1 million de dollars, le produit ainsi qu’une brève description.
31. Tout renseignement requis en vertu des articles 29 et 30
peut être présenté dans une catégorie de revenus ou dépenses
appropriée, ventilé en plusieurs catégories ou présenté sous forme
de notes en bas de page dans les états financiers ou de notes en
fin de texte.
32. (1) Pour l’application du paragraphe 37(3) de la Loi, toute
administration portuaire et toute filiale à cent pour cent d’une
administration portuaire doit préciser dans ses états financiers
annuels :
a) le nom, le titre et la rémunération totale de chaque administrateur et de chaque premier dirigeant qui a détenu un mandat auprès d’elle au cours de l’exercice visé par ces états
financiers;
b) le nom, le titre et la rémunération totale de chaque dirigeant
et de chaque employé, qui, au cours de cet exercice, a détenu
un mandat ou été employé auprès d’elle, si cette rémunération
était supérieure au plancher réglementaire fixé à l’article 33.
(2) Toute administration portuaire et toute filiale à cent pour
cent d’une administration portuaire doit, dans ses états financiers
annuels, faire la ventilation des montants suivants de la rémunération de chacune des personnes visées au paragraphe (1) :
a) les salaires, traitements et les honoraires;
b) les indemnités;
c) les autres avantages.
(3) Les renseignements requis par le présent article peuvent
être présentés dans une catégorie de dépenses appropriée de
même que sous forme de notes en bas de page dans les états financiers ou de notes en fin de texte.
Remuneration Threshold
Plancher de rémunération
33. (1) For the purposes of paragraph 37(3)(c) of the Act, the
remuneration threshold applicable to officers and employees of a
port authority or of a wholly-owned subsidiary of a port authority
is $150,000. Beginning on January 1, 2000, the remuneration
threshold is adjusted on January 1 of each year by the change in
the consumer price index.
33. (1) Pour l’application de l’alinéa 37(3)c) de la Loi, le plancher de rémunération applicable aux dirigeants et employés d’une
administration portuaire ou d’une filiale à cent pour cent de celleci est fixé à 150 000 $. À compter du 1er janvier 2000, le plancher
de rémunération est majoré le 1er janvier de chaque année en
fonction de la variation de l’indice des prix à la consommation.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3449
(2) The consumer price index is the annual average all-items
consumer price index for Canada (not seasonally adjusted) published by Statistics Canada for the year before the year in which
the change is effective.
(2) L’indice des prix à la consommation est l’indice d’ensemble des prix à la consommation établi selon une moyenne annuelle (non désaisonnalisé) pour le Canada, publié par Statistique
Canada, pour l’année précédant celle au cours de laquelle la variation prend effet.
Approval of Annual Financial Statements
Approbation des états financiers annuels
34. (1) The board of directors of a port authority shall approve
the annual financial statements referred to in paragraph 36(a) of
the Act and the approval shall be evidenced by the signature of
one or more directors.
(2) A port authority shall not issue, publish or circulate copies
of the annual financial statements unless they are
(a) approved and signed in accordance with subsection (1); and
(b) accompanied by the report of the auditor of the port
authority.
34. (1) Le conseil d’administration d’une administration portuaire doit approuver les états financiers annuels visés à l’alinéa 36a) de la Loi et l’approbation doit être attestée par la signature d’au moins l’un des administrateurs.
(2) L’administration portuaire ne peut publier ou diffuser les
états financiers annuels à moins que les conditions suivantes ne
soient réunies :
a) ils ont été approuvés et signés conformément au paragraphe (1);
b) ils sont accompagnés du rapport du vérificateur de l’administration portuaire.
Audit Principles
Principes de vérification
35. The auditor of a port authority shall prepare the report referred to in paragraph 34(2)(b) in accordance with generally accepted auditing standards as set out in the handbook of the Canadian Institute of Chartered Accountants.
35. Le vérificateur de l’administration portuaire doit établir le
rapport visé à l’alinéa 34(2)b) suivant les principes de vérification
généralement reconnus qui sont énoncés dans le manuel de
l’Institut canadien des comptables agréés.
Disqualification of Auditor
Qualités requises pour être vérificateur
36. (1) Subject to subsection (5), a person is disqualified from
being an auditor of a port authority if the person is not independent of the port authority, any body corporate controlled by the
port authority and their directors and officers.
(2) For the purposes of this section,
(a) independence is a question of fact; and
(b) a person is not independent if the person or the person’s
business partner
(i) is a business partner, director, officer or employee of the
port authority or a body corporate controlled by the port
authority, or a business partner of a director, officer or employee of any of them,
(ii) has the beneficial ownership of, or directly or indirectly
controls, a material interest in a borrowing of the port
authority or a share or borrowing of a body corporate controlled by the port authority, or
(iii) has been a receiver, receiver-manager, liquidator or
trustee in bankruptcy of the port authority or a body corporate controlled by the port authority within two years before
the proposed appointment as auditor.
36. (1) Sous réserve du paragraphe (5), le vérificateur d’une
administration portuaire doit être indépendant de l’administration
portuaire, de toute personne morale que celle-ci contrôle et de
leurs administrateurs et dirigeants.
(2) Pour l’application du présent article :
a) l’indépendance est une question de fait;
b) est réputée ne pas être indépendante la personne qui, ou dont
l’associé :
(i) soit est associé, administrateur, dirigeant ou employé de
l’administration portuaire ou de toute personne morale que
celle-ci contrôle, ou est associé de leurs administrateurs, dirigeants ou employés,
(ii) soit est le véritable propriétaire ou détient, directement
ou indirectement, le contrôle d’une partie importante des
emprunts de l’administration portuaire ou des emprunts ou
actions de toute personne morale que celle-ci contrôle,
(iii) soit a été séquestre, séquestre-gérant, liquidateur ou
syndic de faillite de l’administration portuaire ou de toute
personne morale que celle-ci contrôle dans les deux ans
avant la proposition de sa nomination au poste de
vérificateur.
(3) Le vérificateur doit, sous réserve du paragraphe (5), se démettre dès que, à sa connaissance, il ne possède plus les qualités
requises par le présent article.
(4) Toute personne intéressée peut demander au tribunal de
rendre une ordonnance déclarant la destitution du vérificateur aux
termes du présent article et la vacance de son poste.
(5) Le tribunal, s’il est convaincu de ne causer aucun préjudice
à l’administration portuaire, peut, à la demande de toute personne
intéressée, dispenser, même rétroactivement, le vérificateur de
l’application du présent article, aux conditions qu’il estime
pertinentes.
(3) An auditor who becomes disqualified under this section
shall, subject to subsection (5), resign immediately on becoming
aware of the disqualification.
(4) An interested person may apply to a court for an order declaring an auditor to be disqualified under this section and the
office of auditor to be vacant.
(5) An interested person may apply to a court for an order exempting an auditor from disqualification under this section and
the court may, if it is satisfied that an exemption would not unfairly prejudice the port authority, make an exemption order on
any terms that it thinks fit, which order may have retroactive
effect.
3450
Canada Gazette Part I
Appointment of Auditor
37. (1) The board of directors of a port authority shall
(a) at its first meeting, appoint an auditor to hold office until
the close of the first annual meeting; and
(b) before the first and each subsequent annual meeting, appoint an auditor to hold office from the close of that annual
meeting until the close of the next following annual meeting.
December 26, 1998
Nomination du vérificateur
(2) Despite paragraph (1)(b), if an auditor is not appointed before an annual meeting, the incumbent auditor continues in office
until a successor is appointed.
(3) The board of directors shall announce at the annual meeting
the name of the auditor appointed to hold office beginning at the
close of the meeting.
37. (1) Le conseil d’administration d’une administration portuaire doit :
a) lors de sa première réunion, nommer un vérificateur dont le
mandat expire à la clôture de la première réunion annuelle;
b) avant la première réunion annuelle et à chaque réunion annuelle subséquente, nommer un vérificateur dont le mandat
commence à la clôture de cette réunion annuelle et se termine à
la clôture de la réunion annuelle suivante.
(2) Malgré l’alinéa (1)b), à défaut de nomination du vérificateur avant une réunion annuelle, le vérificateur en fonction poursuit son mandat jusqu’à la nomination de son successeur.
(3) Le conseil d’administration doit, à la réunion annuelle, annoncer le nom du vérificateur nommé dont le mandat débutera à
la clôture de la réunion.
Vacancy in Office of Auditor
Vacance du poste de vérificateur
38. (1) If a vacancy occurs in the office of auditor, the board of
directors shall immediately appoint an auditor to fill the vacancy
for the remainder of the term of the predecessor.
(2) If a vacancy occurs in the office of auditor and the board of
directors does not appoint an auditor, a court may, on the application of an interested person, appoint and fix the remuneration
of an auditor, who holds office until an auditor is appointed by
the board of directors.
38. (1) Le conseil d’administration doit combler toute vacance
du poste de vérificateur; le vérificateur ainsi nommé poursuit
jusqu’à son expiration le mandat de son prédécesseur.
(2) Lorsque le poste de vérificateur est vacant et que le conseil
d’administration n’en nomme pas un, le tribunal peut, à la demande de toute personne intéressée, nommer un vérificateur et
fixer sa rémunération; le mandat de ce vérificateur se termine à la
nomination de son successeur par le conseil d’administration.
Remuneration of Auditor
Rémunération du vérificateur
39. The remuneration of the auditor shall be fixed by the board
of directors.
39. La rémunération du vérificateur est fixée par le conseil
d’administration.
Removal of Auditor
Pouvoir de révoquer un vérificateur
40. The board of directors of a port authority may remove from
office an auditor other than an auditor appointed by the Minister
under subsection 43(2) of the Act.
40. Le conseil d’administration peut révoquer tout vérificateur
qui n’a pas été nommé par le ministre en vertu du paragraphe 43(2) de la Loi.
Ceasing to Hold Office
Fin du mandat
41. (1) An auditor of a port authority ceases to hold office
when
(a) the auditor dies or resigns;
(b) the auditor is removed; or
(c) the term of office of the auditor expires under section 37.
(2) The resignation of an auditor becomes effective on the day
on which a written resignation is received by the port authority or
on the day specified in the resignation, whichever is later.
41. (1) Le mandat du vérificateur d’une administration portuaire prend fin avec :
a) son décès ou sa démission;
b) la révocation de son mandat;
c) l’expiration de son mandat aux termes de l’article 37.
(2) La démission du vérificateur prend effet à la date de réception de sa lettre de démission par l’administration portuaire ou, si
elle est postérieure, à celle que précise cette démission.
Right to Attend Annual Meeting
Droit d’assister à la réunion annuelle
42. (1) The auditor of a port authority is entitled to receive notice of every annual meeting and, at the expense of the port
authority, to attend and be heard at the meeting on matters relating to the duties of the auditor.
(2) If a director of a port authority gives written notice to the
auditor or a former auditor of the port authority not less than
10 days before an annual meeting, the auditor or former auditor
shall attend the meeting at the expense of the port authority and
answer questions relating to the duties of the auditor.
(3) The director of a port authority who sends the notice referred to in subsection (2) shall send a copy of the notice concurrently to the port authority.
42. (1) Le vérificateur d’une administration portuaire est fondé
à recevoir avis de toute réunion annuelle et, aux frais de
l’administration portuaire, à y assister et à y être entendu sur toute
question relevant de ses fonctions.
(2) Le vérificateur, ou ses prédécesseurs, à qui l’un des administrateurs d’une administration portuaire donne avis écrit, au
moins 10 jours à l’avance, de la tenue d’une réunion annuelle,
doit assister à cette réunion aux frais de l’administration portuaire
et répondre à toute question relevant de ses fonctions.
(3) L’administrateur d’une administration portuaire qui envoie
l’avis visé au paragraphe (2) doit en envoyer simultanément copie
à l’administration portuaire.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3451
(4) An auditor or former auditor who fails without reasonable
cause to comply with subsection (2) is guilty of an offence.
(4) Le vérificateur d’une administration portuaire ou l’un de
ses prédécesseurs qui, sans motif raisonnable, contrevient au paragraphe (2) commet une infraction.
(5) An auditor is entitled to submit a written statement to the
port authority giving the reasons for resignation or the reasons for
opposing a proposed action or resolution when the auditor
(a) resigns; or
(b) receives a notice or otherwise learns of a meeting of the
board of directors at which another person is to be appointed to
fill the office of auditor, whether because of the resignation or
removal of the incumbent auditor or because the term of office
has expired or is about to expire.
(5) Est fondé à donner par écrit à l’administration portuaire les
motifs de sa démission ou de son opposition aux mesures ou résolutions envisagées le vérificateur qui, selon le cas :
a) démissionne;
b) est informé, notamment par voie d’avis, de la tenue d’une
réunion du conseil d’administration en vue de pourvoir le poste
de vérificateur par suite de sa démission, de sa révocation ou
de l’expiration effective ou prochaine de son mandat.
(6) The port authority shall, in respect of the auditor’s written
statement, as soon as possible after it is submitted,
(a) send a copy to the Minister and to its directors and chief
executive officer and the proposed replacement auditor; and
(b) publish a notice in a major newspaper published or distributed in the municipalities where the port is situated setting out
that the statement is available to the public at its registered
office.
(6) L’administration portuaire doit le plus tôt possible après
avoir reçu les motifs écrits du vérificateur :
a) envoyer copie de ceux-ci au ministre ainsi qu’à ses administrateurs, son premier dirigeant et le vérificateur proposé en
remplacement;
b) faire publier dans un journal à grand tirage des municipalités
où est situé le port un avis portant que les motifs sont mis à la
disposition du public au siège social de l’administration portuaire pour consultation.
(7) No person shall accept an appointment or consent to be appointed as the auditor of a port authority if the person is replacing
an auditor who has resigned or been removed or whose term of
office has expired or is about to expire until the person has requested and received from that auditor a written statement of the
circumstances and the reasons, in the auditor’s opinion, for the
replacement.
(7) Nul ne peut accepter de remplacer le vérificateur qui a démissionné ou a été révoqué ou dont le mandat est expiré ou est
sur le point d’expirer, avant d’avoir obtenu, sur demande, qu’il
donne par écrit les circonstances et les motifs justifiant, selon lui,
son remplacement.
(8) Despite subsection (7), a person otherwise qualified may
accept an appointment or consent to be appointed as the auditor
of a port authority if, within 15 days after making a request referred to in that subsection, the person does not receive a reply.
(8) Malgré le paragraphe (7), toute personne par ailleurs compétente peut accepter d’être nommée vérificateur si, dans les
15 jours suivant la demande visée à ce paragraphe, elle ne reçoit
pas de réponse.
(9) Unless subsection (8) applies, the appointment as auditor of
a port authority of a person who has not complied with subsection (7) is null and void.
(9) Sauf le cas prévu au paragraphe (8), l’inobservation du paragraphe (7) entraîne la nullité de la nomination.
Examination and Report
Examen et rapport
43. (1) The auditor of a port authority shall make the examination that is in the auditor’s opinion necessary to enable reporting
on the annual financial statements required to be presented at the
annual meeting, except the financial statements or part of them
that relates to the fiscal year referred to in subparagraph 36(a)(ii)
of the Act.
43. (1) Le vérificateur d’une administration portuaire doit procéder à l’examen qu’il estime nécessaire pour faire rapport sur les
états financiers annuels à présenter à la réunion annuelle, à
l’exception des états financiers ou partie de ceux-ci se rapportant
à l’exercice visé au sous-alinéa 36a)(ii) de la Loi.
(2) An auditor is not liable for relying reasonably on the report
of an auditor of a wholly-owned subsidiary the accounts of which
are included in whole or in part in the financial statements of the
port authority.
(2) N’est pas engagée la responsabilité du vérificateur qui
s’appuie, d’une manière raisonnable, sur le rapport du vérificateur
d’une filiale à cent pour cent, dont les comptes sont entièrement
ou partiellement inclus dans les états financiers de l’administration portuaire.
(3) For the purpose of subsection (2), reasonableness is a question of fact.
(3) Pour l’application du paragraphe (2), le bien-fondé de la
décision du vérificateur est une question de fait.
(4) Subsection (2) applies whether or not the financial statements of the port authority reported on by the auditor are in consolidated form.
(4) Le paragraphe (2) s’applique, que les états financiers de
l’administration portuaire soient consolidés ou non.
Right to Information
Droit à l’information
44. (1) On the request of the auditor of a port authority, the
present or former directors, officers, employees or agents of the
port authority shall provide the following, if they are reasonably
44. (1) Les administrateurs, dirigeants, employés ou mandataires de l’administration portuaire, ou leurs prédécesseurs,
doivent, dans la mesure où le vérificateur l’estime nécessaire pour
3452
Canada Gazette Part I
able to do so, when it is, in the auditor’s opinion, necessary to
enable the auditor to make the examination and report required by
section 43:
(a) information and explanations; and
(b) access to records, documents, books, accounts and vouchers of the port authority and its wholly-owned subsidiaries.
(2) On the request of the auditor of a port authority, the directors shall
(a) obtain from the present or former directors, officers, employees and agents of its wholly-owned subsidiaries the information
and explanations that they are reasonably able to provide and that
are, in the auditor’s opinion, necessary to enable the auditor to
make the examination and report required by section 43; and
(b) give the auditor the information and explanations so
obtained.
Audit Committee
45. (1) A port authority shall have an audit committee whose
membership is composed of no fewer than three directors and no
member of which is an officer or employee of the port authority
or a body corporate controlled by the port authority.
(2) The audit committee shall review the annual financial
statements of the port authority before they are approved by the
board of directors.
(3) The auditor of a port authority is entitled to receive notice
of every meeting of the audit committee and, at the expense of the
port authority, to attend and be heard at those meetings.
(4) If requested to do so by a member of the audit committee,
the auditor shall attend a meeting of the committee held during
the auditor’s term of office.
(5) The auditor of a port authority or a member of the audit
committee may call a meeting of the audit committee.
(6) A director or officer of a port authority shall notify the audit
committee and the auditor of any error or misstatement in a financial statement that the auditor or a former auditor has reported
on immediately after becoming aware of it.
(7) If the auditor or a former auditor is notified or becomes
aware of an error or misstatement in a financial statement on
which the auditor has reported, and in the auditor’s opinion the
error or misstatement is material, the auditor shall inform each
director accordingly.
(8) If the auditor or a former auditor informs the directors of a
material error or misstatement in a financial statement that has
been reported on, the directors shall
(a) prepare and issue a revised financial statement;
(b) inform the Minister and each of the municipalities and
provinces mentioned in the letters patent that have a right to
appoint a director; and
(c) publish a notice in a major newspaper published or distributed in the municipalities where the port is situated stating that
the revised financial statements are available for inspection by
the public during normal business hours at the registered office
of the port authority.
(9) Every director or officer of a port authority who knowingly
fails to comply with subsection (6) or (8) is guilty of an offence.
(10) Any oral or written statement or report made under the Act
or these Regulations by the auditor or former auditor of a port
authority has qualified privilege.
December 26, 1998
procéder à l’examen et faire rapport conformément à l’article 43
et où il est raisonnable pour ces personnes d’accéder à sa
demande :
a) lui fournir des renseignements et des éclaircissements;
b) lui donner accès à tous les registres, documents, livres,
comptes et pièces justificatives de l’administration portuaire et
de ses filiales à cent pour cent.
(2) À la demande du vérificateur, les administrateurs d’une
administration portuaire doivent :
a) obtenir des administrateurs, dirigeants, employés et mandataires de ses filiales à cent pour cent, ou de leurs prédécesseurs,
les renseignements et éclaircissements que ces personnes peuvent raisonnablement fournir et que le vérificateur estime nécessaires aux fins de l’examen et du rapport exigés par l’article 43;
b) fournir au vérificateur les renseignements et éclaircissements
ainsi obtenus.
Comité de vérification
45. (1) L’administration portuaire doit avoir un comité de vérification qui est composé d’au moins trois administrateurs et dont
aucun membre n’est dirigeant ou employé de l’administration
portuaire ou de toute personne morale qu’elle contrôle.
(2) Le comité de vérification doit réviser les états financiers
annuels de l’administration portuaire avant leur approbation par
le conseil d’administration.
(3) Le vérificateur d’une administration portuaire est fondé à
recevoir avis des réunions du comité de vérification et, aux frais
de l’administration portuaire, à y assister et à y être entendu.
(4) À la demande de tout membre du comité de vérification, le
vérificateur doit, durant son mandat, assister à toute réunion de ce
comité.
(5) Le comité de vérification peut être convoqué par l’un de ses
membres ou par le vérificateur.
(6) Tout administrateur ou dirigeant d’une administration portuaire doit immédiatement aviser le comité de vérification et le
vérificateur des erreurs ou renseignements inexacts dont il prend
connaissance dans les états financiers ayant fait l’objet d’un rapport de ce dernier ou de l’un de ses prédécesseurs.
(7) Le vérificateur ou celui de ses prédécesseurs qui prend
connaissance d’une erreur ou d’un renseignement inexact, à son
avis important, dans des états financiers sur lequel il a fait rapport, doit en informer chaque administrateur.
(8) Les administrateurs avisés par le vérificateur ou l’un de ses
prédécesseurs de l’existence d’erreurs importantes ou de renseignements inexacts dans les états financiers doivent :
a) tenir et publier des états financiers rectifiés;
b) en informer le ministre et chacune des municipalités et provinces qui sont mentionnées dans ses lettres patentes et qui ont
le droit de nommer un administrateur;
c) publier un avis dans un journal à grand tirage publié ou distribué dans les municipalités où le port est situé informant que
des états financiers rectifiés sont mis à la disposition du public
au siège social de l’administration portuaire pour consultation
pendant les heures normales d’ouverture.
(9) L’administrateur ou le dirigeant d’une administration portuaire qui, sciemment, contrevient aux paragraphes (6) ou (8)
commet une infraction.
(10) Les vérificateurs ou leurs prédécesseurs jouissent d’une
immunité relative en ce qui concerne les déclarations orales ou
écrites et les rapports qu’ils font en vertu de la Loi ou du présent
règlement.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3453
PART 4
PARTIE 4
INSURANCE AND OTHER OBLIGATIONS
ASSURANCE ET AUTRES OBLIGATIONS
Property and Liability Insurance
Assurance responsabilité et assurance des biens
46. (1) Every port authority and every wholly-owned subsidiary
of a port authority shall ensure that insurance is maintained in
accordance with subsection (2) in respect of
(a) the property that the port authority or subsidiary manages,
holds, owns or occupies; and
(b) liability for the activities in which the port authority or
subsidiary engages and for the activities that take place in the
port.
(2) The insurance shall
(a) name the port authority or the wholly-owned subsidiary as
the insured party or an additional insured;
(b) name Her Majesty in right of Canada as an additional
insured;
(c) cover the risks and have limits and deductibles that
(i) a prudent person in the position of owner of the property
or a prudent person engaging in the activities referred to in
paragraph (1)(b) would obtain or would require to be obtained, and
(ii) take into account the most recent risk assessment conducted under section 49; and
(d) be maintained with an underwriter that a prudent person in
the position of owner of the property or a prudent person engaging in the activities referred to in paragraph (1)(b) would
choose or require to be chosen, taking into account the most
recent risk assessment conducted under section 49.
46. (1) Toute administration portuaire et toute filiale à cent pour
cent d’une administration portuaire doit veiller à ce que soit maintenue une assurance, conformément au paragraphe (2), couvrant :
a) les biens que l’administration portuaire ou la filiale gère,
détient, possède ou occupe;
b) la responsabilité à l’égard des activités dans lesquelles
l’administration portuaire ou la filiale s’engage et des activités
se déroulant dans le port.
(2) L’assurance doit :
a) désigner l’administration portuaire ou la filiale à cent pour
cent à titre d’assurée ou d’assurée additionnelle;
b) désigner Sa Majesté du chef du Canada à titre d’assurée
additionnelle;
c) couvrir les risques, et comporter les limites et les franchises :
(i) d’une part, qu’obtiendrait, ou exigerait d’obtenir, une personne prudente à titre de propriétaire du bien ou une personne
prudente engagée dans les activités visées à l’alinéa (1)b),
(ii) d’autre part, qui prennent en compte l’analyse du risque
la plus récente menée en vertu de l’article 49;
d) être maintenue auprès d’un assureur qu’une personne prudente, si elle était propriétaire du bien ou engagée dans les activités visées à l’alinéa (1)b), choisirait ou dont elle exigerait le
choix, compte tenu de l’analyse du risque la plus récente menée en vertu de l’article 49.
Directors and Officers Liability Insurance
Assurance responsabilité au profit des
administrateurs et dirigeants
47. (1) Every port authority shall purchase and maintain insurance in accordance with subsection (3) for the benefit of itself
and Her Majesty in right of Canada against liabilities incurred by
it in respect of an indemnity or advance given under section 21.
47. (1) Toute administration portuaire doit souscrire et maintenir à son profit et à celui de Sa Majesté du chef du Canada une
assurance, conformément au paragraphe (3), couvrant la responsabilité qu’elle pourrait encourir à l’égard d’une indemnisation ou
avance accordée en vertu de l’article 21.
(2) Toute administration portuaire et toute filiale à cent pour
cent d’une administration portuaire doit veiller à ce qu’il soit
souscrit et maintenu à leur profit et à celui de Sa Majesté du chef
du Canada une assurance, conformément au paragraphe (3), couvrant la responsabilité que la filiale pourrait encourir à l’égard
d’une indemnisation ou avance accordée par elle :
a) à un de ses administrateurs ou dirigeants, ou leurs prédécesseurs, pour toute responsabilité encourue par ce dernier à ce titre;
b) à une personne qui, à la demande de la filiale, agit ou a agi à
titre d’administrateur ou de dirigeant d’une autre entité, ou en
qualité similaire dans cette entité, pour une responsabilité encourue par cette personne à ce titre.
(2) Every port authority and every wholly-owned subsidiary of
a port authority shall ensure that insurance is purchased and
maintained in accordance with subsection (3) for the benefit of
both of them and Her Majesty in right of Canada against liabilities incurred by the subsidiary in respect of an indemnity or advance given by the subsidiary to
(a) a former or current director or officer of the subsidiary for a
liability incurred by the director or officer because of being or
having been a director or officer of the subsidiary; or
(b) a person who, at the request of the subsidiary, has acted or
is acting as a director or officer of another entity or has acted or
is acting in a capacity similar to that of a director or officer of
another entity for a liability incurred by the person because of
so acting.
(3) The insurance shall
(a) cover the risks and have limits and deductibles that
(i) would be obtained by a prudent person in the position of
the port authority or subsidiary, and
(ii) take into account the most recent risk assessment conducted under section 49; and
(b) be maintained with an underwriter that a prudent person in
the position of the port authority or subsidiary would choose,
taking into account the most recent risk assessment conducted
under section 49.
(3) L’assurance doit :
a) couvrir les risques et comporter les limites et les franchises :
(i) d’une part, qu’obtiendrait une personne prudente placée
dans la situation d’un port ou d’une filiale,
(ii) d’autre part, qui prennent en compte l’analyse du risque
la plus récente menée en vertu de l’article 49;
b) être maintenue auprès d’un assureur qu’une personne prudente, si elle était placée dans la situation d’une administration
portuaire ou d’une filiale, choisirait compte tenu de l’analyse
du risque la plus récente menée en vertu de l’article 49.
3454
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
48. (1) A port authority may purchase and maintain insurance
for the benefit of
(a) its former and current directors and officers against any liability incurred by them because of having been or being a director or officer of the port authority;
(b) the former and current directors and officers of its whollyowned subsidiaries against any liability incurred by them because
of having been or being a director or officer of the subsidiary;
and
(c) any person who, at the request of the port authority, has
acted or is acting as a director or officer of another entity or has
acted or is acting in a capacity similar to that of a director or
officer of another entity for a liability incurred by the person
because of so acting.
(2) The insurance covers only situations in which a person
mentioned in subsection (1)
(a) acted honestly and in good faith with a view to the best interests of the port authority; and
(b) in the case of a criminal or administrative proceeding, had
reasonable grounds for believing that the conduct was lawful.
48. (1) Toute administration portuaire peut souscrire et maintenir une assurance au profit :
a) de ses administrateurs et dirigeants, et leurs prédécesseurs,
couvrant toute responsabilité encourue par ces derniers à ce titre;
b) des administrateurs et dirigeants de ses filiale à cent pour
cent, ou de leurs prédécesseurs, couvrant la responsabilité encourue par ces derniers à ce titre;
c) d’une personne qui, à la demande de l’administration portuaire, agit ou a agi à titre d’administrateur ou de dirigeant pour
une autre entité, ou en qualité similaire pour cette entité, pour
une responsabilité encourue par cette personne à ce titre.
Risk Assessments
Analyse du risque
49. (1) Every port authority and every wholly-owned subsidiary
of a port authority shall ensure that, in respect of it, a risk assessment is conducted by a competent risk assessor and contains an
assessment relating to
(a) risk, risk management, property value, risk transfer and
probable maximum loss;
(b) insurance coverage, limits and deductibles; and
(c) underwriters.
(2) The risk assessment shall be completed
(a) not later than six months after the day on which the port
authority is continued, deemed to be incorporated or incorporated under the Act; and
(b) at least every five years after the most recent risk
assessment.
(3) The board of directors of every port authority and of each
of the wholly-owned subsidiaries of a port authority shall
(a) review each risk assessment report as soon as it is received;
and
(b) approve the insurance coverage annually.
(4) In conducting a risk assessment, a risk assessor may, if
acting reasonably and in good faith, rely on risk assessments conducted in respect of the properties, activities or liabilities that
could affect the port authority or the wholly-owned subsidiary.
49. (1) Toute administration portuaire et toute filiale à cent
pour cent d’une administration portuaire doit veiller à ce qu’une
analyse du risque soit effectuée à son égard par un expert en risque d’assurance compétent et contienne une évaluation :
a) des risques, de la gestion des risques, de la valeur des biens,
du transfert de risques et de la perte maximale probable;
b) de la couverture, des limites et des franchises d’assurances;
c) d’assureurs.
(2) L’analyse du risque doit être terminée :
a) au plus tard six mois suivant la date où l’administration
portuaire est prorogée, réputée constituée ou constituée en
vertu de la Loi;
b) au moins tous les cinq ans après l’analyse du risque la plus
récente.
(3) Le conseil d’administration de l’administration portuaire et
celui de toute filiale à cent pour cent de l’administration portuaire
doivent :
a) dès sa réception, revoir chaque rapport d’analyse du risque;
b) annuellement, approuver la couverture d’assurance.
(4) En effectuant l’analyse du risque, l’expert en risque d’assurance peut, s’il agit de manière raisonnable et de bonne foi,
s’appuyer sur les analyses du risque effectuées à l’égard de biens,
d’activités ou de responsabilités qui pourraient avoir une influence sur l’administration portuaire ou la filiale à cent pour cent
de celle-ci.
PART 5
PARTIE 5
LIQUIDATION AND DISSOLUTION
LIQUIDATION ET DISSOLUTION
Interpretation
Définition
50. In this Part, the court having jurisdiction is the court in the
place where the port authority has its registered office.
50. Dans la présente partie, le tribunal compétent est celui du
ressort du siège social de l’administration portuaire.
Certificate of Intent
Certificat d’intention
51. (1) On the issuance of a certificate of intent to dissolve under subsection 55(1) of the Act and subject to the provisions of
51. (1) Dès la délivrance du certificat d’intention de dissolution
en vertu du paragraphe 55(1) de la Loi et sous réserve des
(2) L’assurance ne peut couvrir que les circonstances où les
personnes visées au paragraphe (1) :
a) d’une part, ont agi avec intégrité et de bonne foi au mieux
des intérêts de l’administration portuaire;
b) d’autre part, dans le cas de poursuites pénales ou administratives, avaient de bonnes raisons de croire que leur conduite
était conforme à la loi.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3455
(2) Subject to section 52, after the issuance of a certificate of
intent to dissolve, the port authority shall
(a) immediately have notice of the certificate sent to each of its
known creditors;
(b) without delay take reasonable steps to give notice of the
certificate in each province where the port authority was carrying on business at the time the certificate of intent to dissolve
was issued;
(c) proceed to collect its property, dispose of properties that are
not to be distributed in kind, discharge all its obligations and
do all the other acts required to liquidate its business; and
(d) after complying with paragraphs (a) and (b) and adequately
providing for the payment or discharge of all of its obligations,
remit its remaining property to the Minister in money or in
kind.
dispositions prévues au certificat et à l’article 52, l’administration
portuaire doit cesser toute activité commerciale, sauf dans la mesure nécessaire au déroulement normal des opérations de la
liquidation.
(2) Sous réserve de l’article 52, à la suite de la délivrance du
certificat d’intention de dissolution, l’administration portuaire
doit :
a) en envoyer immédiatement avis à chaque créancier connu;
b) prendre sans délai des mesures raisonnables pour en donner
avis dans chaque province où l’administration portuaire exerçait ses activités commerciales au moment où le certificat
d’intention de dissolution a été délivré;
c) accomplir tous actes utiles à la liquidation, notamment recouvrer ses biens, disposer des biens non destinés à être répartis en nature et honorer ses obligations;
d) après avoir satisfait aux exigences des alinéas a) et b) et
constitué une provision suffisante pour honorer ses obligations,
remettre, en numéraire ou en nature, le reliquat de ses biens au
ministre.
Cessation of Business and Powers
Cessation d’activité et perte de pouvoirs
52. If a liquidator is appointed to carry out a liquidation of the
assets of a port authority, the powers of the directors cease and
vest in the liquidator, unless the liquidator or a court authorizes
otherwise.
52. Si un liquidateur est nommé afin d’exécuter la liquidation
de l’actif d’une administration portuaire, les pouvoirs des administrateurs sont dévolus au liquidateur, sauf si le liquidateur ou un
tribunal autorise le contraire.
Application for Supervision of Liquidation
Demande de supervision de liquidation
53. The Minister or any interested person may, at any time
during the liquidation of a port authority, apply to a court for an
order that the liquidation be continued under the supervision of
the court as provided in this Part, and on that application the court
may so order and make any further order it thinks fit.
53. Le tribunal, sur demande présentée à cette fin et au cours
de la liquidation par le ministre ou par toute personne intéressée,
peut, par ordonnance, décider que la liquidation sera poursuivie
sous sa surveillance conformément à la présente partie, et prendre
toute autre mesure qu’il estime pertinente.
Powers of Court
Pouvoirs du tribunal
54. In connection with the dissolution or the liquidation and
dissolution of a port authority, subject to the certificate of intent,
a court may, if it is satisfied that the port authority is able to pay
or adequately provide for the discharge of all of its obligations,
make any order it thinks fit including, without limiting the generality of the foregoing,
(a) an order appointing or replacing a liquidator, with or without security, and fixing the remuneration of the liquidator,
who, if the court so orders, may be a director or officer of the
port authority;
(b) an order appointing or replacing inspectors or referees,
specifying their powers and fixing their remuneration;
(c) an order determining that notice be given to any person or
dispensing with giving notice to any person;
(d) an order determining the validity of any claims made
against the port authority;
(e) an order, at any stage of the proceedings, restraining the directors or officers from
(i) exercising any of their powers, or
(ii) collecting or receiving any debt or other property of the
port authority, and from paying out or transferring any property of the port authority, except as permitted by the court;
(f) an order determining and enforcing the duty or liability of
any present or former director or officer to
(i) the port authority, or
(ii) third parties, for an obligation of the port authority;
(g) an order approving the payment, satisfaction or compromise
of claims against the port authority and the retention of assets
for that purpose, and determining the adequacy of provisions
54. À l’occasion de la dissolution ou de la liquidation et de la
dissolution, et sous réserve du certificat d’intention, le tribunal
peut, s’il constate la capacité de l’administration portuaire de
payer ou de constituer une provision pour honorer ses obligations,
rendre les ordonnances qu’il estime pertinentes en vue,
notamment :
a) de nommer un liquidateur, avec ou sans caution, qui sur
l’ordonnance du tribunal peut être un administrateur ou un dirigeant de l’administration portuaire, de fixer sa rémunération
ou de le remplacer;
b) de nommer des inspecteurs ou des arbitres, de préciser leurs
pouvoirs, de fixer leur rémunération ou de les remplacer;
c) de décider de donner avis à toute personne, ou de l’en
dispenser;
d) de juger de la validité des réclamations faites contre l’administration portuaire;
e) d’interdire, à tout stade de la procédure, aux administrateurs
et aux dirigeants :
(i) soit d’exercer tout ou partie de leurs pouvoirs,
(ii) soit de percevoir toute créance de l’administration portuaire ou de payer, céder ou recevoir tout bien de celle-ci,
sauf de la manière autorisée par le tribunal;
f) de préciser et de mettre en jeu la responsabilité des administrateurs ou dirigeants ou de leurs prédécesseurs :
(i) soit envers l’administration portuaire,
(ii) soit envers les tiers pour les obligations de l’administration portuaire;
g) d’approuver, en ce qui concerne les dettes de l’administration portuaire, tout paiement, règlement, transaction ou
the certificate and section 52, the port authority shall cease to
carry on business except the business that is required for an orderly liquidation.
3456
Canada Gazette Part I
for the payment or discharge of obligations of the port authority, whether the obligations are liquidated, unliquidated, future
or contingent;
(h) an order disposing of or destroying the documents and records of the port authority;
(i) on the application of a creditor, the inspectors or the liquidator, an order giving directions on any matter arising during the
liquidation;
(j) after notice has been given to all interested persons, an order
relieving the liquidator from any omission or default on any
terms that the court thinks fit and confirming any act of the
liquidator;
(k) subject to any restriction applicable to the port authority, an
order approving any proposed interim or final distribution in
money or in property; and
(l) on the application of a director, an officer, a security holder,
a creditor or the liquidator,
(i) an order staying the liquidation on any terms and conditions that the court thinks fit,
(ii) an order continuing or discontinuing the liquidation proceedings, or
(iii) an order to the liquidator to restore to the port authority
all its remaining property.
Duties of Liquidator
55. A liquidator shall
(a) as soon as possible after being appointed, give notice of the
appointment to the Minister and to each claimant and creditor
known to the liquidator;
(b) as soon as possible after being appointed, publish notice in
the Canada Gazette and once a week for two consecutive
weeks in a newspaper published in the place where the port
authority has its registered office and take reasonable steps to
give that notice in each province where the port authority carried on business, requiring any person who
(i) is indebted to the port authority to render an account and
pay to the liquidator any amount owing at the day, time and
place specified,
(ii) possesses property of the port authority to deliver it to
the liquidator at the day, time and place specified, and
(iii) has a claim against the port authority, whether liquidated, unliquidated, future or contingent, to present particulars of the claim in writing to the liquidator not later than
two months after the date of first publication of the notice;
(c) take into custody and control the property of the port
authority;
(d) open and maintain a trust account for the moneys of the
port authority;
(e) keep accounts of the moneys of the port authority received
and paid out by the liquidator;
(f) maintain separate lists of the creditors and other persons
who have claims against the port authority;
(g) if at any time the liquidator determines that the port authority is unable to pay or adequately provide for the discharge of
its obligations, apply to the court for directions;
(h) deliver to the Minister and the court, if applicable, at least
once in every 12-month period after appointment and, in addition, more often as the Minister or the court may require, the
information required by section 36 of the Act and sections 28
to 32 of these Regulations; and
December 26, 1998
rétention d’éléments d’actif, et de juger si les provisions constituées suffisent à acquitter les obligations de l’administration portuaire, qu’elles soient ou non liquidées, futures ou
éventuelles;
h) de fixer l’usage qui sera fait des documents et registres de
l’administration portuaire ou de les détruire;
i) sur demande d’un créancier, des inspecteurs ou du liquidateur, de donner des instructions sur toute question touchant à la
liquidation;
j) sur avis à tous les intéressés, de décharger le liquidateur de
ses omissions ou manquements, selon les modalités que le tribunal estime pertinentes, et de confirmer ses actes;
k) sous réserve de toute restriction applicable à l’administration
portuaire, d’approuver tout projet de répartition provisoire ou
définitive, en numéraire ou en nature;
l) sur demande de tout administrateur, dirigeant, détenteur de
valeurs mobilières ou créancier ou du liquidateur :
(i) de surseoir à la liquidation, selon les modalités que le tribunal estime pertinentes,
(ii) de poursuivre ou d’interrompre la procédure de
liquidation,
(iii) d’enjoindre au liquidateur de restituer à l’administration
portuaire le reliquat des biens de celle-ci.
Obligations du liquidateur
55. Le liquidateur doit :
a) donner avis, le plus tôt possible après sa nomination, au
ministre et aux réclamants et créanciers connus de lui;
b) insérer, le plus tôt possible après avoir été nommé, dans la
Gazette du Canada et, une fois par semaine pendant deux semaines consécutives, dans un journal publié au lieu du siège
social de l’administration portuaire, tout en prenant des mesures raisonnables pour lui donner une certaine publicité dans
chaque province où l’administration portuaire exerçait ses activités commerciales, un avis obligeant :
(i) les débiteurs de l’administration portuaire à lui rendre
compte et à lui payer leurs dettes, aux jour, heure et lieu
précisés dans l’avis,
(ii) les personnes en possession des biens de l’administration
portuaire à les lui remettre aux jour, heure et lieu précisés
dans l’avis,
(iii) les créanciers de l’administration portuaire à lui fournir
par écrit un relevé détaillé de leur créance, qu’elle soit ou
non liquidée, future ou éventuelle, dans les deux mois suivant la date de la première publication de l’avis;
c) prendre sous sa garde et sous son contrôle tous les biens de
l’administration portuaire;
d) ouvrir et tenir un compte en fiducie pour les fonds de l’administration portuaire;
e) tenir une comptabilité des recettes et déboursés de l’administration portuaire;
f) tenir des listes distinctes des créanciers et autres réclamants
de l’administration portuaire;
g) demander des instructions au tribunal après constatation de
l’incapacité de l’administration portuaire d’honorer ses obligations ou de constituer une provision suffisante à cette fin;
h) remettre au ministre ainsi qu’au tribunal, s’il y a lieu, au
moins une fois tous les 12 mois à compter de sa nomination et,
en outre, chaque fois que le ministre ou le tribunal l’exige, les
renseignements requis par l’article 36 de la Loi et les articles 28 à 32 du présent règlement;
Le 26 décembre 1998
(i) after the final accounts are approved under section 57, remit
any remaining property of the port authority to the Minister in
money or in kind.
Powers of Liquidator
56. (1) A liquidator may, subject to the certificate of intent,
(a) retain lawyers, accountants, engineers, appraisers and other
professional advisers;
(b) bring, defend or take part in any civil, criminal or administrative action or proceeding in the name and on behalf of the
port authority;
(c) carry on the business of the port authority that is required
for an orderly liquidation;
(d) subject to any restriction applicable to the port authority,
sell any property of the port authority by public auction or private sale;
(e) do all acts and execute any documents in the name and on
behalf of the port authority;
(f) subject to any restriction applicable to the port authority,
borrow money;
(g) settle or compromise any claims by or against the port
authority; and
(h) do all other things necessary for the liquidation of the port
authority and the distribution of its property.
(2) A liquidator is not liable for relying reasonably on
(a) financial statements of the port authority represented by an
officer of the port authority or in a written report of the auditor
of the port authority to reflect fairly the financial condition of
the port authority; or
(b) an opinion, a report or a statement of a lawyer, accountant,
engineer, appraiser or other professional adviser retained by the
liquidator.
(3) For the purpose of subsection (2), reasonableness is a question of fact.
(4) If a liquidator has reason to believe that a person possesses
or controls or has concealed, withheld or misappropriated property of the port authority, the liquidator may apply to a court for
an order requiring the person to appear before the court on the
day and at the time and place specified in the order and to be
examined.
(5) If the examination discloses that the person has concealed,
withheld or misappropriated property of the port authority, the
court may order the person to restore it to the liquidator or pay
compensation for it.
Gazette du Canada Partie I
3457
i) après l’approbation par le tribunal en vertu de l’article 57 de
ses comptes définitifs, remettre le reliquat des biens de l’administration portuaire au ministre en numéraire ou en nature.
Pouvoirs du liquidateur
56. (1) Le liquidateur peut, sous réserve du certificat
d’intention :
a) retenir les services de conseillers professionnels, notamment
d’avocats, de comptables, d’ingénieurs et d’estimateurs;
b) ester en justice, lors de toute procédure civile, pénale ou
administrative, au nom et pour le compte de l’administration
portuaire;
c) exercer les activités commerciales de l’administration portuaire qui sont nécessaires à la liquidation;
d) sous réserve de toute restriction applicable à l’administration
portuaire, vendre aux enchères publiques ou de gré à gré tout
bien de l’administration portuaire;
e) agir et signer des documents au nom de l’administration
portuaire;
f) sous réserve de toute restriction applicable à l’administration
portuaire, contracter des emprunts;
g) transiger sur toutes réclamations mettant en cause l’administration portuaire ou les régler;
h) faire tout ce qui est par ailleurs nécessaire à la liquidation et
à la répartition des biens de l’administration portuaire.
(2) N’est pas engagée la responsabilité du liquidateur qui
s’appuie d’une manière raisonnable sur :
a) les états financiers de l’administration portuaire reflétant
équitablement sa situation, d’après l’un de ses dirigeants ou
d’après le rapport écrit du vérificateur;
b) l’opinion, le rapport ou la déclaration d’un conseiller professionnel, notamment, un avocat, un comptable, un ingénieur
ou un estimateur, dont il a retenu les services.
(3) Pour l’application du paragraphe (2), le caractère raisonnable de la décision du vérificateur est une question de fait.
(4) Le liquidateur qui a de bonnes raisons de croire qu’une personne a en sa possession ou sous son contrôle ou a dissimulé,
retenu ou détourné des biens de l’administration portuaire peut
demander au tribunal de l’obliger, par ordonnance, à comparaître
pour interrogatoire aux date, heure et lieu que celle-ci précise.
(5) Le tribunal peut ordonner à la personne dont l’interrogatoire révèle qu’elle a dissimulé, retenu ou détourné des biens de
l’administration portuaire de les restituer au liquidateur ou de lui
verser une indemnité compensatoire.
Costs of Liquidation and Final Accounting
Frais de liquidation et compte définitif
57. (1) Subject to any restriction applicable to the port authority, a liquidator shall pay the costs of liquidation out of the property of the port authority and shall pay or make adequate provision for all the claims against the port authority.
57. (1) Sous réserve de toute restriction applicable à l’administration portuaire, le liquidateur acquitte les frais de liquidation sur
les biens de l’administration portuaire; il acquitte également
toutes les dettes de l’administration portuaire ou constitue une
provision suffisante à cette fin.
(2) Dans l’année suivant sa nomination et après avoir acquitté
toutes les dettes de l’administration portuaire ou constitué une
provision suffisante à cette fin, le liquidateur demande au
tribunal :
a) soit d’approuver ses comptes définitifs et de l’autoriser, par
ordonnance, à remettre le reliquat des biens au ministre, en
numéraire ou en nature;
b) soit, avec motifs à l’appui, de prolonger son mandat.
(3) Le liquidateur doit donner avis de son intention de présenter la demande prévue au paragraphe (2) au ministre, aux
(2) Within one year after being appointed and after paying or
making adequate provision for all the claims against the port
authority, the liquidator shall apply to the court for
(a) an approval of the final accounts and for an order permitting the remittance of the remaining property of the port
authority to the Minister, in money or in kind; or
(b) an extension of time, setting out the reasons for the
extension.
(3) The liquidator shall give notice of intention to make an
application under subsection (2) to the Minister, to any inspector
3458
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
appointed by the court and to any person who provided a security
or fidelity bond for the liquidation, and the liquidator shall publish the notice in a major newspaper published in the place where
the port authority has its registered office or as otherwise directed
by the court.
(4) If the liquidator fails to make the application, the Minister
may apply to the court for an order requiring the liquidator to
show cause why a final accounting and distribution should not be
made.
(5) If the court approves the final accounts rendered by the
liquidator, the court shall make
(a) an order directing the custody or disposal of the documents
and records of the port authority; and
(b) an order discharging the liquidator that is contingent on the
liquidator, forthwith on the issuance of the order, sending a
certified copy of it to the Minister.
inspecteurs nommés par le tribunal et aux personnes ayant fourni
une sûreté ou une assurance détournement et vol pour les besoins
de la liquidation, et faire insérer cet avis dans un journal à grand
tirage publié au lieu du siège social de l’administration portuaire
ou le faire connaître par tout autre moyen choisi par le tribunal.
(4) Le ministre peut demander au tribunal d’obliger, par ordonnance, le liquidateur qui néglige de présenter la demande à
expliquer pourquoi un compte définitif ne devrait pas être dressé
et une répartition effectuée.
(5) S’il approuve les comptes définitifs du liquidateur, le tribunal doit :
a) par ordonnance, donner des instructions quant à la garde
des documents et des livres de l’administration portuaire et à
l’usage qui en sera fait;
b) par ordonnance, libérer le liquidateur, à la condition que
celui-ci envoie sans délai au ministre une copie certifiée de
l’ordonnance.
Continuation of Actions
Continuation des actions
58. (1) Despite the dissolution of a port authority,
(a) a civil, criminal or administrative action or proceeding
pending by or against the port authority before its dissolution
may be continued as if the port authority had not been
dissolved;
(b) a civil, criminal or administrative action or proceeding may
be brought against the port authority within two years after its
dissolution as if the port authority had not been dissolved; and
(c) any property that would have been available to satisfy a
judgment or order if the port authority had not been dissolved
remains available for that purpose.
(2) Service of a document on a port authority after its dissolution may be effected by serving it on the Minister.
(3) Despite the dissolution of a port authority, a person to
whom any of the port authority’s property is distributed is liable
to any other person claiming under subsection (1) to the extent of
the amount received by that person on the distribution, and an
action to enforce that liability may be brought within two years
after the date of the dissolution of the port authority.
58. (1) Malgré la dissolution d’une administration portuaire :
a) les procédures civiles, pénales ou administratives intentées
par ou contre elle avant sa dissolution peuvent être poursuivies
comme si la dissolution n’avait pas eu lieu;
b) dans les deux ans suivant la dissolution, des procédures civiles, pénales ou administratives peuvent être intentées contre l’administration portuaire comme si elle n’avait pas été
dissoute;
c) les biens qui auraient servi à satisfaire tout jugement ou ordonnance, à défaut de la dissolution, demeurent disponibles à
cette fin.
(2) Après la dissolution, la signification de documents peut se
faire au ministre.
(3) Malgré la dissolution d’une administration portuaire, les
personnes entre lesquelles sont répartis les biens engagent leur
responsabilité, à concurrence de la somme reçue, envers toute
personne invoquant le paragraphe (1), toute action en recouvrement pouvant alors être engagée dans les deux ans suivant la
dissolution.
Unknown Claimants
Créanciers inconnus
59. (1) On the dissolution of a port authority, the portion of the
property distributable to a creditor who cannot be found shall be
converted into money and paid to Her Majesty in right of Canada.
59. (1) La partie des biens à remettre, par suite de la dissolution
d’une administration portuaire, à tout créancier introuvable doit
être réalisée en numéraire et le produit versé à Sa Majesté du chef
du Canada.
(2) Le versement constitue le règlement de la créance du
créancier.
(3) Le receveur général doit verser, sur le Trésor, une somme
égale à celle qu’il a reçue, à toute personne qui la réclame à bon
droit en vertu du présent règlement.
(2) The payment constitutes payment of the debt or claim of the
creditor.
(3) If at any time a person establishes entitlement to any moneys paid to Her Majesty in right of Canada under these Regulations, the Receiver General shall pay an equivalent amount to the
person out of the Consolidated Revenue Fund.
PART 6
PARTIE 6
OFFENCES
INFRACTIONS
60. (1) A person who makes or assists in making a financial
statement referred to in section 36 of the Act or paragraph 45(8)(a)
or 55(h) of these Regulations is guilty of an offence if the financial statement
(a) contains an untrue statement of a material fact; or
(b) omits to state a material fact that is required or necessary in
order to prevent a statement contained in the financial statement from being misleading in the light of the circumstances in
which it was made.
60. (1) Les auteurs — ou leurs collaborateurs — des états financiers visés à l’article 36 de la Loi et aux alinéas 45(8)a) ou
55h) du présent règlement commettent une infraction lorsque les
états financiers, selon le cas :
a) contiennent de faux renseignements sur un fait important;
b) omettent d’énoncer un fait important requis ou nécessaire
pour éviter que la déclaration ne soit trompeuse eu égard aux
circonstances.
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
3459
(3) A person is not guilty of an offence under subsection (1) or
(2) if the untrue statement or the omission was unknown to the
person and the person could not have become aware of it when
exercising reasonable diligence.
(2) En cas de perpétration par une administration portuaire
d’une infraction visée au paragraphe (1), ceux de ses administrateurs ou dirigeants qui y ont sciemment donné leur autorisation,
leur permission ou leur acquiescement sont considérés comme
des coauteurs de l’infraction.
(3) N’est pas coupable d’une infraction visée aux paragraphes (1) ou (2), la personne qui, tout en faisant preuve d’une
diligence raisonnable, n’a pu avoir connaissance soit de l’inexactitude des renseignements soit de l’omission.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
61. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
61. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
SCHEDULE
(Paragraph 25(b))
ANNEXE
(alinéa 25b))
REQUIREMENTS FOR CATEGORIES
OF INVESTMENTS
EXIGENCES RELATIVES AUX
CATÉGORIES DE VALEURS MOBILIÈRES
Long-term Investments
Placements à long terme
(2) If a port authority commits an offence under subsection (1),
any director or officer of the port authority who knowingly
authorized, permitted or acquiesced in the commission of the
offence is a party to and guilty of the offence.
1. (1) A long-term investment shall
(a) at a minimum, meet the rating requirements set out in column 2 of the table to this schedule in respect of at least two of
the corresponding rating entities set out in column 1; and
(b) be issued by a borrower having a senior unsecured debt
rating assigned by those rating entities.
(2) One of the rating entities shall be Moody’s Investors Service or Standard & Poor’s.
1. (1) Les placements à long terme doivent :
a) à tout le moins, afficher la cote de crédit respective, prévue à
la colonne 2 du tableau de la présente annexe, d’au moins deux
des agences d’évaluation du crédit mentionnées à la colonne 1;
b) être émis par un emprunteur ayant une cote, pour une
créance non garantie de premier rang, assignée par ces agences
d’évaluation de crédit.
(2) L’une des agences d’évaluation de crédit doit être Moody’s
Investors Service ou Standard & Poor’s.
Short-term Investments
Placements à court terme
2. (1) Subject to subsection (2), a short-term investment shall,
at a minimum, meet the rating requirements set out in column 3
of the table to this schedule in respect of at least two of the corresponding rating entities set out in column 1.
(3) One of the rating entities shall be Moody’s Investors Service or Standard & Poor’s if either of them assigns a rating for
that investment.
2. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les placements à court
terme doivent, à tout le moins, afficher la cote de crédit respective, prévue à la colonne 3 du tableau de la présente annexe, d’au
moins deux des agences d’évaluation du crédit mentionnées à la
colonne 1.
(2) Les placements à court terme initialement émis pour venir à
échéance dans un an ou plus doivent :
a) à tout le moins, afficher la cote de crédit respective, prévue à
la colonne 4 du tableau de la présente annexe, d’au moins deux
des agences d’évaluation du crédit mentionnées à la colonne 1;
b) être émis par un emprunteur ayant une cote, pour une
créance non garantie de premier rang, assignée par ces agences
d’évaluation de crédit.
(3) L’une des agences d’évaluation de crédit doit être Moody’s
Investors Service ou Standard & Poor’s, si l’une d’elles assigne
une cote pour ces placements.
TABLE
TABLEAU
(2) A short-term investment that was originally issued for a
term of one year or more shall
(a) at a minimum, meet the rating requirements set out in column 4 of the table to this schedule in respect of at least two of
the corresponding rating entities set out in column 1; and
(b) be issued by a borrower having a senior unsecured debt
rating assigned by those rating entities.
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Rating Entity
Rating
Rating
Rating
Article
1.
Canada Bond Rating
Service Inc. (CBRS)
A+ (low)
A1 (low)
A
1.
2.
Dominion Bond Rating
Service Limited (DBRS)
Fitch ICBA Inc.
Moody’s Investors
Service
Standard & Poor’s
AA (low)
R1 (low)
A
2.
AA–
Aa3
A1
P1
A
A2
3.
4.
AA–
A1
A
3.
4.
5.
Colonne 1
5.
[52-1-o]
Agence
d’évaluation de crédit
Société canadienne
d’évaluation de crédit
(SCEC)
Dominion Bond Rating
Service Limited (DBRS)
Fitch ICBA Inc.
Moody’s Investors
Service
Standard & Poor’s
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Cote de crédit Cote de crédit Cote de crédit
A+ (faible)
A1 (faible)
A
AA (faible)
R1 (faible)
A
AA–
Aa3
A1
P1
A
A2
AA–
A1
A
[52-1-o]
Le 26 décembre 1998
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No. 52 — December 26, 1998
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canadian International Trade Tribunal
Filter tip cigarette tubes — Advice....................................
12-gauge shotshells — Review of finding ........................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions ..................
Decisions
98-523 and 98-524 ............................................................
Public Hearing
1998-8 ...............................................................................
Public Notice
1998-130 ...........................................................................
3405
3405
3406
3409
3407
3409
GOVERNMENT HOUSE
Canadian Bravery Decorations.......................................... 3390
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act
Permit No. 4543-2-05981..................................................
Finance, Dept. of
Statements
Bank of Canada, balance sheet as at December 2, 1998 ...
Bank of Canada, balance sheet as at December 9, 1998 ...
Natural Resources, Dept. of
Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum Board
Call for bids No. NS98-2 ..................................................
3394
3414
3416
3395
MISCELLANEOUS NOTICES
Canadian National Railway Company, documents
deposited ........................................................................... 3410
Capital Business Training Centre (Non-Profit) Corporation,
surrender of charter ........................................................... 3410
MISCELLANEOUS NOTICES (Conc.)
Flex Leasing Corporation, documents deposited ..................
GATX Third Aircraft Corporation, document deposited ......
*Guardian Insurance Company of Canada, change of name.
*Hongkong Bank of Canada, change of name ......................
Musselman (The), shellfish aquaculture site in
St. Margarets Bay, N.S. .....................................................
PSYCHIATRIC NURSES ASSOCIATION OF CANADA,
surrender of charter ...........................................................
Sulcom, Inc., documents deposited.......................................
Virginia Electric and Power Company, documents
deposited ...........................................................................
Westlake Chemical Corporation, document deposited .........
3461
3410
3411
3411
3411
3411
3412
3412
3412
3413
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (1st Session,
36th Parliament) ............................................................ 3403
Senate
*Certified General Accountants’ Association of Canada.. 3404
Royal Assent
Bills assented to................................................................. 3403
PROPOSED REGULATIONS
Great Lakes Pilotage Authority
Pilotage Act
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage Tariff
Regulations....................................................................
Public Works and Government Services, Dept. of
Municipal Grants Act
Regulations Amending Schedule III of the Municipal
Grants Act......................................................................
Transport, Dept. of
Canada Marine Act
Port Authorities Management Regulations........................
Public Harbours and Port Facilities Act
Order Terminating the Application of the Public
Harbours and Port Facilities Act to Certain Public
Harbours, 1999 ..............................................................
3419
3425
3436
3427
3462
Canada Gazette Part I
December 26, 1998
INDEX
No 52 — Le 26 décembre 1998
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
*Banque Hongkong du Canada, changement de nom...........
Canadian National Railway Company, dépôt de documents.
Capital Business Training Centre (Non-Profit) Corporation,
abandon de charte..............................................................
*Compagnie d’Assurance Guardian du Canada,
changement de dénomination sociale................................
Flex Leasing Corporation, dépôt de documents ....................
GATX Third Aircraft Corporation, dépôt de document........
Musselman (The), site d’aquaculture de crustacés et
coquillages dans la baie St. Margarets (N.-É.) ..................
PSYCHIATRIC NURSES ASSOCIATION OF CANADA,
abandon de charte..............................................................
Sulcom, Inc., dépôt de documents ........................................
Virginia Electric and Power Company, dépôt de documents
Westlake Chemical Corporation, dépôt de document ...........
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement
Permis no 4543-2-05981....................................................
Finances, min. des
Bilans
Banque du Canada, bilan au 2 décembre 1998 .................
Banque du Canada, bilan au 9 décembre 1998 .................
Ressources naturelles, min. des
Office Canada — Nouvelle-Écosse des hydrocarbures
extracôtiers
Appel d’offres no NS98-2..................................................
3411
3410
3410
3411
3410
3411
3411
3412
3412
3412
3413
3394
3415
3417
3395
COMMISSIONS
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions ........... 3406
Audience publique
1998-8 ............................................................................... 3407
Avis public
1998-130 ........................................................................... 3409
COMMISSIONS (fin)
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes (fin)
Décisions
98-523 et 98-524 ............................................................... 3409
Tribunal canadien du commerce extérieur
Cartouches de fusils de calibre 12 — Réexamen des
conclusions .................................................................... 3405
Tubes à cigarettes à bout filtre — Avis ............................. 3405
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 36e législature) ........................................... 3403
Sénat
*Certified General Accountants’ Association of Canada.. 3404
Sanction royale
Projets de loi sanctionnés .................................................. 3403
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Administration de pilotage des Grands Lacs
Loi sur le pilotage
Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
l’Administration de pilotage des Grands Lacs...............
Transports, min. des
Loi maritime du Canada
Règlement sur la gestion des administrations portuaires...
Loi sur les ports et installations portuaires publics
Décret soustrayant certains ports publics à l’application
de la Loi sur les ports et installations portuaires
publics, 1999 .................................................................
Travaux publics et des Services gouvernementaux, min.
des
Loi sur les subventions aux municipalités
Règlement modifiant l’annexe III de la Loi sur les
subventions aux municipalités.......................................
3419
3436
3427
3425
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations canadiennes pour actes de bravoure .............. 3390
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising