Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 132, No 1
Vol. 132, No. 1
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, JANUARY 3, 1998
OTTAWA, LE SAMEDI 3 JANVIER 1998
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 7, 1998, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Part II
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
175.50
$67.50
87.75
$28.50
37.05
2.95
3.85
3.50
4.95
4.50
5.85
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
7 janvier 1998 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
175,50
67,50 $
87,75
28,50 $
37,05
2,95
3,85
3,50
4,95
4,50
5,85
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Division, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Division de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1998
QUEEN’S PRINTER FOR CANADA, OTTAWA, 1998
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1998
IMPRIMEUR DE LA REINE POUR LE CANADA, OTTAWA, 1998
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 1 — January 3, 1998
No 1 — Le 3 janvier 1998
1
Government Notices* .......................................................
2
Avis du Gouvernement* ...................................................
2
Parliament
House of Commons ......................................................
Bills assented to ............................................................
3
3
Parlement
Chambre des communes ...............................................
Projets de loi sanctionnés..............................................
3
3
Commissions* ..................................................................
(agencies, boards and commissions)
4
Commissions* ..................................................................
(organismes, conseils et commissions)
4
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; private sector agents)
11
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
11
Proposed Regulations* ....................................................
(including amendments to existing regulations)
18
Règlements projetés* .......................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
18
Index ................................................................................
53
Index ................................................................................
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
55
2
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE SOLICITOR GENERAL
MINISTÈRE DU SOLLICITEUR GÉNÉRAL
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Pursuant to subsection 667(5) of the Criminal Code, I hereby
designate the following person as a Fingerprint Examiner:
En vertu du paragraphe 667(5) du Code criminel, je nomme par
la présente la personne suivante à titre d’inspecteur d’empreintes
digitales :
David Winberg
du Service de police de Delta
David Winberg
of the Delta Police Department
November 20, 1997
Le 20 novembre 1997
JEAN T. FOURNIER
Deputy Solicitor General of Canada
Le sous-solliciteur général du Canada
JEAN T. FOURNIER
[1-1-o]
[1-1-o]
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
LINCOLN HERITAGE LIFE INSURANCE COMPANY
LINCOLN HERITAGE LIFE INSURANCE COMPANY
Notice is hereby given that an Order to Insure in Canada Risks
has been made, effective December 10, 1997, permitting Lincoln
Heritage Life Insurance Company to insure risks falling within
the following class of insurance: life insurance, on the condition
that in the transaction of its business in Canada the company use
the name “Superior Life Insurance Company.”
NICHOLAS LE PAN
Deputy Superintendent
Operations
Avis est par les présentes donné qu’une ordonnance portant
garantie des risques au Canada a été émise, avec prise d’effet
le 10 décembre 1997, permettant à la Lincoln Heritage Life
Insurance Company de garantir des risques correspondant à la
branche suivante d’assurance : assurance-vie, pourvu que la
société utilise la dénomination « Superior Life Insurance Company » dans le cadre de l’exercice de son activité au Canada.
Lee Mayer, agent principal, est le représentant officiel de la
société pour ce qui est de la réception des avis et de l’administration du processus.
Le 11 décembre 1997
Le surintendant adjoint
Opérations
NICHOLAS LE PAN
[1-1-o]
[1-1-o]
Lee Mayer, Chief Agent, is the official representative of the
company for the receipt of notices and services of process.
December 11, 1997
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
3
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Sixth Parliament
Première session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
September 27, 1997.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 septembre 1997.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
ROYAL ASSENT
SANCTION ROYALE
Thursday, December 18, 1997
Le jeudi 18 décembre 1997
This day at 5:13 o’clock p.m., His Excellency the Governor
General proceeded to the Chamber of the Senate, in the Parliament Buildings, and took his seat on the Throne. The Members of
the Senate being assembled, His Excellency the Governor General was pleased to command the attendance of the House of
Commons, and that House being present, the following Bills were
assented to in Her Majesty’s name by His Excellency the Governor General:
An Act to amend the Criminal Code and the Interpretation Act
(powers to arrest and enter dwellings)
(Bill C-16, Chapter 39, 1997)
An Act to establish the Canada Pension Plan Investment Board
and to amend the Canada Pension Plan and the Old Age Security Act and to make consequential amendments to other
Acts
(Bill C-2, Chapter 40, 1997)
PAUL C. BÉLISLE
Clerk of the Senate and
Clerk of the Parliaments
Aujourd’hui à 17 h 13, Son Excellence le Gouverneur général
est venu à la Chambre du Sénat, en l’Hôtel du Parlement et a pris
place sur le Trône. Les membres du Sénat étant assemblés, il a
plu à Son Excellence le Gouverneur général d’ordonner à la
Chambre des communes d’être présente, et, cette Chambre étant
présente, Son Excellence le Gouverneur général, au nom de Sa
Majesté, a sanctionné les projets de loi suivants :
[1-1-o]
[1-1-o]
Loi modifiant le Code criminel et la Loi d’interprétation
(arrestation et entrée dans les habitations)
(Projet de loi C-16, Chapitre 39, 1997)
Loi constituant l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada et modifiant le Régime de pensions du
Canada, la Loi sur la sécurité de la vieillesse et d’autres lois
en conséquence
(Projet de loi C-2, Chapitre 40, 1997)
Le greffier du Sénat et
greffier des Parlements
PAUL C. BÉLISLE
Canada Gazette Part I
4
January 3, 1998
COMMISSIONS
COMMISSIONS
ATOMIC ENERGY CONTROL BOARD
COMMISSION DE CONTRÔLE DE L’ÉNERGIE
ATOMIQUE
ATOMIC ENERGY CONTROL ACT
LOI SUR LE CONTRÔLE DE L’ÉNERGIE ATOMIQUE
Authorization No. CDN/5216/X (Rev. 0)
Autorisation no CDN/5216/X (rév. 0)
Special Arrangement — Radioactive Material — Package and
Shipment
Dispositions spéciales pour colis et expédition de matières
radioactives
Pursuant to section 4 of the Transport Packaging of Radioactive Materials Regulations, the Atomic Energy Control Board
issued the authorization numbered CDN/5216/X (Rev. 0) to
Hydro-Québec, on December 2, 1997, authorizing the transportation of radioactive material in a packaging that does not conform
to the requirements of these Regulations. The reasons for issuing
this authorization were:
1. conformity with some of the requirements of these Regulations would be impractical; and
2. the terms and conditions of the authorization ensure a level
of health and safety during transport at least equivalent to that
which would exist if the packaging conformed to the applicable
requirements of these Regulations.
Conformément aux dispositions de l’article 4 du Règlement sur
l’emballage des matières radioactives destinées au transport, la
Commission de contrôle de l’énergie atomique a délivré l’autorisation numérotée CDN/5216/X (rév. 0) à Hydro-Québec, le
2 décembre 1997, pour permettre le transport de matières radioactives dans un emballage qui ne répond pas aux exigences dudit
règlement. La délivrance de ladite autorisation repose sur deux
raisons :
1. le respect de certaines exigences dudit règlement ne serait
pas pratique;
2. les modalités de l’autorisation assurent un niveau d’hygiène
et de sécurité en cours de transport au moins équivalent à celui
qui existerait si l’emballage était conforme aux exigences applicables dudit règlement.
December 15, 1997
Le 15 décembre 1997
M. TAYLOR
Director
Materials Regulation Division
Le directeur
Division de la réglementation
des matières nucléaires
M. TAYLOR
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
Acetate or Triacetate Fabrics
Tissus en acétate ou en triacétate
Notice is hereby given that, on December 19, 1997, the Canadian International Trade Tribunal submitted to the Minister of
Finance, pursuant to section 19 of the Canadian International
Trade Tribunal Act, a report, with a recommendation, with respect to a request for tariff relief filed by Jones Apparel Group
Canada Inc. regarding certain acetate or triacetate fabrics
(Request No. TR-97-001).
By Order of the Tribunal
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Avis est par la présente donné que le 19 décembre 1997, le
Tribunal canadien du commerce extérieur a transmis au ministre
des Finances, aux termes de l’article 19 de la Loi sur le Tribunal
canadien du commerce extérieur, un rapport renfermant une recommandation relativement à une demande d’allégement tarifaire
déposée par la société Jones Apparel Group Canada Inc. concernant certains tissus en acétate ou en triacétate (demande
no TR-97-001).
Le 19 décembre 1997
Par ordre du Tribunal
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
December 19, 1997
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
NOTICE NO. HA-97-012
AVIS No HA-97-012
Appeals
Appels
The Canadian International Trade Tribunal will hold public
hearings to consider the appeals listed hereunder. The hearings
will be held beginning at 9:30 a.m., in the Tribunal’s hearing
room, 18th Floor, Standard Life Centre, 333 Laurier Avenue W,
Ottawa, Ontario K1A 0G7. Interested persons planning to attend
Le Tribunal canadien du commerce extérieur tiendra des audiences publiques afin d’entendre les appels mentionnés cidessous. Les audiences débuteront à 9 h 30 et auront lieu dans la
salle d’audience du Tribunal, 18e étage, Standard Life Centre,
333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7. Les
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
5
should contact the Tribunal at (613) 991-5767 for further information and to ensure that the hearings will be held as scheduled.
personnes intéressées qui ont l’intention d’assister aux audiences
doivent s’adresser au Tribunal en composant le (613) 991-5767 si
elles désirent plus de renseignements ou si elles veulent confirmer
la date des audiences.
Customs Act
Loi sur les douanes
Appellant v. Respondent (Deputy Minister of National Revenue)
Appelant c. intimé (le sous-ministre du Revenu national)
January 1998
Date
19
Appeal
Number
AP-97-017,
AP-97-053 and
AP-97-102
Goods in Issue:
Dates of Entry:
At Issue
Appellant:
Respondent:
Janvier 1998
Date
19
Appellant
Pet Valu Inc.
Various pet toys
January 12, 1995, to December 17,
1996
Heading No. 95.03, tariff item
No. 4201.00.90 and code 9650
Tariff item Nos. 3926.90.99,
4111.00.00, 4201.00.90,
5609.00.00, 6307.90.92, 6307.90.99
and 6701.00.90
December 22, 1997
Numéro
d’Appel
AP-97-017,
AP-97-053 et
AP-97-102
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
En litige
Appelant :
Intimé :
Appelant
Pet Valu Inc.
Jouets pour animaux
Du 12 janvier 1995 au 17 décembre
1996
Position no 95.03, numéro tarifaire
4201.00.90 et code 9650
Numéros tarifaires 3926.90.99,
4111.00.00, 4201.00.90,
5609.00.00, 6307.90.92, 6307.90.99 et
6701.00.90
Le 22 décembre 1997
By Order of the Tribunal
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Par ordre du Tribunal
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Communications, Detection and Fibre Optics
Communications, détection et fibres optiques
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination on November 28, 1997, with respect to a complaint
(File No. PR-97-025) filed by Harris Corporation, under subsection 30.11(1) of the Canadian International Trade Tribunal Act,
R.S.C., 1985, c. 47 (4th Supp.), as amended by the North American Free Trade Agreement Implementation Act, S.C., 1993, c. 44,
concerning Solicitation No. NH W8474-5-YU14/000/B of the
Department of Public Works and Government Services. The
solicitation was for the procurement of beyond line-of-sight
high-frequency ground entry stations for the North American
Defence Modernization, Interoperability and Connectivity project
for the Department of National Defence.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision le 28 novembre 1997 concernant une plainte
(dossier no PR-97-025) déposée par la société Harris Corporation,
aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur, L.R.C. (1985), ch. 47 (4e suppl.),
modifiée par la Loi de mise en œuvre de l’Accord de
libre-échange nord-américain, L.C. (1993), ch. 44, au sujet du
numéro d’invitation NH W8474-5-YU14/000/B du ministère des
Travaux publics et des Services gouvernementaux. L’appel
d’offres portait sur la fourniture de systèmes radio de station
d’entrée au sol, haute fréquence, transhorizon pour le Projet de
modernisation du système de la défense aérienne de l’Amérique
du Nord (interopérabilité et connectivité) pour le ministère de la
Défense nationale.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties, et tenant compte des conditions spécifiées dans l’Accord
sur le commerce intérieur, le Tribunal a conclu que la plainte
n’avait pas été déposée dans les délais réglementaires et, par conséquent, a ordonné le rejet de la plainte.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa
(Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Le 17 décembre 1997
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Having examined the evidence presented by the parties and
considering the dispositions of the Agreement on Internal Trade,
the Tribunal concluded that the complaint was not filed within the
prescribed time limits and, therefore, ordered the dismissal of the
complaint.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
December 17, 1997
6
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Canadian Radio-television and Telecommunications Commission Examination Room, 1 Promenade du Portage, Room 201,
Hull, Quebec K1A 0N2, (819) 997-2429 (Telephone), (819)
994-0218 (Facsimile), (819) 994-0423 (TDD);
— Bank of Commerce Building, 10th Floor, Suite 1007,
1809 Barrington Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902)
426-7997 (Telephone), (902) 426-2721 (Facsimile), (902)
426-6997 (TDD);
— Place Montréal Trust, Suite 1920, 1800 McGill College
Avenue, Montréal, Quebec H3A 3J6, (514) 283-6607
(Telephone), (514) 283-3689 (Facsimile), (514) 283-8316
(TDD);
— The Kensington Building, 1810–275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone), (204)
983-6317 (Facsimile), (204) 983-8274 (TDD);
— 800 Burrard Street, Suite 1380, Vancouver, British Columbia
V6Z 2G7, (604) 666-2111 (Telephone), (604) 666-8322
(Facsimile), (604) 666-0778 (TDD).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
LAURA M. TALBOT-ALLAN
Secretary General
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Salle d’examen du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, 1, promenade du Portage,
Pièce 201, Hull (Québec) K1A 0N2, (819) 997-2429 (téléphone), (819) 994-0218 (télécopieur), (819) 994-0423 (ATS);
— Édifice de la Banque de Commerce, 10e étage, Pièce 1007,
1809, rue Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8,
(902) 426-7997 (téléphone), (902) 426-2721 (télécopieur),
(902) 426-6997 (ATS);
— Place Montréal Trust, Bureau 1920, 1800, avenue McGill
College, Montréal (Québec) H3A 3J6, (514) 283-6607 (téléphone), (514) 283-3689 (télécopieur), (514) 283-8316 (ATS);
— Édifice The Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
(204) 983-6317 (télécopieur), (204) 983-8274 (ATS);
— 800, rue Burrard, Bureau 1380, Vancouver (ColombieBritannique) V6Z 2G7, (604) 666-2111 (téléphone), (604)
666-8322 (télécopieur), (604) 666-0778 (ATS).
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1997-14-1
AUDIENCE PUBLIQUE 1997-14-1
Further to its Notice of Public Hearing CRTC 1997-14 dated
December 12, 1997, relating to its public hearing commencing on
February 16, 1998, at 9 a.m., at the Conference Centre, Phase IV,
140 Promenade du Portage, Hull, Quebec, the Commission announces that at the request of the applicant, the following item is
withdrawn from the public hearing:
Issue No. 1 — Item 21
Bonnyville and Fox Creek, Alberta
Northern Cablevision Ltd.
To amend the broadcasting licences of the (cable) distribution
undertakings serving Bonnyville and Fox Creek, as follows: by
adding a condition of licence authorizing the distribution, at its
option, of KXLY-TV (ABC) and KREM-TV (CBS) Spokane,
Washington, received via satellite, as part of the basic service.
If approved, the licensee would cease the distribution of the
ABC and CBS services received via satellite from CANCOM.
À la suite à son avis d’audience publique CRTC 1997-14 du
12 décembre 1997 relativement à l’audience publique qui débutera le 16 février 1998, à 9 h, au Centre de conférences, phase IV,
140, promenade du Portage, Hull (Québec), le Conseil annonce
que, à la demande de la requérante, l’article suivant est retiré de
l’audience publique :
Première partie — Article 21
Bonnyville et Fox Creek (Alberta)
Northern Cablevision Ltd.
En vue de modifier les licences de radiodiffusion des entreprises de distribution (câble) desservant Bonnyville et Fox
Creek, comme suit : en ajoutant une condition de licence autorisant la distribution, à son choix, de KXLY-TV (ABC) et
KREM-TV (CBS) Spokane (Washington) reçu par satellite, au
service de base. Si la demande était approuvé, la titulaire cesserait de distribuer les services ABC et CBS reçus par satellite de
la CANCOM.
Les interventions doivent parvenir à la Secrétaire générale,
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie
conforme a été envoyée à la requérante, avant la date limite
d’intervention mentionnée dans l’avis.
La secrétaire générale
LAURA M. TALBOT-ALLAN
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
The following item is amended and the changes are underlined:
Issue No. 1 — Item 42
Comox-Strathcona Regional District, including communities of
Courtenay, Comox and Campbell River, British Columbia
Central Island Broadcasting Ltd.
For a broadcasting licence to carry on an English-language FM
(radio) programming undertaking at Courtenay to serve the
Comox-Strathcona Regional District, operating on a frequency
of 97.3 MHz (channel 247B), with an effective radiated power
of 4 700 watts.
December 18, 1997
7
L’article suivant est modifié et les changements sont soulignés :
Première partie — Article 42
District régional de Comox-Strathcona, y compris les
communautés de Courtenay, Comox et Campbell River
(Colombie-Britannique)
Central Island Broadcasting Ltd.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) FM de langue
anglaise à Courtenay pour desservir le district régional de
Comox-Strathcona, à la fréquence 97,3 MHz (canal 247B) avec
une puissance apparente rayonnée de 4 700 watts.
Le 18 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-147
AVIS PUBLIC 1997-147
Ontario Region
Région de l’Ontario
1. Pembroke, Ontario
CHUM Limited
To amend the broadcasting licence of the (television) programming undertaking CHRO-TV Pembroke, by adding a
condition of licence authorizing the licensee to broadcast separate programming on its transmitter CHRO-TV-43 Ottawa or
CHRO-TV Pembroke in instances where telethons or other
live charitable events are being broadcast exclusively on either undertaking. During these programs, the regular schedule of programs will continue to be broadcast on the other
transmitter.
1. Pembroke (Ontario)
CHUM Limited
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (télévision) CHRO-TV Pembroke, en
ajoutant une condition de licence autorisant la titulaire à diffuser des émissions distinctes sur les ondes de son émetteur
CHRO-TV-43 Ottawa ou de CHRO-TV Pembroke dans les
cas où des téléthons ou d’autres événements de bienfaisance
en direct sont diffusés exclusivement par l’une ou l’autre entreprise. Pendant ces émissions, la programmation de la grillehoraire régulière continuera d’être diffusée sur les ondes de
l’autre émetteur.
Deadline for intervention: January 20, 1998
Date limite d’intervention : le 20 janvier 1998
December 15, 1997
Le 15 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-148
AVIS PUBLIC 1997-148
Ontario Region
Région de l’Ontario
1. Orangeville, Ontario
Dufferin Communications Inc.
To amend the broadcasting licence of the (radio) programming
undertaking CIDC-FM Orangeville by relocating the CIDCFM transmitter to a site 11.2 km east of Orangeville City Hall,
and reducing the effective radiated power from 50 000 to
30 700 watts; and if the relocation and reduction are approved,
the licensee will accept as a condition of licence a direct
minimum CTD contribution of $100,000 per year from the
current annual $3,000 over the term of the licence.
1. Orangeville (Ontario)
Dufferin Communications Inc.
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CIDC-FM Orangeville en déplaçant
l’émetteur de CIDC-FM à un site situé à 11,2 km à l’est de
l’hôtel de ville d’Orangeville et en réduisant la puissance apparente rayonnée de 50 000 à 30 700 watts. Si le déplacement
et la réduction sont autorisés, la titulaire acceptera, comme
condition de licence, d’augmenter ses contributions directes
annuelles au titre du développement des talents canadiens de
3 000 $ à au moins 100 000 $ pour la période d’application de
la licence.
Deadline for intervention: January 23, 1998
Date limite d’intervention : le 23 janvier 1998
December 18, 1997
Le 18 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
8
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-149
AVIS PUBLIC 1997-149
Atlantic and Quebec Region
Région de l’Atlantique et du Québec
1. English Point, (Labrador) Newfoundland
Cable Labrador Limited
To amend the broadcasting licence of the (cable) distribution
undertaking serving English Point, to be relieved of the requirement to distribute the signals of CBNAT-9 Mount
St. Margaret, Newfoundland, and CBST-17 Blanc-Sablon,
Quebec, pursuant to paragraphs 22(1)(a) and (b) of the Cable
Television Regulations, 1986.
2. Big Cove, New Brunswick
Melvin Augustine (on behalf of a not-for-profit organization)
To amend the broadcasting licence of the native (radio) programming undertaking CFTI-FM Big Cove, by increasing the
effective radiated power from 3 to 50 watts and by changing the frequency from 101.5 MHz (channel 268VLP) to
101.1 MHz (channel 266LP).
3. Armagh and Lac-Etchemin, Quebec
Radio Bellechasse
To amend the broadcasting licence of the (radio) programming
undertaking CFIN-FM Lac-Etchemin, Quebec, by increasing
the effective radiated power of the transmitter CFIN-FM-1
Armagh, from 1 120 to 1 390 watts.
4. Lennoxville, Quebec
Radio Bishop’s Inc.
To amend the broadcasting licence of the (radio) programming
undertaking CJMQ-FM Lennoxville, by increasing the effective radiated power from 25 to 500 watts and by changing the
channel class from 205LP to 205A.
5. Quebec, Province of
Télé-Métropole inc.
To amend the broadcasting licence of the French-language
headline news specialty programming undertaking, by authorizing the distribution of Le Canal Nouvelles (LCN) across
Canada. Presently, the service is authorized for distribution
only in the Province of Quebec.
6. Québec and Chicoutimi, Quebec
Canadian Broadcasting Corporation
To amend the broadcasting licence of the English-language
(radio) programming undertaking CBVE-FM Québec, by decreasing the (average) effective radiated power of its transmitter CBJE-FM Chicoutimi, from 50 000 to 30 000 watts and by
changing the frequency from 107.9 MHz (channel 300B) to
102.7 MHz (channel 274B).
7. Sherbrooke, Quebec
Vidéotron ltée
To amend the broadcasting licence of the (cable) distribution
undertaking serving Sherbrooke, to be relieved of the requirement to distribute the extra-regional signal CBFT Montréal,
Quebec, owned and operated by the Canadian Broadcasting
Corporation, pursuant to section 9 of the Cable Television
Regulations, 1986. The licensee distributes presently the local
signal of station CKSH-TV Sherbrooke, an affiliate of the
CBC.
1. English Point (Labrador) [Terre-Neuve]
Cable Labrador Limited
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de distribution (câble) desservant English Point, afin d’être
relevée de l’obligation que lui font les alinéas 22(1)a) et b) du
Règlement de 1986 sur la télédistribution de distribuer les
signaux CBNAT-9 Mount St. Margaret (Terre-Neuve) et
CBST-17 Blanc-Sablon (Québec).
2. Big Cove (Nouveau-Brunswick)
Melvin Augustine (au nom d’un organisme sans but lucratif)
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) autochtone CFTI-FM Big Cove, en
augmentant la puissance apparente rayonnée de 3 à 50 watts et
en changeant la fréquence de 101,5 MHz (canal 268TFP) à
101,1 MHz (canal 266FP).
3. Armagh et Lac-Etchemin (Québec)
Radio Bellechasse
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CFIN-FM Lac-Etchemin (Québec),
en augmentant la puissance apparente rayonnée de l’émetteur
CFIN-FM-1 Armagh, de 1 120 à 1 390 watts.
4. Lennoxville (Québec)
Radio Bishop’s Inc.
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CJMQ-FM Lennoxville, en augmentant la puissance apparente rayonnée de 25 à 500 watts et en
changeant la classe du canal de 205FP à 205A.
5. Québec, province de
Télé-Métropole inc.
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation d’émissions spécialisées de service de manchettes en langue française, afin de pouvoir distribuer Le
Canal Nouvelles (LCN) à l’échelle nationale. Actuellement,
l’autorisation du service prévoit une distribution dans la province de Québec seulement.
6. Québec et Chicoutimi (Québec)
Société Radio-Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) de langue anglaise CBVE-FM Québec, en diminuant la puissance apparente rayonnée (moyenne)
de son émetteur CBJE-FM Chicoutimi, de 50 000 à
30 000 watts et en changeant la fréquence de 107,9 MHz
(canal 300B) à 102,7 MHz (canal 274B).
7. Sherbrooke (Québec)
Vidéotron ltée
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de distribution (câble) desservant Sherbrooke, afin d’être relevée de l’obligation que lui fait l’article 9 du Règlement de
1986 sur la télédistribution, de distribuer le signal extrarégional CBFT Montréal (Québec), possédée et exploitée par
la Société Radio-Canada. La titulaire distribue actuellement le
signal local de la station CKSH-TV Sherbrooke, affiliée à la
SRC.
Deadline for intervention: January 23, 1998
Date limite d’intervention : le 23 janvier 1998
December 19, 1997
Le 19 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
9
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-150
AVIS PUBLIC 1997-150
Broadcasting Distribution Regulations
Règlement sur la distribution de radiodiffusion
The Regulations were registered with the Clerk of the Privy
Council on December 8, 1997, and come into effect on January 1,
1998. They were published in the Canada Gazette, Part II, on
December 24, 1997 (SOR/97-555).
December 22, 1997
Le Règlement a été enregistré auprès du greffier du Conseil
privé le 8 décembre 1997 et entre en vigueur le 1er janvier 1998. Il
a été publié dans la Partie II de la Gazette du Canada le
24 décembre 1997 (DORS/97-555).
Le 22 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-151
AVIS PUBLIC 1997-151
Distribution and linkage requirements for class 1 and class 2
licensees.
Exigences relatives à la distribution et à l’assemblage pour les
titulaires de classe 1 et les titulaires de classe 2.
December 22, 1997
Le 22 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-152
AVIS PUBLIC 1997-152
Revised lists of eligible satellite services.
Listes révisées de services par satellite admissibles.
December 22, 1997
Le 22 décembre 1997
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The compelete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
97-673
97-673
December 17, 1997
Le 17 décembre 1997
Westman Media Co-operative Ltd.
Brandon, Manitoba
Approved — Distribution of CBWT (CBC) Winnipeg, as part of
the basic service.
Westman Media Co-operative Ltd.
Brandon (Manitoba)
Approuvé — Distribution de CBWT (CBC) Winnipeg, au service
de base.
97-674
97-674
December 17, 1997
Le 17 décembre 1997
Northern Cable Holdings Limited
Elliot Lake, Espanola, etc., Ontario
Approved — Distribution, at the licensee’s option, of CHCH-TV
(IND) Hamilton, as part of the basic service.
Northern Cable Holdings Limited
Elliot Lake, Espanola, etc. (Ontario)
Approuvé — Distribution, au gré de la titulaire, de CHCH-TV
(IND) Hamilton, au service de base.
97-675
97-675
December 17, 1997
Canadian Broadcasting Corporation
Saskatoon and Stanley Mission, Saskatchewan
Approved — Increase of the effective radiated power for the
transmitter CBKST-4 Stanley Mission, from 333 watts to
446 watts.
Le 17 décembre 1997
Société Radio-Canada
Saskatoon et Stanley Mission (Saskatchewan)
Approuvé — Augmentation de la puissance apparente rayonnée
de l’émetteur CBKST-4 Stanley Mission, de 333 watts à
446 watts.
10
Canada Gazette Part I
97-676
January 3, 1998
December 17, 1997
97-676
Le 17 décembre 1997
Canadian Broadcasting Corporation
Smithers, British Columbia
Approved — Increase of the effective radiated power for CBCYTV-2 Smithers, from 31.1 watts to 155 watts.
Société Radio-Canada
Smithers (Colombie-Britannique)
Approuvé — Augmentation de la puissance apparente rayonnée
de CBCY-TV-2 Smithers de 31,1 watts à 155 watts.
97-677
97-677
December 22, 1997
Le 22 décembre 1997
Star Choice Television Network Incorporated
Across Canada
Approved — Authority to effect a merger between STNI, a
wholly-owned subsidiary of Star Choice Communications Inc.,
and Homestar Services Inc., a wholly-owned subsidiary of Shaw
Communications Inc.
Star Choice Television Network Incorporated
L’ensemble du Canada
Approuvé — Autorisation d’effectuer une fusion de la STNI, une
filiale à part entière de la Star Choice Communications Inc., et la
Homestar Services Inc., une filiale à part entière de la Shaw
Communications Inc.
[1-1-o]
[1-1-o]
YUKON TERRITORY WATER BOARD
OFFICE DES EAUX DU TERRITOIRE DU YUKON
YUKON WATERS ACT
LOI SUR LES EAUX DU YUKON
Public Hearing
Pursuant to subsections 21(2), 23(1) and 23(2) of the Yukon
Waters Act, the Yukon Territory Water Board will hold a public
hearing on the following application for a water licence on February 11, 1998, at Whitehorse, Yukon.
Audience publique
Conformément aux paragraphes 21(2), 23(1) et 23(2) de la Loi
sur les eaux du Yukon, l’Office des eaux du Territoire du Yukon
tiendra une audience publique au sujet de la demande suivante de
permis d’utilisation des eaux, le 11 février 1998, à Whitehorse
(Yukon).
Number / Numéro
Type
Applicant / Requérant
Water Source / Source d’eau
QZ97-026
Quartz Mining/
Extraction du quartz
Cominco Ltd
(Kudz Ze Kayah Project)/
(Projet Kudz Ze Kayah)
Geona Creek/
Ruisseau Geona
RON JOHNSON
Chairman
Les personnes intéressées peuvent examiner la demande et se
procurer un exemplaire des règles de l’Office concernant les audiences publiques au bureau de l’Office, situé au 200, chemin
Range, Bureau 106, Whitehorse (Yukon) Y1A 3V1, (867) 6673980 (téléphone), (867) 668-3628 (télécopieur).
Toute personne qui désire présenter des observations à l’audience doit déposer auprès de l’Office avant midi, le 2 février
1998, un avis signé d’intention d’intervenir exposant clairement
sa position et indiquant si elle a l’intention de se présenter et
d’intervenir au cours de l’audience publique.
Si, à la date et l’heure limites des interventions, aucun avis
d’intention d’intervenir n’a été reçu, l’Office peut annuler l’audience publique.
Le président
RON JOHNSON
[1-1-o]
[1-1-o]
Interested persons may review the application and obtain
copies of the Board’s Rules of Procedure for Public Hearings at
the Water Board office located at 200 Range Road, Suite 106,
Whitehorse, Yukon Y1A 3V1, (867) 667-3980 (Telephone),
(867) 668-3628 (Facsimile).
Any person who wishes to make representation in connection
with this matter shall file with the Board by 12 p.m., February 2,
1998, a signed notice of intent to intervene setting out a clear
statement of their position and whether or not they intend to appear and make presentations at the public hearing.
If no notice of intent to intervene is received by the intervention deadline, the Board may cancel the public hearing.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
11
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ALCAN ALUMINIUM LTÉE
ALCAN ALUMINIUM LTÉE
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Alcan Aluminium Ltée hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act, R.S., 1985, Chapter N-22, for
approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, Alcan Aluminium Ltée has deposited
with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the Office of
the District Registrar of the Land Registry District of Lac-SaintJean Ouest at Roberval, Québec, under Deposit No. 300,467, a
description of the site and plans of the construction of eight small
groynes measuring 10 to 20 metres long each, at Chambord, in
Lake Saint-Jean, in front of Lot Nos. 14A, 15A, 15B, 16A and
16C, Range B, Township of Charlevoix (site 89.05.02, maintenance in 1998).
RICHARD DAIGLE
Properties Advisor
La société Alcan Aluminium Ltée donne avis par les présentes
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, L.R. (1985), chapitre N-22, pour l’approbation des plans et
de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La société Alcan
Aluminium Ltée a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé
auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de
la publicité des droits du district d’enregistrement du LacSaint-Jean-Ouest à Roberval (Québec), sous le numéro de dépôt 300,467, une description de l’emplacement et les plans de
construction de huit mini-épis d’une longueur variant de 10 à
20 mètres chacun, dans le lac Saint-Jean à Chambord en face des
lots nos 14A, 15A, 15B, 16A et 16C, rang B, canton de Charlevoix (site 89.05.02, entretien 1998).
Le projet a fait l’objet d’un examen préalable en conformité
avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale afin de
déterminer que sa réalisation n’entraînera pas d’effets environnementaux négatifs importants.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur la décision prise à la fin de
l’examen préalable en ce qui a trait aux compétences fédérales
doit être adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la
date de publication du présent avis, au Directeur régional, Garde
côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, Région
des Laurentides, 101, boulevard Champlain, Québec (Québec)
G1K 7Y7.
Alma, le 3 janvier 1998
Le conseiller en immeubles
RICHARD DAIGLE
[1-1-o]
[1-1-o]
And take notice that the project has been screened pursuant to
the Canadian Environmental Assessment Act, in order to ensure
that it is not likely to cause significant adverse environmental
effects.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation, and on the final screening decision as it relates to
areas of federal responsibility, should be directed, not later than
one month from the date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries
and Oceans, Laurentian Region, 101 Champlain Boulevard, Québec, Quebec G1K 7Y7.
Alma, January 3, 1998
ALCAN ALUMINIUM LTÉE
ALCAN ALUMINIUM LTÉE
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Alcan Aluminium Ltée hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act, R.S., 1985, Chapter N-22, for
approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, Alcan Aluminium Ltée has deposited
with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the Office of
the District Registrar of the Land Registry District of Lac-SaintJean-Est, at Alma, Quebec, under Deposit No. 214,357, a description of the site and plans of construction of an “L”-shaped
groyne having a length of 25 metres with an extension measuring
10 metres long in Lake Saint-Jean, Saint-Gédéon, in front of Lot
No. 16-2, Range 10, Township of Signay (site 90.02.03, maintenance in 1998).
La société Alcan Aluminium Ltée donne avis par les présentes
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, L.R. (1985), chapitre N-22, pour l’approbation des plans et
de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La société Alcan
Aluminium Ltée a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé
auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la
Publicité des droits du district d’enregistrement de Lac-SaintJean-Est, à Alma (Québec), sous le numéro de dépôt 214,357, une
description de l’emplacement et les plans de construction d’un
épi en « L » d’une longueur de 25 mètres avec un appendice de
10 mètres de long dans le lac Saint-Jean à Saint-Gédéon, en face
du lot no 16-2, rang 10 du canton de Signay (site 90.02.03, entretien 1998).
Le projet a fait l’objet d’un examen préalable en conformité
avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale afin de
déterminer que sa réalisation n’entraînera pas d’effets environnementaux négatifs importants.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur la décision prise à la fin de
l’examen préalable en ce qui a trait aux compétences fédérales
doit être adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la
The project has been screened pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act in order to ensure that it is not likely to
cause significant adverse environmental effects.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation, and on the final screening decision as it relates to
areas of federal responsibility, should be directed, not later than
one month from the date of publication of this notice, to the
12
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, Laurentian Region, 101 Champlain Boulevard,
Québec, Quebec G1K 7Y7.
RICHARD DAIGLE
Properties Advisor
date de publication du présent avis, au Directeur régional, Garde
côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, Région
des Laurentides, 101, boulevard Champlain, Québec (Québec)
G1K 7Y7.
Alma, le 3 janvier 1998
Le conseiller en immeubles
RICHARD DAIGLE
[1-1-o]
[1-1-o]
Alma, January 3, 1998
CANADIAN MERCHANT NAVY ASSOCIATION
INCORPORATED
L’ASSOCIATION DE LA MARINE MARCHANDE
CANADIENNE INCORPORÉE
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that the Canadian Merchant Navy Association Incorporated has changed the location of its head office
to the City of Toronto, Province of Ontario.
G. BUD DOUCETTE
President
Avis est par les présentes donné que L’Association de la
Marine Marchande Canadienne Incorporée a changé le lieu de
son siège social qui est maintenant situé à Toronto, province
d’Ontario.
Le président
G. BUD DOUCETTE
[1-1-o]
[1-1-o]
THE COUNCIL FOR A DRUG-FREE WORKPLACE
LE CONSEIL POUR UNE ENTREPRISE SANS DROGUES
NOTICE OF DISSOLUTION
AVIS DE DISSOLUTION
Notice is hereby given that The Council for a Drug-Free Workplace, a corporation incorporated pursuant to Part 2 of the
Canada Corporation Act and having its head office in Montréal,
has requested from the Minister of Industry permission to
dissolve.
Montréal, December 17, 1997
JAMES R. MARCHANT
Chairperson
Avis est par les présentes donné que Le Conseil pour une entreprise sans drogues, une corporation incorporée en vertu de la
partie 2 de la Loi sur les corporations canadiennes et ayant son
siège social à Montréal, demandera au ministre de l’Industrie la
permission de se dissoudre.
Montréal, le 17 décembre 1997
Le président du conseil d’administration
JAMES R. MARCHANT
[1-1-o]
[1-1-o]
THE IMPERIAL LIFE ASSURANCE COMPANY OF
CANADA
L’IMPÉRIALE, COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE
LAURIER LIFE INSURANCE COMPANY
COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE LAURIER
LETTERS PATENT OF AMALGAMATION
LETTRES PATENTES DE FUSION
Notice is hereby given that, in accordance with the provisions
of section 250 of the Insurance Companies Act, The Imperial Life
Assurance Company of Canada and Laurier Life Insurance Company intend to jointly apply to the Minister of Finance for letters
patent of amalgamation, to be effective January 1, 1998, continuing them as one company. The amalgamated company shall operate under the name of The Imperial Life Assurance Company of
Canada. The application for letters patent of amalgamation will
be deposited with the Minister on or after January 26, 1998.
Toronto, December 22, 1997
THE IMPERIAL LIFE ASSURANCE
COMPANY OF CANADA
MARCEL PEPIN
President and
Chief Operating Officer
LAURIER LIFE INSURANCE COMPANY
ROBERT W. HAIG
Secretary
Avis est par les présentes donné, en vertu de l’article 250 de la
Loi sur les sociétés d’assurances, que L’Impériale, compagnie
d’assurance-vie et la Compagnie d’Assurance-Vie Laurier ont
l’intention de demander conjointement au ministre des Finances
des lettres patentes de fusion prenant effet le 1er janvier 1998 et
les prorogeant en une seule et même société sous le nom de
L’Impériale, compagnie d’assurance-vie. Cette demande de lettres
patentes au ministre sera faite le 26 janvier 1998 ou après cette
date.
Toronto, le 22 décembre 1997
L’IMPÉRIALE, COMPAGNIE
D’ASSURANCE-VIE
Le président et
chef de la direction
MARCEL PEPIN
COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE LAURIER
Le secrétaire
ROBERT W. HAIG
[1-4-o]
[1-4-o]
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
13
MONTELL USA INC.
MONTELL USA INC.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 2, 1997, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
1. Lease Acceptance Certificate No. 4 dated December 1,
1997, between First Security Bank, N.A. and Montell USA Inc.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 2 décembre 1997
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
1. Quatrième certificat d’acceptation du contrat de location en
date du 1er décembre 1997 entre la First Security Bank, N.A. et
la Montell USA Inc.
December 18, 1997
Le 18 décembre 1997
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[1-1-o]
[1-1-o]
NORRAIL, INC.
NORRAIL, INC.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 2, 1997, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Master Railcar Lease Agreement dated as
of November 25, 1997, between First Security Bank, National
Association and NorRail, Inc.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 2 décembre 1997
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat type de location d’autorail en date
du 25 novembre 1997 entre la First Security Bank, National
Association et la NorRail, Inc.
December 19, 1997
Le 19 décembre 1997
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[1-1-o]
[1-1-o]
Canada Gazette Part I
14
January 3, 1998
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 10, 1997
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
29,102,866,999
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
419,543,005
15,273,631
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
655,789,945
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
434,816,636
655,789,945
10,503,583
673,251,794
92,890
341,244,124
Total...............................................................
13,914,952,434
5.
3,794,782,055
6.
8,822,153,763
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
1,025,092,391
270,135,655
Total...............................................................
270,135,655
All other liabilities...........................................................
324,442,232
2,700,714,249
Total ...............................................................
29,232,602,501
5.
Bank premises .................................................................
184,465,734
6.
All others assets...............................................................
244,862,461
Total ............................................................... $
30,752,537,277
Total.......................................................... $
30,752,537,277
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,366,982,313
2,470,437,407
2,984,734,043
8,822,153,763
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ........................................................................ $
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, December 11, 1997
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
15
BANQUE DU CANADA
Bilan au 10 décembre 1997
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
Dépôts payables en devises étrangères :
Devises américaines ......... $
a)
Autres devises ..................
b)
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
29 102 866 999
4.
Dépôts :
Gouvernement du
a)
Canada........................... $
Gouvernements provinb)
ciaux ................................
Banques ...........................
c)
Autres établissements
d)
membres de l’Association
canadienne des paiements
Autres dépôts...................
e)
2.
419 543 005
15 273 631
Total ............................................................... $
3.
Avances :
Au gouvernement du
a)
Canada ...............................
Aux gouvernements provinb)
ciaux...................................
Aux établissements membres
c)
de l’Association canadienne
des paiements .....................
434 816 636
655 789 945
Total ...............................................................
10 503 583
673 251 794
92 890
341 244 124
655 789 945
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
Bons du Trésor du
a)
Canada ............................
Autres valeurs mobilières
b)
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
Autres valeurs mobilières
c)
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
Valeurs mobilières émid)
ses ou garanties par une
province...........................
Autres bons .....................
e)
Autres placements ...........
f)
5 000 000
5.
13 914 952 434
Passif payable en devises étrangères :
Au gouvernement du
a)
Canada...........................
À d’autres ......................
b)
1 025 092 391
270 135 655
Total...............................................................
270 135 655
Divers .............................................................................
324 442 232
3 794 782 055
6.
8 822 153 763
2 700 714 249
Total ...............................................................
29 232 602 501
5.
Locaux de la Banque .......................................................
184 465 734
6.
Divers .............................................................................
244 862 461
Total ............................................................... $
30 752 537 277
Total.......................................................... $
30 752 537 277
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 366 982 313
2 470 437 407
2 984 734 043
8 822 153 763
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente.................... $
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 11 décembre 1997
Canada Gazette Part I
16
January 3, 1998
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 17, 1997
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
29,622,010,746
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
205,269,512
3,237,373
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
766,170,945
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
208,506,885
766,170,945
8,670,849
174,276,519
64,340,698
319,205,461
Total...............................................................
14,481,295,373
5.
4,166,053,155
6.
8,800,245,777
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
566,493,527
56,011,021
Total...............................................................
56,011,021
All other liabilities...........................................................
305,101,903
1,722,302,160
Total ...............................................................
29,169,896,465
5.
Bank premises .................................................................
185,575,984
6.
All others assets...............................................................
249,466,918
Total ............................................................... $
30,579,617,197
Total.......................................................... $
30,579,617,197
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,422,919,433
2,392,682,098
2,984,644,246
8,800,245,777
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ........................................................................ $
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, December 18, 1997
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
17
BANQUE DU CANADA
Bilan au 17 décembre 1997
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
Dépôts payables en devises étrangères :
Devises américaines ......... $
a)
Autres devises ..................
b)
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
29 622 010 746
4.
Dépôts :
Gouvernement du
a)
Canada........................... $
Gouvernements provinb)
ciaux ................................
Banques ...........................
c)
Autres établissements
d)
membres de l’Association
canadienne des paiements
Autres dépôts...................
e)
2.
205 269 512
3 237 373
Total ............................................................... $
3.
Avances :
Au gouvernement du
a)
Canada ...............................
Aux gouvernements provinb)
ciaux...................................
Aux établissements membres
c)
de l’Association canadienne
des paiements .....................
208 506 885
766 170 945
Total ...............................................................
8 670 849
174 276 519
64 340 698
319 205 461
766 170 945
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
Bons du Trésor du
a)
Canada ............................
Autres valeurs mobilières
b)
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
Autres valeurs mobilières
c)
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
Valeurs mobilières émid)
ses ou garanties par une
province...........................
Autres bons .....................
e)
Autres placements ...........
f)
5 000 000
5.
14 481 295 373
Passif payable en devises étrangères :
Au gouvernement du
a)
Canada...........................
À d’autres ......................
b)
566 493 527
56 011 021
Total...............................................................
56 011 021
Divers .............................................................................
305 101 903
4 166 053 155
6.
8 800 245 777
1 722 302 160
Total ...............................................................
29 169 896 465
5.
Locaux de la Banque .......................................................
185 575 984
6.
Divers .............................................................................
249 466 918
Total ............................................................... $
30 579 617 197
Total.......................................................... $
30 579 617 197
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 422 919 433
2 392 682 098
2 984 644 246
8 800 245 777
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente.................... $
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 18 décembre 1997
18
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Fisheries and Oceans, Dept. of
Regulations Amending the Fishing and Recreational
Harbours Regulations ............................................
19
Foreign Affairs and International Trade, Dept. of
Consular Fees (Specialized Services) Regulations ......
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1079) .....................................................................
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
Mackenzie Valley Land Use Regulations ...................
Regulations amending the Territorial Land Use
Regulations ............................................................
22
27
29
50
Page
Pêches et des Océans, min. des
Règlement modifiant le Règlement sur les ports de
pêche et de plaisance ..............................................
19
Affaires étrangères et du Commerce international,
min. des
Règlement sur les prix applicables aux services
consulaires spécialisés ...........................................
22
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1079) .......................................................
27
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du
Mackenzie ..............................................................
Règlement modifiant le Règlement sur l’utilisation des
terres territoriales ....................................................
29
50
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
Regulations Amending the Fishing and Recreational
Harbours Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ports de
pêche et de plaisance
Statutory Authority
Fishing and Recreational Harbours Act
Fondement législatif
Loi sur les ports de pêche et de plaisance
Sponsoring Department
Department of Fisheries and Oceans
Ministère responsable
Ministère des Pêches et des Océans
19
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These amendments to the Fishing and Recreational Harbours
Regulations replace the discretion of a harbour manager to approve the berthing of a floating home in a harbour with the requirement that a person who uses a vessel as a residence must
obtain a lease from the Minister. The prohibition against a person
berthing a vessel which may “endanger or cause damages to the
harbour facilities ...” is clarified to read “endanger or damage the
harbour facilities ...” in the English version. The Standing Joint
Committee for the Scrutiny of Regulations (SJC) recommended
these changes.
Description
Les présentes modifications au Règlement sur les ports de
pêche et de plaisance remplacent le droit d’un responsable de
port d’approuver l’amarrage d’une maison flottante dans un port
par l’exigence qu’une personne utilisant un bateau comme résidence signe un bail avec le ministre. Dans la version anglaise,
l’interdiction, dans un port, d’amarrer un bateau qui peut mettre
en danger ou endommager les installations du port a été clarifiée
pour souligner que les propriétaires d’un bateau ne seront responsables que des dommages directement causés par leurs bateaux.
Le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation
(CMP) a recommandé ce changement de formulation.
De plus, la définition de « maison flottante » est abrogée et
remplacée par le terme utilisé dans la nouvelle interdiction établie
au paragraphe 7.1 visant un « bateau devant servir de résidence ».
In addition to the changes recommended by the SJC, the definition of “floating home” is being repealed. In its place will be
the functional terminology used in the new prohibition set out in
section 7.1 which refers to a “vessel to be used as a residence”.
Vessels that are used as residences make long term exclusive
use of recreational harbours. The owners of these dwellings must
dispose of sewage and garbage on a regular basis. In order to
ensure that the public has reasonable access to these harbours and
that these harbours are maintained in a reasonable state for recreational users, the Department of Fisheries and Oceans (DFO)
needs some mechanism to control the permanent or semipermanent berthing of vessels in these ports. In the past, the harbour manager had the discretion to approve or not approve their
berthing. This was considered an inappropriate authority for a
harbour manager. The Department has determined that it is a better business practice to administer this type of use of government
property by a lease or licence between the Minister and the vessel
owner. The lease or licence will govern all aspects of the occupation of a berth other than the berthage fees to be paid. The fees
will be set on market-based rates as they are for all other vessels.
Les bateaux servant de résidence font une utilisation à long
terme et exclusive des ports de plaisance. Les propriétaires de ces
bateaux doivent régulièrement évacuer des eaux usées et des déchets. Pour veiller à ce que le public ait un accès raisonnable à
ces ports et que ceux-ci soient entretenus de façon raisonnable à
l’intention des plaisanciers, le ministère des Pêches et des Océans
(MOP) doit établir un mécanisme pour contrôler l’amarrage permanent ou semi-permanent des bateaux dans ces ports. Par le
passé, le responsable de port avait toute latitude pour autoriser ou
refuser l’amarrage de tels bateaux. Ce pouvoir a été jugé inapproprié pour un responsable de port. Le Ministère a établi qu’une
meilleure pratique d’affaires pour gérer ce type d’utilisation des
biens gouvernementaux consisterait en un bail ou permis accordé
par le ministre au propriétaire du bateau. Le bail ou permis régira
tous les aspects de l’occupation d’un quai autres que les droits
d’amarrage à verser. Ces droits seront fixés en fonction des taux
du marché, comme pour les autres bateaux.
Alternatives
Solutions envisagées
Vessels that are used as residences create higher safety, health
and environmental risks in the harbour. These risks vary by harbour and vessel. While owners of vessels desire a permanent
berth, there may be occasions where the vessels may be required
to be moved or altered. A lease or licence is a more flexible tool
for this situation and provides to the owner direct notice of the
terms of the occupation of a berth. The creation of regulations
flexible enough to cover all possible situations would be very
difficult.
Les bateaux utilisés à titre de résidence comportent des risques
plus élevés pour la sécurité, la santé et l’environnement dans un
port. Ces risques varient selon le port et selon le bateau. Bien que
les propriétaires de tels bateaux désirent un poste d’amarrage
permanent, il peut arriver qu’il faille déplacer ou modifier le bateau. Un bail ou permis constitue un outil plus souple pour ce
type de situation et indique explicitement au propriétaire du bateau les conditions d’occupation d’un quai. La création d’une
réglementation suffisamment souple pour couvrir toutes les situations possibles serait très difficile.
20
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
Benefits and Costs
Avantages et coûts
A lease or licence issued by the Minister will have no financial
impact on owners using their vessels as residences. The fees for
berthage will be established according to market rates just as they
will be for all other vessels. The lease or licence will govern all
other aspects of the use of the harbour.
La délivrance d’un bail ou permis par le ministre n’aura aucune
incidence financière sur les propriétaires utilisant leur bateau
comme résidence. Les droits d’amarrage seront établis en fonction des taux du marché, tout comme pour les autres bateaux. Le
bail ou permis régira tous les autres aspects de l’utilisation du
port.
Consultation
Consultations
It became apparent from the consultations with the regions that
the Pacific Region is the only one where floating homes are an
issue. Floating home owners were contacted directly. The Pacific
Region provided small craft harbour managers with a letter indicating the changes along with a contact number where any questions and comments could be directed. This, in turn, was provided
to all floating-home owners. The most significant comment from
floating-home owners was a request for a copy of the proposed
lease or licence agreement once it has been drafted.
La présente modification ne touche que la région du Pacifique;
au cours des consultations menées dans les autres régions, la
question des maisons flottantes n’a pas suscité de discussion. On
a communiqué directement avec les propriétaires de maison flottante. La région du Pacifique a fourni aux responsables des ports
pour petits bateaux une lettre indiquant les changements, de
même qu’un numéro de personne-resssource où toute question ou
observation pouvait être dirigée. Cette lettre a ensuite été envoyée
à tous les propriétaires de maison flottante. La réaction la plus
importante consistait en une demande d’une copie du projet de
bail ou permis après qu’il aura été rédigé.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Fishing and Recreation Harbours Act provides for penalties for a contravention of the Regulations. These include fines of
up to $25,000 or imprisonment for a term not exceeding six
months, or both. Vessels may also be seized or detained. The use
of DFO facilities would be denied to those who have not paid the
appropriate fee. As such, the compliance mechanisms used in
ensuring payment of fees would not be altered.
La Loi sur les ports de pêche et de plaisance prévoit les peines
en cas d’infraction au Règlement : celles-ci comprennent des
amendes pouvant aller jusqu’à 25 000 $ ou un emprisonnement
maximal de six mois, ou les deux. Les bateaux peuvent également
être saisis ou retenus. L’utilisation des installations du MPO sera
refusée aux personnes qui n’ont pas payé les droits appropriés. À
ce titre, les mécanismes de conformité utilisés pour assurer le
paiement des droits ne seront pas modifiés.
Il ne devrait y avoir aucune augmentation des coûts d’application des règlements.
There should be no increase in the cost of enforcement.
Contact
Personne-ressource
Yolaine Maisonneuve, Director, Harbour Operations, Department of Fisheries and Oceans, 200 Kent Street, Ottawa, Ontario
K1A 0E6, (613) 993-2972.
Yolaine Maisonneuve, Directeur des opérations portuaires,
Ministère des Pêches et des Océans, 200, rue Kent, Ottawa
(Ontario) K1A 0E6, (613) 993-2972.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 9a of the Fishing and Recreational Harbours Act, proposes to make the annexed Regulations Amending the Fishing
and Recreational Harbours Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Yolaine Maisonneuve, Director, Harbour Operations, Department of Fisheries and Oceans, 200 Kent Street, Ottawa, Ontario
K1A 0E6, and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of
publication of this notice.
December 16, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil,
en vertu de l’article 9a de la Loi sur les ports de pêche et de plaisance, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les ports de pêche et de plaisance, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les 30 jours suivant la date de publication du présent avis, à Yolaine Maisonneuve, Directeur, Direction
des opérations portuaires, Ministère des Pêches et des Océans,
200, rue Kent, Ottawa (Ontario) K1A 0E6. Ils sont priés d’y citer
la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du
présent avis.
Le 16 décembre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
———
a
S.C. 1977-78, c. 30, s. 1
———
a
S.C. 1977-78, ch. 30, art. 1
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
21
REGULATIONS AMENDING THE FISHING AND
RECREATIONAL HARBOURS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
PORTS DE PÊCHE ET DE PLAISANCE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. The definition “floating home” in section 2 of the Fishing and Recreational Harbours Regulations 2 is repealed.
2. The Regulations are amended by adding the following after section 7:
7.1 No person shall berth, in a harbour, a vessel to be used as a
residence unless there is an authorization to berth the vessel in
that harbour under a lease or licence.
3. Paragraph 9(b)1 of the English version of the Regulations
is replaced by the following:
(b) berth a vessel that, because of its size or dangerous condition, may endanger or damage the harbour facilities or other
vessels;
4. Section 151 of the Regulations is repealed.
1. La définition de « maison flottante »1, à l’article 2 du
Règlement sur les ports de pêche et de plaisance2, est abrogée.
2. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 7, de ce qui suit :
7.1 Il est interdit d’amarrer dans un port un bateau devant servir de résidence, à moins qu’une autorisation d’y amarrer le bateau ne soit prévue par un bail ou un permis.
3. L’alinéa 9b)1 de la version anglaise du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
(b) berth a vessel that, because of its size or dangerous condition, may endanger or damage the harbour facilities or other
vessels;
4. L’article 151 du même règlement est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the date on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[1-1-o]
[1-1-o]
———
1
2
SOR/83-598
SOR/78-767
———
1
2
DORS/83-598
DORS/78-767
22
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
Consular Fees (Specialized Services) Regulations
Règlement sur les prix applicables aux services
consulaires spécialisés
Statutory Authority
Financial Administration Act
Fondement législatif
Loi sur la gestion des finances publiques
Sponsoring Department
Department of Foreign Affairs and International Trade
Ministère responsable
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
In addition to the emergency services of the consular program,
specialized services, such as legal, notary, transferring private and
public funds, are provided as part of the consular program at our
missions abroad.
As part of the Government’s commitment to have direct users
of government services pay a larger share for those services, it has
been decided that it is necessary to increase the fees for these
specialized services, introduced as the Consular Fees Regulations
under the Financial Administration Act, first enacted in 1958 and
last revised in 1988.
Description
En dehors des services d’urgence du programme consulaire,
des services spécialisés, comme les services d’avocat et de notaire
ou les transferts de fonds publics et privés, sont fournis dans nos
missions à l’étranger, dans le cadre du programme consulaire.
Le Gouvernement désire faire assumer une plus grande part du
coût des services offerts par le Gouvernement aux utilisateurs
directs de ces services et il a donc été décidé qu’il était nécessaire
d’augmenter les droits pour ces services spécialisés, adoptés aux
termes de la Loi sur la gestion des finances publiques dans le
Règlement sur les droits consulaires, qui est entré en vigueur en
1958 et dont la dernière révision remonte à 1988.
L’article 19 de la Loi sur la gestion des finances publiques autorise le Gouverneur en conseil, sur recommandation du Conseil
du Trésor, à prescrire par voie de règlement, la perception de
droits pour la prestation de services. En outre, l’article 19 permet
au Gouverneur en conseil, également sur recommandation du
Conseil du Trésor, d’autoriser les ministres à prescrire des frais
d’utilisation pour leurs programmes ministériels.
Un nouveau droit sur les services consulaires pour la vente
d’un passeport ou autre titre de voyage a été établi officiellement
en 1995 par le Règlement sur les droits consulaires. Le montant
de ce droit, 25 $, est fondé sur le coût de l’exécution du programme consulaire. Ce nouveau droit consulaire était une initiative de recouvrement des coûts qui a été prise en vue d’atteindre
les objectifs de la phase I de l’examen des programmes. Ce droit
n’apporte pas de nouvelles recettes à la Direction générale des
affaires consulaires. Toutefois, les droits pour les services spécialisés continueront d’être perçus séparément parce qu’on n’a pas
tenu compte du coût de prestation de ces services dans le calcul
de celui des services consulaires.
Comme il a été indiqué précédemment, le barème standard
global des droits pour les services spécialisés n’a pas été revu
depuis 1988. Les droits ne reflètent plus le coût de prestation des
services, et dans la plupart des cas, les droits perçus actuellement
pour les services spécialisés dans les missions à l’étranger sont
nettement inférieurs aux tarifs pratiqués par les spécialistes locaux. Le coût de prestation des services consulaires spécialisés est
de l’ordre de 2,3 millions de dollars par an. Les droits perçus
actuellement s’élèvent à environ 0,6 million de dollars par an.
Le ministre des Affaires étrangères a donné son accord pour
augmenter le montant des droits pour les services spécialisés afin
de compenser le coût de prestation de ces services.
Section 19 of the Financial Administration Act empowers the
Governor in Council, on the recommendation of Treasury Board,
to prescribe by regulation, fees and charges for services. In addition, section 19 enables the Governor in Council, again on the
recommendation of the Treasury Board, to authorize ministers to
prescribe user fees and charges with respect to their departmental
programs.
A new consular service fee attached to the sale of a passport or
other travel document was officially established in 1995 by the
Consular Services Fees Regulations. The amount of the fee, $25,
is based on the cost of delivering the consular program. This new
consular fee was a cost-recovery initiative that was developed to
meet Program Review I targets. This fee does not represent new
revenue for the Consular Affairs Bureau. However, fees for specialized services will continue to be levied independently as the
cost of providing these specialized services was excluded from
the calculation of the cost of delivering consular services.
As mentioned, the standard global fee schedule for specialized
services has not been revised since 1988. Fees do not reflect the
cost of providing the services, and in most cases, the fees currently charged for specialized services at missions abroad are
significantly lower than those charged by local professionals. The
costs of providing specialized consular services are in the order of
$2.3 million per annum. The current fees collected amount to
approximately $0.6 million per annum.
The Minister of Foreign Affairs has given his approval to increase the amounts charged for specialized services in order to
offset the costs of providing these services.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
23
Alternatives
Solutions envisagées
Although various alternatives were considered, it was determined that none were feasible if the Department of Foreign Affairs and International Trade (DFAIT) was to continue to provide
these services.
Under the current fee structure, it is believed that Canadians
are taking advantage of DFAITs low rates over that of the higher
fees in the private sector. While one aspect of the increase in fees
is to encourage Canadians to seek these services from local professionals by making the fee more comparable with private sector
rates, there are a number of locations around the world where
these services are not provided. In addition, services are often
provided to those who feel more confident in the ability of Canadian Missions to provide a quality service. It has been a policy
of the Canadian Government that the provision of a full range of
consular services is essential to support Canadians conducting
business or private affairs while residing in or travelling to other
countries. These services form an essential component of that
policy and their provision cannot be eliminated.
The increase in fees will ensure that the consular program will
continue to provide quality services which are accessible and
affordable by all Canadian users.
Bien que diverses solutions aient été envisagées, il a été décidé
qu’aucune n’était réalisable si le ministère des Affaires étrangères
et du Commerce international (MAECI) devait continuer à fournir
ces services.
Étant donné le barème actuel des droits, on estime que les Canadiens profitent des tarifs du MAECI qui sont moins élevés que
ceux pratiqués dans le secteur privé. Alors que l’augmentation
des droits vise notamment à encourager les Canadiens à demander ces services à des spécialistes locaux en les rendant plus comparables aux tarifs du secteur privé, il existe plusieurs endroits
dans le monde où ces services ne sont pas fournis. En outre, des
personnes y ont souvent recours parce qu’elles font davantage
confiance à la capacité des missions du Canada de fournir un
service de qualité. Le gouvernement canadien a pour politique
que la prestation d’une gamme complète de services consulaires
est essentielle pour appuyer les Canadiens qui mènent des affaires
publiques ou privées, lors de leurs séjours ou de leurs voyages à
l’étranger. Ces services constituent un élément essentiel de cette
politique et on ne peut pas arrêter de les fournir.
En augmentant les droits, on garantira que le programme consulaire continuera de fournir des services de qualité qui soient
accessibles à tous les utilisateurs canadiens, à un prix abordable.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The Government will incur no significant costs in planning,
implementing or enforcing this change. The primary consumers
of these services are Canadians residing or travelling abroad.
Charging users a fee more equivalent to the cost of providing the
service is fair. The revenue generated by this increase will be
sufficient to cover the cost of providing these services.
Le Gouvernement n’engagera aucuns frais importants pour la
planification ou la mise en œuvre de ce changement. Les principaux utilisateurs de ces services sont des Canadiens qui séjournent ou qui voyagent à l’étranger. Il est équitable de demander
aux utilisateurs d’acquitter des droits plus en rapport avec le coût
de prestation du service. Les recettes générées grâce à cette augmentation suffiront pour couvrir le coût de prestation de ces
services.
La ligne de conduite et les règlements du Conseil du Trésor requièrent que les sommes recueillies à la suite de la mise en œuvre
de programmes précis de recouvrement des coûts servent expressément à financer les services pour lesquels les droits ont été perçus. Par conséquent, le ministère des Affaires étrangères et du
Commerce international s’engage à respecter cette ligne de conduite et veillera à ce que les sommes perçues servent exclusivement à couvrir le coût de la prestation des services consulaires, au
Canada et à l’étranger. Le MAECI certifiera chaque année par
l’intermédiaire de la Mise à jour annuelle des niveaux de référence que les recettes générées par la perception des frais pour les
services consulaires et les services consulaires spécialisés ont
servi exclusivement à la prestation de ceux-ci.
Cette proposition de recouvrement des coûts satisfait aux exigences de la nouvelle politique du Gouvernement sur le recouvrement des coûts.
Treasury Board policy and regulations require that funds raised
through specific cost recovery programs be used specifically in
support of the services against which the fees are collected. As a
consequence, the Department of Foreign Affairs and International
Trade commits itself to this policy and will ensure that the funds
are applied to the cost of delivering consular services both in
Canada and abroad. DFAIT will certify annually through the
Annual Reference Level Update (ARLU) revenues generated
through the consular service fee and consular specialized services
fees were used exclusively for the delivery of consular services.
This cost recovery proposal satisfies the requirements of the
Government’s new cost recovery policy.
Consultation
Consultations
The Regulations will be pre-published in the Canada Gazette
allowing interested persons to make representations concerning
the proposed Regulations.
Le Règlement sera publié dans la Gazette du Canada avant son
adoption pour permettre aux personnes intéressées de faire des
observations à son sujet.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The revised fee structure will be self-enforcing in that the fee is
payable when the service is provided.
Le nouveau barème de droits révisé s’appliquera automatiquement dans la mesure où il faudra acquitter ces droits au moment
de la prestation des services.
Contact
Personne-ressource
H. G. Pardy, Director General, Consular Affairs Bureau, Department of Foreign Affairs and International Trade.
H. G. Pardy, Directeur général, Direction générale des Affaires
consulaires, Ministère des Affaires étrangères et du Commerce
international.
24
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to subsection 19(1)(a)a of the Financial Administration
Act, to make the annexed Consular Fees (Specialized Services)
Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to H. G. Pardy, Director General, Consular
Affairs Bureau (JPD), Department of Foreign Affairs and International Trade, L.B. Pearson Building, Tower B, 3rd Floor,
125 Sussex Drive, Ottawa, Ontario K1A 0G2, within 30 days
after the date of publication of this notice. All such representations should cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice.
Ottawa, December 16, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil,
en vertu de l’alinéa 19(1)a)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, se propose de prendre le Règlement sur les prix applicables aux services consulaires spécialisés, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement, dans les 30 jours suivant la date de publication du présent avis, à H. G. Pardy, Directeur général, Direction
générale des Affaires consulaires (JPD), Ministère des Affaires
étrangères et du Commerce international, Édifice L.B. Pearson,
Tour B, 3e étage, 125, promenade Sussex, Ottawa (Ontario)
K1A 0G2. Ils sont priés d’y citer la Partie I de la Gazette du
Canada et la date de publication du présent avis.
Ottawa, le 16 décembre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
CONSULAR FEES (SPECIALIZED
SERVICES) REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES PRIX APPLICABLES AUX
SERVICES CONSULAIRES SPÉCIALISÉS
INTERPRETATION
DÉFINITION
1. In these Regulations, “locally engaged employee” has the
same meaning as the definition “employee” in section 2 of the
Locally-Engaged Staff Employment Regulations, 1995.
1. Dans le présent règlement, « employé embauché à l’étranger » s’entend au sens de la définition de « employé » à l’article 2
du Règlement sur l’embauchage à l’étranger (1995).
FEES
PRIX À PAYER
2. Subject to section 4, the fee to be paid for a specialized
service set out in column 1 of an item of the schedule, that is
provided at a mission by a consular officer or locally engaged
employee, is the fee set out in column 2 of that item.
3. Subject to section 4, the fee to be paid for a specialized
service set out in column 1 of an item of the schedule, that is
provided by a consular officer or locally engaged employee elsewhere than at a mission, is the fee set out in column 2 of that item
plus an amount equal to the expenses of transportation, food,
lodging, incidentals and other expenses incurred by that officer or
employee while providing that service, determined at the applicable rates set out in the Treasury Board Travel Directive.
2. Sous réserve de l’article 4, le prix à payer pour un service
spécialisé visé à la colonne 1 de l’annexe, fourni dans une mission par un fonctionnaire consulaire ou un employé embauché à
l’étranger, est le montant prévu à la colonne 2.
3. Sous réserve de l’article 4, le prix à payer pour un service
spécialisé visé à la colonne 1 de l’annexe, fourni à l’extérieur
d’une mission par un fonctionnaire consulaire ou un employé
embauché à l’étranger, est égal à la somme du montant prévu à la
colonne 2 et des frais de transport, de repas et de logement, faux
frais et autres dépenses engagés par lui dans la prestation du service, calculés selon les taux applicables prévus dans la Directive
sur les voyages du Conseil du Trésor.
EXEMPTIONS
DISPENSES
4. No fee is payable in respect of a specialized service that is
provided
(a) to a person who is destitute or to whom overriding humanitarian or compassionate considerations apply;
(b) to a person who is a Canadian or foreign official, if the
service is requested in their official capacity;
(c) for a naval vessel or service aircraft of a Commonwealth
country;
(d) for the purposes of the Citizenship Act; or
(e) for the purpose of the payment of any remuneration, pension or allowance by the Government of Canada or the government of a province, or for the purposes of any other official
business of those governments.
4. Aucun prix n’est payable pour un service spécialisé fourni,
selon le cas :
a) à une personne qui est indigente ou qui se trouve dans une
situation où prévalent des considérations d’ordre humanitaire
ou de compassion;
b) à un fonctionnaire canadien ou étranger qui demande le
service dans le cadre de ses fonctions;
c) à l’égard d’un navire militaire ou d’un aéronef militaire d’un
pays du Commonwealth;
d) pour l’application de la Loi sur la citoyenneté;
e) pour le versement d’une rémunération, d’une pension ou
d’une allocation par le gouvernement du Canada ou celui d’une
province, ou aux fins de toute autre activité officielle de ces
gouvernements.
———
a
S.C., 1991, c. 24, s. 6
———
a
L.C. (1991), ch. 24, art. 6
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
REPEAL
ABROGATION
1
5. Le Règlement sur les droits consulaires1 est abrogé.
5. The Consular Fees Regulations are repealed.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. Le présent règlement entre en vigueur le 1er avril 1998.
6. These Regulations come into force on April 1, 1998.
SCHEDULE
(Sections 2 and 3)
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
1
ANNEXE
(articles 2 et 3)
Column 1
Column 2
Specialized Service
Fee
Administering an oath, receiving an affidavit,
declaration or affirmation or attesting any
document bearing a signature
Attesting the execution of a document, other
than a certificate of origin or a document in
support of a consignment of goods
Authenticating the signature and seal of a
foreign authority, including an officially
authorized translator
Obtaining a legalization or other certification
from a foreign authority in respect of any
document (in addition to costs charged by the
foreign authority, if any)
Executing a document or preparing an exhibit
or a parcel not otherwise provided for in this
schedule
Initialling alterations in any document
not prepared by a consular officer
Uniting documents and sealing their fastening
Preparing in English or French any certificate,
affidavit, declaration or other document not
otherwise provided for in this schedule,
excluding any printed words where printed
forms are used (in addition to the fee set out in
item 1, 2 or 5, if applicable)
(a) less than 200 words
(b) 200 words or more and less than
500 words
(c) 500 words or more and less than
1,000 words
(d) 1,000 words or more
Making a copy of a document not otherwise
provided for in this schedule
(a) by word processing, for 100 words or
less
(b) by photographic process
Certifying a copy of a document
Preparing, signing and sealing a declaration of
existence
Signing and sealing a declaration of existence
Making an unofficial translation of a document,
from one to the other of Canada’s official
languages, from a foreign language to English
or French, or from English or French to a
foreign language
(a) 100 words or less
(b) over 100 words
SOR/88-377
Article
1.
$ 50 per document
2.
$ 50 per document
3.
$ 50 per document
4.
$ 50 per document
5.
$ 50 per document
6.
$ 25 per page
$ 30
7.
8.
$ 30 per document
$ 60 per document
$ 80 per document
$ 0.10 per word
9.
$ 30 per page
$ 3 per copy
$ 20 per page
10.
$ 30 per document
$ 20 per document
11.
Colonne 1
Colonne 2
Service spécialisé
Prix
Faire prêter serment, recevoir un affidavit, une
déclaration ou une affirmation, ou attester un
document portant une signature
Attester la signature d’un document, autre
qu’un certificat d’origine ou un document à
l’appui d’un envoi de marchandises
Authentifier la signature et le sceau d’une
autorité étrangère, y compris ceux d’un
traducteur officiel
Obtenir la légalisation ou autre attestation
d’une autorité étrangère à l’égard d’un
document (en sus des frais applicables exigés
par celle-ci)
Signer un document ou préparer une pièce
ou un colis non mentionnés aux autres
articles
Parafer les modifications apportées à un
document non établi par un fonctionnaire
consulaire
Rassembler des documents et en sceller
l’attache
Rédiger en français ou en anglais un certificat,
un affidavit, une déclaration ou autre document
non mentionnés aux autres articles, à
l’exclusion des mots déjà imprimés si un
formulaire est utilisé (en sus du montant prévu
aux articles 1, 2 ou 5, s’il y a lieu) :
a) moins de 200 mots
b) 200 mots ou plus mais moins de
500 mots
c) 500 mots ou plus mais moins de
1000 mots
d) 1000 mots ou plus
Faire une copie d’un document non mentionné
aux autres articles :
a) par traitement de texte, jusqu’à 100 mots
b) par procédé photographique
Certifier conforme une copie d’un document,
la page
Rédiger, signer et sceller une déclaration
d’existence
50 $ le document
50 $ le document
50 $ le document
50 $ le document
50 $ le document
25 $ la page
30 $
30 $ le document
60 $ le document
80 $ le document
0,10 $ le mot
30 $ la page
3 $ la copie
20 $ la page
30 $ le document
12.
13.
Signer et sceller une déclaration d’existence
20 $ le document
Traduire officieusement un document, de l’une
vers l’autre langue officielle du Canada, d’une
langue étrangère vers le français ou l’anglais,
ou du français ou de l’anglais vers une langue
étrangère :
a) jusqu’à 100 mots
15 $
b) plus de 100 mots
le moindre de
0,22 $ le mot ou
60 $ la page de format
commercial
14.
Délivrer une lettre adressée à une autorité
étrangère en vue de l’obtention d’un visa ou
d’un permis de résidence ou de sortie, ou de
tout autre service analogue
$ 15
$ .22 per word or
$ 60 per letter size
page, whichever is
the lesser
Issuing a letter addressed to a foreign authority
for the granting of a visa, a residence permit,
$ 50 per letter
an exit permit or any other similar service
Obtaining a copy of a document in the
registers or records of the local authorities
$ 125 per document
Distributing the personal effects of a deceased
Canadian citizen and administering their estate
———
25
———
1
DORS/88-377
50 $ la lettre
26
Item
17.
18.
19.
20.
Canada Gazette Part I
Column 1
Column 2
Specialized Service
in full or in part, where the total current market
value of the personal effects and the estate or
part of the estate is
(a) less than $500 CAN
(b) $500 CAN or more and less than
$3,000 CAN
(c) $3,000 CAN or more
Fee
Transmitting of documents in private legal
matters by formal note to the local
authorities, including any necessary
certification
Service of documents in private legal matters
performed at the mission, if an affidavit of
service is provided
Service of documents in private legal matters
performed where the mission must prepare or
provide an affidavit of service
Where a Canadian consular official is
authorized by the Department of Foreign
Affairs and International Trade to be named
as a Commissioner by a Canadian court to
take testimony from witnesses abroad
for use in Canadian court proceedings
(a) for services of a consular official acting
as a Commissioner, within the consular
premises
(b) for sending a notice to appear, in the
language of the country concerned
(c) for the swearing of witnesses, court
stenographers, translators, legal counsel or
any other person
(d) for certifying a transcript as correct,
including uniting documents and sealing
their fastening
(e) for the services of an employee of the
mission as an interpreter
(f) for the services of a stenographer or
typist supplied by the mission
21.
22.
23.
January 3, 1998
Preparing and sending a communication
for the primary benefit of non-government
persons, organizations and groups
(a) less than 200 words
(b) 200 words or more and less than
500 words
(c) 500 words or more and less than
1,000 words
(d) 1,000 words or more
Making a toll telephone call for the
primary benefit of non-government
persons, organizations and groups
Setting up and maintaining a trust account to
transfer funds to, or on behalf of, a Canadian
citizen in need in a foreign country
No charge
Colonne 1
Colonne 2
Article
Service spécialisé
Prix
15.
Obtenir une copie d’un document se trouvant
dans les registres ou les dossiers des autorités
locales
Distribuer les effets personnels d’un citoyen
canadien décédé et administrer tout ou partie
des biens de sa succession lorsque la valeur
marchande courante de ces effets et biens
est :
a) inférieure à 500 $CAN
b) égale ou supérieure à 500 $CAN et
inférieure à 3 000 $CAN
c) égale ou supérieure à 3 000 $CAN
16.
$ 100
$ 200
$ 50 per document
$ 50 per document
$ 50 per document
17.
18.
19.
$ 150 per person
per hour or
part of an hour
20.
$ 50 per notice
$ 50 per person
$ 60
$ 60 per person
per hour or
part of an hour
$ 60 per person
per hour or
part of an hour
$ 30 per document
$ 60 per document
$ 80 per document
$ 0.10 per word
21.
cost of call
$ 70 per account,
per year or
part of a year
24.
Arranging for and effecting the transfer of
private or public funds from Canada or
elsewhere to the mission
$ 75 per transfer
________________________________
_____________
22.
[1-1-o]
23.
24.
Transmettre des documents, dans les affaires
juridiques privées, sous le couvert d’une note
officielle aux autorités locales, y compris toutes
les attestations requises
Signifier des documents dans les affaires
juridiques privées, lorsque la signification est
faite sur place à la mission et qu’un affidavit de
signification est fourni
Signifier des documents dans les affaires
juridiques privées, lorsque la mission doit
rédiger ou fournir un affidavit de signification
Lorsque le ministère des Affaires étrangères et
du Commerce international permet qu’un agent
consulaire canadien soit nommé commissaire
par un tribunal canadien afin de recevoir les
dépositions de témoins à l’étranger devant
servir dans des procédures judiciaires au
Canada :
a) pour les services de l’agent consulaire
agissant en qualité de commissaire au
consulat
b) pour l’envoi d’un avis de comparution
dans la langue du pays étranger
c) pour l’assermentation des témoins,
sténographes judiciaires, traducteurs,
avocats et autres personnes
d) pour certifier conforme une transcription
ainsi que rassembler des documents et en
sceller l’attache
e) pour les services rendus par un employé
de la mission à titre d’interprète
125 $ le document
gratuit
100 $
200 $
50 $ le document
50 $ le document
50 $ le document
150 $ la personne,
par heure ou
fraction d’heure
50 $ l’avis
50 $ la personne
60 $
60 $ la personne,
par heure ou
fraction d’heure
f) pour les services d’un sténographe ou d’un 60 $ la personne,
dactylographe fournis par la mission
par heure ou
fraction d’heure
Préparer et envoyer une communication
principalement pour le compte de personnes,
d’organismes ou de groupes qui ne font pas
30 $ le document
partie du gouvernement
a) moins de 200 mots
b) 200 mots ou plus mais moins de
500 mots
60 $ le document
c) 500 mots ou plus mais moins de
1 000 mots
80 $ le document
d) 1 000 mots ou plus
0,10 $ le mot
Faire un appel téléphonique interurbain
principalement pour le compte de personnes,
d’organismes ou de groupes qui ne font pas
partie du gouvernement
coût de l’appel
Ouvrir et tenir un compte en fiducie pour le
transfert de fonds à un citoyen canadien en
difficulté à l’étranger ou pour son compte
Organiser et effectuer le transfert, à une
mission, de fonds publics ou privés provenant
du Canada ou d’un autre pays
70 $ le compte,
pour chaque année ou
partie d’année
75 $ le transfert
[1-1-o]
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
27
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1079)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1079)
Statutory Authority
Food and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring Department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of caffeine and caffeine citrate in cola type beverages,
to characterize the flavour of this product.
Description
Le Règlement sur les aliments et drogues prévoit actuellement
des dispositions pour l’utilisation de la caféine et du citrate des
caféine dans les boissons de type cola pour caractériser l’arôme
de ce produit.
Santé Canada a reçu une présentation visant à autoriser
l’utilisation additionnelle de la caféine pour améliorer l’arôme et
le goût amers des boissons gazeuses non alcoolisées à saveur
d’agrumes. L’évaluation des données disponibles vient appuyer
l’efficacité et l’innocuité de l’utilisation mentionnée ci-dessus de
la caféine.
La présente modification proposée au Règlement sur les aliments et drogues permettrait donc l’addition de la caféine et du
citrate de caféine dans les boissons gazeuses non alcoolisées à
saveur d’agrumes à une concentration de 200 parties par million,
ce qui est la même que celle admise pour les boissons de type
cola.
Health Canada has received a submission to permit an additional use of caffeine to enhance the bitter flavour and taste of
non-alcoholic carbonated citrus-flavoured beverages. Evaluation
of available data supports the effectiveness and safety of the
above-stated use for caffeine.
This proposed amendment to the Food and Drug Regulations
would therefore permit the addition of caffeine and caffeine citrate to non-alcoholic carbonated citrus-flavoured beverages at a
level of 200 ppm, which is the same as that permitted in cola type
beverages.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drug Regulations, provision for the additional use of food additives can only be accommodated by regulatory amendment. Maintaining the status quo was rejected as this
would preclude the additional use of a food additive which has
been shown to be both safe and effective.
En vertu du Règlement sur les aliments et drogues, des dispositions visant l’utilisation additionnelle d’additifs alimentaires ne
peuvent être autorisées qu’en vertu d’une modification au Règlement. Le maintien du statu quo a été rejeté puisqu’il empêcherait
l’utilisation additionnelle d’un additif alimentaire dont l’innocuité
et l’efficacité ont été démontrées.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This proposed amendment would provide for the additional use
of caffeine and caffeine citrate in non-alcoholic carbonated citrusflavoured beverages to characterize the product. This amendment
would harmonize Canadian provisions for these products with the
United States and allow the standardization of the formulation for
the North American market.
The cost of administering this proposed amendment is not
anticipated to be greater than the cost of administering the existing Regulations. Compliance costs for industry are not a factor
as the use of caffeine and caffeine citrate is an option for the
manufacturer.
La présente modification proposée permettrait l’utilisation
additionnelle de la caféine et du citrate de caféine dans les boissons gazeuses non alcoolisées à saveur d’agrumes pour caractériser le produit. Elle permettrait l’harmonisation des dispositions
canadiennes prévues pour ces produits avec celles des États-Unis
et autoriserait la normalisation de la formulation pour le marché
nord-américain.
Le coût de l’application de la présente modification ne devrait
pas être supérieur au coût de l’application des dispositions en
vigueur. Les coûts liés à la mise en conformité de l’industrie
n’entrent pas en ligne de compte puisque l’utilisation de la caféine et du citrate de caféine par le fabricant est facultative.
Consultation
Consultations
This proposed amendment was developed in consultation with
the firm making the submission and falls within the Routine
Enabling Amendments under the Food and Drug Regulations:
Food Additives announced in the 1997 Federal Regulatory Plan.
La présente modification a été élaborée en consultation avec la
firme qui en fait la demande et relève des Modifications habilitantes courantes en application du Règlement sur les aliments et
drogues : Additifs alimentaires, annoncées dans les Projets de
réglementation fédérale de 1997.
Canada Gazette Part I
28
January 3, 1998
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
If the proposed amendment receives final approval, compliance
will be monitored by ongoing domestic and import inspection
programs.
Si la modification proposée est approuvée de façon définitive,
le respect de la réglementation sera vérifié dans le cadre des programmes permanents d’inspection des denrées alimentaires canadiennes et des importations.
Contact
Personne-ressource
The Director, Bureau of Food Regulatory, International and
Interagency Affairs, Health Canada, Address Locator 0702C,
Ottawa, Ontario K1A 0L2, (613) 957-1828 (Telephone), (613)
941-3537 (Facsimile).
Le Directeur, Bureau de la Réglementation sur les aliments, les
affaires internationales et interagences, Santé Canada, Indice
d’adresse 0702C, Ottawa (Ontario) K1A 0L2, (613) 957-1828
(téléphone), (613) 941-3537 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, to make
the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1079).
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Director, Bureau of Food Regulatory,
International and Interagency Affairs, Health Canada, Health
Protection Building, Room 200, Postal Locator 0702C, Tunney’s
Pasture, Ottawa, Ontario K1A 0L2, within 90 days after the date
of publication of this notice. All such representations should cite
the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this
notice.
The representations should stipulate the parts thereof that
should not be disclosed pursuant to the Access to Information
Act, and in particular, pursuant to sections 19 and 20 of that Act,
the reason why those parts should not be disclosed and the period
during which those parts should remain undisclosed. The representations should also stipulate the parts thereof for which there
is consent to disclosure pursuant to the Access to Information Act.
December 16, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil,
en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement
sur les aliments et drogues (1079), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement, dans les 90 jours suivant la date de publication du présent avis, au Directeur, Bureau de la Réglementation
sur les aliments, les affaires internationales et interagences, Santé
Canada, Immeuble de la Protection de la santé, Pièce 200, Indice
d’adresse 0702C, Pré Tunney, Ottawa (Ontario) K1A 0L2. Ils
sont priés d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada et la date
de publication du présent avis.
Ils doivent également y indiquer, d’une part, lesquelles des observations peuvent être divulguées en vertu de la Loi sur l’accès à
l’information et, d’autre part, lesquelles sont soustraites à la divulgation en vertu de cette loi, notamment aux termes des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de nondivulgation.
REGULATIONS AMENDING THE
FOOD AND DRUG REGULATIONS (1079)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ALIMENTS ET DROGUES (1079)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Items C.1 and C.2 of Table VIII to section B.16.100 of
the Food and Drug Regulations1 in column II are replaced by
the following:
1. La colonne II des articles C.1 et C.2 du tableau VIII de
l’article B.16.100 du Règlement sur les aliments et drogues1 est
remplacée par ce qui suit :
Le 16 décembre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
Column II
Colonne II
Item
No.
Permitted in or Upon
Article
Permis dans ou sur
C.1
C.2
Non-alcoholic carbonated citrus-flavoured and cola-flavoured beverages
Non-alcoholic carbonated citrus-flavoured and cola-flavoured beverages
C.1
C.2
Boissons non alcoolisées gazéifiées à arôme d’agrumes et de cola
Boissons non alcoolisées gazéifiées à arôme d’agrumes et de cola
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the date on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[1-1-o]
[1-1-o]
———
———
1
1
C.R.C., c. 870
C.R.C., ch. 870
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
29
Mackenzie Valley Land Use Regulations
Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du
Mackenzie
Statutory Authority
Mackenzie Valley Resource Management Act
Fondement législatif
Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie
Sponsoring Department
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ministère responsable
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The federal government, through the Minister of Indian Affairs
and Northern Development, is responsible for the management of
Crown lands in the Yukon and the Northwest Territories, pursuant to the Territorial Lands Act and the Territorial Land Use
Regulations (TLURs). The co-management regime set out in the
proposed Mackenzie Valley Resource Management Act
(MVRMA) would establish the integrated land and water regulatory regime called for in the Gwich’in Comprehensive Land
Claim Agreement of April 22, 1992, and the Sahtu Dene and
Metis Comprehensive Land Claim Agreement, dated September 6, 1993. Those Agreements require all lands to be regulated in
the same manner, e.g. Crown, Commissioner’s, settlement and
other private lands. For this reason, the Mackenzie Valley Land
Use Regulations (MVLURs) would replace the TLURs within the
Mackenzie Valley.
Description
Le gouvernement fédéral est chargé d’assurer, par le truchement de la ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, la
gestion des terres de la Couronne situées au Yukon et dans les
Territoires du Nord-Ouest, conformément à la Loi sur les terres
territoriales et au Règlement sur l’utilisation des terres territoriales (RUTT). Le régime de cogestion mis sur pied dans le projet de
Loi sur la gestion des ressources dans la vallée du Mackenzie
(LGRVM) établirait le régime intégré de réglementation des
terres et des eaux prévu dans l’entente sur la revendication territoriale globale des Gwich’in, datée du 22 avril 1992, et à
l’entente des Dénés et des Métis du Sahtu, datée du 6 septembre
1993. Ces ententes exigent que toutes les terres soient réglementées de la même façon, aussi bien les terres de la Couronne, les
terres relevant du commissaire du Territoire, les terres visées par
le règlement d’une revendication et les autres terres privées. C’est
pourquoi le Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du
Mackenzie (RUTVM) remplacerait le RUTT dans la vallée du
Mackenzie.
La LGRVM autorisait l’établissement d’offices des terres et
des eaux destinés à réglementer l’utilisation de ces ressources sur
les territoires visés par les règlements respectifs des revendications des Gwich’in et du Sahtu. Cette loi établirait également un
office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie, qui aurait
compétence en matière de réglementation de l’utilisation des terres et des eaux sur les trois autres régions de la vallée n’ayant pas
encore fait l’objet d’ententes, et elle réglementerait les utilisations
des terres et des eaux ayant des répercussions transfrontalières,
dans toute la vallée sauf la région assujettie au règlement des
Inuvialuit. Chaque office des terres et des eaux (l’office) délivrerait les permis d’utilisation des eaux, conformément à la Loi sur
les eaux des Territoires du Nord-Ouest (LETNO) et à son règlement d’application, et les permis d’utilisation des terres et les
autres autorisations, conformément au RUTVM.
Le RUTVM a pour objectifs principaux de déterminer : les activités d’utilisation des terres exigeant un permis, sur toutes les
terres situées dans la vallée du Mackenzie, sauf les parcs nationaux; les utilisations interdites sans le consentement écrit de
l’office ou de l’inspecteur; la façon de procéder pour demander
un permis; le processus d’octroi des permis; les dispositions prévues lorsqu’un dépôt de garantie est exigé; et le barème des droits
à verser.
Le RUTVM a été rédigé sur le modèle du RUTT et il a été
modifié afin de reconnaître l’office comme l’administration chargée de réglementer l’utilisation des terres (à la place du ministère
The MVRMA would authorize the establishment of land and
water boards to regulate land and water use within the Gwich’in
and Sahtu settlement areas. The MVRMA would also establish a
Mackenzie Valley Land and Water Board with jurisdiction for the
regulation of land and water use in the three remaining regions of
the Mackenzie Valley, which are not subject to land claims
agreements, and for the regulation of land and water use having
transboundary implications throughout the Mackenzie Valley,
excluding the Inuvialuit Settlement Region. Each land and water
board (the Board) would issue water licences, in accordance with
the Northwest Territories Waters Act and its Regulations, and
land use permits and other authorizations pursuant to the
MVLUR.
The main objectives of the MVLURs are to set out: the land
use activities that require a permit on all lands within the Mackenzie Valley, excluding national parks; land uses that are prohibited without the express written authority of the Board or the
inspector; procedures for applying for a permit; the process for
issuing a permit; provisions relating to security deposits, and the
fee schedule.
The MVLURs are modelled on the TLURs, and have been
modified: to recognize the Board as the authority for regulating
land use (replacing the Department of Indian Affairs and
30
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
Northern Development (DIAND); to expand regulation to settlement and other private fee simple lands as required by the land
claims agreements, and to update the provisions for security
deposits.
des Affaires indiennes et du Nord canadien [MAINC]), d’étendre
l’application du règlement aux terres visées par les ententes de
revendications et aux autres terres privées détenues en fief simple,
comme l’exigent les ententes de revendications, et de mettre à
jour les dispositions régissant les dépôts de garantie.
Alternatives
Solutions envisagées
Two alternatives to the MVLURs were considered: (1)
amending the TLURs, and (2) developing a new integrated regime for regulating both land and water use, e.g. a combined land
and water licence, to replace the current separate regimes. Neither
of these is considered acceptable for the following reasons:
(1) The land claims agreements for Nunavut and the Yukon
only slightly modify the TLURs. Therefore, after claims are
implemented, the TLURs will continue to apply in Nunavut,
the Yukon and the Inuvialuit Settlement Region. To retain the
TLURs as the single instrument of land use regulation
throughout the North would result in DIAND regulating land
use on Crown lands only in these other areas, while the land
and water boards in the Mackenzie Valley would be regulating
land use on Crown, settlement and private lands. This would
result in an overly complex land use regime in the North, especially in the Northwest Territories.
(2) A combined land and water regulatory regime that would
result in a single licence for a land use permit and a water licence would have been difficult to achieve and would have
taken a much longer time to develop, for minimal benefit.
Also, the vast majority of land use permits do not require a
water licence.
On a aussi examiné deux autres solutions, à part le RUTVM :
(1) la modification du RUTT; et (2) l’élaboration d’un nouveau
régime intégré (par exemple, la délivrance d’un permis combiné)
pour réglementer à la fois l’utilisation des terres et des eaux, afin
de remplacer les régimes distincts actuels. Toutefois, ni l’une ni
l’autre de ces solutions ne semble acceptable, pour les raisons
suivantes :
(1) Les ententes de règlement des revendications concernant le
Nunavut et le Yukon ne modifient que légèrement le RUTT.
Ainsi, une fois que les ententes de règlement seront mises en
œuvre, le RUTT continuera de s’appliquer dans le Nunavut, au
Yukon et dans la région visée par le règlement des Inuvialuit.
Le fait de conserver le RUTT comme seul document de réglementation de l’utilisation des terres dans l’ensemble du Nord
aboutirait toutefois à une situation où le MAINC réglementerait
l’utilisation sur les terres de la Couronne seulement dans les
autres régions, alors que les différents offices des terres et des
eaux de la vallée du Mackenzie réglementeraient cette utilisation sur les terres de la Couronne, sur les terres visées par le
règlement de revendications et sur les terres privées. Il en résulterait un régime beaucoup trop complexe d’utilisation des
terres dans le Nord, et en particulier dans les Territoires du
Nord-Ouest.
(2) Un régime combiné de réglementation des terres et des
eaux comportant un seul permis pour l’utilisation des terres et
des eaux aurait été difficile à instaurer et aurait exigé beaucoup
plus de temps d’élaboration sans offrir des avantages plus que
minimes. D’ailleurs, la grande majorité des permis d’utilisation
des terres n’exigeraient pas en même temps un permis d’utilisation des eaux.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Summary of Benefits
Sommaire des avantages
The MVRMA would implement the provisions of the Gwich’in
and Sahtu comprehensive land claims agreements and allow for
greater Aboriginal involvement in the regulation of land and water use. The membership of each land and water board would
be composed of equal numbers of Aboriginal and government
nominees.
The MVLURs would clarify how land is to be regulated and
provide certainty to those wishing to develop lands within the
Mackenzie Valley. Unlike the TLURs, which only apply to
Crown lands, the MVLURs would be a regulation of general
application, regulating all public and private lands within the
Mackenzie Valley.
La LGRVM mettrait en œuvre les dispositions des ententes de
revendications des Gwich’in et du Sahtu, et permettrait une plus
grande participation des Autochtones à la réglementation de l’utilisation des terres et des eaux. Chaque office des terres et des
eaux serait formé d’un nombre égal de personnes nommées respectivement par les Autochtones et le gouvernement.
Le RUTVM préciserait la façon dont les terres doivent être réglementées et offre une certitude aux personnes souhaitant mettre
des terres en valeur dans la vallée du Mackenzie. Contrairement
au RUTT, qui s’applique seulement aux terres de la Couronne, le
RUTVM aurait l’effet d’un règlement d’application générale régissant toutes les terres publiques et privées situées dans la vallée
du Mackenzie.
Le RUTVM refléterait le principe établi dans les ententes sur
les revendications territoriales selon lequel tous les projets de
mise en valeur sont assujettis au processus d’examen des répercussions environnementales décrit dans la LGRVM. De plus, la
LGRVM obligerait l’office à inclure dans le permis d’utilisation
des terres toutes les conditions recommandées par l’Office
d’examen des répercussions environnementales (OERE) et approuvées par la ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien (AINC) pour atténuer les répercussions environnementales
négatives que l’utilisation proposée pourrait avoir.
The MVLURs would reflect the principle set out in the land
claims agreements that all development proposals are subject to
the environmental impact review process described in the
MVRMA. Moreover, the MVRMA would obligate the Board to
include in a land use permit any terms and conditions recommended by the Environmental Impact Review Board (EIRB),
which are approved by the Minister of Indian Affairs and Northern Development (IAND), to mitigate any adverse environmental
impacts of the proposed land use.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
31
Summary of Costs
Sommaire des coûts
The fee schedule is consistent with the TLURs, as amended by
the Governor in Council on February 13, 1996.
The land claims agreements call for the regulation of land use
on private lands, including settlement lands. Development proposals on private lands, could be subject to more stringent environmental terms and conditions than those on Crown lands because the private landowners, including the Gwich’in and the
Sahtu, could demand a higher environmental standard for their
lands which could cost a developer more to implement.
Le barème des droits est conforme au RUTT, tel qu’il a été
modifié par le gouverneur en conseil le 13 février 1996.
Les ententes de règlement des revendications territoriales prévoient la réglementation de l’utilisation des terres privées, ce qui
inclut les terres visées par les règlements. Les projets de mise en
valeur sur les terres privées pourraient être assujettis à des conditions environnementales plus rigoureuses encore que ceux qui
visent des terres de la Couronne, car il est possible que les propriétaires de ces terres, notamment les Gwich’in et les autorités
du Sahtu, imposent des normes environnementales plus élevées
pour leurs terres, et que l’application de ces normes entraîne des
coûts supplémentaires pour les promoteurs.
La LGRVM serait exécutoire pour les gouvernements fédéral et
territoriaux, et pour les Premières nations. Le RUTVM exigerait
que les ministères et les organismes gouvernementaux obtiennent
un permis d’utilisation des terres avant de réaliser des activités
d’utilisation des terres sur les terres de la Couronne. Des droits
d’utilisation ne seraient toutefois pas imposés au gouvernement
fédéral pour l’utilisation de terres de la Couronne, ni au gouvernement territorial pour l’utilisation de terres relevant du commissaire, ni à une Première nation pour l’utilisation de terres visées
par l’entente sur une revendication; des droits de demande de
permis seraient toutefois exigés dans chaque cas.
L’office pourrait exiger que la ministre des AINC conserve un
dépôt de garantie d’un montant suffisant pour couvrir les coûts de
restauration des terres endommagées par suite de l’inobservation
des dispositions d’un permis ou du RUTVM ou des deux. Le
montant exigé par l’office pourrait dépasser la limite de 100 000 $
s’appliquant aux dépôts de garantie prévue dans le RUTT.
L’absence de cette limite dans le RUTVM reflète la volonté du
public de voir appliquer des normes plus rigoureuses pour la
protection de l’environnement et de voir les personnes utilisant
des terres être davantage obligées de rendre des comptes. Cette
mesure est conforme aux dispositions sur la sécurité prévues dans
la Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest. Lorsque le
promoteur d’un projet est un ministère ou un organisme du gouvernement fédéral ou d’un gouvernement territorial, il serait
exempté de l’obligation de fournir un dépôt de garantie.
The MVRMA would be binding on the federal and territorial
governments and on First Nations. The MVLURs would require
government departments and agencies to obtain a land use permit
in order to conduct a land use activity on Crown lands. No land
use fee would be charged for the federal government’s use of
Crown lands, the territorial government’s use of Commissioner’s
lands or the First Nation’s use of settlement lands, but an application fee would be required in each case.
The Board could require that a security deposit of sufficient
value be held by the Minister of IAND to cover the costs of restoration of the lands which are damaged due to non-compliance
with the terms and conditions of a permit and/or the MVLURs.
The amount of security required by the Board could go beyond
the limit of $100,000 for security deposits set out in the TLURs.
The removal of the limit in the MVLURs reflects the public’s
desire for stricter standards for environmental protection as well
as more accountability by persons making use of the lands. This
is consistent with the security provisions of the Northwest Territories Waters Act. Departments and agencies of the federal and
territorial governments, when they are proponents, would be exempted from the requirement for security.
Environmental Impact
Répercussions environnementales
The integrated regime established by the MVRMA and these
Regulations would have a positive effect on the environment. The
Board would conduct a preliminary screening of every application for a land use permit it receives. The Board would refer all
proposals for the use of land which the Board considers might
have a significant adverse impact on the environment or might be
a cause of public concern to the Environmental Impact Review
Board (EIRB) for assessment. All recommendations of the EIRB
resulting from its assessment and/or review of the proposal, that
are accepted by the Minister of IAND, would have to be incorporated by the Board into the terms and conditions attached to the
permit.
Le régime intégré établi en vertu de la LGRVM et de son règlement d’application aurait une incidence favorable sur l’environnement. L’office procéderait à l’examen préalable de chaque
demande de permis d’utilisation de terres qu’il recevra et il soumettrait ensuite à l’évaluation de l’Office d’examen des répercussions environnementales (OERE) tout projet d’utilisation de
terres que l’Office estime susceptible d’avoir des répercussions
négatives importantes sur l’environnement ou qui risque d’être
source de préoccupation pour le public. Toutes les recommandations que formule l’OERE au terme de son évaluation ou de son
examen du projet et qu’accepte la ministre des AINC devraient
être incluses par l’office dans les conditions dont le permis est
assorti.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the 1996 and 1997 Federal
Regulatory Plans, under Proposal No. IAND/95-17-I.
The MVLURs were developed in tandem with the MVRMA.
Consultation with the Gwich’in and the Sahtu First Nations and
the Government of the Northwest Territories (GNWT) has been
ongoing over the last four years to ensure that the legislation is
consistent with the land claims agreements. Information sessions
were provided for the Dogribs, the Deh Cho Tribal Council, the
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1996 et 1997, projet no MAINC/95-17-I.
Le RUTVM a été élaboré parallèlement à la LGRVM. On a
procédé à des consultations auprès des Premières nations des
Gwich’in et du Sahtu et du gouvernement des Territoires du
Nord-Ouest (GTNO) au cours des quatre dernières années afin de
faire en sorte que les deux textes de loi adoptés soient conformes
aux ententes sur les revendications territoriales. Des séances
32
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
Northwest Territories Treaty 8 Tribal Council, the Northwest
Territories Metis Association, the Inuvialuit and federal government departments, as well as for representatives of the mining
and oil and gas industries. Drafts of the MVRMA and the
MVLURs were sent out to all of the above parties, the Nunavut
Tunngavik Inc., communities and other interested parties on four
occasions (May 1995, March 1996, July 1996 and August 1997),
giving them an opportunity to comment.
d’information ont également été données à l’intention des Dogrib,
du Conseil tribal du Deh Cho, du Conseil tribal du Traité no 8 des
Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), de l’Association des Métis
des T.N.-O., des Inuvialuit, des ministères fédéraux et des représentants des industries minière, pétrolière et gazière. Des ébauches de la LGRVM et du RUTVM ont aussi été envoyées à toutes
les parties susmentionnées, à la Nunavut Tunngavik Inc., aux
collectivités visées et aux autres parties intéressées à quatre reprises, c’est-à-dire en mai 1995, en mars 1996, en juillet 1996
et en août 1997, afin de leur donner l’occasion de faire des
commentaires.
The Gwich’in and the Sahtu First Nations and the GNWT are
in full support of the Act and the Regulations. The GNWT supports the legislation because it establishes public government for
the regulation of land and water use.
Les Premières nations des Gwich’in et du Sahtu et le GTNO
appuient entièrement les projets de loi et de règlement. Le GTNO
est en faveur de ces textes de loi parce qu’ils établissent des institutions de gouvernement public pour la réglementation de l’utilisation des terres et des eaux.
The Northwest Territories Chamber of Mines objects to the
new resource management regime. Its concerns are with the Act
itself and not with the Regulations. Most of its concerns relate to
matters flowing directly from the land claim agreements, which
the federal government is obligated to address in legislation.
These include the power of the Board to suspend a permit and the
requirement for a leaseholder to apply for a permit for a proposed
use of land in relation to the lease. In response to another concern, the Minister of IAND is considering the inclusion in the
MVRMA of provisions for the protection of the rights of current
leaseholders to use land, subject to the terms and conditions of
their lease.
La Chambre des mines des T.N.-O. s’oppose au nouveau régime de gestion des ressources. Le Règlement ne suscite pas de
problème; en ce qui a trait à la Loi; ses préoccupations portent sur
les questions émanant directement des ententes sur les revendications territoriales que le gouvernement fédéral doit obligatoirement traiter dans la législation. Celles-ci concernent entre autres
le pouvoir de l’office d’annuler un permis et l’obligation du détenteur d’un bail de demander un permis pour une utilisation proposée des terres visées par son bail. L’ajout dans la LGRVM de
dispositions visant à protéger les droits d’utilisation des terres des
détenteurs de baux existants, sous réserve des modalités de
leurs baux, est une question que la ministre des AINC examine
actuellement.
The oil and gas industry generally supports the legislation because it favours a co-managed regulatory regime with application
throughout the Mackenzie Valley. While acknowledging the need
for environmental protection and accountability, the oil and gas
industry has criticized the removal in the Regulations of the
$100,000 limit on the amount of security that the Board may require. The concern is that the Board may set security at a level
that would prohibit a project from proceeding. In response to this
criticism, the Minister of IAND would have the power to give
policy direction to the Board on matters affecting land and water
regulation, including security, that would set the tone for the
Board’s future application of the Regulations.
L’industrie pétrolière et gazière est d’accord en général avec
ces changements parce qu’ils favorisent un régime de gestion
cogéré qui s’appliquera dans toute la vallée du Mackenzie. Tout
en reconnaissant la nécessité de protéger l’environnement et
d’assurer la reddition des comptes, l’industrie pétrolière et gazière
a critiqué la suppression, dans le Règlement, de la limite de
100 000 $ imposée auparavant au montant pouvant être exigé en
garantie par l’office. Elle craint que celui-ci n’exige en garantie
des montants élevés au point qu’ils rendent prohibitif le coût de
mise en œuvre d’un projet. On peut répondre à cette critique en
disant que la ministre des AINC aurait le pouvoir de donner des
directives à l’Office au sujet des questions ayant une incidence
sur la réglementation des terres et des eaux, notamment le dépôt
de garantie à exiger, ces directives devant servir à donner le ton
dans l’avenir aux mesures d’application du Règlement par
l’Office.
The Aboriginal groups of the southern Mackenzie Valley are
opposed in principle to having the Act, and thus, the Regulations,
apply to their traditional territories. Nothing in the legislation
would preclude the negotiation of land claim, treaty land entitlement or self-government agreements for those groups.
Les groupes autochtones du sud de la vallée du Mackenzie
s’opposent en principe à ce que la Loi et, par conséquent, le Règlement s’appliquent à leurs territoires traditionnels. Rien toutefois dans ces textes de lois n’empêcherait la négociation d’ententes de règlement sur une revendication, sur des droits fonciers
issus d’un traité ou sur l’autonomie gouvernementale pour ces
groupes.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The enforcement provisions of the MVRMA and the Regulations would ensure compliance. Compliance monitoring would
continue to be carried out by DIAND inspectors.
On fera appel aux dispositions d’application de la LGRVM et
du Règlement pour assurer l’observation de ceux-ci. Les mesures
de contrôle à cet égard continueraient d’être appliquées par les
inspecteurs du MAINC.
Every land use permit issued by the Board would contain terms
and conditions applicable to the land use. The inspector would
have the primary responsibility for enforcement, and would
monitor for compliance on a “spot check” basis to determine the
level of compliance. The inspector would have the authority to
Tout permis délivré par l’office renfermerait des conditions
régissant l’utilisation des terres. Les inspecteurs seraient responsables au premier chef de l’application et contrôlerait
l’observation au moyen de vérifications ponctuelles, afin de déterminer dans quelle mesure les conditions sont respectées. Ils
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
33
enter any place, other than a private dwelling, where a land use
operation is underway, and conduct such inspections as the inspector deems necessary to ensure compliance. Where a permittee
was in violation of the Regulations, or any term or condition of a
permit, and the violation could result in a danger to persons,
property or the environment, then the inspector would notify the
permittee to correct the default within a specified time period or
the land use operation would be shut down. The primary focus of
the inspector would be the prevention and mitigation of damage
to persons, property or the environment. Anyone failing to comply with the Regulations or an order of the inspector could face a
fine of up to $15,000 per day and/or a term of imprisonment of
up to six months. Finally, the Board would have the authority to
suspend or cancel a permit where, in its opinion, it would be in
the public interest. The appropriate enforcement action will depend on the seriousness of the offence and the response to the
inspector’s order. It is commonly believed that enforcement
should be a cooperative venture whereby it is in everyone’s best
interest to offer assistance to rectify a problem rather than initiate
prosecution immediately.
auraient droit d’accéder à tout endroit, autre qu’un lieu de résidence privé, où des terres sont utilisées dans le cadre d’activités
d’ex-ploitation, et de procéder aux inspections jugées nécessaires
par l’inspecteur, pour assurer l’observation. Si le titulaire d’un
permis enfreint le Règlement ou une condition d’un permis, et
que l’infraction représente ou pourrait représenter un danger pour
des personnes, des biens ou l’environnement, l’inspecteur devrait
alors l’aviser de rectifier la situation dans un délai donné, sans
quoi il devrait interrompre l’exploitation en question. Les principales préoccupations des inspecteurs seraient toutefois la prévention et la réparation des dommages causés aux personnes, aux
biens ou à l’environnement. Toute personne qui ne respecte pas le
Règlement ou un avis donné par l’inspecteur risque de se voir
imposer une amende pouvant atteindre 15 000 $ par jour ou une
peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à six mois ou les
deux. Enfin, l’office aurait le pouvoir de suspendre ou d’annuler
un permis lorsqu’il juge que cette intervention est dans l’intérêt
du public. La mesure d’application décidée dépendra de la gravité
de l’infraction et de la réponse de l’exploitant à l’avis donné par
l’inspecteur. L’opinion générale veut cependant que l’application
soit assurée dans une optique de collaboration en vertu de
laquelle il est préférable, dans l’intérêt de tous, de fournir l’aide
nécessaire pour régler un problème plutôt que d’amorcer sur-lechamp des procédures.
Contact
Personne-ressource
Will Dunlop, Director, Resource Policy and Transfers, Northern Affairs Program, Department of Indian Affairs and Northern
Development, Les Terrasses de la Chaudière, Ottawa, Ontario
K1A 0H4, (819) 994-7468 (Telephone), (819) 953-0335
(Facsimile).
Will Dunlop, Directeur, Politique des ressources et des transferts, Programme des affaires du Nord, Ministère des Affaires
indiennes et du Nord canadien, Les Terrasses de la Chaudière,
Ottawa (Ontario) K1A 0H4, (819) 994-7468 (téléphone), (819)
953-0335 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 59, subsection 72(3) and sections 86 and 90
of the Mackenzie Valley Resource Management Acta, to make the
annexed Mackenzie Valley Land Use Regulations.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil,
en vertu de l’article 59, du paragraphe 72(3) et des articles 86 et
90 de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenziea, se propose de prendre le Règlement sur l’utilisation des
terres de la vallée du Mackenzie, ci-après.
The proposed effective date of the Regulations is the date of
coming into force of the Mackenzie Valley Resource Management
Act.
La date prévue pour l’entrée en vigueur du Règlement est la
date d’entrée en vigueur de la Loi sur la gestion des ressources
de la vallée du Mackenzie.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must be addressed to Will
Dunlop, Director, Resource Policy and Transfers, Northern
Affairs Program, Department of Indian Affairs and Northern
Development, Les Terrasses de la Chaudière, Ottawa, Ontario
K1A 0H4, and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of
this notice.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement, dans les 30 jours suivant la date de publication du présent avis, à Will Dunlop, Directeur, Politique des ressources et des transferts, Programme des affaires du Nord, Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, Les Terrasses de
la Chaudière, Ottawa (Ontario) K1A 0H4. Ils sont priés d’y citer
la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du
présent avis.
Ottawa, December 16, 1997
Ottawa, le 16 décembre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
———
a
S.C., 19__, c.__ s.__
———
a
L.C. (19__), ch.__, art.__
34
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
MACKENZIE VALLEY LAND USE REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’UTILISATION DES TERRES
DE LA VALLÉE DU MACKENZIE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Mackenzie Valley Resource Management Act.
(Loi)
“airport” means an airport as defined in subsection 3(1) of the
Aeronautics Act. (aéroport)
“Board” means
(a) in respect of a use of land that is to take place, and is
likely to have an impact, wholly within the settlement area
referred to in the Gwich’in Agreement, the Gwich’in Land
and Water Board;
(b) in respect of a use of land that is to take place, and is
likely to have an impact, wholly within the settlement area
referred to in the Sahtu Agreement, the Sahtu Land and
Water Board; or
(c) in respect of a use of land that is to take place, or is likely
to have an impact, in more than one settlement area or in a
settlement area and an area outside any settlement area, or
that is to take place wholly outside any settlement area, the
Mackenzie Valley Land and Water Board. (office)
“crossing” means a bridge, causeway or structure designed to
enable persons, vehicles or machinery to cross a watercourse or
to cross above or below a road, or any associated embankment,
cutting, excavation, land clearing or other work. (passage)
“Dominion Geodesist” means the Dominion Geodesist and Director of the Geodetic Survey of the Department of Natural Resources. (géodésien fédéral)
“geophysical survey” means an investigation carried out on the
surface of the ground to determine the nature and structure of
the subsurface. (levé géophysique)
“landowner” means
(a) in respect of settlement lands or other private lands, the
title holder; and
(b) in respect of any other lands, the minister of the Crown
or the Commissioner of the Northwest Territories, as the
case may be, who has administration and control of the
lands. (propriétaire des terres)
“land-use operation” means any use of land that requires a permit.
(projet d’utilisation des terres)
“line” means a route used to give surface access to land for the
purpose of carrying out a geophysical, geological or engineering survey. (ligne de levé)
“minerals” means precious and base metals and other non-living,
naturally occurring substances, and includes coal, oil and gas.
(minéraux)
“monument” means a post, stake, peg, mound, pit, trench or other
object used to officially mark the boundary of surveyed lands
or placed for a topographic, geodetic or cadastral purpose.
(borne)
“person-day”, in respect of a campsite, means the use of the
campsite by one person during the course of one day. (jourpersonne)
“road” means
(a) the area bounded by lines parallel to, and 30 m on either
side of, the centre line of a highway established by an order
of the Commissioner made pursuant to the Northwest Territories Public Highways Act or any other instrument;
(b) a place, bridge or other structure that the public is
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« aéroport » S’entend au sens du paragraphe 3(1) de la Loi sur
l’aéronautique. (airport)
« arpenteur en chef » S’entend au sens du paragraphe 2(1) de la
Loi sur l’arpentage des terres du Canada. (Surveyor General)
« borne » Poteau, jalon, jalonnette, monticule, fosse, tranchée, ou
toute autre chose utilisés pour marquer officiellement la limite
d’une terre arpentée, ou placés ou établis à des fins topographiques, géodésiques ou cadastrales. (monument)
« cours d’eau » Masse naturelle d’eau courante ou stagnante, ou
étendue submergée durant une partie de l’année, notamment les
ruisseaux, sources, marécages et ravines, à l’exclusion toutefois
des eaux souterraines. (watercourse)
« forage dans le roc » Excavation faite dans un claim minier
pour obtenir des renseignements d’ordre géologique. (rock
trenching)
« géodésien fédéral » Le géodésien fédéral et directeur du Service
géodésique du ministère des Ressources naturelles. (Dominion
Geodesist)
« jour-personne » Unité correspondant à l’utilisation d’un campement par une personne durant une journée. (person-day)
« levé géophysique » Recherche effectuée à la surface du sol pour
déterminer la nature et la structure du sous-sol. (geophysical
survey)
« ligne de levé » Voie d’accès à un terrain, utilisée pour l’exécution de levés géophysiques ou géologiques, ou de travaux
préliminaires de génie civil. (line)
« Loi » La Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie. (Act)
« minéraux » Les métaux précieux et communs et les autres
substances naturelles inorganiques. Y sont assimilés le charbon, le pétrole et le gaz. (minerals)
« office » En ce qui touche toute forme d’utilisation des terres qui
aura vraisemblablement des répercussions et qui est :
a) réalisée entièrement dans les limites de la région désignée
visée à l’accord gwich’in, s’entend de l’Office gwich’in des
terres et des eaux;
b) réalisée entièrement dans les limites de la région désignée
visée à l’accord du Sahtu, s’entend de l’Office des terres et
des eaux du Sahtu;
c) réalisée soit dans plusieurs régions désignées, soit dans
une région désignée et une région non désignée, soit entièrement dans une région non désignée, s’entend de l’Office
des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie. (Board)
« parc territorial » S’entend au sens de l’article 1 de la Loi sur les
parcs territoriaux, L.R.T.N.-O. 1988, ch. T-4. (territorial park)
« passage » Pont, digue ou ouvrage conçus pour permettre à des
personnes, véhicules ou machines de franchir un cours d’eau,
ou de passer au-dessus ou en-dessous d’une route, notamment
les levées de terre, tranchées, excavations, espaces dégagés ou
autres ouvrages connexes. (crossing)
« percée » Première pénétration du sol pour le forage d’un puits.
(spud-in)
« permis » Permis d’utilisation des terres au sens de l’article 51
de la Loi. (version française seulement)
« permis de type A » Permis exigé pour exercer une activité prévue à l’article 4. (Type A permit)
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
35
ordinarily entitled or permitted to use for the passage of vehicles during any part of the year; or
(c) a sidewalk, pathway, ditch, shoulder or parking area adjacent to an area referred to in paragraph (a) or to a place,
bridge or other structure referred to in paragraph (b). (route)
“rock trenching” means an excavation carried out on a mineral
claim to obtain geological information. (forage dans le roc)
“spud-in” means an initial penetration of the ground for the purpose of drilling a well. (percée)
“Surveyor General” has the same meaning as in subsection 2(1)
of the Canada Lands Surveys Act. (arpenteur en chef)
“territorial park” has the same meaning as in the Territorial Parks
Act, R.S.N.W.T. 1988, C. T-4. (parc territorial)
“Type A permit” means a permit required for an activity set out in
section 4. (permis de type A)
“Type B permit” means a permit required for an activity set out in
section 5. (permis de type B)
“watercourse” means a natural body of flowing or standing water
or an area occupied by water during part of the year, and includes streams, springs, swamps and gulches but does not include groundwater. (cours d’eau)
« permis de type B » Permis exigé pour exercer une activité prévue à l’article 5. (Type B permit)
« projet d’utilisation des terres » Toute forme d’utilisation
des terres pour laquelle un permis est nécessaire. (land-use
operation)
« propriétaire des terres »
a) Dans le cas de terres désignées ou d’autres terres privées,
le détenteur des titres;
b) dans le cas de toutes les autres terres, un ministre du gouvernement fédéral ou le commissaire des Territoires du
Nord-Ouest, selon le cas, lorsque l’un ou l’autre a la gestion
et la maîtrise des terres. (landowner)
« route »
a) Aire comprise entre les lignes parallèles à l’axe d’une
route et situées à 30 m de chaque côté de cet axe, dans le cas
d’une route établie par une ordonnance du commissaire prise
en vertu de la Loi sur les voies publiques des Territoires du
Nord-Ouest ou par un autre instrument;
b) lieu, pont ou autre ouvrage que le public a ordinairement
le droit ou la permission d’utiliser pour le passage de véhicules au cours de toute période de l’année;
c) trottoir, piste, fossé, accotement ou aire de stationnement
adjacents à une aire mentionnée à l’alinéa a) ou à un lieu,
pont ou autre ouvrage mentionnés à l’alinéa b). (road)
APPLICATION
APPLICATION
2. (1) These Regulations do not apply to a use of land authorized pursuant to grazing or agricultural leases subsequent to its
initial clearing.
(2) For greater certainty, these Regulations do not apply to
(a) harvesting and the construction and occupation of cabins
and camps for the purpose of harvesting, within the meaning of
a land claim agreement,
(b) hunting, trapping or fishing,
(c) anything done in the course of prospecting, staking or locating a mineral claim, unless it requires the use of equipment or
material referred to in section 4 or 5.
2. (1) Le présent règlement ne s’applique pas à une utilisation
des terres autorisée en vertu de baux de pâturage ou d’exploitation agricole à la suite du défrichement initial.
(2) Il est entendu que le présent règlement ne s’applique pas
aux activités suivantes, à moins qu’elles n’exigent l’utilisation de
l’équipement ou des matériaux visés aux articles 4 ou 5 :
a) l’exploitation, ainsi que la construction et l’occupation
de cabanes et de camps à cette fin, au sens d’un accord de
revendication;
b) chasse, de piégeage ou de pêche;
c) les activités effectuées au cours de la prospection, du jalonnage ou de la localisation d’un claim minier.
APPLICATION OF OTHER LAWS
APPLICATION D’AUTRES LOIS
3. Nothing in these Regulations or in a permit shall be construed so as to relieve a person from the obligation to comply
with the requirements of any Act of Parliament or a regulation or
order made under any Act of Parliament.
3. Le présent règlement ou un permis n’ont pas pour effet de
soustraire une personne à l’obligation de se conformer à toute
autre loi fédérale ou aux règlements ou décrets pris sous son
régime.
PROHIBITIONS
INTERDICTIONS
4. No person shall, without a Type A permit, carry on any activity that involves
(a) on land outside the boundaries of a local government,
(i) the use of a quantity of explosives equal to or exceeding
150 kg in any 30 day period,
(ii) the use of a vehicle or machine of a weight equal to or
exceeding 10 t, other than on a road or on a community
landfill, quarry site or airport,
(iii) the use of a single container for the storage of petroleum
fuel that has a capacity equal to or exceeding 4 000 L;
(iv) the use of a self-propelled power-driven machine for
moving earth or clearing land, or
(v) the levelling, grading, clearing, cutting or snowploughing
of a line, trail or right-of-way, other than a road or existing
4. Il est interdit, à moins d’être titulaire d’un permis de type A,
d’exercer une activité nécessitant :
a) sur des terres situées à l’extérieur du territoire d’une administration locale :
(i) l’utilisation, au cours d’une période de 30 jours, de
150 kg d’explosifs ou plus,
(ii) l’utilisation d’un véhicule ou d’une machine dont la
masse est égale ou supérieure à 10 t, sauf sur une route, à
une décharge publique, dans une carrière ou à un aéroport,
(iii) l’utilisation pour l’entreposage de combustible à base de
pétrole d’un seul réservoir d’une capacité égale ou supérieure à 4 000 L,
(iv) l’utilisation d’une machine de terrassement ou de déboisement autotractée,
36
Canada Gazette Part I
access trail to a building, that exceeds 1.5 m in width and
4 ha in area, for a purpose other than the grooming of recreational trails; or
(b) on land within or outside the boundaries of a local
government,
(i) the use of power-driven earth drilling machinery the operating weight of which, excluding the weight of drill rods,
stems and bits, pumps and other ancillary equipment, equals
or exceeds 2.5 t, other than within the boundaries of a local
government for the purposes of drilling holes for building
piles or utility poles or the setting of explosives,
(ii) the use of a campsite outside a territorial park for a duration of or exceeding 400 person-days,
(iii) the establishment of a petroleum fuel storage facility
with a capacity equal to or exceeding 80 000 L, or
(iv) the use of a stationary power-driven machine, other than
a power saw, for hydraulic prospecting, moving earth or
clearing land.
5. No person shall, without a Type B permit, carry on any activity that involves
(a) on land outside the boundaries of a local government,
(i) the use of a quantity of explosives equal to or exceeding
50 kg, but not exceeding 150 kg, in any 30-day period,
(ii) the use of a vehicle the net vehicle weight of which
equals or exceeds 5 t but does not exceed 10 t or the use of a
vehicle of any weight that exerts a pressure on the ground
equal to or exceeding 35 kPa, other than on a road or within
a community landfill, quarry site or airport,
(iii) the establishment of a petroleum fuel storage facility
with a capacity that equals or exceeds 4 000 L but does not
exceed 80 000 L,
(iv) the use of a single container for the storage of petroleum
fuel that has a capacity that equals or exceeds 2 000 L but
does not exceed 4 000 L,
(v) the levelling, grading, clearing, cutting or snowploughing
of any line, trail or right-of-way, other than a road or existing
access trail to a building, that exceeds 1.5 m in width but
does not exceed 4 ha in area, for a purpose other than the
grooming of recreational trails, or
(vi) the construction of a building with a footprint of more
than 100 m2 and a height of more than 5 m; or
(b) on land within or outside the boundaries of a local government, the use of power-driven earth drilling machinery the operating weight of which, excluding the weight of drill rods,
stems and bits, pumps and other ancillary equipment, equals or
exceeds 500 kg but does not exceed 2.5 t, for a purpose other
than the drilling of holes for building piles or utility poles or
the setting of explosives within the boundaries of a local
government.
6. No permittee shall, unless expressly authorized in a permit
or in writing by an inspector,
(a) conduct a land use operation within 30 m of a known
monument or a known or suspected historical, archaeological
site or burial ground;
January 3, 1998
(v) le nivelage, le terrassement, le déboisement, l’excavation
ou le déneigement d’une ligne de levé, d’un sentier ou d’une
emprise — autre qu’une route ou un sentier d’accès existant
menant à un bâtiment — de plus de 1,5 m de largeur et de
plus de 4 ha de superficie à des fins autres que l’entretien de
sentiers récréatifs;
b) sur les terres situées dans le territoire d’une administration
locale ou à l’extérieur de celui-ci :
(i) l’utilisation d’une machine de forage motorisée dont la
masse en opérations est égale ou supérieure à 2,5 t, à
l’exclusion de la masse des tiges de forage ou des maîtresses tiges, des trépans, des pompes et autres accessoires,
sauf si cette machine est utilisée pour forer des trous pour les
pieux d’un ouvrage ou pour des poteaux de ligne ou pour
placer des explosifs dans le territoire de l’administration
locale,
(ii) l’utilisation d’un campement pendant 400 jourspersonnes ou plus, sauf dans un parc territorial,
(iii) l’aménagement d’une installation d’entreposage de combustible à base de pétrole d’une capacité égale ou supérieure
à 80 000 L,
(iv) l’utilisation d’une machine fixe motorisée, autre qu’une
scie mécanique, pour la prospection hydraulique, le terrassement ou le déboisement.
5. Il est interdit, à moins d’être titulaire d’un permis de type B,
d’exercer une activité nécessitant :
a) sur des terres situées à l’extérieur du territoire d’une administration locale :
(i) l’utilisation, au cours d’une période de 30 jours, de 50 kg
d’explosifs ou plus, mais n’excédant pas 150 kg,
(ii) l’utilisation d’un véhicule d’une masse nette de 5 t ou
plus, mais n’excédant pas 10 t, ou d’un véhicule de n’importe quelle masse exerçant sur le sol une pression égale ou
supérieure à 35 kPa, sauf sur une route, à une décharge publique, dans une carrière ou à un aéroport,
(iii) l’aménagement d’une installation d’entreposage de combustible à base de pétrole d’une capacité égale ou supérieure
à 4 000 L, mais n’excédant pas 80 000 L,
(iv) l’utilisation, pour l’entreposage de combustible à base
de pétrole, d’un seul réservoir d’une capacité égale ou supérieure à 2 000 L, mais n’excédant pas 4 000 L,
(v) le nivelage, le terrassement, le déboisement, l’excavation
ou le déneigement d’une ligne de levé, d’un sentier ou d’une
emprise — autre qu’une route ou un sentier d’accès existant
menant à un bâtiment — de plus de 1,5 m de largeur et d’au
plus 4 ha de superficie à des fins autres que l’entretien de
sentiers récréatifs,
(vi) la construction d’un bâtiment couvrant plus de 100 m2
au sol et ayant une hauteur de plus de 5 m;
b) sur les terres situées dans le territoire d’une administration
locale ou à l’extérieur de celui-ci, l’utilisation d’une machine
de forage motorisée dont la masse en opérations est égale ou
supérieure à 500 kg, mais n’excède pas 2,5 t, à l’exclusion de
la masse des tiges de forage ou des maîtresses-tiges, des trépans, des pompes et autres accessoires, sauf si cette machine
est utilisée pour forer des trous pour les pieux d’un ouvrage ou
pour des poteaux de ligne ou pour placer des explosifs dans le
territoire de l’administration locale.
6. Le titulaire de permis ne peut, sauf autorisation expresse
énoncée dans le permis ou donnée par écrit par l’inspecteur :
a) exécuter un projet d’utilisation des terres à moins de 30 m
d’une borne connue ou d’un site archéologique ou historique
ou d’un lieu de sépulture présumés ou connus;
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
(b) excavate land within 100 m of a watercourse at a point that
is below its ordinary high water mark;
(c) deposit excavated material on the bed of a watercourse; or
(d) place a fuel or supply cache within 100 m of a watercourse
below its ordinary high water mark.
37
b) effectuer des travaux d’excavation à moins de 100 m d’un
cours d’eau, en deçà de la laisse des hautes eaux habituelle;
c) déposer des déblais dans le lit d’un cours d’eau;
d) déposer du combustible ou des fournitures dans une cache
située à moins de 100 m d’un cours d’eau, en deçà de la laisse
des hautes eaux habituelle.
SMALL FUEL CACHES
CACHES DE COMBUSTIBLE DE FAIBLE CAPACITÉ
7. Every person who establishes a fuel cache, outside the
boundaries of a local government, of a volume that equals or exceeds 410 L but does not exceed 4 000 L shall, within 30 days
after its establishment, give the Board written notice of the location, amount and type of fuel, the size of containers used, the
method of storage and the proposed date of removal of the cache.
7. Quiconque installe une cache de combustible d’une capacité
égale ou supérieure à 410 L, mais n’excédant pas 4 000 L, à
l’extérieur du territoire d’une administration locale, en avise
l’office par écrit dans les 30 jours suivant l’installation, en précisant l’emplacement, la quantité et le type de combustible entreposé, la taille des réservoirs, la méthode d’entreposage et la date
prévue d’enlèvement de la cache.
EXCAVATION
EXCAVATION
8. Unless otherwise authorized by a permit or in writing by an
inspector, every permittee shall replace all materials removed by
the permittee in the course of excavating, other than rock trenching, and shall level and compact the area of the excavation.
8. À moins d’autorisation contraire énoncée dans le permis ou
donnée par écrit par l’inspecteur, le titulaire de permis remet en
place les déblais retirés au cours de travaux d’excavation, sauf le
forage dans le roc, les nivelle et tasse le sol.
WATERCOURSE CROSSINGS
PASSAGES DE COURS D’EAU
9. (1) No person shall deposit material or debris in a watercourse contrary to the Northwest Territories Waters Act or the
Fisheries Act, or any regulations made under those Acts.
(2) Unless otherwise authorized by a permit or in writing by an
inspector, every permittee shall, before the completion of the
land-use operation or the commencement of spring break-up,
whichever occurs first,
(a) remove any material or debris deposited in a watercourse in
the course of a land-use operation, whether for the purpose of
constructing a crossing or otherwise; and
(b) restore the channel and bed of the watercourse to their
original alignment and cross-section.
9. (1) Il est interdit de déposer des matériaux ou des débris
dans un cours d’eau en contravention avec la Loi sur les eaux
des Territoires du Nord-Ouest, la Loi sur les pêches ou leurs
règlements.
(2) À moins d’autorisation contraire énoncée dans le permis ou
donnée par écrit par l’inspecteur, le titulaire de permis doit, avant
la débâcle ou l’achèvement de son projet d’utilisation des terres,
selon la première de ces éventualités à survenir :
a) enlever les matériaux ou débris déposés dans un cours d’eau
au cours du projet pour la construction d’un passage ou à
d’autres fins;
b) redonner au chenal et au lit du cours d’eau leur alignement
et leur coupe transversale d’origine.
CLEARING OF LINES, TRAILS OR RIGHTS-OF-WAY
DÉBOISEMENT DES LIGNES DE LEVÉ, SENTIERS ET EMPRISES
10. Unless expressly authorized by a permit, no permittee shall
(a) clear a new line, trail or right-of-way where an existing line,
trail or right-of-way can be used;
(b) clear a line, trail or right-of-way that is wider than 10 m; or
(c) on clearing a line, trail or right-of-way, leave leaners or debris in standing timber.
10. Sauf autorisation expresse du permis, le titulaire de
permis :
a) ne peut déboiser une ligne de levé, un sentier ou une emprise là où il en existe déjà qui sont praticables;
b) ne peut déboiser une ligne de levé, un sentier ou une emprise d’une largeur supérieure à 10 m;
c) ne peut laisser, lors du déboisement d’une ligne de levé,
d’un sentier ou d’une emprise, des débris ou des arbres inclinés
parmi le bois sur pied.
MONUMENTS
BORNES
11. (1) Where a boundary monument is damaged, destroyed,
moved or altered during a land-use operation, a permittee shall
report the fact immediately to the Surveyor General.
11. (1) Lorsqu’une borne de délimitation est endommagée, détruite, déplacée ou modifiée au cours d’un projet d’utilisation des
terres, le titulaire de permis en informe immédiatement l’arpenteur en chef.
(2) Lorsqu’une borne topographique ou géodésique est endommagée, détruite ou modifiée au cours d’un projet d’utilisation
des terres, le titulaire de permis en informe immédiatement le
géodésien fédéral.
(2) Where a topographic or geodetic monument is damaged,
destroyed or altered during a land-use operation, the permittee
shall report the fact immediately to the Dominion Geodesist.
HISTORICAL AND ARCHAEOLOGICAL SITES AND BURIAL GROUNDS
SITES ARCHÉOLOGIQUES ET HISTORIQUES ET LIEUX DE SÉPULTURE
12. Where, in the course of a land-use operation, a suspected
historical or archaeological site or burial ground is discovered,
(a) the permittee shall immediately suspend operations on the
site or burial ground and notify the Board or an inspector; and
12. Dès que, au cours d’un projet d’utilisation des terres, est
découvert un présumé site archéologique ou historique ou lieu de
sépulture :
a) le titulaire de permis interrompt immédiatement le projet à
cet endroit et avise l’office ou l’inspecteur;
38
Canada Gazette Part I
(b) the Board or inspector shall notify any affected First Nation
and the department of the Government of the Northwest Territories responsible therefor of the location of the site or burial
ground and consult them regarding the nature of the materials,
structures or artifacts and any further actions to be taken.
January 3, 1998
b) l’office ou l’inspecteur avise toute première nation en cause
et le ministère compétent des Territoires du Nord-Ouest au sujet de l’emplacement du site ou du lieu de sépulture et les consulte au sujet de la nature des matériaux, ouvrages ou artefacts
ou au sujet de toute autre mesure à prendre.
ORDERS OF INSPECTOR
ORDRES DE L’INSPECTEUR
13. Where an inspector makes an order under subsection 86(1)
of the Act, the inspector shall file a copy of the order with the
Board without delay.
13. L’inspecteur dépose sans délai auprès de l’office une copie
de tout ordre qu’il donne aux termes du paragraphe 86(1) de la
Loi.
CAMPSITES
CAMPEMENTS
14. (1) Unless otherwise authorized by the permit or in writing
by an inspector, every permittee shall dispose of all garbage,
waste and debris from any campsite used in connection with a
land-use operation by removal, burning or burial.
(2) Sanitary sewage produced in connection with a land-use
operation shall be disposed of in accordance with the Public
Health Act of the Northwest Territories, R.S.N.W.T. 1988,
c. P-12, and any regulations made under that Act.
14. (1) À moins d’autorisation contraire énoncée dans le permis ou donnée par écrit par l’inspecteur, le titulaire de permis
élimine tous les déchets, rebuts et débris d’un campement servant
au projet d’utilisation des terres, en les enlevant, en les brûlant ou
en les enfouissant.
(2) Les eaux usées produites dans le cadre d’un projet d’utilisation des terres doivent être évacuées conformément à la Loi sur
la santé publique des Territoires du Nord-Ouest, L.R.T.N.-O.
1988, ch. P-12, et ses règlements.
RESTORATION OF PERMIT AREAS
REMISE EN ÉTAT DE LA ZONE VISÉE PAR UN PERMIS
15. Unless otherwise authorized by a permit, after completing a
land-use operation, a permittee shall restore the permit area to
substantially the same condition as it was prior to the commencement of the operation.
15. Au terme du projet d’utilisation des terres, à moins
d’autorisation contraire énoncée dans le permis, le titulaire de
permis doit remettre la zone visée dans sensiblement son état
original.
REMOVAL OF BUILDINGS AND EQUIPMENT
ENLÈVEMENT DES BÂTIMENTS ET DE L’ÉQUIPEMENT
16. (1) Subject to subsections (2) and (5), on completing a
land-use operation, a permittee shall remove all structures, temporary buildings, machinery, equipment, materials, fuel drums and
other storage containers and any other items used in connection
with the operation
(a) unless otherwise authorized by a document granting a right
to, or interest in, the land; or
(b) unless the owner of the lands on which the items are located has, by written notice to the Board, assumed responsibility for those items.
(2) With the prior written authorization of the Board and, in the
case of settlement or other private lands, of the landowner, a
permittee may store, in a manner, at a location and for a duration
approved by the Board, an item referred to in subsection (1) that
the permittee requires for a future land-use operation or other
operation in the area.
16. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (5), le titulaire de
permis, une fois le projet d’utilisation des terres terminé, enlève
tous les bâtiments temporaires, structures, machines, équipements, matériaux, barils de combustible, et autres contenants de
stockage utilisés, et toute autre chose utilisée dans le cadre du
projet, sauf si, selon le cas :
a) une autorisation contraire est énoncée dans un document lui
accordant un droit ou un intérêt sur les terres visées;
b) le propriétaire des terres où se trouvent ces choses en a assumé la responsabilité par avis écrit adressé à l’office.
(2) Avec l’autorisation écrite préalable de l’office et, dans le
cas de terres désignées ou d’autres terres privées, du propriétaire
des terres, le titulaire de permis peut entreposer une chose visée
au paragraphe (1) dont il a besoin pour un projet ultérieur d’utilisation des terres ou d’autres activités prévues dans la région, de
la façon, à l’emplacement et pour la période approuvés par
l’office.
(3) L’office peut, sur présentation d’une demande écrite, délivrer l’autorisation visée au paragraphe (2) pour une période d’au
plus un an.
(4) L’office doit remettre au propriétaire des terres une copie
de l’autorisation donnée en vertu du paragraphe (2).
(5) Le titulaire de permis peut, avec l’approbation du propriétaire des terres, laisser les carottes forées au diamant sur un lieu
de forage.
(3) The Board may, on written request, issue an authorization
under subsection (2) for a period of up to one year.
(4) A copy of any authorization issued by the Board under subsection (2) shall be delivered to the landowner.
(5) A permittee may, with the approval of the landowner, leave
diamond drill cores at a drill site.
EMERGENCIES
URGENCES
17. (1) Notwithstanding any other provision of these Regulations or the conditions of any permit, where an emergency threatens life, property or the environment, a person may carry out such
land-use operations as are necessary to cope with the emergency.
17. (1) Malgré toute autre disposition du présent règlement ou
les conditions d’un permis, toute personne peut, lorsqu’une situation urgente menace la vie, les biens ou l’environnement, entreprendre tout projet d’utilisation des terres nécessaire pour y faire
face.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
39
(2) A person who carries out a land-use operation under
subsection (1) shall immediately thereafter send a written report
to the Board describing the duration, nature and extent of the
operation.
(2) La personne qui entreprend un projet aux termes du paragraphe (1) envoie à l’office, immédiatement après l’événement,
un rapport écrit faisant état de la durée, de la nature et de
l’étendue du projet.
ELIGIBILITY FOR A PERMIT
CONDITIONS D’OBTENTION DES PERMIS
18. A person is eligible for a permit who
(a) where the proposed land-use operation is in the exercise
of a right to search for, win or exploit minerals or natural
resources,
(i) holds the right,
(ii) is the manager of operations, where the right is held by
two or more persons who have entered into an exploration or
operating agreement designating one of them as the manager
of operations, or
(iii) is the person who contracts to have the land-use operation carried out, where the right is held by two or more persons who have not entered into an exploration or operating
agreement designating one of them as manager of operations; or
(b) in any other case,
(i) has a right to occupy the land and who contracts to have
the land-use operation carried out, or
(ii) is the person who is to carry out the operation.
APPLICATION FOR A PERMIT
19. (1) An application for a permit shall be submitted to the
Board.
(2) An application for a permit shall be in the form, and provide the information, set out in Schedule 2.
(3) Subject to section 20, an application under subsection (1)
shall be accompanied by the application fee and any applicable
land-use fee set out in Schedule 1, and by a preliminary plan,
prepared in accordance with section 29, that shows
(a) the lands proposed to be used in the land-use operation and
an estimate of their area; and
(b) the approximate location of all
(i) existing lines, trails, rights-of-way and cleared areas proposed to be used in the land-use operation,
(ii) new lines, trails, rights-of-way and cleared areas proposed to be used in the land-use operation,
(iii) buildings, structures, campsites, air landing strips, air
navigation aids, fuel and supply storage sites, waste disposal
sites, excavations and other works and places proposed to be
constructed or used in the land-use operation, and
(iv) bridges, dams, ditches, railroads, roads, transmission
lines, pipelines, survey lines, monuments, historical and archaeological sites, burial grounds, air landing strips, watercourses, traplines and cabins that may be affected by the
land use operation.
(4) For the purpose of calculating the applicable land-use fee
payable under subsection (3), the width of any line, trail or rightof-way proposed to be used in the land-use operation shall, unless
otherwise specified in the permit, be considered to be 10 m.
20. (1) Subject to subsection (2), the Board shall not require a
fee for the use of settlement or other private lands or lands under
the administration and control of the Commissioner of the
Northwest Territories, but shall require an application fee in respect thereof as set out in Schedule 1.
18. Pour obtenir un permis, le demandeur doit être :
a) dans le cas où le projet d’utilisation des terres sera effectué
dans le cadre de l’exercice d’un droit de prospection, d’extraction ou d’exploitation de minéraux ou de ressources naturelles :
(i) soit le titulaire du droit,
(ii) soit l’administrateur du projet, lorsque le droit est détenu
par deux ou plusieurs personnes ayant conclu une entente de
prospection ou d’exploitation désignant l’une d’elles comme
administrateur du projet,
(iii) soit la personne qui passe le contrat d’exécution du
projet, lorsque le droit est détenu par deux ou plusieurs personnes n’ayant pas conclu d’entente de prospection ou
d’exploitation désignant l’une d’elles comme administrateur
du projet;
b) dans tout autre cas :
(i) soit la personne qui a le droit d’occuper les terres et qui
conclut un contrat d’exécution du projet,
(ii) soit la personne qui réalise ce projet.
DEMANDE DE PERMIS
19. (1) Toute demande de permis est présentée à l’office.
(2) La demande est en la forme prévue à l’annexe 2 et comprend les renseignements visés à cette annexe.
(3) Sous réserve de l’article 20, la demande est accompagnée
du droit de demande et du droit d’utilisation des terres applicable
prévus à l’annexe 1, ainsi que d’un plan préliminaire établi conformément à l’article 29, indiquant :
a) les terres que le demandeur se propose d’utiliser dans le cadre de son projet et leur superficie estimative;
b) l’emplacement approximatif :
(i) des lignes de levé, sentiers, emprises et zones déboisés
existants que le demandeur se propose d’utiliser dans le cadre de son projet,
(ii) des nouveaux sentiers, lignes de levé, emprises et zones
déboisés que le demandeur se propose d’utiliser dans le cadre de son projet,
(iii) des bâtiments, structures, campements, pistes d’atterrissage, aides à la navigation aérienne, lieux d’entreposage
des combustibles et des fournitures, dépotoirs, excavations
et autres ouvrages et endroits que le demandeur se propose
de construire ou d’utiliser dans le cadre de son projet,
(iv) des ponts, barrages, fossés, voies ferrées, routes, lignes
de transmission, pipelines, lignes de levé, bornes, sites
archéologiques et historiques, lieux de sépulture, pistes
d’atterrissage, cours d’eau, parcours de piégeage et cabanes
pouvant être touchés par le projet.
(4) Aux fins du calcul des droits d’utilisation des terres payables en vertu du paragraphe (3), la largeur des lignes de levé, sentiers ou emprises devant être utilisés est réputée être de 10 m à
moins d’indication contraire dans le permis.
20. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’office n’exige pas de
droit d’utilisation à l’égard des terres désignées, des terres privées
ou de celles dont la gestion et la maîtrise incombent au commissaire des Territoires du Nord-Ouest, mais il exige, à leur égard, le
versement du droit de demande de permis visé à l’annexe 1.
40
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
(2) The Board shall not require a fee for the use by Her Majesty
in right of Canada of lands under the administration and control
of Her Majesty, but shall require an application fee in respect
thereof as set out in Schedule 1.
21. (1) For the purpose of evaluating any quantitative and
qualitative effects of the proposed use, an applicant shall provide
any information and data concerning the proposed use of the
lands that is requested by the Board.
(2) Where an inspector makes an inspection prior to the issuance of a permit, the inspector shall investigate and report to the
Board particulars of
(a) the existing biological and physical characteristics of the
lands proposed to be used and the surrounding lands;
(b) any disturbance that the proposed land-use operation may
cause on the lands proposed to be used and on the surrounding
lands and the biological characteristics of the disturbance; and
(c) the manner in which any identified disturbance referred to
in paragraph (b) may be minimized and controlled.
(2) L’office n’exige pas de Sa Majesté du chef du Canada de
droit d’utilisation à l’égard de terres dont elle a la gestion et la
maîtrise, mais il exige le droit de demande applicable visé à
l’annexe 1.
21. (1) Aux fins de l’évaluation des effets qualitatifs et quantitatifs de l’utilisation projetée, le demandeur fournit tous les renseignements et données à cet égard que lui demande l’office.
(3) The Board shall, at the request of an applicant, provide the
applicant with a copy of any inspector’s report submitted under
subsection (2).
22. (1) The Board shall, within 10 days after receipt of an application for a Type A permit,
(a) where the application was not made in accordance with
these Regulations, return the application to the applicant and
advise the applicant in writing of the reasons for its return; or
(b) notify the applicant in writing of the date of receipt of the
application and that the Board will take one of the measures referred to in subsection (2) within 42 days after its receipt.
(3) À la demande du demandeur, l’office lui fournit une copie
de tout rapport visé au paragraphe (2).
(2) Subject to subsection (3), where the Board does not return
an application under paragraph (1)(a), it shall, within 42 days
after receipt of the application,
(a) issue a Type A permit, subject to any conditions included
pursuant to subsection 25(1);
(b) order that a hearing be held or further studies or investigations be made respecting the lands proposed to be used in the
land-use operation and notify the applicant in writing of the
reasons therefor;
(c) refer the application to the Mackenzie Valley Environmental Impact Review Board for an environmental assessment
and notify the applicant in writing of the reasons therefor; or
(d) where a requirement set out in section 61 or 62 of the Act
has not been met, refuse to issue a permit and notify the applicant in writing of its refusal and of the reasons therefor.
(3) Where the Board makes an order under paragraph (2)(b) or
a reference under paragraph (2)(c), the time provided in subsection (2) for the Board to issue a permit or to refuse to issue a
permit does not begin until
(a) in respect of an order under paragraph (2)(b), the completion of the hearing, further studies or investigation; and
(b) in respect of a reference under paragraph (2)(c), the completion of the environmental impact assessment and review
process under Part V of the Act.
23. The Board shall, on receipt of an application for a Type B
permit,
(a) where the application was not made in accordance with
these Regulations, forthwith return the application to the
applicant and advise the applicant in writing of the reasons for
its return;
(2) Lorsque l’inspecteur effectue une inspection préalable à la
délivrance d’un permis, il enquête sur les points suivants et en fait
rapport à l’office :
a) les caractères physiques et biologiques des terres en cause et
des terres adjacentes;
b) les perturbations que le projet d’utilisation des terres peut
causer aux terres en cause et aux terres adjacentes, et les caractères biologiques de ces perturbations;
c) la façon dont ces perturbations peuvent être atténuées et
contrôlées.
22. (1) Dans les 10 jours suivant la réception d’une demande
d’un permis de type A, l’office :
a) dans le cas où la demande n’est pas conforme au présent
règlement, retourne la demande au demandeur et l’informe par
écrit des motifs de son rejet;
b) dans les autres cas, donne au demandeur un avis écrit indiquant la date de réception de la demande et précisant qu’il
prendra l’une des mesures visées au paragraphe (2) dans les
42 jours suivant la date de réception de la demande.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), lorsque l’office ne retourne
pas la demande aux termes de l’alinéa (1)a), il doit, dans les
42 jours suivant la date de réception de la demande, prendre l’une
des mesures suivantes :
a) délivrer un permis de type A assorti de toute condition prévue au paragraphe 25(1);
b) donner au demandeur un avis écrit et motivé portant qu’il a
ordonné la tenue d’une audience ou la réalisation d’études ou
d’enquêtes supplémentaires au sujet des terres en cause;
c) donner au demandeur un avis écrit et motivé l’informant
qu’il a renvoyé sa demande à l’Office d’examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie pour que
celle-ci procède à une évaluation environnementale;
d) refuser de délivrer le permis aux termes des articles 61 ou 62
de la Loi et en aviser le demandeur par écrit avec motifs à
l’appui.
(3) Lorsque l’office ordonne la tenue d’une audience ou la réalisation d’études ou d’enquêtes supplémentaires aux termes de
l’alinéa (2)b) ou qu’il ordonne le renvoi de la demande aux
termes de l’alinéa (2)c), le délai préalable à la délivrance ou au
refus de délivrer un permis, prévu au paragraphe (2), commence :
a) dans les cas visés à l’alinéa (2)b), le jour suivant celui où
l’audience, les études et les enquêtes sont terminées;
b) dans les cas visés à l’alinéa (2)c), le jour suivant celui où le
processus d’évaluation environnementale et d’étude d’impact
prévu à la partie V de la Loi est terminé.
23. Sur réception d’une demande d’un permis de type B,
l’office :
a) dans le cas où la demande n’est pas conforme au présent
règlement, retourne sans délai la demande au demandeur et
l’informe par écrit des motifs de son rejet;
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
41
(b) in any other case, within 15 days after receipt of the application,
(i) issue a Type B permit, subject to any conditions included
pursuant to subsection 25(1),
(ii) refuse to issue a permit and notify the applicant in writing of its refusal and of the reasons therefor, or
(iii) where the Board considers that more than 15 days are
required to gather the socio-economic, scientific or technical
information needed in respect of the application, treat the
application in the manner provided for in section 22 for
Type A permits, and notify the applicant accordingly.
24. Where an application for a permit is refused pursuant to
paragraphs 22(1)(e) or 23(b)(ii), the land-use fee submitted with
the application shall be refunded to the applicant.
b) dans tout autre cas, dans les 15 jours suivant la date de réception de la demande :
(i) délivre le permis assorti de toute condition prévue au paragraphe 25(1),
(ii) refuse de délivrer le permis et en avise le demandeur par
écrit avec motifs à l’appui,
(iii) lorsqu’il juge qu’il faudra plus de 15 jours pour recueillir les renseignements socio-économiques, scientifiques
ou techniques nécessaires au traitement de la demande, il
traite la demande de la manière prévue à l’article 22 et en
avise le demandeur.
24. Lorsqu’une demande de permis est rejetée aux termes des
alinéas 22(1)e) ou 23b)(ii), le droit d’utilisation joint à la demande est remboursé au demandeur.
CONDITIONS OF PERMITS
CONDITIONS DES PERMIS
25. (1) The Board may include in a permit conditions
respecting
(a) the location and area of lands that may be used in the landuse operation;
(b) the times at which any portion of a land-use operation may
be carried on;
(c) the type and size of equipment that may be used in the landuse operation;
(d) methods and techniques to be employed by the permittee in
carrying out the land-use operation;
(e) the type, location, capacity and operation of all facilities to
be used by the permittee in the land-use operation;
(f) methods to be used to control or prevent ponding of water,
flooding, erosion, slides and the subsidence of land;
(g) the use, storage, handling and ultimate disposal of any
chemical or toxic material to be used in the land-use operation;
(h) protection of wildlife habitat and fisheries habitat;
(i) the storage, handling and disposal of refuse or sewage;
(j) protection of historical and archaeological sites and burial
grounds;
(k) protection of objects and places of recreational, scenic or
ecological value;
(l) the posting of security in accordance with section 31;
(m) the establishment of petroleum fuel storage facilities;
(n) methods and techniques for debris and brush disposal;
(o) restoration of the lands;
(p) the display of permits and permit numbers; and
(q) any other matters not inconsistent with these Regulations,
for the protection of the biological or physical characteristics of
the lands.
25. (1) L’office peut assortir un permis de conditions concernant les éléments suivants :
a) l’emplacement et la superficie des terres pouvant servir au
projet d’utilisation des terres;
b) les périodes au cours desquelles toute partie du projet peut
être réalisée;
c) le genre et les dimensions de l’équipement pouvant servir au
projet;
d) les méthodes et techniques que doit employer le titulaire de
permis pour le projet;
e) le genre, l’emplacement, la capacité et le fonctionnement des
installations que doit employer le titulaire de permis pour le
projet;
f) les moyens à utiliser pour contrôler ou prévenir l’accumulation d’eau, les inondations, l’érosion et les glissements et affaissements de terrain;
g) l’emploi, l’entreposage, la manipulation et l’élimination des
matières chimiques et toxiques devant servir au projet;
h) la protection des habitats de la faune et des poissons;
i) l’entreposage, la manipulation et l’élimination des déchets
ou des eaux usées;
j) la protection des sites archéologiques et historiques et des
lieux de sépulture;
k) la protection des éléments et des lieux ayant une valeur récréative, panoramique ou écologique;
l) la fourniture d’une garantie selon l’article 31;
m) l’établissement d’installations d’entreposage du combustible à base de pétrole;
n) les méthodes et techniques d’élimination des débris et des
broussailles;
o) la remise en état des terres;
p) l’affichage des permis et des numéros de permis;
q) toute autre question non incompatible avec le présent règlement et portant sur la protection des caractères physiques ou
biologiques des terres.
(2) Subject to subsections (4) and (5), the Board may amend
any of the conditions of a permit on receipt of a written request
from the permittee setting out
(a) the conditions that the permittee wishes to have amended;
(b) the nature of the proposed amendment; and
(c) the reasons for the proposed amendment.
(2) Sous réserve des paragraphes (4) et (5), l’office peut modifier les conditions d’un permis, sur réception d’une demande
écrite du titulaire énonçant :
a) les conditions qu’il désire faire modifier;
b) la nature des modifications proposées;
c) les motifs à l’appui.
(3) Where the Board receives a request from a permittee pursuant to subsection (2), it shall notify the permittee of its decision,
and of the reasons therefor, within 10 days after receipt of the
request.
(3) Dans les 10 jours suivant la réception d’une demande de
modification, l’office donne au titulaire de permis un avis motivé
de sa décision.
42
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
(4) Where a land-use requested in a proposed amendment is
not within the scope of the land-use for which the permit was
issued, the Board shall treat the request as an application for a
new permit in accordance with sections 22 or 23.
(5) Subject to subsection (6), every permit shall set out the term
for which it is valid, which term shall be based on the estimated
dates of commencement and completion set out by the permittee
in the permit application, but the term of a permit shall not exceed
five years.
(6) On receipt of a written request from a permittee, prior to the
expiration of the permit, for an extension of the term of the
permit, the Board may extend the term of the permit for an additional period not exceeding two years, subject to any conditions
referred to in subsection (1).
(7) Where a permit requires that the permittee hold a valid interest in land, the landowner shall notify the Board prior to the
cancellation or expiration of that interest.
(8) Where an interest referred to in subsection (7) is cancelled
or expires, the Board may cancel the permit.
(4) Lorsque l’utilisation des terres demandée dans une modification proposée n’est pas visée par le permis, l’office considère la
demande comme une nouvelle demande de permis et la traite
conformément aux articles 22 ou 23.
(5) Sous réserve du paragraphe (6), chaque permis doit préciser
sa période de validité, laquelle est fixée d’après les dates estimatives du commencement et de la fin du projet d’utilisation des
terres indiquées par le titulaire dans sa demande; cette période ne
doit cependant pas dépasser cinq ans.
(6) Sur réception, avant l’expiration d’un permis, d’une demande écrite de prolongation présentée par le titulaire, l’office
peut prolonger la période de validité du permis d’au plus deux
ans et assortir le permis de toute autre condition visée au paragraphe (1).
(7) Lorsqu’un permis est subordonné à un intérêt foncier valide
du titulaire à l’égard des terres, le propriétaire donne à l’office un
préavis de l’annulation ou l’expiration de l’intérêt.
(8) Lorsqu’un intérêt visé au paragraphe (7) est annulé ou expire, l’office peut annuler le permis.
DELEGATIONS TO BOARD EMPLOYEES
DÉLÉGATION
26. For the purposes of section 70 of the Act, Type B permits
may be issued, amended or renewed, or their assignment approved, by an employee of the Board named in an instrument of
delegation issued under that section.
26. Pour l’application de l’article 70 de la Loi, les permis de
type B peuvent être délivrés, modifiés ou renouvelés, ou leur
cession peut être autorisée, par un membre du personnel de
l’office nommé par acte aux termes de cet article.
REPORTS
RAPPORTS
27. A permittee shall submit to the inspector or the Board, in a
form and on a date satisfactory to the inspector or the Board, such
reports as are requested by the inspector or the Board for the purpose of ascertaining the progress of the land-use operation.
27. Le titulaire de permis présente à l’inspecteur ou à l’office,
en la forme et aux dates que l’inspecteur ou l’office juge satisfaisantes, les rapports que l’un ou l’autre demande pour évaluer
l’état d’avancement du projet d’utilisation des terres.
FINAL PLAN
PLAN DÉFINITIF
28. (1) Subject to subsection (3), every permittee shall, within
60 days after the completion of a land-use operation or the expiration of the permit, whichever occurs first, submit a final plan in
duplicate to the Board and, where the land-use operation was
carried out on private lands, to the landowner thereof, showing
(a) the lands on which the land-use operation was conducted;
(b) the location of
(i) lines, trails, rights-of-way and cleared areas that were
used by the permittee during the land-use operation, specifying those that were cleared by the permittee and those that
existed before the operation began,
(ii) buildings, structures, campsites, air landing strips, air
navigation aids, fuel and supply storage sites, waste disposal
sites, excavations and other works that were constructed or
used by the permittee during the land-use operation, and
(iii) bridges, dams, ditches, railroads, roads, transmission
lines, pipelines, survey lines, monuments, air landing strips,
watercourses, traplines and cabins and all other features or
works that were affected by the land-use operation; and
(c) calculations of the area of the lands used in the land-use
operation.
28. (1) Sous réserve du paragraphe (3), le titulaire de permis
doit, dans les 60 jours suivant la date d’achèvement du projet
d’utilisation des terres ou la date d’expiration du permis, selon
celle des dates qui est antérieure à l’autre, présenter à l’office et,
lorsque le projet a été exécuté sur des terres privées, au propriétaire des terres, un plan définitif en double exemplaire contenant
les renseignements suivants :
a) les terres en cause;
b) l’emplacement :
(i) des lignes de levé, sentiers, emprises et zones déboisés
que le titulaire a utilisés au cours des travaux, en précisant
ceux qu’il a lui-même déboisés et ceux qui existaient avant
le début du projet,
(ii) des bâtiments, structures, campements, pistes d’atterrissage, aides à la navigation aérienne, lieux d’entreposage de
combustible et de fournitures, dépotoirs, excavations et autres ouvrages et emplacements que le titulaire a construits ou
utilisés dans le cadre du projet,
(iii) des ponts, barrages, fossés, voies ferrées, routes, lignes
de transmission, pipelines, lignes de levé, bornes, pistes
d’atterrissage, cours d’eau et parcours de piégeage et cabanes, et tous autres éléments ou ouvrages touchés par le
projet;
c) les calculs de la superficie des terres utilisées dans le cadre
des travaux.
(2) Le plan définitif présenté conformément au paragraphe (1)
doit, selon le cas :
a) comporter une attestation du titulaire du permis ou de son
mandataire quant à l’exactitude :
(2) A final plan submitted pursuant to subsection (1) shall be
(a) certified by the permittee, or by an agent of the permittee,
as to the accuracy of
(i) locations, distances and areas, and
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
(ii) the representation of the land-use operation; or
(b) drawn from and accompanied by positive prints of vertical
aerial photographs, aerial photomosaics or a legal survey
showing the lands on which the land-use operation was
conducted.
43
(3) On receipt of a written request from a permittee for an extension of time for the filing of a final plan, the Board may extend
the time for filing the final plan by not more than 60 days.
(4) The Board shall reject any final plan that is not in compliance with this section and section 29.
(5) Within three weeks after receipt of written notice from the
Board rejecting a plan, a permittee shall submit to the Board a
final plan that complies with this section and section 29.
(6) Notwithstanding the expiration or cancellation of a permit,
the submission of a final plan or the giving of a notice of discontinuance under section 36, a permittee remains responsible for all
obligations arising under the permit or under these Regulations
until such time as the Board issues a letter of clearance pursuant
to section 32.
(i) des emplacements, distances et superficies,
(ii) de l’énoncé du projet d’utilisation des terres;
b) être tiré de clichés positifs de photographies aériennes verticales, de mosaïques de clichés aériens ou d’un levé légal montrant les terres utilisées dans le cadre du projet et être accompagné de tels documents.
(3) L’office peut proroger d’au plus 60 jours le délai fixé pour
la présentation du plan définitif, s’il reçoit une demande écrite en
ce sens du titulaire de permis.
(4) L’office rejette tout plan définitif qui n’est pas conforme au
présent article et à l’article 29.
(5) Dans les trois semaines suivant la réception d’un avis écrit
de l’office rejetant un plan, le titulaire du permis doit soumettre
un nouveau plan conforme au présent article et à l’article 29.
(6) Malgré l’expiration ou l’annulation du permis, la présentation du plan définitif ou la communication d’un avis d’interruption aux termes de l’article 36, le titulaire du permis demeure tenu
de remplir toutes les obligations prévues dans le permis ou au
présent règlement jusqu’à ce que l’office lui délivre la lettre
d’acquittement visée à l’article 32.
LAND DIVISION AND PLANS
DIVISION DES TERRES ET PLANS
29. A preliminary plan or final plan submitted under these
Regulations shall
(a) be drawn on a scale that clearly shows the lands that the
applicant for a permit proposes to use or that the permittee has
used;
(b) show the scale to which the plan is drawn; and
(c) show locations by geographic co-ordinates.
29. Le plan préliminaire ou définitif présenté aux termes du
présent règlement doit :
a) être établi à une échelle indiquant clairement les terres que
le demandeur du permis se propose d’utiliser ou a utilisées;
b) indiquer l’échelle;
c) indiquer les emplacements visés en fournissant les coordonnées géographiques.
DETERMINATION OF LAND-USE FEE
ÉTABLISSEMENT DES DROITS D’UTILISATION DES TERRES
30. (1) Within 30 days after the Board has approved the final
plan, a permittee shall submit to the Board calculations of any
applicable land-use fee payable, based on the actual area of land
used in the land-use operation.
(2) Where the fee calculated under subsection (1) is less than
the fee submitted with the application, the Board shall refund the
difference to the permittee.
(3) Where the fee calculated under subsection (1) is greater
than the fee submitted with the application, the permittee shall
submit payment for the amount of the deficiency with the
calculation.
30. (1) Dans les 30 jours suivant l’approbation du plan définitif
par l’office, le titulaire de permis lui présente les calculs de tout
droit d’utilisation des terres applicable, établis d’après la superficie des terres utilisées.
(2) Lorsque le droit d’utilisation joint à la demande de permis
dépasse le montant du droit calculé, l’office rembourse au détenteur le montant excédentaire.
(3) Lorsque le droit d’utilisation joint à la demande est moindre
que le montant du droit calculé, le titulaire de permis joint la différence aux calculs qu’il présente à l’office.
POSTING OF SECURITY
FOURNITURE DE GARANTIE
31. (1) The Board may require security to be posted in an
amount not exceeding the aggregate of the costs of
(a) abandonment of the land-use operation;
(b) restoration of the site of the land-use operation; and
(c) any measures that may be necessary after the abandonment
of the land-use operation.
(2) In setting the amount of security pursuant to subsection (1),
the Board may consider
(a) the ability of the applicant or prospective assignee to pay
the costs referred to in that subsection;
(b) the past performance of the applicant or prospective assignee in respect of any other permit;
(c) the prior posting of security by the applicant pursuant to
other federal legislation in relation to the land-use operation;
and
31. (1) L’office peut exiger une garantie dont le montant ne
dépasse pas le total des coûts suivants :
a) le coût de l’abandon du projet d’utilisation des terres;
b) le coût de la remise en état des terres en cause;
c) le coût des mesures qui peuvent être nécessaires après
l’abandon du projet.
(2) Pour établir le montant de la garantie, l’office peut tenir
compte des éléments suivants :
a) la capacité du demandeur ou du cessionnaire potentiel de
payer les coûts mentionnés au paragraphe (1);
b) les antécédents du demandeur ou du cessionnaire potentiel,
relativement à tout permis antérieur;
c) la garantie fournie antérieurement par le demandeur aux
termes d’un autre texte législatif fédéral relativement au projet
d’utilisation des terres;
44
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
(d) the probability of environmental damage or the significance
of any environmental damage.
(3) Where the Board requires that a security deposit be posted,
the permittee shall not begin the land-use operation until the security has been deposited with the federal Minister.
(4) Posted security shall be in the form of
(a) a promissory note or letter of credit guaranteed by a chartered bank and payable to the Receiver General;
(b) a certified cheque drawn on a chartered bank in Canada and
payable to the Receiver General;
(c) bearer bonds issued or guaranteed by the Government of
Canada;
(d) cash; or
(e) in such other form as the Minister may, under section 71 of
the Act, have indicated to be satisfactory.
(5) Posted security, or any remaining portion thereof, shall be
returned to the permittee by the federal Minister after the Board
issues a letter of clearance under section 32 in respect of the landuse operation.
d) la probabilité des dommages environnementaux ou leur
importance.
(3) Lorsque l’office exige la fourniture d’une garantie, le titulaire du permis ne peut amorcer le projet d’utilisation des terres
qu’après avoir fourni celle-ci au ministre fédéral.
(4) La garantie est fournie sous l’une des formes suivantes :
a) une lettre de crédit ou un billet à ordre garanti par une banque à charte et payable au receveur général;
b) un chèque certifié, tiré sur une banque à charte au Canada et
payable au receveur général;
c) des obligations au porteur émises ou garanties par le gouvernement fédéral;
d) un montant en espèces;
e) toute autre forme jugée acceptable par le ministre fédéral
aux termes de l’article 71 de la Loi, le cas échéant.
(5) Le ministre fédéral rend au titulaire du permis la garantie,
ou une partie de celle-ci, après la délivrance par l’office de la
lettre d’acquittement visée à l’article 32 concernant le projet
d’utilisation des terres.
LETTER OF CLEARANCE
LETTRE D’ACQUITTEMENT
32. When a permittee has complied with all conditions of the
permit and with these Regulations, the Board shall issue a letter
of clearance to the permittee with a copy to the federal Minister.
32. Lorsque le titulaire de permis s’est conformé à toutes les
conditions du permis et au présent règlement, l’office lui délivre
une lettre d’acquittement et en envoie une copie au ministre
fédéral.
CESSATION OF LAND-USE OPERATION
ARRÊT DES TRAVAUX
33. (1) Prior to taking action in respect of a contravention under subsection 86(2) of the Act, the inspector shall give notice to
the permittee that, if the contravention is not corrected within the
time specified in the notice, the inspector may order the cessation
of the land-use operation or of any part thereof.
(2) Prior to taking action in respect of a contravention under
subsection 86(2) of the Act in respect of a drilling program between the time of spud-in and the completion of drilling, the inspector shall obtain the concurrence of the National Energy
Board.
(3) A copy of any notice given or order made under this section
shall be delivered to the landowner and filed with the Board.
33. (1) Avant d’agir aux termes du paragraphe 86(2) de la Loi à
la suite d’une violation, l’inspecteur avise le titulaire de permis
que si ce dernier ne met pas un terme à la violation dans le délai
précisé, il peut ordonner l’arrêt de tout ou partie du projet d’utilisation des terres.
(2) Aux termes du paragraphe 86(2) de la Loi, à la suite d’une
violation portant sur un programme de forage, entre la percée et
l’achèvement du forage, l’inspecteur obtient l’agrément de
l’Office national de l’énergie.
(4) When an inspector is satisfied that a contravention that is
the subject of a notice given under subsection (1) has been corrected, the inspector shall notify the permittee in writing, send a
copy of the notice to the landowner and file a copy thereof with
the Board.
(3) Une copie de tout avis ou ordre donnés en vertu du présent
article est remise au propriétaire des terres et déposée auprès de
l’office.
(4) Lorsque l’inspecteur est convaincu que le titulaire de permis a mis un terme à la violation faisant l’objet de l’avis visé au
paragraphe (1), il en avise le titulaire par écritet envoie copie de
l’avis au propriétaire des terres et en dépose une autre copie auprès de l’office.
SUSPENSION OF PERMIT
SUSPENSION DE PERMIS
34. (1) Where a permittee
(a) fails to comply with an order of the inspector to rectify a
contravention within the time specified by the inspector pursuant to subsection 33(1),
(b) fails to comply with an order of the inspector under subsection 86(2) of the Act,
(c) fails to comply with an order of the Board made under the
Act or these Regulations, or
(d) fails to comply with the conditions of the permit, the Act or
these Regulations,
the Board may, after written notice to the permittee, suspend the
permit.
34. (1) L’office peut suspendre un permis après avoir donné un
avis écrit au titulaire, lorsque celui-ci :
a) ne se conforme pas à l’ordre de l’inspecteur de mettre un
terme à une violation dans le délai précisé par ce dernier selon
le paragraphe 33(1);
b) ne se conforme pas à un ordre de l’inspecteur donné en vertu
du paragraphe 86(2) de la Loi;
c) ne se conforme pas à un ordre de l’office donné en vertu de
la Loi ou du présent règlement;
d) ne se conforme pas aux conditions du permis, à la Loi ou au
présent règlement.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
45
(2) Before suspending a permit, the Board shall provide the
permittee with an opportunity to be heard.
(3) The suspension of a permit under subsection (1) does not
relieve the permittee from any obligation arising under the permit
or under these Regulations, or from complying with any notice,
direction or order given by an inspector or the Board.
(4) Where the Board is satisfied that the permittee has or will
correct the contravention under subsection 33(1), it may, by written notice to the permittee, lift the suspension of the permit.
(2) Avant de suspendre un permis, l’office donne au titulaire la
possibilité de se faire entendre.
(3) La suspension du permis en vertu du paragraphe (1) ne dégage pas le titulaire de ses obligations découlant du permis ou du
présent règlement, ni de l’obligation de se conformer à tout avis,
directive ou ordre reçus de l’inspecteur ou de l’office.
(4) Lorsque l’office constate que le titulaire du permis a mis
un terme ou va mettre un terme à la violation mentionnée au
paragraphe 33(1), il peut, par avis écrit au titulaire, lever la
suspension.
CANCELLATION OF PERMIT
ANNULATION D’UN PERMIS
35. (1) Where a permittee fails to comply with a suspension
under subsection 34(1), or where the Board is of the opinion that
the severity of the contravention so warrants, the Board may, after
written notice to the permittee, cancel the permit.
(2) Before cancelling a permit, the Board shall provide the
permittee with an opportunity to be heard.
(3) The cancellation of a permit under subsection (1) does not
relieve the permittee from any obligation arising under the permit
or under these Regulations, or from complying with any notice,
direction or order given by an inspector or the Board.
35. (1) Lorsque le titulaire de permis ne se conforme pas à
l’avis de suspension prévu au paragraphe 34(1), ou que l’office
est d’avis que la gravité de la violation le justifie, l’office peut
annuler le permis, après en avoir avisé le titulaire par écrit.
(2) Avant d’annuler un permis, l’office doit donner au titulaire
la possibilité de se faire entendre.
(3) L’annulation d’un permis ne dégage pas le titulaire des
obligations découlant du permis ou du présent règlement, ni de
l’obligation de se conformer à tout avis, directive ou ordre reçus
de l’inspecteur ou de l’office.
DISCONTINUANCE OF LAND-USE OPERATION
CESSATION DU PROJET D’UTILISATION DES TERRES
36. (1) Subject to subsection (2), where a permittee wishes to
discontinue a land-use operation at any time prior to the date of
completion set out in the permit, the permittee shall give a notice
of discontinuance in writing to the Board and, where the land-use
operation is being carried out on private lands, to the landowner,
indicating the date on which it is proposed to discontinue the
operation.
(2) A notice of discontinuance given pursuant to subsection (1)
shall be given to the Board at least 10 days before the proposed
date of the discontinuance.
(3) On receipt of a notice of discontinuance, the Board shall
amend the expiration date of the permit accordingly and forward
a copy of the amended permit to the permittee.
(4) The discontinuance of a land-use operation pursuant to this
section does not relieve the permittee from any obligations that
arose under the permit or under these Regulations prior to the
discontinuance or from complying with any notice, direction or
order given by an inspector or the Board.
36. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le titulaire de permis
qui désire interrompre le projet d’utilisation des terres avant la
date d’achèvement fixée dans le permis en avise par écrit l’office
et, lorsque le projet est exécuté sur des terres privées, le propriétaire des terres, en précisant la date à laquelle il se propose de le
faire.
(2) L’avis de cessation est donné à l’office au moins 10 jours
avant la date projetée de la cessation.
(3) Sur réception de l’avis, l’Office modifie la date d’expiration du permis en conséquence et envoie au titulaire une copie
du permis modifié.
(4) La cessation du projet d’utilisation des terres ne dégage pas
le titulaire de ses obligations découlant du permis ou du présent
règlement avant la cessation, ni de l’obligation de se conformer à
tout avis, directive ou ordre reçus de l’inspecteur ou de l’office.
ASSIGNMENT
CESSION DE PERMIS
37. (1) On receipt of an application in writing for approval of
an assignment of a permit, the Board may, having regard to the
progress on the land-use operation, approve the assignment with
all of the original conditions or with amended conditions.
37. (1) Sur réception d’une demande écrite d’approbation
d’une cession de permis, l’office peut, en tenant compte de l’état
d’avancement du projet d’utilisation des terres, approuver cette
cession, en maintenant les conditions initiales ou en les
modifiant.
(2) La demande d’approbation de cession est envoyée à l’office
au moins 10 jours avant la date prévue de la cession et comprend :
a) le numéro de permis du cédant;
b) les nom et adresse du cessionnaire;
c) la description des intérêts ou droits devant être cédés;
d) un engagement signé du cessionnaire portant qu’il accepte
de se conformer à toutes les obligations imposées au titulaire
en vertu du permis, du présent règlement ou de la Loi;
(2) An application for approval of an assignment shall be forwarded to the Board at least 10 days prior to the proposed effective date of the assignment and shall include
(a) the permit number of the assignor;
(b) the name and address of the proposed assignee;
(c) a description of the interests or rights that are to be
assigned;
(d) an undertaking signed by the proposed assignee stating that
the assignee will accept responsibility for all obligations under
46
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
e) un engagement signé du cessionnaire portant qu’il accepte
de fournir la garantie versée par le cédant à la délivrance du
permis;
f) le droit de cession prévu à l’annexe 1.
the permit, these Regulations or the Act that were imposed
upon the permittee;
(e) an undertaking signed by the proposed assignee stating that
the assignee is willing to pay any security paid by the assignor
when the permit was granted; and
(f) the assignment fee set out in Schedule 1.
(3) The Board shall not authorize an assignment of a permit
until any required security has been posted by the assignee in
accordance with subsection 31(4).
(4) After the effective date of an assignment, the federal Minister shall refund any original security deposit to the assignor.
(5) The Board may require a permittee to submit a new application where it considers that an assignment would be
inappropriate.
(3) L’office n’autorise la cession d’un permis qu’une fois que
le cessionnaire a fourni une garantie conformément au paragraphe 31(4).
(4) Le ministre fédéral rembourse le dépôt de garantie initial au
cédant une fois la cession conclue.
(5) L’office peut exiger du titulaire de permis la présentation
d’une nouvelle demande de permis s’il estime qu’une cession
n’est pas indiquée.
NOTICE
AVIS
38. (1) A direction, notice or order given to a permittee under
these Regulations may be delivered or sent by registered mail to
the permittee’s address stated in the application for the permit and
shall be deemed to have been given to the permittee on the day on
which it was delivered or three days after it was mailed, as the
case may be.
(2) Where a direction, notice or order is given to a permittee
other than in writing, it shall forthwith be confirmed in writing.
(3) A permittee shall inform the Board of any change of
address.
38. (1) Une directive, un avis ou un ordre adressé au titulaire
de permis en vertu du présent règlement peut être envoyé par
courrier recommandé ou livré à l’adresse que le titulaire a donnée
dans sa demande de permis, et est réputé avoir été transmis au
titulaire le jour de la livraison ou trois jours après sa mise à la
poste, selon le cas.
(2) Une directive, un avis ou un ordre donné au titulaire de
permis autrement que par écrit doit être confirmé sans délai par
écrit.
(3) Le titulaire de permis doit informer l’office de tout changement d’adresse.
PUBLIC REGISTER
REGISTRE PUBLIC
39. (1) The Board shall keep a register in the form of
(a) a land-use ledger, listing each application received by the
Board; and
(b) one or more files in respect of each application received by
the Board.
(2) Each file referred to in subsection (1) shall contain
(a) a copy of the application and of all supporting documents;
(b) all records from any public hearing held in connection with
the application;
(c) a copy of any permit issued in respect of the application and
the reasons for the decision of the Board in respect of its issuance; and
(d) all correspondence and documents submitted to the Board
in respect of compliance with the conditions of any permit issued in respect of the application.
(3) Every person who requests from the Board a copy of a
document contained in the register referred to in subsection (1)
shall pay the fee set out in Schedule 1.
(3) Quiconque demande à l’office une copie d’un document
contenu dans le registre doit verser le droit applicable prévu à
l’annexe 1.
FEES
DROITS
40. The fees set out in column 2 of Schedule 1 are payable for
the services set out in column 1 of that Schedule.
40. Les droits exigibles pour les services visés à la colonne 1
de l’annexe 1 sont ceux prévus à la colonne 2.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
41. These Regulations come into force on the day on which
Part 3 of the Act comes into force.
41. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de la partie 3 de la Loi.
39. (1) L’office doit tenir un registre comprenant :
a) un grand livre de l’utilisation des terres dans lequel sont inscrites toutes les demandes reçues par lui;
b) un ou plusieurs dossiers sur chacune des demandes reçues
par lui.
(2) Chacun des dossiers doit comprendre :
a) une copie de la demande et de tous les documents à l’appui;
b) tous les dossiers sur les audiences publiques tenues au sujet
de la demande;
c) une copie du permis délivré à la suite de la demande de
permis et les motifs de la décision de l’office de le délivrer;
d) les lettres et documents présentés à l’office qui portent sur le
respect des conditions de tout permis délivré à la suite de la
demande de permis.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
47
SCHEDULE 1
(Subsections 19(3), section 20, subsections 37(2)
and 39(3) and section 40)
ANNEXE 1
(paragraphe 19(3), article 20, paragraphes 37(2)
et 39(3) et article 40)
FEES
DROITS
Column 1
Column 2
Item
Service or Fee
Amount ($)
Article
Service
$
1.
2.
Application fee ...........................................................
Land-use fee where lands proposed to be used exceed
2 ha, as shown on the preliminary plan ......................
150
1.
2.
150
50/ha.
Assignment fee ...........................................................
Copy of a document ....................................................
Copy of a map ............................................................
50
1/page
5
Droit de demande ........................................................
Droit d’utilisation lorsque la superficie des terres
visées paraissant sur le plan préliminaire est
supérieure à 2 ha .........................................................
Droit de cession ..........................................................
Copie d’un document ..................................................
Copie d’une carte ........................................................
3.
4.
5.
Colonne 1
3.
4.
5.
Colonne 2
50 /ha
50
1 /page
5
SCHEDULE/ANNEXE 2
(Subsection/paragraphe 19(2))
INFORMATION IN SUPPORT OF AN APPLICATION FOR A LAND USE PERMIT
RENSEIGNEMENTS À L’APPUI D’UNE DEMANDE DE PERMIS D’UTILISATION DES TERRES
New Application
Nouvelle demande
Amendment
Modification
Fax no. - No de télécopieur
1. Applicant’s name and mailing address - Nom et adresse du demandeur
Telephone no. - No de téléphone
Fax no. - No de télécopieur
2. Head office address - Adresse du siège social
Field supervisor - Chef de chantier
Radiotelephone no. - No de radiotéléphone
Telephone no. - No de téléphone
3. Other personnel (subcontractor, contractors, company staff, etc.) - Autre personnel (sous-traitants, entrepreneurs, personnel de
société, etc.)
Total number of persons on site/Nbre total de personnes sur le chantier :
4. Eligibility - Conditions d’obtention
(Refer to section 18 of the Mackenzie Valley Land Use Regulations. - Consultez l’article 18 du Règlement sur l’utilisation des
terres de la vallée du Mackenzie.)
(a)(i)
(a)(ii)
(a)(iii)
(b)(i)
5. (a) Summary of operation (Describe purpose, nature and location of all activities.)
(Refer to paragraph 19(3)(b) of the Mackenzie Valley Land Use Regulations.)
Résumé du projet (exposez le but, la nature et l’emplacement de tous les travaux).
(Consultez l’alinéa 19(3)b) du Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du Mackenzie.)
(b) Indicate if a camp is to be set up. (Provide details on a separate page, if necessary.)
Indiquez si un camp doit être aménagé. (Au besoin, utilisez une autre page.)
(b)(ii)
Canada Gazette Part I
48
January 3, 1998
6. Summary of potential environmental and resource impacts (describe the effects of the proposed land-use operation on land, water,
flora and fauna and related socio-economic impacts). (Use separate page if necessary.)
Résumé des répercussions possibles sur l’environnement et les ressources (décrire les effets du projet sur les terres, l’eau, la flore
et la faune et les répercussions socio-économiques connexes). (Au besoin, utilisez une autre page.)
7. Proposed restoration plans (use a separate page if necessary). - Plans proposés de remise en état des terres (au besoin, utilisez une
autre page).
8. Other rights, licences or permits related to this permit application (mineral rights, timber permits, water licences, etc.)
Autres droits, autorisations ou permis associés à cette demande de permis (droits miniers, permis de coupe, permis d’utilisation
des eaux, etc.)
Roads:
Routes :
Is this to be a pioneered road?
Has the route been laid out or ground truthed?
(Provide details on a separate page)
Le tracé a-t-il été établi et le terrain nivelé ?
La route doit-elle être aménagée ?
(Donnez les détails sur une autre page)
9. Proposed disposal methods - Méthodes d’élimination proposées
(c) Brush and trees:
Broussailles et arbres :
(a) Garbage:
Ordures :
(d) Overburden (organic soils, waste material, etc.):
(b) Sewage (sanitary and grey water):
Eaux usées (eaux d’égout et eaux ménagères) :
Terrain de recouvrement : (dépôts organiques, déchets, etc.) :
10. Equipment (includes drills, pumps, etc.) (Use separate page if necessary.)
Matériel (comprend foreuses, pompes, etc.) (Au besoin, utilisez une autre page.)
Type and number - Type et nombre
Size - Dimensions
Proposed use - Utilisation proposée
11. Fuels - Combustibles
Diesel
Gasoline - Essence
Aviation Fuel - Carburant
aviation
Propane
Other - autre
()
Number of containers Nombre de réservoirs
Capacity of containers Capacité des réservoirs
Location - Emplacement
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
49
12. Containment fuel spill contingency plans (attach separate contingency plan if necessary)
Plan d’urgence d’isolement de combustible en cas de déversement (au besoin, veuillez joindre un plan d’urgence distinct)
13. Methods of fuel transfer (to other tanks, vehicles, etc.) - Méthodes de transfert des combustibles (à d’autres
réservoirs, véhicules, etc.)
14. Period of operation (includes time to cover all phases of project work applied for, including restoration)
Durée du projet (comprend toute période du début à la fin des travaux en cause, y compris la remise en état)
15. Period of permit (up to five years, with maximum of two
years of extension)
Période du permis (valide pour une durée de cinq ans et
prolongation maximale de deux ans)
Completion Date
- date d’achèvement
Start Date
- date du début
16. Location of activities by map co-ordinates (attach maps and sketches)
Emplacement des travaux selon les coordonnées géographiques (joindre cartes et esquisses)
Minimum latitude (degree, minute)
Latitude minimale (degré, minute)
Maximum latitude (degree, minute)
Latitude maximale (degré, minute)
Minimum longitude (degree, minute)
Longitude minimale (degré, minute)
Maximum longitude (degree, minute)
Latitude maximale (degré, minute)
Map Sheet No.
No de feuille de carte
17. Applicant - Demandeur
Print name in full - Nom au complet en majuscules
Signature
18. Fees - Droits
Date
Type A - $150.00
Type B - $150.00
Land use fees:
Droits d’utilisation des terres : __________________
hectares @ $50.00/hectare
Assignment fee
Droit de cession
$50.00
Total application and land use fees
Total des droits de demande de permis et d’utilisation des terres
[1-1-o]
$
$
$
[1-1-o]
50
Canada Gazette Part I
January 3, 1998
Regulations Amending the Territorial Land Use
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’utilisation
des terres territoriales
Statutory Authority
Territorial Lands Act
Fondement législatif
Loi sur les terres territoriales
Sponsoring Department
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ministère responsable
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Territorial Land Use Regulations (TLURs), made pursuant
to the Territorial Lands Act, will require an amendment to remove their applicability to the Mackenzie Valley in the Northwest
Territories upon enactment of the proposed Mackenzie Valley
Resource Management Act (MVRMA) and the Mackenzie Valley
Land Use Regulations (MVLURs).
Description
Lorsque la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie (LGRVM) et le Règlement sur l’utilisation des terres
de la vallée du Mackenzie (RUTVM) seront promulgués, le Règlement sur l’utilisation des terres territoriales (RUTT), pris en
vertu de la Loi sur les terres territoriales, devra être modifié afin
de soustraire à l’application de ce règlement la vallée du Mackenzie dans les Territoires du Nord-Ouest.
La LGRVM établirait un régime intégré de réglementation des
terres et des eaux prévu conformément à l’entente sur la revendication territoriale globale des Gwich’in, datée du 22 avril 1992, et
à l’entente des Dénés et des Métis du Sahtu, datée du 6 septembre
1993. Le régime comprend l’établissement d’offices des terres et
des eaux qui réglementeraient l’utilisation des terres dans la vallée du Mackenzie. Le RUTT, règlement qui a été utilisé comme
modèle pour l’élaboration du RUTVM, serait remplacé par ce
dernier dans la vallée du Mackenzie lorsqu’il entrera en vigueur.
The MVRMA would establish an integrated regime for the
regulation of land and water use within the Mackenzie Valley
called for in the Gwich’in Comprehensive Land Claim Agreement of April 22, 1992, and the Sahtu Dene and Metis Comprehensive Land Claim Agreement of September 6, 1993. The regime includes the establishment of land and water boards that
would regulate land use within the Mackenzie Valley. The
TLURs, which were the model for developing the MVLURs,
would be replaced by the MVLURs within the Mackenzie Valley
when the MVRMA comes into force.
Alternatives
Solutions envisagées
This amendment must be in place when the MVLURs come
into force. Otherwise, two sets of land use regulations would
apply to the Mackenzie Valley.
Cette modification doit être prise lorsque le RUTVM entrera en
vigueur afin d’éviter que deux règlements sur l’utilisation des
terres s’appliquent à la vallée du Mackenzie.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The amendment would ensure that only one set of land use
regulations would apply to the Mackenzie Valley.
La modification confirmera qu’il n’y aura qu’un seul règlement sur l’utilisation des terres qui s’appliquera à la vallée du
Mackenzie.
Consultation
Consultations
Consultation has taken place in the context of the MVLURs.
Details on the extensive consultation respecting the MVRMA and
the MVLURs are outlined in the Regulatory Impact Analysis
Statement accompanying the MVLURs.
La consultation a eu lieu lors de l’élaboration du RUTVM. Les
détails sur la consultation d’envergure qui a été faite lors de
l’élaboration de la LGRVM et du RUTVM sont décrits dans le
résumé de l’étude d’impact de la réglementation accompagnant le
RUTVM.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
This amendment has no compliance or enforcement provisions.
A description of the compliance and enforcement regime of the
MVRMA is set out in the Regulatory Impact Analysis Statement
for the MVLURs.
Cette modification n’a pas de dispositions particulières à cet
effet. Une description de l’application prévue dans la LGRVM
figure dans l’étude d’impact de la réglementation portant sur le
RUTVM.
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
51
Contact
Personne-ressource
Will Dunlop, Director, Resource Policy and Transfers, Northern Affairs Program, Department of Indian Affairs and Northern
Development, Les Terrasses de la Chaudière, Ottawa, Ontario
K1A 0H4, (819) 994-7468 (Telephone), (819) 953-0335
(Facsimile).
Will Dunlop, Directeur, Politique des ressources et des transferts, Programme des affaires du Nord, Ministère des Affaires
indiennes et du Nord canadien, Les Terrasses de la Chaudière,
Ottawa (Ontario) K1A 0H4, (819) 994-7468 (téléphone), (819)
953-0335 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraph 23(j) of the Territorial Lands Act, proposes to make
the annexed Regulations amending the Territorial Land Use
Regulations upon promulgation of the proposed Mackenzie Valley Land Use Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed amendments within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Will Dunlop, Director, Resource Policy and Transfers, Northern Affairs Program, Department of Indian Affairs and Northern
Development, Les Terrasses de la Chaudière, Ottawa, Ontario
K1A 0H4, and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of
this notice.
Ottawa, December 16, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil,
en vertu de l’alinéa 23j) de la Loi sur les terres territoriales, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur
l’utilisation des terres territoriales, ci-après, à la promulgation du
Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du Mackenzie.
Les intéressés peuvent présenter leur observations au sujet des
modifications au Règlement, dans les 30 jours suivant la date de
publication du présent avis, à Will Dunlop, Directeur, Politique
des ressources et des transferts, Programme des affaires du Nord,
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, Les Terrasses de la Chaudière, Ottawa (Ontario) K1A 0H4. Ils sont priés
d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du présent avis.
Ottawa, le 16 décembre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
REGULATIONS AMENDING THE TERRITORIAL
LAND USE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’UTILISATION DES TERRES TERRITORIALES
AMENDMENT
1
MODIFICATION
2
1. Section 6 of the Territorial Land Use Regulations is
amended by striking out the word “and” at the end of paragraph (d), by adding the word “and” at the end of paragraph (e) and by adding the following after paragraph (e):
(f) land-use operations in the Mackenzie Valley, as that area is
defined in section 2 of the Mackenzie Valley Resource Management Act, other than
(i) a land-use operation authorized by a permit issued under
these Regulations prior to the coming into force of that Act,
and
(ii) a land-use operation for which an application for a
permit under these Regulations was pending on the coming
into force of that Act.
1. L’article 61 du Règlement sur l’utilisation des terres territoriales2 est modifié par adjonction, après l’alinéa e), de ce qui
suit :
f) aux projets d’utilisation des terres de la vallée du Mackenzie
au sens de la définition de « vallée du Mackenzie » à l’article 2
de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie, à l’exclusion des projets suivants :
(i) les projets d’utilisation des terres visés par un permis délivré en vertu du présent règlement avant la date d’entrée en
vigueur de cette loi,
(ii) les projets d’utilisation des terres pour lesquels une demande de permis présentée aux termes du présent règlement
est en cours d’examen à la date d’entrée en vigueur de cette
loi.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
the Mackenzie Valley Resource Management Act comes into
force.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée
en vigueur de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée
du Mackenzie.
———
1
2
SOR/88-169
C.R.C., c. 1524
———
1
2
DORS/88-169
C.R.C., ch. 1524
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No. 1 — January 3, 1998
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Atomic Energy Control Board
Atomic Energy Control Act
Authorization No. CDN/5216/X (Rev. 0) .............................. 4
Canadian International Trade Tribunal
Acetate or triacetate fabrics..................................................... 4
Communications, detection and fibre optics —
Determination...................................................................... 5
Notice No. HA-97-012 — Appeals......................................... 4
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions........................ 6
Decisions
97-673 to 97-677 .................................................................... 9
Public Hearing
1997-14-1................................................................................ 6
Public Notices
1997-147................................................................................. 7
1997-148................................................................................. 7
1997-149................................................................................. 8
1997-150................................................................................. 9
1997-151................................................................................. 9
1997-152................................................................................. 9
Yukon Territory Water Board
Yukon Waters Act
Public hearing ....................................................................... 10
GOVERNMENT NOTICES
Finance, Dept. of
Statements
Bank of Canada, balance sheet as at December 10, 1997 ..... 14
Bank of Canada, balance sheet as at December 17, 1997 ..... 16
Solicitor General, Dept. of the
Criminal Code
Designation of a fingerprint examiner .................................... 2
Superintendent of Financial Institutions, Office of the
Lincoln Heritage Life Insurance Company, order................... 2
MISCELLANEOUS NOTICES
Alcan Aluminium Ltée, eight small groynes in Lake
Saint-Jean, Que. ....................................................................
Alcan Aluminium Ltée, groyne in Lake Saint-Jean, Que. ........
Canadian Merchant Navy Association Incorporated,
relocation of head office .......................................................
Council for a Drug-Free Workplace (The), notice of
dissolution.............................................................................
*Imperial Life Assurance Company of Canada (The) and
Laurier Life Insurance Company, letters patent of
amalgamation........................................................................
Montell USA Inc., document deposited....................................
NorRail, Inc., document deposited ...........................................
53
11
11
12
12
12
13
13
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing Applications for Private Bills (1st Session,
36th Parliament) .................................................................. 3
Senate
Royal Assent
Bills assented to ...................................................................... 3
PROPOSED REGULATIONS
Fisheries and Oceans, Dept. of
Fishing and Recreational Harbours Act
Regulations Amending the Fishing and Recreational
Harbours Regulations........................................................
Foreign Affairs and International Trade, Dept. of
Financial Administration Act
Consular Fees (Specialized Services) Regulations................
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1079)................................................................................
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
Mackenzie Valley Resource Management Act
Mackenzie Valley Land Use Regulations .............................
Territorial Lands Act
Regulations Amending the Territorial Land Use
Regulations .......................................................................
19
22
27
29
50
Le 3 janvier 1998
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No 1 — Le 3 janvier 1998
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Alcan Aluminium Ltée, épi dans le lac Saint-Jean (Qué.) ........
Alcan Aluminium Ltée, huit mini-épis dans le lac
Saint-Jean (Qué.) ..................................................................
Association de la Marine Marchande Canadienne
Incorporée (L’), changement de lieu du siège social.............
Conseil pour une entreprise sans drogues (Le), avis de
dissolution.............................................................................
*Impériale, compagnie d’assurance-vie (L’) et Compagnie
d’Assurance-vie Laurier, lettres patentes de fusion ..............
Montell USA Inc., dépôt de document .....................................
NorRail, Inc., dépôt de document .............................................
11
11
12
12
12
13
13
AVIS DU GOUVERNEMENT
Finances, min. des
Bilans
Banque du Canada, bilan au 10 décembre 1997 ................... 15
Banque du Canada, bilan au 17 décembre 1997 ................... 17
Solliciteur général, min. du
Code criminel
Désignation à titre d’inspecteur d’empreintes digitales .......... 2
Surintendant des institutions financières, bureau du
Lincoln Heritage Life Insurance Company, ordonnance......... 2
COMMISSIONS
Commission de contrôle de l’énergie atomique
Loi sur le contrôle de l’énergie atomique
Autorisation no CDN/5216/X (rév. 0) .....................................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions.................
Audience publique
1997-14-1................................................................................
Avis publics
1997-147.................................................................................
1997-148.................................................................................
1997-149.................................................................................
1997-150.................................................................................
4
6
6
7
7
8
9
55
COMMISSIONS (fin)
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes (fin)
1997-151................................................................................. 9
1997-152................................................................................. 9
Décisions
97-673 à 97-677...................................................................... 9
Office des eaux du Territoire du Yukon
Loi sur les eaux du Yukon
Audience publique ................................................................ 10
Tribunal canadien du commerce extérieur
Avis no HA-97-012 — Appels ................................................ 4
Communications, détection et fibres optiques —
Décision .............................................................................. 5
Tissus en acétate ou en triacétate ............................................ 4
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 36e législature)................................................. 3
Sénat
Sanction royale
Projets de loi sanctionnés........................................................ 3
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Affaires étrangères et du Commerce international, min.
des
Loi sur la gestion des finances publiques
Règlement sur les prix applicables aux services
consulaires spécialisés.......................................................
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie
Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du
Mackenzie .........................................................................
Loi sur les terres territoriales
Règlement modifiant le Règlement sur l’utilisation des
terres territoriales ..............................................................
Pêches et des Océans, min. des
Loi sur les ports de pêche et de plaisance
Règlement modifiant le Règlement sur les ports de pêche
et de plaisance ...................................................................
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1079) ..................................................................
22
29
50
19
27
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising