Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 131, No 50
Vol. 131, No. 50
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, DECEMBER 13, 1997
OTTAWA, LE SAMEDI 13 DÉCEMBRE 1997
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 8, 1997, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Part II
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
175.50
$67.50
87.75
$28.50
37.05
2.95
3.85
3.50
4.95
4.50
5.85
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
8 janvier 1997 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
175,50
67,50 $
87,75
28,50 $
37,05
2,95
3,85
3,50
4,95
4,50
5,85
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Division, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Division de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1997
QUEEN’S PRINTER FOR CANADA, OTTAWA, 1997
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1997
IMPRIMEUR DE LA REINE POUR LE CANADA, OTTAWA, 1997
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 50 — December 13, 1997
No 50 — Le 13 décembre 1997
3761
Government Notices* .......................................................
Notices of Vacancies ....................................................
3762
3766
Avis du Gouvernement* ...................................................
Avis de postes vacants ..................................................
3762
3766
Parliament
House of Commons ......................................................
Bills assented to ............................................................
Chief Electoral Officer..................................................
3768
3768
3768
Parlement
Chambre des communes ...............................................
Projets de loi sanctionnés..............................................
Directeur général des élections .....................................
3768
3768
3768
Commissions* ..................................................................
(agencies, boards and commissions)
3769
Commissions* ..................................................................
(organismes, conseils et commissions)
3769
Miscellaneous Notices* ....................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; private sector agents)
3782
Avis divers*......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
3782
Proposed Regulations* ....................................................
(including amendments to existing regulations)
3794
Règlements projetés*........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
3794
Index ................................................................................
3851
Index ................................................................................
3853
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
3762
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-03191 is approved.
1. Permittee: 552896 B.C. Ltd., Whistler, British Columbia.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03191
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : 552896 B.C. Ltd., Whistler (ColombieBritannique).
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des
matières d’excavation.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 2 janvier 1998 au
1er janvier 1999.
4. Lieu(x) de chargement : Divers lieux approuvés dans la partie
continentale intérieure de la Colombie-Britannique à environ :
49°17,90′ N., 123°00,95′ O., 49°17,16′ N., 123°05,83′ O. et
49°07,70′ N., 123°03,00′ O.
5. Lieu(x) d’immersion : Lieu d’immersion Point Grey :
49°15,40′ N., 123°22,10′ O., à une profondeur minimale de
210 m.
Pour s’assurer de déverser sa charge à l’endroit désigné, le
navire doit établir sa position en suivant les procédures indiquées
ci-dessous :
(i) Le Centre de gestion du trafic maritime de Vancouver
(CGTMV) doit être informé du départ du navire en direction
d’un lieu d’immersion;
(ii) Lorsque le navire est arrivé au lieu d’immersion et avant le
déversement de la charge, on doit de nouveau communiquer
avec le CGTMV pour confirmer la position du navire. Si le
navire est dans la zone d’immersion, on peut procéder au
déversement et s’il est en dehors de la zone, le CGTMV l’y
dirige et indique quand commencer les opérations;
(iii) Le CGTMV doit être avisé de la fin du déchargement et du
départ du navire du lieu d’immersion.
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement et d’immersion : Chargement à l’aide
de tapis roulants ou de camions et immersion à l’aide de chalands
à bascule ou à clapets.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 250 000 m3.
10. Matières à immerger : Matières d’excavation composées
d’argile, de limon, de sable, de gravier, de roches et de béton.
Tous les déchets de bois, de terre végétale, d’asphalte et autres
débris doivent être séparés en vue de leur élimination par des
méthodes autres que l’immersion en mer.
11. Exigences et restrictions : Le titulaire doit aviser par écrit le
bureau émetteur et obtenir une approbation écrite pour chaque
site de chargement avant toute activité de chargement ou
d’immersion. L’avis doit contenir les renseignements suivants :
(i) l’adresse du lieu d’excavation proposé;
(ii) une carte de l’endroit qui indique le lieu de chargement par
rapport à des rues ou des points de repère connus;
(iii) toute donnée analytique rassemblée au sujet du lieu d’excavation proposé;
(iv) le type et la quantité des matières à charger et à immerger;
2. Type of Permit: To dump or load excavated material.
3. Term of Permit: Permit is valid from January 2, 1998, to
January 1, 1999.
4. Loading Site(s): Various approved sites in the lower mainland of British Columbia at approximately: 49°17.90′ N,
123°00.95′ W, 49°17.16′ N, 123°05.83′ W and 49°07.70′ N,
123°03.00′ W.
5. Dump Site(s): Point Grey Disposal Site: 49°15.40′ N,
123°22.10′ W, at a depth of not less than 210 m.
The following position fixing procedures must be followed to
ensure disposal at the designated dump site:
(i) The vessel must call the Vancouver Vessel Traffic Management (VTM) Centre on departure and inform VTM that it is
heading for a disposal site;
(ii) Upon arrival at the disposal site, and prior to dumping, the
vessel must again call VTM to confirm its position. Dumping
can proceed if the vessel is on the disposal site. If the vessel is
not within the disposal site boundaries, VTM will direct it to
the site and advise that dumping can proceed; and
(iii) The vessel will inform VTM when dumping has been
completed prior to leaving the disposal site.
6. Route to Dump Site: Direct.
7. Method of Loading and Dumping: Loading with conveyor
belts or trucks and disposal by bottom dump scow or end
dumping.
8. Rate of Dumping: As required by normal operations.
9. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 250 000 m3.
10. Material to be Dumped: Excavated material comprised of
clay, silt, sand, gravel, rock and concrete. All wood, topsoil, asphalt and other debris are to be segregated for disposal by methods other than ocean disposal.
11. Requirements and Restrictions: The Permittee must notify the
permit issuing office in writing and receive written approval for
each exacavation site prior to any loading or dumping. The written notification must include the following information:
(i) street address of the proposed excavation site;
(ii) a site map showing the proposed excavation site relative to
known landmarks or streets;
(iii) all analytical data available for the proposed excavation
site;
(iv) nature and quantity of the material to be loaded and
dumped;
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
(v) proposed dates on which the loading and dumping will take
place; and
(vi) site history for proposed excavation site.
Additional sampling or analytical requirements may be specified by the permit issuing office.
The Permittee must ensure that all contractors involved in the
loading or dumping activity for which the permit is issued are
made aware of any restrictions or conditions identified in the
permit and of the possible consequences of any violation of these
conditions. A copy of the permit and the letter of transmittal must
be carried on all towing vessels and loading platforms or equipment involved in ocean disposal activities. A copy of the written
approval for the appropriate loading site must be displayed with
copies of the permit posted at the loading sites.
3763
(v) les dates prévues de chargement et d’immersion;
(vi) l’utilisation antérieure du lieu d’excavation proposé.
The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection within 30 days of the expiry of the permit, a list
of all work completed pursuant to the permit, the nature and
quantity of material disposed of from each site, and the dates on
which the activity occurred.
V. E. NIEMELA
Environmental Protection
Pacific and Yukon Region
Des exigences additionnelles d’échantillonnage ou d’analyse
peuvent être exigées par le bureau émetteur.
Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des restrictions
et des conditions mentionnées dans le présent permis ainsi que
des conséquences possibles du non-respect de ces conditions. Des
copies du permis et de la lettre d’envoi doivent se trouver à bord
de tous les bateaux-remorques et toutes les plates-formes munies
de dragues à benne preneuse servant aux opérations de dragage et
d’immersion en mer. Une copie de l’approbation écrite pour le
lieu de chargement approprié doit se trouver avec chaque copie
du permis.
Le titulaire doit communiquer avec la Garde côtière canadienne
au sujet de la délivrance d’un « Avis d’expédition ». Le titulaire
doit communiquer avec le Gestionnaire de district, Garde côtière canadienne, Service du trafic maritime, Édifice Kapilano 100, Pièce 1205, 100 Park Royal Sud, West Vancouver
(Colombie-Britannique) V7T 1A2, (604) 666-8453 (télécopieur).
Il est permis à un inspecteur désigné en vertu du paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement d’installer un dispositif de surveillance électronique sur tout navire qui est employé aux activités de chargement et d’immersion autorisées par le présent permis. Le titulaire
doit prendre toutes les mesures raisonnables pour s’assurer que ni
le dispositif ni son fonctionnement ne soient altérés. Le dispositif
ne peut être enlevé qu’avec le consentement écrit de l’inspecteur
ou par l’inspecteur lui-même.
Le titulaire doit communiquer avec le Directeur régional, Protection de l’environnement, Région du Pacifique et du Yukon,
dans les dix jours suivant la fin de chaque mois, la quantité de
matières de chaque lieu d’excavation immergées conformément
au permis.
Le titulaire doit présenter au directeur régional, dans les
30 jours suivant la date d’expiration du permis, une liste des
travaux achevés, la nature et la quantité de matières immergées
conformément au permis, ainsi que les dates auxquelles l’activité
a eu lieu.
Protection de l’environnement
Région du Pacifique et du Yukon
V. E. NIEMELA
[50-1-o]
[50-1-o]
Contact must be made with the Canadian Coast Guard regarding the issuance of a “Notice of Shipping”. The Permittee should
contact the District Manager, Canadian Coast Guard, Vessel
Traffic Services, Kapilano 100 Building, Room 1205, 100 Park
Royal S, West Vancouver, British Columbia V7T 1A2, (604)
666-8453 (Facsimile).
Any inspector designated pursuant to subsection 99(1) of the
Canadian Environmental Protection Act shall be permitted to
mount an electronic tracking device on any vessel that is engaged
in the ocean disposal activities authorized by this permit. The
Permittee shall take all reasonable measures to ensure there is no
tampering with the tracking device and no interference with its
operation. The tracking device shall be removed only by an inspector or by a person with the written consent of an inspector.
The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection, Pacific and Yukon Region, within ten days of
the end of each month, the quantity of material disposed of from
each excavation site pursuant to the permit.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-03192 is approved.
1. Permittee: Westview Dredging (1990) Ltd., Delta, British
Columbia.
2. Type of Permit: To dump or load excavated material.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03192
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : Westview Dredging (1990) Ltd., Delta (ColombieBritannique).
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des matières d’excavation.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 2 janvier 1998 au
1er janvier 1999.
4. Lieu(x) de chargement : Divers lieux approuvés dans la partie
continentale intérieure de la Colombie-Britannique à environ
3. Term of Permit: Permit is valid from January 2, 1998, to
January 1, 1999.
4. Loading Site(s): Various approved sites in the lower mainland of British Columbia at approximately: 49°18.17′ N,
3764
Canada Gazette Part I
123°00.42′ W, 49°17.93′ N, 123°00.94′ W, 49°12.15′ N,
123°01.75′ W.
5. Dump Site(s): Point Grey Disposal Site: 49°15.40′ N,
123°22.10′ W, at a depth of not less than 210 m.
The following position fixing procedures must be followed to
ensure disposal at the designated dump site:
(i) The vessel must call the Vancouver Vessel Traffic Management (VTM) Centre on departure and inform VTM that it is
heading for a disposal site;
(ii) Upon arrival at the disposal site, and prior to dumping, the
vessel must again call VTM to confirm its position. Dumping
can proceed if the vessel is on the disposal site. If the vessel is
not within the disposal site boundaries, VTM will direct it to
the site and advise that dumping can proceed; and
(iii) The vessel will inform VTM when dumping has been
completed prior to leaving the disposal site.
6. Route to Dump Site: Direct.
7. Method of Loading and Dumping: Loading with conveyor
belts or trucks and disposal by bottom dump scow or end
dumping.
8. Rate of Dumping: As required by normal operations.
9. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 500 000 m3.
10. Material to be Dumped: Excavated material comprised of
clay, silt, sand, gravel, rock and concrete. All wood, topsoil, asphalt and other debris are to be segregated for disposal by methods other than ocean disposal.
11. Requirements and Restrictions: The Permittee must notify the
permit issuing office in writing and receive written approval for
each exacavation site prior to any loading or dumping. The written notification must include the following information:
(i) street address of the proposed excavation site;
(ii) a site map showing the proposed excavation site relative to
known landmarks or streets;
(iii) all analytical data available for the proposed excavation
site;
(iv) nature and quantity of the material to be loaded and
dumped;
(v) proposed dates on which the loading and dumping will take
place; and
(vi) site history for proposed excavation site.
Additional sampling or analytical requirements may be specified by the permit issuing office.
The Permittee must ensure that all contractors involved in the
loading or dumping activity for which the permit is issued are
made aware of any restrictions or conditions identified in the
permit and of the possible consequences of any violation of these
conditions. A copy of the permit and the letter of transmittal must
be carried on all towing vessels and loading platforms or equipment involved in ocean disposal activities. A copy of the written
approval for the appropriate loading site must be displayed with
copies of the permit posted at the loading sites.
Contact must be made with the Canadian Coast Guard regarding the issuance of a “Notice of Shipping”. The Permittee should
December 13, 1997
49°18,17′ N., 123°00,42′ O., 49°17,93′ N., 123°00,94′ O. et
49°12,15′ N., 123°01,75′ O.
5. Lieu(x) d’immersion : Lieu d’immersion Point Grey :
49°15,40′ N., 123°22,10′ O., à une profondeur minimale de
210 m.
Pour s’assurer de déverser sa charge à l’endroit désigné, le
navire doit établir sa position en suivant les procédures indiquées
ci-dessous :
(i) Le Centre de gestion du trafic maritime de Vancouver
(CGTMV) doit être informé du départ du navire en direction
d’un lieu d’immersion;
(ii) Lorsque le navire est arrivé au lieu d’immersion et avant le
déversement de la charge, on doit de nouveau communiquer
avec le CGTMV pour confirmer la position du navire. Si le
navire est dans la zone d’immersion, on peut procéder au déversement et s’il est en dehors de la zone, le CGTMV l’y dirige
et indique quand commencer les opérations;
(iii) Le CGTMV doit être avisé de la fin du déchargement et du
départ du navire du lieu d’immersion.
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement et d’immersion : Chargement à l’aide
de tapis roulants ou de camions et immersion à l’aide de chalands
à bascule ou à clapets.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 500 000 m3.
10. Matières à immerger : Matières d’excavation composées
d’argile, de limon, de sable, de gravier, de roches et de béton.
Tous les déchets de bois, de terre végétale, d’asphalte et autres
débris doivent être séparés en vue de leur élimination par des
méthodes autres que l’immersion en mer.
11. Exigences et restrictions : Le titulaire doit aviser par écrit le
bureau émetteur et obtenir une approbation écrite pour chaque
site de chargement avant toute activité de chargement ou d’immersion. L’avis doit contenir les renseignements suivants :
(i) l’adresse du lieu d’excavation proposé;
(ii) une carte de l’endroit qui indique le lieu de chargement par
rapport à des rues ou des points de repère connus;
(iii) toute donnée analytique rassemblée au sujet du lieu d’excavation proposé;
(iv) le type et la quantité des matières à charger et à immerger;
(v) les dates prévues de chargement et d’immersion;
(vi) l’utilisation antérieure du lieu d’excavation proposé.
Des exigences additionnelles d’échantillonnage ou d’analyse
peuvent être exigées par le bureau émetteur.
Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour lesquelles le permis a été accordé sont au courant des restrictions et
des conditions mentionnées dans le permis ainsi que des conséquences possibles du non-respect de ces conditions. Des copies
du permis et de la lettre d’envoi doivent se trouver à bord de tous
les bateaux-remorques et toutes les plates-formes munies de dragues à benne preneuse servant aux opérations de dragage et
d’immersion en mer. Une copie de l’approbation écrite pour le
lieu de chargement approprié doit se trouver avec chaque copie
du permis.
Le titulaire doit communiquer avec la Garde côtière canadienne
au sujet de la délivrance d’un « Avis d’expédition ». Le titulaire
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
contact the District Manager, Canadian Coast Guard, Vessel
Traffic Services, Kapilano 100 Building, Room 1205, 100 Park
Royal S, West Vancouver, British Columbia V7T 1A2, (604)
666-8453 (Facsimile).
Any inspector designated pursuant to subsection 99(1) of the
Canadian Environmental Protection Act shall be permitted to
mount an electronic tracking device on any vessel that is engaged
in the ocean disposal activities authorized by this permit. The
Permittee shall take all reasonable measures to ensure there is no
tampering with the tracking device and no interference with its
operation. The tracking device shall be removed only by an inspector or by a person with the written consent of an inspector.
3765
The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection within 30 days of the expiry of the Permit, a list
of all work completed pursuant to the Permit, the nature and
quantity of material disposed of from each site, and the dates on
which the activity occurred.
V. E. NIEMELA
Environmental Protection
Pacific and Yukon Region
doit communiquer avec le Gestionnaire de district, Garde côtière canadienne, Service du trafic maritime, Édifice Kapilano 100, Pièce 1205, 100 Park Royal Sud, West Vancouver
(Colombie-Britannique) V7T 1A2, (604) 666-8453 (télécopieur).
Il est permis à un inspecteur désigné en vertu du paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement d’installer un dispositif de surveillance électronique sur
tout navire qui est employé aux activités de chargement et
d’immersion autorisées par le présent permis. Le titulaire doit
prendre toutes les mesures raisonnables pour s’assurer que ni le
dispositif ni son fonctionnement ne soient altérés. Le dispositif ne
peut être enlevé qu’avec le consentement écrit de l’inspecteur ou
par l’inspecteur lui-même.
Le titulaire doit communiquer avec le Directeur régional, Protection de l’environnement, Région du Pacifique et du Yukon,
dans les dix jours suivant la fin de chaque mois, la quantité de
matières de chaque lieu d’excavation immergées conformément
au permis.
Le titulaire doit présenter au directeur régional, dans les
30 jours suivant la date d’expiration du permis, une liste des
travaux achevés, la nature et la quantité de matières immergées
conformément au permis, ainsi que les dates auxquelles l’activité
a eu lieu.
Protection de l’environnement
Région du Pacifique et du Yukon
V. E. NIEMELA
[50-1-o]
[50-1-o]
The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection, Pacific and Yukon Region, within ten days of
the end of each month, the quantity of material disposed of from
each excavation site pursuant to the permit.
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
TELECOMMUNICATIONS ACT
LOI SUR LES TÉLÉCOMMUNICATIONS
Notice No. SMSE-011-97
Avis no SMSE-011-97
Notice is hereby given that Industry Canada is releasing
amendment No. 1 to Issue 8 of the Certification Procedure 01
(CP-01) dated December 13, 1997. The amendment includes
changes to the disclosure process of new Customer Premises
Equipment (CPE) to network interfaces under the Terminal Attachment Programme (Part I) and editorial changes to the Terminal Equipment Certification/Testing Application and Agreement
(Appendix IV).
Avis est par les présentes donné qu’Industrie Canada publie la
modification no 1 à la version 8 de la PH-01 intitulé « Procédure
d’homologation » en date du 13 décembre 1997. La modification
comprend des changements à la section de la partie I qui traite des
avis de divulgation concernant de nouvelles interfaces entre le
réseau et le matériel terminal situé dans les lieux d’un client, visé
par le Programme de raccordement de matériel terminal, ainsi que
des changements mineurs à l’annexe IV intitulé « Demande et
accord relatifs aux essais et à l’homologation de matériel
terminal ».
On peut obtenir cette modification en s’adressant à : Tyrell
Press Ltée, 2714, chemin Fenton, Case postale 937, Gloucester
(Ontario) K1T 3T7, 1-800-267-4862 ou (613) 822-0740 (téléphone), (613) 822-1089 (télécopieur). On peut également se
procurer cette modification sur le réseau Internet à l’adresse
suivante :
http://strategis.ic.gc.ca/sc_mrksv/spectrum/frndoc/spectrf1.html
Les intéressés peuvent présenter leurs observations concernant
le document au Président, CCPRT, 300, rue Slater, Pièce 1302A,
Ottawa (Ontario) K1A 0C8, ou à l’adresse Internet kwan.andy@
ic.gc.ca dans les 60 jours suivant la publication du présent avis.
Toutes les observations doivent indiquer le numéro de référence
du présent avis et la date de sa publication dans la Partie I la
Gazette du Canada.
Les observations écrites reçues en réponse au présent avis seront mises à la disposition du public, pendant les heures de bureau, à la bibliothèque d’Industrie Canada, 2e étage, 365, avenue
Laurier Ouest, Ottawa, et dans les bureaux régionaux d’Industrie
Copies of this document may be obtained from Tyrell Press
Ltd, 2714 Fenton Road, P.O. Box 937, Gloucester, Ontario K1T
3T7, 1-800-267-4862 or (613) 822-0740 (Telephone), (613)
822-1089 (Facsimile). This document is also available electronically on Internet at the following WWW address:
http://strategis.ic.gc.ca/sc_mrksv/spectrum/engdoc/spect1.html
Interested parties may submit comments concerning this document to the Chairman, TAPAC, 300 Slater Street, Suite 1302A,
Ottawa, Ontario K1A 0C8, or at the Internet address
kwan.andy@ic.gc.ca within 60 days from the date of publication
of this notice. All representations must cite the Canada Gazette,
Part I, publication date and the notice reference number.
All written comments received in response to this notice will
be available for public viewing during normal business hours at
the Industry Canada Library, 2nd Floor, 365 Laurier Avenue W,
Ottawa, and at the regional offices of Industry Canada in
3766
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
R. W. MCCAUGHERN
Acting Director General
Spectrum Engineering Branch
Canada, situés à Moncton, Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver, pendant une période d’un an après la date de réception
des observations.
Ottawa, le 5 décembre 1997
Le directeur général intérimaire
Génie du spectre
R. W. MCCAUGHERN
[50-1-o]
[50-1-o]
Moncton, Montréal, Toronto, Winnipeg and Vancouver, for a
period of one year from the date of receipt of those comments.
Ottawa, December 5, 1997
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
MBNA CANADA BANK
BANQUE MBNA CANADA
Notice is hereby given that, pursuant to subsection 48(1) of the
Bank Act, an order to commence and carry on business was issued
on November 21, 1997, approving the commencement and carrying on of business by MBNA Canada Bank.
December 5, 1997
JOHN PALMER
Superintendent of Financial Institutions
Avis est par les présentes donné que, conformément au paragraphe 48(1) de la Loi sur les banques, une autorisation de fonctionnement a été délivrée le 21 novembre 1997 autorisant la Banque MBNA Canada à commencer à fonctionner.
Le 5 décembre 1997
Le surintendant des institutions financières
JOHN PALMER
[50-1-o]
[50-1-o]
SUPREME COURT OF CANADA
COUR SUPRÊME DU CANADA
The session of the Supreme Court of Canada which would
normally begin on Tuesday, January 20, 1998, will be advanced
and shall begin on Monday, January 19, 1998.
December 5, 1997
ANNE ROLAND
Registrar
La session de la Cour suprême du Canada, qui doit normalement commencer le mardi 20 janvier 1998, est avancée et commencera le lundi 19 janvier 1998.
Le 5 décembre 1997
Le registraire
ANNE ROLAND
[50-1-o]
[50-1-o]
NOTICE OF VACANCIES
AVIS DE POSTES VACANTS
NATIONAL PAROLE BOARD
COMMISSION NATIONALE DES LIBÉRATIONS
CONDITIONNELLES
Full-time and Part-time Members — Ontario Region
Membres à temps plein et à temps partiel — Région de l’Ontario
The National Parole Board (NPB) is an independent, administrative agency. The NPB makes decisions on the conditional
release of offenders sentenced to federal penitentiaries and of
offenders sentenced to provincial institutions in the provinces and
territories where there are no provincial boards of parole. The
NPB also renders decisions on the granting of pardons for exoffenders who have successfully re-entered society as law-abiding
citizens.
La Commission nationale des libérations conditionnelles
(CNLC) est un organisme administratif autonome. Elle est chargée de rendre des décisions au sujet de la libération conditionnelle de détenus gardés dans des pénitenciers fédéraux et dans des
établissements des provinces ou des territoires où il n’y a pas de
commission des libérations conditionnelles. La CNLC est aussi
habilitée à octroyer la réhabilitation (pardon) à d’ex-délinquants
qui sont devenus des citoyens respectueux des lois.
Location: Ontario Region — Kingston, Ontario
Lieu : Région de l’Ontario — Kingston (Ontario)
The preferred candidates will be committed to excellence in
corrections, in particular conditional release, and will possess the
following knowledge, abilities and personal suitability:
Les personnes choisies recherchent l’excellence dans le domaine correctionnel, plus particulièrement en ce qui concerne la
mise en liberté sous condition, et possèdent les connaissances, les
capacités et les qualités personnelles énumérées ci-après :
Connaissances ou, de préférence, expérience concernant :
— le système de justice pénal, plus particulièrement en ce qui
concerne le domaine correctionnel et la mise en liberté sous
condition;
— le travail dans la collectivité;
Knowledge of, and preferably experience in:
— the criminal justice system, in particular corrections and
conditional release;
— community work;
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
— the interpretation and application of the applicable legislation pertaining to NPB — the Corrections and Conditional
Release Act (CCRA); and
— the roles and responsibilities of an NPB member.
Abilities/skills:
— excellent analytical skills;
— ability to quickly synthesize relevant case information;
— clear, concise and comprehensive writing skills;
— effective interviewing and decision-making skills;
— efficiency in managing time and setting priorities; and
— ability to carry a heavy workload and perform in a stressful
environment, including federal penitentiaries.
Personal suitability:
— adaptability and flexibility;
— effective and independent work habits, as well as an ability
to work as a team member;
— discretion in managing highly sensitive information; and
— sensitivity to multiculturalism and aboriginal issues.
The chosen candidates will be required to travel outside the
immediate area and be away from home overnight on occasion.
The successful full-time candidates must be prepared to relocate to the area of employment or to a location within reasonable
commuting distance.
Proficiency in both official languages is desirable.
Preference will be given to applicants residing in the province
of Ontario.
All applications will be treated confidentially.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist in
identifying qualified candidates for these positions. It is not,
however, intended to be the sole means of recruitment.
Please ensure that your curriculum vitae and/or your letter of
application address(es) the above criteria and send it/them by
January 10, 1998, to Gisele Brunet, Executive Assistant to the
Chairman, National Parole Board, Sir Wilfrid Laurier Building,
10th Floor, 340 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0R1,
(613) 954-7457 (Telephone), (613) 941-9426 (Facsimile).
Further information is available on request.
Bilingual notices of vacancies will be produced in alternate
format (i.e., audio cassette, diskette, braille, large print, etc.) upon
request. For further information, please contact Canadian Government Publishing, Public Works and Government Services
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9, (819) 956-4802.
[50-1-o]
3767
— l’interprétation et l’application des textes de loi touchant la
CNLC — la Loi sur le système correctionnel et la mise en
liberté sous condition (LSCMLSC);
— les rôles et les responsabilités des membres de la
Commission.
Capacités :
— excellente capacité d’analyse;
— capacité de faire la synthèse rapide des renseignements pertinents touchant les cas examinés;
— capacité de rédiger d’une manière claire, concise et précise;
— capacité de mener efficacement des entrevues et de prendre
des décisions;
— capacité de gérer son temps et de fixer des priorités avec
efficacité;
— capacité de s’acquitter d’une lourde charge de travail et de
fonctionner dans un environnement stressant, notamment
dans des pénitenciers fédéraux.
Qualités personnelles :
— adaptabilité et souplesse;
— savoir travailler efficacement à la fois de façon autonome et
en équipe;
— discrétion dans l’utilisation de renseignements de nature très
délicate;
— sensibilité envers les questions multiculturelles et autochtones.
Les personnes retenues doivent être disposées à voyager à
l’extérieur de la région et, à l’occasion, à y passer la nuit.
Les personnes choisies pour occuper les postes à temps plein
doivent être disposées à déménager à proximité du lieu de travail.
La connaissance des deux langues officielles est souhaitable.
La préférence sera accordée aux candidats résidant en Ontario.
Toutes les candidatures seront traitées de façon confidentielle.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de trouver
des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement
ne se limite pas à cette seule façon de procéder.
Veuillez vous assurer que votre curriculum vitæ et/ou votre
lettre de demande d’emploi répondent aux critères susmentionnés
et faites parvenir le tout, au plus tard le 10 janvier 1998, à
l’adresse suivante : Gisele Brunet, Adjointe exécutive auprès du
président, Commission nationale des libérations conditionnelles,
Immeuble Sir-Wilfrid-Laurier, 10e étage, 340, avenue Laurier
Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0R1, (613) 954-7457 (téléphone),
(613) 941-9426 (télécopieur).
Des renseignements complémentaires seront fournis sur
demande.
Les avis de postes vacants sont disponibles dans les deux langues officielles sous forme non traditionnelle (c’est-à-dire audiocassette, disquette, braille, imprimé à gros caractères, etc.) et ce,
sur demande. Pour de plus amples renseignements, veuillez
communiquer avec Les Éditions du gouvernement du Canada,
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Ottawa,
Ontario K1A 0S9, (819) 956-4802.
[50-1-o]
3768
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Sixth Parliament
Première session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
September 27, 1997.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 septembre 1997.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
ROYAL ASSENT
SANCTION ROYALE
Wednesday, December 3, 1997
Le mercredi 3 décembre 1997
This day at 10:24 o’clock p.m., the Right Honourable Antonio
Lamer, in his capacity as Deputy of the Governor General, proceeded to the Chamber of the Senate, in the Parliament Buildings,
and took his seat at the foot of the Throne. The Members of the
Senate being assembled, the Deputy of the Governor General was
pleased to command the attendance of the House of Commons,
and that House being present, the following Bill was assented to
in Her Majesty’s name by the Deputy of the Governor General:
An Act to provide for the resumption and continuation of
postal services
(Bill C-24, Chapter 34, 1997)
PAUL C. BÉLISLE
Clerk of the Senate and
Clerk of the Parliaments
Aujourd’hui à 10 h 24, le très honorable Antonio Lamer, en sa
qualité de suppléant du Gouverneur général, est venu à la Chambre du Sénat, en l’Hôtel du Parlement et a pris place au pied du
Trône. Les membres du Sénat étant assemblés, il a plu au suppléant du Gouverneur général d’ordonner à la Chambre des
communes d’être présente, et, cette Chambre étant présente, le
suppléant du Gouverneur général, au nom de Sa Majesté, a sanctionné le projet de loi suivant :
Loi prévoyant la reprise et le maintien des services postaux
(Projet de loi C-24, Chapitre 34, 1997)
[50-1-o]
[50-1-o]
Le greffier du Sénat et
greffier des Parlements
PAUL C. BÉLISLE
CHIEF ELECTORAL OFFICER
DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS
CANADA ELECTIONS ACT
LOI ÉLECTORALE DU CANADA
Notice is hereby given, pursuant to subsection 331(1) of the
Canada Elections Act, that the necessary preparations for the
bringing into operation of the amendments brought to this Act by
the coming into force, on December 1, 1997, by the Order in
Council P.C. 1997-1754 dated November 27, 1997, of section 20
and subsection 21(2) of An Act to amend the Canada Elections
Act, the Parliament of Canada Act and the Referendum Act (S.C.,
1996, c. 35) have been made.
December 4, 1997
JEAN-PIERRE KINGSLEY
Chief Electoral Officer
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 331(1) de la Loi électorale du Canada, que les dispositions
nécessaires pour la mise en œuvre des modifications apportées à
cette loi par l’entrée en vigueur, le 1er décembre 1997, conformément au décret C.P. 1997-1754 du 27 novembre 1997, de
l’article 20 et du paragraphe 21(2) de la Loi modifiant la Loi
électorale du Canada, la Loi sur le Parlement du Canada et la
Loi référendaire (L.C. (1996), ch. 35) ont été prises.
Le 4 décembre 1997
Le directeur général des élections
JEAN-PIERRE KINGSLEY
[50-1-o]
[50-1-o]
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3769
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
NOTICE NO. HA-97-011
AVIS No HA-97-011
Appeals
Appels
The Canadian International Trade Tribunal will hold public
hearings to consider the appeals listed hereunder. The hearings
will be held beginning at 9:30 a.m., in the Tribunal’s hearing
room, Standard Life Centre, 18th Floor, 333 Laurier Avenue W,
Ottawa, Ontario K1A 0G7. Interested persons planning to attend
should contact the Tribunal at (613) 991-5767 for further information and to ensure that the hearings will be held as scheduled.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur tiendra des audiences publiques afin d’entendre les appels mentionnés cidessous. Les audiences débuteront à 9 h 30 et auront lieu dans la
salle d’audience du Tribunal, Standard Life Centre, 18e étage,
333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7. Les personnes intéressées qui ont l’intention d’assister aux audiences
doivent s’adresser au Tribunal en composant le (613) 991-5767 si
elles désirent plus de renseignements ou si elles veulent confirmer
la date des audiences.
Customs Act
Loi sur les douanes
Appellant v. Respondent (Deputy Minister of National Revenue)
January 1998
Date
5
6
13
Appeal
Number
15
19
19
Janvier 1998
Appellant
AP-97-056
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
P & S Filtration Inc.
Filter belt
February 24, 1994, to January 26, 1995
AP-97-083 and AP-97-101
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
Nailor Industries Inc.
Diffusers and supply registers
November 14, 1995, to June 26, 1996
AP-97-029
Goods in Issue:
Entrelec Inc.
Fuse terminal blocks and various
electronic components
June 16, 1992, to February 15, 1994
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
Appelant c. intimé (le sous-ministre du Revenu national)
Date
5
8421.99.30
5911.90.90
6
8481.80.91 or 8479.89.90
7308.90.90 and 7610.90.00
13
Fonora Textile Waste Inc.
Towels
June 16, 1995
AP-97-030
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
Atomic Ski Canada Inc.
Inline skate shells
October 25, 1995, to March 18, 1996
AP-97-031
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
Wilson Sports Canada
Inline skate shells
March 28 and May 27, 1996
15
6307.10.10
6307.10.90
19
6406.99.90 or 9506.70.20
9506.70.12
6406.99.90 or 9506.70.20
9506.70.12
Appelant
AP-97-056
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelant :
Intimé :
P & S Filtration Inc.
Bande filtrante
Du 24 février 1994 au 26 janvier 1995
AP-97-083 et AP-97-101
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelant :
Intimé :
Nailor Industries Inc.
Diffuseurs et grilles à registre
Du 14 novembre 1995 au 26 juin 1996
AP-97-029
Marchandises en litige :
Entrelec Inc.
Blocs de jonction à fusibles et divers
composants électroniques
Du 16 juin 1992 au 15 février 1994
8421.99.30
5911.90.90
8481.80.91 ou 8479.89.90
7308.90.90 et 7610.90.00
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
8537.10.91 et code 2101
Appelant :
8536.90.90
Intimé :
8537.10.91 and Code 2101
8536.90.90
AP-97-038
Goods in Issue:
Date of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
Numéro
d’appel
19
AP-97-038
Marchandises en litige :
Date d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelant :
Intimé :
Fonora Textile Waste Inc.
Serviettes
Le 16 juin 1995
AP-97-030
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelant :
Intimé :
Atomic Ski Canada Inc.
Coques de patins à roues alignées
Du 25 octobre 1995 au 18 mars 1996
AP-97-031
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelant :
Intimé :
Wilson Sports Canada
Coques de patins à roues alignées
Le 28 mars et le 27 mai 1996
6307.10.10
6307.10.90
6406.99.90 ou 9506.70.20
9506.70.12
6406.99.90 ou 9506.70.20
9506.70.12
3770
Date
28
Canada Gazette Part I
Appeal
Number
AP-94-112, AP-94-164 and
AP-94-254
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Value for duty
December 13, 1997
Date
28
Appellant
Esprit de Corps (1980) Ltée
Clothing
February 8, 1992, to October 17, 1994
December 5, 1997
Numéro
d’appel
AP-94-112, AP-94-164 et
AP-94-254
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Valeur en douane
Appelant
Esprit de Corps (1980) Ltée
Vêtements
Du 8 février 1992 au 17 octobre 1994
Le 5 décembre 1997
By Order of the Tribunal
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Par ordre du Tribunal
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
PRACTICE NOTICE
NOTE DE PROCÉDURE
Acceptance of National Customs Rulings in the Filing of Requests
for Tariff Relief on Imported Textile Inputs
Acceptation des décisions nationales des douanes pour le dépôt
des demandes d’allégement tarifaire sur des intrants textiles
importés
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) currently has procedures that require that, when filing a request for
tariff relief on imported textile inputs, a requester submit samples
of the textile inputs. Some of these samples are then sent by the
Tribunal to the Department of National Revenue (Revenue Canada) for laboratory analysis and tariff classification. The remaining samples are kept by the Tribunal for the record and possible
distribution to parties. The Tribunal commences an investigation
only after the samples have been analyzed by Revenue Canada
and after it is satisfied that a request is properly documented.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a
actuellement des procédures qui exigent que, lorsqu’un demandeur dépose une demande d’allégement tarifaire sur des intrants
textiles importés, il doit présenter des échantillons des intrants
textiles. Certains de ces échantillons sont alors envoyés par le
Tribunal au ministère du Revenu national (Revenu Canada) pour
analyse en laboratoire et classement tarifaire. Le Tribunal garde le
reste des échantillons pour ses dossiers et la distribution possible
aux parties. Le Tribunal n’ouvrira son enquête que lorsque les
échantillons auront été analysés par Revenu Canada et que le
dossier de la demande sera complet.
Après avoir consulté les parties concernées, le Tribunal a décidé de permettre à un demandeur de s’adresser directement à Revenu Canada afin d’obtenir une décision nationale des douanes
(DND) sur le classement tarifaire des intrants textiles. La demande pour obtenir une DND doit être envoyée à l’administration
centrale de Revenu Canada et adressée au Directeur, Politique de
la nomenclature et du traitement tarifaire, Édifice Connaught,
6e étage, 555, avenue Mackenzie, Ottawa (Ontario) K1A 0L5. En
outre, lorsqu’un demandeur désire obtenir une DND, il doit :
a) faire part à Revenu Canada qu’il est dans ses intentions de
faire une demande d’allégement tarifaire sur les intrants textiles;
b) fournir à Revenu Canada le nombre d’échantillons et tous les
renseignements sur les produits demandés aux questions 4 et 5 du
questionnaire à l’intention du demandeur, qui se trouve dans le
Guide de la saisine sur les textiles — Octobre 1996 du Tribunal.
Revenu Canada gardera en sa possession les échantillons qui ne
sont pas utilisés pour l’analyse et ce, pendant une période maximale de un an.
Lorsque la DND a été publiée par Revenu Canada, un demandeur peut alors déposer une demande d’allégement tarifaire au
Tribunal. Ce dernier écrira alors à Revenu Canada pour l’informer de la demande et il sollicitera : a) les résultats de l’analyse
en laboratoire des intrants textiles; b) une opinion sur l’administrabilité de l’allégement tarifaire demandé; c) une description
suggérée dans l’éventualité où l’allégement tarifaire est recommandé par le Tribunal. Sur réception de la lettre du Tribunal,
Revenu Canada enverra sans délai au Tribunal les échantillons
faisant l’objet de la DND. Tous les autres renseignements seront
envoyés par Revenu Canada au Tribunal dans les dix jours
ouvrables.
After consulting with its stakeholders, the Tribunal has decided
to allow a requester to go directly to Revenue Canada in order to
apply for a National Customs Ruling (NCR) on the tariff classification of the textile inputs. The application for an NCR must be
sent to Revenue Canada’s headquarters and addressed to the Director, Nomenclature and Tariff Treatment Policy, Connaught
Building, 6th Floor, 555 Mackenzie Avenue, Ottawa, Ontario
K1A 0L5. In addition, when applying for an NCR, a requester
must: (a) indicate to Revenue Canada that it plans to apply for
tariff relief on the textile inputs; and (b) provide Revenue Canada
with the quantities of samples and all the product information
listed in questions 4 and 5 of the Requester’s Questionnaire,
which is found in the Tribunal’s Textile Reference Guide —
October 1996. Revenue Canada will retain custody of the samples not used for analysis for up to one year.
Once the NCR has been issued by Revenue Canada, a requester
may then file a request for tariff relief with the Tribunal. The
Tribunal will then write to Revenue Canada to inform it of the
request and ask for: (a) a laboratory analysis of the textile inputs;
(b) an opinion on the administrability of the tariff relief requested; and (c) suggested wording should tariff relief be recommended by the Tribunal. Upon receipt of the Tribunal’s letter,
Revenue Canada will send forthwith to the Tribunal the samples
that are covered by the NCR. All remaining information will be
submitted by Revenue Canada to the Tribunal within ten working
days.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3771
This new procedure is optional, and a requester that wishes to
send samples to the Tribunal, along with its request for tariff relief, may still do so.
The Tribunal’s practice of announcing the receipt of a request
for tariff relief on its Web site at least 30 days before the commencement of an investigation remains unchanged.
Ottawa, December 2, 1997
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Cette nouvelle procédure est facultative et un demandeur qui
désire envoyer des échantillons au Tribunal, en même temps que
sa demande d’allégement tarifaire, peut toujours le faire.
La pratique du Tribunal d’annoncer la réception d’une demande d’allégement tarifaire sur son site Web au moins 30 jours
avant l’ouverture d’une enquête demeure inchangée.
Ottawa, le 2 décembre 1997
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Canadian Radio-television and Telecommunications Commission Examination Room, 1 Promenade du Portage,
Room 201, Hull, Quebec K1A 0N2, (819) 997-2429
(Telephone), (819) 994-0218 (Facsimile), (819) 994-0423
(TDD);
— Bank of Commerce Building, 10th Floor, Suite 1007,
1809 Barrington Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902)
426-7997 (Telephone), (902) 426-2721 (Facsimile), (902)
426-6997 (TDD);
— Place Montréal Trust, Suite 1920, 1800 McGill College
Avenue, Montréal, Quebec H3A 3J6, (514) 283-6607
(Telephone), (514) 283-3689 (Facsimile), (514) 283-8316
(TDD);
— The Kensington Building, 1810–275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone), (204)
983-6317 (Facsimile), (204) 983-8274 (TDD);
— 800 Burrard Street, Suite 1380, Vancouver, British Columbia
V6Z 2G7, (604) 666-2111 (Telephone), (604) 666-8322
(Facsimile), (604) 666-0778 (TDD).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Salle d’examen du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, 1, promenade du Portage,
Pièce 201, Hull (Québec) K1A 0N2, (819) 997-2429 (téléphone), (819) 994-0218 (télécopieur), (819) 994-0423 (ATS);
— Édifice de la Banque de Commerce, 10e étage, Pièce 1007,
1809, rue Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8,
(902) 426-7997 (téléphone), (902) 426-2721 (télécopieur),
(902) 426-6997 (ATS);
— Place Montréal Trust, Bureau 1920, 1800, avenue McGill
College, Montréal (Québec) H3A 3J6, (514) 283-6607 (téléphone), (514) 283-3689 (télécopieur), (514) 283-8316 (ATS);
— Édifice The Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
(204) 983-6317 (télécopieur), (204) 983-8274 (ATS);
— 800, rue Burrard, Bureau 1380, Vancouver (ColombieBritannique) V6Z 2G7, (604) 666-2111 (téléphone), (604)
666-8322 (télécopieur), (604) 666-0778 (ATS).
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1997-11-1
AUDIENCE PUBLIQUE 1997-11-1
Further to its notice of public hearing CRTC 1997-11 dated
October 8, 1997, relating to its public hearing commencing on
December 15, 1997, at 9 a.m., at the Commission Headquarters,
1 Promenade du Portage, Hull, Quebec, the Commission announces that the following item is withdrawn from the public
hearing and rescheduled at the public hearing commencing
on January 27, 1998, at the Centre des congrès de Québec,
1000 René-Lévesque Boulevard E, Québec, Quebec (Item 26):
Issue No. 1 — Item 11
Val-d’Or, Amos and Rouyn-Noranda, Quebec
Radio Nord inc.
À la suite de son avis d’audience publique CRTC 1997-11 du
8 octobre 1997 relativement à l’audience publique qui débutera le
15 décembre 1997, à 9 h, à l’Administration centrale du Conseil,
1, promenade du Portage, Hull (Québec), le Conseil annonce que
l’article suivant est retiré de l’audience publique et reporté à
l’audience publique commençant le 27 janvier 1998, au Centre
des congrès de Québec, 1000, boulevard René-Lévesque Est,
Québec (Québec) [article 26] :
Première partie — Article 11
Val-d’Or, Amos et Rouyn-Noranda (Québec)
Radio Nord inc.
Les interventions doivent parvenir à la Secrétaire générale,
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie
conforme a été envoyée à la requérante, avant la date limite
d’intervention mentionnée dans l’avis.
3772
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
For a broadcasting licence to carry on a French-language FM
(radio) programming undertaking at Val-d’Or, operating on frequency 104.3 MHz (channel 282C) with an effective radiated
power of 100 000 watts, and with a transmitter at RouynNoranda, operating on frequency 98.3 MHz (channel 252A) with
an effective radiated power of 862 watts. If this application is
approved, the licensee will surrender the current licences for
CKDV Val-d’Or, CHAD Amos and CKRN Rouyn-Noranda.
It should be noted that only the interventions already received,
accepted by the Commission and filed on the public file for this
hearing will be considered by the Commission in its study of this
application.
December 3, 1997
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) FM de langue
française à Val-d’Or, à la fréquence 104,3 MHz (canal 282C)
avec une puissance apparente rayonnée de 100 000 watts, et
un émetteur à Rouyn-Noranda à la fréquence 98,3 MHz
(canal 252A) avec une puissance apparente rayonnée de
862 watts. Advenant l’approbation de cette demande, la titulaire
rétrocédera les licences actuelles pour l’exploitation de CKDV
Val-d’Or, CHAD Amos et CKRN Rouyn-Noranda.
Prière de noter que seules les interventions déjà reçues, acceptées par le Conseil et déposées au dossier public dans ce contexte
seront considérées dans l’étude de ce dossier.
Le 3 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1997-11-2
AUDIENCE PUBLIQUE 1997-11-2
Further to its Notice of Public Hearing CRTC 1997-11 dated
October 8, 1997, relating to its public hearing commencing on
December 15, 1997, at 9 a.m., at the Commission Headquarters,
1 Promenade du Portage, Hull, Quebec, the Commission announces that the following item is withdrawn from the public
hearing and will be rescheduled on the agenda of a future public
hearing:
Issue No. 1 — Item 2
Grand Falls, New Brunswick
Carleton-Victoria Broadcasting Co. Ltd.
For a broadcasting licence to carry on an English-language FM
(radio) programming undertaking at Grand Falls, operating on a
frequency of 93.5 MHz (channel 228A) with an effective radiated
power of 5 300 watts.
The licensee proposes to rebroadcast the programming produced by CJCJ Woodstock except for 2:30 hours per broadcast
week of advertising broadcast exclusively in Grand Falls.
À la suite à son avis d’audience publique CRTC 1997-11 du
8 octobre 1997 relativement à l’audience publique qui débutera le
15 décembre 1997, à 9 h, à l’Administration centrale du Conseil,
1, promenade du Portage, Hull (Québec), le Conseil annonce que
l’article suivant est retiré de l’audience publique et reporté à
l’ordre du jour d’une audience ultérieure :
December 3, 1997
Première partie — Article 2
Grand Sault (Nouveau-Brunswick)
Carleton-Victoria Broadcasting Co. Ltd.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation (radio) FM de langue
anglaise à Grand Sault, à la fréquence 93,5 MHz (canal 228A)
avec une puissance apparente rayonnée de 5 300 watts.
La titulaire propose de retransmettre les émissions produites
par CJCJ Woodstock, à l’exception de 2 h 30 de messages publicitaires par semaine de radiodiffusion, diffusés exclusivement
à Grand Sault.
Le 3 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-140
AVIS PUBLIC 1997-140
Ontario Region
Région de l’Ontario
1. Penetanguishene, Ontario
Canadian Broadcasting Corporation
To amend the broadcasting licence of the (radio) programmming undertaking CBL Toronto by adding a transmitter
at Penetanguishene on a frequency of 89.7 MHz (channel 209A) with an effective radiated power of 2 800 watts.
The CBC expects that this transmitter will provide improved
service to the area.
1. Penetanguishene (Ontario)
Société Radio-Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CBL Toronto, en ajoutant un émetteur à Penetanguishene à la fréquence 89,7 MHz (canal 209A)
avec une puissance apparente rayonnée de 2 800 watts. La
SRC s’attend que le nouvel émetteur lui permettra d’offrir un
service de meilleure qualité dans cette région.
Deadline for intervention: January 7, 1998
Date limite d’intervention : le 7 janvier 1998
December 2, 1997
Le 2 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-141
AVIS PUBLIC 1997-141
1. Across Canada
Expressvu Inc.
To amend conditions of licence 2(b) and 6(a) of the broadcasting licence to carry on a national direct-to-home (DTH)
satellite distribution undertaking by adding KIRO-TV (IND)
Seattle, Washington. The applicant also requests that KIROTV be added to Section “B” of the list of DTH Eligible Satellite Services.
2. Across Canada
1155636 Ontario Inc.
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
as “The Comedy Network (TCN)”, by suspending the following conditions of licence, as long as the licensee remains a
member in good standing of the Canadian Broadcast Standards Council (CBSC).
Conditions of licence:
6. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
8. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
3. Across Canada
2953285 Canada Inc.
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
as “The Discovery Channel”, by suspending the following
conditions of licence, as long as the licensee remains a member in good standing of the Canadian Broadcast Standards
Council (CBSC).
Conditions of licence:
6. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
8. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
4. Across Canada
History Television Inc.
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
3773
1. L’ensemble du Canada
Expressvu Inc.
En vue de modifier les conditions de licence 2b) et 6a) de la
licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise nationale de distribution par satellite de radiodiffusion
directe (SRD) par l’ajout de KIRO-TV (IND) Seattle
(Washington). La requérante demande également que
KIRO-TV soit ajouter à la partie « B » de la liste des services
par satellite admissibles (SRD).
2. L’ensemble du Canada
1155636 Ontario Inc.
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de « The Comedy Network (TCN) », en suspendant l’application des
conditions de licence ci-après tant que la titulaire est membre
en règle du Conseil canadien des normes de la radiotélévision
(CCNR).
Conditions de licence :
6. La titulaire doit respecter les lignes directrices
relatives à la représentation non sexiste des personnes
exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR), telles
qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées
par le Conseil.
8. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
3. L’ensemble du Canada
2953285 Canada Inc.
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de « The Discovery Channel », en suspendant l’application des conditions
de licence ci-après tant que la titulaire est membre en règle
du Conseil canadien des normes de la radiotélévision
(CCNR).
Conditions de licence :
6. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la représentation non sexiste des personnes exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de
l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR),
telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
8. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées
de temps à autre et approuvées par le Conseil.
4. L’ensemble du Canada
History Television Inc.
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
3774
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
as “The History and Entertainment Network (H&E)”, by suspending the following conditions of licence, as long as the licensee remains a member in good standing of the Canadian
Broadcast Standards Council (CBSC).
spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de « The
History and Entertainment Network (H&E) », en suspendant
l’application des conditions de licence ci-après tant que la
titulaire est membre en règle du Conseil canadien des normes
de la radiotélévision (CCNR).
Conditions of licence:
7. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
Conditions de licence :
7. La titulaire doit respecter les lignes directrices
relatives à la représentation non sexiste des personnes
exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR), telles
qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées
par le Conseil.
9. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées
de temps à autre et approuvées par le Conseil.
5. L’ensemble du Canada
1163031 Ontario Inc.
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de « Outdoor
Life », en suspendant l’application des conditions de licence
ci-après tant que la titulaire est membre en règle du Conseil
canadien des normes de la radiotélévision (CCNR).
9. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
5. Across Canada
1163031 Ontario Inc.
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
as “Outdoor Life”, by suspending the following conditions of
licence, as long as the licensee remains a member in good
standing of the Canadian Broadcast Standards Council
(CBSC).
Conditions of licence:
9. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
11. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
6. Across Canada
Showcase Television Inc.
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
as “Showcase”, by suspending the following conditions of licence, as long as the licensee remains a member in good
standing of the Canadian Broadcast Standards Council
(CBSC).
Conditions of licence:
7. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
9. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
Conditions de licence :
9. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la représentation non sexiste des personnes exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de
l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR),
telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
11. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
6. L’ensemble du Canada
Showcase Television Inc.
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de
« Showcase », en suspendant l’application des conditions de
licence ci-après tant que la titulaire est membre en règle du
Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR).
Conditions de licence :
7. La titulaire doit respecter les lignes directrices
relatives à la représentation non sexiste des personnes
exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR), telles
qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées
par le Conseil.
9. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3775
7. Across Canada
Lifestyle Television (1994) Limited
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
as “Women’s Television Network”, by suspending the following conditions of licence, as long as the licensee remains
a member in good standing of the Canadian Broadcast Standards Council (CBSC).
7. L’ensemble du Canada
Lifestyle Television (1994) Limited
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de « Women’s
Television Network », en suspendant l’application des conditions de licence ci-après tant que la titulaire est membre en
règle du Conseil canadien des normes de la radiotélévision
(CCNR).
Conditions of licence:
6. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
Conditions de licence :
6. La titulaire doit respecter les lignes directrices
relatives à la représentation non sexiste des personnes
exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR), telles
qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées
par le Conseil.
8. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
8. L’ensemble du Canada
Canvideo Television Sales (1983) Limited et Global
Communications Limited, les associés de « Prime TV »
une société en nom collectif
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation spécialisée de langue anglaise connu sous le nom de « Prime TV »,
en suspendant l’application des conditions de licence ci-après
tant que la titulaire est membre en règle du Conseil canadien
des normes de la radiotélévision (CCNR).
8. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
8. Across Canada
Canvideo Television Sales (1983) Limited and Global
Communications Limited, partners in “Prime TV”
a general partnership
To amend its broadcasting licence to carry on a national
English-language specialty programming undertaking known
as “Prime TV”, by suspending the following conditions of licence, as long as the licensee remains a member in good
standing of the Canadian Broadcast Standards Council
(CBSC).
Conditions of licence:
8. The licensee shall adhere to the guidelines on gender
portrayal set out in the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) “Sex-Role Portrayal Code for Television
and Radio Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
10. The licensee shall adhere to the guidelines on the
depiction of violence in television programming set out
in the CAB’s “Voluntary Code Regarding Violence in
Television Programming”, as amended from time to time
and approved by the Commission.
9. Fergus, Elora and Salem, Ontario
Western Co-Axial Limited
To amend the broadcasting licence of its cable distribution
undertaking serving the above-noted localities as follows:
(a) by deleting the local head end;
(b) by authorizing the licensee to interconnect its cable distribution undertaking through the use of optical fibre with
its cable system serving part of Hamilton, part of Ancaster,
Dundas and surrounding area and part of Flamborough,
Ontario;
(c) by deleting the condition of licence authorizing the distribution, at its option, of WXYZ-TV (ABC) and WDIV
(NBC) Detroit, Michigan, received via satellite from Cancom as part of the basic service. (The licensee is currently
not distributing these programming services);
Conditions de licence :
8. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la représentation non sexiste des personnes exposées dans le « Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision » de
l’Association canadienne des radiodiffuseurs (l’ACR),
telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
10. La titulaire doit respecter les lignes directrices relatives à la violence à la télévision exposées dans le « Code
d’application volontaire concernant la violence à la télévision » publié par l’ACR, telles qu’elles ont été modifiées de temps à autre et approuvées par le Conseil.
9. Fergus, Elora et Salem (Ontario)
Western Co-Axial Limited
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de son entreprise de distribution câble desservant les localités susmentionnées comme suit :
a) en supprimant la tête de ligne locale;
b) en autorisant la titulaire de raccorder son entreprise de
distribution (câble) par fibre optique avec son entreprise de
distribution (câble) desservant un secteur de Hamilton, secteur d’Ancaster, Dundas et la région avoisinante et un secteur de Flamborough (Ontario);
c) en supprimant la condition de licence autorisant la distribution, à son choix, au service de base, de WXYZ-TV
(ABC) et WDIV (NBC) Detroit (Michigan), reçus par satellite de la Cancom. (Actuellement, la titulaire ne distribue
pas ses services de programmation);
3776
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
(d) by adding WNEQ-TV (PBS) Buffalo, New York,
(duplicate carriage) on the basic service to be received via
optical fibre;
(e) by adding a condition of licence, pursuant to section 12
of the Cable Television Regulations, 1986 (“the Regulations”) to allow the distribution of CBLT-TV Toronto, Ontario, on a restricted channel; and
(f) by adding a condition of licence, to be relieved, of the
requirement of section 9 of the Regulations to distribute the
priority signal of CKNX-TV (IND) Wingham (regional station). The licensee will instead distribute CFPL-TV London,
Ontario.
10. Kingston, Ontario
Canadian Broadcasting Corporation
To amend the broadcasting licences of (radio) programming
undertakings CBL Toronto, and CBO-FM Ottawa, Ontario
by:
(a) deleting the transmitter of CBCK-FM Kingston from the
licence of CBL Toronto; and
(b) adding the CBCK-FM Kingston transmitter to the licence of CBO-FM Ottawa.
The CBC expects that “this will provide a more consistent
and relevant Eastern Ontario service to listeners in the Kingston area.”
d) en ajoutant WNEQ-TV (PBS) Buffalo (New York)
[distribution en double] au service de base reçu par fibre
optique;
e) en ajoutant une condition de licence conformément à
l’article 12 du Règlement de 1986 sur la télédistribution « le
Règlement » de manière à autoriser la distribution du signal
de CBLT Toronto (Ontario) sur un canal illimité;
f) en ajoutant une condition de licence afin d’être relevé de
l’obligation que lui fait l’article 9 du Règlement de distribuer le signal prioritaire de CKNX-TV (IND) Wingham
(une station régionale). La titulaire distribuera plutôt le signal de CFPL-TV London (Ontario).
10. Kingston (Ontario)
Société Radio-Canada
En vue de modifier les licences de radiodiffusion des entreprises de programmation (radio) CBL Toronto et CBO-FM
Ottawa (Ontario) :
a) en supprimant l’émetteur de CBCK-FM Kingston de la
licence de CBL Toronto;
b) en ajoutant l’émetteur de CBCK-FM Kingston à la licence de CBO-FM Ottawa.
La SRC s’attend que (TRADUCTION) « ce changement
fournisse sur l’Est ontarien un service uniforme et intéressant
les auditeurs de la région de Kingston. »
Deadline for intervention: January 7, 1998
Date limite d’intervention : le 7 janvier 1998
December 2, 1997
Le 2 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-142
AVIS PUBLIC 1997-142
Western Canada and Territories Region
Région de l’Ouest du Canada et Territoires
1. Drumheller, Alberta
Canadian Broadcasting Corporation
To amend the broadcasting licence of the (television) programming undertaking CBRT Calgary (the originating station), by changing the channel of the transmitter CBRT-2
Drumheller from 5 to 6.
2. Zama, Alberta
Zama Recreation Society
To amend the broadcasting licence of the (radiocommunication) distribution undertaking serving Zama, by being relieved, by condition of licence, of the requirement that the
licensee not alter or curtail any programming service (as required by a condition of its licence) for the purpose of distributing radio programming services on an alternating basis.
3. Whistler, British Columbia
Shaw Radio Ltd.
To amend the broadcasting licence of the (radio) programming
undertaking CFOX-FM Vancouver, British Columbia (the
originating station) by adding an FM transmitter at Whistler,
operating on a frequency of 92.3 MHz (channel 222LP) with
an effective radiated power of 47 watts.
1. Drumheller (Alberta)
Société Radio-Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (télévision) CBRT Calgary (la station
source), en changeant le canal de l’émetteur CBRT-2
Drumheller de 5 à 6.
2. Zama (Alberta)
Zama Recreation Society
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de distribution (radiocommunication) desservant Zama, en
étant relevée, par condition de licence, de l’obligation qui interdit à la titulaire de modifier ou de retirer un service de programmation (comme l’exige une condition de sa licence), afin
de diffuser des services de programmation de radio à tour de
rôle.
3. Whistler (Colombie-Britannique)
Shaw Radio Ltd.
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation (radio) CFOX-FM Vancouver (ColombieBritannique) [la station source] en ajoutant un émetteur FM à
Whistler, à la fréquence 92,3 MHz (canal 222FP) avec une
puissance apparente rayonnée de 47 watts.
Deadline for intervention: January 7, 1998
Date limite d’intervention : le 7 janvier 1998
December 3, 1997
Le 3 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3777
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-143
AVIS PUBLIC 1997-143
Quebec Region
Région du Québec
1. Pont-Rouge, Quebec
Câblo-Rouge inc.
To change the authorized service area of the (cable) distribution undertaking serving Pont-Rouge, by adding areas located
at the west end of the undertaking, including concession rows
Saint-Jacques, Terrebonne, Enfant-Jésus and Grand-Bois-del’Ail, for a total of 121 additional households.
1. Pont-Rouge (Québec)
Câblo-Rouge inc.
En vue de changer l’aire de desserte autorisée de l’entreprise
de distribution (câble) desservant Pont-Rouge, en ajoutant des
secteurs situés à l’extrémité ouest de l’entreprise, y compris les
rangs Saint-Jacques, Terrebonne, Enfant-Jésus et Grand-Boisde-l’Ail, pour un total de 121 foyers additionnels.
Deadline for intervention: January 8, 1998
Date limite d’intervention : le 8 janvier 1998
December 4, 1997
Le 4 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-144
AVIS PUBLIC 1997-144
1. Eastern Canada and Igloolik, Hall Beach, Pond Inlet, Arctic
Bay, Resolute Bay and Grise Fiord, Northwest Territories
TMN Networks Inc. (The Movie Network)
To amend the broadcasting licence of its English-language
(Pay Television) programming undertaking known as The
Movie Network to be authorized to extend its service area beyond Eastern Canada to include Igloolik, Hall Beach, Pond
Inlet, Arctic Bay, Resolute Bay and Grise Fiord, Northwest
Territories. As part of the rationale for the proposed amendment, TMN submits that the Northwest Territories communities are in the service area licensed to Allarcom Pay Television
Ltd.’s (APT) programming service known as Superchannel.
However, because APT has changed its integrated receiver decoders, the communities are no longer able to receive the Superchannel signal. APT is presently trying to determine the
best means of re-establishing service to these communities.
The authorization for the provision of service to the Northwest
Territories communities will cease when and if the technology
is adjusted to facilitate adequate signal reception of the Superchannel service provided by Allarcom Pay Television Ltd.
TMN has undertaken to cease offering The Movie Network
service to the Northwest Territories communities when and if
APT’s Superchannel service becomes available again in the
communities.
1. L’Est du Canada et Igloolik, Hall Beach, Pond Inlet, Arctic
Bay, Resolute Bay et Grise Fiord (Territoires du Nord-Ouest)
Réseaux TMN Inc. (The Movie Network)
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de langue anglaise de l’entreprise de programmation (télévision payante)
connue sous le nom de The Movie Network, afin d’être autorisé à étendre l’aire de desserte au-delà de l’Est du Canada pour
y inclure Igloolik, Hall Beach, Pond Inlet, Arctic Bay, Resolute Bay et Grise Fiord (Territoires du Nord-Ouest). À l’appui
de la modification qu’elle propose, TMN invoque notamment
que les communautés des Territoires du Nord-Ouest se trouvent dans l’aire de desserte autorisée du service de programmation de l’Allarcom Pay Television Ltd. (l’APT) appelé
Superchannel. Toutefois, depuis que l’APT à changer ses
décodeurs-récepteurs intégrés, le signal de Superchannel ne
peut plus être capté dans les communautés. L’APT examine
présentement les meilleurs moyens afin de rétablir le service à
ces communautés. L’autorisation de fournir le service aux
communautés des Territoires du Nord-Ouest cessera si jamais
la technologie est rajustée de manière à faciliter la réception
adéquate du signal de Superchannel offert par l’Allarcom Pay
Television Ltd. TMN s’est engagée à cesser d’offrir son
service The Movie Network aux communautés des Territoires
du Nord-Ouest si jamais le service de Superchannel de l’APT
devient de nouveau accessible aux communautés.
Deadline for intervention: December 29, 1997
Date limite d’intervention : le 29 décembre 1997
December 4, 1997
Le 4 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1997-145
AVIS PUBLIC 1997-145
1. Across Canada
Canadian Broadcasting Corporation (Newsworld)
1. L’ensemble du Canada
Société Radio-Canada (Newsworld)
3778
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
To amend its condition of licence pertaining to the distribution
of advertising material by increasing the permissible amount
of advertising from the current 8 minutes to a maximum of
12 minutes per hour.
Deadline for intervention: January 9, 1998
En vue de modifier la condition de licence relative à la distribution de matériel publicitaire afin d’augmenter la quantité de
publicité de 8 minutes à un maximum de 12 minutes par heure.
Date limite d’intervention : le 9 janvier 1998
December 4, 1997
Le 4 décembre 1997
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
97-662
97-662
December 1, 1997
Le 1er décembre 1997
Northern Hamlet of Missinipe
Missinipe, Saskatchewan
Approved — Broadcasting licence for a radiocommunication
distribution undertaking at Missinipe, to rebroadcast the programs
of CBKI-FM Stanley Mission, expiring August 31, 2004.
Northern Hamlet of Missinipe
Missinipe (Saskatchewan)
Approuvé — Licence de radiodiffusion visant l’exploitation, à
Missinipe, d’une entreprise de distribution de radiocommunication qui retransmettra les émissions de CBKI-FM Stanley Mission. La licence expirera le 31 août 2004.
97-663
97-663
December 1, 1997
Le 1 er décembre 1997
Nornet Broadcasting Ltd.
Blairmore, Alberta, and Elkford, British Columbia
Approved — Acquisition of the assets of the radio programming
undertaking CJPR Blairmore and its transmitter CJEV Elkford
from Rogers Broadcasting Limited. The licence will expire
August 31, 2003.
Nornet Broadcasting Ltd.
Blairmore (Alberta) et Elkford (Colombie-Britannique)
Approuvé — Acquisition de l’actif de l’entreprise de programmation de radio CJPR Blairmore et son émetteur CJEV Elkford,
propriété de la Rogers Broadcasting Limited. La licence expirera
le 31 août 2003.
97-664
97-664
December 1, 1997
Le 1er décembre 1997
Winnipeg River CATV Ltd.
Sagkeeng First Nation, Manitoba
Approved — Broadcasting licence for a radiocommunication
distribution undertaking to serve Sagkeeng First Nation by means
of a multipoint distribution system. The licence will expire
August 31, 2004.
Winnipeg River CATV Ltd.
Première nation Sagkeeng (Manitoba)
Approuvé — Licence visant l’exploitation d’une entreprise de
distribution de radiocommunication qui desservira la Première
nation Sagkeeng au moyen d’un système de distribution multipoint. La licence expirera le 31 août 2004.
97-665
97-665
December 4, 1997
Le 4 décembre 1997
Community Communications Ltd.
Surrey, British Columbia
Denied — Broadcasting licence for an English-language FM
type B community radio programming undertaking at Surrey.
Community Communications Ltd.
Surrey (Colombie-Britannique)
Refusé — Licence de radiodiffusion visant l’exploitation, à
Surrey, d’une entreprise de programmation de radio FM communautaire de type B de langue anglaise.
97-666
97-666
December 4, 1997
Le 4 décembre 1997
Télécâble Nordique inc.
Labelle, Quebec
Approved — Extension of the construction and implementation
deadline to August 31, 1998, for the extension of the cable distribution undertaking serving Labelle.
Télécâble Nordique inc.
Labelle (Québec)
Approuvé — Prorogation jusqu’au 31 août 1998 de la construction et mise en œuvre des installations dans la zone agrandie de
l’entreprise de distribution par câble qui dessert Labelle.
97-667
97-667
ExpressVu Inc.
Across Canada
December 4, 1997
ExpressVu Inc.
L’ensemble du Canada
Le 4 décembre 1997
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3779
Approved — Authority to alter the signal of U.S. satellite services
for the insertion of promotional material in the local availabilities
of those services by adding the condition of licence mentioned in
the decision.
Approuvé — Modification du signal de services par satellite
américains par l’insertion de matériel promotionnel dans les disponibilités locales de ces services en ajoutant la condition de
licence mentionnée dans la décision.
[50-1-o]
[50-1-o]
COMPETITION TRIBUNAL
TRIBUNAL DE LA CONCURRENCE
COMPETITION ACT
LOI SUR LA CONCURRENCE
Application for an Order
Demande d’ordonnance
Notice is hereby given that on December 1, 1997, an application under section 106 of the Competition Act, R.S.C., 1985,
c. C-34, was filed with the undersigned at the Competition Tribunal by Dennis Washington, K & K Enterprises, Seaspan International Ltd. and C.H. Cates and Sons, Ltd., to vary the Consent
Order, dated January 29, 1997, in the matter of the merger
whereby Dennis Washington and K & K Enterprises acquired a
significant interest in, and control of, Seaspan International Ltd.
The respondents in this application are the Director of Investigation and Research and Norsk Pacific Steamship Company,
Limited.
Avis est par les présentes donné qu’une demande a été déposée
auprès de la soussignée au Tribunal de la concurrence, le 1er décembre 1997, en vertu de l’article 106 de la Loi sur la concurrence, L.R.C. (1985), ch. C-34, par Dennis Washington, K & K
Enterprises, Seaspan International Ltd. et C.H. Cates and Sons,
Ltd., en vue de modifier l’Ordonnance par consentement du
29 janvier 1997, dans l’affaire du fusionnement par lequel Dennis
Washington et K & K Enterprises ont acquis un intérêt important
dans Seaspan International Ltd. Les défenderesses dans la présente demande sont le directeur des enquêtes et recherches et
Norsk Pacific Steamship Company, Limited.
Particulars of the order sought:
(a) a variation of the Consent Order of the Tribunal dated
January 29, 1997 (the “Consent Order”) as indicated in the
Draft Amended Consent Order annexed as Schedule “A” to the
notice of application, to remove the requirement that the applicants divest themselves of the ship berthing assets, as defined
in the Consent Order and referred to in Schedule “A” of the
Consent Order (the “Ship Berthing Assets”), or divest themselves of C.H. Cates and Sons, Ltd., and any provisions ancillary to those requirements, and
(b) such further and other relief, including interim relief, that
the applicants may request and the Tribunal may permit.
Détails de l’ordonnance demandée :
a) une modification de l’Ordonnance par consentement du Tribunal en date du 29 janvier 1997 (« Ordonnance par consentement ») conformément à l’ébauche de l’ordonnance par consentement modifiée, qui constitue l’annexe « A » de l’avis de
demande, afin de radier l’obligation qu’ont les demandeurs de
se dessaisir des éléments d’actifs liés au remorquage et à
l’assistance maritimes, selon la définition de l’Ordonnance par
consentement et dont il est question à l’annexe « A » de
l’Ordonnance par consentement (« éléments d’actifs liés au
remorquage et à l’assistance maritimes »), ou que les demandeurs se dessaisissent de C.H. Cates and Sons, Ltd., ainsi que
toute disposition connexe à ces obligations,
b) toute autre mesure de redressement, y compris une mesure
de redressement provisoire, que les demandeurs pourraient demander et que le Tribunal permettrait.
Notice is hereby given that any requests for leave to intervene
in this matter must be filed with the Registrar on or before January 12, 1998.
Toute demande d’autorisation d’intervenir dans cette affaire
doit être déposée auprès du registraire d’ici le 12 janvier 1998.
The notice of application may be examined at the Registry of
the Tribunal or a copy may be obtained through a fax-on-demand
service by dialling (819) 956-7139 from a facsimile machine and
by requesting document no. 0701. The notice of application
is also available on the Competition Tribunal Web site at
http://www.ct-tc.gc.ca. Requests for information regarding this
application or the procedures of the Tribunal should be addressed to the Registrar, Competition Tribunal, Royal Bank Centre,
90 Sparks Street, Suite 600, Ottawa, Ontario K1P 5B4, (613)
957-7851.
L’avis de demande peut être examiné au greffe du Tribunal. Il
est possible d’obtenir une copie au moyen d’un service de télécopie en composant le numéro (819) 956-7139 à partir du téléphone d’un télécopieur et en demandant le document no 0701.
L’avis de demande est aussi disponible sur le site Web du Tribunal de la concurrence à l’adresse suivante : http://www.cttc.gc.ca. Toute demande de renseignements relative à la présente
demande ou aux procédures du Tribunal doit être adressée au
registraire soit par écrit au Tribunal de la concurrence, Centre
Banque Royale, 90, rue Sparks, Pièce 600, Ottawa (Ontario)
K1P 5B4, soit par téléphone au (613) 957-7851.
December 5, 1997
Le 5 décembre 1997
ANNALINE LUBBE
Registrar
Le registraire
ANNALINE LUBBE
[50-1-o]
[50-1-o]
3780
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
NAFTA SECRETARIAT
SECRÉTARIAT DE l’ALÉNA
REQUEST FOR PANEL REVIEW
DEMANDE DE RÉVISION PAR UN GROUPE SPÉCIAL
Hot-rolled Carbon Steel Plate
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud
Notice is hereby given, in accordance with the Special Import
Measures Act (as amended by the North American Free Trade
Agreement Implementation Act), that on November 28, 1997, a
first Request for Panel Review of the finding made by the Canadian International Trade Tribunal, respecting certain hot-rolled
carbon steel plate, originating in or exported from Mexico, was
filed by Altos Hornos de México, S.A. de C.V. with the Canadian
Section of the NAFTA Secretariat, pursuant to Article 1904 of the
North American Free Trade Agreement.
Avis est donné par les présentes, conformément à la Loi sur les
mesures spéciales d’importation (modifiée par la Loi de mise en
œuvre de l’Accord de libre-échange nord-américain), que le
28 novembre 1997, une première demande de révision par un
groupe spécial des conclusions rendues par le Tribunal canadien
du commerce extérieur, au sujet de certaines tôles d’acier au carbone laminées à chaud originaires ou exportées du Mexique, a été
déposée par Altos Hornos de México, S.A. de C.V. auprès de la
Section canadienne du Secrétariat de l’ALÉNA, conformément à
l’article 1904 de l’Accord de libre-échange nord-américain.
The finding was published in the Canada Gazette, Part I, on
November 8, 1997 (Vol. 131, No. 45).
La décision définitive a été publiée dans la Partie I de la Gazette du Canada le 8 novembre 1997 (vol. 131, no 45).
The panel review will be conducted in accordance with the
NAFTA Article 1904 Panel Rules. Subrule 35(1)(c) of the abovementioned rules provides that:
(i) a Party or interested person may challenge the final determination in whole or in part by filing a Complaint in accordance
with rule 39 within 30 days after the filing of the first Request
for Panel Review [the deadline for filing a Complaint is December 29, 1997];
(ii) a Party, an investigating authority or other interested person
who does not file a Complaint but who intends to participate in
the panel review shall file a Notice of Appearance in accordance with rule 40 within 45 days after the filing of the first
Request for Panel Review [the deadline for filing a Notice of
Appearance is January 12, 1998]; and
(iii) the panel review will be limited to the allegations of error
of fact or law, including challenges to the jurisdiction of the
investigating authority, that are set out in the Complaints filed
in the panel review and to the procedural and substantive defenses raised in the panel review.
Notices of Appearance and Complaints pertaining to the present panel review, CDA-97-1904-02, should be filed with the Canadian Secretary, NAFTA Secretariat, Canadian Section, Royal
Bank Centre, Suite 705, 90 Sparks Street, Ottawa, Ontario
K1P 5B4.
La révision par un groupe spécial sera effectuée conformément
aux Règles des groupes spéciaux (article 1904 — ALÉNA).
L’alinéa 35(1)c) des règles susmentionnées prévoit :
(i) qu’une Partie ou une personne intéressée peut s’opposer à
tout ou partie de la décision définitive en déposant une plainte,
conformément à la règle 39, dans les 30 jours suivant le dépôt
de la première demande de révision par un groupe spécial [le
29 décembre 1997 constitue la date limite pour déposer une
plainte];
(ii) qu’une Partie, l’autorité chargée de l’enquête ou une autre
personne intéressée qui ne dépose pas de plainte mais qui entend participer à la révision par un groupe spécial doit déposer
un avis de comparution, conformément à la règle 40, dans les
45 jours suivant le dépôt de la première demande de révision
par un groupe spécial [le 12 janvier 1998 constitue la date limite pour déposer un avis de comparution];
(iii) que la révision par un groupe spécial se limite aux erreurs
de fait ou de droit, y compris toute contestation de la compétence de l’autorité chargée de l’enquête, invoquées dans les
plaintes déposées dans le cadre de la révision ainsi qu’aux
questions de procédure ou de fond soulevées en défense au
cours de la révision.
Les avis de comparution et les plaintes dans la présente demande de révision, CDA-97-1904-02, doivent être déposés auprès de la Secrétaire canadienne, Secrétariat de l’ALÉNA, Section canadienne, Édifice de la Banque Royale, Pièce 705, 90, rue
Sparks, Ottawa (Ontario) K1P 5B4.
Explanatory Note
Note explicative
Chapter 19 of the North American Free Trade Agreement establishes a procedure for replacing domestic judicial review of
determinations in anti-dumping and countervailing duty cases
involving imports from a NAFTA country with review by binational panels.
Le chapitre 19 de l’Accord de libre-échange nord-américain
substitue à l’examen judiciaire national des décisions rendues en
matière de droits antidumping et compensateurs touchant les produits importés du territoire d’un pays de l’ALÉNA, une procédure
de révision par des groupes spéciaux binationaux.
These panels are established, when a Request for Panel Review
is received by the NAFTA Secretariat, to act in place of national
courts to expeditiously review final determinations to determine
whether they are in accordance with the anti-dumping or countervailing duty law of the country that made the determination.
De tels groupes spéciaux sont formés lorsqu’une demande de
révision par un groupe spécial est reçue au Secrétariat de
l’ALÉNA. Ils tiennent lieu d’un tribunal national et examinent,
dans les meilleurs délais, la décision définitive afin de déterminer
si elle est conforme à la législation sur les droits antidumping ou
compensateurs du pays où elle a été rendue.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3781
Under Article 1904 of the North American Free Trade Agreement which came into force on January 1, 1994, the Government
of Canada, the Government of the United States and the Government of Mexico established the NAFTA Article 1904 Panel Rules.
These Rules were published in the Canada Gazette, Part I, on
January 1, 1994.
Conformément à l’article 1904 de l’Accord de libre-échange
nord-américain entré en vigueur le 1er janvier 1994, le gouvernement du Canada, le gouvernement des États-Unis et le gouvernement du Mexique ont établi les Règles des groupes spéciaux
(article 1904 — ALÉNA). Ces règles ont été publiées dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 1er janvier 1994.
Requests for information concerning the present notice, or
concerning the NAFTA Article 1904 Panel Rules, should be
addressed to the Canadian Secretary, NAFTA Secretariat, Canadian Section, Royal Bank Centre, Suite 705, 90 Sparks Street,
Ottawa, Ontario K1P 5B4, (613) 992-9388.
CATHY BEEHAN
Canadian Secretary
Toutes demandes de renseignements, concernant le présent avis
ou les Règles des groupes spéciaux (article 1904 — ALÉNA),
doivent être adressées à la Secrétaire canadienne, Secrétariat de
l’ALÉNA, Section canadienne, Édifice de la Banque Royale,
Pièce 705, 90, rue Sparks, Ottawa (Ontario) K1P 5B4, (613) 9929388.
La secrétaire canadienne
CATHY BEEHAN
[50-1-o]
[50-1-o]
3782
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ALLSTATE INSURANCE COMPANY OF CANADA
ALLSTATE DU CANADA, COMPAGNIE D’ASSURANCE
LETTERS PATENT
Notice is hereby given, pursuant to the provisions of section 25
of the Insurance Companies Act, S.C., 1991, c. 47, that Allstate
Insurance Company of Canada intends to file an application with
the Superintendent of Financial Institutions of Canada for letters
patent incorporating Allstate Indemnity Company of Canada for
the purpose of transacting the business of property and automobile insurance.
Any person objecting to the proposed incorporation may
submit an objection in writing to the Office of the Superintendent
of Financial Institutions, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before
January 12, 1998.
Markham, November 22, 1997
F. JAMES HARVEY
Vice-President,
Chief Financial Officer and Secretary
LETTRES PATENTES
Avis est par les présentes donné qu’Allstate du Canada, Compagnie d’Assurance a l’intention de présenter, au titre de
l’article 25 de la Loi sur les sociétés d’assurances, L.C. (1991),
ch. 47, auprès du surintendant des institutions financières du
Canada, une demande de lettres patentes constituant en personne
morale Allstate du Canada, Compagnie Accident, afin d’exercer
des activités relatives aux assurances de biens et à l’assurance
automobile.
Quiconque s’oppose au projet de constitution en personne morale peut soumettre une opposition par écrit au Bureau du surintendant des institutions financières, Ottawa (Ontario) K1A 0H2,
au plus tard le 12 janvier 1998.
Markham, le 22 novembre 1997
Le vice-président, chef des finances
et secrétaire du conseil d’administration
F. JAMES HARVEY
[47-4-o]
[47-4-o]
THE BURLINGTON NORTHERN AND
SANTA FE RAILWAY COMPANY
THE BURLINGTON NORTHERN AND
SANTA FE RAILWAY COMPANY
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 24, 1997, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease Agreement (BNSF 1997-J) dated
November 25, 1997, between NBB Fontana Lease Co., Ltd.
and The Burlington Northern and Santa Fe Railway Company;
2. Memorandum of Lease Supplement No. 1 (BNSF 1997-J)
dated November 25, 1997, between NBB Fontana Lease Co.,
Ltd. and The Burlington Northern and Santa Fe Railway
Company;
3. Memorandum of Mortgage and Security Agreement (BNSF
1997-J) dated November 25, 1997, between First Security
Bank, National Association and NBB Fontana Lease Co., Ltd.;
4. Memorandum of Mortgage Supplement No. 1 (BNSF 1997J) dated November 25, 1997, between First Security Bank, National Association and NBB Fontana Lease Co., Ltd.;
5. Memorandum of Lease Assignment (BNSF 1997-J) dated
November 25, 1997, between NBB Fontana Lease Co., Ltd.
and First Security Bank, National Association;
6. Memorandum of Dollar Account Pledge (BNSF 1997-J)
dated November 25, 1997, between NBB Fontana Lease Co.,
Ltd. and Export Development Corporation; and
7. Memorandum of Lessor Security Agreement (BNSF 1997-J)
dated November 25, 1997, between NBB Fontana Lease Co.,
Ltd. and The Burlington Northern and Santa Fe Railway
Company.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 24 novembre 1997
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Résumé du contrat de location (BNSF 1997-J) en date du
25 novembre 1997 entre la NBB Fontana Lease Co., Ltd. et
The Burlington Northern and Santa Fe Railway Company;
2. Résumé du premier supplément au contrat de location
(BNSF 1997-J) en date du 25 novembre 1997 entre la NBB
Fontana Lease Co., Ltd. et The Burlington Northern and Santa
Fe Railway Company;
3. Résumé du contrat d’hypothèque et de garantie (BNSF
1997-J) en date du 25 novembre 1997 entre la First Security
Bank, National Association et la NBB Fontana Lease Co., Ltd.;
4. Résumé du premier supplément au contrat d’hypothèque
(BNSF 1997-J) en date du 25 novembre 1997 entre la First Security Bank, National Association et la NBB Fontana Lease
Co., Ltd.;
5. Résumé de la cession de contrat de location (BNSF 1997-J)
en date du 25 novembre 1997 entre la NBB Fontana Lease Co.,
Ltd. et la First Security Bank, National Association;
6. Résumé d’accord de nantissement portant sur un compte en
dollar (BNSF 1997-J) en date du 25 novembre 1997 entre la
NBB Fontana Lease Co., Ltd. et la Export Development
Corporation;
7. Résumé de l’accord de garantie du bailleur (BNSF 1997-J)
en date du 25 novembre 1997 entre la NBB Fontana Lease
Co., Ltd. et The Burlington Northern and Santa Fe Railway
Company.
December 2, 1997
Le 2 décembre 1997
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[50-1-o]
[50-1-o]
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3783
BUSINESS MEN’S ASSURANCE COMPANY OF
AMERICA
BUSINESS MEN’S ASSURANCE COMPANY OF
AMERICA
RELEASE OF ASSETS
Notice is hereby given, in accordance with section 651 of the
Insurance Companies Act, that Business Men’s Assurance Company of America, having ceased to carry on business in Canada,
intends to apply, on or after December 31, 1997, to the Superintendent of Financial Institutions for release of the Company’s
assets in Canada. Business Men’s Assurance Company of America has discharged or provide, for the discharge of all its obligations and liabilities in Canada, including its liabilities under policies in Canada.
Any policyholder who opposes such release of assets must file
notice of such opposition with the Superintendent of Financial
Institutions, 255 Albert Street, 14th Floor, Ottawa, Ontario
K1A 0H2, on or before December 31, 1997.
November 13, 1997
ROBIN B. CUMINE, Q.C.
Chief Agent for Canada
LIBÉRATION D’ACTIF
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 651
de la Loi sur les sociétés d’assurances, que la Business Men’s
Assurance Company of America, laquelle n’exerce plus d’activités au Canada, a l’intention de demander au surintendant des
institutions financières, au plus tard le 31 décembre 1997,
d’approuver la libération de son actif au Canada. La Business
Men’s Assurance Company of America s’est acquittée, ou a pris
les dispositions pour s’acquitter, de toutes ses obligations et responsabilités au Canada, incluant ses responsabilités découlant de
ses polices au Canada.
Tout titulaire de police qui s’oppose à cette libération d’actif
doit le signifier au Surintendant des institutions financières,
255, rue Albert, 14e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus
tard le 31 décembre 1997.
Le 13 novembre 1997
L’agent principal au Canada
ROBIN B. CUMINE, c.r.
[47-4-o]
[47-4]
THE CORPORATION OF THE COUNTY OF SIMCOE
THE CORPORATION OF THE COUNTY OF SIMCOE
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Corporation of the County of Simcoe hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act, R.S., 1985,
Chapter N-22, for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, The Corporation
of the County of Simcoe has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the Office of the District Registrar of the
Land Registry District of the County of Simcoe, at 114 Worsley
Street, Barrie, Ontario, under Deposit No. 01364444, a description of the site and plans of an existing bridge over the Boyne
River, at County Road 10, north of Highway 89, Lot 11, Concessions 3 and 4, Town of New Tecumseth (formerly in the
Township of Essa), County of Simcoe, Province of Ontario.
Collingwood, December 3, 1997
AINLEY & ASSOCIATES LIMITED
T. M. PROKOPEC, P.Eng.
Vice-President, Transportation
The Corporation of the County of Simcoe donne avis par les
présentes qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, L.R. (1985), chapitre N-22, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. The Corporation of the County of Simcoe a, en vertu de l’article 9 de
ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans,
et au bureau du conservateur des titres local du district
d’enregistrement du comté de Simcoe, situé au 114, rue Worsley,
Barrie (Ontario), sous le numéro de dépôt 01364444, une description de l’emplacement et les plans d’un pont existant audessus de la rivière Boyne, à la hauteur du chemin de comté 10,
au nord de la route 89, lot 11, concessions 3 et 4, ville de New
Tecumseth (anciennement dans le canton d’Essa), comté de
Simcoe, province d’Ontario.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur général, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Collingwood, le 3 décembre 1997
AINLEY & ASSOCIATES LIMITED
Le vice-président (transports)
T. M. PROKOPEC, ing.
[50-1-o]
[50-1]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Director General, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front
Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
GENERAL AMERICAN TRANSPORTATION
CORPORATION
GENERAL AMERICAN TRANSPORTATION
CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 17, 1997, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 17 novembre 1997
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
3784
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
1. Lease Supplement No. 3 (GATC Trust No. 91-1) dated as of
January 12, 1996, between Fleet National Bank and General
American Transportation Corporation;
2. Trust Indenture Supplement No. 3 (GATC Trust No. 91-1)
dated January 12, 1996, of Fleet National Bank; and
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
1. Troisième supplément au contrat de location (GATC Trust
No. 91-1) en date du 12 janvier 1996 entre la Fleet National
Bank et la General American Transportation Corporation;
2. Troisième supplément au contrat de fiducie (GATC Trust
No. 91-1) en date du 12 janvier 1996 de la Fleet National
Bank;
3. Acte de vente et mainlevée partielle en date du 12 janvier
1996 entre la Fleet National Bank, en qualité de cédant, la General American Transportation Corporation, en qualité de bénéficiaire, et la Harris Trust and Savings Bank, en qualité de
partie libérée.
Le 1er décembre 1997
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[50-1-o]
[50-1-o]
3. Bill of Sale and Partial Release dated January 12, 1996,
among Fleet National Bank, as Grantor, General American
Transportation Corporation, as Grantee, and Harris Trust and
Savings Bank, as Releasee.
December 1, 1997
GENERAL AMERICAN TRANSPORTATION
CORPORATION
GENERAL AMERICAN TRANSPORTATION
CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 17, 1997, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Lease Supplement No. 2 (GATC Trust No. 95-1A) dated as
of July 14, 1997, between State Street Bank and Trust Company and General American Transportation Corporation;
2. Trust Indenture Supplement No. 3 (GATC Trust No. 95-1A)
dated July 14, 1997, of State Street Bank and Trust Company;
and
3. Bill of Sale and Partial Release dated July 14, 1997, among
State Street Bank and Trust Company, as Grantor, General
American Transportation Corporation, as Grantee, and The
First National Bank of Chicago, as Releasee.
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Avis est par les présentés donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 17 novembre 1997
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Deuxième supplément au contrat de location (GATC Trust
No. 95-1A) en date du 14 juillet 1997 entre la State Street
Bank and Trust Company et la General American Transportation Corporation;
2. Troisième supplément au contrat de fiducie (GATC Trust
No. 95-1A) en date du 14 juillet 1997 de la State Street Bank
and Trust Company;
3. Acte de vente et mainlevée partielle en date du 14 juillet
1997 entre la State Street Bank and Trust Company, en qualité
de cédant, la General American Transportation Corporation, en
qualité de bénéficiaire, et The First National Bank of Chicago,
en qualité de partie libérée.
Le 1er décembre 1997
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[50-1-o]
[50-1-o]
December 1, 1997
INTERNATIONAL NEEDS CANADA
INTERNATIONAL NEEDS CANADA
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that International Needs Canada has
changed the location of its head office to the City of Red Deer,
Province of Alberta.
December 1, 1997
GLENN FRETZ
Executive Director
Avis est par les présentes donné que la société International
Needs Canada a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé à Red Deer, province d’Alberta.
Le 1er décembre 1997
Le directeur exécutif
GLENN FRETZ
[50-1-o]
[50-1-o]
MALETTE INC.
MALETTE INC.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Malette Inc. Cochrane Division hereby gives notice that an
application has been made to the Minister of Fisheries and
Malette Inc. Division Cochrane donne avis par les présentes
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
Oceans under the Navigable Waters Protection Act, R.S., 1985,
Chapter N-22, for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, Malette Inc.
Cochrane Division has deposited with the Minister of Fisheries
and Oceans, and in the Office of the District Registrar of the
Land Registry District of Cochrane, at Cochrane, Ontario, under
Deposit No. Misc. Plans 407, a description of the site and plans
of the proposed construction of a bridge over Upper Kesagami
Creek at UTM 17-55/503/047, in an unorganized township,
located approximately 3 km west of Highway 652 in the Upper
Kesagami area.
3785
And take notice that the project will be subject to review pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation or the environment should be directed, not later than
one month from the date of publication of this notice, to the
Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario
N7T 8B1.
Cochrane, December 5, 1997
MALETTE INC.
COCHRANE DIVISION
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, L.R. (1985), chapitre N-22, pour l’approbation des plans et
de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Malette Inc. Division Cochrane a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la
publicité des droits du district d’enregistrement de Cochrane,
à Cochrane (Ontario), sous le numéro de dépôt « plans divers 407 », une description de l’emplacement et les plans d’un
pont qu’on propose de construire au-dessus du ruissseau Upper
Kesagami, coordonnées MTU 17-55/503/047, dans un canton non
érigé en municipalité, à environ 3 km à l’ouest de la route 652,
dans la région Upper Kesagami.
Le projet fera l’objet d’un examen préalable en conformité
avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de
publication du présent avis, au Directeur régional, Garde côtière
canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, 201, rue Front
Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T 8B1.
Cochrane, le 5 décembre 1997
MALETTE INC.
DIVISION COCHRANE
[50-1-o]
[50-1-o]
MILLENNIUM PETROCHEMICALS INC.
MILLENNIUM PETROCHEMICALS INC.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 21, 1997, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Lease Supplement No. 9 dated as of November 20, 1997, between Millennium Petrochemicals Inc. (formerly, Quantum
Chemical Corporation) and Sumitomo Bank Leasing and Finance, Inc.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 21 novembre 1997
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Neuvième supplément au contrat de location en date du 20 novembre 1997 entre la Millennium Petrochemicals Inc. (antérieurement Quantum Chemical Corporation) et la Sumitomo
Bank Leasing and Finance, Inc.
December 2, 1997
Le 2 décembre 1997
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[50-1-o]
[50-1-o]
NATIONAL BANK OF CANADA
BANQUE NATIONALE DU CANADA
DIVIDENDS
DIVIDENDES
Notice is hereby given that the following dividends on the outstanding shares of the Bank have been declared for the quarter
ending January 31, 1998. These dividends will be payable on or
after the dates indicated below.
I. On or after February 1, 1998
— to shareholders of record at the close of business on December 29, 1997:
a dividend of $0.15 per share on Common Shares.
II. On or after February 15, 1998
— to shareholders of record at the close of business on January 9,
1998:
1. a dividend of $0.546875 per share on the Series 10 First
Preferred Shares;
Avis est par les présentes donné que les dividendes suivants sur
les actions en circulation de la Banque ont été déclarés pour le
trimestre se terminant le 31 janvier 1998. Ces dividendes seront
payables à compter des dates indiquées ci-dessous.
I. À compter du 1er février 1998
— aux actionnaires inscrits dans les registres de la Banque à la
fermeture des bureaux le 29 décembre 1997 :
un dividende de 0,15 $ l’action sur les actions ordinaires.
II. À compter du 15 février 1998
— aux actionnaires inscrits dans les registres de la Banque à la
fermeture des bureaux le 9 janvier 1998 :
1. un dividende de 0,546875 $ l’action sur les actions privilégiées de premier rang, série 10;
3786
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
2. a dividend of $0.50 per share on the Series 11 First Preferred Shares;
3. a dividend of $0.40625 per share on the Series 12 First Preferred Shares.
Notice is also given that the dividends on Series 5, 7 and 8
Floating Rate First Preferred Shares will be paid on or after February 15, May 15, August 15, and November 15, 1998, to shareholders of record at the close of business on January 9, April 9,
July 10, and October 9, 1998, respectively, in accordance with the
rights, privileges, restrictions and conditions relating to such
shares.
By Order of the Board
FRANÇOISE BUREAU
Assistant Secretary
2. un dividende de 0,50 $ l’action sur les actions privilégiées
de premier rang, série 11;
3. un dividende de 0,40625 $ l’action sur les actions privilégiées de premier rang, série 12.
Avis est également donné, par les présentes, que les dividendes
sur les actions privilégiées de premier rang, séries 5, 7 et 8 à taux
flottant, seront payés à compter du 15 février, 15 mai, 15 août et
15 novembre 1998 aux détenteurs des actions privilégiées de
premier rang de ces séries inscrits dans les registres de la Banque
les 9 janvier, 9 avril, 10 juillet et 9 octobre 1998 en conformité
avec les droits, privilèges, restrictions et conditions se rattachant à
ces actions.
Montréal, le 4 décembre 1997
Par ordre du conseil d’administration
Le secrétaire adjoint
FRANÇOISE BUREAU
[50-1-o]
[50-1-o]
Montréal, December 4, 1997
NATIONAL RAILROAD PASSENGER CORPORATION
NATIONAL RAILROAD PASSENGER CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 19, 1997, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (Amtrak
Trust 97-C) dated November 19, 1997, between State Street
Bank and Trust Company of Connecticut, National Association
and National Railroad Passenger Corporation; and
2. Memorandum of Security Agreement (Amtrak Trust 97-C)
dated November 19, 1997, between State Street Bank and Trust
Company of Connecticut, National Association and National
Railroad Passenger Corporation.
December 1, 1997
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 19 novembre 1997
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(Amtrak Trust 97-C) en date du 19 novembre 1997 entre la
State Street Bank and Trust Company of Connecticut, National
Association et la National Railroad Passenger Corporation;
2. Résumé de l’accord de garantie (Amtrak Trust 97-C) en
date du 19 novembre 1997 entre la State Street Bank and Trust
Company of Connecticut, National Association et la National
Railroad Passenger Corporation.
Le 1er décembre 1997
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[50-1-o]
[50-1-o]
THE PRUDENTIAL ASSURANCE COMPANY LIMITED
(OF ENGLAND)
THE PRUDENTIAL ASSURANCE COMPANY LIMITED
(OF ENGLAND)
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Notice is hereby given, pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act, that The Prudential Assurance Company
Limited (of England), a wholly owned subsidiary of Prudential
Corporation plc, a company formed under the laws of the United
Kingdom, intends to apply to the Superintendent of Financial
Institutions for the release of its assets in Canada on or after
January 3, 1998. The Prudential Assurance Company Limited (of
England) has discharged or provided for the discharge of all of its
obligations and liabilities in Canada including its liabilities under
its policies in Canada.
Avis est par les présentes donné, aux termes de l’article 651 de
la Loi sur les sociétés d’assurances, que la société d’assurances
The Prudential Assurance Company Limited (of England), une
filiale à part entière de Prudential Corporation plc, une société
incorporée en vertu des lois du Royaume-Uni, a l’intention de
demander au surintendant des institutions financières, le 3 janvier
1998 ou après cette date, la libération de son actif au Canada. La
société d’assurances The Prudential Assurance Company Limited
(of England) a réglé ou prévu le règlement de toutes ses obligations et dettes au Canada, incluant les dettes relatives aux polices
d’assurance émises au Canada.
Tout détenteur d’une police d’assurance au Canada qui désire
s’opposer à la libération d’actif doit déposer son opposition
Any policyholder in Canada who opposes such release of assets should file their opposition with the Superintendent of
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3787
HEMANT TILAK
Chief Agent for Canada
auprès du Surintendant des institutions financières, Division de
l’assurance-vie, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au
plus tard le 3 janvier 1998.
Le 22 novembre 1997
L’agent principal au Canada
HEMANT TILAK
[47-4-o]
[47-4-o]
Financial Institutions, Life Insurance Division, 255 Albert Street,
Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before January 3, 1998.
November 22, 1997
SWISS RE LIFE COMPANY AMERICA
SWISS RE LIFE COMPANY AMERICA
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given that Swiss Re Life Company America
intends to make an application to the Superintendent of Financial
Institutions, pursuant to section 576 of the Insurance Companies
Act, to change the name under which it is authorized to insure
risks to Swiss Re Life & Health America Inc.
ANN F. GODBEHERE
Chief Agent
Avis est par les présentes donné que la Swiss Re Life Company
America a l’intention de présenter une demande du surintendant
des institutions financières, en vertu de l’article 576 de la Loi sur
les sociétés d’assurances, visant à changer la raison sociale sous
laquelle celle-ci est autorisée à garantir des risques à la Swiss Re
Life & Health America Inc.
Toronto, le 20 novembre 1997
L’agent principal
ANN F. GODBEHERE
[48-4-o]
[48-4-o]
Toronto, November 20, 1997
Canada Gazette Part I
3788
December 13, 1997
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at November 26, 1997
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
28,621,101,195
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
186,020,999
2,825,274
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
448,817,945
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
188,846,273
448,817,945
6,287,167
594,840,453
25,869,191
309,223,942
Total...............................................................
14,189,030,501
5.
3,795,103,858
6.
8,457,030,249
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
936,220,753
36,423,465
Total...............................................................
36,423,465
All other liabilities...........................................................
333,861,010
2,325,173,975
Total ...............................................................
28,766,338,583
5.
Bank premises .................................................................
191,722,453
6.
All others assets...............................................................
361,881,169
Total ............................................................... $
29,957,606,423
Total.......................................................... $
29,957,606,423
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,001,527,155
2,470,589,459
2,984,913,635
8,457,030,249
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ........................................................................ $
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, November 27, 1997
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3789
BANQUE DU CANADA
Bilan au 26 novembre 1997
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
Devises américaines ......... $
a)
Autres devises ..................
b)
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
28 621 101 195
4.
Dépôts :
Gouvernement du
a)
Canada........................... $
Gouvernements provinb)
ciaux ................................
Banques ...........................
c)
Autres établissements
d)
membres de l’Association
canadienne des paiements
Autres dépôts...................
e)
186 020 999
2 825 274
Total ............................................................... $
3.
Avances :
Au gouvernement du
a)
Canada ...............................
Aux gouvernements provinb)
ciaux...................................
Aux établissements membres
c)
de l’Association canadienne
des paiements .....................
188 846 273
448 817 945
Total ...............................................................
6 287 167
594 840 453
25 869 191
309 223 942
448 817 945
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
Bons du Trésor du
a)
Canada ............................
Autres valeurs mobilières
b)
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
Autres valeurs mobilières
c)
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
Valeurs mobilières émid)
ses ou garanties par une
province...........................
Autres bons .....................
e)
Autres placements ...........
f)
5 000 000
5.
14 189 030 501
Passif payable en devises étrangères :
Au gouvernement du
a)
Canada...........................
À d’autres ......................
b)
936 220 753
36 423 465
Total...............................................................
36 423 465
Divers .............................................................................
333 861 010
3 795 103 858
6.
8 457 030 249
2 325 173 975
Total ...............................................................
28 766 338 583
5.
Locaux de la Banque .......................................................
191 722 453
6.
Divers .............................................................................
361 881 169
Total ............................................................... $
29 957 606 423
Total.......................................................... $
29 957 606 423
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 001 527 155
2 470 589 459
2 984 913 635
8 457 030 249
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente.................... $
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 27 novembre 1997
Canada Gazette Part I
3790
December 13, 1997
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at November 30, 1997
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
28,728,975,920
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
169,999,221
3,066,010
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
317,061,945
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
173,065,231
317,061,945
12,577,194
1,113,596,676
30,191,167
308,901,934
Total...............................................................
15,200,048,488
5.
3,865,157,515
6.
8,597,827,085
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
1,465,266,971
20,504,512
Total...............................................................
20,504,512
All other liabilities...........................................................
347,217,554
1,881,797,981
Total ...............................................................
29,544,831,069
5.
Bank premises .................................................................
189,744,654
6.
All others assets...............................................................
367,262,058
Total ............................................................... $
30,591,964,957
Total.......................................................... $
30,591,964,957
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,074,819,747
2,538,145,015
2,984,862,323
8,597,827,085
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ........................................................................ $
725,973,050
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
B. BONIN
Senior Deputy Governor
Ottawa, December 1, 1997
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3791
BANQUE DU CANADA
Bilan au 30 novembre 1997
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
Devises américaines ......... $
a)
Autres devises ..................
b)
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
28 728 975 920
4.
Dépôts :
Gouvernement du
a)
Canada........................... $
Gouvernements provinb)
ciaux ................................
Banques ...........................
c)
Autres établissements
d)
membres de l’Association
canadienne des paiements
Autres dépôts...................
e)
169 999 221
3 066 010
Total ............................................................... $
3.
Avances :
Au gouvernement du
a)
Canada ...............................
Aux gouvernements provinb)
ciaux...................................
Aux établissements membres
c)
de l’Association canadienne
des paiements .....................
173 065 231
317 061 945
Total ...............................................................
12 577 194
1 113 596 676
30 191 167
308 901 934
317 061 945
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
Bons du Trésor du
a)
Canada ............................
Autres valeurs mobilières
b)
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
Autres valeurs mobilières
c)
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
Valeurs mobilières émid)
ses ou garanties par une
province...........................
Autres bons .....................
e)
Autres placements ...........
f)
5 000 000
5.
15 200 048 488
Passif payable en devises étrangères :
Au gouvernement du
a)
Canada...........................
À d’autres ......................
b)
1 465 266 971
20 504 512
Total...............................................................
20 504 512
Divers .............................................................................
347 217 554
3 865 157 515
6.
8 597 827 085
1 881 797 981
Total ...............................................................
29 544 831 069
5.
Locaux de la Banque .......................................................
189 744 654
6.
Divers .............................................................................
367 262 058
Total ............................................................... $
30 591 964 957
Total.......................................................... $
30 591 964 957
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 074 819 747
2 538 145 015
2 984 862 323
8 597 827 085
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente.................... $
725 973 050
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le premier sous-gouverneur
B. BONIN
Ottawa, le 1er décembre 1997
Canada Gazette Part I
3792
December 13, 1997
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 3, 1997
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
28,901,000,009
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
713,718,362
3,121,147
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
326,448,945
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
716,839,509
326,448,945
5,950,552
247,890,114
49,062,918
352,910,225
Total...............................................................
14,628,655,446
5.
3,794,942,957
6.
8,822,406,293
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
655,813,809
564,697,425
Total...............................................................
564,697,425
All other liabilities...........................................................
294,567,543
1,752,399,805
Total ...............................................................
28,998,404,501
5.
Bank premises .................................................................
186,506,504
6.
All others assets...............................................................
217,879,327
Total ............................................................... $
30,446,078,786
Total.......................................................... $
30,446,078,786
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,367,069,021
2,470,513,433
2,984,823,839
8,822,406,293
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ........................................................................ $
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, December 4, 1997
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3793
BANQUE DU CANADA
Bilan au 3 décembre 1997
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
Devises américaines ......... $
a)
Autres devises ..................
b)
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
28 901 000 009
4.
Dépôts :
Gouvernement du
a)
Canada........................... $
Gouvernements provinb)
ciaux ................................
Banques ...........................
c)
Autres établissements
d)
membres de l’Association
canadienne des paiements
Autres dépôts...................
e)
713 718 362
3 121 147
Total ............................................................... $
3.
Avances :
Au gouvernement du
a)
Canada ...............................
Aux gouvernements provinb)
ciaux...................................
Aux établissements membres
c)
de l’Association canadienne
des paiements .....................
716 839 509
326 448 945
Total ...............................................................
5 950 552
247 890 114
49 062 918
352 910 225
326 448 945
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
Bons du Trésor du
a)
Canada ............................
Autres valeurs mobilières
b)
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
Autres valeurs mobilières
c)
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
Valeurs mobilières émid)
ses ou garanties par une
province...........................
Autres bons .....................
e)
Autres placements ...........
f)
5 000 000
5.
14 628 655 446
Passif payable en devises étrangères :
Au gouvernement du
a)
Canada...........................
À d’autres ......................
b)
655 813 809
564 697 425
Total...............................................................
564 697 425
Divers .............................................................................
294 567 543
3 794 942 957
6.
8 822 406 293
1 752 399 805
Total ...............................................................
28 998 404 501
5.
Locaux de la Banque .......................................................
186 506 504
6.
Divers .............................................................................
217 879 327
Total ............................................................... $
30 446 078 786
Total.......................................................... $
30 446 078 786
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 367 069 021
2 470 513 433
2 984 823 839
8 822 406 293
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente.................... $
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 4 décembre 1997
3794
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Justice, Dept. of
Amendments to the proposed Firearms Fees
Regulations laid before each House of Parliament
on November 27, 1996............................................
Amendments to the Proposed Conditions of
Transferring Firearms and other Weapons
Regulations laid before each House of Parliament
on November 27, 1996............................................
Amendments to the proposed Storage, Display and
Transportation of Firearms and other Weapons by
Businesses Regulations laid before each House of
Parliament on November 27, 1996 ........................
3801
3795
3806
Amendments to the Proposed Storage, Display and
Transportation and Handling of Firearms by
Individuals Regulations laid before each House of
Parliament on November 27, 1996 .........................
3808
Firearms Registration Certificates Regulations............
3810
Gun Shows Regulations...............................................
Importation and Exportation of Firearms Regulations
(Individuals)............................................................
Public Agents Firearms Regulations ............................
Shooting Clubs and Shooting Ranges Regulations......
Special Authority to Possess Regulations (Firearms
Act) .........................................................................
3816
3822
3828
3836
3844
Page
Justice, min. de la
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur les droits applicables aux armes à feu
déposé devant chaque chambre du parlement le
27 novembre 1996 ..................................................
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur les conditions visant la cession des
armes à feu et autres armes déposé devant chaque
chambre du parlement le 27 novembre 1996 ..........
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur l’entreposage, l’exposition et le
transport des armes à feu et autres armes par des
entreprises déposé devant chaque chambre du
parlement le 27 novembre 1996..............................
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur l’entreposage, l’exposition, le
transport et le maintien des armes à feu par des
particuliers déposé devant chaque chambre du
parlement le 27 novembre 1996..............................
Règlement sur les certificats d’enregistrement d’armes
à feu ........................................................................
Règlement sur les expositions d’armes à feu ...............
Règlement sur l’importation et l’exportation d’armes à
feu (particuliers)......................................................
Règlement sur les armes à feu des agents publics........
Règlement sur les clubs de tir et les champs de tir.......
Règlement sur la possession autorisée dans des cas
particuliers (Loi sur les armes à feu).......................
3801
3795
3806
3808
3810
3816
3822
3828
3836
3844
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3795
Amendments to the Proposed Conditions of
Transferring Firearms and other Weapons
Regulations laid before each House of Parliament on
November 27, 1996
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur les conditions visant la cession des
armes à feu et autres armes déposé devant chaque
chambre du parlement le 27 novembre 1996
Statutory Authority
Firearms Act
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The following are amendments to proposed Regulations which
were laid before each House of Parliament on November 27,
1996. These Regulations will form part of a comprehensive
regulatory package implementing the new statutory program for
the control of firearms and other weapons provided for in the
Firearms Act and a completely amended Part III of the Criminal
Code. The Firearms Act and the new Part III of the Criminal
Code were enacted by S.C., 1995, c. 39, which was assented to on
December 5, 1995.
The Regulations will not be made until these proposed
amendments have been laid before Parliament for review, and the
period prescribed in subsection 118(4) of the Firearms Act for
review by Parliament has expired.
Description
La présente porte sur des modifications apportées aux projets
de règlement qui ont été déposés devant les deux chambres du
Parlement le 27 novembre 1996. Ceux-ci font partie de
l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le
nouveau régime législatif de contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur les armes à feu et la nouvelle
partie III du Code criminel, (édictées par L.C. (1995), ch. 39 et
sanctionnées le 5 décembre 1995).
Amendments to the proposed Conditions of Transferring
Firearms and other Weapons Regulations
Modifications au projet de Règlement sur les conditions visant la
cession des armes à feu et autres armes
The amendments will add to the prescribed conditions which
must be complied with under section 23(e) of the Act before a
firearm may be transferred. They will require the transferor to
provide certain evidence to the Registrar concerning the completeness and accuracy of the registration information reported to
the Registrar concerning the firearm. The evidence must only be
presented to the Registrar if the current registration certificate
indicates that the information has not previously been verified,
and will involve a confirmation by an approved verifier. This
requirement will not apply, however, until January 1, 2003.
Registration certificates will be issued based on the information reported by firearms owners. In order to eliminate errors in
this information and thus ensure the integrity of the records on
the Canadian Firearms Registry, firearms owners will be encouraged to have the information verified by an approved verifier.
There will, however, be no requirement to do so as long as the
original registrant owns the firearm. Verification will only be
required if the firearm is transferred to someone else. The verification may occur at any time prior to the first transfer, and need
never occur again. Once the information has been verified, a new
registration certificate document will be sent to the holder, at no
cost, that indicates that this is the case.
Ces modifications ajoutent des conditions réglementaires à
l’article 23e) de la Loi, auxquelles le cédant et le cessionnaire
doivent se plier avant toute cession d’arme à feu. Le cédant devra
établir à la satisfaction du registraire que l’information fournie
sur l’arme enregistrée est complète et exacte. Cette preuve ne doit
être établie que si le certificat d’enregistrement en cours de validité indique que la vérification n’a pas encore été faite. La confirmation des renseignements sera confiée à un vérificateur agréé.
Toutefois, cette exigence n’entrera pas en vigueur avant le
1er janvier 2003.
Les certificats d’enregistrement sont délivrés sur la foi des renseignements donnés par les propriétaires. Pour éliminer les erreurs et assurer la fiabilité des fichiers contenus au Registre canadien des armes à feu, on encouragera les propriétaires d’armes
à feu à faire vérifier l’information qu’ils fournissent par des vérificateurs agréés. Par contre, cette vérification ne sera pas obligatoire tant et aussi longtemps que l’arme à feu sera entre les mains
du propriétaire qui l’a enregistrée pour la première fois. Elle ne
sera donc exigée que lors de la cession de l’arme à quelqu’un
d’autre. La vérification des renseignements contenus dans un
certificat d’enregistrement peut avoir lieu à tout moment avant la
cession. Une fois effectuée, le titulaire du certificat se voit délivrer, sans frais, un nouveau certificat indiquant que les renseignements ont été vérifiés, et ce, une fois pour toutes.
Le registraire aura la tâche de désigner des vérificateurs agréés
parmi des personnes capables d’identifier et de classifier les
armes à feu selon le système d’identification des armes à feu
Approved verifiers who have the required knowledge to identify and classify firearms will be designated by the Registrar.
Those designated will have demonstrated that they have the
Ces règlements ne seront pas pris tant que les modifications
projetées n’auront pas été déposées devant le Parlement aux fins
d’examen, et que la période prévue au paragraphe 118(4) de la
Loi sur les armes à feu ne sera pas expirée.
3796
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
knowledge required to identify and classify firearms pursuant to
the Firearms Identification System established by the Registrar,
and will be provided with the materials setting out this System.
Designated individuals need not be firearms officers or other
public officers. Firearms dealers, shooting club officers and
members, safety course instructors, and others, will be encouraged to become approved verifiers.
établi par ses soins. Les vérificateurs seront pourvus de la documentation et du matériel appropriés à ce système. Les personnes
choisies n’ont pas besoin d’avoir la qualité de préposés aux armes
à feu ou une autre qualité officielle. Les commerçants d’armes à
feu, les directeurs de clubs de tir et leurs membres, les instructeurs des cours de sécurité, etc. seront invités à devenir des vérificateurs agréés.
Amendments to the proposed Storage, Display and Transportation
of Firearms and other Weapons by Businesses Regulations
Modifications au projet de Règlement sur l’entreposage,
l’exposition et le transport des armes à feu et autres armes par les
entreprises
Amendments to the proposed Storage, Display, Transportation
and Handling of Firearms by Individuals Regulations
Modifications au projet de Règlement sur l’entreposage,
l’exposition, le transport et le maniement des armes à feu par des
particuliers
The amendments to the Storage, Display and Transportation of
Firearms and other Weapons by Businesses Regulations will
provide an exemption from the storage and transportation requirements when non-restricted firearms are shipped by post
within Canada. Parcels mailed by businesses must be posted
using the most secure postal service offered by Canada Post Corporation that includes the requirement to obtain a signature on
delivery. The amendments to the Storage, Display, Transportation and Handling of Firearms by Individuals Regulations set out
the same requirements for the posting of non-restricted firearms
by individuals.
Les modifications au Règlement sur l’entreposage, l’exposition
et le transport des armes à feu et autres armes par les entreprises
prévoient une exemption quant aux exigences d’entreposage et de
transport des armes à feu sans restrictions expédiées par la poste à
l’intérieur du territoire canadien. Les entreprises qui postent des
colis doivent choisir le service postal le plus sécuritaire offert par
la Société canadiennes des postes, incluant notamment l’exigence
d’obtenir une signature à la livraison. Les modifications au Règlement sur l’entreposage, l’exposition, le transport et le maniement des armes à feu par des particuliers imposent les mêmes
exigences aux particuliers qui expédient des armes à feu sans
restrictions par la poste.
Il ne serait pas approprié d’imposer les exigences relatives à
l’entreposage et au transport des armes à feu qui sont expédiées
par la poste en raison du « caractère anonyme » du service postal.
En omettant d’indiquer le contenu des colis, leur « anonymat »
assure à la transmission des armes à feu acheminées de cette façon une relative sécurité. L’obligation de choisir le service le plus
sécuritaire procurera le plus haut degré de protection qu’il est
possible d’obtenir dans les limites d’un envoi postal. Il est également apparu risqué d’autoriser le postage d’armes à feu à autorisation restreinte et d’armes prohibées étant donné le plus grand
danger que représente le fait de perdre la trace de ce type d’arme.
Il n’est donc possible d’utiliser le service postal que pour
l’expédition d’armes à feu sans restrictions. Il n’est pas possible
non plus de poster des armes à feu à autorisation restreinte ou des
armes prohibées outre-frontière parce que ce moyen d’expédition
ne permet pas de respecter les exigences légales édictées pour
l’exportation et l’importation d’armes à feu.
It would not be appropriate to apply storage and transportation
requirements to firearms carried in the mail because of the
“anonymous” character of mail service. The “anonymity” of firearms posted in unmarked parcels also ensures a reasonable degree
of security while the firearm is in the course of transmission by
mail. The requirement that they be posted by the most secure
service offered will ensure the greatest degree of protection available in the circumstances of mail delivery. It is not deemed to be
appropriate to have restricted and prohibited firearms delivered
by mail, because of the greater danger presented by these firearms
should they go astray, and the amendments thus restrict the use of
mail to the shipping of non-restricted firearms only. Firearms
cannot be shipped by mail across the border because the mail
stream cannot comply with the requirements of the Act for the
import and export of firearms.
Amendments to the proposed Firearms Fees Regulations
Modifications au projet de Règlement sur les droits applicables
aux armes à feu
The amendments to the Firearms Fees Regulations add provisions for some additional fee items or additional waivers or reductions of fees. These deal with new issues that have arisen,
including issues addressed in additional proposed regulations that
will be prepublished and tabled for parliamentary review in the
fall of 1997, such as gun shows. They also provide for some additional waivers and reductions that will minimize some of the
effects of fees which have already been prepublished.
Les modifications du Règlement sur les droits applicables aux
armes à feu prévoient de nouveaux droits ou des dispenses ou des
réductions des droits. Ces modifications découlent de nouvelles
questions soulevées, y compris celles qui ont été soulevées dans
les projets de règlement additionnels qui seront préalablement
publiés et présentés au Parlement aux fins d’examen à l’automne
de 1997, comme le règlement sur les expositions d’armes à feu.
Ces modifications prévoient de plus certaines dispenses ou réductions qui diminueront certains des effets des droits qui ont
déjà été annoncés.
Les modifications prévoient des droits de 50 $ par exposition
pour les commanditaires d’expositions d’armes à feu. Des droits
modiques de 25 $ sont imposés dans le cas des filiales de la Légion ou des associations de policiers ou d’anciens policiers.
Les modifications prévoient une dispense des droits applicables aux certificats d’enregistrement lorsqu’un nouveau certificat
est délivré à quelqu’un qui a signalé une perte ou un vol d’arme à
feu, mais qui, par la suite, récupère cette arme après que le
The amendments provide for a fee of $50 per show for sponsors of gun shows. They also set a low business licence fee of $25
for Legion halls and other associations of armed forces or police
veterans.
The amendments waive the fee for a registration certificate if a
new certificate is issued to someone who has reported the firearm
lost or stolen, but subsequently has the firearm restored after the
registration certificate has been revoked. Half of the fee will be
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3797
waived if the certificate is revoked, in accordance with the Registration Certificates Regulations, because of modifications to the
firearm that change its class or because of modifications to a
frame or receiver. The fee for an authorization to import will be
waived when a business sends a firearm out of the country for
repair and then brings it back. When individuals such as
armoured car guards require additional authorizations to carry
because their work takes them to more than one province, the fees
for the subsequent authorizations will be waived.
certificat a été révoqué. La moitié des droits seront annulés si le
certificat est révoqué, conformément au Règlement sur les certificats d’enregistrement d’armes à feu, lorsqu’une arme à feu a subi
des modifications qui la font changer de classe ou en raison de
modifications apportées à la carcasse ou à la boîte de la culasse.
Une entreprise qui expédie une arme à feu à l’extérieur du pays
pour la faire réparer puis la rapporte sera dispensée des droits
applicables à l’autorisation d’importation. Lorsque des particuliers comme des gardiens de camions blindés ont besoin
d’autorisations de port d’armes à feu additionnelles parce que
leur travail les amène dans plusieurs provinces, ils n’auront alors
pas à payer de droits pour ces autorisations additionnelles.
Alternatives Considered
Autres mesures envisagées
An exclusively statutory regime would not have been practicable. All the details necessary for the implementation of the new
and more comprehensive firearms control program could not have
been set out in the Act. Not only is some flexibility required, but
the complex nature of the program requires ongoing development
of systems and administrative processes for its implementation.
The proposed Regulations supplement the statutory provisions by
specifying in more detail the requirements and procedures for
transfers, and for the storage and transportation of firearms. The
setting of fees, and the prescribing of waivers and reductions of
those fees in certain circumstances, requires a significant degree
of flexibility.
Il n’aurait pas été pratique d’inscrire toutes les règles dans la
Loi. Il n’était pas possible d’énoncer dans la Loi tous les détails
nécessaires pour la mise en œuvre du programme nouveau et plus
complexe de contrôle des armes à feu. Non seulement faut-il une
certaine souplesse, mais la complexité du programme exige une
élaboration continue de systèmes et de procédures administratives
pour sa mise en œuvre. Les projets de règlement complètent les
dispositions de la Loi en précisant les exigences et les procédures
qui se rapportent aux cessions, à l’entreposage et au transport
d’armes à feu. L’établissement des droits, et la prescription de
certaines dispenses et réductions de droits dans certaines circonstances, exige passablement de souplesse.
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Notice of the Regulations was given in the 1997 Federal
Regulatory Plan and they are prepublished in the Canada
Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Le préavis de projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le règlement a été préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada,
conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
Only those firearms owners who transfer their firearms will be
required to have their registration information verified. There will
be no impact until January 1, 2003. The primary impact will be
owners of non-restricted rifles and shotguns. It is not known how
often such firearms are transferred, but it is anticipated that only a
minority of firearms owners will be affected during the first few
years of implementation. Owners will be encouraged to have their
information verified at a convenient opportunity, and verifiers
will be available at the local level as much as possible. In many
cases the verifiers will be members of the community who are
involved in the shooting sports as dealers, club members, and so
on.
Seuls les propriétaires d’armes à feu qui cèdent leurs armes à
feu devront faire vérifier les renseignements qui figurent sur leur
certificat d’enregistrement d’armes à feu. Il n’y aura donc aucune
répercussion avant le 1er janvier 2003. La principale répercussion
se fera sentir sur les propriétaires de fusils ou de carabines sans
restrictions. Nous ne savons pas à quelle fréquence ces armes à
feu seront cédées, mais nous prévoyons que seulement une minorité de propriétaires d’armes à feu seront touchés pendant les
quelques premières années de la mise en œuvre. Les propriétaires
seront encouragés à faire vérifier les renseignements qui figurent
sur leurs certificats au moment qui leur conviendra et des vérificateurs seront disponibles à l’échelon local autant que possible.
Dans de nombreux cas, les vérificateurs seront des membres de la
collectivité qui sont actifs dans le domaine du tir, en tant que
marchand, membres de clubs, etc.
Toutes entreprises qui transportent des armes à feu doivent être
titulaires d’un permis, et ces modifications permettront aux services postaux d’obtenir un permis. La possibilité de confier aux
services postaux le transport des armes à feu sera un avantage
pour les commerçants, les armuriers et les propriétaires d’armes à
feu ainsi que pour d’autres personnes, particulièrement dans le
Nord et dans les régions rurales où l’accès à d’autres moyens de
transport est limité ou inexistant.
Les nouvelles dispositions sur les droits auront des répercussions sur les commanditaires d’armes à feu. Les frais modiques
imposés aux filiales de la Légion limitent les répercussions
qu’entraîne la nécessité pour les associations d’anciens combattants d’obtenir un permis d’entreprise. Les autres dispenses et
réductions diminueront les répercussions des droits applicables
aux certificats d’enregistrement d’armes à feu dans quelques cas.
All carriers of firearms must be licenced, and these amendments will make it feasible for the postal service to become licenced. The availability of postal service for firearms will be of
significant benefit to dealers, gunsmiths, firearms owners and
others, particularly in Northern and rural areas where there is no
access or only limited access to other carriers.
The new fee items will have an impact on sponsors of gun
shows. The low fee for Legion halls will limit the impact of the
business licence requirement on veterans’ organizations. The
additional waivers and reductions will minimize the impact of
fees for registration certificate in a few cases.
3798
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Small Business Impact
Répercussions sur les petites entreprises
The registration information verification requirement will involve a service that firearms dealers may wish to offer to their
customers. Verification of the information will help to ensure an
expeditious transfer process, and will thus have a beneficial effect
on firearms transactions.
The availability of postal service for firearms will have a beneficial impact on small businesses in Northern and rural areas or
which serve such areas. Other carriers, such as courier services,
will be able to offer other advantages in the areas where they offer alternative services, and it is thus anticipated that there will be
a fair range of opportunities for all licenced carriers.
Les commerçants auront l’occasion d’offrir un nouveau service
à leurs clients du fait de l’obligation de vérifier l’information
fournie au moment de l’enregistrement. La vérification de l’information contribuera à accélérer les formalités de cession et
donc à faciliter les transactions d’armes à feu.
La possibilité de recourir au service postal aura également un
effet bénéfique sur les petites entreprises du Nord et des régions
rurales ou les petites entreprises qui desservent la clientèle de ces
régions. Les autres transporteurs, tels que les services de messagerie, pourront offrir de nouveaux services dans les régions où ils
offrent déjà des solutions de rechange au service postal. On peut
donc espérer que les dispositions modifiées fourniront des occasions d’affaires à tous les transporteurs autorisés.
Les droits à payer pour des expositions d’armes seront dans
certains cas inférieurs à ceux que les commerçants doivent maintenant acquitter pour organiser une exposition d’armes à feu,
même si, à l’heure actuelle, ils payent des droits moindres que
ceux qui seront exigibles sous le régime uniformisé de la nouvelle
loi et de ses règlements d’application. La dispense ou la réduction
touchant les autres droits profiteront aux armuriers et aux commerçants ainsi qu’aux employés des sociétés qui équipent les
véhicules blindés.
The fees for gun shows will in some cases be less than those
now faced by dealers sponsoring at gun shows, but in some cases
they now face no fee or a lesser fee than will be prescribed under
the uniform requirements of the Act and the regulations. The
additional waivers and reductions will benefit gunsmiths and
dealers, and employees of armoured car companies.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations were undertaken with: provincial authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal
departments involved in the implementation of the new law, in
particular the Department of the Solicitor General, including the
Royal Canadian Mounted Police, Revenue Canada — Customs
and Excise, and the Department of Foreign Affairs and International Trade, as well as other interested federal departments;
representatives of police agencies; firearms user and industry
groups, including the User Group on Firearms established by the
Minister of Justice as an advisory body; health and safety groups;
and groups representing women, victims of violence and others
concerned about firearms control. The consultation process is
ongoing, and will continue as the Regulations are implemented.
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
De vastes consultations relativement à l’élaboration des projets
de règlement ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux
armes à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise
en œuvre de la nouvelle loi, en particulier le ministère du Solliciteur général, la Gendarmerie royale du Canada incluse, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe
d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice
d’agir comme organisme de consultation, avec des groupes de
professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres
personnes s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise
en œuvre du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
Section 23 of the Act requires that transfers be approved by the
chief firearms officer and that the prescribed conditions be
complied with before the transfer may take place. Section 101 of
the Criminal Code makes it an offence to transfer a firearm otherwise than under the authority of the Act. A contravention of the
storage and transportation requirements is an offence under subsection 86(2) of the Code. Fees are an administrative matter, and
will be payable before documents are issued. There are therefore
no specific compliance mechanisms required in regard to fees.
L’article 23 de la Loi exige que la cession soit approuvée par le
contrôleur des armes à feu et que les conditions réglementaires
soient respectées préalablement à toute cession. Aux termes de
l’article 101 du Code criminel, commet une infraction quiconque
cède une arme à feu sans se conformer aux exigences de la Loi
sur les armes à feu. Par ailleurs, la violation des dispositions relatives à l’entreposage et au transport constitue une infraction aux
termes du paragraphe 86(2) du Code criminel. Les droits demeurent des exigences administratives et ils seront perçus avant la
délivrance des documents. On ne peut donc parler de mécanisme
de conformité particulier à leur égard.
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
for systems development, training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlement doivent être déposés devant le Parlement
au moins 30 jours de séance avant qu’ils ne soient pris et mis en
vigueur. Il faut prévoir le temps requis pour élaborer les systèmes,
former le personnel chargé d’administrer et d’appliquer les
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3799
sufficient time to familiarize themselves with all of the new
regulatory requirements. The Regulations will therefore be made
and brought into force sometime in 1998.
règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à feu aient assez
de temps pour se familiariser avec toutes les nouvelles exigences
réglementaires. Les règlements seront par conséquent pris et mis
en vigueur à un moment donné au cours de l’année 1998.
For Further Information Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of
Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu,
Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Amendments to the Proposed Conditions of Transferring Firearms and other Weapons Regulations, laid before each House of
Parliament on November 27, 1996.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre les Modifications au projet de Règlement sur les
conditions visant la cession des armes à feu et autres armes, déposé devant les deux chambres du Parlement le 27 novembre
1996, ci-après.
Toutes les personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent la publication du présent avis au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 29, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
AMENDMENTS TO THE PROPOSED CONDITIONS OF
TRANSFERRING FIREARMS AND OTHER WEAPONS
REGULATIONS LAID BEFORE EACH HOUSE OF
PARLIAMENT ON NOVEMBER 27, 1996
MODIFICATIONS AU PROJET DE RÈGLEMENT
INTITULÉ RÈGLEMENT SUR LES CONDITIONS
VISANT LA CESSION DES ARMES À FEU ET AUTRES
ARMES DÉPOSÉ DEVANT CHAQUE CHAMBRE DU
PARLEMENT LE 27 NOVEMBRE 1996
1. Section 1 of the proposed Conditions of Transferring
Firearms and other Weapons Regulations and the heading
immediately before that section are replaced by the following:
1. L’article 1 du projet de règlement intitulé Règlement sur
les conditions visant la cession des armes à feu et autres armes
et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Firearms Act. (Loi)
“approved verifier” means an individual who is designated by the
Registrar under section 1.1 for the purpose of verifying information under paragraph 2(1)(c). (vérificateur autorisé)
“Firearms Identification System” means the System established
and maintained by the Registrar for the purposes of identifying
and classifying firearms. (système d’identification des armes à
feu)
“non-restricted firearm” means a firearm that is neither a prohibited firearm nor a restricted firearm. (arme à feu sans
restrictions)
“verify” means the act of confirming that the information concerning the identification and classification of a firearm that
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« arme à feu sans restrictions » Arme à feu qui n’est ni une arme
à feu prohibée ni une arme à feu à autorisation restreinte. (nonrestricted firearm)
« Loi » La Loi sur les armes à feu. (Act)
« système d’identification des armes à feu » Le système constitué
et tenu par le directeur dans le but de classer et d’identifier les
armes à feu. (Firearms Identification System)
« vérificateur autorisé » Le particulier désigné par le directeur en
vertu de l’article 1.1 pour vérifier les renseignements aux
termes de l’alinéa 2(1)c). (approved verifier)
« vérifier » L’action de confirmer que tous les renseignements sur
la classification et l’identification d’une arme à feu qui ont été
———
a
S.C., 1995, c. 39
———
a
L.C. (1995), ch. 39
3800
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
was submitted to the Registrar in support of an application for
a new registration certificate is complete and accurate.
(vérifier)
2. The proposed Regulations are amended by adding the
following heading and section after section 1:
soumis au directeur à l’appui d’une demande pour un nouveau
certificat d’enregistrement sont complets et exacts. (verify)
2. Le même projet de règlement est modifié par adjonction,
après l’article 1, de ce qui suit :
VERIFICATION
VÉRIFICATION
1.1 The Registrar may designate an individual as an approved
verifier if the individual has the required knowledge to identify
and classify firearms pursuant to the Firearms Identification
System.
3. Section 2 of the proposed Regulations is amended by
adding the word “and” at the end of paragraph (1)(b) and by
adding the following after paragraph (1)(b):
(c) on or after January 1, 2003, the transferor shall present evidence to the Registrar that the information submitted in support
of an application for a new registration certificate has been
verified by an approved verifier, unless
(i) in the case of a restricted firearm or a prohibited firearm
in respect of which the only existing registration certificate
was issued under subsection 109(7) of the former Act, the
Registrar indicates that the information is complete and accurate, and
(ii) in all other cases, the existing registration certificate indicates that the information has been verified.
(1.1) For greater certainty, the information referred to in paragraph (1)(c) does not have to be subject to more than one
verification.
1.1 Le directeur peut désigner à titre de vérificateur autorisé le
particulier qui possède les connaisances voulues pour classer et
identifier les armes à feu conformément au système d’identification des armes à feu.
3. Le paragraphe 2(1) du même projet de règlement est
modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) le 1er janvier 2003 ou après cette date, fournir au directeur
une attestation indiquant que les renseignements soumis à
l’appui de la demande pour un nouveau certificat d’enregistrement ont été vérifiés par un vérificateur autorisé, sauf
dans les cas suivants :
(i) dans le cas d’une arme à feu à autorisation restreinte ou
d’une arme à feu prohibée pour laquelle le seul certificat
d’enregistrement existant a été délivré en vertu du paragraphe 109(7) de la loi antérieure, le directeur indique que les
renseignements sont complets et exacts,
(ii) dans les autres cas, le certificat d’enregistrement existant
indique que les renseignements ont été vérifiés.
(1.1) Il est entendu que les renseignements visés à l’alinéa (1)c)
n’ont pas à faire l’objet de plus d’une vérification.
[50-1-o]
[50-1-o]
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3801
Amendments to the proposed Firearms Fees
Regulations laid before each House of Parliament on
November 27, 1996
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur les droits applicables aux armes à
feu déposé devant chaque chambre du parlement le
27 novembre 1996
Statutory Authority
Fondement législatif
Firearms Act
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Ministère responsable
Department of Justice
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 3795.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 3795.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Amendments to the Firearms Fees Regulations laid before each
House of Parliament on November 27, 1996.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre les Modifications au projet de Règlement sur les
droits applicables aux armes à feu, déposé devant les deux
chambres du Parlement le 27 novembre 1996, ci-après.
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
Ottawa, October 29, 1997
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
AMENDMENTS TO THE PROPOSED
FIREARMS FEES REGULATIONS
LAID BEFORE EACH HOUSE
OF PARLIAMENT
ON NOVEMBER 27, 1996
MODIFICATIONS AU PROJET DE RÈGLEMENT
INTITULÉ RÈGLEMENT SUR LES DROITS
APPLICABLES AUX ARMES À FEU DÉPOSÉ DEVANT
CHAQUE CHAMBRE DU PARLEMENT
LE 27 NOVEMBRE 1996
1. Section 5 of the proposed Firearms Fees Regulations is
amended by adding the word “and” after paragraph (b) and
by adding the following after paragraph (b):
(c) $30 if the firearm acquisition certificate expires during the
period beginning on October 1, 2002 and ending on September 30, 2003.
1. L’article 5 du projet de règlement intitulé Règlement sur
les droits applicables aux armes à feu est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) une réduction de 30 $, si la date d’expiration de l’autorisation est comprise dans la période commençant le 1er octobre 2002 et se terminant le 30 septembre 2003.
———
a
S.C., 1995, c. 39
———
a
L.C. (1995), ch. 39
3802
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
2. The proposed Regulations are amended by adding the
following after section 12:
2. Le même projet de règlement est modifié par adjonction,
après l’article 12, de ce qui suit :
12.1 If the loss of a firearm has been reported under paragraph 105(1)(a) of the Criminal Code and the firearm that was
lost or stolen is restored to its owner after its registration certificate is revoked, the fee payable for a new registration certificate
for the restored firearm is waived.
12.1 Lorsque le certificat d’enregistrement d’une arme à feu est
révoqué parce que la perte ou le vol de celle-ci a été signalé conformément au paragraphe 105(1)a) du Code criminel et que par la
suite cette arme est retrouvée et rendue à son propriétaire, celui-ci
est dispensé du paiement du droit applicable pour le nouveau
certificat d’enregistrement de l’arme retrouvée.
12.2 If the registration certificate for a firearm was revoked
under paragraph 9(b) of the Registration Certificates Regulations
following a modification to the firearm, the fee for a registration
certificate for the modified firearm is reduced by 50 per cent.
12.2 Lorsque le certificat d’enregistrement d’une arme à feu a
été révoqué aux termes de l’alinéa 9b) du Règlement sur les certificats d’enregistrement d’armes à feu par suite de la modification de l’arme à feu, est accordée une réduction de 50 % du droit
à payer pour la délivrance d’un certificat d’enregistrement pour
l’arme à feu modifiée.
3. The proposed Regulations are amended by adding the
following after section 13.1:
3. Le même projet de règlement est modifié par adjonction,
après l’article 13.1, de ce qui suit :
13.2 If a business has, for the purpose of exporting a firearm to
be repaired, paid a fee for an authorization described in column 1
of item 2 of Schedule 4, the fee for the authorization described in
column 1 of item 1 of that Schedule for that firearm is waived
when the firearm is imported after having been repaired.
13.2 L’entreprise qui exporte une arme à feu aux fins de réparation et qui a obtenu une autorisation visée à la colonne 1 de
l’article 2 de l’annexe 4 pour laquelle elle a payé le droit applicable est dispensée du paiement du droit applicable pour
l’autorisation d’importation visée à la colonne 1 de l’article 1 de
cette annexe lorsqu’elle importe ensuite l’arme réparée.
13.3 If an individual has paid a fee for an authorization described in column 1 of paragraph 4(a) of Schedule 4 and, within
12 months after the issuance of the authorization, requests such
an authorization in respect of one or more other provinces, the fee
payable for the authorizations requested within that period are
waived.
13.3 Quiconque détient une autorisation de port visée à la colonne 1 de l’alinéa 4a) de l’annexe 4 pour laquelle il a payé le
droit applicable est dispensé du paiement du droit applicable à
toute autre autorisation — quel qu’en soit le nombre ou la province d’origine — qu’il demande dans les 12 mois suivant la
délivrance de l’autorisation qu’il détient.
4. Schedules 1 to 3 of the proposed Regulations are replaced by the following:
4. Les annexes 1 à 3 du même projet de règlement sont
remplacées par ce qui suit :
SCHEDULE 1
(Sections 2 to 8)
ANNEXE 1
(articles 2 à 8)
FEES FOR LICENCES — INDIVIDUALS
DROITS À PAYER POUR LES PERMIS — PARTICULIERS
PART 1
PARTIE 1
POSSESSION LICENCE
PERMIS DE POSSESSION
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Date on which application is made
October 1,
1998 to
September 30,
1999
Item
Licence
1.
Possession licence for
firearms (section 6*)
(a) non restricted firearms $10
(b) restricted firearms
$10
(c) prohibited firearms
$10
Note Section 6 requires that
this licence be applied for
before January 1, 2001
October 1,
1999 to
June 30,
2000
$45
$45
$45
Date de présentation de la demande
er
On or after
July 1, 2000
$60
$60
$60
Du 1 octobre
1998 au
30 septembre
1999
Article
Permis
1.
Permis de possession
d’armes à feu —
(article 6*) :
a) armes à feu sans
restrictions
10 $
b) armes à feu à
autorisation
restreinte
10 $
c) armes à feu
prohibées
10 $
Note : L’article 6 du
Règlement sur les
permis d’armes à feu
précise que la demande
doit être faite avant le
1er janvier 2001.
Du 1er octobre
1999 au
À partir du
30 juin 2000 1er juillet 2000
45 $
60 $
45 $
60 $
45 $
60 $
Le 13 décembre 1997
Item
1.
2.
3.
4.
Gazette du Canada Partie I
PART 2
PARTIE 2
OTHER LICENCES
AUTRES PERMIS
Column 1
Column 2
Licence
Date on which application is made
On or after October 1, 1998
Possession licence for firearms —
minors (section 9*)
(a) for a period of up to 1 year
(b) for a period of more than
1 year and not more than 2 years
(c) for a period of more than
2 years
Non-residents’ 60-day possession
licence (borrowed firearms)
(section 10*)
3803
Colonne 1
Colonne 2
Article
Permis
Date de présentation de la demande
À partir du 1er octobre 1998
1.
Permis de possession d’armes à
feu — mineurs (article 9*) :
a) période d’un an ou moins
............................................... 10 $
b) période de plus d’un an mais
n’excédant pas deux ans
............................................... 20 $
c) période de plus de deux ans ............................................... 30 $
2.
Permis de possession de 60 jours
pour non-résidents (armes à feu
empruntées) (article 10*)
Permis de possession et
d’acquisition d’armes à feu
(article 3*) :
a) armes à feu sans restrictions
b) armes à feu à autorisation
restreinte
c) armes à feu prohibées
Permis d’acquisition d’arbalètes
(article 11*)
.............................................. $10
.............................................. $20
.............................................. $30
.............................................. $30
Possession and acquisition licence
for firearms (section 3*)
(a) non-restricted firearms
.............................................. $60
(b) restricted firearms
.............................................. $80
(c) prohibited firearms
.............................................. $80
Acquisition licence for cross-bows
(section 11*)
.............................................. $60
3.
4.
............................................... 30 $
............................................... 60 $
............................................... 80 $
............................................... 80 $
............................................... 60 $
* The section referred to after each licence is a reference to the relevant section
of the Firearms Licences Regulations.
* NOTE : Les articles mentionnés après chaque permis sont ceux du Règlement
sur les permis d’armes à feu.
SCHEDULE 2
(Section 9)
ANNEXE 2
(article 9)
FEES FOR LICENCES — BUSINESSES
DROITS À PAYER POUR LES PERMIS — ENTREPRISES
Column 1
Item
1.
Business Activity
Retail sales of firearms
(a) selling fewer than
50 non-restricted firearms
(b) selling 50 or more
non-restricted firearms
(c) selling fewer than 50 firearms, including restricted and
prohibited firearms
(d) selling 50 or more firearms,
including restricted and prohibited firearms
2.
3.
4.
Selling at auction
Taking in pawn
Gun show sponsorship
5.
Wholesale sales or retail sales of
firearms, as an agent
6.
7.
Wholesale sales of firearms
Manufacture, processing or
assembly, other than those
referred to in item 16,
(a) firearms
(b) prohibited devices other
than replica firearms, prohibited and restricted weapons and
prohibited ammunition
Column 2
Date on which application
is made
October 1, 1998
to September 30, On or after
1999
October 1, 1999
Colonne 1
Article
1.
$100
$125
$200
$250
$250
$325
$350
$450
$100
$200
$50
$125
$250
$50
2.
3.
4.
5.
$100
$125
$750
$950
$850
$1,075
$100
$125
6.
7.
Activités de l’entreprise
Vente au détail d’armes à feu :
a) vente de moins de 50 armes
à feu sans restrictions
b) vente d’au moins 50 armes à
feu sans restrictions
c) vente de moins de 50 armes
à feu, y compris des armes à
feu à autorisation restreinte et
des armes à feu prohibées
d) vente d’au moins 50 armes à
feu, y compris des armes à feu
à autorisation restreinte et des
armes à feu prohibées
Vente aux enchères
Prise en gage
Expositions d’armes à feu
(parrains)
Vente au détail ou en gros
d’armes à feu, à titre de
mandataire
Vente en gros d’armes à feu
Fabrication, traitement ou
assemblage (autres que les
activités prévues à l’article 16 de
la présente annexe)
a) armes à feu
b) dispositifs prohibés, autres
que des répliques, armes prohibées, armes à autorisation
restreinte et munitions
prohibées
Colonne 2
Date de présentation de
la demande
Du 1er octobre
1998 au 30
À partir du
septembre 1999 1er octobre 1999
100 $
125 $
200 $
250 $
250 $
325 $
350 $
100 $
200 $
450 $
125 $
250 $
50 $
50 $
100 $
750 $
125 $
950 $
850 $
1 075 $
100 $
125 $
3804
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Column 1
Item
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Business Activity
Operating the business of a
gunsmith
Storage of firearms
Intraprovincial transportation of
firearms by a carrier
Interprovincial transportation of
firearms by a carrier
International transportation of
firearms by a carrier
Museum possessing firearms,
including restricted and
prohibited firearms*
(a) fewer than 20 firearms
(b) 20 to 49 firearms
(c) 50 or more firearms
Display or storage of firearms by
Royal Canadian Legion or an
organized group of veterans of
any armed forces of Canada or of
a police force
Supplying to, or possessing for
the purposes of, motion picture,
video, television or theatrical
productions, or publishing
activities, other than activities
referred to in item 16
(a) firearms except prohibited
firearms referred to in paragraph (b), prohibited devices
including replica firearms, and
prohibited weapons
(b) prohibited firearms other
than those referred to in subsection 12(6) of the Act
For the purposes of theatrical
productions or publishing
activities, manufacturing or
supplying or possessing replica
firearms or supplying or
possessing firearms except
prohibited firearms referred to in
item 15(b)
Ammunition:
(a) retail sales
(b) wholesale sales and manufacturing
Possession for a purpose referred
to in paragraph 21(e) of the
Firearms Licences Regulations
Possession for a purpose referred
to in section 21 of the Firearms
Licences Regulations, other than
the activities set out in items 1 to
18 of this Schedule
Activities other than those set out
in items 1 to 19 of this Schedule
Column 2
Date on which application
is made
October 1, 1998
to September 30, On or after
1999
October 1, 1999
Colonne 1
$100
$100
$100
$125
Article
9.
10.
11.
$200
$250
12.
$300
$375
13.
$40
$60
$150
$40
$60
$150
14.
$25
$25
15.
$400
$1,000
$500
$1,250
16.
$50
$50
17.
$25
$25
$500
$625
18.
$100
$125
19.
$100
$125
20.
$50
$50
* The fees listed for activities set out in item 13 are for licences issued for up to
3 years.
Date de présentation de
la demande
Du 1 octobre
1998 au 30
À partir du
septembre 1999 1er octobre 1999
er
8.
$100
$100
Colonne 2
Activités de l’entreprise
Armurier
100 $
100 $
Entreposage d’armes à feu
100 $
Transport intraprovincial d’armes
à feu par un transporteur
100 $
Transport interprovincial d’armes
à feu par un transporteur
200 $
Transport international d’armes à
feu par un transporteur
300 $
Musée possédant le nombre
d’armes à feu suivant, y compris
des armes à feu à autorisation
restreinte et des armes à feu
prohibées* :
a) moins de 20
40 $
b) de 20 à 49
60 $
c) au moins 50
150 $
Entreposage ou exposition
d’armes à feu par la Légion royale
du Canada ou toute autre
association d’anciens combattants
de toute force armée du Canada
ou d’anciens membres d’une
force policière
25 $
Fourniture pour des productions
cinématographiques, vidéo,
télévisuelles ou théâtrales ou pour
des activités d’édition, autres que
celles visées à l’article 16 de la
présente annexe, ou possession à
ces fins :
a) armes à feu autres que les
armes à feu prohibées visées à
l’alinéa b), dispositifs prohibés,
y compris les répliques et
armes prohibées
400 $
b) armes à feu prohibées autres
que celles visées au paragraphe 12(6) de la Loi
1 000 $
À des fins de productions
théâtrales ou d’activités d’édition,
fabrication, fourniture ou
possession de répliques ou
fourniture ou possession d’armes
à feu, sauf les armes à feu
prohibées visées à l’alinéa 15b)
de la présente annexe
50 $
Munitions :
a) vente au détail
25 $
b) vente en gros et fabrication
500 $
100 $
Possession aux fins visées à
l’alinéa 21e) du Règlement sur les
permis d’armes à feu
Possession aux fins visées à
l’article 21 du Règlement sur les
permis d’armes à feu, sauf les
activités visées aux articles 1 à 18
de la présente annexe
Activités non visées aux articles 1
à 19 de la présente annexe
125 $
250 $
375 $
40 $
60 $
150 $
25 $
500 $
1 250 $
50 $
25 $
625 $
100 $
125 $
100 $
125 $
50 $
50 $
* NOTE : Les droits relatifs aux activités visées à l’article 13 s’appliquent aux
permis ayant une durée de validité pouvant aller jusqu’à 3 ans.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
SCHEDULE 3
(Section 10)
ANNEXE 3
(article 10)
INDIVIDUALS
PARTICULIERS
PART 1
PARTIE 1
FEES FOR EACH REGISTRATION CERTIFICATE
DROITS À PAYER POUR CHAQUE CERTIFICAT
D’ENREGISTREMENT
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Date on which application is made
Item
Newly Acquired or
Transferred Firearms
1.
2.
3.
Restricted firearms ........................................................................$25
Prohibited firearms ........................................................................$25
Non-restricted firearms..................................................................$25
On or after October 1, 1998
Date de présentation de la demande
Article
Armes nouvellement acquises
ou cédées
1.
2.
3.
Armes à feu à autorisation restreinte............................................ 25 $
Armes à feu prohibées ................................................................. 25 $
Armes à feu sans restrictions ....................................................... 25 $
PARTIE 2
FEES FOR ALL REGISTRATION CERTIFICATES
CONTAINED IN AN APPLICATION
DROITS À PAYER POUR L’ENSEMBLE DES CERTIFICATS
D’ENREGISTREMENT VISÉS PAR UNE DEMANDE
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Date on which application is made
1.
À partir du 1 er octobre 1998
PART 2
Column 1
Item
3805
Firearms
possessed on
January 1,
1998 or
other date*
Non-restricted
firearms
Date de présentation de la demande
October 1,
1998 to
September 30,
1999
October 1,
1999 to
June 30,
2000
On or after
July 1, 2000
Article
$10
$14
$18
1.
Armes à feu
possédées le
1er janvier 1998
ou à une autre
date*
Du 1er octobre
1998 au
30 septembre
1999
Armes à feu
10 $
sans restrictions
Du 1er octobre
1999 au
À partir du
30 juin 2000 1er juillet 2000
14 $
18 $
* Registration certificates are only available after October 1, 1998. See subsection 10(3) of these Regulations — another date may be prescribed.
* NOTE : Les certificats d’enregistrement sont disponibles seulement après le
1er octobre 1998. Consulter le paragraphe 10(3) : une autre date est peut-être
prévue.
[50-1-o]
[50-1-o]
3806
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Amendments to the proposed Storage, Display and
Transportation of Firearms and other Weapons by
Businesses Regulations laid before each House of
Parliament on November 27, 1996
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur l’entreposage, l’exposition et le
transport des armes à feu et autres armes par des
entreprises déposé devant chaque chambre du
parlement le 27 novembre 1996
Statutory Authority
Fondement législatif
Firearms Act
Sponsoring Department
Loi sur les armes à feu
Ministère responsable
Department of Justice
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 3795.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 3795.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Amendments to the proposed Storage, Display and Transportation of Firearms and other Weapons by Businesses Regulations
laid before each House of Parliament on November 27, 1996.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre les Modifications au projet de Règlement sur
l’entreposage, l’exposition et le transport des armes à feu et autres armes par des entreprises, déposé devant les deux chambres
du Parlement le 27 novembre 1996, ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa
(Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 9411991 (Facsimile).
Ottawa, October 29, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
AMENDMENTS TO THE PROPOSED STORAGE,
DISPLAY AND TRANSPORTATION OF FIREARMS AND
OTHER WEAPONS BY BUSINESSES REGULATIONS
LAID BEFORE EACH HOUSE OF PARLIAMENT
ON NOVEMBER 27, 1996
MODIFICATIONS AU PROJET DE RÈGLEMENT
INTITULÉ RÈGLEMENT SUR L’ENTREPOSAGE,
L’EXPOSITION ET LE TRANSPORT DES ARMES À FEU
ET AUTRES ARMES PAR DES ENTREPRISES DÉPOSÉ
DEVANT CHAQUE CHAMBRE DU PARLEMENT
LE 27 NOVEMBRE 1996
1. Section 1 of the proposed Storage, Display and Transportation of Firearms and other Weapons by Businesses Regulations is amended by adding the following definitions in alphabetical order:
1. L’article 1 du projet de règlement intitulé Règlement sur
l’entreposage, l’exposition et le transport des armes à feu et
autres armes par des entreprises est modifié par adjonction,
selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
———
a
S.C., 1995, c. 39
———
a
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3807
“post” has the same meaning as in subsection 2(1) of the Canada
Post Corporation Act. (poster)
“transmit by post” has the same meaning as in subsection 2(1) of
the Canada Post Corporation Act. (transmission postale)
2. The proposed Regulations are amended by adding the
following heading and section after section 1:
« poster » S’entend au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur la
Société canadienne des postes. (post)
« transmission postale » S’entend au sens du paragraphe 2(1) de
la Loi sur la Société canadienne des postes. (transmit by post)
2. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 1, de ce qui suit :
APPLICATION
APPLICATION
1.1 These Regulations do not apply to the storage and transportation of a non-restricted firearm in the course of transmission by
post within Canada from the time the non-restricted firearm is
posted to the time it is delivered to the addressee or returned to
the sender, within the meaning of subsections 2(2) and (3) of the
Canada Post Corporation Act.
3. The proposed Regulations are amended by adding the
following after section 12:
1.1 Le présent règlement ne s’applique pas à l’entreposage et
au transport d’armes à feu sans restrictions en cours de transmission postale au Canada depuis le moment où elles sont postées
jusqu’à celui où elles sont livrées au destinataire ou retournées à
l’expéditeur, au sens des paragraphes 2(2) et (3) de la Loi sur la
Société canadienne des postes.
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 12, de ce qui suit :
SHIPPING BY POST
EXPÉDITION POSTALE
12.1 A business may ship a firearm by posting it only if
(a) the firearm is a non-restricted firearm;
(b) the destination is within Canada; and
(c) the firearm is posted using the most secure means of
transmission by post that is offered by Canada Post Corporation that includes the requirement to obtain a signature on
delivery.
12.1 L’entreprise ne peut expédier une arme à feu en la postant
que si les conditions suivantes sont respectées :
(a) il s’agit d’une arme à feu sans restrictions;
(b) la destination est au Canada;
(c) l’arme à feu est postée selon le moyen de transmission
postale le plus sûr qui soit offert par la Société canadienne des
postes, lequel prévoit qu’une signature doit être obtenue à la
livraison.
[50-1-o]
[50-1-o]
3808
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Amendments to the proposed Storage, Display and
Transportation and Handling of Firearms by
Individuals Regulations laid before each House of
Parliament on November 27, 1996
Modifications au projet de Règlement intitulé
Règlement sur l’entreposage, l’exposition, le
transport et le maniement des armes à feu par des
particuliers déposé devant chaque chambre du
parlement le 27 novembre 1996
Statutory Authority
Firearms Act
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 3795.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 3795.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Amendments to the proposed Storage, Display, Transportation
and Handling for Firearms by Individuals Regulations, laid before each House of Parliament on November 27, 1996.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre les Modifications au projet de Règlement sur l’entreposage, l’exposition, le transport et le maniement des armes à feu
par des particuliers, déposé devant les deux chambres du Parlement le 27 novembre 1996, ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa
(Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 9411991 (Facsimile).
Ottawa, October 29, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
AMENDMENTS TO THE PROPOSED STORAGE,
DISPLAY AND TRANSPORTATION AND HANDLING OF
FIREARMS BY INDIVIDUALS REGULATIONS LAID
BEFORE EACH HOUSE OF PARLIAMENT ON
NOVEMBER 27, 1996
MODIFICATIONS AU PROJET DE RÈGLEMENT
INTITULÉ RÈGLEMENT SUR L’ENTREPOSAGE,
L’EXPOSITION, LE TRANSPORT ET LE MANIEMENT
DES ARMES À FEU PAR DES PARTICULIERS DÉPOSÉ
DEVANT CHAQUE CHAMBRE DU PARLEMENT
LE 27 NOVEMBRE 1996
1. Section 1 of the proposed Storage, Display, Transportation and Handling of Firearms by Individuals Regulations is
amended by adding the following definitions in alphabetical
order:
“post” has the same meaning as in subsection 2(1) of the Canada
Post Corporation Act. (poster)
1. L’article 1 du projet de règlement intitulé Règlement sur
l’entreposage, l’exposition, le transport et le maniement des
armes à feu par des particuliers est modifié par adjonction,
selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« poster » S’entend au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur la
Société canadienne des postes. (post)
———
———
a
a
S.C., 1995, c. 39
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3809
“transmit by post” has the same meaning as in subsection 2(1) of
the Canada Post Corporation Act. (transmission postale)
2. The proposed Regulations are amended by adding the
following after section 2:
« transmission postale » S’entend au sens du paragraphe 2(1) de
la Loi sur la Société canadienne des postes. (transmit by post)
2. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 2, de ce qui suit :
APPLICATION
APPLICATION
2.1 These Regulations do not apply to the storage and transportation of a non-restricted firearm in the course of transmission by
post within Canada from the time the non-restricted firearm is
posted to the time it is delivered to the addressee or returned to
the sender, within the meaning of subsections 2(2) and (3) of the
Canada Post Corporation Act.
3. The proposed Regulations are amended by adding the
following heading and section after section 13:
2.1 Le présent règlement ne s’applique pas à l’entreposage et
au transport d’armes à feu sans restrictions en cours de transmission postale au Canada depuis le moment où elles sont postées
jusqu’à celui où elles sont livrées au destinataire ou retournées à
l’expéditeur, au sens des paragraphes 2(2) et (3) de la Loi sur la
Société canadienne des postes.
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 13, de ce qui suit :
SHIPPING BY POST
EXPÉDITION POSTALE
13.1 An individual may ship a firearm by posting it only if
(a) the firearm is a non-restricted firearm;
(b) the destination is within Canada; and
(c) the non-restricted firearm is posted using the most secure
means of transmission by post that is offered by Canada Post
Corporation that includes the requirement to obtain a signature
on delivery.
13.1 Le particulier ne peut expédier une arme à feu en la postant que si les conditions suivantes sont respectées :
(a) il s’agit d’une arme à feu sans restrictions;
(b) la destination est au Canada;
(c) l’arme à feu est postée selon le moyen de transmission
postale le plus sûr qui soit offert par la Société canadienne des
postes, lequel prévoit qu’une signature doit être obtenue à la
livraison.
[50-1-o]
[50-1-o]
3810
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Firearms Registration Certificates Regulations
Règlement sur les certificats d’enregistrement
d’armes à feu
Statutory Authority
Firearms Act
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations form part of a comprehensive regulatory
package implementing the new statutory scheme for the control of
firearms and other weapons provided for in the Firearms Act and
a completely amended Part III of the Criminal Code.
The Firearms Registration Certificates Regulations set out the
procedure for the registration of firearms. Under section 14 of the
Firearms Act (the “Act”), firearms which bear a serial number
sufficient to distinguish them from other firearms may be registered using that number. It is anticipated that the vast majority of
firearms will bear a serial number, and that this number will be
sufficient for the purposes of section 14 of the Act once such
additional characteristics as make and model are taken into account. The primary focus of these Regulations is the prescribed
manner for registering those firearms in the minority of cases
where there is no such serial number. The Regulations allow a
self-adhesive sticker, issued by the Registrar and bearing the firearm identification number (“FIN”) assigned by the Registrar, to
be applied to commencement day firearms. Firearms acquired
after commencement day that do not bear serial numbers must
have the FIN permanently stamped or engraved on the firearm.
The sticker option will also be available for firearms manufactured before commencement day and imported into Canada after
that date.
Description
Le présent règlement fait partie de l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le nouveau régime législatif de
contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur
les armes à feu et la nouvelle partie III du Code criminel.
Le Règlement sur les certificats d’enregistrement d’armes à
feu établit la procédure d’enregistrement des armes à feu. En
vertu de l’article 14 de la Loi sur les armes à feu (ci-après dénommée la « Loi »), les armes à feu sur lesquelles est inscrit un
numéro de série suffisamment distinctif pour permettre de les
identifier par rapport aux autres armes à feu peuvent être enregistrées sous ce numéro. La grande majorité des armes à feu auront
un numéro de série, pense-t-on, et il sera suffisamment distinctif
pour servir aux fins de l’article 14 de la Loi, dès lors qu’il sera
tenu compte d’autres caractéristiques, comme la marque et le
modèle. Le présent règlement a pour objet premier d’indiquer de
quelle façon devront être enregistrées les armes à feu qui n’auront
pas de numéro de série, les cas les moins fréquents. En vertu du
Règlement, une étiquette autocollante, délivrée par le directeur,
sur laquelle sera inscrit le numéro d’enregistrement pour arme à
feu (dénommé « NEAF ») assigné à l’arme par le directeur, devra
avoir été apposée à l’arme à feu de la date de référence. Les
armes à feu sans numéro de série acquises après la date de référence devront porter un NEAF estampillé ou gravé de façon permanente. L’option d’application d’étiquette autocollante sera
également disponible pour les armes à feu fabriquées avant la
date de référence et importées au Canada après cette date.
Le Règlement prévoit que l’étiquette, l’étampe ou la gravure du
NEAF doivent être visibles et lisibles, à l’œil nu, sur la carcasse
ou sur la boîte de culasse sans qu’il soit nécessaire de démonter
l’arme. Le directeur peut autoriser qu’il soit caché dans certains
cas particuliers peu nombreux qui sont indiqués dans le Règlement. Si l’étiquette se détache ou devient illisible, le directeur en
délivrera une nouvelle.
Les titulaires d’un certificat d’enregistrement auront l’obligation d’aviser le directeur de toute modification d’une arme à
feu susceptible de la faire changer de classe, ou de toute modification du mécanisme, de calibre ou de longueur de canon d’une
arme à feu qui a été enregistrée comme carcasse ou boîte de culasse. Si le titulaire enfreint les conditions qu’il doit respecter en
vertu du Règlement, s’il modifie l’arme et la fait changer de
classe, ou modifie, de quelque façon que ce soit, la carcasse ou la
boîte de culasse, le certificat doit être révoqué. Le Règlement fixe
le mode selon lequel doivent être donnés les avis de refus
d’enregistrement ou de révocation. Il existe des dispositions spéciales pour les armes à feu importées temporairement par une
entreprise titulaire de permis à des fins visées.
The Regulations provide that the sticker or stamped or engraved FIN must be placed on the frame or receiver of the firearm
in a place that is visible to the naked eye without disassembling
the firearm. The Registrar may permit it to be hidden in certain
limited cases set out in the Regulations. If the sticker becomes
detached or illegible, a new one will be issued by the Registrar.
Holders of registration certificates will be required to advise
the Registrar of any modification to a firearm that could change
its class, or of any modification to the action, calibre or barrel
length of a firearm registered as a frame or receiver. If the holder
contravenes the conditions required by the Regulations, modifies
the firearm so as to change its class, or makes any modification to
a frame or receiver, the certificate must be revoked. The Regulations set out the manner in which a notice of refusal or revocation
must be given. There are also special provisions for firearms temporarily imported by businesses with prescribed purposes.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3811
Alternatives Considered
Autres mesures envisagées
An exclusively statutory regime would not have been practicable. All the details necessary for the implementation of the new
and more comprehensive firearms control program could not have
been set out in the Act. Not only is some flexibility required, but
the complex nature of the program requires ongoing development
of systems and administrative processes for its implementation.
The proposed Regulations supplement the statutory provisions by
specifying in more detail the requirements and procedures for
registration certificates. In addition to the Regulations, the statutory provisions will also be supplemented by new forms to be
prescribed by the Minister. Administrative guidelines will also be
developed to assist in the implementation of the registration certificates provisions.
Il n’aurait pas été pratique d’inscrire toutes les règles dans la
Loi. Il n’était pas possible d’énoncer dans la Loi tous les détails
nécessaires pour la mise en œuvre du programme nouveau et plus
complexe de contrôle des armes à feu. Non seulement faut-il une
certaine souplesse, mais la complexité du programme exige une
élaboration continue de systèmes et de procédures administratives
pour sa mise en œuvre. Les projets de règlements complètent les
dispositions de la Loi en précisant les exigences et les procédures
qui se rapportent aux certificats d’enregistrement. En plus des
règlements, des formules prescrites par le Ministre viendront
compléter les dispositions de la Loi. Des règles administratives
seront aussi élaborées pour faciliter la mise en œuvre des dispositions se rapportant aux certificats d’enregistrement.
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Notice of the Regulations was given in the 1997 Federal
Regulatory Plan and they are pre-published in the Canada Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Le préavis de projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le Règlement est préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada, conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
The Regulations will support the registration system established under the Act by providing for the means of identifying
firearms without a serial number. Most of their provisions will
affect owners of firearms that do not bear such a serial number. It
is estimated that a maximum of 15 percent of commencement day
firearms will not bear such a number, with a smaller percentage
of firearms acquired after commencement day being affected. The
option of attaching a self-adhesive sticker issued by the Registrar,
which will be available to owners of commencement day firearms
without a serial number, and for firearms manufactured prior to
commencement day that are subsequently imported, will provide
a simple and convenient means of identifying registered firearms
for those owners. A small percentage of owners who acquire firearms after commencement day will be required to have the assigned FIN stamped or engraved on those firearms. In the first
case, owners will be given 30 days to attach the sticker, while
90 days will be allowed to have the FIN stamped or engraved.
Owners will thus have a significant period of time to comply with
the requirements of the Regulations.
In order to provide for the administration and enforcement of
the registration system, the Regulations will require holders of
certificates to advise the Registrar when certain significant modifications are made to firearms. This should affect only a minority
of firearms owners.
Le Règlement viendra compléter le régime d’enregistrement
institué par la Loi en prévoyant des moyens d’identifier les armes
à feu qui n’ont pas de numéro de série. Les effets de ces dispositions, pour la plupart, se feront sentir sur les propriétaires d’armes
à feu qui n’ont pas de numéro de série. L’on estime qu’à la date
de référence, 15 p. 100 des armes à feu au maximum n’auront pas
de numéro de série et qu’un plus petit pourcentage d’armes acquises après la date de référence seront touchées. La possibilité
d’apposer une étiquette autocollante délivrée par le directeur,
dont pourront profiter les propriétaires d’armes à feu de la date de
référence sans numéro de série, incluant les armes à feu fabriquées avant la date de référence et importées après cette date, sera
un moyen simple et pratique d’identifier les armes qu’enregistreront ces propriétaires. Le petit pourcentage de propriétaires qui
auront acquis leurs armes à feu après la date de référence devront
faire estampiller ou graver le NEAF sur leurs armes. Dans le
premier cas, les propriétaires auront 30 jours pour apposer
l’étiquette, et les autres auront 90 jours pour faire estampiller ou
graver leur NEAF. Ils auront ainsi amplement de temps pour se
conformer au Règlement.
Aux fins de l’administration du système d’enregistrement, et
pour le faire respecter, le Règlement obligera les titulaires de
certificats à aviser le directeur lorsque certaines modifications
seront apportées à leurs armes à feu. Cela ne devrait toucher
qu’une petite minorité de propriétaires d’armes à feu.
Small Business Impact
Répercussions sur les petites entreprises
The option of a sticker for commencement day firearms without a serial number will mean that owners of small firearms businesses will find compliance with the Regulations relatively easy
and inexpensive. Relatively few firearms acquired by businesses
after commencement day will need to have an FIN stamped or
engraved on them. This will minimize the cost of compliance for
businesses. The registration of business inventories will in most
cases be done in bulk, and the registration system will make
transfers and inventory records easier in many cases for
businesses.
La possibilité d’apposer une étiquette sur les armes à feu de la
date de référence sans numéro de série signifiera, pour les propriétaires de petites entreprises commerciales d’armes à feu, qu’il
leur sera relativement facile de se conformer au Règlement, à peu
de frais. Il y aura relativement peu d’armes à feu acquises par des
entreprises après la date de référence sur lesquelles il faudra estampiller ou graver un NEAF. Cela réduira au minimum les frais
pour les entreprises obligées de se conformer à la réglementation.
Les inventaires des entreprises seront, dans la plupart des cas,
enregistrés en bloc, et le système d’enregistrement rendra la tenue
des registres de transferts et d’inventaires plus faciles dans de
nombreux cas pour les entreprises.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
3812
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations was undertaken with: provincial authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal
departments involved in the implementation of the new law, in
particular the Department of the Solicitor General, including the
Royal Canadian Mounted Police, Revenue Canada — Customs
and Excise, and the Department of Foreign Affairs and International Trade, as well as other interested federal departments; representatives of police agencies; firearms user and industry groups,
including the User Group on Firearms established by the Minister
of Justice as an advisory body; health and safety groups; and,
groups representing women, victims of violence and others concerned about firearms control. The consultation process is ongoing, and will continue as the Regulations are implemented.
De vastes consultations relativement à l’élaboration des projets
de règlements ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux
armes à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise
en œuvre de la nouvelle loi, en particulier le ministère du Solliciteur général, Gendarmerie royale du Canada incluse, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe
d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice
d’agir comme organisme de consultation, avec des groupes de
professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres
personnes s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise
en œuvre du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
The amended Criminal Code sets out a general offence for
possession of a firearm without a registration certificate, and the
Firearms Act itself makes it an offence to make a false statement
to procure a certificate or to contravene the conditions of a certificate. The Regulations also require mandatory revocation of
registration certificates if conditions are breached, but there are
otherwise no specific compliance mechanisms in the Regulations
themselves. Compliance will be indirectly ensured, as the lack of
a certificate will result in liability for the Criminal Code offences.
Les modifications apportées au Code criminel incriminent, de
manière générale, toute possession d’une arme à feu sans certificat d’enregistrement, et la Loi sur les armes à feu incrimine, plus
particulièrement, toute fausse déclaration faite dans le but
d’obtenir un certificat ou d’enfreindre les conditions d’un certificat. Le Règlement prévoit également la révocation impérative des
certificats d’enregistrement dont les conditions ont été violées,
mais, outre cette obligation, il n’existe aucun autre mécanisme
particulier dans le Règlement pouvant servir à le faire respecter.
La conformité sera assurée indirectement puisque l’absence de
certificat entraînera la responsabilité pénale au titre des infractions prévues par le Code criminel.
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
for systems development, for training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have
sufficient time to familiarize themselves with all of the new
regulatory requirements. The Regulations will therefore be made
and brought into force sometime in 1998.
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlements doivent être déposés devant le Parlement au moins 30 jours de séance avant qu’ils soient pris et mis
en vigueur. Il faut prévoir le temps nécessaire pour élaborer les
systèmes, former le personnel chargé d’administrer et d’appliquer
les règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à feu aient
assez de temps pour se familiariser avec toutes les nouvelles exigences réglementaires. Les règlements seront par conséquent pris
et mis en vigueur un jour donné au cours de l’année 1998.
For Further Information Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Firearms Registration Certificates Regulations.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre le Règlement sur les certificats d’enregistrement
d’armes à feu, ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
———
a
S.C., 1995, c. 39
———
a
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3813
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 29, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
FIREARMS REGISTRATION
CERTIFICATES REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS
D’ENREGISTREMENT D’ARMES À FEU
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Firearms Act. (Loi)
“class” means one of the following classes of firearms, namely,
prohibited firearms, restricted firearms and non-restricted firearms. (classe)
“commencement day firearm” means a firearm that was in the
lawful possession of an individual or a business in Canada on
the commencement day. (arme à feu de la date de référence)
“non-restricted firearm” means a firearm that is neither a prohibited firearm nor a restricted firearm. (arme à feu sans
restrictions)
“specially imported firearm” means a firearm imported by way of
a declaration made in accordance with the Temporary Importation Regulations authorized under the Customs Act, by a
business that is the holder of a licence for a purpose prescribed
in section 21 of the Firearms Licences Regulations. (arme à
feu d’importation spéciale)
“sticker” means a self-adhesive label issued by the Registrar under section 2. (étiquette)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« arme à feu de la date de référence » Arme à feu qui était légalement en la possession d’un particulier ou d’une entreprise au
Canada à la date de référence. (commencement day firearm)
« arme à feu d’importation spéciale » Arme à feu qui fait l’objet
d’une déclaration aux termes du Règlement sur l’importation
temporaire de marchandises pris en vertu de la Loi sur les
douanes et qui est importée par une entreprise titulaire d’un
permis délivré à l’une des fins visées à l’article 21 du Règlement sur les permis d’armes à feu. (specially imported firearm)
« arme à feu sans restrictions » Arme à feu qui n’est ni une arme
à feu prohibée ni une arme à feu à autorisation restreinte. (nonrestricted firearm)
« classe » S’entend de l’une des classes suivantes : armes à feu à
autorisation restreinte, armes à feu prohibées et armes à feu
sans restrictions. (class)
« étiquette » Étiquette autocollante délivrée par le directeur aux
termes de l’article 2. (sticker)
« Loi » La Loi sur les armes à feu. (Act)
FIREARM IDENTIFICATION NUMBER
NUMÉRO D’ENREGISTREMENT
2. (1) The Registrar shall indicate, on the registration certificate
that is issued in respect of a firearm, the firearm identification
number assigned to the firearm.
(2) If the Registrar has made a determination under section 5,
and if required for the purposes of paragraph 6(2)(a) or subsection 6(3), the Registrar shall issue with the registration certificate
a sticker that bears the firearm identification number.
2. (1) Le directeur indique sur le certificat d’enregistrement
qu’il délivre pour une arme à feu le numéro d’enregistrement
attribué à l’arme à feu.
(2) Le directeur joint au certificat d’enregistrement une étiquette portant le numéro d’enregistrement de l’arme à feu lorsqu’il a fait la détermination visée à l’article 5 et qu’une étiquette
est requise aux termes de l’alinéa 6(2)a) ou du paragraphe 6(3).
CONDITIONS
CONDITIONS
3. Subject to section 4, the Registrar shall attach to a registration certificate that is issued in respect of a firearm the condition
that the holder of the certificate shall advise the Registrar, within
60 days after the modification, of
(a) any modification to the firearm that could result in a change
of class of the firearm; and
(b) any modification to the action, calibre or barrel length of
the firearm if it is registered as a frame or receiver, whether or
not the modification results in a change of class of the firearm.
4. If the Registrar issues a registration certificate in respect of a
firearm to the holder of a licence issued for the purposes prescribed by paragraph 21(c) or (c.1) of the Firearms Licences
Regulations, the Registrar shall attach to the certificate the condition that the holder advise the Registrar, within 14 months after
the modification, of any modification referred to in paragraph 3(a) or (b), if the modification still exists one year after it is
made.
3. Sous réserve de l’article 4, le directeur assortit le certificat
d’enregistrement qu’il délivre pour une arme à feu de la condition
selon laquelle le titulaire doit l’informer, dans les 60 jours qui
suivent, de toute modification de l’arme à feu :
a) susceptible d’entraîner un changement de classe;
b) touchant au mécanisme, au calibre ou à la longueur du canon lorsque l’arme à feu est enregistrée comme carcasse ou
boîte de culasse, que cette modification entraîne ou non un
changement de classe.
4. Le directeur assortit le certificat d’enregistrement qu’il délivre pour une arme à feu au titulaire d’un permis délivré aux fins
visées aux alinéas 21c) ou c.1) du Règlement sur les permis
d’armes à feu de la condition selon laquelle le titulaire doit
l’informer de toute modification visée aux alinéas 3a) ou b), dans
les 14 mois qui la suivent, si celle-ci existe toujours un an après
avoir été apportée.
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
3814
Canada Gazette Part I
5. If the Registrar determines that a firearm does not bear a serial number sufficient to distinguish it from other firearms in accordance with paragraph 14(a) of the Act, the Registrar shall attach to the registration certificate that is issued a condition that
the firearm bear its firearm identification number in accordance
with sections 6 to 8, as applicable.
6. (1) Subject to subsections (2) and (3), the holder of a registration certificate for a firearm that is subject to a condition under
section 5 shall ensure that the firearm identification number is
permanently stamped or engraved on the firearm within 90 days
after the issuance of the certificate.
(2) In the case of a commencement day firearm, the holder
shall
(a) ensure that the sticker that bears the firearm identification
number is attached to the firearm within 30 days after the issuance of the certificate; or
(b) ensure that the firearm identification number is permanently
stamped or engraved on the firearm within 90 days after the issuance of the certificate.
(3) Subsection (2) also applies in the case of a firearm that was
manufactured before commencement day and was imported on or
after commencement day, and in the case of a specially imported
firearm.
(4) Subject to section 7, the firearm identification number shall
be on the frame or receiver of the firearm and be visible to the
naked eye, and legible, without the need to disassemble the
firearm.
7. The Registrar may allow the holder of a registration certificate to attach a sticker to, or to permanently stamp or engrave the
firearm identification number on, a place on the frame or receiver
of the firearm which is not visible to the naked eye without disassembly if
(a) so doing would be consistent with the current practices of
the manufacturer of that make and model of firearm;
(b) if the firearm does not provide a visible space suitable to
attach a sticker or to stamp or engrave the firearm identification
number;
(c) if the firearm is a commencement day firearm that is rare or
is of a value that is unusually high for that type of firearm and
that value would be significantly reduced if the sticker or firearm identification number were visible to the naked eye; or
(d) if the firearm is a specially imported firearm.
8. (1) Subject to subsections (2) and (3), the holder of a registration certificate referred to in paragraph 6(2)(a) or subsection 6(3) shall ensure that the sticker that bears the firearm identification number remains attached to the firearm in accordance
with section 6 and that the number remains legible.
December 13, 1997
5. Dans le cas où le directeur détermine que l’arme à feu ne
porte pas un numéro de série qui permet de la distinguer des autres armes à feu selon l’alinéa 14a) de la Loi, il assortit le certificat d’enregistrement qu’il délivre de la condition selon laquelle
l’arme à feu doit porter, conformément à ceux des articles 6 à 8
qui s’appliquent, un numéro d’enregistrement.
6. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), le titulaire d’un
certificat d’enregistrement assorti d’une condition aux termes de
l’article 5 doit veiller à ce que le numéro d’enregistrement soit
estampé ou gravé de façon permanente sur l’arme à feu dans les
90 jours suivant la délivrance du certificat.
(2) Dans le cas d’une arme à feu de la date de référence, le titulaire doit veiller à ce que :
a) ou bien l’étiquette portant le numéro d’enregistrement soit
apposée sur l’arme à feu dans les 30 jours suivant la délivrance
du certificat;
b) ou bien le numéro d’enregistrement soit estampé ou gravé de
façon permanente sur l’arme à feu dans les 90 jours suivant la
délivrance du certificat.
(3) Le paragraphe (2) s’applique à une arme à feu fabriquée
avant la date de référence qui est importée à la date de référence
ou après celle-ci et à une arme à feu d’importation spéciale.
(4) Sous réserve de l’article 7, le numéro d’enregistrement doit
figurer sur la carcasse ou la boîte de culasse de l’arme à feu de
manière à être lisible et visible à l’œil nu sans qu’il soit nécessaire de démonter l’arme.
7. Le directeur peut permettre au titulaire du certificat d’enregistrement d’apposer l’étiquette ou d’estamper ou de graver le
numéro d’enregistrement de façon permanente à un endroit sur la
carcasse ou la boîte de culasse qui nécessite le démontage de
l’arme pour que le numéro soit visible à l’œil nu, si, selon le cas :
a) cela est conforme aux pratiques établies du fabricant de ce
type et modèle d’armes à feu;
b) il n’y a pas sur l’arme à feu d’endroit visible qui convienne;
c) l’arme à feu est une arme à feu de la date de référence qui
est rare ou qui a une valeur exceptionnellement élevée pour ce
type d’arme à feu qui serait sérieusement réduite si l’étiquette
ou le numéro d’enregistrement était visible à l’œil nu;
d) il s’agit d’une arme à feu d’importation spéciale.
(2) The holder of a registration certificate shall advise the
Registrar without delay if the sticker bearing the firearm identification number becomes detached from the firearm or is obscured
or if the number on the sticker becomes illegible.
(3) When advised under subsection (2), the Registrar shall
without delay issue a new sticker bearing the identification number of the firearm and the holder shall ensure that the sticker is
attached to the firearm without delay on receipt.
8. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), le titulaire du
certificat d’enregistrement visé à l’alinéa 6(2)a) ou au paragraphe 6(3), doit veiller à ce que l’étiquette portant le numéro
d’enregistrement de l’arme à feu demeure apposée sur celle-ci
conformément à l’article 6 et que le numéro d’enregistrement
demeure lisible.
(2) Si l’étiquette portant le numéro d’enregistrement s’est détachée de l’arme à feu ou est cachée ou si le numéro d’enregistrement sur l’étiquette devient illisible, le titulaire du certificat
d’enregistrement doit en aviser sans délai le directeur.
(3) Lorsqu’il reçoit l’avis visé au paragraphe (2), le directeur
délivre, sans délai, une nouvelle étiquette portant le numéro
d’enregistrement de l’arme à feu et le titulaire doit veiller à ce
qu’elle soit apposée sur l’arme à feu dès sa réception.
REVOCATION
RÉVOCATION
9. The Registrar shall revoke a registration certificate if
(a) the holder of the certificate contravenes any condition attached to the registration certificate, including the conditions
referred to in sections 3 to 5; or
9. Le directeur révoque le certificat d’enregistrement dans les
cas suivants :
a) le titulaire enfreint une condition du certificat d’enregistrement, notamment celles visées aux articles 3 à 5;
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
(b) the Registrar is advised under paragraph 3(a) of a modification that changes the class of the firearm or is advised under paragraph 3(b) of any modification referred to in that
paragraph.
3815
b) le directeur a, aux termes de l’alinéa 3a), reçu avis d’une
modification de l’arme à feu en question qui a entraîné un
changement de classe de l’arme ou, aux termes de l’alinéa 3b),
de toute modification visée à cet alinéa.
NOTICE OF REFUSAL OR REVOCATION
NOTIFICATION DU REFUS OU DE LA RÉVOCATION
10. (1) A notice of a decision to refuse to issue a registration
certificate or to revoke one is sufficiently given if it is addressed
to the applicant or holder at the address given in the application
or to another address of which the Registrar has been advised and
if the notice is
(a) personally delivered
(i) in the case of an individual, at any reasonable time, and
(ii) in the case of a business, during normal business hours;
(b) sent by courier or registered or certified mail; or
(c) transmitted by electronic means that can produce a paper
record.
10. (1) La notification de la décision de refuser de délivrer un
certificat d’enregistrement ou de le révoquer est dûment transmise
si elle est adressée à l’intéressé à l’adresse indiquée dans la demande ou, dans le cas où le directeur a reçu avis d’un changement
d’adresse, à la nouvelle adresse et si elle est :
a) soit remise en mains propres :
(i) à toute heure convenable, dans le cas d’un particulier,
(ii) pendant les heures normales d’ouverture, dans le cas
d’une entreprise;
b) soit envoyée par messager, par courrier recommandé ou par
poste certifiée;
c) soit expédiée par un moyen électronique pouvant produire
une transcription sur papier.
(2) La notification est réputée reçue :
a) le jour de sa livraison, si elle est remise en mains propres;
b) le cinquième jour ouvrable, à l’exclusion du samedi et des
jours fériés, suivant :
(i) la date du cachet postal, si elle est envoyée par courrier,
(ii) la date d’envoi indiquée sur le bordereau d’expédition, si
elle est envoyée par messager;
c) si elle est expédiée par un moyen électronique :
(i) le jour de sa transmission, dans le cas d’un particulier,
(ii) le jour de sa transmission, s’il s’agit d’un jour ouvrable,
sinon le jour ouvrable suivant, dans le cas d’une entreprise.
(2) The notice is deemed to be received
(a) on the day of delivery, if it is personally delivered;
(b) on the fifth working day, excluding Saturdays and holidays,
(i) after the postmark date, if it is mailed, and
(ii) after the date of shipment on the waybill, if it is sent by
courier; and
(c) if it is sent by electronic means
(i) in the case of an individual, on the day of transmission,
and
(ii) in the case of a business, on the day of transmission if
that day is a business day, or otherwise on the next business
day.
[50-1-o]
[50-1-o]
3816
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Gun Shows Regulations
Règlement sur les expositions d’armes à feu
Statutory Authority
Firearms Act
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations form part of a comprehensive regulatory
package implementing the new statutory scheme for the control of
firearms and other weapons provided for in the Firearms Act and
a completely amended Part III of the Criminal Code.
The Regulations set out requirements for the operation of gun
shows, the activities that may be carried on at such shows, and
the possession and use of firearms at shows. The Regulations
apply to all events or occasions where firearms are displayed,
offered for sale or sold, except where the chief firearms officer
(“CFO”) determines that the show involves only the display of
firearms for instructional or educational purposes as part of a
larger event. Shows are divided into “display gun shows,” involving display only, and “sales gun shows,” at which there is any
activity involving the selling or offering for sale of firearms.
Description
Le présent règlement fait partie de l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le nouveau régime législatif de
contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur
les armes à feu et la nouvelle partie III du Code criminel.
Le présent règlement régit les expositions d’armes à feu, les
conditions dans lesquelles elles peuvent avoir lieu et les activités
qui peuvent s’y dérouler, et il énonce les règles qui sont applicables en matière de possession et d’utilisation des armes à feu au
cours de ces expositions. Le Règlement est applicable à tout événement et à toute occasion où des armes à feu sont exposées,
offertes en vente ou vendues, sauf lorsque le contrôleur des armes
à feu (ci-après dénommé le « CAF ») est d’avis que les armes à
feu ne sont montrées qu’à des fins instructives et éducationnelles,
dans le cadre d’un événement d’un autre ordre, plus vaste. Les
expositions sont divisées en deux catégories : les « simples expositions d’armes à feu », expositions proprement dites, et les
« expositions d’armes à feu aux fins de vente », au cours desquelles des armes à feu sont vendues ou offertes en vente.
Toutes les expositions auxquelles le Règlement s’appliquera
devront avoir un parrain agréé, sous l’égide duquel l’exposition
devra avoir été organisée et être dirigée. Les parrains seront tenus
d’obtenir un permis d’armes à feu d’entreprise. Le permis pourra
n’autoriser que le parrainage de simples expositions d’armes à
feu, et il devra être distinct de tout autre permis d’armes à feu
d’entreprise. Le Règlement règle la procédure et fixe les conditions de la demande d’agrément de parrainage au CAF, de même
qu’il indique quelles seront les responsabilités du parrain. Ce
dernier sera notamment tenu responsable du maintien de la sécurité sur les lieux où l’exposition sera tenue, ainsi qu’au regard des
armes à feu qui y seront exposées.
Le Règlement indique aussi quelles seront les responsabilités
des exposants, dans le cas des simples expositions comme dans
celui des expositions aux fins de vente. Des registres devront être
tenus relativement aux armes à feu et aux opérations commerciales qui interviendront au cours de l’exposition aux fins de vente.
Le parrainage d’une exposition d’armes à feu sans agrément et
sans obtention du permis d’entreprise requis sont incriminés, de
même que la mise en montre à une exposition d’armes à feu qui
n’est pas parrainée.
All shows to which the Regulations apply will require an approved sponsor, under whose auspices the show must be organized and conducted. Sponsors will be required to obtain a firearms business licence. These licences may authorize only the
sponsorship of gun shows, and must be separate from any other
firearms business licence. The Regulations set out the procedure
and requirements for applying to the CFO for approval as a sponsor, as well as the responsibilities of the sponsor. The sponsor
will, in particular, be responsible for ensuring the security of the
premises where the show is conducted and of the firearms that are
displayed there.
The Regulations set out the responsibilities of exhibitors which
are applicable to both display and sales gun shows. Records must
be kept of firearms and transactions entered into at sales gun
shows. There is an offence for sponsoring a gun show without an
approval and without the required firearms business licence, as
well as for exhibiting at a gun show that does not have a sponsor.
Alternatives Considered
Autres mesures envisagées
An exclusively statutory regime would not have been practicable. All the details necessary for the implementation of the new
and more comprehensive firearms control program could not have
been set out in the Act. Not only is some flexibility required, but
Il n’aurait pas été pratique d’inscrire toutes les règles dans la
Loi. Il n’était pas possible d’énoncer dans la Loi tous les détails
nécessaires pour la mise en œuvre du programme nouveau et plus
complexe de contrôle des armes à feu. Non seulement faut-il une
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3817
the complex nature of the program requires ongoing development
of systems and administrative processes for its implementation.
The proposed Regulations set out detailed requirements and procedures for gun shows. Administrative forms and guidelines
will also be developed to assist in the implementation of these
provisions.
certaine souplesse, mais la complexité du programme exige une
élaboration continue de systèmes et de procédures administratives
pour sa mise en œuvre. Le présent projet de règlement complète
les dispositions de la Loi en précisant les exigences et les procédures qui se rapportent aux expositions d’armes à feu. Des règles
et des formules administratives seront aussi élaborées pour faciliter la mise en œuvre de ces dispositions.
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Notice of the Regulations was given in the 1997 Federal
Regulatory Plan and they are pre-published in the Canada Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Le préavis de projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le projet de règlement est
préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada,
conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
The current Part III of the Criminal Code does not set out requirements for the operation of gun shows. Shows are currently
regulated solely by provincial authorities pursuant to provincial
policies and standards. These Regulations will therefore provide
for greater uniformity across the country in the regulation of gun
shows and for more consistent application of standards for public
safety regarding the operation of these shows. The sponsorship
provisions will add new requirements. These requirements will
result in some additional costs for firearms business licence fees
for sponsors, although in some cases the fees may be less than
those now applied in some provinces. The fees for firearms business licences for sponsors of gun shows will be included in the
revised Firearms Fees Regulations.
La partie III du Code criminel présentement en vigueur
n’impose aucune condition pour la tenue des expositions d’armes
à feu. Ces expositions, à l’heure actuelle, ne relèvent que des
autorités provinciales et elles ne sont régies que par les politiques
et les normes provinciales. Le Règlement, par conséquent, uniformisera davantage la réglementation applicable aux expositions
d’armes à feu dans tout le pays et, ainsi, les normes de sécurité
publique à respecter seront plus cohérentes pour ces expositions
et leur tenue. Les dispositions sur le parrainage sont une exigence
nouvelle. Cela entraînera certains frais supplémentaires, au regard
des droits à payer pour les permis d’entreprise pour le parrainage,
mais, dans certains cas, ces droits seront moindres que ceux
qu’exigent présentement certaines provinces. Les droits des permis d’entreprise pour le parrainage d’exposition d’armes à feu
seront indiqués dans un Règlement sur les droits applicables aux
armes à feu révisé.
Small Business Impact
Répercussions sur les petites entreprises
Some businesses may be subject to somewhat higher costs for
licensing fees for sponsoring gun shows, but in some cases the
resulting fees may be lower than those now applied pursuant to
provincial policies in some provinces.
Dans certains cas, certaines entreprises pourront avoir à supporter des frais plus élevés au titre des droits de permis, pour le
parrainage d’expositions d’armes à feu, mais dans d’autres, les
droits qu’elles auront à payer pourront être moins élevés que ceux
qui leur sont imposés actuellement en vertu de certaines politiques provinciales.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations was undertaken with: provincial authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal
departments involved in the implementation of the new law, in
particular the Department of the Solicitor General, including the
Royal Canadian Mounted Police, Revenue Canada — Customs
and Excise, and the Department of Foreign Affairs and International Trade, as well as other interested federal departments; representatives of police agencies; firearms user and industry groups,
including the User Group on Firearms established by the Minister
of Justice as an advisory body; health and safety groups; and
groups representing women, victims of violence and others concerned about firearms control. The consultation process is ongoing, and will continue as the Regulations are implemented.
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
De vastes consultations relativement à l’élaboration des projets
de règlements ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux
armes à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise
en œuvre de la nouvelle loi, en particulier le ministère du Solliciteur général, la Gendarmerie royale du Canada incluse, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe
d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice
d’agir comme organisme de consultation, avec des groupes de
professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres
personnes s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise
en œuvre du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
The Regulations provide for offences for sponsoring a gun
show without approval and without a sponsor’s business licence,
and for exhibiting at a gun show that does not have an approved
sponsor and without a firearms business licence at a sales gun
Le Règlement incrimine le parrainage d’une exposition
d’armes à feu sans agrément, ou sans que le parrain ne possède le
permis d’entreprise prévu, ou la mise en montre lors d’une exposition d’armes à feu non parrainée par un parrain agréé, ou
3818
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
show. Offence provisions for a breach of storage and display
requirements are set out in the applicable Regulations, and in the
relevant provisions of the Act or the Criminal Code. Sponsorship
approvals may be revoked by the CFO if the sponsor contravenes
these Regulations or if the holding of the gun show could endanger the safety of any person, and firearms business licences may
be revoked pursuant to the Act and the applicable Regulations.
celle faite sans permis d’armes à feu d’entreprise s’il s’agit d’une
exposition d’armes à feu aux fins de vente. On trouvera les dispositions se rapportant aux infractions aux règles d’entreposage et
de mise en montre dans le règlement pris à cet effet, ou dans les
dispositions applicables de la Loi ou du Code criminel. Les agréments de parrainage peuvent être révoqués par le CAF si le parrain enfreint le Règlement ou si la sûreté d’une personne est
compromise par la tenue de l’exposition, et les permis d’entreprise peuvent être révoqués en vertu de la Loi et des autres règlements applicables.
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
for systems development, for training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have
sufficient time to familiarize themselves with all of the new
regulatory requirements. The Regulations will therefore be made
and brought into force sometime in 1998.
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlements doivent être déposés devant le Parlement au moins 30 jours de séance avant qu’ils soient pris et mis
en vigueur. Il faut prévoir le temps nécesaire pour élaborer les
systèmes et pour former le personnel chargé d’administrer et
d’appliquer les règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à
feu aient assez de temps pour se familiariser avec toutes les
nouvelles exigences réglementaires. Les règlements seront par
conséquent pris et mis en vigueur un jour donné au cours de
l’année 1998.
For Further Information Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Gun Shows Regulations.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre le Règlement sur les expositions d’armes à feu,
ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 29, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
GUN SHOWS REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES EXPOSITIONS D’ARMES À FEU
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Firearms Act. (Loi)
“display gun show” means a gun show at which the only activity,
with respect to firearms, is the display of firearms. (simple exposition d’armes à feu)
“gun show” means an event or occasion that includes the display,
offering for sale or sale of firearms, whether or not as part of a
larger event or occasion, and that is either a sales gun show or
a display gun show. (exposition d’armes à feu)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« exposition d’armes à feu » Événement ou occasion qui comprend l’exposition, la vente ou l’offre de vente d’armes à feu,
que cet événement ou occasion fasse ou non partie d’un événement ou d’une occasion plus importants, et qui constitue soit
une exposition d’armes à feu aux fins de vente, soit une simple
exposition d’armes à feu. (gun show)
———
a
S.C., 1995, c. 39
———
a
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3819
“sales gun show” means a gun show at which firearms are present
at the location of the gun show and are sold or offered for sale.
(exposition d’armes à feu aux fins de vente)
“sponsor” means a person under whose auspices a gun show is
organized and conducted and who is approved as a sponsor
under section 5. (parrain)
« exposition d’armes à feu aux fins de vente » Exposition d’armes
à feu au cours de laquelle des armes à feu se trouvant sur les
lieux de l’exposition sont vendues ou offertes en vente. (sales
gun show)
« Loi » La Loi sur les armes à feu. (Act)
« parrain » La personne sous les auspices de laquelle une exposition d’armes à feu est organisée et tenue, et qui est agréée
comme parrain en vertu de l’article 5. (sponsor)
« simple exposition d’armes à feu » Exposition d’armes à feu
dont l’unique activité qui se rattache aux armes à feu est leur
exposition. (display gun show)
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply to
(a) all sales gun shows; and
(b) all display gun shows, unless the chief firearms officer of
the province in which the display gun show is held determines
that the display gun show
(i) is not the primary activity of the event or occasion of
which it forms a part, and
(ii) is held solely for instructional or educational purposes.
SPONSORSHIP OF A GUN SHOW
3. No person may sponsor a gun show unless the person
(a) has been approved as the sponsor of the gun show by the
chief firearms officer of the province in which the gun show is
to be held; and
(b) holds a firearms business licence that authorizes only the
sponsorship of gun shows and, in particular, of that gun show.
2. Le présent règlement s’applique :
a) à l’exposition d’armes à feu aux fins de vente;
b) à la simple exposition d’armes à feu, sauf si le contrôleur
des armes à feu de la province où elle doit avoir lieu détermine :
(i) d’une part, qu’elle ne constitue pas l’activité principale de
l’événement ou de l’occasion dont elle fait partie,
(ii) d’autre part, qu’elle est tenue aux seules fins d’instruction ou d’éducation.
PARRAINAGE D’UNE EXPOSITION D’ARMES À FEU
3. Nul ne peut parrainer une exposition d’armes à feu sauf s’il
est :
a) d’une part, agréé comme parrain de cette exposition par le
contrôleur des armes à feu de la province où celle-ci doit avoir
lieu;
b) d’autre part, titulaire d’un permis d’entreprise d’armes à feu
qui autorise seulement le parrainage d’expositions d’armes à
feu dont, en particulier cette exposition.
APPLICATION FOR SPONSORSHIP APPROVAL
DEMANDE D’AGRÉMENT DE PARRAINAGE
4. (1) At least 60 days before a proposed gun show, the person
who wishes to sponsor the gun show shall make an application
for approval of sponsorship of the gun show to the chief firearms
officer of the province in which the gun show is proposed to be
held and include the following information in the application:
(a) the applicant’s name, address, phone number and, if applicable, facsimile number and electronic mail address;
(b) the location of the proposed gun show;
(c) the dates and hours of operation of the proposed gun show;
(d) whether the proposed gun show is a display gun show or a
sales gun show;
(e) a description of the proposed means for ensuring the security of the building in which the gun show is to be held and of
the firearms that are to be displayed there; and
(f) a preliminary list of exhibitors who have indicated that they
intend to participate in the proposed gun show and whether the
exhibitor
(i) in the case of a display gun show or a sales gun show,
intends to display firearms, and
(ii) in the case of a sales gun show, intends to offer for sale
or sell firearms.
4. (1) La demande d’agrément de parrainage d’une exposition
d’armes à feu doit être présentée au contrôleur des armes à feu de
la province où doit avoir lieu l’exposition, au moins 60 jours
avant sa tenue, et doit comprendre les renseignements suivants :
a) les nom, adresse et numéro de téléphone du demandeur,
ainsi que, le cas échéant, son numéro de télécopieur et son
adresse de courrier électronique;
b) l’emplacement de l’exposition;
c) les dates et heures d’ouverture de l’exposition;
d) la mention qu’il s’agit d’une simple exposition d’armes à
feu ou d’une exposition d’armes à feu aux fins de vente;
e) le détail des moyens prévus pour assurer la sécurité du bâtiment où doit avoir lieu l’exposition et des armes à feu qui y seront exposées;
f) une liste préliminaire des exposants qui ont fait connaître
leur intention de participer à l’exposition, indiquant s’ils entendent ou non :
(i) dans le cas d’une simple exposition d’armes à feu ou
d’une exposition d’armes à feu aux fins de vente, exposer
des armes à feu,
(ii) dans le cas d’une exposition d’armes à feu aux fins de
vente, vendre ou offrir en vente des armes à feu.
(2) La demande doit être accompagnée des documents suivants :
a) dans le cas d’un particulier, la preuve de sa citoyenneté canadienne ou de son statut de résident permanent du Canada;
b) dans le cas d’une entreprise, la preuve qu’elle exerce son
activité au Canada;
(2) The application must include the following documentation:
(a) in the case of an individual, evidence of Canadian citizenship or permanent residency status in Canada;
(b) in the case of a business, evidence that it carries on business in Canada; and
3820
Canada Gazette Part I
(c) in the case of an association, evidence that a majority of
its officers are Canadian citizens or permanent residents of
Canada.
December 13, 1997
c) dans le cas d’une association, la preuve que la majorité de
ses dirigeants sont des citoyens canadiens ou des résidents
permanents du Canada.
APPROVAL OF SPONSORSHIP OF A GUN SHOW
AGRÉMENT DU PARRAINAGE D’UNE EXPOSITION D’ARMES À FEU
5. A chief firearms officer who receives an application for approval of sponsorship of a gun show must grant the approval for
the gun show described in the application only if he or she determines that the applicant
(a) has met the requirements of section 4;
(b) can ensure the security of the building in which the gun
show is to be held and of the firearms that are to be displayed
there; and
(c) is eligible
(i) in the case of an individual, under sections 5 or 6 of the
Act to hold a licence, and
(ii) in the case of a business, under section 9 of the Act to
hold a licence.
5. Le contrôleur des armes à feu qui reçoit une demande
d’agrément de parrainage d’une exposition d’armes à feu n’accorde cet agrément pour l’exposition en cause que s’il détermine
que le demandeur :
a) a satisfait aux exigences de l’article 4;
b) est en mesure d’assurer la sécurité du bâtiment où se déroulera l’exposition et des armes à feu qui y seront exposées;
c) répond aux critères d’admissibilité :
(i) prévus par les articles 5 et 6 de la Loi pour détenir un
permis, dans le cas d’un particulier,
(ii) prévus par l’article 9 de la Loi pour détenir un permis,
dans le cas d’une entreprise.
ADDITIONAL INFORMATION TO BE SUPPLIED
RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES À FOURNIR
6. At least three working days before the proposed gun show,
the sponsor shall
(a) provide the following to the chief firearms officer of the
province in which the gun show is to be held:
(i) the floor plan or layout of the show location indicating
the exhibitors’ booth or table locations, names and numbers,
and
(ii) the final list of all exhibitors and their addresses; and
(b) send a notice to the appropriate police department for the
site of the proposed gun show that indicates the sponsor’s intention to hold the gun show, the proposed location of the gun
show and its proposed date and hours of operation.
6. Au moins trois jours ouvrables avant la date prévue d’une
exposition d’armes à feu, le parrain de celle-ci doit :
a) communiquer les renseignements suivants au contrôleur des
armes à feu de la province où doit avoir lieu l’exposition :
(i) un diagramme de l’emplacement de l’exposition, indiquant les kiosques ou les tables des exposants, avec leurs
nom et numéro,
(ii) la liste définitive de tous les exposants, ainsi que leur
adresse;
b) envoyer au service de police compétent relativement à
l’emplacement de l’exposition prévue un avis l’informant de
son intention de parrainer une exposition d’armes à feu et précisant l’emplacement de l’exposition ainsi que ses dates et
heures d’ouverture.
RESPONSIBILITIES OF SPONSOR
RESPONSABILITÉS DU PARRAIN
7. (1) At all times when, for the purposes of a gun show, firearms are present at the gun show location, the sponsor shall
(a) ensure the security of the building in which the gun show is
held and of the firearms that are displayed there;
(b) ensure that the firearms included in the gun show are
stored, displayed and handled in accordance with the requirements of the Act and the regulations; and
(c) post, in a conspicuous place at the gun show location, the
licence referred to in paragraph 3(b).
(2) During the hours of operation of a gun show, the sponsor
shall
(a) be present in person and on duty at the location of the gun
show or be represented there by an authorized delegate; and
(b) ensure that each exhibitor’s booth or table meets the requirements of paragraph 9(b).
7. (1) Lorsque, aux fins d’une exposition d’armes à feu, des
armes à feu se trouvent sur les lieux de l’exposition, le parrain
doit prendre les mesures suivantes :
a) il assure la sécurité du bâtiment où se déroule l’exposition et
des armes à feu qui s’y trouvent;
b) il veille à ce que les armes à feu qui font partie de l’exposition soient entreposées, exposées et maniées conformément
à la Loi et aux règlements;
c) il affiche bien en vue sur les lieux de l’exposition le permis
visé à l’alinéa 3b).
(2) Durant les heures d’ouverture d’une exposition d’armes à
feu, le parrain doit :
a) être lui-même présent et en service sur les lieux de l’exposition ou y être représenté par un délégué autorisé;
b) veiller à ce que les kiosques ou les tables des exposants satisfassent aux exigences de l’alinéa 9b).
PARTICIPATION IN A GUN SHOW
PARTICIPATION À UNE EXPOSITION D’ARMES À FEU
8. No person may participate as an exhibitor at a gun show unless the gun show is under the responsibility of a sponsor.
8. Nul ne peut participer à une exposition d’armes à feu en tant
qu’exposant à moins que l’exposition ne soit sous la responsabilité d’un parrain.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3821
RESPONSABILITÉ DE L’EXPOSANT
RESPONSIBILITIES OF EXHIBITOR
9. An exhibitor who participates in a gun show shall
(a) at all times when, for the purposes of the gun show, the
exhibitor’s firearms are present at the gun show location, ensure the security of his or her table or booth and of the firearms
that are displayed or offered for sale there, in accordance with
(i) in the case of a sales gun show, the Storage, Display and
Transportation of Firearms and Other Weapons by Businesses Regulations, and
(ii) in the case of a display gun show, the Storage, Display,
Handling and Transportation of Firearms by Individuals
Regulations;
(b) during the hours of operation of the gun show, ensure that
his or her table or booth is under constant supervision by a person who has reached the age of majority and holds a licence to
possess firearms; and
(c) in the case of a sales gun show, maintain a record of all
transactions entered into at the gun show by the exhibitor in
relation to the firearms brought by the exhibitor to the gun
show location, separate from any records kept in accordance
with paragraph 23(1)(c) of the Firearms Licences Regulations.
9. L’exposant qui participe à une exposition d’armes à feu doit :
a) lorsque, aux fins de l’exposition, il a des armes à feu sur les
lieux de celle-ci, assurer la sécurité de son kiosque ou de sa
table et des armes à feu qu’il y expose ou y offre en vente :
(i) conformément au Règlement sur l’entreposage, l’exposition et le transport des armes à feu et autres armes par des
entreprises, s’il s’agit d’une exposition d’armes à feu aux
fins de vente,
(ii) conformément au Règlement sur l’entreposage, l’exposition, le transport et le maniement d’armes à feu par des
particuliers, s’il s’agit d’une simple exposition d’armes à
feu;
b) durant les heures d’ouverture de l’exposition, veiller à ce
que son kiosque ou sa table soit constamment sous la surveillance d’une personne majeure qui détient un permis de possession d’armes à feu;
c) s’il s’agit d’une exposition d’armes à feu aux fins de vente,
tenir un registre de toutes les opérations qu’il effectue à
l’exposition à l’égard des armes apportées par lui sur les lieux
de celle-ci, lequel registre est distinct de tout autre registre exigé par l’alinéa 23(1)c) du Règlement sur les permis d’armes à
feu.
VALIDITY OF APPROVAL AND LICENCE
VALIDITÉ DE L’AGRÉMENT ET DU PERMIS
10. (1) The following documents are valid only for the purposes of each gun show in respect of which they are issued:
(a) the approval of sponsorship of a gun show; and
(b) the firearms business licence that authorizes the sponsorship of a gun show.
(2) A gun show is considered to be one and the same gun show
if it meets the following conditions:
(a) it occurs over several days, whether or not they are
consecutive;
(b) it is covered by a single sponsorship; and
(c) it is held at a single location.
10. (1) Les documents suivants ne sont valides qu’aux fins de
chaque exposition d’armes à feu pour laquelle ils sont délivrés :
a) l’agrément de parrainage d’une exposition d’armes à feu;
b) le permis d’entreprise d’armes à feu autorisant le parrainage
d’une exposition d’armes à feu.
(2) Est considérée comme une seule exposition d’armes à feu
celle qui répond aux conditions suivantes :
a) elle se poursuit pendant plusieurs jours, consécutifs ou non;
b) elle est tenue sous les auspices d’un seul parrainage;
c) elle se déroule à un seul emplacement.
REVOCATION
RÉVOCATION
11. The chief firearms officer who issued an approval under
section 5 may revoke it only if the sponsor contravenes these
Regulations or if the holding of the gun show could endanger the
safety of any person.
11. Le contrôleur des armes à feu qui a accordé l’agrément en
vertu de l’article 5 ne peut le révoquer que si le parrain contrevient au présent règlement ou si la tenue de l’exposition d’armes
à feu pourrait menacer la sécurité d’une personne.
OFFENCE
INFRACTION
12. For the purpose of paragraph 117(o) of the Act, it is an offence to contravene section 3 or 8.
12. Pour l’application de l’alinéa 117o) de la Loi, constitue une
infraction toute contravention aux articles 3 ou 8.
[50-1-o]
[50-1-o]
3822
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Importation and Exportation of Firearms
Regulations (Individuals)
Règlement sur l’importation et l’exportation d’armes
à feu (particuliers)
Statutory Authority
Fondement législatif
Firearms Act
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations form part of a comprehensive regulatory
package implementing the new statutory scheme for the control of
firearms and other weapons provided for in the Firearms Act and
a completely amended Part III of the Criminal Code.
The sections of the Firearms Act (the “Act”) which will apply
to the importing and exporting of firearms by individuals, and
these Regulations, will not come into force until January 1, 2001.
Until then, the Customs Tariff and other relevant customs legislation will govern the crossing of borders by individuals with
firearms.
Sections 35 and 37 of the Act, when they come into force, will
govern non-resident individuals without a licence bringing firearms into Canada and taking them back out. Sections 38 and 40
govern individuals with a licence, who may be residents or nonresidents, when they take their own firearms out of the country
and then bring them back, or when they bring new firearms into
Canada. These sections require these individuals to declare their
firearms whenever they cross the border in a “prescribed manner,” and these declarations must then be confirmed by a customs
officer. These Regulations set out the prescribed manner in which
declarations must be made by individuals and confirmed by customs officers. They prescribe written declarations made in person
as the rule, but a customs officer may permit oral declarations to
be made from remote locations by telephone or radio in certain
circumstances. Customs practices which deal with travel to areas
of Canada remote from customs offices will determine when oral
declarations will be accepted. The process of making written
declarations will also be made as easy as possible through automated procedures where these are available, particularly on subsequent crossings.
Description
Le présent règlement fait partie de l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le nouveau régime législatif de
contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur
les armes à feu et la nouvelle partie III du Code criminel.
Les articles de la Loi sur les armes à feu (ci-après dénommée la
« Loi ») qui s’appliqueront à l’importation et l’exportation
d’armes à feu par les particuliers et le présent règlement n’entreront pas en vigueur avant le 1er janvier 2001. D’ici là, le Tarif des
douanes et d’autres lois applicables aux douanes régiront les particuliers qui franchiront les frontières avec des armes à feu.
Lorsqu’ils entreront en vigueur, les articles 35 et 37 de la Loi
régiront les particuliers non résidents qui, n’ayant pas de permis,
entrent au Canada ou en sortent avec leurs armes à feu. Les articles 38 et 40 régissent les particuliers, résidents et non-résidents,
qui possèdent un permis et qui sortent du pays ou y entrent avec
leurs propres armes à feu, ou qui en introduisent de nouvelles. En
vertu de ces articles, ces particuliers doivent déclarer « selon les
modalités réglementaires » qu’ils ont des armes à feu avec eux au
moment où ils franchissent la frontière et ces déclarations doivent
être attestées par un agent des douanes. Le présent règlement fixe
les modalités réglementaires en conformité desquelles les déclarations des particuliers doivent être faites et attestées par les
agents des douanes. En règle générale, les déclarations doivent
être faites en personne et par écrit, mais les agents des douanes
peuvent autoriser les déclarations verbales, par téléphone ou par
radio, dans les régions éloignées dans certaines circonstances.
C’est la pratique douanière au regard des déplacements dans les
régions du Canada où les bureaux des douanes ne sont guère accessibles qui décidera des circonstances dans lesquelles les déclarations verbales peuvent être acceptées. La procédure applicable
aux déclarations écrites sera rendue aussi aisée à suivre que possible par le recours aux procédés informatisés, lorsqu’ils seront
disponibles, en particulier dans les cas de passages subséquents
de la frontière.
Les attestations des déclarations données par les agents des
douanes seront faites sous forme d’attribution d’un numéro
d’attestation. Le Règlement prévoira également de quelle manière
les non-résidents devront produire, au moment où ils quitteront le
Canada, les déclarations attestées qu’ils auront faites au moment
de leur entrée. Ces déclarations pourront être remises en des lieux
qui auront été désignés par le ministre du Revenu national, et,
Declarations will be confirmed by customs officers with a
confirmation number. The Regulations also provide for the manner in which non-residents will produce, upon leaving Canada,
the confirmed declarations they received on entry. These declarations may be delivered to locations designated by the Minister of
National Revenue, which may in some cases be “drop boxes,” in
areas where there is no customs office available. The Regulations
Le 13 décembre 1997
also set out the manner in which detained or seized firearms must
be disposed of by customs officers.
Alternatives Considered
An exclusively statutory regime would not have been practicable. All the details necessary for the implementation of the new
and more comprehensive firearms control program could not have
been set out in the Act. Not only is some flexibility required, but
the complex nature of the program requires ongoing development
of systems and administrative processes for its implementation.
The proposed Regulations supplement the statutory provisions by
specifying in more detail the requirements and procedures for
exportation and importation by individuals. In addition to the
Regulations, the statutory provisions will also be supplemented
by new forms to be prescribed by the Minister. Administrative
guidelines will also be developed to assist in the implementation
of the provisions for exportation and importation by individuals.
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Notice of the Regulations was given in the 1997 Federal
Regulatory Plan, and they are prepublished in the Canada
Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Anticipated Impact
The relevant sections of the Act will not come into force until
January 1, 2001. When they are in force, the Act will apply more
controls than are currently applied when residents and nonresidents take their firearms across the Canadian border. These
controls will deter the smuggling of firearms, screen those crossing the border with firearms who may present a safety risk, and
record the entry and exit of firearms so as to ensure the accuracy
of the registration system. The Regulations set out the detailed
procedures for this border process. These procedures are the
minimum necessary to fulfill the requirements and objectives of
the statutory controls. They will be further filled out by administrative processes that will be designed to minimize the inconvenience to those crossing the border with firearms and to ensure
that the controls of the Act are administered in an efficient and
effective manner. The Regulations will facilitate the design of
administrative processes that will make written declarations as
convenient as possible, particularly on subsequent crossings.
They will also allow for oral declarations where these are appropriate, particularly where individuals are travelling by such means
as boats and airplanes to remote areas and the necessary data concerning the individuals and their firearms has already been logged
into the system.
Small Business Impact
The Regulations apply only to individuals, and are designed to
minimize the inconvenience at the border for clients of small
businesses, such as outfitters, who bring their firearms into
Canada under the controls established by the Act. The Regulations thus have no direct impact on businesses, and their indirect
impact on small businesses should be minimal.
Gazette du Canada Partie I
3823
dans certains cas, elles pourront être déposées dans des « boîtes
de dépôt », dans les régions où il n’y a pas d’agents des douanes.
Le Règlement fixera également le mode de disposition, par les
agents des douanes, des armes à feu qui auront été retenues ou
confisquées.
Autres mesures envisagées
Il n’aurait pas été pratique d’inscrire toutes les règles dans la
Loi. Il n’était pas possible d’énoncer dans la Loi tous les détails
nécessaires pour la mise en œuvre du programme nouveau et plus
complexe de contrôle des armes à feu. Non seulement faut-il une
certaine souplesse, mais la complexité du programme exige une
élaboration continue de systèmes et de procédures administratives
pour sa mise en œuvre. Les projets de règlements complètent les
dispositions de la Loi en précisant les exigences et les procédures
qui se rapportent aux importations et aux exportations des particuliers. En plus des règlements, de nouvelles formules prescrites
par le ministre viendront compléter les dispositions de la Loi. Des
règles administratives seront aussi élaborées pour faciliter la mise
en œuvre des dispositions se rapportant aux importations et aux
exportations des particuliers.
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Le préavis de projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le Règlement a été préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada, conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Répercussions prévues
Les articles pertinents de la loi n’entreront pas en vigueur avant
le 1er janvier 2001. Une fois entrée en vigueur, la Loi instituera
dorénavant des contrôles plus serrés pour les résidents comme
pour les non-résidents qui franchissent la frontière canadienne
avec leurs armes à feu. Ces contrôles se veulent dissuasifs, à
l’encontre des mouvements transfrontaliers illicites d’armes à feu;
ils permettront aussi d’intercepter, au moment de leur passage à la
frontière avec leurs armes, ceux ou celles qui représentent un
risque pour la sécurité publique, et de tenir un registre des entrées
et des sorties des armes à feu, de façon à ce que le système
d’enregistrement puisse demeurer exact. Le Règlement fixera le
détail de ce processus, lequel constitue le minimum requis pour
satisfaire aux exigences et aux fins des contrôles réglementaires.
Il sera complété par la procédure administrative qui sera conçue
pour réduire au minimum les désagréments pour ceux et celles
qui franchissent la frontière avec des armes à feu, mais aussi pour
que les contrôles qu’exige la Loi soient efficaces. Le Règlement
facilitera cette conception de la procédure administrative, rendant
les déclarations écrites aussi faciles à remplir que possible, en
particulier pour les cas de passages subséquents de la frontière. Il
autorisera les déclarations verbales lorsqu’elles seront indiquées,
notamment dans les cas de déplacements par avion ou par bateau
à destination de lieux éloignés, alors que les données nécessaires
requises des particuliers intéressés, ainsi qu’au sujet de leurs
armes à feu, auront déjà été entrées dans le système.
Répercussions sur les petites entreprises
Consultation
Le Règlement n’est applicable qu’aux particuliers; il est conçu
pour réduire au minimum les désagréments, à la frontière, pour
les clients des petites entreprises, tels les pourvoyeurs, qui entrent
au Canada avec leurs armes à feu et doivent subir les contrôles
prévus par la Loi. Le Règlement, par conséquent, n’aura aucun
effet direct sur les entreprises, et son effet indirect sur les petites
entreprises sera minime.
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
3824
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations were undertaken with the following: provincial
authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal departments involved in the implementation
of the new law, in particular the Department of the Solicitor General, including the Royal Canadian Mounted Police, Revenue
Canada — Customs and Excise, and the Department of Foreign
Affairs and International Trade, as well as other interested federal
departments; representatives of police agencies; firearms user and
industry groups, including the User Group on Firearms established by the Minister of Justice as an advisory body; health and
safety groups; and groups representing women, victims of violence and others concerned about firearms control. The consultation process is ongoing, and will continue as the Regulations are
implemented.
De vastes consultations relatives à l’élaboration du projet de
règlement ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux armes
à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise en
œuvre de la nouvelle loi, en particulier le ministère du Solliciteur
général, y compris la Gendarmerie royale du Canada, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe
d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice
d’agir comme organisme de consultation, avec des groupes de
professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres
personnes s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise
en œuvre du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
The Regulations will be administered by customs officers applying the requirements of sections 35 to 40 of the Act. Those
individuals who do not comply with these requirements will not
be allowed to cross the border with their firearms, and the firearms may in some cases be detained or seized. The amended
Criminal Code, particularly in sections 103 and 104, sets out
offences for the illegal import or export of firearms. There are no
specific compliance mechanisms in the Regulations themselves.
Ce sont les agents des douanes chargés de faire respecter les
articles 35 et 40 de la Loi qui seront responsables de l’application
du Règlement. Les particuliers qui ne se conformeront pas à ses
conditions ne seront pas autorisés à franchir la frontière avec
leurs armes à feu et, dans certains cas, les armes à feu pourront
être retenues ou confisquées. Le Code criminel, modifié, aux
articles 103 et 104 notamment, incrimine et réprime l’importation
et l’exportation illicites d’armes à feu. Le Règlement lui-même ne
prévoit aucune autre sanction particulière.
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
for systems development, training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have sufficient time to familiarize themselves with all of the new regulatory
requirements. The Regulations will therefore be made and
brought into force sometime in 1998.
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlements doivent être déposés devant le Parlement au moins 30 jours de séance avant qu’ils soient pris et mis
en vigueur. Il faut prévoir le temps requis pour élaborer les systèmes, former le personnel chargé d’administrer et d’appliquer les
règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à feu aient assez
de temps pour se familiariser avec toutes les nouvelles exigences
réglementaires. Les règlements seront par conséquent pris et mis
en vigueur un jour donné au cours de l’année 1998.
For Further Information Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta , to make the annexed Importation and Exportation of Firearms Regulations
(Individuals).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à
feua, de prendre le Règlement sur l’importation et l’exportation
d’armes à feu (particuliers), ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
———
———
a
a
S.C., 1995, c. 39
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3825
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 29, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
IMPORTATION AND EXPORTATION OF FIREARMS
REGULATIONS (INDIVIDUALS)
RÈGLEMENT SUR L’IMPORTATION ET
L’EXPORTATION D’ARMES À FEU (PARTICULIERS)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Firearms Act. (Loi)
“in writing” includes any communication made by electronic
means capable of producing a paper record. (par écrit)
“non-restricted firearm” means a firearm that is neither a prohibited firearm nor a restricted firearm. (arme à feu sans
restrictions)
“orally” means any communication carried out in person, by telephone, or by any other means of oral communication. (de vive
voix)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« arme à feu sans restrictions » Arme à feu qui n’est ni une arme
à feu prohibée ni une arme à feu à autorisation restreinte. (nonrestricted firearm)
« de vive voix » S’entend de la communication faite soit en personne soit par téléphone ou par tout autre moyen permettant de
communiquer oralement. (orally)
« Loi » La Loi sur les armes à feu. (Act)
« par écrit » S’entend notamment de la communication faite par
un moyen électronique pouvant produire une transcription sur
papier. (in writing)
IMPORTATION OF FIREARMS — NON-RESIDENTS
IMPORTATION D’ARMES À FEU — NON-RÉSIDENTS
2. (1) For the purposes of subparagraph 35(1)(a)(ii) of the Act,
a non-resident shall declare, in person and in writing, a firearm
that he or she is importing.
(2) Notwithstanding subsection (1), a non-resident may orally
but not in person declare a non-restricted firearm that he or she
imports if the customs officer so permits after taking into account
the following factors:
(a) whether the firearm and the non-resident can be sufficiently
identified by way of an oral declaration; and
(b) the safety of the non-resident and any other person.
(3) In the case of an oral declaration made under subsection (2), the non-resident shall provide the customs officer with
the same information as is required by the form prescribed under
subparagraph 35(1)(a)(ii) of the Act.
2. (1) Pour l’application de l’alinéa 35(1)b) de la Loi, le nonrésident déclare en personne et par écrit l’arme à feu qu’il
importe.
(2) Malgré le paragraphe (1), le non-résident peut déclarer de
vive voix, sans le faire en personne, l’arme à feu sans restrictions
qu’il importe si l’agent des douanes le permet après avoir tenu
compte de ce qui suit :
a) l’arme à feu et le non-résident peuvent ainsi être identifiés;
b) la sécurité du non-résident et celle d’autrui.
CONFIRMATION OF IMPORTATION — NON-RESIDENTS
ATTESTATION D’IMPORTATION — NON-RÉSIDENTS
3. A customs officer confirms a declaration and an authorization to transport under paragraph 35(1)(b) of the Act by providing
the non-resident with a confirmation number either in writing or
orally.
3. L’agent des douanes atteste la déclaration et, le cas échéant,
l’autorisation de transport en vertu de l’alinéa 35(1)d) de la Loi
en fournissant au non-résident un numéro d’attestation par écrit
ou de vive voix.
EXPORTATION OF FIREARMS — NON-RESIDENTS
EXPORTATION D’ARMES À FEU — NON-RÉSIDENTS
4. For the purposes of subparagraph 37(1)(a)(ii) of the Act, a
non-resident shall produce a declaration and, where applicable,
the authorization to transport in respect of a firearm that he or she
is exporting
(a) where the declaration was made in writing under subparagraph 35(1)(a)(ii) of the Act
(i) by presenting the declaration and the authorization in person to a customs officer, or
(ii) by delivering the declaration and the authorization to a
location designated by the Minister of National Revenue;
and
4. Pour l’application de l’alinéa 37(1)b) de la Loi, le nonrésident produit la déclaration et, le cas échéant, l’autorisation de
transport à l’égard de l’arme à feu qu’il exporte :
a) dans le cas où la déclaration a été produite par écrit aux
termes de l’alinéa 35(1)b) de la Loi :
(i) soit en présentant la déclaration et l’autorisation de transport en personne à l’agent des douanes,
(ii) soit en faisant parvenir la déclaration et l’autorisation de
transport à un lieu désigné par le ministre du Revenu
national;
Ottawa, le 29 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
(3) Dans le cas d’une déclaration faite de vive voix selon le paragraphe (2), le non-résident fournit à l’agent des douanes les
mêmes renseignements que ceux exigés dans le formulaire prescrit aux termes de l’alinéa 35(1)b) de la Loi.
3826
Canada Gazette Part I
(b) in any other case, by advising a customs officer either in
writing or orally of the confirmation number provided under
section 3.
December 13, 1997
b) dans tout autre cas, en informant l’agent des douanes, par
écrit ou de vive voix, du numéro d’attestation fourni aux
termes de l’article 3.
CONFIRMATION OF EXPORTATION — NON-RESIDENTS
ATTESTATION D’EXPORTATION — NON-RÉSIDENTS
5. A customs officer confirms a declaration under paragraph 37(1)(b) of the Act by making a confirmation number
available to the non-resident in writing or communicating it to the
non-resident orally.
5. L’agent des douanes atteste la déclaration en vertu de
l’alinéa 37(1)c) de la Loi en mettant à la disposition du nonrésident un numéro d’attestation par écrit ou en le lui communiquant de vive voix.
DISPOSAL OF DETAINED FIREARMS
DISPOSITION DES ARMES À FEU RETENUES
6. (1) For the purposes of subsections 35(3) and 37(3) of the
Act, a customs officer shall dispose of a detained firearm in the
following manner:
(a) by offering the firearm to the chief firearms officer of the
province in which the firearm was detained or, if refused, to
the Registrar for destruction or for any scientific, research or
educational purpose, or for its preservation as a historical firearm, but in no case shall it be sold; or
(b) if the persons referred to in paragraph (a) refuse the firearm, by having the firearm destroyed.
(2) Before disposing of a firearm, a customs officer shall advise the Registrar of the firearm detained and the proposed manner of its disposal.
6. (1) Pour l’application des paragraphes 35(3) et 37(3) de la
Loi, l’agent des douanes dispose des armes à feu retenues de la
manière suivante :
a) il les offre d’abord au contrôleur des armes à feu de la province de rétention ou, si ce dernier les refuse, au directeur, pour
qu’elles soient détruites, utilisées à des fins éducatives, scientifiques ou de recherche ou conservées en tant qu’armes à feu
d’époque, mais elles ne peuvent en aucun cas être vendues;
b) il les fait détruire en cas de refus des personnes visées à
l’alinéa a).
(2) Avant de disposer des armes à feu, l’agent des douanes
avise le directeur des armes à feu retenues et de la manière prévue
pour en disposer.
EXPORTATION OF FIREARMS —
LICENSED INDIVIDUALS
EXPORTATION D’ARMES À FEU —
PARTICULIERS TITULAIRES D’UN PERMIS
7. (1) For the purposes of subparagraph 38(1)(a)(i) of the Act,
an individual holding a licence shall declare, in writing, a firearm
that he or she is exporting.
(2) Notwithstanding subsection (1), an individual may orally
declare a non-restricted firearm that he or she exports if the customs officer so permits after taking into account the following
factors:
(a) whether the firearm and the individual can be sufficiently
identified by way of an oral declaration; and
(b) the safety of the individual and any other person.
(3) In the case of an oral declaration made under subsection (2), the individual shall provide the customs officer with the
same information as is required by the form prescribed under
subparagraph 38(1)(a)(i) of the Act.
7. (1) Pour l’application du sous-alinéa 38(1)a)(i) de la Loi, le
particulier titulaire d’un permis déclare par écrit l’arme à feu qu’il
exporte.
(2) Malgré le paragraphe (1), le particulier peut déclarer de
vive voix l’arme à feu sans restrictions qu’il exporte si l’agent des
douanes le permet après avoir tenu compte de ce qui suit :
a) l’arme à feu et le particulier peuvent ainsi être identifiés;
b) la sécurité du particulier et celle d’autrui.
CONFIRMATION OF EXPORTATION — LICENSED INDIVIDUALS
ATTESTATION D’EXPORTATION — PARTICULIERS
TITULAIRES D’UN PERMIS
8. A customs officer confirms the documents referred to in
subparagraphs 38(1)(a)(i) and (ii) of the Act by providing the
individual with a confirmation number
(a) in the case of the export of a prohibited firearm or restricted
firearm, in writing; and
(b) in any other case, either in writing or orally.
8. L’agent des douanes atteste les documents pertinents visés
aux sous-alinéas 38(1)a)(i) et (ii) de la Loi en fournissant au particulier un numéro d’attestation :
a) par écrit, dans le cas de l’exportation d’une arme à feu à
autorisation restreinte ou d’une arme à feu prohibée;
b) de vive voix ou par écrit, dans tout autre cas.
DISPOSAL OF DETAINED FIREARMS
DISPOSITION DES ARMES À FEU RETENUES
9. (1) For the purposes of subsection 38(3) of the Act, a customs officer shall dispose of a detained firearm in the following
manner:
(a) by releasing the firearm to the holder of the registration
certificate for the detained firearm if the holder complies with
the requirements of subparagraph 38(1)(a)(ii) of the Act within
a reasonable time;
(b) if the firearm is not released to the holder under paragraph (a), by offering the firearm to the chief firearms officer
of the province in which the firearm was detained or, if refused, to the Registrar for destruction, or for any scientific,
research or educational purpose, or for its preservation as a
historical firearm, but in no case shall it be sold; or
9. (1) Pour l’application du paragraphe 38(3) de la Loi, l’agent
des douanes dispose d’une arme à feu retenue de la manière
suivante :
a) il offre d’abord de la rendre au titulaire du certificat
d’enregistrement de l’arme si, dans un délai raisonnable, ce
dernier satisfait aux exigences du sous-alinéa 38(1)a)(ii) de la
Loi;
b) si elle n’est pas rendue au titulaire aux termes de l’alinéa a),
il l’offre au contrôleur des armes à feu de la province de rétention ou, si ce dernier la refuse, au directeur, pour qu’elle soit
détruite, utilisée à des fins éducatives, scientifiques ou de
recherche ou conservée en tant qu’arme à feu d’époque, mais
elle ne peut en aucun cas être vendue;
(3) Dans le cas d’une déclaration faite de vive voix selon le paragraphe (2), le particulier fournit à l’agent des douanes les
mêmes renseignements que ceux exigés dans le formulaire prescrit aux termes du sous-alinéa 38(1)a)(i) de la Loi.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3827
(c) if the persons referred to in paragraph (b) refuse the firearm,
by having the firearm destroyed.
(2) Before disposing of a firearm, a customs officer shall advise the Registrar of the firearm detained and the proposed manner of its disposal.
c) il la fait détruire en cas de refus des personnes visées à
l’alinéa b).
(2) Avant de disposer d’une arme à feu, l’agent des douanes
avise le directeur de l’arme à feu retenue et de la manière prévue
pour en disposer.
EXPORTATION OF REPLICA FIREARMS
EXPORTATION DE RÉPLIQUES
10. (1) For the purposes of section 39 of the Act, an individual
shall declare a replica firearm that they are exporting either in
writing or orally.
(2) The individual shall declare a replica firearm by providing
the following information:
(a) the individual’s name, address and telephone number; and
(b) a description of each type of replica firearm and the quantity being exported.
IMPORTATION OF FIREARMS — LICENSED INDIVIDUALS
10. (1) Pour l’application de l’article 39 de la Loi, un particulier déclare par écrit ou de vive voix les répliques qu’il exporte.
(2) Le particulier déclare les répliques en fournissant les renseignements suivants :
a) ses nom, adresse et numéro de téléphone;
b) la description de chaque type de réplique et la quantité
exportée.
IMPORTATION D’ARMES À FEU — PARTICULIERS
TITULAIRES DE PERMIS
11. (1) For the purposes of paragraph 40(1)(a) of the Act, an
individual who imports a firearm in respect of which paragraph 40(1)(b) of the Act applies shall declare it in writing.
(2) Despite subsection (1), if the firearm is a non-restricted
firearm, the individual may declare it orally if the customs officer
so permits after taking into account the following factors:
(a) whether the firearm and the individual can be sufficiently
identified by way of an oral declaration; and
(b) the safety of the individual and any other person.
(3) In the case of an oral declaration made under subsection (2), the individual shall provide the customs officer with the
same information as is required by the form prescribed under
subparagraph 40(1)(c)(i) of the Act.
12. For the purposes of paragraph 40(1)(a) of the Act, an individual who imports a firearm in respect of which paragraph 40(1)(c) of the Act applies shall declare it in writing.
11. (1) Pour l’application de l’alinéa 40(1)a) de la Loi, le particulier déclare par écrit l’arme à feu visée à l’alinéa 40(1)b) de la
Loi qu’il importe.
(2) Malgré le paragraphe (1), le particulier peut déclarer de
vive voix l’arme à feu sans restrictions qu’il importe si l’agent
des douanes le permet après avoir tenu compte de ce qui suit :
a) l’arme à feu et le particulier peuvent ainsi être identifiés;
b) la sécurité du particulier et celle d’autrui.
CONFIRMATION OF IMPORTATION — INDIVIDUALS
ATTESTATION D’IMPORTATION — PARTICULIERS
13. For the purposes of paragraph 40(1)(d) of the Act, a customs officer confirms the documents referred to in paragraph 40(1)(b) or (c) of the Act by providing the individual with a
confirmation number in writing, and, in the case of a firearm referred to in paragraph 40(1)(c) of the Act, the approval number provided by the chief firearms officer under subparagraph 40(1)(c)(iii) of the Act.
13. Pour l’application de l’alinéa 40(1)d) de la Loi, l’agent des
douanes atteste les documents pertinents visés aux alinéas 40(1)b)
ou c) de la Loi en fournissant au particulier, par écrit, un numéro
d’attestation et, dans le cas d’une arme à feu visée à l’alinéa 40(1)c) de la Loi, le numéro d’autorisation fourni par le contrôleur des armes à feu en vertu du sous-alinéa 40(1)a)(iii) de la
Loi.
DISPOSAL OF DETAINED OR SEIZED FIREARMS
DISPOSITION DES ARMES À FEU RETENUES OU CONFISQUÉES
14. (1) For the purposes of subsections 40(3) and (6) of the
Act, a customs officer shall dispose of a detained or seized firearm in the following manner:
(a) by offering the firearm to the chief firearms officer of the
province in which the firearm was detained or seized or, if refused, to the Registrar for destruction, or for any scientific,
research or educational purpose, or for its preservation as a
historical firearm, but in no case shall they be sold; or
(b) if the persons referred to in paragraph (a) both refuse the
firearm, by having the firearm destroyed.
(2) Before disposing of a firearm, a customs officer shall advise the Registrar of the firearm detained or seized and of the
proposed manner of its disposal.
14. (1) Pour l’application des paragraphes 40(3) et (6) de la
Loi, l’agent des douanes dispose des armes à feu retenues ou
confisquées de la manière suivante :
a) il les offre d’abord au contrôleur des armes à feu de la province de rétention ou de confiscation ou, si ce dernier les refuse, au directeur, pour qu’elles soient détruites, utilisées à des
fins éducatives, scientifiques ou de recherche ou conservées en
tant qu’armes à feu d’époque, mais elles ne peuvent en aucun
cas être vendues;
b) il les fait détruire en cas de refus des personnes visées à
l’alinéa a).
(2) Avant de disposer des armes à feu, l’agent des douanes
avise le directeur des armes à feu retenues ou confisquées et de la
manière prévue pour en disposer.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
15. These Regulations come into force on January 1, 2001.
[50-1-o]
(3) Dans le cas d’une déclaration faite de vive voix selon le paragraphe (2), le particulier fournit à l’agent des douanes les
mêmes renseignements que ceux exigés dans le formulaire prescrit aux termes du sous-alinéa 40(1)c)(i) de la Loi.
12. Pour l’application de l’alinéa 40(1)a) de la Loi, le particulier déclare par écrit l’arme à feu visée à l’alinéa 40(1)c) de la Loi
qu’il importe.
15. Le présent règlement entre en vigueur le 1er janvier 2001.
[50-1-o]
3828
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Public Agents Firearms Regulations
Règlement sur les armes à feu des agents publics
Statutory Authority
Firearms Act
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations form part of a comprehensive regulatory
package implementing the new statutory scheme for the control of
firearms and other weapons provided for in the Firearms Act (the
“Act”) and a completely amended Part III of the Criminal Code
(the “Code”).
The Regulations set out the manner in which public officers
employed by, and individuals acting on behalf of and under the
authority of, federal, provincial, and municipal governments must
deal with firearms and other weapons. Public officers include:
peace officers; police or peace officer trainees; chief firearms
officers and firearms officers; and persons or members of a class
of persons employed by federal, provincial or municipal governments who are prescribed to be public officers under regulations
made pursuant to paragraph 117.07(2)(g) of the Criminal Code.
Section 117.07 provides these public officers with an exemption
from the Act and the Code when they handle firearms and other
weapons in the course of their duties or for the purpose of their
employment. The individuals who act on behalf of and under the
authority of a police force or a federal or provincial government
department enjoy a similar exemption under section 117.08 of the
Code.
Description
Le présent règlement fait partie de l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le nouveau régime législatif de
contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur
les armes à feu (la « Loi ») et la nouvelle partie III du Code criminel (le « Code »).
Le présent règlement établit la manière dont les agents publics,
qui sont des employés des administrations publiques fédérales,
provinciales ou municipales, et les particuliers qui agissent sous
les ordres ou pour le compte de ceux-ci doivent manier des armes
à feu et autres armes. L’expression « agents publics » s’entend
des agents de la paix, des personnes qui reçoivent la formation
pour devenir agents de la paix ou officiers de police, des contrôleurs des armes à feu et des préposés aux armes à feu ainsi que
des personnes ou des membres d’une catégorie de personnes qui
sont des employés des administrations publiques fédérales, provinciales ou municipales et qui sont désignés comme fonctionnaires publics par les règlements d’application pris conformément
à l’alinéa 117.07(2)g) du Code criminel. L’article 117.07 soustrait les agents publics à l’application de la Loi et du Code lorsqu’ils utilisent des armes à feu et d’autres armes dans le cadre de
leurs fonctions. L’article 117.08 du Code prévoit une exception
similaire pour les particuliers qui agissent sous les ordres ou pour
le compte des forces policières ou d’un ministère fédéral ou
provincial.
Le Règlement prévoit la manière dont ces agents et particuliers,
que l’on appelle collectivement « agents publics », et les agences
de services publics sous les ordres ou pour le compte desquelles
ils agissent entreposent les armes à feu et autres armes, forment
les personnes qui manient ou utilisent des armes à feu, enregistrent auprès du directeur les armes à feu appelées « armes à feu
d’agence » utilisées par les agents publics et celles appelées
« armes à feu protégées » dont ils ont la possession par suite,
entre autres, de saisies ou de remises, marquent ces armes à feu
aux fins d’identification, signalent au directeur les cessions
d’armes à feu entre agences de services publics, signalent au directeur les armes à feu perdues ou volées, signalent la modification des armes à feu d’agence lorsque cette modification entraîne
un changement dans la classe d’armes à feu, signalent les importations et exportations d’armes à feu et disposent des armes à feu.
Le Règlement crée par ailleurs une infraction pour défaut
d’observer les règles de sécurité en matière d’entreposage.
The Regulations prescribe the manner in which these officers
and individuals, collectively defined as “public agents”, and the
public service agencies they act for or on behalf of, must: store
firearms and other weapons; train those who handle or use firearms; record with the Registrar the firearms used by public officers, called “agency firearms,” and those which come into their
possession by way of seizures, surrenders, and so on, called
“protected firearms”; mark those firearms for identification; report transfers of firearms between public service agencies to the
Registrar; report lost or stolen firearms to the Registrar; report
modifications of agency firearms when that results in a change in
the class of the firearm; report imports and exports; and dispose
of firearms. The Regulations also provide for an offence for the
breach of storage requirements.
Alternatives Considered
Autres mesures envisagées
An exclusively statutory regime would not have been practicable. All the details necessary for the implementation of the new
and more comprehensive firearms control program could not have
Il n’aurait pas été pratique d’inscrire toutes les règles dans la
Loi. Il n’était pas possible d’énoncer dans la Loi tous les détails
nécessaires pour la mise en œuvre du programme nouveau et plus
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3829
been set out in the Act. Not only is some flexibility required, but
the complex nature of the program requires ongoing development
of systems and administrative processes for its implementation.
The proposed Regulations supplement the statutory provisions by
setting out a regime for the storage, handling, and recording of
firearms, and dealing with other related matters, that is specifically tailored to the activities of public service agencies and public agents. Administrative forms and guidelines will also be developed to assist in the implementation of these provisions.
complexe de contrôle des armes à feu. Non seulement faut-il une
certaine souplesse, mais la complexité du programme exige une
élaboration continue de systèmes et de procédures administratives
pour sa mise en œuvre. Le projet de règlement complète les dispositions de la Loi en créant un régime pour l’entreposage, le
maniement et l’enregistrement des armes à feu et d’autres questions connexes qui se rapporte expressément aux activités des
agences de services publics et des agents publics. Des formules et
des règles administratives seront aussi élaborées pour faciliter la
mise en œuvre de ces dispositions.
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Notice of the Regulations was given in the 1997 Federal
Regulatory Plan, and they are prepublished in the Canada
Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Le préavis de projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le Règlement a été préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada, conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
The Regulations will impose some additional requirements on
public service agencies and public agents. Police forces and other
large public service agencies will be connected to the Canadian
Firearms Registration System, and others will have other automated processes available to them. These automated processes
should ensure that compliance with the requirements of the
Regulations will not be a burden on public service agencies.
Le Règlement imposera de nouvelles exigences aux agences de
services publics et aux agents publics. Les corps policiers et
autres importantes agences de services publics seront reliés au
Système canadien d’enregistrement des armes à feu et les autres
disposeront de systèmes automatisés. Ces systèmes automatisés
devraient permettre de faire en sorte que le respect des exigences
du Règlement ne représentera pas un fardeau pour les agences de
services publics.
Small Business Impact
Répercussions sur les petites entreprises
The Regulations will have no direct impact on businesses,
although they may have some beneficial impact on small businesses that offer services to police forces and other public service
agencies.
Le Règlement n’aura pas de répercussion directe sur les entreprises. Il pourrait toutefois avoir des répercussions avantageuses
pour les petites entreprises qui offrent des services aux corps policiers et autres agences de services publics.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations were undertaken with: provincial authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal
departments involved in the implementation of the new law, in
particular the Department of the Solicitor General, including the
Royal Canadian Mounted Police, Revenue Canada — Customs
and Excise, and the Department of Foreign Affairs and International Trade, as well as other interested federal departments; representatives of police agencies; firearms user and industry groups,
including the User Group on Firearms established by the Minister
of Justice as an advisory body; health and safety groups; and
groups representing women, victims of violence and others concerned about firearms control. The consultation process is ongoing, and will continue as the Regulations are implemented.
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
De vastes consultations relatives à l’élaboration des projets de
règlements ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux
armes à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise
en œuvre de la nouvelle Loi, en particulier le ministère du Solliciteur général, la Gendarmerie royale du Canada incluse, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice d’agir
comme organisme de consultation, avec des groupes de professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant
les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres personnes
s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se
poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise en œuvre
du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
The Regulations include an offence provision for the breach of
storage requirements. No other specific compliance mechanism is
required. Public service agencies and public agents can be expected to comply with the requirements of the Regulations, and
administrative mechanisms will be developed to support and
monitor compliance.
Le Règlement prévoit que quiconque ne respecte pas les exigences en matière d’entreposage commet une infraction. Aucun
autre mécanisme de conformité particulier n’est prévu. Les
agences de services publics et les agents publics devraient respecter les exigences du Règlement et des mécanismes administratifs
seront élaborés pour appuyer et contrôler la conformité.
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlements doivent être déposés devant le Parlement au moins 30 jours de séance avant qu’ils soient pris et mis
3830
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
for systems development, training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have sufficient time to familiarize themselves with all of the new regulatory
requirements. The Regulations will therefore be made and
brought into force sometime in 1998.
en vigueur. Il faut prévoir le temps requis pour élaborer les systèmes, former le personnel chargé d’administrer et d’appliquer les
règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à feu aient assez
de temps pour se familiariser avec toutes les nouvelles exigences
réglementaires. Les règlements seront par conséquent pris et mis
en vigueur au cours de l’année 1998.
For Further Information Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Public Agents Firearms Regulations.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre le Règlement sur les armes à feu des agents publics,
ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interest persons may, within 30 days after the date of publication of this notice, make representations concerning the proposed Regulations. All such representations should be addressed
to Legal Counsel, Canadian Firerarms Centre, Department of
Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 8, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 8 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
PUBLIC AGENTS FIREARMS
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES ARMES À FEU
DES AGENTS PUBLICS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Firearms Act. (Loi)
“agency firearm” means a firearm which a public service agency
has for use by public agents. (arme à feu d’agence)
“agency identification number” means the number assigned to a
public service agency under paragraph 7(1)(a). (numéro
d’identification d’agence)
“class” means one of the following classes of firearms, namely,
prohibited firearms, restricted firearms and non-restricted firearms. (classe)
“firearm identification number” means a number assigned to a
firearm under paragraph 7(1)(b). (numéro d’identification
d’arme à feu)
“non-restricted firearm” means a firearm that is neither a prohibited firearm nor a restricted firearm. (arme à feu sans
restrictions)
“protected firearm” means a firearm which is in the care and responsibility of a public service agency for purposes other than
its use by a public agent. (arme à feu protégée)
“public agent” means
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« agence de services publics » Force policière, ministère ou organisme des administrations publiques fédérale, provinciales
ou municipales, école de police ou autre organisme public
employant ou ayant sous ses ordres des agents publics. (public
service agency)
« agent public » Selon le cas :
a) l’une des personnes suivantes agissant dans le cadre de
ses fonctions :
(i) les agents de la paix,
(ii) les personnes qui reçoivent la formation pour devenir
agents de la paix ou officiers de police sous l’autorité et la
surveillance soit d’une force policière, soit d’une école de
police ou d’une autre institution semblable désignées par
le ministre fédéral ou le lieutenant-gouverneur en conseil
d’une province,
(iii) les personnes ou les membres d’une catégorie de personnes qui sont des employés des administrations publiques fédérale, provinciales ou municipales et qui
sont désignées comme fonctionnaires publics par les
———
a
S.C., 1995, c. 39
———
a
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3831
(a) any of the following persons in the course of their duties
or for the purposes of their employment:
(i) peace officers,
(ii) persons training to become police officers or peace
officers under the control and supervision of a police
force or a police academy or similar institution designated
by the federal Minister or the lieutenant governor in
council of a province,
(iii) persons or members of a class of persons employed in
the public service of Canada or by the government of a
province or municipality who are prescribed by the regulations made by the Governor in Council under Part III of
the Criminal Code to be public officers, and
(iv) chief firearms officers and firearms officers, and
(b) an individual acting on behalf of, and under the authority
of, a police force or a department of the Government of
Canada or of a province. (agent public)
“public service agency” means a police force, a department or
agency of the public service of Canada or of a province or
municipality, a police academy or other public agency that
employs or has under its authority public agents. (agence de
services publics)
“sticker” means a self-adhesive label issued by the Registrar under subsection 7(2). (étiquette)
règlements d’application de la partie III du Code criminel
pris par le gouverneur en conseil,
(iv) les contrôleurs des armes à feu et les préposés aux
armes à feu;
b) un particulier agissant sous les ordres et pour le compte
des forces policières ou d’un ministère fédéral ou provincial.
(public agent)
« arme à feu d’agence » Arme à feu d’une agence de services
publics que celle-ci met à la disposition des agents publics.
(agency firearm)
« arme à feu protégée » Arme à feu qui est sous la garde et la
responsabilité d’une agence de services publics à des fins autres que l’utilisation par des agents publics. (protected firearm)
« arme à feu sans restrictions » Arme à feu qui n’est ni une arme
à feu prohibée ni une arme à feu à autorisation restreinte.
(non-restricted firearm)
« classe » S’entend de l’une des trois classes suivantes : armes à
feu à autorisation restreinte, armes à feu prohibées et armes à
feu sans restrictions. (class)
« étiquette » Étiquette autocollante délivrée par le directeur aux
termes du paragraphe 7(2). (sticker)
« Loi » La Loi sur les armes à feu. (Act)
« numéro d’identification d’agence » Le numéro attribué à une
agence de services publics en vertu de l’alinéa 7(1)a). (agency
identification number)
« numéro d’identification d’arme à feu » Le numéro attribué à
une arme à feu en vertu de l’alinéa 7(1)b). (firearm
identification number)
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply to:
(a) public service agencies; and
(b) public agents.
2. Le présent règlement s’applique :
a) aux agences de services publics;
b) aux agents publics.
STORAGE OF FIREARMS
ENTREPOSAGE DES ARMES À FEU
3. (1) A public service agency and a public agent shall store
firearms when not in use by a public agent in a container, receptacle, vault, safe or room that is kept securely locked and that is
constructed so that it cannot readily be broken open or into.
3. (1) L’agence de services publics et l’agent public doivent
entreposer les armes à feu, lorsqu’elles ne sont pas utilisées par
un agent public, dans un contenant, un compartiment, une chambre forte, un coffre-fort ou une pièce qui sont gardés bien verrouillés et qui sont construits de façon qu’on ne peut les forcer
facilement.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), toute arme à feu d’agence
qui est entreposée dans une maison d’habitation en vue de son
utilisation par un agent public doit l’être conformément au Règlement sur l’entreposage, l’exposition, le transport et le maniement d’armes à feu par des particuliers.
(3) L’agent de la paix qui entrepose une arme à feu d’agence
dans une maison d’habitation peut entreposer celle-ci conformément aux instructions explicites d’un responsable désigné par
l’agence de services publics sous les ordres de laquelle cet agent
agit, données par écrit en vertu du paragraphe (4).
(4) Lorsqu’il est nécessaire de permettre à un agent de la paix
l’accès facile à une arme à feu dans le cadre de ses fonctions, le
responsable désigné par l’agence de services publics sous les
ordres de laquelle cet agent agit peut donner à celui-ci des instructions écrites, différentes des exigences du paragraphe (2), sur
la façon d’entreposer l’arme à feu, pourvu que cette façon soit
raisonnablement sécuritaire.
4. Les dispositifs prohibés, les armes prohibées, les armes à
autorisation restreinte et les munitions prohibées qui sont en la
possession d’une agence de services publics ou d’un agent public
(2) Subject to subsection (3), every agency firearm that is
stored in a dwelling house for the purpose of being used by a
public agent shall be stored in accordance with the Storage, Display, Transportation and Handling of Firearms by Individuals
Regulations.
(3) A peace officer who stores an agency firearm in a dwelling
house may store it in accordance with the express written instructions given in accordance with subsection (4) by a person in
authority designated by the public service agency under whose
authority the public agent is acting.
(4) Where it is necessary for a peace officer to have ready access to a firearm for the purposes of carrying out his or her duties,
a person in authority designated by the public service agency under whose authority the public agent is acting may instruct the
peace officer in writing as to the manner, other than that set out in
subsection (2), of storage of the firearm, which must be reasonably safe.
4. Prohibited devices, prohibited weapons, restricted weapons,
and prohibited ammunition in the possession of a public service
agency or a public agent shall be stored when not in use by a
3832
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
public agent in a container, receptacle, vault, safe or room that is
kept securely locked and that is constructed so that it cannot
readily be broken open or into.
doivent, lorsqu’ils ne sont pas utilisés par un agent public, être
entreposés dans un contenant, un compartiment, une chambre
forte, un coffre-fort ou une pièce qui sont gardés bien verrouillés
et qui sont construits de façon qu’on ne peut les forcer
facilement.
TRAINING
FORMATION
5. A public service agency shall ensure that each public agent
who acts under its authority, or on its behalf, and who stores,
transports, handles or uses firearms in the course of his or her
duties receives training appropriate to his or her particular duties
before storing, transporting, handling or using them.
5. L’agence de services publics doit veiller à ce que chaque
agent public qui agit sous ses ordres ou pour son compte et qui
entrepose, transporte, manie ou utilise des armes à feu dans le
cadre de ses fonctions reçoive au préalable la formation appropriée à cette fin.
AGENCY IDENTIFICATION NUMBER
NUMÉRO D’IDENTIFICATION D’AGENCE
6. (1) Every public service agency shall request an agency
identification number from the Registrar by providing its name,
address, phone number and, if applicable, facsimile number and
electronic mail address.
6. (1) L’agence de services publics doit demander au directeur
un numéro d’identification d’agence et fournir dans sa demande
ses nom, adresse et numéro de téléphone, ainsi que, le cas
échéant, son numéro de télécopieur et son adresse de courrier
électronique.
(2) L’agence de services publics qui change de nom ou
d’adresse doit en informer le directeur dans les 30 jours suivant le
changement.
(2) A public service agency shall advise the Registrar of a
change of its name or address within 30 days after the change.
DUTIES OF THE REGISTRAR
7. (1) The Registrar shall assign:
(a) an agency identification number to any public service
agency that requests one under section 6 or reports that it has
possession of a firearm; and
(b) a firearm identification number to an agency firearm or a
protected firearm reported under subsection 8(1), 9(1) or 10(1)
in respect of which a firearm identification number has not already been assigned.
(2) In the case of a protected firearm that does not have a serial
number sufficient to distinguish it from other firearms and that
does not bear a firearm identification number, the Registrar shall
issue a sticker that bears the firearm identification number assigned to the firearm.
FONCTIONS DU DIRECTEUR
7. (1) Le directeur attribue :
a) un numéro d’identification d’agence à toute agence de services publics qui lui en demande un conformément à l’article 6
ou qui lui signale qu’elle est en possession d’une arme à feu;
b) un numéro d’identification d’arme à feu à toute arme à feu
d’agence ou arme à feu protégée figurant dans un inventaire ou
un rapport transmis par une agence de services publics aux
termes des paragraphes 8(1), 9(1) ou 10(1) et qui n’a pas de
numéro d’identification d’arme à feu.
(2) Lorsqu’une arme à feu protégée ne porte ni numéro
d’identification d’arme à feu ni numéro de série qui permet de la
distinguer des autres armes à feu, le directeur délivre une étiquette portant le numéro d’identification attribué à l’arme à feu.
INITIAL FIREARM INVENTORY
INVENTAIRE INITIAL DES ARMES À FEU
8. (1) Every public service agency shall provide the Registrar
within one year after the commencement day with its name and
agency identification number as well as a complete inventory of
all firearms in its possession including listings of
(a) agency firearms; and
(b) protected firearms.
(2) For each firearm listed under subsection (1) the public
service agency shall request a firearm identification number and
must include the following information as to each firearm:
(a) serial number, if any;
(b) make;
(c) the name of the manufacturer if different from the make;
(d) model;
(e) type;
(f) action;
(g) calibre;
(h) barrel length; and
(i) the quantity of ammunition that the cartridge magazine of
the firearm can actually contain and, if different, the quantity
set out in the manufacturer’s specifications.
8. (1) Dans l’année qui suit la date de référence, l’agence de
services publics doit communiquer au directeur ses nom et numéro d’identification d’agence ainsi que l’inventaire complet des
armes à feu en sa possession, indiquant notamment :
a) les armes à feu d’agence;
b) les armes à feu protégées.
(2) Pour chaque arme à feu visée au paragraphe (1), l’agence
de services publics doit demander un numéro d’identification
d’arme à feu et fournir les renseignements suivants :
a) le numéro de série, le cas échéant;
b) la marque;
c) le nom du fabricant s’il diffère de celui de la marque;
d) le modèle;
e) le type;
f) le mécanisme de propulsion des projectiles;
g) le calibre;
h) la longueur du canon;
i) la quantité de munitions que peut effectivement contenir le
chargeur et, le cas échéant, la quantité prévue dans les spécifications du fabricant.
Le 13 décembre 1997
(3) Where an agency firearm, other than an agency firearm kept
for the exclusive use of public officers involved in covert operations, does not have a serial number sufficient to distinguish it
from other firearms, the public service agency shall mark the firearm identification number when assigned, on the firearm, by
stamping or engraving the number permanently and legibly on its
frame or receiver in a visible place.
(4) Where a protected firearm has been issued a sticker under
subsection 7(2), the public service agency shall ensure that the
sticker is attached to the frame or receiver in a visible place.
Gazette du Canada Partie I
3833
(3) Lorsqu’une arme à feu d’agence — autre que celle destinée
à l’usage exclusif des agents publics participant à des opérations
secrètes — ne porte pas de numéro de série qui permet de la distinguer des autres armes à feu, l’agence de services publics doit
procéder au marquage permanent et lisible du numéro d’identification d’arme à feu sur l’arme à feu, une fois qu’il aura été
attribué, en l’estampant ou en le gravant à un endroit visible sur la
carcasse ou la boîte de la culasse.
(4) Lorsqu’une étiquette a été délivrée conformément au paragraphe 7(2) pour une arme à feu protégée, l’agence de services
publics doit s’assurer qu’elle est apposée à un endroit visible sur
la carcasse ou de la boîte de la culasse de l’arme à feu.
ACQUISITION OF AGENCY FIREARMS
ACQUISITION D’ARMES À FEU D’AGENCE
9. (1) A public service agency that, after the commencement
day, acquires a firearm for use as an agency firearm, shall
forthwith advise the Registrar of this transaction, providing:
(a) the agency’s name and agency identification number;
(b) with respect to the firearm, its serial number if any or, if
there is none, its firearm identification number or, if not
known, the information referred to in paragraphs 8(2)(b) to (i).
9. (1) L’agence de services publics qui, après la date de référence, acquiert une arme à feu pour l’utiliser comme arme à feu
d’agence doit en aviser sans délai le directeur en lui communiquant les renseignements suivants :
a) ses nom et numéro d’identification d’agence;
b) le numéro de série de l’arme à feu ou, s’il n’existe pas, son
numéro d’identification d’arme à feu ou, si celui-ci n’est pas
connu, les renseignements visés aux alinéas 8(2)b) à i).
(2) Si elle acquiert, après la date de référence, une arme à feu
d’agence qui n’est pas destinée à l’usage exclusif des agents publics participant à des opérations secrètes et qui ne porte pas de
numéro de série permettant de la distinguer des autres armes à feu
ou de numéro d’identification d’arme à feu, l’agence de services
publics doit procéder au marquage permanent et lisible du numéro d’identification d’arme à feu sur l’arme à feu, une fois qu’il
aura été attribué, en l’estampant ou en le gravant à un endroit
visible sur la carcasse ou la boîte de la culasse.
(2) Where a public service agency, after the commencement
day, acquires an agency firearm that is not kept for the exclusive
use of the public officers involved in covert operations and that
does not bear a serial number sufficient to distinguish it from
other firearms or a firearm identification number, the public
service agency shall mark the firearm identification number when
assigned, on the firearm, by stamping or engraving the number
permanently and legibly on its frame or receiver in a visible place.
REPORTING OF PROTECTED FIREARMS
RAPPORT SUR LES ARMES À FEU PROTÉGÉES
10. (1) A public service agency shall report to the Registrar
every firearm that comes into its possession after the commencement day for the purpose of being kept as a protected firearm,
before the earlier of
(a) the thirtieth day after the coming into possession, and
(b) the transfer or disposal of the firearm.
(2) The report shall include the following information:
(a) the agency’s name and agency identification number;
(b) with respect to the firearm, its serial number if any or, if
there is none, its firearm identification number or, if not
known, the information referred to in paragraphs 8(2)(b) to (i);
(c) whether the firearm was found, detained, seized, surrendered in an amnesty or otherwise surrendered; and
(d) the case reference or file reference respecting the firearm, if
applicable.
(3) Where a firearm referred to in subsection (1) has been issued a sticker under subsection 7(2), the public service agency
shall ensure that the sticker is attached to the frame or receiver in
a visible place.
10. (1) L’agence de services publics qui, après la date de référence, entre en possession d’une arme à feu pour la garder en tant
qu’arme à feu protégée doit en faire rapport au directeur avant le
premier du jour ou de l’événement suivants à survenir :
a) le 30e jour suivant l’entrée en possession;
b) le transfert ou la disposition de l’arme à feu.
(2) Le rapport contient les renseignements suivants :
a) ses nom et numéro d’identification d’agence;
b) le numéro de série de l’arme à feu ou, s’il n’existe pas, son
numéro d’identification d’arme à feu ou, si celui-ci n’est pas
connu, les renseignements visés aux alinéas 8(2)b) à i);
c) une mention du fait que l’arme à feu a été trouvée, retenue,
saisie, remise lors d’une amnistie ou autrement remise;
d) le renvoi à la cause ou au dossier impliquant l’arme à feu, le
cas échéant.
(3) Lorsqu’une étiquette a été délivrée conformément au paragraphe 7(2) pour une arme à feu visée au paragraphe (1), l’agence
de services publics doit s’assurer qu’elle est apposée à un endroit
visible sur la carcasse ou la boîte de la culasse de l’arme à feu.
REPORTING OF LOST OR STOLEN FIREARMS
RAPPORT EN CAS DE PERTE OU DE VOL D’ARMES À FEU
11. A public service agency that suffers the loss or theft of a
firearm or to whom a firearm is reported as being lost or stolen
under section 105 of the Criminal Code shall, forthwith, report
the event to the Registrar and include
(a) the agency’s name and agency identification number;
(b) as much of the information referred to in subsection 8(2) as
is available; and
11. L’agence de services publics qui perd une arme à feu ou se
la fait voler ou qui reçoit un rapport de la perte ou du vol d’une
arme à feu en vertu de l’article 105 du Code criminel doit le signaler sans délai au directeur en fournissant :
a) ses nom et numéro d’identification d’agence;
b) au sujet de l’arme à feu, tous les renseignements visés au paragraphe 8(2) qui sont disponibles;
3834
Canada Gazette Part I
(c) the case reference or file reference respecting the firearm, if
applicable.
December 13, 1997
c) le renvoi à la cause ou au dossier impliquant l’arme à feu, le
cas échéant.
MODIFICATION OF AGENCY FIREARMS
MODIFICATION D’UNE ARME À FEU D’AGENCE
12. A public service agency must advise the Registrar within
30 days after making any modification to an agency firearm
which could change the class of the firearm.
12. L’agence de services publics qui modifie une arme à feu
d’agence d’une façon qui est susceptible d’entraîner un changement de classe doit en faire rapport au directeur dans les 30 jours
suivant la modification.
TRANSFERS OF FIREARMS BETWEEN PUBLIC SERVICE AGENCIES
TRANSFERTS ENTRE AGENCES DE SERVICES PUBLICS
13. A public service agency that transfers possession of a firearm to another public service agency shall forthwith notify
the Registrar of the transaction and provide the following
information:
(a) the names and agency identification numbers of both parties to the transaction; and
(b) in the case of a firearm, its serial number if any or, if there
is none, its firearm identification number or, if not known, the
information referred to in paragraphs 8(2)(b) to (i).
13. L’agence de services publics qui transfère la possession
d’une arme à feu à une autre agence de services publics doit en
faire rapport sans délai au directeur, en fournissant les renseignements suivants :
a) les noms et numéros d’identification d’agence des deux parties à la transaction;
b) dans le cas d’une arme à feu, son numéro de série ou, s’il
n’existe pas, son numéro d’identification d’arme à feu ou, si
celui-ci n’est pas connu, les renseignements visés aux alinéas 8(2)b) à i).
IMPORTATION
IMPORTATION
14. A public service agency shall provide the Registrar, prior to
the importation of any firearm or within 30 days thereafter, with
the following information:
(a) its name and agency identification number; and
(b) the serial number of the firearm if any or, if there is none,
its firearm identification number or, if not known, the information referred to in paragraphs 8(2)(b) to (i).
14. L’agence de services publics doit, avant d’importer une
arme à feu ou dans les 30 jours suivant l’importation, fournir au
directeur les renseignements suivants :
a) ses nom et numéro d’identification d’agence;
b) le numéro de série de l’arme à feu ou, s’il n’existe pas, son
numéro d’identification d’arme à feu ou, si celui-ci n’est pas
connu, les renseignements visés aux alinéas 8(2)b) à i).
EXPORTATION
EXPORTATION
15. A public service agency shall provide the Registrar, prior to
the exportation of any firearm or within 30 days thereafter, with
the following information:
(a) its name and agency identification number; and
(b) the serial number of the firearm if any or, if there is none,
its firearm identification number or, if not known, the information referred to in paragraphs 8(2)(b) to (i).
15. L’agence de services publics doit, avant d’exporter une
arme à feu ou dans les 30 jours suivant l’exportation, fournir au
directeur les renseignements suivants :
a) ses nom et numéro d’identification d’agence;
b) le numéro de série de l’arme à feu ou, s’il n’existe pas, son
numéro d’identification d’arme à feu ou, si celui-ci n’est pas
connu, les renseignements visés aux alinéas 8(2)b) à i).
DISPOSAL OF FIREARMS
DISPOSITION D’ARMES À FEU
16. (1) A public service agency shall dispose of a firearm in the
following manner:
(a) by offering the firearm to the chief firearms officer of the
province in which the firearm is stored or, if refused, to the
Registrar, for destruction or for any scientific, research, or educational purpose, or for preservation as a historical object, but
the firearm can only be sold to another public service agency;
and
(b) if the persons referred to in paragraph (a) refuse the firearm, have the firearm destroyed.
16. (1) L’agence de services publics qui désire disposer d’une
arme à feu doit le faire de la manière suivante :
a) elle offre d’abord l’arme à feu au contrôleur des armes à feu
de la province où celle-ci est entreposée ou, s’il la refuse, au
directeur, pour qu’elle soit détruite, utilisée à des fins scientifiques, de recherche ou éducatives ou conservée en tant qu’arme
à feu d’époque, mais elle ne peut être vendue qu’à une autre
agence de services publics;
b) en cas de refus de la part des personnes visées à l’alinéa a),
elle la fait détruire.
(2) Before disposing of a firearm, a public service agency shall
advise the Registrar by providing the following information:
(a) its name and its agency identification number;
(2) Avant de disposer d’une arme à feu, l’agence de services
publics doit en aviser le directeur en fournissant les renseignements suivants :
a) ses nom et numéro d’identification d’agence;
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3835
(b) the serial number of the firearm if any or, if there is none,
its firearm identification number if available or, if not, the information referred to in paragraphs 8(2)(b) to (i); and
(c) the intended manner of disposal.
b) le numéro de série de l’arme à feu ou, s’il n’existe pas, son
numéro d’identification d’arme à feu ou, si celui-ci n’est pas
connu, les renseignements visés aux alinéas 8(2)b) à i);
c) la manière dont elle entend disposer de l’arme à feu.
(3) If the firearm referred to in subsection (2) is destroyed, the
public service agency shall advise the Registrar of the date and
place of destruction.
(3) Lorsque l’arme à feu visée au paragraphe (2) est détruite,
l’agence de services publics doit en aviser le directeur de la date
et du lieu de destruction.
OFFENCE
INFRACTION
17. For the purposes of paragraph 117(o) of the Act, the public
agent who contravenes subsections 3(1) to (3) or section 4
commits an offence.
17. Pour l’application de l’alinéa 117o) de la Loi, l’agent public qui contrevient aux paragraphes 3(1) à (3) ou à l’article 4
commet une infraction.
[50-1-o]
[50-1-o]
3836
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Shooting Clubs and Shooting Ranges Regulations
Règlement sur les clubs de tir et les champs de tir
Statutory Authority
Firearms Act
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations form part of a comprehensive regulatory
package implementing the new statutory scheme for the control of
firearms and other weapons provided for in the Firearms Act and
a completely amended Part III of the Criminal Code.
Under the current Part III of the Criminal Code restricted firearms, primarily handguns, may only be used for target shooting at
ranges approved by the Attorney General of the province. The
regulation of shooting ranges is thus left entirely to the provinces,
and only handgun ranges are required to be approved. Section 29
of the Firearms Act requires that all shooting clubs and shooting
ranges be approved by the provincial minister. This means that
long gun ranges will now require approval as well. Under section 29, clubs and ranges may be approved only if they comply
with regulations made under the Act, and will thus, for the first
time, be detailed regulations made pursuant to federal law that
will govern shooting clubs and ranges. These Regulations supply
those detailed requirements for approved clubs and ranges. The
Act also makes it a requirement that individuals who own restricted firearms or grandfathered prohibited handguns for target
shooting purposes must demonstrate every five years when their
licences are renewed that they are active target shooters. These
Regulations will therefore apply only to shooting clubs which use
restricted firearms or prohibited handguns, and are associated
with an approved shooting range, and provide for the keeping of
records by shooting clubs so that members guests can provide the
necessary evidence.
Description
Le présent règlement fait partie de l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le nouveau régime législatif de
contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur
les armes à feu et la nouvelle partie III du Code criminel.
En vertu de la partie III du Code criminel actuellement en vigueur, les armes à feu à autorisation restreinte, principalement les
armes de poing, peuvent uniquement être utilisées pour le tir à la
cible dans des champs de tir agréés par le procureur général de la
province. La réglementation des champs de tir est donc entièrement laissée à la discrétion des provinces et seuls les clubs de tir
pour les armes de poing sont tenus de présenter une demande
d’agrément. L’article 29 de la Loi sur les armes à feu exige que
tous les clubs de tir et les champs de tir obtiennent l’agrément du
ministre provincial. Cela signifie que les champs de tir pour armes d’épaule devront aussi désormais être agréés. En vertu de
l’article 29, les clubs et les champs de tir ne peuvent être agréés
que s’ils se conforment aux règlements d’application de la Loi.
Par conséquent, il y aura pour la première fois un règlement détaillé, pris en vertu d’une loi fédérale, qui régira les clubs de tir et
les champs de tir. Ce règlement précise des exigences détaillées
pour les clubs de tir et les champs de tir agréés. La Loi exige
également que les personnes qui possèdent des armes à feu à autorisation restreinte ou des armes de poing prohibées visées par
une clause de respect des droits acquis pour le tir à la cible fassent la preuve tous les cinq ans, soit au moment du renouvellement de leur permis, qu’elles pratiquent activement le tir à la cible. Ce règlement s’appliquera donc uniquement aux clubs de tir
qui utilisent des armes à feu à autorisation restreinte ou des armes
de poing prohibées et qui sont associés à un champ de tir agréé. Il
oblige aussi les clubs de tir à tenir des fichiers pour que les
membres et les invités soient en mesure de fournir la preuve
nécessaire.
Le Règlement exige des champs de tir qu’ils respectent une
obligation de sécurité générale concernant leurs normes de conception et de fonctionnement. Ce sont les autorités provinciales
responsables de l’agrément des champs de tir et de l’application
du Règlement qui détermineront les spécifications détaillées relatives à la conception technique et aux normes des champs de tir
qui seront nécessaires pour respecter cette norme de sécurité générale et les contrôles environnementaux applicables.
Le Règlement précise les exigences pour ce qui suit :
l’application et la procédure d’agrément, notamment la présentation de rapports d’arpentage, d’autres documents et d’une preuve
d’assurance; des règles de sécurité appropriées; de la formation
sur la sécurité; une preuve du respect continu de la loi fournie
périodiquement; des rapports de blessures personnelles; des
The Regulations require shooting ranges to meet a general
safety requirement regarding their standards of design and operation. The detailed technical design specifications and range standards which will be required to meet this general safety standard,
and applicable environmental controls, will be determined by the
provincial authorities responsible for the approval of ranges and
the administration of the Regulations.
The Regulations set out the requirements for the following: the
application and approval process, including survey reports and
other documentation and insurance coverage; appropriate safety
rules; safety training, periodic evidence of continuing compliance; personal injury reports; change reports; record-keeping;
and, provision of reports on the participation of members and
Le 13 décembre 1997
guests in target practice or target shooting competitions. The
Regulations also set out the manner in which notices of refusal or
revocation of approvals will be given.
Alternatives Considered
An exclusively statutory regime would not have been practicable. All the details necessary for the implementation of the new
and more comprehensive firearms control program could not have
been set out in the Act. Not only some flexibility is required, but
the complex nature of the program requires ongoing development
of systems and administrative processes for its implementation.
The proposed Regulations supplement the statutory provisions by
specifying the detailed requirements and procedures for shooting
clubs and shooting ranges. Administrative forms and guidelines
will also be developed to assist in the implementation of the provisions for shooting clubs and shooting ranges.
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Notice of the Regulations was given in the 1997 Federal
Regulatory Plan, and they are prepublished in the Canada Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Anticipated Impact
The Act will require that long gun shooting ranges be approved
for the first time. This will mean that more ranges will be subject
to the requirements of the Act and these Regulations. The Regulations will provide basic requirements applicable across the
country that will ensure greater consistency in the regulation of
clubs and ranges and more uniform protection of public safety.
Provincial authorities will administer these requirements with a
view to provincial standards and circumstances, and will in particular apply the detailed technical specifications. The federal
government will also be developing technical range standards for
application in the areas where it will be responsible for the administration of the Act. Provincial governments may adopt these
standards, or may apply their own standards. Some ranges, particularly long gun ranges, may require upgrading in order to meet
these new standards for safe design and operation.
Small Business Impact
Gazette du Canada Partie I
3837
rapports de modifications; la tenue de fichiers; des relevés des
activités de tir à la cible ou des compétitions de tir auxquelles ont
pris part les membres et leurs invités. Le Règlement fixe aussi le
mode de notification du refus ou de la révocation de l’agrément.
Autres mesures envisagées
Il n’aurait pas été pratique d’inscrire toutes les règles dans la
Loi. Il n’était pas possible d’énoncer dans la Loi tous les détails
nécessaires pour la mise en œuvre du programme nouveau et plus
complexe de contrôle des armes à feu. Non seulement faut-il une
certaine souplesse, mais la complexité du programme exige une
élaboration continue de systèmes et de procédures administratives
pour sa mise en œuvre. Les projets de règlement complètent les
dispositions de la Loi en précisant les exigences et les procédures
détaillées applicables aux clubs de tir et aux champs de tir. Des
formules et des règles administratives seront aussi élaborées pour
faciliter la mise en œuvre des dispositions relatives aux clubs de
tir et aux champs de tir.
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Le préavis du projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le Règlement a été préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada, conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Répercussions prévues
La Loi exigera que les champs de tir pour les fusils d’épaule
soient pour la première fois agréés. Cela signifiera qu’un plus
grand nombre de champs de tir seront assujettis aux exigences de
la Loi et de ce règlement. Le Règlement précisera les exigences
de base applicables dans tout le pays qui garantiront une plus
grande uniformité dans la réglementation des clubs de tir et des
champs de tir et une protection plus uniforme de la sécurité du
public. Les autorités provinciales verront au respect de ces exigences en tenant compte des normes provinciales et des différentes situations des provinces et notamment au respect des spécifications techniques détaillées. Le gouvernement fédéral élaborera
aussi des normes techniques applicables aux champs de tir pour
les secteurs où il sera responsable de l’application de la Loi. Les
gouvernements provinciaux peuvent adopter ces normes ou leurs
propres normes. Les exploitants de certains champs de tir, notamment les champs de tir pour armes d’épaule, devront peut-être
apporter des améliorations à leurs installations pour respecter
ces nouvelles normes de conception et de fonctionnement
sécuritaires.
Répercussions sur les petites entreprises
Consultation
Le Règlement aura des répercussions sur les petites entreprises
qui exploitent des champs de tir. On ne sait pas combien
d’entreprises de ce genre seront touchées. Certaines entreprises
devront peut-être améliorer leurs installations pour respecter les
normes de conception et de fonctionnement sécuritaires. Aucun
droit n’est exigé pour l’agrément des clubs de tir et des champs
de tir, mais le respect de ces normes de sécurité peut entraîner
certains frais.
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations were undertaken with the following: provincial
authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal departments involved in the implementation
of the new law, in particular the Department of the Solicitor General, including the Royal Canadian Mounted Police, Revenue
Canada — Customs and Excise, and the Department of Foreign
Affairs and International Trade, as well as other interested federal
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
De vastes consultations relativement à l’élaboration des projets
de règlements ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux
armes à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise
en œuvre de la nouvelle loi, en particulier le ministère du Solliciteur général, la Gendarmerie royale du Canada incluse, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
The Regulations will have an impact on businesses which operate shooting ranges. It is not known how many such businesses
will be affected. Some businesses may have to upgrade their facilities in order to meet the standards for safe design and operation. There are no fees associated with approval of shooting clubs
and ranges, but there may be costs involved in meeting these
safety standards.
Canada Gazette Part I
3838
December 13, 1997
departments; representatives of police agencies; firearms user and
industry groups, including the User Group on Firearms established by the Minister of Justice as an advisory body; health and
safety groups; and, groups representing women, victims of violence and others concerned about firearms control. The consultation process is ongoing, and will continue as the Regulations are
implemented.
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe
d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice
d’agir comme organisme de consultation, avec des groupes de
professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres
personnes s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise
en œuvre du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
Section 109 of the Act makes it an offence to operate a shooting club or shooting range without an approval in accordance
with section 29. Under section 29, approvals are subject to revocation by the provincial ministers.
Selon l’article 109 de la Loi, l’exploitation d’un club de tir ou
d’un champ de tir sans l’obtention d’un agrément en vertu de
l’article 29, constitue une infraction. Conformément à ce dernier
article, les agréments peuvent être révoqués par les ministres
provinciaux.
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
for systems development, training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have sufficient time to familiarize themselves with all of the new regulatory
requirements. The Regulations will therefore be made and
brought into force sometime in 1998.
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlement doivent être déposés devant le Parlement
au moins 30 jours de séance avant qu’ils soient pris et mis en
vigueur. Il faut prévoir le temps requis pour élaborer les systèmes,
former le personnel chargé d’administrer et d’appliquer les règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à feu aient assez
de temps pour se familiariser avec toutes les nouvelles exigences
réglementaires. Les règlements seront par conséquent pris et mis
en vigueur un jour donné au cours de l’année 1998.
For Further Information, Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Shooting Clubs and Shooting Ranges Regulations.
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre le Règlement sur les clubs de tir et les champs de tir,
ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 8, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
SHOOTING CLUBS AND SHOOTING RANGES
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES CLUBS DE TIR ET
LES CHAMPS DE TIR
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
———
a
Ottawa, le 8 octobre 1997
S.C., 1995, c. 39
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
———
a
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3839
“Act” means the Firearms Act. (Loi)
“approved” means approved under section 29 of the Act. (agréé)
“operator” means a person approved under subsection 29(1) of
the Act to operate either a shooting club or a shooting range.
(exploitant)
“prohibited handgun” means a handgun referred to in subsection 12(6) of the Act. (arme de poing prohibée)
“range officer” means an individual who oversees the shooting
activities at the firing line of a shooting range. (officiel de tir)
“range safety officer” means, in the case of a shooting range, the
individual identified by the operator of a shooting range as responsible for safety rules and, in the case of a shooting club
that has its own safety rules, the individual responsible for
those rules. (directeur des règles de sécurité)
“shooting club” means a non-profit organization whose activities
include target practice or target shooting competitions using
restricted firearms or prohibited handguns. (club de tir)
“shooting range” means a place that is designed or intended for
the safe discharge, on a regular and structured basis, of firearms for the purpose of target practice or target shooting competitions. (champ de tir)
« agréé » Agréé conformément à l’article 29 de la Loi. (approved)
« arme de poing prohibée » Arme de poing visée au paragraphe 12(6) de la Loi. (prohibited handgun)
« champ de tir » Lieux conçus ou aménagés pour le tir sécuritaire,
sur une base régulière et structurée, d’armes à feu pour le tir à
la cible ou les compétitions de tir. (shooting range)
« club de tir » Organisme à but non lucratif dont les activités
comprennent le tir à la cible ou les compétitions de tir à l’aide
d’armes à feu à autorisation restreinte ou d’armes de poing
prohibées. (shooting club)
« directeur des règles de sécurité » Dans le cas d’un champ de tir,
le particulier désigné par l’exploitant du champ comme le responsable des règles de sécurité et, dans le cas d’un club de tir
qui a ses propres règles de sécurité, le particulier responsable
de ces règles. (range safety officer)
« exploitant » Toute personne agréée en vertu du paragraphe 29(1) de la Loi pour exploiter soit un club de tir, soit un
champ de tir. (operator)
« Loi » La Loi sur les armes à feu. (Act)
« officiel de tir » Particulier qui supervise les activités de tir à la
ligne de tir d’un champ de tir. (range officer)
APPLICATION
APPLICATION
2. (1) These Regulations apply to
(a) shooting clubs; and
(b) subject to subsections (2) and (3), shooting ranges.
(2) A shooting range that is part of the premises of a licensed
business is exempt from the application of these Regulations on
condition that it is used only by owners and employees of the
business who hold a licence authorizing the holder to acquire
restricted firearms.
(3) A shooting range that is used only by public officers within
the meaning of subsection 117.07(2) of the Criminal Code is
exempt from the application of these Regulations on condition
that each public officer uses the shooting range only in connection with his or her lawful duties or employment.
2. (1) Le présent règlement s’applique :
a) aux clubs de tir;
b) sous réserve des paragraphes (2) et (3), aux champs de tir.
(2) Les champs de tir qui font partie des locaux d’une entreprise titulaire d’un permis sont exemptés de l’application du présent règlement à condition qu’ils ne soient utilisés que par les
propriétaires et les employés de l’entreprise qui sont titulaires
d’un permis les autorisant à acquérir des armes à feu à autorisation restreinte.
(3) Les champs de tir utilisés exclusivement par des fonctionnaires publics au sens du paragraphe 117.07(2) du Code criminel
sont exemptés de l’application du présent règlement à condition
que chacun de ces fonctionnaires utilise les champs de tir seulement dans le cadre de ses fonctions.
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
Request for Approval of Shooting Range
Demande d’agrément de champ de tir
3. (1) A person who wishes to establish and operate a shooting
range shall submit a request for approval to the provincial minister and provide the following information in the request:
(a) the applicant’s name, address, phone number and, if applicable, facsimile number and electronic mail address;
(b) the location of the shooting range, including road directions
to reach it;
(c) the proposed hours of operation of the shooting range; and
(d) with respect to each owner, operator, employee who handles firearms and range safety officer of the shooting range
(i) his or her name,
(ii) his or her address,
(iii) his or her phone number, and
(iv) the number of his or her licence to possess firearms or, if
one does not exist, his or her date of birth.
3. (1) La personne qui désire constituer et exploiter un champ
de tir doit présenter une demande d’agrément au ministre provincial, laquelle comprend les renseignements suivants :
a) ses noms, adresse et numéro de téléphone ainsi que, le cas
échéant, son numéro de télécopieur et son adresse de courrier
électronique;
b) l’emplacement du champ de tir et les directions pour s’y
rendre par route;
c) les heures d’ouverture prévues du champ de tir;
d) relativement à chaque propriétaire, chaque exploitant, chaque employé qui manie des armes à feu et chaque directeur des
règles de sécurité du champ de tir :
(i) son nom,
(ii) son adresse,
(iii) son numéro de téléphone,
(iv) son numéro de permis de possession d’armes à feu ou, à
défaut, sa date de naissance.
(2) La demande d’agrément d’un champ de tir doit être accompagnée des documents suivants :
(2) The request for approval of a shooting range must be accompanied by the following documentation:
3840
Canada Gazette Part I
(a) a survey report, location certificate or other similar documents that show the geographical location and layout of the
shooting range and the portion of the surrounding area that
could be affected by shooting on the shooting range, as well as
the land use of that portion;
(b) a copy of the proposed safety rules;
(c) evidence of at least $2,000,000 of comprehensive business
liability insurance including errors and omissions insurance
with continuous coverage;
(d) evidence of compliance with applicable zoning laws;
(e) copies of, and evidence of compliance with, any operating
licences required by federal, provincial or municipal laws;
(f) evidence that the design and operation of the shooting range
meets at least the requirements set out in section 5; and
(g) evidence that the shooting range complies with any federal,
provincial or municipal legislation that applies to the establishment and operation of such a facility in regard to environmental protection.
December 13, 1997
a) un rapport d’arpentage, un certificat de localisation ou
d’autres documents semblables qui indiquent l’emplacement
géographique du champ de tir et son tracé et qui identifient la
partie des lieux environnants qui pourrait être touchée par le tir
ainsi que l’utilisation qui est faite de cette partie;
b) une copie des règles de sécurité prévues;
c) une preuve d’assurance continue de la responsabilité civile
des entreprises d’au moins 2 000 000 $, incluant les fautes
professionnelles;
d) une preuve de l’observation des règlements de zonage
applicables;
e) une copie de tout permis d’exploitation du champ de tir exigé par les lois fédérales, provinciales ou municipales, et une
preuve de l’observation d’un tel permis;
f) la preuve que la conception et l’exploitation du champ de tir
respectent au moins les exigences de l’article 5;
g) la preuve que le champ de tir est conforme à la législation
fédérale, provinciale ou municipale qui s’applique à sa constitution et à son exploitation relativement à la protection de
l’environnement.
Request for Approval of Shooting Club
Demande d’agrément de club de tir
4. (1) A person who wishes to establish and operate a shooting
club shall submit a request for approval to the provincial minister
and provide the following information in the request:
(a) the applicant’s name, address, phone number and, if applicable, facsimile number and electronic mail address;
(b) with respect to each member or officer of the club
(i) his or her name,
(ii) his or her address,
(iii) his or her phone number, and
(iv) the number of his or her licence to possess firearms or, if
one does not exist, his or her date of birth; and
(c) the name and address of each approved shooting range that
the shooting club uses for target practice or target shooting
competitions.
(2) If it is intended that the shooting club have its own safety
rules, the request for approval of the shooting club must include
the name, address, phone number and licence to possess firearms
number of the range safety officer representing the club, as well
as a copy of proposed safety rules that are appropriate to the activities of the shooting club and that meet the requirements set out
in paragraph 5(1)(c).
(3) The request for an approval of a shooting club must be accompanied by the following documentation:
(a) the articles of incorporation of the shooting club or other
documentation sufficient to demonstrate that it is a non-profit
organization;
(b) evidence of at least $2,000,000 of comprehensive business
liability insurance including errors and omissions insurance
with continuous coverage; and
(c) evidence confirming that the shooting club has permission
to use at least one shooting range referred to in paragraph (1)(c) or a shooting range maintained by the Minister of
National Defence under the National Defence Act.
4. (1) La personne qui désire constituer et exploiter un club de
tir doit présenter une demande d’agrément au ministre provincial,
laquelle comprend les renseignements suivants :
a) ses noms, adresse et numéro de téléphone ainsi que, le cas
échéant, son numéro de télécopieur et son adresse de courrier
électronique;
b) relativement à chaque membre ou dirigeant du club :
(i) son nom,
(ii) son adresse,
(iii) son numéro de téléphone,
(iv) son numéro de permis de possession d’armes à feu ou, à
défaut, sa date de naissance;
c) les nom et adresse de chaque champ de tir agréé que le club
utilise pour le tir à la cible ou les compétitions de tir.
(2) Dans le cas où le club de tir a prévu ses propres règles de
sécurité, la demande d’agrément du club doit comprendre les
nom, adresse, numéro de téléphone et numéro de permis de possession d’armes à feu du directeur des règles de sécurité représentant le club, ainsi qu’une copie des règles de sécurité prévues,
lesquelles doivent convenir aux activités du club et satisfaire aux
exigences de l’alinéa 5(1)c).
(3) La demande d’agrément d’un club de tir doit être accompagnée des documents suivants :
a) l’acte constitutif du club ou tout autre document établissant
qu’il est à but non lucratif;
b) une preuve d’assurance continue de la responsabilité civile
des entreprises d’au moins 2 000 000 $, incluant les fautes
professionnelles;
c) une preuve établissant que le club a la permission d’utiliser
au moins un des champs de tir visés à l’alinéa (1)c) ou un
champ de tir entretenu par le ministre de la Défense nationale
en vertu de la Loi sur la défense nationale.
OPERATIONS
EXPLOITATION
Compliance with Safety Standards and Other Obligations
Respect des normes de sécurité et autres obligations
5. (1) The operator of an approved shooting range shall ensure
that the discharge of firearms on the shooting range does not endanger the safety of persons at the shooting range or in the
5. (1) L’exploitant d’un champ de tir agréé doit veiller à ce que
le tir d’armes à feu qui s’y déroule ne menace pas la sécurité des
personnes s’y trouvant ou se trouvant sur la partie des lieux
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3841
portion of the surrounding area described in paragraph 3(2)(a), by
taking appropriate measures, including ensuring that
(a) the design and operation of the shooting range
(i) is such that projectiles discharged from firearms will not
leave the shooting range if they are discharged there in accordance with the safety rules, and
(ii) promotes the safety of all persons on the shooting range,
including by accommodating any adaptation that may be appropriate given the nature of the shooting activities that may
take place and the type and calibre of firearms that may be
used there;
(b) the shooting range has an adequate warning system to warn
persons that they are entering a shooting range and to inform
them, when it is the case, that shooting activities are taking
place at that time;
(c) subject to subsection (2), appropriate safety rules for the
shooting range are applied that are consistent with the nature of
the shooting activities that may take place and the type and
calibre of firearms that may be used there;
(d) a range safety officer is responsible for the preparation and
application on the shooting range of the safety rules described
in paragraph (c);
(e) the safety rules are posted in a conspicuous place on the
shooting range; and
(f) if more than one person is engaged in shooting activities on
the shooting range, a person acts as the range officer.
(2) If a shooting club that has its own safety rules in accordance with subsection 4(2) uses a shooting range, the safety rules
of the shooting club, providing that they meet the requirements of
paragraph (1)(c), prevail over the safety rules of the shooting
range and the range safety officer representing the shooting club
is responsible for the application of the safety rules of the shooting club.
environnants visée à l’alinéa 3(2)a), en prenant les mesures voulues pour que, notamment :
a) le champ de tir soit conçu et exploité :
(i) d’une part, de sorte que les projectiles tirés d’armes à feu
ne sortent pas du champ lorsqu’ils y sont tirés conformément
aux règles de sécurité,
(ii) d’autre part, pour promouvoir la sécurité des personnes
s’y trouvant, notamment en y effectuant toute adaptation qui
peut être appropriée compte tenu du genre de tir qui peut s’y
dérouler et des types et calibres d’armes à feu qui peuvent y
être utilisés;
b) un système d’avertissement adéquat soit en place pour avertir les personnes qu’elles entrent dans un champ de tir et, le cas
échéant, que des activités de tir y sont en cours;
c) sous réserve du paragraphe (2), des règles de sécurité appropriées soient mises en vigueur au champ de tir, lesquelles conviennent au genre de tir qui peut s’y dérouler et aux types et
calibres d’armes à feu qui peuvent y être utilisés;
d) un directeur des règles de sécurité soit responsable de
l’établissement et de l’application au champ de tir des règles de
sécurité visées à l’alinéa c);
e) les règles de sécurité soient affichées à un endroit bien en
vue au champ de tir;
f) lorsque plus d’une personne y pratique simultanément le tir,
une personne agisse comme officiel de tir.
Requirements for Users
Exigences relatives aux utilisateurs
6. No person may use a restricted firearm or prohibited handgun at a shooting range unless the person is
(a) a member or an officer of an approved shooting club;
(b) a guest of a person referred to in paragraph (a); or
(c) an individual who ordinarily resides outside of Canada who
is either a member of a recognized shooting organization or a
guest described in paragraph (b).
6. Nul ne peut utiliser une arme à feu à autorisation restreinte
ou une arme de poing prohibée dans un champ de tir, sauf :
a) le membre ou le dirigeant d’un club de tir agréé;
b) l’invité d’une personne visée à l’alinéa a);
c) le particulier qui réside habituellement à l’étranger et qui est
soit membre d’une association de tir reconnue, soit un invité
visé à l’alinéa b).
Safety Training
Formation sur la sécurité
7. (1) The range safety officer of a shooting range shall ensure
that every person who indicates an intention to use the shooting
range for the first time is informed of the safety rules used at that
shooting range.
(2) No person may use a shooting range for the first time without having received the information referred to in subsection (1).
7. (1) L’agent de sécurité d’un champ de tir doit veiller à ce
que toute personne qui manifeste l’intention d’utiliser pour la
première fois le champ de tir soit informée des règles de sécurité
de ce champ.
(2) Nul ne peut utiliser pour la première fois un champ de tir
sans avoir reçu l’information visée au paragraphe (1).
CONTINUING COMPLIANCE
RESPECT CONTINU DE LA LOI
Evidence
Preuve
8. Every five years after the date on which the approval of a
shooting range was granted, the operator shall submit current
copies of the documents set out in paragraphs 3(2)(a) to (c), as
well as evidence of continuing compliance with the requirements
referred to in paragraphs 3(2)(d) to (g) and section 5 to the chief
firearms officer.
9. (1) The chief firearms officer may request an operator of a
shooting range to provide evidence as described in section 8 no
more than once in a calendar year.
8. Tous les cinq ans après la date d’agrément du champ de tir,
l’exploitant doit soumettre au contrôleur des armes à feu la
preuve que les exigences visées aux alinéas 3(2)d) à g) et à
l’article 5 continuent à être respectées et des copies à jour des
documents visés aux alinéas 3(2)a) à c).
(2) Lorsqu’un club de tir qui a ses propres règles de sécurité
établies en conformité avec le paragraphe 4(2) utilise un champ
de tir, les règles de sécurité de ce club, si elles satisfont aux exigences de l’alinéa (1)c), l’emportent sur les règles de sécurité du
champ de tir et la responsabilité de leur application incombe au
directeur des règles de sécurité représentant le club.
9. (1) Le contrôleur des armes à feu peut demander au plus une
fois par année civile à l’exploitant d’un champ de tir de fournir la
preuve visée à l’article 8.
3842
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
(2) Despite subsection (1), the chief firearms officer may make
a request more frequently if he or she
(a) has received, in the preceding 12 months
(i) a personal injury report in accordance with section 10, or
(ii) a change report in accordance with section 11; or
(b) has reasonable grounds to believe that the continued operation of the shooting range may endanger the safety of any
person.
(2) Malgré le paragraphe (1), le contrôleur des armes à feu peut
demander la preuve plus souvent, dans les cas suivants :
a) il a reçu au cours des 12 mois précédents :
(i) soit un rapport de blessure corporelle visé à l’article 10,
(ii) soit un rapport de modification visé à l’article 11;
b) il a des motifs raisonnables de croire que l’exploitation continue du champ de tir peut menacer la sécurité des personnes.
REPORTS AND RECORDS
RAPPORTS ET DOSSIERS
Personal Injury Report
Rapport de blessure corporelle
10. (1) The operator of an approved shooting club or shooting
range shall report any personal injury occurring on a shooting
range that is caused by the discharge of a firearm
(a) as soon as possible to the local police; and
(b) within 30 days after the personal injury to the chief firearms
officer.
(2) The report referred to in subsection (1) must include the
following information relating to the personal injury:
(a) its date, time and location;
(b) the names of the individuals involved;
(c) the name of any range officer or range safety officer who
was on duty at the time;
(d) whether or not medical attention was sought; and
(e) a general description of the incident, including the circumstances in which the personal injury occurred, if known.
10. (1) L’exploitant d’un club de tir ou d’un champ de tir
agréés doit faire rapport de toute blessure corporelle subie à un
champ de tir et résultant du tir d’une arme à feu :
a) le plus tôt possible à la police locale;
b) dans les 30 jours suivant la blessure, au contrôleur des armes
à feu.
(2) Le rapport visé au paragraphe (1) doit comprendre les renseignements suivants :
a) les date, heure et lieu où la blessure corporelle a été subie;
b) le nom des personnes en cause;
c) le nom de tout officiel de tir ou directeur des règles de sécurité qui était alors en service;
d) la mention du fait que des soins médicaux ont ou non été
demandés;
e) une description générale de l’incident indiquant, si elles sont
connues, les circonstances dans lesquelles la blessure corporelle a été subie.
Change Report
Rapport de modification
11. The operator of an approved shooting range who proposes
to make a change that affects the documentation submitted under
subsection 3(2) shall give advance notice of the proposed change
to the chief firearms officer within sufficient time, given the nature and complexity of the proposed change, to allow the chief
firearms officer to evaluate it.
12. The operator of an approved shooting range shall report
immediately to the chief firearms officer
(a) any change that is outside the operator’s control to the
shooting range or the portion of the surrounding area described
in paragraph 3(2)(a) and that could endanger the safety of any
person; and
(b) any change in operating permits or licences issued under
provincial or municipal laws that may be relevant to the approval of the shooting range or its activities.
11. L’exploitant d’un champ de tir agréé qui se propose
d’effectuer une modification qui a un effet sur les documents
présentés conformément au paragraphe 3(2) doit donner au contrôleur des armes à feu un préavis qui, compte tenu de la nature et
de la complexité de la modification, soit assez long pour lui permettre d’évaluer la modification.
12. L’exploitant d’un champ de tir agréé doit sans délai faire
rapport au contrôleur des armes à feu :
a) de toute modification indépendante de sa volonté qui touche
le champ de tir ou la partie des lieux environnants visée
à l’alinéa 3(2)a) et qui pourrait menacer la sécurité des
personnes;
b) de toute modification des permis ou licences d’exploitation
délivrés en vertu des lois provinciales ou municipales qui peut
influer sur l’agrément du champ de tir ou ses activités.
Records
Fichiers
13. (1) The operator of an approved shooting club shall keep
records that include, with respect to each member of the club
(a) his or her name;
(b) his or her address;
(c) his or her phone number;
(d) his or her membership card number; and
(e) the number of his or her licence to possess firearms or, if
one does not exist, his or her date of birth.
(2) Every record made under subsection (1) must be maintained
for at least six years.
(3) At the chief firearms officer’s request, the operator of the
approved shooting club shall submit to the chief firearms officer a
13. (1) L’exploitant d’un club de tir agréé doit tenir des fichiers
contenant, relativement à chaque membre du club :
a) son nom;
b) son adresse;
c) son numéro de téléphone;
d) son numéro de carte de membre;
e) son numéro de permis de possession d’armes à feu ou, à défaut, sa date de naissance.
(2) Chaque fichier prévu au paragraphe (1) doit être conservé
pendant au moins six ans.
(3) Sur demande du contrôleur des armes à feu, l’exploitant du
club de tir agréé doit lui remettre un rapport portant sur la totalité
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3843
report containing all or the requested part of the information described in subsection (1).
ou une partie déterminée des renseignements visés au paragraphe (1).
Participation of Officers, Members and their Guests
Participation des dirigeants, des membres et de leurs invités
14. (1) The operator of an approved shooting club shall, on the
request of a chief firearms officer or a current or past member or
officer of the shooting club, supply a written description of the
member or officer’s participation, if any, in target practice or
target shooting competitions within the previous five years.
(2) The operator of an approved shooting club shall, on the request of a chief firearms officer or a guest of a current or past
member or officer of the shooting club, where subsection 67(2) of
the Act applies to the guest, supply a written description of the
guest’s participation, if any, in target practice or target shooting
competitions within the previous five years.
14. (1) L’exploitant d’un club de tir agréé doit, à la demande
du contrôleur des armes à feu ou d’un membre ou dirigeant —
ancien ou actuel — du club, fournir par écrit un relevé des activités de tir à la cible ou des compétitions de tir auxquelles a pris
part le membre ou le dirigeant au cours des cinq dernières années,
le cas échéant.
(2) L’exploitant d’un club de tir agréé doit, à la demande du
contrôleur des armes à feu ou d’un invité d’un membre ou dirigeant — ancien ou actuel — du club, si le paragraphe 67(2) de la
Loi s’applique à l’invité, fournir par écrit un relevé des activités
de tir à la cible ou des compétitions de tir auxquelles l’invité a
pris part au cours des cinq dernières années, le cas échéant.
NOTICE OF REFUSAL OR REVOCATION
NOTIFICATION DU REFUS OU DE LA RÉVOCATION DE L’AGRÉMENT
15. (1) A notice of a decision by a provincial minister to refuse
to approve a shooting club or shooting range or to revoke an approval pursuant to subsection 29(3) of the Act is sufficiently
given if the notice is addressed to the applicant for or operator of
a shooting club or shooting range at the address of that person
that is set out in the request for approval, or, if the person has
advised the provincial minister of a change of address, at that
address, and the notice is
(a) delivered personally
(i) if the applicant or operator is an individual, at any time
that is reasonable in the circumstances, and
(ii) if the applicant or operator is a business, during normal
business hours;
(b) sent by courier or registered or certified mail; or
(c) transmitted by electronic means that can produce a paper
record.
(2) The notice is deemed to be received
(a) on the day of delivery, if it is delivered personally;
(b) on the fifth working day, excluding Saturdays and holidays,
after
(i) the postmark date, if it is sent by mail, and
(ii) the date of shipment on the waybill, if it is sent by courier; and
(c) if it is sent by electronic means,
(i) if the applicant or operator is an individual, on the day of
the transmission, and
(ii) if the applicant or operator is a business, on the day of
the transmission, if that day is a working day, or, if that day
is not a working day, on the first working day after the day
of transmission.
15. (1) La notification de la décision du ministre provincial de
refuser l’agrément d’un club de tir ou d’un champ de tir ou de le
révoquer en vertu du paragraphe 29(3) de la Loi est dûment
transmise si elle est adressée à l’intéressé à l’adresse indiquée
dans la demande d’agrément ou, dans le cas où le ministre provincial a reçu avis d’un changement d’adresse, à la nouvelle
adresse, et si elle est :
a) soit remise en mains propres :
(i) à toute heure convenable, dans le cas d’un particulier,
(ii) pendant les heures normales d’ouverture, dans le cas
d’une entreprise;
b) soit envoyée par messager, courrier recommandé ou poste
certifiée;
c) soit expédiée par un moyen électronique pouvant produire
une transcription sur papier.
[50-1-o]
[50-1-o]
(2) La notification est réputée reçue :
a) le jour de sa livraison, si elle est remise en mains propres;
b) le cinquième jour ouvrable, à l’exclusion du samedi et des
jours fériés, suivant :
(i) la date du cachet postal, si elle est envoyée par courrier,
(ii) la date d’envoi indiquée sur le bordereau d’expédition, si
elle est envoyée par messager;
c) si elle est expédiée par un moyen électronique :
(i) le jour de sa transmission, dans le cas d’un particulier,
(ii) le jour de sa transmission, s’il s’agit d’un jour ouvrable,
sinon le jour ouvrable suivant, dans le cas d’une entreprise.
3844
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Special Authority to Possess Regulations (Firearms
Act)
Règlement sur la possession autorisée dans des cas
particuliers (Loi sur les armes à feu)
Statutory Authority
Firearms Act
Sponsoring Department
Department of Justice
Fondement législatif
Loi sur les armes à feu
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations form part of a comprehensive regulatory
package implementing the new statutory scheme for the control of
firearms and other weapons provided for in the Firearms Act and
a completely amended Part III of the Criminal Code.
The Regulations deal with three specialized situations, two involving replica firearms and the third involving prohibited long
guns. They provide some flexibility in the application of the requirements of the Firearms Act (the “Act”) that apply to replica
firearms used by the movie and theatrical supply industry, and
allow the occasional use of prohibited long guns for target
shooting. In regard to replica firearms, the Regulations will:
(1) permit unlicensed businesses, many of them small businesses,
to manufacture replica firearms on contract to movie and theatrical suppliers that are specially licensed to deal in replicas and
other prohibited devices; (2) permit those movie and theatrical
suppliers to loan replica firearms to actors, propmasters and
others involved in films, theatrical productions and publishing
activities.
Alternatives Considered
Description
Le présent règlement fait partie de l’ensemble des textes réglementaires qui mettent en œuvre le nouveau régime législatif de
contrôle des armes à feu et des autres armes établi dans la Loi sur
les armes à feu et la nouvelle partie III du Code criminel.
Le présent règlement traite de trois cas particuliers, deux portant sur les répliques d’armes à feu et un autre sur les armes
d’épaule prohibées. Il vient tempérer les dispositions de la Loi sur
les armes à feu (ci-après dénommée la « Loi ») applicables aux
répliques d’armes à feu qui sont utilisées par les fournisseurs de
l’industrie cinématographique et de théâtre et il autorise l’emploi
occasionnel d’armes d’épaule prohibées pour le tir à la cible. En
ce qui concerne les répliques, le Règlement : (1) autorisera diverses entreprises n’ayant pas de permis, dont de nombreuses
petites entreprises, à fabriquer des répliques d’armes à feu sous
contrats, conclus avec les fournisseurs de l’industrie cinématographique et de théâtre détenant les permis spéciaux les autorisant
à posséder des répliques et divers autres dispositifs prohibés;
(2) autorisera ces fournisseurs de l’industrie cinématographique et
de théâtre à prêter leurs répliques aux acteurs, aux accessoiristes
et à diverses autres personnes participant à la réalisation et à la
production de films, de pièces de théâtre ou à des activités
d’édition.
Le Règlement donnera également aux contrôleurs des armes à
feu (ci-après dénommés « CAF ») le pouvoir d’autoriser les propriétaires d’armes d’épaule prohibées ayant des droits acquis à se
rendre occasionnellement avec elles à un champ de tir approuvé
pour y procéder à des tirs d’essai, participer à des démonstrations
ou à des compétitions de tir, ou faire du tir à la cible. En vertu de
l’article 18 de la Loi, les CAF peuvent accorder des autorisations
de transport d’armes de poing prohibées à destination de champs
de tir approuvés aux fins de tir à la cible ou de participation à des
compétitions de tir, mais l’article ne prévoit pas que de telles
autorisations puissent être accordées, aux mêmes fins, dans le cas
des armes d’épaule. Le Règlement donnera également aux CAF le
pouvoir d’autoriser les propriétaires de ces armes prohibées à
franchir occasionnellement la frontière avec ces armes, afin de
participer à des événements du même genre à l’extérieur du Canada, ce que l’article 18 de la Loi, également, ne prévoit pas.
Autres mesures envisagées
The Regulations allow for some additional flexibility in the use
of replica firearms and prohibited long guns that will make the
application of the Act less burdensome in certain specialized
situations. Subsection 117(l) of the Act provides for a regulationmaking power that was designed to deal with such situations, and
the Regulations are thus an appropriate addition to the provisions
of the Act.
Le Règlement assouplit davantage les règles en matière
d’utilisation des répliques d’armes à feu et d’emploi d’armes
d’épaule prohibées, rendant ainsi l’application de la Loi moins
rigide dans certains cas particuliers. Le paragraphe 117(1) de la
Loi confère un pouvoir réglementaire conçu spécialement pour
des cas de ce genre. Le Règlement est donc un moyen tout indiqué de tempérer les dispositions de la Loi.
The Regulations will also allow chief firearms officers
(“CFOs”) to authorize the grandfathered owners of prohibited
long guns to take them to an approved shooting range on an occasional basis for test firing, demonstrations, or target shooting or
competitive events. Under section 18 of the Act, the CFOs may
issue authorizations to transport prohibited handguns to approved
shooting ranges for target practice or target shooting competitions, but the section does not provide for such authorizations for
prohibited long guns for these purposes. The Regulations will
also allow CFOs to authorize the owners of these prohibited firearms to transport them on an occasional basis to the border in
order to attend events outside of Canada that are likewise not
dealt with in section 18 of the Act.
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3845
Consistency with Regulatory Policy and Citizens’ Code
Conformité à la Politique de réglementation et au Code d’équité
Advance notice of the Regulations was given in the 1997 Federal Regulatory Plan, and they are pre-published in the Canada
Gazette, Part I, in accordance with Government regulatory policy.
Le préavis de projet de règlement a été donné dans les Projets
de réglementation fédérale de 1997. Le projet de règlement est
préalablement publié dans la Partie I de la Gazette du Canada,
conformément à la politique réglementaire du Gouvernement.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
The Regulations will have a beneficial impact on individuals
and businesses who manufacture or use replica firearms for the
purpose of the movie, theatre and publishing industries. They will
eliminate the need for cumbersome licensing processes where
such processes are not necessary given the specialized nature of
these industries, the other controls in place, and the objectives of
the Act in regard to replica firearms. The businesses for whom the
replicas will be manufactured, and by whom they will be lent, are
highly regulated businesses which are specially licensed to deal in
a range of prohibited items.
The Regulations will also have a favourable impact on the
grandfathered owners of prohibited long guns, who will be able
to use them on an occasional basis, at approved shooting ranges,
for target practice or competitive events.
Le Règlement aura un effet favorable sur les individus et les
entreprises qui fabriquent ou utilisent des répliques d’armes à feu
dans l’industrie cinématographique, au théâtre et dans l’édition. Il
supprimera l’obligation de passer par le lourd processus d’obtention de permis alors que ce ne sera pas nécessaire en raison de
la nature particulière de ces industries et de ces activités, des autres contrôles en place et des fins recherchées par la Loi en ce qui
a trait aux répliques d’armes à feu. Les entreprises pour lesquelles
les répliques seront fabriquées, et auxquelles elles seront louées,
sont des entreprises étroitement réglementées, détentrices de
permis particuliers les autorisant à exercer leurs activités avec
tout un éventail d’articles prohibés.
Le Règlement aura également un effet favorable pour les propriétaires d’armes d’épaule prohibées ayant des droits acquis, qui
pourront ainsi s’en servir occasionnellement, sur des champs de
tir approuvés, au tir à la cible d’exercice ou de compétition.
Small Business Impact
Répercussions sur les petites entreprises
Many of the businesses involved in the manufacture and use of
replica firearms are small businesses, and the Regulations will
relieve them of unnecessary cost and inconvenience. A number of
small businesses manufacture replica firearms for the use of
theatre companies and publishing enterprises, and replicas are
used by many local theatre and publishing businesses on an occasional basis. The Regulations will also have some indirect,
beneficial impact on small businesses that service the grandfathered owners of prohibited long guns.
Un grand nombre d’entreprises intervenant dans la fabrication
des répliques d’armes à feu ou les utilisant sont de petites entreprises; le Règlement leur épargnera frais inutiles et lourdeurs
administratives. Plusieurs petites entreprises fabriquent des répliques d’armes à feu pour les compagnies théâtrales et certaines
entreprises d’édition. De plus, les répliques sont utilisées à
l’occasion par les compagnies théatrales et les entreprises d’édition. Le Règlement aura également un effet bénéfique indirect sur
les petites entreprises qui offrent leurs services aux propriétaires
d’armes d’épaule prohibées qui ont des droits acquis.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the 1997 Federal Regulatory Plan.
Extensive consultation on the development of the proposed
Regulations was undertaken with: provincial authorities, in particular the chief provincial and territorial firearms officers; federal
departments involved in the implementation of the new law, in
particular the Department of the Solicitor General, including the
Royal Canadian Mounted Police, Revenue Canada — Customs
and Excise, and the Department of Foreign Affairs and International Trade, as well as other interested federal departments; representatives of police agencies; firearms user and industry groups,
including the User Group on Firearms established by the Minister
of Justice as an advisory body; health and safety groups; and
groups representing women, victims of violence and others concerned about firearms control. The consultation process is ongoing, and will continue as the Regulations are implemented.
Un préavis a été donné dans les Projets de réglementation fédérale de 1997.
De vastes consultations relativement à l’élaboration des projets
de règlements ont été menées avec les autorités provinciales, notamment les chefs provinciaux et territoriaux des préposés aux
armes à feu, avec les ministères fédéraux qui participent à la mise
en œuvre de la nouvelle loi, en particulier le ministère du Solliciteur général, la Gendarmerie royale du Canada incluse, Revenu
Canada — Douanes et Accise, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, et avec d’autres ministères
fédéraux intéressés, avec les représentants des corps policiers, des
utilisateurs d’armes à feu et de l’industrie, dont le Groupe d’utilisateurs d’armes à feu chargé par le ministre de la Justice d’agir
comme organisme de consultation, avec des groupes de professionnels de la santé et de la sécurité et des groupes représentant
les femmes, les victimes d’actes de violence et d’autres personnes
s’intéressant au contrôle des armes à feu. Les consultations se
poursuivent et se poursuivront tout au long de la mise en œuvre
du Règlement.
Compliance Mechanism
Mécanisme de conformité
The Regulations provide relief from certain requirements of the
Act in specialized situations, and no compliance mechanisms are
thus required. The offence provisions of the Criminal Code
would otherwise be applicable to the manufacture or transfer of
replica firearms and to the possession and transport of prohibited
long guns.
Le Règlement précise des exemptions de certaines des obligations imposées par la Loi dans des cas particuliers, aussi aucun
mécanisme n’est-il requis pour le faire respecter. Les infractions
prévues au Code criminel demeurent par ailleurs applicables en
matière de fabrication ou de transfert de répliques d’armes à feu
et de possession et de transport d’armes d’épaule prohibées.
3846
Canada Gazette Part I
December 13, 1997
Coming into Force
Entrée en vigueur
Subsection 118(4) of the Firearms Act requires that proposed
Regulations be tabled in Parliament at least 30 sitting days before
they are made or brought into force. Additional time is necessary
for systems development, for training of administration and enforcement personnel, and to ensure that firearms users will have
sufficient time to familiarize themselves with all of the new
regulatory requirements. The Regulations will therefore be made
and brought into force sometime in 1998.
Aux termes du paragraphe 118(4) de la Loi sur les armes à feu,
les projets de règlements doivent être déposés devant le Parlement au moins 30 jours de séance avant qu’ils soient pris et mis
en vigueur. Il faut prévoir le temps requis pour élaborer les systèmes et former le personnel chargé d’administrer et d’appliquer
les règlements, et il faut que les utilisateurs d’armes à feu aient
assez de temps pour se familiariser avec toutes les nouvelles exigences réglementaires. Les règlements seront par conséquent pris
et mis en vigueur un jour donné au cours de l’année 1998.
For Further Information Contact
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Le Conseiller juridique, Centre canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la Justice, 239, rue Wellington,
Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800-731-4000 (téléphone), (613)
941-1991 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to section 117 of the Firearms Acta, to make the annexed
Special Authority to Possess Regulations (Firearms Act).
Avis est par les présentes donné que le Gouverneur en conseil
se propose, en vertu de l’article 117 de la Loi sur les armes à feua,
de prendre le Règlement sur la possession autorisée dans des cas
particuliers (Loi sur les armes à feu), ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 30 jours qui suivent
la publication du présent avis, au Conseiller juridique, Centre
canadien des armes à feu, Ministère de la Justice, Édifice de la
Justice, 239, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, 1-800731-4000 (téléphone), (613) 941-1991 (télécopieur).
All interested persons may, within 30 days after the date of
publication of this notice, make representations concerning the
proposed Regulations. All such representations should be addressed to Legal Counsel, Canadian Firearms Centre, Department
of Justice, Justice Building, 239 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8, 1-800-731-4000 (Telephone), (613) 941-1991
(Facsimile).
Ottawa, October 8, 1997
MICHEL GARNEAU
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 8 octobre 1997
Le greffier adjoint du Conseil privé
MICHEL GARNEAU
SPECIAL AUTHORITY TO POSSESS
REGULATIONS (FIREARMS ACT)
RÈGLEMENT SUR LA POSSESSION AUTORISÉE DANS
DES CAS PARTICULIERS (LOI SUR LES ARMES À FEU)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. In these Regulations, “Act” means the Firearms Act.
1. Dans le présent règlement, « Loi » s’entend de la Loi sur les
armes à feu.
PART 1
PARTIE 1
MANUFACTURE AND TRANSFER OF REPLICA FIREARMS
FABRICATION ET CESSION DE RÉPLIQUES
Manufacture without Licence
Fabrication sans permis
2. (1) An individual or business may, without a licence, manufacture a replica firearm in performance of a contract to supply
the holder of a licence issued for one of the prescribed purposes
listed in paragraph 21(c) of the Firearms Licences Regulations.
2. (1) Les particuliers et les entreprises peuvent, sans être titulaires d’un permis, fabriquer aux termes d’un contrat des répliques pour approvisionner le titulaire d’un permis délivré à l’une
des fins visées à l’alinéa 21c) du Règlement sur les permis
d’armes à feu.
(2) Les particuliers et les entreprises ne peuvent céder les répliques qu’ils ont fabriquées qu’au titulaire du permis délivré à
(2) The individual or business may transfer the replica firearm
only to the holder of the licence issued for one of the prescribed
———
———
a
a
S.C., 1995, c. 39
L.C. (1995), ch. 39
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3847
purposes listed in paragraph 21(c) of the Firearms Licences
Regulations.
l’une des fins visées à l’alinéa 21c) du Règlement sur les permis
d’armes à feu.
Obligations of Manufacturer
Responsabilités du fabricant
3. The manufacturer referred to in section 2 shall
(a) if the manufacturer is a business, designate at least one individual at the place of manufacture who is responsible for the
use, storage and handling of the replica firearm;
(b) keep a record with respect to replica firearms manufactured
or transferred that includes
(i) a description of each replica firearm,
(ii) the date of its manufacture and the date of its transfer,
(iii) the quantity transferred, and
(iv) the name, address, telephone number and licence number of the holder of the licence referred to in subsection 2(2);
and
(c) make the records available to a chief firearms officer on
request.
3. Le fabricant visé à l’article 2 :
a) désigne sur les lieux de fabrication au moins une personne
responsable de l’utilisation, de l’entreposage et du maniement
des répliques, dans le cas où le fabricant est une entreprise;
b) tient un registre qui contient, à l’égard des répliques qui sont
fabriquées ou cédées, les renseignements suivants :
(i) une description de chaque réplique,
(ii) la date de la fabrication et la date de la cession de chaque
réplique,
(iii) le nombre de répliques cédées,
(iv) les nom, adresse, numéro de téléphone et numéro de
permis du titulaire de permis visé au paragraphe 2(2);
c) met le registre à la disposition du contrôleur des armes à feu
lorsqu’il le demande.
Storage
Entreposage
4. The individual or business referred to in subsection 2(1) by
whom a replica firearm is manufactured shall ensure that the replica firearm is stored in the manner set out in section 5.
5. Replica firearms shall be stored in a container, receptacle,
vault, safe or room that is kept securely locked and that is constructed so that it cannot readily be broken open or into.
4. Les particuliers et les entreprises visés au paragraphe 2(1)
doivent veiller à ce que les répliques qu’ils fabriquent soient entreposées conformément à l’article 5.
5. Les répliques doivent être entreposées dans un contenant, un
compartiment, une chambre forte, un coffre-fort ou une pièce qui
sont gardés bien verrouillés et qui sont construits de façon qu’on
ne peut les forcer facilement.
PART 2
PARTIE 2
TEMPORARY TRANSFERS OF REPLICA FIREARMS
CESSION TEMPORAIRE DE RÉPLIQUES
Definitions
Définitions
6. The definitions in this section apply in this Part.
“transferee” means the person to whom a replica firearm is transferred under section 8. (cessionnaire)
“transferor” means
(a) any individual or business who was in lawful possession
of a replica firearm on commencement day;
(b) the holder of a licence issued for one of the prescribed
purposes listed in paragraph 21(c) of the Firearms Licences
Regulations; and
(c) a chief firearms officer. (cédant)
6. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.
« cédant » S’entend :
a) du particulier ou de l’entreprise qui a légalement en sa
possession une réplique à la date de référence;
b) du titulaire d’un permis délivré à l’une des fins visées à
l’alinéa 21c) du Règlement sur les permis d’armes à feu;
c) du contrôleur des armes à feu. (transferor)
« cessionnaire » La personne à qui est cédée une réplique aux
termes de l’article 8. (transferee)
Application
Application
7. This Part applies to a transfer as defined in section 84 of the
Criminal Code, other than by sale, bartering or giving.
7. La présente partie s’applique aux cessions au sens de
l’article 84 du Code criminel, autres que la vente, l’échange et le
don.
Transfer
Cession
8. A transferor may transfer a replica firearm to a transferee,
whether or not the transferee holds a licence to acquire replica
firearms, who is
(a) acting in the course of his or her duties or employment in
motion picture, television, video or theatrical production or in
publishing activities; or
(b) an instructor who is designated by a chief firearms officer
in accordance with section 7 of the Act and who is acting in his
or her capacity as an instructor under that section.
8. Un cédant peut céder une réplique à un cessionnaire, que ce
dernier soit ou non titulaire d’un permis d’acquisition d’une réplique, dans les cas suivants :
a) le cessionnaire agit dans le cadre de ses fonctions relatives à
une production cinématographique, télévisuelle, vidéo ou
théâtrale ou à des activités d’édition;
b) le cessionnaire est un instructeur désigné par le contrôleur
des armes à feu aux termes de l’article 7 de la Loi et agit dans
le cadre de ses fonctions.
3848
Canada Gazette Part I
Obligations of Transferor
9. A transferor shall
(a) if the transferee is a business, ensure that the transferee
designates at least one individual at the work place who is
responsible for the use, storage and handling of the replica
firearm;
(b) ensure that the transferee is informed of
(i) the provisions of these Regulations, and
(ii) the offence provisions of the Act and the Criminal Code
relating to replica firearms and imitation firearms;
(c) keep a record with respect to replica firearms transferred
that includes
(i) a description of each replica firearm,
(ii) the date of its transfer,
(iii) the quantity transferred, and
(iv) the name, address and telephone number of the transferee; and
(d) make the records available to a chief firearms officer on
request.
December 13, 1997
Responsabilités du cédant
9. Le cédant :
a) veille à ce que le cessionnaire désigne au lieu de travail au
moins une personne responsable de l’utilisation, de l’entreposage et du maniement des répliques, dans le cas où le cessionnaire est une entreprise;
b) veille à ce que le cessionnaire soit informé :
(i) des dispositions du présent règlement,
(ii) des dispositions de la Loi et du Code criminel créant des
infractions à l’égard des répliques et des fausses armes à feu;
c) tient un registre qui contient, à l’égard des répliques qui sont
cédées, les renseignements suivants :
(i) une description de chaque réplique,
(ii) la date de la cession de chaque réplique,
(iii) le nombre de répliques cédées,
(iv) les nom, adresse et numéro de téléphone du cessionnaire;
d) met le registre à la disposition du contrôleur des armes à feu
lorsqu’il le demande.
Obligations of Transferee or Designated Person
Responsabilités du cessionnaire ou de la personne désignée
10. The transferee or, if a person is designated under paragraph (a), that person shall
(a) provide a signed statement to the transferor indicating that
the requirements of paragraph 9(b) have been met; and
(b) keep a record of
(i) the quantity and the description of replica firearms at the
work place, and
(ii) the date on which each replica firearm was received.
10. Le cessionnaire ou, le cas échéant, la personne désignée
aux termes de l’alinéa 9a) :
a) fournit au cédant une attestation écrite portant que les exigences de l’alinéa 9b) ont été remplies;
b) tient un registre qui contient les renseignements suivants :
(i) le nombre de répliques au lieu de travail ainsi qu’une description de celles-ci,
(ii) la date de réception de chaque réplique.
Period of Transfer
Durée de la cession
11. The period of the transfer shall not exceed one year, but a
transfer may be extended for a further period of up to one year if
the transferor updates the information described in section 9 and
verifies that the transferee is in compliance with paragraph 9(a).
11. La durée de la cession ne peut excéder un an, mais elle peut
être prolongée pour une période d’au plus un an si le cédant tient
à jour les renseignements visés à l’article 9 et s’assure que le
cessionnaire se conforme à l’alinéa 9a).
Storage
Entreposage
12. The transferee shall ensure that the replica firearms are
stored in the manner set out in section 5.
12. Le cessionnaire doit veiller à ce que les répliques soient
entreposées conformément à l’article 5.
PART 3
PARTIE 3
POSSESSION OF CERTAIN PROHIBITED FIREARMS
POSSESSION DE CERTAINES ARMES À FEU PROHIBÉES
Circumstances
Cas prévus
13. An individual who holds a licence authorizing the possession of a prohibited firearm, other than a handgun referred to in
subsection 12(6) of the Act, may be authorized by a chief firearms officer to possess such a firearm in the circumstances set out
in section 14.
14. (1) The chief firearms officer of the province in which the
following activities are to take place may, if the safety of any
person will not be endangered, authorize the possession of a firearm referred to in section 13 at a shooting range and in the course
13. Le particulier titulaire d’un permis autorisant la possession
d’une arme à feu prohibée autre qu’une arme de poing visée au
paragraphe 12(6) de la Loi peut être autorisé par le contrôleur des
armes à feu à posséder une telle arme dans les cas prévus à
l’article 14.
14. (1) Le contrôleur des armes à feu de la province où les activités suivantes sont prévues peut, pourvu que la sécurité de quiconque ne soit pas menacée, autoriser la possession d’une arme à
feu visée à l’article 13 à un champ de tir et au cours du transport
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
3849
selon un itinéraire qui est dans toutes les circonstances raisonnablement direct entre le lieu autorisé quant à cet arme selon
l’article 17 de la Loi et le champ de tir, si :
a) dans le cas d’une arme automatique, elle est utilisée à
l’occasion pour des tirs d’essai ou des démonstrations à un
champ de tir entretenu par le ministre de la Défense nationale
en vertu de la Loi sur la Défense nationale;
b) dans le cas de toute autre arme à feu prohibée, elle est utilisée à l’occasion pour des tirs d’essai, des démonstrations, le tir
à la cible ou des compétitions de tir à un champ de tir approuvé
en vertu de l’article 29 de la Loi ou entretenu par le ministre de
la Défense nationale en vertu de la Loi sur la Défense
nationale.
of transporting the firearm by a route that, in all the circumstances, is reasonably direct between the place authorized under
section 17 of the Act with respect to that firearm and the shooting
range
(a) in the case of an automatic firearm, if it is being used for
test firing or demonstration purposes on an occasional basis, at
a shooting range maintained by the Minister of National Defence under the National Defence Act; and
(b) in the case of any other prohibited firearm, if it is being
used for test firing or demonstration purposes or for target
shooting or competitive events, on an occasional basis, at a
shooting range approved under section 29 of the Act or maintained by the Minister of National Defence under the National
Defence Act.
(2) The chief firearms officer of the province in which the individual referred to in section 13 resides may, if the safety of any
person will not be endangered, authorize the possession of a firearm referred to in section 13 in the course of transporting the
firearm by a route that, in all the circumstances, is reasonably
direct between the place authorized under section 17 of the Act
with respect to that firearm and a customs office if the firearm is
being used on an occasional basis at an event outside of Canada.
(2) Le contrôleur des armes à feu de la province de résidence
du particulier visé à l’article 13 peut, pourvu que la sécurité de
quiconque ne soit pas menacée, autoriser la possession d’une
arme à feu visée à l’article 13 au cours de son transport selon un
itinéraire qui, dans toutes les circonstances, est raisonnablement
direct entre le lieu autorisé selon l’article 17 de la Loi quant à
cette arme et le bureau de douane, si l’arme à feu est utilisée à
l’occasion pour un événement à l’étranger.
[50-1-o]
[50-1-o]
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No. 50 — December 13, 1997
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canadian International Trade Tribunal
Acceptance of national Customs rulings in the filing of
requests for tariff relief on imported textile inputs —
Practice Notice ..............................................................
Appeals — Notice No. HA-97-011...................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions..................
Decisions
97-662 to 97-667 ..............................................................
Public Hearings
1997-11-1..........................................................................
1997-11-2..........................................................................
Public Notices
1997-140...........................................................................
1997-141...........................................................................
1997-142...........................................................................
1997-143...........................................................................
1997-144...........................................................................
1997-145...........................................................................
Competition Tribunal
Competition Act
Application for an Order...................................................
NAFTA Secretariat
Hot-rolled carbon steel plate — Request for panel review
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act
Permit No. 4543-2-03191 .................................................
Permit No. 4543-2-03192 .................................................
Finance, Dept. of
Statements
Bank of Canada, balance sheet as at November 26, 1997.
Bank of Canada, balance sheet as at November 30, 1997.
Bank of Canada, balance sheet as at December 3, 1997 ...
Industry, Dept. of
Telecommunications Act
SMSE-011-97 ...................................................................
Notice of Vacancies
National Parole Board.......................................................
Superintendent of Financial Institutions, Office of the
Bank Act
MBNA Canada Bank, order to commence and carry on
business .........................................................................
Supreme Court of Canada
Session advanced to January 19, 1998..............................
3770
3769
3771
3778
3771
3772
3772
3773
3776
3777
3777
3777
3779
3780
3762
3763
3788
3790
3792
3765
3766
3766
3766
MISCELLANEOUS NOTICES
*Allstate Insurance Company of Canada, letters patent .......
Burlington Northern and Santa Fe Railway Company (The),
documents deposited.........................................................
*Business Men’s Assurance Company of America, release
of assets.............................................................................
Corporation of the County of Simcoe (The), bridge over the
Boyne River, Ont. .............................................................
General American Transportation Corporation, documents
deposited ...........................................................................
International Needs Canada, relocation of head office .........
Malette Inc., bridge over Upper Kesagami Creek, Ont.........
Millennium Petrochemicals Inc., document deposited .........
National Bank of Canada, dividends ....................................
National Railroad Passenger Corporation, documents
deposited ...........................................................................
*Prudential Assurance Company Limited (of England)
[The], release of assets......................................................
*Swiss Re Life Company America, change of name............
3851
3782
3782
3783
3783
3783
3784
3784
3785
3785
3786
3786
3787
PARLIAMENT
*House of Commons
Filing Applications for Private Bills (1st Session,
36th Parliament) ............................................................ 3768
Chief Electoral Officer
Canada Elections Act
Amendments to the Act .................................................... 3768
Senate
Royal Assent
Bills assented to ................................................................ 3768
PROPOSED REGULATIONS
Justice, Dept. of
Firearms Act
Amendments to the Proposed Conditions of Transferring
Firearms and other Weapons Regulations laid before
each House of Parliament on November 27, 1996 ........
Amendments to the proposed Firearms Fees Regulations
laid before each House of Parliament on
November 27, 1996.......................................................
Amendments to the proposed Storage, Display and
Transportation of Firearms and other Weapons by
Businesses Regulations laid before each House of
Parliament on November 27, 1996................................
Amendments to the proposed Storage, Display and
Transportation and Handling of Firearms by
Individuals Regulations laid before each House of
Parliament on November 27, 1996................................
Firearms Registration Certificates Regulations.................
Gun Shows Regulations....................................................
Importation and Exportation of Firearms Regulations
(Individuals) ..................................................................
Public Agents Firearms Regulations .................................
Shooting Clubs and Shooting Ranges Regulations...........
Special Authority to Possess Regulations (Firearms Act).
3795
3801
3806
3808
3810
3816
3822
3828
3836
3844
Le 13 décembre 1997
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No 50 — Le 13 décembre 1997
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
*Allstate du Canada, Compagnie d’Assurance, lettres
patentes .............................................................................
Banque Nationale du Canada, dividendes ............................
Burlington Northern and Santa Fe Railway Company (The),
dépôt de documents ..........................................................
*Business Men’s Assurance Company of America,
libération d’actif................................................................
Corporation of the County of Simcoe (The), pont au-dessus
de la rivière Boyne (Ont.)..................................................
General American Transportation Corporation, dépôt de
documents .........................................................................
International Needs Canada, changement de lieu du siège
social .................................................................................
Malette Inc., pont au-dessus du ruisseau Upper Kesagami
(Ont.).................................................................................
Millennium Petrochemicals Inc., dépôt de document...........
National Railroad Passenger Corporation, dépôt de
documents .........................................................................
*Prudential Assurance Company Limited (of England)
[The], libération d’actif.....................................................
*Swiss Re Life Company America, changement de
dénomination sociale ........................................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Avis de postes vacants
Commission nationale des libérations conditionnelles .....
Cour suprême du Canada
Session avancée au 19 janvier 1998..................................
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement
Permis no 4543-2-03191 ...................................................
Permis no 4543-2-03192 ...................................................
Finances, min. des
Bilans
Banque du Canada, bilan au 26 novembre 1997...............
Banque du Canada, bilan au 30 novembre 1997...............
Banque du Canada, bilan au 3 décembre 1997 .................
Industrie, min. de l’
Loi sur les télécommunications
SMSE-011-97 ...................................................................
Surintendant des institutions financières, bureau du
Loi sur les banques
Banque MBNA Canada, autorisation de fonctionnement.
COMMISSIONS
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions...........
Audiences publiques
1997-11-1..........................................................................
1997-11-2..........................................................................
Avis publics
1997-140...........................................................................
1997-141...........................................................................
3782
3785
3782
3783
3783
3783
3784
3784
3785
3786
3786
3787
3766
3766
3762
3763
3789
3791
3793
3765
3766
3771
3771
3772
3772
3773
COMMISSIONS (fin)
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes (fin)
1997-142...........................................................................
1997-143...........................................................................
1997-144...........................................................................
1997-145...........................................................................
Décisions
97-662 à 97-667................................................................
Secrétariat de l’ALÉNA
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud — Demande
de révision par un groupe spécial..................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Acceptation des décisions nationales des douanes pour le
dépôt des demandes d’allégement tarifaire sur des
intrants textiles importés — Note de procédure ...........
Appels — Avis no HA-97-011 ..........................................
3853
3776
3777
3777
3777
3778
3780
3770
3769
Tribunal de la concurrence
Loi sur la concurrence
Demande d’ordonnance .................................................... 3779
PARLEMENT
*Chambre des communes
Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 36e législature)........................................... 3768
Directeur général des élections
Loi électorale du Canada
Modifications à la Loi....................................................... 3768
Sénat
Sanction royale
Projets de loi sanctionnés.................................................. 3768
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Justice, min. de la
Loi sur les armes à feu
Modifications au projet de Règlement intitulé Règlement
sur les conditions visant la cession des armes à feu et
autres armes déposé devant chaque chambre du
parlement le 27 novembre 1996 ....................................
Modifications au projet de Règlement intitulé Règlement
sur l’entreposage, l’exposition et le transport des
armes à feu et autres armes par des entreprises déposé
devant chaque chambre du parlement le 27 novembre
1996 ..............................................................................
Modifications au projet de Règlement intitulé Règlement
sur l’entreposage, l’exposition, le transport et le
maniement des armes à feu par des particuliers déposé
devant chaque chambre du parlement le 27 novembre
1996 ..............................................................................
Modifications au projet de Règlement intitulé Règlement
sur les droits applicables aux armes à feu déposé
devant chaque chambre du parlement le 27 novembre
1996 ..............................................................................
Règlement sur la possession autorisée dans des cas
particuliers (Loi sur les armes à feu) .............................
Règlement sur les armes à feu des agents publics.............
Règlement sur les certificats d’enregistrement d’armes à
feu .................................................................................
Règlement sur les clubs de tir et les champs de tir............
Règlement sur les expositions d’armes à feu ....................
Règlement sur l’importation et l’exportation d’armes à
feu (particuliers) ............................................................
3795
3806
3808
3801
3844
3828
3810
3836
3816
3822
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising