Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 149, no 4
Vol. 149, No. 4
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
Partie II
OTTAWA, LE mercredi 25 février 2015
OTTAWA, Wednesday, February 25, 2015
Statutory Instruments 2015
Textes réglementaires 2015
SOR/2015-26 to 38 and SI/2015-11 to 13
DORS/2015-26 à 38 et TR/2015-11 à 13
Pages 581 to 664
Pages 581 à 664
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette, Part II, is published under the authority of
the Statutory Instruments Act on January 14, 2015, and at least
every second Wednesday thereafter.
La Partie II de la Gazette du Canada est publiée en vertu de la
Loi sur les textes réglementaires le 14 janvier 2015, et au moins
tous les deux mercredis par la suite.
Part II of the Canada Gazette contains all “regulations” as
defined in the Statutory Instruments Act and certain other classes of
statutory instruments and documents required to be published
therein. However, certain regulations and classes of regulations are
exempt from publication by section 15 of the Statutory Instruments
Regulations made pursuant to section 20 of the Statutory
Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des
« règlements » définis comme tels dans la loi précitée et de certaines
autres catégories de textes réglementaires et de documents qu’il est
prescrit d’y publier. Cependant, certains règlements et catégories
de règlements sont soustraits à la publication par l’article 15
du Règlement sur les textes réglementaires, établi en vertu de
l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
The two electronic versions of the Canada Gazette are available
free of charge. A Portable Document Format (PDF) version of
Part I, Part II and Part III as an official version since April 1, 2003,
and a HyperText Mark-up Language (HTML) version of Part I and
Part II as an alternate format are available on the Canada Gazette
Web site at http://gazette.gc.ca. The HTML version of the enacted
laws published in Part III is available on the Parliament of Canada
Web site at http://www.parl.gc.ca.
Les deux versions électroniques de la Gazette du Canada sont
offertes gratuitement. Le format de document portable (PDF) de la
Partie I, de la Partie II et de la Partie III à titre de version officielle
depuis le 1er avril 2003 et le format en langage hypertexte (HTML)
de la Partie I et de la Partie II comme média substitut sont
disponibles sur le site Web de la Gazette du Canada à l’adresse
http://gazette.gc.ca. La version HTML des lois sanctionnées
publiées dans la Partie III est disponible sur le site Web du
Parlement du Canada à l’adresse http://www.parl.gc.ca.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with
the Clerk of the Privy Council are available, in both official
languages, for inspection and sale at Room 418, Blackburn
Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le
greffier du Conseil privé sont à la disposition du public, dans les
deux langues officielles, pour examen et vente à la pièce 418,
Édifice Blackburn, 85, rue Sparks, Ottawa, Canada.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada by email at
questions@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada par courriel à l’adresse questions@
tpsgc-pwgsc.gc.ca.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2015
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
ISSN 1494-6122
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Registration
SOR/2015-26 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-26 Le 6 février 2015
RAILWAY SAFETY ACT
LOI SUR LA SÉCURITÉ FERROVIAIRE
Railway Safety Management System
Regulations, 2015
Règlement de 2015 sur le système de gestion
de la sécurité ferroviaire
P.C. 2015-91 February 5, 2015
C.P. 2015-91 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to sections 371a,
47 and 47.12b of the Railway Safety Act3c, makes the annexed Railway Safety Management System Regulations, 2015.
Sur recommandation de la ministre des Transports et en vertu
des articles 371a, 47 et 47.12b de la Loi sur la sécurité ferroviaire3c,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement de 2015 sur le système de gestion de la sécurité ferroviaire,
ci-après.
TABLE OF CONTENTS
(This table is not part of the Regulations.)
TABLE DES MATIÈRES
(La présente table ne fait pas partie du règlement.)
RAILWAY SAFETY MANAGEMENT
SYSTEM REGULATIONS, 2015
RÈGLEMENT DE 2015 SUR LE SYSTÈME DE
GESTION DE LA SÉCURITÉ FERROVIAIRE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1.Definitions
1.Définitions
OVERVIEW
2.Purpose
3.
Organization — Parts
4.
APERÇU
2.Objet
3.
Organisation — parties
PART 1
PARTIE 1
RAILWAY COMPANIES
COMPAGNIES DE CHEMIN DE FER
Application
Champ d’application
Railway company
4.
Safety Management System
Système de gestion de la sécurité
Processes, Procedures, Plans and Methods
Processus, procédures, plans et méthodes
5.Processes
6.Index
7.
Procedures, plans and methods
5.Processus
6.Répertoire
7.
Procédures, plans et méthodes
Process for Accountability — Accountable Executive
8.
Designation of executive
Processus visant la responsabilité et l’obligation de rendre
compte — gestionnaire supérieur responsable
8.
Process with Respect to a Safety Policy
9.
Compagnie de chemin de fer
Safety policy
Processus à l’égard d’une politique de sécurité
9.
a
a
b
b
S.C. 2012, c. 7, s. 30
S.C. 2012, c. 7, s. 37
c
R.S., c. 32 (4th Supp.)
Désignation du gestionnaire supérieur
Politique de sécurité
L.C. 2012, ch. 7, art. 30
L.C. 2012, ch. 7, art. 37
L.R., ch. 32 (4e suppl.)
c
581
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Process for Ensuring Compliance with Regulations,
Rules and Other Instruments
10. List of instruments
11.Procedure
Processus pour veiller au respect des règlements,
des règles et des autres instruments
10. Liste des instruments
11.Procédure
Process for Managing Railway Occurrences
12.Procedure
Processus pour gérer les accidents ferroviaires
12.Procédure
Process for Identifying Safety Concerns
13.Analyses
14.Procedure
Processus pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité
13.Analyses
14.Procédure
Risk Assessment Process
15. Risk assessment
16.Consultation
17. Procedure, plan and method
Processus visant les évaluations des risques
15. Évaluation des risques
16.Consultation
17. Procédure, plan et méthode
Process for Implementing and
Evaluating Remedial Action
18. Remedial action — implementation
19.Consultation
20. Procedures and plan
Processus pour mettre en œuvre et
évaluer les mesures correctives
18. Mesures correctives — mise en œuvre
19.Consultation
20. Procédures et plan
Processus pour établir les objectifs
et élaborer les initiatives
Process for Establishing Targets
and Developing Initiatives
21. Targets and initiatives
22. Details of initiatives
23.Communication
21. Objectifs et initiatives
22. Détails des initiatives
23.Communication
Processus pour signaler les infractions
et les dangers pour la sécurité
Process for Reporting Contraventions
and Safety Hazards
24.
24.
Internal reporting
Processus pour gérer la connaissance
Process for Managing Knowledge
25.Liste
26. Autres personnes
27. Plan et méthodes
25.List
26. Other persons
27. Plan and methods
Processus à l’égard de l’établissement des horaires
Process with Respect to Scheduling
28.
Signalement interne
Principles of fatigue science
28.
Principes de la science de la fatigue
Process for Continual Improvement of
the Safety Management System
Processus visant l’amélioration continue
du système de gestion de la sécurité
Internal Monitoring
Contrôle interne
29.Contrôle
29.Monitoring
Audit interne
Internal Audit
30.
31.
32.
Scope and frequency
Audit report
Action plan
30.
31.
32.
Portée et fréquence
Rapport d’audit
Plan d’action
582
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Records
33. Review, analysis and evaluation
34. Consultation, communication or collaboration
35. Specified documents
36.Duration
Registres
33. Révision, analyse et évaluation
34. Consultation, communication ou collaboration
35. Documents désignés
36.Durée
Filing and Notification
37.
38.
39.
Filing with the Minister
Notification and filing
Dépôt et notification
37.
38.
PART 2
PARTIE 2
LOCAL RAILWAY COMPANIES
COMPAGNIES DE CHEMIN DE FER LOCALES
Division 1
Section 1
Main Track Operations
Opérations –– voies ferrées principales
Application
Application
Local railway company — main track
39.
Système de gestion de la sécurité
Processes, Procedures and Methods
Processus, procédures et méthodes
40.Processus
41.Répertoire
42. Procédures et méthodes
Process for Accountability — Accountable Executive
Designation of executive
Processus visant la responsabilité et l’obligation de rendre
compte — gestionnaire supérieur responsable
43.
Process with Respect to a Safety Policy
44.
Compagnies de chemin de fer locales — voies ferrées
principales
Safety Management System
40.Processes
41.Index
42. Procedures and methods
43.
Dépôt auprès du ministre
Notification et dépôt
Safety policy
Processus à l’égard d’une politique de sécurité
44.
Process for Ensuring Compliance with Regulations,
Rules and Other Instruments
45. List of instruments
46.Procedures
Process for Identifying Safety Concerns
47.Analyses
48.Procedure
Désignation du gestionnaire supérieur
Politique de sécurité
Processus pour veiller au respect des règlements,
des règles et des autres instruments
45. Liste des instruments
46.Procédures
Processus pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité
47.Analyses
48.Procédure
Risk Assessment Process
49. Risk assessment
50.Communication
51. Procedure and method
Processus visant les évaluations des risques
49. Évaluation des risques
50.Communication
51. Procédure et méthode
583
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Process for Implementing and
Evaluating Remedial Action
52. Remedial action — implementation
53.Procedures
Processus pour mettre en œuvre et
évaluer les mesures correctives
52. Mesures correctives — mise en œuvre
53.Procédures
Process for Establishing Targets
and Developing Initiatives
54. Targets and initiatives
55. Details of initiative
56.Communication
Processus pour établir les objectifs de
rendement et élaborer les initiatives
54. Objectifs et initiatives
55. Détails des initiatives
56.Communication
Process for Continual Improvement of
the Safety Management System
Processus visant l’amélioration continue du
système de gestion de la sécurité
Internal Monitoring
Contrôle interne
57.Monitoring
57.Contrôle
Internal Audit
Audit interne
58.
59.
60.
58.
59.
60.
Scope and frequency
Audit report
Action plan
Portée et fréquence
Rapport d’audit
Plan d’action
Records
61. Review, analysis and evaluation
62.Communication
63. Specified documents
64.Duration
Registres
61. Révision, analyse et évaluation
62.Communication
63. Documents désignés
64.Durée
Filing and Notification
65.
66.
67.
Filing with the Minister
Notification and filing
Dépôt et notification
65.
66.
Division 2
Section 2
Non-Main Track Operations
Opérations — voies ferrées non principales
Application
Application
Local railway company — non-main track
67.
Safety Management System
68.Processes
69.Index
70. Procedures and methods
Processus, procédures et méthodes
68.Processus
69.Répertoire
70. Procédures et méthodes
Process with Respect to a Safety Policy
Safety policy
Compagnies de chemin de fer locales — voies ferrées non
principales
Système de gestion de la sécurité
Processes, Procedures and Methods
71.
Dépôt auprès du ministre
Notification et dépôt
Processus à l’égard d’une politique de sécurité
71.
Politique de sécurité
584
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Process for Ensuring Compliance with Regulations,
Rules and Other Instruments
72. List of instruments
73.Procedures
Processus pour veiller au respect des règlements,
des règles et des autres instruments
72. Liste des instruments
73.Procédure
Process for Identifying Safety Concerns
74.Analyses
75.Procedure
Processus pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité
74.Analyses
75.Procédure
Risk Assessment Process
76. Risk assessment
77.Communication
78. Procedure and method
Processus visant les évaluations des risques
76. Évaluation des risques
77.Communication
78. Procédure et méthode
Process for Implementing and
Evaluating Remedial Action
79. Remedial action — implementation
80.Procedures
Processus pour mettre en œuvre et
évaluer les mesures correctives
79. Mesures correctives — mise en œuvre
80.Procédures
Records
81. Review, analysis and evaluation
82.Communication
83. Risk assessment
84.Duration
Registres
81. Révision, analyse et évaluation
82.Communication
83. Évaluations des risques
84.Durée
Filing and Notification
85.
86.
Filing with the Minister
Notification and filing
Dépôt et notification
85.
86.
Dépôt auprès du ministre
Notification et dépôt
PART 3
PARTIE 3
CONSEQUENTIAL AMENDMENTS, REPEAL AND
COMING INTO FORCE
MODIFICATIONS CORRÉLATIVES, ABROGATION
ET ENTRÉE EN VIGUEUR
Consequential Amendments to the Railway
Operating Certificate Regulations
Modifications corrélatives au Règlement sur les
certificats d’exploitation de chemin de fer
87-88.
87-88.
Repeal
89.
Abrogation
89.
Coming into Force
90.
April 1, 2015
Entrée en vigueur
90.
er
1 avril 2015
585
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
RAILWAY SAFETY MANAGEMENT
SYSTEM REGULATIONS, 2015
Definitions
“accountable
executive”
« gestionnaire
supérieur
responsable »
RÈGLEMENT DE 2015 SUR LE SYSTÈME
DE GESTION DE LA SÉCURITÉ
FERROVIAIRE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“accountable executive” means the executive
referred to in subsection 8(1) or 43(1), as the case
may be.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« accident ferroviaire » Tout accident ferroviaire
dont il doit être fait rapport en application de l’article 5 du Règlement sur le Bureau de la sécurité des
transports.
« gestionnaire supérieur responsable » Le gestionnaire supérieur visé aux paragraphes 8(1) ou 43(1),
selon le cas.
Définitions
« Loi » La Loi sur la sécurité ferroviaire.
« Loi »
“Act”
« accident
ferroviaire »
“railway
occurrence”
« gestionnaire
supérieur
responsable »
“accountable
executive”
“Act”
« Loi »
“Act” means the Railway Safety Act.
“dangerous
goods”
« marchandises
dangereuses »
“dangerous goods” has the meaning assigned in section 2 of the Transportation of Dangerous Goods
Act, 1992.
“main track”
« voie ferrée
principale »
“main track” means a line of railway on which the
movement of railway equipment is authorized by a
railway company.
“non-main track” means a line of railway other than
a main track.
« marchandises dangereuses » S’entend au sens de
l’article 2 de la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses.
« marchandises
dangereuses »
“dangerous
goods”
« voie ferrée non principale » Voie ferrée autre
qu’une voie ferrée principale.
« voie ferrée
non principale »
“non-main
track”
“railway occurrence” means a railway occurrence
that is reportable under section 5 of the Transportation Safety Board Regulations.
« voie ferrée principale » Voie ferrée sur laquelle le
mouvement de matériel ferroviaire est autorisé par
une compagnie de chemin de fer.
« voie ferrée
principale »
“main track”
OVERVIEW
APERÇU
2. These Regulations establish the minimum
requirements with respect to the safety management
system that a company must develop and implement
for the purpose of achieving the highest level of
safety in its railway operations.
3. (1) These Regulations are divided into three
Parts:
(a) Part 1 sets out the requirements applicable to a
railway company with respect to its safety management system and with respect to recordkeeping, notification and filing of information;
(b) Part 2 sets out
(i) in Division 1, the requirements applicable to
a local railway company that operates railway
equipment on main track with respect to its
safety management system and with respect to
record-keeping, notification and filing of information, and
(ii) in Division 2, the requirements applicable
to a local railway company that operates railway equipment exclusively on non-main track
with respect to its safety management system
and with respect to record-keeping, notification
and filing of information; and
(c) Part 3 makes consequential amendments to
the Railway Operating Certificate Regulations,
repeals the Railway Safety Management System
Regulations and sets out the date on which these
Regulations come into force.
2. Le présent règlement établit les exigences minimales à l’égard du système de gestion de la sécurité
que toute compagnie doit élaborer et mettre en
œuvre en vue d’atteindre le niveau de sécurité le plus
élevé dans son exploitation ferroviaire.
3. (1) Le présent règlement est divisé en trois
parties :
a) la partie 1 prévoit les exigences applicables à
toute compagnie de chemin de fer à l’égard de son
système de gestion de la sécurité et à l’égard de la
garde des registres, de la notification et du dépôt
des renseignements;
b) la partie 2 prévoit :
(i) à la section 1, les exigences applicables à
toute compagnie de chemin de fer locale qui
exploite du matériel ferroviaire sur des voies
ferrées principales à l’égard de son système de
gestion de la sécurité et à l’égard de la garde
des registres, de la notification et du dépôt des
renseignements,
(ii) à la section 2, les exigences applicables à
toute compagnie de chemin de fer locale qui
exploite du matériel ferroviaire exclusivement
sur des voies ferrées non principales à l’égard
de son système de gestion de la sécurité et à
l’égard de la garde des registres, de la notification et du dépôt des renseignements;
c) la partie 3 apporte des modifications corrélatives au Règlement sur les certificats d’exploitation de chemin de fer, abroge le Règlement sur le
“non-main
track”
« voie ferrée
non
principale »
“railway
occurrence”
« accident
ferroviaire »
Purpose
Organization —
Parts
Objet
Organisation —
parties
586
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Organization —
processes
Railway
company
Delayed
application
Processes
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(2) The safety management system requirements
set out in Parts 1 and 2 are organized into key processes that group together related requirements,
including, in most instances, the requirement that a
company develop and implement
(a) procedures that establish a step-by-step
sequence of activities for dealing with certain
matters;
(b) methods that are not necessarily a step-by-step
sequence of activities, but that establish the manner in which certain evaluation, verification or
supervisory activities are to be carried out; or
(c) plans that establish the proposed time for
carrying out certain activities with respect to the
consultation and knowledge management requirements, and the proposed manner in which those
activities are to be carried out.
système de gestion de la sécurité ferroviaire et
établit la date d’entrée en vigueur du présent
règlement.
(2) Les exigences relatives au système de gestion
de la sécurité qui figurent aux parties 1 et 2 sont
organisées selon des processus clés regroupant les
exigences qui leurs sont associées et, dans la plupart
des cas, les exigences à l’égard de l’élaboration et de
la mise en œuvre par toute compagnie, selon le cas :
a) de procédures établissant une séquence d’activités, étape par étape, pour traiter de certaines
questions;
b) de méthodes qui ne comportent pas nécessairement une séquence d’activités, étape par étape,
mais qui établissent la manière dont doivent être
exécutées certaines activités d’évaluation, de vérification ou de surveillance;
c) de plans établissant les délais et la manière proposés pour exécuter certaines activités relatives
aux exigences en matière de consultation et de
gestion de la connaissance.
PART 1
PARTIE 1
RAILWAY COMPANIES
COMPAGNIES DE CHEMIN DE FER
Application
Champ d’application
4. (1) This Part applies to a railway company.
(2) In the case of a railway company that begins
railway operations after the day on which these
Regulations come into force, sections 21 to 23 do
not apply until the day that is six months after the
day on which the railway company begins railway
operations.
4. (1) La présente partie s’applique à toute compagnie de chemin de fer.
(2) Dans le cas d’une compagnie de chemin de fer
qui commence son exploitation ferroviaire après la
date d’entrée en vigueur du présent règlement, les
articles 21 à 23 ne s’appliquent qu’à compter de
l’expiration des six mois qui suivent la date à laquelle
elle commence son exploitation ferroviaire.
Safety Management System
Système de gestion de la sécurité
Processes, Procedures, Plans and Methods
Processus, procédures, plans et méthodes
5. A railway company must develop and implement a safety management system that includes
(a) a process for accountability;
(b) a process with respect to a safety policy;
(c) a process for ensuring compliance with regulations, rules and other instruments;
(d) a process for managing railway occurrences;
(e) a process for identifying safety concerns;
(f) a risk assessment process;
(g) a process for implementing and evaluating
remedial action;
(h) a process for establishing targets and developing initiatives;
(i) a process for reporting contraventions and
safety hazards;
(j) a process for managing knowledge;
(k) a process with respect to scheduling; and
(l) a process for continual improvement of the
safety management system.
5. La compagnie de chemin de fer élabore et met
en œuvre un système de gestion de la sécurité qui
comprend :
a) un processus visant la responsabilité et l’obligation de rendre compte;
b) un processus à l’égard de la politique de
sécurité;
c) un processus pour veiller au respect des règlements, des règles et des autres instruments;
d) un processus pour gérer les accidents
ferroviaires;
e) un processus pour cerner les préoccupations en
matière de sécurité;
f) un processus visant les évaluations des risques;
g) un processus pour mettre en œuvre et évaluer
les mesures correctives;
h) un processus pour établir les objectifs et élaborer des initiatives;
i) un processus pour signaler les infractions et les
dangers pour la sécurité;
Organisation —
processus
Compagnie de
chemin de fer
Application
différée
Processus
587
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Index
Content of
index
Procedures,
plans and
methods
Designation of
executive
Notice to
Minister
Declaration to
the Minister
Designation of
managers
Annual update
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
6. (1) A railway company must keep an up-to-date
index of all the processes referred to in section 5 that
it has implemented.
(2) The index must indicate the date of the last
revision of the railway company’s safety policy and
must indicate, for each process,
(a) the management position occupied by a person
designated under subsection 8(4), if applicable;
(b) the procedures, plans and methods required by
this Part that are associated with the process, and
the date of their last revision; and
(c) the position in the railway company that has
responsibility for the development and implementation of the procedures, plans and methods.
7. Every procedure, plan and method required by
this Part must be in writing and must indicate the
date of its last revision.
j) un processus pour gérer la connaissance;
k) un processus à l’égard de l’établissement des
horaires;
l) un processus visant l’amélioration continue du
système de gestion de la sécurité.
6. (1) La compagnie de chemin de fer tient à jour
un répertoire de tous les processus visés à l’article 5
qu’elle a mis en œuvre.
(2) Le répertoire indique la date de la dernière
révision de la politique de sécurité de la compagnie
de chemin de fer et, pour chaque processus :
a) le cas échéant, les postes de gestion occupés
par les personnes désignées en vertu du paragraphe 8(4);
b) les procédures, les plans et les méthodes exigés
par la présente partie qui sont associés au processus, et la date de leur dernière révision;
c) le poste dans la compagnie de chemin de fer
dont relève la responsabilité de l’élaboration et de
la mise en œuvre des procédures, des plans et des
méthodes.
7. Les procédures, les plans ou les méthodes exigés par la présente partie sont établis par écrit et
indiquent la date de leur dernière révision.
Répertoire
Contenu du
répertoire
Procédures,
plans et
méthodes
Process for Accountability —
Accountable Executive
Processus visant la responsabilité et l’obligation
de rendre compte — gestionnaire
supérieur responsable
8. (1) A railway company must designate an executive who is responsible for the operations and activities of the railway company to be accountable for
the extent to which the requirements of the safety
management system are met, including its effectiveness in achieving the highest level of safety in its
railway operations.
(2) The railway company must provide the
Minister with the name of the accountable executive
as soon as possible after he or she has been
designated.
(3) The railway company must ensure that, within
30 days after the day on which it designates an
accountable executive, the accountable executive
provides the Minister with a signed declaration
accepting accountability for the extent to which the
requirements of the safety management system have
been met.
(4) The railway company may, in its safety management system, permit the accountable executive to
designate one or more persons to develop and implement one or more of the processes required by this
Part. A designated person must occupy a management position within the railway company that
includes responsibilities relevant to the process or
processes and the authority to make decisions with
respect to that process or those processes.
8. (1) La compagnie de chemin de fer désigne un
gestionnaire supérieur chargé des opérations et des
activités de la compagnie de chemin de fer qui est
tenu de rendre compte du respect des exigences du
système de gestion de la sécurité, y compris son efficacité à atteindre le niveau de sécurité le plus élevé
dans son exploitation ferroviaire.
(2) Elle fournit au ministre le nom du gestionnaire
supérieur responsable aussitôt que possible après sa
désignation.
Désignation du
gestionnaire
supérieur
(3) Elle veille à ce que le gestionnaire supérieur
responsable fournisse au ministre, dans les trente
jours suivant la date de sa désignation, une déclaration signée par laquelle il accepte d’être tenu de
rendre compte du respect des exigences du système
de gestion de la sécurité.
Déclaration au
ministre
(4) Elle peut, dans son système de gestion de la
sécurité, permettre au gestionnaire supérieur responsable de désigner une ou plusieurs personnes pour
élaborer et mettre en œuvre un ou plusieurs des processus exigés par la présente partie. Les personnes
désignées doivent occuper, dans la compagnie de
chemin de fer, des postes de gestion qui comprennent
les responsabilités se rapportant à ces processus et le
pouvoir de prendre des décisions à l’égard de
ceux-ci.
(5) S’il désigne une personne en vertu du paragraphe (4), le gestionnaire supérieur responsable
Désignation de
gestionnaires
(5) If the accountable executive designates a person under subsection (4), the accountable executive
Avis au
ministre
Mise à jour
annuelle
588
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
must ensure that the person reports to him or her, on
an annual basis, with respect to
(a) any problems following the procedures or
implementing the plans and methods, and the
manner in which those problems have been or are
being resolved or, if applicable, the reasons why
they have not been or are not being resolved; and
(b) the effectiveness of the procedures, plans and
methods in contributing to the improvement of the
safety of the railway company’s operations.
veille à ce que celle-ci lui indique, sur une base
annuelle :
a) tout problème à suivre les procédures ou à
mettre en œuvre les plans et les méthodes, et la
manière dont il a été réglé ou est en train d’être
réglé ou, le cas échéant, les raisons pour lesquelles
il n’a pas été réglé ou n’est pas en train de l’être;
b) l’efficacité des procédures, des plans et des
méthodes à contribuer à l’amélioration de la sécurité de l’exploitation ferroviaire de la compagnie
de chemin de fer.
Process with Respect to a Safety Policy
Processus à l’égard d’une politique de sécurité
Safety policy
9. (1) A railway company must include, in its
safety management system, a written safety policy
that reflects the railway company’s commitment to
promoting railway safety. The policy must be
approved and signed by the accountable executive.
Annual review
(2) The railway company must ensure that its
safety policy is reviewed annually.
(3) The railway company must communicate its
safety policy, and any changes to the policy, to its
employees.
9. (1) La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité, une politique
de sécurité, établie par écrit, qui reflète son engagement à promouvoir la sécurité ferroviaire. La politique est approuvée et signée par le gestionnaire
supérieur responsable.
(2) Elle veille à ce que sa politique de sécurité soit
révisée chaque année.
(3) Elle communique à ses employés sa politique
en matière de sécurité ainsi que toute modification
apportée à celle-ci.
Process for Ensuring Compliance with
Regulations, Rules and Other Instruments
Processus pour veiller au respect des règlements,
des règles et des autres instruments
10. (1) A railway company must include, in its
safety management system, a list of the following
instruments relating to railway safety:
(a) any regulations made under the Act that apply
to the railway company and that are in force;
(b) any engineering standards approved by the
Minister under section 7 of the Act or established
by the Minister under subsection 19(7) of the Act
that apply to the railway company and that are in
effect;
(c) any rules approved or established by the Minister under section 19 of the Act that apply to the
railway company and that are in force;
(d) any exemptions granted under section 22
or 22.1 of the Act that apply to the railway company and that are in effect;
(e) any notices sent to the railway company under
section 31 of the Act that contain an order and that
are in effect; and
(f) any documents in effect by which the Minister
has ordered the railway company to do or to not
do something, including a ministerial order issued
under section 32 of the Act and an emergency directive sent under section 33 of the Act.
10. (1) La compagnie de chemin de fer inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une liste
des instruments ci-après en matière de sécurité
ferroviaire :
a) les règlements pris en vertu de la Loi qui s’appliquent à la compagnie de chemin de fer et sont
en vigueur;
b) les normes techniques approuvées par le
ministre en vertu l’article 7 de la Loi, ou celles
établies par lui en vertu du paragraphe 19(7) de la
Loi, qui s’appliquent à la compagnie de chemin
de fer et sont en vigueur;
c) les règles approuvées ou établies par le ministre
en vertu de l’article 19 de la Loi qui s’appliquent
à la compagnie de chemin de fer et sont en
vigueur;
d) les exemptions accordées en vertu des articles 22 ou 22.1 de la Loi qui s’appliquent à la
compagnie de chemin de fer et sont en vigueur;
e) les avis transmis à la compagnie de chemin de
fer en vertu de l’article 31 de la Loi qui contiennent
un ordre en vigueur;
f) les documents en vigueur par lesquels le
ministre a ordonné à la compagnie de chemin de
fer de faire ou de ne pas faire quelque chose,
notamment les ordres ministériels visés à l’article 32 de la Loi et les injonctions ministérielles
visées à l’article 33 de la Loi.
(2) La liste des instruments comprend :
a) dans le cas d’une norme technique ou d’une
règle, la date à laquelle elle a été approuvée ou
établie;
Communication
List of
instruments
Date and
subject matter
(2) The list of instruments must include
(a) in the case of an engineering standard or a
rule, the date on which it was approved or established; and
Politique de
sécurité
Révision
annuelle
Communication
Liste des
instruments
Date et objet
589
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Update
Procedure
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(b) in the case of an exemption, a notice, or a
document referred to in paragraph (1)(f), the date
and subject matter.
(3) The railway company must keep the list of
instruments up to date and must indicate the date of
its last revision.
11. A railway company must include, in its safety
management system, a procedure for
(a) reviewing and updating the list of instruments
referred to in subsection 10(1); and
(b) verifying compliance with
(i) the requirements of the regulations, engineering standards, rules, and notices and documents containing an order, that are referred to
in the list of instruments, and
(ii) the terms of the exemptions referred to in
the list of instruments.
b) dans le cas d’une exemption, d’un avis ou d’un
document visé à l’alinéa (1)f), la date et son objet.
(3) La compagnie de chemin de fer tient la liste à
jour et indique la date de sa dernière révision.
Mise à jour
11. La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité, une procédure
pour :
a) examiner et mettre à jour la liste des instruments visée au paragraphe 10(1);
b) vérifier le respect :
(i) d’une part, des exigences des règlements,
normes techniques, règles et avis et documents
contenant un ordre, qui sont mentionnés dans la
liste des instruments,
(ii) d’autre part, des conditions des exemptions
mentionnées dans la liste des instruments.
Procédure
Process for Managing Railway Occurrences
Processus pour gérer les accidents ferroviaires
Procedure
12. (1) A railway company must include, in its
safety management system, a procedure for
(a) reporting a railway occurrence to the railway
company’s management; and
(b) reviewing a railway occurrence.
Communication
(2) The railway company must communicate to its
employees the procedure for reporting railway
occurrences.
12. (1) La compagnie de chemin de fer inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une procédure pour :
a) signaler les accidents ferroviaires à sa
direction;
b) effectuer l’examen des accidents ferroviaires.
(2) Elle communique à ses employés la procédure
pour signaler les accidents ferroviaires.
Analyses
Process for Identifying Safety Concerns
Processus pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité
13. A railway company must, on a continual basis,
conduct analyses of its railway operations to identify
safety concerns, including any trends, any emerging
trends or any repetitive situations. The analyses
must, at a minimum, be based on
(a) any reports of railway occurrences;
(b) any internal documentation relating to railway
occurrences;
(c) any reports of injuries;
(d) the results of any inspections conducted by the
railway company or by a railway safety inspector;
(e) any reports of contraventions or safety hazards
that are received by the railway company from its
employees;
(f) any complaints relating to safety that are received by the railway company;
(g) any data from safety monitoring
technologies;
(h) the conclusions of the annual report referred to
in subsection 29(3); and
(i) the findings of any audit reports.
13. La compagnie de chemin de fer effectue, de
façon continue, des analyses de son exploitation ferroviaire pour cerner les préoccupations en matière
de sécurité, y compris toute tendance actuelle, nouvelle tendance ou situation répétitive. Les analyses
reposent, à tout le moins, sur les éléments suivants :
a) tout signalement d’accidents ferroviaires;
b) tout document interne relatif aux accidents
ferroviaires;
c) tout signalement de blessures;
d) les résultats de toute inspection effectuée par la
compagnie de chemin de fer ou un inspecteur de
la sécurité ferroviaire;
e) tout signalement, fait par les employés de la
compagnie de chemin de fer et reçu par elle, des
infractions ou des dangers pour la sécurité;
f) toute plainte relative à la sécurité qui est reçue
par la compagnie de chemin de fer;
g) toute donnée provenant de technologies de surveillance de la sécurité;
h) les conclusions du rapport annuel visé au paragraphe 29(3);
i) les constatations figurant dans tout rapport
d’audit.
Procédure
Communication
Analyses
590
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Procedure
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
14. A railway company must include, in its safety
management system, a procedure for conducting the
analyses referred to in section 13.
14. La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité, une procédure
pour effectuer les analyses visées à l’article 13.
Procédure
Risk Assessment Process
Processus visant les évaluations des risques
Risk assessment
15. (1) A railway company must conduct a risk
assessment in the following circumstances:
(a) when it identifies a safety concern in its railway operations as a result of the analyses conducted under section 13;
(b) when it proposes to begin transporting dangerous goods, or to begin transporting dangerous
goods different from those it already transports; or
(c) when a proposed change to its railway operations, including a change set out below, may
affect the safety of the public or personnel or the
protection of property or the environment:
(i) the introduction or elimination of a technology, or a change to a technology,
(ii) the addition or elimination of a railway
work, or a change to a railway work,
(iii) an increase in the volume of dangerous
goods it transports,
(iv) a change to the route on which dangerous
goods are transported, or
(v) a change affecting personnel, including an
increase or decrease in the number of employees or a change in their responsibilities or
duties.
Évaluation des
risques
Components
(2) The risk assessment must
(a) describe the circumstances that triggered the
requirement to conduct the risk assessment;
(b) identify and describe the risks associated with
those circumstances;
(c) identify the factors taken into account in the
risk assessment, including the persons who may
be affected and whether property or the environment is affected;
(d) indicate, for each risk, the likelihood that the
risk will occur and the severity of its
consequences;
(e) identify the risks that require remedial action;
and
(f) identify the remedial action for each of those
risks.
16. (1) When identifying the risks that require
remedial action and the remedial action to be implemented, a railway company must consult with the
bargaining agents representing the employees of the
railway company who are affected by any of those
risks or, if there is no bargaining agent, with
(a) the employees of the railway company who
are affected by any of those risks; or
(b) a representative selected by the employees of
the railway company.
15. (1) La compagnie de chemin de fer effectue
une évaluation des risques dans les circonstances
suivantes :
a) lorsqu’elle cerne une préoccupation en matière
de sécurité dans son exploitation ferroviaire à la
suite des analyses effectuées en vertu de l’article 13;
b) lorsqu’elle se propose d’entreprendre le transport de marchandises dangereuses ou le transport
de marchandises dangereuses différentes de celles
qu’elle transporte déjà;
c) lorsqu’un changement proposé à son exploitation ferroviaire — y compris les changements ciaprès — peut avoir une incidence sur la sécurité
du public ou du personnel ou sur la protection des
biens et de l’environnement :
(i) l’introduction ou l’élimination d’une technologie ou une modification apportée à une
technologie,
(ii) l’ajout ou l’élimination d’une installation
ferroviaire ou une modification apportée à une
installation ferroviaire,
(iii) une augmentation du volume des marchandises dangereuses qu’elle transporte,
(iv) une modification apportée au trajet
emprunté pour le transport des marchandises
dangereuses,
(v) une modification touchant le personnel, y
compris une augmentation ou une réduction du
nombre d’employés ou une modification apportée à leurs responsabilités ou à leurs fonctions.
(2) L’évaluation des risques, à la fois :
a) décrit les circonstances qui ont entraîné l’obligation d’effectuer l’évaluation des risques;
b) cerne et décrit les risques associés à ces
circonstances;
c) cerne les facteurs dont il est tenu compte dans
l’évaluation des risques, y compris les personnes
qui peuvent être touchées et si les biens ou l’environnement sont touchés;
d) indique, pour chaque risque, la probabilité qu’il
se produise et la gravité de ses conséquences;
e) cerne les risques qui exigent des mesures
correctives;
f) cerne les mesures correctives visant chacun de
ces risques.
16. (1) Au moment de cerner les risques qui
exigent des mesures correctives et les mesures correctives à mettre en œuvre, la compagnie de chemin
de fer consulte les représentants syndicaux de ses
employés touchés par l’un ou l’autre de ces risques
ou, s’il n’y a pas de représentants syndicaux :
a) soit ses employés touchés par l’un ou l’autre de
ces risques;
b) soit le représentant choisi par ses employés.
Consultation
Consultation
Composantes
591
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(2) The railway company must communicate the
risks identified as requiring remedial action, and the
remedial action to be implemented, to the employees
of the railway company who are affected by any of
the circumstances referred to in subsection 15(1).
17. A railway company must include, in its safety
management system,
(a) a procedure for identifying the risks that
require remedial action, taking into account, for
each risk, the likelihood that the risk will occur
and the severity of its consequences;
(b) a plan for the consultation referred to in subsection 16(1); and
(c) a method for evaluating the level of risk, taking into account the likelihood that a risk will
occur and the severity of its consequences.
(2) Elle communique à ses employés qui sont touchés par l’une ou l’autre des circonstances visées au
paragraphe 15(1) les risques cernés comme étant des
risques qui exigent des mesures correctives et les
mesures correctives à mettre en œuvre.
17. La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité :
a) une procédure pour cerner les risques qui
exigent des mesures correctives, en tenant compte,
pour chaque risque, de la probabilité qu’il se produise et de la gravité de ses conséquences;
b) un plan relatif à la consultation visée au paragraphe 16(1);
c) une méthode pour évaluer le niveau de risque,
en tenant compte de la probabilité qu’un risque se
produise et de la gravité de ses conséquences.
Process for Implementing and
Evaluating Remedial Action
Processus pour mettre en œuvre et
évaluer les mesures correctives
Remedial
action —
implementation
18. (1) A railway company must implement
remedial action with respect to the risks that it has
identified in its risk assessment as requiring remedial action.
Mesures
correctives —
mise en œuvre
Remedial
action —
evaluation
(2) The railway company must evaluate the effectiveness of the remedial action in reducing or eliminating the risks.
19. When evaluating the effectiveness of remedial
action with respect to a risk, a railway company
must consult with the bargaining agents representing
the employees of the railway company who are
affected by the risk or, if there is no bargaining agent,
with
(a) the employees of the railway company who
are affected by the risk; or
(b) a representative selected by the employees of
the railway company.
20. A railway company must include, in its safety
management system,
(a) a procedure for selecting the remedial action
to be implemented;
(b) a procedure for implementing the remedial
action and evaluating its effectiveness; and
(c) a plan for the consultation referred to in section 19.
18. (1) La compagnie de chemin de fer met en
œuvre des mesures correctives à l’égard des risques
qu’elle a, dans son évaluation des risques, cernés
comme étant des risques qui exigent des mesures
correctives.
(2) Elle évalue l’efficacité des mesures correctives
à réduire ou à éliminer les risques.
19. Au moment d’évaluer l’efficacité des mesures
correctives à l’égard des risques, la compagnie de
chemin de fer consulte les représentants syndicaux
de ses employés touchés par les risques ou, s’il n’y a
pas de représentants syndicaux :
a) soit ses employés touchés par les risques;
b) soit le représentant choisi par ses employés.
Consultation
20. La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité :
a) une procédure pour choisir les mesures correctives à mettre en œuvre;
b) une procédure pour mettre en œuvre les
mesures correctives et évaluer leur efficacité;
c) un plan relatif à la consultation visée à l’article 19.
Procédures et
plan
Communication
Procedure, plan
and method
Consultation
Procedures and
plan
Targets and
initiatives
Process for Establishing Targets
and Developing Initiatives
Processus pour établir les objectifs
et élaborer les initiatives
21. (1) A railway company must, for each calendar year,
(a) establish targets designed to improve the
safety of its railway operations; and
(b) develop initiatives to achieve each target.
21. (1) La compagnie de chemin de fer est tenue,
pour chaque année civile :
a) d’établir des objectifs visant à améliorer la
sécurité de son exploitation ferroviaire;
b) d’élaborer des initiatives pour atteindre chaque
objectif.
Communication
Procédure, plan
et méthode
Mesures
correctives —
évaluation
Objectifs et
initiatives
592
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Basis for
establishing
targets
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(2) The targets must be based on the analyses conducted under section 13 and must take into account
the results of any previous analyses.
22. A railway company must include, in its safety
management system, a written description of each
initiative to be implemented in order to achieve each
target and a written explanation of how the initiative
will contribute to achieving that target.
23. A railway company must communicate to its
employees the targets established and the initiatives
to be implemented.
(2) Les objectifs reposent sur les analyses effectuées en application de l’article 13 et tiennent compte
des résultats de toute analyse précédente.
22. La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité, une description écrite de chaque initiative à mettre en œuvre
pour atteindre chaque objectif et une explication
écrite de la manière dont l’initiative contribuera à
atteindre cet objectif.
23. La compagnie de chemin de fer communique
à ses employés les objectifs établis et les initiatives à
mettre en œuvre.
Process for Reporting Contraventions
and Safety Hazards
Processus pour signaler les infractions
et les dangers pour la sécurité
Internal
reporting
24. (1) A railway company must include, in its
safety management system, a procedure for enabling
its employees to report to the railway company,
without fear of reprisal, a contravention of the Act or
of any regulations, rules, certificates, orders or emergency directives made under the Act in relation to
safety, or a safety hazard.
Signalement
interne
Policy
(2) The railway company must include, in its
safety management system, a policy, in writing, for
protecting its employees from reprisals for reporting
a contravention or safety hazard.
Collaboration
(3) The railway company must develop the procedure and the policy in collaboration with the bargaining agents or, if there is no bargaining agent,
with its employees or a representative selected by its
employees.
(4) The railway company must communicate the
procedure and the policy to its employees.
24. (1) La compagnie de chemin de fer inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une procédure permettant à ses employés de lui signaler,
sans crainte de représailles, les infractions à la Loi
ou aux règlements, règles, certificats, arrêtés ou
ordres ou injonctions ministériels — pris en vertu de
la Loi — en matière de sécurité ou les dangers pour
la sécurité.
(2) Elle inclut, dans son système de gestion de la
sécurité, une politique, établie par écrit, pour protéger ses employés contre les représailles pour le
signalement des infractions ou des dangers pour la
sécurité.
(3) Elle élabore la procédure et la politique en collaboration avec les représentants syndicaux ou, s’il
n’y en a pas, les employés ou le représentant qu’ils
ont choisi.
(4) Elle communique à ses employés la procédure
et la politique.
Communication
Details of
initiatives
Communication
Communication
Process for Managing Knowledge
Processus pour gérer la connaissance
List
25. (1) A railway company must establish a list
setting out
(a) the duties that are essential to safe railway
operations;
(b) the positions in the railway company that have
responsibility for the performance of each of
those duties; and
(c) the skills and qualifications required to perform each of those duties safely.
Employees —
skills and
qualifications
(2) The railway company must ensure that an
employee who performs any of the duties referred to
in paragraph (1)(a) has the skills and qualifications
referred to in paragraph (1)(c).
(3) The railway company must ensure that an
employee who performs any of the duties referred to
in paragraph (1)(a) has knowledge of
(a) the requirements of the instruments referred to
in subsection 10(1) that the employee needs to
know to carry out his or her duties safely;
25. (1) La compagnie de chemin de fer établit une
liste prévoyant :
a) les fonctions essentielles à la sécurité
ferroviaire;
b) les postes dans la compagnie de chemin de fer
dont relève la responsabilité de l’exercice de chacune de ces fonctions;
c) les compétences et les qualifications requises
pour exercer chacune de ces fonctions en toute
sécurité.
(2) Elle veille à ce que tout employé exerçant
l’une ou l’autre des fonctions visées à l’alinéa (1)a)
possède les compétences et les qualifications visées
à l’alinéa (1)c).
(3) Elle veille à ce que tout employé exerçant
l’une ou l’autre des fonctions visées à l’alinéa (1)a)
connaisse ce qui suit :
a) les exigences des instruments visés au paragraphe 10(1) que l’employé doit connaître pour
exercer ses fonctions en toute sécurité;
Employees —
knowledge
Base pour
l’établissement
des objectifs
Détails des
initiatives
Communication
Politique
Collaboration
Liste
Employés —
compétences et
qualifications
Employés —
connaissances
593
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(b) any federal legislation that may affect railway
safety and that the employee needs to know to
carry out his or her duties safely; and
(c) any of the railway company’s procedures —
including any procedure referred to in this Part —
standards, instructions, bulletins or other internal
documents that may affect railway safety and that
the employee needs to know to carry out his or her
duties safely.
Other persons
26. A railway company must ensure that any person, other than an employee, who is authorized by
the railway company to access the railway and
whose activities may affect the safety of railway
operations has knowledge of
(a) the requirements of the instruments referred to
in subsection 10(1) that the person needs to know
to carry out his or her activities safely;
(b) any federal legislation that may affect railway
safety and that the person needs to know to carry
out his or her activities safely; and
(c) any of the railway company’s procedures —
including any procedure referred to in this
Part — standards, instructions, bulletins or other
internal documents that may affect railway safety
and that the person needs to know to carry out his
or her activities safely.
Plan and
methods
27. A railway company must include, in its safety
management system,
(a) a plan for ensuring that an employee who performs any of the duties referred to in paragraph 25(1)(a) has the skills and qualifications
referred to in paragraph 25(1)(c) and the knowledge referred to in subsection 25(3);
(b) a method for verifying that an employee who
performs any of the duties referred to in paragraph 25(1)(a) has the skills and qualifications
referred to in paragraph 25(1)(c) and the knowledge referred to in subsection 25(3);
(c) a method for supervising an employee who
performs any of the duties referred to in paragraph 25(1)(a); and
(d) a method for verifying that a person referred to
in section 26 has the knowledge referred to in that
section.
b) les lois fédérales qui peuvent avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire et que l’employé
doit connaître pour exercer ses fonctions en toute
sécurité;
c) les procédures — y compris toute procédure
mentionnée dans la présente partie — normes,
instructions, bulletins ou autres documents
internes de la compagnie de chemin de fer qui
peuvent avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire et que l’employé doit connaître pour exercer ses fonctions en toute sécurité.
26. La compagnie de chemin de fer veille à ce que
toute personne, autre qu’un employé, qu’elle autorise à accéder au chemin de fer et dont les activités
peuvent avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire connaisse ce qui suit :
a) les exigences des instruments visés au paragraphe 10(1) que la personne doit connaître pour
exercer ses activités en toute sécurité;
b) les lois fédérales qui peuvent avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire et que la personne
doit connaître pour exercer ses activités en toute
sécurité;
c) les procédures — y compris toute procédure
mentionnée dans la présente partie — normes,
instructions, bulletins ou autres documents
internes de la compagnie de chemin de fer qui
peuvent avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire et que la personne doit connaître pour exercer ses activités en toute sécurité.
27. La compagnie de chemin de fer inclut, dans
son système de gestion de la sécurité :
a) un plan pour veiller à ce que tout employé exerçant l’une ou l’autre des fonctions visées à l’alinéa 25(1)a) possède les compétences et les qualifications visées à l’alinéa 25(1)c) et les
connaissances visées au paragraphe 25(3);
b) une méthode pour vérifier que tout employé
exerçant l’une ou l’autre des fonctions visées à
l’alinéa 25(1)a) possède les compétences et les
qualifications visées à l’alinéa 25(1)c) et les
connaissances visées au paragraphe 25(3);
c) une méthode pour superviser tout employé
exerçant l’une ou l’autre des fonctions visées à
l’alinéa 25(1)a);
d) une méthode pour vérifier que la personne
visée à l’article 26 possède les connaissances
visées à cet article.
Process with Respect to Scheduling
Processus à l’égard de l’établissement des horaires
28. (1) A railway company must apply the principles of fatigue science when scheduling the work of
the employees referred to in subsection (2), including the principles
(a) that human fatigue is governed by physiology;
(b) that human alertness is affected by circadian
rhythms;
(c) that human performance degrades in relation
to hours of wakefulness and accumulated sleep
debt; and
28. (1) La compagnie de chemin de fer applique
les principes de la science de la fatigue lorsqu’elle
établit les horaires des employés visés au paragraphe (2), notamment les principes suivants :
a) la fatigue humaine est un phénomène
physiologique;
b) la vigilance humaine est affectée par les
rythmes circadiens;
c) le rendement humain diminue en fonction des
heures de veille et de la dette de sommeil
accumulée;
Principles of
fatigue science
Autres
personnes
Plan et
méthodes
Principes de la
science de la
fatigue
594
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Method
Communication
Exception
Monitoring
Deficiencies in
implementation
Annual report
Accountable
executive
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(d) that humans have baseline minimum physiological sleep needs.
(2) The railway company must include, in its
safety management system, a method for applying
the principles of fatigue science when scheduling the
work of an employee who is required to work
according to a schedule that
(a) is not communicated to the employee at least
72 hours in advance;
(b) requires the employee to work beyond his or
her normal work schedule; or
(c) requires the employee to work between midnight and 6:00 a.m.
(3) The railway company must communicate, to
any employees who are required by the railway company to work according to a schedule referred to in
subsection (2), how the principles of fatigue science
have been taken into account when requiring them to
work according to that schedule.
(4) This section does not apply when scheduling
the work of employees during an emergency related
to the safety of railway operations.
d) les humains ont des besoins physiologiques de
base minimaux pour ce qui est du sommeil.
(2) Elle inclut, dans son système de gestion de la
sécurité, une méthode pour l’application des principes de la science de la fatigue lorsqu’elle établit les
horaires des employés dont elle exige qu’ils travaillent suivant un horaire qui, selon le cas :
a) ne leur est pas communiqué au moins soixantedouze heures à l’avance;
b) exige qu’ils travaillent au-delà de leur horaire
normal;
c) exige qu’ils travaillent entre minuit et 6 h.
Process for Continual Improvement
of the Safety Management System
Processus visant l’amélioration continue
du système de gestion de la sécurité
Internal Monitoring
Contrôle interne
29. (1) A railway company must, on a continual
basis, monitor the implementation of its safety management system to verify
(a) whether the bargaining agents, the employees
or a representative selected by the employees are
being involved in the processes as required by this
Part;
(b) whether the targets established by the railway
company under section 21 are being achieved; and
(c) whether the procedures required by this Part
are being followed, and whether the policy
referred to in subsection 24(2) and the methods
and plans required by this Part are being
implemented.
(2) Monitoring must include, if applicable, inquiring into
(a) the cause of any deficiencies in the implementation of the railway company’s safety management system and any actions being taken to remedy those deficiencies; and
(b) the reasons why the targets are not being
achieved.
(3) The railway company must prepare an annual
report setting out the conclusions of its monitoring
activities.
(4) The railway company must ensure that the
conclusions of the annual report are brought to the
attention of the accountable executive.
29. (1) La compagnie de chemin de fer contrôle,
de façon continue, la mise en œuvre de son système
de gestion de la sécurité pour :
a) vérifier si les représentants syndicaux, les
employés ou le représentant qu’ils ont choisi participent aux processus comme l’exige la présente
partie;
b) vérifier si les objectifs qu’elle a établis en
application de l’article 21 sont atteints;
c) vérifier si les procédures exigées par la présente
partie sont suivies, et si la politique visée au paragraphe 24(2) et les méthodes et les plans exigés
par la présente partie sont mis en œuvre.
Méthode
(3) Elle communique aux employés dont elle
exige qu’ils travaillent suivant un horaire visé au
paragraphe (2) la façon dont les principes de la
science de la fatigue ont été pris en compte
lorsqu’elle exige qu’ils travaillent suivant cet horaire.
Communication
(4) Le présent article ne s’applique pas à l’établissement des horaires des employés lors d’une situation d’urgence liée à la sécurité ferroviaire.
Exception
Contrôle
(2) Le contrôle comprend, le cas échéant :
a) des enquêtes sur les causes des lacunes dans la
mise en œuvre du système de gestion de la sécurité de la compagnie de chemin de fer et sur toute
mesure corrective prise pour corriger celles-ci;
b) des enquêtes sur les raisons pour lesquelles les
objectifs ne sont pas atteints.
Lacunes dans la
mise en œuvre
(3) La compagnie de chemin de fer établit un rapport annuel dans lequel figurent les conclusions de
ses activités de contrôle.
(4) Elle veille à ce que les conclusions du rapport
annuel soient portées à l’attention du gestionnaire
supérieur responsable.
Rapport annuel
Gestionnaire
supérieur
responsable
595
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Scope and
frequency
Audit plan
Audit report
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Internal Audit
Audit interne
30. (1) A railway company must conduct an audit
of its safety management system every three years to
evaluate
(a) the extent to which the requirements related to
each process have been implemented; and
(b) the extent to which the policy referred to in
subsection 24(2) and the procedures, plans and
methods developed by the railway company are
effective in improving the level of safety of its
railway operations.
(2) The railway company must include, in its
safety management system, an audit plan that
(a) defines the scope of each audit;
(b) indicates the evaluation criteria to be applied;
(c) specifies the method to be used in conducting
each evaluation; and
(d) sets out the schedule for evaluating each
process.
31. (1) A railway company must prepare an audit
report that includes the findings of the audit.
30. (1) La compagnie de chemin de fer effectue un
audit de son système de gestion de la sécurité tous
les trois ans pour évaluer :
a) la mesure dans laquelle les exigences relatives
à chaque processus ont été mises en œuvre;
b) la mesure dans laquelle la politique visée au
paragraphe 24(2) et les procédures, les plans et les
méthodes qu’elle a établis sont efficaces pour
améliorer le niveau de sécurité de son exploitation
ferroviaire.
(2) Elle inclut, dans son système de gestion de la
sécurité, un plan d’audit qui, à la fois :
a) définit la portée de chaque audit;
b) indique les critères d’évaluation à appliquer;
c) précise la méthode à utiliser pour effectuer
chaque évaluation;
d) prévoit le calendrier d’évaluation de chaque
processus.
31. (1) La compagnie de chemin de fer établit un
rapport d’audit qui comprend les constatations de
l’audit.
(2) Le gestionnaire supérieur responsable signe le
rapport d’audit pour attester qu’il l’accepte.
Portée et
fréquence
Plan d’action
Accountable
executive
(2) The accountable executive must sign the audit
report to attest to his or her acceptance of the report.
Action plan
32. (1) A railway company must prepare an action
plan setting out the action to be taken to address each
finding in the audit report that it identifies as a deficiency in its safety management system.
Approval of
action plan
(2) The accountable executive must sign the action
plan to acknowledge that he or she approves it.
32. (1) La compagnie de chemin de fer établit un
plan d’action qui indique les mesures à prendre pour
répondre à chaque constatation du rapport d’audit
qu’elle cerne comme étant une lacune de son système de gestion de la sécurité.
(2) Le gestionnaire supérieur responsable signe le
plan d’action pour attester qu’il l’approuve.
Records
Registres
Review,
analysis and
evaluation
33. (1) A railway company must keep a record of
the factors taken into account in, and the results of,
(a) the annual review of its safety policy;
(b) each analysis conducted under section 13; and
(c) each evaluation conducted under subsection 18(2).
Date
(2) The record referred to in subsection (1) must
include the date on which the review, analysis or
evaluation was undertaken.
34. For each instance in which a railway company,
in accordance with this Part, consults, communicates or collaborates with bargaining agents,
employees or a representative selected by employees, the railway company must keep a record of the
date and subject matter of the consultation, communication or collaboration and the manner in which
it was carried out.
35. A railway company must keep the following
records:
(a) the documentation relating to each risk assessment conducted under section 15;
33. (1) La compagnie de chemin de fer garde des
registres dans lesquels figurent les facteurs qui ont
été pris en compte dans les activités ci-après et les
résultats de celles-ci :
a) la révision annuelle de sa politique de sécurité;
b) chaque analyse effectuée en application de
l’article 13;
c) chaque évaluation effectuée en application du
paragraphe 18(2).
(2) Les registres visés au paragraphe (1) incluent
la date à laquelle la révision, l’analyse ou l’évaluation ont été effectuées.
34. Chaque fois que, conformément à la présente
partie, elle consulte les représentants syndicaux, ses
employés ou le représentant qu’ils ont choisi, ou
communique ou collabore avec eux, la compagnie
de chemin de fer garde des registres dans lesquels
figurent la date et le sujet des consultations, communications ou collaborations et la manière dont cellesci ont été effectuées.
35. La compagnie de chemin de fer garde des
registres dans lesquels figure ce qui suit :
a) la documentation relative à chaque évaluation
des risques effectuée en application de
l’article 15;
Consultation,
communication
or collaboration
Specified
documents
Plan d’audit
Rapport d’audit
Gestionnaire
supérieur
responsable
Approbation du
plan d’action
Révision,
analyse et
évaluation
Date
Consultation,
communication
ou collaboration
Documents
précisés
596
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Duration
Filing with the
Minister
Notification
and filing
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(b) the written description and written explanation
referred to in section 22;
(c) the annual report referred to in subsection 29(3);
(d) the audit plan referred to in subsection 30(2);
(e) the signed audit report referred to in section 31; and
(f) the approved action plan referred to in section 32.
36. A railway company must keep the records
referred to in sections 33 to 35 for six years after the
day on which they are created.
36. La compagnie de chemin de fer garde les
registres visés aux articles 33 à 35 pendant six ans
après la date de leur création.
Filing and Notification
Dépôt et notification
37. A railway company must, at the request of the
Minister, file with the Minister
(a) an up-to-date copy of the index referred to in
subsection 6(1);
(b) the targets and initiatives referred to in subsection 21(1) for the current calendar year;
(c) the written description and written explanation
referred to in section 22;
(d) the latest annual report referred to in subsection 29(3); and
(e) the latest signed audit report referred to in section 31.
38. A railway company that proposes to make a
change referred to in paragraph 15(1)(b) or (c) must,
before making the change, notify the Minister of the
change and must, at the request of the Minister, file
with the Minister the documentation relating to the
risk assessment that it conducted with respect to the
change.
37. La compagnie de chemin de fer dépose auprès
du ministre, à la demande de celui-ci, ce qui suit :
a) une copie à jour du répertoire visé au paragraphe 6(1);
b) les objectifs et les initiatives visés au paragraphe 21(1) pour l’année civile en cours;
c) la description et l’explication écrites visées à
l’article 22;
d) le dernier rapport annuel visé au paragraphe 29(3);
e) le dernier rapport d’audit signé qui est visé à
l’article 31.
38. La compagnie de chemin de fer qui se propose
d’apporter une modification visée à l’alinéa 15(1)b)
ou c) en avise le ministre, avant de l’apporter, et
dépose auprès de celui-ci, à sa demande, la documentation relative à l’évaluation des risques qu’elle
a effectuée à l’égard de cette modification.
PART 2
PARTIE 2
LOCAL RAILWAY COMPANIES
COMPAGNIES DE CHEMIN DE FER LOCALES
Division 1
Section 1
Main Track Operations
Opérations –– voies ferrées principales
b) la description et l’explication écrites visées à
l’article 22;
c) le rapport annuel visé au paragraphe 29(3);
d) le plan d’audit visé au paragraphe 30(2);
e) le rapport d’audit signé qui est visé à l’article 31;
f) le plan d’action approuvé qui est visé à l’article 32.
Durée
Dépôt auprès
du ministre
Notification et
dépôt
Application
Application
Local railway
company —
main track
39. (1) This Division applies to a local railway
company that operates railway equipment on main
track.
39. (1) La présente section s’applique aux compagnies de chemin de fer locales qui exploitent du
matériel ferroviaire sur des voies ferrées principales.
Compagnies de
chemin de fer
locales — voies
ferrées
principales
Delayed
application
(2) In the case of a local railway company that
begins operating railway equipment on a railway
after the day on which these Regulations come into
force, sections 54 to 56 do not apply until the day
that is six months after the day on which the local
railway company begins operating railway equipment on a railway.
(2) Dans le cas d’une compagnie de chemin de fer
locale qui commence à exploiter du matériel ferroviaire sur un chemin de fer après la date d’entrée en
vigueur du présent règlement, les articles 54 à 56 ne
s’appliquent qu’à compter de l’expiration des six
mois qui suivent la date à laquelle elle commence à
exploiter du matériel ferroviaire sur un chemin de
fer.
Application
différée
597
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Safety Management System
Système de gestion de la sécurité
Processes, Procedures and Methods
Processus, procédures et méthodes
Processes
40. A local railway company must develop and
implement a safety management system that includes
(a) a process for accountability;
(b) a process with respect to a safety policy;
(c) a process for ensuring compliance with regulations, rules and other instruments;
(d) a process for identifying safety concerns;
(e) a risk assessment process;
(f) a process for implementing and evaluating
remedial action;
(g) a process for establishing targets and
developing initiatives; and
(h) a process for continual improvement of the
safety management system.
Index
41. (1) A local railway company must keep an upto-date index of all the processes referred to in section 40 that it has implemented.
(2) The index must indicate the date of the last
revision of the local railway company’s safety policy
and must indicate, for each process,
(a) the management position occupied by a person
designated under subsection 43(4), if applicable;
(b) the procedures and methods required by this
Division that are associated with the process, and
the date of their last revision; and
(c) the position in the local railway company that
has responsibility for the development and implementation of the procedures and methods.
40. La compagnie de chemin de fer locale élabore
et met en œuvre un système de gestion de la sécurité
qui comprend :
a) un processus visant la responsabilité et l’obligation de rendre compte;
b) un processus à l’égard de la politique de
sécurité;
c) un processus pour veiller au respect des règlements, des règles et des autres instruments;
d) un processus pour cerner les préoccupations en
matière de sécurité;
e) un processus visant les évaluations des risques;
f) un processus pour mettre en œuvre et évaluer
les mesures correctives;
g) un processus pour établir les objectifs et élaborer des initiatives;
h) un processus visant l’amélioration continue du
système de gestion de la sécurité.
41. (1) La compagnie de chemin de fer locale tient
à jour un répertoire de tous les processus visés à
l’article 40 qu’elle a mis en œuvre.
(2) Le répertoire indique la date de la dernière
révision de la politique de sécurité de la compagnie
de chemin de fer locale et, pour chaque processus :
a) le cas échéant, les postes de gestion occupés
par les personnes désignées en vertu du paragraphe 43(4);
b) les procédures et les méthodes exigées par la
présente section qui sont associées au processus,
et la date de leur dernière révision;
c) le poste, dans la compagnie de chemin de fer
locale, dont relève la responsabilité de l’élaboration et de la mise en œuvre des procédures et des
méthodes.
42. Les procédures et les méthodes exigées par la
présente section sont établies par écrit et indiquent la
date de leur dernière révision.
Content of
index
Procedures and
methods
Designation of
executive
Notice to
Minister
Declaration to
the Minister
42. Every procedure and method required by this
Division must be in writing and must indicate the
date of its last revision.
Processus
Répertoire
Contenu du
répertoire
Procédures et
méthodes
Process for Accountability —
Accountable Executive
Processus visant la responsabilité et l’obligation
de rendre compte — gestionnaire supérieur
responsable
43. (1) A local railway company must designate
an executive who is responsible for the operations
and activities of the local railway company to be
accountable for the extent to which the requirements
of the safety management system are met, including
its effectiveness in achieving the highest level of
safety in its railway operations.
(2) The local railway company must provide the
Minister with the name of the accountable executive
as soon as possible after he or she has been
designated.
(3) The local railway company must ensure that,
within 30 days after the day on which it designates
an accountable executive, the accountable executive
43. (1) La compagnie de chemin de fer locale
désigne un gestionnaire supérieur chargé des opérations et des activités de la compagnie de chemin de
fer qui est tenu de rendre compte du respect des exigences du système de gestion de la sécurité, y compris son efficacité à atteindre le niveau de sécurité le
plus élevé dans son exploitation ferroviaire.
(2) Elle fournit au ministre le nom du gestionnaire
supérieur responsable aussitôt que possible après sa
désignation.
Désignation du
gestionnaire
supérieur
(3) Elle veille à ce que le gestionnaire supérieur
responsable fournisse au ministre, dans les trente
jours suivant la date de sa désignation, une
Déclaration au
ministre
Avis au
ministre
598
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Designation of
managers
Annual update
Safety policy
Annual review
Communication
List of
instruments
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
provides the Minister with a signed declaration
accepting accountability for the extent to which the
requirements of the safety management system have
been met.
(4) The local railway company may, in its safety
management system, permit the accountable executive to designate one or more persons to develop and
implement one or more of the processes required by
this Division. A designated person must occupy a
management position within the local railway company that includes responsibilities relevant to the
process or processes and the authority to make decisions with respect to that process or those processes.
(5) If the accountable executive designates a person under subsection (4), the accountable executive
must ensure that the person reports to him or her, on
an annual basis, with respect to
(a) any problems following the procedures or
implementing the methods, and the manner in
which those problems have been or are being
resolved or, if applicable, the reasons why they
have not been or are not being resolved; and
(b) the effectiveness of the procedures and methods in contributing to the improvement of the
safety of the local railway company’s operations.
déclaration signée par laquelle il accepte d’être tenu
de rendre compte du respect des exigences du système de gestion de la sécurité.
(4) Elle peut, dans son système de gestion de la
sécurité, permettre au gestionnaire supérieur responsable de désigner une ou plusieurs personnes pour
élaborer et mettre en œuvre un ou plusieurs des processus exigés par la présente section. Les personnes
désignées doivent occuper, dans la compagnie de
chemin de fer locale, des postes de gestion qui comprennent les responsabilités se rapportant à ces processus et le pouvoir de prendre des décisions à
l’égard de ceux-ci.
(5) S’il désigne une personne en vertu du paragraphe (4), le gestionnaire supérieur responsable
doit veiller à ce que celle-ci lui indique, sur une base
annuelle :
a) tout problème à suivre les procédures ou à
mettre en œuvre les méthodes, et la manière dont
il a été réglé ou est en train d’être réglé ou, le cas
échéant, les raisons pour lesquelles il n’a pas été
réglé ou n’est pas en train de l’être;
b) l’efficacité des procédures et des méthodes à
contribuer à l’amélioration de la sécurité de l’exploitation ferroviaire de la compagnie de chemin
de fer locale.
Process with Respect to a Safety Policy
Processus à l’égard d’une politique de sécurité
44. (1) A local railway company must include, in
its safety management system, a written safety
policy that reflects the local railway company’s
commitment to promoting railway safety. The policy
must be approved and signed by the accountable
executive.
(2) The local railway company must ensure that
its safety policy is reviewed annually.
(3) The local railway company must communicate
its safety policy, and any changes to the policy, to its
employees.
44. (1) La compagnie de chemin de fer locale
inclut, dans son système de gestion de la sécurité,
une politique de sécurité, établie par écrit, qui reflète
son engagement à promouvoir la sécurité ferroviaire.
La politique est approuvée et signée par le gestionnaire supérieur responsable.
(2) Elle veille à ce que sa politique de sécurité soit
révisée chaque année.
(3) Elle communique à ses employés sa politique
de sécurité ainsi que toute modification apportée à
celle-ci.
Process for Ensuring Compliance
with Regulations, Rules and
Other Instruments
Processus pour veiller au respect
des règlements, des règles et
des autres instruments
45. (1) A local railway company must include, in
its safety management system, a list of the following
instruments relating to railway safety:
(a) any regulations made under the Act that apply
to the local railway company and that are in force;
(b) any rules approved or established by the Minister under section 19 of the Act that apply to the
local railway company and that are in force;
(c) any exemptions granted under section 22 or
22.1 of the Act that apply to the local railway
company and that are in effect;
(d) any notices sent to the local railway company
under section 31 of the Act that contain an order
and that are in effect; and
45. (1) La compagnie de chemin de fer locale
inclut, dans son système de gestion de la sécurité,
une liste des instruments ci-après en matière de
sécurité ferroviaire :
a) les règlements pris en vertu de la Loi qui s’appliquent à la compagnie de chemin de fer locale et
sont en vigueur;
b) les règles approuvées ou établies par le ministre
en vertu de l’article 19 de la Loi qui s’appliquent
à la compagnie de chemin de fer locale et sont en
vigueur;
c) les exemptions accordées en vertu des articles 22 ou 22.1 de la Loi qui s’appliquent à la
compagnie de chemin de fer locale et sont en
vigueur;
Désignation de
gestionnaires
Mise à jour
annuelle
Politique de
sécurité
Révision
annuelle
Communication
Liste des
instruments
599
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(e) any documents in effect by which the Minister
has ordered the local railway company to do or to
not do something, including a ministerial order
issued under section 32 of the Act and an emergency directive sent under section 33 of the Act.
Date and
subject matter
Update
Procedures
Analyses
(2) The list of instruments must include
(a) in the case of a rule, the date on which it was
approved or established; and
(b) in the case of an exemption, a notice, or a
document referred to in paragraph (1)(e), the date
and subject matter.
(3) The local railway company must keep the list
of instruments up to date and must indicate the date
of its last revision.
46. A local railway company must include, in its
safety management system, a procedure for
(a) reviewing and updating the list of instruments
referred to in subsection 45(1); and
(b) verifying compliance with
(i) the requirements of the regulations, rules,
and notices and documents containing an order,
that are referred to in the list of instruments,
and
(ii) the terms of the exemptions referred to in
the list of instruments.
d) les avis transmis à la compagnie de chemin de
fer locale en vertu de l’article 31 de la Loi qui
contiennent un ordre en vigueur;
e) les documents en vigueur par lesquels le
ministre a ordonné à la compagnie de chemin de
fer locale de faire ou de ne pas faire quelque
chose, notamment les ordres ministériels visés à
l’article 32 de la Loi et les injonctions ministérielles visées à l’article 33 de la Loi.
(2) La liste des instruments comprend :
a) dans le cas d’une règle, la date à laquelle elle a
été approuvée ou établie;
b) dans le cas d’une exemption, d’un avis ou d’un
document visé à l’alinéa (1)e), la date et son objet.
(3) La compagnie de chemin de fer locale tient la
liste à jour et indique la date de sa dernière
révision.
46. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une procédure pour :
a) examiner et mettre à jour la liste des instruments visés au paragraphe 45(1);
b) vérifier le respect :
(i) d’une part, des exigences des règlements,
règles et avis et documents contenant un ordre,
qui sont mentionnés dans la liste des
instruments,
(ii) d’autre part, des conditions des exemptions
mentionnées dans la liste des instruments.
Process for Identifying Safety Concerns
Processus pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité
47. A local railway company must, on a continual
basis, conduct analyses of its railway operations to
identify safety concerns, including any trends, any
emerging trends or any repetitive situations. The
analyses must, at a minimum, be based on
(a) any reports of accidents;
(b) any internal documentation relating to
accidents;
(c) any reports of injuries;
(d) the results of any inspections conducted by the
local railway company or by a railway safety
inspector;
(e) any reports of contraventions or safety hazards
that are received by the local railway company
from its employees;
(f) any complaints relating to safety that are
received by the local railway company;
(g) any data that is accessible to the local railway
company from safety monitoring technologies;
(h) the conclusions of the annual report referred to
in subsection 57(3); and
(i) the findings of any audit reports.
47. La compagnie de chemin de fer locale effectue, de façon continue, des analyses de son exploitation ferroviaire pour cerner les préoccupations en
matière de sécurité, y compris toute tendance
actuelle, nouvelle tendance et situation répétitive.
Les analyses reposent, à tout le moins, sur les éléments suivants :
a) tout signalement d’accidents;
b) tout document interne relatif aux accidents;
c) tout signalement de blessures;
d) les résultats de toute inspection effectuée par la
compagnie de chemin de fer locale ou un inspecteur de la sécurité ferroviaire;
e) tout signalement, fait par ses employés et reçu
par elle, des infractions ou des dangers pour la
sécurité;
f) toute plainte relative à la sécurité qui est reçue
par la compagnie de chemin de fer locale;
g) toute donnée accessible à la compagnie de chemin de fer locale provenant de technologies de
surveillance de la sécurité;
h) les conclusions du rapport annuel visé au paragraphe 57(3);
i) les constatations figurant dans tout rapport
d’audit.
Date et objet
Mise à jour
Procédures
Analyses
600
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Procedure
48. A local railway company must include, in its
safety management system, a procedure for conducting the analyses referred to in section 47.
Risk Assessment Process
Processus visant les évaluations des risques
Risk assessment
49. (1) A local railway company must conduct a
risk assessment in the following circumstances:
(a) when it identifies a safety concern in its railway operations as a result of the analyses conducted under section 47;
(b) when it proposes to begin transporting dangerous goods, or to begin transporting dangerous
goods different from those it already transports; or
(c) when a proposed change to its railway operations, including a change set out below, may
affect the safety of the public or personnel or the
protection of property or the environment:
(i) the introduction or elimination of a technology, or a change to a technology,
(ii) an increase in the volume of dangerous
goods it transports,
(iii) a change to the route on which dangerous
goods are transported, or
(iv) a change affecting personnel, including an
increase or decrease in the number of employees or a change in their responsibilities or
duties.
Évaluation des
risques
Components
(2) The risk assessment must
(a) describe the circumstances that triggered the
requirement to conduct the risk assessment;
(b) identify and describe the risks associated with
those circumstances;
(c) identify the factors taken into account in the
risk assessment, including the persons who may
be affected and whether property or the environment is affected;
(d) indicate, for each risk, the likelihood that
the risk will occur and the severity of its
consequences;
(e) identify the risks that require remedial action;
and
(f) identify the remedial action for each of those
risks.
50. A local railway company must communicate
the risks identified as requiring remedial action, and
the remedial action to be implemented, to the
employees of the local railway company who are
affected by any of the circumstances referred to in
subsection 49(1).
51. A local railway company must include, in its
safety management system,
(a) a procedure for identifying the risks that
require remedial action, taking into account, for
49. (1) La compagnie de chemin de fer locale
effectue une évaluation des risques dans les circonstances suivantes :
a) lorsqu’elle cerne une préoccupation en matière
de sécurité dans son exploitation ferroviaire à la
suite des analyses effectuées en vertu de l’article 47;
b) lorsqu’elle se propose d’entreprendre le transport de marchandises dangereuses ou le transport
de marchandises dangereuses différentes de celles
qu’elle transporte déjà;
c) lorsqu’un changement proposé à l’exploitation
ferroviaire — y compris les changements ciaprès — peut avoir une incidence sur la sécurité
du public ou du personnel ou sur la protection des
biens et de l’environnement :
(i) l’introduction ou l’élimination d’une technologie ou une modification apportée à une
technologie,
(ii) une augmentation du volume des marchandises dangereuses qu’elle transporte,
(iii) une modification apportée au trajet
emprunté pour le transport des marchandises
dangereuses,
(iv) une modification touchant le personnel, y
compris une augmentation ou une réduction du
nombre d’employés ou une modification apportée à leurs responsabilités ou à leurs fonctions.
(2) L’évaluation des risques, à la fois :
a) décrit les circonstances qui ont entraîné l’obligation d’effectuer l’évaluation des risques;
b) cerne et décrit les risques associés à ces
circonstances;
c) cerne les facteurs dont il est tenu compte dans
l’évaluation des risques, y compris les personnes
qui peuvent être touchées et si les biens ou l’environnement sont touchés;
d) indique, pour chaque risque, la probabilité qu’il
se produise et la gravité de ses conséquences;
e) cerne les risques qui exigent des mesures
correctives;
f) indique les mesures correctives visant chacun
de ces risques.
50. La compagnie de chemin de fer locale communique à ses employés qui sont touchés par l’une
ou l’autre des circonstances visées au paragraphe 49(1) les risques cernés comme étant des risques
qui exigent des mesures correctives et les mesures
correctives à mettre en œuvre.
51. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité :
a) une procédure pour cerner les risques qui
exigent des mesures correctives, en tenant compte,
Communication
Communication
Procedure and
method
48. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une procédure pour effectuer les analyses visées à l’article 47.
Procédure
Composantes
Procédure et
méthode
601
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
each risk, the likelihood that the risk will occur
and the severity of its consequences; and
(b) a method for evaluating the level of risk, taking into account the likelihood that a risk will
occur and the severity of its consequences.
pour chaque risque, de la probabilité qu’il se produise et de la gravité de ses conséquences;
b) une méthode pour évaluer le niveau de risque,
en tenant compte de la probabilité qu’un risque se
produise et de la gravité de ses conséquences.
Process for Implementing and
Evaluating Remedial Action
Processus pour mettre en œuvre et
évaluer les mesures correctives
Remedial
action —
implementation
52. (1) A local railway company must implement
remedial action with respect to the risks that it has
identified in its risk assessment as requiring remedial action.
Mesures
correctives —
mise en œuvre
Remedial
action —
evaluation
(2) The local railway company must evaluate the
effectiveness of the remedial action in reducing or
eliminating the risks.
53. A local railway company must include, in its
safety management system,
(a) a procedure for selecting the remedial action
to be implemented; and
(b) a procedure for implementing the remedial
action and evaluating its effectiveness.
52. (1) La compagnie de chemin de fer locale met
en œuvre des mesures correctives à l’égard des
risques qu’elle a cernés, dans son évaluation des
risques, comme étant des risques qui exigent des
mesures correctives.
(2) Elle évalue l’efficacité des mesures correctives
à réduire ou à éliminer les risques.
53. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité :
a) une procédure pour choisir les mesures correctives à mettre en œuvre;
b) une procédure pour mettre en œuvre les
mesures correctives et évaluer leur efficacité.
Procédures
Procedures
Process for Establishing Targets
and Developing Initiatives
Processus pour établir les objectifs de
rendement et élaborer les initiatives
Targets and
initiatives
54. (1) A local railway company must, for each
calendar year,
(a) establish targets designed to improve the
safety of its railway operations; and
(b) develop initiatives to achieve each target.
Basis for
establishing
targets
(2) The targets must be based on the analyses conducted under section 47 and must take into account
the results of any previous analyses.
55. A local railway company must include, in its
safety management system, a written description of
each initiative to be implemented in order to achieve
each target and a written explanation of how the
initiative will contribute to achieving that target.
56. A local railway company must communicate
to its employees the targets established and the
initiatives to be implemented.
54. (1) La compagnie de chemin de fer locale est
tenue, pour chaque année civile :
a) d’établir des objectifs visant à améliorer la
sécurité de son exploitation ferroviaire;
b) d’élaborer des initiatives pour atteindre chaque
objectif.
(2) Les objectifs reposent sur les analyses effectuées en application de l’article 47 et tiennent compte
des résultats de toute analyse précédente.
55. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une description écrite de chaque initiative à mettre en œuvre
pour atteindre chaque objectif et une explication
écrite de la manière dont l’initiative contribuera à
atteindre cet objectif.
56. La compagnie de chemin de fer locale communique à ses employés les objectifs et les initiatives à mettre en œuvre.
Process for Continual Improvement
of the Safety Management System
Processus visant l’amélioration continue
du système de gestion de la sécurité
Details of
initiative
Communication
Monitoring
Internal Monitoring
Contrôle interne
57. (1) A local railway company must, on a continual basis, monitor the implementation of its safety
management system to verify
(a) whether the targets established by the local
railway company under section 54 are being
achieved; and
(b) whether the procedures required by this
Division are being followed, and whether the
methods required by this Division are being
implemented.
57. (1) La compagnie de chemin de fer locale
contrôle, de façon continue, la mise en œuvre de ses
processus pour :
a) vérifier si les objectifs qu’elle a établis en
application de l’article 54 sont atteints;
b) vérifier si les procédures exigées par la présente
section sont suivies et si les méthodes exigées par
la présente section sont mises en œuvre.
Mesures
correctives —
évaluation
Objectifs et
initiatives
Base pour
l’établissement
des objectifs
Détails des
initiatives
Communication
Contrôle
602
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Deficiencies in
implementation
Annual report
Accountable
executive
Scope and
frequency
Audit plan
Audit report
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(2) Monitoring must include, if applicable, inquiring into
(a) the cause of any deficiencies in the implementation of the local railway company’s safety management system and any actions being taken to
remedy those deficiencies; and
(b) the reasons why the targets are not being
achieved.
(3) The local railway company must prepare an
annual report setting out the conclusions of its monitoring activities.
(4) The local railway company must ensure that
the conclusions of the annual report are brought to
the attention of the accountable executive.
(2) Le contrôle comprend, le cas échéant :
a) des enquêtes sur les causes des lacunes dans la
mise en œuvre du système de gestion de la sécurité de la compagnie de chemin de fer et sur toute
mesure corrective prise pour corriger celles-ci;
b) des enquêtes sur les raisons pour lesquelles les
objectifs ne sont pas atteints.
Lacunes dans la
mise en œuvre
(3) La compagnie de chemin de fer locale prépare
un rapport annuel des conclusions de ses activités de
contrôle.
(4) Elle veille à ce que les conclusions du rapport
annuel soient portées à l’attention du gestionnaire
supérieur responsable.
Rapport annuel
Internal Audit
Audit interne
58. (1) A local railway company must conduct an
audit of its safety management system every three
years to evaluate
(a) the extent to which the requirements related to
each process have been implemented; and
(b) the extent to which the procedures and methods developed by the local railway company are
effective in improving the level of safety of its
railway operations.
(2) The local railway company must include, in its
safety management system, an audit plan that
(a) defines the scope of each audit;
(b) indicates the evaluation criteria to be applied;
(c) specifies the method to be used in conducting
each evaluation; and
(d) sets out the schedule for evaluating each
process.
59. (1) A local railway company must prepare an
audit report that includes the findings of the audit.
58. (1) La compagnie de chemin de fer locale
effectue un audit de son système de gestion de la
sécurité tous les trois ans pour évaluer :
a) la mesure dans laquelle les exigences relatives
à chaque processus ont été mises en œuvre;
b) la mesure dans laquelle les procédures et les
méthodes qu’elle a établies sont efficaces pour
améliorer le niveau de sécurité de son exploitation
ferroviaire.
(2) Elle inclut, dans son système de gestion de la
sécurité, un plan d’audit qui, à la fois :
a) définit la portée de chaque audit;
b) indique les critères d’évaluation à appliquer;
c) précise la méthode à utiliser pour effectuer
chaque évaluation;
d) prévoit le calendrier d’évaluation de chaque
processus.
59. (1) La compagnie de chemin de fer locale établit un rapport d’audit qui comprend les constatations de l’audit.
(2) Le gestionnaire supérieur responsable signe le
rapport d’audit pour attester qu’il l’accepte.
Portée et
fréquence
Plan d’action
Accountable
executive
(2) The accountable executive must sign the audit
report to attest to his or her acceptance of the report.
Action plan
60. (1) A local railway company must prepare
an action plan setting out the action to be taken
to address each finding in the audit report that it
identifies as a deficiency in its safety management
system.
(2) The accountable executive must sign the
action plan to acknowledge that he or she approves
it.
60. (1) La compagnie de chemin de fer locale
établit un plan d’action qui indique les mesures à
prendre pour répondre à chaque constatation du rapport d’audit qu’elle cerne comme étant une lacune
de son système de gestion de la sécurité.
(2) Le gestionnaire supérieur responsable signe le
plan d’action pour attester qu’il l’approuve.
Records
Registres
61. (1) A local railway company must keep a record of the factors taken into account in, and the
results of,
(a) the annual review of its safety policy;
(b) each analysis conducted under section 47; and
(c) each evaluation conducted under subsection 52(2).
61. (1) La compagnie de chemin de fer locale
garde des registres dans lesquels figurent les facteurs
qui ont été pris en compte dans les activités ci-après
et les résultats de celles-ci :
a) la révision annuelle de sa politique de sécurité;
b) chaque analyse effectuée en application de l’article 47;
c) chaque évaluation effectuée en application du
paragraphe 52(2).
Approval of
action plan
Review,
analysis and
evaluation
Gestionnaire
supérieur
responsable
Plan d’audit
Rapport d’audit
Gestionnaire
supérieur
responsable
Approbation du
plan d’action
Révision,
analyse et
évaluation
603
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Date
Communication
Specified
documents
Duration
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(2) The record referred to in subsection (1) must
include the date on which the review, analysis or
evaluation was undertaken.
62. For each instance in which a local railway
company communicates with its employees in
accordance with this Division, the local railway
company must keep a record of the date and subject
matter of the communication and the manner in
which it was carried out.
63. A local railway company must keep the following records:
(a) the documentation relating to each risk assessment conducted under section 49;
(b) the written description and written explanation
referred to in section 55;
(c) the annual report referred to in subsection 57(3);
(d) the audit plan referred to in subsection 58(2);
(e) the signed audit report referred to in section 59; and
(f) the approved action plan referred to in section 60.
64. A local railway company must keep the records referred to in sections 61 to 63 for six years
after the day on which they are created.
(2) Les registres visés au paragraphe (1) incluent
la date à laquelle la révision, l’analyse ou l’évaluation ont été effectuées.
62. Chaque fois que, conformément à la présente
section, elle communique avec ses employés, la
compagnie de chemin de fer locale garde des
registres dans lesquels figurent la date et le sujet des
communications et la manière dont celles-ci ont été
effectuées.
63. La compagnie de chemin de fer locale garde
des registres dans lesquels figure ce qui suit :
a) la documentation relative à chaque évaluation des risques effectuée en application de
l’article 49;
b) la description et l’explication écrites visées à
l’article 55;
c) le rapport annuel visé au paragraphe 57(3);
d) le plan d’audit visé au paragraphe 58(2);
e) le rapport d’audit signé qui est visé à l’article 59;
f) le plan d’action approuvé qui est visé à l’article 60.
64. La compagnie de chemin de fer locale garde
les registres visés aux articles 61 à 63 pendant six
ans après la date de leur création.
Filing and Notification
Dépôt et notification
Filing with the
Minister
65. A local railway company must, at the request
of the Minister, file with the Minister
(a) an up-to-date copy of the index referred to in
subsection 41(1);
(b) the targets and initiatives referred to in subsection 54(1) for the current calendar year;
(c) the written description and written explanation
referred to in section 55;
(d) the latest annual report referred to in subsection 57(3); and
(e) the latest signed audit report referred to in section 59.
Notification
and filing
66. A local railway company that proposes to
make a change referred to in paragraph 49(1)(b) or
(c) must, before making the change, notify the Minister of the change and must, at the request of the
Minister, file with the Minister the documentation
relating to the risk assessment that it conducted with
respect to the change.
65. La compagnie de chemin de fer locale dépose
auprès du ministre, à la demande de celui-ci, ce qui
suit :
a) une copie à jour du répertoire visé au paragraphe 41(1);
b) les objectifs et les initiatives visés au paragraphe 54(1) pour l’année civile en cours;
c) la description et l’explication écrites visées à
l’article 55;
d) le dernier rapport annuel visé au paragraphe 57(3);
e) le dernier rapport d’audit signé qui est visé à
l’article 59.
66. La compagnie de chemin de fer locale qui se
propose d’apporter une modification visée à l’alinéa 49(1)b) ou c) en avise le ministre, avant de l’apporter, et dépose auprès de celui-ci, à sa demande, la
documentation relative à l’évaluation des risques
qu’elle a effectuée à l’égard de cette modification.
Local railway
company —
non-main track
Division 2
Section 2
Non-Main Track Operations
Opérations — voies ferrées non principales
Application
Application
67. This Division applies to a local railway company that operates railway equipment exclusively on
non-main track.
67. La présente section s’applique aux compagnies de chemin de fer locales qui exploitent du
matériel ferroviaire exclusivement sur des voies ferrées non principales.
Date
Communication
Documents
précisés
Durée
Dépôt auprès
du ministre
Notification et
dépôt
Compagnies de
chemin de fer
locales — voies
ferrées non
principales
604
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Safety Management System
Système de gestion de la sécurité
Processes, Procedures and Methods
Processus, procédures et méthodes
Processes
68. A local railway company must develop and
implement a safety management system that includes
(a) a process with respect to a safety policy;
(b) a process for ensuring compliance with regulations, rules and other instruments;
(c) a process for identifying safety concerns;
(d) a risk assessment process; and
(e) a process for implementing and evaluating
remedial action.
Index
69. (1) A local railway company must keep an upto-date index of all the processes referred to in section 68 that it has implemented.
(2) The index must indicate the date of the last
revision of the local railway company’s safety policy
and must indicate, for each process,
(a) the procedures and methods required by this
Division that are associated with the process, and
the date of their last revision; and
(b) the position in the local railway company
that has responsibility for the development and
implementation of the process, procedures and
methods.
70. Every procedure and method required by this
Division must be in writing and must indicate the
date of its last revision.
68. La compagnie de chemin de fer locale élabore
et met en œuvre un système de gestion de la sécurité
qui comprend :
a) un processus à l’égard de la politique de
sécurité;
b) un processus pour veiller au respect des règlements, des règles et des autres instruments;
c) un processus pour cerner les préoccupations en
matière de sécurité;
d) un processus visant les évaluations des risques;
e) un processus pour mettre en œuvre et évaluer
les mesures correctives.
69. (1) La compagnie de chemin de fer locale tient
à jour un répertoire de tous les processus visés à
l’article 68 qu’elle a mis en œuvre.
(2) Le répertoire indique la date de la dernière
révision de la politique de sécurité de la compagnie
de chemin de fer locale et, pour chaque processus :
a) les procédures et les méthodes exigées par la
présente section qui sont associées au processus,
et la date de leur dernière révision;
b) le poste, dans la compagnie de chemin de fer
locale, dont relève la responsabilité de l’élaboration et de la mise en œuvre des processus, des procédures et des méthodes.
70. Les procédures et les méthodes exigées par la
présente section sont établies par écrit et indiquent la
date de leur dernière révision.
Process with Respect to a Safety Policy
Processus à l’égard d’une politique de sécurité
71. (1) A local railway company must include, in
its safety management system, a written safety
policy that reflects the local railway company’s
commitment to promoting railway safety. The policy
must be approved and signed by an executive who is
responsible for the operations and activities of the
local railway company.
(2) The local railway company must ensure that
its safety policy is reviewed annually.
(3) The local railway company must communicate
its safety policy, and any changes to the policy, to its
employees.
71. (1) La compagnie de chemin de fer locale
inclut, dans son système de gestion de la sécurité,
une politique de sécurité, établie par écrit, qui reflète
son engagement à promouvoir la sécurité ferroviaire.
La politique est approuvée et signée par le gestionnaire supérieur responsable des opérations et des
activités de la compagnie de chemin de fer locale.
(2) Elle veille à ce que sa politique de sécurité ferroviaire soit révisée chaque année.
(3) Elle communique à ses employés sa politique
de sécurité ainsi que toute modification apportée à
celle-ci.
Process for Ensuring Compliance with Regulations,
Rules and Other Instruments
Processus pour veiller au respect des règlements,
des règles et des autres instruments
72. (1) A local railway company must include, in
its safety management system, a list of the following
instruments relating to railway safety:
(a) any regulations made under the Act that apply
to the local railway company and that are in force;
(b) any rules approved or established by the Minister under section 19 of the Act that apply to the
local railway company and that are in force;
72. (1) La compagnie de chemin de fer locale
inclut, dans son système de gestion de la sécurité,
une liste des instruments ci-après en matière de
sécurité ferroviaire :
a) les règlements pris en vertu de la Loi qui s’appliquent à la compagnie de chemin de fer locale et
sont en vigueur;
b) les règles approuvées ou établies par le ministre
en vertu de l’article 19 de la Loi et qui s’appliquent
à la compagnie de chemin de fer locale et sont en
vigueur;
Content of
index
Procedures and
methods
Safety policy
Annual review
Communication
List of
instruments
Processus
Répertoire
Contenu du
répertoire
Procédures et
méthodes
Politique de
sécurité
Révision
annuelle
Communication
Liste des
instruments
605
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
(c) any exemptions granted under section 22 or
22.1 of the Act that apply to the local railway
company and that are in effect;
(d) any notices sent to the local railway company
under section 31 of the Act that contain an order
and that are in effect; and
(e) any documents in effect by which the Minister
has ordered the local railway company to do or to
not do something, including a ministerial order
issued under section 32 of the Act and an emergency directive sent under section 33 of the Act.
Date and
subject matter
Update
Procedures
Analyses
(2) The list of instruments must include
(a) in the case of a rule, the date on which it was
approved or established; and
(b) in the case of an exemption, a notice, or a
document referred to in paragraph (1)(e), the date
and subject matter.
(3) The local railway company must keep the list
of instruments up to date and must indicate the date
of its last revision.
73. A local railway company must include, in its
safety management system, a procedure for
(a) reviewing and updating the list of instruments
referred to in subsection 72(1); and
(b) verifying compliance with
(i) the requirements of the regulations, rules,
and notices and documents containing an order,
that are referred to in the list of instruments,
and
(ii) the terms of the exemptions referred to in
the list of instruments.
c) les exemptions accordées en vertu des articles 22 ou 22.1 de la Loi qui s’appliquent à la
compagnie de chemin de fer locale et sont en
vigueur;
d) les avis transmis à la compagnie de chemin de
fer locale en vertu de l’article 31 de la Loi qui
contiennent un ordre en vigueur;
e) les documents en vigueur par lesquels le
ministre a ordonné à la compagnie de chemin de
fer locale de faire ou de ne pas faire quelque
chose, notamment les ordres ministériels visés à
l’article 32 de la Loi et les injonctions ministérielles visées à l’article 33 de la Loi.
(2) La liste des instruments comprend :
a) dans le cas d’une règle, la date à laquelle elle a
été approuvée ou établie;
b) dans le cas d’une exemption, d’un avis ou d’un
document visé à l’alinéa (1)e), la date et son objet.
(3) La compagnie de chemin de fer locale tient la
liste à jour et indique la date de sa dernière
révision.
73. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une procédure pour :
a) examiner et mettre à jour la liste des instruments visée au paragraphe 72(1);
b) vérifier le respect :
(i) d’une part, des exigences des règlements,
règles et avis et documents contenant un
ordre, qui sont mentionnés dans la liste des
instruments,
(ii) d’autre part, des conditions des exemptions
mentionnées dans la liste des instruments.
Process for Identifying Safety Concerns
Processus pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité
74. A local railway company must, on a continual
basis, conduct analyses of its railway operations to
identify safety concerns, including any trends, any
emerging trends or any repetitive situations. The
analyses must, at a minimum, be based on
(a) any reports of accidents;
(b) any internal documentation relating to
accidents;
(c) any reports of injuries;
(d) the results of any inspections conducted by the
local railway company or by a railway safety
inspector;
(e) any reports of contraventions or safety hazards
that are received by the local railway company
from its employees;
(f) any complaints relating to safety that are
received by the local railway company;
(g) any data that is accessible to the local railway
company from safety monitoring technologies;
and
(h) the findings of any audit reports.
74. La compagnie de chemin de fer locale effectue, de façon continue, des analyses de son exploitation ferroviaire pour cerner les préoccupations
en matière de sécurité, y compris toute tendance
actuelle, nouvelle tendance et situation répétitive.
Les analyses reposent, à tout le moins, sur les éléments suivants :
a) tout signalement d’accidents;
b) tout document interne relatif aux accidents;
c) tout signalement de blessures;
d) les résultats de toute inspection effectuée par la
compagnie de chemin de fer locale ou un inspecteur de la sécurité ferroviaire;
e) tout signalement, fait par ses employés et reçu
par elle, des infractions ou des dangers pour la
sécurité;
f) toute plainte relative à la sécurité qui est reçue
par la compagnie de chemin de fer locale;
g) toute donnée accessible à la compagnie de chemin de fer locale provenant de technologies de
surveillance de la sécurité;
h) les constatations figurant dans tout rapport
d’audit.
Date et objet
Mise à jour
Procédure
Analyses
606
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
75. A local railway company must include, in its
safety management system, a procedure for conducting the analyses referred to in section 74.
75. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité, une procédure pour effectuer les analyses visées à l’article 74.
Risk Assessment Process
Processus visant les évaluations des risques
Risk assessment
76. (1) A local railway company must conduct a
risk assessment in the following circumstances:
(a) when it identifies a safety concern in its railway operations as a result of the analyses conducted under section 74;
(b) when it proposes to begin transporting dangerous goods, or to begin transporting dangerous
goods different from those it already transports; or
(c) when a proposed change to its railway operations, including a change set out below, may
affect the safety of the public or personnel or the
protection of property or the environment:
(i) the introduction or elimination of a technology, or a change to a technology,
(ii) an increase in the volume of dangerous
goods it transports,
(iii) a change to the route on which dangerous
goods are transported, or
(iv) a change affecting personnel, including an
increase or decrease in the number of employees or a change in their responsibilities or
duties.
Évaluation des
risques
Components
(2) The risk assessment must
(a) describe the circumstances that triggered the
requirement to conduct the risk assessment;
(b) identify and describe the risks associated with
those circumstances;
(c) identify the factors taken into account in the
risk assessment, including the persons who may
be affected and whether property or the environment is affected;
(d) indicate, for each risk, the likelihood that the
risk will occur and the severity of its
consequences;
(e) identify the risks that require remedial action;
and
(f) identify the remedial action for each of those
risks.
77. A local railway company must communicate
the risks identified as requiring remedial action, and
the remedial action to be implemented, to the
employees of the local railway company who are
affected by any of the circumstances referred to in
subsection 76(1).
78. A local railway company must include, in its
safety management system,
(a) a procedure for identifying the risks that
require remedial action, taking into account, for
76. (1) La compagnie de chemin de fer locale
effectue une évaluation des risques dans les circonstances suivantes :
a) lorsqu’elle cerne une préoccupation en matière
de sécurité dans son exploitation ferroviaire à la
suite des analyses effectuées en vertu de l’article 74;
b) lorsqu’elle se propose d’entreprendre le transport de marchandises dangereuses ou le transport
de marchandises dangereuses différentes de celles
qu’elle transporte déjà;
c) lorsqu’un changement proposé à l’exploitation
ferroviaire — y compris les changements suivants — peut avoir une incidence sur la sécurité
du public ou du personnel ou sur la protection des
biens et de l’environnement :
(i) l’introduction ou l’élimination d’une technologie ou une modification apportée à une
technologie,
(ii) une augmentation du volume des marchandises dangereuses qu’elle transporte,
(iii) une modification apportée au trajet
emprunté pour le transport des marchandises
dangereuses,
(iv) une modification touchant le personnel, y
compris une augmentation ou une réduction du
nombre d’employés ou une modification apportée à leurs responsabilités ou à leurs fonctions.
(2) L’évaluation des risques, à la fois :
a) décrit les circonstances qui ont entraîné l’obligation d’effectuer l’évaluation des risques;
b) cerne et décrit les risques associés à ces
circonstances;
c) cerne les facteurs dont il est tenu compte dans
l’évaluation des risques, y compris les personnes
qui peuvent être touchées ou si les biens ou l’environnement sont touchés;
d) indique, pour chaque risque, la probabilité qu’il
se produise et la gravité de ses conséquences;
e) cerne les risques qui exigent des mesures
correctives;
f) indique les mesures correctives visant chacun
de ces risques.
77. La compagnie de chemin de fer locale communique à ses employés qui sont touchés par l’une
ou l’autre des circonstances visées au paragraphe 76(1) les risques cernés comme étant des risques
qui exigent des mesures correctives et les mesures
correctives à mettre en œuvre.
78. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité :
a) une procédure pour cerner les risques qui
exigent des mesures correctives, en tenant compte,
Communication
Procedure
Communication
Procedure and
method
Procédure
Composantes
Procédure et
méthode
607
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
each risk, the likelihood that the risk will occur
and the severity of its consequences; and
(b) a method for evaluating the level of risk, taking into account the likelihood that a risk will
occur and the severity of its consequences.
pour chaque risque, de la probabilité qu’il se produise et de la gravité de ses conséquences;
b) une méthode pour évaluer le niveau de risque,
en tenant compte de la probabilité qu’un risque se
produise et de la gravité de ses conséquences.
Process for Implementing and
Evaluating Remedial Action
Processus pour mettre en œuvre et
évaluer les mesures correctives
Remedial
action —
implementation
79. (1) A local railway company must implement
remedial action with respect to the risks that it has
identified in its risk assessment as requiring remedial action.
Mesures
correctives —
mise en œuvre
Remedial
action —
evaluation
(2) The local railway company must evaluate the
effectiveness of the remedial action in reducing or
eliminating the risks.
80. A local railway company must include, in its
safety management system,
(a) a procedure for selecting the remedial action
to be implemented; and
(b) a procedure for implementing the remedial
action and evaluating its effectiveness.
79. (1) La compagnie de chemin de fer locale met
en œuvre les mesures correctives à l’égard des
risques qu’elle a cernés, dans son évaluation des
risques, comme étant des risques qui exigent des
mesures correctives.
(2) Elle évalue l’efficacité des mesures correctives
à réduire ou à éliminer les risques.
80. La compagnie de chemin de fer locale inclut,
dans son système de gestion de la sécurité :
a) une procédure pour choisir les mesures correctives à mettre en œuvre;
b) une procédure pour mettre en œuvre les
mesures correctives et évaluer leur efficacité.
Procédures
Procedures
Records
Registres
Review,
analysis and
evaluation
81. (1) A local railway company must keep a record of the factors taken into account in, and the
results of,
(a) the annual review of its safety policy;
(b) each analysis conducted under section 74; and
(c) each evaluation conducted under subsection 79(2).
Date
(2) The record referred to in subsection (1) must
include the date on which the review, analysis or
evaluation was undertaken.
82. For each instance in which a local railway
company communicates with its employees in
accordance with this Division, the local railway
company must keep a record of the date and subject
matter of the communication and the manner in
which it was carried out.
83. A local railway company must keep the documentation relating to each risk assessment conducted
under section 76.
84. A local railway company must keep the records referred to in sections 81 to 83 for three years
after the day on which they are created.
81. (1) La compagnie de chemin de fer locale
garde des registres dans lesquels figurent les facteurs
qui ont été pris en compte dans les activités ci-après
et les résultats de celles-ci :
a) chaque révision annuelle de sa politique de
sécurité;
b) chaque analyse effectuée en application de l’article 74;
c) chaque évaluation effectuée en application du
paragraphe 79(2).
(2) Les registres visés au paragraphe (1) incluent
la date à laquelle la révision, l’analyse ou l’évaluation ont été effectuées.
82. Chaque fois que, conformément à la présente
section, elle communique avec ses employés, la
compagnie de chemin de fer locale garde des
registres dans lesquels figurent la date et le sujet des
communications et la manière dont celles-ci ont été
effectuées.
83. La compagnie de chemin de fer locale garde
la documentation relative à chaque évaluation des
risques effectuée en application de l’article 76.
84. La compagnie de chemin de fer locale garde
les registres visés aux articles 81 à 83 pendant trois
ans après la date de leur création.
Filing and Notification
Dépôt et notification
85. A local railway company must, at the request
of the Minister, file with the Minister an up-to-date
copy of the index referred to in subsection 69(1).
86. A local railway company that proposes to
make a change referred to in paragraph 76(1)(b) or
(c) must, before making the change, notify the Minister of the change and must, at the request of the
85. La compagnie de chemin de fer locale dépose
auprès du ministre, à la demande de celui-ci, une
copie à jour du répertoire visé au paragraphe 69(1).
86. La compagnie de chemin de fer locale qui se
propose d’apporter une modification visée à l’alinéa 76(1)b) ou c) en avise le ministre, avant de l’apporter, et dépose auprès de celui-ci, à sa demande,
Communication
Risk assessment
Duration
Filing with the
Minister
Notification
and filing
Mesures
correctives —
évaluation
Révision,
analyse et
évaluation
Date
Communication
Évaluation des
risques
Durée
Dépôt auprès
du ministre
Notification et
dépôt
608
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Minister, file with the Minister the documentation
relating to the risk assessment that it conducted with
respect to the change.
la documentation relative à l’évaluation des risques
qu’elle a effectuée à l’égard de cette modification.
PART 3
PARTIE 3
CONSEQUENTIAL AMENDMENTS, REPEAL
AND COMING INTO FORCE
MODIFICATIONS CORRÉLATIVES,
ABROGATION ET ENTRÉE EN VIGUEUR
Consequential Amendments to the Railway
Operating Certificate Regulations
Modifications corrélatives au Règlement
sur les certificats d’exploitation
de chemin de fer
87. Subparagraph 4(e)(ii) of the Railway Operating Certificate Regulations11 is replaced by the
following:
(ii) has or will have a safety management system that meets the requirements of the Railway
Safety Management System Regulations, 2015.
88. Paragraph 7(1)(e) of the Regulations is
replaced by the following:
(e) an attestation by the applicant’s chief executive officer or most senior officer that the application is complete and accurate and that the
applicant
(i) has the human and financial resources to
operate railway equipment on a railway at the
highest level of safety, and
(ii) has or will have a safety management system that meets the requirements of the Railway
Safety Management System Regulations, 2015.
April 1, 2015
87. Le sous-alinéa 4e)(ii) du Règlement sur les
certificats d’exploitation de chemin de fer11 est remplacé par ce qui suit :
(ii) d’autre part, dispose ou disposera d’un système de gestion de la sécurité qui respecte les
exigences du Règlement de 2015 sur le système
de gestion de la sécurité ferroviaire.
88. L’alinéa 7(1)e) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
e) une déclaration, par le chef de la direction ou
le plus haut dirigeant du demandeur, portant que
la demande est complète et exacte et que le
demandeur :
(i) d’une part, dispose des ressources humaines
et financières pour exploiter du matériel ferroviaire sur un chemin de fer au niveau de sécurité le plus élevé,
(ii) d’autre part, dispose ou disposera d’un système de gestion de la sécurité qui respecte les
exigences du Règlement de 2015 sur le système
de gestion de la sécurité ferroviaire.
Repeal
Abrogation
89. The Railway Safety Management System
Regulations22 are repealed.
89. Le Règlement sur le système de gestion de la
sécurité ferroviaire22 est abrogé.
Coming into Force
Entrée en vigueur
90. These Regulations come into force on
April 1, 2015.
90. Le présent règlement entre en vigueur le
1 avril 2015.
1er avril 2015
er
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Résumé
Issues: The Railway Safety Management System Regulations
(the 2001 SMS Regulations), made under the Railway Safety
Act (the Act), came into force in 2001 as a complement
to Transport Canada’s rail safety legislative framework.
Enjeux : Le Règlement sur le système de gestion de la sécurité
ferroviaire (ci-après le Règlement sur le SGS de 2001), pris en
vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire (ci-après la Loi), est
entré en vigueur en 2001 à titre de complément au cadre
1
1
2
2
SOR/2014-258
SOR/2001-37
DORS/2014-258
DORS/2001-37
609
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
The 2001 SMS Regulations require railway companies to
implement and maintain a safety management system for integrating safety into their day-to-day operations. In 2008, the
reports of the Railway Safety Act Review and of the Standing
Committee on Transport, Infrastructure and Communities
(SCOTIC) study on rail safety made several recommendations
with regard to improving the implementation of safety management systems in the rail industry. Those recommendations
resulted in amendments to the Act, which came into force on
May 1, 2013. These amendments, as well as the Rail Safety
Program’s more than 10 years’ worth of lessons learned from
regulatory oversight of safety management systems, resulted in
the need to revise and modernize the 2001 SMS Regulations.
Specifically, three key areas required attention: additional detail
and clarity to facilitate more effective implementation and
enforceability; expansion of the scope of application to local
railway companies that operate on federal track; and the inclusion of new provisions stemming from amendments to the Act
that clarify the authority of the Governor in Council to establish
regulations for an accountable executive, continuous monitoring and regular assessment of safety, non-punitive internal
reporting by employees, as well as increased involvement of
employees and their unions to enhance rail safety management
systems.
législatif de la sécurité ferroviaire de Transports Canada. En
vertu du Règlement sur le SGS de 2001, les compagnies de chemin de fer sont tenues de mettre en œuvre et de tenir à jour un
système de gestion de la sécurité pour intégrer la sécurité dans
leurs activités quotidiennes. En 2008, de nombreuses recommandations visant à améliorer la mise en œuvre des systèmes de
gestion de la sécurité au sein de l’industrie ferroviaire ont été
formulées dans les rapports de l’Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire et de l’étude sur la sécurité ferroviaire du Comité
permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités
(CPTIC). Ces recommandations ont été à l’origine des modifications apportées à la Loi, qui sont entrées en vigueur le
1er mai 2013. Ces modifications, ainsi que les leçons que le
Programme de la Sécurité ferroviaire a tirées de la surveillance
réglementaire des systèmes de gestion de la sécurité pendant
plus d’une décennie, ont donné lieu au besoin de réviser et de
moderniser le Règlement sur le SGS de 2001. Une attention
particulière devait notamment être accordée à trois principaux
aspects : l’ajout de détails et l’amélioration de la clarté des dispositions afin de rendre la mise en œuvre et l’application des
exigences réglementaires plus efficaces; l’extension du champ
d’application pour inclure les compagnies de chemin de fer
locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées de
compétence fédérale; l’ajout de nouvelles dispositions découlant des modifications à la Loi clarifiant les pouvoirs du gouverneur en conseil lui permettant d’établir des règlements visant la
désignation d’une personne physique à titre de gestionnaire
supérieur responsable, la surveillance continue et les évaluations du niveau de sécurité atteint, la mise en œuvre d’un système de production de rapports internes par les employés sans
mesures de représailles ainsi que la participation accrue des
employés et leurs représentants syndicaux afin d’améliorer les
systèmes de gestion de la sécurité ferroviaire.
Description: Due to the volume of amendments and the significant restructuring that would have been required to amend the
2001 SMS Regulations, the Railway Safety Management System Regulations, 2015 (the 2015 SMS Regulations) instead
repeal and replace the 2001 SMS Regulations. Significant changes reflected in the 2015 SMS Regulations include the
•• Application of the Regulations to include local railway
companies operating on federally regulated track;
•• Addition of new requirements pursuant to clarified authorities in the Act;
•• Inclusion of more detail on regulatory objectives in order to
enhance compliance and enforceability of the Regulations;
•• Addition of clear rules of conduct, clarifying expectations
for industry;
•• Addition of new definitions; and
•• Addition of consequential amendments to the Railway
Operating Certificate Regulations.
Description : Compte tenu du nombre élevé de modifications et
de la restructuration importante qu’il aurait fallu apporter au
Règlement sur le SGS de 2001, ce dernier sera plutôt abrogé et
remplacé par le Règlement de 2015 sur le système de gestion de
la sécurité ferroviaire (ci-après le Règlement de 2015 sur le
SGS) qui apportera les modifications suivantes :
•• l’application des dispositions réglementaires aux compagnies de chemin de fer locales qui exploitent leurs activités
sur des voies ferrées de compétence fédérale;
•• l’ajout de nouvelles exigences en vertu des pouvoirs plus
précis de la Loi;
•• l’ajout de détails additionnels au sujet des objectifs visés
afin d’améliorer l’application des dispositions réglementaires et la conformité à celles-ci;
•• l’ajout d’exigences réglementaires précises pour clarifier les
attentes à l’égard de l’industrie;
•• l’ajout de nouvelles définitions;
•• l’ajout de modifications corrélatives au Règlement sur les
certificats d’exploitation de chemin de fer.
Énoncé des coûts et avantages : La valeur actualisée du coût
total du Règlement de 2015 sur le SGS est estimée à 19,33 millions de dollars sur une période de 10 ans, ce qui correspond à
une valeur annuelle de 2,75 millions de dollars. À long terme, le
Règlement de 2015 sur le SGS devrait accroître la sécurité ferroviaire en renforçant les exigences qui obligent les compagnies
à assumer la responsabilité de gérer la sécurité de leur exploitation, y compris d’améliorer leur capacité de déterminer les
Cost-benefit statement: The overall cost of the 2015 SMS
Regulations is estimated to have a present value of $19.33 million over a 10-year period, which corresponds to an annualized
value of $2.75 million. In the long term, the 2015 SMS Regulations are expected to increase railway safety by enhancing
requirements that compel companies to take responsibility for
managing the safety of their operations, including improving
their abilities to identify hazards, as well as assess and mitigate
610
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
risks. These benefits are qualitative in nature and are difficult to
monetize given that both the risk and impact (baseline and proposal) are uncertain. It is expected that a safety management
system would help reduce the number of accidents, fatalities
and injuries, as well as property damage. Therefore, even if the
benefits cannot be monetized, it is expected that the 2015 SMS
Regulations will result in a net benefit to Canadians.
dangers ainsi que d’évaluer et d’atténuer les risques. Ces avantages sont de nature qualitative, et il est difficile de les exprimer
en termes financiers puisque les risques et les incidences (de
référence et de la proposition) sont incertains. Un système de
gestion de la sécurité devrait contribuer à réduire le nombre
d’accidents, de décès, de blessures et de biens matériels endommagés; par conséquent, on peut s’attendre à ce que le Règlement de 2015 sur le SGS procure des avantages nets aux Canadiens même s’ils ne peuvent pas être exprimés en termes
financiers.
“One-for-One” Rule and small business lens: Transport Canada has considered the potential impacts of all provisions of the
2015 SMS Regulations on administrative burden, and has determined that the “One-for-One” Rule would apply with the annualized cost to be offset estimated at $255 (total annualized average administrative costs) among 35 local railway companies.
Règle du « un pour un » et lentille des petites entreprises :
Transports Canada a pris en considération les incidences potentielles de toutes les dispositions du Règlement de 2015 sur le
SGS sur le fardeau administratif, et il a conclu que la règle du
« un pour un » serait appliquée et que le coût annuel estimé à
255 $ (le total des coûts administratifs annuels moyens) serait
neutralisé en le répartissant entre les 35 compagnies de chemin
de fer locales.
Le Règlement de 2015 sur le SGS a été conçu pour harmoniser
les coûts de conformité avec les risques sous-jacents afin que
des coûts disproportionnés par rapport aux risques ne soient pas
imposés aux six compagnies qui seraient considérées comme
des petites entreprises. La souplesse de cette approche entraînerait un coût annuel moyen par petite entreprise de 25 806 $ plutôt que de 49 692 $ comme ce serait le cas dans le cadre de
l’option initiale.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : Transports Canada a consulté des homologues provinciaux, car le Règlement de 2015 sur le SGS s’appliquera aux
compagnies de chemin de fer locales. Celles-ci comprennent
des compagnies de chemin de fer de compétence provinciale et
des trains de banlieue qui sont assujettis aux exigences de la Loi
lorsqu’ils exploitent leurs activités sur des voies ferrées de compétence fédérale. Les compagnies de chemin de fer locales ont
été soumises à la compétence fédérale sur la sécurité ferroviaire
lorsque les modifications à la Loi sont entrées en vigueur le
1er mai 2013. En outre, bon nombre de provinces ont harmonisé
leur cadre législatif sur la sécurité ferroviaire avec celui du gouvernement fédéral. Les provinces ont par conséquent été consultées afin qu’elles soient au courant des changements proposés à
l’approche du gouvernement fédéral à l’égard des systèmes de
gestion de la sécurité.
The 2015 SMS Regulations were designed to align compliance
costs with underlying risks, so that costs disproportionate to
risk were not imposed on the six companies that would be considered small businesses. The flexible approach taken will result
in an annual average cost per small business of $25,806 rather
than $49,692 under the initial option.
Domestic and international coordination and cooperation:
Transport Canada has consulted with provincial counterparts as
the 2015 SMS Regulations have an expanded scope of application to include local railway companies. Local railway companies are provincial railways and commuter trains that, when
operating on federal track, fall under the requirements of the
Act. The addition of local railway companies to federal rail
safety jurisdiction occurred when the amendments to the Act
came into force on May 1, 2013. In addition, many provinces
have harmonized their rail safety legislative framework with
that of the federal government. As a result, the provinces were
consulted to ensure they were aware of proposed changes to the
federal approach to safety management systems.
Background
Contexte
The Railway Safety Management System Regulations (the 2001
SMS Regulations), created under the Railway Safety Act (the Act),
came into force on March 31, 2001, with the objective of establishing, within the rail industry, a more comprehensive way of managing safety. The 2001 SMS Regulations were designed to supplement the existing legislative framework, and require railway
companies to take responsibility for managing the safety of their
operations, identifying hazards, assessing and mitigating risks,
while building a safety consciousness into their day-to-day operations. Basic components of a safety management system include
a safety policy, safety targets, a risk assessment process, and internal audit and evaluation procedures. The introduction of the SMS
Regulations in 2001 resulted in all federal railway companies
implementing and maintaining a safety management system, based
on regulatory requirements.
Le Règlement sur le système de gestion de la sécurité ferroviaire
(ci-après le Règlement sur le SGS de 2001), pris en vertu de la Loi
sur la sécurité ferroviaire (ci-après la Loi), est entré en vigueur
le 31 mars 2001 afin d’instaurer au sein de l’industrie ferroviaire
une manière plus exhaustive de gérer la sécurité. Le Règlement sur
le SGS de 2001 vise à compléter le cadre législatif existant, et les
compagnies de chemin de fer doivent assumer la responsabilité de
gérer la sécurité de leur exploitation, de déterminer les dangers et
d’évaluer et d’atténuer les risques, tout en intégrant dans leurs activités quotidiennes une sensibilisation à l’égard de la sécurité. Les
principales composantes d’un système de gestion de la sécurité
comprennent notamment une politique en matière de sécurité, des
objectifs de rendement en matière de sécurité, un processus d’évaluation des risques et des procédures de vérifications internes et
d’évaluation du rendement. Toutes les compagnies de chemin de
fer de compétence fédérale ont dû mettre en œuvre et tenir à jour
611
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
un système de gestion de la sécurité en fonction des exigences
réglementaires lorsque le Règlement sur le SGS est entré en
vigueur en 2001.
In 2008, the reports of the Railway Safety Act Review and of the
Standing Committee on Transport, Infrastructure and Communities (SCOTIC) review on rail safety made a series of recommendations to further enhance the safety of the rail transportation system
in Canada. While the reports expressed support and commendation
for safety management systems, several recommendations focused
on how to improve their implementation and effectiveness.
In August 2014, the Transportation Safety Board released their
final response to the investigation of the railway accident in LacMégantic. The report contained two new recommendations, one of
which was that “Transport Canada must take a more hands-on role
when it comes to railways’ safety management systems — making
sure not just that they exist, but that they are working and that they
are effective.”
En 2008, de nombreuses recommandations ont été formulées
dans les rapports de l’Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire
et de l’examen de la sécurité ferroviaire du Comité permanent des
transports, de l’infrastructure et des collectivités (CPTIC) afin
d’améliorer davantage la sécurité du réseau de transport ferroviaire
au Canada. Même si les comités se sont dits satisfaits des systèmes
de gestion de la sécurité et les ont appuyés dans leur rapport, ils ont
néanmoins formulé plusieurs recommandations sur la façon d’améliorer leur mise en œuvre et leur efficacité.
La grande majorité des recommandations formulées dans les
rapports de 2008 se sont concrétisées par des modifications à la Loi
qui sont entrées en vigueur le 1er mai 2013. Ces modifications clarifient les pouvoirs attribués au gouverneur en conseil de prendre
des règlements exigeant des compagnies qu’elles établissent des
systèmes de gestion de la sécurité concernant ce qui suit :
•• la désignation d’une personne physique à titre de gestionnaire
supérieur chargé des activités d’une compagnie et tenu de
rendre compte du respect des exigences du système de gestion
de la sécurité;
•• la mise en œuvre, en réponse à une analyse de gestion de risque,
d’une mesure corrective suffisante pour maintenir le niveau de
sécurité le plus élevé;
•• une surveillance continue et des évaluations régulières du
niveau de sécurité atteint;
•• la mise en œuvre d’un système de signalement interne par les
employés d’une compagnie de chemin de fer sans mesures de
représailles, relativement à des infractions à la Loi ou à tout
règlement, toute règle, tout certificat, tout arrêté, tout ordre, ou
toute injonction ministérielle — pris en vertu de la Loi — en
matière de sécurité, ou autres préoccupations de sécurité;
•• la participation des employés d’une compagnie de chemin de
fer et de leurs représentants syndicaux au fonctionnement
continu du système de gestion de la sécurité de la compagnie de
chemin de fer;
•• l’établissement des critères auxquels le système de gestion de
la sécurité de la compagnie doit se conformer ainsi que les
composantes qui doivent être incluses dans un système de gestion de la sécurité notamment les principes de la science de la
fatigue applicables à l’établissement des horaires.
Parmi d’autres changements, les modifications à la Loi ont également étendu le champ d’application pour inclure les compagnies
de chemin de fer locales.
Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a publié en
août 2014 son rapport d’enquête définitif sur l’accident ferroviaire
à Lac-Mégantic. Dans son rapport, le BST a formulé deux nouvelles recommandations, dont celle-ci : « Transports Canada doit
jouer un rôle plus actif à l’égard des systèmes de gestion de la
sécurité des compagnies ferroviaires, en s’assurant non seulement
qu’ils existent, mais qu’ils fonctionnent et qu’ils sont efficaces ».
Issues
Enjeux
Legislative amendments, including the addition of local railway
companies to the federal regime, as well as more than 10 years’
worth of lessons learned from providing regulatory oversight of
safety management systems, have resulted in the need to revise and
modernize the 2001 SMS Regulations.
Les modifications législatives, y compris l’intégration des compagnies de chemin de fer locales au régime fédéral, ainsi que les
leçons tirées de la surveillance réglementaire des systèmes de
gestion de la sécurité pendant plus d’une décennie, ont donné lieu
au besoin de réviser et de moderniser le Règlement sur le SGS
de 2001.
The bulk of the recommendations made in the 2008 reports
resulted in amendments to the Act that came into force on May 1,
2013. The amendments clarified the Governor in Council’s regulatory authority to make regulations requiring the establishment
by companies of a safety management system that includes the
following:
•• Identification of an executive responsible for the company’s
operations and accountable for the extent to which the requirements of the company’s safety management system are met;
•• Implementation of remedial actions as a result of a risk assessment required to maintain the highest level of safety;
•• Continuous monitoring and regular assessment of the level of
safety achieved;
•• Implementation of non-punitive internal reporting by the railway company’s employees of contraventions of the Act or of
any regulations, rules, certificates, orders or emergency directives under the Act relating to safety, or of other safety
concerns;
•• Involvement of employees and their bargaining agents in the
ongoing operation of the railway company’s safety management system; and
•• Establishment of the criteria to which the safety management
system must conform as well as the components, including the
principle of fatigue science applicable to scheduling, that must
be included in a safety management system.
Among other changes, the amendments to the Act also expanded
the scope of the application to include local railway companies.
612
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Specifically, three key areas require attention: additional detail
and increased clarity to allow for more effective implementation
and enforceability; expansion of the scope of application to local
railway companies that operate on federal track; and inclusion of
requirements stemming from amendments to the Act that clarified
the Governor in Council’s regulatory authority in order to enhance
rail safety management systems.
Une attention particulière devait notamment être accordée à trois
principaux aspects : l’ajout de renseignements supplémentaires et
la précision accrue des dispositions afin de rendre la mise en œuvre
et l’application de dispositions réglementaires plus efficaces et
efficientes; l’extension du champ d’application pour inclure les
compagnies de chemin de fer locales qui exploitent leurs activités
sur des voies ferrées réglementées par le gouvernement fédéral;
l’ajout de dispositions découlant des modifications à la Loi et qui
donnent des précisions sur les pouvoirs réglementaires attribués au
gouverneur en conseil visant à améliorer les systèmes de gestion de
la sécurité ferroviaire.
Objectives
Objectifs
The changes reflected in the Railway Safety Management System Regulations, 2015 (the 2015 SMS Regulations) operate to
•• Expand the scope of application of safety management system
requirements to ensure all companies under federal jurisdiction
have such a system;
•• Expand the regulatory regime related to safety management
systems by including new provisions under the clarified authorities of the Act; and
•• Clarify the overall objectives of the safety management system
regulations, and the regulatory provisions in relation to safety
management systems, in order to facilitate more effective compliance and enforcement.
Les modifications reflétées dans le Règlement de 2015 sur le
système de gestion de la sécurité ferroviaire (ci-après le Règlement
de 2015 sur le SGS) consistent :
•• à étendre le champ d’application des exigences liées aux systèmes de gestion de la sécurité pour veiller à ce que toutes les
compagnies de compétence fédérale possèdent un tel système;
•• à étendre le cadre réglementaire associé aux systèmes de gestion de la sécurité réglementés conformément aux modifications apportées à la Loi;
•• à donner des précisions sur les objectifs globaux des exigences
réglementaires liées aux systèmes de gestion de la sécurité afin
de veiller à la conformité et à l’application efficaces des systèmes de gestion de la sécurité.
En tenant compte de ces questions, le Règlement de 2015 sur le
SGS devrait améliorer la qualité générale des systèmes de gestion
de la sécurité en améliorant leur mise en œuvre par l’industrie ferroviaire et en facilitant la surveillance par Transports Canada, ce
qui devrait par conséquent accroître la sécurité du réseau de transport ferroviaire du Canada.
By addressing these matters, the 2015 SMS Regulations are
expected to improve the quality of safety management systems, in
general, by improving the implementation by the rail industry and
enhancing Transport Canada’s oversight, consequently, leading to
the improved safety of Canada’s rail transportation system.
Description
Description
The 2015 SMS Regulations repeal the 2001 SMS Regulations
and replace them, including the following changes:
•• Addition of new requirements pursuant to clarified authorities
in the Act;
•• Expansion of the scope of application to include local railway
companies operating on federally regulated track;
•• Inclusion of more detailed regulatory requirements to help
clarify regulatory objectives and enhance compliance and
enforceability;
•• New and clarified definitions; and
•• Consequential amendments to subparagraph 4(e)(ii) and
paragraph 7(1)(e) of the Railway Operating Certificate
Regulations.
Le Règlement de 2015 sur le SGS remplacera le Règlement sur
le SGS de 2001, et il inclura les changements ci-après :
•• l’ajout de nouvelles exigences en vertu des pouvoirs clarifiés de
la Loi;
•• l’application élargie pour inclure les compagnies de chemin de
fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferroviaires de compétence fédérale;
•• l’ajout d’exigences réglementaires plus détaillées pour accroître
la clarté des objectifs de la réglementation et en améliorer la
conformité et l’application;
•• la modification de définitions et ajout de nouvelles définitions
par souci de clarté;
•• l’ajout de modifications corrélatives au sous-alinéa 4e)(ii) et à
l’alinéa 7(1)e) du Règlement sur les certificats d’exploitation
de chemin de fer.
Application of amendments to the Act
Mise en œuvre des modifications à la Loi
In response to the amendments to the Act, the 2015 SMS Regulations include new requirements for a company’s safety management system, such as the following:
•• The appointment of an accountable executive who is responsible for the operations and activities of the railway company or
of the local railway company operating on federal main track
and accountable for the extent to which the requirements of the
safety management system are met.
Pour donner suite aux modifications à la Loi, le Règlement de
2015 sur le SGS comprendra de nouvelles exigences pour le système de gestion de la sécurité d’une compagnie, notamment :
•• la désignation d’un gestionnaire supérieur responsable chargé
des opérations et des activités de la compagnie de chemin de
fer ou de la compagnie de chemin de fer locale menant ses
activités sur des voies ferrées de compétence fédérale et tenu de
rendre compte du respect des exigences du système de gestion
de la sécurité;
613
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
•• The inclusion, by railway companies, of a procedure that would
enable employees to report safety contraventions and safety
hazards to the railway company without the fear of reprisal,
and the establishment of a policy for protecting its employees
from reprisals for reporting safety contraventions and safety
hazards.
•• The inclusion, by railway companies, of a process for scheduling employees required to work according to certain schedules,
applying the principles of fatigue science.
•• l’obligation pour la compagnie de chemin de fer d’inclure dans
son système de gestion de la sécurité une procédure pour permettre aux employés de lui signaler des infractions liées à la
sécurité ou des dangers pour la sécurité sans crainte de représailles ainsi qu’une politique pour protéger les employés contre
toutes représailles pour avoir signalé des infractions ou des
dangers pour la sécurité;
•• l’obligation pour la compagnie de chemin de fer d’inclure dans
son système de gestion de la sécurité un processus pour l’établissement des horaires des employés devant travailler suivant
certains horaires en appliquant les principes de la science de la
fatigue.
Key elements of the 2015 SMS Regulations
Éléments clés du Règlement de 2015 sur le SGS
The full suite of safety management systems components in the
2015 SMS Regulations are as follows:
•• The designation of an accountable executive responsible for the
extent to which the requirements of the safety management
system have been met;
•• A process with respect to a safety policy reflecting a commitment to safety;
•• A process for ensuring compliance with regulations, rules and
other instruments;
•• A process for managing railway occurrences which includes
procedures for the reporting of occurrences by employees to
management;
•• A process for identifying safety concerns from the analyses of
collected data for the purpose of risk assessments;
•• A risk assessment process which includes an evaluation of the
level of risk for each risk identified;
•• A process for the implementation and evaluation of remedial
actions for the purpose of mitigating risks;
•• A process for establishing annual targets and developing initiatives to achieve the targets;
•• A process for employees to report contraventions and safety
hazards without the fear of reprisal;
•• A process for managing knowledge to ensure that employees as
well as any other persons carrying out activities that may affect
the safety of railway operations have the knowledge they need
to perform their duties and activities safely;
•• A process for scheduling employees required to work according to certain schedules, applying the principles of fatigue science; and
•• A process for continual improvement of the safety management system.
La gamme complète des composantes du système de gestion de
la sécurité qui sont exigées par le Règlement de 2015 sur le SGS
inclut ce qui suit :
•• la désignation d’un gestionnaire supérieur responsable tenu de
rendre compte du respect des exigences du système de gestion
de la sécurité;
•• un processus à l’égard d’une politique en matière de sécurité
ferroviaire reflétant l’engagement de la compagnie envers la
sécurité;
•• un processus pour veiller au respect des règlements, des règles
et des autres instruments;
•• un processus pour gérer les accidents ferroviaires, y compris
des procédures afin que les employés signalent les accidents à
la direction;
•• un processus pour cerner les préoccupations en matière de
sécurité à la suite de l’analyse des données recueillies pour les
évaluations des risques;
•• un processus pour l’évaluation des risques pour mesurer le
niveau de risque de chacune des préoccupations en matière de
sécurité cernée;
•• un processus pour mettre en œuvre et évaluer les mesures correctives qui visent à réduire les risques;
•• un processus pour établir des objectifs annuels et élaborer des
initiatives visant à atteindre ces objectifs;
•• un processus afin que les employés puissent signaler les infractions et les dangers compromettant la sécurité sans crainte de
représailles;
•• un processus de gestion du savoir afin de veiller à ce que les
employés ainsi que toute personne dont les activités peuvent
avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire possèdent les
connaissances requises pour exercer leurs fonctions et activités
en toute sécurité;
•• un processus pour établir les horaires des employés devant travailler selon certains horaires en appliquant les principes de la
science de la fatigue;
•• un processus visant l’amélioration continue du système de la
gestion de la sécurité de la compagnie.
De plus, le Règlement de 2015 sur le SGS exigera la tenue de
certains registres et la présentation au ministre de renseignements
particuliers, à la demande de celui-ci, pour évaluer l’efficacité et
les améliorations du système de gestion de la sécurité de la compagnie. En outre, le Règlement de 2015 sur le SGS exigera que le
ministre soit informé de certaines modifications opérationnelles
proposées, avant que celles-ci ne soient effectuées, et qu’à sa
demande, l’évaluation de risques lui soit fournie.
In addition, the 2015 SMS Regulations set out certain recordkeeping requirements as well as require, at the Minister’s request,
the filing of specific information with the Minister for the purpose
of assessing the effectiveness and improvement of the company’s
safety management system. Furthermore, where certain operational changes are proposed, the 2015 SMS Regulations require
the Minister be notified in advance of the change being made and,
at the request of the Minister, the related risk assessment must be
filed with the Minister.
614
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Scope of application
Champ d’application
The 2001 SMS Regulations applied only to federally regulated
railway companies. As the amendments to the Act include the addition of local railway companies to the federal regime, the 2015
SMS Regulations also apply to those companies.
Le Règlement sur le SGS de 2001 visait uniquement les compagnies de chemin de fer de compétence fédérale. Puisque les
modifications à la Loi ont également intégré les compagnies de
chemin de fer locales dans le régime du gouvernement fédéral, le
Règlement de 2015 sur le SGS visera également ces nouvelles
compagnies.
Le champ d’application du Règlement de 2015 sur le SGS est
divisé en trois catégories :
1. Les compagnies de chemin de fer de compétence fédérale, qui
sont visées par le Règlement de 2015 sur le SGS, auront à se
conformer aux exigences prévues à la partie 1 du Règlement,
qui inclut toutes les composantes susmentionnées.
2. Les compagnies de chemin de fer locales qui exploitent leurs
activités sur des voies ferrées principales de compétence fédérale auront à se conformer aux exigences prévues à la section 1
de la partie 2 du Règlement de 2015 sur le SGS qui inclut bon
nombre des composantes susmentionnées à l’exception, entre
autres, d’un processus pour gérer les accidents ferroviaires. Ce
processus concerne uniquement les compagnies de chemin de
fer de compétence fédérale, car il est associé à des exigences
fédérales en matière de rapports d’accidents. En outre, les compagnies de chemin de fer locales ne seront pas assujetties aux
processus liés aux relations de travail (un processus pour signaler les infractions et les dangers compromettant la sécurité, un
processus de gestion du savoir et un processus à l’égard de l’établissement des horaires), car celles-ci relèvent uniquement de la
compétence de la province.
3. Les exigences pour les compagnies de chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités seulement sur des voies ferrées non
principales de compétence fédérale, prévues à la section 2 de la
partie 2 du Règlement de 2015 sur le SGS, seront concentrées
sur les dispositions suivantes :
•• un processus à l’égard d’une politique en matière de
sécurité;
•• un processus pour veiller au respect des règlements, des
règles et des autres instruments;
•• un processus pour cerner les préoccupations en matière de
sécurité;
•• un processus pour effectuer les évaluations des risques;
•• un processus pour mettre en œuvre et évaluer les mesures
correctives;
•• la tenue des registres, les avis au ministre concernant certaines modifications opérationnelles et le dépôt de certaines
informations auprès du ministre sur demande.
The scope of application of the 2015 SMS Regulations is divided into three categories:
1. Federal railway companies, to which the 2015 SMS Regulations apply, will have to comply with the requirements under
Part 1 of the 2015 SMS Regulations, which includes all the
components listed above.
2. Local railway companies that operate on federal main track will
have to comply with the requirements under Part 2, Division 1,
of the 2015 SMS Regulations, which includes many of the components listed above except for a process for managing railway
occurrences which, because of a link to federal occurrence
reporting requirements, only applies to federal railway companies; and those processes that relate to labour relations (a process
for reporting contraventions and safety hazards, a process for
managing knowledge and a process with respect to scheduling)
which are the exclusive jurisdiction of the province.
3.Local railway companies that operate solely on federal nonmain tracks will have to comply with the requirements under
Part 2, Division 2, of the 2015 SMS Regulations, which focus
on the following provisions:
•• a process with respect to a safety policy;
•• a process for ensuring compliance with regulations, rules
and other instruments;
•• a process for identifying safety concerns;
•• a risk assessment process;
•• a process for implementing and evaluating remedial action;
and
•• record-keeping, notification to the Minister of certain operational changes and filing with the Minister upon request of
certain information.
More detailed objectives to enhance safety management systems
Des objectifs plus détaillés pour améliorer les systèmes de gestion
de la sécurité
The 2015 SMS Regulations build on the framework established
in the 2001 SMS Regulations by regulating specific matters for
companies to address in their safety management systems and setting regulatory requirements for companies to act in a manner that
demonstrates implementation of the safety management system
that they develop.
Le Règlement de 2015 sur le SGS s’appuiera sur le cadre établi
par le Règlement sur le SGS de 2001 pour régir des éléments précis
que les compagnies doivent traiter dans leur système de gestion de
la sécurité et établir des exigences réglementaires afin que les compagnies agissent de manière à démontrer que le système de gestion
de la sécurité qu’elles ont élaboré a été mis en œuvre.
Une liste des composantes est dressée dans le Règlement sur le
SGS de 2001, et les attentes ainsi que les détails des composantes
sont décrits dans un document d’orientation. Dans le Règlement de
2015 sur le SGS, la liste des composantes obligatoires d’un système de gestion de la sécurité est dressée, de même que les
Under the 2001 SMS Regulations, only the components are
listed, with details and expectations of the components outlined in
guidance material. The 2015 SMS Regulations list the components
required in a safety management system, and the procedures, plans
and methods to be developed and implemented. The 2015 SMS
615
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Regulations contain much of the detail previously found in the
guidance material to better establish the intent of the requirements in order to improve compliance and contribute to more
effective enforcement by Transport Canada. For example, while
the 2001 SMS Regulations simply require a process for evaluating
and classifying risks by means of a risk assessment and, separately,
a process for risk control strategies, the 2015 SMS Regulations add
clarity by setting out the elements of the risk assessment, such as
listing the circumstances in which a company must conduct a risk
assessment; requiring a description of the circumstances that triggered the risk assessment; requiring a description of the risks associated with the circumstances and the factors included in the
assessment, requiring considerations of who may be affected and
whether property or the environment is affected; requiring an indication of the likelihood of occurrence and the severity of the consequences of any risk; and an identification of required remedial
action, as well as requiring that the remedial action be implemented
and assessed for effectiveness. This example of risk assessment
and remedial action elements demonstrates how the addition of
detail and clarity will facilitate effective compliance and set the
minimum expectations against which Transport Canada can conduct oversight and enforcement.
procédures, les plans et les méthodes à élaborer et à mettre en
œuvre. Plusieurs des renseignements contenus dans le document
d’orientation ont été intégrés dans le Règlement de 2015 sur le
SGS pour clarifier l’intention des exigences afin d’améliorer la
conformité et permettre une application plus efficace par Transports Canada. À titre d’exemple, le Règlement sur le SGS de 2001
exige simplement qu’un processus soit élaboré pour mesurer et
classifier les risques au moyen d’une évaluation des risques et, de
façon séparée, d’établir des stratégies de contrôle des risques. Toutefois, le Règlement de 2015 sur le SGS ajoute des précisions en
énonçant les éléments de l’évaluation des risques comme suit :
dresser la liste des circonstances dans lesquelles une évaluation des
risques doit être effectuée, exiger une description des circonstances
qui ont entraîné l’obligation d’effectuer l’évaluation des risques,
exiger la description des risques associés aux circonstances et des
facteurs qui ont été pris en considération dans l’évaluation, tenir
compte des personnes qui peuvent être concernées et de la question
à savoir si les biens ou l’environnement sont touchés, exiger une
indication de la probabilité que le risque se produise et de la gravité
de ses conséquences, déterminer des mesures correctives nécessaires et exiger que celles-ci soient mises en œuvre et évaluées aux
fins d’efficacité. Les éléments de l’évaluation des risques et des
mesures correctives cités en exemple démontrent la façon dont ces
précisions et ces détails ajoutés contribueront à une conformité
efficace et établiront les attentes minimales en fonction desquelles
Transports Canada peut assurer la surveillance et l’application de
la loi.
Amendments to definitions
Modification des définitions
The 2015 SMS Regulations remove outdated or inapplicable
definitions and add new ones to increase clarity and respond to
amendments to the Act. Definitions that have been added are
•• accountable executive;
•• Act;
•• dangerous goods;
•• main track;
•• non-main track; and
•• railway occurrence.
Le Règlement de 2015 sur le SGS éliminera les définitions
désuètes ou qui ne servent plus et en ajoutera des nouvelles qui en
accroîtront la clarté et tiendront compte des modifications à la Loi.
Les définitions ci-après ont été ajoutées :
•• gestionnaire supérieur responsable;
•• Loi;
•• marchandises dangereuses;
•• voie ferrée principale;
•• voie ferrée non principale;
•• accident ferroviaire.
Consequential amendments to the Railway Operating Certificate
Regulations
Modifications corrélatives au Règlement sur les certificats
d’exploitation de chemin de fer
The 2015 SMS Regulations also contain two consequential
amendments to the Railway Operating Certificate Regulations.
The first amends paragraph 7(1)(e). Since the 2015 SMS Regulations expand the scope of application to local railway companies,
the chief executive officer or most senior officer of a local railway
company will also be required to attest that the company has, or
will have, an SMS in the application for a railway operating certificate. A further consequential amendment to subparagraph 4(e)(ii)
updates the regulatory language to reflect the title of the 2015 SMS
Regulations.
Le Règlement de 2015 sur le SGS énonce également deux modifications corrélatives au Règlement sur les certificats d’exploitation de chemin de fer, le premier modifiant l’alinéa 7(1)e). Puisque
le Règlement de 2015 sur le SGS visera dorénavant les compagnies
de chemin de fer locales, le chef de la direction ou le plus haut
dirigeant d’une compagnie de chemin de fer locale devra également déclarer dans la demande visant l’obtention d’un certificat
d’exploitation de chemin de fer que la compagnie dispose ou disposera d’un système de gestion de la sécurité. Une autre modification au sous-alinéa 4e)(ii) reflète le titre du Règlement de 2015 sur
le SGS.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
The regulatory approach aims to continue and improve upon the
approach first introduced in 2001. Given the lessons learned and
the changes to the Act since the introduction of the 2001 SMS
Regulations, a regulatory approach is needed to address legislative
amendments and provide greater clarity to regulated entities to
facilitate more effective and efficient compliance.
L’approche de réglementation vise à maintenir et à améliorer la
méthode qui a été adoptée pour la première fois en 2001. Compte
tenu des leçons retenues et des changements à la Loi depuis l’entrée en vigueur du Règlement sur le SGS de 2001, une approche de
réglementation est nécessaire pour tenir compte des modifications
législatives et apporter des précisions supplémentaires à l’intention
des entités réglementées afin de contribuer à une conformité plus
efficace et efficiente.
616
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
The approach will also facilitate enforcement by avoiding undue
reliance on unenforceable guidance material in applying and interpreting requirements. Therefore, a voluntary approach was not
considered. Regulated requirements for companies to identify their
risks and document, coordinate, and oversee the safety of operations, including risk mitigation efforts, were considered the most
appropriate and effective approach. Voluntary safety assessments,
internal audits and remedial actions could not have been considered
as options, as there would be no assurance that safety systems and
processes would be optimally managed to mitigate risks and
improve safety.
En outre, l’approche permettra une meilleure mise en application en évitant un recours inapproprié aux documents d’orientation
qui n’ont aucune force exécutoire dans l’application et l’interprétation des exigences. Aucune approche volontaire n’a, par conséquent, été envisagée. Des exigences réglementaires visant à obliger
les compagnies à cerner leurs risques, à consigner par écrit, à coordonner et à surveiller la sécurité de leur exploitation, y compris les
efforts d’atténuation des risques, ont été considérées comme l’approche la plus adéquate et efficace. Les évaluations de la sécurité,
les vérifications internes et les mesures correctives facultatives ne
pouvaient pas être envisagées à titre d’option, car rien n’aurait
garanti que les processus et les systèmes en matière de sécurité
seraient gérés de façon optimale pour atténuer les risques et améliorer la sécurité.
Benefits and costs
Avantages et coûts
Costs
Coûts
The 2015 SMS Regulations apply to approximately 28 federal
railway companies and to 35 local railway companies. A distinction is made between local railway companies that operate on federal main track (18 companies) and local railway companies that
operate on federal non-main track (17 companies). The regulatory
provisions applicable to local railway companies that operate on
federal main track include the minimum requirements of a safety
management system but not those requirements that affect labour
relations, as these are under the jurisdiction of the province, or
those that link to federal occurrence reporting requirements. The
focus of the 2015 SMS Regulations for local railway companies
that do not operate on federal main track is on five core safety
management system components.
Le Règlement de 2015 sur le SGS s’appliquera à environ
28 compagnies de chemin de fer de compétence fédérale et 35 compagnies de chemin de fer locales. Une distinction est établie entre
les compagnies de chemin de fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées principales de compétence fédérale
(18 compagnies) et les compagnies de chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités sur des voies ferrées non principales de
compétence fédérale (17 compagnies). Les compagnies de chemin
de fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées
principales de compétence fédérale seront assujetties aux exigences minimums d’un système de gestion de la sécurité, à l’exception des dispositions qui ont une incidence sur les relations de
travail ou celles qui concernent les rapports d’accidents, car ces
questions sont de compétence provinciale. Les compagnies de chemin de fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées
non principales de compétence fédérale seront plutôt assujetties à
cinq composantes du système de gestion de la sécurité du Règlement de 2015 sur le SGS.
Le niveau de conformité actuel au Règlement de 2015 sur le
SGS a été estimé en consultant les intervenants, et il varie en fonction des exigences pour les compagnies de chemin de fer de compétence fédérale, les compagnies de chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités sur des voies ferrées principales réglementées par le gouvernement fédéral et les compagnies de chemin
de fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées non
principales de compétence fédérale. Les coûts sont reliés aux nouveaux rôles et aux nouvelles responsabilités des employés des
compagnies ainsi qu’à la création potentielle de nouveaux postes.
Compte tenu d’un taux de rémunération moyen de 35,70 $/heure
(qui comprend 25 % de coûts indirects), la valeur actualisée des
coûts pour les compagnies de chemin de fer de compétence fédérale est estimée à 9,93 millions de dollars sur une période de 10 ans,
ce qui correspond à une valeur annuelle de 1,41 million de dollars.
La valeur actualisée des coûts pour les compagnies de chemin de
fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées principales de compétence fédérale est estimée à 6,28 millions de dollars et la valeur annuelle s’élève à 894 291 $. La valeur actualisée
des coûts pour les compagnies de chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités sur des voies ferrées non principales de
compétence fédérale est plutôt estimée à 3,08 millions de dollars et
la valeur annuelle s’élève à 438 555 $. Par conséquent, la valeur
actualisée du coût total pour l’industrie est estimée à 19,29 millions
de dollars sur une période de 10 ans, ce qui correspond à une valeur
annuelle de 2,75 millions de dollars.
The existing level of compliance with the 2015 SMS Regulations has been estimated in consultation with the stakeholders and
varies according to the requirements for federal railway companies, local railway companies operating on federal main track and
local railway companies operating on federal non-main track.
Costs are associated with new roles and responsibilities for company employees and the possible creation of new positions. Assuming an average wage rate of $35.70 (this includes 25% overhead),
the present value of the cost to federal railway companies is estimated to be $9.93 million over a 10-year period, which corresponds to an annualized value of $1.41 million. The present value of
the cost to local railway companies that operate on federal main
track is estimated to be $6.28 million with an annualized value of
$894,291, and the present value of the cost to local railway companies that operate on federal non-main track is estimated to be
$3.08 million with an annualized value of $438,555. Therefore, the
present value of the total cost to industry is estimated to be
$19.29 million over a 10-year period, which corresponds to an
annualized value of $2.75 million.
617
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Table of estimated costs by provision
Tableau des coûts estimés par disposition
Total incremental costs
Proposed
Regulatory
Provision
Attestation of
accountable executive
Local Main
Track
(PV)
Federal
(PV)
Local
Non-Main
Track
(PV)
Total
(PV)
$8,482
$5,453
N/A
$13,935
$0
$28,186
$26,620
$54,805
Process for ensuring
compliance with
regulations, rules and
other instruments
$443,101
$331,677
$313,250
$1,088,027
Process for managing
railway occurrences
$584,564
N/A
N/A
$584,564
$1,235,713
$1,850,841
$1,748,016
$4,834,570
$2,124,282
$825,093
$779,255
$3,728,629
Process with respect to
a safety policy
Process for identifying
safety concerns
Risk assessment
process
Process for the
implementation and
evaluation of remedial
actions
Annual safety targets
and associated
initiatives
Process for reporting
contraventions and
safety hazards
Process for managing
knowledge
Process with respect to
scheduling
Process for continual
improvement (internal
audits)
Process for continual
improvement (internal
monitoring)
Recording instances
of consultation,
communication or
collaboration with
employees*
Total costs to
industry
$102,703
$65,380
$61,747
$229,830
$0
$141,951
N/A
$141,951
$85,133
N/A
N/A
$85,133
$1,337,315
N/A
N/A
$1,337,315
$260,707
N/A
N/A
$260,707
$2,574,781
$2,453,181
N/A
$5,027,963
$924,095
$419,123
N/A
$1,343,218
$249,266
$160,242
$151,340
$560,848
$9,930,140
$6,281,126
$3,080,228
$19,291,494
Total des coûts additionnels
Compagnie Compagnie Compagnie
de
locale —
locale —
compétence
voie
voie non
Disposition
fédérale
principale
principale
réglementaire
proposée
(VA)
(VA)
(VA)
Attestation d’un
gestionnaire supérieur
responsable
8 482 $
5 453 $
s.o.
Processus à l’égard
d’une politique en
matière de sécurité
ferroviaire
0 $
28 186 $
26 620 $
Processus pour
veiller au respect
des règlements, des
règles et des autres
instruments
443 101 $
331 677 $
313 250 $
Processus pour
gérer les accidents
ferroviaires
584 564 $
s.o.
s.o.
Processus pour cerner
les préoccupations en
matière de sécurité
1 235 713 $ 1 850 841 $ 1 748 016 $
Processus pour
effectuer les
évaluations des risques
2 124 282 $
825 093 $
779 255 $
Processus pour mettre
en œuvre et évaluer les
mesures correctives
Processus pour établir
des objectifs annuels et
élaborer des initiatives
connexes
Processus pour signaler
les contraventions et
les dangers pour la
sécurité
Processus pour gérer
le savoir
Processus à l’égard
de l’établissement des
horaires
Processus visant
l’amélioration continue
(audits internes)
Processus visant
l’amélioration continue
(contrôle interne)
Consigner par écrit les
cas de consultation, de
communication ou de
collaboration auprès
des employés*
Total des coûts pour
l’industrie
Total
(VA)
13 935 $
54 805 $
1 088 027 $
584 564 $
4 834 570 $
3 728 629 $
102 703 $
65 380 $
61 747 $
229 830 $
0 $
141 951 $
s.o.
141 951 $
85 133 $
s.o.
s.o.
85 133 $
1 337 315 $
s.o.
s.o.
1 337 315 $
260 707 $
s.o.
s.o.
260 707 $
2 574 781 $
2 453 181 $
s.o.
5 027 963 $
924 095 $
419 123 $
s.o.
1 343 218 $
249 266 $
160 242 $
151 340 $
560 848 $
9 930 140 $
6 281 126 $
3 080 228 $ 19 291 494 $
* The cost estimate reflects the compliance burden of documenting instances of consultation, communication or collaboration with employees to demonstrate compliance; it is not an estimated cost of keeping records.
* L’estimation des coûts reflète le fardeau de la conformité, soit l’exigence de consigner par écrit les cas de consultation, de communication ou de collaboration auprès
des employés afin de démontrer la conformité; il ne s’agit pas des coûts estimés
pour tenir à jour les registres.
There will be a cost to Transport Canada to update the existing
Rail Safety Integrated Gateway (RSIG) system, which is the Rail
Safety Program’s national database used to inform risk-based business planning, with the requirements of the 2015 SMS Regulations. This would require the costs for two to three consultants over
a two-week period. The present value of the cost to Government is
L’intégration des exigences du Règlement de 2015 sur le SGS
liées au système de gestion de la sécurité dans le système de la
Passerelle intégrée de la sécurité ferroviaire (PISF), qui est la base
de données nationale que le Programme de la Sécurité ferroviaire
utilise pour éclairer la planification des activités fondée sur les
risques, entraînera des coûts pour Transports Canada. Ce dernier
618
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
estimated to be $42,000 over a 10-year period, which is equivalent
to an annualized value of $6,000.
devra recourir au service de deux ou trois experts-conseils pendant
deux semaines. La valeur actualisée du coût pour le gouvernement
est estimée à 42 000 $ sur une période de 10 ans, ce qui correspond
à une valeur annuelle de 6 000 $.
The overall cost of the 2015 SMS Regulations is estimated to
have a present value of $19.33 million over a 10-year period, which
corresponds to an annualized value of $2.75 million.
Par conséquent, la valeur actualisée du coût total du Règlement
de 2015 sur le SGS est estimée à 19,33 millions de dollars sur une
période de 10 ans, ce qui correspond à une valeur annuelle de
2,75 millions de dollars.
Benefits
Avantages
The main benefits of the 2015 SMS Regulations will be to provide greater safety to the Canadian rail transportation system by
establishing the minimum requirements with respect to the safety
management system that a company must develop and implement
for the purpose of achieving the highest level of safety and by
expanding the scope of its application to local railway companies.
The 2015 SMS Regulations also provide more details regarding the
various safety management system components that companies
must implement and facilitate enforcement.
These benefits are qualitative in nature and are difficult to monetize given that both the risk and impact (baseline and proposal) are
subjective and uncertain. However, not only have qualitative benefits been identified, but statistics reflect a correlation between the
introduction of the safety management system approach in 2001
and improved safety statistics. Statistical analysis using linear
regression indicates a downward trend in accident rates (statistically significant at the p < .05 level) over the past 10 years3.1 Moreover, since 2007, train accidents have decreased by 23% and passenger train accidents have decreased by 19%. This decrease can
be linked to increased levels of consultation and communication
between the three largest railway companies and Transport Canada, enhanced focus on safety management systems, and a variety
of new safety initiatives related to operations and infrastructure. It
Le Règlement de 2015 sur le SGS procurera principalement
l’avantage d’accroître encore plus la sécurité du réseau de transport
ferroviaire au Canada en établissant les exigences minimales à
l’égard du système de gestion de la sécurité qu’une compagnie doit
élaborer et mettre en œuvre en vue d’atteindre le niveau de sécurité
le plus élevé dans son exploitation ferroviaire et en étendant son
champ d’application pour inclure les compagnies de chemin de fer
locales. Le Règlement de 2015 sur le SGS décrira plus en détail les
diverses composantes du système de gestion de la sécurité que les
compagnies sont tenues de mettre en œuvre et améliorera l’application du Règlement.
La gestion de la sécurité est fondée sur le fait que le danger pour
la sécurité et l’erreur humaine seront toujours présents. Un système
de gestion de la sécurité établit des processus pour améliorer l’information et la communication relatives à ces risques et pour
prendre des mesures afin de les réduire au minimum, ce qui favorise ainsi la prise de décisions plus éclairées. Les évaluations des
risques permettent à un organisme d’évaluer et de planifier l’atténuation des risques d’accident, et elles peuvent même offrir la possibilité de mieux allouer les ressources afin de réaliser des gains
d’efficience et de réduire les coûts. Le système de gestion de la
sécurité renforce également la culture de sécurité et met en évidence la diligence raisonnable de la compagnie, ce qui permet
d’améliorer à long terme le niveau général de sécurité de cette
dernière.
À long terme, le Règlement de 2015 sur le SGS devrait accroître
la sécurité ferroviaire en obligeant les compagnies de chemin de
fer à assumer une plus grande part de responsabilité quant à la gestion de la sécurité de leur exploitation, y compris améliorer leur
capacité de déterminer les dangers, évaluer et atténuer les risques,
ainsi qu’intégrer une sensibilisation à l’égard de la sécurité dans
leur exploitation quotidienne. Le nombre d’accidents et l’utilisation de ressources pourraient ainsi être réduits si les préoccupations
sont cernées et les problèmes sont réglés plus tôt pour éviter les
coûts engendrés par les déraillements et les accidents.
Ces avantages sont de nature qualitative, et il est difficile de les
exprimer en termes financiers puisque les risques et les impacts (de
référence et de la proposition) sont subjectifs et incertains. Toutefois, il n’y a pas que des avantages qualitatifs qui ont été relevés,
mais des statistiques montrent un lien entre l’introduction de l’approche du système de gestion de la sécurité en 2001 et une amélioration des statistiques liées à la sécurité. L’analyse statistique par
régression linéaire indique une tendance à la baisse des taux d’accidents (statistiquement significatif à p < 0,05) au cours des 10 dernières années31. Aussi, depuis 2007, les accidents de trains ont diminué de 23 % et les accidents de trains voyageurs ont diminué de
19 %. On peut lier cette baisse au fait qu’on a augmenté les consultations et la communication entre les trois plus grandes compagnies de chemin de fer et Transports Canada, on a mis l’accent sur
1
1
Safety management is based on the premise that there will
always be safety hazards and human errors. A safety management
system establishes processes to improve information and communication about these risks and take action to minimize them. It
therefore facilitates more informed decision making. Furthermore,
risk assessments can allow an organization to evaluate and plan for
the mitigation of risk of accidents and could enable better resource
allocation, which would result in increased efficiencies and reduced
costs. Safety management systems also strengthen corporate safety
culture and demonstrate corporate due diligence, thus improving
an organization’s overall level of safety in the long term.
The 2015 SMS Regulations are expected to increase railway
safety in the long term by requiring railway companies to take
additional responsibility for managing the safety of their operations, including refining their ability to identify hazards, assess
and mitigate risks, and build a safety consciousness into their dayto-day operations, which should lead to a reduced number of accidents. Additionally, the benefits include fewer resources being
spent by anticipating issues and solving problems earlier to avoid
costly derailments and accidents.
Transportation Safety Board of Canada — Statistical Summary, Railway Occurrences 2013: www.tsb.gc.ca/eng/stats/rail/2013/ssro-2013.asp.
Bureau de la sécurité des transports du Canada — Sommaire statistique des événements ferroviaires 2013 : www.tsb.gc.ca/fra/stats/rail/2013/ssro-2013.asp.
619
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
is therefore expected that updates to safety management systems
would help further reduce the number of accidents, fatalities and
injuries, and property damage. As a result, even if the benefits cannot be monetized, those benefits could be significant.
les systèmes de gestion de la sécurité et on a instauré de nouvelles
initiatives de sécurité liées aux opérations et aux infrastructures.
On peut donc s’attendre à ce que les mises à jour des systèmes de
gestion de la sécurité aient pour résultat de réduire encore davantage le nombre d’accidents, de décès et de blessures et de dommages aux biens. Même si les avantages ne peuvent être exprimés
en termes financiers, ils pourraient être néanmoins importants.
The 2007 Railway Safety Act Review Panel Final Report asserts
that “[a] strong SMS can lead to economic benefits because safety
and economic performance are linked . . . [with] direct and indirect
cost savings when accidents are prevented . . .” The Final Report
also listed a number of benefits including the following:
•• improved decision making;
•• improved safety performance;
•• customized mitigation strategies;
•• possibly exceeding safety standards set by regulation;
•• improved public and customer confidence;
•• increased competitive advantage;
•• demonstrated due diligence;
•• enhanced relationships and collaboration; and
•• improved economic performance.42
Dans son rapport final de 2007, le Comité consultatif sur l’Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire a indiqué qu’un « puissant
SGS peut présenter des avantages économiques, car il y a un rapport entre le bilan de sécurité et les résultats économiques » étant
donné que « […] des économies directes et indirectes […] » peuvent
être réalisées « […] grâce à la prévention des accidents ». Le rapport final du Comité énumère de plus les avantages suivants :
•• amélioration des décisions;
•• amélioration du bilan de sécurité;
•• établissement de stratégies d’atténuation sur mesure;
•• dépassement possible des normes de sécurité établies par voie
de règlement;
•• amélioration de la confiance du public et des clients;
•• augmentation de l’avantage concurrentiel;
•• diligence raisonnable avérée;
•• resserrement des rapports et de la collaboration;
•• amélioration des résultats économiques42.
Dans l’ensemble, nous nous attendons à ce que le Règlement
de 2015 sur le SGS ait une incidence positive sur les Canadiens.
Overall, it is expected that the 2015 SMS Regulations would
have a positive impact on Canadians.
Cost-benefit statement
Base Year
Final Year
(2015)
2019
(2024)
Cost-benefit statement
A. Quantified impacts ($)
Costs
Federal railway companies
$2,351,568
$1,268,965
$1,271,964
Class 1 federal railways
$273,828
$314,214
$314,535
Other smaller federal railways
$2,077,740
$954,752
$957,429
Local railway companies on federal
main track
$1,201,983
$846,465
$848,393
Local railway companies on federal
non-main track
$700,970
$398,278
$398,278
Industry total
$4,254,521
$2,513,708
$2,518,635
$0 $0
Government
$45,000
Total
$4,299,521
$2,513,708
$2,518,635
B. Qualitative benefits
•• Regulatory requirements are more easily understood and implemented by industry;
•• Increased safety information and communication improves risk-based decision making by industry; and
•• Safety of the rail transportation system in Canada is further enhanced.
Total
(PV)
Annualized
Cost
$9,930,140
$2,169,769
$7,760,370
$1,413,829
$308,926
$1,104,902
$6,281,126
$894,291
$3,080,228
$19,291,494
$42,056
$19,333,550
$438,555
$2,746,675
$5,988
$2,752,663
Énoncé des coûts-avantages
Énoncé des coûts-avantages
A. Incidences quantifiées ($)
Coûts
Compagnies de chemin fer de
compétence fédérale
Compagnies de chemin de fer de
compétence fédérale de catégorie 1
2
Année de référence
(2015)
2019
Dernière année
(2024)
Total
(VA)
Coût annuel
2 351 568 $
1 268 965 $
1 271 964 $
9 930 140 $
1 413 829 $
273 828 $
314 214 $
314 535 $
2 169 769 $
308 926 $
Stronger Ties, Review of the Railway Safety Act, November 2007, p. 65.
2
Renforcer les liens : Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire, novembre 2007,
p. 65.
620
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
Énoncé des coûts-avantages (suite)
Énoncé des coûts-avantages
Année de référence
(2015)
2019
Dernière année
(2024)
Total
(VA)
Coût annuel
A. Incidences quantifiées ($) (suite)
Coûts (suite)
Autres compagnies de chemin
de fer de compétence
fédérale plus petites
2 077 740 $
954 752 $
957 429 $
7 760 370 $
1 104 902 $
Compagnies de chemin fer locales
qui exploitent leurs activités sur
des voies ferrées principales de
compétence fédérale
1 201 983 $
846 465 $
848 393 $
6 281 126 $
894 291 $
Compagnies de chemin fer locales
qui exploitent leurs activités sur
des voies ferrées non principales de
compétence fédérale
700 970 $
398 278 $
398 278 $
3 080 228 $
438 555 $
Total pour l’industrie
4 254 521 $
2 513 708 $
2 518 635 $
19 291 494 $
2 746 675 $
Gouvernement
45 000 $
0 $ 0 $ 42 056 $
5 988 $
Total
4 299 521 $
2 513 708 $
2 518 635 $
19 333 550 $
2 752 663 $
B. Avantages qualitatifs
•• Les exigences réglementaires sont mieux comprises et mises en œuvre par l’industrie;
•• L’augmentation des données liées à la sécurité et une meilleure communication favorisent la prise de décisions éclairées fondées sur le risque au sein de l’industrie;
•• La sécurité du réseau de transport ferroviaire au Canada est accrue.
The approach taken for the 2015 SMS Regulations focuses on
efficiency, capacity, and proportionality with requirements for
either processes or outcomes rather than prescriptive requirements
for “how” the objectives of safety management systems should be
achieved. This would promote accountability and timely remedial
actions in the management of safety, without Transport Canada
prescribing one-size-fits-all requirements. An exclusively prescriptive regulatory approach would only ensure compliance with
regulations rather than providing for proactive risk assessments and remedial action. Therefore, industry-developed and
-monitored safety management systems are intended to more efficiently and effectively supplement the existing regulatory framework by formally requiring companies to be proactive and responsible for safety.
In an effort to minimize the burden on stakeholders, while continuing improvement of safety management system implementation to further increase safety, local railway companies that operate
solely on federal non-main track would be required to have fewer
requirements, including a safety policy and a process for each of
the following: ensuring compliance, identifying safety concerns,
assessing risks, and implementing and evaluating remedial actions.
L’approche adoptée dans le cadre du Règlement de 2015 sur le
SGS est axée sur l’efficacité, la capacité et la proportionnalité. Elle
comporte des exigences sur des processus ou des résultats particuliers plutôt que des exigences normatives quant à la « manière »
dont les objectifs du système de gestion de la sécurité devraient
être atteints. La reddition de compte et la prise de mesures correctives en temps opportun seraient ainsi promues dans le cadre de la
gestion de la sécurité sans que Transports Canada soit obligé d’imposer une approche uniformisée. Une approche réglementaire uniquement normative veillerait seulement à la conformité à la réglementation plutôt que de permettre la prise de mesures correctives et
la réalisation d’évaluations de risques de façon proactive. Par
conséquent, les systèmes de gestion de la sécurité conçus et surveillés par l’industrie visent à compléter de façon plus efficace et
efficiente le cadre de réglementation existant en exigeant officiellement que les compagnies de chemin de fer soient proactives et responsables de la sécurité.
Pour réduire le fardeau imposé aux intervenants, tout en continuant d’améliorer la mise en œuvre des systèmes de gestion de la
sécurité afin d’accroître la sécurité, on imposerait moins d’exigences auxquelles les compagnies de chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités seulement sur des voies ferrées non principales de compétence fédérale devraient se conformer. Figurent
parmi ces exigences une politique en matière de sécurité et un processus pour chacun des éléments suivants : veiller à la conformité,
cerner les préoccupations en matière de sécurité, effectuer les évaluations des risques et mettre en œuvre et évaluer les mesures
correctives.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
Transport Canada has considered the potential impacts of all
provisions of the 2015 SMS Regulations on administrative burden,
and has determined that the “One-for-One” Rule would apply with
the annualized cost to be offset estimated at $255 (total annualized
average administrative costs) among 35 local railway companies
(18 on federal track and 17 on federal non-main track). When consulted, federal railway companies agreed that despite updates,
there would be no incremental effort needed to comply with the
requirement to submit information annually to the Minister. This
determination was based on the following assumptions: an
Transports Canada a pris en considération les incidences potentielles de toutes les dispositions du Règlement de 2015 sur le SGS
sur le fardeau administratif, et il a conclu que la règle du « un pour
un » serait appliquée et que le coût annuel estimé à 255 $ (le total
des coûts administratifs annuels moyens) serait neutralisé en le
répartissant entre les 35 compagnies de chemin de fer locales
(18 exploitant leurs activités sur des voies ferrées principales de
compétence fédérale et 17 exploitant leurs activités sur des voies
ferrées non principales de compétence fédérale). Lorsque les compagnies de chemin de fer de compétence fédérale ont été
621
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
applicable wage rate of $23.84/hour (2012 dollars), and a time estimate of 0.3 hours per regulated company annually (once a year,
ongoing) to submit the required safety management system information to Transport Canada.
consultées, elles ont reconnu que malgré les mises à jour, aucun
effort supplémentaire ne devrait être déployé pour se conformer à
l’exigence de déposer chaque année des renseignements auprès du
ministre. Cette conclusion a été fondée sur les hypothèses suivantes : un taux salarial applicable de 23,84 $/heure (dollars de
2012) et un temps estimé à 0,3 heure par année, par compagnie
réglementée (une fois par année sur une base continue) pour déposer auprès de Transports Canada l’information liée au système de
gestion de la sécurité.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The 2015 SMS Regulations were designed to align compliance
costs with underlying risks, so that costs disproportionate to risk
would not be imposed on small businesses. For the application of
these 2015 SMS Regulations to local railway companies, a distinction between main track and non-main track was used to represent
the area of highest risk to address. Non-main track includes sidings
and rail yards, and main track represents tracks that run across the
country through cities and towns. For the 2015 SMS Regulations,
a distinction has been made between local railway companies that
operate on federal main track and local railway companies that
operate solely on federal non-main track. Regulatory provisions
applicable to local railway companies that operate on federal main
track include all the same obligations as those that apply to railway
companies with the exception of those that affect labour relations,
as they are under the jurisdiction of the province. The 2015 SMS
Regulations encompass 18 local railway companies that operate on
federal main track. Requirements for local railway companies that
do not operate on main track focus on the minimum safety management system provisions.
Le Règlement de 2015 sur le SGS a été conçu pour harmoniser
les coûts de conformité avec les risques sous-jacents afin que les
coûts disproportionnés par rapport aux risques ne soient pas imposés aux petites entreprises. En ce qui concerne le champ d’application du Règlement de 2015 sur le SGS pour les compagnies de
chemin de fer locales, une distinction entre les voies ferrées principales et les voies ferrées non principales a été faite pour représenter
le secteur de risque le plus élevé. Les voies ferrées non principales
comprennent les voies d’évitement et les gares de triage, tandis que
les voies ferrées principales traversent les villes et les villages à
l’échelle du pays. Une distinction a été établie dans le Règlement
de 2015 sur le SGS entre les compagnies de chemin de fer locales
qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées principales de
compétence fédérale et les compagnies de chemin de fer locales
qui exploitent leurs activités uniquement sur des voies ferrées non
principales de compétence fédérale. Les compagnies de chemin de
fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées principales de compétence fédérale seront assujetties aux mêmes exigences que celles qui sont imposées aux compagnies de chemin de
fer, à l’exception des dispositions qui ont une incidence sur les
relations de travail, car ces questions sont de compétence provinciale. Le Règlement de 2015 sur le SGS visera 18 compagnies de
chemin de fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies
ferrées principales de compétence fédérale. Les compagnies de
chemin de fer locales qui exploitent leurs activités uniquement sur
des voies ferrées non principales seront plutôt assujetties aux dispositions minimales du système de gestion de la sécurité.
Le champ d’application comprend au moins six petites entreprises selon la définition donnée dans le guide du Secrétariat du
Conseil du Trésor (qui comptent moins de 100 employés ou dont
les revenus bruts sont compris entre 30 000 $ et 5 000 000 $). En
raison de la nature des systèmes de gestion de la sécurité, le Règlement de 2015 sur le SGS a été conçu de manière à être proportionnel à la taille et aux risques de l’exploitation.
En raison de l’extension du champ d’application de la Loi,
Transports Canada aurait pu adopter une approche plus vaste en ce
qui concerne l’intégration des compagnies de chemin de fer locales,
mais une telle approche aurait été à l’origine d’un fardeau non proportionnel aux risques associés à l’exploitation des compagnies de
chemin de fer locales sur des voies ferrées non principales. Au
cours des consultations, les représentants de l’industrie, de même
que les inspecteurs et les gestionnaires de la Sécurité ferroviaire de
Transports Canada, ont recommandé ou ont appuyé cette approche.
Selon l’industrie, si toute la gamme d’exigences était imposée aux
compagnies de chemin de fer locales qui exploitent leurs activités
que sur des voies non principales, cela représenterait pour ces compagnies un fardeau administratif disproportionnel et entraînerait
des coûts élevés pour une compagnie normalement considérée
comme une petite compagnie ou une compagnie dont l’exploitation ferroviaire est de petite envergure. Les inspecteurs et les gestionnaires de la Sécurité ferroviaire ont reconnu que le risque que
The total scope of application includes at least six small businesses as defined by the Treasury Board Secretariat guidance (having fewer than 100 employees and between $30,000 and $5 million
in annual gross revenues). Due to the nature of safety management
systems, the 2015 SMS Regulations are designed to be proportional to the size and risk of the operations.
With the expanded scope in the Act, Transport Canada could
have taken a broader approach to the scope of application for local
railway companies. However, this would have imposed a burden
disproportionate to the risk associated with local non-main track
railway company operations. During consultations, both industry
and Transport Canada’s Rail Safety inspectors and officials recommended and/or supported this approach. Industry pointed out that
requiring local railway companies who operate on non-main track
to comply with the full suite of regulatory requirements would be
overly burdensome and costly for what would usually be a smaller
or limited railway operation. Rail Safety inspectors and officials
acknowledged that the risk represented by such companies on nonmain track did not warrant the development and implementation of
a full safety management system, but that certain core aspects
be applied as a means of instilling a safety culture in those
companies.
622
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
représentaient ces compagnies exploitant leurs activités sur des
voies non principales ne justifiait pas l’élaboration et la mise en
œuvre d’un SGS complet, mais ils ont dit souhaiter que certains
éléments fondamentaux soient appliqués comme moyen d’inculquer une culture de sécurité de base au sein de ces compagnies.
Short description
Small businesses (6 out of
17 local railways that do not
operate on main track) do not
face the same requirements
as federal railways and local
railways that operate on main
track.
6
6
Maximum number
of small businesses
impacted
Annualized
Average
($ 2012)
Compliance costs
Administrative costs
Total costs
Average cost per small
business
Flexible Option
Initial Option
Small businesses (6 out of
17 local railways that do
not operate on main track)
face the same requirements
as federal railways and
local railways that operate
on main track.
Present
Value
($ 2012)
Annualized
Average
($ 2012)
Courte description
Option initiale
Les petites entreprises
(6 des 17 compagnies de
chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités
sur des voies ferrées non
principales) sont tenues
de respecter les mêmes
exigences que celles
imposées aux compagnies
de chemin de fer de
compétence fédérale et aux
compagnies de chemin de
fer locales qui exploitent
leurs activités sur des voies
ferrées principales.
Option flexible
Les petites entreprises (6 des
17 compagnies de chemin
de fer locales qui exploitent
leurs activités sur des voies
ferrées non principales) ne
sont pas tenues de respecter
les mêmes exigences
que celles imposées aux
compagnies de chemin de
fer de compétence fédérale
et aux compagnies de
chemin de fer locales qui
exploitent leurs activités sur
des voies ferrées principales.
6
6
Nombre maximal de
petites entreprises
touchées
Present Value
($ 2012)
$298,097
$54
$298,151
$2,093,709
$377
$2,094,086
$154,784
$54
$154,838
$1,087,139
$377
$1,087,516
$49,692
$349,014
$25,806
$181,253
Coûts de conformité
Coûts administratifs
Total des coûts
Coût moyen par petite
entreprise
Moyenne
annuelle
($ de 2012)
298 097 $
54 $
298 151 $
Valeur
actualisée
($ de 2012)
2 093 709 $
377 $
2 094 086 $
Moyenne
annuelle
($ de 2012)
154 784 $
54 $
154 838 $
Valeur
actualisée
($ de 2012)
1 087 139 $
377 $
1 087 516 $
49 692 $
349 014 $
25 806 $
181 253 $
As a result of the focus on only key core safety management
system components for local railway companies on non-main
track, the approach taken will result in an annual average cost per
small business of $25,806 rather than $49,692. The Small Business
Lens Checklist is also found at the end of this document.
Cette approche engendra des coûts annuels moyens de 25 806 $,
qui s’élevaient auparavant à 49 692 $, pour les petites entreprises,
car l’accent a plutôt été mis sur les composantes principales du
système de gestion de la sécurité auxquelles doivent s’assujettir les
compagnies de chemin de fer locales exploitées sur des voies ferrées
non principales. Vous trouverez également la liste de vérification
de la lentille des petites entreprises à la fin du présent document.
Consultation
Consultation
The Railway Safety Act Review Panel and SCOTIC, during their
study of rail safety in 2007–2008, consulted a wide range of stakeholders across Canada, including railway companies, railway
employees, unions, municipalities, and provincial governments, as
well as a host of others. As a result, stakeholders have been aware
for a number of years of the initiative, and corresponding details, to
revise and modernize the 2001 SMS Regulations.
Durant leur étude sur la sécurité ferroviaire en 2007-2008, le
Comité consultatif de l’Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire
et le CPTIC ont tenu des consultations auprès d’un large éventail
d’intervenants au Canada, y compris des compagnies de chemin de
fer, des employés de compagnies de chemin de fer, des syndicats,
des municipalités, des gouvernements provinciaux et bien d’autres
tierces parties. Par conséquent, les intervenants connaissent depuis de nombreuses années l’initiative, ainsi que les renseignements correspondants, qui consiste à réviser et à moderniser le
Règlement sur le SGS de 2001.
Durant l’élaboration du Règlement de 2015 sur le SGS, le Programme de la Sécurité ferroviaire de Transports Canada a respecté
un processus de consultation des intervenants qui est bien établi et
officiel. Les activités de consultation comprenaient notamment :
•• la diffusion de documents de consultation par courriel aux
intervenants de l’industrie et aux employés du Programme de la
sécurité ferroviaire de Transports Canada;
•• une réunion en personne avec le Groupe de travail sur l’élaboration de la réglementation du Conseil consultatif sur la sécurité ferroviaire (CCSF) [avec des représentants de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada, du Chemin de
fer Canadien Pacifique, de VIA Rail, de la province de la
Colombie-Britannique, de l’Association des chemins de fer du
In developing the 2015 SMS Regulations, Transport Canada’s
Rail Safety Program followed an established and formalized stakeholder consultation process. Consultative activities have included
the following:
•• Dissemination of consultation documents by email to industry
stakeholders and to employees of Transport Canada’s Rail
Safety Program;
•• A face-to-face meeting with the Advisory Council on Railway
Safety (ACRS) Working Group on Regulatory Development
(with representatives from Canadian National Railway, Canadian Pacific Railway, VIA Rail, the Province of British
Columbia, Railway Association of Canada, GO Transit and
Agence métropolitaine de transport);
623
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
•• A face-to-face meeting with unions (including UNIFOR,
Teamsters, United Steelworkers Local 2004);
•• A teleconference with the Federal-Provincial Working Group;
and
•• Two additional teleconferences with the Regulatory Development Working Group comprising representatives from railway
companies, local railway companies, provinces and unions to
explain the proposed 2015 SMS Regulations.
The comments submitted by industry in these initial consultations were considered and addressed during policy development
and regulatory drafting processes. No outstanding issues remain.
Examples of the issues raised include the following:
•• Preventing overlap with the Canada Labour Code with regard
to requirements for employee involvement in safety management systems development and implementation;
•• How railway companies are to inform employees regarding
corrective actions resulting from the non-punitive reporting
process; and
•• Ensuring that when companies create employee schedules,
principles of fatigue science are taken into account as part of
their overall safety management system.
Transport Canada also worked closely with industry to develop
the cost assumptions for the cost-benefit analysis. Specifically,
Transport Canada consulted the Regulatory Development Working
Group of the ACRS in its cost assumptions, both secretarially and
through conference calls. The comments received from industry
were considered and addressed and played a large role in Transport
Canada’s development of the cost-benefit analysis.
Canada, de GO Transit et de l’Agence métropolitaine de
transport];
•• une réunion en personne avec les syndicats (y compris UNIFOR,
Teamsters, et la section locale 2004 du Syndicat des métallos);
•• une téléconférence avec le Groupe de travail fédéralprovincial;
•• deux téléconférences supplémentaires avec le Groupe de travail
sur l’élaboration de la réglementation, qui est composé de
représentants des compagnies de chemin de fer, des compagnies de chemin de fer locales, des provinces et des syndicats
pour expliquer le Règlement de 2015 sur le SGS.
Les commentaires que l’industrie a formulés au cours des
consultations initiales ont été pris en considération durant les processus d’élaboration de la politique et de rédaction du projet de
règlement. Tous les enjeux ont été réglés. Les enjeux soulevés
comprenaient notamment ce qui suit :
•• l’évitement du chevauchement avec le Code canadien du travail en ce qui concerne les exigences liées à la participation des
employés à l’élaboration et à la mise en œuvre du système de
gestion de sécurité;
•• la façon dont les compagnies de chemin de fer doivent informer
les employés en ce qui concerne les mesures correctives découlant du processus de signalement sans mesures de représailles;
•• s’assurer que dans leur système de gestion de la sécurité, les
compagnies de chemin de fer prennent en considération les
principes de la science de la fatigue en établissant les horaires
des employés.
Transports Canada a également collaboré étroitement avec l’industrie pour émettre les hypothèses en matière de coûts aux fins de
l’analyse coûts-avantages. Transports Canada a consulté en particulier les membres du Groupe de travail sur l’élaboration de règlements établi par le CCSF au sujet de ses hypothèses, par écrit et par
téléconférence. Les commentaires reçus de l’industrie ont été pris
en considération et traités. Ils ont été d’un apport important dans
l’élaboration de l’analyse des coûts et avantages qu’a effectuée
Transports Canada.
Consultation following publication in the Canada Gazette, Part I
Consultation menée après la publication dans la Partie I de la
Gazette du Canada
This regulatory package was published in the Canada Gazette,
Part I, on July 5, 2014, followed by a 90-day comment period.
Transport Canada also notified stakeholders of the prepublication.
Written submissions were received from four stakeholders representing a union, the industry association, and provinces, respectively. One stakeholder submission supported the Regulations
outright.
Three of the comments expressed concern regarding the scope
of applicability; however, the decision to expand the scope to
include local railway companies on main and non-main track was
made to carry out the changes made to the Act, and Transport Canada has chosen a risk-based tiered approach to applicability. As a
result, core components such as risk assessment apply to local railway companies operating on non-main track for any distance.
Although companies may be travelling short distances, the nature
of operations could vary among those companies from carrying
grain, to carrying passengers or dangerous goods. Therefore, short
distances do not necessarily equate to negligible impacts. In addition, with the new scope of application, Transport Canada may take
enforcement action directly with the local railway company, rather
than relying on federal railway companies to encourage local
railway companies to conform to federal obligations while
Le dossier sur la réglementation a été publié dans la Partie I de
la Gazette du Canada le 5 juillet 2014, et une période de commentaire de 90 jours a ensuite été accordée. Transports Canada a avisé
les intervenants de la publication préalable. Quatre intervenants
représentant un syndicat, l’industrie et des provinces, respectivement, ont déposé des observations écrites. Un intervenant appuyait
entièrement le Règlement.
Dans trois commentaires, les intervenants ont soulevé des préoccupations quant au champ d’application; la décision d’accroître le
champ pour inclure les compagnies de chemin de fer locales
exploitées sur les voies ferrées principales et non principales a été
prise afin d’apporter les changements à la Loi sur la sécurité ferroviaire. Transports Canada a choisi une approche progressive fondée sur les risques en ce qui concerne le champ d’application. Par
conséquent, les compagnies de chemin de fer locales qui sont
exploitées sur des voies non principales, indépendamment de la
distance, doivent se conformer aux composantes essentielles
comme l’évaluation des risques. Même si certaines compagnies
peuvent parcourir de courtes distances, la nature de leur exploitation peut varier d’une compagnie à l’autre (une compagnie pourrait
transporter du grain, des voyageurs, voire des marchandises dangereuses), ce qui signifie que les courtes distances n’équivalent pas
624
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
operating on federal tracks. Therefore, Transport Canada has
decided that developing a safety management system to increase
safety culture and continuous improvement is important for all
companies. The safety management system developed will be scalable to the size and nature of operations and Transport Canada is
developing tools, templates and guidance to help ease the burden of
implementation.
The majority of the comments were seeking clarity or suggesting
changes to improve the understanding and ease the implementation
of the Regulations. There were over 15 suggestions for these types
of modifications. Each of the comments was considered and modifications were made to improve the clarity of the language or the
ease of implementation without compromising the intent of the
Regulations. For example, the wording in the proposed Regulations required the railway companies to review and date the safety
policy annually, when the actual intent of the Regulations was for
the railway companies to review the policy annually and document
the date of the review; therefore, an adjustment to the Regulations
was made.
Two of the components of the Regulations required more noteworthy changes: the process for establishing schedules and the process for continual improvement. Through both internal reviews and
stakeholders’ comments, it became apparent that those components
would require more considerable wording adjustments to clarify
the regulatory intent. In addition, concerns were raised that it
would be unreasonable to expect an internal audit of the entire
safety management system to be conducted annually. As a result,
the revised requirements for a process for continual improvement
include clarified annual monitoring requirements that will ensure
railway companies conduct annual oversight and improvements to
the implementation and effectiveness of their safety management
system, while a three-year cycle is being introduced for the internal
audits to give railway companies and local railway companies
adequate time to conduct a meaningful and quality review through
the internal audit process. When consulted, industry expressed
general acceptance with the changes proposed to the process for
continual improvement.
Transport Canada consulted industry regarding the changes that
could impact the cost-benefit analysis and adjusted the estimates as
appropriate. The most noteworthy changes to the costing were for
the process for managing railway occurrences and the process for
continual improvement. For the process for managing railway
occurrences, the costing was reduced to reflect the fact that railway
companies are no longer required to separately verify whether
employees are reporting occurrences and, when reporting, are
doing so in accordance with the required procedure. This is already
captured by the internal monitoring and auditing requirements and
should not be costed as an additional activity requiring specific
dedicated resources. For the process for continual improvement
requirement, the costing estimate was reduced due to updated
annual monitoring requirements and changing the audit requirement to a three-year cycle. As a result, the total cost estimate had
been reduced from $26.8 million to $19.33 million over a 10-year
nécessairement à des incidences négligeables. En outre, grâce au
nouveau champ d’application, Transports Canada pourra prendre
des mesures d’application de la loi directement auprès des compagnies de chemin de fer locales au lieu de s’en remettre aux compagnies de chemin de fer de compétence fédérale pour encourager les
compagnies de chemin de fer locales à respecter les obligations
fédérales lorsqu’elles exercent des activités sur des voies ferrées de
compétence fédérale. Transports Canada a décidé qu’il est essentiel que toutes les compagnies mettent sur pied un système de gestion de la sécurité pour accroître la culture de sécurité et veiller à
l’amélioration continue. Le système de gestion de la sécurité sera
proportionnel à la taille et à la nature de l’exploitation, et Transports Canada élabore des outils, des modèles et des lignes directrices afin de réduire le fardeau de la mise en œuvre.
Dans la plupart des commentaires, les intervenants demandaient
des précisions ou suggéraient des changements pour améliorer
l’interprétation et faciliter la mise en œuvre du Règlement. Les
intervenants ont proposé plus de 15 suggestions à cet égard.
Chaque commentaire a été pris en considération et des modifications ont été apportées pour assurer un langage clair ou faciliter la
mise en œuvre du Règlement sans en compromettre son intention.
Par exemple, selon le règlement proposé, les compagnies de chemin de fer devaient examiner et dater chaque année la politique en
matière de sécurité, mais l’intention réelle était de demander aux
compagnies de chemin de fer d’examiner chaque année la politique
et d’inscrire la date à laquelle l’examen a eu lieu. Le Règlement a
par conséquent été adapté.
Des changements plus importants ont été apportés à deux composantes du Règlement : le processus pour établir les horaires et le
processus visant l’amélioration continue. Grâce aux examens
internes et aux commentaires des intervenants, il est devenu évident que le libellé de ces deux processus devait être modifié de
façon considérable pour en préciser l’intention. En outre, des intervenants ont soulevé qu’il n’était pas raisonnable de s’attendre à ce
que le système de gestion de la sécurité dans son ensemble fasse
l’objet d’une vérification interne annuelle. Par conséquent, les exigences liées au processus visant l’amélioration continue ont été
révisées afin de veiller à ce que les compagnies de chemin de fer
surveillent et améliorent chaque année la mise en œuvre et l’efficacité de leur système de gestion de la sécurité. Dans l’intervalle, un
cycle triennal sera adopté pour les vérifications internes afin d’accorder aux compagnies de chemin de fer et aux compagnies de
chemin de fer locales suffisamment de temps pour effectuer un
examen concret et de qualité dans le cadre du processus de vérification interne. Durant les consultations, l’industrie appuyait en
général les changements proposés au processus visant l’amélioration continue.
Transports Canada a consulté l’industrie quant aux changements
qui pourraient avoir une incidence sur l’analyse coûts-avantages et
a modifié les estimations au besoin. Les changements les plus
remarquables qui ont été apportés aux coûts établis sont liés au
processus pour gérer les accidents ferroviaires et le processus
visant l’amélioration continue. En ce qui concerne le processus
pour gérer les accidents ferroviaires, les coûts ont été réduits afin
de tenir compte du fait que les compagnies ne doivent plus vérifier
isolément si les employés signalent les accidents et s’ils respectent
la procédure exigée lorsqu’ils le font. Ces coûts sont déjà pris en
considération dans les exigences relatives à la vérification et la surveillance internes, et par conséquent, les coûts ne devraient pas être
inclus dans une activité supplémentaire pour laquelle des ressources particulières devraient être consacrées. Pour ce qui est du
processus visant l’amélioration continue, les coûts estimés ont été
revus à la baisse, car les exigences liées à la surveillance annuelle
625
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
period. This reflects a reduction in estimated total cost for all federal railways from $13.8 million to $9.93 million, and for all local
railway companies on main track a reduction in total estimated
costs from $9.90 million to $6.28 million over a 10-year period.
ont été mises à jour et la vérification obligatoire a été transformée
en cycle triennal. Par conséquent, le coût total estimé est passé
de 26,8 millions de dollars à 19,33 millions de dollars sur une
période de 10 ans. Il s’agit d’une réduction du coût total estimé
pour toutes les compagnies de chemin de fer de 13,8 millions de
dollars à 9,93 millions de dollars. En ce qui concerne les compagnies de chemin de fer qui exploitent leurs activités sur des voies
ferrées principales, le coût total estimé est réduit de 9,90 millions
de dollars à 6,28 millions de dollars sur une période de 10 ans.
Consultation on the consequential amendment to the Railway
Operating Certificate Regulations
Consultations menées sur les modifications corrélatives au
Règlement sur les certificats d’exploitation de chemin de fer
Stakeholders were informed of the intent of the consequential
amendment (i.e. to extend the safety management system attestation in the application for a railway operating certificate to local
railway companies) in the Regulatory Impact Analysis Statement
published with the proposed Railway Operating Certificate Regulations in Part I of the Canada Gazette on March 15, 2014. No
comments were received regarding this proposed change.
Les intervenants ont été informés de l’intention des modifications corrélatives (c’est-à-dire que les compagnies de chemin de
fer locales devront effectuer une déclaration à l’égard du système
de gestion de la sécurité dans leur demande visant à obtenir un
certificat d’exploitation de chemin de fer) dans le résumé de l’étude
d’impact de la réglementation publié avec le Règlement sur les certificats d’exploitation de chemin de fer proposé dans la Partie I de
la Gazette du Canada le 15 mars 2014. Aucun commentaire n’a été
reçu quant à ce changement proposé.
Regulatory cooperation
Coopération en matière de réglementation
The recent amendments to the Act change its application to now
include local railway companies operating on federal track. Before
the changes to the Act, those local railway companies operating on
federally regulated track were only indirectly subject to federal
rules and standards through contract agreements with their host
railway companies; however, the requirement for a safety management system did not apply to them. Different provinces took different approaches with respect to the adoption of the federal 2001
SMS Regulations. The 2015 SMS Regulations support the change
in scope of the Act by applying the regulatory provisions to these
local railway companies. This will also increase national consistency, and reduce complexity in implementation and oversight
among regions. However, the provinces that had adopted the federal regime for provincially regulated railways may wish to adjust
the provincial regulatory regime to further harmonize with the
2015 SMS Regulations. Transport Canada will work with those
provinces to ensure a common understanding the Regulations and
oversight approach.
Les modifications récemment apportées à la Loi changent son
application pour y inclure dès lors les compagnies de chemin de fer
locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées réglementées par le gouvernement fédéral. Avant ces modifications à la Loi,
les compagnies de chemin de fer locales qui exploitaient leurs activités sur des voies ferrées de compétence fédérale n’étaient assujetties qu’indirectement aux normes et aux règles fédérales au
moyen d’accords contractuels conclus avec les compagnies de chemin de fer hôtes. Elles n’étaient toutefois pas tenues de posséder un
système de gestion de la sécurité. Les provinces ont pris diverses
approches à l’égard de l’adoption du Règlement sur le SGS de
2001 du gouvernement fédéral. Le Règlement de 2015 sur le SGS
appuie la mise en œuvre intégrale des modifications à la Loi en
appliquant les dispositions réglementaires aux compagnies de chemin de fer locales. Les révisions permettront également d’accroître
l’uniformité à l’échelle nationale et de réduire toute complexité
quant à la mise en œuvre et à la surveillance entre les régions. Les
provinces qui ont toutefois décidé que les compagnies de chemin
de fer de compétence provinciale devaient se conformer au régime
du gouvernement fédéral souhaiteront sans doute adapter leur
régime provincial de réglementation afin de mieux l’harmoniser
avec le nouveau règlement. Transports Canada collaborera avec
ces provinces afin de veiller à l’interprétation commune du Règlement et de l’approche de surveillance.
Durant l’élaboration du Règlement, Transports Canada a tenu
des consultations auprès des provinces grâce au Groupe de travail
fédéral-provincial et au Groupe de travail sur l’élaboration de la
réglementation. Transports Canada continuera de collaborer avec
les provinces aux fins de la mise en œuvre du Règlement de 2015
sur le SGS.
During regulatory development, Transport Canada has been
consulting with the provinces through the Federal-Provincial
Working Group and through the Regulatory Development Working
Group. Transport Canada will continue to work with the provinces
to facilitate implementation of the 2015 SMS Regulations.
Rationale
Justification
The 2015 SMS Regulations replace the 2001 SMS Regulations
to respond to the analysis and recommendations of the Railway
Safety Act Review in 2008 and the SCOTIC review of 2008. The
2015 SMS Regulations further address oversight issues in order to
•• Improve the implementation and oversight of regulated safety
management systems with clearer, more detailed requirements
that enhance enforcement by clarifying what can be enforced;
and
Le Règlement de 2015 sur le SGS remplacera le Règlement sur
le SGS de 2001 pour donner suite à l’analyse et aux recommandations de l’Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire de 2008 et de
l’examen du CPTIC de 2008. Le Règlement de 2015 sur le SGS
tiendra également compte des enjeux liés à la surveillance afin :
•• d’améliorer la mise en œuvre et la surveillance des systèmes de
gestion de la sécurité réglementés grâce à des exigences plus
claires et détaillées qui visent à accroître son application en
précisant ce qui peut être mis en application;
626
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
•• Enable consistent and predictable implementation and compliance by providing sufficient detail to ensure regulatory objectives are understood and met.
The 2015 SMS Regulations will also improve the overall consistency and quality of companies’ safety management systems by
providing
•• Certainty as to the regulatory requirement related to each safety
management system component;
•• Clarified expectations, adding clear rules of conduct;
•• Added provisions requiring demonstration of implementation;
and
•• A structure to the requirements that is more logically organized, facilitating compliance.
Furthermore, the 2015 SMS Regulations also apply the clarified
regulatory authorities in the Act that regulate requirements for the
identification of an accountable executive and for a process for
non-punitive reporting for employees.
While Transport Canada continues to conduct inspections, the
intention of safety management systems is not to replace the
existing regulatory and oversight framework, but rather to increase
safety by having companies put formal systems in place to identify
and address safety concerns before Transport Canada conducts
inspections, and before major safety issues arise. In addition, companies implementing safety management systems should not only
be looking to comply with the Act and its related instruments, but
should also be working to build a safety culture throughout their
organization to achieve the highest level of safety.
As an early adopter of the safety management systems approach,
Transport Canada, with the help of the third-party reports, has
learned lessons about how to improve safety through further progressing safety management system implementation. The 2015
SMS Regulations address those opportunities for improvement by
expanding the scope of application to local railway companies
operating on federally regulated track, as well as by strengthening
and clarifying the regulatory provisions, and by adding new provisions to improve employee involvement in, and awareness of,
safety management systems. The 2015 SMS Regulations are
intended to increase railway safety by providing more details
related to the requirements for implementation of safety management systems by companies and by facilitating Transport Canada
oversight and enforcement.
The consequential amendments to the Railway Operating Certificate Regulations align the attestation requirements for a local
railway company in paragraph 7(1)(e) with those for a railway
company in subsection 4(1) and update references to the 2001
SMS Regulations to the 2015 SMS Regulations. Due to a delay
between the coming into force of the Railway Operating Certificate Regulations and the application of the 2015 SMS Regulations
to local railway companies, the safety management system provision of the attestation was formerly limited to railway companies to
avoid unintended timing problems related to the coming-into-force
dates of the two regulatory proposals.
•• de faciliter la mise en œuvre et la conformité de façon uniforme
et prévisible en fournissant suffisamment de renseignements
pour garantir que les objectifs du Règlement sont compris et
atteints.
Le Règlement de 2015 sur le SGS améliore également l’uniformité et la qualité générales des systèmes de gestion de la sécurité
des compagnies comme suit :
•• une certitude quant à l’exigence réglementaire liée à chacune
des composantes du système de gestion de la sécurité;
•• des attentes plus claires, ajoutant ainsi des règles de conduite
claires;
•• des dispositions supplémentaires visant à exiger une démonstration de la mise en œuvre;
•• la structuration plus logique des exigences pour simplifier la
conformité.
De plus, le Règlement de 2015 sur le SGS met en application les
pouvoirs plus précis de la Loi permettant la prise d’un règlement
qui exige la désignation d’un gestionnaire supérieur responsable et
un processus permettant aux employés de signaler des infractions
sans crainte de représailles.
Même si Transports Canada continuera d’effectuer des inspections, l’objectif des systèmes de gestion de la sécurité n’est pas de
remplacer le cadre de surveillance et de réglementation existant;
les systèmes de gestion de la sécurité visent plutôt à accroître la
sécurité en exigeant que les compagnies mettent en place un système officiel pour cerner et résoudre les préoccupations en matière
de sécurité avant que Transports Canada n’effectue des inspections
et que des problèmes majeurs liés à la sécurité ne surviennent. En
outre, les compagnies qui mettent en œuvre un système de gestion
de la sécurité ne devraient pas seulement chercher à se conformer
à la Loi et à ses textes connexes; elles devraient de plus déployer
des efforts pour instaurer une culture de sécurité au sein de leur
organisation pour atteindre le niveau de sécurité le plus élevé.
En étant parmi les premiers à avoir adopté l’approche des systèmes de gestion de la sécurité, Transports Canada a retenu des
leçons, grâce aux rapports de tierces parties, quant à la manière de
renforcer la sécurité en améliorant davantage la mise en œuvre des
systèmes de gestion de la sécurité. Le Règlement de 2015 sur le
SGS tirera profit de ces possibilités d’amélioration en étendant le
champ d’application pour y inclure les compagnies de chemin de
fer locales qui exploitent leurs activités sur des voies ferrées de
compétence fédérale, en renforçant et en précisant les dispositions
réglementaires et en ajoutant de nouvelles dispositions pour améliorer la sensibilisation et la participation des employés aux systèmes de gestion de la sécurité. Le Règlement de 2015 sur le SGS
a pour objet d’accroître la sécurité ferroviaire en fournissant plus
de détails quant aux exigences liées à la mise en œuvre des systèmes de gestion de la sécurité par les compagnies et en améliorant
la surveillance et l’application par Transports Canada.
Les modifications corrélatives au Règlement sur les certificats
d’exploitation de chemin de fer visent à veiller à ce que les exigences liées à la déclaration énoncées à l’alinéa 7(1)e), auxquelles
les compagnies de chemin de fer locales doivent se conformer, correspondent aux exigences prévues au paragraphe 4(1) qui sont
imposées aux compagnies de chemin de fer et que les renvois au
Règlement sur le SGS de 2001 soient remplacés par des renvois au
Règlement de 2015 sur le SGS. En raison du délai entre l’entrée en
vigueur du Règlement sur les certificats d’exploitation de chemin
de fer et l’application du Règlement de 2015 sur le SGS aux compagnies de chemin de fer locales, la déclaration à l’égard de la disposition sur le système de gestion de la sécurité visait uniquement
627
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
les compagnies de chemin de fer afin d’éviter tout problème de
synchronisation non voulu en ce qui concerne les dates d’entrée en
vigueur des deux propositions réglementaires.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The 2015 SMS Regulations will come into force for all companies on April 1, 2015, and will be accompanied by an implementation plan that will, for an initial period, focus on compliance promotion and awareness. When the 2015 SMS Regulations come into
force, in accordance with the Rail Safety Oversight Policy, Transport Canada will take a graduated and proportionate enforcement
approach used to educate, deter, and, when necessary, penalize
those who contravene the Act or its associated instruments. Potential risks to consider would include the company’s behaviour and
willingness to comply. This also ties in with the objectives of the
Act, particularly the encouragement of collaboration of all parties
towards the continual improvement of railway safety, while recognizing that companies are responsible for managing the safety risks
associated with their operations.
Le Règlement de 2015 sur le SGS entrera en vigueur le 1er avril 2015 pour toutes les compagnies, et un plan de mise en œuvre
connexe sera axé au début sur la promotion de la conformité et la
sensibilisation à cet égard. Lorsque le Règlement de 2015 sur le
SGS entrera en vigueur, Transports Canada adoptera une approche
d’application de la loi progressive et proportionnée, conformément
à la Politique sur la surveillance de la Sécurité ferroviaire, afin de
sensibiliser toute personne à la Loi ou à ses textes connexes, de
prévenir les contraventions et de sanctionner les contrevenants au
besoin. Les risques potentiels à prendre en considération incluront
le comportement de la compagnie et sa volonté de se conformer.
Cette approche cadre également avec les objectifs énoncés dans la
Loi, notamment l’objectif d’encourager la collaboration de toutes
les parties à l’amélioration continue de la sécurité ferroviaire tout
en reconnaissant la responsabilité qui incombe aux compagnies de
gérer les risques en matière de sécurité qui découlent de leur
exploitation.
Le Règlement de 2015 sur le SGS sera en majeure partie plus
clair et détaillé que le Règlement sur le SGS de 2001. À mesure
que Transports Canada continuera d’améliorer sa surveillance des
systèmes de gestion de la sécurité, il poursuivra l’élaboration et le
perfectionnement de sa méthode pour cerner les risques compromettant la sécurité, les indicateurs de rendement et les renseignements sur le rendement en matière de sécurité qui sont exigés des
compagnies afin d’orienter les activités de surveillance vers les
secteurs posant un risque plus élevé. Transports Canada déploiera
également des efforts pour mettre à jour et améliorer les outils et
la formation à l’intention des inspecteurs et des vérificateurs afin
de garantir que la surveillance sera assurée par un personnel adéquatement formé qui dispose d’outils de surveillance uniformes à
l’échelle nationale.
Transports Canada crée également des outils non réglementaires
comme des documents d’orientation, des modèles et des pratiques
exemplaires pour appuyer le Règlement de 2015 sur le SGS. Transports Canada s’engage à concevoir des documents en consultant
l’industrie, y compris des documents d’orientation pour simplifier
la mise en œuvre et la conformité.
The 2015 SMS Regulations provide more detail and clarity than
the 2001 SMS Regulations. As Transport Canada continues to
enhance its approach to oversight of safety management systems, it
will continue to develop and refine its methodology for identifying
safety risks, performance indicators and safety performance information needed from companies so that oversight activities can be
targeted to areas of greatest risk. Transport Canada is working to
update and enhance inspector/auditor training and tools to ensure
oversight is undertaken by properly trained staff with nationally
consistent oversight tools.
Transport Canada is also developing non-regulatory elements
such as guidance material, templates, tools and best practices to
support the 2015 SMS Regulations. Transport Canada is committed to consulting industry while developing materials, including
guidance material to facilitate implementation and compliance.
Performance measurement and evaluation
Mesures de rendement et évaluation
In keeping with the life-cycle approach to regulating under the
Cabinet Directive on Regulatory Management, the effectiveness of
the 2015 SMS Regulations will be measured through the oversight
activities of the Rail Safety Program. Rail Safety Program officials
will monitor whether the 2015 SMS Regulations continue to meet
policy objectives via results stemming from inspections and audits.
The oversight activities consist of a combination of inspections to
verify compliance and audits to verify the effectiveness of a company’s safety management system. Once the 2015 SMS Regulations are in force, Transport Canada will continue to conduct a
minimum baseline audit every five years for both railway companies and local railway companies. This audit cycle would be complemented by an emergent audit program where audits are conducted at any time during a year. Analyses would be based on the
results of inspections and audits to both continually inform the
oversight activities of the Rail Safety Program to achieve regulatory compliance, as expressed in Transport Canada’s Report on
Plans and Priorities, and to identify whether the intended results of
the 2015 SMS Regulations are being achieved. For example,
Conformément à l’approche de la réglementation fondée sur le
cycle de vie de la Directive du Cabinet sur la gestion de la réglementation, l’efficacité du Règlement de 2015 sur le SGS sera
mesurée au moyen des activités de surveillance du Programme de
la Sécurité ferroviaire. Les responsables du Programme de la Sécurité ferroviaire assureront le suivi pour vérifier si le Règlement de
2015 sur le SGS continue de satisfaire aux objectifs de la politique
en se basant sur les résultats découlant des inspections et des vérifications. Dans le cadre des activités de surveillance, on utilise des
inspections pour vérifier la conformité et des vérifications pour
vérifier l’efficacité du système de gestion de la sécurité d’une compagnie. Une fois que le Règlement de 2015 sur le SGS sera en
place, Transports Canada continuera de mener des vérifications de
base tous les cinq ans, autant pour les compagnies de chemin de fer
que pour les compagnies de chemin de fer locales. Ce cycle de
vérifications sera assorti d’un nouveau programme de vérification
où les vérifications seront menées à n’importe quel moment au
cours d’une année. Des analyses seront entreprises conséquemment aux résultats d’inspections et de vérifications dans le but
628
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
industry trends in non-compliance or safety management system
deficiencies will be analyzed to determine if increased oversight
would be necessary, or if the regulatory requirement should be
amended to clarify objectives or whether the requirement no longer
enhanced safety and would warrant repeal.
d’enrichir sur une base continuelle les activités de surveillance du
Programme de la Sécurité ferroviaire et de déterminer si le Règlement de 2015 sur le SGS atteint les résultats escomptés tels qu’ils
sont décrits dans le Rapport sur les plans et priorités de Transports
Canada. Par exemple, on analysera les tendances de l’industrie
liées à la non-conformité ou les lacunes des systèmes de gestion de
la sécurité afin d’établir si une surveillance accrue est nécessaire ou
si les exigences réglementaires ont besoin d’amélioration, comme
plus de détails aux fins de clarification, ou même vérifier si les
exigences devraient être abrogées.
Contact
Personne-ressource
Any questions related to the 2015 SMS Regulations should be
directed to
Susan Archer
Director
Regulatory Affairs
Rail Safety
Transport Canada
427 Laurier Avenue West
Ottawa, Ontario
K1R 7Y2
Telephone: 613-990-8690
Email: susan.archer@tc.gc.ca
Toute question liée au Règlement de 2015 sur le SGS doit être
communiquée à :
Susan Archer
Directrice
Affaires réglementaires
Sécurité ferroviaire
Transports Canada
427, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)
K1R 7Y2
Téléphone : 613-990-8690
Courriel : susan.archer@tc.gc.ca
Small Business Lens Checklist
1. Name of the sponsoring regulatory organization:
Transport Canada
2. Title of the regulatory proposal:
Railway Safety Management System Regulations, 2015
3. Is the checklist submitted with a RIAS for the Canada Gazette, Part I or Part II?
Canada Gazette, Part I
Canada Gazette, Part II
A. Small business regulatory design
I
Communication and transparency
1.
Are the proposed Regulations or requirements easily understandable in everyday language?
Yes
No
N/A
The Regulations are written in commonly used safety management system terminology and plain English when possible.
2.
Is there a clear connection between the requirements and the purpose (or intent) of the proposed Regulations?
Yes, there is a clear connection with the purpose of further enhancing the safety of the rail transportation system in Canada and the requirements, particularly the
requirement for risk assessments and remedial actions.
3.
Will there be an implementation plan that includes communications and compliance promotion activities, that informs small business
of a regulatory change and guides them on how to comply with it (e.g. information sessions, sample assessments, toolkits,
Web sites)?
Yes, Transport Canada will develop tools to assist railway companies with implementation.
4.
If new forms, reports or processes are introduced, are they consistent in appearance and format with other relevant government forms,
reports or processes?
If new forms, reports or processes are introduced, they will be consistent with other relevant government forms, reports or processes where possible.
II
Simplification and streamlining
1.
Will streamlined processes be put in place (e.g. through BizPaL, Canada Border Services Agency single window) to collect
information from small businesses where possible?
Yes
No
N/A
Transport Canada will provide tools and templates to help small businesses comply with the regulatory requirements, including reporting.
629
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
A. Small business regulatory design — Continued
II
Simplification and streamlining — Continued
2.
Have opportunities to align with other obligations imposed on business by federal, provincial, municipal or international or
multinational regulatory bodies been assessed?
Yes
No
N/A
These Regulations help to promote national consistency by including local railway companies under federal regulations. Many of the provinces have adopted
the existing SMS regulations within their own legislation or through an agreement with the federal government. The Regulations, in these cases, would apply
automatically to the provincial shortlines operating on provincially regulated lines.
3.
Has the impact of the proposed Regulations on international or interprovincial trade been assessed?
Increased railway safety would benefit international and interprovincial trade.
4.
If the data or information, other than personal information, required to comply with the proposed Regulations is already collected by
another department or jurisdiction, will this information be obtained from that department or jurisdiction instead of requesting the
same information from small businesses or other stakeholders? (The collection, retention, use, disclosure and disposal of personal
information are all subject to the requirements of the Privacy Act. Any questions with respect to compliance with the Privacy Act
should be referred to the department’s or agency’s ATIP office or legal services unit.)
The information that would be requested pertains only to the requirements proposed in these Regulations.
5.
Will forms be pre-populated with information or data already available to the department to reduce the time and cost necessary to
complete them? (Example: When a business completes an online application for a licence, upon entering an identifier or a name,
the system pre-populates the application with the applicant’s personal particulars such as contact information, date, etc. when that
information is already available to the department.)
The information being requested would be produced as a result of compliance with the regulatory provisions.
6.
Will electronic reporting and data collection be used, including electronic validation and confirmation of receipt of reports where
appropriate?
Information and documentation may be electronic. The format is not specified by the Regulations.
7.
Will reporting, if required by the proposed Regulations, be aligned with generally used business processes or international standards if
possible?
The format is not specified in the regulatory provisions.
8.
If additional forms are required, can they be streamlined with existing forms that must be completed for other government information
requirements?
The information being requested would be produced as a result of compliance with the regulatory provisions.
III
Implementation, compliance and service standards
1.
Has consideration been given to small businesses in remote areas, with special consideration to those that do not have access to
high-speed (broadband) Internet?
Yes
No
N/A
Yes
No
N/A
The format for reporting is not specified in the Regulations.
2.
If regulatory authorizations (e.g. licences, permits or certifications) are introduced, will service standards addressing timeliness of
decision making be developed that are inclusive of complaints about poor service?
There is a service standard in the Railway Safety Act. The right to appeal the Minister’s decision is also laid out in the Act.
3.
Is there a clearly identified contact point or help desk for small businesses and other stakeholders?
Small businesses may contact their Transport Canada regional office for assistance.
B. Regulatory flexibility analysis and reverse onus
IV
Regulatory flexibility analysis
1.
Does the RIAS identify at least one flexible option that has lower compliance or administrative costs for small businesses in the small
business lens section?
Examples of flexible options to minimize costs are as follows:
•• Longer time periods to comply with the requirements, longer transition periods or temporary exemptions;
•• Performance-based standards;
•• Partial or complete exemptions from compliance, especially for firms that have good track records (legal advice should be sought
when considering such an option);
•• Reduced compliance costs;
•• Reduced fees or other charges or penalties;
•• Use of market incentives;
•• A range of options to comply with requirements, including lower-cost options;
•• Simplified and less frequent reporting obligations and inspections; and
•• Licences granted on a permanent basis or renewed less frequently.
Due to the nature of safety management systems, the Regulations would be proportional to the size and risk of the operations. With the expanded scope in the
Railway Safety Act, Transport Canada could have taken a broader approach to the scope of applicability for local railway companies, however, this would impose
a burden disproportionate to the risk associated with local non-main track railway company operations.
630
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
B. Regulatory flexibility analysis and reverse onus — Continued
IV
Regulatory flexibility analysis — Continued
2.
Does the RIAS include, as part of the Regulatory Flexibility Analysis Statement, quantified and monetized compliance and
administrative costs for small businesses associated with the initial option assessed, as well as the flexible, lower-cost option?
•• Use the Regulatory Cost Calculator to quantify and monetize administrative and compliance costs and include the completed
calculator in your submission to TBS-RAS.
Yes
3.
Does the RIAS include, as part of the Regulatory Flexibility Analysis Statement, a consideration of the risks associated with the
flexible option? (Minimizing administrative or compliance costs for small business cannot be at the expense of greater health, security
or safety or create environmental risks for Canadians.)
No
N/A
Due to the nature of safety management systems, the Regulations would be proportional to the size and risk of the operations. Rail Safety inspectors and officials
acknowledged that the risk represented by such companies on non-main track did not warrant the development and implementation of a full SMS, but that certain
core aspects should be applied as a means of further instilling a safety culture in those companies.
4.
Does the RIAS include a summary of feedback provided by small business during consultations?
The feedback is not specifically attributed to small businesses, however, industry was represented by the industry association
and all feedback was considered through the policy development and regulatory drafting stages.
V
Reverse onus
1.
If the recommended option is not the lower-cost option for small business in terms of administrative or compliance costs, is a
reasonable justification provided in the RIAS?
Yes
No
N/A
Oui
Non
S.O.
Liste de vérification de la lentille des petites entreprises
1. Nom de l’organisme de réglementation responsable :
Transports Canada
2. Titre de la proposition de réglementation :
Règlement de 2015 sur le système de gestion de la sécurité ferroviaire
3. La liste de vérification est-elle soumise avec le RÉIR de la Partie I ou de la Partie II de la Gazette du Canada?
Gazette du Canada, Partie I
Gazette du Canada, Partie II
A. Conception de la réglementation pour les petites entreprises
I
Communication et transparence
1.
La réglementation ou les exigences proposées sont-elles faciles à comprendre et rédigées dans un langage simple?
Le Règlement est rédigé en utilisant un langage simple et des termes courants du système de gestion de la sécurité dans la mesure du possible.
2.
Y a-t-il un lien clair entre les exigences et l’objet principal (ou l’intention) de la réglementation proposée?
Oui, il existe un lien clair entre l’objet qui consiste à accroître davantage la sécurité du réseau de transport ferroviaire au Canada et les exigences, notamment
l’exigence liée aux évaluations des risques et aux mesures correctives.
3.
A-t-on prévu un plan de mise en œuvre incluant des activités de communications et de promotion de la conformité destinées à
informer les petites entreprises sur les changements intervenus dans la réglementation, d’une part, et à les guider sur la manière de s’y
conformer, d’autre part (par exemple séances d’information, évaluations types, boîtes à outils, sites Web)?
Oui, Transports Canada élaborera des outils pour aider les compagnies de chemin de fer avec la mise en œuvre.
4.
Si la proposition implique l’utilisation de nouveaux formulaires, rapports ou processus, la présentation et le format de ces derniers
correspondent-ils aux autres formulaires, rapports ou processus pertinents du gouvernement?
Si la proposition implique l’utilisation de nouveaux formulaires, rapports ou processus, ils correspondront aux autres formulaires, rapports ou processus pertinents du
gouvernement dans la mesure du possible.
II
Simplification et rationalisation
1.
Des processus simplifiés seront-ils mis en place (en recourant par exemple au service PerLE, au guichet unique de l’Agence des
services frontaliers du Canada) afin d’obtenir les données requises des petites entreprises si possible?
Oui
Non
S.O.
Transports Canada fournira des outils et des modèles pour aider les petites entreprises à se conformer aux exigences de la réglementation, y compris à l’exigence liée
à l’établissement de rapports.
631
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
A. Conception de la réglementation pour les petites entreprises (suite)
II
Simplification et rationalisation (suite)
2.
Est-ce que les possibilités d’harmonisation avec les autres obligations imposées aux entreprises par les organismes de réglementation
fédéraux, provinciaux, municipaux ou multilatéraux ou internationaux ont été évaluées?
Oui
Non
S.O.
La présente proposition de réglementation contribue à promouvoir l’uniformité à l’échelle nationale en intégrant les compagnies de chemin de fer locales au champ
de compétence du gouvernement fédéral. Bon nombre de provinces ont intégré le règlement sur le SGS en vigueur dans leurs propres lois ou au moyen d’un accord
conclu avec le gouvernement fédéral. Dans de tels cas, la proposition de réglementation viserait automatiquement les compagnies de chemin de fer de courtes
distances de compétence provinciale qui sont exploitées sur des lignes de chemin de fer assujetties à la réglementation provinciale.
3.
Est-ce que l’impact de la réglementation proposée sur le commerce international ou interprovincial a été évalué?
L’amélioration de la sécurité ferroviaire serait avantageuse pour le commerce international et interprovincial.
4.
Si les données ou les renseignements — autres que les renseignements personnels — nécessaires pour le respect de la réglementation
proposée ont déjà été recueillis par un autre ministère ou une autre administration, obtiendra-t-on ces informations auprès de ces
derniers, plutôt que de demander à nouveau cette même information aux petites entreprises ou aux autres intervenants?
(La collecte, la conservation, l’utilisation, la divulgation et l’élimination des renseignements personnels sont toutes assujetties aux
exigences de la Loi sur la protection des renseignements personnels. Toute question relative au respect de la Loi sur la protection
des renseignements personnels devrait être renvoyée au bureau de l’AIPRP ou aux services juridiques du ministère ou de l’organisme
concerné.)
Seuls les renseignements liés aux exigences proposées dans la proposition de réglementation seraient recueillis.
5.
Les formulaires seront-ils pré-remplis avec les renseignements ou les données déjà disponibles au ministère en vue de réduire le temps
et les coûts nécessaires pour les remplir? (Par exemple, quand une entreprise remplit une demande en ligne pour un permis, en entrant
un identifiant ou un nom, le système pré-remplit le formulaire avec les données personnelles telles que les coordonnées du demandeur,
la date, etc. lorsque cette information est déjà disponible au ministère.)
Les renseignements demandés seraient produits grâce à la conformité aux dispositions réglementaires.
6.
Est-ce que les rapports et la collecte de données électroniques, notamment la validation et la confirmation électroniques de la réception
de rapports, seront utilisés?
Les renseignements et les documents peuvent être électroniques. Le Règlement ne précise aucun format.
7.
Si la réglementation proposée l’exige, est-ce que les rapports seront harmonisés selon les processus opérationnels généralement utilisés
par les entreprises ou les normes internationales lorsque cela est possible?
Aucun format n’est précisé dans les dispositions réglementaires.
8.
Si d’autres formulaires sont requis, peut-on les rationaliser en les combinant à d’autres formulaires de renseignements exigés par le
gouvernement?
Les renseignements demandés seraient produits grâce à la conformité aux dispositions réglementaires.
III
Mise en œuvre, conformité et normes de service
1.
A-t-on pris en compte les petites entreprises dans les régions éloignées, en particulier celles qui n’ont pas accès à Internet haute vitesse
(large bande)?
Oui
Non
S.O.
Le Règlement ne précise aucun format pour le rapport.
2.
Si des autorisations réglementaires (par exemple licences, permis, certificats) sont instaurées, des normes de service seront-elles
établies concernant la prise de décisions en temps opportun, y compris pour ce qui est des plaintes portant sur le caractère inadéquat du
service?
Une norme de service est prévue dans la Loi sur la sécurité ferroviaire. Le droit de porter la décision du ministre en appel est également énoncé dans la Loi.
3.
Un point de contact ou un bureau de dépannage a-t-il été clairement identifié pour les petites entreprises et les autres intervenants?
Les petites entreprises peuvent communiquer avec leur bureau régional de Transports Canada pour obtenir de l’aide.
B. Analyse de flexibilité réglementaire et inversion de la charge de la preuve
IV
Analyse de flexibilité réglementaire
1.
Est-ce que le RÉIR comporte, dans la section relative à la lentille des petites entreprises, au moins une option flexible permettant de
réduire les coûts de conformité ou les coûts administratifs assumés par les petites entreprises?
Exemples d’options flexibles pour réduire les coûts :
•• Allongement du délai pour se conformer aux exigences, extension des périodes de transition ou attribution d’exemptions
temporaires;
•• Recours à des normes axées sur le rendement;
•• Octroi d’exemptions partielles ou totales de conformité, surtout pour les entreprises ayant de bons antécédents (remarque : on
devrait demander un avis juridique lorsqu’on envisage une telle option);
•• Réduction des coûts de conformité;
•• Réduction des frais ou des autres droits ou pénalités;
•• Utilisation d’incitatifs du marché;
•• Recours à un éventail d’options pour se conformer aux exigences, notamment des options de réduction des coûts;
Oui
Non
S.O.
632
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-26
B. Analyse de flexibilité réglementaire et inversion de la charge de la preuve (suite)
IV
Analyse de flexibilité réglementaire (suite)
Oui
Non
S.O.
•• Simplification des obligations de présentation de rapports et des inspections ainsi que la réduction de leur nombre;
•• Octroi de licences permanentes ou renouvelables moins fréquemment.
Compte tenu de la nature des systèmes de gestion de la sécurité, la réglementation proposée serait proportionnelle à la taille et aux risques de l’exploitation. Comme
la portée a été élargie dans la Loi sur la sécurité ferroviaire, Transports Canada aurait pu prendre une approche plus vaste à l’égard du champ d’application pour les
compagnies de chemin de fer locales, mais cela aurait imposé un fardeau qui ne serait pas proportionnel aux risques connexes à l’exploitation des compagnies de
chemin de fer locales sur des voies non principales.
2.
Le RÉIR renferme-t-il, dans l’Énoncé de l’analyse de flexibilité réglementaire, les coûts administratifs et de conformité quantifiés et
exprimés en valeur monétaire, auxquels feront face les petites entreprises pour l’option initiale évaluée, de même que l’option flexible
(dont les coûts sont moins élevés)?
•• Utiliser le Calculateur des coûts réglementaires pour quantifier et exprimer en valeur monétaire les coûts administratifs et les coûts
de conformité et ajouter cette information à votre présentation au SCT-SAR.
3.
Le RÉIR comprend-il, dans l’Énoncé de l’analyse de flexibilité réglementaire, une discussion des risques associés à la mise en œuvre
de l’option flexible? (La minimisation des coûts administratifs et des coûts de conformité ne doit pas se faire au détriment de la santé
des Canadiens, de la sécurité ou de l’environnement du Canada.)
Compte tenu de la nature des systèmes de gestion de la sécurité, la réglementation proposée serait proportionnelle à la taille et aux risques de l’exploitation. Les
représentants et les inspecteurs de la sécurité ferroviaire ont reconnu que les risques que présentent de telles compagnies de chemin de fer exploitées sur des voies
non principales ne justifiaient pas le développement et la mise en œuvre d’un SGS complet, mais que certains aspects fondamentaux devraient néanmoins être
appliqués pour instaurer davantage une culture de sécurité au sein de ces compagnies.
4.
Le RÉIR comprend-il un sommaire de la rétroaction fournie par les petites entreprises pendant les consultations?
Les petites entreprises n’ont pas nécessairement fourni une rétroaction, mais l’industrie était toutefois représentée par l’association industrielle. Toute la rétroaction
a été prise en considération durant les étapes de l’élaboration de la politique et de la rédaction de la réglementation.
V
Inversion de la charge de la preuve
1.
Si l’option recommandée n’est pas l’option représentant les coûts les plus faibles pour les petites entreprises (par rapport aux coûts
administratifs ou aux coûts de conformité), le RÉIR comprend-il une justification raisonnable?
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Oui
Non
S.O.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
633
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-27
Registration
SOR/2015-27 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-27 Le 6 février 2015
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Regulations Amending the Special Import
Measures Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures
spéciales d’importation
P.C. 2015-92 February 5, 2015
C.P. 2015-92 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsection 97(1)1a
of the Special Import Measures Act2b, makes the annexed Regulations Amending the Special Import Measures Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 97(1)1a de la Loi sur les mesures spéciales d’importation2b, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures spéciales d’importation, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE SPECIAL
IMPORT MEASURES REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 3 of the English version of the Special Import
Measures Regulations31 is replaced by the following:
3. For the purposes of sections 15, 19 and 20 of the Act, the price
of like goods shall be adjusted to reflect the quantity discount generally granted in connection with a sale of like goods in the same
or substantially the same quantities as the quantities of the goods
sold to the importer in Canada.
2. (1) The portion of subsection 37.1(1) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
37.1 (1) The following factors may be considered in determining
whether the dumping or subsidizing of goods has caused injury or
retardation:
(2) Paragraph 37.1(1)(d) of the Regulations is replaced by
the following:
(d) any other factor that is relevant in the circumstances.
(3) The portion of subsection 37.1(2) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) The following factors may be considered in determining
whether the dumping or subsidizing of goods is threatening to
cause injury:
(4) Paragraph 37.1(2)(h) of the Regulations is replaced by
the following:
(h) any other factor that is relevant in the circumstances.
(5) The portion of subsection 37.1(3) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
(3) The following additional factors may be considered in determining whether the dumping or subsidizing of goods has caused
injury or retardation or is threatening to cause injury:
(6) Subparagraph 37.1(3)(b)(vii) of the Regulations is
replaced by the following:
(vii) any other factor that is relevant in the circumstances.
1. L’article 3 de la version anglaise du Règlement sur les
mesures spéciales d’importation31 est remplacé par ce qui suit :
3. For the purposes of sections 15, 19 and 20 of the Act, the price
of like goods shall be adjusted to reflect the quantity discount generally granted in connection with a sale of like goods in the same
or substantially the same quantities as the quantities of the goods
sold to the importer in Canada.
2. (1) Le passage du paragraphe 37.1(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
37.1 (1) Les facteurs qui peuvent être pris en compte pour décider si le dumping ou le subventionnement de marchandises a causé
un dommage ou un retard sont les suivants :
(2) L’alinéa 37.1(1)d) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
d) tout autre facteur pertinent dans les circonstances.
(3) Le passage du paragraphe 37.1(2) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Les facteurs qui peuvent être pris en compte pour décider si
le dumping ou le subventionnement de marchandises menace de
causer un dommage sont les suivants :
(4) L’alinéa 37.1(2)h) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
h) tout autre facteur pertinent dans les circonstances.
(5) Le passage du paragraphe 37.1(3) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(3) En outre, les facteurs qui peuvent être pris en compte pour
décider si le dumping ou le subventionnement des marchandises a
causé un dommage ou un retard ou menace de causer un dommage
sont les suivants :
(6) Le sous-alinéa 37.1(3)b)(vii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(vii) tout autre facteur pertinent dans les circonstances.
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 38, par. 134(z.40)
R.S., c. S-15
1
SOR/84-927
L.C. 2005, ch. 38, al. 134z.40)
L.R., ch. S-15
DORS/84-927
1
634
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-27
3. (1) The portion of section 37.11 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
37.11 The following factors may be considered in determining
whether injury has been caused by a massive importation of
dumped or subsidized goods or, if the importations have occurred
within a relatively short period of time and in the aggregate are
massive, by a series of importations of dumped or subsidized
goods:
(2) Paragraph 37.11(e) of the Regulations is replaced by the
following:
(e) any other factor that is relevant in the circumstances.
3. (1) Le passage de l’article 37.11 du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
37.11 Les facteurs qui peuvent être pris en compte pour décider
si un dommage a été causé par une importation massive de marchandises sous-évaluées ou subventionnées ou par une série d’importations, massives dans l’ensemble, de telles marchandises échelonnées sur une période relativement courte sont les suivants :
4. (1) Paragraph 37.2(1)(j) of the Regulations is replaced by
the following:
(j) any other factor pertaining to the current or likely behaviour
or state of a foreign government or of the domestic or international economy, market for goods or industry as a whole or in
relation to individual producers, exporters, brokers or traders.
4. (1) L’alinéa 37.2(1)j) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
j) tout autre facteur relatif au comportement ou à l’état actuel ou
probable d’un gouvernement étranger ou — à l’échelle nationale
ou internationale — de l’économie, du marché des marchandises
ou de la branche de production dans son ensemble ou à l’égard
d’un producteur, d’un exportateur, d’un courtier ou d’un négociant en particulier.
(2) L’alinéa 37.2(2)k) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
k) tout autre facteur relatif au comportement ou à l’état actuel ou
probable, à l’échelle nationale ou internationale, de l’économie,
du marché des marchandises ou de la branche de production
dans son ensemble ou à l’égard d’un producteur, d’un exportateur, d’un courtier ou d’un négociant en particulier.
5. L’alinéa 40.1(3)d) du même règlement est abrogé.
(2) Paragraph 37.2(2)(k) of the Regulations is replaced by
the following:
(k) any other factor pertaining to the current or likely behaviour
or state of the domestic or international economy, market for
goods or industry as a whole or in relation to individual producers, exporters, brokers or traders.
5. Subsection 40.1(3) of the Regulations is amended by adding “and” at the end of paragraph (b), by striking out “and” at
the end of paragraph (c) and by repealing paragraph (d).
6. Section 47 of the Regulations is replaced by the
following:
47. For the purposes of subsections 56(1.1) and 58(2) of the Act,
a request for a re-determination shall be delivered to the Director
General, Anti-dumping and Countervailing Directorate, Canada
Border Services Agency, Ottawa, at the address specified on the
Agency’s website.
7. Section 51 of the Regulations is replaced by the
following:
51. For the purposes of subsections 56(1.01) and 58(1.1) of the
Act, a request for a re-determination shall be delivered to the Director General, Anti-dumping and Countervailing Directorate, Canada Border Services Agency, Ottawa, at the address specified on
the Agency’s website.
8. Subsection 55(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) A request for a review shall be delivered to the Director General, Anti-dumping and Countervailing Directorate, Canada Border
Services Agency, Ottawa, at the address specified on the Agency’s
website.
9. Paragraphs 56(a) and (b) of the Regulations are replaced
by the following:
(a) if it is in the form of cash or a certified cheque, with an officer at the Canada Border Services Agency office at which the
goods are, or are to be, released; and
(b) if it is in any other form, with an officer at the Canada Border
Services Agency regional office at which the goods are, or are to
be, released.
(2) L’alinéa 37.11e) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
e) tout autre facteur pertinent dans les circonstances.
6. L’article 47 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
47. Pour l’application des paragraphes 56(1.1) et 58(2) de la Loi,
la demande de révision ou de réexamen est envoyée au directeur
général, Direction des droits antidumping et compensateurs,
Agence des services frontaliers du Canada, située à Ottawa, à
l’adresse publiée sur le site Web de celle-ci.
7. L’article 51 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
51. Pour l’application des paragraphes 56(1.01) et 58(1.1) de la
Loi, la demande de révision ou de réexamen est envoyée au directeur général, Direction des droits antidumping et compensateurs,
Agence des services frontaliers du Canada, située à Ottawa, à
l’adresse publiée sur le site Web de celle-ci.
8. Le paragraphe 55(2) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
(2) La demande de réexamen est envoyée au directeur général,
Direction des droits antidumping et compensateurs, Agence des
services frontaliers du Canada, située à Ottawa, à l’adresse publiée
sur le site Web de celle-ci.
9. Les alinéas 56a) et b) du même règlement sont remplacés
par ce qui suit :
a) si elle est sous forme d’espèces ou de chèque certifié, à un
agent du bureau de l’Agence des services frontaliers du Canada
où sont ou seront dédouanées les marchandises;
b) sinon, à un agent du bureau régional de l’Agence des services
frontaliers du Canada où sont ou seront dédouanées les
marchandises.
635
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-27
10. The Regulations are amended by replacing “Commissioner” with “President”, with any necessary modifications, in
the following provisions:
(a) paragraph 25.2(2)(c);
(b) subsection 36.4(1);
(c) paragraph 37.11(a);
(d) the portion of subsection 37.2(1) before paragraph (a);
(e) paragraphs 38(a) and (c);
(f) section 40; and
(g) section 57.1.
10. Dans les passages ci-après du même règlement, « commissaire » est remplacé par « président » :
a) l’alinéa 25.2(2)c);
b) le paragraphe 36.4(1);
c) l’alinéa 37.11a);
d) le passage du paragraphe 37.2(1) précédant l’alinéa a);
e) les alinéas 38a) et c);
f) l’article 40;
g) l’article 57.1.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
11. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
11. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
The Standing Joint Committee for the Scrutiny of Regulations
(SJCSR) has recommended that certain provisions of the Special
Import Measures Regulations (the Regulations) be amended to
properly reflect the enabling authority in the Special Import Measures Act (the Act) and to provide more clarity as to their purpose.
These amendments incorporate the SJCSR recommendations as
well as additional amendments to properly reflect the current
organizational structure of the Canada Border Services Agency
(CBSA).
Le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation (le
Comité) a recommandé que certaines dispositions du Règlement
sur les mesures spéciales d’importation (le Règlement) soient
modifiées afin de refléter adéquatement la disposition habilitante
dans la Loi sur les mesures spéciales d’importation (la Loi) et de
fournir plus de précisions quant à leur objet. Ces modifications
intègrent les recommandations du Comité ainsi que des modifications supplémentaires afin de tenir compte comme il se doit de la
structure organisationnelle actuelle de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).
Objectives
Objectifs
To properly reflect the enabling authority for certain provisions
of the Regulations, to improve the consistency of the English and
French versions of the Regulations and to properly reflect the current organizational structure of the CBSA.
Refléter adéquatement la disposition habilitante pour certaines
dispositions du Règlement, renforcer la conformité entre les versions anglaise et française du Règlement et tenir compte comme il
se doit de la structure organisationnelle actuelle de l’ASFC.
Description
Description
The Regulations Amending the Special Import Measures Regulations make the following amendments to the Regulations:
•• Replace “I9” with “19” in section 3 to correct a typographical
error.
•• Revoke paragraphs 37.1(1)(d) and 37.1(2)(h) of the Regulations, and replace with identical provisions. The SJCSR noted
that the enabling authority in paragraph 97(1)(a.1) of the
Act was amended in 1999 (S.C. 1999, c. 12). Since paragraphs 37.1(1)(d) and 37.1(2)(h) of the Regulations draw their
authority from this enabling provision in the Act, both paragraphs in the Regulations should have been revoked and
replaced at the same time. Consequently, they are revoked and
replaced in order to properly reflect the enabling provision in
paragraph 97(1)(a.1) of the Act.
•• Replace subsections 37.1(1), 37.1(2), 37.1(3) and section 37.11
of the Regulations with new text consistent with the enabling
authority contained in paragraph 97(1)(a.1) of the Act. The
enabling authority provides that the Governor in Council may,
on the recommendation of the Minister of Finance, make
Le Règlement modifiant le Règlement sur les mesures spéciales
d’importation fait des modifications suivantes au Règlement :
•• Remplacer « I9 » par « 19 » à l’article 3 dans la version anglaise
afin de corriger une erreur typographique.
•• Abroger les alinéas 37.1(1)d) et 37.1(2)h) du Règlement et les
remplacer par des dispositions identiques. Le Comité a remarqué que la disposition habilitante à l’alinéa 97(1)a.1) de la Loi
avait été modifiée en 1999 (L.C. 1999, c. 12). Puisque les alinéas 37.1(1)d) et 37.1(2)h) du Règlement tirent leur autorité de
cette disposition habilitante dans la Loi, les deux alinéas du
Règlement devraient avoir été abrogés et remplacés à ce
moment. Par conséquent, ils sont abrogés et remplacés afin de
tenir compte comme il se doit de la disposition habilitante à
l’alinéa 97(1)a.1) de la Loi.
•• Remplacer les paragraphes 37.1(1), 37.1(2), 37.1(3) et l’article 37.11 du Règlement par un nouveau texte conforme à la
disposition habilitante contenue dans l’alinéa 97(1)a.1) de la
Loi. Aux termes de la disposition habilitante, le gouverneur
général en conseil peut, sur recommandation du ministre des
636
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
••
••
••
••
••
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-27
regulations respecting the factors that may be considered in
determining the existence of injury, retardation or threat of
injury, and whether that injury, retardation or threat of injury
has been caused by the dumping or subsidizing of any goods, or
by any other reason. Subsections 37.1(1), 37.1(2), 37.1(3) and
section 37.11 of the Regulations are inconsistent with the
enabling provision as they prescribe factors to be considered in
determining whether the dumping or subsidizing of any goods
has caused injury or retardation, or is threatening to cause
injury. These amendments change the Regulations to indicate
that the listed factors may be considered, rather than prescribed,
in order to be consistent with the enabling authority under the
Act. This will have no practical effect on the conduct of injury
analyses by the Canadian International Trade Tribunal (CITT)
because of the non-prescriptive nature of the enabling authority. Other changes to these subsections further strengthen consistency between the French and English versions of the
Regulations.
Replace paragraphs 37.2(1)(j) and 37.2(2)(k) of the Regulations with new text consistent with the enabling authority contained in paragraphs 97(1)(k.4) and 97(1)(k.5), respectively, of
the Act. These amendments provide more clarity concerning
the “other factors” that may be considered in the conduct of
expiry reviews of orders and findings under the Act. This level
of specificity is required to reflect the prescribed nature of
these considerations under the enabling authority of the Act
(i.e. the basket clauses in paragraphs 37.2(1)(j) and 37.2(2)(k)
should prescribe specific factors for additional guidance, rather
than simply stating “any other factors relevant in the circumstances”). Specifically, paragraph 37.2(1)(j) is amended to
specify that the CBSA may consider any other factor pertaining
to the current or likely behaviour or state of a foreign government or the domestic or international economy, market for
goods or industry as a whole or in relation to individual producers, exporters, brokers or traders when determining whether
the expiry of an order is likely to result in the continuation or
resumption of dumping or subsidizing of certain goods. Paragraph 37.2(2)(k) is amended to specify that the CITT may consider any other factor pertaining to the current or likely behaviour or state of the domestic or international economy, market
for goods or industry as a whole or in relation to individual
producers, exporters, brokers or traders when determining
whether the expiry of an order or finding with respect to certain
goods is likely to result in injury or retardation. These amendments will have no practical effect on the conduct of expiry
reviews of orders and findings under the Act because of the
broad nature of the factors specified in these basket clauses.
Revoke paragraph 40.1(3)(d) of the Regulations, as it simply
replicates subsection 45(3) of the Act and is therefore
redundant.
Replace “Commissioner” with “President” in paragraph 25.2(2)(c), subsection 36.4(1), paragraph 37.11(a), subsection 37.2(1), paragraphs 38(a) and (c), section 40, and section 57.1 of the Regulations in order to properly reflect the
organizational structure of the CBSA.
Replace the mailing address of the CBSA as it appears in section 47, section 51, and subsection 55(2) of the Regulations so
that it reads “Director General, Anti-dumping and Countervailing Directorate, Canada Border Services Agency, Ottawa,
at the address specified on the Agency’s website.”
Replace the words “Canada Customs and Revenue Agency,”
with “Canada Border Services Agency” in paragraphs 56(a)
Finances, prendre des règlements concernant les facteurs qui
peuvent être pris en compte pour déterminer s’il y a un dommage, un retard ou une menace de dommage et si le dumping
ou le subventionnement de marchandises, ou toute autre raison,
cause un dommage ou un retard, ou menace de causer un
dommage. Les paragraphes 37.1(1), 37.1(2), 37.1(3) et l’article 37.11 du Règlement sont incompatibles avec la disposition habilitante, puisqu’ils décrivent les facteurs qui doivent
être pris en considération pour décider si le dumping ou le subventionnement de marchandises a causé un dommage ou un
retard ou a menacé de causer un dommage. Le Règlement est
modifié afin d’indiquer que les facteurs énumérés peuvent être
pris en compte, plutôt qu’ils soient prescrits, pour être en
conformité avec la disposition habilitante en vertu de la Loi.
Cette modification n’aura aucun effet pratique sur le processus
d’analyse de dommages du Tribunal canadien du commerce
extérieur (TCCE) en raison de la nature non normative de la
disposition habilitante. D’autres modifications à ces paragraphes renforcent la conformité entre les versions anglaise et
française du Règlement.
•• Remplacer les alinéas 37.2(1)j) et 37.2(2)k) du Règlement par
un nouveau texte conforme à la disposition habilitante contenue dans les alinéas 97(1)k.4) et 97(1)k.5), respectivement, de
la Loi. Ces modifications assurent plus de clarté concernant les
« autres facteurs » qui peuvent être pris en compte dans la
conduite des réexamens relatifs à l’expiration des ordonnances
et des conclusions en vertu de la Loi. Ces précisions sont nécessaires afin de tenir compte de la nature normative de ces considérations aux termes de la disposition habilitante de la Loi
(c’est-à-dire que les clauses omnibus aux alinéas 37.2(1)j) et
37.2(2)k) devraient prévoir les facteurs précis pour plus de précisions, plutôt que de simplement indiquer « tout autre facteur
pertinent, compte tenu des circonstances »). Plus particulièrement, l’alinéa 37.2(1)j) est modifié afin de préciser que l’ASFC
peut prendre en compte d’autres facteurs relativement à la
conduite ou à l’état actuels ou probables d’un gouvernement
étranger ou à l’économie nationale ou internationale, aux marchés des marchandises ou à l’ensemble de l’industrie, ou concernant les producteurs, les exportateurs, les courtiers ou les
négociants individuels au moment de déterminer si l’expiration
d’une ordonnance pourrait vraisemblablement entraîner la
poursuite ou la reprise du dumping ou du subventionnement de
certaines marchandises. L’alinéa 37.2(2)k) est modifié afin de
préciser que le TCCE peut prendre en compte d’autres facteurs
relativement à la conduite ou à l’état actuels ou probables d’un
gouvernement étranger ou à l’économie nationale ou internationale, aux marchés des marchandises ou à l’ensemble de l’industrie, ou concernant les producteurs, les exportateurs, les
courtiers ou les négociants individuels au moment de déterminer si l’expiration d’une ordonnance ou d’une conclusion relativement à certaines marchandises pourrait vraisemblablement
causer des dommages ou entraîner un retard. Les modifications
n’auront aucun effet pratique sur la conduite d’examens d’expiration des ordonnances et des conclusions en vertu de la Loi en
raison de la nature diverse des facteurs précisés dans ces clauses
omnibus.
•• Abroger l’alinéa 40.1(3)d) du Règlement, puisqu’il s’agit simplement d’une répétition du paragraphe 45(3) de la Loi et est
donc redondant.
•• Remplacer le terme « commissaire » par le terme « président »
à l’alinéa 25.2(2)c), au paragraphe 36.4(1), à l’alinéa 37.11a),
au paragraphe 37.2(1), aux alinéas 38a) et c), aux paragraphes 40(1) à (3) et à l’article 57.1 du Règlement afin de tenir
637
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-27
and (b) of the Regulations to properly reflect the organizational
structure of the CBSA.
compte comme il se doit de la structure organisationnelle de
l’ASFC.
•• Modifier l’adresse postale de l’ASFC qui figure à l’article 47, à
l’article 51 et au paragraphe 55(2) du Règlement comme suit :
« directeur général, Direction des droits antidumping et compensateurs, Agence des services frontaliers du Canada, située à
Ottawa, à l’adresse publiée sur le site Web de celle-ci ».
•• Remplacer l’expression « Agence des douanes et du revenu du
Canada » par « Agence des services frontaliers du Canada »
aux alinéas 56a) et b) du Règlement, ici encore afin de tenir
compte comme il se doit de la structure organisationnelle de
l’ASFC.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply, as there is no change in
administrative costs to businesses.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas, puisqu’il n’y a
aucun changement quant aux coûts administratifs imposés aux
entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply, as there are no costs to
small businesses.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, puisque les
coûts sont inexistants pour les petites entreprises.
Consultation
Consultation
Draft regulations were published in the Canada Gazette, Part I,
for a period of 30 days, beginning October 2, 2010. Aside from
further internal government consultations, no comments were
received. Subsequent to publication in the Canada Gazette, Part I,
the reference to the CBSA mailing address in section 47, section 51, and subsection 55(2) of the Regulations, was modified to
refer to the CBSA’s Web site in order to reflect any further organizational restructuring or relocations. Internal review identified further improvements to the consistency of the English and French
versions of sections 37.1, 37.11 and 37.2, which are reflected in
these amendments.
Le projet de règlement a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada, pour une période de 30 jours, à compter du 2 octobre
2010. Outre d’autres consultations internes au gouvernement,
aucun commentaire n’a été reçu. Après la publication dans la Partie I de la Gazette du Canada, la référence à l’adresse postale de
l’ASFC dans les articles 47 et 51 et le paragraphe 55(2) du Règlement a été modifiée de manière à inclure un renvoi au site Web de
l’ASFC pour refléter toute autre restructuration ou réinstallation
organisationnelle. L’examen interne a permis de cerner d’autres
améliorations quant à la conformité entre les versions anglaise et
française des articles 37.1, 37.11 et 37.2, lesquelles sont reflétées
dans les modifications.
Rationale
Justification
These amendments incorporate the SJCSR recommendations as
well as additional amendments to improve the consistency of the
English and French versions of the Regulations and to properly
reflect the current organizational structure of the CBSA.
Ces modifications intègrent les recommandations du Comité
ainsi que des modifications supplémentaires afin d’améliorer la
cohérence des versions anglaise et française du Règlement et de
tenir compte comme il se doit de la structure organisationnelle
actuelle de l’ASFC.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s trade remedy system is administered by the CBSA and
the CITT. No changes are needed to the procedures and processes
of these organizations.
Le système de recours commerciaux est administré par l’ASFC
et le TCCE. Aucune modification n’est nécessaire aux processus et
aux procédures de ces organisations.
Contact
Personne-ressource
Justin Brown
Senior Economist
International Trade Policy Division
Department of Finance
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-369-4019
Email: Justin.Brown@fin.gc.ca
Justin Brown
Économiste principal
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-369-4019
Courriel : Justin.Brown@fin.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
638
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-28
Registration
SOR/2015-28 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-28 Le 6 février 2015
FIRST NATIONS GOODS AND SERVICES TAX ACT
LOI SUR LA TAXE SUR LES PRODUITS ET SERVICES DES
PREMIÈRES NATIONS
Order Amending Schedule 1 to the First Nations
Goods and Services Tax Act, No. 2015–1
(Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt and Skowkale)
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur la taxe
sur les produits et services des premières nations,
no 2015–1 (Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt et
Skowkale)
P.C. 2015-93 February 5, 2015
C.P. 2015-93 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 151a of the
First Nations Goods and Services Tax Act2b, makes the annexed
Order Amending Schedule 1 to the First Nations Goods and Services Tax Act, No. 2015–1 (Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt and
Skowkale).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 151a de la Loi sur la taxe sur les produits et services des
premières nations2b, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur la taxe
sur les produits et services des premières nations, no 2015–1
(Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt et Skowkale), ci-après.
ORDER AMENDING SCHEDULE 1 TO THE FIRST
NATIONS GOODS AND SERVICES TAX ACT,
NO. 2015–1 (AITCHELITZ, KWAW-KWAW-APILT
AND SKOWKALE)
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE 1 DE LA LOI SUR LA
TAXE SUR LES PRODUITS ET SERVICES DES
PREMIÈRES NATIONS, No 2015–1 (AITCHELITZ,
KWAW-KWAW-APILT ET SKOWKALE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Schedule 1 to the First Nations Goods and Services Tax Act3
is amended by adding the following in alphabetical order:
Column 1
1. L’annexe 1 de la Loi sur la taxe sur les produits et services
des premières nations31 est modifiée par adjonction, selon l’ordre
alphabétique, de ce qui suit :
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Première nation
Corps dirigeant
Terres
Aitchelitz
Conseil d’Aitchelitz
Kwaw-kwaw-Apilt
Conseil de
Kwaw-kwaw-Apilt
Skowkale
Conseil de Skowkale
Toute réserve d’Aitchelitz
non partagée avec une autre
bande
Toute réserve de
Kwaw-kwaw-Apilt non
partagée avec une autre
bande
Toute réserve de Skowkale
non partagée avec une autre
bande
First Nation
Governing Body
Lands
Aitchelitz
Council of Aitchelitz
Kwaw-kwaw-Apilt
Council of
Kwaw-kwaw-Apilt
Skowkale
Council of Skowkale
Each reserve of Aitchelitz
that is not shared with
another band
Each reserve of
Kwaw-kwaw-Apilt that
is not shared with another
band
Each reserve of Skowkale
that is not shared with
another band
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 19, s. 9
S.C. 2003, c. 15, s. 67
1
S.C. 2003, c. 15, s. 67
L.C. 2005, ch. 19, art. 9
L.C. 2003, ch. 15, art. 67
L.C. 2003, ch. 15, art. 67
1
639
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-28
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Décret.)
Issues
Enjeux
Three Indian bands situated near Chilliwack, British Columbia,
have asked to be listed in Schedule 1 to the First Nations Goods
and Services Tax Act (the Act) in order to be able to implement the
First Nations Goods and Services Tax (FNGST). The FNGST is
similar to the federal Goods and Services Tax but is imposed under
the law of an Aboriginal government rather than under federal law.
Trois bandes indiennes, situées près de Chilliwack (ColombieBritannique), ont demandé que leur nom soit ajouté à l’annexe 1 de
la Loi sur la taxe sur les produits et services des premières nations
(la Loi) afin de pouvoir mettre en œuvre la taxe sur les produits et
services des premières nations (TPSPN). La TPSPN est analogue à
la taxe sur les produits et services fédérale, mais elle est imposée en
vertu du texte législatif d’un gouvernement autochtone plutôt
qu’en vertu de la loi fédérale.
Objective
Objectif
The objective of the Order is to enable the three Indian bands,
with the agreement of the Government of Canada, to implement
the FNGST within their respective lands.
Le Décret a pour objectif de permettre à ces trois bandes, avec
l’accord du gouvernement du Canada, de mettre en œuvre la
TPSPN sur leurs terres respectives.
Description
Description
Pursuant to section 15 of the Act, the Order amends Schedule 1
by adding the name of the three Indian bands, the name of the governing body of each band and the description of each band’s lands
where the FNGST law could apply. The three bands are
•• Aitchelitz;
•• Kwaw-kwaw-Apilt; and
•• Skowkale.
Conformément à l’article 15 de la Loi, le Décret modifie l’annexe 1 pour y ajouter le nom des trois bandes indiennes, le nom du
corps dirigeant de chaque bande et une description des terres de
chaque bande où chacun de leur texte législatif concernant la
TPSPN pourrait s’appliquer. Ces trois bandes sont :
•• Aitchelitz;
•• Kwaw-kwaw-Apilt;
•• Skowkale.
Consultation
Consultation
Each of the bands has requested that Schedule 1 be amended to
include its name, the name of its governing body and the description of the lands where its FNGST law could apply. The amendment is consistent with the request of the three bands.
Chacune des bandes a demandé que soient ajoutés à l’annexe 1
son nom, le nom de son corps dirigeant et la description des terres
où son texte législatif concernant la TPSPN pourrait s’appliquer.
La modification est conforme aux demandes des trois bandes.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply, as the Order does not
impose any administrative burden on business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas, puisque le Décret
n’impose pas de fardeau administratif aux entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply because the Order does
not entail any administrative or compliance costs for small
business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, puisque le
Décret n’entraîne pas de coûts administratifs ou de conformité
pour les petites entreprises.
Rationale
Justification
Amending Schedule 1 in this fashion makes it possible for the
governing body of each Aboriginal group, with the agreement of
Canada, to enact a law that imposes the FNGST within the lands
described in the Order. The amendment also makes it possible for
the Government of Canada and each Aboriginal government to
enter into a tax administration agreement in respect of the FNGST.
Listing the Aboriginal groups in Schedule 1 is an enabling measure. It does not obligate the governing body of any Aboriginal
group to enact a law that imposes the FNGST and does not obligate
the Aboriginal governments or the Government of Canada to enter
into a tax administration agreement in respect of the FNGST.
Le fait de modifier ainsi l’annexe 1 de la Loi permet au corps
dirigeant de chacun des groupes autochtones, avec l’accord du
Canada, d’édicter un texte législatif imposant la TPSPN sur ses
terres visées par le Décret. La modification permet aussi au gouvernement du Canada et à chacun des gouvernements autochtones
de conclure un accord d’application relatif à la TPSPN.
L’ajout des trois groupes autochtones à l’annexe 1 est une
mesure habilitante. Cet ajout n’oblige pas le corps dirigeant des
groupes autochtones à édicter un texte législatif imposant la
TPSPN ni n’oblige les gouvernements autochtones ou le gouvernement du Canada à conclure un accord d’application relatif à la
TPSPN.
La TPSPN serait mise en œuvre une fois qu’un gouvernement
autochtone aura édicté un texte législatif imposant la TPSPN et
The FNGST would be implemented when an Aboriginal government enacts a law for the FNGST and concludes a related tax
640
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-28
administration agreement with Canada under which Canada
administers and enforces the FNGST law and collects the tax for
that Aboriginal government. In accordance with the provisions of
the tax administration agreement, the Aboriginal government that
implements the FNGST would receive a stream of revenue that can
be used for its purposes.
conclu avec le Canada un accord d’application connexe aux termes
duquel le Canada s’engage à assurer l’application et l’exécution du
texte législatif et à percevoir la taxe au nom du gouvernement
autochtone. Selon les dispositions de cet accord, le gouvernement
autochtone disposerait d’une source de revenus qu’il pourrait
affecter à ses propres fins.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The Order to amend Schedule 1 does not create new enforcement or administrative obligations for the Government of Canada.
If an Aboriginal government enacts its FNGST law and concludes
a tax administration agreement with the Government of Canada,
then the Canada Revenue Agency will be responsible for administering and enforcing the FNGST law and collecting the tax for the
Aboriginal government.
Le Décret modifiant l’annexe 1 n’impose pas au gouvernement
du Canada de nouvelles obligations en matière d’exécution ou
d’application. Si un gouvernement autochtone édicte son texte
législatif concernant la TPSPN et conclut un accord d’application
avec le gouvernement du Canada, il incombera à l’Agence du
revenu du Canada d’assurer l’application et l’exécution du texte et
de percevoir la taxe au nom du gouvernement autochtone.
Contact
Personne-ressource
Roch Vézina
Aboriginal Tax Policy Section
Department of Finance
90 Elgin Street
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-369-3812
Roch Vézina
Section de la politique fiscale autochtone
Ministère des Finances
90, rue Elgin
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-369-3812
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
641
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-29
Registration
SOR/2015-29 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-29 Le 6 février 2015
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
Regulations Amending the Annual Statement
(Banks and Bank Holding Companies)
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport
annuel (banques et sociétés de portefeuille
bancaires)
P.C. 2015-94 February 5, 2015
C.P. 2015-94 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsections 308(2)1a, 840(2)2b and 978(1)3c of the Bank Act4d, makes the
annexed Regulations Amending the Annual Statement (Banks and
Bank Holding Companies) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu des
paragraphes 308(2)1a, 840(2)2b et 978(1)3c de la Loi sur les banques4d,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel (banques et
sociétés de portefeuille bancaires), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE ANNUAL STATEMENT
(BANKS AND BANK HOLDING COMPANIES)
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE
RAPPORT ANNUEL (BANQUES ET SOCIÉTÉS
DE PORTEFEUILLE BANCAIRES)
1. Section 1 of the Annual Statement (Banks and Bank Holding Companies) Regulations51 is amended by striking out “and”
at the end of paragraph (c), by adding “and” at the end of paragraph (d) and by adding the following after paragraph (d):
(e) a statement of comprehensive income for the financial year.
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
1. L’article 1 du Règlement sur le rapport annuel (banques et
sociétés de portefeuille bancaires)51 est modifié par adjonction,
après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) un état du résultat global pour l’exercice.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie des règlements.)
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
Issues
Enjeux
Federally regulated financial institutions (FRFIs) are required
by legislation to place annual financial statements before members
or shareholders. The Annual Statement Regulations (the Regulations) prescribe the contents of these statements, which include a
balance sheet, statement of income, statement of cash flows and
statement of changes in shareholders’ equity. Until 2011, the content requirements in the Regulations were the same as the requirements under Canadian accounting standards, which are determined
by the Canadian Accounting Standards Board. In 2011, the Board
adopted the International Financial Reporting Standards that now
require FRFIs to place before members or shareholders an additional statement that is not currently required by the Regulations: a
statement of comprehensive income.
La loi exige que les Institutions financières sous réglementation
fédérale (IFRF) soumettent les états financiers annuels aux
membres et aux actionnaires. Le Règlement sur le rapport annuel
(le Règlement) régit le contenu de ces relevés, qui contiennent,
entre autres, un bilan, un état des revenus, un état des mouvements
de trésorerie et un état des variations des capitaux propres. Jusqu’en
2011, les exigences du Règlement concernant le contenu étaient
identiques aux exigences selon les Normes comptables canadiennes, qui sont déterminées par le Conseil canadien des normes
comptables. En 2011, le Conseil a adopté les Normes internationales d’information financière selon lesquelles, désormais, les
IFRF doivent soumettre aux membres ou aux actionnaires un
relevé supplémentaire qui n’est pas actuellement exigé en vertu du
Règlement : un état du résultat global.
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 54, s. 69
S.C. 2005, c. 54, s. 126
c
S.C. 2010, c. 12, s. 2092
d
S.C. 1991, c. 46
1
SOR/2010-230
L.C. 2005, ch. 54, art. 69
L.C. 2005, ch. 54, art. 126
L.C. 2010, ch. 12, art. 2092
d
L.C. 1991, ch. 46
1
DORS/2010-230
c
642
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-29
Objective
•• To ensure proper governance of FRFIs; and
•• To align the Regulations with current Canadian accounting
standards.
Objectif
•• Assurer une gouvernance adéquate des IFRF;
•• Harmoniser le Règlement avec les Normes comptables
canadiennes.
Description
Description
The Regulations are amended to require FRFIs to place before
members or shareholders a statement of comprehensive income for
the financial year.
Le Règlement est modifié de manière à exiger que les IFRF soumettent aux membres ou aux actionnaires un état du résultat global
pour l’année financière.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply as the amendment does
not impose new administrative burden on business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas étant donné que la
modification n’impose aucun nouveau fardeau administratif sur les
entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply, as the amendment does
not impose costs on small business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas étant donné
que la modification n’impose pas de coûts à celles-ci.
Rationale
Justification
The technical amendment will ensure proper governance of
FRFIs by ensuring members or shareholders are provided with the
annual financial statements that, according to current Canadian
accounting standards, are necessary to assess the financial condition of a FRFI.
Also, the amendment will ensure that the Regulations align with
current Canadian accounting standards.
This change will not result in additional regulatory burden for
FRFIs, as they must already prepare a statement of comprehensive
income as required by Canadian accounting standards.
La modification technique assurera la gouvernance appropriée
des IFRF en faisant en sorte que les membres ou les actionnaires
reçoivent les relevés financiers annuels qui, selon les Normes
comptables canadiennes, sont nécessaires pour l’évaluation de la
situation financière d’une IFRF.
En outre, la modification fera en sorte que le Règlement s’harmonise avec les Normes comptables canadiennes.
Cette modification n’imposera pas un fardeau réglementaire
supplémentaire sur les IFRF, puisque celles-ci doivent déjà préparer un état du résultat global tel qu’il est requis en vertu des Normes
comptables canadiennes.
Contact
Personne-ressource
Glenn Campbell
Director
Financial Institutions Division
Department of Finance
90 Elgin Street, 13th Floor
Ottawa, Ontario
K1P 5K7
Telephone: 613-369-3945
Email: finlegis@fin.gc.ca
Glenn Campbell
Directeur
Division des institutions financières
Ministère des Finances
90, rue Elgin, 13e étage
Ottawa (Ontario)
K1P 5K7
Téléphone : 613-369-3945
Courriel : finlegis@fin.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
643
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-30
Registration
SOR/2015-30 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-30 Le 6 février 2015
COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS ACT
LOI SUR LES ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT
Regulations Amending the Annual Statement
(Cooperative Credit Associations) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport
annuel (associations coopératives de crédit)
P.C. 2015-95 February 5, 2015
C.P. 2015-95 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsections 292(2)1a and 463(1)2b of the Cooperative Credit Associations
Act3c, makes the annexed Regulations Amending the Annual Statement (Cooperative Credit Associations) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu des
paragraphes 292(2)1a et 463(1)2b de la Loi sur les associations coopératives de crédit3c, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur le rapport
annuel (associations coopératives de crédit), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE ANNUAL
STATEMENT (COOPERATIVE CREDIT
ASSOCIATIONS) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LE RAPPORT ANNUEL (ASSOCIATIONS
COOPÉRATIVES DE CRÉDIT)
1. Section 1 of the Annual Statement (Cooperative Credit
Associations) Regulations41 is amended by striking out “and” at
the end of paragraph (c), by adding “and” at the end of paragraph (d) and by adding the following after paragraph (d):
(e) a statement of comprehensive income for the financial year.
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
1. L’article 1 du Règlement sur le rapport annuel (associations
coopératives de crédit)41 est modifié par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) un état du résultat global pour l’exercice.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 642, following
SOR/2015-29.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 642, à la suite du
DORS/2015-29.
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 54, s. 195
S.C. 2005, c. 54, s. 208
c
S.C. 1991, c. 48
1
SOR/2010-231
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
L.C. 2005, ch. 54, art. 195
L.C. 2005, ch. 54, art. 208
L.C. 1991, ch. 48
1
DORS/2010-231
c
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
644
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-31
Registration
SOR/2015-31 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-31 Le 6 février 2015
INSURANCE COMPANIES ACT
LOI SUR LES SOCIÉTÉS D’ASSURANCES
Regulations Amending the Annual Statement
(Insurance Companies and Insurance Holding
Companies) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le
rapport annuel (sociétés d’assurances et
sociétés de portefeuille d’assurances)
P.C. 2015-96 February 5, 2015
C.P. 2015-96 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsections 331(2)1a, 887(2)2b and 1021(1)3c of the Insurance Companies
Act4d, makes the annexed Regulations Amending the Annual Statement (Insurance Companies and Insurance Holding Companies)
Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu des
paragraphes 331(2)1a, 887(2)2b et 1021(1)3c de la Loi sur les sociétés
d’assurances4d, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel
(sociétés d’assurances et sociétés de portefeuille d’assurances),
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE ANNUAL STATEMENT
(INSURANCE COMPANIES AND INSURANCE HOLDING
COMPANIES) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LE
RAPPORT ANNUEL (SOCIÉTÉS D’ASSURANCES ET
SOCIÉTÉS DE PORTEFEUILLE D’ASSURANCES)
1. Section 1 of the Annual Statement (Insurance Companies
and Insurance Holding Companies) Regulations51 is amended by
striking out “and” at the end of paragraph (c), by adding “and”
at the end of paragraph (d) and by adding the following after
paragraph (d):
(e) a statement of comprehensive income for the financial year.
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
1. L’article 1 du Règlement sur le rapport annuel (sociétés
d’assurances et sociétés de portefeuille d’assurances)51 est modifié par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) un état du résultat global pour l’exercice.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 642, following
SOR/2015-29.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 642, à la suite du
DORS/2015-29.
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 54, s. 284(2)
S.C. 2005, c. 54, s. 351
c
S.C. 2005, c. 54, s. 364
d
S.C. 1991, c. 47
1
SOR/2010-233
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
L.C. 2005, ch. 54, par. 284(2)
L.C. 2005, ch. 54, art. 351
L.C. 2005, ch. 54, art. 364
d
L.C. 1991, ch. 47
1
DORS/2010-233
c
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
645
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-32
Registration
SOR/2015-32 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-32 Le 6 février 2015
TRUST AND LOAN COMPANIES ACT
LOI SUR LES SOCIÉTÉS DE FIDUCIE ET DE PRÊT
Regulations Amending the Annual Statement
(Trust and Loan Companies) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport
annuel (sociétés de fiducie et de prêt)
P.C. 2015-97 February 5, 2015
C.P. 2015-97 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsections 313(2)1a and 531(1)2b of the Trust and Loan Companies Act3c,
makes the annexed Regulations Amending the Annual Statement
(Trust and Loan Companies) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu des
paragraphes 313(2)1a et 531(1)2b de la Loi sur les sociétés de fiducie
et de prêt3c, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend
le Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel (sociétés de fiducie et de prêt), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE ANNUAL
STATEMENT (TRUST AND LOAN
COMPANIES) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LE RAPPORT ANNUEL (SOCIÉTÉS
DE FIDUCIE ET DE PRÊT)
1. Section 1 of the Annual Statement (Trust and Loan Companies) Regulations41 is amended by striking out “and” at the
end of paragraph (c), by adding “and” at the end of paragraph (d) and by adding the following after paragraph (d):
(e) a statement of comprehensive income for the financial year.
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
1. L’article 1 du Règlement sur le rapport annuel (sociétés de
fiducie et de prêt)41 est modifié par adjonction, après l’alinéa d),
de ce qui suit :
e) un état du résultat global pour l’exercice.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 642, following
SOR/2015-29.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 642, à la suite du
DORS/2015-29.
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 54, s. 434
S.C. 2005, c. 54, s. 449
c
S.C. 1991, c. 45
1
SOR/2010-232
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
L.C. 2005, ch. 54, art. 434
L.C. 2005, ch. 54, art. 449
L.C. 1991, ch. 45
1
DORS/2010-232
c
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
646
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-33
Registration
SOR/2015-33 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-33 Le 6 février 2015
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Regulations Amending the Special Import
Measures Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures
spéciales d’importation
P.C. 2015-98 February 5, 2015
C.P. 2015-98 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsection 20(1)1a
and paragraph 97(1)(a) of the Special Import Measures Act2b, makes
the annexed Regulations Amending the Special Import Measures
Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 20(1)1a et de l’alinéa 97(1)a) de la Loi sur les mesures
spéciales d’importation2b, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les mesures
spéciales d’importation, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE SPECIAL
IMPORT MEASURES REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Sections 17.1 and 17.2 of the Special Import Measures
Regulations31 are replaced by the following:
17.1 For the purposes of subsection 20(1) of the Act, the following customs territories are prescribed countries:
(a) the People’s Republic of China;
(b) the Socialist Republic of Vietnam; and
(c) the Republic of Tajikistan.
1. Les articles 17.1 et 17.2 du Règlement sur les mesures spéciales d’importation31 sont remplacés par ce qui suit :
17.1 Sont des pays désignés pour l’application du paragraphe 20(1) de la Loi :
a) le territoire douanier de la République populaire de Chine;
b) le territoire douanier de la République socialiste du Vietnam;
c) le territoire douanier de la République du Tadjikistan.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
In the context of World Trade Organization (WTO) trade rules,
dumping occurs when goods are sold to importers at prices that are
lower than the selling price of comparable goods in the country of
export, or when goods are sold to importers at below their cost of
production. If it is found that dumped imports are causing injury
to domestic producers’ operations, the amount of dumping on
imported goods may be offset by the application of an “antidumping” duty. The duties are meant to offset the price advantage
caused by dumping and to give domestic producers an opportunity
to compete fairly with the imported goods.
For exports from a market economy, these duties are normally
calculated based on the exporter’s home market prices and costs. In
“non-market economy” situations, anti-dumping duties may be
Dans le contexte des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), il y a dumping lorsque des marchandises sont vendues à des importateurs à des prix inférieurs au prix de marchandises comparables dans le pays d’exportation, ou à un prix inférieur
à leur coût de production. S’il est déterminé que les importations
de marchandises faisant l’objet de dumping causent un préjudice
aux opérations des producteurs nationaux, le montant du dumping
sur les produits importés peut être compensé par l’application d’un
droit antidumping. Ces droits servent à réduire les avantages de
prix découlant du dumping et permettent aux producteurs nationaux de concurrencer de façon équitable les marchandises
importées.
Pour les exportations provenant d’un pays à économie marchande, ces droits sont normalement calculés selon les coûts et les
prix sur le marché intérieur de l’exportateur. Dans les pays
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 38, par. 134(r)
R.S., c. S-15
1
SOR/84-927
L.C. 2005, ch. 38, al. 134r)
L.R., ch. S-15
DORS/84-927
1
647
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-33
calculated based on substitute prices and costs from a third country
with an undistorted market. The ability to treat certain countries as
non-market economies in dumping investigations is allowed for
under WTO rules.
Tajikistan joined the WTO in 2013 under terms and conditions
that allow for its treatment as a non-market economy in dumping
investigations.
à économie non marchande, les droits antidumping peuvent être
calculés en fonction de coûts et prix de remplacement d’un pays
tiers doté d’un marché sans distorsion. La capacité de traiter certains pays en tant que pays à économie non marchande dans les
enquêtes de dumping est permise en vertu des règles de l’OMC.
Le système de recours commerciaux du Canada permet de traiter
les pays désignés par le Règlement sur les mesures spéciales d’importation (le Règlement) en tant que pays à économie non marchande. Le Règlement accorde suffisamment de flexibilité, pendant les enquêtes sur les recours commerciaux, afin de tenir compte
de la conformité des pays désignés aux principes d’une économie
de marché.
Le Tadjikistan s’est joint à l’OMC en 2013, en vertu des modalités qui permettent de le traiter en tant que pays à économie non
marchande dans le cadre d’enquêtes de dumping.
Objective
Objectif
To continue to ensure that Canada’s trade remedy regime takes
into account whether countries are operating according to market
economy conditions.
Continuer de s’assurer que le système de recours commerciaux
canadien tient compte de la conformité des pays aux principes
d’une économie de marché.
Description
Description
The amendment adds Tajikistan as a prescribed country under
subsection 17.3(1) of the Regulations.
La modification ajoute le Tadjikistan en tant que pays désigné en
vertu du paragraphe 17.3(1) du Règlement.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply, as there is no change in
administrative costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas, puisqu’il n’y a
aucun changement quant aux coûts administratifs imposés aux
entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply, as there are no costs to
small business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, puisque
les coûts sont inexistants (ou négligeables) pour les petites
entreprises.
Rationale
Justification
This amendment implements non-market economy provisions
agreed to by Tajikistan in its Protocol of Accession to the WTO.
Without this amendment, Canada’s trade remedy regime would not
be able to take into account whether Tajikistan is operating according to market economy conditions. Consequently, there would be a
risk of unfairly traded imports entering Canada and causing injury
to domestic producers’ operations.
Cette modification met en œuvre les dispositions relatives aux
pays à économie non marchande convenues par le Tadjikistan dans
son protocole d’accession à l’OMC. Sans cette modification, le
système de recours commerciaux canadien ne tiendrait plus compte
de la conformité du Tadjikistan aux principes d’une économie de
marché. Conséquemment, des importations faisant l’objet de commerce déloyal risquent d’être écoulées sur le marché canadien,
ce qui causerait un préjudice aux opérations des producteurs
nationaux.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s trade remedy system is administered by the Canada
Border Services Agency and the Canadian International Trade Tribunal. No changes are needed to the procedures and processes of
these organizations.
Le système de recours commerciaux est administré par l’Agence
des services frontaliers du Canada et le Tribunal canadien du commerce extérieur. Aucune modification n’est nécessaire aux processus et procédures de ces organisations.
Contact
Personne-ressource
Justin Brown
Senior Economist
International Trade Policy Division
Department of Finance
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-369-4019
Email: Justin.Brown@fin.gc.ca
Justin Brown
Économiste principal
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-369-4019
Courriel : Justin.Brown@fin.gc.ca
In Canada’s trade remedy system, countries prescribed under the
Special Import Measures Regulations (the Regulations) may be
treated as non-market economies. The Regulations provide sufficient flexibility in conducting trade remedy investigations to take
into account whether a prescribed country is operating according to
market economy conditions.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
648
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-34
Registration
SOR/2015-34 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-34 Le 6 février 2015
ROYAL CANADIAN MINT ACT
LOI SUR LA MONNAIE ROYALE CANADIENNE
Order Authorizing the Issue of Two Twenty-five
Cent Circulation Coins Specifying the
Characteristics and Determining the Design
Décret autorisant l’émission de deux pièces
de monnaie de circulation de vingt-cinq cents
précisant les caractéristiques et fixant le dessin
P.C. 2015-99 February 5, 2015
C.P. 2015-99 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to sections 6.41a and
6.5a of the Royal Canadian Mint Act2b, authorizes the issue of two
twenty-five cent circulation coins, the characteristics of which are
to be as specified in item 4.13c of Part 2 of the schedule to that Act
and the diameter of which is to be 23.88 mm, and determines the
design of the coins to be as follows:
(a) a twenty-five cent coin the obverse impression of which is to
depict the effigy of Her Majesty Queen Elizabeth II by Susanna
Blunt, with the initials “SB” on the bottom left-hand corner
of the neckline, the inscriptions “ELIZABETH II” and
“D•G•REGINA” to the left and right of the effigy, respectively,
and with beading around the circumference of the coin, and the
reverse impression of which is to depict an image of 50 children
surrounding the Canadian flag and holding it with both hands,
with the artist’s initials “BR” appearing below the image and the
inscriptions “CANADA”, “2015” and “25 CENTS” appearing at
the top of the coin and “50 YEARS / ANS” appearing at the bottom of the coin; and
(b) a twenty-five cent coin the obverse impression of which is to
depict the effigy of Her Majesty Queen Elizabeth II by Susanna
Blunt, with the initials “SB” on the bottom left-hand corner
of the neckline, the inscriptions “ELIZABETH II” and
“D•G•REGINA” to the left and right of the effigy, respectively,
and with beading around the circumference of the coin, and the
reverse impression of which is to depict an image of 50 children
surrounding the red- and white-coloured Canadian flag and
holding it with both hands, with the artist’s initials “BR”
appearing below the image and the inscriptions “CANADA”,
“2015” and “25 CENTS” appearing at the top of the coin and
“50 YEARS / ANS” appearing at the bottom of the coin.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu des
articles 6.41a et 6.5a de la Loi sur la Monnaie royale canadienne2b,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil autorise l’émission de deux pièces de monnaie de circulation de vingt-cinq cents,
dont les caractéristiques sont précisées à l’article 4.13c de la partie 2
de l’annexe de cette loi, dont le diamètre est de 23,88 mm et dont
les dessins sont les suivants :
a) sur la première pièce, à l’avers sont gravés l’effigie de
Sa Majesté la Reine Elizabeth II réalisée par Susanna Blunt, les
initiales « SB » dans le coin inférieur gauche à côté de la ligne
de démarcation du cou, les inscriptions « ELIZABETH II »,
« D•G•REGINA », à gauche et à droite de la pièce respectivement et un grènetis soulignant le pourtour de la pièce; au revers
sont gravées une image représentant cinquante enfants entourant
le drapeau canadien et le tenant à deux mains, les initiales de
l’artiste « BR » sous l’image et les inscriptions « CANADA »,
« 2015 » et « 25 CENTS » en haut de la pièce, et « 50 YEARS /
ANS » en bas de la pièce;
b) sur la deuxième pièce, à l’avers sont gravés l’effigie de
Sa Majesté la Reine Elizabeth II réalisée par Susanna Blunt, les
initiales « SB » dans le coin inférieur gauche à côté de la ligne
de démarcation du cou, les inscriptions « ELIZABETH II »,
« D•G•REGINA », à gauche et à droite de la pièce respectivement et un grènetis soulignant le pourtour de la pièce; au revers
sont gravées une image représentant cinquante enfants entourant
le drapeau canadien rouge et blanc et le tenant à deux mains, les
initiales de l’artiste « BR » sous l’image et les inscriptions
« CANADA », « 2015 » et « 25 CENTS » en haut de la pièce, et
« 50 YEARS / ANS » en bas de la pièce.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Décret.)
Issues
Enjeux
The Royal Canadian Mint (the Mint) wishes to produce two
25-cent circulation coins with the same design in colour and noncolour, as part of the Commemorative Circulation Coin Program
to commemorate the 50th anniversary of the Canadian flag. Pursuant to sections 6.4 and 6.5 of the Royal Canadian Mint Act,
the Governor in Council may, by order, authorize the issue of
La Monnaie royale canadienne (la Monnaie) souhaite produire
deux pièces de circulation de 25 cents ornées du même dessin (une
pièce colorée et l’autre non colorée) dans le cadre du Programme
de pièces de circulation commémoratives, afin de commémorer
le 50e anniversaire du drapeau canadien. En vertu des articles 6.4
et 6.5 de la Loi sur la Monnaie royale canadienne, le gouverneur
a
a
b
b
S.C. 1999, c. 4, s. 3
R.S., c. R-9
c
SOR/2000-161, s. 2
L.C. 1999, ch. 4, art. 3
L.R., ch. R-9
DORS/2000-161, art. 2
c
649
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-34
circulation coins of a denomination listed in Part 2 of the schedule
of that Act and determine the design of any circulation coin to be
issued.
en conseil peut, par décret, autoriser l’émission de pièces de circulation d’une valeur nominale figurant à la partie 2 de l’annexe de
cette loi et fixer le dessin de toute pièce de circulation à émettre.
Background
Contexte
The Commemorative Circulation Coin Program assists in the
promotion of Canada, Canadian values, culture and history to Canadians. These special coins raise awareness of celebrations and
anniversaries of importance to Canadians and create engagement
with the Canadian public.
Le Programme de pièces de circulation commémoratives contribue à la promotion du Canada, de ses valeurs, de sa culture et de
son histoire auprès de la population. Ces pièces spéciales permettent de sensibiliser la population aux célébrations et aux anniversaires d’importance pour les Canadiens, en plus de créer un lien
avec eux.
Objectives
Objectifs
To use circulation coinage to commemorate and promote the
50th anniversary of the Canadian flag in accordance with the Government of Canada’s priority commemorations for events of broad,
national significance in 2015.
Utiliser des pièces de circulation pour commémorer et promouvoir le 50e anniversaire du drapeau canadien, conformément aux
priorités en matière de commémorations du gouvernement du
Canada relatives aux événements d’importance nationale en 2015.
Description
Description
This Order authorizes the Mint to produce two 25-cent circulation coins, in colour and non-colour, with a design that features an
image of 50 children surrounding the Canadian flag and holding it
with both hands. Each of these children represents the flag’s
50 years, as well as Canada’s future. The coloured version of the
coin will feature the flag in red and white colours.
Ce décret autorise la Monnaie à produire deux pièces de circulation de 25 cents, l’une colorée et l’autre non colorée, ornées d’un
dessin représentant 50 enfants entourant le drapeau canadien et le
tenant à deux mains. Chacun de ces 50 enfants symbolise non seulement les 50 ans du drapeau, mais aussi l’avenir du Canada. Sur la
version colorée de la pièce, le drapeau sera rouge et blanc.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
This Order does not impose new administrative costs on business. Therefore, the “One-for-One” Rule does not apply.
Ce décret n’impose pas de nouveaux coûts administratifs aux
entreprises. Pour ce motif, la règle du « un pour un » ne s’applique
pas.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
This Order does not impose new administrative or compliance
costs on small business. Therefore, the small business lens does not
apply.
Ce décret n’impose pas de nouveaux coûts administratifs ni de
coûts d’observation aux petites entreprises. Pour ce motif, la lentille des petites entreprises ne s’applique pas.
Rationale
Justification
The 50th anniversary of the Canadian flag has been identified as
a key nation-building milestone by the Interdepartmental Commemorations Committee (ICC) — chaired by the Department
of Canadian Heritage — that manages the Government of Canada’s commemorations priorities. Under the ICC’s purview, the
50th anniversary of the Canadian flag has been identified as meriting priority commemoration by the Government of Canada.
Le 50e anniversaire du drapeau canadien a été déterminé comme
une étape cruciale dans l’édification du pays par le Comité consultatif interministériel sur les commémorations (présidé par le ministère du Patrimoine canadien) qui gère les priorités en matière de
commémorations du gouvernement du Canada. Sous l’autorité du
Comité, il a été déterminé que la commémoration du 50e anniversaire du drapeau canadien mérite d’être considérée comme une
priorité par le gouvernement du Canada.
Ces pièces millésimées 2015 célèbrent le drapeau canadien à la
fois comme jalon important dans l’édification nationale et comme
symbole hautement distinctif du Canada. Peu de symboles sont
aussi aisément reconnus et arborés avec autant de fierté par les
Canadiens que le drapeau national rouge et blanc orné de l’emblématique feuille d’érable. Cette pièce rendant hommage à l’unifolié
inspirera de la fierté aux Canadiens d’un océan à l’autre.
Ces nouvelles pièces de 25 cents sensibiliseront la population
aux origines du drapeau canadien et contribueront à éclairer les
Canadiens sur l’importance du drapeau et sur la façon dont il a
façonné l’identité canadienne.
Étant donné que ces pièces sont offertes à leur valeur nominale
et qu’elles circulent largement, la demande du public est forte. Les
gens collectionnent bon nombre de pièces, ce qui a pour effet de les
retirer de la circulation. Les programmes de pièces de circulation
These 2015 coins celebrate the Canadian flag both as a major
milestone in Canada’s national development and as Canada’s most
recognizable symbol. Few symbols are as easily recognized, or
proudly displayed, by Canadians as the red and white national flag
featuring the emblematic red maple leaf. This coin will pay tribute
to Canada’s flag to inspire pride in Canadians from coast to coast
to coast.
These new 25-cent coins will raise awareness of the Canadian
flag’s origins and will serve to educate Canadians of the significance of the flag and how it shaped the country’s identity.
Because these coins are available at face value and circulate
widely, public demand is high with many coins being collected and
taken out of circulation. Commemorative circulation coin programs create important benefits by contributing to the overall
650
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-34
success of the event being celebrated as well as generating additional revenue for the Government.
All coins will be distributed through financial institutions.
commémoratives engendrent des retombées importantes, car ils
contribuent à la réussite globale de l’événement célébré et génèrent
des revenus supplémentaires pour le gouvernement du Canada.
Toutes les pièces seront distribuées par les institutions
financières.
Contact
Personne-ressource
Simon Kamel
Interim Vice-President, Corporate and Legal Affairs and
Corporate Secretary
Corporate and Legal Affairs
Royal Canadian Mint
320 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G8
Telephone: 613-993-1732
Fax: 613-990-4665
Email: kamel@mint.ca
Simon Kamel
Vice-président intérimaire, Affaires générales et juridiques et
secrétaire de la Société
Affaires générales et juridiques
Monnaie royale canadienne
320, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G8
Téléphone : 613-993-1732
Télécopieur : 613-990-4665
Courriel : kamel@monnaie.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
651
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-35
Registration
SOR/2015-35 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-35 Le 6 février 2015
PILOTAGE ACT
LOI SUR LE PILOTAGE
Regulations Repealing the Laurentian Pilotage
Authority District No. 3 Regulations
Règlement abrogeant le Règlement sur la
circonscription no 3 de l’Administration de
pilotage des Laurentides
P.C. 2015-100 February 5, 2015
C.P. 2015-100 Le 5 février 2015
RESOLUTION
RÉSOLUTION
Whereas the Laurentian Pilotage Authority, pursuant to subsections 20(3) and 34(1)1a of the Pilotage Act2b, published a copy of the
proposed Regulations Repealing the Laurentian Pilotage Authority
District No. 3 Regulations, in the annexed form, in the Canada
Gazette, Part I, on December 10, 2011;
Attendu que, conformément aux paragraphes 20(3) et 34(1)1a de
la Loi sur le pilotage2b, l’Administration de pilotage des Laurentides a publié dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 10 décembre 2011, le projet de règlement intitulé Règlement abrogeant le
Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides, conforme au texte ci-après;
Attendu que des avis d’opposition à l’égard du projet de règlement ont été déposés auprès de la ministre des Transports conformément au paragraphe 21(1) de cette loi;
Attendu que, en vertu du paragraphe 21(2) de cette loi, une
enquête a été faite relativement au projet de règlement, y compris
la tenue de consultations avec les intéressés;
Attendu que, en vertu du paragraphe 21(4) de cette loi, la personne nommée pour faire l’enquête a fait parvenir un rapport à la
ministre des Transports;
Attendu que la ministre des Transports, en vertu du paragraphe 21(4) de cette loi, a pris l’Arrêté approuvant le projet de Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides3c,
À ces causes, en vertu des paragraphes 20(1) et 33(1) de la Loi
sur le pilotageb, l’Administration de pilotage des Laurentides
prend le Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription
no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides, ci-après.
Whereas notices of objection to the proposed Regulations were
filed with the Minister of Transport pursuant to subsection 21(1) of
that Act;
Whereas, pursuant to subsection 21(2) of that Act, an investigation was made of the proposed Regulations, including consultations with interested persons;
Whereas, pursuant to subsection 21(4) of that Act, the person
appointed to make the investigation sent a report to the Minister of
Transport;
And whereas the Minister of Transport, pursuant to subsection 21(4) of that Act, made the Order Approving the Proposed
Regulations Repealing the Laurentian Pilotage Authority District
No. 3 Regulations3c;
Therefore, the Laurentian Pilotage Authority, pursuant to subsections 20(1) and 33(1) of the Pilotage Actb, makes the annexed
Regulations Repealing the Laurentian Pilotage Authority District
No. 3 Regulations.
Montréal, October 22, 2014
Montréal, le 22 octobre 2014
FULVIO FRACASSI
Chief Executive Officer
Laurentian Pilotage Authority
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to subsections 20(1) and 33(1) of the Pilotage Actb, approves the annexed
Regulations Repealing the Laurentian Pilotage Authority District
No. 3 Regulations, made by the Laurentian Pilotage Authority.
Le premier dirigeant
de l’Administration de pilotage des Laurentides
FULVIO FRACASSI
Sur recommandation de la ministre des Transports et en vertu
des paragraphes 20(1) et 33(1) de la Loi sur le pilotageb, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil approuve le Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides, ci-après, pris par l’Administration de pilotage des Laurentides.
REGULATIONS REPEALING THE LAURENTIAN
PILOTAGE AUTHORITY DISTRICT NO. 3
REGULATIONS
RÈGLEMENT ABROGEANT LE RÈGLEMENT SUR LA
CIRCONSCRIPTION No 3 DE L’ADMINISTRATION
DE PILOTAGE DES LAURENTIDES
REPEAL
ABROGATION
1. The Laurentian Pilotage Authority District No. 3 Regulations41 are repealed.
1. Le Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides41 est abrogé.
a
a
b
b
S.C. 1998, c. 10, s. 150
R.S., c. P-14
c
SOR/2014-234
1
SOR/87-58
L.C. 1998, ch. 10, art. 150
L.R., ch. P-14
DORS/2014-234
1
DORS/87-58
c
652
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-35
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
Although District No. 3 has existed since the Laurentian Pilotage Authority (the Authority) was created, pilotage services have
never been offered there. Pilot’s licences have been issued for the
district jointly with the Atlantic Pilotage Authority (APA), which
serves the neighbouring region, but the APA has ceased issuing
licences for contiguous zones, ending this practice. Consequently,
the Laurentian Pilotage Authority District No. 3 Regulations (the
Regulations) have not been applicable or of any practical use for
several years. In consideration of these facts, the Standing Joint
Committee for the Scrutiny of Regulations asked the Authority to
repeal the Regulations.
Bien que la circonscription no 3 existe depuis les débuts de l’Administration de pilotage des Laurentides (l’Administration), elle
n’y a jamais offert des services de pilotage. Des brevets de pilote
ont été émis pour la zone contiguë en collaboration réciproque avec
l’Administration de pilotage de l’Atlantique (l’APA) qui dessert le
territoire voisin, mais celle-ci a cessé d’émettre des brevets en zone
contiguë, mettant ainsi fin à cette pratique. Par conséquent, le
Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides (le Règlement) n’est plus applicable et n’a
plus d’utilité pratique depuis de nombreuses années. Constatant cet
état de fait, le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation a demandé à l’Administration d’abroger le Règlement.
Objectives
Objectifs
The Authority is a Crown corporation whose objective is to
establish, operate, maintain and administer, in the interest of safety,
an efficient pilotage service in all Canadian waters in and around
the province of Quebec except the St. Lawrence Seaway and Chaleur Bay. Accordingly, it establishes the pilotage areas where these
services are offered.
L’Administration est une société d’État dont la mission est de
mettre sur pied, de faire fonctionner, d’entretenir et de gérer, pour
la sécurité de la navigation, un service de pilotage efficace dans
toutes les eaux canadiennes dans la province de Québec et autour
de celle-ci, sauf sur la Voie maritime du Saint-Laurent et dans la
baie des Chaleurs. À cette fin, elle détermine des zones de pilotage
où sont offerts ces services.
Description
Description
District No. 3 is a non-compulsory pilotage area located between
Les Escoumins and the Gulf of St. Lawrence. The Authority
decided to repeal the Regulations since they have not been applicable or of any practical use for several years.
La circonscription no 3 est une zone de pilotage non obligatoire
située entre Les Escoumins et le golfe du Saint-Laurent. L’Administration a décidé d’abroger le Règlement, car il n’est plus applicable et n’a plus d’utilité pratique depuis de nombreuses années.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule would apply and would result in an
“OUT” of one regulatory title. There is no change in administrative
costs to business.
La règle du « un pour un » s’applique et se traduira par le retrait
d’un titre de la réglementation. Il n’y a aucun changement apporté
aux coûts administratifs imposés aux entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this amendment.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas à la présente
proposition.
Consultation
Consultation
The Regulations Repealing the Laurentian Pilotage Authority
District No. 3 Regulations were prepublished in the Canada Gazette, Part I, on December 10, 2011. Pursuant to subsection 21(1) of
the Pilotage Act (the Act), three representations and three notices
of objection were filed.
Le Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription
no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides a été publié
dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 10 décembre 2011. En
vertu du paragraphe 21(1) de la Loi sur le pilotage (la Loi), trois
observations et trois avis d’opposition et ont été déposés.
Pursuant to subsection 21(2) of the Act, Me Caroline Desbiens
was appointed by the Minister of Transport to investigate the proposed Regulations.
En vertu du paragraphe 21(2) de la Loi, le ministre des Transports, a nommé Me Caroline Desbiens pour faire enquête sur le
projet de règlement de l’Administration.
Taking into account subsection 21(1) and paragraph 20(1)(f) of
the Act, the Minister of Transport decided that the investigation
Prenant en considération le paragraphe 21(1) et l’alinéa 20(1)f)
de la Loi, le ministre des Transports a déterminé que l’enquête
653
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-35
would consist of a review of and a report on the replies received
from objectors to the following question:
consistait en un examen et un rapport des réponses reçues des
opposants à la question suivante :
“Please say how it would not be in the public interest, with
respect to the qualifications required of applicants for a pilot’s
licence in District No. 3, to repeal the Laurentian Pilotage
Authority District No. 3 Regulations, given they do not apply in
the ports of Baie-Comeau, Sept-Îles, Port-Cartier and HavreSaint-Pierre, to which the notices of objection refer.”
The Order Approving the Proposed Regulations Repealing the
Laurentian Pilotage Authority District No. 3 Regulations is available at http://www.gazette.gc.ca/rp-pr/p2/2014/2014-10-22/html/
sor-dors234-eng.php.
« Veuillez indiquer de quelle façon il ne serait pas dans l’intérêt
public, en ce qui concerne les qualifications requises des candidats au brevet de pilotage dans la circonscription no 3, d’abroger
le Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de
pilotage des Laurentides compte tenu que ledit règlement n’a
pas d’application en ce qui concerne les ports de Baie-Comeau,
Sept-Îles, Port-Cartier et Havre-Saint-Pierre visés par les avis
d’opposition? »
À l’issue de l’enquête, tel que l’indique le paragraphe 21(4) de
cette loi, la personne chargée de la tenir, fait parvenir son rapport
au ministre qui peut, par arrêté, approuver, modifier ou rejeter le
projet de règlement, conformément au rapport ou non; l’Administration prend alors le Règlement en conséquence.
Dans l’Arrêté du 10 octobre 2014 portant le numéro d’enregistrement DORS/2014-234 et publié le 22 octobre 2014 dans la Partie II
de la Gazette du Canada, le ministre a approuvé le projet de Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides.
L’Arrêté approuvant le projet de Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription no 3 de l’Administration de pilotage
des Laurentides est accessible à l’adresse suivante : http://www.
gazette.gc.ca/rp-pr/p2/2014/2014-10-22/html/sor-dors234-fra.php.
Rationale
Justification
Although the Authority made regulations that address the possibility of offering pilotage services east of Les Escoumins, licences
have only been issued for the contiguous pilotage zone on a
reciprocal basis with the APA. The APA having put an end to this
practice, these Regulations have not been applicable or of any practical use for several years. In this context, the Board of the Laurentian Pilotage Authority has concluded that the Regulations should
be repealed. This decision also addresses some pressing matters in
this regard raised by the Standing Joint Committee for the Scrutiny
of Regulations.
Moreover, the Authority, in order to ensure the safety of navigation, consider it would be important to conduct a risk study to
assess whether it is necessary to regulate pilotage services throughout its territory located east of Les Escoumins.
Bien que l’Administration ait établi un règlement prévoyant
la possibilité d’offrir des services de pilotage à l’est de Les
Escoumins, des brevets n’ont été émis que pour la zone de pilotage
contiguë de façon réciproque avec l’APA. L’APA ayant mis fin à
cette pratique, cette réglementation n’est plus applicable et n’a plus
d’utilité pratique depuis de nombreuses années. Dans ce contexte,
le conseil de l’Administration a conclu qu’il était opportun d’abroger le Règlement. La décision répond également aux demandes
pressantes en ce sens du Comité mixte permanent d’examen de la
réglementation.
Par ailleurs, l’Administration considère important, pour assurer
la sécurité de la navigation, de procéder à une analyse de risques
afin d’évaluer s’il est nécessaire de réglementer les services de
pilotage sur tout son territoire situé à l’est de Les Escoumins.
Contact
Personne-ressource
Fulvio Fracassi
Chief Executive Officer
Laurentian Pilotage Authority
999, De Maisonneuve Boulevard West, Suite 1410
Montréal, Quebec
H3A 3L4
Telephone: 514-283-6320
Fax: 514-496-2409
Email: fulvio.fracassi@apl.gc.ca
Fulvio Fracassi
Premier dirigeant
Administration de pilotage des Laurentides
999, boulevard de Maisonneuve Ouest, bureau 1410
Montréal (Québec)
H3A 3L4
Téléphone : 514-283-6320
Télécopieur : 514-496-2409
Courriel : fulvio.fracassi@apl.gc.ca
As indicated in subsection 21(4) of the Act, on completion of the
investigation, the person conducting it shall send a report to the
Minister, who may, by order, approve, amend or disapprove the
proposed Regulations, either in accordance with the report or otherwise, and the Authority shall make the Regulations accordingly.
In the Order of October 10, 2014, registered as SOR/2014-234,
which was published in the Canada Gazette, Part II, on October 22,
2014, the Minister approved the proposed Regulations Repealing
the Laurentian Pilotage Authority District No. 3 Regulations.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
654
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-36
Registration
SOR/2015-36 February 6, 2015
Enregistrement
DORS/2015-36 Le 6 février 2015
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Radiocommunication Act (Subsection 4(4) and
Paragraph 9(1)(b)) Exemption Order, No. 2015-1
Arrêté d’exemption de l’application de la Loi sur
la radiocommunication (paragraphe 4(4) et
alinéa 9(1)b)), no 2015-1
The Minister of Industry, pursuant to subsection 14(1)1a of the
Radiocommunication Act2b, makes the annexed Radiocommunication Act (Subsection 4(4) and Paragraph 9(1)(b)) Exemption Order,
No. 2015-1.
Ottawa, February 3, 2015
JAMES MOORE
Minister of Industry
En vertu du paragraphe 14(1)1a de la Loi sur la radiocommunication2b, le ministre de l’Industrie prend l’Arrêté d’exemption de l’application de la Loi sur la radiocommunication (paragraphe 4(4) et
alinéa 9(1)b)), no 2015-1, ci-après.
Ottawa, le 3 février 2015
Le ministre de l’Industrie
JAMES MOORE
RADIOCOMMUNICATION ACT
(SUBSECTION 4(4) AND
PARAGRAPH 9(1)(B))
EXEMPTION ORDER, NO. 2015-1
ARRÊTÉ D’EXEMPTION DE
L’APPLICATION DE LA LOI SUR
LA RADIOCOMMUNICATION
(PARAGRAPHE 4(4) ET
ALINÉA 9(1)B)), NO 2015-1
INTERPRETATION
DÉFINITION
Definition of
“Act”
1. In this Order, “Act” means the Radiocommunication Act.
1. Dans le présent arrêté, « Loi » s’entend de la
Loi sur la radiocommunication.
EXEMPTION
EXEMPTION
RCMP
employees
2. Subject to sections 3 to 7, employees of the
Royal Canadian Mounted Police Technical Investigation Services Branch, as well as other employees
of the Royal Canadian Mounted Police who are
required, as part of their duties or training, to install,
use, possess, manufacture or import a jammer and to
follow any applicable directives from that Branch in
relation to jammers, are exempt from the application
of subsection 4(4) and paragraph 9(1)(b) of the Act
during the period beginning on the day on which this
Order comes into force and ending five years after
that day in respect of their installation, use, possession, manufacturing or importation of any jammer, if
they are trained in relation to those activities or are
in the process of receiving such training.
2. Sous réserve des articles 3 à 7, les employés de
la sous-direction des services d’enquêtes techniques
de la Gendarmerie royale du Canada, de même que
les autres employés de la Gendarmerie royale du
Canada qui doivent, dans le cadre de leurs fonctions
ou formation, installer, utiliser, posséder, fabriquer
ou importer des brouilleurs et suivre les directives de
cette sous-direction qui sont applicables aux brouilleurs, sont exemptés de l’application du paragraphe 4(4) et de l’alinéa 9(1)b) de la Loi, à l’égard
de l’installation, l’utilisation, la possession, la fabrication ou l’importation de tout brouilleur, pour la
période commençant à la date d’entrée en vigueur du
présent arrêté et se terminant cinq ans après cette
date, s’ils ont reçu ou reçoivent actuellement une
formation quant à ces activités.
CONDITIONS
CONDITIONS
3. (1) The exemption applies only if, in the case of
an exemption from the application of subsection 4(4) of the Act, the jammer is installed, used,
possessed, manufactured or imported or, in the case
of an exemption from the application of paragraph 9(1)(b) of the Act, the radiocommunication is
interfered with or obstructed, for any of the following purposes:
(a) national security;
(b) public safety;
3. (1) L’exemption est accordée, quant à l’application du paragraphe 4(4) de la Loi, à l’installation,
l’utilisation, la possession, la fabrication ou l’importation d’un brouilleur et, quant à l’application de
l’alinéa 9(1)b) de la Loi, à toute gêne ou entrave à la
radiocommunication, pour les fins suivantes :
a) la sécurité nationale;
b) la sécurité publique;
c) les relations internationales;
Permitted
purposes
a
a
b
b
S.C. 2014, c. 39, s. 181
R.S., c. R-2; S.C. 1989, c. 17, s. 2
Définition de
« Loi »
Employés de
la GRC
Fins visées
L.C. 2014, ch. 39, art. 181
L.R., ch. R-2; L.C. 1989, ch. 17, art. 2
655
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Limitation
Jammer
characteristics
Installation and
use
Possession
Information to
Industry
Canada
Registration
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-36
(c) international relations;
(d) the investigation or prosecution of offences in
Canada, including the preservation of evidence; or
(e) the protection of property or the prevention of
serious harm to any person.
(2) Every reasonable effort must be made to
restrict the jammer’s interference with or obstruction
of radiocommunications to the smallest physical
area, the fewest number of frequencies, the appropriate power level and the minimum duration required
to accomplish the intended purpose.
4. The jammer must allow for adjustments to
power levels and affected frequencies.
5. An employee who installs or uses a jammer
must do so in a manner that minimizes unwanted
emissions and radio interference as well as the
exposure of any person to radiofrequency fields.
6. An employee who possesses a jammer must
(a) ensure that it is turned off and stored in a
secure location when it is not in use, including
when it is being transported; and
(b) at all times prevent access to it by a person
who is not exempt from the application of subsection 4(4) of the Act.
7. The Royal Canadian Mounted Police must
(a) maintain records of when and where jammers
are used by its employees and allow those records
to be examined on request by Industry Canada;
and
(b) provide to Industry Canada, on request, any
information that Industry Canada requires for the
purpose of investigating any cases of radio interference that may be the result of jammer use by
Royal Canadian Mounted Police employees.
d) les enquêtes ou les poursuites relatives aux
infractions au Canada, notamment la préservation
des éléments de preuve;
e) la protection de biens ou la prévention de dommage grave à l’endroit d’une personne.
(2) Tous les efforts raisonnables doivent être
déployés pour restreindre le plus possible la gêne ou
l’entrave à la radiocommunication due à tout brouilleur, sur les plans de la portée territoriale, du nombre
de fréquences, du niveau de puissance approprié et
de la durée, à ce qui est nécessaire à la réalisation des
fins visées.
4. Le brouilleur doit être ajustable quant à la puissance et aux radiofréquences touchées.
5. L’employé qui installe ou utilise un brouilleur
le fait de façon à minimiser les émissions non désirées et le brouillage radio de même que l’exposition
de toute personne aux champs de radiofréquences.
6. L’employé qui possède un brouilleur :
a) s’assure qu’il est éteint et rangé dans un endroit
sûr lorsqu’il n’est pas utilisé, y compris durant le
transport;
b) empêche toute personne n’étant pas exemptée
de l’interdiction prévue au paragraphe 4(4) de la
Loi d’y avoir accès.
7. La Gendarmerie royale du Canada :
a) tient des registres indiquant en quelles occasions et à quels endroits des brouilleurs sont utilisés par ses employés et, sur demande, en permet
l’examen par Industrie Canada;
b) fournit à Industrie Canada, sur demande, toute
information que cette dernière requiert dans le
cadre d’enquêtes concernant le brouillage radio
qui pourraient découler de l’utilisation d’un
brouilleur par des employés de la Gendarmerie
royale du Canada.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. This Order comes into force on the day on
which it is registered.
8. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de
son enregistrement.
Limites
Caractéristiques
des brouilleurs
Installation ou
utilisation
Possession
Communication
de renseignements à
Industrie
Canada
Enregistrement
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie de l’Arrêté.)
Proposal
Proposition
This is an Order in respect of jammers, which are prohibited in
Canada under the Radiocommunication Act (the Act). This Order
will exempt the classes of employees of the Royal Canadian
Mounted Police (RCMP) noted below from these prohibitions.
Aux termes de la Loi sur la radiocommunication (ci-après la
Loi), plusieurs interdictions visent les brouilleurs. Cet arrêté
exempte des interdictions certains employés de la Gendarmerie
royale du Canada (GRC).
Objective
Objectif
In order to meet its lawful mandate and ensure the safety of its
employees and the general public, the RCMP requires the ability to
use jammers lawfully in its operations in certain situations.
Afin de répondre à son mandat et d’assurer la sécurité de ses
employés et du grand public, la GRC requiert la capacité d’utiliser
légalement des brouilleurs dans ses opérations dans certaines
situations.
656
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-36
Background
Contexte
Jammers are devices that transmit, emit or radiate electromagnetic energy and are designed to cause, or are capable of causing, interference or obstruction of radiocommunication, other than
devices for which standards have been established under paragraph 5(1)(d) or 6(1)(a) of the Act or for which an authorization
has been issued. Subsection 4(4) of the Act prohibits the installation, use, possession, manufacture, import, distribution, leasing,
offering for sale or selling of jammers. Paragraph 9(1)(b) of the Act
prohibits the interference with or obstruction of radiocommunication. Subsection 14(1) of the Act allows the minister to exempt
persons, classes of persons and entities from these prohibitions for
a limited number of purposes.
Les brouilleurs sont des dispositifs qui transmettent, émettent ou
rayonnent de l’énergie électromagnétique et sont conçus pour
brouiller ou entraver la radiocommunication ou sont susceptibles
de brouiller ou d’entraver celle-ci, et qui ne font pas partie des
dispositifs pour lesquels une norme technique a été fixée en application des alinéas 5(1)d) ou 6(1)a) de la Loi, ou pour lesquels une
autorisation a été délivrée. Le paragraphe 4(4) de la Loi interdit
l’installation, l’utilisation, la possession, la fabrication, l’importation, la distribution, la location, l’offre de vente ou la vente des
brouilleurs. L’alinéa 9(1)b) de la Loi interdit toute gêne ou entrave
à la radiocommunication. Toutefois, le paragraphe 14(1) de la
Loi permet au ministre d’exempter des personnes, des catégories
de personnes et des entités de ces interdictions pour l’atteinte de
certains objectifs.
Implications
Répercussions
This Order will exempt the following classes of persons from
certain prohibitions under the Act relating to jammers: (a) employees of the RCMP Technical Investigation Services Branch; and
(b) RCMP employees who have a need to conduct jamming-related
activities as part of their duties or training and are obligated to follow any directives in relation to jammers from the Technical Investigation Services Branch.
In order to ensure that unintended interference to the radiofrequency spectrum is minimized and that Industry Canada retains the
ability to effectively manage the spectrum for the benefit of all
Canadians, this Order is subject to a number of specific conditions
relating to the jammers that will be used and persons operating
them.
Cet arrêté exemptera les catégories de personnes ci-après de certaines des interdictions relatives aux brouilleurs aux termes de la
Loi : a) les employés de la sous-direction des services d’enquêtes
techniques de la GRC; b) les autres employés de la GRC qui
doivent exécuter des activités de brouillage dans le cadre de leurs
fonctions ou formation et qui sont tenus de suivre les directives de
la sous-direction des services d’enquêtes techniques qui sont applicables aux brouilleurs.
En vertu de l’Arrêté, les brouilleurs peuvent être installés, utilisés, possédés, fabriqués ou importés uniquement pour certaines
des fins précisées au paragraphe 14(1) de la Loi, à savoir la sécurité
nationale, la sécurité publique, les relations internationales, les
enquêtes ou les poursuites relatives aux infractions au Canada,
notamment la préservation des éléments de preuve et la protection
des biens ou la prévention de dommage grave à l’endroit d’une
personne.
Pour assurer la réduction de l’interférence non voulue avec le
spectre des radiofréquences et faire en sorte qu’Industrie Canada
conserve la capacité de gérer avec efficacité le spectre au profit de
tous les Canadiens, cet arrêté impose plusieurs conditions particulières aux brouilleurs et aux employés de la GRC qui y sont visés
afin qu’ils puissent bénéficier de l’exemption.
Consultation
Consultation
Public consultations on the general use of radiocommunication
jamming devices were held in March 2001. The results of those
consultations demonstrated clear public support for restricting the
use of jammers in Canada. At that time, Industry Canada indicated
that it would support public safety needs with respect to the use of
jammers.
Des consultations publiques sur l’emploi général des dispositifs
de brouillage de radiocommunication ont été tenues en mars 2001.
Ces consultations témoignaient d’un clair appui du public quant
aux restrictions des brouilleurs au Canada. Industrie Canada avait
alors indiqué qu’il souscrirait aux besoins en matière de sécurité
publique concernant l’utilisation des brouilleurs.
Departmental contact
Personne-ressource du ministère
Philip Fleming
Director
Regulatory and Program Planning
Spectrum Management Operations Branch
Industry Canada
300 West Georgia Street
Vancouver, British Columbia
V6B 6E1
Telephone: 604-666-1415
Email: Philip.Fleming@ic.gc.ca
Philip Fleming
Directeur
Planification de la réglementation et des programmes
Direction générale des opérations de la gestion du spectre
Industrie Canada
300, rue Georgia Ouest
Vancouver (Colombie-Britannique)
V6B 6E1
Téléphone : 604-666-1415
Courriel : Philip.Fleming@ic.gc.ca
Under this Order, jammers may be installed, used, possessed,
manufactured or imported only for the purposes identified in the
Act under subsection 14(1), specifically national security, public
safety, international relations, the investigation or prosecution of
offences in Canada, including the preservation of evidence and the
protection of property, or the prevention of serious harm to any
person.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
657
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-37
Registration
SOR/2015-37 February 11, 2015
Enregistrement
DORS/2015-37 Le 11 février 2015
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Order Amending the Canada Turkey Marketing
Producers Levy Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer par les producteurs pour la
commercialisation des dindons du Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Turkey
Marketing Agency Proclamation1a, established the Canadian Turkey
Marketing Agency pursuant to subsection 16(1)2b of the Farm Products Agencies Act3c;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)1a de la Loi sur les
offices des produits agricoles2b, le gouverneur en conseil a, par
la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation
des dindons3c, créé l’Office canadien de commercialisation des
dindons;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer par les producteurs
pour la commercialisation des dindons du Canada relève d’une
catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)4d de cette loi, conformément à l’article 2 de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements des offices5e, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette
loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu des alinéas 22(1)f) et g) de la Loi sur les
offices des produits agricolesb et de l’article 10 de la partie II de
l’annexe de la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des dindonsc, l’Office canadien de commercialisation
des dindons prend l’Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer par les producteurs pour la commercialisation
des dindons du Canada, ci-après.
Mississauga, le 9 février 2015
Whereas that Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the proposed Order Amending the Canada Turkey
Marketing Producers Levy Order is an order of a class to which
paragraph 7(1)(d)4d of that Act applies by reason of section 2 of the
Agencies’ Orders and Regulations Approval Order5e, and has been
submitted to the National Farm Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed Order
after being satisfied that it is necessary for the implementation of
the marketing plan that that Agency is authorized to implement;
Therefore, the Canadian Turkey Marketing Agency, pursuant to
paragraphs 22(1)(f) and (g) of the Farm Products Agencies Actc and
section 10 of Part II of the schedule to the Canadian Turkey Marketing Agency Proclamationa, makes the annexed Order Amending
the Canada Turkey Marketing Producers Levy Order.
Mississauga, February 9, 2015
ORDER AMENDING THE CANADA TURKEY
MARKETING PRODUCERS LEVY ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE SUR LES
REDEVANCES À PAYER PAR LES PRODUCTEURS POUR
LA COMMERCIALISATION DES DINDONS DU CANADA
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Subsection 2(5) of the Canada Turkey Marketing Producers
Levy Order61 is replaced by the following:
(5) Subsection (1) ceases to have effect on March 31, 2016.
1. Le paragraphe 2(5) de l’Ordonnance sur les redevances à
payer par les producteurs pour la commercialisation des dindons
du Canada61 est remplacé par ce qui suit :
(5) Le paragraphe (1) cesse d’avoir effet le 31 mars 2016.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
b
b
C.R.C., c. 647
S.C. 2011, c. 25, s. 35
c
R.S., c. F-4; S.C. 1993, c. 3, s. 2
d
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
e
C.R.C., c. 648
1
SOR/2002-142
L.C. 2011, ch. 25, art. 35
L.R., ch. F-4; L.C. 1993, ch. 3, art. 2
C.R.C., ch. 647
d
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
e
C.R.C., ch. 648
1
DORS/2002-142
c
658
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-37
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie de l’Ordonnance.)
The amendment sets out March 31, 2016, as the date on which
the levies cease to have effect.
La modification reporte au 31 mars 2016 la date de cessation
d’application des redevances.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
659
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-38
Registration
SOR/2015-38 February 11, 2015
Enregistrement
DORS/2015-38 Le 11 février 2015
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Regulations Amending the Canadian Turkey
Marketing Quota Regulations, 1990
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le
contingentement de la commercialisation du
dindon (1990)
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Turkey
Marketing Agency Proclamation1a, established the Canadian Turkey
Marketing Agency pursuant to subsection 16(1)2b of the Farm Products Agencies Act3c;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)1a de la Loi sur les
offices des produits agricoles2b, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
dindons3c, créé l’Office canadien de commercialisation des
dindons;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que l’Office a pris en considération les facteurs énumérés aux alinéas 4(1)c) à h) de la partie II de l’annexe de cette
proclamation;
Attendu que l’Office a la certitude que l’importance du marché
des dindons a sensiblement changé;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement modifiant
le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation du dindon (1990) relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)4d de cette loi aux termes de l’article 2 de
l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements
des offices5e et a été soumis au Conseil national des produits agricoles conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices
des produits agricolesb et de l’article 2 de la partie II de l’annexe de
la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
dindonsc, l’Office canadien de commercialisation des dindons
prend le Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation du dindon (1990), ci-après.
Mississauga, le 9 février 2015
Whereas that Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas that Agency has taken into account the factors set out
in paragraphs 4(1)(c) to (h) of Part II of the schedule to that
Proclamation;
Whereas that Agency is satisfied that the size of the market for
turkeys has changed significantly;
Whereas the proposed Regulations Amending the Canadian Turkey Marketing Quota Regulations, 1990 are regulations of a class
to which paragraph 7(l)(d)4d of that Act applies by reason of section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Order5e,
and have been submitted to the National Farm Products Council
pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed Regulations after being satisfied that they are necessary for the implementation of the marketing plan that that Agency is authorized to
implement;
Therefore, the Canadian Turkey Marketing Agency, pursuant to
paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and section 2 of Part II of the schedule to the Canadian Turkey Marketing
Agency Proclamationa, makes the annexed Regulations Amending
the Canadian Turkey Marketing Quota Regulations, 1990.
Mississauga, February 9, 2015
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN TURKEY
MARKETING QUOTA REGULATIONS, 1990
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
CANADIEN SUR LE CONTINGENTEMENT DE LA
COMMERCIALISATION DU DINDON (1990)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Canadian Turkey Marketing Quota
Regulations, 199061 is replaced by the schedule set out in the
schedule to these Regulations.
1. L’annexe du Règlement canadien sur le contingentement de
la commercialisation du dindon (1990)61 est remplacée par l’annexe figurant à l’annexe du présent règlement.
a
a
b
b
C.R.C., c. 647
S.C. 2011, c. 25, s. 35
c
R.S., c. F-4; S.C. 1993, c. 3, s. 2
d
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
e
C.R.C., c. 648
1
SOR/90-231
L.C. 2011, ch. 25, art. 35
L.R., ch. F-4; L.C. 1993, ch. 3, art. 2
C.R.C., ch. 647
d
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
e
C.R.C., ch. 648
1
DORS/90-231
c
660
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SOR/DORS/2015-38
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
SCHEDULE
(Section 1)
ANNEXE
(article 1)
SCHEDULE
(Subsections 5(2) and (3))
ANNEXE
(paragraphes 5(2) et (3))
CONTROL PERIOD BEGINNING ON APRIL 27, 2014
AND ENDING ON APRIL 25, 2015
PÉRIODE RÉGLEMENTÉE COMMENÇANT LE 27 AVRIL
2014 ET SE TERMINANT LE 25 AVRIL 2015
Column 1
Column 2
Item
Province
Pounds of Turkey
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
TOTAL
Ontario
Quebec
Nova Scotia
New Brunswick
Manitoba
British Columbia
Saskatchewan
Alberta
173,218,178
82,256,125
10,361,383
8,180,812
32,753,375
46,437,709
13,024,663
35,781,514
402,013,759
Colonne 1
Colonne 2
Article
Province
Livres de dindon
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
TOTAL
Ontario
Québec
Nouvelle-Écosse
Nouveau-Brunswick
Manitoba
Colombie-Britannique
Saskatchewan
Alberta
173 218 178
82 256 125
10 361 383
8 180 812
32 753 375
46 437 709
13 024 663
35 781 514
402 013 759
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
This amendment revises the limitations to be applied when
determining the market allotment of a producer or when issuing a
new market allotment within a province during the control period
beginning on April 27, 2014, and ending on April 25, 2015.
(Cette note ne fait pas partie du Règlement.)
La modification vise à fixer les nouvelles limites dont il faut
tenir compte lors de la détermination des allocations de commercialisation des producteurs ou de l’attribution de nouvelles allocations de commercialisation dans une province au cours de la
période réglementée commençant le 27 avril 2014 et se terminant
le 25 avril 2015.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
661
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SI/TR/2015-11
Registration
SI/2015-11 February 25, 2015
Enregistrement
TR/2015-11 Le 25 février 2015
ECONOMIC ACTION PLAN 2014 ACT, NO. 2
LOI No 2 SUR LE PLAN D’ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014
Order Fixing the Day on which this Order is Made
as the Day on which Division 20 of Part 4 of the Act
Comes into Force
Décret fixant à la date de prise du présent décret la
date d’entrée en vigueur de la section 20 de la
partie 4 de la loi
P.C. 2015-188 February 5, 2015
C.P. 2015-188 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 260 of the
Economic Action Plan 2014 Act, No. 2, chapter 39 of the Statutes
of Canada, 2014, fixes the day on which this Order is made as the
day on which Division 20 of Part 4 of that Act comes into force.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 260 de la Loi no 2 sur le plan d’action économique de 2014,
chapitre 39 des Lois du Canada (2014), Son Excellence le Gouverneur général en conseil fixe à la date de prise du présent décret la
date d’entrée en vigueur de la section 20 de la partie 4 de cette loi.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
662
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SI/TR/2015-12
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Registration
SI/2015-12 February 25, 2015
Enregistrement
TR/2015-12 Le 25 février 2015
CANADIAN SECURITY INTELLIGENCE SERVICE ACT
LOI SUR LE SERVICE CANADIEN DU RENSEIGNEMENT
DE SÉCURITÉ
Order Amending the Canadian Security
Intelligence Service Act Deputy Heads of the Public
Service of Canada Order
Décret modifiant le Décret sur la désignation des
administrateurs généraux de l’administration
publique fédérale (Loi sur le Service canadien du
renseignement de sécurité)
P.C. 2015-189 February 5, 2015
C.P. 2015-189 Le 5 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to paragraph 29(e)1a of
the Canadian Security Intelligence Service Act2b, makes the annexed
Order Amending the Canadian Security Intelligence Service Act
Deputy Heads of the Public Service of Canada Order.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’alinéa 29e)1a de la Loi sur le Service canadien du renseignement de
sécurité2b, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend
le Décret modifiant le Décret sur la désignation des administrateurs généraux de l’administration publique fédérale (Loi sur le
Service canadien du renseignement de sécurité), ci-après.
ORDER AMENDING THE CANADIAN SECURITY
INTELLIGENCE SERVICE ACT DEPUTY HEADS
OF THE PUBLIC SERVICE OF CANADA ORDER
DÉCRET MODIFIANT LE DÉCRET SUR LA
DÉSIGNATION DES ADMINISTRATEURS
GÉNÉRAUX DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE
FÉDÉRALE (LOI SUR LE SERVICE CANADIEN
DU RENSEIGNEMENT DE SÉCURITÉ)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of item 92.1 of the schedule to the Canadian
Security Intelligence Service Act Deputy Heads of the Public Service of Canada Order31 in column II is replaced by the
following:
1. Le passage de l’article 5.2 de l’annexe du Décret sur la
désignation des administrateurs généraux de l’administration
publique fédérale (Loi sur le Service canadien du renseignement
de sécurité)31 figurant dans la colonne II est remplacé par ce qui
suit :
Column II
Colonne II
Item
Position
Article
Poste
92.1
President
Président
5.2
Président
President
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which section 254 of the Economic Action Plan 2014 Act, No. 2, chapter 39 of the Statutes of Canada, 2014, comes into force, but if
it is made after that day, it comes into force on the day on which
it is made.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 254 de la Loi no 2 sur le plan d’action économique de 2014, chapitre 39 des Lois du Canada (2014), ou, si
elle est postérieure, à la date de sa prise.
a
a
b
b
S.C. 2003, c. 22, par. 224(z.12)
R.S., c. C-23
1
SI/93-81
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
L.C. 2003, ch. 22, al. 224z.12)
L.R., ch. C-23
TR/93-81
1
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
663
Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, n o 4 SI/TR/2015-13
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
Registration
SI/2015-13 February 25, 2015
Enregistrement
TR/2015-13 Le 25 février 2015
NATIONAL CAPITAL ACT
LOI SUR LA CAPITALE NATIONALE
Order Designating the Minister of Employment
and Social Development for the purposes of the
National Capital Act
Décret chargeant le ministre de l’Emploi et du
Développement social de l’application de la Loi sur
la capitale nationale
P.C. 2015-194 February 9, 2015
C.P. 2015-194 Le 9 février 2015
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to the definition “Minister” in section 2 of the National Capital Act1a,
(a) repeals Order in Council P.C. 2011-0583 of May 18, 20112b,
and
(b) designates the Minister of Employment and Social Development, a member of the Queen’s Privy Council for Canada, as the
Minister for the purposes of the National Capital Acta,
effective February 9, 2015.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de la définition de « ministre » à l’article 2 de la Loi sur la capitale nationale1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil :
a) abroge le décret C.P. 2011-0583 du 18 mai 20112b;
b) charge le ministre de l’Emploi et du Développement social,
membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, de l’application de la Loi sur la capitale nationalea.
Ces mesures prennent effet le 9 février 2015.
a
a
b
b
R.S., c. N-4
SI/2011-48
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
L.R., ch. N-4
TR/2011-48
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
664
SOR/2015-26—38 SI/2015-11—13
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
TABLE OF CONTENTSSOR:Statutory Instruments (Regulations)
SI:Statutory Instruments (Other than Regulations) and Other Documents
Registration
number
P.C.
number
Minister
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
SOR/2015-26
2015-91
Transport
Railway Safety Management System Regulations, 2015.............................
581
SOR/2015-27
2015-92
Finance
Regulations Amending the Special Import Measures Regulations...............
634
SOR/2015-28
2015-93
Finance
Order Amending Schedule 1 to the First Nations Goods and Services Tax
Act, No. 2015–1 (Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt and Skowkale)................
639
SOR/2015-29
2015-94
Finance
Regulations Amending the Annual Statement (Banks and Bank Holding
Companies) Regulations...............................................................................
642
SOR/2015-30
2015-95
Finance
Regulations Amending the Annual Statement (Cooperative Credit
Associations) Regulations.............................................................................
644
SOR/2015-31
2015-96
Finance
Regulations Amending the Annual Statement (Insurance Companies and
Insurance Holding Companies) Regulations................................................
645
SOR/2015-32
2015-97
Finance
Regulations Amending the Annual Statement (Trust and Loan
Companies) Regulations...............................................................................
646
SOR/2015-33
2015-98
Finance
Regulations Amending the Special Import Measures Regulations...............
647
SOR/2015-34
2015-99
Finance
Order Authorizing the Issue of Two Twenty-five Cent Circulation Coins
Specifying the Characteristics and Determining the Design........................
649
SOR/2015-35
2015-100
Transport
Regulations Repealing the Laurentian Pilotage Authority District No. 3
Regulations...................................................................................................
652
SOR/2015-36
Industry
Radiocommunication Act (Subsection 4(4) and Paragraph 9(1)(b))
Exemption Order, No. 2015-1.......................................................................
655
SOR/2015-37
Agriculture and Agri-Food
Order Amending the Canada Turkey Marketing Producers Levy Order......
658
SOR/2015-38
Agriculture and Agri-Food
Regulations Amending the Canadian Turkey Marketing Quota
Regulations, 1990.........................................................................................
660
SI/2015-11
2015-188
Prime Minister
Order Fixing the Day on which this Order is Made as the Day on which
Division 20 of Part 4 of the Economic Action Plan 2014 Act, No. 2
Comes into Force..........................................................................................
662
SI/2015-12
2015-189
Prime Minister
Order Amending the Canadian Security Intelligence Service Act Deputy
Heads of the Public Service of Canada Order..............................................
663
SI/2015-13
2015-194
Prime Minister
Order Designating the Minister of Employment and Social Development
for the purposes of the National Capital Act.................................................
664
i
SOR/2015-26—38 SI/2015-11—13
2015-02-25 Canada Gazette Part II, Vol. 149, No. 4
INDEXSOR:Statutory Instruments (Regulations)
SI:Statutory Instruments (Other than Regulations) and Other Documents
Name of Statutory Instrument or Other Document
Statutes
Annual Statement (Banks and Bank Holding Companies) Regulations —
Regulations Amending........................................................................................
Bank Act
Annual Statement (Cooperative Credit Associations) Regulations — Regulations
Amending............................................................................................................
Cooperative Credit Associations Act
Annual Statement (Insurance Companies and Insurance Holding Companies)
Regulations — Regulations Amending...............................................................
Insurance Companies Act
Annual Statement (Trust and Loan Companies) Regulations — Regulations
Amending............................................................................................................
Trust and Loan Companies Act
Canada Turkey Marketing Producers Levy Order — Order Amending...................
Farm Products Agencies Act
Canadian Security Intelligence Service Act Deputy Heads of the Public Service
of Canada Order — Order Amending.................................................................
Canadian Security Intelligence Service Act
Canadian Turkey Marketing Quota Regulations, 1990 — Regulations
Amending............................................................................................................
Farm Products Agencies Act
Issue of Two Twenty-five Cent Circulation Coins Specifying the Characteristics
and Determining the Design — Order Authorizing............................................
Royal Canadian Mint Act
Laurentian Pilotage Authority District No. 3 Regulations — Regulations
Repealing.............................................................................................................
Pilotage Act
Minister of Employment and Social Development for the purposes of the
National Capital Act — Order Designating........................................................
National Capital Act
Order Fixing the Day on which this Order is Made as the Day on which
Division 20 of Part 4 of the Act Comes into Force.............................................
Economic Action Plan 2014 Act, No. 2
Radiocommunication Act (Subsection 4(4) and Paragraph 9(1)(b)) — Exemption
Order, No. 2015-1...............................................................................................
Radiocommunication Act
Railway Safety Management System Regulations, 2015.........................................
Railway Safety Act
Schedule 1 to the First Nations Goods and Services Tax Act, No. 2015–1
(Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt and Skowkale) — Order Amending.................
First Nations Goods and Services Tax Act
Special Import Measures Regulations — Regulations Amending............................
Special Import Measures Act
Special Import Measures Regulations — Regulations Amending............................
Special Import Measures Act
ii
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Registration
number
Date
SOR/2015-29
06/02/15
642
SOR/2015-30
06/02/15
644
SOR/2015-31
06/02/15
645
SOR/2015-32
06/02/15
646
SOR/2015-37
11/02/15
658
SI/2015-12
25/02/15
663
SOR/2015-38
11/02/15
660
SOR/2015-34
06/02/15
649
SOR/2015-35
06/02/15
652
SI/2015-13
25/02/15
664
n
SI/2015-11
25/02/15
662
n
SOR/2015-36
06/02/15
655
n
SOR/2015-26
06/02/15
581
n
SOR/2015-28
06/02/15
639
SOR/2015-27
06/02/15
634
SOR/2015-33
06/02/15
647
Page
Comments
n
2015-02-25 Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, no 4
DORS/2015-26—38 TR/2015-11—13
TABLE DES MATIÈRESDORS : Textes réglementaires (Règlements)
TR : Textes réglementaires (autres que les Règlements) et autres documents
Numéro
d’enregistrement
Numéro
de C.P.
Ministre
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
DORS/2015-26
2015-91
Transports
Règlement de 2015 sur le système de gestion de la sécurité ferroviaire......
581
DORS/2015-27
2015-92
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures spéciales
d’importation.................................................................................................
634
DORS/2015-28
2015-93
Finances
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur la taxe sur les produits et
services des premières nations, nº 2015–1 (Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt
et Skowkale)..................................................................................................
639
DORS/2015-29
2015-94
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel (banques et
sociétés de portefeuille bancaires..................................................................
642
DORS/2015-30
2015-95
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel (associations
coopératives de crédit)..................................................................................
644
DORS/2015-31
2015-96
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel (sociétés
d’assurances et sociétés de portefeuille d’assurances)..................................
645
DORS/2015-32
2015-97
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur le rapport annuel (sociétés de
fiducie et de prêt)..........................................................................................
646
DORS/2015-33
2015-98
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures spéciales
d’importation.................................................................................................
647
DORS/2015-34
2015-99
Finances
Décret autorisant l’émission de deux pièces de monnaie de circulation de
vingt-cinq cents précisant les caractéristiques et fixant le dessin.................
649
DORS/2015-35
2015-100
Transports
Règlement abrogeant le Règlement sur la circonscription nº 3 de
l’Administration de pilotage des Laurentides...............................................
652
DORS/2015-36
Industrie
Arrêté d’exemption de l’application de la Loi sur la radiocommunication
(paragraphe 4(4) et alinéa 9(1)b)), no 2015-1...............................................
655
DORS/2015-37
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer par les
producteurs pour la commercialisation des dindons du Canada...................
658
DORS/2015-38
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation du dindon (1990)............................................................
660
TR/2015-11
2015-188
Premier ministre
Décret fixant à la date de prise du présent décret la date d’entrée en
vigueur de la section 20 de la partie 4 de la Loi nº 2 sur le plan d’action
économique de 2014.....................................................................................
662
TR/2015-12
2015-189
Premier ministre
Décret modifiant le Décret sur la désignation des administrateurs
généraux de l’administration publique fédérale (Loi sur le Service
canadien du renseignement de sécurité).......................................................
663
TR/2015-13
2015-194
Premier ministre
Décret chargeant le ministre de l’Emploi et du Développement social de
l’application de la Loi sur la capitale nationale............................................
664
iii
2015-02-25 Gazette du Canada Partie II, Vol. 149, no 4
INDEXDORS :
TR :
DORS/2015-26—38 TR/2015-11—13
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires (autres que les Règlements) et autres documents
Titre du texte réglementaire ou autre document
Lois
Annexe 1 de la Loi sur la taxe sur les produits et services des premières
nations, nº 2015–1 (Aitchelitz, Kwaw-kwaw-Apilt et Skowkale) —
Décret modifiant..................................................................................................
Taxe sur les produits et services des premières nations (Loi)
Application de la Loi sur la radiocommunication (paragraphe 4(4) et
alinéa 9(1)b)), no 2015-1 — Arrêté d’exemption................................................
Radiocommunication (Loi)
Circonscription nº 3 de l’Administration de pilotage des Laurentides —
Règlement abrogeant le Règlement.....................................................................
Pilotage (Loi)
Contingentement de la commercialisation du dindon (1990) — Règlement
modifiant le Règlement canadien........................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
Décret fixant à la date de prise du présent décret la date d’entrée en vigueur de la
section 20 de la partie 4 de la loi.........................................................................
Plan d’action économique de 2014 (Loi nº 2)
Désignation des administrateurs généraux de l’administration publique fédérale
(Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité) — Décret
modifiant le Décret..............................................................................................
Service canadien du renseignement de sécurité (Loi)
Émission de deux pièces de monnaie de circulation de vingt-cinq cents précisant
les caractéristiques et fixant le dessin — Décret autorisant................................
Monnaie royale canadienne (Loi)
Mesures spéciales d’importation — Règlement modifiant le Règlement................
Mesures spéciales d’importation (Loi)
Mesures spéciales d’importation — Règlement modifiant le Règlement................
Mesures spéciales d’importation (Loi)
Ministre de l’Emploi et du Développement social de l’application
de la Loi sur la capitale nationale — Décret chargeant.......................................
Capitale nationale (Loi)
Rapport annuel (associations coopératives de crédit) — Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Associations coopératives de crédit (Loi)
Rapport annuel (banques et sociétés de portefeuille bancaires) — Règlement
modifiant le Règlement.......................................................................................
Banques (Loi)
Rapport annuel (sociétés d’assurances et sociétés de portefeuille d’assurances) —
Règlement modifiant le Règlement.....................................................................
Sociétés d’assurances (Loi)
Rapport annuel (sociétés de fiducie et de prêt) — Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Sociétés de fiducie et de prêt (Loi)
Redevances à payer par les producteurs pour la commercialisation des dindons
du Canada — Ordonnance modifiant l’Ordonnance...........................................
Offices des produits agricoles (Loi)
Système de gestion de la sécurité ferroviaire — Règlement de 2015.......................
Sécurité ferroviaire (Loi)
iv
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — révise
a — abroge
Numéro
d’enregistrement
Date
DORS/2015-28
06/02/15
639
DORS/2015-36
06/02/15
655
DORS/2015-35
06/02/15
652
DORS/2015-38
11/02/15
660
TR/2015-11
25/02/15
662
TR/2015-12
25/02/15
663
DORS/2015-34
06/02/15
649
DORS/2015-27
06/02/15
634
DORS/2015-33
06/02/15
647
TR/2015-13
25/02/15
664
DORS/2015-30
06/02/15
644
DORS/2015-29
06/02/15
642
DORS/2015-31
06/02/15
645
DORS/2015-32
06/02/15
646
DORS/2015-37
11/02/15
658
DORS/2015-26
06/02/15
581
Page
Commentaires
n
n
n
n
n
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising