Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 148, no 8
Vol. 148, No. 8
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
Partie II
OTTAWA, LE mercredi 9 avril 2014
OTTAWA, Wednesday, April 9, 2014
Statutory Instruments 2014
Textes réglementaires 2014
SOR/2014-58 to 74 and SI/2014-27 to 39
DORS/2014-58 à 74 et TR/2014-27 à 39
Pages 824 to 1090
Pages 824 à 1090
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette, Part II, is published under the authority of
the Statutory Instruments Act on January 1, 2014, and at least
every second Wednesday thereafter.
La Partie II de la Gazette du Canada est publiée en vertu de la
Loi sur les textes réglementaires le 1er janvier 2014, et au moins
tous les deux mercredis par la suite.
Part II of the Canada Gazette contains all “regulations” as
defined in the Statutory Instruments Act and certain other classes of
statutory instruments and documents required to be published
therein. However, certain regulations and classes of regulations are
exempt from publication by section 15 of the Statutory Instruments
Regulations made pursuant to section 20 of the Statutory
Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des
« règlements » définis comme tels dans la loi précitée et de certaines
autres catégories de textes réglementaires et de documents qu’il est
prescrit d’y publier. Cependant, certains règlements et catégories
de règlements sont soustraits à la publication par l’article 15
du Règlement sur les textes réglementaires, établi en vertu de
l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
The two electronic versions of the Canada Gazette are available
free of charge. A Portable Document Format (PDF) version of
Part I, Part II and Part III as an official version since April 1, 2003,
and a HyperText Mark-up Language (HTML) version of Part I and
Part II as an alternate format are available on the Canada Gazette
Web site at http://gazette.gc.ca. The HTML version of the enacted
laws published in Part III is available on the Parliament of Canada
Web site at http://www.parl.gc.ca.
Les deux versions électroniques de la Gazette du Canada sont
offertes gratuitement. Le format de document portable (PDF) de la
Partie I, de la Partie II et de la Partie III à titre de version officielle
depuis le 1er avril 2003 et le format en langage hypertexte (HTML)
de la Partie I et de la Partie II comme média substitut sont
disponibles sur le site Web de la Gazette du Canada à l’adresse
http://gazette.gc.ca. La version HTML des lois sanctionnées
publiées dans la Partie III est disponible sur le site Web du
Parlement du Canada à l’adresse http://www.parl.gc.ca.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with
the Clerk of the Privy Council are available, in both official
languages, for inspection and sale at Room 418, Blackburn
Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le
greffier du Conseil privé sont à la disposition du public, dans les
deux langues officielles, pour examen et vente à la pièce 418,
Édifice Blackburn, 85, rue Sparks, Ottawa, Canada.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada by email at
questions@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada par courriel à l’adresse questions@
tpsgc-pwgsc.gc.ca.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2014
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
ISSN 1494-6122
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2014
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
Registration
SOR/2014-58 March 17, 2014
Enregistrement
DORS/2014-58 Le 17 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Special Economic Measures (Russia) Regulations
Règlement sur les mesures économiques spéciales
visant la Russie
P.C. 2014-282 March 17, 2014
C.P. 2014-282 Le 17 mars 2014
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
actions of the Russian Federation constitute a grave breach of international peace and security that has resulted or is likely to result in
a serious international crisis;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
subsections 4(1) to (3) of the Special Economic Measures Act1a,
makes the annexed Special Economic Measures (Russia)
Regulations.
Attendu que le gouverneur en conseil juge que les actions de la
Fédération de Russie constituent une rupture sérieuse de la paix et
de la sécurité internationales qui a entraîné ou est susceptible d’entraîner une grave crise internationale,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu des paragraphes 4(1) à (3) de la Loi sur les
mesures économiques spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Règlement sur les mesures économiques
spéciales visant la Russie, ci-après.
Definitions
“Convention”
« Convention »
“designated
person”
« personne
désignée »
“Minister”
« ministre »
“pension”
« pension »
“Russia”
« Russie »
a
S.C. 1992, c. 17
824
SPECIAL ECONOMIC MEASURES
(RUSSIA) REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES MESURES
ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
VISANT LA RUSSIE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“Convention” means the Vienna Convention on Diplomatic Relations, done at Vienna on April 18, 1961.
“designated person” means a person who is in Russia, or is a national of Russia who does not ordinarily
reside in Canada, and whose name is listed in the
schedule.
“Minister” means the Minister of Foreign Affairs.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« Convention » S’entend de la Convention de Vienne
sur les relations diplomatiques faite à Vienne le
18 avril 1961.
« ministre » Le ministre des Affaires étrangères.
Définitions
« pension » Toute prestation versée sous le régime
de la Loi sur la sécurité de la vieillesse, le Régime de
pensions du Canada ou la Loi sur le régime des
rentes du Québec, RLRQ, ch. R-9, toute pension,
rente de retraite ou autre prestation versée conformément ou relativement à un régime d’épargne-retraite
ou à un régime de retraite et toute somme versée
conformément ou relativement à la Loi sur la saisiearrêt et la distraction de pensions, la Loi sur le partage des prestations de retraite ou à l’égard d’une
invalidité.
« personne désignée » Toute personne qui se trouve
en Russie ou qui est un de ses nationaux ne résidant
pas habituellement au Canada et dont le nom est inscrit sur la liste établie à l’annexe.
« Russie » La Fédération de Russie. Y sont
assimilés :
a) ses subdivisions politiques;
b) son gouvernement et ses ministères et ceux de
ses subdivisions politiques;
c) ses organismes et ceux de ses subdivisions
politiques.
« pension »
“pension”
“pension” means a benefit paid under the Old Age
Security Act, the Canada Pension Plan or an Act
respecting the Quebec Pension Plan, CQLR, c. R-9,
any superannuation, pension or benefit paid under or
in respect of any retirement savings plan or under
any retirement plan, any amount paid under or in
respect of the Garnishment, Attachment and Pension
Diversion Act or the Pension Benefits Division Act,
and any other payment made in respect of
disability.
“Russia” means the Russian Federation and includes
(a) any political subdivision of the Russian
Federation;
(b) the government, and any department, of the
Russian Federation or of a political subdivision of
the Russian Federation; and
(c) any agency of the Russian Federation or of a
political subdivision of the Russian Federation.
a
L.C. 1992, ch. 17
« Convention »
“Convention”
« ministre »
“Minister”
« personne
désignée »
“designated
person”
« Russie »
“Russia”
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Schedule
Prohibited
transactions
and activities
Nonapplication
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
LIST
LISTE
2. A person whose name is listed in the schedule
is a person in respect of whom the Governor in
Council, on the recommendation of the Minister, is
satisfied that there are reasonable grounds to believe
is
(a) a person engaged in activities that directly or
indirectly facilitate, support, provide funding for
or contribute to the deployment of Russian armed
forces to Crimea;
(b) a former or current senior official of the Government of Russia;
(c) an associate or family member of a person
described in paragraph (a) or (b);
(d) an entity owned or controlled by, or acting
on behalf of, a person described in paragraph (a)
or (b); or
(e) a senior official of an entity described in paragraph (d).
2. Figure sur la liste établie à l’annexe le nom de
toute personne dont le gouverneur en conseil est
convaincu, sur recommandation du ministre, qu’il
existe des motifs raisonnables de croire qu’il s’agit
de l’une ou l’autre des personnes suivantes :
a) une personne s’adonnant à des activités qui,
directement ou indirectement, contribuent au
déploiement des forces armées russes en Crimée,
facilitent celui-ci ou lui procurent un soutien ou
du financement;
b) un cadre supérieur ou un ancien cadre supérieur
du gouvernement de la Russie;
c) un associé ou un parent d’une personne visée
aux alinéas a) ou b);
d) une entité appartenant à une personne visée aux
alinéas a) ou b), contrôlée par elle ou agissant
pour son compte;
e) un cadre supérieur d’une entité visée à l’alinéa d).
PROHIBITIONS
INTERDICTIONS
3. It is prohibited for any person in Canada and
any Canadian outside Canada to
(a) deal in any property, wherever situated, held
by or on behalf of a designated person;
(b) enter into or facilitate, directly or indirectly,
any transaction related to a dealing referred to in
paragraph (a);
(c) provide any financial or other related service
in respect of a dealing referred to in paragraph (a);
(d) make any goods, wherever situated, available
to a designated person; or
(e) provide any financial or related service to or
for the benefit of a designated person.
3. Il est interdit à toute personne au Canada et à
tout Canadien à l’étranger :
a) d’effectuer une opération portant sur un bien,
indépendamment de la situation de celui-ci,
détenu par une personne désignée ou en son nom;
b) de conclure, directement ou indirectement, une
transaction relativement à une opération visée à
l’alinéa a) ou d’en faciliter, directement ou indirectement, la conclusion;
c) de fournir des services financiers ou des services connexes à l’égard de toute opération visée
à l’alinéa a);
d) de mettre des marchandises, indépendamment
de leur situation, à la disposition d’une personne
désignée;
e) de fournir des services financiers ou des services connexes à toute personne désignée ou pour
son bénéfice.
4. L’article 3 ne s’applique pas à l’égard de ce qui
suit :
a) tout paiement fait par une personne désignée ou
en son nom, qui est exigible aux termes d’un
contrat conclu avant qu’elle ne devienne une personne désignée, à la condition qu’il ne soit pas fait
à une personne désignée ou pour son bénéfice;
b) les versements de pensions à toute personne au
Canada ou à tout Canadien à l’étranger;
c) toute transaction relative à tout compte d’une
mission diplomatique détenu dans une institution
financière, à la condition que la transaction soit
requise pour permettre à la mission de remplir ses
fonctions diplomatiques conformément à l’article 3 de la Convention ou, si elle a été rappelée
définitivement ou temporairement, pour lui permettre d’assurer l’entretien des locaux de la
mission;
d) toute transaction relative aux organisations
internationales ayant un statut diplomatique, aux
4. Section 3 does not apply in respect of
(a) any payment made by or on behalf of a designated person that is due under a contract entered
into before the person became a designated person, provided that the payment is not made to or
for the benefit of a designated person;
(b) pension payments to any person in Canada or
any Canadian outside Canada;
(c) any transaction in respect of any account at a
financial institution held by a diplomatic mission,
if the transaction is required in order for the mission to fulfill its diplomatic functions as set out in
Article 3 of the Convention or, if the diplomatic
mission has been temporarily or permanently
recalled, when the transaction is required in order
to maintain the mission premises;
(d) any transaction to international organizations
with diplomatic status, United Nations agencies,
the International Red Cross and Red Crescent
Movement, or Canadian non-governmental
Annexe
Opérations et
activités
interdites
Nonapplication
825
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
organizations that have entered into a grant or
contribution agreement with the Department of
Foreign Affairs, Trade and Development;
(e) any transactions necessary for a Canadian to
transfer to a non-designated person any accounts,
funds or investments of a Canadian held by a
designated person on the day on which that person
became a designated person;
(f) financial services required in order for a designated person to obtain legal services in Canada
with respect to the application of any of the prohibitions set out in these Regulations; and
(g) loan repayments made to any person in Canada, or any Canadian outside Canada, in respect
of loans entered into before the coming into force
of these Regulations, enforcement of security in
respect of those loans, or payments by guarantors
guaranteeing those loans.
Prohibited act
Duty to
determine
826
5. It is prohibited for any person in Canada and
any Canadian outside Canada to do anything that
causes, assists or promotes, or is intended to cause,
assist or promote, any act or thing prohibited under
section 3.
institutions des Nations Unies, au Mouvement
international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge, ou aux organisations non gouvernementales canadiennes qui ont conclu un accord de
subvention ou de contribution avec le ministère
des Affaires étrangères, du Commerce et du
Développement;
e) toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère à une personne non désignée les
comptes, fonds ou investissements de Canadiens
qui sont détenus par une personne désignée à la
date où celle-ci est devenue une personne
désignée;
f) les services financiers requis pour qu’une personne désignée obtienne des services juridiques
au Canada relativement à l’application de toute
interdiction prévue par le présent règlement;
g) le remboursement à toute personne au Canada
ou à tout Canadien à l’étranger d’emprunts
contractés avant l’entrée en vigueur du présent
règlement, la réalisation des sûretés relatives à de
tels emprunts ou les paiements effectués par leurs
garants.
5. Il est interdit à toute personne au Canada et à
tout Canadien à l’étranger de faire quoi que ce soit
qui occasionne, facilite ou favorise la perpétration de
tout acte interdit par l’article 3, ou qui vise à le faire.
OBLIGATIONS
OBLIGATIONS
6. Each of the following entities must determine
on a continuing basis whether it is in possession or
control of property owned or controlled by or on
behalf of a designated person:
(a) authorized foreign banks, as defined in section 2 of the Bank Act, in respect of their business
in Canada or banks to which that Act applies;
(b) cooperative credit societies, savings and credit
unions and caisses populaires regulated by a provincial Act and associations regulated by the
Cooperative Credit Associations Act;
(c) foreign companies, as defined in subsection 2(1) of the Insurance Companies Act, in
respect of their insurance business in Canada;
(d) companies, provincial companies and societies, as those terms are defined in subsection 2(1)
of the Insurance Companies Act;
(e) fraternal benefit societies regulated by a provincial Act in respect of their insurance activities
and insurance companies and other entities
engaged in the business of insuring risks that are
regulated by a provincial Act;
(f) companies to which the Trust and Loan Companies Act applies;
(g) trust companies regulated by a provincial Act;
(h) loan companies regulated by a provincial Act;
(i) entities that engage in any activity described in
paragraph 5(h) of the Proceeds of Crime (Money
Laundering) and Terrorist Financing Act, if the
activity involves the opening of an account for a
client; and
6. Il incombe aux entités ci-après de vérifier de
façon continue l’existence de biens qui sont en leur
possession ou sous leur contrôle et qui appartiennent
à toute personne désignée ou sont contrôlés par elle
ou en son nom :
a) les banques régies par la Loi sur les banques et
les banques étrangères autorisées, au sens de l’article 2 de cette loi, dans le cadre des activités que
ces dernières exercent au Canada;
b) les coopératives de crédit, caisses d’épargne et
de crédit et caisses populaires régies par une loi
provinciale et les associations régies par la Loi sur
les associations coopératives de crédit;
c) les sociétés étrangères au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances,
dans le cadre des activités d’assurance qu’elles
exercent au Canada;
d) les sociétés, les sociétés de secours et les sociétés provinciales au sens du paragraphe 2(1) de la
Loi sur les sociétés d’assurances;
e) les sociétés de secours mutuel régies par une loi
provinciale, dans le cadre de leurs activités d’assurance, et les sociétés d’assurances et autres entités régies par une loi provinciale qui exercent le
commerce de l’assurance;
f) les sociétés régies par la Loi sur les sociétés de
fiducie et de prêt;
g) les sociétés de fiducie régies par une loi
provinciale;
h) les sociétés de prêt régies par une loi
provinciale;
Activités
interdites
Obligation de
vérification
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
(j) entities authorized under provincial legislation
to engage in the business of dealing in securities,
or to provide portfolio management or investment
counselling services.
Disclosure
Immunity
7. (1) Every person in Canada and every Canadian
outside Canada must disclose without delay to the
Commissioner of the Royal Canadian Mounted
Police
(a) the existence of property in their possession or
control that they have reason to believe is owned
or controlled, directly or indirectly, by a designated person or by an entity owned or controlled
by a designated person; and
(b) information about a transaction or proposed
transaction in respect of property referred to in
paragraph (a).
(2) No person contravenes subsection (1) by disclosing in good faith under that subsection.
i) les entités qui se livrent à une activité visée à
l’alinéa 5h) de la Loi sur le recyclage des produits
de la criminalité et le financement des activités
terroristes, si l’activité a trait à l’ouverture d’un
compte pour un client;
j) les entités autorisées en vertu de la législation
provinciale à se livrer au commerce des valeurs
mobilières ou à fournir des services de gestion de
portefeuille ou des conseils en placement.
7. (1) Toute personne au Canada et tout Canadien
à l’étranger est tenu de communiquer sans délai au
commissaire de la Gendarmerie royale du Canada :
a) l’existence des biens qui sont en sa possession
ou sous son contrôle et qu’il soupçonne d’être la
propriété ou d’être sous le contrôle, directement
ou indirectement, de toute personne désignée ou
de toute entité appartenant à celle-ci ou étant
contrôlée par elle;
b) tout renseignement portant sur une opération,
réelle ou projetée, mettant en cause des biens
visés à l’alinéa a).
(2) Nul ne contrevient au paragraphe (1) parce
qu’il a fait une communication de bonne foi au titre
de ce paragraphe.
Obligation de
communication
Immunité
APPLICATIONS
DEMANDES
Application to
no longer be a
designated
person
8. (1) A designated person may apply in writing to
the Minister to have their name removed from the
schedule.
8. (1) Toute personne désignée peut demander par
écrit au ministre de radier son nom de la liste établie
à l’annexe.
Demande de
radiation
Recommendation
(2) On receipt of the application, the Minister
must decide whether there are reasonable grounds to
recommend to the Governor in Council that the
applicant’s name be removed from the schedule.
(3) The Minister must make a decision on the
application within 90 days after the day on which the
application is received.
(4) The Minister must give notice without delay to
the applicant of the decision taken.
(5) If there has been a material change in circumstances since the last application was submitted, a
person may submit another application under
subsection (1).
9. (1) A person claiming not to be a designated
person may apply to the Minister for a certificate
stating that they are not the person who has been
designated under section 2.
(2) Sur réception de la demande, le ministre
décide s’il a des motifs raisonnables de recommander la radiation au gouverneur en conseil.
Recommandation
(3) Il rend sa décision dans les quatre-vingt-dix
jours suivant la réception de la demande.
Décision
(4) Il donne sans délai au demandeur un avis de sa
décision.
(5) Si la situation du demandeur a évolué de
manière importante depuis la présentation de sa dernière demande, il peut en présenter une nouvelle.
Avis
Demande
d’attestation
(2) If it is established that the person is not a
designated person, the Minister must issue a certificate to the applicant within 30 days after the day on
which the application is received.
9. (1) Toute personne qui affirme ne pas être une
personne désignée peut demander au ministre de lui
délivrer une attestation portant qu’elle n’est pas la
personne qui a été désignée en application de l’article 2.
(2) S’il est établi que le demandeur n’est pas une
personne désignée, le ministre lui délivre l’attestation dans les trente jours suivant la réception de la
demande.
APPLICATION PRIOR TO PUBLICATION
ANTÉRIORITÉ DE LA PRISE D’EFFET
10. For the purpose of paragraph 11(2)(a) of the
Statutory Instruments Act, these Regulations apply
before they are published in the Canada Gazette.
10. Pour l’application de l’alinéa 11(2)a) de la Loi
sur les textes réglementaires, le présent règlement
prend effet avant sa publication dans la Gazette du
Canada.
Decision
Notice
New
application
Application for
certificate
Decision
Statutory
Instruments Act
Nouvelle
demande
Attestation
Loi sur
les textes
réglementaires
827
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Registration
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
11. These Regulations come into force on the day
on which they are registered.
11. Le présent règlement entre en vigueur à la date
de son enregistrement.
SCHEDULE
(Sections 1, 2 and 8)
ANNEXE
(articles 1, 2 et 8)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
PERSONS
Sergey Yur’yevich GLAZ’YEV
Andrei KLISHAS
Valentina Ivanovra MATVIYENKO
Yelena Borisovna MIZULINA
Dmitry Olegovich ROGOZIN
Leonid Eduardovich SLUTSKIY
Vladislav Yur’yevich SURKOV
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Enregistrement
PERSONNES
Sergey Yur’yevich GLAZ’YEV
Andrei KLISHAS
Valentina Ivanovra MATVIYENKO
Yelena Borisovna MIZULINA
Dmitry Olegovich ROGOZIN
Leonid Eduardovich SLUTSKIY
Vladislav Yur’yevich SURKOV
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations or the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement ou du Décret.)
Issues
Enjeux
Russia has deployed significant military forces to the Ukrainian
province of Crimea, beyond the scope of its basing arrangements
with Ukraine and in clear violation of Ukraine’s sovereignty and
territorial integrity.
La Russie a déployé d’importantes forces militaires en Crimée,
et elle a ainsi outrepassé les accords conclus avec l’Ukraine et violé
la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays.
Background
Contexte
A week before Ukraine’s President, Viktor Yanukovych, was to
sign an association agreement and free trade deal with the
European Union (the EU) in November 2013, the Ukrainian
government unexpectedly announced that it was suspending all
preparations to sign the agreement. Instead, President Yanukovych
announced that Ukraine would strengthen ties with Russia. Russia
had threatened economic sanctions against Ukraine if it signed a
deal with the EU.
In response, more than half a million Ukrainians took to the
streets to protest. In December 2013, the Ukrainian government
announced a deal with Russia that included $15 billion in loans and
gas subsidies. This announcement generated a fresh wave of protests. The Yanukovych government used violence and repression in
an attempt to suppress the protests. Activists were beaten, kidnapped and tortured. The Russian government encouraged
and supported these measures. On three occasions, President
Yanukovych flew to Russia to coordinate his actions with Russian
President Vladimir Putin.
Une semaine avant que le président de l’Ukraine, Viktor
Ianoukovitch, ne signe l’accord d’association et de libre-échange
avec l’Union européenne (UE) en novembre 2013, le gouvernement ukrainien a annoncé contre toute attente qu’il suspendait la
signature de l’accord et qu’il choisissait de resserrer ses liens avec
la Russie. La Russie avait menacé l’Ukraine de sanctions économiques si elle signait une entente avec l’UE.
As the protests escalated, Ukrainian security forces fired on protesters with assault rifles and sniper rifles using live ammunition.
On February 20, 2014, alone, more than 80 Ukrainians died and
thousands more were injured. On February 22, 2014, the Ukrainian
Parliament voted to impeach President Yanukovych. That same
night, he fled Kyiv to take refuge in Russia.
828
Face à cette situation, plus d’un demi-million d’Ukrainiens sont
descendus dans la rue pour protester contre cette décision. En
décembre 2013, le gouvernement ukrainien a fait part d’un accord
conclu avec la Russie comportant une aide de 15 milliards de dollars et une baisse du prix du gaz. Cette annonce a suscité une nouvelle vague de manifestations. Le gouvernement de M. Ianoukovitch les a toutefois réprimées en ayant recours à la violence et à la
répression. Des activistes ont été battus, enlevés et torturés. Ces
mesures ont été encouragées et soutenues par la Russie. Viktor
Ianoukovitch s’est rendu en Russie à trois reprises pour coordonner
ses actions avec celles du président russe Vladimir Poutine.
À mesure que les manifestations s’intensifiaient, les forces de
sécurité ukrainiennes ont ouvert le feu sur les manifestants avec
des fusils d’assaut et de tireur d’élite chargés de balles réelles.
Cette explosion de violence a fait plus de 80 morts le 20 février
2014. Plusieurs milliers d’autres Ukrainiens ont été blessés. Le
22 février 2014, le Parlement ukrainien a voté la destitution de
M. Ianoukovitch. La nuit suivante, il a fui la ville de Kiev pour se
réfugier en Russie.
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
The unit most responsible for the February 20, 2014, killings
was the Berkut special police unit. Berkut snipers were filmed
shooting protesters, including with sniper rifles. On March 1, 2014,
Russia announced that it would give Russian citizenship to Berkut
officers and, in a public ceremony, presented some with Russian
passports.
On February 27, 2014, in Simferopol, the capital of the Ukrainian province of Crimea, uniformed and heavily armed men seized
government buildings and the provincial Parliament. They had
removed their insignia and were wearing masks, but their uniforms
and equipment strongly suggested that they were Russian soldiers.
Acting Ukrainian President Turchynov said that he had placed
Ukraine’s armed forces on full readiness because of the threat of
“potential aggression.”
On February 28, 2014, Russian troops occupied Crimea’s airports and other strategic facilities while more Russian troops
arrived by aircraft. Ukraine’s Interior Minister described the situation as a “military invasion and occupation.”
On March 1, 2014, the Russian troop presence intensified at key
locations in the province of Crimea. President Putin asked the Russian Parliament for approval to send troops to Ukraine, without
limiting the request to Crimea only, saying that troops were needed
to protect Russian lives. Parliament granted his request. Ukraine’s
interim President Oleksandr Turchynov accused Russia of aggression, saying Moscow was “trying to provoke” Kyiv into an “armed
conflict.”
By March 2, 2014, Russia reportedly had more than 6 000 troops
in Crimea, and Ukraine appealed for international help. In response,
the G7 suspended preparations for the G8 Summit in Sochi, Russia, scheduled for June 2014.
Between March 2, 2014, and March 14, 2014, Russian forces
steadily took operational control of the Crimean peninsula, capturing key installations and chokepoints, and increasing their troop
presence to an estimated 20 000.
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislature’s Speaker announced legislators had passed
a vote of non-confidence in the provincial government of Crimea.
The Speaker also announced that legislators had voted to appoint
Serhiy Aksyonov as the new prime minister of Crimea. On
March 6, 2014, the self-appointed Crimean Parliament adopted a
resolution declaring its unanimous decision to become part of Russia, and set a referendum on this question for March 16, 2014.
L’unité d’élite de la police anti-émeute, appelée « Berkout »,
porte la responsabilité de la quasi-totalité des crimes commis le
20 février 2014. Les tireurs d’élite de cette unité ont été filmés en
train de tirer sur des manifestants avec leur fusil. Le 1er mars 2014,
la Russie a déclaré que les officiers Berkout obtiendraient la
citoyenneté russe. Elle a d’ailleurs remis à quelques-uns un passeport russe lors d’une cérémonie publique.
Le 27 février 2014, à Simferopol, la capitale de la province
ukrainienne de Crimée, des hommes lourdement armés vêtus
d’uniformes ont assiégé les édifices du gouvernement et le Parlement provincial. Ils avaient retiré leur insigne et portaient des
masques, mais leurs uniformes et leur équipement laissaient
entendre qu’ils appartenaient à l’armée russe. Le président par
intérim, Olexandre Tourtchinov, a annoncé qu’il avait placé les
forces armées en état d’alerte pour contrer une éventuelle « agression » militaire.
Le 28 février 2014, les troupes russes ont pris le contrôle des
aéroports de Crimée et d’autres installations stratégiques. Des
troupes russes supplémentaires sont ensuite arrivées par avion.
Selon le ministre de l’Intérieur de l’Ukraine, il s’agissait d’une
« invasion armée et d’une occupation ».
Le 1er mars 2014, la présence des troupes russes s’est intensifiée
dans certains lieux stratégiques de Crimée. Le président Vladimir
Poutine a demandé l’accord du Parlement russe pour l’envoi de
troupes en Ukraine et non seulement en Crimée. Poutine a expliqué
que ces troupes étaient nécessaires pour protéger la vie de ses compatriotes russes. Le Parlement lui a donné le feu vert. Le président
par intérim, Olexandre Tourtchinov, a accusé la Russie d’agression
en ajoutant que Moscou tentait d’inciter Kiev à entrer dans un
conflit armé.
Le 2 mars 2014, on a estimé au moins 6 000 soldats russes
déployés en Crimée. L’Ukraine a lancé un appel à la communauté
internationale. En réponse à cet appel, le G7 a décidé de suspendre
les préparatifs du Sommet du G8 de Sotchi, prévu en juin 2014.
Entre le 2 mars 2014 et le 14 mars 2014, les forces russes ont
progressivement pris le contrôle opérationnel de la péninsule de
Crimée en capturant des installations clés et des goulots d’étranglement et en accroissant leur présence militaire à environ
20 000 personnes.
Comme l’assemblée législative provinciale de Crimée était sous
contrôle militaire russe, le président de la législature a annoncé que
les législateurs avaient adopté une motion de censure à l’égard du
gouvernement provincial de la Crimée. Le président a aussi
annoncé que les législateurs avaient voté pour nommer Serhiy
Aksyonov le nouveau premier ministre de la Crimée. Le 6 mars
2014, le Parlement de Crimée autoproclamé a adopté une résolution déclarant sa décision unanime de faire partie de la Russie et
d’avancer la date du référendum de deux semaines, soit le 16 mars
2014.
Objectives
Objectifs
The Special Economic Measures (Russia) Regulations (the
Regulations) impose targeted economic sanctions against Russian
officials and/or entities responsible for violating international law
by violating the sovereignty and territorial integrity of the Ukraine.
Le Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la
Russie (le Règlement) impose des sanctions économiques ciblées
contre les autorités et/ou les entités russes responsables d’avoir
enfreint le droit international en s’attaquant à la souveraineté et à
l’intégrité territoriale de l’Ukraine.
Description
Description
These Regulations have been implemented in order to respond to
the gravity of the situation in the Ukrainian province of Crimea,
which, in the opinion of the Governor in Council, constitutes a
Ce règlement a été mis en application afin de répondre à la gravité de la situation dans la province ukrainienne de Crimée qui, du
point de vue du gouverneur en conseil, constitue une rupture
829
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
grave breach of international peace and security that has resulted or
is likely to result in a serious international crisis.
sérieuse de la paix et de la sécurité internationales et est susceptible
d’entraîner ou a déjà entraîné une grave crise internationale.
The Schedule to the Regulations establishes a list of seven designated persons. The criteria for listing persons are established in
section 2 of the Regulations. The Regulations prohibit any person
in Canada and any Canadian outside Canada from
•• dealing in any property, wherever situated, held by or on behalf
of a designated person;
•• entering into or facilitating, directly or indirectly, any transaction related to such a dealing;
•• providing any financial or related service in respect of such a
dealing;
•• making goods, wherever situated, available to a designated person; and
•• providing any financial or related service to or for the benefit of
a designated person.
L’annexe du Règlement établit une liste de sept personnes désignées. Les critères pour être ajouté à la liste sont mentionnés à
l’article 2 du Règlement. Le Règlement interdit aux personnes au
Canada et aux Canadiens à l’étranger :
•• d’effectuer une opération portant sur un bien, indépendamment
de la situation de celui-ci, détenu par une personne désignée ou
en son nom;
•• de conclure, directement ou indirectement, une transaction
relativement à une telle opération ou d’en faciliter, directement
ou indirectement, la conclusion;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
l’égard d’une telle opération;
•• de mettre des marchandises, indépendamment de leur situation,
à la disposition d’une personne désignée;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
toute personne désignée ou pour son bénéfice.
Des exceptions aux interdictions précédentes peuvent s’appliquer aux points suivants :
•• des paiements effectués par une personne désignée ou en son
nom en vertu d’un contrat ayant été signé avant l’application du
Règlement, sous réserve que les paiements ne s’adressent pas à
une des personnes désignées;
•• des paiements de pension destinés à une personne au Canada
ou à un Canadien à l’étranger;
•• les transactions se rapportant à des comptes dans des institutions financières détenus par des missions diplomatiques,
pourvu que la transaction soit requise pour que la mission
puisse remplir ses fonctions diplomatiques en vertu de la
Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ou, si la
mission diplomatique a été rappelée de manière temporaire ou
permanente;
•• les transactions par des organisations internationales ayant un
statut diplomatique, des organismes des Nations Unies, le
Mouvement international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge ou des organisations non gouvernementales canadiennes
qui ont conclu un accord de subvention ou de contribution avec
le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du
Développement;
•• toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère à
une personne non désignée les comptes, fonds ou investissements de Canadiens qui sont détenus par une personne désignée à la date où cette personne est devenue une personne
désignée;
•• des services financiers requis pour qu’une personne désignée
puisse obtenir des services juridiques au Canada relativement à
l’application de toutes les interdictions prévues dans le
Règlement;
•• le remboursement à toute personne au Canada ou à tout Canadien à l’étranger d’emprunts contractés avant l’entrée en
vigueur du Règlement, la réalisation des sûretés relatives à de
tels emprunts ou les paiements effectués par leurs garants.
Le Décret concernant l’autorisation, par permis, à procéder à
certaines opérations (mesures économiques spéciales - Russie)
distinct, en vertu du paragraphe 4(4) de la Loi sur les mesures économiques spéciales, autorise le ministre des Affaires étrangères à
délivrer à toute personne au Canada et à tout Canadien à l’extérieur
du Canada un permis pour effectuer une transaction, ou toute catégorie de transaction, avec une personne désignée qui fait l’objet
d’une interdiction ou d’une restriction au titre du Règlement.
Exceptions to the above-noted prohibitions are available for the
following:
•• Payments made by or on behalf of designated persons pursuant
to contracts entered into prior to the coming into force of the
Regulations, provided that the payments are not made to or for
the benefit of a designated person;
•• Pension payments to any person in Canada or any Canadian
outside Canada;
•• Transactions in respect of accounts at financial institutions held
by diplomatic missions, provided that the transaction is required
in order for the mission to fulfill its diplomatic functions under
the Vienna Convention on Diplomatic Relations, or, transactions required in order to maintain the mission premises if
the diplomatic mission has been temporarily or permanently
recalled;
•• Transactions by international organizations with diplomatic
status, agencies of the United Nations, the International Red
Cross and Red Crescent Movement, or Canadian nongovernmental organizations that have entered into a grant or
contribution agreement with the Department of Foreign Affairs,
Trade and Development;
•• Transactions necessary for a Canadian to transfer to a nondesignated person any accounts funds or investments of a Canadian held by a designated person on the day on which that
person became designated;
•• Financial services required in order for a designated person to
obtain legal services in Canada with respect to the application
of any of the prohibitions in the Regulations; and
•• Loan repayments made to any person in Canada or any Canadian abroad in respect of loans entered into before the coming
into force of the Regulations, enforcement of security in respect
of those loans, or payments by guarantors guaranteeing those
loans.
A separate Special Economic Measures (Russia) Permit Authorization Order, made pursuant to subsection 4(4) of the Special
Economic Measures Act, authorizes the Minister of Foreign Affairs
to issue to any person in Canada and any Canadian outside Canada
a permit to carry out a specified activity or transaction, or any class
of activity or transaction, with a designated person that is otherwise
restricted or prohibited pursuant to the Regulations.
830
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-58
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule applies to this proposal, as there are
minimal administrative costs to business, because of the reporting
requirement. However, the administrative burden associated with
these Regulations is carved out from the “One-for-One” Rule as
they address unique, exceptional circumstances.
La règle du « un pour un » s’applique à cette proposition, étant
donné qu’elle présente un minimum de coûts administratifs pour
les entreprises, en raison des exigences de déclaration. Toutefois, le
fardeau administratif associé à ce règlement est exempté de la règle
du « un pour un », puisqu’il concerne des circonstances uniques et
exceptionnelles.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs (or insignificant costs) to small business, and small
businesses would not be disproportionately affected.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, car le Règlement n’entraîne aucun coût (ou les coûts sont négligeables) pour
les petites entreprises. Le Règlement n’a aucune retombée disproportionnée sur ces mêmes entreprises.
Consultation
Consultation
Foreign Affairs, Trade and Development Canada drafted the
Regulations in consultation with the Department of Justice and Citizenship and Immigration Canada.
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada a
rédigé le Règlement en consultation avec le ministère de la Justice
et Citoyenneté et Immigration Canada.
Rationale
Justification
The measures contained in the Regulations demonstrate that
Canada is extremely concerned about the situation in Crimea. The
measures in the Regulations target individuals in positions of
power who are responsible for Russia’s military intervention on the
territory of Ukraine, in contravention of Russia’s international
obligations.
Les mesures comprises dans le Règlement démontrent que le
Canada est très préoccupé par la situation dans la province ukrainienne de Crimée. Les mesures comprises dans le Règlement
visent les individus en position de pouvoir qui sont responsables de
l’intervention militaire russe en Ukraine et qui contreviennent aux
obligations internationales de la Russie.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s sanctions regulations are enforced by the Royal Canadian Mounted Police and the Canada Border Services Agency. In
accordance with section 8 of the Special Economic Measures Act,
every person who wilfully contravenes these Regulations is liable
upon summary conviction to a fine of not more than $25,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year or to both, or
upon conviction on indictment, to imprisonment for a term of not
more than five years.
La Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada sont chargées de l’application des sanctions.
Conformément à l’article 8 de la Loi sur les mesures économiques
spéciales, toute personne contrevenant au Règlement encourt, sur
la déclaration de culpabilité, une amende maximale de 25 000 $ ou
un emprisonnement maximal d’un an, ou les deux; ou par mise en
accusation, un emprisonnement maximal de cinq ans.
Contact
Personne-ressource
Jennifer May
Director
East/Southeast Europe Bilateral and Commercial Relations
Foreign Affairs, Trade and Development Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-7991
Fax: 613-995-1277
Email: Jennifer.may@international.gc.ca
Jennifer May
Directrice
Direction des relations commerciales et bilatérales avec
l’Europe de l’Est et du Sud-Est
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-7991
Télécopieur : 613-995-1277
Courriel : Jennifer.may@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
831
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-59
Registration
SOR/2014-59 March 17, 2014
Enregistrement
DORS/2014-59 Le 17 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Special Economic Measures (Russia)
Permit Authorization Order
Décret concernant l’autorisation, par permis,
à procéder à certaines opérations (mesures
économiques spéciales - Russie)
P.C. 2014-283 March 17, 2014
C.P. 2014-283 Le 17 mars 2014
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to subsection 4(4) of the Special Economic Measures Act1a, authorizes the
Minister of Foreign Affairs to issue to any person in Canada or any
Canadian outside Canada a permit to carry out a specified activity
or transaction, or any class of activity or transaction, that is
restricted or prohibited under the Special Economic Measures
(Russia) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu du paragraphe 4(4) de la Loi sur les mesures économiques
spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
confère au ministre des Affaires étrangères le pouvoir d’autoriser,
par permis, une personne se trouvant au Canada ou un Canadien se
trouvant à l’étranger à procéder à une opération ou catégorie d’opérations qui fait l’objet d’une interdiction ou d’une restriction au
titre du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la
Russie.
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 828, following SOR/2014-58.
N.B.Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce décret se trouve à la page 828, à la suite du
DORS/2014-58.
a
S.C. 1992, c. 17
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
832
a
L.C. 1992, ch. 17
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
Registration
SOR/2014-60 March 17, 2014
Enregistrement
DORS/2014-60 Le 17 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Special Economic Measures (Ukraine) Regulations
Règlement sur les mesures économiques spéciales
visant l’Ukraine
P.C. 2014-284 March 17, 2014
C.P. 2014-284 Le 17 mars 2014
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the situation in Ukraine constitutes a grave breach of international peace
and security that has resulted or is likely to result in a serious international crisis;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
subsections 4(1) to (3) of the Special Economic Measures Act1a,
makes the annexed Special Economic Measures (Ukraine)
Regulations.
Attendu que le gouverneur en conseil juge que la situation en
Ukraine constitue une rupture sérieuse de la paix et de la sécurité
internationales qui a entraîné ou qui est susceptible d’entraîner une
grave crise internationale,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu des paragraphes 4(1) à (3) de la Loi sur les
mesures économiques spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Règlement sur les mesures économiques
spéciales visant l’Ukraine, ci-après.
Definitions
“Convention”
« Convention »
“designated
person”
« personne
désignée »
“Minister”
« ministre »
“pension”
« pension »
“Ukraine”
« Ukraine »
a
S.C. 1992, c. 17
SPECIAL ECONOMIC MEASURES
(UKRAINE) REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES MESURES
ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
VISANT L’UKRAINE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“Convention” means the Vienna Convention on Diplomatic Relations, done at Vienna on April 18, 1961.
“designated person” means a person who is in
Ukraine, or is a national of Ukraine who does not
ordinarily reside in Canada, and whose name is
listed in the schedule.
“Minister” means the Minister of Foreign Affairs.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« Convention » S’entend de la Convention de Vienne
sur les relations diplomatiques faite à Vienne le
18 avril 1961.
« ministre » Le ministre des Affaires étrangères.
Définitions
« pension » Toute prestation versée sous le régime
de la Loi sur la sécurité de la vieillesse, le Régime de
pensions du Canada ou la Loi sur le régime des
rentes du Québec, RLRQ, ch. R-9, toute pension,
rente de retraite ou autre prestation versée conformément ou relativement à un régime d’épargne-retraite
ou à un régime de retraite et toute somme versée
conformément ou relativement à la Loi sur la saisiearrêt et la distraction de pensions, la Loi sur le partage des prestations de retraite ou à l’égard d’une
invalidité.
« personne désignée » Toute personne qui se trouve
en Ukraine ou qui est un de ses nationaux ne résidant
pas habituellement au Canada et dont le nom est inscrit sur la liste établie à l’annexe.
« Ukraine » Sont assimilés à l’Ukraine :
a) ses subdivisions politiques;
b) son gouvernement et ses ministères et ceux de
ses subdivisions politiques;
c) ses organismes et ceux de ses subdivisions
politiques.
« pension »
“pension”
“pension” means a benefit paid under the Old Age
Security Act, the Canada Pension Plan or an Act
respecting the Quebec Pension Plan, CQLR, c. R-9,
any superannuation, pension or benefit paid under or
in respect of any retirement savings plan or under
any retirement plan, any amount paid under or in
respect of the Garnishment, Attachment and Pension
Diversion Act or the Pension Benefits Division Act,
and any other payment made in respect of
disability.
“Ukraine” includes
(a) any political subdivision of Ukraine;
(b) the government, and any department, of
Ukraine or of a political subdivision of Ukraine;
and
(c) any agency of Ukraine or of a political subdivision of Ukraine.
« Convention »
“Convention”
« ministre »
“Minister”
« personne
désignée »
“designated
person”
« Ukraine »
“Ukraine”
a
L.C. 1992, ch. 17
833
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
LIST
LISTE
2. A person whose name is listed in the schedule
is a person in respect of whom the Governor in
Council, on the recommendation of the Minister, is
satisfied that there are reasonable grounds to believe
is
(a) a person engaged in activities that directly or
indirectly facilitate, support, provide funding for
or contribute to the deployment of Russian armed
forces to Crimea or to the seizing of control of
Ukrainian government and military entities in
Crimea;
(b) an associate or family member of a person
described in paragraph (a);
(c) an entity owned or controlled by, or acting on
behalf of, a person set out in paragraph (a); or
(d) a senior official of an entity described in paragraph (c).
2. Figure sur la liste établie à l’annexe le nom de
toute personne dont le gouverneur en conseil est
convaincu, sur recommandation du ministre, qu’il
existe des motifs raisonnables de croire qu’il s’agit
de l’une ou l’autre des personnes suivantes :
a) s’adonnant à des activités qui, directement ou
indirectement, contribuent, au déploiement des
forces armées russes en Crimée ou à la prise de
contrôle des entités gouvernementales et militaires ukrainiennes en Crimée, facilitent se
déploiement ou cette prise de contrôle ou procurent à ceux-ci un soutien ou du financement;
b) un associé ou un parent d’une personne visée à
l’alinéa a);
c) une entité appartenant à une personne visée à
l’alinéa a), contrôlée par elle ou agissant pour son
compte;
d) un cadre supérieur d’une entité visée à l’alinéa c).
PROHIBITIONS
INTERDICTIONS
Prohibited
transactions and
activities
3. It is prohibited for any person in Canada and
any Canadian outside Canada to
(a) deal in any property, wherever situated, held
by or on behalf of a designated person;
(b) enter into or facilitate, directly or indirectly,
any transaction related to a dealing referred to in
paragraph (a);
(c) provide any financial or other related service
in respect of a dealing referred to in
paragraph (a);
(d) make any goods, wherever situated, available
to a designated person; or
(e) provide any financial or related service to or
for the benefit of a designated person.
Non-application
4. Section 3 does not apply in respect of
(a) any payment made by or on behalf of a designated person that is due under a contract entered
into before the person became a designated person, provided that the payment is not made to or
for the benefit of a designated person;
(b) pension payments to any person in Canada or
any Canadian outside Canada;
(c) any transaction in respect of any account at a
financial institution held by a diplomatic mission,
if the transaction is required in order for the mission to fulfill its diplomatic functions as set out in
Article 3 of the Convention or, if the diplomatic
mission has been temporarily or permanently
recalled, when the transaction is required in order
to maintain the mission premises;
(d) any transaction to international organizations
with diplomatic status, a United Nations agency,
the International Red Cross and Red Crescent
Movement, or Canadian non-governmental
3. Il est interdit à toute personne au Canada et à
tout Canadien à l’étranger :
a) d’effectuer une opération portant sur un bien,
indépendamment de la situation de celui-ci,
détenu par une personne désignée ou en son nom;
b) de conclure, directement ou indirectement, une
transaction relativement à une opération visée à
l’alinéa a) ou d’en faciliter, directement ou indirectement, la conclusion;
c) de fournir des services financiers ou des services connexes à l’égard de toute opération visée
à l’alinéa a);
d) de mettre des marchandises, indépendamment
de leur situation, à la disposition d’une personne
désignée;
e) de fournir des services financiers ou des services connexes à toute personne désignée ou pour
son bénéfice.
4. L’article 3 ne s’applique pas à l’égard de ce qui
suit :
a) tout paiement fait par une personne désignée ou
en son nom, qui est exigible aux termes d’un
contrat conclu avant qu’elle ne devienne une personne désignée, à la condition qu’il ne soit pas fait
à une personne désignée ou pour son bénéfice;
b) les versements de pensions à toute personne au
Canada ou à tout Canadien à l’étranger;
c) toute transaction relative à tout compte d’une
mission diplomatique détenu dans une institution
financière, à la condition que la transaction soit
requise pour permettre à la mission de remplir ses
fonctions diplomatiques conformément à l’article 3 de la Convention ou, si elle a été rappelée
définitivement ou temporairement, pour lui permettre d’assurer l’entretien des locaux de la
mission;
d) toute transaction relative aux organisations
internationales ayant un statut diplomatique, aux
Schedule
834
Annexe
Opérations et
activités
interdites
Non-application
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
organizations that have entered into a grant or
contribution agreement with the Department of
Foreign Affairs, Trade and Development;
(e) any transactions necessary for a Canadian to
transfer to a non-designated person any accounts,
funds or investments of a Canadian held by a
designated person on the day on which that person
became a designated person;
(f) financial services required in order for a designated person to obtain legal services in Canada
with respect to the application of any of the prohibitions set out in these Regulations; and
(g) loan repayments made to any person in Canada, or any Canadian outside Canada, in respect
of loans entered into before the coming into force
of these Regulations, enforcement of security in
respect of those loans, or payments by guarantors
guaranteeing those loans.
Assisting
prohibited act
Duty to
determine
5. It is prohibited for any person in Canada and
any Canadian outside Canada to do anything that
causes, assists or promotes, or is intended to cause,
assist or promote, any act or thing prohibited under
section 3.
institutions des Nations Unies, au Mouvement
international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge, ou aux organisations non gouvernementales canadiennes qui ont conclu un accord de
subvention ou de contribution avec le ministère
des Affaires étrangères, du Commerce et du
Développement;
e) toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère à une personne non désignée les
comptes, fonds ou investissements de Canadiens
qui sont détenus par une personne désignée à la
date où celle-ci est devenue une personne
désignée;
f) les services financiers requis pour qu’une personne désignée obtienne des services juridiques
au Canada relativement à l’application de toute
interdiction prévue par le présent règlement;
g) le remboursement à toute personne au Canada
ou à tout Canadien à l’étranger d’emprunts
contractés avant l’entrée en vigueur du présent
règlement, la réalisation des sûretés relatives à de
tels emprunts ou les paiements effectués par leurs
garants.
5. Il est interdit à toute personne au Canada et à
tout Canadien à l’étranger de faire quoi que ce soit
qui occasionne, facilite ou favorise la perpétration de
tout acte interdit par l’article 3, ou qui vise à le faire.
OBLIGATIONS
OBLIGATIONS
6. Each of the following entities must determine
on a continuing basis whether it is in possession or
control of property owned or controlled by or on
behalf of a designated person:
(a) authorized foreign banks, as defined in section 2 of the Bank Act, in respect of their business
in Canada or banks to which that Act applies;
(b) cooperative credit societies, savings and credit
unions and caisses populaires regulated by a provincial Act and associations regulated by the
Cooperative Credit Associations Act;
(c) foreign companies, as defined in subsection 2(1) of the Insurance Companies Act, in
respect of their insurance business in Canada;
(d) companies, provincial companies and societies, as those terms are defined in subsection 2(1)
of the Insurance Companies Act;
(e) fraternal benefit societies regulated by a provincial Act in respect of their insurance activities
and insurance companies and other entities
engaged in the business of insuring risks that are
regulated by a provincial Act;
(f) companies to which the Trust and Loan Companies Act applies;
(g) trust companies regulated by a provincial Act;
(h) loan companies regulated by a provincial Act;
(i) entities that engage in any activity described in
paragraph 5(h) of the Proceeds of Crime (Money
Laundering) and Terrorist Financing Act, if the
6. Il incombe aux entités ci-après de vérifier de
façon continue l’existence de biens qui sont en leur
possession ou sous leur contrôle et qui appartiennent
à toute personne désignée ou sont contrôlées par elle
ou en son nom :
a) les banques régies par la Loi sur les banques et
les banques étrangères autorisées, au sens de l’article 2 de cette loi, dans le cadre des activités que
ces dernières exercent au Canada;
b) les coopératives de crédit, caisses d’épargne et
de crédit et caisses populaires régies par une loi
provinciale et les associations régies par la Loi sur
les associations coopératives de crédit;
c) les sociétés étrangères au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances,
dans le cadre des activités d’assurance qu’elles
exercent au Canada;
d) les sociétés, les sociétés de secours et les sociétés provinciales au sens du paragraphe 2(1) de la
Loi sur les sociétés d’assurances;
e) les sociétés de secours mutuel régies par une loi
provinciale, dans le cadre de leurs activités d’assurance, et les sociétés d’assurances et autres entités régies par une loi provinciale qui exercent le
commerce de l’assurance;
f) les sociétés régies par la Loi sur les sociétés de
fiducie et de prêt;
g) les sociétés de fiducie régies par une loi
provinciale;
Activités
interdites
Obligation de
vérification
835
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
activity involves the opening of an account for a
client; and
(j) entities authorized under provincial legislation
to engage in the business of dealing in securities,
or to provide portfolio management or investment
counselling services.
Disclosure
Immunity
Application to
no longer be a
designated
person
Recommendation
Decision
Notice
New
application
Application for
a certificate
Decision
Statutory
Instruments Act
836
7. (1) Every person in Canada and every Canadian
outside Canada must disclose without delay to the
Commissioner of the Royal Canadian Mounted
Police
(a) the existence of property in their possession or
control that they have reason to believe is owned
or controlled, directly or indirectly, by a designated person or by an entity owned or controlled
by a designated person; and
(b) information about a transaction or proposed
transaction in respect of property referred to in
paragraph (a).
(2) No person contravenes subsection (1) by disclosing in good faith under that subsection.
h) les sociétés de prêt régies par une loi
provinciale;
i) les entités qui se livrent à une activité visée à
l’alinéa 5h) de la Loi sur le recyclage des produits
de la criminalité et le financement des activités
terroristes, si l’activité a trait à l’ouverture d’un
compte pour un client;
j) les entités autorisées en vertu de la législation
provinciale à se livrer au commerce des valeurs
mobilières ou à fournir des services de gestion de
portefeuille ou des conseils en placement.
7. (1) Toute personne au Canada et tout Canadien
à l’étranger est tenu de communiquer sans délai au
commissaire de la Gendarmerie royale du Canada :
a) l’existence des biens qui sont en sa possession
ou sous son contrôle et qu’il soupçonne d’être la
propriété ou d’être sous le contrôle, directement
ou indirectement, de toute personne désignée ou
de toute entité appartenant à celle-ci ou étant
contrôlée par elle;
b) tout renseignement portant sur une opération,
réelle ou projetée, mettant en cause des biens
visés à l’alinéa a).
(2) Nul ne contrevient au paragraphe (1) parce
qu’il a fait une communication de bonne foi au titre
de ce paragraphe.
Obligation de
communication
Immunité
APPLICATIONS
DEMANDES
8. (1) A designated person may apply in writing to
the Minister to have their name removed from the
schedule.
8. (1) Toute personne désignée peut demander par
écrit au ministre de radier son nom de la liste établie
à l’annexe.
Demande de
radiation
(2) On receipt of the application, the Minister
must decide whether there are reasonable grounds to
recommend to the Governor in Council that the
applicant’s name be removed from the schedule.
(3) The Minister must make a decision on the
application within 90 days after the day on which the
application is received.
(4) The Minister must give notice without delay to
the applicant of the decision taken.
(5) If there has been a material change in circumstances since the last application was submitted, a
person may submit another application under
subsection (1).
9. (1) A person claiming not to be a designated
person may apply to the Minister for a certificate
stating that they are not the person who has been
designated under section 2.
(2) Sur réception de la demande, le ministre
décide s’il a des motifs raisonnables de recommander la radiation au gouverneur en conseil.
Recommandation
(3) Il rend sa décision dans les quatre-vingt-dix
jours suivant la réception de la demande.
Décision
(4) Il donne sans délai au demandeur un avis de sa
décision.
(5) Si la situation du demandeur a évolué de
manière importante depuis la présentation de sa dernière demande, il peut en présenter une nouvelle.
Avis
Demande
d’attestation
(2) If it is established that the person is not a
designated person, the Minister must issue a certificate to the applicant within 30 days after the day on
which the application is received.
9. (1) Toute personne qui affirme ne pas être une
personne désignée peut demander au ministre de lui
délivrer une attestation portant qu’elle n’est pas la
personne qui a été désignée en application de l’article 2.
(2) S’il est établi que le demandeur n’est pas une
personne désignée, le ministre lui délivre l’attestation dans les trente jours suivant la réception de la
demande.
APPLICATION PRIOR TO PUBLICATION
ANTÉRIORITÉ DE LA PRISE D’EFFET
10. For the purpose of paragraph 11(2)(a) of the
Statutory Instruments Act, these Regulations apply
before they are published in the Canada Gazette.
10. Pour l’application de l’alinéa 11(2)a) de la Loi
sur les textes réglementaires, le présent règlement
prend effet avant sa publication dans la Gazette du
Canada.
Nouvelle
demande
Attestation
Loi sur les
textes
réglementaires
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Registration
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
11. These Regulations come into force on the day
on which they are registered.
11. Le présent règlement entre en vigueur à la date
de son enregistrement.
SCHEDULE
(Sections 1, 2 and 8)
1.
2.
3.
PERSONS
Serhiy Valeriyovich AKSYONOV
Volodymyr Andriyovych KONSTANTYNOV
Viktor Volodymyrovich MEDVEDCHUK
Enregistrement
ANNEXE
(articles 1, 2 et 8)
1.
2.
3.
PERSONNES
Serhiy Valeriyovich AKSYONOV
Volodymyr Andriyovych KONSTANTYNOV
Viktor Volodymyrovich MEDVEDCHUK
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations or the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement ou du Décret.)
Issues
Enjeux
Ukrainian officials, party members, and other individuals in the
province of Crimea, working in concert with the Russian Federation government and Russian military forces, have illegally seized
power on the Crimean peninsula. They are now facilitating Russian
military action against the Ukrainian government and military
inside Crimea, as well as Russia’s violation of Ukraine’s sovereignty and territorial integrity.
Des représentants ukrainiens, des membres de partis et d’autres
personnes dans la province de Crimée, de concert avec le gouvernement de la Fédération de Russie et les forces militaires russes, se
sont emparés illégalement du pouvoir dans la péninsule de Crimée.
Ils facilitent maintenant l’action militaire russe contre le gouvernement ukrainien et les forces militaires en Crimée, ainsi que la violation, par la Russie, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale
de l’Ukraine.
Background
Contexte
Since February 27, 2014, Ukrainian provincial-level officials in
Crimea, with Russian backing, have taken a series of measures that
violate both the Ukrainian constitution and, because of Russian
involvement, international law. Heavily armed Russian soldiers
have taken control of the Ukrainian province of Crimea, surrounding or seizing direct control of Crimea’s airports, government
buildings, provincial legislature and military installations. They
have also severed telephone lines within Crimea, set up roadblocks
on Crimean roads, and built trenches to sever the Crimean peninsula from the Ukrainian mainland.
Depuis le 27 février 2014, des représentants ukrainiens à
l’échelle provinciale en Crimée, avec le soutien de la Russie, ont
pris une série de mesures qui violent la constitution ukrainienne et,
en raison de la participation de la Russie, le droit international. Des
soldats russes lourdement armés ont pris le contrôle de la province
ukrainienne de Crimée en entourant les aéroports, les édifices gouvernementaux et les installations militaires de Crimée ou en s’emparant du pouvoir direct de ceux-ci. Ils ont aussi sectionné des
lignes téléphoniques en Crimée, y ont érigé des barrages routiers et
ont creusé des tranchées pour isoler la péninsule de Crimée de
l’Ukraine continentale.
L’édifice parlementaire provincial de Crimée étant sous le
contrôle militaire russe, le président du Parlement, Volodymyr
Konstantynov, a annoncé que les législateurs avaient adopté une
motion de censure à l’égard du gouvernement provincial de Crimée. Konstantynov a aussi annoncé que les législateurs avaient
voté pour nommer Serhiy Aksyonov nouveau premier ministre de
la Crimée. Aksyonov a été à la tête du parti Unité russe en Crimée,
un parti appuyé par la Russie, qui prône une plus grande intégration avec la Russie. Le président par intérim de l’Ukraine,
Olexandre Tourtchinov, a décrété inconstitutionnelle la nomination
d’Aksyonov comme chef du gouvernement de Crimée.
Le 1er mars 2014, Aksyonov s’est déclaré responsable de toutes
les forces militaires, policières, aériennes, maritimes et frontalières
de Crimée et a exhorté ceux qui sont en désaccord avec cette déclaration de démissionner. Il a également demandé au président
Vladimir Poutine de l’aide pour préserver la paix et le calme. Le
même jour, Aksyonov a annoncé qu’un référendum pour décider
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislature’s Speaker Volodymyr Konstantynov,
announced that legislators had passed a vote of non-confidence in
the provincial government of Crimea. Konstantynov also
announced that legislators had voted to appoint Serhiy Aksyonov
as the new prime minister of Crimea. Aksyonov had been head of
the Russian Unity party in Crimea, a Russian-backed party that
supported closer integration with Russia. The acting president of
Ukraine, Oleksandr Turchynov, decreed that the appointment of
Aksyonov as the head of the Crimean government was
unconstitutional.
On March 1, 2014, Aksyonov declared himself in charge of all
military, police, air forces, navy and border guards in Crimea, and
urged those who disagreed with this declaration “to resign.” He
also made a request to President Vladimir Putin for “assistance to
preserve peace and calm.” On that same day, Aksyonov also
announced that a referendum on whether Crimea should separate
837
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
from Ukraine was being moved forward two months, from May 25,
2014, to March 30, 2014.
du sort de la Crimée au sein de l’Ukraine a été devancé de
deux mois, soit du 25 mai 2014 au 30 mars 2014.
Upon an invitation from the Ukrainian government on March 4,
2014, an unarmed military observation mission composed of various Organization for Security and Cooperation in Europe (OSCE)
countries (including two observers from Canada) was formed to
report on military activities in the Crimean peninsula. This mission has been confronted several times by unidentified armed men
who did not allow them to enter Crimea and turned them back.
Le 4 mars 2014, à l’invitation du gouvernement ukrainien, une
mission d’observation militaire non armée composée de représentants de divers pays membres de l’Organisation pour la sécurité et
la coopération en Europe (OSCE) — y compris deux observateurs
du Canada — a été mise sur pied pour rendre compte des activités
militaires dans la péninsule de Crimée. La mission s’est heurtée à
plusieurs reprises à des hommes armés et non identifiés qui leur ont
interdit le passage en Crimée et leur ont fait rebrousser chemin.
À la demande du bureau du procureur général de l’Ukraine, le
tribunal administratif du district de Kiev a déclaré illégales la
nomination d’Aksyonov à titre de premier ministre de Crimée et la
décision d’organiser un référendum. Le tribunal a aussi annulé la
décision du 27 février 2014 du Parlement de Crimée de dissoudre
le gouvernement provincial. Le 5 mars 2014, un tribunal ukrainien a ordonné l’arrestation de
Serhiy Aksyonov et de Volodymyr Konstantynov en vertu de la
partie 1 de l’article 109 du Code criminel de l’Ukraine, relativement à des actions visant un renversement violent, une modification de l’ordre constitutionnel ou la prise du pouvoir de l’État.
Le 6 mars 2014, le Parlement de Crimée a adopté une résolution
énonçant sa décision unanime de faire partie de la Russie et d’avancer de nouveau la date du référendum de deux semaines, soit le
16 mars 2014. Le ministère de la Justice de l’Ukraine a souligné
l’illégalité du référendum et a fait observer que, selon la constitution ukrainienne, seuls les référendums nationaux sont permis.
At the request of the Prosecutor General’s Office of Ukraine, the
Kyiv District Administrative Court found the appointment of
Aksyonov as Prime Minister of Crimea, and the decision to organize a referendum, illegal. The Court also struck down the February 27, 2014, decision by the Crimean legislature to dissolve the
provincial government. On March 5, 2014, a Ukrainian court ordered the arrest of Serhiy
Aksyonov and Volodymyr Konstantynov under Part 1 of Article 109 of the Criminal Code of Ukraine, relating to “actions aimed
at the violent overthrow, change of constitutional order, or the seizure of state power.”
On March 6, 2014, the Crimean Parliament adopted a resolution
declaring its unanimous decision to become part of Russia, and
moving forward the date of the referendum by another two weeks
to March 16, 2014. The Ukrainian Ministry of Justice has underlined the illegality of the referendum, and noted that, according to
the Ukrainian constitution, only national referendums are
permitted.
Between March 2, 2014, and March 14, 2014, Russian forces
steadily took operational control of the Crimean peninsula, capturing key installations and chokepoints, and increasing their troop
presence to an estimated 20 000.
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislator’s Speaker announced legislators had passed a
vote of non-confidence in the provincial government of Crimea.
The Speaker also announced that legislators had voted to appoint
Serhiy Aksyonov as the new prime minister of Crimea. On
March 6, 2014, the self-appointed Crimean Parliament adopted a
resolution declaring its unanimous decision to become part of Russia, and set a referendum on this question for March 16, 2014.
Entre le 2 mars 2014 et le 14 mars 2014, les forces russes ont
progressivement pris le contrôle opérationnel de la péninsule de
Crimée, en capturant des installations clés et des goulots d’étranglement et en accroissant leur présence militaire à environ
20 000 personnes.
Comme l’assemblée législative provinciale de Crimée était sous
contrôle militaire russe, le président de la législature a annoncé que
les législateurs avaient adopté une motion de censure à l’égard du
gouvernement provincial de la Crimée. Le président a aussi
annoncé que les législateurs avaient voté pour nommer Serhiy
Aksyonov le nouveau premier ministre de la Crimée. Le 6 mars
2014, le Parlement de Crimée autoproclamé a adopté une résolution déclarant sa décision unanime de faire partie de la Russie et
d’avancer la date du référendum de deux semaines, soit le 16 mars
2014.
Objectives
Objectifs
The proposed Special Economic Measures (Ukraine) Regulations (the Regulations) impose targeted sanctions against Ukrainian officials, party members, and other individuals in the province
of Crimea who, working in concert with the Russian Federation
government and Russian military forces, have illegally seized
power on the Crimean peninsula and are facilitating Russia’s violation of Ukraine’s sovereignty and territorial integrity.
Le Règlement sur les mesures économiques spéciales visant
l’Ukraine (le Règlement) proposé impose des sanctions économiques ciblées contre des fonctionnaires ukrainiens, des membres
de partis et d’autres individus dans la province de Crimée qui, agissant de concert avec le gouvernement de la Fédération de Russie et
les forces militaires russes, ont illégalement saisi le pouvoir dans la
péninsule de Crimée et ont facilité la violation, par la Russie, de la
souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.
Description
Description
The Governor in Council has made these Regulations in order to
respond to the gravity of the situation in Ukraine, which, in the
opinion of the Governor in Council, constitutes a grave breach of
international peace and security that has resulted or is likely to
result in a serious international crisis.
Le gouverneur en conseil a pris ce règlement en vue de répondre
à la gravité de la situation en Ukraine qui, à son avis, constitue une
rupture sérieuse de la paix et de la sécurité internationales qui a
entraîné ou qui est susceptible d’entraîner une grave crise
internationale.
838
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
The Schedule to the Regulations establishes a list of three individuals. The criteria for listing are established in section 2 of the
Regulations. The Regulations prohibit any person in Canada and
any Canadian outside Canada from
•• dealing in any property, wherever situated, held by or on behalf
of a designated person;
•• entering into or facilitating, directly or indirectly, any transaction related to such a dealing;
•• providing any financial or related service in respect of such a
dealing;
•• making goods, wherever situated, available to a designated person; and
•• providing any financial or related service to or for the benefit of
a designated person.
Exceptions to the above-noted prohibitions are available for the
following:
•• Payments made by or on behalf of designated persons pursuant
to contracts entered into prior to the coming into force of the
Regulations, provided that the payments are not made to or for
the benefit of a designated person;
•• Pension payments to any person in Canada or any Canadian
outside Canada;
•• Transactions in respect of accounts at financial institutions held
by diplomatic missions, provided that the transaction is required
in order for the mission to fulfill its diplomatic functions under
the Vienna Convention on Diplomatic Relations, or, transactions required in order to maintain the mission premises if
the diplomatic mission has been temporarily or permanently
recalled;
•• Transactions by international organizations with diplomatic
status, agencies of the United Nations, the International
Red Cross and Red Crescent Movement, or Canadian nongovernmental organizations that have entered into a grant or
contribution agreement with the Department of Foreign Affairs,
Trade and Development;
•• Transactions necessary for a Canadian to transfer to a nondesignated person any accounts, funds or investments of a Canadian held by a designated person on the day on which that
person became designated;
•• Financial services required in order for a designated person to
obtain legal services in Canada with respect to the application
of any of the prohibitions in the Regulations; and
•• Loan repayments made to any person in Canada or any Canadian abroad in respect of loans entered into before the coming
into force of the Regulations, enforcement of security in respect
of those loans, or payments by guarantors guaranteeing those
loans.
A separate Special Economic Measures (Ukraine) Permit
Authorization Order, made pursuant to subsection 4(4) of the Special Economic Measures Act authorizes the Minister of Foreign
Affairs to issue to any person in Canada and any Canadian outside
Canada a permit to carry out a specified activity or transaction, or
any class of activity or transaction, with a designated person that is
otherwise restricted or prohibited pursuant to the Regulations.
L’annexe du Règlement établit une liste de trois individus. Les
critères pour être ajouté à la liste sont mentionnés à l’article 2 du
Règlement. Le Règlement interdit aux personnes au Canada et aux
Canadiens à l’étranger :
•• d’effectuer une opération portant sur un bien, indépendamment
de la situation de celui-ci, détenu par une personne désignée ou
en son nom;
•• de conclure, directement ou indirectement, une transaction
relativement à une telle opération ou d’en faciliter, directement
ou indirectement, la conclusion;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
l’égard d’une telle opération;
•• de mettre des marchandises, indépendamment de leur situation,
à la disposition d’une personne désignée;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
toute personne désignée ou pour son bénéfice.
Des exceptions aux interdictions précédentes peuvent s’appliquer aux points suivants :
•• des paiements effectués par une personne désignée ou en son
nom en vertu d’un contrat ayant été signé avant l’application du
Règlement, sous réserve que les paiements ne s’adressent pas à
une des personnes désignées;
•• des paiements de pension destinés à une personne au Canada
ou à un Canadien à l’étranger;
•• les transactions se rapportant à des comptes dans des institutions financières détenus par des missions diplomatiques,
pourvu que la transaction soit requise pour que la mission
puisse remplir ses fonctions diplomatiques en vertu de la
Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ou, si la
mission diplomatique a été rappelée de manière temporaire ou
permanente;
•• les transactions par des organisations internationales ayant un
statut diplomatique, des organismes des Nations Unies, le
Mouvement international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge ou des organisations non gouvernementales canadiennes
qui ont conclu un accord de subvention ou de contribution avec
le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du
Développement;
•• toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère à
une personne non désignée les comptes, fonds ou investissements de Canadiens qui sont détenus par une personne désignée à la date où cette personne est devenue une personne
désignée;
•• des services financiers requis pour qu’une personne désignée
puisse obtenir des services juridiques au Canada relativement à
l’application de toutes les interdictions prévues dans le
Règlement;
•• le remboursement à toute personne au Canada ou à tout Canadien à l’étranger d’emprunts contractés avant l’entrée en
vigueur du Règlement, la réalisation des sûretés relatives à de
tels emprunts ou les paiements effectués par leurs garants.
Le Décret concernant l’autorisation, par permis, à procéder à
certaines opérations (mesures économiques spéciales - Ukraine)
distinct, en vertu du paragraphe 4(4) de la Loi sur les mesures économiques spéciales, autorise le ministre des Affaires étrangères à
délivrer à toute personne au Canada et à tout Canadien à l’extérieur
du Canada un permis pour effectuer une transaction, ou toute catégorie de transaction, avec une personne désignée qui fait l’objet
d’une interdiction ou d’une restriction au titre du Règlement.
839
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-60
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule applies to this proposal, as there are
minimal administrative costs to business, because of the reporting
requirement. However, the administrative burden associated with
these Regulations is carved out from the “One-for-One” Rule as
they address unique, exceptional circumstances.
La règle du « un pour un » s’applique à cette proposition, étant
donné qu’elle présente un minimum de coûts administratifs pour
les entreprises, en raison des exigences de déclaration. Cependant,
le fardeau administratif associé à ce règlement est exempté de la
règle du « un pour un », puisqu’il concerne des circonstances
uniques et exceptionnelles.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs (or insignificant costs) to small business, and small
businesses would not be disproportionately affected.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, car le Règlement n’entraîne aucun coût (ou les coûts sont négligeables) pour
les petites entreprises. Le Règlement n’a aucune retombée disproportionnée sur ces mêmes entreprises.
Consultation
Consultation
Foreign Affairs, Trade and Development Canada drafted the
Regulations in consultation with the Department of Justice and Citizenship and Immigration Canada.
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada a
rédigé le Règlement en consultation avec le ministère de la Justice
et Citoyenneté et Immigration Canada.
Rationale
Justification
The measures contained in the Regulations demonstrate Canada’s concern about the situation in Ukraine. The economic sanctions in the Regulations target individuals engaged in activities that
directly or indirectly facilitate, support, provide funding for, or
contribute to the deployment of Russian armed forces to Crimea or
to the seizing of control of Ukrainian government and military entities inside Crimea.
Les mesures comprises dans le Règlement démontrent que le
Canada est préoccupé par la situation en Ukraine. Les sanctions
économiques dans le Règlement visent les personnes qui se livrent
à des activités qui, d’une manière directe ou indirecte, facilitent,
soutiennent ou financent le déploiement des forces armées russes
en Crimée ou la prise de contrôle du gouvernement ukrainien ou
d’entités militaires à l’intérieur de la Crimée.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s sanctions regulations are enforced by the Royal Canadian Mounted Police and the Canada Border Services Agency. In
accordance with section 8 of the Special Economic Measures Act,
every person who wilfully contravenes these Regulations is liable
upon summary conviction to a fine of not more than $25,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year or to both, or
upon conviction on indictment, to imprisonment for a term of not
more than five years.
La Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada sont chargées de l’application des sanctions.
Conformément à l’article 8 de la Loi sur les mesures économiques
spéciales, toute personne contrevenant au Règlement encourt, sur
la déclaration de culpabilité, une amende maximale de 25 000 $ ou
un emprisonnement maximal d’un an, ou les deux; ou par mise en
accusation, un emprisonnement maximal de cinq ans.
Contact
Personne-ressource
Jennifer May
Director
East/Southeast Europe Bilateral and Commercial Relations
Foreign Affairs, Trade and Development Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-7991
Fax: 613-995-1277
Email: Jennifer.may@international.gc.ca
Jennifer May
Directrice
Direction des relations commerciales et bilatérales avec l’Europe
de l’Est et du Sud-Est
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-7991
Télécopieur : 613-995-1277
Courriel : Jennifer.may@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
840
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-61
Registration
SOR/2014-61 March 17, 2014
Enregistrement
DORS/2014-61 Le 17 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Special Economic Measures (Ukraine) Permit
Authorization Order
Décret concernant l’autorisation, par permis, à
procéder à certaines opérations (mesures
économiques spéciales - Ukraine)
P.C. 2014-285 March 17, 2014
C.P. 2014-285 Le 17 mars 2014
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to subsection 4(4) of the Special Economic Measures Act1a, authorizes the
Minister of Foreign Affairs to issue to any person in Canada or any
Canadian outside Canada a permit to carry out a specified activity
or transaction, or any class of activity or transaction, that is
restricted or prohibited under the Special Economic Measures
(Ukraine) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu du paragraphe 4(4) de la Loi sur les mesures économiques
spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
confère au ministre des Affaires étrangères le pouvoir d’autoriser,
par permis, une personne se trouvant au Canada ou un Canadien se
trouvant à l’étranger à procéder à une opération ou catégorie d’opérations qui fait l’objet d’une interdiction ou d’une restriction au
titre du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant
l’Ukraine.
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 837, following SOR/2014-60.
N.B.Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce décret se trouve à la page 837, à la suite du
DORS/2014-60.
a
a
S.C. 1992, c. 17
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
L.C. 1992, ch. 17
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
841
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-62
Registration
SOR/2014-62 March 19, 2014
Enregistrement
DORS/2014-62 Le 19 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Regulations Amending the Special
Economic Measures (Russia) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
mesures économiques spéciales visant la Russie
P.C. 2014-290 March 19, 2014
C.P. 2014-290 Le 19 mars 2014
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
actions of the Russian Federation constitute a grave breach of international peace and security that has resulted or is likely to result in
a serious international crisis;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
subsections 4(1) to (3) of the Special Economic Measures Act1a,
makes the annexed Regulations Amending the Special Economic
Measures (Russia) Regulations.
Attendu que le gouverneur en conseil juge que les actions de la
Fédération de Russie constituent une rupture sérieuse de la paix et
de la sécurité internationales qui a entraîné ou est susceptible d’entraîner une grave crise internationale,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu des paragraphes 4(1) à (3) de la Loi sur les
mesures économiques spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur
les mesures économiques spéciales visant la Russie, ci-après.
Statutory
Instruments Act
Registration
REGULATIONS AMENDING THE SPECIAL
ECONOMIC MEASURES (RUSSIA)
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR LES MESURES
ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
VISANT LA RUSSIE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Item 3 of the schedule to the Special Economic Measures (Russia) Regulations21 is replaced
by the following:
3. Valentina Ivanovna MATVIYENKO
2. The schedule to the Regulations is amended
by adding the following after item 7:
8. Viktor Alekseevich OZEROV
9. Vladimir Michailovich DZHABAROV
10. Nikolai Ivanovich RYZHKOV
11. Evgeni Viktorovich BUSHMIN
12. Aleksandr Borisovich TOTOONOV
13. Oleg Evgenevich PANTELEEV
14. Sergei Mikhailovich MIRONOV
15. Sergei Vladimirovich ZHELEZNYAK
16. Aleksandr Viktorovich VITKO
17. Anatoliy Alekseevich SIDOROV
18. Aleksandr GALKIN
1. L’article 3 de l’annexe du Règlement sur les
mesures économiques spéciales visant la Russie21
est remplacé par ce qui suit :
3. Valentina Ivanovna MATVIYENKO
2. L’annexe du même règlement est modifiée
par adjonction, après l’article 7, de ce qui suit :
8. Viktor Alekseevich OZEROV
9. Vladimir Michailovich DZHABAROV
10. Nikolai Ivanovich RYZHKOV
11. Evgeni Viktorovich BUSHMIN
12. Aleksandr Borisovich TOTOONOV
13. Oleg Evgenevich PANTELEEV
14. Sergei Mikhailovich MIRONOV
15. Sergei Vladimirovich ZHELEZNYAK
16. Aleksandr Viktorovich VITKO
17. Anatoliy Alekseevich SIDOROV
18. Aleksandr GALKIN
APPLICATION PRIOR TO PUBLICATION
ANTÉRIORITÉ DE LA PRISE D’EFFET
3. For the purpose of paragraph 11(2)(a) of the
Statutory Instruments Act, these Regulations
apply before they are published in the Canada
Gazette.
3. Pour l’application de l’alinéa 11(2)a) de la
Loi sur les textes réglementaires, le présent règlement prend effet avant sa publication dans la
Gazette du Canada.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
a
a
1
1
S.C. 1992, c. 17
SOR/2014-58
842
L.C. 1992, ch. 17
DORS/2014-58
Loi sur
les textes
réglementaires
Enregistrement
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-62
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
Russia has deployed significant military forces to the Ukrainian
province of Crimea, beyond the scope of its basing arrangements
with Ukraine and in clear violation of Ukraine’s sovereignty and
territorial integrity.
La Russie a déployé d’importantes forces militaires en Crimée,
et elle a ainsi outrepassé les accords conclus avec l’Ukraine et violé
la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays.
Background
Contexte
A week before Ukraine’s President, Viktor Yanukovych, was to
sign an association agreement and free trade deal with the European Union (the EU) in November 2013, the Ukrainian government unexpectedly announced that it was suspending all preparations to sign the agreement. Instead, President Yanukovych
announced that Ukraine would strengthen ties with Russia. Russia
had threatened economic sanctions against Ukraine if it signed a
deal with the EU.
In response, more than half a million Ukrainians took to the
streets to protest. In December 2013, the Ukrainian government
announced a deal with Russia that included $15 billion in loans and
gas subsidies. This announcement generated a fresh wave of protests. The Yanukovych government used violence and repression in
an attempt to suppress the protests. Activists were beaten, kidnapped and tortured. The Russian government encouraged
and supported these measures. On three occasions, President
Yanukovych flew to Russia to coordinate his actions with Russian
President Vladimir Putin.
Une semaine avant que le président de l’Ukraine, Viktor
Ianoukovitch, ne signe l’accord d’association et de libre-échange
avec l’Union européenne (UE) en novembre 2013, le gouvernement ukrainien a annoncé contre toute attente qu’il suspendait la
signature de l’accord et qu’il choisissait de resserrer ses liens avec
la Russie. La Russie avait menacé l’Ukraine de sanctions économiques si elle signait une entente avec l’UE.
As the protests escalated, Ukrainian security forces fired on protesters with assault rifles and sniper rifles using live ammunition.
On February 20, 2014, alone, more than 80 Ukrainians died and
thousands more were injured. On February 22, 2014, the Ukrainian
Parliament voted to impeach President Yanukovych. That same
night, he fled Kyiv to take refuge in Russia.
The unit most responsible for the February 20, 2014, killings
was the Berkut special police unit. Berkut snipers were filmed
shooting protesters, including with sniper rifles. On March 1, 2014,
Russia announced that it would give Russian citizenship to Berkut
officers and, in a public ceremony, presented some with Russian
passports.
On February 27, 2014, in Simferopol, the capital of the Ukrainian province of Crimea, uniformed and heavily armed men seized
government buildings and the provincial Parliament. They had
removed their insignia and were wearing masks, but their uniforms
and equipment strongly suggested that they were Russian soldiers.
Acting Ukrainian President Turchynov said that he had placed
Ukraine’s armed forces on full readiness because of the threat of
“potential aggression.”
On February 28, 2014, Russian troops occupied Crimea’s airports and other strategic facilities while more Russian troops
arrived by aircraft. Ukraine’s Interior Minister described the situation as a “military invasion and occupation.”
Face à cette situation, plus d’un demi-million d’Ukrainiens sont
descendus dans la rue pour protester contre cette décision. En
décembre 2013, le gouvernement ukrainien a fait part d’un accord
conclu avec la Russie comportant une aide de 15 milliards de dollars et une baisse du prix du gaz. Cette annonce a suscité une nouvelle vague de manifestations. Le gouvernement de M. Ianoukovitch les a toutefois réprimées en ayant recours à la violence et à la
répression. Des activistes ont été battus, enlevés et torturés. Ces
mesures ont été encouragées et soutenues par la Russie. Viktor
Ianoukovitch s’est rendu en Russie à trois reprises pour coordonner
ses actions avec celles du président russe Vladimir Poutine.
À mesure que les manifestations s’intensifiaient, les forces de
sécurité ukrainiennes ont ouvert le feu sur les manifestants avec
des fusils d’assaut et de tireur d’élite chargés de balles réelles.
Cette explosion de violence a fait plus de 80 morts le 20 février
2014. Plusieurs milliers d’autres Ukrainiens ont été blessés. Le
22 février 2014, le Parlement ukrainien a voté la destitution de
M. Ianoukovitch. La nuit suivante, il a fui la ville de Kiev pour se
réfugier en Russie.
L’unité d’élite de la police anti-émeute, appelée « Berkout »,
porte la responsabilité de la quasi-totalité des crimes commis le
20 février 2014. Les tireurs d’élite de cette unité ont été filmés en
train de tirer sur des manifestants avec leur fusil. Le 1er mars 2014,
la Russie a déclaré que les officiers Berkout obtiendraient la
citoyenneté russe. Elle a d’ailleurs remis à quelques-uns un passeport russe lors d’une cérémonie publique.
Le 27 février 2014, à Simferopol, la capitale de la province
ukrainienne de Crimée, des hommes lourdement armés vêtus
d’uniformes ont assiégé les édifices du gouvernement et le Parlement provincial. Ils avaient retiré leur insigne et portaient des
masques, mais leurs uniformes et leur équipement laissaient
entendre qu’ils appartenaient à l’armée russe. Le président par
intérim, Olexandre Tourtchinov, a annoncé qu’il avait placé les
forces armées en état d’alerte pour contrer une éventuelle « agression » militaire.
Le 28 février 2014, les troupes russes ont pris le contrôle des
aéroports de Crimée et d’autres installations stratégiques. Des
troupes russes supplémentaires sont ensuite arrivées par avion.
Selon le ministre de l’Intérieur de l’Ukraine, il s’agissait d’une
« invasion armée et d’une occupation ».
843
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-62
On March 1, 2014, the Russian troop presence intensified at key
locations in the province of Crimea. President Putin asked the Russian Parliament for approval to send troops to Ukraine, without
limiting the request to Crimea only, saying that troops were needed
to protect Russian lives. Parliament granted his request. Ukraine’s
interim President Oleksandr Turchynov accused Russia of aggression, saying Moscow was “trying to provoke” Kyiv into an “armed
conflict.”
By March 2, 2014, Russia reportedly had more than 6 000 troops
in Crimea, and Ukraine appealed for international help. In response,
the G7 suspended preparations for the G8 Summit in Sochi, Russia, scheduled for June 2014.
Between March 2, 2014, and March 14, 2014, Russian forces
steadily took operational control of the Crimean peninsula, capturing key installations and chokepoints, and increasing their troop
presence to an estimated 20 000.
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislature’s Speaker announced legislators had passed
a vote of non-confidence in the provincial government of Crimea.
The Speaker also announced that legislators had voted to appoint
Serhiy Aksyonov as the new prime minister of Crimea. On
March 6, 2014, the self-appointed Crimean Parliament adopted a
resolution declaring its unanimous decision to become part of Russia, and set a referendum on this question for March 16, 2014.
On March 16, 2014, the referendum was held in Crimea while
the province was under the control of an illegal and coercive Russian military presence, resulting in an announced vote of 98.77% in
favour of Crimea becoming a subject of the Russian Federation.
The following day, members of Crimea’s self-appointed Parliament travelled to Moscow to begin negotiations on accession.
On March 17, 2014, acting in coordination with the United
States and the European Union, the Governor in Council passed
regulations imposing unilateral sanctions on Ukraine and Russia,
after finding that the situation with respect to Crimea constitutes a
grave breach of international peace and security that has resulted or
is likely to result in a serious international crisis.
Le 1er mars 2014, la présence des troupes russes s’est intensifiée
dans certains lieux stratégiques de Crimée. Le président Vladimir
Poutine a demandé l’accord du Parlement russe pour l’envoi de
troupes en Ukraine et non seulement en Crimée. Poutine a expliqué
que ces troupes étaient nécessaires pour protéger la vie de ses compatriotes russes. Le Parlement lui a donné le feu vert. Le président
par intérim, Olexandre Tourtchinov, a accusé la Russie d’agression
en ajoutant que Moscou tentait d’inciter Kiev à entrer dans un
conflit armé.
Le 2 mars 2014, on a estimé au moins 6 000 soldats russes
déployés en Crimée. L’Ukraine a lancé un appel à la communauté
internationale. En réponse à cet appel, le G7 a décidé de suspendre
les préparatifs du Sommet du G8 de Sotchi, prévu en juin 2014.
Entre le 2 mars 2014 et le 14 mars 2014, les forces russes ont
progressivement pris le contrôle opérationnel de la péninsule
de Crimée en capturant des installations clés et des goulots
d’étranglement et en accroissant leur présence militaire à environ
20 000 personnes.
Comme l’assemblée législative provinciale de Crimée était sous
contrôle militaire russe, le président de la législature a annoncé que
les législateurs avaient adopté une motion de censure à l’égard du
gouvernement provincial de la Crimée. Le président a aussi
annoncé que les législateurs avaient voté pour nommer Serhiy
Aksyonov le nouveau premier ministre de la Crimée. Le 6 mars
2014, le Parlement de Crimée autoproclamé a adopté une résolution déclarant sa décision unanime de faire partie de la Russie et
d’avancer la date du référendum de deux semaines, soit le 16 mars
2014.
Le 16 mars 2014, le référendum a eu lieu en Crimée tandis que
la province était sous le contrôle d’une présence militaire russe
illégale et coercitive, et il a abouti à un vote annoncé de 98,77 %
pour que la Crimée devienne un sujet de la Fédération de Russie.
Le lendemain, les membres du Parlement autoproclamé de Crimée
se sont rendus à Moscou pour entamer des négociations sur
l’accession.
Le 17 mars 2014, agissant en coordination avec les États-Unis et
l’Union européenne, le gouverneur en conseil a adopté des règlements imposant des sanctions unilatérales contre l’Ukraine et la
Russie, après avoir constaté que la situation concernant la Crimée
constitue une rupture sérieuse de la paix et de la sécurité internationales qui est susceptible d’entraîner ou a entraîné une grave crise
internationale.
Objectives
Objectifs
The Regulations Amending the Special Economic Measures
(Russia) Regulations (the Regulations) add 11 individuals to the
list of designated persons subject to targeted economic sanctions,
for violating international law by violating the sovereignty and territorial integrity of Ukraine.
Le Règlement modifiant le Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Russie (le Règlement) ajoute 11 individus à la liste des personnes désignées en vertu des sanctions ciblées
pour avoir violé le droit international en s’attaquant à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine.
Description
Description
The Regulations add 11 individuals to the list of designated persons under the Special Economic Measures (Russia) Regulations.
Any person in Canada and any Canadian outside Canada are prohibited from
•• dealing in any property, wherever situated, held by or on
behalf of a designated person;
•• entering into or facilitating, directly or indirectly, any transaction related to such a dealing;
•• providing any financial or related service in respect of such
a dealing;
Le Règlement ajoute 11 individus à la liste des personnes désignées en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Russie. Le Règlement interdit aux personnes au
Canada et aux Canadiens à l’étranger :
•• d’effectuer une opération portant sur un bien, indépendamment de la situation de celui-ci, détenu par une personne
désignée ou en son nom;
•• de conclure, directement ou indirectement, une transaction
relativement à une telle opération ou d’en faciliter, directement ou indirectement, la conclusion;
844
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-62
•• making goods, wherever situated, available to a designated
person; and
•• providing any financial or related service to or for the benefit of a designated person.
Exceptions to the above-noted prohibitions are available for the
following:
•• Payments made by or on behalf of designated persons pursuant to contracts entered into prior to the coming into force
of the Regulations, provided that the payments are not
made to or for the benefit of a designated person;
•• Pension payments to any person in Canada or any Canadian
outside Canada;
•• Transactions in respect of accounts at financial institutions
held by diplomatic missions, provided that the transaction
is required in order for the mission to fulfill its diplomatic
functions under the Vienna Convention on Diplomatic
Relations, or, transactions required in order to maintain the
mission premises if the diplomatic mission has been temporarily or permanently recalled;
•• Transactions by international organizations with diplomatic
status, agencies of the United Nations, the International
Red Cross and Red Crescent Movement, or Canadian nongovernmental organizations that have entered into a grant
or contribution agreement with the Department of Foreign
Affairs, Trade and Development;
•• Transactions necessary for a Canadian to transfer to a nondesignated person any accounts funds or investments of a
Canadian held by a designated person on the day on which
that person became designated;
•• Financial services required in order for a designated person
to obtain legal services in Canada with respect to the application of any of the prohibitions in the Regulations; and
•• Loan repayments made to any person in Canada or any
Canadian abroad in respect of loans entered into before the
coming into force of the Regulations, enforcement of security in respect of those loans, or payments by guarantors
guaranteeing those loans.
•• de fournir des services financiers ou des services connexes
à l’égard d’une telle opération;
•• de mettre des marchandises, indépendamment de leur situation, à la disposition d’une personne désignée;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes
à toute personne désignée ou pour son bénéfice.
Des exceptions aux interdictions précédentes peuvent s’appliquer aux points suivants :
•• des paiements effectués par une personne désignée ou en
son nom en vertu d’un contrat ayant été signé avant l’application du Règlement, sous réserve que les paiements ne
s’adressent pas à une des personnes désignées;
•• des paiements de pension destinés à une personne au
Canada ou à un Canadien à l’étranger;
•• les transactions se rapportant à des comptes dans des institutions financières détenus par des missions diplomatiques,
pourvu que la transaction soit requise pour que la mission
puisse remplir ses fonctions diplomatiques en vertu de la
Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ou, si
la mission diplomatique a été rappelée de manière temporaire ou permanente;
•• les transactions par des organisations internationales ayant
un statut diplomatique, des organismes des Nations Unies,
le Mouvement international de la Croix-Rouge et du
Croissant-Rouge ou des organisations non gouvernementales canadiennes qui ont conclu un accord de subvention
ou de contribution avec le ministère des Affaires étrangères,
du Commerce et du Développement;
•• toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère
à une personne non désignée les comptes, fonds ou investissements de Canadiens qui sont détenus par une personne
désignée à la date où cette personne est devenue une personne désignée;
•• des services financiers requis pour qu’une personne désignée puisse obtenir des services juridiques au Canada relativement à l’application de toutes les interdictions prévues
dans le Règlement;
•• le remboursement à toute personne au Canada ou à tout
Canadien à l’étranger d’emprunts contractés avant l’entrée
en vigueur du Règlement, la réalisation des sûretés relatives
à de tels emprunts ou les paiements effectués par leurs
garants.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule applies to this proposal, as there are
minimal administrative costs to business, because of the reporting
requirement. However, the administrative burden associated with
these Regulations is carved out from the “One-for-One” Rule as
they address unique, exceptional circumstances.
La règle du « un pour un » s’applique à cette proposition, étant
donné qu’elle présente un minimum de coûts administratifs pour
les entreprises, en raison des exigences de déclaration. Toutefois, le
fardeau administratif associé à ce règlement est exempté de la règle
du « un pour un », puisqu’il concerne des circonstances uniques et
exceptionnelles.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs (or insignificant costs) on small business, and small
businesses would not be disproportionately affected.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, car le Règlement n’entraîne aucun coût (ou les coûts sont négligeables) pour
les petites entreprises. Le Règlement n’a aucune retombée disproportionnée sur ces mêmes entreprises.
Consultation
Consultation
Foreign Affairs, Trade and Development Canada drafted the
Regulations in consultation with the Department of Justice and Citizenship and Immigration Canada.
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada a
rédigé le Règlement en consultation avec le ministère de la Justice
et Citoyenneté et Immigration Canada.
845
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-62
Rationale
Justification
The measures contained in the Regulations demonstrate that
Canada is extremely concerned about the situation in Crimea. The
measures in the Regulations target individuals in positions of
power who are responsible for Russia’s military intervention on the
territory of Ukraine, in contravention of Russia’s international
obligations.
Les mesures comprises dans le Règlement démontrent que le
Canada est très préoccupé par la situation dans la province ukrainienne de Crimée. Les mesures comprises dans le Règlement
visent les individus en position de pouvoir qui sont responsables de
l’intervention militaire russe en Ukraine et qui contreviennent aux
obligations internationales de la Russie.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s sanctions regulations are enforced by the Royal Canadian Mounted Police and the Canada Border Services Agency. In
accordance with section 8 of the Special Economic Measures Act,
every person who wilfully contravenes these Regulations is liable
upon summary conviction to a fine of not more than $25,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year or to both, or
upon conviction on indictment, to imprisonment for a term of not
more than five years.
La Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada sont chargées de l’application des sanctions.
Conformément à l’article 8 de la Loi sur les mesures économiques
spéciales, toute personne contrevenant au Règlement encourt, sur
la déclaration de culpabilité, une amende maximale de 25 000 $ ou
un emprisonnement maximal d’un an, ou les deux; ou par mise en
accusation, un emprisonnement maximal de cinq ans.
Contact
Personne-ressource
Jennifer May
Director
East/Southeast Europe Bilateral and Commercial Relations
Foreign Affairs, Trade and Development Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-7991
Fax: 613-995-1277
Email: Jennifer.may@international.gc.ca
Jennifer May
Directrice
Direction des relations commerciales et bilatérales avec
l’Europe de l’Est et du Sud-Est
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-7991
Télécopieur : 613-995-1277
Courriel : Jennifer.may@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
846
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-63
Registration
SOR/2014-63 March 19, 2014
Enregistrement
DORS/2014-63 Le 19 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Regulations Amending the Special Economic
Measures (Ukraine) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures
économiques spéciales visant l’Ukraine
P.C. 2014-291 March 19, 2014
C.P. 2014-291 Le 19 mars 2014
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the situation in Ukraine constitutes a grave breach of international peace
and security that has resulted or is likely to result in a serious international crisis;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
subsections 4(1) to (3) of the Special Economic Measures Act1a,
makes the annexed Regulations Amending the Special Economic
Measures (Ukraine) Regulations.
Attendu que le gouverneur en conseil juge que la situation en
Ukraine constitue une rupture sérieuse de la paix et de la sécurité
internationales qui a entraîné ou qui est susceptible d’entraîner une
grave crise internationale,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu des paragraphes 4(1) à (3) de la Loi sur les
mesures économiques spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur
les mesures économiques spéciales visant l’Ukraine, ci-après.
Statutory
Instruments Act
Registration
REGULATIONS AMENDING THE
SPECIAL ECONOMIC MEASURES
(UKRAINE) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR LES MESURES
ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
VISANT L’UKRAINE
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Special Economic
Measures (Ukraine) Regulations21 is amended by
adding the following after item 3:
4. Rustam Ilmirovich TEMIRGALIEV
5. Deniz Valentinovich BEREZOVSKIY
6. Aleksei Mikhailovich CHALIY
7. Pyotr Anatoliyovych ZIMA
8. Yuriy ZHEREBTSOV
9. Sergey Pavlovych TSEKOV
1. L’annexe du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant l’Ukraine21 est modifiée
par adjonction, après l’article 3, de ce qui suit :
4. Rustam Ilmirovich TEMIRGALIEV
5. Deniz Valentinovich BEREZOVSKIY
6. Aleksei Mikhailovich CHALIY
7. Pyotr Anatoliyovych ZIMA
8. Yuriy ZHEREBTSOV
9. Sergey Pavlovych TSEKOV
APPLICATION PRIOR TO PUBLICATION
ANTÉRIORITÉ DE LA PRISE D’EFFET
2. For the purpose of paragraph 11(2)(a) of the
Statutory Instruments Act, these Regulations
apply before they are published in the Canada
Gazette.
2. Pour l’application de l’alinéa 11(2)a) de la
Loi sur les textes réglementaires, le présent règlement prend effet avant sa publication dans la
Gazette du Canada.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
Loi sur
les textes
réglementaires
Enregistrement
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
Ukrainian officials, party members, and other individuals in the
province of Crimea, working in concert with the Russian
Des représentants ukrainiens, des membres de partis et d’autres
personnes dans la province de Crimée, de concert avec le
a
a
1
1
S.C. 1992, c. 17
SOR/2014-60
L.C. 1992, ch. 17
DORS/2014-60
847
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-63
Federation government and Russian military forces, have illegally
seized power on the Crimean peninsula. They are now facilitating
Russian military action against the Ukrainian government and military inside Crimea, as well as Russia’s violation of Ukraine’s
sovereignty and territorial integrity.
gouvernement de la Fédération de Russie et les forces militaires
russes, se sont emparés illégalement du pouvoir dans la péninsule
de Crimée. Ils facilitent maintenant l’action militaire russe contre
le gouvernement ukrainien et les forces militaires en Crimée, ainsi
que la violation, par la Russie, de la souveraineté et de l’intégrité
territoriale de l’Ukraine.
Background
Contexte
Since February 27, 2014, Ukrainian provincial-level officials in
Crimea, with Russian backing, have taken a series of measures that
violate both the Ukrainian constitution and, because of Russian
involvement, international law. Heavily armed Russian soldiers
have taken control of the Ukrainian province of Crimea, surrounding or seizing direct control of Crimea’s airports, government
buildings, provincial legislature and military installations. They
have also severed telephone lines within Crimea, set up roadblocks
on Crimean roads, and built trenches to sever the Crimean peninsula from the Ukrainian mainland.
At the request of the Prosecutor General’s Office of Ukraine, the
Kyiv District Administrative Court found the appointment of
Aksyonov as Prime Minister of Crimea, and the decision to
organize a referendum, illegal. The Court also struck down the
February 27, 2014, decision by the Crimean legislature to dissolve
the provincial government.
On March 5, 2014, a Ukrainian court ordered the arrest of Serhiy
Aksyonov and Volodymyr Konstantynov under Part 1 of Article 109 of the Criminal Code of Ukraine, relating to “actions aimed
at the violent overthrow, change of constitutional order, or the seizure of state power.”
Depuis le 27 février 2014, des représentants ukrainiens à
l’échelle provinciale en Crimée, avec le soutien de la Russie, ont
pris une série de mesures qui violent la constitution ukrainienne et,
en raison de la participation de la Russie, le droit international. Des
soldats russes lourdement armés ont pris le contrôle de la province
ukrainienne de Crimée en entourant les aéroports, les édifices gouvernementaux et les installations militaires de Crimée ou en s’emparant du pouvoir direct de ceux-ci. Ils ont aussi sectionné des
lignes téléphoniques en Crimée, y ont érigé des barrages routiers et
ont creusé des tranchées pour isoler la péninsule de Crimée de
l’Ukraine continentale.
L’édifice parlementaire provincial de Crimée étant sous le
contrôle militaire russe, le président du Parlement, Volodymyr
Konstantynov, a annoncé que les législateurs avaient adopté une
motion de censure à l’égard du gouvernement provincial de Crimée. Konstantynov a aussi annoncé que les législateurs avaient
voté pour nommer Serhiy Aksyonov nouveau premier ministre de
la Crimée. Aksyonov a été à la tête du parti Unité russe en Crimée,
un parti appuyé par la Russie, qui prône une plus grande intégration avec la Russie. Le président par intérim de l’Ukraine,
Olexandre Tourtchinov, a décrété inconstitutionnelle la nomination
d’Aksyonov comme chef du gouvernement de Crimée.
Le 1er mars 2014, Aksyonov s’est déclaré responsable de toutes
les forces militaires, policières, aériennes, maritimes et frontalières
de Crimée et a exhorté ceux qui sont en désaccord avec cette déclaration de démissionner. Il a également demandé au président
Vladimir Poutine de l’aide pour préserver la paix et le calme. Le
même jour, Aksyonov a annoncé qu’un référendum pour décider
du sort de la Crimée au sein de l’Ukraine a été devancé de
deux mois, soit du 25 mai 2014 au 30 mars 2014.
Le 4 mars 2014, à l’invitation du gouvernement ukrainien, une
mission d’observation militaire non armée composée de représentants de divers pays membres de l’Organisation pour la sécurité et
la coopération en Europe (OSCE) — y compris deux observateurs
du Canada — a été mise sur pied pour rendre compte des activités
militaires dans la péninsule de Crimée. La mission s’est heurtée à
plusieurs reprises à des hommes armés et non identifiés qui leur ont
interdit le passage en Crimée et leur ont fait rebrousser chemin.
À la demande du bureau du procureur général de l’Ukraine, le
tribunal administratif du district de Kiev a déclaré illégales la
nomination d’Aksyonov à titre de premier ministre de Crimée et la
décision d’organiser un référendum. Le tribunal a aussi annulé la
décision du 27 février 2014 du Parlement de Crimée de dissoudre
le gouvernement provincial.
Le 5 mars 2014, un tribunal ukrainien a ordonné l’arrestation de
Serhiy Aksyonov et de Volodymyr Konstantynov en vertu de la
partie 1 de l’article 109 du Code criminel de l’Ukraine, relativement à des actions visant un renversement violent, une modification de l’ordre constitutionnel ou la prise du pouvoir de l’État.
On March 6, 2014, the Crimean Parliament adopted a resolution
declaring its unanimous decision to become part of Russia, and
moving forward the date of the referendum by another two weeks
to March 16, 2014. The Ukrainian Ministry of Justice has
Le 6 mars 2014, le Parlement de Crimée a adopté une résolution
énonçant sa décision unanime de faire partie de la Russie et d’avancer de nouveau la date du référendum de deux semaines, soit le
16 mars 2014. Le ministère de la Justice de l’Ukraine a souligné
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislature’s Speaker Volodymyr Konstantynov,
announced that legislators had passed a vote of non-confidence in
the provincial government of Crimea. Konstantynov also
announced that legislators had voted to appoint Serhiy Aksyonov
as the new prime minister of Crimea. Aksyonov had been head of
the Russian Unity party in Crimea, a Russian-backed party that
supported closer integration with Russia. The acting president of
Ukraine, Oleksandr Turchynov, decreed that the appointment of
Aksyonov as the head of the Crimean government was
unconstitutional.
On March 1, 2014, Aksyonov declared himself in charge of all
military, police, air forces, navy and border guards in Crimea, and
urged those who disagreed with this declaration “to resign.” He
also made a request to President Vladimir Putin for “assistance to
preserve peace and calm.” On that same day, Aksyonov also
announced that a referendum on whether Crimea should separate
from Ukraine was being moved forward two months, from May 25,
2014, to March 30, 2014.
Upon an invitation from the Ukrainian government on March 4,
2014, an unarmed military observation mission composed of various Organization for Security and Cooperation in Europe (OSCE)
countries (including two observers from Canada) was formed to
report on military activities in the Crimean peninsula. This mission
has been confronted several times by unidentified armed men who
did not allow them to enter Crimea and turned them back.
848
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-63
underlined the illegality of the referendum, and noted that, according to the Ukrainian constitution, only national referendums are
permitted.
l’illégalité du référendum et a fait observer que, selon la constitution ukrainienne, seuls les référendums nationaux sont permis.
Between March 2, 2014, and March 14, 2014, Russian forces
steadily took operational control of the Crimean peninsula, capturing key installations and chokepoints, and increasing their troop
presence to an estimated 20 000.
Entre le 2 mars 2014 et le 14 mars 2014, les forces russes ont
progressivement pris le contrôle opérationnel de la péninsule
de Crimée, en capturant des installations clés et des goulots
d’étranglement et en accroissant leur présence militaire à environ
20 000 personnes.
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislator’s Speaker announced legislators had passed a
vote of non-confidence in the provincial government of Crimea.
The Speaker also announced that legislators had voted to appoint
Serhiy Aksyonov as the new prime minister of Crimea. On
March 6, 2014, the self-appointed Crimean Parliament adopted a
resolution declaring its unanimous decision to become part of Russia, and set a referendum on this question for March 16, 2014.
Comme l’assemblée législative provinciale de Crimée était sous
contrôle militaire russe, le président de la législature a annoncé que
les législateurs avaient adopté une motion de censure à l’égard du
gouvernement provincial de la Crimée. Le président a aussi
annoncé que les législateurs avaient voté pour nommer Serhiy
Aksyonov le nouveau premier ministre de la Crimée. Le 6 mars
2014, le Parlement de Crimée autoproclamé a adopté une résolution déclarant sa décision unanime de faire partie de la Russie et
d’avancer la date du référendum de deux semaines, soit le 16 mars
2014.
On March 16, 2014, the referendum was held in Crimea while
the province was under the control of an illegal and coercive Russian military presence, resulting in an announced vote of 98.77% in
favour of Crimea becoming a subject of the Russian Federation.
The following day, members of Crimea’s self-appointed Parliament travelled to Moscow to begin negotiations on accession.
Le 16 mars 2014, le référendum a eu lieu en Crimée tandis que
la province était sous le contrôle d’une présence militaire russe
illégale et coercitive, et il abouti à un vote annoncé de 98,77 %
pour que la Crimée devienne un sujet de la Fédération de Russie.
Le lendemain, les membres du Parlement autoproclamé de Crimée
se sont rendus à Moscou pour entamer des négociations sur
l’accession.
On March 17, 2014, acting in coordination with the United
States and the European Union, the Governor in Council passed
regulations imposing unilateral sanctions on Ukraine and Russia,
after finding that the situation with respect to Crimea constitutes a
grave breach of international peace and security that has resulted or
is likely to result in a serious international crisis.
Le 17 mars 2014, agissant en coordination avec les États-Unis et
l’Union européenne, le gouverneur en conseil a adopté des règlements imposant des sanctions unilatérales contre l’Ukraine et la
Russie, après avoir constaté que la situation concernant la Crimée
constitue une rupture sérieuse de la paix et de la sécurité internationales qui est susceptible d’entraîner ou a entraîné une grave crise
internationale.
Objectives
Objectifs
The proposed Regulations Amending the Special Economic
Measures (Ukraine) Regulations (the Regulations) add six individuals to the list of designated persons subject to sanctions under the
Special Economic Measures (Ukraine) Regulations. These individuals are Ukrainian officials, party members, and other individuals
in the province of Crimea who, working in concert with the Russian Federation government and Russian military forces, have
illegally seized power on the Crimean peninsula and are facilitating Russia’s violation of Ukraine’s sovereignty and territorial
integrity.
Le Règlement modifiant le Règlement sur les mesures économiques spéciales visant l’Ukraine (le Règlement) ajoute six individus à la liste des personnes désignées en vertu des sanctions prévues par le Règlement sur les mesures économiques spéciales
visant l’Ukraine. Ces individus sont des fonctionnaires ukrainiens,
des membres de partis et d’autres individus dans la province de
Crimée qui, agissant de concert avec le gouvernement de la Fédération de Russie et les forces militaires russes, ont illégalement
saisi le pouvoir dans la péninsule de Crimée et ont facilité la violation, par la Russie, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de
l’Ukraine.
Description
Description
The Regulations add six individuals to the list of designated persons under the Special Economic Measures (Ukraine) Regulations.
Any person in Canada and any Canadian outside Canada are prohibited from
•• dealing in any property, wherever situated, held by or on behalf
of a designated person;
•• entering into or facilitating, directly or indirectly, any transaction related to such a dealing;
•• providing any financial or related service in respect of such a
dealing;
•• making goods, wherever situated, available to a designated
person; and
Le Règlement ajoute six individus à la liste des personnes
désignées en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant l’Ukraine. Le Règlement interdit aux personnes au
Canada et aux Canadiens à l’étranger :
•• d’effectuer une opération portant sur un bien, indépendamment
de la situation de celui-ci, détenu par une personne désignée ou
en son nom;
•• de conclure, directement ou indirectement, une transaction
relativement à une telle opération ou d’en faciliter, directement
ou indirectement, la conclusion;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
l’égard d’une telle opération;
849
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-63
•• providing any financial or related service to or for the benefit of
a designated person.
Exceptions to the above-noted prohibitions are available for the
following:
•• Payments made by or on behalf of designated persons pursuant
to contracts entered into prior to the coming into force of the
Regulations, provided that the payments are not made to or for
the benefit of a designated person;
•• Pension payments to any person in Canada or any Canadian
outside Canada;
•• Transactions in respect of accounts at financial institutions held
by diplomatic missions, provided that the transaction is required
in order for the mission to fulfill its diplomatic functions under
the Vienna Convention on Diplomatic Relations, or, transactions required in order to maintain the mission premises if
the diplomatic mission has been temporarily or permanently
recalled;
•• Transactions by international organizations with diplomatic
status, agencies of the United Nations, the International Red
Cross and Red Crescent Movement, or Canadian nongovernmental organizations that have entered into a grant or
contribution agreement with the Department of Foreign Affairs,
Trade and Development;
•• Transactions necessary for a Canadian to transfer to a nondesignated person any accounts, funds or investments of a Canadian held by a designated person on the day on which that
person became designated;
•• Financial services required in order for a designated person to
obtain legal services in Canada with respect to the application
of any of the prohibitions in the Regulations; and
•• Loan repayments made to any person in Canada or any Canadian abroad in respect of loans entered into before the coming
into force of the Regulations, enforcement of security in respect
of those loans, or payments by guarantors guaranteeing those
loans.
•• de mettre des marchandises, indépendamment de leur situation,
à la disposition d’une personne désignée;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
toute personne désignée ou pour son bénéfice.
Des exceptions aux interdictions précédentes peuvent s’appliquer aux points suivants :
•• des paiements effectués par une personne désignée ou en son
nom en vertu d’un contrat ayant été signé avant l’application du
Règlement, sous réserve que les paiements ne s’adressent pas à
une des personnes désignées;
•• des paiements de pension destinés à une personne au Canada
ou à un Canadien à l’étranger;
•• les transactions se rapportant à des comptes dans des institutions financières détenus par des missions diplomatiques,
pourvu que la transaction soit requise pour que la mission
puisse remplir ses fonctions diplomatiques en vertu de la
Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ou, si la
mission diplomatique a été rappelée de manière temporaire ou
permanente;
•• les transactions par des organisations internationales ayant un
statut diplomatique, des organismes des Nations Unies, le
Mouvement international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge ou des organisations non gouvernementales canadiennes
qui ont conclu un accord de subvention ou de contribution avec
le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du
Développement;
•• toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère à
une personne non désignée les comptes, fonds ou investissements de Canadiens qui sont détenus par une personne désignée à la date où cette personne est devenue une personne
désignée;
•• des services financiers requis pour qu’une personne désignée
puisse obtenir des services juridiques au Canada relativement à
l’application de toutes les interdictions prévues dans le
Règlement;
•• le remboursement à toute personne au Canada ou à tout Canadien à l’étranger d’emprunts contractés avant l’entrée en
vigueur du Règlement, la réalisation des sûretés relatives à de
tels emprunts ou les paiements effectués par leurs garants.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule applies to this proposal, as there are
minimal administrative costs to business, because of the reporting
requirement. However, the administrative burden associated with
these Regulations is carved out from the “One-for-One” Rule as
they address unique, exceptional circumstances.
La règle du « un pour un » s’applique à cette proposition, étant
donné qu’elle présente un minimum de coûts administratifs pour
les entreprises, en raison des exigences de déclaration. Cependant,
le fardeau administratif associé à ce règlement est exempté de la
règle du « un pour un », puisqu’il concerne des circonstances
uniques et exceptionnelles.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs (or insignificant costs) on small business, and small
businesses would not be disproportionately affected.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, car le Règlement n’entraîne aucun coût (ou les coûts sont négligeables) pour
les petites entreprises. Le Règlement n’a aucune retombée disproportionnée sur ces mêmes entreprises.
Consultation
Consultation
Foreign Affairs, Trade and Development Canada drafted the
Regulations in consultation with the Department of Justice and Citizenship and Immigration Canada.
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada a
rédigé le Règlement en consultation avec le ministère de la Justice
et Citoyenneté et Immigration Canada.
850
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-63
Rationale
Justification
The measures contained in the Regulations demonstrate Canada’s concern about the situation in Ukraine. The economic sanctions in the Regulations target individuals engaged in activities that
directly or indirectly facilitate, support, provide funding for, or
contribute to the deployment of Russian armed forces to Crimea or
to the seizing of control of Ukrainian government and military entities inside Crimea.
Les mesures comprises dans le Règlement démontrent que le
Canada est préoccupé par la situation en Ukraine. Les sanctions
économiques dans le Règlement visent les personnes qui se livrent
à des activités qui, d’une manière directe ou indirecte, facilitent,
soutiennent ou financent le déploiement des forces armées russes
en Crimée ou la prise de contrôle du gouvernement ukrainien ou
d’entités militaires à l’intérieur de la Crimée.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s sanctions regulations are enforced by the Royal Canadian Mounted Police and the Canada Border Services Agency. In
accordance with section 8 of the Special Economic Measures Act,
every person who wilfully contravenes these Regulations is liable
upon summary conviction to a fine of not more than $25,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year or to both, or
upon conviction on indictment, to imprisonment for a term of not
more than five years.
La Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada sont chargées de l’application des sanctions.
Conformément à l’article 8 de la Loi sur les mesures économiques
spéciales, toute personne contrevenant au Règlement encourt, sur
la déclaration de culpabilité, une amende maximale de 25 000 $ ou
un emprisonnement maximal d’un an, ou les deux; ou par mise en
accusation, un emprisonnement maximal de cinq ans.
Contact
Personne-ressource
Jennifer May
Director
East/Southeast Europe Bilateral and Commercial Relations
Foreign Affairs, Trade and Development Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-7991
Fax: 613-995-1277
Email: Jennifer.may@international.gc.ca
Jennifer May
Directrice
Direction des relations commerciales et bilatérales avec
l’Europe de l’Est et du Sud-Est
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-7991
Télécopieur : 613-995-1277
Courriel : Jennifer.may@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
851
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-64
Registration
SOR/2014-64 March 20, 2014
Enregistrement
DORS/2014-64 Le 20 mars 2014
FIRST NATIONS OIL AND GAS AND MONEYS
MANAGEMENT ACT
LOI SUR LA GESTION DU PÉTROLE ET DU GAZ ET DES
FONDS DES PREMIÈRES NATIONS
Order Amending Schedule 2 to the First Nations
Oil and Gas and Moneys Management Act
Arrêté modifiant l’annexe 2 de la Loi sur la gestion
du pétrole et du gaz et des fonds des Premières
Nations
Whereas, pursuant to section 7 of the First Nations Oil and Gas
and Moneys Management Act1a, the Kawacatoose First Nation
council submitted Band Council Resolution No. 2010-2011-151
dated February 23, 2011 to the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, requesting payment to the Kawacatoose
First Nation of moneys held, and moneys to be collected or received
in future, by Her Majesty for the use and benefit of the Kawacatoose First Nation;
Whereas, pursuant to section 16 of that Act, the Minister of
Indian Affairs and Northern Development and the Kawacatoose
First Nation concluded a payment agreement dated November 20,
2013 that sets out the arrangements for the payment of moneys;
Whereas, pursuant to section 18 of that Act, the Kawacatoose
First Nation conducted a vote on June 28, 2013 in accordance with
the First Nations Oil and Gas and Moneys Management Voting
Regulations2b to ratify the financial code and approve the payment
of moneys;
Whereas, on June 28, 2013, the electoral officer prepared a statement of results that confirmed that a majority of eligible voters
participated in the vote and that a majority of those who participated voted in favour of the financial code and payment of moneys
to the Kawacatoose First Nation;
Therefore, the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to subsection 29(1) of the First Nations Oil and Gas
and Moneys Management Acta, makes the annexed Order Amending Schedule 2 to the First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act.
Gatineau, Quebec, March 17, 2014
BERNARD VALCOURT
Minister of Indian Affairs and Northern Development
Attendu que, en vertu de l’article 7 de la Loi sur la gestion du
pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations1a, le conseil de
la Première Nation de Kawacatoose a présenté au ministre des
Affaires indiennes et du Nord canadien la résolution écrite no 20102011-151 datée du 23 février 2011 demandant à la fois le versement des fonds détenus par Sa Majesté à l’usage et au profit de la
Première Nation de Kawacatoose et des fonds qui seront par la
suite perçus ou reçus par Sa Majesté à l’usage et au profit de cette
même Nation;
Attendu que, en vertu de l’article 11 de la même loi, le conseil de
la Première Nation de Kawacatoose a établi, en date du 13 mai
2013, un code financier;
Attendu que, en vertu de l’article 16 de la même loi, la Première
Nation de Kawacatoose a conclu avec le ministre des Affaires
indiennes et du Nord canadien, le 20 novembre 2013, un accord qui
précise les arrangements relatifs au versement des fonds.
Attendu que, conformément à l’article 18 de la même loi et au
Règlement sur la tenue des votes relatifs à la gestion du pétrole et
du gaz et des fonds des Premières Nations2b, la Première Nation de
Kawacatoose a tenu, le 28 juin 2013, un vote visant à ratifier le
code financier et à approuver le versement des fonds;
Attendu que le président d’élection a préparé un relevé du résultat du scrutin, daté du 28 juin 2013, confirmant que la majorité des
électeurs admissibles ont participé au vote et que la majorité de
ceux-ci se sont exprimés en faveur du code financier et du versement des fonds à la Première Nation de Kawacatoose,
À ces causes, en vertu du paragraphe 29(1) de la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nationsa, le
ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien prend l’Arrêté
modifiant l’annexe 2 de la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et
des fonds des Premières Nations, ci-après.
Gatineau (Québec), le 17 mars 2014
Le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien
BERNARD VALCOURT
ORDER AMENDING SCHEDULE 2 TO THE FIRST
NATIONS OIL AND GAS AND MONEYS
MANAGEMENT ACT
ARRÊTÉ MODIFIANT L’ANNEXE 2 DE LA LOI SUR LA
GESTION DU PÉTROLE ET DU GAZ ET DES
FONDS DES PREMIÈRES NATIONS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Schedule 2 to the First Nations Oil and Gas and Moneys
Management Act31 is amended by adding the following:
1. Kawacatoose First Nation
1. L’annexe 2 de la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des
fonds des Premières Nations31 est modifiée par adjonction de ce
qui suit :
1. Première Nation de Kawacatoose
a
a
b
b
Whereas, pursuant to section 11 of that Act, the Kawacatoose
First Nation council prepared a financial code dated May 13, 2013;
S.C. 2005, c. 48
SOR/2006-254
1
S.C. 2005, c. 48
852
L.C. 2005, ch. 48
DORS/2006-254
L.C. 2005, ch. 48
1
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-64
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’Arrêté.)
Issues
Enjeux
First Nations wishing to assume control of their capital and revenue trust moneys held by Canada under the First Nations Oil and
Gas and Moneys Management Act (the Act) must first require addition to Schedule 2 of the Act. Accordingly, subsection 29(1) of the
Act states that the Minister of Indian Affairs and Northern Development may, by order, add a First Nations’ name to Schedule 2 of the
Act following an affirmative ratification of the First Nation’s financial code and approval of payment of moneys by the First Nation’s
community membership.
The Kawacatoose First Nation (Saskatchewan) has successfully
ratified its financial code and payment of moneys pursuant to the
First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act and subsequent voting regulations and is ready to be added to Schedule 2
of the Act.
Afin de gérer les fonds liés au capital et aux revenus que le
Canada détient en fiducie en leur nom, conformément à la Loi sur
la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations
(la Loi) une Première Nation doit d’abord être inscrite à l’annexe 2 de la Loi. Par conséquent, aux termes du paragraphe 29(1)
de la Loi, le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien
peut, par arrêté, inscrire à l’annexe 2 le nom de la Première Nation
lorsque les membres de la collectivité de la Première Nation
tiennent un vote favorable à la ratification du code financier et au
versement des fonds.
La Première Nation de Kawacatoose (Saskatchewan) a ratifié
son code financier et a approuvé le versement de fonds conformément à la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des
Premières Nations et au règlement connexe qui encadre la tenue
des votes, et elle est prête à être inscrite à l’annexe 2 de la Loi.
Background
Contexte
The First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act is
an optional legislation which came into force on April 1, 2006. The
Act enables First Nations to (1) manage and regulate on-reserve oil
and gas activities; and (2) assume control of their capital and revenue trust moneys held by Canada. First Nations can choose to opt
into one or both of these provisions. They do not have to be oil- or
gas-producing to use the moneys portion of this legislation. Any
First Nation that has trust moneys held in the Consolidated Revenue Fund of Canada can consider the moneys provisions of the
Act as an option.
La Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations est une loi optionnelle qui est entrée en vigueur le
1er avril 2006. Elle permet aux Premières Nations : (1) de gérer et
de réglementer les activités liées aux ressources pétrolières et
gazières; (2) de gérer les fonds liés au capital et aux revenus que le
Canada détient en fiducie en leur nom. Les Premières Nations
peuvent décider d’adopter l’une de ces mesures ou les deux. Elles
n’ont pas à produire du pétrole ou du gaz pour adopter la mesure
législative visant la gestion des fonds, car celle-ci est offerte à toute
Première Nation au nom de laquelle des fonds sont détenus en fiducie dans le Trésor du Canada.
Objective
Objectif
One of the objectives of the First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act is to transfer full responsibility over the management and control of a First Nation’s capital and revenue moneys
from Canada to an opting First Nation. The legislation requires a
First Nation to
(1) Express its intent to opt into the First Nations Oil and Gas and
Moneys Management Act by Band Council Resolution;
(2) Develop a financial code that sets out how the First Nation’s
moneys will be managed once paid to them;
(3) Conclude a payment agreement with the Minister of Indian
Affairs and Northern Development on the method for the payment
of moneys;
(4) Inform the First Nation’s membership through community
meetings; and
(5) Have the First Nation community members approve the financial code and payment of moneys through a ratification vote.
La Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations vise notamment à transférer à la Première Nation
participante toutes les responsabilités relatives à la gestion et au
contrôle des fonds liés aux capitaux et aux revenus qui sont détenus
par le Canada au nom de la Première Nation. La Loi exige que la
Première Nation :
(1) Exprime, par une résolution du conseil de bande, son intention
d’être assujettie à la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des
fonds des Premières Nations;
(2) Établisse un code financier qui indique comment la Première
Nation gérera les fonds qui lui seront versés;
(3) Conclue avec le ministre des Affaires indiennes et du Nord
canadien un accord de versement établissant la méthode de versement des fonds;
(4) Informe les membres de la Première Nation dans le cadre de
réunions organisées au sein de la collectivité;
(5) Tienne un vote de ratification afin que les membres de la Première Nation approuvent le code financier et le versement des
fonds.
853
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-64
The First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act
provides flexibility in the management of moneys and the ability
required by First Nations to respond rapidly to their community
needs in terms of immediate access to funds to augment program
funding and essential services, fund emergency situations that
impact a First Nation community unexpectedly, or capitalize on
investment opportunities immediately.
La Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations assouplit les modalités de gestion des fonds et permet aux Premières Nations de subvenir rapidement aux besoins de
leur collectivité en leur offrant un accès immédiat à des fonds afin
d’accroître le financement des programmes et les services essentiels, de financer les mesures d’urgence lorsqu’une situation imprévue touche la collectivité ou de saisir immédiatement des occasions d’investissement.
Description
Description
The First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act
places direct and immediate decision-making authority over the
management of moneys, regardless of it being capital or revenue,
in the hands of First Nations. Unlike the Indian Act, through the
First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act, opting-in
First Nations can choose, subject to community approval, to
expend and manage their capital and revenue moneys, including
making investments, without the involvement of the Minister of
Indian Affairs and Northern Development. First Nations that decide
to opt out of the moneys management provisions of the Indian Act
and into the First Nations Oil and Gas Moneys Management Act
can still participate in, and benefit from, any federal government
program. The Act does not have an opt-out or a reversion provision
under the Indian Act moneys management provisions.
La Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations offre aux Premières Nations la possibilité d’exercer
un pouvoir de décision direct et immédiat sur la gestion de fonds,
que ceux-ci découlent de capitaux ou de revenus. Contrairement à
la Loi sur les Indiens, la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et
des fonds des Premières Nations permet aux Premières Nations
participantes, avec l’accord de la collectivité, de dépenser et de
gérer les fonds liés aux capitaux et aux revenus qui sont détenus en
leur nom, y compris pour faire des investissements, sans l’intervention du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien. Les
Premières Nations qui décident de se soustraire aux dispositions de
la Loi sur les Indiens relatives à la gestion des fonds pour être assujetties à la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des
Premières Nations peuvent quand même participer à tous les programmes fédéraux et en bénéficier. La Loi ne contient aucune disposition concernant la non-participation ou le retour au régime de
gestion des fonds prévu dans la Loi sur les Indiens.
Pour qu’une Première Nation soit assujettie aux dispositions en
matière de gestion des fonds prévues dans la Loi sur la gestion du
pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations, le ministre
des Affaires indiennes et du Nord canadien doit prendre un arrêté
en ce sens une fois que la Première Nation a établi un code financier aux termes de l’article 11 de la Loi et que les électeurs admissibles de la Première Nation se sont prononcés, dans le cadre d’un
vote, en faveur du versement des fonds selon le code financier. Le
conseil de la Première Nation doit alors rendre des comptes directement aux membres de la bande au sujet des fonds qu’il gère en
leur nom et qu’il recevra du Canada. Le code financier de la Première Nation, ratifié par le conseil de la Première Nation, établit la
façon dont les fonds seront détenus, gérés et dépensés.
La transition entre les dispositions en matière de gestion des
fonds de la Loi sur les Indiens et la Loi sur la gestion du pétrole et
du gaz et des fonds des Premières Nations est terminée une fois que
l’arrêté ministériel est rendu et que les fonds détenus par le Canada
sont versés. Le Canada conserve son titre de gardien des terres de
réserve fédérales et continuera de percevoir, au nom d’une Première Nation, les fonds découlant d’activités génératrices de revenus menées sur les terres de réserve, et ces fonds seront versés au
Trésor jusqu’à leur transfert aux termes de l’accord de versement
conclu avec les Premières Nations.
The addition of a First Nation to the moneys management provisions of the First Nations Oil and Gas Management Act is made by
order of the Minister of Indian Affairs and Northern Development
upon development, by the First Nation, of a financial code under
section 11 of the Act and following an affirmative vote of the First
Nation’s eligible voters on the ratification of the financial code and
the approval of the payment of moneys in accordance with the First
Nation’s financial code. The First Nation’s council is accountable
directly to its band membership for the management of its moneys,
and future moneys, once received from Canada. The First Nation’s
financial code, ratified by the First Nation’s council, governs the
way the moneys are to be held, managed and expended.
Upon ministerial approval of the Order and once moneys are
received from Canada, the transition from the moneys management
provisions of the Indian Act to the First Nations Oil and Gas and
Moneys Management Act is complete. Canada maintains its status
as custodian over federal reserve land and will still collect future
moneys derived from revenue-generating activities on reserve land
on behalf of a First Nation which is placed into the Consolidated
Revenue Fund until it is transferred out pursuant to the First
Nations payment agreement.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this Order, as it does
not result in any administrative costs, nor does it remove administrative burden on businesses.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à cet arrêté puisqu’il
n’entraîne aucune augmentation des coûts administratifs et ne
réduit pas le fardeau administratif des entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this Order, as it does
not impose any compliance or administrative costs on small
businesses.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas à cet arrêté
puisqu’il n’impose aucun coût de conformité ou administratif aux
petites entreprises.
854
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-64
Consultation
Consultation
The First Nation’s financial code and payment of moneys underwent a community ratification process, wherein a majority of the
votes cast by the First Nation’s electors were in favor of opting in
the moneys management provisions of the First Nations Oil and
Gas and Moneys Management Act. The Order Amending Schedule 2 of the First Nations Oil and Gas and Moneys Management
Act is the final step in the implementation process for the Kawacatoose First Nation and its community members.
Le code financier de la Première Nation et la proposition concernant le versement des fonds ont été soumis à un processus de ratification par la collectivité au cours duquel la majorité des électeurs
de la Première Nation se sont prononcés en faveur de l’adoption
des dispositions en matière de gestion des fonds prévues dans la
Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières
Nations. Pour la Première Nation de Kawacatoose et les membres
de cette collectivité, l’Arrêté modifiant l’annexe 2 de la Loi sur la
gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations
constitue la dernière mesure de mise en œuvre.
Lors de l’élaboration du code financier de la Première Nation de
Kawacatoose, le seul rôle assumé par Affaires autochtones et
Développement du Nord Canada fut de s’assurer que le code est
conforme aux dispositions de l’article 11 de la Loi sur la gestion du
pétrole et du gaz et des fonds des Premières Nations afin que le
Canada puisse remplir son engagement, soit celui de renforcer la
gouvernance autochtone.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada’s only
role in the development of the financial code of the Kawacatoose
First Nation was to ensure that the code met the provisions of section 11 of the First Nations Oil and Gas and Moneys Management
Act, which in turn assists Canada in fulfilling its commitment to
strengthen Aboriginal governance.
Rationale
Justification
On February 23, 2011, the Kawacatoose First Nation submitted
to the Minister of Indian Affairs and Northern Development a written resolution of the council requesting the payment of moneys
held by Her Majesty for the use and benefit of the First Nation.
Le 23 février 2011, la Première Nation de Kawacatoose a soumis au ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien une
résolution écrite dans laquelle le conseil demande le versement des
fonds détenus par Sa Majesté à l’usage et au profit de la Première
Nation.
Le 28 juin 2013, le conseil de la Première Nation de Kawacatoose a tenu un vote de ratification par scrutin secret afin de déterminer si les membres de la collectivité étaient en faveur du code
financier et du versement des fonds. Le nombre total d’électeurs
admissibles s’élevait à 1 988. Un total de 1 239 bulletins de vote
ont été déposés. Le décompte est le suivant : 1 005 pour;
201 contre; 33 annulations. La Première Nation de Kawacatoose
est réputée avoir tenu un vote de ratification en faveur du code
financier et du versement des fonds. L’accord de versement, établissant la méthode de versement des fonds de la Première Nation,
fut signé par la Première Nation de Kawacatoose le 20 novembre
2013 et conclu le 17 mars 2014 par la signature du ministre des
Affaires indiennes et du Nord canadien.
On June 28, 2013, the council of the Kawacatoose First Nation
held a ratification vote by secret ballot to determine whether community membership was in favor of the financial code and payment
of moneys. The total number of eligible electors was 1 988. In
total, 1 239 ballots were cast, 1 005 voted in favor of the financial
code and payment of moneys, 201 voted against the financial code
and payment of moneys, and 33 ballots were spoiled. The Kawacatoose First Nation is deemed to have held a successful ratification
in favor of the financial code and payment of moneys. The payment
agreement, which specifies the method for the payment of the First
Nation’s moneys, was signed by the Kawacatoose First Nation on
November 20, 2013, and concluded on March 17, 2014, with
the signature of the Minister of Indian Affairs and Northern
Development.
Upon the coming into force of the Order Amending Schedule 2
of the First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act by
adding the name of the Kawacatoose First Nation to Schedule 2 of
the Act, moneys currently held in trust by Canada will be paid to
the Kawacatoose First Nation in accordance with the payment
agreement, as well as future Indian moneys collected or received
by Canada. By opting out of the moneys management regime of
the Indian Act and becoming fully operational under the moneys
management provisions of the First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act, the Kawacatoose First Nation becomes fully
accountable for all its current and future moneys.
Une fois entré en vigueur, l’Arrêté modifiant l’annexe 2 de la
Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières
Nations afin d’y inscrire la Première Nation de Kawacatoose, permettra au Canada de verser à la Première Nation de Kawacatoose
les fonds actuellement détenus en fiducie ainsi que l’argent qui sera
perçu ou reçu par le Canada au nom des Indiens, conformément à
l’accord de versement. En se retirant du régime de gestion des
fonds établi dans la Loi sur les Indiens, et en assumant toutes les
responsabilités en matière de gestion des fonds prévues dans la Loi
sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des Premières
Nations, la Première Nation de Kawacatoose devient entièrement
responsable de la gestion de l’ensemble de ses fonds actuels et
futurs.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
There are no compliance and enforcement requirements associated with this Order adding the Kawacatoose First Nation to
Schedule 2 of the First Nations Oil and Gas and Moneys Management Act. Any compliance and enforcement strategies in relation to
the First Nation’s laws once operational under its financial code are
the responsibility of the Kawacatoose First Nation.
Il n’y a aucune exigence en matière d’application associée à cet
arrêté visant à inscrire la Première Nation de Kawacatoose à l’annexe 2 de la Loi sur la gestion du pétrole et du gaz et des fonds des
Premières Nations. Une fois que le code financier entrera en
vigueur, la Première Nation de Kawacatoose sera responsable de
toute stratégie de conformité et d’application relative à ses lois.
855
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-64
Contact
Personne-ressource
Roy Gray
Director
Indian Moneys, Estates and Treaty Annuities Directorate
Resolution and Individual Affairs Sector
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
10 Wellington Street, Room 18J
Gatineau, Quebec
K1A 0H4
Telephone: 819-953-5450
Fax: 819-994-0142
Email : Roy.Gray@aadnc-aandc.gc.ca
Roy Gray
Directeur
Direction des Fonds des indiens, successions et annuités
Secteur de la résolution et des affaires individuelles
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
10, rue Wellington, pièce 18J
Gatineau (Québec)
K1A 0H4
Téléphone : 819-953-5450
Télécopieur : 819-994-0142
Courriel : Roy.Gray@aadnc-aandc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
856
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-65
Registration
SOR/2014-65 March 21, 2014
Enregistrement
DORS/2014-65 Le 21 mars 2014
SPECIAL ECONOMIC MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
Regulations Amending the Special Economic
Measures (Russia) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures
économiques spéciales visant la Russie
P.C. 2014-296 March 21, 2014
C.P. 2014-296 Le 21 mars 2014
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
actions of the Russian Federation constitute a grave breach of international peace and security that has resulted or is likely to result in
a serious international crisis;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
subsections 4(1) to (3) of the Special Economic Measures Act1a,
makes the annexed Regulations Amending the Special Economic
Measures (Russia) Regulations.
Attendu que le gouverneur en conseil juge que les actions de la
Fédération de Russie constituent une rupture sérieuse de la paix et
de la sécurité internationales qui a entraîné ou est susceptible d’entraîner une grave crise internationale,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu des paragraphes 4(1) à (3) de la Loi sur les
mesures économiques spéciales1a, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur
les mesures économiques spéciales visant la Russie, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
SPECIAL ECONOMIC MEASURES
(RUSSIA) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR LES MESURES
ÉCONOMIQUES SPÉCIALES
VISANT LA RUSSIE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The schedule to the Special Economic Measures (Russia) Regulations21 is amended by adding
the following after the heading “PERSONS”:
PART 1
1. L’annexe du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Russie21 est modifiée
par adjonction, après le titre « PERSONNES »,
de ce qui suit :
PARTIE 1
INDIVIDUALS
PARTICULIERS
2. The schedule to the Regulations is amended
by adding the following after item 18:
19. Arkadii Viktorovich BAHKIN
20. Andrei Alexandrovich FURSENKO
21. Alexei GROMOV
22. Vitalii Nikitich IGNATENKO
23. Sergei IVANOV
24. Victor Petrovich IVANOV
25. Vladimir Igorevich KOHZIN
26. Yuri Valentinovich KOVALCHUK
27. Mikhail Vitalevich MARGELOV
28. Sergey Yevgenyevich NARYSHKIN
29. Vladimir PLIGIN
30. Igor Dmitrievich SERGUN
31. Gennady TIMCHENKO
32. Yury Viktorovich USHAKOV
2. L’annexe du même règlement est modifiée
par adjonction, après l’article 18, de ce qui suit :
19. Arkadii Viktorovich BAHKIN
20. Andrei Alexandrovich FURSENKO
21. Alexei GROMOV
22. Vitalii Nikitich IGNATENKO
23. Sergei IVANOV
24. Victor Petrovich IVANOV
25. Vladimir Igorevich KOHZIN
26. Yuri Valentinovich KOVALCHUK
27. Mikhail Vitalevich MARGELOV
28. Sergey Yevgenyevich NARYSHKIN
29. Vladimir PLIGIN
30. Igor Dmitrievich SERGUN
31. Gennady TIMCHENKO
32. Yury Viktorovich USHAKOV
a
a
1
1
S.C. 1992, c. 17
SOR/2014-58
L.C. 1992, ch. 17
DORS/2014-58
857
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Statutory
Instruments Act
Registration
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-65
PART 2
PARTIE 2
ENTITIES
1. Aktsionerny Bank Russian Federation (also
known as Bank Rossiya)
ENTITÉS
1. Aktsionerny Bank Russian Federation (aussi
connue sous le nom de Bank Rossiya)
APPLICATION PRIOR TO PUBLICATION
ANTÉRIORITÉ DE LA PRISE D’EFFET
3. For the purpose of paragraph 11(2)(a) of the
Statutory Instruments Act, these Regulations
apply before they are published in the Canada
Gazette.
3. Pour l’application de l’alinéa 11(2)a) de la
Loi sur les textes réglementaires, le présent règlement prend effet avant sa publication dans la
Gazette du Canada.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
Loi sur les
textes
réglementaires
Enregistrement
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
Russia has deployed significant military forces to the Ukrainian
province of Crimea, beyond the scope of its basing arrangements
with Ukraine and in clear violation of Ukraine’s sovereignty and
territorial integrity.
La Russie a déployé d’importantes forces militaires en Crimée,
et elle a ainsi outrepassé les accords conclus avec l’Ukraine et violé
la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays.
Background
Contexte
On February 27, 2014, in Simferopol, the capital of the Ukrainian province of Crimea, uniformed and heavily armed men seized
government buildings and the provincial Parliament. They had
removed their insignia and were wearing masks, but their uniforms
and equipment strongly suggested that they were Russian soldiers.
Acting Ukrainian President Oleksandr Turchynov said that he had
placed Ukraine’s armed forces on full readiness because of the
threat of “potential aggression.”
Le 27 février 2014, à Simferopol, la capitale de la province
ukrainienne de Crimée, des hommes lourdement armés vêtus
d’uniformes ont assiégé les édifices du gouvernement et le Parlement provincial. Ils avaient retiré leur insigne et portaient des
masques, mais leurs uniformes et leur équipement laissaient
entendre qu’ils appartenaient à l’armée russe. Le président par
intérim, Olexandre Tourtchinov, a annoncé qu’il avait placé les
forces armées en état d’alerte pour contrer une éventuelle « agression » militaire.
Le 28 février 2014, les troupes russes ont pris le contrôle des
aéroports de Crimée et d’autres installations stratégiques. Des
troupes russes supplémentaires sont ensuite arrivées par avion.
Selon le ministre de l’Intérieur de l’Ukraine, il s’agissait d’une
« invasion armée et d’une occupation ».
Le 1er mars 2014, la présence des troupes russes s’est intensifiée
dans certains lieux stratégiques de Crimée. Le président Vladimir
Poutine a demandé l’accord du Parlement russe pour l’envoi de
troupes en Ukraine et non seulement en Crimée. Poutine a expliqué
que ces troupes étaient nécessaires pour protéger la vie de ses compatriotes russes. Le Parlement lui a donné le feu vert. Le président
par intérim, Olexandre Tourtchinov, a accusé la Russie d’agression
en ajoutant que Moscou tentait d’inciter Kiev à entrer dans un
conflit armé.
Le 2 mars 2014, on a estimé au moins 6 000 soldats russes
déployés en Crimée. L’Ukraine a lancé un appel à la communauté
internationale. En réponse à cet appel, le G7 a décidé de suspendre
les préparatifs du Sommet du G8 de Sotchi, prévu en juin 2014.
Entre le 2 mars 2014 et le 14 mars 2014, les forces russes
ont progressivement pris le contrôle opérationnel de la péninsule
On February 28, 2014, Russian troops occupied Crimea’s airports and other strategic facilities while more Russian troops
arrived by aircraft. Ukraine’s Interior Minister described the situation as a “military invasion and occupation.”
On March 1, 2014, the Russian troop presence intensified at
key locations in the province of Crimea. President Putin asked the
Russian Parliament for approval to send troops to Ukraine, without
limiting the request to Crimea only, saying that troops were needed
to protect Russian lives. Parliament granted his request. Ukraine’s
interim President Oleksandr Turchynov accused Russia of aggression, saying Moscow was “trying to provoke” Kyiv into an “armed
conflict.”
By March 2, 2014, Russia reportedly had more than 6 000 troops
in Crimea, and Ukraine appealed for international help. In response,
the G7 suspended preparations for the G8 Summit in Sochi, Russia, scheduled for June 2014.
Between March 2, 2014, and March 14, 2014, Russian forces
steadily took operational control of the Crimean peninsula,
858
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-65
capturing key installations and chokepoints, and increasing their
troop presence to an estimated 20 000.
With the Crimean provincial legislature under Russian military
control, the legislature’s Speaker announced legislators had passed
a vote of non-confidence in the provincial government of Crimea.
The Speaker also announced that legislators had voted to appoint
Serhiy Aksyonov as the new prime minister of Crimea. On
March 6, 2014, the self-appointed Crimean Parliament adopted a
resolution declaring its unanimous decision to become part of Russia, and set a referendum on this question for March 16, 2014.
On March 16, 2014, the referendum was held in Crimea while
the province was under the control of an illegal and coercive Russian military presence, resulting in an announced vote of 98.77% in
favour of Crimea becoming a subject of the Russian Federation.
The following day, members of Crimea’s self-appointed Parliament travelled to Moscow to begin negotiations on accession.
On March 19, 2014, President Putin introduced a bilateral treaty
on Crimea’s admission to the Russian Federation and constitutional law to the same effect. The first and second readings were
passed in the Lower House on March 20, 2014, and are expected to
be approved in the Upper House and signed by President Putin on
March 21, 2014.
Acting in coordination with the United States and the European
Union, the Governor in Council passed the Special Economic
Measures (Russia) Regulations on March 17, 2014, after finding
that the situation with respect to Crimea constitutes a grave breach
of international peace and security that has resulted or is likely to
result in a serious international crisis. Two days later, on March 19,
2014, the Governor in Council amended the Regulations by adding
an additional 11 individuals to the list of designated persons.
de Crimée, en capturant des installations clés et des goulots
d’étranglement et en accroissant leur présence militaire à environ
20 000 personnes.
Comme l’assemblée législative provinciale de Crimée était sous
contrôle militaire russe, le président de la législature a annoncé que
les législateurs avaient adopté une motion de censure à l’égard
du gouvernement provincial de la Crimée. Le président a aussi
annoncé que les législateurs avaient voté pour nommer
Serhiy Aksyonov le nouveau premier ministre de la Crimée. Le
6 mars 2014, le Parlement de Crimée autoproclamé a adopté une
résolution déclarant sa décision unanime de faire partie de la
Russie et d’avancer la date du référendum de deux semaines, soit le
16 mars 2014.
Le 16 mars 2014, le référendum a eu lieu en Crimée tandis que
la province était sous le contrôle d’une présence militaire russe
illégale et coercitive, et il a abouti à un vote annoncé de 98,77 %
pour que la Crimée devienne un sujet de la Fédération de Russie.
Le lendemain, les membres du Parlement autoproclamé de Crimée
se sont rendus à Moscou pour entamer des négociations sur
l’accession.
Le 19 mars 2014, le président Poutine a présenté un traité bilatéral et un projet de loi constitutionnel sur l’admission de la Crimée
à la Fédération de Russie. La Chambre basse les a adoptés en première et deuxième lectures le 20 mars 2014. On anticipe leur
adoption dans la Chambre haute et leur signature par le président
Poutine le 21 mars 2014.
Le 17 mars 2014, agissant en coordination avec les États-Unis et
l’Union européenne, le gouverneur en conseil a adopté le Règlement sur les mesures spéciales visant la Russie, après avoir constaté
que la situation concernant la Crimée constitue une rupture sérieuse
de la paix et de la sécurité internationales qui est susceptible d’entraîner ou a entraîné une grave crise internationale. Deux jours plus
tard, le 19 mars 2014, le gouverneur en conseil a modifié ce règlement en ajoutant 11 individus additionnels à la liste des personnes
désignées.
Objectives
Objectifs
The Regulations Amending the Special Economic Measures
(Russia) Regulations (the Regulations) add 15 persons (14 individuals and 1 entity) to the list of designated persons subject to targeted economic sanctions, for violating international law by violating the sovereignty and territorial integrity of Ukraine.
Le Règlement modifiant le Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Russie (le Règlement) ajoute 15 personnes (14 individus et 1 entité) à la liste des personnes désignées
en vertu des sanctions ciblées pour avoir violé le droit international
en s’attaquant à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de
l’Ukraine.
Description
Description
The Regulations add 15 persons (14 individuals and 1 entity) to
the list of designated persons under the Special Economic Measures (Russia) Regulations. Any person in Canada and any Canadian outside Canada are prohibited from
•• dealing in any property, wherever situated, held by or on behalf
of a designated person;
•• entering into or facilitating, directly or indirectly, any transaction related to such a dealing;
•• providing any financial or related service in respect of such a
dealing;
•• making goods, wherever situated, available to a designated person; and
•• providing any financial or related service to or for the benefit of
a designated person.
Le Règlement ajoute 15 personnes (14 individus et 1 entité) à la
liste des personnes désignées en vertu du Règlement sur les mesures
économiques spéciales visant la Russie. Le Règlement interdit aux
personnes au Canada et aux Canadiens à l’étranger :
•• d’effectuer une opération portant sur un bien, indépendamment
de la situation de celui-ci, détenu par une personne désignée ou
en son nom;
•• de conclure, directement ou indirectement, une transaction
relativement à une telle opération ou d’en faciliter, directement
ou indirectement, la conclusion;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
l’égard d’une telle opération;
•• de mettre des marchandises, indépendamment de leur situation,
à la disposition d’une personne désignée;
•• de fournir des services financiers ou des services connexes à
toute personne désignée ou pour son bénéfice.
859
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-65
Exceptions to the above-noted prohibitions are available for the
following:
•• Payments made by or on behalf of designated persons pursuant
to contracts entered into prior to the coming into force of the
Regulations, provided that the payments are not made to or for
the benefit of a designated person;
•• Pension payments to any person in Canada or any Canadian
outside Canada;
•• Transactions in respect of accounts at financial institutions held
by diplomatic missions, provided that the transaction is required
in order for the mission to fulfill its diplomatic functions under
the Vienna Convention on Diplomatic Relations, or, transactions required in order to maintain the mission premises if
the diplomatic mission has been temporarily or permanently
recalled;
•• Transactions by international organizations with diplomatic
status, agencies of the United Nations, the International
Red Cross and Red Crescent Movement, or Canadian nongovernmental organizations that have entered into a grant or
contribution agreement with the Department of Foreign Affairs,
Trade and Development;
•• Transactions necessary for a Canadian to transfer to a nondesignated person any accounts funds or investments of a Canadian held by a designated person on the day on which that
person became designated;
•• Financial services required in order for a designated person to
obtain legal services in Canada with respect to the application
of any of the prohibitions in the Regulations; and
•• Loan repayments made to any person in Canada or any Canadian abroad in respect of loans entered into before the coming
into force of the Regulations, enforcement of security in respect
of those loans, or payments by guarantors guaranteeing those
loans.
Des exceptions aux interdictions précédentes peuvent s’appliquer aux points suivants :
•• des paiements effectués par une personne désignée ou en son
nom en vertu d’un contrat ayant été signé avant l’application du
Règlement, sous réserve que les paiements ne s’adressent pas à
une des personnes désignées;
•• des paiements de pension destinés à une personne au Canada
ou à un Canadien à l’étranger;
•• les transactions se rapportant à des comptes dans des institutions financières détenus par des missions diplomatiques,
pourvu que la transaction soit requise pour que la mission
puisse remplir ses fonctions diplomatiques en vertu de la
Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ou, si la
mission diplomatique a été rappelée de manière temporaire ou
permanente;
•• les transactions par des organisations internationales ayant un
statut diplomatique, des organismes des Nations Unies, le
Mouvement international de la Croix-Rouge et du CroissantRouge ou des organisations non gouvernementales canadiennes
qui ont conclu un accord de subvention ou de contribution avec
le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du
Développement;
•• toute transaction nécessaire pour qu’un Canadien transfère à
une personne non désignée les comptes, fonds ou investissements de Canadiens qui sont détenus par une personne désignée à la date où cette personne est devenue une personne
désignée;
•• des services financiers requis pour qu’une personne désignée
puisse obtenir des services juridiques au Canada relativement à
l’application de toutes les interdictions prévues dans le
Règlement;
•• le remboursement à toute personne au Canada ou à tout Canadien à l’étranger d’emprunts contractés avant l’entrée en
vigueur du Règlement, la réalisation des sûretés relatives à de
tels emprunts ou les paiements effectués par leurs garants.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule applies to this proposal, as there are
minimal administrative costs to business, because of the reporting
requirement. However, the administrative burden associated with
these Regulations is carved out from the “One-for-One” Rule as
they address unique, exceptional circumstances.
La règle du « un pour un » s’applique à cette proposition, étant
donné qu’elle présente un minimum de coûts administratifs pour
les entreprises, en raison des exigences de déclaration. Toutefois, le
fardeau administratif associé à ce règlement est exempté de la règle
du « un pour un », puisqu’il concerne des circonstances uniques et
exceptionnelles.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs (or insignificant costs) on small business, and small
businesses would not be disproportionately affected.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, car le Règlement n’entraîne aucun coût (ou les coûts sont négligeables) pour
les petites entreprises. Le Règlement n’a aucune retombée disproportionnée sur ces mêmes entreprises.
Consultation
Consultation
Foreign Affairs, Trade and Development Canada drafted the
Regulations in consultation with the Department of Justice and Citizenship and Immigration Canada.
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada a
rédigé le Règlement en consultation avec le ministère de la Justice
et Citoyenneté et Immigration Canada.
Rationale
Justification
The measures contained in the Regulations demonstrate that
Canada is extremely concerned about the situation in Crimea. The
measures in the Regulations target individuals in positions of
power who are responsible for Russia’s military intervention on
the territory of Ukraine, in contravention of Russia’s international
obligations.
Les mesures comprises dans le Règlement démontrent que le
Canada est très préoccupé par la situation dans la province ukrainienne de Crimée. Les mesures comprises dans le Règlement
visent les individus en position de pouvoir qui sont responsables de
l’intervention militaire russe en Ukraine et qui contreviennent aux
obligations internationales de la Russie.
860
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-65
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Canada’s sanctions regulations are enforced by the Royal Canadian Mounted Police and the Canada Border Services Agency. In
accordance with section 8 of the Special Economic Measures Act,
every person who wilfully contravenes these Regulations is liable
upon summary conviction to a fine of not more than $25,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year or to both, or
upon conviction on indictment, to imprisonment for a term of not
more than five years.
La Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada sont chargées de l’application des sanctions.
Conformément à l’article 8 de la Loi sur les mesures économiques
spéciales, toute personne contrevenant au Règlement encourt, sur
la déclaration de culpabilité, une amende maximale de 25 000 $ ou
un emprisonnement maximal d’un an, ou les deux; ou par mise en
accusation, un emprisonnement maximal de cinq ans.
Contact
Personne-ressource
Jennifer May
Director
East/Southeast Europe Bilateral and Commercial Relations
Foreign Affairs, Trade and Development Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-7991
Fax: 613-995-1277
Email: Jennifer.may@international.gc.ca
Jennifer May
Directrice
Direction des relations commerciales et bilatérales avec
l’Europe de l’Est et du Sud-Est
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-7991
Télécopieur : 613-995-1277
Courriel : Jennifer.may@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
861
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-66
Registration
SOR/2014-66 March 25, 2014
Enregistrement
DORS/2014-66 Le 25 mars 2014
ACCESS TO INFORMATION ACT
LOI SUR L’ACCÈS À L’INFORMATION
Order Amending Schedule I to the Access to
Information Act (Oshawa Port Authority and
Vancouver Fraser Port Authority)
Décret modifiant l’annexe I de la Loi sur l’accès
à l’information (Administration portuaire de
Vancouver Fraser et Administration portuaire
d’Oshawa)
P.C. 2014-300 March 24, 2014
C.P. 2014-300 Le 24 mars 2014
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to subsection 77(2)
of the Access to Information Act1a, makes the annexed Order
Amending Schedule I to the Access to Information Act (Oshawa
Port Authority and Vancouver Fraser Port Authority).
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu du
paragraphe 77(2) de la Loi sur l’accès à l’information1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Décret modifiant
l’annexe I de la Loi sur l’accès à l’information (Administration
portuaire de Vancouver Fraser et Administration portuaire
d’Oshawa), ci-après.
ORDER AMENDING SCHEDULE I TO THE ACCESS TO
INFORMATION ACT (OSHAWA PORT AUTHORITY AND
VANCOUVER FRASER PORT AUTHORITY)
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE I DE LA LOI SUR
L’ACCÈS À L’INFORMATION (ADMINISTRATION
PORTUAIRE DE VANCOUVER FRASER ET
ADMINISTRATION PORTUAIRE D’OSHAWA)
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Schedule I to the Access to Information Act2 is amended by
adding the following in alphabetical order under the heading
“OTHER GOVERNMENT INSTITUTIONS”:
Oshawa Port Authority
Administration portuaire d’Oshawa
Vancouver Fraser Port Authority
Administration portuaire de Vancouver Fraser
1. L’annexe I de la Loi sur l’accès à l’information21 est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« AUTRES INSTITUTIONS FÉDÉRALES », de ce qui suit :
Administration portuaire de Vancouver Fraser
Vancouver Fraser Port Authority
Administration portuaire d’Oshawa
Oshawa Port Authority
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
1
1
R.S., c. A-1
R.S., c. A-1
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
862
L.R., ch. A-1
L.R., ch. A-1
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-67
Registration
SOR/2014-67 March 25, 2014
Enregistrement
DORS/2014-67 Le 25 mars 2014
PRIVACY ACT
LOI SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS
PERSONNELS
Order Amending the Schedule to the Privacy Act
(Oshawa Port Authority and Vancouver Fraser
Port Authority)
Décret modifiant l’annexe de la Loi sur la
protection des renseignements personnels
(Administration portuaire de Vancouver Fraser
et Administration portuaire d’Oshawa)
P.C. 2014-301 March 24, 2014
C.P. 2014-301 Le 24 mars 2014
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to subsection 77(2)
of the Privacy Act1a, makes the annexed Order Amending the Schedule to the Privacy Act (Oshawa Port Authority and Vancouver
Fraser Port Authority).
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu du
paragraphe 77(2) de la Loi sur la protection des renseignements
personnels1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Décret modifiant l’annexe de la Loi sur la protection des
renseignements personnels (Administration portuaire de Vancouver Fraser et Administration portuaire d’Oshawa), ci-après.
ORDER AMENDING THE SCHEDULE TO THE PRIVACY
ACT (OSHAWA PORT AUTHORITY AND VANCOUVER
FRASER PORT AUTHORITY)
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE DE LA LOI SUR LA
PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS
(ADMINISTRATION PORTUAIRE DE VANCOUVER
FRASER ET ADMINISTRATION PORTUAIRE
D’OSHAWA)
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. The schedule to the Privacy Act2 is amended by adding the
following in alphabetical order under the heading “OTHER
GOVERNMENT INSTITUTIONS”:
Oshawa Port Authority
Administration portuaire d’Oshawa
Vancouver Fraser Port Authority
Administration portuaire de Vancouver Fraser
1. L’annexe de la Loi sur la protection des renseignements
personnels21 est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre « AUTRES INSTITUTIONS FÉDÉRALES », de ce qui suit :
Administration portuaire de Vancouver Fraser
Vancouver Fraser Port Authority
Administration portuaire d’Oshawa
Oshawa Port Authority
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
1
1
R.S., c. P-21
R.S., c. P-21
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
L.R., ch. P-21
L.R., ch. P-21
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
863
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Registration
SOR/2014-68 March 28, 2014
Enregistrement
DORS/2014-68 Le 28 mars 2014
TERRITORIAL LANDS ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Northwest Territories Mining Regulations
Règlement sur l’exploitation minière dans les
Territoires du Nord-Ouest
P.C. 2014-306 March 27, 2014
C.P. 2014-306 Le 27 mars 2014
Whereas, pursuant to paragraph 24(b) of the Territorial Lands
Act1a, the proposed Northwest Territories Mining Regulations were
published in the Canada Gazette, Part I, on June 29, 2013, substantially in the annexed form, and a reasonable opportunity was
afforded to interested persons to make representations to the Minister of Indian Affairs and Northern Development with respect to
the proposed Regulations;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern
Development and the Treasury Board, pursuant to sections 8, 12
and 232b of the Territorial Lands Acta and paragraphs 19(1)(a)3c and
19.1(a)c and, considering that it is in the public interest to do so,
subsection 23(2.1)4d of the Financial Administration Act5e, makes
the annexed Northwest Territories Mining Regulations.
Attendu que, conformément à l’alinéa 24b) de la Loi sur les
terres territoriales1a, le projet de règlement intitulé Règlement sur
l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest, conforme
en substance au texte ci-après, a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada le 29 juin 2013 et que les intéressés ont ainsi eu
la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre
des Affaires indiennes et du Nord canadien,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
indiennes et du Nord canadien et du Conseil du Trésor et en vertu
des articles 8, 12 et 232b de la Loi sur les terres territorialesa et des
alinéas 19(1)a)3c et 19.1a)c et du paragraphe 23(2.1)4d de la Loi sur
la gestion des finances publiques5e, estimant aux termes de cette
disposition que l’intérêt public le justifie, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement sur l’exploitation
minière dans les Territoires du Nord-Ouest, ci-après.
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
(This table is not part of the Regulations.)
(La présente table ne fait pas partie du règlement.)
NORTHWEST TERRITORIES MINING
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’EXPLOITATION MINIÈRE
DANS LES TERRITOIRES DU NORD-OUEST
INTERPRETATION
DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION
1.Definitions
1. Définitions
APPLICATION
2.
Northwest Territories Mining District
APPLICATION
2. LICENCE TO PROSPECT
3. 4.
Issuance of licence
Licence authorization — licensee or agent
LICENCE DE PROSPECTION
3. 4. PROHIBITIONS RESPECTING PROSPECTING,
STAKING AND MINING
5.
a
c
d
e
b
Lands not open for prospecting or staking
R.S., c. T-7
S.C. 2002, c. 7, s. 246
S.C. 1991, c. 24, s. 6
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
R.S., c. F-11
864
District minier des Territoires du Nord-Ouest
Délivrance
Autorisations découlant de la licence — titulaire ou
personne autorisée
INTERDICTIONS RELATIVES À LA PROSPECTION,
AU JALONNEMENT DE CLAIMS ET
AUX ACTIVITÉS MINIÈRES
5. a
d
e
b
c
Terres exclues de toute prospection ou de tout jalonnement
de claim
L.R., ch. T-7
L.C. 2002, ch. 7, art. 246
L.C. 1991, ch. 24, art. 6
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
L.R., ch. F-11
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
6.
7.
Surface rights — prohibition respecting entry
Prohibition on removing minerals
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
6. 7. PROSPECTING PERMITS
Droits de surface — interdiction d’accéder à la surface
Interdiction de déplacer des minéraux
PERMIS DE PROSPECTION
8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. Prospecting permit zones
Application for prospecting permit
Zones excluded
Priority
Duration of prospecting permits
Notice respecting prospecting permits
Charges for prospecting permit
Report on work to obtain remission
Request for deferral of charge and extension of permit
Grouping of prospecting permits
Application to record claim in prospecting permit zone
8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. Remission of charge
Cancellation of permit on request
Cancellation of permit for non-payment
Effect of expiration or cancellation of permit
19. 20. 21. 22. Zones de permis de prospection
Demande de permis
Permis ne pouvant être délivré pour certaines zones
Priorité
Période de validité
Affichage — permis de prospection
Prix à payer — permis de prospection
Rapport sur les travaux aux fins de remise
Paiement différé et prolongation du permis
Groupement de permis de prospection
Demande d’enregistrement d’un claim dans une zone de
permis de prospection
Remise
Demande d’annulation du permis de prospection
Annulation pour défaut de paiement
Effets de l’annulation ou de l’expiration
CLAIMS
CLAIMS
Size, Boundaries and Marking of a Claim
Superficie, limites et marquage des claims
23. Area of claim — excluded lands
24. Identification tags
25. Marking of boundaries
23. Superficie d’un claim — terres exclues
24. Plaques d’identification
25. Marquage des limites d’un claim
Legal Posts
26. 27. 28. 29. Requirements for legal post
Boundary post
Corner post
Witness post
Bornes légales
26. 27. 28. 29. Exigences
Bornes de délimitation
Borne d’angle
Borne témoin
Staked Claim
Jalonnement du claim
30. Requirements to complete staking
31. Verification of staking
30. Exigences pour achever le jalonnement
31. Vérification
Moving Legal Posts and
Modifying Information
32. Prohibition
Déplacement de bornes légales et
modification des renseignements
32. Interdictions
Recording of a Claim
33. 34. 35. 36. Application
Conflicting applications
Claim recorded under the law of another province
Claim lying partly in another province
Enregistrement du claim
33. 34. 35. 36. Demande
Demandes multiples
Claim enregistré sous le régime d’une loi provinciale
Partie de claim située dans une autre province
865
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Dispute Respecting Recording of a Claim
37. Notice of protest
38. Inquiry by Supervising Mining Recorder
Contestation de l’enregistrement d’un claim
37. Avis de contestation
38. Enquête du registraire minier en chef
Work Requirements
39. Work required
40. Report of work or request for extension
Exigences relatives aux travaux
39. Exécution de travaux
40. Rapport ou demande de prolongation
Work Reports and Applications
for Extension
41. Report on work
42. Application for extension of time
Rapport sur les travaux exécutés et
demande de prolongation
41. Rapport sur les travaux exécutés
42. Demande de prolongation
Charges to Hold Recorded Claim
and Assess Mineral Potential
43. Charge
Prix à payer — claim enregistré et
évaluation du potentiel minéral
43. Prix à payer
Evaluation of Report and Cost of Work
44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. Evaluation of report
Allocation of excess cost of work
Grouping of recorded claims
Issuance of certificate of work
Remission of charge
Insufficient work
Period of application of requirements
Examen du rapport et coût des travaux
44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. Suspension
51. Suspension of payment and work requirements
Suspension
51. Demande de suspension de paiement et de prolongation de
période d’exécution des travaux
Reduced Area
52. Application for reduced-area claim
Réduction de superficie
52. Demande de réduction de superficie
Cancellation of Recording of Claims
53. 54. 55. 56. Notice of cancellation
Request for cancellation of recording
Date of cancellation
Reopening of lands
Annulation de l’enregistrement du claim
53. 54. 55. 56. Avis d’annulation
Demande d’annulation
Dates d’annulation
Réouverture à la prospection et au jalonnement
LEASE OF A RECORDED CLAIM
BAIL VISANT UN CLAIM ENREGISTRÉ
Plan of Survey
Plan d’arpentage
57. Survey required for lease
58. Extra charge for additional area — one claim
59. Recording of plan of survey
Requirements Respecting Leases
60. Application for lease
61. Annual rent for lease
866
Examen du rapport
Coûts des travaux excédentaires — demande d’attribution
Groupement de claims enregistrés
Délivrance du certificat de travaux
Remise du prix à payer
Travaux exécutés insuffisants
Période d’application des exigences
57. Condition préalable — arpentage
58. Prix à payer additionnel — superficie arpentée supérieure à
celle déclarée
59. Enregistrement du plan d’arpentage
Exigences relatives au bail
60. Demande de prise à bail
61. Loyer annuel
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
62. Request for renewal of lease
63. Notice of overdue rent
64. Cancellation of lease by lessee
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
62. Demande de renouvellement de bail
63. Avis d’exigibilité du loyer
64. Avis d’annulation de bail
TRANSFER OF A PROSPECTING
PERMIT, CLAIM OR LEASE
65. Transfer of permit
66. Requirements for transfer of recorded claim or lease
67. Cancellation of recorded claim or lease
TRANSFERT D’UN PERMIS DE PROSPECTION,
D’UN CLAIM OU D’UN BAIL
65. Conditions de transfert — permis de prospection
66. Conditions de transfert — claim enregistré ou bail
67. Annulation d’un claim ou d’un bail
ROYALTIES
68. 69. 70. 71. 72. 73. 74. 75. 76. 77. Commencement of production of mine
Royalties on value of output of mine
Deductions
Change of owner or operator has no effect
Statement respecting minerals whose gross value exceeds
$100,000
Contents of royalty return
Royalty returns for certain joint ventures
Notice of assessment of royalties
Record keeping
Condition on removal of minerals
REDEVANCES
68. 69. 70. 71. 72. 73. 74. 75. 76. 77. GENERAL PROVISIONS
78. Recorded claim and lease subject to public works
79. Suspension — death or incompetency of claim holder
80. 81. 82. 83. Extension on account of strike
When written notice is considered to be received
Recording of documents
Consultation of records
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
78. Bail assujetti à des travaux publics
79. Avis de décès ou de déclaration d’incapacité du détenteur
de claim enregistré
80. Grève déclarée
81. Avis considéré reçu
82. Documents versés au registre
83. Consultation des registres
REVIEW BY THE MINISTER
84. Request for ministerial review
85. Prohibition respecting staking
RÉVISION PAR LE MINISTRE
84. Demande de révision
85. Interdiction de jalonner
TRANSITIONAL PROVISIONS
86. 87. 88. 89. 90. 91. Definition of “former Regulations”
Recording of located claim
Certificates of extension
Report on work — former Regulations
Deduction from lease payment
Application for common anniversary date
92. Honorary licence
93. Applications for leases and renewals
Mise en production de la mine
Redevances sur la valeur de la production de la mine
Déductions
Changement de propriétaire ou d’exploitant — sans effet
Déclaration — valeur brute de minéraux de plus
de 100 000 $
Déclaration de redevances minières
Déclaration de redevances des membres d’une coentreprise
Avis de cotisation
Conservation des documents
Condition préalable au déplacement de minéraux
DISPOSITIONS TRANSITOIRES
86. 87. 88. 89. 90. 91. Définition de « règlement antérieur »
Enregistrement d’un claim localisé
Certificat de prolongation
Rapport de travaux exécutés à l’égard d’un claim
Déduction du loyer à payer
Date commune d’anniversaire d’enregistrement d’un
claim
92. Renouvellement de permis honoraire
93. Prise à bail et renouvellement de bail
867
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
94.
REPEAL
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
94.
ABROGATION
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
95. March 31, 2014
95. 31 mars 2014
SCHEDULE 1
ANNEXE 1
SCHEDULE 2
ANNEXE 2
INTERPRETATION
1. 2. 3. 4. 5. Definitions
DÉFINITIONS
1. PART 1
PARTIE 1
GENERAL REQUIREMENTS
EXIGENCES GÉNÉRALES
Paper or electronic format
Identifying information
Details of contents
Maps or sections
2. 3. 4. 5. Geographic Location And Coordinates
6. 7. 8. Sample sites — coordinate systems
Method for determination of location
Elevation coordinates
9. Coordinates for geographic locations
10. Location of data collection sites
11. Cross-referencing of sample identifiers
6. 7. 8. 9. Coordonnées des emplacements géographiques
10. Coordonnées des sites de collecte de données
11. Concordance des identificateurs d’échantillon
Renseignements sur les types de travaux
12. 13. 14. 15. 16. Travaux d’excavation
Travaux de forage
Cartographie géologique
Travaux d’échantillonnage et de géochimie
Travaux de géophysique ou de télédétection
PART 2
PARTIE 2
SIMPLIFIED REPORT
RAPPORT SIMPLIFIÉ
17. Simplified report
868
Sites de collecte des données — coordonnées exigées
Méthodes de détermination des emplacements
Coordonnées d’élévation
Cartes, coupes et échantillons
Information About Types Of Work
Excavation
Drilling
Geological mapping
Sampling and geochemistry
Geophysics or remote sensing work
Support papier ou électronique
Renseignements identificatoires
Contenu
Cartes ou coupes
Emplacement et coordonnées géographiques
Maps, Sections And Samples
12. 13. 14. 15. 16.
Définitions
17. Rapport simplifié
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Definitions
“Act”
« Loi »
“boundary
post”
« borne de
délimitation »
“business day”
« jour
ouvrable »
“Chief”
« chef »
“contiguous”
« contigus »
“corner post”
« borne
d’angle »
“cost of work”
« coût des
travaux »
“depreciable
assets”
« actif
amortissable »
“environmental
baseline
studies”
« études
environnementales de base »
“exploration
cost”
« frais
d’exploration »
“fiscal year”
« exercice »
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
NORTHWEST TERRITORIES
MINING REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’EXPLOITATION
MINIÈRE DANS LES TERRITOIRES
DU NORD-OUEST
INTERPRETATION
DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION
1. (1) The following definitions apply in these
Regulations.
“Act” means the Territorial Lands Act.
1. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« actif amortissable » S’entend des bâtiments, des
usines, de la machinerie et du matériel.
Définitions
« biens utilisés pour le traitement » Installations
d’évacuation des résidus et actifs amortissables qui
sont situés dans les Territoires du Nord-Ouest et qui
sont utilisés directement et exclusivement pour le
traitement.
« borne d’angle » Borne légale marquant l’angle
nord-est, sud-est, sud-ouest ou nord-ouest d’un
claim ou d’une parcelle de terre qui est jalonnée afin
d’en faire un claim.
« borne de délimitation » Borne légale, autre qu’une
borne d’angle ou une borne témoin, marquant les
lignes de délimitation d’un claim ou d’une parcelle
de terre qui est jalonnée afin d’en faire un claim.
« borne légale » Poteau, arbre ou monticule de
pierres préparé et dressé conformément à l’article 26
et servant de borne d’angle, de borne de délimitation
ou de borne témoin.
« borne témoin » Borne légale dressée conformément à l’article 29 servant de référence pour l’angle
d’un claim ou d’une parcelle de terre dont les limites
sont marquées afin d’en faire un claim.
« chef » Le chef de la division de l’analyse financière et de l’administration des redevances du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien.
« contigus » Se dit d’au moins deux claims, notamment de ceux qui ont été jalonnés de façon à être
contigus.
« coût des travaux » L’ensemble des dépenses engagées pour l’exécution des travaux à l’exclusion :
a) des frais de déplacement à l’extérieur du
Canada des personnes qui ont exécuté les travaux
et du matériel utilisé;
b) des droits, taxes et impôts versés à un ordre de
gouvernement ou à un organisme public;
c) du coût du jalonnement ou de l’enregistrement
d’un claim;
d) des frais juridiques;
e) des frais d’administration.
« études environnementales de base » Études décrivant diverses caractéristiques de l’environnement
présent avant les activités d’exploration minière ou
d’exploitation minière qui serviront d’indice de référence pour mesurer les changements sur celui-ci,
notamment les caractéristiques météorologiques,
hydrologiques et hydrogéologiques, la qualité des
eaux de surface et des eaux souterraines, les ressources aquatiques, le profil des sols, l’écosystème,
la faune et l’habitat ainsi que le patrimoine culturel
et archéologique.
« biens utilisés
pour le
traitement »
“processing
assets”
“boundary post” means a legal post, excluding a corner post and a witness post, marking the boundary of
a claim or a plot of land that is being staked for the
purpose of making it a claim.
“business day” means a day other than a Saturday or
a holiday.
“Chief” means the Chief of Financial Analysis and
Royalties Administration Section of the Department
of Indian Affairs and Northern Development.
“contiguous”, with reference to two or more claims,
includes claims that were staked in a manner to be
contiguous.
“corner post” means a legal post marking the northeast, southeast, southwest or northwest corner of a
claim or a plot of land that is being staked for the
purpose of making it a claim.
“cost of work” means expenses incurred in performing work, but excludes all of the following:
(a) transportation costs outside Canada for persons who performed work or for equipment used
in work;
(b) taxes and fees paid to any level of government
or any institution of public government;
(c) costs of staking and recording a claim;
(d) legal fees;
(e) administrative costs.
“depreciable assets” means buildings, plant, machinery and equipment.
“environmental baseline studies” means a description of selected environmental attributes that existed
before mineral exploration or mining development
and that are used to establish a benchmark from
which to measure changes to the environment.
Selected environmental attributes include meteorologic, hydrologic and hydro-geologic attributes, surface water and groundwater quality, aquatic resources, soil profiling, ecosystems, wildlife and wildlife
habitat, cultural heritage and archaeology.
“exploration cost” means an expense incurred for
the purpose of determining the existence, location,
extent, quality or economic potential of a mineral
deposit in the Northwest Territories, but does not
include an expense incurred for the purpose of bringing a mine into production.
“fiscal year”, in respect of a mine, means the fiscal
period of the mine’s operator as that period is defined
in section 249.1 of the Income Tax Act.
« actif
amortissable »
“depreciable
assets”
« borne
d’angle »
“corner post”
« borne de
délimitation »
“boundary
post”
« borne légale »
“legal post”
« borne
témoin »
“witness post”
« chef »
“Chief”
« contigus »
“contiguous”
« coût des
travaux »
“cost of work”
« études
environnementales de base »
“environmental
baseline
studies”
869
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
“holder of the
surface rights”
« titulaire des
droits de
surface »
“holder of the surface rights” means the lessee or
registered holder of the surface rights to the land.
“legal post”
« borne
légale »
“legal post” means a post, tree or mound of stones
set up in accordance with section 26 to serve as a
boundary post, corner post or witness post.
“licence” means a licence to prospect referred to in
section 3.
“mine” means an undertaking that produces or has
produced minerals or processed minerals from lands
within the Northwest Territories Mining District,
and includes the depreciable assets that are located
in the Northwest Territories and used in connection
with the undertaking.
“mineral” means any naturally occurring inorganic
substance found in the Northwest Territories Mining
District, including frac sand, but excluding material
the taking of which is regulated under the Territorial
Quarrying Regulations.
“mining property” means
(a) a recorded claim or a leased claim within the
boundaries of which a mine or part of a mine is
situated; or
(b) a group of contiguous recorded or leased
claims within the boundaries of which a mine or
part of a mine is situated and
(i) that belong to the same owner, or
(ii) if the mine is operated as a joint venture,
that are owned exclusively by the members of
the joint venture or parties related to the members of the joint venture, regardless of the
degree of ownership of each recorded claim or
leased claim.
“mining reclamation trust” means a trust that is
established for a mine and that is created
(a) for the purposes of subsection 72.11(1) of the
Mackenzie Valley Resource Management Act; or
(b) as a condition of
(i) a lease issued under the Territorial Lands
Regulations,
(ii) a contract with the Minister relating to the
reclamation or environmental management of a
mining property, or
(iii) a permit issued under Part 3 or 4 of the
Mackenzie Valley Resource Management Act or
under the Territorial Land Use Regulations.
“Mining Recorder” means the person designated by
the Minister as the Mining Recorder.
“licence”
« licence »
“mine”
« mine »
“mineral”
« minéral »
“mining
property”
« propriété
minière »
“mining
reclamation
trust”
« fiducie de
restauration
minière »
“Mining
Recorder”
« registraire
minier »
“mining royalty
valuer”
« évaluateur
des redevances
minières »
“owner”
« propriétaire »
870
“mining royalty valuer” means a person acting on
the Minister’s behalf for the purpose of ascertaining
the value of minerals or processed minerals produced from a mine.
“owner”, in respect of a recorded claim, leased
claim, mine or mining property, means any person
with a legal or beneficial interest in the recorded
claim, leased claim, mine or mining property.
« évaluateur des redevances minières » Personne
chargée au nom du ministre de déterminer la valeur
des minéraux ou minéraux traités produits par une
mine.
« exercice » S’agissant d’une mine, l’exercice de
l’exploitant au sens de l’article 249.1 de la Loi de
l’impôt sur le revenu.
« fiducie de restauration minière » Fiducie qui est
établie à l’égard d’une mine et qui, selon le cas, est
créée :
a) pour l’application du paragraphe 72.11(1) de la
Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie;
b) à titre de condition :
(i) soit d’un bail accordé en vertu du Règlement
sur les terres territoriales,
(ii) soit d’un contrat conclu avec le ministre
relativement à la restauration ou à la gestion
environnementale d’une propriété minière,
(iii) soit d’un permis délivré en vertu de la partie 3 ou 4 de la Loi sur la gestion des ressources
de la vallée du Mackenzie ou en vertu du Règlement sur l’utilisation des terres territoriales.
« formule prescrite » Toute formule prescrite par le
ministre en vertu de l’article 28 de la Loi.
« évaluateur des
redevances
minières »
“mining royalty
valuer”
« fraction non amortie »
a) Dans le cas d’une déduction pour amortissement, le coût d’origine des actifs amortissables à
l’égard desquels la déduction est réclamée, duquel
est soustrait toute déduction pour amortissement
réclamée au préalable à leur égard;
b) dans le cas d’une déduction relative à l’aménagement, la fraction non amortie des frais admissibles à la déduction visés à l’alinéa 70(1)i);
c) dans le cas d’une déduction relative à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration minière, le total de toutes les contributions
effectuées au profit de la fiducie duquel est soustrait toute déduction réclamée au préalable.
« frais d’exploration » Toutes les dépenses engagées
en vue de déterminer l’existence, l’emplacement,
l’étendue, la qualité ou le potentiel économique d’un
gisement de minéraux dans les Territoires du NordOuest. Sont exclus de la présente définition les frais
de démarrage d’une mine.
« jour ouvrable » Jour qui n’est ni un samedi, ni un
jour férié.
« fraction non
amortie »
“undeducted
balance”
« licence » Licence de prospection visée à l’article 3.
« liées » Se dit de plusieurs personnes qui sont, selon
le cas :
a) des personnes liées au sens de l’article 251 de
la Loi de l’impôt sur le revenu, compte non tenu
de l’alinéa 251(5)b);
b) des sociétés associées au sens de l’article 256
de cette loi, compte non tenu du paragraphe 256(1.4);
« licence »
“licence”
« exercice »
“fiscal year”
« fiducie de
restauration
minière »
“mining
reclamation
trust”
« formule
prescrite »
“prescribed
form”
« frais
d’exploration »
“exploration
cost”
« jour
ouvrable »
“business day”
« liées »
“related”
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
“precious
stone”
« pierre
précieuse »
“precious stone” means a diamond, a sapphire, an
emerald or a ruby.
“prescribed
form”
« formule
prescrite »
“prescribed form” means a form prescribed by the
Minister under section 28 of the Act.
“processing”
« traitement »
“processing” means crushing, grinding, flotation,
beneficiation, concentrating, milling, roasting,
smelting, leaching, recrystallization or refining performed on minerals, and if the output of a mine is
precious stones, cleaning and sorting that output.
“processing assets” means tailings disposal facilities
and depreciable assets that are located in the Northwest Territories and that are used directly and exclusively in processing.
“related”, in respect of two or more persons, means
that the persons are
(a) related persons within the meaning of section 251 of the Income Tax Act, read without reference to paragraph 251(5)(b) of that Act;
(b) associated corporations within the meaning of
section 256 of the Income Tax Act, read without
reference to subsection 256(1.4) of that Act;
(c) affiliated persons within the meaning of section 251.1 of the Income Tax Act; or
(d) other than for the purpose of subsection 74(1),
owners or operators of the same mine.
“Supervising Mining Recorder” means the person
designated by the Minister as the Supervising Mining Recorder.
“processing
assets”
« biens utilisés
pour le
traitement »
“related”
« liées »
“Supervising
Mining
Recorder”
« registraire
minier en chef »
“undeducted
balance”
« fraction non
amortie »
“witness post”
« borne
témoin »
“work”
« travaux »
“undeducted balance” means
(a) in respect of a depreciation allowance, the original cost of the depreciable assets in respect of
which the depreciation allowance is claimed, less
any depreciation allowances previously claimed
in respect of those assets;
(b) in respect of a development allowance, the
undeducted balance of costs eligible for a development allowance under paragraph 70(1)(i); and
(c) in respect of a mining reclamation trust contribution allowance, the total of all contributions
made to the mining reclamation trust, less any
allowances previously claimed.
“witness post” means a legal post set up in accordance with section 29 to provide reference to the corner of a claim or a plot of land that is being staked
for the purpose of making it a claim.
“work” means
(a) any of the following undertakings that are performed in respect of a recorded claim — including, for the purposes of subsection 39(2), before
the recorded claim existed — or within the zone
of a prospecting permit, for the purpose of assessing its mineral potential:
(i) examination of outcrops and surficial
deposits,
(ii) excavation,
c) des personnes affiliées au sens de l’article 251.1
de cette loi;
d) sauf pour l’application du paragraphe 74(1),
des propriétaires ou des exploitants de la même
mine.
« Loi » La Loi sur les terres territoriales.
« Loi »
“Act”
« mine » Ouvrage produisant ou ayant produit des
minéraux ou des minéraux traités à partir des terres
situées dans le district minier des Territoires du
Nord-Ouest, y compris les actifs amortissables qui
sont situés dans les Territoires du Nord-Ouest et qui
sont utilisés en relation avec cet ouvrage.
« minéral » Toute substance inorganique existant
dans la nature, y compris le sable de fracturation, et
se trouvant dans le district minier des Territoires du
Nord-Ouest, à l’exception des matières dont l’extraction est régie par le Règlement sur l’exploitation
de carrières territoriales.
« pierre précieuse » Diamant, saphir, émeraude ou
rubis.
« mine »
“mine”
« propriétaire » S’agissant d’un claim enregistré,
d’un claim enregistré visé par un bail, d’une mine ou
d’une propriété minière, toute personne y ayant un
intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire.
« propriété minière » Selon le cas :
a) claim enregistré ou claim enregistré visé par un
bail, dans les limites duquel se trouve tout ou partie d’une mine;
b) groupe de claims enregistrés contigus — visés
ou non par un bail — dans les limites duquel se
trouve tout ou partie d’une mine et qui :
(i) soit appartient au même propriétaire,
(ii) soit appartient en exclusivité aux membres
d’une coentreprise ou aux personnes qui leur
sont liées, si la mine est exploitée en coentreprise, quel que soit le degré de participation des
membres dans les claims ou les baux.
« registraire minier » Personne désignée à ce titre par
le ministre.
« propriétaire »
“owner”
« registraire minier en chef » Personne désignée à ce
titre par le ministre.
« registraire
minier en
chef »
“Supervising
Mining
Recorder”
« titulaire des droits de surface » S’entend du titulaire des droits de surface enregistré ou le preneur à
bail.
« titulaire des
droits de
surface »
“holder of the
surface rights”
« traitement » Concassage, pulvérisation, flottation,
enrichissement, concentration, broyage, grillage,
fusion, lessivage, recristallisation ou affinage effectué sur des minéraux et, si une mine produit des
pierres précieuses, épuration et tri de celles-ci.
« travaux » Selon le cas :
a) l’un des types de travaux ci-après qui sont exécutés à l’égard d’une zone visée par un permis de
« traitement »
“processing”
« minéral »
“mineral”
« pierre
précieuse »
“precious
stone”
« propriété
minière »
“mining
property”
« registraire
minier »
“Mining
Recorder”
« travaux »
“work”
871
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(2) For the purposes of these Regulations, a person who is related to another person is considered to
be also related to any person to whom the other person is related.
prospection ou d’un claim enregistré — ou, pour
l’application du paragraphe 39(2), d’un claim qui
n’a pas encore été enregistré — en vue d’en évaluer le potentiel minéral : (i) l’examen d’affleurements rocheux et de
dépôts de surface,
(ii) l’excavation,
(iii) l’échantillonnage,
(iv) les études ou les analyses géochimiques,
(v) le forage,
(vi) la cartographie géologique,
(vii) les études ou les analyses géophysiques,
(viii) la télédétection, si des travaux visés aux
sous-alinéas (i) à (vii) ont été entrepris pour
évaluer les résultats de télédétection et qu’ils
ont fait, avec ceux de télédétection, l’objet d’un
même rapport présenté conformément aux
paragraphes 15(2) ou 41(1),
(ix) l’établissement sur le terrain de lignes de
référence à l’appui des travaux visés aux sousalinéas (i) à (vii),
(x) la pétrographie,
(xi) l’analyse de données, la production de
cartes et la préparation de rapports en application du présent règlement à l’égard des travaux
visés aux sous-alinéas (i) à (viii) et (x);
b) l’un des types de travaux ci-après qui sont exécutés à l’égard d’un claim enregistré :
(i) la préparation du plan d’arpentage visé à
l’alinéa 57(1)a),
(ii) la construction de routes, de quais et de
pistes d’atterrissage effectuée afin de réaliser
l’un des travaux visés à l’alinéa a);
c) les études environnementales de base réalisées
en même temps que des travaux visés à l’un des
sous-alinéas a)(i) à (vii) et (ix) ou b)(ii), l’analyse
des données résultant de ces études, la production
de cartes et la préparation de l’annexe visée à
l’alinéa 4t) de l’annexe 2.
(2) Pour l’application du présent règlement, une
personne liée à une autre est considérée comme étant
également liée à toute personne liée à cette autre
personne.
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of the
Northwest Territories Mining District, the area of
which is described in Schedule 1 to the Northwest
Territories Mining District and Nunavut Mining
District Order.
2. Le présent règlement s’applique au district
minier des Territoires du Nord-Ouest dont la superficie est décrite à l’annexe 1 du Décret sur les districts miniers des Territoires du Nord-Ouest et du
Nunavut.
LICENCE TO PROSPECT
LICENCE DE PROSPECTION
3. (1) The Mining Recorder must issue a licence
to prospect to a person who has applied for one and
paid the applicable fee set out in Schedule 1 if the
person is
(a) an individual who is 18 years of age or older;
or
3. (1) Le registraire minier délivre une licence de
prospection aux personnes ci-après qui en font la
demande et qui paient les droits applicables prévus à
l’annexe 1 :
a) les personnes physiques âgées d’au moins dixhuit ans;
(iii) sampling,
(iv) geochemical study or analysis,
(v) drilling,
(vi) geological mapping,
(vii) geophysical study or analysis,
(viii) remote sensing, if one or more undertakings set out in subparagraphs (i) to (vii) have
been performed to evaluate the results of the
remote sensing and are reported on, together
with the remote sensing, in accordance with
subsection 15(2) or 41(1),
(ix) the placing of grid lines in the field for the
purpose of performing any of the undertakings
referred to in subparagraphs (i) to (vii),
(x) petrography,
(xi) data analysis, map generation and preparation of reports that are submitted under these
Regulations in respect of undertakings referred
to in subparagraphs (i) to (viii) and (x);
(b) any of the following undertakings that are performed in respect of a recorded claim:
(i) the preparation of a plan of survey under
paragraph 57(1)(a),
(ii) the building of roads, airstrips or docks for
the purpose of performing any of the undertakings referred to in paragraph (a); and
(c) environmental baseline studies that are conducted in conjunction with undertakings referred
to in subparagraphs (a)(i) to (vii) and (ix) or subparagraph (b)(ii), as well as analysis of the data
resulting from the studies, map generation and the
preparation of an appendix as required in paragraph 4(t) of Schedule 2.
Related person
Northwest
Territories
Mining District
Issuance of
licence
872
Personne liée
District minier
des Territoires
du Nord-Ouest
Délivrance
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(b) a company that is incorporated or registered
under the Business Corporations Act, S.N.W.T.
1996, c. 19, or that is incorporated under the Canada Business Corporations Act.
Licence not
transferable
Licence valid
for one year
Copy of licence
Licence
authorization — licensee
or agent
Licence
authorization — licensee
Lands not open
for prospecting
or staking
(2) A licence is not transferable.
(3) A licence is valid from the date of its issue
until March 31 following the date of its issue or, if
renewed before March 31, for a period of one year
beginning on April 1 following the date of its
renewal.
(4) A licensee may, on request and payment of the
applicable fee set out in Schedule 1, obtain from the
Mining Recorder a copy of their licence.
4. (1) Only a licensee or a person authorized to act
on behalf of a licensee may
(a) prospect for the purpose of staking a claim; or
(b) undertake the staking of a claim.
(2) Only a licensee may
(a) make an application to record a claim;
(b) make an application for a prospecting permit;
(c) be issued a written confirmation under subsection 15(11), a certificate of extension under subsection 42(2) or a certificate of work under
subsection 47(1);
(d) be issued a lease of a recorded claim or a
renewal of such a lease; and
(e) acquire, by themself or with another licensee,
a prospecting permit, recorded claim or lease of a
recorded claim.
b) les personnes morales constituées ou enregistrées sous le régime de la Loi sur les sociétés par
actions, L.T.N.-O. 1996, ch. 19, ou constituées
sous le régime de la Loi canadienne sur les sociétés par actions.
(2) La licence n’est pas transférable.
(3) Elle est valide à compter de la date de sa délivrance jusqu’au 31 mars suivant cette date ou, si elle
est renouvelée avant le 31 mars, pour une période
d’un an commençant le 1er avril suivant la date du
renouvellement.
(4) Le titulaire de la licence peut, sur demande et
paiement des droits applicables prévus à l’annexe 1,
en obtenir une copie auprès du registraire minier.
4. (1) Seul le titulaire d’une licence ou une personne autorisée à agir en son nom peut :
a) faire de la prospection dans le but de jalonner
un claim;
b) entreprendre le jalonnement d’un claim.
(2) Seul le titulaire d’une licence peut :
a) présenter une demande d’enregistrement de
claim;
b) présenter une demande de permis de
prospection;
c) obtenir une confirmation écrite au titre du paragraphe 15(11), un certificat de prolongation au
titre du paragraphe 42(2) ou un certificat de travaux au titre du paragraphe 47(1);
d) prendre à bail un claim enregistré ou renouveler
un tel bail;
e) acquérir, seul ou avec un autre titulaire de
licence, un permis de prospection, un claim enregistré ou un bail à l’égard d’un tel claim.
PROHIBITIONS RESPECTING
PROSPECTING, STAKING
AND MINING
INTERDICTIONS RELATIVES À LA
PROSPECTION, AU JALONNEMENT DE
CLAIMS ET AUX ACTIVITÉS MINIÈRES
5. It is prohibited to prospect or stake a claim on
any of the following lands:
(a) lands used as a cemetery;
(b) lands covered by a prospecting permit, a
recorded claim or a lease of a recorded claim,
unless the prospecting or staking is done by the
permittee, claim holder or lessee;
(c) lands for which the minerals have been granted
by the Crown;
(d) lands subject to a prohibition on prospecting
or staking a claim under a land use plan that has
been approved under federal legislation or under a
land claims agreement;
(e) lands that have been withdrawn from disposal
or set apart and appropriated by the Governor in
Council under paragraphs 23(a) to (e) of the Act;
(f) lands that are mentioned in subsections 22(1)
and 52(5), section 56, subsection 67(2) and section 85 that are not open for prospecting or
staking.
5. Il est interdit de prospecter les terres ci-après ou
d’y jalonner un claim :
a) celles servant de cimetière;
b) celles visées par un permis de prospection, un
claim enregistré ou un bail à l’égard d’un tel
claim, à moins d’être le titulaire du permis de
prospection, le détenteur du claim ou le preneur à
bail;
c) celles dont les minéraux ont été concédés par la
Couronne;
d) celles faisant l’objet d’une interdiction de prospecter ou de jalonner prévue dans un plan d’aménagement approuvé sous le régime d’une loi fédérale ou d’un accord de revendication territoriale;
e) celles qui sont déclarées inaliénables ou qui
sont réservées par le gouverneur en conseil en
vertu des alinéas 23a) à e) de la Loi;
f) celles qui sont visées aux paragraphes 22(1) ou
52(5), à l’article 56, au paragraphe 67(2) ou à
l’article 85 et qui ne sont pas rouvertes à la
prospection ou au jalonnement de claim.
Licence non
transférable
Période de
validité
Copie
Autorisations
découlant de la
licence —
titulaire ou
personne
autorisée
Autorisations
découlant de la
licence —
titulaire
Terres exclues
de toute
prospection
ou de tout
jalonnement
de claim
873
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Surface
rights —
prohibition
respecting entry
Prohibition on
removing
minerals
Limitation
respecting
holder of a
recorded claim
Prohibition on
construction
and disposal
Prospecting
permit zones
Definition of
“claim staking
sheet”
Application for
prospecting
permit
874
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
6. If the surface rights to lands have been granted
or leased by the Crown, it is prohibited to go on the
surface of those lands to prospect or stake a claim
unless
(a) the holder of the surface rights has consented
to entry for the prospecting or staking; or
(b) a tribunal competent to deal with surface rights
in the Northwest Territories has made an order
that authorizes entry on those lands and that sets
the compensation, if any, to the surface holder.
7. (1) It is prohibited to remove minerals or processed minerals from, or develop a mine within, the
area of a recorded claim or a leased claim, except in
the case of the holder of the recorded claim or the
lessee.
(2) It is prohibited to remove minerals or processed minerals whose gross value exceeds $100,000
from a recorded claim that is not subject to a lease
issued under subsection 60(5) or a renewal issued
under subsection 62(4), except if the removal is for
the purposes of assay and testing to determine the
existence, location, extent, quality or economic
potential of a mineral deposit within the claim.
6. Il est interdit d’accéder à la surface d’une terre
afin d’y faire de la prospection ou d’y jalonner un
claim si les droits de surface de cette terre ont été
concédés ou cédés à bail par la Couronne, sauf si :
a) le titulaire des droits de surface y a consenti;
b) un tribunal compétent en matière de droits de
surface dans les Territoires du Nord-Ouest a rendu
une ordonnance autorisant l’accès à cette terre et,
le cas échéant, prévoyant une indemnisation.
Droits de
surface —
interdiction
d’accéder à la
surface
Interdiction de
déplacer des
minéraux
(3) It is prohibited to erect on a recorded claim
any building to be used as a dwelling or any mill,
concentrator or other mine building, or to create any
tailings or waste disposal area for the purpose of the
commencement of production from a mine, unless
the claim holder has been issued a lease of the surface rights to, or a grant of, the land covered by the
claim.
7. (1) Il est interdit de déplacer des minéraux ou
minéraux traités à l’extérieur d’un claim enregistré
ou d’un claim enregistré visé par un bail ou d’aménager des mines dans les limites d’un tel claim à
moins d’en être le détenteur ou le preneur à bail.
(2) Il est interdit de déplacer des minéraux ou
minéraux traités à l’extérieur d’un claim enregistré
qui n’est pas visé par un bail délivré en application
du paragraphe 60(5) ou renouvelé en application du
paragraphe 62(4) si leur valeur brute s’élève à plus
de 100 000 $, sauf pour des essais ou des épreuves
visant à établir l’existence, l’emplacement, l’étendue, la qualité ou le potentiel économique d’un
dépôt minéral dans les limites du claim.
(3) Il est interdit de construire un bâtiment devant
servir d’habitation, une usine de broyage, un concentrateur ou tout autre bâtiment minier sur un claim
enregistré ou d’y créer une zone de dépôt de résidus
ou de stériles aux fins de la production initiale d’une
mine sauf si le détenteur du claim a obtenu un bail
des droits de surface de la terre visée par le claim ou
une concession de cette terre.
PROSPECTING PERMITS
PERMIS DE PROSPECTION
8. (1) The mining district is divided into prospecting permit zones based on the National Topographic
System of Canada. Each zone consists of one quarter
of the area shown on a claim staking sheet and is
designated as the northeast, southeast, southwest or
northwest quarter.
8. (1) Le district minier est divisé en zones de permis de prospection déterminées selon le Système
national de référence cartographique du Canada. Ces
zones sont chacune constituées du quart de l’étendue
indiquée sur une feuille de jalonnement d’un claim
et sont désignées : nord-est, sud-est, sud-ouest et
nord-ouest.
(2) Pour l’application du présent article, « feuille
de jalonnement » s’entend :
a) au sud du 68e parallèle de latitude nord, d’une
carte d’une région délimitée au nord et au sud à
des intervalles de 15 minutes de latitude et, à l’est
et à l’ouest, à des intervalles de 30 minutes de
longitude;
b) au nord du 68e parallèle de latitude nord, d’une
carte d’une région délimitée au nord et au sud à
des intervalles de 15 minutes de latitude et, à l’est
et à l’ouest, à des intervalles de 1 degré de
longitude.
9. (1) Le titulaire de licence peut demander au
registraire minier un permis de prospection qui lui
accorde le droit exclusif de prospecter et de jalonner
des claims dans la zone de permis de prospection
précisée dans la demande.
(2) In this section, “claim staking sheet” means
(a) south of 68° north latitude, a map of zones
bounded on the north and south by 15-minute
intervals of latitude and on the east and west by
30-minute intervals of longitude; and
(b) north of 68° north latitude, a map of zones
bounded on the north and south by 15-minute
intervals of latitude and on the east and west by
one-degree intervals of longitude.
9. (1) A licensee may apply to the Mining
Recorder for a prospecting permit for the exclusive
right to prospect and stake claims in a prospecting
permit zone specified in the application.
Limites
imposées au
détenteur d’un
claim enregistré
Interdiction de
construire et de
créer des zones
de dépôt
Zones de
permis de
prospection
Définition de
« feuille de
jalonnement »
Demande de
permis
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Requirements
for application
Payment of
charge
Remission
Repayment
Zones excluded
Priority
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(2) An application for a prospecting permit must
(a) be in the prescribed form;
(b) be received by the Mining Recorder between
February 1 and close of business on the last business day of November before the year in which it
is to commence;
(c) be accompanied by payment of the applicable
fee set out in Schedule 1; and
(d) include a description of the work proposed to
be carried out.
(3) In addition, the licensee must pay to the Mining Recorder the charge referred to in subparagraph 14(a)(i) or (b)(i), as the case may be.
(4) If a charge has been paid under subsection (3)
but no prospecting permit is issued with respect to
the application, the charge is remitted.
(5) Any charge referred to in subparagraph 14(a)(i)
or (b)(i) that has been paid to the Mining Recorder
and that is remitted under this section must be repaid
by the Minister to the person entitled to it.
10. A prospecting permit must not be issued in
respect of a prospecting permit zone if, at close of
business on the last business day of January in the
year the permit is to be issued, either of the following situations exists:
(a) there are recorded claims or leased claims
or applications to record claims in that zone and
the total area covered by those claims exceeds
1250 hectares;
(b) there are recorded claims or leased claims in
that zone and the total area covered by those
claims is 1250 hectares or less and, in the five
years preceding that day, either of the following
has happened with respect to any of those recorded
claims or leased claims:
(i) work has been done with respect to any of
the recorded claims and has been reported on
under section 41 of these Regulations or under
section 41 of the Northwest Territories and
Nunavut Mining Regulations,
(ii) there has been a transfer recorded under
section 66 of a majority of the interest in the
recorded claim or lease to a person who was
not, immediately before the transfer, recorded
as a holder of the claim or lease and who is not
related to anyone who was, immediately before
the transfer, a holder of the claim or lease.
11. (1) If two or more applications for a prospecting permit are made in respect of a prospecting permit zone, the Mining Recorder must, in issuing a
prospecting permit, give priority to
(a) firstly, applications presented in person at the
office of the Mining Recorder on the first business
day of November, in the order of their receipt;
(2) La demande de permis de prospection :
a) est faite selon la formule prescrite;
b) doit être reçue par le registraire minier au plus
tôt le 1er février et au plus tard à la fermeture des
bureaux le dernier jour ouvrable de novembre de
l’année qui précède celle au cours de laquelle le
permis doit prendre effet;
c) est accompagnée des droits applicables prévus
à l’annexe 1;
d) est accompagnée d’une description des travaux
que le demandeur entend exécuter.
(3) Le demandeur paye au registraire minier le
prix visé au sous-alinéa 14a)(i) ou b)(i), selon le cas.
Exigences
(4) Une remise d’une somme égale au prix payé
en application du paragraphe (3) est accordée si le
permis de prospection n’est pas délivré.
(5) Le prix visé au sous-alinéa 14a)(i) ou b)(i) qui
a été payé au registraire minier et qui fait l’objet
d’une remise en application du présent article est
remboursé par le ministre à qui de droit.
10. Aucun permis de prospection à l’égard d’une
zone n’est délivré si, à la fermeture des bureaux le
dernier jour ouvrable du mois de janvier de l’année
au cours de laquelle le permis doit être délivré, l’une
des situations ci-après existe :
a) des claims enregistrés, des claims visés par des
baux ou des claims faisant l’objet de demandes
d’enregistrement sont situés dans cette zone et la
superficie totale de ces claims est supérieure à
1 250 hectares;
b) des claims enregistrés ou des claims visés
par des baux sont situés dans cette zone, la superficie totale de ces claims est égale ou inférieure à
1 250 hectares et, dans les cinq années précédant
ce jour, l’une des situations ci-après s’est
produite :
(i) des travaux ont été exécutés à l’égard d’un
claim enregistré situé dans cette zone et ont fait
l’objet d’un rapport visé à l’article 41 ou d’un
état des travaux obligatoires visé à l’article 41
du Règlement sur l’exploitation minière dans
les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut,
(ii) un transfert enregistré en application de
l’article 66 de la majorité des intérêts dans un
claim enregistré ou un bail visant un claim
enregistré situé dans cette zone a eu lieu au profit d’une personne qui n’était ni enregistrée
comme détenteur du claim ou du bail en cause,
ni liée à aucun des détenteurs du claim ou du
bail en cause immédiatement avant le transfert.
11. (1) Si au moins deux demandes de permis de
prospection sont présentées à l’égard d’une même
zone, le registraire minier délivre le permis selon
l’ordre de priorité suivant :
a) premièrement, les demandes présentées en personne à son bureau le premier jour ouvrable de
novembre, selon l’ordre de réception;
Remise
Prix à payer
Remboursement
Permis ne
pouvant être
délivré pour
certaines zones
Priorité
875
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Issuance
Identification
number
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(b) secondly, applications — other than those
dealt with in paragraph (a) — received by the
Mining Recorder before the second business day
of November, in the order of their drawing from a
lottery of those applications; and
(c) lastly, all other applications received after the
first business day of November, in the order of
their receipt by the Mining Recorder, or, if the
order of receipt of applications cannot be determined, then in the order of their drawing from a
lottery of those applications.
(2) The Mining Recorder must issue the prospecting permit as soon as possible after January 31 in the
year following the receipt of the application.
(3) The Mining Recorder must assign an identification number to each prospecting permit.
Exclusion of
claim from
permit zone
(4) The area covered by a prospecting permit must
be modified by removing the area covered by a
recorded claim within that zone if
(a) the claim was staked within the zone before
the permit was issued; and
(b) the application to record the claim was made
after the permit was issued.
Duration of
prospecting
permits
12. A prospecting permit takes effect on the first
day of February in the year it is issued and expires at
the end of January
(a) three years later, in the case of a permit in
respect of a zone located south of 68° north latitude; or
(b) five years later, in the case of a permit in
respect of a zone located north of 68° north
latitude.
13. On or before the fifth business day in February, a notice must be posted in the Mining Recorder’s office identifying the zones in respect of which
prospecting permits were issued that year in the mining district.
14. The following charges must be paid for a prospecting permit:
(a) for a prospecting permit zone located south of
68° north latitude,
(i) before the close of business on the last business day of November in the year in which the
application for the permit is made, an amount
equal to the number of hectares in the permit
zone multiplied by $0.25,
(ii) before the start of the second year of the
permit, an amount equal to the number of hectares in the permit zone multiplied by $0.50,
and
(iii) before the start of the third year of the permit, an amount equal to the number of hectares
in the permit zone multiplied by $1.00; and
(b) for a prospecting permit zone north of
68° north latitude,
(i) before the close of business on the last business day of November of the year in which the
application for the permit is made, an amount
Notice
respecting
prospecting
permits
Charges for
prospecting
permit
876
b) deuxièmement, les demandes, autre que celles
visées à l’alinéa a), qu’il a reçues avant le
deuxième jour ouvrable de novembre et auxquelles un rang a été attribué par tirage au sort
parmi les demandes reçues;
c) troisièmement, les autres demandes qu’il a
reçues après le premier jour ouvrable de novembre,
selon l’ordre de réception ou, si celui-ci ne peut
être établi, selon le rang qui leur est attribué par
tirage au sort parmi les demandes reçues.
(2) Le permis est délivré dans les plus brefs délais
après le 31 janvier de l’année qui suit celle au cours
de laquelle celle-ci a été reçue.
(3) Le registraire minier assigne un numéro
d’identification à chaque permis délivré.
Délivrance
(4) La zone visée par le permis de prospection est
amputée de la superficie de tout claim enregistré
situé dans cette zone si les exigences ci-après sont
remplies :
a) le claim a été jalonné dans cette zone avant la
délivrance du permis;
b) la demande d’enregistrement de ce claim a été
présentée après la délivrance du permis.
12. Le permis de prospection prend effet le
1er février de l’année de sa délivrance et expire à la
fin du mois de janvier :
a) de la troisième année suivante, s’il vise une
zone située au sud du 68e parallèle de latitude
nord;
b) de la cinquième année suivante, s’il vise une
zone située au nord du 68e parallèle de latitude
nord.
13. Au plus tard le cinquième jour ouvrable de
février, un avis est affiché dans le bureau du registraire minier indiquant les zones pour lesquelles des
permis de prospection ont été délivrés pour l’année
en cours dans le district minier.
14. Doit être payé pour le permis de prospection :
a) si la zone visée par le permis est située au sud
du 68e parallèle de latitude nord :
(i) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,25 $, à
acquitter avant la fermeture des bureaux le dernier jour ouvrable du mois de novembre de
l’année au cours de laquelle la demande de permis est présentée,
(ii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,50 $, à
acquitter avant le début de la deuxième année
de validité du permis,
(iii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 1,00 $, à
acquitter avant le début de la troisième année de
validité du permis;
b) si la zone visée par le permis est située au nord
du 68e parallèle de latitude nord :
(i) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,25 $, à
Zone amputée
visée par le
permis
Numéro
d’identification
du permis
Période de
validité
Affichage —
permis de
prospection
Prix à
payer — permis
de prospection
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
equal to the number of hectares in the permit
zone multiplied by $0.25,
(ii) before the start of the third year of the permit, an amount equal to the number of hectares
in the permit zone multiplied by $0.50, and
(iii) before the start of the fifth year of the permit, an amount equal to the number of hectares
in the permit zone multiplied by $1.00.
Report on work
to obtain
remission
Preparation of
report
Signature of
report
Associated
documents
Details of costs
Record keeping
15. (1) A permittee who has done work in respect
of a zone for which they have a prospecting permit
may request remission of the charges the permittee
has paid or is obligated to pay for that permit under
section 14 by submitting a report on the work to the
Mining Recorder no later than 60 days after the
expiry of the permit.
(2) The report must be prepared in accordance
with Part 1 of Schedule 2, but if the report deals only
with excavation, sampling or the examination of outcrops and surficial deposits — or any combination of
them — and the cost of work is less than $10,000,
the report may be a simplified report prepared in
accordance with Part 2 of Schedule 2.
(3) The report must be prepared and signed
(a) in the case of a simplified report, by the individual who performed or supervised the work; or
(b) in all other cases, by a professional geoscientist or a professional engineer as those terms are
defined in subsection 1(1) of the Engineering
and Geoscience Professions Act, S.N.W.T. 2006,
c. 16.
(4) The following must be submitted with the
report:
(a) a statement of work in the prescribed form;
(b) a table setting out the cost of work by type of
work, together with, for each type of work, details
of the costs sufficient to enable evaluation of the
report in accordance with subsection (8); and
(c) a table setting out the cost of work that is
attributable to each permit.
(5) In respect of the details of the costs,
(a) if a permittee uses their own equipment to perform work, the cost claimed in relation to that
equipment must not be more than the cost of leasing similar equipment for the period that the
equipment was used in performing the work; and
(b) if a permittee personally performs work, the
cost claimed in relation to that work must not be
more than an amount equal to the cost of engaging
another person to do that work.
(6) The permittee must keep all supporting documents used to justify the cost of work and make
them available on request by the Mining Recorder
until the permittee has received a confirmation under
subsection (11).
acquitter avant la fermeture des bureaux le dernier jour ouvrable du mois de novembre de
l’année au cours de laquelle la demande de permis est présentée,
(ii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,50 $, à
acquitter avant le début de la troisième année de
validité du permis,
(iii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 1,00 $, à
acquitter avant le début de la cinquième année
de validité du permis.
15. (1) Le titulaire d’un permis de prospection
qui a exécuté des travaux à l’égard de la zone visée
par son permis peut demander la remise d’une
somme égale au prix payé ou à payer en application
de l’article 14 sur présentation au registraire minier
d’un rapport sur ces travaux au plus tard le soixantième jour suivant l’expiration de son permis.
(2) Il est préparé conformément à la partie 1 de
l’annexe 2 et, dans le cas où il porte uniquement sur
des travaux d’examen d’affleurements rocheux et de
dépôts de surface, d’excavation ou d’échantillonnage, ou toute combinaison de ceux-ci, dont le coût
des travaux total est inférieur à 10 000 $, il peut être
préparé sous forme de rapport simplifié conformément à la partie 2 de l’annexe 2.
(3) Il est préparé et signé :
a) dans le cas du rapport simplifié, par la personne
qui a exécuté les travaux ou les a supervisés;
b) dans les autres cas, par un géoscientifique ou
un ingénieur au sens du paragraphe 1(1) de la Loi
sur les professions d’ingénieur et de géoscientifique, L.N.T.-O. 2006, ch. 16.
(4) Il est accompagné des documents suivants :
a) un énoncé des travaux présenté sur la formule
prescrite;
b) un tableau indiquant le coût des travaux selon
le type de travaux exécutés et, pour chaque type,
suffisamment de détails pour permettre l’examen
visé au paragraphe (8);
c) un tableau indiquant le coût des travaux attribué
à chacun des permis.
(5) Le coût indiqué dans les détails fournis ne peut
excéder :
a) s’agissant de l’équipement, si le titulaire du
permis utilise son propre équipement pour exécuter les travaux, le coût de location d’un équipement semblable pour la période pendant laquelle
l’équipement a été utilisé pour les exécuter;
b) s’agissant des travaux, si le titulaire du permis
les exécute lui-même, une somme égale à celle
qu’il aurait dû payer à une autre personne pour
exécuter les mêmes travaux.
(6) Le titulaire du permis conserve tous les documents justificatifs du coût des travaux et donne, sur
demande du registraire minier, accès à ces documents jusqu’à ce qu’il reçoive la confirmation visée
au paragraphe (11).
Rapport sur les
travaux aux fins
de remise
Préparation du
rapport
Signature
Documents
complémentaires
Détails du coût
des travaux
Conservation
des documents
justificatifs
877
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Work reported
once
Evaluation of
report
Supporting
documents
Lack of
justification
Justified cost of
work and
allocation
Request for
deferral of
charge and
extension of
permit
Requirements
respecting
request
Recording of
extension
Grouping of
prospecting
permits
Requirements
respecting
request
Grouping
certificate
878
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(7) Work reported in one report must not be
reported in any other report.
(8) The Mining Recorder must evaluate the report
to determine its compliance with Schedule 2 and the
cost of work to be entered in a written confirmation
of the cost of work under subsection (11).
(9) If the Mining Recorder requests supporting
documents that justify the cost of work reported, the
Mining Recorder must notify the permittee in writing and must specify the cost of work for which such
documents are requested.
(10) If the permittee does not, within four months
after the day the notification is sent, provide the supporting documents requested, the cost of work to
which they relate must be considered to be
unjustified.
(11) After completing the evaluation of a report,
the Mining Recorder must provide to the permittee
a written confirmation of the cost of work that
has been justified in the report and, if a request for
allocation of the cost has been made under subsection 17(5), of the amounts allocated in accordance
with the request.
16. (1) If a permittee is unable to do work with
respect to a prospecting permit zone because the permittee is, for reasons beyond the permittee’s control,
waiting for a public authority to give an authorization or decision without which the work cannot proceed, the permittee may request an extension of one
year for the payment of the charge under section 14
and the duration of the permit.
(2) The request must be made in writing to the
Supervising Mining Recorder before the next charge
under section 14 is payable and must be accompanied by documents showing that the permittee is waiting for the authorization or decision.
(3) If the requirements of subsection (2) have been
met, the Supervising Mining Recorder must record
the extension.
17. (1) Prospecting permits may be grouped for
the purpose of allocating the cost of work done with
respect to them if
(a) there are no more than four permits in the
group; and
(b) the zones of the grouped permits are wholly
or partly within a circle having a radius of
32 kilometres.
(2) A request to group prospecting permits must
be submitted in writing to the Mining Recorder. It
must be signed by each of the permittees and be
accompanied by the applicable fee set out in Schedule 1.
(3) If the requirements of subsections (1) and (2)
are met, the Mining Recorder must issue a grouping
certificate to each of the permittees.
(7) Les travaux dont fait état le rapport ne peuvent
faire l’objet d’un autre rapport.
(8) Le registraire minier examine le rapport, vérifie qu’il est conforme à l’annexe 2 et établit la
somme attribuée au coût des travaux à indiquer dans
la confirmation écrite du coût des travaux visée au
paragraphe (11).
(9) Le registraire minier qui demande des documents justificatifs du coût des travaux en avise par
écrit le titulaire du permis et indique le coût des travaux pour lequel ils sont demandés.
Rapport unique
(10) Si le titulaire du permis ne fournit pas les
documents justificatifs demandés dans les quatre
mois suivant la date d’envoi de l’avis, le coût des
travaux pour lequel de tels documents sont demandés est considéré ne pas être justifié.
(11) Une fois l’examen terminé, le registraire
minier fournit au titulaire du permis une confirmation écrite du coût des travaux qui a été justifié dans
le rapport et, dans le cas où une demande d’attribution du coût des travaux a été présentée au titre du
paragraphe 17(5), le détail de l’attribution effectuée
conformément à cette demande.
16. (1) Le titulaire d’un permis de prospection qui
est, en raison de circonstances indépendantes de sa
volonté, dans l’attente d’une autorisation ou décision préalable d’une autorité publique et qui, de ce
fait, se trouve dans l’impossibilité d’exécuter des
travaux à l’égard de la zone visée par son permis
peut demander que le paiement exigé à l’article 14
soit différé pour une période d’un an et que la durée
de validité du permis soit prolongée pour la même
période.
(2) La demande est présentée par écrit au registraire minier en chef avant l’échéance du paiement
subséquent prévu à l’article 14 et est accompagnée
de documents démontrant que le titulaire du permis
est dans l’attente de l’autorisation ou de la décision.
(3) Si les exigences prévues au paragraphe (2)
sont remplies, le registraire minier en chef consigne
le paiement différé et la prolongation dans le registre.
Coût des
travaux non
justifié
17. (1) Des permis de prospection peuvent être
groupés pour l’attribution du coût des travaux, si les
exigences ci-après sont remplies :
a) le groupement vise au plus quatre permis;
b) les zones visées par ceux-ci sont situées, en tout
ou en partie, dans un rayon de 32 km.
Groupement de
permis de
prospection
(2) La demande de groupement de permis de prospection est présentée par écrit au registraire minier,
signée par tous les titulaires des permis, et est
accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1.
(3) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
et (2) sont remplies, le registraire minier délivre un
certificat de groupement à chacun des titulaires de
permis.
Présentation de
la demande
Vérification du
coût des travaux
Documents
justificatifs
Coût des
travaux justifié
et attribution
Paiement
différé et
prolongation du
permis
Présentation de
la demande
Consignation
du paiement
différé et de la
prolongation
Certificat de
groupement
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Duration of
grouping
certificate
(4) A grouping certificate takes effect on the day
on which the fee is submitted under subsection (2)
and ceases to have effect on the earlier of
(a) the 120th day after the day that any permit in
the group expires or is cancelled, and
(b) the day on which a new grouping certificate in
respect of any permit in the group takes effect.
Allocation of
cost of work
within group
(5) On request by any of the permittees referred to
in a grouping certificate, the Mining Recorder must
allocate, in accordance with the request, the cost of
work that has been justified in a report in respect of
any of the prospecting permits referred to in the
grouping certificate to those permits.
(6) The cost of work allocated under subsection (5) must not be reallocated to any prospecting
permit referred to in another grouping certificate.
Limit on
reallocation
Allocation not
permitted
(7) The cost of work set out in a confirmation
under subsection 15(11) with respect to a prospecting permit that was not, when the confirmation was
provided, referred to in a grouping certificate must
not be allocated to any other prospecting permit.
Application to
record claim in
prospecting
permit zone
18. (1) A permittee may apply to record a claim
wholly or partially within the permittee’s prospecting permit zone only if a confirmation under subsection 15(11) respecting that zone has been provided
setting out a cost of work equal to or greater than the
number of hectares in the permit zone multiplied
by $0.25.
Exclusion of
claim from
permit zone
(2) When a claim referred to in subsection (1) has
been recorded, the area covered by the claim no
longer forms part of the permit zone.
(3) If the cost of work that has been justified in a
report with respect to a prospecting permit exceeds
the charges remitted under subsection 19(2), the permittee may request the Mining Recorder to allocate
the excess cost of work to work required under subsection 39(1) on a claim referred to in subsection (1).
The request must be in the prescribed form and be
accompanied by the fee for a certificate of work set
out in Schedule 1.
Excess cost of
work
transferrable to
claim
Remission of
charge
19. (1) If a confirmation in respect of a prospecting permit is provided under subsection 15(11), the
portion of the charges paid or payable under section 14 that does not exceed the cost of work set out
in the confirmation is remitted.
To whom
remission is
payable
(2) Any charge referred to under section 14 that
has been paid to the Mining Recorder and that is
remitted under this section must be repaid by the
Minister to the person entitled to it.
(4) Le certificat de groupement prend effet à la
date du paiement des droits visés au paragraphe (2)
et cesse d’avoir effet à celle des dates ci-après qui est
antérieure à l’autre :
a) le cent vingtième jour suivant la date d’expiration ou d’annulation d’un des permis de prospection visé par le certificat;
b) la date à laquelle prend effet un nouveau certificat de groupement à l’égard d’un des permis de
prospection.
(5) Sur demande de l’un des titulaires de permis
visés par un certificat de groupement, le registraire
minier attribue, conformément à la demande, le coût
des travaux qui a été justifié dans un rapport à l’égard
de tout permis de prospection visé par le certificat
aux permis de prospection visés par ce certificat.
(6) Le coût des travaux attribué au titre du paragraphe (5) ne peut être réattribué à un permis
de prospection visé par un autre certificat de
groupement.
(7) Le coût des travaux indiqué dans la confirmation visée au paragraphe 15(11) fournie à l’égard
d’un permis de prospection qui n’était pas visé par
un certificat de groupement au moment où elle a été
fournie ne peut être attribué à un autre permis de
prospection.
18. (1) Le titulaire d’un permis de prospection ne
peut présenter une demande d’enregistrement d’un
claim situé — en tout ou en partie — dans la zone
visée par son permis que si la confirmation visée au
paragraphe 15(11) lui a été fournie établissant que le
coût des travaux qui y ont été exécutés est égal ou
supérieur au produit du nombre d’hectares compris
dans cette zone par 0,25 $.
(2) La superficie du claim visé au paragraphe (1)
qui a été enregistré ne fait plus partie de la zone visée
par ce permis.
(3) Lorsque le coût des travaux justifié dans un
rapport à l’égard d’un permis de prospection est
supérieur au prix qui fait l’objet d’une remise en
application du paragraphe 19(2), le titulaire du
permis de prospection peut demander au registraire
minier que l’excédent soit attribué au coût des travaux à exécuter en application du paragraphe 39(1) à
l’égard du claim visé au paragraphe (1). La demande
est présentée sur la formule prescrite et est accompagnée des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance d’un certificat de travaux.
19. (1) Lorsque la confirmation visée au paragraphe 15(11) est fournie à l’égard d’un permis de
prospection, remise est accordée — en tout ou en
partie — d’une somme égale au prix payé ou à payer
en application de l’article 14. Le montant de la
remise ne peut excéder le coût des travaux indiqué
dans la confirmation.
(2) Le prix visé à l’article 14 qui a été payé au
registraire minier et qui fait l’objet d’une remise en
application du présent article est remboursé par le
ministre à qui de droit.
Période de
validité
Attribution du
coût des travaux
à un des permis
de prospection
groupés
Limite de
réattribution
Attribution non
permise
Demande
d’enregistrement d’un
claim dans une
zone de permis
de prospection
Superficie
exclue de la
zone de permis
Coût
excédentaire
des travaux
transférable
Remise
Remboursement
879
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Cancellation of
permit on
request
Cancellation of
permit for
non-payment
Effect of
expiration or
cancellation of
permit
Temporary
prohibition
relating to
former
permittee
Area of
claim —
excluded lands
Shape and
boundaries of
claim
Identification
tags
Reduced-area
tags
Identification
number
Marking of
boundaries
880
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
20. A permittee may submit to the Mining
Recorder a written request for cancellation of their
prospecting permit. The cancellation takes effect at
the end of January after it is requested.
21. If any charge payable under section 14 is not
paid when due, the prospecting permit is cancelled.
20. Le titulaire d’un permis de prospection peut
demander par écrit au registraire minier l’annulation
de son permis. L’annulation prend effet à la fin du
mois de janvier qui suit la demande.
21. Le permis de prospection est annulé si le prix
visé à l’article 14 n’est pas payé à la date d’échéance.
Demande
d’annulation du
permis de
prospection
22. (1) The lands that were covered by a prospecting permit that has expired or has been cancelled are
open for prospecting and staking at noon on the day
following the first business day after the day on
which the permit expired or was cancelled.
(2) For one year after a prospecting permit expires
or is cancelled, the former permittee and any person
related to the former permittee are not permitted to
(a) apply for a prospecting permit for a zone, or
apply to record a claim, that covers any part of the
area that was covered by the expired or cancelled
permit; or
(b) acquire a legal or beneficial interest in a
prospecting permit or claim referred to in paragraph (a).
22. (1) Les terres visées par un permis de prospection expiré ou annulé sont rouvertes à la prospection
et au jalonnement à midi le lendemain du premier jour ouvrable suivant la date d’expiration ou
d’annulation.
(2) Pendant l’année suivant la date d’expiration ou
d’annulation d’un permis de prospection, la personne qui en était titulaire et toute personne qui lui
est liée ne peuvent :
a) présenter une demande de permis de prospection à l’égard d’une zone ou une demande d’enregistrement d’un claim si la zone ou le claim sont
situés, en tout ou en partie, dans la zone visée par
le permis expiré ou annulé;
b) acquérir un intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire à l’égard du permis de prospection
ou du claim visés à l’alinéa a).
Effets de
l’annulation ou
de l’expiration
CLAIMS
CLAIMS
Size, Boundaries and Marking of a Claim
Superficie, limites et marquage des claims
23. (1) The area of a claim must not exceed
1250 hectares and must not include any lands
referred to in section 5.
(2) Every claim must, as nearly as possible, meet
all of the following specifications:
(a) it is rectangular in shape;
(b) its boundaries run north, south, east and west
astronomically;
(c) the length of each boundary is 500 metres or a
multiple of 500 metres;
(d) the length of the longest boundary is not more
than five times the length of the shortest.
24. (1) On payment of the applicable fee set out in
Schedule 1, the Mining Recorder must issue a set of
four identification tags, with the following inscriptions, for use in identifying the corners of a
claim — “NE 1” for the northeast corner, “SE 2” for
the southeast corner, “SW 3” for the southwest corner and “NW 4” for the northwest corner.
(2) On payment of the applicable fee set out in
Schedule 1, the Mining Recorder must issue a set of
four reduced-area tags for use in marking the corners
of a reduced-area claim referred to in section 52.
23. (1) La superficie d’un claim ne peut dépasser
1 250 hectares, et aucune des terres visées à l’article 5 ne peut en faire partie.
(2) Le claim est le plus conforme possible aux exigences suivantes :
a) il est de forme rectangulaire;
b) les limites sont orientées selon les directions
astronomiques nord, sud, est et ouest;
c) les limites sont chacune d’une longueur égale à
500 m ou à un de ses multiples;
d) aucune limite ne peut dépasser cinq fois la longueur d’une autre limite.
24. (1) Sur paiement des droits applicables prévus
à l’annexe 1, le registraire minier remet un ensemble
de quatre plaques d’identification servant à identifier
les angles d’un claim et portant les inscriptions
suivantes : « NE 1 » pour l’angle nord-est, « SE 2 »
pour l’angle sud-est, « SW 3 » pour l’angle sudouest et « NW 4 » pour l’angle nord-ouest.
(2) Sur paiement des droits applicables prévus à
l’annexe 1, le registraire minier remet un ensemble
de quatre plaques servant à identifier les angles d’un
claim visé à l’article 52 dont la superficie est réduite.
Superficie d’un
claim — terres
exclues
(3) Each identification tag in a set must contain a
unique identification number for the set.
25. (1) The boundaries and corners of a claim
must be marked by legal posts in accordance with
sections 26 to 30.
(3) Tout ensemble de quatre plaques d’identification porte un numéro d’identification unique.
25. (1) Les limites et les angles d’un claim sont
marqués de bornes légales conformément aux articles 26 à 30.
Numéro
d’identification
Annulation
pour défaut de
paiement
Interdictions
temporaires
visant le
titulaire du
permis annulé
ou expiré
Forme et
limites d’un
claim
Plaques
d’identification
Plaques
d’identification — claim
de superficie
réduite
Marquage des
limites d’un
claim
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Marking in
treed area
Requirements
for legal post
Requirements
when mounds
of stones are
used
Boundary post
Obstructions in
boundary line
Common
boundary post
Numbering of
boundary posts
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(2) In a treed area, the boundaries of a claim must
be marked along as much of the length as it is possible to mark by cutting underbrush and flagging or
blazing trees.
(2) Dans les régions boisées, les limites du claim
sont, sur la plus grande longueur possible, débroussaillées et marquées d’une encoche sur les arbres ou
d’un ruban attaché aux arbres.
Legal Posts
Bornes légales
26. (1) A legal post must be one of the following:
(a) in a treed area,
(i) a post of sound wood planted firmly in an
upright position and standing not less than one
metre above the ground, with at least the upper
30 centimetres squared off so that each face of
the squared portion is not less than four centimetres in width, or
(ii) a tree found in position and cut off not less
than one metre above the ground, with at least
the upper 30 centimetres squared off so that
each face of the squared portion is not less than
four centimetres in width;
(b) in a treeless area, a post described in subparagraph (a)(i) or a mound of stones that is not less
than one metre in diameter at the base and not less
than 50 centimetres in height.
(2) If a legal post is a mound of stones, then
(a) a reference to a tag being secured to that post
is to be read as a reference to a tag being inserted
in a shatterproof and waterproof container secured
in the apex of the mound; and
(b) a reference to information being inscribed on
that post is to be read as a reference to information
being clearly and indelibly written on paper or
inscribed on durable material and inserted in a
shatterproof and waterproof container secured in
the apex of the mound.
27. (1) Subject to subsection (2), boundary posts
must be erected at intervals of not more than
500 metres along the boundaries of a claim.
(2) If, because of the presence of a body of water
or other natural obstruction or lands on which entry
for staking has not been authorized by the holder of
the surface rights, it is not practicable to erect a
boundary post on the boundary line of the claim, a
boundary post must be erected on the boundary line
on each side of the body of water or natural obstruction or lands.
(3) When two or more claims are staked at the
same time by or on behalf of the same licensee and
have a common boundary, a single boundary post
may be erected to mark any common interval along
the boundary.
(4) Boundary posts must be numbered consecutively in a clockwise direction, commencing at “1”
after the northeast corner post, and recommencing
at “1” after each subsequent corner post.
26. (1) Les bornes légales sont constituées :
a) dans les régions boisées :
(i) d’un poteau de bois sain qui est solidement
planté dans le sol en position verticale, dont la
partie visible mesure au moins 1 m de haut et
dont la partie supérieure — mesurant au moins
30 cm — est équarrie de façon que chaque face
mesure au moins 4 cm de large,
(ii) d’un arbre qui se trouve à l’endroit voulu,
coupé à au moins 1 m au-dessus du sol et dont
la partie supérieure — mesurant au moins
30 cm — est équarrie de façon que chaque face
mesure au moins 4 cm de large;
b) dans les régions non boisées, du poteau visé au
sous-alinéa a)(i) ou d’un monticule de pierres
dont le diamètre au sol est d’au moins 1 m et dont
la hauteur est d’au moins 50 cm.
(2) Lorsque la borne légale est constituée d’un
monticule de pierres :
a) la mention selon laquelle la plaque d’identification est fixée solidement à cette borne vaut mention de « la plaque d’identification est insérée
dans un récipient incassable et étanche fixé solidement au sommet du monticule »;
b) la mention selon laquelle les renseignements
sont inscrits sur cette borne vaut mention de « les
renseignements ci-après sont inscrits de manière
claire et indélébile sur du papier ou sur une
matière durable et sont insérés dans un récipient
incassable et étanche fixé solidement au sommet
du monticule ».
27. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les bornes
de délimitation sont dressées à intervalles d’au plus
500 m le long des limites d’un claim.
(2) Lorsqu’une borne de délimitation ne peut être
dressée sur la ligne de délimitation d’un claim en
raison de la présence de terres dont l’accès pour y
jalonner un claim n’a pas été autorisé par le titulaire
des droits de surface, d’une étendue d’eau ou d’un
autre obstacle naturel, elle est dressée sur la ligne de
délimitation du claim de chaque côté de ces terres,
de l’étendue d’eau ou de l’obstacle naturel.
(3) Lorsque deux claims ou plus sont jalonnés en
même temps par un même titulaire de licence ou en
son nom et qu’ils ont une limite commune, une seule
borne de délimitation peut être dressée pour marquer
tout intervalle commun le long de cette limite.
(4) Les bornes de délimitation sont numérotées en
continu dans le sens des aiguilles d’une montre en
commençant à un après la borne d’angle nord-est et
en recommençant à un après chaque borne d’angle.
Marquage en
région boisée
Exigences
Exigences —
monticules de
pierres
Bornes de
délimitation
Obstacle
Borne de
délimitation
commune
Numérotation
en continu
881
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Information on
boundary posts
Corner post
Common
corner post
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(5) The name of the claim, the number referred to
in subsection (4) and the following information must
be inscribed on each boundary post:
(a) on the northern boundary, the letters “NBP” or
“BLN”;
(b) on the eastern boundary, the letters “EBP” or
“BLE”;
(c) on the southern boundary, the letters “SBP” or
“BLS”; and
(d) on the western boundary, the letters “WBP” or
“BLO”.
28. (1) Subject to section 29, corner posts must be
erected at the four corners of a claim, and an identification tag marked with the required inscription
must be secured to each corner post.
(2) When two or more claims are staked at the
same time by or on behalf of the same licensee and
have a common corner, a single corner post may be
used to mark the common corner. The identification
tag for each claim, marked with the required inscription, must be secured to the common corner post.
Information on
corner posts
(3) The following information is to be clearly and
indelibly inscribed on the identification tag of each
corner post or, if there is insufficient room on the
tag, on the post itself:
(a) the name of the licensee for whom the claim is
staked;
(b) the name of the person who erected that post,
if that person is not the licensee;
(c) the name of the claim; and
(d) the date and time that the post was erected.
Witness post
29. (1) If, because of the presence of a body of
water or other natural obstruction or lands on which
entry for staking has not been authorized by the
holder of the surface rights, it is not practicable to
erect a corner post, a witness post must be erected at
one of the following locations:
(a) on a boundary or an extension of a boundary
of the claim and as near as practicable to the
corner;
(b) if it is not practicable to erect it at a location
specified in paragraph (a), at a location as near as
practicable to the corner.
(2) The identification tag for the corner post must
be attached to the witness post.
Corner post tag
on witness post
Additional
information on
witness post
882
(3) In addition to the information referred to in
subsection 28(3), the following information must be
inscribed on the identification tag after the letters
“WP”: the compass bearing and distance in metres,
measured in a straight line, from the witness post to
the location where the corner post would have been
erected had it been practicable to do so.
(5) Le nom du claim, le numéro visé au paragraphe (4) et les renseignements ci-après sont inscrits sur toute borne de délimitation :
a) sur la limite nord, les lettres « BLN » ou
« NBP »;
b) sur la limite est, les lettres « BLE » ou « EBP »;
c) sur la limite sud, les lettres « BLS » ou « SBP »;
d) sur la limite ouest, les lettres « BLO » ou
« WBP ».
Renseignements
inscrits
28. (1) Sous réserve de l’article 29, une borne
d’angle est dressée à chacun des quatre angles du
claim et la plaque d’identification portant l’inscription requise y est fixée solidement.
(2) Lorsque deux claims ou plus sont jalonnés en
même temps par un même titulaire de licence ou en
son nom et qu’ils ont des angles communs, une seule
borne d’angle peut être dressée pour marquer l’angle
commun, mais les plaques d’identification portant
l’inscription requise à l’égard de chacun des claims
doivent y être fixées solidement.
(3) Les renseignements ci-après sont inscrits de
manière claire et indélébile sur la plaque d’identification de chaque borne d’angle ou, si l’espace y est
insuffisant, sur la borne d’angle :
a) le nom du titulaire de la licence pour lequel le
claim est jalonné;
b) le nom de la personne qui a dressé la borne, si
elle n’est pas le titulaire de la licence;
c) le nom du claim;
d) la date et l’heure auxquelles a été dressée la
borne.
29. (1) Lorsqu’une borne d’angle ne peut être
dressée en raison de la présence de terres dont l’accès pour y jalonner un claim n’a pas été autorisé par
le titulaire des droits de surface, d’une étendue d’eau
ou d’un autre obstacle naturel, une borne témoin est
dressée à l’un des endroits suivants :
a) sur la limite du claim — ou sur son prolongement — à l’endroit le plus près possible de l’angle
de ce claim;
b) s’il est impossible en pratique de la dresser à
l’endroit visé à l’alinéa a), à l’endroit le plus près
possible de l’angle du claim.
(2) La plaque d’identification qui devrait être
fixée à la borne d’angle en cause est fixée à la borne
témoin.
Borne d’angle
(3) En plus des renseignements visés au paragraphe 28(3), le relèvement au compas, la distance
en mètres, mesurée en ligne droite entre la borne
témoin et l’endroit où la borne d’angle aurait été
dressée n’eût été l’obstacle au jalonnement, est inscrite à la suite des lettres « WP » sur la plaque
d’identification.
Renseignements
complémentaires inscrits
Borne d’angle
commun
Renseignements
inscrits
Borne témoin
Plaque
d’identification
fixée à la borne
témoin
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Staked Claim
Jalonnement du claim
30. When the boundaries and corners of a claim
have been marked in accordance with sections 23
to 29, the date and time of completion of the requirements of those sections and the licence number of
the licensee referred to in paragraph 28(3)(a) must
be inscribed on the identification tag of the northeast
corner post or of the witness post designating the
northeast corner, as the case may be. The claim is
then staked.
31. Compliance with the requirements set out in
sections 23 to 30 may be verified by a person authorized by the Minister to perform any function related
to the administration and enforcement of these
Regulations.
30. Lorsque les limites et les angles du claim sont
marqués conformément aux articles 23 à 29, la date
et l’heure où ces exigences ont été remplies ainsi
que le numéro de licence du titulaire visé à l’alinéa 28(3)a) sont inscrits sur la plaque d’identification de la borne d’angle nord-est ou de la borne
témoin marquant le même angle. Le claim est alors
jalonné.
Exigences pour
achever le
jalonnement
31. Toute personne autorisée par le ministre à
accomplir des fonctions liées à l’exécution et au
contrôle d’application du présent règlement peut
veiller au respect des exigences prévues aux articles 23 à 30.
Vérification
Moving Legal Posts and
Modifying Information
Déplacement de bornes légales et
Prohibition
32. (1) Except as provided in subsections (2) and
(3), it is prohibited
(a) to remove, displace or destroy a legal post; and
(b) to remove, deface or alter an identification tag
secured to a legal post or an inscription on a legal
post.
Exception
(2) The claim holder, the holder of the surface
rights or a public authority may remove a legal post
if the post is interfering with their use of the lands.
Notification
(3) If the holder of the surface rights or a public
authority removes a legal post, they must, within
30 days after the removal, notify the claim holder
and the Mining Recorder of the removal.
32. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), il
est interdit :
a) de déplacer, d’enlever ou de détruire une borne
légale;
b) d’enlever, de détériorer ou de modifier une
plaque d’identification qui y est fixée ou toute inscription qui y figure.
(2) Le détenteur du claim, le titulaire des droits de
surface ou une autorité publique peut enlever une
borne légale si son emplacement gêne leur utilisation des terres sur lesquelles elle se trouve.
(3) Le titulaire des droits de surface ou l’autorité
publique qui enlève une borne légale en avise le
détenteur du claim et le registraire minier dans les
trente jours suivant l’enlèvement de la borne légale.
Recording of a Claim
Enregistrement du claim
33. (1) Only the licensee for whom a claim has
been staked may submit an application to the Mining
Recorder to record the claim.
(2) The application must be made in the prescribed form within 60 days after the date on which
the staking of the claim is completed.
33. (1) Seul le titulaire de licence pour qui le claim
a été jalonné peut présenter une demande d’enregistrement de ce claim au registraire minier.
(2) La demande est présentée au plus tard le
soixantième jour suivant la date à laquelle le jalonnement du claim est terminé, sur la formule
prescrite.
(3) La demande est accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1 et d’une carte ou d’un
croquis, exécuté à une échelle de 1:50 000, qui
indique ce qui suit :
a) l’emplacement du claim selon les caractéristiques topographiques permanentes de la région
avoisinante;
b) toute zone visée par un permis de prospection,
tout claim enregistré et tout claim enregistré visé
par un bail qui sont situés près du claim;
c) l’emplacement des bornes d’angle;
d) l’emplacement et le numéro des bornes de
délimitation;
e) l’emplacement des bornes témoins, le cas
échéant.
Requirements
to complete
staking
Verification of
staking
Application
Prescribed form
and time limit
Fee and map
(3) The application must be accompanied by the
applicable fee set out in Schedule 1 and a map or
sketch at the scale of 1:50 000 showing all of the
following:
(a) the location of the claim in relation to permanent topographical features in the vicinity of the
claim;
(b) any nearby prospecting permit zones, recorded
claims and leased claims;
(c) the positions of the corner posts;
(d) the positions and numbers of the boundary
posts;
(e) the positions of any witness posts.
modification des renseignements
Interdictions
Exception
Avis
Demande
Formule et
délai
Droits et cartes
883
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Recording of
claim
Duration of
claim
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(4) If the requirements of subsections (1) to (3)
are met, the Mining Recorder must record the claim
as soon as practicable after the 60th day following
the day on which the staking is completed. The
recording date is considered to be the date that the
application is received at the Mining Recorder’s
office.
(5) Unless a recorded claim is leased under subsection 60(5) or its recording is cancelled under subsection 50(2) or 53(3) or section 54 or 55, the duration of a recorded claim is 10 years, beginning on
its recording date, plus any suspensions recorded
under section 51 and any extension under subsection 60(4).
Conflicting
applications
34. If applications have been submitted to record
two or more claims that overlap, the claim that is
staked first in compliance with the staking requirements is the one that must be recorded.
Claim recorded
under the law
of another
province
35. (1) If it is determined that lands covered by a
mining claim that is recorded or otherwise recognized under the law regulating the disposition of
mining interests in another province are wholly or
partly in the Northwest Territories Mining District,
and if the portion in the Northwest Territories does
not contain lands referred to in section 5, the claim
holder may, within 90 days after the determination,
apply to the Mining Recorder to have the portion of
the claim within the Northwest Territories recorded
as a separate claim.
Limitation
(2) If an application to record the claim is not
made within the period set out in subsection (1), the
lands that were covered by the claim and that are
within the Northwest Territories are considered to
never have been covered by a claim.
Recording date
and time
(3) On receipt of an application made under subsection (1) and the applicable fee set out in Schedule 1, the Mining Recorder must record the claim as
soon as practicable, using the date and time when the
claim was recorded or otherwise recognized under
the law regulating the disposition of mining interests
in the other province.
Claim lying
partly in
another
province
36. If a plan of survey recorded under section 59
and prepared with respect to a recorded claim shows
that part of the claim is in another province, the Mining Recorder must reduce the boundaries of the
claim in accordance with the plan, and must, as soon
as practicable, notify the claim holder of the
reduction.
Notice of
protest
884
(4) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
à (3) sont remplies, le registraire minier enregistre le
claim dans les plus brefs délais après le soixantième
jour suivant la date à laquelle le jalonnement du
claim est terminé. La date de la réception de la
demande au bureau du registraire minier tient lieu de
date d’enregistrement du claim.
(5) Sauf si un bail est délivré à son égard en application du paragraphe 60(5) ou qu’il y ait annulation
en application des paragraphes 50(2) ou 53(3), ou
des articles 54 ou 55, le claim enregistré est valide à
compter de la date de son enregistrement pour une
période de dix ans, à laquelle s’ajoute toute période
de prolongation inscrite dans le registre en application de l’article 51 ou toute période de prolongation
autorisée en application du paragraphe 60(4).
34. Si plusieurs demandes d’enregistrement à
l’égard d’au moins deux claims qui se chevauchent
sont présentées, seul le claim qui a été jalonné en
premier conformément aux exigences liées au jalonnement est enregistré.
35. (1) Lorsqu’il est établi que des terres visées
par un claim minier enregistré — ou dont l’existence
est reconnue — en vertu d’une loi régissant la disposition d’intérêts miniers en vigueur dans une autre
province sont situées, en tout ou en partie, dans le
district minier des Territoires du Nord-Ouest et
qu’elles ne sont pas visées à l’article 5, le détenteur
de ce claim peut, dans les quatre-vingt-dix jours
suivant cette constatation, présenter au registraire
minier une demande d’enregistrement du claim ou
de la partie de celui-ci située dans les Territoires du
Nord-Ouest à titre de claim distinct.
(2) Si aucune demande d’enregistrement n’est
présentée dans le délai prévu au paragraphe (1), les
terres visées par le claim ou la partie de celui-ci et
qui sont situées dans les Territoires du Nord-Ouest
sont considérées n’avoir jamais fait l’objet d’un
claim.
(3) Sur réception de la demande présentée au titre
du paragraphe (1) et des droits applicables prévus à
l’annexe 1, le registraire minier enregistre le claim
dans les plus brefs délais et indique la date et l’heure
auxquelles il a été enregistré — ou auxquelles son
existence a été reconnue — en vertu de la loi régissant la disposition d’intérêts miniers en vigueur dans
l’autre province.
36. Lorsqu’un plan d’arpentage enregistré en
application de l’article 59 et établi à l’égard d’un
claim enregistré indique qu’une partie du claim est
située dans une autre province, le registraire minier
réduit les limites de ce claim en conséquence. Il en
avise le détenteur du claim dans les plus brefs délais.
Dispute Respecting Recording of a Claim
Contestation de l’enregistrement d’un claim
37. (1) If a person wants to dispute the recording
of a claim, they must
(a) within one year after the day the disputed
claim was recorded, file with the Supervising
37. (1) La personne qui conteste l’enregistrement
d’un claim :
a) dépose auprès du registraire minier en chef,
dans l’année qui suit l’enregistrement du claim
Enregistrement
Période de
validité
Demandes
multiples
Claim
enregistré sous
le régime d’une
loi provinciale
Hors délai
Enregistrement
du claim et date
Partie de claim
située dans une
autre province
Avis de
contestation
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Priority based
on time of
staking
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Mining Recorder a notice of protest in the prescribed form; and
(b) attest that they believe that they have, before
the staking of the disputed claim, staked a claim
on all or part of the area covered by the disputed
claim.
(2) When the recording of a claim is disputed, the
recording of the area of the claim in dispute must be
accorded to the person who first staked the claim in
accordance with these Regulations.
Inquiry by
Supervising
Mining
Recorder
38. (1) When a notice of protest is filed, the Supervising Mining Recorder must
(a) send a copy of the notice by registered mail to
the holder of the disputed claim; and
(b) inquire into the allegations contained in the
notice of protest.
Powers related
to the inquiry
(2) For the purposes of the inquiry, the Supervising Mining Recorder may
(a) summon and examine under oath any person
whose attendance is considered necessary to the
inquiry;
(b) compel the production of documents by witnesses; and
(c) do all things necessary to provide a full and
proper inquiry.
(3) After making the inquiry, the Supervising
Mining Recorder must determine which claim was
staked first and must provide the parties and the
Mining Recorder with written reasons for the
determination.
Determination
and reasons
qu’elle conteste, un avis de contestation établi sur
la formule prescrite;
b) atteste qu’elle estime avoir jalonné en premier,
en tout ou en partie, un claim sur les terres visées
par le claim dont l’enregistrement est contesté.
(2) En cas de contestation de l’enregistrement
d’un claim, l’enregistrement de la superficie du
claim en cause est accordé à la personne dont le
claim a été jalonné en premier conformément au présent règlement.
38. (1) Lorsqu’un avis de contestation lui est
transmis, le registraire minier en chef :
a) en envoie copie, par courrier recommandé, au
détenteur du claim dont l’enregistrement est
contesté;
b) enquête sur les allégations contenues dans
l’avis de contestation.
(2) Dans le cadre de cette enquête, le registraire
minier en chef peut :
a) convoquer des témoins et les interroger sous
serment;
b) obliger ces derniers à produire des documents;
c) prendre toutes les mesures utiles à l’enquête.
Claim jalonné
en premier
(3) À l’issue de l’enquête, le registraire minier en
chef décide quel claim a été jalonné en premier et
fournit aux parties et au registraire minier, par écrit,
les motifs de sa décision.
Décision
motivée
Enquête du
registraire
minier en chef
Pouvoirs
Work Requirements
Exigences relatives aux travaux
Work required
39. (1) The holder of a recorded claim must do
work that incurs a cost of work that is equal to or
greater than
(a) $10 per full or partial hectare in the claim during the two-year period following the day on
which the claim is recorded; and
(b) $5 per full or partial hectare in the claim during each subsequent one-year period.
Exécution de
travaux
Work before
recording of
claim
(2) Work that was done during the two years
before the claim was recorded is considered to be
work done on the claim during the period referred to
in paragraph (1)(a).
40. The claim holder must, no later than 90 days
after the end of the period during which the work
referred to in subsection 39(1) must be done, submit
to the Mining Recorder
(a) a report of the work that has been done in
respect of the claim; or
(b) an application for a one-year extension to do
the work.
39. (1) Le détenteur d’un claim enregistré est
tenu, au cours de la période applicable ci-après,
d’exécuter des travaux et d’engager pour ce faire un
coût des travaux égal ou supérieur à ce qui suit :
a) 10 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim au
cours de la période de deux ans suivant la date
d’enregistrement du claim;
b) 5 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim au
cours de toute période subséquente d’un an.
(2) Les travaux qui ont été exécutés au cours des
deux ans précédant l’enregistrement d’un claim
comptent pour la période visée à l’alinéa (1)a).
40. Le détenteur du claim présente au registraire
minier, au plus tard le quatre-vingt-dixième jour suivant la fin de la période au cours de laquelle les travaux visés au paragraphe 39(1) doivent être exécutés, selon le cas :
a) un rapport sur les travaux exécutés à l’égard du
claim;
b) une demande visant à prolonger la période
d’exécution des travaux d’un an.
Rapport ou
demande de
prolongation
Report of work
or request for
extension
Travaux déjà
exécutés
885
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Report on work
Signature of
report
Associated
documents
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Work Reports and Applications
for Extension
Rapport sur les travaux exécutés
41. (1) A report of the work that has been done in
respect of a claim must be prepared in accordance
with Part 1 of Schedule 2, but if the report deals only
with excavation, sampling or the examination of outcrops and surficial deposits — or any combination of
them — and the cost of work is less than $10,000,
the report may be a simplified report prepared in
accordance with Part 2 of Schedule 2.
41. (1) Le rapport sur les travaux qui ont été exécutés à l’égard d’un claim est préparé conformément
à la partie 1 de l’annexe 2 et, dans le cas où il porte
uniquement sur des travaux d’examen d’affleurements rocheux et de dépôts de surface, d’excavation
ou d’échantillonnage, ou toute combinaison de
ceux-ci, dont le coût des travaux est inférieur à
10 000 $, il peut être préparé sous forme de rapport
simplifié conformément à la partie 2 de l’annexe 2.
(2) Il est préparé et signé :
a) dans le cas du rapport simplifié, par la personne
qui a exécuté les travaux ou les a supervisés;
b) dans les autres cas, par un géoscientifique ou
un ingénieur au sens du paragraphe 1(1) de la Loi
sur les professions d’ingénieur et de géoscientifique, L.N.T.-O. 2006, ch. 16.
Rapport sur les
travaux
exécutés
(3) Il est accompagné des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance d’un certificat de travaux et des documents suivants :
a) un énoncé des travaux présenté sur la formule
prescrite;
b) un tableau indiquant le coût des travaux selon
le type de travaux exécutés et, pour chaque type,
suffisamment de détails pour permettre l’examen
visé au paragraphe 44(1);
c) un tableau indiquant le coût des travaux attribué
à chacun des claims.
(4) Si le détenteur du claim enregistré utilise son
propre équipement pour exécuter les travaux ou les
exécute lui-même, le coût indiqué dans les détails
fournis ne peut excéder :
a) s’agissant de l’équipement, les frais de location
d’un équipement semblable pour la période pendant laquelle l’équipement a été utilisé pour les
exécuter;
b) s’agissant des travaux, une somme égale à celle
qu’il aurait dû payer à une autre personne pour
exécuter les mêmes travaux.
(5) Le détenteur du claim enregistré conserve tous
les documents justificatifs du coût des travaux et
donne, sur demande du registraire minier, accès à
ces documents jusqu’à ce qu’il reçoive le certificat
de travaux visé à l’alinéa 47(1)a).
(6) Les travaux dont fait état le rapport ne peuvent
faire l’objet d’un autre rapport.
42. (1) La demande visée à l’alinéa 40b) est présentée sur la formule prescrite et est accompagnée
des droits applicables prévus à l’annexe 1 et du prix
à payer pour cette période visé au paragraphe 43(1).
Documents
complémentaires
(2) Si les exigences prévues au paragraphe (1)
sont remplies, le registraire minier délivre au détenteur du claim un certificat de prolongation de la
période d’exécution des travaux d’un an; il ne peut
toutefois en délivrer plus de trois à l’égard du même
claim.
Certificat de
prolongation
(2) The report must be prepared and signed
(a) in the case of a simplified report, by the individual who performed or supervised the work; or
(b) in all other cases, by a professional geoscientist or a professional engineer as those terms are
defined in subsection 1(1) of the Engineering
and Geoscience Professions Act, S.N.W.T. 2006,
c. 16.
(3) The report must be accompanied by the fee for
a certificate of work set out in Schedule 1 and the
following documents:
(a) a statement of work in the prescribed form;
(b) a table setting out the cost of work by type of
work, together with, for each type of work, details
of the costs sufficient to enable evaluation of the
report in accordance with subsection 44(1); and
(c) a table setting out the cost of work that is
attributable to each claim.
Claim holder’s
equipment or
work
(4) If a holder of a recorded claim uses their own
equipment to perform work or personally performs
work,
(a) the cost claimed in relation to that equipment
must not be more than the cost of leasing similar
equipment for the period that the equipment is
used in performing the work; and
(b) the cost claimed in relation to that work must
not be more than an amount equal to the cost of
engaging another person to do that work.
Record keeping
(5) The holder of a recorded claim must keep all
supporting documents used to justify the cost of
work and make them available on request by the
Mining Recorder until the holder has received a certificate of work under paragraph 47(1)(a).
(6) Work reported in one report must not be
reported in any other report.
42. (1) The application for a one-year extension
referred to in paragraph 40(b) must be in the prescribed form and be accompanied by the applicable
fee set out in Schedule 1 and the charge payable for
that period under subsection 43(1).
(2) If the requirements of subsection (1) are met,
the Mining Recorder must issue to the claim holder
a certificate of extension for a one-year period to do
the work, except that not more than three certificates
of extension are to be issued with respect to a claim.
Work reported
once
Application for
extension of
time
Certificate of
extension
886
et demande de prolongation
Signature
Équipement du
détenteur du
claim et travaux
exécutés par ce
dernier
Conservation
des documents
justificatifs
Rapport unique
Demande de
prolongation
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Charge
Payment
Evaluation of
report
Supporting
documents
Lack of
justification
Allocation of
excess cost of
work
Unallocated
excess cost of
work
Previous
payment of
charges
Request re
unallocated
excess cost of
work
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Charges to Hold Recorded Claim and
Assess Mineral Potential
Prix à payer — claim enregistré et
43. (1) The following charges apply to the right to
hold a recorded claim and assess its mineral
potential:
(a) $10 per full or partial hectare in the claim during the two-year period following the day on
which the claim is recorded; and
(b) $5 per full or partial hectare in the claim for
each subsequent one-year period.
(2) The claim holder must pay the charges in
accordance with subsection 42(1) or 49(1), as the
case may be.
43. (1) Le prix à payer pour l’octroi du droit de
détenir un claim enregistré et d’en évaluer le potentiel minéral est :
a) 10 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim,
pour la période de deux ans suivant la date d’enregistrement du claim;
b) 5 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim pour
toute période subséquente d’un an.
(2) Le détenteur du claim est tenu de payer le prix
conformément aux paragraphes 42(1) ou 49(1),
selon le cas.
Evaluation of Report and Cost of Work
Examen du rapport et coût des travaux
44. (1) The Mining Recorder must evaluate the
report of work that is referred to in paragraph 40(a)
to determine its compliance with Schedule 2 and the
cost of work to be entered in a certificate of work
under subsection 47(2).
(2) If the Mining Recorder requests supporting
documents that justify the cost of work reported, the
Mining Recorder must notify the holder of the
recorded claim in writing and must specify the cost
of work for which the documents are requested.
(3) If the holder of the recorded claim does not,
within four months after the day the notification is
sent, provide the supporting documents requested,
the cost of work to which they relate must be considered to be unjustified.
45. (1) Subject to subsection (2), if a recorded
claim is not grouped under section 46 and the cost of
work that has been justified in a report in respect of
that claim exceeds the cost of work required to be
done on it under subsection 39(1) at the time the certificate of work respecting the report is ready to be
issued, the Mining Recorder must allocate the excess
cost of work to the next period or periods for which
work is still required to be done on the claim under
subsection 39(1).
44. (1) Le registraire minier examine le rapport
visé à l’alinéa 40a), vérifie qu’il est conforme à l’annexe 2 et établit le coût des travaux à indiquer dans
le certificat de travaux visé au paragraphe 47(2).
Examen du
rapport
(2) Le registraire minier qui demande des documents justificatifs du coût des travaux en avise par
écrit le détenteur du claim enregistré et indique le
coût des travaux pour lequel ils sont demandés.
Documents
justificatifs
(3) Si le détenteur du claim enregistré ne fournit
pas les documents justificatifs demandés dans les
quatre mois suivant la date de l’envoi de l’avis, le
coût des travaux pour lequel ces documents sont
demandés est considéré ne pas être justifié.
45. (1) Sous réserve du paragraphe (2), lorsque, au
moment où le certificat de travaux est prêt à être
délivré, le coût des travaux exécutés à l’égard d’un
claim enregistré — qui ne fait pas l’objet d’un groupement en vertu de l’article 46 — justifié dans un
rapport excède le coût des travaux qui doivent être
exécutés en application du paragraphe 39(1), le
registraire minier attribue l’excédent à toute autre
période suivant immédiatement cette période à
l’égard de laquelle des travaux doivent être exécutés
en application de ce même paragraphe.
(2) Le détenteur du claim enregistré peut demander par écrit au registraire minier, en tout temps
avant la fin de l’examen du rapport, soit de ne pas
attribuer l’excédent, soit de l’attribuer à un nombre
moindre de périodes que celui à l’égard duquel des
travaux doivent être exécutés. Le registraire minier
procède selon ce qui est précisé dans la demande.
(3) Le détenteur du claim enregistré qui a acquitté
le prix à payer prévu au paragraphe 43(1) ou 49(1)
peut demander par écrit au registraire minier que
remise soit accordée d’une somme égale à
l’excédent.
(4) Lorsqu’un excédent non attribué à l’égard
d’un claim enregistré est indiqué dans le registre, le
détenteur du claim peut demander au registraire
minier d’attribuer cet excédent selon ce qui est précisé dans la demande. Celle-ci est présentée sur la
Coûts des
travaux non
justifié
(2) At any time before the evaluation of the report
has been completed, the claim holder may submit a
written request to the Mining Recorder to not allocate the excess cost of work or to allocate it to fewer
periods than would be required under subsection (1)
and the Mining Recorder must comply with the
request.
(3) A claim holder who has paid a charge in
respect of a period under subsection 43(1) or 49(1)
may submit a written request to the Mining Recorder
that remission be granted of the charge in an amount
equal to the excess cost of work.
(4) If an unallocated excess cost of work is
recorded with respect to a recorded claim, the claim
holder may submit a request to the Mining Recorder
to allocate that cost as specified in the request. The
request must be in the prescribed form and be
évaluation du potentiel minéral
Prix à payer
Paiement
Coûts des
travaux excédentaires —
demande
d’attribution
Excédent non
attribué
Paiement
précédent
Demande
d’attribution
d’excédent non
attribué
887
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Allocation of
unallocated
excess cost of
work
Grouping of
recorded claims
Request for
grouping
Grouping
certificate
Duration of
certificate
Request for
allocation re
grouped claims
Presentation of
request
Limit on
reallocation
Issuance of
certificate of
work
888
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
accompanied by the fee for a certificate of work set
out in Schedule 1.
formule prescrite et est accompagnée des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance d’un certificat de
travaux.
(5) If the unallocated excess cost of work is sufficient to comply with the request, the Mining
Recorder must allocate it in accordance with the
request.
46. (1) Recorded claims may be grouped for the
purpose of allocating the cost of work done with
respect to them if
(a) the claims are contiguous;
(b) the total area of the group does not exceed
5000 hectares; and
(c) none of the claims is leased.
(2) A request to group recorded claims must be
submitted in the prescribed form to the Mining
Recorder. It must be signed by each of the claim
holders and be accompanied by the applicable fee
set out in Schedule 1.
(3) If the requirements of subsections (1) and (2)
are met, the Mining Recorder must issue a grouping
certificate respecting the claims to each of the claim
holders.
(4) A grouping certificate takes effect on the day
on which the fee under subsection (2) is received and
ceases to have effect on the earliest of
(a) the day on which the recording of any claim in
the group is cancelled,
(b) the day on which a lease of any claim in the
group takes effect, and
(c) the day on which a new grouping certificate in
respect of any claim in the group takes effect.
(5) Si l’excédent non attribué à l’égard du claim
enregistré faisant l’objet de la demande est suffisant,
le registraire minier attribue cet excédent conformément à la demande.
46. (1) Des claims enregistrés peuvent être groupés pour l’attribution du coût des travaux qui y sont
exécutés, si les exigences ci-après sont remplies :
a) les claims sont contigus;
b) la superficie totale du groupement n’excède pas
5 000 hectares;
c) aucun des claims n’est visé par un bail.
(2) La demande de groupement de claims enregistrés est présentée au registraire minier sur la formule
prescrite. Elle est signée par tous les détenteurs de
claim et est accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1.
(3) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
et (2) sont remplies, le registraire minier délivre un
certificat de groupement de claims enregistrés à chacun des détenteurs de claim.
(4) Le certificat de groupement prend effet à la
date de réception des droits visés au paragraphe (2)
et cesse d’avoir effet à celle des dates ci-après qui est
antérieure aux autres :
a) la date d’annulation de l’enregistrement de l’un
des claims visés par le certificat;
b) la date d’entrée en vigueur d’un bail pris à
l’égard d’un de ces claims;
c) la date à laquelle prend effet un nouveau certificat de groupement à l’égard d’un de ces claims.
(5) Sur demande de l’un des détenteurs de claim
enregistré visés par un certificat de groupement, le
registraire minier attribue, conformément à la
demande, le coût des travaux qui a été justifié dans
un rapport à l’égard de tout claim visé par le certificat à tout autre claim visé par ce certificat pour toute
période visée au paragraphe 39(1).
Attribution
d’excédent non
attribué
(6) La demande est présentée sur la formule prescrite. Si elle n’est pas présentée en même temps que
le rapport visé à l’article 41, elle est accompagnée
des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance
d’un certificat de travaux.
(7) Le coût des travaux attribué à un claim enregistré visé par un certificat de groupement ne peut
être réattribué à un autre claim enregistré visé par un
autre certificat de groupement.
47. (1) Le registraire minier délivre un certificat
de travaux dans les cas suivants :
a) l’examen du rapport reçu à l’égard d’un claim
enregistré est terminé;
b) l’attribution d’une somme pour le coût des travaux au titre des paragraphes 18(3), 45(1), (2) ou
(4) ou 46(5) a été effectuée.
Présentation de
la demande
(5) On request by a holder of a recorded claim
listed in a grouping certificate, the Mining Recorder
must allocate, in accordance with the request, the
cost of work that has been justified in a report in
respect of any of the claims listed in the grouping
certificate to any of the other claims listed in the certificate, for any of the periods referred to in subsection 39(1).
(6) A request must be in the prescribed form and,
if it is not submitted with the report referred to in
section 41, it must be accompanied by the fee for a
certificate of work set out in Schedule 1.
(7) The cost of work allocated to a recorded claim
referred to in a grouping certificate must not be
reallocated to any recorded claim referred to in
another grouping certificate.
47. (1) The Mining Recorder must issue a certificate of work in the following circumstances:
(a) when evaluation of a report respecting a recorded claim has been completed; and
(b) when allocation of the cost of work under subsection 18(3), 45(1), (2) or (4) or 46(5) has been
done.
Groupement de
claims
enregistrés
Présentation de
la demande de
groupement
Certificat de
groupement de
claims
enregistrés
Période de
validité
Demande
d’attribution
des coûts
Limite de
réattribution
Délivrance du
certificat de
travaux
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Certificate of
work respecting
claim
Remission of
charge
Remission in
subsequent
periods
Repayment
Insufficient
work
Payment of
charge
Cancellation of
recording of
claim
Period of
application of
requirements
Cancellation of
recording
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(2) A certificate of work respecting a claim must
set out
(a) the cost of work; and
(b) the allocation of the cost of work.
48. (1) Remission is granted of the charges paid or
payable in respect of a period referred to in section 43 in an amount equal to the cost of work allocated to the recorded claim during that period in the
certificate of work.
(2) If a holder of a recorded claim pays a charge in
respect of a period under subsection 43(1) or 49(1),
remission is granted of the portion of the charge that
is equal to the cost of work allocated to the claim
during any subsequent period that exceeds the cost
of work required to be done under subsection 39(1).
(3) Any charge referred to in section 43 that has
been paid to the Mining Recorder and that is remitted under this section must be repaid by the Minister
to the person entitled to it.
49. (1) Subject to subsection (3), if a certificate of
work indicates that the cost of work is less than the
amount required by subsection 39(1), the holder of
the recorded claim must pay a charge that is equal to
the difference between the charge referred to in subsection 43(1) and the cost of work indicated in the
certificate.
(2) The claim holder must pay the charge within
60 days after the day on which the certificate is
issued.
(3) If three certificates of work are issued in
respect of a claim that indicate that the cost of work
is less than the amount required by subsection 39(1),
the recording of the claim is cancelled on the day
that the third certificate of work is issued.
50. (1) The requirements set out in section 39 and
subsection 43(1) apply for the duration of a recorded
claim.
(2) The recording of a claim is cancelled on one of
the following days, as the case may be:
(a) the day after the last day on which a report
must be submitted under section 40, if a report
with respect to that claim has not been submitted
in accordance with section 41 and
(i) the claim holder has not been issued a certificate of extension with respect to that claim
under section 42, and
(ii) a suspension with respect to that claim has
not been granted under section 51;
(b) subject to section 84, the day that is 61 days
after the day on which a certificate of work with
respect to that claim is issued under section 47, if
the cost of work allocated to that claim in the certificate of work is less than the cost of work
required to be done under subsection 39(1) and
the claim holder has not paid the difference
between the charge referred to in subsection 43(1)
and the cost of work indicated in the certificate.
(2) Le certificat de travaux établit ce qui suit :
a) le coût des travaux;
b) la somme attribuée pour le coût des travaux.
48. (1) Remise est accordée d’une somme égale
au prix payé ou à payer en application de l’article 43
à l’égard de toute période qui y est visée et qui équivaut au coût des travaux attribué à un claim enregistré pour cette période dans le certificat de travaux.
(2) Si le détenteur du claim enregistré paye le prix
prévu aux paragraphes 43(1) ou 49(1) et si le coût
des travaux attribué à l’égard d’un claim enregistré
pour toute autre période subséquente excède le coût
des travaux à engager pour cette période au titre
du paragraphe 39(1), remise est accordée de
l’excédent.
(3) Le prix visé à l’article 43 qui a été payé au
registraire minier et qui fait l’objet d’une remise en
application du présent article est remboursé par le
ministre à qui de droit.
49. (1) Sous réserve du paragraphe (3), si le certificat de travaux indique que le coût des travaux est
moins élevé que la somme exigée en application du
paragraphe 39(1), le détenteur du claim enregistré
est tenu de payer le prix équivalent à la différence
entre le coût des travaux indiqué dans le certificat
des travaux et le prix à payer en application du paragraphe 43(1).
(2) Le détenteur du claim est tenu de payer le prix
dans les soixante jours suivant la date de délivrance
du certificat.
(3) Si trois certificats de travaux délivrés à l’égard
du claim indiquent que le coût des travaux est moins
élevé que la somme exigée en application du paragraphe 39(1), l’enregistrement du claim est annulé à
la date de délivrance du troisième certificat.
50. (1) Les exigences prévues à l’article 39 et au
paragraphe 43(1) s’appliquent durant la période de
validité du claim enregistré.
(2) L’enregistrement d’un claim est annulé à l’une
des dates suivantes :
a) le jour suivant la date limite prévue à l’article 40, si un rapport à l’égard de ce claim n’est pas
présenté conformément à l’article 41, sauf si,
selon le cas :
(i) un certificat de prolongation a été délivré au
détenteur du claim conformément à l’article 42,
(ii) une suspension de paiement a été autorisée
en vertu de l’article 51;
b) sous réserve de l’article 84, le soixante et
unième jour suivant la date de délivrance du certificat de travaux visé à l’article 47, si le certificat
délivré à l’égard de ce claim indique que la somme
attribuée au coût des travaux est moins élevée que
la somme exigée en application du paragraphe 39(1) et le détenteur du claim n’a pas payé le
prix équivalent à la différence entre le coût des
travaux indiqué dans le certificat et le prix qu’il
est tenu de payer en application du paragraphe 43(1).
Certificat de
travaux
Remise du prix
à payer
Remise pour
toute période
subséquente
Remboursement
Travaux
exécutés
insuffisants
Paiement
Annulation de
l’enregistrement du claim
Période
d’application
des exigences
Annulation de
l’enregistrement
889
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Suspension
Suspension
51. (1) If a holder of a recorded claim is unable to
do work as required under subsection 39(1) because
the claim holder is, for reasons beyond the claim
holder’s control, waiting for a public authority to
give an authorization or decision without which the
work cannot proceed, the claim holder may request a
suspension of one year — beginning on the anniversary date of the recording of the claim — of the work
requirements under section 39 and the charges under
subsection 43(1).
(2) The request must be made in writing to the
Supervising Mining Recorder no later than 90 days
after the end of the applicable period under section 39 and subsection 43(1) for which the suspension is requested, and must be accompanied by
documents showing that the claim holder is waiting
for the authorization or decision.
(3) If an order under section 11.02 of the Companies’ Creditors Arrangement Act has been made with
respect to a claim holder, the holder of a recorded
claim may request a suspension of the payment and
work requirements under section 39 and subsection 43(1) until the anniversary date of the recording
of the claim that is at least 12 months after the day on
which the order has ceased to have effect with
respect to the claim holder.
(4) The request must be made in writing to the
Supervising Mining Recorder no later than 90 days
after the day on which the order was made, and must
be accompanied by a certified copy of the order.
(5) If the requirements of subsections (1) and (2)
or (3) and (4) are met, the Supervising Mining
Recorder must record the suspension with respect to
the claim.
(6) A suspension extends the duration of the claim
by the duration of the suspension.
51. (1) Le détenteur d’un claim enregistré qui, en
raison de circonstances indépendantes de sa volonté,
est dans l’attente d’une autorisation ou d’une décision préalable d’une autorité publique et qui, de ce
fait, se trouve dans l’impossibilité d’exécuter les travaux visés au paragraphe 39(1), peut demander la
suspension, à son égard, de l’application de l’article 39 et du paragraphe 43(1) pour une période d’un
an à compter de la date anniversaire de l’enregistrement du claim.
(2) La demande est présentée par écrit au registraire minier en chef au plus tard le quatre-vingtdixième jour suivant la fin de la période applicable
visée à l’article 39 ou au paragraphe 43(1) et pour
laquelle la suspension est demandée. Elle est accompagnée de documents démontrant que le détenteur
du claim est dans l’attente de l’autorisation.
(3) Le détenteur d’un claim enregistré à l’égard de
qui une ordonnance a été rendue en vertu de l’article 11.02 de la Loi sur les arrangements avec les
créanciers des compagnies peut demander la suspension, à son égard, de l’application de l’article 39
et du paragraphe 43(1) jusqu’à la date anniversaire
de l’enregistrement du claim suivant d’au moins
douze mois la date à laquelle l’ordonnance cesse
d’avoir effet.
(4) La demande est présentée par écrit au registraire minier en chef au plus tard le quatre-vingtdixième jour suivant la date à laquelle l’ordonnance
a été rendue et est accompagnée d’une copie certifiée conforme de celle-ci.
(5) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
et (2) ou (3) et (4) sont remplies, le registraire minier
en chef inscrit la suspension à l’égard du claim dans
le registre.
(6) La période de validité du claim est prolongée
d’une période équivalente à celle de la suspension.
Reduced Area
Réduction de superficie
Application for
reduced-area
claim
52. (1) The holder of a recorded claim (the original claim) may make an application to the Mining
Recorder to record, within the area of the original
claim, a reduced-area claim if
(a) the cost of work set out in a certificate of work
with respect to the original claim is at least $10
per full or partial hectare; and
(b) the reduced-area claim has been staked in
accordance with sections 23 to 30, using reducedarea tags issued under subsection 24(2).
Presentation of
application
(2) The application must be made in the prescribed form no later than 60 days after the staking
of the reduced-area claim, and must be accompanied
by the applicable fee set out in Schedule 1 and the
map or sketch referred to in subsection 33(3).
52. (1) Le détenteur d’un claim enregistré, appelé
au présent article « claim initial », peut présenter au
registraire minier une demande d’enregistrement
d’un claim de superficie réduite compris dans les
limites du claim initial, si les conditions ci-après
sont remplies :
a) le coût des travaux établi dans un certificat de
travaux à l’égard du claim initial s’élève à au
moins 10 $ l’hectare ou partie d’hectare;
b) la superficie réduite a été jalonnée conformément aux articles 23 à 30 au moyen de plaques
remises en application du paragraphe 24(2).
(2) La demande est présentée sur la formule prescrite au plus tard le soixantième jour suivant le jalonnement du claim de superficie réduite. Elle est
accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1 et de la carte ou du croquis visés au paragraphe 33(3).
Suspension of
payment and
work
requirements
Time limit for
request
Companies’
Creditors
Arrangement
Act
Time limit for
request
Recording of
suspension
Effect of
suspension
890
Demande de
suspension de
paiement et de
prolongation de
période
d’exécution des
travaux
Date
limite —
demande
Loi sur les
arrangements
avec les
créanciers des
compagnies
Date
limite —
demande
Inscription au
registre
Effet de la
suspension
Demande de
réduction de
superficie
Présentation de
la demande
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Recording of
reduced-area
claim
(3) If the requirements set out in this section are
met, the Mining Recorder must record the reducedarea claim, effective on the next anniversary date of
the recording of the original claim.
(3) Si les conditions prévues au présent article
sont remplies, le registraire minier enregistre le
claim de superficie réduite; l’enregistrement prend
effet à la prochaine date anniversaire de l’enregistrement du claim initial.
Enregistrement
du claim de
superficie
réduite
Effect of
recording
(4) When the recording of a reduced-area claim
takes effect,
(a) the recording date for it is considered to be the
recording date of the original claim;
(b) the information recorded by the Mining
Recorder, including the requests and the documents filed with respect to the original claim, are
considered to have been recorded or presented
with respect to the reduced-area claim; and
(c) the recording of the original claim is
cancelled.
(4) Lorsque l’enregistrement d’un claim de superficie réduite prend effet :
a) la date d’enregistrement est considérée être
celle du claim initial;
b) les renseignements inscrits dans le registre, y
compris les demandes et les documents présentés
à l’égard du claim initial, sont considérés comme
ayant été inscrits ou présentés à l’égard du claim
de superficie réduite comme s’il s’agissait du
claim initial;
c) l’enregistrement du claim initial est annulé.
Effets de
l’enregistrement
Reopening of
lands for
prospecting and
staking
(5) Subject to subsection 56(3), the lands in the
original claim that are not within the reduced-area
claim are open for prospecting and staking at noon
on the day following the first business day after the
day on which the recording of the original claim was
cancelled.
(5) Sous réserve du paragraphe 56(3), les terres
visées par le claim initial qui ne font plus partie du
claim de superficie réduite sont rouvertes à la prospection et au jalonnement à midi le lendemain du
premier jour ouvrable suivant la date d’annulation
de l’enregistrement du claim initial.
Réouverture
des terres à la
prospection et
au jalonnement
Notice
(6) On the day the recording of the reduced-area
claim takes effect — or if that day is not a business
day, on the first business day that follows — the
Mining Recorder must post a notice in the Mining
Recorder’s office specifying when the lands in the
original claim that are not within the reduced-area
claim are open for prospecting and staking, and setting out the boundaries of the reduced-area claim.
(6) Le jour où l’enregistrement du claim de superficie réduite prend effet ou, si ce jour n’est pas un
jour ouvrable, le premier jour ouvrable suivant, le
registraire minier affiche dans son bureau un avis qui
précise le moment de réouverture des terres visées
par le claim initial qui ne font pas partie du claim de
superficie réduite ainsi que les nouvelles limites de
celui-ci.
Affichage
Cancellation of Recording of Claims
Annulation de l’enregistrement du claim
Notice of
cancellation
53. (1) If the Mining Recorder has information
that either of the following circumstances apply in
respect of a recorded claim, the Mining Recorder
must immediately send the claim holder a notice that
the recording of the claim will be cancelled unless,
within 60 days, the holder can show that the information is not correct:
(a) the claim holder knowingly made a false or
misleading statement on the application to record
the claim;
(b) the claim holder has contravened subsection 7(2).
53. (1) Si le registraire minier détient des renseignements selon lesquels une des situations ci-après
s’applique à l’égard d’un claim enregistré, il avise
immédiatement le détenteur du claim que l’enregistrement sera annulé, à moins que le détenteur ne
démontre, au plus tard le soixantième jour suivant la
date de l’avis, que ces renseignements sont inexacts :
a) le détenteur du claim a fait sciemment une
déclaration fausse ou trompeuse dans la demande
d’enregistrement de celui-ci;
b) il a contrevenu au paragraphe 7(2).
Avis
d’annulation
Notice to claim
holder
(2) The notice must set out the reason for the
impending cancellation and a summary of the evidence to support the cancellation.
(2) L’avis comporte les motifs de l’annulation et
un résumé des preuves à l’appui.
Motifs
Default
(3) If the claim holder has not shown the Mining
Recorder that the information is not correct within
60 days after the day on which the notice was sent,
the recording of the claim is cancelled.
(3) Si, au plus tard le soixantième jour suivant la
date d’envoi de l’avis, le détenteur du claim ne
démontre pas l’inexactitude des renseignements
visés au paragraphe (1), l’enregistrement du claim
est annulé.
Soixante jours
pour corriger la
situation
Cancellation of
recording or
exclusion of
lands
(4) If it is determined that a recorded claim
includes any of the following lands, the Mining
Recorder must cancel the recording of the claim or,
(4) S’il est établi qu’un claim enregistré vise l’une
des terres ci-après, le registraire minier en annule
l’enregistrement ou, s’il est possible de l’exclure du
Annulation ou
modification de
l’enregistrement d’un claim
891
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Request for
cancellation of
recording
Date of
cancellation
Prohibition
Reopening of
lands
Reopening of
lands — 30-day
delay
Delay in
reopening lands
892
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
if it is possible to exclude those lands from the claim,
must amend the boundaries of the recorded claim to
do so and must notify the claim holder accordingly:
(a) lands referred to in section 5;
(b) lands that were staked in contravention of section 6;
(c) lands to which these Regulations do not apply.
54. The holder of a recorded claim may request
the cancellation of the recording of the claim by submitting to the Mining Recorder a written request for
cancellation accompanied by the applicable fee set
out in Schedule 1.
55. (1) The recording of a claim is cancelled on
the day that
(a) the Mining Recorder receives the request for
its cancellation and payment of the fee under section 54;
(b) the time specified in paragraph 60(2)(b) has
ended and no application for a lease on the claim
has been received; or
(c) a lease on the claim has terminated without
being renewed or was cancelled under subsection 63(2) or section 64.
(2) For one year after the recording of a claim is
cancelled, the former claim holder and any person
related to the former claim holder are not permitted
to
(a) apply for a prospecting permit for a zone, or
apply to record a claim, that covers any part of the
area that was covered by the claim the recording
of which has been cancelled; or
(b) acquire a legal or beneficial interest in a prospecting permit or claim referred to in paragraph (a).
56. (1) The lands that were covered by a claim the
recording of which has been cancelled under subsection 50(2), section 55 or subsection 62(3) are open
for prospecting and staking at noon on the day following the first business day after the day on which
the recording of the claim was cancelled.
(2) Subject to section 84, the lands that were covered by a claim the recording of which has been cancelled under subsection 49(3) or 53(3) or paragraph 53(4)(b) are open for prospecting and staking
at noon on the day that is 30 days after the day on
which the recording of the claim was cancelled.
(3) If the Minister has reasonable grounds to
believe that there is unremedied environmental damage to the lands that were covered by a claim the
recording of which has been cancelled under a provision set out in subsection (1) or (2), or the lands
referred to in subsection 52(5), the Minister may
delay the opening of the lands for prospecting and
staking.
claim, il modifie les limites de celui-ci et en avise le
détenteur :
a) les terres visées à l’article 5;
b) celles qui ont été jalonnées en contravention de
l’article 6;
c) celles auxquelles le présent règlement ne s’applique pas.
54. Le détenteur d’un claim enregistré peut
demander par écrit au registraire minier l’annulation
de l’enregistrement de son claim. La demande est
accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1.
55. (1) L’enregistrement d’un claim est annulé à
l’une des dates suivantes :
a) la date à laquelle le registraire minier reçoit la
demande d’annulation et les droits visés à l’article 54;
b) celle qui correspond à la fin de la période visée
à l’alinéa 60(2)b) si aucune demande de prise à
bail n’est reçue;
c) celle à laquelle le bail dont il fait l’objet a expiré
sans être renouvelé ou est annulé en application
du paragraphe 63(2) ou de l’article 64.
(2) Pendant l’année suivant la date d’annulation
de l’enregistrement d’un claim, l’ancien détenteur
de celui-ci et toute personne qui lui est liée ne
peuvent :
a) présenter une demande de permis de prospection à l’égard d’une zone ou une demande d’enregistrement d’un claim, si la zone ou le claim sont
situés, en tout ou en partie, dans les limites du
claim dont l’enregistrement a été annulé;
b) acquérir un intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire à l’égard du permis de prospection
ou du claim visés à l’alinéa a).
56. (1) Les terres visées par un claim dont l’enregistrement a été annulé en vertu du paragraphe 50(2), de l’article 55, des paragraphes 62(3) sont
rouvertes à la prospection et au jalonnement à midi
le lendemain du premier jour ouvrable suivant la
date d’annulation de l’enregistrement.
(2) Sous réserve de l’article 84, les terres visées
par un claim dont l’enregistrement a été annulé en
vertu des paragraphes 49(3) ou 53(3) ou de l’alinéa 53(4)b) sont rouvertes à la prospection et au
jalonnement à midi le lendemain du trentième jour
suivant la date d’annulation de l’enregistrement.
(3) Si le ministre a des motifs raisonnables de
croire que des dommages non réparés ont été causés
à l’environnement et touchent aux terres visées par
un claim dont l’enregistrement a été annulé en vertu
de l’une des dispositions mentionnées aux paragraphes (1) ou (2) ou à celles visées au paragraphe 52(5), le ministre peut différer la réouverture des
terres à la prospection et au jalonnement.
Demande
d’annulation
Dates
d’annulation
Interdiction
Réouverture à
la prospection
et au
jalonnement
Réouverture à
la prospection
et au jalonnement —
trentième jour
Réouverture
différée
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
LEASE OF A RECORDED CLAIM
BAIL VISANT UN CLAIM ENREGISTRÉ
Plan of Survey
Plan d’arpentage
Survey required
for lease
57. (1) A holder of a recorded claim who wants to
obtain a lease of a recorded claim must
(a) obtain a plan of survey of the claim prepared
in accordance with the Canada Lands Surveys
Act;
(b) provide a report of any overlap with a boundary of any other claim;
(c) send a copy of the plan of survey, the report
and a notice in the prescribed form, by registered
mail or courier, to the holders of adjacent recorded
claims and leased claims at their addresses on record with the Mining Recorder; and
(d) send to the Mining Recorder a copy of the plan
of survey, the report, the notice and evidence that
the holders of the adjacent claims have received
copies of those documents.
Condition
préalable —
arpentage
Perimeter
survey
(2) If two or more contiguous recorded claims are
to be included in one lease and their aggregate area,
as stated in the applications to record them, does not
exceed 1250 hectares, one plan of survey may be
prepared that shows only the perimeter of the collection of contiguous claims.
(3) On receipt of the documents referred to in
paragraph (1)(d), the Mining Recorder must post a
copy of the notice in the office of the Mining
Recorder for a period of 21 days.
58. (1) If the surveyed area of one claim exceeds
the area stated in the application to record that claim,
the claim holder must pay to the Mining Recorder
the charge determined by the formula
A×C×D
where
A is the excess area in hectares of the claim;
C is $5; and
D is the number of years from the date of recording
of the claim.
57. (1) Le détenteur d’un claim enregistré qui veut
le prendre à bail :
a) obtient un plan d’arpentage du claim établi
conformément à la Loi sur l’arpentage des terres
du Canada;
b) fournit un rapport concernant tout chevauchement des limites du claim et de celles de tout autre
claim;
c) transmet, par courrier recommandé ou par service de messagerie, une copie du plan d’arpentage, du rapport et d’un avis établi sur la formule
prescrite aux détenteurs de claims enregistrés
adjacents et preneurs à bail dont les claims visés
par les baux sont adjacents, à leur adresse figurant
dans le registre du registraire minier;
d) transmet au registraire minier une copie du plan
d’arpentage, du rapport et de l’avis en plus d’une
preuve attestant que les destinataires de cet avis
ont bien reçu copie de ces documents.
(2) Lorsque deux claims enregistrés contigus ou
plus doivent faire l’objet d’un seul bail et où la
superficie totale n’est pas supérieure à 1 250 hectares selon les demandes d’enregistrement, un seul
plan d’arpentage du périmètre de l’ensemble des
claims peut être établi.
(3) Sur réception des documents visés à l’alinéa (1)d), le registraire minier affiche une copie de
l’avis dans son bureau pendant vingt et un jours.
58. (1) Lorsque la superficie arpentée d’un claim
enregistré est supérieure à celle déclarée dans la
demande d’enregistrement du claim, le détenteur de
celui-ci paie au registraire minier le prix calculé
selon la formule suivante :
A×C×D
où :
A représente l’excédent, en hectares, de la superficie arpentée sur celle déclarée;
C 5 $;
D le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la
date d’enregistrement du claim.
(2) Lorsque la superficie arpentée d’un ensemble
de claims enregistrés contigus présentée dans un
plan d’arpentage établi conformément au paragraphe 57(2) est supérieure au total des superficies
déclarées dans les demandes d’enregistrement de
ces claims, le détenteur des claims paie au registraire
minier, pour chacun des claims, le prix calculé selon
la formule suivante :
(A / B) × C × D
où :
A représente l’excédent, en hectares, de la superficie arpentée sur le total des superficies
déclarées;
B le nombre de claims visés par l’arpentage;
Prix à payer
additionnel —
superficie
arpentée
supérieure à
celle déclarée
Posting of
notice
Extra charge
for additional
area — one
claim
Extra charge
for additional
area —
collection of
claims
(2) If the surveyed area of contiguous recorded
claims that are shown in a plan of survey of their
perimeter prepared in accordance with subsection 57(2) exceeds their aggregate area as stated in
the applications to record those claims, the claim
holder must pay to the Mining Recorder for each
claim the charge determined by the formula
(A / B) × C × D
where
A is the total excess area in hectares of all of the
claims;
B is the number of claims in the survey;
C is $5; and
Plan
d’arpentage du
périmètre
Affichage de
l’avis
Prix à payer
additionnel —
superficie
arpentée d’un
ensemble de
claims
supérieure aux
superficies
déclarées
893
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
D is the number of years from the recording date of
the claim.
Remission
(3) Remission is granted of the portion of the
charge paid or payable under subsection (1) or (2),
as the case may be, that does not exceed the cost of
work set out in certificates of work issued with
respect to the claim or contiguous claims and that
has not been remitted under these Regulations.
Recording of
plan of survey
59. The Mining Recorder must record the plan of
survey if
(a) 30 days have elapsed after the end of the period for posting of a notice under subsection 57(3)
and the Mining Recorder has not received any
protest with respect to the survey;
(b) the plan of survey has been made by the Surveyor General under section 31 of the Canada
Lands Surveys Act;
(c) the applicable fee set out in Schedule 1 has
been paid;
(d) the requirements of section 57 have been met;
and
(e) any charge payable under subsection 58(1) or
(2) has been paid.
C 5 $;
D le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la
date d’enregistrement du claim.
(3) Une remise est accordée — en tout ou en partie — d’une somme égale au prix payé ou à payer au
titre des paragraphes (1) ou (2), selon le cas. Le
montant de la remise ne peut excéder le coût des travaux qui sont indiqués dans tout certificat de travaux
délivré à l’égard du claim ou de tout claim qui lui est
contigu et qui n’ont pas fait l’objet d’une remise au
titre du présent règlement.
59. Le registraire minier enregistre le plan d’arpentage si les conditions suivantes sont remplies :
a) il n’a reçu aucune contestation à l’égard du
plan d’arpentage dans les trente jours suivant la
fin de la période d’affichage de l’avis prévue au
paragraphe 57(3);
b) le plan d’arpentage a été établi par l’arpenteur
général conformément à l’article 31 de la Loi sur
l’arpentage des terres du Canada;
c) les droits applicables prévus à l’annexe 1 ont
été payés;
d) les exigences prévues à l’article 57 ont été
remplies;
e) le prix à payer au titre des paragraphes 58(1) ou
(2) l’a été.
Requirements Respecting Leases
Exigences relatives au bail
60. (1) A holder of a recorded claim who wants to
obtain a lease of a recorded claim or a collection of
contiguous recorded claims must apply for the lease
in the prescribed form.
(2) The application must
(a) be accompanied by the applicable fee set out
in Schedule 1; and
(b) be received by the Mining Recorder at least
one year before the end of the duration of the
claim or of the claim that has the earliest recording date of any of the claims in the collection of
contiguous claims.
(3) Before a lease is issued,
(a) an official plan of survey of the claim, or the
collection of contiguous claims, must have been
recorded under section 59;
(b) certificates of work must have been recorded
with respect to the claim, or with respect to each
claim in the collection of contiguous recorded
claims, that allocate to the claim, or to each claim,
a cost of work of at least $25 per hectare, of which
the total of the costs of the official plan of survey
and of the construction of any roads, airstrips or
docks does not exceed $5 per hectare; and
(c) the rent for the first year of the lease must have
been paid to the Mining Recorder.
(4) If a claim holder who has applied for a lease
advises the Mining Recorder in writing that they
cannot, for reasons beyond their control, obtain an
60. (1) Le détenteur d’un claim enregistré qui veut
prendre à bail un claim enregistré ou un ensemble de
claims enregistrés contigus en fait la demande sur la
formule prescrite.
(2) La demande remplit les exigences suivantes :
a) elle est accompagnée des droits applicables
prévus à l’annexe 1;
b) elle parvient au registraire minier au plus tard
un an avant la fin de la période de validité du
claim enregistré ou, dans le cas d’un ensemble de
claims enregistrés contigus, de celle du claim qui
a été enregistré le premier.
(3) Un bail ne peut être délivré que si :
a) un plan officiel d’arpentage du claim ou de
l’ensemble de claims enregistrés contigus a été
enregistré en vertu de l’article 59;
b) un certificat de travaux, inscrit au registre,
indique une somme attribuée au coût des travaux
exécutés à l’égard du claim — ou de chacun des
claims de l’ensemble de claims enregistrés contigus — d’au moins 25 $ l’hectare dont au plus 5 $
l’hectare est attribué au coût du plan officiel d’arpentage et à celui de la construction de routes, de
quais ou de pistes d’atterrissage;
c) le loyer de la première année a été payé au
registraire minier.
(4) Si le demandeur informe le registraire minier
par écrit qu’en raison de circonstances indépendantes de sa volonté il est dans l’impossibilité
Application for
lease
Application fee
and limitation
period
Other
requirements
for lease
Extension of
duration of
claim
894
Remise
Enregistrement
du plan
d’arpentage
Demande de
prise à bail
Conditions de
la demande
Exigences
additionnelles
Avis au
registraire
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
official plan of survey and record it before the end of
the duration of the claim to be leased,
(a) the duration of the recorded claim is extended
for one year;
(b) the requirements under section 39 and subsection 43(1) do not apply for that year; and
(c) the application for a lease on the claim remains
valid for that year.
Issuance of
lease
Annual rent for
lease
When rent is
due
Request for
renewal of lease
Reduction in
area of leased
claim
(5) If, before the end of the duration of the
recorded claim or of the claim that has the earliest
recording date of any of the claims in the collection
of contiguous recorded claims, the requirements of
subsections (1) to (3) are met, the Minister must
issue the lease to the claim holder for a term of
21 years.
61. (1) The annual rent for a lease is $2.50 per
hectare during the first term and $5.00 per hectare
during each renewed term.
(2) The rent must be paid to the Mining Recorder
before the anniversary date of the lease.
62. (1) To obtain renewal of a lease, the lessee
must, at least six months before the end of the
existing lease, submit to the Mining Recorder a written request for renewal accompanied by the applicable fee set out in Schedule 1.
(2) At the time of renewal, the Mining Recorder
must reduce the area specified in the lease if, at least
90 days before the end of the existing lease,
(a) the lessee requests it and
(i) if the lease covers only one recorded claim,
that claim has been reduced in area in accordance with section 52, or
(ii) otherwise, one or more recorded claims
have been removed from the lease; and
(b) an official plan of survey of the reduced area
has been prepared in accordance with Canada
Lands Surveys Act and has been submitted to the
Mining Recorder for recording.
Cancellation of
recording of
claim
(3) The recording of a claim that has been removed
from a lease under subparagraph (2)(a)(ii) is cancelled at the time that the renewal of the lease takes
effect.
Issuance of
renewal
(4) If, before the existing lease ends, the lessee
pays the rent for the first year of the renewal,
the Minister must issue the renewal for a term of
21 years.
63. (1) If rent is not paid within 30 days after the
day it is due, the Mining Recorder must send the lessee a notice stating the amount of rent due and the
rate of interest payable on that amount.
Notice of
overdue rent
d’obtenir le plan officiel d’arpentage et de le faire
enregistrer avant la fin de la période de validité du
claim enregistré visé par le bail, les conséquences
suivantes s’appliquent :
a) la période de validité du claim enregistré est
prolongée d’un an;
b) les exigences prévues à l’article 39 et au paragraphe 43(1) ne s’appliquent pas pendant cette
période;
c) la demande de bail demeure valide jusqu’à l’expiration de cette période.
(5) Le ministre délivre au détenteur du claim enregistré un bail de vingt et un ans si, avant la fin de la
période de validité du claim enregistré ou, dans le
cas d’un ensemble de claims enregistrés contigus, de
celle du claim qui a été enregistré le premier, les exigences visées aux paragraphes (1) à (3) sont
remplies.
61. (1) Le loyer annuel est de 2,50 $ l’hectare pour
un premier bail et de 5 $ l’hectare pour tout bail
renouvelé.
(2) Le loyer annuel est payable au registraire
minier avant la date anniversaire du bail.
62. (1) Le preneur à bail qui désire renouveler son
bail présente par écrit, au moins six mois avant l’expiration du bail en cours, une demande au registraire
minier accompagnée des droits applicables prévus à
l’annexe 1.
(2) Au moment du renouvellement, le registraire
minier réduit la superficie indiquée au bail si, au
moins quatre-vingt-dix jours avant la date d’expiration du bail en cours :
a) le preneur à bail le demande et si :
(i) dans le cas d’un bail visant un seul claim
enregistré, la superficie de celui-ci a été réduite
conformément à l’article 52,
(ii) dans le cas d’un bail visant plus d’un claim
enregistré, au moins un des claims enregistrés
n’est plus visé par le bail;
b) un plan d’arpentage officiel de la superficie
réduite a été établi conformément à la Loi sur
l’arpentage des terres du Canada et transmis au
registraire minier pour enregistrement.
(3) L’enregistrement d’un claim qui n’est plus
visé par un bail à la suite de la réduction de superficie visée au sous-alinéa (2)a)(ii) est annulé au
moment de la prise d’effet du renouvellement du
bail.
(4) Le ministre renouvelle le bail pour une période
de vingt et un ans si, avant l’expiration du bail en
cours, le preneur à bail paye le loyer pour la première année du bail renouvelé.
63. (1) Si le loyer annuel n’est pas payé dans les
trente jours suivant la date à laquelle il devient exigible, le registraire minier envoie au preneur à bail
un avis indiquant la somme due à ce titre et le taux
d’intérêt applicable.
Délivrance du
bail
Loyer annuel
Échéance du
paiement
Demande de
renouvellement
de bail
Réduction de la
superficie du
claim
Annulation de
l’enregistrement d’un
claim
Condition de
renouvellement
Avis
d’exigibilité
du loyer
895
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Cancellation
of lease for
non-payment
of rent
(2) If the rent due, together with interest from the
date on which the rent was due, is not paid within
60 days after the day the notice was sent, the lease is
cancelled on the 61st day after the notice was sent.
Cancellation of
lease by lessee
64. (1) A lease is cancelled if the lessee submits to
the Mining Recorder a written notice of cancellation. The cancellation takes effect on the day the
notice is received by the Mining Recorder or, if a
later day for cancellation is set out in the notice, on
that day.
(2) For one year after a lease is cancelled, the former lessee and any person related to the former lessee are not permitted to
(a) apply for a prospecting permit for a zone, or
apply to record a claim, that covers any part of the
area that was covered by the cancelled lease; or
(b) acquire a legal or beneficial interest in a
prospecting permit or claim referred to in paragraph (a).
Temporary
prohibition
relating to
former lessee
(2) Si cette somme et les intérêts courus depuis la
date à laquelle le loyer est devenu exigible ne sont
pas payés dans les soixante jours suivant la date
d’envoi de l’avis, le bail est annulé le soixante et
unième jour.
64. (1) Le bail est annulé sur présentation par le
preneur à bail d’un avis écrit au registraire minier.
L’annulation prend effet à la date à laquelle le registraire minier reçoit l’avis ou, si elle est postérieure, à
la date demandée par le preneur à bail.
Bail annulé
(2) Pendant l’année suivant la date d’annulation
du bail, l’ancien preneur à bail et toute personne qui
lui est liée ne peuvent :
a) présenter une demande de permis de prospection à l’égard d’une zone ou une demande d’enregistrement d’un claim si la zone ou le claim sont
situés, en tout ou en partie, dans les limites de la
superficie faisant l’objet du bail qui a été annulé;
b) acquérir un intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire à l’égard du permis de prospection
ou du claim visés à l’alinéa a).
Interdictions
temporaires
en cas
d’annulation
de bail
TRANSFER OF A PROSPECTING
PERMIT, CLAIM OR LEASE
TRANSFERT D’UN PERMIS DE
PROSPECTION, D’UN CLAIM
OU D’UN BAIL
Transfer of
permit
65. The transfer of a prospecting permit or an
interest in it may be recorded only if
(a) the transfer is made to a licensee;
(b) a request for recording of the transfer is made
by the permittee in writing to the Mining Recorder
and is signed by the permittee and by the transferee; and
(c) the applicable fee set out in Schedule 1 is paid
to the Mining Recorder.
Requirements
for transfer of
recorded claim
or lease
66. (1) The transfer of a recorded claim or a lease
of a recorded claim or an interest in either of them
may be recorded only if
(a) the transfer is made to a licensee;
(b) if the transfer is of a recorded claim, a request
for recording of the transfer is made by the claim
holder in the prescribed form to the Mining
Recorder and is signed by the claim holder and
the transferee;
(c) if the transfer is of a lease,
(i) a request for recording of the transfer is
made by the lessee in writing to the Mining
Recorder and is signed by the lessee and the
transferee, and
(ii) the rent and any interest on it is paid;
(d) the applicable fee set out in Schedule 1 is paid
to the Mining Recorder.
Transfer of
lease includes
claims
(2) The transfer of a lease includes the transfer of
the recorded claims to which the lease applies.
65. Le transfert d’un permis de prospection — ou
d’un intérêt à l’égard du permis — ne peut être enregistré que si les conditions suivantes sont réunies :
a) la personne à qui le permis en cause est transféré est titulaire d’une licence;
b) le titulaire du permis de prospection présente
une demande par écrit au registraire minier, signée par lui et la personne à qui le permis est
transféré;
c) les droits applicables prévus à l’annexe 1 sont
payés au registraire minier.
66. (1) Le transfert d’un claim enregistré ou d’un
bail visant un claim enregistré — ou d’un intérêt à
l’égard de l’un d’eux — ne peut être enregistré que
si les conditions suivantes sont réunies :
a) la personne à qui le claim ou le bail en cause est
transféré est titulaire d’une licence;
b) dans le cas du transfert d’un claim enregistré, le
détenteur du claim présente la demande de transfert au registraire minier sur la formule prescrite,
signée par lui et la personne à qui le claim est
transféré;
c) dans le cas du transfert d’un bail :
(i) le preneur à bail présente la demande de
transfert par écrit au registraire minier, signée
par lui et la personne à qui le bail est transféré,
(ii) le loyer et les intérêts sur celui-ci ont été
payés;
d) les droits applicables prévus à l’annexe 1 sont
payés au registraire minier.
(2) Le transfert d’un bail emporte celui de tout
claim enregistré visé par ce bail.
896
Avis
d’annulation
de bail
Conditions de
transfert —
permis de
prospection
Conditions de
transfert —
claim enregistré
ou bail
Transfert de
bail et des
claims visés
par le bail
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Condition on
transfer within
mining property
Cancellation of
recorded claim
or lease
Delay in
opening lands
Disposition of
interests in
lands
New claim
considered as
transfer
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(3) The transfer of a lease or a recorded claim
either of which is part of a mining property may be
recorded only if security in the amount of any unpaid
royalties in relation to the mining property has been
deposited with the Minister.
67. (1) The recording of a claim is cancelled, or a
lease and the recording of the claims covered by the
lease are cancelled, on the day that any of the following events occur:
(a) the Minister has realized on a charge or security over the real property of the claim holder or the
lessee for the costs of remedying any environmental condition or environmental damage under
subsection 11.8(8) of the Companies’ Creditors
Arrangement Act or subsection 14.06(7) of the
Bankruptcy and Insolvency Act;
(b) the interests in territorial lands represented by
the claim or lease have reverted to the Crown as a
result of a court order made under the Companies’
Creditors Arrangement Act or the Bankruptcy and
Insolvency Act;
(c) the Minister has accepted the claim or lease as
a security in respect of a debt or other obligation
owed to the Crown and the Minister has realized
on the security under section 156 of the Financial
Administration Act.
(2) The lands that were covered by a claim or a
lease the recording of which has been cancelled
under subsection (1), are not open for prospecting
and staking until the Minister opens them.
(3) Subject to subsection (7), at any time after the
recording of a claim (the original claim) was cancelled under subsection (1), the Minister may, with
respect to the lands that were covered by the original
claim, instruct the Mining Recorder to record, in the
name of a specified person, a new claim that covers
those lands.
(4) When a new claim is recorded under subsection (3),
(a) the new claim need not be staked;
(b) the recording date for the new claim is considered to be the recording date of the original
claim;
(c) the information recorded by the Mining
Recorder, including the requests and the documents filed with respect to the original claim, are
considered to have been recorded or presented
with respect to the new claim;
(d) despite subsection 33(5), the duration of the
new claim extends for a period beginning on the
day on which the Minister instructs that the new
claim be recorded (the start day) to the next anniversary date of the recording of the original claim
that is at least “x” days after the start day, where
“x” is equal to the number of days that were left in
the duration of the original claim immediately
before it was cancelled; and
(e) the requirements of paragraphs 39(1)(b) and
43(1)(b) apply with respect to the new claim.
(3) Le transfert d’un claim enregistré ou d’un bail
qui fait partie d’une propriété minière ne peut être
enregistré que si une garantie équivalant à la somme
des redevances minières impayées à l’égard de cette
propriété a été déposée auprès du ministre.
67. (1) L’enregistrement d’un claim ou d’un bail
et des claims enregistrés qu’il vise est annulé à la
date où survient l’un des événements suivants :
a) le ministre a réalisé une sûreté de premier rang
sur un bien réel du détenteur du claim ou du preneur à bail pour couvrir les frais de réparation
d’un fait ou dommage causé à l’environnement en
vertu du paragraphe 11.8(8) de la Loi sur les
arrangements avec les créanciers des compagnies
ou du paragraphe 14.06(7) de la Loi sur la faillite
et l’insolvabilité;
b) les intérêts dans les terres territoriales représentés par le claim ou le bail ont été retournés à la
Couronne en raison de l’ordonnance d’un tribunal
rendue sous le régime de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ou de
la Loi sur la faillite et l’insolvabilité;
c) le ministre a accepté le claim ou le bail à titre de
garantie à l’égard d’une créance de la Couronne et
il a réalisé cette garantie en vertu de l’article 156
de la Loi sur la gestion des finances publiques.
(2) Les terres visées par un claim ou un bail dont
l’enregistrement est annulé aux termes du paragraphe (1) ne sont rouvertes à la prospection et au
jalonnement que lorsque le ministre les rouvre.
(3) Sous réserve du paragraphe (7), à tout moment
après l’annulation de l’enregistrement d’un claim
(ci-après « claim initial ») aux termes du paragraphe (1), le ministre peut, à l’égard des terres visées
par ce claim, ordonner au registraire minier d’enregistrer un nouveau claim à l’égard de ces terres au
nom de la personne qu’il désigne.
(4) Lorsqu’un nouveau claim est enregistré en
application du paragraphe (3) :
a) il n’a pas à être jalonné;
b) la date d’enregistrement est considérée comme
étant celle du claim initial;
c) les renseignements inscrits dans le registre, les
demandes et les documents présentés à l’égard du
claim initial sont considérés comme ayant été inscrits ou présentés à l’égard du nouveau claim
comme s’il s’agissait du claim initial;
d) malgré le paragraphe 33(5), la période de validité du nouveau claim commence à la date à
laquelle le ministre a ordonné l’enregistrement de
celui-ci (ci-après « date de commencement ») et
se termine à la prochaine date anniversaire de
l’enregistrement du claim initial qui suit de « x »
jours la date de commencement, « x » représentant le nombre de jours qui restait à la période de
validité du claim initial immédiatement avant
l’annulation;
e) les exigences prévues aux alinéas 39(1)b) et
43(1)b) s’appliquent à l’égard du nouveau claim.
Enregistrement
sous condition
de garantie
Annulation
d’un claim ou
d’un bail
Réouverture
différée
Disposition des
intérêts dans les
terres
Conditions
897
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(5) Subject to subsection (7), at any time after a
lease is cancelled under subsection (1), the Minister
may issue a new lease that covers the same lands as
were covered by the cancelled lease.
(6) A new lease issued under subsection (5) is
considered to be a transfer of the previous lease on
the same lands, with the same duration as was left on
the previous lease at the time it was cancelled.
(7) The Minister may only act under subsection (3) or (5) if
(a) the lands covered by the new claim or lease
have not been opened for prospecting and staking;
and
(b) it is in the financial interest of the Crown or
will aid in remedying environmental damage on
territorial lands.
(5) Sous réserve du paragraphe (7), à tout moment
après qu’un bail est annulé en application du paragraphe (1), le ministre peut délivrer un nouveau bail
à l’égard des terres visées par le bail.
(6) La délivrance du nouveau bail est considérée
comme le transfert du bail annulé; le premier expire
à la date à laquelle aurait expiré le second.
Délivrance d’un
nouveau bail
dans certaines
circonstances
(7) Le ministre peut procéder en vertu du paragraphe (3) ou du paragraphe (5) seulement si :
a) les terres visées par le nouveau claim ou visées
par le nouveau bail n’ont pas été rouvertes à la
prospection et au jalonnement;
b) il est dans l’intérêt financier de la Couronne de
le faire ou cela contribuera à la réparation des
dommages causés à l’environnement sur des
terres territoriales.
Conditions
ROYALTIES
REDEVANCES
Commencement of
production of
mine
68. (1) For the purposes of these Regulations, the
date on which a mine commences production is
(a) if the mine includes a mill or concentrator, the
first day of the first 90-day period during which
the mill or concentrator operates at an average of
at least 60% of its rated capacity; or
(b) otherwise, the day the mine begins to produce
minerals in reasonable commercial quantities.
Mise en
production de
la mine
Presumptions
respecting
mineral or
processed
mineral
(2) For the purposes of these Regulations, a mineral or processed mineral is considered to
(a) be produced and be part of the output of a
mine if the mineral or processed mineral is in a
saleable form or has been removed from the mine;
and
(b) form part of the output of the mine if it is produced from the reprocessing of tailings from a
mine.
(3) For the purposes of these Regulations,
(a) if minerals or processed minerals that have
been sold by an operator to a person not related to
the operator are later sold to a person related to the
operator, those minerals or processed minerals are
considered to have been sold by the operator to a
related person; and
(b) if minerals or processed minerals that have
been sold by an operator to a person related to the
operator are later sold to a person not related to
the operator and proof of that sale is provided,
those minerals or processed minerals are considered to have been sold by the operator to a person not related to the operator.
69. (1) Each fiscal year, the owner or operator of a
mine must pay to the Crown royalties on the value of
the mine’s output during that fiscal year in an amount
equal to the lesser of
(a) 13% of the value of the output of the mine, and
68. (1) Pour l’application du présent règlement, la
date de mise en production de la mine s’entend :
a) si la mine comprend une usine de broyage ou
un concentrateur, du premier jour de la première
période de quatre-vingt-dix jours pendant laquelle
l’usine de broyage ou le concentrateur fonctionne
en moyenne à au moins 60 % de sa capacité;
b) si la mine ne comprend pas d’usine de broyage
ni de concentrateur, de la date à laquelle des minéraux commencent à y être produits en quantité
commerciale raisonnable.
(2) Pour l’application du présent règlement, tout
minéral ou minéral traité est considéré :
a) être produit par une mine et faire partie de sa
production s’il est sous une forme vendable ou s’il
a été retiré de la mine;
b) faire partie de sa production s’il provient du
recyclage des résidus d’une mine.
(3) Pour l’application du présent règlement :
a) si des minéraux ou minéraux traités ayant été
vendus par l’exploitant à une personne qui ne lui
est pas liée sont par la suite revendus à une personne qui lui est liée, ils sont considérés avoir été
vendus par l’exploitant à la personne qui lui est
liée;
b) si des minéraux ou minéraux traités ayant été
vendus par l’exploitant à une personne qui lui est
liée sont par la suite revendus à une personne qui
ne lui est pas liée et qu’une preuve à cet égard est
fournie, ils sont considérés avoir été vendus par
l’exploitant à la personne qui ne lui est pas liée.
Présomption —
personne liée
Minister may
issue new lease
New lease
considered as
transfer
Conditions
Presumptions
respecting
related persons
Royalties on
value of output
of mine
898
69. (1) Le propriétaire ou l’exploitant d’une mine
verse à la Couronne, pour chaque exercice, des redevances sur la valeur de la production de la mine
durant l’exercice en cause d’une somme égale à la
moins élevée des sommes suivantes :
a) 13 % de la valeur de la production de la mine;
Présomption
Minéral ou
minéral
traité —
présomption
Redevances sur
la valeur de la
production de
la mine
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(b) the sum of the royalties payable set out in Column 2 of the table to this paragraph for the dollar
value of the output set out in Column 1.
b) la somme calculée selon le pourcentage de
redevance visé à la colonne 2 du tableau ci-après
applicable selon la valeur en dollars de la production visée à la colonne 1.
TABLE
TABLEAU
Column 1
Column 2
Item
Dollar value of the output of the mine
Royalty payable
on that portion of
the value (%)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
10,000 or less
greater than 10,000 but not greater than 5 million
greater than 5 million but not greater than 10 million
greater than 10 million but not greater than 15 million
greater than 15 million but not greater than 20 million
greater than 20 million but not greater than 25 million
greater than 25 million but not greater than 30 million
greater than 30 million but not greater than 35 million
greater than 35 million but not greater than 40 million
greater than 40 million but not greater than 45 million
greater than 45 million
Royalties
payable to
Receiver
General
Joint and
several liability
Calculation of
value of output
0
5%
6%
7%
8%
9%
10%
11%
12%
13%
14%
(2) The royalties payable to the Receiver General
of Canada under subsection (1) in respect of a mine
accrue during a fiscal year as the output of a mine is
produced and must be remitted to the Chief not later
than the last day of the fourth month after the end of
that fiscal year.
(3) Subject to paragraph 74(1)(b), any person who
was an owner or operator of a mine during the fiscal
year in respect of which the royalties were payable is
jointly and severally liable for the entire amount of
the royalties payable in respect of the period during
which that person was an owner or operator.
(4) For the purposes of this section, the value of
the output of a mine for a fiscal year must be calculated in accordance with the formula
A+B–C+D+E+F+G+H–I+J
where
A is the total of
(a) the proceeds from sales, during the fiscal
year, of minerals or processed minerals produced from the mine to persons not related to
the operator, if proof of those sales is
provided,
(b) the market value of any minerals or processed minerals produced from the mine that
were sold or transferred to a person related to
the operator, or to any other person if the proof
of that disposition is not provided, and
(c) if the minerals or processed minerals produced from the mine are precious stones that
have been cut or polished before their sale or
transfer, the market value of those precious
stones before they were cut or polished;
B is the market value of any inventories of minerals
and processed minerals produced from the mine,
as at the end of the fiscal year, determined under
subsection (9);
Colonne 1
Colonne 2
Article
Valeur en dollars de la production
Pourcentage de redevance
à payer selon la valeur de
la production
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
10 000 ou moins
plus de 10 000 jusqu’à 5 millions
plus de 5 millions jusqu’à 10 millions
plus de 10 millions jusqu’à 15 millions
plus de 15 millions jusqu’à 20 millions
plus de 20 millions jusqu’à 25 millions
plus de 25 millions jusqu’à 30 millions
plus de 30 millions jusqu’à 35 millions
plus de 35 millions jusqu’à 40 millions
plus de 40 millions jusqu’à 45 millions
plus de 45 millions
0
5 %
6 %
7 %
8 %
9 %
10 %
11 %
12 %
13 %
14 %
(2) Les redevances s’accumulent pendant l’exercice à mesure que la production avance. Elles sont
payées à l’ordre du receveur général du Canada et
remises au chef au plus tard le dernier jour du quatrième mois suivant la fin de l’exercice en cause.
Redevances
payables au
receveur
général du
Canada
(3) Sous réserve de l’alinéa 74(1)b), toute personne qui était le propriétaire ou l’exploitant d’une
mine pendant un exercice au cours duquel des redevances étaient dues est solidairement responsable
du montant total des redevances à payer pour la
période pendant laquelle elle était le propriétaire ou
l’exploitant.
(4) Pour l’application du présent article, la valeur
de la production d’une mine au cours d’un exercice
est calculée selon la formule suivante :
A+B–C+D+E+F+G+H–I+J
où :
A représente le total des sommes suivantes :
a) le produit de la vente, pendant l’exercice,
des minéraux ou minéraux traités produits par
la mine à des personnes non liées à l’exploitant, si la preuve de la vente est fournie,
b) la valeur marchande des minéraux ou minéraux traités produits par la mine qui ont été
vendus ou transférés à une personne liée à
l’exploitant ou, si la preuve de la disposition
n’est pas fournie, à toute autre personne,
c) si les minéraux ou minéraux traités produits
par la mine sont des pierres précieuses qui ont
été taillées ou polies avant leur vente ou leur
transfert, la valeur marchande de ces pierres
précieuses avant leur taille ou leur polissage;
B la valeur marchande, déterminée conformément
au paragraphe (9), des minéraux et minéraux traités produits par la mine en stock à la fin de
l’exercice;
Responsabilité
solidaire
Formule de
calcul
899
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Joint venture —
determination
of value of A
Certain costs
and values
excluded
900
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
C is the market value of any inventories of minerals
and processed minerals produced from the mine,
as at the beginning of the fiscal year, determined
under subsection (9);
D is the lesser of
(a) the amount of any payment received during
the fiscal year that is related to a cost that has
been claimed as a deduction or allowance
under this section, and
(b) that cost;
Eis any excess amount referred to in paragraph 70(5)(b);
F is any amount withdrawn, during the fiscal year,
from a mining reclamation trust established in
respect of lands to which these Regulations apply,
up to the maximum of the total of the amounts
contributed to the trust;
G is the amount of any proceeds received, during
the fiscal year, from insurance on minerals or
processed minerals produced from the mine;
H is the amount of any grants in respect of the mine
that were made to the operator, or of any loans to
the operator in respect of the mine that were forgiven, by the federal government during the fiscal
year;
I is the total of the deductions and allowances
claimed under subsection 70(1); and
J is the total of
(a) the amount by which the sum of the
amounts referred to in paragraphs 70(8)(d) and
(9)(e) exceeds the undeducted balance of the
depreciable assets eligible for a depreciation
allowance at the end of the fiscal year, and
(b) the amount by which the sum of the
amounts referred to in paragraphs 70(9)(c) and
(d) exceeds the undeducted balance of the
development allowance at the end of the fiscal
year.
(5) For the purpose of determining the value of A
in subsection (4), if a mine is operated as a joint venture whose members deliver separate mining royalty
returns under subsection 74(1),
(a) a diversion of any or all of the production of
the mine from one member of the joint venture to
another does not constitute a sale or transfer for
the purposes of subsection 77(2), even if consideration is paid for the diversion; and
(b) any consideration paid to the member from
whom the production was diverted must be
included by that member as proceeds of sale of
minerals or processed minerals produced from the
mine.
(6) Costs related to the production of or value for
minerals or processed minerals from lands other
than lands to which these Regulations apply must
not be taken into account for the purposes of determining the values of A to D, G and I in subsection (4).
C la valeur marchande, déterminée conformément
au paragraphe (9), des minéraux et minéraux traités produits par la mine en stock au début de
l’exercice;
D le moindre des montants suivants :
a) tout paiement reçu au cours de l’exercice
relativement à des frais pour lesquels une
déduction a été réclamée en vertu du présent
article,
b) ces frais;
E tout montant excédentaire visé à l’alinéa 70(5)b);
F toute somme retirée, pendant l’exercice, d’une
fiducie de restauration minière établie à l’égard
de terres visées par le présent règlement jusqu’à
concurrence du total des sommes versées à la
fiducie;
Gtoute prestation d’assurance reçue, pendant
l’exercice, à l’égard de minéraux et minéraux
traités produits par la mine;
H toute subvention ou tout prêt — pour lequel l’exploitant a été dispensé de remboursement —
accordé à l’exploitant par le gouvernement fédéral relativement à la mine pendant l’exercice;
I le total des déductions réclamées aux termes du
paragraphe 70(1);
J le total des sommes suivantes :
a) l’excédent du total des sommes visées aux
alinéas 70(8)d) et (9)e) sur la fraction non
amortie des actifs amortissables admissibles à
la déduction pour amortissement à la fin de
l’exercice,
b) l’excédent du total des sommes visées aux
alinéas 70(9)c) et d) sur la fraction non amortie
de la déduction relative à l’aménagement à la
fin de l’exercice.
(5) Dans le calcul de la valeur de l’élément A de la
formule figurant au paragraphe (4), si la mine est
exploitée en coentreprise dont les membres remettent
des déclarations de redevances minières distinctes
conformément au paragraphe 74(1) :
a) la réaffectation de la totalité ou d’une partie de
la production de la mine par un membre de la
coentreprise en faveur d’un autre membre ne
constitue pas une vente ni un transfert au titre du
paragraphe 77(2), même si une contrepartie est
versée pour cette réaffectation;
b) toute contrepartie versée au membre dont la
production a été réaffectée est incluse par ce
membre comme produit de la vente des minéraux
ou minéraux traités produits par la mine.
(6) Il n’est pas tenu compte, dans le calcul de la
valeur des éléments A à D, G et I de la formule figurant au paragraphe (4), de la valeur des minéraux et
minéraux traités provenant de terres auxquelles le
présent règlement ne s’applique pas et de leur coût
de production.
Mine exploitée
en coentreprise — calcul
de l’élément A
Valeur des
minéraux
exclue du calcul
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Last year of
production — option
for calculation
(7) In the case of a mining royalty return for the
last fiscal year of production of a mine, the operator
may, for the purpose of determining the value of B in
subsection (4), elect to use the actual proceeds from
the sale to a party not related to the operator of minerals or processed minerals in inventory at the end of
the fiscal year, if proof of that sale is provided, rather
than the market value of the inventory of minerals or
processed minerals at the end of that fiscal year as
required under subsection (4).
Election is
irrevocable
(8) An election made under subsection (7) is
irrevocable.
(9) If the minerals or processed minerals referred
to in paragraphs (b) and (c) of the description of A,
and in the descriptions of B and C, in subsection (4)
are precious stones, the market value of the precious
stones is as follows:
(a) if the mining royalty valuer and the operator
agree on a value for the stones, that value; or
(b) if the mining royalty valuer and the operator
cannot agree on a value for the stones, the maximum amount that could be realized from the sale
of the stones on the open market after they are
sorted into market assortments.
(10) For the purpose of subsection (9), the market
value must be determined
(a) when the value is calculated for inventory purposes, at the beginning or end of the fiscal year;
and
(b) when the value is calculated for any other purpose, as of the last time the precious stones were
valued by the mining royalty valuer.
(11) If the minerals or processed minerals referred
to in paragraphs (b) and (c) of the description of A,
and in the descriptions of B and C, in subsection (4)
are not precious stones, their market value is the
price that could be obtained from their sale to a person who is not related to the operator.
(12) For the purpose of subsection (11), the market value must be determined
(a) when the value is calculated for inventory purposes, at the beginning or end of the fiscal year;
and
(b) when the value is calculated for any other purpose, at the time the minerals or processed minerals are shipped from the mine.
(13) Gains and losses from hedging transactions
must not be included in calculating the value of the
mine’s output.
(14) For the purpose of these Regulations, the
Bank of Canada’s noon exchange rate must be used
to convert foreign currencies into Canadian dollars
(a) as of the date of that transaction if a transaction is carried out in a foreign currency; and
(b) as of the last day of the fiscal year if inventories have been valued in a foreign currency.
Market value of
precious stones
Timing of
market value of
precious stones
Market value of
other minerals
Timing of
market value of
other minerals
Exclusion
respecting
hedging
transactions
Exchange rate
(7) Dans le cas de la déclaration de redevances
minières établie pour le dernier exercice de production de la mine, l’exploitant peut, dans le calcul de la
valeur de l’élément B de la formule figurant au paragraphe (4), choisir d’utiliser le produit réel de la
vente des minéraux ou minéraux traités en stock à la
fin de l’exercice à une personne qui ne lui est pas
liée, si la preuve de la vente est fournie, au lieu de la
valeur marchande des minéraux ou minéraux traités
en stock à la fin de l’exercice comme le prévoit le
paragraphe (4).
(8) Le choix fait en vertu du paragraphe (7) est
irrévocable.
(9) Si les minéraux ou minéraux traités visés aux
alinéas b) et c) de l’élément A et aux éléments B et C
de la formule figurant au paragraphe (4) sont des
pierres précieuses, leur valeur marchande est la
suivante :
a) dans le cas où l’évaluateur des redevances
minières et l’exploitant s’entendent sur la valeur
des pierres, cette valeur;
b) dans le cas où ils ne s’entendent pas, la valeur
maximale qui pourrait être obtenue de la vente des
pierres sur le marché libre une fois celles-ci triées
selon leur classement commercial.
(10) Pour l’application du paragraphe (9), la
valeur marchande est calculée :
a) dans le cas où il s’agit de déterminer la valeur
des stocks, au début ou à la fin de l’exercice;
b) dans les autres cas, au moment de la dernière évaluation de l’évaluateur des redevances
minières.
Option de
calcul de l’élément B —
dernier exercice
de production
(11) Si les minéraux ou minéraux traités visés aux
alinéas b) et c) de l’élément A et aux éléments B et C
de la formule figurant au paragraphe (4) ne sont pas
des pierres précieuses, leur valeur marchande est
égale au prix qui pourrait être obtenu de leur vente à
une personne non liée à l’exploitant.
(12) Pour l’application du paragraphe (11), la
valeur marchande est calculée :
a) dans le cas où il s’agit de déterminer la valeur
des stocks, au début ou à la fin de l’exercice;
b) dans les autres cas, au moment où les minéraux
ou minéraux traités sont expédiés de la mine.
Valeur
marchande des
autres minéraux
(13) Les gains et les pertes provenant d’opérations
de couverture n’entrent pas dans le calcul de la
valeur de la production de la mine.
(14) Pour l’application du présent règlement, le
taux de change utilisé pour convertir en dollars canadiens les devises étrangères est celui annoncé par la
Banque du Canada à midi :
a) le jour où la transaction en devises étrangères
est effectuée;
b) si les stocks sont évalués en devises étrangères,
le jour où prend fin l’exercice.
Exclusion —
opérations de
couverture
Choix
irrévocable
Valeur
marchande des
pierres
précieuses
Moment du
calcul de la
valeur
marchande des
pierres
précieuses
Moment du
calcul de la
valeur
marchande des
autres minéraux
Taux de change
901
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Operating costs
for operations
outside Canada
(15) When operating costs are incurred for operations outside of Canada, the operator may convert
foreign currency transactions for those costs into
Canadian dollars using the Bank of Canada’s average noon exchange rate for the month in which those
costs were incurred.
Deductions
70. (1) In calculating the value of the output of a
mine for a fiscal year, only the following deductions
and allowances may be claimed:
(a) the costs, incurred during the fiscal year, of
sorting, valuing, marketing and selling the minerals or processed minerals produced from the
mine;
(b) the costs, incurred during the fiscal year, of
insurance, storage, handling and transportation to
the processing plant or market, in respect of the
minerals or processed minerals produced from the
mine;
(c) the costs, incurred during the fiscal year, of
mining and processing minerals or processed
minerals from the mine;
(d) the costs, incurred during the fiscal year, of
repair, maintenance or reclamation at the mine;
(e) the consideration paid by a member of a joint
venture for minerals or processed minerals
diverted from another member of the joint venture, when each member is delivering a separate
mining royalty return in accordance with section 74;
(f) general and administrative costs incurred during the fiscal year for property, employees or
operations at the mine that are not otherwise allocated to operating costs;
(g) exploration costs incurred during the fiscal
year by an owner of the mine, other than on the
mining property, if those costs have not been
otherwise claimed as an allowance or deduction
under these Regulations, in an amount not greater
than 10% of the value of the output of the mine
multiplied by the owner’s share of that output,
calculated
(i) after deduction of the costs referred to in
paragraphs (a) to (f), and
(ii) before the deduction of any depreciation
allowance, mining reclamation trust contribution allowance, development allowance or processing allowance;
(h) subject to subsection (5), paragraphs (8)(d)
and (9)(e) and subsection (10), a depreciation
allowance for the depreciable assets of the mine,
and for the depreciable assets of any facilities
located outside the Northwest Territories that are
used for the processing of minerals or processed
minerals produced from the mine in an amount
not exceeding the undeducted balance of the cost
of those depreciable assets at the end of the fiscal
year of the mine;
(i) a development allowance, not exceeding the
undeducted balance at the end of the fiscal year of
the mine of
902
(15) Lorsque des frais d’exploitation sont engagés
pour des opérations ayant lieu à l’extérieur du
Canada, l’exploitant peut convertir en dollars canadiens les transactions en devises étrangères relatives
à ces frais, selon le taux de change moyen de la
Banque du Canada, à midi, du mois au cours duquel
les frais ont été engagés.
70. (1) Dans le calcul de la valeur de la production
d’une mine pour un exercice, seuls les montants suivants peuvent être déduits :
a) les frais engagés au cours de l’exercice au titre
du triage, de l’évaluation, de la commercialisation
et de la vente des minéraux ou minéraux traités
produits par la mine;
b) les frais engagés au cours de l’exercice au titre
de l’assurance, de l’entreposage et de la manutention des minéraux ou minéraux traités produits par
la mine ainsi qu’au titre de leur transport vers une
usine de traitement ou vers les marchés;
c) les frais engagés au cours de l’exercice au titre
de la production et du traitement des minéraux ou
minéraux traités de la mine;
d) les frais engagés à la mine au cours de l’exercice au titre des réparations, de l’entretien et des
restaurations;
e) la contrepartie versée par un membre d’une
coentreprise pour les minéraux ou minéraux traités transférés d’un autre membre de la coentreprise, si chaque membre remet une déclaration de
redevances minières distincte conformément à
l’article 74;
f) les frais généraux et administratifs engagés au
cours de l’exercice et qui ne sont pas autrement
compris dans les frais d’exploitation, lorsqu’ils
ont trait aux biens, aux employés ou aux opérations de la mine;
g) les frais d’exploration engagés au cours de
l’exercice par un propriétaire de la mine, ailleurs
que sur la propriété minière, si une déduction n’a
pas déjà été réclamée à leur égard aux termes du
présent règlement, jusqu’à concurrence de 10 %
de la valeur de la production de la mine multipliée
par la part du propriétaire de cette production,
calculée :
(i) après soustraction des montants visés aux
alinéas a) à f),
(ii) avant soustraction de toute déduction pour
amortissement ou de toute déduction relative à
l’aménagement, au traitement ou à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration minière;
h) sous réserve du paragraphe (5), des alinéas (8)d) et (9)e) et du paragraphe (10), une
déduction pour amortissement des actifs amortissables de la mine et des actifs amortissables des
installations, situées à l’extérieur des Territoires
du Nord-Ouest et utilisées pour le traitement des
minéraux ou minéraux traités produits par la
mine, dont le montant ne dépasse pas la fraction
non amortie du coût de ces actifs amortissables à
la fin de l’exercice;
Frais
d’exploitation —
opérations à
l’extérieur du
Canada
Déductions
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(i) exploration costs incurred, before the date of
commencement of production, on the mining
property as constituted on the date of commencement of production and not deducted
under paragraph (g) in respect of any other
mine,
(ii) all costs incurred before the date of the
commencement of production for the purposes
of bringing the mine into production less the
total of
(A) the value of any minerals or processed
minerals produced from the mining property
that were sold or transferred before the date
of commencement of production, calculated
in accordance with section 69, and
(B) the market value of any minerals or processed minerals produced from the mining
property that are in inventory on the date of
commencement of production, calculated in
accordance with section 69,
(iii) exploration costs incurred on the mining
property after the date of commencement of
production,
(iv) costs incurred after the date of commencement of production for workings designed for
continuing use, including the clearing, removing or stripping of overburden from a new
deposit at the mine, the sinking, excavation or
extension of a mine shaft, main haulage way or
similar underground workings, the construction
of an adit or other underground entry and the
construction of a road or of tailings disposal
structures at the mine, and
(v) if minerals or processed minerals are being
produced in commercial quantities from a
recorded claim or leased claim that was incorporated into the mining property after the date
of the commencement of production of the
mine, or from another mining property that was
incorporated into the mining property on which
the mine is located after the date of the commencement of production,
(A) if the claim or lease was purchased, the
purchase price of the claim or lease or the
amount referred to in clause (B), whichever
is the lesser, or
(B) in any other case, the costs referred to in
subparagraphs (i) and (ii) that were incurred
on the incorporated claim or lease and that
have not been previously claimed as a deduction or allowance under these Regulations;
(j) a mining reclamation trust contribution allowance, determined by the operator, not exceeding
the undeducted balance at the end of the fiscal
year of amounts contributed to the mining reclamation trust with respect to any environmental
impact resulting from the mining of minerals
from lands to which these Regulations apply;
(k) if minerals or processed minerals are processed by the operator of the mine before their
i) une déduction relative à l’aménagement ne
dépassant pas la fraction non amortie à la fin de
l’exercice du total des sommes suivantes :
(i) les frais d’exploration engagés, avant la date
de mise en production, sur la propriété minière
telle qu’elle était à cette date, et non déduits aux
termes de l’alinéa g) à l’égard de toute autre
mine,
(ii) l’excédent des frais engagés avant la date de
mise en production de la mine en vue d’en lancer la production sur le total des sommes
suivantes :
(A) la valeur des minéraux ou minéraux traités provenant de la propriété minière qui ont
été vendus ou transférés avant la date de mise
en production, calculée conformément à l’article 69,
(B) la valeur marchande des minéraux ou
minéraux traités provenant de la propriété
minière qui sont en stock à la date de mise en
production, calculée conformément à l’article 69,
(iii) les frais d’exploration engagés sur la propriété minière après la date de mise en
production,
(iv) les frais engagés après la date de mise en
production pour des ouvrages conçus pour un
usage prolongé, y compris le dégagement ou
l’enlèvement des terrains de recouvrement d’un
nouveau gisement à la mine, la perforation, le
creusage ou l’extension d’un puits de mine,
d’une galerie de roulage principale ou d’autres
aménagements souterrains similaires, la
construction d’une galerie horizontale ou d’une
autre voie d’accès souterraine, et la construction d’une route ou de structures d’évacuation
des résidus à la mine,
(v) si des minéraux ou minéraux traités sont
produits en quantité commerciale soit à partir
d’un claim enregistré ou d’un claim enregistré
faisant l’objet d’un bail qui a été incorporé à la
propriété minière après la date de mise en production, soit à partir d’une autre propriété
minière qui a été incorporée à la propriété
minière sur laquelle la mine est située après la
date de mise en production :
(A) dans le cas où le claim ou le bail a été
acheté, le prix d’achat ou, s’ils sont moins
élevés, les frais visés à la division (B),
(B) dans les autres cas, les frais visés aux
sous-alinéas (i) et (ii) engagés à l’égard du
claim ou du bail ainsi incorporé et pour lesquels une déduction n’a pas déjà été réclamée en vertu du présent règlement;
j) une déduction relative à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration
minière, déterminée par l’exploitant, ne dépassant
pas la fraction non amortie, à la fin de l’exercice,
des contributions effectuées au profit de la
fiducie de restauration minière en raison des
903
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
sale or transfer, an annual processing allowance
equal to the lesser of
(i) subject to subsection (2), 8% of the original
cost of the processing assets used by the operator in the processing of the output of the mine
during the fiscal year, and
(ii) 65% of the value of the output of the mine,
after deduction of the amounts referred to in
paragraphs (a) to (j); and
(l) if minerals or processed minerals from the
mine are processed at another mine, or at any
facilities located outside the Northwest Territories
that are used for the processing of minerals or processed minerals produced from another mine that
is owned by the operator or by a person related to
the operator, the total of
(i) the amount of the costs of the other mine that
are not deductible under paragraph (8)(b),
(ii) the amount by which the processing allowance for the other mine is reduced under paragraph (8)(c), and
(iii) the amount by which the undeducted balance of the original cost of the other mine’s
depreciable assets is adjusted under paragraph (8)(d).
Production or
fiscal year less
than 12 months
Deduction
respecting
related person
Depreciation
allowance
904
(2) When a mine is in production for less than
12 months in a fiscal year or a fiscal year of a mine
is less than 12 months,
(a) the deduction for processing allowance calculated under subparagraph (1)(k)(i) must be multiplied by one-twelfth times the number of months
in the fiscal year that the mine was in production
or the number of months in the shortened fiscal
year, as the case may be; and
(b) each dollar amount in column 1 of the table to
subsection 69(1) must be multiplied by onetwelfth times the number of months in the fiscal
year that the mine was in production or the number of months in the shortened fiscal year, as the
case may be.
(3) When the operator of a mine claims a deduction for costs incurred in a transaction with a related
person, the costs allowed as a deduction under this
section must be the amount of the actual costs
incurred by the related person, exclusive of any
profit, gain or commission to the related person or to
any other related person.
(4) A depreciation allowance may be claimed in
respect of a depreciable asset in the fiscal year in
which it is first used in the operations of the mine.
répercussions environnementales découlant de
l’exploitation minière des terres visées par le présent règlement;
k) si des minéraux ou minéraux traités ont été traités par l’exploitant de la mine avant leur vente ou
leur transfert, une déduction annuelle relative au
traitement égale à la moins élevée des sommes
suivantes :
(i) sous réserve du paragraphe (2), 8 % du coût
d’origine des biens utilisés pour le traitement
dont l’exploitant fait usage dans le traitement
de la production de la mine pendant l’exercice,
(ii) 65 % de la valeur de la production de la
mine, déduction faite des sommes visées aux
alinéas a) à j);
l) si des minéraux ou minéraux traités de la mine
sont traités dans une autre mine ou dans des installations situées à l’extérieur des Territoires du
Nord-Ouest et utilisées pour le traitement des
minéraux ou minéraux traités produits par une
autre mine appartenant à l’exploitant ou à une
personne liée à celui-ci, le total des sommes
suivantes :
(i) les frais engagés à l’égard de l’autre mine
qui ne sont pas déductibles aux termes de l’alinéa (8)b),
(ii) la réduction aux termes de l’alinéa (8)c) de
la déduction relative au traitement de l’autre
mine,
(iii) le rajustement de la fraction non amortie du
coût d’origine des actifs amortissables de
l’autre mine aux termes de l’alinéa (8)d).
(2) Lorsqu’une mine est en production durant
moins de douze mois au cours d’un exercice ou que
son exercice est de moins de douze mois :
a) la déduction relative au traitement calculée
conformément au sous-alinéa (1)k)(i) est multipliée par un douzième du nombre de mois de production de la mine pendant l’exercice ou du
nombre de mois que comprend l’exercice de
moins de douze mois;
b) les valeurs indiquées à la colonne 1 du tableau
du paragraphe 69(1) sont multipliées par un douzième du nombre de mois de production de la
mine pendant l’exercice ou du nombre de mois
que comprend l’exercice de moins de douze mois.
(3) Lorsque l’exploitant d’une mine réclame une
déduction pour les frais engagés relativement à une
opération avec une personne liée, le montant de la
déduction permise par le présent article est le montant des frais réels engagés par la personne liée, à
l’exclusion de tout bénéfice, gain ou commission
versé à cette personne ou à toute autre personne liée
à l’exploitant.
(4) Une déduction pour amortissement peut être
réclamée à l’égard d’un actif amortissable durant le
premier exercice au cours duquel il est utilisé dans
l’exploitation de la mine.
Production ou
exercice de
moins de
douze mois
Déduction —
opération avec
une personne
liée
Déduction pour
amortissement
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Reduction in
depreciation
allowance
(5) When an operator disposes of, or receives
insurance proceeds in respect of, assets for which a
depreciation allowance has been claimed,
(a) the undeducted balance of depreciable assets
must be reduced by the lesser of
(i) the proceeds of disposition or insurance proceeds, as the case may be, and
(ii) the original cost of the asset; and
(b) when the lesser of the amounts referred to in
subparagraphs (a)(i) and (ii) exceeds the undeducted balance of depreciable assets in the fiscal year in which the assets were disposed of, the
excess must be included in the value of the output
of the mine for that fiscal year.
Depreciation
allowance —
proceeds of
disposition
(6) For the purposes of subsection (5), when the
operator of a mine sells to a related person an asset
for which a depreciation allowance has been claimed
or removes the asset from the mine, the proceeds of
disposition of the asset are the amount that could be
expected to be realized from the sale of the asset to a
person not related to the operator.
(7) When the operator of a mine purchases from a
related person an asset that is eligible for a depreciation allowance or transfers to the mine an asset from
another mine owned by the operator, the cost of the
asset for the purposes of calculating a depreciation
allowance is the amount that the operator could be
expected to pay to purchase that asset from a person
not related to the operator.
(8) When, in a particular fiscal year, a mine’s
operator uses the mine’s depreciable assets, or any
facilities located outside the Northwest Territories
that are used for the processing of minerals or processed minerals produced from the mine, to process
minerals or processed minerals other than those produced from the mine,
(a) the revenue earned from the sale or processing
of those minerals or processed minerals must not
be included in the value of the output of the mine;
(b) the deduction for the costs incurred during the
fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) must be
reduced by any costs incurred for the processing
of minerals or processed minerals not produced
from the mine;
(c) the original cost of the processing assets used
to calculate the processing allowance amount
under subparagraph (1)(k)(i) must be reduced by
an amount equal to the original cost of the processing assets multiplied by the ratio of the costs
incurred during the fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) for the processing of minerals
or processed minerals not produced from the mine
to the total costs incurred during the fiscal year,
under those paragraphs, for the processing of all
minerals or processed minerals at the mine; and
(d) the undeducted balance of the original cost of
the mine’s depreciable assets at the end of the fiscal year must be adjusted to exclude an amount
equal to the original cost of the depreciable assets
used to process minerals or processed minerals
Depreciation
allowance —
purchase cost
Rules
respecting
processing
minerals not
produced at
the mine
(5) Lorsqu’un exploitant dispose des actifs à
l’égard desquels une déduction pour amortissement
a été réclamée ou reçoit le produit de l’assurance
pour ceux-ci :
a) la fraction non amortie des actifs amortissables
est réduite du moindre des montants suivants :
(i) le produit de la disposition ou de
l’assurance,
(ii) le coût d’origine des actifs;
b) lorsque le moindre des montants visés à l’alinéa a) dépasse la fraction non amortie des actifs
amortissables durant l’exercice au cours duquel il
en a été disposé, l’excédent est inclus dans la
valeur de la production de la mine pour cet
exercice.
(6) Pour l’application du paragraphe (5), lorsque
l’exploitant d’une mine vend à une personne liée un
actif à l’égard duquel une déduction pour amortissement a été réclamée ou lorsqu’il retire l’actif de la
mine, le produit de la disposition correspond au produit probable de la vente de cet actif à une personne
qui n’est pas liée à l’exploitant.
(7) Lorsque l’exploitant d’une mine achète d’une
personne liée un actif admissible à une déduction
pour amortissement ou transfère à la mine un actif
provenant d’une autre mine lui appartenant, le coût
de l’actif servant au calcul de cette déduction correspond au montant qu’il pourrait devoir payer pour
acheter cet actif d’une personne qui ne lui est pas
liée.
(8) Si, au cours d’un exercice, l’exploitant d’une
mine se sert des actifs amortissables de la mine ou
d’installations, situées à l’extérieur des Territoires
du Nord-Ouest et utilisées pour le traitement des
minéraux ou minéraux traités produits par la mine,
pour traiter des minéraux ou minéraux traités qui ne
proviennent pas de la mine :
a) les revenus tirés de la vente ou du traitement de
ces minéraux ou minéraux traités sont exclus de la
valeur de la production de la mine;
b) la déduction pour les frais engagés pendant
l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) est
réduite des frais engagés pour le traitement des
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent
pas de la mine;
c) le coût d’origine des biens utilisés pour le traitement ayant servi au calcul de la déduction
relative au traitement aux termes du sousalinéa (1)k)(i) est réduit d’une somme égale au
coût d’origine des biens utilisés pour le traitement
multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) pour le traitement des minéraux ou
minéraux traités qui ne proviennent pas de la mine
et, d’autre part, le total des frais engagés pendant
l’exercice aux termes de ces alinéas pour le traitement, à la mine, de tous les minéraux ou minéraux
traités;
d) la fraction non amortie du coût d’origine des
actifs amortissables de la mine à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction d’une somme
Réduction de
déduction pour
amortissement
Déduction de
dépréciation —
produit de la
disposition
Déduction de
dépréciation —
coût de l’actif
Traitement de
minéraux ne
provenant pas
de la mine
905
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Rules
respecting
adjustment of
calculations
906
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
not produced from the mine multiplied by the
ratio of the costs incurred under paragraphs (1)(a)
to (f) during that fiscal year and all prior fiscal
years for the processing through those assets of
minerals or processed minerals not produced from
the mine to the total costs incurred under those
paragraphs during that fiscal year and all prior fiscal years for the processing through those assets
of all minerals and processed minerals at the
mine.
égale au coût d’origine des actifs amortissables
ayant servi au traitement des minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent pas de la mine
multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice et tous les exercices
précédents aux termes des alinéas (1)a) à f) pour
le traitement au moyen de ces actifs des minéraux
ou minéraux traités qui ne proviennent pas de la
mine et, d’autre part, le total des frais engagés
pendant l’exercice et tous les exercices précédents
aux termes des mêmes alinéas pour le traitement,
à la mine, au moyen de ces actifs de tous les minéraux ou minéraux traités.
(9) When a mine produces minerals or processed
minerals from lands to which these Regulations
apply and any other lands,
(a) the deduction for the costs incurred during the
fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) must be
reduced by any costs incurred for the production
of minerals or processed minerals from lands
other than lands to which these Regulations apply;
(b) the original cost of the processing assets used
to calculate the processing allowance under subparagraph (1)(k)(i) must be reduced by an amount
equal to the original cost of the processing assets
multiplied by the ratio of the costs incurred during
the fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) for
the processing of minerals or processed minerals
produced from lands other than lands to which
these Regulations apply to the total costs incurred
during the fiscal year, under those paragraphs, for
the processing of all minerals or processed
minerals at the mine;
(c) the undeducted balance of costs eligible for the
mine’s development allowance at the end of the
fiscal year must be adjusted to exclude an amount
equal to the costs referred to in subparagraph (1)(i)(ii) multiplied by the ratio of the costs
incurred under paragraphs (1)(a) to (f) during that
fiscal year and all prior fiscal years for the production of minerals or processed minerals from lands
other than lands to which these Regulations apply
to the total costs incurred under those paragraphs
during that fiscal year and all prior fiscal years for
the production of all minerals or processed minerals at the mine;
(d) the undeducted balance of costs eligible for
the mine’s development allowance at the end of
the fiscal year must be adjusted to exclude an
amount equal to the costs of the workings referred
to in subparagraph (1)(i)(iv) used in the production of minerals or processed minerals from lands
other than lands to which these Regulations apply
multiplied by the ratio of the costs incurred under
paragraphs (1)(c) to (f) during that fiscal year and
all prior fiscal years for the use of those workings
in the production of minerals or processed minerals from lands other than lands to which these
Regulations apply to the total costs incurred under
those paragraphs during that fiscal year and all
prior fiscal years for the use of those workings in
the production of all minerals or processed minerals at the mine; and
(9) Si des minéraux ou minéraux traités sont produits par une mine et proviennent de terres visées par
le présent règlement et d’autres terres :
a) la déduction pour les frais engagés pendant
l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) est
réduite des frais engagés pour la production de
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent
pas des terres visées par le présent règlement;
b) le coût d’origine des biens utilisés pour le
traitement ayant servi au calcul de la déduction
relative au traitement aux termes du sousalinéa (1)k)(i) est réduit d’une somme égale au
coût d’origine des biens utilisés pour le traitement
multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) pour le traitement des minéraux ou
minéraux traités qui ne proviennent pas des terres
visées par le présent règlement et, d’autre part, le
total des frais engagés pendant l’exercice aux
termes des mêmes alinéas pour le traitement, à la
mine, de tous les minéraux ou minéraux traités;
c) la fraction non amortie des frais admissibles à
la déduction relative à l’aménagement de la mine
à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction
d’une somme égale aux frais engagés aux termes
du sous-alinéa (1)i)(ii) multipliés par le rapport
entre, d’une part, les frais engagés pendant l’exercice et tous les exercices précédents aux termes
des alinéas (1)a) à f) pour la production de minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent pas
des terres visées par le présent règlement et,
d’autre part, le total des frais engagés pendant
l’exercice et tous les exercices précédents aux
termes des mêmes alinéas pour la production, à la
mine, de tous les minéraux ou minéraux traités;
d) la fraction non amortie des frais admissibles à
la déduction relative à l’aménagement de la mine
à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction
d’une somme égale aux frais engagés pour les
ouvrages visés au sous-alinéa (1)i)(iv) servant à la
production de minéraux ou minéraux traités qui
ne proviennent pas des terres visées par le présent
règlement multipliés par le rapport entre, d’une
part, les frais engagés pendant l’exercice et tous
les exercices précédents aux termes des alinéas (1)c) à f) pour l’usage de ces ouvrages dans
la production de minéraux ou minéraux traités qui
ne proviennent pas des terres visées par le présent
règlement et, d’autre part, le total des frais engagés pendant l’exercice et tous les exercices
Règles de
rajustement
des calculs
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(e) the undeducted balance of the original cost of
the mine’s depreciable assets at the end of the fiscal year must be adjusted to exclude an amount
equal to the original cost of the depreciable assets
used in the production or processing of minerals
or processed minerals produced from lands other
than lands to which these Regulations apply
multiplied by the ratio of the costs incurred under
paragraphs (1)(a) to (f) during that fiscal year and
all prior fiscal years for the use of those assets for
the production or processing of minerals or processed minerals produced from lands other than
lands to which these Regulations apply to the total
costs incurred under those paragraphs during that
fiscal year and all prior fiscal years for the use of
those assets for the production or processing of all
minerals or processed minerals produced at the
mine.
Timing and
other requirements
respecting
adjustments
Limitations on
deductions and
allowances
(10) The adjustments referred to in paragraphs (8)(d) and (9)(c) to (e) must each be calculated at the end of each fiscal year of the mine with
the difference between the amount calculated for
that fiscal year and the amount calculated for the
previous fiscal year being added to or subtracted
from the undeducted balance of the depreciable
assets or the undeducted balance of the costs eligible
for the development allowance, as the case may be.
(11) Despite any other subsection of this section,
no deduction or allowance can be made in respect of
a mine in relation to
(a) the capital cost of the depreciable assets, other
than those subject to the depreciation allowance
under paragraph (1)(h);
(b) depletion in the value of the mine or mining
property by reason of exhaustion of the minerals;
(c) if an owner or the operator of the mine is a
corporation,
(i) remuneration and travel costs of directors,
(ii) stock transfer agents’ fees,
(iii) shareholders’ meetings or the preparation
of shareholders’ reports, and
(iv) legal, accounting and other costs incurred
in connection with incorporations, reorganizations, financing or security or stock issues;
(d) interest on any debt, including an overdraft,
loan, mortgage, advance, debenture or bond, that
is capitalized or expensed for accounting
purposes;
(e) remuneration of executive officers, administrative and consulting costs and costs in respect of
offices not located at the mine site, unless that
remuneration or those costs are directly related to
operations of the mine or to the marketing and
selling of minerals or processed minerals produced from the mine;
(f) the taxes on profits, property or capital, or payments in lieu of those taxes, paid to any level of
précédents aux termes des mêmes alinéas pour
l’usage de ces ouvrages dans la production, à la
mine, de tous les minéraux ou minéraux traités;
e) la fraction non amortie du coût d’origine des
actifs amortissables de la mine à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction d’une somme
égale au coût d’origine des actifs amortissables
utilisés dans la production ou le traitement des
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent
pas des terres visées par le présent règlement multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice et tous les exercices
précédents aux termes des alinéas (1)a) à f) pour
l’utilisation de ces actifs dans la production ou le
traitement des minéraux ou minéraux traités qui
ne proviennent pas des terres visées par le présent
règlement et, d’autre part, le total des frais engagés pendant l’exercice et tous les exercices précédents aux termes des mêmes alinéas pour l’utilisation de ces actifs dans la production ou le
traitement, à la mine, de tous les minéraux ou
minéraux traités.
(10) Les rajustements prévus aux alinéas (8)d) et
(9)c) à e) sont calculés à la fin de chaque exercice de
la mine et la différence entre la somme calculée pour
l’exercice et la somme calculée pour les exercices
précédents est additionnée à la fraction non amortie
des actifs amortissables ou des frais admissibles à la
déduction relative à l’aménagement, ou en est soustraite, s’il y a lieu.
(11) Malgré les autres dispositions du présent
article, aucune déduction n’est accordée relativement à une mine pour :
a) le coût en capital des actifs amortissables autres
que ceux visés par la déduction pour amortissement prévue à l’alinéa (1)h);
b) la baisse de la valeur de la mine ou de la propriété minière en raison de l’épuisement des
réserves de minéraux;
c) lorsque le propriétaire ou l’exploitant de la
mine est une société :
(i) la rémunération et les frais de déplacement
des administrateurs,
(ii) les honoraires versés aux agents des
transferts,
(iii) les réunions des actionnaires et l’établissement des rapports des actionnaires,
(iv) les frais juridiques, de comptabilité et ceux
liés à la constitution en personne morale, aux
réorganisations, au financement et à l’émission
de valeurs mobilières ou d’actions;
d) l’intérêt sur toute dette, y compris les découverts, les emprunts, les avances, les hypothèques,
les débentures et les obligations, capitalisé ou
passé en charges pour les besoins de la
comptabilité;
e) la rémunération des dirigeants, les frais d’administration et de consultation ainsi que les frais
relatifs aux bureaux qui ne sont pas situés sur le
site de la mine, sauf s’ils sont directement liés à
Rajustements
Coûts et frais
ne donnant pas
droit à
déduction
907
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
government and the cost of preparing returns in
respect of those taxes, except for customs duties,
sales and excise taxes not otherwise refundable to
the operator, for any taxes related to the employment of employees, and for the cost of preparing a
return in respect of those taxes;
(g) the royalties paid for the use of mining property, the royalties calculated on revenue, production or profits of the mine, and the cost of calculating any royalties other than the royalties paid or
payable under these Regulations;
(h) payments made to an organization, community or corporation, including an Aboriginal organization, community or corporation, that are not
attributable to the provision of goods and services
directly related to the development and operation
of the mine or to prospecting and exploration on
lands to which these Regulations apply;
(i) payments made for the use or lease of, or
access to, the surface of the land on which the
mine is located;
(j) discounts on bonds, debentures, shares or sales
of receivables;
(k) increases in reserves or provisions for contingencies, other than in respect of a mining reclamation trust;
(l) dues and memberships for persons, other than
employees, involved in the operation of the mine;
(m) insurance premiums other than those paid for
minerals or processed minerals produced from the
mine;
(n) costs incurred during the fiscal year to produce
revenue that does not form part of the value of the
output of the mine;
(o) subject to subparagraph (1)(i)(v), the purchase
price of a recorded claim, a lease of a recorded
claim or a mine;
(p) the purchase price of any financial
instrument;
(q) charitable donations;
(r) advertising costs not directly identified with
the output of a particular mine;
(s) any cost not evidenced in accordance with generally accepted auditing standards;
(t) the cost of inventories of fuel, other consumables and spare parts that have not been consumed
in the operation of the mine;
(u) the costs of staking or recording a claim, or the
cost of surveying the claim for the purpose of taking it to lease;
(v) rent paid for the lease of a recorded claim
under these Regulations;
(w) the cost of preparing any financial information not required for the calculation of mining
royalties;
(x) any cost incurred after any precious stones
have been last valued by the mining royalty valuer,
if those stones were sold or transferred to a related
party, or to any other person if proof of the disposition is not provided, or if the stones were cut and
polished before their sale or transfer;
908
l’exploitation de la mine ou à la commercialisation et à la vente des minéraux ou minéraux traités
produits par la mine;
f) les impôts et taxes sur les bénéfices, les biens ou
le capital, et les paiements en tenant lieu, versés à
tous les ordres de gouvernement et les frais de
préparation des déclarations de revenus relatives à
ces impôts et taxes, à l’exception des droits de
douane, des taxes de vente et d’accise qui ne sont
pas à rembourser à l’exploitant, des impôts
concernant l’emploi de personnel et des frais de
préparation des déclarations de revenus relatives à
ces impôts ou taxes;
g) les redevances payées pour l’utilisation d’une
propriété minière, les redevances calculées sur les
revenus, la production ou les bénéfices de la mine
et les frais relatifs au calcul de toute redevance
autre que les redevances payées ou à payer au titre
du présent règlement;
h) les paiements faits à un organisme, à une collectivité ou à une société autochtone ou non
autochtone qui ne sont pas attribuables à la fourniture de biens et à la prestation de services directement liés à l’aménagement et à l’exploitation de la
mine ou à la prospection et à l’exploration sur des
terres visées par le présent règlement;
i) les paiements effectués pour utiliser ou louer la
surface du terrain sur lequel se trouve la mine, ou
pour y avoir accès;
j) les escomptes accordés sur les obligations, les
débentures, les actions et les créances vendues;
k) les augmentations du fonds de réserve ou de la
réserve pour les imprévus, à l’exception de celles
se rapportant à une fiducie de restauration minière;
l) les droits d’adhésion versés pour des personnes,
autres que les employés, prenant part à l’exploitation de la mine;
m) les primes d’assurance, sauf celles payées pour
les minéraux ou minéraux traités produits par la
mine;
n) les frais engagés pendant l’exercice pour générer des revenus qui n’entrent pas dans le calcul de
la valeur de la production de la mine;
o) sous réserve du sous-alinéa (1)i)(v), le prix
d’achat d’un claim enregistré, d’un claim enregistré visé par un bail ou d’une mine;
p) le prix d’achat de tout instrument financier;
q) les dons de charité;
r) les frais engagés pour la publicité ne visant pas
la production d’une mine en particulier;
s) les frais qui ne sont pas attestés conformément aux normes de vérification généralement
reconnues;
t) le coût des stocks de combustible, des biens de
consommation et des pièces de rechange qui n’ont
pas été utilisés dans le cadre de l’exploitation de la
mine;
u) le coût du jalonnement et de l’enregistrement
d’un claim et le coût de l’arpentage d’un claim
effectué en vue d’obtenir un bail;
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(y) any costs related to public, community or government relations unless those costs were incurred
for environmental assessments or other regulatory
processes; and
(z) any fines, penalties or bribes.
Change of
owner or
operator has
no effect
71. (1) A change in the ownership or of the operator of a mine does not affect
(a) the undeducted balance of the depreciable
assets eligible for a depreciation allowance;
(b) the undeducted balance of the costs eligible
for a development allowance;
(c) the undeducted balance of contributions to a
mining reclamation trust; or
(d) the original cost of the assets used for calculating a processing allowance.
Costs not
eligible for
development
allowance
(2) Subject to paragraph 70(1)(i), when a recorded
claim expires or its recording is cancelled, or a lease
expires or is cancelled, any costs incurred in respect
of that claim or lease that would otherwise be eligible for a development allowance are no longer eligible for a development allowance in respect of any
mine.
(3) If a mining property is acquired by the operator of another mine and the operations on the
two mining properties are combined to become a
single operation, the undeducted balance of the costs
eligible for the development allowance, the undeducted balance of the cost of the depreciable
assets eligible for the depreciation allowance, the
undeducted balance of the contributions to a mining
reclamation trust and the original cost of the processing assets eligible for the processing allowance
for each mine must be combined.
(4) For the purpose of subsection (3), if an operator purchases a mining property from the Crown,
the value of the undeducted balance of the costs eligible for the development allowance, of the undeducted balance of the cost of the depreciable
assets eligible for the depreciation allowance and of
the original cost of the processing assets eligible for
the processing allowance of the purchased mine is
the lesser of the value established at the time the
Crown acquired the mining property and the value
established in the agreement of purchase and sale for
that property.
Combining
operations on
two mining
properties
Valuations
when mining
property
purchased from
Crown
v) le loyer payé pour le bail d’un claim enregistré
en vertu du présent règlement;
w) le coût relatif à l’établissement de données
financières qui ne sont pas nécessaires au calcul
des redevances minières;
x) les frais engagés après la dernière évaluation
des pierres précieuses faite par l’évaluateur des
redevances minières si celles-ci ont été vendues
ou transférées à une personne liée ou à toute autre
personne, si la preuve de leur disposition n’est pas
fournie, ou si elles ont été taillées ou polies avant
leur vente ou leur transfert;
y) les frais engagés pour les relations publiques et
administratives et pour les relations avec les collectivités, sauf s’ils ont été engagés pour une évaluation environnementale ou pour tout autre processus réglementaire;
z) toute amende, peine et sanction de même que
tout pot-de-vin.
71. (1) Le changement de propriétaire ou d’exploitant de la mine n’a pas pour effet de modifier :
a) la fraction non amortie des actifs amortissables
admissibles à une déduction pour amortissement;
b) la fraction non amortie des frais admissibles à
la déduction relative à l’aménagement;
c) la fraction non amortie des contributions effectuées au profit d’une fiducie de restauration
minière;
d) le coût d’origine des actifs ayant servi au calcul
de la déduction relative au traitement.
(2) Sous réserve de l’alinéa 70(1)i), si un claim
enregistré ou un bail expire ou si l’enregistrement
d’un claim ou un bail est annulé, tous les frais engagés relativement au claim ou au bail qui seraient
autrement admissibles à une déduction relative à
l’aménagement cessent d’être admissibles à une
telle déduction à l’égard de toute mine.
(3) Si une propriété minière est acquise par l’exploitant d’une autre mine et que les activités des propriétés minières sont regroupées dans une seule, la
fraction non amortie des actifs amortissables admissibles à une déduction pour amortissement, la fraction non amortie des frais admissibles à la déduction
relative à l’aménagement, la fraction non amortie
des contributions effectuées au profit d’une fiducie
de restauration minière et le coût d’origine des actifs
ayant servi au calcul de la déduction relative au traitement pour chaque mine sont regroupés.
(4) Pour l’application du paragraphe (3), si l’exploitant achète une propriété minière de la Couronne, la valeur de la fraction non amortie des coûts
admissibles à une déduction relative à l’aménagement, de la fraction non amortie du coût des actifs
amortissables admissible à une déduction pour
amortissement et du coût d’origine des biens utilisés
pour le traitement admissible à la déduction relative
au traitement de la mine achetée correspond à celle
établie au moment où la Couronne a acquis la propriété minière ou à celle établie dans la convention
d’achat-vente de la propriété, si celle-ci est
inférieure.
Changement de
propriétaire ou
d’exploitant —
sans effet
Frais non
admissibles à
une déduction
Regroupement
des activités
minières
Achat d’une
propriété
minière de la
Couronne
909
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Statement
respecting
minerals whose
gross value
exceeds
$100,000
72. (1) If, in a particular year, minerals or processed minerals that are from a leased claim and
whose gross value exceeds $100,000 are processed
at a mine, removed from a mine, sold or otherwise
disposed of, the lessee must, within one month after
the end of that year, deliver to the Chief a statement
setting out
(a) the name and a description of the mine;
(b) the names and addresses of all owners, operators and other lessees of the mine;
(c) the name and address of a person to whom
notices may be sent;
(d) the weight and value of minerals or processed
minerals processed at the mine, removed from the
mine, sold or otherwise disposed of during the
year and during each month of that year; and
(e) the design capacity of any mill, concentrator or
other processing plant at the mine.
Notice of
changes
(2) A lessee who has delivered a statement under
subsection (1) must promptly notify the Chief of
(a) any change in the name and address of the person to whom notices may be sent; and
(b) any change in the ownership or of the operator
of the mine.
73. (1) On or before the last day of the fourth
month after the end of each fiscal year of a mine,
including the fiscal year during which the mine commences production and all subsequent years for
which there are any amounts that qualify for determining the values of A to H and J in subsection 69(4), the operator of the mine must deliver to
the Chief a mining royalty return, in the prescribed
form, setting out
(a) the name and a description of the mine;
(b) the name and address of the operator;
(c) the names of processing plants to which minerals or processed minerals have been shipped
from the mine for processing;
(d) the weight of the minerals or processed minerals produced from the mine during the fiscal
year;
(e) the weight and value of the minerals or processed minerals produced from the mine that were
(i) sold or transferred during the fiscal year of
the mine to persons not related to the operator,
(ii) sold or transferred during the fiscal year of
the mine to persons related to the operator,
(iii) in inventory at the beginning of the fiscal
year of the mine, and
(iv) in inventory at the end of the fiscal year of
the mine;
(f) any costs, deductions and allowances claimed
under subsection 70(1);
(g) if exploration costs are claimed as a deduction
under paragraph 70(1)(g), or if costs are included
in the costs eligible for a development allowance
Contents of
royalty return
910
72. (1) Si, au cours d’une année donnée, des minéraux ou minéraux traités qui proviennent d’un claim
enregistré visé par un bail et dont la valeur brute
dépasse 100 000 $ sont traités à la mine, en sont retirés ou sont vendus ou qu’il en est autrement disposé,
le preneur à bail, dans le mois suivant la fin de cette
année donnée, remet au chef une déclaration qui
comporte les renseignements suivants :
a) le nom et la description de la mine;
b) les nom et adresse de tous les propriétaires,
exploitants et preneurs à bail de la mine;
c) les nom et adresse d’une personne à qui les avis
peuvent être envoyés;
d) le poids et la valeur des minéraux ou minéraux
traités qui ont été traités à la mine, retirés de celleci, vendus ou dont il a été autrement disposé pendant l’année et au cours de chaque mois de
l’année;
e) la capacité de production nominale de toute
usine de traitement à la mine, notamment toute
usine de broyage ou tout concentrateur.
(2) Le preneur à bail qui a produit la déclaration
avise sans délai le chef :
a) de tout changement apporté aux nom et adresse
de la personne à qui les avis peuvent être envoyés;
b) de tout changement de propriétaire ou d’exploitant de la mine.
73. (1) Au plus tard le dernier jour du quatrième
mois suivant la fin de l’exercice d’une mine, y compris l’exercice au cours duquel la mine est mise en
production et tous les exercices suivants au cours
desquels des sommes sont indiquées pour calculer la
valeur des éléments A à H et J de la formule figurant
au paragraphe 69(4), l’exploitant de la mine remet
au chef une déclaration de redevances minières,
selon la formule prescrite, qui comporte les renseignements suivants :
a) le nom et la description de la mine;
b) les nom et adresse de l’exploitant;
c) le nom des usines de traitement où les minéraux
ou minéraux traités ont été expédiés de la mine
pour traitement;
d) le poids des minéraux ou minéraux traités produits par la mine pendant l’exercice;
e) le poids et la valeur des minéraux ou minéraux
traités produits par la mine :
(i) vendus ou transférés au cours de l’exercice à
des personnes non liées à l’exploitant,
(ii) vendus ou transférés au cours de l’exercice
à des personnes liées à l’exploitant,
(iii) en stock au début de l’exercice,
(iv) en stock à la fin de l’exercice;
f) tous les frais et déductions réclamés aux termes
du paragraphe 70(1);
g) dans le cas d’une déduction réclamée à titre de
frais d’exploration en vertu de l’alinéa 70(1)g), ou
lorsque des frais sont inclus dans les frais admissibles à titre de déduction relative à l’aménagement en vertu de l’alinéa 70(1)i), les claims
Déclaration —
valeur brute de
minéraux de
plus de
100 000 $
Avis de
changement
Déclaration de
redevances
minières
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
under paragraph 70(1)(i), the recorded claims or
leases on which those costs were incurred;
(h) in respect of depreciable assets,
(i) the undeducted balance of depreciable assets
at the beginning of the fiscal year,
(ii) the cost of additions during the fiscal year to
depreciable assets,
(iii) the proceeds from the disposition during
the fiscal year of depreciable assets,
(iv) the undeducted balance of depreciable
assets at the end of the fiscal year before deduction of a depreciation allowance,
(v) the undeducted balance of depreciable
assets at the end of the fiscal year after deduction of a depreciation allowance, and
(vi) the original cost of depreciable assets disposed of during the fiscal year;
(i) in respect of development allowances,
(i) the undeducted balance at the beginning of
the fiscal year of costs eligible for a development allowance,
(ii) if the mining royalty return is delivered for
the first fiscal year of the mine, the amount
of the costs determined under subparagraphs 70(1)(i)(i) and (ii),
(iii) the amounts of each of the costs identified
in subparagraphs 70(1)(i)(iii) to (v) incurred
during the fiscal year,
(iv) the undeducted balance of costs eligible for
a development allowance at the end of the fiscal
year before deduction of a development allowance, and
(v) the undeducted balance of costs eligible for
a development allowance at the end of the fiscal year after deduction of a development
allowance;
(j) in respect of any mining reclamation trust
established for lands to which these Regulations
apply,
(i) the total of all amounts contributed to the
mining reclamation trust,
(ii) the undeducted balance of contributions to
the mining reclamation trust at the beginning of
the fiscal year,
(iii) the amounts contributed to the mining reclamation trust during the fiscal year,
(iv) the undeducted balance of contributions to
the mining reclamation trust at the end of the
fiscal year before any deduction of a mining
reclamation trust contribution allowance,
(v) the undeducted balance of contributions to
the mining reclamation trust at the end of the
fiscal year after deduction of a mining reclamation trust contribution allowance, and
(vi) the total of all amounts withdrawn from the
mining reclamation trust during the fiscal year
and in previous fiscal years;
(k) in respect of processing assets,
(i) the original cost of the processing assets at
the beginning of the fiscal year,
enregistrés ou les baux pour lesquels ces frais ont
été engagés;
h) en ce qui a trait aux actifs amortissables :
(i) leur fraction non amortie au début de
l’exercice,
(ii) le coût de l’acquisition de tels actifs au
cours de l’exercice,
(iii) le produit de la disposition de tels actifs au
cours de l’exercice,
(iv) leur fraction non amortie à la fin de l’exercice, avant soustraction de toute déduction pour
amortissement,
(v) leur fraction non amortie à la fin de l’exercice, après soustraction de toute déduction pour
amortissement,
(vi) le coût d’origine des actifs amortissables
dont il a été disposé au cours de l’exercice;
i) en ce qui a trait aux déductions relatives à
l’aménagement :
(i) la fraction non amortie au début de l’exercice
des frais admissibles à une telle déduction,
(ii) si la déclaration de redevances minières est
présentée pour le premier exercice de la mine,
le montant des frais déterminés conformément
aux sous-alinéas 70(1)i)(i) et (ii),
(iii) le montant des frais visés à chacun des
sous-alinéas 70(1)i)(iii) à (v) et engagés au
cours de l’exercice,
(iv) la fraction non amortie des frais admissibles à une telle déduction à la fin de l’exercice, avant la soustraction d’une telle
déduction,
(v) la fraction non amortie des frais admissibles
à une telle déduction à la fin de l’exercice, après
soustraction d’une telle déduction;
j) en ce qui a trait à une fiducie de restauration
minière établie à l’égard de terres visées par le
présent règlement :
(i) le total des contributions effectuées à son
profit,
(ii) la fraction non amortie des contributions
effectuées à son profit au début de l’exercice,
(iii) les contributions effectuées à son profit au
cours de l’exercice,
(iv) la fraction non amortie des contributions
effectuées à son profit à la fin de l’exercice,
avant soustraction de toute déduction relative à
une contribution à une telle fiducie,
(v) la fraction non amortie des contributions
effectuées à son profit à la fin de l’exercice,
après soustraction de toute déduction relative à
une contribution à une telle fiducie,
(vi) le total des sommes retirées de la fiducie au
cours de l’exercice et des exercices antérieurs;
k) en ce qui a trait aux biens utilisés pour le
traitement :
(i) leur coût d’origine au début de l’exercice,
(ii) le coût d’origine des nouveaux biens utilisés pour le traitement ajoutés à la mine au cours
de l’exercice,
911
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Documents to
accompany
royalty return
Royalty
return —
election under
subsection 69(7)
Royalty returns
for certain joint
ventures
912
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(ii) the original cost of any new processing
assets added to the mine during the fiscal year,
(iii) the original cost of any processing assets
that were substituted for other processing assets
of the mine during the fiscal year,
(iv) the original cost of any processing assets
for which other processing assets were substituted during the fiscal year,
(v) the original cost of any processing assets
not used, sold, discarded or otherwise disposed
of during the fiscal year, and
(vi) the original cost of the processing assets at
the end of the fiscal year;
(l) any payment received during the fiscal year
that is related to a cost that has been claimed as a
deduction or allowance; and
(m) any amount by which the proceeds of disposition of assets for which a depreciation allowance
has been claimed exceed the undeducted balance
of depreciable assets at the end of the fiscal year
in which the assets were disposed of.
(2) Every mining royalty return must be
(a) accompanied by the financial statements for
the mine or, if the mine has no financial statements, the financial statements of the operator of
the mine, and a reconciliation of those financial
statements to the mining royalty return; and
(b) signed by the operator of the mine and include
a statement under oath or solemn affirmation by
the operator or, if the operator is a corporation, by
an officer of the corporation, that the financial
statements are to that person’s knowledge and
belief complete and correct.
(3) If a mine’s operator makes an election under
subsection 69(7),
(a) the operator must deliver the initial mining
royalty return for the fiscal year using the market
value of the inventories of minerals or processed
minerals and then deliver an amended mining royalty return once those inventories have been sold;
and
(b) the operator must deliver a mining royalty
return for the mine’s subsequent fiscal years if
there are any amounts that qualify for determining
the values of D to H in subsection 69(4), or if the
mine recommences production.
74. (1) If a mine is operated as a joint venture and
each member of the joint venture takes its share of
the output of the mine in kind and sells that share
separately and independently from other members
of the joint venture to purchasers who are not related
to any of the members of the joint venture,
(a) each member may deliver to the Chief a separate mining royalty return for the royalty payable
under subsection 69(1) on the value of its share of
the output of the mine, in lieu of including that
information in a mining royalty return delivered
under subsection 73(1); and
(iii) le coût d’origine de ceux acquis en remplacement à la mine au cours de l’exercice,
(iv) le coût d’origine de ceux qui ont été remplacés au cours de l’exercice,
(v) le coût d’origine de ceux qui n’ont pas été
utilisés ou qui ont été vendus, jetés ou dont il a
été autrement disposé au cours de l’exercice,
(vi) leur coût d’origine à la fin de l’exercice;
l) tout paiement reçu au cours de l’exercice relativement à des frais pour lesquels une déduction a
été réclamée;
m) l’excédent éventuel du produit de la disposition d’actifs pour lesquels une déduction pour
amortissement a été réclamée sur la fraction non
amortie des actifs amortissables à la fin de l’exercice au cours duquel les actifs dont il a été
disposé.
(2) Toute déclaration de redevances minières est :
a) accompagnée des états financiers de la mine
ou, à défaut, de ceux de l’exploitant, et d’un état
de rapprochement de ces états financiers et de la
déclaration;
b) signée par l’exploitant de la mine et accompagnée d’une déclaration sous serment ou d’une
affirmation solennelle de sa part ou, si l’exploitant
est une société, d’un dirigeant de celle-ci, attestant
qu’à sa connaissance les états financiers sont
complets et exacts.
Documents
accompagnant
la déclaration
(3) Si l’exploitant fait le choix prévu au paragraphe 69(7) :
a) il est tenu de remettre une première déclaration
de redevances minières pour l’exercice dans
laquelle il utilise la valeur marchande des stocks
de minéraux ou minéraux traités, puis de remettre
une déclaration modifiée une fois les stocks
vendus;
b) il est tenu de remettre une déclaration de redevances minières pour tout exercice ultérieur de la
mine si des sommes indiquées servent à calculer
la valeur des éléments D à H de la formule figurant au paragraphe 69(4) ou si la mine reprend la
production.
74. (1) Si une mine est exploitée en coentreprise et
que chaque membre de la coentreprise prend sa part
de la production en nature et la vend séparément et
indépendamment des autres membres à des acheteurs qui ne sont pas liés aux membres de la
coentreprise :
a) chaque membre peut remettre au chef une
déclaration de redevances minières distincte, pour
les redevances à payer aux termes du paragraphe 69(1) sur la valeur de sa part, plutôt que d’inclure ces renseignements dans la déclaration de
redevances minières visée au paragraphe 73(1);
Déclaration de
redevances —
choix visé au
paragraphe 69(7)
exercé
Déclaration de
redevances des
membres d’une
coentreprise
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Joint venture
respecting
single mine
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(b) each member, and any person related to that
member, is liable to pay only those royalties
attributable to that member’s share of the output
of the mine.
(2) When, under subsection (1), more than one
member of a joint venture delivers a mining royalty
return to the Chief for a single mine,
(a) each member of the joint venture is considered
to be a separate operator for the purposes of these
Regulations;
(b) each member must indicate on the mining royalty return the percentage of the output of the
mine represented by that mining royalty return;
(c) the value of the output on the mining royalty
return for each member must be calculated in
accordance with section 69 using
(i) in respect of costs eligible for deductions
under paragraphs 70(1)(a) to (f),
(A) a percentage of costs that have been
jointly incurred, equal to the percentage of
the output of the mine received by that member, and
(B) the costs that have been incurred by that
member alone,
(ii) in determining a deduction for exploration
costs under paragraph 70(1)(g), the exploration
costs incurred by that member alone,
(iii) a depreciation allowance based on
(A) a percentage of the depreciable assets of
the mine that are jointly held, equal to the
percentage of the output of the mine received
by that member, and
(B) the depreciable assets of the mine that
are held by the member alone,
(iv) a development allowance based on
(A) a percentage of the costs referred to in
subparagraphs 70(1)(i)(i) to (v) that have
been jointly incurred, equal to the percentage
of the output of the mine received by that
member, and
(B) the costs referred to in subparagraphs 70(1)(i)(i) to (v) that have been
incurred by that member alone,
(v) a mining reclamation trust contribution
allowance equal to the amount contributed to a
mining reclamation trust in respect of lands to
which these Regulations apply by that member,
and
(vi) a processing allowance based on
(A) a percentage of the processing assets of
the mine that are jointly held equal to the
percentage of the output of the mine received
by that member, and
(B) the processing assets of the mine that are
held by that member alone;
(d) the amounts in column 1 of the table to subsection 69(1) must be adjusted by multiplying each
amount by a percentage equal to the percentage of
the output of the mine received by that member;
and
b) chaque membre, ou toute personne qui lui est
liée, n’est redevable que des redevances relatives à
sa part.
(2) Lorsque, pour une seule mine, plus d’un
membre de la coentreprise remet au chef une déclaration de redevances minières aux termes du paragraphe (1) :
a) chaque membre est considéré être un exploitant
distinct pour l’application du présent règlement;
b) chaque membre indique sur sa déclaration le
pourcentage de la production de la mine sur lequel
porte la déclaration;
c) la valeur de la production figurant sur sa déclaration est calculée conformément à l’article 69 au
moyen des éléments suivants :
(i) à l’égard des frais admissibles aux déductions visées aux alinéas 70(1)a) à f) :
(A) le pourcentage de ces frais engagés
conjointement par tous les membres qui est
égal au pourcentage de la production de la
mine qu’il a reçu,
(B) les frais qu’il a engagés seul,
(ii) pour le calcul de la déduction à titre de frais
d’exploration visée à l’alinéa 70(1)g), les frais
d’exploration qu’il a engagés seul,
(iii) la déduction pour amortissement fondée
sur :
(A) le pourcentage des actifs amortissables
de la mine détenus conjointement qui est
égal au pourcentage de la production de la
mine qu’il a reçu,
(B) les actifs amortissables de la mine qu’il
détient seul,
(iv) la déduction relative à l’aménagement fondée sur :
(A) le pourcentage des frais mentionnés aux
sous-alinéas 70(1)i)(i) à (v) engagés conjointement qui est égal au pourcentage de la production de la mine qu’il a reçu,
(B) les frais mentionnés aux sousalinéas 70(1)i)(i) à (v) qu’il a engagés seul,
(v) la déduction relative à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration
minière égale aux contributions qu’il a effectuées au profit d’une telle fiducie relativement à
des terres visées par le présent règlement,
(vi) la déduction relative au traitement fondée
sur :
(A) le pourcentage des biens utilisés pour le
traitement à la mine détenus conjointement
qui est égal au pourcentage de la production
de la mine qu’il a reçu,
(B) les biens utilisés pour le traitement à la
mine qu’il détient seul;
d) chaque valeur indiquée à la colonne 1 du
tableau du paragraphe 69(1) est rajustée en la
multipliant par un pourcentage égal au pourcentage de la production de la mine qu’il a reçu;
Une mine,
plusieurs
déclarations de
redevances —
coentreprise
913
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Notice of
assessment of
royalties
Notice of
reassessment
When royalties
are considered
payable
Royalty returns
when
ownership of
mine changes
Record keeping
914
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(e) each mining royalty return must be based on
the same fiscal year.
75. (1) Within six years after the end of a particular fiscal year of a mine, the Chief must send to the
operator of the mine a notice of assessment for the
amount of the royalty payable for that fiscal year.
(2) If, during or after the period referred to in subsection (1), there are reasonable grounds to believe
that the operator of a mine or any other person who
delivers a mining royalty return has made a fraudulent or negligent misrepresentation in completing
the mining royalty return or in supplying any other
information under section 73 or 74, the Chief may
send a notice of reassessment for the amount of the
royalty payable for a fiscal year in respect of the
mine.
(3) If the Chief sends an operator a notice of
assessment or reassessment for the amount of royalty payable for a fiscal year, the amount of royalty
assessed or reassessed for the fiscal year is considered to be payable on the last day of the fourth
month after the end of that fiscal year.
(4) If the ownership of a mine changes, the operator may file a separate mining royalty return for the
portion of the fiscal year before the change of ownership and the portion of the fiscal year after the
change of ownership, and each such portion is considered to be a fiscal year of less than 12 months for
the purposes of subsection 70(2).
76. (1) Every operator of a mine must keep at an
office in Canada and make available to the Chief, to
substantiate information required on mining royalty
returns,
(a) records, books of account and other documents evidencing
(i) the weight of all minerals extracted from the
mine and of all minerals or processed minerals
processed at the mine, whether or not they are
produced from the mine,
(ii) the weight and value of all minerals or processed minerals produced from the mine, sold,
transferred or removed from the mine by the
mine’s operator,
(iii) any amounts received from a processing
plant and any other amounts received from the
sale of minerals or processed minerals, and
(iv) the costs, payments, allowances and other
deductions referred to in section 70;
(b) the financial statements of the mine and the
operator;
(c) a reconciliation between the documents
referred to in paragraphs (a) and (b) and the mining royalty return;
(d) if the financial statements of an owner or the
operator of the mine are audited by an external
auditor,
(i) the audited financial statements and the
accompanying signed audit opinion of the
external auditor, and
e) chaque déclaration vise le même exercice.
75. (1) Dans les six ans suivant la fin d’un exercice donné d’une mine, le chef fait parvenir à l’exploitant un avis de cotisation relatif aux redevances à
payer pour cet exercice.
(2) Le chef peut émettre un avis de nouvelle cotisation relatif aux redevances à payer pour un exercice donné à l’égard d’une mine au cours de la
période visée au paragraphe (1), ou après celle-ci,
s’il a des motifs raisonnables de croire que l’exploitant ou une autre personne qui a remis une déclaration de redevances minières a présenté des faits erronés, frauduleusement ou par négligence, dans la
déclaration ou dans d’autres renseignements donnés
aux termes des articles 73 ou 74.
(3) Lorsque le chef fait parvenir à l’exploitant un
avis de cotisation ou de nouvelle cotisation relatif
aux redevances à payer pour un exercice donné, les
redevances visées par l’avis sont considérées
payables le dernier jour du quatrième mois suivant la
fin de l’exercice.
(4) Lorsque le propriétaire d’une mine change au
cours d’un exercice donné, l’exploitant peut produire une déclaration de redevances minières distincte pour la partie de l’exercice précédant le changement de propriété et pour celle suivant ce
changement. Chaque partie est, pour l’application
du paragraphe 70(2), considérée être un exercice de
moins de douze mois.
76. (1) Afin de corroborer les renseignements
devant figurer dans les déclarations de redevances
minières, l’exploitant d’une mine conserve dans un
bureau situé au Canada les documents ci-après et les
met à la disposition du chef :
a) les dossiers, les livres comptables et les autres
documents qui établissent :
(i) le poids de tous les minéraux extraits de la
mine et de tous les minéraux ou minéraux traités qui ont été traités à la mine, qu’ils soient
produits ou non par celle-ci,
(ii) le poids et la valeur des minéraux ou minéraux traités produits par la mine, vendus, transférés ou retirés de la mine par l’exploitant,
(iii) les sommes provenant des usines de traitement et toute autre somme résultant de la vente
des minéraux ou minéraux traités,
(iv) les frais, paiements et déductions visés à
l’article 70;
b) les états financiers de la mine et de
l’exploitant;
c) un état de rapprochement des documents visés
aux alinéas a) et b) et de la déclaration de redevances minières;
d) si les états financiers de l’exploitant ou du propriétaire de la mine sont vérifiés par un vérificateur externe :
(i) les états financiers vérifiés par le vérificateur
externe ainsi que son opinion signée,
Avis de
cotisation
Avis de
nouvelle
cotisation
Redevances à
payer
Déclaration de
redevances —
changement de
propriétaire
d’une mine
Conservation
des documents
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(ii) any working papers and documentation prepared by the external auditor that are in the possession of an owner or the operator;
(e) any documents filed by an owner or the operator with a stock exchange or securities
commission;
(f) any documents related to any internal audits of
a company that is an owner or the operator; and
(g) any other documents that contain information
necessary for ascertaining the amount of royalty
payable under section 69.
Non-disclosure
of confidential
information
(2) It is prohibited to disclose information of a
confidential nature acquired for the purposes of sections 69 to 77, except
(a) to the extent necessary to determine the
amount of royalties payable under section 69;
(b) when required under a land claims agreement
referred to in section 35 of the Constitution Act,
1982; or
(c) under an agreement entered into by the Minister for the purpose of the administration of section 69 with the government of a country, province or state, or with an Aboriginal organization
owning mineral rights, under which the officers of
that government or Aboriginal organization are
provided with the information and the Chief is
provided with information from the government
or Aboriginal organization.
Condition on
removal of
minerals
77. (1) Subject to subsection (2), it is prohibited to
remove minerals or processed minerals produced
from a mine, other than for the purposes of assay and
testing to determine the existence, location, extent,
quality or economic potential of a mineral deposit in
the lands constituting the mining property, until the
weight and any other information necessary to establish the value of those minerals or processed minerals has been ascertained and entered in the books
of account referred to in subsection 76(1).
(2) Precious stones must not be removed from a
mine — other than in a bulk sample or in a concentrate for the purposes of establishing the grade and
the value of the stones in a mineral deposit — or cut,
polished, sold or transferred, until they have been
valued by a mining royalty valuer.
Condition on
removal of
precious stones
Facilities
required for
valuation
(3) The operator of a mine must provide, in the
Northwest Territories, any facilities and equipment,
other than computer equipment, necessary for a mining royalty valuer to value any precious stones produced from the mine.
Facilities
considered part
of mine
(4) For the purposes of these Regulations, facilities referred to in subsection (3) are considered to be
part of the mine and any transfer of the precious
stones from one part of the mine to another is not
considered to be a removal of the stones from the
mine.
(ii) les documents de travail et la documentation préparés par le vérificateur externe que le
propriétaire ou l’exploitant a en sa possession;
e) les documents déposés par l’exploitant ou le
propriétaire auprès d’une bourse des valeurs
mobilières ou d’une commission des valeurs
mobilières;
f) les documents relatifs aux vérifications internes
de la société qui est propriétaire ou exploitant;
g) tout autre document contenant des renseignements nécessaires au calcul des redevances à
payer aux termes de l’article 69.
(2) Il est interdit de divulguer des renseignements
de nature confidentielle obtenus pour l’application
des articles 69 à 77, sauf :
a) dans la mesure nécessaire au calcul des redevances à payer aux termes de l’article 69;
b) lorsque l’exigent les accords sur les revendications territoriales des peuples autochtones mentionnés à l’article 35 de la Loi constitutionnelle de
1982;
c) en vertu d’une entente signée par le ministre
pour l’application de l’article 69 avec le gouvernement d’un pays, d’une province ou d’un État,
ou avec une organisation autochtone possédant
des droits miniers, en vertu de laquelle les dirigeants de ce gouvernement ou de cette organisation reçoivent ces renseignements et le chef reçoit
des renseignements du gouvernement ou de
l’organisation.
77. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les minéraux ou minéraux traités produits par une mine ne
peuvent pas en être retirés, sauf pour des essais ou
des épreuves afin d’établir l’existence, l’emplacement, l’étendue, la qualité et le potentiel économique
d’un gisement minier sur les terres faisant partie de
la propriété minière, tant que le poids et les autres
renseignements nécessaires pour en déterminer la
valeur n’ont pas été constatés et consignés dans les
livres comptables visés au paragraphe 76(1).
(2) Les pierres précieuses ne peuvent pas être retirées d’une mine, sauf dans un échantillon en vrac ou
dans un concentré dans le but de déterminer la teneur
et la valeur des pierres dans un gisement minier, ni
être taillées, polies, vendues ou transférées, tant que
leur valeur n’a pas été établie par un évaluateur des
redevances minières.
(3) L’exploitant d’une mine fournit, dans les Territoires du Nord-Ouest, les installations et le
matériel, autre que le matériel informatique, permettant à l’évaluateur des redevances minières de procéder à l’évaluation des pierres précieuses produites
par la mine.
(4) Pour l’application du présent règlement, les
installations visées au paragraphe (3) sont considérées faire partie de la mine et les pierres précieuses
déplacées d’un endroit de la mine à un autre ne sont
pas considérées en avoir été retirées.
Divulgation de
renseignements
confidentiels
Condition
préalable au
déplacement de
minéraux
Condition
préalable au
déplacement de
pierres
précieuses
Fourniture des
installations et
du matériel à
l’évaluateur des
redevances
Installations
considérées
faire partie de
la mine
915
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Cleaning of
precious stones
Presentation of
precious stones
to royalty
valuer
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(5) Precious stones must not be presented to the
mining royalty valuer until the operator of the mine
has cleaned the stones so as to remove all substances
from the stones that are not part of them.
(6) As soon as any precious stones have been processed into a saleable form, they must be presented
to a mining royalty valuer for valuation.
Separate
valuation of
precious stones
(7) An operator who produces precious stones and
sells or transfers them to persons who are related to
the operator must present to a mining royalty valuer
(a) all stones that are to be sold or transferred to a
person related to the operator, for separate valuation before their sale or transfer; and
(b) all stones that are to be cut or polished by the
operator or any related party, for separate valuation before their being cut or polished.
Presentation of
diamonds to
royalty valuer
(8) For the purposes of subsections (6) and (7),
unless otherwise agreed on by the operator and the
mining royalty valuer, an operator must present to
the mining royalty valuer
(a) diamonds with a weight of 10.8 carats or more,
separately, together with the weight of each
diamond;
(b) diamonds with a weight from 2.8 carats to
10.79 carats, in lots separated according to weight
in carats, together with the number of diamonds
per lot;
(c) diamonds with a weight from 0.66 carats to
2.79 carats, in lots separated according to weight
in grainers, from which randomly selected samples, accurately representing the composition of
each lot, have been separated; and
(d) diamonds with a weight of less than
0.66 carats, in lots separated according to industry
standard DTC sieve sizes, from which randomly
selected samples, accurately representing the
composition of each lot, have been separated.
(9) Before diamonds are presented to the mining
royalty valuer under subsection (8), the operator
must provide an estimate of the market value of each
diamond or lot, as the case may be, to the Chief.
Estimate of
market value of
diamonds
(5) L’exploitant est tenu de nettoyer les pierres
précieuses afin de les débarrasser de toute substance
étrangère avant de les présenter à l’évaluateur des
redevances minières.
(6) Dès qu’elles ont été traitées de façon à être
vendables, les pierres précieuses sont présentées à
un évaluateur des redevances minières pour
évaluation.
(7) L’exploitant qui produit des pierres précieuses
et qui les vend ou les transfère à des personnes qui
lui sont liées présente à l’évaluateur des redevances
minières :
a) les pierres qui doivent être vendues ou transférées à une personne qui lui est liée afin qu’elles
soient évaluées séparément avant leur vente ou
leur transfert;
b) celles qui doivent être taillées ou polies par
l’exploitant ou une personne qui lui est liée afin
qu’elles soient évaluées séparément avant leur
taille ou leur polissage.
(8) Pour l’application des paragraphes (6) et (7),
l’exploitant, à moins qu’il n’en ait convenu autrement avec l’évaluateur des redevances minières, présente à celui-ci :
a) les diamants dont le poids unitaire est d’au
moins 10,8 carats en lui indiquant le poids de
chacun;
b) les diamants dont le poids varie de 2,8 carats à
10,79 carats, en des lots séparés selon leur poids
en carats, en lui indiquant le nombre de diamants
par lot;
c) les diamants dont le poids varie de 0,66 carat à
2,79 carats, en des lots séparés selon leur poids en
grains, desquels ont été prélevés des échantillons,
choisis au hasard, représentatifs de chaque lot;
d) les diamants dont le poids est inférieur à
0,66 carat, en des lots séparés selon la grandeur
déterminée au moyen d’un tamis DTC qui représente la norme de l’industrie, desquels ont été prélevés des échantillons, choisis au hasard, représentatifs de chaque lot.
(9) Avant que des diamants ne soient présentés à
l’évaluateur des redevances minières conformément
au paragraphe (8), l’exploitant fournit au chef une
évaluation de la valeur marchande de chaque diamant ou de chaque lot, selon le cas.
GENERAL PROVISIONS
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
Recorded claim
and lease
subject to
public works
78. Every recorded claim, whether leased or not,
is subject to the right of the Crown and of the Commissioner of the Northwest Territories to construct
and maintain roads or other public works on or over
the lands covered by the claim.
Suspension —
death or
incompetency
of claim holder
79. If the holder of a recorded claim for which no
lease has been issued dies or is declared by a court of
competent jurisdiction to be incapable of managing
their affairs and notice of the death or declaration is
filed with the Mining Recorder within 180 days after
78. Tous les claims enregistrés et les claims enregistrés visés par un bail sont assujettis au droit de la
Couronne et du commissaire des Territoires du
Nord-Ouest de construire et d’entretenir des routes
ou de mener tout autre genre de travaux publics sur
des terres visées par un claim enregistré — visé ou
non par un bail — ou au-dessus de celles-ci.
79. Lorsque le détenteur d’un claim enregistré qui
n’a pas été pris à bail meurt ou est déclaré incapable
d’administrer ses affaires par un tribunal compétent,
qu’un avis à cet égard est fourni au registraire minier
dans les cent quatre-vingts jours suivant la date du
916
Nettoyage des
pierres
précieuses
Présentation
des pierres
précieuses à
l’évaluateur des
redevances
Évaluation
séparée —
pierres
précieuses
Présentation
des diamants
Évaluation de la
valeur
marchande des
diamants
Bail assujetti à
des travaux
publics
Avis de décès
ou de
déclaration
d’incapacité du
détenteur de
claim enregistré
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
the date of the death or declaration, and if the recording of the claim was not cancelled before the filing
of the notice, the running of a time period within
which anything is required to be done by a claim
holder with respect to that claim under these Regulations is suspended until the anniversary date of the
recording of the claim that is at least 12 months after
the day on which the notice was filed.
décès ou de la déclaration et que l’enregistrement du
claim n’a pas été annulé avant le dépôt de cet avis,
tout délai imparti au détenteur de ce claim pour remplir une exigence prévue par le présent règlement
reprend à la date anniversaire de l’enregistrement du
claim suivant d’au moins douze mois la date à
laquelle l’avis est déposé.
Extension on
account of
strike
80. If, as a result of a strike within the meaning of
subsection 2(1) of the Public Service Labour Relations Act, a holder of a prospecting permit, recorded
claim or lease is unable, through no fault on their
part, to do a thing within the time required by these
Regulations, the deadline for doing that thing is
extended for a period ending 15 days after the last
day of the strike.
Grève déclarée
When written
notice is
considered to
be received
81. For the purposes of these Regulations, written
notice is considered to be given to the holder of a
prospecting permit, recorded claim or lease when
the notice is sent by registered mail to the holder at
the holder’s address, or transmitted by fax or email
to the holder at the holder’s fax number or email
address, as shown in the records of the Mining
Recorder.
82. (1) The Mining Recorder must record
(a) every judgment or order relating to the ownership of a recorded claim or a lease made by a court
of competent jurisdiction, the Minister, the Supervising Mining Recorder or the Mining Recorder;
(b) in respect of the recorded claims and leases
that constitute a mining property or an interest in
that property, a notice of any mining royalties
payable that have not been paid within 30 days
after
(i) the delivery to the Chief of a mining royalty
return in respect of that property or interest, or
(ii) when a notice of assessment or reassessment has been sent under subsection 75(1) or
(2), the date of the notice of assessment or
reassessment, unless a request for review of the
assessment or reassessment has been made
under section 84; and
(c) on the payment of the applicable fee set out in
Schedule 1, every other document filed in relation
to a recorded claim or a lease.
80. Si, en raison d’une grève au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les relations de travail dans
la fonction publique, le détenteur d’un claim enregistré, le titulaire d’un permis de prospection ou le
preneur à bail est dans l’impossibilité de prendre
toute mesure exigée en vertu du présent règlement et
que cette incapacité ne lui est en aucune façon imputable, l’échéance pour prendre cette mesure est prolongée d’une période se terminant quinze jours après
le dernier jour de la grève.
81. Pour l’application du présent règlement, un
avis écrit est considéré avoir été donné au détenteur
du claim enregistré, au titulaire du permis de prospection ou au preneur à bail, s’il lui est envoyé par
courrier recommandé à son adresse ou transmis par
télécopieur ou par courriel; l’adresse, le numéro de
télécopieur et l’adresse de courriel étant ceux figurant dans les dossiers du registraire minier.
82. (1) Le registraire minier enregistre les documents suivants :
a) tout jugement ou ordonnance portant sur les
droits de propriété à l’égard d’un claim enregistré — visé ou non par un bail — rendu par un tribunal compétent, le ministre, le registraire minier
en chef ou le registraire minier;
b) tout avis à l’égard des claims enregistrés —
visés ou non par un bail — qui constituent une
propriété minière ou des intérêts y afférents, portant sur des redevances minières exigibles et
impayées dans les trente jours suivant :
(i) l’envoi au chef d’une déclaration de redevances minières les concernant,
(ii) la date de l’avis de cotisation ou de nouvelle
cotisation, lorsqu’un tel avis a été envoyé aux
termes des paragraphes 75(1) ou (2), à moins
qu’une demande de révision de l’avis n’ait été
présentée en vertu de l’article 84;
c) tout autre document déposé relativement à un
claim enregistré — visé ou non par un bail —,
sur paiement des droits applicables prévus à l’annexe 1.
(2) Toute personne est considérée avoir été avisée,
à la date d’enregistrement, de l’enregistrement de
chaque document en application du paragraphe (1).
(3) Le transfert d’un claim enregistré ou d’un bail
visant un claim enregistré, ou de tout intérêt y afférent, est assujetti à tout jugement, ordonnance, privilège ou grèvement enregistré à l’égard du claim, du
bail, ou de tout intérêt y afférent, à la date d’enregistrement du transfert.
Assujettissement du
transfert de
claim enregistré
ou de bail
Recording of
documents
Recording
considered to
give notice
Transfer
subject to
encumbrances
(2) All persons are considered to have received
notice of every document recorded under subsection (1) as of the date of the recording of the
document.
(3) A transfer of a recorded claim or a lease, or
any interest in either, is subject to all judgments,
orders, liens and other encumbrances that were
recorded against the claim or lease, or any interest in
them, at the time of the recording of the transfer.
Avis considéré
reçu
Documents
versés au
registre
Avis considéré
avoir été reçu
917
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Consultation of
records
Limit on
consultation
Request for
ministerial
review
Requirements
for request
Absence of or
error in
information
Procedure for
review
Additional
information
Decision and
reasons
Final decision
918
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
83. (1) Subject to subsection (2), a person may
(a) consult the record of a prospecting permit,
recorded claim or leased claim, and any related
documents filed with the Mining Recorder, free of
charge; and
(b) obtain a copy of a record on payment of the
applicable fee set out in Schedule 1.
(2) A person is not permitted to consult or obtain
a copy of a report submitted under subsection 15(1)
or 41(1) until the earlier of
(a) the day of the expiration or cancellation of the
prospecting permit or recording of the claim, and
(b) three years after the day on which the report
was received by the Mining Recorder.
83. (1) Sous réserve du paragraphe (2), toute personne peut :
a) consulter gratuitement les registres concernant
tout permis de prospection, claim enregistré ou
claim enregistré visé par un bail et tout document
connexe déposé auprès du registraire minier;
b) obtenir une copie de ces registres sur paiement
des droits applicables prévus à l’annexe 1.
(2) Nul ne peut consulter les rapports présentés au
titre des paragraphes 15(1) ou 41(1), ni en obtenir de
copie, jusqu’à la première des dates suivantes :
a) la date d’expiration ou d’annulation du permis
de prospection ou de l’enregistrement du claim;
b) la date qui suit le troisième anniversaire de la
réception du rapport par le registraire minier.
REVIEW BY THE MINISTER
RÉVISION PAR LE MINISTRE
84. (1) Any person with a legal or beneficial interest in the subject matter of a decision made or an
action taken or omitted to be taken under these
Regulations may request that the Minister review
any issue the person has with respect to the decision,
action or omission.
(2) A request for review must be made in writing
within 30 days after the day on which the decision is
made or the action is taken or, in the case of an omission to take action, within 30 days after the day on
which action should have been taken and must
specify
(a) the name of the requester and their contact
information;
(b) the issue the requester wishes the Minister to
review;
(c) the date on which the decision, act or omission
took place; and
(d) the corrective relief requested.
(3) A review may be undertaken despite a failure
to specify, or an error in specifying, any information
required under subsection (2).
(4) After receipt of a request for review, the Minister must
(a) provide the requester and all persons with an
interest in the issue a reasonable opportunity to be
heard;
(b) review all information received respecting the
issue; and
(c) decide the corrective relief, if any, to be taken
respecting the issue.
(5) The Minister may request the requester or any
other person to provide any document or other information that may be relevant to the review.
84. (1) Quiconque a un intérêt en common law ou
un intérêt bénéficiaire lié à l’objet d’une décision
prise ou d’un fait — acte ou omission — accompli
sous le régime du présent règlement peut demander
au ministre de réviser la question en cause. Demande de
révision
(2) La demande de révision est présentée par écrit
dans les trente jours suivant la date où la décision a
été prise ou suivant celle où le fait est accompli ou
aurait dû l’être et comporte les renseignements
suivants :
a) le nom et les coordonnées du demandeur;
b) la question en cause;
c) la date à laquelle la décision, le fait — acte ou
omission — est accompli;
d) la mesure corrective demandée.
Présentation de
la demande
(3) Une demande de révision est recevable même
si les renseignements visés au paragraphe (2) n’ont
pas été fournis ou comportent des erreurs.
(4) Sur réception de la demande, le ministre :
a) donne au demandeur et à toute personne qui a
un intérêt lié à la question en cause la possibilité
de se faire entendre;
b) révise la question en cause ainsi que les renseignements qui y sont liés;
c) décide de la mesure corrective appropriée.
Demande
recevable
(5) Le ministre peut demander au demandeur ou à
toute personne de fournir tout renseignement ou tout
document utiles à la révision.
Renseignements
complémentaires
(6) A written statement of the Minister’s decision
and the reasons for it must be sent to the requester
and all persons with an interest in the issue.
(7) The Minister’s decision under this section is
not to be the subject of a request for review.
(6) La décision du ministre est motivée et transmise par écrit au demandeur et à toute personne qui
a un intérêt lié à la question en cause.
(7) La décision prise au titre du présent article
ne peut faire l’objet d’une nouvelle demande de
révision.
Décision
motivée
Consultation
des registres
Consultation —
limites
Processus de
révision
Décision finale
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Prohibition
respecting
staking
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
85. If a request for review is with respect to the
cancellation of the recording of a claim under subsection 53(3) or paragraph 53(4)(b) or the amendment of the boundaries of a claim under paragraph 53(4)(b), it is prohibited to stake a claim on
the lands covered by the claim the recording of
which was cancelled or the boundaries of which
were amended. The prohibition is in effect from the
start of the review until noon on the day following
the first business day after the day on which the Minister’s decision was sent in accordance with subsection 84(6).
85. Durant la période au cours de laquelle le
ministre procède à la révision et jusqu’à midi le lendemain du premier jour ouvrable suivant la date où
la décision du ministre a été transmise conformément au paragraphe 84(6), il est interdit de jalonner
un claim sur les terres visées par le claim qui fait
l’objet de la demande de révision et dont l’enregistrement a été annulé en vertu du paragraphe 53(3),
de l’alinéa 53(4)b) ou dont les limites ont été modifiées en application de cet alinéa.
Interdiction de
jalonner
TRANSITIONAL PROVISIONS
DISPOSITIONS TRANSITOIRES
Definition of
“former
Regulations”
86. In sections 87 to 93, “former Regulations”
means the Northwest Territories and Nunavut
Mining Regulations.
Définition de
« règlement
antérieur »
Recording of
located claim
87. (1) If, within 59 days before these Regulations come into force, a claim is located in accordance with subsection 14(14) of the former Regulations, an application to record the claim that is
made after these Regulations come into force
may be made under section 24 of the former
Regulations or under section 33 of these
Regulations.
Located claim
considered as
staked claim
(2) For greater certainty, a claim that is located
under the former Regulations is considered to be
a claim that was staked under these Regulations.
88. A certificate of extension given under section 44 of the former Regulations is not counted
as a certificate of extension under subsection 42(2) of these Regulations.
89. A report prepared in accordance with the
former Regulations respecting representation
work that was done before the coming into force
of these Regulations is considered to be in accordance with these Regulations if it is submitted
within two years after the coming into force of
these Regulations.
90. Subsection 60(2) of the former Regulations
applies for one year after these Regulations come
into force.
86. Pour l’application des articles 87 à 93,
« règlement antérieur » s’entend du Règlement
sur l’exploitation minière dans les Territoires du
Nord-Ouest et au Nunavut.
87. (1) Si un claim a été localisé conformément
au paragraphe 14(14) du règlement antérieur
dans les cinquante-neuf jours précédant la date
d’entrée en vigueur du présent règlement et
qu’une demande d’enregistrement du claim localisé est présentée après l’entrée en vigueur du
présent règlement, la demande est présentée soit
conformément à l’article 24 du règlement antérieur, soit conformément à l’article 33 du présent
règlement.
(2) Il est entendu que le claim localisé conformément au règlement antérieur s’entend d’un
claim jalonné au sens du présent règlement.
88. Le certificat de prolongation délivré en
vertu de l’article 44 du règlement antérieur n’est
pas pris en compte pour l’application du paragraphe 42(2) du présent règlement.
89. Le rapport faisant état de travaux obligatoires exécutés avant l’entrée en vigueur du présent règlement et qui a été préparé conformément
au règlement antérieur est considéré conforme
au présent règlement s’il est remis dans les deux
ans suivant l’entrée en vigueur du présent
règlement.
90. Le paragraphe 60(2) du règlement antérieur continue de s’appliquer au cours de l’année qui suit l’entrée en vigueur du présent
règlement.
91. La demande de certificat de date d’anniversaire commune visée au paragraphe 39(1) du
règlement antérieur qui a été reçue par le registraire minier sans être traitée avant l’entrée en
vigueur du présent règlement continue d’être
traitée sous le régime du règlement antérieur.
92. Le titulaire d’un permis honoraire délivré
en vertu de l’article 77 du règlement antérieur
avant l’entrée en vigueur du présent règlement
peut le renouveler chaque année conformément à
cet article.
Renouvellement de permis
honoraire
Certificates of
extension
Report on
work —
former
Regulations
Deduction from
lease payment
Application for
common
anniversary
date
Honorary
licence
91. If an application for a certificate under subsection 39(1) of the former Regulations — giving
a common anniversary date of recording for
claims — was received by the Mining Recorder
before the coming into force of these Regulations
but was not dealt with before that time, it must be
dealt with in accordance with the former
Regulations.
92. A person who, when these Regulations
come into force, holds an honorary licence under
section 77 of the former Regulations is entitled to
renew the honorary licence each year in accordance with that section.
Enregistrement d’un
claim localisé
Claim localisé
et claim jalonné
Certificat de
prolongation
Rapport de
travaux
exécutés à
l’égard d’un
claim
Déduction du
loyer à payer
Date commune
d’anniversaire
d’enregistrement d’un
claim
919
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Applications
for leases and
renewals
Continuation of
lease
Timing of
application for
lease
March 31, 2014
93. (1) If an application for a lease or a request
for a renewal of a lease is received before, or
within six months after, the day on which these
Regulations come into force, the application or
request must be dealt with in accordance with the
former Regulations.
(2) In the case of a request for renewal under
subsection (1), if the request has not been dealt
with before the lease is due to expire, the lease is
considered to continue in effect until the request
has been dealt with.
(3) If the duration of a recorded claim ends
within one year after the day on which these
Regulations come into force, paragraph 60(2)(b)
is to be read without reference to the words “at
least one year”.
93. (1) La demande de prise à bail d’un claim
enregistré ou de renouvellement d’un tel bail qui
a été reçue avant la date d’entrée en vigueur du
présent règlement ou dans les six mois qui suivent
cette date est traitée sous le régime du règlement
antérieur.
(2) Si une demande de renouvellement visé au
paragraphe (1) n’a pas été traitée avant la date
d’échéance du bail, le bail est considéré en
vigueur tant que la demande de renouvellement
n’a pas été traitée.
(3) Si la période de validité d’un claim enregistré vient à échéance dans la période d’au plus une
année qui suit la date d’entrée en vigueur du présent règlement, l’alinéa 60(2)b) s’applique compte
non tenu des termes « au plus tard un an ».
REPEAL
ABROGATION
94. The Northwest Territories and Nunavut
Mining Regulations11 are repealed.
94. Le Règlement sur l’exploitation minière
dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut11
est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
95. These Regulations come into force on
March 31, 2014.
95. Le présent règlement entre en vigueur le
31 mars 2014.
Prise à bail et
renouvellement
de bail
Bail considéré
en vigueur
Demande de
prise à bail —
période
31 mars 2014
SCHEDULE 1
(Subsections 3(1) and (4), paragraph 9(2)(c), subsections 17(2),
18(3), 24(1) and (2), 33(3), 35(3), 41(3), 42(1), 45(4), 46(2)
and (6) and 52(2), section 54, paragraphs 59(c) and 60(2)(a),
subsection 62(1) and paragraphs 65(c), 66(1)(d), 82(1)(c)
and 83(1)(b))
ANNEXE 1
(paragraphes 3(1) et (4), alinéa 9(2)c), paragraphes 17(2), 18(3),
24(1) et (2), 33(3), 35(3), 41(3), 42(1), 45(4), 46(2) et (6) et
52(2), article 54, alinéas 59c) et 60(2)a), paragraphe 62(1),
alinéas 65c), 66(1)d), 82(1)c) et 83(1)b))
FEES
DROITS
Column 1
Item
Description
1.
2.
3.
4.
5.
Copy of a record, per page
Licence issued to an individual
Licence issued to a corporation
Duplicate licence
Identification tags or reduced-area tags, per set
6.
Application to record a claim or a reduced-area claim, per
hectare in the claim
Application for a prospecting permit
Request to group prospecting permits
Request to transfer a prospecting permit
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
1
Certificate of work, per hectare in the claim
Request to group recorded claims
Application for extension to do work on a claim, per hectare
in the claim
Recording an official plan of survey of a claim, per claim in
the survey
Application for lease of a recorded claim or renewal of a
lease, per claim in the lease
C.R.C., c. 1516
920
Column 2
Fee ($)
Article
1.00
5.00
50.00
2.00
2.00
1.
2.
3.
4.
5.
0.25
6.
25.00
10.00
25.00
7.
8.
9.
0.25
10.00
0.25
10.
11.
12.
2.00
13.
25.00
14.
1
Colonne 1
Colonne 2
Description
Droits ($)
Copie de toute page de document déposé au registre
Licence délivrée à une personne physique
Licence délivrée à une personne morale
Double de toute licence
Ensemble de quatre plaques d’identification ou de quatre
plaques de superficie réduite (par ensemble)
Demande d’enregistrement d’un claim ou d’un claim de
superficie réduite (par hectare)
Demande de permis de prospection
Demande de groupement de permis de prospection
Demande d’enregistrement de transfert d’un permis de
prospection
Certificat de travaux (par hectare du claim)
Demande de groupement de claims enregistrés
Demande de prolongation du délai d’exécution de travaux
(par hectare du claim)
Enregistrement d’un plan d’arpentage (par claim faisant
l’objet du plan)
Demande visant la prise à bail d’un claim enregistré ou le
renouvellement d’un tel bail (par claim visé par le bail)
C.R.C., ch. 1516
1,00
5,00
50,00
2,00
2,00
0,25
25,00
10,00
25,00
0,25
10,00
0,25
2,00
25,00
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
SCHEDULE 1 — Continued
ANNEXE 1 (suite)
FEES — Continued
DROITS (suite)
Column 1
Item
15.
Column 2
Description
Fee ($)
Article
25.00
15.
16.
Recording a transfer of a lease and any other document
pertaining to a lease
Recording any document pertaining to a claim, per entry
2.00
16.
17.
Request to cancel the recording of a claim
10.00
17.
Definitions
“identifier”
« identificateur »
“map”
« carte »
“preparation”
« préparation »
“sample”
« échantillon »
“section”
« coupe »
Paper or
electronic
format
Report
submitted in
electronic
format
Identifying
information
Colonne 1
Colonne 2
Description
Droits ($)
Enregistrement du transfert d’un bail ou de tout document
visant ce bail
Enregistrement de tout document visant un claim (par
inscription)
Demande d’annulation de l’enregistrement d’un claim
SCHEDULE 2
(Subsections 15(2) and (8), 41(1) and 44(1))
ANNEXE 2
(paragraphes 15(2) et (8), 41(1) et 44(1))
REPORTS
RAPPORTS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in this
Schedule.
“identifier” means a set of alphabetic, numeric or
alphanumeric characters used to uniquely identify a
sample, a prospecting permit zone or an electronic
storage medium.
“map” includes a plan, graphical image or threedimensional model in electronic or paper form.
“preparation” includes drying, fractioning, sieving
and panning.
“sample” includes a sample fraction, processed sample, analyzed sample, duplicate sample, blank sample, quality control sample and each of multiple
samples from one location.
“section”, except when used to refer to a legislative
provision, includes a cross-section, inclined section
and longitudinal section in electronic or paper form.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente annexe.
« carte » Vise notamment un plan, un modèle en trois
dimensions ou une image graphique présentés sur
support papier ou électronique.
« coupe » Vise notamment les coupes transversales,
les coupes inclinées et les coupes longitudinales présentées sur support papier ou électronique.
« échantillon » Vise notamment des fractions
d’échantillons, des échantillons traités et analysés,
des doubles d’échantillons, des échantillons témoins,
des échantillons de contrôle de qualité et de chacun
des échantillons multiples prélevés sur tout
emplacement.
« identificateur » Série unique de lettres ou de
chiffres, ou toute combinaison de ceux-ci, qui permet d’identifier un échantillon, une zone de permis
de prospection ou un support de stockage
électronique.
« préparation » Vise notamment le fractionnement,
le tamisage, le lavage à la battée et le séchage.
25,00
2,00
10,00
Définitions
« carte »
“map”
« coupe »
“section”
« échantillon »
“sample”
« identificateur »
“identifier”
« préparation »
“preparation”
PART 1
PARTIE 1
GENERAL REQUIREMENTS
EXIGENCES GÉNÉRALES
2. (1) A report must be submitted in paper format,
in electronic format or in a combination of paper and
electronic formats.
(2) The electronic format in which any part of a
report — other than the raw data specified in paragraph 4(s) — is submitted must be such that the
report can be read using the Mining Recorder’s computer systems.
3. (1) The following identifying information must
be provided:
(a) a statement of the types of work being reported
on;
2. (1) Tout rapport est présenté sur support papier
ou électronique ou une combinaison des deux.
Support papier
ou électronique
(2) Le rapport ou la partie de rapport présenté sur
support électronique — autre que celui contenant les
données brutes visées à l’alinéa 4s) — est lisible
pour le système électronique de traitement de l’information utilisé par le registraire minier.
3. (1) Le rapport comporte les renseignements
identificatoires suivants :
a) la mention des types de travaux exécutés qui
font l’objet du rapport;
Rapport
présenté sur
support
électronique
Renseignements
identificatoires
921
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(b) the name of the permittee or of the holder of
the recorded claim, as the case may be;
(c) a list of the prospecting permits or recorded
claims in respect of which the work was done, and
setting out for each one
(i) if a prospecting permit, its identification
number, and
(ii) if a claim, its identification tag number and
the name associated with it, if any;
(d) the number of the National Topographic System of Canada 1:50 000 map sheet that shows the
area covered by the permit or claim;
(e) the four values representing either
(i) the maximum and minimum latitude and
longitude of the area covered by the permit or
claim, or
(ii) the maximum and minimum Northings and
Eastings UTM coordinates of the area covered
by the permit or claim;
(f) the name of the individual who prepared and
signed the report;
(g) for each period that work was done in the field,
the first date and last date that work in the field
was done;
(h) the date of the report;
(i) for a report submitted in paper format in more
than one volume, the volume number and total
number of volumes in the report; and
(j) for a report submitted on more than one electronic medium, the number of media submitted
and the identifiers for each.
Where
information is
provided
Details of
contents
922
(2) The information referred to in subsection (1)
must appear
(a) for the parts of a report submitted in paper format, on the front cover of each volume of the
report; and
(b) for the parts of a report submitted in electronic
format,
(i) on a label affixed to, or on a sheet of paper
inserted into, each container submitted, or
(ii) in a file named “Readme - Lisez-moi”
stored on each electronic medium submitted.
4. A report must include the following:
(a) a table of contents;
(b) a list of the electronic media submitted and
their identifiers;
(c) a list of the tables, charts, diagrams, maps, sections and images presented in the report and the
location of each in the report;
(d) a list of the permits or claims in respect of
which the work was done, setting out for each one
(i) if a prospecting permit, its identification
number and date of issue,
b) le nom du titulaire du permis de prospection ou
du détenteur du claim enregistré, selon le cas;
c) la liste des claims enregistrés et des permis de
prospection à l’égard desquels des travaux ont été
exécutés qui indique pour chacun d’entre eux :
(i) s’il s’agit d’un permis, son numéro
d’identification,
(ii) s’il s’agit d’un claim, le numéro des plaques
d’identification de celui-ci et le nom qui lui est
associé, s’il existe;
d) le numéro du feuillet cartographique du Système national de référence cartographique du
Canada réalisé à une échelle de 1:50 000 où
figurent les terrains visés par le permis de prospection ou le claim enregistré;
e) l’un ou l’autre des ensembles de coordonnées
suivants :
(i) les coordonnées maximales et minimales de
latitude et de longitude des terrains visés par le
permis de prospection ou le claim enregistré,
(ii) les coordonnées UTM maximales et minimales de direction S-N et de direction O-E des
terrains visés par le permis de prospection ou le
claim;
f) le nom de la personne qui a établi et signé le
rapport;
g) pour toute période pendant laquelle des travaux
ont été exécutés sur le terrain, les dates de commencement et de fin de ceux-ci;
h) la date du rapport;
i) dans le cas du rapport présenté sur support
papier, le numéro du volume et le nombre total de
volumes;
j) dans le cas du rapport présenté sur plus d’un
type de support électronique, leur nombre et
l’identificateur de chaque support.
(2) Les renseignements visés au paragraphe (1)
figurent :
a) dans le cas des parties du rapport présentées sur
support papier, sur la page titre de chaque volume;
b) dans le cas des parties du rapport présentées sur
support électronique :
(i) sur une étiquette apposée sur chaque boîtier
de ce support, ou sur une feuille de papier insérée dans chacun de ces boîtiers,
(ii) dans un fichier « Readme - Lisez-moi »
enregistré sur le support électronique.
4. Le rapport comporte les éléments suivants :
a) la table des matières;
b) la liste des supports électroniques et leur
identificateur;
c) la liste des tableaux, graphiques, diagrammes,
cartes, coupes et images figurant dans le rapport,
avec les renvois à leur emplacement;
d) la liste des claims enregistrés et des permis de
prospection à l’égard desquels des travaux ont été
exécutés qui indique pour chacun d’entre eux :
(i) s’il s’agit d’un permis, son numéro d’identification et la date de sa délivrance,
Présentation
des
renseignements
identificatoires
Contenu
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(ii) if a claim, its identification tag number,
recording date and the name, if any, associated
with it,
(iii) the area in hectares of the lands covered,
(iv) the number of the National Topographic
System of Canada 1:50 000 map sheet in which
it is located, and
(v) the name of the permittee or holder of the
recorded claim;
(e) a bibliography setting out the sources and references used in the report;
(f) an alphabetized list of definitions for all
abbreviations used in the report;
(g) a brief description of the regional geology of
the area in which the work was done;
(h) a statement of the purpose of the work being
reported on;
(i) a summary of the previous work that was done
in the lands covered by the prospecting permit or
claim, and in the lands adjacent to those lands,
that is relevant to the purpose of the work being
reported on;
(j) a summary and a detailed description of the
work being reported on;
(k) if sampling was performed, a description of
the sampling methodology and a statement of the
number of samples analyzed;
(l) identification of quality control samples submitted to laboratories, along with the elemental
concentration of each sample;
(m) a description of the methods of preparation,
processing and analysis applied to samples and
the calculations used to arrive at the results of
geochemical analyses;
(n) specification of the cutoff grades used for the
results of geochemical analyses shown on maps
and sections;
(o) a description of any geophysical or remote
sensing anomalies and any anomalous results of
geochemical analysis, with an explanation of the
criteria used to define them;
(p) interpretation of the data collected and of
observations made during the work;
(q) conclusions and recommendations resulting
from the interpretation of the data and of observations made during the work;
(r) if geochemical analyses were performed, copies of all resulting analytical certificates and laboratory reports;
(s) an electronic copy of the raw data that was
acquired in electronic format during the work; and
(t) if environmental baseline studies were conducted, an appendix that sets out the results of the
studies.
(ii) s’il s’agit d’un claim, le numéro des plaques
d’identification de celui-ci, la date de son enregistrement et le nom qui lui est associé, s’il
existe,
(iii) la superficie en hectares des terrains visés,
(iv) le numéro du feuillet cartographique du
Système national de référence cartographique
du Canada réalisé à une échelle de 1:50 000 où
figurent les terrains visés par le permis de prospection ou le claim,
(v) le nom du détenteur du claim enregistré ou
du titulaire de permis de prospection, selon le
cas;
e) une bibliographie indiquant les sources et les
références aux documents dont il est fait mention
dans le rapport;
f) la liste alphabétique des abréviations utilisées
dans le rapport et leur signification;
g) la brève description du contexte géologique
régional où les travaux ont été exécutés;
h) l’énoncé de l’objet des travaux;
i) le résumé des travaux exécutés antérieurement
sur les terrains visés par le claim ou par le permis
de prospection, et sur les terrains avoisinants, qui
sont liés à l’objet des travaux visés par le rapport;
j) le résumé et le détail des travaux;
k) le cas échéant, la description des méthodes
d’échantillonnage utilisées et le nombre d’échantillons analysés;
l) l’identificateur de chaque échantillon de
contrôle de qualité qui a été soumis à un laboratoire et la concentration des éléments chimiques
présents dans celui-ci;
m) la description des méthodes de préparation, de
traitement et d’analyse des échantillons et des
méthodes de calcul utilisées pour arriver aux
résultats des analyses géochimiques;
n) la mention des teneurs de coupure utilisées
pour indiquer les résultats des analyses géochimiques sur les cartes ou les coupes;
o) la description de toute anomalie géophysique
ou de télédétection et de tout résultat anomal
d’analyse géochimique, ainsi qu’une explication
des critères utilisés pour définir ces anomalies;
p) l’interprétation des données recueillies et des
observations faites pendant l’exécution des
travaux;
q) les conclusions et les recommandations résultant de l’interprétation de ces données et de ces
observations;
r) si des analyses géochimiques ont été réalisées,
une copie de tout certificat d’analyse et de tout
rapport de laboratoire établis à cet égard;
s) une copie électronique des données brutes obtenues sur support électronique pendant l’exécution
des travaux;
t) si des études environnementales de base ont été
réalisées, leurs résultats présentés en annexe.
923
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Maps or
sections
Sample sites —
coordinate
systems
924
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
5. A report must include the following maps or
sections:
(a) a regional geological map that is marked to
indicate the area in which the work was done and
that is published by the Geological Survey of
Canada, the Northwest Territories Geoscience
Office, the Canada-Nunavut Geoscience Office or
other source of geoscientific publications;
(b) a map that shows the area in which the work
was done, the regional infrastructure (including
roads, airfields, ports and mine sites) and, if the
scale of the map permits, the communities and
boundaries of Northwest Territories;
(c) one or more maps on which the following elements are indicated:
(i) the boundaries of the recorded claim or prospecting permit zone where the work was done
and,
(A) the type of work being reported on,
(B) the location of the work with respect to
the boundaries of the recorded claim or prospecting permit zone where the work was
done,
(C) the identification number of each prospecting permit, and
(D) the identification tag number of each
claim and, if available, the name of each
claim or group of claims,
(ii) the location and type of the previous work
that was done in the lands covered by the prospecting permit or claim, and the lands adjacent
to those lands, that is relevant to the purpose of
the work being reported on,
(iii) all surface and underground workings that
are not part of the work being reported on,
(iv) the boundaries of each prospecting permit
zone or recorded claim, whether leased or not,
that is adjacent to the boundaries of the prospecting permit zone or recorded claim on which
the work was done, and
(v) the infrastructure, hydrography and natural
landmarks within the boundaries referred to in
subparagraphs (i) and (iv);
(d) one or more maps or sections with a symbol
indicating every site at which samples or data
were collected, and a sample identifier for each
sample; and
(e) one or more maps or sections indicating any
geochemical or geophysical anomalies.
5. Le rapport comporte les cartes ou coupes
suivantes :
a) une carte géologique régionale indiquant l’emplacement des travaux exécutés et qui est publiée
par la Commission géologique du Canada, le
Bureau géoscientifique des Territoires du NordOuest, le Bureau géoscientifique Canada-Nunavut
ou par un autre éditeur de publications
géoscientifiques;
b) une carte indiquant l’emplacement des travaux
exécutés, des infrastructures régionales avoisinantes — notamment les routes, aérodromes,
ports et sites miniers — et, si l’échelle de la carte
le permet, des communautés et les limites des Territoires du Nord-Ouest;
c) au moins une carte où figurent les éléments
suivants :
(i) les limites de la zone visée par le permis ou
celles du claim enregistré où les travaux ont été
exécutés et :
(A) les types de travaux visés par le rapport,
(B) leur emplacement relativement à ces
limites,
(C) le numéro d’identification de chaque permis de prospection,
(D) le numéro des plaques d’identification
de chaque claim et, s’il existe, le nom de
chaque claim ou groupe de claims,
(ii) l’emplacement et le type des travaux exécutés antérieurement sur les terrains visés par le
claim ou par le permis de prospection, et sur les
terrains avoisinants, qui sont liés aux travaux
visés par le rapport,
(iii) les ouvrages souterrains ou à ciel ouvert
qui ne font pas partie des travaux décrits dans le
rapport,
(iv) les limites de la zone visée par tout permis
de prospection ou celles de tout claim enregistré ou claim enregistré visé par un bail qui est
adjacent aux limites de la zone visée par le permis ou à celles du claim où des travaux ont été
exécutés,
(v) les infrastructures, les caractéristiques
hydrographiques et les repères terrestres naturels se trouvant dans les limites visées aux
sous-alinéas i) et iv);
d) au moins une carte ou une coupe qui indique au
moyen de symboles les emplacements où des
échantillons ont été prélevés ou des données
recueillies et l’identificateur attribué à chacun des
échantillons;
e) au moins une carte ou une coupe qui indique les
anomalies géochimiques ou géophysiques.
Geographic Location And Coordinates
Emplacement et coordonnées géographiques
6. (1) All coordinates used in a report to locate the
sites where samples or data were collected — including those in sections, maps, tables and lists — must
be geographic coordinates or UTM coordinates.
6. (1) Seules les coordonnées géographiques et les
coordonnées UTM peuvent être utilisées dans le rapport, les cartes, les coupes, les tableaux ou les listes
pour localiser l’emplacement des sites d’échantillonnage ou de collecte de données.
Cartes ou
coupes
Sites de collecte
des données —
coordonnées
exigées
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Coordinate
system
specified on
map
Geodetic
coordinates
Method for
determination
of location
Elevation
coordinates
Coordinates for
geographic
locations
Requirements
respecting grid
lines
Requirements
for maps and
sections
Elevation
coordinates
Location of
data collection
sites
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(2) The geodetic reference system — and, for
UTM coordinates, the zone number — must be indicated for each map, section and table in which that
coordinate system is used.
(3) The geodetic reference system must be one of
the following:
(a) North American Datum 1927 (NAD 27);
(b) North American Datum 1983 (NAD 83);
(c) Canadian Spatial Reference System (NAD 83
(CSRS));
(d) World Geodetic System 1984 (WGS 84).
7. For each location where work was done, a
report must specify how the location was determined
for each type of work, using one or more of the following methods:
(a) a satellite positioning system, indicating the
geodetic reference system used and, if UTM
coordinates are used, the zone number;
(b) a map, indicating the scale, the geodetic reference system used and, if UTM coordinates are
used, the zone number;
(c) surveying, together with a description of the
surveying equipment and method used.
8. If elevation coordinates are used with respect to
the work, those coordinates and their zero reference
level must be specified in the report.
(2) Le système de référence géodésique et, dans le
cas des coordonnées UTM, le numéro de la zone,
sont indiqués sur chaque carte, coupe et tableau pour
lesquels un tel système est utilisé.
(3) L’un des systèmes de référence géodésique ciaprès est indiqué :
a) le système de référence géodésique de l’Amérique du Nord 1927 (NAD 27);
b) le système de référence géodésique de l’Amérique du Nord 1983 (NAD 83);
c) le système canadien de référence spatiale
(NAD 83 (SCRS));
d) le système géodésique mondial 1984
(WGS 84).
7. Le rapport indique la manière dont a été établi
l’emplacement de chaque type de travaux au moyen
de l’une ou de plusieurs des méthodes suivantes :
a) un système de positionnement par satellite
indiquant le système de référence géodésique utilisé et, si des coordonnées UTM sont utilisées, le
numéro de la zone;
b) une carte indiquant l’échelle et le système de
référence géodésique utilisé et, si des coordonnées UTM sont utilisées, le numéro de la zone;
c) une méthode d’arpentage, y compris l’équipement et la méthode utilisés.
8. Lorsque des coordonnées d’élévation sont utilisées à l’égard des travaux, ces coordonnées ainsi que
leur niveau de référence zéro sont précisés.
Maps, Sections And Samples
Cartes, coupes et échantillons
9. (1) Each map and section submitted with a
report must have the location it represents indicated
on it in geographical or UTM coordinates that are
shown by means of a grid or by a specification of
those coordinates that is sufficient to allow the location of any point on the map.
(2) If grid lines were used to perform the work, at
least one map of each grid must be submitted showing the name of the grid, its geographic location and
the coordinates established to identify each of the
grid lines.
9. (1) Tout emplacement géographique figurant
sur une carte ou une coupe fournie avec le rapport
est indiqué selon ses coordonnées géographiques ou
ses coordonnées UTM, lesquelles sont représentées
sur une grille ou indiquées de façon à permettre la
localisation de tout autre point.
(2) Dans le cas où des lignes de référence sont
utilisées dans l’exécution des travaux, au moins une
carte de chaque grille représentant ces lignes de références est fournie où figure le nom de cette grille
représentant ces lignes de référence, son emplacement géographique et les coordonnées établies pour
désigner chaque ligne de référence.
(3) Toute carte ou coupe :
a) est lisible;
b) comporte une échelle linéaire utilisant les
mesures métriques;
c) indique le nord géographique;
d) comporte une légende;
e) indique les unités de mesures qui y figurent.
(4) Toute carte ou coupe indique les coordonnées
d’élévation pertinentes.
10. Les tableaux ou les listes comportant des données à l’égard d’un site, notamment celles relatives à
des échantillons, indiquent les coordonnées géographiques ou les coordonnées UTM de l’emplacement
des sites de collecte des données.
(3) Each map and section must
(a) be legible;
(b) have its scale set out on it using a bar scale in
metric units;
(c) have a geographic north indicator;
(d) have a legend; and
(e) indicate the units of measure used on it.
(4) Each map and section must show the relevant
elevation coordinates.
10. Every table or list that contains data with
respect to a site (including sample data) must set out
the location of the data collection site specified in
geographic or UTM coordinates.
Système de
référence
géodésique ou
coordonnées
UTM
Systèmes de
référence
géodésique
Méthodes de
détermination
des
emplacements
Coordonnées
d’élévation
Coordonnées
des
emplacements
géographiques
Exigences —
lignes de
référence
Exigences —
cartes et coupes
Coordonnées
d’élévation
Coordonnées
des sites de
collecte de
données
925
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Crossreferencing of
sample
identifiers
Sample
identifiers
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
11. (1) If an identifier used in a report to identify
a sample, such as in an analytical certificate, is not
the same as the corresponding sample identifier
shown on the sample location maps or sections
required under paragraph 5(1)(d), a table that makes
a cross-reference between the two identifiers must
be provided.
(2) Data about samples must set out one of the
following identifiers for each sample:
(a) the sample identifier shown on a map or section as required under paragraph 5(1)(d);
(b) the identifier cross-referenced, in accordance
with subsection (1), to the sample identifier mentioned in paragraph (a).
11. (1) Si les identificateurs d’échantillon figurant
dans le rapport, notamment sur le certificat d’analyse, sont différents des identificateurs d’échantillon
correspondants figurant sur la carte ou la coupe
visées à l’alinéa 5(1)d), une table de concordance de
ces identificateurs est fournie.
Concordance
des
identificateurs
d’échantillon
(2) Les données relatives à un échantillon précisent l’un des identificateurs suivants :
a) celui indiqué sur une carte ou une coupe en
application de l’alinéa 5(1)d);
b) celui indiqué dans la table de concordance
visée au paragraphe (1) qui réfère à l’identificateur d’échantillon visé à l’alinéa a).
Identificateurs
d’échantillon
Information About Types Of Work
Renseignements sur les types de travaux
Excavation
12. Reporting on excavation work must include
the following:
(a) maps and sections showing the location,
dimensions and orientation of each of the workings, including stripped areas, trenches, open pits,
shafts, adits, drifts and ramps;
(b) maps or sections showing any anomalous
results of geochemical analyses;
(c) a description of
(i) the excavation methods and the equipment
used,
(ii) the samples or groups of samples collected
from each of the workings,
(iii) the geological observations and any geotechnical observations,
(iv) the results of any geophysical surveys, and
(v) the results of geoscientific investigations;
and
(d) a copy of any log made respecting excavation
of overburden or extraction of bedrock.
Drilling
13. Reporting on drilling work must include the
following:
(a) maps showing the locations of drill hole collars and traces;
(b) sections showing
(i) the overburden thickness,
(ii) the geological units intersected,
(iii) the locations where samples were taken,
and
(iv) all anomalous results of geochemical
analyses;
(c) a description of
(i) the drilling methods and the equipment
used,
(ii) the samples and their down-hole intervals,
(iii) the geological observations and any geotechnical observations,
(iv) the results of any geophysical surveys, and
12. La partie du rapport concernant les travaux
d’excavation comporte les éléments suivants :
a) des cartes ou des coupes qui indiquent l’emplacement, les dimensions et l’orientation des
ouvrages, notamment les zones décapées, les tranchées, les mines à ciel ouvert, les puits, les galeries, y compris les galeries à flanc de coteau, et les
rampes;
b) des cartes ou des coupes qui indiquent tout
résultat anomal des analyses géochimiques;
c) la description des éléments suivants :
(i) les méthodes d’excavation et l’équipement
utilisés,
(ii) les échantillons ou groupes d’échantillons
prélevés dans chaque ouvrage,
(iii) les observations géologiques et toute
observation géotechnique,
(iv) les résultats de tout levé géophysique,
(v)
les
résultats
des
recherches
géoscientifiques;
d) une copie de chaque journal faisant état de travaux d’excavation de mort-terrains ou d’extraction de roche du substrat rocheux.
13. La partie du rapport concernant les travaux de
forage comporte les éléments suivants :
a) des cartes indiquant l’emplacement de l’orifice
des trous de forage et de leurs traces,
b) des coupes indiquant :
(i) l’épaisseur des morts-terrains,
(ii) les unités géologiques intersectées,
(iii) les emplacements où ont été prélevés les
échantillons,
(iv) les résultats anomaux des analyses
géochimiques;
c) la description des éléments suivants :
(i) les méthodes de forage et l’équipement
utilisés,
(ii) les échantillons prélevés et les intervalles de
prélèvement le long du trou,
(iii) les observations géologiques et toute
observation géotechnique,
926
Travaux
d’excavation
Travaux de
forage
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(v) the results of geoscientific investigations;
and
(d) drill logs setting out for each drill hole
(i) the hole number,
(ii) the hole or core diameter,
(iii) the date of drilling, the date logged, the
geographic or UTM coordinates of the collar,
initial azimuth and inclination, final hole length
and the results of any down-hole tests, and
(iv) the overburden thickness.
Geological
mapping
14. Reporting on geological mapping work must
include the following:
(a) a table setting out the geological formations of
the area mapped, if the information on those formations is published by the Geological Survey of
Canada, the Northwest Territories Geoscience
Office, the Canada-Nunavut Geoscience Office or
other source of geoscientific publications;
(b) maps or sections showing geological units,
structural data, areas of mineralization, locations
of rock outcrops and mineralized erratic blocks,
anomalous results of geochemical analyses, locations of any trenches, stripped areas, drill holes
and other workings referred to in the report, and,
if applicable, indicators of the direction of ice
movement;
(c) a description of the features of geological
interest, such as overburden, rock types, structures, veins, areas of mineralization, mineralized
erratic blocks, altered zones, anomalous results of
geochemical analyses, and, if applicable, indicators of the direction of ice movement; and
(d) the results of geoscientific investigations,
including the results of any petrographic studies,
and any interpretation that has been made of the
glacial history based on the geological mapping
work.
Sampling and
geochemistry
15. Reporting on sampling and geochemical
analysis must include the following:
(a) complete results of geochemical analyses;
(b) a geological description of the samples or
group of samples;
(c) a description of the sampling methodologies,
including any pattern of sample collection;
(d) the dates the samples or group of samples
were collected and the dates that any preparation
or processing of the samples was done in the field
or in a laboratory;
(iv) les résultats de tout levé géophysique,
(v) les résultats des recherches géoscientifiques;
d) les journaux de forage qui comportent les renseignements suivants :
(i) le numéro de chaque trou de forage,
(ii) le diamètre du trou ou de la carotte de
forage,
(iii) la date du forage, la date consignée, les
coordonnées géographiques ou UTM de l’orifice du trou de forage, l’azimut et l’inclinaison
initiaux ainsi que la longueur du trou de forage
et les résultats des essais réalisés le long du
trou,
(iv) l’épaisseur des morts-terrains.
14. La partie du rapport concernant les travaux de
cartographie géologique comporte les éléments
suivants :
a) le tableau des formations géologiques de la
région cartographiée, si les renseignements relatifs à ces formations sont publiés par la Commission géologique du Canada, le Bureau géoscientifique Canada-Nunavut, le Bureau géoscientifique
des Territoires du Nord-Ouest ou un autre éditeur
de publications géoscientifiques;
b) des cartes ou des coupes indiquant les unités
géologiques, les données structurales, les aires de
minéralisation, l’emplacement des affleurements
rocheux et des blocs erratiques minéralisés, les
résultats anomaux des analyses géochimiques,
l’emplacement de toute tranchée, de toute zone
décapée, de tout trou de forage et de tout autre
ouvrage mentionné dans le rapport et, le cas
échéant, les éléments indicateurs de la direction
du mouvement des glaces;
c) la description des caractéristiques géologiques
d’importance, notamment les morts-terrains, les
types de roche, les structures, les filons, les aires
de minéralisation, les blocs erratiques minéralisés, les zones d’altération, les résultats anomaux
des analyses géochimiques et, le cas échéant, les
éléments indicateurs de la direction du mouvement des glaces;
d) les résultats des recherches géoscientifiques, y
compris les résultats de toute étude pétrographique et toute interprétation de l’histoire glaciaire fondée sur les travaux de cartographie
géologique.
15. La partie du rapport concernant les travaux
d’échantillonnage et de géochimie comporte les éléments suivants :
a) l’ensemble des résultats des analyses
géochimiques;
b) la description géologique des échantillons ou
des groupes d’échantillons;
c) la description des méthodes d’échantillonnage,
y compris toute maille d’échantillonnage;
d) la date de prélèvement des échantillons ou du
groupe d’échantillons et la date de leur préparation ou de leur traitement sur le terrain ou en
laboratoire;
Cartographie
géologique
Travaux
d’échantillonnage et de
géochimie
927
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Geophysics or
remote sensing
work
928
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(e) a description of any preparation or processing
of samples or group of samples that was done in
the field or in a laboratory;
(f) a description of the methods of geochemical
analysis used on each sample or group of samples,
including a list of the elements and compounds
for which the analysis was done and the limits for
their detection;
(g) a description of any statistical methods used
and the results obtained;
(h) the results of the geochemistry survey, represented on maps or sections; and
(i) if any geoscientific investigation of surficial
deposits was performed, an interpretation of the
sources from which the indicator minerals came, a
description of the methods used to determine the
direction of movement of ice, water or other transport medium for those minerals and any interpretation of the glacial history revealed by the
investigation.
16. (1) Reporting on geophysical analysis or
remote sensing work must be accompanied by the
following information and documents:
(a) the type of survey performed;
(b) the dates that the survey started and ended;
(c) if the work was done using a grid, the distance
between the lines, the azimuth and the length of
the lines surveyed and the total distance
surveyed;
(d) a copy of each report respecting geophysics or
remote sensing made by a contractor, together
with all maps and sections produced and data collected in connection with the report;
(e) a description of the survey methods,
including
(i) the characteristics of the equipment used,
(ii) the characteristics of the instruments and
sensors used, including their precision,
(iii) the positioning system used to record the
location of data collection points, and
(iv) a description of any methods used to make
corrections to the data;
(f) a description of the methods of analysis applied
to the data;
(g) a database or spreadsheet containing the geographic coordinates of each ground data collection site, the raw measurements, the measurements used to correct the raw measurements, the
corrected measurements and calculated results
used for interpretations; and
(h) the results of the geophysical or remote sensing survey, represented on maps, sections, pseudosections or profiles.
e) la description de la préparation ou du traitement
des échantillons ou du groupe d’échantillons sur
le terrain ou en laboratoire;
f) la description des méthodes d’analyses géochimiques utilisées pour chaque échantillon ou
groupe d’échantillons, y compris la liste des éléments chimiques et des composés que ces analyses visaient à révéler et les limites de détection;
g) la description des méthodes statistiques utilisées et des résultats obtenus;
h) les résultats des travaux de géochimie, indiqués
sur des cartes ou des coupes;
i) si des recherches géoscientifiques sont réalisées
sur les dépôts de surface, l’interprétation des
sources d’où proviennent les minéraux indicateurs, la description des méthodes utilisées pour
établir la direction du mouvement des glaces, des
eaux ou de tout autre moyen par lequel ces minéraux ont pu être déplacés et toute interprétation de
l’histoire glaciaire fondée sur les recherches.
16. (1) La partie du rapport concernant les travaux
de géophysique ou de télédétection comporte les éléments suivants :
a) le type de levé réalisé;
b) les dates de début et de fin du levé;
c) si des lignes de référence ont été utilisées, la
distance entre les lignes, l’azimut, la longueur des
lignes qui ont été levées et la longueur totale du
levé;
d) une copie de chaque rapport de géophysique ou
de télédétection exécuté par l’entrepreneur,
accompagnée des cartes ou coupes produites et
des données recueillies et qui sont liées à ce
rapport;
e) la description des méthodes de levé, qui comprend notamment :
(i) les caractéristiques de l’équipement utilisé,
(ii) les caractéristiques et la précision des instruments et capteurs utilisés,
(iii) le système de positionnement utilisé pour
enregistrer l’emplacement des sites de collecte
de données,
(iv) la description des méthodes utilisées pour
corriger les données;
f) la description des méthodes d’analyse appliquées aux données;
g) une base de données ou une feuille de calcul
électronique qui fait état des coordonnées géographiques de chaque emplacement au sol où a eu
lieu la collecte des données, des mesures brutes,
des mesures utilisées pour corriger les mesures
brutes, des mesures corrigées et des résultats des
calculs utilisés pour l’interprétation des données;
h) les résultats des levés géophysiques ou des
levés obtenus par télédétection indiqués sur des
cartes, des coupes, des pseudo-coupes ou profils.
Travaux de
géophysique ou
de télédétection
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Down-hole
geophysical
survey
(2) If a down-hole geophysical survey was performed, the section required under paragraph (1)(h)
must show
(a) the hole number;
(b) the date the hole was drilled;
(c) the location of the drill hole collar and trace;
(d) the geographic or UTM collar coordinates;
(e) the initial azimuth and inclination of the hole;
and
(f) the length of the hole.
Electromagnetic survey
(3) If an electromagnetic survey was performed,
the map required under paragraph (1)(h) must show
the projection of the surveyed drill hole to the surface and the location and configuration of the transmitter and receiver.
(4) If a ground-based, waterborne or airborne geophysical survey was performed, it must be presented
in the report accompanied by a map showing the surveyed lines.
(5) If an underground geophysical survey was performed, it must be presented in the report accompanied by a map showing the location of the geophysical
survey, the surveyed lines and the location, dimensions and orientation of the underground workings.
Geophysical
survey grids
Underground
geophysical
survey
Simplified
report
(2) Si des levés géophysiques sont exécutés le
long d’un trou de forage, la coupe visée à l’alinéa (1)h) indique aussi :
a) le numéro du trou;
b) la date du forage;
c) l’emplacement de l’orifice du trou et de la trace
du forage;
d) les coordonnées géographiques ou UTM de
l’orifice du trou;
e) l’azimut et l’inclinaison initiaux du trou;
f) la longueur du trou.
(3) Si un levé électromagnétique est réalisé, la
carte visée à l’alinéa (1)h) indique la projection en
surface du trou de forage et l’emplacement du transmetteur et du récepteur et leur configuration.
Trou de
forage —
levé
géophysique
(4) Tout levé géophysique terrestre, aérien ou
hydrique comporte une carte qui indique les lignes
de référence faisant l’objet du levé.
Lignes de
référence du
levé
géophysique
(5) Tout levé géophysique souterrain comporte
une carte qui indique l’emplacement de ce levé, les
lignes de référence et l’emplacement, les dimensions
et l’orientation des ouvrages souterrains.
Levé
géophysique
souterrain
PART 2
PARTIE 2
SIMPLIFIED REPORT
RAPPORT SIMPLIFIÉ
17. A simplified report provided for under subsection 15(2) or 41(1) of these Regulations must be prepared in accordance with sections 2 to 11 of this
Schedule, but without the requirements set out in
paragraphs 4(g), (m), (o), (p) and (q) and 5(1)(a) and
(e), and must contain the following information and
documents:
(a) a description of
(i) each sample or group of samples collected,
(ii) methods of preparation, processing and
analysis applied to samples,
(iii) the excavation methods and the equipment
used for the excavation,
(iv) the field observations, and
(v) the results of the work performed and of
geochemical analyses;
(b) maps or sections showing
(i) the area investigated and the traverses
performed,
(ii) the locations of rock outcrops investigated,
(iii) the locations of the sampling sites, including the locations of any erratic blocks that were
sampled,
(iv) the locations of any stripped areas and
trenches, and
(v) features of interest such as significant
results of geochemical analyses; and
17. Le rapport simplifié visé aux paragraphes 15(2) et 41(1) du présent règlement est présenté
conformément aux articles 2 à 11 de la présente
annexe, à l’exception des alinéas 4g), m), o), p) et q)
et 5(1)a) et e). Il comporte les renseignements et
documents suivants :
a) la description des éléments suivants :
(i) tout échantillon ou groupe d’échantillons
prélevé,
(ii) les méthodes de préparation, de traitement
et d’analyse des échantillons,
(iii) les méthodes d’excavation et l’équipement
utilisés,
(iv) les observations de terrain,
(v) les résultats des travaux et des analyses
géochimiques;
b) des cartes ou des coupes qui indiquent :
(i) la région examinée et les traverses
exécutées,
(ii) l’emplacement des affleurements rocheux
examinés,
(iii) l’emplacement des sites d’échantillonnage,
y compris l’emplacement de tout bloc erratique
échantillonné,
(iv) l’emplacement des tranchées et des zones
décapées, le cas échéant,
Levé
électromagnétique
Rapport
simplifié
929
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
(c) comments respecting follow-up work for the
purpose of assessing the mineral potential of the
area investigated.
(v) les caractéristiques d’importance, notamment tout résultat important des analyses
géochimiques;
c) les commentaires sur les travaux de suivi à
effectuer en vue de l’évaluation du potentiel
minier de la région examinée.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie des règlements.)
Issues
Enjeux
The Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations
were introduced in 1978 and are based on the former Canada Mining Regulations. Apart from amendments to the royalties sections
completed in 2007 and a few specific updates thus far, the Regulations are for the most part out of date.
Le Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du
Nord-Ouest et au Nunavut, adopté en 1978, est fondé sur le Règlement sur l’exploitation minière au Canada. Exception faite des
modifications apportées en 2007 aux parties qui traitent des redevances et de quelques mises à jour apportées depuis, le Règlement
est généralement désuet.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a entrepris un projet visant à moderniser les dispositions relatives au
régime minier du Règlement sur l’exploitation minière dans les
Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut et à diviser cette législation en deux règlements distincts, l’un qui s’applique aux terres de
la Couronne dans les Territoires du Nord-Ouest et l’autre qui s’applique aux terres de la Couronne au Nunavut.
Grâce à la modernisation des dispositions relatives au régime
minier du Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires
du Nord-Ouest et au Nunavut, les nouveaux règlements seront
davantage conformes aux normes administratives et juridiques
ainsi qu’aux normes de l’industrie actuellement en vigueur. Cette
initiative est nécessaire pour appuyer la mise en œuvre d’un système de jalonnement sur carte en ligne au Nunavut et pour paver la
voie en vue du transfert des responsabilités liées aux terres et
aux ressources naturelles au gouvernement des Territoires du
Nord-Ouest.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada élabore
actuellement un nouveau système d’acquisition de titres miniers en
ligne qui remplacera le processus d’acquisition des claims miniers
par jalonnement au sol en vigueur au Nunavut. Ce projet constitue
une priorité ministérielle. L’industrie souhaite ardemment voir instaurer ce système, car la tendance au Canada est de mettre en œuvre
des systèmes automatisés et efficients pour l’acquisition et l’administration des titres miniers. Le Règlement sur l’exploitation
minière dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut doit être
modernisé et divisé avant d’entamer la prochaine étape de modification réglementaire permettant d’appuyer le nouveau système.
Le transfert des responsabilités liées à la gestion des terres et des
ressources naturelles au gouvernement des Territoires du NordOuest, prévu pour le 1er avril 2014, constitue une priorité pour le
gouvernement du Canada, comme le premier ministre l’a annoncé
le 11 mars 2013. La modernisation et la division du Règlement sur
l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest et au
Nunavut visent à donner suite à l’obligation du gouvernement du
Canada d’établir le fondement législatif nécessaire au transfert des
responsabilités.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada has
undertaken a project to modernize the mineral tenure provisions of
the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations and to
split this legislation into two distinct regulations, one applying to
Crown lands in the Northwest Territories and the other applying to
Crown lands in Nunavut.
With the modernization of the mineral tenure provisions of the
Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations, the new
regulations will better meet current administrative, industry and
legal standards. This initiative is needed to support the implementation of a new online map selection system in Nunavut and to
prepare for the devolution of the responsibilities over lands and
natural resources to the Government of the Northwest Territories.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada is currently developing a new online mineral tenure acquisition system
to replace the current process of acquiring mineral claims by
physical staking on the ground in Nunavut. This project is a departmental priority and is strongly desired by industry, as the current
trend in Canada is toward automated and cost-effective systems of
mineral rights acquisition and administration. The modernization
and splitting of the Northwest Territories and Nunavut Mining
Regulations is a prerequisite to the subsequent phase of regulatory
amendments that will support the online system.
The devolution of the responsibilities over lands and natural
resources to the Government of the Northwest Territories, to take
effect on April 1, 2014, is a Government of Canada priority, as
announced by the Prime Minister on March 11, 2013. The modernization and splitting of the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations are part of the response to the Government of Canada’s obligation to establish the necessary legislative foundation
for the devolution.
930
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Background
Contexte
Crown lands in the Northwest Territories and Nunavut are managed pursuant to the Territorial Lands Act and its related regulations, including the Northwest Territories and Nunavut Mining
Regulations. These regulations govern mineral tenure and provide
a range of mechanisms by which the rights to prospect for and
develop mineral deposits on Crown lands open for mineral exploration are allocated. Rules governing the collection and payment of
royalties for mining on Crown lands (including rules for diamond
valuation) are also included in the regulations.
Les terres de la Couronne situées dans les Territoires du NordOuest et au Nunavut sont gérées conformément à la Loi sur les
terres territoriales et ses règlements d’application, dont le Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest
et au Nunavut. Cette réglementation régit le régime minier. Ces
règlements comportent un éventail de modalités permettant d’accorder des droits de prospection et d’exploitation des gisements de
minéraux sur les terres de la Couronne ouvertes à l’exploration
minérale. Les règles relatives à la perception et au paiement des
redevances sur l’exploitation minière sur les terres de la Couronne
(y compris les règles relatives à l’évaluation des diamants) sont
également comprises dans cette réglementation.
Le régime réglementaire applicable aux minéraux sur les terres
de la Couronne en vertu du Règlement sur l’exploitation minière
dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut comprend une
autorisation et trois types de titre minier :
The regulatory regime that applies to minerals on Crown lands
under the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations
includes one authorization and three types of tenure:
(1) Licences to prospect
(1) Licences de prospection
A licence authorizes a physical person or a company to prospect
for minerals and acquire mineral tenure.
Cette licence autorise une personne physique ou une entreprise à
faire de la prospection minière et à acquérir un titre minier.
(2) Prospecting permits
(2) Permis de prospection
A prospecting permit allows the licensee the exclusive right to
prospect a designated large area that varies in size from 8 319 to
22 900 ha. It also gives the holder the exclusive right to stake mineral claims within this area. An individual or company may apply
for prospecting permits that may be issued by February 1 for a
period of three or five years. A prescribed charge must accompany
the application and is also required annually unless sufficient work
is reported. The portion of the charge that corresponds to the cost
of the work done in respect of the permit that is reported and
approved can be remitted to the permittee.
Ce type de permis accorde au titulaire un droit exclusif de prospection sur une grande zone désignée dont la superficie peut varier
de 8 319 à 22 900 ha et le droit exclusif de jalonner des claims
miniers dans cette zone. Un particulier ou une entreprise peut présenter une demande de permis de prospection qui sera délivré avant
le 1er février et sera en vigueur pour une période de trois ou cinq
ans. Des frais doivent être payés avec la demande et seront exigés
annuellement, à moins qu’un volume suffisant de travaux ait été
déclaré. Le titulaire du permis peut se faire rembourser la portion
des frais correspondant au coût lié aux travaux effectués conformément au permis qui ont été déclarés et approuvés.
(3) Mineral claims
(3) Claims miniers
A mineral claim, unlike a prospecting permit, must be staked on
the ground by erecting legal posts to mark its boundaries. It grants
the legal right to develop a mine and extract minerals. A mineral
claim remains active if a prescribed amount of work is carried out
on the claim during specific periods. Payment of a charge in lieu of
work may be made, and the portion of the charge that corresponds
to the cost of work done in respect of the claim that is reported and
approved can be remitted to the claim holder. A mineral claim
expires after 10 years if the claim holder does not apply for a mineral lease.
Pour un claim minier, contrairement à un permis de prospection,
on doit établir ses limites en érigeant des bornes légales (jalonnement sur le terrain). Un claim minier donne le droit légal d’exploiter une mine et d’en extraire les minéraux. Il demeure actif si la
somme de travaux prescrite y est réalisée durant les périodes
convenues. Il est possible de payer des frais en remplacement des
travaux et de se faire rembourser la portion de ceux-ci correspondant au coût lié aux travaux effectués conformément au claim qui
ont été déclarés et approuvés. Un claim minier est valide pour
10 ans si le détenteur ne présente pas de demande de bail d’exploitation minière.
(4) Mineral leases
(4) Baux d’exploitation minière
A licensee can apply for a lease of a mineral claim if a prescribed amount of work has been performed on the claim and if a
legal survey of the claim, performed by a Canada Lands Surveyor,
has been recorded with the Mining Recorder’s office. A mineral
lease is required to sell or otherwise dispose of minerals or ore with
a gross value of more than $100,000 per year. A mineral lease has
a term of 21 years and is renewable. Annual rent must be paid to the
Crown to keep the mineral lease in good standing.
Un détenteur de licence peut présenter une demande de bail
d’exploitation minière si la somme de travaux exigée a été réalisée
sur le claim et si le plan d’arpentage officiel du claim, effectué par
un arpenteur des terres du Canada, a été enregistré auprès du bureau
du registraire minier. Un bail d’exploitation minière est requis pour
vendre ou retirer les minéraux ou le minerai dont la valeur brute
dépasse 100 000 $ par année. Il est valide 21 ans et est renouvelable. Un loyer annuel doit être versé à la Couronne pour maintenir
en règle le bail d’exploitation minière.
931
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Objectives
Objectifs
The objectives of the modernization and splitting of the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations are
•• To establish a more predictable and effective overall process of
mineral rights administration in the two territories;
•• To create the necessary foundation to move forward with the
development of a new online mineral tenure acquisition system
in Nunavut; and
•• To prepare for the devolution of the responsibilities over mineral resources to the Government of the Northwest Territories
by having the two sets of modern federal regulations, one for
the Northwest Territories and one for Nunavut, coming into
effect on the date of devolution.
La modernisation et la division du Règlement sur l’exploitation
minière dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut visent à :
•• établir un processus global d’administration des titres miniers
plus prévisible et plus efficace dans les deux territoires;
•• établir une base solide en vue de l’élaboration d’un nouveau
système d’acquisition de titres miniers en ligne au Nunavut;
•• paver la voie en vue du transfert des responsabilités liées aux
ressources minières au gouvernement des Territoires du NordOuest en faisant en sorte que les deux règlements fédéraux
modernisés, l’un pour les Territoires du Nord-Ouest et l’autre
pour le Nunavut, entrent en vigueur à la date dudit transfert.
Description
Description
The amendments will create separate mining regulations for
each territory. The Northwest Territories and Nunavut Mining
Regulations will be replaced by two sets of federal regulations,
each applying to a territory: the Northwest Territories Mining
Regulations and the Nunavut Mining Regulations. The splitting
will not generate additional regulations, but rather create the
administrative separation between the mining jurisdictions.
Les modifications ont pour but de créer un règlement distinct
pour l’exploitation minière dans chaque territoire. Le Règlement
sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest et au
Nunavut sera remplacé par deux règlements fédéraux distincts
s’appliquant respectivement à un territoire : le Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest et le Règlement sur l’exploitation minière au Nunavut. Il s’agit non pas
d’ajouter de nouveaux règlements, mais bien de créer une distinction administrative entre les deux juridictions.
En plus de la division du Règlement sur l’exploitation minière
dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, des processus
sont mis à jour, notamment ceux liés aux permis et licences de
prospection, au jalonnement et au maintien des claims miniers
ainsi qu’à l’acquisition de baux d’exploitation minière. Les modifications permettront de procéder à la modernisation et à la métrisation du régime minier, de l’annexe I (frais) et de l’annexe II (exigences en matière de rapports sur les travaux). Aucun changement
important n’a été introduit en ce qui concerne le paiement de redevances sur l’exploitation minière, car les dispositions en la matière
ont été mises à jour en 2007. Il n’y aura aucune augmentation des
frais, des dépôts ou de la somme de travaux à effectuer pour acquérir ou conserver un titre minier.
Les modifications sont de nature administrative et soutiennent la
politique existante. Elles sont résumées ci-après :
•• Procéder à une simplification administrative par la déréglementation des formulaires, qui sont actuellement tous régis par
le Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du
Nord-Ouest et au Nunavut, afin d’avoir la flexibilité nécessaire
pour les modifier en cas de besoin.
•• Simplifier la terminologie utilisée dans les règlements pour la
rendre plus claire et plus moderne, clarifier les définitions et le
libellé des dispositions, supprimer les processus administratifs
internes et abroger les dispositions obsolètes.
•• Clarifier les dispositions visant les entreprises en remplaçant
les pouvoirs discrétionnaires des fonctionnaires par des critères
précis afin de garantir la prévisibilité des règlements.
•• Harmoniser la réglementation avec la législation moderne.
Puisque la Loi sur les terres territoriales ne prévoit aucune disposition pour rédiger des règlements qui comportent un mécanisme de paiement et de remboursement afin de garantir les
travaux réalisés pour un claim, on propose un scénario s’appuyant sur la Loi sur la gestion des finances publiques. Ainsi,
les règlements seraient appuyés par des fondements législatifs
solides.
In addition to splitting the Northwest Territories and Nunavut
Mining Regulations, there are updates to processes, such as licences
to prospect, prospecting permits, staking and maintenance of mineral claims, and acquisition of mineral leases. The amendments
will also achieve the modernization and metrification of the mineral tenure system, Schedule I (fees) and Schedule II (work
reporting requirements). No substantive changes are introduced for
the payment of royalties on mining production, as these provisions
were updated in 2007. There is no increase of fees, deposits or
amounts of work required to acquire or maintain a mineral right.
The changes are administrative in nature and provide further
support to existing policy. They are summarized below:
•• Achieving administrative simplification by deregulating forms,
which are presently all part of the Northwest Territories and
Nunavut Mining Regulations, to allow for more flexibility to
make adjustments as needed.
•• Achieving simplification through use of clear and modern
regulatory language, clarification of the definitions and the
wording of provisions, removal of internal administrative processes and repealing of obsolete provisions.
•• Increasing clarity for business by replacing discretionary powers of departmental officials with specific criteria to ensure the
predictability of the regulations.
•• Bringing the regulations in step with modern legislation. Since
there is no authority under the Territorial Lands Act to make
regulations prescribing a payment and refund scheme to guarantee work being performed on a claim, a similar scheme is
proposed using the Financial Administration Act as legal
authority. This will ensure sound legal authority to support the
regulations.
932
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
•• Reducing duplication with other legislation
•• by eliminating measures dealing with human security and
safety issues; and
•• by repealing sections on the dispute resolution process
where the surface rights holder does not give access for
prospecting and staking. In case of dispute, those issues
will be dealt with under the Nunavut Waters and Nunavut
Surface Rights Tribunal Act in Nunavut and under a tribunal competent to deal with surface rights in the Northwest
Territories.
•• Changing the annual application period for prospecting permits
from December 1 to November 1 to allow more time for notification and technical review of the work that is planned in the
permit area. The notification is sent by the Mining Recorder to
all affected stakeholders, including Aboriginal groups and
other federal departments and agencies. The comments received
are communicated to the applicant, who is then better informed
of the subject matters that may affect his work plan.
•• Repealing measures that make the administration of the mining
regime more complex without adding significant value to the
regime, including restriction on grouping mineral claims only
once a year, rent reduction for work on mineral leases, honorary licences to prospect and common anniversary dates for
mineral claims.
•• Ensuring continuity of the mineral tenure by changing the
deadline to apply for a mineral lease from the 10th to the
9th anniversary of the claim, while the claim is still valid.
•• Clarifying all situations of cancellations for mineral claims and
leases and giving ability to the claim holder to surrender his
mineral claims at any time. As well, the time frames and conditions for reopening lands for staking and prospecting after cancellation are defined.
•• Clarifying the ability of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development to delay the reopening of the lands for
staking and prospecting in case of unremediated environmental
damages. This measure will give the Crown the necessary time
to remedy or to manage the remediation of the lands in the rare
situations where the obligations of the owner of a mining property in regard to environmental protection were not met.
•• Providing for the suspension of work requirements and payment of charges when a company has received a court order
under the Companies’ Creditors Arrangement Act.
•• Clarifying the Minister of Indian Affairs and Northern Development’s ability to dispose of lands in respect of a claim or a
leased claim which has been cancelled through insolvency proceedings or through the realization of security.
•• Converting administrative fees in Schedule I to reflect the conversion of all measurements in the regulations to metric units
(no fee increase).
•• Updating and clarifying work reporting requirements in Schedule II to ensure predictability and reflect actual cost, including
report standardization, removal of prescribed flat rates and
removal of Aboriginal Affairs and Northern Development Canada officials’ discretion to determine value of work.
•• Establishing a ceiling of $10,000 in the Northwest Territories
and $20,000 in Nunavut for work to be reported by nonprofessionals in a simplified report to support entrepreneurs.
•• Adding remote sensing and environmental baseline studies as
accepted work.
•• Réduire le chevauchement avec d’autres lois :
•• en éliminant les mesures ayant trait à la santé et à la sécurité
humaine;
•• en abrogeant les articles sur le processus de résolution des
conflits lorsque les détenteurs des droits de surface n’autorisent pas l’accès aux terres pour la prospection et le jalonnement. En cas de conflit, ces questions seront réglées
conformément à la Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des droits de surface du Nunavut et par un tribunal qui
a le pouvoir d’entendre les questions sur les droits de surface aux Territoires du Nord-Ouest.
•• Changer la période de présentation annuelle des demandes de
permis de prospection du 1er décembre au 1er novembre afin
d’accorder plus de temps pour préparer un avis et effectuer
l’examen technique des travaux prévus dans la zone visée par
le permis. L’avis est transmis par le registraire minier à tous les
intervenants concernés, y compris aux groupes autochtones et
aux autres ministères et organismes fédéraux. Les commentaires reçus sont communiqués au demandeur; celui-ci est alors
mieux renseigné sur les enjeux ayant un impact sur les travaux
qu’il prévoit effectuer.
•• Abroger les mesures qui rendent l’administration du régime
minier plus complexe sans pour autant qu’il y ait valeur ajoutée, notamment la restriction relative au regroupement des
claims miniers une seule fois par année, la réduction du loyer
des baux d’exploitation minière, les permis honoraires et la
date d’anniversaire commune pour les claims miniers.
•• Assurer la continuité du régime minier en changeant la date
limite de présentation des demandes de bail d’exploitation
minière du 10e anniversaire au 9e anniversaire du claim, avant
que le claim n’expire.
•• Clarifier les situations où un claim minier et un bail d’exploitation minière peuvent être annulés et autoriser le détenteur de
claims miniers à céder ses claims en tout temps ainsi que définir les échéances et les conditions de réouverture des terres
en vue d’un jalonnement et d’une prospection après une
annulation.
•• Préciser la capacité du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien à différer la réouverture des terres en vue d’un
jalonnement et d’une prospection en cas de dommages environnementaux auxquels on n’a pas remédié. Cette mesure donnera à la Couronne le temps nécessaire pour remettre en état ou
gérer la remise en état des terres dans les rares cas où le responsable d’une propriété minière manquerait à ses obligations en
matière de protection environnementale.
•• Autoriser un délai pour l’exécution des travaux obligatoires et
le versement du prix à payer lorsqu’une entreprise a reçu une
ordonnance judiciaire conformément à la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.
•• Clarifier la capacité du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien à céder les terres d’un claim ou d’un claim visé
par un bail qui a été annulé par suite d’une insolvabilité ou de
l’exécution d’une garantie.
•• Convertir les frais administratifs de l’annexe I pour cadrer avec
toutes les mesures converties au système métrique dans les
règlements (aucune augmentation des frais).
•• Mettre à jour et clarifier les exigences de rapports sur les travaux à l’annexe II pour garantir la prévisibilité et indiquer les
coûts réels, y compris la normalisation des rapports, l’élimination des tarifs fixes prescrits et la suppression des pouvoirs
discrétionnaires des fonctionnaires d’Affaires autochtones et
933
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
The regulations will clarify the rules of prospecting permits, as
the current provisions on this type of tenure are ambiguous. Additional changes to open more lands for prospecting permits acquisition are also introduced.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada is also
proposing simple measures to encourage the mineral development
of Crown lands. If the amount of work required to maintain a mineral claim in good standing cannot be carried out during a period,
the claim holder may request an extension by making a payment of
a charge in lieu of work. To ensure that a reasonable amount of
work is done on the claim to find a deposit of economic value, paying in lieu of work is kept to five times during the 10-year lifetime
of the mineral claim. The claim holder will continue to have the
opportunity to be remitted the cash in lieu if work is performed
later within the period of validity of the claim. The extension for
sickness of a claim holder has been repealed. Aboriginal Affairs
and Northern Development Canada does not anticipate that there
will be any increase in administrative burden associated with the
limitations of extensions.
Développement du Nord Canada pour déterminer la valeur des
travaux.
•• Pour aider les entrepreneurs, fixer un plafond de 10 000 $ dans
les Territoires du Nord-Ouest et de 20 000 $ au Nunavut en ce
qui concerne l’obligation de présenter des rapports de travaux,
par des non professionnels, dans un rapport simplifié.
•• Ajouter aux travaux acceptés les études de télédétection et les
études environnementales de base.
La réglementation clarifiera les règles sur les permis de prospection, car les dispositions en vigueur en la matière sont ambigües.
De plus, on y apportera des modifications additionnelles qui permettront d’ouvrir plus de terres pour lesquelles des permis de prospection pourront être acquis.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada propose également des mesures simples pour encourager l’exploitation minière sur les terres de la Couronne. Si la somme des travaux
requis pour maintenir un claim minier en règle ne peut être réalisée
pour une période donnée, le détenteur peut demander une prolongation en effectuant le paiement de frais en remplacement des travaux. Pour garantir qu’une somme raisonnable de travaux sera réalisée sur le claim afin de trouver un gisement ayant une valeur
économique, le paiement de frais en remplacement des travaux
pourra être effectué au plus cinq fois pendant la période de vie de
10 ans du claim minier. Le titulaire aura droit de récupérer ces frais
si les travaux sont effectués plus tard au cours de la période de
validité du claim. La prolongation de la période de validité du
claim en cas de maladie de son titulaire a été abrogée. Affaires
autochtones et Développement du Nord Canada ne prévoit aucune
augmentation du fardeau administratif attribuable à l’imposition
d’une limite au nombre de prolongations.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The regulations clarify or update existing rules and do not result
in an increase in the number of rules. In addition, many requirements with respect to reporting and inspections have been removed.
The “One-for-One” Rule applies and the regulations are considered
an “OUT” (decrease of the administrative costs on business).
Les règlements clarifient et mettent à jour les règles, sans en
ajouter. De plus, plusieurs exigences de présentation de rapports
ainsi que plusieurs des obligations relatives aux inspections ont été
éliminées. Il s’agit d’une réglementation compensatoire selon la
règle du « un pour un » (diminution des coûts administratifs pour
les entreprises).
La majorité des modifications qui ont une incidence sur les coûts
administratifs sont liées aux rapports sur les travaux. Afin d’établir
la valeur monétaire des incidences des nouveaux règlements, des
consultations ont été menées auprès des géologues de district des
bureaux régionaux d’Affaires autochtones et Développement du
Nord Canada, dans les Territoires du Nord-­Ouest et au Nunavut.
Les statistiques sur le nombre de rapports présentés et les coûts des
travaux déclarés au bureau du registraire minier par l’industrie au
cours des 10 dernières années ont été utilisées comme preuve
empirique de la fréquence des transactions et de leur nombre. On a
donc évalué les conséquences financières des nouveaux règlements
comme suit :
•• Une augmentation du fardeau la première année, qui est estimée à 379 856 $. Il s’agit d’un montant forfaitaire que tous les
détenteurs de licence (422 $ par détenteur) devront se partager
pour se familiariser avec les nouveaux règlements.
•• Une diminution du fardeau de 729 137 $ par année, car les
nouveaux règlements prévoiront la présentation de rapports
électroniques plutôt que sur papier et entraîneront l’abrogation
des contraintes inhérentes aux processus de notification et
d’inspection. Les intervenants verront leurs tâches liées à la
tenue de dossiers et à la notification diminuer considérablement. Selon les calculs, chacun des 900 détenteurs de licence
Most of the changes having an impact on the administrative
costs are related to the reports on work. In order to monetize the
impacts of the new regulations, consultations have been conducted
with Aboriginal Affairs and Northern Development Canada’s
Northwest Territories and Nunavut district geologists. Statistics on
the numbers of reports submitted and costs of work reported to the
Mining Recorder’s office by industry over the last 10 years have
been used as empirical evidence of frequency and number of transactions. As a result, the financial impacts of the new regulations
have been evaluated as follows:
•• An increase in burden in the first year, estimated at a cost of
$379,856. It is a one-time cost corresponding to the necessity
for all holders of a licence to prospect to become familiar with
the new regulations. It amounts to a cost of $422 per licensee.
•• A decrease in burden of $729,137 per year, as the new regulations will allow reports in electronic format instead of paper
and repeal some notification and inspection processes. Stakeholders will see a significant decrease in their current recordkeeping and notification tasks. It is calculated that each of the
900 holders of a licence to prospect will save $810 per year
with the introduction of the new regulations.
934
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
de prospection économisera 810 $ par année en raison de
l’adoption des nouveaux règlements.
Expressed in 2012 dollars and after a discount at a 7% rate, these
changes translate, over 10 years, into total annualized average
administrative savings of $618,962. This is equal to annualized
average savings of $688 per stakeholder.
The changes to the administrative costs as well as the related
savings and increases are summarized below.
Ces modifications se traduisent, sur une période de 10 ans, par
des économies moyennes annualisées de 618 962 $ au total sur le
plan administratif, exprimées en dollars de 2012 et après une
réduction de 7 %. Ce montant correspond à des économies
moyennes annualisées de 688 $ par intervenant.
Les modifications des coûts administratifs, de même que les
économies et les hausses connexes, sont résumées ci-dessous.
Administrative burden reduction
Allègement du fardeau administratif
1. The requirement to notify the engineer of mines about drilling
into post-precambrian rock, and filing monthly drilling reports
about the progress has been removed; therefore, no notices or
monthly drilling reports will need to be filed. The anticipated
savings have been projected to apply to 10% of stakeholders.
The estimated time saved is 4 hours per year for notification
and 30 hours per year for drilling reports. The average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $207 for removing notification and $1,553 for removing monthly drilling reports.
1. L’exigence selon laquelle il faut aviser l’ingénieur des mines
de toute activité de forage dans la roche post-précambrienne et
produire des rapports mensuels sur l’avancement des travaux
de forage a été supprimée. Il ne sera donc plus nécessaire de
rédiger d’avis ou de rapports mensuels de forage. Les économies prévues devraient s’appliquer à 10 % des intervenants.
L’économie de temps prévue se chiffre à 4 heures par année
pour les avis et à 30 heures par année pour les rapports de
forage. On prévoit que les intervenants réaliseront des économies moyennes annualisées d’environ 207 $ pour le retrait des
avis et 1 553 $ pour le retrait des rapports mensuels de forage.
2. L’exigence voulant que les intervenants fournissent une copie
du bail dans le cas d’un transfert de bail a été supprimée. Le
temps économisé par cette mesure est estimé à sept heures et
demie par année. De plus, on prévoit que l’élimination de cette
exigence permettra aux intervenants de réaliser des économies
moyennes annualisées d’environ 324 $.
3. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent fournir une
copie papier des rapports sur les travaux a été modifiée de
manière à permettre la présentation d’une version électronique
et/ou d’une copie papier, réduisant ainsi le coût et les efforts
associés à la production de copies papier. Le temps économisé
par cette mesure est estimé à sept heures et demie par année.
En outre, on prévoit que l’élimination de cette exigence permettra aux intervenants de réaliser des économies moyennes
annualisées d’environ 324 $.
4. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent présenter
des copies papier des données brutes sur les travaux a été
modifiée de manière à permettre la présentation de versions
électroniques, réduisant ainsi le coût et les efforts associés à la
production de copies papier. Le temps économisé par cette
mesure est estimé à sept heures et demie par année. En outre,
on prévoit que l’élimination de cette exigence permettra aux
intervenants de réaliser des économies moyennes annualisées
d’environ 289 $.
5. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent livrer des
boîtes d’échantillons de carottes de forage dûment identifiées
à un dépôt de carottes accompagnées de cartes de localisation
des carottes et de deux exemplaires des journaux de forage et
d’essai a été modifiée de manière à rendre facultatif l’envoi de
carottes de forage vers un dépôt. De plus, selon les modifications apportées, les intervenants seront seulement tenus de
présenter un exemplaire des documents, ce qui réduit le coût et
les efforts associés à la préparation de boîtes et à la production
d’exemplaires. Le temps économisé par cette mesure est
estimé à sept heures et demie par année. En outre, on prévoit
que l’élimination de cette exigence permettra aux intervenants
de réaliser des économies moyennes annualisées d’environ
324 $.
2. The requirement of the stakeholder to provide duplicate copies
of a lease document as part of a transfer of ownership of a
lease has been removed. The estimated time saved is seven and
a half hours per year. The average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $324 for
removing the requirement to provide a duplicate lease.
3. The requirement of the stakeholder to provide duplicate paper
copies of a report of work has been changed to allow for electronic formats and/or paper copies to be accepted, thus
reducing the cost and effort of producing paper copies. The
estimated time saved is seven and a half hours per year. The
average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $324 for removing the requirement
to provide work reports on paper.
4. The requirement of the stakeholder to provide paper copies of
raw data related to work has been changed to allow for electronic formats to be accepted, thus reducing the cost and effort
of producing paper copies. The estimated time saved is seven
and a half hours per year. The average annualized savings to
stakeholders have been projected to be approximately $289 for
removing the requirement to provide raw data on paper.
5. The requirement of the stakeholder to provide identified, sample drill core in boxes to a core library, core locator maps,
duplicate drill logs and assays has been changed to make sending drill core to a core library optional, and only require one
copy of the drill logs and assays, thus reducing the cost and
effort of producing identified core boxes and duplicate copies.
The estimated time saved is seven and a half hours per year.
The average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $324 for removing the requirement
to provide identified core boxes and duplicate drill logs and
assays.
935
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
6. The requirement of the stakeholder to provide duplicate maps,
sections and sketches in a report has been removed, thus
reducing the cost and effort of producing duplicate copies. The
estimated time saved is seven and a half hours per year. The
average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $324 for removing the requirement
to provide duplicate maps, sections and locations.
9. The requirement of the stakeholder to provide a simplified
report of work if it falls below a certain threshold of value, has
been added to streamline the writing of a report of work. The
estimated time saved is 30 hours per year to produce the simplified reports of work. The average annualized savings to
stakeholders have been projected to be approximately $1,294
for allowing the production of simplified reports of work.
10. The requirement of the stakeholder to prepare to be inspected
by the Engineer of Mines and produce records as part of the
inspection has been removed. The estimated time saved is
15 hours per year. The average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $844 for
removing the preparation of inspection and production of
records.
6. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent présenter en
deux exemplaires les cartes, les coupes et les croquis dans un
rapport a été supprimée, réduisant ainsi le coût et les efforts
associés à la production d’exemplaires. Le temps économisé
par cette mesure est estimé à sept heures et demie par année.
En outre, on prévoit que l’élimination de cette exigence permettra aux intervenants de réaliser des économies moyennes
annualisées d’environ 324 $.
7. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent présenter
tous les documents comptables servant à vérifier le coût réel
des travaux lorsque celui-ci est supérieur à la valeur énoncée
dans le Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut a été supprimée, réduisant
ainsi le coût et les efforts associés à la collecte et à la présentation des documents comptables. Le temps économisé par cette
mesure est estimé à 22,5 heures par année. En outre, on prévoit
que l’élimination de cette exigence permettra aux intervenants
de réaliser des économies moyennes annualisées d’environ
971 $.
8. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent fournir le
nom et l’adresse de toutes les personnes engagées pour les travaux a été supprimée, réduisant ainsi le coût et les efforts associés à la collecte et à la présentation de ces documents. Le
temps économisé par cette mesure est estimé à sept heures et
demie par année. En outre, on prévoit que l’élimination de
cette exigence permettra aux intervenants de réaliser des économies moyennes annualisées d’environ 181 $.
9. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent présenter un
rapport de travail simplifié si la valeur est inférieure à un certain seuil a été ajoutée afin de simplifier la rédaction des rapports. Le temps économisé par cette mesure est estimé à
30 heures par année. En outre, on prévoit que l’introduction de
cette mesure permettra aux intervenants de réaliser des économies moyennes annualisées d’environ 1 294 $.
10. L’exigence selon laquelle les intervenants doivent être disposés à faire l’objet d’une inspection de l’ingénieur des mines et
à produire des documents aux fins de cette inspection a été
supprimée. Le temps économisé par cette mesure est estimé à
15 heures par année. En outre, on prévoit que l’élimination de
cette exigence permettra aux intervenants de réaliser des économies moyennes annualisées d’environ 844 $.
Administrative burden increase
Augmentation du fardeau administratif
1.The stakeholder will be required to provide a regional geological map in digital or paper format that is marked with the
area in which the work was done. The estimated time increase
to stakeholders is half an hour per year to provide the regional
geological map. The average annualized cost to stakeholders
has been projected to be approximately $22 for adding the
requirement to provide a regional geological map.
2. The stakeholder will be required to provide a list of geographic
coordinates to locate samples or data collection sites in a work
report. The estimated time increase to stakeholders is three
hours per year to provide the geographic coordinates. The average annualized cost to stakeholders has been projected to be
approximately $155 for adding the requirement to provide geographic coordinates.
1. Les intervenants seront tenus de fournir une carte géologique
régionale en format numérique ou papier indiquant la zone dans
laquelle les travaux ont été effectués. Cette mesure représente
environ une demi-heure de travail de plus par année pour les
intervenants. En outre, on prévoit que l’ajout de cette exigence
représentera un coût moyen annualisé de 22 $ pour les
intervenants.
2. Les intervenants seront tenus de fournir une liste des coordonnées géographiques pour localiser les échantillons ou les sites
de collecte de données dans un rapport sur les travaux. Cette
mesure représente environ trois heures de travail de plus par
année pour les intervenants. En outre, on prévoit que l’ajout de
cette exigence représentera un coût moyen annualisé de 155 $
pour les intervenants.
7. The requirement of the stakeholder to provide all accounting
records to verify the actual cost of work where it exceeds the
rates published in the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations has been removed, thus reducing the cost and
effort to gather and provide the accounting records. The estimated time saved is 22.5 hours per year. The average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $971 for removing the requirement to provide all
accounting records.
8. The requirement of the stakeholder to provide all names and
addresses of all people it employed on the work project has
been removed, thus reducing the cost and effort to gather and
provide these records. The estimated time saved is seven and a
half hours per year. The average annualized savings to stakeholders have been projected to be approximately $181 for
removing the requirement to provide the records.
936
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply as overall costs are less
than $1 million. There are no net new costs to businesses.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, puisque les
coûts associés sont inférieurs à un million de dollars. Il n’y a pas de
nouveaux frais pour les petites entreprises.
Consultation
Consultation
The amendments to the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations are administrative in nature and provide support to
existing policies related to mineral development. The Mining
Recorders and the Districts Geologists at the regional offices of
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada in Yellowknife and Iqaluit were extensively consulted during the development of the regulations. Specialists from the Surveyor General
Branch of Natural Resources Canada were consulted on the transboundary staking of mineral claims, the moving of legal posts and
on the survey of the mineral claims provisions. Finally, representatives of the Government of the Northwest Territories were consulted on the initiative.
Les modifications au Règlement sur l’exploitation minière dans
les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut sont de nature administrative et appuient les politiques actuelles en matière d’exploitation des ressources minérales. Par conséquent, de vastes consultations ont été menées auprès des registraires miniers et des géologues
de district des bureaux régionaux d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada à Yellowknife et à Iqaluit durant l’élaboration des règlements. Les spécialistes de la Direction de l’arpenteur général de Ressources naturelles Canada ont été consultés
au sujet du jalonnement de claims miniers transfrontaliers, du
déplacement des bornes légales et des dispositions relatives au plan
d’arpentage. Enfin, les représentants du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont été consultés au sujet de l’initiative.
Un résumé des changements a été présenté à des représentants
de la Chambre des mines des Territoires du Nord-Ouest et du
Nunavut à Vancouver, en janvier 2013, et à Toronto, en mars 2013.
Les mesures pour appuyer l’exploitation minière sur des terres de
la Couronne et la réduction des coûts administratifs pour les entreprises ont reçu un accueil favorable. Les représentants de l’industrie ont formulé des commentaires utiles. Par exemple, une modification a été apportée en raison d’une suggestion d’un participant à
la séance d’information, qui a proposé d’inclure les études de base
sur l’environnement à titre de travaux acceptés également dans les
Territoires du Nord-Ouest.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a cherché à obtenir les commentaires des intervenants par le processus de
publication préalable dans la Gazette du Canada le 29 juin 2013 et
pour une période de consultation de 60 jours. Les principaux représentants de l’industrie minière, notamment tous les détenteurs de
licence de prospection, de claims miniers, de baux d’exploitation et
de permis de prospection, les groupes autochtones touchés et les
groupes environnementalistes ont reçu une lettre qui les informait
de la publication préalable de la proposition pour une période de
consultation de 60 jours et qui les invitait à formuler des commentaires durant cette période.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a diffusé sur son site Web des mises à jour sur la réglementation et a
lancé une campagne sur Twitter (5 gazouillis en plus de 60 jours)
pour faire le compte à rebours de la période de consultation dans la
Partie I de la Gazette du Canada. Le 29 juillet 2013, un rappel a été
envoyé aux groupes autochtones sur la liste de consultation.
Comme le souligne l’Entente provisoire sur l’exploitation des ressources des Premières Nations Deh Cho, un appel direct a été fait
afin de s’assurer que les renseignements ont été reçus et qu’il n’y a
aucune question. À la demande des Premières Nations, un courriel
a été envoyé le 29 juillet 2013 précisant quand et comment les
commentaires devaient être envoyés.
Treize réponses ont été reçues de différents intervenants, notamment la communauté d’arpenteurs, le secteur minier, une organisation environnementale et une association municipale. Les réponses
comprenaient 40 commentaires diversifiés et distincts sur les changements proposés. Chaque commentaire a été examiné et analysé,
et une décision finale a été prise afin de déterminer si le projet de
réglementation proposé devait être modifié. Les commentaires sont
regroupés en deux catégories : substantiels et non substantiels.
A summary of the amendments was presented to representatives
from the Northwest Territories and Nunavut Chamber of Mines in
Vancouver, in January 2013, and in Toronto, in March 2013. The
measures supporting mineral development of Crown lands and
those aimed at decreasing the administrative costs for businesses
were positively received. Industry representatives offered some
valuable comments. For example, a change to the draft, allowing
for environmental baseline studies to be accepted as work also in
the Northwest Territories, was made at the suggestion of a participant at the information session.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada formally
sought comments from stakeholders through prepublication in
Canada Gazette on June 29, 2013, for a consultation period of
60 days. Key representatives from the mining industry, including
all holders of a licence to prospect, mineral claim owners, mineral
lease owners, prospecting permit owners, affected Aboriginal
groups and environmental groups received a letter informing them
of the prepublication for a period of 60 days and invited them to
provide their comments.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada posted
updates about the regulations on its Web site as well as completed
a Twitter campaign, 5 tweets in all over 60 days, to count down the
Canada Gazette, Part I, consultation period. On July 29, 2013, a
reminder was sent to Aboriginal groups on the consultation list. As
outlined in the Deh Cho First Nations Interim Resource Development Agreement, a direct call was made to ensure the information
was received and that there were no questions. Upon their request,
an email was sent on July 29, 2013, with the detailed information
of when and where comments should be sent.
Thirteen responses were received from various stakeholders,
including the lands surveyor community, the mining sector, an
environmental organization and a municipal association. The
responses included 40 separate and diverse comments on the proposed changes. Each comment was reviewed and analyzed, and a
final decision was made to determine if a change to the proposed
regulatory package should be made. The comments are grouped
into two categories: non-substantive and substantive.
937
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Non-substantive issues are those that were questions of interpretation, rather than necessitating changes to the regulations.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada acknowledges that by updating the language of the regulations, removing
discretion, re-numbering and re-organizing the regulations, stakeholders who are very familiar with existing processes will have
questions. Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
will provide plain language guidance documents for stakeholders
that will clarify the new regulations and related processes. These
documents will be produced and available for all stakeholder
groups once the regulations are in force. A summary of the nonsubstantive comments received follows, along with a short explanation of Aboriginal Affairs and Northern Development Canada’s
response.
The lands surveyor community requests to clarify certain words
in the regulations. The addition of the word “territory” to sections
35 and 36 and the definition of “business day” are addressed in the
Interpretation Act definitions. The word “province” includes all
territories. The word “holiday” that forms part of the definition of
“business day” includes Sunday.
The lands surveyor community requests to clarify the section
that requires the longest boundary of a claim to be not more than
five times the length of the shortest and that representatives of a
licensees can apply to record a claim on behalf of the licensee.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada has retained
the section requiring the longest boundary to not be more than five
times the length of the shortest. As well, a representative of a licensee may submit applications on behalf of a licensee.
The lands surveyor community requests to clarify how plans of
survey are created and confirmed. Aboriginal Affairs and Northern
Development Canada has retained the requirement of the claim
holder to send to the Mining Recorder a copy of the survey plan, a
report of overlap with any other claim, and evidence that the claim
holder provided the report of overlap to any adjacent claim or lease
owners.
The lands surveyor community requests to clarify the meaning
of geographic and projected coordinates and the type of map
required in Schedule II. Aboriginal Affairs and Northern Development Canada has adjusted the usage of geographic coordinates to
mean coordinates of longitude and latitude, and projected coordinates to mean Universal Transverse Mercator coordinates. Requirements related to the specifications of each type of coordinate are
provided to ensure the data is useful to others in the future. Aboriginal Affairs and Northern Development Canada will be providing a
guidance document to clarify what types of overview maps are preferred. Details about geodetic reference systems used, datum and
zones are already specified in the regulations.
The mining sector requests to clarify the processes for application of a prospecting permit and confidential status of work reports.
The goal of the amendments was to clarify existing processes,
including the priority status of applying in person for a prospecting
permit. Therefore, changing the way the applications were prioritized was not contemplated. The synchronization of timing of
when a mineral claim and prospecting permit work report is
released to the public provides consistency to the user of the regulations and makes the confidential period of all work reports the
same.
938
Les questions non substantielles sont des questions d’interprétation qui n’exigent pas nécessairement des modifications de la
réglementation. Affaires autochtones et Développement du Nord
Canada reconnaît qu’en mettant à jour le libellé de la réglementation, en supprimant la disposition sur le pouvoir discrétionnaire, et
en renumérotant et en réorganisant le règlement, les intervenants
qui connaissent bien les processus existants auront des questions.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada fournira
aux intervenants des documents d’orientation en langage clair qui
clarifieront les nouveaux règlements et les processus connexes.
Ces documents seront produits pour tous les groupes d’intervenants et disponibles une fois que les règlements seront en vigueur.
Un résumé des commentaires non substantiels reçus, ainsi qu’une
brève explication de la réponse d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, suit dans les prochaines lignes.
La communauté d’arpenteurs demande la clarification de certains termes de la réglementation. L’ajout du terme « territoire »
aux articles 35 et 36 et la définition de « jour ouvrable » sont traités
dans les définitions de la Loi d’interprétation. Le mot « province »
comprend tous les territoires. Le terme « congé » faisant partie de
la définition de « jour ouvrable » comprend le dimanche.
La communauté d’arpenteurs demande la clarification de l’article qui exige que la plus longue limite d’un claim ne dépasse pas
cinq fois la longueur de la plus courte limite et que les représentants d’un titulaire puissent demander l’enregistrement d’un claim
au nom du titulaire. Affaires autochtones et Développement du
Nord Canada a conservé l’article qui exige que la plus longue
limite ne dépasse pas cinq fois la longueur de la plus courte limite.
Aussi, le représentant d’un titulaire peut présenter des demandes
au nom d’un titulaire.
La communauté d’arpenteurs demande la clarification de la
façon dont les plans d’arpentage sont créés et confirmés. Affaires
autochtones et Développement du Nord Canada a retenu la
demande du titulaire de claim d’envoyer au registraire minier une
copie du plan d’arpentage, un rapport de chevauchement avec un
autre claim, et une preuve que le titulaire du claim a fourni le rapport de chevauchement à tout titulaire d’un claim ou d’un bail
voisin.
La communauté d’arpenteurs demande la clarification de la
signification des coordonnées géographiques et projetées et du
type de carte nécessaire à l’annexe II. Affaires autochtones et
Développement du Nord Canada a modifié l’utilisation des coordonnées géographiques afin de signifier la longitude et la latitude,
et les coordonnées projetées pour signifier les coordonnées de la
projection transversale universelle de Mercator. Les exigences
relatives aux spécifications de chaque type de coordonnées sont
fournies pour s’assurer que les données sont utiles à d’autres à
l’avenir. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
fournira un document d’orientation pour clarifier les types de
cartes générales qui sont préférées. Les détails sur les systèmes de
référence géodésique utilisés, les données et les zones sont déjà
précisés dans les règlements.
Le secteur minier exige la clarification des processus de demande
d’un permis de prospection et de confidentialité des rapports de
travail. Les modifications ont pour but de clarifier les processus
existants, y compris le statut de priorité pour demander un permis
de prospection en personne. Ainsi, la modification de la façon dont
on établit la priorité des demandes n’a pas été envisagée. La synchronisation d’un claim minier et de la diffusion publique d’un
rapport de travail lié à un permis de prospection assure la cohérence des règlements pour l’utilisateur et applique une seule et
même période de confidentialité à tous les rapports de travail.
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
The mining sector and the lands surveyor community requests to
clarify the different thresholds for the use of the simplified report
and to clarify what happened to section 81, used to grant relief
from obligations not under the control of the claim or permit
holder. The threshold to submit a simplified report in Nunavut is
higher to reflect the generally higher cost of doing work in Nunavut. The relief from obligations not under the control of the claim
or permit holder has been moved to the sections related to work
obligations for claims and permits. The regulations will allow for a
suspension of time to do work because of waiting for a decision or
authorization without which the work could not proceed, or if there
is an order under section 11.02 of the Companies’ Creditors
Arrangement Act. For all other circumstances claim holders must
apply for an extension of time.
Substantive comments that requested modifications to the regulations are organized by stakeholder group: municipal association,
the lands surveyor community, an environmental organization, and
the mining sector. Aboriginal Affairs and Northern Development
Canada has responded to each comment below.
The municipal association requested that Aboriginal Affairs and
Northern Development Canada include regulatory mechanisms to
eliminate conflicts created by granting mineral rights within municipalities. Municipal lands are considered lands that have been
granted by the Crown, and are therefore already protected under
section 6 of the regulations. This section creates a prohibition of
entry on lands where the surface has been granted or leased by the
Crown, unless the holder of the surface rights has consented to
entry. Furthermore, a link is also made to the respective surface
rights tribunals in each territory, which provides an avenue to negotiate access and award compensation if consent to entry cannot be
negotiated between parties. At this time Aboriginal Affairs and
Northern Development Canada will not include a specific dispute
resolution mechanism in the regulations, as there are many other
dispute resolution mechanisms available to municipalities and
claim holders, such as lawyers or other private negotiators.
The lands surveyor community did not agree with repealing section 17, which dealt with the failure on the part of the locator of a
mineral claim to comply with the requirements to stake a mineral
claim. Section 17 was removed because it contained unauthorized
discretion not supported in legislation. Sections 23 to 30 and 33 to
36 dealing with staking and recording a claim tell a staker exactly
how a claim is to be located and then recorded. These rules shall be
complied with or the claim will not be recorded. If it is determined
through the review process that there were mistakes made when
staking the claim, the Mining Recorder can give an opportunity for
mistakes to be corrected before refusal. This increases the clarity
and certainty of the regulations.
The lands surveyor community did not agree with referencing
section 29 of the Canada Lands Surveys Act. Aboriginal Affairs
and Northern Development Canada, through discussions with the
Surveyor General Branch of Natural Resources Canada, has determined that survey instructions and survey plans will be based on
section 31 of the Canada Lands Surveys Act in order to provide an
authoritative link to legislation and the regulatory requirement to
make a boundary survey of a mineral claim.
Le secteur minier et la communauté d’arpenteurs exigent la clarification des différents seuils d’utilisation du rapport simplifié et
une explication quant à ce qui est arrivé à l’article 81, utilisé pour
accorder une dispense d’obligations qui ne relèvent pas du titulaire
du claim ou du permis. Le seuil pour soumettre un rapport simplifié au Nunavut est plus élevé afin de refléter les coûts généralement
plus élevés des travaux au Nunavut. La dispense d’obligations qui
ne relèvent pas du titulaire du claim ou du permis a été déplacée
aux articles relatifs aux obligations de travail en matière de claims
et de permis. Les règlements accorderont une durée d’exclusion
pour faire les travaux si une décision ou une autorisation est en
instance (sans laquelle les travaux ne peuvent pas se poursuivre) ou
s’il existe un décret en vertu de l’article 11.02 de la Loi sur les
arrangements avec les créanciers des compagnies. Pour toutes les
autres circonstances, les titulaires de claims doivent demander une
prolongation.
Les commentaires substantifs qui demandaient des modifications aux règlements sont organisés selon les groupes d’intervenants : association municipale, communauté d’arpenteurs, organisation environnementale et secteur minier. Affaires autochtones et
Développement du Nord Canada a répondu à chaque commentaire
ci-après.
L’association municipale exigeait qu’Affaires autochtones et
Développement du Nord Canada intègre des mécanismes réglementaires pour éliminer les conflits créés par l’accord de droits
miniers au sein des municipalités. Les terres municipales sont
considérées comme des terres attribuées par l’État et sont donc
déjà protégées en vertu de l’article 6 des règlements. Cet article
interdit l’entrée sur les terres dont la superficie a été attribuée ou
louée par l’État, à moins que le titulaire des droits de superficie ait
autorisé cette entrée. De plus, un lien a été fait avec les tribunaux
de droits de superficie respectifs dans chaque territoire, ce qui offre
une voie de négociation de l’accès et accorde une compensation si
l’entrée ne peut pas être négociée entre les parties. À ce moment-ci,
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada n’inclura
aucun mécanisme précis de résolution des différends dans les
règlements, puisque de nombreux autres mécanismes de résolution
des différends sont offerts aux municipalités et aux titulaires de
claims, notamment des avocats et d’autres négociateurs privés.
La communauté d’arpenteurs n’était pas d’accord pour abroger
l’article 17, qui traitait de l’omission du localisateur d’un claim
minier de satisfaire aux exigences de jalonner un claim minier.
L’article 17 a été supprimé puisqu’il contenait un pouvoir discrétionnaire non autorisé qui n’est pas appuyé dans la loi. Les articles 23 à 30 et 33 à 36 portant sur le jalonnement et l’enregistrement d’un claim informent un jalonneur sur la façon exacte dont un
claim doit être localisé et enregistré. Ces règles doivent être respectées pour qu’un claim soit enregistré. S’il est déterminé, par l’intermédiaire du processus d’examen, que des erreurs ont été commises
lors du jalonnement du claim, le registraire minier peut permettre
la correction de ces erreurs avant de prononcer un refus, améliorant
ainsi la clarté et la certitude des règlements.
La communauté d’arpenteurs n’était pas d’accord avec la référence à l’article 29 de la Loi sur l’arpentage des terres du Canada.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, par le
biais de discussions avec la Direction de l’arpenteur général de
Ressources naturelles Canada, a déterminé que les instructions et
les plans d’arpentage se fonderont sur l’article 31 de la Loi sur
l’arpentage des terres du Canada afin de fournir un lien faisant
autorité à la loi et à l’exigence réglementaire visant à faire l’arpentage d’un claim minier.
939
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
An environmental organization requested that Aboriginal consultation processes be clearly laid out in the regulations, raised
concerns that the process to reduce administrative burden on industry has resulted in reduced information available to the public on
mining activity, and indicated that the length of time for consultation on the proposed regulations was too short.
Consultation processes are already defined in the land claims
and related land use plans, in common law, in the procedures
related to land use permitting in the territories, and, where applicable, in the regulations. Aboriginal Affairs and Northern Development Canada has determined that these processes meet the requirements of clearly laying out the consultation process for the general
public, and for consultation obligations relating to section 35 of the
Constitution of Canada.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada confirms
that there is a reduction of duplicate information collected under
the regulations. These reductions do not decrease the amount of
information available to the public because data on drilling locations, drilling plans and inspections of exploration camps and mine
sites are collected and administered through the land use permitting process.
The decision to double the period of consultation in the Canada
Gazette, Part I, from the minimum 30 days to 60 days, ensures
stakeholders have enough time to prepare and send in comments.
Direct requests were sent to stakeholders, and follow-up phone
calls, emails, faxes and tweets also reminded stakeholders of the
comment period.
The mining sector requests to revise the work charge and extension of time sections, to include mandatory, full reporting of all
work done on a claim or permit, to allow Aboriginal consultation
the expenses as a valid work type, to include map staking in the
Northwest Territories, and to include adjustments to the term
“related party” in section 66 of the regulations.
Regarding the work charge, work reports and extension of time
to file work, Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
has redrafted and reorganized the sections under requirements
respecting recorded claims. The changes now make it clear that
either a report of work or a request for extension must be submitted
to keep a claim in good standing. Further, if a report of work is
found to be deficient, the claim owner will have an opportunity to
pay cash in lieu for the difference to avoid cancellation. The number of cash payments in lieu of work will be limited to a total of
five. The charge payable to the Crown scheme is retained as it is
required to link the regulations to the Financial Administration Act,
which provides the legislative authority to refund or remit the cash
back to the person who paid it. There is no double charging to keep
claims in good standing, and the process by which a claim is kept,
and when it will be cancelled, is now clearly stated.
The request to include mandatory, full reporting of all work done
on a claim or permit will not be included in the regulations at this
time as it is a significant departure from the current policy and
presents verification challenges. The regulations have to provide a
clear list of requirements that are verifiable in order to approve an
amount of work that has to be done. As the verification of the full
reporting of work presents significant challenges, such as enough
940
Une organisation environnementale exigeait que les processus
de consultation autochtone soient clairement énoncés dans les
règlements. Elle a soulevé des inquiétudes quant au fait que le processus visant à réduire le fardeau administratif de l’industrie ait
entraîné une réduction des renseignements accessibles au public
sur les activités minières, et indiqué que la durée des consultations
sur les règlements proposés était trop courte.
Les processus de consultation sont déjà définis dans les revendications territoriales, les plans connexes d’utilisation des terres, la
common law, les procédures relatives aux permis d’utilisation des
terres, et, s’il y a lieu, les règlements. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a déterminé que ces processus respectent les exigences de présentation du processus de consultation
au grand public et les obligations de consultation relatives à l’article 35 de la Constitution du Canada.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
confirme la réduction des renseignements en double recueillis en
vertu des règlements. Cette réduction ne diminue pas la quantité de
renseignements accessibles au public, puisque les données sur les
emplacements de forage, les plans de forage et l’inspection des
campements d’exploration et des sites miniers sont recueillies et
administrées par l’intermédiaire du processus d’octroi de permis
d’utilisation des terres.
La décision de doubler la période de consultation dans la partie I de la Gazette du Canada, la faisant passer de 30 à 60 jours,
donne aux intervenants suffisamment de temps pour se préparer et
envoyer leurs commentaires. Des demandes directes ont été
envoyées aux intervenants, et des appels de suivi, des courriels, des
télécopies et des gazouillis ont également rappelé aux intervenants
d’envoyer leurs commentaires.
Le secteur minier exige la révision des articles sur les frais de
travaux et la prolongation des périodes allouées, l’inclusion de rapports complets obligatoires pour tous les travaux effectués liés à un
claim ou à un permis, l’allocation de dépenses de consultation des
Autochtones comme type de travail valide, l’inclusion du jalonnement sur carte dans les Territoires du Nord-Ouest, et l’inclusion de
rajustements au terme « partie liée » à l’article 66 des règlements.
En ce qui concerne les frais de travaux, les rapports et les prolongations, Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a
remanié et réorganisé les articles demandés concernant les claims
enregistrés. Il est maintenant clair qu’un rapport de travail ou
qu’une demande de prolongation doit être présenté pour qu’un
claim continue d’être en règle. Aussi, si un rapport de travail est
jugé non conforme, le titulaire du claim pourra verser une somme
en espèces en remplacement de la différence pour éviter une annulation. Le nombre de paiements comptants en remplacement du
travail se limitera à un total de cinq. Les frais exigibles selon le
régime de l’État sont retenus puisqu’il est nécessaire d’établir un
lien entre les règlements et la Loi sur la gestion des finances
publiques, laquelle prévoit le pouvoir législatif de rembourser ou
de remettre les espèces à la personne qui les a versées. Il n’existe
aucune double imputation pour maintenir les claims en règle, et le
processus par l’intermédiaire duquel un claim est conservé, et
annulé, est maintenant clairement énoncé.
La demande d’intégration des rapports complets obligatoires de
tous les travaux réalisés relativement à un claim ou à un permis ne
sera pas incluse dans les règlements pour le moment puisqu’elle est
contraire à la politique actuelle et pose des défis en matière de vérification. Les règlements doivent énoncer une liste claire des exigences qui sont vérifiables afin d’approuver les travaux qui doivent
être réalisés. La vérification des rapports de travail posant
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
resources to carry out detailed verification audits, Aboriginal
Affairs and Northern Development Canada has decided to not
move forward with this request.
d’importants défis, comme la disponibilité des ressources pour
effectuer des vérifications détaillées, Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a décidé de ne pas acquiescer à cette
demande.
Aboriginal consultation expenses as a valid work type will not
be included in the regulations at this time due to pending Northwest Territories devolution. Given the complexity of the land
claims in the Northwest Territories, Aboriginal Affairs and Northern Development Canada does not feel it is prudent to impose a
scheme related to consultation expenses that will be inherited by
the Government of the Northwest Territories. As well, by adding a
scheme related to consultation expenses, another round of consultations would have to occur with the mining industry. Given that
these regulations must be in force as of March 31, 2014, it has been
determined that there is not enough time to complete the request.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada expects
consultations to occur as part of the land use permitting processes
that are well established in both territories and acknowledges this
is an important cost to the mining industry in the North.
Les dépenses de consultation des Autochtones comme type de
travail valide ne seront pas incluses dans les règlements à ce
moment-ci en raison du transfert imminent des responsabilités
dans les Territoires du Nord-Ouest. Étant donné la complexité des
revendications territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest,
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada estime
qu’il n’est pas prudent d’imposer un régime de dépenses de consultation dont héritera le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest.
Aussi, en ajoutant un régime de dépenses de consultation, une
autre série de consultations devront avoir lieu avec l’industrie
minière. Puisque les règlements doivent entrer en vigueur le
31 mars 2014, il a été déterminé qu’il ne reste pas suffisamment de
temps pour répondre à la demande. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada s’attend à ce que des consultations
aient lieu dans le cadre des processus d’octroi de permis d’utilisation des terres qui sont bien établis dans les deux territoires et
reconnaît que les coûts sont importants pour l’industrie minière
dans le Nord.
En réponse à la demande de mise en œuvre du jalonnement sur
carte dans les Territoires du Nord-Ouest, Affaires autochtones et
Développement du Nord Canada et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont conclu l’Entente sur le transfert des responsabilités liées aux terres et aux ressources des Territoires du
Nord-Ouest le 25 juin 2013. Elle devrait entrer en vigueur le
1er avril 2014. La division du Règlement vise à faciliter le processus de transfert des responsabilités et à offrir des règlements cohérents dans le Nord, lesquels permettront ensuite à chaque territoire
d’apporter d’autres modifications à leur régime minier afin de
mieux répondre à leurs besoins. L’état des revendications territoriales non résolues dans les Territoires du Nord-Ouest a amené
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada à réfléchir à la mise en œuvre du jalonnement sur carte dans les Territoires du Nord-Ouest. En raison du transfert des responsabilités, il
était clair que les changements nécessaires au jalonnement sur
carte ne pouvaient pas être apportés dans le temps restant. Le jalonnement sur carte étant un important changement de la façon dont
les droits miniers sont acquis, tout nouvel article nécessiterait des
consultations avec l’industrie et les groupes autochtones pendant, à
tout le moins, six mois, puis une autre période de 60 jours préalablement à la diffusion dans la Gazette du Canada.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada a
décidé de ne pas inclure de changements à l’article sur les redevances dans le cadre du processus de modification et ne fera aucune
modification au terme « partie liée » à l’article 66 des règlements à
ce moment-ci en raison de la décision initiale de ne pas inclure de
redevances dans les modifications. En apportant des modifications
à l’article 66, d’autres consultations devront être engagées avec
l’industrie minière. Les règlements devant entrer en vigueur le
31 mars 2014, il a été déterminé qu’il ne reste pas suffisamment de
temps pour répondre à la demande. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada est au courant des améliorations qui
pourraient être apportées aux articles sur les redevances et s’assurera que ce commentaire est pris en considération lorsqu’il sera
temps de mettre à jour les articles sur le sujet.
In response to the request to implement map staking in the
Northwest Territories, Aboriginal Affairs and Northern Development Canada and the Government of the Northwest Territories
signed the Northwest Territories Lands and Resources Devolution
Agreement on June 25, 2013, which has a targeted effective date of
April 1, 2014. One of the goals of splitting the Regulations is to
facilitate the devolution process and provide consistent regulations
across the North, which would then allow each territory to pursue
further changes to their mining regimes tailored to their specific
needs. The state of unsettled land claims in the Northwest Territories caused Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
to give pause to implementing map staking in the Northwest Territories. With the added complication of devolution, it was clear
that making the changes required for map staking in this proposal
could not be made in the time remaining. As map staking is a substantive change to the way mineral rights are acquired, any new
sections would require, at minimum, six months of consultation
with industry and Aboriginal groups and then another 60-day prepublication period in the Canada Gazette.
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada made a
decision to not include any changes to the royalties sections in the
amendment process and will not make adjustments to the term
“related party” in section 66 of the regulations at this time because
of the original decision to not include royalties in the amendments.
Adding changes to section 66 would necessitate another round of
consultations with the mining industry. Given that these regulations must be in force as of March 31, 2014, it has been determined
that there is not enough time to complete the request. Aboriginal
Affairs and Northern Development Canada is aware of the improvements that could be made to the royalties sections and will ensure
that this comment is taken under advisement when the decision is
made to update the royalties sections.
Rationale
Justification
With the creation of two sets of modern federal regulations —
the Northwest Territories Mining Regulations and the Nunavut
La création de deux règlements fédéraux modernes — le Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest
941
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
Mining Regulations — the overall process of mineral rights administration in the two territories will be improved by eliminating
unnecessary administrative steps and by streamlining the remaining ones. Changes to support mineral development will be introduced, discretionary powers of the department officials will be
removed to ensure predictability, and undue administrative burdens
to industry will be eliminated.
et le Règlement sur l’exploitation minière au Nunavut — améliorera le processus global d’administration des titres miniers dans les
deux territoires, en raison de l’élimination d’étapes administratives
superflues et de la simplification des autres étapes. Des modifications pour soutenir le développement minier seront apportées, les
pouvoirs discrétionnaires conférés aux fonctionnaires seront supprimés pour garantir la prévisibilité et l’industrie sera soulagée
d’un fardeau administratif excessif.
March 31, 2014, is a critical time as it is the date planned for the
Northwest Territories Mining Regulations and the Nunavut Mining
Regulations to be in force. This lines up with the effective date for
devolution of responsibilities over lands and natural resources to
the Government of the Northwest Territories. The splitting of the
Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations will create
the necessary legislative separation between the two jurisdictions.
In addition, the territorial Government will have the opportunity to
adopt a modern and streamlined set of mining regulations by mirroring the new federal Northwest Territories Mining Regulations.
This will contribute to a post-devolution functional legislative
framework, which will result in economic development opportunities for the two territories. The initiative will also establish a consistent federal legislative and regulatory framework for mineral
rights administration in the Northwest Territories and Nunavut.
The new Northwest Territories Mining Regulations will apply to
lands where Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
has residual responsibilities in the Northwest Territories following
devolution (e.g. Giant Mine).
Le 31 mars 2014 est une date critique, car c’est à ce moment
qu’il est prévu que le Règlement sur l’exploitation minière dans les
Territoires du Nord-Ouest et le Règlement sur l’exploitation
minière au Nunavut entreront en vigueur. D’ailleurs, ce moment
correspond également au transfert des responsabilités liées aux
terres et aux ressources naturelles au gouvernement des Territoires
du Nord-Ouest. Dans les faits, la division du Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut créera la séparation législative nécessaire entre les deux territoires. En outre, le gouvernement territorial aura l’occasion
d’adopter un règlement sur l’exploitation minière moderne et
simple en s’inspirant du nouveau Règlement sur l’exploitation
minière dans les Territoires du Nord-Ouest. Celui-ci contribuera à
l’élaboration d’un cadre législatif fonctionnel après le transfert de
responsabilités, qui procurera des occasions de développement
économique pour les deux territoires, en plus d’établir un système
fédéral cohérent pour l’administration des titres miniers dans les
territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Le nouveau Règlement
sur l’exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest s’appliquera aux terres des Territoires du Nord-Ouest à l’égard desquelles Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
aura des responsabilités résiduelles à la suite du transfert de responsabilités (par exemple la mine Giant).
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The more streamlined regulations will make clear what is
expected from various affected stakeholders and should reduce disputes and appeals. Current established practices are laid out in
more detail and discretion is removed wherever possible. The rules
state clearly what would happen as a result of actions or omissions
from the holder of a mineral right. Offenders will be prosecuted
under the Territorial Lands Act.
Ces règlements simplifiés clarifieront les attentes à l’égard des
nombreux intervenants touchés et devraient se traduire par une
réduction des litiges et des appels. Les pratiques en vigueur sont
décrites plus en détail et les pouvoirs discrétionnaires sont retirés
dans la mesure du possible. Les règles expliquent clairement les
conséquences des actions ou des omissions des détenteurs de titre
minier. Les auteurs d’une infraction feront l’objet de poursuites en
vertu de la Loi sur les terres territoriales.
L’entrée en vigueur des règlements est prévue le 31 mars 2014.
D’ici cette date, Affaires autochtones et Développement du Nord
Canada prévoit publier différents produits de communication
comme des lignes directrices, des documents expliquant comment
les règlements modifient vos affaires et des foires aux questions.
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada fournira
aussi des mises à jour lors des principaux congrès de l’industrie
minière pour informer les intervenants des changements à la réglementation. La Northwest Territories and Nunavut Chamber of
Mines a convenu de publier l’information pertinente sur son site
Web et de la transmettre à ses membres. La section « Quoi de
neuf » du site Web d’Affaires autochtones et Développement du
Nord Canada sera aussi mise à jour.
Après l’entrée en vigueur des nouveaux règlements fédéraux,
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada recueillera la rétroaction des intervenants grâce à une initiative introduisant la désignation sur carte en ligne des claims miniers au Nunavut. Le nouveau Règlement sur l’exploitation minière dans les
Territoires du Nord-Ouest s’appliquera toujours aux terres de la
Couronne fédérale et fera l’objet d’une surveillance parallèlement
aux activités suivant le transfert des responsabilités dans
The regulations are planned to be in force on March 31, 2014.
Prior to this date, Aboriginal Affairs and Northern Development
Canada plans to issue several communications products such as
guidelines, documents on how the changes to the regulations
change your business and frequently asked questions. Aboriginal
Affairs and Northern Development Canada will also provide
updates at key mining industry conferences to update stakeholders
on the regulation changes. The Northwest Territories and Nunavut
Chamber of Mines has agreed to post related information on its
Web site and circulate it to members. The “What’s New” section of
the Aboriginal Affairs and Northern Development Canada Web site
will also be updated.
After the coming into force of the new sets of federal regulations, Aboriginal Affairs and Northern Development Canada will
monitor feedback from stakeholders through work that will be conducted to introduce online map selection of mineral claims in
Nunavut. The new Northwest Territories Mining Regulations will
still apply to federal Crown lands and will be monitored in conjunction with post-devolution activities to ensure a consistent
application of mining regulations in the Northwest Territories until
942
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-68
all remaining federal Crown lands are returned to the Government
of the Northwest Territories.
les Territoires du Nord-Ouest. Cette mesure vise à garantir une
application cohérente des règlements miniers dans cette région
jusqu’à ce que toutes les terres de la Couronne fédérale soient
retournées au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest.
The development of service standards is underway for the Prospecting Permit issuance process. As they are developed and
approved, they will be posted on the Aboriginal Affairs and Northern Development Canada Web site in the section related to providing public updates on acts, bills and regulations. This is in accordance with the departmental plan to establish service standards and
provide information related to new regulatory initiatives.
L’élaboration de normes de service concernant le processus
d’octroi des permis de prospection a été entreprise. Au fur et à
mesure qu’elles seront définies et approuvées, ces normes seront
publiées dans la section informant des changements apportés aux
lois, aux projets de loi et aux règlements du site Web d’Affaires
autochtones et Développement du Nord Canada. Cette mesure est
prise conformément au plan ministériel sur l’établissement de
normes de service et la communication de l’information sur les
nouvelles initiatives réglementaires.
Contact
Personne-ressource
Anna North
Mineral Rights Specialist
Northern Petroleum and Mineral Resources Branch
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
25 Eddy Street
Gatineau, Quebec
K1A 0H4
Telephone: 819-956-0291
Fax: 819-934-6375
Email: Anna.North@aadnc-aandc.gc.ca
Anna North
Spécialiste en droits sur les minéraux
Direction générale des Ressources pétrolières et minérales du
Nord
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
25, rue Eddy
Gatineau (Québec)
K1A 0H4
Téléphone : 819-956-0291
Télécopieur : 819-934-6375
Courriel : Anna.North@aadnc-aandc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
943
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Registration
SOR/2014-69 March 28, 2014
Enregistrement
DORS/2014-69 Le 28 mars 2014
TERRITORIAL LANDS ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Nunavut Mining Regulations
Règlement sur l’exploitation minière au Nunavut
P.C. 2014-307 March 27, 2014
C.P. 2014-307 Le 27 mars 2014
Whereas, pursuant to paragraph 24(b) of the Territorial Lands
Act1a, the proposed Nunavut Mining Regulations were published in
the Canada Gazette, Part I, on June 29, 2013, substantially in the
annexed form, and a reasonable opportunity was afforded to interested persons to make representations to the Minister of Indian
Affairs and Northern Development with respect to the proposed
Regulations;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern
Development and the Treasury Board, pursuant to sections 8, 12
and 232b of the Territorial Lands Acta and paragraphs 19(1)(a)3c and
19.1(a)c and, considering that it is in the public interest to do so,
subsection 23(2.1)4d of the Financial Administration Act5e, makes
the annexed Nunavut Mining Regulations.
Attendu que, conformément à l’alinéa 24b) de la Loi sur les
terres territoriales1a, le projet de règlement intitulé Règlement sur
l’exploitation minière au Nunavut, conforme en substance au texte
ci-après, a été publié dans la Partie I de la Gazette du Canada le
29 juin 2013 et que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Affaires
indiennes et du Nord canadien,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
indiennes et du Nord canadien et du Conseil du Trésor et en vertu
des articles 8, 12 et 232b de la Loi sur les terres territorialesa et des
alinéas 19(1)a)3c et 19.1a)c et du paragraphe 23(2.1)4d de la Loi sur
la gestion des finances publiques5e, estimant aux termes de cette
disposition que l’intérêt public le justifie, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement sur l’exploitation
minière au Nunavut, ci-après.
TABLE OF CONTENTS
(This table is not part of the Regulations.)
TABLE DES MATIÈRES
(La présente table ne fait pas partie du règlement.)
NUNAVUT MINING REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’EXPLOITATION MINIÈRE
AU NUNAVUT
INTERPRETATION
DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION
1.Definitions
1.Définitions
APPLICATION
2.
Nunavut Mining District
APPLICATION
2.
LICENCE TO PROSPECT
3.
4.
Issuance of licence
Licence authorization — licensee or agent
LICENCE DE PROSPECTION
3.Délivrance
4.
Autorisations découlant de la licence — titulaire ou
personne autorisée
PROHIBITIONS RESPECTING PROSPECTING,
STAKING AND MINING
5.
Lands not open for prospecting or staking
6.
7.
Surface rights — prohibition respecting entry
Prohibition on removing minerals
a
c
d
e
b
R.S., c. T-7
S.C. 2002, c. 7, s. 246
S.C. 1991, c. 24, s. 6
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
R.S., c. F-11
944
District minier du Nunavut
INTERDICTIONS RELATIVES À LA PROSPECTION,
AU JALONNEMENT DE CLAIMS ET
AUX ACTIVITÉS MINIÈRES
5.
6.
7.
a
d
e
b
c
Terres exclues de toute prospection ou de tout jalonnement
de claim
Droits de surface — interdiction d’accéder à la surface
Interdiction de déplacer des minéraux
L.R., ch. T-7
L.C. 2002, ch. 7, art. 246
L.C. 1991, ch. 24, art. 6
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
L.R., ch. F-11
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
PROSPECTING PERMITS
8.
Prospecting permit zones
9.
Application for prospecting permit
10. Zones excluded
11.Priority
12. Duration of prospecting permits
13. Notice respecting prospecting permits
14. Charges for prospecting permit
15. Report on work to obtain remission
16. Request for deferral of charge and extension of permit
17. Grouping of prospecting permits
18. Application to record claim in prospecting permit zone
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
Remission of charge
Cancellation of permit on request
Cancellation of permit for nonpayment
Effect of expiration or cancellation of permit
PERMIS DE PROSPECTION
8.
Zones de permis de prospection
9.
Demande de permis
10. Permis ne pouvant être délivré pour certaines zones
11.Priorité
12. Période de validité
13. Affichage — permis de prospection
14. Prix à payer — permis de prospection
15. Rapport sur les travaux aux fins de remise
16. Paiement différé et prolongation du permis
17. Groupement de permis de prospection
18. Demande d’enregistrement d’un claim dans une zone de
permis de prospection
19.Remise
20. Demande d’annulation du permis de prospection
21. Annulation pour défaut de paiement
22. Effets de l’annulation ou de l’expiration
CLAIMS
CLAIMS
Size, Boundaries and Marking of a Claim
Superficie, limites et marquage des claims
Area of claim — excluded lands
Identification tags
Marking of boundaries
23.
24.
25.
Superficie d’un claim — terres exclues
Plaques d’identification
Marquage des limites d’un claim
Legal Posts
26.
27.
28.
29.
30.
31.
Requirements for legal post
Boundary post
Corner post
Witness post
Bornes légales
26.Exigences
27. Bornes de délimitation
28. Borne d’angle
29. Borne témoin
Staked Claim
Jalonnement du claim
Requirements to complete staking
Verification of staking
30. Exigences pour achever le jalonnement
31.Vérification
Moving Legal Posts and
Modifying Information
32.Prohibition
Déplacement de bornes légales et
modification des renseignements
32.Interdictions
Recording of a Claim
Enregistrement du claim
33.Application
34. Conflicting applications
35 Claim recorded under the law of another province
36. Claim lying partly in another province
33.Demande
34. Demandes multiples
35. Claim enregistré sous le régime d’une loi provinciale
36. Partie de claim située dans une autre province
Dispute Respecting Recording of a Claim
Contestation de l’enregistrement d’un claim
37.
Notice of protest
37.
Avis de contestation
945
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
38.
Inquiry by Supervising Mining Recorder
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
38.
Work Requirements
39.
40.
Work required
Report of work or request for extension
Exigences relatives aux travaux
39.
40.
Work Reports and Applications
for Extension
41.
42.
Report on work
Application for extension of time
demande de prolongation
41.
42.
évaluation du potentiel minéral
43.
Evaluation of report
Allocation of excess cost of work
Grouping of recorded claims for allocation of costs
Issuance of certificate of work
Remission of charge
Insufficient work
Period of application of requirements
Suspension of payment and work requirements
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
Application for reduced-area claim
51.
Notice of cancellation
Request for cancellation of recording
Date of cancellation
Reopening of lands
52.
53.
54.
55.
56.
Avis d’annulation
Demande d’annulation
Dates d’annulation
Réouverture à la prospection et au jalonnement
LEASE OF A RECORDED CLAIM
BAIL VISANT UN CLAIM ENREGISTRÉ
Plan of Survey
Plan d’arpentage
Survey required for lease
Extra charge for additional area — one claim
57.
58.
59.
Recording of plan of survey
59.
Requirements Respecting Leases
946
Demande de réduction de superficie
Annulation de l’enregistrement du claim
57.
58.
60.
61.
62.
Demande de suspension de paiement et de prolongation de
période d’exécution des travaux
Réduction de superficie
Cancellation of Recording of Claims
53.
54.
55.
56.
Examen du rapport
Coûts des travaux excédentaires — demande d’attribution
Groupement de claims enregistrés
Délivrance du certificat de travaux
Remise du prix à payer
Travaux exécutés insuffisants
Période d’application des exigences
Suspension
Reduced Area
52.
Prix à payer
Examen du rapport et coût des travaux
Suspension
51.
Rapport sur les travaux exécutés
Demande de prolongation
Prix à payer — claim enregistré et
Evaluation of Report and Cost of Work
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
Exécution de travaux
Rapport ou demande de prolongation
Rapport sur les travaux exécutés et
Charges to Hold Recorded Claim and
Assess Mineral Potential
43.Charge
Enquête du registraire minier en chef
Application for lease
Annual rent for lease
Request for renewal of lease
Condition préalable — arpentage
Prix à payer additionnel — superficie arpentée supérieure à
celle déclarée
Enregistrement du plan d’arpentage
Exigences relatives au bail
60.
61.
62.
Demande de prise à bail
Loyer annuel
Demande de renouvellement de bail
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
63.
64.
Notice of overdue rent
Cancellation of lease by lessee
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
63.
64.
TRANSFER OF A PROSPECTING PERMIT,
CLAIM OR LEASE
65.
66.
67.
Transfer of permit
Requirements for transfer of recorded claim or lease
Cancellation of recorded claim or lease
Avis d’exigibilité du loyer
Avis d’annulation de bail
TRANSFERT D’UN PERMIS DE PROSPECTION,
D’UN CLAIM OU D’UN BAIL
65.
66.
67.
Conditions de transfert — permis de prospection
Conditions de transfert — claim enregistré ou bail
Annulation d’un claim ou d’un bail
ROYALTIES
68. Commencement of production of mine
69. Royalties on value of output of mine
70.Deductions
71. Change of owner or operator has no effect
72. Statement respecting minerals whose gross value exceeds
$100,000
73. Contents of royalty return
74. Royalty returns for certain joint ventures
75. Notice of assessment of royalties
76. Record keeping
77. Condition on removal of minerals
REDEVANCES
68. Mise en production de la mine
69. Redevances sur la valeur de la production de la mine
70.Déductions
71. Changement de propriétaire ou d’exploitant — sans effet
72. Déclaration — valeur brute de minéraux de plus de
100 000 $
73. Déclaration de redevances minières
74. Déclaration de redevances des membres d’une coentreprise
75. Avis de cotisation
76. Conservation des documents
77. Condition préalable au déplacement de minéraux
GENERAL PROVISIONS
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
78.
79.
Recorded claim and lease subject to public works
Suspension — death or incompetency of claim holder
78.
79.
80.
81.
82.
83.
Extension on account of strike
When written notice is considered to be received
Recording of documents
Consultation of records
80.
81.
82.
83.
REVIEW BY THE MINISTER
84.
85.
Request for ministerial review
Prohibition respecting staking
RÉVISION PAR LE MINISTRE
84.
85.
TRANSITIONAL PROVISIONS
86. Definition of “former Regulations”
87.Recording of located claim
88.Certificates of extension
89.Report on work — former Regulations
90.Deduction from lease payment
91. Application for common anniversary date
92.
93.
Honorary licence
Applications for leases and renewals
Registration
Demande de révision
Interdiction de jalonner
DISPOSITIONS TRANSITOIRES
86. Définition de « règlement antérieur »
87.Enregistrement d’un claim localisé
88.Certificat de prolongation
89.Rapport de travaux exécutés à l’égard d’un claim
90.Déduction du loyer à payer
91.Date commune d’anniversaire d’enregistrement d’un
claim
92.Renouvellement de permis honoraire
93.Prise à bail et renouvellement de bail
COMING INTO FORCE
94.
Bail assujetti à des travaux publics
Avis de décès ou de déclaration d’incapacité du détenteur
de claim enregistré
Grève déclarée
Avis considéré reçu
Documents versés au registre
Consultation des registres
ENTRÉE EN VIGUEUR
94.
Enregistrement
947
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
SCHEDULE 1
ANNEXE 1
SCHEDULE 2
ANNEXE 2
INTERPRETATION
1.Definitions
2.
3.
4.
5.
DÉFINITIONS
1.Définitions
PART 1
PARTIE 1
GENERAL REQUIREMENTS
EXIGENCES GÉNÉRALES
Paper or electronic format
Identifying information
Details of contents
Maps or sections
2.
Support papier ou électronique
3.
Renseignements identificatoires
4.Contenu
5.
Cartes ou coupes
Geographic Location And Coordinates
6.
7.
8.
Sample sites — coordinate systems
Method for determination of location
Elevation coordinates
Emplacement et coordonnées géographiques
6.
7.
8.
Maps, Sections And Samples
9.
10.
11.
Coordinates for geographic locations
Location of data collection sites
Cross-referencing of sample identifiers
Cartes, coupes et échantillons
9.
10.
11.
Information About Types Of Work
12.Excavation
13.Drilling
14. Geological mapping
15. Sampling and geochemistry
16. Geophysics or remote sensing work
“Act”
« Loi »
948
Coordonnées des emplacements géographiques
Coordonnées des sites de collecte de données
Concordance des identificateurs d’échantillon
Renseignements sur les types de travaux
12.
13.
14.
15.
16.
Travaux d’excavation
Travaux de forage
Cartographie géologique
Travaux d’échantillonnage et de géochimie
Travaux de géophysique ou de télédétection
PART 2
PARTIE 2
SIMPLIFIED REPORT
RAPPORT SIMPLIFIÉ
17. Simplified report
Definitions
Sites de collecte des données — coordonnées exigées
Méthodes de détermination des emplacements
Coordonnées d’élévation
17. Rapport simplifié
NUNAVUT MINING
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’EXPLOITATION
MINIÈRE AU NUNAVUT
INTERPRETATION
DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION
1. (1) The following definitions apply in these
Regulations.
“Act” means the Territorial Lands Act.
1. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« actif amortissable » S’entend des bâtiments, des
usines, de la machinerie et du matériel.
Définitions
« actif
amortissable »
“depreciable
assets”
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
“boundary
post”
« borne de
délimitation »
“business day”
« jour
ouvrable »
“Chief”
« chef »
“contiguous”
« contigus »
“corner post”
« borne
d’angle »
“cost of work”
« coût des
travaux »
“depreciable
assets”
« actif
amortissable »
“environmental
baseline
studies”
« études
environnementales de base »
“exploration
cost”
« frais
d’exploration »
“fiscal year”
« exercice »
“holder of the
surface rights”
« titulaire des
droits de
surface »
“legal post”
« borne
légale »
“licence”
« licence »
“mine”
« mine »
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
“boundary post” means a legal post, excluding a corner post and a witness post, marking the boundary of
a claim or a plot of land that is being staked for the
purpose of making it a claim.
“business day” means a day other than a Saturday or
a holiday.
“Chief” means the Chief of Financial Analysis and
Royalties Administration Section of the Department
of Indian Affairs and Northern Development.
“contiguous”, with reference to two or more claims,
includes claims that were staked in a manner to be
contiguous.
“corner post” means a legal post marking the northeast, southeast, southwest or northwest corner of a
claim or a plot of land that is being staked for the
purpose of making it a claim.
“cost of work” means expenses incurred in performing work, but excludes all of the following:
(a) transportation costs outside Canada for persons who performed work or for equipment used
in work;
(b) taxes and fees paid to any level of government
or any institution of public government;
(c) costs of staking and recording a claim;
(d) legal fees;
(e) administrative costs.
“depreciable assets” means buildings, plant, machinery and equipment.
“environmental baseline studies” means a description of selected environmental attributes that existed
before mineral exploration or mining development
and that are used to establish a benchmark from
which to measure changes to the environment.
Selected environmental attributes include meteorologic, hydrologic and hydro-geologic attributes, surface water and groundwater quality, aquatic resources, soil profiling, ecosystems, wildlife and wildlife
habitat, cultural heritage and archaeology.
“exploration cost” means an expense incurred for
the purpose of determining the existence, location,
extent, quality or economic potential of a mineral
deposit in Nunavut, but does not include an expense
incurred for the purpose of bringing a mine into
production.
“fiscal year”, in respect of a mine, means the fiscal
period of the mine’s operator as that period is defined
in section 249.1 of the Income Tax Act.
“holder of the surface rights” means the lessee or
registered holder of the surface rights to the land.
“legal post” means a post, tree or mound of stones
set up in accordance with section 26 to serve as a
boundary post, corner post or witness post.
“licence” means a licence to prospect referred to in
section 3.
“mine” means an undertaking that produces or has
produced minerals or processed minerals from lands
within the Nunavut Mining District, and includes the
« biens utilisés pour le traitement » Installations
d’évacuation des résidus et actifs amortissables qui
sont situés au Nunavut et qui sont utilisés directement et exclusivement pour le traitement.
« borne d’angle » Borne légale marquant l’angle
nord-est, sud-est, sud-ouest ou nord-ouest d’un
claim ou d’une parcelle de terre qui est jalonnée afin
d’en faire un claim.
« borne de délimitation » Borne légale, autre qu’une
borne d’angle ou une borne témoin, marquant les
lignes de délimitation d’un claim ou d’une parcelle
de terre qui est jalonnée afin d’en faire un claim.
« borne légale » Poteau, arbre ou monticule de
pierres préparé et dressé conformément à l’article 26
et servant de borne d’angle, de borne de délimitation
ou de borne témoin.
« borne témoin » Borne légale dressée conformément à l’article 29 servant de référence pour l’angle
d’un claim ou d’une parcelle de terre dont les limites
sont marquées afin d’en faire un claim.
« chef » Le chef de la division de l’analyse financière et de l’administration des redevances du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien.
« contigus » Se dit d’au moins deux claims, notamment de ceux qui ont été jalonnés de façon à être
contigus.
« coût des travaux » L’ensemble des dépenses engagées pour l’exécution des travaux à l’exclusion :
a) des frais de déplacement à l’extérieur du
Canada des personnes qui ont exécuté les travaux
et du matériel utilisé;
b) des droits, taxes et impôts versés à un ordre de
gouvernement ou à un organisme public;
c) du coût du jalonnement ou de l’enregistrement
d’un claim;
d) des frais juridiques;
e) des frais d’administration.
« études environnementales de base » Études décrivant diverses caractéristiques de l’environnement
présent avant les activités d’exploration minière ou
d’exploitation minière qui serviront d’indice de référence pour mesurer les changements sur celui-ci,
notamment les caractéristiques météorologiques,
hydrologiques et hydrogéologiques, la qualité des
eaux de surface et des eaux souterraines, les ressources aquatiques, le profil des sols, l’écosystème,
la faune et l’habitat ainsi que le patrimoine culturel
et archéologique.
« évaluateur des redevances minières » Personne
chargée au nom du ministre de déterminer la valeur
des minéraux ou minéraux traités produits par une
mine.
« exercice » S’agissant d’une mine, l’exercice de
l’exploitant au sens de l’article 249.1 de la Loi de
l’impôt sur le revenu.
« fiducie de restauration minière » Fiducie qui est
établie à l’égard d’une mine et qui, selon le cas, est
créée :
a) pour l’application du paragraphe 76(1) de la
Loi sur les eaux du Nunavut et le Tribunal des
droits de surface du Nunavut;
« biens utilisés
pour le
traitement »
“processing
assets”
« borne
d’angle »
“corner post”
« borne de
délimitation »
“boundary
post”
« borne légale »
“legal post”
« borne
témoin »
“witness post”
« chef »
“Chief”
« contigus »
“contiguous”
« coût des
travaux »
“cost of work”
« études
environnementales de base »
“environmental
baseline
studies”
« évaluateur des
redevances
minières »
“mining royalty
valuer”
« exercice »
“fiscal year”
« fiducie de
restauration
minière »
“mining
reclamation
trust”
949
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
“mineral”
« minéral »
“mining
property”
« propriété
minière »
“mining
reclamation
trust”
« fiducie de
restauration
minière »
“Mining
Recorder”
« registraire
minier »
“mining royalty
valuer”
« évaluateur
des redevances
minières »
“owner”
« propriétaire »
“precious
stone”
« pierre
précieuse »
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
depreciable assets that are located in Nunavut and
used in connection with the undertaking.
“mineral” means any naturally occurring inorganic
substance found in the Nunavut Mining District,
including frac sand, but excluding material the taking of which is regulated under the Territorial
Quarrying Regulations.
“mining property” means
(a) a recorded claim or a leased claim within the
boundaries of which a mine or part of a mine is
situated; or
(b) a group of contiguous recorded or leased
claims within the boundaries of which a mine or
part of a mine is situated and
(i) that belong to the same owner, or
(ii) if the mine is operated as a joint venture,
that are owned exclusively by the members of
the joint venture or parties related to the members of the joint venture, regardless of the
degree of ownership of each recorded claim or
leased claim.
“mining reclamation trust” means a trust that is
established for a mine and that is created
(a) for the purposes of subsection 76(1) of the
Nunavut Waters and Nunavut Surface Rights Tribunal Act; or
(b) as a condition of
(i) a lease issued under the Territorial Lands
Regulations,
(ii) a contract with the Minister relating to the
reclamation or environmental management of a
mining property, or
(iii) a permit issued under the Territorial Land
Use Regulations.
“Mining Recorder” means the person designated by
the Minister as the Mining Recorder.
“mining royalty valuer” means a person acting on
the Minister’s behalf for the purpose of ascertaining
the value of minerals or processed minerals produced from a mine.
“owner”, in respect of a recorded claim, leased
claim, mine or mining property, means any person
with a legal or beneficial interest in the recorded
claim, leased claim, mine or mining property.
“precious stone” means a diamond, a sapphire, an
emerald or a ruby.
“prescribed
form”
« formule
prescrite »
“prescribed form” means a form prescribed by the
Minister under section 28 of the Act.
“processing”
« traitement »
“processing” means crushing, grinding, flotation,
beneficiation, concentrating, milling, roasting,
smelting, leaching, recrystallization or refining performed on minerals, and if the output of a mine is
precious stones, cleaning and sorting that output.
950
b) à titre de condition :
(i) soit d’un bail accordé en vertu du Règlement
sur les terres territoriales,
(ii) soit d’un contrat conclu avec le ministre
relativement à la restauration ou à la gestion
environnementale d’une propriété minière,
(iii) soit d’un permis délivré en vertu du Règlement sur l’utilisation des terres territoriales.
« formule prescrite » Toute formule prescrite par le
ministre en vertu de l’article 28 de la Loi.
« formule
prescrite »
“prescribed
form”
« fraction non amortie »
a) Dans le cas d’une déduction pour amortissement, le coût d’origine des actifs amortissables à
l’égard desquels la déduction est réclamée, duquel
est soustrait toute déduction pour amortissement
réclamée au préalable à leur égard;
b) dans le cas d’une déduction relative à l’aménagement, la fraction non amortie des frais admissibles à la déduction visés à l’alinéa 70(1)i);
c) dans le cas d’une déduction relative à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration minière, le total de toutes les contributions
effectuées au profit de la fiducie duquel est soustrait toute déduction réclamée au préalable.
« frais d’exploration » Toutes les dépenses engagées
en vue de déterminer l’existence, l’emplacement,
l’étendue, la qualité ou le potentiel économique d’un
gisement de minéraux au Nunavut. Sont exclus de la
présente définition les frais de démarrage d’une
mine.
« jour ouvrable » Jour qui n’est ni un samedi, ni un
jour férié.
« fraction non
amortie »
“undeducted
balance”
« licence » Licence de prospection visée à l’article 3.
« licence »
“licence”
« liées » Se dit de plusieurs personnes qui sont, selon
le cas :
a) des personnes liées au sens de l’article 251 de
la Loi de l’impôt sur le revenu, compte non tenu
de l’alinéa 251(5)b);
b) des sociétés associées au sens de l’article 256
de cette loi, compte non tenu du paragraphe 256(1.4);
c) des personnes affiliées au sens de l’article 251.1
de cette loi;
d) sauf pour l’application du paragraphe 74(1),
des propriétaires ou des exploitants de la même
mine.
« Loi » La Loi sur les terres territoriales.
« liées »
“related”
« mine » Ouvrage produisant ou ayant produit des
minéraux ou des minéraux traités à partir des terres
situées dans le district minier du Nunavut, y compris
les actifs amortissables qui sont situés au Nunavut et
qui sont utilisés en relation avec cet ouvrage.
« minéral » Toute substance inorganique existant
dans la nature, y compris le sable de fracturation, et
se trouvant dans le district minier du Nunavut, à
l’exception des matières dont l’extraction est régie
« mine »
“mine”
« frais
d’exploration »
“exploration
cost”
« jour
ouvrable »
“business day”
« Loi »
“Act”
« minéral »
“mineral”
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
“processing
assets”
« biens utilisés
pour le
traitement »
“related”
« liées »
“Supervising
Mining
Recorder”
« registraire
minier en chef »
“undeducted
balance”
« fraction non
amortie »
“witness post”
« borne
témoin »
“work”
« travaux »
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
“processing assets” means tailings disposal facilities
and depreciable assets that are located in Nunavut
and that are used directly and exclusively in
processing.
“related”, in respect of two or more persons, means
that the persons are
(a) related persons within the meaning of section 251 of the Income Tax Act, read without reference to paragraph 251(5)(b) of that Act;
(b) associated corporations within the meaning of
section 256 of the Income Tax Act, read without
reference to subsection 256(1.4) of that Act;
(c) affiliated persons within the meaning of section 251.1 of the Income Tax Act; or
(d) other than for the purpose of subsection 74(1),
owners or operators of the same mine.
“Supervising Mining Recorder” means the person
designated by the Minister as the Supervising Mining Recorder.
“undeducted balance” means
(a) in respect of a depreciation allowance, the original cost of the depreciable assets in respect of
which the depreciation allowance is claimed, less
any depreciation allowances previously claimed
in respect of those assets;
(b) in respect of a development allowance, the
undeducted balance of costs eligible for a development allowance under paragraph 70(1)(i); and
(c) in respect of a mining reclamation trust contribution allowance, the total of all contributions
made to the mining reclamation trust, less any
allowances previously claimed.
“witness post” means a legal post set up in accordance with section 29 to provide reference to the corner of a claim or a plot of land that is being staked
for the purpose of making it a claim.
“work” means
(a) any of the following undertakings that are performed in respect of a recorded claim — including, for the purposes of subsection 39(2), before
the recorded claim existed — or within the zone
of a prospecting permit, for the purpose of assessing its mineral potential:
(i) examination of outcrops and surficial
deposits,
(ii) excavation,
(iii) sampling,
(iv) geochemical study or analysis,
(v) drilling,
(vi) geological mapping,
(vii) geophysical study or analysis,
(viii) remote sensing, if one or more undertakings set out in subparagraphs (i) to (vii) have
been performed to evaluate the results of the
remote sensing and are reported on, together
with the remote sensing, in accordance with
subsection 15(2) or 41(1),
par le Règlement sur l’exploitation de carrières
territoriales.
« pierre précieuse » Diamant, saphir, émeraude ou
rubis.
« pierre
précieuse »
“precious
stone”
« propriétaire » S’agissant d’un claim enregistré,
d’un claim enregistré visé par un bail, d’une mine ou
d’une propriété minière, toute personne y ayant un
intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire.
« propriété minière » Selon le cas :
a) claim enregistré ou claim enregistré visé par un
bail, dans les limites duquel se trouve tout ou partie d’une mine;
b) groupe de claims enregistrés contigus — visés
ou non par un bail — dans les limites duquel se
trouve tout ou partie d’une mine et qui :
(i) soit appartient au même propriétaire,
(ii) soit appartient en exclusivité aux membres
d’une coentreprise ou aux personnes qui leur
sont liées, si la mine est exploitée en coentreprise, quel que soit le degré de participation des
membres dans les claims ou les baux.
« registraire minier » Personne désignée à ce titre par
le ministre.
« propriétaire »
“owner”
« registraire minier en chef » Personne désignée à ce
titre par le ministre.
« registraire
minier en
chef »
“Supervising
Mining
Recorder”
« titulaire des droits de surface » S’entend du titulaire des droits de surface enregistré ou le preneur à
bail.
« titulaire des
droits de
surface »
“holder of the
surface rights”
« traitement » Concassage, pulvérisation, flottation,
enrichissement, concentration, broyage, grillage,
fusion, lessivage, recristallisation ou affinage effectué sur des minéraux et, si une mine produit des
pierres précieuses, épuration et tri de celles-ci.
« travaux » Selon le cas :
a) l’un des types de travaux ci-après qui sont exécutés à l’égard d’une zone visée par un permis de
prospection ou d’un claim enregistré — ou, pour
l’application du paragraphe 39(2), d’un claim qui
n’a pas encore été enregistré — en vue d’en évaluer le potentiel minéral : (i) l’examen d’affleurements rocheux et de
dépôts de surface,
(ii) l’excavation,
(iii) l’échantillonnage,
(iv) les études ou les analyses géochimiques,
(v) le forage,
(vi) la cartographie géologique,
(vii) les études ou les analyses géophysiques,
(viii) la télédétection, si des travaux visés aux
sous-alinéas (i) à (vii) ont été entrepris pour
évaluer les résultats de télédétection et qu’ils
ont fait, avec ceux de télédétection, l’objet d’un
« traitement »
“processing”
« propriété
minière »
“mining
property”
« registraire
minier »
“Mining
Recorder”
« travaux »
“work”
951
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(2) For the purposes of these Regulations, a person who is related to another person is considered to
be also related to any person to whom the other person is related.
même rapport présenté conformément aux
paragraphes 15(2) ou 41(1),
(ix) l’établissement sur le terrain de lignes de
référence à l’appui des travaux visés aux sousalinéas (i) à (vii),
(x) la pétrographie,
(xi) l’analyse de données, la production de
cartes et la préparation de rapports en application du présent règlement à l’égard des travaux
visés aux sous-alinéas (i) à (viii) et (x);
b) l’un des types de travaux ci-après qui sont exécutés à l’égard d’un claim enregistré :
(i) la préparation du plan d’arpentage visé à
l’alinéa 57(1)a),
(ii) la construction de routes, de quais et de
pistes d’atterrissage effectuée afin de réaliser
l’un des travaux visés à l’alinéa a);
c) les études environnementales de base réalisées
en même temps que des travaux visés à l’un des
sous-alinéas a)(i) à (vii) et (ix) ou b)(ii), l’analyse
des données résultant de ces études, la production
de cartes et la préparation de l’annexe visée à
l’alinéa 4t) de l’annexe 2.
(2) Pour l’application du présent règlement, une
personne liée à une autre est considérée comme étant
également liée à toute personne liée à cette autre
personne.
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of the Nunavut Mining District, the area of which is described in
Schedule 2 to the Northwest Territories Mining District and Nunavut Mining District Order.
2. Le présent règlement s’applique au district
minier du Nunavut dont la superficie est décrite à
l’annexe 2 du Décret sur les districts miniers des
Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut.
LICENCE TO PROSPECT
LICENCE DE PROSPECTION
3. (1) The Mining Recorder must issue a licence
to prospect to a person who has applied for one and
paid the applicable fee set out in Schedule 1 if the
person is
(a) an individual who is 18 years of age or older;
or
(b) a company that is incorporated or registered
under the Business Corporations Act (Nunavut),
S.N.W.T. 1996, c. 19, or that is incorporated under
the Canada Business Corporations Act.
3. (1) Le registraire minier délivre une licence de
prospection aux personnes ci-après qui en font la
demande et qui paient les droits applicables prévus à
l’annexe 1 :
a) les personnes physiques âgées d’au moins dixhuit ans;
b) les personnes morales constituées ou enregistrées sous le régime de la Loi sur les sociétés par
actions (Nunavut), L.T.N.-O. 1996, ch. 19 ou
constituées sous le régime de la Loi canadienne
sur les sociétés par actions.
(2) La licence n’est pas transférable.
Délivrance
(3) Elle est valide à compter de la date de sa délivrance jusqu’au 31 mars suivant cette date ou, si elle
est renouvelée avant le 31 mars, pour une période
d’un an commençant le 1er avril suivant la date du
renouvellement.
(4) Le titulaire de la licence peut, sur demande et
paiement des droits applicables prévus à l’annexe 1,
en obtenir une copie auprès du registraire minier.
Période de
validité
(ix) the placing of grid lines in the field for the
purpose of performing any of the undertakings
referred to in subparagraphs (i) to (vii),
(x) petrography,
(xi) data analysis, map generation and preparation of reports that are submitted under these
Regulations in respect of undertakings referred
to in subparagraphs (i) to (viii) and (x);
(b) any of the following undertakings that are performed in respect of a recorded claim:
(i) the preparation of a plan of survey under
paragraph 57(1)(a);
(ii) the building of roads, airstrips or docks for
the purpose of performing any of the undertakings referred to in paragraph (a); and
(c) environmental baseline studies that are conducted in conjunction with undertakings referred
to in subparagraphs (a)(i) to (vii) and (ix) or subparagraph (b)(ii), as well as analysis of the data
resulting from the studies, map generation and the
preparation of an appendix as required in paragraph 4(t) of Schedule 2.
Related person
Nunavut
Mining District
Issuance of
licence
Licence not
transferable
Licence valid
for one year
Copy of licence
952
(2) A licence is not transferable.
(3) A licence is valid from the date of its issue
until March 31 following the date of its issue or, if
renewed before March 31, for a period of one year
beginning on April 1 following the date of its
renewal.
(4) A licensee may, on request and payment of the
applicable fee set out in Schedule 1, obtain from the
Mining Recorder a copy of their licence.
Personne liée
District minier
du Nunavut
Licence non
transférable
Copie
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Licence
authorization — licensee
or agent
4. (1) Only a licensee or a person authorized to act
on behalf of a licensee may
(a) prospect for the purpose of staking a claim; or
(b) undertake the staking of a claim.
Licence
authorization — licensee
(2) Only a licensee may
(a) make an application to record a claim;
(b) make an application for a prospecting permit;
(c) be issued a written confirmation under subsection 15(11), a certificate of extension under subsection 42(2) or a certificate of work under subsection 47(1);
(d) be issued a lease of a recorded claim or a
renewal of such a lease; and
(e) acquire, by themself or with another licensee,
a prospecting permit, recorded claim or lease of a
recorded claim.
4. (1) Seul le titulaire d’une licence ou une personne autorisée à agir en son nom peut :
a) faire de la prospection dans le but de jalonner
un claim;
b) entreprendre le jalonnement d’un claim.
(2) Seul le titulaire d’une licence peut :
a) présenter une demande d’enregistrement de
claim;
b) présenter une demande de permis de
prospection;
c) obtenir une confirmation écrite au titre du paragraphe 15(11), un certificat de prolongation au
titre du paragraphe 42(2) ou un certificat de travaux au titre du paragraphe 47(1);
d) prendre à bail un claim enregistré ou renouveler
un tel bail;
e) acquérir, seul ou avec un autre titulaire de
licence, un permis de prospection, un claim enregistré ou un bail à l’égard d’un tel claim.
Autorisations
découlant de
la licence —
titulaire ou
personne
autorisée
Autorisations
découlant de
la licence —
titulaire
PROHIBITIONS RESPECTING
PROSPECTING, STAKING
AND MINING
INTERDICTIONS RELATIVES À LA
PROSPECTION, AU JALONNEMENT DE
CLAIMS ET AUX ACTIVITÉS MINIÈRES
Lands not open
for prospecting
or staking
5. It is prohibited to prospect or stake a claim on
any of the following lands:
(a) lands used as a cemetery;
(b) lands covered by a prospecting permit, a
recorded claim or a lease of a recorded claim,
unless the prospecting or staking is done by the
permittee, claim holder or lessee;
(c) lands for which the minerals have been granted
by the Crown;
(d) lands subject to a prohibition on prospecting
or staking a claim under a land use plan that has
been approved under federal legislation or under a
land claims agreement;
(e) lands that have been withdrawn from disposal
or set apart and appropriated by the Governor in
Council under paragraphs 23(a) to (e) of the Act;
(f) lands that are mentioned in subsections 22(1)
and 52(5), section 56, subsection 67(2) and section 85 that are not open for prospecting or
staking.
Terres exclues
de toute
prospection
ou de tout
jalonnement
de claim
Surface
rights —
prohibition
respecting
entry
6. If the surface rights to lands have been granted
or leased by the Crown, it is prohibited to go on the
surface of those lands to prospect or stake a claim
unless
(a) the holder of the surface rights has consented
to entry for the prospecting or staking; or
(b) the Nunavut Surface Rights Tribunal has made
an order that authorizes entry on those lands and
that sets the compensation, if any, to the surface
holder.
7. (1) It is prohibited to remove minerals or processed minerals from, or develop a mine within, the
area of a recorded claim or a leased claim, except in
the case of the holder of the recorded claim or the
lessee.
5. Il est interdit de prospecter les terres ci-après ou
d’y jalonner un claim :
a) celles servant de cimetière;
b) celles visées par un permis de prospection, un
claim enregistré ou un bail à l’égard d’un tel
claim, à moins d’être le titulaire du permis de
prospection, le détenteur du claim ou le preneur à
bail;
c) celles dont les minéraux ont été concédés par la
Couronne;
d) celles faisant l’objet d’une interdiction de prospecter ou de jalonner prévue dans un plan d’aménagement approuvé sous le régime d’une loi fédérale ou d’un accord de revendication territoriale;
e) celles qui sont déclarées inaliénables ou qui
sont réservées par le gouverneur en conseil en
vertu des alinéas 23a) à e) de la Loi;
f) celles qui sont visées aux paragraphes 22(1) ou
52(5), à l’article 56, au paragraphe 67(2) ou à
l’article 85 et qui ne sont pas rouvertes à la prospection ou au jalonnement de claim.
6. Il est interdit d’accéder à la surface d’une terre
afin d’y faire de la prospection ou d’y jalonner un
claim si les droits de surface de cette terre ont été
concédés ou cédés à bail par la Couronne, sauf si :
a) le titulaire des droits de surface y a consenti;
b) le Tribunal des droits de surface du Nunavut a
rendu une ordonnance autorisant l’accès à cette
terre et, le cas échéant, prévoyant une
indemnisation.
7. (1) Il est interdit de déplacer des minéraux ou
minéraux traités à l’extérieur d’un claim enregistré
ou d’un claim enregistré visé par un bail ou d’aménager des mines dans les limites d’un tel claim à
moins d’en être le détenteur ou le preneur à bail.
Interdiction de
déplacer des
minéraux
Prohibition on
removing
minerals
Droits de
surface —
interdiction
d’accéder à
la surface
953
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Limitation
respecting
holder of a
recorded claim
(2) It is prohibited to remove minerals or processed minerals whose gross value exceeds $100,000
from a recorded claim that is not subject to a lease
issued under subsection 60(5) or a renewal issued
under subsection 62(4), except if the removal is for
the purposes of assay and testing to determine the
existence, location, extent, quality or economic
potential of a mineral deposit within the claim.
Prohibition on
construction
and disposal
(3) It is prohibited to erect on a recorded claim
any building to be used as a dwelling or any mill,
concentrator or other mine building, or to create any
tailings or waste disposal area for the purpose of the
commencement of production from a mine, unless
the claim holder has been issued a lease of the surface rights to, or a grant of, the land covered by the
claim.
(2) Il est interdit de déplacer des minéraux ou
minéraux traités à l’extérieur d’un claim enregistré
qui n’est pas visé par un bail délivré en application
du paragraphe 60(5) ou renouvelé en application du
paragraphe 62(4) si leur valeur brute s’élève à plus
de 100 000 $, sauf pour des essais ou des épreuves
visant à établir l’existence, l’emplacement, l’étendue, la qualité ou le potentiel économique d’un
dépôt minéral dans les limites du claim.
(3) Il est interdit de construire un bâtiment devant
servir d’habitation, une usine de broyage, un concentrateur ou tout autre bâtiment minier sur un claim
enregistré ou d’y créer une zone de dépôt de résidus
ou de stériles aux fins de la production initiale d’une
mine sauf si le détenteur du claim a obtenu un bail
des droits de surface de la terre visée par le claim ou
une concession de cette terre.
PROSPECTING PERMITS
PERMIS DE PROSPECTION
8. (1) The mining district is divided into prospecting permit zones based on the National Topographic
System of Canada. Each zone consists of one quarter
of the area shown on a claim staking sheet and is
designated as the northeast, southeast, southwest or
northwest quarter.
8. (1) Le district minier est divisé en zones de permis de prospection déterminées selon le Système
national de référence cartographique du Canada. Ces
zones sont chacune constituées du quart de l’étendue
indiquée sur une feuille de jalonnement d’un claim
et sont désignées : nord-est, sud-est, sud-ouest et
nord-ouest.
(2) Pour l’application du présent article, « feuille
de jalonnement » s’entend :
a) au sud du 68e parallèle de latitude nord, d’une
carte d’une région délimitée au nord et au sud à
des intervalles de 15 minutes de latitude et, à l’est
et à l’ouest, à des intervalles de 30 minutes de
longitude;
b) au nord du 68e parallèle de latitude nord, d’une
carte d’une région délimitée au nord et au sud à
des intervalles de 15 minutes de latitude et, à l’est
et à l’ouest, à des intervalles de 1 degré de
longitude.
9. (1) Le titulaire de licence peut demander au
registraire minier un permis de prospection qui lui
accorde le droit exclusif de prospecter et de jalonner
des claims dans la zone de permis de prospection
précisée dans la demande.
(2) La demande de permis de prospection :
a) est faite selon la formule prescrite;
b) doit être reçue par le registraire minier au plus
tôt le 1er février et au plus tard à la fermeture des
bureaux le dernier jour ouvrable de novembre de
l’année qui précède celle au cours de laquelle le
permis doit prendre effet;
c) est accompagnée des droits applicables prévus
à l’annexe 1;
d) est accompagnée d’une description des travaux
que le demandeur entend exécuter.
(3) Le demandeur paye au registraire minier le
prix visé au sous-alinéa 14a)(i) ou b)(i), selon le cas.
Zones de
permis de
prospection
(4) Une remise d’une somme égale au prix payé
en application du paragraphe (3) est accordée si le
permis de prospection n’est pas délivré.
Remise
Prospecting
permit zones
Claim staking
sheet
(2) In this section, “claim staking sheet” means
(a) south of 68° north latitude, a map of zones
bounded on the north and south by 15-minute
intervals of latitude and on the east and west by
30-minute intervals of longitude; and
(b) north of 68° north latitude, a map of zones
bounded on the north and south by 15-minute
intervals of latitude and on the east and west by
one-degree intervals of longitude.
Application for
prospecting
permit
9. (1) A licensee may apply to the Mining
Recorder for a prospecting permit for the exclusive
right to prospect and stake claims in a prospecting
permit zone specified in the application.
Requirements
for application
(2) An application for a prospecting permit must
(a) be in the prescribed form;
(b) be received by the Mining Recorder between
February 1 and close of business on the last business day of November before the year in which it
is to commence;
(c) be accompanied by payment of the applicable
fee set out in Schedule 1; and
(d) include a description of the work proposed to
be carried out.
Payment of
charge
Remission
954
(3) In addition, the licensee must pay to the Mining Recorder the charge referred to in subparagraph 14(a)(i) or (b)(i), as the case may be.
(4) If a charge has been paid under subsection (3)
but no prospecting permit is issued with respect to
the application, the charge is remitted.
Limites
imposées au
détenteur d’un
claim enregistré
Interdiction de
construire et de
créer des zones
de dépôt
Définition de
« feuille de
jalonnement »
Demande de
permis
Exigences
Prix à payer
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Repayment
Zones excluded
Priority
Issuance
Identification
number
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(5) Any charge referred to in subparagraph 14(a)(i) or (b)(i) that has been paid to the
Mining Recorder and that is remitted under this
section must be repaid by the Minister to the person
entitled to it.
10. A prospecting permit must not be issued in
respect of a prospecting permit zone if, at close of
business on the last business day of January in the
year the permit is to be issued, either of the following situations exists:
(a) there are recorded claims or leased claims
or applications to record claims in that zone and
the total area covered by those claims exceeds
1250 hectares;
(b) there are recorded claims or leased claims in
that zone and the total area covered by those
claims is 1250 hectares or less and, in the five
years preceding that day, either of the following
has happened with respect to any of those recorded
claims or leased claims:
(i) work has been done with respect to any of
the recorded claims and has been reported on
under section 41 of these Regulations or under
section 41 of the Northwest Territories and
Nunavut Mining Regulations;
(ii) there has been a transfer recorded under
section 66 of a majority of the interest in the
recorded claim or lease to a person who was
not, immediately before the transfer, recorded
as a holder of the claim or lease and who is not
related to anyone who was, immediately before
the transfer, a holder of the claim or lease.
11. (1) If two or more applications for a prospecting permit are made in respect of a prospecting permit zone, the Mining Recorder must, in issuing a
prospecting permit, give priority to
(a) firstly, applications presented in person at the
office of the Mining Recorder on the first business
day of November, in the order of their receipt;
(b) secondly, applications — other than those
dealt with in paragraph (a) — received by the
Mining Recorder before the second business day
of November, in the order of their drawing from a
lottery of those applications; and
(c) lastly, all other applications received after the
first business day of November, in order of their
receipt by the Mining Recorder, or, if the order of
receipt of applications cannot be determined, then
in the order of their drawing from a lottery of
those applications.
(2) The Mining Recorder must issue the prospecting permit as soon as possible after January 31 in the
year following the receipt of the application.
(3) The Mining Recorder must assign an identification number to each prospecting permit.
(5) Le prix visé au sous-alinéa 14a)(i) ou b)(i) qui
a été payé au registraire minier et qui fait l’objet
d’une remise en application du présent article est
remboursé par le ministre à qui de droit.
Remboursement
10. Aucun permis de prospection à l’égard d’une
zone n’est délivré si, à la fermeture des bureaux le
dernier jour ouvrable du mois de janvier de l’année
au cours de laquelle le permis doit être délivré, l’une
des situations ci-après existe :
a) des claims enregistrés, des claims visés par des
baux ou des claims faisant l’objet de demandes
d’enregistrement sont situés dans cette zone et la
superficie totale de ces claims est supérieure à
1 250 hectares;
b) des claims enregistrés ou des claims visés
par des baux sont situés dans cette zone, la superficie totale de ces claims est égale ou inférieure à
1 250 hectares et, dans les cinq années précédant
ce jour, l’une des situations ci-après s’est
produite :
(i) des travaux ont été exécutés à l’égard d’un
claim enregistré situé dans cette zone et ont fait
l’objet d’un rapport visé à l’article 41 ou d’un
état des travaux obligatoires visé à l’article 41
du Règlement sur l’exploitation minière dans
les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut,
(ii) un transfert enregistré en application de
l’article 66 de la majorité des intérêts dans un
claim enregistré ou un bail visant un claim
enregistré situé dans cette zone a eu lieu au profit d’une personne qui n’était ni enregistrée
comme détenteur du claim ou du bail en cause,
ni liée à aucun des détenteurs du claim ou du
bail en cause immédiatement avant le transfert.
11. (1) Si au moins deux demandes de permis de
prospection sont présentées à l’égard d’une même
zone, le registraire minier délivre le permis selon
l’ordre de priorité suivant :
a) premièrement, les demandes présentées en personne à son bureau le premier jour ouvrable de
novembre, selon l’ordre de réception;
b) deuxièmement, les demandes, autre que celles
visées à l’alinéa a), qu’il a reçues avant le
deuxième jour ouvrable de novembre et auxquelles un rang a été attribué par tirage au sort
parmi les demandes reçues;
c) troisièmement, les autres demandes qu’il a
reçues après le premier jour ouvrable de novembre,
selon l’ordre de réception ou, si celui-ci ne peut
être établi, selon le rang qui leur est attribué par
tirage au sort parmi les demandes reçues.
Permis ne
pouvant être
délivré pour
certaines zones
(2) Le permis est délivré dans les plus brefs délais
après le 31 janvier de l’année qui suit celle au cours
de laquelle celle-ci a été reçue.
(3) Le registraire minier assigne un numéro
d’identification à chaque permis délivré.
Délivrance
Priorité
Numéro
d’identification
du permis
955
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Exclusion of
claim from
permit zone
(4) The area covered by a prospecting permit must
be modified by removing the area covered by a
recorded claim within that zone if
(a) the claim was staked within the zone before
the permit was issued; and
(b) the application to record the claim was made
after the permit was issued.
Duration of
prospecting
permits
12. A prospecting permit takes effect on the
first day of February in the year it is issued and
expires at the end of January
(a) three years later, in the case of a permit in
respect of a zone located south of 68° north latitude; or
(b) five years later, in the case of a permit in
respect of zone located north of 68° north
latitude.
13. On or before the fifth business day in February, a notice must be posted in the Mining Recorder’s office identifying the zones in respect of which
prospecting permits were issued that year in the mining district.
14. The following charges must be paid for a prospecting permit:
(a) for a prospecting permit zone located south of
68° north latitude,
(i) before the close of business on the last business day of November in the year in which the
application for the permit is made, an amount
equal to the number of hectares in the permit
zone multiplied by $0.25,
(ii) before the start of the second year of the
permit, an amount equal to the number of hectares in the permit zone multiplied by $0.50,
and
(iii) before the start of the third year of the permit, an amount equal to the number of hectares
in the permit zone multiplied by $1.00; and
(b) for a prospecting permit zone north of
68° north latitude,
(i) before the close of business on the last business day of November of the year in which the
application for the permit is made, an amount
equal to the number of hectares in the permit
zone multiplied by $0.25,
(ii) before the start of the third year of the permit, an amount equal to the number of hectares
in the permit zone multiplied by $0.50, and
(iii) before the start of the fifth year of the permit, an amount equal to the number of hectares
in the permit zone multiplied by $1.00.
Notice
respecting
prospecting
permits
Charges for
prospecting
permit
Report on work
to obtain
remission
956
15. (1) A permittee who has done work in respect
of a zone for which they have a prospecting permit
may request remission of the charges the permittee
has paid or is obligated to pay for that permit under
(4) La zone visée par le permis de prospection est
amputée de la superficie de tout claim enregistré
situé dans cette zone si les exigences ci-après sont
remplies :
a) le claim a été jalonné dans cette zone avant la
délivrance du permis;
b) la demande d’enregistrement de ce claim a été
présentée après la délivrance du permis.
12. Le permis de prospection prend effet le
1er février de l’année de sa délivrance et expire à la
fin du mois de janvier :
a) de la troisième année suivante, s’il vise une
zone située au sud du 68e parallèle de latitude
nord;
b) de la cinquième année suivante, s’il vise une
zone située au nord du 68e parallèle de latitude
nord.
13. Au plus tard le cinquième jour ouvrable de
février, un avis est affiché dans le bureau du registraire minier indiquant les zones pour lesquelles des
permis de prospection ont été délivrés pour l’année
en cours dans le district minier.
14. Doit être payé pour le permis de prospection :
a) si la zone visée par le permis est située au sud
du 68e parallèle de latitude nord :
(i) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,25 $, à
acquitter avant la fermeture des bureaux le dernier jour ouvrable du mois de novembre de
l’année au cours de laquelle la demande de permis est présentée,
(ii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,50 $, à
acquitter avant le début de la deuxième année
de validité du permis,
(iii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 1,00 $, à
acquitter avant le début de la troisième année de
validité du permis;
b) si la zone visée par le permis est située au nord
du 68e parallèle de latitude nord :
(i) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,25 $, à
acquitter avant la fermeture des bureaux le dernier jour ouvrable du mois de novembre de
l’année au cours de laquelle la demande de permis est présentée,
(ii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 0,50 $, à
acquitter avant le début de la troisième année de
validité du permis,
(iii) le prix correspondant au produit du nombre
d’hectares compris dans cette zone par 1,00 $, à
acquitter avant le début de la cinquième année
de validité du permis.
15. (1) Le titulaire d’un permis de prospection qui
a exécuté des travaux à l’égard de la zone visée par
son permis peut demander la remise d’une somme
égale au prix payé ou à payer en application de
Zone amputée
visée par le
permis
Période de
validité
Affichage —
permis de
prospection
Prix à
payer — permis
de prospection
Rapport sur les
travaux aux fins
de remise
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
section 14 by submitting a report on the work to the
Mining Recorder no later than 60 days after the
expiry of the permit.
l’article 14 sur présentation au registraire minier
d’un rapport sur ces travaux au plus tard le soixantième jour suivant l’expiration de son permis.
Preparation of
report
(2) The report must be prepared in accordance
with Part 1 of Schedule 2, but if the report deals only
with excavation, sampling or the examination of outcrops and surficial deposits — or any combination of
them — and the cost of work is less than $20,000,
the report may be a simplified report prepared in
accordance with Part 2 of Schedule 2.
Préparation du
rapport
Signature of
report
(3) The report must be prepared and signed
(a) in the case of a simplified report, by the individual who performed or supervised the work; or
(b) in all other cases, by a professional geoscientist or a professional engineer as those terms are
defined in subsection 1(1) of the Engineers and
Geoscientists Act, S.Nu. 2008, c. 2.
(4) The following must be submitted with the
report:
(a) a statement of work in the prescribed form;
(b) a table setting out the cost of work by type of
work, together with, for each type of work, details
of the costs sufficient to enable evaluation of the
report in accordance with subsection (8); and
(c) a table setting out the cost of work that is
attributable to each permit.
(5) In respect of the details of the costs,
(a) if a permittee uses their own equipment to perform work, the cost claimed in relation to that
equipment must not be more than the cost of leasing similar equipment for the period that the
equipment was used in performing the work; and
(b) if a permittee personally performs work, the
cost claimed in relation to that work must not be
more than an amount equal to the cost of engaging
another person to do that work.
(2) Il est préparé conformément à la partie 1 de
l’annexe 2 et, dans le cas où il porte uniquement sur
des travaux d’examen d’affleurements rocheux et de
dépôts de surface, d’excavation ou d’échantillonnage, ou toute combinaison de ceux-ci, dont le coût
des travaux total est inférieur à 20 000 $, il peut être
préparé sous forme de rapport simplifié conformément à la partie 2 de l’annexe 2.
(3) Il est préparé et signé :
a) dans le cas du rapport simplifié, par la personne
qui a exécuté les travaux ou les a supervisés;
b) dans les autres cas, par un géoscientifique
ou un ingénieur au sens de l’article 1 de la Loi sur
les ingénieurs et les géoscientifiques, L.N. 2008,
ch. 2.
(4) Il est accompagné des documents suivants :
a) un énoncé des travaux présenté sur la formule
prescrite;
b) un tableau indiquant le coût des travaux selon
le type de travaux exécutés et, pour chaque type,
suffisamment de détails pour permettre l’examen
visé au paragraphe (8);
c) un tableau indiquant le coût des travaux attribué
à chacun des permis.
(5) Le coût indiqué dans les détails fournis ne peut
excéder :
a) s’agissant de l’équipement, si le titulaire du
permis utilise son propre équipement pour exécuter les travaux, le coût de location d’un équipement semblable pour la période pendant laquelle
l’équipement a été utilisé pour les exécuter;
b) s’agissant des travaux, si le titulaire du permis
les exécute lui-même, une somme égale à celle
qu’il aurait dû payer à une autre personne pour
exécuter les mêmes travaux.
(6) Le titulaire du permis conserve tous les documents justificatifs du coût des travaux et donne, sur
demande du registraire minier, accès à ces documents jusqu’à ce qu’il reçoive la confirmation visée
au paragraphe (11).
(7) Les travaux dont fait état le rapport ne peuvent
faire l’objet d’un autre rapport.
(8) Le registraire minier examine le rapport, vérifie qu’il est conforme à l’annexe 2 et établit la
somme attribuée au coût des travaux à indiquer dans
la confirmation écrite du coût des travaux visée au
paragraphe (11).
(9) Le registraire minier qui demande des documents justificatifs du coût des travaux en avise par
écrit le titulaire du permis et indique le coût des travaux pour lequel ils sont demandés.
(10) Si le titulaire du permis ne fournit pas les
documents justificatifs demandés dans les quatre
mois suivant la date d’envoi de l’avis, le coût des
Coût des
travaux non
justifié
Associated
documents
Details of costs
Record keeping
Work reported
once
Evaluation of
report
Supporting
documents
Lack of
justification
(6) The permittee must keep all supporting documents used to justify the cost of work and make
them available on request by the Mining Recorder
until the permittee has received a confirmation under
subsection (11).
(7) Work reported in one report must not be
reported in any other report.
(8) The Mining Recorder must evaluate the report
to determine its compliance with Schedule 2 and the
cost of work to be entered in a written confirmation
of the cost of work under subsection (11).
(9) If the Mining Recorder requests supporting
documents that justify the cost of work reported, the
Mining Recorder must notify the permittee in writing and must specify the cost of work for which such
documents are requested.
(10) If the permittee does not, within four months
after the day the notification is sent, provide the supporting documents requested, the cost of work to
Signature
Documents
complémentaires
Détails du coût
des travaux
Conservation
des documents
justificatifs
Rapport unique
Vérification du
coût des travaux
Documents
justificatifs
957
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Justified cost of
work and
allocation
Request for
deferral of
charge and
extension of
permit
Requirements
respecting
request
Recording of
extension
Grouping of
prospecting
permits
Requirements
respecting
request
Grouping
certificate
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
which they relate must be considered to be
unjustified.
(11) After completing the evaluation of a report,
the Mining Recorder must provide to the permittee a
written confirmation of the cost of work that has
been justified in the report and, if a request for allocation of the cost has been made under subsection 17(5), of the amounts allocated in accordance
with the request.
16. (1) If a permittee is unable to do work with
respect to a prospecting permit zone because the permittee is, for reasons beyond the permittee’s control,
waiting for a public authority to give an authorization or decision without which the work cannot proceed, the permittee may request an extension of one
year for the payment of the charge under section 14
and the duration of the permit.
(2) The request must be made in writing to the
Supervising Mining Recorder before the next charge
under section 14 is payable and must be accompanied by documents showing that the permittee is waiting for the authorization or decision.
(3) If the requirements of subsection (2) have been
met, the Supervising Mining Recorder must record
the extension.
17. (1) Prospecting permits may be grouped for
the purpose of allocating the cost of work done with
respect to them if
(a) there are no more than four permits in the
group; and
(b) the zones of the grouped permits are wholly
or partly within a circle having a radius of
32 kilometres.
(2) A request to group prospecting permits must
be submitted in writing to the Mining Recorder. It
must be signed by each of the permittees and be
accompanied by the applicable fee set out in Schedule 1.
(3) If the requirements of subsections (1) and (2)
are met, the Mining Recorder must issue a grouping
certificate to each of the permittees.
Duration of
grouping
certificate
(4) A grouping certificate takes effect on the day
on which the fee is submitted under subsection (2),
and ceases to have effect on the earlier of
(a) the 120th day after the day that any permit in
the group expires or is cancelled, and
(b) the day on which a new grouping certificate in
respect of any permit in the group takes effect.
Allocation of
cost of work
within group
(5) On request by any of the permittees referred to
in a grouping certificate, the Mining Recorder must
allocate, in accordance with the request, the cost of
work that has been justified in a report in respect of
any of the prospecting permits referred to in the
grouping certificate to those permits.
958
travaux pour lequel de tels documents sont demandés est considéré ne pas être justifié.
(11) Une fois l’examen terminé, le registraire
minier fournit au titulaire du permis une confirmation écrite du coût des travaux qui a été justifié dans
le rapport et, dans le cas où une demande d’attribution du coût des travaux a été présentée au titre du
paragraphe 17(5), le détail de l’attribution effectuée
conformément à cette demande.
16. (1) Le titulaire d’un permis de prospection qui
est, en raison de circonstances indépendantes de sa
volonté, dans l’attente d’une autorisation ou décision préalable d’une autorité publique et qui, de ce
fait, se trouve dans l’impossibilité d’exécuter des
travaux à l’égard de la zone visée par son permis
peut demander que le paiement exigé à l’article 14
soit différé pour une période d’un an et que la durée
de validité du permis soit prolongée pour la même
période.
(2) La demande est présentée par écrit au registraire minier en chef avant l’échéance du paiement
subséquent prévu à l’article 14 et est accompagnée
de documents démontrant que le titulaire du permis
est dans l’attente de l’autorisation ou de la décision.
(3) Si les exigences prévues au paragraphe (2)
sont remplies, le registraire minier en chef consigne
le paiement différé et la prolongation dans le registre.
17. (1) Des permis de prospection peuvent être
groupés pour l’attribution du coût des travaux, si les
exigences ci-après sont remplies :
a) le groupement vise au plus quatre permis;
b) les zones visées par ceux-ci sont situées, en tout
ou en partie, dans un rayon de 32 km.
(2) La demande de groupement de permis de prospection est présentée par écrit au registraire minier,
signée par tous les titulaires des permis, et est
accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1.
(3) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
et (2) sont remplies, le registraire minier délivre un
certificat de groupement à chacun des titulaires de
permis.
(4) Le certificat de groupement prend effet à la
date du paiement des droits visés au paragraphe (2)
et cesse d’avoir effet à celle des dates ci-après qui est
antérieure à l’autre :
a) le cent vingtième jour suivant la date d’expiration ou d’annulation d’un des permis de prospection visé par le certificat;
b) la date à laquelle prend effet un nouveau certificat de groupement à l’égard d’un des permis de
prospection.
(5) Sur demande de l’un des titulaires de permis
visés par un certificat de groupement, le registraire
minier attribue, conformément à la demande, le coût
des travaux qui a été justifié dans un rapport à l’égard
de tout permis de prospection visé par le certificat
aux permis de prospection visé par ce certificat.
Coût des
travaux justifié
et attribution
Paiement
différé et
prolongation du
permis
Présentation de
la demande
Consignation
du paiement
différé et de la
prolongation
Groupement de
permis de
prospection
Présentation de
la demande
Certificat de
groupement
Période de
validité
Attribution du
coût des travaux
à un des permis
de prospection
groupés
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Limit on
reallocation
(6) The cost of work allocated under subsection (5) must not be reallocated to any prospecting
permit referred to in another grouping certificate.
(6) Le coût des travaux attribué au titre du paragraphe (5) ne peut être réattribué à un permis de
prospection visé par un autre certificat de
groupement.
Limite de
réattribution
Allocation not
permitted
(7) The cost of work set out in a confirmation
under subsection 15(11) with respect to a prospecting permit that was not, when the confirmation was
provided, referred to in a grouping certificate must
not be allocated to any other prospecting permit.
(7) Le coût des travaux indiqué dans la confirmation visée au paragraphe 15(11) fournie à l’égard
d’un permis de prospection qui n’était pas visé par
un certificat de groupement au moment où elle a été
fournie ne peut être attribué à un autre permis de
prospection.
Attribution non
permise
Application to
record claim in
prospecting
permit zone
18. (1) A permittee may apply to record a claim
wholly or partially within the permittee’s prospecting permit zone only if a confirmation under subsection 15(11) respecting that zone has been provided
setting out a cost of work equal to or greater than the
number of hectares in the permit zone multiplied by
$0.25.
18. (1) Le titulaire d’un permis de prospection ne
peut présenter une demande d’enregistrement d’un
claim situé — en tout ou en partie — dans la zone
visée par son permis que si la confirmation visée au
paragraphe 15(11) lui a été fournie établissant que le
coût des travaux qui y ont été exécutés est égal ou
supérieur au produit du nombre d’hectares compris
dans cette zone par 0,25 $.
Demande
d’enregistrement d’un
claim dans une
zone de permis
de prospection
Exclusion of
claim from
permit zone
(2) When a claim referred to in subsection (1) has
been recorded, the area covered by the claim no
longer forms part of the permit zone.
(2) La superficie du claim visé au paragraphe (1)
qui a été enregistré ne fait plus partie de la zone visée
par ce permis.
Superficie
exclue de la
zone de permis
Excess cost of
work
transferrable to
claim
(3) If the cost of work that has been justified in a
report with respect to a prospecting permit exceeds
the charges remitted under subsection 19(2), the permittee may request the Mining Recorder to allocate
the excess cost of work to work required under subsection 39(1) on a claim referred to in subsection (1).
The request must be in the prescribed form and be
accompanied by the fee for a certificate of work set
out in Schedule 1.
(3) Lorsque le coût des travaux justifié dans un
rapport à l’égard d’un permis de prospection est
supérieur au prix qui fait l’objet d’une remise en
application du paragraphe 19(2), le titulaire du permis de prospection peut demander au registraire
minier que l’excédent soit attribué au coût des travaux à exécuter en application du paragraphe 39(1) à
l’égard du claim visé au paragraphe (1). La demande
est présentée sur la formule prescrite et est accompagnée des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance d’un certificat de travaux.
Coût
excédentaire
des travaux
transférable
Remission of
charge
19. (1) If a confirmation in respect of a prospecting permit is provided under subsection 15(11), the
portion of the charges paid or payable under section 14 that does not exceed the cost of work set out
in the confirmation is remitted.
19. (1) Lorsque la confirmation visée au paragraphe 15(11) est fournie à l’égard d’un permis de
prospection, remise est accordée — en tout ou en
partie — d’une somme égale au prix payé ou à payer
en application de l’article 14. Le montant de la
remise ne peut excéder le coût des travaux indiqué
dans la confirmation.
Remise
To whom
remission is
payable
(2) Any charge referred to under section 14 that
has been paid to the Mining Recorder and that is
remitted under this section must be repaid by the
Minister to the person entitled to it.
(2) Le prix visé à l’article 14 qui a été payé au
registraire minier et qui fait l’objet d’une remise en
application du présent article est remboursé par le
ministre à qui de droit.
Remboursement
Cancellation of
permit on
request
20. A permittee may submit to the Mining
Recorder a written request for cancellation of their
prospecting permit. The cancellation takes effect at
the end of January after it is requested.
20. Le titulaire d’un permis de prospection peut
demander par écrit au registraire minier l’annulation
de son permis. L’annulation prend effet à la fin du
mois de janvier qui suit la demande.
Demande
d’annulation du
permis de
prospection
Cancellation of
permit for
nonpayment
21. If any charge payable under section 14 is not
paid when due, the prospecting permit is cancelled.
21. Le permis de prospection est annulé si le prix
visé à l’article 14 n’est pas payé à la date d’échéance.
Annulation
pour défaut de
paiement
Effect of
expiration or
cancellation of
permit
22. (1) The lands that were covered by a prospecting permit that has expired or has been cancelled are
open for prospecting and staking at noon on the day
following the first business day after the day on
which the permit expired or was cancelled.
22. (1) Les terres visées par un permis de prospection expiré ou annulé sont rouvertes à la prospection
et au jalonnement à midi le lendemain du premier
jour ouvrable suivant la date d’expiration ou
d’annulation.
Effets de
l’annulation ou
de l’expiration
959
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Temporary
prohibition
relating to
former
permittee
Area of
claim —
excluded lands
Shape and
boundaries of
claim
Identification
tags
Reduced-area
tags
Identification
number
Marking of
boundaries
Marking in
treed area
Requirements
for legal post
960
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(2) For one year after a prospecting permit expires
or is cancelled, the former permittee and any person
related to the former permittee are not permitted to
(a) apply for a prospecting permit for a zone, or
apply to record a claim, that covers any part of the
area that was covered by the expired or cancelled
permit; or
(b) acquire a legal or beneficial interest in a prospecting permit or claim referred to in paragraph (a).
(2) Pendant l’année suivant la date d’expiration ou
d’annulation d’un permis de prospection, la personne qui en était titulaire et toute personne qui lui
est liée ne peuvent :
a) présenter une demande de permis de prospection à l’égard d’une zone ou une demande d’enregistrement d’un claim si la zone ou le claim sont
situés, en tout ou en partie, dans la zone visée par
le permis expiré ou annulé;
b) acquérir un intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire à l’égard du permis de prospection
ou du claim visés à l’alinéa a).
CLAIMS
CLAIMS
Size, Boundaries and Marking of a Claim
Superficie, limites et marquage des claims
23. (1) The area of a claim must not exceed
1250 hectares, and must not include any lands
referred to in section 5.
(2) Every claim must, as nearly as possible, meet
all of the following specifications:
(a) it is rectangular in shape;
(b) its boundaries run north, south, east and west
astronomically;
(c) the length of each boundary is 500 metres or a
multiple of 500 metres;
(d) the length of the longest boundary is not more
than five times the length of the shortest.
24. (1) On payment of the applicable fee set out in
Schedule 1, the Mining Recorder must issue a set of
four identification tags, with the following inscriptions, for use in identifying the corners of a
claim — “NE 1” for the northeast corner, “SE 2” for
the southeast corner, “SW 3” for the southwest corner and “NW 4” for the northwest corner.
(2) On payment of the applicable fee set out in
Schedule 1, the Mining Recorder must issue a set of
four reduced-area tags for use in marking the corners
of a reduced-area claim referred to in section 52.
(3) Each identification tag in a set must contain a
unique identification number for the set.
25. (1) The boundaries and corners of a claim
must be marked by legal posts in accordance with
sections 26 to 30.
(2) In a treed area, the boundaries of a claim must
be marked along as much of the length as it is possible to mark by cutting underbrush and flagging or
blazing trees.
23. (1) La superficie d’un claim ne peut dépasser
1 250 hectares, et aucune des terres visées à l’article 5 ne peut en faire partie.
(2) Le claim est le plus conforme possible aux exigences suivantes :
a) il est de forme rectangulaire;
b) les limites sont orientées selon les directions
astronomiques nord, sud, est et ouest;
c) les limites sont chacune d’une longueur égale à
500 m ou à un de ses multiples;
d) aucune limite ne peut dépasser cinq fois la longueur d’une autre limite.
24. (1) Sur paiement des droits applicables prévus
à l’annexe 1, le registraire minier remet un ensemble
de quatre plaques d’identification servant à identifier
les angles d’un claim et portant les inscriptions suivantes : « NE 1 » pour l’angle nord-est, « SE 2 »
pour l’angle sud-est, « SW 3 » pour l’angle sudouest et « NW 4 » pour l’angle nord-ouest.
(2) Sur paiement des droits applicables prévus à
l’annexe 1, le registraire minier remet un ensemble
de quatre plaques servant à identifier les angles d’un
claim visé à l’article 52 dont la superficie est réduite.
(3) Tout ensemble de quatre plaques d’identification porte un numéro d’identification unique.
25. (1) Les limites et les angles d’un claim sont
marqués de bornes légales conformément aux
articles 26 à 30.
(2) Dans les régions boisées, les limites du claim
sont, sur la plus grande longueur possible, débroussaillées et marquées d’une encoche sur les arbres ou
d’un ruban attaché aux arbres.
Legal Posts
Bornes légales
26. (1) A legal post must be one of the following:
(a) in a treed area,
(i) a post of sound wood planted firmly in an
upright position and standing not less than one
metre above the ground, with at least the upper
30 centimetres squared off so that each face of
26. (1) Les bornes légales sont constituées :
a) dans les régions boisées :
(i) d’un poteau de bois sain qui est solidement
planté dans le sol en position verticale, dont la
partie visible mesure au moins 1 m de haut et
dont la partie supérieure — mesurant au moins
Interdictions
temporaires
visant le
titulaire du
permis annulé
ou expiré
Superficie d’un
claim — terres
exclues
Forme et
limites d’un
claim
Plaques
d’identification
Plaques
d’identification — claim
de superficie
réduite
Numéro
d’identification
Marquage des
limites d’un
claim
Marquage en
région boisée
Exigences
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Requirements
when mounds
of stones are
used
Boundary post
Obstructions in
boundary line
Common
boundary post
Numbering of
boundary posts
Information on
boundary posts
Corner post
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
the squared portion is not less than four centimetres in width, or
(ii) a tree found in position and cut off not less
than one metre above the ground, with at least
the upper 30 centimetres squared off so that
each face of the squared portion is not less than
four centimetres in width;
(b) in a treeless area, a post described in subparagraph (a)(i) or a mound of stones that is not less
than one metre in diameter at the base and not less
than 50 centimetres in height.
(2) If a legal post is a mound of stones, then
(a) a reference to a tag being secured to that post
is to be read as a reference to a tag being inserted
in a shatterproof and waterproof container secured
in the apex of the mound; and
(b) a reference to information being inscribed on
that post is to be read as a reference to information
being clearly and indelibly written on paper or
inscribed on durable material and inserted in a
shatterproof and waterproof container secured in
the apex of the mound.
27. (1) Subject to subsection (2), boundary posts
must be erected at intervals of not more than
500 metres along the boundaries of a claim.
(2) If, because of the presence of a body of water
or other natural obstruction or lands on which entry
for staking has not been authorized by the holder of
the surface rights, it is not practicable to erect a
boundary post on the boundary line of the claim, a
boundary post must be erected on the boundary line
on each side of the body of water or natural obstruction or lands.
(3) When two or more claims are staked at the
same time by or on behalf of the same licensee and
have a common boundary, a single boundary post
may be erected to mark any common interval along
the boundary.
(4) Boundary posts must be numbered consecutively in a clockwise direction, commencing at “1”
after the northeast corner post, and recommencing at
“1” after each subsequent corner post.
(5) The name of the claim, the number referred to
in subsection (4) and the following information must
be inscribed on each boundary post:
(a) on the northern boundary, the letters “NBP” or
“BLN”;
(b) on the eastern boundary, the letters “EBP” or
“BLE”;
(c) on the southern boundary, the letters “SBP” or
“BLS”; and
(d) on the western boundary, the letters “WBP” or
“BLO”.
28. (1) Subject to section 29, corner posts must
be erected at the four corners of a claim, and an
30 cm — est équarrie de façon que chaque face
mesure au moins 4 cm de large,
(ii) d’un arbre qui se trouve à l’endroit voulu,
coupé à au moins 1 m au-dessus du sol et dont
la partie supérieure — mesurant au moins
30 cm — est équarrie de façon que chaque face
mesure au moins 4 cm de large;
b) dans les régions non boisées, du poteau visé au
sous-alinéa a)(i) ou d’un monticule de pierres
dont le diamètre au sol est d’au moins 1 m et dont
la hauteur est d’au moins 50 cm.
(2) Lorsque la borne légale est constituée d’un
monticule de pierres :
a) la mention selon laquelle la plaque d’identification est fixée solidement à cette borne vaut mention de « la plaque d’identification est insérée
dans un récipient incassable et étanche fixé solidement au sommet du monticule »;
b) la mention selon laquelle les renseignements
sont inscrits sur cette borne vaut mention de « les
renseignements ci-après sont inscrits de manière
claire et indélébile sur du papier ou sur une
matière durable et sont insérés dans un récipient
incassable et étanche fixé solidement au sommet
du monticule ».
27. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les bornes
de délimitation sont dressées à intervalles d’au plus
500 m le long des limites d’un claim.
(2) Lorsqu’une borne de délimitation ne peut être
dressée sur la ligne de délimitation d’un claim en
raison de la présence de terres dont l’accès pour y
jalonner un claim n’a pas été autorisé par le titulaire
des droits de surface, d’une étendue d’eau ou d’un
autre obstacle naturel, elle est dressée sur la ligne de
délimitation du claim de chaque côté de ces terres,
de l’étendue d’eau ou de l’obstacle naturel.
(3) Lorsque deux claims ou plus sont jalonnés en
même temps par un même titulaire de licence ou en
son nom et qu’ils ont une limite commune, une seule
borne de délimitation peut être dressée pour marquer
tout intervalle commun le long de cette limite.
(4) Les bornes de délimitation sont numérotées en
continu dans le sens des aiguilles d’une montre en
commençant à un après la borne d’angle nord-est et
en recommençant à un après chaque borne d’angle.
(5) Le nom du claim, le numéro visé au paragraphe (4) et les renseignements ci-après sont inscrits sur toute borne de délimitation :
a) sur la limite nord, les lettres « BLN » ou
« NBP »;
b) sur la limite est, les lettres « BLE » ou « EBP »;
c) sur la limite sud, les lettres « BLS » ou « SBP »;
d) sur la limite ouest, les lettres « BLO » ou
« WBP ».
28. (1) Sous réserve de l’article 29, une borne
d’angle est dressée à chacun des quatre angles du
Exigences —
monticules de
pierres
Bornes de
délimitation
Obstacle
Borne de
délimitation
commune
Numérotation
en continu
Renseignements
inscrits
Borne d’angle
961
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Common
corner post
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
identification tag marked with the required inscription must be secured to each corner post.
(2) When two or more claims are staked at the
same time by or on behalf of the same licensee and
have a common corner, a single corner post may be
used to mark the common corner. The identification
tag for each claim, marked with the required inscription, must be secured to the common corner post.
Information on
corner posts
(3) The following information is to be clearly and
indelibly inscribed on the identification tag of each
corner post or, if there is insufficient room on the
tag, on the post itself:
(a) the name of the licensee for whom the claim is
staked;
(b) the name of the person who erected that post,
if that person is not the licensee;
(c) the name of the claim; and
(d) the date and time that the post was erected.
Witness post
29. (1) If, because of the presence of a body of
water or other natural obstruction or lands on which
entry for staking has not been authorized by the
holder of the surface rights, it is not practicable to
erect a corner post, a witness post must be erected at
one of the following locations:
(a) on a boundary or an extension of a boundary
of the claim and as near as practicable to the
corner;
(b) if it is not practicable to erect it at a location
specified in paragraph (a), at a location as near as
practicable to the corner.
(2) The identification tag for the corner post must
be attached to the witness post.
Corner post tag
on witness post
claim et la plaque d’identification portant l’inscription requise y est fixée solidement.
(2) Lorsque deux claims ou plus sont jalonnés en
même temps par un même titulaire de licence ou en
son nom et qu’ils ont des angles communs, une seule
borne d’angle peut être dressée pour marquer l’angle
commun, mais les plaques d’identification portant
l’inscription requise à l’égard de chacun des claims
doivent y être fixées solidement.
(3) Les renseignements ci-après sont inscrits de
manière claire et indélébile sur la plaque d’identification de chaque borne d’angle ou, si l’espace y est
insuffisant, sur la borne d’angle :
a) le nom du titulaire de la licence pour lequel le
claim est jalonné;
b) le nom de la personne qui a dressé la borne, si
elle n’est pas le titulaire de la licence;
c) le nom du claim;
d) la date et l’heure auxquelles a été dressée la
borne.
29. (1) Lorsqu’une borne d’angle ne peut être
dressée en raison de la présence de terres dont l’accès pour y jalonner un claim n’a pas été autorisé par
le titulaire des droits de surface, d’une étendue d’eau
ou d’un autre obstacle naturel, une borne témoin est
dressée à l’un des endroits suivants :
a) sur la limite du claim — ou sur son prolongement — à l’endroit le plus près possible de l’angle
de ce claim;
b) s’il est impossible en pratique de la dresser à
l’endroit visé à l’alinéa a), à l’endroit le plus près
possible de l’angle du claim.
(2) La plaque d’identification qui devrait être
fixée à la borne d’angle en cause est fixée à la borne
témoin.
(3) En plus des renseignements visés au paragraphe 28(3), le relèvement au compas, la distance
en mètres, mesurée en ligne droite entre la borne
témoin et l’endroit où la borne d’angle aurait été
dressée n’eût été l’obstacle au jalonnement, est inscrite à la suite des lettres « WP » sur la plaque
d’identification.
Borne d’angle
commun
Renseignements
inscrits
Borne témoin
Plaque
d’identification
fixée à la borne
témoin
Additional
information on
witness post
(3) In addition to the information referred to in
subsection 28(3), the following information must be
inscribed on the identification tag after the letters
“WP”: the compass bearing and distance in metres,
measured in a straight line, from the witness post to
the location where the corner post would have been
erected had it been practicable to do so.
Staked Claim
Jalonnement du claim
Requirements
to complete
staking
30. When the boundaries and corners of a claim
have been marked in accordance with sections 23 to
29, the date and time of completion of the requirements of those sections and the licence number of
the licensee referred to in paragraph 28(3)(a) must
be inscribed on the identification tag of the northeast
corner post or of the witness post designating the
northeast corner, as the case may be. The claim is
then staked.
31. Compliance with the requirements set out in
sections 23 to 30 may be verified by a person authorized by the Minister to perform any function related
to the administration and enforcement of these
Regulations.
30. Lorsque les limites et les angles du claim sont
marqués conformément aux articles 23 à 29, la date
et l’heure où ces exigences ont été remplies ainsi que
le numéro de licence du titulaire visé à l’alinéa 28(3)a) sont inscrits sur la plaque d’identification de la borne d’angle nord-est ou de la borne
témoin marquant le même angle. Le claim est alors
jalonné.
Exigences pour
achever le
jalonnement
31. Toute personne autorisée par le ministre à
accomplir des fonctions liées à l’exécution et au
contrôle d’application du présent règlement peut
veiller au respect des exigences prévues aux articles 23 à 30.
Vérification
Verification of
staking
962
Renseignements
complémentaires inscrits
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Moving Legal Posts and Modifying
Information
Déplacement de bornes légales et
Prohibition
32. (1) Except as provided in subsections (2) and
(3), it is prohibited
(a) to remove, displace or destroy a legal post; and
(b) to remove, deface or alter an identification tag
secured to a legal post or an inscription on a legal
post.
Exception
(2) The claim holder, the holder of the surface
rights or a public authority may remove a legal post
if the post is interfering with their use of the lands.
Notification
(3) If the holder of the surface rights or a public
authority removes a legal post, they must, within
30 days after the removal, notify the claim holder
and the Mining Recorder of the removal.
32. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), il
est interdit :
a) de déplacer, d’enlever ou de détruire une borne
légale;
b) d’enlever, de détériorer ou de modifier une
plaque d’identification qui y est fixée ou toute inscription qui y figure.
(2) Le détenteur du claim, le titulaire des droits de
surface ou une autorité publique peut enlever une
borne légale si son emplacement gêne leur utilisation des terres sur lesquelles elle se trouve.
(3) Le titulaire des droits de surface ou l’autorité
publique qui enlève une borne légale en avise le
détenteur du claim et le registraire minier dans les
trente jours suivant l’enlèvement de la borne légale.
Recording of a Claim
Enregistrement du claim
33. (1) Only the licensee for whom a claim has
been staked may submit an application to the Mining
Recorder to record the claim.
(2) The application must be made in the prescribed form within 60 days after the date on which
the staking of the claim is completed.
33. (1) Seul le titulaire de licence pour qui le claim
a été jalonné peut présenter une demande d’enregistrement de ce claim au registraire minier.
(2) La demande est présentée au plus tard le
soixantième jour suivant la date à laquelle le jalonnement du claim est terminé, sur la formule
prescrite.
(3) La demande est accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1 et d’une carte ou d’un
croquis, exécuté à une échelle de 1:50 000, qui
indique ce qui suit :
a) l’emplacement du claim selon les caractéristiques topographiques permanentes de la région
avoisinante;
b) toute zone visée par un permis de prospection,
tout claim enregistré et tout claim enregistré visé
par un bail qui sont situés près du claim;
c) l’emplacement des bornes d’angle;
d) l’emplacement et le numéro des bornes de
délimitation;
e) l’emplacement des bornes témoins, le cas
échéant.
(4) Si les exigences prévues aux paragraphes (1) à
(3) sont remplies, le registraire minier enregistre le
claim dans les plus brefs délais après le soixantième
jour suivant la date à laquelle le jalonnement du
claim est terminé. La date de la réception de la
demande au bureau du registraire minier tient lieu de
date d’enregistrement du claim.
(5) Sauf si un bail est délivré à son égard en application du paragraphe 60(5) ou qu’il y ait annulation
en application des paragraphes 50(2) ou 53(3), ou
des articles 54 ou 55, le claim enregistré est valide à
compter de la date de son enregistrement pour une
période de dix ans, à laquelle s’ajoute toute période
de prolongation inscrite dans le registre en application de l’article 51 ou toute période de prolongation
autorisée en application du paragraphe 60(4).
Application
Prescribed form
and time limit
Fee and map
(3) The application must be accompanied by the
applicable fee set out in Schedule 1 and a map or
sketch at the scale of 1:50 000 showing all of the
following:
(a) the location of the claim in relation to permanent topographical features in the vicinity of the
claim;
(b) any nearby prospecting permit zones, recorded
claims and leased claims;
(c) the positions of the corner posts;
(d) the positions and numbers of the boundary
posts;
(e) the positions of any witness posts.
Recording of
claim
(4) If the requirements of subsections (1) to (3)
are met, the Mining Recorder must record the claim
as soon as practicable after the 60th day following
the day on which the staking is completed. The
recording date is considered to be the date that the
application is received at the Mining Recorder’s
office.
(5) Unless a recorded claim is leased under subsection 60(5) or its recording is cancelled under subsection 50(2) or 53(3) or section 54 or 55, the duration of a recorded claim is 10 years, beginning on
its recording date, plus any suspensions recorded
under section 51 and any extension under subsection 60(4).
Duration of
claim
modification des renseignements
Interdictions
Exception
Avis
Demande
Formule et
délai
Droits et cartes
Enregistrement
Période de
validité
963
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Conflicting
applications
34. If applications have been submitted to record
two or more claims that overlap, the claim that is
staked first in compliance with the staking requirements is the one that must be recorded.
Claim recorded
under the law
of another
province
35. (1) If it is determined that lands covered by a
mining claim that is recorded or otherwise recognized under the law regulating the disposition of
mining interests in another province are wholly or
partly in the Nunavut Mining District, and if the portion in Nunavut does not contain lands referred to in
section 5, the claim holder may, within 90 days after
the determination, apply to the Mining Recorder to
have the portion of the claim within Nunavut
recorded as a separate claim.
Limitation
(2) If an application to record the claim is not
made within the period set out in subsection (1), the
lands that were covered by the claim and that are
within Nunavut are considered to never have been
covered by a claim.
(3) On receipt of an application made under subsection (1) and the applicable fee set out in Schedule 1, the Mining Recorder must record the claim as
soon as practicable, using the date and time when the
claim was recorded or otherwise recognized under
the law regulating the disposition of mining interests
in the other province.
Recording date
and time
Claim lying
partly in
another
province
Notice of
protest
Priority based
on time of
staking
Inquiry by
Supervising
Mining
Recorder
964
36. If a plan of survey recorded under section 59
and prepared with respect to a recorded claim shows
that part of the claim is in another province, the Mining Recorder must reduce the boundaries of the
claim in accordance with the plan, and must, as soon
as practicable, notify the claim holder of the
reduction.
34. Si plusieurs demandes d’enregistrement à
l’égard d’au moins deux claims qui se chevauchent
sont présentées, seul le claim qui a été jalonné en
premier conformément aux exigences liées au jalonnement est enregistré.
35. (1) Lorsqu’il est établi que des terres visées
par un claim minier enregistré — ou dont l’existence
est reconnue — en vertu d’une loi régissant la disposition d’intérêts miniers en vigueur dans une autre
province sont situées, en tout ou en partie, dans le
district minier du Nunavut et qu’elles ne sont pas
visées à l’article 5, le détenteur de ce claim peut,
dans les quatre-vingt-dix jours suivant cette constatation, présenter au registraire minier une demande
d’enregistrement du claim ou de la partie de celui-ci
située au Nunavut à titre de claim distinct.
(2) Si aucune demande d’enregistrement n’est
présentée dans le délai prévu au paragraphe (1), les
terres visées par le claim ou la partie de celui-ci et
qui sont situées au Nunavut sont considérées n’avoir
jamais fait l’objet d’un claim.
(3) Sur réception de la demande présentée au titre
du paragraphe (1) et des droits applicables prévus à
l’annexe 1, le registraire minier enregistre le claim
dans les plus brefs délais et indique la date et l’heure
auxquelles il a été enregistré — ou auxquelles son
existence a été reconnue — en vertu de la loi régissant la disposition d’intérêts miniers en vigueur dans
l’autre province.
36. Lorsqu’un plan d’arpentage enregistré en
application de l’article 59 et établi à l’égard d’un
claim enregistré indique qu’une partie du claim est
située dans une autre province, le registraire minier
réduit les limites de ce claim en conséquence. Il en
avise le détenteur du claim dans les plus brefs délais.
Demandes
multiples
Claim
enregistré sous
le régime d’une
loi provinciale
Hors délai
Enregistrement
du claim et date
Partie de claim
située dans une
autre province
Dispute Respecting Recording of a Claim
Contestation de l’enregistrement d’un claim
37. (1) If a person wants to dispute the recording
of a claim, they must
(a) within one year after the day the disputed
claim was recorded, file with the Supervising
Mining Recorder a notice of protest in the prescribed form; and
(b) attest that they believe that they have, before
the staking of the disputed claim, staked a claim
on all or part of the area covered by the disputed
claim.
(2) When the recording of a claim is disputed, the
recording of the area of the claim in dispute must be
accorded to the person who first staked the claim in
accordance with these Regulations.
37. (1) La personne qui conteste l’enregistrement
d’un claim :
a) dépose auprès du registraire minier en chef,
dans l’année qui suit l’enregistrement du claim
qu’elle conteste, un avis de contestation établi sur
la formule prescrite;
b) atteste qu’elle estime avoir jalonné en premier,
en tout ou en partie, un claim sur les terres visées
par le claim dont l’enregistrement est contesté.
Avis de
contestation
(2) En cas de contestation de l’enregistrement
d’un claim, l’enregistrement de la superficie du
claim en cause est accordé à la personne dont le
claim a été jalonné en premier conformément au présent règlement.
38. (1) Lorsqu’un avis de contestation lui est
transmis, le registraire minier en chef :
a) en envoie copie, par courrier recommandé, au
détenteur du claim dont l’enregistrement est
contesté;
b) enquête sur les allégations contenues dans
l’avis de contestation.
Claim jalonné
en premier
38. (1) When a notice of protest is filed, the Supervising Mining Recorder must
(a) send a copy of the notice by registered mail to
the holder of the disputed claim; and
(b) inquire into the allegations contained in the
notice of protest.
Enquête du
registraire
minier en chef
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Powers related
to the inquiry
Determination
and reasons
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(2) For the purposes of the inquiry, the Supervising Mining Recorder may
(a) summon and examine under oath any person
whose attendance is considered necessary to the
inquiry;
(b) compel the production of documents by witnesses; and
(c) do all things necessary to provide a full and
proper inquiry.
(3) After making the inquiry, the Supervising
Mining Recorder must determine which claim was
staked first and must provide the parties and the
Mining Recorder with written reasons for the
determination.
(2) Dans le cadre de cette enquête, le registraire
minier en chef peut :
a) convoquer des témoins et les interroger sous
serment;
b) obliger ces derniers à produire des documents;
c) prendre toutes les mesures utiles à l’enquête.
Pouvoirs
(3) À l’issue de l’enquête, le registraire minier en
chef décide quel claim a été jalonné en premier et
fournit aux parties et au registraire minier, par écrit,
les motifs de sa décision.
Décision
motivée
Work Requirements
Exigences relatives aux travaux
Work required
39. (1) The holder of a recorded claim must do
work that incurs a cost of work that is equal to or
greater than
(a) $10 per full or partial hectare in the claim during the two-year period following the day on
which the claim is recorded; and
(b) $5 per full or partial hectare in the claim during each subsequent one-year period.
Exécution de
travaux
Work before
recording of
claim
(2) Work that was done during the two years
before the claim was recorded is considered to be
work done on the claim during the period referred to
in paragraph (1)(a).
40. The claim holder must, no later than 90 days
after the end of the period during which the work
referred to in subsection 39(1) must be done, submit
to the Mining Recorder
(a) a report of the work that has been done in
respect of the claim; or
(b) an application for a one-year extension to do
the work.
39. (1) Le détenteur d’un claim enregistré est
tenu, au cours de la période applicable ci-après,
d’exécuter des travaux et d’engager pour ce faire un
coût des travaux égal ou supérieur à ce qui suit :
a) 10 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim au
cours de la période de deux ans suivant la date
d’enregistrement du claim;
b) 5 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim au
cours de toute période subséquente d’un an.
(2) Les travaux qui ont été exécutés au cours des
deux ans précédant l’enregistrement d’un claim
comptent pour la période visée à l’alinéa (1)a).
40. Le détenteur du claim présente au registraire
minier, au plus tard le quatre-vingt-dixième jour suivant la fin de la période au cours de laquelle les travaux visés par le paragraphe 39(1) doivent être exécutés, selon le cas :
a) un rapport sur les travaux exécutés à l’égard du
claim;
b) une demande visant à prolonger la période
d’exécution des travaux d’un an.
Rapport ou
demande de
prolongation
Report of work
or request for
extension
Report on work
Signature of
report
Work Reports and Applications
for Extension
Rapport sur les travaux exécutés et
41. (1) A report of the work that has been done in
respect of a claim must be prepared in accordance
with Part 1 of Schedule 2, but if the report deals only
with excavation, sampling or the examination of outcrops and surficial deposits — or any combination of
them — and the cost of the work is less than $20,000,
the report may be a simplified report prepared in
accordance with Part 2 of Schedule 2.
41. (1) Le rapport sur les travaux qui ont été exécutés à l’égard d’un claim est préparé conformément
à la partie 1 de l’annexe 2 et, dans le cas où il porte
uniquement sur des travaux d’examen d’affleurements rocheux et de dépôts de surface, d’excavation
ou d’échantillonnage, ou toute combinaison de
ceux-ci, dont le coût des travaux est inférieur à
20 000 $, il peut être préparé sous forme de rapport
simplifié conformément à la partie 2 de l’annexe 2.
(2) Il est préparé et signé :
a) dans le cas du rapport simplifié, par la personne
qui a exécuté les travaux ou les a supervisés;
b) dans les autres cas, par un géoscientifique ou
un ingénieur au sens de l’article 1 de la Loi sur
les ingénieurs et les géoscientifiques, L.N. 2008,
ch. 2.
(2) The report must be prepared and signed
(a) in the case of a simplified report, by the individual who performed or supervised the work; or
(b) in all other cases, by a professional geoscientist or a professional engineer as those terms are
defined in subsection 1(1) of the Engineers and
Geoscientists Act, S.Nu. 2008, c. 2.
Travaux déjà
exécutés
demande de prolongation
Rapport sur les
travaux
exécutés
Signature
965
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Associated
documents
(3) The report must be accompanied by the fee for
a certificate of work set out in Schedule 1 and the
following documents:
(a) a statement of work in the prescribed form;
(b) a table setting out the cost of work by type of
work, together with, for each type of work, details
of the costs sufficient to enable evaluation of the
report in accordance with subsection 44(1); and
(c) a table setting out the cost of work that is
attributable to each claim.
Claim holder’s
equipment or
work
(4) If a holder of a recorded claim uses their own
equipment to perform work or personally performs
work,
(a) the cost claimed in relation to that equipment
must not be more than the cost of leasing similar
equipment for the period that the equipment is
used in performing the work; and
(b) the cost claimed in relation to that work must
not be more than an amount equal to the cost of
engaging another person to do that work.
Record keeping
(5) The holder of a recorded claim must keep all
supporting documents used to justify the cost of
work and make them available on request by the
Mining Recorder until the holder has received a certificate of work under paragraph 47(1)(a).
(6) Work reported in one report must not be
reported in any other report.
42. (1) The application for a one-year extension
referred to in paragraph 40(b) must be in the prescribed form and be accompanied by the applicable
fee set out in Schedule 1 and the charge payable for
that period under subsection 43(1).
(2) If the requirements of subsection (1) are met,
the Mining Recorder must issue to the claim holder
a certificate of extension for a one-year period to do
the work, except that not more than three certificates
of extension are to be issued with respect to a claim.
Work reported
once
Application for
extension of
time
Certificate of
extension
Charge
Payment
Evaluation of
report
966
(3) Il est accompagné des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance d’un certificat de travaux et
des documents suivants :
a) un énoncé des travaux présenté sur la formule
prescrite;
b) un tableau indiquant le coût des travaux selon
le type de travaux exécutés et, pour chaque type,
suffisamment de détails pour permettre l’examen
visé au paragraphe 44(1);
c) un tableau indiquant le coût des travaux attribué
à chacun des claims.
(4) Si le détenteur du claim enregistré utilise son
propre équipement pour exécuter les travaux ou les
exécute lui-même, le coût indiqué dans les détails
fournis ne peut excéder :
a) s’agissant de l’équipement, les frais de location
d’un équipement semblable pour la période pendant laquelle l’équipement a été utilisé pour les
exécuter;
b) s’agissant des travaux, une somme égale à celle
qu’il aurait dû payer à une autre personne pour
exécuter les mêmes travaux.
(5) Le détenteur du claim enregistré conserve tous
les documents justificatifs du coût des travaux et
donne, sur demande du registraire minier, accès à
ces documents jusqu’à ce qu’il reçoive le certificat
de travaux visé à l’alinéa 47(1)a).
(6) Les travaux dont fait état le rapport ne peuvent
faire l’objet d’un autre rapport.
42. (1) La demande visée à l’alinéa 40b) est présentée sur la formule prescrite et est accompagnée
des droits applicables prévus à l’annexe 1 et du prix
à payer pour cette période visé au paragraphe 43(1).
Documents
complémentaires
(2) Si les exigences prévues au paragraphe (1)
sont remplies, le registraire minier délivre au détenteur du claim un certificat de prolongation de la
période d’exécution des travaux d’un an; il ne peut
toutefois en délivrer plus de trois à l’égard du même
claim.
Certificat de
prolongation
Charges to Hold Recorded Claim and Assess
Mineral Potential
Prix à payer — claim enregistré et
43. (1) The following charges apply to the right to
hold a recorded claim and assess its mineral
potential:
(a) $10 per full or partial hectare in the claim during the two-year period following the day on
which the claim is recorded; and
(b) $5 per full or partial hectare in the claim for
each subsequent one-year period.
(2) The claim holder must pay the charges in
accordance with subsection 42(1) or 49(1), as the
case may be.
43. (1) Le prix à payer pour l’octroi du droit de
détenir un claim enregistré et d’en évaluer le potentiel minéral est :
a) 10 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim,
pour la période de deux ans suivant la date d’enregistrement du claim;
b) 5 $ l’hectare ou partie d’hectare du claim pour
toute période subséquente d’un an.
(2) Le détenteur du claim est tenu de payer le prix
conformément aux paragraphes 42(1) ou 49(1),
selon le cas.
Evaluation of Report and Cost of Work
Examen du rapport et coût des travaux
44. (1) The Mining Recorder must evaluate the
report of work that is referred to in paragraph 40(a)
44. (1) Le registraire minier examine le rapport
visé à l’alinéa 40a) vérifie qu’il est conforme à
Équipement du
détenteur du
claim et travaux
exécutés par ce
dernier
Conservation
des documents
justificatifs
Rapport unique
Demande de
prolongation
évaluation du potentiel minéral
Prix à payer
Paiement
Examen du
rapport
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Supporting
documents
Lack of
justification
Allocation of
excess cost of
work
Unallocated
excess cost of
work
Previous
payment of
charges
Request re
unallocated
excess cost of
work
Certificate of
work for
unallocated
excess cost of
work
Grouping of
recorded claims
for allocation of
costs
Request for
grouping
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
to determine its compliance with Schedule 2 and the
cost of work to be entered in a certificate of work
under subsection 47(2).
(2) If the Mining Recorder requests supporting
documents that justify the cost of work reported, the
Mining Recorder must notify the holder of the
recorded claim in writing and must specify the cost
of work for which the documents are requested.
(3) If the holder of the recorded claim does not,
within four months after the day the notification is
sent, provide the supporting documents requested,
the cost of work to which they relate must be considered to be unjustified.
45. (1) Subject to subsection (2), if a recorded
claim is not grouped under section 46 and the cost of
work that has been justified in a report in respect of
that claim exceeds the cost of work required to be
done on it under subsection 39(1) at the time the certificate of work respecting the report is ready to be
issued, the Mining Recorder must allocate the excess
cost of work to the next period or periods for which
work is still required to be done on the claim under
subsection 39(1).
(2) At any time before evaluation of the report has
been completed, the claim holder may submit a written request to the Mining Recorder to not allocate
the excess cost of work or to allocate it to fewer periods than would be required under subsection (1)
and the Mining Recorder must comply with the
request.
(3) A claim holder who has paid a charge in
respect of a period under subsection 43(1) or 49(1)
may submit a written request to the Mining Recorder
that remission be granted of the charge in an amount
equal to the excess cost of work.
(4) If unallocated excess cost of work is recorded
with respect to a recorded claim, the claim holder
may submit a request to the Mining Recorder to allocate that cost as specified in the request. The request
must be in the prescribed form and be accompanied
by the fee for a certificate of work set out in Schedule 1.
(5) If the unallocated excess cost of work is sufficient to comply with the request, the Mining
Recorder must allocate it in accordance with the
request.
46. (1) Recorded claims may be grouped for the
purpose of allocating the cost of work done with
respect to them if
(a) the claims are contiguous;
(b) the total area of the group does not exceed
5000 hectares; and
(c) none of the claims is leased.
(2) A request to group recorded claims must be
submitted in the prescribed form to the Mining
Recorder. It must be signed by each of the claim
holders and be accompanied by the applicable fee
set out in Schedule 1.
l’annexe 2 et établit le coût des travaux à indiquer
dans le certificat de travaux visé au paragraphe 47(2).
(2) Le registraire minier qui demande des documents justificatifs du coût des travaux en avise par
écrit le détenteur du claim enregistré et indique le
coût des travaux pour lequel ils sont demandés.
(3) Si le détenteur du claim enregistré ne fournit
pas les documents justificatifs demandés dans les
quatre mois suivant la date de l’envoi de l’avis, le
coût des travaux pour lequel ces documents sont
demandés est considéré ne pas être justifié.
45. (1) Sous réserve du paragraphe (2), lorsque, au
moment où le certificat de travaux est prêt à être
délivré, le coût des travaux exécutés à l’égard d’un
claim enregistré — qui ne fait pas l’objet d’un groupement en vertu de l’article 46 — justifié dans un
rapport excède le coût des travaux qui doivent être
exécutés en application du paragraphe 39(1), le
registraire minier attribue l’excédent à toute autre
période suivant immédiatement cette période à
l’égard de laquelle des travaux doivent être exécutés
en application de ce même paragraphe.
(2) Le détenteur du claim enregistré peut demander par écrit au registraire minier, en tout temps
avant la fin de l’examen du rapport, soit de ne pas
attribuer l’excédent, soit de l’attribuer à un nombre
moindre de périodes que celui à l’égard duquel des
travaux doivent être exécutés. Le registraire minier
procède selon ce qui est précisé dans la demande.
(3) Le détenteur du claim enregistré qui a acquitté
le prix à payer prévu au paragraphe 43(1) ou 49(1)
peut demander par écrit au registraire minier que
remise soit accordée d’une somme égale à
l’excédent.
(4) Lorsqu’un excédent non attribué à l’égard
d’un claim enregistré est indiqué dans le registre, le
détenteur du claim peut demander au registraire
minier d’attribuer cet excédent selon ce qui est précisé dans la demande. Celle-ci est présentée sur la
formule prescrite et est accompagnée des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance d’un certificat de
travaux.
(5) Si l’excédent non attribué à l’égard du claim
enregistré faisant l’objet de la demande est suffisant,
le registraire minier attribue cet excédent conformément à la demande.
46. (1) Des claims enregistrés peuvent être groupés pour l’attribution du coût des travaux qui y sont
exécutés, si les exigences ci-après sont remplies :
a) les claims sont contigus;
b) la superficie totale du groupement n’excède pas
5 000 hectares;
c) aucun des claims n’est visé par un bail.
(2) La demande de groupement de claims enregistrés est présentée au registraire minier sur la formule
prescrite. Elle est signée par tous les détenteurs de
claim et est accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1.
Documents
justificatifs
Coûts des
travaux non
justifié
Coûts des
travaux
excédentaires —
demande
d’attribution
Excédent non
attribué
Paiement
précédent
Demande
d’attribution
d’excédent non
attribué
Attribution
d’excédent non
attribué
Groupement de
claims
enregistrés
Présentation de
la demande de
groupement
967
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Grouping
certificate
Duration of
certificate
Request for
allocation re
grouped claims
Presentation of
request
Limit on
reallocation
Issuance of
certificate of
work
Certificate of
work respecting
claim
Remission of
charge
Remission in
subsequent
periods
Repayment
968
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(3) If the requirements of subsections (1) and (2)
are met, the Mining Recorder must issue a grouping
certificate respecting the claims to each of the claim
holders.
(4) A grouping certificate takes effect on the day
on which the fee under subsection (2) is received and
ceases to have effect on the earliest of
(a) the day on which the recording of any claim in
the group is cancelled,
(b) the day on which a lease of any claim in the
group takes effect, and
(c) the day on which a new grouping certificate in
respect of any claim in the group takes effect.
(5) On request by a holder of a recorded claim
listed in a grouping certificate, the Mining Recorder
must allocate, in accordance with the request, the
cost of work that has been justified in a report in
respect of any of the claims listed in the grouping
certificate to any of the other claims listed in the certificate, for any of the periods referred to in subsection 39(1).
(6) A request must be in the prescribed form and,
if it is not submitted with the report referred to in
section 41, it must be accompanied by the fee for a
certificate of work set out in Schedule 1.
(7) The cost of work allocated to a recorded claim
referred to in a grouping certificate must not be
reallocated to any recorded claim referred to in
another grouping certificate.
47. (1) The Mining Recorder must issue a certificate of work in the following circumstances:
(a) when evaluation of a report respecting a
recorded claim has been completed; and
(b) when allocation of the cost of work under subsection 18(3), 45(1), (2) or (4) or 46(5) has been
done.
(2) A certificate of work respecting a claim must
set out
(a) the cost of work; and
(b) the allocation of the cost of work.
48. (1) Remission is granted of the charges paid or
payable in respect of a period referred to in section 43 in an amount equal to the cost of work allocated to the recorded claim during that period in the
certificate of work.
(2) If a holder of a recorded claim pays a charge in
respect of a period under subsection 43(1) or 49(1),
remission is granted of the portion of the charge that
is equal to the cost of work allocated to the claim
during any subsequent period that exceeds the cost
of work required to be done under subsection 39(1) .
(3) Any charge referred to in section 43 that has
been paid to the Mining Recorder and that is remitted under this section must be repaid by the Minister
to the person entitled to it.
(3) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
et (2) sont remplies, le registraire minier délivre un
certificat de groupement de claims enregistrés à chacun des détenteurs de claim.
(4) Le certificat de groupement prend effet à la
date de réception des droits visés au paragraphe (2)
et cesse d’avoir effet à celle des dates ci-après qui est
antérieure aux autres :
a) la date d’annulation de l’enregistrement de l’un
des claims visés par le certificat;
b) la date d’entrée en vigueur d’un bail pris à
l’égard d’un de ces claims;
c) la date à laquelle prend effet un nouveau certificat de groupement à l’égard d’un de ces claims.
(5) Sur demande de l’un des détenteurs de claim
enregistré visés par un certificat de groupement, le
registraire minier attribue, conformément à la
demande, le coût des travaux qui a été justifié dans
un rapport à l’égard de tout claim visé par le certificat à tout autre claim visé par ce certificat pour toute
période visée au paragraphe 39(1).
Certificat de
groupement de
claims
enregistrés
(6) La demande est présentée sur la formule prescrite. Si elle n’est pas présentée en même temps que
le rapport visé à l’article 41, elle est accompagnée
des droits prévus à l’annexe 1 pour la délivrance
d’un certificat de travaux.
(7) Le coût des travaux attribué à un claim enregistré visé par un certificat de groupement ne peut
être réattribué à un autre claim enregistré visé par un
autre certificat de groupement.
47. (1) Le registraire minier délivre un certificat
de travaux dans les cas suivants :
a) l’examen du rapport reçu à l’égard d’un claim
enregistré est terminé;
b) l’attribution d’une somme pour le coût des travaux au titre des paragraphes 18(3), 45(1), (2) ou
(4) ou 46(5) a été effectuée.
(2) Le certificat de travaux établit ce qui suit :
a) le coût des travaux;
b) la somme attribuée pour le coût des travaux.
Présentation de
la demande
48. (1) Remise est accordée d’une somme égale
au prix payé ou à payer en application de l’article 43
à l’égard de toute période qui y est visée et qui équivaut au coût des travaux attribué à un claim enregistré pour cette période dans le certificat de travaux.
(2) Si le détenteur du claim enregistré paye le prix
prévu aux paragraphes 43(1) ou 49(1) et si le coût
des travaux attribué à l’égard d’un claim enregistré
pour toute autre période subséquente excède le coût
des travaux à engager pour cette période au titre du
paragraphe 39(1), remise est accordée de
l’excédent.
(3) Le prix visé à l’article 43 qui a été payé au
registraire minier et qui fait l’objet d’une remise en
application du présent article est remboursé par le
ministre à qui de droit.
Remise du prix
à payer
Période de
validité
Demande
d’attribution
des coûts
Limite de
réattribution
Délivrance du
certificat de
travaux
Certificat de
travaux
Remise pour
toute période
subséquente
Remboursement
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Insufficient
work
49. (1) Subject to subsection (3), if a certificate of
work indicates that the cost of work is less than the
amount required by subsection 39(1), the holder of
the recorded claim must pay a charge that is equal to
the difference between the charge referred to in subsection 43(1) and the cost of work indicated in the
certificate.
Payment of
charge
(2) The claim holder must pay the charge within
60 days after the day on which the certificate is
issued.
(3) If three certificates of work are issued in
respect of a claim that indicate that the cost of work
is less than the amount required by subsection 39(1),
the recording of the claim is cancelled on the day
that the third certificate of work is issued.
50. (1) The requirements set out in section 39 and
subsection 43(1) apply for the duration of a recorded
claim.
(2) The recording of a claim is cancelled on one of
the following days, as the case may be:
(a) the day after the last day on which a report
must be submitted under section 40, if a report
with respect to that claim has not been submitted
in accordance with section 41 and
(i) the claim holder has not been issued a certificate of extension with respect to that claim
under section 42, and
(ii) a suspension with respect to that claim has
not been granted under section 51;
(b) subject to section 84, the day that is 61 days
after the day a certificate of work with respect to
that claim is issued under section 47, if the cost of
work allocated to that claim in the certificate of
work is less than the cost of work required to be
done under subsection 39(1) and the claim holder
has not paid the difference between the charge
referred to in subsection 43(1) and the cost of
work indicated in the certificate.
Cancellation of
recording of
claim
Period of
application of
requirements
Cancellation of
recording
Suspension of
payment and
work
requirements
Time limit for
request
49. (1) Sous réserve du paragraphe (3), si le certificat de travaux indique que le coût des travaux est
moins élevé que la somme exigée en application du
paragraphe 39(1), le détenteur du claim enregistré
est tenu de payer le prix équivalent à la différence
entre le coût des travaux indiqué dans le certificat
des travaux et le prix à payer en application du paragraphe 43(1).
(2) Le détenteur du claim est tenu de payer le prix
dans les soixante jours suivant la date de délivrance
du certificat.
(3) Si trois certificats de travaux délivrés à l’égard
du claim indiquent que le coût des travaux est moins
élevé que la somme exigée en application du paragraphe 39(1), l’enregistrement du claim est annulé à
la date de délivrance du troisième certificat.
50. (1) Les exigences prévues à l’article 39 et au
paragraphe 43(1) s’appliquent durant la période de
validité du claim enregistré.
(2) L’enregistrement d’un claim est annulé à l’une
des dates suivantes :
a) le jour suivant la date limite prévue à l’article 40, si un rapport à l’égard de ce claim n’est pas
présenté conformément à l’article 41, sauf si,
selon le cas :
(i) un certificat de prolongation a été délivré au
détenteur du claim conformément à l’article 42,
(ii) une suspension de paiement a été autorisée
en vertu de l’article 51;
b) sous réserve de l’article 84, le soixante et
unième jour suivant la date de délivrance du certificat de travaux visé à l’article 47, si le certificat
délivré à l’égard de ce claim indique que la somme
attribuée au coût des travaux est moins élevée que
la somme exigée en application du paragraphe 39(1) et le détenteur du claim n’a pas payé le
prix équivalent à la différence entre le coût des
travaux indiqué dans le certificat et le prix qu’il
est tenu de payer en application du paragraphe 43(1).
Suspension
Suspension
51. (1) If a holder of a recorded claim is unable to
do work as required under subsection 39(1) because
the claim holder is, for reasons beyond the claim
holder’s control, waiting for a public authority to
give an authorization or decision without which the
work cannot proceed, the claim holder may request a
suspension of one year — beginning on the anniversary date of the recording of the claim — of the work
requirements under section 39 and the charges under
subsection 43(1).
(2) The request must be made in writing to the
Supervising Mining Recorder no later than 90 days
after the end of the applicable period under section 39 and subsection 43(1) for which the suspension is requested, and must be accompanied by
documents showing that the claim holder is waiting
for the authorization or decision.
51. (1) Le détenteur d’un claim enregistré qui, en
raison de circonstances indépendantes de sa volonté,
est dans l’attente d’une autorisation ou d’une décision préalable d’une autorité publique et qui, de ce
fait, se trouve dans l’impossibilité d’exécuter les travaux visés au paragraphe 39(1), peut demander la
suspension, à son égard, de l’application de l’article 39 et du paragraphe 43(1) pour une période d’un
an à compter de la date anniversaire de l’enregistrement du claim.
(2) La demande est présentée par écrit au registraire minier en chef au plus tard le quatre-vingtdixième jour suivant la fin de la période applicable
visée à l’article 39 ou au paragraphe 43(1) et pour
laquelle la suspension est demandée. Elle est accompagnée de documents démontrant que le détenteur
du claim est dans l’attente de l’autorisation.
Travaux
exécutés
insuffisants
Paiement
Annulation de
l’enregistrement du claim
Période
d’application
des exigences
Annulation de
l’enregistrement
Demande de
suspension de
paiement et de
prolongation de
période
d’exécution des
travaux
Date limite —
demande
969
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Companies’
Creditors
Arrangement
Act
Time limit for
request
Recording of
suspension
Effect of
suspension
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(3) If an order under section 11.02 of the Companies’ Creditors Arrangement Act has been made with
respect to a claim holder, the holder of a recorded
claim may request a suspension of the payment and
work requirements under section 39 and subsection 43(1) until the anniversary date of the recording
of the claim that is at least 12 months after the day on
which the order has ceased to have effect with
respect to the claim holder.
(4) The request must be made in writing to the
Supervising Mining Recorder no later than 90 days
after the day on which the order was made, and must
be accompanied by a certified copy of the order.
(5) If the requirements of subsections (1) and (2)
or (3) and (4) are met, the Supervising Mining
Recorder must record the suspension with respect to
the claim.
(6) A suspension extends the duration of the claim
by the duration of the suspension.
(3) Le détenteur d’un claim enregistré à l’égard de
qui une ordonnance a été rendue en vertu de l’article 11.02 de la Loi sur les arrangements avec les
créanciers des compagnies peut demander la suspension, à son égard, de l’application de l’article 39
et du paragraphe 43(1) jusqu’à la date anniversaire
de l’enregistrement du claim suivant d’au moins
douze mois la date à laquelle l’ordonnance cesse
d’avoir effet.
(4) La demande est présentée par écrit au registraire minier en chef au plus tard le quatre-vingtdixième jour suivant la date à laquelle l’ordonnance
a été rendue et est accompagnée d’une copie certifiée conforme de celle-ci.
(5) Si les exigences prévues aux paragraphes (1)
et (2) ou (3) et (4) sont remplies, le registraire minier
en chef inscrit la suspension à l’égard du claim dans
le registre.
(6) La période de validité du claim est prolongée
d’une période équivalente à celle de la suspension.
Reduced Area
Réduction de superficie
Application for
reduced-area
claim
52. (1) The holder of a recorded claim (the original claim) may make an application to the Mining
Recorder to record, within the area of the original
claim, a reduced-area claim if
(a) the cost of work set out in a certificate of work
with respect to the original claim is at least
$10 per full or partial hectare; and
(b) the reduced-area claim has been staked in
accordance with sections 23 to 30, using reducedarea tags issued under subsection 24(2).
Presentation of
application
(2) The application must be made in the prescribed form no later than 60 days after the staking
of the reduced-area claim, and must be accompanied
by the applicable fee set out in Schedule 1 and the
map or sketch referred to in subsection 33(3).
Recording of
reduced-area
claim
(3) If the requirements set out in this section are
met, the Mining Recorder must record the reducedarea claim, effective on the next anniversary date of
the recording of the original claim.
Effect of
recording
(4) When the recording of a reduced-area claim
takes effect,
(a) the recording date for it is considered to be the
recording date of the original claim;
(b) the information recorded by the Mining
Recorder, including the requests and the documents filed with respect to the original claim, are
considered to have been recorded or presented
with respect to the reduced-area claim; and
(c) the recording of the original claim is
cancelled.
(5) Subject to subsection 56(3), the lands in the
original claim that are not within the reduced-area
claim are open for prospecting and staking at noon
52. (1) Le détenteur d’un claim enregistré, appelé
au présent article « claim initial », peut présenter au
registraire minier une demande d’enregistrement
d’un claim de superficie réduite compris dans les
limites du claim initial, si les conditions ci-après
sont remplies :
a) le coût des travaux établi dans un certificat de
travaux à l’égard du claim initial s’élève à au
moins 10 $ l’hectare ou partie d’hectare;
b) la superficie réduite a été jalonnée conformément aux articles 23 à 30 au moyen de plaques
remises en application du paragraphe 24(2).
(2) La demande est présentée sur la formule prescrite au plus tard le soixantième jour suivant le jalonnement du claim de superficie réduite. Elle est
accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1 et de la carte ou du croquis visés au paragraphe 33(3).
(3) Si les conditions prévues au présent article
sont remplies, le registraire minier enregistre le
claim de superficie réduite; l’enregistrement prend
effet à la prochaine date anniversaire de l’enregistrement du claim initial.
(4) Lorsque l’enregistrement d’un claim de superficie réduite prend effet :
a) la date d’enregistrement est considérée être
celle du claim initial;
b) les renseignements inscrits dans le registre, y
compris les demandes et les documents présentés
à l’égard du claim initial, sont considérés comme
ayant été inscrits ou présentés à l’égard du claim
de superficie réduite comme s’il s’agissait du
claim initial;
c) l’enregistrement du claim initial est annulé.
(5) Sous réserve du paragraphe 56(3), les terres
visées par le claim initial qui ne font plus partie du
claim de superficie réduite sont rouvertes à la
Reopening of
lands for
prospecting and
staking
970
Loi sur les
arrangements
avec les
créanciers des
compagnies
Date limite —
demande
Inscription au
registre
Effet de la
suspension
Demande de
réduction de
superficie
Présentation de
la demande
Enregistrement
du claim de
superficie
réduite
Effets de
l’enregistrement
Réouverture
des terres à la
prospection et
au jalonnement
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Notice
Notice of
cancellation
Notice to claim
holder
Default
Cancellation of
recording or
exclusion of
lands
Request for
cancellation of
recording
Date of
cancellation
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
on the day following the first business day after the
day on which the recording of the original claim was
cancelled.
(6) On the day the recording of the reduced-area
claim takes effect — or if that day is not a business
day, on the first business day that follows — the
Mining Recorder must post a notice in the Mining
Recorder’s office specifying when the lands in the
original claim that are not within the reduced-area
claim are open for prospecting and staking, and setting out the boundaries of the reduced-area claim.
prospection et au jalonnement à midi le lendemain
du premier jour ouvrable suivant la date d’annulation de l’enregistrement du claim initial.
(6) Le jour où l’enregistrement du claim de superficie réduite prend effet ou, si ce jour n’est pas un
jour ouvrable, le premier jour ouvrable suivant, le
registraire minier affiche dans son bureau un avis qui
précise le moment de réouverture des terres visées
par le claim initial qui ne font pas partie du claim de
superficie réduite ainsi que les nouvelles limites de
celui-ci.
Cancellation of Recording of Claims
Annulation de l’enregistrement du claim
53. (1) If the Mining Recorder has information
that either of the following circumstances apply in
respect of a recorded claim, the Mining Recorder
must immediately send the claim holder a notice that
the recording of the claim will be cancelled unless,
within 60 days, the holder can show that the information is not correct:
(a) the claim holder knowingly made a false or
misleading statement on the application to record
the claim;
(b) the claim holder has contravened subsection 7(2).
(2) The notice must set out the reason for the
impending cancellation and a summary of the evidence to support the cancellation.
(3) If the claim holder has not shown the Mining
Recorder that the information is not correct within
60 days after the day on which the notice was sent,
the recording of the claim is cancelled.
53. (1) Si le registraire minier détient des renseignements selon lesquels une des situations ci-après
s’applique à l’égard d’un claim enregistré, il avise
immédiatement le détenteur du claim que l’enregistrement sera annulé, à moins que le détenteur ne
démontre, au plus tard le soixantième jour suivant la
date de l’avis, que ces renseignements sont inexacts :
a) le détenteur du claim a fait sciemment une
déclaration fausse ou trompeuse dans la demande
d’enregistrement de celui-ci;
b) il a contrevenu au paragraphe 7(2).
Avis
d’annulation
(2) L’avis comporte les motifs de l’annulation et
un résumé des preuves à l’appui.
Motifs
(3) Si, au plus tard le soixantième jour suivant la
date d’envoi de l’avis, le détenteur du claim ne
démontre pas l’inexactitude des renseignements
visés au paragraphe (1), l’enregistrement du claim
est annulé.
(4) S’il est établi qu’un claim enregistré vise l’une
des terres ci-après, le registraire minier en annule
l’enregistrement ou, s’il est possible de l’exclure du
claim, il modifie les limites de celui-ci et en avise le
détenteur :
a) les terres visées à l’article 5;
b) celles qui ont été jalonnées en contravention de
l’article 6;
c) celles auxquelles le présent règlement ne s’applique pas.
Soixante jours
pour corriger la
situation
54. Le détenteur d’un claim enregistré peut
demander par écrit au registraire minier l’annulation
de l’enregistrement de son claim. La demande est
accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1.
55. (1) L’enregistrement d’un claim est annulé à
l’une des dates suivantes :
a) la date à laquelle le registraire minier reçoit la
demande d’annulation et les droits visés à l’article 54;
b) celle qui correspond à la fin de la période visée
à l’alinéa 60(2)b) si aucune demande de prise à
bail n’est reçue;
c) celle à laquelle le bail dont il fait l’objet a expiré
sans être renouvelé ou est annulé en application
du paragraphe 63(2) ou de l’article 64.
Demande
d’annulation
(4) If it is determined that a recorded claim
includes any of the following lands, the Mining
Recorder must cancel the recording of the claim or,
if it is possible to exclude those lands from the claim,
must amend the boundaries of the recorded claim
to do so, and must notify the claim holder
accordingly:
(a) lands referred to in section 5;
(b) lands that were staked in contravention of section 6;
(c) lands to which these Regulations do not apply.
54. The holder of a recorded claim may request
the cancellation of the recording of the claim by submitting to the Mining Recorder a written request for
cancellation accompanied by the applicable fee set
out in Schedule 1.
55. (1) The recording of a claim is cancelled on
the day that
(a) the Mining Recorder receives the request for
its cancellation and payment of the fee under section 54;
(b) the time specified in paragraph 60(2)(b) has
ended and no application for a lease on the claim
has been received; or
(c) a lease on the claim has terminated without
being renewed or was cancelled under subsection 63(2) or section 64.
Affichage
Annulation ou
modification de
l’enregistrement d’un
claim
Dates
d’annulation
971
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Prohibition
(2) For one year after the recording of a claim is
cancelled, the former claim holder and any person
related to the former claim holder are not permitted
to
(a) apply for a prospecting permit for a zone, or
apply to record a claim, that covers any part of the
area that was covered by the claim the recording
of which has been cancelled; or
(b) acquire a legal or beneficial interest in a prospecting permit or claim referred to in paragraph (a).
Reopening of
lands
56. (1) The lands that were covered by a claim the
recording of which has been cancelled under subsection 50(2), section 55 or subsection 62(3) are open
for prospecting and staking at noon on the day following the first business day after the day on which
the recording of the claim was cancelled.
(2) Subject to section 84, the lands that were covered by a claim the recording of which has been cancelled under subsection 49(3) or 53(3) or paragraph 53(4)(b) are open for prospecting and staking
at noon on the day that is 30 days after the day on
which the recording of the claim was cancelled.
(3) If the Minister has reasonable grounds to
believe that there is unremedied environmental damage to the lands that were covered by a claim the
recording of which has been cancelled under a provision set out in subsection (1) or (2), or the lands
referred to in subsection 52(5), the Minister may
delay the opening of the lands for prospecting and
staking.
(2) Pendant l’année suivant la date d’annulation
de l’enregistrement d’un claim, l’ancien détenteur
de celui-ci et toute personne qui lui est liée ne
peuvent :
a) présenter une demande de permis de prospection à l’égard d’une zone ou une demande d’enregistrement d’un claim, si la zone ou le claim sont
situés, en tout ou en partie, dans les limites du
claim dont l’enregistrement a été annulé;
b) acquérir un intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire à l’égard du permis de prospection
ou du claim visés à l’alinéa a).
56. (1) Les terres visées par un claim dont l’enregistrement a été annulé en vertu du paragraphe 50(2), de l’article 55, ou du paragraphe 62(3)
sont rouvertes à la prospection et au jalonnement à
midi le lendemain du premier jour ouvrable suivant
la date d’annulation de l’enregistrement.
(2) Sous réserve de l’article 84, les terres visées
par un claim dont l’enregistrement a été annulé en
vertu des paragraphes 49(3) ou 53(3) ou de l’alinéa 53(4)b) sont rouvertes à la prospection et au
jalonnement à midi le lendemain du trentième jour
suivant la date d’annulation de l’enregistrement.
(3) Si le ministre a des motifs raisonnables de
croire que des dommages non réparés ont été causés
à l’environnement et touchent aux terres visées par
un claim dont l’enregistrement a été annulé en vertu
de l’une des dispositions mentionnées aux paragraphes (1) ou (2) ou à celles visées au paragraphe 52(5), le ministre peut différer la réouverture des
terres à la prospection et au jalonnement.
LEASE OF A RECORDED CLAIM
BAIL VISANT UN CLAIM ENREGISTRÉ
Reopening of
lands —
30-day delay
Delay in
reopening lands
Plan of Survey
Plan d’arpentage
Survey required
for lease
57. (1) A holder of a recorded claim who wants to
obtain a lease of a recorded claim must
(a) obtain a plan of survey of the claim prepared
in accordance with the Canada Lands Surveys
Act;
(b) provide a report of any overlap with a boundary of any other claim;
(c) send a copy of the plan of survey, the report
and a notice in the prescribed form, by registered
mail or courier, to the holders of adjacent recorded
claims and leased claims at their addresses on record with the Mining Recorder; and
(d) send to the Mining Recorder a copy of the plan
of survey, the report, the notice and evidence that
the holders of the adjacent claims have received
copies of those documents.
Perimeter
survey
(2) If two or more contiguous recorded claims are
to be included in one lease and their aggregate area,
as stated in the applications to record them, does not
57. (1) Le détenteur d’un claim enregistré qui veut
le prendre à bail :
a) obtient un plan d’arpentage du claim établi
conformément à la Loi sur l’arpentage des terres
du Canada;
b) fournit un rapport concernant tout chevauchement des limites du claim et de celles de tout autre
claim;
c) transmet, par courrier recommandé ou par service de messagerie, une copie du plan d’arpentage, du rapport et d’un avis établi sur la formule
prescrite aux détenteurs de claims enregistrés
adjacents et preneurs à bail dont les claims visés
par les baux sont adjacents, à leur adresse figurant
dans le registre du registraire minier;
d) transmet au registraire minier une copie du plan
d’arpentage, du rapport et de l’avis en plus d’une
preuve attestant que les destinataires de cet avis
ont bien reçu copie de ces documents.
(2) Lorsque deux claims enregistrés contigus ou
plus doivent faire l’objet d’un seul bail et où la
superficie totale n’est pas supérieure à 1 250 hectares
972
Interdiction
Réouverture à
la prospection
et au
jalonnement
Réouverture à
la prospection
et au
jalonnement —
trentième jour
Réouverture
différée
Condition
préalable —
arpentage
Plan
d’arpentage du
périmètre
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Posting of
notice
Extra charge
for additional
area — one
claim
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
exceed 1250 hectares, one plan of survey may be
prepared that shows only the perimeter of the collection of contiguous claims.
(3) On receipt of the documents referred to in
paragraph (1)(d), the Mining Recorder must post a
copy of the notice in the office of the Mining
Recorder for a period of 21 days.
58. (1) If the surveyed area of one claim exceeds
the area stated in the application to record that claim,
the claim holder must pay to the Mining Recorder
the charge determined by the formula
A×C×D
where
A is the excess area in hectares of the claim;
C is $5; and
D is the number of years from the date of recording
of the claim.
Extra charge
for additional
area —
collection of
claims
(2) If the surveyed area of contiguous recorded
claims that are shown in a plan of survey of their
perimeter prepared in accordance with subsection 57(2) exceeds their aggregate area as stated in
the applications to record those claims, the claim
holder must pay to the Mining Recorder for each
claim the charge determined by the formula
(A / B) × C × D
where
A is the total excess area in hectares of all of the
claims;
B is the number of claims in the survey;
C is $5; and
D is the number of years from the recording date of
the claim.
Remission
(3) Remission is granted of the portion of the
charge paid or payable under subsection (1) or (2),
as the case may be, that does not exceed the cost of
work set out in certificates of work issued with
respect to the claim or contiguous claims and that
has not been remitted under these Regulations.
Recording of
plan of survey
59. The Mining Recorder must record the plan of
survey if
(a) 30 days have elapsed after the end of the period for posting of a notice under subsection 57(3)
and the Mining Recorder has not received any
protest with respect to the survey;
(b) the plan of survey has been made by the Surveyor General under section 31 of the Canada
Lands Surveys Act;
(c) the applicable fee set out in Schedule 1 has
been paid;
(d) the requirements of section 57 have been met;
and
(e) any charge payable under subsection 58(1) or
(2) has been paid.
selon les demandes d’enregistrement, un seul plan
d’arpentage du périmètre de l’ensemble des claims
peut être établi.
(3) Sur réception des documents visés à l’alinéa (1)d), le registraire minier affiche une copie de
l’avis dans son bureau pendant vingt et un jours.
58. (1) Lorsque la superficie arpentée d’un claim
enregistré est supérieure à celle déclarée dans la
demande d’enregistrement du claim, le détenteur de
celui-ci paie au registraire minier le prix calculé
selon la formule suivante :
A×C×D
où :
A représente l’excédent, en hectares, de la superficie arpentée sur celle déclarée;
C 5 $;
D le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la
date d’enregistrement du claim.
(2) Lorsque la superficie arpentée d’un ensemble
de claims enregistrés contigus présentée dans un
plan d’arpentage établi conformément au paragraphe 57(2) est supérieure au total des superficies
déclarées dans les demandes d’enregistrement de
ces claims, le détenteur des claims paie au registraire
minier, pour chacun des claims, le prix calculé selon
la formule suivante :
(A / B) × C × D
où :
A représente l’excédent, en hectares, de la superficie arpentée sur le total des superficies
déclarées;
B le nombre de claims visés par l’arpentage;
C 5 $;
D le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la
date d’enregistrement du claim.
(3) Une remise est accordée — en tout ou en partie — d’une somme égale au prix payé ou à payer au
titre des paragraphes (1) ou (2), selon le cas. Le
montant de la remise ne peut excéder le coût des travaux qui sont indiqués dans tout certificat de travaux
délivré à l’égard du claim ou de tout claim qui lui est
contigu et qui n’ont pas fait l’objet d’une remise au
titre du présent règlement.
59. Le registraire minier enregistre le plan d’arpentage si les conditions suivantes sont remplies :
a) il n’a reçu aucune contestation à l’égard du
plan d’arpentage dans les trente jours suivant la
fin de la période d’affichage de l’avis prévue au
paragraphe 57(3);
b) le plan d’arpentage a été établi par l’arpenteur
général conformément à l’article 31 de la Loi sur
l’arpentage des terres du Canada;
c) les droits applicables prévus à l’annexe 1 ont
été payés;
d) les exigences prévues à l’article 57 ont été
remplies;
e) le prix à payer au titre des paragraphes 58(1) ou
(2) l’a été.
Affichage de
l’avis
Prix à payer
additionnel —
superficie
arpentée
supérieure à
celle déclarée
Prix à payer
additionnel —
superficie
arpentée d’un
ensemble de
claims
supérieure aux
superficies
déclarées
Remise
Enregistrement
du plan
d’arpentage
973
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Application for
lease
Application fee
and limitation
period
Other
requirements
for lease
Extension of
duration of
claim
Issuance of
lease
Annual rent for
lease
When rent is
due
Request for
renewal of lease
974
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Requirements Respecting Leases
Exigences relatives au bail
60. (1) A holder of a recorded claim who wants to
obtain a lease of a recorded claim or a collection of
contiguous recorded claims must apply for the lease
in the prescribed form.
(2) The application must
(a) be accompanied by the applicable fee set out
in Schedule 1; and
(b) be received by the Mining Recorder at least
one year before the end of the duration of the
claim or of the claim that has the earliest recording date of any of the claims in the collection of
contiguous claims.
(3) Before a lease is issued,
(a) an official plan of survey of the claim, or the
collection of contiguous claims, must have been
recorded under section 59;
(b) certificates of work must have been recorded
with respect to the claim, or with respect to each
claim in the collection of contiguous recorded
claims, that allocate to the claim, or to each claim,
a cost of work of at least $25 per hectare, of which
the total of the costs of the official plan of survey
and of the construction of any roads, airstrips or
docks does not exceed $5 per hectare; and
(c) the rent for the first year of the lease must have
been paid to the Mining Recorder.
(4) If a claim holder who has applied for a lease
advises the Mining Recorder in writing that they
cannot, for reasons beyond their control, obtain an
official plan of survey and record it before the end of
the duration of the claim to be leased,
(a) the duration of the recorded claim is extended
for one year;
(b) the requirements under section 39 and subsection 43(1) do not apply for that year; and
(c) the application for a lease on the claim remains
valid for that year.
60. (1) Le détenteur d’un claim enregistré qui veut
prendre à bail un claim enregistré ou un ensemble de
claims enregistrés contigus en fait la demande sur la
formule prescrite.
(2) La demande remplit les exigences suivantes :
a) elle est accompagnée des droits applicables
prévus à l’annexe 1;
b) elle parvient au registraire minier au plus tard
un an avant la fin de la période de validité du
claim enregistré ou, dans le cas d’un ensemble de
claims enregistrés contigus, de celle du claim qui
a été enregistré le premier.
(3) Un bail ne peut être délivré que si :
a) un plan officiel d’arpentage du claim ou de
l’ensemble de claims enregistrés contigus a été
enregistré en vertu de l’article 59;
b) un certificat de travaux, inscrit au registre,
indique une somme attribuée au coût des travaux
exécutés à l’égard du claim — ou de chacun des
claims de l’ensemble de claims enregistrés contigus — d’au moins 25 $ l’hectare dont au plus 5 $
l’hectare est attribué au coût du plan officiel d’arpentage et à celui de la construction de routes, de
quais ou de pistes d’atterrissage;
c) le loyer de la première année a été payé au
registraire minier.
(4) Si le demandeur informe le registraire minier
par écrit qu’en raison de circonstances indépendantes de sa volonté il est dans l’impossibilité d’obtenir le plan officiel d’arpentage et de le faire enregistrer avant la fin de la période de validité du claim
enregistré visé par le bail, les conséquences suivantes s’appliquent :
a) la période de validité du claim enregistré est
prolongée d’un an;
b) les exigences prévues à l’article 39 et au paragraphe 43(1) ne s’appliquent pas pendant cette
période;
c) la demande de bail demeure valide jusqu’à l’expiration de cette période.
(5) Le ministre délivre au détenteur du claim enregistré un bail de vingt et un ans si, avant la fin de la
période de validité du claim enregistré ou, dans le
cas d’un ensemble de claims enregistrés contigus, de
celle du claim qui a été enregistré le premier, les exigences visées aux paragraphes (1) à (3) sont
remplies.
61. (1) Le loyer annuel est de 2,50 $ l’hectare pour
un premier bail et de 5 $ l’hectare pour tout bail
renouvelé.
(2) Le loyer annuel est payable au registraire
minier avant la date anniversaire du bail.
62. (1) Le preneur à bail qui désire renouveler son
bail présente par écrit, au moins six mois avant l’expiration du bail en cours, une demande au registraire
minier accompagnée des droits applicables prévus à
l’annexe 1.
(5) If, before the end of the duration of the
recorded claim or of the claim that has the earliest
recording date of any of the claims in the collection
of contiguous recorded claims, the requirements of
subsections (1) to (3) are met, the Minister must
issue the lease to the claim holder for a term of
21 years.
61. (1) The annual rent for a lease is $2.50 per
hectare during the first term and $5.00 per hectare
during each renewed term.
(2) The rent must be paid to the Mining Recorder
before the anniversary date of the lease.
62. (1) To obtain renewal of a lease, the lessee
must, at least six months before the end of the
existing lease, submit to the Mining Recorder a written request for renewal accompanied by the applicable fee set out in Schedule 1.
Demande de
prise à bail
Conditions de
la demande
Exigences
additionnelles
Avis au
registraire
Délivrance du
bail
Loyer annuel
Échéance du
paiement
Demande de
renouvellement
de bail
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Reduction in
area of leased
claim
(2) At the time of renewal, the Mining Recorder
must reduce the area specified in the lease if, at least
90 days before the end of the existing lease,
(a) the lessee requests it and
(i) if the lease covers only one recorded claim,
that claim has been reduced in area in accordance with section 52, or
(ii) otherwise, one or more recorded claims
have been removed from the lease; and
(b) an official plan of survey of the reduced area
has been prepared in accordance with Canada
Lands Surveys Act and has been submitted to the
Mining Recorder for recording.
Cancellation of
recording of
claim
(3) The recording of a claim that has been removed
from a lease under subparagraph (2)(a)(ii) is cancelled at the time that the renewal of the lease takes
effect.
Issuance of
renewal
(4) If, before the existing lease ends, the lessee
pays the rent for the first year of the renewal, the
Minister must issue the renewal for a term of
21 years.
63. (1) If rent is not paid within 30 days after the
day it is due, the Mining Recorder must send the lessee a notice stating the amount of rent due and the
rate of interest payable on that amount.
Notice of
overdue rent
Cancellation of
lease for
non-payment of
rent
(2) If the rent due, together with interest from the
date on which the rent was due, is not paid within
60 days after the day the notice was sent, the lease is
cancelled on the 61st day after the notice was sent.
Cancellation of
lease by lessee
64. (1) A lease is cancelled if the lessee submits to
the Mining Recorder a written notice of cancellation. The cancellation takes effect on the day the
notice is received by the Mining Recorder or, if a
later day for cancellation is set out in the notice, on
that day.
(2) For one year after a lease is cancelled, the former lessee and any person related to the former lessee are not permitted to
(a) apply for a prospecting permit for a zone, or
apply to record a claim, that covers any part of the
area that was covered by the cancelled lease; or
(b) acquire a legal or beneficial interest in a prospecting permit or claim referred to in paragraph (a).
Temporary
prohibition
relating to
former lessee
Transfer of
permit
(2) Au moment du renouvellement, le registraire
minier réduit la superficie indiquée au bail si, au
moins quatre-vingt-dix jours avant la date d’expiration du bail en cours :
a) le preneur à bail le demande et si :
(i) dans le cas d’un bail visant un seul claim
enregistré, la superficie de celui-ci a été réduite
conformément à l’article 52,
(ii) dans le cas d’un bail visant plus d’un claim
enregistré, au moins un des claims enregistrés
n’est plus visé par le bail;
b) un plan d’arpentage officiel de la superficie
réduite a été établi conformément à la Loi sur
l’arpentage des terres du Canada et transmis au
registraire minier pour enregistrement.
(3) L’enregistrement d’un claim qui n’est plus
visé par un bail à la suite de la réduction de superficie visée au sous-alinéa (2)a)(ii) est annulé au
moment de la prise d’effet du renouvellement du
bail.
(4) Le ministre renouvelle le bail pour une période
de vingt et un ans si, avant l’expiration du bail en
cours, le preneur à bail paye le loyer pour la première année du bail renouvelé.
63. (1) Si le loyer annuel n’est pas payé dans les
trente jours suivant la date à laquelle il devient exigible, le registraire minier envoie au preneur à bail
un avis indiquant la somme due à ce titre et le taux
d’intérêt applicable.
(2) Si cette somme et les intérêts courus depuis la
date à laquelle le loyer est devenu exigible ne sont
pas payés dans les soixante jours suivant la date
d’envoi de l’avis, le bail est annulé le soixante et
unième jour.
64. (1) Le bail est annulé sur présentation par le
preneur à bail d’un avis écrit au registraire minier.
L’annulation prend effet à la date à laquelle le registraire minier reçoit l’avis ou, si elle est postérieure, à
la date demandée par le preneur à bail.
Réduction de la
superficie du
claim
(2) Pendant l’année suivant la date d’annulation
du bail, l’ancien preneur à bail et toute personne qui
lui est liée ne peuvent :
a) présenter une demande de permis de prospection à l’égard d’une zone ou une demande d’enregistrement d’un claim si la zone ou le claim sont
situés, en tout ou en partie, dans les limites de la
superficie faisant l’objet du bail qui a été annulé;
b) acquérir un intérêt en common law ou un intérêt bénéficiaire à l’égard du permis de prospection
ou du claim visés à l’alinéa a).
Interdictions
temporaires en
cas d’annulation de bail
TRANSFER OF A PROSPECTING PERMIT,
CLAIM OR LEASE
TRANSFERT D’UN PERMIS DE
PROSPECTION, D’UN CLAIM OU D’UN BAIL
65. The transfer of a prospecting permit or an
interest in it may be recorded only if
(a) the transfer is made to a licensee;
(b) a request for recording of the transfer is made
by the permittee in writing to the Mining Recorder
65. Le transfert d’un permis de prospection — ou
d’un intérêt à l’égard du permis — ne peut être enregistré que si les conditions suivantes sont réunies :
a) la personne à qui le permis en cause est transféré est titulaire d’une licence;
Annulation de
l’enregistrement d’un
claim
Condition de
renouvellement
Avis
d’exigibilité du
loyer
Bail annulé
Avis
d’annulation
de bail
Conditions de
transfert —
permis de
prospection
975
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
and is signed by the permittee and by the transferee; and
(c) the applicable fee set out in Schedule 1 is paid
to the Mining Recorder.
Requirements
for transfer of
recorded claim
or lease
66. (1) The transfer of a recorded claim or a lease
of a recorded claim or an interest in either of them
may be recorded only if
(a) the transfer is made to a licensee;
(b) if the transfer is of a recorded claim, a request
for recording of the transfer is made by the claim
holder in the prescribed form to the Mining
Recorder and is signed by the claim holder and
the transferee;
(c) if the transfer is of a lease,
(i) a request for recording of the transfer is
made by the lessee in writing to the Mining
Recorder and is signed by the lessee and the
transferee, and
(ii) the rent and any interest on it is paid;
(d) the applicable fee set out in Schedule 1 is paid
to the Mining Recorder.
Transfer of
lease includes
claims
(2) The transfer of a lease includes the transfer of
the recorded claims to which the lease applies.
b) le titulaire du permis de prospection présente
une demande par écrit au registraire minier, signée
par lui et la personne à qui le permis est
transféré;
c) les droits applicables prévus à l’annexe 1 sont
payés au registraire minier.
66. (1) Le transfert d’un claim enregistré ou d’un
bail visant un claim enregistré — ou d’un intérêt à
l’égard de l’un d’eux — ne peut être enregistré que
si les conditions suivantes sont réunies :
a) la personne à qui le claim ou le bail en cause est
transféré est titulaire d’une licence;
b) dans le cas du transfert d’un claim enregistré, le
détenteur du claim présente la demande de transfert au registraire minier sur la formule prescrite,
signée par lui et la personne à qui le claim est
transféré;
c) dans le cas du transfert d’un bail :
(i) le preneur à bail présente la demande de
transfert par écrit au registraire minier, signée
par lui et la personne à qui le bail est transféré,
(ii) le loyer et les intérêts sur celui-ci ont été
payés;
d) les droits applicables prévus à l’annexe 1 sont
payés au registraire minier.
(2) Le transfert d’un bail emporte celui de tout
claim enregistré visé par ce bail.
Condition on
transfer within
mining property
(3) The transfer of a lease or a recorded claim
either of which is part of a mining property may be
recorded only if security in the amount of any unpaid
royalties in relation to the mining property has been
deposited with the Minister.
67. (1) The recording of a claim is cancelled, or a
lease and the recording of the claims covered by the
lease are cancelled, on the day that any of the following events occur:
(a) the Minister has realized on a charge or security over the real property of the claim holder or the
lessee for the costs of remedying any environmental condition or environmental damage under
subsection 11.8(8) of the Companies’ Creditors
Arrangement Act or subsection 14.06(7) of the
Bankruptcy and Insolvency Act;
(b) the interests in territorial lands represented by
the claim or lease have reverted to the Crown as a
result of a court order made under the Companies’
Creditors Arrangement Act or the Bankruptcy and
Insolvency Act;
(c) the Minister has accepted the claim or lease as
a security in respect of a debt or other obligation
owed to the Crown and the Minister has realized
on the security under section 156 of the Financial
Administration Act.
(2) The lands that were covered by a claim or a
lease the recording of which has been cancelled
under subsection (1), are not open for prospecting
and staking until the Minister opens them.
(3) Le transfert d’un claim enregistré ou d’un bail
qui fait partie d’une propriété minière ne peut être
enregistré que si une garantie équivalant à la somme
des redevances minières impayées à l’égard de cette
propriété a été déposée auprès du ministre.
67. (1) L’enregistrement d’un claim ou d’un bail
et des claims enregistrés qu’il vise est annulé à la
date où survient l’un des événements suivants :
a) le ministre a réalisé une sûreté de premier rang
sur un bien réel du détenteur du claim ou du preneur à bail pour couvrir les frais de réparation
d’un fait ou dommage causé à l’environnement en
vertu du paragraphe 11.8(8) de la Loi sur les
arrangements avec les créanciers des compagnies
ou du paragraphe 14.06(7) de la Loi sur la faillite
et l’insolvabilité;
b) les intérêts dans les terres territoriales représentés par le claim ou le bail ont été retournés à la
Couronne en raison de l’ordonnance d’un tribunal
rendue sous le régime de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ou de
la Loi sur la faillite et l’insolvabilité;
c) le ministre a accepté le claim ou le bail à titre de
garantie à l’égard d’une créance de la Couronne et
il a réalisé cette garantie en vertu de l’article 156
de la Loi sur la gestion des finances publiques.
(2) Les terres visées par un claim ou un bail dont
l’enregistrement est annulé aux termes du paragraphe (1) ne sont rouvertes à la prospection et au
jalonnement que lorsque le ministre les rouvre.
Cancellation of
recorded claim
or lease
Delay in
opening lands
976
Conditions de
transfert —
claim enregistré
ou bail
Transfert de
bail et des
claims visés par
le bail
Enregistrement
sous condition
de garantie
Annulation
d’un claim ou
d’un bail
Réouverture
différée
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Disposition of
interests in
lands
New claim
considered as
transfer
Minister may
issue new lease
New lease
considered as
transfer
Conditions
Commencement of
production of
mine
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(3) Subject to subsection (7), at any time after the
recording of a claim (the original claim) was cancelled under subsection (1), the Minister may, with
respect to the lands that were covered by the original
claim, instruct the Mining Recorder to record, in the
name of a specified person, a new claim that covers
those lands.
(4) When a new claim is recorded under subsection (3),
(a) the new claim need not be staked;
(b) the recording date for the new claim is considered to be the recording date of the original
claim;
(c) the information recorded by the Mining
Recorder, including the requests and the documents filed with respect to the original claim, are
considered to have been recorded or presented
with respect to the new claim;
(d) despite subsection 33(5), the duration of the
new claim extends for a period beginning on the
day on which the Minister instructs that the new
claim be recorded (start day) to the next anniversary date of the recording of the original claim
that is at least “x” days after the start day, where
“x” is equal to the number of days that were left in
the duration of the original claim immediately
before it was cancelled; and
(e) the requirements of paragraphs 39(1)(b) and
43(1)(b) apply with respect to the new claim.
(5) Subject to subsection (7), at any time after a
lease is cancelled under subsection (1), the Minister
may issue a new lease that covers the same lands as
were covered by the cancelled lease.
(6) A new lease issued under subsection (5) is
considered to be a transfer of the previous lease on
the same lands, with the same duration as was left on
the previous lease at the time it was cancelled.
(7) The Minister may only act under subsection (3) or (5) if
(a) the lands covered by the new claim or lease
have not been opened for prospecting and staking;
and
(b) it is in the financial interest of the Crown or
will aid in remedying environmental damage on
territorial lands.
(3) Sous réserve du paragraphe (7), à tout moment
après l’annulation de l’enregistrement d’un claim
(ci-après « claim initial ») aux termes du paragraphe (1), le ministre peut, à l’égard des terres visées
par ce claim, ordonner au registraire minier d’enregistrer un nouveau claim à l’égard de ces terres au
nom de la personne qu’il désigne.
(4) Lorsqu’un nouveau claim est enregistré en
application du paragraphe (3) :
a) il n’a pas à être jalonné;
b) la date d’enregistrement est considérée comme
étant celle du claim initial;
c) les renseignements inscrits dans le registre, les
demandes et les documents présentés à l’égard du
claim initial sont considérés comme ayant été inscrits ou présentés à l’égard du nouveau claim
comme s’il s’agissait du claim initial;
d) malgré le paragraphe 33(5), la période de validité du nouveau claim commence à la date à
laquelle le ministre a ordonné l’enregistrement de
celui-ci (ci-après « date de commencement ») et
se termine à la prochaine date anniversaire de
l’enregistrement du claim initial qui suit de « x »
jours la date de commencement, « x » représentant le nombre de jours qui restait à la période de
validité du claim initial immédiatement avant
l’annulation;
e) les exigences prévues aux alinéas 39(1)b) et
43(1)b) s’appliquent à l’égard du nouveau claim.
(5) Sous réserve du paragraphe (7), à tout moment
après qu’un bail est annulé en application du paragraphe (1), le ministre peut délivrer un nouveau bail
à l’égard des terres visées par le bail.
(6) La délivrance du nouveau bail est considérée
comme le transfert du bail annulé; le premier expire
à la date à laquelle aurait expiré le second.
Disposition des
intérêts dans les
terres
(7) Le ministre peut procéder en vertu du paragraphe (3) ou du paragraphe (5) seulement si :
a) les terres visées par le nouveau claim ou visées
par le nouveau bail n’ont pas été rouvertes à la
prospection et au jalonnement;
b) il est dans l’intérêt financier de la Couronne de
le faire ou cela contribuera à la réparation des
dommages causés à l’environnement sur des
terres territoriales.
Conditions
ROYALTIES
REDEVANCES
68. (1) For the purposes of these Regulations, the
date on which a mine commences production is
(a) if the mine includes a mill or concentrator, the
first day of the first 90-day period during which
the mill or concentrator operates at an average of
at least 60% of its rated capacity; or
(b) otherwise, the day the mine begins to produce
minerals in reasonable commercial quantities.
68. (1) Pour l’application du présent règlement, la
date de mise en production de la mine s’entend :
a) si la mine comprend une usine de broyage ou
un concentrateur, du premier jour de la première
période de quatre-vingt-dix jours pendant laquelle
l’usine de broyage ou le concentrateur fonctionne
en moyenne à au moins 60 % de sa capacité;
b) si la mine ne comprend pas d’usine de broyage
ni de concentrateur, de la date à laquelle des minéraux commencent à y être produits en quantité
commerciale raisonnable.
Conditions
Délivrance d’un
nouveau bail
dans certaines
circonstances
Présomption
Mise en
production de
la mine
977
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Presumptions
respecting
mineral or
processed
mineral
Presumptions
respecting
related persons
Royalties on
value of output
of mine
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(2) For the purposes of these Regulations, a mineral or processed mineral is considered to
(a) be produced and be part of the output of a
mine if the mineral or processed mineral is in a
saleable form or has been removed from the mine;
and
(b) form part of the output of the mine if it is produced from the reprocessing of tailings from a
mine.
(3) For the purposes of these Regulations,
(a) if minerals or processed minerals that have
been sold by an operator to a person not related to
the operator are later sold to a person related to the
operator, those minerals or processed minerals are
considered to have been sold by the operator to a
related person; and
(b) if minerals or processed minerals that have
been sold by an operator to a person related to the
operator are later sold to a person not related to
the operator and proof of that sale is provided,
those minerals or processed minerals are considered to have been sold by the operator to a person not related to the operator.
69. (1) Each fiscal year, the owner or operator of a
mine must pay to the Crown royalties on the value of
the mine’s output during that fiscal year in an amount
equal to the lesser of
(a) 13% of the value of the output of the mine, and
(b) the sum of the royalties payable set out in Column 2 of the table to this paragraph for the dollar
value of the output set out in Column 1.
(2) Pour l’application du présent règlement, tout
minéral ou minéral traité est considéré :
a) être produit par une mine et faire partie de sa
production s’il est sous une forme vendable ou s’il
a été retiré de la mine;
b) faire partie de sa production s’il provient du
recyclage des résidus d’une mine.
(3) Pour l’application du présent règlement :
a) si des minéraux ou minéraux traités ayant été
vendus par l’exploitant à une personne qui ne lui
est pas liée sont par la suite revendus à une personne qui lui est liée, ils sont considérés avoir été
vendus par l’exploitant à la personne qui lui est
liée;
b) si des minéraux ou minéraux traités ayant été
vendus par l’exploitant à une personne qui lui est
liée sont par la suite revendus à une personne qui
ne lui est pas liée et qu’une preuve à cet égard est
fournie, ils sont considérés avoir été vendus par
l’exploitant à la personne qui ne lui est pas liée.
Présomption —
personne liée
69. (1) Le propriétaire ou l’exploitant d’une mine
verse à la Couronne, pour chaque exercice, des redevances sur la valeur de la production de la mine
durant l’exercice en cause d’une somme égale à la
moins élevée des sommes suivantes :
a) 13 % de la valeur de la production de la mine;
b) la somme calculée selon le pourcentage de
redevance visé à la colonne 2 du tableau ci-après
applicable selon la valeur en dollars de la production visée à la colonne 1.
Redevances sur
la valeur de la
production de
la mine
TABLE
Column 1
Item
Dollar value of the output of the mine
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
10,000 or less
greater than 10,000 but not greater than 5 million
greater than 5 million but not greater than 10 million
greater than 10 million but not greater than 15 million
greater than 15 million but not greater than 20 million
greater than 20 million but not greater than 25 million
greater than 25 million but not greater than 30 million
greater than 30 million but not greater than 35 million
greater than 35 million but not greater than 40 million
greater than 40 million but not greater than 45 million
greater than 45 million
Royalties
payable to
Receiver
General
978
Minéral
ou minéral
traité —
présomption
TABLEAU
Column 2
Royalty payable
on that portion
of the value (%)
0
5%
6%
7%
8%
9%
10%
11%
12%
13%
14%
(2) The royalties payable to the Receiver General
of Canada under subsection (1) in respect of a mine
accrue during a fiscal year as the output of a mine is
produced and must be remitted to the Chief not later
than the last day of the fourth month after the end of
that fiscal year.
Colonne 1
Colonne 2
Article
Valeur en dollars de la production
Pourcentage
de redevance
à payer selon
la valeur de la
production
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
10 000 ou moins
plus de 10 000 jusqu’à 5 millions
plus de 5 millions jusqu’à 10 millions
plus de 10 millions jusqu’à 15 millions
plus de 15 millions jusqu’à 20 millions
plus de 20 millions jusqu’à 25 millions
plus de 25 millions jusqu’à 30 millions
plus de 30 millions jusqu’à 35 millions
plus de 35 millions jusqu’à 40 millions
plus de 40 millions jusqu’à 45 millions
plus de 45 millions
(2) Les redevances s’accumulent pendant l’exercice à mesure que la production avance. Elles sont
payées à l’ordre du receveur général du Canada et
remises au chef au plus tard le dernier jour du quatrième mois suivant la fin de l’exercice en cause.
0
5 %
6 %
7 %
8 %
9 %
10 %
11 %
12 %
13 %
14 %
Redevances
payables au
receveur
général du
Canada
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Joint and
several liability
(3) Subject to paragraph 74(1)(b), any person who
was an owner or operator of a mine during the fiscal
year in respect of which the royalties were payable is
jointly and severally liable for the entire amount of
the royalties payable in respect of the period during
which that person was an owner or operator.
Calculation of
value of output
(4) For the purposes of this section, the value of
the output of a mine for a fiscal year must be calculated in accordance with the formula
A+B–C+D+E+F+G+H–I+J
where
A is the total of
(a) the proceeds from sales, during the fiscal
year, of minerals or processed minerals produced from the mine to persons not related to
the operator, if proof of those sales is
provided,
(b) the market value of any minerals or processed minerals produced from the mine that
were sold or transferred to a person related to
the operator, or to any other person if the proof
of that disposition is not provided, and
(c) if the minerals or processed minerals produced from the mine are precious stones that
have been cut or polished before their sale or
transfer, the market value of those precious
stones before they were cut or polished;
B is the market value of any inventories of minerals
and processed minerals produced from the mine,
as at the end of the fiscal year, determined under
subsection (9);
C is the market value of any inventories of minerals
and processed minerals produced from the mine,
as at the beginning of the fiscal year, determined
under subsection (9);
D is the lesser of
(a) the amount of any payment received during
the fiscal year that is related to a cost that has
been claimed as a deduction or allowance
under this section, and
(b) that cost;
Eis any excess amount referred to in paragraph 70(5)(b);
F is any amount withdrawn, during the fiscal year,
from a mining reclamation trust established in
respect of lands to which these Regulations apply,
up to the maximum of the total of the amounts
contributed to the trust;
G is the amount of any proceeds received, during
the fiscal year, from insurance on minerals or
processed minerals produced from the mine;
H is the amount of any grants in respect of the mine
that were made to the operator, or of any loans to
the operator in respect of the mine that were forgiven, by the federal government during the fiscal
year;
(3) Sous réserve de l’alinéa 74(1)b), toute personne qui était le propriétaire ou l’exploitant d’une
mine pendant un exercice au cours duquel des redevances étaient dues est solidairement responsable du
montant total des redevances à payer pour la période
pendant laquelle elle était le propriétaire ou
l’exploitant.
(4) Pour l’application du présent article, la valeur
de la production d’une mine au cours d’un exercice
est calculée selon la formule suivante :
A+B–C+D+E+F+G+H–I+J
où :
A représente le total des sommes suivantes :
a) le produit de la vente, pendant l’exercice,
des minéraux ou minéraux traités produits par
la mine à des personnes non liées à l’exploitant, si la preuve de la vente est fournie,
b) la valeur marchande des minéraux ou minéraux traités produits par la mine qui ont été
vendus ou transférés à une personne liée à
l’exploitant ou, si la preuve de la disposition
n’est pas fournie, à toute autre personne,
c) si les minéraux ou minéraux traités produits
par la mine sont des pierres précieuses qui ont
été taillées ou polies avant leur vente ou leur
transfert, la valeur marchande de ces pierres
précieuses avant leur taille ou leur polissage;
B la valeur marchande, déterminée conformément
au paragraphe (9), des minéraux et minéraux traités produits par la mine en stock à la fin de
l’exercice;
C la valeur marchande, déterminée conformément
au paragraphe (9), des minéraux et minéraux traités produits par la mine en stock au début de
l’exercice;
D le moindre des montants suivants :
a) tout paiement reçu au cours de l’exercice
relativement à des frais pour lesquels une
déduction a été réclamée en vertu du présent
article,
b) ces frais;
E tout montant excédentaire visé à l’alinéa 70(5)b);
F toute somme retirée, pendant l’exercice, d’une
fiducie de restauration minière établie à l’égard
de terres visées par le présent règlement jusqu’à
concurrence du total des sommes versées à la
fiducie;
Gtoute prestation d’assurance reçue, pendant
l’exercice, à l’égard de minéraux et minéraux
traités produits par la mine;
H toute subvention ou tout prêt — pour lequel l’exploitant a été dispensé de remboursement —
accordé à l’exploitant par le gouvernement fédéral relativement à la mine pendant l’exercice;
I le total des déductions réclamées aux termes du
paragraphe 70(1);
Responsabilité
solidaire
Formule de
calcul
979
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Joint
venture —
determination
of value of A
Certain costs
and values
excluded
Last year of
production —
option for
calculation
Election is
irrevocable
Market value of
precious stones
980
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
I is the total of the deductions and allowances
claimed under subsection 70(1); and
J is the total of
(a) the amount by which the sum of the
amounts referred to in paragraphs 70(8)(d) and
(9)(e) exceeds the undeducted balance of the
depreciable assets eligible for a depreciation
allowance at the end of the fiscal year, and
(b) the amount by which the sum of the
amounts referred to in paragraphs 70(9)(c) and
(d) exceeds the undeducted balance of the
development allowance at the end of the fiscal
year.
(5) For the purpose of determining the value of A
in subsection (4), if a mine is operated as a joint venture whose members deliver separate mining royalty
returns under subsection 74(1),
(a) a diversion of any or all of the production of
the mine from one member of the joint venture to
another does not constitute a sale or transfer for
the purposes of subsection 77(2), even if consideration is paid for the diversion; and
(b) any consideration paid to the member from
whom the production was diverted must be
included by that member as proceeds of sale of
minerals or processed minerals produced from the
mine.
(6) Costs related to the production of or value for
minerals or processed minerals from lands other
than lands to which these Regulations apply must
not be taken into account for the purposes of determining the values of A to D, G and I in subsection (4).
(7) In the case of a mining royalty return for the
last fiscal year of production of a mine, the operator
may, for the purpose of determining the value of B in
subsection (4), elect to use the actual proceeds from
the sale to a party not related to the operator of minerals or processed minerals in inventory at the end of
the fiscal year, if proof of that sale is provided, rather
than the market value of the inventory of minerals or
processed minerals at the end of that fiscal year as
required under subsection (4).
(8) An election made under subsection (7) is
irrevocable.
(9) If the minerals or processed minerals referred
to in paragraphs (b) and (c) of the description of A,
and in the descriptions of B and C, in subsection (4)
are precious stones, the market value of the precious
stones is as follows:
(a) if the mining royalty valuer and the operator
agree on a value for the stones, that value; or
(b) if the mining royalty valuer and the operator
cannot agree on a value for the stones, the maximum amount that could be realized from the sale
of the stones on the open market after they are
sorted into market assortments.
J le total des sommes suivantes :
a) l’excédent du total des sommes visées aux
alinéas 70(8)d) et (9)e) sur la fraction non
amortie des actifs amortissables admissibles à
la déduction pour amortissement à la fin de
l’exercice,
b) l’excédent du total des sommes visées aux
alinéas 70(9)c) et d) sur la fraction non amortie
de la déduction relative à l’aménagement à la
fin de l’exercice.
(5) Dans le calcul de la valeur de l’élément A de la
formule figurant au paragraphe (4), si la mine est
exploitée en coentreprise dont les membres remettent
des déclarations de redevances minières distinctes
conformément au paragraphe 74(1) :
a) la réaffectation de la totalité ou d’une partie de
la production de la mine par un membre de la
coentreprise en faveur d’un autre membre ne
constitue pas une vente ni un transfert au titre du
paragraphe 77(2), même si une contrepartie est
versée pour cette réaffectation;
b) toute contrepartie versée au membre dont la
production a été réaffectée est incluse par ce
membre comme produit de la vente des minéraux
ou minéraux traités produits par la mine.
(6) Il n’est pas tenu compte, dans le calcul de la
valeur des éléments A à D, G et I de la formule figurant au paragraphe (4), de la valeur des minéraux et
minéraux traités provenant de terres auxquelles le
présent règlement ne s’applique pas et de leur coût
de production.
(7) Dans le cas de la déclaration de redevances
minières établie pour le dernier exercice de production de la mine, l’exploitant peut, dans le calcul de la
valeur de l’élément B de la formule figurant au paragraphe (4), choisir d’utiliser le produit réel de la
vente des minéraux ou minéraux traités en stock à la
fin de l’exercice à une personne qui ne lui est pas
liée, si la preuve de la vente est fournie, au lieu de la
valeur marchande des minéraux ou minéraux traités
en stock à la fin de l’exercice comme le prévoit le
paragraphe (4).
(8) Le choix fait en vertu du paragraphe (7) est
irrévocable.
(9) Si les minéraux ou minéraux traités visés aux
alinéas b) et c) de l’élément A et aux éléments B et C
de la formule figurant au paragraphe (4) sont des
pierres précieuses, leur valeur marchande est la
suivante :
a) dans le cas où l’évaluateur des redevances
minières et l’exploitant s’entendent sur la valeur
des pierres, cette valeur;
b) dans le cas où ils ne s’entendent pas, la valeur
maximale qui pourrait être obtenue de la vente des
pierres sur le marché libre une fois celles-ci triées
selon leur classement commercial.
Mine exploitée
en coentreprise — calcul
de l’élément A
Valeur des
minéraux
exclue du calcul
Option de
calcul de
l’élément B —
dernier exercice
de production
Choix
irrévocable
Valeur
marchande
des pierres
précieuses
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(10) For the purpose of subsection (9), the market
value must be determined
(a) when the value is calculated for inventory purposes, at the beginning or end of the fiscal year;
and
(b) when the value is calculated for any other purpose, as of the last time the precious stones were
valued by the mining royalty valuer.
(11) If the minerals or processed minerals referred
to in paragraphs (b) and (c) of the description of A,
and in the descriptions of B and C, in subsection (4)
are not precious stones, their market value is the
price that could be obtained from their sale to a person who is not related to the operator.
(12) For the purpose of subsection (11), the market value must be determined
(a) when the value is calculated for inventory purposes, at the beginning or end of the fiscal year;
and
(b) when the value is calculated for any other purpose, at the time the minerals or processed minerals are shipped from the mine.
(13) Gains and losses from hedging transactions
must not be included in calculating the value of the
mine’s output.
(10) Pour l’application du paragraphe (9), la
valeur marchande est calculée :
a) dans le cas où il s’agit de déterminer la valeur
des stocks, au début ou à la fin de l’exercice;
b) dans les autres cas, au moment de la dernière
évaluation de l’évaluateur des redevances
minières.
Moment
du calcul
de la valeur
marchande
des pierres
précieuses
(11) Si les minéraux ou minéraux traités visés aux
alinéas b) et c) de l’élément A et aux éléments B et C
de la formule figurant au paragraphe (4) ne sont pas
des pierres précieuses, leur valeur marchande est
égale au prix qui pourrait être obtenu de leur vente à
une personne non liée à l’exploitant.
(12) Pour l’application du paragraphe (11), la
valeur marchande est calculée :
a) dans le cas où il s’agit de déterminer la valeur
des stocks, au début ou à la fin de l’exercice;
b) dans les autres cas, au moment où les minéraux
ou minéraux traités sont expédiés de la mine.
Valeur
marchande des
autres minéraux
(13) Les gains et les pertes provenant d’opérations
de couverture n’entrent pas dans le calcul de la
valeur de la production de la mine.
Exclusion —
opérations de
couverture
Exchange rate
(14) For the purpose of these Regulations, the
Bank of Canada’s noon exchange rate must be used
to convert foreign currencies into Canadian dollars
(a) as of the date of that transaction if a transaction is carried out in a foreign currency; and
(b) as of the last day of the fiscal year if inventories have been valued in a foreign currency.
Taux de change
Operating costs
for operations
outside Canada
(15) When operating costs are incurred for operations outside of Canada, the operator may convert
foreign currency transactions for those costs into
Canadian dollars using the Bank of Canada’s average noon exchange rate for the month in which those
costs were incurred.
Deductions
70. (1) In calculating the value of the output of a
mine for a fiscal year, only the following deductions
and allowances may be claimed:
(a) the costs, incurred during the fiscal year, of
sorting, valuing, marketing and selling the minerals or processed minerals produced from the
mine;
(b) the costs, incurred during the fiscal year, of
insurance, storage, handling and transportation to
the processing plant or market, in respect of the
minerals or processed minerals produced from the
mine;
(c) the costs, incurred during the fiscal year, of
mining and processing minerals or processed
minerals from the mine;
(d) the costs, incurred during the fiscal year, of
repair, maintenance or reclamation at the mine;
(e) the consideration paid by a member of a joint
venture for minerals or processed minerals
(14) Pour l’application du présent règlement, le
taux de change utilisé pour convertir en dollars canadiens les devises étrangères est celui annoncé par la
Banque du Canada à midi :
a) le jour où la transaction en devises étrangères
est effectuée;
b) si les stocks sont évalués en devises étrangères,
le jour où prend fin l’exercice.
(15) Lorsque des frais d’exploitation sont engagés
pour des opérations ayant lieu à l’extérieur du
Canada, l’exploitant peut convertir en dollars canadiens les transactions en devises étrangères relatives
à ces frais, selon le taux de change moyen de la
Banque du Canada, à midi, du mois au cours duquel
les frais ont été engagés.
70. (1) Dans le calcul de la valeur de la production
d’une mine pour un exercice, seuls les montants suivants peuvent être déduits :
a) les frais engagés au cours de l’exercice au titre
du triage, de l’évaluation, de la commercialisation
et de la vente des minéraux ou minéraux traités
produits par la mine;
b) les frais engagés au cours de l’exercice au titre
de l’assurance, de l’entreposage et de la manutention des minéraux ou minéraux traités produits par
la mine ainsi qu’au titre de leur transport vers une
usine de traitement ou vers les marchés;
c) les frais engagés au cours de l’exercice au titre
de la production et du traitement des minéraux ou
minéraux traités de la mine;
d) les frais engagés à la mine au cours de l’exercice au titre des réparations, de l’entretien et des
restaurations;
Timing of
market value of
precious stones
Market value of
other minerals
Timing of
market value of
other minerals
Exclusion
respecting
hedging
transactions
Moment
du calcul
de la valeur
marchande des
autres minéraux
Frais
d’exploitation —
opérations à
l’extérieur
du Canada
Déductions
981
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
diverted from another member of the joint venture, when each member is delivering a separate
mining royalty return in accordance with section 74;
(f) general and administrative costs incurred during the fiscal year for property, employees or
operations at the mine that are not otherwise allocated to operating costs;
(g) exploration costs incurred during the fiscal
year by an owner of the mine, other than on the
mining property, if those costs have not been
otherwise claimed as an allowance or deduction
under these Regulations, in an amount not greater
than 10% of the value of the output of the mine
multiplied by the owner’s share of that output,
calculated
(i) after deduction of the costs referred to in
paragraphs (a) to (f), and
(ii) before the deduction of any depreciation
allowance, mining reclamation trust contribution allowance, development allowance or processing allowance;
(h) subject to subsection (5), paragraphs (8)(d)
and (9)(e) and subsection (10), a depreciation
allowance for the depreciable assets of the mine,
and for the depreciable assets of any facilities
located outside Nunavut that are used for the processing of minerals or processed minerals produced from the mine in an amount not exceeding
the undeducted balance of the cost of those depreciable assets at the end of the fiscal year of the
mine;
(i) a development allowance, not exceeding the
undeducted balance at the end of the fiscal year of
the mine of
(i) exploration costs incurred, before the date of
commencement of production, on the mining
property as constituted on the date of commencement of production and not deducted
under paragraph (g) in respect of any other
mine,
(ii) all costs incurred before the date of the
commencement of production for the purposes
of bringing the mine into production less the
total of
(A) the value of any minerals or processed
minerals produced from the mining property
that were sold or transferred before the date
of commencement of production, calculated
in accordance with section 69, and
(B) the market value of any minerals or processed minerals produced from the mining
property that are in inventory on the date of
commencement of production, calculated in
accordance with section 69,
(iii) exploration costs incurred on the mining
property after the date of commencement of
production,
(iv) costs incurred after the date of commencement of production for workings designed for
continuing use, including the clearing, removing or stripping of overburden from a new
982
e) la contrepartie versée par un membre d’une
coentreprise pour les minéraux ou minéraux traités transférés d’un autre membre de la coentreprise, si chaque membre remet une déclaration de
redevances minières distincte conformément à
l’article 74;
f) les frais généraux et administratifs engagés au
cours de l’exercice et qui ne sont pas autrement
compris dans les frais d’exploitation, lorsqu’ils
ont trait aux biens, aux employés ou aux opérations de la mine;
g) les frais d’exploration engagés au cours de
l’exercice par un propriétaire de la mine, ailleurs
que sur la propriété minière, si une déduction n’a
pas déjà été réclamée à leur égard aux termes du
présent règlement, jusqu’à concurrence de 10 %
de la valeur de la production de la mine multipliée
par la part du propriétaire de cette production,
calculée :
(i) après soustraction des montants visés aux
alinéas a) à f),
(ii) avant soustraction de toute déduction pour
amortissement ou de toute déduction relative à
l’aménagement, au traitement ou à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration minière;
h) sous réserve du paragraphe (5), des alinéas (8)d) et (9)e) et du paragraphe (10), une
déduction pour amortissement des actifs amortissables de la mine et des actifs amortissables des
installations, situées à l’extérieur du Nunavut et
utilisées pour le traitement des minéraux ou minéraux traités produits par la mine, dont le montant
ne dépasse pas la fraction non amortie du coût de
ces actifs amortissables à la fin de l’exercice;
i) une déduction relative à l’aménagement ne
dépassant pas la fraction non amortie à la fin de
l’exercice du total des sommes suivantes :
(i) les frais d’exploration engagés, avant la date
de mise en production, sur la propriété minière
telle qu’elle était à cette date, et non déduits aux
termes de l’alinéa g) à l’égard de toute autre
mine,
(ii) l’excédent des frais engagés avant la date de
mise en production de la mine en vue d’en lancer la production sur le total des sommes
suivantes :
(A) la valeur des minéraux ou minéraux traités provenant de la propriété minière qui ont
été vendus ou transférés avant la date de mise
en production, calculée conformément à l’article 69,
(B) la valeur marchande des minéraux ou
minéraux traités provenant de la propriété
minière qui sont en stock à la date de mise en
production, calculée conformément à l’article 69,
(iii) les frais d’exploration engagés sur la propriété minière après la date de mise en
production,
(iv) les frais engagés après la date de mise en
production pour des ouvrages conçus pour un
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
deposit at the mine, the sinking, excavation or
extension of a mine shaft, main haulage way or
similar underground workings, the construction
of an adit or other underground entry and the
construction of a road or of tailings disposal
structures at the mine, and
(v) if minerals or processed minerals are being
produced in commercial quantities from a
recorded claim or leased claim that was incorporated into the mining property after the date
of the commencement of production of the
mine, or from another mining property that was
incorporated into the mining property on which
the mine is located after the date of the commencement of production,
(A) if the claim or lease was purchased, the
purchase price of the claim or lease or the
amount referred to in clause (B), whichever
is the lesser, or
(B) in any other case, the costs referred to in
subparagraphs (i) and (ii) that were incurred
on the incorporated claim or lease and that
have not been previously claimed as a deduction or allowance under these Regulations;
(j) a mining reclamation trust contribution allowance, determined by the operator, not exceeding
the undeducted balance at the end of the fiscal
year of amounts contributed to the mining reclamation trust with respect to any environmental
impact resulting from the mining of minerals
from lands to which these Regulations apply;
(k) if minerals or processed minerals are processed by the operator of the mine before their
sale or transfer, an annual processing allowance
equal to the lesser of
(i) subject to subsection (2), 8% of the original
cost of the processing assets used by the operator in the processing of the output of the mine
during the fiscal year, and
(ii) 65% of the value of the output of the mine,
after deduction of the amounts referred to in
paragraphs (a) to (j); and
(l) if minerals or processed minerals from the
mine are processed at another mine, or at any
facilities located outside Nunavut that are used for
the processing of minerals or processed minerals
produced from another mine that is owned by the
operator or by a person related to the operator, the
total of
(i) the amount of the costs of the other mine that
are not deductible under paragraph (8)(b),
(ii) the amount by which the processing allowance for the other mine is reduced under paragraph (8)(c), and
(iii) the amount by which the undeducted balance of the original cost of the other mine’s
depreciable assets is adjusted under paragraph (8)(d).
usage prolongé, y compris le dégagement ou
l’enlèvement des terrains de recouvrement d’un
nouveau gisement à la mine, la perforation, le
creusage ou l’extension d’un puits de mine,
d’une galerie de roulage principale ou d’autres
aménagements souterrains similaires, la
construction d’une galerie horizontale ou d’une
autre voie d’accès souterraine, et la construction d’une route ou de structures d’évacuation
des résidus à la mine,
(v) si des minéraux ou minéraux traités sont
produits en quantité commerciale soit à partir
d’un claim enregistré ou d’un claim enregistré
faisant l’objet d’un bail qui a été incorporé à la
propriété minière après la date de mise en production, soit à partir d’une autre propriété
minière qui a été incorporée à la propriété
minière sur laquelle la mine est située après la
date de mise en production :
(A) dans le cas où le claim ou le bail a été
acheté, le prix d’achat ou, s’ils sont moins
élevés, les frais visés à la division (B),
(B) dans les autres cas, les frais visés aux
sous-alinéas (i) et (ii) engagés à l’égard du
claim ou du bail ainsi incorporé et pour lesquels une déduction n’a pas déjà été réclamée en vertu du présent règlement;
j) une déduction relative à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration
minière, déterminée par l’exploitant, ne dépassant
pas la fraction non amortie, à la fin de l’exercice,
des contributions effectuées au profit de la fiducie
de restauration minière en raison des répercussions environnementales découlant de l’exploitation minière des terres visées par le présent
règlement;
k) si des minéraux ou minéraux traités ont été traités par l’exploitant de la mine avant leur vente ou
leur transfert, une déduction annuelle relative au
traitement égale à la moins élevée des sommes
suivantes :
(i) sous réserve du paragraphe (2), 8 % du coût
d’origine des biens utilisés pour le traitement
dont l’exploitant fait usage dans le traitement
de la production de la mine pendant l’exercice,
(ii) 65 % de la valeur de la production de la
mine, déduction faite des sommes visées aux
alinéas a) à j);
l) si des minéraux ou minéraux traités de la mine
sont traités dans une autre mine ou dans des installations situées à l’extérieur du Nunavut et utilisées pour le traitement des minéraux ou minéraux
traités produits par une autre mine appartenant à
l’exploitant ou à une personne liée à celui-ci, le
total des sommes suivantes :
(i) les frais engagés à l’égard de l’autre mine
qui ne sont pas déductibles aux termes de l’alinéa (8)b),
(ii) la réduction aux termes de l’alinéa (8)c) de
la déduction relative au traitement de l’autre
mine,
983
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Production or
fiscal year less
than 12 months
Deduction
respecting
related person
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(2) When a mine is in production for less than
12 months in a fiscal year or a fiscal year of a mine
is less than 12 months,
(a) the deduction for processing allowance calculated under subparagraph (1)(k)(i) must be multiplied by one-twelfth times the number of months
in the fiscal year that the mine was in production
or the number of months in the shortened fiscal
year, as the case may be; and
(b) each dollar amount in column 1 of the table to
subsection 69(1) must be multiplied by onetwelfth times the number of months in the fiscal
year that the mine was in production or the number of months in the shortened fiscal year, as the
case may be.
(3) When the operator of a mine claims a deduction for costs incurred in a transaction with a related
person, the costs allowed as a deduction under this
section must be the amount of the actual costs
incurred by the related person, exclusive of any
profit, gain or commission to the related person or to
any other related person.
Depreciation
allowance
(4) A depreciation allowance may be claimed in
respect of a depreciable asset in the fiscal year in
which it is first used in the operations of the mine.
Reduction in
depreciation
allowance
(5) When an operator disposes of, or receives
insurance proceeds in respect of, assets for which a
depreciation allowance has been claimed,
(a) the undeducted balance of depreciable assets
must be reduced by the lesser of
(i) the proceeds of disposition or insurance proceeds, as the case may be, and
(ii) the original cost of the asset; and
(b) when the lesser of the amounts referred to in
subparagraphs (a)(i) and (ii) exceeds the undeducted balance of depreciable assets in the fiscal
year in which the assets were disposed of, the
excess must be included in the value of the output
of the mine for that fiscal year.
Depreciation
allowance —
proceeds of
disposition
(6) For the purposes of subsection (5), when the
operator of a mine sells to a related person an asset
for which a depreciation allowance has been claimed
or removes the asset from the mine, the proceeds of
disposition of the asset are the amount that could be
expected to be realized from the sale of the asset to a
person not related to the operator.
(7) When the operator of a mine purchases from a
related person an asset that is eligible for a depreciation allowance or transfers to the mine an asset from
another mine owned by the operator, the cost of the
asset for the purposes of calculating a depreciation
allowance is the amount that the operator could be
expected to pay to purchase that asset from a person
not related to the operator.
Depreciation
allowance —
purchase cost
984
(iii) le rajustement de la fraction non amortie du
coût d’origine des actifs amortissables de
l’autre mine aux termes de l’alinéa (8)d).
(2) Lorsqu’une mine est en production durant
moins de douze mois au cours d’un exercice ou que
son exercice est de moins de douze mois :
a) la déduction relative au traitement calculée
conformément au sous-alinéa (1)k)(i) est multipliée par un douzième du nombre de mois de production de la mine pendant l’exercice ou du
nombre de mois que comprend l’exercice de
moins de douze mois;
b) les valeurs indiquées à la colonne 1 du tableau
du paragraphe 69(1) sont multipliées par un douzième du nombre de mois de production de la
mine pendant l’exercice ou du nombre de mois
que comprend l’exercice de moins de douze mois.
(3) Lorsque l’exploitant d’une mine réclame une
déduction pour les frais engagés relativement à une
opération avec une personne liée, le montant de la
déduction permise par le présent article est le montant des frais réels engagés par la personne liée, à
l’exclusion de tout bénéfice, gain ou commission
versé à cette personne ou à toute autre personne liée
à l’exploitant.
(4) Une déduction pour amortissement peut être
réclamée à l’égard d’un actif amortissable durant le
premier exercice au cours duquel il est utilisé dans
l’exploitation de la mine.
(5) Lorsqu’un exploitant dispose des actifs à
l’égard desquels une déduction pour amortissement
a été réclamée ou reçoit le produit de l’assurance
pour ceux-ci :
a) la fraction non amortie des actifs amortissables
est réduite du moindre des montants suivants :
(i) le produit de la disposition ou de
l’assurance,
(ii) le coût d’origine des actifs;
b) lorsque le moindre des montants visés à l’alinéa a) dépasse la fraction non amortie des actifs
amortissables durant l’exercice au cours duquel il
en a été disposé, l’excédent est inclus dans la
valeur de la production de la mine pour cet
exercice.
(6) Pour l’application du paragraphe (5), lorsque
l’exploitant d’une mine vend à une personne liée un
actif à l’égard duquel une déduction pour amortissement a été réclamée ou lorsqu’il retire l’actif de la
mine, le produit de la disposition correspond au produit probable de la vente de cet actif à une personne
qui n’est pas liée à l’exploitant.
(7) Lorsque l’exploitant d’une mine achète d’une
personne liée un actif admissible à une déduction
pour amortissement ou transfère à la mine un actif
provenant d’une autre mine lui appartenant, le coût
de l’actif servant au calcul de cette déduction correspond au montant qu’il pourrait devoir payer pour
acheter cet actif d’une personne qui ne lui est pas
liée.
Production
ou exercice
de moins de
douze mois
Déduction —
opération avec
une personne
liée
Déduction pour
amortissement
Réduction de
déduction pour
amortissement
Déduction de
dépréciation —
produit de la
disposition
Déduction de
dépréciation —
coût de l’actif
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
Rules
respecting
processing
minerals not
produced at
the mine
(8) When, in a particular fiscal year, a mine’s
operator uses the mine’s depreciable assets, or any
facilities located outside Nunavut that are used for
the processing of minerals or processed minerals
produced from the mine, to process minerals or processed minerals other than those produced from the
mine,
(a) the revenue earned from the sale or processing
of those minerals or processed minerals must not
be included in the value of the output of the mine;
(b) the deduction for the costs incurred during the
fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) must be
reduced by any costs incurred for the processing
of minerals or processed minerals not produced
from the mine;
(c) the original cost of the processing assets used
to calculate the processing allowance amount
under subparagraph (1)(k)(i) must be reduced by
an amount equal to the original cost of the processing assets multiplied by the ratio of the costs
incurred during the fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) for the processing of minerals
or processed minerals not produced from the mine
to the total costs incurred during the fiscal year,
under those paragraphs, for the processing of all
minerals or processed minerals at the mine; and
(d) the undeducted balance of the original cost of
the mine’s depreciable assets at the end of the fiscal year must be adjusted to exclude an amount
equal to the original cost of the depreciable assets
used to process minerals or processed minerals
not produced from the mine multiplied by the
ratio of the costs incurred under paragraphs (1)(a)
to (f) during that fiscal year and all prior fiscal
years for the processing through those assets of
minerals or processed minerals not produced from
the mine to the total costs incurred under those
paragraphs during that fiscal year and all prior fiscal years for the processing through those assets
of all minerals and processed minerals at the
mine.
Rules
respecting
adjustment of
calculations
(9) When a mine produces minerals or processed
minerals from lands to which these Regulations
apply and any other lands,
(a) the deduction for the costs incurred during the
fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) must be
reduced by any costs incurred for the production
of minerals or processed minerals from lands
other than lands to which these Regulations apply;
(b) the original cost of the processing assets used
to calculate the processing allowance under subparagraph (1)(k)(i) must be reduced by an amount
equal to the original cost of the processing assets
multiplied by the ratio of the costs incurred during
the fiscal year under paragraphs (1)(a) to (f) for
the processing of minerals or processed minerals
produced from lands other than lands to which
these Regulations apply to the total costs incurred
during the fiscal year, under those paragraphs, for
(8) Si, au cours d’un exercice, l’exploitant d’une
mine se sert des actifs amortissables de la mine ou
d’installations, situées à l’extérieur du Nunavut et
utilisées pour le traitement des minéraux ou minéraux traités produits par la mine, pour traiter des
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent pas
de la mine :
a) les revenus tirés de la vente ou du traitement de
ces minéraux ou minéraux traités sont exclus de la
valeur de la production de la mine;
b) la déduction pour les frais engagés pendant
l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) est
réduite des frais engagés pour le traitement des
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent
pas de la mine;
c) le coût d’origine des biens utilisés pour le traitement ayant servi au calcul de la déduction
relative au traitement aux termes du sousalinéa (1)k)(i) est réduit d’une somme égale au
coût d’origine des biens utilisés pour le traitement
multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) pour le traitement des minéraux ou
minéraux traités qui ne proviennent pas de la mine
et, d’autre part, le total des frais engagés pendant
l’exercice aux termes de ces alinéas pour le traitement, à la mine, de tous les minéraux ou minéraux
traités;
d) la fraction non amortie du coût d’origine des
actifs amortissables de la mine à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction d’une somme
égale au coût d’origine des actifs amortissables
ayant servi au traitement des minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent pas de la mine
multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice et tous les exercices
précédents aux termes des alinéas (1)a) à f) pour
le traitement au moyen de ces actifs des minéraux
ou minéraux traités qui ne proviennent pas de la
mine et, d’autre part, le total des frais engagés
pendant l’exercice et tous les exercices précédents
aux termes des mêmes alinéas pour le traitement,
à la mine, au moyen de ces actifs de tous les minéraux ou minéraux traités.
(9) Si des minéraux ou minéraux traités sont produits par une mine et proviennent de terres visées par
le présent règlement et d’autres terres :
a) la déduction pour les frais engagés pendant
l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) est
réduite des frais engagés pour la production de
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent
pas des terres visées par le présent règlement;
b) le coût d’origine des biens utilisés pour le traitement ayant servi au calcul de la déduction
relative au traitement aux termes du sousalinéa (1)k)(i) est réduit d’une somme égale au
coût d’origine des biens utilisés pour le traitement
multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice aux termes des alinéas (1)a) à f) pour le traitement des minéraux ou
minéraux traités qui ne proviennent pas des terres
visées par le présent règlement et, d’autre part, le
Traitement de
minéraux ne
provenant pas
de la mine
Règles de
rajustement
des calculs
985
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
the processing of all minerals or processed minerals at the mine;
(c) the undeducted balance of costs eligible for the
mine’s development allowance at the end of the
fiscal year must be adjusted to exclude an amount
equal to the costs referred to in subparagraph (1)(i)(ii) multiplied by the ratio of the costs
incurred under paragraphs (1)(a) to (f) during that
fiscal year and all prior fiscal years for the production of minerals or processed minerals from lands
other than lands to which these Regulations apply
to the total costs incurred under those paragraphs
during that fiscal year and all prior fiscal years for
the production of all minerals or processed minerals at the mine;
(d) the undeducted balance of costs eligible for
the mine’s development allowance at the end of
the fiscal year must be adjusted to exclude an
amount equal to the costs of the workings referred
to in subparagraph (1)(i)(iv) used in the production of minerals or processed minerals from lands
other than lands to which these Regulations apply
multiplied by the ratio of the costs incurred under
paragraphs (1)(c) to (f) during that fiscal year and
all prior fiscal years for the use of those workings
in the production of minerals or processed minerals from lands other than lands to which these
Regulations apply to the total costs incurred under
those paragraphs during that fiscal year and all
prior fiscal years for the use of those workings in
the production of all minerals or processed minerals at the mine; and
(e) the undeducted balance of the original cost of
the mine’s depreciable assets at the end of the fiscal year must be adjusted to exclude an amount
equal to the original cost of the depreciable assets
used in the production or processing of minerals
or processed minerals produced from lands other
than lands to which these Regulations apply
multiplied by the ratio of the costs incurred under
paragraphs (1)(a) to (f) during that fiscal year and
all prior fiscal years for the use of those assets for
the production or processing of minerals or processed minerals produced from lands other than
lands to which these Regulations apply to the total
costs incurred under those paragraphs during that
fiscal year and all prior fiscal years for the use of
those assets for the production or processing of all
minerals or processed minerals produced at the
mine.
Timing and
other
requirements
respecting
adjustments
986
(10) The adjustments referred to in paragraphs (8)(d) and (9)(c) to (e) must each be calculated at the end of each fiscal year of the mine with
the difference between the amount calculated for
that fiscal year and the amount calculated for the
previous fiscal year being added to or subtracted
from the undeducted balance of the depreciable
assets or the undeducted balance of the costs eligible
for the development allowance, as the case may be.
total des frais engagés pendant l’exercice aux
termes des mêmes alinéas pour le traitement, à la
mine, de tous les minéraux ou minéraux traités;
c) la fraction non amortie des frais admissibles à
la déduction relative à l’aménagement de la mine
à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction
d’une somme égale aux frais engagés aux termes
du sous-alinéa (1)i)(ii) multipliés par le rapport
entre, d’une part, les frais engagés pendant l’exercice et tous les exercices précédents aux termes
des alinéas (1)a) à f) pour la production de minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent pas
des terres visées par le présent règlement et,
d’autre part, le total des frais engagés pendant
l’exercice et tous les exercices précédents aux
termes des mêmes alinéas pour la production, à la
mine, de tous les minéraux ou minéraux traités;
d) la fraction non amortie des frais admissibles à
la déduction relative à l’aménagement de la mine
à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction
d’une somme égale aux frais engagés pour les
ouvrages visés au sous-alinéa (1)i)(iv) servant à la
production de minéraux ou minéraux traités qui
ne proviennent pas des terres visées par le présent
règlement multipliés par le rapport entre, d’une
part, les frais engagés pendant l’exercice et
tous les exercices précédents aux termes des alinéas (1)c) à f) pour l’usage de ces ouvrages dans
la production de minéraux ou minéraux traités qui
ne proviennent pas des terres visées par le présent
règlement et, d’autre part, le total des frais engagés pendant l’exercice et tous les exercices précédents aux termes des mêmes alinéas pour l’usage
de ces ouvrages dans la production, à la mine, de
tous les minéraux ou minéraux traités;
e) la fraction non amortie du coût d’origine des
actifs amortissables de la mine à la fin de l’exercice est rajustée par soustraction d’une somme
égale au coût d’origine des actifs amortissables
utilisés dans la production ou le traitement des
minéraux ou minéraux traités qui ne proviennent
pas des terres visées par le présent règlement multiplié par le rapport entre, d’une part, les frais
engagés pendant l’exercice et tous les exercices
précédents aux termes des alinéas (1)a) à f) pour
l’utilisation de ces actifs dans la production ou le
traitement des minéraux ou minéraux traités qui
ne proviennent pas des terres visées par le présent
règlement et, d’autre part, le total des frais engagés pendant l’exercice et tous les exercices précédents aux termes des mêmes alinéas pour l’utilisation de ces actifs dans la production ou le
traitement, à la mine, de tous les minéraux ou
minéraux traités.
(10) Les rajustements prévus aux alinéas (8)d) et
(9)c) à e) sont calculés à la fin de chaque exercice de
la mine et la différence entre la somme calculée pour
l’exercice et la somme calculée pour les exercices
précédents est additionnée à la fraction non amortie
des actifs amortissables ou des frais admissibles à la
déduction relative à l’aménagement, ou en est soustraite, s’il y a lieu.
Rajustements
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Limitations on
deductions and
allowances
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(11) Despite any other subsection of this section,
no deduction or allowance can be made in respect of
a mine in relation to
(a) the capital cost of the depreciable assets, other
than those subject to the depreciation allowance
under paragraph (1)(h);
(b) depletion in the value of the mine or mining
property by reason of exhaustion of the minerals;
(c) if an owner or the operator of the mine is a
corporation,
(i) remuneration and travel costs of directors,
(ii) stock transfer agents’ fees,
(iii) shareholders’ meetings or the preparation
of shareholders’ reports, and
(iv) legal, accounting and other costs incurred
in connection with incorporations, reorganizations, financing or security or stock issues;
(d) interest on any debt, including an overdraft,
loan, mortgage, advance, debenture or bond, that
is capitalized or expensed for accounting
purposes;
(e) remuneration of executive officers, administrative and consulting costs and costs in respect of
offices not located at the mine site, unless that
remuneration or those costs are directly related to
operations of the mine or to the marketing and
selling of minerals or processed minerals produced from the mine;
(f) the taxes on profits, property or capital, or payments in lieu of those taxes, paid to any level of
government and the cost of preparing returns in
respect of those taxes, except for customs duties,
sales and excise taxes not otherwise refundable to
the operator, for any taxes related to the employment of employees, and for the cost of preparing a
return in respect of those taxes;
(g) the royalties paid for the use of mining property, the royalties calculated on revenue, production or profits of the mine, and the cost of calculating any royalties other than the royalties paid or
payable under these Regulations;
(h) payments made to an organization, community or corporation, including an Aboriginal organization, community or corporation, that are not
attributable to the provision of goods and services
directly related to the development and operation
of the mine or to prospecting and exploration on
lands to which these Regulations apply;
(i) payments made for the use or lease of, or
access to, the surface of the land on which the
mine is located;
(j) discounts on bonds, debentures, shares or sales
of receivables;
(k) increases in reserves or provisions for contingencies, other than in respect of a mining reclamation trust;
(l) dues and memberships for persons, other than
employees, involved in the operation of the mine;
(m) insurance premiums other than those paid for
minerals or processed minerals produced from the
mine;
(11) Malgré les autres dispositions du présent
article, aucune déduction n’est accordée relativement à une mine pour :
a) le coût en capital des actifs amortissables autres
que ceux visés par la déduction pour amortissement prévue à l’alinéa (1)h);
b) la baisse de la valeur de la mine ou de la propriété minière en raison de l’épuisement des
réserves de minéraux;
c) lorsque le propriétaire ou l’exploitant de la
mine est une société :
(i) la rémunération et les frais de déplacement
des administrateurs,
(ii) les honoraires versés aux agents des
transferts,
(iii) les réunions des actionnaires et l’établissement des rapports des actionnaires,
(iv) les frais juridiques, de comptabilité et ceux
liés à la constitution en personne morale, aux
réorganisations, au financement et à l’émission
de valeurs mobilières ou d’actions;
d) l’intérêt sur toute dette, y compris les découverts, les emprunts, les avances, les hypothèques,
les débentures et les obligations, capitalisé ou
passé en charges pour les besoins de la
comptabilité;
e) la rémunération des dirigeants, les frais d’administration et de consultation ainsi que les frais
relatifs aux bureaux qui ne sont pas situés sur le
site de la mine, sauf s’ils sont directement liés à
l’exploitation de la mine ou à la commercialisation et à la vente des minéraux ou minéraux traités
produits par la mine;
f) les impôts et taxes sur les bénéfices, les biens ou
le capital, et les paiements en tenant lieu, versés à
tous les ordres de gouvernement et les frais de
préparation des déclarations de revenus relatives à
ces impôts et taxes, à l’exception des droits de
douane, des taxes de vente et d’accise qui ne sont
pas à rembourser à l’exploitant, des impôts
concernant l’emploi de personnel et des frais de
préparation des déclarations de revenus relatives à
ces impôts ou taxes;
g) les redevances payées pour l’utilisation d’une
propriété minière, les redevances calculées sur les
revenus, la production ou les bénéfices de la mine
et les frais relatifs au calcul de toute redevance
autre que les redevances payées ou à payer au titre
du présent règlement;
h) les paiements faits à un organisme, à une collectivité ou à une société autochtone ou non
autochtone qui ne sont pas attribuables à la fourniture de biens et à la prestation de services directement liés à l’aménagement et à l’exploitation de la
mine ou à la prospection et à l’exploration sur des
terres visées par le présent règlement;
i) les paiements effectués pour utiliser ou louer la
surface du terrain sur lequel se trouve la mine, ou
pour y avoir accès;
j) les escomptes accordés sur les obligations, les
débentures, les actions et les créances vendues;
Coûts et frais
ne donnant
pas droit à
déduction
987
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(n) costs incurred during the fiscal year to produce
revenue that does not form part of the value of the
output of the mine;
(o) subject to subparagraph (1)(i)(v), the purchase
price of a recorded claim, a lease of a recorded
claim or a mine;
(p) the purchase price of any financial
instrument;
(q) charitable donations;
(r) advertising costs not directly identified with
the output of a particular mine;
(s) any cost not evidenced in accordance with generally accepted auditing standards;
(t) the cost of inventories of fuel, other consumables and spare parts that have not been consumed
in the operation of the mine;
(u) the costs of staking or recording a claim, or the
cost of surveying the claim for the purpose of taking it to lease;
(v) rent paid for the lease of a recorded claim
under these Regulations;
(w) the cost of preparing any financial information not required for the calculation of mining
royalties;
(x) any cost incurred after any precious stones
have been last valued by the mining royalty valuer,
if those stones were sold or transferred to a related
party, or to any other person if proof of the disposition is not provided, or if the stones were cut and
polished before their sale or transfer;
(y) any costs related to public, community or government relations unless those costs were incurred
for environmental assessments or other regulatory
processes; and
(z) any fines, penalties or bribes.
Change of
owner or
operator has
no effect
988
71. (1) A change in the ownership or of the operator of a mine does not affect
(a) the undeducted balance of the depreciable
assets eligible for a depreciation allowance;
(b) the undeducted balance of the costs eligible
for a development allowance;
(c) the undeducted balance of contributions to a
mining reclamation trust; or
(d) the original cost of the assets used for calculating a processing allowance.
k) les augmentations du fonds de réserve ou de la
réserve pour les imprévus, à l’exception de celles
se rapportant à une fiducie de restauration minière;
l) les droits d’adhésion versés pour des personnes,
autres que les employés, prenant part à l’exploitation de la mine;
m) les primes d’assurance, sauf celles payées pour
les minéraux ou minéraux traités produits par la
mine;
n) les frais engagés pendant l’exercice pour générer des revenus qui n’entrent pas dans le calcul de
la valeur de la production de la mine;
o) sous réserve du sous-alinéa (1)i)(v), le prix
d’achat d’un claim enregistré, d’un claim enregistré visé par un bail ou d’une mine;
p) le prix d’achat de tout instrument financier;
q) les dons de charité;
r) les frais engagés pour la publicité ne visant pas
la production d’une mine en particulier;
s) les frais qui ne sont pas attestés conformément
aux normes de vérification généralement
reconnues;
t) le coût des stocks de combustible, des biens de
consommation et des pièces de rechange qui n’ont
pas été utilisés dans le cadre de l’exploitation de la
mine;
u) le coût du jalonnement et de l’enregistrement
d’un claim et le coût de l’arpentage d’un claim
effectué en vue d’obtenir un bail;
v) le loyer payé pour le bail d’un claim enregistré
en vertu du présent règlement;
w) le coût relatif à l’établissement de données
financières qui ne sont pas nécessaires au calcul
des redevances minières;
x) les frais engagés après la dernière évaluation
des pierres précieuses faite par l’évaluateur des
redevances minières si celles-ci ont été vendues
ou transférées à une personne liée ou à toute autre
personne, si la preuve de leur disposition n’est pas
fournie, ou si elles ont été taillées ou polies avant
leur vente ou leur transfert;
y) les frais engagés pour les relations publiques et
administratives et pour les relations avec les collectivités, sauf s’ils ont été engagés pour une évaluation environnementale ou pour tout autre processus réglementaire;
z) toute amende, peine et sanction de même que
tout pot-de-vin.
71. (1) Le changement de propriétaire ou d’exploitant de la mine n’a pas pour effet de modifier :
a) la fraction non amortie des actifs amortissables
admissibles à une déduction pour amortissement;
b) la fraction non amortie des frais admissibles à
la déduction relative à l’aménagement;
c) la fraction non amortie des contributions effectuées au profit d’une fiducie de restauration
minière;
d) le coût d’origine des actifs ayant servi au calcul
de la déduction relative au traitement.
Changement
de propriétaire
ou d’exploitant — sans
effet
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Costs not
eligible for
development
allowance
Combining
operations on
two mining
properties
Valuations
when mining
property
purchased
from Crown
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
(2) Subject to paragraph 70(1)(i), when a recorded
claim expires or its recording is cancelled, or a lease
expires or is cancelled, any costs incurred in respect
of that claim or lease that would otherwise be eligible for a development allowance are no longer eligible for a development allowance in respect of any
mine.
(3) If a mining property is acquired by the operator of another mine and the operations on the two
mining properties are combined to become a single
operation, the undeducted balance of the costs eligible for the development allowance, the undeducted
balance of the cost of the depreciable assets eligible
for the depreciation allowance, the undeducted balance of the contributions to a mining reclamation
trust and the original cost of the processing assets
eligible for the processing allowance for each mine
must be combined.
(4) For the purpose of subsection (3), if an operator purchases a mining property from the Crown,
the value of the undeducted balance of the costs eligible for the development allowance, of the undeducted balance of the cost of the depreciable assets
eligible for the depreciation allowance and of the
original cost of the processing assets eligible for the
processing allowance of the purchased mine is the
lesser of the value established at the time the Crown
acquired the mining property and the value established in the agreement of purchase and sale for that
property.
Statement
respecting
minerals whose
gross value
exceeds
$100,000
72. (1) If, in a particular year, minerals or processed minerals that are from a leased claim and
whose gross value exceeds $100,000 are processed
at a mine, removed from a mine, sold or otherwise
disposed of, the lessee must, within one month after
the end of that year, deliver to the Chief a statement
setting out
(a) the name and a description of the mine;
(b) the names and addresses of all owners, operators and other lessees of the mine;
(c) the name and address of a person to whom
notices may be sent;
(d) the weight and value of minerals or processed
minerals processed at the mine, removed from the
mine, sold or otherwise disposed of during the
year and during each month of that year; and
(e) the design capacity of any mill, concentrator or
other processing plant at the mine.
Notice of
changes
(2) A lessee who has delivered a statement under
subsection (1) must promptly notify the Chief of
(a) any change in the name and address of the person to whom notices may be sent; and
(b) any change in the ownership or of the operator
of the mine.
73. (1) On or before the last day of the fourth
month after the end of each fiscal year of a mine,
including the fiscal year during which the mine
Contents of
royalty return
(2) Sous réserve de l’alinéa 70(1)i), si un claim
enregistré ou un bail expire ou si l’enregistrement
d’un claim ou un bail est annulé, tous les frais engagés relativement au claim ou au bail qui seraient
autrement admissibles à une déduction relative à
l’aménagement cessent d’être admissibles à une
telle déduction à l’égard de toute mine.
(3) Si une propriété minière est acquise par l’exploitant d’une autre mine et que les activités des propriétés minières sont regroupées dans une seule, la
fraction non amortie des actifs amortissables admissibles à une déduction pour amortissement, la fraction non amortie des frais admissibles à la déduction
relative à l’aménagement, la fraction non amortie
des contributions effectuées au profit d’une fiducie
de restauration minière et le coût d’origine des actifs
ayant servi au calcul de la déduction relative au traitement pour chaque mine sont regroupés.
(4) Pour l’application du paragraphe (3), si l’exploitant achète une propriété minière de la Couronne, la valeur de la fraction non amortie des coûts
admissibles à une déduction relative à l’aménagement, de la fraction non amortie du coût des actifs
amortissables admissible à une déduction pour
amortissement et du coût d’origine des biens utilisés
pour le traitement admissible à la déduction relative
au traitement de la mine achetée correspond à celle
établie au moment où la Couronne a acquis la propriété minière ou à celle établie dans la convention
d’achat-vente de la propriété, si celle-ci est
inférieure.
72. (1) Si, au cours d’une année donnée, des minéraux ou minéraux traités qui proviennent d’un claim
enregistré visé par un bail et dont la valeur brute
dépasse 100 000 $ sont traités à la mine, en sont retirés ou sont vendus ou qu’il en est autrement disposé,
le preneur à bail, dans le mois suivant la fin de cette
année donnée, remet au chef une déclaration qui
comporte les renseignements suivants :
a) le nom et la description de la mine;
b) les nom et adresse de tous les propriétaires,
exploitants et preneurs à bail de la mine;
c) les nom et adresse d’une personne à qui les avis
peuvent être envoyés;
d) le poids et la valeur des minéraux ou minéraux
traités qui ont été traités à la mine, retirés de celleci, vendus ou dont il a été autrement disposé pendant l’année et au cours de chaque mois de
l’année;
e) la capacité de production nominale de toute
usine de traitement à la mine, notamment toute
usine de broyage ou tout concentrateur.
(2) Le preneur à bail qui a produit la déclaration
avise sans délai le chef :
a) de tout changement apporté aux nom et adresse
de la personne à qui les avis peuvent être envoyés;
b) de tout changement de propriétaire ou d’exploitant de la mine.
73. (1) Au plus tard le dernier jour du quatrième
mois suivant la fin de l’exercice d’une mine, y compris l’exercice au cours duquel la mine est mise en
Frais non
admissibles à
une déduction
Regroupement
des activités
minières
Achat d’une
propriété
minière de la
Couronne
Déclaration —
valeur brute de
minéraux de
plus de
100 000 $
Avis de
changement
Déclaration de
redevances
minières
989
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
commences production and all subsequent years for
which there are any amounts that qualify for determining the values of A to H and J in subsection 69(4), the operator of the mine must deliver to
the Chief a mining royalty return, in the prescribed
form, setting out
(a) the name and a description of the mine;
(b) the name and address of the operator;
(c) the names of processing plants to which minerals or processed minerals have been shipped
from the mine for processing;
(d) the weight of the minerals or processed minerals produced from the mine during the fiscal
year;
(e) the weight and value of the minerals or processed minerals produced from the mine that were
(i) sold or transferred during the fiscal year of
the mine to persons not related to the operator,
(ii) sold or transferred during the fiscal year of
the mine to persons related to the operator,
(iii) in inventory at the beginning of the fiscal
year of the mine, and
(iv) in inventory at the end of the fiscal year of
the mine;
(f) any costs, deductions and allowances claimed
under subsection 70(1);
(g) if exploration costs are claimed as a deduction
under paragraph 70(1)(g), or if costs are included
in the costs eligible for a development allowance
under paragraph 70(1)(i), the recorded claims or
leases on which those costs were incurred;
(h) in respect of depreciable assets,
(i) the undeducted balance of depreciable assets
at the beginning of the fiscal year,
(ii) the cost of additions during the fiscal year to
depreciable assets,
(iii) the proceeds from the disposition during
the fiscal year of depreciable assets,
(iv) the undeducted balance of depreciable
assets at the end of the fiscal year before deduction of a depreciation allowance,
(v) the undeducted balance of depreciable
assets at the end of the fiscal year after deduction of a depreciation allowance, and
(vi) the original cost of depreciable assets disposed of during the fiscal year;
(i) in respect of development allowances,
(i) the undeducted balance at the beginning of
the fiscal year of costs eligible for a development allowance,
(ii) if the mining royalty return is delivered for
the first fiscal year of the mine, the amount
of the costs determined under subparagraphs 70(1)(i)(i) and (ii),
(iii) the amounts of each of the costs identified
in subparagraphs 70(1)(i)(iii) to (v) incurred
during the fiscal year,
(iv) the undeducted balance of costs eligible for
a development allowance at the end of the fiscal
990
production et tous les exercices suivants au cours
desquels des sommes sont indiquées pour calculer la
valeur des éléments A à H et J de la formule figurant
au paragraphe 69(4), l’exploitant de la mine remet
au chef une déclaration de redevances minières,
selon la formule prescrite, qui comporte les renseignements suivants :
a) le nom et la description de la mine;
b) les nom et adresse de l’exploitant;
c) le nom des usines de traitement où les minéraux
ou minéraux traités ont été expédiés de la mine
pour traitement;
d) le poids des minéraux ou minéraux traités produits par la mine pendant l’exercice;
e) le poids et la valeur des minéraux ou minéraux
traités produits par la mine :
(i) vendus ou transférés au cours de l’exercice à
des personnes non liées à l’exploitant,
(ii) vendus ou transférés au cours de l’exercice
à des personnes liées à l’exploitant,
(iii) en stock au début de l’exercice,
(iv) en stock à la fin de l’exercice;
f) tous les frais et déductions réclamés aux termes
du paragraphe 70(1);
g) dans le cas d’une déduction réclamée à titre de
frais d’exploration en vertu de l’alinéa 70(1)g), ou
lorsque des frais sont inclus dans les frais admissibles à titre de déduction relative à l’aménagement en vertu de l’alinéa 70(1)i), les claims enregistrés ou les baux pour lesquels ces frais ont été
engagés;
h) en ce qui a trait aux actifs amortissables :
(i) leur fraction non amortie au début de
l’exercice,
(ii) le coût de l’acquisition de tels actifs au
cours de l’exercice,
(iii) le produit de la disposition de tels actifs au
cours de l’exercice,
(iv) leur fraction non amortie à la fin de l’exercice, avant soustraction de toute déduction pour
amortissement,
(v) leur fraction non amortie à la fin de l’exercice, après soustraction de toute déduction pour
amortissement,
(vi) le coût d’origine des actifs amortissables
dont il a été disposé au cours de l’exercice;
i) en ce qui a trait aux déductions relatives à
l’aménagement :
(i) la fraction non amortie au début de l’exercice des frais admissibles à une telle
déduction,
(ii) si la déclaration de redevances minières est
présentée pour le premier exercice de la mine,
le montant des frais déterminés conformément
aux sous-alinéas 70(1)i)(i) et (ii),
(iii) le montant des frais visés à chacun des
sous-alinéas 70(1)i)(iii) à (v) et engagés au
cours de l’exercice,
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Documents to
accompany
royalty return
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
year before deduction of a development allowance, and
(v) the undeducted balance of costs eligible
for a development allowance at the end of the
fiscal year after deduction of a development
allowance;
(j) in respect of any mining reclamation trust
established for lands to which these Regulations
apply,
(i) the total of all amounts contributed to the
mining reclamation trust,
(ii) the undeducted balance of contributions to
the mining reclamation trust at the beginning of
the fiscal year,
(iii) the amounts contributed to the mining reclamation trust during the fiscal year,
(iv) the undeducted balance of contributions to
the mining reclamation trust at the end of the
fiscal year before any deduction of a mining
reclamation trust contribution allowance,
(v) the undeducted balance of contributions to
the mining reclamation trust at the end of the
fiscal year after deduction of a mining reclamation trust contribution allowance, and
(vi) the total of all amounts withdrawn from the
mining reclamation trust during the fiscal year
and in previous fiscal years;
(k) in respect of processing assets,
(i) the original cost of the processing assets at
the beginning of the fiscal year,
(ii) the original cost of any new processing
assets added to the mine during the fiscal year,
(iii) the original cost of any processing assets
that were substituted for other processing assets
of the mine during the fiscal year,
(iv) the original cost of any processing assets
for which other processing assets were substituted during the fiscal year,
(v) the original cost of any processing assets
not used, sold, discarded or otherwise disposed
of during the fiscal year, and
(vi) the original cost of the processing assets at
the end of the fiscal year;
(l) any payment received during the fiscal year
that is related to a cost that has been claimed as a
deduction or allowance; and
(m) any amount by which the proceeds of disposition of assets for which a depreciation allowance
has been claimed exceed the undeducted balance
of depreciable assets at the end of the fiscal year
in which the assets were disposed of.
(2) Every mining royalty return must be
(a) accompanied by the financial statements for
the mine or, if the mine has no financial
statements, the financial statements of the operator of the mine, and a reconciliation of those
financial statements to the mining royalty return;
and
(b) signed by the operator of the mine and include
a statement under oath or solemn affirmation by
(iv) la fraction non amortie des frais admissibles à une telle déduction à la fin de l’exercice, avant la soustraction d’une telle
déduction,
(v) la fraction non amortie des frais admissibles
à une telle déduction à la fin de l’exercice, après
soustraction d’une telle déduction;
j) en ce qui a trait à une fiducie de restauration
minière établie à l’égard de terres visées par le
présent règlement :
(i) le total des contributions effectuées à son
profit,
(ii) la fraction non amortie des contributions
effectuées à son profit au début de l’exercice,
(iii) les contributions effectuées à son profit au
cours de l’exercice,
(iv) la fraction non amortie des contributions
effectuées à son profit à la fin de l’exercice,
avant soustraction de toute déduction relative à
une contribution à une telle fiducie,
(v) la fraction non amortie des contributions
effectuées à son profit à la fin de l’exercice,
après soustraction de toute déduction relative à
une contribution à une telle fiducie,
(vi) le total des sommes retirées de la fiducie au
cours de l’exercice et des exercices antérieurs;
k) en ce qui a trait aux biens utilisés pour le
traitement :
(i) leur coût d’origine au début de l’exercice,
(ii) le coût d’origine des nouveaux biens utilisés pour le traitement ajoutés à la mine au cours
de l’exercice,
(iii) le coût d’origine de ceux acquis en remplacement à la mine au cours de l’exercice,
(iv) le coût d’origine de ceux qui ont été remplacés au cours de l’exercice,
(v) le coût d’origine de ceux qui n’ont pas été
utilisés ou qui ont été vendus, jetés ou dont il a
été autrement disposé au cours de l’exercice,
(vi) leur coût d’origine à la fin de l’exercice;
l) tout paiement reçu au cours de l’exercice relativement à des frais pour lesquels une déduction a
été réclamée;
m) l’excédent éventuel du produit de la disposition d’actifs pour lesquels une déduction pour
amortissement a été réclamée sur la fraction non
amortie des actifs amortissables à la fin de l’exercice au cours duquel les actifs dont il a été
disposé.
(2) Toute déclaration de redevances minières est :
a) accompagnée des états financiers de la mine
ou, à défaut, de ceux de l’exploitant, et d’un état
de rapprochement de ces états financiers et de la
déclaration;
b) signée par l’exploitant de la mine et accompagnée d’une déclaration sous serment ou d’une
affirmation solennelle de sa part ou, si l’exploitant
est une société, d’un dirigeant de celle-ci, attestant
Documents
accompagnant
la déclaration
991
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
the operator or, if the operator is a corporation, by
an officer of the corporation, that the financial
statements are to that person’s knowledge and
belief complete and correct.
qu’à sa connaissance les états financiers sont
complets et exacts.
Royalty
return —
election under
subsection 69(7)
(3) If a mine’s operator makes an election under
subsection 69(7),
(a) the operator must deliver the initial mining
royalty return for the fiscal year using the market
value of the inventories of minerals or processed
minerals and then deliver an amended mining royalty return once those inventories have been sold;
and
(b) the operator must deliver a mining royalty
return for the mine’s subsequent fiscal years if
there are any amounts that qualify for determining
the values of D to H in subsection 69(4), or if the
mine recommences production.
Déclaration de
redevances —
choix visé au
paragraphe 69(7)
exercé
Royalty returns
for certain joint
ventures
74. (1) If a mine is operated as a joint venture and
each member of the joint venture takes its share of
the output of the mine in kind and sells that share
separately and independently from other members
of the joint venture to purchasers who are not related
to any of the members of the joint venture,
(a) each member may deliver to the Chief a separate mining royalty return for the royalty payable
under subsection 69(1) on the value of its share of
the output of the mine, in lieu of including that
information in a mining royalty return delivered
under subsection 73(1); and
(b) each member, and any person related to that
member, is liable to pay only those royalties
attributable to that member’s share of the output
of the mine.
(2) When, under subsection (1), more than one
member of a joint venture delivers a mining royalty
return to the Chief for a single mine,
(a) each member of the joint venture is considered
to be a separate operator for the purposes of these
Regulations;
(b) each member must indicate on the mining royalty return the percentage of the output of the
mine represented by that mining royalty return;
(c) the value of the output on the mining royalty
return for each member must be calculated in
accordance with section 69 using
(i) in respect of costs eligible for deductions
under paragraphs 70(1)(a) to (f),
(A) a percentage of costs that have been
jointly incurred, equal to the percentage of
the output of the mine received by that member, and
(B) the costs that have been incurred by that
member alone,
(ii) in determining a deduction for exploration
costs under paragraph 70(1)(g), the exploration
costs incurred by that member alone,
(iii) a depreciation allowance based on
(A) a percentage of the depreciable assets of
the mine that are jointly held, equal to the
(3) Si l’exploitant fait le choix prévu au paragraphe 69(7) :
a) il est tenu de remettre une première déclaration
de redevances minières pour l’exercice dans
laquelle il utilise la valeur marchande des stocks
de minéraux ou minéraux traités, puis de remettre
une déclaration modifiée une fois les stocks
vendus;
b) il est tenu de remettre une déclaration de redevances minières pour tout exercice ultérieur de la
mine si des sommes indiquées servent à calculer
la valeur des éléments D à H de la formule figurant au paragraphe 69(4) ou si la mine reprend la
production.
74. (1) Si une mine est exploitée en coentreprise et
que chaque membre de la coentreprise prend sa part
de la production en nature et la vend séparément et
indépendamment des autres membres à des acheteurs qui ne sont pas liés aux membres de la
coentreprise :
a) chaque membre peut remettre au chef une
déclaration de redevances minières distincte, pour
les redevances à payer aux termes du paragraphe 69(1) sur la valeur de sa part, plutôt que d’inclure ces renseignements dans la déclaration de
redevances minières visée au paragraphe 73(1);
b) chaque membre, ou toute personne qui lui est
liée, n’est redevable que des redevances relatives à
sa part.
(2) Lorsque, pour une seule mine, plus d’un
membre de la coentreprise remet au chef une déclaration de redevances minières aux termes du paragraphe (1) :
a) chaque membre est considéré être un exploitant
distinct pour l’application du présent règlement;
b) chaque membre indique sur sa déclaration le
pourcentage de la production de la mine sur lequel
porte la déclaration;
c) la valeur de la production figurant sur sa déclaration est calculée conformément à l’article 69 au
moyen des éléments suivants :
(i) à l’égard des frais admissibles aux déductions visées aux alinéas 70(1)a) à f) :
(A) le pourcentage de ces frais engagés
conjointement par tous les membres qui est
égal au pourcentage de la production de la
mine qu’il a reçu,
(B) les frais qu’il a engagés seul,
(ii) pour le calcul de la déduction à titre de frais
d’exploration visée à l’alinéa 70(1)g), les frais
d’exploration qu’il a engagés seul,
(iii) la déduction pour amortissement fondée
sur :
(A) le pourcentage des actifs amortissables
de la mine détenus conjointement qui est
Une mine,
plusieurs
déclarations de
redevances —
coentreprise
Joint venture
respecting
single mine
992
Déclaration de
redevances des
membres d’une
coentreprise
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Notice of
assessment of
royalties
Notice of
reassessment
When royalties
are considered
payable
Royalty returns
when
ownership of
mine changes
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
percentage of the output of the mine received
by that member, and
(B) the depreciable assets of the mine that
are held by the member alone,
(iv) a development allowance based on
(A) a percentage of the costs referred to in
subparagraphs 70(1)(i)(i) to (v) that have
been jointly incurred, equal to the percentage
of the output of the mine received by that
member, and
(B) the costs referred to in subparagraphs 70(1)(i)(i) to (v) that have been
incurred by that member alone,
(v) a mining reclamation trust contribution
allowance equal to the amount contributed to a
mining reclamation trust in respect of lands to
which these Regulations apply by that member,
and
(vi) a processing allowance based on
(A) a percentage of the processing assets of
the mine that are jointly held equal to the
percentage of the output of the mine received
by that member, and
(B) the processing assets of the mine that are
held by that member alone;
(d) the amounts in column 1 of the table to subsection 69(1) must be adjusted by multiplying each
amount by a percentage equal to the percentage of
the output of the mine received by that member;
and
(e) each mining royalty return must be based on
the same fiscal year.
75. (1) Within six years after the end of a particular fiscal year of a mine, the Chief must send to the
operator of the mine a notice of assessment for the
amount of the royalty payable for that fiscal year.
(2) If, during or after the period referred to in subsection (1), there are reasonable grounds to believe
that the operator of a mine or any other person who
delivers a mining royalty return has made a fraudulent or negligent misrepresentation in completing
the mining royalty return or in supplying any other
information under section 73 or 74, the Chief may
send a notice of reassessment for the amount of the
royalty payable for a fiscal year in respect of the
mine.
(3) If the Chief sends an operator a notice of
assessment or reassessment for the amount of royalty payable for a fiscal year, the amount of royalty
assessed or reassessed for the fiscal year is considered to be payable on the last day of the fourth
month after the end of that fiscal year.
(4) If the ownership of a mine changes, the operator may file a separate mining royalty return for the
portion of the fiscal year before the change of ownership and the portion of the fiscal year after the
change of ownership, and each such portion is considered to be a fiscal year of less than 12 months for
the purposes of subsection 70(2).
égal au pourcentage de la production de la
mine qu’il a reçu,
(B) les actifs amortissables de la mine qu’il
détient seul,
(iv) la déduction relative à l’aménagement fondée sur :
(A) le pourcentage des frais mentionnés aux
sous-alinéas 70(1)i)(i) à (v) engagés conjointement qui est égal au pourcentage de la production de la mine qu’il a reçu,
(B) les frais mentionnés aux sousalinéas 70(1)i)(i) à (v) qu’il a engagés seul,
(v) la déduction relative à la contribution effectuée au profit d’une fiducie de restauration
minière égale aux contributions qu’il a effectuées au profit d’une telle fiducie relativement à
des terres visées par le présent règlement,
(vi) la déduction relative au traitement fondée
sur :
(A) le pourcentage des biens utilisés pour le
traitement à la mine détenus conjointement
qui est égal au pourcentage de la production
de la mine qu’il a reçu,
(B) les biens utilisés pour le traitement à la
mine qu’il détient seul;
d) chaque valeur indiquée à la colonne 1 du
tableau du paragraphe 69(1) est rajustée en la
multipliant par un pourcentage égal au pourcentage de la production de la mine qu’il a reçu;
e) chaque déclaration vise le même exercice.
75. (1) Dans les six ans suivant la fin d’un exercice donné d’une mine, le chef fait parvenir à l’exploitant un avis de cotisation relatif aux redevances à
payer pour cet exercice.
(2) Le chef peut émettre un avis de nouvelle cotisation relatif aux redevances à payer pour un exercice donné à l’égard d’une mine au cours de la
période visée au paragraphe (1), ou après celle-ci,
s’il a des motifs raisonnables de croire que l’exploitant ou une autre personne qui a remis une déclaration de redevances minières a présenté des faits erronés, frauduleusement ou par négligence, dans la
déclaration ou dans d’autres renseignements donnés
aux termes des articles 73 ou 74.
(3) Lorsque le chef fait parvenir à l’exploitant un
avis de cotisation ou de nouvelle cotisation relatif
aux redevances à payer pour un exercice donné, les
redevances visées par l’avis sont considérées
payables le dernier jour du quatrième mois suivant la
fin de l’exercice.
(4) Lorsque le propriétaire d’une mine change au
cours d’un exercice donné, l’exploitant peut produire une déclaration de redevances minières distincte pour la partie de l’exercice précédant le changement de propriété et pour celle suivant ce
changement. Chaque partie est, pour l’application
du paragraphe 70(2), considérée être un exercice de
moins de douze mois.
Avis de
cotisation
Avis de
nouvelle
cotisation
Redevances à
payer
Déclaration de
redevances —
changement de
propriétaire
d’une mine
993
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Record keeping
Non-disclosure
of confidential
information
994
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
76. (1) Every operator of a mine must keep at an
office in Canada and make available to the Chief, to
substantiate information required on mining royalty
returns,
(a) records, books of account and other documents evidencing
(i) the weight of all minerals extracted from the
mine and of all minerals or processed minerals
processed at the mine, whether or not they are
produced from the mine,
(ii) the weight and value of all minerals or processed minerals produced from the mine, sold,
transferred or removed from the mine by the
mine’s operator,
(iii) any amounts received from a processing
plant and any other amounts received from the
sale of minerals or processed minerals, and
(iv) the costs, payments, allowances and other
deductions referred to in section 70;
(b) the financial statements of the mine and the
operator;
(c) a reconciliation between the documents
referred to in paragraphs (a) and (b) and the mining royalty return;
(d) if the financial statements of an owner or the
operator of the mine are audited by an external
auditor,
(i) the audited financial statements and the
accompanying signed audit opinion of the
external auditor, and
(ii) any working papers and documentation prepared by the external auditor that are in the possession of an owner or the operator;
(e) any documents filed by an owner or the operator with a stock exchange or securities
commission;
(f) any documents related to any internal audits of
a company that is an owner or the operator; and
(g) any other documents that contain information
necessary for ascertaining the amount of royalty
payable under section 69.
(2) It is prohibited to disclose information of a
confidential nature acquired for the purposes of sections 69 to 77, except
(a) to the extent necessary to determine the
amount of royalties payable under section 69;
(b) when required under a land claims agreement
referred to in section 35 of the Constitution
Act, 1982; or
(c) under an agreement entered into by the Minister for the purpose of the administration of section 69 with the government of a country,
province or state, or with an Aboriginal organization owning mineral rights, under which the officers of that government or Aboriginal organization are provided with the information and the
Chief is provided with information from the government or Aboriginal organization.
76. (1) Afin de corroborer les renseignements
devant figurer dans les déclarations de redevances
minières, l’exploitant d’une mine conserve dans un
bureau situé au Canada les documents ci-après et les
met à la disposition du chef :
a) les dossiers, les livres comptables et les autres
documents qui établissent :
(i) le poids de tous les minéraux extraits de la
mine et de tous les minéraux ou minéraux traités qui ont été traités à la mine, qu’ils soient
produits ou non par celle-ci,
(ii) le poids et la valeur des minéraux ou minéraux traités produits par la mine, vendus, transférés ou retirés de la mine par l’exploitant,
(iii) les sommes provenant des usines de traitement et toute autre somme résultant de la vente
des minéraux ou minéraux traités,
(iv) les frais, paiements et déductions visés à
l’article 70;
b) les états financiers de la mine et de
l’exploitant;
c) un état de rapprochement des documents visés
aux alinéas a) et b) et de la déclaration de redevances minières;
d) si les états financiers de l’exploitant ou du propriétaire de la mine sont vérifiés par un vérificateur externe :
(i) les états financiers vérifiés par le vérificateur
externe ainsi que son opinion signée,
(ii) les documents de travail et la documentation préparés par le vérificateur externe que le
propriétaire ou l’exploitant a en sa possession;
e) les documents déposés par l’exploitant ou le
propriétaire auprès d’une bourse des valeurs
mobilières ou d’une commission des valeurs
mobilières;
f) les documents relatifs aux vérifications internes
de la société qui est propriétaire ou exploitant;
g) tout autre document contenant des renseignements nécessaires au calcul des redevances à
payer aux termes de l’article 69.
(2) Il est interdit de divulguer des renseignements
de nature confidentielle obtenus pour l’application
des articles 69 à 77, sauf :
a) dans la mesure nécessaire au calcul des redevances à payer aux termes de l’article 69;
b) lorsque l’exigent les accords sur les revendications territoriales des peuples autochtones mentionnés à l’article 35 de la Loi constitutionnelle
de 1982;
c) en vertu d’une entente signée par le ministre
pour l’application de l’article 69 avec le gouvernement d’un pays, d’une province ou d’un État,
ou avec une organisation autochtone possédant
des droits miniers, en vertu de laquelle les dirigeants de ce gouvernement ou de cette organisation reçoivent ces renseignements et le chef reçoit
des renseignements du gouvernement ou de
l’organisation.
Conservation
des documents
Divulgation de
renseignements
confidentiels
2014-04-09 Canada Gazette Part II, Vol. 148, No. 8
Condition on
removal of
minerals
Condition on
removal of
precious stones
Facilities
required for
valuation
Facilities
considered part
of mine
Cleaning of
precious stones
Presentation of
precious stones
to royalty
valuer
Gazette du Canada Partie II, Vol. 148, n o 8 SOR/DORS/2014-69
77. (1) Subject to subsection (2), it is prohibited to
remove minerals or processed minerals produced
from a mine, other than for the purposes of assay and
testing to determine the existence, location, extent,
quality or economic potential of a mineral deposit in
the lands constituting the mining property, until the
weight and any other information necessary to establish the value of those minerals or processed minerals has been ascertained and entered in the books
of account referred to in subsection 76(1).
(2) Precious stones must not be removed from a
mine — other than in a bulk sample or in a concentrate for the purposes of establishing the grade and
the value of the stones in a mineral deposit — or cut,
polished, sold or transferred, until they have been
valued by a mining royalty valuer.
(3) The operator of a mine must provide, in Nunavut, any facilities and equipment, other than computer equipment, necessary for a mining royalty
valuer to value any precious stones produced from
the mine.
(4) For the purposes of these Regulations, facilities referred to in subsection (3) are considered to be
part of the mine and any transfer of the precious
stones from one part of the mine to another is not
considered to be a removal of the stones from the
mine.
(5) Precious stones must not be presented to the
mining royalty valuer until the operator of the mine
has cleaned the stones so as to remove all substances
from the stones that are not part of them.
(6) As soon as any precious stones have been processed into a saleable form, they must be presented
to a mining royalty valuer for valuation.
Separate
valuation of
precious stones
(7) An operator who produces precious stones and
sells or transfers them to persons who are related to
the operator must present to a mining royalty valuer
(a) all stones that are to be sold or transferred to a
person related to the operator, for separate valuation before their sale or transfer; and
(b) all stones that are to be cut or polished by the
operator or any related party, for separate valuation before their being cut or polished.
Presentation of
diamonds to
royalty valuer
(8) For the purposes of subsections (6) and (7),
unless otherwise agreed on by the operator and the
mining royalty valuer, an operator must present to
the mining royalty valuer
(a) diamonds with a weight of 10.8 carats or more,
separately, together with the weight of each
diamond;
(b) diamonds with a weight from 2.8 carats to
10.79 carats, in lots separated according to weight
in carats, together with the number of diamonds
per lot;
77. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les minéraux ou minéraux traités produits par une mine ne
peuvent pas en être retirés, sauf pour des essais ou
des épreuves afin d’établir l’existence, l’emplacement, l’étendue, la qualité et le potentiel économique
d’un gisement minier sur les terres faisant partie de
la propriété minière, tant que le poids et les autres
renseignements nécessaires pour en déterminer la
valeur n’ont pas été constatés et consignés dans les
livres comptables visés au paragraphe 76(1).
(2) Les pierres précieuses ne peuvent pas être retirées d’une mine, sauf dans un échantillon en vrac ou
dans un concentré dans le but de déterminer la teneur
et la valeur des pierres dans un gisement minier, ni
être taillées, polies, vendues ou transfér&eacut