Vol. 147, n

Vol. 147, n
Vol. 147, no 3
Vol. 147, No. 3
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
Partie II
OTTAWA, Wednesday, January 30, 2013
OTTAWA, LE mercredi 30 janvier 2013
Statutory Instruments 2013
Textes réglementaires 2013
SOR/2013-1 to 6
DORS/2013-1 à 6
Pages 246 to 278
Pages 246 à 278
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette, Part II, is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 2, 2013, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Partie II de la Gazette du Canada est publiée en vertu de la Loi sur les
textes réglementaires le 2 janvier 2013, et au moins tous les deux mercredis par
la suite.
Part II of the Canada Gazette contains all “regulations” as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments and
documents required to be published therein. However, certain regulations and
classes of regulations are exempted from publication by section 15 of
the Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de textes
réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier. Cependant,
certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la publication
par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi en vertu de
l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
The Canada Gazette, Part II, is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Partie II de la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette, Part II, is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to Publishing and Depository Services, Public
Works and Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Partie II de
la Gazette du Canada est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et le prix
d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes aux Éditions
et Services de dépôt, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable Document Format (PDF) and in
HyperText Mark-up Language (HTML) as the alternate format. The PDF
format of Part I, Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is
published simultaneously with the printed copy.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de document
portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme média substitut. Le
format PDF en direct de la Partie I, de la Partie II et de la Partie III est officiel
depuis le 1er avril 2003 et est publié en même temps que la copie imprimée.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues officielles,
pour examen et vente à la pièce 418 de l’édifice Blackburn, 85, rue Sparks,
Ottawa, Canada.
For information regarding reproduction rights, please contact Public Works
and Government Services Canada, by telephone at 613-996-6886 or by email at
droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, par téléphone au 613-996-6886 ou par courriel à l’adresse
droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2013
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
ISSN 1494-6122
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
Registration
SOR/2013-1 January 14, 2013
Enregistrement
DORS/2013-1 Le 14 janvier 2013
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
General Export Permit No. 46 — Cryptography
for Use by Certain Consignees
Licence générale d’exportation no 46 —
Cryptographie pour utilisation par certains
consignataires
The Minister of Foreign Affairs, pursuant to subsection 7(1.1)1a
of the Export and Import Permits Act2b, issues the annexed General
Export Permit No. 46 — Cryptography for Use by Certain
Consignees.
Ottawa, January 9, 2013
JOHN BAIRD
Minister of Foreign Affairs
En vertu du paragraphe 7(1.1)1a de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation2b, le ministre des Affaires étrangères
délivre la Licence générale d’exportation no 46 — Cryptographie
pour utilisation par certains consignataires, ci-après.
Ottawa, le 9 janvier 2013
Le ministre des Affaires étrangères
JOHN BAIRD
Definitions
“controlled”
« contrôlé »
“designated
country”
« pays
désigné »
“entity”
« entité »
“Export
Controls
Division”
« Direction des
contrôles à
l’exportation »
“government of
a foreign
country”
« gouvernement
étranger »
“Guide”
« Guide »
GENERAL EXPORT PERMIT NO. 46 —
CRYPTOGRAPHY FOR USE BY
CERTAIN CONSIGNEES
LICENCE GÉNÉRALE D’EXPORTATION
NO 46 – CRYPTOGRAPHIE POUR
UTILISATION PAR CERTAINS
CONSIGNATAIRES
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. (1) The following definitions apply in this
Permit.
“controlled” means controlled in any manner that
results in control in fact, whether directly through
the ownership of securities or indirectly through a
trust, an agreement or an arrangement, the ownership of any corporation or otherwise.
“designated country” means Argentina, Australia,
Austria, Belgium, Bulgaria, Czech Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Hungary,
Ireland, Italy, Japan, Luxembourg, Netherlands,
New Zealand, Norway, Poland, Portugal, Republic
of Korea, Spain, Sweden, Switzerland, Turkey,
Ukraine, the United Kingdom or the United States.
“entity” means a body corporate, trust, partnership,
fund, an unincorporated association or organization.
“Export Controls Division” means the Export Controls Division of the Department of Foreign Affairs
and International Trade.
1. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente licence.
« contrôlé » Le fait d’être placé dans une situation
qui crée une maîtrise de fait, soit directe, par la propriété de valeurs mobilières, soit indirecte, en particulier par le moyen d’une fiducie, d’un accord, d’un
arrangement ou de la propriété d’une société.
« destination inadmissible » L’un ou l’autre des pays
suivants : l’Afghanistan, le Bélarus, la Birmanie
(Myanmar), la Côte d’Ivoire, Cuba, l’Érythrée, la
Guinée, l’Iran, l’Iraq, le Liban, le Libéria, la Libye,
le Pakistan, la République populaire démocratique
de Corée, la Sierra Leone, le Soudan, la Syrie et le
Zimbabwe.
« Direction des contrôles à l’exportation » S’entend
de la Direction des contrôles à l’exportation du
ministère des Affaires étrangères et Commerce
international.
Définitions
« entité » Personne morale, fiducie, société de personnes, fonds, toute organisation ou association non
dotée de la personnalité morale.
« gouvernement étranger » S’entend notamment :
a) du gouvernement de toute subdivision politique
d’un pays étranger;
b) des représentants ou des organismes du gouvernement d’un pays étranger ou de ses subdivisions
politiques;
c) des entités contrôlées par le gouvernement d’un
pays étranger ou par ses subdivisions politiques.
« entité »
“entity”
“government of a foreign country” includes
(a) the government of any political subdivision of
a foreign country
(b) any agent or agency of a government of a foreign country or its political subdivisions; and
(c) any entity controlled by a government of a foreign country or its political subdivisions.
“Guide” has the same meaning as in section 1 of the
Export Control List.
a
a
b
b
S.C. 2004, c. 15, s. 56
R.S., c. E-19
246
L.C. 2004, ch. 15, art. 56
L.R., ch. E-19
« contrôlé »
“controlled”
« destination
inadmissible »
“ineligible
destination”
« Direction des
contrôles à
l’exportation »
“Export
Controls
Division”
« gouvernement
étranger »
“government of
a foreign
country”
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
“ineligible
destination”
« destination
inadmissible »
“ineligible destination” means Afghanistan, Belarus,
Burma (Myanmar), Côte d’Ivoire, Cuba, Democratic People’s Republic of Korea, Eritrea, Guinea,
Iran, Iraq, Lebanon, Liberia, Libya, Pakistan, Sierra
Leone, Sudan, Syria and Zimbabwe.
Interpretation
(2) In this Permit, “development”, “information
security”, “production”, “software” and “use” have
the same meaning as in the Guide under the heading
“Definitions of Terms Used in Groups 1 and 2”.
Authorization
Goods and
technologies
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
« Guide » S’entend au sens de l’article 1 de la Liste
des marchandises et technologies d’exportation
contrôlée.
« pays désigné » L’un ou l’autre des pays suivants :
l’Allemagne, l’Argentine, l’Australie, l’Autriche, la
Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, les
États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, la
Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la
Pologne, le Portugal, la République de Corée, la
République tchèque, le Royaume-Uni, la Suède, la
Suisse, la Turquie et l’Ukraine.
(2) Dans la présente licence, « développement »,
« logiciel », « production », « sécurité de l’information » et « utilisation » ont le sens que le Guide leur
attribue sous l’intertitre Définitions des termes utilisés dans les groupes 1 et 2.
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
2. (1) Subject to sections 3 and 4, any resident of
Canada may, under this Permit, export or transfer
from Canada any good or technology described in
subsection (2) if the export or transfer is made to a
consignee that
(a) is controlled by a resident of Canada; or
(b) is controlled by an entity that
(i) has its head office in a designated country,
and
(ii) controls the resident of Canada who exports
or transfers.
(2) The goods and technologies referred to in subsection (1) are the following:
(a) any good referred to in item 1-5.A.2. of the
Guide, other than a good referred to in item
(i) 1-5.A.2.a.2.,
(ii) 1-5.A.2.a.4., or
(iii) 1-5.A.2.a.9.;
(b) any good referred to in item 1-5.B.2. of the
Guide, other than a good
(i) used in the development or production of
any good referred to in any of subparagraphs (a)(i) to (iii) or (b)(ii), or
(ii) specially designed to evaluate and validate
the information security functions of a good
referred to in any of subparagraphs (a)(i) to (iii)
or (c)(i) to (iii);
(c) any good referred to in item 1-5.D.2. of the
Guide, other than software
(i) used in the development, production or use
of any good referred to in any of subparagraphs (a)(i) to (iii) or (c)(ii) or (iii),
(ii) that has the characteristics of a good referred
to in any of subparagraphs (a)(i) to (iii) or that
performs or simulates the functions of any of
those goods,
(iii) that certifies software referred to in subparagraph (ii),
2. (1) Sous réserve des articles 3 et 4, tout résident
du Canada peut, au titre de la présente licence,
exporter ou transférer à partir du Canada les marchandises ou les technologies visées au paragraphe (2), à la condition que le consignataire, selon
le cas :
a) soit contrôlé par un résident du Canada;
b) soit contrôlé par une entité qui, à la fois :
(i) a son siège social dans un pays désigné,
(ii) contrôle le résident du Canada qui effectue
l’exportation ou le transfert.
(2) Les marchandises et les technologies visées au
paragraphe (1) sont les suivantes :
a) les marchandises visées à l’article 1-5.A.2. du
Guide, à l’exception de celles mentionnées aux
articles suivants :
(i) 1-5.A.2.a.2.,
(ii) 1-5.A.2.a.4.,
(iii) 1-5.A.2.a.9.;
b) les marchandises visées à l’article 1-5.B.2. du
Guide, à l’exception :
(i) de celles utilisées pour le développement ou
la production de toute marchandise visée aux
sous-alinéas a)(i) à (iii) ou b)(ii),
(ii) de celles spécialement conçues pour évaluer
et valider les fonctions de sécurité de l’information de toute marchandise visée aux sousalinéas a)(i) à (iii) ou c)(i) à (iii);
c) les marchandises visées à l’article 1-5.D.2. du
Guide, à l’exception des logiciels :
(i) utilisés pour le développement, la production ou l’utilisation de toute marchandise visée
aux sous-alinéas a)(i) à (iii) ou c)(ii) ou (iii),
(ii) présentant les caractéristiques ou exécutant
ou simulant les fonctions des marchandises
visées aux sous-alinéas a)(i) à (iii),
(iii) destinés à certifier le logiciel visé au sousalinéa (ii),
« Guide »
“Guide”
« pays
désigné »
“designated
country”
Interprétation
Autorisation
Marchandises
et technologies
247
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Countries and
governments to
which export or
transfer is not
authorized
(iv) specially designed or modified to support
technology used in the development, production or use of a good referred to in any of subparagraphs (a)(i) to (iii), (b)(i) or (ii) or (c)(i) to
(iii); or
(d) any technology referred to in item 1-5.E.2. of
the Guide, other than a technology used in the
development, production or use of a good referred
to in any of subparagraphs (a)(i) to (iii), (b)(i) or
(ii) or (c)(i) to (iii).
3. (1) This Permit does not authorize the export or
transfer of a good or technology to
(a) an ineligible destination;
(b) a country that is listed in the Area Control List;
(c) a country in respect of which there is an order
or regulation made under section 4 of the Special
Economic Measures Act or section 2 of the United
Nations Act; or
(d) the government of a foreign country.
Goods or
technologies
the export or
transfer of
which is not
authorized
(2) This Permit does not authorize the export or
transfer of a good or technology that
(a) is intended to be used by anyone other than the
consignee;
(b) is intended to be incorporated into a product to
be used by anyone other than the consignee;
(c) was developed or produced under contract
with the Government of Canada or developed or
produced for the exclusive use of the Government
of Canada;
(d) has been used in the development or production of a product for the exclusive use of the Government of Canada or under contract with the
Government of Canada; or
(e) is referred to in any item of the Guide other
than those referred to in section 2, unless the
export or transfer of the goods or technology is
also authorized by another export permit issued
under subsection 7(1.1) of the Export and Import
Permits Act.
Information
4. A person who exports or transfers a good or
technology under this Permit must
(a) provide the following information in writing
to the Export Controls Division before making
their first export or transfer in a calendar year:
(i) their name, address, telephone number and,
if any, their facsimile number and electronic
mail address, and
(ii) if the person is a corporation, the business
number assigned to the corporation by the Minister of National Revenue and the name of a
contact person and their address, telephone
number and, if any, their facsimile number and
electronic mail address;
(b) insert the term “GEP-46” or “LGE-46” in the
appropriate field of the form prescribed under the
248
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
(iv) spécialement conçus ou modifiés pour le
soutien de la technologie utilisée pour le développement, la production ou l’utilisation de
toute marchandise visée aux sous-alinéas a)(i)
à (iii), b)(i) ou (ii) ou c)(i) à (iii);
d) toute technologie visée à l’article 1-5.E.2. du
Guide, à l’exception de celle utilisée pour le développement, la production ou l’utilisation de toute
marchandise visée aux sous-alinéas a)(i) à (iii),
b)(i) ou (ii) ou c)(i) à (iii).
3. (1) La présente licence n’autorise pas l’exportation ou le transfert de marchandises ou de technologies vers :
a) une destination inadmissible;
b) un pays figurant sur la Liste des pays visés;
c) un pays à l’égard duquel un décret ou un règlement a été pris au titre de l’article 4 de la Loi sur
les mesures économiques spéciales ou de l’article 2 de la Loi sur les Nations Unies;
d) un gouvernement étranger.
(2) La présente licence n’autorise pas l’exportation ou le transfert de marchandises ou de
technologies :
a) destinées à être utilisées par une personne autre
que le consignataire;
b) destinées à être incorporées dans un produit à
être utilisé par une personne autre que le
consignataire;
c) développées ou produites dans le cadre d’un
contrat avec le gouvernement du Canada ou développées ou produites pour l’usage exclusif du
gouvernement du Canada;
d) qui ont été utilisées pour le développement ou
la production d’un produit pour l’usage exclusif
du gouvernement du Canada ou dans le cadre
d’un contrat avec ce dernier;
e) mentionnées à l’un des articles du Guide autres
que les articles mentionnés à l’article 2, sauf si
l’exportation ou le transfert sont aussi autorisés en
vertu d’une autre licence délivrée au titre du paragraphe 7(1.1) de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation.
4. La personne qui exporte ou transfère des marchandises ou des technologies au titre de la présente
licence, doit :
a) fournir à la Direction des contrôles à l’exportation, avant de procéder à sa première exportation
ou à son premier transfert au cours d’une année
civile, les renseignements suivants :
(i) ses nom, adresse, numéro de téléphone et, le
cas échéant, son numéro de télécopieur et son
adresse de courriel,
(ii) s’agissant d’une société, le numéro d’entreprise attribué par le ministre du Revenu, le nom
d’une personne-ressource, ainsi que l’adresse,
le numéro de téléphone et, le cas échéant, le
numéro de télécopieur et l’adresse de courriel
de celle-ci;
Exportation et
transfert non
autorisés —
pays et
gouvernement
Exportation et
transfert non
autorisés —
marchandises et
technologies
Renseignements
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Customs Act if the good exported is required to be
reported under that Act;
(c) provide to the Export Controls Division,
within 15 days after receipt of its request, the records referred to in paragraph (e) in respect of any
export or transfer made during the period specified in the request;
(d) provide to the Export Controls Division,
before January 31, the records referred to in subparagraph (e)(ii) in respect of any export or transfer made during the previous calendar year; and
(e) retain the following records for a period of six
years after the year in which any export or transfer
is made:
(i) the item number of the Guide which
describes the good or technology,
(ii) the name and any version number used to
identify the good or technology,
(iii) the estimated value of the good or technology exported or transfered and, in the case of a
good or technology that can be quantified, the
quantity of the export or transfer,
(iv) the following information in respect of the
good or technology:
(A) their cryptographic algorithms and the
key sizes employed,
(B) the function performed by the cryptographic algorithms, and
(C) a description of how the keys are generated and managed, if known to the person
who exports or transfers,
(v) the date of the export or transfer, and
(vi) the consignee’s name, address, telephone
number and, if any, their facsimile number and
electronic mail address.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
b) inscrire la mention « GEP-46 » ou « LGE-46 »
dans la case appropriée du formulaire prévu par la
Loi sur les douanes, si les marchandises exportées
doivent être déclarées en application de cette loi;
c) fournir à la Direction des contrôles à l’exportation, dans les quinze jours suivant la réception de
sa demande, les renseignements mentionnés à
l’alinéa e) concernant les exportations et les transferts effectués durant la période indiquée dans la
demande;
d) fournir à la Direction des contrôles à l’exportation, avant le 31 janvier, les renseignements mentionnés au sous-alinéa e)(ii) concernant les exportations et les transferts effectués durant l’année
civile précédente;
e) conserver, pendant une période de six ans suivant la fin de l’année au cours de laquelle toute
exportation ou transfert a été effectué, les renseignements suivants :
(i) le numéro d’article du Guide dans lequel
sont décrites les marchandises ou les
technologies,
(ii) le nom des marchandises ou des technologies et tout numéro de version utilisé pour les
identifier,
(iii) la valeur approximative des marchandises
ou des technologies exportées ou transférées et,
dans le cas où les marchandises ou les technologies peuvent être quantifiées, la quantité
exportée ou transférée,
(iv) pour les marchandises ou les
technologies :
(A) les algorithmes cryptographiques et la
taille des clés utilisées,
(B) une description de la fonction des algorithmes cryptographiques,
(C) une description de la manière dont les
clés sont générées et gérées, si elle est
connue,
(v) la date à laquelle a eu lieu l’exportation ou
le transfert,
(vi) les nom, adresse, numéro de téléphone et,
le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse
de courriel du consignataire.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. This Permit comes into force on the day on
which it is registered.
5. La présente licence entre en vigueur à la date de
son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’Arrêté.)
1. Background
1. Contexte
Subsection 7(1.1) of the Export and Import Permits Act (EIPA)
authorizes the Minister of Foreign Affairs to issue generally to all
residents of Canada a general permit to export or transfer goods or
Le paragraphe 7(1.1) de la Loi sur les licences d’exportation et
d’importation (LLEI) autorise le ministre des Affaires étrangères à
délivrer à tous les résidents du Canada une licence de portée
249
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
technology subject to such terms and conditions as described in the
permit.
générale autorisant l’exportation ou le transfert de marchandises ou
technologies sous réserve des modalités décrites dans la licence.
2. Issue
2. Enjeux/problèmes
As a result of Canada’s status of a participating state in the Wassenaar Arrangement on Export Controls for Conventional Arms
and Dual-Use Goods and Technologies (the “Wassenaar Arrangement”), certain cryptographic goods and technology are subject to
export permit requirements implemented under the EIPA.
En raison du statut du Canada comme État participant à l’Accord de Wassenaar sur le contrôle des exportations d’armes classiques et de biens et technologies à double usage (l’« Accord de
Wassenaar »), certaines marchandises et technologies cryptographiques sont assujetties à des exigences relatives aux licences d’exportation mises en œuvre conformément à la LLEI.
Dans le cadre de consultations organisées par Affaires étrangères et Commerce international Canada (le « Ministère »), les
intervenants de l’industrie cryptographique ont indiqué que les
principaux partenaires commerciaux du Canada, qui sont également des États participants à l’Accord de Wassenaar, ont simplifié
les processus sur le plan administratif en ce qui a trait à l’exportation et au transfert de certaines marchandises et technologies cryptographiques contrôlées. Ces intervenants ont également indiqué
qu’en vue de maintenir des règles du jeu équitables par rapport à
ses concurrents, le gouvernement du Canada devrait mettre en
place des processus simplifiés semblables sur le plan
administratif.
In representations made to Foreign Affairs and International
Trade Canada (the “Department”), cryptographic industry stakeholders have indicated that Canada’s major trading partners, which
are also participating states in the Wassenaar Arrangement, have
administratively streamlined processes for the export/transfer of
certain controlled cryptographic goods and technology. These
stakeholders have further indicated that in order to maintain a level
playing field compared to their competitors, the Government of
Canada should introduce similar administratively streamlined
processes.
3. Objectives
3. Objectifs
The objective of General Export Permit No. 46 — Cryptography
for Use by Certain Consignees (GEP 46) is to provide a streamlined process for the export and transfer of certain controlled goods
and technology.
L’objectif de la Licence générale d’exportation no 46 — Cryptographie pour utilisation par certains consignataires (LGE 46) est
de simplifier l’exportation et le transfert de certaines marchandises
et technologies.
4. Description
4. Description
General export permits (GEPs) are used to facilitate trade in
defined circumstances. Such permits do not require an individual
application to be made to the Department. The relevant GEP must,
however, be cited on the Export Declaration form that is provided
to the Canada Border Services Agency at the time of export.
Les licences générales d’exportation (LGE) sont utilisées afin de
faciliter les échanges commerciaux dans des circonstances bien
définies. Pour obtenir une licence de ce type, il n’est pas nécessaire
de faire une demande individuelle au Ministère. Les LGE pertinentes doivent toutefois être mentionnées sur le formulaire de
déclaration d’exportation remis à l’Agence des services frontaliers
du Canada au moment de l’exportation.
La LGE 46 autorise, sous réserve de certaines conditions, l’exportation ou le transfert de la plupart des marchandises et technologies énumérées aux articles 1-5.A.2, 1-5.B.2, 1-5.D.2 et 1-5.E.2
de la Liste des marchandises et technologies d’exportation contrôlée (LMTEC) vers certains consignataires lorsqu’elles sont destinées à être utilisées uniquement par le destinataire. Ces consignataires comprennent les consignataires situés dans n’importe quel
pays, à l’exception de ceux situés dans une destination inadmissible, qui sont contrôlés par un résident canadien, ou les consignataires qui sont contrôlés par une entité dont le siège social se situe
dans un pays désigné et qui contrôle également l’exportateur canadien ou l’auteur du transfert canadien de la marchandise ou de la
technologie. La sélection des marchandises et technologies, des
destinations ainsi que des consignataires admissibles, ainsi que les
modalités imposées pour l’utilisation de la LGE, garantissent que
ce processus simplifié ne représente pas de risque stratégique.
General Export Permit No. 46 authorizes, subject to certain
terms and conditions, the export or transfer of most goods and
technology listed in Export Control List (ECL) items 1-5.A.2,
1-5.B.2, 1-5.D.2 and 1-5.E.2 to certain consignees when destined
for use solely by the consignee. These consignees include consignees located in any country (other than in ineligible destinations that
are controlled by a resident of Canada) and consignees that are
controlled by an entity that has its head office in a designated country and who also controls the Canadian exporter or transferor of the
goods or technology. The selection of eligible goods and technology, destinations and consignees, along with the terms and conditions imposed on the use of the GEP, ensures that this streamlined
process does not represent a strategic risk.
5. Consultation
5. Consultation
The Department consulted with various stakeholders within
Canada’s cryptographic exporting industry during the drafting of
this GEP. All comments received were taken into consideration,
and generally focused on two specific areas: (i) clarification and
addition of certain definitions, and (ii) modification of the notification and reporting requirements.
Le Ministère a consulté divers intervenants de l’industrie cryptographique exportatrice canadienne au cours de la rédaction de cette
LGE. Tous les commentaires reçus ont été pris en considération et
portaient généralement sur deux domaines précis : (i) l’éclaircissement et l’ajout de certaines définitions, (ii) des modifications à la
notification et l’exigence de rapports.
250
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
In response, the Department has added and amended certain definitions, where appropriate. However, the Department did not
remove the notification requirement, nor did it extend its duration,
nor did it modify the information required regarding records retention. These requirements are necessary in order for the Department
to ensure that it continues to meet its interdepartmental commitments to the export control community.
Consultations have been held with the various Government of
Canada organizations associated with the export or transfer of
cryptographic goods and technology from Canada, all of which
support the GEP implementation.
En guise de réponse, le Ministère a ajouté et modifié certaines
définitions, le cas échéant. Il n’a par contre pas supprimé l’exigence relative à la notification, ni prolongé sa durée, ni modifié les
renseignements requis concernant la conservation des dossiers.
Ces exigences sont nécessaires afin de permettre au Ministère de
continuer à s’acquitter de ses engagements interministériels auprès
de la communauté des contrôles à l’exportation.
Des consultations ont eu lieu avec divers organismes du gouvernement du Canada associés à l’exportation ou au transfert de marchandises et technologies cryptographiques par le Canada, et tous
les organismes appuient la mise en œuvre de la LGE.
6. Small business lens
6. Lentille des petites entreprises
The promulgation of GEP 46 is not expected to result in any
increase in the administrative burden for small businesses within
Canada.
La promulgation de la LGE 46 ne devrait pas alourdir le fardeau
administratif des petites entreprises au Canada.
7. Rationale
7. Justification
The administration of Canada’s export control regime aims to
balance national and international security concerns associated
with the export/transfer of strategic and military goods and technology while maintaining Canada’s interests as a trading nation.
The introduction of this streamlined export/transfer process for
lower-risk transactions allows the Government of Canada to provide residents of Canada with a mechanism to compete more efficiently in the global marketplace while maintaining a robust system of export controls.
La gestion du régime de contrôle à l’exportation du Canada a
pour but d’établir un équilibre entre les inquiétudes relatives à la
sécurité nationale et internationale associées à l’exportation et au
transfert de marchandises et technologies stratégiques et militaires,
tout en défendant les intérêts du pays à titre de nation axée sur le
commerce. L’introduction de ce processus d’exportation et de
transfert simplifié visant les transactions à faible risque permet au
gouvernement du Canada de fournir un mécanisme à ses résidents
pour livrer concurrence plus efficacement sur les marchés étrangers tout en maintenant un solide système de contrôles à
l’exportation.
La promulgation de la LGE 46 simplifiera le processus d’approbation pour l’exportation ou le transfert de marchandises et de
technologies admissibles à des consignataires et des destinations
admissibles, tels qu’ils sont identifiés dans la licence. L’introduction de cette LGE réduira le fardeau réglementaire global de l’industrie canadienne cryptographique en ce qui a trait aux contrôles
à l’exportation.
The promulgation of GEP 46 will simplify the process for
authorizing exports/transfers of eligible goods and technology to
eligible consignees and destinations as identified in the permit. The
introduction of this GEP will reduce the overall regulatory burden
associated with export controls for the Canadian cryptographic
industry.
8. Implementation, enforcement and service standards
8. Mise en œuvre, application et normes de service
Export of goods and technology listed in the ECL must be
authorized by export permits to all destinations except where
otherwise stated in each ECL item. There are certain conditions
associated with GEP 46, and exporters must comply with those
conditions in order to use the GEP. It is a condition of GEP 46 that
it be cited by exporters on the Export Declaration form, or other
export reporting documentation that is required to be submitted to
the Canada Border Services Agency, with every export shipment.
Non-compliance with conditions of the GEP can lead to prosecution under the relevant provisions of the EIPA.
Les exportations de marchandises et de technologies mentionnées dans la LMTEC doivent être autorisées par des licences d’exportation pour toutes les destinations, sauf indication contraire à
chaque article de cette liste. La LGE 46 est assortie de certaines
conditions auxquelles les exportateurs doivent se conformer s’ils
veulent l’utiliser. Ils doivent notamment faire mention de la LGE 46
sur le formulaire de déclaration d’exportation ou sur tout autre
document attestant l’exportation qui doit être présenté à l’Agence
des services frontaliers du Canada avec chaque expédition destinée
à l’exportation. Le non-respect de ces conditions de la LGE peut
donner lieu à des poursuites en vertu des dispositions applicables
de la LLEI.
L’Agence des services frontaliers du Canada et la Gendarmerie
royale du Canada sont chargées de l’application des contrôles à
l’exportation.
The Canada Border Services Agency and the Royal Canadian
Mounted Police are responsible for the enforcement of export
controls.
251
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-1
9. Contact
9. Personne-ressource
Blair Hynes
Acting Deputy Director
Export Controls Division
Trade Controls and Technical Barriers Bureau
Foreign Affairs and International Trade Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-996-0558
Fax: 613-996-9933
Email: Blair.Hynes@international.gc.ca
Blair Hynes
Directeur adjoint intérimaire
Direction des contrôles à l’exportation
Direction générale de la réglementation commerciale et des
obstacles techniques
Affaires étrangères et Commerce international Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-996-0558
Télécopieur : 613-996-9933
Courriel : Blair.Hynes@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
252
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-2
Registration
SOR/2013-2 January 16, 2013
Enregistrement
DORS/2013-2 Le 16 janvier 2013
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2012-87-11-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2012-87-11-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment has been provided
with information under either paragraph 87(1)(a) or (5)(a) of the
Canadian Environmental Protection Act, 19991a in respect of each
substance referred to in the annexed Order;
Whereas, in respect of the substances being added to the Domestic Substances List2b pursuant to subsection 87(1) of that Act, the
Minister of the Environment and the Minister of Health are satisfied that those substances have been manufactured in or imported
into Canada, by the person who provided the information, in excess
of the quantity prescribed under the New Substances Notification
Regulations (Chemicals and Polymers)3c;
Whereas the period for assessing the information under section 83 of that Act has expired;
And whereas no conditions under paragraph 84(1)(a) of that Act
in respect of the substances are in effect;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsections 87(1), (3) and (5) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999a, makes the annexed Order 2012-87-11-01 Amending the
Domestic Substances List.
Gatineau, January 11, 2013
PETER KENT
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement a reçu les renseignements visés aux alinéas 87(1)a) ou (5)a) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)1a concernant chaque
substance visée par l’arrêté ci-après;
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé sont convaincus que celles de ces substances qui sont ajoutées à la Liste intérieure2b en vertu du paragraphe 87(1) de cette loi
ont été fabriquées ou importées au Canada, par la personne qui a
fourni les renseignements, en une quantité supérieure à celle prévue par le Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles (substances chimiques et polymères)3c;
Attendu que le délai d’évaluation prévu à l’article 83 de cette loi
est expiré;
Attendu que les substances ne sont assujetties à aucune condition fixée aux termes de l’alinéa 84(1)a) de cette loi,
À ces causes, en vertu des paragraphes 87(1), (3) et (5) de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le
ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2012-87-11-01 modifiant la Liste intérieure, ci-après.
Gatineau, le 11 janvier 2013
Le ministre de l’Environnement
PETER KENT
ORDER 2012-87-11-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2012-87-11-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 1 of the Domestic Substances List4 is amended by adding the following in numerical order:
9072-88-2 N-P
20294-76-2 N
230309-38-3 N
1160728-52-8 N-P
1. La partie 1 de la Liste intérieure41 est modifiée, par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
9072-88-2 N-P
20294-76-2 N
230309-38-3 N
1160728-52-8 N-P
2. Part 3 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
2. La partie 3 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
10905-6 N
16018-7 N
18514-1 N-P
Alkanediol
Alcanediol
Benzenesulfonic acid, mono-branched alkyl derivs, sodium salts
Monoalkyl(ramifié)benzènesulfonates de sodium
Organic acid, telomer with 1-dodecene and 2-propanol, sodium salt
Acide organique télomérisé avec du dodéc-1-ène et du propan-2-ol, sel de sodium
a
a
b
b
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
c
SOR/2005-247
1
SOR/94-311
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
DORS/2005-247
1
DORS/94-311
c
253
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
18517-4 N-P
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-2
2-Propenoic acid, 2-methyl-, C16-18 alkyl esters, polymers with N-(hydroxymethyl)-2-methyl-2-propenamide,
polyfluorooctyl methacrylate and rel-(1R,2R,4R)-1,7,7-trimethylbicyclo[2.2.1]hept-2-yl methacrylate,
2,2′-(1,2-diazenediyl)bis[2,4-dimethylpentanenitrile]-initiated
Méthacrylates d’alkyle en C16-18 polymérisés avec du N-(hydroxyméthyl)méthacrylamide, du méthacrylate de
polyfluorooctyle et du méthacrylate de rel-(1R,2R,4R)-1,7,7-triméthylbicyclo[2.2.1]hept-2-yle, amorcé avec du
2,2′-(diazènediyl)bis[2,4-diméthylpentanenitrile]
1,4-Benzenedicarboxylic acid, polymer with (2E)-2-butenedioic acid, 2-ethyl-2-(alkyl alcohol)-1,3-propanediol
and 1,2-propanediol
Acide téréphtalique polymérisé avec de l’acide (2E)-but-2-ènedioïque, du 2-éthyl-2-(hydroxyalkyl)propane-1,3diol et du propane-1,2-diol
1,3-Benzenedicarboxylic acid, polymer with 2,2-dimethyl-1,3-propanediol, hexanedioic acid, 1,6-hexanediol,
substituted poly[oxy(methyl-1,2-ethanediyl)], 1,3-isobenzofurandione, 1,1′-methylenebis[isocyanatobenzene]
and 2,2′-oxybis[ethanol]
Acide isophtalique polymérisé avec du néopentanediol, de l’acide adipique, de l’hexane-1,6-diol, du
poly(oxypropane-1,2-diyle) substitué, de l’isobenzofurane-1,3-dione, du 1,1′-méthylènebis[isocyanatobenzène]
et du 2,2′-oxybis[éthanol]
Carbonic acid, dimethyl ester, polymer with 1,6-hexanediol, diamine, 3-hydroxy-2-(hydroxymethyl)-2methylpropanoic acid, 3-isocyanatomethyl-3,5,5-trimethylcyclohexyl isocyanate, and 1,4-cyclohexanedimethanol
Carbonate de diméthyle polymérisé avec de l’hexane-1,6-diol, une diamine, de l’acide 2,2-bis(hydroxyméthyl)
propanoïque, du 1-isocyanato-3-isocyanatométhyl-3,5,5-triméthylcyclohexane et du cyclohexane-1,4-diméthanol
1,4-Benzenedicarboxylic acid, polymers with diethylene glycol, polyol, methyloxoheteromonocycle, modified
carbomonocycle process stream, polyol, phthalic anhydride and polyethylene glycol
Acide téréphtalique polymérisé avec du 3-oxapentane-1,5-diol, un polyol, un méthyloxohétéromonocycle, un
composé de traitement de carbomonocycle modifié, un autre polyol, de la 2-benzofurane-1,3-dione et du
poly(éthane-1,2-diol)
Dicarboxylic acid, polymer with 2-methyl-1,3-propanediol
Acide dicarboxylique polymérisé avec du 2-méthylpropane-1,3-diol
18518-5 N-P
18519-6 N
18521-8 N-P
18523-1 N
18524-2 N-P
3. Part 4 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
3. La partie 4 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, par ce qui suit :
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject to
subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est assujettie au
paragraphe 81(3) de la Loi
18485-8 N-S
1. Any activity involving the use of the substance 2-Propenoic
acid, 2-methyl-, alkyl ester, polymer with butyl 2-propenoate,
ethenylbenzene, 2-hydroxyethyl 2-propenoate, 2-oxiranylmethyl
2-methyl-2-propenoate and rel-(1R,2R,4R)-1,7,7trimethylbicylco[2.2.1]hept-2-yl 2-propenoate,
bis(1,1-dimethylpropyl)peroxide and 1,1-dimethylpropyl
2-ethlyhexaneperoxoate-initiated, in any quantity in a coating
or adhesive that is a consumer product as defined in section 2 of
the Canada Consumer Product Safety Act.
2. For each proposed significant new activity, the following
information must be provided to the Minister at least 90 days
before the day on which that activity begins:
(a) a description of the significant new activity in relation to the
substance;
(b) the anticipated annual quantity of the substance to be used;
(c) if known, the three sites in Canada where the greatest
quantity of the substance is anticipated to be used or processed
and the estimated quantity by site;
(d) if the quantity of the substance involved in the significant
new activity exceeds 50 000 kg per calendar year, the
information specified in paragraph 11(3)(a) of the New
Substances Notification Regulations (Chemicals and Polymers);
(e) the information specified in Schedule 9 to those Regulations;
(f) the information specified in item 5 of Schedule 10 to those
Regulations;
(g) the information specified in item 10 of Schedule 11 to those
Regulations;
254
18485-8 N-S
1. Toute activité mettant en cause l’utilisation de la substance
méthacrylate d’alkyle polymérisé avec de l’acrylate de butyle,
du styrène, de l’acrylate de 2-hydroxyéthyle, du méthacrylate
d’oxiran-2-ylméthyle et de l’acrylate de rel-(1R,2R,4R)-1,7,7triméthylbicylco[2.2.1 ]hept-2-yle, amorcé avec du peroxyde de
bis(2-méthylbutane-2-yle) et du 2 éthlyhexaneperoxoate de
2-méthylbutane-2-yle, peu importe la quantité, dans un revêtement
ou un adhésif qui est un produit de consommation au sens de
l’article 2 de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de
consommation.
2. Pour chaque nouvelle activité proposée, les renseignements
ci-après sont fournis au ministre au moins quatre-vingt-dix jours
avant le début de celle-ci :
a) la description de la nouvelle activité à l’égard de la substance;
b) la quantité annuelle prévue de la substance devant être
utilisée;
c) s’ils sont connus, les trois sites au Canada où la plus grande
quantité de la substance devrait être utilisée ou traitée, et la
quantité estimée par site;
d) si la substance est utilisée en une quantité supérieure à
50 000 kg par année civile, les renseignements prévus à
l’alinéa 11(3)a) du Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles (substances chimiques et
polymères);
e) les renseignements prévus à l’annexe 9 de ce règlement;
f) les renseignements prévus à l’article 5 de l’annexe 10 de ce
règlement;
g) les renseignements prévus à l’article 10 de l’annexe 11 du
même règlement;
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-2
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject to
subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est assujettie au
paragraphe 81(3) de la Loi
(h) a summary of all other information or test data in respect of
the substance that are in the possession of the person proposing
the significant new activity, or to which they have access, and
that are relevant to identifying hazards of the substance to the
environment and human health and the degree of environmental
and public exposure to the substance;
(i) the identification of every other government agency,
either outside or within Canada, that has been notified of the
significant new activity by the person proposing it and, if known,
the agency’s file number and the outcome of the
assessment and, if any, the risk management actions in relation
to the substance imposed by the agency;
(j) the name, civic and postal addresses, telephone number and,
if any, fax number and email address of the person proposing the
significant new activity and, if any, the person authorized to act
on behalf of that person; and
(k) a certification stating that the information is accurate and
complete, dated and signed by the person proposing the
significant new activity, if they are resident in Canada or, if not,
by the person authorized to act on their behalf.
h) un résumé de tous les autres renseignements ou données d’essai à l’égard de la substance dont dispose la personne
proposant la nouvelle activité, ou auxquels elle a accès, et
qui sont utiles pour déterminer les dangers que présente la
substance pour l’environnement et la santé humaine de même
que le degré d’exposition de l’environnement et du public à la
substance;
i) le nom de tout autre organisme public, à l’étranger ou au
Canada, qui a été avisé de la nouvelle activité par la personne
la proposant, le numéro de dossier fourni par l’organisme et les
résultats de l’évaluation, s’ils sont connus, et, le cas échéant,
les mesures de gestion des risques imposées par l’organisme à
l’égard de la substance;
j) les nom, adresses municipale et postale, numéro de téléphone
et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse de courriel
de la personne proposant la nouvelle activité ou de la personne
autorisée à agir en son nom;
k) une attestation portant que les renseignements sont complets
et exacts, datée et signée par la personne proposant la nouvelle
activité, si elle réside au Canada, ou, sinon, par la personne
3. The above information will be assessed within 90 days after
the day on which it is received by the Minister.
3. Les renseignements précédents sont évalués dans les
quatre-vingt-dix jours suivant leur réception par le ministre.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
4. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’Arrêté.)
1. Background
1. Contexte
The Domestic Substances List
La Liste intérieure
The Domestic Substances List (DSL) is a list of substances or
living organisms that are considered “existing” for the purposes of
the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA 1999).
“New” substances or living organisms, which are not on the DSL,
are subject to notification and assessment requirements before they
can be manufactured in or imported into Canada. These requirements are set out in section 81 of CEPA 1999 or the New Substances Notification Regulations (Chemicals and Polymers) for substances and in section 106 of CEPA 1999 or the New Substances
Notification Regulations (Organisms) for living organisms.
La Liste intérieure est une liste de substances ou d’organismes
vivants qui sont considérés comme « existants » selon la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE (1999)].
Les substances ou organismes vivants « nouveaux », c’est-à-dire ne
figurant pas sur la Liste intérieure, doivent faire l’objet d’une
déclaration et d’une évaluation avant leur fabrication ou leur
importation au Canada. Ces exigences sont exprimées aux articles 81 et 106 de la LCPE (1999), ainsi que dans le Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles (substances chimiques et polymères) dans le cas des substances et dans
le Règlement sur les renseignements concernant les substances
nouvelles (organismes) dans le cas des organismes vivants.
La Liste intérieure a été publiée dans la Partie II de la Gazette
du Canada en mai 1994. Lorsqu’il y a lieu, la Liste intérieure est
modifiée de façon à ajouter ou à radier des substances, ou pour y
faire des corrections. La catégorisation des substances et organismes vivants figurant sur la Liste intérieure se base sur certains
critères51.
The DSL was published in the Canada Gazette, Part II, in
May 1994. From time to time, the DSL is amended to add or
remove substances or to make corrections. Substances or living
organisms on the DSL are categorized based on certain criteria.51
1
The Order 2001-87-04-01 Amending the Domestic Substances List (SOR/2001214), published in the Canada Gazette, Part II, in July 2001, establishes the structure of the DSL. For more information, please visit www.gazette.gc.ca/archives/
p2/2001/2001-07-04/pdf/g2-13514.pdf.
1
L’Arrêté 2001-87-04-01 modifiant la Liste intérieure (DORS/2001-214), publié
dans la Partie II de la Gazette du Canada en juillet 2001, établit la structure de la
Liste intérieure. Pour plus d’informations, veuillez consulter le document suivant :
www.gazette.gc.ca/archives/p2/2001/2001-07-04/pdf/g2-13514.pdf.
255
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-2
The Non-domestic Substances List
La Liste extérieure
The Non-domestic Substances List (NDSL) is a list of substances subject to notification and assessment requirements when
manufactured in or imported into Canada in quantities above
1 000 kg per year. Compared to the reporting requirements for a
substance not listed on the DSL or the NDSL, there are fewer
requirements for substances listed on the NDSL.
The NDSL is updated semi-annually based on amendments to
the United States Toxic Substances Control Act Inventory. Furthermore, the NDSL only applies to chemicals and polymers.
La Liste extérieure est une liste de substances assujetties aux
exigences de déclaration et d’évaluation lorsque la quantité fabriquée ou importée au Canada dépasse 1 000 kg par année. Les exigences pour une substance qui est sur la Liste extérieure sont
moindres que celles relatives aux substances ne figurant ni sur la
Liste intérieure, ni sur la Liste extérieure.
La Liste extérieure est mise à jour semestriellement selon les
modifications apportées à l’inventaire de la Toxic Substances
Control Act des États-Unis. De plus, la Liste extérieure s’applique
seulement aux substances chimiques et polymères.
2. Issue
2. Enjeux/problèmes
Fourteen substances have met the necessary conditions for addition to the DSL. These substances are currently considered “new”
and are therefore subject to reporting requirements before they can
be manufactured in or imported into Canada above threshold quantities. This places unnecessary burden on the importers and manufacturers of the substance since sufficient information has been
collected for these substances and reporting is no longer required.
Quatorze substances sont admissibles pour addition à la Liste
intérieure. Ces substances sont présentement considérées comme
« nouvelles » et sont donc assujetties aux exigences de déclaration
avant d’être fabriquées ou importées au Canada en quantités dépassant le seuil établi. Cette situation impose un fardeau inutile aux
importateurs et fabricants de la substance. Étant donné que suffisamment d’informations ont été recueillies pour ces substances,
une déclaration n’est plus nécessaire.
3. Objectives
3. Objectifs
The objectives of the Order 2012-87-11-01 Amending the
Domestic Substances List (hereafter referred to as “the Order”) are
to remove the unnecessary reporting burden associated with the
import or manufacture of these 14 substances, to make the DSL
more accurate and to comply with the requirements of CEPA 1999.
L’Arrêté 2012-87-11-01 modifiant la Liste intérieure (ci-après
appelé « l’Arrêté ») vise à éliminer le fardeau inutile associé aux
déclarations à produire pour l’importation ou la fabrication des
14 substances, à augmenter la précision de la Liste intérieure et de
se conformer aux exigences de la LCPE (1999).
4. Description
4. Description
The Order adds 14 substances to the DSL. To protect confidential business information, 10 of the 14 substances being added to
the DSL will have their chemical names masked.
L’Arrêté ajoute 14 substances à la Liste intérieure. Pour protéger l’information commerciale à caractère confidentiel, 10 des
14 substances qui sont ajoutées à la liste auront une dénomination
chimique maquillée.
De plus, puisqu’une substance ne peut être inscrite à la fois sur
la Liste intérieure et la Liste extérieure, l’Arrêté 2012-87-11-02
proposé radiera deux substances de la Liste extérieure pour qu’elles
soient ajoutées à la Liste intérieure.
Furthermore, as substances cannot be on both the DSL and the
NDSL, the proposed Order 2012-87-11-02 would delete two substances that are being added to the DSL from the NDSL.
Additions to the Domestic Substances List
Ajouts à la Liste intérieure
The Order adds 14 substances to the DSL. Substances added
under section 87 of CEPA 1999 must be added to the DSL within
120 days once all of the following conditions are met:
•• the Minister has been provided with the most comprehensive
package of information regarding the substance;62
•• the substance has been manufactured in or imported into Canada by a person above a quantity set out in paragraph 87(1)(b)
of CEPA 1999, or that all prescribed information has been provided to the Minister of the Environment, irrespective of the
quantities;
•• the period prescribed for the assessment of the submitted information for the substances has expired; and
•• the substance is not subject to any conditions imposed on the
import or manufacture of the substance.
L’Arrêté ajoute 14 substances à la Liste intérieure. L’article 87
de la LCPE (1999) exige que les substances soient ajoutées à la
Liste intérieure dans les 120 jours suivant la réalisation des conditions suivantes :
•• le ministre a reçu un dossier complet de renseignements concernant la substance62;
•• la substance a été fabriquée ou importée au Canada par une personne en une quantité supérieure aux quantités mentionnées à
l’alinéa 87(1)b) de la LCPE (1999), ou toute l’information
prescrite a été fournie au ministre de l’Environnement, quelles
que soient les quantités;
•• la période prescrite pour l’évaluation de l’information soumise
relativement à la substance est terminée;
•• la substance n’est assujettie à aucune condition relativement à
son importation ou à sa fabrication.
2
2
The New Substances Notification Regulations (Chemicals and Polymers) under
CEPA 1999 set out the most comprehensive package of information requirements.
256
Le Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles (substances chimiques et polymères) de la LCPE (1999) décrit tous les renseignements
à fournir pour former un dossier complet.
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-2
Furthermore, where a substance is specified on the DSL, the
Minister of the Environment may amend the DSL in respect of the
substance to indicate that significant new activities in relation to
the substance apply. In this case, a substance is being added to the
DSL with a significant new activity notice to ensure further
assessment is conducted prior to its use in consumer product
applications.
De plus, lorsqu’une substance est inscrite sur la Liste intérieure,
le ministre de l’Environnement peut modifier la Liste intérieure à
l’égard de la substance afin de préciser que des nouvelles activités
s’appliquent à cette substance. Dans ce cas-ci, une substance est
ajoutée sur la Liste intérieure avec un avis de nouvelle activité pour
s’assurer qu’une évaluation plus approfondie soit effectuée avant
son utilisation dans des produits de consommation.
Publication of masked names
Publication des dénominations maquillées
The Order masks the chemical names for 10 of the 14 substances being added to the DSL. Masked names are required by
CEPA 1999 if the publication of the explicit chemical or biological
name of a substance would result in the release of confidential
business information in contravention of CEPA 1999. The procedure to be followed for creating a masked name is set out in the
Masked Name Regulations. Anyone who wishes to determine if a
substance is on the confidential portion of the DSL must file a
Notice of Bona Fide Intent to Manufacture or Import with the New
Substances Program.
L’Arrêté maquille la dénomination chimique de 10 des 14 substances ajoutées à la Liste intérieure. Les dénominations maquillées sont requises par la LCPE (1999) lorsque la publication de la
dénomination chimique ou biologique de la substance dévoilerait
de l’information commerciale à caractère confidentiel en contravention de la LCPE (1999). Les étapes à suivre pour créer une
dénomination maquillée sont décrites dans le Règlement sur les
dénominations maquillées. Quiconque désire savoir si une substance est inscrite à la partie confidentielle de la Liste intérieure
doit soumettre un avis d’intention véritable pour la fabrication ou
l’importation au Programme des substances nouvelles.
5. Consultation
5. Consultation
As the Order is administrative in nature and does not contain any
information that would be subject to comment or objection by the
general public, no consultation was required.
Puisque l’Arrêté est de nature administrative et ne contient
aucune information qui pourrait faire l’objet de commentaires
ou d’objections du grand public, aucune consultation n’était
nécessaire.
6. Rationale
6. Justification
Fourteen “new” substances have met the necessary conditions to
be placed on the DSL. The Order adds these 14 substances to the
DSL and exempts them from further reporting requirements under
section 81 of CEPA 1999.
CEPA 1999 sets out a process for updating the DSL in accordance with strict timelines. Since the 14 substances covered by the
Order meet the criteria for addition to the DSL, no alternatives to
their addition have been considered. Similarly, there is no alternative to the proposed NDSL amendments, since a substance name
cannot be on both the DSL and the NDSL.
Quatorze « nouvelles » substances sont admissibles pour l’ajout
à la Liste intérieure. L’Arrêté ajoute ces 14 substances à la Liste
intérieure et les exempte des exigences de déclaration de l’article 81 de la LCPE (1999).
La LCPE (1999) établit un processus de mise à jour de la Liste
intérieure qui entraîne des limites de temps strictes. Puisque les
14 substances concernées par l’Arrêté sont admissibles à la Liste
intérieure, aucune autre option n’a été considérée. Pareillement,
aucune option ne peut être envisagée concernant les modifications
proposées à la Liste extérieure, puisqu’une substance ne peut être
inscrite à la fois sur la Liste intérieure et la Liste extérieure.
L’Arrêté aide le public et les ordres de gouvernement en identifiant des substances additionnelles commercialisées au Canada.
L’Arrêté aidera aussi l’industrie en exemptant ces substances des
exigences de déclaration et d’évaluation établies dans le paragraphe 81(1) de la LCPE (1999). Il n’y aura aucun coût pour le
public, l’industrie ou les ordres de gouvernement associé à cet
arrêté.
The Order will benefit the public and governments by identifying additional substances that are in commerce in Canada. Also, it
will benefit the industry by exempting these substances from
assessment and reporting requirements under subsection 81(1) of
CEPA 1999. There will be no incremental costs to the public,
industry or governments associated with the Order.
7. Implementation, enforcement and service standards
7. Mise en œuvre, application et normes de service
The DSL identifies substances that, for the purposes of
CEPA 1999, are not subject to the requirements of the New Substances Notification Regulations (Chemicals and Polymers).
Furthermore, as the Order only adds substances to the DSL,
developing an implementation plan or a compliance strategy or
establishing a service standard is not required.
La Liste intérieure recense les substances qui, selon la LCPE
(1999), ne sont pas assujetties aux exigences du Règlement sur les
renseignements concernant les substances nouvelles (substances chimiques et polymères). De plus, puisque l’Arrêté ne fait
qu’ajouter des substances à la Liste intérieure, il n’est pas nécessaire d’établir de plan de mise en œuvre, ni de stratégie de conformité, ni de normes de service.
257
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-2
8. Contact
8. Personne-ressource
Greg Carreau
Executive Director
Program Development and Engagement Division
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Substances Management Information Line:
1-800-567-1999 (toll-free in Canada)
819-953-7156 (outside of Canada)
Fax: 819-953-7155
Email: substances@ec.gc.ca
Greg Carreau
Directeur exécutif
Division de la mobilisation et de l’élaboration de programmes
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Ligne d’information sur la gestion des substances :
1-800-567-1999 (sans frais au Canada)
819-953-7156 (à l’extérieur du Canada)
Télécopieur : 819-953-7155
Courriel : substances@ec.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
258
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-3
Registration
SOR/2013-3 January 17, 2013
Enregistrement
DORS/2013-3 Le 17 janvier 2013
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Order Amending the Canadian Chicken Marketing
Levies Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer pour la commercialisation des
poulets au Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamation1a, established Chicken Farmers of Canada
(“CFC”) pursuant to subsection 16(1)2b of the Farm Products Agencies Act3c;
Whereas CFC has been empowered to implement a marketing
plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the proposed Order Amending the Canadian Chicken
Marketing Levies Order is an order of a class to which paragraph 7(1)(d)4d of that Act applies by reason of section 2 of the
Agencies’ Orders and Regulations Approval Order5e, and has been
submitted to the National Farm Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)1a de la Loi sur les
offices des produits agricoles2b, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canada3c, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada relève d’une catégorie à laquelle
s’applique l’alinéa 7(1)d)4d de cette loi, conformément à l’article 2
de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements
des offices5e, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu des alinéas 22(1)f) et g) de la Loi sur les
offices des produits agricolesb et de l’article 126f de l’annexe de la
Proclamation visant les Producteurs de poulet du Canadac, l’office
appelé Les Producteurs de poulet du Canada prend l’Ordonnance
modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 16 janvier 2013
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed Order
after being satisfied that it is necessary for the implementation of
the marketing plan that CFC is authorized to implement;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraphs 22(1)(f) and (g) of the Farm Products Agencies Actc and
section 126f of the schedule to the Chicken Farmers of Canada
Proclamationa, makes the annexed Order Amending the Canadian
Chicken Marketing Levies Order.
Ottawa, Ontario, January 16, 2013
ORDER AMENDING THE CANADIAN CHICKEN
MARKETING LEVIES ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE SUR
LES REDEVANCES À PAYER POUR LA
COMMERCIALISATION DES POULETS AU CANADA
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Subsection 3(2) of the Canadian Chicken Marketing Levies
Order71 is replaced by the following:
5. (1) Every primary processor who holds a market development
licence issued under the Canadian Chicken Licensing Regulations
1. Le paragraphe 3(2) de l’Ordonnance sur les redevances à
payer pour la commercialisation des poulets au Canada71 est remplacé par ce qui suit :
(2) Le paragraphe (1) cesse d’avoir effet le 31 mars 2014.
2. Le paragraphe 5(1) de la même ordonnance est remplacé
par ce qui suit :
5. (1) Le transformateur primaire détenteur d’un permis d’expansion du marché, délivré aux termes du Règlement sur l’octroi
a
a
b
b
(2) Subsection (1) ceases to have effect on March 31, 2014.
2. Subsection 5(1) of the Order is replaced by the following:
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 2011, c. 25, s. 35
c
R.S., c. F-4; S.C. 1993, c. 3, s. 2
d
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
e
C.R.C., c. 648
f
SOR/2002-1
1
SOR/2002-35
L.C. 2011, ch. 25, art. 35
L.R., ch. F-4; L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
d
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
e
C.R.C., ch. 648
f
DORS/2002-1
1
DORS/2002-35
c
259
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-3
and who markets chicken produced under a federal market development quota must pay the following:
(a) in the case of chicken that is not marketed during the market
development commitment period, a levy of $1.00 per kilogram
on the live weight equivalent of that chicken;
(b) in the case of chicken that is not marketed before the end of
the period referred to in the schedule to the Canadian Chicken
Marketing Quota Regulations that immediately follows the
market development commitment period, an additional levy of
$0.60 per kilogram on the live weight equivalent of that chicken;
(c) in the case of chicken, other than chicken referred to in paragraph (a) or (b), that is marketed by the primary processor to a
buyer, or for an end-use, not referred to in section 3 of Schedule 2 to the Canadian Chicken Licensing Regulations, a levy of
$1.60 per kilogram on the live weight equivalent of that chicken;
(d) in the case of chicken, other than chicken referred to in paragraph (a) or (b), that is not marketed as one of the product categories set out in column 1 of the table to section 1 of Schedule 2 to the Canadian Chicken Licensing Regulations, a levy of
$1.60 per kilogram on the live weight equivalent of that chicken;
and
(e) in the case of chicken, other than chicken referred to in paragraph (a) or (b), in respect of which the primary processor has
not, within 21 days after each period (in this paragraph referred
to as the “reporting period”) that is described by any of paragraphs (a) to (c) of the definition “market development commitment period” in section 1 and that is included in the market
development commitment period during which chicken produced under the federal market development quota was marketed, provided sufficient information to CFC, or to any Provincial Commodity Board or person authorized by CFC to receive
the information, to allow CFC to determine that the chicken was
marketed during that reporting period to a buyer, and for an enduse, referred to in section 3 of Schedule 2 to the Canadian
Chicken Licensing Regulations as one of the product categories
set out in column 1 of the table to section 1 of Schedule 2 to
those Regulations, a levy of $1.60 per kilogram on the live
weight equivalent of that chicken.
de permis visant les poulets du Canada et qui commercialise des
poulets produits au titre d’un contingent fédéral d’expansion du
marché paie ce qui suit :
a) une redevance de 1,00 $ le kilogramme, équivalence en poids
vif, pour le poulet qui n’est pas commercialisé pendant la période
d’engagement pour l’expansion du marché;
b) une redevance supplémentaire de 0,60 $ le kilogramme, équivalence en poids vif, pour le poulet qui n’est pas commercialisé
avant la fin de la période visée à l’annexe du Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets
qui suit immédiatement la période d’engagement pour l’expansion du marché;
c) une redevance de 1,60 $ le kilogramme, équivalence en poids
vif, pour le poulet, autre que le poulet visé aux alinéas a) ou b),
qui est commercialisé par le transformateur primaire auprès
d’acheteurs ou pour une utilisation finale qui ne sont pas visés à
l’article 3 de l’annexe 2 du Règlement sur l’octroi de permis
visant les poulets du Canada;
d) une redevance de 1,60 $ le kilogramme, équivalence en poids
vif, pour le poulet, autre que le poulet visé aux alinéas a) ou b),
qui n’est pas commercialisé sous une forme correspondant à
l’une des catégories de produits énumérées dans la colonne 1 du
tableau de l’article 1 de l’annexe 2 du Règlement sur l’octroi de
permis visant les poulets du Canada;
e) une redevance de 1,60 $ le kilogramme, équivalence en poids
vif, pour le poulet, autre que le poulet visé aux alinéas a) ou b),
pour lequel le transformateur primaire a, dans les vingt et un
jours suivant toute période (appelée « période visée par la déclaration » au présent alinéa) visée aux alinéas a) à c) de la définition de « période d’engagement d’expansion du marché » à
l’article 1 et comprise dans la période d’engagement pour l’expansion du marché au cours de laquelle est autorisé la commercialisation du poulet produit au titre d’un contingent fédéral
d’expansion du marché, omis de fournir aux PPC, à un Office de
commercialisation autorisé par les PPC ou à une personne autorisée par les PPC à les recevoir, suffisamment de renseignements
pour permettre aux PPC de déterminer si le poulet a été commercialisé, pendant la période visée par la déclaration, auprès
d’acheteurs ou pour une utilisation finale qui sont visés à l’article 3 de l’annexe 2 du Règlement sur l’octroi de permis visant
les poulets du Canada sous une forme correspondant à l’une des
catégories de produits énumérées à la colonne 1 du tableau de
l’article 1 de l’annexe 2 de ce règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie de l’Ordonnance.)
The amendments replace subsection 5(1) of the Canadian
Chicken Marketing Levies Order and set out March 31, 2014, as
the date on which the levies cease to have effect.
Les modifications remplacent le paragraphe 5(1) de l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des
poulets au Canada et visent à reporter au 31 mars 2014 la date de
cessation d’application des redevances.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
260
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-4
Registration
SOR/2013-4 January 17, 2013
Enregistrement
DORS/2013-4 Le 17 janvier 2013
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Order Amending the Canadian Chicken Marketing
Levies Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer pour la commercialisation des
poulets au Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamation1a, established Chicken Farmers of Canada
(“CFC”) pursuant to subsection 16(1)2b of the Farm Products Agencies Act3c;
Whereas CFC has been empowered to implement a marketing
plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the proposed Order Amending the Canadian Chicken
Marketing Levies Order is an order of a class to which paragraph 7(1)(d)4d of that Act applies by reason of section 2 of the
Agencies’ Orders and Regulations Approval Order5e, and has been
submitted to the National Farm Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)1a de la Loi sur les
offices des produits agricoles2b, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canada3c, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada relève d’une catégorie à laquelle
s’applique l’alinéa 7(1)d)4d de cette loi, conformément à l’article 2
de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements
des offices5e, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices
des produits agricolesb et de l’article 126f de l’annexe de la Proclamation visant les Producteurs de poulet du Canadac, l’office appelé
Les Producteurs de poulet du Canada prend l’Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 16 janvier 2013
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed Order,
after being satisfied that it is necessary for the implementation of
the marketing plan that CFC is authorized to implement;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and section 126f
of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa,
makes the annexed Order Amending the Canadian Chicken Marketing Levies Order.
Ottawa, Ontario, January 16, 2013
ORDER AMENDING THE CANADIAN CHICKEN
MARKETING LEVIES ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE SUR
LES REDEVANCES À PAYER POUR LA
COMMERCIALISATION DES POULETS AU CANADA
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Paragraph 3(1)(e) of the Canadian Chicken Marketing Levies Order71 is replaced by the following:
(e) in the Province of Manitoba, 1.94 cents;
1. L’alinéa 3(1)e) de l’Ordonnance sur les redevances à payer
pour la commercialisation des poulets au Canada71 est remplacé
par ce qui suit :
e) au Manitoba, 1,94 cents;
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
b
b
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 2011, c. 25, s. 35
c
R.S., c. F-4; S.C. 1993, c. 3, s. 2
d
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
e
C.R.C., c. 648
f
SOR/2002-1
1
SOR/2002-35
L.C. 2011, ch. 25, art. 35
L.R., ch. F-4; L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
d
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
e
C.R.C., ch. 648
f
DORS/2002-1
1
DORS/2002-35
c
261
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-4
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie de l’Ordonnance.)
The amendment sets the levy rate to be paid by producers in the
province of Manitoba who are engaged in the marketing of chicken
in interprovincial or export trade.
La modification vise à fixer les redevances que doivent payer les
producteurs du Manitoba qui commercialisent le poulet sur le marché interprovincial ou d’exportation.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
262
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Registration
SOR/2013-5 January 17, 2013
Enregistrement
DORS/2013-5 Le 17 janvier 2013
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2013-87-01-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2013-87-01-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the substances set out in the annexed Order are specified on the Domestic Substances List1a;
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health have conducted a screening assessment of each of those
substances under section 68 or 74 of the Canadian Environmental
Protection Act, 19992b;
Whereas the Ministers are satisfied that the substances sulfuric
acid, diethyl ester and sulfuric acid, dimethyl ester are not being
manufactured in Canada by any person in a quantity of more than
100 kg in any one calendar year and are only being imported into
Canada by any person in that quantity for a limited number of uses;
Whereas the Ministers are satisfied that the substance ethanol,
2-chloro-, phosphate is not being manufactured in or imported into
Canada by any person in a quantity of more than 100 kg in any one
calendar year;
And whereas the Ministers suspect that the information concerning a significant new activity in relation to any of those substances
may contribute to determining the circumstances in which the substance is toxic or capable of becoming toxic within the meaning of
section 64 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999b;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsection 87(3) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999b,
makes the annexed Order 2013-87-01-01 Amending the Domestic
Substances List.
Gatineau, January 11, 2013
PETER KENT
Minister of the Environment
Attendu que les substances figurant dans l’arrêté ci-après sont
inscrites sur la Liste intérieure1a;
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé ont effectué une évaluation préalable de chacune de ces substances en application des articles 68 ou 74 de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)2b;
Attendu que ces ministres sont convaincus que, au cours d’une
année civile, le sulfate de diéthyle et le sulfate de diméthyle ne sont
pas fabriqués au Canada par une personne en une quantité supérieure à 100 kg, et n’y sont importés en une telle quantité par une
personne que pour un nombre limité d’utilisations;
Attendu que ces ministres sont convaincus que, au cours d’une
année civile, le phosphate de tris(2-chloroéthyle) n’est ni fabriqué
ni importé au Canada par une personne en une quantité supérieure
à 100 kg;
Attendu que ces ministres soupçonnent que les renseignements
concernant une nouvelle activité relative à l’une de ces substances
peuvent contribuer à déterminer les circonstances dans lesquelles
celle-ci est toxique ou potentiellement toxique au sens de l’article 64 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999)b,
À ces causes, en vertu du paragraphe 87(3) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)b, le ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2013-87-01-01 modifiant la Liste intérieure, ci-après.
Gatineau, le 11 janvier 2013
Le ministre de l’Environnement
PETER KENT
ORDER 2013-87-01-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2013-87-01-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 1 of the Domestic Substances List3 is amended by
deleting the following:
64-67-5
77-78-1
115-96-8
1. La partie 1 de la Liste intérieure31 est modifiée par radiation de ce qui suit :
64-67-5
77-78-1
115-96-8
a
a
b
b
SOR/94-311
S.C. 1999, c. 33
1
SOR/94-311
DORS/94-311
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
1
263
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
2. Part 2 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
2. La partie 2 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject
to subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est
assujettie au paragraphe 81(3) de la Loi
64-67-5 S′
77-78-1 S′
264
1. Any activity involving, in any one calendar year, the
use of more than a total of 100 kg of the substance sulfuric
acid, diethyl ester in a consumer product — as defined in
section 2 of the Canada Consumer Product Safety Act —,
including any of its components, other than its use:
(a) as a processing aid in the manufacture of abrasive
grinding tools; or
(b) as a chemical intermediate.
2. For each proposed significant new activity, the
following information must be provided to the Minister at
least 180 days before the day on which the quantity of the
substance exceeds 100 kg in any one calendar year:
(a) a description of the significant new activity in
relation to the substance;
(b) the anticipated annual quantity of the substance to
be used;
(c) if known, the three sites in Canada where the
greatest quantity of the substance is anticipated to be
used or processed and the estimated quantity by site;
(d) the information specified in items 3 to 7 of
Schedule 4 to the New Substances Notification
Regulations (Chemicals and Polymers);
(e) the information specified in paragraphs 2(d) to (f)
and 8(a) to (g) of Schedule 5 to those Regulations;
(f) the information specified in item 11 of Schedule 6 to
those Regulations;
(g) a summary of all other information or test data in
respect of the substance that are in the possession of the
person proposing the significant new activity, or to
which they have access, and that are relevant to
identifying hazards of the substance to the environment
and human health and the degree of environmental and
public exposure to the substance;
(h) the identification of every other government agency,
either outside or within Canada, that has been notified
of the significant new activity by the person proposing it
and, if known, the agency’s file number and the
outcome of the assessment and, if any, the risk
management actions in relation to the substance
imposed by the agency;
(i) the name, civic and postal addresses, telephone
number and, if any, fax number and email address of the
person proposing the significant new activity and, if
any, the person authorized to act on behalf of that
person; and
(j) a certification stating that the information is accurate
and complete, dated and signed by the person proposing
the significant new activity, if they are resident in
Canada or, if not, by the person authorized to act on
their behalf.
3. The above information will be assessed within
180 days after the day on which it is received by the
Minister.
1. Any activity involving, in any one calendar year, the
use of more than a total of 100 kg of the substance sulfuric
acid, dimethyl ester in a consumer product — as defined
in section 2 of the Canada Consumer Product Safety
Act —, including any of its components, other than its use:
(a) in a drug that is regulated under the Food and Drugs
Act; or
(b) as a chemical intermediate.
64-67-5 S′
77-78-1 S′
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année
civile, l’utilisation de la substance sulfate de diéthyle en
une quantité totale supérieure à 100 kg dans un produit de
consommation, au sens de l’article 2 de la Loi canadienne
sur la sécurité des produits de consommation, y compris
ses composants, à l’exception de son utilisation :
a) comme agent technologique dans la fabrication
d’outils de broyage abrasifs;
b) comme intermédiaire chimique.
2. Pour chaque nouvelle activité proposée, les
renseignements ci-après sont fournis au ministre au moins
cent quatre-vingts jours avant que la quantité de la
substance excède 100 kg au cours d’une année civile :
a) la description de la nouvelle activité à l’égard de la
substance;
b) la quantité annuelle prévue de la substance devant
être utilisée;
c) s’ils sont connus, les trois sites au Canada où la plus
grande quantité de la substance devrait être utilisée ou
traitée, et la quantité estimée par site;
d) les renseignements prévus aux articles 3 à 7 de
l’annexe 4 du Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles (substances
chimiques et polymères);
e) les renseignements prévus aux alinéas 2d) à f) et 8a)
à g) de l’annexe 5 de ce règlement;
f) les renseignements prévus à l’article 11 de l’annexe 6
du même règlement;
g) un résumé de tous les autres renseignements ou
données d’essai à l’égard de la substance dont dispose la
personne proposant la nouvelle activité, ou auxquels elle
a accès, et qui sont utiles pour déterminer les dangers
que présente la substance pour l’environnement et la
santé humaine de même que le degré d’exposition de
l’environnement et du public à la substance;
h) le nom de tout autre organisme public, à l’étranger ou
au Canada, qui a été avisé de la nouvelle activité par la
personne la proposant, le numéro de dossier fourni par
l’organisme et les résultats de l’évaluation, s’ils sont
connus, et, le cas échéant, les mesures de gestion des
risques imposées par l’organisme à l’égard de la
substance;
i) les nom, adresses municipale et postale, numéro de
téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et
adresse de courriel de la personne proposant la nouvelle
activité ou de la personne autorisée à agir en son nom;
j) une attestation portant que les renseignements sont
complets et exacts, datée et signée par la personne
proposant la nouvelle activité, si elle réside au Canada,
ou, sinon, par la personne autorisée à agir en son nom.
3. Les renseignements précédents sont évalués dans les
cent quatre-vingts jours suivant leur réception par le
ministre.
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année
civile, l’utilisation de la substance sulfate de diméthyle en
une quantité totale supérieure à 100 kg dans un produit de
consommation, au sens de l’article 2 de la Loi canadienne
sur la sécurité des produits de consommation, y compris
ses composants, à l’exception de son utilisation :
a) dans une drogue réglementée en vertu de la Loi sur
les aliments et drogues;
b) comme intermédiaire chimique.
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject
to subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est
assujettie au paragraphe 81(3) de la Loi
115-96-8 S′
2. For each proposed significant new activity, the
following information must be provided to the Minister at
least 180 days before the day on which the quantity of the
substance exceeds 100 kg in any one calendar year:
(a) a description of the significant new activity in
relation to the substance;
(b) the anticipated annual quantity of the substance to
be used;
(c) if known, the three sites in Canada where the
greatest quantity of the substance is anticipated to be
used or processed and the estimated quantity by site;
(d) the information specified in items 3 to 7 of
Schedule 4 to the New Substances Notification
Regulations (Chemicals and Polymers);
(e) the information specified in paragraphs 2(d) to (f)
and 8(a) to (g) of Schedule 5 to those Regulations;
(f) the information specified in item 11 of Schedule 6 to
those Regulations;
(g) a summary of all other information or test data in
respect of the substance that are in the possession of the
person proposing the significant new activity, or to
which they have access, and that are relevant to
identifying hazards of the substance to the environment
and human health and the degree of environmental and
public exposure to the substance;
(h) the identification of every other government agency,
either outside or within Canada, that has been notified
of the significant new activity by the person proposing it
and, if known, the agency’s file number and the
outcome of the assessment and, if any, the risk
management actions in relation to the substance
imposed by the agency;
(i) the name, civic and postal addresses, telephone
number and, if any, fax number and email address of the
person proposing the significant new activity and, if
any, the person authorized to act on behalf of that
person; and
(j) a certification stating that the information is accurate
and complete, dated and signed by the person proposing
the significant new activity, if they are resident in
Canada or, if not, by the person authorized to act on
their behalf.
3. The above information will be assessed within
180 days after the day on which it is received by the
Minister.
1. Any activity involving, in any one calendar year,
more than 100 kg of the substance ethanol,
2-chloro-, phosphate.
2. For each proposed significant new activity, the
following information must be provided to the Minister at
least 180 days before the day on which the quantity of the
substance exceeds 100 kg in any one calendar year:
(a) a description of the significant new activity in
relation to the substance;
(b) the anticipated annual quantity of the substance to
be used;
(c) if known, the three sites in Canada where the
greatest quantity of the substance is anticipated to be
used or processed and the estimated quantity by site;
(d) the information specified in items 3 to 7 of
Schedule 4 to the New Substances Notification
Regulations (Chemicals and Polymers);
(e) the information specified in paragraphs 2(d) to (f)
and 8(a) to (g) of Schedule 5 to those Regulations;
(f) the information specified in item 11 of Schedule 6 to
those Regulations;
2. Pour chaque nouvelle activité proposée, les
renseignements ci-après sont fournis au ministre au moins
cent quatre-vingts jours avant que la quantité de la
substance excède 100 kg au cours d’une année civile :
a) la description de la nouvelle activité à l’égard de la
substance;
b) la quantité annuelle prévue de substance devant être
utilisée;
c) s’ils sont connus, les trois sites au Canada où la plus
grande quantité de la substance devrait être utilisée ou
traitée, et la quantité estimée par site;
d) les renseignements prévus aux articles 3 à 7 de
l’annexe 4 du Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles (substances
chimiques et polymères);
e) les renseignements prévus aux alinéas 2d) à f) et 8a)
à g) de l’annexe 5 de ce règlement;
f) les renseignements prévus à l’article 11 de l’annexe 6
du même règlement;
g) un résumé de tous les autres renseignements ou
données d’essai à l’égard de la substance dont dispose la
personne proposant la nouvelle activité, ou auxquels elle
a accès, et qui sont utiles pour déterminer les dangers
que présente la substance pour l’environnement et la
santé humaine de même que le degré d’exposition de
l’environnement et du public à la substance;
h) le nom de tout autre organisme public, à l’étranger ou
au Canada, qui a été avisé de la nouvelle activité par la
personne la proposant, le numéro de dossier fourni par
l’organisme et les résultats de l’évaluation, s’ils sont
connus, et, le cas échéant, les mesures de gestion des
risques imposées par l’organisme à l’égard de la
substance;
i) les nom, adresses municipale et postale, numéro de
téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et
adresse de courriel de la personne proposant la nouvelle
activité ou de la personne autorisée à agir en son nom;
j) une attestation portant que les renseignements sont
complets et exacts, datée et signée par la personne
proposant la nouvelle activité, si elle réside au Canada,
ou, sinon, par la personne autorisée à agir en son nom.
115-96-8 S′
3. Les renseignements précédents sont évalués dans les
cent quatre-vingts jours suivant leur réception par le
ministre.
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année
civile, la substance phosphate de tris(2-chloroéthyle) en
une quantité supérieure à 100 kg.
2. Pour chaque nouvelle activité proposée, les
renseignements ci-après sont fournis au ministre au moins
cent quatre-vingts jours avant que la quantité de la
substance excède 100 kg au cours d’une année civile :
a) la description de la nouvelle activité à l’égard de la
substance;
b) la quantité annuelle prévue de la substance devant
être utilisée;
c) s’ils sont connus, les trois sites au Canada où la plus
grande quantité de la substance devrait être utilisée ou
traitée, et la quantité estimée par site;
d) les renseignements prévus aux articles 3 à 7 de
l’annexe 4 du Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles (substances
chimiques et polymères);
e) les renseignements prévus aux alinéas 2d) à f) et 8a)
à g) de l’annexe 5 de ce règlement;
f) les renseignements prévus à l’article 11 de l’annexe 6
du même règlement;
265
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject
to subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est
assujettie au paragraphe 81(3) de la Loi
(g) a summary of all other information or test data in
respect of the substance that are in the possession of the
person proposing the significant new activity, or to
which they have access, and that are relevant to
identifying hazards of the substance to the environment
and human health and the degree of environmental and
public exposure to the substance;
(h) the identification of every other government agency,
either outside or within Canada, that has been notified
of the significant new activity by the person proposing it
and, if known, the agency’s file number and the
outcome of the assessment and, if any, the risk
management actions in relation to the substance
imposed by the agency;
(i) the name, civic and postal addresses, telephone
number and, if any, fax number and email address of the
person proposing the significant new activity and, if
any, the person authorized to act on behalf of that
person; and
(j) a certification stating that the information is accurate
and complete, dated and signed by the person proposing
the significant new activity, if they are resident in
Canada or, if not, by the person authorized to act on
their behalf.
g) un résumé de tous les autres renseignements ou
données d’essai à l’égard de la substance dont dispose la
personne proposant la nouvelle activité, ou auxquels elle
a accès, et qui sont utiles pour déterminer les dangers
que présente la substance pour l’environnement et la
santé humaine de même que le degré d’exposition de
l’environnement et du public à la substance;
h) le nom de tout autre organisme public, à l’étranger ou
au Canada, qui a été avisé de la nouvelle activité par la
personne la proposant, le numéro de dossier fourni par
l’organisme et les résultats de l’évaluation, s’ils sont
connus, et, le cas échéant, les mesures de gestion des
risques imposées par l’organisme à l’égard de la
substance;
i) les nom, adresses municipale et postale, numéro de
téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et
adresse de courriel de la personne proposant la nouvelle
activité ou de la personne autorisée à agir en son nom;
j) une attestation portant que les renseignements sont
complets et exacts, datée et signée par la personne
proposant la nouvelle activité, si elle réside au Canada,
ou, sinon, par la personne autorisée à agir en son nom.
3. The above information will be assessed within
180 days after the day on which it is received by the
Minister.
3. Les renseignements précédents sont évalués dans les
cent quatre-vingts jours suivant leur réception par le
ministre.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’Arrêté.)
Background
Contexte
On December 8, 2006, the Chemicals Management Plan (CMP)
was announced by the Government of Canada to assess and manage chemical substances that may be harmful to human health or
the environment. A key element of the CMP is the Challenge initiative, which collected information on the properties and uses of the
approximately 200 high priority chemical substances. These
200 chemicals were divided into 12 batches of 10 to 20 chemicals
each. The three substances subject to this Order (hereafter “the
three substances”) are among the 37 chemicals that were included
in batches four and five of the Challenge and are listed below:
•• Sulfuric acid, diethyl ester (Chemical Abstracts Service [CAS]
Registry No. 64-67-5), hereafter referred to as “diethyl
sulfate”;
•• Sulfuric acid, dimethyl ester (CAS Registry No. 77-78-1),
hereafter referred to as “dimethyl sulfate”; and
•• Ethanol, 2-chloro-, phosphate (3:1) [CAS Registry
No. 115-96-8], hereafter referred to as “TCEP.”
Health Canada and Environment Canada conducted screening
assessments to determine whether any of the substances in batches
four and five are harmful to the environment or human health as
defined in section 64 of the Canadian Environmental Protection
Le 8 décembre 2006, le gouvernement du Canada a annoncé le
Plan de gestion des produits chimiques pour évaluer et gérer les
substances chimiques pouvant être nocives pour la santé humaine
ou l’environnement. Un élément clé du Plan est le « Défi », initiative qui permet de recueillir des renseignements sur les propriétés
et les utilisations des quelque 200 substances chimiques hautement
prioritaires. Ces 200 substances chimiques ont été réparties en
12 lots de 10 à 20 substances chimiques chacun. Les trois substances qui font l’objet de cet arrêté (ci-après appelées « les trois
substances ») figurent parmi les 37 substances qui ont été incluses
dans les quatrième et cinquième lots du Défi et sont énumérées
ci-dessous :
•• le sulfate de diéthyle (numéro de registre du Chemical Abstracts Service [no CAS]) 64-67-5;
•• le sulfate de diméthyle (no CAS 77-78-1);
•• le phosphate de tris(2-chloroéthyle) [no CAS 115-96-8], ciaprès appelé « PTCE ».
Santé Canada et Environnement Canada ont procédé à des évaluations préalables pour déterminer si une ou plusieurs des substances des quatrième et cinquième lots sont nocives pour l’environnement ou la santé humaine aux termes de l’article 64 de la Loi
266
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Act, 1999 (CEPA 1999).41 The summaries of the screening assessments for the substances from batches four and five were published
in the Canada Gazette, Part I, on August 1, 2009, and August 22,
2009, respectively. They concluded that diethyl sulfate and dimethyl sulfate meet the criteria set out in paragraph 64(c) of
CEPA 1999 based on their carcinogenic effects, while TCEP meets
the criteria set out in paragraph 64(c) of CEPA 1999 based on its
carcinogenic and non-cancer effects. Two orders adding the three
substances to Schedule 1 of CEPA 1999 were published in the
Canada Gazette, Part II, on March 2, 2011, to enable the development of risk management instruments to manage risks associated
with the three substances.52
canadienne sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE
(1999) ou la Loi]41. Les résumés des évaluations préalables des
substances provenant des quatrième et cinquième lots ont été
publiés dans la Partie I de la Gazette du Canada les 1er et
22 août 2009 respectivement. Il y est conclu que le sulfate de diéthyle et le sulfate de diméthyle répondent aux critères établis à
l’alinéa 64c) de la LCPE (1999) d’après leurs effets cancérogènes,
tandis que le PTCE répond aux critères énoncés à cet alinéa de la
Loi d’après ses effets cancérogènes et non cancérogènes. Deux
décrets d’inscription des trois substances à l’annexe 1 de la
LCPE (1999) ont été publiés dans la Partie II de la Gazette du
Canada le 2 mars 2011 pour permettre l’élaboration d’instruments
de gestion des risques et ainsi gérer les risques associés à ces trois
substances52.
Significant New Activity (SNAc) provisions of CEPA 1999
Dispositions relatives aux nouvelles activités de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)
Given that the three substances are listed on the Domestic Substances List (DSL), new activities associated with them can currently be conducted by industry without an obligation to notify the
Government of Canada. When the Government of Canada is concerned that any significant new activity in relation to a substance
may result in harmful effects to human health or the environment,
the Minister of the Environment (Minister) may impose notification requirements upon the new activity.63 As the three substances
have been determined to be harmful to human health, new activities associated with the three substances that have not been
assessed are of potential concern. Therefore, the Minister published a Notice of intent in the Canada Gazette, Part I, on July 30,
2011, to inform stakeholders of the Minister’s intent to apply the
SNAc provisions of CEPA 1999 to the three substances.
Étant donné que les trois substances sont inscrites sur la Liste
intérieure, les nouvelles activités en lien avec elles peuvent être
actuellement effectuées par l’industrie sans aucune obligation
d’aviser le gouvernement du Canada. Lorsque ce dernier est préoccupé par le fait qu’une nouvelle activité relative à une substance
pourrait entraîner des effets néfastes pour la santé humaine ou
l’environnement, le ministre de l’Environnement (le ministre) peut
imposer des exigences en matière de déclaration sur cette nouvelle
activité63. Puisque les trois substances ont été déterminées comme
étant nocives pour la santé humaine, les nouvelles activités en lien
avec les trois substances qui n’ont pas été évaluées sont potentiellement préoccupantes. Ainsi, le ministre a publié, le 30 juillet 2011,
un avis d’intention dans la Partie I de la Gazette du Canada, afin
d’informer les intervenants de son intention d’appliquer les dispositions relatives aux nouvelles activités de la LCPE (1999) pour les
trois substances.
Current industry activities for the three substances
Activités de l’industrie en cours pour les trois substances
Diethyl sulfate is a synthetic organic chemical used as a processing aid in the manufacture of abrasive grinding tools and as a
chemical intermediate in the paper industry in Canada. According
to a survey published under section 71 of CEPA 1999 (section 71
survey), no Canadian companies reported manufacturing this substance in a quantity greater than or equal to the 100 kg threshold in
2006. However, approximately 1 000 kg of the substance were
imported into Canada in the same reporting year.
Le sulfate de diéthyle est une substance chimique organique de
synthèse utilisée comme auxiliaire de traitement dans la fabrication d’outils de broyage abrasifs et comme produit chimique intermédiaire dans l’industrie papetière au Canada. D’après les résultats
d’une enquête publiés en vertu de l’article 71 de la LCPE (1999)
[enquête menée en vertu de l’article 71], aucune société canadienne
n’a déclaré fabriquer cette substance en quantités supérieures ou
égales au seuil de 100 kg en 2006. Toutefois, environ 1 000 kg de
la substance ont été importés au Canada au cours de cette même
année.
1
1
Criteria set out under section 64 of CEPA 1999 are whether a substance is entering
or may enter the environment in a quantity or concentration or under conditions that
(a) have or may have an immediate or long-term harmful effect on the environment or its biological diversity;
(b) constitute or may constitute a danger to the environment on which life
depends; or
(c) constitute or may constitute a danger in Canada to human life or health.
2
The orders adding the three substances to Schedule 1 of CEPA 1999 can be found at
http://canadagazette.gc.ca/rp-pr/p2/2011/2011-03-02/html/index-eng.html.
3
As set out in section 80 of CEPA 1999, a significant new activity includes, in respect
of a substance, any activity that results in or may result in (a) the entry or release of
the substance into the environment in a quantity or concentration that is significantly greater than the quantity or concentration of the substance that previously
entered or was released in to the environment; or (b) the entry or release of the
substance into the environment or the exposure or potential exposure of the environment to the substance in a manner and circumstances that are significantly different
from the manner and circumstances in which the substance previously entered or
was released in the environment or potential exposure of the environment to the
substance.
Les critères énoncés à l’article 64 de la LCPE (1999) consistent à déterminer si une
substance pénètre ou peut pénétrer dans l’environnement en une quantité ou
concentration ou dans des conditions de nature à :
a) avoir, immédiatement ou à long terme, un effet nocif sur l’environnement ou
sur la diversité biologique;
b) mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie;
c) constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine.
2
Les décrets d’inscription des trois substances à l’annexe 1 de la LCPE (1999)
peuvent être consultés à l’adresse suivante : http://canadagazette.gc.ca/rp-pr/
p2/2011/2011-03-02/html/index-fra.html.
3
Comme le stipule l’article 80 de la LCPE (1999), une nouvelle activité s’entend
notamment de toute activité qui donne ou peut donner lieu : a) soit à la pénétration
ou au rejet d’une substance dans l’environnement en une quantité ou une concentration qui est sensiblement plus importante qu’antérieurement; b) soit à la pénétration
ou au rejet d’une substance dans l’environnement, ou à l’exposition réelle ou potentielle de celui-ci à une substance, dans des circonstances et d’une manière qui sont
sensiblement différentes.
267
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Dimethyl sulfate is a synthetic chemical mainly used as an intermediate in the manufacture of pharmaceuticals in Canada. According to the section 71 survey, no Canadian companies reported
manufacturing this substance in a quantity greater than or equal to
the 100 kg threshold for the 2006 calendar year, though importation of approximately 1 000 kg was reported that year.
The substance TCEP has been used in a variety of industrial and
commercial applications as a flame retardant in polyurethane
foams, adhesives and coatings, and as a plasticizer in thermoplastic
resins in Canada. According to the section 71 survey, no Canadian
companies reported manufacturing TCEP in a quantity greater than
or equal to the 100 kg reporting threshold in 2006. However,
between 100 000 kg and 1 000 000 kg of TCEP were imported into
Canada in the same reporting year. Subsequent information gathered from stakeholders who reported under section 71 survey indicated that both import and use of TCEP has ceased since 2010.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Le sulfate de diméthyle est une substance synthétique principalement utilisée comme intermédiaire dans la fabrication de produits pharmaceutiques au Canada. Selon une enquête menée en
vertu de l’article 71, aucune entreprise canadienne n’a déclaré
avoir fabriqué cette substance en une quantité égale ou supérieure
au seuil de 100 kg au cours de l’année civile 2006. Toutefois, environ 1 000 kg ont été importés au Canada au cours de la même
année de déclaration.
La substance PTCE a été utilisée dans diverses applications
industrielles et commerciales en tant qu’agent ignifuge dans les
mousses, les adhésifs et les revêtements de polyuréthane, et en tant
que plastifiant dans les résines thermoplastiques au Canada. Selon
une enquête menée en vertu de l’article 71, aucune entreprise canadienne n’a déclaré avoir fabriqué du PTCE dans une quantité égale
ou supérieure au seuil de 100 kg en 2006. Toutefois, entre
100 000 kg et 1 000 000 kg de PTCE ont été importés au Canada
au cours de la même année de déclaration. Selon des renseignements ultérieurs obtenus d’intervenants ayant procédé à une déclaration dans le cadre de l’enquête en vertu de l’article 71, l’importation et l’utilisation du PTCE ont cessé depuis 2010.
Current management actions in Canada
Mesures de gestion actuelles au Canada
Diethyl sulfate is subject to the Consumer Chemicals and Containers Regulations, 2001, established under the Canada Consumer Product Safety Act, the Controlled Products Regulations
established under the Hazardous Products Act, and the Vessel Pollution and Dangerous Chemicals Regulations under the Canada
Shipping Act. In addition, the substance is subject to reporting
requirements under the National Pollution Release Inventory and is
also listed on Health Canada’s Cosmetic Ingredient Hotlist.
Le sulfate de diéthyle est assujetti au Règlement sur les produits
chimiques et contenants de consommation (2001), établi en vertu
de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation,
au Règlement sur les produits contrôlés, établi en vertu de la Loi
sur les produits dangereux, et au Règlement sur la pollution par les
bâtiments et sur les produits chimiques dangereux, établi en vertu
de la Loi sur la marine marchande. De plus, la substance est soumise aux exigences de déclaration en vertu de l’Inventaire national
des rejets de polluants et elle figure également sur la Liste critique
des ingrédients dont l’utilisation est restreinte ou interdite dans les
cosmétiques de Santé Canada.
Le sulfate de diméthyle est soumis au Règlement sur l’exportation et l’importation de déchets dangereux et de matières recyclables dangereuses. La substance est également assujettie aux
mêmes mesures de gestion des risques indiquées plus haut pour le
sulfate de diéthyle.
Dimethyl sulfate is subject to the Export and Import of Hazardous Waste and Hazardous Recyclable Material Regulations. The
substance is also subject to the same risk management actions
noted above for diethyl sulfate.
Regulations were proposed under the Canada Consumer Product Safety Act to prohibit the import, manufacture, advertisement
and sale of products intended for children under three years of age
that are made in whole, or in part from foam that contains TCEP.74
The Province of British Columbia has TCEP standards for rural,
urban and industrial soil levels, including a standard for drinking
water.
Un règlement a été proposé en vertu de la Loi canadienne sur la
sécurité des produits de consommation visant à interdire l’importation, la fabrication, la publicité ou la vente de produits qui sont
destinés aux enfants âgés de moins de trois ans et sont composés en
totalité ou en partie de mousse contenant du PTCE74. La province
de la Colombie-Britannique possède des normes relatives au PTCE
concernant les concentrations de cette substance dans les sols des
régions rurales, urbaines et industrielles, y compris une norme liée
à l’eau potable.
Risk management actions in other jurisdictions
Mesures de gestion des risques dans d’autres instances
Diethyl sulfate and dimethyl sulfate are subject to various risk
management actions internationally. In the United States, the two
substances are subject to the Clean Air Act, under which they are
listed as hazardous air pollutants. They are also listed as toxic substances under the California Safe Drinking Water and Toxic
Enforcement Act. In the European Union (EU) and New Zealand,
the presence of the two substances in cosmetics is prohibited. In
Sweden, the two substances have been classified as phase-out
Le sulfate de diéthyle et le sulfate de diméthyle sont soumis à
diverses mesures de gestion des risques à l’échelle internationale.
Aux États-Unis, les deux substances sont visées par la Clean Air
Act en vertu de laquelle elles sont considérées comme des polluants atmosphériques dangereux. Elles figurent également parmi
les substances toxiques mentionnées dans la California Safe Drinking Water and Toxic Enforcement Act. L’Union européenne et la
Nouvelle-Zélande interdisent les deux substances dans les produits
4
4
The Regulations amending Schedule 2 to the Canada Consumer Product Safety
Act with respect to TCEP (Batch 5) were published in the Canada Gazette on November 10, 2012: www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/2012/2012-11-10/html/reg2-eng.html.
268
Le Règlement modifiant l’annexe 2 de la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation en lien avec le PTCE (lot 5) a été publié le 10 novembre
2012 (www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/2012/2012-11-10/html/reg2-fra.html).
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
substances, whereby the use of the two substances must be phased
out of all products within a certain timeline. In Australia, there are
regulations in place to prevent releases of the two substances from
ships. Finally, occupational exposure limits and ambient air quality
guidelines are applied by various international jurisdictions for
dimethyl sulfate.
cosmétiques. En Suède, les deux substances ont été classées
comme étant des substances « en cours d’élimination progressive », c’est-à-dire que l’utilisation des deux substances doit être
progressivement éliminée de tous les produits dans un délai défini.
L’Australie a établi une réglementation visant à empêcher le rejet
des deux substances à partir de bateaux. Enfin, des limites relatives
à l’exposition en milieu de travail et des lignes directrices liées à la
qualité de l’air ambiant sont appliquées par diverses instances
internationales dans le cas du sulfate de diméthyle.
The substance TCEP is managed by various risk management
actions across several jurisdictions. In the United States, TCEP is
in the chemical inventory of the Toxic Substances Control Act, and
has been identified as a high production volume chemical. In Australia, a standard for levels of TCEP in recycled water supplied for
drinking purposes has been set up in the 2005 Schedule 3B Queensland Consolidated Regulations in the State of Queensland. In Europe, TCEP has been added to the Registration, Evaluation, authorization and Restriction of Chemicals (REACH) authorization list.85
Furthermore, the Scientific Committee on Health and Environmental Risks of the European Union concluded that the use of
TCEP in toys for children should be avoided. TCEP is also listed
on the environmental hazard list of the Nordic Council of
Ministers.
Le PTCE fait l’objet de diverses mesures de gestion des risques
dans plusieurs instances. Aux États-Unis, il figure dans l’inventaire
des produits chimiques de la Toxic Substances Control Act et a été
déterminé comme étant une substance chimique produite en grande
quantité. En Australie, une norme relative aux concentrations de
PTCE dans l’eau recyclée servant d’eau potable a été établie dans
le règlement intitulé 2005 Schedule 3B Queensland Consolidated
Regulations de l’État du Queensland. En Europe, le PTCE a été
ajouté à la liste d’autorisation du règlement REACH (enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits
chimiques)85. De plus, le Comité scientifique des risques sanitaires
et environnementaux de l’Union européenne a conclu que l’utilisation du PTCE dans les jouets pour enfants devrait être évitée. Le
PTCE figure également sur la liste des dangers pour l’environnement du Conseil des ministres des pays nordiques.
Issues and objectives
Enjeux et objectifs
The scientific assessments conducted by Health Canada and
Environment Canada found that the three substances have the
potential to cause cancer at any level of exposure and TCEP may
cause certain non-cancer effects (e.g. impaired fertility). Therefore,
it is concluded that the three substances may pose risks to human
life or health and they have been added to Schedule 1 of
CEPA 1999.
The objective of the Order is to contribute to the protection of
human health by collecting information on significant new activities before they are undertaken. This will allow the Government of
Canada to determine whether further risk management activities on
the three substances are necessary.
Les évaluations scientifiques menées par Santé Canada et Environnement Canada ont permis de constater que les trois substances
sont cancérogènes à n’importe quel niveau d’exposition et que le
PTCE peut provoquer certains effets non cancérogènes (altération
de la fertilité par exemple). Par conséquent, il est conclu que les
trois substances peuvent présenter des risques pour la vie ou la
santé humaine et elles ont été ajoutées à l’annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
Les activités actuelles liées aux trois substances sont limitées et
ces activités qui pourraient constituer un danger pour la santé
humaine sont gérées par l’entremise des mesures existantes ou le
seront par l’intermédiaire d’instruments proposés. Toutefois, de
nouvelles activités liées aux trois substances qui n’ont pas été évaluées pourraient entraîner une hausse des risques pour la santé
humaine ou l’environnement.
L’objectif de l’Arrêté est de contribuer à la protection de la santé
humaine en recueillant des renseignements sur les nouvelles activités avant qu’elles soient entreprises. Le gouvernement du Canada
pourra ainsi déterminer s’il est nécessaire de mener d’autres activités de gestion des risques portant sur les trois substances.
Description
Description
The Order deletes the three substances from Part 1 of the DSL,
by removing their CAS registry numbers, adds them to Part 2 of the
DSL, and indicates, by the addition of the letter S′ following the
CAS registry numbers, that the three substances are subject to the
SNAc provisions of CEPA 1999.
Any person that intends to import, use, or manufacture any of
the three substances in quantities above 100 kg and in the manner(s)
identified in the Order, is required to provide a notice to the Minister at least 180 days in advance of the intended use.
L’Arrêté raye les trois substances de la partie 1 de la Liste intérieure en retirant leur numéro CAS, les ajoute à la partie 2 de cette
liste et indique, par l’ajout de la lettre « S′ » à la suite des numéros
CAS, que les trois substances sont assujetties aux dispositions relatives à une nouvelle activité de la LCPE (1999).
Quiconque entend importer, utiliser ou fabriquer l’une de ces
trois substances en une quantité supérieure à 100 kg tel qu’il est
décrit dans l’Arrêté, doit en aviser le ministre au moins 180 jours
avant d’entreprendre l’activité.
5
5
Current activities associated with the three substances are limited and those activities that could pose a danger to human health
are being managed through existing measures or will be managed
through proposed instruments. However, significant new activities
in relation to the three substances that have not been assessed may
result in increased risks to human health or the environment.
According to REACH, the substances of very high concern on the authorization list
will not be allowed to be used, placed on the market or imported into the EU after a
date to be set unless the company is granted an authorization.
D’après le règlement REACH, les substances extrêmement préoccupantes inscrites
sur la liste d’autorisation ne pourront être utilisées, mises sur le marché ou importées dans l’Union européenne après une date devant être déterminée, à moins que
l’entreprise ait reçu une autorisation.
269
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
The submitted information will be assessed by Environment
Canada and Health Canada within 180 days after it is received to
assess the potential environmental and human health risks associated with a new or increased activity and to determine if such a new
or increased activity requires further risk management actions.
Activities which are determined to be adequately managed by
existing or anticipated risk management actions or are of low concern are exempted from the notification requirements. These
exemptions are described in the Order.
The Order complements the existing risk management actions
and will assist in managing potential risks associated with new or
increased activities of the three substances.
The Order comes into force on the day on which it is
registered.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Dans les 180 jours suivant leur réception, Environnement
Canada et Santé Canada examineront les renseignements qui
auront été soumis pour évaluer les risques pour l’environnement et
la santé humaine associés à une nouvelle activité ou à son intensification et pour déterminer si une telle nouvelle activité ou son
intensification exige des mesures de gestion des risques
additionnelles.
Les activités dont on a déterminé qu’elles sont (ou seront) gérées
adéquatement grâce aux mesures de gestion des risques existantes
ou proposées, ou qui sont jugées peu préoccupantes, sont exemptées des exigences en matière de déclaration. Ces exemptions sont
décrites dans l’Arrêté.
L’Arrêté vient compléter les mesures de gestion des risques existantes et viendra aussi aider à gérer les risques liés à de nouvelles
activités ou même à l’intensification des activités relatives à ces
trois substances.
L’Arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
Consultation
Consultation
On July 30, 2011, a Notice of intent to amend the Domestic Substances List was published for a 60-day public comment period in
the Canada Gazette, Part I.96
The National Advisory Committee of CEPA 1999 (CEPA NAC)
was given the opportunity to advise the ministers on the Notice of
intent. No comments were received from CEPA NAC.
One submission from an industry stakeholder was received on
the Notice of intent. All comments from this submission were considered in developing the Order. Below is a summary of the key
comment received on the Notice of intent, as well as the response
to it.
•• The industry stakeholder commented that the current usage of
diethyl sulfate in the paper industry should not be considered a
significant new activity as the uses of diethyl sulfate in certain
chemical reactions as a chemical intermediate had already been
established.
Response: The use of the substance as a chemical intermediate
is expressly excluded from the significant new activities being
added in the Order. Therefore, using the substance as a chemical intermediate in the manufacture of paper products is not
considered a significant new activity.
Le 30 juillet 2011, un Avis d’intention de modifier la Liste intérieure a été publié pour une période de commentaires du public de
60 jours dans la Partie I de la Gazette du Canada96.
Le Comité consultatif national de la LCPE (1999), qui a eu l’occasion de conseiller les ministres sur l’avis d’intention, n’a fait part
d’aucun commentaire.
Une soumission de la part d’un intervenant de l’industrie a été
reçue sur l’avis d’intention. Tous les commentaires issus de cette
soumission ont été pris en compte dans l’élaboration de l’Arrêté.
Voici un résumé du principal commentaire reçu sur l’avis d’intention, ainsi que la réponse formulée à cet égard.
•• L’intervenant de l’industrie a indiqué que l’usage actuel du sulfate de diéthyle dans l’industrie papetière ne devrait pas être
considéré comme une nouvelle activité, car les utilisations de
cette substance en tant qu’intermédiaire chimique dans certaines réactions chimiques avaient déjà été établies.
Réponse : L’utilisation de la substance comme intermédiaire
chimique est expressément exclue des nouvelles activités en
voie d’être ajoutées à l’Arrêté. Par conséquent, l’utilisation de
la substance comme intermédiaire chimique dans la fabrication
de produits de papier n’est pas considérée comme une nouvelle
activité.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule is not applicable to the Order. Current
activities involving the three substances are exempted by the Order
and there is no indication that industry’s current activity pattern
associated with the three substances may change in the future.
Therefore, no incremental administrative costs are expected to be
incurred by businesses.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à l’Arrêté. Les
activités actuelles touchant les trois substances sont exemptées par
l’Arrêté et rien n’indique que le type actuel d’activité industrielle
lié aux trois substances est appelé à changer à l’avenir. Pour cette
raison, les entreprises ne devraient pas subir d’augmentation des
frais administratifs.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this Order as there are
no expected impacts on industry or small business. Canadian companies are currently either using the substances below the threshold, or are not captured by the Order and there was no indication
that current industrial activity patterns associated with the three
substances will change in the future.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas à l’Arrêté
puisqu’on ne prévoit pas de répercussions sur l’industrie ni sur les
petites entreprises. Les entreprises canadiennes utilisent actuellement les substances dans des quantités inférieures au seuil ou ne
sont pas visées par l’Arrêté; par ailleurs, aucune indication n’a permis de conclure que les types actuels d’activité industrielle liés aux
trois substances sont appelés à changer à l’avenir.
6
6
www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/2011/2011-04-02/html/notice-avis-eng.html#d110
270
www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/2011/2011-04-02/html/notice-avis-fra.html#d110
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Rationale
Justification
The screening assessments found that the three substances have
the potential to be harmful to human health, and had been added to
Schedule 1 of CEPA 1999. For these substances, section 92 of
CEPA 1999 requires the Minister to propose and publish in the
Canada Gazette control instruments in relation to substances listed
onto Schedule 1 of CEPA 1999.
Les évaluations préalables ont permis de constater que les trois
substances peuvent être dangereuses pour la santé humaine et
qu’elles avaient été ajoutées à l’annexe 1 de la LCPE (1999). Au
sujet de ces trois substances, l’article 92 de la Loi exige que le
ministre propose et publie, dans la Gazette du Canada, des instruments de contrôle en lien avec les substances inscrites à l’annexe 1
de ladite loi.
Les activités actuelles liées aux trois substances sont limitées et
elles font (ou feront) l’objet des mesures de gestion des risques
existantes et proposées. Toutefois, les trois substances étant inscrites à la partie 1 de la Liste intérieure, les activités les concernant
ne nécessitent actuellement pas d’avis ou de déclaration au
ministre. Étant donné la nature potentiellement dangereuse de ces
substances, des activités futures n’ayant pas fait l’objet d’une évaluation pourraient présenter un risque pour la santé humaine ou
l’environnement et il pourrait être nécessaire d’en assurer la gestion, le cas échéant. Par conséquent, le maintien du statu quo n’a
pas été retenu comme option de gestion des risques.
La modification de la Liste intérieure afin d’appliquer les dispositions relatives aux nouvelles activités permet au gouvernement
d’être informé des nouvelles activités ou des activités accrues relatives à ces trois substances. Les renseignements fournis aideront le
gouvernement du Canada dans le cadre de l’évaluation des risques
en ce qui a trait à ces activités et au risque que ces substances aient
des répercussions sur l’environnement et la santé des Canadiens.
Les ministres pourraient ainsi prendre des mesures de gestion des
risques appropriées en lien avec ces risques. Pour ces raisons, les
ministres ont jugé que l’application des dispositions concernant les
nouvelles activités aux trois substances est l’option privilégiée.
L’Arrêté contribue à la protection de l’environnement et de la
santé humaine en limitant la fabrication et l’importation des trois
substances ainsi qu’une nouvelle utilisation de celles-ci jusqu’à ce
que les nouveaux types d’activité faisant appel aux substances
soient évalués. On s’attend à ce que les utilisations permises, telles
qu’elles sont énoncées dans l’Arrêté, entraînent une exposition
minimale aux trois substances. Ainsi, l’Arrêté permet la poursuite
de telles activités tout en assurant la transmission d’un avis pour
toute nouvelle activité prescrite dans l’Arrêté.
Si des activités associées à ces trois substances requérant des
quantités égales ou supérieures au seuil sont entreprises, des coûts
de production des données et des autres renseignements à fournir
au ministre seront engagés, sauf si l’activité est exemptée de l’Arrêté. Étant donné que le coût de production des données est établi
au cas par cas, il est donc impossible de fournir une estimation des
coûts à l’industrie pour satisfaire aux exigences en matière de
déclaration.
Toutefois, grâce aux consultations et aux commentaires reçus à
la suite de l’avis d’intention, l’Arrêté ne devrait pas avoir de répercussions sur l’industrie. À l’heure actuelle, les entreprises utilisent
les substances dans des quantités en deçà du seuil ou ne sont pas
assujetties à l’Arrêté. Aucune indication n’a permis de conclure
que leurs types actuels d’activité et les quantités requises à cet
égard allaient changer à l’avenir.
Current activities associated with the three substances are limited and are either being managed by existing risk management
actions or will be managed by proposed risk management actions.
However, as the three substances are listed on Part 1 of the DSL,
activities involving the three substances do not currently require
notification and reporting to the Minister. Given the hazardous
nature of these substances, future activities that have not been
assessed may pose a risk to human health or the environment and
may need to be managed, if appropriate. Therefore, maintaining
the status quo as a risk management option has been rejected.
Modifying the DSL to apply the SNAc provisions allows the
government to be informed of increased or new activities of the
three substances. The submitted information will assist the Government of Canada in conducting risk assessments in relation to
these activities and determining the potential for the substances to
impact the environment and health of Canadians. This would allow
the ministers to take appropriate risk management actions in relation to those risks. For these reasons, the ministers have determined
that applying the SNAc provisions to the three substances is the
preferred option.
The Order contributes to the protection of the environment and
human health by restricting the manufacture, import and new use
of the three substances until the new activity patterns of the substances are evaluated. The permitted activities, as set out in the
Order, are expected to result in minimal exposure to the three substances. Therefore, the Order allows these activities to continue
while ensuring significant new activities, as defined in the Order,
are notified.
Should activities associated with the three substances occur at or
above the specified threshold, costs for generating data and other
information to be supplied to the Minister would be incurred unless
the activity is exempted from the Order. As the cost for generating
data is determined on a case-by-case basis, providing an estimate
of the cost to industry to meet the notification requirements is not
possible.
However, through consultations and comments received from
the Notice of intent, it is expected that the Order will not impact
industry. Companies are currently either using the substances
below the threshold, or are not captured by the Order. There was no
indication that their current activity patterns and activity quantities
will change in the future.
In the event of notification, the Government of Canada will
incur costs for processing the information in relation to the
SNAc and for assessing potential health and environmental
risks. Furthermore, the Government of Canada will incur costs to
confirm compliance with the Order by conducting compliance promotion and enforcement activities. Annual costs associated with
En cas de déclaration, le gouvernement du Canada devra
assumer des coûts pour le traitement de l’information à l’égard
de la nouvelle activité et pour l’évaluation des risques inhérents
à la santé et à l’environnement. En outre, le gouvernement devra
assumer les coûts pour confirmer la conformité avec l’Arrêté par
l’exécution d’activités de promotion de la conformité
271
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
these activities are expected to be low, but cannot be accurately
estimated given the lack of information regarding potential future
activities.
et d’application de la loi. On s’attend à ce que les coûts annuels
afférents à ces activités soient faibles, mais ceux-ci ne peuvent être
estimés avec précision, étant donné le manque d’information sur
les activités futures potentielles.
In conclusion, although it was not possible to quantitatively estimate the benefits and costs, the overall impact of the Order is
expected to be positive.
En conclusion, même s’il a été impossible d’estimer quantitativement les avantages et les coûts liés à l’Arrêté, on s’attend à ce
que son impact global soit positif.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Implementation
Mise en œuvre
The Order will come into force on the day on which it is registered. The compliance promotion activities to be conducted as part
of the implementation of the Order will include developing and
distributing promotional material, responding to inquiries from
stakeholders and undertaking activities to raise industry stakeholders’ awareness of the requirements of the Order.
L’Arrêté entrera en vigueur à la date de son enregistrement. Les
activités de promotion de la conformité à exécuter dans le cadre de
sa mise en œuvre comprendront l’élaboration et la distribution de
matériel promotionnel, les réponses aux demandes des intervenants et la réalisation d’activités visant à accroître la sensibilisation
des intervenants de l’industrie à l’égard des exigences de l’Arrêté.
Enforcement
Application de la loi
The Order is made under the authority of CEPA 1999. When
verifying compliance with the Order, enforcement officers will
apply the Compliance and Enforcement Policy implemented under
CEPA 1999. The Compliance and Enforcement Policy sets out the
range of possible responses to violations, including warnings, directions, environmental protection compliance orders, ticketing,
ministerial orders, injunctions, prosecution, and environmental
protection alternative measures (which are an alternative to a court
trial after the laying of charges for a CEPA 1999 violation). In
addition, the Policy explains when Environment Canada will resort
to civil suits by the Crown for costs recovery.
Puisque l’Arrêté est pris en vertu de la LCPE (1999), les agents
de l’autorité appliqueront, lorsqu’ils vérifieront la conformité aux
exigences de l’Arrêté, la Politique d’exécution et d’observation
mise en œuvre aux termes de cette loi. La Politique énonce différentes mesures pouvant être prises en cas d’infractions, notamment
des avertissements, des directives, des ordonnances d’exécution en
matière de protection de l’environnement, des contraventions, des
arrêtés ministériels, des injonctions, des poursuites et des mesures
de protection de l’environnement. Ces dernières constituent des
solutions de rechange permettant d’éviter un procès, après le dépôt
d’une plainte à la suite d’une infraction à la LCPE (1999). De surcroît, cette politique explique dans quelles situations Environnement Canada aura recours à des poursuites civiles intentées par la
Couronne pour le recouvrement des frais.
Si, après une inspection ou une enquête, un agent de l’autorité a
des motifs raisonnables de croire qu’une infraction a été commise,
la mesure à prendre sera déterminée en fonction des critères
suivants :
•• Nature de l’infraction présumée : Il convient notamment de
déterminer la gravité des dommages, l’intention du présumé
contrevenant, s’il s’agit d’une récidive et s’il y a eu tentative de
dissimuler de l’information ou de contourner, d’une façon ou
d’une autre, les objectifs et les exigences de la LCPE (1999).
•• Efficacité du moyen employé pour obliger le contrevenant présumé à obtempérer : Le but est de faire respecter la Loi dans les
meilleurs délais tout en empêchant les récidives. Il faut notamment tenir compte du dossier du contrevenant concernant l’observation de la LCPE (1999), de la volonté de celui-ci à coopérer avec les agents de l’autorité ainsi que de la preuve que des
mesures correctives ont été prises.
•• Uniformité dans l’application : Les agents de l’autorité tiendront compte de ce qui a été fait dans des cas semblables pour
décider des mesures à prendre afin de faire appliquer la
LCPE (1999).
When an enforcement officer discovers an alleged violation following an inspection or an investigation, the officer will choose the
appropriate enforcement action based on the following factors:
•• Nature of the alleged violation: This includes consideration of
the damage, the intent of the alleged violator, whether it is a
repeat violation, and whether an attempt has been made to conceal information or otherwise subvert the objectives and
requirements of CEPA 1999.
•• Effectiveness in achieving the desired result with the alleged
violator: The desired result is compliance within the shortest
possible time and with no further repetition of the violation.
Factors to be considered include the violator’s history of compliance with CEPA 1999, willingness to co-operate with
enforcement officers, and evidence of corrective action already
taken.
•• Consistency: Enforcement officers will consider how similar
situations have been handled in determining the measures to be
taken to enforce CEPA 1999.
Service standards
Normes de service
The Department will assess all information submitted as part of
SNAc notification and will communicate the result to the notifier
180 days after the information is received.
Le ministère évaluera tous les renseignements présentés dans le
cadre des avis de nouvelle activité et communiquera les résultats au
déclarant 180 jours après la réception des renseignements.
272
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-5
Contacts
Personnes-ressources
Greg Carreau
Acting Executive Director
Program Development and Engagement Division
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Substances Management Information Line:
1-800-567-1999 (toll-free in Canada)
819-953-7156 (outside of Canada)
Fax: 819-953-7155
Email: substances@ec.gc.ca
Michael Donohue
Risk Management Bureau
Safe Environments Directorate
Healthy Environments and Consumer Safety Branch
Health Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: 613-957-8166
Fax: 613-952-8857
Email: michael.donohue@hc-sc.gc.ca
Greg Carreau
Directeur exécutif intérimaire
Division de la mobilisation et de l’élaboration de programmes
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Ligne d’information de la gestion des substances :
1-800-567-1999 (sans frais au Canada)
819-953-7156 (extérieur du Canada)
Télécopieur : 819-953-7155
Courriel : substances@ec.gc.ca
Michael Donohue
Bureau de la gestion du risque
Direction de la sécurité des milieux
Direction générale de la santé environnementale et de la sécurité
des consommateurs
Santé Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : 613-957-8166
Télécopieur : 613-952-8857
Courriel : michael.donohue@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
273
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-6
Registration
SOR/2013-6 January 18, 2013
Enregistrement
DORS/2013-6 Le 18 janvier 2013
CANADA DEPOSIT INSURANCE CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ D’ASSURANCE-DÉPÔTS DU
CANADA
By-law Amending the Canada Deposit Insurance
Corporation Differential Premiums By-law
Règlement administratif modifiant le Règlement
administratif de la Société d’assurance-dépôts du
Canada sur les primes différentielles
The Board of Directors of the Canada Deposit Insurance Corporation, pursuant to paragraph 11(2)(g)1a and subsection 21(2)2b of
the Canada Deposit Insurance Corporation Act3c, makes the
annexed By-law Amending the Canada Deposit Insurance Corporation Differential Premiums By-law.
En vertu de l’alinéa 11(2)g)1a et du paragraphe 21(2)2b de la Loi
sur la Société d’assurance-dépôts du Canada3c, le conseil d’administration de la Société d’assurance-dépôts du Canada prend le
Règlement administratif modifiant le Règlement administratif de la
Société d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles, ci-après.
Ottawa, le 5 décembre 2012
En vertu du paragraphe 21(3)b de la Loi sur la Société d’assurancedépôts du Canadac, le ministre des Finances agrée le Règlement
administratif modifiant le Règlement administratif de la Société
d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles, ciaprès, pris par le conseil d’administration de la Société d’assurancedépôts du Canada.
Ottawa, le 15 janvier 2013
Le ministre des Finances
JAMES M. FLAHERTY
Ottawa, December 5, 2012
The Minister of Finance, pursuant to subsection 21(3)b of the
Canada Deposit Insurance Corporation Actc, approves the annexed
By-law Amending the Canada Deposit Insurance Corporation Differential Premiums By-law, made by the Board of Directors of the
Canada Deposit Insurance Corporation.
Ottawa, January 15, 2013
JAMES M. FLAHERTY
Minister of Finance
BY-LAW AMENDING THE CANADA DEPOSIT
INSURANCE CORPORATION DIFFERENTIAL
PREMIUMS BY-LAW
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF MODIFIANT LE
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF DE LA SOCIÉTÉ
D’ASSURANCE-DÉPÔTS DU CANADA SUR
LES PRIMES DIFFÉRENTIELLES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of item 1.1 of item 1 of the Reporting Form
set out in Part 2 of Schedule 2 to the Canada Deposit Insurance
Corporation Differential Premiums By-law41 beginning with the
heading “Elements” and ending before item 1.1.1 is replaced
by the following:
1. (1) Le passage de l’élément 1.1, à la section 1 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du
Règlement administratif de la Société d’assurance-dépôts du
Canada sur les primes différentielles41, commençant par l’intertitre « Éléments de la formule » et se terminant avant l’élément 1.1.1 est remplacé par ce qui suit :
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the
formula.
Refer to the Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit,
Market and Operational Risk (BCAR) form, Reporting Manual,
“Basel Capital Adequacy Reporting (BCAR)” tab, completed in
accordance with that Manual as of the end of the fiscal year
ending in the year preceding the filing year.
Éléments de la formule
Calculer les éléments de la formule au moyen des instructions
ci-après.
Utiliser le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) –
Risque opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB), figurant
sous l’onglet « Bâle II – Relevé des normes de fonds propres »
du Recueil des formulaires et des instructions, arrêté à la fin de
l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration
et établi en conformité avec ce recueil.
(2) The portion of item 1.2 of item 1 of the Reporting Form
set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law beginning with the
(2) Le passage de l’élément 1.2, à la section 1 du formulaire
de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même
a
a
b
b
R.S., c. 18 (3rd Supp.), s. 51
S.C. 1996, c. 6, s. 27
c
R.S., c. C-3
1
SOR/99-120
274
L.R., ch. 18 (3e suppl.), art. 51
L.C. 1996, ch. 6, art. 27
c
L.R., ch. C-3
1
DORS/99-120
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-6
heading “Elements” and ending before item 1.2.1 is replaced
by the following:
règlement administratif, commençant par l’intertitre « Éléments de la formule » et se terminant avant l’élément 1.2.1 est
remplacé par ce qui suit :
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the
formula.
Refer to the Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit,
Market and Operational Risk (BCAR) form, Reporting Manual,
“Basel Capital Adequacy Reporting (BCAR)” tab, completed in
accordance with that Manual as of the end of the fiscal year
ending in the year preceding the filing year.
Éléments de la formule
Calculer les éléments de la formule au moyen des instructions
ci-après.
Utiliser le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) –
Risque opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB), figurant
sous l’onglet « Bâle II – Relevé des normes de fonds propres »
du Recueil des formulaires et des instructions, arrêté à la fin de
l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration
et établi en conformité avec ce recueil.
(3) The portion of item 1.3 of item 1 of the Reporting Form
set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law beginning with the
heading “Elements” and ending before item 1.3.1 is replaced
by the following:
(3) Le passage de l’élément 1.3, à la section 1 du formulaire
de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même
règlement administratif, commençant par l’intertitre « Éléments de la formule » et se terminant avant l’élément 1.3.1 est
remplacé par ce qui suit :
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the
formula.
Refer to the Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit,
Market and Operational Risk (BCAR) form, Reporting Manual,
“Basel Capital Adequacy Reporting (BCAR)” tab, completed in
accordance with that Manual as of the end of the fiscal year
ending in the year preceding the filing year.
Éléments de la formule
Calculer les éléments de la formule au moyen des instructions
ci-après.
Utiliser le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) –
Risque opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB), figurant
sous l’onglet « Bâle II – Relevé des normes de fonds propres »
du Recueil des formulaires et des instructions, arrêté à la fin de
l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration
et établi en conformité avec ce recueil.
2. The portion of item 2 of the Reporting Form set out in
Part 2 of Schedule 2 to the By-law beginning with the heading
“Elements” and ending before element 2.2 is replaced by the
following:
2. Le passage de la section 2 du formulaire de déclaration
figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif commençant par l’intertitre « Éléments de la formule » et se terminant avant l’élément 2.2 est remplacé par ce
qui suit :
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the
formula.
Refer to the following documents:
(a) the Consolidated Statement of Comprehensive Income,
Retained Earnings and AOCI, Reporting Manual, “Income
Statement” tab, completed in accordance with that Manual as
of the fiscal year ending in the year preceding the filing year;
and
(b) the Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR) form, Reporting Manual,
“Basel Capital Adequacy Reporting (BCAR)” tab, completed
in accordance with that Manual as of the end of the fiscal
year ending in the year preceding the filing year.
Éléments de la formule
Calculer les éléments de la formule au moyen des instructions
ci-après.
Utiliser les documents suivants :
a) l’État consolidé du résultat étendu, bénéfices non répartis
et AERE figurant sous l’onglet « État consolidé des revenus »
du Recueil des formulaires et des instructions, établi pour
l’exercice clos durant l’année précédant l’année de
déclaration, en conformité avec ce recueil;
b) le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) – Risque
opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB), figurant sous
l’onglet « Bâle II – Relevé des normes de fonds propres » du
Recueil des formulaires et des instructions, arrêté à la fin de
l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration et établi en conformité avec ce recueil.
2.1 Net Income or Loss
The net income or loss attributable to equity holders and
non-controlling interests (the latter to be reported as a negative
number) is the amount set out in item 31 of the Consolidated
Statement of Comprehensive Income, Retained Earnings and
AOCI.
2.1 Revenu net ou perte nette
Le revenu net ou la perte nette (laquelle doit être indiquée par
un montant négatif) — attribuables aux détenteurs
d’instruments de capitaux propres et aux participations sans
contrôle — qui est inscrit à la ligne 31 de l’État consolidé du
résultat étendu, bénéfices non répartis et AERE.
275
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
3. Paragraph (c) under the heading “Elements” in item 6 of
the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the Bylaw is replaced by the following:
(c) the Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR) form, Reporting Manual, “Basel
Capital Adequacy Reporting (BCAR)” tab, completed in accordance with that Manual as of the end of the fiscal year ending in
the year preceding the filing year.
4. (1) The portion of item 7 of the Reporting Form set out in
Part 2 of Schedule 2 to the By-law beginning with the heading
“Elements” and ending before the heading “Assets for Years 1
to 4” is replaced by the following:
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-6
3. L’alinéa c) qui suit l’intertitre « Éléments de la formule »,
à la section 6 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, est remplacé par ce qui suit :
c) le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) – Risque opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB), figurant sous l’onglet « Bâle II – Relevé des normes de fonds propres » du Recueil
des formulaires et des instructions, arrêté à la fin de l’exercice
clos durant l’année précédant l’année de déclaration et établi en
conformité avec ce recueil.
4. (1) Le passage de la section 7 du formulaire de déclaration
figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif commençant par l’intertitre « Éléments de la formule » et se terminant avant l’intertitre « Actif des années 1 à
4 » est remplacé par ce qui suit :
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the
formula.
Refer to Section I of the Consolidated Monthly Balance Sheet,
Reporting Manual, “Balance Sheet” tab, completed in
accordance with that Manual as of the end of the fiscal year
indicated under the heading “Assets for Years 1 to 4” below and
to the Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR) form, Reporting Manual, “Basel
Capital Adequacy Reporting (BCAR)” tab, completed in
accordance with that Manual as of the end of the fiscal year
indicated under the heading “Assets for Years 1 to 4” below.
Éléments de la formule
Suivre les instructions ci-après pour obtenir les éléments de la
formule.
Utiliser la section I du Bilan mensuel consolidé, sous l’onglet
« Bilan » du Recueil des formulaires et des instructions, établie
en conformité avec ce recueil et arrêtée à la fin de l’exercice
indiqué ci-dessous sous l’intertitre « Actif des années 1 à 4 »,
ainsi que le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) –
Risque opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB), figurant
sous l’onglet « Bâle II – Relevé des normes de fonds propres »
du Recueil des formulaires et des instructions, établi en
conformité avec ce recueil et arrêté à la fin de l’exercice indiqué
ci-dessous sous l’intertitre « Actif des années 1 à 4 ».
(2) The portion of item 7 of the Reporting Form set out in
Part 2 of Schedule 2 to the By-law under the heading “Assets
for Years 1 to 4” beginning with the expression “For fiscal
years ending in 2008, the total of” and ending before the
expression “For fiscal years ending in 2009, the total of” is
repealed.
(2) Le passage de la section 7 du formulaire de déclaration
figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif suivant l’intertitre « Actif des années 1 à 4 » commençant par la mention « Le total des montants ci-après pour les
exercices clos en 2008 : » et se terminant avant la mention « Le
total des montants ci-après pour les exercices clos en 2009 : »
est abrogé.
(3) Les alinéas a) et b) qui suivent la mention « Le total des
montants ci-après pour les exercices clos en 2011 ou après : »,
à la section 7 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, sont remplacés par ce qui suit :
a) le montant du poste « Actifs nets au bilan et hors bilan » inscrit à la ligne Q du tableau 1 du RNFPB intitulé « Calcul des
ratios, dont le ratio actifs/fonds propres » plus le montant du
poste « Ajustement transitoire pour traitement selon les droits
acquis de certains actifs non décomptabilisés sous le régime des
IFRS » inscrit à la ligne A du tableau 45 du RNFPB intitulé
« Couverture du bilan selon le type de risque et Rapprochement
du bilan consolidé »;
b) le total des montants inscrits aux postes 1(a)(i)(A)(I) à (X)
(Éléments d’actif titrisés – Non comptabilisés – Éléments d’actif
de l’institution (actifs multicédants bancaires ou achetés) – Titrisations classiques) dans la colonne « Total » de la section I –
Postes pour mémoire du Bilan mensuel consolidé;
(3) Paragraphs (a) and (b) after the expression “For fiscal
years ending in 2011 or later, the total of” in item 7 of the
Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law
are replaced by the following:
(a) the amount of net on- and off-balance sheet assets set out for
item “Q” of Schedule 1 – Ratio and Assets to Capital Multiple
Calculations of the BCAR form plus the transitional adjustment
for grandfathered treatment of certain assets not derecognized
under IFRS set out for item “A” of Schedule 45 – Balance Sheet
Coverage by Risk Type and Reconciliation to Consolidated Balance Sheet of the BCAR form;
(b) the total of the amounts set out in the column “Total” for
items 1(a)(i)(A)(I) to (X) (Securitized Assets – Unrecognized –
Institution’s own assets (bank originated or purchased) – Traditional securitizations) of Section I – Memo Items of the Consolidated Monthly Balance Sheet; and
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. This By-law comes into force on the day on which it is
registered.
5. Le présent règlement administratif entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
276
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-6
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the By-law.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement administratif.)
Description
Description
The Board of Directors of the Canada Deposit Insurance Corporation (“CDIC”) made the Canada Deposit Insurance Corporation Differential Premiums By-law (the “By-law”) on March 3,
1999, pursuant to subsection 21(2) and paragraph 11(2)(g) of the
Canada Deposit Insurance Corporation Act (the “CDIC Act”).
Subsection 21(2) of the CDIC Act authorizes the CDIC Board of
Directors to make by-laws establishing a system of classifying
member institutions into different categories, setting out the criteria or factors the CDIC will consider in classifying members into
categories, establishing the procedures the CDIC will follow in
classifying members, and fixing the amount of, or providing a
manner of determining the amount of, the annual premium applicable to each category. The CDIC Board of Directors amended the
By-law on January 12 and December 6, 2000; July 26, 2001;
March 7, 2002; March 3, 2004; February 9 and April 15, 2005;
February 8 and December 6, 2006; December 3, 2008; December 2, 2009; December 8, 2010; and December 7, 2011.
Le conseil d’administration de la Société d’assurance-dépôts du
Canada (SADC) a pris le Règlement administratif de la Société
d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles (le
Règlement) le 3 mars 1999, conformément au paragraphe 21(2) et
à l’alinéa 11(2)g) de la Loi sur la Société d’assurance-dépôts du
Canada (la Loi sur la SADC). Le paragraphe 21(2) de la Loi sur la
SADC autorise le conseil d’administration de la SADC à prendre
des règlements administratifs en vue d’établir un système pour
regrouper les institutions membres en catégories de tarification, de
définir les critères ou les facteurs dont la SADC tiendra compte
pour déterminer l’appartenance à chaque catégorie, de prévoir la
procédure à suivre par la SADC pour le classement des institutions
membres et de fixer la prime annuelle pour chaque catégorie ou
prévoir la méthode pour ce faire. Le conseil d’administration de la
SADC a modifié le Règlement le 12 janvier et le 6 décembre 2000,
le 26 juillet 2001, le 7 mars 2002, le 3 mars 2004, le 9 février et le
15 avril 2005, le 8 février et le 6 décembre 2006, le 3 décembre
2008, le 2 décembre 2009, le 8 décembre 2010 et le 7 décembre
2011.
La SADC revoit chaque année le Règlement afin de le tenir à
jour. L’examen a montré qu’il convient d’apporter des modifications de forme à l’annexe 2 de la partie 2 du formulaire de déclaration pour tenir compte des modifications aux relevés utilisés par
l’autorité de réglementation. Ces modifications figurent dans le
Règlement administratif modifiant le Règlement administratif de la
Société d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles (le règlement modificatif).
Le tableau suivant explique plus en détail les modifications en
question, qui sont toutes des modifications de forme.
The CDIC annually reviews the By-law to ensure that it remains
up to date. As a result of the review, it was noted that technical
amendments needed to be made to Schedule 2, Part 2, Reporting
Form (Reporting Form) to reflect changes to regulatory forms. The
changes are reflected in the By-law Amending the Canada Deposit
Insurance Corporation Differential Premiums By-law (the
“Amending By-law”).
The following table provides more detail about the amendments,
which are all technical in nature.
AMENDING
BY-LAW
SECTION(S)
1
2
3
EXPLANATION
Schedule 2, Part 2, Reporting Form
Elements in 1.1, 1.2 and 1.3 of Item 1, Capital Adequacy
Measures
•• The Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR form) now forms part of the
Office of the Superintendent of Financial Institutions (OSFI)
Reporting Manual.
Elements and 2.1 of Item 2, Return on Risk-Weighted
Assets (%)
•• The Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR form) now forms part of the
OSFI Reporting Manual.
•• Line reference in the Consolidated Statement of
Comprehensive Income, Retained Earnings and AOCI
(Income Statement) to net income or loss has changed.
Elements of Item 6, Efficiency Ratio (%)
•• The Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR form) now forms part of the
OSFI Reporting Manual.
ARTICLE(S) DU
RÈGLEMENT
MODIFICATIF
1
2
3
EXPLICATION
Annexe 2, partie 2 du formulaire de déclaration
Éléments dans 1.1, 1.2 et 1.3, à la section 1 — Mesures de
fonds propres
•• Le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) – Risque
opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB) fait
maintenant partie du Recueil des formulaires du Bureau
du surintendant des institutions financières (BSIF).
Éléments et 2.1, à la section 2 — Rendement de l’actif pondéré
en fonction des risques (%)
•• Le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) – Risque
opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB) fait
maintenant partie du Recueil des formulaires du BSIF.
•• Le renvoi au numéro de ligne concernant le revenu net ou
la perte nette de l’État consolidé du résultat étendu,
bénéfices non répartis et AERE a changé.
Éléments de la section 6 — Ratio d’efficience (%)
•• Le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) – Risque
opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB) fait
maintenant partie du Recueil des formulaires du BSIF.
277
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
AMENDING
BY-LAW
SECTION(S)
4
5
EXPLANATION
Schedule 2, Part 2, Reporting Form — Continued
Elements of Item 7, Three-Year Moving Average Asset
Growth (%)
•• The Basel II Capital Adequacy Reporting – Credit, Market
and Operational Risk (BCAR form) now forms part of the
OSFI Reporting Manual.
•• Since this element uses four years of asset data, the measure
has been modified such that the data is taken from the BCAR
form in effect for the specific year.
•• For fiscal years ending after 2010, assets now to include those
assets grandfathered for Assets to Capital Multiple calculation
purposes.
•• Title of Securitized assets changed.
By-law comes into force on registration.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 3 SOR/DORS/2013-6
ARTICLE(S) DU
RÈGLEMENT
MODIFICATIF
4
5
EXPLICATION
Annexe 2, partie 2 du formulaire de déclaration (suite)
Éléments de la section 7 — Croissance de l’actif basé sur une
moyenne mobile de trois ans (%)
•• Le Relevé des normes de fonds propres (Bâle II) – Risque
opérationnel, de marché et de crédit (RNFPB) fait
maintenant partie du Recueil des formulaires du BSIF.
•• Cet élément exigeant quatre années de données sur l’actif,
le calcul a été modifié ainsi : dans le cas des exercices à
compter de 2008, les données doivent provenir du RNFPB
de l’exercice en question.
•• Pour les exercices se terminant après 2010, les actifs
doivent désormais inclure les actifs à traiter selon les
droits acquis pour ce qui est du calcul du ratio actifs/fonds
propres.
•• Le titre des éléments d’actif titrisés a changé.
Le Règlement entre en vigueur à la date de son enregistrement.
Alternatives
Solutions envisagées
There are no available alternatives. The CDIC Act specifically
provides that the criteria or factors to be taken into account in
determining the category in which a member institution is classified and fixing or establishing the method of determining the
amount of the annual premium applicable to each category may
only be made by by-law.
Il n’y a pas d’autres solutions, car la Loi sur la SADC stipule que
les critères et les facteurs servant à établir la catégorie d’une institution membre et à fixer ou prévoir la manière de déterminer la
prime annuelle pour chaque catégorie doivent être définis par voie
de règlement administratif.
Benefits and costs
Avantages et coûts
No additional costs should be attributed directly to these
changes.
Ces modifications ne devraient donner lieu à aucuns frais supplémentaires qui leur seraient directement attribués.
Consultation
Consultation
As the changes are technical in nature, consultation took place
through prepublication in the October 20, 2012, edition of Part I of
the Canada Gazette. No comments were received.
Étant donné qu’il s’agit uniquement de modifications de forme,
la consultation s’est faite en procédant à leur publication préalable
dans la Partie I de la Gazette du Canada le 20 octobre 2012. La
SADC n’a reçu aucun commentaire.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
There are no compliance or enforcement issues.
Aucun mécanisme visant à assurer le respect du Règlement n’est
requis.
Contact
Personne-ressource
Sandra Chisholm
Director, Insurance
Canada Deposit Insurance Corporation
50 O’Connor Street, 17th Floor
Ottawa, Ontario
K1P 5W5
Telephone: 613-943-1976
Fax: 613-992-8219
Email: schisholm@cdic.ca
Sandra Chisholm
Directrice de l’Assurance
Société d’assurance-dépôts du Canada
50, rue O’Connor, 17e étage
Ottawa (Ontario)
K1P 5W5
Téléphone : 613-943-1976
Télécopieur : 613-992-8219
Courriel : schisholm@sadc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
278
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
SOR/2013-1—6
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
TABLE OF CONTENTSSOR:Statutory Instruments (Regulations)
SI:Statutory Instruments (Other than Regulations) and Other Documents
Registration
number
P.C.
number
Minister
Name of Statutory Instrument or Other Document
SOR/2013-1
Foreign Affairs
General Export Permit No. 46 — Cryptography for Use by Certain
Consignees....................................................................................................
246
SOR/2013-2
Environment
Order 2012-87-11-01 Amending the Domestic Substances List..................
253
SOR/2013-3
Agriculture and Agri-Food
Order Amending the Canadian Chicken Marketing Levies Order................
259
SOR/2013-4
Agriculture and Agri-Food
Order Amending the Canadian Chicken Marketing Levies Order................
261
SOR/2013-5
Environment
Order 2013-87-01-01 Amending the Domestic Substances List..................
263
SOR/2013-6
Finance
By-law Amending the Canada Deposit Insurance Corporation Differential
Premiums By-law..........................................................................................
274
i
Page
SOR/2013-1—6
2013-01-30 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 3
INDEXSOR:Statutory Instruments (Regulations)
SI:Statutory Instruments (Other than Regulations) and Other Documents
Name of Statutory Instrument or Other Document
Statutes
Canada Deposit Insurance Corporation Differential Premiums By-law — By-law
Amending............................................................................................................
Canada Deposit Insurance Corporation Act
Canadian Chicken Marketing Levies Order — Order Amending.............................
Farm Products Agencies Act
Canadian Chicken Marketing Levies Order — Order Amending.............................
Farm Products Agencies Act
Domestic Substances List — Order 2012-87-11-01 Amending...............................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Domestic Substances List — Order 2013-87-01-01 Amending...............................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
General Export Permit No. 46 — Cryptography for Use by Certain Consignees....
Export and Import Permits Act
ii
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Registration
number
Date
Page
SOR/2013-6
18/01/13
274
SOR/2013-3
17/01/13
259
SOR/2013-4
17/01/13
261
SOR/2013-2
16/01/13
253
SOR/2013-5
17/01/13
263
SOR/2013-1
14/01/13
246
Comments
n
2013-01-30 Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, no 3
DORS/2013-1—6
TABLE DES MATIÈRESDORS : Textes réglementaires (Règlements)
TR : Textes réglementaires (autres que les Règlements) et autres documents
Numéro
d’enregistrement
Numéro
de C.P.
Ministre
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
o
DORS/2013-1
Affaires étrangères
Licence générale d’exportation n 46 — Cryptographie pour utilisation par
certains consignataires..................................................................................
246
DORS/2013-2
Environnement
Arrêté 2012-87-11-01 modifiant la Liste intérieure......................................
253
DORS/2013-3
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la
commercialisation des poulets au Canada....................................................
259
DORS/2013-4
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la
commercialisation des poulets au Canada....................................................
261
DORS/2013-5
Environnement
Arrêté 2013-87-01-01 modifiant la Liste intérieure......................................
263
DORS/2013-6
Finances
Règlement administratif modifiant le Règlement administratif de la
Société d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles...........
274
iii
2013-01-30 Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, no 3
INDEXDORS :
TR :
DORS/2013-1—6
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires (autres que les Règlements) et autres documents
Titre du texte réglementaire ou autre document
Lois
Licence générale d’exportation no 46 – Cryptographie pour utilisation par certains
consignataires......................................................................................................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
Liste intérieure — Arrêté 2012-87-11-01 modifiant.................................................
Protection de l’environnement (Loi canadienne) (1999)
Liste intérieure — Arrêté 2013-87-01-01 modifiant.................................................
Protection de l’environnement (Loi canadienne) (1999)
Redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada —
Ordonnance modifiant l’Ordonnance..................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
Redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada —
Ordonnance modifiant l’Ordonnance..................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
Société d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles —
Règlement administratif modifiant le Règlement administratif..........................
Société d’assurance-dépôts du Canada (Loi)
iv
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — révise
a — abroge
Numéro
d’enregistrement
Date
Page
Commentaires
DORS/2013-1
14/01/13
246
n
DORS/2013-2
16/01/13
253
DORS/2013-5
17/01/13
263
DORS/2013-3
17/01/13
259
DORS/2013-4
17/01/13
261
DORS/2013-6
18/01/13
274
If undelivered, return COVER ONLY to:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising