Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 147, no 21
Vol. 147, No. 21
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
Partie II
OTTAWA, Wednesday, October 9, 2013
OTTAWA, LE mercredi 9 octobre 2013
Statutory Instruments 2013
Textes réglementaires 2013
SOR/2013-157 to 171 and SI/2013-102 to 108
DORS/2013-157 à 171 et TR/2013-102 à 108
Pages 2120 to 2206
Pages 2120 à 2206
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette, Part II, is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 2, 2013, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Partie II de la Gazette du Canada est publiée en vertu de la Loi sur les
textes réglementaires le 2 janvier 2013, et au moins tous les deux mercredis par
la suite.
Part II of the Canada Gazette contains all “regulations” as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments and
documents required to be published therein. However, certain regulations and
classes of regulations are exempted from publication by section 15 of
the Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de textes
réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier. Cependant,
certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la publication
par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi en vertu de
l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
The Canada Gazette, Part II, is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Partie II de la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette, Part II, is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to Publishing and Depository Services, Public
Works and Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Partie II de
la Gazette du Canada est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et le prix
d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes aux Éditions
et Services de dépôt, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable Document Format (PDF) and in
HyperText Mark-up Language (HTML) as the alternate format. The PDF
format of Part I, Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is
published simultaneously with the printed copy.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de document
portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme média substitut. Le
format PDF en direct de la Partie I, de la Partie II et de la Partie III est officiel
depuis le 1er avril 2003 et est publié en même temps que la copie imprimée.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues officielles,
pour examen et vente à la pièce 418 de l’édifice Blackburn, 85, rue Sparks,
Ottawa, Canada.
For information regarding reproduction rights, please contact Public Works
and Government Services Canada, by telephone at 613-996-6886 or by email at
droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, par téléphone au 613-996-6886 ou par courriel à l’adresse
droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2013
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
ISSN 1494-6122
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
Registration
SOR/2013-157 September 27, 2013
Enregistrement
DORS/2013-157 Le 27 septembre 2013
CANADIAN FORCES MEMBERS AND VETERANS
RE-ESTABLISHMENT AND COMPENSATION ACT
LOI SUR LES MESURES DE RÉINSERTION ET
D’INDEMNISATION DES MILITAIRES ET VÉTÉRANS DES
FORCES CANADIENNES
Regulations Amending the Canadian Forces
Members and Veterans Re-establishment and
Compensation Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures
de réinsertion et d’indemnisation des militaires et
vétérans des Forces canadiennes
P.C. 2013-934 September 27, 2013
C.P. 2013-934 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Veterans Affairs, pursuant to section 41 of the Canadian Forces Members and Veterans
Re-establishment and Compensation Act1a, makes the annexed
Regulations Amending the Canadian Forces Members and Veterans Re-establishment and Compensation Regulations.
Sur recommandation du ministre des Anciens Combattants et en
vertu de l’article 41 de la Loi sur les mesures de réinsertion et
d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes1a,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes,
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN
FORCES MEMBERS AND VETERANS
RE-ESTABLISHMENT AND
COMPENSATION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES MESURES DE RÉINSERTION ET
D’INDEMNISATION DES MILITAIRES
ET VÉTÉRANS DES FORCES CANADIENNES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of subsection 15(1) of the Canadian Forces
Members and Veterans Re-establishment and Compensation
Regulations21 before paragraph (b) is replaced by the
following:
15. (1) The Minister may pay the following expenses arising out
of a person’s participation in a rehabilitation plan or a vocational
assistance plan:
(a) in the case of training,
(i) those required by the training institution including tuition
fees, books, computers and peripheral equipment, software,
safety equipment, special clothing and tools,
(ii) examination and licensing fees,
(iii) Internet access,
(iv) school supplies,
(v) tutoring,
(vi) transportation to and from the training facility
(A) when a private vehicle is used, at a rate equal to the
greater of 15 cents/km and the applicable lower kilometric
rate set out in Appendix A of the Commuting Assistance
Directive published by the National Joint Council of the
Public Service of Canada as amended from time to time,
and
(B) when public transport is used, the cost of that
transport,
(vii) the cost of a pass or permit for parking at or near the
training facility for the duration of the training,
1. (1) Le passage du paragraphe 15(1) du Règlement sur les
mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes21 précédant l’alinéa b) est remplacé
par ce qui suit :
15. (1) Le ministre peut payer les dépenses ci-après, entraînées
par la participation à un programme de réadaptation ou d’assistance professionnelle :
a) pour les services liés à la formation :
(i) les frais résultant d’exigences de l’établissement d’enseignement, notamment les frais de scolarité, le coût des livres,
des ordinateurs et de l’équipement périphérique, des logiciels,
de l’équipement de sécurité, des outils et des vêtements
spéciaux,
(ii) les frais d’examen et les droits de permis,
(iii) les frais d’accès Internet,
(iv) le coût des fournitures scolaires,
(v) la rémunération d’un tuteur,
(vi) les frais de déplacement ci-après pour se rendre à l’établissement d’enseignement et en revenir :
(A) lorsqu’un véhicule privé est utilisé, le plus élevé de
15 cents par kilomètre et du taux par kilomètre réduit prévu
à l’Appendice A de la Directive sur l’aide au transport
quotidien, publiée par le Conseil national mixte de la fonction publique du Canada, compte tenu de ses modifications
successives,
(B) lorsqu’un moyen de transport public est utilisé, le coût
du transport,
a
a
1
1
S.C. 2005, c. 21
SOR/2006-50
2120
L.C. 2005, ch. 21
DORS/2006-50
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
(viii) if the approved training is not available at a training
facility located within a distance that would allow for daily
commuting from the person’s residence, the costs of temporary accommodations and the cost of one return trip per year
from the person’s residence to the location of the training
facility for the purpose of establishing the temporary
accommodations,
(ix) any other expenses that are required to enable the person
to meet an occupational goal in the approved rehabilitation or
vocational assistance plan, and
(x) 50% of the cost of additional dependant care, to a maximum amount of $750 per month; and
(2) Clause 15(1)(b)(i)(A) of the French version of the Regulations is replaced by the following:
(A) lorsque le moyen de transport utilisé est un taxi, les
frais de déplacement payés sont réduits de 5 $ par voyage à
moins que le bénéficiaire ne soit une personne à mobilité
réduite ou souffrant de troubles cognitifs graves ou que la
réduction ne compromette gravement son accès aux
services,
(3) Subparagraph 15(1)(b)(iii) of the English version of the
Regulations is amended by replacing “dependent” with
“dependant”.
(4) Subsection 15(2) of the French version of the Regulations
is replaced by the following:
(2) Dans le cas où le bénéficiaire participe à un programme de
réadaptation ou d’assistance professionnelle dans un pays étranger,
les frais visés à l’alinéa (1)b) sont payés aux conditions et aux taux
applicables aux vétérans des forces armées du pays où il se trouve
ou, à défaut de tels conditions et taux, à ceux prévus pour les résidents canadiens.
(5) Subsection 15(3) of the Regulations is replaced by the
following:
(3) The maximum amount that may be paid under subparagraphs (1)(a)(i) to (ix) is $75,800 unless a higher amount is necessary to enable the person to meet an occupational goal in an
approved rehabilitation or vocational assistance plan.
(4) The Minister may pay more than the percentage and maximum amount set out in subparagraph (1)(a)(x)
(a) if there are more than three dependants requiring care;
(b) if necessary as a result of the availability or location of care;
or
(c) if necessary to enable the person to meet an occupational
goal in an approved rehabilitation or vocational assistance plan.
2. Paragraphs 22(h) and (i) of the French version of the
Regulations are amended by replacing “réhabilitation” with
“réadaptation”.
(vii) les droits d’un laissez-passer ou d’un permis pour stationner à l’établissement d’enseignement ou à proximité, et
ce, pour la durée de la formation,
(viii) si la formation approuvée n’est offerte que dans un établissement d’enseignement situé trop loin de la résidence du
bénéficiaire pour qu’il s’y rende quotidiennement, les frais
d’hébergement temporaire et le coût d’un voyage aller-retour
par année, entre la résidence du bénéficiaire et l’établissement
d’enseignement, dans le but d’établir le lieu d’hébergement
temporaire,
(ix) toute autre dépense nécessaire pour permettre au bénéficiaire d’atteindre un objectif professionnel du programme de
réadaptation ou d’assistance professionnelle approuvé,
(x) 50 % des frais de garde supplémentaires des personnes à
charge du bénéficiaire, jusqu’à concurrence de 750 $ par
mois;
(2) La division 15(1)b)(i)(A) de la version française du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
(A) lorsque le moyen de transport utilisé est un taxi, les
frais de déplacement payés sont réduits de 5 $ par voyage à
moins que le bénéficiaire ne soit une personne à mobilité
réduite ou souffrant de troubles cognitifs graves ou que la
réduction ne compromette gravement son accès aux
services,
(3) Au sous-alinéa 15(1)b)(iii) de la version anglaise du même
règlement, « dependent » est remplacé par « dependant ».
(4) Le paragraphe 15(2) de la version française du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(2) Dans le cas où le bénéficiaire participe à un programme de
réadaptation ou d’assistance professionnelle dans un pays étranger,
les frais visés à l’alinéa (1)b) sont payés aux conditions et aux taux
applicables aux vétérans des forces armées du pays où il se trouve
ou, à défaut de tels conditions et taux, à ceux prévus pour les résidents canadiens.
(5) Le paragraphe 15(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(3) La somme qui peut être payée en vertu des sousalinéas (1)a)(i) à (ix) est d’au plus 75 800 $, sauf si une somme
supérieure est nécessaire pour permettre au bénéficiaire d’atteindre
un objectif professionnel d’un programme de réadaptation ou d’assistance professionnelle approuvé.
(4) Le ministre peut payer une somme supérieure à ce que prévoit le sous-alinéa (1)a)(x) pour l’un ou l’autre des motifs
suivants :
a) le bénéficiaire a plus de trois personnes à charge ayant besoin
du service de garde;
b) en raison de l’accès limité au service de garde ou de son
éloignement;
c) pour permettre au bénéficiaire d’atteindre un objectif professionnel d’un programme de réadaptation ou d’assistance professionnelle approuvé.
2. Aux alinéas 22h) et i) de la version française du même
règlement, « réhabilitation » est remplacé par
« réadaptation ».
2121
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
3. The English version of the Regulations is amended by
replacing “dependant” with “dependent” in the following
provisions:
(a) paragraph 49(b); and
(b) subsection 54(4).
4. Section 70 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (3):
(4) The Minister shall give the applicant written notification of
the decision and the reasons for it.
5. Section 71 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) The Minister shall give the person affected by the decision
written notification of any amendment or rescission made on the
Minister’s own motion under section 83 or 84 of the Act and the
reasons for the amendment or rescission.
6. Subsection 72(1) of the Regulations is repealed.
3. Dans les passages ci-après de la version anglaise du même
règlement, « dependant » est remplacé par « dependent » :
a) l’alinéa 49b);
b) le paragraphe 54(4).
TRANSITIONAL
DISPOSITION TRANSITOIRE
7. For greater certainty, any amount paid in respect of
expenses incurred prior to the day on which these Regulations
come into force shall not be considered for the purposes of subsection 15(3).
7. Il est entendu qu’il n’est pas tenu compte, pour l’application du paragraphe 15(3), des montants payés relativement à
des dépenses engagées avant la date d’entrée en vigueur du
présent règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. These Regulations come into force on October 1, 2013, but
if they are registered after that day, they come into force on the
day on which they are registered.
8. Le présent règlement entre en vigueur le 1er octobre 2013
ou, si elle est postérieure, à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
4. L’article 70 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(4) La décision du ministre est motivée et remise par écrit au
demandeur.
5. L’article 71 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) La modification ou l’annulation d’une décision révisée à
l’initiative du ministre au titre des articles 83 ou 84 de la Loi est
motivée et remise par écrit à l’intéressé.
6. Le paragraphe 72(1) du même règlement est abrogé.
Issue
Enjeux
Veterans Affairs Canada (VAC) has established the Rehabilitation Program to provide medical, psycho-social, and vocational
services and benefits to eligible veterans and, in certain circumstances, their spouses, common-law partners, or survivors to assist
them in their re-establishment in civilian life.
The Regulations governing payment for vocational expenses
were established in 2006. Section 15 of the Canadian Forces Members and Veterans Re-establishment and Compensation Regulations (the Regulations) outlines the eligible vocational services and
associated dollar maximums. There are two issues with this section
of the Regulations which make it challenging to deliver vocational
services: (1) the list of eligible expenses contained in the Regulations is not sufficiently inclusive; and (2) the maximum amounts
for some training expenses are inadequate to meet rising costs over
time.
Anciens Combattants Canada (ACC) a mis sur pied le Programme de réadaptation afin d’offrir des services médicaux, psychosociaux et professionnels, ainsi que des avantages aux vétérans
admissibles et, dans certains cas, à leur conjoint, conjoint de fait ou
survivant, dans le but de faciliter leur réinsertion à la vie civile.
Le règlement régissant le paiement des dépenses professionnelles a été établi en 2006. L’article 15 du Règlement sur les
mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes (le Règlement) énonce les services
professionnels admissibles et les limites en dollars connexes. Cet
article du Règlement pose deux problèmes qui rendent difficile la
prestation des services professionnels : (1) la liste des dépenses
admissibles prévues par le Règlement n’est pas suffisamment
inclusive; (2) les montants maximaux pour certaines dépenses de
formation sont insuffisants pour suivre l’augmentation des coûts au
fil du temps.
Par exemple, au cours des dernières années, l’évolution technologique a rapidement changé la façon dont l’information est communiquée dans les milieux de l’éducation et de la formation. Les
nouvelles technologies de formation, comme les livres électroniques, les examens en ligne ainsi que les programmes de formation en ligne sont de plus en plus courants, tandis que les outils
For example, developments in technology have rapidly changed
the way information is disseminated in education and training
environments over the past few years. Newer training technologies,
such as e-books, online testing modules, and online lesson programs, are becoming commonplace, while learning tools used in
the classroom in 2006 (e.g. bound textbooks, pens and paper) are
2122
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
becoming obsolete. The current prescriptive test of 10 eligible
training-related expenses does not take into account these changes
in the education and training fields.
d’apprentissage qui étaient utilisés en classe en 2006 (par exemple
les manuels à reliure, le papier et les crayons) deviennent quant à
eux obsolètes. Les 10 dépenses admissibles stipulées actuellement
ne tiennent pas compte de ces changements survenus dans les
domaines de l’éducation et de la formation.
Furthermore, maximum dollar limits are prescribed for each
expense, such as a maximum of $25 per month for Internet. Since
these prescribed expense limits have not been updated since 2006,
some of the amounts fall short of the actual cost of the items.
En outre, un montant maximal est prescrit pour chaque dépense
(par exemple 25 $ par mois pour les frais d’accès Internet). Étant
donné que ces limites de dépenses prescrites n’ont pas été mises à
jour depuis 2006, certains montants approuvés sont inférieurs au
coût réel des éléments.
Le processus décisionnel utilisé pour considérer le paiement de
ces éléments de formation est lourd et exige beaucoup de temps, ce
qui entraîne des retards dans la prise de décisions et une accumulation de travail. Il exige de préparer une preuve de la hausse des
coûts et une justification pour les dépenses supplémentaires, puis
de les soumettre aux fonctionnaires d’ACC pour que le paiement
soit pris en compte.
Ce processus crée des retards administratifs, ce qui fait que certains participants pourraient devoir payer de leur poche les dépenses
liées à leur formation ou ne pas être en mesure de participer pleinement et en temps opportun à leur formation.
Par ailleurs, le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation a relevé certains problèmes techniques. De plus,
quelques fautes d’orthographe et incohérences mineures entre la
version française et la version anglaise du règlement actuel ont
également été relevées et, par conséquent, des corrections sont
apportées pour régler ces problèmes.
The decision-making process used to consider payment of these
training items is cumbersome and time-consuming, leading to
delays in decision making and causing work congestion. Proof of
increased costs and justification for the additional expenses must
be prepared and submitted to VAC officials for consideration of
payment.
This process creates administrative delays and, as a result, some
participants may be left playing out of pocket for expenses related
to their training and/or may be unable to fully participate in their
training in a timely manner.
Additionally, the Standing Joint Committee for the Scrutiny of
Regulations has identified technical issues. Also, some spelling
errors and minor inconsistencies between the English and French
versions of the current Regulations were identified and, therefore,
corrections are being made to address those issues.
Background
Contexte
For Canadian Armed Forces personnel, the risk of serious injury
in service to their country is a constant reality. Although every precaution is taken to keep soldiers safe, injuries can and do happen.
When they do happen, it is important for the well-being of those
injured to reintegrate into civilian life and to fully participate in
their family and community life with dignity and independence. To
help veterans return to a productive civilian life, VAC established
the Rehabilitation Program for those who are medically released or
who have health problems resulting primarily from service.
Pour les membres des Forces armées canadiennes, le risque de
subir des blessures graves pendant qu’ils servent leur pays est une
réalité constante. Même si toutes les précautions sont prises pour
assurer la sécurité des soldats, des blessures peuvent effectivement
se produire. Lorsqu’elles se produisent, il est important, pour le
bien-être des militaires blessés, qu’ils réintègrent la vie civile et
puissent participer pleinement à la vie familiale et communautaire
avec dignité et autonomie. Afin d’aider les vétérans à faire la transition à une vie civile productive, ACC a mis sur pied le Programme
de réadaptation pour les militaires libérés pour des raisons médicales ou ayant des problèmes de santé découlant principalement du
service.
Les services professionnels sont l’un des éléments clés de ce
programme. Ces services sont offerts pour aider le vétéran à se
fixer des objectifs professionnels appropriés dans le civil et à les
atteindre, compte tenu de son état de santé, de sa scolarité, de ses
compétences et de son expérience sur le marché du travail. Lorsque
le vétéran ne peut pas bénéficier d’un recyclage en raison d’une
blessure grave et permanente, ou si le vétéran est décédé des suites
d’une blessure ou d’une maladie survenue durant le service, le
conjoint ou le conjoint de fait, ou le conjoint ou le conjoint de fait
survivant, peut également être admissible à ces services.
Les gestionnaires de cas d’ACC coordonnent l’évaluation des
besoins en matière de réadaptation. Si des services professionnels
s’avèrent nécessaires, le gestionnaire de cas dirige le participant
vers l’entrepreneur national qui retient les services de spécialistes
en réadaptation professionnelle pour administrer des évaluations
professionnelles conformes aux normes de l’industrie, afin de
déterminer si le participant peut retourner au travail et, le cas
échéant, dans quelle mesure. Le spécialiste effectue également une
analyse du marché du travail afin d’évaluer les chances du participant d’obtenir un emploi. Si le participant est en mesure
One of the key elements of this program is vocational services.
Vocational services are available to help the veteran identify and
achieve an appropriate civilian occupational goal, given his or her
state of health and the extent of his or her education, skills, and
experience. In circumstances where the veteran is unable to benefit
from re-training due to severe and permanent injury or if the veteran has died of a service-related injury or illness, the spouse /
common-law partner, or surviving spouse / common-law partner,
may also be eligible for these services.
Veterans Affairs Canada case managers coordinate the assessment of rehabilitation needs. If vocational services are needed, the
case manager refers the participant to the national contractor who
employs vocational rehabilitation specialists to administer
industry-standard vocational assessments to determine whether the
program participant can return to the workplace and, if so, in what
capacity. In addition, the specialist performs a labour market analysis to evaluate the participant’s chances of successful employment.
In the case where the participant is able to return to the workforce,
the specialist also prepares an individualized vocational
2123
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
rehabilitation plan (plan). This plan is developed in consideration
of such factors and principles as the participant’s needs, education,
aptitude, skills and training as well as experience, employability,
cost, and availability of local resources. This plan outlines the individual’s training requirements and all foreseen expenses that will
be incurred for the recommended vocation. The plan must be
approved by a Veterans Affairs case manager before the training
program commences.
de retourner sur le marché du travail, le spécialiste doit également
établir un plan de réadaptation professionnelle personnalisé (plan).
Ce plan est élaboré en tenant compte de facteurs et de principes
comme les besoins, le niveau de scolarité, l’aptitude, les compétences, la formation, l’expérience et l’employabilité du participant,
ainsi que le coût et la disponibilité des ressources locales. Ce plan
décrit les besoins en matière de formation du participant et toutes
les dépenses prévues qui seront engagées pour la carrière recommandée. Le plan doit être approuvé par un gestionnaire de cas
d’ACC avant le début du programme de formation.
Veterans Affairs Canada provides for most of the participant’s
training-related costs and expenses. Eligible training-related
expenses (both the list of training-related expenses covered and the
amount paid for each) are prescribed in paragraph 15(1)(a) of the
Regulations.
Anciens Combattants Canada assume la majeure partie des coûts
et des dépenses liés à la formation. Les dépenses admissibles liées
à la formation (les dépenses liées aux éléments de formation qui
sont énoncés dans la liste et le montant versé pour couvrir chacun
d’eux) sont décrites à l’alinéa 15(1)a) du Règlement.
Objectives
Objectifs
The ultimate goal of these amendments is to enhance service
delivery to participants and fulfill the program intent of covering
the eligible expenses directly associated with their training when it
is required. The proposed amendments will simplify processes by
making the list of training-related expenses more inclusive and
flexible. More specifically, the amendments will allow VAC to
more easily approve plans, thereby reducing waiting times for
approvals without compromising on accountability. Overall, participants will have a wider range of eligible training-related
expenses without having to resort to the cumbersome process associated with the exceptional circumstance provision that causes
undue delays for all parties.
These changes will also allow case managers to better tailor the
plan to the participant’s personal needs (e.g. Internet costs, which
often exceed the current $25-per-month limit prescribed in the
Regulations).
L’objectif ultime de ces modifications est d’améliorer la prestation des services aux participants et d’atteindre l’objectif du Programme, soit de couvrir les dépenses admissibles directement liées
à leur formation lorsque la situation l’exige. Les modifications proposées simplifieront les processus au moyen d’une liste plus inclusive et plus flexible des dépenses liées à la formation. Plus particulièrement, les modifications permettront à ACC d’approuver plus
facilement les plans et de réduire ainsi le délai d’attente pour l’obtention des approbations sans compromettre sa responsabilisation.
De façon générale, les participants pourront bénéficier d’un plus
large éventail de dépenses liées à la formation, sans avoir à recourir
au processus contraignant de la disposition relative aux circonstances exceptionnelles qui entraîne des retards indus pour toutes
les parties.
Ces changements permettront également aux gestionnaires de
cas de mieux adapter le plan aux besoins personnels du participant
(par exemple les frais d’accès Internet qui sont souvent supérieurs
à la limite actuelle de 25 $ par mois prescrite dans le Règlement).
Description
Description
The amendments to subsections 15(1) and 15(3) of the Regulations will simplify the original itemized list of training-related
expenses, making it more inclusive and flexible. This amended list,
found in paragraph 15(1)(a), will be less prescriptive so that training expenses can be reimbursed. The current prescribed amounts
per itemized expense will be removed in favour of an overall maximum claim limit of $75,800 per plan. This maximum claim limit
represents the combined costs of all possible training-related
expenses that are claimable under subparagraphs 15(1)(a)(i) to (x)
of the current Regulations over a four-year training period. This
maximum amount can be exceeded if, when the prescribed principles and factors are considered, additional funding is required to
achieve the occupational goal.
Les modifications qui seront apportées aux paragraphes 15(1) et
15(3) du Règlement simplifieront la liste détaillée originale des
dépenses liées à la formation en la rendant plus inclusive et plus
flexible. La modification qui sera apportée à l’alinéa 15(1)a) rendra la liste qui s’y trouve moins prescriptive de sorte que les
dépenses liées à la formation puissent être remboursées. Les montants actuels prescrits pour chaque élément de dépense seront supprimés et remplacés par un montant maximal pouvant être réclamé
établi à 75 800 $ pour chaque plan. Ce montant maximal pouvant
être réclamé correspond aux coûts combinés de toutes les dépenses
possibles liées à la formation qui peuvent être réclamées en vertu
des sous-alinéas 15(1)a)(i) à (x) du règlement actuel au cours d’une
période de formation de quatre ans. Ce montant maximal pourra
être dépassé si, une fois les facteurs et les principes prescrits pris en
compte, des fonds additionnels sont nécessaires pour atteindre
l’objectif professionnel.
Le paragraphe 15(3) du règlement actuel autorise le paiement
des coûts de formation à un taux plus élevé qu’il est prescrit à l’alinéa 15(1)a) s’il est nécessaire pour qu’un participant à la formation
puisse atteindre son objectif professionnel. Une disposition sera
incluse au règlement révisé pour permettre le dépassement du
maximum de 75 800 $ accordé dans le cadre du programme afin de
payer les dépenses admissibles pour qu’un participant puisse
atteindre les objectifs professionnels prévus à son plan personnel
de formation.
Subsection 15(3) of the current Regulations permits the payment
of training costs at a higher rate than that set out in paragraph 15(1)(a) if it is necessary to allow the training participant to
meet an occupational goal. A provision to exceed the $75,800 program funding maximum will exist in the revised Regulations when
additional amounts over and above the $75,800 limit are necessary
to cover eligible expenses for a participant to meet his or her occupation goals as approved in the individual’s training plan.
2124
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
The maximum claim limit will not apply to the cost of additional
dependant care. That rate will continue to be prescribed in subparagraph 15(1)(a)(x) at 50% of the cost of additional dependant care
to a maximum of $750 per month. However, subsection 15(4) will
be added to provide that, under exceptional circumstances, more
coverage may be approved for dependant care on a case-by-case
basis. This will apply only where it can be demonstrated that paying the higher amount is required in order for a participant to meet
his or her occupational goal in an approved plan, or if there are
more than three dependants, or as a result of the availability or
location of care.
Les frais de garde supplémentaires ne seront pas visés par le
montant maximal pouvant être réclamé. Le taux sera toujours prescrit au sous-alinéa 15(1)a)(x), soit 50 % des frais de garde supplémentaires des personnes à charge jusqu’à concurrence de 750 $ par
mois. Cependant, le paragraphe 15(4) sera ajouté afin de prévoir
que, dans des circonstances exceptionnelles, d’autres fonds peuvent
être approuvés au cas par cas pour couvrir les frais de garde de
personnes à charge. Cette disposition s’appliquera uniquement
lorsqu’il pourra être démontré que le taux supérieur demandé est
nécessaire pour permettre au participant d’atteindre les objectifs
professionnels approuvés dans son plan, s’il y a plus de trois personnes à charge, ou en raison de l’accès limité au service ou de
l’endroit où il est dispensé.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this proposal, as
there is no change in administrative costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à cette proposition,
étant donné qu’il n’y a pas de changement dans les frais administratifs liés aux activités.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs on small business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas à cette proposition, car aucun coût n’est imposé aux petites entreprises.
Consultation
Consultation
It is anticipated that veterans and veterans’ groups will support
this initiative as it will simplify processes, help reduce red tape for
participants, and reduce delays in decision making.
On s’attend à ce que les vétérans et les organismes d’anciens
combattants appuient cette initiative, car elle simplifiera les processus, aidera à réduire le fardeau administratif et réduira les délais
liés au processus décisionnel.
Dans le but de discuter des modifications réglementaires prévues, ACC a communiqué avec les organismes d’anciens combattants suivants : la Légion royale canadienne; les Anciens combattants de l’armée, de la marine et des forces aériennes au Canada; le
Conseil national des associations d’anciens combattants; l’Association canadienne des vétérans pour le maintien de la paix; l’Organisation canadienne des vétérans de l’OTAN; VeteransduCanada.
ca; le Groupe de défense des intérêts des anciens combattants canadiens; l’Association canadienne de Vétérans des forces de la paix
des Nations Unies; le regroupement Vétérans NU-OTAN Canada;
et VeteranVoice.info.
Tous les organismes se sont montrés satisfaits des modifications
que l’on propose d’apporter aux dispositions relatives aux dépenses
liées à la formation. Ils ont indiqué que le Ministère est sur la
bonne voie en ce qui concerne la réduction des formalités administratives. Certains organismes ont suggéré d’autres modifications
qui pourraient être apportées afin d’élargir les possibilités
d’apprentissage.
The following veterans’ organizations were contacted to discuss
the upcoming changes to the Regulations: the Royal Canadian
Legion; Army, Navy and Air Force Veterans in Canada; National
Council of Veteran Associations in Canada; Canadian Peacekeeping Veterans Association; NATO Veterans Organization of Canada;
VeteransofCanada.ca; Canadian Veterans Advocacy; Canadian
Association of Veterans in United Nations Peacekeeping; Veterans
UN-NATO Canada; and VeteranVoice.info.
All organizations were pleased with the amendments being proposed to the provisions for training-related expenses. They said the
Department is on the right track in terms of cutting red tape. Some
organizations suggested additional future amendments to broaden
educational opportunities.
Rationale
Justification
The amended Regulations will allow for any eligible trainingrelated expense to be covered by the program up to a maximum of
$75,800 per plan. Under the new regime, the available resources
will be pooled into the global maximum (instead of being parcelled
out in smaller components) with the consequence that, as costs
rise, there would still be sufficient flexibility to accommodate the
variation of expenses at different times and in different places.
VAC anticipates that very few participants would have to use the
“exceptional circumstances” provision to cover their trainingrelated expenses.
Grâce à la modification du Règlement, toutes les dépenses
admissibles liées à la formation pourront être couvertes par le programme jusqu’à concurrence du montant maximal de 75 800 $ par
plan. En vertu du nouveau régime, les ressources disponibles
seront toutes incluses dans le montant maximal global pouvant être
réclamé (au lieu d’être réparties en plus petits montants établis
pour chaque élément de dépense), de sorte que, à mesure que les
coûts augmenteront, ce montant global donnera suffisamment de
souplesse pour tenir compte des écarts entre les dépenses, à différents moments et à différents endroits. ACC prévoit que très peu de
participants devront évoquer la disposition relative aux circonstances exceptionnelles pour couvrir leurs dépenses liées à la
formation.
2125
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-157
Additionally, as a consequence of the regulatory amendments,
the administrative process to approve plans will be simplified for
participants, the national contractor, and VAC as fewer applications
of the “exceptional circumstances” provision will be required. This
means that the process will be more streamlined and transparent,
allowing participating veterans, spouses, or survivors to get their
plans approved without the need to apply for consideration under
exceptional circumstances, which takes approximately 30 days for
a decision. With the new Regulations, all of the accountability obligations are still in place, but amendments would simplify the
approval of expenses related to training. As a result, these amendments will reduce red tape for participants, the national contractor
and VAC.
De plus, par suite des modifications réglementaires, le processus
administratif pour approuver les plans sera simplifié pour les participants, l’entrepreneur national et ACC, étant donné que les
demandes présentées en vertu de la disposition relative aux circonstances exceptionnelles seront moins nombreuses. Cela signifie
que le processus sera plus simple et plus transparent et permettra
aux vétérans, aux conjoints/conjoints de fait ou aux survivants participants de faire approuver leur plan sans avoir à demander que
l’on prenne en considération leur demande en vertu de la disposition relative aux circonstances exceptionnelles, ce qui peut prendre
jusqu’à 30 jours avant qu’une décision soit rendue. Toutes les obligations en matière de reddition de comptes demeureront en vigueur
dans le nouveau règlement, mais les modifications permettront de
simplifier l’approbation des dépenses liées à la formation et, par
conséquent, de réduire les formalités administratives pour les participants, l’entrepreneur national et ACC.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The amended Regulations come into force on October 1, 2013,
but if they are registered after that date, on the day on which they
are registered.
Le règlement modifié entrera en vigueur le 1er octobre 2013, à
moins qu’il ne soit enregistré après cette date; le cas échéant, il
entrera en vigueur à la date de son enregistrement.
Contact
Personne-ressource
Janice Burke
Senior Director
Strategic Policy Integration
Veterans Affairs Canada
P.O. Box 7700
Charlottetown, Prince Edward Island
C1A 8M9
Telephone: 902-566-8977
Email: Janice.Burke@vac-acc.gc.ca
Janice Burke
Directrice principale
Intégration des politiques stratégiques
Anciens Combattants Canada
Case postale 7700
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1A 8M9
Téléphone : 902-566-8977
Courriel : Janice.Burke@vac-acc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2126
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-158
Registration
SOR/2013-158 September 27, 2013
Enregistrement
DORS/2013-158 Le 27 septembre 2013
WAR VETERANS ALLOWANCE ACT
LOI SUR LES ALLOCATIONS AUX ANCIENS
COMBATTANTS
Regulations Amending the Veterans Allowance
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
allocations aux anciens combattants
P.C. 2013-935 September 27, 2013
C.P. 2013-935 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Veterans Affairs, pursuant to section 251a of the War Veterans Allowance Act2b, makes the annexed
Regulations Amending the Veterans Allowance Regulations.
Sur recommandation du ministre des Anciens Combattants et en
vertu de l’article 251a de la Loi sur les allocations aux anciens combattants2b, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend
le Règlement modifiant le Règlement sur les allocations aux
anciens combattants, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE VETERANS
ALLOWANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALLOCATIONS AUX ANCIENS COMBATTANTS
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Section 28 of the Veterans Allowance Regulations3 is
repealed.
1. L’article 28 du Règlement sur les allocations aux anciens
combattants31 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on October 1, 2013, but
if they are registered after that day, they come into force on the
day on which they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur le 1er octobre 2013
ou, si elle est postérieure, à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Background
Contexte
On May 1, 2012, the Federal Court ruled in Manuge v. the Queen
that the offset of the Pension Act disability pension from the
Department of National Defence (DND) Service Income Security
Insurance Plan-Long Term Disability (SISIP-LTD) benefit was in
breach of this insurance contract. The Court concluded that SISIP
can only deduct income replacement benefits. Since disability pensions are an entitlement for loss of personal amenities, and not a
form of income replacement, they cannot be deducted in the calculation of SISIP-LTD benefits. In rendering its decision, the Federal
Court indicated that programs at Veterans Affairs Canada (VAC)
were not affected by its decision.
On May 29, 2012, the ministers of Veterans Affairs and National
Defence announced that the Government of Canada would not
appeal the Federal Court’s decision, and that the Government
would take further action by no longer deducting the Pension Act
Le 1er mai 2012, la Cour fédérale a statué dans l’arrêt Manuge c.
Sa Majesté la Reine que la déduction de la pension d’invalidité
versée au titre de la Loi sur les pensions dans le calcul des prestations du Régime d’assurance-revenu militaire — Assurance invalidité prolongée (RARM-AIP) du ministère de la Défense nationale
(MDN) violait le contrat d’assurance du RARM-AIP. La Cour a
conclu que seules des allocations de remplacement de revenu pouvaient être déduites du RARM. Comme le droit aux prestations
d’invalidité se rapporte à la perte d’agréments personnels, et que
ces prestations ne constituent pas une forme de remplacement du
revenu, elles ne peuvent être déduites dans le calcul du montant des
prestations du RARM-AIP. En rendant sa décision, la Cour fédérale a souligné que les programmes d’Anciens Combattants Canada
(ACC) n’étaient pas touchés par cette décision.
Le 29 mai 2012, les ministres des Anciens Combattants et de la
Défense nationale ont annoncé que le gouvernement du Canada
n’interjetterait pas appel de la décision de la Cour fédérale et qu’il
prendrait des mesures supplémentaires pour que les prestations
a
a
b
b
S.C. 2000, c. 34, s. 80
R.S., c. W-3
1
C.R.C., c. 1602
L.C. 2000, ch. 34, art. 80
L.R., ch. W-3
C.R.C., ch. 1602
1
2127
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-158
disability benefits in the calculation of three types of VAC benefits:
Earnings Loss (EL), Canadian Forces Income Support (CFIS), and
War Veterans Allowance (WVA) benefits. The decision for the
Government of Canada to apply the Federal Court of Canada’s ruling to VAC’s benefits was based on respecting the spirit of the
Court’s verdict and harmonizing the calculation methods for similar DND and VAC benefits.
d’invalidité versées au titre de la Loi sur les pensions ne soient plus
déduites dans le calcul des trois types d’allocation d’ACC, soit
l’allocation pour perte de revenus (APR), l’allocation de soutien du
revenu des Forces canadiennes (ASRFC) et de l’allocation aux
anciens combattants (AAC). La décision du gouvernement du
Canada d’appliquer la décision de la Cour fédérale du Canada aux
prestations d’ACC se fondait sur le respect de l’esprit du verdict de
la Cour et sur l’harmonisation des méthodes pour calculer le montant de prestations similaires d’ACC et du MDN.
Veterans Affairs Canada’s EL benefit is an income replacement
to ensure that those who do not qualify for SISIP-LTD benefits
receive a comparable level of financial benefits from VAC while
undergoing a VAC rehabilitation program. VAC’s CFIS benefit
provides an income supplement for modern-day veterans who have
successfully completed a VAC-approved rehabilitation program
and whose EL benefit has ended, yet have a very low family
income. The WVA benefit acts as a social safety net providing
income support to assist low income veterans of the Second World
War and the Korean War, and their eligible survivors and orphans
in meeting their basic needs.
L’APR d’ACC est une allocation de remplacement du revenu
visant à veiller à ce que les personnes qui ne sont pas admissibles
aux prestations du RARM-AIP reçoivent d’ACC des avantages
financiers de niveau comparable pendant le programme de réadaptation d’ACC. L’ASRFC d’ACC est un supplément de revenu versé
aux anciens combattants récemment retraités ayant terminé avec
succès un programme de réadaptation approuvé par ACC qui n’ont
plus droit à l’APR mais dont le revenu familial est très faible.
L’AAC fait fonction de filet de sécurité sociale en offrant un soutien du revenu aux anciens combattants ayant un faible revenu qui
ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale ou la guerre de
Corée, ainsi qu’aux survivants et aux orphelins admissibles, en vue
de les aider à subvenir à leurs besoins fondamentaux.
Depuis le 1er juillet 2012, les déductions de la pension d’invalidité versée au titre de la Loi sur les pensions dans le calcul des
prestations du RARM-AIP ont pris fin. Depuis le 1er octobre 2012,
les mêmes déductions pour l’APR et l’ASRFC d’ACC ont aussi
pris fin. Le 26 juin 2013, le projet de loi C-60 a reçu la sanction
royale d’apporter les modifications législatives requises à la Loi
sur les allocations aux anciens combattants en vue de faire cesser
la déduction des prestations de la pension d’invalidité d’ACC dans
le calcul des prestations de l’AAC. Ces modifications législatives
sont entrées en vigueur le 1er octobre 2013.
Outre le versement de prestations aux anciens combattants, ACC
est aussi responsable, sur le plan juridique, d’offrir des avantages à
certains groupes de civils, en reconnaissance de leur étroite collaboration avec les Forces armées canadiennes en temps de guerre.
Selon l’un des textes de loi les plus pertinents, la Loi sur les prestations de guerre pour les civils (LPGC), des prestations d’invalidité, conformément à la Loi sur les pensions, ainsi qu’une allocation de soutien du revenu, conformément à la Loi sur les allocations
aux anciens combattants, peuvent être versées à des personnes
ayant servi au sein de groupes civils reconnus (par exemple les
pêcheurs canadiens en eau salée, le personnel des services auxiliaires, l’Unité forestière terre-neuvienne d’outre-mer), ainsi qu’à
leurs survivants.
Anciens Combattants Canada est aussi responsable, sur le plan
juridique, des personnes qui touchent une pension, une subvention
ou une allocation liée au décès ou à une blessure découlant de l’Explosion d’Halifax en 1917, conformément à la Loi sur la prise en
charge des prestations de la Commission de secours d’Halifax.
Cette loi, votée en février 1976, a abrogé la loi en vigueur concernant la Commission de secours d’Halifax et a autorisé la poursuite
du versement des pensions, des subventions ou des allocations par
la Commission de secours d’Halifax aux personnes ayant subi les
répercussions de l’explosion. Cette loi semble caduque, puisqu’aucune personne vivante connue ne touche ces prestations ou n’y est
admissible.
Les prestations de pension d’invalidité versées à ces personnes
au titre de la LPGC et de la Loi sur la prise en charge des prestations de la Commission de secours d’Halifax, sont déduites dans le
calcul des prestations du soutien du revenu que leur verse ACC.
As of July 1, 2012, offsetting of VAC’s Pension Act disability
pension from the SISIP-LTD benefit ceased. As of October 1,
2012, this same offset ended for VAC’s EL and CFIS benefits. On
June 26, 2013, Bill C-60 received royal assent, making the necessary legislative changes to the War Veterans Allowance Act (WVA
Act) to cease deducting VAC’s disability pension benefits when
calculating WVA benefits. These legislative changes came into
effect on October 1, 2013.
In addition to providing benefits to veterans, VAC also has legislated responsibilities to provide benefits to certain civilian groups
in recognition of their close support of Canada’s Armed Forces
during wartime. One of the most relevant pieces of legislation, the
Civilian War-related Benefits Act (CWRB Act), authorizes the provision of disability pension benefits in accordance with the Pension
Act, and income support benefits in accordance with the WVA Act
to individuals who served in recognized civilian groups (e.g. Canadian salt water fishers, auxiliary services personnel, Newfoundland Overseas Forestry Unit), as well as their survivors.
Veterans Affairs Canada also has legislative responsibility to
those who receive pensions, grants or allowances paid in respect of
death or injury sustained in the 1917 Halifax Explosion, under the
Halifax Relief Commission Pension Continuation Act (HRCPC
Act). This Act, passed in February 1976, repealed the parent Act
respecting the Halifax Relief Commission, and authorized the continuation of pensions, grants or allowances paid by the Halifax
Relief Commission to those who suffered as a result of the explosion. The legislation appears spent, as there are no known persons
living who are in receipt of, or might qualify for, the benefits.
The disability pensions paid to these individuals under the
CWRB and HRCPC acts is deducted from the calculation of
income support benefits received from VAC.
2128
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-158
Issue
Enjeu
Currently, calculations to pay similar VAC income support and
income supplement benefits are being done differently. Benefits
provided to veterans (EL, CFIS and WVA benefits) have ceased
offsetting disability pension benefits in their calculations; however,
disability pension benefits continue to be offset for eligible individuals under the CWRB Act and the HRCPC Act. This practice is
inequitable.
Actuellement, le montant des prestations de soutien du revenu et
de supplément du revenu d’ACC est calculé de deux façons différentes. Les prestations versées aux anciens combattants (APR,
ASRFC et AAC) sont désormais calculées sans tenir compte des
prestations de pension d’invalidité. Cependant, la pension d’invalidité continue d’être déduite dans le cas des personnes admissibles
qui reçoivent des prestations en vertu de la LPGC et de la Loi sur
la prise en charge des prestations de la Commission de secours
d’Halifax. Cette pratique est inéquitable.
Objectives
Objectifs
The regulatory amendment ensures equity in the calculation of
VAC benefits for both veterans and other individuals who are eligible for VAC income support and income supplement benefits.
La modification réglementaire assure l’équité dans le calcul des
prestations d’ACC versées aux anciens combattants et autres personnes admissibles aux prestations de soutien du revenu et de supplément du revenu d’ACC.
Description
Description
The Veteran Allowance Regulations, which outline the purposes
and provisions of the WVA Act, include a provision to allow the
offsetting of disability pension benefits paid under the CWRB and
HRCPC acts.
Le Règlement sur les allocations aux anciens combattants, qui
décrit les buts et les dispositions de la Loi sur les allocations aux
anciens combattants, comprend une disposition qui permet la
déduction des prestations de pension d’invalidité versées en vertu
de la LPGC et de la Loi sur la prise en charge des prestations de la
Commission de secours d’Halifax.
Cette proposition abrogera l’article 28 du Règlement sur les
allocations aux anciens combattants de façon à permettre à ACC
de cesser de déduire les prestations de pension d’invalidité dans le
calcul des prestations de soutien de revenu payables aux personnes
admissibles en vertu de la LPGC et de la Loi sur la prise en charge
des prestations de la Commission de secours d’Halifax.
This proposal repeals section 28 of the Veterans Allowance
Regulations to allow VAC to cease deducting disability pension
benefits when determining income support benefits payable to eligible individuals under the CWRB Act and the HRCPC Act.
Consultation
Consultation
There were no formal consultations with respect to this proposal. However, this amendment is relieving in nature.
Veterans’ organizations have expressed that they are pleased
with the Federal Court ruling regarding the deduction of the Pension Act disability benefits from the Canadian Forces’ SISIP-LTD
benefit, and that VAC will no longer consider disability pensions
when calculating VAC benefits for veterans. They will also be
pleased that VAC is extending this to those civilian groups who are
receiving benefits from VAC in recognition of their support to the
Canadian Armed Forces during wartime.
Il n’y a eu aucune consultation officielle relativement à cette
proposition. Cependant, cette modification permettra de remédier à
une situation problématique.
Les organismes d’anciens combattants ont affirmé être en accord
avec le jugement de la Cour fédérale relativement à la déduction
des prestations d’invalidité, accordées en vertu de la Loi sur les
pensions, des prestations de RARM-AIP versées aux Forces
armées canadiennes, ainsi qu’avec le fait qu’ACC ne tiendra désormais plus compte de la pension d’invalidité dans le calcul des prestations que le Ministère verse aux anciens combattants. Ces organismes seront également heureux d’apprendre qu’ACC appliquera
la même méthode de calcul aux groupes de civils qui reçoivent des
prestations d’ACC en reconnaissance de leur soutien aux Forces
armées canadiennes en temps de guerre.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this proposal, as
there is no change in administrative costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à cette proposition,
étant donné qu’aucun changement n’est apporté aux coûts administratifs pour les entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
This regulatory proposal does not increase or decrease administrative burden or compliance costs on small businesses.
Cette proposition réglementaire n’augmente pas et ne réduit pas
le fardeau administratif des petites entreprises ni les coûts qu’elles
doivent assumer en matière de conformité.
Rationale
Justification
Veterans Affairs Canada has provided services and benefits to
certain civilian groups who served alongside the Canadian Armed
Forces during wartime in recognition and appreciation for their
Anciens Combattants Canada a offert des services et versé des
prestations à certains groupes de civils qui ont servi en temps de
guerre en compagnie des Forces armées canadiennes, à titre de
2129
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-158
contributions and personal sacrifice during often difficult and dangerous conditions.
marque de reconnaissance et d’appréciation de leur contribution et
de leur sacrifice personnel dans des conditions souvent difficiles et
dangereuses.
Given that VAC has made the required amendments to cease offsetting VAC pension benefits when calculating the EL, CFIS and
WVA benefits for veterans, the same is extended to these civilian
groups. This will ensure consistency in how these benefits are calculated in that they will all cease deducting disability pension
benefits in the calculations of income support and income supplement benefits.
The financial cost to VAC of the regulatory amendment is estimated at an average annual cost of $72,800 over the next 10 fiscal
years. Given the advanced age of these eligible civilians, the cost is
expected to decline over the next number of years to $37,000 by
2023–24.
By continuing to make improvements to existing programs, the
Government of Canada further demonstrates that it continues to
evolve its programs to meet the needs of older clients in conjunction with the ever-changing social requirement.
Étant donné qu’ACC a apporté les modifications requises et ne
déduit désormais plus les prestations de pension d’invalidité dans
le calcul des prestations d’APR, d’ASRFC et d’AAC accordées
aux anciens combattants, la même méthode de calcul sera utilisée
pour ces groupes de civils. Les prestations seront donc calculées de
manière uniforme : la pension d’invalidité ne sera plus déduite
dans le calcul des prestations de soutien du revenu et de supplément du revenu.
Anciens Combattants Canada a déterminé qu’il n’y a actuellement aucun bénéficiaire qui reçoit des prestations en vertu de la Loi
sur la prise en charge des prestations de la Commission de secours
d’Halifax. Cependant, dans l’éventualité improbable où un nouveau bénéficiaire se manifesterait, et pour assurer l’uniformité du
calcul des prestations, cette proposition modifiera également le
Règlement sur les allocations aux anciens combattants de façon à
ce que la pension d’invalidité versée en vertu de la loi ci-dessus ne
soit plus déductible.
La modification permettra aux civils admissibles aux prestations
de guerre d’améliorer ou de maintenir leur qualité de vie en augmentant leurs ressources financières. On compte plus de 500 civils
admissibles aux prestations en vertu de la LPGC. On estime qu’en
2013-2014, 50 civils de plus, auparavant inadmissibles au soutien
du revenu en raison d’un revenu trop élevé comprenant des prestations de pension d’invalidité, seront admissibles et pourront recevoir ces prestations grâce à la modification réglementaire. En
outre, comme les prestations de guerre permettent à certains civils
d’avoir accès à d’autres prestations pour soins de santé, certains
pourraient également devenir admissibles à d’autres prestations
d’ACC, par exemple les avantages médicaux, les soins de longue
durée et les services du programme pour l’autonomie des anciens
combattants.
Les coûts que devra assumer ACC à la suite de la modification
réglementaire sont estimés à une moyenne annuelle de 72 800 $ au
cours des 10 prochains exercices. Étant donné l’âge avancé de ces
civils admissibles, ces coûts diminueront vraisemblablement par la
suite pour s’établir à 37 000 $ en 2023-2024.
En améliorant encore davantage les programmes en vigueur, le
gouvernement du Canada démontre qu’il continue d’adapter ses
programmes aux besoins des bénéficiaires les plus âgés et aux
impératifs sociaux en constante évolution.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Veterans Affairs Canada has determined there are currently no
recipients of benefits under the HRCPC Act. However, given the
unlikely scenario that a new applicant may come forward, and to
maintain consistency in how benefits are calculated, this proposal
will also amend the Veterans Allowance Regulations to cease offsetting disability benefits payable under the HRCPC Act.
The amendment will provide eligible CWRB civilians the
opportunity to improve and/or maintain their quality of life by providing them with additional financial resources. There are over
500 civilians eligible for benefits under the CWRB. It is estimated
that in 2013–14, an additional 50 civilians previously unable to
receive the income support benefit due to excess income as a result
of receiving disability pension benefits will be eligible to receive
these benefits because of this regulatory change. In addition, as
CWRB serves as a gateway for certain civilians to access other
health care benefits, some may also become eligible for other VAC
benefits, such as treatment benefits, long-term care and Veterans
Independence Program services.
The regulatory changes will come into force on October 1, 2013.
Upon implementation, VAC will re-adjudicate and review the
financial information available on file of existing recipients, or
request updated income information from those civilians who may
become eligible to receive income support benefits under the
CWRB Act, due to pension benefits no longer serving as an offset.
For both groups, VAC will issue individualized letters explaining
any changes in their benefit payments. Any new applications for
CWRB benefits received after October 1, 2013, will be adjudicated
in accordance with the updated regulatory change so that disability
pension benefits will not offset VAC-provided income support
benefits.
2130
La modification réglementaire entrera en vigueur le 1er octobre
2013.
Lors de l’entrée en vigueur de la modification, ACC passera en
revue et réévaluera les renseignements financiers indiqués au dossier des prestataires actuels, ou demandera une mise à jour des renseignements sur le revenu aux civils qui pourraient devenir admissibles aux prestations de soutien du revenu en vertu de la LPGC,
compte tenu du fait que les prestations de pension d’invalidité ne
serviront plus à des fins de déduction. Pour chacun des deux
groupes, ACC enverra aux personnes visées une lettre personnalisée expliquant l’éventuelle modification des prestations qu’elles
reçoivent. Toute nouvelle demande faite en vertu de la LPGC et
reçue à compter du 1er octobre 2013 sera évaluée en tenant compte
de la modification réglementaire, de sorte que la pension d’invalidité ne réduise plus les prestations de soutien de revenu offertes par
ACC.
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-158
The existing service delivery infrastructure will be utilized to
implement the proposed change with minor operational changes
being required to current policies, processes, systems and applications, letters and forms.
Veterans Affairs Canada’s Audit and Evaluation Division conducts annual audits and evaluations of VAC’s programs. Results are
published on VAC’s Web site regularly. In addition, VAC’s service
standards for processing times for new applications and requests
for review of previous decisions and are available on the Department’s Web site (www.vac-acc.gc.ca).
La structure de prestation de services déjà en place sera utilisée
pour mettre en œuvre la modification proposée. De légères modifications opérationnelles devront être apportées aux politiques et aux
processus en vigueur ainsi qu’aux systèmes, aux demandes, aux
lettres et aux formulaires actuellement utilisés.
La Direction générale de la vérification et de l’évaluation d’ACC
effectue une vérification et une évaluation annuelles des programmes du Ministère. Les résultats sont régulièrement publiés sur
le site Web d’ACC. En outre, les normes de service d’ACC relatives aux délais de traitement des nouvelles demandes et des
demandes de révision d’une décision sont affichées sur le site Web
du Ministère (www.acc-vac.gc.ca).
Contact
Personne-ressource
Janice Burke
Senior Director
Strategic Policy Integration
Veterans Affairs Canada
161 Grafton Street
P.O. Box 7700
Charlottetown, Prince Edward Island
C1A 8M9
Telephone: 902-566-8160
Email: Janice.Burke@vac-acc.gc.ca
Janice Burke
Directrice principale
Intégration des politiques stratégiques
Anciens Combattants Canada
161, rue Grafton
Case postale 7700
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1A 8M9
Téléphone : 902-566-8160
Courriel : Janice.Burke@vac-acc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2131
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-159
Registration
SOR/2013-159 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-159 Le 30 septembre 2013
UNITED NATIONS ACT
LOI SUR LES NATIONS UNIES
Regulations Repealing the United Nations Sierra
Leone Regulations
Règlement abrogeant le Règlement d’application
des résolutions des Nations Unies sur la Sierra
Leone
P.C. 2013-965 September 27, 2013
C.P. 2013-965 Le 27 septembre 2013
Whereas the Security Council of the United Nations, acting
under Article 41 of the Charter of the United Nations, adopted
resolution 1940 (2010) on September 29, 2010, which terminated
the measures set forth in paragraphs 2, 4 and 5 of resolution 1171
(1998);
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
section 2 of the United Nations Act1a, makes the annexed Regulations Repealing the United Nations Sierra Leone Regulations.
Attendu que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté,
en vertu de l’Article 41 de la Charte des Nations Unies, la résolution 1940 (2010) le 29 septembre 2010, qui a levé les mesures
énoncées aux paragraphes 2, 4 et 5 de la résolution 1171 (1998),
REGULATIONS REPEALING THE UNITED NATIONS
SIERRA LEONE REGULATIONS
RÈGLEMENT ABROGEANT LE RÈGLEMENT
D’APPLICATION DES RÉSOLUTIONS DES
NATIONS UNIES SUR LA SIERRA LEONE
REPEAL
ABROGATION
1
1. The United Nations Sierra Leone Regulations2 are repealed.
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu de l’article 2 de la Loi sur les Nations Unies1a,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement abrogeant le Règlement d’application des résolutions des
Nations Unies sur la Sierra Leone, ci-après.
1. Le Règlement d’application des résolutions des Nations
Unies sur la Sierra Leone21 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
1. Background
1. Contexte
On October 8, 1997, acting under Chapter VII of the Charter of
the United Nations, the United Nations Security Council (UNSC)
adopted resolution 1132. This resolution imposed sanctions against
Sierra Leone in response to the violence and loss of life and deteriorating humanitarian conditions in that country following the military coup of May 25, 1997. These sanctions included a prohibition
on the sale, supply or shipment of arms and related material to
Sierra Leone, which could not immediately be implemented under
existing Canadian regulations. These measures were therefore
implemented in Canada with the adoption on July 28, 1998, of the
United Nations Sierra Leone Regulations, enabled by the United
Nations Act.
Le 8 octobre 1997, en vertu du chapitre VII de la Charte des
Nations Unies, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la
résolution 1132. Celle-ci a imposé des sanctions contre la Sierra
Leone en réaction à la violence, aux pertes de vie et à la situation
humanitaire en détérioration dans ce pays à la suite du coup d’état
militaire du 25 mai 1997. Ces sanctions interdisaient notamment la
vente, la fourniture ou l’expédition d’armes ou de matériel connexe
à la Sierra Leone, des mesures qui ne pouvaient être mises immédiatement en application en vertu de la réglementation canadienne
existante. Celles-ci ont donc été mises en application au Canada
avec l’adoption, le 28 juillet 1998, du Règlement d’application des
résolutions des Nations Unies sur la Sierra Leone, habilité par la
Loi sur les Nations Unies.
a
a
1
1
R.S., c. U-2
SOR/98-400
2132
L.R., ch. U-2
DORS/98-400
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-159
The United Nations (UN) sanctions regime was subsequently
modified by the adoption of a number of resolutions, including
resolutions 1156 (1998), 1171 (1998), 1306 (2000), and 1446
(2002). The United Nations Sierra Leone Regulations were
amended accordingly, on September 21, 2000, and May 11, 2004.
On September 29, 2010, acting again under Chapter VII of
the Charter of the United Nations, the UNSC adopted Resolution 1940, which decided “to terminate, with immediate effect, the
measures set forth in paragraphs 2, 4 and 5 of resolution 1171
(1998),” in effect abrogating all remaining sanctions against Sierra
Leone in recognition of the success achieved in re-establishing
peace, security and effective control of the territory by the government in that country.
Ce régime de sanctions onusien a par la suite été modifié par
l’adoption de plusieurs résolutions, dont les résolutions 1156
(1998), 1171 (1998), 1306 (2000) et 1446 (2002). Le Règlement
d’application des résolutions des Nations Unies sur la Sierra
Leone a été modifié en conséquence en date du 21 septembre 2000
et du 11 mai 2004.
Le 29 septembre 2010, toujours en vertu du chapitre VII de la
Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 1940, qui a permis de décider de « lever, avec effet immédiat,
les mesures énoncées aux paragraphes 2, 4 et 5 de la résolution 1171 (1998) », avec l’effet d’abroger toutes les mesures restantes contre la Sierra Leone vu le succès des efforts visant à rétablir dans ce pays la paix, la sécurité et le contrôle effectif du
territoire par le gouvernement.
2. Issue
2. Enjeux/problèmes
Section 2 of the United Nations Act enables the Governor in
Council to make orders and regulations when Canada is called
upon by the United Nations Security Council to implement measures it has decided on in pursuance of Article 41 of the Charter of
the United Nations. In UNSC resolution 1940 (2010), the Security
Council decided to terminate the Chapter VII measures adopted
with respect to Sierra Leone, which are implemented in Canada in
the United Nations Sierra Leone Regulations. The United Nations
Sierra Leone Regulations are therefore invalid because they no
longer meet the legal requirements of the United Nations Act, and
must be repealed.
L’article 2 de la Loi sur les Nations Unies habilite le gouverneur
en conseil à prendre des décrets et des règlements lorsque le
Canada est invité par le Conseil de sécurité des Nations Unies à
mettre en œuvre des mesures adoptées en vertu de l’Article 41 de
la Charte des Nations Unies. Par la résolution 1940 (2010), le
Conseil de sécurité a décidé de mettre fin aux mesures adoptées en
vertu de l’Article 41 à l’égard de la Sierre Leone, qui ont été mises
en œuvre au Canada par le Règlement d’application des résolutions des Nations Unies sur la Sierra Leone. Le Règlement d’application des résolutions des Nations Unies sur la Sierra Leone est
donc invalide, puisqu’il ne remplit plus les critères juridiques exigés par la Loi sur les Nations Unies, et il doit être abrogé.
3. Objectives
3. Objectifs
The purpose of the Regulations Repealing the United Nations
Sierra Leone Regulations is to bring Canada in line with its own
legislation, which requires an Article 41 decision of the UN Security Council to be in force for implementing regulations under the
United Nations Act to be authorized. No such decision has been in
force with respect to the United Nations Sierra Leone Regulations
since 2010.
These repealing regulations come into force upon their registration, and are to be tabled forthwith before Parliament, as required
by section 4 of the United Nations Act.
L’objectif du Règlement d’application des résolutions des
Nations Unies sur la Sierra Leone est d’assurer la conformité du
Canada avec sa propre législation, qui exige une décision exécutoire du Conseil de sécurité en vertu de l’Article 41 pour habiliter
un règlement en vertu de la Loi sur les Nations Unies. Aucune
décision habilitant le Règlement d’application des résolutions des
Nations Unies sur la Sierra Leone n’est en vigueur depuis 2010.
Ce règlement abrogatoire entre en vigueur lors de son enregistrement et est immédiatement déposé au Parlement, conformément
aux dispositions de l’article 4 de la Loi sur les Nations Unies.
4. Description
4. Description
United Nations Security Council resolution 1940 (2010) states
that the UNSC “[d]ecides to terminate, with immediate effect, the
measures set forth in paragraphs 2, 4 and 5 of resolution 1171
(1998).” The full text of resolution 1940 (2010) is available at
www.un.org/en/sc/documents/resolutions/2010.shtml.
La résolution 1940 (2010) du Conseil de sécurité des Nations
Unies déclare que le Conseil « [d]écide de lever, avec effet immédiat, les mesures énoncées aux paragraphes 2, 4 et 5 de la résolution 1171 (1998) ». Le texte complet de la résolution 1940 (2010)
se trouve à l’adresse suivante : www.un.org/fr/sc/documents/resolutions/2010.shtml.
Le Règlement abrogeant le Règlement d’application des résolutions des Nations Unies sur la Sierra Leone est fait en vertu de la
Loi sur les Nations Unies afin d’abroger le Règlement d’application des résolutions des Nations Unies sur la Sierra Leone. L’exportation, la vente, la fourniture, l’expédition et le transport par
navire ou par aéronef d’armes et de matériel connexe à la Sierra
Leone ne doivent plus être interdits.
The Regulations Repealing the United Nations Sierra Leone
Regulations are made pursuant to the United Nations Act in order
to repeal the United Nations Sierra Leone Regulations. The export,
sale, supply, shipment and carriage by ship or aircraft of arms and
related material to Sierra Leone are no longer to be prohibited.
5. Consultation
5. Consultation
The Canadian Border Services Agency has been advised and has
expressed no concerns. Since this change has the effect of withdrawing restrictions on trade, no other impact is expected on
stakeholders.
L’Agence canadienne des services frontaliers a été avisée et n’a
pas exprimé d’inquiétudes. Puisque ce changement a l’effet de
lever des restrictions commerciales, on ne s’attend à aucune autre
répercussion sur les parties intéressées.
2133
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-159
6. Rationale
6. Justification
With the withdrawal by the United Nations Security Council of
remaining international sanctions against Sierra Leone, Canadian
legislation requires the repeal of the associated implementing
regulations.
Vu l’abrogation par le Conseil de sécurité des Nations Unies des
sanctions onusiennes contre la Sierra Leone, la législation canadienne exige l’abrogation du règlement qui les met en application.
7. Contacts
7. Personnes-ressources
David Kyffin
Desk Officer for Sierra Leone
West and Central Africa Relations Division (GFB)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-944-6584
Fax: 613-944-3566
Email: david.kyffin@international.gc.ca
Lesia Stangret
Legal Officer
United Nations, Human Rights and Economic Law
Division (JLH)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-996-3864
Fax: 613-992-2467
Email: lesia.stangret@international.gc.ca
Hugh Adsett
Deputy Legal Adviser and Director General
Legal Affairs Bureau (JLD)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-2728
Fax: 613-992-2467
Email: Hugh.Adsett@international.gc.ca
David Kyffin
Chargé de dossiers pour la Sierra Leone
Direction de l’Afrique centrale et occidentale (GFB)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-944-6584
Télécopieur : 613-944-3566
Courriel : david.kyffin@international.gc.ca
Lesia Stangret
Agente juridique
Direction du droit onusien, des droits de la personne et du droit
économique (JLH)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-996-3864
Télécopieur : 613-992-2467
Courriel : lesia.stangret@international.gc.ca
Hugh Adsett
Jurisconsulte adjoint et directeur général
Direction générale des affaires juridiques (JLD)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-2728
Télécopieur : 613-992-2467
Courriel : Hugh.Adsett@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2134
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-160
Registration
SOR/2013-160 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-160 Le 30 septembre 2013
UNITED NATIONS ACT
LOI SUR LES NATIONS UNIES
Regulations Amending the Regulations
Implementing the United Nations Resolutions on
Libya
Règlement modifiant le Règlement sur
l’application des résolutions des Nations Unies sur
la Libye
P.C. 2013-966 September 27, 2013
C.P. 2013-966 Le 27 septembre 2013
Whereas the Security Council of the United Nations, acting
under Article 41 of the Charter of the United Nations, adopted
Resolution 1970 (2011) on February 26, 2011, Resolution 1973
(2011) on March 17, 2011, Resolution 2009 (2011) on September 16, 2011 and Resolution 2095 (2013) on March 14, 2013;
And whereas it appears to the Governor in Council to be necessary to make regulations for enabling the measures set out in those
resolutions to be effectively applied;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
section 2 of the United Nations Act1a, makes the annexed Regulations Amending the Regulations Implementing the United Nations
Resolutions on Libya.
Attendu que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté,
en vertu de l’Article 41 de la Charte des Nations Unies, la résolution 1970 (2011) le 26 février 2011, la résolution 1973 (2011) le
17 mars 2011, la résolution 2009 (2011) le 16 septembre 2011 et la
résolution 2095 (2013) le 14 mars 2013;
Attendu qu’il semble utile au gouverneur en conseil de prendre
un règlement pour l’application des mesures énoncées dans ces
résolutions,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu de l’article 2 de la Loi sur les Nations Unies1a,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur l’application des résolutions des
Nations Unies sur la Libye, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE REGULATIONS
IMPLEMENTING THE UNITED NATIONS
RESOLUTIONS ON LIBYA
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’APPLICATION DES RÉSOLUTIONS DES
NATIONS UNIES SUR LA LIBYE
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Section 17 of the Regulations Implementing the United
Nations Resolutions on Libya21 is amended by striking out “or”
at the end of paragraph (b) and by adding the following after
that paragraph:
(b.1) supplies of non-lethal military equipment intended solely
for security or disarmament assistance to the Government of
Libya, and related technical assistance, training and financial
assistance; or
1. L’article 17 du Règlement sur l’application des résolutions
des Nations Unies sur la Libye21 est modifié par adjonction,
après l’alinéa b), de ce qui suit :
b.1) du matériel militaire non meurtrier destiné exclusivement à
aider le gouvernement de la Libye en matière de sécurité et de
désarmement, ni de l’aide technique, de la formation et de l’aide
financière correspondantes;
APPLICATION BEFORE PUBLICATION
ANTÉRIORITÉ DE LA PRISE D’EFFET
2. For the purpose of paragraph 11(2)(a) of the Statutory
Instruments Act, these Regulations apply before they are published in the Canada Gazette.
2. Pour l’application de l’alinéa 11(2)a) de la Loi sur les textes
réglementaires, le présent règlement prend effet avant sa publication dans la Gazette du Canada.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
1
1
R.S., c. U-2
SOR/2011-51; SOR/2011-172; SOR/2011-198
L.R., ch. U-2
DORS/2011-51; DORS/2011-172; DORS/2011-198
2135
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-160
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issue
Enjeux
In United Nations Security Council Resolution 2095 (2013), the
United Nations Security Council (UNSC) decided that the prior
approval or notification of the Committee established pursuant to
Resolution 1970 (2011) [“the Committee”] would no longer be
required for supplies of non-lethal military equipment intended
solely for humanitarian or protective use and related technical
assistance or training. In the same Resolution, the UNSC also
decided that prior approval or notification of the Committee would
no longer be required for the provision of technical assistance,
training or financial assistance intended solely for security or disarmament assistance to the Libyan government. The Regulations
Implementing the United Nations Resolutions on Libya must be
amended accordingly.
Dans la résolution 2095 (2013) du Conseil de sécurité des
Nations Unies (CSNU), le Conseil a décidé que l’autorisation préalable ou la notification du Comité créé par la résolution 1970
(2011) [le « Comité »] ne seraient plus nécessaires pour la fourniture d’équipements militaires non meurtriers destinés uniquement
à des fins humanitaires ou de protection, et l’assistance technique
ou la formation connexe. Dans la même résolution, le CSNU a également décidé que l’approbation ou la notification préalables du
Comité ne seraient plus requises pour la prestation d’assistance
technique, de formation ou d’assistance financière destinée uniquement à la sécurité ou à l’aide pour le désarmement à l’intention
du gouvernement de la Libye. Le Règlement sur l’application des
résolutions des Nations Unies sur la Libye doit être modifié en
conséquence.
Background
Contexte
On February 26, 2011, acting under Chapter VII of the Charter
of the United Nations, the United Nations Security Council
(UNSC) adopted Resolution 1970, imposing sanctions against
Libya in response to the violence, use of force against civilians and
gross systematic human rights violations by the Qadhaffi regime in
its efforts to quell the revolution that erupted in Libya on February 17, 2011. These sanctions included a prohibition on the sale,
supply or transfer of arms and related material to Libya with exceptions for non-lethal military equipment intended solely for humanitarian or protective use and related technical assistance or training,
as approved in advance by the UNSC Committee established pursuant to resolution 1970 (2011) [“the Committee”]. These measures were implemented in Canada with the adoption on February 27, 2011, of the Regulations Implementing the United Nations
Resolutions on Libya and Taking Special Economic Measures (as
they were then known), enabled by both the United Nations Act
and the Special Economic Measures Act.
Le 26 février 2011, agissant en vertu du Chapitre VII de la
Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité des Nations Unies
(CSNU) a adopté la résolution 1970, qui imposait des sanctions à
la Libye en réponse à la violence, à l’usage de la force contre des
civils et aux violations flagrantes et systématiques des droits de la
personne par le régime Kadhafi, qui cherchait à mater le soulèvement survenu en Libye le 17 février 2011. Ces sanctions comprenaient l’interdiction de la vente, de la fourniture ou du transfert
d’armements et de matériel connexe à la Libye, à l’exception du
matériel militaire non meurtrier destiné exclusivement à des fins
humanitaires ou de protection, ainsi que de l’assistance technique
et de la formation connexes, si celles-ci étaient autorisées au préalable par le Comité du CSNU créé par la résolution 1970 (2011).
Au Canada, ces mesures ont été mises en œuvre après l’adoption,
le 27 février 2011, du Règlement sur l’application des résolutions
des Nations Unies sur la Libye et les mesures économiques spéciales (intitulé initial), autorisé par la Loi des Nations Unies et la
Loi sur les mesures économiques spéciales.
Le régime des sanctions de l’Organisation des Nations Unies
(ONU) a par la suite été modifié par l’adoption de plusieurs résolutions du CSNU, notamment les résolutions 1973 (2011), 2009
(2011), 2017 (2011) et 2040 (2012), afin de refléter l’évolution de
la situation dans le pays, notamment l’intensification du conflit, la
mise sur pied du Conseil national de transition (CNT), puis la victoire du CNT sur les forces de Kadhafi. Après la reconnaissance du
CNT à titre de gouvernement officiel de la Libye, le CSNU a allégé
le régime de sanctions, selon la volonté de la communauté internationale de soutenir les efforts de stabilisation du pays menés par le
gouvernement de la Libye. En particulier, la résolution 2009 (2011)
du CSNU a modifié le régime de sanctions afin de permettre la
fourniture d’armes et de matériel connexe, ainsi que l’assistance
technique, l’aide financière ou la formation, ou toute autre forme
d’aide, destinées exclusivement à des fins de sécurité ou d’aide au
désarmement fournie aux autorités libyennes, à condition que ces
transactions soient, au préalable, autorisées par le Comité. Le
Règlement sur l’application des résolutions des Nations Unies sur
la Libye et les mesures économiques spéciales (intitulé initial) a été
modifié en conséquence le 31 août 2011.
Le 31 août 2011, le Canada a levé ses sanctions unilatérales
contre la Libye afin de soutenir le peuple libyen et son nouveau
The United Nations (UN) sanctions regime was also modified
by the adoption of a number of resolutions, including UNSC Resolutions 1973 (2011), 2009 (2011), 2017 (2011), and 2040 (2012) to
reflect events on the ground, such as the intensification of the conflict, the establishment of the National Transition Council (NTC)
and the NTC’s eventual success over Qadhaffi’s forces. Once the
NTC was recognized as Libya’s official government, the UNSC
eased the sanctions regime to reflect the international community’s
resolve to support Libya in stabilizing the country. In particular,
UNSC Resolution 2009 (2011) amended the sanctions regime so
that the supply of arms and related material, including technical
assistance, training, financial and other assistance, intended solely
for security or disarmament assistance to the Libyan authorities,
would be allowed, provided that the Committee was notified in
advance and did not oppose the transactions. The Regulations
Implementing the United Nations Resolutions on Libya and Taking
Special Economic Measures (as they were then known) were
amended accordingly on August 31, 2011.
On August 31, 2011, Canada lifted its unilateral sanctions
against Libya in order to support the Libyan people and Libya’s
2136
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-160
new governing authorities. The Regulations Implementing the
United Nations Resolutions on Libya and Taking Special Economic
Measures were amended accordingly, and became known as the
Regulations Implementing the United Nations Resolutions on
Libya.
gouvernement. Le Règlement sur l’application des résolutions des
Nations Unies sur la Libye et les mesures économiques spéciales a
été modifié en conséquence, et le titre même du Règlement a été
remplacé par Règlement sur l’application des résolutions des
Nations Unies sur la Libye.
On March 14, 2013, acting under Chapter VII of the Charter of
the United Nations, the UNSC adopted Resolution 2095 (2013),
which decided that the prior approval or notification of the Committee would no longer be required for supplies of non-lethal military equipment intended solely for humanitarian or protective use
and related technical assistance or training. The UNSC also decided
that the prior approval or notification of the Committee would no
longer be required for the provision of technical assistance, training or financial assistance intended solely for security or disarmament assistance to the Libyan government.
Le 14 mars 2013, agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte
des Nations Unies, le CSNU a adopté la résolution 2095 (2013),
qui stipulait que l’approbation et la notification préalables du
Comité ne seraient plus exigées pour la fourniture de matériel militaire non meurtrier destiné exclusivement à des fins humanitaires
ou de protection, et pour l’assistance technique ou la formation
connexes. Le CSNU a également décidé que l’approbation préalable par le Comité ou la notification préalable de ce dernier ne
seraient plus requises pour la prestation d’assistance technique, de
formation et d’aide financière destinées exclusivement à des fins
de sécurité ou d’aide au désarmement fournie au gouvernement de
la Libye.
Objectives
Objectifs
The purpose of the Regulations Amending the Regulations
Implementing the United Nations Resolutions on Libya is to bring
Canada in line with its international legal obligations created by
measures taken by the UNSC under Chapter VII of the Charter of
the United Nations, namely the decisions taken by the UNSC in
Resolution 2095 (2013).
These Regulations will be tabled before Parliament as required
by section 4 of the United Nations Act.
Le Règlement sur l’application des résolutions des Nations
Unies sur la Libye vise à ce que le Canada se conforme à ses obligations juridiques internationales découlant des mesures prises par
le CSNU en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,
soit les décisions du CSNU contenues dans sa résolution 2095
(2013).
Ce règlement sera déposé devant le Parlement conformément à
l’article 4 de la Loi des Nations Unies.
Description
Description
The following will be added as a new paragraph under section 17 of the Regulations Implementing the United Nations Resolutions on Libya in order to bring the Regulations in line with
Resolution 2095 (2013): “supplies of non-lethal military equipment intended solely for security or disarmament assistance to the
Government of Libya, and related technical assistance, training
and financial assistance.”
Ce qui suit sera ajouté dans un nouveau paragraphe à l’article 17
du Règlement sur l’application des résolutions des Nations Unies
sur la Libye afin de rendre ce dernier conforme à la résolution 2095
(2013) : « du matériel militaire non meurtrier destiné exclusivement à aider le gouvernement de la Libye en matière de sécurité et
de désarmement, ni de l’aide technique, de la formation et de l’aide
financière correspondantes. »
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this proposal, as
there is no change in administrative costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à cette proposition,
parce qu’il n’y a pas de changements dans les coûts administratifs
pour les entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal, as there
are no costs (or insignificant costs) on small business.
Il n’est pas pertinent de traiter de la lentille des petites entreprises dans cette proposition, car il n’y a aucun coût (ou coût non
négligeable) rattaché aux petites entreprises.
Consultation
Consultation
The Department of Foreign Affairs and International Trade
drafted the amendments to the Regulations Implementing the
United Nations Resolutions on Libya following consultations with
the Department of Justice.
Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international a rédigé les modifications au Règlement sur l’application des
résolutions des Nations Unies sur la Libye en consultation avec le
ministère de la Justice.
Rationale
Justification
This regulatory amendment is necessary to bring Canada in line
with its international legal obligations created by measures taken
by the UNSC under Chapter VII of the Charter of the United
Nations, namely the decisions taken by the UNSC in Resolution 2095 (2013).
Cette modification au Règlement est nécessaire pour que le
Canada respecte ses obligations juridiques internationales découlant des mesures prises par le CSNU en vertu du Chapitre VII de la
Charte des Nations Unies, nommément les décisions comprises
dans sa résolution 2095 (2013).
2137
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-160
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Provisions of Canada’s sanctions regulations are enforced by the
Royal Canadian Mounted Police and the Canada Border Services
Agency.
La Gendarmerie royale du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada sont chargées de l’application du Règlement
relatif aux sanctions.
Contacts
Personnes-ressources
Nadia Ahmad
Director
North Africa Relations Division
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-944-1249
Fax: 613-944-7975
Email: Nadia.Ahmad@international.gc.ca
Keith Morrill
Director
United Nations, Human Rights and Economic Law
Division (JLH)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-992-6296
Fax: 613-992-2467
Email: keith.morrill@international.gc.ca
Nadia Ahmad
Directrice
Direction des relations avec l’Afrique du nord
Affaires étrangères et Commerce international Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-944-1249
Télécopieur : 613-944-7975
Courriel : Nadia.Ahmad@international.gc.ca
Keith Morrill
Directeur
Direction du droit onusien, des droits de la personne et du droit
économique (JLH)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-992-6296
Télécopieur : 613-992-2467
Courriel : keith.morrill@international.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2138
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
Registration
SOR/2013-161 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-161 Le 30 septembre 2013
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
General Preferential Tariff Withdrawal Order
(2013 GPT Review)
Décret de retrait du bénéfice du tarif de préférence
général (examen du TPG de 2013)
P.C. 2013-967 September 27, 2013
C.P. 2013-967 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 341a of the
Customs Tariff2b, makes the annexed General Preferential Tariff
Withdrawal Order (2013 GPT Review).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 341a du Tarif des douanes2b, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Décret de retrait du bénéfice du tarif de
préférence général (examen du TPG de 2013), ci-après.
GENERAL PREFERENTIAL TARIFF WITHDRAWAL
ORDER (2013 GPT REVIEW)
DÉCRET DE RETRAIT DU BÉNÉFICE DU TARIF DE
PRÉFÉRENCE GÉNÉRAL (EXAMEN DU TPG DE 2013)
WITHDRAWAL OF ENTITLEMENT
RETRAIT DU BÉNÉFICE
1. Entitlement to the benefit of the General Preferential Tariff is
withdrawn in respect of all goods that originate in the following
countries:
Algeria, American Samoa, Antigua and Barbuda, Antilles, Netherlands, Argentina, Azerbaijan, Bahamas, Bahrain, Barbados, Bermuda, Bosnia and Herzegovina, Botswana, Brazil, Brunei, Cayman Islands, Chile, China, Colombia, Costa Rica, Croatia, Cuba,
Dominica, Dominican Republic, Ecuador, Equatorial Guinea,
French Polynesia, Gabon, Gibraltar, Grenada, Guam, Hong Kong,
India, Indonesia, Iran, Israel, Jamaica, Jordan, Kazakhstan, Kuwait,
Lebanon, Macao, Macedonia, Malaysia, Maldives, Mariana
Islands, Mauritius, Mexico, Namibia, New Caledonia and Dependencies, Oman, Palau, Panama, Peru, Qatar, Russia, Saint Kitts and
Nevis, Saint Lucia, Saint Vincent and the Grenadines, Seychelles,
Singapore, South Africa, South Korea, Suriname, Thailand, Trinidad and Tobago, Tunisia, Turkey, Turks and Caicos Islands, United
Arab Emirates, Uruguay, Venezuela, and Virgin Islands, U.S.A.
1. Le bénéfice du tarif de préférence général est retiré à l’égard
de toutes les marchandises originaires des pays suivants :
EXEMPTION
EXEMPTION
2. Section 1 does not apply to goods that were in transit to Canada before January 1, 2015.
2. L’article 1 ne s’applique pas aux marchandises qui étaient en
transit vers le Canada avant le ler janvier 2015.
AMENDMENTS TO THE CUSTOMS
TARIFF SCHEDULE
MODIFICATION DE L’ANNEXE DU
TARIF DES DOUANES
3. The List of Countries and Applicable Tariff Treatments set
out in the schedule to the Customs Tariff31 is amended by deleting the symbol “X” in the column “GPT” opposite “Algeria”,
“American Samoa”, “Antigua and Barbuda”, “Antilles, Netherlands”, “Argentina”, “Azerbaijan”, “Bahamas”, “Bahrain”,
“Barbados”, “Bermuda”, “Bosnia and Herzegovina”, “Botswana”, “Brazil”, “Brunei”, “Cayman Islands”, “Chile”,
“China”, “Colombia”, “Costa Rica”, “Croatia”, “Cuba”,
“Dominica”, “Dominican Republic”, “Ecuador”, “Equatorial
Guinea”, “French Polynesia”, “Gabon”, “Gibraltar”,
3. La Liste des pays et traitements tarifaires qui leur sont
accordés figurant à l’annexe du Tarif des douanes31 est modifiée
par suppression, dans la colonne intitulée « TPG », de la mention « X » en regard des dénominations « Afrique du Sud »,
« Algérie », « Antigua-et-Barbuda », « Antilles néerlandaises »,
« Argentine », « Azerbaïdjan », « Bahamas », « Bahreïn »,
« Barbade », « Bermudes », « Bosnie-Herzégovine »,
« Botswana », « Brésil », « Brunéi », « Chili », « Chine »,
« Colombie », « Corée du Sud », « Costa Rica », « Croatie »,
« Cuba », « Dominique », « Émirats arabes unis »,
a
a
b
b
S.C. 2011, c. 24, s. 118
S.C. 1997, c. 36
1
S.C. 1997, c. 36
Afrique du Sud, Algérie, Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises, Argentine, Azerbaïdjan, Bahamas, Bahreïn, Barbade, Bermudes, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Brunéi, Chili,
Chine, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Cuba, Dominique, Émirats arabes unis, Équateur, Gabon, Gibraltar, Grenade,
Guam, Guinée équatoriale, Hong Kong, îles Caïmans, îles
Mariannes, îles Turques et Caïques, îles Vierges américaines, Inde,
Indonésie, Iran, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Koweït,
Liban, Macao, Macédoine, Malaisie, Maldives, Maurice, Mexique,
Namibie, Nouvelle-Calédonie et dépendances, Oman, Palaos,
Panama, Pérou, Polynésie française, Qatar, République dominicaine, Russie, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincentet-les-Grenadines, Samoa américaines, Seychelles, Singapour,
Suriname, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Uruguay et Venezuela.
L.C. 2011, ch. 24, art. 118
L.C. 1997, ch. 36
L.C. 1997, ch. 36
1
2139
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
“Grenada”, “Guam”, “Hong Kong”, “India”, “Indonesia”,
“Iran”, “Israel”, “Jamaica”, “Jordan”, “Kazakhstan”,
“Kuwait”, “Lebanon”, “Macao”, “Macedonia”, “Malaysia”,
“Maldives”, “Mariana Islands”, “Mauritius”, “Mexico”,
“Namibia”, “New Caledonia and Dependencies”, “Oman”,
“Palau”, “Panama”, “Peru”, “Qatar”, “Russia”, “Saint Kitts
and Nevis”, “Saint Lucia”, “Saint Vincent and the Grenadines”, “Seychelles”, “Singapore”, “South Africa”, “South
Korea”, “Suriname”, “Thailand”, “Trinidad and Tobago”,
“Tunisia”, “Turkey”, “Turks and Caicos Islands”, “United
Arab Emirates”, “Uruguay”, “Venezuela” and “Virgin Islands,
U.S.A.” in the column “Country Name”.
« Équateur », « Gabon », « Gibraltar », « Grenade », « Guam »,
« Guinée équatoriale », « Hong Kong », « Îles Caïmans », « Îles
Mariannes », « Îles Turques et Caïques », « Îles Vierges américaines », « Inde », « Indonésie », « Iran », « Israël », « Jamaïque »,
« Jordanie », « Kazakhstan », « Koweït », « Liban », « Macao »,
« Macédoine », « Malaisie », « Maldives », « Maurice »,
« Mexique », « Namibie », « Nouvelle-Calédonie et dépendances », « Oman », « Palaos », « Panama », « Pérou », « Polynésie française », « Qatar », « République dominicaine »,
« Russie », « Saint-Kitts-et-Nevis », « Sainte-Lucie », « SaintVincent-et-les-Grenadines », « Samoa américaines », « Seychelles », « Singapour », « Suriname », « Thaïlande », « Trinitéet-Tobago », « Tunisie », « Turquie », « Uruguay » et
« Venezuela » dans la colonne intitulée « Nom du pays ».
4. The Note for each of the following tariff item numbers in
the column “Description of Goods” in the schedule to the Act is
deleted:
4. Dans la colonne intitulée « Dénomination des marchandises » des numéros tarifaires ci-après de l’annexe de la même
loi, la note est supprimée :
8701.10.90
8702.90.10
8703.21.90
8703.31.00
8704.21.10
8704.31.00
8705.20.00
8706.00.20
8701.20.00
8702.90.20
8703.22.00
8703.32.00
8704.21.90
8704.32.00
8705.30.00
8706.00.90
8702.10.10
8703.10.90
8703.23.00
8703.33.00
8704.22.00
8704.90.00
8705.40.10
8707.10.00
8702.10.20
8703.21.10
8703.24.00
8703.90.00
8704.23.00
8705.10.10
8705.90.10
8707.90.90
REPEAL
ABROGATION
5. The General Preferential Tariff Withdrawal (Certain Automotive Goods) Order42 is repealed.
5. Le Décret de retrait du bénéfice du tarif de préférence général (certains produits automobiles)42 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. Le présent décret entre en vigueur le 1er janvier 2015.
6. This Order comes into force on January 1, 2015.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the orders or the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie des décrets ou du Règlement.)
Executive summary
Résumé
Enjeux : Dans son Plan d’action économique de 2013, le gouvernement du Canada a annoncé des changements au régime du
tarif de préférence général (TPG).
Description : Ces décrets et ce règlement prévoient les mesures
suivantes :
(i) retirer à 72 pays à revenu élevé et concurrentiels sur le
plan commercial (sur les 175 pays bénéficiaires actuels) le
droit aux avantages du TPG à compter du 1er janvier 2015;
(ii) s’assurer que les changements visant l’admissibilité des
pays au TPG n’ont pas pour effet de réduire les avantages du
tarif des pays les moins développés et du Décret de remise
concernant le traitement à l’extérieur;
(iii) apporter certaines modifications techniques sans incidence sur les recettes au Règlement sur les règles d’origine
Issue: Economic Action Plan 2013 announced changes to Canada’s General Preferential Tariff (GPT) regime.
Description: These orders and these Regulations
(i) withdraw entitlement to GPT benefits from 72 higherincome and trade-competitive countries (out of current
175 beneficiaries), effective January 1, 2015;
(ii) ensure that changes to GPT country eligibility do not
reduce the benefits of the Least Developed Country Tariff
and the Outward Processing Remission Order;
(iii) introduce a number of revenue-neutral technical amendments to make the GPT and Least Developed Country Tariff
rules of origin regulations simpler and clearer for traders; and
2
SOR/96-5
2140
2
DORS/96-5
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
(iv) make a consequential amendment to Most-FavouredNation tariffs on imported raw cane sugar, effective January 1, 2015.
Cost-benefit statement: Based on current trade patterns, the
net impact of these changes, on a static basis, is expected to
result in $333 million in additional annual tariff revenues,
beginning January 1, 2015.
“One-for-One” Rule and small business lens: The “One-forOne”’ Rule and small business lens do not apply to these orders
and these Regulations as there is no change in administrative or
compliance costs to business.
(tarif de préférence général et tarif des pays les moins développés) afin de le rendre plus simple et plus clair pour les
commerçants;
(iv) apporter une modification corrélative aux tarifs de la
nation la plus favorisée sur le sucre de canne brut importé,
qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015.
Énoncé des coûts et avantages : Compte tenu de la structure
des échanges commerciaux, dans une perspective statique, les
retombées nettes de ces changements devraient procurer au
gouvernement des revenus tarifaires supplémentaires de
333 millions de dollars par année à compter du
1er janvier 2015.
Règle du « un pour un » et lentille des petites entreprises :
La règle du « un pour un » et la lentille des petites entreprises ne
s’appliquent pas à ces décrets ni à ce règlement puisque les
coûts administratifs ou de conformité des entreprises ne
changent pas.
Background
Contexte
In the early 1970s, the United Nations recommended that
developed countries grant non-reciprocal tariff preferences to
imports from developing countries under a Generalized System of
Preferences in an effort to promote the industrialization of
developing countries. Most major developed countries offer such
regimes.
Canada’s regime, the General Preferential Tariff (GPT), was
established in 1974 and offers tariff rates that are lower than MostFavoured-Nation (MFN) tariff rates for imports from developing
countries, with the aim of promoting economic growth and export
diversification in developing countries.
Further to a commitment in Economic Action Plan 2012, the
Government undertook a comprehensive review of the GPT and
consulted with Canadians on proposed changes that were published in Part I of the Canada Gazette on December 22, 2012. Consultations concluded on February 15, 2013.
Au début des années 70, les Nations Unies ont recommandé que
les pays développés accordent un traitement tarifaire préférentiel
non réciproque aux importations provenant des pays en développement aux termes d’un système généralisé de préférences, le but
étant de promouvoir l’industrialisation des pays en développement.
La plupart des pays développés ont adopté de tels régimes.
Le régime du tarif général préférentiel (TPG) adopté par le
Canada en 1974 offre des taux tarifaires moins élevés que les tarifs
de la nation la plus favorisée (NPF) pour les importations provenant de pays en développement. L’objectif du TPG est de promouvoir la croissance économique et la diversification des exportations
dans ces pays.
Pour faire suite à un engagement énoncé dans le Plan d’action
économique de 2012, le gouvernement a réalisé un examen exhaustif du TPG et il a consulté les Canadiens au sujet des changements
proposés publiés dans la Partie I de la Gazette du Canada le
22 décembre 2012. Les consultations ont pris fin le 15 février 2013.
Issue
Enjeux
Informed by stakeholders’ views, Economic Action Plan 2013
announced that the Government would modernize Canada’s GPT
regime by removing benefits from 72 higher-income and tradecompetitive countries, effective January 1, 2015, renew the GPT
for another 10-year period, and take action to ensure that the benefits of the Least Developed Country Tariff (LDCT) regime would
not be reduced by changes to GPT country eligibility. The Government also announced that the list of beneficiary countries will continue to be reviewed biannually on the basis of the same objective
economic criteria used in the review, as published in Part I of the
Canada Gazette on December 22, 2012, i.e. entitlement to GPT
benefits will be withdrawn from
(1) countries that are classified for two consecutive years as high
income or upper-middle income economies according to the
latest World Bank income classifications; or
(2) countries that have a 1% or greater share of world exports for
two consecutive years, according to the latest World Trade
Organization statistics.
S’appuyant sur les points de vue des intervenants, le gouvernement du Canada a annoncé, dans le Plan d’action économique de
2013, son intention de moderniser le régime du TPG en retirant les
avantages du régime à 72 pays à revenu élevé et concurrentiels sur
le plan commercial à compter du 1er janvier 2015, de renouveler le
TPG pour une autre période de 10 ans et de prendre des mesures
pour que les changements relatifs à l’admissibilité des pays ne
réduisent pas les avantages du tarif des pays les moins développés
(TPMD). Le gouvernement a aussi annoncé que la liste des pays
bénéficiaires continuera d’être soumis à un examen biannuel sur la
base des mêmes critères économiques objectifs utilisés dans l’examen et publiés dans la Partie I de la Gazette du Canada le
22 décembre 2012, c’est-à-dire que les avantages du TPG seront
retirés aux pays :
(1) qui sont classifiés, pendant deux années consécutives,
comme ayant un revenu élevé ou moyen supérieur selon les classements du revenu les plus récents de la Banque mondiale; ou
(2) dont la part des exportations mondiales est égale ou supérieure à 1 % pendant deux années consécutives selon les statistiques les plus récentes de l’Organisation mondiale du
commerce.
2141
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
Changes to the list of GPT-eligible countries will restrict Canadian sugar refiners’ access to duty-free imports of raw cane sugar
as the large majority of raw cane sugar imports enter Canada dutyfree under the GPT from countries for which GPT eligibility is
being withdrawn, including the primary global supplier, Brazil.
The elimination of MFN tariffs on imports of raw cane sugar used
for refining is therefore necessary to maintain tariff-free input costs
for Canadian sugar refiners.
The extension of the GPT and LDCT to December 31, 2024, was
implemented through the Economic Action Plan 2013 Act, No. 1,
which received Royal Assent on June 26, 2013. All other changes
to the GPT require orders in council and regulatory amendments to
implement Economic Action Plan 2013 commitments, and to
maintain tariff-free input costs for Canadian sugar refiners.
Les changements apportés à la liste des pays admissibles au
TPG restreindront l’accès des raffineurs de sucre canadiens aux
importations de sucre de canne brut en franchise puisque que la
grande majorité des importations de sucre de canne brut qui entrent
au Canada en franchise au titre du TPG proviennent des pays auxquels les avantages du TPG seront retirés, dont le Brésil qui est le
principal fournisseur mondial. Il est donc nécessaire d’éliminer les
tarifs de la NPF sur les importations de sucre de canne brut utilisées pour le raffinage afin de maintenir les coûts d’intrants libres de
droits pour les raffineurs de sucre canadiens.
La prolongation du TPG et du TPMD jusqu’au 31 décembre 2024
a été adoptée par l’entremise de la Loi no 1 sur le Plan d’action
économique de 2013, qui a reçu la sanction royale le 26 juin 2013.
Toutes les autres modifications au TPG nécessitent des décrets et
des modifications réglementaires pour mettre en œuvre les engagements du Plan d’action économique de 2013 et maintenir les coûts
d’intrants libres de droits pour les raffineurs de sucre canadiens.
Objectives
•• Implement the Government’s Economic Action Plan 2013
commitment to modernize Canada’s GPT regime; and
•• Maintain tariff-free input costs for Canadian sugar refiners.
Objectifs
•• Concrétiser l’engagement du gouvernement, énoncé dans le
Plan d’action économique de 2013, de moderniser le régime du
TPG du Canada;
•• Maintenir les coûts d’intrant libres de droits pour les raffineurs
de sucre canadiens.
Description
Description
The General Preferential Tariff Withdrawal Order (2013 GPT
Review) withdraws entitlement to GPT benefits, effective January 1, 2015, from the following 72 higher-income and tradecompetitive countries (out of current 175 beneficiaries), as identified in the December 22, 2012, Canada Gazette, Part I, notice:
•• Algeria
•• American Samoa
•• Antigua and Barbuda
•• Antilles, Netherlands
•• Argentina
•• Azerbaijan
•• Bahamas
•• Bahrain
•• Barbados
•• Bermuda
•• Bosnia and Herzegovina
•• Botswana
•• Brazil
•• Brunei
•• Cayman Islands
•• Chile
•• China
•• Colombia
•• Costa Rica
•• Croatia
•• Cuba
•• Dominica
•• Dominican Republic
•• Ecuador
•• Equatorial Guinea
•• French Polynesia
En vertu du Décret de retrait du bénéfice du tarif de préférence
général (examen du TPG de 2013), le droit aux avantages du TPG
est retiré, en date du 1er janvier 2015, à 72 pays à revenu élevé et
concurrentiels sur le plan commercial (sur les 175 bénéficiaires
actuels) mentionnés dans l’avis publié, le 22 décembre 2012, dans
la Partie I de la Gazette du Canada :
•• Afrique du Sud
•• Algérie
•• Antigua-et-Barbuda
•• Antilles néerlandaises
•• Argentine
•• Azerbaïdjan
•• Bahamas
•• Bahreïn
•• Barbade
•• Bermudes
•• Bosnie-Herzégovine
•• Botswana
•• Brésil
•• Brunéi
•• Chili
•• Chine
•• Colombie
•• Corée du Sud
•• Costa Rica
•• Croatie
•• Cuba
•• Dominique
•• Émirats arabes unis
•• Équateur
•• Gabon
2142
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
Gabon
Gibraltar
Grenada
Guam
Hong Kong
India
Indonesia
Iran
Israel
Jamaica
Jordan
Kazakhstan
Kuwait
Lebanon
Macao
Macedonia
Malaysia
Maldives
Mariana Islands
Mauritius
Mexico
Namibia
New Caledonia and Dependencies
Oman
Palau
Panama
Peru
Qatar
Russia
Saint Kitts and Nevis
Saint Lucia
Saint Vincent and the Grenadines
Seychelles
Singapore
South Africa
South Korea
Suriname
Thailand
Trinidad and Tobago
Tunisia
Turkey
Turks and Caicos Islands
United Arab Emirates
Uruguay
Venezuela
Virgin Islands, U.S.A.
The Least Developed Country Tariff Withdrawal Order (2013
GPT Review) removes LDCT benefits, effective January 1, 2015,
from Equatorial Guinea and the Maldives, which are respectively
classified as high and upper-middle income countries by the World
Bank and are thus among the 72 countries from which GPT benefits are also being withdrawn.
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
••
Gibraltar
Grenade
Guam
Guinée équatoriale
Hong Kong
Îles Caïmans
Îles Mariannes
Îles Turques et Caïques
Îles Vierges américaines
Inde
Indonésie
Iran
Israël
Jamaïque
Jordanie
Kazakhstan
Koweït
Liban
Macao
Macédoine
Malaisie
Maldives
Maurice
Mexique
Namibie
Nouvelle-Calédonie et dépendances
Oman
Palaos
Panama
Pérou
Polynésie française
Qatar
République dominicaine
Russie
Saint-Kitts-et-Nevis
Sainte-Lucie
Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Samoa américaines
Seychelles
Singapour
Suriname
Thaïlande
Trinité-et-Tobago
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Le Décret concernant le retrait du tarif des pays les moins développés (examen du TPG de 2013) retire les avantages du TPMD, à
compter du 1er janvier 2015, à la Guinée équatoriale et aux Maldives, qui sont respectivement classifiées comme ayant un revenu
élevé et moyen supérieur par la Banque mondiale, ce qui les place
parmi les 72 pays auxquels les avantages du TPG sont retirés.
2143
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
The General Preferential Tariff and Least Developed Country
Tariff Rules of Origin Regulations amend the current regulations so
that products imported from least developed countries can continue
to qualify for duty-free treatment under the LDCT, even when
using inputs from the current 175 GPT beneficiaries (i.e. “grandfathering”). In addition, a number of revenue-neutral technical
amendments have been made, i.e.
•• removing rules of origin applicable to goods that are duty-free
on a MFN basis;
•• updating the schedule to reflect revisions to the Customs
Tariff;
•• adding the word “territory” to the definitions of “beneficiary
country” and “least developed country”; and
•• clarifying that the rule of origin for apparel applies only to the
fabric that makes up the major portion of the imported
garment.
The Order Amending the Schedule to the Customs Tariff (Raw
Cane Sugar) eliminates, as of January 1, 2015, MFN tariffs on
imported raw cane sugar.
Le Règlement modifiant le Règlement sur les règles d’origine
(tarif de préférence général et tarif des pays les moins développés)
modifie le règlement actuel de telle sorte que les produits provenant des pays les moins développés peuvent continuer de bénéficier d’un traitement d’admission en franchise au titre du TPMD,
même si les intrants proviennent des 175 pays qui bénéficient
actuellement du TPG (c’est-à-dire qui ont des « droits acquis »).
De plus, on a apporté un certain nombre de modifications techniques sans incidence sur les recettes, à savoir :
•• retirer les règles d’origine s’appliquant aux biens exempts de
droits de douane selon le traitement de la NPF;
•• mettre l’annexe à jour afin qu’elle reflète les modifications
apportées au Tarif des douanes;
•• ajouter le mot « territoire » à la définition de « pays bénéficiaire » et à celle de « pays le moins développé »;
•• préciser que la règle d’origine relative aux vêtements s’applique exclusivement au tissu qui constitue la majeure partie du
vêtement importé.
En vertu du programme de traitement à l’extérieur, les importateurs canadiens peuvent bénéficier de taux de droits de douane
réduits lorsqu’ils importent des vêtements fabriqués dans un pays
bénéficiant du TPG si les vêtements sont fabriqués avec des textiles
canadiens. Le Décret modifiant le Décret de remise concernant le
traitement à l’extérieur (textiles et vêtements) maintient les droits
acquis des 175 pays bénéficiant du TPG, de sorte que les importateurs peuvent continuer d’utiliser le programme même si les vêtements sont fabriqués dans un pays auquel on retire l’admissibilité
au TPG.
Le Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes (sucres de
canne bruts) élimine, en date du 1er janvier 2015, les tarifs de la
NPF sur les importations de sucre de canne brut.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
Implementation of these orders and these Regulations is necessary to fulfill Economic Action Plan 2013 commitments in respect
of the modernization of Canada’s GPT regime.
La mise en œuvre de ces décrets et de ce règlement est nécessaire pour réaliser les engagements énoncés dans le Plan d’action
économique de 2013 en ce qui concerne la modernisation du
régime du TPG du Canada.
Les décrets et le Règlement découlant des pouvoirs délégués par
le Parlement en vertu du paragraphe 16(2), des alinéas 34(1)b) et
38(1)b) et des articles 82 et 115 du Tarif des douanes sont le moyen
le plus adéquat et le plus rapide de réaliser ces engagements.
Under the outward processing program, Canadian importers can
benefit from reduced rates of duty when importing apparel produced in a GPT country when that apparel is made from Canadian
textiles. The Order Amending the Outward Processing Remission
Order (Textiles and Apparel) grandfathers the current 175 GPT
beneficiaries so that importers can continue using the program,
even when producing apparel in a country for which GPT eligibility is being withdrawn.
Orders and regulations under the existing authorities delegated
by Parliament pursuant to subsection 16(2), paragraph 34(1)(b),
paragraph 38(1)(b), section 82, and section 115 of the Customs
Tariff are the most appropriate and timely means of implementing
these commitments.
Benefits and costs
Avantages et coûts
Based on current trade patterns, the net impact of these changes,
on a static basis, is expected to result in $333 million in additional
annual tariff revenues, beginning January 1, 2015. This amount
could change as trade patterns shift over time (e.g. as importers
shift to alternate GPT-eligible or other duty-free sources of
supply).
Compte tenu de la structure des échanges commerciaux, dans
une perspective statique, les retombées nettes de ces changements
devraient procurer au gouvernement des revenus tarifaires supplémentaires de 333 millions de dollars par année à compter du
1er janvier 2015. Ce montant pourrait changer en fonction de l’évolution de la structure des échanges commerciaux (par exemple
lorsque les importateurs se tourneront vers de nouvelles sources
d’approvisionnement admissibles au TPG ou exemptes de droits).
Étant donné que ces changements ne touchent qu’environ 2 %
des importations totales vers le Canada, on ne prévoit pas de répercussions sur le produit intérieur brut ou les prix à la consommation
au Canada. On prévoit un impact minimal sur les importations
totales mais les sources d’approvisionnement devraient changer
avec le temps.
As these changes affect less than 2% of total imports into Canada, they are not expected to have any impact on Canadian gross
domestic product or consumer prices. The overall impact on total
imports is expected to be minimal although changes in sources of
imports are expected over time.
2144
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One”’ Rule does not apply to these orders and
these Regulations as there is no change in administrative or compliance costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à ces décrets ni à ce
règlement puisque les coûts administratifs ou de conformité des
entreprises ne changent pas.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to these orders and these
Regulations as there is no change in administrative or compliance
costs to small business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas à ces décrets
ni à ce règlement puisque les coûts administratifs ou de conformité
des petites entreprises ne changent pas.
Consultation
Consultation
Further to a commitment in Economic Action Plan 2012, the
Government undertook a comprehensive review of the GPT and
consulted with Canadians on proposed changes that were published in Part I of the Canada Gazette on December 22, 2012. Consultations concluded on February 15, 2013.
These changes also respond to a request from Canadian sugar
refiners to ensure that input tariffs on raw cane sugar remain
duty-free.
Pour faire suite à un engagement énoncé dans le Plan d’action
économique de 2012, le gouvernement a réalisé un examen exhaustif du TPG et il a consulté les Canadiens au sujet des changements
proposés publiés dans la Partie I de la Gazette du Canada, le
22 décembre 2012. Les consultations ont pris fin le 15 février
2013.
Au total, 105 documents ont été présentés par une vaste gamme
d’intervenants, notamment :
(1) 68 détaillants/distributeurs et fabricants canadiens;
(2) 18 associations industrielles, courtiers en douane et organisations non gouvernementales de développement du Canada;
(3) 8 gouvernements étrangers;
(4) 11 associations industrielles étrangères.
Dans l’ensemble, les intervenants étaient conscients de la nécessité de mettre à jour la liste des pays admissibles au TPG, qui n’a
pas été revue en profondeur depuis plusieurs années.
Un certain nombre d’intervenants ont dit avoir besoin de plus de
temps pour ajuster leur chaîne d’approvisionnement en conséquence. Le gouvernement a donc annoncé, dans le Plan d’action
économique de 2013, que ces changements entreraient en vigueur
le 1er janvier 2015 au lieu du 1er juillet 2014 (la date proposée initialement dans les consultations), ce qui donne aux intervenants
une période de transition de 24 mois à compter de la date des
consultations publiques.
Dans près de la moitié des soumissions reçues au cours des
consultations, on disait craindre que les changements apportés à la
liste des pays admissibles au TPG réduisent les avantages du
régime du TPMD et du régime de traitement à l’extérieur du
Canada. Le maintien des droits acquis pour les pays bénéficiant du
TPG avant le 1er janvier 2015 en vertu de ces deux régimes répond
à ces préoccupations.
Ces changements répondent également à une demande des raffineurs de sucre canadiens qui souhaitent que les intrants de sucre de
cane brut demeurent libres de droits de douanes.
Rationale
Justification
Implementation of these orders and these Regulations is necessary to fulfill Economic Action Plan 2013 commitments to modernize Canada’s GPT regime and to respond to comments and
views raised by stakeholders during consultations.
La mise en œuvre de ces décrets et de ce règlement est nécessaire pour concrétiser les engagements du gouvernement, énoncés
dans le Plan d’action économique de 2013, de moderniser le régime
du TPG du Canada, et de donner suite aux commentaires et aux
opinions exprimés par les intervenants pendant les consultations.
Grâce à ces changements, le TPG est adéquatement aligné sur le
contexte économique mondial et canalise les avantages vers les
pays qui ont le plus besoin de ce type d’aide.
De plus, ces changements harmonisent le TPG avec les programmes semblables adoptés par les autres grandes économies qui
accordent des tarifs préférentiels, comme l’Union européenne. À
titre d’exemple, l’Union européenne a récemment apporté des
A total of 105 submissions were received during consultation
from a wide range of stakeholders, including
(1) 68 Canadian retailers/distributors and manufacturers;
(2) 18 Canadian industry associations, customs brokers, and
development non-governmental organizations;
(3) 8 foreign governments; and
(4) 11 foreign industry associations.
Stakeholders generally acknowledged the need to update the list
of GPT-eligible countries given that it had not been reviewed in a
comprehensive manner for many years.
A number of stakeholders expressed the need for additional time
to allow for adjustments to their supply chains. As a result, Economic Action Plan 2013 announced that these changes would be
effective January 1, 2015, instead of July 1, 2014, the date initially
proposed in consultations, providing a 24-month transition period
from the date of public consultations.
Approximately half of the submissions received during consultations expressed concern that changes to GPT country eligibility
would reduce the benefits of Canada’s LDCT and outward processing regimes. Grandfathering the pre-January 1, 2015, list of GPT
beneficiaries for these regimes responds to these concerns.
These changes ensure that the GPT is appropriately aligned with
the global economic landscape and target the benefits to countries
most in need of this type of assistance.
These changes also better align the GPT with similar programs
of other major tariff-preference granting countries, such as the
European Union (EU). As an example, the EU recently introduced
significant changes to its own program to better focus on countries
2145
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
in need, reducing the number of countries receiving benefits from
176 to 89.
changements importants à son propre programme afin de canaliser
les avantages vers les pays qui en ont besoin. Ainsi, le nombre de
pays bénéficiant d’avantages a diminué, passant de 176 à 89.
Modifications to the rules of origin regulations under Canada’s
LDCT regime ensure that benefits for the world’s least developed
countries are not affected by changes to GPT country eligibility, as
LDC exports will continue to be eligible for duty-free treatment
upon importation to Canada, even when incorporating inputs from
countries that will no longer be eligible for the GPT.
The first biannual review of GPT country eligibility will begin in
fall 2015.
Les modifications aux règles d’origine en vertu du régime du
TPMD du Canada font en sorte que les pays les moins développés
ne sont pas touchés par les changements apportés à l’admissibilité
au TPG, puisque les produits exportés par les pays les moins développés continueront d’être admissibles à un traitement en franchise
de droits lorsqu’ils seront importés au Canada, même s’ils
contiennent des intrants provenant de pays qui ne seront plus
admissibles au TPG.
Par ailleurs, les modifications au décret concernant le traitement
à l’extérieur signifient que le programme ne sera pas touché par les
changements relatifs aux pays admissibles au TPG, puisque les
vêtements importés des pays actuellement admissibles au TPG
continueront de bénéficier de taux de droits réduits s’ils contiennent
des textiles canadiens. Les deux changements répondent directement aux points de vue exprimés par les intervenants sur ces questions et ils sont nécessaires pour éviter que les changements apportés au TPG aient une incidence négative sur ces régimes tarifaires.
Les modifications techniques au règlement concernant les règles
d’origine ont pour but de rendre le règlement actuel plus simple et
plus clair pour les commerçants et les administrateurs.
L’élimination des tarifs de la NPF sur le sucre de canne brut
utilisé pour le raffinage au Canada est nécessaire pour maintenir les
coûts d’intrants libres de droits pour les raffineurs de sucre canadiens et elle correspond à l’engagement du gouvernement d’éliminer les tarifs sur les intrants manufacturiers.
Enfin, la mise en place d’une structure pour encadrer les examens biannuels de l’admissibilité des pays fait en sorte que le TPG
demeurera étroitement aligné sur le contexte économique mondial
dans l’avenir. L’admissibilité des pays fera l’objet d’un examen
biannuel fondé sur les mêmes critères économiques objectifs que le
présent examen, c’est-à-dire que le droit aux avantages du TPG
sera retiré :
(1) aux pays qui sont classifiés, pendant deux années consécutives, comme ayant un revenu élevé ou moyen supérieur selon
les classements du revenu les plus récents de la Banque mondiale; ou
(2) aux pays dont la part des exportations mondiales est égale ou
supérieure à 1 % pendant deux années consécutives selon les
statistiques les plus récentes de l’Organisation mondiale du
commerce.
Ce premier examen biannuel concernant l’admissibilité des pays
au TPG commencera à l’automne 2015.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The Canada Border Services Agency (CBSA) is responsible for
the administration of and compliance with customs and tariff legislation and regulations. The CBSA will update its systems to
account for the implementation of these changes and will inform
the importing community of all relevant issues pertaining to these
orders and these Regulations.
L’Agence des services frontaliers du Canada est responsable de
l’administration des lois et des règlements douaniers et tarifaires et
de la conformité à ceux-ci. L’ASFC mettra à jour ses systèmes afin
de tenir compte de la mise en œuvre de ces changements et elle
informera le milieu des exportateurs de toutes les questions pertinentes relatives à ces décrets et à ce règlement.
In addition, modifications to the outward processing order mean
that the program will not be affected by changes to GPT country
eligibility, as imports of apparel from the countries currently eligible for the GPT will continue to qualify for reduced rates of duty
when that apparel incorporates Canadian textiles. Both changes
directly respond to stakeholders’ views on these issues and are
necessary to ensure that the changes made to the GPT do not have
a negative effect on these tariff regimes.
Technical amendments to the rules of origin regulations have
been made to make the current regulations simpler and clearer for
traders and administrators.
Eliminating MFN tariffs on imported raw cane sugar used in
refining is necessary to maintain tariff-free input costs for Canadian sugar refiners and is consistent with the Government’s commitment to eliminate tariffs on manufacturing inputs.
Finally, the establishment of a framework for future biannual
reviews of GPT country eligibility ensures that the GPT remains
closely aligned with the global economic landscape going forward.
GPT country eligibility will be reviewed biannually according to
the same objective economic criteria used in this review, i.e. entitlement to GPT benefits will be withdrawn from
(1) countries that are classified for two consecutive years as high
income or upper-middle income economies according to the
latest World Bank income classifications; or
(2) countries that have a 1% or greater share of world exports for
two consecutive years, according to the latest World Trade
Organization statistics.
2146
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-161
Contact
Personne-ressource
Patrick Halley
International Trade Policy Division
Department of Finance Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-992-2518
Patrick Halley
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-992-2518
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2147
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-162
Registration
SOR/2013-162 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-162 Le 30 septembre 2013
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Least Developed Country Tariff Withdrawal Order
(2013 GPT Review)
Décret de retrait du bénéfice du tarif des pays les
moins développés (examen du TPG de 2013)
P.C. 2013-968 September 27, 2013
C.P. 2013-968 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 381a of
the Customs Tariff2b, makes the annexed Least Developed Country
Tariff Withdrawal Order (2013 GPT Review).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 381a du Tarif des douanes2b, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Décret de retrait du bénéfice du tarif
des pays les moins développés (examen du TPG de 2013),
ci-après.
LEAST DEVELOPED COUNTRY TARIFF
WITHDRAWAL ORDER
(2013 GPT REVIEW)
DÉCRET DE RETRAIT DU BÉNÉFICE DU TARIF
DES PAYS LES MOINS DÉVELOPPÉS
(EXAMEN DU TPG DE 2013)
WITHDRAWAL OF ENTITLEMENT
RETRAIT DU BÉNÉFICE
1. Entitlement to the benefit of the Least Developed Country
Tariff is withdrawn in respect of all goods that originate in Equatorial Guinea and Maldives.
1. Le bénéfice du tarif des pays les moins développés est retiré à
l’égard de toutes les marchandises originaires de la Guinée équatoriale et des Maldives.
EXEMPTION
EXEMPTION
2. Section 1 does not apply to goods that were in transit to Canada before January 1, 2015.
2. L’article 1 ne s’applique pas aux marchandises qui étaient en
transit vers le Canada avant le 1er janvier 2015.
AMENDMENTS TO THE CUSTOMS
TARIFF SCHEDULE
MODIFICATION DE L’ANNEXE
DU TARIF DES DOUANES
3. The List of Countries and Applicable Tariff Treatments set
out in the schedule to the Customs Tariff31 is amended by deleting the symbol “X” in the column “LDCT” opposite “Equatorial Guinea” and “Maldives” in the column “Country Name”.
3. La Liste des pays et traitements tarifaires qui leur sont
accordés figurant à l’annexe du Tarif des douanes31 est modifiée
par suppression, dans la colonne intitulée « TPMD », de la
mention « X » en regard des dénominations « Guinée équatoriale » et « Maldives » dans la colonne intitulée « Nom du
pays ».
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. Le présent décret entre en vigueur le 1er janvier 2015.
4. This Order comes into force on January 1, 2015.
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 2140, following SOR/2013-161.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce décret se trouve à la page 2140, à la suite du
DORS/2013-161.
a
a
b
b
S.C. 2011, c. 24, s. 119
S.C. 1997, c. 36
1
S.C. 1997, c. 36
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2148
L.C. 2011, ch. 24, art. 119
L.C. 1997, ch. 36
L.C. 1997, ch. 36
1
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-163
Registration
SOR/2013-163 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-163 Le 30 septembre 2013
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Order Amending the Schedule to the Customs
Tariff (Raw Cane Sugar)
Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes
(sucres de canne bruts)
P.C. 2013-969 September 27, 2013
C.P. 2013-969 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 82 of the
Customs Tariff1a, makes the annexed Order Amending the Schedule
to the Customs Tariff (Raw Cane Sugar).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 82 du Tarif des douanes1a, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Décret modifiant l’annexe du Tarif des
douanes (sucres de canne bruts), ci-après.
ORDER AMENDING THE SCHEDULE TO THE
CUSTOMS TARIFF (RAW CANE SUGAR)
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE DU TARIF
DES DOUANES (SUCRES DE CANNE BRUTS)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Tariff item Nos. 1701.14.10, 1701.14.20, 1701.14.30,
1701.14.40, 1701.14.50 and 1701.14.60 in the List of Tariff Provisions set out in the schedule to the Customs Tariff21 are
repealed.
2. The List of Tariff Provisions set out in the schedule to the
Act is amended by adding, in numerical order, the tariff provision set out in the schedule to this Order.
1. Les numéros tarifaires 1701.14.10, 1701.14.20, 1701.14.30,
1701.14.40, 1701.14.50 et 1701.14.60 de la liste des dispositions
tarifaires de l’annexe du Tarif des douanes21 sont abrogés.
2. La liste des dispositions tarifaires de l’annexe de la même
loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de la
disposition tarifaire figurant à l’annexe du présent décret.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. Le présent décret entre en vigueur le 1er janvier 2015.
3. This Order comes into force on January 1, 2015.
SCHEDULE
ADDITION TO THE LIST OF TARIFF PROVISIONS
(Section 2)
Most-Favoured-Nation Tariff
Tariff Item
1701.14.00
Initial Rate
Final Rate
Initial Rate
Final Rate
--Other cane sugar
Free
Free (A)
UST: Free
MT: Free
MUST: N/A
CT: Free
CIAT: Free
CRT: Free
IT: Free
NT: N/A
SLT: N/A
JT: Free
PT: Free
COLT: Free
PAT: Free
GPT: Free
LDCT: Free
CCCT: Free
AUT: Free
NZT: Free
UST: Free (A)
MT: Free (A)
MUST: N/A
CT: Free (A)
CIAT: Free (A)
CRT: Free (A)
IT: Free (A)
NT: N/A
SLT: N/A
JT: Free (A)
PT: Free (A)
COLT: Free (A)
PAT: Free (A)
GPT: Free (A)
LDCT: Free (A)
CCCT: Free (A)
AUT: Free (A)
NZT: Free (A)
a
a
1
1
S.C. 1997, c. 36
S.C. 1997, c. 36
Preferential Tariff
Description of Goods
L.C. 1997, ch. 36
L.C. 1997, ch. 36
2149
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-163
ANNEXE
NOUVELLE DISPOSITION TARIFAIRE
(article 2)
Numéro tarifaire Dénomination des marchandises
Tarif de la nation la plus favorisée
Taux initial
Taux final
Tarif de préférence
Taux initial
Taux final
1701.14.00
En fr.
TÉU : En fr.
TM : En fr.
TMÉU : S/O
TC : En fr.
TACI : En fr.
TCR : En fr.
TI : En fr.
TN : S/O
TSL : S/O
TJ : En fr.
TP : En fr.
TCOL : En fr.
TPA : En fr.
TPG : En fr.
TPMD : En fr.
TPAC : En fr.
TAU : En fr.
TNZ : En fr.
--Autres sucres de canne
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 2140, following SOR/2013-161.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2150
En fr. (A)
TÉU : En fr. (A)
TM : En fr. (A)
TMÉU : S/O
TC : En fr. (A)
TACI : En fr. (A)
TCR : En fr. (A)
TI : En fr. (A)
TN : S/O
TSL : S/O
TJ : En fr. (A)
TP : En fr. (A)
TCOL : En fr. (A)
TPA : En fr. (A)
TPG : En fr. (A)
TPMD : En fr. (A)
TPAC : En fr. (A)
TAU : En fr. (A)
TNZ : En fr. (A)
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce décret se trouve à la page 2140, à la suite du
DORS/2013-161.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-164
Registration
SOR/2013-164 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-164 Le 30 septembre 2013
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Order Amending the Outward Processing
Remission Order (Textiles and Apparel)
Décret modifiant le Décret de remise concernant le
traitement à l’extérieur (textiles et vêtements)
P.C. 2013-970 September 27, 2013
C.P. 2013-970 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 1151a of
the Customs Tariff2b, makes the annexed Order Amending the Outward Processing Remission Order (Textiles and Apparel).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 1151a du Tarif des douanes2b, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Décret modifiant le Décret de remise
concernant le traitement à l’extérieur (textiles et vêtements),
ci-après.
ORDER AMENDING THE OUTWARD PROCESSING
REMISSION ORDER (TEXTILES AND APPAREL)
DÉCRET MODIFIANT LE DÉCRET DE REMISE
CONCERNANT LE TRAITEMENT À L’EXTÉRIEUR
(TEXTILES ET VÊTEMENTS)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Subsection 3(1) of the Outward Processing Remission
Order (Textiles and Apparel)31 is replaced by the following:
2. The Order is amended by adding, after section 5, the
schedule set out in the schedule to this Order.
1. Le paragraphe 3(1) du Décret de remise concernant le traitement à l’extérieur (textiles et vêtements)31 est remplacé par ce
qui suit :
3. (1) Sous réserve de l’article 4, est accordée une remise des
droits de douane payés ou à payer à l’égard de l’importation de
vêtements qui sont produits dans un pays ou territoire figurant à
l’annexe — en partie ou en totalité à partir de textiles produits au
Canada et expédiés directement du Canada à ce pays ou territoire — sans faire l’objet d’un traitement supplémentaire à l’extérieur de ce pays ou territoire et qui sont ensuite expédiés directement au Canada de celui-ci.
2. Le même décret est modifié par adjonction, après l’article 5, de l’annexe figurant à l’annexe du présent décret.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. (1) Subject to section 4, remission is granted of the customs
duties paid or payable on the importation of apparel produced in a
country or territory set out in the schedule in whole or in part from
textiles produced in Canada and shipped directly to that country or
territory from Canada, without undergoing further processing outside that country or territory, and then shipped directly to Canada
from that country or territory.
3. Le présent décret entre en vigueur le 1er janvier 2015.
3. This Order comes into force on January 1, 2015.
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
SCHEDULE
(Subsection 3(1))
ANNEXE
(paragraphe 3(1))
Afghanistan; Algeria; American Samoa; Angola; Anguilla; Antigua
and Barbuda; Antilles, Netherlands; Argentina; Armenia;
Ascension Island; and Azerbaijan
Bahamas; Bahrain; Bangladesh; Barbados; Belize; Benin;
Bermuda; Bhutan; Bolivia; Bosnia and Herzegovina; Botswana;
Brazil; British Indian Ocean Territory; Brunei; Burkina Faso; and
Burundi
Cambodia; Cameroon; Cape Verde; Cayman Islands; Central
African Republic; Chad; Chile; China; Christmas Island; Cocos
Afghanistan, Afrique du Nord espagnole, Afrique du Sud, Algérie,
Angola, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises,
Argentine, Arménie, Azerbaïdjan
Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Belize, Bénin, Bermudes,
Bhoutan, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Brunéi,
Burkina Faso, Burundi
Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Chili, Chine, Colombie,
Comores, Congo, Corée du Sud, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Croatie,
Cuba
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 38, par. 145(2)(j)
S.C. 1997, c. 36
1
SOR/2008-138
L.C. 2005, ch. 38, al. 145(2)j)
L.C. 1997, ch. 36
DORS/2008-138
1
2151
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-164
(Keeling) Islands; Colombia; Comoros; Congo; Cook Islands;
Costa Rica; Côte d’Ivoire; Croatia; and Cuba
Democratic Republic of Congo; Djibouti; Dominica; and
Dominican Republic
Ecuador; Egypt; El Salvador; Equatorial Guinea; Eritrea; and
Ethiopia
Falkland Islands; Fiji; and French Polynesia
Gabon; Gambia; Georgia; Ghana; Gibraltar; Grenada; Guam;
Guatemala; Guinea; Guinea-Bissau; and Guyana
Haiti; Honduras; and Hong Kong
India; Indonesia; Iran; Iraq; and Israel
Jamaica; and Jordan
Kazakhstan; Kenya; Kiribati; Kuwait; and Kyrgyzstan
Laos; Lebanon; Lesotho; and Liberia
Macao; Macedonia; Madagascar; Malawi; Malaysia; Maldives;
Mali; Mariana Islands; Marshall Islands; Mauritania; Mauritius;
Mexico; Micronesia; Moldova; Mongolia; Montserrat; Morocco;
and Mozambique
Namibia; Nauru; Nepal; New Caledonia and Dependencies;
Nicaragua; Niger; Nigeria; Niue; Norfolk Island; and North Africa,
Spanish
Oman
Pakistan; Palau; Panama; Papua New Guinea; Paraguay; Peru;
Philippines; and Pitcairn
Qatar
Russia; and Rwanda
Saint Helena and Dependencies; Saint Kitts and Nevis; Saint
Lucia; Saint Vincent and the Grenadines; Samoa; Sao Tome and
Principe; Senegal; Seychelles; Sierra Leone; Singapore; Solomon
Islands; Somalia; South Africa; South Korea; Southern and
Antarctic Territories French; Sri Lanka; Sudan; Suriname;
Swaziland; and Syria
Tajikistan; Tanzania; Thailand; Timor-Leste; Togo; Tokelau
Islands; Tonga; Trinidad and Tobago; Tristan Da Cunha; Tunisia;
Turkey; Turkmenistan; Turks and Caicos Islands; and Tuvalu
Uganda; Ukraine; United Arab Emirates; Uruguay; and Uzbekistan
Vanuatu; Venezuela; Vietnam; Virgin Islands, British and Virgin
Islands, U.S.A.
Yemen
Zambia; and Zimbabwe
Djibouti, Dominique
Égypte, El Salvador, Émirats arabes unis, Équateur, Érythrée,
Éthiopie
Fidji
Gabon, Gambie, Géorgie, Ghana, Gibraltar, Grenade, Guam,
Guatemala, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Guyana
Haïti, Honduras, Hong Kong
Île Christmas, Île d’Ascension, Île Norfolk, Îles Caïmans, Îles
Cocos (Keeling), Îles Cook, Îles Falkland, Îles Mariannes, Îles
Marshall, Îles Salomon, Îles Tokelau, Îles Turques et Caïques, Îles
Vierges américaines, Îles Vierges britanniques, Inde, Indonésie,
Iran, Iraq, Israël
Jamaïque, Jordanie
Kazakhstan, Kenya, Kirghizistan, Kiribati, Koweït
Laos, Lesotho, Liban, Libéria
Macao, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Maldives,
Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Micronésie, Moldova,
Mongolie, Montserrat, Mozambique
Namibie, Nauru, Népal, Nicaragua, Niger, Nigéria, Niue, NouvelleCalédonie et dépendances
Oman, Ouganda, Ouzbékistan
Pakistan, Palaos, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay,
Pérou, Philippines, Pitcairn, Polynésie française
Qatar
République centrafricaine, République démocratique du Congo,
République dominicaine, Russie, Rwanda
Sainte-Hélène et dépendances, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis,
Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Samoa américaines, Sao
Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Singapour,
Somalie, Soudan, Sri Lanka, Suriname, Swaziland, Syrie
Tadjikistan, Tanzanie, Tchad, Terres australes et antarctiques
françaises, Territoire britannique de l’océan Indien, Thaïlande,
Timor-Leste, Togo, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tristan Da Cunha,
Tunisie, Turkménistan, Turquie, Tuvalu
Ukraine, Uruguay
Vanuatu, Venezuela, Vietnam
Yémen
Zambie, Zimbabwe
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 2140, following SOR/2013-161.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce décret se trouve à la page 2140, à la suite du
DORS/2013-161.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2152
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-165
Registration
SOR/2013-165 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-165 Le 30 septembre 2013
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
General Preferential Tariff and Least Developed
Country Tariff Rules of Origin Regulations
Règlement sur les règles d’origine (tarif de
préférence général et tarif des pays les moins
développés)
P.C. 2013-971 September 27, 2013
C.P. 2013-971 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsection 16(2)1a of the Customs Tariff2b, makes the annexed General
Preferential Tariff and Least Developed Country Tariff Rules of
Origin Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 16(2)1a du Tarif des douanes2b, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement sur les règles d’origine (tarif de préférence général et tarif des pays les moins développés), ci-après.
GENERAL PREFERENTIAL TARIFF AND LEAST
DEVELOPED COUNTRY TARIFF RULES
OF ORIGIN REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES RÈGLES D’ORIGINE (TARIF DE
PRÉFÉRENCE GÉNÉRAL ET TARIF DES PAYS
LES MOINS DÉVELOPPÉS)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“beneficiary country” means a country or territory that is a beneficiary of the General Preferential Tariff. (pays bénéficiaire)
“fabric” means any good referred to in heading 50.07, 51.11
through 51.13, 52.08 through 52.12, 53.09 through 53.11, 54.07
through 54.08, 55.12 through 55.16, 58.01 through 58.07, 58.09
through 58.11, 59.01 through 59.11 or 60.01 through 60.06 of the
List of Tariff Provisions set out in the schedule to the Customs
Tariff. (tissu)
“least developed country” means a country or territory that is a
beneficiary of the Least Developed Country Tariff. (pays parmi les
moins développés)
“yarn” means any good referred to in heading 50.04 through 50.06,
51.06 through 51.10, 52.04 through 52.07, 53.06 through 53.08,
54.01 through 54.06 or 55.08 through 55.11 of the List of Tariff
Provisions set out in the schedule to the Customs Tariff. (fil)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« fil » Marchandise visée aux positions 50.04 à 50.06, 51.06 à
51.10, 52.04 à 52.07, 53.06 à 53.08, 54.01 à 54.06 ou 55.08 à 55.11
de la liste des dispositions tarifaires figurant à l’annexe du Tarif des
douanes. (yarn)
« pays bénéficiaire » Pays ou territoire bénéficiant du tarif de préférence général. (beneficiary country)
« pays parmi les moins développés » Pays ou territoire bénéficiant
du tarif des pays les moins développés. (least developed country)
« tissu » Marchandise visée aux positions 50.07, 51.11 à 51.13,
52.08 à 52.12, 53.09 à 53.11, 54.07 à 54.08, 55.12 à 55.16, 58.01 à
58.07, 58.09 à 58.11, 59.01 à 59.11 ou 60.01 à 60.06 de la liste des
dispositions tarifaires figurant à l’annexe du Tarif des douanes.
(fabric)
ORIGIN OF GOODS
ORIGINE DES MARCHANDISES
2. (1) A good originates in a beneficiary country or a least
developed country if the good is
(a) a mineral product extracted from the soil or the seabed of the
country;
(b) a vegetable product harvested in the country;
(c) a live animal born and raised in the country;
(d) a good obtained in the country from a live animal;
(e) a good obtained from hunting or fishing in the country;
(f) a good obtained from sea fishing or any other marine good
taken from the sea by a vessel of the country;
(g) a good produced on board a factory ship of the country
exclusively from a good referred to in paragraph (f);
(h) waste and scrap derived from manufacturing operations of
the country;
2. (1) Sont des marchandises originaires d’un pays bénéficiaire
ou d’un pays parmi les moins développés :
a) les produits minéraux extraits du sol ou du fond marin du
pays;
b) les produits végétaux récoltés dans le pays;
c) les animaux vivants nés et élevés dans le pays;
d) les produits du pays tirés d’animaux vivants;
e) les produits tirés de la chasse ou de la pêche dans le pays;
f) les produits tirés de la pêche en mer et autres produits tirés de
la mer par des bateaux du pays;
g) les produits fabriqués à bord de navires-usines du pays exclusivement à partir de produits visés à l’alinéa f);
h) les déchets et rebuts provenant des installations de fabrication
du pays;
a
a
b
b
S.C. 2001, c. 28, s. 34(1)
S.C. 1997, c. 36
L.C. 2001, ch. 28, par. 34(1)
L.C. 1997, ch. 36
2153
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-165
(i) a used good of the country imported into Canada for use only
for the recovery of raw materials; or
(j) a good produced in the country exclusively from a product or
good referred to in any of paragraphs (a) to (h).
(2) Goods originate in a beneficiary country if the value of the
materials, parts or products originating outside that country, or in
an undetermined location, and used in the manufacture or production of the goods is no more than 40% of the ex-factory price of the
goods as packed for shipment to Canada.
(3) Goods other than those set out in Part A1 or B of Schedule 1
originate in a least developed country if the value of the materials,
parts or products originating outside that country, or in an undetermined location, and used in the manufacture or production of the
goods is no more than 60% of the ex-factory price of the goods as
packed for shipment to Canada.
(4) Goods set out in Part A1 or A2 of Schedule 1 originate in a
least developed country if they are assembled in a least developed
country from fabric cut in that country or in Canada, or from parts
knit to shape, if the fabric or parts knit to shape are produced in
(a) any least developed country or Canada from yarns spun or
extruded in a least developed country, a country set out in Schedule 2 or Canada, if the yarns do not undergo further processing
outside a least developed country, a country set out in Schedule 2 or Canada, and the fabric does not undergo further processing outside a least developed country or Canada; or
(b) a country set out in Schedule 2 from yarns spun or extruded
in a least developed country, a country set out in Schedule 2 or
Canada, if
(i) the yarns and fabric do not undergo further processing outside a least developed country, a country set out in Schedule 2
or Canada, and
(ii) the value of any materials, including packing, that are used
in the manufacture of the goods and that originate outside the
least developed country in which the goods are assembled is
no more than 75% of the ex-factory price of the goods as
packed for shipment to Canada.
(5) For the purpose of subparagraph (4)(b)(ii), any materials
used in the manufacture or production of the goods referred to in
that subparagraph that originate in Canada are deemed to have originated in the least developed country.
(6) Goods set out in Part B of Schedule 1 originate in a least
developed country if they are cut, or knit to shape, and sewn or
otherwise assembled in the least developed country from fabric
produced in any least developed country or Canada from yarns
spun or extruded in a least developed country, a country set out in
Schedule 2 or Canada, if the yarns do not undergo further processing outside a least developed country, a country set out in Schedule 2 or Canada and the fabric does not undergo further processing
outside a least developed country or Canada.
2154
i) les marchandises usagées du pays importées au Canada à seule
fin d’en récupérer les matières premières;
j) les marchandises produites dans le pays exclusivement à partir
de produits visés à l’un ou l’autre des alinéas a) à h).
(2) Sont des marchandises originaires d’un pays bénéficiaire
celles dont la valeur des matières, parties ou produits qui sont originaires de l’extérieur du pays ou d’origine indéterminée et qui ont
été utilisés dans leur fabrication ou leur production représente au
plus 40 % du prix ex-usine de celles-ci, emballées et prêtes à être
expédiées au Canada.
(3) Exception faite des marchandises mentionnées aux parties A1 ou B de l’annexe 1, sont des marchandises originaires d’un
pays parmi les moins développés celles dont la valeur des matières,
parties ou produits qui sont originaires de l’extérieur du pays ou
d’origine indéterminée et qui ont été utilisés dans leur fabrication
ou leur production représente au plus 60 % du prix ex-usine de
celles-ci, emballées et prêtes à être expédiées au Canada.
(4) Sont des marchandises originaires d’un pays parmi les moins
développés celles qui sont mentionnées aux parties A1 ou A2 de
l’annexe 1 et qui ont été confectionnées dans un tel pays à partir de
tissu taillé dans ce pays ou au Canada, ou à partir de pièces façonnées, à la condition que le tissu ou les pièces façonnées soient
produits :
a) soit dans un pays parmi les moins développés ou au Canada à
partir de fils filés ou extrudés dans un pays parmi les moins
développés, un pays mentionné à l’annexe 2 ou au Canada, les
fils ne subissant pas de traitement supplémentaire à l’extérieur
d’un pays parmi les moins développés, d’un pays mentionné à
l’annexe 2 ou du Canada, et le tissu ne subissant pas de traitement supplémentaire à l’extérieur d’un pays parmi les moins
développés ou du Canada;
b) soit dans un pays mentionné à l’annexe 2 à partir de fils filés
ou extrudés dans un pays parmi les moins développés, un pays
mentionné à l’annexe 2 ou au Canada, si les conditions ci-après
sont réunies :
(i) les fils ou le tissu ne subissent pas de traitement supplémentaire à l’extérieur d’un pays parmi les moins développés,
d’un pays mentionné à l’annexe 2 ou du Canada,
(ii) la valeur des matières — y compris l’emballage — qui ont
été utilisées dans la fabrication des marchandises et qui sont
originaires de l’extérieur du pays parmi les moins développés
où les marchandises ont été confectionnées représente au plus
75 % du prix ex-usine de ces marchandises, emballées et
prêtes à être expédiées au Canada.
(5) Pour l’application du sous-alinéa (4)b)(ii), sont réputées être
des matières originaires du pays parmi les moins développés celles
qui sont utilisées pour la fabrication ou la production des marchandises visées à ce sous-alinéa et qui sont originaires du Canada.
(6) Sont des marchandises originaires d’un pays parmi les moins
développés celles qui sont mentionnées à la partie B de l’annexe 1
et qui sont taillées ou façonnées, et cousues ou autrement confectionnées dans ce pays à partir de tissu produit dans un tel pays ou
au Canada à partir de fils filés ou extrudés dans un tel pays, un pays
mentionné à l’annexe 2 ou au Canada, à la condition que les fils ne
subissent pas de traitement supplémentaire à l’extérieur d’un pays
parmi les moins développés, d’un pays mentionné à l’annexe 2 ou
au Canada et que le tissu ne subisse pas de traitement supplémentaire à l’extérieur d’un pays parmi les moins développés ou du
Canada.
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-165
(7) For the purpose of determining whether a good set out in
Part A1, A2 or B of Schedule 1 originates in a least developed
country, paragraph (4)(a), subparagraph (4)(b)(i) and subsection (6) apply only to the fabric or parts knit to shape that determine the tariff classification of the good, identified in accordance
with the General Rules for the Interpretation of the Harmonized
System set out in the Customs Tariff.
(2) An unassembled good that is imported in more than one shipment because it is not feasible for transport or production reasons
to import it in one shipment is considered to be one good.
(7) Afin qu’il soit déterminé si les marchandises qui sont mentionnées aux parties A1, A2 ou B de l’annexe 1 sont originaires
d’un pays parmi les moins développés, l’alinéa (4)a), le sousalinéa (4)b)(i) et le paragraphe (6) ne s’appliquent qu’au tissu ou
aux pièces façonnées qui déterminent le classement tarifaire de la
marchandise, identifié en conformité avec les Règles générales
pour l’interprétation du Système harmonisé énoncées dans le Tarif
des douanes.
(8) Pour l’application du paragraphe (2), sont réputés être des
marchandises originaires d’un pays bénéficiaire :
a) les matières, parties ou produits qui ont été utilisés dans la
fabrication ou la production des marchandises visées à ce paragraphe et qui sont originaires d’un autre pays bénéficiaire ou du
Canada;
b) tout emballage requis pour le transport des marchandises
visées à ce paragraphe, sauf l’emballage dans lequel elles sont
habituellement vendues pour consommation dans le pays
bénéficiaire.
(9) Pour l’application du paragraphe (3), sont réputés être des
marchandises originaires d’un pays parmi les moins développés :
a) les matières, parties ou produits qui ont été utilisés dans la
fabrication ou la production des marchandises visées à ce paragraphe et, selon le cas :
(i) qui sont originaires d’un autre pays parmi les moins développés ou du Canada,
(ii) dont la valeur n’excède pas 20 % du prix ex-usine des
marchandises, emballées et prêtes à être expédiées au Canada,
et qui sont originaires d’un pays mentionné à l’annexe 2 autre
qu’un pays parmi les moins développés;
b) tout emballage requis pour le transport des marchandises
visées à ce paragraphe, sauf l’emballage dans lequel elles sont
habituellement vendues pour consommation dans le pays parmi
les moins développés.
3. (1) Afin que l’origine des marchandises soit déterminée,
chaque article d’un envoi de marchandises est considéré séparément, sous réserve des conditions suivantes :
a) si un groupe, une série ou un ensemble d’articles est classé
dans un même numéro tarifaire, ce groupe, cette série ou cet
ensemble est considéré comme un seul article;
b) sont considérés comme formant un tout avec un article les
outils, parties et accessoires qui présentent les caractéristiques
suivantes :
(i) ils sont importés avec l’article,
(ii) ils constituent l’équipement habituellement vendu avec un
tel article,
(iii) leur prix est inclus dans celui de l’article et ils n’entraînent
aucun frais distincts.
(2) L’article non monté dont les éléments ne sont pas tous importés dans le même envoi pour des raisons de transport ou de production est considéré comme un seul article.
DIRECT SHIPMENT
EXPÉDITION DIRECTE
4. (1) Goods are entitled to the General Preferential Tariff only if
they are shipped directly to Canada, with or without transhipment,
from a beneficiary country.
(2) Goods are entitled to the Least Developed Country Tariff
only if they are shipped directly to Canada, with or without transhipment, from a least developed country.
4. (1) Les marchandises ne bénéficient du tarif de préférence
général que si elles sont expédiées directement au Canada, avec ou
sans transbordement, à partir d’un pays bénéficiaire.
(2) Les marchandises ne bénéficient du tarif des pays les moins
développés que si elles sont expédiées directement au Canada,
avec ou sans transbordement, à partir d’un pays parmi les moins
développés.
(8) For the purpose of subsection (2), the following are deemed
to have originated in the beneficiary country:
(a) any materials, parts or products used in the manufacture or
production of the goods referred to in that subsection and originating in any other beneficiary country or in Canada; and
(b) any packing required for the transportation for the goods
referred to in that subsection, not including packing in which the
goods are ordinarily sold for consumption in the beneficiary
country.
(9) For the purpose of subsection (3), the following are deemed
to have originated in the least developed country:
(a) any materials, parts or products that are used in the manufacture or production of the goods referred to in that subsection and
that
(i) originate in any other least developed country or in Canada, or
(ii) have a value of no more than 20% of the ex-factory price
of the goods, as packed for shipment to Canada, and originate
in a country set out in Schedule 2, other than a least developed
country; and
(b) any packing required for the transportation of the goods
referred to in that subsection, not including packing in which the
goods are ordinarily sold for consumption in the least developed
country.
3. (1) For the purpose of determining the origin of goods, each
good in a shipment must be considered separately, except that
(a) if a group, set or assembly of goods is classified in one tariff
item, the group, set or assembly is considered to be one good,
and
(b) tools, parts and accessories are considered to form a whole
with a good if
(i) they are imported with the good,
(ii) they constitute the equipment customarily included in the
sale of a good of that kind, and
(iii) their price is included in that of the good and no separate
charge is made.
2155
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-165
REPEAL
ABROGATION
5. The General Preferential Tariff and Least Developed Country Tariff Rules of Origin Regulations31 are repealed.
5. Le Règlement sur les règles d’origine (tarif de préférence
général et tarif des pays les moins développés)31 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. Le présent règlement entre en vigueur le 1er janvier 2015.
6. These Regulations come into force on January 1, 2015.
SCHEDULE 1
(Section 2)
ANNEXE 1
(article 2)
PART A1
PARTIE A1
APPAREL
VÊTEMENTS
Goods referred to in headings 61.01, 61.02, 61.03, 61.04, 61.05,
61.06, 61.07, 61.08 and 61.09, tariff item Nos. 6110.11.90,
6110.12.90 and 6110.19.90, subheadings 6110.20, 6110.30 and
6110.90, heading 61.12, tariff item No. 6113.00.90, heading 61.14,
tariff item Nos. 6115.10.10 and 6115.10.99, subheadings 6115.21,
6115.22, 6115.30, 6115.95, 6115.96 and 6115.99, tariff item
Nos. 6117.10.90 and 6117.80.90, heading 62.01, subheadings
6202.11, 6202.12, 6202.13, 6202.91, 6202.92, 6202.93 and
6202.99, heading 62.03, subheadings 6204.11, 6204.12, 6204.13,
6204.19, 6204.21, 6204.22, 6204.23, 6204.29, 6204.31, 6204.32,
6204.33, 6204.39, 6204.41, 6204.42, 6204.43, 6204.44, 6204.51,
6204.52, 6204.53, 6204.59, 6204.61, 6204.62, 6204.63, 6204.69,
6205.20, 6205.30, 6206.20, 6206.30, 6206.40, 6206.90, 6207.11,
6207.19, 6207.21, 6207.22, 6207.91, 6207.99, 6208.11, 6208.19,
6208.21, 6208.22, 6208.91 and 6208.92, tariff item No. 6210.10.90,
subheadings 6210.20 and 6210.30, tariff item Nos. 6210.40.90 and
6210.50.90, subheading 6211.11, tariff item No. 6211.12.90, subheadings 6211.20 and 6211.32, tariff item Nos. 6211.33.90 and
6211.39.10, subheading 6211.42, tariff item Nos. 6211.43.90 and
6211.49.90, heading 62.12, tariff item Nos. 6213.90.90, 6214.20.90
and 6214.30.90, subheadings 6214.40, 6214.90, 6215.20 and
6215.90, tariff item No. 6217.10.90, subheading 6217.90 and tariff
item Nos. 9619.00.23, 9619.00.24, 9619.00.25 and 9619.00.29.
Marchandises visées aux positions 61.01, 61.02, 61.03, 61.04,
61.05, 61.06, 61.07, 61.08 et 61.09, aux numéros tarifaires 6110.11.90, 6110.12.90 et 6110.19.90, aux souspositions 6110.20, 6110.30 et 6110.90, à la position 61.12, au
numéro tarifaire 6113.00.90, à la position 61.14, aux numéros tarifaires 6115.10.10 et 6115.10.99, aux sous-positions 6115.21,
6115.22, 6115.30, 6115.95, 6115.96 et 6115.99, aux numéros tarifaires 6117.10.90 et 6117.80.90, à la position 62.01, aux souspositions 6202.11, 6202.12, 6202.13, 6202.91, 6202.92, 6202.93 et
6202.99, à la position 62.03, aux sous-positions 6204.11, 6204.12,
6204.13, 6204.19, 6204.21, 6204.22, 6204.23, 6204.29, 6204.31,
6204.32, 6204.33, 6204.39, 6204.41, 6204.42, 6204.43, 6204.44,
6204.51, 6204.52, 6204.53, 6204.59, 6204.61, 6204.62, 6204.63,
6204.69, 6205.20, 6205.30, 6206.20, 6206.30, 6206.40, 6206.90,
6207.11, 6207.19, 6207.21, 6207.22, 6207.91, 6207.99, 6208.11,
6208.19, 6208.21, 6208.22, 6208.91 et 6208.92, au numéro tarifaire 6210.10.90, aux sous-positions 6210.20 et 6210.30, aux
numéros tarifaires 6210.40.90 et 6210.50.90, à la sousposition 6211.11, au numéro tarifaire 6211.12.90, aux souspositions 6211.20 et 6211.32, aux numéros tarifaires 6211.33.90 et
6211.39.10, à la sous-position 6211.42, aux numéros tarifaires 6211.43.90 et 6211.49.90, à la position 62.12, aux numéros
tarifaires 6213.90.90, 6214.20.90 et 6214.30.90, aux souspositions 6214.40, 6214.90, 6215.20 et 6215.90, au numéro tarifaire 6217.10.90, à la sous-position 6217.90 et aux numéros tarifaires 9619.00.23, 9619.00.24, 9619.00.25 et 9619.00.29.
PART A2
PARTIE A2
APPAREL
VÊTEMENTS
Goods referred to in tariff item Nos. 6110.11.10, 6110.12.10 and
6110.19.10, heading 61.11, tariff item Nos. 6113.00.10 and
6113.00.20, subheadings 6115.94, 6116.10, 6116.91, 6116.92,
6116.93 and 6116.99, tariff item Nos. 6117.10.10 and 6117.80.10,
subheadings 6117.90, 6202.19, 6204.49, 6205.90, 6206.10,
6207.29, 6208.29 and 6208.99, heading 62.09, tariff item
Nos. 6210.10.10, 6210.40.10, 6210.50.10, 6211.12.10, 6211.33.10,
6211.43.10, 6211.43.20, 6211.49.10 and 6211.49.20, subheading 6213.20, tariff item No. 6213.90.10, subheading 6214.10, tariff
item Nos. 6214.20.10 and 6214.30.10, subheadings 6215.10 and
6216.00 and tariff item Nos. 6217.10.10, and 9619.00.10.
Marchandises visées aux numéros tarifaires 6110.11.10, 6110.12.10
et 6110.19.10, à la position 61.11, aux numéros tarifaires 6113.00.10 et 6113.00.20, aux sous-positions 6115.94,
6116.10, 6116.91, 6116.92, 6116.93 et 6116.99, aux numéros tarifaires 6117.10.10 et 6117.80.10, aux sous-positions 6117.90,
6202.19, 6204.49, 6205.90, 6206.10, 6207.29, 6208.29 et 6208.99,
à la position 62.09, aux numéros tarifaires 6210.10.10, 6210.40.10,
6210.50.10, 6211.12.10, 6211.33.10, 6211.43.10, 6211.43.20,
6211.49.10 et 6211.49.20, à la sous-position 6213.20, au numéro
tarifaire 6213.90.10, à la sous-position 6214.10, aux numéros tarifaires 6214.20.10 et 6214.30.10, aux sous-positions 6215.10 et
6216.00 et aux numéros tarifaires 6217.10.10 et 9619.00.10.
1
1
SOR/98-34
2156
DORS/98-34
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-165
PART B
PARTIE B
MADE-UP TEXTILE ARTICLES
ARTICLES TEXTILES CONFECTIONNÉS
Goods referred to in subheadings 6301.10, 6301.30, 6302.10,
6302.21, 6302.22, 6302.29, 6302.31, 6302.32, 6302.39, 6302.40
and 6302.51, tariff item No. 6302.53.90, subheadings 6302.59,
6302.60, 6302.91, 6302.93 and 6302.99, heading 63.03, subheadings 6304.11 and 6304.19, tariff item Nos. 6304.91.90, 6304.92.90,
6304.93.90 and 6304.99.90, subheadings 6305.20, 6305.32,
6305.33 and 6305.39, tariff item Nos. 6307.10.90, 6307.90.40,
6307.90.93 and 6307.90.99, heading 63.08 and tariff item
No. 6309.00.90.
Marchandises visées aux sous-positions 6301.10, 6301.30,
6302.10, 6302.21, 6302.22, 6302.29, 6302.31, 6302.32, 6302.39,
6302.40 et 6302.51, au numéro tarifaire 6302.53.90, aux souspositions 6302.59, 6302.60, 6302.91, 6302.93 et 6302.99, à la
position 63.03, aux sous-positions 6304.11 et 6304.19, aux numéros tarifaires 6304.91.90, 6304.92.90, 6304.93.90 et 6304.99.90,
aux sous-positions 6305.20, 6305.32, 6305.33 et 6305.39, aux
numéros tarifaires 6307.10.90, 6307.90.40, 6307.90.93 et
6307.90.99, à la position 63.08 et au numéro tarifaire 6309.00.90.
SCHEDULE 2
(Section 2)
ANNEXE 2
(article 2)
Afghanistan; Algeria; American Samoa; Angola; Anguilla; Antigua
and Barbuda; Antilles, Netherlands; Argentina; Armenia;
Ascension Island; and Azerbaijan
Bahamas; Bahrain; Bangladesh; Barbados; Belize; Benin;
Bermuda; Bhutan; Bolivia; Bosnia and Herzegovina; Botswana;
Brazil; British Indian Ocean Territory; Brunei; Burkina Faso; and
Burundi
Cambodia; Cameroon; Cape Verde; Cayman Islands; Central
African Republic; Chad; Chile; China; Christmas Island; Cocos
(Keeling) Islands; Colombia; Comoros; Congo; Cook Islands;
Costa Rica; Côte d’Ivoire; Croatia; and Cuba
Democratic Republic of Congo; Djibouti; Dominica; and
Dominican Republic
Ecuador; Egypt; El Salvador; Equatorial Guinea; Eritrea; and
Ethiopia
Falkland Islands; Fiji; and French Polynesia
Gabon; Gambia; Georgia; Ghana; Gibraltar; Grenada; Guam;
Guatemala; Guinea; Guinea-Bissau; and Guyana
Haiti; Honduras; and Hong Kong
India; Indonesia; Iran; Iraq; and Israel
Jamaica; and Jordan
Kazakhstan; Kenya; Kiribati; Kuwait; and Kyrgyzstan
Laos; Lebanon; Lesotho; and Liberia
Macao; Macedonia; Madagascar; Malawi; Malaysia; Maldives;
Mali; Mariana Islands; Marshall Islands; Mauritania; Mauritius;
Mexico; Micronesia; Moldova; Mongolia; Montserrat; Morocco;
and Mozambique
Namibia; Nauru; Nepal; New Caledonia and Dependencies;
Nicaragua; Niger; Nigeria; Niue; Norfolk Island; and North Africa,
Spanish
Oman
Pakistan; Palau; Panama; Papua New Guinea; Paraguay; Peru;
Philippines; and Pitcairn
Qatar
Russia; and Rwanda
Saint Helena and Dependencies; Saint Kitts and Nevis; Saint
Lucia; Saint Vincent and the Grenadines; Samoa; Sao Tome and
Principe; Senegal; Seychelles; Sierra Leone; Singapore; Solomon
Islands; Somalia; South Africa; South Korea; Southern and
Antarctic Territories French; Sri Lanka; Sudan; Suriname;
Swaziland; and Syria
Afghanistan, Afrique du Nord espagnole, Afrique du Sud, Algérie,
Angola, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises,
Argentine, Arménie, Azerbaïdjan
Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Belize, Bénin, Bermudes,
Bhoutan, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Brunéi,
Burkina Faso, Burundi
Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Chili, Chine, Colombie,
Comores, Congo, Corée du Sud, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Croatie,
Cuba
Djibouti, Dominique
Égypte, El Salvador, Émirats arabes unis, Équateur, Érythrée,
Éthiopie
Fidji
Gabon, Gambie, Géorgie, Ghana, Gibraltar, Grenade, Guam,
Guatemala, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Guyana
Haïti, Honduras, Hong Kong
Île Christmas, Île d’Ascension, Île Norfolk, Îles Caïmans, Îles
Cocos (Keeling), Îles Cook, Îles Falkland, Îles Mariannes, Îles
Marshall, Îles Salomon, Îles Tokelau, Îles Turques et Caïques, Îles
Vierges américaines, Îles Vierges britanniques, Inde, Indonésie,
Iran, Iraq, Israël
Jamaïque, Jordanie
Kazakhstan, Kenya, Kirghizistan, Kiribati, Koweït
Laos, Lesotho, Liban, Libéria
Macao, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Maldives,
Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Micronésie, Moldova,
Mongolie, Montserrat, Mozambique
Namibie, Nauru, Népal, Nicaragua, Niger, Nigéria, Niue, NouvelleCalédonie et dépendances
Oman, Ouganda, Ouzbékistan
Pakistan, Palaos, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay,
Pérou, Philippines, Pitcairn, Polynésie française
Qatar
République centrafricaine, République démocratique du Congo,
République dominicaine, Russie, Rwanda
Sainte-Hélène et dépendances, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis,
Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Samoa américaines, Sao
Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Singapour,
Somalie, Soudan, Sri Lanka, Suriname, Swaziland, Syrie
Tadjikistan, Tanzanie, Tchad, Terres australes et antarctiques
françaises, Territoire britannique de l’océan Indien, Thaïlande,
2157
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-165
Tajikistan; Tanzania; Thailand; Timor-Leste; Togo; Tokelau
Islands; Tonga; Trinidad and Tobago; Tristan Da Cunha; Tunisia;
Turkey; Turkmenistan; Turks and Caicos Islands; and Tuvalu
Uganda; Ukraine; United Arab Emirates; Uruguay; and Uzbekistan
Vanuatu; Venezuela; Vietnam; Virgin Islands, British and Virgin
Islands, U.S.A.
Yemen
Zambia; and Zimbabwe
Timor-Leste, Togo, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tristan Da Cunha,
Tunisie, Turkménistan, Turquie, Tuvalu
Ukraine, Uruguay
Vanuatu, Venezuela, Vietnam
Yémen
Zambie, Zimbabwe
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 2140, following
SOR/2013-161.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 2140, à la suite du
DORS/2013-161.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2158
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
Registration
SOR/2013-166 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-166 Le 30 septembre 2013
MACKENZIE VALLEY RESOURCE MANAGEMENT ACT
LOI SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE LA VALLÉE
DU MACKENZIE
Regulations Amending the Mackenzie Valley Land
Use Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’utilisation
des terres de la vallée du Mackenzie
P.C. 2013-972 September 27, 2013
C.P. 2013-972 Le 27 septembre 2013
Whereas, pursuant to section 901a of the Mackenzie Valley
Resource Management Act2b, the Minister of Indian Affairs and
Northern Development has consulted with First Nations and the
Tlicho Government regarding the annexed Regulations;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern
Development, pursuant to sections 593c, 71, 72, 86 and 90a of the
Mackenzie Valley Resource Management Actb, makes the annexed
Regulations Amending the Mackenzie Valley Land Use
Regulations.
Attendu que le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, conformément à l’article 901a de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie2b, a consulté les premières nations
et le gouvernement tlicho au sujet du règlement ci-après,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
indiennes et du Nord canadien et en vertu des articles 593c, 71, 72,
86 et 90a de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzieb, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Règlement modifiant le Règlement sur l’utilisation des
terres de la vallée du Mackenzie, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE MACKENZIE
VALLEY LAND USE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’UTILISATION DES TERRES DE LA VALLÉE DU
MACKENZIE
1. The definition “voie d’accès” in section 1 of the French
version of the Mackenzie Valley Land Use Regulations41 is
replaced by the following:
« voie d’accès » Bande défrichée donnant accès à une terre et utilisée pour l’exécution de levés géophysiques ou géologiques ou de
travaux préliminaires de génie civil. (line)
2. Section 3 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
3. (1) Subparagraph 4(a)(iv) of the Regulations is replaced
by the following:
(iv) the use of a self-propelled motorized machine for moving
earth or clearing land, or
(2) Subparagraph 4(b)(i) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(i) the use of motorized earth-drilling machinery the operating
weight of which, excluding the weight of drill rods, stems,
bits, pumps and other ancillary equipment, equals or exceeds
2.5 t, for a purpose other than the drilling of holes for building
piles or utility poles or the setting of explosives within the
boundaries of the local government,
(3) Subparagraph 4(b)(iv) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(iv) the use of a stationary motorized machine, other than a
power saw, for hydraulic prospecting, moving earth or clearing land.
4. Subparagraph 5(b)(i) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(i) the use of motorized earth-drilling machinery the operating
weight of which, excluding the weight of drill rods, stems,
1. La définition de « voie d’accès », à l’article 1 de la version
française du Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du
Mackenzie41, est remplacée par ce qui suit :
« voie d’accès » Bande défrichée donnant accès à une terre et utilisée pour l’exécution de levés géophysiques ou géologiques ou de
travaux préliminaires de génie civil. (line)
2. L’article 3 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. (1) Le sous-alinéa 4a)(iv) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(iv) l’utilisation d’une machine de terrassement ou de déboisement motorisée autotractée,
(2) Le sous-alinéa 4b)(i) de la version anglaise du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) the use of motorized earth-drilling machinery the operating
weight of which, excluding the weight of drill rods, stems,
bits, pumps and other ancillary equipment, equals or exceeds
2.5 t, for a purpose other than the drilling of holes for building
piles or utility poles or the setting of explosives within the
boundaries of the local government,
(3) Le sous-alinéa 4b)(iv) de la version anglaise du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(iv) the use of a stationary motorized machine, other than a
power saw, for hydraulic prospecting, moving earth or clearing land.
4. Le sous-alinéa 5b)(i) de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) the use of motorized earth-drilling machinery the operating
weight of which, excluding the weight of drill rods, stems,
a
a
b
b
S.C. 2005, c. 1, s. 50
S.C. 1998, c. 25
c
S.C. 2005, c. 1, s. 33
1
SOR/98-429
L.C. 2005, ch. 1, art. 50
L.C. 1998, ch. 25
L.C. 2005, ch. 1, art. 33
1
DORS/98-429
c
2159
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
bits, pumps and other ancillary equipment, equals or exceeds
500 kg but is less than 2.5 t, for a purpose other than the drilling of holes for building piles or utility poles or the setting of
explosives within the boundaries of a local government, or
5. (1) Paragraph 6(a) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(a) conduct a land-use operation within 30 m of a known monument or of a known or suspected historical or archaeological site
or burial site;
(2) Paragraph 6(b) of the English version of the Regulations
is amended by replacing “high water mark” with “high-water
mark”.
(3) Paragraph 6(d) of the Regulations is replaced by the
following:
(d) place a fuel or supply cache within 100 m of a watercourse at
a point that is below the ordinary high-water mark of that
watercourse.
6. Subsection 9(1) of the Regulations is repealed.
7. The heading before section 12 of the Regulations is
replaced by the following:
HISTORICAL OR ARCHEOLOGICAL SITES AND
BURIAL SITES
8. Subsection 14(2) of the Regulations is repealed.
9. Section 16 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (3):
(3.1) On the expiry of an authorization issued under subsection (2), the Board may, on written request, issue a maximum of
one subsequent authorization for a period of up to one year for the
same operation.
10. (1) Subparagraph 18(a)(iii) of the French version of the
Regulations is replaced by the following:
(iii) la personne qui conclut le contrat d’exécution du projet,
lorsque le droit est détenu par deux ou plusieurs personnes qui
n’ont pas conclu d’entente de prospection ou d’exploitation
désignant l’une d’elles comme administrateur du projet;
(2) Paragraph 18(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) in any other case, has a right to occupy the land and either
contracts to have the land-use operation carried out or is the person who is to carry out the operation.
11. (1) Subsection 19(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) An application for a permit shall be in the form, and provide
the information, set out in Schedule 2 and shall be accompanied by
any information in the possession of the applicant that is necessary
to evaluate the quantitative and qualitative effects of the proposed
use.
(2) Subparagraph 19(3)(b)(iv) of the Regulations is replaced
by the following:
(iv) bridges, dams, ditches, railroads, roads, transmission
lines, pipelines, survey lines, monuments, historical or
archaeological sites, burial sites, air landing strips, watercourses, traplines and cabins that may be affected by the landuse operation.
2160
bits, pumps and other ancillary equipment, equals or exceeds
500 kg but is less than 2.5 t, for a purpose other than the drilling of holes for building piles or utility poles or the setting of
explosives within the boundaries of a local government, or
5. (1) L’alinéa 6a) de la version anglaise du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
(a) conduct a land-use operation within 30 m of a known monument or of a known or suspected historical or archaeological site
or burial site;
(2) À l’alinéa 6b) de la version anglaise du même règlement,
« high water mark » est remplacé par « high-water mark ».
(3) L’alinéa 6d) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
d) installer une cache de combustible ou de fournitures à 100 m
ou moins d’un cours d’eau, en deçà de la laisse de crue ordinaire
du cours d’eau.
6. Le paragraphe 9(1) du même règlement est abrogé.
7. L’intertitre précédant l’article 12 du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
SITES ARCHÉOLOGIQUES OU HISTORIQUES ET
LIEUX DE SÉPULTURE
8. Le paragraphe 14(2) du même règlement est abrogé.
9. L’article 16 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(3.1) À l’expiration d’une autorisation visée au paragraphe (2),
l’office peut, sur réception d’une demande écrite, délivrer au plus
une autre autorisation subséquente à l’égard du même projet pour
une période d’au plus un an.
10. (1) Le sous-alinéa 18a)(iii) de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iii) la personne qui conclut le contrat d’exécution du projet,
lorsque le droit est détenu par deux ou plusieurs personnes qui
n’ont pas conclu d’entente de prospection ou d’exploitation
désignant l’une d’elles comme administrateur du projet;
(2) L’alinéa 18b) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
b) dans tout autre cas, la personne qui a le droit d’occuper les
terres et qui soit conclut un contrat d’exécution du projet, soit
réalise le projet.
11. (1) Le paragraphe 19(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) La demande est en la forme prévue à l’annexe 2, comprend
les renseignements visés à cette annexe et est accompagnée de tout
autre renseignement en la possession du demandeur qui est nécessaire à l’évaluation des effets quantitatifs et qualitatifs de l’utilisation proposée.
(2) Le sous-alinéa 19(3)b)(iv) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iv) des ponts, barrages, fossés, voies ferrées, routes, lignes de
transmission, pipelines, lignes de levé, bornes, sites archéologiques ou historiques, lieux de sépulture, pistes d’atterrissage,
cours d’eau, parcours de piégeage et cabanes pouvant être
touchés par le projet.
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
12. (1) Subsection 21(1) of the Regulations is repealed.
(2) The portion of subsection 21(2) of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Before the issuance of a permit, the inspector is authorized to
enter the lands designated in the application to investigate and
report to the Board the particulars of
13. (1) Paragraph 22(1)(a) of the English version of the
Regulations is replaced by the following:
(a) if the application does not comply with these Regulations,
return the application to the applicant and advise the applicant in
writing of the reasons for its rejection; or
(2) Paragraph 22(1)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) in any other case, notify the applicant in writing of the date
on which the application was found by the Board to be in compliance with these Regulations and of the fact that the Board will
take, subject to sections 23.1 and 24, one of the measures
referred to in subsection (2) within 42 days after that date.
14. (1) Paragraph 23(a) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(a) if the application does not comply with these Regulations,
without delay return the application to the applicant and advise
the applicant in writing of the reasons for its rejection; or
(2) The portion of paragraph 23(b) of the Regulations before
subparagraph (i) is replaced by the following:
(b) in any other case, subject to sections 23.1 and 24, within
30 days after the date on which the application was found by the
Board to be in compliance with these Regulations,
15. (1) Paragraph 26(1)(j) of the Regulations is replaced by
the following:
(j) protection of historical or archaeological sites and burial
sites;
(2) Paragraph 26(1)(q) of the Regulations is replaced by the
following:
(q) any other matter in respect of the protection of the biological
or physical characteristics of the lands.
(3) Subsection 26(4) of the English version of the Regulations
is amended by replacing “land-use” with “land use”.
16. (1) Paragraph 29(2)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) drawn from and accompanied by a detailed site survey, an
aerial photograph or an image created using satellite or other
imaging technology, showing the lands on which the land-use
operation was conducted.
(2) Subsection 29(5) of the English version of the Regulations
is replaced by the following:
(5) Within three weeks after receipt of written notice from the
Board rejecting a plan, a permittee shall submit to the Board a new
final plan that complies with this section and section 30.
17. Paragraph 30(c) of the Regulations is replaced by the
following:
(c) show locations by geographic or GPS co-ordinates.
12. (1) Le paragraphe 21(1) du même règlement est abrogé.
(2) Le passage du paragraphe 21(2) du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Avant la délivrance d’un permis, l’inspecteur peut visiter les
terres visées par la demande de permis pour enquêter sur les points
ci-après et en faire rapport à l’office :
13. (1) L’alinéa 22(1)a) de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(a) if the application does not comply with these Regulations,
return the application to the applicant and advise the applicant in
writing of the reasons for its rejection; or
(2) L’alinéa 22(1)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) dans tout autre cas, donne au demandeur un avis écrit indiquant la date à laquelle il a constaté que la demande était
conforme au présent règlement et précisant qu’il prendra, sous
réserve des articles 23.1 et 24, l’une des mesures visées au paragraphe (2) dans les quarante-deux jours suivant cette date.
14. (1) L’alinéa 23a) de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(a) if the application does not comply with these Regulations,
without delay return the application to the applicant and advise
the applicant in writing of the reasons for its rejection; or
(2) Le passage de l’alinéa 23b) du même règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
b) dans tout autre cas, sous réserve des articles 23.1 et 24, prend
l’une des mesures ci-après dans les trente jours qui suivent la
date à laquelle il a constaté que la demande était conforme au
présent règlement :
15. (1) L’alinéa 26(1)j) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
j) la protection des sites archéologiques ou historiques et des
lieux de sépulture;
(2) L’alinéa 26(1)q) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
q) toute autre question portant sur la protection des caractéristiques biologiques ou physiques des terres.
(3) Au paragraphe 26(4) de la version anglaise du même
règlement, « land-use » est remplacé par « land use ».
16. (1) L’alinéa 29(2)b) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
b) est établi à partir d’un levé de site détaillé, d’une photographie aérienne ou d’une image obtenue au moyen de l’imagerie
satellitaire ou d’une autre technologie d’imagerie montrant les
terres utilisées dans le cadre du projet et est accompagné de tels
documents.
(2) Le paragraphe 29(5) de la version anglaise du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(5) Within three weeks after receipt of written notice from the
Board rejecting a plan, a permittee shall submit to the Board a new
final plan that complies with this section and section 30.
17. L’alinéa 30c) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
c) indique les emplacements visés en fournissant les coordonnées géographiques ou les coordonnées GPS.
2161
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
18. Subsection 32(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) Posted security may be in the form of
(a) a promissory note guaranteed by a bank listed in Schedule I
or II to the Bank Act and made payable to the Receiver
General;
(b) a certified cheque drawn on a bank listed in Schedule I or II
to the Bank Act and made payable to the Receiver General;
(c) a performance bond approved by the Treasury Board for the
purposes of paragraph (c) of the definition “security deposit” in
section 2 of the Government Contracts Regulations;
(d) an irrevocable letter of credit from a bank listed in Schedule I or II to the Bank Act; or
(e) a cash payment.
19. Subsections 34(2) and (3) of the Regulations are replaced
by the following:
(2) Before taking action in respect of a contravention under subsection 86(2) of the Act in respect of a drilling program between
the time of spud-in and the completion of drilling, the inspector
shall consult with the National Energy Board.
(3) A copy of any notice provided under this section or order
made under subsection 86(2) of the Act shall be delivered to the
landowner and filed with the Board.
20. (1) Paragraph 35(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) fails to comply with an order of the inspector under section 86 of the Act,
(2) Subsection 35(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) If the Board is satisfied that the permittee has corrected or
will correct the contravention under subsection 34(1), it shall, by
written notice to the permittee, lift the suspension of the permit.
21. Subsection 36(1) of the Regulations is replaced by the
following:
36. (1) If a permittee fails to correct the contravention set out in
the notice of suspension issued under subsection 35(1), or if the
Board is of the opinion that the severity of the contravention so
warrants, the Board may, after written notice to the permittee, cancel the permit.
22. (1) Paragraph 38(2)(b) of the French version of the Regulations is replaced by the following:
b) les nom et adresse du cessionnaire proposé;
(2) Paragraph 38(2)(c) of the Regulations is replaced by the
following:
(c) a description of any other interests or rights that are held by,
or are to be transferred to, the proposed assignee and that are
required by the proposed assignee to obtain a permit under section 18;
(3) Paragraphs 38(2)(d) and (e) of the French version of the
Regulations are replaced by the following:
d) un engagement signé du cessionnaire proposé portant qu’il
accepte d’assumer toutes les obligations qui incombent au titulaire en vertu du permis, du présent règlement ou de la Loi;
2162
18. Le paragraphe 32(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) La garantie peut être fournie sous l’une des formes
suivantes :
a) un billet à ordre garanti par toute banque mentionnée aux
annexes I ou II de la Loi sur les banques et établi à l’ordre du
receveur général;
b) un chèque certifié tiré sur toute banque mentionnée aux
annexes I ou II de la Loi sur les banques et établi à l’ordre du
receveur général;
c) un cautionnement d’exécution approuvé par le Conseil du
Trésor pour l’application de l’alinéa c) de la définition de « dépôt
de garantie » à l’article 2 du Règlement sur les marchés de l’État;
d) une lettre de crédit irrévocable émise par toute banque mentionnée aux annexes I ou II de la Loi sur les banques;
e) un paiement en espèces.
19. Les paragraphes 34(2) et (3) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(2) Avant d’agir aux termes du paragraphe 86(2) de la Loi à la
suite d’une violation portant sur les opérations d’un programme de
forage entre la percée et l’achèvement du forage, l’inspecteur
consulte l’Office national de l’énergie.
(3) Une copie de tout avis donné en vertu du présent article et de
tout ordre donné aux termes du paragraphe 86(2) de la Loi est
remise au propriétaire des terres et déposée auprès de l’office.
20. (1) L’alinéa 35(1)b) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
b) à un ordre de l’inspecteur donné en vertu de l’article 86 de la
Loi;
(2) Le paragraphe 35(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Lorsque l’office est convaincu que le titulaire du permis a
mis un terme ou va mettre un terme à la violation visée au paragraphe 34(1), il lève la suspension par avis écrit au titulaire.
21. Le paragraphe 36(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
36. (1) Si le titulaire ne met pas un terme à la violation faisant
l’objet de l’avis de suspension prévu au paragraphe 35(1) ou que la
gravité de la violation le justifie, l’office peut annuler le permis,
après avoir donné un avis écrit au titulaire.
22. (1) L’alinéa 38(2)b) de la version française du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
b) les nom et adresse du cessionnaire proposé;
(2) L’alinéa 38(2)c) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
c) la description des autres intérêts ou droits qui sont détenus par
le cessionnaire proposé ou qui doivent lui être cédés et dont
celui-ci a besoin, aux termes de l’article 18, pour obtenir un
permis;
(3) Les alinéas 38(2)d) et e) de la version française du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
d) un engagement signé du cessionnaire proposé portant qu’il
accepte d’assumer toutes les obligations qui incombent au titulaire en vertu du permis, du présent règlement ou de la Loi;
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
e) un engagement signé du cessionnaire proposé portant qu’il
accepte de fournir la garantie versée par le cédant lors de la délivrance du permis;
23. (1) Paragraph 40(2)(b) of the French version of the Regulations is replaced by the following:
b) tous les dossiers sur les enquêtes publiques tenues au sujet de
la demande;
(2) Paragraph 40(2)(d) of the Regulations is replaced by the
following:
(d) all correspondence and documents in respect of compliance
with the conditions of any permit issued in respect of the
application.
(3) Subsection 40(3) of the Regulations is repealed.
24. Section 41 of the Regulations is replaced by the
following:
41. Subject to section 20, the amounts set out in column 2 of
Schedule 1 are payable in respect of the fees described in column 1
of that Schedule.
25. Schedule 1 to the Regulations is amended by replacing
the references after the heading “SCHEDULE 1” with the
following:
(Subsection 19(3), section 20, subsection 38(2) and section 41)
e) un engagement signé du cessionnaire proposé portant qu’il
accepte de fournir la garantie versée par le cédant lors de la délivrance du permis;
23. (1) L’alinéa 40(2)b) de la version française du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
b) tous les dossiers sur les enquêtes publiques tenues au sujet de
la demande;
(2) L’alinéa 40(2)d) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
d) la correspondance et les documents qui portent sur le respect
des conditions de tout permis délivré à la suite de la demande de
permis.
(3) Le paragraphe 40(3) du même règlement est abrogé.
24. L’article 41 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
41. Sous réserve de l’article 20, le montant des droits visés à la
colonne 1 de l’annexe 1 est celui prévu à la colonne 2.
26. The heading of column 1 of Schedule 1 to the Regulations
is replaced by “Fee”.
27. Items 4 and 5 of Schedule 1 to the Regulations are
repealed.
28. Schedule 2 to the Regulations is amended by replacing
the heading “INFORMATION IN SUPPORT OF AN APPLICATION FOR A LAND USE PERMIT” with “INFORMATION IN SUPPORT OF AN APPLICATION FOR A LANDUSE PERMIT”.
29. Section 1 of Schedule 2 to the Regulations is amended by
replacing “Nom et adresse du demandeur” with “Nom et
adresse postale du demandeur”.
30. Section 8 of Schedule 2 to the Regulations is amended by
replacing “Le tracé a-t-il été établi et le terrain nivelé?” with
“Le tracé a-t-il été établi ou le terrain nivelé?”.
31. Section 15 of Schedule 2 to the Regulations is amended
by replacing “valide pour une durée de cinq ans” with “valide
pour une durée maximale de cinq ans”.
26. Le titre de la colonne 1 de l’annexe 1 du même règlement
est remplacé par « Droit ».
27. Les articles 4 et 5 de l’annexe 1 du même règlement sont
abrogés.
28. À l’annexe 2 du même règlement, le titre « INFORMATION IN SUPPORT OF AN APPLICATION FOR A LAND
USE PERMIT » est remplacé par « INFORMATION IN SUPPORT OF AN APPLICATION FOR A LAND-USE
PERMIT ».
29. À l’article 1 de l’annexe 2 du même règlement, « Nom et
adresse du demandeur » est remplacé par « Nom et adresse
postale du demandeur ».
30. À l’article 8 de l’annexe 2 du même règlement, « Le tracé
a-t-il été établi et le terrain nivelé? » est remplacé par « Le
tracé a-t-il été établi ou le terrain nivelé? ».
31. À l’article 15 de l’annexe 2 du même règlement, « valide
pour une durée de cinq ans » est remplacé par « valide pour
une durée maximale de cinq ans ».
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
32. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
32. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
25. Les renvois qui suivent le titre « ANNEXE 1 », à l’annexe 1 du même règlement, sont remplacés par ce qui suit :
(paragraphe 19(3), article 20, paragraphe 38(2) et article 41)
Issue
Enjeux
To address issues raised during a review of the Mackenzie Valley
Land Use Regulations by the Standing Joint Committee for the
Scrutiny of Regulations (the Committee).
Donner suite aux points soulevés lors de l’examen du Règlement
sur l’utilisation des terres de la vallée du Mackenzie par le Comité
mixte permanent d’examen de la réglementation (le Comité).
2163
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
Background
Contexte
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada has the
ongoing responsibility to maintain the clarity and effectiveness of
regulations made pursuant to the Mackenzie Valley Resource Management Act. A number of amendments to the Mackenzie Valley
Land Use Regulations have been recommended to address issues
raised during a review of the Regulations by the Committee. The
issues raised by the Committee cover a broad range of provisions
but are essentially technical in nature.
Il incombe à Affaires autochtones et Développement du Nord
Canada de garantir la clarté et l’efficacité de la réglementation
prise en vertu de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie. Il a été recommandé d’apporter un certain nombre de
changements au Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée
du Mackenzie afin de donner suite aux questions soulevées lors de
son examen par le Comité. Ces questions se rapportent à un large
éventail de dispositions, mais leur nature est essentiellement
technique.
Les modifications n’ont aucune incidence sur l’application du
Règlement, sauf en ce qui touche la prolongation du délai prévu
pour la délivrance des permis d’utilisation des terres de type B et
de type C. Cette prolongation du délai, qui passe de 15 à 30 jours,
vise à répondre aux exigences énoncées dans les paragraphes 63(2)
et (3) de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie, selon lesquels un délai suffisant doit être accordé pour
présenter des observations à un office des terres et des eaux relativement à une demande de permis.
These amendments do not have any effect on the application of
the Regulations with the exception of the increase in the time period for the issuance of Type B and Type C land use permits. The
increase in the time period, from 15 days to 30 days, addresses the
requirements of subsections 63(2) and (3) of the Mackenzie Valley
Resource Management Act which require a reasonable period of
time to be provided for representations to be made to a land and
water board regarding an application for a permit.
Objectives
Objectifs
The Committee reviewed the Mackenzie Valley Land Use Regulations and identified a number of issues that required amendments
to the Regulations. There were 14 amendments to address inconsistencies between the English and French text of the Regulations,
16 pertaining to the authorities provided in the Mackenzie Valley
Resource Management Act and 2 to address issues of subdelegation of powers not allowed by the Mackenzie Valley Resource
Management Act. In addition, there are also 5 amendments which
modernize outdated terminology, 2 of which were suggested by
northern stakeholders during consultations.
Le Comité a passé en revue le Règlement sur l’utilisation des
terres de la vallée du Mackenzie et a soulevé un certain nombre de
points qui doivent être modifiés. Quatorze modifications visent à
éliminer des incohérences entre les versions française et anglaise
du texte, 16 concernent les autorisations prévues par la Loi sur la
gestion des ressources de la vallée du Mackenzie, et 2 doivent
régler des questions liées à la subdélégation de pouvoirs sans l’autorisation de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie. De plus, 5 changements ont pour but de moderniser
une terminologie désuète, dont 2 ont été suggérés par les intervenants du Nord au cours des consultations.
Le Comité a également mis en doute le caractère raisonnable du
délai de 15 jours alloué pour présenter des observations à un office
des terres et des eaux dans le cadre de la délivrance d’un permis
aux termes des paragraphes 63(2) et (3) de la Loi sur la gestion des
ressources de la vallée du Mackenzie.
The Committee also questioned the reasonability of the 15-day
time period for representations to be made to a land and water
board to issue a permit under subsections 63(2) and (3) of the
Mackenzie Valley Resource Management Act.
Description
Description
In June 2006, the Committee reviewed the Mackenzie Valley
Land Use Regulations which are made pursuant to section 90 of the
Mackenzie Valley Resource Management Act. The Committee routinely reviews regulations to ensure consistency with the enabling
authorities and between the two official language versions. As a
result of the review of the Mackenzie Valley Land Use Regulations,
32 issues were raised by the Committee. Aboriginal Affairs and
Northern Development Canada officials with support from the
Department of Justice Canada have considered and responded to
the issues raised by the Committee and in some cases recommended a number of amendments to the Mackenzie Valley Land
Use Regulations. The changes are non-substantive and do not
affect the application of the Regulations with the exception of the
increase in the time period for the issuance of Type B and Type C
land use permits.
En juin 2006, le Comité a examiné le Règlement sur l’utilisation
des terres de la vallée du Mackenzie, qui a été pris en vertu de
l’article 90 de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du
Mackenzie. Le Comité examine systématiquement la réglementation pour s’assurer du respect des autorisations habilitantes et de la
correspondance des versions dans les deux langues officielles. Par
suite de l’examen du Règlement sur l’utilisation des terres de la
vallée du Mackenzie, 32 questions ont été soulevées par le Comité.
Les représentants d’Affaires autochtones et Développement du
Nord Canada, avec l’appui de leurs collègues du ministère de la
Justice, y ont répondu et, dans certains cas, ont recommandé des
modifications au Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée
du Mackenzie. Les changements sont mineurs et n’ont pas d’incidence sur l’application du Règlement, sauf en ce qui touche le délai
pour la délivrance des permis d’utilisation des terres de type B et
de type C.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply. There are no administrative costs or savings achieved with these amendments.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas. Aucun coût administratif ni aucune économie ne sont associés à ces modifications.
2164
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply. There is no cost to small
business associated with these amendments.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas. Les changements n’entraîneront aucun coût pour les petites entreprises.
Consultation
Consultation
In July 2010, a consultation document on proposed amendments
to the Mackenzie Valley Land Use Regulations was distributed to
groups and individuals with interests in the Mackenzie Valley.
While the distribution was targeted to Aboriginal groups in the
Mackenzie Valley, the Mackenzie Valley Environmental Impact
Review Board, the land and water boards in the Mackenzie Valley,
the Government of the Northwest Territories and the Tlicho Government, the document was also sent to the National Energy Board,
industry groups, non-governmental organizations and other
Aboriginal groups with transboundary interests in the Mackenzie
Valley.
En juillet 2010, un document de consultation sur les changements proposés au Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du Mackenzie a été soumis aux groupes et aux personnes ayant
des intérêts dans la vallée du Mackenzie. Bien que le document
s’adressait en premier lieu aux groupes autochtones de la vallée du
Mackenzie, à l’Office d’examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie, aux offices des terres et des eaux
de la vallée du Mackenzie, au gouvernement des Territoires du
Nord-Ouest et au gouvernement tlicho, il a aussi été transmis à
l’Office national de l’énergie, à des groupes de l’industrie, à des
organisations non gouvernementales et à d’autres groupes autochtones ayant des intérêts transfrontaliers dans la vallée du
Mackenzie.
Les modifications visent à régler les questions soulevées par le
Comité. Elles se rapportent à un large éventail de dispositions,
mais sont de nature essentiellement technique. Les intéressés
avaient jusqu’au 22 octobre 2010 pour soumettre leurs
observations.
Des commentaires ont été formulés par le gouvernement des
Territoires du Nord-Ouest, l’Office d’examen des répercussions
environnementales de la vallée du Mackenzie, l’Office des terres et
des eaux de la vallée du Mackenzie, le Conseil des ressources
renouvelables gwich’in et l’Alliance des Métis de North Slave.
En général, les parties appuyaient les changements proposés afin
de régler les questions soulevées par le Comité.
Plusieurs des observations suggéraient de conserver l’article 3 et
le paragraphe 9(1) du Règlement sur l’utilisation des terres de la
vallée du Mackenzie afin de rappeler aux promoteurs l’obligation
de respecter toutes les lois applicables même si les dispositions
sont redondantes. D’autres commentaires portaient sur la traduction en français de termes comme « shall » et « public hearing ».
Presque tous les répondants ont commenté le changement proposé au nombre de jours alloué pour délivrer les permis d’utilisation des terres de type B et de type C. En règle générale, les parties
reconnaissaient qu’un délai plus long serait préférable pour permettre aux offices des terres et des eaux de s’acquitter de leurs
responsabilités en conformité avec la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie.
D’autres observations ont porté sur les éléments suivants :
1. Le rétablissement des permis — Le Règlement contenait une
disposition facultative permettant à un office des terres et des
eaux de lever la suspension d’un permis lorsque le titulaire a
mis un terme à la violation. On a proposé qu’un office des
terres et des eaux soit plutôt tenu de lever la suspension une fois
la violation corrigée. Ce point a été pris en compte, puisque la
nouvelle version du Règlement indique clairement qu’un office
des terres et des eaux doit, par un avis écrit au titulaire, lever la
suspension du permis une fois qu’il est convaincu que le titulaire a corrigé la violation ou qu’il la corrigera.
2. Le pouvoir des inspecteurs d’accéder aux terres et de les inspecter — Le Règlement n’autorisait pas explicitement les inspecteurs à pénétrer sur les terres. Une disposition à ce sujet a
été ajoutée à la nouvelle version.
The amendments are intended to address issues raised by the
Committee. The issues raised by the Committee covered a broad
range of provisions but were essentially technical in nature. Comments on the proposed amendments were requested to be provided
by October 22, 2010.
Comments were received from the Government of the Northwest Territories, the Mackenzie Valley Environmental Impact
Review Board, the Mackenzie Valley Land and Water Board, the
Gwich’in Renewable Resources Board and the North Slave Metis
Alliance.
The comments received were generally supportive of the proposed amendments to address the Committee issues.
Several of the comments suggested keeping section 3 and subsection 9(1) of the Mackenzie Valley Land Use Regulations as
reminders to proponents of the requirement to comply with all
applicable laws even though the provisions are redundant. There
were also a number of comments related to French translations of
terms like “shall” and “public hearing.”
Almost all the respondents included comments on the proposed
change to the number of days allowed for the issuance of a Type B
or Type C land use permit. Generally, the comments recognized
that a longer period of time would be preferable to allow the land
and water boards to perform their duties in accordance with the
Mackenzie Valley Resource Management Act.
Other comments were related to
1. The reinstating of permits — The Regulations contained a permissive provision where a land and water board may lift the
suspension of the permit once a contravention has been corrected. It was suggested that, once a contravention has been
corrected, a land and water board should be obligated to lift the
suspension. This has been addressed as the new Regulations
propose language to clearly state that a land and water board
shall, by written notice to the permittee, lift the suspension of
the permit once it is satisfied that the permittee has or will correct the contravention.
2. The authority for inspectors to enter and inspect lands — The
Regulations did not explicitly authorize inspectors to enter
lands. A provision to address these concerns has been added in
the new Regulations.
2165
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-166
Minor concerns regarding language were taken into consideration during the drafting of the Regulations Amending the Mackenzie Valley Land Use Regulations.
This proposal was prepublished in Part I of the Canada Gazette
on April 6, 2013, for a consultation period of 30 days. No comments were received from Aboriginal groups, stakeholders or the
public in general.
De plus, diverses préoccupations mineures au sujet du libellé ont
été prises en compte lors de la rédaction du Règlement modifiant le
Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du Mackenzie.
Ce projet de réglementation a fait l’objet d’une publication préalable dans la Partie I de la Gazette du Canada le 6 avril 2013 pour
une période de consultation de 30 jours. Durant cette période,
aucun commentaire n’a été formulé par les groupes autochtones et
les intervenants ou par le public en général.
Rationale
Justification
These amendments are made at the request of the Standing Joint
Committee for the Scrutiny of Regulations to remove ambiguities
and to ensure clarity and consistency within the Mackenzie Valley
Land Use Regulations and with the Mackenzie Valley Resource
Management Act.
Ces modifications sont apportées à la demande du Comité mixte
permanent d’examen de la réglementation afin d’éliminer les
ambiguïtés et de garantir la clarté et la cohérence à l’intérieur
même du Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée du
Mackenzie et avec la Loi sur la gestion des ressources de la vallée
du Mackenzie.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The amendments come into force on the day on which they are
registered. At the time of registration, letters are sent out to all
those organizations contacted during the consultation process to
inform them of the coming into force of the Regulations.
Les modifications entrent en vigueur le jour de leur enregistrement. Des lettres sont adressées, en ce moment, à tous les organismes qui ont été contactés pendant le processus de consultation
afin de les aviser de l’entrée en vigueur du Règlement.
Contacts
Personnes-ressources
Gilles Binda
Senior Advisor
Resource Policy and Programs
Natural Resources and Environment Branch
Northern Affairs Organization
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
Telephone: 819-934-7513
Email: Gilles.Binda@aadnc-aandc.gc.ca
Gilles Binda
Conseiller principal
Politique en matière de ressources et de programmes
Direction générale des ressources naturelles et de
l’environnement
Organisation des affaires du Nord
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Téléphone : 819-934-7513
Courriel : Gilles.Binda@aadnc-aandc.gc.ca
Jeff Holwell
Analyste principal
Transactions foncières
Direction de la gestion des terres et des eaux
Organisation des affaires du Nord
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Téléphone : 819-997-9243
Courriel : Jeffrey.Holwell@aadnc-aandc.gc.ca
Jeff Holwell
Senior Analyst
Lands Transactions
Land and Water Management Directorate
Northern Affairs Organization
Aboriginal Affairs and Northern Development Canada
Telephone: 819-997-9243
Email: Jeffrey.Holwell@aadnc-aandc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2166
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-167
Registration
SOR/2013-167 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-167 Le 30 septembre 2013
CANADA AGRICULTURAL PRODUCTS ACT
LOI SUR LES PRODUITS AGRICOLES AU CANADA
Regulations Amending the Organic Products
Regulations, 2009
Règlement modifiant le Règlement sur les produits
biologiques (2009)
P.C. 2013-973 September 27, 2013
C.P. 2013-973 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Agriculture and Agri-Food, pursuant
to section 321a of the Canada Agricultural Products Act2b, makes the
annexed Regulations Amending the Organic Products Regulations,
2009.
Sur recommandation du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et en vertu de l’article 321a de la Loi sur les produits
agricoles au Canada2b, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les produits
biologiques (2009), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE ORGANIC PRODUCTS
REGULATIONS, 2009
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
PRODUITS BIOLOGIQUES (2009)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “ISO/IEC 65” in section 1 of the Organic
Products Regulations, 200931 is repealed.
(2) Section 1 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“ISO/IEC 17065” means the most recent version of ISO/IEC
Guide 17065 of the International Organization for Standardization,
entitled Conformity assessment – Requirements for bodies certifying products, processes and services. (norme ISO/IEC 17065)
2. Paragraph 5(a) of the Regulations is replaced by the
following:
(a) their compliance with ISO/IEC 17065;
3. Subsection 9(1) of the Regulations is replaced by the
following:
9. (1) Subject to subsection (2), on the recommendation made in
a report of the conformity verification body, the Agency shall suspend the accreditation of a certification body if the certification
body has not complied with any provision of the Act, these Regulations or ISO/IEC 17065.
1. (1) La définition de « norme ISO/IEC 65 », à l’article 1 du
Règlement sur les produits biologiques (2009)31, est abrogée.
(2) L’article 1 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« norme ISO/IEC 17065 » La version la plus récente de la norme
ISO/IEC Guide 17065 de l’Organisation internationale de normalisation, intitulée Évaluation de la conformité – Exigences pour les
organismes certifiant les produits, les procédés et les services.
(ISO/IEC 17065)
2. L’alinéa 5a) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
a) son respect de la norme ISO/IEC 17065;
3. Le paragraphe 9(1) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
9. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’Agence, sur recommandation prévue au rapport de l’organisme de vérification de la
conformité, suspend l’agrément de l’organisme de certification qui
ne se conforme pas à la Loi, au présent règlement ou à la norme
ISO/IEC 17065.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
b
b
S.C. 2001, c. 4, s. 64
R.S., c. 20 (4th Supp.)
1
SOR/2009-176
L.C. 2001, ch. 4, art. 64
L.R., ch. 20 (4e suppl.)
DORS/2009-176
1
2167
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-167
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Background
Contexte
The Organic Products Regulations (OPR), made pursuant to the
Canada Agricultural Products Act, came into force on June 30,
2009. The OPR form the basis for oversight of the federally regulated industry via the Canada Organic Regime (COR). The COR is
based on a third-party service delivery model, where the Canadian
Food Inspection Agency (CFIA) acts as the authority, providing
oversight, administration and enforcement of the OPR. The CFIA
assesses and designates conformity verification bodies (CVBs)
who in turn assess, recommend for accreditation, and monitor certification bodies (CBs). These CBs are third-party private organizations that have been accredited to certify products as organic.
Le Règlement sur les produits biologiques (RPB), établi sous le
régime de la Loi sur les produits agricoles au Canada (LPAC), est
entré en vigueur le 30 juin 2009. Le RPB sert de fondement à la
surveillance de l’industrie sous réglementation fédérale au moyen
du Régime Bio-Canada (RBC). Le RBC se fonde sur un modèle de
prestation de services par des tiers dans le cadre duquel l’Agence
canadienne d’inspection des aliments (ACIA) est l’autorité chargée
d’assurer la surveillance, l’administration et la mise en application
du RPB. L’ACIA évalue et désigne les organismes de vérification
de la conformité (OVC), qui à leur tour évaluent les organismes de
certification (OC), en recommandent l’agrément, et en assurent la
surveillance. Ces organismes de certification sont des tiers privés
qui ont été agréés pour certifier des produits comme étant
biologiques.
Le RPB appuie la croissance du marché intérieur des produits
biologiques et facilite l’accès au marché international selon des
principes et pratiques reconnaissables en ce qui concerne la certification biologique. Le RPB permet de contrôler la commercialisation de produits biologiques importés ou faisant l’objet d’un commerce interprovincial et l’utilisation d’une marque de fabrique qui
désigne que les produits sont « biologiques » et protège les consommateurs contre les pratiques d’étiquetage et les allégations trompeuses et mensongères relatives aux produits biologiques.
Actuellement, le RPB incorpore par renvoi deux normes de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) : ISO 17011, Évaluation de la conformité – Exigences générales pour les organismes d’accréditation procédant à l’accréditation d’organismes
d’évaluation de la conformité, qui donne aux OVC l’autorité de
recommander à l’ACIA l’agrément d’OC; la norme ISO/IEC
Guide 65, Exigences générales relatives aux organismes procédant
à la certification de produits (norme ISO 65), qui donne aux OC
l’autorité de certifier des produits biologiques.
Le comité ISO/CASCO (Comité pour l’évaluation de la conformité) a révisé la norme ISO 65 et, le 15 septembre 2012, l’a remplacée par la norme ISO/IEC 17065:2011, Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les
procédés et les services (norme ISO/IEC 17065).
La nouvelle norme ISO/IEC 17065 apporte deux changements
par rapport à la norme ISO 65. Premièrement, la norme ISO/
IEC 17065 est maintenant une norme au lieu d’une ligne directrice,
ce qui signifie que la conformité est obligatoire. Cela n’a toutefois
aucune incidence sur les OC au Canada, car le RPB exigeait déjà la
conformité à la norme ISO 65. Deuxièmement, la norme ISO/
IEC 17065 ne s’applique pas seulement à la certification des produits, mais aussi à la certification des processus et des services. Ce
dernier changement s’applique aux organismes qui offrent la certification de services et de processus, mais ne s’applique pas au
Régime Bio-Canada puisque le RPB ne vise que le produit qui est
certifié.
La modification à cette norme touche les processus des OC;
ainsi, elle ne touchera que les OC, et non les exploitants de production biologique (agriculteurs, producteurs, etc.).
Bien que la nouvelle norme ISO/IEC 17065 ait une incidence
sur le fonctionnement des OC à l’échelle internationale en général,
The OPR support the development of the domestic market for
organic products and facilitate international market access based
on recognizable principles and practices respecting organic certification. The OPR provide control over the marketing of imported
and inter-provincially traded organic products and the use of a
product legend which identifies products as “organic,” and provide
protection to consumers against deceptive and misleading labelling
practices and claims regarding organic products.
The OPR presently incorporate by reference two International
Standard Organization (ISO) Guides, ISO 17011: Conformity
assessment – General requirements for accreditation bodies
accrediting conformity assessment bodies, which provides the
CVBs with authority to recommend to the CFIA accreditation of
the CBs, and the ISO Guide 65 General requirements for bodies
operating product certification systems (ISO 65), which provides
the CBs with authority to certify organic products.
The ISO/CASCO (Committee on Conformity Assessment) committee has reviewed the ISO 65 and on September 15, 2012,
replaced it with ISO/IEC 17065:2011 Conformity assessment –
Requirements for bodies certifying products, processes and services (ISO/IEC 17065).
The new ISO/IEC 17065 contains two changes from the ISO 65.
Firstly, the ISO/IEC 17065 is now a standard instead of a guideline,
which means that compliance is required. This has no effect on
CBs in Canada, however, because the OPR already required compliance with the ISO 65. Secondly, the ISO/IEC 17065 applies not
only to product certification but also to the certification of processes and services. The latter change applies to CBs that provide
certification of services and processes, but does not apply to the
COR, since the OPR only address the product that is certified.
The change to this standard affects the processes of the CBs;
therefore, it will only impact the CBs and will not have any impact
on the organic operators (farmers, producers, etc.).
Although the new ISO/IEC 17065 will impact how CBs operate
internationally in general, the OPR’s requirements for CBs are
2168
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-167
more rigorous than those currently in place. The standards in ISO/
IEC 17065 are already required by the OPR and therefore would
mean no changes in practice for the CBs.
les exigences du RPB visant les OC sont plus rigoureuses que
celles qui sont actuellement en place. Les normes prévues dans la
norme ISO/IEC 17065 sont déjà exigées par le RPB et ne signifieraient donc aucun changement pratique pour les organismes de
certification.
The amendment facilitates compatibility with international
organic certification systems and will enable the CFIA to continue
to meet Canada’s international obligations required by existing
equivalency arrangements (United States, European Union and
Switzerland, and Costa Rica). Additionally, if there is no requirement in the OPR for CBs to comply with the new ISO/IEC 17065,
this may have an impact on the CFIA’s participation in current or
future equivalency arrangements.
This amendment has been exempted from prepublication in the
Canada Gazette, Part I, because the modification in references
from ISO 65 to ISO/IEC 17065 does not have any impact on the
organic producers and processors, on consumers, or on the public.
CBs accredited by CFIA are already required to be in compliance
with the requirements of ISO/IEC 17065.
La modification facilite la compatibilité avec les systèmes de
certification biologique internationaux et permettra à l’ACIA de
continuer à respecter les obligations internationales du Canada exigées par les ententes d’équivalence actuelles (États-Unis, Union
européenne et Suisse, et Costa Rica). De plus, si le RPB n’exige
pas que les OC se conforment à la nouvelle norme ISO/IEC 17065,
cela pourrait nuire à la participation de l’ACIA aux ententes d’équivalence actuelles ou futures.
La modification est exemptée d’une publication préalable dans
la Partie I de la Gazette du Canada, parce que le changement des
renvois à la norme ISO 65 par des renvois à la norme ISO/
IEC 17065 n’a pas d’incidence sur les producteurs biologiques, les
transformateurs, les consommateurs ou le public. Les OC agréés
par l’ACIA doivent déjà se conformer aux exigences de la norme
ISO/IEC 17065.
Issues and objectives
Questions et objectifs
The objective of this proposal is to keep the OPR current by
updating the reference of ISO 65 to ISO/IEC 17065.
L’objectif de la présente proposition est d’actualiser le RPB en
remplaçant le renvoi à la norme ISO 65 par un renvoi à la norme
ISO/IEC 17065.
Description
Description
This amendment is administrative in nature. The amendment
updates all references of ISO 65 to ISO/IEC 17065.
Cette modification est d’ordre administratif. Elle remplace les
renvois à la norme ISO 65 par des renvois à la norme ISO/
IEC 17065.
Consultation
Consultation
No consultations were conducted as this amendment is administrative in nature and reflects current practices. Therefore, it does
not impact policy, industry or Canadians. A copy of the amendments will be posted on CFIA’s Web site along with this Regulatory Impact Analysis Statement.
Aucune consultation n’a été menée car la modification est
d’ordre administratif et elle cadre avec les pratiques courantes.
Ainsi, elle n’a aucune incidence sur les politiques, l’industrie et
les Canadiens. La modification sera diffusée sur le site Web de
l’ACIA, et publiée dans le présent résumé de l’étude d’impact de la
réglementation.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this amendment as
there are no associated administrative costs or savings. The standards in ISO/IEC 17065 are already in practice by industry.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à la présente modification, car elle n’entraîne ni coûts administratifs, ni économies.
Les normes prescrites dans la norme ISO/IEC 17065 sont déjà
appliquées dans l’industrie.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to these amendments, as
there are no costs on small business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas à cette modification, car celle-ci n’entraîne pas de coûts pour les petites
entreprises.
Rationale
Justification
The update to the reference of ISO 65 to ISO/IEC 17065 in the
OPR serves to maintain current standards and reflects current practices for the federally regulated organic products industry in Canada. This amendment allows the industry to continue to be competitive and recognized on the international stage. The update will
also facilitate the CFIA’s participation in equivalency arrangements. There are no disproportionate costs to industry because the
federally regulated Canadian industry already meets the requirements in the new ISO/IEC 17065.
La mise à jour du RPB, visant à remplacer les renvois à la norme
ISO 65 par des renvois à la norme ISO/IEC 17065, permet de
maintenir des normes courantes et tient compte de pratiques
actuelles de l’industrie des produits biologiques sous réglementation fédérale au Canada. Cette modification permet à l’industrie de
demeurer concurrentielle et reconnue sur la scène internationale.
La mise à jour facilitera également la participation de l’ACIA aux
ententes d’équivalence. Elle n’entraîne pas de coûts disproportionnés pour l’industrie puisque l’industrie canadienne sous réglementation fédérale satisfait déjà aux exigences de la nouvelle norme
ISO/IEC 17065.
2169
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-167
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
There will be a one-time compliance cost to the CBs to implement this amendment. This cost will be $156.21 per CB, which
will total approximately $6,250 for all CBs. This estimate is based
on the one-time cost to the CB to purchase a copy of the new standard guide, ISO/IEC 17065. The cost is $138.64 per electronic
copy and $173.79 per hard copy, with $156.21 being the average of
these two prices. The total estimate is calculated assuming that all
40 CBs would purchase the new standard guide. It is important to
note, however, that many of the CBs have already purchased the
new standard guide on a voluntary basis; some already required it
for other activities.
The amendments would not impact on the current enforcement
process, as the federally regulated industry already complies with
ISO/IEC 17065.
Les OC auront un coût ponctuel de conformité pour la mise en
œuvre de cette modification. Ce coût sera de 156,21 $ par organisme, ce qui totalisera environ 6 250 $ pour l’ensemble des OC.
Cette estimation est fondée sur le coût ponctuel d’achat d’un exemplaire de la nouvelle norme ISO/IEC 17065 par l’OC, soit 138,64 $
pour la copie électronique et 173,79 $ pour l’exemplaire papier, la
moyenne de ces deux prix étant de 156,21 $. L’estimation totale est
calculée en supposant que les 40 OC feraient l’acquisition de la
nouvelle norme. Il faut noter que beaucoup d’OC l’ont déjà achetée
volontairement; certains en avaient besoin dans le cadre d’autres
activités.
Les modifications n’auraient aucune incidence sur le processus
actuel d’application de la loi, puisque l’industrie réglementée par
le gouvernement fédéral se conforme déjà à la norme ISO/
IEC 17065.
Contact
Personne-ressource
Elizabeth Corrigan
Canada Organic Office
Canadian Food Inspection Agency
1400 Merivale Road
Ottawa, Ontario
K1A 0Y9
Telephone: 613-773-6221
Fax: 613-773-5961
Email: Elizabeth.Corrigan@inspection.gc.ca
Elizabeth Corrigan
Bureau biologique du Canada
Agence canadienne d’inspection des aliments
1400, chemin Merivale
Ottawa (Ontario)
K1A 0Y9
Téléphone : 613-773-6221
Télécopieur : 613-773-5961
Courriel : Elizabeth.Corrigan@inspection.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2170
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-168
Registration
SOR/2013-168 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-168 Le 30 septembre 2013
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL ACT
LOI SUR LE TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE
EXTÉRIEUR
Regulations Amending the Canadian International
Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les enquêtes
du Tribunal canadien du commerce extérieur sur
les marchés publics
P.C. 2013-974 September 27, 2013
C.P. 2013-974 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 401a of the
Canadian International Trade Tribunal Act2b, makes the annexed
Regulations Amending the Canadian International Trade Tribunal
Procurement Inquiry Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 401a de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur2b, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le
Règlement modifiant le Règlement sur les enquêtes du Tribunal
canadien du commerce extérieur sur les marchés publics,
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN
INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
PROCUREMENT INQUIRY REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ENQUÊTES DU TRIBUNAL CANADIEN
DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR
LES MARCHÉS PUBLICS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Subsection 3(1) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations31 is replaced by the
following:
3. (1) For the purposes of the definition “designated contract” in
section 30.1 of the Act, any contract or class of contract concerning
a procurement of goods or services or any combination of goods or
services, as described in Article 1001 of NAFTA, in Article 502 of
the Agreement on Internal Trade, in Article II of the Agreement on
Government Procurement, in Article Kbis-01 of Chapter Kbis of
the CCFTA, in Article 1401 of Chapter Fourteen of the CPFTA, in
Article 1401 of Chapter Fourteen of the CCOFTA or in Article 16.02 of Chapter Sixteen of the CPAFTA, that has been or is
proposed to be awarded by a government institution, is a designated contract.
1. Le paragraphe 3(1) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics31
est remplacé par ce qui suit :
3. (1) Pour l’application de la définition de « contrat spécifique »
à l’article 30.1 de la Loi, est un contrat spécifique tout contrat relatif à un marché de fournitures ou services ou de toute combinaison
de ceux-ci, accordé par une institution fédérale — ou qui pourrait
l’être — et visé, individuellement ou au titre de son appartenance à
une catégorie, à l’article 1001 de l’ALÉNA, à l’article 502 de l’Accord sur le commerce intérieur, à l’article II de l’Accord sur les
marchés publics, à l’article Kbis-01 du chapitre Kbis de l’ALÉCC,
à l’article 1401 du chapitre quatorze de l’ALÉCP, à l’article 1401
du chapitre quatorze de l’ALÉCCO ou à l’article 16.02 du chapitre
seize de l’ALÉCPA.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
The Protocol Amending the Agreement on Government Procurement, done at Geneva on March 30, 2012, enters into force
for Canada, but if they are registered after that day, they come
into force on the day on which they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée
en vigueur au Canada du Protocole portant modification de
l’Accord sur les marchés publics, signé à Genève le 30 mars
2012, ou, à la date de son enregistrement si celle-ci est
postérieure.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues and objectives
Enjeux et objectifs
The World Trade Organization (WTO) Agreement on Government Procurement (GPA) is a plurilateral treaty that provides rules,
L’Accord sur les marchés publics (AMP) de l’Organisation
mondiale du commerce (OMC) est un traité plurilatéral qui prévoit
a
a
b
b
S.C. 2002, c. 19, s. 6
R.S., c. 47 (4th Supp.)
1
SOR/93-602
L.C. 2002, ch. 19, art. 6
L.R., ch. 47 (4e suppl.)
DORS/93-602
1
2171
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-168
procedures and practices regarding government procurement. On
December 15, 2011, an agreement in principle on a revised GPA
was reached. The Protocol Amending the Agreement on Government Procurement (the Protocol) expands procurement market
access between 15 WTO Members (including Canada, the United
States, the European Union and Japan) at both federal and subfederal levels. The Protocol creates new opportunities for Canadian
firms in foreign procurement markets, and significantly improves
the GPA text to enhance transparency and reflect contemporary
procurement practices.
des règles, des procédures et des pratiques concernant les contrats
d’approvisionnements gouvernementaux. Le 15 décembre 2011,
une entente de principe a été conclue au sujet d’un AMP révisé. Le
Protocole portant modification de l’Accord relatif aux marchés
publics (le Protocole) élargit l’accès au marché des contrats d’approvisionnements publics pour 15 membres de l’OMC (dont le
Canada, les États-Unis, l’Union européenne et le Japon) au niveau
national et au niveau infranational. Le Protocole donne également
aux entreprises canadiennes de nouvelles occasions à saisir sur le
marché des approvisionnements gouvernementaux d’autres pays,
tout en améliorant sensiblement le libellé de l’AMP, qui sera ainsi
plus transparent et reflétera des pratiques contemporaines en
matière d’approvisionnements gouvernementaux.
The Canadian International Trade Tribunal Procurement
Inquiry Regulations (the Regulations) provide the Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) the means to consider and
make findings with respect to complaints concerning government
procurement. The Regulations make reference to the GPA and the
procurement chapters of other trade agreements, and require
amendment due to changes in the numbering of the articles in the
revised GPA text.
Le Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics (le Règlement) autorise le
Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) à entendre
des plaintes concernant les marchés publics et à rendre des décisions à leur sujet. Le Règlement mentionne l’AMP et les chapitres
sur les marchés publics d’autres accords commerciaux et il doit
donc être modifié en fonction de la nouvelle numérotation des
articles du texte révisé de l’AMP.
Description
Description
Among other changes, the updated GPA’s “Scope and Coverage” provisions have been moved from Article I to Article II. The
current reference in the Regulations to Article I of the GPA has
been amended to refer to Article II of the revised GPA.
Parmi les changements, les dispositions relatives à la portée et au
champ d’application précédemment sous l’article I de l’AMP se
retrouvent maintenant à l’Article II. Conséquemment, les renvois
dans la réglementation à l’Article I de l’AMP original ont été remplacés par des renvois à l’Article II de l’AMP révisé.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply, as there is no change in
administrative costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas, puisque les frais
d’administration des entreprises ne changent pas.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply, as there are no costs for
small business.
La lentille des petites entreprises n’entre pas en ligne de compte,
car le projet de règlement n’entraîne aucun coût pour les petites
entreprises.
Rationale
Justification
These consequential amendments are the only changes required
for Canada to implement the revised GPA at the federal level.
These amendments will allow the Tribunal to continue to consider
and make findings with respect to complaints concerning government procurements that are subject to the terms of the GPA.
Ces modifications corrélatives sont les seules dont le Canada a
besoin d’apporter pour pouvoir mettre en œuvre l’AMP révisé au
niveau fédéral. Elles permettront au Tribunal de continuer d’entendre des plaintes concernant les marchés publics qui sont assujettis aux dispositions de l’AMP et de rendre des décisions à leur
sujet.
Le Règlement ne cite pas textuellement d’accords internationaux sur les marchés publics, de sorte qu’il ne sera pas nécessaire
d’y apporter d’autres modifications détaillées. Aucune autre modification ne sera nécessaire dans les procédures au niveau fédéral,
car les méthodes utilisées par le Tribunal pour examiner les soumissions dans le cadre de marchés publics sont déjà conformes à
l’AMP révisé.
The Regulations do not replicate international procurement
agreements word-for-word, so additional detailed amendments are
not necessary. Further procedural changes are also not necessary at
the federal level, as the Tribunal’s methods for procurement bid
review are already compliant with the revised GPA.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
These Regulations come into force on the day on which the
Protocol Amending the Agreement on Government Procurement
comes into force in Canada.
Ces nouvelles dispositions réglementaires entrent en vigueur à la
date où le Protocole portant modification de l’Accord relatif aux
marchés publics entre en vigueur au Canada.
2172
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-168
Contact
Personne-ressource
François Primeau
International Trade Policy Division
Department of Finance
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-992-3454
François Primeau
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-992-3454
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2173
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-169
Registration
SOR/2013-169 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-169 Le 30 septembre 2013
DIVORCE ACT
LOI SUR LE DIVORCE
Regulations Amending the Central Registry of
Divorce Proceedings Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le Bureau
d’enregistrement des actions en divorce
P.C. 2013-975 September 27, 2013
C.P. 2013-975 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to subsection 26(1)
of the Divorce Act1a, makes the annexed Regulations Amending the
Central Registry of Divorce Proceedings Regulations.
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu du
paragraphe 26(1) de la Loi sur le divorce1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur le Bureau d’enregistrement des actions en divorce,
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CENTRAL REGISTRY
OF DIVORCE PROCEEDINGS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LE BUREAU D’ENREGISTREMENT DES
ACTIONS EN DIVORCE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The long title of the Central Registry of Divorce Proceedings Regulations21 is replaced by the following:
CENTRAL REGISTRY OF DIVORCE PROCEEDINGS
REGULATIONS
2. Section 1 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
3. (1) The definition “registration form” in section 2 of the
Regulations is repealed.
(2) The definition “Act” in section 2 of the Regulations is
replaced by the following:
“Act” means the Divorce Act; (Loi)
(3) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“Order” means the Central Registry of Divorce Proceedings Fee
Order; (Décret)
1. Le titre intégral du Règlement sur le Bureau d’enregistrement des actions en divorce21 est remplacé par ce qui suit :
RÈGLEMENT SUR LE BUREAU D’ENREGISTREMENT DES
ACTIONS EN DIVORCE
2. L’article 1 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. (1) La définition de « formulaire d’enregistrement », à
l’article 2 du même règlement, est abrogée.
(2) La définition de « Loi », à l’article 2 du même règlement,
est remplacée par ce qui suit :
« Loi » La Loi sur le divorce. (Act)
(3) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« Décret » Le Décret sur le droit à payer pour un service fourni en
vertu du Règlement sur le Bureau d’enregistrement des actions en
divorce. (Order)
4. Le paragraphe 3(2) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
(2) Le Bureau d’enregistrement tient un registre des actions en
divorce en cours au Canada, dans lequel sont consignés les renseignements qui lui sont fournis conformément aux articles 4 et 7.
5. Les articles 4 et 5 du même règlement sont remplacés par
ce qui suit :
4. (1) Le greffier du tribunal où une demande de divorce est
déposée :
a) le jour du dépôt et sur réception du droit à payer, le cas échéant
aux termes du Décret, attribue à la demande de divorce un
numéro d’enregistrement qui suit dans l’ordre le dernier numéro
d’enregistrement attribué par le greffier de ce tribunal;
4. Subsection 3(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) A record of pending divorce proceedings in Canada shall be
maintained in the central registry and shall consist of the information that is provided to it in accordance with sections 4 and 7.
5. Sections 4 and 5 of the Regulations are replaced by the
following:
4. (1) The registrar of the court in which an application for
divorce is filed shall
(a) on the day on which the application for divorce is filed and
on receipt of the fee, if applicable, payable under the Order,
assign to the application for divorce a number, to be known as a
divorce registry number, that next follows in sequence the last
divorce registry number assigned by the registrar of that court;
and
a
a
1
1
R.S., c. 3 (2nd Supp.)
SOR/86-600
2174
L.R., ch. 3 (2e suppl.)
DORS/86-600
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-169
(b) within seven days after the day on which the application for
divorce is filed, provide the central registry with the following
information:
(i) the court number and the divorce registry number assigned
to the application for divorce,
(ii) the province in which and the date on which the application for divorce was filed,
(iii) the date of the marriage in respect of which the application for divorce was filed,
(iv) in respect of each spouse,
(A) the fact that the spouse is a joint applicant, the applicant
or the respondent,
(B) the spouse’s surname at birth and given names, and
(C) the spouse’s date of birth and sex, and
(v) if no fee is attached, the fact that the fee payable under the
Order will be sent to the central registry once it is invoiced or
the fact that no fee is payable under the Order, as the case may
be.
(2) If a divorce proceeding is transferred to another court, the
registrar of the court to which it was transferred shall
(a) on the day on which the divorce proceeding is transferred,
assign a new divorce registry number that next follows in
sequence the last divorce registry number assigned by the registrar of that court; and
(b) within seven days after the day on which the divorce proceeding is transferred, provide the central registry with the following information:
(i) the court number of the transferring court and the divorce
registry number assigned to the divorce proceeding by that
court,
(ii) the court number of the new court and the new divorce
registry number assigned to the divorce proceeding,
(iii) the province to which and the date on which the divorce
proceeding was transferred,
(iv) the date of the marriage in respect of which the application for divorce was filed, and
(v) in respect of each spouse,
(A) the fact that the spouse is a joint applicant, the applicant
or the respondent,
(B) the spouse’s surname at birth and given names, and
(C) the spouse’s date of birth and sex.
(3) The information referred to in paragraphs (1)(b) and (2)(b)
shall be provided on the form established by the central registry,
which shall be dated and signed by the registrar, or in an electronic
format that has been agreed on by the registrar and the central
registry.
5. (1) On receipt of the information provided in accordance with
section 4, the central registry shall
(a) check the record referred to in subsection 3(2) to determine
whether the divorce registry number is in sequence and, if it is
not, request that the registrar provide the central registry, within
seven days after the day of the request, with the reason that it is
not in sequence or the information that should have been provided to the central registry in accordance with section 4, as the
case may be; and
(b) enter the information into the record referred to in subsection 3(2).
b) dans les sept jours suivant le dépôt d’une demande de divorce,
fournit au Bureau d’enregistrement les renseignements
suivants :
(i) le numéro du tribunal et le numéro d’enregistrement attribué à la demande de divorce,
(ii) la province où la demande de divorce a été déposée et la
date de son dépôt,
(iii) la date du mariage visé par la demande de divorce,
(iv) à l’égard de chacun des époux :
(A) le fait qu’il est un demandeur conjoint ou qu’il est soit
le demandeur, soit le défendeur,
(B) son nom de famille à la naissance et ses prénoms,
(C) sa date de naissance et son sexe,
(v) si aucun droit n’est annexé, le fait que le droit à payer aux
termes du Décret sera transmis au Bureau d’enregistrement à
la suite d’une facturation ou le fait qu’aucun droit n’est à
payer aux termes du Décret, selon le cas.
(2) Lorsqu’il s’agit d’une action en divorce transférée à un autre
tribunal, le greffier du tribunal où elle a été transférée :
a) le jour de son transfert, lui attribue un nouveau numéro d’enregistrement qui suit dans l’ordre le dernier numéro d’enregistrement attribué par le greffier de ce tribunal;
b) dans les sept jours suivant son transfert, fournit au Bureau
d’enregistrement les renseignements suivants :
(i) le numéro du tribunal qui transfère l’action en divorce et le
numéro d’enregistrement qui lui a été attribué,
(ii) le numéro du nouveau tribunal et le nouveau numéro d’enregistrement qui a été attribué à l’action en divorce,
(iii) la province où l’action en divorce a été transférée et la
date de son transfert,
(iv) la date du mariage visé par la demande de divorce,
(v) à l’égard de chacun des époux :
(A) le fait qu’il est un demandeur conjoint ou qu’il est soit
le demandeur, soit le défendeur,
(B) son nom de famille à la naissance et ses prénoms,
(C) sa date de naissance et son sexe.
(3) Les renseignements visés aux alinéas (1)b) et (2)b) sont fournis sur le formulaire établi par le Bureau d’enregistrement, daté et
signé par le greffier, ou sur tout support électronique convenu entre
le greffier et le Bureau d’enregistrement.
5. (1) Sur réception des renseignements fournis conformément à
l’article 4, le Bureau d’enregistrement, à la fois :
a) vérifie dans le registre visé au paragraphe 3(2) si le numéro
d’enregistrement est inscrit dans l’ordre et, s’il ne l’est pas,
demande au greffier d’en fournir la raison au Bureau d’enregistrement, dans les sept jours suivant la date de la demande, ou de
lui fournir, dans le même délai, les renseignements qui auraient
dû lui être fournis conformément à l’article 4, selon le cas;
b) consigne ces renseignements dans le registre visé au paragraphe 3(2).
2175
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-169
(2) On receipt of the information provided in accordance with
paragraph 4(1)(b), the central registry shall check the record
referred to in subsection 3(2) to determine whether any other
divorce proceedings are pending between the spouses referred to in
that information or whether a divorce has already been granted to
those spouses and,
(a) if any other divorce proceedings are pending, the central
registry shall send notification to that effect
(i) to the registrar of each court in which the applications for
divorce have been filed by the spouses, if the applications
were not filed on the same day, or
(ii) to the registrar of each court in which the applications for
divorce have been filed by the spouses and to the Registry of
the Federal Court, if the applications were filed on the same
day;
(b) if a divorce has already been granted, the central registry
shall send notification to that effect to the registrar of the court
in which the application for divorce has been filed; or
(c) if no other divorce proceedings are pending and no divorce
has already been granted, the central registry shall send notification to that effect to the registrar of the court in which the application for divorce has been filed.
(3) A notification referred to in paragraph (2)(c) is valid for a
period of six years beginning on the day on which it is sent.
(4) If the divorce proceeding has not been discontinued or dismissed or if no judgment granting the divorce in respect of the
divorce proceeding has taken effect, the central registry, on the
request of the registrar of the court of competent jurisdiction, shall
renew the notification referred to in paragraph (2)(c) and send the
renewal of the notification to that registrar.
(5) The renewal of the notification referred to in subsection (4)
is valid for a period of six years beginning on the day on which it is
sent.
6. (1) The portion of section 6 of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
6. On receipt of a notification under subsection 5(2), a registrar
of a court shall
(2) Paragraph 6(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) if two divorce proceedings are pending between the spouses
referred to in the notification or if a divorce has already been
granted to those spouses, inform the spouse who filed the application for divorce of the other application or the judgment.
7. Sections 7 to 9 of the Regulations are replaced by the
following:
7. (1) If a divorce proceeding is transferred to another court, the
registrar of the transferring court shall, within seven days after the
day on which the divorce proceeding is transferred, provide the
central registry with the following information:
(a) the court number of the transferring court and the divorce
registry number assigned to the divorce proceeding by that court;
(b) the province and court to which the divorce proceeding was
transferred including, if known, the court number of that court;
and
(c) the surname at birth and given names of each spouse involved
in the divorce proceeding.
(2) Within seven days after a discontinuance of a divorce proceeding or the taking effect of a judgment in respect of a divorce
2176
(2) Sur réception des renseignements fournis conformément à
l’alinéa 4(1)b), le Bureau d’enregistrement vérifie dans le registre
visé au paragraphe 3(2) si une action en divorce est en cours ou si
un divorce a été prononcé entre les époux visés par les renseignements fournis, et :
a) dans le cas où une action en divorce est en cours, il envoie un
avis à cet effet :
(i) au greffier de chaque tribunal où une demande de divorce a
été déposée par les époux, si les demandes n’ont pas été déposées le même jour,
(ii) au greffier de chaque tribunal où une demande de divorce
a été déposée par les époux ainsi qu’au greffe de la Cour fédérale, si les demandes ont été déposées le même jour;
b) dans le cas où le divorce a été prononcé, il envoie un avis à cet
effet au greffier du tribunal où la demande de divorce a été
déposée;
c) dans le cas où aucune action en divorce n’est en cours ou
qu’aucun divorce n’a été prononcé, il envoie un avis à cet effet
au greffier du tribunal où la demande de divorce a été déposée.
(3) L’avis prévu à l’alinéa (2)c) est valide pour une période de
six ans à compter de la date de son envoi.
(4) Si l’action en divorce n’a pas été abandonnée ou rejetée ou si
aucun jugement accordant le divorce n’a encore pris effet concernant cette action, le Bureau d’enregistrement, sur demande du greffier du tribunal compétent, renouvelle l’avis prévu à l’alinéa (2)c)
et envoie le renouvellement de l’avis à ce dernier.
(5) Le renouvellement de l’avis prévu au paragraphe (4) est
valide pour une période de six ans à compter de la date de son
envoi.
6. (1) Le passage de l’article 6 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
6. Sur réception de l’avis prévu au paragraphe 5(2), le greffier :
(2) L’alinéa 6b) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
b) si deux actions en divorce sont en cours entre les époux désignés dans l’avis ou qu’un divorce a été prononcé à leur égard,
informe l’époux qui a déposé une demande de divorce de l’existence de l’autre demande ou du jugement.
7. Les articles 7 à 9 du même règlement sont remplacés par
ce qui suit :
7. (1) Lorsqu’il agit d’une action en divorce transférée à un autre
tribunal, le greffier du tribunal qui la transfère fournit au Bureau
d’enregistrement, dans les sept jours suivant le transfert, les renseignements suivants :
a) le numéro du tribunal qui transfère l’action en divorce et le
numéro d’enregistrement qui lui a été attribué;
b) la province et le tribunal où l’action en divorce a été transférée, y compris, s’il est connu, le numéro de ce tribunal;
c) à l’égard de chacun des époux visés par l’action en divorce,
leur nom de famille à la naissance et leurs prénoms.
(2) Dans les sept jours suivant l’abandon d’une action en divorce,
ou la prise d’effet d’un jugement concernant une telle action, le
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-169
proceeding, the registrar of the court of competent jurisdiction
shall provide the central registry with the following information:
(a) the court number of the court of competent jurisdiction and
the divorce registry number assigned to the divorce proceeding
by that court;
(b) the surname at birth and given names of each spouse involved
in the divorce proceeding; and
(c) the fact that the divorce proceeding was discontinued or that
there was a judgment dismissing or granting the application for
divorce, and the date of the discontinuance or the date on which
the judgment takes effect.
(3) The information referred to in subsections (1) and (2) shall
be provided on the form established by the central registry, which
shall be dated and signed by the registrar, or in an electronic format
that has been agreed on by the registrar and the central registry.
8. On receipt of the information provided in accordance with
section 7, the central registry shall enter the information into the
record referred to in subsection 3(2).
9. For the sole purpose of record keeping by the central registry,
a divorce proceeding shall be presumed, in the absence of evidence
to the contrary, to be discontinued if the central registry does not
receive the information referred to in subsection 7(2), or any
request for renewal of the notification, by the end of the six-year
period referred to in subsection 5(3) or (5).
8. The schedule to the Regulations is repealed.
greffier du tribunal compétent fournit au Bureau d’enregistrement
les renseignements suivants :
a) le numéro du tribunal compétent et le numéro d’enregistrement attribué à l’action en divorce;
b) à l’égard de chacun des époux visés par l’action en divorce,
leur nom de famille à la naissance et leurs prénoms;
c) la solution apportée à l’action en divorce — abandon de l’action ou jugement rejetant la demande de divorce ou y faisant
droit — ainsi que la date de l’abandon ou de la prise d’effet du
jugement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
9. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
(3) Les renseignements visés aux paragraphes (1) et (2) sont
fournis sur le formulaire établi par le Bureau d’enregistrement,
daté et signé par le greffier, ou sur tout support électronique
convenu entre le greffier et le Bureau d’enregistrement.
8. Sur réception des renseignements fournis conformément à
l’article 7, le Bureau d’enregistrement les consigne dans le registre
visé au paragraphe 3(2).
9. En ce qui a trait uniquement à la tenue des registres du Bureau
d’enregistrement, toute action en divorce est présumée, sauf preuve
contraire, avoir été abandonnée si, à l’expiration de la période de
six ans prévue aux paragraphes 5(3) ou (5), selon le cas, le Bureau
d’enregistrement n’a pas encore reçu les renseignements visés au
paragraphe 7(2) ou une demande de renouvellement d’avis.
8. L’annexe du même règlement est abrogée.
Issue
Enjeux
As the previous Registration of Divorce Proceeding form (the
previous Form) was prescribed in the Regulations, any change to
its format required a regulatory amendment.
Étant donné que le formulaire intitulé « Enregistrement d’action
en divorce » (le formulaire antérieur) était prévu par règlement,
tout changement apporté à son format nécessitait des modifications
réglementaires.
Le formulaire antérieur était uniquement disponible sur papier et
ne pouvait donc être rempli qu’à la main. Les modifications permettront au Bureau d’enregistrement des actions en divorce
(BEAD) de mettre à jour sa procédure : rendre le nouveau formulaire disponible en ligne et ultérieurement offrir la possibilité de
soumettre les renseignements requis par voie électronique, ou du
moins permettre de les présenter sous forme dactylographiée, ce
qui réduira le risque d’erreurs lors de leur saisie. Ces modifications
permettent aussi au BEAD de simplifier la procédure sur papier qui
exigeait beaucoup de ressources et de temps des tribunaux et causait des retards dans le traitement des demandes. De plus, le traitement manuel des demandes n’était pas conforme à la politique du
gouvernement sur le développement durable et exigeait beaucoup
de ressources.
The previous Form was paper-based and could only be completed by hand. These amendments allow the Central Registry of
Divorce Proceedings (CRDP) to update its process by making the
new form available online and eventually offering the capacity to
submit the required information electronically or at least in a typed
format to minimize any risk of error in the data entry of the information. The amendments also allow the CRDP to take steps to
streamline the paper-based procedure, which was quite onerous on
the courts’ resources and time and which resulted in delays in the
process. The paper-based process was not in line with the Government’s sustainable development policy and was costly in terms of
resources.
Background
Contexte
In 1986, the Central Registry of Divorce Proceedings (CRDP)
was established within the Department of Justice through the
En 1986, le Règlement sur le Bureau d’enregistrement
des actions en divorce (le Règlement), pris en vertu du
2177
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-169
Central Registry of Divorce Proceedings Regulations (the Regulations) made pursuant to subsection 26(1) of the Divorce Act.
paragraphe 26(1) de la Loi sur le divorce, créait le Bureau d’enregistrement des actions en divorce (BEAD) au sein du ministère de
la Justice.
The primary role of the CRDP is to detect duplicate divorce proceedings and to assist applicants for divorce in determining whether
the court in which they have started proceedings has jurisdiction to
hear and determine the matter. The CRDP carries out its role by
searching through its database of registered divorce applications to
make sure that no other divorce proceeding is pending between the
same spouses for the same marriage. If no other divorce proceeding is pending from the last six years, the CRDP issues a clearance
certificate. If the CRDP detects that there is a duplicate divorce
proceeding, the CRDP notifies the court(s) involved, waits for one
of the proceedings to be discontinued and then issues a clearance
certificate. The divorce application cannot proceed until a clearance certificate is issued.
Le rôle principal du BEAD consiste à détecter les dédoublements d’actions en divorce et à aider les demandeurs à déterminer
si le tribunal auprès duquel ils ont déposé leur demande est compétent pour l’instruire. Le BEAD s’acquitte de ce rôle en consultant
sa banque de données contenant les demandes en divorce enregistrées pour s’assurer qu’aucune autre action en divorce n’est en
cours entre les mêmes époux pour le même mariage. Si aucune
autre action en divorce n’est en cours depuis les six dernières
années, le BEAD délivre un certificat de confirmation. Si le BEAD
détecte un dédoublement d’actions en divorce, il en informe le ou
les tribunaux, attend que l’une des actions en divorce soit abandonnée, puis délivre un certificat de confirmation. Tant qu’un certificat
de confirmation n’a pas été émis, le tribunal ne peut instruire la
requête.
Auparavant, les renseignements dans la banque de données du
BEAD étaient recueillis au moyen d’un formulaire intitulé « Enregistrement d’action en divorce » (le formulaire antérieur) et était
prévu à l’annexe du Règlement. Ce formulaire comprenait deux
parties qui devaient être remplies par le greffier et transmises au
BEAD : la partie 1 était remplie lors du dépôt ou du transfert d’une
demande de divorce et la partie 2 l’était à l’issue de l’action en
divorce.
The information in the CRDP’s database came from a two-part
form called the Registration of Divorce Proceeding form (the previous Form) prescribed in the schedule to the Regulations. Part 1
was completed by the court registrar and submitted to the CRDP
when the divorce application was filed or transferred and Part 2
was completed by the registrar and submitted to the CRDP at the
conclusion of the divorce proceedings.
Objectives
Objectifs
These amendments are expected to increase the efficiency of the
registration of divorce proceedings process by reducing the amount
of information required, allowing the use of new technology for the
processing of applications, and minimizing the risks of errors.
La mise en œuvre de ces modifications devrait accroître l’efficacité du processus d’enregistrement des actions en divorce. Elle
réduira la quantité de renseignements requis, permettra l’utilisation
des nouvelles technologies pour le traitement des demandes et
réduira au minimum le risque d’erreur.
Description
Description
These regulatory amendments repeal the schedule to the Regulations that contains the previous Form. The required information is
now prescribed in the body of the Regulations. Prescribing all of
the required information in the body of the Regulations will allow
the layout of the information to be changed when necessary without going through a regulatory process each time. In addition, less
information is now required to be provided, resulting in efficiencies for the court registrars. Registrars now also have a more realistic timeframe within which to submit the required information.
The process for the registration of divorce proceedings has been
streamlined to eventually allow for the availability of an online
capture in a departmentally approved format. As the appropriate
technology is made available and implemented, it is expected that
the court registrars will be able to submit the prescribed information electronically to the CRDP. This will reduce delays, and introduce efficiencies in the divorce registration process for both the
courts and the CRDP. When it is fully implemented, it will also
reduce printing costs, reduce paper use and contribute to sustainable development.
Les modifications réglementaires abrogent l’annexe qui contient
le formulaire et incorporent les exigences relatives aux renseignements dans le corps du Règlement. En fixant par règlement le
contenu plutôt que la forme, il devient possible de modifier, au
besoin, le format de transmission des renseignements sans avoir
recours au processus réglementaire. De plus, la quantité de renseignements demandés est réduite par rapport à ce qui était demandé,
entraînant ainsi des gains d’efficacité pour les greffiers des tribunaux. Les délais pour soumettre les renseignements demandés sont
maintenant plus réalistes. Ayant été simplifié, le processus d’enregistrement d’une action en divorce permettra ultérieurement la saisie des renseignements en ligne dans un format approuvé par le
Ministère. À mesure que la technologie appropriée sera disponible
et mise en place, les greffiers des tribunaux pourront envoyer les
renseignements requis au BEAD par voie électronique. Cette
mesure permettra aux tribunaux et au BEAD de réduire les délais
et de réaliser des gains d’efficacité dans le processus d’enregistrement des actions en divorce. Enfin, lorsque cette nouvelle mesure
sera pleinement mise en place, elle contribuera au développement
durable en réduisant à la fois les coûts d’impression et l’utilisation
de papier.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this proposal as there
are no administrative costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas au règlement proposé, car il n’y a pas de coûts administratifs imposés aux
entreprises.
2178
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-169
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to this proposal as there
are no costs to small business.
La lentille des petites entreprises ne s’applique pas, car la proposition n’entraîne pas de coûts pour les petites entreprises.
Consultation
Consultation
The Department of Justice discussed these improvements to the
process with provincial and territorial officials at the Coordinating
Committee of Senior Officials — Family Justice in April 2012, and
provincial and territorial court registrars were consulted as well.
There is support for the changes as they allow for ease of completion and processing of the forms required in the divorce registration
process. The only question raised was whether any information
would be lost as a result of the reduction in information required in
the new form. In order to address this concern, the Department of
Justice will continue to work with provinces and territories so that
as much of this information as possible is captured in the Survey of
Family Courts administered by the Department of Justice. The proposed amendments were published in the Canada Gazette, Part I,
on June 1, 2013, followed by a public comment period of 30 days.
No comments were received.
Le ministère de la Justice a discuté de ces améliorations du processus avec les fonctionnaires provinciaux et territoriaux lors de la
réunion du Comité de coordination des hauts fonctionnaires —
Justice familiale qui a eu lieu en avril 2012. Les greffiers des cours
provinciales et territoriales ont aussi été consultés. Les intervenants appuient les modifications, car les formulaires requis dans le
cadre du processus d’enregistrement d’une action en divorce seront
plus faciles à remplir et à traiter. La seule question soulevée était de
savoir si les modifications entraîneraient la perte de certains renseignements. Afin de répondre à cette préoccupation, le ministère de
la Justice continuera à travailler avec les provinces et les territoires
afin de s’assurer que le plus de renseignements possible sont repris
par l’Enquête sur les tribunaux de la famille, menée par le ministère de la Justice. Le 1er juin 2013, les modifications proposées ont
été publiées dans la Partie I de la Gazette du Canada afin de
recueillir les commentaires du public pour une période de 30 jours.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Rationale
Justification
The information required is being modified to allow the CRDP
to obtain the information that is necessary in order to deliver its
mandate. In addition, providing electronic capacity to the divorce
registration process will improve efficiency by reducing the number of paper forms to be printed, thereby contributing to sustainable development. Electronic completion should also result in
ensuring that legible information is provided to the CRDP, thereby
reducing delays caused by the difficulties of processing illegible
information.
Les renseignements requis sont modifiés afin d’obtenir ceux
nécessaires au BEAD pour s’acquitter de son mandat. De plus, un
processus d’enregistrement des actions en divorce qui tient compte
de l’évolution technologique accroîtra l’efficacité en réduisant le
nombre d’impressions et contribuera ainsi au développement
durable. En outre, la possibilité de remplir le formulaire par voie
électronique permettra de soumettre des renseignements lisibles au
BEAD et réduira les retards occasionnés par le traitement des renseignements illisibles.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The CRDP receives 75 000 to 80 000 new applications for registration of divorce proceedings on an annual basis. All of the information contained in the application is entered manually into the
CRDP’s database. Within three weeks of receipt of an application,
the CRDP conducts a search of its database of registered divorce
proceedings to make sure that no other divorce proceeding is pending between the same spouses in regard to the same marriage. In
1% of these applications, a duplicate divorce proceeding exists and
a notice to that effect is sent to the court(s) involved. In all remaining cases, a clearance certificate is issued. These Regulations came
into force on the day on which they were registered. There are not
expected to be any significant challenges with respect to
implementation.
Le BEAD reçoit de 75 000 à 80 000 nouvelles demandes d’enregistrement d’actions en divorce chaque année. Tous les renseignements sont saisis manuellement dans la banque de données du
BEAD. Dans les trois semaines suivant la réception d’une demande,
le BEAD consulte sa banque de données pour vérifier qu’aucune
autre action en divorce n’est en instance entre les mêmes époux
pour le même mariage. Dans 1 % de ces demandes, un dédoublement d’action en divorce est détecté et un avis à cet effet est envoyé
au tribunal ou aux tribunaux touchés. Dans tous les autres cas, un
certificat de confirmation est délivré. Ces modifications réglementaires sont en vigueur à la date à laquelle elles ont été enregistrées.
La mise en œuvre de ces mesures ne devrait pas causer de difficultés importantes.
Contact
Personne-ressource
Diana Andai
Counsel
Family, Children and Youth Section
Department of Justice
Ottawa, Ontario
K1A 0H8
Fax: 613-952-9600
Email: Diana.Andai@justice.gc.ca
Diana Andai
Avocate
Section de la famille, des enfants et des adolescents
Ministère de la Justice
Ottawa (Ontario)
K1A 0H8
Télécopieur : 613-952-9600
Courriel : Diana.Andai@justice.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2179
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-170
Registration
SOR/2013-170 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-170 Le 30 septembre 2013
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2013-87-08-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2013-87-08-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment has been provided
with information under either paragraph 87(1)(a) or (5)(a) of the
Canadian Environmental Protection Act, 19991a in respect of each
substance referred to in the annexed Order;
Whereas, in respect of the substances being added to the Domestic Substances List2b pursuant to subsection 87(1) of that Act, the
Minister of the Environment and the Minister of Health are satisfied that those substances have been manufactured in or imported
into Canada, by the person who provided the information, in excess
of the quantity prescribed under the New Substances Notification
Regulations (Chemicals and Polymers)3c;
Whereas the period for assessing the information under section 83 of that Act has expired;
And whereas no conditions under paragraph 84(1)(a) of that Act
in respect of the substances are in effect;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsections 87(1) and (5) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999a, makes the annexed Order 2013-87-08-01 Amending the
Domestic Substances List.
Gatineau, September 23, 2013
LEONA AGLUKKAQ
Minister of the Environment
Attendu que la ministre de l’Environnement a reçu les renseignements visés aux alinéas 87(1)a) ou (5)a) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)1a concernant chaque
substance visée par l’arrêté ci-après;
Attendu que la ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé sont convaincues que celles de ces substances qui sont inscrites sur la Liste intérieure2b en application du paragraphe 87(1) de
cette loi ont été fabriquées ou importées au Canada par la personne
qui a fourni les renseignements en une quantité supérieure à celle
prévue par le Règlement sur les renseignements concernant les
substances nouvelles (substances chimiques et polymères)3c;
Attendu que le délai d’évaluation visé à l’article 83 de cette loi
est expiré;
Attendu que les substances ne sont assujetties à aucune condition précisée aux termes de l’alinéa 84(1)a) de cette loi,
À ces causes, en vertu des paragraphes 87(1) et (5) de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, la
ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2013-87-08-01 modifiant la Liste intérieure, ci-après.
Gatineau, le 23 septembre 2013
La ministre de l’Environnement
LEONA AGLUKKAQ
ORDER 2013-87-08-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2013-87-08-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 1 of the Domestic Substances List4 is amended by adding the following in numerical order:
359-35-3 N
7340-97-8 N
36604-80-5 N-P
138366-82-2 N-P
144429-84-5 N
191233-73-5 N-P
312745-38-3 N
1344114-00-6 N-P
1430718-37-8 N-P
1. La partie 1 de la Liste intérieure41 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
359-35-3 N
7340-97-8 N
36604-80-5 N-P
138366-82-2 N-P
144429-84-5 N
191233-73-5 N-P
312745-38-3 N
1344114-00-6 N-P
1430718-37-8 N-P
a
a
b
b
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
c
SOR/2005-247
1
SOR/94-311
2180
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
DORS/2005-247
1
DORS/94-311
c
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-170
2. (1) The portion of column 2 of Part 3 of the List, opposite
the reference to the substance “13293-0 T” in column 1, is
replaced by the following:
13293-0 T
2-Propenoic, 2-methyl-, 2-hydroxyethyl ester, polymer with ethenylbenzene, methyl 2-methyl-2-propenoate and
2-methylpropyl 2-methyl-2-propenoate, tert-Bu ethane derivative-initiated
Éthénylbenzène polymérisé avec un dérivé de l’éthane de 1,1-diméthyléthyle, le 2-méthyl-2-propènoate de
2-hydroxyéthyle, le 2-méthyl-2-propènoate de méthyle et le 2-méthyl-2-propènoate de 2-méthylpropyle
(2) The portion of column 2 of Part 3 of the List, opposite the
reference to the substance “18306-0 N-P” in column 1, is
replaced by the following:
18306-0 N-P
(2) Le passage de la colonne 2 de la partie 3 de la même liste
figurant en regard de la substance « 18306-0 N-P » figurant
dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
2-Propenoic acid, 2-methyl-, telomer with alkyl 2-methyl-2-propenoate, 3-mercaptopropanoic acid and
methyl-2-methyl-2-propenoate, ammonium salt
Acide méthacrylique télomérisé avec un méthacrylate d’alkyle, de l’acide 3 mercaptopropanoïque et du méthacrylate
de méthyle, sel ammoniacal
(3) Part 3 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
18593-8 N-P
2. (1) Le passage de la colonne 2 de la partie 3 de la même
liste figurant en regard de la substance « 13293-0 T » figurant
dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
(3) La partie 3 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Substituted alkyloxide polymer, reaction products with maleated 1-butene-propene polymer
Polymère d’oxyde d’alcane, produits de la réaction avec un copolymère (but-1-ène) propène maléaté
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
N.B.The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 2183, following SOR/2013-171.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
cet arrêté se trouve à la page 2183, à la suite du
DORS/2013-171.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2181
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-171
Registration
SOR/2013-171 September 30, 2013
Enregistrement
DORS/2013-171 Le 30 septembre 2013
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2013-112-08-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2013-112-08-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment has been provided
with information under paragraph 112(1)(a) of the Canadian
Environmental Protection Act, 19991a in respect of the living organism referred to in the annexed Order;
Whereas, in respect of the living organism being added to the
Domestic Substances List2b pursuant to subsection 112(1) of that
Act, the Minister of the Environment and the Minister of Health are
satisfied that the living organism has been manufactured in or
imported into Canada by the person who provided the information
prescribed under the New Substances Notification Regulations
(Organisms)3c;
Whereas the period for assessing the information under section 108 of that Act has expired;
And whereas no conditions under paragraph 109(1)(a) of that
Act in respect of the living organism are in effect;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsection 112(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a,
makes the annexed Order 2013-112-08-01 Amending the Domestic
Substances List.
Gatineau, September 23, 2013
LEONA AGLUKKAQ
Minister of the Environment
Attendu que la ministre de l’Environnement a reçu les renseignements visés à l’alinéa 112(1)a) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)1a concernant l’organisme vivant
visé par l’arrêté ci-après;
Attendu que la ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé sont convaincues que l’organisme vivant qui est ajouté à la
Liste intérieure2b en vertu du paragraphe 112(1) de cette loi a été
fabriqué ou importé au Canada par la personne qui a fourni les
renseignements prévus par le Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles (organismes)3c;
ORDER 2013-112-08-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2013-112-08-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENT
MODIFICATION
1
Attendu que le délai d’évaluation prévu à l’article 108 de cette
loi est expiré;
Attendu que l’organisme vivant n’est assujetti à aucune condition précisée au titre de l’alinéa 109(1)a) de cette loi,
À ces causes, en vertu du paragraphe 112(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, la ministre de
l’Environnement prend l’Arrêté 2013-112-08-01 modifiant la Liste
intérieure, ci-après.
Gatineau, le 23 septembre 2013
La ministre de l’Environnement
LEONA AGLUKKAQ
1. Part 5 of the Domestic Substances List4 is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“Organisms/Organismes”:
Phlebiopsis gigantea, Strain FTK 897A
1. La partie 5 de la Liste intérieure41 est modifiée par adjonction, sous l’intertitre « Organisms/Organismes », selon l’ordre
alphabétique, de ce qui suit :
Phlebiopsis gigantea, souche FTK 897A
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
a
a
b
b
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
c
SOR/2005-248
1
SOR/94-311
2182
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
DORS/2005-248
1
DORS/94-311
c
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-171
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the orders.)
(Ce résumé ne fait pas partie des arrêtés.)
Issue
Enjeu
Canadians depend on substances that are used in hundreds of
goods from medicines to computers, fabric and fuels. Under the
Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA 1999) [hereafter referred to as “the Act”], substances (chemicals, polymers and
living organisms) “new” to Canada are subject to reporting requirements before they can be manufactured or imported. This limits
market access until human health and environmental impacts associated with the new substances are assessed and managed where
appropriate.
Les Canadiens dépendent des substances qui sont utilisées dans
des centaines de produits, notamment les médicaments, les ordinateurs, les tissus et les carburants. Aux termes de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement, 1999 [LCPE (1999)] (ciaprès dénommée « la Loi »), les substances (chimiques, polymères
et organismes vivants) nouvelles au Canada sont assujetties à des
obligations de déclaration avant leur fabrication ou leur importation. Cela en limite la commercialisation jusqu’à ce que les risques
pour la santé humaine et l’environnement aient été évalués et gérés
de façon appropriée.
Environnement Canada et Santé Canada ont évalué les renseignements relatifs à 11 nouvelles substances soumises au Programme des substances nouvelles et ont déterminé qu’elles doivent
être ajoutées à la Liste intérieure (LI). En vertu de la Loi, la ministre
de l’Environnement doit ajouter une substance à la LI dans les
120 jours suivant la réalisation des critères énumérés aux articles 87 et 112. Les substances figurant sur la LI peuvent être utilisées à des fins commerciales au Canada et ne sont pas soumises à
d’autres exigences de déclaration aux termes du Règlement sur les
renseignements concernant les substances nouvelles (substances
chimiques et polymères) ou du Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles (organismes) [les
règlements].
Environment Canada and Health Canada assessed the information on 11 new substances submitted to the New Substances Program and determined that they meet the necessary criteria for their
addition to the Domestic Substances List (DSL). Under the Act, the
Minister of the Environment must add a substance to the DSL
within 120 days after the criteria listed in sections 87 and 112 have
been met. Substances specified on the DSL are eligible for commercial use in Canada and are not subject to further reporting
requirements by industry under the New Substances Notification
Regulations (Chemicals and Polymers) and the New Substances
Notification Regulations (Organisms) [the regulations].
Background
Contexte
The Domestic Substances List
La Liste intérieure
The DSL is a list of substances and living organisms that are
considered “existing” for the purposes of the Act. “New” substances and living organisms, which are not on the DSL, are subject to
notification and assessment requirements before they can be manufactured in or imported into Canada. These requirements are set out
in section 81 and the New Substances Notification Regulations
(Chemicals and Polymers) as well as section 106 and the New Substances Notification Regulations (Organisms) of the Act.
La Liste intérieure (LI) est une liste de substances et d’organismes vivants qui sont considérés comme « existants » selon la
Loi. Les substances et organismes vivants « nouveaux », c’est-àdire ceux ne figurant pas sur la LI, doivent faire l’objet d’une déclaration et d’une évaluation avant leur fabrication ou leur importation
au Canada. Ces exigences sont exprimées à l’article 81 et au Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles
(substances chimiques et polymères) ainsi qu’à l’article 106 et au
Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles (organismes) de la Loi.
La LI a été publiée dans la Partie II de la Gazette du Canada en
mai 199451. Cette liste est modifiée en moyenne 10 fois par année
afin d’y ajouter ou radier des substances, ou pour y faire des
corrections.
The DSL was published in the Canada Gazette, Part II, in May
1994.51 The DSL is amended to add or remove substances or to
make corrections 10 times a year on average.
The Non-domestic Substances List
La Liste extérieure
The Non-domestic Substances List (NDSL) is a list of substances new to Canada that are subject to notification and assessment
requirements when manufactured in or imported into Canada in
quantities above 1 000 kg per year. The NDSL only applies to
chemicals and polymers.
The U.S. and Canada have similar new substances programs to
assess new chemicals prior to manufacture or import. Comparable
La Liste extérieure (LE) est une liste de substances nouvelles au
Canada qui sont assujetties aux exigences de déclaration et d’évaluation lorsque la quantité fabriquée ou importée au Canada
dépasse 1 000 kg par année. La LE s’applique uniquement aux
substances chimiques et polymères.
Les États-Unis et le Canada disposent de programmes similaires
leur permettant d’évaluer les nouvelles substances chimiques avant
1
1
The Order 2001-87-04-01 Amending the Domestic Substances List (SOR/2001214), published in the Canada Gazette, Part II, in July 2001, establishes the structure of the DSL. For more information, please visit http://publications.gc.ca/gazette/
archives/p2/2001/2001-07-04/pdf/g2-13514.pdf.
L’Arrêté 2001-87-04-01 modifiant la Liste intérieure (DORS/2001-214), publié
dans la Partie II de la Gazette du Canada en juillet 2001, établit la structure de la
Liste intérieure. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le
document suivant : http://publications.gc.ca/gazette/archives/p2/2001/2001-07-04/
pdf/g2-13514.pdf.
2183
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-171
to the Canadian process, substances are eligible for listing on the
United States Toxic Substances Control Act (TSCA) Inventory
once they have undergone a new substances assessment in the U.S.
Substances that have been listed on the public portion of the TSCA
Inventory for a minimum of one calendar year and that are not
subject to risk management controls in either Canada or the U.S.
are eligible for listing on Canada’s NDSL. On a semi-annual basis,
Canada subsequently updates the NDSL based on amendments to
the U.S. TSCA Inventory.
leur fabrication ou leur importation. Aux États-Unis, à l’image de
la procédure en vigueur au Canada, une substance peut être inscrite
à l’inventaire de la loi américaine réglementant les substances
toxiques (Toxic Substances Control Act ou TSCA) à l’issue d’une
évaluation. Les substances qui figurent à la partie publique de l’inventaire de la TSCA depuis au moins une année civile, et qui ne
font l’objet d’aucune mesure de contrôle ou mesure de gestion des
risques ni au Canada ni aux États-Unis, peuvent être inscrites à la
Liste extérieure du Canada. Tous les six mois, le Canada met à jour
la Liste extérieure en fonction des modifications apportées à l’inventaire de la TSCA.
Once substances are added to the DSL, they must be deleted
from the NDSL. A substance cannot be on the DSL and NDSL
simultaneously as the two inventories are associated with different
regulatory requirements. While substances on the DSL are not subject to the Regulations, substances on the NDSL remain subject to
these Regulations but with lesser reporting requirements, in recognition that they have undergone notification and assessment in the
United States. This is protective of human health and the environment by ensuring that NDSL substances will undergo risk assessment in Canada, but leverages assessments conducted in the U.S. to
lessen the reporting requirements on industry.
Lorsque les substances sont inscrites à la Liste intérieure, elles
doivent être retirées de la Liste extérieure. Une substance ne peut
être inscrite à la fois sur la Liste intérieure et sur la Liste extérieure,
car ces listes répondent à des exigences réglementaires différentes.
Les substances de la Liste intérieure ne sont pas assujetties aux
règlements, contrairement à celles de la Liste extérieure. Ces dernières sont toutefois soumises à des exigences de déclaration
moindres, étant donné qu’elles ont fait l’objet d’une évaluation et
d’une déclaration aux États-Unis. Ce système permet d’assurer la
protection de la santé humaine et de l’environnement, en veillant à
ce que les substances inscrites à la Liste extérieure fassent l’objet
d’une évaluation des risques au Canada, tout en tirant profit des
évaluations réalisées aux États-Unis afin de réduire les exigences
de déclaration qui pèsent sur l’industrie.
Objectives
Objectifs
The objectives of the Order 2013-87-08-01 Amending the
Domestic Substances List and the Order 2013-112-08-01 Amending the Domestic Substances List (hereafter referred to as “the
orders”) are to comply with the Act and facilitate industry’s access
to and use of 11 substances by removing reporting requirements
associated with the import or manufacture of these substances.
Les objectifs de l’Arrêté 2013-87-08-01 modifiant la Liste intérieure et l’Arrêté 2013-112-08-01 modifiant la Liste intérieure (ciaprès appelé « les arrêtés ») sont de se conformer à la Loi et de
faciliter l’utilisation des 11 substances par l’industrie en exemptant
ces substances des exigences de déclaration liées à leur importation
ou leur fabrication.
Description
Description
The orders add 11 substances to the DSL and modify the description of two substance identifiers in Part 3 of the DSL. To protect
confidential business information, one of the 11 substances being
added to the DSL will have its chemical name masked.62
As substances cannot be on both the DSL and the NDSL simultaneously, the proposed Order 2013-87-08-02 would delete six
substances from the NDSL that are being added to the DSL.
Les arrêtés ajoutent 11 substances à la LI et modifient la description de l’identifiant de deux substances dans la partie 3 de la LI.
Pour protéger l’information commerciale à caractère confidentiel,
une des 11 substances qui sont ajoutées à la LI aura une dénomination chimique maquillée62.
Puisqu’une substance ne peut être inscrite à la fois sur la LI et la
LE, l’Arrêté 2013-87-08-02 radie six substances de la LE pour
qu’elles soient ajoutées à la LI.
Additions to the Domestic Substances List
Adjonction à la Liste intérieure
Substances must be added to the DSL under section 66 of the
Act if they were, between January 1, 1984, and December 31,
1986, manufactured or imported into Canada by any person in a
quantity greater than 100 kg in any one calendar year or if they
were in Canadian commerce, or used for commercial manufacturing purposes in Canada.
Substances added under section 87 or 112 of the Act must be
added to the DSL within 120 days once all of the following conditions are met:
•• the Minister has been provided with information regarding the
substance;73
L’article 66 de la Loi exige qu’une substance soit inscrite à la LI
si, entre le 1er janvier 1984 et le 31 décembre 1986, elle a été fabriquée ou importée au Canada par une personne en une quantité de
plus de 100 kg au cours d’une année civile ou elle a été commercialisée ou été utilisée à des fins commerciales au Canada.
2
2
Masked names are required by the Act if the publication of the explicit chemical or
biological name of a substance would result in the release of confidential business
information.
3
The most comprehensive package depends on the class of a substance; the information requirements are set out in the regulations under the Act.
2184
Les articles 87 et 112 de la Loi exigent pour leur part qu’une
substance soit ajoutée à la LI dans les 120 jours suivant la réalisation des conditions suivantes :
•• la ministre a reçu un dossier complet de renseignements concernant la substance73;
Les dénominations maquillées sont exigées par la Loi si la publication du nom
chimique ou biologique explicite d’une substance aboutirait à la divulgation de renseignements commerciaux confidentiels.
3
Le dossier le plus complet dépend de la classe à laquelle la substance appartient; les
exigences d’information sont énoncées dans les règlements en vertu de la Loi.
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-171
•• the Minister of the Environment and the Minister of Health are
satisfied that the substances have already been manufactured in
or imported into Canada by the person who provided the information in a quantity beyond that set out in sections 87 and 112
of the Act, or that all prescribed information has been provided
to the Minister of the Environment, irrespective of the
quantities;
•• the period prescribed for the assessment of the submitted information for the substances has expired; and
•• the substance is not subject to any conditions imposed on the
import or manufacture.
•• la ministre de l’Environnement et la ministre de la Santé sont
convaincues que les substances ont déjà été fabriquées ou
importées au Canada par une personne qui a fourni les renseignements en une quantité supérieure aux quantités mentionnées aux articles 87 et 112 de la Loi, ou que toute information
prescrite a été fournie à la ministre de l’Environnement, quelle
que soit la quantité importée ou fabriquée;
•• la période prescrite pour l’évaluation de l’information soumise
relativement à la substance est terminée;
•• la substance n’est assujettie à aucune condition relativement à
son importation ou à sa fabrication.
Modifications to the Domestic Substances List
Modifications à la Liste intérieure
One of the orders modifies the description of two substance
identifiers in Part 3 of the DSL (confidential portion) to make the
information reflected by these identifiers more accurate. After reevaluation, a new chemical name, Chemical Abstract Services
(CAS) Registry Number and masked name were approved for
these substances. As a result, the current masked names for these
substances are being deleted and the new masked names are added
to Part 3 of the DSL.
L’un des arrêtés modifie la description de l’identifiant de deux
substances dans la partie 3 de la LI (partie confidentielle) afin que
l’information donnée par ces numéros soit plus précise. À la suite
d’une réévaluation, de nouveaux noms chimiques, de nouveaux
numéros d’enregistrement du Chemical Abstracts Service (CAS) et
de nouvelles dénominations maquillées ont été approuvés pour ces
substances. Les dénominations maquillées actuelles de ces substances sont donc radiées et de nouvelles dénominations maquillées sont ajoutées à la partie 3 de la LI.
Publication of masked names
Publication des dénominations maquillées
One of the orders masks the chemical names of one of the
11 substances being added to the DSL. Masked names are required
by the Act if the publication of the explicit chemical or biological
name of a substance would result in the release of confidential
business information. The procedure to be followed for creating a
masked name is set out in the Masked Name Regulations. Substances with a masked name are added under the confidential portion of
the DSL. Anyone who wishes to determine if a substance is on the
confidential portion of the DSL must file a Notice of Bona Fide
Intent to Manufacture or Import with the New Substances
Program.
L’un des arrêtés maquillent la dénomination chimique d’une
substance ajoutée à la LI. Les dénominations maquillées sont
requises par la Loi lorsque la publication de la dénomination
chimique ou biologique de la substance dévoilerait de l’information commerciale à caractère confidentiel. Les étapes à suivre pour
créer une dénomination maquillée sont décrites dans le Règlement
sur les dénominations maquillées. Les substances ayant une dénomination maquillée sont ajoutées à la partie confidentielle de la LI.
Quiconque désire savoir si une substance est inscrite à cette partie
de la LI doit soumettre un avis d’intention véritable pour la fabrication ou l’importation au Programme des substances nouvelles.
“One-for-One” Rule and small business lens
Règle du « un pour un » et lentille des petites entreprises
These orders are not covered by the “One-for-One” Rule and do
not add administrative costs to business. Also, the small business
lens does not apply to these orders and they are not expected to add
any costs to small businesses. Rather, the orders provide industry
better access to the 11 substances being added to the DSL. The
Government of Canada may conduct further risk assessments on
any DSL substance when deemed necessary.
Ces arrêtés ne sont pas visés par la règle du « un pour un », et ils
n’engendrent pas de coûts administratifs pour les entreprises. De
plus, l’objectif des petites entreprises ne s’applique pas à ces arrêtés et ceux-ci n’engendrent pas de coûts administratifs pour les
petites entreprises. Au contraire, ces arrêtés fournissent à l’industrie un meilleur accès aux 11 substances ajoutées à la LI. Le gouvernement du Canada peut procéder à des évaluations de risques
pour toute substance sur la LI lorsque cela est jugé nécessaire.
Consultation
Consultation
As the orders are administrative in nature and do not contain any
information that would be subject to comment or objection by the
general public, no consultation is required.
Puisque les arrêtés sont de nature administrative et ne contiennent
aucune information qui pourrait faire l’objet de commentaires ou
d’objections du grand public, aucune consultation n’est
nécessaire.
Rationale
Justification
Eleven substances have met the necessary conditions for addition to the DSL. The orders add these substances to the DSL to
exempt them from further reporting requirements under subsections 81(1) and 106(1) of the Act.
The Act establishes a process for updating the DSL which
involves strict time limits, and since the 11 substances covered by
the orders are eligible for the DSL, no other alternatives were
considered.
Onze substances sont admissibles pour adjonction à la LI. Les
arrêtés ajoutent ces substances à la LI, les exemptant ainsi des exigences de déclaration des paragraphes 81(1) et 106(1) de la Loi.
La Loi établit un processus de mise à jour de la LI qui entraîne
des limites de temps strictes. Puisque les 11 substances concernées
par les arrêtés sont admissibles à la LI, aucune autre alternative n’a
été considérée.
2185
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SOR/DORS/2013-171
The orders will benefit the public and governments by enabling
industry to use these substances in larger quantities. Also, as the
orders will exempt these substances from assessment and reporting
requirements under the new substances provisions of the Act [subsections 81(1) and 106(1)], they will benefit industry by reducing
the administrative burden associated with the current status of
these substances. As a result, it is expected that there will be no
incremental costs to the public, industry or governments associated
with the orders. The Government of Canada may still assess any
substance on the DSL under the existing substances provisions of
the Act (section 68 or 74).
Les arrêtés favoriseront le public et le gouvernement en permettant à l’industrie d’utiliser ces substances en quantités plus importantes. Également, puisque les arrêtés exempteront ces substances
des exigences de déclaration et d’évaluation établies sous les dispositions de la Loi [paragraphes 81(1) et 106(1)], ils profiteront à
l’industrie en réduisant le fardeau administratif associé au statut
actuel de ces substances. Ces arrêtés n’entraîneront aucun coût
pour le public, l’industrie ou les gouvernements. Le gouvernement
du Canada peut évaluer toute substance sur la LI en vertu des dispositions de la Loi concernant les substances existantes (article 68
ou 74).
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The DSL identifies substances that, for the purposes of the Act,
are not subject to the requirements of the regulations. As the orders
only add substances to the DSL, developing an implementation
plan or a compliance strategy or establishing a service standard is
not required.
La LI recense les substances qui, aux fins de la Loi, ne sont pas
soumises aux exigences des règlements. De plus, puisque les arrêtés ne font qu’ajouter des substances à la LI, il n’est pas nécessaire
d’établir de plan de mise en œuvre, de stratégie de conformité ou
de normes de service.
Contact
Personne-ressource
Greg Carreau
Executive Director
Program Development and Engagement Division
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Substances Management Information Line:
1-800-567-1999 (toll-free in Canada)
819-953-7156 (outside of Canada)
Fax: 819-953-7155
Email: substances@ec.gc.ca
Greg Carreau
Directeur exécutif
Division de la mobilisation et de l’élaboration de programmes
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Ligne d’information sur la gestion des substances :
1-800-567-1999 (sans frais au Canada)
819-953-7156 (à l’extérieur du Canada)
Télécopieur : 819-953-7155
Courriel : substances@ec.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2186
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-102
Registration
SI/2013-102 October 5, 2013
Enregistrement
TR/2013-102 Le 5 octobre 2013
ELECTORAL BOUNDARIES READJUSTMENT ACT
LOI SUR LA RÉVISION DES LIMITES DES
CIRCONSCRIPTIONS ÉLECTORALES
Proclamation Declaring the Representation Order
to be in Force Effective on the First Dissolution of
Parliament that Occurs after May 1, 2014
Proclamation donnant force de loi au décret de
représentation électorale à compter de la première
dissolution du Parlement postérieure au 1er mai
2014
(PUBLISHED AS AN EXTRA
ON OCTOBER 5, 2013)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE
LE 5 OCTOBRE 2013)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2187
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-103
Registration
SI/2013-103 October 9, 2013
Enregistrement
TR/2013-103 Le 9 octobre 2013
ECONOMIC ACTION PLAN 2013 ACT, NO. 1
LOI NO 1 SUR LE PLAN D’ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013
Order Fixing October 1, 2013 as the Day on which
Certain Provisions of the Act Come into Force
Décret fixant au 1er octobre 2013 la date d’entrée
en vigueur de certaines dispositions de la loi
P.C. 2013-933 September 27, 2013
C.P. 2013-933 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Veterans Affairs, pursuant to section 160 of Economic Action Plan 2013 Act, No. 1, chapter 33 of
the Statutes of Canada, 2013, fixes October 1, 2013 as the day on
which Division 8 of Part 3 of that Act comes into force.
Sur recommandation du ministre des Anciens Combattants et en
vertu de l’article 160 de la Loi no 1 sur le plan d’action économique de 2013, chapitre 33 des Lois du Canada (2013), Son Excellence le Gouverneur général en conseil fixe au 1er octobre 2013 la
date d’entrée en vigueur de la section 8 de la partie 3 de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du Décret.)
Proposal
Proposition
Pursuant to section 160, the Order fixes October 1, 2013, as the
coming-into-force date of sections 156, 157, 158 and 159 of An Act
to implement certain provisions of the Budget tabled in Parliament
on March 21, 2013 and other measures (the Act), which received
Royal Assent on June 26, 2013.
Au titre de l’article 160 de la Loi, le Décret fixe le 1er octobre
2013 comme date d’entrée en vigueur des articles 156, 157, 158
et 159 de la Loi portant exécution de certaines dispositions du budget déposé au Parlement le 21 mars 2013 et mettant en œuvre
d’autres mesures (la Loi), qui a reçu la sanction royale le 26 juin
2013.
Objective
Objectif
This Order in Council (OiC) brings into force sections 156, 157,
158 and 159, which modify subsection 32(2) of the Pension Act,
section 13 and subparagraph 4(3)(c)(ii) of the War Veterans Allowance Act (WVA Act). The amendments are to allow Veterans
Affairs Canada (VAC) to exclude any payments made under the
Pension Act in the calculation of VAC’s War Veterans Allowance
(WVA) benefits.
Le présent décret donne effet aux articles 156, 157, 158 et 159,
qui modifient le paragraphe 32(2) de la Loi sur les pensions ainsi
que l’article 13 et le sous-alinéa 4(3)c)(ii) de la Loi sur les allocations aux anciens combattants. Les modifications visent à permettre à Anciens Combattants Canada (ACC) d’exclure tout paiement fait en vertu de la Loi sur les pensions dans le calcul des
prestations de l’allocation aux anciens combattants (AAC) d’ACC.
Background
Contexte
On May 29, 2012, as a result of a Federal Court ruling in
Manuge v. the Queen, the ministers of National Defence and of
VAC announced that the Government of Canada would not appeal
the Federal Court’s decision, and would cease the offset of Pension
Act disability benefits from the Department of National Defence
(DND) Service Income Security Insurance Plan (SISIP) Long
Term Disability (LTD) benefit. At the same time, the ministers
announced that the Pension Act disability benefits offset would
also cease for VAC’s Earnings Loss (EL), Canadian Forces Income
Support (CFIS), and WVA benefits to ensure a consistent approach
between VAC and DND in how these similar benefits are
calculated.
Le 29 mai 2012, à la suite de la décision rendue par la Cour
fédérale dans l’affaire Manuge c. Sa Majesté la Reine, les ministres
de la Défense nationale et d’ACC ont annoncé que le gouvernement du Canada n’interjetterait pas appel de l’arrêt de Cour d’appel fédérale et qu’il éliminerait la déduction des prestations d’invalidité, prévue dans la Loi sur les pensions, des prestations
d’assurance invalidité prolongée (AIP) du Régime d’assurancerevenu militaire (RARM) du ministère de la Défense nationale
(MDN). Au même moment, les ministres ont annoncé que la
déduction des prestations d’invalidité prévue dans la Loi sur les
pensions serait également éliminée du calcul de l’allocation pour
perte de revenus (APR), de l’allocation de soutien du revenu des
Forces canadiennes (ASRFC) et de l’allocation aux anciens combattants (AAC) dans le but d’assurer une démarche uniforme entre
ACC et le MDN à l’égard du calcul de ces prestations très
semblables.
Le RARM-AIP du MDN offre un programme de réadaptation et
d’assistance professionnelle et une prestation de remplacement du
revenu à certains membres du personnel des Forces armées canadiennes libérés. L’APR d’ACC est aussi une prestation de remplacement du revenu qui vise à assurer que les personnes qui ne sont
The Department of National Defence’s SISIP-LTD benefit provides a vocational rehabilitation program and income replacement
to certain released Canadian Armed Forces personnel. VAC’s EL
benefit is also an income replacement to ensure that those who do
not qualify for the SISIP long term disability benefit receive a
2188
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-103
comparable level of financial benefits from VAC while undergoing
a VAC rehabilitation program. VAC’s CFIS benefit provides an
income support for modern-day veterans who have successfully
completed a VAC-approved rehabilitation program and whose EL
benefit has ended, yet have a very low family income. Similar to
the CFIS benefit provided to modern-day veterans, the WVA benefit acts as a social safety net providing income support to assist
low-income veterans of the Second World War and the Korean War
(i.e. traditional veterans), and their eligible survivors and orphans,
in meeting their basic needs.
pas admissibles à la prestation d’assurance invalidité prolongée du
RARM reçoivent un niveau comparable de prestations d’ACC pendant qu’elles suivent un programme de réadaptation professionnelle d’ACC. L’ASRFC d’ACC offre un soutien du revenu aux
vétérans de l’ère moderne qui ont terminé avec succès un programme de réadaptation approuvé par ACC et qui ne sont plus
admissibles à l’APR mais qui ont un revenu familial très bas. L’allocation aux anciens combattants, qui ressemble à l’ASRFC offerte
aux vétérans de l’ère moderne, sert de filet de sécurité sociale pour
fournir aux anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et
de la guerre de Corée (c’est-à-dire les anciens combattants traditionnels) et à leurs survivants et orphelins un soutien du revenu
pour les aider à répondre à leurs besoins de base.
As of July 1, 2012, SISIP-LTD ceased deducting the Pension Act
disability pension amount in calculating the insurance amount to
be paid. As of October 1, 2012, VAC’s EL and CFIS benefit calculations have ceased deducting the Pension Act disability pension
amount.
Budget 2013, tabled on March 21, 2013, confirmed the Government of Canada’s financial investments related to the changes in
the calculation of the SISIP-LTD, EL and CFIS benefits. It also
proposed to continue moving forward with other relevant legislative changes. The Act, which received Royal Assent on June 26,
2013, included the necessary amendments to the Pension Act and
the WVA Act to allow VAC to cease deducting the Pension Act disability pension amount from WVA benefits. These legislative changes are outlined in the following paragraphs:
•• Subsection 32(2) of the Pension Act currently allows the withholding of an amount equivalent to payments received from
awarding WVA, relief or unemployment assistance, or retroactive disability pensions, or retroactive increases in a disability pension payable under the Pension Act. This subsection has
been amended so that VAC disability pension amounts, retroactive or otherwise, will no longer be considered in the determination of WVA benefits paid under the WVA Act.
•• Subparagraph 4(3)(c)(ii) of the WVA Act currently authorizes
the Minister to subtract certain monthly benefits when calculating the amount of the monthly WVA benefit to be paid. This
subparagraph has been amended to allow the Minister to cease
the deduction of the monthly benefits payable under the Pension Act and the monthly benefits payable under any similar or
equivalent laws of the country in whose forces the veteran
served, when determining the amount of benefit to be paid.
•• Section 13 of the WVA Act currently provides that, subject to
subsection 32(2) of the Pension Act, the rights of veterans to
receive pensions under that Act are not affected by anything in
the WVA Act. This section has been amended to remove the
reference to subsection 32(2) of the Pension Act, consequential
to the reference to the WVA benefit being removed from that
same section.
•• A transitional provision is required for individuals who are
receiving WVA benefits and are also granted a retroactive pension award which pre-dates the coming-into-force date; therefore, the current terms of subsection 32(2) of the Pension Act
would apply. Any overpayment of WVA created by such an
award will continue to be recovered by a charge against the
unpaid installments of the retroactive pension award.
Ainsi, depuis le 1er juillet 2012, le RARM-AIP n’inclut plus la
déduction de la pension d’invalidité dans le calcul du montant d’assurance à payer. De même, depuis le 1er octobre 2012, le calcul des
prestations au titre de l’APR et de l’ASRFC n’inclut plus la déduction de la pension d’invalidité prévue dans la Loi sur les pensions.
Le budget de 2013, déposé le 21 mars 2013, a confirmé l’investissement financier du gouvernement du Canada à l’égard des
changements dans les calculs de l’AIP (RARM), de l’APR et de
l’ASRFC. Il a également proposé de continuer d’apporter les
modifications législatives pertinentes. La Loi, qui a reçu la sanction royale le 26 juin 2013, contenait les modifications nécessaires
à la Loi sur les pensions et à la Loi sur les allocations aux anciens
combattants pour éliminer la déduction des prestations d’invalidité
prévue dans la Loi sur les pensions de l’allocation aux anciens
combattants. Ces modifications législatives sont expliquées dans
les paragraphes qui suivent.
•• Le paragraphe 32(2) de la Loi sur les pensions permet actuellement la retenue d’une somme équivalant aux paiements reçus à
titre d’une allocation aux anciens combattants, d’une allocation
de secours ou d’une aide en cas de chômage, ou encore d’une
pension d’invalidité rétroactive ou d’une augmentation rétroactive de pension payable en vertu de la Loi sur les pensions. Ce
paragraphe a été modifié afin que les montants de pension d’invalidité d’ACC, qu’ils soient rétroactifs ou non, ne soient plus
pris en compte dans la détermination de l’allocation aux
anciens combattants versée en vertu de la Loi sur les allocations aux anciens combattants.
•• À l’heure actuelle, le sous-alinéa 4(3)c)(ii) de la Loi sur les
allocations aux anciens combattants autorise le ministre à
exclure certaines prestations mensuelles au moment de calculer
l’allocation mensuelle payable en vertu de la Loi sur les allocations aux anciens combattants. Ce sous-alinéa a été modifié
pour permettre au ministre de mettre fin à la soustraction des
prestations mensuelles payables en vertu de la Loi sur les pensions et des prestations mensuelles payables en vertu de toute
loi semblable ou équivalente liées au service dans les forces du
pays pour lesquelles le vétéran a servi, au moment de déterminer le montant de la prestation à verser.
•• À l’heure actuelle, l’article 13 de la Loi sur les allocations aux
anciens combattants stipule que, sous réserve du paragraphe 32(2) de la Loi sur les pensions, les droits des anciens
combattants à recevoir des pensions en vertu de la Loi sur les
pensions ne sont touchés par aucune disposition de la Loi sur
les allocations aux anciens combattants. Cette disposition a été
modifiée afin de supprimer tout renvoi au paragraphe 32(2) de
la Loi sur les pensions, par suite de la suppression du renvoi à
l’allocation prévue à la Loi sur les allocations aux anciens
combattants du même article.
2189
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-103
•• Il faut prévoir une disposition transitoire pour les personnes qui
reçoivent l’allocation aux anciens combattants en même temps
qu’une pension rétroactive qui précède la date d’entrée en
vigueur. Par conséquent, les modalités actuelles du paragraphe 32(2) de la Loi sur les pensions s’appliqueraient. On continuera de recouvrer tout trop-payé d’allocation aux anciens
combattants créé par une telle indemnité à partir des versements en souffrance de la pension rétroactive.
Implications
Répercussions
The intent of these amendments is to allow VAC to cease
deducting the Pension Act disability pension amount from WVA
benefits. Currently, the calculations used to pay these similar VAC
benefits (WVA and CFIS) are being done differently. CFIS benefits
for modern-day veterans have ceased offsetting disability pension
benefits in their calculations; however, this offsetting continues for
traditional veterans receiving WVA benefits. Given both benefits
have been designed with the same purpose of helping those veterans most in financial need, it would be unjust to continue this practice for one group of veterans while stopping it for the other groups.
L’objet de ces modifications est de permettre à ACC de cesser de
déduire les prestations d’invalidité prévue dans la Loi sur les pensions de l’allocation aux anciens combattants. Actuellement, ces
calculs, utilisés pour payer ces deux allocations semblables d’ACC
(AAC et ASRFC), sont faits différemment. L’ASRFC aux vétérans
de l’ère moderne ne déduit plus la pension d’invalidité dans le
calcul; toutefois, cette déduction existe encore pour les anciens
combattants traditionnels qui reçoivent une allocation aux anciens
combattants. Étant donné que les deux allocations ont été conçues
dans le même but, c’est-à-dire pour aider les anciens combattants
ayant le plus besoin d’une aide financière, il est injuste de continuer à déduire le montant pour un groupe d’anciens combattants
tout en cessant de le faire pour un autre groupe.
En mettant en œuvre ces modifications, le gouvernement rétablira l’uniformité dans la façon de calculer ces deux allocations
d’ACC. Grâce aux changements, les anciens combattants ayant le
plus besoin d’une aide financière constateront une augmentation
du montant de leur AAC, puisque les prestations d’invalidité ne
seront plus déduites, comme c’est le cas actuellement pour les
vétérans de l’ère moderne qui reçoivent une ASRFC.
Bringing these amendments into force will restore consistency
in how these similar VAC benefits are calculated. With the changes,
traditional veterans most in financial need will see an increase in
the amount of their WVA benefits as disability pension benefits
will no longer be offset, as is currently the case for modern-day
veterans receiving CFIS benefits.
Consultation
Consultation
Veterans’ organizations have been advocating for many years for
the federal government to end the practice of offsetting disability
pension benefits. This was one of the many recommendations submitted to VAC by the Royal Canadian Legion and the Army, Navy
and Air Force Veterans in Canada. The Canadian Veterans Advocacy (a stakeholder group) has also been advocating against the
offsetting of disability pensions from EL, WVA and CFIS
benefits.
Les organisations d’anciens combattants demandent depuis bien
des années que le gouvernement fédéral cesse de déduire la pension d’invalidité des prestations. Cette recommandation est l’une
parmi plusieurs autres présentées à ACC par la Légion royale canadienne et des anciens combattants de l’armée, de la marine et des
forces aériennes du Canada. Le Groupe de défense des intérêts des
anciens combattants canadiens (un groupe d’intervenants) milite
également contre la déduction de la pension d’invalidité de l’allocation pour perte de revenus, de l’allocation aux anciens combattants et de l’allocation de soutien du revenu des Forces
canadiennes.
Les organisations d’anciens combattants ont dit être ravies de la
décision de la Cour fédérale du Canada relative à l’élimination de
la déduction des prestations d’invalidité prévue par la Loi sur les
pensions des prestations du RARM des Forces canadiennes et du
fait qu’ACC ne tiendra plus compte des prestations d’invalidité au
moment de calculer l’allocation pour perte de revenus, l’allocation
de soutien du revenu des Forces canadiennes et l’allocation aux
anciens combattants. L’ombudsman d’ACC était également ravi de
la décision rendue par la Cour fédérale dans Manuge c. Sa Majesté
la Reine, et il a profité de l’occasion pour demander qu’il soit mis
un terme à la déduction des prestations d’invalidité prévue par la
Loi sur les pensions de l’allocation pour perte de revenu, l’ASRFC
et l’AAC. Ces groupes, de même que d’autres, notamment les
anciens combattants, les médias et le grand public, verront d’un
bon œil la mise en œuvre de ce changement.
Le Ministère informera directement les intervenants de la mise
en œuvre de cette proposition.
Veterans’ organizations have expressed that they are pleased
with the Federal Court ruling regarding the cessation of the deduction of the Pension Act disability benefits from the Canadian
Forces’ SISIP, and that VAC will no longer consider disability pensions when calculating the EL, CFIS and WVA benefits. The VAC
Ombudsman was also pleased with the Manuge v. the Queen Federal Court decision and used the opportunity to advocate for also
discontinuing the offsetting of disability benefits under the Pension
Act for WVA, CFIS and EL benefits. These groups, as well as other
audiences, including veterans, media and the general public, will
view the implementation of this change as positive.
The Department will directly inform stakeholders of the implementation of this proposal.
2190
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-103
Communication strategies
Stratégies de communication
A proactive communications approach has been developed to
cease the offset of monthly benefits payable under the Pension Act
in the calculation of VAC’s WVA benefits.
Une démarche de communication proactive a été élaborée pour
faire cesser la déduction du montant des prestations mensuelles
payables en vertu de la Loi sur les pensions dans le calcul de l’allocation aux anciens combattants.
Departmental contact
Personne-ressource du ministère
Janice Burke
Senior Director
Strategic Policy Integration
Policy and Research Division
Veterans Affairs Canada
161 Grafton Street
Daniel J. MacDonald Building
Charlottetown, Prince Edward Island
C1A 8M9
Telephone: 902-566-8977
Email: janice.burke@vac-acc.gc.ca
Janice Burke
Directrice principale
Intégration des politiques stratégiques
Direction générale des politiques et de la recherche
Anciens Combattants Canada
161, rue Grafton
Immeuble Daniel J. MacDonald
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1A 8M9
Téléphone : 902-566-8977
Courriel : janice.burke@vac-acc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2191
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-104
Registration
SI/2013-104 October 9, 2013
Enregistrement
TR/2013-104 Le 9 octobre 2013
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Payments Received under the Atlantic Groundfish
Licence Retirement Program Remission Order
Décret de remise visant les paiements reçus dans le
cadre du Programme de retrait des permis de
pêche du poisson de fond de l’Atlantique
P.C. 2013-936 September 27, 2013
C.P. 2013-936 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue and the Treasury Board, pursuant
to subsections 23(2)1a and (2.1)a of the Financial Administration
Act2b, makes the annexed Payments Received under the Atlantic
Groundfish Licence Retirement Program Remission Order.
Sur recommandation de la ministre du Revenu national et du
Conseil du Trésor et en vertu des paragraphes 23(2)1a et (2.1)a de la
Loi sur la gestion des finances publiques2b, Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que l’intérêt public le justifie,
prend le Décret de remise visant les paiements reçus dans le cadre
du Programme de retrait des permis de pêche du poisson de fond
de l’Atlantique, ci-après.
Remission
PAYMENTS RECEIVED UNDER THE
ATLANTIC GROUNDFISH LICENCE
RETIREMENT PROGRAM
REMISSION ORDER
DÉCRET DE REMISE VISANT LES
PAIEMENTS REÇUS DANS LE CADRE
DU PROGRAMME DE RETRAIT DES
PERMIS DE PÊCHE DU POISSON
DE FOND DE L’ATLANTIQUE
1. Remission is granted, in respect of a portion of
the payment received on the disposition of a fishing
licence under the Atlantic Groundfish Licence
Retirement Program, for the 1998, 1999, 2000, 2001
or 2002 tax year, as the case may be, to each person
whose name is set out in column 1 of the schedule,
of
(a) the amount set out in column 2 of the schedule, which represents a portion of the federal
income tax and any applicable penalty for the late
filing of an income tax return paid or payable
under the Income Tax Act and, if applicable, a portion of an amount of employment insurance benefits repayment paid or payable under Part VII of
the Employment Insurance Act; and
(b) all interest paid or payable on the amount set
out in column 2 of the schedule.
1. Est accordée, relativement à une partie du paiement reçu à la suite du retrait d’un permis de pêche
dans le cadre du Programme de retrait des permis de
pêche du poisson de fond de l’Atlantique à l’égard
des années d’imposition 1998, 1999, 2000, 2001 ou
2002, selon le cas, aux personnes dont le nom figure
à la colonne 1 de l’annexe une remise des sommes
suivantes :
a) la somme indiquée à la colonne 2 de l’annexe,
laquelle représente une partie de l’impôt fédéral
sur le revenu et, le cas échéant, la pénalité pour
production tardive de la déclaration de revenus
payées ou à payer en application de la Loi de
l’impôt sur le revenu et , s’il y a lieu, une partie du
remboursement des prestations d’assuranceemploi payées ou à payer en application de la partie VII de la Loi sur l’assurance-emploi;
b) les intérêts afférents payés ou à payer sur la
somme visée à la colonne 2 de l’annexe.
ANNEXE
(article 1)
SCHEDULE
(Section 1)
Column 1
Remise
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Name
Amount ($)
Article
Nom
Somme ($)
1.
2.
3.
4.
5.
ABBOTT, William J.
ARSENAULT, Thomas
ARSENEAU, Jean
BAKER, Donald
BARRY, Gordon E.
3,248.09
10,442.10
14,907.27
18,007.29
20,271.33
1.
2.
3.
4.
5.
ABBOTT, William J.
ARSENAULT, Thomas
ARSENEAU, Jean
BAKER, Donald
BARRY, Gordon E.
3 248,09
10 442,10
14 907,27
18 007,29
20 271,33
a
a
b
b
S.C. 1991, c. 24 ss. 7(2)
R.S., c. F-11
2192
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
L.R., ch. F-11
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-104
SCHEDULE — Continued
Column 1
ANNEXE (suite)
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Name
Amount ($)
Article
Nom
Somme ($)
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
BARTER, Arthur
BENNETT, Lloyd S.
BLANCHARD, Alphonse
BONANG, Donald C.
BOUDREAU, Nicholas J.
BOUDREAU, René
BOURGAIZE, Lennox
BOURGEOIS, Albert
BOURGEOIS, Raynald
BRANNEN, Herman A.
BRIDGER, Carl
BURKE, Osborne
BURNS, Basil
BURT, Selby
BUTLER, John C.
BUTLER, Robert
CAISSIE, Guy
CARTER, Jerry
CASEY, Derek G.
CHATMAN, Terrence
CHIASSON, Clinton
CHIASSON, Edgar
CLARKE, Claude
COLBOURNE, Clifford
COLLINS, Darrin
COLLINS, Willis
COMPANION, Fintin
COMPTON, Lloyd
CONRAD, Philip Michael
COOMBS, Harrison
COURTNEY, John
COX, James G.
CREED, Garry
CRITCHLEY, Selina N.
CROSS, Bruce
DAVIDSON, Robert
DINGWELL, Clifford
DRAKE, Nora
DRISCOLL, Norman James
DURNFORD, Hartley
EARLE, Edward G.
EVERSON, Robert
FELTHAM, Beverly
FLEMING, Bernard
FRASER, Alex
FRASER, Beverly
FUDGE, Nola
GIBBONS, Edmond
GOODWIN, Hubert
GROGAN, Ryan
HAINES, Clayton C.
HENNEBERRY, Norman P.
HENWOOD, Helen
HERRITT, Reginald
HEWLIN, Rex W.
HINGLEY, Robert C.
HOLMES, Melvin
HYNES, Alphonsus
11,139.33
11,687.92
16,723.72
18,846.56
14,082.35
14,942.37
12,147.74
17,400.83
13,698.81
15,780.81
14,585.31
23,906.35
16,915.87
1,818.40
14,374.79
7,580.58
2,550.94
8,849.36
2,747.96
3,134.28
8,976.76
15,417.58
3,622.38
7,908.11
4,748.48
1,089.82
12,923.80
2,248.70
15,510.06
14,161.96
2,122.65
767.77
20,112.38
6,731.96
14,772.77
12,601.62
2,091.78
7,162.37
2,074.46
12,832.70
11,702.68
1,676.03
6,587.15
15,491.21
10,105.83
7,328.34
1,507.92
15,081.30
9,046.02
20,576.98
15,492.00
9,673.97
1,267.02
1,312.91
6,965.58
6,005.60
1,641.00
12,593.86
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
BARTER, Arthur
BENNETT, Lloyd S.
BLANCHARD, Alphonse
BONANG, Donald C.
BOUDREAU, Nicholas J.
BOUDREAU, René
BOURGAIZE, Lennox
BOURGEOIS, Albert
BOURGEOIS, Raynald
BRANNEN, Herman A.
BRIDGER, Carl
BURKE, Osborne
BURNS, Basil
BURT, Selby
BUTLER, John C.
BUTLER, Robert
CAISSIE, Guy
CARTER, Jerry
CASEY, Derek G.
CHATMAN, Terrence
CHIASSON, Clinton
CHIASSON, Edgar
CLARKE, Claude
COLBOURNE, Clifford
COLLINS, Darrin
COLLINS, Willis
COMPANION, Fintin
COMPTON, Lloyd
CONRAD, Philip Michael
COOMBS, Harrison
COURTNEY, John
COX, James G.
CREED, Garry
CRITCHLEY, Selina N.
CROSS, Bruce
DAVIDSON, Robert
DINGWELL, Clifford
DRAKE, Nora
DRISCOLL, Norman James
DURNFORD, Hartley
EARLE, Edward G.
EVERSON, Robert
FELTHAM, Beverly
FLEMING, Bernard
FRASER, Alex
FRASER, Beverly
FUDGE, Nola
GIBBONS, Edmond
GOODWIN, Hubert
GROGAN, Ryan
HAINES, Clayton C.
HENNEBERRY, Norman P.
HENWOOD, Helen
HERRITT, Reginald
HEWLIN, Rex W.
HINGLEY, Robert C.
HOLMES, Melvin
HYNES, Alphonsus
11 139,33
11 687,92
16 723,72
18 846,56
14 082,35
14 942,37
12 147,74
17 400,83
13 698,81
15 780,81
14 585,31
23 906,35
16 915,87
1 818,40
14 374,79
7 580,58
2 550,94
8 849,36
2 747,96
3 134,28
8 976,76
15 417,58
3 622,38
7 908,11
4 748,48
1 089,82
12 923,80
2 248,70
15 510,06
14 161,96
2 122,65
767,77
20 112,38
6 731,96
14 772,77
12 601,62
2 091,78
7 162,37
2 074,46
12 832,70
11 702,68
1 676,03
6 587,15
15 491,21
10 105,83
7 328,34
1 507,92
15 081,30
9 046,02
20 576,98
15 492,00
9 673,97
1 267,02
1 312,91
6 965,58
6 005,60
1 641,00
12 593,86
2193
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-104
SCHEDULE — Continued
Column 1
ANNEXE (suite)
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Name
Amount ($)
Article
Nom
Somme ($)
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.
91.
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
IVANY, Boyd R.
JENNINGS, Wade C.
JOHNSON, Melvin
KELLOWAY, Arthur B.
LAINEY, Louis
LANE, Thomas P.
LAPIERRE, Claude
LAPIERRE, Jean-Charles
LAPIERRE, Jean-Marc
LAPIERRE, Martin
LARADE, Bernie
LEDREW, Howard
LOCKE, Fred
LOCKE, Harvey
LYNCH, Ronald
MACDONALD, James
MACDONALD, John A.
MACDONALD, Michael A.
MACDONALD, Sylvanus
MADDEN, Emerson C.
MAHONEY, Victor
MAILLET, Albert
MAILLET, Fernand J.
MAILMAN, Warren H.
MICHELIN, Richard F.
MILLER, Robert
MILLER, Syndey R.
MOORE, Glen
MORRIS, Berton
MORRIS, Thomas
MUNRO‌E-NICKERSON, Carolyn June
MURPHY, Lorette
NEWELL, Ronnie A.
NICKERSON, Clinton
NORMORE, Wilson G.
OAKE, Wilbert
OAKLEY, Edward C.
O’CONNOR, Rudolph R.
O’DELL, Mederick F.
O’DELL, William J.
OXFORD, Wincel
PARSONS, Martin Wilby
PARSONS, Raymond
PATEY, Amos Herbert
PATEY, Donald
PAULIN, Felix
PAULIN, Wilbert
PAYNE, Brenda
PAYNE, David G.
PAYNE, Derrick
PAYNE, Hubert
PAYNE, Ronald
PAYNE, Samuel
PAYNE, Trevor
PEARCE, David
PENNEY, Alvin
PENNEY, Brian
PINKHAM, Bedford
6,568.81
14,122.07
7,002.36
5,401.58
9,117.59
9,077.90
5,704.91
12,362.76
15,598.18
13,642.16
15,154.48
14,388.30
11,191.71
15,700.14
11,465.77
8,686.44
9,970.20
18,725.52
8,833.37
910.96
11,835.86
5,144.56
23,182.39
14,351.17
12,210.91
17,331.97
1,298.59
430.22
3,942.12
10,755.34
5,163.22
31,772.20
3,045.60
8,058.84
5,208.10
10,341.46
16,125.74
11,821.20
1,865.60
1,005.25
17,891.85
13,598.54
11,718.05
1,314.30
8,281.26
12,848.34
23,490.81
2,112.96
13,867.20
13,829.43
13,448.44
12,393.46
15,196.69
11,133.53
777.00
15,022.00
9,529.50
14,834.02
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.
91.
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
IVANY, Boyd R.
JENNINGS, Wade C.
JOHNSON, Melvin
KELLOWAY, Arthur B.
LAINEY, Louis
LANE, Thomas P.
LAPIERRE, Claude
LAPIERRE, Jean-Charles
LAPIERRE, Jean-Marc
LAPIERRE, Martin
LARADE, Bernie
LEDREW, Howard
LOCKE, Fred
LOCKE, Harvey
LYNCH, Ronald
MACDONALD, James
MACDONALD, John A.
MACDONALD, Michael A.
MACDONALD, Sylvanus
MADDEN, Emerson C.
MAHONEY, Victor
MAILLET, Albert
MAILLET, Fernand J.
MAILMAN, Warren H.
MICHELIN, Richard F.
MILLER, Robert
MILLER, Syndey R.
MOORE, Glen
MORRIS, Berton
MORRIS, Thomas
MUNRO‌E-NICKERSON, Carolyn June
MURPHY, Lorette
NEWELL, Ronnie A.
NICKERSON, Clinton
NORMORE, Wilson G.
OAKE, Wilbert
OAKLEY, Edward C.
O’CONNOR, Rudolph R.
O’DELL, Mederick F.
O’DELL, William J.
OXFORD, Wincel
PARSONS, Martin Wilby
PARSONS, Raymond
PATEY, Amos Herbert
PATEY, Donald
PAULIN, Felix
PAULIN, Wilbert
PAYNE, Brenda
PAYNE, David G.
PAYNE, Derrick
PAYNE, Hubert
PAYNE, Ronald
PAYNE, Samuel
PAYNE, Trevor
PEARCE, David
PENNEY, Alvin
PENNEY, Brian
PINKHAM, Bedford
6 568,81
14 122,07
7 002,36
5 401,58
9 117,59
9 077,90
5 704,91
12 362,76
15 598,18
13 642,16
15 154,48
14 388,30
11 191,71
15 700,14
11 465,77
8 686,44
9 970,20
18 725,52
8 833,37
910,96
11 835,86
5 144,56
23 182,39
14 351,17
12 210,91
17 331,97
1 298,59
430,22
3 942,12
10 755,34
5 163,22
31 772,20
3 045,60
8 058,84
5 208,10
10 341,46
16 125,74
11 821,20
1 865,60
1 005,25
17 891,85
13 598,54
11 718,05
1 314,30
8 281,26
12 848,34
23 490,81
2 112,96
13 867,20
13 829,43
13 448,44
12 393,46
15 196,69
11 133,53
777,00
15 022,00
9 529,50
14 834,02
2194
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-104
SCHEDULE — Continued
Column 1
ANNEXE (suite)
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Name
Amount ($)
Article
Nom
Somme ($)
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
143.
144.
145.
146.
147.
148.
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
POOLE, Gary
POOLE, James
PORTER, Marshall N.
REARDON, Kevin
REARDON, Martin P.
REEVES, Harold
REGULAR, Flora
RENAUD, Gérard
RENAUD, Jean
RENNIE, Wayne
REX, Lorne A.
RICE, Nelson
ROBERTS, Gloria
ROBERTS, Vivian D.
RUMBOLT, Gerald
SACREY, Junior
SAMPSON, Eric
SAMPSON, Lloyd
SMALL, Roy O.
SMITH, Wallace C.
SNOOKS, Russell G.
SPARKES, Lester G.
SPURRELL, Reginald
TIMMONS, Clayton James
TRAVERSE, Leslie
TRAVERSE, Violet C.
TUCKER, Kevin W.
VIGNEAU, Guy
WARREN, Heber
WARREN, John Thomas
WATSON, Floyd
WELLMAN, Howard
WIMBLETON, Roy
WISEMAN, Thomas A.
WOLFE, Ronald J.
8,573.67
4,656.44
4,109.59
11,995.83
14,099.92
1,008.50
1,988.07
12,499.69
16,121.90
12,336.08
18,541.58
12,981.79
5,930.84
5,813.84
10,783.69
2,255.69
4,771.49
1,245.96
12,694.70
10,543.27
15,704.46
17,765.48
12,847.41
20,830.78
1,010.12
8,854.37
1,418.43
15,177.79
1,415.04
3,506.88
16,767.55
11,956.86
12,769.35
15,520.05
13,765.01
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
143.
144.
145.
146.
147.
148.
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
POOLE, Gary
POOLE, James
PORTER, Marshall N.
REARDON, Kevin
REARDON, Martin P.
REEVES, Harold
REGULAR, Flora
RENAUD, Gérard
RENAUD, Jean
RENNIE, Wayne
REX, Lorne A.
RICE, Nelson
ROBERTS, Gloria
ROBERTS, Vivian D.
RUMBOLT, Gerald
SACREY, Junior
SAMPSON, Eric
SAMPSON, Lloyd
SMALL, Roy O.
SMITH, Wallace C.
SNOOKS, Russell G.
SPARKES, Lester G.
SPURRELL, Reginald
TIMMONS, Clayton James
TRAVERSE, Leslie
TRAVERSE, Violet C.
TUCKER, Kevin W.
VIGNEAU, Guy
WARREN, Heber
WARREN, John Thomas
WATSON, Floyd
WELLMAN, Howard
WIMBLETON, Roy
WISEMAN, Thomas A.
WOLFE, Ronald J.
8 573,67
4 656,44
4 109,59
11 995,83
14 099,92
1 008,50
1 988,07
12 499,69
16 121,90
12 336,08
18 541,58
12 981,79
5 930,84
5 813,84
10 783,69
2 255,69
4 771,49
1 245,96
12 694,70
10 543,27
15 704,46
17 765,48
12 847,41
20 830,78
1 010,12
8 854,37
1 418,43
15 177,79
1 415,04
3 506,88
16 767,55
11 956,86
12 769,35
15 520,05
13 765,01
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du Décret.)
The Order remits a portion of the federal income tax, late-filing
penalties, employment insurance benefits repayments, and interest
paid or payable thereon, in respect of the 1998, 1999, 2000, 2001
or 2002 tax year, as the case may be, by fishers who received payments under the Atlantic Groundfish Licence Retirement Program
(AGLRP).
Le Décret remet une partie de l’impôt fédéral, de pénalités pour
production tardive, de remboursements de prestations d’assuranceemploi et de l’intérêt payé ou à payer, à l’égard des années d’imposition 1998, 1999, 2000, 2001 ou 2002, selon le cas, par des
pêcheurs qui ont reçu des paiements dans le cadre du Programme
de retrait des permis de pêche du poisson de fond de l’Atlantique
(PRPPA).
La partie qui fait l’objet de la remise est calculée comme si la
moitié du paiement reçu à la suite du retrait du permis de pêche
dans le cadre du PRPPA n’avait pas été imposable et l’autre moitié
avait constitué un gain en capital imposable pour un particulier qui
détenait un permis dans l’année d’imposition dans laquelle le paiement de PRPPA a été reçu.
The portion remitted is calculated as if one-half of the payment
received from the retirement of the fishing licence under the
AGLRP had been non-taxable and the remaining one-half had been
a taxable capital gain to an individual licence holder in the tax year
in which the AGLRP payment was received.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2195
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-105
Registration
SI/2013-105 October 9, 2013
Enregistrement
TR/2013-105 Le 9 octobre 2013
TERRITORIAL LANDS ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
Order Amending the Withdrawal from Disposal
of Certain Tracts of Territorial Lands in the
Northwest Territories (South Slave Region) Order
Décret modifiant le Décret déclarant inaliénables
certaines parcelles territoriales dans les Territoires
du Nord-Ouest (région de South Slave)
P.C. 2013-949 September 27, 2013
C.P. 2013-949 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to paragraph 23(a) of the Territorial Lands Act1a,
makes the annexed Order Amending the Withdrawal from Disposal
of Certain Tracts of Territorial Lands in the Northwest Territories
(South Slave Region) Order.
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu de l’alinéa 23a) de la Loi sur les terres
territoriales1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Décret modifiant le Décret déclarant inaliénables certaines parcelles territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest
(région de South Slave), ci-après.
ORDER AMENDING THE WITHDRAWAL FROM
DISPOSAL OF CERTAIN TRACTS OF TERRITORIAL
LANDS IN THE NORTHWEST TERRITORIES
(SOUTH SLAVE REGION) ORDER
DÉCRET MODIFIANT LE DÉCRET DÉCLARANT
INALIÉNABLES CERTAINES PARCELLES
TERRITORIALES DANS LES TERRITOIRES DU
NORD-OUEST (RÉGION DE SOUTH SLAVE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Withdrawal from Disposal of Certain
Tracts of Territorial Lands in the Northwest Territories (South
Slave Region) Order21 is replaced by the schedule set out in the
schedule to this Order.
1. L’annexe du Décret déclarant inaliénables certaines parcelles territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest (région de
South Slave)21 est remplacée par l’annexe figurant à l’annexe du
présent décret.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
SCHEDULE
(Section 1)
ANNEXE
(article 1)
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
TRACTS OF TERRITORIAL LANDS
WITHDRAWN FROM DISPOSAL
PARCELLES TERRITORIALES
DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(SOUTH SLAVE REGION)
(RÉGION DE SOUTH SLAVE)
SURFACE AND SUBSURFACE
RIGHTS TO THE LANDS
DROITS DE SURFACE ET DROITS
D’EXPLOITATION DU SOUS-SOL
In the Northwest Territories, all those parcels of land that
are shown as Surface-Subsurface Lands on the following
1:250,000 reference maps recommended by the Land Working
Group, consisting of representatives and negotiators from the
Northwest Territory Métis Nation, the Government of the Northwest Territories and the Government of Canada, copies of which
Dans les Territoires du Nord-Ouest, la totalité des parcelles
de terres désignées, les droits de surface et les droits d’exploitation
du sous-sol, sur les cartes de référence mentionnées ci-après à
l’échelle 1/250 000 et recommandées par le groupe responsable de
la gestion des transactions et des ententes portant sur les terres, qui
comprend des représentants et des négociateurs de la Nation des
a
a
1
1
R.S., c. T-7
SI/2013-6
2196
L.R., ch. T-7
TR/2013-6
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-105
have been deposited with the Regional Manager, Land Administration, at Yellowknife in the Northwest Territories:
Métis, Territoire Nord-Ouest, du gouvernement des Territoires du
Nord-Ouest et du gouvernement du Canada, dont des copies ont été
déposées auprès du gestionnaire régional de l’Administration des
terres, à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest.
TERRITORIAL RESOURCE BASE MAPS
CARTES DE RÉFÉRENCE – RESSOURCES TERRITORIALES
75D
85A
75C
75L
85I
75C
75L
85I
75E
85B
75F
85C
75J
85G
75K
85H and
75D
85A
75E
85B
75F
85C
75J
85G
75K
85H
In the Northwest Territories, all those parcels of land that are shown
as Surface-Subsurface Lands on the five maps identifying certain
parcels in and around the community of Fort Resolution recommended by the Land Working Group, consisting of representatives
and negotiators from the Northwest Territory Métis Nation, the
Government of the Northwest Territories and the Government of
Canada, copies of which have been deposited with the Regional
Manager, Land Administration, at Yellowknife in the Northwest
Territories.
Dans les Territoires du Nord-Ouest, la totalité des parcelles de
terres désignées, les droits de surface et les droits d’exploitation du
sous-sol, sur les cinq cartes identifiant les parcelles dans la communauté de Fort Resolution et ses environs et recommandées par le
groupe responsable de la gestion des transactions et des ententes
portant sur les terres, qui comprend des représentants et des négociateurs de la Nation des Métis, Territoire Nord-Ouest, du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et du gouvernement du
Canada, dont des copies ont été déposées auprès du gestionnaire
régional de l’Administration des terres, à Yellowknife, dans les
Territoires du Nord-Ouest. EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du Décret.)
The Order amends the schedule to the Withdrawal from Disposal
of Certain Tracts of Territorial Lands in the Northwest Territories
(South Slave Region) Order to facilitate the conclusion of Aboriginal land agreements.
Le présent décret modifie l’annexe du Décret déclarant inaliénables certaines parcelles territoriales dans les Territoires du
Nord-Ouest (région de South Slave) afin de faciliter la conclusion
d’ententes relatives aux terres autochtones.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2197
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-106
Registration
SI/2013-106 October 9, 2013
Enregistrement
TR/2013-106 Le 9 octobre 2013
TERRITORIAL LANDS ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of
Territorial Lands in the Northwest Territories
(Kwets’ootł’àà (North Arm of Great Slave Lake))
Order
Décret déclarant inaliénables certaines parcelles
territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest
(Kwets’ootł’àà (bras Nord du Grand lac des
Esclaves))
P.C. 2013-950 September 27, 2013
C.P. 2013-950 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to paragraph 23(a) of the Territorial Lands Act1a,
makes the annexed Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of
Territorial Lands in the Northwest Territories (Kwets’ootł’àà
(North Arm of Great Slave Lake)) Order.
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu de l’alinéa 23a) de la Loi sur les terres
territoriales1a, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Décret déclarant inaliénables certaines parcelles territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest (Kwets’ootł’àà (bras
Nord du Grand lac des Esclaves)), ci-après.
WITHDRAWAL FROM DISPOSAL OF CERTAIN TRACTS
OF TERRITORIAL LANDS IN THE NORTHWEST
TERRITORIES (KWETS’OOTŁ’ÀÀ (NORTH ARM OF
GREAT SLAVE LAKE)) ORDER
DÉCRET DÉCLARANT INALIÉNABLES CERTAINES
PARCELLES TERRITORIALES DANS LES
TERRITOIRES DU NORD-OUEST (KWETS’OOTŁ’ÀÀ
(BRAS NORD DU GRAND LAC DES ESCLAVES))
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to withdraw from disposal certain
tracts of territorial lands in order to facilitate the establishment of a
National Wildlife Area.
1. Le présent décret a pour objet de déclarer inaliénables certaines parcelles territoriales afin de faciliter l’établissement d’une
réserve nationale de faune.
LANDS WITHDRAWN FROM DISPOSAL
PARCELLES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
2. The tracts of territorial lands set out in the schedule, including
the surface and subsurface rights to the lands, are withdrawn from
disposal for a period of two years beginning on the day on which
this Order is made.
2. Les parcelles territoriales délimitées à l’annexe, notamment
les droits de surface et les droits d’exploitation du sous-sol, sont
déclarées inaliénables pendant une période de deux ans commençant à la date de prise du présent décret.
EXCEPTIONS
EXCEPTIONS
Disposition of Substances or Materials
Aliénation des matières ou matériaux
3. Section 2 does not apply to the disposition of substances or
materials under the Territorial Quarrying Regulations.
3. L’article 2 ne s’applique pas à l’aliénation des matières ou
matériaux prévue par le Règlement sur l’exploitation de carrières
territoriales.
Existing Rights and Interests
Droits et titres existants
4. For greater certainty, section 2 does not apply to
(a) the locating of a mineral claim by the holder of a prospecting
permit that was granted before the day on which this Order is
made;
(b) the recording of a mineral claim that is referred to in paragraph (a) or that was located before the day on which this Order
is made;
(c) the granting of a lease under the Northwest Territories and
Nunavut Mining Regulations to a person with a recorded claim,
if the lease covers an area in the recorded claim;
a
R.S., c. T-7
2198
4. Il est entendu que l’article 2 ne s’applique pas à ce qui suit :
a) la localisation d’un claim minier par le titulaire d’un permis
de prospection délivré avant la date de prise du présent décret;
b) l’enregistrement d’un claim minier visé à l’alinéa a) ou localisé avant la date de prise du présent décret;
c) l’octroi, en vertu du Règlement sur l’exploitation minière
dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, d’un bail au
détenteur d’un claim enregistré, si le bail vise un périmètre situé
à l’intérieur du claim;
a
L.R., ch. T-7
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
(d) the issuance of a significant discovery licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of an exploration
licence that was issued before the day on which this Order is
made, if the significant discovery licence covers an area that is
subject to the exploration licence;
(e) the issuance of a production licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of a significant discovery
licence that is referred to in paragraph (d), if the production
licence covers an area that is subject to the significant discovery
licence;
(f) the issuance of a production licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of an exploration licence or a
significant discovery licence that was issued before the day on
which this Order is made, if the production licence covers an
area that is subject to the exploration licence or the significant
discovery licence;
(g) the issuance of a surface lease under the Territorial Lands
Act to a holder of a recorded claim under the Northwest Territories and Nunavut Mining Regulations or of an interest under the
Canada Petroleum Resources Act, if the surface lease is required
to allow the holder to exercise rights under the claim or interest;
or
(h) the renewal of an interest.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-106
d) l’octroi, en vertu de la Loi fédérale sur les hydrocarbures,
d’une attestation de découverte importante au titulaire d’un permis de prospection délivré avant la date de prise du présent
décret, si le périmètre visé par l’attestation est également visé
par le permis;
e) l’octroi, en vertu de la Loi fédérale sur les hydrocarbures,
d’une licence de production au titulaire de l’attestation de découverte importante visée à l’alinéa d), si le périmètre visé par la
licence est également visé par l’attestation;
f) l’octroi, en vertu de la Loi fédérale sur les hydrocarbures,
d’une licence de production au titulaire d’un permis de prospection ou d’une attestation de découverte importante délivré avant
la date de prise du présent décret, si le périmètre visé par la
licence de production est également visé par le permis ou par
l’attestation;
g) l’octroi, en vertu de la Loi sur les terres territoriales, d’un bail
pour la surface au détenteur d’un claim enregistré visé par le
Règlement sur l’exploitation minière dans les Territoires du
Nord-Ouest et au Nunavut ou au titulaire d’un titre visé par la
Loi fédérale sur les hydrocarbures, si ce bail est exigé pour
l’exercice des droits qui sont conférés par le claim ou par le titre;
h) le renouvellement d’un titre.
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
GEOGRAPHIC COORDINATES OF THE NORTH ARM OF
GREAT SLAVE LAKE
COORDONNÉES GÉOGRAPHIQUES DU BRAS NORD DU
GRAND LAC DES ESCLAVES
In the Northwest Territories;
In the North Arm of Great Slave Lake;
All that parcel being more particularly described as follows, all
geographic coordinates being North American Datum of 1983 and
any references to straight lines mean points joined directly on a
North American Datum of 1983 Universal Transverse Mercator
projected plane surface:
Dans les Territoires du Nord-Ouest,
Dans le bras Nord du Grand lac des Esclaves,
Toute cette parcelle de terrain plus particulièrement décrite
ci-après. Toutes les coordonnées géographiques sont basées sur le
système géodésique nord-américain de 1983 et toute référence à
une ligne droite désigne des segments entre deux points directement reliés dans un plan en projection universelle transverse de
Mercator suivant le système géodésique nord-américain de 1983.
Commençant au point d’intersection de la limite des terres Tlicho
avec la latitude 62°37′36″ nord ayant une longitude approximative
de 115°19′28″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°36′12″ nord et une longitude de 115°13′56″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°34′32″ nord et une longitude de 115°11′16″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point sur la limite
de Wekeezhii à une latitude de 62°32′03″ nord et une longitude approximative de 115°08′27″ ouest;
De là, vers le sud-ouest le long de ladite limite jusqu’à un point de
latitude 62°29′59″ nord ayant une longitude approximative de
115°11′56″ ouest;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°32′08″ nord et une longitude de 115°19′31″ ouest;
De là, vers le nord en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°33′30″ nord et une longitude de 115°20′06″ ouest;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°34′59″ nord et une longitude de 115°25′20″ ouest;
Commencing at the point of intersection of the Tlicho lands boundary with latitude 62°37′36″ North and approximate longitude 115°19′28″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°36′12″ North and longitude 115°13′56″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°34′32″ North and longitude 115°11′16″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point on the Wekeezhii
boundary at latitude 62°32′03″ North and approximate longitude 115°08′27″ West;
Thence southwesterly along said boundary to a point at latitude 62°29′59″ North and approximate longitude 115°11′56″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°32′08″ North and longitude 115°19′31″ West;
Thence northerly in a straight line to a point at latitude 62°33′30″
North and longitude 115°20′06″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°34′59″ North and longitude 115°25′20″ West;
2199
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-106
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°36′18″ North and longitude 115°32′44″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°37′16″ North and longitude 115°37′42″ West;
Thence westerly in a straight line to a point at latitude 62°37′21″
North and longitude 115°46′59″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°38′44″ North and longitude 115°51′35″ West;
Thence northeasterly in a straight line to a point at latitude 62°39′13″ North and longitude 115°50′11″ West;
Thence northerly in a straight line to a point at latitude 62°40′30″
North and longitude 115°49′40″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°42′07″ North and longitude 115°51′59″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°42′58″ North and longitude 115°54′49″ West;
Thence southwesterly in a straight line to a point at latitude 62°41′29″ North and longitude 115°56′53″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°38′20″ North and longitude 115°53′13″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°37′02″ North and longitude 115°49′16″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°36′04″ North and longitude 115°44′32″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°34′52″ North and longitude 115°39′49″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°32′31″ North and longitude 115°35′55″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°31′24″ North and longitude 115°29′28″ West;
Thence easterly in a straight line to a point at latitude 62°31′15″
North and longitude 115°25′12″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point at latitude 62°29′24″ North and longitude 115°15′35″ West;
Thence southeasterly in a straight line to a point on the Wekeezhii
boundary at latitude 62°28′18″ North and approximate longitude 115°14′46″ West;
Thence southwesterly along said boundary to a point at latitude 62°26′23″ North and approximate longitude 115°16′43″ West;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°36′18″ nord et une longitude de 115°32′44″ ouest;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°37′16″ nord et une longitude de 115°37′42″ ouest;
De là, vers l’ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°37′21″ nord et une longitude de 115°46′59″ ouest;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°38′44″ nord et une longitude de 115°51′35″ ouest;
De là, vers le nord-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°39′13″ nord et une longitude de 115°50′11″ ouest;
De là, vers le nord en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°40′30″ nord et une longitude de 115°49′40″ ouest;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°42′07″ nord et une longitude de 115°51′59″ ouest;
De là, vers le nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°42′58″ nord et une longitude de 115°54′49″ ouest;
De là, vers le sud-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°41′29″ nord et une longitude de 115°56′53″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°38′20″ nord et une longitude de 115°53′13″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°37′02″ nord et une longitude de 115°49′16″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°36′04″ nord et une longitude de 115°44′32″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°34′52″ nord et une longitude de 115°39′49″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°32′31″ nord et une longitude de 115°35′55″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°31′24″ nord et une longitude de 115°29′28″ ouest;
De là, vers l’est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°31′15″ nord et une longitude de 115°25′12″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°29′24″ nord et une longitude de 115°15′35″ ouest;
De là, vers le sud-est en ligne droite jusqu’à un point sur la limite
de Wekeezhii à une latitude de 62°28′18″ nord et une longitude approximative de 115°14′46″ ouest;
De là, vers le sud-ouest le long de ladite limite jusqu’à un point de
latitude 62°26′23″ nord et une longitude approximative de
115°16′43″ ouest;
De là, vers l’ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°26′58″ nord et une longitude de 115°25′57″ ouest;
De là, vers le sud-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°26′05″ nord et une longitude de 115°29′29″ ouest;
De là, vers l’ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°26′08″ nord et une longitude de 115°33′13″ ouest;
De là, vers l’ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°26′18″ nord et une longitude de 115°38′57″ ouest;
De là, vers l’ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°26′34″ nord et une longitude de 115°42′56″ ouest;
De là, vers nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point de latitude 62°28′07″ nord et une longitude de 115°47′07″ ouest;
Thence westerly in a straight line to a point at latitude 62°26′58″
North and longitude 115°25′57″ West;
Thence southwesterly in a straight line to a point at latitude 62°26′05″ North and longitude 115°29′29″ West;
Thence westerly in a straight line to a point at latitude 62°26′08″
North and longitude 115°33′13″ West;
Thence westerly in a straight line to a point at latitude 62°26′18″
North and longitude 115°38′57″ West;
Thence westerly in a straight line to a point at latitude 62°26′34″
North and longitude 115°42′56″ West;
Thence northwesterly in a straight line to a point at latitude 62°28′07″ North and longitude 115°47′07″ West;
2200
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-106
Thence northwesterly in a straight line to a point on the Tlicho
lands boundary, said point being the intersection of the west bank
of a stream with a southerly Tlicho lands boundary, at approximate
latitude 62°30′01″ North and approximate longitude 115°48′20″
West, as shown on the plan recorded in the Canada Lands Surveys
Records under the number 98087 C.L.S.R.;
Thence northeasterly along the Behchoko community government
boundary to its intersection with the Tlicho lands boundary at
approximate latitude 62°45′33″ North and approximate longitude 115°55′00″ West;
Thence generally southerly along the Tlicho lands boundary to the
point of commencement.
Said parcel containing approximately 594 km2.
De là, vers nord-ouest en ligne droite jusqu’à un point sur la limite
des terres Tlicho, ledit point étant l’intersection de la rive ouest
d’un ruisseau avec la limite sud des terres Tlicho, à une latitude
approximative de 62°30′01″ nord et une longitude approximative
de 115°48′20″ ouest, tel qu’il est illustré sur le plan déposé
aux Archives d’arpentage des terres du Canada sous le numéro
98087 AATC;
De là, généralement vers le nord le long de la limite des terres
Tlicho jusqu’à son intersection avec la limite du gouvernement
communautaire Behchoko, à une latitude approximative de
62°41′01″ nord et une longitude approximative de 116°02′35″
ouest , tel qu’illustré au plan déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada sous le numéro 98145 AATC;
De là, généralement vers nord-est le long de la limite du gouvernement communautaire Behchoko jusqu’à son intersection avec la
limite des terres Tlicho, à une latitude approximative de 62°45′33″
nord et une longitude approximative de 115°55′00″ ouest;
De là, généralement vers sud le long de la limite des terres Tlicho
jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle renfermant environ 594 km2.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
Thence generally northerly along the Tlicho boundary to its intersection with the Behchoko community government boundary at
approximate latitude 62°41′01″ North and approximate longitude 116°02′35″ West, as shown on the plan recorded in the Canada
Lands Surveys Records under the number 98145 C.L.S.R.;
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du Décret.)
The Order withdraws from disposal the surface and subsurface
rights of certain tracts of territorial lands located in the Northwest
Territories (Kwets’ootł’àà [North Arm of Great Slave Lake]), for
the period beginning on the day on which this Order is made, in
order to facilitate the establishment of a National Wildlife Area.
Le Décret a pour objet de déclarer inaliénables les droits de surface et les droits d’exploitation du sous-sol de certaines parcelles
territoriales situées dans les Territoires du Nord-Ouest
(Kwets’ootł’àà [bras Nord du Grand lac des Esclaves]), pour la
période commençant à la date de prise du présent décret, afin de
faciliter l’établissement d’une réserve nationale de faune.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2201
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-107
Registration
SI/2013-107 October 9, 2013
Enregistrement
TR/2013-107 Le 9 octobre 2013
CANADA MARINE ACT
LOI MARITIME DU CANADA
Order Fixing the Day on which this Order is
registered as the Day on which Section 201 of the
Act Comes into Force
Décret fixant à la date d’enregistrement du présent
décret la date d’entrée en vigueur de l’article 201
de la loi
P.C. 2013-964 September 27, 2013
C.P. 2013-964 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to subsection 205(2) of the Canada Marine Act, chapter 10 of the Statutes of
Canada, 1998, fixes the day on which this Order is registered as the
day on which section 201 of that Act comes into force.
Sur recommandation de la ministre des Transports et en vertu du
paragraphe 205(2) de la Loi maritime du Canada, chapitre 10 des
Lois du Canada (1998), Son Excellence le Gouverneur général en
conseil fixe à la date d’enregistrement du présent décret la date
d’entrée en vigueur de l’article 201 de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du Décret.)
Proposal
Proposition
This Order brings into force section 201 of the Canada Marine
Act.
Le présent décret fait entrer en vigueur l’article 201 de la Loi
maritime du Canada.
Objective
Objectif
Bringing section 201 of the Canada Marine Act into force
repeals the Harbour Commissions Act (the Act). Repealing the Act
also repeals the following regulations: the Thunder Bay Harbour
Commission Administrative By-law, the Thunder Bay Harbour
Tariff By-law, the Port Alberni Harbour Small Vessel Facilities Tariff By-law, the Oshawa Harbour Commission By-laws, and the
Proclamation Establishing the Oshawa Harbour Commission.
L’entrée en vigueur de l’article 201 de la Loi maritime du
Canada abroge la Loi sur les commissions portuaires (la Loi).
L’abrogation de la Loi s’accompagne également de l’abrogation
des règlements suivants : le Règlement administratif de la Commission portuaire de Thunder Bay relatif à l’administration générale,
le Règlement administratif de la Commission portuaire de Thunder
Bay relatif aux tarifs, le Règlement administratif de la Commission
portuaire de Port-Alberni relatif au tarif des installations pour
petits bâtiments, le Règlement administratif de la Commission portuaire d’Oshawa et la Proclamation établissant la Commission
portuaire d’Oshawa.
Background
Contexte
The Act was the legal framework for harbour commissions in
Canada. There are no remaining harbour commissions in Canada
and the Act and associated regulations can be repealed as they have
no effect.
The former harbour commissions of Thunder Bay, Port Alberni
and Oshawa have all been continued as Canada Port Authorities
(CPAs), so regulations relating to these former harbour commissions no longer serve any purpose. The legal framework for CPAs
consists of the Canada Marine Act, the Port Authorities Operations
Regulations, the Port Authorities Management Regulations and the
letters patent for each port authority.
La Loi constituait le cadre légal des commissions portuaires au
Canada. Comme il n’y a plus de commission portuaire au Canada,
la Loi et les règlements connexes peuvent être abrogés puisqu’ils
sont sans effet.
Les anciennes commissions portuaires de Thunder Bay, de
Port-Alberni et d’Oshawa sont toutes devenues des Administrations portuaires canadiennes (APC). C’est pourquoi les règlements
visant ces anciennes commissions portuaires sont maintenant sans
objet. Le cadre légal des APC englobe la Loi maritime du Canada,
le Règlement sur l’exploitation des administrations portuaires, le
Règlement sur la gestion des administrations portuaires et les
lettres patentes pour chacune des administrations portuaires.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule applies to this proposal in that the
repeal of the Act also repeals the associated regulations resulting in
an “out” of five regulations to Transport Canada’s balance. In addition, there is no change in administrative costs to business from the
repeal of the Act or associated regulations. As a result, the net
impact to administrative burden for Transport Canada is zero.
Cette proposition respecte la règle du « un pour un », car l’abrogation de la Loi abroge également les règlements connexes, ce qui
entraîne le retrait de cinq règlements qui faisaient partie du fardeau
réglementaire imposé par Transports Canada. De plus, l’abrogation
de la Loi et des règlements connexes ne donne lieu à aucun changement dans les coûts administratifs imposés aux entreprises.
2202
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-107
Conséquemment, l’impact net sur le fardeau administratif de
Transports Canada est nul.
Implications
Répercussions
There are no legal or financial implications associated with
bringing section 201 of the Canada Marine Act into force.
Aucune répercussion légale ou financière n’est rattachée à la
mise en vigueur de l’article 201 de la Loi maritime du Canada.
Consultation
Consultation
As the Act and associated regulations are currently without legal
effect, no consultation period is necessary for this initiative.
Comme la Loi et les règlements connexes n’ont aucun effet légal
pour le moment, il n’est pas nécessaire de tenir de période de
consultation sur cette initiative.
Departmental contact
Personne-ressource du ministère
For more information, please contact
Tim Meisner
Director General
Marine Policy
Transport Canada
Telephone: 613-991-3536
Email: tim.meisner@tc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
Pour obtenir plus d’information à ce propos, veuillez communiquer avec :
Tim Meisner
Directeur général
Politique maritime
Transports Canada
Téléphone : 613-991-3536
Courriel : tim.meisner@tc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
2203
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-108
Registration
SI/2013-108 October 9, 2013
Enregistrement
TR/2013-108 Le 9 octobre 2013
NUCLEAR TERRORISM ACT
LOI SUR LE TERRORISME NUCLÉAIRE
Order Fixing November 1, 2013 as the Day on
which the Act Comes into Force
Décret fixant au 1er novembre 2013 la date d’entrée
en vigueur de la loi
P.C. 2013-983 September 27, 2013
C.P. 2013-983 Le 27 septembre 2013
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to section 10 of the
Nuclear Terrorism Act, chapter 13 of the Statutes of Canada, 2013,
fixes November 1, 2013 as the day on which that Act comes into
force.
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu de
l’article 10 de la Loi sur le terrorisme nucléaire, chapitre 13 des
Lois du Canada (2013), Son Excellence le Gouverneur général en
conseil fixe au 1er novembre 2013 la date d’entrée en vigueur de
cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du Décret.)
Proposal
Proposition
This Order fixes November 1, 2013, as the date of the coming
into force of An Act to amend the Criminal Code, assented to on
June 19, 2013, which is also known as the Nuclear Terrorism Act
(the Act). This Order is made pursuant to section 10 of this Act.
Le Décret fixe au 1er novembre 2013 la date d’entrée en vigueur
du projet de loi intitulé Loi modifiant le Code criminel, qui a reçu
la sanction royale le 19 juin 2013. Cette loi est également connue
sous le nom de la Loi sur le terrorisme nucléaire (la Loi). Le présent décret a été pris conformément à l’article 10 de cette loi.
La Loi sur le terrorisme nucléaire, anciennement le projet de
loi S-9 de la 41e législature, 1re session, crée quatre nouvelles
infractions dans le Code criminel en matière de terrorisme
nucléaire.
L’entrée en vigueur de ces infractions permet au Canada de
mettre en œuvre les exigences de criminalisation prévues dans
l’Amendement à la Convention sur la protection physique des
matières nucléaires (Amendement à la CPPMN) et dans la Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme
nucléaire (CIRATN). L’introduction de ces infractions en droit
canadien ouvre la voie pour la ratification de ces deux instruments
internationaux.
The Nuclear Terrorism Act, formerly referred to as Bill S-9 in
the 41st Parliament, 1st session, introduces four new indictable
offences into the Criminal Code relating to nuclear terrorism.
The coming into force of these offences allows Canada to implement the criminal law requirements of the Amendment to the Convention on the Physical Protection of Nuclear Material (CPPNM
Amendment) and the International Convention for the Suppression
of Acts of Nuclear Terrorism (ICSANT). Introducing these offences
in Canadian law paves the way for the ratification of these two
international instruments.
New offences
Section 82.3 of the Criminal Code: This new provision criminalizes making a device or possessing, using, transferring, exporting, importing, altering or disposing of nuclear material, radioactive material or a device with intent to cause death, serious
bodily harm or substantial damage to property or the environment. It also criminalizes the commission of an act against a
nuclear facility or an act that causes serious interference with or
serious disruption of its operations, with intent to cause death,
serious bodily harm or substantial damage to property or the
environment. This offence is punishable by a maximum penalty
of life imprisonment.
Section 82.4 of the Criminal Code: This new provision criminalizes the use or alteration of nuclear material, radioactive material
or a device with intent to compel a person, government or international organization to do or refrain from doing any act. It also
makes it an offence to commit an act against a nuclear facility or
an act that causes serious interference with or serious disruption
of its operations, again with the intent to compel a person,
2204
Nouvelles infractions
Article 82.3 du Code criminel : cette nouvelle disposition érige
en infraction le fait de fabriquer un engin ou de posséder, utiliser, transférer, exporter, importer, modifier ou jeter toute matière
nucléaire ou radioactive ou tout engin dans l’intention de causer
la mort, des lésions corporelles graves ou des dommages considérables à des biens ou à l’environnement. La Loi érige également en infraction le fait de commettre un acte contre une installation nucléaire ou un acte perturbant gravement ou paralysant
son fonctionnement dans l’intention de causer la mort, des
lésions corporelles graves ou des dommages considérables à des
biens ou à l’environnement. Cette infraction est punissable
d’une peine maximale d’emprisonnement à perpétuité.
Article 82.4 du Code criminel : cette nouvelle disposition érige
en infraction le fait d’utiliser ou de modifier toute matière
nucléaire ou radioactive ou tout engin dans l’intention de
contraindre une personne, un gouvernement ou une organisation
internationale à accomplir ou à s’abstenir d’accomplir un acte
quelconque. La Loi érige également en infraction le fait de commettre un acte contre une installation nucléaire ou un acte
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-108
government or international organization to do or refrain from
doing any act. This offence is punishable by a maximum penalty
of life imprisonment.
perturbant gravement ou paralysant son fonctionnement, une
fois encore dans l’intention de contraindre une personne, un
gouvernement ou une organisation internationale à accomplir ou
à s’abstenir d’accomplir un acte quelconque. Cette infraction est
punissable d’une peine maximale d’emprisonnement à
perpétuité.
Section 82.5 of the Criminal Code: This new provision criminalizes the commission of an indictable offence with the intent to
obtain nuclear or radioactive material or a nuclear or radioactive
device, or to obtain access to a nuclear facility. Again, this
offence is punishable by a maximum penalty of life
imprisonment.
Section 82.6 of the Criminal Code: This new provision creates a
specific offence prohibiting threats to commit any of the offences
mentioned above (sections 82.3 to 82.5 of the Criminal Code).
This offence is punishable by a maximum penalty of 14 years
imprisonment.
Finally, the Act gives Canadian courts extraterritorial jurisdiction over these new offences in certain factual situations, for
example in the case where a Canadian citizen commits an act outside Canada that, if committed in Canada, would constitute any of
the above-mentioned offences [subsection 7(2.21) of the Criminal
Code].
Article 82.5 du Code criminel : cette nouvelle disposition érige
en infraction le fait de commettre un acte criminel dans l’intention d’obtenir une matière nucléaire ou radioactive ou un engin,
ou d’obtenir l’accès à une installation nucléaire. Cette infraction
est aussi punissable d’une peine maximale d’emprisonnement à
perpétuité.
Article 82.6 du Code criminel : cette nouvelle disposition érige
en infraction le fait de menacer de commettre l’une des infractions prévues aux articles susmentionnés (articles 82.3 à 82.5).
Cette infraction est punissable d’une peine maximale d’emprisonnement de 14 ans.
Enfin, la Loi établit la juridiction des tribunaux canadiens sur
ces infractions dans certaines situations, par exemple dans le cas où
un citoyen canadien commet un acte à l’étranger qui, s’il avait été
commis au Canada, constituerait l’une des infractions susmentionnées [paragraphe 7(2.21) du Code Criminel].
Objective
Objet
This legislation puts Canada into compliance with the criminalization requirements of two nuclear terrorism-related international
instruments and will allow Canada to engage the ratification process once these amendments come into force.
Cette loi permet au Canada de se conformer aux exigences de
criminalisation de deux instruments internationaux en matière de
terrorisme nucléaire. Lorsque la Loi sera en vigueur, le Canada
pourra entamer le processus de ratification des deux instruments.
Background
Contexte
On July 8, 2005, States Parties to the CPPNM adopted by consensus the CPPNM Amendment. Canada signed the original
CPPNM on September 22, 1980, and ratified it on March 21, 1986.
Whereas the obligations for physical protection under the 1980
CPPNM covered nuclear material during international transport,
the CPPNM Amendment makes it legally binding for States Parties
to protect nuclear facilities and material in respect of peaceful
domestic use, storage and transport. It also provides for expanded
cooperation between States Parties regarding rapid measures to
locate and recover stolen or smuggled nuclear material, mitigate
any radiological consequences of sabotage, and prevent and combat related offences. The CPPNM Amendment constitutes an
important milestone in international efforts to improve the physical
protection of nuclear material and facilities. The CPPNM Amendment will enter into force for each State Party that deposits its
instrument of ratification, acceptance or approval of the Amendment on the 30th day after the date on which two thirds of the
States Parties have deposited their instruments of ratification,
acceptance or approval with the depositary.
Le 8 juillet 2005, les États parties à la CPPMN ont adopté par
consensus l’Amendement à la CPPMN. Le Canada a signé la
CPPMN originale le 22 septembre 1980 et l’a ratifiée le 21 mars
1986. Alors que les obligations de protection physique en vertu de
la CPPMN de 1980 s’appliquaient aux matières nucléaires durant
le transport international, l’Amendement à la CPPMN contraint
juridiquement les États parties à protéger les installations et les
matières nucléaires employées à des fins pacifiques pendant leur
utilisation, leur entreposage et leur transport. Il prévoit également
une coopération accrue entre les États parties pour appliquer rapidement des mesures visant à localiser et à récupérer les matières
nucléaires volées ou de contrebande, à réduire les conséquences
radiologiques du sabotage, et à prévenir et à combattre les infractions connexes. L’Amendement à la CPPMN constitue un jalon
important des efforts internationaux consacrés à l’amélioration de
la protection physique des installations et des matières nucléaires.
L’Amendement à la CPPMN entrera en vigueur pour chaque État
partie qui déposera son instrument de ratification, d’acceptation ou
d’approbation relatif à l’Amendement le trentième jour suivant la
date à laquelle les deux tiers des États parties auront déposé leurs
instruments de ratification, d’acceptation ou d’approbation auprès
du dépositaire.
La CIRATN a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations
Unies en 2005. Elle est entrée en vigueur en 2007, et le Canada l’a
signée mais ne l’a pas encore ratifiée. La CIRATN s’applique à une
vaste gamme d’actes criminels et de cibles possibles, y compris les
installations et les réacteurs nucléaires, ainsi que les menaces et
tentatives de commettre de tels crimes. Elle prévoit aussi que les
délinquants devront faire l’objet d’extradition ou de poursuite, elle
The ICSANT was adopted by the United Nations General
Assembly in 2005. The ICSANT entered into force in 2007 and
Canada has signed but not yet ratified the ICSANT. The ICSANT
covers a broad range of acts and possible targets, including nuclear
power plants and nuclear reactors, as well as threats and attempts
to commit such crimes; stipulates that offenders shall be either
extradited or prosecuted; encourages States Parties to cooperate in
2205
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, n o 21 SI/TR/2013-108
preventing terrorist attacks by sharing information and assisting
each other in connection with criminal investigations and extradition proceedings; and deals with both crisis situations (assisting
States Parties to solve the situation) and post-crisis situations (rendering nuclear material safe through the International Atomic
Energy Agency [IAEA]).
encourage les États parties à coopérer pour prévenir toute attaque
terroriste en échangeant des renseignements et en s’entraidant dans
les enquêtes criminelles et les procédures d’extradition, et enfin,
elle vise tant les situations de crise (aider les États parties à résoudre
la situation) que les situations d’après-crise (rendre les matières
nucléaires sécuritaires par l’intermédiaire de l’Agence internationale de l’énergie atomique [AIEA]).
At the second world leaders’ Nuclear Security Summit held in
Seoul, Republic of Korea, in 2012, 53 heads of state, including the
Prime Minister of Canada, recognized the importance of multilateral instruments that address nuclear security, such as the CPPNM
Amendment and the ICSANT. The world leaders committed to
work towards the universal adherence to the CPPNM Amendment
and the ICSANT. When the legislation comes into force, Canada
will be in a position to ratify these instruments and would be in a
position to report this key accomplishment at the next world leaders’ Nuclear Security Summit in 2014.
À l’occasion du deuxième Sommet sur la sécurité nucléaire tenu
en 2012 à Séoul, en République de Corée, 53 chefs d’État, dont le
premier ministre du Canada, ont reconnu l’importance qu’ont les
instruments multilatéraux relatifs à la sécurité nucléaire, tels que
l’Amendement à la CPPMN et la CIRATN. Les dirigeants mondiaux se sont engagés à favoriser l’adhérence universelle à l’Amendement à la CPPMN et à la CIRATN. Lorsque la Loi entrera en
vigueur, le Canada sera en mesure de ratifier ces instruments et il
sera en mesure de signaler cette importante réalisation lors du prochain Sommet sur la sécurité nucléaire réunissant des dirigeants
mondiaux en 2014.
Implications
Répercussions
Once the legislation is in force, the Department of Foreign
Affairs, Trade and Development Canada (DFATD) will complete
the necessary steps for Canada to ratify both instruments.
Lorsque la Loi sera en vigueur, le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) complètera
les étapes nécessaires afin que le Canada puisse ratifier les deux
instruments.
Consultation
Consultation
In developing various aspects of the legislation, consultations
were held at the federal level with partners such as DFATD, the
Canadian Nuclear Safety Commission, the Royal Canadian
Mounted Police, and the Public Prosecution Service of Canada. All
partners are supportive of the measures contained in the Nuclear
Terrorism Act.
Aux fins de l’élaboration des divers aspects de la loi, des consultations ont eu lieu à l’échelle fédérale avec des partenaires comme
le MAECD, la Commission canadienne de sûreté nucléaire, la
Gendarmerie royale du Canada et le Service des poursuites pénales
du Canada. Tous les partenaires ont appuyé les mesures prévues
dans la Loi sur le terrorisme nucléaire.
Departmental contact
Personne-ressource du ministère
Greg Koster
Counsel
Criminal Law Policy Section
Department of Justice Canada
Telephone: 613-957-4737
Greg Koster
Avocat
Section des politiques de droit pénal
Ministère de la Justice Canada
Téléphone : 613-957-4737
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2013
2206
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2013
SOR/2013-157—171 SI/2013-102—108
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
TABLE OF CONTENTSSOR:Statutory Instruments (Regulations)
SI:Statutory Instruments (Other than Regulations) and Other Documents
Registration
number
P.C.
number
Minister
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
SOR/2013-157
2013-934
Veterans Affairs
Regulations Amending the Canadian Forces Members and Veterans
Re-establishment and Compensation Regulations........................................
2120
SOR/2013-158
2013-935
Veterans Affairs
Regulations Amending the Veterans Allowance Regulations.......................
2127
SOR/2013-159
2013-965
Foreign Affairs
Regulations Repealing the United Nations Sierra Leone Regulations.........
2132
SOR/2013-160
2013-966
Foreign Affairs
Regulations Amending the Regulations Implementing the United Nations
Resolutions on Libya....................................................................................
2135
SOR/2013-161
2013-967
Finance
General Preferential Tariff Withdrawal Order (2013 GPT Review).............
2139
SOR/2013-162
2013-968
Finance
Least Developed Country Tariff Withdrawal Order (2013 GPT Review).....
2148
SOR/2013-163
2013-969
Finance
Order Amending the Schedule to the Customs Tariff (Raw Cane Sugar).....
2149
SOR/2013-164
2013-970
Finance
Order Amending the Outward Processing Remission Order (Textiles and
Apparel)........................................................................................................
2151
SOR/2013-165
2013-971
Finance
General Preferential Tariff and Least Developed Country Tariff Rules of
Origin Regulations........................................................................................
2153
SOR/2013-166
2013-972
Indian Affairs and
Northern Development
Regulations Amending the Mackenzie Valley Land Use Regulations..........
2159
SOR/2013-167
2013-973
Agriculture and
Agri-Food
Regulations Amending the Organic Products Regulations, 2009.................
2167
SOR/2013-168
2013-974
Finance
Regulations Amending the Canadian International Trade Tribunal
Procurement Inquiry Regulations.................................................................
2171
SOR/2013-169
2013-975
Justice
Regulations Amending the Central Registry of Divorce Proceedings
Regulations...................................................................................................
2174
SOR/2013-170
Environment
Order 2013-87-08-01 Amending the Domestic Substances List..................
2180
SOR/2013-171
Environment
Order 2013-112-08-01 Amending the Domestic Substances List................
2182
SI/2013-102
Leader of the Government
in the House of Commons
Proclamation Declaring the Representation Order to be in Force
Effective on the First Dissolution of Parliament that Occurs after
May 1, 2014..................................................................................................
2187
SI/2013-103
2013-933
Veterans Affairs
Order Fixing October 1, 2013 as the Day on which Certain Provisions of
the Economic Action Plan 2013 Act, No. 1 Come into Force......................
2188
SI/2013-104
2013-936
National Revenue
Treasury Board
Payments Received under the Atlantic Groundfish Licence Retirement
Program Remission Order.............................................................................
2192
SI/2013-105
2013-949
Indian Affairs and
Northern Development
Order Amending the Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of
Territorial Lands in the Northwest Territories (South Slave Region)
Order.............................................................................................................
2196
SI/2013-106
2013-950
Indian Affairs and
Northern Development
Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of Territorial Lands in the
Northwest Territories (Kwets’ooł’àà (North Arm of Great Slave Lake))
Order.............................................................................................................
2198
SI/2013-107
2013-964
Transport
Order Fixing the Day on which this Order is registered as the Day on
which Section 201 of the Canada Marine Act Comes into Force.................
2202
SI/2013-108
2013-983
Justice
Order Fixing November 1, 2013 as the Day on which the Nuclear
Terrorism Act Comes into Force...................................................................
2204
i
SOR/2013-157—171 SI/2013-102—108
2013-10-09 Canada Gazette Part II, Vol. 147, No. 21
INDEXSOR:Statutory Instruments (Regulations)
SI:Statutory Instruments (Other than Regulations) and Other Documents
Name of Statutory Instrument or Other Document
Statutes
Canadian Forces Members and Veterans Re-establishment and Compensation
Regulations — Regulations Amending...............................................................
Canadian Forces Members and Veterans Re-establishment and
Compensation Act
Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations —
Regulations Amending........................................................................................
Canadian International Trade Tribunal Act
Central Registry of Divorce Proceedings Regulations — Regulations
Amending............................................................................................................
Divorce Act
Domestic Substances List — Order 2013-87-08-01 Amending...............................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Domestic Substances List — Order 2013-112-08-01 Amending.............................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
General Preferential Tariff and Least Developed Country Tariff Rules of Origin
Regulations..........................................................................................................
Customs Tariff
General Preferential Tariff Withdrawal Order (2013 GPT Review).........................
Customs Tariff
Least Developed Country Tariff Withdrawal Order (2013 GPT Review).................
Customs Tariff
Mackenzie Valley Land Use Regulations — Regulations Amending.......................
Mackenzie Valley Resource Management Act
Order Fixing November 1, 2013 as the Day on which the Act Comes into Force...
Nuclear Terrorism Act
Order Fixing October 1, 2013 as the Day on which Certain Provisions of the Act
Come into Force..................................................................................................
Economic Action Plan 2013 Act, No. 1
Order Fixing the Day on which this Order is registered as the Day on which
Section 201 of the Act Comes into Force............................................................
Canada Marine Act
Organic Products Regulations, 2009 — Regulations Amending..............................
Canada Agricultural Products Act
Outward Processing Remission Order (Textiles and Apparel) — Order
Amending............................................................................................................
Customs Tariff
Payments Received under the Atlantic Groundfish Licence Retirement Program
Remission Order..................................................................................................
Financial Administration Act
Proclamation Declaring the Representation Order to be in Force Effective on the
First Dissolution of Parliament that Occurs after May 1, 2014..........................
Electoral Boundaries Readjustment Act
Regulations Implementing the United Nations Resolutions on Libya —
Regulations Amending........................................................................................
United Nations Act
Schedule to the Customs Tariff (Raw Cane Sugar) — Order Amending..................
Customs Tariff
United Nations Sierra Leone Regulations — Regulations Repealing......................
United Nations Act
Veterans Allowance Regulations — Regulations Amending....................................
War Veterans Allowance Act
Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of Territorial Lands in the Northwest
Territories (Kwets’ootł’àà (North Arm of Great Slave Lake)) Order — ............
Territorial Lands Act
Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of Territorial Lands in the
Northwest Territories (South Slave Region) Order — Order Amending............
Territorial Lands Act
ii
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Registration
number
Date
Page
SOR/2013-157
27/09/13
2120
SOR/2013-168
30/09/13
2171
SOR/2013-169
30/09/13
2174
SOR/2013-170
30/09/13
2180
SOR/2013-171
30/09/13
2182
SOR/2013-165
30/09/13
2153
n
SOR/2013-161
30/09/13
2139
n
SOR/2013-162
30/09/13
2148
n
SOR/2013-166
30/09/13
2159
SI/2013-108
09/10/13
2204
n
SI/2013-103
09/10/13
2188
n
SI/2013-107
09/10/13
2202
n
SOR/2013-167
30/09/13
2167
SOR/2013-164
30/09/13
2151
SI/2013-104
09/10/13
2192
n
SI/2013-102
05/10/13
2187
n
SOR/2013-160
30/09/13
2135
SOR/2013-163
30/09/13
2149
SOR/2013-159
30/09/13
2132
SOR/2013-158
27/09/13
2127
SI/2013-106
09/10/13
2198
SI/2013-105
09/10/13
2196
Comments
n
2013-10-09 Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, no 21
DORS/2013-157—171 TR/2013-102—108
TABLE DES MATIÈRESDORS : Textes réglementaires (Règlements)
TR : Textes réglementaires (autres que les Règlements) et autres documents
Numéro
d’enregistrement
Numéro
de C.P.
Ministre
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
DORS/2013-157
2013-934
Anciens Combattants
Règlement modifiant le Règlement sur les mesures de réinsertion et
d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes.............
2120
DORS/2013-158
2013-935
Anciens Combattants
Règlement modifiant le Règlement sur les allocations aux anciens
combattants...................................................................................................
2127
DORS/2013-159
2013-965
Affaires étrangères
Règlement abrogeant le Règlement d’application des résolutions des
Nations Unies sur la Sierra Leone................................................................
2132
DORS/2013-160
2013-966
Affaires étrangères
Règlement modifiant le Règlement sur l’application des résolutions des
Nations Unies sur la Libye............................................................................
2135
DORS/2013-161
2013-967
Finances
Décret de retrait du bénéfice du tarif de préférence général (examen du
TPG de 2013)................................................................................................
2139
DORS/2013-162
2013-968
Finances
Décret de retrait du bénéfice du tarif des pays les moins développés
(examen du TPG de 2013)............................................................................
2148
DORS/2013-163
2013-969
Finances
Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes (sucres de canne bruts).....
2149
DORS/2013-164
2013-970
Finances
Décret modifiant le Décret de remise concernant le traitement à l’extérieur
(textiles et vêtements)...................................................................................
2151
DORS/2013-165
2013-971
Finances
Règlement sur les règles d’origine (tarif de préférence général et tarif des
pays les moins développés)...........................................................................
2153
DORS/2013-166
2013-972
Affaires indiennes et du
Nord canadien
Règlement modifiant le Règlement sur l’utilisation des terres de la vallée
du Mackenzie................................................................................................
2159
DORS/2013-167
2013-973
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement modifiant le Règlement sur les produits biologiques (2009)......
2167
DORS/2013-168
2013-974
Finances
Règlement modifiant le Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien
du commerce extérieur sur les marchés publics...........................................
2171
DORS/2013-169
2013-975
Justice
Règlement modifiant le Règlement sur le Bureau d’enregistrement des
actions en divorce..........................................................................................
2174
DORS/2013-170
Environnement
Arrêté 2013-87-08-01 modifiant la Liste intérieure......................................
2180
DORS/2013-171
Environnement
Arrêté 2013-112-08-01 modifiant la Liste intérieure....................................
2182
TR/2013-102
Leader du gouvernement à
la Chambre des communes
Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à
compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 1er mai
2014..............................................................................................................
2187
TR/2013-103
2013-933
Anciens Combattants
Décret fixant au 1er octobre 2013 la date d’entrée en vigueur de certaines
dispositions de la Loi no 1 sur le plan d’action économique de 2013...........
2188
TR/2013-104
2013-936
Revenu national
Conseil du Trésor
Décret de remise visant les paiements reçus dans le cadre du Programme
de retrait des permis de pêche du poisson de fond de l’Atlantique..............
2192
TR/2013-105
2013-949
Affaires indiennes et du
Nord canadien
Décret modifiant le Décret déclarant inaliénables certaines parcelles
territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest (région de South Slave).....
2196
TR/2013-106
2013-950
Affaires indiennes et du
Nord canadien
Décret déclarant inaliénables certaines parcelles territoriales dans les
Territoires du Nord-Ouest ((Kwets’ootł’àà (bras Nord du Grand lac des
Esclaves))......................................................................................................
2198
TR/2013-107
2013-964
Transports
Décret fixant à la date d’enregistrement du présent décret la date d’entrée
en vigueur de l’article 201 de la Loi maritime du Canada............................
2202
TR/2013-108
2013-983
Justice
Décret fixant au 1er novembre 2013 la date d’entrée en vigueur de la Loi
sur le terrorisme nucléaire.............................................................................
2204
iii
2013-10-09 Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, no 21
INDEXDORS :
TR :
DORS/2013-157—171 TR/2013-102—108
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires (autres que les Règlements) et autres documents
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — révise
a — abroge
Titre du texte réglementaire ou autre document
Lois
Numéro
d’enregistrement
Date
Page
Allocations aux anciens combattants — Règlement modifiant le Règlement..........
Allocations aux anciens combattants (Loi)
Annexe du Tarif des douanes (sucres de canne bruts) — Décret modifiant.............
Tarif des douanes
Application des résolutions des Nations Unies sur la Libye — Règlement
modifiant le Règlement.......................................................................................
Nations Unies (Loi)
Application des résolutions des Nations Unies sur la Sierra Leone — Règlement
abrogeant le Règlement.......................................................................................
Nations Unies (Loi)
Bénéfice du tarif de préférence général (examen du TPG de 2013) — Décret de
retrait...................................................................................................................
Tarif des douanes
Bénéfice du tarif des pays les moins développés (examen du TPG de 2013) —
Décret de retrait...................................................................................................
Tarif des douanes
Bureau d’enregistrement des actions en divorce — Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Divorce (Loi)
Certaines parcelles territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest
(Kwets’ootł’àà (bras Nord du Grand lac des Esclaves)) — Décret déclarant
inaliénables..........................................................................................................
Terres territoriales (Loi)
Certaines parcelles territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest (région de
South Slave) — Décret modifiant le Décret déclarant inaliénables....................
Terres territoriales (Loi)
Décret fixant à la date d’enregistrement du présent décret la date d’entrée en
vigueur de l’article 201 de la loi..........................................................................
Loi maritime du Canada
Décret fixant au 1er novembre 2013 la date d’entrée en vigueur de la loi................
Terrorisme nucléaire (Loi)
Décret fixant au 1er octobre 2013 la date d’entrée en vigueur de certaines
dispositions de la loi............................................................................................
Plan d’action économique de 2013 (Loi no 1)
Enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics —
Règlement modifiant le Règlement.....................................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur (Loi)
Liste intérieure — Arrêté 2013-87-08-01 modifiant.................................................
Protection de l’environnement (1999) (Loi canadienne)
Liste intérieure — Arrêté 2013-112-08-01 modifiant...............................................
Protection de l’environnement (1999) (Loi canadienne)
Mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces
canadiennes — Règlement modifiant le Règlement...........................................
Mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des
Forces canadiennes (Loi)
Paiements reçus dans le cadre du Programme de retrait des permis de pêche du
poisson de fond de l’Atlantique — Décret de remise visant...............................
Gestion des finances publiques (Loi)
Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à
compter de la première dissolution du Parlement postérieure au
1er mai 2014.........................................................................................................
Révision des limites des circonscriptions électorales (Loi)
Produits biologiques (2009) — Règlement modifiant le Règlement........................
Produits agricoles au Canada (Loi)
Règles d’origine (tarif de préférence général et tarif des pays les moins
développés) — Règlement..................................................................................
Tarif des douanes
DORS/2013-158
27/09/13
2127
DORS/2013-163
30/09/13
2149
DORS/2013-160
30/09/13
2135
DORS/2013-159
30/09/13
2132
DORS/2013-161
30/09/13
2139
n
DORS/2013-162
30/09/13
2148
n
DORS/2013-169
30/09/13
2174
TR/2013-106
09/10/13
2198
TR/2013-105
09/10/13
2196
TR/2013-107
09/10/13
2202
n
TR/2013-108
09/10/13
2204
n
TR/2013-103
09/10/13
2188
n
DORS/2013-168
30/09/13
2171
DORS/2013-170
30/09/13
2180
DORS/2013-171
30/09/13
2182
DORS/2013-157
27/09/13
2120
TR/2013-104
09/10/13
2192
n
TR/2013-102
05/10/13
2187
n
DORS/2013-167
30/09/13
2167
DORS/2013-165
30/09/13
2153
iv
Commentaires
n
n
2013-10-09 Gazette du Canada Partie II, Vol. 147, no 21
DORS/2013-157—171 TR/2013-102—108
INDEX (suite)
Titre du texte réglementaire ou autre document
Lois
Traitement à l’extérieur (textiles et vêtements) — Décret modifiant le Décret de
remise concernant................................................................................................
Tarif des douanes
Utilisation des terres de la vallée du Mackenzie — Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Gestion des ressources de la vallée du Mackenzie (Loi)
v
Numéro
d’enregistrement
Date
Page
DORS/2013-164
30/09/13
2151
DORS/2013-166
30/09/13
2159
Commentaires
If undelivered, return COVER ONLY to:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising