Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 144, no 20
Vol. 144, No. 20
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
Partie II
OTTAWA, WEDNESDAY, SEPTEMBER 29, 2010
OTTAWA, LE MERCREDI 29 SEPTEMBRE 2010
Statutory Instruments 2010
Textes réglementaires 2010
SOR/2010-193
DORS/2010-193
Pages 1796 to 1803
Pages 1796 à 1803
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 6, 2010, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Partie II de la Gazette du Canada est publiée en vertu de la Loi sur les
textes réglementaires le 6 janvier 2010, et au moins tous les deux mercredis
par la suite.
Part II of the Canada Gazette contains all “regulations” as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Partie II de la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to Publishing and Depository Services, Public
Works and Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Partie II
de la Gazette du Canada est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $.
Pour les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes aux
Éditions et Services de dépôt, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable Document Format (PDF) and
in HyperText Mark-up Language (HTML) as the alternate format. The PDF
format of Part I, Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is
published simultaneously with the printed copy.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de document
portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme média substitut. Le
format PDF en direct de la Partie I, de la Partie II et de la Partie III est officiel
depuis le 1er avril 2003 et est publié en même temps que la copie imprimée.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues officielles,
pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue Sparks,
Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2010
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2010
ISSN 1494-6122
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2010
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2010
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
Registration
SOR/2010-193 September 16, 2010
Enregistrement
DORS/2010-193
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2010-87-09-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2010-87-09-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the substances set out in the annexed Order are specified on the Domestic Substances Lista;
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health have conducted a screening assessment of each of those
substances under section 74 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999b;
Whereas the Ministers are satisfied that those substances are
not being manufactured in or imported into Canada by any person
in a quantity of more than 100 kg in any one calendar year;
And whereas the Ministers suspect that a significant new activity in relation to any of those substances may result in the substance becoming toxic within the meaning of section 64 of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999b;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsection 87(3) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999b, hereby makes the annexed Order 2010-87-09-01 Amending the Domestic Substances List.
Ottawa, September 13, 2010
JIM PRENTICE
Minister of the Environment
Attendu que les substances figurant dans l’arrêté ci-après sont
inscrites sur la Liste intérieurea;
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé ont effectué une évaluation préalable de ces substances en
application de l’article 74 de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement (1999)b;
Attendu que ces ministres sont convaincus que ces substances
ne sont ni fabriquées ni importées au Canada par une personne en
une quantité supérieure à 100 kg au cours d’une année civile;
Attendu que ces ministres soupçonnent qu’une nouvelle activité relative à l’une de ces substances peut rendre celle-ci toxique
au sens de l’article 64 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999)b,
À ces causes, en vertu du paragraphe 87(3) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)b, le ministre
de l’Environnement prend l’Arrêté 2010-87-09-01 modifiant la
Liste intérieure, ci-après.
Ottawa, le 13 septembre 2010
Le ministre de l’Environnement
JIM PRENTICE
ORDER 2010-87-09-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2010-87-09-01 MODIFIANT LA
LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
Le 16 septembre 2010
1. Part 1 of the Domestic Substances List is amended by deleting the following:
475-71-8
1326-05-2
14295-43-3
38465-55-3
58161-93-6
2. Part 2 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
1. La partie 1 de la Liste intérieure1 est modifiée par radiation de ce qui suit :
475-71-8
1326-05-2
14295-43-3
38465-55-3
58161-93-6
2. La partie 2 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject to
subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est assujettie au
paragraphe 81(3) de la Loi
475-71-8 S′
1. Any activity involving, in any one calendar year, more than
100 kg of the substance Benzo[h]benz[5,6]acridino
[2,1,9,8-klmna]acridine-8,16-dione.
2. For each significant new activity, the following information
must be provided to the Minister at least 90 days before the day
475-71-8 S′
———
———
a
a
b
1
SOR/94-311
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
1796
b
1
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année civile,
plus de 100 kg de la substance Benzo[h]benz[5,6]acridino
[2,1,9,8-klmna]acridine-8,16-dione.
2. Pour chaque nouvelle activité, les renseignements ci-après
doivent être fournis au ministre au moins 90 jours avant que la
DORS/94-311
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
2010-09-29
Column 1
Substance
1326-05-2 S′
14295-43-3 S′
38465-55-3 S′
58161-93-6 S′
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
Column 2
Significant New Activity for which substance is subject to
subsection 81(3) of the Act
on which the quantity of the substance exceeds 100 kg in any
one calendar year:
(a) a description of the proposed significant new activity in
relation to the substance; and
(b) the information specified in Schedule 6 to the New
Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers).
3. The above information will be assessed within 90 days after the
day on which it is received by the Minister.
1. Any activity involving, in any one calendar year, more than
100 kg of the substance Spiro[isobenzofuran-1(3H),9′[9H]xanthen]-3-one, 2′,4′,5′,7′-tetrabromo-3′,6′-dihydroxy-,
lead salt.
2. For each significant new activity, the following information
must be provided to the Minister at least 90 days before the day
on which the quantity of the substance exceeds 100 kg in any
one calendar year:
(a) a description of the proposed significant new activity in
relation to the substance; and
(b) the information specified in Schedule 6 to the New
Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers).
3. The above information will be assessed within 90 days after the
day on which it is received by the Minister.
1. Any activity involving, in any one calendar year, more than
100 kg of the substance Benzo[b]thiophen-3(2H)-one,
4,7-dichloro-2-(4,7-dichloro-3-oxobenzo[b]thien-2(3H)ylidene)-.
2. For each significant new activity, the following information
must be provided to the Minister at least 90 days before the day
on which the quantity of the substance exceeds 100 kg in any
one calendar year:
(a) a description of the proposed significant new activity in
relation to the substance; and
(b) the information specified in Schedule 6 to the New
Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers).
3. The above information will be assessed within 90 days after the
day on which it is received by the Minister.
1. Any activity involving, in any one calendar year, more than
100 kg of the substance Nickel, bis[1-[4-(dimethylamino)
phenyl]-2-phenyl-1,2-ethenedithiolato(2-)-S,S′]-.
2. For each significant new activity, the following information
must be provided to the Minister at least 90 days before the day
on which the quantity of the substance exceeds 100 kg in any
one calendar year:
(a) a description of the proposed significant new activity in
relation to the substance; and
(b) the information specified in Schedule 6 to the New
Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers).
3. The above information will be assessed within 90 days after the
day on which it is received by the Minister.
1. Any activity involving, in any one calendar year, more than
100 kg of the substance Benzoic acid, 4-[1-[[(2,4dichlorophenyl)amino]carbonyl]-3,3-dimethyl-2-oxobutoxy]-.
2. For each significant new activity, the following information
must be provided to the Minister at least 90 days before the day
on which the quantity of the substance exceeds 100 kg in any
one calendar year:
(a) a description of the proposed significant new activity in
relation to the substance; and
(b) the information specified in Schedule 6 to the New
Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers).
3. The above information will be assessed within 90 days after the
day on which it is received by the Minister.
Colonne 1
Substance
1326-05-2 S′
Colonne 2
Nouvelle activité pour laquelle la substance est assujettie au
paragraphe 81(3) de la Loi
quantité de la substance n’excède 100 kg au cours d’une année
civile :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe 6 du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles
(substances chimiques et polymères).
3. Les renseignements qui précèdent seront évalués dans les
90 jours suivant leur réception par le ministre.
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année civile,
plus de 100 kg de la substance Acide 2-(2,4,5,7-tétrabromo-3,6dihydroxyxanthèn-9-yl)benzoïque, sel de plomb.
2. Pour chaque nouvelle activité, les renseignements ci-après
doivent être fournis au ministre au moins 90 jours avant que la
quantité de la substance n’excède 100 kg au cours d’une année
civile :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe 6 du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles
(substances chimiques et polymères).
3. Les renseignements qui précèdent seront évalués dans les
90 jours suivant leur réception par le ministre.
14295-43-3 S′
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année civile,
plus de 100 kg de la substance 4,7-Dichloro-2-(4,7-dichloro-3oxobenzo[b]thién-2(3H)-ylidène)benzo[b]thiophén-3(2H)-one.
2. Pour chaque nouvelle activité, les renseignements ci-après
doivent être fournis au ministre au moins 90 jours avant que la
quantité de la substance n’excède 100 kg au cours d’une année
civile :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe 6 du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles
(substances chimiques et polymères).
3. Les renseignements qui précèdent seront évalués dans les
90 jours suivant leur réception par le ministre.
38465-55-3 S′
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année civile,
plus de 100 kg de la substance Bis{1-[4-(diméthylamino)
phényl]-2-phényléthylène-1,2-dithiolato(2-)-S,S′}nickel.
2. Pour chaque nouvelle activité, les renseignements ci-après
doivent être fournis au ministre au moins 90 jours avant que la
quantité de la substance n’excède 100 kg au cours d’une année
civile :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe 6 du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles
(substances chimiques et polymères).
3. Les renseignements qui précèdent seront évalués dans les
90 jours suivant leur réception par le ministre.
1. Toute activité mettant en cause, au cours d’une année civile,
plus de 100 kg de la substance Acide 4-[1-[[(2,4dichlorophényl)amino]carbonyl]-3,3-diméthyl-2oxobutoxy]benzoïque.
2. Pour chaque nouvelle activité, les renseignements ci-après
doivent être fournis au ministre au moins 90 jours avant que la
quantité de la substance n’excède 100 kg au cours d’une année
civile :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe 6 du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles
(substances chimiques et polymères).
3. Les renseignements qui précèdent seront évalués dans les
90 jours suivant leur réception par le ministre.
58161-93-6 S′
1797
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’Arrêté.)
Issue and objectives
Question et objectifs
The purpose of Order 2010-87-09-01 Amending the Domestic
Substances List (the Order), made under subsection 87(3) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA 1999) is to
delete five substances currently listed on Part 1 of the Domestic
Substances List (the List) and add them to Part 2 of the List, and
to indicate that these substances are subject to the significant new
activity requirements under subsection 81(3) of CEPA 1999. The
substances subject to the Order are
1. Benzo[h]benz[5,6]acridino[2,1,9,8-klmna]acridine-8,16-dione.
(Chemical Abstracts Service [CAS] Registry No. 475-71-8)
2. Spiro[isobenzofuran-1(3H),9′-[9H]xanthen]-3-one, 2′,4′,5′,7′tetrabromo-3′,6′-dihydroxy-, lead salt. (CAS Registry
No. 1326-05-2)
3. Benzo[b]thiophen-3(2H)-one, 4,7-dichloro-2-(4,7-dichloro3-oxobenzo[b]thien-2(3H)-ylidene)-. (CAS Registry No.
14295-43-3)
4. Nickel, bis[1-[4-(dimethylamino)phenyl]-2-phenyl-1,2-ethenedithiolato(2-)-S,S′]-. (CAS Registry No. 38465-55-3)
5. Benzoic acid, 4-[1-[[(2,4-dichlorophenyl)amino]carbonyl]3,3-dimethyl-2-oxobutoxy]. (CAS Registry No. 58161-93-6)
L’Arrêté 2010-87-09-01 modifiant la Liste intérieure des substances (l’Arrêté), pris en vertu du paragraphe 87(3) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE
(1999)] a pour objet de radier cinq substances, présentement inscrites dans la partie 1 de la Liste intérieure des substances (la
Liste), et de les inscrire à la partie 2 de la Liste, et d’indiquer
qu’elles sont visées par les dispositions afférentes à une nouvelle
activité prévue au paragraphe 81(3) de la LCPE (1999). Les substances assujetties à cet arrêté sont les suivantes :
1. Benzo[h]benz[5,6]acridino[2,1,9,8-klmna]acridine-8,16-dione
(numéro de registre du Chemical Abstracts Service [CAS] 47571-8);
2. Acide 2-(2,4,5,7-tétrabromo-3,6-dihydroxyxanthèn-9-yl)
benzoïque, sel de plomb (numéro de registre CAS 1326-05-2);
3.
4,7-Dichloro-2-(4,7-dichloro-3-oxobenzo[b]thién-2(3H)ylidène)benzo[b]thiophén-3(2H)-one (numéro de registre
CAS 14295-43-3);
4.
Bis{1-[4-(diméthylamino)phényl]-2-phényléthylène1,2dithiolato(2-)-S,S′}nickel
(numéro
de
registre
CAS 38465-55-3);
5.
Acide
4-[1-[[(2,4-dichlorophényl)amino]carbonyl]3,3diméthyl-2-oxobutoxy]benzoïque
(numéro
de
registre
CAS 58161-93-6).
Description and rationale
Description et justification
On March 20, 2010, 13 Notices relating to the draft assessment
decisions for 17 substances in Batch 9 of the Challenge, including
the five substances subject to this Order, were published in the
Canada Gazette, Part I, Vol. 144, No. 12. In addition, the draft
screening assessments were released on the Chemical Substances
Web site.
The screening assessment was conducted to determine whether
the substances met the criteria under section 64 of CEPA 1999;
pursuant to this provision a substance is toxic if it is entering or
may enter the environment in a quantity or concentration or under
conditions that
(a) have or may have an immediate or long-term harmful effect
on the environment or its biological diversity;
(b) constitute or may constitute a danger to the environment on
which life depends; or
(c) constitute or may constitute a danger in Canada to human
life or health.
The conclusion of the screening assessment is that the five substances do not meet any of the criteria set out in section 64 of
CEPA 1999.
In addition, results from notices issued under paragraph 71(1)(b) of CEPA 1999 in 2009 revealed no reports of
Le 20 mars 2010, 13 avis concernant des ébauches de décisions
consécutives à l’évaluation de 17 substances du neuvième lot du
Défi, y compris les cinq substances visées par cet arrêté, ont été
diffusés dans la Partie I (vol. 144, no 12) de la Gazette du Canada. De plus, les ébauches des évaluations préalables ont été diffusées sur le site Web des Substances chimiques.
L’évaluation préalable a été effectuée pour déterminer si les
substances satisfaisaient ou non aux critères de toxicité énoncés à
l’article 64 de la LCPE (1999). En vertu de cette disposition, une
substance est réputée toxique si elle pénètre ou risque de pénétrer
dans l’environnement en une quantité ou concentration ou dans
des conditions qui peuvent :
a) avoir, immédiatement ou à long terme, un effet nocif sur
l’environnement ou sur la diversité biologique;
b) mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie;
c) constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé
humaine.
L’évaluation préalable a permis de conclure que les cinq substances ne répondent à aucun des critères énoncés à l’article 64 de
la LCPE (1999).
De plus, les résultats des avis émis en 2009 en vertu de l’alinéa 71(1)b) de la LCPE (1999) n’ont révélé aucune déclaration
1798
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
industrial activities (manufacture or import) with respect to the
five substances, above the reporting threshold of 100 kg per year
for the specified reporting year of 2006. These five substances are
hence deemed not in commerce.
However, due to the persistence, bioaccumulation and inherent
toxicity properties of the five substances, a Notice of intent to
amend the Domestic Substances List under subsection 87(3) of
the Canadian Environmental Protection Act, 1999 to indicate that
subsection 81(3) of the Act applies to five substances was published in the Canada Gazette, Part I, on March 20, 2010. It was
proposed that the Significant New Activity provisions of CEPA
1999 be applied so that any new use of these five substances is
declared and undergoes ecological and human health risk assessments, prior to these substances being introduced into Canada.
The Order deletes five substances from Part 1 of the Domestic
Substances List and adds them to Part 2 of the List and indicates
that they are subject to the Significant New Activity provisions
specified under subsection 81(3) of CEPA 1999.
d’activités industrielles (fabrication ou importation) relative à ces
cinq substances au-delà du seuil de 100 kg par an pour l’année de
déclaration 2006. Par conséquent, il est estimé que ces cinq substances ne sont pas commercialisées au Canada.
Cependant, étant donné les propriétés de persistance, de bioaccumulation et de toxicité intrinsèque de ces cinq substances, un
Avis d’intention de modifier la Liste intérieure des substances en
vertu du paragraphe 87(3) de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement (1999) en vue d’indiquer que le paragraphe 81(3) de cette loi s’applique à cinq substances a été publié
dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 20 mars 2010. Il était
proposé d’appliquer les dispositions relatives à de nouvelles activités de la LCPE (1999) de telle sorte que toute nouvelle utilisation de ces cinq substances soit déclarée et que des évaluations de
risques pour la santé humaine et l’environnement soient menées,
avant qu’elles ne soient introduites au Canada.
L’Arrêté radie cinq substances inscrites à la partie 1 de la Liste
intérieure des substances et les ajoute à la partie 2 de cette liste,
et indique qu’elles sont visées par les dispositions afférentes à une
nouvelle activité, prévue au paragraphe 81(3) de la LCPE (1999).
Authority
Fondement
The Order is made under subsection 87(3) of CEPA 1999. This
modification to the List will trigger the application of subsection 81(3) of the Act with respect to the substances that are the
object of the amendment.
Subsection 81(3) of the Act will require that any person that intends to use any of the five substances in a quantity exceeding
100 kg in a calendar year to provide the following information to
the Minister:
• a description of the proposed significant new activity in relation to the substance; and
• the information specified in Schedule 6 of the New Substances
Notification Regulations (Chemicals and Polymers).
Subsection 81(3) of CEPA 1999 provides that this information
be communicated to the minister at least 90 days before the day
on which the quantity of the substance used in a new activity or
the quantity imported or manufactured for a new activity exceeds
100 kg. The Order also provides that the information will be assessed within 90 days after it is received by the Minister of the
Environment.
L’Arrêté est présenté en vertu du paragraphe 87(3) de la LCPE
(1999). Cette modification à la Liste entraînera l’application du
paragraphe 81(3) de la Loi relativement aux substances qui font
l’objet de la modification.
Le paragraphe 81(3) de la Loi imposera à quiconque entend
utiliser une des cinq substances en une quantité supérieure à
100 kg par année civile, de fournir au ministre les renseignements
suivants :
• la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de la
substance;
• l’information précisée à l’annexe 6 du Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles (substances
chimiques et polymères).
Le paragraphe 81(3) de la LCPE (1999) impose à quiconque
entend utiliser, fabriquer ou importer l’une ou l’autre de ces cinq
substances en une quantité supérieure à 100 kg, de fournir ces
renseignements au ministre, dans les 90 jours précédant le début
de la nouvelle activité proposée. L’Arrêté fait aussi en sorte que
les renseignements qui précèdent seront évalués dans les 90 jours
suivant leur réception par le ministre de l’Environnement.
Benefits and costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
The amendment to the Domestic Substances List will require
notification for risk assessment with respect to any new activity in
relation with these substances. This will allow for the making of
informed decisions to manage appropriately the risks associated
with any of these five substances prior to the commencement of
the new activity.
La modification à la Liste intérieure des substances permettra
d’évaluer les risques associés à toute nouvelle activité proposée à
l’égard de ces substances. Ainsi, le gouvernement sera en mesure
de prendre des décisions éclairées et de gérer adéquatement les
risques que présentent ces cinq substances avant le commencement d’une nouvelle activité.
Costs
Coûts
There is currently no evidence that these substances are imported or manufactured in quantities of more than 100 kg per
calendar year. Therefore, incremental costs to the public, industry
or governments associated with this Order are not expected.
Actuellement, rien n’indique que ces substances sont importées
ou fabriquées au Canada en quantité excédant 100 kg par année
civile. Par conséquent, il ne devrait pas y avoir de coût différentiel pour le public, l’industrie ou les gouvernements qui soit associé au présent arrêté.
1799
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
As these substances are not in commerce, a reasonable assumption of the magnitude of their use and the size of the industry is
not feasible. Hence, a total cost expected to be incurred by the
industry in the event of significant new activities cannot be estimated at this time.
There would likely be cost to the government associated with
assessing the information provided by the regulatees as per section 83 of CEPA 1999. These costs cannot be estimated at this
time.
Toutefois, quiconque souhaitant utiliser, importer ou fabriquer
l’une de ces substances en une quantité supérieure au seuil établi
serait tenu de fournir les renseignements exigés mentionnés précédemment. Cette personne pourrait avoir à payer des frais uniques de 179 000 $ par substance (en dollars de 2004). Il est possible de réduire ce coût en employant des données de remplacement
(résultats d’essais sur des substances similaires ou obtenus par
modélisation, par exemple). En outre, la partie intéressée peut
demander d’être exemptée de ces exigences en vertu du paragraphe 81(8) de la LCPE (1999).
Puisque ces substances ne sont pas commercialisées, il est impossible de formuler une hypothèse raisonnable sur l’importance
de leur utilisation ni sur la taille du secteur industriel les employant. Il est donc impossible présentement d’estimer le coût
total pour l’industrie s’il se produisait de nouvelles activités.
Le gouvernement devrait certainement encourir des coûts relatifs à l’évaluation des renseignements qui lui seraient soumis par
les personnes réglementées en vertu de l’article 83 de la LCPE
(1999). Les coûts ne peuvent être estimés en ce moment.
Consultation
Consultation
On March 20, 2010, a Notice of intent to amend the Domestic
Substances List under subsection 87(3) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999 to indicate that subsection 81(3) of
the Act applies to five substances was published. A summary of
the screening assessment under subsection 77(1) was also published for a 60-day public comment period in the Canada Gazette,
Part I.
Le 20 mars 2010, un Avis d’intention de modifier la Liste intérieure des substances en vertu du paragraphe 87(3) de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999) en vue
d’indiquer que le paragraphe 81(3) de la Loi s’applique à cinq
substances ainsi qu’un résumé de l’évaluation préalable de ces
substances en vertu du paragraphe 77(1) ont été publiés dans la
Partie I de la Gazette du Canada pour une période de commentaires du public de 60 jours.
Environnement Canada a aussi informé les gouvernements
provinciaux et territoriaux au moyen d’une lettre envoyée aux
membres du Comité consultatif national de la LCPE, avec la possibilité de soumettre des commentaires. Aucun commentaire sur
l’Avis d’intention n’a été reçu.
Pendant la période de commentaires du public, deux soumissions ont été reçues par deux organisations non gouvernementales, le 20 mars 2010.
Les préoccupations des organisations non gouvernementales
concernant la disposition relative à de nouvelles activités sont les
suivantes :
1. Il y a absence de participation du public au processus d’évaluation subséquente effectuée dans le cadre des avis de nouvelle
activité.
• Le Programme sur les substances nouvelles a lancé l’établissement d’un processus d’examen périodique de ses rapports
d’évaluation par groupes à l’extérieur du Programme des
substances nouvelles. Ce projet-pilote comprendra l’examen
des évaluations des avis de nouvelles substances par un
groupe d’intervenants (c’est-à-dire l’industrie, les organisations non gouvernementales et le gouvernement). Le Programme de substances nouvelles prendra en compte la publication des sommaires de rapports d’évaluation si l’une de ces
substances fait l’objet d’un avis de nouvelle activité. De cette
façon, les intervenants auront la possibilité de commenter les
conclusions de l’évaluation et les mesures de contrôle qui en
découlent.
2. Le seuil établi à 100 kg pour la soumission dans le cadre des
avis de nouvelle activité est trop élevé et ne tient pas compte de
tous utilisateurs potentiels des substances visées.
• Le seuil de 100 kg par an mentionné dans l’Avis émis en vertu
de l’article 71 et utilisé pour déterminer si une substance est
In the event, however, that a person wishes to use, import or
manufacture any of these substances in a quantity above the prescribed threshold, the required information described above will
need to be provided. That person may incur a one-time cost of up
to $179,000 per substance ($ 2004). This amount can be reduced
by using surrogate data (test results from a similar substance or
obtained from modeling, for example). In addition, the interested
party can request a waiver of these requirements under subsection 81(8) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
Environment Canada has also informed the governments of the
provinces and territories via a letter through the CEPA National
Advisory Committee (CEPA NAC), with an opportunity to comment. No comments were received from CEPA NAC.
Two submissions from non-governmental organisations
(NGOs) were received during the public comment period on the
March 20, 2010, notice of intent.
The NGOs’ general concerns on the Significant New Activity
(SNAc) provisions are the following:
1. There is absence of public engagement in reviewing the assessments for substances submitted through this provision;
• The New Substances Program has initiated the development
of a process for periodic review of its assessment reports by
groups outside the New Substances Program. This pilot project will involve the review of New Substances Notification
assessments by a panel of stakeholders (i.e. industry, NGOs
and government). The New Substances Program will consider
publication of assessment report summaries if any Significant
New Activity is notified for any of these substances. This will
provide an opportunity to stakeholders to comment on assessment conclusions and associated control actions.
2. The threshold of 100 kg for submitting under SNAc is too high
and does not require accountability by all users of targeted
chemicals;
• The 100 kg per year threshold specified in the section 71 notice, and used to determine whether a substance is imported
1800
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
into or manufactured in Canada, is based on the lowest
threshold that triggers notifications under the New Substances
Program. The new substances regulatory framework has been
subject to extensive multistakeholder consultations where it
was recognised that the CEPA definition of toxic is not based
on “hazard” assessments. CEPA 1999 defines toxic in terms
of both intrinsic properties and exposure potential. The New
Substances Notification Regulations were therefore structured
around a set of volume-triggered tiered testing requirements,
thus incorporating the notion of exposure by requiring more
extensive assessments for larger exposure potential. Stakeholders not subject to the section 71 Notice (i.e. that fall below the reporting threshold) are strongly encouraged to inform
the Government of Canada of their activities relating to substances by responding to the Challenge Questionnaire. When
such information is received, it is considered in the risk assessment and, if applicable, in the development of the risk
management approach.
3. This approach does not define these chemicals as toxic under
CEPA 1999. According to NGOs, these substances should be
considered toxic under CEPA 1999, based on the inherent hazard
data that currently exist for these substances and not on the evidence that these substances may not be in current use in Canada
or their usage is below the reporting threshold of 100 kg;
• The substances subject to the current proposal had no report
of import or manufacture for the year 2006. Use of the SNAc
provision will ensure that further assessment of a substance is
conducted if a stakeholder is interested in using it in the future
in a quantity exceeding the threshold that triggers notifications
under the New Substances Program. As specified in section 83 of the Act, a joint assessment process is carried out between Environment Canada and Health Canada to determine
whether there is a potential for adverse effects of the substances on the environment and human health. Notification of
new activities, and assessment prior to their use, allows the
Government to take action on these substances before exposure becomes a concern. CEPA 1999 defines “toxic” in terms
of both intrinsic properties and exposure potential. Since there
is only a very low exposure potential at the moment, the substances do not meet the toxicity criteria set out in section 64.
4. This is an inadequate framework to consider impacts to vulnerable populations (e.g. developing fetuses and children, workers,
indigenous communities including Inuit communities and First
Nations, people of low income and people with chemical
sensitivities);
• As specified in section 83 of CEPA 1999, should a new activity be notified, a joint assessment process is carried out between Environment Canada and Health Canada to determine
whether there is a potential for adverse effects of the substances on the environment and human health. This assessment is intended to succinctly identify critical human health
issues. In assessments, potential exposure of the general population, including different age groups, is estimated. To the extent possible, based on available data, exposure to a substance
importée ou fabriquée au Canada est fondé sur le seuil le plus
faible qui exige des avis émis en vertu du Programme des substances nouvelles. Le cadre de réglementation des substances
nouvelles a fait l’objet de nombreuses consultations lorsqu’on
a reconnu que la définition de substance toxique énoncée dans
la LCPE (1999) n’était pas fondée sur des évaluations du
« risque ». La LCPE (1999) définit une substance toxique en
fonction des propriétés intrinsèques et du potentiel d’exposition. Le Règlement sur les renseignements concernant les
substances nouvelles est donc structuré autour d’une série
d’exigences d’essai par étapes selon la quantité seuil, qui incorpore la notion d’exposition en exigeant des évaluations
plus poussées pour un potentiel d’exposition plus important.
Les intervenants qui ne sont pas soumis à l’avis de l’article 71
(c’est-à-dire que leur utilisation de ces substances se situe
sous le seuil de déclaration) sont fortement encouragés à informer le gouvernement du Canada de leurs activités relatives
aux substances en répondant au Questionnaire du Défi. Ces
renseignements, une fois reçus, sont examinés pour
l’évaluation des risques et, au besoin, pour l’élaboration d’une
approche de la gestion des risques.
3. Cette approche ne définit pas ces substances chimiques comme
étant toxiques en vertu de la LCPE (1999). D’après les organisations non gouvernementales, ces substances devraient être considérées comme étant toxiques en vertu de la LCPE (1999) compte
tenu des données disponibles actuellement sur les dangers inhérents de ces substances et non pas des preuves que ces substances
ne sont peut-être pas actuellement utilisées au Canada ou que leur
utilisation est sous le seuil de déclaration de 100 kg.
• D’après les déclarations, aucune des substances faisant l’objet
de la proposition actuelle n’était importée ni fabriquée en
2006. Le recours à la disposition relative à de nouvelles activités assurera une évaluation plus poussée des risques advenant qu’un intervenant soit intéressé à l’utiliser en quantité
supérieure au seuil de déclaration établi dans le cadre du Programme des substances nouvelles. Comme le prévoit l’article 83 de la Loi, une évaluation conjointe est réalisée par Environnement Canada et Santé Canada pour déterminer si ces
substances peuvent avoir des effets nocifs sur l’environnement et la santé humaine. Un avis de nouvelle activité et une
évaluation avant leur utilisation permettront également au
gouvernement de prendre des mesures relativement à ces
substances avant que les expositions ne deviennent préoccupantes. La LCPE (1999) définit une substance toxique en
fonction de ses propriétés intrinsèques et du potentiel
d’exposition. Puisque pour le moment il n’y a qu’un faible
risque d’exposition, les substances ne répondent pas aux critères de l’article 64 de la Loi.
4. Il s’agit d’un cadre insuffisant pour considérer les effets auprès
des populations vulnérables (par exemple les fœtus et les enfants
en développement, les travailleurs, y compris les collectivités
autochtones et les Premières Nations, les personnes à faible revenu et les personnes hypersensibles aux produits chimiques).
• Comme le prévoit l’article 83 de la LCPE (1999), lorsqu’une
nouvelle activité est déclarée, une évaluation conjointe est réalisée par Environnement Canada et Santé Canada pour déterminer s’il y a des substances pouvant causer des effets nocifs sur l’environnement et la santé humaine. Cette évaluation
a pour objet de définir de façon succincte les enjeux critiques
pour la santé humaine. Les possibilités d’exposition de la population générale, y compris différents groupes d’âge, sont
estimées au cours de ces évaluations. Dans la mesure du
1801
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
from multiple routes (that is, inhalation, ingestion and contact
on the skin) and sources (ambient air, indoor air, drinking
water, food, beverage (including breast milk and formula for
infants), soil, and in some instances consumer products) is
taken into consideration in charactering exposure and risk to
different age groups in the general population.
5. There is limited opportunity to require the submission of toxicity data on critical hazard endpoint including endocrine disruption and neurodevelopmental toxicity.
• It was decided that this type of data would not be requested at
the moment. If, after the beginning of the evaluation, Environment Canada or Health Canada estimate that the information in the Significant New Activity Notification is insufficient, paragraph 84(1)(c) of CEPA 1999 enables the Minister
of the Environment, under certain conditions, to request additional information to determine whether the substance is
“toxic” or capable of becoming “toxic” under the Act.
possible et à partir des données disponibles, l’exposition à une
substance par diverses voies (inhalation, ingestion et contacts
cutanés) et sources (air ambiant, air intérieur, eau de boisson,
nourriture, boissons — y compris le lait maternel et le lait maternisé pour les nourrissons — le sol et, parfois, des produits
de consommation) est prise en considération lors de la caractérisation de l’exposition et des risques pour différents groupes d’âge dans la population générale.
5. La possibilité de demander de l’information sur la toxicité
chronique, la perturbation endocrinienne ou la toxicité neurologique du développement est limitée dans un avis de nouvelle
activité.
• Il a été décidé que ce type d`information ne serait pas demandé pour le moment. Si, après le début de l’évaluation, Environnement Canada ou Santé Canada estime que l’information dans l’Avis de nouvelle activité est insuffisante,
l’alinéa 84(1)c) de la LCPE (1999) permet au ministre de
l’Environnement de demander, à certaines conditions, de
l’information additionnelle afin de déterminer si la substance
est « toxique » ou susceptible de le devenir en vertu de la Loi.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Since the Order is made under CEPA 1999, enforcement officers will, if and when verifying compliance with the requirements
set out in the Order, apply the guiding principles set out in the
Compliance and Enforcement Policy implemented under the Act.
The Policy also sets out the range of possible responses to violations, including warnings, directions, environmental protection
compliance orders, ticketing, ministerial orders, injunctions,
prosecution, and environmental protection alternative measures
(which are an alternative to a court trial after the laying of charges
for a contravention to the Canadian Environmental Protection
Act, 1999). In addition, the Policy explains when Environment
Canada will resort to civil suits by the Crown for costs recovery.
Puisque l’Arrêté est effectué en vertu de la LCPE (1999), au
moment de vérifier la conformité aux exigences telles
qu’exposées dans l’Arrêté, les agents d’application de la loi appliqueront les principes directeurs énoncés dans la Politique de
conformité et d’application établie aux fins de la Loi. Cette politique énonce aussi différentes mesures pouvant être prises en cas
d’infraction présumée, soit : avertissements, ordres, ordonnances
d’exécution en matière de protection de l’environnement, contraventions, arrêtés ministériels, injonctions, poursuites et mesures
de rechange en matière de protection de l’environnement (solutions de rechange permettant d’éviter un procès après qu’une
plainte a été déposée à la suite d’une infraction à la LCPE
[1999]). De surcroît, la politique explique dans quelles situations
Environnement Canada aura recours à des poursuites civiles intentées par la Couronne pour le recouvrement des frais.
Si, après une inspection ou une enquête, un agent d’application
de la loi a des motifs raisonnables de croire qu’une infraction a
été commise, la mesure à prendre sera déterminée en fonction des
critères suivants :
• Nature de l’infraction présumée : Il convient notamment de
déterminer la gravité des dommages, s’il y a eu action délibérée de la part du contrevenant, s’il s’agit d’une récidive et s’il
y a eu tentative de dissimuler de l’information ou de contourner, d’une façon ou d’une autre, les objectifs et les exigences
de la Loi.
• Efficacité du moyen employé pour obliger le contrevenant à
obtempérer : Le but est de faire respecter la Loi dans les meilleurs délais tout en empêchant les récidives. Il sera tenu
compte, notamment, du dossier du contrevenant pour l’observation de la Loi, de sa volonté de coopérer avec les agents
d’application de la loi et de la preuve que des correctifs ont
été apportés.
• Uniformité dans l’application : Les agents d’application de la
loi tiendront compte de ce qui a été fait dans des cas semblables pour décider des mesures à prendre afin de faire appliquer la Loi.
L’élaboration d’un plan de mise en œuvre ou d’une stratégie
pour assurer la conformité ou encore l’établissement de normes
When, following an inspection or an investigation, an enforcement officer discovers an alleged violation, the officer will
choose the appropriate enforcement action based on the following
factors:
• Nature of the alleged violation: This includes consideration of
the damage, the intent of the alleged violator, whether it is a
repeat violation, and whether an attempt has been made to
conceal information or otherwise subvert the objectives and
requirements of the Act.
• Effectiveness in achieving the desired result with the alleged
violator: The desired result is compliance within the shortest
possible time and with no further repetition of the violation.
Factors to be considered include the violator’s history of
compliance with the Act, willingness to co-operate with enforcement officers, and evidence of corrective action already
taken.
• Consistency: Enforcement officers will consider how similar
situations have been handled in determining the measures to
be taken to enforce the Act.
Since this Order deletes the five substances from Part 1 and
adds them to Part 2 of the Domestic Substances List, developing
1802
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20 SOR/DORS/2010-193
an implementation plan, a compliance strategy or establishing a
service standard are not considered necessary.
de service n’est pas jugée nécessaire, puisque l’Arrêté radie cinq
substances actuellement inscrites à la partie 1 de la Liste des substances toxiques et les inscrit à la partie 2 de cette liste.
Contact
Personne-ressource
Mark Burgham
Acting Executive Director
Program Development and Engagement Division
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: 819-956-9313
Fax: 819-953-7155
Email: Existing.substances.existantes@ec.gc.ca
Mark Burgham
Directeur exécutif par intérim
Division de la mobilisation et de l’élaboration de programmes
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : 819-956-9313
Télécopieur : 819-953-7155
Courriel : Existing.substances.existantes@ec.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2010
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2010
1803
2010-09-29
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
TABLE OF CONTENTS
Registration
number
SOR/2010-193
P.C.
number
SOR:
SI:
SOR/2010-193
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Minister
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
Environment
Order 2010-87-09-01 Amending the Domestic Substances List ...................
1796
i
2010-09-29
INDEX
Canada Gazette Part II, Vol. 144, No. 20
SOR:
SI:
SOR/2010-193
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Name of Statutory Instrument or Other Document
Statutes
Registration
number
Date
Page
Domestic Substances List — Order 2010-87-09-01 Amending ................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2010-193
16/09/10
1796
ii
Comments
2010-09-29
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20
TABLE DES MATIÈRES DORS :
TR :
Numéro
d’enregistrement
DORS/2010-193
Numéro
de C.P.
DORS/2010-193
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministre
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
Environnement
Arrêté 2010-87-09-01 modifiant la Liste intérieure ......................................
1796
iii
2010-09-29
INDEX
Gazette du Canada Partie II, Vol. 144, no 20
DORS :
TR :
DORS/2010-193
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a — abroge
Titre du texte réglementaire ou autre document
Lois
Numéro
d’enregistrement
Date
Page
Liste intérieure — Arrêté 2010-87-09-01 modifiant..................................................
Protection de l’environnement (Loi canadienne) (1999)
DORS/2010-193
16/09/10
1796
iv
Commentaires
If undelivered, return COVER ONLY to:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising