Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 141, no 15
Vol. 141, No. 15
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
Partie II
OTTAWA, WEDNESDAY, JULY 25, 2007
OTTAWA, LE MERCREDI 25 JUILLET 2007
Statutory Instruments 2007
Textes réglementaires 2007
SOR/2007-165 and 166 and SI/2007-76
DORS/2007-165 et 166 et TR/2007-76
Pages 1752 to 1770
Pages 1752 à 1770
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 10, 2007, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 10 janvier 2007, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Government of Canada Publications, Public
Works and Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Publications du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in PDF (Portable Document
Format) and in HTML (HyperText Mark-up Language) as the alternate
format.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en format PDF
(Portable Document Format) et en HTML (langage hypertexte) comme média
substitut.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues officielles,
pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue Sparks,
Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2007
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2007
ISSN 1494-6122
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2007
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2007
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Registration
SOR/2007-165
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-165
July 12, 2007
Enregistrement
DORS/2007-165
Le 12 juillet 2007
AUDITOR GENERAL ACT
LOI SUR LE VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL
Repealing Order in Council P.C. 2004-876 and
Making Direction Applying the Auditor General
Act Sustainable Development Strategy
Requirements to Certain Departments
Abrogeant le décret C.P. 2004-876 et prend la
Directive assujettissant certains ministères aux
exigences de la Loi sur le vérificateur général
relatives aux stratégies de développement durable
P.C. 2007-1124
C.P. 2007-1124
July 12, 2007
Le 12 juillet 2007
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Human Resources and Skills
Development, the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, the President of the Treasury Board and the Minister
of Health, pursuant to subsection 24(3)a of the Auditor General
Act, hereby
(a) repeals Order in Council P.C. 2004-876 of July 20, 2004b;
and
(b) makes the annexed Direction Applying the Auditor General
Act Sustainable Development Strategy Requirements to Certain
Departments.
Sur recommandation du ministre des Ressources humaines et
du Développement des compétences, du ministre de la Sécurité
publique et de la Protection civile, du président du Conseil du
Trésor et du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 24(3)a
de la Loi sur le vérificateur général, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil :
a) abroge le décret C.P. 2004-876 du 20 juillet 2004b;
b) prend la Directive assujettissant certains ministères aux exigences de la Loi sur le vérificateur général relatives aux stratégies de développement durable, ci-après.
DIRECTION APPLYING THE AUDITOR GENERAL ACT
SUSTAINABLE DEVELOPMENT STRATEGY
REQUIREMENTS TO CERTAIN DEPARTMENTS
DIRECTIVE ASSUJETTISSANT CERTAINS
MINISTÈRES AUX EXIGENCES DE LA
LOI SUR LE VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL
RELATIVES AUX STRATÉGIES
DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
DIRECTION
DIRECTIVE
1. The requirements of subsections 24(1) and (2) of the Auditor
General Act apply in respect of the departments set out in the
schedule.
1. Les ministères visés à l’annexe sont assujettis aux obligations prévues aux paragraphes 24(1) et (2) de la Loi sur le vérificateur général.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Direction comes into force on the day on which it is
registered.
2. La présente directive entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
SCHEDULE
(Section 1)
ANNEXE
(article 1)
Canada Border Services Agency
Agence des services frontaliers du Canada
Public Health Agency of Canada
Agence de la santé publique du Canada
Public Service Human Resources Management Agency of Canada
Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada
Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada
Public Service Human Resources Management Agency of
Canada
Agence de la santé publique du Canada
Public Health Agency of Canada
Agence des services frontaliers du Canada
Canada Border Services Agency
———
———
a
a
b
S.C. 1995, c. 43, s. 5
SI/2004-109
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2007
1752
b
L.C. 1995, ch. 43, art. 5
TR/2004-109
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2007
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Registration
SOR/2007-166
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
July 13, 2007
Enregistrement
DORS/2007-166
Le 13 juillet 2007
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
SOFTWOOD LUMBER PRODUCTS EXPORT CHARGE ACT,
2006
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
LOI DE 2006 SUR LES DROITS D’EXPORTATION DE
PRODUITS DE BOIS D’ŒUVRE
Allocation Method Order – Softwood Lumber
Products
Arrêté sur la méthode d’allocation de quotas
(produits de bois d’œuvre)
The Minister of Foreign Affairs, pursuant to paragraph 6.3(3)(a)a of the Export and Import Permits Act and section 108 of the Softwood Lumber Products Export Charge Act,
2006b, hereby makes the annexed Allocation Method Order –
Softwood Lumber Products.
Ottawa, July 12, 2007
PETER GORDON MACKAY
Minister of Foreign Affairs
En vertu de l’alinéa 6.3(3)a)a de la Loi sur les licences
d’exportation et d’importation et de l’article 108 de la Loi de
2006 sur les droits d’exportation de produits de bois d’œuvreb, le
ministre des Affaires étrangères prend l’Arrêté sur la méthode
d’allocation de quotas (produits de bois d’œuvre), ci-après.
Ottawa, le 12 juillet, 2007
Le ministre des Affaires étrangères
PETER GORDON MACKAY
ALLOCATION METHOD ORDER – SOFTWOOD
LUMBER PRODUCTS
ARRÊTÉ SUR LA MÉTHODE D’ALLOCATION DE
QUOTAS (PRODUITS DE BOIS D’ŒUVRE)
Definitions
“Act”
« Loi »
1. The following definitions apply in this Order.
“Act” means the Export and Import Permits Act.
“current
softwood
lumber
products”
« produits de
bois d’œuvre
courants »
“current softwood lumber products” means the
products described in item 5104, Group 5, of the
schedule to the Export Control List.
“exported”
« exporté »
“exported” has the meaning set out in section 6.4 of
the Act.
“former softwood lumber products” means the
products described in item 5105, Group 5, of the
schedule to the Export Control List as it existed
during the reference period.
“former
softwood
lumber
products”
« anciens
produits de
bois d’œuvre »
“Manitoba
quantity”
« quantité pour
le Manitoba »
“Ontario
quantity”
« quantité pour
l’Ontario »
“primary
producer”
« entreprise de
première
transformation »
“Manitoba quantity” means the quantity of current
softwood lumber products that may be exported
from Manitoba to the United States during a
month under subsection 6.3(2) of the Act.
“Ontario quantity” means the quantity of current
softwood lumber products that may be exported
from Ontario to the United States during a month
under subsection 6.3(2) of the Act.
“primary producer” means a person who produced
or produces former, current or Quebec softwood
lumber products from softwood sawlogs.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent arrêté.
« anciens produits de bois d’œuvre » Produits mentionnés à l’article 5105 du groupe 5 de l’annexe
de la Liste des marchandises d’exportation
contrôlée, telle qu’elle existait pendant la période
de référence.
Définitions
« entreprise de première transformation » Personne
qui a produit ou produit d’anciens produits de
bois d’œuvre, des produits de bois d’œuvre courants ou des produits de bois d’œuvre du Québec
à partir de grumes de sciage de résineux.
« entreprise de seconde transformation » Personne
qui a effectué ou effectue une seconde transformation, au sens du paragraphe 13(1) de la Loi de
2006 sur les droits d’exportation de produits de
bois d’œuvre, d’anciens produits de bois d’œuvre
ou de produits de bois d’œuvre courants.
« exporté » S’entend au sens de l’article 6.4 de la
Loi.
« Loi » La Loi sur les licences d’exportation et
d’importation.
« période de référence » Période commençant le
1er avril 2001 et se terminant le 31 décembre 2005.
« entreprise de
première
transformation »
“primary
producer”
« produits d’une entreprise de première transformation » Anciens produits de bois d’œuvre qu’une
entreprise de première transformation a produits
à n’importe quel moment et qui n’ont pas subi de
seconde transformation au Canada.
« produits
d’une
entreprise de
première
transformation »
“primary
producer’s
products”
———
———
a
a
b
S.C. 2006, c. 13, s. 111
S.C. 2006, c. 13
b
« anciens
produits de bois
d’œuvre »
“former
softwood
lumber
products”
« entreprise de
seconde
transformation »
“remanufacturer”
« exporté »
“exported”
« Loi »
“Act”
« période de
référence »
“reference
period”
L.C. 2006, ch. 13, art. 111
L.C. 2006, ch. 13
1753
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
“primary
producer’s
products”
« produits
d’une
entreprise de
première
transformation »
“primary producer’s products” means the former
softwood lumber products that the primary producer produced at any time and that were not
remanufactured in Canada.
« produits d’une entreprise de seconde transformation » Anciens produits de bois d’œuvre qu’une
entreprise de seconde transformation a transformés à n’importe quel moment et qui n’ont pas
subi d’autre seconde transformation par la suite
au Canada.
« produits
d’une
entreprise de
seconde
transformation »
“remanufacturer’s
products”
“Quebec
quantity”
« quantité pour
le Québec »
“Quebec quantity” means the quantity of current
softwood lumber products that may be exported
from Quebec to the United States during a month
under subsection 6.3(2) of the Act.
“Quebec softwood lumber products” means the
softwood lumber products produced in Quebec
that were reported to the Minister of Natural Resources and Wildlife under the Forest Act,
R.S.Q., c. F-4.1.
« produits de bois d’œuvre courants » Produits
mentionnés à l’article 5104 du groupe 5 de
l’annexe de la Liste des marchandises d’exportation contrôlée.
« produits de
bois d’œuvre
courants »
“current
softwood
lumber
products”
« produits de bois d’œuvre du Québec » Produits de
bois d’œuvre produits au Québec et déclarés au
ministre des Ressources naturelles et de la Faune
en vertu de la Loi sur les forêts, L.R.Q., ch. F-4.1.
« produits de
bois d’œuvre
du Québec »
“Quebec
softwood
lumber
products”
« quantité pour la Saskatchewan » Quantité de produits de bois d’œuvre courants qui peut être exportée de la Saskatchewan vers les États-Unis au
cours d’un mois en vertu du paragraphe 6.3(2) de
la Loi.
« quantité pour
la
Saskatchewan »
“Saskatchewan
quantity”
« quantité pour
l’Ontario »
“Ontario
quantity”
Application
“Quebec
softwood
lumber
products”
« produits de
bois d’œuvre
du Québec »
“reference
period”
« période de
référence »
“reference period” means the period beginning on
April 1, 2001 and ending on December 31, 2005.
“remanufacturer”
« entreprise de
seconde
transformation »
“remanufacturer” means a person who remanufactured or remanufactures — within the meaning
of subsection 13(1) of the Softwood Lumber
Products Export Charge Act, 2006 — former or
current softwood lumber products.
“remanufacturer’s products” means the former
softwood lumber products that the remanufacturer remanufactured at any time and that were
not further remanufactured in Canada.
“Saskatchewan
quantity”
« quantité pour
la
Saskatchewan »
“Saskatchewan quantity” means the quantity of
current softwood lumber products that may be
exported from Saskatchewan to the United States
during a month under subsection 6.3(2) of the
Act.
« quantité pour l’Ontario » Quantité de produits de
bois d’œuvre courants qui peut être exportée de
l’Ontario vers les États-Unis au cours d’un mois
en vertu du paragraphe 6.3(2) de la Loi.
« quantité pour le Manitoba » Quantité de produits
de bois d’œuvre courants qui peut être exportée
du Manitoba vers les États-Unis au cours d’un
mois en vertu du paragraphe 6.3(2) de la Loi.
« quantité pour le Québec » Quantité de produits de
bois d’œuvre courants qui peut être exportée du
Québec vers les États-Unis au cours d’un mois
en vertu du paragraphe 6.3(2) de la Loi.
Application
2. This Order establishes the method for allocating the monthly quantity of current softwood lumber products that may be exported from Ontario,
Quebec, Manitoba and Saskatchewan in 2007 for
the purposes of paragraph 6.3(3)(a) of the Act.
2. Le présent arrêté établit la méthode d’allocation des quotas mensuels de produits de bois
d’œuvre courants pouvant être exportés de l’Ontario,
du Québec, du Manitoba et de la Saskatchewan en
2007 pour l’application de l’alinéa 6.3(3)a) de la Loi.
PART 1
PARTIE 1
ONTARIO
ONTARIO
3. The allocation of the Ontario quantity to a
primary producer or remanufacturer who applies
for an export allocation is calculated in accordance
with the formula
OQ × (HP/THP)
where
OQ is the Ontario quantity;
HP is the primary producer’s or remanufacturer’s
percentage share as determined under section 4;
and
THP is the total of all primary producers’ and remanufacturers’ percentage shares as determined
under section 4.
3. Le quota ontarien d’une entreprise de première
transformation ou d’une entreprise de seconde
transformation qui présente une demande d’autorisation d’exportation est calculé selon la formule
suivante :
QO × (EO/ETO)
où :
QO représente la quantité pour l’Ontario;
EO la part, exprimée en pourcentage, de l’entreprise selon l’article 4;
ETO le total des parts, exprimées en pourcentage,
des entreprises de première transformation et des
entreprises de seconde transformation selon
l’article 4.
“remanufacturer’s
products”
« produits
d’une
entreprise de
seconde
transformation »
Allocation
1754
« quantité pour
le Manitoba »
“Manitoba
quantity”
« quantité pour
le Québec »
“Quebec
quantity”
Quota
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
Best 12-month
period
4. (1) In this section, “best 12-month period”, in
respect of a primary producer, means the 12-month
period set out in the description of PPBEV in paragraph (2)(a) and, in respect of a remanufacturer,
means the 12-month period set out in the description of RBEV in paragraph (3)(a).
Primary
producer’s
percentage
share
(2) The percentage share of a primary producer is
the higher of the percentages calculated under
paragraphs (a) and (b):
(a) the percentage calculated in accordance with
the formula
(PPBEV/TBEV) × 100
where
PPBEV is the highest volume of the primary producer’s products that were exported from Ontario to the United States under export permits
during a period of 12 consecutive months within
the reference period, and
TBEV is the total volume of the primary producers’
and remanufacturers’ products exported from
Ontario to the United States under export permits during their respective best 12-month periods, excluding the volume of primary producers and remanufacturers who indicate in writing to the Minister before December 14, 2006
that they relinquish their allocation of the Ontario quantity for 2007;
(b) the percentage calculated in accordance with
the formula
(PPEO/TEO) × 100
where
PPEO is the volume of the primary producer’s products that were exported from Ontario to the
United States under export permits during the
reference period, and
TEO is the total volume of the primary producers’
and remanufacturers’ products exported from
Ontario to the United States under export permits during the reference period, excluding the
volume of primary producers and remanufacturers who indicate in writing to the Minister
before December 14, 2006 that they relinquish
their allocation of the Ontario quantity for 2007.
Remanufacturer’s
percentage
share
(3) The percentage share of a remanufacturer is
the higher of the percentages calculated under paragraphs (a) and (b):
(a) the percentage calculated in accordance with
the formula
(RBEV/TBEV) × 100
where
RBEV is the highest volume of the remanufacturer’s products that were exported from Ontario to the United States under export permits
during a period of 12 consecutive months within
the reference period, and
4. (1) Pour l’application du présent article,
« meilleure période de douze mois » s’entend, en ce
qui a trait à une entreprise de première transformation, de la période de douze mois visée à l’élément
MEP de la formule figurant à l’alinéa (2)a) et, en ce
qui a trait à une entreprise de seconde transformation, de celle visée à l’élément MES de la formule
figurant à l’alinéa (3)a).
(2) La part, exprimée en pourcentage, d’une entreprise de première transformation est le plus élevé
des pourcentages suivants :
a) le pourcentage calculé selon la formule
suivante :
(MEP/METP) × 100
où :
MEP représente le volume le plus élevé de produits
de l’entreprise exportés de l’Ontario vers les
États-Unis en vertu de licences d’exportation
pendant une période de douze mois consécutifs
de la période de référence,
METP le volume total de produits des entreprises
de première transformation et des entreprises de
seconde transformation exportés de l’Ontario
vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant leur meilleure période de douze
mois respective, compte non tenu du volume de
celles de ces entreprises qui informent par écrit
le ministre avant le 14 décembre 2006 qu’elles
renoncent à recevoir un quota ontarien en 2007;
b) le pourcentage calculé selon la formule
suivante :
(EPPR/ETPPR) × 100
où :
EPPR représente le volume de produits de l’entreprise exportés de l’Ontario vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence,
ETPPR le volume total de produits des entreprises
de première transformation et des entreprises de
seconde transformation exportés de l’Ontario
vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant la période de référence, compte
non tenu du volume de celles de ces entreprises
qui informent par écrit le ministre avant le
14 décembre 2006 qu’elles renoncent à recevoir
un quota ontarien en 2007.
(3) La part, exprimée en pourcentage, d’une entreprise de seconde transformation est le plus élevé
des pourcentages suivants :
a) le pourcentage calculé selon la formule
suivante :
(MES/METS) × 100
où :
MES représente le volume le plus élevé de produits
de l’entreprise exportés de l’Ontario vers les
États-Unis en vertu de licences d’exportation
pendant une période de douze mois consécutifs
de la période de référence,
Meilleure
période de
douze mois
Part exprimée
en pourcentage
— entreprise de
première
transformation
Part exprimée
en pourcentage
— entreprise de
seconde
transformation
1755
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
TBEV is the total volume of the primary producers’
and remanufacturers’ products exported from
Ontario to the United States under export permits during their respective best 12-month periods, excluding the volume of primary producers and remanufacturers who indicate in writing to the Minister before December 14, 2006
that they relinquish their allocation of the Ontario quantity for 2007;
(b) the percentage calculated in accordance with
the formula
(REO/TEO) × 100
where
REO is the volume of the remanufacturer’s products exported from Ontario to the United States
under export permits during the reference period,
and
TEO is the total volume of the primary producers’
and remanufacturers’ products exported from
Ontario to the United States under export permits during the reference period, excluding the
volume of primary producers and remanufacturers who indicate in writing to the Minister
before December 14, 2006 that they relinquish
their allocation of the Ontario quantity for 2007.
METS le volume total de produits des entreprises
de première transformation et des entreprises de
seconde transformation exportés de l’Ontario
vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant leur meilleure période de douze
mois respective, compte non tenu du volume de
celles de ces entreprises qui informent par écrit
le ministre avant le 14 décembre 2006 qu’elles
renoncent à recevoir un quota ontarien en 2007;
b) le pourcentage calculé selon la formule
suivante :
(ESPR/ETSPR) × 100
où :
ESPR représente le volume de produits de l’entreprise exportés de l’Ontario vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence;
ETSPR le volume total de produits des entreprises
de première transformation et des entreprises de
seconde transformation exportés de l’Ontario
vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant la période de référence, compte
non tenu du volume de celles de ces entreprises
qui informent par écrit le ministre avant le 14
décembre 2006 qu’elles renoncent à recevoir un
quota ontarien en 2007.
PART 2
PARTIE 2
QUEBEC
QUÉBEC
Primary
producers with
an export
history
5. (1) If some or all of a primary producer’s
products were exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period and the primary producer applies for an export allocation, the primary producer must choose
to receive an allocation of the Quebec quantity under the method described in section 6 (which is
based on their historic export volume) or the
method described in subsection 7(1) (which is
based on their historic production volume).
Primary
producers
without an
export history
(2) If none of a primary producer’s products
were exported from Quebec to the United States
under export permits during the reference period
and the primary producer produced Quebec softwood lumber products during the period beginning
on January 1, 2003 and ending on December 31,
2005 and applies for an export allocation, the primary producer may only receive the allocation under the method described in subsection 7(1) (which
is based on their historic production volume).
Remanufacturers
(3) If some or all of a remanufacturer’s products
were exported from Quebec to the United States
under export permits during the reference period
and the remanufacturer applies for an export allocation, the remanufacturer may only receive the allocation under the method described in section 9
(which is based on their historic export volume).
5. (1) Si un ou plusieurs produits d’une entreprise de première transformation ont été exportés
du Québec vers les États-Unis en vertu de licences
d’exportation pendant la période de référence et
que l’entreprise présente une demande d’autorisation d’exportation, elle choisit de recevoir un quota
québécois selon la méthode d’allocation prévue à
l’article 6, qui est fondée sur son volume d’exportations historiques, ou selon celle prévue au paragraphe 7(1), qui est fondée sur son volume de production historique.
(2) Si aucun des produits d’une entreprise de
première transformation n’ont été exportés du Québec vers les États-Unis en vertu de licences
d’exportation pendant la période de référence et si
l’entreprise a produit des produits de bois d’œuvre
du Québec pendant la période commençant le
1er janvier 2003 et se terminant le 31 décembre 2005
et qu’elle présente une demande d’autorisation
d’exportation, elle ne peut recevoir de quota québécois que selon la méthode d’allocation prévue au
paragraphe 7(1), qui est fondée sur son volume de
production historique.
(3) Si un ou plusieurs produits d’une entreprise de
seconde transformation ont été exportés du Québec
vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation
pendant la période de référence et que l’entreprise
présente une demande d’autorisation d’exportation,
elle ne peut recevoir de quota québécois que selon la
méthode d’allocation prévue à l’article 9, qui est fondée sur son volume d’exportations historiques.
1756
Entreprise de
première
transformation
avec
exportations
historiques
Entreprise de
première
transformation
sans
exportations
historiques
Entreprise de
seconde
transformation
2007-07-25
Allocation to
primary
producers —
historic export
volume
Allocation to
primary
producers —
historic
production
volume
Records of
production
volume
Reserve pool
Description
of A
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
6. The allocation of the Quebec quantity to a
primary producer that is based on their historic export volume is calculated in accordance with the
formula
QQ × (PPE/TQE) × 94%
where
QQ is the Quebec quantity;
PPE is the volume of the primary producer’s products exported from Quebec to the United States
under export permits during the reference
period; and
TQE is the total volume of former softwood lumber
products exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period.
7. (1) The allocation of the Quebec quantity to a
primary producer that is based on their historic
production volume is calculated in accordance with
the formula
RP × (PPPV/TPV)
where
RP is the reserve pool calculated in accordance with
section 8;
PPPV is the volume of Quebec softwood lumber
products that the primary producer produced
during the period beginning on January 1, 2003
and ending on December 31, 2005; and
TPV is the total volume of Quebec softwood lumber products produced during the period beginning on January 1, 2003 and ending on December 31, 2005 of all primary producers whose
allocations are based on their historic production volume.
(2) The volume of Quebec softwood lumber
products produced by a primary producer is based
on records provided, with the consent of the primary producer, by the Government of Quebec to
the Government of Canada.
8. (1) The reserve pool is calculated in accordance with the formula
A+B+C
where
A is the volume of former softwood lumber products determined in accordance with subsection (2);
B is the volume of former softwood lumber products determined in accordance with subsection (3); and
C is the volume of former softwood lumber products determined in accordance with subsection (4).
(2) The volume of former softwood lumber products for the description of A in subsection (1) is
calculated in accordance with the formula
QQ × (TPPE/TQE) × 6%
where
QQ is the Quebec quantity;
6. Le quota québécois d’une entreprise de première transformation fondé sur son volume d’exportations historiques est calculé selon la formule
suivante :
QQ × (EPQ/ETQ) × 94 %
où :
QQ représente la quantité pour le Québec;
EPQ le volume de produits de l’entreprise exportés
du Québec vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant la période de
référence;
ETQ le volume total d’anciens produits de bois
d’œuvre exportés du Québec vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence.
7. (1) Le quota québécois d’une entreprise de
première transformation fondé sur son volume de
production historique est calculé selon la formule
suivante :
QR × (PPQ/PTPQ)
où :
QR représente la quantité réservée, calculée conformément à l’article 8;
PPQ le volume de produits de bois d’œuvre du
Québec produits par l’entreprise pendant la période commençant le 1er janvier 2003 et se terminant le 31 décembre 2005;
PTPQ le volume total de produits de bois d’œuvre
du Québec produits pendant la période commençant le 1er janvier 2003 et se terminant le
31 décembre 2005 par les entreprises de première transformation dont le quota est fondé sur
le volume de production historique.
(2) Le volume de production de produits de
bois d’œuvre du Québec d’une entreprise de première transformation est fondé sur les registres
transmis, avec le consentement de l’entreprise, par
l’administration publique du Québec à l’administration fédérale.
8. (1) La quantité réservée est calculée selon la
formule suivante :
A+B+C
où :
A représente le volume d’anciens produits de bois
d’œuvre calculé conformément au paragraphe (2);
B le volume d’anciens produits de bois d’œuvre
calculé conformément au paragraphe (3);
C le volume d’anciens produits de bois d’œuvre
calculé conformément au paragraphe (4).
Quota d’une
entreprise de
première
transformation
— volume
d’exportations
historiques
(2) Le volume d’anciens produits de bois
d’œuvre pour l’élément A de la formule figurant au
paragraphe (1) est calculé selon la formule
suivante :
QQ × (ETPQ/ETQ) × 6 %
où :
QQ représente la quantité pour le Québec;
Élément A
Quota d’une
entreprise de
première
transformation
— volume de
production
historique
Registres du
volume de
production
Quantité
réservée
1757
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
TPPE is the total volume of primary producers’
products that were exported from Quebec to the
United States under export permits during the
reference period in respect of primary producers
who have chosen to receive an allocation of the
Quebec quantity under the allocation method
described in section 6; and
TQE is the total volume of former softwood lumber
products exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period.
(3) The volume of former softwood lumber products for the description of B in subsection (1) is
calculated in accordance with the formula
QQ × (TPPEPV/TQE)
where
QQ is the Quebec quantity;
TPPEPV is the total volume of primary producers’
products exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period in respect of primary producers who
have chosen to receive an allocation of the
Quebec quantity under the allocation method
described in subsection 7(1); and
TQE is the total volume of former softwood lumber
products exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period.
(3) Le volume d’anciens produits de bois
d’œuvre pour l’élément B de la formule figurant au
paragraphe (1) est calculé selon la formule
suivante :
QQ × (ETPPQ/ETQ)
où :
QQ représente la quantité pour le Québec;
ETPPQ le volume total de produits des entreprises de
première transformation ayant choisi de recevoir
un quota québécois selon la méthode d’allocation
prévue au paragraphe 7(1), qui ont été exportés du
Québec vers les États-Unis en vertu de licences
d’exportation pendant la période de référence;
ETQ le volume total d’anciens produits de bois
d’œuvre exportés du Québec vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence.
Élément B
Description
of C
(4) The volume of former softwood lumber products for the description of C in subsection (1) is
calculated in accordance with the formula
QQ × (TNPE/TQE)
where
QQ is the Quebec quantity;
TNPE is the total volume of primary producers’
and remanufacturers’ products exported from
Quebec to the United States under export permits during the reference period in respect of
primary producers and remanufacturers who do
not apply for an export allocation before December 14, 2006; and
TQE is the total volume of former softwood lumber
products exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period.
(4) Le volume d’anciens produits de bois d’œuvre
pour l’élément C de la formule figurant au paragraphe (1) est calculé selon la formule suivante :
QQ × (ETNQ/ETQ)
où :
QQ représente la quantité pour le Québec;
ETNQ le volume total de produits des entreprises
de première transformation et des entreprises de
seconde transformation ne présentant pas de
demande d’autorisation d’exportation avant le
14 décembre 2006, qui ont été exportés du
Québec vers les États-Unis en vertu de licences
d’exportation pendant la période de référence;
ETQ le volume total d’anciens produits de bois
d’œuvre exportés du Québec vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence.
Élément C
Allocation to
remanufacturers
9. The allocation of the Quebec quantity to a remanufacturer that is based on their historic export
volume is calculated in accordance with the
formula
QQ × (RE/TQE)
where
QQ is the Quebec quantity;
RE is the volume of the remanufacturer’s products
exported from Quebec to the United States under export permits during the reference period;
and
TQE is the total volume of former softwood lumber
products exported from Quebec to the United
States under export permits during the reference
period.
9. Le quota québécois d’une entreprise de seconde transformation fondé sur son volume
d’exportations historiques est calculé selon la formule suivante :
QQ × (ESQ/ETQ)
où :
QQ représente la quantité pour le Québec;
ESQ le volume de produits de l’entreprise exportés
du Québec vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant la période de
référence;
ETQ le volume total d’anciens produits de bois
d’œuvre exportés du Québec vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence.
Quota d’une
entreprise de
seconde
transformation
Description
of B
1758
ETPQ le volume total de produits des entreprises de
première transformation ayant choisi de recevoir
un quota québécois selon la méthode d’allocation prévue à l’article 6, qui ont été exportés du
Québec vers les États-Unis en vertu de licences
d’exportation pendant la période de référence;
ETQ le volume total d’anciens produits de bois
d’œuvre exportés du Québec vers les États-Unis
en vertu de licences d’exportation pendant la
période de référence.
2007-07-25
Allocation
Allocation
October 12,
2006
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
PART 3
PARTIE 3
MANITOBA
MANITOBA
10. The allocation of the Manitoba quantity to a
primary producer or remanufacturer who applies
for an export allocation is calculated in accordance
with the formula
MQ × (EM/TEM)
where
MQ is the Manitoba quantity;
EM is the volume of the primary producer’s or
remanufacturer’s products that were exported
from Manitoba to the United States under export permits during the reference period; and
TEM is the total volume of the primary producers’
and remanufacturers’ products exported from
Manitoba to the United States under export permits during the reference period, excluding the
volume of primary producers and remanufacturers who indicate in writing to the Minister before
December 14, 2006 that they relinquish their allocation of the Manitoba quantity for 2007.
10. Le quota manitobain d’une entreprise de
première transformation ou d’une entreprise de
seconde transformation qui présente une demande
d’autorisation d’exportation est calculé selon la
formule suivante :
QM × (EM/ETM)
où :
QM représente la quantité pour le Manitoba;
EM le volume de produits de l’entreprise exportés
du Manitoba vers les États-Unis en vertu de
licences d’exportation pendant la période de
référence;
ETM le volume total de produits des entreprises de
première transformation et des entreprises de
seconde transformation exportés du Manitoba
vers les États-Unis en vertu de licences d’exportation pendant la période de référence, compte
non tenu du volume de celles de ces entreprises
qui informent par écrit le ministre avant le
14 décembre 2006 qu’elles renoncent à recevoir
un quota manitobain en 2007.
PART 4
PARTIE 4
SASKATCHEWAN
SASKATCHEWAN
11. The allocation of the Saskatchewan quantity
to a primary producer or remanufacturer is based on
the order of applying for the export allocation, with
each applicant receiving the volume applied for
until the Saskatchewan quantity is fully allocated.
11. Le quota saskatchewanais d’une entreprise de
première transformation ou d’une entreprise de
seconde transformation est fondé sur l’ordre de
présentation des demandes d’autorisation d’exportation et le volume demandé, jusqu’à épuisement de
la quantité pour la Saskatchewan.
PART 5
PARTIE 5
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
12. This Order is deemed to have come into force
on October 12, 2006.
12. Le présent arrêté est réputé être entré en vigueur le 12 octobre 2006.
Quota
Quota
12 octobre
2006
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’Arrêté.)
Description
Description
On October 12, 2006, the Canada-United States Softwood
Lumber Agreement entered into force. The Softwood Lumber
Products Export Charge Act, 2006 (SLPECA) received Royal
Assent on December 14, 2006, and implemented many of Canada’s obligations under the Agreement. The Agreement requires
Canada to implement a “border measure” respecting exports of
L’Accord sur le bois d’œuvre résineux entre le gouvernement
du Canada et le gouvernement des États-Unis d’Amérique (Accord) est entré en vigueur le 12 octobre 2006. La Loi de 2006 sur
les droits d’exportation de produits de bois d’œuvre (LDEPBO) a
reçu la sanction royale le 14 décembre 2006 et a permis de donner
suite à un bon nombre d’obligations du Canada découlant de
1759
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
softwood lumber to the United States. Under the SLPECA, the
border measure takes one of two forms:
• Option A – an export charge;
• Option B – an export charge at a lower rate, with a restraint
on the volume of exports.
l’Accord. Ce dernier oblige le Canada à appliquer une « mesure à
la frontière » sur les produits de bois d’œuvre exportés vers les
États-Unis. La mesure à la frontière prévue dans la LDEPBO
prend l’une des deux formes suivantes :
• Option A : un droit à l’exportation
• Option B : un droit à l’exportation à taux moindre, assorti
d’une limitation de volume.
The provinces of Ontario, Quebec, Manitoba and Saskatchewan elected to be subject to the Option B border measure. Pursuant to the Agreement, the Government of Canada was required to
implement the Option B border measure effective January 1, 2007.
L’Ontario, le Québec, le Manitoba et la Saskatchewan ont
choisi la mesure à la frontière prévue dans l’option B. En vertu de
l’Accord, le gouvernement du Canada était tenu d’appliquer la
mesure à la frontière prévue dans l’option B à compter du 1er janvier 2007.
The Government of Canada’s policy with respect to allocating
export quotas of softwood lumber products first processed in Option B regions was communicated to exporters in letters dated
December 14, 2006, and in Notice to Exporters Serial No. 147
published on the website of the Department of Foreign Affairs
and International Trade on January 31, 2007. The Allocation
Method Order – Softwood Lumber Products confirms the Government of Canada’s policy with respect to allocations for 2007.
It is made pursuant to the authority of the Minister of Foreign
Affairs (the Minister) under paragraph 6.3(3)(a) of the Export and
Import Permits Act (EIPA) and section 108 of the SLPECA.
La politique du gouvernement concernant l’allocation de quotas d’exportation de produits de bois d’œuvre ayant fait l’objet
d’une première transformation dans les régions sous le régime de
l’option B a été communiquée aux exportateurs dans des lettres
datées du 14 décembre 2006 et dans l’Avis aux exportateurs
no 147 publié sur le site Web du ministère des Affaires étrangères
et du Commerce international le 31 janvier 2007. L’Arrêté sur la
méthode d’allocation de quotas (produits de bois d’œuvre) (Arrêté), pris en vertu du pouvoir conféré au ministre des Affaires
étrangères (ministre) à l’alinéa 6.3(3)a) de la Loi sur les licences
d’exportation et d’importation (LLEI) et de l’article 108 de la
LDEPBO, met en œuvre cette politique en ce qui a trait à
l’allocation de quotas pour l’année 2007.
Exports to the United States of softwood lumber first processed
in Option B regions are subject to a monthly volume restraint
pursuant to the Agreement. Subsection 6.3(2) of the EIPA authorizes the Minister to establish the volume of exports permitted
from a region per month, termed the Regional Quota Volume
(RQV). Subsection 6.3(3) provides authority for the Minister to
establish a method for allocating the RQV among individual
companies and to issue export allocations on a monthly basis.
Aux termes de l’Accord, les exportations vers les États-Unis de
produits de bois d’œuvre ayant fait l’objet d’une première transformation dans les régions sous le régime de l’option B sont assujetties à une limitation mensuelle de volume. Le paragraphe 6.3(2) de la LLEI confère au ministre le pouvoir d’établir des
contingents régionaux mensuels, c’est-à-dire le volume de bois
d’œuvre que chaque région peut exporter au cours d’un mois. Le
paragraphe 6.3(3) autorise le ministre à établir une méthode
d’allocation des quotas entre les entreprises concernées et à délivrer des autorisations d’exportation sur une base mensuelle.
In Ontario, Quebec and Manitoba, allocations are made on a
company-specific basis to primary producers and remanufacturers
of softwood lumber who applied for one. The allocation methods
for Ontario and Manitoba are based solely on a company’s historic exports volumes of softwood lumber to the United States,
while the allocation method for Quebec is based on either a company’s historic export or historic production volumes. For purposes of determining each company’s historic export volumes to
the United States, the Department of Foreign Affairs and International Trade used data collected from permits issued for softwood
lumber exports pursuant to the EIPA covering a reference period
of April 1, 2001, to December 31, 2005 (the reference period).
Companies were given credit for all exports to the United States
for which they were reported to be the primary producer or remanufacturer who processed that lumber. Further details on each
allocation method are provided below.
En Ontario, au Québec et au Manitoba, les quotas d’exportation
sont alloués par entreprise aux entreprises de première transformation et aux entreprises de seconde transformation de produits
de bois d’œuvre qui en ont fait la demande. Dans le cas de
l’Ontario et du Manitoba, la méthode d’allocation est fondée uniquement sur le volume d’exportations historiques de bois d’œuvre
exporté vers les États-Unis par les entreprises par le passé, tandis
qu’en ce qui a trait au Québec, les méthodes d’allocations sont
fondées soit sur le volume exporté soit sur le volume produit par
le passé. Pour déterminer le volume des exportations passées de
chaque entreprise vers les États-Unis, le ministère des Affaires
étrangères et du Commerce international s’est servi des données
générées par les licences d’exportation de bois d’œuvre délivrées
en vertu de la LLEI durant une période de référence, soit du
1er avril 2001 au 31 décembre 2005 (la période de référence). Les
entreprises se sont vues allouer toutes les exportations de bois
d’œuvre vers les États-Unis pour lesquelles elles étaient réputées
être l’entreprise de première transformation ou l’entreprise de
seconde transformation. On trouvera dans les lignes qui suivent
des détails supplémentaires de chacune des méthodes d’allocation.
Ontario
Ontario
Each primary producer or remanufacturer is allocated a share
of Ontario’s monthly RQV based on the higher of: (1) its best
12-month period of exports divided by the total of the best
Chaque entreprise de première transformation et chaque entreprise de seconde transformation se voit allouer une part du contingent régional mensuel de l’Ontario correspondant au volume le
1760
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
12-month period of exports for all primary producers and remanufacturers in the reference period; and (2) its total exports divided
by exports for all primary producers and remanufacturers in the
reference period.
plus élevé entre ce qui suit : 1) celui de ses exportations au cours
de sa meilleure période de 12 mois consécutifs divisé par celui
des exportations de l’ensemble des entreprises de première transformation et des entreprises de seconde transformation au cours
de la période de référence; et 2) le volume total de ses exportations divisé par celui de l’ensemble des entreprises de première
transformation et des entreprises de seconde transformation au
cours de la période de référence.
Quebec
Québec
Each remanufacturer is allocated a share of Quebec’s monthly
RQV equivalent to its share of Quebec’s historic exports to the
United States during the reference period.
Chaque entreprise de seconde transformation se voit allouer
une part du contingent régional mensuel du Québec correspondant à sa part du volume total des exportations historiques du
Québec vers les États-Unis au cours de la période de référence.
Les entreprises de première transformation, dont les produits de
bois d’œuvre ont été exportés du Québec, ont été autorisées à
choisir de se voir allouer un quota en fonction soit du volume de
leurs exportations historiques vers les États-Unis, soit du volume
de leurs productions historiques de bois d’œuvre. Chaque entreprise de première transformation qui a choisi la première option
se voit allouer une part du contingent régional mensuel du Québec correspondant à 94 % de sa part des exportations passées du
Québec vers les États-Unis.
Chaque entreprise de première transformation qui a choisi de se
voir attribuer une part de contingent en fonction de sa production
historique ainsi que chaque entreprise de première transformation
dont les produits de bois d’œuvre n’ont pas été exportés durant la
période de référence se voit attribuer une part d’une « quantité
réservée » égale à sa part du volume total de produits de bois
d’œuvre produits entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2005
par les entreprises de première transformation qui ont choisi
l’option de cette quantité réservée. Les données recueillies par le
gouvernement du Québec en vertu du pouvoir qui lui est conféré
par la Loi sur les forêts (L.R.Q., ch. F-4.1) ont été utilisées pour
établir le volume de la production historique de chaque entreprise.
La « quantité réservée » est égale à la somme de 6 % du volume
total des exportations historiques des entreprises de première
transformation qui ont choisi de se voir allouer des parts de
contingent en fonction de leurs exportations historiques et de 100 %
du volume des exportations historiques des entreprises de première transformation qui ont choisi l’option de la « quantité réservée » et des entreprises de première transformation et des entreprises de seconde transformation qui n’ont pas présenté de
demande d’autorisation d’exportation.
Primary producers whose softwood lumber products were exported from Quebec were given the option to receive an allocation based on either their historic exports to the United States or
their historic production of softwood lumber. Each primary producer that chose the former option is allocated a share of Quebec’s monthly RQV equivalent to 94% of its share of Quebec’s
historic exports to the United States.
Each primary producer who elected to receive an allocation
based on its historic production and each primary producer whose
softwood lumber products were not exported during the reference
period is allocated a share of a “reserve pool” equal to its share of
total softwood lumber products produced during the period of
January 1, 2003, to December 31, 2005, by primary producers
participating in this pool. Data collected by the Government of
Quebec pursuant to its authority under Quebec’s Forest Act
(R.S.Q., c. F-4.1) was used for purposes of determining each
company’s historic production. The “reserve pool” is equal to the
sum of 6% of the historic export shares of primary producers who
elected to receive allocations based on their export history and
100% of the historic export shares for primary producers who
elected the “reserve pool” and for primary producers and remanufacturers who did not apply for an export allocation.
Manitoba
Manitoba
Each primary producer or remanufacturer is allocated a share
of Manitoba’s monthly RQV equivalent to its share of Manitoba’s
historic exports volumes to the United States during the reference
period.
Chaque entreprise de première transformation et chaque entreprise de seconde transformation se voit allouer une part du
contingent régional mensuel du Manitoba correspondant à sa part
du volume total de produits de bois d’œuvre exportés vers les
États-Unis durant la période de référence.
Saskatchewan
Saskatchewan
Allocations are made to exporters in Saskatchewan on a firstcome, first-served basis.
Les parts du contingent régional mensuel de la Saskatchewan
sont allouées selon l’ordre de présentation des demandes.
Alternatives
Solutions envisagées
The Allocation Method Order – Softwood Lumber Products
must be made by order.
L’Arrêté sur la méthode d’allocation de quotas (produits de
bois d’œuvre) doit être pris par arrêté.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The allocation methodologies are based on consultations with
provincial governments and reflect the differing circumstances of
Les méthodes d’allocation des quotas sont fondées sur des
consultations qui ont été menées auprès des gouvernements
1761
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
the softwood lumber industry from region to region. Companyspecific allocations were made for the provinces of Ontario, Quebec and Manitoba to avoid a potentially costly “race to the border” by exporters during times when the capacity to export is high
compared to the volume of exports permitted under the Agreement. A first-come, first-served approach was adopted in Saskatchewan because this reduces the administrative burden for
exporters in that province and the lack of capacity for the industry
in that province to export at the present time precludes the need to
ration allocations.
The allocation methodologies in Ontario and Quebec were
chosen to facilitate increased utilization of export allocations in
those provinces to take into account changes in their respective
industries. In Quebec, many major primary producers of softwood
lumber who are traditional exporters to the U.S. market have curtailed their operations in recent years, yet many smaller primary
producers exist that have the capacity to export but did not necessarily have an export history. The creation of a “reserve pool”
through which such companies could obtain an allocation was
considered an effective means to provide these companies with
access to the U.S. market. In Ontario, new productive capacity
has come online in recent years. The allocation method in that
province takes into account the needs of these facilities.
provinciaux et reflètent les différences qui existent d’une région à
l’autre en ce qui a trait aux conditions d’exploitation de l’industrie du bois d’œuvre. On a opté pour une méthode d’allocation
des quotas par entreprise dans le cas de l’Ontario, du Québec et
du Manitoba afin d’éviter une « ruée à la frontière » potentiellement coûteuse de la part des exportateurs durant les périodes où la
capacité d’exportation est élevée comparativement au volume
d’exportations permis aux termes de l’Accord. Dans le cas de la
Saskatchewan, on a adopté le critère du premier arrivé, premier
servi afin d’alléger le fardeau administratif des exportateurs et en
raison du fait que la faible capacité d’exportation de l’industrie
dans cette province à l’heure actuelle rend non nécessaire le rationnement des quotas.
Dans le cas de l’Ontario et du Québec, le mode d’allocation des
quotas a été choisi de manière à permettre à ces provinces
d’accroître leur capacité d’exportation compte tenu des changements survenus dans leur industrie forestière respective. Au Québec, un grand nombre de grandes entreprises de première transformation de produits de bois d’œuvre qui sont traditionnellement
des exportateurs vers les États-Unis ont réduit leurs activités ces
dernières années, alors qu’on y compte de nombreuses petites
entreprises de première transformation qui seraient en mesure
d’exporter mais qui n’ont pas nécessairement d’exportations historiques à leur crédit. On a jugé que la création d’une « quantité
réservée » pour permettre à ces entreprises d’obtenir des quotas
serait un bon moyen de faire en sorte que ces entreprises aient
elles aussi accès au marché des États-Unis. En Ontario, une nouvelle capacité de production est apparue récemment. La méthode
d’allocation dans cette province tient compte des besoins de ces
nouvelles entreprises.
Consultation
Consultations
The Government of Canada consulted with the governments of
all of the provinces that elected the Option B border measure regarding specific allocation methodologies for their particular regions. In addition to consultations with provincial officials, federal officials met with many industry representatives and received
numerous written submissions from companies from those provinces. These communications highlighted the divergent positions
among industry stakeholders and informed the federal government’s dialogue with provincial officials. The final recommendations provided to the Government of Canada by the governments
of Ontario and Quebec reflected these federal-provincial discussions as well as feedback received by both levels of government
from industry representatives.
Le gouvernement du Canada a consulté les gouvernements de
toutes les provinces qui ont opté pour la mesure à la frontière
prévue dans l’option B du choix des méthodes d’allocation adaptées à la situation particulière de leur région. En plus de consulter
les autorités provinciales, les porte-parole officiels du gouvernement fédéral ont rencontré un grand nombre de représentants de
l’industrie et reçu de nombreux mémoires de la part des entreprises de ces provinces. Ces communications ont permis de faire
connaître les positions divergentes des diverses parties prenantes
au sein de l’industrie et d’enrichir le dialogue du gouvernement
fédéral avec les autorités provinciales. Les recommandations finales formulées par les gouvernements de l’Ontario et du Québec
à l’intention du gouvernement du Canada ont tenu compte de ces
discussions fédérales-provinciales de même que des opinions
exprimées aux deux ordres de gouvernement par les représentants
de l’industrie.
En Ontario, les entreprises qui s’étaient dotées de nouvelles
installations de production ces dernières années favorisaient
l’adoption d’une période de référence plus longue qui aurait inclus des données plus récentes ainsi qu’une méthode d’allocation
de quotas pour chaque entreprise fondée sur sa meilleure période
de 12 mois d’exportations vers les États-Unis, car cela aurait
permis aux entreprises ayant connu récemment une augmentation
de leurs exportations d’obtenir une plus grande part du contingent
de l’Ontario. En revanche, les entreprises qui avaient des exportations relativement stables au cours de la période de référence se
sont dites d’avis que l’allocation des quotas devrait être fondée
strictement sur la moyenne du volume des exportations sur
l’ensemble de la période. La méthode d’allocation recommandée
par l’Ontario et promulguée par l’Arrêté concilie ces deux points
de vue.
In Ontario, companies that had started new production facilities
in recent years favoured a longer reference period that included
more recent data and an allocation method based on each company’s best 12-month period of exports to the United States, as
this would have led to a larger share of Ontario’s allocation going
to companies whose shipments had recently grown. Conversely,
companies whose shipments had been relatively stable over the
reference period expressed the view that the allocation should be
based on the straight average over the entire period. The allocation method recommended by Ontario and promulgated by this
Order reflects a balance between these two approaches.
1762
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-166
In Quebec, there was considerable discussion regarding the
creation and size of a “reserve pool” that would allow the entry of
new firms into the export market by making allocations to companies that had little or no history of exports to the United States.
Many of the major softwood lumber producers in the province
who were the traditional exporters of Quebec lumber opposed the
creation of such a pool. However, many smaller companies advocated for this pool claiming that they had the capacity to export
but would not have sufficient access if their allocations were
based solely on historic exports. As was the case in Ontario, the
final recommendation from Quebec and promulgated in this Order reflected a balance between these competing interests and
called for the creation of a modest reserve pool.
The allocation methods for Manitoba and Saskatchewan reflect
the advice provided by those provinces following discussions
among federal and provincial officials.
Au Québec, on a abondamment débattu de la création d’une
« quantité réservée » et de la taille que devrait avoir celle-ci, une
formule qui permettrait à de nouvelles entreprises d’accéder au
marché d’exportation grâce à l’allocation de quotas d’exportation
à des entreprises qui avaient peu exporté ou n’avaient jamais exporté de bois d’œuvre vers les États-Unis par le passé. Un bon
nombre des grandes entreprises québécoises produisant des produits de bois d’œuvre qui étaient des exportateurs de longue date
se sont opposées à la création d’une telle quantité réservée. Cependant, de nombreuses petites entreprises ont plaidé en faveur de
cette quantité réservée, faisant valoir qu’elles étaient en mesure
d’exporter mais que, sans cette quantité réservée, elles n’auraient
pas suffisamment accès aux possibilités d’exportation si leur quota ne leur était alloué qu’en fonction du volume de leurs exportations historiques. Comme dans le cas de l’Ontario, la recommandation finale formulée par le Québec et promulguée par l’Arrêté a
permis de concilier ces intérêts divergents et a mené à la création
d’une modeste quantité réservée.
Les méthodes d’allocation établies dans le cas du Manitoba et
de la Saskatchewan tiennent compte des avis formulés par ces
provinces à la suite des discussions tenues entre les représentants
des autorités fédérale et provinciales.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
The Department of Foreign Affairs and International Trade is
responsible for administering and enforcing the Order. Provision
of false or misleading information to obtain an export allocation
is an offence and may lead to prosecution under the EIPA.
Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international est responsable d’appliquer et de faire respecter l’Arrêté.
La présentation de tout renseignement faux ou trompeux pour
obtenir une autorisation d’exportation constitue une infraction
pouvant mener à des poursuites aux termes de la LLEI.
Contact
Personne-ressource
Geoff White
Director
Softwood Lumber Controls Division
Export and Import Controls Bureau
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: 613-996-0934
Fax: 613-944-0058
Geoff White
Directeur
Direction des contrôles sur le bois d’œuvre
Direction générale des contrôles à l’exportation et à l’importation
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : 613-996-0934
Télécopieur : 613-944-0058
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2007
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2007
1763
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SI/TR/2007-76
Registration
SI/2007-76 July 25, 2007
Enregistrement
TR/2007-76 Le 25 juillet 2007
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
Proclamation Designating the “Fire Prevention
Week”
Proclamation désignant la « Semaine de prévention
des incendies »
MICHAËLLE JEAN
[L.S.]
MICHAËLLE JEAN
[L.S.]
Canada
Elizabeth the Second, by the Grace of God of the United Kingdom, Canada and Her other Realms and Territories QUEEN,
Head of the Commonwealth, Defender of the Faith.
To All To Whom these Presents shall come or whom the same
may in any way concern,
Canada
Elizabeth Deux, par la Grâce de Dieu, REINE du Royaume-Uni,
du Canada et de ses autre royaumes et territoires, Chef du
Commonwealth, Défenseur de la Foi.
À tous ceux à qui les présentes parviennent ou qu’icelles peuvent
de quelque manière concerner,
Greeting:
Salut :
JOHN H. SIMS
Deputy Attorney General
Sous-procureur général
JOHN H. SIMS
A Proclamation
Proclamation
Whereas many dedicated citizens have joined with volunteer,
professional and industrial fire safety personnel as “Partners in
Fire Prevention” in a relentless effort to minimize loss to life,
destruction of property and damage to the environment;
Vu que de nombreux citoyens dévoués ont épousé la cause des
sapeurs-pompiers bénévoles et des services d’incendie professionnels et industriels en qualité de « partenaires dans la prévention des incendies » afin de réduire au minimum les pertes de vie,
la destruction de biens et le dommage à l’environnement;
Vu que les pertes attribuables aux incendies au Canada demeurent beaucoup trop élevées par rapport à celles enregistrées dans
d’autres pays industrialisés et que, par conséquent, de meilleures
mesures de prévention s’imposent;
Vu l’opportunité de diffuser, pendant une période déterminée
de l’année, des renseignements sur les causes des incendies et les
mesures préventives recommandées;
Vu que le thème portant sur la prévention des incendies en
2007 est
And whereas fire losses in Canada remain unacceptably high in
comparison with those in other industrialized nations thereby
necessitating improved fire prevention measures;
And whereas it is desirable that information on fire causes and
recommended preventive measures be disseminated during a specific period of the year;
And whereas the 2007 fire prevention theme for this period is:
“IT’S FIRE PREVENTION WEEK - PRACTICE YOUR
ESCAPE PLAN”;
« C’EST LA SEMAINE DE LA PRÉVENTION DES
INCENDIES - METTEZ VOTRE PLAN D’ÉVACUATION À
L’ESSAI ».
Now Know You that We, by and with the advice of Our Privy
Council for Canada, have thought fit to designate and do designate the week commencing Sunday, the seventh of October, and
ending on Saturday, the thirteenth of October, in the present year
as
Sachez donc maintenant que, sur et avec l’avis de Notre
Conseil privé pour le Canada, Nous avons cru bon de désigner et
Nous désignons à titre de
“FIRE PREVENTION WEEK”
« SEMAINE DE PRÉVENTION DES INCENDIES »
and further, in appreciation of the many services rendered by the
members of the Fire Service of Canada, that Saturday the thirteenth of October be designated as Fire Service Recognition Day.
la semaine commençant le dimanche sept octobre, et expirant le
samedi treize octobre, de la présente année; de plus, Nous décrétons que le samedi treize octobre soit désigné Jour en hommage
au personnel de sécurité-incendie en reconnaissance des nombreux bienfaits que les services d’incendie du Canada rendent à la
collectivité.
1764
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
And We do recommend to all Our Loving Subjects that during
Fire Prevention Week, federal, provincial and municipal authorities intensify their fire prevention activities.
Of All Which Our Loving Subjects and all others whom these
Presents may concern are hereby required to take notice and to
govern themselves accordingly.
In Testimony Whereof, We have caused these Our Letters to be
made Patent and the Great Seal of Canada to be hereunto affixed. Witness: Our Right Trusty and Well-beloved Michaëlle
Jean, Chancellor and Principal Companion of Our Order of
Canada, Chancellor and Commander of Our Order of Military
Merit, Chancellor and Commander of Our Order of Merit of
the Police Forces, Governor General and Commander-in-Chief
of Canada.
At Our Government House, in Our City of Ottawa, this fifth day
of July in the year of Our Lord two thousand and seven and in
the fifty-sixth year of Our Reign.
By Command,
RICHARD DICERNI
Deputy Registrar General of Canada
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2007
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SI/TR/2007-76
Et Nous recommandons à tous Nos féaux sujets que, durant ladite semaine, les services fédéraux, provinciaux et municipaux
intensifient leurs activités de prévention contre l’incendie.
De ce qui précède, Nos féaux sujets et tous ceux que les présentes peuvent concerner sont par les présentes requis de prendre
connaissance et d’agir en conséquence.
En Foi de Quoi, Nous avons fait délivrer Nos présentes lettres
patentes et y avons fait apposer le grand sceau du Canada.
Témoin : Notre très fidèle et bien-aimée Michaëlle Jean, chancelière et compagnon principal de Notre Ordre du Canada,
chancelière et commandeure de Notre Ordre du mérite militaire, chancelière et commandeure de Notre Ordre du mérite
des corps policiers, gouverneure générale et commandante en
chef du Canada.
À Notre Hôtel du Gouvernement, en Notre ville d’Ottawa, ce
cinquième jour de juillet de l’an de grâce deux mille sept, cinquante-sixième de Notre règne.
Par ordre,
Sous-registraire général du Canada
RICHARD DICERNI
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2007
1765
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-001
Erratum:
Erratum :
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 13, le 27 juin 2007
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 13, June 27, 2007
SOR/2007-124
DORS/2007-124
CANADA SHIPPING ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
Regulations Amending the Competency of Operators of
Pleasure Craft Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la compétence des
conducteurs d’embarcations de plaisance
Pages 1328 to 1331
Pages 1328 à 1331
delete the paragraph before the Regulations and
the Regulations
replace by the following:
retranchez le paragraphe avant le règlement et le
règlement
et remplacez par ce qui suit :
Her excellency the Governor in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, Infrastructure and Communities,
pursuant to subsection 562(3) of the Canada Shipping Act, hereby
makes the annexed Regulations Amending the Competency of Operators of Pleasure Craft Regulations.
Sur recommandation du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et en vertu du paragraphe 562(3) de la
Loi sur la marine marchande du Canada, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur la compétence des conducteurs d’embarcations de
plaisance, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE COMPETENCY
OF OPERATORS OF PLEASURE CRAFT
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LA COMPÉTENCE DES CONDUCTEURS
D’EMBARCATIONS DE PLAISANCE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definitions “CCG-accredited course” and “CCGaccredited test” in section 1 of the Competency of Operators of
Pleasure Craft Regulations1 are repealed.
(2) The definition “Pleasure Craft Operator Card” in section 1 of the Regulations is replaced by the following:
“Pleasure Craft Operator Card” means a card issued by a course
provider that attests that the cardholder has received a mark of
at least 75 per cent on a test. (carte de conducteur d’embarcation de plaisance)
1. (1) Les définitions de « cours agréé GCC » et « examen
agréé GCC », à l’article 1 du Règlement sur la compétence des
conducteurs d’embarcations de plaisance1, sont abrogées.
(2) La définition de « carte de conducteur d’embarcation de
plaisance », à l’article 1 du même règlement, est remplacée
par ce qui suit :
« carte de conducteur d’embarcation de plaisance » Carte délivrée
par un prestataire de cours qui atteste que son titulaire a obtenu
une note d’au moins 75 pour cent à l’examen. (Pleasure Craft
Operator Card)
(3) L’article 1 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« candidat » Toute personne qui se présente au lieu de l’examen
pour y subir l’examen ou qui le subit en vue de l’obtention de
la carte de conducteur d’embarcation de plaisance. (candidate)
« cours agréé » Série de leçons sur la sécurité nautique qui est
agréée par le ministère des Transports en application de l’article 6. (accredited course)
« examen » Examen sur la sécurité nautique qui est conforme aux
exigences de l’article 7 et qui est passé en vue de l’obtention de
la carte de conducteur d’embarcation de plaisance. (test)
« examen agréé » Examen visé à l’alinéa 7(4)c). (accredited test)
« prestataire de cours » Personne qui a obtenu l’agrément d’un
cours sur la sécurité nautique conformément à l’article 6. (course
provider)
(3) Section 1 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“accredited course” means a series of lessons in respect of boating safety that has been accredited by the Department of
Transport under section 6. (cours agréé)
“accredited test” means a test referred to in paragraph 7(4)(c).
(examen agréé)
“candidate” means a person presenting themselves at a test site to
take the test or a person taking the test for a Pleasure Craft Operator Card. (candidat)
“course provider” means a person who has obtained the accreditation of a boating safety course in accordance with section 6.
(prestataire de cours)
“test” means a boating safety test that meets the requirements of
section 7 taken for the purpose of obtaining a Pleasure Craft
Operator Card. (examen)
2. (1) The portion of subsection 3(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
2. (1) Le passage du paragraphe 3(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
———
———
1
1
SOR/99-53
1766
DORS/99-53
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-001
3. (1) Subject to subsection (2), no person shall operate a pleasure craft unless the person
(2) Paragraph 3(1)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) has proof of competency on board.
(3) Subsections 3(2) and (2.1) of the Regulations are replaced by the following:
(2) Subsection (1) does not apply to a person who
(a) is operating the pleasure craft under the supervision of an
instructor as part of an accredited course;
(b) is not a resident of Canada and whose pleasure craft is in
Canada for less than 45 consecutive days;
(c) was born before April 2, 1983, has proof of age on board
and operates a pleasure craft of at least 4 m in length before
September 15, 2009; or
(d) has proof on board that they hold a MED-A4 certificate or
any certificate referred to in paragraphs 2(a) to (s), (z.18) or
(z.43) of the Marine Certification Regulations.
3. Paragraph 4(1)(a) of the Regulations is replaced by the
following:
(a) if the person has received a mark of at least 75 per cent on a
test and has been issued a Pleasure Craft Operator Card;
4. Section 5 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
5. The heading before section 6 of the Regulations is replaced by the following:
3. (1) Sous réserve du paragraphe (2), il est interdit à quiconque
de conduire une embarcation de plaisance à moins :
(2) L’alinéa 3(1)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) d’avoir une preuve de compétence.
(3) Les paragraphes 3(2) et (2.1) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas :
a) à la personne qui conduit l’embarcation de plaisance sous la
surveillance d’un instructeur dans le cadre d’un cours agréé;
b) à la personne qui n’est pas un résident canadien et dont
l’embarcation de plaisance se trouve au Canada pendant moins
de 45 jours consécutifs;
c) à la personne qui est née avant le 2 avril 1983, a à bord une
preuve d’âge et conduit, avant le 15 septembre 2009, une embarcation de plaisance d’une longueur d’au moins 4 m;
d) à la personne qui a à bord une preuve d’un certificat FUM-A4
ou tout autre certificat mentionné aux alinéas 2a) à s), z.18)
ou z.43) du Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine).
(2.1) Il est interdit au propriétaire, au capitaine, au conducteur,
à l’affréteur, au locataire, au locateur ou à la personne responsable d’une embarcation de plaisance de permettre à une personne
autre que l’une des personnes visées aux paragraphes (1) ou (2)
de conduire cette embarcation.
(4) L’article 3 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(4) Sauf dans le cas du remplacement d’une carte précédemment délivrée ou d’une carte précédemment délivrée à une personne fournissant la preuve qu’elle est titulaire d’un certificat
FUM-A4 ou tout autre certificat mentionné aux alinéas 2a) à s),
z.18) ou z.43) du Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine), il est interdit à un prestataire de cours de délivrer
une carte de conducteur d’embarcation de plaisance à un candidat
à moins que le prestataire ou son mandataire ne lui ait fait subir
un examen conforme aux exigences de l’article 7.
3. L’alinéa 4(1)a) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) si elle a obtenu au moins 75 pour cent à l’examen et si une
carte de conducteur d’embarcation de plaisance lui a été délivrée;
4. L’article 5 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
5. L’intertitre précédant l’article 6 du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
ACCREDITED COURSES
COURS AGRÉÉS
6. Section 6 of the Regulations is amended by replacing the
expressions “CCG-accredited course” and “Canadian Coast
Guard” with the expressions “accredited course” and “Department of Transport”, respectively, with such modifications
as the circumstances require.
7. The heading before section 7 and sections 7 and 7.1 of the
Regulations are replaced by the following:
6. Dans l’article 6 du même règlement, « cours agréé GCC »
et « Garde côtière canadienne » sont respectivement remplacés par « cours agréé » et « ministère des Transports », avec
les adaptations nécessaires.
(2.1) No owner, master, operator, charterer, hirer, person in
charge of a pleasure craft or person who makes a pleasure craft
available for rent shall allow a person to operate the pleasure craft
unless that person is a person referred to in subsection (1) or (2).
(4) Section 3 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (3):
(4) Except where replacing a previously issued card or issuing
a card to a person providing proof that they hold a MED-A4 certificate or any certificate referred to in paragraphs 2(a) to (s),
(z.18) or (z.43) of the Marine Certification Regulations, no course
provider shall issue a Pleasure Craft Operator Card to a candidate
unless the provider or their agent has administered a test meeting
the requirements of section 7 to the candidate.
7. L’intertitre précédant l’article 7 et les articles 7 et 7.1 du
même règlement sont remplacés par ce qui suit :
1767
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-001
TEST ADMINISTERED UNDER AN
APPROVED PROTOCOL
EXAMENS DANS LE CADRE D’UN
PROTOCOLE APPROUVÉ
7. (1) Subject to section 7.1, a course provider or their agent
may administer a test only if the test
(a) is administered in accordance with the course provider’s
test protocol submitted to and approved by the Minister; and
(b) meets the requirements of subsections (3) and (4).
7. (1) Sous réserve de l’article 7.1, ni le prestataire de cours ni
son mandataire ne peuvent faire subir un examen que s’il est conforme aux conditions suivantes :
a) il se déroule conformément au protocole d’examen du prestataire de cours qui a été soumis au ministre et approuvé par ce
dernier;
b) il est conforme aux exigences des paragraphes (3) et (4).
(2) Le ministre approuve un protocole d’examen s’il est d’avis
que la marche à suivre qu’il contient fait en sorte que les conditions suivantes soient respectées :
a) l’identité et l’âge de chaque candidat sont vérifiées;
b) chaque candidat reçoit, avant le début de l’examen, des instructions claires sur ce qui suit :
(i) la durée maximale de l’examen,
(ii) la note de passage,
(iii) la marche à suivre pour passer l’examen;
c) pendant l’examen, le candidat ne peut :
(i) communiquer qu’avec la personne qui fait subir l’examen,
(ii) avoir accès à aucune autre documentation que l’examen
et les instructions afférentes,
(iii) copier, retirer du lieu de l’examen ou envoyer à un tiers
tout ou partie de l’examen,
(iv) consommer de boisson alcoolisée;
d) le lieu de l’examen est conforme aux conditions suivantes :
(i) il est réservé, pour la durée de l’examen, à l’usage exclusif des candidats, de la personne qui fait subir l’examen et, le
cas échéant, de mandataires du ministère des Transports,
(ii) il est la propriété du prestataire de cours ou est loué, occupé ou autrement contrôlé par celui-ci, mais n’est d’aucune
façon sous le contrôle d’un candidat à cet examen tel que le
serait notamment la résidence d’un candidat à l’examen,
(iii) il est l’objet d’un engagement du prestataire de cours,
par lequel ce dernier a convenu d’en permettre l’accès sur
demande à tout mandataire du ministère des Transports,
(iv) il correspond à la description qu’en a fournie le prestataire de cours dans son protocole d’examen,
(v) dans le cas où le lieu de l’examen est situé dans un espace où se déroulent, en même temps que l’examen, des activités commerciales ou sportives, il est délimité par des
murs ou des cloisons conçus de manière à ce que les candidats soient incapables de voir à l’extérieur du lieu, sauf à
travers une vitre, pendant qu’ils subissent l’examen;
e) aucun candidat ne peut subir l’examen plus d’une fois dans
une même journée;
f) tout candidat qui ne se conforme pas aux exigences de l’alinéa c) est expulsé du lieu de l’examen et ses réponses à l’examen sont automatiquement rejetées;
g) le nombre de candidats par personne qui fait subir l’examen
ne dépasse pas 20;
h) une copie du protocole d’examen est disponible sur le lieu
d’examen aux fins de consultation, y compris aux fins d’inspection par un mandataire du ministère des Transports.
(3) Tout examen est surveillé par la personne qui le fait subir
pendant toute sa durée et ne peut être présenté au candidat que sur
le lieu de l’examen :
(2) The Minister shall approve a test protocol if, in the Minister’s opinion, it contains procedures ensuring that
(a) the identity and age of each candidate are verified;
(b) each candidate receives clear instructions, before the test
begins, on
(i) the maximum duration of the test,
(ii) the passing grade, and
(iii) the procedures to be followed to complete the test;
(c) during the test, no candidate
(i) communicates with any person other than the person administering the test,
(ii) has access to documentation other than the test and the
instructions that relate to it,
(iii) copies, removes from the test site or sends to anyone the
test or any portion of it, or
(iv) consumes alcoholic beverages;
(d) the test site is a site
(i) that is designated solely for the use of the person administering the test, candidates and, if applicable, agents of the
Department of Transport, for the duration of the test,
(ii) that is owned, leased, occupied or otherwise controlled
by the course provider but that is in no way under the control
of a candidate taking the test such as a site that is the residence of a candidate taking the test,
(iii) in respect of which the course provider has undertaken
to permit access to any agents of the Department of Transport,
(iv) that conforms to the description furnished by the course
provider in their test protocol, and
(v) that, in the case of a test site situated within a space
where a commercial or sporting activity occurs concurrently
with the test, is delineated by walls or partitions in such a
manner that the candidates are incapable of seeing anything
outside the test site during the taking of the test except
through a window;
(e) no candidate may take a test more than once in one day;
(f) any candidate who does not comply with the requirements
of paragraph (c) is removed from the test site and their answers
automatically rejected for that test;
(g) the ratio of candidates to persons administering the test
shall not exceed 20 to 1; and
(h) a copy of the test protocol shall be available at the test site
for consultation, including an inspection by an agent of the Department of Transport.
(3) All tests shall be supervised throughout their duration by
the person administering the test and can be provided to a candidate only at a test site and in one of the following formats:
1768
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-001
(a) in paper format;
(b) electronically by computer; or
(c) by one of the following means if the candidate is the sole
candidate present:
(i) in the case of a candidate who does not fluently read English or French or is deaf or mute, by the person administering
the test asking the questions orally, if necessary, through a
competent and independent interpreter, and
(ii) in any other specific case, by any other method of communication that meets the needs generated by a candidate’s
documented health problem.
(4) The following requirements apply to the type of test
specified:
(a) every test shall be composed of 36 items or questions distributed as follows:
(i) 9 items or questions on the matters referred to in
paragraph 6(2)(a) and the provisions referred to in
paragraph 6(2)(e) that are applicable to those matters,
(ii) 9 items or questions on the matters referred to in
paragraph 6(2)(b) and the provisions referred to in
paragraph 6(2)(e) that are applicable to those matters,
(iii) 12 items or questions on the matters referred to in
paragraph 6(2)(c) and the provisions referred to in
paragraph 6(2)(e) that are applicable to those matters, and
(iv) 6 items or questions on the matters referred to in paragraph 6(2)(d);
(b) in the case of a test other than one referred to in paragraph (c) and in the case of all tests administered by computer,
the items or questions shall be randomly selected from the most
recent bank of questions provided by the Department of Transport to course providers who have had their test protocols approved under subsection (2); and
(c) in the case of a test accredited before July 24, 2003 and
administered by the person who obtained the accreditation or
their agent, the test shall not have been altered since that
accreditation.
a) soit sur papier;
b) soit électroniquement par ordinateur;
c) soit, selon l’une des façons suivantes, lorsqu’il n’y a qu’un
candidat :
(i) dans le cas d’un candidat qui ne lit pas couramment le
français ou l’anglais ou qui est sourd ou muet, la personne
qui fait subir l’examen pose oralement les questions et, au
besoin, il fait appel à un interprète compétent et indépendant,
(ii) dans tout autre cas particulier, par tout autre moyen de
communication qui répond aux besoins découlant d’un problème médical documenté du candidat.
(4) Les exigences suivantes s’appliquent au type d’examen
précisé :
a) chaque examen comporte 36 points ou questions répartis
comme suit :
(i) 9 points ou questions sur les matières visées à l’alinéa 6(2)a) et les dispositions visées à l’alinéa 6(2)e) qui s’y
appliquent,
(ii) 9 points ou questions sur les matières visées à l’alinéa 6(2)b) et les dispositions visées à l’alinéa 6(2)e) qui s’y
appliquent,
(iii) 12 points ou questions sur les matières visées à l’alinéa 6(2)c) et les dispositions visées à l’alinéa 6(2)e) qui s’y
appliquent,
(iv) 6 points ou questions sur les matières visées à l’alinéa 6(2)d);
b) dans le cas d’un examen autre que celui visé à l’alinéa c) et
de tout examen par ordinateur, les points ou questions sont
choisis au hasard à partir de la plus récente banque de questions
fournie par le ministère des Transports aux prestataires de
cours dont les protocoles d’examen ont été approuvés en vertu
du paragraphe (2);
c) dans le cas d’un examen qui est agréé avant le 24 juillet
2003 et que fait subir la personne ayant obtenu l’agrément de
l’examen ou son mandataire, il ne doit pas avoir été modifié
depuis cet agrément.
SUSPENSION OF ACCREDITATION OR APPROVAL
7.1 (1) If a course provider issues a Pleasure Craft Operator
Card without having complied with subsection 3(4), if a test is not
administered in accordance with the test protocol approved under
subsection 7(2) and applicable to it or it is demonstrated that a
course is being given or a test is being administered to a candidate
in such a manner that, on completion of the course or the test, the
person’s knowledge of the matters referred to in subsection 6(2)
is doubtful, the Department of Transport may do any or all of the
following:
(a) suspend the accreditation of an accredited course;
(b) suspend the accreditation of an accredited test; and
(c) suspend the approval of a test protocol under subsection 7(2).
SUSPENSION DES AGRÉMENTS OU DES APPROBATIONS
7.1 (1) Si un prestataire de cours a délivré une carte de conducteur d’embarcation de plaisance sans se conformer aux exigences
du paragraphe 3(4), si l’examen ne se déroule pas d’une façon
conforme au protocole qui lui est applicable et qui est approuvé
en vertu du paragraphe 7(2) ou s’il est démontré qu’un cours est
donné au candidat, ou qu’un examen se déroule, d’une manière
qui, à la fin du cours ou de l’examen, sème le doute sur ses connaissances des matières visées au paragraphe 6(2), le ministère
des Transports peut prendre l’une ou plusieurs des mesures
suivantes :
a) suspendre l’agrément d’un cours agréé;
b) suspendre l’agrément d’un examen agréé;
c) suspendre l’approbation d’un protocole d’examen en vertu
du paragraphe 7(2).
(2) Le ministère des Transports rétablit tout agrément ou toute
approbation suspendu en application du paragraphe (1) si la situation justifiant la suspension a été corrigée.
(3) Nul ne peut donner un cours dont l’agrément a été suspendu
ni faire subir un examen dont l’approbation du protocole d’examen ou l’agrément a été suspendu, sauf si l’agrément ou l’approbation a été rétabli.
(2) The Department of Transport shall reinstate an accreditation or approval suspended under subsection (1) if the situation
that justified the suspension has been remedied.
(3) No person shall administer a course whose accreditation has
been suspended or a test whose accreditation or whose test protocol approval has been suspended, except where an accreditation
or approval has been reinstated.
1769
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, no 15 SOR/DORS/2007-001
8. Section 8.3 of the Regulations is repealed.
8. L’article 8.3 du même règlement est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
9. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
1770
2007-07-25
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
P.C.
2007
SOR/2007-165
2007-1124
SOR:
SI:
SOR/2007-165—166
SI/2007-76
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Human Resources and Social Repealing Order in Council P.C. 2004-876 and Making Direction
Development Public Safety Applying the Auditor General Act Sustainable Development Strategy
and Emergency Preparedness Requirements to Certain Departments ..........................................................
Health Treasury Board
Page
1752
SOR/2007-166
Foreign Affairs and
International Trade
Allocation Method Order – Softwood Lumber Products ...............................
1753
SI/2007-76
Human Resources and Social Proclamation Designating the “Fire Prevention Week”................................
Development
1764
i
2007-07-25
INDEX
Canada Gazette Part II, Vol. 141, No. 15
SOR:
SI:
SOR/2007-165⎯166
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Competency of Operators of Pleasure Craft Regulations — Regulations
Amending ............................................................................................................
Canada Shipping Act
SOR/2007-124
Repealing Order in Council P.C. 2004-876 and Making Direction Applying the
Auditor General Act Sustainable Development Strategy Requirements to
Certain Departments............................................................................................
Auditor General Act
SI/2007−76
Date
Page
Comments
1766
e
SOR/2007-165
12/07/07
1752
n
Softwood Lumber Products — Allocation Method Order.........................................
Export and Import Permits Act
Softwood Lumber Products Export Charge Act, 2006
SOR/2007-166
13/07/07
1753
n
Proclamation Designating the “Fire Prevention Week” ............................................
Other than Statutory Authority
SI/2007-76
25/07/07
1764
n
ii
2007-07-25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, No. 15
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d’enregistrement
C.P.
2007
DORS/2007-165
2007-1124
DORS/2007-165⎯166
TR/2007-76
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
Ressources humaines et
Développement social
Sécurité publique et
Protection civile Santé
Conseil du Trésor
Abrogeant le décret C.P. 2004-876 et prend la Directive assujettissant
certains ministères aux exigences de la Loi sur le vérificateur général
relatives aux stratégies de développement durable ........................................
1752
DORS/2007-166
Affaires étrangères et
Commerce international
Arrêté sur la méthode d’allocation de quotas (produits de bois d’œuvre)......
1753
TR/2007-76
Ressources humaines et
Développement sociale
Proclamation désignant la «Semaine de prévention des incendies» ..............
1764
iii
2007-07-25
INDEX
Gazette du Canada Partie II, Vol. 141, No. 15
DORS:
TR:
DORS/2007-165⎯166
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Abrogeant le décret C.P. 2004-876 et prend la Directive assujettissant certains
ministères aux exigences de la Loi sur le vérificateur général relatives aux
stratégies de développement durable ...................................................................
Vérificateur général (Loi)
Arrêté sur la méthode d’allocation de quotas (produits de bois d’œuvre) .................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
Droits d’exportation de produits de bois d’œuvre (Loi de 2006)
Compétence des conducteurs d’embarcations de plaisance — Règlement modifiant
le Règlement........................................................................................................
Marine marchande du Canada
Proclamation désignant la «Semaine de prévention des incendies»..........................
Autorité autre que statuaire
iv
Date
TR/2007-76
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a ⎯ abroge
Page
Commentaires
DORS/2007-165
12/07/07
n
DORS/2007-166
13/07/07
n
DORS/2007-124
TR/2007-76
1766
25/07/07
e
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising