Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 139, no 7
Vol. 139, No. 7
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, APRIL 6, 2005
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 6 AVRIL 2005
Statutory Instruments 2005
Textes réglementaires 2005
SOR/2005-55 to 77 and SI/2005-21 to 28
DORS/2005-55 à 77 et TR/2005-21 à 28
Pages 420 to 535
Pages 420 à 535
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 12, 2005, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 12 janvier 2005, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Government of Canada Publications,
Public Works and Government Services Canada. Rates will be quoted on
request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada. Le tarif sera indiqué sur demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Government of Canada Publications, Public
Works and Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Publications du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in PDF (Portable Document
Format) and in HTML (HyperText Mark-up Language) as the alternate
format.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en format PDF
(Portable Document Format) et en HTML (langage hypertexte) comme média
substitut.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2005
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2005
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-55
Registration
SOR/2005-55 March 16, 2005
Enregistrement
DORS/2005-55 Le 16 mars 2005
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2005-66-01-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2005-66-01-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment is satisfied that the
substances referred to in the annexed Order were, between January 1, 1984 and December 31, 1986, imported into Canada by a
person in a quantity of not less than 100 kg in any one calendar
year, meeting the requirement set out in paragraph 66(1)(a) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999a;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsections 66(3) and (4) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999a, hereby makes the annexed Order 2005-66-01-01
Amending the Domestic Substances List.
Ottawa, March 11, 2005
Stéphane Dion
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement estime que les
substances visées par l’arrêté ci-après ont été, entre le 1er janvier 1984 et le 31 décembre 1986, importées au Canada par une
personne en une quantité d’au moins 100 kg au cours d’une année
civile, et que le critère fixé à l’alinéa 66(1)a) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)a est ainsi rempli,
À ces causes, en vertu des paragraphes 66(3) et (4) de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2005-66-01-01 modifiant la Liste intérieure, ci-après.
Ottawa, le 11 mars 2005
Le ministre de l’Environnement,
Stéphane Dion
ORDER 2005-66-01-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2005-66-01-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 1 of the Domestic Substances List is amended by
adding the following in numerical order:
1. La partie 1 de la Liste intérieure1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
8013-01-2
13769-81-8
74481-70-2
225927-21-9
8013-01-2
13769-81-8
74481-70-2
225927-21-9
2. Part 3 of the List is amended by deleting the following:
12129-6
12204-0
13391-8
13458-3
2. La partie 3 de la même liste est modifiée par radiation de
ce qui suit :
2-Propenoic acid, ethyl ester, polymer with 2-methyl-2-propenoic acid and poly(oxy-1,2-ethanediyl), α-[[[1-methyl-1[3-(methylethenyl)phenyl]-ethyl]amino]carbonyl]-ω-[[(alkylphenoxy)-methyl]ethyl]Acide 2-propénoïque, ester éthylique, polymérisé avec l’acide 2-méthyl-2-propénoïque et l’α-[({1-méthyl-1[3-(méthyléthényl)phényl]-éthyl}amino)carbonyl]-ω-{[(alkylphénoxy)méthyl]éthyl}poly(oxyéthane-1,2-diyl)
2-Propenoic acid, polymer with alkyl 2-propenoate, methyl 2-propenoate, and methyl 2-methyl-2-propenoate
Acide 2-propénoïque polymérisé avec le 2-propénoate d’alkyle, le 2-propénoate de méthyle et le 2-méthyl-2propénoate de méthyle
Diethylene glycol, polymer with ethylene glycol, fumaric acid, maleic anhydride, N,N-dihydroxyalkyl substituted
aniline and dicyclopentadiene
Diéthylèneglycol polymérisé avec l’éthylèneglycol, l’acide fumarique, l’anhydride maléïque, l’aniline substitué avec
le N,N-dihydroxyalkyle et le dicyclopentadiène
Siloxanes and silicones, di-Me, 3-hydroxypropyl group-terminated, diethers with polyalkylene glycol mono-Me ether
Siloxanes et silicones, diméthyle, terminé par un groupement 3-hydroxypropyle, diéthers avec le polyalkylèneglycol
mono-méthyle éther
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
420
1
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
2005-04-06
13897-1
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-55
2-Methyl-2-propenoic acid, polymer with alkyl 2-methyl-2-propenoate, ethyl 2-propenoate and N-(butoxymethyl)-2propenamide, dibenzoyl peroxide – initiated
Acide 2-méthyl-2-propénoïque polymérisé avec le 2-méthyl-2-propénoate d’alkyle, le 2-propénoate d’éthyle et le N(butoxyméthyl)propén-2-amide, initié par le peroxyde de dibenzoyle
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Orders.)
(Ce résumé ne fait pas partie des arrêtés.)
Description
Description
The purpose of this publication is to add substances to the Domestic Substances List (DSL) and make consequential deletions
from the Non-Domestic Substances List (NDSL).
Subsection 66(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999 (CEPA 1999) empowers the Minister of the Environment to compile a list of substances, to be known as the Domestic
Substances List, which specifies “all substances that the Minister is satisfied were, between January 1, 1984 and December 31, 1986, (a) manufactured in or imported into Canada by any
person in a quantity of not less than 100 kg in any one calendar
year, or (b) in Canadian commerce or used for commercial manufacturing purposes in Canada”.
For the purposes of the Act, the DSL is the sole basis for determining whether a substance is “existing” or “new” to Canada.
Substances on the DSL are not subject to the requirements of the
New Substances Notification Regulations, implemented under
section 89 of CEPA 1999. Substances that are not on the DSL
will require notification and assessment, as prescribed by these
Regulations, before they can be manufactured in or imported into
Canada.
The DSL was published in the Canada Gazette, Part II, in
May 1994. However, the DSL is not a static list and is subject,
from time to time, to additions, deletions or corrections that are
published in the Canada Gazette.
Subsection 87(1) of CEPA 1999 requires the Minister to add a
substance to the DSL where, (a) the Minister has been provided
with information specified in the New Substances Notification
Regulations and any additional information or test result required
under subsection 84(1); (b) the substance was manufactured or
imported in excess of the volumes prescribed in the New Substances Notification Regulations; (c) the period for assessing the
information under section 83 has expired; and (d) no condition
specified under paragraph 84(1)(a) in respect of the substance
remains in effect.
L’objectif de cette publication est d’ajouter des substances à la
Liste intérieure (LIS) et de les radier de la Liste extérieure (LES),
selon le cas.
Le paragraphe 66(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) [LCPE (1999)] stipule que le ministre de
l’Environnement doit établir une liste de substances appelée Liste
intérieure qui énumère toutes les « substances qu’il estime avoir
été, entre le 1er janvier 1984 et le 31 décembre 1986, a) soit fabriquées ou importées au Canada par une personne en des quantités
d’au moins 100 kg au cours d’une année; b) soit commercialisées
ou utilisées à des fins de fabrication commerciale au Canada ».
Subsection 87(5) of CEPA 1999 requires the Minister to add a
substance to the DSL where, (a) the Minister has been provided
with information specified in the New Substances Notification
Regulations and any additional information or test result required
under subsection 84(1); (b) the period for assessing the information under section 83 has expired; (c) no condition specified under paragraph 84(1)(a) in respect of the substance remains in effect; and (d) the Minister has received a notice that manufacture
or import of the substance has commenced.
Au sens de la Loi, la LIS est le seul document qui permet de
déterminer si une substance est « existante » ou « nouvelle » au
Canada. Les substances inscrites sur la LIS ne sont pas assujetties
aux exigences du Règlement sur les renseignements concernant
les substances nouvelles, lequel fut pris sous le régime de l’article 89 de la LCPE (1999). Les substances non énumérées à la LIS
doivent faire l’objet d’un préavis et d’une évaluation, et ce, avant
leur fabrication ou leur importation au Canada.
La LIS a été publiée dans la Gazette du Canada Partie II en
mai 1994. Cependant, la LIS n’est pas fixe dans le temps puisqu’elle peut faire l’objet d’ajouts, d’éliminations ou de corrections, qui sont publiés dans la Gazette du Canada.
Le paragraphe 87(1) de la LCPE (1999) exige que le ministre
ajoute une substance à la LIS lorsque a) il a reçu des renseignements prescrit par le Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles ou toutes informations additionnelles ou des résultats des tests, requis en vertu du paragraphe 84(1); b) le volume des substances qui ont été manufacturées
ou importées est supérieur aux volumes prescrits au Règlement
sur les renseignements concernant les substances nouvelles; c) le
délai d’évaluation prévu à l’article 83 est expiré; et d) aucune
condition mentionnée à l’alinéa 84(1)a) reliée à la substance ne
demeure en vigueur.
Le paragraphe 87(5) de la LCPE (1999) exige que le ministre
ajoute une substance à la LIS lorsque a) il a reçu des renseignements prescrits par le Règlement sur les renseignements
concernant les substances nouvelles ou toutes informations additionnelles ou des résultats des tests, requis en vertu du paragraphe 84(1); b) le délai d’évaluation prévu à l’article 83 est expiré; c) aucune condition mentionnée à l’alinéa 84(1)a) reliée à la
substance ne demeure en vigueur; et d) le ministre a reçu un avis
indiquant le début de la fabrication ou de l’importation de la substance.
421
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-55
Substances added to the DSL, if they appear on the NDSL, are
deleted from that List as indicated under subsection 66(3), subsection 87(1) and subsection 87(5) of CEPA 1999.
Les substances ajoutées à la LIS, si elles figurent sur la LES,
sont radiées de celle-ci tel que prescrit en vertu du paragraphe 66(3), du paragraphe 87(1) et du paragraphe 87(5) de
la LCPE (1999).
Alternatives
Solutions envisagées
CEPA 1999 sets out a process for updating the DSL in accordance with strict timelines. Since the substances covered by this
proposal have met the criteria for addition to the DSL, there is no
alternative to their addition.
La LCPE (1999) fait état d’un processus strict pour l’échéance
des mises à jour de la LIS. Étant donné que les substances qui
font l’objet de cette proposition ont rempli les conditions pour
l’ajout à la LIS, il n’existe aucune autre solution de remplacement
à leur ajout.
Similarly, there is no alternative to the proposed NDSL deletions since a substance cannot be on both the NDSL and the DSL.
Dans le même ordre d’idées, il n’existe aucune autre solution
de remplacement aux radiations proposées de la LES puisqu’une
substance ne peut pas figurée sur la LIS et la LES en même
temps.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
This amendment of the DSL will benefit the public, industry
and governments, by identifying additional substances and by
exempting from all assessment and reporting requirements under
section 81 of CEPA 1999.
Cette modification à la LIS entraînera des avantages pour le
public, l’industrie et les gouvernements en identifiant les substances additionnelles et en les exemptant de toutes les exigences
reliées à l’article 81 de la Loi.
Costs
Coûts
There will be no incremental costs to the public, industry or
governments associated with this amendment of the DSL.
Aucun coût additionnel ne sera encouru par le public,
l’industrie et les gouvernements à la suite de cette modification à
la LIS.
Competitiveness
Compétitivité
All nominated substances are added to the DSL if they have
been determined to be consistent with the eligibility criteria specified in CEPA 1999. Thus, no manufacturer or importer is disadvantaged by this amendment of the DSL.
Toutes les substances désignées sont ajoutées à la LIS si elles
ont été identifiées comme respectant le critère d’admissibilité
mentionné à la LCPE (1999). Par conséquent, aucun manufacturier ou importateur n’est pénalisé par cette modification à la LIS.
Consultation
Consultations
As the content of the notices associated with this amendment
does not contain any information that would be subject to comment or objection by the general public, no consultation was required.
Étant donné que l’avis relié à cette modification énonce
qu’aucun renseignement ne fera l’objet de commentaire ou
d’objection de la part du public en général, aucune consultation
ne s’est avérée nécessaire.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The DSL identifies substances that, for the purposes of CEPA
1999, are not subject to the requirements of the New Substances
Notification Regulations. There are no compliance or enforcement requirements associated with the DSL itself.
La LIS identifie, tel qu’il est requis par la LCPE (1999), les
substances qui ne feront pas l’objet d’exigence en vertu du Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles. Ainsi, il n’y a pas d’exigence de mise en application associée
à la LIS.
Contacts
Personnes-ressources
Claire Hughes
Acting Head
Notification Processing and Controls Section
New Substances Branch
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-9551
422
Claire Hughes
Chef intérimaire
Section des procédures de déclarations et des contrôles
Direction des substances nouvelles
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-9551
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Céline Labossière
Senior Economist
Regulatory and Economic Analysis
Economic and Regulatory Affairs Directorate
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-2377
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-55
Céline Labossière
Économiste principale
Direction des analyses réglementaires et économiques
Direction générale des affaires économiques et réglementaires
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-2377
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
423
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-56
Registration
SOR/2005-56 March 16, 2005
Enregistrement
DORS/2005-56 Le 16 mars 2005
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2005-87-01-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2005-87-01-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment has been provided
with information under either paragraph 87(1)(a) or (5)(a) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999a in respect of each
substance referred to in the annexed Order;
Whereas, in respect of the substances being added to the Domestic Substances List pursuant to subsection 87(1) of that Act,
the Minister of the Environment and the Minister of Health are
satisfied that those substances have been manufactured in or imported into Canada in excess of the quantity prescribed under the
New Substances Notification Regulations by the person who provided the information;
Whereas the period for assessing the information under section 83 of that Act has expired;
And whereas no conditions under paragraph 84(1)(a) of that
Act in respect of the substances are in effect;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsections 87(1), (3) and (5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a, hereby makes the annexed Order 2005-87-01-01
Amending the Domestic Substances List.
Ottawa, March 11, 2005
Stéphane Dion
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement a reçu les renseignements visés aux alinéas 87(1)a) ou (5)a) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)a concernant chaque
substance visée par l’arrêté ci-après;
Attendu que le ministre de l’Environnement et le ministre de la
Santé sont convaincus que celles de ces substances qui sont ajoutées en vertu du paragraphe 87(1) de cette loi ont été fabriquées
ou importées au Canada, par la personne qui a fourni les renseignements, en une quantité supérieure à celle prévue par le Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles;
ORDER 2005-87-01-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2005-87-01-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 1 of the Domestic Substances List is amended by
adding the following in numerical order:
2605-78-9 N
14643-87-9 N
20336-96-3 N
28325-97-5 N-P
61245-23-6 N-P
67989-07-5 N-P
68140-27-2 N-P
68551-19-9 N
69013-07-6 N-P
70879-79-7 T-P
70983-96-9 N-P
71750-82-8 N-P
106906-26-7 N
146583-54-2 T
151841-65-5 N
160901-87-1 T
Attendu que le délai d’évaluation prévu à l’article 83 de cette
loi est expiré;
Attendu que les substances ne sont assujetties à aucune condition fixée aux termes de l’alinéa 84(1)a) de cette loi,
À ces causes, en vertu des paragraphes 87(1), (3) et (5) de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le
ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2005-87-01-01 modifiant la Liste intérieure, ci-après.
Ottawa, le 11 mars 2005
Le ministre de l’Environnement,
Stéphane Dion
1. La partie 1 de la Liste intérieure1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
189574-45-6 T
220746-41-8 N
228863-31-8 N-P
230617-44-4 N-P
247109-46-2 T-P
260544-92-1 N-P
343326-68-1 N-P
371159-62-5 N-P
628279-41-4 N-P
628707-13-1 N-P
628707-42-6 N-P
628707-46-0 N-P
635708-73-5 N-P
644987-53-1 N-P
697248-45-6 N
2. Part 3 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
2. La partie 3 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
424
1
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
2005-04-06
10826-8 T
12129-6 T-P
12204-0 T-P
12398-5 T
13075-7 T-P
13391-8 N-P
13458-3 T-P
13769-8 N
13897-1 N-P
14426-8 T
16161-6 N-P
16924-4 N
16973-8 N-P
17109-0 N
17110-1 N
17162-8 N-P
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-56
Melamine, polymer with formaldehyde, methylated, isobutylated, acid modified
Mélamine polymérisée avec le formaldéhyde, méthylé, isobutylé, modifié à l’acide
2-Propenoic acid, ethyl ester, polymer with 2-methyl-2-propenoic acid and poly(oxy-1,2-ethanediyl), α-[[[1-methyl1-[3-(methylethenyl)phenyl]-ethyl]amino]carbonyl]-ω-[[(alkylphenoxy)-methyl]ethyl]2-Propénoate d’éthyle polymérisé avec l’acide 2-méthyl-2-propènoïque et l’α-{[(1-méthyl-1-[3(méthyléthényl)phényl]éthyl}amino)carbonyl]-ω-{[(alkylphénoxy)méthyl]éthyl}poly(oxyéthane-1,2-diyl)
2-Propenoic acid, polymer with alkyl 2-propenoate, methyl 2-propenoate, and methyl 2-methyl-2-propenoate
Acide 2-propènoïque polymérisé avec le 2-propénoate d’alkyle, le 2-propénoate de méthyle et le 2-méthyl-2propénoate de méthyle
Heteromonocycle, 1-ethenyl-, polymer with 1-ethenylheteromonocycle, terminated with 2-mercaptoethanol
Hétéromonocycle, 1-éthényl-, polymérisé avec le 1-éthénylhétéromonocycle, terminé avec le 2-mercaptoéthanol
1,3-Benzenedicarboxylic acid, polymer with hexanedioic acid, alkanediol and 2-oxepanone
Acide benzène-1,3-dicarboxylique polymérisé avec l’acide hexanedioïque, un alcanediol et l’oxépan-2-one
Diethylene glycol, polymer with ethylene glycol, fumaric acid, maleic anhydride, N,N-dihydroxyalkyl substituted
aniline and dicyclopentadiene
Diéthylèneglycol polymérisé avec l’éthylèneglycol, l’acide fumarique, l’anhydride maléique, l’aniline substitué
avec le N,N-dihydroxyalkyle et le dicyclopentadiène
Siloxanes and silicones, di-Me, 3-hydroxypropyl group-terminated, diethers with polyalkylene glycol mono-Me ether
Siloxanes et silicones, diméthyle, terminé par un groupement 3-hydroxypropyle, diéthers avec le polyalkylèneglycol
éther monométhylique
1,4-Cyclohexanedicarboxylic acid, dimethyl ester, polymer with 5-sulfo-1,3-benzenedicarboxylic acid, bis[2-(2substituted ethoxyethyl)] ester, sodium salt, 2,2′-oxybisethanol, 1,4-cyclohexanedimethanol and 2-ethyl-2(hydroxymethyl)-1,3-propanediol
Cyclohexane-1,4-dicarboxylate de diméthyle polymérisé avec le 5-sulfobenzènedicarboxylate de bis[2-(2substituééthoxyéthyle), sel de sodium, le 2,2′-oxybiséthanol, le cyclohexane-1,4-diméthanol et le 2-éthyl-2(hydroxyméthyl)propane-1,3-diol
2-Methyl-2-propenoic acid, polymer with alkyl 2-methyl-2-propenoate, ethyl 2-propenoate and N-(butoxymethyl)2-propenamide, dibenzoyl peroxide – initiated
Acide 2-méthyl-2-propènoïque polymérisé avec le 2-méthyl-2-propénoate d’alkyle, le 2-propénoate d’éthyle et le N(butoxyméthyl)propén-2-amide, initié par le peroxyde de dibenzoyle
Dihydro-3-(alkenyl)-2,5-furandione, polymers with 2,2-dimethyl-1,3-propanediol, 3a,4,7,7a-tetrasubstituted-1,3isobenzofurandione, 1,3-benzenedicarboxylic acid, 1,3-dihydro-1,3-dioxo-5-isobenzofurancarboxylic acid, compds.
with 2-(dimethylamino)ethanol
Dihydro-3-(alcényl)furanne-2,5-dione, polymères avec le 2,2-diméthylpropane-1,3-diol, la 3a,4,7,7atétrasubstituéisobenzofuranne-1,3-dione, l’acide benzène-1,3-dicarboxylique, l’acide 1,3-dihydro-1,3-dioxo-5isobenzofurancarboxylique, composée avec le 2-(diméthylamino)éthanol
2,2-Dimethyl-1,3-propanediol, polymer with 1,2-propanediol, 1,3-butanediol, butanedioic anhydride, alkyldioic acid
and 2,5-furandione
2,2-Diméthylpropane-1,3-diol polymérisé avec le propane-1,2-diol, le butane-1,3-diol, l’anhydride butanedioïque,
un acide alkyldioïque et la furanne-2,5-dione
Poly[oxy(methyl-1,2-ethanediyl)], α-hydro-ω-hydroxy-, hydrogen alkenylbutanedioate
α-Hydro-ω-hydroxypoly[oxy(méthyléthane-1,2-diyl)], alcénylbutanedioate d’hydrogène
2-Propenoic acid, 2-methyl-, polymer with polyalkoxymethacrylate and methyl 2-propenoate, sodium salt
Acide 2-méthyl-2-propènoïque polymérisé avec le polyalkoxyméthacrylate et le 2-propénoate de méthyle, sel de sodium
Ethylene glycol, reaction products with polyisobutenyl succinic anhydride and hexadecenyl succinic anhydride,
salts with alkyl amine
Éthylèneglycol, produits de réaction avec l’anhydride polyisobuténylsuccinique et l’anhydride
hexadécénylsuccinique, sels avec une alkylamine
Ethylene glycol, reaction products with hexadecenyl succinic anhydride, salts with alkylamine
Éthylèneglycol, produits de réaction avec l’anhydride hexadécénylsuccinique, sels avec une alkylamine
1,2-Benzenedicarboxylic acid, 3,4,5,6-tetrabromo-, mixed esters with diethylene glycol and propylene glycol,
polymers with hexanedioic acid polymer with 2,2-dimethyl-1,3-propanediol and 1,6-hexanediol polymer with
diamine, 3-hydroxy-2-(hydroxymethyl)-2-methylpropanoic acid, 5-isocyanato-1-(isocyanatomethyl)-1,3,3trimethylcyclohexane and propylene glycol
Acide 3,4,5,6-tétrabromobenzène-1,3-dicarboxylique esters mélangés avec le diéthylèneglycol et le
propylèneglycol, polymères avec l’acide hexanedioïque polymérisé avec le 2,2-diméthylpropane-1,3-diol et
l’hexane-1,6-diol polymérisé avec une diamine, l’acide 3-hydroxy-2-(hydroxyméthyl)-2-méthylpropanoïque, le 5isocyanato-1-(isocyanatométhyl)-1,3,3-triméthylcyclohexane et le propylèneglycol
425
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-56
3. Part 4 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
3. La partie 4 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Substance
Significant New Activity for which substance is subject to
subsection 81(3) of the Act
Substance
Nouvelle activité pour laquelle la substance est assujettie au
paragraphe 81(3) de la Loi
17122-4 N-S
Any activity using Oxirane, polymer, monoalkyl ether as a
component in personal care products.
17122-4 N-S
The following information must be provided to the Minister, at
least 90 days prior to the commencement of the proposed new
activity:
Les renseignements ci-après doivent être fournis au ministre au
moins 90 jours avant le début de la nouvelle activité proposée :
a) une description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
(a) a description of the proposed significant new activity in relation to the substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe VI du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles;
(b) the information specified in Schedule VI to the New Substances Notification Regulations;
c) les renseignements prévus aux paragraphes 3(1) à (4) de l’annexe VII du même règlement;
(c) the information specified in subitems 3(1) to (4) of Schedule VII to those Regulations; and
d) la concentration de la substance dans le produit final résultant
de la nouvelle activité.
(d) the concentration of the substance in the final product as a
result of the new activity.
17123-5 N-S
Toute activité utilisant l’Oxirane, polymérisé, éther monoalkylique comme constituant de produits de soins personnels.
The above information will be assessed within 90 days after it is
received by the Minister.
Les renseignements qui précèdent seront évalués dans
les 90 jours suivant leur réception par le ministre.
All of the above is as prescribed in Significant New Activity
Notice No. 13475, published in the Canada Gazette, Part I,
page 19, January 8, 2005.
L’énoncé qui précède est conforme à l’Avis de nouvelle activité
nº 13475, publié dans la Gazette du Canada Partie I, page 19,
le 8 janvier 2005.
Any activity using Oxirane, methyl-, polymer with oxirane,
monoalkyl ether as a component in personal care products.
The following information must be provided to the Minister, at
least 90 days prior to the commencement of the proposed new
activity:
(a) a description of the proposed significant new activity in relation to the substance;
(b) the information specified in Schedule VI to the New Substances Notification Regulations;
(c) the information specified in subitems 3(1) to (4) of Schedule VII to those Regulations; and
(d) the concentration of the substance in the final product as a
result of the new activity.
17123-5 N-S
Toute activité utilisant de l’Oxirane, méthyl-, polymérisé avec
l’oxirane, éther monoalkylique comme constituant de produits de
soins personnels.
Les renseignements ci-après doivent être fournis au ministre au
moins 90 jours avant le début de la nouvelle activité proposée :
a) une description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
la substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe VI du Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles;
c) les renseignements prévus aux paragraphes 3(1) à (4) de l’annexe VII du même règlement;
d) la concentration de la substance dans le produit final résultant
de la nouvelle activité.
The above information will be assessed within 90 days after it is
received by the Minister.
Les renseignements qui précèdent seront évalués dans
les 90 jours suivant leur réception par le ministre.
All of the above is as prescribed in Significant New Activity
Notice No. 13476, published in the Canada Gazette, Part I,
page 21, January 8, 2005.
L’énoncé qui précède est conforme à l’Avis de nouvelle activité
nº 13476, publié dans la Gazette du Canada Partie I, page 21,
le 8 janvier 2005.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
4. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 421, following SOR/2005-55.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation
de cet arrêté se trouve à la page 421, suite au
DORS/2005-55.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
426
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-57
Registration
SOR/2005-57 March 16, 2005
Enregistrement
DORS/2005-57 Le 16 mars 2005
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Regulations Amending the Canadian Chicken
Marketing Quota Regulations
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le
contingentement de la commercialisation des
poulets
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamationa, established Chicken Farmers of
Canada pursuant to subsection 16(1)b of the Farm Products
Agencies Actc;
Whereas Chicken Farmers of Canada has been empowered to
implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the process set out in the Operating Agreement, referred to in subsection 7(1)d of the schedule to that Proclamation,
for making changes to quota allocation has been followed;
Whereas the proposed Regulations Amending the Canadian
Chicken Marketing Quota Regulations, are regulations of a class
to which paragraph 7(1)(d)e of that Act applies by reason of section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Orderf,
and have been submitted to the National Farm Products Council
pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le processus établi dans l’entente opérationnelle — visée au paragraphe 7(1)d de l’annexe de cette proclamation — pour modifier l’allocation des contingents a été suivi;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)e de cette loi aux termes de l’article 2 de
l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements
des officesf, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)e de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et du paragraphe 6(1)d de l’annexe de
la Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac,
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada prend le
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 16 mars 2005
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)e of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed
Regulations after being satisfied that the proposed Regulations
are necessary for the implementation of the marketing plan that
Chicken Farmers of Canada is authorized to implement;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and subsection 6(1)d of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Canadian Chicken Marketing Quota Regulations.
Ottawa, Ontario, March 16, 2005
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN
CHICKEN MARKETING QUOTA
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
CANADIEN SUR LE CONTINGENTEMENT DE LA
COMMERCIALISATION DES POULETS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Canadian Chicken Marketing Quota
Regulations1 is replaced by the following:
1. L’annexe du Règlement canadien sur le contingentement
de la commercialisation des poulets1 est remplacée par ce qui
suit :
———
———
a
a
b
c
d
e
f
1
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
SOR/2002-1
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2002-36
b
c
d
e
f
1
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
DORS/2002-1
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2002-36
427
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
SCHEDULE
(Sections 1, 5 and 7 to 10)
ANNEXE
(articles 1, 5 et 7 à 10)
LIMITS FOR PRODUCTION AND MARKETING
OF CHICKEN FOR THE PERIOD BEGINNING ON
MARCH 6, 2005 AND ENDING ON APRIL 30, 2005
LIMITES DE PRODUCTION ET DE COMMERCIALISATION
DU POULET POUR LA PÉRIODE COMMENÇANT
LE 6 MARS 2005 ET SE TERMINANT LE 30 AVRIL 2005
Column 1
Column 2
Item
Province
Production Subject to
Federal and Provincial
Production Subject to Federal Market Development
Quotas
and Provincial Quotas
(in Live Weight) (kg)
(in Live Weight) (kg)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Ont.
Que.
N.S.
N.B.
Man.
B.C.
P.E.I.
Sask.
Alta.
Nfld. & Lab.
Total
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-57
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Article
Province
Production assujettie aux
contingents fédéraux et
provinciaux
(en poids vif) (kg)
Production assujettie aux
contingents fédéraux et
provinciaux d’expansion
du marché
(en poids vif) (kg)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Ont.
Qc
N.-É.
N.-B.
Man.
C.-B.
Î.-P.-É.
Sask.
Alb.
T.-N.-L.
Column 3
63,694,224
51,981,527
6,857,974
5,497,232
8,087,568
27,241,713
704,667
6,963,280
17,637,699
2,627,320
2,935,000
4,261,000
0
0
312,500
3,813,840
0
0
300,000
0
191,293,204
11,622,340
Total
63 694 224
51 981 527
6 857 974
5 497 232
8 087 568
27 241 713
704 667
6 963 280
17 637 699
2 627 320
2 935 000
4 261 000
0
0
312 500
3 813 840
0
0
300 000
0
191 293 204
11 622 340
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
This amendment sets the limits for the production and marketing of chicken for the period beginning on March 6, 2005 and
ending on April 30, 2005.
La modification fixe les limites de production et de commercialisation du poulet pour la période commençant le 6 mars 2005 et
se terminant le 30 avril 2005.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
428
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-58
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Registration
SOR/2005-58 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-58 Le 22 mars 2005
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Order Amending Schedule IV to the Financial
Administration Act
Décret modifiant l’annexe IV de la Loi sur la
gestion des finances publiques
P.C. 2005-377
C.P. 2005-377
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the President of the Treasury Board, pursuant to
subsection 3(7) of the Financial Administration Act, as enacted
by section 3 of the Public Service Modernization Acta, hereby
makes the annexed Order Amending Schedule IV to the Financial
Administration Act.
Sur recommandation du président du Conseil du Trésor et en
vertu du paragraphe 3(7) de la Loi sur la gestion des finances
publiques, édicté par l’article 3 de la Loi sur la modernisation de
la fonction publiquea, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil prend le Décret modifiant l’annexe IV de la Loi sur la
gestion des finances publiques, ci-après.
ORDER AMENDING SCHEDULE IV TO THE
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE IV DE LA LOI SUR LA
GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Schedule IV to the Financial Administration Act is
amended by adding the following in alphabetical order:
Canada Border Services Agency
Agence des services frontaliers du Canada
Canadian Firearms Centre
Centre canadien des armes à feu
Department of Human Resources and Skills Development
Ministère des Ressources humaines et du Développement des
compétences
Department of International Trade
Ministère du Commerce international
Economic Development Agency of Canada for the Regions of
Quebec
Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec
Public Health Agency of Canada
Agence de la santé publique du Canada
Public Service Human Resources Management Agency of Canada
Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada
1. L’annexe IV de la Loi sur la gestion des finances publiques1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique,
de ce qui suit :
Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec
Economic Development Agency of Canada for the Regions of
Quebec
Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada
Public Service Human Resources Management Agency of
Canada
Agence de la santé publique du Canada
Public Health Agency of Canada
Agence des services frontaliers du Canada
Canada Border Services Agency
Centre canadien des armes à feu
Canadian Firearms Centre
Ministère des Ressources humaines et du Développement des
compétences
Department of Human Resources and Skills Development
Ministère du Commerce international
Department of International Trade
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent décret entre en vigueur le 1er avril 2005.
2. This Order comes into force on April 1, 2005.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The Order adds to Schedule IV of the Financial Administration
Act (FAA) the names of portions of the federal public administration
Le décret ajoute à l’annexe IV de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP) le nom de tout secteur de l’administration
———
———
a
a
1
S.C. 2003, c. 22
R.S., c. F-11
1
L.C. 2003, ch. 22
L.R., ch. F-11
429
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-58
that were added to Part I of Schedule I of the Public Service Staff
Relations Act (PSSRA) after the Public Service Modernization
Act was tabled in Parliament on February 6, 2003. Schedule IV of
the FAA will be brought into force on April 1st, 2005. This measure is necessary because the PSSRA and its schedules are replaced by the Public Service Labour Relations Act (PSLRA) as of
April 1, 2005.
publique fédérale qui a été ajouté à la partie I de l’annexe I de la
Loi sur les relations de travail dans la fonction publique (actuelle) après le dépôt au Parlement de la Loi sur la modernisation
de la fonction publique le 6 février 2003. Cet ajout est nécessaire
parce que la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique (actuelle) ainsi que ses annexes seront remplacées à compter du 1er avril 2005, date à laquelle la nouvelle Loi sur les relations de travail dans la fonction publique entrera en vigueur.
Alternatives
Solutions envisagées
The making of the Order is the most practical method of maintaining the status quo. The portions of the federal public administration that used to be listed in Part I of Schedule I of the PSSRA
will now be listed in Schedule IV of the amended FAA.
La prise de ce décret est la meilleure façon de maintenir le statu
quo. Les secteurs de l’administration publique fédérale qui figuraient à la partie I de l’annexe I de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique dans sa version actuelle figureront
dorénavant à l’annexe IV de la Loi sur la gestion des finances
publiques, dans sa version modifiée.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
There are no costs involved with this Order. The purpose of
this Order is to maintain the status quo.
Il n’y a aucun coût associé à ce décret. Le but de ce décret est
de maintenir le statu quo.
Consultation
Consultations
No consultations were necessary since the purpose of this Order is to maintain the status quo.
Aucune consultation n’était nécessaire puisque le but de ce décret est de maintenir le statu quo.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this Order.
Contact
Carole Bidal
Legal Counsel
Legal Services Branch
Treasury Board of Canada, Secretariat
L’Esplanade Laurier - Floor: 05WO
300 Laurier Avenue West
Ottawa, Ontario
K1A 0R5
Telephone: (613) 952-3294
FAX: (613) 954-5806
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
430
Il n’y a pas de mécanismes de conformité associés à ce décret.
Personne-ressource
Carole Bidal
Conseillère juridique
Direction des services juridiques
Conseil du Trésor du Canada, Secrétariat
L’Esplanade Laurier – étage : 05WO
300, avenue Laurier ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0R5
Téléphone : (613) 952-3294
TÉLÉCOPIEUR : (613) 954-5806
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-59
Registration
SOR/2005-59 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-59 Le 22 mars 2005
PUBLIC SERVICE LABOUR RELATIONS ACT
LOI SUR LES RELATIONS DE TRAVAIL DANS LA
FONCTION PUBLIQUE
Public Service Labour Relations Act Separate
Agency Designation Order
Décret désignant des organismes distincts pour
l’application de la Loi sur les relations de travail
dans la fonction publique
P.C. 2005-378
C.P. 2005-378
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage, pursuant to
subsection 209(3) of the Public Service Labour Relations Act, as
enacted by section 2 of the Public Service Modernization Acta,
hereby makes the annexed Public Service Labour Relations Act
Separate Agency Designation Order.
Sur recommandation de la ministre du Patrimoine canadien et
en vertu du paragraphe 209(3) de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique, édictée par l’article 2 de la Loi sur
la modernisation de la fonction publiquea, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Décret désignant des
organismes distincts pour l’application de la Loi sur les relations
de travail dans la fonction publique, ci-après.
PUBLIC SERVICE LABOUR RELATIONS ACT
SEPARATE AGENCY DESIGNATION ORDER
DÉCRET DÉSIGNANT DES ORGANISMES DISTINCTS
POUR L’APPLICATION DE LA LOI SUR LES
RELATIONS DE TRAVAIL DANS LA
FONCTION PUBLIQUE
DESIGNATION
DÉSIGNATION
1. Any separate agency set out in the schedule is hereby designated for the purposes of paragraph 209(1)(d) of the Public Service Labour Relations Act.
1. Tout organisme distinct visé à l’annexe est désigné pour
l’application de l’alinéa 209(1)d) de la Loi sur les relations de
travail dans la fonction publique.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent décret entre en vigueur le 1er avril 2005.
2. This Order comes into force on April 1, 2005.
SCHEDULE
(Section 1)
ANNEXE
(article 1)
DESIGNATED SEPARATE AGENCIES
ORGANISMES DISTINCTS DÉSIGNÉS
Canadian Food Inspection Agency
Agence canadienne d’inspection des aliments
Agence canadienne d’inspection des aliments
Canadian Food Inspection Agency
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The Order designates the Canadian Food Inspection Agency,
a separate agency within the meaning of subsection 11(1) of
the Financial Administration Act, for the purposes of paragraph 209(1)(d) of the Public Service Labour Relations
Act (PSLRA).
Paragraph 209(1)(d) of the PSLRA enables employees of a
separate agency that has been designated under subsection 209(3)
of the PSLRA to refer to adjudication an individual grievance
related to a demotion or termination for any reason that does not
relate to a breach of discipline or misconduct.
Le décret désigne l’Agence canadienne d’inspection des
aliments, un organisme distinct au sens de la Loi sur la gestion
des finances publiques, pour l’application de l’alinéa 209(1)d)
de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique (LRTFP).
L’alinéa 209(1)d) de la LRTFP permet aux fonctionnaires
d’un organisme distinct désigné en vertu du paragraphe 209(3) de
la LRTFP de renvoyer à l’arbitrage tout grief individuel portant
sur la rétrogradation ou le licenciement imposé pour toute raison
autre qu’à un manquement à la discipline ou une inconduite.
———
———
a
a
S.C. 2003, c. 22
L.C. 2003, ch. 22
431
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-59
Alternatives
Solutions envisagées
The making of the Order is the most practical method of maintaining the status quo. The Canadian Food Inspection Agency has
been designated for the same purposes since 1997 under subsection 92(4) of the Public Service Staff Relations Act (PSSRA).
However, it is necessary to make a new designation since
the PSSRA is replaced by the PSLRA as of April 1, 2005.
Aucune autre mesure n’a été envisagée étant donné que la prise
de ce nouveau décret est la meilleure solution pratique pour préserver le statu quo. Depuis 1997, l’Agence canadienne d’inspection des aliments avait été désignée pour les mêmes fins en vertu
du paragraphe 92(4) de la LRTFP actuelle. Toutefois, il est nécessaire de faire une nouvelle désignation puisque la LRTFP sera
remplacée par une nouvelle loi à compter du 1er avril 2005.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
There are no costs involved with this Order. This Order replaces a previous Order made under subsection 92(4) of
the PSSRA. Its purpose is to maintain the status quo.
Il n’y a aucun coût associé à ce décret. Ce décret remplace un
décret précédent pris en vertu du paragraphe 92(4) de la LRTFP
actuelle. Son but est de maintenir le statu quo.
Consultation
Consultations
Consultations have taken place with the department of Agriculture and Agri-Food Canada with respect to this Order and agreement has been given to proceed.
Le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada a
été consulté au sujet de ce décret et il y a donné son accord.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this
Order.
Contact
Carole Bidal
Legal Counsel
Legal Services Branch
Secretariat
Treasury Board of Canada
L’Esplanade Laurier - Floor: 05WO
300 Laurier Avenue West
Ottawa, Ontario
K1A 0R5
Telephone: (613) 952-3294
FAX: (613) 954-5806
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
432
Il n’y a pas de mécanisme de conformité associé à ce décret.
Personne-ressource
Carole Bidal
Conseillère juridique
Direction des services juridiques
Secrétariat
Conseil du Trésor du Canada
L’Esplanade Laurier - Étage : 05WO
300, avenue Laurier ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0R5
Téléphone : (613) 952-3294
TÉLÉCOPIEUR : (613) 954-5806
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-60
Registration
SOR/2005-60 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-60 Le 22 mars 2005
BROADCASTING ACT
LOI SUR LA RADIODIFFUSION
Direction to the CRTC (Reservation of Channels
for the Distribution of CPAC)
Décret d’instructions au CRTC (réservation de
canaux pour la distribution de CPAC)
P.C. 2005-380
C.P. 2005-380
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Whereas, pursuant to subsection 26(4) of the Broadcasting
Acta, the Minister of Canadian Heritage has consulted with the
Canadian Radio-television and Telecommunications Commission
with regard to the annexed Direction to the CRTC (Reservation of
Channels for the Distribution of CPAC);
And whereas the Direction is intended to apply to cable broadcasting distribution undertakings who have 2,000 or more subscribers and who are licensed, or are exempted from licensing, by
the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage,
pursuant to paragraph 26(1)(b) of the Broadcasting Acta, hereby
makes the annexed Direction to the CRTC (Reservation of Channels for the Distribution of CPAC).
Attendu que, le 12 mars 2003, le gouvernement du Canada a
publié un nouveau cadre de responsabilisation et de coordination
en matière de langues officielles, dans lequel il renouvelle son
engagement de soutenir la dualité linguistique du Canada;
Attendu que la Chaîne d’affaires publiques par câble (CPAC)
est une composante précieuse et unique du système de radiodiffusion;
Attendu que le Comité permanent sur les langues officielles et
le Comité permanent du patrimoine canadien ont recommandé
que CPAC soit rendue plus accessible dans les deux langues officielles;
Attendu que les entreprises de distribution par satellite de radiodiffusion directe ont l’obligation de distribuer CPAC dans les
deux langues officielles;
Attendu que le gouvernement du Canada est d’avis qu’il faut
déployer tous les efforts pour qu’un plus grand nombre d’abonnés
au câble ait accès à CPAC dans les deux langues officielles;
Attendu que les entreprises de distribution de radiodiffusion
par câble comptant moins de 2 000 abonnés pourraient éprouver
d’importantes difficultés en matière financière ou de concurrence
si elles étaient tenues de distribuer CPAC dans les deux langues
officielles;
Attendu que, conformément au paragraphe 26(4) de la Loi sur
la radiodiffusiona, la ministre du Patrimoine canadien a consulté
le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes au sujet du Décret d’instructions au CRTC (réservation
de canaux pour la distribution de CPAC), ci–après,
Attendu que ce décret est censé s’appliquer à toutes les entreprises de distribution de radiodiffusion par câble qui sont titulaires de licences ou exemptées par le Conseil de la radiodiffusion
et des télécommunications canadiennes et qui comptent au
moins 2 000 abonnés,
À ces causes, sur recommandation de la ministre du Patrimoine
canadien et en vertu de l’alinéa 26(1)b) de la Loi sur la radiodiffusiona, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend
le Décret d’instructions au CRTC (réservation de canaux pour la
distribution de CPAC), ci-après.
DIRECTION TO THE CRTC (RESERVATION OF
CHANNELS FOR THE DISTRIBUTION OF CPAC)
DÉCRET D’INSTRUCTIONS AU CRTC (RÉSERVATION
DE CANAUX POUR LA DISTRIBUTION DE CPAC)
DIRECTION
INSTRUCTIONS
1. The Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission is hereby directed to require cable broadcasting
distribution undertakings who have 2,000 or more subscribers, whether or not they are exempted from licensing by the
1. Il est ordonné au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes d’obliger les entreprises de distribution de radiodiffusion par câble titulaires de licences ou exemptées par lui et comptant au moins 2 000 abonnés à réserver deux
———
———
a
a
Whereas on March 12, 2003, the Government of Canada released a new official languages accountability and coordination
framework in which it renewed its commitment to supporting
Canada’s linguistic duality;
Whereas the Canadian Public Affairs Channel (CPAC) is a
valuable and unique component of the broadcasting system;
Whereas the Standing Committee on Official Languages and
the Standing Committee on Canadian Heritage have recommended that CPAC be made more widely available in both official languages;
Whereas direct-to-home distribution undertakings are required
to provide CPAC in both official languages;
Whereas the Government of Canada is of the opinion that
every effort should be made to ensure that CPAC be made available in both official languages to more cable subscribers;
Whereas cable broadcasting distribution undertakings who
have fewer than 2,000 subscribers may suffer significant financial
or competitive difficulties if they are required to distribute CPAC
in both official languages;
S.C. 1991, c. 11
L.C. 1991, ch. 11
433
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-60
Commission, to reserve two video channels, one channel for the
English-language service and the other for the French-language
service, for the distribution of the licensed and exempted programming service provided by the Canadian Public Affairs Channel (CPAC). One of the video channels shall be on the basic service.
canaux vidéo pour la distribution des services de programmation autorisés et exemptés de la Chaîne d’affaires publiques par
câble (CPAC), l’un pour le service en langue française et l’autre
pour le service en langue anglaise. Un de ces canaux vidéo doit
être distribué dans le cadre du service de base.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Direction.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The purpose of this Order is to implement the Government’s
response to Recommendation 4 of the February 2003 Report
of the Standing Committee on Official Languages. The Order
will require cable broadcasting distribution undertakings which
have 2,000 or more subscribers, whether or not they are exempted
from licensing by the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission (CRTC), to reserve two video channels,
one channel for the English-language service and the other for the
French-language service, for the distribution of the licensed and
exempted programming service provided by the Canadian Public
Affairs Channel (CPAC). One of the video channels shall be on
the basic service.
The Order is being issued pursuant to paragraph 26(1)(b) of the
Broadcasting Act.
The CRTC appeared before the Standing Committee on Official Languages on two occasions in 2002. In February 2003,
the Committee issued a report entitled Role and Responsibilities
of the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission in Developments in the Area of Official Languages in
Canada containing five recommendations for the Government.
Among the five recommendations in the report was the following:
“The Committee recommends that the Governor in Council by
order direct the CRTC to make it mandatory for all broadcasting
distribution undertakings (BDUs), without exception, to distribute
to all their subscribers the video and audio signals of the debates
of Parliament via CPAC in both official languages.”. Subsequently, the Standing Committee on Canadian Heritage made an
almost identical recommendation in its report on Canadian broadcasting released in June 2003.
Ce décret vise à mettre en œuvre la réponse du gouvernement
à la Recommandation no 4 du rapport de février 2003 du Comité permanent sur les langues officielles. Ce décret obligera
les entreprises de distribution de radiodiffusion par câble titulaires de licences ou exemptées par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, et comptant au
moins 2 000 abonnés à, réserver deux canaux vidéo pour la distribution des services de programmation autorisés et exemptés de la
Chaîne d’affaires publiques par câble (CPAC), l’un pour le service en langue française et l’autre pour le service en langue anglaise. Un de ces canaux vidéo doit être distribué dans le cadre du
service de base.
Ce décret est émis en vertu de l’alinéa 26(1)b) de la Loi sur la
radiodiffusion.
Le CRTC a comparu à deux reprises en 2002 devant le Comité
permanent sur les langues officielles. En février 2003, le Comité a
publié un rapport intitulé Rôle et responsabilité du Conseil de la
radiodiffusion et des télécommunications canadiennes à l’égard
des progrès dans le domaine des langues officielles du Canada, et
qui contient cinq recommandations au gouvernement. Parmi les
cinq recommandations du rapport, il était recommandé ce qui
suit : « Le Comité recommande au gouverneur en conseil d’ordonner par décret au CRTC qu’il impose à l’ensemble des entreprises de distribution de radiodiffusion (EDR), sans exception,
l’obligation de distribuer à tous leurs abonnés les signaux vidéo et
audio des débats parlementaires via la CPAC dans les deux langues officielles. ». Par la suite, le Comité permanent du patrimoine canadien a fait une recommandation presque identique
dans le rapport sur la radiodiffusion canadienne qu’il a publié en
juin 2003.
Actuellement, le CRTC exige que dans le cadre de leur service
de base, toutes les entreprises de câblodistribution, à l’exception
des petits systèmes de câblodistribution analogique de classe 3
(qui desservent environ 3 p. 100 de tous les abonnés) distribuent CPAC, et ce dans les deux langues officielles. Dans la plupart des cas, les entreprises de câblodistribution distribuent le
canal vidéo avec le canal audio de la langue de la majorité et
offrent le service dans la langue de la minorité au même canal
vidéo, au moyen d’une technologie appelée seconde piste
audio (SPA).
Cependant, l’emploi de la SPA est critiqué : cette technologie,
que les abonnés ont de la difficulté à utiliser selon les abonnés,
n’est disponible que sur les derniers modèles de téléviseurs. Son
utilisation ne place donc pas les deux langues officielles sur un
pied d’égalité.
Currently, the CRTC requires all cable distribution undertakings except the smallest Class 3 analog cable systems (serving
approximately 3% of all subscribers) to distribute CPAC as part
of their basic service and in both official languages. In most instances, cable companies distribute the video channel with the
majority language audio channel, and provides the minority language service on the same video channel using a technology
known as second audio program (SAP).
However, the use of SAP has been criticized: it is not easy to
use for subscribers and is only accessible with the latest models of
television sets. Thus, it does not place both languages on an equal
footing.
434
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-60
CPAC is a valuable and significant component of the broadcasting system. Its coverage of the debates provides a unique and
vital service. The service plays an important role in sustaining the
responsible functioning of the Parliamentary system. CPAC is
available to 100% of satellite direct-to-home subscribers in both
official languages, and the Government considers that every effort
should be made to ensure that the service be made available in
both official languages to as many cable subscribers as possible.
La chaîne CPAC est un élément précieux et important du système de radiodiffusion. Du fait qu’elle couvre les débats de la
Chambre des communes, elle offre un service unique et essentiel,
et contribue dans une large mesure au fonctionnement responsable du système parlementaire. La chaîne CPAC est accessible
à 100 p. 100 des abonnés des services par satellite de radiodiffusion directe dans les deux langues officielles, et le gouvernement
estime qu’il est nécessaire de déployer tous les efforts pour rendre
le service accessible, dans les deux langues officielles, au plus
grand nombre possible d’abonnés au câble.
Alternatives
Solutions envisagées
The Government considered the alternative of not issuing a Direction to the CRTC, but decided to issue one as a means of underlining public demand.
Le gouvernement a étudié l’option de ne pas donner d’instructions au CRTC, mais a finalement décidé de lui en donner pour
souligner la demande publique.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
All Class 1 and Class 2 cable systems will be required
to make available both the English-language and Frenchlanguage CPAC video channels to all of their subscribers, or 97%
of all cable subscribers in total. This will make both channels
available to an additional 3 million cable households. The Direction will contribute to the achievement of the objective of Canadian broadcasting policy set out in subparagraph 3(1)(d)(iii)
which states in part that the Canadian broadcasting system should
“serve the needs and interests of [Canada’s] linguistic duality”.
The Direction will not entail any additional cost to the Government.
Tous les systèmes de câblodistribution de classes 1 et 2 permettre l’accès aux canaux vidéo de la chaîne CPAC en français et en
anglais à tous les abonnés, c’est-à-dire à 97 p. 100 de l’ensemble
des abonnés au câble. Ainsi, 3 millions de foyers supplémentaires
déjà desservis par le câble auront accès à ces canaux. Les instructions contribueront à la réalisation de l’objectif de la politique
canadienne de radiodiffusion énoncé au sous-alinéa 3(1)d)(iii) de
la Loi sur la radiodiffusion qui stipule que le système canadien de
radiodiffusion devrait « répondre aux besoins et aux intérêts...de
la dualité linguistique » du Canada.
Les instructions n’entraîneront aucun coût supplémentaire pour
le gouvernement.
Consultation
Consultations
As required by subsection 26(4) of the Broadcasting Act,
the CRTC was consulted regarding the proposed Direction. Discussions with the cable industry association about the Government’s intent were held prior to the Direction being drafted.
Comme l’exige le paragraphe 26(4) de la Loi sur la radiodiffusion, le CRTC a été consulté au sujet des instructions proposées.
Des discussions avec l’association de l’industrie de la câblodistribution sur le projet du gouvernement ont eu lieu avant la rédaction de l’ébauche.
L’intention du gouvernement de prendre un décret a été annoncée publiquement le 20 août 2003, dans sa réponse au Rapport du
Comité permanent des langues officielles publié en février 2003.
L’intention du gouvernement a été réitérée à deux autres occasions : en novembre 2003, dans sa réponse au Rapport du Comité
permanent du Patrimoine canadien publié en juin 2003 et lors de
la comparution de la ministre du Patrimoine canadien devant le
Comité permanent des langues officielles en mars 2004.
The Government’s intent to issue the Direction was first publicly announced on August 20, 2003 in the Government’s response to the February 2003 report of the Standing Committee on
Official Languages. The Government’s intent was reiterated on
two other occasions thereafter: in November 2003 in its response
to the June 2003 report of the Standing Committee on Canadian
Heritage; and, by the Minister of Canadian Heritage when she
appeared before the Standing Committee on Official Languages
in March 2004.
Contact
Larry Durr
Director
Broadcasting Distribution Services
Canadian Heritage
15-3-H
15 Eddy Street
Gatineau, Quebec
K1A 0M5
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Personne-ressource
Larry Durr
Directeur
Services de distribution de la radiodiffusion
Patrimoine canadien
15-3-H
15, rue Eddy
Gatineau (Québec)
K1A 0M5
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
435
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-61
Registration
SOR/2005-61 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-61 Le 22 mars 2005
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Regulations Amending the Immigration and
Refugee Protection Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur
l’immigration et la protection des réfugiés
P.C. 2005-381
C.P. 2005-381
March 22, 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Citizenship and Immigration
pursuant to subsection 5(1) of the Immigration and Refugee Protection Acta and paragraphs 19(1)(a)b and 19.1(a)b of the Financial Administration Act, hereby makes the annexed Regulations
Amending the Immigration and Refugee Protection Regulations.
Provincial
statement
Sur recommandation du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration et en vertu du paragraphe 5(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiésa et des alinéas 19(1)a)b et 19.1a)b
de la Loi sur la gestion des finances publiques, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le
Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés, ciaprès.
REGULATIONS AMENDING THE
IMMIGRATION AND REFUGEE
PROTECTION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR L’IMMIGRATION ET LA
PROTECTION DES RÉFUGIÉS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “guardianship” in section 2
of the Immigration and Refugee Protection Regulations1 is repealed.
2. Paragraph 24(a) of the Regulations is replaced by the following:
(a) in respect of the sponsor, their conjugal partner, their dependent child or a person referred to
in paragraph 117(1)(g); or
3. (1) Paragraph 117(1)(e) of the Regulations
is repealed.
(2) Subsections 117(5) and (6) of the Regulations are repealed.
(3) The portion of subsection 117(7) of the
Regulations before paragraph (a) is replaced by
the following:
(7) If a statement referred to in clause (1)(g)(iii)(B)
or paragraph (3)(e) or (f) has been provided to an
officer by the foreign national’s province of intended destination, that statement is, except in the
case of an adoption where the adoption is primarily
for the purpose of acquiring a status or privilege
under the Act, conclusive evidence that the foreign
national meets the following applicable requirements:
(4) Paragraph 117(7)(a) of the Regulations is
repealed.
(5) Subsection 117(8) of the Regulations is replaced by the following:
1. La définition de « tutelle », à l’article 2 du
Règlement sur l’immigration et la protection des
réfugiés1, est abrogée.
2. L’alinéa 24a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) soit, à l’égard du répondant, son partenaire
conjugal, son enfant à charge ou une personne
visée à l’alinéa 117(1)g);
3. (1) L’alinéa 117(1)e) du même règlement est
abrogé.
(2) Les paragraphes 117(5) et (6) du même règlement sont abrogés.
(3) Le passage du paragraphe 117(7) du même
règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par
ce qui suit :
(7) Sauf si l’adoption vise principalement l’acquisition d’un statut ou d’un privilège aux termes de la
Loi, la déclaration visée à la division (1)g)(iii)(B)
ou aux alinéas (3)e) ou f) fournie par la province de
destination à un agent à l’égard d’un étranger constitue une preuve concluante que ce dernier remplit
les conditions suivantes :
(4) L’alinéa 117(7)a) du même règlement est
abrogé.
(5) Le paragraphe 117(8) du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
———
———
a
a
b
1
S.C. 2001, c. 27
S.C. 1991, c. 24, s. 6
SOR/2002-227
436
Le 22 mars 2005
b
1
L.C. 2001, ch. 27
L.C. 1991, ch. 24, art. 6
DORS/2002-227
Déclaration de
la province
2005-04-06
New evidence
Medical
condition
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-61
(8) If, after the statement referred to in subsection (7) is provided to the officer, the officer receives evidence that the foreign national does not
meet the applicable requirements set out in paragraph (7)(b) or (c) for becoming a member of the
family class, the processing of their application
shall be suspended until the officer provides that
evidence to the province and the province confirms
or revises its statement.
4. Section 118 of the Regulations is replaced
by the following:
118. A foreign national who is an adopted dependent child or is a person referred to in paragraph 117(1)(f) or (g) shall not be issued a permanent resident visa as a member of the family class
unless the sponsor has provided a statement in writing confirming that they have obtained information
with respect to the medical condition of the child or
of the person referred to in that paragraph.
5. The portion of subparagraph 132(1)(b)(ii)
of the Regulations before clause (A) is replaced
by the following:
(ii) if the foreign national is a dependent child
of the sponsor or of the sponsor’s spouse,
common-law partner or conjugal partner or is
a person referred to in paragraph 117(1)(g),
and is less than 22 years of age when they become a permanent resident, on the earlier of
6. Paragraph 133(4)(c) of the Regulations is
replaced by the following:
(c) a dependent child of the sponsor who has no
dependent children or a person referred to in
paragraph 117(1)(g).
7. Subparagraph 295(1)(a)(ii) of the Regulations is replaced by the following:
(ii) in respect of a principal applicant who
is a foreign national referred to in any of
paragraphs 117(1)(b) or (f) to (h), is less
than 22 years of age and is not a spouse or
common-law partner, $75,
8. Paragraph 303(2)(b) of the Regulations is
replaced by the following:
(b) a principal applicant who is a foreign national
referred to in paragraph 117(1)(b), (f) or (g);
9. Subsection 365(2) of the Regulations is repealed.
(8) Si, après avoir reçu la déclaration visée au paragraphe (7), l’agent reçoit de nouveaux éléments
de preuve établissant que l’étranger ne remplit pas
les conditions visées aux alinéas (7)b) ou c), selon
le cas, de sorte qu’il n’appartient pas à la catégorie
du regroupement familial, l’examen de la demande
de ce dernier est suspendu jusqu’à ce que l’agent
fournisse ces éléments de preuve à la province et
que celle-ci confirme ou modifie sa déclaration.
4. L’article 118 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
118. Le visa de résident permanent ne peut être
délivré au titre de la catégorie du regroupement
familial à l’étranger qui est un enfant à charge
adoptif ou qui est visé aux alinéas 117(1)f) ou g)
que si le répondant fournit un document écrit confirmant qu’il a obtenu des renseignements concernant l’état de santé de l’étranger.
Nouveaux
éléments de
preuve
État de santé
5. Le passage du sous-alinéa 132(1)b)(ii) du
même règlement précédant la division (A) est
remplacé par ce qui suit :
(ii) si l’étranger est l’enfant à charge du répondant ou de l’époux, du conjoint de fait ou
du partenaire conjugal de ce dernier, ou est la
personne visée à l’alinéa 117(1)g), et est âgé
de moins de vingt-deux ans lorsqu’il devient
résident permanent, celle des dates suivantes
qui est antérieure à l’autre :
6. L’alinéa 133(4)c) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
c) son enfant à charge qui n’a pas lui-même
d’enfant à charge ou une personne visée à l’alinéa 117(1)g).
7. Le sous-alinéa 295(1)a)(ii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(ii) dans le cas du demandeur principal qui est
un étranger visé à l’un des alinéas 117(1)b)
ou f) à h), est âgé de moins de vingt-deux ans
et n’est pas un époux ou conjoint de fait, 75 $,
8. L’alinéa 303(2)b) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
b) le demandeur principal qui est un étranger visé
à l’un des alinéas 117(1)b), f) ou g);
9. Le paragraphe 365(2) du même règlement
est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
10. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
10. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
437
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-61
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
To be a member of the family class, a foreign national has
to fall within one of the prescribed relationships in subsection 117(1) of the Immigration and Refugee Protection Regulations (IRP Regulations). Under the provisions now in force, the
family class is open only to children who are related to the sponsoring parents by reason of a blood relationship or by reason of
adoption.
The new concept of guardianship was introduced by
the IRP Regulations in June 2002 in recognition that, in some
countries, adoptions are not available to children in need of care.
These provisions would have allowed the sponsorship of these
children by recognizing a dependency relationship in specified
circumstances.
Subsection 365(2) of the IRP Regulations establishes the date
of coming into force of two regulatory provisions in the family
class: the requirements for children under guardianship [paragraph 117(1)(e)] and the consideration of the best interests of the
child [subsection 117(5)] as it relates to guardianship situations.
These Regulations would, if they were in force, allow Canadian
citizens or permanent residents to sponsor an application for permanent residence by children under their guardianship if their
situation met the prescribed requirements.
Pour être un membre de la catégorie du regroupement familial,
un étranger doit être visé par l’une des relations décrites au paragraphe 117(1) du Règlement sur l’immigration et la protection
des réfugiés (Règlement sur l’IPR). En vertu des dispositions en
vigueur présentement, la catégorie du regroupement familial n’est
ouverte qu’aux enfants qui sont unis à leurs parents répondants
par les liens du sang ou par l’adoption.
Le nouveau concept de tutelle, introduit dans le Règlement sur
l’IPR en juin 2002, reconnaît que, dans certains pays, l’adoption
n’est pas à la portée des enfants ayant besoin de soins. Ces dispositions auraient autorisé le parrainage de ces enfants en reconnaissant une relation de dépendance dans certaines circonstances très
précises.
Le paragraphe 365(2) du Règlement sur l’IPR indique la date
d’entrée en vigueur de deux dispositions réglementaires concernant la catégorie du regroupement familial : les exigences relatives aux enfants en tutelle [alinéa 117(1)e)] et la prise en considération de l’intérêt supérieur de l’enfant [paragraphe 117(5)] dans
les cas de tutelle. Si elles étaient en vigueur, ces dispositions réglementaires permettraient aux citoyens canadiens et aux résidents permanents de parrainer une demande de résidence permanente présentée par un enfant dont ils ont la garde, si la situation
de ces enfants satisfaisait aux exigences réglementaires.
Selon les exigences prescrites, le répondant aurait été tenu
d’obtenir une approbation officielle de la tutelle auprès des autorités du pays de résidence de l’enfant, ainsi qu’une déclaration de la
province ou du territoire de résidence approuvant la tutelle à
l’étranger. Cette déclaration aurait confirmé que l’enfant bénéficierait de la même protection légale et des mêmes avantages
sociaux dont bénéficient les enfants adoptés en vertu des lois provinciales. Bien que les provinces et les territoires délivrent régulièrement des déclarations semblables dans les cas d’adoption
internationale, ils ne peuvent, dans le cadre actuel de leurs assises
législatives, et de leurs programmes d’aide sociale à l’enfance,
offrir les mêmes garanties lorsque le répondant est le tuteur de
l’enfant et non son parent légal.
Lors de l’entrée en vigueur du Règlement sur l’IPR, en juin 2002,
la mise en application des dispositions sur la tutelle a été reportée
pour permettre aux provinces et aux territoires d’évaluer la possibilité d’appliquer ces dispositions. Citoyenneté et Immigration
Canada (CIC) a depuis reporté à deux reprises l’entrée en vigueur
de ces dispositions afin de leur laisser le temps de finaliser leur
étude. Les provinces et les territoires ont maintenant indiqué
qu’ils n’apporteront aucun changement à leurs assises législatives
et opérationnelles pour mettre ce concept en application, et qu’ils
ne peuvent donc pas appuyer les dispositions réglementaires pour
le moment, ni dans un avenir rapproché.
Si le règlement n’est pas modifié, les dispositions réglementaires entreront en vigueur le 1er avril 2005. Puisque les provinces et
les territoires ne pourraient fournir les approbations exigées par
ces dispositions, les demandeurs ne seraient pas en mesure de
satisfaire aux exigences réglementaires, et CIC n’aurait d’autre
choix que de refuser toutes les demandes.
Les modifications au Règlement sur l’IPR abrogent les dispositions réglementaires sur la tutelle.
Under the prescribed requirements, sponsors would have had to
obtain formal approval of the guardianship from the authorities in
the child’s country of residence, as well as a statement from their
province or territory of residence approving the foreign guardianship. This statement would have confirmed that these children
would receive the same legal protections and social benefits afforded to adopted children under provincial law. Although provinces and territories routinely issue similar statements in international adoption cases, they are unable to provide the same guarantees based on current legislation and child welfare programs
where the sponsor is the child’s guardian and not the child’s legal
parent.
When the IRP Regulations came into force, in June 2002, the
implementation of the guardianship provisions was delayed to
allow provinces and territories time to examine the feasibility of
implementing these provisions. Citizenship and Immigration
Canada (CIC) further postponed the coming into force of these
provisions twice since then, to allow them time to complete their
study. Provinces and territories have now indicated that they will
not proceed with a change to their legislative and operational
basis to implement this concept and could therefore not support
the Regulations at this time or in the foreseeable future.
If the Regulations are not amended, the provisions will come
into force on April 1st 2005. Since the provinces and territories
would not provide the approvals that these Regulations require, it
would be impossible for applicants to comply with the Regulations and CIC would have no option but to refuse every application.
The amendments to the IRP Regulations repeal the regulatory
provisions relating to guardianship.
438
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-61
Alternatives
Solutions envisagées
There is no alternative to a regulatory framework to repeal
these provisions.
Ces dispositions ne peuvent être abrogées que par la voie réglementaire.
Benefits and Costs
Benefits
Revocation of these provisions from the IRP Regulations,
rather than further delaying their implementation, is more transparent and fair to those families with expectations that they would
benefit from the regulations if they were in force. Revoking these
provisions avoids unnecessary expenses, refusals and costly litigation for all those concerned.
The requests of children under guardianship are currently covered by the departmental policy on de facto family members,
which are assessed under humanitarian and compassionate considerations. The impact on these applicants’ entry into Canada is
therefore minimal.
CIC is not disavowing its guardianship policy with the repeal
of these provisions and has advised all provinces and territories
that it is prepared to revisit the issue should any province wish to
do so.
Avantages et coûts
Avantages
Le retrait de ces dispositions du Règlement sur l’IPR, plutôt
qu’un report additionnel de leur entrée en vigueur, est plus transparent et équitable pour les familles qui pourraient bénéficier de
ces dispositions, si elles étaient en vigueur. Le fait d’abroger ces
dispositions permet d’éviter des dépenses, des refus et des litiges
inutiles pour toutes les personnes concernées.
La politique du ministère sur les membres de fait de la famille
couvre les demandes d’enfants en tutelle, lesquelles sont évaluées
en fonction des motifs d’ordre humanitaire. Les répercussions sur
l’entrée au Canada de ces demandeurs sont donc minimales.
Costs
Coûts
There are no costs associated with repealing these Regulations.
The guardianship regulations were specifically developed to
address the cases of children who are not otherwise members of
the family class, are considered as orphaned or abandoned, and
are living in countries where adoption is unavailable. These
Regulations were always intended for a limited number of applicants.
Since the Regulations were never in force, there are no pending
applications affected by the repeal of these provisions.
CIC ne renie pas sa politique de tutelle en abrogeant ces dispositions et a informé les provinces et les territoires qu’il est prêt à
se pencher à nouveau sur la question, s’il y a lieu.
Aucun coût n’est associé à l’abrogation de ces dispositions réglementaires.
Les dispositions sur la tutelle ont été spécifiquement élaborées
pour donner suite aux cas d’enfants qui ne sont pas membres de la
catégorie du regroupement familial, qui sont considérés comme
des orphelins ou des enfants abandonnés, et qui vivent dans un
pays où l’adoption n’est pas possible. Ces dispositions réglementaires ne devaient viser qu’un nombre restreint de demandeurs.
Puisque les dispositions n’ont jamais été mises en application,
aucune demande en suspens ne sera affectée par l’annulation des
dispositions.
Consultation
Consultations
Since the coming into force of the IRP Regulations, discussions
were held with provinces and territories. All provinces and territories have informed CIC that they will not participate in the implementation of the guardianship provisions.
Depuis l’entrée en vigueur du Règlement sur l’IPR, des discussions ont été tenues avec les provinces et les territoires. Les autorités provinciales et territoriales ont toutes confirmé qu’elles ne
seraient pas en mesure de participer à la mise en œuvre des dispositions sur la tutelle.
Pre-publication comments
Commentaires suite à la publication préalable
These amendments were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on January 8, 2005, for a 30-day period. Following prepublication, no comments were received from individuals, provincial governments or stakeholders.
Le 8 janvier 2005, ces modifications ont fait l’objet d’une publication préalable dans la Gazette du Canada Partie I pour une
période de 30 jours. À la suite de quoi, aucun commentaire n’a
été formulé par le public, les provinces ou les intervenants dans le
domaine.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Child welfare being an area of provincial and territorial jurisdiction, the IRP Regulations provide that the sponsor of a child
under guardianship must receive a statement from the province or
territory approving the guardianship, which also confirms that the
child will receive the same legal protection and social benefits as
a child under adoption in the province or territory of destination.
The IRP Regulations related to guardianship cannot be implemented if provinces and territories of destination do not have in
place approval mechanisms for guardianship relationships.
La protection de l’enfance étant du ressort des provinces et territoires, le Règlement sur l’IPR prévoit que le répondant d’un
enfant en tutelle doit recevoir de la province ou du territoire une
déclaration d’acceptation de la tutelle qui confirme également que
cet enfant bénéficiera de la même protection légale et des mêmes
avantages sociaux dont bénéficient les enfants adoptés dans la
province ou le territoire de destination. Les dispositions du Règlement sur l’IPR qui concernent la tutelle ne peuvent pas être
mises en application si les provinces et les territoires n’ont pas
adopté des mécanismes pour approuver les tutelles.
439
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-61
Notwithstanding the repeal of these Regulations, CIC will continue to deal with immigration cases where children in need of
care are brought into families through guardianships. Currently,
officers examine these situations case by case and where humanitarian and compassionate reasons exist, use their discretion to
allow these children into Canada.
Nonobstant l’annulation de ces dispositions réglementaires, CIC
continuera à traiter les cas concernant les enfants qui ont besoin
de soins et qui se joignent à une famille par l’entremise d’une
tutelle. Présentement, les agents examinent ces cas individuellement et, lorsqu’il y a des motifs d’ordre humanitaire, ils exercent
leur pouvoir discrétionnaire pour permettre à ces enfants de venir
au Canada.
Gender-based analysis
Analyse comparative entre les sexes
In considering the best interests of the child, the Government is
committed to respecting the principles in the United Nations Convention of the Rights of the Child. From a public policy perspective, unless equitable treatment, safety and security of foreign
minor children in guardianship relationships can be assured, potential negative impacts (and risks) could fall on the child. Since
the Government is not in a position to obtain this assurance from
provinces and territories, it would not be in the best interests of
the child for these provisions to be implemented.
En ce qui a trait à l’intérêt supérieur de l’enfant, le gouvernement est déterminé à respecter les principes énoncés dans la
Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies. Du
point de vue de l’intérêt public, l’enfant pourrait être exposé à des
effets négatifs (et à des risques), à moins que le traitement équitable et la sécurité de l’étranger mineur en tutelle puissent être assurés. Le gouvernement n’étant pas pour l’instant en mesure d’obtenir cette assurance des provinces et des territoires, il ne serait
pas dans l’intérêt supérieur de l’enfant de mettre ces dispositions
en œuvre.
Dans les cas où les valeurs culturelles, les croyances religieuses
et les lois nationales en vigueur ne permettent pas l’adoption,
mais autorisent la tutelle, les répondants et les enfants concernés
pourraient se ressentir de la décision de ne pas appliquer le
concept de tutelle à ce stade-ci. Dans ces cas, toutefois, l’intérêt
supérieur de l’enfant est pris en considération lors de l’évaluation
des motifs d’ordre humanitaire et dans l’interprétation de la Loi
sur l’immigration et la protection des réfugiés, prévue à l’article
de cette loi qui en énonce l’objet.
Sponsors and children whose cultural and religious beliefs and
national laws do not allow for adoption, but do allow for guardianship are potentially affected by the decision not to implement
the guardianship concept (at this time). For such cases, however,
the best interest of the child is considered in the context of humanitarian and compassionate considerations, and in the interpretation of the Immigration and Refugee Protection Act as set out in
the Objectives and Application Section of this Act.
Contact
Johanne DesLauriers
Director
Social Policy and Programs Division
Selection Branch
Citizenship and Immigration Canada
Jean Edmonds North Tower, 7th Floor
300 Slater Street
Ottawa, Ontario
K1A 1L1
Telephone: (613) 941-9022
FAX: (613) 941-9323
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
440
Personne-ressource
Johanne DesLauriers
Directrice
Division de la politique et des programmes sociaux
Direction générale de la sélection
Citoyenneté et Immigration Canada
Tour Jean-Edmonds Nord, 7e étage
300, rue Slater
Ottawa (Ontario)
K1A 1L1
Téléphone : (613) 941-9022
TÉLÉCOPIEUR : (613) 941-9323
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
Registration
SOR/2005-62 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-62 Le 22 mars 2005
FARM INCOME PROTECTION ACT
LOI SUR LA PROTECTION DU REVENU AGRICOLE
Canada Production Insurance Regulations
Règlement canadien sur l’assurance production
P.C. 2005-382
C.P. 2005-382
March 22, 2005
Whereas, pursuant to subsection 18(2) of the Farm Income
Protection Acta, the Minister of Agriculture and Agri-Food has
consulted with the provinces that are parties to the agreements
entered into pursuant to subsections 4(1) and 12(5) of that Act
concerning the annexed Canada Production Insurance Regulations;
Whereas the Minister of Agriculture and Agri-Food has been of
the opinion that exceptional circumstances exist that require that
action be taken outside the scope of the crop insurance programs
established under the agreements entered into under subsection 4(1) of that Act, in order to compensate producers for
damage to agricultural products that is caused by wildlife, and
the Minister has consulted with those provinces under subsection 12(1) of that Act to determine the appropriate action to be
taken to remedy those circumstances;
And whereas the Governor in Council, following those consultations, has authorized the Minister of Agriculture and Agri-Food
under subsection 12(5) of that Act to enter into agreements with
one or more of those provinces for the purpose of assisting producers of agricultural products with respect to damage to agricultural products that is caused by wildlife;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Agriculture and AgriFood, pursuant to subsection 18(1) of the Farm Income Protection Acta, hereby makes the annexed Canada Production Insurance Regulations.
Definitions
“Act”
« Loi »
“actuarially
sound manner”
« saines
pratiques
d’actuariat »
“actuary”
« actuaire »
“coverage
level”
« niveau de
protection »
“exposure unit”
« unité
d’exposition »
Le 22 mars 2005
Attendu que, conformément au paragraphe 18(2) de la Loi sur
la protection du revenu agricolea, le ministre de l’Agriculture et
de l’Agroalimentaire a consulté les provinces signataires des accords conclus en vertu des paragraphes 4(1) et 12(5) de cette loi
au sujet du projet de règlement intitulé Règlement canadien sur
l’assurance production conforme en substance au texte ci-après;
Attendu que, le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire a estimé que des circonstances requéraient la prise de mesures spéciales allant au-delà de celles prévues par les programmes
ou régimes d’assurance-récolte établis aux termes d’accords conclus au titre du paragraphe 4(1) de cette loi pour indemniser les
producteurs agricoles des dommages causés aux produits agricoles par la faune et qu’il a consulté les provinces en vertu du paragraphe 12(1) de cette loi pour déterminer les mesures qui seraient
appropriées en l’espèce;
Attendu que le gouverneur en conseil, à la suite des consultations, a autorisé le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, en vertu du paragraphe 12(5) de cette loi, à conclure des
accords avec une ou plusieurs provinces et à prendre toute mesure
d’aide aux producteurs pour des dommages causés aux produits
agricoles par la faune,
À ces causes, sur recommandation du ministre de l’Agriculture
et de l’Agroalimentaire et en vertu du paragraphe 18(1) de la Loi
sur la protection du revenu agricolea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement canadien sur
l’assurance production, ci-après.
CANADA PRODUCTION INSURANCE
REGULATIONS
RÈGLEMENT CANADIEN SUR
L’ASSURANCE PRODUCTION
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“Act” means the Farm Income Protection Act.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« accord sur l’assurance production » S’entend de
tout accord conclu entre le gouvernement fédéral
et une province autorisant les parties à verser des
contributions pour un programme d’assurance
production.
« actuaire » Fellow de l’Institut canadien des actuaires.
« agent compétent » La personne désignée par une
province donnée comme responsable de l’administration du programme d’assurance production
de cette province.
« exploitation agricole » Toutes les unités d’exposition servant à l’exploitation de produits agricoles
par un ou plusieurs producteurs ayant un intérêt
commun dans ces produits.
“actuarially sound manner”, in respect of premium
rates under an insurance plan, means that the
premium rates provide for all costs associated
with the transfer of risk and are an estimate of
the expected value of future losses under the insurance plan.
“actuary” means a Fellow of the Canadian Institute
of Actuaries.
“coverage level” means the percentage of the value
of production of an agricultural product that is
insured under an insurance plan.
“exposure unit” means a unit of measurement of an
agricultural product that is used to determine the
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 22
Définitions
« accord sur
l’assurance
production »
“production
insurance
agreement”
« actuaire »
“actuary”
« agent
compétent »
“responsible
officer”
« exploitation
agricole »
“farm
enterprise”
L.C. 1991, ch. 22
441
2005-04-06
“farm
enterprise”
« exploitation
agricole »
“insurance
plan”
« régime
d’assurance »
“insurance
program”
« programme
d’assurance
production »
“insured
producer”
« producteur
assuré »
“national
certification
guidelines”
« lignes
directrices
nationales
sur les
certifications »
“new
agricultural
product”
« nouveau
produit
agricole »
“production
guarantee”
« garantie de
production »
“production
insurance
agreement”
« accord sur
l’assurance
production »
“responsible
officer”
« agent
compétent »
“risk area”
« zone à
risque »
“risk-splitting
benefit”
« garantie de
fractionnement
du risque »
“wildlife
compensation”
« indemnités
pour les
dommages
causés par la
faune »
442
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
amount of insurance coverage and related premiums under an insurance contract.
“farm enterprise” means all exposure units of agricultural products that are produced by a producer
or by two or more producers who have a common interest in the agricultural products.
“insurance plan” means a set of insurance features
under an insurance program for an agricultural
product.
“insurance program” means a crop insurance program that provides insurance coverage that is
based or not based on yield and that may provide
for wildlife compensation.
“insured producer” means a holder of a contract of
insurance who has an insurable interest in one or
more agricultural products covered by the contract.
“national certification guidelines” means guidelines, developed by Canada in consultation with
the provinces, as amended from time to time, that
describe the work and documentation needed in
preparing the certifications required by these
Regulations and that are available on request
from the Minister.
“new agricultural product” means an agricultural
product for which protection is offered under an
insurance plan at a coverage level that does not
exceed 70% of the value of production of the agricultural product and for which insufficient data
exists to meet the national certification guidelines.
“production guarantee” means the amount of insurance protection provided under an insurance contract for an agricultural product, based on the
probable yield of the agricultural product, the
exposure units insured and the coverage level established under the contract.
“production insurance agreement” means an agreement entered into by Canada and a province to
allow contributions to be made by the parties to
an insurance program.
« garantie de fractionnement du risque » Couverture d’assurance réputée être une garantie de
fractionnement du risque aux termes du paragraphe 4(4).
« garantie de production » La valeur de la protection attribuée à un produit agricole aux termes
d’un contrat d’assurance, calculée à partir du
rendement probable de ce produit, du nombre
d’unités d’exposition assurées et du niveau de
protection fixé pour ce contrat.
« indemnités pour les dommages causés par la
faune » Somme versée aux producteurs à titre
d’indemnisation pour les dommages précisés
dans l’accord sur l’assurance production, lesquels :
a) d’une part, ont été causés par la faune;
b) d’autre part, ne sont pas inclus dans un régime d’assurance.
« lignes directrices nationales sur les certifications » Lignes directrices élaborées par le gouvernement fédéral en collaboration avec les provinces, avec leurs modifications successives,
décrivant le travail à effectuer et la documentation requise pour les attestations prévues au présent règlement et qui sont obtenues du ministre
sur demande.
« Loi » La Loi sur la protection du revenu agricole.
“responsible officer” means, in respect of any province, the person or persons designated by the
province to be responsible for the administration
of the province’s insurance program.
“risk area” means a geographic area with similar
levels of productivity or loss characteristics in
respect of an agricultural product.
“risk-splitting benefit” means insurance coverage
benefits that are deemed to be risk-splitting benefits in accordance with subsection 4(4).
« niveau de protection » Le pourcentage de la valeur de production d’un produit agricole qui est
assuré aux termes d’un régime d’assurance.
« nouveau produit agricole » Produit agricole pour
lequel le niveau de protection offert aux termes
d’un régime d’assurance n’excède pas 70 % de
sa valeur de production et à l’égard duquel il
n’existe pas suffisamment de données pour satisfaire aux exigences des lignes directrices nationales sur les certifications.
« producteur assuré » Titulaire d’un contrat d’assurance ayant un intérêt assurable dans un ou plusieurs produits agricoles couverts par le contrat.
« programme d’assurance production » Tout programme d’assurance-récolte prévoyant une protection fondée ou non sur le rendement et
pouvant prévoir une indemnisation pour les
dommages causés par la faune.
« régime d’assurance » Ensemble d’éléments d’assurance s’appliquant à un produit agricole dans
le cadre d’un programme d’assurance production.
« rendement » S’entend du rendement de la production d’un produit agricole.
“wildlife compensation” means an amount that is
paid to producers to compensate them for damage that is specified in a production insurance
agreement and that
(a) is caused by wildlife specified in the
agreement; and
(b) is not included as part of an insurance plan.
« saines pratiques d’actuariat » Tarification des
primes d’un régime d’assurance qui tient compte
de l’ensemble des coûts associés au transfert du
risque et de l’estimation des pertes futures prévues par le régime d’assurance.
« unité d’exposition » S’agissant d’un produit agricole, unité de mesure utilisée pour déterminer la
« garantie de
fractionnement
du risque »
“risk-splitting
benefit”
« garantie de
production »
“production
guarantee”
« indemnités
pour les
dommages
causés par la
faune »
“wildlife
compensation”
« lignes
directrices
nationales
sur les
certifications »
“national
certification
guidelines”
« Loi »
“Act”
« niveau de
protection »
“coverage
level”
« nouveau
produit
agricole »
“new
agricultural
product”
« producteur
assuré »
“insured
producer”
« programme
d’assurance
production »
“insurance
program”
« régime
d’assurance »
“insurance
plan”
« rendement »
(version
française
seulement)
« saines
pratiques
d’actuariat »
“actuarially
sound manner”
« unité
d’exposition »
“exposure unit”
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
valeur de la protection et la prime d’assurance
qui y est associée aux termes d’un contrat
d’assurance.
« zone à risque » Zone géographique qui présente, à
l’égard d’un produit agricole, des niveaux semblables de productivité ou de particularités relatives aux pertes.
Eligible
agricultural
products
Provincial
submission
Eligibility of
provincial
proposal
Maximum
coverage levels
« zone à
risque »
“risk area”
GENERAL PROVISIONS FOR PROGRAMS AND PLANS
BASED OR NOT BASED ON YIELD
DISPOSITIONS GÉNÉRALES S’APPLIQUANT À TOUT
PROGRAMME ET RÉGIME D’ASSURANCE FONDÉ OU
NON SUR LE RENDEMENT
New Agricultural Products and Changes to
Insurance Plans
Produits agricoles nouveaux et changements aux
régimes d’assurance
2. (1) A production insurance agreement entered
into with a province shall provide for the agricultural products eligible for coverage under the insurance plan.
(2) The agreement shall provide that any proposal by the province, that is intended to take effect
in the following year, for the introduction of an
insurance plan for a new agricultural product, or for
a change to an insurance program or insurance
plan, that has a financial impact shall be submitted
by the responsible officer of the province to the
Minister, in writing, with complete operational
details and an estimate of the financial impact at
least 60 days before the proposed date of implementation, unless otherwise agreed to by Canada
and the province.
2. (1) Les produits agricoles admissibles à la protection offerte par un régime d’assurance sont ceux
prévus dans l’accord sur l’assurance production.
Produits
agricoles
admissibles
(2) L’accord prévoit que toute proposition provinciale qui vise l’adoption d’un régime d’assurance à l’égard de nouveaux produits agricoles ou
la modification d’un programme d’assurance production ou d’un régime d’assurance, qui a des répercussions financières et qui doit prendre effet
l’année suivant l’adoption ou la modification, est
présentée au ministre par écrit, par l’agent compétent de la province, et est accompagnée du document opérationnel qui présente les détails des dispositions et d’une estimation des répercussions
financières, au moins soixante jours avant la date
proposée de la prise d’effet, à moins d’un accord
contraire entre le gouvernement fédéral et la province.
(3) L’accord prévoit que le gouvernement fédéral :
a) d’une part, informe l’agent compétent de la
province par écrit, aussitôt que possible, de l’admissibilité de la proposition pour le versement de
contributions;
b) d’autre part, identifie tout élément de la proposition qui n’est pas conforme à la Loi ou au
présent règlement.
Propositions
provinciales
(3) The agreement shall provide that Canada
shall
(a) inform the responsible officer of the province
in writing, as soon as possible, whether the proposal is eligible for contributions; and
(b) outline any elements of the proposal that are
not in compliance with the Act or these Regulations.
Coverage Levels
Niveau de protection
3. A production insurance agreement shall provide that the manner of determining the percentage
of the value of production of an agricultural product
that may be insured, as set out in the agreement,
shall be subject to the following maximum level:
(a) 90% of the probable yield for insurance plans
based on yield;
(b) 90% of the value of production for insurance
plans not based on yield if production of the agricultural product is reduced by weather or other
agricultural perils; and
(c) for all other insurance plans not based on
yield, as covered under section 15, 100% of
the value of production minus the long-term average loss percentage for the agricultural product
3. L’accord sur l’assurance production prévoit
que le mode de détermination du pourcentage de la
valeur de production d’un produit agricole assurable aux termes de l’accord est assujetti au pourcentage maximal suivant :
a) 90 % du rendement probable, dans le cas des
régimes d’assurance fondés sur le rendement;
b) 90 % de la valeur de production, dans les cas
des régimes non fondés sur le rendement, si la
production est réduite en raison d’intempéries ou
d’autres risques inhérents à l’agriculture;
c) 100 % de la valeur de production moins le
pourcentage moyen des pertes à long terme pour
un produit agricole ou, si ce pourcentage ne peut
être déterminé, 90 % de la valeur de production,
Admissibilité
de la
proposition
provinciale
Niveau de
protection
maximal
443
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
or 90% of the value of production if the longterm average loss percentage cannot be determined.
Insured perils
Determination
of losses
Agricultural
products to be
distinguishable
Exception
Level of
premium
support
444
dans le cas des régimes non fondés sur le rendement visés à l’article 15.
Determination of Losses
Détermination des pertes
4. (1) A production insurance agreement shall
provide that all insurance contracts to which the
agreement applies, except those covering losses
specified in paragraph 15(c), shall provide insurance against more than one of the perils specified in
the agreement.
(2) The agreement shall provide that losses of a
farm enterprise, with the exception of the losses
referred to in section 15, shall be determined by
subtracting the total production of an agricultural
product, adjusted for any quality losses, from the
total production guarantee for the agricultural product on all exposure units of the farm enterprise.
4. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit que les contrats d’assurance auxquels l’accord
s’applique, sauf les contrats couvrant la perte prévue à l’alinéa 15c), couvrent plusieurs des risques
mentionnés dans l’accord.
Risques
couverts
(2) L’accord prévoit que les pertes d’une exploitation agricole, autres que celles prévues à l’article 15, sont déterminées par soustraction de la
production totale du produit agricole, rajustée en
fonction des pertes inhérentes à la qualité, de la
garantie de production totale pour ce produit sur
l’ensemble des unités d’exposition de l’exploitation
agricole.
(3) L’accord prévoit que, pour que les pertes
d’un produit agricole assurable soient déterminées
séparément, aux termes du régime d’assurance, le
produit agricole doit satisfaire aux critères suivants :
a) il se distingue d’autres produits agricoles similaires;
b) sa valeur marchande est différente de celle
d’autres produits agricoles similaires;
c) sa capacité de production ou les risques de
production qui y sont associés sont différents de
ceux des autres produits agricoles similaires;
d) son volume de production et les données disponibles à son sujet sont suffisants pour assurer
la viabilité financière du régime d’assurance visant le produit agricole.
(4) L’accord prévoit que toute couverture offerte
aux termes d’un contrat d’assurance et qui déroge
aux paragraphes (1) à (3) est réputée être une garantie de fractionnement du risque.
(5) L’accord prévoit que la garantie de fractionnement du risque est assujettie au niveau de
subventionnement des primes du gouvernement
fédéral, lequel correspond à la protection de la production à coûts élevés, selon ce qui est précisé dans
l’accord, et que la garantie est réalisable selon les
documents à l’appui établissant que les conditions
suivantes sont remplies :
a) il existe des normes et des méthodes d’ajustement des pertes;
b) des ressources administratives jugées suffisantes par les parties à l’accord sont disponibles;
c) les coûts administratifs afférents à la garantie
de fractionnement du risque sont consignés séparément des autres coûts administratifs afférents
aux régimes d’assurance;
d) le volume de production et les données disponibles sont suffisantes pour assurer la viabilité
financière de la garantie de fractionnement du
risque.
Détermination
des pertes
(3) The agreement shall provide that, for the
losses in respect of an agricultural product to be
determined separately under an insurance plan, the
agricultural product shall meet the following criteria:
(a) the agricultural product can be distinguished
from other like agricultural products;
(b) the agricultural product has a separate market
price from other like agricultural products;
(c) the agricultural product has different productive capabilities or production risks from other
like agricultural products; and
(d) there is sufficient volume of production and
availability of data to ensure the financial viability of an insurance plan related to the agricultural
product.
(4) The agreement shall provide that any insurance coverage benefit under an insurance contract
that is an exception to subsections (1) to (3) is
deemed to be a risk-splitting benefit.
(5) The agreement shall provide that the risksplitting benefit shall be subject to the level of premium support from Canada that is associated with
high-cost production coverage, as set out in the
agreement, and shall be supported as being feasible
by documentation showing that the following conditions are met:
(a) standards and procedures for adjusting losses
are in place;
(b) administrative resources agreed to as adequate by the parties to the agreement are available;
(c) administrative costs associated with the risksplitting benefit are reported separately from the
other administrative costs associated with insurance plans; and
(d) sufficient volume of production and data are
available to ensure the financial viability of the
risk-splitting benefits.
Critères servant
à distinguer les
produits
agricoles
Dérogation
Niveau de
subventionnement
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
No double
indemnity
(6) The agreement shall provide that if there is a
risk-splitting benefit under an insurance contract,
there shall be loss adjustment and payment processes to ensure that damage is paid for only once
or that any indemnity payable under a risk-splitting
benefit is deducted from any other indemnities payable under an insurance contract.
Risk-splitting
benefit
5. A production insurance agreement entered into
with a province shall provide that a risk-splitting
benefit may be subject to the level of premium support from Canada that is associated with comprehensive production coverage, as set out in the
agreement, if one of the following conditions is
met:
(a) the province can prove that the risk-splitting
benefits arise from third-party intervention;
(b) the province demonstrates, by a statistical
analysis, that operating a risk-splitting benefit results in indemnity payments that are less than
would otherwise be paid under the insurance
plan; or
(c) the total costs of the risk-splitting benefit are
less than the total costs for the same perils and
coverage level under an insurance plan that does
not provide risk-splitting benefits.
Premium rate
methodologies
Additional
requirements
Actuary’s
opinions
(6) L’accord prévoit que, dans le cas où une garantie de fractionnement du risque est prévue par le
contrat d’assurance, des méthodes d’ajustement des
pertes et des modalités de versement des indemnités sont en place de sorte que la perte n’est indemnisée qu’une seule fois ou que toute indemnité à
verser en vertu de la garantie soit déduite de toute
autre indemnité à verser en vertu d’un contrat
d’assurance.
5. L’accord sur l’assurance production prévoit
que la garantie de fractionnement du risque peut
être assujettie au niveau de subventionnement des
primes de la part du gouvernement fédéral, lequel
correspond à la protection globale, selon ce qui est
précisé dans l’accord, si l’une des conditions suivantes est remplie :
a) la province peut prouver que la garantie de
fractionnement du risque résulte de l’intervention
d’un tiers;
b) la province établit, au moyen d’une analyse
statistique, que la garantie de fractionnement du
risque entraîne des indemnités moindres que ce
qui aurait été autrement payé aux termes d’un régime d’assurance;
c) le coût total de la garantie de fractionnement
du risque est inférieur au coût total pour les mêmes risques et le même niveau de protection aux
termes d’un régime d’assurance qui n’offre aucune garantie de fractionnement du risque.
Manner of Determining Premium Rates
Méthodes de tarification des primes
6. (1) A production insurance agreement shall
provide for premium rate methodologies and shall
provide that
(a) premium rates shall be determined in accordance with those methodologies; and
(b) those methodologies shall be subject to the
national certification guidelines.
(2) Those premium rate methodologies shall reflect the following requirements:
(a) premium rates shall be established in an actuarially sound manner;
(b) premium rates shall provide for an amount to
be applied to the repayment of a deficit under the
insurance program;
(c) premium rates for risk-splitting benefits shall
be determined separately from the premium rates
for other benefits in the insurance plan;
(d) all elements of an insurance plan or program
that have cost implications shall be included in
the determination of premiums; and
(e) premium rates shall include a margin for
building reserves.
6. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit des méthodes de tarification des primes et prévoit que :
a) les taux de prime sont établis conformément à
ces méthodes;
b) ces méthodes sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications.
(2) Les méthodes de tarification des primes tiennent compte des exigences suivantes :
a) les taux de prime sont établis conformément
aux saines pratiques d’actuariat;
b) les taux de prime prévoient une somme applicable au remboursement des déficits du programme d’assurance production;
c) dans le cas de la garantie de fractionnement du
risque, le taux de prime est distinct de celui des
autres garanties du régime d’assurance;
d) tous les éléments du programme d’assurance
production ou d’un régime d’assurance qui ont
une incidence sur les coûts sont compris dans la
tarification des primes;
e) les taux de prime comprennent une réserve
pour éventualités.
7. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit les exigences suivantes :
a) la soumission :
(i) d’une opinion, signée par un actuaire, attestant que les méthodes de tarification des
7. (1) A production insurance agreement entered
into with a province shall
(a) require the submission of
(i) an opinion, signed by an actuary, stating
that premium rate methodologies have been
Paiement
unique
Garantie de
fractionnement
du risque
Méthodes de
tarification des
primes
Exigences
additionnelles
Opinions de
l’actuaire
445
2005-04-06
Failure to
submit
opinions
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
established in an actuarially sound manner,
and
(ii) an opinion, signed by an actuary, stating
that the insurance program is self-sustaining;
and
(b) provide for the date for meeting the requirements of paragraph (a).
(2) Until the opinions required by paragraph (1)(a) are submitted, Canada shall limit its
payments toward premium and reinsurance payments under the agreement in respect of the relevant fiscal year and subsequent fiscal years to the
following amounts:
(a) 90% of the amount otherwise payable under
the agreement if one of the requirements of paragraph (1)(a) is met; or
(b) 80% of the amount otherwise payable under
the agreement if neither of the requirements of
paragraph (1)(a) is met.
Qualified
opinions
(3) If one of the opinions of the actuary indicates
that the requirements of paragraph (1)(a) have not
been met, premium receipts used for calculating
a payment from the Crop Reinsurance Fund of
Canada shall be determined by the Minister using
the estimated premium receipts that would have
been collected if the opinion had indicated that
those requirements had been met.
New
agricultural
products
(4) The opinion referred to in subparagraph (1)(a)(i) is not required with respect to the
manner of establishing premium rates for new agricultural products.
Probable yield
methodologies
Statistical
measure of
yield
Data sources
446
primes ont été établies conformément aux saines pratiques d’actuariat,
(ii) d’une opinion, signée par un actuaire, attestant que le programme d’assurance production est autofinancé;
b) l’indication de la date limite pour se conformer aux exigences prévues à l’alinéa a).
(2) La contribution du gouvernement fédéral au
paiement des primes d’assurance et de réassurance
aux termes de l’accord, pour l’exercice en cause et
ceux qui suivent, est plafonnée aux sommes suivantes jusqu’à ce que les opinions prévues à l’alinéa (1)a) soient soumises :
a) 90 % de la somme autrement à verser aux termes de l’accord dans le cas où l’une des conditions prévues à l’alinéa (1)a) est remplie;
b) 80 % de la somme autrement à verser aux termes de l’accord dans le cas où ni l’une ni l’autre
des conditions prévues à l’alinéa (1)a) n’est remplie.
(3) Si une des opinions de l’actuaire révèle que
les exigences prévues à l’alinéa (1)a) n’ont pas été
respectées, le produit des primes servant à calculer
les paiements provenant de la caisse de réassurance
production du gouvernement fédéral est déterminé
par le ministre d’après le produit estimatif des primes qui aurait été obtenu si l’opinion avait révélé
que les exigences prévues à l’alinéa (1)a) avaient
été respectées.
(4) L’opinion visée au sous-alinéa (1)a)(i) n’est
pas exigée pour la tarification des primes des nouveaux produits agricoles.
COVERAGE BASED ON YIELDS
PROTECTION FONDÉE SUR LE RENDEMENT
Probable Yields
Rendement probable
8. (1) A production insurance agreement shall
provide for probable yield methodologies and shall
provide that
(a) probable yields shall be determined in accordance with those methodologies; and
(b) those methodologies shall be subject to the
national certification guidelines.
(2) In establishing those methodologies, a statistical measure of yield that is based on actual yields
per seeded area shall be used. That measure may be
adjusted to reflect the demonstrated productive
capability of producers and may take into account
the average level of quality produced related to the
levels of quality of the agricultural product provided for in an insurance plan.
(3) If insurance data is unavailable or unrepresentative as a data source for determining the probable yield of an agricultural product, other data
sources may be used, as agreed to by the parties to
the agreement.
8. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit des méthodes d’évaluation du rendement probable et prévoit que :
a) le rendement probable est évalué conformément à ces méthodes;
b) ces méthodes sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications.
(2) Pour l’établissement des méthodes d’évaluation du rendement probable, une mesure statistique
du rendement fondée sur le rendement réel, par
superficie ensemencée, est utilisée. La mesure peut
être rajustée pour tenir compte de la capacité de
production attestée par le producteur et du niveau
moyen de qualité du produit agricole par rapport au
niveau de qualité couvert par le régime d’assurance.
(3) Dans les cas où les données d’assurance ne
sont pas disponibles ou si elles ne sont pas représentatives aux fins du calcul du rendement probable
des produits agricoles, d’autres sources de données
peuvent être utilisées sur entente des parties à
l’accord.
Opinions non
soumises
Opinion
contenant une
réserve
Nouveaux
produits
agricoles
Méthodes
d’évaluation du
rendement
probable
Mesure
statistique du
rendement
Sources de
données
2005-04-06
Actuary’s
opinion
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
9. (1) A production insurance agreement entered
into with a province shall
(a) require the submission of an opinion, signed
by an actuary, stating that the probable yield
methodologies result in yields that accurately reflect an agricultural product’s demonstrated production capability;
(b) if that opinion is qualified, require the disclosure by the actuary of the extent and sources of
any bias in the methodology; and
(c) provide for the date for meeting the requirements of paragraph (a).
(2) Until the opinion required by paragraph (1)(a) is submitted, Canada shall limit its
payments toward premium and reinsurance payments under the agreement in respect of the relevant fiscal year and subsequent fiscal years to 75%
of the amount otherwise payable under the agreement.
(3) If the opinion of the actuary indicates that
there is a bias in the probable yield methodology,
payments by Canada shall be limited to the amount
that would otherwise be provided for under the
agreement.
10. (1) The following definitions apply in this
section.
“provincial actual yield to provincial probable yield
ratio” means the weighted average of all actual
or reported yields for a year, adjusted to reflect
the level of quality that is provided for in an insurance plan, divided by the provincial probable
yield for that year.
9. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit les exigences suivantes :
a) la soumission d’une opinion, signée par un actuaire, attestant que les méthodes de rendement
probable donnent des rendements qui reflètent de
façon précise la capacité de production attestée
par le producteur du produit agricole;
b) si l’opinion de l’actuaire contient une réserve,
l’actuaire indique l’ampleur et les sources de
biais de la méthode utilisée;
c) l’indication de la date limite pour se conformer à l’alinéa a).
(2) La contribution du gouvernement fédéral au
paiement des primes d’assurance et de réassurance
aux termes de l’accord, pour l’exercice en cause et
ceux qui suivent, est plafonnée à 75 % de la somme
autrement à verser aux termes de l’accord, jusqu’à
ce que l’opinion prévue à l’alinéa (1)a) soit soumise.
(3) Si l’opinion de l’actuaire révèle que la méthode du rendement probable utilisée est biaisée, la
contribution du gouvernement fédéral est plafonnée
à la somme qui serait autrement versée aux termes
de l’accord.
10. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent
au présent article.
« moyenne mobile du rendement provincial »
Moyenne annuelle des rendements moyens pondérés — réels ou déclarés — , ajustée pour refléter le niveau de qualité couvert par un régime
d’assurance.
Opinion de
l’actuaire
“provincial
moving
average yield”
« moyenne
mobile du
rendement
provincial »
“provincial moving average yield” means the mean
of the annual weighted averages of actual or reported yields, adjusted to reflect the level of
quality that is provided for in an insurance plan.
« rapport entre le rendement probable provincial et
la moyenne mobile du rendement provincial »
Rendement probable provincial annuel divisé par
la moyenne mobile du rendement provincial pour
l’année en cause.
« rapport entre
le rendement
probable
provincial et la
moyenne
mobile du
rendement
provincial »
“provincial
probable yield
to provincial
moving
average yield
ratio”
“provincial
probable yield”
« rendement
probable
provincial »
“provincial probable yield” means the weighted
average of probable yields, determined in accordance with section 8, of all producers insured
under an insurance plan for a year.
« rapport entre le rendement réel provincial et le
rendement probable provincial » Moyenne pondérée de tous les rendements réels ou déclarés,
ajustée pour refléter le niveau de qualité couvert
par un régime d’assurance, divisée par le rendement probable provincial pour l’année en cause.
« rapport entre
le rendement
réel provincial
et le rendement
probable
provincial »
“provincial
actual yield to
provincial
probable yield
ratio”
Failure to
submit opinion
Qualified
opinion
Definitions
“provincial
actual yield to
provincial
probable yield
ratio”
« rapport entre
le rendement
réel provincial
et le rendement
probable
provincial »
Opinion non
soumise
Opinion
contient une
réserve
Définitions
« moyenne
mobile du
rendement
provincial »
“provincial
moving
average yield”
447
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
“provincial
probable yield
to provincial
moving
average yield
ratio”
« rapport entre
le rendement
probable
provincial et
la moyenne
mobile du
rendement
provincial »
“provincial probable yield to provincial moving
average yield ratio” means the provincial probable yield for a year, divided by the provincial
moving average yield for that year.
« rendement probable provincial » Moyenne annuelle pondérée des rendements probables des
producteurs assurés en vertu d’un régime
d’assurance, calculés conformément à l’article 8.
« rendement
probable
provincial »
“provincial
probable yield”
Tests for
probable yield
(2) A production insurance agreement entered
into with a province shall require the province to
submit documents to the Minister to demonstrate,
using insurance data of previous years, that the
provincial probable yield of an agricultural product
in a year meets either of the following tests, which
shall be subject to the national certification guidelines:
(a) the provincial probable yield to provincial
moving average yield ratio for the year does not
exceed a value of 1.015; or
(b) the mean of the provincial actual yield to
provincial probable yield ratio, based on ten
years or more, is a value not less than 0.985.
11. (1) A production insurance agreement entered into with a province shall include a schedule,
in accordance with the national certification guidelines, that sets out the deadline for the province to
meet the requirements of subsection 10(2) for each
insurance plan that is based on yield.
(2) L’accord sur l’assurance production prévoit
que la province présente au ministre des documents
établissant, à partir des données d’assurance des
années précédentes, que le rendement probable
provincial d’un produit agricole pour une année
donnée satisfait à l’une des exigences ci-après, lesquelles sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications :
a) le rapport entre le rendement probable provincial et la moyenne mobile du rendement provincial ne dépasse pas 1,015;
b) la moyenne du rapport entre le rendement réel
provincial et le rendement probable provincial,
sur au moins dix ans, est d’au moins 0,985.
11. (1) L’accord sur l’assurance production comporte un calendrier, conformément aux lignes directrices nationales sur les certifications, qui indique la
date limite à laquelle la province doit se conformer
aux exigences prévues au paragraphe 10(2) à
l’égard de chaque régime d’assurance fondé sur le
rendement.
(2) La contribution du gouvernement fédéral au
paiement des primes d’assurance et de réassurance
aux termes de l’accord, pour l’exercice en cause et
ceux qui suivent, est plafonnée à 75 % de la somme
autrement à verser aux termes de l’accord, jusqu’à
ce que la province soumettre les documents prévus
au paragraphe 10(2).
(3) Si les documents ont été soumis par la province mais ne démontrent pas que la province s’est
conformée aux exigences prévues au paragraphe 10(2), la contribution du gouvernement fédéral
est plafonnée à la somme qui aurait été versée aux
termes de l’accord.
Exigences
relatives au
rendement
probable
Time for
compliance
Failure to
submit
documents
Documents not
showing
compliance
Unit value
methodologies
Additional
requirement
448
(2) Until the province submits the documents required by subsection 10(2), Canada shall limit its
payments toward premium and reinsurance payments under the agreement in respect of the relevant fiscal year and subsequent fiscal years to 75%
of the amount otherwise payable under the agreement.
(3) If the documents submitted by the province
do not demonstrate that the province has met the
requirements of subsection 10(2), payments by
Canada shall be limited to the amount that would
have been payable under the agreement.
Date limite
Documents non
soumis
Non conformité
par la province
Unit Value of an Agricultural Product
Valeur unitaire d’un produit agricole
12. (1) A production insurance agreement shall
provide for methodologies for use in determining
the value of eligible agricultural products and shall
provide that
(a) the unit values shall be determined in accordance with those methodologies; and
(b) those methodologies shall be subject to the
national certification guidelines.
(2) Those unit value methodologies shall be
based on one of the following:
(a) a market price method that reflects estimated
or actual farmgate or replacement values of the
production;
12. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit des méthodes pour déterminer la valeur unitaire d’un produit agricole et prévoit que :
a) la valeur unitaire est déterminée conformément à ces méthodes;
b) ces méthodes sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications.
Méthodes
servant à
déterminer la
valeur unitaire
(2) Les méthodes servant à déterminer la valeur
unitaire sont fondées sur l’une des exigences suivantes :
a) le prix du marché qui reflète la valeur estimative ou réelle de la production à la ferme ou la
Exigences
additionnelles
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
(b) a cost of production method using standard
accounting procedures and recommended provincial agronomic practices; or
(c) an alternative method provided for in the
agreement.
valeur de remplacement estimative ou réelle de
la production;
b) le coût de production, calculé selon des procédures comptables normalisées et des pratiques
agronomiques recommandées par la province;
c) la méthode convenue par les parties, selon ce
qui est prévu dans l’accord.
13. L’accord sur l’assurance production prévoit
que la province présente au ministre des documents
établissant, à partir de données d’analyses historiques sur les prix du marché ou les valeurs de remplacement, que la valeur unitaire maximale d’un
produit agricole satisfait à l’une des exigences ciaprès, lesquelles sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications :
a) le rapport entre la moyenne des valeurs unitaires maximales et la moyenne mobile des prix réels à la ferme ou des valeurs de remplacement,
sur une période d’au moins trois ans, ne dépasse
pas 1,0;
b) la moyenne des rapports entre la valeur unitaire maximale et le prix réel à la ferme ou la valeur de remplacement, sur une période d’au
moins trois ans, ne dépasse pas 1,0.
Maximum unit
value
13. A production insurance agreement entered
into with a province shall provide that the province
shall submit documents to the Minister to demonstrate, using historical market or replacement values, that the maximum unit value of an agricultural
product meets either of the following tests, which
shall be subject to the national certification guidelines:
(a) the ratio of the average of the maximum unit
values to the moving average of the farmgate or
replacement values, based on three or more
years, does not exceed a value of 1.0; or
(b) the average of the ratios of the maximum unit
value to the actual farmgate or replacement
value, based on three or more years, does not exceed a value of 1.0.
Valeur unitaire
maximale
Time for
compliance
14. (1) A production insurance agreement entered into with a province shall provide for the establishment of a schedule, in accordance with the
national certification guidelines, that sets out the
deadline for meeting the requirements of section 13
for each insurance plan that is based on yield.
14. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit l’établissement d’un calendrier, conformément
aux lignes directrices nationales sur les certifications, qui indique la date limite à laquelle la province doit se conformer aux exigences prévues de
l’article 13 à l’égard de chaque régime d’assurance
fondé sur le rendement.
Date limite
Failure to
submit
documents
(2) Until the province submits the documents required by section 13, Canada shall limit its payments toward premium and reinsurance payments
under the agreement in respect of the relevant fiscal
year and subsequent fiscal years to 90% of the
amount otherwise payable under the agreement.
(2) La contribution du gouvernement fédéral au
paiement des primes d’assurance et de réassurance
aux termes de l’accord, pour l’exercice en cause et
ceux qui suivent, est plafonnée à 90 % de la somme
autrement à verser aux termes de l’accord, jusqu’à
ce que la province soumette les documents exigés à
l’article 13.
Documents non
soumis
Limited
payments
(3) If the province submits the documents required by section 13 but the values determined under paragraphs 13(a) and (b) exceed 1.0, payments
by Canada shall be limited to the level of federal
premium support provided for high-cost production
coverage as set out in the agreement.
(3) Si la province soumet les documents exigés à
l’article 13, mais que les valeurs obtenues en application des alinéas 13a) et b) sont supérieures à 1,0,
la contribution du gouvernement fédéral est plafonnée au niveau de subvention des primes qui correspond à la protection de la production à coûts élevés,
selon ce qui est prévu dans l’accord.
Contribution
plafonnée
No
administrative
procedures to
prevent moral
hazard
(4) If the values determined under paragraphs 13(a) and (b) exceed 1.0 and the province
cannot demonstrate that adequate administrative
procedures are in place to prevent moral hazard,
payments by Canada shall be based on the lower of
the values determined under those paragraphs,
which is deemed to be 1.0.
(4) Dans le cas où les valeurs obtenues en application des alinéas 13a) et b) sont supérieures à 1,0,
si la province ne peut établir que des procédures
administratives adéquates existent pour prévenir le
risque moral, la contribution du gouvernement fédéral est déterminée à partir de la plus petite des
valeurs obtenues en application de ces alinéas, laquelle valeur est réputée être 1,0.
Absence de
procédures
administratives
adéquates pour
prévenir le
risque moral
Administrative
procedures to
prevent moral
hazard
(5) Subject to subsections (3) and (6), if the values determined under paragraphs 13(a) and (b)
exceed 1.0 and the province can demonstrate that
adequate administrative procedures are in place to
prevent moral hazard, payments by Canada shall be
based on the lower of the values determined under
(5) Sous réserve des paragraphes (3) et (6), dans
le cas où les valeurs obtenues en application des
alinéas 13a) et b) sont supérieures à 1,0, si la province peut établir que des procédures administratives adéquates existent pour prévenir le risque moral, la contribution du gouvernement fédéral est
Procédures
administratives
adéquates pour
prévenir le
risque moral
449
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
those paragraphs, which is deemed to be 1.2 if it
exceeds 1.2.
déterminée à partir de la plus petite des valeurs
obtenues en application de ces alinéas, laquelle
valeur est réputée être 1,2 si elle excède 1,2.
(6) Despite subsection (3), if the province can
demonstrate that the methodology used to determine the unit value contains no bias, only payments
by Canada related to the extent that the lower of the
values determined under paragraphs 13(a) and (b)
exceeds 1.0 shall be limited to the level of federal
premium support provided for high-cost production
coverage as set out in the agreement.
(6) Malgré le paragraphe (3), si la province peut
établir que la méthode utilisée pour déterminer la
valeur unitaire n’est pas biaisée, seule la contribution du gouvernement fédéral associée à la partie de
la plus petite des valeurs obtenues en application
des alinéas 13a) et b) qui est supérieure à 1,0 est
plafonnée au niveau de subvention des primes qui
correspond à la protection de la production à coûts
élevés, selon ce qui est prévu dans l’accord.
COVERAGE NOT BASED ON YIELD
PROTECTION NON FONDÉE SUR LE RENDEMENT
Insurable
losses
15. If a probable yield is not used as the basis of
determining coverage under an insurance plan, the
following losses, in whole or in part, may be covered in an insurance plan:
(a) losses in respect of stands of fruit trees or
other perennial plants;
(b) losses in respect of livestock; and
(c) losses in respect of agricultural products
caused by production being prevented or reduced
by weather or another agricultural peril.
15. Si le rendement probable n’est pas utilisé
pour déterminer la protection aux termes d’un régime d’assurance, les pertes ci-après, en tout ou en
partie, peuvent figurer dans un régime d’assurance :
a) la perte d’un peuplement d’arbres fruitiers ou
de plantes vivaces;
b) la perte de bétail;
c) la perte de produits agricoles dans le cas où
la production est compromise en raison d’intempéries ou d’autres risques inhérents à l’agriculture.
Pertes
assurables
Value of
production
methodologies
16. (1) A production insurance agreement shall
provide for methodologies for determining the
value of production and shall provide that
(a) values of production shall be determined in
accordance with those methodologies; and
(b) those methodologies shall be subject to the
national certification guidelines.
16. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit des méthodes pour déterminer la valeur de
production d’un produit agricole et prévoit que :
a) la valeur de production est déterminée conformément à ces méthodes;
b) ces méthodes sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications.
Méthodes
servant à
déterminer la
valeur de
production
Additional
requirement
(2) Those methodologies are also subject to the
following maximum limits:
(a) for losses referred to in paragraphs 15(a)
and (b),
(i) the average cost to re-establish the interrupted production resulting from the loss of
the fruit trees, perennial plants or livestock,
(ii) 80% of the present value of the expected
net income for the period required to reestablish production, where net income is the
difference between the value of production of
an agricultural product and the average costs
of production,
(iii) the average costs of production incurred
with an insured agricultural product, or
(iv) the expected or actual value of an insured
agricultural product; and
(b) for losses referred to in paragraph 15(c),
(i) the average costs of operations in preparation for seeding and planting, namely, summer-fallowing, cultivating, fertilizing the land,
purchasing plants for transplanting and other
related activities, and the costs incurred with
respect to land rental,
(ii) 80% of the expected net income for an agricultural product, where net income is the
(2) Les méthodes utilisées pour déterminer la valeur de production d’un produit agricole sont également assujetties aux plafonds suivants :
a) s’agissant des pertes visées aux alinéas 15a)
et b), selon le cas :
(i) les coûts moyens de rétablissement de la
production interrompue par suite de la perte de
peuplements d’arbres fruitiers, de plantes vivaces ou de bétail,
(ii) 80 % de la valeur présente du revenu net
prévu pour la période nécessaire au rétablissement de la production, le revenu net représentant la différence entre la valeur de production d’un produit agricole et les coûts moyens
de production,
(iii) les coûts moyens de production engagés
pour un produit agricole assuré,
(iv) la valeur prévue ou effective d’un produit
agricole assuré;
b) s’agissant des pertes visées à l’alinéa 15c), selon le cas :
(i) les coûts moyens des opérations effectuées
en vue de l’ensemencement ou de la plantation
d’un produit agricole, soit les jachères, le travail et la fertilisation du sol, l’achat de plants
pour la transplantation et des opérations
Exigences
additionnelles
Methodology
without bias
450
Méthode
utilisée non
biaisée
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
value of production of the agricultural product
minus the average costs of production incurred
for the agricultural product,
(iii) the average costs of production incurred
with an insured agricultural product, or
(iv) the expected or actual value of an insured
agricultural product.
Tests for value
of production
Deadlines for
compliance
17. A production insurance agreement entered
into with a province shall provide that the province
shall submit documents to the Minister to demonstrate that the value of production of an agricultural
product in the province meets either of the following tests, which shall be subject to the national certification guidelines:
(a) the ratio of the average of the maximum values of production to the moving average of the
farmgate or replacement values, based on five or
more years of historical data, does not exceed a
value of 1.0; or
(b) the average of the ratios of the maximum
value of production to the actual farmgate or replacement value, based on five or more years of
historical data, does not exceed a value of 1.0.
18. (1) A production insurance agreement entered into with a province shall provide for the establishment of a schedule, in accordance with the
national certification guidelines, that sets out the
deadline for meeting the requirements of section 17
for each insurance plan that is not based on yield.
Failure to
submit
documents
(2) Until the province submits the documents required by section 17, Canada shall limit its payments toward premium and reinsurance payments
under the agreement in respect of the relevant fiscal
year and subsequent fiscal years to 90% of the
amount otherwise payable under the agreement.
Reduced
payments if
tests not met
(3) If the province submits the documents required by section 17 and the values determined
under subparagraphs 17(a) and (b) exceed a value
of 1.0, payments by Canada shall be limited to the
level of federal premium support provided for highcost production coverage as set out in the agreement.
(4) If the values determined under paragraphs 17(a) and (b) exceed 1.0 and the province
cannot demonstrate that adequate administrative
procedures are in place to prevent moral hazard,
payments by Canada under the agreement shall be
based on the lower of the values determined under
those paragraphs, which is deemed to be 1.0.
No
administrative
procedures to
prevent moral
hazard
Administrative
procedures to
prevent moral
hazard
(5) Subject to subsections (3) and (6), if the values determined under paragraphs 17(a) and (b)
exceed 1.0 and the province can demonstrate that
adequate administrative procedures are in place to
prevent moral hazard, payments by Canada under
connexes, ainsi que les coûts engagés pour la
location de terres,
(ii) 80 % du revenu net prévu du produit agricole, le revenu net étant la valeur de production du produit agricole moins les coûts
moyens de production engagés pour le produit
agricole,
(iii) les coûts moyens de production engagés
pour un produit agricole assuré,
(iv) la valeur prévue ou effective d’un produit
agricole assuré.
17. L’accord sur l’assurance production prévoit
que la province présente au ministre des documents
établissant, à partir de données d’analyses historiques, que la valeur de production d’un produit agricole dans la province satisfait à l’une des exigences
ci-après, lesquelles sont assujetties aux lignes directrices nationales sur les certifications :
a) le rapport entre la moyenne des valeurs de
production maximales et la moyenne mobile des
valeurs à la ferme ou des valeurs de remplacement, sur une période d’au moins cinq ans, ne
dépasse pas 1,0;
b) la moyenne des rapports entre la valeur de
production maximale et la valeur à la ferme ou
de remplacement, sur une période d’au moins
cinq ans, ne dépasse pas 1,0.
18. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit l’établissement d’un calendrier, conformément
aux lignes directrices nationales sur les certifications, qui indique la date limite à laquelle la province doit se conformer aux exigences prévues à
l’article 17 à l’égard de chaque régime d’assurance
qui n’est pas fondé sur le rendement.
(2) La contribution du gouvernement fédéral au
paiement des primes d’assurance et de réassurance
aux termes de l’accord, pour l’exercice en cause et
ceux qui suivent, est plafonnée à 90 % de la somme
autrement à verser aux termes de l’accord, jusqu’à
ce que la province soumette les documents exigés à
l’article 17.
(3) Si la province soumet les documents exigés à
l’article 17, mais que les valeurs obtenues en application des alinéas 17a) et b) sont supérieures à 1,0,
la contribution du gouvernement fédéral est plafonnée au niveau de subvention des primes qui correspond à la protection de la production à coûts élevés,
selon ce qui est prévu par l’accord.
(4) Dans le cas où les valeurs obtenues en application des alinéas 17a) et b) sont supérieures à 1,0,
si la province ne peut établir que des procédures
administratives adéquates existent pour prévenir le
risque moral, la contribution du gouvernement fédéral est déterminée à partir de la plus petite des
valeurs obtenues en application de ces alinéas, laquelle valeur est réputée être 1,0.
(5) Sous réserve des paragraphes (3) et (6), dans
le cas où les valeurs obtenues en application des
alinéas 17a) et b) sont supérieures à 1,0, si la province peut établir que des procédures administratives adéquates existent pour prévenir le risque
Exigences
relatives à la
valeur de
production
Date limite
Documents non
soumis
Contribution
plafonnée
Absence de
procédures
administratives
adéquates pour
prévenir le
risque moral
Procédures
administratives
adéquates pour
prévenir le
risque moral
451
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
the agreement shall be based on the lower of the
values determined under those paragraphs, which is
deemed to be 1.2 if it exceeds 1.2.
Methodology
without bias
Federal
contribution
Details to be in
the agreement
Value of
damage or
injury
Damage to
structure
Limit on
payments
Determination
of value
No double
compensation
452
(6) Despite subsection (3), if the province can
demonstrate that the methodology used to determine the value of production contains no bias, only
payments by Canada related to the extent that the
lower of the values determined under paragraphs 17(a) and (b) exceeds 1.0 shall be limited to
the level of federal premium support provided for
high-cost production coverage as set out in the
agreement.
moral, la contribution du gouvernement fédéral, est
déterminée à partir de la plus petite des valeurs
obtenues en application de ces alinéas, laquelle
valeur est réputée être 1,2 si elle excède 1,2.
(6) Malgré le paragraphe (3), si la province peut
établir que la méthode utilisée pour déterminer la
valeur de production n’est pas biaisée, seule la
contribution du gouvernement fédéral associée à la
partie de la plus petite des valeurs obtenues en application des alinéas 17a) et b) qui est supérieure
à 1,0 est plafonnée au niveau de subvention des
primes qui correspond à la protection de la production à coûts élevés, selon ce qui est prévu par
l’accord.
WILDLIFE COMPENSATION
INDEMNISATION POUR LES DOMMAGES
CAUSÉS PAR LA FAUNE
19. (1) A production insurance agreement shall
provide that Canada may contribute to wildlife
compensation for
(a) damage or injury to an eligible agricultural
product caused by wildlife, which may include
eligible costs related to repair, replacement or
medical treatment of the agricultural product;
and
(b) the repair or replacement of eligible structures that are vital to the production of the agricultural product that have been damaged by
wildlife.
(2) For the purpose of subsection (1), all eligible
agricultural products, structures that are vital to the
production of the agricultural products, costs and
other conditions for payment shall be provided for
in the agreement.
20. (1) For the purpose of paragraph 19(1)(a), a
production insurance agreement shall provide that
the value of damage or injury to an eligible agricultural product caused by wildlife shall be determined
by subtracting the value of the agricultural product
that is produced after the damage or injury occurred
from the value of the agricultural product that,
based on an inspection of the damage or injury, it is
estimated would have been produced before the
occurrence of the damage or injury.
(2) For the purpose of paragraph 19(1)(b), a production insurance agreement shall provide that the
value of the damage to an eligible structure caused
by wildlife shall be determined as being the cost to
have the structure repaired or replaced.
21. (1) A production insurance agreement shall
provide that the amount of wildlife compensation
paid to a producer for damage or injury to an eligible agricultural product or structure may not exceed 80% of the value of the damage or injury.
19. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit que le gouvernement fédéral peut contribuer à
l’indemnisation des dommages suivants :
a) les dommages ou blessures causés par la faune
à un produit agricole admissible, y compris les
coûts admissibles liés à la réparation, au remplacement ou au traitement vétérinaire du produit
agricole;
b) la réparation ou le remplacement des structures admissibles qui ont été endommagées par la
faune et qui sont essentielles pour la production
du produit agricole.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), les produits agricoles admissibles, les structures essentielles ainsi que les coûts et les conditions concernant
la contribution du gouvernement fédéral sont prévus par l’accord.
20. (1) Pour l’application de l’alinéa 19(1)a),
l’accord sur l’assurance production prévoit que la
valeur des dommages ou blessures causés par la
faune aux produit agricoles admissibles est déterminée d’après le calcul de la différence entre la
valeur du produit agricole qui est produit après que
sont survenus les dommages ou blessures et la valeur du produit agricole qui, après l’inspection,
aurait été produit avant que soient survenus les
dommages ou les blessures.
(2) Pour l’application de l’alinéa 19(1)b), l’accord prévoit que la valeur des dommages causés par
la faune à une structure admissible correspond au
coût de la réparation ou du remplacement de la
structure.
21. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit que les indemnités versées à un producteur
pour les dommages ou blessures causés à un produit agricole ou pour les dommages causés par la
faune à une structure admissibles sont plafonnées
à 80 % de la valeur des dommages ou blessures.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), l’accord
prévoit la méthode à appliquer pour déterminer la
valeur du produit agricole admissible.
22. L’accord sur l’assurance production prévoit
des méthodes d’ajustement des pertes et des
(2) For the purpose of subsection (1), the agreement shall provide for the manner of determining
the value of the eligible agricultural product.
22. A production insurance agreement shall provide loss adjustment and payment processes to
Méthode
utilisée non
biaisée
Participation du
gouvernement
fédéral
Détails précisés
dans l’accord
Évaluation des
dommages et
blessures
Évaluation des
dommages aux
structures
Indemnités
plafonnées
Méthode pour
déterminer la
valeur
Paiement
unique
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
ensure that damage or injury is paid for only once if
damage or injury to an agricultural product caused
by wildlife is eligible for payments both under an
insurance plan and as wildlife compensation.
modalités de versement des indemnités de sorte que
le dommage ou la blessure n’est indemnisé qu’une
seule fois dans le cas où le dommage ou la blessure
causé par la faune au produit agricole peut donner
lieu à une indemnisation aux termes du régime
d’assurance ainsi qu’à une indemnisation pour les
dommages causés par la faune.
PAYMENTS BY CANADA
INDEMNISATION PAR LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL
Negligence in
program
administration
23. A production insurance agreement shall provide that no contribution shall be made to premiums, wildlife compensation costs and related administrative expenses that are a consequence of
negligence, including wrongful dismissal of personnel, in the administration of the insurance program.
Négligence
dans
l’administration
du programme
Breach of
agreement
24. A production insurance agreement entered
into with a province shall provide that, if there is a
failure by the province to comply with a requirement of these Regulations, other than a requirement
to which subsection 7(3), 9(3), 11(3), 14(3)
or 18(3) applies, the Minister may withhold payment of that portion of the contributions under the
agreement that relates to the non-compliance until
the situation is rectified.
25. The cumulative effect of the limitation of
payments provided for in subsections 7(2), 9(2),
11(2), 14(2) and 18(2) and section 24 shall not exceed 25% of the amount otherwise payable by
Canada toward premium payments under an
agreement for each year.
23. L’accord sur l’assurance production prévoit
qu’aucune contribution aux primes, aux indemnités
pour les dommages causés par la faune aux produits
agricoles admissibles ou aux frais administratifs
afférents n’est versée si ces coûts sont occasionnés
par la négligence, y compris un congédiement injustifié, dans le cadre de l’administration du programme d’assurance production.
24. L’accord sur l’assurance production prévoit
que, dans le cas où la province ne se conforme pas
aux exigences du présent règlement autres que celles visées aux paragraphes 7(3), 9(3), 11(3), 14(3)
et 18(3), le ministre peut retenir la contribution du
gouvernement fédéral qui a trait à l’inexécution
jusqu’à ce que la situation soit rectifiée.
25. L’effet cumulatif des limites de paiement visées aux paragraphes 7(2), 9(2), 11(2), 14(2)
et 18(2) et à l’article 24 ne peut dépasser 25 % du
montant que le gouvernement fédéral doit autrement payer chaque année pour des primes aux termes d’un accord.
Limite
cumulative des
paiements
Cumulative
limitation of
payments
Documentation
Insurance plan
records
RECORDS AND INFORMATION
DOCUMENTS ET RENSEIGNEMENTS
26. A production insurance agreement entered
into with a province shall provide that the province
shall maintain, and shall provide to the Minister
when requested to do so, any documentation related
to
(a) the establishment of the amounts of the protection for producers;
(b) the procedures and measures used to determine production losses, quality losses and losses
that are covered by insurance plans that are not
based on yield, including those losses associated
with risk-splitting and wildlife compensation;
and
(c) the administrative procedures required to
carry out the administration of an insurance plan
or wildlife compensation.
27. A production insurance agreement entered
into with a province shall provide that the province
shall keep records in relation to the following items
in respect of an insurance plan:
(a) producer identification, agricultural product
identification, risk-splitting benefits and elements of insurance plan identification, year, distinguishable groups of producers, risk area, area
insured or exposure unit, probable yield per area,
actual yield per seeded area or production per
seeded area, value of production per agricultural
26. L’accord sur l’assurance production prévoit
que la province qui est partie à l’accord conserve
les documents afférents aux opérations ci-après et
les remet au ministre sur demande :
a) l’établissement de la valeur de protection pour
les producteurs;
b) les méthodes et les mesures utilisées pour déterminer les pertes de production et de qualité et
celles couvertes par les régimes d’assurance non
fondés sur le rendement, y compris celles qui
sont associées aux garanties de fractionnement
du risque et à l’indemnisation pour les dommages causés par la faune;
c) les procédures administratives qui s’imposent
pour appliquer un régime d’assurance et l’indemnisation pour les dommages causés par la faune.
27. L’accord sur l’assurance production prévoit
que la province qui est partie à l’accord conserve
des dossiers comportant les éléments ci-après relativement à tout régime d’assurance :
a) l’identité du producteur, l’identification du
produit agricole, l’identification des garanties de
fractionnement du risque et des éléments du régime d’assurance, l’année en cause, les groupes
identifiables de producteurs, la zone à risque, la
zone assurable ou l’unité d’exposition, le rendement probable par zone, le rendement réel ou la
Nonconformité à
l’accord
Documentation
Dossiers
453
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
product, coverage level, unit value, unit value net
of non-incurred cost if the cost of production
method is used, unit value of risk-splitting benefits, elements of the insurance plan, percentage
premium rate, total premiums paid, premium discount or surcharge levels, risk-splitting benefits
and elements of the insurance plan loss percentage and level of protection; and
(b) the number of claims for indemnity, summaries of agricultural product losses or of the number of exposure units indicating the nature and
extent of loss and the number and amount of indemnity payments paid, according to agricultural
products or exposure units, risk-splitting benefits
and elements of the insurance plan and insurance
areas.
Wildlife
compensation
records
28. If a production insurance agreement entered
into with a province includes wildlife compensation, the agreement shall provide that the province
shall keep records on the amount of production and
value of losses, the number of producers paid, the
extent of damage incurred by the agricultural product or area and the value of any structural damage
caused by wildlife for which payments are made.
Reports and
information
29. (1) A production insurance agreement entered into with a province shall provide that the
province shall provide the Minister with the following reports and information:
(a) an annual report on the administration of the
insurance program, including wildlife compensation, if applicable, that sets out the audited financial statements, including
(i) information on the status of the provincial
production insurance reserve and provincial
production reinsurance funds, if applicable,
and
(ii) current information by agricultural product, including the number of insurance contracts written, the amount of insurance in
force, the number of exposure units or the area
insured, the number of producers insured, the
amount of premiums collected and the number
and total amount of indemnities paid for that
year;
(b) a quarterly report estimating, by agricultural
product, the number of insurance contracts written, the amount of insurance in force, the amount
of premiums paid, the number of exposure units
or the area insured, the number of claims paid
and the amount of indemnities paid;
(c) a quarterly report estimating, by agricultural
product, the number of claims and indemnities
paid for wildlife compensation; and
(d) reports and information for the insurance
plans, and wildlife compensation, if applicable,
454
production par zone ensemencée, la valeur de
production par produit agricole, le niveau de protection, la valeur unitaire, la valeur unitaire
moins les frais non occasionnés si la méthode du
coût de production est employée, la valeur unitaire des garanties de fractionnement de risque et
des éléments du régime d’assurance, le pourcentage des taux de prime, les primes totales payées,
les niveaux de rabais ou de surcharge des primes,
le pourcentage des pertes et le niveau de protection des éléments du régime d’assurance et des
garanties de fractionnement de risque;
b) le nombre de demandes d’indemnisation, les
sommaires sur les pertes des produits agricoles
ou sur le nombre d’unités d’exposition, indiquant
la nature et l’ampleur des pertes ainsi que le
nombre et les montants des indemnités payées
par produit agricole selon le produit agricole ou
l’unité d’exposition, les garanties de fractionnement de risque, les éléments du régime d’assurance et les zones assurables.
28. Si l’accord sur l’assurance production inclut
l’indemnisation pour les dommages causés par la
faune, l’accord doit prévoir que la province en
cause conserve les dossiers sur le volume de production et la valeur des pertes, le nombre de producteurs dédommagés et l’étendue des dommages
par produit agricole ou par zone et la valeur des
dommages aux structures causés par la faune pour
lesquels une indemnité est versée.
29. (1) L’accord sur l’assurance production prévoit que la province qui est partie à l’accord fournit
au ministre les documents et renseignements suivants :
a) un rapport annuel sur l’administration du programme d’assurance production — incluant le
cas échéant l’indemnisation dommages causés
par la faune — qui contient des états financiers
vérifiés, y compris :
(i) des renseignements cumulatifs sur l’état du
fonds de réserve de l’assurance production et
de la caisse de réassurance production provinciales, s’il y a lieu,
(ii) des renseignements mis à jour, par produit
agricole, notamment le nombre de contrats
d’assurance souscrits, le montant des assurances en vigueur, le nombre d’unités d’exposition ou la zone assurée, le nombre de producteurs assurés, le montant des primes perçues et
le nombre et le montant total des indemnités
payées pour l’année en cause;
b) un rapport trimestriel évaluant, par produit
agricole, le nombre de contrats d’assurance souscrits, le montant des assurances en vigueur, le
montant des primes payées, le nombre d’unités
d’exposition ou la zone assurée et le nombre et le
montant des indemnités payées;
c) un rapport trimestriel estimant, par produit
agricole, le nombre de demandes d’indemnisation et les sommes payées au titre de l’indemnisation des dommages causés par la faune;
Dossiers sur les
dommages
causés par la
faune
Documents et
renseignements
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
requested by Canada for the purpose of auditing,
evaluating and forecasting Canada’s future financial commitments and to ensure adequate
linkages between insurance programs and other
business risk management programs.
Agreement to
specify data
Protection of
personal
information
(2) For the purpose of paragraph (1)(d), the
agreement shall provide for the specific data to be
provided.
(3) The requirement to provide information under subsection (1) is subject to the province’s privacy legislation.
d) des rapports et renseignements à l’égard des
régimes d’assurance et de l’indemnisation des
dommages causés par la faune, le cas échéant,
demandés par le gouvernement fédéral dans le
but de vérifier, d’évaluer et de prévoir les engagements financiers futurs du gouvernement fédéral, et d’assurer des liens adéquats entre les programmes d’assurance production et d’autres programmes de gestion des risques d’entreprise.
(2) Pour l’application de l’alinéa (1)d), l’accord
prévoit les données particulières à soumettre.
(3) Les renseignements qui sont fournis en application du paragraphe (1) sont assujettis aux textes
législatifs provinciaux portant sur la protection des
renseignements personnels.
REPEAL
Protection des
renseignements
personnels
ABROGATION
1
Regulations
repealed
Données
particulières
30. The Crop Insurance Regulations, 1990 are
repealed.
30. Le Règlement de 1990 sur l’assurancerécolte1 est abrogé.
APPLICATION AND COMING INTO FORCE
APPLICATION ET ENTRÉE EN VIGUEUR
Application
31. (1) Sections 2 to 29 apply in respect of
payments by Canada on or after the day on
which these Regulations come into force in respect of losses that occur after March 31, 2004.
Coming into
force
(2) These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
31. (1) Les articles 2 à 29 s’appliquent aux
contributions du gouvernement fédéral versées
par celui-ci à compter de la date d’enregistrement du présent règlement pour les pertes survenues après le 31 mars 2004.
(2) Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
Règlement
abrogé
Application
Entrée en
vigueur
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Canada Production Insurance Regulations will replace the
Crop Insurance Regulations, 1990, and will be made under the
authority of subsection 18(1) of the Farm Income Protection
Act (FIPA). As with the existing Regulations, the Canada Production Insurance Regulations will set out various conditions and
standards to ensure that provincially-designed and delivered production insurance programs are actuarially sound and financially
self-sustaining, as well as to guarantee that government funding
to these programs is equitable across provinces and commodities.
The Regulations achieve these objectives by requiring provinces
to periodically submit independent actuarial certifications. Consulting actuaries verify that premium rates and the method of
establishing protection for individual insurance plans are actuarially sound and reflective of the actual value of the commodities
being insured so that no over-insurance exists. In addition, an
independent actuarial certification is required to verify that a
province’s entire program (all plans combined) is financially selfsustaining.
Le Règlement canadien sur l’assurance production, remplacerait le Règlement de 1990 sur l’assurance-récolte, qui est actuellement en vigueur. Il serait promulgué sous le régime du paragraphe 18(1) de la Loi sur la protection du revenu agricole (LPRA).
Tout comme le fait le règlement en vigueur, le nouveau définirait
diverses conditions et normes visant à faire en sorte que les programmes conçus et exécutés par les provinces soient financièrement autonomes et actuariellement valables, et à garantir que la
contribution financière du gouvernement fédéral est répartie de
façon équitable entre les provinces et les secteurs de production.
Ce règlement permet d’atteindre ces objectifs en exigeant des
provinces qu’elles se soumettent périodiquement à des attestations actuarielles indépendantes. Les actuaires-conseils vérifient
si les taux de prime et la méthode de détermination de la protection prévus dans les régimes d’assurance individuels sont actuariellement valables et s’ils tiennent compte de la valeur réelle des
produits assurés (il n’existe pas de surassurance). De plus, une
attestation actuarielle indépendante est requise pour vérifier si le
programme provincial, dans son intégrité (tous plans combinés),
est durable sur le plan financier.
———
———
1
1
SOR/91-105
DORS/91-105
455
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
The primary rationale for repealing the existing Crop Insurance Regulations, 1990 and replacing them with the Canada Production Insurance Regulations is to provide provinces with more
flexibility to design and administer insurance plans and benefits
to better meet the needs of their producers. The Regulations include provisions for federal contributions to insurance plans in
which coverage is not based on yield (e.g., livestock and weather
data). They also set out the same control measures and standards
(independent actuarial certifications) applied to yield-based plans
to ensure that non-yield-based insurance plans are actuarially
sound and that the amount of coverage does not exceed market
or replacement values. The current Crop Insurance Regulations, 1990 were developed explicitly for crops and, therefore,
producers of livestock were not eligible for the same level of federal support as to crop producers. Producer interest in production
loss protection for livestock has increased dramatically with recent outbreaks of various diseases. The expansion of production
loss protection to all commodities is consistent with the commodities identified in the FIPA and the federal government’s new
policy direction for agricultural business risk management programming.
While the current Regulations authorize the federal government
to contribute to compensation for crops damaged by migratory
waterfowl, they do not contain provisions authorizing federal
contributions for crops and livestock destroyed by wildlife more
generally. Crops eaten or damaged by wildlife, other than migratory waterfowl, such as deer, elk and other birds as well as livestock destroyed by wolves, coyotes and bears are presently not
eligible for compensation under these Regulations. Such compensation benefits have been available to some producers via other
federal-provincial agreements. The inclusion of wildlife compensation provisions in the Canada Production Insurance Regulations will ensure that the federal government is offering all producers a consistent risk management option across commodities
and provinces.
The Canada Production Insurance Regulations include many
provisions that are similar to the provisions in the current Regulations, with minor modifications to remove outdated and redundant
requirements (i.e., those are already set out in federal-provincial
agreements), as well as ensure that the language and defined
terms are consistent with all related agreements. The ordering of
sections and clauses in the Regulations has also been improved to
ensure that the document flows more logically.
La principale justification de la demande d’abrogation de
l’actuel Règlement de 1990 sur l’assurance-récolte et de promulgation du Règlement canadien sur l’assurance production est la
suivante : donner aux provinces plus de souplesse pour concevoir
et administrer les régimes d’assurance et l’établissement des prestations, ce qui leur permettra de mieux répondre aux besoins des
producteurs. Cette justification est compatible avec la nouvelle
orientation stratégique que s’est donnée le gouvernement fédéral
concernant les programmes de gestion des risques de l’entreprise
agricole. Le règlement renferme des dispositions sur les contributions fédérales aux régimes d’assurance non fondés sur le rendement (par exemple sur les données relatives au bétail et aux
conditions atmosphériques). Il assure également que l’on applique
aux régimes d’assurance avec protection non fondée sur le rendement les mêmes mesures de contrôle et les mêmes normes (au
moyen des attestations actuarielles indépendantes) que celles qui
s’appliquent aux régimes d’assurance avec protection non fondée
sur le rendement pour faire en sorte que les premiers soient actuariellement valables et que le montant de la protection ne dépasse
pas les prix du marché ou les valeurs de remplacement. Le règlement actuel a été élaboré expressément pour les cultures et, par
conséquent, les producteurs de bétail n’étaient pas admissibles au
même niveau de soutien fédéral que les producteurs de cultures.
L’intérêt des producteurs envers la protection contre la perte de
production de bétail a augmenté de façon spectaculaire avec
l’apparition récente de diverses maladies. La protection contre la
perte de production a été étendue de manière à toucher les produits cernés dans la LPRA.
Bien que le règlement actuel autorise le gouvernement fédéral à
contribuer à l’indemnisation pour les dommages causés aux cultures par les oiseaux aquatiques migrateurs, il ne contient aucune
disposition qui permet au fédéral de participer à l’indemnisation
des producteurs pour des dommages causés aux cultures et au
bétail par la faune en général. Les cultures qui ont été mangées ou
endommagées par des espèces fauniques autres que la sauvagine,
telles que le cerf, le wapiti et divers oiseaux, ainsi que le bétail tué
par des loups, des coyotes et des ours, ne donnent pas droit, à
l’heure actuelle, à une indemnisation en vertu de ce règlement.
Certains agriculteurs ont pu obtenir une indemnisation de ce
genre en vertu d’autres accords fédéraux-provinciaux. L’inclusion
de dispositions sur l’indemnisation pour dommages causés par la
faune dans le Règlement canadien sur l’assurance production
permettra au gouvernement fédéral d’offrir à tous les producteurs
une option en matière de gestion des risques qui soit uniforme
d’un produit à l’autre et d’une province à l’autre.
Ce règlement renferme néanmoins bon nombre de dispositions
similaires à celles du Règlement de 1990 sur l’assurance-récolte
qui est actuellement en vigueur : on en a aussi modifié quelquesunes pour supprimer des exigences périmées et redondantes
(p. ex., celles qui sont énoncées dans les accords fédérauxprovinciaux) et on s’est assuré que la phraséologie correspondait
à celle qui a été utilisée dans tous les accords connexes. On a
révisé l’ordre des articles et des dispositions dans le but d’agencer
d’une façon plus logique les diverses parties du nouveau document.
Alternatives
Solutions envisagées
While the Canada Production Insurance Regulations contain
many provisions that are similar to those in the current Regulations, there are also some significant changes. In 2003, Agriculture and Agri-Food Canada implemented a new policy direction
for agriculture in Canada which produced many changes to
Bien que le Règlement canadien sur l’assurance production
renferme un grand nombre de dispositions qui sont similaires à
celles du règlement actuel, certains changements notables ont
été apportés. En 2003, Agriculture et Agroalimentaire Canada
a adopté une nouvelle orientation stratégique nationale en
456
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
agricultural risk management programming. For these reasons, it
was suggested by Agriculture and Agri-Food Canada’s legal
counsel that the best course of action would be to repeal the existing Regulations and replace them with new Canada Production
Insurance Regulations that are consistent with this new policy
approach.
The alternative would be to maintain the existing Crop Insurance Regulations, 1990. This was rejected on the grounds that the
existing Regulations do not allow federal contributions to the
provinces for insurance plans which are not based on yield nor for
wildlife compensation benefits. One of the major goals for business risk management programming under the current agricultural
policy framework, as set out in the multilateral FederalProvincial-Territorial Framework Agreement on Agricultural and
Agri-food Policy for the Twenty-First Century, is that all agricultural products provided for under FIPA should have access to
production loss protection. The existing Regulations do not allow
this and therefore, major changes were necessary.
agriculture qui a donné lieu à de nombreux changements aux programmes de gestion des risques agricoles. C’est pour ces raisons
que les Services juridiques du ministère ont jugé que la meilleure
voie à suivre consisterait à abroger le règlement actuel et à promulguer à sa place le Règlement canadien sur l’assurance production, qui est compatible avec cette nouvelle orientation.
L’autre option serait de conserver le Règlement de 1990 sur
l’assurance-récolte qui est actuellement en vigueur. Celle-ci a été
rejetée, car ce règlement ne permet pas au gouvernement fédéral
de contribuer à des régimes provinciaux d’assurance pour une
protection non fondée sur le rendement ni de verser des indemnités aux producteurs pour des dommages causés par la faune. L’un
des principaux objectifs des programmes des gestion des risques
de l’entreprise établis sous le régime de l’actuel CSA, comme le
définit l’Accord-cadre fédéral-provincial-territorial sur une politique agricole et agroalimentaire pour le vingt et unième siècle,
est que tous les produits agricoles décrits dans la LPRA soient
couverts par une protection contre les manques à produire.
Comme le règlement actuel ne permet pas cette couverture, des
changements importants s’imposaient.
Benefits and Costs
The Canada Production Insurance Regulations will bear
no further costs beyond what was originally approved on
March 28, 2003 (T.B. 830438). At that time, Treasury Board
Ministers approved funding for Business Risk Management programming, including Production Insurance, of $1.1 billion annually for five years, for a total of $5.5 billion. Production Insurance
costs were expected to average $407.179 million annually, which
included the potential costs of the new program options.
Avantages et coûts
Les changements au Règlement canadien sur l’assurance production et à l’Accord modifcateur no 5 ne devraient avoir aucune
répercussion sur les coûts autre que ce qui a été originellement
approuvé le 28 mars 2003 (C.T. 830438). À ce moment, les ministres du Conseil du Trésor ont approuvé le financement
pour les programmes de la gestion des risques de l’entreprise, y
compris l’assurance production, fixé à 1,1 milliard de dollars par
an pendant cinq ans, ce qui totalise 5,5 milliards de dollars. Ces
montants comprennent les coûts potentiels de nouvelles options
de programme.
Le nouveau règlement aiderait à faire en sorte que les programmes d’assurance fournissent un éventail plus large d’options
de protection et de prestations au Canada, ce qui comblerait les
lacunes mises en évidence dans les précédents programmes de
gestion des risques de l’entreprise agricole. Par conséquent, la
mise en application du nouveau règlement aurait pour effet de
réduire le nombre de demandes de programmes spéciaux et, dans
l’ensemble, permettrait aux gouvernements de mieux prévoir et
de mieux gérer les coûts sur ce plan. Tout comme le fait le règlement actuellement en vigueur, le nouveau règlement énoncerait
les dispositions visant à faire en sorte que les programmes d’assurance soient financièrement autonomes et actuariellement valables et qu’ils soient donc abordables pour toutes les parties participant à ces programmes.
On estime que ces changements n’auront aucun effet sur
l’environnement.
The Regulations will help ensure insurance programs provide a
greater variety of coverage and benefit options across Canada in
order to fill gaps identified in previous agricultural risk management programs. As such, they will reduce demands for ad-hoc
programming and, overall, allow governments to better forecast
and manage program costs in this area. As with the existing
Regulations, the Regulations will also set out provisions to ensure
that insurance programs are actuarially sound and financially selfsustaining, and therefore affordable to all parties to these programs.
No environmental impact is expected to result from any of
these amendments.
Consultation
As the provinces are responsible for the design and delivery of
Production Insurance programs, and the proposed Regulations set
out provisions in these areas, the provinces are the primary stakeholders in relation to these Regulations. All provinces were consulted throughout the drafting process. The consultations included
a total of six meetings with representatives of the provincial crop
insurance agencies where the proposed Regulations and their
implications were discussed in detail. The proposed Regulations
were also discussed during several conference calls with provincial officers. As a result of these consultations, numerous changes
requested by provinces were incorporated into the proposed
Regulations.
Consultations
Puisqu’il leur incombe de concevoir et d’exécuter ces programmes d’assurance production et que le projet de Règlement
canadien sur l’assurance production énonce les dispositions à ce
sujet, les provinces sont les principales parties que concerne ce
projet. On les a consultées tout au long du processus d’élaboration. En outre, on a tenu six réunions avec les représentants des
organismes provinciaux responsables de l’assurance-récolte où le
projet de règlement et ses incidences possibles ont été examinées
attentivement. Le projet de règlement a également fait l’objet
d’échanges à plusieurs téléconférences avec les représentants
provinciaux. Par suite de ces consultations, bon nombre des modifications que les provinces avaient demandé d’apporter au projet
de règlement l’ont été.
457
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-62
All provinces have demonstrated support for the proposed
Canada Production Insurance Regulations as they allow federal
subsidization of a wider range of insurance plans and benefits.
Toutes les provinces ont soutenu le projet de Règlement canadien sur l’assurance production puisque celui-ci permettrait de
contribuer à un plus grand nombre de régimes d’assurance et de
prestations.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Canada Production Insurance Regulations set out various
conditions and standards to ensure that federal financial support
to provincially designed and delivered production insurance programs are equitable across provinces and agricultural products, as
well as ensure that programs continue to be actuarially sound and
self-sustaining. These standards ensure that the federal government does not make financial contributions to over-insure in provincial plans or to plans which are not actuarially sound.
Le Règlement canadien sur l’assurance production prévoit diverses conditions et normes visant à faire en sorte que la contribution financière du gouvernement fédéral aux programmes
d’assurance production conçus et exécutés par les provinces soit
répartie de façon équitable entre les provinces et les produits agricoles, et que ces programmes ne cessent d’être actuariellement
valables et financièrement autonomes. Ces conditions et normes
visent en outre à faire en sorte que l’administration fédérale ne
contribue pas à la prestation d’une surassurance dans les régimes
provinciaux ou dans des régimes qui ne sont pas actuariellement
valables.
Si un programme provincial d’assurance production n’est pas
conforme aux dispositions du Règlement canadien sur l’assurance production, celui-ci prévoit une contribution fédérale
moindre.
Comme le nouveau règlement permettrait une plus grande souplesse, les provinces seraient capables d’offrir des régimes
d’assurance production et des prestations supplémentaires aux
producteurs.
Where a provincial production insurance program does not
comply with the terms of the Regulations, the Regulations provide for a reduced level of federal contribution.
With the additional flexibility being provided by the Regulations, provinces will be able to offer additional production insurance plans and benefits to producers.
Contact
George Pikor
Acting Director
Crop Insurance and Companion Programs Division
Ottawa, Ontario
K1A 0C5
Telephone: (613) 759-7518
FAX: (613) 759-1603
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
458
Personne-ressource
George Pikor
Directeur par intérim
Division des programmes d’assurance-récolte et
des programmes complémentaires
Ottawa (Ontario)
K1A 0C5
Téléphone : (613) 759-7518
TÉLÉCOPIEUR : (613) 759-1603
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-63
Registration
SOR/2005-63 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-63 Le 22 mars 2005
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Regulations Amending the Immigration and
Refugee Protection Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur
l’immigration et la protection des réfugiés
P.C. 2005-386
C.P. 2005-386
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Citizenship and Immigration and
the Treasury Board, pursuant to subsection 5(1) and section 89 of
the Immigration and Refugee Protection Acta, hereby makes the
annexed Regulations Amending the Immigration and Refugee
Protection Regulations.
Sur recommandation du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration et du Conseil du Trésor et en vertu du paragraphe 5(1)
et de l’article 89 de la Loi sur l’immigration et la protection des
réfugiésa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration et
la protection des réfugiés, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE IMMIGRATION AND
REFUGEE PROTECTION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES RÉFUGIÉS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Subsection 296(2) of the Immigration and Refugee Protection Regulations1 is amended by striking out the word “and”
at the end of paragraph (f), by adding the word “and” at the
end of paragraph (g) and by adding the following after paragraph (g):
(h) a person who is seeking to enter Canada as a competitor,
coach, judge, team official, medical staff member or member of a national or international sports organizing body participating in the XI FINA (Fédération internationale de natation) World Championships to be held in Montreal, Quebec,
during the period beginning on July 17, 2005 and ending on
July 31, 2005.
1. Le paragraphe 296(2) du Règlement sur l’immigration et
la protection des réfugiés1 est modifié par adjonction, après
l’alinéa g), de ce qui suit :
h) la personne cherchant à entrer au Canada à titre de compétiteur, d’entraîneur, de juge, de représentant d’équipe, de
membre du personnel médical ou de membre d’une organisation sportive nationale ou internationale qui participe
aux XIes Championnats du monde FINA (Fédération internationale de natation) qui se tiendront à Montréal (Québec)
du 17 au 31 juillet 2005.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent règlement entre en vigueur le 1er avril 2005.
2. These Regulations come into force on April 1, 2005.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The purpose of this amendment to the Immigration and Refugee Protection Regulations is to create a visa fee exemption for
foreign nationals participating in the XI FINA (Fédération internationale de natation) World Championships being held in
Montreal in July, 2005.
Canada has granted such exemptions on a number of occasions,
including the 2001 Games of La Francophonie and the International Association of Athletics Federations (IAAF) World Championships in Athletics held in Edmonton the same year.
Le but de la présente modification au Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés est de dispenser des frais de
visa les étrangers participant aux XIes Championnats du monde de
la Fédération internationale de natation (FINA), qui auront lieu à
Montréal en juillet 2005.
Le Canada a accordé de telles dispenses à maintes reprises,
notamment à l’occasion des Jeux de la Francophonie en 2001 et
lors des Championnats du monde d’athlétisme de l’International
Association of Athlectics Federation (IAAF) qui ont eu lieu à
Edmonton la même année.
———
———
a
a
1
S.C. 2001, c. 27
SOR/2002-227
1
L.C. 2001, ch. 27
DORS/2002-227
459
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-63
Fee exemptions included in the current Regulations do not
cover the requirements of the XI FINA World Championships.
Les dispenses prévues présentement au règlement ne peuvent
s’appliquer aux XIes Championnats du monde de la FINA.
Alternatives
Solutions envisagées
A complete exemption from the requirement to obtain a temporary resident visa for all participants was considered but rejected
because of security concerns. In the absence of the examination
that takes place in the visa examination process, a proxy control
process by the FINA would have had to be created at considerable
expense.
Participants at the 1988 Calgary Olympics were able to enter
Canada upon presentation of their Olympic identity card alone;
however, the control process associated with the issuance of those
cards was equivalent to the visa examination process.
Une dispense complète de l’obtention d’un visa de résident
temporaire pour tous les participants a été considérée mais, en
raison d’inquiétudes concernant la sécurité, cette option a été
rejetée. En l’absence des contrôles faits dans le cadre du processus de délivrance des visas, un processus de contrôle similaire par
la FINA aurait dû être mis en place à un coût considérable.
Les participants aux Jeux olympiques de Calgary en 1988 ont
été autorisés à entrer au Canada simplement en présentant leur
carte d’identité olympique, mais le processus de contrôle associé
à la délivrance de ces cartes était équivalent à celui en place pour
la délivrance de visas.
Compte tenu de ce qui précède, il ne fait aucun doute que modifier le règlement pour permettre aux participants de demander
un visa sans avoir à payer les frais de traitement est la méthode la
plus simple et la plus efficace afin d’atteindre le but recherché.
Given the above, it is clear that creating a regulation that provides a visa fee exemption to participants in the Championships is
the simplest and most effective way to achieve the desired result.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
Granting a temporary resident visa fee exemption supports the
overall objectives of the Games, from which clear economic and
social benefits accrue. The visa fee exemption will give Canada
exposure, on the world stage, as a sports and tourism destination.
Accorder une dispense des frais de traitement des demandes de
visa de résident temporaire appuie les objectifs généraux des
Championnats, lesquels généreront des retombées économiques et
sociales. La dispense des frais de traitement des demandes de visa
contribuera à une visibilité accrue du Canada sur la scène mondiale en tant que destination touristique et sportive.
Costs
Coûts
Based on the $75 single entry temporary resident visa fee currently in place and the participation of an estimated 1,300 trainers, team officials and athletes from visa-required nations, the
foregone revenue associated with this fee exemption is approximately $100,000.
Si l’on considère qu’un visa de résident temporaire pour un
seul séjour coûte actuellement 75 $, et qu’environ 1 300 entraîneurs, officiels et athlètes provenant de pays non dispensés du
visa participeront à cet événement, la perte de revenus associée à
la dispense de ces frais de traitement est d’environ 100 000 $.
Consultation
Consultations
This exemption from temporary resident visa fees was a condition set by the FINA to hold the World Championships in
Canada.
Cette dispense était une des conditions exigées par la FINA
pour que les championnats du monde puissent avoir lieu au
Canada.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Participants and officials associated with the games will be
required to comply with the normal visa application and examination process. Those in possession of credentials issued by
the FINA organizing committee and recognized by the Government of Canada will benefit from the temporary resident visa fee
exemption when they apply for their visas.
Les participants et les officiels de ces jeux devront se soumettre
aux contrôles habituels et devront remplir les exigences normales
pour l’obtention d’un visa. Les personnes munies de lettres de
créance délivrées par le comité organisateur de la FINA et reconnues par le gouvernement du Canada pourront bénéficier de la
dispense des frais lorsqu’elles déposeront leur demande de visa.
Gender-based Analysis
Analyse comparative entre les sexes
Specific gender impacts are not identifiable.
Contact
Wayne Ganim
Director General
Finance
Citizenship and Immigration Canada
Telephone: (613) 954-4443
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
460
Aucune conséquence différente entre les sexes n’est identifiable.
Personne-ressource
Wayne Ganim
Directeur général
Finances
Citoyenneté et Immigration Canada
Téléphone : (613) 954-4443
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
Registration
SOR/2005-64 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-64 Le 22 mars 2005
MIGRATORY BIRDS CONVENTION ACT, 1994
LOI DE 1994 SUR LA CONVENTION CONCERNANT LES
OISEAUX MIGRATEURS
Regulations Amending the Migratory Birds
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les oiseaux
migrateurs
P.C. 2005-387
C.P. 2005-387
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of the Environment, pursuant to
section 12a of the Migratory Birds Convention Act, 1994b, hereby
makes the annexed Regulations Amending the Migratory Birds
Regulations.
Sur recommandation du ministre de l’Environnement et en vertu de l’article 12a de la Loi de 1994 sur la convention concernant
les oiseaux migrateursb, Son Excellence la Gouverneure générale
en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les
oiseaux migrateurs, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE MIGRATORY
BIRDS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
OISEAUX MIGRATEURS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Table I.2 of Part V of Schedule I to the Migratory Birds
Regulations1 is replaced by the following:
1. Le tableau I.2 de la partie V de l’annexe I du Règlement
sur les oiseaux migrateurs1 est remplacé par ce qui suit :
TABLE I.2
TABLEAU I.2
MEASURES IN QUEBEC CONCERNING OVERABUNDANT SPECIES
MESURES CONCERNANT LES ESPÈCES SURABONDANTES AU QUÉBEC
Column 1 Column 2
Article
Région
District A May 1 to June 30
September 1 to December 10
District B September 17 to December 26
Recorded bird calls (d), (f)
1.
Recorded bird calls (d), (f)
2.
Districts C April 1 to May 31 (a)
and D
September 6 to September 16 (a)
September 17 to December 26
District E April 1 to May 31 (a)
September 6 to September 16 (a)
September 17 to December 26
Districts F, April 1 to May 31 (a), (b), (c)
G, H and I September 6 to September 23 (a)
September 24 to December 26
District J September 24 to December 26
Recorded bird calls (d), (f)
3.
Recorded bird calls (d), (f);
bait or bait crop area (e)
4.
Recorded bird calls (d), (f);
bait or bait crop area (e)
5.
Recorded bird calls (d), (f)
6.
Du 1er mai au 30 juin
Enregistrements d’appels
Du 1er septembre au 10 décembre d’oiseaux d), f)
District B Du 17 septembre au 26 décembre Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
Districts C Du 1er avril au 31 mai a)
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
et D
Du 6 au 16 septembre a)
Du 17 septembre au 26 décembre
Enregistrements d’appels
District E Du 1er avril au 31 mai a)
Du 6 au 16 septembre a)
d’oiseaux d), f); appât ou
Du 17 septembre au 26 décembre zone de culture-appât e)
Enregistrements d’appels
Districts F, Du 1er avril au 31 mai a), b), c)
Du 6 au 23 septembre a)
G, H et I
d’oiseaux d), f); appât ou
Du 24 septembre au 26 décembre zone de culture-appât e)
District J Du 24 septembre au 26 décembre Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
Area
1.
3.
4.
5.
6.
Period during which Snow
Geese may be killed
———
a
a
1
Méthodes ou matériel de
chasse supplémentaires
District A
———
S.C. 2001, c. 34, s. 53
S.C. 1994, c. 22
C.R.C., c. 1035
Périodes durant lesquelles l’oie
des neiges peut être tuée
a) La chasse est permise uniquement sur les terres agricoles.
b) Dans le district F, il est interdit de chasser au sud du fleuve
Saint-Laurent et au nord de l’emprise de la route 132 entre la
rue Forgues à Berthier-sur-Mer et la limite est de la municipalité de Cap-Saint-Ignace.
c) Dans le district G, sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, il
est interdit de chasser au nord du fleuve Saint-Laurent et au sud
d’une ligne située à 1 000 m au nord de l’autoroute 40 entre la
montée Saint-Laurent et la rivière Maskinongé. Sur la rive sud
du fleuve Saint-Laurent, il est interdit de chasser au sud du
(a) Hunting is allowed only on farmland.
(b) In District F, no person shall hunt south of the St. Lawrence
River and north of the road right-of-way of Route 132 between
Forgues Street at Berthier-sur-Mer and the eastern limit of CapSaint-Ignace municipality.
(c) In District G, on the north shore of the St. Lawrence River,
no person shall hunt north of the St. Lawrence River and south
of a line located at 1 000 m north of Highway 40 between
Montée St-Laurent and the Maskinongé River. On the south
shore of the St. Lawrence River, no person shall hunt south of
b
Colonne 3
Additional hunting method
or equipment
Item
2.
Colonne 1 Colonne 2
Column 3
b
1
L.C. 2001, ch. 34, art. 53
L.C. 1994, ch. 22
C.R.C., ch. 1035
461
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
the St. Lawrence River and north of the railroad right-of-way
located near Route 132 between the Nicolet River in the east
and Lacerte Road in the west.
(d) “Recorded bird calls” refers to bird calls of a species referred to in the heading of column 2.
(e) Hunting with bait or in a bait crop area is permitted if the
Regional Director has given consent in writing pursuant to section 23.3.
(f) If decoys are used when hunting with recorded Snow Goose
calls, the decoys must represent white phase Snow Geese.
2. Note (b) of Table I.2 of Part VII of Schedule I to the
Regulations is replaced by the following:
(b) If decoys are used when hunting with recorded Snow Goose
calls, the decoys must represent white or blue phase Snow
Geese.
3. Note (b) of Table I.2 of Part VIII of Schedule I to the
Regulations is replaced by the following:
(b) If decoys are used when hunting with recorded Snow Goose
calls, the decoys must represent white or blue phase Snow
Geese.
fleuve Saint-Laurent et au nord de l’emprise de la voie ferrée
située près de la route 132 entre la rivière Nicolet à l’est et la
route Lacerte à l’ouest.
d) « Enregistrements d’appels d’oiseaux » vise les appels
d’oiseaux appartenant à une espèce mentionnée dans le titre de
la colonne 2.
e) La chasse au moyen d’un appât ou dans une zone de cultureappât est permise sous réserve de l’obtention d’une autorisation
écrite du directeur régional en vertu de l’article 23.3.
f) Les leurres utilisés pendant la chasse, conjointement avec des
enregistrements d’appels d’oies des neiges, doivent représenter
l’oie des neiges en phase blanche.
2. La note b) au bas du tableau I.2 de la partie VII de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
b) Les leurres utilisés pendant la chasse, conjointement avec
des enregistrements d’appels d’oies des neiges, doivent représenter l’oie des neiges en phase blanche ou bleue.
3. La note b) au bas du tableau I.2 de la partie VIII de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
b) Les leurres utilisés pendant la chasse, conjointement avec
des enregistrements d’appels d’oies des neiges, doivent représenter l’oie des neiges en phase blanche ou bleue.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
In recent years, populations of greater and mid-continent lesser
snow geese have risen dramatically. The rapid population growth
is attributed to increased food availability during winter months
from agricultural operations, and a declining rate of mortality. As
a result, these birds are no longer controlled by the carrying capacity of winter habitat as they were previously. Analysis of the
effects of increased numbers of snow geese on staging and arctic
breeding habitats shows that key habitats for migratory birds and
other wildlife are being adversely affected by overuse. Left unchecked, overabundant snow goose populations may become
seriously injurious to migratory birds themselves, and will compromise the biological diversity of the arctic ecosystem.
Ces dernières années, les populations de Grandes Oies des neiges et de Petites Oies des neiges du milieu du continent ont augmenté radicalement. La croissance rapide des populations est
attribuée à la disponibilité accrue de la nourriture pendant les
mois d’hiver provenant des exploitations agricoles et à une diminution du taux de mortalité. En conséquence, ces oiseaux ne sont
plus contrôlés par la capacité de charge de l’habitat hivernal
comme c’était le cas auparavant. L’analyse de l’effet du nombre
accru d’Oies des neiges sur les aires de rassemblement et de reproduction dans l’Arctique indique que les principaux habitats
des oiseaux migrateurs et d’autres espèces sauvages sont touchés
défavorablement par l’utilisation excessive de ceux-ci. Si l’on
n’intervient pas, les populations surabondantes d’Oies des neiges
pourraient avoir de graves répercussions sur les oiseaux migrateurs eux-mêmes, et elles compromettront la diversité biologique
de l’écosystème arctique.
Le but de la modification au Règlement sur les oiseaux migrateurs est d’aider à protéger et à rétablir la diversité biologique des
écosystèmes de terres humides arctiques et des écosystèmes des
grandes aires de migration et d’hivernage en réduisant la population des Oies des neiges surabondantes. Pour réduire la croissance
rapide de la population et ramener cette population à un niveau
compatible avec la capacité de charge des habitats de reproduction sur une période d’environ cinq ans, le taux de mortalité doit
être multiplié par deux ou trois fois en comparaison de celui de la
dernière décennie. À cette fin, à partir de 1999, une modification
The goal of these amendments to the Migratory Birds Regulations is to help to protect and restore the biological diversity of
arctic wetland ecosystems and the ecosystems of important migration and wintering areas, by reducing the population size of
overabundant snow goose populations. To curtail the rapid population growth and reduce population size to a level consistent with
the carrying capacity of breeding habitats over a period of about
five years, the mortality rate must be increased by two-to-three
times the level of the past decade. To this end, beginning in 1999,
amendments to the Migratory Birds Regulations created
462
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
special conservation measures outside the regular hunting season,
during which hunters are permitted to hunt overabundant species
for conservation reasons, and, in some cases and subject to specific controls, to use special methods and equipment, such as
electronic calls and bait. The 1999 and 2000 Regulations applied
in selected areas of the provinces of Quebec and Manitoba. Beginning in 2001, special conservation measures were also established in Nunavut and Saskatchewan. Beginning in 2002, the use
of electronic calls was extended to include the fall snow goose
hunting seasons, to help improve hunter success rates. Local application of the conservation measures was determined in consultation with the provincial governments, other organizations and
local communities.
The present amendments provide for minor adjustments to
the 2005 special conservation measure dates in Quebec, so that
the first day falls on a Saturday, and will remove, for District G
(Lac St-Pierre area), the restriction limiting the areas where hunting is permitted in order to increase hunting opportunities.
Amendments are also provided for Manitoba and Saskatchewan
in order to allow the use of decoys representing white or blue
phase snow geese when using recorded snow goose calls during
the period when only snow geese can be hunted. The special
conservation measures dates for Manitoba, Saskatchewan and
Nunavut remain the same.
apportée au Règlement sur les oiseaux migrateurs établissait des
mesures spéciales de conservation qui s’ajoutaient à la saison
régulière de chasse, au cours desquelles les chasseurs pouvaient
chasser des espèces surabondantes pour des raisons de conservation, et, dans certains cas, et sous réserve de contrôles précis,
permettaient l’utilisation de pratiques et d’équipement spéciaux,
tels que des appeaux électroniques et des appâts. Les mesures
de 1999 et de 2000 s’appliquaient dans des régions choisies des
provinces du Québec et du Manitoba. Débutant en 2001, des mesures spéciales de conservation ont été mises en place au Nunavut
et en Saskatchewan. À partir de 2002, la période durant laquelle
les appeaux d’oiseaux électroniques peut-être utilisés a été élargie
pour inclure les saisons de chasse d’automne de l’Oie des neiges,
afin d’accroître le succès des chasseurs. L’application des mesures de conservation, à des régions spécifiques, a été déterminée en
consultation avec les gouvernements provinciaux, d’autres organismes et des collectivités locales.
Le but de la présente modification est d’apporter pour 2005,
dans un premier temps pour le Québec, des modifications mineures aux dates des mesures spéciales de conservation, ainsi le premier jour de la chasse tombera un samedi, et d’abolir, pour le
district G (région du Lac St-Pierre), la restriction limitant les endroits où il est permis de chasser afin d’augmenter les opportunités de chasse. Dans un deuxième temps, des modifications sont
apportées pour le Manitoba et la Saskatchewan, afin de permettre
l’utilisation de leurres représentants des Oies blanches en phase
blanche ou bleue lors de la chasse avec des enregistrements
d’appels d’oies des neiges durant les saisons de chasse aux Oies
blanches seulement. Les dates des mesures spéciales de conservation pour le Manitoba, la Saskatchewan et le Nunavut demeurent
inchangées.
Alternatives
Solutions envisagées
In evaluating the alternatives to the problem of the overabundance of snow geese, Environment Canada’s Canadian Wildlife
Service (CWS) has been guided by the principle that snow geese
are a highly regarded natural resource, valued as game animals
and for food, as well as for their aesthetic importance.
Au cours de l’évaluation des solutions de rechange au problème de la surabondance des Oies des neiges, le Service canadien de la faune (SCF) d’Environnement Canada a été guidé par
le principe que les Oies des neiges sont une ressource naturelle
très précieuse, qu’elles sont appréciées en tant qu’espèce gibier et
nourriture, ainsi que pour leur importance esthétique.
L’organe international composés d’organismes fédéraux responsables de coordonner la gestion des espèces sauvages parmi
les organismes fédéraux, le Comité trilatéral Canada-MexiqueÉtats-Unis de conservation et de gestion de la faune et des écosystèmes, a convenu en mars 1998 qu’il était scientifiquement juste
de considérer les populations de Petites Oies des neiges du milieu
du continent et de Grandes Oies des neiges comme des populations surabondantes. Le Comité a convenu qu’il revenait à chaque
pays de prendre les mesures que ceux-ci jugent bonnes pour accroître le taux des prises de ces groupes d’oiseaux. Cette consultation aide à assurer la conformité de ces interventions aux obligations du Canada en vertu du traité avec les États-Unis découlant
de la Convention sur les oiseaux migrateurs. Depuis 1999, les
États-Unis ont aussi mis en application un règlement autorisant la
prise accrue des Oies des neiges.
Des solutions de rechange relativement à l’augmentation des
prises au Canada sont également en voie d’être mises en œuvre,
par exemple permettre la chasse dans les aires d’hivernage des
refuges de faune aux États-Unis. Bien qu’elles soient utiles, à
elles seules, ces mesures ne permettent pas d’atteindre l’objectif
visant à réduire adéquatement la taille des populations. Sans
cette réduction, les aires de rassemblement et de reproduction
dans l’Arctique continueront de se dégrader, les dommages se
The international body of federal agencies responsible for
co-ordinating wildlife management among federal agencies, the
Canada/Mexico/United States Trilateral Committee for Wildlife and Ecosystem Conservation and Management, agreed, in
March 1998, that the scientific rationale was sound for considering mid-continent lesser snow goose and the greater snow goose
as overabundant populations. They concluded that it would be
appropriate for each country to take special measures, as they saw
fit, to increase the harvest rate of those groups of birds. This consultation helps ensure that these actions conform to Canada’s
treaty obligations with the U.S. in the Migratory Birds Convention. Beginning in 1999, the U.S. also implemented a regulation
authorizing the increased harvest of snow geese in that country.
Alternatives to increasing harvest levels in Canada, such as
allowing hunting in wildlife refuges on the wintering grounds in
the U.S., are also being undertaken. Although helpful, these
measures alone cannot meet the goal of adequately reducing the
population size. Without such a reduction, staging and arctic
breeding habitats will continue to be degraded, the damage will
become more widespread, and habitats will cease to support
healthy populations of the overabundant species and the other
463
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
species that share the habitat. Plant communities will not recover
unless grazing pressure is reduced; even with such reduction,
recovery will take at least many decades because of the slow
growth of arctic plant communities. Some of the habitat changes
are expected to be essentially permanent. The overall effect will
be a reduction of biological diversity. Scientists and managers
agree that intervention is required. For these reasons, the status
quo has been rejected.
Modelling has demonstrated that reducing the survival rate of
adults would be the most effective means of controlling population growth and subsequent size. Actions aimed at reducing production of young birds are impractical on the broad scale required. Two alternatives are available to reduce adult survival.
The first, direct population management (the purposeful removal
of large numbers of birds from a targeted population) by government officials was rejected not only because of the enormous
expense that would be incurred on an ongoing basis, but because
of the waste of birds that would result. The second is to increase
harvest by hunters. This method is cost-effective and efficient, as
it draws upon Aboriginal and other hunters, and ensures that birds
are used and not wasted. This method will help reduce overall
population size, while ensuring that the intrinsic value of the
snow goose population as a valuable resource is maintained.
répandront et les habitats cesseront de subvenir aux besoins des
populations saines des espèces surabondantes et des autres espèces qui partagent l’habitat. Les peuplements végétaux ne se rétabliront pas si l’intensité du broutage n’est pas réduite; même avec
une telle réduction, le rétablissement nécessiterait de nombreuses
décennies en raison de la croissance lente des peuplements végétaux de l’Arctique. On prévoit que certains des changements de
l’habitat seront permanents. L’effet global serait une réduction de
la diversité biologique. Les scientifiques et les gestionnaires
conviennent qu’une intervention est requise. C’est pour ces raisons que le statu quo a été rejeté.
La modélisation a démontré que le meilleur moyen de contrôler
la croissance de la population et de sa taille subséquente est de
réduire le taux de survie des adultes. Les interventions visant à
réduire les naissances d’oiseaux sont peu réalisables à grande
échelle. Deux solutions s’offrent pour réduire le taux de survie
des adultes. La première, soit la gestion directe de la population
(enlèvement déterminé d’un grand nombre d’oiseaux d’une population cible) par les représentants gouvernementaux, a été rejetée
à cause non seulement des dépenses excessives qui seraient entraînées de façon permanente, mais aussi de la perte d’oiseaux qui
en résulterait. La deuxième solution pour réduire le taux de survie
des adultes consiste à augmenter le nombre de prises des chasseurs. Cette méthode est rentable et efficace car elle fait appel aux
Autochtones et à d’autres chasseurs, et elle fait en sorte que les
oiseaux sont utilisés et non gaspillés. Cette méthode aidera à réduire la taille globale des populations tout en s’assurant que la
valeur intrinsèque de la population d’Oies des neiges comme
ressource précieuse est maintenue.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These amendments will make an important contribution to the
preservation of migratory birds and to the conservation of biological diversity in the arctic ecosystem and the ecosystems of
staging and wintering areas, by protecting and restoring habitat
for migratory birds and other wildlife. The amendments will help
Canada to meet its international obligations under the 1916 Migratory Birds Convention and the amending Parksville Protocol.
Both of these agreements commit Canada and the U.S. to the
long-term conservation of shared species of migratory birds for
their nutritional, social, cultural, spiritual, ecological, economic
and aesthetic values, and to the protection of the lands and waters
on which they depend. These amendments also address the Convention on Biological Diversity, to which Canada is a party. The
Convention on Biological Diversity calls on parties to address the
“threat posed by degradation of ecosystems and loss of species
and genetic diversity”.
La modification apportera une contribution importante à la
conservation des oiseaux migrateurs et de la diversité biologique
de l’écosystème arctique et des écosystèmes des aires de rassemblement et d’hivernage en protégeant et en remettant en état les
habitats des oiseaux migrateurs et d’autres espèces sauvages.
Cette modification aidera le Canada à remplir ses obligations
internationales en vertu de la Convention concernant les oiseaux
migrateurs de 1916 et du Protocole de Parksville la modifiant. Cet
accord engage le Canada et les États-Unis dans la conservation à
long terme des espèces communes d’oiseaux migrateurs pour
leurs valeurs nutritionnelle, sociale, culturelle, spirituelle, écologique, économique et esthétique, et dans la protection des terres
et des eaux dont elles dépendent. Cette modification tient également compte de la Convention sur la diversité biologique dont le
Canada est signataire. Cette convention demande aux parties de
trouver une solution à la « menace posée par la dégradation des
écosystèmes et par la perte d’espèces et de la diversité génétique ».
Cette modification aidera à réduire les pertes économiques
attribuables aux dommages faits aux cultures et assurera que
les bénéfices, par exemple la contribution annuelle de près
de 18 millions de dollars provenant du tourisme ornithologique au
Québec seulement, sont soutenus dans l’avenir. La solution est la
solution envisagée la plus rentable.
De façon plus générale, les avantages économiques de la chasse sont considérables. D’après les estimations fondées sur le document d’Environnement Canada, L’enquête sur l’importance de
la nature pour les Canadiens (publié en 2000), les oiseaux migrateurs génèrent des dépenses de l’ordre de 527 millions de dollars
dont 94,4 millions proviennent de la chasse de la sauvagine.
These amendments will help reduce economic losses from crop
damage, and will ensure that the benefits, such as the annual contribution of nearly $18 million resulting from bird-watching tourism in Quebec alone, are sustained into the future. The chosen
alternative is the most cost-effective of the alternatives considered.
More generally, the economic benefits of hunting are considerable. According to estimates based on the 2000 Environment
Canada document, The Importance of Nature to Canadians, migratory birds and activities associated with migratory bird hunting
contribute $527 million in direct annual benefits to the Canadian
economy, of which $94.4 million were associated with hunting.
464
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
The amendments will also help secure the future use of migratory birds as part of the traditional lifestyle of Aboriginal peoples.
La modification aidera également à assurer l’utilisation future
des oiseaux migrateurs dans le cadre du mode de vie traditionnel
des peuples autochtones.
Environmental Impact Assessment
Évaluation de l’incidence sur l’environnement
Assessments of the environmental effects of the rapidly growing population of mid-continent lesser snow geese and greater
snow geese were completed by working groups of Canadian and
American scientists. The consensus among members of the working groups, all with high standing in the scientific community and
extensive experience working on arctic habitats, lends weight to
their findings. Their analyses are contained in the comprehensive
reports Arctic Ecosystems in Peril - Report of the Arctic Goose
Habitat Working Group and The Greater Snow Goose - Report of
the Arctic Goose Habitat Working Group.
Des évaluations des incidences environnementales de la croissance rapide des populations des Grandes Oies des neiges et des
Petites Oies des neiges du milieu du continent ont été faites par
des groupes de scientifiques canadiens et américains. L’accord
général entre les membres des groupes de travail, tous étant reconnus dans le milieu scientifique et ayant une vaste expérience
de travail quant aux habitats arctiques, donne du poids à leurs
conclusions. Leurs analyses sont contenues dans les rapports
d’ensemble intitulés Arctic Ecosystems in Peril - Report of the
Arctic Goose Habitat Working Group et The Greater Snow Goose Report of the Arctic Goose Habitat Working Group.
Les groupes de travail ont conclu que les principales causes de
la croissance des populations sont d’origine humaine. Une meilleure alimentation attribuable aux pratiques agricoles et la sécurité des refuges ont entraîné des taux de survie et de reproduction
accrus des Oies des neiges. Ces populations sont devenues si importantes qu’elles ont un effet sur les peuplements végétaux (dont
les oies et d’autres espèces dépendent pour se nourrir) dans les
aires de rassemblement et de reproduction. Le broutage et l’essouchage par les Oies suppriment non seulement la végétation de
façon permanente, mais modifient également les niveaux de salinité et d’humidité du sol. Le résultat est la modification ou l’élimination des peuplements végétaux qui, selon toute probabilité,
ne seront pas remis en état. Bien que l’Arctique soit vaste, les
aires qui subviennent aux besoins des oies reproductrices et
d’autres espèces compagnes sont d’une portée limitée. Certaines
aires peuvent devenir inutilisables de façon permanente pour ces
espèces et d’autres espèces dont les populations ne sont pas assez
abondantes pour les conserver à long terme. Les dommages accrus que subissent les récoltes sont aussi une incidence importante
de la croissance des populations.
Des plans d’évaluation ont été élaborés pour suivre les progrès
accomplis relativement à l’atteinte des objectifs visant à réduire la
croissance des populations et, enfin, à améliorer la réaction des
peuplements végétaux. Depuis 1997, plus de 45 000 Oies des
neiges et Oies de Ross ont été baguées. Les données obtenues par
les réseaux d’observation et la récupération des bagues amélioreront la capacité décisionnelle des gestionnaires des espèces sauvages. Les enquêtes sur les conditions des habitats des aires de
rassemblement et de reproduction se sont poursuivies le long des
côtes ouest de la baie d’Hudson où de graves incidences sur les
habitats sont bien documentées. Des évaluations ont aussi été
réalisées dans d’autres grandes colonies.
Les mesures spéciales de conservation mises en application ont
réussi à augmenter les taux de prises de la Grande Oie des neiges.
Pour cette espèce, les taux de prises totaux estimés pour les adultes de la Grande Oie des neiges étaient entre 10 et 15 p. 100 dans
chacune des années, soit de 1998-1999 jusqu’en 2003-2004.
Ceux-ci étaient considérablement plus élevés que les taux des
années 1985 à 1997 (taux de prises moyen de 6 p. 100), une période de croissance rapide de la population, et semblables aux
taux des années 1975 à 1984 (taux de prises de 11 p. 100) lorsque
la population étaient relativement stable. Au Canada, le taux de
prises de la Petite Oie des neiges était beaucoup moins élevé que
celui des Grandes Oies des neiges durant les saisons spéciales de
conservation. Dans l’Ouest, plusieurs centaines d’oiseaux ont été
pris en 1999 et en 2000, alors que de 5 000 à 17 000 oiseaux ont
été pris au cours des quatre années suivantes.
The working groups concluded that the primary causes of the
population growth are human-induced. Improved nutrition from
agricultural practices and safety in refuges have resulted in increased survival and reproductive rates of snow geese. These
populations have become so large that they are affecting the vegetation communities (on which they and other species rely for
food) at staging areas and on the breeding grounds. Grazing and
grubbing by geese not only permanently removes vegetation, but
also change soil salinity and moisture levels. The result is the
alteration or elimination of the plant communities, which, in all
likelihood, will not be restored. Although the Arctic is vast, the
areas that support breeding geese and other companion species
are limited in extent. Some areas are likely to become permanently inhospitable to these species and to other species whose
populations are not abundant enough to sustain them over the
long term. Increasing crop damage is also an important result of
the growing populations.
Evaluation plans have been developed that will track progress toward the goal of reduced population growth and ultimately, improved response by plant communities. Since 1997,
more than 45,000 snow geese and Ross’ geese were marked with
bands. The data obtained through observation networks and band
recoveries will enhance the ability of wildlife managers to make
sound management decisions. Investigations of the condition of
staging and breeding habitats were continued along the coast of
West Hudson Bay, where severe effects on habitat are well
documented. Assessments were also carried out at other major
colonies.
Special conservation measures have been successful in increasing harvest rates for greater snow geese. For this species, the estimated harvest rate of adults was between 10 per cent and 15 per
cent for each of the years from 1998-1999 through 2003-2004.
These rates were significantly higher than during 1985-1997 (average harvest rate of 6 per cent), a period of rapid population
growth, and similar to the harvest rates during 1975-1984 (average harvest rate of 11 per cent), when the population was relatively stable. In Canada, during the special conservation seasons,
the total harvest rate for lesser snow geese has been much less
than that achieved for greater snow geese. In the west, several
hundred birds were harvested in 1999 and 2000, while more
than 5,000-17,000 birds were harvested in each of the following
four years.
465
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
Analysis indicates that progress is being made to control
the growth of greater, and to a smaller extent lesser, snow
goose populations through use of the special measures. Nevertheless, CWS has determined that continued special conservation
seasons will be necessary in the short term to help achieve desired
population goals. This is consistent with the recommendation of
the Arctic Goose Joint Venture of the North American Waterfowl
Management Plan. The U.S. Fish and Wildlife Service is continuing to follow the special measures established for that country by
the U.S. Congress.
In Manitoba and Saskatchewan, decoys that represent both
white and blue phase snow geese will be permitted to improve
hunter success when using recorded bird calls during the period
when only snow geese can be hunted. This will allow hunters to
use sets of decoys that mimic family groups.
L’analyse indique que l’on a fait des progrès relativement au
contrôle de la croissance des populations des Grandes Oies des
neiges et, dans une moindre mesure pour les Petites Oies des neiges, par l’utilisation de mesures spéciales. Toutefois, le SCF a
déterminé qu’il sera nécessaire à court terme de maintenir les
saisons spéciales de conservation pour aider à atteindre les objectifs de population souhaités. Cela concorde avec les recommandations du Plan conjoint des Oies de l’Arctique et le Plan nordaméricain de gestion de la sauvagine. Le U.S. Fish and Wildlife
Service (USFWS) continu de suivre de façon semblable les mesures spéciales établies pour ce pays par le Congrès des États-Unis.
Au Manitoba et en Saskatchewan, les leurres représentant les
Oies des neiges en phase blanche et en phase bleue seront permis
afin d’améliorer le succès de la chasse lorsque des enregistrements d’appels d’oiseaux sont utilisés lors de la période de chasse
de l’Oie des neiges seulement. Ainsi, les chasseurs pourront utiliser des groupes de leurres imitant les familles d’Oies des neiges.
Consultation
Consultations
At a North American arctic goose conference held in January 1995, the scientific community spoke with one voice on the
seriousness of the effect of overabundant snow goose populations
on arctic wetland ecosystems. Since then, CWS has been working
closely with the provinces and territories, the U.S. Fish and Wildlife Service, Flyway Councils, Ducks Unlimited, and other
groups. This work is being done to understand the issue and to
determine the optimal response for wildlife management agencies
through the Arctic Goose Joint Venture of the North American
Waterfowl Management Plan.
En janvier 1995, au cours d’une conférence nord-américaine
sur les oies de l’Arctique, les membres du milieu scientifique ont
parlé de façon unanime de la gravité de l’incidence des populations surabondantes sur les écosystèmes des terres humides de
l’Arctique. Depuis lors, le SCF travaille étroitement avec les provinces et les territoires, le USFWS, les conseils des voies de migration, Canards Illimités et d’autres groupes, par l’intermédiaire
du Plan conjoint des Oies de l’Arctique du Plan nord-américain
de gestion de la sauvagine, à comprendre la question et à déterminer l’intervention optimale des organismes de gestion de la
faune.
Le SCF a convoqué un atelier international en octobre 1995
conjointement avec le USFWS pour entendre la diversité des
opinions et a réuni des équipes scientifiques afin d’élaborer une
analyse de la question. Ils ont produit les rapports intitulés Arctic
Ecosystems in Peril - Report of the Arctic Goose Habitat Working
Group et The Greater Snow Goose - Report of the Arctic Goose
Habitat Working Group. On a aussi encouragé la participation des
organismes non gouvernementaux canadiens à un comité international d’intervenants mis sur pied par le Wildlife Management
Institute pour la International Association of Fish and Wildlife
Agencies. Le Conseil de gestion des ressources fauniques
d’Inuvialuit a siègé au comité. À une exception près (la U.S. Humane Society), le comité a été unanime quant à la nécessité d’une
intervention.
Un comité fédéral-provincial-territorial (le comité national de
l’Oie des neiges au Canada) a convenu qu’une intervention était
nécessaire et a examiné les recommandations quant aux mesures
de gestion. Les principales autorités compétentes sont les provinces des Prairies, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le
Québec. Dans les Prairies, on a sollicité les idées de chacune des
trois fédérations de la faune des Prairies à l’occasion de leurs
congrès annuels et par l’entremise du conseil du Plan conjoint des
Habitats des Prairies, du conseil de la Manitoba Habitat Heritage
Corporation et du conseil du Plan nord-américain de gestion de la
sauvagine de l’Alberta à l’hiver 1998. De plus, dans les provinces
des Prairies, le SCF a entrepris plusieurs sondages de l’opinion
publique sur la gestion des Oies des neiges. Les résultats ont
montré que toutes les audiences sont très sensibilisées à la question. En outre, une grande partie des propriétaires fonciers et des
agriculteurs sont en faveur d’une intervention gouvernementale.
On a constaté un solide appui à la prolongation de la saison de
chasse et à l’augmentation des prises de subsistance.
CWS co-convened an international workshop in October 1995
to hear the diversity of opinions and assembled scientific teams to
develop an analysis of the issue. They produced the reports Arctic
Ecosystems in Peril - Report of the Arctic Goose Habitat Working
Group, and The Greater Snow Goose - Report of the Arctic Goose
Habitat Working Group. The involvement of Canadian nongovernmental organizations was also encouraged in an International Stakeholders’ Committee assembled by the Wildlife Management Institute for the International Association of Fish and
Wildlife Agencies. The Inuvialuit Wildlife Management Board
sat on the Committee. With one exception (the U.S. Humane Society), the Committee was unanimous on the need for intervention.
A federal/provincial/territorial committee (Canadian National
Snow Goose Committee) agreed that intervention was required,
and they considered the recommendations for management actions. The key jurisdictions on this issue are the prairie provinces,
the Northwest Territories, Nunavut and Quebec. Input was solicited from three prairie Wildlife Federations (through their annual
conventions), and through the Prairie Habitat Joint Venture
Board, the Manitoba Habitat Heritage Corporation Board, and the
Alberta North American Waterfowl Management Plan Board, in
the winter of 1998. CWS also conducted a number of surveys of
public opinion in the Prairies about management of snow geese.
The results showed that all audiences had a high level of awareness of the issue. In addition, a large proportion of landowners
and farmers favored the government taking action. There was
strong support for extending the hunting season dates and increasing subsistence harvest.
466
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
More detailed discussions with the Wildlife Advisory Committee of the Saskatchewan Environment and Resource Management
Department began in February 2000, and continued through September 2000. CWS also consulted with the Saskatchewan Wildlife Federation through their annual convention, and with the
Board of Directors of the Saskatchewan Association of Rural
Municipalities (SARM). Following the support expressed by
these stakeholders, Saskatchewan endorsed the proposal to implement special conservation measures in the spring of 2001.
Additional consultation with the provinces of Manitoba and
Saskatchewan were undertaken in 2004 in the development of the
proposal to relax restrictions on decoy use. The special measures
are evaluated annually.
Similarly, CWS consulted with Regional Inuit Organizations
(Kitikmeot Hunters’ and Trappers’ Association, Keewatin Wildlife Federation and Qikiqtalluuk Wildlife Board). Based on the
support of these organizations, the Nunavut Wildlife Management
Board approved the CWS proposal to implement special conservation measures to begin in the spring of 2001.
In Quebec, the Technical Committee for the Integrated Management of Greater Snow Geese was established in December 1996. The members included representatives of many stakeholders with divergent interests, including farmers and agricultural organizations, hunters, bird-watchers, and other conservation
groups and agricultural and wildlife representatives of both governments. After working together for more than seven years, the
Committee has developed an action plan for management of
greater snow geese, and in 1999 they considered the recommendations made by the Arctic Goose Habitat Working Group. Special conservation measures to control the population growth, including increases to the harvest rate, and use of electronic calls
and bait under permit, were unanimously accepted with the proviso that certain rural communities would be avoided, where birdwatching tourism is very important. The Technical Committee
undertakes an annual re-evaluation of the situation.
CWS also has drawn upon the formalized process used each
year to consult on annual hunting regulations. The first consideration of the need for intervention was presented in the November 1995 Report on the Status of Migratory Game Birds in
Canada. The issue was further developed and consulted on in
subsequent November Reports on the Status of Migratory Game
Birds in Canada (1996 through 2003 issues). Specific alternatives
were fully described in the annual December Reports on Migratory Game Birds in Canada; Proposals for Hunting Regulations
(1997 through 2003 issues). Information was also provided in the
annual July reports Migratory Game Bird Hunting Regulations in
Canada (1998 through 2004). These documents are distributed to
more than 700 government, Aboriginal and non-governmental
organizations, including hunting and other conservation groups
such as the World Wildlife Fund, Canadian Nature Federation,
and Nature Conservancy of Canada.
Many stakeholders have reiterated their support for the Regulation. This includes non-governmental conservation organizations,
Des discussions circonstanciées avec le comité consultatif du
Saskatchewan Environment and Resource Management Department ont commencé en février 2000 et se sont poursuivies jusqu’en septembre 2000. Le SCF a aussi consulté le Saskatchewan
Wildlife Federation par l’intermédiaire de leur convention annuelle, et le conseil d’administration du Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM). À la suite de l’appui
démontré par ces intervenants, la Saskatchewan a appuyé la proposition de la mise en application de mesures spéciales de conservation au printemps 2001. Des consultations supplémentaires
avec les provinces du Manitoba et de la Saskatchewan ont été
entrepris en 2004 afin d’élaborer une proposition pour adoucir les
interdictions concernant l’utilisation de leurre. Les mesures spéciales sont évaluées annuellement.
De la même façon, le SCF consulte les organismes inuits régionaux (la Kitikmeot Hunters’ and Trappers’ Association, le
Keewatin Wildlife Federation et le Qikiqtalluuk Wildlife Board).
En fonction de l’appui démontré par ces organismes, le Nunavut
Wildlife Management Board a approuvé la proposition du SCF
relativement à la mise en application de mesures spéciales de
conservation commençant au printemps 2001.
Au Québec, le Comité technique pour la gestion intégrée de la
Grande Oie des neiges a été constitué en décembre 1996. Ses
membres comprennent de nombreux intervenants ayant divers
intérêts, y compris des agriculteurs et des organismes agricoles,
des chasseurs, des ornithologues et d’autres groupes de conservation ainsi que des représentants des ministères de l’agriculture et
de la faune des deux échelons de gouvernement. Après plus de
sept années de travail de collaboration, le comité a préparé un
plan d’action pour la gestion de la Grande Oie des neiges, et
en 1999 les membres du comité ont étudié les recommandations
du Groupe de travail sur l’habitat des oies de l’Arctique. Des mesures spéciales de conservation pour contrôler la croissance de la
population, y compris une augmentation du taux de prises et
l’utilisation d’appeaux électroniques et d’appâts en vertu de permis, ont été unanimement acceptées sous réserve d’une clause
conditionnelle indiquant que certaines collectivités rurales où le
tourisme ornithologique est très important ne seraient pas soumises à ces mesures. Le Comité technique entreprend une réévaluation annuelle de la situation.
Le SCF s’est également servi du processus officiel utilisé chaque année pour engager des consultations sur la réglementation
annuelle de la chasse. La première discussion sur la nécessité
d’une intervention a été présentée dans le Compte rendu de la
situation des oiseaux migrateurs considérés comme gibier au
Canada de novembre 1995. La question a été élaborée davantage
dans les rapports subséquents sur la situation des oiseaux migrateurs au Canada (rapports de 1996 à 2003), ce qui a donné lieu à
des consultations. Des solutions particulières ont été décrites en
détail dans les rapports annuels de décembre intitulés Les oiseaux
migrateurs considérés comme gibier au Canada : Propositions
relatives au Règlement de chasse (rapports de 1997 à 2003). De
l’information était aussi présentée dans les rapports de juillet intitulés Règlement de chasse des oiseaux migrateurs considérés
comme gibier au Canada (rapports de 1998 à 2004). Ces documents sont distribués à environ 700 organismes gouvernementaux, autochtones et non gouvernementaux, notamment des groupes de chasse et d’autres groupes de conservation, comme le
Fonds mondial pour la nature, la Fédération canadienne de la
nature et la Société canadienne pour la conservation de la nature.
Bon nombre de ces organismes ont réaffirmé leur appui aux
mesures spéciales de conservation. Parmi ceux-ci, on retrouve
467
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
the provinces of Ontario, Manitoba, Saskatchewan and Quebec,
Nunavut and the Northwest Territories, northern wildlife comanagement boards, tourist industry representatives, individual
hunters, and Aboriginal organizations directly affected by this
Regulation. In conveying their support, some stakeholders emphasized the importance of evaluating the Regulation on an ongoing basis. CWS will continue to monitor the goose population and
plant communities in affected areas, and to conduct harvest surveys of hunters who participate in the conservation seasons.
When the special conservation measures were first proposed in
1998, a coalition comprised primarily of animal protection groups
opposed the special harvest. The group disputed the evidence of
the extent of habitat damage caused by overabundant goose populations, and maintained that natural reduction of population size
by starvation, disease and predation is preferable to increased
harvest by hunters. The adequacy of consultations, especially
with Aboriginal groups, was also questioned. Finally, the group
asserted that the special conservation measures are in violation of
the 1916 Migratory Birds Convention and the Migratory Birds
Convention Act, 19941.
Article VII of the 1916 Migratory Birds Convention supports
special conservation measures under extraordinary conditions,
when migratory game birds pose a serious threat to agricultural or
other interests in a particular community. This authority is not
limited to any time of the year or number of days in any year in
either the 1916 Migratory Birds Convention or the Migratory
Birds Convention Act, 1994. Overabundant goose populations
may become seriously injurious to migratory birds themselves,
thereby threatening the main objective of the 1916 Convention,
which is to ensure the preservation of migratory birds.
In April 1999, in a judicial review of the Regulations by the
Federal Court of Canada, Judge Frederick Gibson agreed with the
federal government, that Article VII of the 1916 Convention provided for the Regulations to deal with the extraordinary circumstances now observed for overabundant snow geese. The decision
of the Federal Court was appealed by the Applicants, but the appeal was later discontinued.
This regulatory amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on December 18, 2004, for a 30-day public consultation period. No comments were received by the CWS.
des organismes non gouvernementaux de conservation, l’Ontario,
le Manitoba, la Saskatchewan et le Québec, le Nunavut et les
Territoires du Nord-Ouest, les conseils de cogestion des ressources fauniques du Nord, des représentants du secteur touristique,
des chasseurs et des organismes autochtones directement touchés
par ce règlement. Certains intervenants ont souligné l’importance
d’évaluer le règlement sur une base de permanence. Le SCF poursuivra sa surveillance de la population d’oies et des peuplements
végétaux dans les aires touchées et effectuera des enquêtes sur les
prises auprès des chasseurs participant aux nouvelles saisons de
conservation.
En 1998, lorsque les mesures spéciales de conservation ont été
proposées pour la première fois, un front commun composé principalement de groupes de protection des animaux a manifesté son
opposition à ces mesures spéciales. Ce front remettait en question
les preuves de l’étendue des dommages causés à l’habitat par les
populations surabondantes d’Oies et soutenait qu’une réduction
naturelle de la taille de la population par inanition, maladie et
prédation était préférable à l’augmentation des prises des chasseurs. Il soutenait également que cette modification n’a pas fait
l’objet de consultations suffisantes, particulièrement auprès des
groupes autochtones. Enfin, il prétendait que la modification
contrevient à la Convention concernant les oiseaux migrateurs
de 1916 et à la Loi de 1994 sur la Convention concernant les
oiseaux migrateurs1.
L’article VII de la Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 appuie des mesures spéciales de conservation dans
des circonstances extraordinaires où les oiseaux migrateurs considérés comme gibier constituent une menace grave à l’agriculture
ou à d’autres intérêts dans une collectivité précise. Ce pouvoir
n’est pas limité à un moment précis de l’année ni à un nombre
particulier de jours dans une année, que ce soit dans la Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 ou dans la Loi
de 1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs.
Les populations d’Oies surabondantes pourraient devenir très
nuisibles aux oiseaux migrateurs eux-mêmes, remettant ainsi en
question l’objectif principal de la Convention de 1916 qui est
d’assurer la conservation des oiseaux migrateurs.
En avril 1999, le juge Frederick Gibson de la Cour fédérale du
Canada a exprimé, lors d’une révision judiciaire du règlement,
son accord avec le gouvernement fédéral à savoir que l’article VII
de la Convention de 1916 faisait en sorte que le règlement s’applique aux circonstances extraordinaires actuellement observées
relativement aux Oies des neiges surabondantes. La décision de la
Cour fédérale a été portée en appel par les demandeurs. Cependant, plus tard la demande d’appel a été abandonnée.
La réglementation proposée a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I le 18 décembre 2004, pour la période
de 30 jours de consultation publique habituelle. Aucune observation n’a été reçue par le SCF.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Enforcement activities will be needed to ensure that only overabundant species are hunted. As enforcement officers generally
work throughout the year, and as only one species is hunted in
these special regulations, it is not expected that these measures
will require additional staff to achieve the level of enforcement
now available for the usual fall hunting season. These measures,
Les activités d’application de la loi seront nécessaires afin de
s’assurer que seulement les espèces surabondantes sont chassées.
Étant donné que les agents d’application de la Loi travaillent, en
général, pendant toute l’année, et puisque seulement une espèce
est chassée en vertu de ce règlement spécial, on ne prévoit pas
que ces mesures nécessitent du personnel supplémentaire pour
———
1
In Canada, the Migratory Birds Convention, 1916 is implemented through
the Migratory Birds Convention Act, 1994.
1
468
———
Au Canada, la Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 est
appliquée par l’intermédiaire de la Loi de 1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs.
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-64
however, may cause some redirection of effort. Enforcement officers from Environment Canada, and provincial and territorial
conservation officers, enforce the Migratory Birds Regulations by
such activities as inspecting: hunting areas, hunters for permits,
hunting equipment, and the number and identity of migratory
birds killed and possessed.
Minor offences will be dealt with under a ticketing system.
There are provisions for increasing fines for a continuing or subsequent offence. However, an individual may receive a $50,000maximum fine and/or up to six months in jail for summary (minor) conviction offences, and a $100,000-maximum fine and/or
up to five years in jail for indictable (serious) offences. Corporations face maximum fines of $100,000 and $250,000 for summary
convictions and indictable offences, respectively.
Contacts
atteindre le niveau d’application de la Loi qui prévaut actuellement au moment de la saison normale de chasse à l’automne. Ces
mesures pourraient cependant entraîner une réorientation partielle
des efforts. Les agents d’application de la Loi d’Environnement
Canada et les agents de conservation des provinces et des territoires font respecter le Règlement sur les oiseaux migrateurs par des
activités, telles que l’inspection des zones de chasse, des permis
des chasseurs, de l’équipement de chasse, ainsi que du nombre et
de l’identité des oiseaux migrateurs tués et possédés.
Les infractions mineures seront assujetties à un système de
contravention. La Loi comprend des dispositions permettant
d’augmenter les amendes en cas de récidive. Cependant, une personne peut se voir imposer une amende maximale de 50 000 $
et/ou jusqu’à six mois d’emprisonnement pour une déclaration de
culpabilité par procédure sommaire (infraction mineure) et une
amende maximale de 100 000 $ et/ou jusqu’à cinq ans d’emprisonnement pour une déclaration de culpabilité par mise en accusation (infraction grave). Les entreprises peuvent se voir imposer
des amendes maximales de 100 000 $ pour une déclaration de
culpabilité par procédure sommaire et de 250 000 $ pour une déclaration de culpabilité par mise en accusation.
Personnes-ressources
Kathy Dickson
Senior Waterfowl Biologist
Migratory Birds Conservation Division
Canadian Wildlife Service
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-9733
FAX: (819) 994-4445
Kathy Dickson
Biologiste principal de la sauvagine
Division de la conservation des oiseaux migrateurs
Service canadien de la faune
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-9733
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-4445
Renée Bergeron
Regulatory Analyst
Legislative Services
Program Integration Branch
Canadian Wildlife Service
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 994-6354
FAX: (819) 956-5993
Renée Bergeron
Analyste de la réglementation
Services législatifs
Division de l’intégration des programmes
Service canadien de la faune
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 994-6354
TÉLÉCOPIEUR : (819) 956-5993
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
469
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-65
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Registration
SOR/2005-65 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-65 Le 22 mars 2005
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1383 — Clothianidin)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1383 — clothianidine)
P.C. 2005-388
C.P. 2005-388
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the
recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1383 —
Clothianidin).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1383 — clothianidine), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1383 — CLOTHIANIDIN)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1383 — CLOTHIANIDINE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and
Drug Regulations1 is amended by adding the following after
item C.10.5:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après
l’article C.10.5, de ce qui suit :
I
II
Item
No.
Common
Chemical
Name
Chemical Name of
Substance
C.10.6
clothianidin
[C(E)]-N-[(2-chloro-5thiazolyl)methyl]-N′-methylN″-nitroguanidine
III
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
IV
I
II
Foods
Article
Appellation
chimique
courante
Nom chimique de la
substance
0.01
Field corn
grain,
milk,
popcorn
grain,
rapeseed
(canola),
sweet corn
kernel plus
cob with
husks
removed
C.10.6
clothianidine
(E)-1-(2-chloro-1,3-thiazol-5ylméthyl)-3-méthyl-2nitroguanidine
III
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
IV
0,01
Colza
(canola),
épis
épluchés de
maïs sucré,
grains de
maïs à
éclater,
grains de
maïs de
grande
culture, lait
Aliments
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) clothianidin as an insecticide for the control of
flea beetles, corn rootworm, corn flea beetles, black cutworm,
seed corn maggot, wireworm and whitegrub in corn and rapeseed
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de Santé
Canada, a approuvé une demande d’homologation de la clothianidine comme insecticide pour lutter contre l’altise, le ver de la
racine du maïs, l’altise du maïs, le ver coupé noir, l’asticot de la
graine de maïs, le ver du fil, et le ver blanc dans le maïs et le
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
470
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-65
(canola) as a pre-plant seed treatment. This regulatory amendment
will establish a Maximum Residue Limit (MRL) under the Food
and Drugs Act for residues of clothianidin resulting from this use
in field corn grain (the kernels of field corn), popcorn grain, rapeseed (canola), and sweet corn kernel plus cob with husks removed, in order to permit the sale of food containing these residues. This amendment will also establish an MRL in milk to
cover residues in food derived from animals fed with crops
treated with clothianidin.
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARfD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARfD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for clothianidin of 0.01 parts per million
(ppm) in field corn grain, milk, popcorn grain, rapeseed (canola),
and sweet corn kernel plus cob with husks removed would not
pose an unacceptable health risk to the public. These new MRLs
harmonize with those established by the United States Environmental Protection Agency.
colza (canola) en traitement des semences pour la lutte prérécolte.
La présente modification réglementaire établira une limite maximale de résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour les résidus de la clothianidine résultant de cette utilisation dans le colza (canola), les épis épluchés de maïs sucré, les
grains de maïs à éclater et les grains de maïs de grande culture, de
manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
Cette modification établira également une LMR pour le lait pour
englober les résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux
nourris avec les récoltes traitées à la clothianidine.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et
l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires présentés par les résidus prévus du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA)
et/ou une dose aiguë de référence (DARf) sont calculées à l’aide
d’un facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou, selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul
est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose
journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de
résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DARf pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,01 partie par million (ppm) pour la
clothianidine dans le colza (canola), les épis épluchés de maïs
sucré, les grains de maïs à éclater, les grains de maïs de grande
culture et le lait ne présenteraient pas de risque inacceptable pour
la santé de la population. Cette nouvelle LMR est harmonisée
avec celle établie par la United States Environmental Protection
Agency.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of clothianidin, establishment of an MRL for field corn
grain, milk, popcorn grain, rapeseed (canola), and sweet corn
kernel plus cob with husks removed is necessary to support the
use of a pest control product which has been shown to be both
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente
d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à
un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise, à moins
qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas de la clothianidine, l’établissement d’une LMR pour le colza (canola), les épis
épluchés de maïs sucré, les grains de maïs à éclater, les grains de
maïs de grande culture et le lait est nécessaire en vue d’appuyer
471
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-65
safe and effective, while at the same time preventing the sale of
food with unacceptable residues.
l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la
fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The above listed uses of clothianidin will provide joint benefits
to consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this regulatory amendment will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of clothianidin in the foods mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
Les utilisations susmentionnées de la clothianidine permettront
de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette
modification réglementaire va contribuer à créer des réserves
alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
L’examen de la demande d’homologation de la clothianidine a
été effectué conjointement par l’ARLA et la United States Environmental Protection Agency. L’homologation de ce produit antiparasitaire et l’établissement de LMR au Canada seront avantageux pour l’industrie agricole canadienne et préviendront l’interruption du commerce des produits alimentaires entre les deux
pays.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de la clothianidine dans les
aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas
entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on September 25, 2004. Interested parties were
invited to make representations concerning the proposed amendment. No responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 25 septembre 2004. Les intéressés
ont été invités à présenter leurs observations concernant le projet
de modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for clothianidin is
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour la clothianidine sera adoptée.
Contact
Personne-ressource
The review of the application for registration of clothianidin
was conducted jointly by the PMRA and the United States Environmental Protection Agency. Registration of this pest control
product and establishment of an MRL in Canada will benefit the
Canadian agricultural industry and will prevent interruption of
trade in food commodities between the two countries.
Francine Brunet
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3678
FAX: (613) 736-3659
E-mail: francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
472
Francine Brunet
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice de l’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3678
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-66
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Registration
SOR/2005-66 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-66 Le 22 mars 2005
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1422 — Iprovalicarb)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1422 — iprovalicarbe)
P.C. 2005-389
C.P. 2005-389
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the
recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1422 —
Iprovalicarb).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1422 —
iprovalicarbe), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1422 — IPROVALICARB)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1422 — IPROVALICARBE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug
Regulations1 is amended by adding the following after
item I.2.1:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après l’article I.2.1, de ce qui suit :
I
II
Item
No.
Common
Chemical
Name
Chemical Name of
Substance
I.2.2
iprovalicarb
[2-methyl-1[[[(1S)-(4methylphenyl)ethyl]amino]
carbonyl]propyl]carbamic
acid methylethylester
III
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
IV
I
II
Foods
Article
Appellation
chimique
courante
Nom chimique de la
substance
2
Grapes
I.2.2
iprovalicarbe
2-Méthyl-1-[(1-ptolyléthyl)carbamoyl]-(S)propylcarbamate
d’isopropyle
III
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
IV
2
Raisins
Aliments
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The pest control product iprovalicarb is a fungicide for the control of downy mildew on grapes as a foliar treatment. This regulatory amendment will establish a Maximum Residue Limit (MRL)
under the Food and Drugs Act for residues of iprovalicarb in
grapes, in order to permit the import and sale of food containing
these residues. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food
and Drug Regulations, the MRL for other foods is 0.1 parts per
million (ppm).
In order to determine whether proposed MRLs are safe, the
Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, conducts a dietary risk assessment. An acceptable daily
L’iprovalicarbe est un fongicide pour lutter contre le mildiou
sur les raisins en traitement foliaire. La présente modification
réglementaire établira une limite maximale de résidus (LMR) en
vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour les résidus
d’iprovalicarbe dans les raisins, de manière à permettre l’importation et la vente d’aliments contenant ces résidus. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues,
la LMR pour les autres aliments est de 0,1 partie par million (ppm).
Dans le but de déterminer si des LMR proposées sont sûres,
l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de
Santé Canada effectue une évaluation du risque alimentaire. Une
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
473
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-66
intake (ADI) and/or acute reference dose (ARfD) is calculated by
applying a safety factor to a no observable adverse effect level or,
in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated
based on a linear low-dose extrapolation. The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of residue that remains
on each imported food when the pest control product is used according to use instructions in the country of origin and the intake
of that food from imported sources in the diet. PDIs are established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARfD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for iprovalicarb of 2 ppm in grapes would not
pose an unacceptable health risk to the public.
dose journalière admissible (DJA) et/ou une dose aiguë de référence (DARf) sont calculées à l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou, selon le cas, à l’aide
d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation
linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP)
est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment importé lorsque le produit antiparasitaire est utilisé
conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité consommée de cet
aliment importé. Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge,
y compris les nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que
la DJP ne dépasse pas la DJA ou la DARf pour tout groupe d’âge
ou sous-population, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la
Loi sur les aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans
la plupart des cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les
risques à vie sont très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 2 ppm pour l’iprovalicarbe dans les
raisins ne présenterait pas de risque inacceptable pour la santé de
la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case
of iprovalicarb, establishment of an MRL for grapes is necessary
to support the import of food containing residues that have been
shown to be safe, while at the same time preventing the sale of
food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Dans le cas de l’iprovalicarbe, l’établissement d’une LMR pour les raisins est nécessaire en vue d’appuyer
l’importation d’aliments contenant des résidus que l’on a démontrés sûrs, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory amendment will contribute to a safe, abundant
and affordable food supply by allowing the importation and sale
of food commodities containing acceptable levels of pesticide
residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of iprovalicarb in grapes. Resources required are not expected to result in significant costs to
the government.
Cette modification au règlement contribuera à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de l’iprovalicarbe dans les
raisins. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts
importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Dietary risk assessments conducted by the PMRA are based on
internationally recognized risk management principles, which are
largely harmonized among member countries of the Organization
for Economic Cooperation and Development. Individual safety
evaluations conducted by the PMRA include a review of the assessments conducted at the international level as part of the Joint
Food and Agriculture Organization of the United Nations/World
Health Organization Food Standards Programme in support of the
Codex Alimentarius Commission, as well as MRLs adopted by
other national health/regulatory agencies.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
474
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-66
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on September 25, 2004. Interested parties were
invited to make representations concerning the proposed amendment. No responses were received.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 25 septembre 2004. Les intéressés
ont été invités à présenter leurs observations concernant le projet
de modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for iprovalicarb is
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour l’iprovalicarbe sera adoptée.
Contact
Personne-ressource
Francine Brunet
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3678
FAX: (613) 736-3659
E-mail: francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Francine Brunet
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice de l’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3678
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
475
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-67
Registration
SOR/2005-67 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-67 Le 22 mars 2005
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1386 — Kaolin)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1386 — kaolin)
P.C. 2005-390
C.P. 2005-390
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1386 —
Kaolin).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1386 —
kaolin), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND
DRUG REGULATIONS (1386 — KAOLIN)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ALIMENTS ET DROGUES (1386 — KAOLIN)
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Subsection B.15.002(2) of the Food and Drug Regulations
is amended by striking out the word “or” at the end of paragraph (e), by adding the word “or” at the end of paragraph (f) and by adding the following after paragraph (f):
(g) kaolin.
1. Le paragraphe B.15.002(2) du Règlement sur les aliments
et drogues1 est modifié par suppression du mot « ou » à la fin
de l’alinéa e), par adjonction de ce mot à la fin de l’alinéa f) et
par adjonction, après l’alinéa f), de ce qui suit :
g) du kaolin.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) kaolin as an insecticide for the control of a
variety of insects on numerous crops. All pest control products
that are registered for food uses under the Pest Control Products
Act are considered agricultural chemicals under the Food and
Drugs Act and are subject to its provisions regarding residues in
food. Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of agricultural chemicals at a level greater
than the general Maximum Residue Limit (MRL) of 0.1 parts
per million (ppm), as specified in subsection B.15.002(1) of the
Food and Drug Regulations, unless a higher MRL has been
established in the Regulations or the agricultural chemical has
been exempted from subsection B.15.002(1) by listing it in subsection B.15.002(2). This regulatory amendment will list kaolin in
subsection B.15.002(2), in order to permit the sale of food containing these residues.
En vertu du pouvoir conféré par la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada a accepté la demande d’homologation (pesticide) du kaolin comme insecticide dans la lutte
contre divers insectes sur un certain nombre de cultures. Tous les
produits antiparasitaires homologués pour utilisation sur les aliments en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires sont
considérés comme produits agrochimiques aux termes de la Loi
sur les aliments et drogues et sont visés par ses dispositions
concernant les résidus dans les aliments. En vertu de la Loi sur les
aliments et drogues, il est interdit de vendre des aliments qui
contiennent des résidus de produits agrochimiques à un niveau
supérieur à la limite maximale de résidus (LMR) de 0,1 partie par
million (ppm), tel que décrit dans le paragraphe B.15.002(1) du
Règlement sur les aliments et drogues, à moins qu’une LMR supérieure soit établie dans le règlement ou que le produit agrochimique soit exempté du paragraphe B.15.002(1) et inscrit au paragraphe B.15.002(2). La modification réglementaire inscrira kaolin
au paragraphe B.15.002(2), afin de permettre la vente d’aliments
contenant ces résidus.
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
476
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-67
Therefore, the Food and Drug Regulations is being amended to
include kaolin in the exemption provisions specified under subsection B.15.002(2).
Le kaolin est naturellement présent dans les minéraux. Il s’agit
d’une poudre douce, blanche ou blanc jaunâtre qui goûte l’argile.
Les humains consomment le kaolin dans divers médicaments
antidiarrhéiques. La dose habituelle de médicaments ingérée est
de 30 à 60 ml (dont 10 à 20 g de kaolin) suivant chaque selle
molle. Le kaolin adsorbe les matières et les liquides du tube
digestif et forme une couche protectrice sur la membrane muqueuse intestinale. Ainsi, les personnes atteintes du choléra peuvent prendre 600 g de kaolin (avec de l’eau) sur une période
de 12 heures sans conséquence désastreuse. La toxicité aiguë du
kaolin se limite à sa classification comme poussière nuisible,
pouvant irriter les voies respiratoires. Les humains sont exposés
quotidiennement au kaolin, qu’on retrouve dans les produits antisudorifiques, les dentifrices et les cosmétiques. Il est aussi utilisé
dans divers produits alimentaires pour animaux comme agent
antiagglutinan, dans une concentration pouvant atteindre 2,5 % de
l’aliment final. On ne rapporte aucun effet néfaste attribuable à
l’exposition chronique (par voie orale et cutanée) de la population
aux produits qui contiennent du kaolin.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. L’homologation du produit antiparasitaire
sera modifiée si : les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière
adéquate; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du
produit pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables. Dans le cas du kaolin, les demandes d’exemption pour la
toxicité subchronique, chronique, neurologique, pour la reproduction et le développement ont été acceptées, compte tenu du long
historique de son utilisation sans effet néfaste.
La quantité de kaolin présente dans le tube digestif absorbée
par le système circulatoire devrait être faible. Compte tenu de ces
renseignements et de l’absence de toxicité systémique ou d’autres
préoccupations quant à la toxicologie à la suite d’une exposition
par voie orale, on n’a pas besoin d’autres évaluations quantitatives du risque alimentaire du kaolin.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que l’utilisation domestique du kaolin sur diverses
cultures ne présentera pas de risque pour la population, qu’il
s’agisse des nouveau-nés, des enfants, des adultes ou des personnes âgées, lorsque l’aliment est soumis au processus normal de
lavage ou d’épluchage et de cuisson avant la consommation humaine.
Donc le Règlement sur les aliments et drogues est modifié en
ajoutant le kaolin aux dispositions sur les exemptions précisées au
paragraphe B.15.002(2).
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food containing residues of agricultural chemicals at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in
Table II, Division 15 of the Food and Drug Regulations or
the agricultural chemical has been exempted from subsection B.15.002(1) by listing it in subsection B.15.002(2). In the
case of kaolin, exempting kaolin from subsection B.15.002(1) is
necessary to support the use of a pest control product which has
been shown to be both safe and effective.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits agrochimiques à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR
plus élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement
sur les aliments et drogues ou que le produit agrochimique ait
été exempté du paragraphe B.15.002(1) et inscrit au paragraphe B.15.002(2). Dans le cas du kaolin, il est nécessaire de
l’exempter du paragraphe B.15.002(1) en vue d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr
et efficace.
Kaolin is a naturally occurring mineral. It is a soft, white or
yellowish white powder with a clay-like taste. Humans consume
kaolin in a variety of anti-diarrhea medications. A typical use of
these medications includes ingestion of 30-60 ml of medication
(containing 10-20 g of kaolin) following each loose stool defecation. The kaolin adsorbs material and fluid from the gastrointestinal tract and forms a protective coating on the intestinal mucous
membrane. Cholera patients have been fed 600 g of kaolin (plus
water) over a 12-hour period without ill effects. The acute toxicity
of kaolin is limited to its classification as a nuisance dust, which
may cause respiratory irritation. Humans are also exposed to kaolin on a daily basis in products such as antiperspirants, tooth paste
and cosmetics. In addition, kaolin is used in animal feed as an
anti-caking agent in amounts up to 2.5 per cent of the finished
feed. The use of these products have resulted in chronic oral and
dermal exposure of the general population to kaolin, with no adverse effects reported.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable. In the case
of kaolin, waivers were requested and granted for subchronic,
chronic, reproductive, developmental and neurological toxicity,
based on the long history of use of kaolin without any indication
of deleterious effects.
Kaolin is not expected to be absorbed in large quantities from
the gastrointestinal tract into the systemic circulation. Based on
this information and the absence of any systemic toxicity or other
toxicological concerns following oral exposure, no quantitative
dietary risk assessment is needed for kaolin.
After the review of all available information, the PMRA has
determined that the domestic use of kaolin on a variety of crops
will not pose a risk to any segment of the population, including
infants, children, adults and seniors when food is subjected to the
normal process of washing or peeling, and cooking for human
consumption.
477
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-67
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of kaolin will benefit both the agricultural industry and
consumers as a result of improved management of pests and will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply.
Since this amendment will exempt kaolin from the provisions
of B.15.002(1), there will be no costs involved in administering
the Regulation.
L’utilisation du kaolin permettra de mieux lutter contre les ennemis des cultures et contribuera à créer des réserves alimentaires
sûres, abondantes et abordables, ce qui sera profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole.
Il n’en coûtera pas plus cher d’administrer le règlement car la
modification fera en sorte que le kaolin soit exempté des dispositions du paragraphe B.15.002(1).
Consultation
Consultations
Registration decisions made by the PMRA are based on internationally recognized risk management principles, which are
largely harmonized among member countries of the Organization
for Economic Cooperation and Development.
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on October 2, 2004. Interested parties were invited to make representations concerning the proposed amendment. No responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA sont fondées
sur des principes de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes sont en grande partie harmonisés entre les
pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 2 octobre 2004. Les intéressés ont
été invités à présenter leurs observations concernant le projet de
modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Since kaolin would be exempt from the provisions of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, compliance
monitoring will not be necessary.
Il n’y aura pas lieu d’effectuer la surveillance de la conformité car le kaolin serait exempté des dispositions du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues.
Contact
Personne-ressource
Francine Brunet
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3678
FAX: (613) 736-3659
E-mail: francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
478
Francine Brunet
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720 promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3678
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-68
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Registration
SOR/2005-68 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-68 Le 22 mars 2005
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1392 — Isoxadifen-ethyl)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1392 — isoxadifen-éthyl)
P.C. 2005-391
C.P. 2005-391
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the
recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1392 —
Isoxadifen-ethyl).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1392 —
isoxadifen-éthyl), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND
DRUG REGULATIONS (1392 —
ISOXADIFEN-ETHYL)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ALIMENTS ET DROGUES (1392 —
ISOXADIFEN-ÉTHYL)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug
Regulations1 is amended by adding the following after
item I.3:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après l’article I.3, de ce qui suit :
Item
No.
I.3.1
I
II
Common
Chemical
Name
Chemical Name of
Substance
isoxadifenethyl
ethyl 4,5-dihydro-5,5diphenyl-3isoxazolecarboxylate
III
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
IV
I
II
Foods
Article
Appellation
chimique
courante
Nom chimique
de la substance
0.08
Field corn
grain
I.3.1
isoxadifenéthyl
4,5-Dihydro-5,5-diphényl-1,
2-oxazole-3-carboxylate
d’éthyle
III
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
IV
0,08
Grains de
maïs de
grande
culture
Aliments
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Isoxadifen-ethyl is a safener used as a formulant in certain pest
control products (pesticides) that are used as herbicides for the
control of annual and perennial grasses, and broadleaf weeds in
field corn. A safener is added to the formulation of a pesticide in
order to prevent adverse effects on the crops on which the pesticide is used. This regulatory amendment will establish a Maximum Residue Limit (MRL) under the Food and Drugs Act for
residues of isoxadifen-ethyl in field corn grain (the kernels of
field corn), in order to permit the sale of food containing these
residues.
L’isoxadifen-éthyl est un phytoprotecteur utilisé comme formulant dans certains produits antiparasitaires (pesticides) employés comme herbicide pour lutter contre les graminées annuelles et vivaces et les latifoliées dans le maïs de grande culture. Un
phytoprotecteur est ajouté à la formulation du pesticide afin de
prévenir les effets nocifs sur les cultures sur lesquelles le pesticide a été utilisé. La présente modification réglementaire établira
une limite maximale de résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues pour les résidus de l’isoxadifen-éthyl dans les
grains de maïs de grande culture, de manière à permettre la vente
d’aliments contenant ces résidus.
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
479
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-68
In order to determine whether proposed MRLs are safe, the
Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, conducts a dietary risk assessment. An acceptable daily
intake (ADI) and/or acute reference dose (ARfD) is calculated by
applying a safety factor to a no observable adverse effect level or,
in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated
based on a linear low-dose extrapolation. The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of residue that remains
on each food when the pest control product is used according to
the proposed label and the intake of that food from both domestic
and imported sources in the diet. PDIs are established for various
Canadian subpopulations and age groups, including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not
exceed the ADI or ARfD for any subpopulation or age group, and
the lifetime risk is acceptable, the expected residue levels are
established as MRLs under the Food and Drugs Act to prevent the
sale of food with higher residue levels. Since, in most cases,
the PDI is well below the ADI and lifetime risks are very low
when MRLs are originally established, additional MRLs for the
substance may be added in the future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for isoxadifen-ethyl of 0.08 parts per million
(ppm) in field corn grain would not pose an unacceptable health
risk to the public.
Dans le but de déterminer si des LMR proposées sont sûres,
l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de
Santé Canada effectue une évaluation du risque alimentaire. Une
dose journalière admissible (DJA) et/ou une dose aiguë de référence (DARf) sont calculées à l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou, selon le cas, à l’aide
d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation
linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP)
est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment importé lorsque le produit antiparasitaire est utilisé
conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité consommée de cet
aliment importé. Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge,
y compris les nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que
la DJP ne dépasse pas la DJA ou la DARf pour tout groupe d’âge
ou sous-population, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la
Loi sur les aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans
la plupart des cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les
risques à vie sont très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,08 parties par million (ppm) pour
l’isoxadifen-éthyl dans les grains de maïs de grande culture ne
présenterait pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of agricultural chemicals at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of isoxadifen-ethyl, establishment of an MRL for field corn
grain is necessary to support the use of pesticides that have been
shown to be safe and effective, while at the same time preventing
the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un
niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise, à moins
qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas de l’isoxadifenéthyl, l’établissement d’une LMR pour les grains de maïs de
grande culture est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation des
produits antiparasitaires que l’on a démontrés sûrs et efficaces,
tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des
niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of herbicides containing isoxadifen-ethyl on field corn
will provide joint benefits to consumers and the agricultural industry as a result of improved management of pests. In addition,
this regulatory amendment will contribute to a safe, abundant and
affordable food supply by allowing the importation and sale of
food commodities containing acceptable levels of residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of isoxadifen-ethyl in the food
mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
L’utilisation d’herbicides contenant l’isoxadifen-éthyl sur le
maïs de grande culture permettra de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable aux consommateurs et à
l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire va
contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et
abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments
contenant des résidus à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de l’isoxadifen-éthyl dans
l’aliment susmentionné. Les ressources exigées ne devraient pas
entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Dietary risk assessments conducted by the PMRA are based on
internationally recognized risk management principles, which are
largely harmonized among member countries of the Organisation
for Economic Co-operation and Development. Individual safety
evaluations conducted by the PMRA include a review of the assessments conducted at the international level as part of the Joint
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
480
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-68
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on October 2, 2004. Interested parties were invited to make representations concerning the proposed amendment. No responses were received.
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 2 octobre 2004. Les intéressés ont
été invités à présenter leurs observations concernant le projet de
modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for isoxadifen-ethyl is
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour l’isoxadifen-éthyl sera adoptée.
Contact
Personne-ressource
Food and Agriculture Organization of the United Nations/World
Health Organization Food Standards Programme in support of the
Codex Alimentarius Commission, as well as MRLs adopted by
other national health/regulatory agencies.
Francine Brunet
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3678
FAX: (613) 736-3659
E-mail: francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Francine Brunet
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3678
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : francine_brunet@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
481
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-69
Registration
SOR/2005-69 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-69 Le 22 mars 2005
YUKON FIRST NATIONS SELF-GOVERNMENT ACT
LOI SUR L’AUTONOMIE GOUVERNEMENTALE DES
PREMIÈRES NATIONS DU YUKON
Order Amending Schedule II to the Yukon First
Nations Self-Government Act
Décret modifiant l’annexe II de la Loi sur
l’autonomie gouvernementale des premières
nations du Yukon
P.C. 2005-392
C.P. 2005-392
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to subsection 5(2) of the Yukon First Nations
Self-Government Acta, hereby makes the annexed Order Amending Schedule II to the Yukon First Nations Self-Government Act.
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu du paragraphe 5(2) de la Loi sur l’autonomie gouvernementale des premières nations du Yukona, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Décret
modifiant l’annexe II de la Loi sur l’autonomie gouvernementale
des premières nations du Yukon, ci-après.
ORDER AMENDING SCHEDULE II TO THE YUKON
FIRST NATIONS SELF–GOVERNMENT ACT
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE II DE LA LOI SUR
L’AUTONOMIE GOUVERNEMENTALE DES
PREMIÈRES NATIONS DU YUKON
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Schedule II to the Yukon First Nations Self-Government
Act1 is amended by adding the following at the end of that
Schedule:
Kwanlin Dun First Nation
1. L’annexe II de la Loi sur l’autonomie gouvernementale
des premières nations du Yukon1 est modifiée par adjonction, à
la fin de la liste qui y figure, de ce qui suit :
La Première Nation de Kwanlin Dun
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force at 00:00:02, April 1, 2005,
Pacific Daylight Time.
2. Le présent décret entre en vigueur à 0 h 0 min 2 s, heure
avancée du Pacifique, le 1er avril 2005.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The purpose of the Yukon First Nations Self-Government Act
and orders of the Governor in Council pursuant to that Act is
to bring into effect self-government agreements concluded with
Yukon First Nations. The Act was assented to on July 7, 1994,
and brought into effect the self-government agreements of the
Champagne and Aishihik First Nation, the First Nation of Nacho
Nyak Dun, the Teslin Tlingit Council and the Vuntut Gwitchin
First Nation.
Subsequent self-government agreements have been concluded
with the Little Salmon/Carmacks First Nation (P.C. 19971419/1420) and the Selkirk First Nation (P.C. 1997-1369/1370),
each with an effective date of October 1, 1997; the Tr’ondëk
Hwëch’in (P.C. 1998-1468/1469), with an effective date of September 15, 1998; the Ta’an Kwach’an Council (P.C. 2002403/404), with an effective date of April 1, 2002; and the Kluane
La Loi sur l’autonomie gouvernementale des premières nations
du Yukon et les décrets de la gouverneure en conseil ont pour but
de donner effet aux ententes sur l’autonomie gouvernementale
conclues avec les Premières nations du Yukon. Cette loi, sanctionnée le 7 juillet 1994, donnait effet aux ententes sur l’autonomie gouvernementale des Premières nations de Champagne
et d’Aishihik, de la Première nation des Nacho Nyak Dun, du
Conseil des Tlingit de Teslin et de la Première nation des
Gwitchin Vuntut.
Des ententes sur l’autonomie gouvernementale ont aussi été
conclues avec la Première nation de Little Salmon/Carmacks
(C.P. 1997-1419/1420) et avec la Première nation de Selkirk
(C.P. 1997-1369/1370), la date d’entrée en vigueur étant
le 1er octobre 1997; avec les Tr’ondëk Hwëch’in (C.P. 19981468/1469), la date d’entrée en vigueur étant le 15 septembre 1998; avec le Conseil des Ta’an Kwach’an (C.P. 2002-403/404),
———
———
a
a
1
S.C. 1994, c. 35
S.C. 1994, c. 35
482
1
L.C. 1994, ch. 35
L.C. 1994, ch. 35
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-69
First Nation (P.C. 2004-30/31), with an effective date of February 2, 2004.
Given that Canada, the Government of the Yukon and the
Kwanlin Dun First Nation signed the Kwanlin Dun First Nation
Self-Government Agreement on February 19, 2005, this Order
will add “Kwanlin Dun First Nation” to Schedule II of the Yukon
First Nations Self-Government Act.
la date d’entrée en vigueur étant le 1er avril 2002; et avec la Première nation de Kluane (C.P. 2004-30/31), la date d’entrée en
vigueur étant le 2 février 2004.
Puisque le Canada, le gouvernement du Yukon et la Première
nation de Kwanlin Dun ont signé l’entente sur l’autonomie gouvernementale de la Première nation de Kwanlin Dun le 19 février 2005, ce décret ajoutera la « première nation de Kwanlin
Dun » à l’annexe II de la Loi sur l’autonomie gouvernementale
des premières nations du Yukon.
Alternatives
Solutions envisagées
This Order is necessary to bring the Kwanlin Dun First Nation
within the scope of the Yukon First Nations Self-Government
Act, and to allow the Kwanlin Dun First Nation to exercise the
law-making and other rights and responsibilities provided in
the Act. A failure to make this amendment would not provide
the First Nation with the statutory powers necessary for it to
exercise its self-government powers provided for in the Kwanlin
Dun First Nation Self-Government Agreement signed on February 19, 2005. There is no viable alternative to effecting this
request.
Ce décret est nécessaire si l’on veut que la Première nation de
Kwanlin Dun soit visée par la Loi sur l’autonomie gouvernementale des premières nations du Yukon. Cela lui permettrait d’assumer les responsabilités ainsi que d’exercer les pouvoirs de légiférer et autres droits prévus dans cette loi. Sans cette modification,
la Première nation ne pourra pas exercer les pouvoirs d’autonomie gouvernementale qui lui sont accordés conformément à l’Entente sur l’autonomie gouvernementale de la Première nation de
Kwanlin Dun, signée le 19 février 2005. Il n’y a pas d’autre choix
que d’accepter cette demande.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Order identifies the Kwanlin Dun First Nation as a Yukon
First Nation having a self-government agreement in effect.
Ce décret indique que la Première nation de Kawnlin Dun est
une première nation du Yukon ayant une entente en vigueur sur
l’autonomie gouvernementale.
Consultation
Consultations
Consultations have taken place with the First Nation with respect to this amendment and agreement has been received to proceed.
La Première nation a été consultée relativement à cette modification et elle y consent.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this Order.
Contact
Sean Maguire
A/Senior Advisor
Implementation Branch
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Telephone: (819) 994-7222
FAX: (819) 994-7043
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Il n’y a pas de mécanismes de conformité associés à ce décret.
Personne-ressource
Sean Maguire
Conseiller principal en politiques par intérim
Direction générale de la mise en œuvre
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Téléphone : (819) 994-7222
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-7043
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
483
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-70
Registration
SOR/2005-70 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-70 Le 22 mars 2005
YUKON SURFACE RIGHTS BOARD ACT
LOI SUR L’OFFICE DES DROITS DE SURFACE DU YUKON
Order Amending Schedule I to the Yukon Surface
Rights Board Act
Décret modifiant l’annexe I de la Loi sur l’Office
des droits de surface du Yukon
P.C. 2005-393
C.P. 2005-393
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern
Development, pursuant to section 79 of the Yukon Surface Rights
Board Acta, hereby makes the annexed Order Amending Schedule I to the Yukon Surface Rights Board Act.
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu de l’article 79 de la Loi sur l’Office des
droits de surface du Yukona, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Décret modifiant l’annexe I de la Loi
sur l’Office des droits de surface du Yukon, ci-après.
ORDER AMENDING SCHEDULE I TO THE YUKON
SURFACE RIGHTS BOARD ACT
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE I DE LA LOI SUR
L’OFFICE DES DROITS DE SURFACE DU YUKON
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Part I of Schedule I to the Yukon Surface Rights Board
Act1 is amended by adding the following after section 9:
1. La partie I de l’annexe I de la Loi sur l’Office des droits
de surface du Yukon1 est modifiée par adjonction, après l’article 9, de ce qui suit :
10. L’accord conclu entre Sa Majesté du chef du Canada — représentée par le ministre fédéral —, le gouvernement du Yukon —
représenté par le chef du gouvernement du Yukon — et la Première
Nation de Kwanlin Dun — représentée par le chef de la Première
Nation de Kwanlin Dun —, et signé le 19 février 2005.
10. The land claims agreement entered into between Her
Majesty in right of Canada as represented by the Minister, the
Government of Yukon as represented by the Government Leader
of Yukon, and the Kwanlin Dun First Nation as represented by
the Chief of the Kwanlin Dun First Nation, signed on February 19, 2005.
2. Part II of Schedule I to the Act is amended by adding the
following after section 9:
10. The agreement entered into between Her Majesty in right of
Canada as represented by the Minister, the Government of Yukon
as represented by the Government Leader of Yukon, and the
Kwanlin Dun First Nation as represented by the Chief of the
Kwanlin Dun First Nation, signed on February 19, 2005, respecting government by and for the First Nation.
2. La partie II de l’annexe I de la même loi est modifiée par
adjonction, après l’article 9, de ce qui suit :
10. L’accord sur l’autonomie en matière d’administration publique conclu entre Sa Majesté du chef du Canada — représentée
par le ministre fédéral —, le gouvernement du Yukon — représenté par le chef du gouvernement du Yukon — et la Première
Nation de Kwanlin Dun — représentée par le chef de la Première
Nation de Kwanlin Dun —, et signé le 19 février 2005.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force at 00:00:03, April 1, 2005,
Pacific Daylight Time.
3. Le présent décret entre en vigueur à 0 h 0 min 3 s, heure
avancée du Pacifique, le 1er avril 2005.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The Yukon Surface Rights Board Act [the Act] enables Yukon
First Nations who have entered into land claims agreements with
Canada, the Yukon Territorial Government and other persons to
make application to the Surface Rights Board respecting issues of
right of access, including compensation for the affected Yukon
First Nation. Yukon First Nations who have land claims and selfgovernment agreements must be included in Schedule I, Part I
La Loi sur l’Office des droits de surface du Yukon (la Loi)
permet aux Premières nations du Yukon ayant conclu des ententes
sur des revendications territoriales avec le Canada, le gouvernement du territoire du Yukon et d’autres personnes de présenter à
l’Office des droits de surface du Yukon une demande concernant
des questions de droits d’accès, y compris une demande d’indemnisation à verser à la Première nation du Yukon touchée. Les
———
———
a
a
1
S.C. 1994, c. 43
S.C. 1994, c. 43
484
1
L.C. 1994, ch. 43
L.C. 1994, ch. 43
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-70
and Part II, respectively, of the Act in order to make such applications to the Board.
This Order would add the Kwanlin Dun First Nation Final
Agreement and the Kwanlin Dun First Nation Self-Government
Agreement to Schedule I, Part I and Part II, respectively, of the
Act.
Premières nations du Yukon ayant conclu des ententes sur leurs
revendications territoriales et l’autonomie gouvernementale doivent être mentionnées à l’annexe I de la partie I et de la partie II
respectivement de la Loi pour être en mesure de présenter une
demande à l’Office.
Lorsqu’elle avait été promulguée en 1994, la Loi tenait compte
seulement des ententes sur les revendications territoriales et
sur l’autonomie gouvernementale conclues par les quatre premières Premières nations du Yukon (les Premières nations de
Champagne et d’Aishihik, la Première nation des Nacho Nyak
Dun, le Conseil des Tlingits de Teslin, la Première nation des
Gwitchin Vuntut). Depuis ce temps, et en conformité avec la Loi
sur le règlement des revendications territoriales des Premières
nations du Yukon et de la Loi sur l’autonomie gouvernementale
des Premières nations du Yukon, des ententes semblables ont été
conclues avec la Première nation de Salmon/Carmacks et la
Première nation de Selkirk, le 1er octobre 1997, avec les Tr’ondëk
Hwëch’in, le 15 septembre 1998, avec le Conseil des Ta’an
Kwach’an, le 1er avril 2002, et avec la Première nation de Kluane,
le 2 février 2004.
L’article 79 de la Loi permet qu’une modification soit apportée
par décret afin d’ajouter à l’annexe I, partie I et partie II de la Loi,
toute entente sur des revendications territoriales et sur l’autonomie gouvernementale respectivement qui auraient été mises en
vigueur en conformité avec la Loi sur le règlement des revendications territoriales des Premières nations du Yukon et de la Loi sur
l’autonomie gouvernementale des Premières nations du Yukon.
Le présent décret a pour but d’ajouter l’entente définitive et
l’entente sur l’autonomie gouvernementale de la Première nation
de Kwanlin Dun à l’annexe I, partie I et partie II respectivement,
de la Loi.
Alternatives
Solutions envisagées
This Order is necessary to bring the Kwanlin Dun First Nation
within the scope of the Act, and to allow the Kwanlin Dun First
Nation to make applications to the Yukon Surface Rights Board
respecting issues of right of access to Kwanlin Dun First Nation
Settlement Land.
A failure to make this amendment would prevent the Kwanlin
Dun First Nation and other persons from making application to
the Yukon Surface Rights Board. There is no viable alternative to
effecting this request.
On a besoin du présent décret pour intégrer la Première nation
de Kwanlin Dun dans la portée de la Loi et pour permettre à la
Première nation de Kwanlin Dun de présenter des demandes à
l’Office des droits de surface du Yukon concernant des questions
de droit d’accès aux terres visées par le règlement de la Première
nation de Kwanlin Dun.
Sans cette modification, la Première nation de Kwanlin Dun et
d’autres personnes ne pourront pas soumettre des demandes à
l’Office des droits de surface du Yukon. Il n’existe aucune autre
solution de rechange viable à la présente demande.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Order would have a positive effect as it would facilitate
the resolution of any disputes that may occur for the Kwanlin Dun
First Nation relating to issues of right of access.
There are no cost implications.
Ce décret aura un effet positif, car il facilitera le règlement de
tous les différends à l’égard des droits d’accès aux terres de la
Première nation de Kwanlin Dun.
Cette présentation n’a pas d’effet sur les coûts.
Consultation
Consultations
Consultations have taken place with the First Nation with respect to this amendment and agreement has been received to proceed.
La Première nation a été consultée au sujet de cette modification et elle y a donné son accord.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
When enacted in 1994 the Act included the land claims and
self-government agreements of the first four Yukon First Nations
(Champagne and Aishihik First Nations, First Nation of Nacho
Nyak Dun, Teslin Tlingit Council, Vuntut Gwitchin First Nation).
Since then, and pursuant to the Yukon First Nations Land Claims
Settlement Act and the Yukon First Nations Self-Government Act,
similar agreements have been finalized with the Little Salmon/
Carmacks First Nation and the Selkirk First Nation, effective October 1, 1997, with the Tr’ondëk Hwëch’in, effective September 15, 1998, with the Ta’an Kwach’an Council, effective
April 1, 2002, and with the Kluane First Nation, effective February 2, 2004.
In accordance with section 79 of the Act, an amendment may
be made, by Order, to add to Schedule I, Part I and II of the Act
any land claims and self-government agreements, respectively,
that have been given effect pursuant to the Yukon First Nations
Land Claims Settlement Act and the Yukon First Nations SelfGovernment Act.
There are no compliance mechanisms associated with this
Order.
Il n’y a pas de mécanismes de conformité associés à ce décret.
485
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Contact
Sean Maguire
A/Senior Advisor
Implementation Branch
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Telephone: (819) 994-7222
FAX: (819) 994-7043
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
486
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-70
Personne-ressource
Sean Maguire
Conseil principal intérimaire
Direction générale de la mise en œuvre
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Téléphone : (819) 994-7222
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-7043
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-71
Registration
SOR/2005-71 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-71 Le 22 mars 2005
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Order Amending the Import Control List
Décret modifiant la Liste des marchandises
d’importation contrôlée
P.C. 2005-397
C.P. 2005-397
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister for International Trade, pursuant to
section 6a of the Export and Import Permits Act, hereby makes
the annexed Order Amending the Import Control List.
Sur recommandation du ministre du Commerce international et
en vertu de l’article 6a de la Loi sur les licences d’exportation et
d’importation, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Décret modifiant la Liste des marchandises d’importation contrôlée, ci-après.
ORDER AMENDING THE IMPORT CONTROL LIST
DÉCRET MODIFIANT LA LISTE DES MARCHANDISES
D’IMPORTATION CONTRÔLÉE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Items 22, 24 to 27, 29, 31, 32, 34, 37, 39 to 47, 49
to 52, 57, 58, 60, 61, 67, 86 and 93 of the Import Control List1
are repealed.
2. Subitem 85(1) of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Part B of Appendix 6 of Annex 300-B of NAFTA.
3. Subitem 86.1(1) of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Part B of Appendix 6 of Annex 300-B of NAFTA.
4. Subitem 86.2(1) of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Part B of Appendix 6 of Annex 300-B of NAFTA.
5. Subitem 86.3(1) of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Part B of Appendix 6 of Annex 300-B of NAFTA.
6. Subitem 86.4(1) of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix 5.1 of Annex C-00-B of CCFTA.
1. Les articles 22, 24 à 27, 29, 31, 32, 34, 37, 39 à 47, 49
à 52, 57, 58, 60, 61, 67, 86 et 93 de la Liste des marchandises
d’importation contrôlée1 sont abrogés.
2. Le paragraphe 85(1) de la même liste est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à la partie B de l’appendice 6 de l’annexe 300-B de l’ALÉNA.
———
———
a
a
1
S.C. 1991, c. 28, s. 3
C.R.C., c. 604
3. Le paragraphe 86.1(1) de la même liste est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à la partie B de l’appendice 6 de l’annexe 300-B de l’ALÉNA.
4. Le paragraphe 86.2(1) de la même liste est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à la partie B de l’appendice 6 de l’annexe 300-B de l’ALÉNA.
5. Le paragraphe 86.3(1) de la même liste est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à la partie B de l’appendice 6 de l’annexe 300-B de l’ALÉNA.
6. Le paragraphe 86.4(1) de la même liste est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice 5.1 de l’annexe C-00-B de
l’ALÉCC.
1
L.C. 1991, ch. 28, art. 3
C.R.C., ch. 604
487
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-71
7. Item 86.5 of the List is amended by striking out the word
“and” at the end of paragraph (a), by adding the word “and”
at the end of paragraph (b) and by adding the following after
paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix 5.1 of Annex C-00-B of CCFTA.
8. Item 86.6 of the List is amended by striking out the word
“and” at the end of paragraph (a), by adding the word “and”
at the end of paragraph (b) and by adding the following after
paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix 5.1 of Annex C-00-B of CCFTA.
9. Item 86.7 of the List is amended by striking out the word
“and” at the end of paragraph (a), by adding the word “and”
at the end of paragraph (b) and by adding the following after
paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix 5.1 of Annex C-00-B of CCFTA.
10. Item 86.8 of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix 5.1 of Annex C-00-B of CCFTA.
11. Subitem 86.9(1) of the List is amended by striking out
the word “and” at the end of paragraph (a), by adding the
word “and” at the end of paragraph (b) and by adding the
following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix III 1.6.1 of Annex III.1 of CCRFTA.
12. Item 86.91 of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix III 1.6.1 of Annex III.1 of CCRFTA.
13. Item 86.92 of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix III 1.6.1 of Annex III.1 of CCRFTA.
14. Item 86.93 of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix III 1.6.1 of Annex III.1 of CCRFTA.
15. Item 86.94 of the List is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) are eligible for a tariff preference level benefit established
in Appendix III 1.6.1 of Annex III.1 of CCRFTA.
COMING INTO FORCE
16. This Order comes into force on April 1, 2005.
488
7. L’article 86.5 de la même liste est modifié par adjonction,
après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice 5.1 de l’annexe C-00-B de
l’ALÉCC.
8. L’article 86.6 de la même liste est modifié par adjonction,
après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice 5.1 de l’annexe C-00-B de
l’ALÉCC.
9. L’article 86.7 de la même liste est modifié par adjonction,
après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice 5.1 de l’annexe C-00-B de
l’ALÉCC.
10. L’article 86.8 de la même liste est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice 5.1 de l’annexe C-00-B de
l’ALÉCC.
11. Le paragraphe 86.9(1) de la même liste est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice III 1.6.1 de l’annexe III.1
de l’ALÉCCR.
12. L’article 86.91 de la même liste est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice III 1.6.1 de l’annexe III.1
de l’ALÉCCR.
13. L’article 86.92 de la même liste est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice III 1.6.1 de l’annexe III.1
de l’ALÉCCR.
14. L’article 86.93 de la même liste est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice III 1.6.1 de l’annexe III.1
de l’ALÉCCR.
15. L’article 86.94 de la même liste est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) sont admissibles à un avantage relatif au niveau de préférence tarifaire indiqué à l’appendice III 1.6.1 de l’annexe III.1
de l’ALÉCCR.
ENTRÉE EN VIGUEUR
16. Le présent décret entre en vigueur le 1er avril 2005.
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-71
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The Order Amending the Import Control List (ICL) is a housekeeping measure respecting the removal of certain textiles and
clothing from import controls effective April 1, 2005.
Le Décret modifiant la Liste des marchandises d’importation
contrôlée (LMIC) constitue une mesure d’ordre administratif en
vertu desquelles certains textiles et vêtements sont exemptés de
contrôles à l’importation à compter du 1er avril 2005.
L’Accord sur les textiles et les vêtements (ATC) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est entré en vigueur
le 1er janvier 1995. Le 31 décembre 2004, il éliminera un système
de restrictions quantitatives (contingents) sur les importations de
textiles et de vêtements. Les contingents applicables sont administrés en fonction de la date d’expédition des marchandises depuis le pays d’origine. Selon les autorités, les dernières cargaisons
visées devraient entrer au Canada le 31 mars 2005.
Les textiles et les vêtements ont été inscrits sur la LMIC aux
termes des alinéas 5(1)e) et 5(1)f) de la Loi sur les licences
d’exportation et d’importation, afin de mettre en œuvre des accords intergouvernementaux l’ayant précédée, soit l’ATC et l’Arrangement multifibres. À l’échéance de l’ATC, le fondement
juridique se rapportant à l’inclusion de ces articles dans la LMIC
sera également échu.
Certains autres articles de textiles et de vêtements de la LMIC
donnant effet à des obligations en vertu de certains accords de
libre-échange sont en cours de modification en vue d’éliminer la
licence exigée des importateurs ne réclament pas un avantage
relatif au niveau de préférence tarifaire. Auparavant, toutes les
expéditions exigaient une licence à l’importation, que l’importateur demandait ou non un avantage relatif au niveau de préférence
tarifaire.
The World Trade Organization Agreement on Textiles and
Clothing (ATC), came into effect on January 1, 1995. On December 31, 2004, the ATC eliminated a system of quantitative
restraints (quotas) maintained on imports of textiles and clothing. ATC quotas on imports of textiles and clothing have been
administered on the basis of the date of shipment of the goods
from the country of origin. Officials project that the last quotarelated shipments will enter Canada on March 31, 2005.
Textiles and clothing were included on the ICL under authority
of paragraphs 5(1)(e) and 5(1)(f) of the Export and Import Permits Act (EIPA), for purposes of implementing intergovernmental
arrangements, namely the ATC and the Multifibre Arrangement
which preceded it. When the ATC expires, the legal basis for
including these items in the ICL will also expire.
Certain other ICL textiles and clothing items that implement
obligations under certain Free Trade Agreements are being
amended, so as to require an import permit only for shipments
where an importer is claiming a Tariff Preference Level (TPL)
benefit. Previously, all shipments required an import permit,
whether or not the importer was claiming a TPL benefit.
Alternatives
Solutions envisagées
No alternatives were considered. This Order is the appropriate
means for removing import permit requirements.
Aucune autre solution n’a été envisagée. Ce décret constitue le
moyen approprié d’éliminer la licence exigée.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
With the removal of items from the ICL, import permits and
their associated fees would no longer be required. Importers will
benefit from the elimination of the approximately $10 million in
annual fees collected on textile and clothing import permits.
En conséquence, les licences d’importation et les frais connexes ne seraient plus nécessaires. Les importateurs bénéficieraient ainsi de l’abolition de frais annuels d’environ 10 millions
de dollars perçus sur les licences.
Consultation
Consultations
The elimination of import quotas on textiles and clothing under
the ATC has been widely publicized over the past ten years.
L’élimination des contingents d’importation en vertu de l’ATC
de l’OMC a reçu beaucoup de publicité ces dix dernières années.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The existing EIPA compliance and enforcement provisions will
cease to apply with respect to imports of the affected items once
these Orders come into effect.
À l’entrée en vigueur des décrets, les dispositions relatives au
respect et à l’exécution cesseront de s’appliquer en ce qui a trait
aux importations des articles visés.
Contact
Personne-ressource
Louis Gionet
Trade Controls Policy Division (EPMT)
Export and Import Controls Bureau
Department of International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 995-8357
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Louis Gionet
Direction de la politique sur la réglementation commerciale
(EPMT)
Direction générale des contrôles à l’exportation et à l’importation
Ministère du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 995-8357
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
489
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
Registration
SOR/2005-72 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-72 Le 22 mars 2005
CONTROLLED DRUGS AND SUBSTANCES ACT
LOI RÉGLEMENTANT CERTAINES DROGUES ET AUTRES
SUBSTANCES
Regulations Amending the Controlled Drugs and
Substances Act (Police Enforcement) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’exécution
policière de la Loi réglementant certaines drogues
et autres substances
P.C. 2005-398
C.P. 2005-398
March 22, 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Solicitor General of Canada, pursuant to
subsections 55(2) and (2.1)a of the Controlled Drugs and Substances Actb, hereby makes the annexed Regulations Amending
the Controlled Drugs and Substances Act (Police Enforcement)
Regulations.
RCMP
notification
Sur recommandation de la solliciteure générale du Canada et en
vertu des paragraphes 55(2) et (2.1)a de la Loi réglementant certaines drogues et autres substancesb, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur l’exécution policière de la Loi réglementant certaines
drogues et autres substances, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
CONTROLLED DRUGS AND SUBSTANCES
ACT (POLICE ENFORCEMENT)
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR L’EXÉCUTION
POLICIÈRE DE LA LOI RÉGLEMENTANT
CERTAINES DROGUES ET AUTRES
SUBSTANCES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “particular investigation” in
section 1 of the Controlled Drugs and Substances
Act (Police Enforcement) Regulations1 is replaced
by the following:
“particular investigation” means a primary investigation conducted under the Act or any other Act
of Parliament and includes any investigation that
arises from the primary investigation. (enquête
particulière)
2. Paragraph 4(a) of the Regulations is replaced by the following:
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who meets the conditions set out in paragraphs 3(a) and (b); and
3. Section 5 of the Regulations is replaced by
the following:
5. A member who is exempt, under section 3 of
these Regulations, from the application of section 6
of the Act shall notify, in written or electronic format, the Assistant Commissioner of the RCMP in
charge of drug enforcement of the importation or
exportation of a substance by the member in accordance with section 3 of these Regulations, or by a
person under the member’s direction or control
pursuant to section 4 of these Regulations, before
the substance is imported or exported or, if it is not
practicable to do so before the substance is imported or exported, as soon as practicable after that
time.
1. La définition de « enquête particulière », à
l’article 1 du Règlement sur l’exécution policière
de la Loi réglementant certaines drogues et autres
substances1, est remplacée par ce qui suit :
« enquête particulière » Enquête principale menée
aux termes de la Loi ou de toute autre loi fédérale et toute enquête qui en découle. (particular
investigation)
2. L’alinéa 4a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) sous l’autorité et la supervision du membre
d’un corps policier qui satisfait aux conditions
énoncées aux alinéas 3a) et b);
3. L’article 5 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
5. Le membre qui, par application de l’article 3
du présent règlement, est soustrait à l’application de
l’article 6 de la Loi avise le commissaire adjoint de
la GRC responsable de la lutte contre la drogue, sur
support papier ou électronique, de l’importation ou
de l’exportation d’une substance par lui aux termes
de l’article 3 du présent règlement ou par toute
personne qui agit sous son autorité et sa supervision
aux termes de l’article 4 du présent règlement,
avant l’importation ou l’exportation ou si, en pratique, cela n’est pas possible, dès qu’il est en pratique possible de le faire par la suite.
———
———
a
a
b
1
S.C. 2001, c. 32, s. 55
S.C. 1996, c. 19
SOR/97-234
490
Le 22 mars 2005
b
1
L.C. 2001, ch. 32, art. 55
L.C. 1996, ch. 19
DORS/97-234
Avis à la
GRC
2005-04-06
Holding out
Direction and
control
Member of
police force
Direction and
control
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
Section 5 of the Act — Holding Out
Article 5 de la Loi — substance tenue pour inscrite
5.1 A member of a police force who engages or
attempts to engage in conduct referred to in section 5 of the Act by representing or holding out
a substance to be a substance included in Schedule I, II, III or IV of the Act is exempt from the
application of that section if the member
(a) is an active member of the police force; and
(b) is acting in the course of the member’s responsibilities for the purposes of a particular investigation.
5.2 A person who engages or attempts to engage
in conduct referred to in section 5 of the Act by
representing or holding out a substance to be a substance included in Schedule I, II, III or IV of the
Act is exempt from the application of that section if
the person
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who meets the conditions set out in paragraphs 5.1(a) and (b); and
(b) acts to assist the member referred to in paragraph (a) in the course of the particular investigation.
4. Paragraph 7(a) of the Regulations is replaced by the following:
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who meets the conditions set out in paragraphs 6(a) and (b); and
5. The Regulations are amended by adding the
following after section 7:
5.1 Est soustrait à l’application de l’article 5 de
la Loi le membre d’un corps policier qui se livre ou
tente de se livrer à des activités visées à cet article
du fait qu’il présente une substance comme étant
une substance inscrite aux annexes I, II, III ou IV
ou la tient pour telle, si les conditions suivantes
sont réunies :
a) il est membre actif du corps policier;
b) il agit dans le cadre de ses responsabilités,
pour les besoins d’une enquête particulière.
5.2 Est soustrait à l’application de l’article 5 de
la Loi quiconque se livre ou tente de se livrer à des
activités visées à cet article du fait qu’il présente
une substance comme étant une substance inscrite
aux annexes I, II, III ou IV ou la tient pour telle, s’il
agit :
a) sous l’autorité et la supervision du membre
d’un corps policier qui satisfait aux conditions
énoncées aux alinéas 5.1a) et b);
b) afin d’aider le membre visé à l’alinéa a) dans
le cadre de l’enquête particulière.
4. L’alinéa 7a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) sous l’autorité et la supervision du membre
d’un corps policier qui satisfait aux conditions
énoncées aux alinéas 6a) et b);
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article 7, de ce qui suit :
Provisions of the Precursor Control Regulations
Dispositions du Règlement sur les précurseurs
7.1 A member of a police force is exempt from
the application of subsections 6(1) and (2) and 9(1),
section 10, subsections 47(1) and 57(1) and section 88 of the Precursor Control Regulations if the
member engages or attempts to engage in conduct
referred to in any of those provisions and
(a) is an active member of the police force; and
(b) is acting in the course of the member’s responsibilities for the purposes of a particular investigation.
7.2 A person is exempt from the application of
subsections 6(1) and (2) and 9(1), section 10, subsections 47(1) and 57(1) and section 88 of the Precursor Control Regulations if the person engages
or attempts to engage in conduct referred to in any
of those provisions and the person acts under
the direction and control of a member of a police
force who meets the conditions set out in paragraphs 7.1(a) and (b).
6. Paragraph 9(a) of the Regulations is replaced by the following:
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who meets the conditions set out in paragraphs 8(2)(a) and (b); and
7. Section 10 of the Regulations is replaced by
the following:
7.1 Est soustrait à l’application des paragraphes 6(1) et (2) et 9(1), de l’article 10, des paragraphes 47(1) et 57(1) et de l’article 88 du Règlement
sur les précurseurs le membre d’un corps policier
qui se livre ou tente de se livrer à des activités qui y
sont visées, si les conditions suivantes sont réunies :
a) il est membre actif du corps policier;
b) il agit dans le cadre de ses responsabilités,
pour les besoins d’une enquête particulière.
Membre d’un
corps policier
7.2 Est soustrait à l’application des paragraphes 6(1) et (2) et 9(1), de l’article 10, des paragraphes 47(1) et 57(1) et de l’article 88 du Règlement
sur les précurseurs quiconque, agissant sous l’autorité et la supervision du membre d’un corps policier
qui satisfait aux conditions énoncées aux alinéas 7.1a) et b), se livre ou tente de se livrer à des
activités qui sont visées à ces articles et paragraphes.
6. L’alinéa 9a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) sous l’autorité et la supervision du membre
d’un corps policier qui satisfait aux conditions
énoncées aux alinéas 8(2)a) et b);
7. L’article 10 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Personne
supervisée
Substance
tenue pour
inscrite
Personne
supervisée
491
2005-04-06
Controlled
deliveries
Offre de se
livrer à des
activités
Personne
supervisée
Conspiracy
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
10. For the purposes of subsection 11(1) and section 12, a substance requested of and obtained directly from a foreign state does not include a substance that has, for the purpose of identifying any
person involved in the commission of an offence
under the Act or any other Act of Parliament or a
conspiracy to commit such an offence, been allowed to pass out of or through a foreign state, with
the knowledge and under the supervision of that
state’s competent authorities.
8. Paragraph 12(a) of the Regulations is replaced by the following:
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who meets the conditions set out in paragraphs 11(2)(a) and (b); and
9. The portion of section 15 of the French version of the Regulations before paragraph (a) is
replaced by the following:
15. Est soustrait à l’application des articles 5
ou 7 de la Loi, quant à l’offre, le membre d’un
corps policier qui se livre à des activités qui y sont
visées du fait qu’il offre de le faire, si les conditions
suivantes sont réunies :
10. (1) The portion of section 16 of the French
version of the Regulations before paragraph (a)
is replaced by the following:
16. Est soustrait à l’application des articles 5
ou 7 de la Loi, quant à l’offre, quiconque se livre à
des activités qui y sont visées du fait qu’il offre de
le faire, s’il agit :
(2) Paragraph 16(a) of the Regulations is replaced by the following:
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who meets the conditions set out in paragraphs 15(a) and (b); and
11. Sections 18.1 and 18.2 of the Regulations
are repealed.
12. (1) The portion of section 19 of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the
following:
19. A member of a police force is exempt from
the application of the provisions that create the
offence of conspiracy to commit, being an accessory after the fact in relation to, or any counselling
in relation to, an offence under subsection 4(2) or
section 5, 6 or 7 of the Act if the member
(2) Paragraph 19(c) of the Regulations is replaced by the following:
(c) engages in conduct that, but for the application of this section, would constitute a conspiracy
to commit, being an accessory after the fact in relation to, or any counselling in relation to, an offence under subsection 4(2) or section 5, 6 or 7
of the Act.
13. (1) The portion of section 20 of the Regulations before subparagraph (a)(i) is replaced by
the following:
492
10. Pour l’application du paragraphe 11(1) et de
l’article 12, les substances demandées à un État
étranger et obtenues directement de celui-ci ne
comprennent pas celles qui, dans le but de permettre d’identifier une personne impliquée dans la perpétration d’une infraction à la Loi ou à toute autre
loi fédérale ou dans un complot pour commettre
une telle infraction, sont sorties d’un État étranger
ou sont passées par lui, au su et sous le contrôle des
autorités compétentes de l’État.
8. L’alinéa 12a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) sous l’autorité et la supervision du membre
d’un corps policier qui satisfait aux conditions
énoncées aux alinéas 11(2)a) et b);
9. Le passage de l’article 15 de la version
française du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
15. Est soustrait à l’application des articles 5
ou 7 de la Loi, quant à l’offre, le membre d’un
corps policier qui se livre à des activités qui y sont
visées du fait qu’il offre de le faire, si les conditions
suivantes sont réunies :
10. (1) Le passage de l’article 16 de la version
française du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
16. Est soustrait à l’application des articles 5
ou 7 de la Loi, quant à l’offre, quiconque se livre à
des activités qui y sont visées du fait qu’il offre de
le faire, s’il agit :
(2) L’alinéa 16a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) sous l’autorité et la supervision du membre
d’un corps policier qui satisfait aux conditions
énoncées aux alinéas 15a) et b);
11. Les articles 18.1 et 18.2 du même règlement sont abrogés.
12. (1) Le passage de l’article 19 du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par
ce qui suit :
19. Le membre d’un corps policier est soustrait à
l’application des dispositions qui érigent en infraction le complot en vue de commettre une infraction
prévue au paragraphe 4(2) ou aux articles 5, 6 ou 7
de la Loi, la complicité après le fait à son égard et
le fait de conseiller de la commettre, si les conditions suivantes sont réunies :
(2) L’alinéa 19c) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
c) il se livre à des activités qui, sans le présent article, constitueraient un complot en vue de commettre une infraction prévue au paragraphe 4(2)
ou aux articles 5, 6 ou 7 de la Loi, une complicité
après le fait à son égard ou le fait de conseiller de
la commettre.
13. (1) Le passage de l’article 20 du même règlement précédant le sous-alinéa a)(i) est remplacé par ce qui suit :
Livraisons
contrôlées
Offre de se
livrer à des
activités
Personne
supervisée
Complot
2005-04-06
Direction and
control
Forfeited
substances
Secure location
Transfer
Directions
Substances
not required
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
20. A person is exempt from the application of
the provisions that create the offence of conspiracy
to commit, being an accessory after the fact in relation to, or any counselling in relation to, an offence
under subsection 4(2) or section 5, 6 or 7 of the Act
if the person
(a) acts under the direction and control of a
member of a police force who
(2) Paragraph 20(c) of the Regulations is replaced by the following:
(c) engages in conduct that, but for the application of this section, would constitute a conspiracy
to commit, being an accessory after the fact in relation to, or any counselling in relation to, an offence under subsection 4(2) or section 5, 6 or 7
of the Act.
14. (1) Subsections 21(1) to (3) of the Regulations are replaced by the following:
21. (1) The chief or appropriate officer shall, as
soon as practicable but not later than 60 days after a
forfeited controlled substance or precursor is no
longer required for the proceeding in respect of
which it was seized, where the controlled substance
or precursor is required for the purposes of conducting investigations under the Act or any other
Act of Parliament, inform the Minister in writing of
that requirement.
(2) Every controlled substance or precursor referred to in subsection (1) shall be kept in a secure
location while not being used for the purposes of
conducting investigations under the Act or any
other Act of Parliament.
(3) The chief or appropriate police officer of a
police force is exempt from the application of section 5 of the Act if that person transfers any controlled substance or precursor referred to in subsection (1) to the chief or appropriate police officer of
another police force and if the chief or appropriate
police officer of that other police force requests the
transfer for the purposes of a particular investigation.
(2) Subsection 21(5) of the Regulations is replaced by the following:
(5) If a controlled substance or precursor referred
to in subsection (1) is no longer required for the
purposes of conducting investigations under the Act
or any other Act of Parliament, the chief or appropriate police officer shall seek the directions of the
Minister and dispose of or otherwise deal with the
controlled substance or precursor in accordance
with the Minister’s directions.
(6) If a forfeited controlled substance or precursor is no longer required for the proceeding in respect of which it was seized and is not required for
the purposes of conducting investigations under the
Act or any other Act of Parliament, the chief or
appropriate police officer shall, as soon as practicable,
20. Est soustrait à l’application des dispositions qui érigent en infraction le complot en vue
de commettre une infraction prévue au paragraphe 4(2) ou aux articles 5, 6 ou 7 de la Loi, la
complicité après le fait à son égard et le fait de
conseiller de la commettre quiconque remplit les
conditions suivantes :
a) il agit sous l’autorité et la supervision du
membre d’un corps policier qui satisfait aux
conditions suivantes :
(2) L’alinéa 20c) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
c) il se livre à des activités qui, sans le présent article, constitueraient un complot en vue de commettre une infraction prévue au paragraphe 4(2)
ou aux articles 5, 6 ou 7 de la Loi, une complicité
après le fait à son égard ou le fait de conseiller de
la commettre.
14. (1) Les paragraphes 21(1) à (3) du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
21. (1) Dès que cela est en pratique possible,
mais au plus tard le soixantième jour après que des
substances désignées ou des précurseurs confisqués
ne sont plus nécessaires pour les besoins de la procédure dans le cadre de laquelle ils ont été saisis, le
chef ou l’agent de police compétent doit, s’ils sont
nécessaires à toute enquête menée aux termes de la
Loi ou de toute autre loi fédérale, en informer le
ministre par écrit.
(2) Les substances désignées et les précurseurs
visés au paragraphe (1) sont conservés dans un lieu
sûr pendant qu’ils ne servent pas à une enquête sur
des infractions à la Loi ou à toute autre loi fédérale.
Personne
supervisée
(3) Est soustrait à l’application de l’article 5 de la
Loi le chef ou l’agent de police compétent d’un
corps policier qui transfère les substances désignées
ou les précurseurs visés au paragraphe (1) au chef
ou à l’agent de police compétent d’un autre corps
policier si celui-ci en fait la demande pour les besoins d’une enquête particulière.
Transfert
(2) Le paragraphe 21(5) du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
(5) Lorsque les substances désignées ou les précurseurs visés au paragraphe (1) ne sont plus nécessaires à une enquête menée aux termes de la Loi ou
de toute autre loi fédérale, le chef ou l’agent de
police compétent demande des directives au ministre et procède à leur disposition conformément aux
directives reçues.
(6) Dès que cela est en pratique possible, si les
substances désignées ou les précurseurs ne sont
plus nécessaires pour les besoins de la procédure
dans le cadre de laquelle ils ont été saisis et s’ils ne
sont pas nécessaires à une enquête menée aux termes de la Loi ou de toute autre loi fédérale, le chef
ou l’agent de police compétent doit :
Substances
confisquées
Conservation
Directives
Substances
non nécessaires
493
2005-04-06
Report of
substances no
longer in
possession
494
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
(a) in writing seek directions from the Minister
respecting the disposal of or otherwise dealing
with the controlled substance or precursor, unless
the Minister has previously given such directions; and
(b) dispose of or otherwise deal with the controlled substance or precursor in accordance with
the Minister’s directions.
15. Subsection 23(1) of the Regulations is replaced by the following:
23. (1) The chief or appropriate police officer
shall submit a report in written or electronic format
to the Solicitor General of Canada and the Minister
containing the information required by subsection (3), respecting every controlled substance or
precursor referred to in subsection 21(1) that is lost,
stolen or otherwise no longer in the possession of
the police force, as soon as practicable after the
substance is lost, stolen or no longer in the possession of the police force.
16. The French version of the Regulations
is amended by replacing the expression
“commissaire-adjoint” with the expression
“commissaire adjoint” wherever it occurs in the
following provisions:
(a) paragraph (a) of the definition “agent de
police compétent” in section 1; and
(b) the portion of subsection 11(2) before
paragraph (a).
17. The French version of the Regulations is
amended by replacing the expression “aux fins
de” with the expression “pour les besoins de”
wherever it occurs in the following provisions,
with such modifications as the circumstances
require:
(a) paragraph 3(b);
(b) paragraph 6(b);
(c) paragraph 8(2)(b);
(d) paragraph 11(2)(b);
(e) paragraph 13(2)(b);
(f) paragraph 15(b);
(g) paragraph 18(1)(c);
(h) paragraph 19(b); and
(i) subparagraph 20(a)(ii).
a) demander par écrit des directives au ministre
quant à leur disposition, si celui-ci n’en a pas déjà donné;
b) procéder à leur disposition selon les directives
du ministre.
15. Le paragraphe 23(1) du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
23. (1) Le chef ou l’agent de police compétent
soumet au solliciteur général du Canada et au ministre, sur support papier ou électronique, un rapport qui contient les renseignements prévus au paragraphe (3), concernant les substances désignées
ou les précurseurs visés au paragraphe 21(1) qui ont
été perdus ou volés ou qui ont cessé d’être en la
possession du corps policier, dès que cela est en
pratique possible après l’événement en cause.
16. Dans les passages ci-après de la version
française du même règlement, « commissaireadjoint » est remplacé par « commissaire
adjoint » :
a) l’alinéa a) de la définition de « agent de police compétent » à l’article 1;
b) le passage du paragraphe 11(2) précédant
l’alinéa a).
17. Dans les passages ci-après de la version
française du même règlement, « aux fins de » est
remplacé par « pour les besoins de », avec les
adaptations nécessaires :
a) l’alinéa 3b);
b) l’alinéa 6b);
c) l’alinéa 8(2)b);
d) l’alinéa 11(2)b);
e) l’alinéa 13(2)b);
f) l’alinéa 15b);
g) l’alinéa 18(1)c);
h) l’alinéa 19b);
i) le sous-alinéa 20a)(ii).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
18. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
18. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
Substances
perdues ou
volées
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Effective enforcement of drug control laws has necessitated the
development of specialized investigative techniques, such as controlled deliveries and other types of “sting” operations. As with
many consensual crimes, experience has shown that ordinary
methods of investigation are often ineffective. The United
Nations Convention Against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and
Psychotropic Substances, 1988 (Vienna Convention) called for
various coordinated activities, including the use of proven investigative techniques.
L’application efficace des lois en matière de contrôle des drogues a nécessité l’élaboration de techniques d’enquête spécialisées, comme les livraisons contrôlées et d’autres types d’opérations effectuées par des agents d’infiltration. En effet, pour bon
nombre des crimes consensuels, l’expérience nous montre que les
méthodes d’enquête ordinaires s’avèrent souvent bien peu agissantes. Par ailleurs, la Convention des Nations Unies contre le
trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes
(Convention de Vienne) de 1988 exigeait la coordination de diverses activités, y compris l’utilisation de techniques d’enquête
ayant fait leurs preuves.
En avril 1999, dans l’affaire R. c. Campbell, [1999]
1 R.C.S. 565, 133 C.C.C. (3d) 257, la Cour suprême du Canada
déclarait qu’en common law, la police n’était pas immunisée
contre la responsabilité pénale pour les actes criminels commettraient dans le cadre d’une enquête. Le tribunal précisait également ce qui suit : « S’il y a lieu de conférer à la police une certaine forme d’immunité d’intérêt public […], il revient au Parlement de circonscrire la nature et la portée de l’immunité ainsi que
les faits qui y donnent ouverture. ».
Le Règlement sur l’exécution policière de la Loi réglementant
certaines drogues et autres substances était en vigueur avant
l’arrêt Campbell. Tel que libellé, ce règlement accorde une immunité restreinte aux policiers, de même qu’aux personnes qui
agissent sous leur autorité et supervision, leur permettant d’enfreindre certaines dispositions de la Loi réglementant certaines
drogues et autres substances lorsqu’il est question de mener des
enquêtes sur des infractions liées à cette loi ou toute enquête qui
en découle directement ou indirectement. Cette immunité s’étend
aussi lorsque l’enquête en question découle de façon directe ou
indirecte d’une enquête sur des infractions à la Loi. Cependant,
aucune immunité ne s’applique pour les infractions à la Loi
commises par des policiers, de même que ceux et celles qui sont
sous leur autorité et supervision, dans le cadre d’enquêtes qui ne
sont pas liées à la Loi.
Cette situation présente un problème pour les policiers qui sont
appelés à mener des enquêtes au moyen d’opérations d’infiltration lorsqu’il est question d’infractions à d’autres lois. En effet,
les agents d’infiltration pourraient avoir à enfreindre certaines
dispositions de la Loi afin de ne pas compromettre leur fausse
identité, et ce, dans le cadre d’enquêtes qui ne sont pas liées à
la Loi.
Les articles 25.1 à 25.4 du Code criminel sont connus comme
les dispositions de justification en vue de l’application de la Loi.
Le projet de loi C-24, Loi modifiant le Code criminel (crime
organisé et application de la loi) et d’autres lois en conséquence
(L.C. 2001, ch. 32), est entré en vigueur le 1er février 2002. Ces
dispositions font suite au jugement rendu dans l’affaire R. c.
Campbell et fournissent une justification limitée pour des actes ou
des omissions qui constitueraient par ailleurs des infractions et
qui auraient été commises par des fonctionnaires chargés de
l’application de la Loi, ou des personnes agissant sous leur autorité et supervision, dans le cadre d’une enquête sur une infraction à
une loi fédérale, de l’application d’une loi fédérale ou d’une enquête portant sur des activités criminelles.
In April 1999, the Supreme Court of Canada’s judgment
in R. v. Campbell, [1999] 1 S.C.R. 565, 133 C.C.C. (3d) 257,
declared that under common law, the police were not immune
from criminal liability for criminal acts committed during the
course of an investigation. The court also stated that, “If some
form of public interest immunity is to be extended to the police…it should be left to Parliament to delineate the nature and
scope of the immunity and the circumstances in which it is available.”.
The Controlled Drugs and Substances Act (Police Enforcement) Regulations predate the Campbell decision. As written,
these Regulations provide a limited immunity for police officers
(and persons acting under their direction and control) from certain
offence provisions of the Controlled Drugs and Substances Act,
when investigating offences contrary to that Act or when engaged
in investigations that arise directly or indirectly from an investigation of Act offences. However, no limited immunity exists for
violations of the Act committed by police officers (and those acting under their direction and control) as part of an investigation
unrelated to the Act.
This poses a problem for police officers when they are investigating, by means of an undercover operation, violations of other
statutes. Undercover police officers may have to violate provisions of the Act in order to maintain their undercover identity,
even though they are participating in investigations that are unrelated to that Act.
Sections 25.1 to 25.4 of the Criminal Code are known as the
law enforcement justification provisions. Bill C-24, An Act to
Amend the Criminal Code (Organized Crime and Law Enforcement)(S.C. 2001, c. 32), came into force on February 1, 2002.
These provisions respond to the judgment in R. v. Campbell by
providing a limited justification for otherwise illegal acts and
omissions committed by law enforcement officers (and persons
acting under their direction and control) while investigating an
offence under federal law, enforcing a federal law, or investigating criminal activity.
495
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
The amendments also serve to extend the limited immunity regime to provide immunity for non-compliance with the provisions
of the Precursor Control Regulations, which were made under
the Act in September 2002.
Finally, the amendments also respond to comments received
from the Standing Joint Committee for the Scrutiny of Regulations.
L’article 55 de L.C. 2001, ch. 32 modifie l’article 55 de la Loi
en y ajoutant le paragraphe 55(2.1). Cette nouvelle disposition
permet l’établissement d’un règlement prescrivant une immunité
restreinte pour toute infraction à la Loi qui aurait été commise
pendant une activité d’application de la Loi menée en vertu de
n’importe quelle autre loi du Parlement. Dans le règlement, le
régime d’exemption s’étendra désormais au-delà des enquêtes
ayant trait à la Loi, et comprendra les enquêtes menées en vertu
de n’importe quelle autre Loi du Parlement.
Les modifications au règlement permettront également d’étendre l’immunité restreinte accordée par le régime à des cas où les
policiers n’agiraient pas en conformité avec le Règlement sur les
précurseurs, pris en vertu de la Loi en septembre 2002.
Enfin, les modifications permettront d’intégrer des changements effectués en réponse aux commentaires du Comité mixte
permanent d’examen de la réglementation.
Alternatives
Solutions envisagées
As stated above, the enactment of S.C. 2001, c. 32 created a
consequential amendment to the Act with respect to the Regulations. Current legislation does not permit police officers to use
illegal substances to further a criminal investigation unless they
are investigating Act offences or are engaged in an investigation
that arises directly or indirectly from an Act investigation. The
Act was amended to permit the extension of the exemption
scheme under the Regulations to investigations under any other
Act of Parliament. Without an amendment to the Regulations,
police officers have no immunity from Act offence provisions in
non-Act investigations. For example, under the current Regulations, law enforcement officials are not exempt from carrying
“street drugs” during the course of a murder investigation unless
the investigation arose directly or indirectly from an Act investigation.
Comme nous l’avons mentionné plus tôt, l’entrée en vigueur du
projet de loi L.C. 2001, ch. 32 a entraîné des modifications accessoires à la Loi en ce qui concerne le règlement. Les dispositions
actuelles ne permettent pas aux policiers de se servir de substances illicites pour mener une enquête criminelle à moins que cette
enquête ne porte sur des infractions à la Loi ou ne découle d’une
façon directe ou indirecte d’une telle enquête. La Loi a donc été
modifiée de façon à permettre qu’on étende l’immunité prévue au
règlement aux enquêtes menées en vertu de toute autre loi du
Parlement. Sans la modification au règlement, les policiers ne
bénéficieraient pas d’une immunité contre les infractions à la Loi
dans le cadre d’enquêtes non reliées à la Loi. Par exemple, en
vertu du règlement actuel, les policiers ne seraient pas exemptés
s’ils avaient des drogues illicites en leur possession dans le cadre
d’une enquête sur un homicide à moins que l’enquête ne découle
directement ou indirectement d’une enquête reliée à la Loi.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The level of sophistication by drug traffickers and organized
criminals continues to grow and has precipitated the need for
specialized enforcement techniques. By adopting these amendments the police community’s ability to target high level organized crime groups successfully will be enhanced, which is inherently beneficial to all Canadian society.
The financial costs of amending these Regulations are relatively insignificant.
Aujourd’hui, les trafiquants de drogue et les organisations criminelles sont de plus en plus perfectionnés dans leurs activités, ce
qui intensifie la nécessité de disposer de techniques spécialisées
d’application de la loi. En adoptant les modifications, on se trouverait à accroître la capacité des forces policières de cibler avec
succès les groupes du crime organisé de haut niveau, ce qui serait
fondamentalement bénéfique pour l’ensemble de la société canadienne.
Les coûts liés à l’apport de ces modifications au règlement sont
considérés comme étant relativement négligeables.
Consultation
Consultations
The Department of the Solicitor General of Canada (now the
Department of Public Safety and Emergency Preparedness
Canada) wrote to federal, provincial and territorial counterparts,
as well as to the law enforcement community, seeking their views
and comments on the proposed amendments to the Regulations.
Le ministère du solliciteur général du Canada (maintenant le
ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile) a écrit
à ses partenaires fédéraux et à ses homologues provinciaux et
territoriaux, de même qu’à toute la communauté d’application de
la loi, afin de connaître leurs points de vue et d’obtenir leurs
commentaires sur les modifications proposées au règlement.
Le ministère a reçu quelques commentaires en réponse à la
demande de consultation, la plupart d’entre eux accordant leur
appui aux modifications proposées au règlement. L’Alberta, le
Nouveau-Brunswick, les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon
ont tous affirmé soutenir les propositions sans vraiment ajouter de
commentaires de fond. Le Québec et la Nouvelle-Écosse ont répondu, quant à eux, en formulant des commentaires de fond.
Section 55 of S.C. 2001, c. 32 amends section 55 of the Act by
adding subsection 55 (2.1), which makes it possible to make regulations prescribing limited immunity for violations of the Act
committed during law enforcement activities conducted under any
other Act of Parliament. The Regulations will now extend the
exemption scheme currently provided for Act related investigations to investigations under any other Act of Parliament.
The Department received some comments in response to the
consultation letter, mostly supporting the proposed Regulations.
Alberta, New Brunswick, Northwest Territories, and Yukon indicated support with no substantive comments. The provinces of
Quebec and Nova Scotia responded with substantive comments.
496
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
Nova Scotia proposed the introduction of an explicit reasonability test into the Regulations. It was suggested that, as the Act
provisions would be extended to other federal statutes, it might be
desirable to introduce a balancing provision for the authority to
commit criminal acts. After analysis, it was determined that a
reasonability test is not necessary in these proposed amendments
to the Regulations. There are sufficient control mechanisms in
place. Furthermore, the absence of an explicit reasonability test
does not relieve police from the obligation of ensuring that their
conduct is reasonable.
Quebec questioned whether the Committee for the Scrutiny of
Regulations was correct in its assertion that the term “assisting”
law enforcement should be repealed. The Committee suggested
that the enabling provisions of the Act (par. 55(2)(b)) makes no
mention of people “assisting” or providing an exemption where a
person has “reasonable grounds to believe” and thus considered
sections 4, 7, 9, 12, 14, 16, 18.2, and 20 to be ultra vires. After
analysis, it appeared that the Committee for the Scrutiny of Regulations did not appreciate that the “assisting” requirement in the
above sections was in essence an additional condition of control,
as evidenced by the word “and” rather than an alternative basis
for claiming the exemption. For this reason, it would not be ultra
vires and it is a desired element of control that should remain in
the Regulations. However, the basis for the comments of the
Standing Joint Committee in regard to persons having “reasonable grounds to believe” that the police officer under whose direction and control they are acting meets the exemption conditions
were acknowledged. The scope of subsection 55(2) and 55(2.1)
appears only to extend to persons acting under the direction of an
officer who does in fact meet the exemption conditions. The
phrase “the person has reasonable grounds to believe” should thus
be deleted where it occurs in paragraph (a) of the respective provisions.
Clause 3 amends section 5 to allow “after-the-fact” notification
of importation or exportation of a substance in circumstances
where prior notification is impossible. The province of Quebec
submitted that a test of “impossibility” was too stringent and that
section 5 of the Regulations should not be amended or, failing
this, that it should be amended to include an impracticability test.
The Department determined that the effect of this recommendation would be to return the section to the same state that led to the
concern expressed by the Standing Joint Committee on the Scrutiny of Regulations; therefore, the Department decided not to
implement that recommendation, and instead incorporated the
comments received from the Standing Joint Committee on the
Scrutiny of Regulations.
Quebec also stated that amending sections 15 and 16 of the
French version of the Regulations to ensure congruency with the
English version was unnecessary. After further analysis and consultation, it was determined that the proposed amendments to the
French version were in fact necessary, thus no further changes to
the proposed amendments were required.
La Nouvelle-Écosse proposait d’insérer un critère explicite de
caractère raisonnable dans le règlement. En effet, il a été suggéré
qu’étant donné que les dispositions de la Loi toucheraient d’autres
lois fédérales, il pourrait être souhaitable d’insérer une disposition
exigeant l’appréciation des intérêts en jeu de façon à ce qu’il soit
permis à l’autorité de commettre des actes criminels. Suite à une
analyse, le ministère a décidé que l’intégration d’un critère de
caractère raisonnable n’est pas nécessaire dans les modifications
qui sont proposées au règlement. Le règlement prévoit déjà des
mesures de contrôle suffisantes. Qui plus est, l’absence d’un tel
critère explicite dans le règlement ne libère pas les policiers de
l’obligation de veiller à ce que leur conduite soit raisonnable.
Pour sa part, le Québec remettait en question la validité de
l’avis du Comité mixte permanent d’examen de la réglementation,
selon lequel le terme « aider », en parlant des personnes chargées
de l’application de la Loi, devrait être aboli. Le Comité mixte
permanent d’examen de la réglementation estimait que la disposition habilitante de la Loi, soit l’alinéa 55(2)b), ne fait aucune
mention des personnes pouvant « aider » et ne permet pas que soit
soustraite à l’application de la Loi toute personne qui a « des
motifs raisonnables de croire », et considère donc que les articles 4, 7, 9, 12, 14, 16, 18.2 et 20 du règlement sont ultra vires.
Il a semblé au ministère que le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation n’avait pas tenu compte du fait
que l’exigence d’« aider » dans les articles susmentionnés du
règlement était une condition additionnelle de contrôle, comme
l’indique le mot « and » dans la version anglaise, plutôt qu’une
alternative permettant de se prévaloir de l’exemption. Pour cette
raison, le ministère a estimé que les articles en cause n’étaient pas
ultra vires et qu’il s’agit là d’un élément de contrôle souhaitable
qui devrait continuer de faire partie du règlement. Il a toutefois
été reconnu que les commentaires formulés par le Comité mixte
permanent d’examen de la réglementation à l’égard de la personne ayant « des motifs raisonnables de croire » que le membre
du corps policier sous l’autorité et la supervision duquel elle agit,
satisfont aux conditions en vue de l’exemption étaient fondés. La
portée des paragraphes 55(2) et 55(2.1) de la Loi semble seulement s’étendre aux personnes qui agissent sous l’autorité d’un
agent qui satisfait aux conditions en vue de l’exemption. La
phrase « dont il a des motifs raisonnables de croire » de l’alinéa a) des dispositions en cause du règlement ont donc été supprimés.
La clause 3 modifie l’article 5 du règlement de façon à permettre des avis a posteriori de l’importation ou de l’exportation de
substances dans des circonstances où il est impossible de donner
des avis au préalable. Le Québec a jugé qu’il serait trop contraignant d’intégrer un critère de caractère impossible et que l’article 5 du règlement ne devrait pas être modifié ou, sinon, qu’on
devrait plutôt intégrer un critère de caractère impraticable dans la
disposition en question. Le ministère a déterminé que cette recommandation aurait pour effet de ramener l’article au même état
qui avait préoccupé le Comité mixte permanent d’examen de la
réglementation. Par conséquent, le ministère a décidé de ne pas
mettre en œuvre la recommandation, mais, plutôt, d’incorporer les
commentaires du Comité mixte permanent d’examen de la réglementation.
Le Québec a aussi fait valoir qu’il n’était pas nécessaire de
modifier les articles 15 et 16 de la version française du règlement
afin d’en assurer l’équivalence avec la version anglaise. Après
avoir procédé à une analyse et des consultations plus approfondies, il a été déterminé que les modifications proposées à la version française étaient nécessaires et qu’ainsi, aucun autre changement ne serait exigé pour les modifications proposées.
497
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-72
Consultations following pre-publication in the Canada
Gazette, Part I
Consultations suite à la publication au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I
On November 6, 2004, the proposed amendments were prepublished in the Canada Gazette, Part I, and interested parties
were invited to make representations within a 30-day time period.
No representations were received.
Le 6 novembre 2004, les modifications proposées au règlement
furent publiées au préalable dans la Gazette du Canada Partie I et
les parties intéressées ont été invitées à présenter leurs observations dans un délai de 30 jours. Aucune observation n’a été reçue.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The enforcement burden will not increase as a result of the implementation of these amendments to the Regulations.
La mise en œuvre des modifications au règlement n’augmentera pas les obligations d’application de la Loi.
Contact
Personne-ressource
Brent McRoberts
Chief
National Strategies Division
Policing, Law Enforcement and Interoperability Branch
Department of Public Safety and Emergency Preparedness
340 Laurier Avenue West, 10th Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0P8
Telephone: (613) 991-4078
FAX: (613) 993-5252
E-mail: Brent.McRoberts@psepc-sppcc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
498
Brent McRoberts
Chef
Division des stratégies nationales
Direction générale de la police, de l’application de la loi et de
l’interopérabilité
Ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile
340, avenue Laurier ouest, 10e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0P8
Téléphone : (613) 991-4078
TÉLÉCOPIEUR : (613) 993-5252
Courriel : Brent.McRoberts@psepc-sppcc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
Registration
SOR/2005-73 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-73 Le 22 mars 2005
CANADA MARINE ACT
LOI MARITIME DU CANADA
Natural and Man-made Harbour Navigation and
Use Regulations
Règlement relative à la navigation dans les ports
naturels et les ports aménagés et à leur utilisation
P.C. 2005-400
C.P. 2005-400
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to subsection 104(1) of the Canada Marine Acta, hereby makes the annexed Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations.
Sur recommandation du ministre des Transports et en vertu du
paragraphe 104(1) de la Loi maritime du Canadaa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
relatif à la navigation dans les ports naturels et les ports aménagés et à leur utilisation, ci-après.
NATURAL AND MAN-MADE HARBOUR
NAVIGATION AND USE REGULATIONS
RÈGLEMENT RELATIF À LA NAVIGATION
DANS LES PORTS NATURELS ET LES PORTS
AMÉNAGÉS ET À LEUR UTILISATION
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“Act” means the Canada Marine Act. (Loi)
“dangerous goods” has the meaning assigned in section 2 of the
Transportation of Dangerous Goods Act, 1992. (marchandises
dangereuses)
“floating structure” means any type of floathome, houseboat,
ship, work or other type of floating craft that is used for residential or commercial purposes. (construction flottante)
“harbour” means the navigable waters of a natural or man-made
harbour that have been designated by the Governor in Council
under subsection 104(2) of the Act. (port)
“harbour official”, with respect to a harbour, means a traffic control official designated by the Minister under section 106 of the
Act or an enforcement officer designated by the Minister under
subsection 108(1) of the Act. (responsable de port)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« construction flottante » Tout type d’habitation flottante, de
bateau-logement, de navire, d’ouvrage ou autre type d’embarcation flottante utilisé à des fins résidentielles ou commerciales. (floating structure)
« Loi » La Loi maritime du Canada. (Act)
« marchandises dangereuses » S’entend au sens de l’article 2 de la
Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses.
(dangerous goods)
« port » Les eaux navigables d’un port naturel ou aménagé qui
sont déterminées par le gouverneur en conseil en vertu du paragraphe 104(2) de la Loi. (harbour)
« responsable de port » À l’égard d’un port, s’entend d’un responsable du contrôle de la circulation désigné par le ministre
en vertu de l’article 106 de la Loi ou d’un agent de l’autorité
désigné par le ministre en vertu du paragraphe 108(1) de la Loi.
(harbour official)
BINDING ON HER MAJESTY
OBLIGATIONS DE SA MAJESTÉ
2. These Regulations are binding on Her Majesty in right of
Canada or a province.
2. Le présent règlement lie Sa Majesté du chef du Canada ou
d’une province.
SAFETY OF PERSONS AND SHIPS IN HARBOURS
SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES NAVIRES DANS LES PORTS
Prohibitions
Interdictions
3. Unless otherwise authorized under these Regulations, no
person shall, by act or omission, adversely affect the use of a harbour, interfere with navigation in a harbour or jeopardize the
safety of persons or ships in a harbour by doing anything or permitting anything to be done that has or is likely to have any of the
following results in the harbour:
(a) to obstruct or threaten any part of the harbour;
(b) to interfere with an authorized activity;
(c) to divert the flow of a river or stream, cause or affect currents, cause silting or the accumulation of material or otherwise
reduce the depth of the waters;
3. Sauf autorisation sous le régime du présent règlement, il est
interdit à quiconque, par action ou omission, de nuire à l’utilisation du port, d’y gêner la navigation ou de menacer la sécurité des
personnes ou des navires dans le port en faisant, ou en permettant
de faire, quoi que ce soit qui entraîne, ou est susceptible d’entraîner, l’une des conséquences suivantes dans le port :
a) obstruer ou menacer une partie du port;
b) nuire à toute activité autorisée;
c) détourner le cours d’une rivière ou d’un ruisseau, produire ou modifier des courants, provoquer un envasement ou
———
———
a
a
S.C. 1998, c. 10
L.C. 1998, ch. 10
499
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
(d) to cause a nuisance;
(e) to cause injury to persons or damage to ships; or
(f) to adversely affect sediment or water quality.
l’accumulation de matériaux ou diminuer de quelque autre façon la profondeur des eaux;
d) occasionner une nuisance;
e) causer des blessures aux personnes ou endommager un navire;
f) altérer la qualité des sédiments ou de l’eau.
Removal from Waters
Enlèvement des eaux
4. (1) Unless otherwise authorized under these Regulations, a
person who, adversely affects the use of a harbour, interferes with
navigation in a harbour or jeopardizes the safety of persons or
ships in a harbour by dropping, depositing, discharging or spilling
refuse, a substance that pollutes, cargo, ship’s gear or any other
object must
(a) immediately make every technically feasible and reasonable
effort to remove it;
(b) notify a harbour official of the incident without delay and
provide a description of what was dropped, deposited, discharged or spilled and its approximate location, and of the efforts made by the person to remove it; and
(c) as soon as possible, provide to the harbour official a detailed written report containing the information mentioned in
paragraph (b).
(2) If the person does not remove the refuse, polluting substance, cargo, ship’s gear or object immediately, the harbour official may have it done.
4. (1) Sauf disposition contraire du présent règlement, toute
personne qui nuit à l’utilisation du port, y gêne la circulation ou
menace la sécurité des personnes ou des navires dans un port en
laissant tomber, en déposant, en déchargeant ou en déversant des
rebuts, une substance polluante, des marchandises ou apparaux ou
autre objet doit :
a) déployer immédiatement tous les efforts raisonnables et réalisables sur le plan technique pour les enlever;
b) signaler sans délai l’incident à un responsable de port et
fournir une description de ce qui a été laissé tomber, déposé,
déchargé ou déversé, de son emplacement approximatif et des
mesures prises par elle pour l’enlever;
c) présenter au responsable de port aussitôt que possible un
rapport écrit détaillé de l’incident qui contient les renseignements mentionnés à l’alinéa b).
(2) Si la personne n’enlève pas immédiatement les rebuts, la
substance polluante, les marchandises ou apparaux ou l’objet, le
responsable de port peut faire procéder à leur enlèvement.
Fire Protection
Protection contre l’incendie
5. Every person in a harbour must follow the fire protection
and prevention measures established for the safety of persons and
ships in the harbour, taking into account the activities in the harbour.
5. Toute personne qui se trouve dans un port doit respecter les
mesures de prévention et de protection contre l’incendie établies
pour la sécurité des personnes et des navires dans le port, compte
tenu des activités qui y sont exercées.
Dangerous Situations
Situations dangereuses
6. Every person who, by act or omission, causes a dangerous
situation in a harbour must immediately take appropriate precautionary measures to prevent injury to persons or damage to ships
and notify a harbour official without delay as to the nature of the
dangerous situation and the precautions that have been taken and
their location.
6. Toute personne qui, par action ou omission, est à l’origine
d’une situation dangereuse dans un port doit prendre les mesures
de précaution appropriées pour prévenir les blessures aux personnes ou les dommages aux navires et signaler sans délai à un responsable de port la nature de la situation dangereuse, les mesures
de précaution qui ont été prises et préciser l’endroit de leur exécution.
Emergencies
Situations d’urgence
7. Despite any other provision of these Regulations, a person
may, in a harbour, conduct an activity set out in column 1 of the
schedule without having a contract or lease with, or a licence
granted by, the Minister of National Defence or an authorization
from a harbour official or without complying with the conditions
of an authorization for the duration of an emergency situation if
(a) the activity is required as a result of an emergency situation
that jeopardizes the safety of persons or ships;
(b) the person conducting the activity makes every effort to notify a harbour official of the activity and the emergency situation, if practicable; and
(c) the person conducting the activity submits a detailed written
report to the harbour official without delay describing the activity and explaining why the situation was regarded as an emergency.
7. Malgré toute autre disposition du présent règlement, toute
personne peut exercer dans un port une des activités mentionnées
à la colonne 1 de l’annexe sans avoir de contrat ou de bail avec le
ministre de la Défense nationale, de permis accordé par lui ou
d’autorisation accordée par un responsable de port, ou sans se
conformer aux conditions d’une autorisation pendant la durée
d’une situation d’urgence, si, à la fois :
a) l’activité est nécessaire par suite d’une situation d’urgence
qui met en danger la sécurité des personnes ou des navires;
b) la personne qui exerce l’activité déploie tous les efforts pour
signaler l’activité et la situation d’urgence à un responsable de
port, si cela est possible;
c) la personne qui exerce l’activité présente sans délai au responsable de port un rapport écrit détaillé décrivant celle-ci et
expliquant les raisons pour lesquelles la situation était considérée comme urgente.
500
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
8. If an activity in a harbour causes or is likely to cause an
emergency situation that jeopardizes the safety of persons or
ships, the person conducting the activity and, in the case of an
activity conducted under a contract, lease, licence or authorization, the person authorized to conduct the activity must
(a) notify a harbour official without delay of the emergency
situation;
(b) submit a detailed written report of the emergency situation
to the harbour official as soon as possible after the situation
ceases to exist; and
(c) at the request of the harbour official, submit with the report
to the harbour official a copy of each report of the emergency
situation that the person makes to municipal, provincial and
federal authorities.
8. Lorsqu’une activité, dans un port, cause ou est susceptible de
causer une situation d’urgence qui met en danger la sécurité des
personnes ou des navires, la personne qui exerce l’activité et,
dans le cas d’une activité exercée aux termes d’un contrat, d’un
bail, d’un permis ou d’une autorisation, la personne autorisée à
exercer l’activité doivent :
a) signaler sans délai la situation d’urgence à un responsable de
port;
b) présenter au responsable de port un rapport écrit détaillé de
la situation d’urgence aussitôt que possible après qu’elle est
terminée;
c) à la demande du responsable de port, lui présenter le rapport
et une copie de chaque rapport de la situation d’urgence que
fait la personne aux autorités municipales, provinciales et fédérales.
Accidents and Incidents
Accidents et incidents
9. A person who does anything in a harbour that results in an
incident involving injury to persons or damage to ships, including
an explosion, fire, accident, grounding, or stranding must
(a) notify a harbour official of the incident without delay; and
(b) submit a detailed written report of the incident to the harbour official as soon as possible after the incident occurs.
9. Toute personne qui, dans un port, accomplit un acte qui provoque un incident entraînant des blessures aux personnes ou des
dommages aux navires, notamment une explosion, un incendie,
un accident, un échouement ou un échouage doit :
a) signaler sans délai l’incident à un responsable de port;
b) présenter au responsable de port un rapport écrit détaillé de
cet incident aussitôt que possible après que l’incident s’est produit.
Precautionary Measures
Mesures de précaution
10. (1) If, in a harbour, a person conducts an activity, other
than an activity set out in the schedule, that is likely to have any
of the results prohibited under section 3, a harbour official may
instruct the person conducting the activity to cease the activity or
authorize the person to conduct the activity on condition that the
person takes measures reasonably necessary to mitigate or prevent the result.
(2) The person must immediately comply with the instructions
of the harbour official.
10. (1) Si, dans un port, une personne exerce une activité, autre
qu’une activité mentionnée à l’annexe, qui est susceptible
d’entraîner une des conséquences interdites à l’article 3, un responsable de port peut lui donner instruction de cesser l’activité ou
l’autoriser à exercer l’activité à condition qu’elle prenne les mesures raisonnables qui sont nécessaires de façon à l’atténuer ou à
la prévenir.
(2) La personne est tenue de se conformer immédiatement aux
instructions du responsable de port.
AUTHORIZATIONS AND INSTRUCTIONS
FOR ACTIVITIES IN A HARBOUR
AUTORISATIONS ET INSTRUCTIONS
VISANT LES ACTIVITÉS DANS LES PORTS
Activities under Contracts, Leases and Licences
Activités aux termes d’un contrat, d’un bail ou d’un permis
11. A person may, in a harbour, conduct an activity set out in
column 1 of the schedule if authorized to do so in writing expressly or by necessary implication under a contract or lease entered into with, or a licence granted by, the Minister of National
Defence.
12. If, by entering into a contract or lease or granting a licence,
the Minister of National Defence authorizes an activity set out in
column 1 of the schedule that has or is likely to have any of the
results prohibited under section 3, that Minister may stipulate as a
condition of the contract, lease or licence that the person with
whom the contract or lease is made or to whom the licence is
granted must take measures reasonably necessary to mitigate or
prevent the result.
11. Toute personne peut exercer, dans un port, une activité
mentionnée à la colonne 1 de l’annexe lorsqu’elle y est autorisée,
par écrit, expressément ou par déduction nécessaire aux termes
d’un contrat ou d’un bail conclu avec le ministre de la Défense
nationale, ou d’un permis accordé par celui-ci.
12. Si, par la conclusion d’un contrat ou d’un bail, ou par
l’octroi d’un permis, le ministre de la Défense nationale autorise
une activité mentionnée à la colonne 1 de l’annexe qui entraîne,
ou est susceptible d’entraîner, une des conséquences interdites à
l’article 3, il peut indiquer, comme condition du contrat, du bail
ou du permis, que le contractant ou le titulaire du permis est tenu
de prendre les mesures raisonnables qui sont nécessaires pour
l’atténuer ou la prévenir.
Authorizations by Posted Signs,
Nautical Charts, Maps or Forms
Autorisations affichées ou prévues
par carte marine, carte ou formulaire
13. (1) Subject to subsections (2) and (3), a harbour official
may, by such means as posted signs, nautical charts, maps or
forms, give an authorization under this section to conduct, in a
harbour, an activity set out in column 1 of the schedule if an “X”
is set out in column 2.
13. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), un responsable
de port peut, en vertu du présent article, accorder l’autorisation,
au moyen notamment d’affiches, de cartes marines, de cartes ou
de formulaires, d’exercer dans un port une activité mentionnée à
la colonne 1 de l’annexe si la mention « X » figure à la colonne 2.
501
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
(2) If a condition for conducting the activity is to complete a
checklist, the person conducting the activity must keep the checklist readily available for inspection.
(2) Si l’exercice de l’activité n’est pas susceptible d’entraîner
une des conséquences interdites à l’article 3, le responsable de
port peut accorder une autorisation inconditionnelle aux personnes qui veulent exercer cette activité.
(3) Si l’exercice de l’activité est susceptible d’entraîner une des
conséquences interdites à l’article 3, le responsable de port ne
peut accorder l’autorisation relative à cette activité que si :
a) d’une part, il établit des conditions visant à atténuer ou à
prévenir cette conséquence;
b) d’autre part, il énonce les conditions en les affichant à un
endroit bien en vue des personnes qui veulent exercer cette activité ou en les indiquant sur des formulaires facilement accessibles aux personnes qui veulent exercer cette activité.
14. (1) Il est interdit à toute personne d’exercer une activité visée à la colonne 1 de l’annexe si la mention « X » figure à la colonne 2 à moins qu’elle ne respecte, le cas échéant, les conditions
rattachées à l’activité qui sont affichées ou indiquées sur des formulaires.
(2) Si une condition rattachée à l’exercice de l’activité est de
remplir une liste de vérification, la personne qui exerce l’activité
doit garder cette liste facilement accessible aux fins d’inspection.
Authorization to a Person
Autorisation accordée à une personne
15. (1) A harbour official may give an authorization under this
section to a person to conduct, in a harbour, an activity set out in
column 1 of the schedule if
(a) an “X” is set out in column 3; or
(b) an “X” is set out in column 2 and the person or any person
who would be covered by the authorization is unable to comply
with the conditions posted or set out on forms under section 13
for the conduct of the activity.
15. (1) Un responsable de port peut accorder, en vertu du présent article, à une personne l’autorisation d’exercer dans un port
une activité mentionnée à la colonne 1 de l’annexe, dans les cas
suivants :
a) la mention « X » figure à la colonne 3;
b) la mention « X » figure à la colonne 2 et ni la personne ni
aucune personne visée dans l’autorisation n’est en mesure de
respecter les conditions affichées ou indiquées sur des formulaires en vertu de l’article 13 pour l’exercice de l’activité.
(2) À la réception d’une demande d’autorisation et des renseignements exigés en vertu du paragraphe 16(2), le responsable de
port doit, selon le cas :
a) accorder son autorisation;
b) si les conséquences de l’exercice de l’activité sont incertaines ou si l’exercice de l’activité est susceptible d’entraîner
l’une quelconque des conséquences interdites à l’article 3 :
(i) refuser d’accorder son autorisation,
(ii) accorder son autorisation assortie de conditions visant à
atténuer ou à prévenir ces conséquences;
c) refuser son autorisation s’il avait exigé que la personne obtienne une couverture d’assurance, une garantie de bonne fin
ou une garantie relative aux dommages à l’égard de l’exercice
de l’activité et qu’aucune n’a été obtenue ou que celle qui a été
obtenue n’est pas suffisante.
16. (1) Il est interdit à toute personne d’exercer dans un
port une activité mentionnée à la colonne 1 de l’annexe si la mention « X » figure à la colonne 3 à moins que les conditions suivantes ne soient réunies :
a) elle obtient l’autorisation prévue à l’article 15 ou est visée
par l’autorisation accordée en vertu de cet article;
b) elle respecte les conditions dont l’autorisation est assortie, le
cas échéant.
(2) La personne qui demande à un responsable de port l’autorisation d’exercer dans un port une activité lui fournit :
(2) If the conduct of the activity is not likely to have a result
prohibited under section 3, the harbour official may give the authorization without conditions to persons wanting to conduct the
activity.
(3) If the conduct of the activity is likely to have a result prohibited under section 3, the harbour official may give the authorization for the activity only if the harbour official
(a) establishes conditions designed to mitigate or prevent the
result; and
(b) communicates the conditions by posting them in a prominent place clearly visible to persons wanting to conduct the activity or setting them out on forms that are readily available to
persons wanting to conduct the activity.
14. (1) No person shall conduct an activity set out in column 1
of the schedule if an “X” is set out in column 2, unless the person
complies with the conditions, if any, for conducting the activity
that are posted or set out on forms.
(2) On receipt of a request for an authorization and the information required under subsection 16(2), the harbour official must
(a) give their authorization;
(b) if the results of the conduct of the activity are uncertain or if
the conduct of the activity is likely to have any of the results
prohibited under section 3,
(i) refuse to give their authorization, or
(ii) give their authorization subject to conditions designed to
mitigate or prevent the results; or
(c) if the harbour official required that the person obtain insurance coverage, performance security or damage security in respect of the conduct of the activity and none is obtained or that
which is obtained is inadequate, refuse to give their authorization.
16. (1) No person shall, in a harbour, conduct an activity set out
in column 1 of the schedule if an “X” is set out in column 3
unless the person
(a) obtains an authorization under section 15 or is covered by
an authorization given under that section; and
(b) complies with the conditions, if any, of the authorization.
(2) A person who seeks an authorization from a harbour official to conduct an activity in a harbour must provide to the harbour official
502
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
(a) the name and address of the person;
(b) information relevant to the proposed activity and required
by the harbour official to assess the likelihood of the occurrence of any of the results prohibited under section 3;
(c) if required by the harbour official, proof that the person
seeking the authorization has an insurance policy that provides
adequate coverage for the activity, names Her Majesty in right
of Canada as an additional insured and provides for the insurer
to notify the harbour official in the event that the policy is
amended or cancelled; and
(d) if required by the harbour official, performance security and
damage security in respect of the conduct of the activity.
17. A harbour official may cancel an authorization given under
section 15 or change the conditions to which an authorization is
subject if
(a) the conduct of the activity has a result prohibited under section 3 or, because of a change in circumstances, becomes likely
to have such a result or the result of the activity becomes uncertain;
(b) the authorization was based on incorrect or misleading information; or
(c) the person to whom the authorization is given or any person
covered by the authorization does not comply with a condition
of the authorization.
18. (1) If an authorization given under section 15 is cancelled,
the harbour official must give notice of the cancellation to the
person to whom the authorization was given.
(2) The cancellation is effective at the earliest of
(a) the end of the fifth business day after the notice of cancellation is sent by registered mail to the address provided in the
application for the authorization;
(b) two hours after a facsimile or electronic transmission of the
notice of cancellation is sent to the address provided in the application for the authorization; and
(c) immediately on service of the notice of cancellation at the
address provided in the application for the authorization.
a) ses nom et adresse;
b) tout renseignement relatif à l’activité proposée qu’exige le
responsable de port dans le but d’évaluer la probabilité que se
produise l’une des conséquences interdites à l’article 3;
c) si le responsable de port l’exige, la preuve que le demandeur
a souscrit une police d’assurance qui prévoit une couverture
suffisante pour l’activité visée, désigne Sa Majesté du chef du
Canada à titre d’assurée additionnelle et stipule que l’assureur
doit aviser le responsable de port si la police est modifiée ou
annulée;
d) si le responsable de port l’exige, une garantie de bonne fin et
une garantie relative aux dommages à l’égard de l’exercice de
l’activité.
17. Un responsable de port peut annuler l’autorisation accordée
en vertu de l’article 15 ou en changer les conditions dans les cas
suivants :
a) l’exercice de l’activité entraîne une des conséquences interdites à l’article 3 ou, du fait de nouvelles circonstances, la
conséquence est incertaine, ou l’exercice de l’activité devient
susceptible d’entraîner une de ces conséquences;
b) l’autorisation a été obtenue sur la foi de renseignements erronés ou trompeurs;
c) la personne à laquelle l’autorisation a été accordée, ou une
personne visée dans l’autorisation, ne respecte pas les conditions rattachées à l’autorisation.
18. (1) Si l’autorisation accordée en vertu de l’article 15 est annulée, le responsable de port en avise la personne à laquelle
l’autorisation a été accordée.
(2) L’annulation prend effet à la première des occasions suivantes :
a) l’expiration des cinq jours ouvrables suivant l’envoi, par
courrier recommandé, de l’avis d’annulation à l’adresse indiquée dans la demande d’autorisation;
b) l’expiration des deux heures suivant la transmission, par télécopieur ou autre moyen électronique, de l’avis d’annulation à
l’adresse indiquée dans la demande d’autorisation;
c) au moment de la signification de l’avis d’annulation à
l’adresse indiquée dans la demande d’autorisation.
Instructions to Cease, Remove, Return and Restore
Instructions visant la cessation,
l’enlèvement, le retour et la remise
19. (1) A harbour official may instruct a person to take any of
the actions referred to in subsection (2) if
(a) the person conducts an activity for which an authorization
is required under section 15 without first obtaining the authorization or without being covered by one;
(b) the person, or any person covered by the authorization, fails
to comply with a condition of the authorization;
(c) the authorization to conduct the activity is cancelled under
section 17; or
(d) in the case of an activity for which no authorization is required under these Regulations, the conduct of the activity has
a result prohibited under section 3.
19. (1) Un responsable de port peut donner instruction à toute
personne de prendre l’une des mesures prévues au paragraphe (2)
dans les cas suivants :
a) la personne exerce une activité pour laquelle une autorisation est exigée à l’article 15 sans en avoir obtenu une ou sans
être visée par elle;
b) la personne, ou une personne visée par l’autorisation, ne respecte pas les conditions rattachées à l’autorisation;
c) l’autorisation d’exercer l’activité est annulée en vertu de
l’article 17;
d) dans le cas d’une activité pour laquelle aucune autorisation
n’est exigée par le présent règlement, l’exercice de cette activité entraîne une des conséquences interdites à l’article 3.
(2) Les mesures sont les suivantes :
a) cesser l’activité ou respecter les conditions rattachées à
l’activité;
(2) The actions are
(a) to cease the activity or comply with the conditions for conducting the activity; and
503
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
(b) if the person is instructed to cease the activity,
(i) to remove anything brought into the harbour in connection with the activity,
(ii) to return to the harbour anything that was removed from
it in connection with the activity, and
(iii) to restore the property affected by the activity to its former state.
(3) The person must comply immediately with the instructions
of the harbour official.
(4) If the person fails to remove the thing or to restore the
property immediately, the harbour official may conduct the removal or restoration and may store the thing.
b) si la personne reçoit comme instruction de cesser l’activité :
(i) enlever toute chose qui a été apportée dans le port relativement à l’activité,
(ii) retourner au port toute chose qui y a été enlevée relativement à l’activité,
(iii) remettre à l’état initial les biens touchés par l’activité.
(3) La personne est tenue de se conformer immédiatement aux
instructions du responsable de port.
(4) Lorsque la personne ne procède pas immédiatement à
l’enlèvement des choses ou à la remise à l’état initial des biens, le
responsable de port peut procéder à l’enlèvement ou à la remise
en état, y compris l’entreposage des choses.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
20. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
20. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE
(Sections 7 and 11 to 16)
ANNEXE
(articles 7 et 11 à 16)
ACTIVITY LIST
LISTE DES ACTIVITÉS
Item
Column 1
Column 2
Activity
Authorization by
posted signs,
nautical charts,
maps or forms
(section 13)
Column 3
Authorization to
a person
(section 15)
Article
1.
2.
Conducting a diving operation
Conducting a salvage operation
X
X
1.
2.
3.
Transporting, loading, unloading or
transhipping explosives or other
dangerous goods, industrial waste
or pollutants
Bunkering or fuelling
X
3.
X
4.
Carrying out an oil transfer
operation, a chemical transfer
operation or a liquefied gas transfer
operation
Conducting a dredging operation
X
5.
X
6.
7.
Excavating or removing any
material or substance
X
7.
8.
Building, placing, rebuilding,
repairing, altering, moving or
removing any structure or work
Placing or operating a light or day
marker
Casting adrift a ship, log or other
object
X
8.
X
9.
X
10.
4.
5.
6.
9.
10.
11.
Conducting a race, regatta, trial,
demonstration, organized event or
similar activity
X
11.
12.
Causing a fire or explosion,
conducting blasting or setting off
fireworks, including setting off a
flare or other signalling device
X
12.
13.
Placing a placard, bill, sign or
device
504
X
13.
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Activité
Autorisation
affichée ou prévue
par carte marine,
carte ou formulaire
(article 13)
Autorisation
accordée à une
personne
(article 15)
Effectuer une opération de plongée.
Effectuer des opérations de
récupération.
Transporter, charger, décharger ou
transborder des explosifs ou autres
marchandises dangereuses, des
déchets industriels ou des polluants.
Ravitailler en carburant ou
effectuer le mazoutage.
Effectuer des opérations de
transbordement d’hydrocarbures,
de produits chimiques ou de gaz
liquéfié.
Entreprendre des travaux de
dragage.
Effectuer des travaux d’excavation
ou d’enlèvement de matériaux ou
de substances.
Construire, placer, reconstruire,
réparer, modifier, déplacer ou
enlever tout bâtiment ou ouvrage.
Placer ou utiliser des repères
lumineux ou des marques de jour.
Laisser aller à la dérive un navire,
une bille de bois ou quelque autre
objet.
Tenir une course, une régate, un
concours, une manifestation, un
événement organisé ou toute autre
activité similaire.
Causer un incendie ou une
explosion, dynamiter ou lancer des
pièces pyrotechniques, y compris
allumer des fusées éclairantes ou
autres dispositifs de signalisation.
Installer des placards, affiches,
panneaux ou dispositifs.
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
2005-04-06
SCHEDULE — Continued
ANNEXE (suite)
ACTIVITY LIST — Continued
LISTE DES ACTIVITÉS (suite)
Column 1
Column 2
Item
Activity
Authorization by
posted signs,
nautical charts,
maps or forms
(section 13)
14.
15.
16.
Swimming
Venturing out onto ice
Launching a ship by slipway or
crane
17.
Conducting the take-off or landing
of a sea-plane
Laying up a ship
Placing, altering, removing or
relocating an aid to navigation,
buoy, mooring, float, picket, mark
or sign
18.
19.
20.
21.
22.
23.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Mooring or anchoring a floating
structure
Mooring log booms
Fishing or crabbing
Conducting aquacultural research
or operations
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Article
Activité
Autorisation
affichée ou prévue
par carte marine,
carte ou formulaire
(article 13)
Autorisation
accordée à une
personne
(article 15)
14.
15.
16.
Se baigner.
Se risquer sur la glace.
Lancer un navire d’une cale de
construction ou au moyen d’une
grue.
Faire décoller ou amerrir un
hydravion.
Désarmer un navire.
Placer, modifier, enlever ou
déplacer des aides à la navigation,
bouées, dispositifs d’amarrage,
flotteurs, pieux, repères ou
panneaux.
Amarrer ou mouiller une
construction flottante.
Mouiller une estacade.
Pêcher le poisson ou le crabe.
Faire de la recherche ou de
l’exploitation en aquaculture.
Column 3
Authorization to
a person
(section 15)
X
X
X
X
17.
X
X
18.
19.
X
20.
X
X
21.
22.
23.
X
X
X
X
X
X
X
X
X
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie des règlements.)
X
X
Description
Description
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les
ports aménagés et à leur utilisation
Under Transport Canada’s Port Divestiture Program, Transport
Canada (TC) is terminating its administration of federal lands,
including harbour beds, at certain ports, by transfers to various
entities such as other federal departments, Crown Corporations,
harbour commissions, Canada Port Authorities, provincial governments or local interests, including municipalities and local
stakeholders. Once TC’s administration of lands at a public port
ends, the designation of the port as a public port under Part 2 of
the Canada Marine Act (CMA) is repealed, thus the Public Ports
and Public Port Facilities Regulations (PPPPFR), which have
been developed pursuant to Part 2 of the CMA, would no longer
be applicable at the port.
En vertu du Programme de cession des ports de Transports
Canada (TC), TC n’administre plus les terrains domaniaux, non
plus les lits de port, à certains de ceux-ci, en raison de transferts à
divers entités, notamment des ministères fédéraux, des sociétés
d’État, des commissions portuaires, des administrations portuaires
canadiennes, des gouvernements provinciaux ou des intérêts locaux, y compris des municipalités et des intervenants locaux. Une
fois que TC n’est plus chargé d’administrer les terrains dans un
port public, la désignation de port public en vertu de la partie 2 de
la Loi maritime du Canada (LMC) est abrogée, et ainsi le Règlement sur les ports publics et installations portuaires publiques (RPPIPP), pris en vertu de la partie 2 de la LMC, ne s’applique plus à ce port.
Dans le cadre du Programme de cession, des lettres ont été envoyées à d’autres ministères fédéraux pour savoir s’ils étaient
intéressés à acquérir un des 43 lits de port dont TC est responsable. Le ministère de la Défense nationale (MDN) s’est dit intéressé à administrer le lit du port d’Esquimalt (Colombie-Britannique).
Par conséquent, les négociations sont en cours pour que TC transfère au MDN l’administration lit du port d’Esquimalt. Pendant
ces négociations, le MDN a indiqué qu’en raison de la nature de
ses opérations dans le port, il aurait besoin de moyens législatifs
pour réglementer les eaux navigables recouvrant le lit du port, ce
que ses propres règlements ne prévoient pas. Comme le RPPIPP
As part of the Divestiture Program, letters were sent to other
federal departments seeking their interest in acquiring any of
the 43 harbour beds under the purview of TC. The Department of
National Defence (DND) expressed its interest in obtaining administration of the harbour bed at Esquimalt, British Columbia.
Therefore, negotiations have since been underway to transfer
administration of the Esquimalt harbour bed from TC to DND.
During these negotiations, DND indicated that, because of the
nature of its operations in the port, it would require the statutory
means to regulate the navigable waters covering the harbour
bed, which it does not have under its own legislation. Since
505
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
The section entitled, “Authorizations and Instructions for Activities in a Harbour” provides a framework to authorize some
activities that may have an impact on day-to-day navigation and
use of the designated waters of the harbour. The Schedule sets out
the activities which require authorization from a harbour official.
The Regulations provide for authorization to be given to all users
by means of nautical charts, maps, forms or signs in which specific conditions may be outlined if necessary, or it may be given
to a specific person. When an activity is authorized, it may be
subject to conditions designed to protect the safety of persons and
ships, to prevent or mitigate against any adverse environmental
effects in the designated navigable waters of the harbour resulting
from the activity, or subject to any other conditions designed to
mitigate or prevent any results prohibited under these Regulations.
ne s’appliquera plus au port d’Esquimalt une fois que son statut
de port public lui sera retiré, TC s’est engagé à aider le MDN
quant à ses exigences opérationnelles en désignant les eaux navigables comme étant naturelles et aménagées en vertu du paragraphe 104(2) de la LMC, et en concevant un règlement régissant les
eaux navigables dans le port d’Esquimalt aux termes du paragraphe 104(1) de la LMC. Par ailleurs, TC pourra désigner au sein
du MDN des agents de contrôle de la circulation en vertu de
l’article 106 de la LMC, et des agents de l’autorité aux termes de
l’article 108 de cette loi relativement à ces eaux navigables.
Par conséquent, en vertu de l’article 104 de la LMC, le Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les ports
aménagés et à leur utilisation (RNPNPAU) a été élaboré pour
régir, en plus de la sécurité des personnes et des navires, la navigation dans les eaux navigables dans les ports naturels et les ports
aménagés désignés par le gouverneur en conseil, ainsi que
l’utilisation qui en est faite. Cette mesure s’applique plus particulièrement dans le port d’Esquimalt et de la baie de Nanoose.
Certaines dispositions du règlement sont parallèles à celles de
la partie 3 du RPPIPP maintenant en vigueur aux ports publics et
aux installations portuaires publiques de TC. L’objectif est
d’assurer autant d’uniformité que possible entre les deux règlements. On s’attend à ce que cette mesure aide à minimiser la
confusion parmi les usagers qui visitent tant les ports publics et
que les ports naturels et aménagés, et plus particulièrement, le
port public de Victoria et le port naturel et aménagé d’Esquimalt
qui sont avoisinants. Toutefois, les deux règlements sont différents, par exemple le RNPNPAU ne confère que des pouvoirs
réglementaires en ce qui a trait aux eaux navigables.
La partie intitulée « Sécurité des personnes et des navires dans
les ports » porte sur des questions de sécurité en général, comme
l’enlèvement de substances ou d’objets qui se trouveraient dans
les eaux, la protection contre l’incendie, les situations dangereuses, les situations d’urgence, les accidents et les incidents, et les
mesures de précaution. Elle interdit également un certain nombre
d’activités qui pourraient menacer la sécurité ou la santé des personnes, ou altérer la qualité des sédiments ou de l’eau dans les
eaux navigables désignées du port.
La partie intitulée « Autorisations et instructions visant les activités dans les ports » fournit un cadre autorisant certaines activités qui pourraient avoir une incidence sur la navigation dans les
eaux désignées du port et leur utilisation au quotidien. L’annexe
définit les activités qui doivent être autorisées par un responsable
du port. Le règlement traite de l’autorisation accordée à tous les
usagers ou à une personne en particulier au moyen de cartes marines, de cartes, de formulaires ou d’affiches soulignant au besoin
les conditions particulières. Lorsqu’une activité est autorisée, elle
peut être assujettie à des conditions prévues pour préserver la
sécurité des personnes et des navires, prévenir ou atténuer les
effets environnementaux néfastes dans les eaux navigables désignées dans un port résultant d’une activité, ou à toute autre condition prévue pour atténuer ou prévenir une conséquence interdite
en vertu de ce règlement.
Regulations Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations
Règlement sur les ports publics et installations portuaires
publiques
Developed pursuant to subsection 65(1) of the CMA, Part 1 of
the PPPPFR formally describes public ports as certain navigable
waters, including any foreshore, within the jurisdiction of Parliament, and defines the limits of TC’s public ports.
Élaboré en vertu du paragraphe 65(1) de la LMC, le RPPIPP,
partie 1, désigne officiellement les ports publics comme des plans
d’eau navigable, y compris l’estran, relevant du Parlement, et
définit le périmètre des ports publics de TC.
the PPPPFR would not be applicable at Esquimalt when the public port designation has been repealed, TC committed to assisting DND in their operational requirements by designating the
navigable waters as natural and man-made under subsection 104(2) of the CMA and by developing regulations for the
navigable waters within Esquimalt harbour under subsection 104(1) of the CMA. Also, TC would designate certain positions within DND as traffic control officers under section 106 of
the CMA and as enforcement officers under section 108 of
the CMA with respect to those navigable waters.
As such, pursuant to section 104 of the CMA, the Natural
and Man-made Harbour Navigation and Use Regulations
(NMMHNUR) have been created and deal with the navigation
and use, including the safety of persons and ships, within the
navigable waters of a natural and man-made harbour that are designated by the Governor in Council and, more specifically, of
Esquimalt Harbour and Nanoose Bay.
Some of the provisions of these Regulations parallel ones in
Part 3 of the PPPPFR which are now in force at TC’s public ports
and public port facilities. The objective is to maintain as much
consistency between the two sets of regulations as possible. This
is expected to help minimize confusion amongst users who visit
both public ports and natural and man-made harbours, and more
specifically, the neighbouring public port of Victoria and the
natural and man-made harbour of Esquimalt. However, the two
sets of regulations differ, for example, in that the NMMHNUR
only provide regulatory authority respecting navigable waters.
The section entitled, “Safety of Persons and Ships in Harbours”
deals with general safety matters such as removal of substances or
objects from the waters, fire protection, dangerous situations,
emergencies, accidents and incidents, and precautionary measures. It also sets out prohibitions for a number of activities that
may jeopardize safety or health, or activities that may adversely
affect sediment or water quality in the designated navigable waters of the harbour.
506
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
During the negotiations between TC and DND, TC committed
to adjusting the limits of the navigable waters of Esquimalt Harbour at the time of their designation as navigable waters of a natural and man-made harbour. This will adjust regulatory authority
over anchorage areas currently located outside of the Esquimalt
public port limits. Since these anchorage areas are currently located within the limits of the Victoria public port limits, its limits
are being adjusted accordingly.
In addition to the change in the public port limits of Victoria, a
mechanism to remove Esquimalt Harbour and Nanoose Bay from
the PPPPFR has been added. This will allow for their public port
status to be repealed and permit TC to reduce its regulatory responsibility at these ports. Lastly, coming into force provisions
have been added which will allow for a seamless transition from
the public port designation to the navigable waters of a natural
and man-made harbour designation. This will provide that regulatory authority over the designated navigable waters of the harbour
will remain in effect throughout the transfer process.
Lors des négociations entre TC et le MDN, TC s’est engagé à
ajuster le périmètre des eaux navigables du port d’Esquimalt au
moment de leur désignation à titre d’eaux navigables d’un port
naturel et aménagé. Cette mesure permettra d’adapter l’autorité
réglementaire sur les aires de mouillage situées à l’heure actuelle
à l’extérieur du périmètre du port public d’Esquimalt. Comme les
aires de mouillage sont pour le moment à l’intérieur du périmètre
du port public de Victoria, elles seront rajustées en conséquence.
Outre les modifications au périmètre du port public de Victoria,
on a ajouté un mécanisme pour faire en sorte que le RPPIPP ne
s’applique plus à Esquimalt et à la baie de Nanoose. Cette mesure
permettra que leur statut de port public soit abrogé et que TC y
voit ses responsabilités réduites en matière réglementaire à ces
ports. Enfin, des dispositions d’entrée en vigueur ont été ajoutées
et permettront une transition en douceur d’une désignation de port
public à une désignation d’eaux navigables d’un port naturel et
aménagé, en vue de s’assurer que l’autorité réglementaire sur les
eaux navigables désignées du port demeure tout au long du processus de transfert.
Alternatives
Solutions envisagées
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les
ports aménagés et à leur utilisation
Under the status quo, Esquimalt Harbour would remain a public port and TC’s Harbour Master would continue to apply
the PPPPFR there. DND, which has the dominant presence in the
harbour, would continue to be subject to instructions given
by TC’s Harbour Master and would have no control over civilian
activities in the harbour.
As such, the status quo as well as fully voluntary standards
were considered and rejected because they would not allow TC to
discharge its mandate under the Port Divestiture Program. In addition, it would not provide DND any enforcement powers with
respect to navigational activities of civilian vessels. Further, these
options are inconsistent with the objectives of ensuring efficient
navigation and the safety of persons and ships within the designated navigable waters of a natural and man-made harbour, as
outlined in Part 4 of the CMA.
Si on maintient le statu quo, le port d’Esquimalt restera un port
public et le directeur de port de TC continuera d’y appliquer
le RPPIPP. Le MDN, dont la présence est prédominante dans le
port, continuera d’être assujetti aux instructions du directeur de
port de TC et n’aura aucun contrôle sur les activités civiles dans
le port.
D’abord envisagés, le statu quo ainsi que des normes entièrement volontaires ont été rejetés car ces solutions empêcheraient TC de remplir son mandat dans le cadre du Programme de
cession des ports. Par ailleurs, le MDN n’aurait aucun pouvoir
d’application relativement aux activités de navigation des bâtiments civils. En outre, ces options ne cadrent pas avec les objectifs visant à assurer une navigation efficiente et la sécurité des
personnes et des navires dans les eaux navigables désignées d’un
port naturel et aménagé, comme le prévoit la partie 4 de la LMC.
Regulations Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ports publics et
installations portuaires publiques
No other alternatives were considered. These amendments are
required to Part 1 of the PPPPFR in order to adjust regulatory
responsibilities upon the designation of the navigable waters of a
natural and man-made harbour at Esquimalt Harbour and
Nanoose Bay and to fulfill TC’s mandate under the Divestiture
Program.
Aucune autre solution n’a été envisagée. La partie 1 du RPPIPP
doit être modifiée afin d’ajuster les responsabilités réglementaires
sur la désignation des eaux navigables d’un port naturel et aménagé à Esquimalt et à la baie de Nanoose et de permettre à TC de
remplir son mandat aux fins du Programme de cession.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les
ports aménagés et à leur utilisation
Benefits of the Regulations include:
• providing a regime whereby DND officials, in addition to
administering Esquimalt Harbour, would have, as vessel traffic control officers and enforcement officers, the regulatory
responsibility to manage activities, both civilian and military, within the designated navigable waters of these harbours;
• supporting the government’s sustainable development objectives through prevention or mitigation conditions attached to
Les avantages du règlement sont, entre autres, les suivants :
• établit un régime prévoyant que les fonctionnaires du MDN,
en plus d’administrer le lit du port d’Esquimalt, auraient, à
titre d’agents de contrôle de la circulation des bâtiments et
d’agents de l’autorité, la responsabilité réglementaires de gérer les activités, tant civiles que militaires, dans les eaux navigables désignées du port;
• soutient les objectifs de développement durable du gouvernement par des conditions visant la prévention et
507
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
authorization of activities conducted within the designated
navigable waters of natural and man-made harbours; and
• allowing TC to fulfill its mandate under the Divestiture Program by eliminating the harbour’s public port status.
The cost for natural and man-made harbour users to comply
with the Regulations would not increase from that at present.
Regulations Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations
Benefits of the Regulations include:
• allowing TC to fulfill its mandate under the Divestiture Program by repealing the Esquimalt Harbour and Nanoose Bay
designations;
• reducing TC’s regulatory responsibility through the repeal of
Esquimalt Harbour’s and Nanoose Bay’s public port designations and the adjustment of Victoria’s public port limits.
The cost for public port users to comply with the Regulations
would not increase from that at present.
l’atténuation rattachées à l’autorisation d’activités menées
dans les eaux navigables désignées des ports naturels et aménagés;
• permet à TC de remplir son mandat en vertu du Programme
de cession en retirant au port son statut de port public.
Les coûts pour que les usagers des ports naturels et aménagés
se conforment au règlement n’augmenteraient pas par rapport à
ceux en vigueur à l’heure actuelle.
Règlement modifiant le Règlement sur les ports publics et
installations portuaires publiques
Les avantages du règlement sont, entre autres, les suivants :
• permet à TC de remplir son mandat en vertu du Programme
de cession par l’abrogation des désignations du port
d’Esquimalt et de celui de la baie de Nanoose;
• réduit la responsabilité réglementaire de TC par l’abrogation
de la désignation de port public du port d’Esquimalt (et de
celui de la baie de Nanoose) et la réduction du périmètre du
port public de Victoria.
Les coûts pour que les usagers des ports publics se conforment
au règlement n’augmenteraient pas par rapport à ceux en vigueur
à l’heure actuelle.
Strategic Environmental Assessment
Évaluation environnementale stratégique
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les
ports aménagés et à leur utilisation
These Regulations should have the result of reducing adverse
environmental affects on the designated navigable waters of a
natural and man-made harbour. These Regulations generally prohibit activities within the designated waters of natural and manmade harbours that have, or are likely to have an adverse effect
on sediment or water quality.
Ce règlement pourrait servir à réduire les effets environnementaux néfastes sur les eaux navigables désignées des ports naturels
et aménagés. Le règlement interdit généralement les activités sur
les eaux navigables désignées des ports naturels et aménagés qui
altéreraient ou pourraient altérer la qualité des sédiments et de
l’eau.
Regulations Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ports publics et
installations portuaires publiques
These amendments do demonstrate TC’s commitment towards
environmental stewardship. Regulatory responsibilities respecting
the designated navigable waters will be placed in the hands of
officials of DND that will be administering the harbour bed covered by those waters. The repeal of the Esquimalt Harbour and
Nanoose Bay public port designations and the adjustment of the
Victoria public port limits will reduce TC’s regulatory responsibilities.
Pareilles modifications témoignent de l’engagement de TC envers la gérance environnementale. Les responsabilités réglementaires relativement aux eaux navigables désignées reviendront aux
fonctionnaires du MDN qui administreront le lit du port recouvert
de ces eaux. L’abrogation de la désignation de port public
d’Esquimalt et de la baie de Nanoose ainsi que la réduction du
périmètre du port public de Victoria feront en sorte que TC aura
moins de responsabilités réglementaires.
Regulatory Burden
Fardeau de la réglementation
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les
ports aménagés et à leur utilisation
The NMMHNUR will apply instead of the regulatory framework respecting navigable waters under Part 3 of the PPPPFR
which are now in force at Esquimalt Harbour and at Nanoose Bay
and will apply respecting any other navigable waters that in the
future may be designated under subsection 104(2) of the CMA.
As such, no overlapping or duplication of legislation will occur as
a result of the implementation of these Regulations.
Le RNPNPAU se substituera au cadre réglementaire sur les
eaux navigables en vertu de la partie 3 du RPPIPP désormais en
vigueur au port d’Esquimalt et à celui de la baie de Nanoose, et
s’appliquera conformément aux autres eaux navigables qui à
l’avenir, pourraient être désignées aux termes du paragraphe 104(2) de la LMC. Donc, il n’y aura ni chevauchement ni
double emploi de la législation résultant de l’exécution de ce règlement.
508
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
Regulations Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations
No overlap or duplication of legislation will occur as a result of
the implementation of these amendments.
Règlement modifiant le Règlement sur les ports publics et
installations portuaires publiques
Il n’y aura ni chevauchement ni double emploi de la législation
résultant de l’exécution de ce règlement.
Consultation
The pre-consultation period was held in May and June 2003, in
which 379 letters were issued to national and regional users and
stakeholders of TC’s Esquimalt public port, to inform them
of TC’s intent to transfer administration of the Esquimalt harbour
bed to DND and to provide regulatory responsibilities for the
navigable waters of Esquimalt Harbour and Nanoose Bay
to DND, to request their input on the proposed Regulations, and
to inform them of the proposed boundary changes for the Victoria
public port. A total of two comments were received. The first
stakeholder asked whether the anchorage areas that will be included in the new description of Esquimalt Harbour will continue
to be accessible by commercial vessels. It was explained that this
transfer represents little change to the general public or harbour
users. As such, DND has assured TC that the anchorage points
will continue to be accessible to commercial and private boaters.
A second stakeholder requested clarification with respect to what
constitutes an accident or incident and who will be receiving the
incident report. It was explained that once TC transfers administration of Esquimalt Harbour to DND, incident reports would be
directed to DND. However, under the Canada Shipping Act, a
Casualty Report would continue to be required and must be submitted to TC’s Marine Safety Group. With respect to the reporting process, it was explained that DND will be developing Practices and Procedures for use in Esquimalt Harbour upon the transfer of administration of Esquimalt Harbour to DND, and
that DND will establish the requirements users of the harbour will
have to follow when reporting an incident or accident. No further
clarification was requested from these stakeholders.
In addition to the above, the letter of intent and the proposed
Regulations were posted on TC’s Internet site and a notice was
also published in the Fisheries and Oceans Canada “Notice to
Mariners”.
Consultations
La période de consultations préalables a eu lieu en mai et en
juin 2003, pour lesquelles 379 lettres ont été envoyées à nos usagers et intervenants nationaux et régionaux du port public
d’Esquimalt de TC pour les informer de l’intention de TC de
transférer les contrôles administratifs du lit du port d’Esquimalt
au MDN et de lui conférer les responsabilités réglementaires au
titre des eaux navigables du port d’Esquimalt et de la baie de
Nanoose. On leur demandait aussi de commenter le projet de règlement et on les avisait des propositions de changement au périmètre du port public de Victoria. Nous avons reçu deux commentaires. Le premier intervenant se demandait si les bâtiments
commerciaux pourraient toujours avoir accès aux aires de mouillage qui seront prévus dans la nouvelle description du port
d’Esquimalt. On a répondu que ce transfert signifiait peu de
changements pour le grand public et les usagers du port. Par
conséquent, le MDN a assuré à TC que la navigation à des fins
commerciales et privées pourra continuer dans ces points de
mouillage. Un deuxième intervenant demandait des précisions sur
ce que constituait un accident ou un incident et voulait savoir qui
recevrait le rapport d’incident. On a répondu qu’une fois que TC
aura transféré l’administration du port d’Esquimalt au MDN, les
rapports d’incident seront acheminés au MDN. Toutefois, en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada, il faudra continuer de produire un compte rendu de blessures ou de décès et le
remettre à Sécurité maritime de TC. En ce qui a trait à la production de rapport, on explique que le MDN élaborera des pratiques
et des procédures propres au port d’Esquimalt dès son transfert
au MDN, lequel établira les exigences que devront respecter les
usagers du port au moment de rapporter un incident ou un accident. Les intervenants n’ont demandé aucune autre précision.
En plus de ce qui précède, la lettre d’intention et le règlement
proposé ont été affichés dans le site Internet de TC, et Pêches et
Océans Canada a publié de l’information à ce propos dans un Avis
aux navigateurs.
Pre-publication period
These Regulations were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on October 11, 2003 for a consultation period that ended
on November 10, 2003. Following this period of consultation, no
comments were received.
Période de publication au préalable
Ce règlement a été prépublié le 11 octobre 2003 dans la Gazette du Canada Partie I aux fins d’une période de consultation
qui se terminait le 10 novembre 2003. Aucuns commentaires
n’ont été reçus par suite de cette consultation.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use
Regulations
The Minister of Transport will designate, pursuant to sections 106 and 108 of the CMA, vessel traffic control officer positions and enforcement officer positions within DND in respect of
the designated navigable waters of natural and man-made harbours. Sections 56 to 59 of the CMA, incorporated by section 106
of the CMA with such modifications as the circumstances require,
provide vessel traffic control officers with powers to control vessel traffic in designated navigable waters. Part 4 of the CMA provides enforcement officers with powers of inspection, search and
seizure, detention and removal of ships, and the detention, sale
and removal of goods. Section 126 provides that a person is guilty
of an offence if inter alia the person obstructs or hinders an enforcement officer.
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les
ports aménagés et à leur utilisation
Le ministre des Transports désignera, en vertu des articles 106
et 108 de la LMC, des agents de contrôle de la circulation des
bâtiments et des agents de l’autorité au sein du MDN relativement
aux eaux navigables désignées des ports naturels et aménagés.
Les articles 56 à 59 de la LMC, insérés par l’article 106 de
la LMC avec les adaptations nécessaires, confèrent aux agents de
contrôle de la circulation des bâtiments les pouvoirs de contrôler
la circulation des bâtiments dans les eaux navigables désignées.
La partie 4 de la LMC confère aux agents de l’autorité les pouvoirs d’inspection, de fouille, de saisie, de rétention et de déplacement des navires, et de rétention, de vente et de déplacement
des biens. L’article 126 prévoit qu’une personne est coupable
d’un délit, entre autres, si elle fait obstruction à un agent de
l’autorité ou gêne son action.
509
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-73
Section 127 of the CMA provides that a person who contravenes the Regulations is guilty of an offence and liable to a fine
of not more than $5,000 in the case of an individual, and of not
more than $50,000 in the case of a corporation. It further provides
however, that no person shall be found guilty of such an offence
if it is established that the person exercised due diligence to prevent its commission.
L’article 127 de la LMC prévoit qu’une personne qui contrevient au règlement est coupable d’une infraction et est passible
d’une amende maximale de 5 000 $ dans le cas d’un particulier
ou de 50 000 $ dans le cas d’une personne morale. Toutefois, elle
prévoit que nul ne peut être déclaré coupable d’une telle infraction s’il est établi que la personne a exercé toute la diligence raisonnable pour l’empêcher.
Regulations Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ports publics et
installations portuaires publiques
The nature of the amendments to these Regulations is such that
there is no requirement for a compliance mechanism.
La nature des modifications au règlement est telle qu’il n’est
pas nécessaire de se munir d’un mécanisme pour en assurer la
conformité.
Contact
Personne-ressource
Anika Chassé
Acting Senior Advisor
Port Authorities
Port Programs and Divestiture
Transport Canada
330 Sparks Street
Ottawa, Ontario
K1A 0N5
Telephone: (613) 990-0400
FAX: (613) 954-0838
E-mail: chassea@tc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
510
Anika Chassé
Conseillère principale intérimaire
Administrations portuaires
Programmes portuaires et cession
Transports Canada
330, rue Sparks
Ottawa (Ontario)
K1A 0N5
Téléphone : (613) 990-0400
TÉLÉCOPIEUR : (613) 954-0838
Courriel : chassea@tc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-74
Registration
SOR/2005-74 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-74 Le 22 mars 2005
CANADA MARINE ACT
LOI MARITIME DU CANADA
Regulations Amending the Public Ports and Public
Port Facilities Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ports
publics et installations portuaires publiques
P.C. 2005-401
C.P. 2005-401
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to subsections 65(1) and (6) of the Canada Marine Acta, hereby makes the
annexed Regulations Amending the Public Ports and Public Port
Facilities Regulations.
Sur recommandation du ministre des Transports et en vertu des
paragraphes 65(1) et (6) de la Loi maritime du Canadaa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les ports publics et installations portuaires publiques, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
PUBLIC PORTS AND PUBLIC
PORT FACILITIES REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR LES PORTS PUBLICS ET
INSTALLATIONS PORTUAIRES PUBLIQUES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The Public Ports and Public Port Facilities Regulations1
are amended by adding the following after section 3:
1. Le Règlement sur les ports publics et installations portuaires publiques1, est modifié par adjonction, après l’article 3, de
ce qui suit :
3.1 La désignation d’Esquimalt comme port public en vertu de
l’article 1 est abrogée.
3.2 La désignation de Nanoose Bay comme port public en vertu
de l’article 1 est abrogée.
2. Le nom et la description de Esquimalt, à la partie 6 de
l’annexe 1 du même règlement, sont supprimés.
3. Le nom et la description de Nanoose Bay, à la partie 6 de
l’annexe 1 du même règlement, sont supprimés.
4. La description de Victoria, à la partie 6 de l’annexe 1 du
même règlement, est remplacée par ce qui suit :
Toutes les eaux navigables et, le cas échéant, l’estran, à partir
d’une ligne tracée depuis le brise-lames de la pointe Ogden en
direction ouest jusqu’à l’extrémité sud de la pointe Macauley en
direction nord vers le pont Trestle.
3.1 The designation of Esquimalt as a public port under section 1 is repealed.
3.2 The designation of Nanoose Bay as a public port under section 1 is repealed.
2. The name and description of Esquimalt in Part 6 of
Schedule 1 to the Regulations are deleted.
3. The name and description of Nanoose Bay in Part 6 of
Schedule 1 to the Regulations are deleted.
4. The description of Victoria in Part 6 of Schedule 1 to the
Regulations is replaced by the following:
All the navigable waters, including any foreshore, from a line
running from the Ogden Point breakwater in a westerly direction
to the southern end of Macauley Point northward to the Trestle
Bridge.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. (1) Sections 2 and 4 of these Regulations and section 3.1
of the Public Ports and Public Port Facilities Regulations, enacted by section 1 of these Regulations, come into force on the
day on which the navigable waters of the natural or manmade harbour of Esquimalt are designated by the Governor
in Council under subsection 104(2) of the Canada Marine Act.
5. (1) Les articles 2 et 4 du présent règlement et l’article 3.1
du Règlement sur les ports publics et installations portuaires
publiques, édicté par l’article 1 du présent règlement, entrent
en vigueur à la date à laquelle les eaux navigables du port
naturel ou aménagé d’Esquimalt sont déterminées par le gouverneur en conseil en vertu du paragraphe 104(2) de la Loi
maritime du Canada.
(2) L’article 3 du présent règlement et l’article 3.2 du Règlement sur les ports publics et installations portuaires publiques, édicté par l’article 1 du présent règlement, entrent en
vigueur à la date à laquelle les eaux navigables du port naturel ou aménagé de Nanoose Bay sont déterminées par le gouverneur en conseil en vertu du paragraphe 104(2) de la Loi
maritime du Canada.
(2) Section 3 of these Regulations and section 3.2 of the
Public Ports and Public Port Facilities Regulations, enacted by
section 1 of these Regulations, come into force on the day on
which the navigable waters of the natural or man-made harbour of Nanoose Bay are designated by the Governor in
Council under subsection 104(2) of the Canada Marine Act.
———
———
a
a
1
S.C. 1998, c. 10
SOR/2001-154
1
L.C. 1998, ch. 10
DORS/2001-154
511
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-74
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 505, following SOR/2005-73.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
512
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 505, suite au
DORS/2005-73.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-75
Registration
SOR/2005-75 March 22, 2005
Enregistrement
DORS/2005-75 Le 22 mars 2005
CANADIAN FORCES SUPERANNUATION ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA PENSION DE RETRAITE DES FORCES
CANADIENNES
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Regulations Amending the Canadian Forces
Superannuation Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la pension
de retraite des Forces canadiennes
T.B. 2005-831886
C.T. 2005-831886
March 21, 2005
Le 21 mars 2005
The Treasury Board, on the recommendation of the Minister of
National Defence, pursuant to sections 50a and 50.1b of the Canadian Forces Superannuation Act and paragraph 7(2)(b) of the
Financial Administration Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the Canadian Forces Superannuation Regulations.
Sur recommandation du ministre de la Défense nationale et en
vertu des articles 50a et 50.1b de la Loi sur la pension de retraite
des Forces canadiennes et de l’alinéa 7(2)b) de la Loi sur la gestion des finances publiques, le Conseil du Trésor prend le Règlement modifiant le Règlement sur la pension de retraite des Forces
canadiennes, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN
FORCES SUPERANNUATION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
PENSION DE RETRAITE DES FORCES CANADIENNES
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Section 3 of the Canadian Forces Superannuation Regulations1 is replaced by the following:
3. (1) For the purposes of the definition “intermediate engagement” in subsection 2(1) of the Act, the duration of the fixed period of service of a member of the regular force shall be 25 years
continuous service commencing on the date on which the member
was transferred to, enrolled in or re-enrolled in the regular force.
(2) The duration of that period shall be 20 years continuous
service commencing when the member was transferred to, enrolled in or re-enrolled in the regular force if the member had
completed such a period of service before April 1, 2005, or was
serving on such a period of service on that date.
(3) The duration of that period shall be 25 years if, on April 1,
2005, the member was serving on a 20-year continuous period of
service commencing when the member was transferred to, enrolled in or re-enrolled in the regular force and the member agrees
in writing before the end of that period of service to extend it for
an additional five years.
1. L’article 3 du Règlement sur la pension de retraite des
Forces canadiennes1 est remplacé par ce qui suit :
3. (1) Pour l’application de la définition de « engagement de
durée intermédiaire » au paragraphe 2(1) de la Loi, la période de
service d’un membre de la force régulière est de vingt-cinq ans de
service continu à compter de la date de son enrôlement, de son
nouvel enrôlement ou de sa mutation dans la force régulière.
(2) Cette période est de vingt ans dans le cas du membre qui,
avant le 1er avril 2005, a accompli une période de vingt ans de
service continu à compter de la date de son enrôlement, de son
nouvel enrôlement ou de sa mutation dans la force régulière, ou
qui, à cette date, était en train d’accomplir une telle période de
service.
(3) Elle est de vingt-cinq ans dans le cas du membre qui,
le 1er avril 2005, était en train d’accomplir une période de vingt
ans de service continu à compter de la date de son enrôlement, de
son nouvel enrôlement ou de sa mutation dans la force régulière
et qui, avant la fin de cette période, s’engage par écrit à la prolonger de cinq ans.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent règlement entre en vigueur le 1er avril 2005.
2. These Regulations come into force on April 1, 2005.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The amendment to section 3 of these Regulations will revise
the definition of intermediate engagement. The Canadian Forces
La modification de l’article 3 redéfinira le sens qu’il faut donner à la définition de l’engagement de durée intermédiaire. C’est
———
———
a
a
b
1
S.C. 1999, c. 34, s. 146
S.C. 1999, c. 34, s. 147
C.R.C., c. 396
b
1
L.C. 1999, ch. 34, art. 146
L.C. 1999, ch. 34, art. 147
C.R.C., ch. 396
513
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-75
are currently experiencing difficulty in maintaining required staffing levels in both the officer and non-commissioned ranks. In
order to address this issue, initiatives are being undertaken that
are designed to lengthen a member’s career. The amendment to
section 3 will increase the period of an intermediate engagement
from 20 to 25 continuous years of service in the regular force.
This amendment will allow those currently serving on a 20-year
intermediate engagement the opportunity to extend their service
for an additional 5 years, thus increasing their pensionable service, while also meeting the Canadian Forces requirement for
trained and experienced members. Furthermore, all members currently serving on initial engagements and new enrolees who
are selected for further terms of service will only be offered
the 25-year intermediate engagement.
que les Forces canadiennes ont actuellement du mal à maintenir
leurs effectifs à un niveau suffisant, aussi bien chez les officiers
que chez les militaires du rang. Pour régler le problème, elles ont
pris un certain nombre d’initiatives pour prolonger la carrière de
leurs militaires. Ainsi, la modification de l’article 3 allongera de
cinq ans la période de service continu dans la Force régulière, en
faisant passer de 20 à 25 ans l’engagement de durée intermédiaire. Cette modification offrira aux militaires en activité de service qui ont souscrit à un engagement de durée intermédiaire
de 20 ans, l’occasion de prolonger de cinq ans leur carrière et, par
le fait même, d’augmenter le nombre d’années de service ouvrant
droit à pension. Qui plus est, la nouvelle réglementation répondra
aux besoins des Forces canadiennes en leur permettant de garder
à leur service des effectifs qualifiés et expérimentés. Enfin, les
militaires qui en sont à leur premier engagement et les recrues
à qui il est proposé de prolonger leur service ne se verront
plus offrir qu’un contrat d’engagement de durée intermédiaire
de 25 ans.
Alternatives
Solutions envisagées
Since its inception, the provisions of the pension plan for the
Canadian Forces have been set out in statute or regulations. There
is no alternative other than making these Regulations.
Depuis le début, les dispositions du régime de pension des Forces canadiennes sont fixées par la loi ou par règlement. Aucune
solution de rechange n’existe, sauf celle de prendre un règlement.
Application
Application
This amendment will have application to all members serving
on initial engagements. In addition, members serving on intermediate engagements of 20 years at the time of implementation of
the new terms of service, will be offered the option of maintaining their current terms of service or serving on a 25-year intermediate engagement.
Cette modification appliquera à tous les membres servant sur
des engagements initiaux. De plus, lorsque les nouvelles conditions de service seront introduites, il sera offert aux membres
servant sur un engagement de durée intermédiaire de 20 ans,
l’option de conserver leur condition de service actuelle ou de
servir sur un engagement de durée intermédiaire de 25 ans.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The Canadian Forces will benefit by maintaining trained and
experienced members for longer periods of time. Members offered the intermediate engagement of 25 continuous years of service will benefit from longer pensionable service.
The costs of all benefits are paid out of the Canadian Forces
Superannuation Account or the Canadian Forces Pension Fund.
The amendment to the Regulations will produce a nominal decrease in costs.
Les Forces canadiennes bénéficieront à maintenir à leur service
des militaires formés, entraînés et expérimentés. Les militaires
qui se feront offrir un engagement de durée intermédiaire
de 25 ans de service continu profiteront, pour leur part, de la prolongation de service ouvrant droit à pension.
Toutes les prestations proviendront du Compte de pension de
retraite des Forces canadiennes ou de la Caisse de retraite des
Forces canadiennes. La modification du règlement fera diminuer
les coûts de façon modeste.
Consultation
Consultations
The proposed Regulations are administrative in nature and are
internal to the Canadian Forces. They are designed to support the
new longer terms of service that will be offered beginning on
April 1, 2005. Internal consultation has occurred with the Canadian Forces Pension Advisory Committee and stakeholders within
the Assistant Deputy Minister (Human Resources — Military)
Group which is responsible for both pensions and terms of service. External consultation has occurred with the Treasury Board.
La réglementation proposée est de nature administrative et ne
concerne que les Forces canadiennes. Elle vise à appuyer les nouvelles conditions de service qui seront offertes à compter
du 1er avril 2005. Des consultations internes se sont déroulées
auprès des membres du Comité consultatif des Forces canadiennes et des intervenants du Groupe du Sous-ministre adjoint (Ressources humaines – Militaires) de qui relèvent les pensions et les
conditions de service. Les consultations externes ont eu lieu avec
le Conseil du Trésor.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The normal legislative, regulatory and administrative compliance structures will apply, including internal audits, the usual
reports to Parliament and affected members. These Regulations
deal solely with the internal administration of the Canadian
Forces.
Les structures habituelles d’application des dispositions législatives, réglementaires et administratives entreront en jeu, y compris les vérifications internes et les rapports ordinaires au Parlement et aux militaires concernés. La réglementation ne touche
que des questions d’administration interne propres aux Forces
canadiennes.
514
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Contact
Anne Gravelle
Director Pension and Social Programs
National Defence Headquarters
Ottawa, Ontario
K1A 0K2
Telephone: (613) 995-9037
FAX: (613) 996-7912
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-75
Personne-ressource
Anne Gravelle
Directeur – Pensions et programmes sociaux
Quartier général de la Défense nationale
Ottawa (Ontario)
K1A 0K2
Téléphone : (613) 995-9037
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-7912
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
515
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-76
Registration
SOR/2005-76 March 23, 2005
Enregistrement
DORS/2005-76 Le 23 mars 2005
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Order Amending the Canadian Egg Marketing
Levies Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer pour la commercialisation des
œufs au Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Egg
Marketing Agency Proclamationa, established the Canadian Egg
Marketing Agency pursuant to subsection 16(1)b of the Farm
Products Agencies Actc;
Whereas that Agency has been empowered to implement a
marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the proposed Order Amending the Canadian Egg
Marketing Levies Order is an order of a class to which paragraph 7(1)(d)d of that Act applies by reason of section 2 of the
Agencies’ Orders and Regulations Approval Ordere, and has been
submitted to the National Farm Products Council pursuant to
paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
œufsc, créé l’Office canadien de commercialisation des œufs;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs au Canada relève d’une catégorie à laquelle
s’applique l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, conformément à l’article 2
de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements des officese, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet
d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et de l’article 10 de la partie II de
l’annexe de la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des œufsc, l’Office canadien de commercialisation des
œufs prend l’Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs au Canada,
ci-après.
Ottawa (Ontario), le 23 mars 2005
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed Order
after being satisfied that it is necessary for the implementation of
the marketing plan that that Agency is authorized to implement;
Therefore, the Canadian Egg Marketing Agency, pursuant to
paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and section 10 of Part II of the schedule to the Canadian Egg Marketing
Agency Proclamationa, hereby makes the annexed Order Amending the Canadian Egg Marketing Levies Order.
Ottawa, Ontario, March 23, 2005
ORDER AMENDING THE CANADIAN EGG
MARKETING LEVIES ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE
SUR LES REDEVANCES À PAYER POUR LA
COMMERCIALISATION DES ŒUFS AU CANADA
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) Paragraphs 3(1)(a) to (k) of the Canadian Egg Marketing Levies Order1 are replaced by the following:
(a) in the Province of Ontario, $0.3702;
(b) in the Province of Quebec, $0.3010;
(c) in the Province of Nova Scotia, $0.3000;
(d) in the Province of New Brunswick, $0.3200;
(e) in the Province of Manitoba, $0.3100;
(f) in the Province of British Columbia, $0.3647;
1. (1) Les alinéas 3(1)a) à k) de l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs au Canada1
sont remplacés par ce qui suit :
a) dans la province d’Ontario, 0,3702 $;
b) dans la province de Québec, 0,3010 $;
c) dans la province de la Nouvelle-Écosse, 0,3000 $;
d) dans la province du Nouveau-Brunswick, 0,3200 $;
e) dans la province du Manitoba, 0,3100 $;
———
———
a
a
b
c
d
e
1
C.R.C., c. 646
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2003-75
516
b
c
d
e
1
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
C.R.C., ch. 646
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2003-75
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-76
(2) Subsection 3(2) of the Order is replaced by the following:
(2) Subsection (1) ceases to have effect on December 31, 2005.
f) dans la province de la Colombie-Britannique, 0,3647 $;
g) dans la province de l’Île-du-Prince-Edouard, 0,3100 $;
h) dans la province de la Saskatchewan, 0,3150 $;
i) dans la province d’Alberta, 0,3300 $;
j) dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador, 0,315 $;
k) dans les Territoires du Nord-Ouest, 0,3400 $.
(2) Le paragraphe 3(2) de la même ordonnance est remplacé par ce qui suit :
(2) Le paragraphe (1) cesse d’avoir effet le 31 décembre 2005.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie de l’ordonnance.)
This amendment provides for the levy rate to be paid by producers. These levies cease to have effect on December 31, 2005.
La modification prévoit le taux des redevances à payer par les
producteurs. Ce taux de redevance cesse d’avoir effet le 31 décembre 2005.
(g) in the Province of Prince Edward Island, $0.3100;
(h) in the Province of Saskatchewan, $0.3150;
(i) in the Province of Alberta, $0.3300;
(j) in the Province of Newfoundland and Labrador, $0.315; and
(k) in the Northwest Territories, $0.3400.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
517
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-77
Registration
SOR/2005-77 March 24, 2005
Enregistrement
DORS/2005-77 Le 24 mars 2005
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Order Amending the Canadian Broiler Hatching
Egg Marketing Levies Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer pour la commercialisation des
œufs d’incubation de poulet de chair au Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Agency Proclamationa, established the
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency pursuant to
subsection 16(1)b of the Farm Products Agencies Actc;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
œufs d’incubation de poulet de chairc, créé l’Office canadien de
commercialisation des œufs d’incubation de poulet de chair;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en œuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs d’incubation de poulet de chair au Canada
relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)d de
cette loi, conformément à l’article 2 de l’Ordonnance sur
l’approbation des ordonnances et règlements des officese, et a été
soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément
à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet
d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en œuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et de l’article 8 de l’annexe de la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des œufs
d’incubation de poulet de chairc, l’Office canadien de commercialisation des œufs d’incubation de poulet de chair prend
l’Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer
pour la commercialisation des œufs d’incubation de poulet de
chair au Canada, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 24 mars 2005
Whereas the Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the proposed Order Amending the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Levies Order is an order of a class to
which paragraph 7(1)(d)d of that Act applies by reason of section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Ordere,
and has been submitted to the National Farm Products Council
pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council is satisfied that the proposed
Order is necessary for the implementation of the marketing plan
that the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency is
authorized to implement, and has approved the proposed Order;
Therefore, the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing
Agency, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products
Agencies Actc and section 8 of the schedule to the Canadian
Broiler Hatching Egg Marketing Agency Proclamationa, hereby
makes the annexed Order Amending the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Levies Order.
Ottawa, Ontario, March 24, 2005
———
———
a
a
b
c
d
e
SOR/87-40
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
518
b
c
d
e
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/87-40
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SOR/DORS/2005-77
ORDER AMENDING THE CANADIAN
BROILER HATCHING EGG
MARKETING LEVIES
ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE
SUR LES REDEVANCES À PAYER POUR LA
COMMERCIALISATION DES ŒUFS
D’INCUBATION DE POULET DE
CHAIR AU CANADA
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) Paragraphs 2(1)(a) to (e) of the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Levies Order1 are replaced by the
following:
(a) in the Province of Ontario, $0.00819;
(b) in the Province of Quebec, $0.00500;
(c) in the Province of Manitoba, $0.00840;
(d) in the Province of British Columbia, $0.01667; and
(e) in the Province of Alberta, $0.00800.
(2) Subsection 2(3) of the Order is replaced by the following:
(3) Subsections (1) and (2) cease to have effect on March 25,
2006.
1. (1) Les alinéas 2(1)a) à e) de l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs d’incubation
de poulet de chair au Canada1 sont remplacés par ce qui suit :
a) dans la province d’Ontario, 0,00819 $;
b) dans la province de Québec, 0,00500 $;
c) dans la province du Manitoba, 0,00840 $;
d) dans la province de la Colombie-Britannique, 0,01667 $;
e) dans la province d’Alberta, 0,00800 $.
(2) Le paragraphe 2(3) de la même ordonnance est remplacé par ce qui suit :
(3) Les paragraphes (1) et (2) cessent d’avoir effet le 25 mars
2006.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on March 27, 2005.
2. La présente ordonnance entre en vigueur le 27 mars
2005.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie de l’ordonnance.)
These amendments
(a) increase the levy imposed on producers in Ontario, Quebec,
Manitoba, British Columbia and Alberta for broiler hatching
eggs marketed by those producers in interprovincial or export
trade; and
(b) establish March 25, 2006 as the day on which subsections 2(1) and (2) of the Order cease to have effect.
———
1
SOR/2000-92
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Les modifications visent à :
a) augmenter la redevance à payer par tout producteur
de l’Ontario, du Québec, du Manitoba, de la ColombieBritannique et de l’Alberta pour chaque œuf d’incubation de
poulet de chair qu’il commercialise sur le marché interprovincial ou d’exportation;
b) fixer au 25 mars 2006 la date de cessation d’effet des paragraphes 2(1) et (2) de l’ordonnance.
———
1
DORS/2000-92
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
519
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-21
Registration
SI/2005-21 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-21 Le 6 avril 2005
PUBLIC SERVICE MODERNIZATION ACT
LOI SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION
PUBLIQUE
Order Fixing March 31, 2005 as the Date
Repealing the Public Service Staff Relations Act
Décret fixant au 31 mars 2005 la date d’abrogation
de la Loi sur les relations de travail dans la
fonction publique
P.C. 2005-372
C.P. 2005-372
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 285 of
the Public Service Modernization Act, assented to on November 7, 2003, being chapter 22 of the Statutes of Canada, 2003,
hereby fixes March 31, 2005 as the day on which the Public Service Staff Relations Act, being chapter P-35 of the Revised Statutes of Canada, 1985, is repealed.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 285 de la Loi sur la modernisation de la fonction publique,
sanctionnée le 7 novembre 2003, chapitre 22 des Lois du
Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil fixe au 31 mars 2005 la date d’abrogation de la Loi sur les
relations de travail dans la fonction publique, chapitre P-35 des
Lois révisées du Canada (1985).
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes March 31, 2005 as the day on which the Public
Service Staff Relations Act is repealed.
That Act will be replaced by the Public Service Labour Relations Act which comes into force on April 1, 2005.
Le décret fixe au 31 mars 2005 la date d’abrogation de la Loi
sur les relations de travail dans la fonction publique.
Elle sera remplacée par la nouvelle Loi sur les relations de travail
dans la fonction publique qui entrera en vigueur le 1er avril 2005.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
520
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-22
Registration
SI/2005-22 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-22 Le 6 avril 2005
PUBLIC SERVICE MODERNIZATION ACT
LOI SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION
PUBLIQUE
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the
Coming into Force of the Preamble, Certain
Sections and Part 1 of the Public Service Labour
Relations Act
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en
vigueur du préambule, de certains articles et de la
partie 1 la Loi sur les relations de travail dans la
fonction publique
P.C. 2005-373
C.P. 2005-373
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the
recommendation of the Prime Minister, pursuant to subsection 286(1) of the Public Service Modernization Act (the “Act”),
assented to on November 7, 2003, being chapter 22 of the Statutes
of Canada, 2003, hereby fixes April 1, 2005 as the day on which
the preamble, sections 1 to 3 and Part 1 of the Public Service Labour Relations Act, as enacted by section 2 of the Act, come into
force.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu du paragraphe 286(1) de la Loi sur la modernisation de la fonction publique (la « Loi »), sanctionnée le 7 novembre 2003, chapitre 22 des
Lois du Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale
en conseil fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur du
préambule, des articles 1 à 3 et de la partie 1 de la Loi sur les
relations de travail dans la fonction publique, édictée par l’article 2 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes April 1, 2005 as the day on which the preamble, sections 1 to 3 and Part 1 of the Public Service Labour Relations Act come into force.
That Act provides for a labour relations regime in the public
service which is based on greater cooperation and consultation between the employer and bargaining agents, notably by
requiring labour-management consultation committees, enabling
co-development of workplace improvements, enhancing conciliation and providing for negotiated essential services agreements.
Part 1 of that Act eliminates certain managerial and confidential
exclusions and brings the provisions relating to unfair labour
practices up-to-date. It also establishes the Public Service Labour
Relations Board whose mandate is to provide adjudication services, mediation services and compensation analysis and research
services.
Le décret fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur du
préambule, des articles 1 à 3 et de la partie 1 de la Loi sur les
relations de travail dans la fonction publique.
Cette loi institue un régime de relations de travail fondé sur une
collaboration et une consultation accrues entre l’employeur et les
agents négociateurs, notamment en exigeant l’établissement de
comités consultatifs patronaux-syndicaux, en autorisant les démarches d’amélioration conjointe du milieu de travail, en renforçant la conciliation et en permettant la conclusion d’ententes négociées sur les services essentiels. La partie 1 élimine certaines
exclusions de postes de direction et de confiance et précise quelles sont les pratiques déloyales de travail. Elle crée enfin la
Commission des relations de travail dans la fonction publique
chargée de la prestation de services en matière d’arbitrage, de
médiation et d’analyse et de recherche en matière de rénumération.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
521
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-23
Registration
SI/2005-23 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-23 Le 6 avril 2005
PUBLIC SERVICE MODERNIZATION ACT
LOI SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION
PUBLIQUE
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the
Public Service Labour Relations Act
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi sur les
relations de travail dans la fonction publique
P.C. 2005-374
C.P. 2005-374
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the
recommendation of the Minister of Canadian Heritage after
consultation with the Chairperson of the Public Service Labour
Relations Board, pursuant to subsection 286(2) of the Public
Service Modernization Act (the “Act”), assented to on November 7, 2003, being chapter 22 of the Statutes of Canada, 2003,
hereby fixes April 1, 2005 as the day on which Part 2 of the Public Service Labour Relations Act, as enacted by section 2 of the
Act, comes into force, other than subparagraph 209(1)(c)(ii),
paragraph 211(b) and section 231 of that Part.
Sur recommandation de la ministre du Patrimoine canadien,
après consultation du président de la Commission des relations de
travail dans la fonction publique, et en vertu du paragraphe 286(2)
de la Loi sur la modernisation de la fonction publique (la
« Loi »), sanctionnée le 7 novembre 2003, chapitre 22 des Lois du
Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de la
partie 2 de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique, édictée par l’article 2 de la Loi, à l’exception du sousalinéa 209(1)c)(ii), de l’alinéa 211b) et de l’article 231 de cette
partie.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes April 1, 2005 as the day on which Part 2 of the
Public Service Labour Relations Act comes into force, other than
subparagraph 209(1)(c)(ii), paragraph 211(b) and section 231.
Le décret fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de la
partie 2 de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique, à l’exception du sous-alinéa 209(1)c)(ii), de l’alinéa 211b)
et de l’article 231.
Cette loi institue un régime de relations de travail fondé sur une
collaboration et une consultation accrues entre l’employeur et les
agents négociateurs, notamment en exigeant l’établissement de
comités consultatifs patronaux-syndicaux, en autorisant les démarches d’amélioration conjointe du milieu de travail, en renforçant la conciliation et en permettant la conclusion d’ententes négociées sur les services essentiels. La partie 2 prévoit la mise sur
pied de services de gestion des conflits dans les ministères et
contient des dispositions plus détaillées sur les griefs.
That Act provides for a labour relations regime in the public
service which is based on greater cooperation and consultation between the employer and bargaining agents, notably by
requiring labour-management consultation committees, enabling
co-development of workplace improvements, enhancing conciliation and providing for negotiated essential services agreements.
Part 2 of that Act provides for the establishment of conflict management capacity within departments and more comprehensive
grievance provisions.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
522
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-24
Registration
SI/2005-24 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-24 Le 6 avril 2005
PUBLIC SERVICE MODERNIZATION ACT
LOI SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION
PUBLIQUE
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
and Certain Parts of the Public Service Labour
Relations Act
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi et de certaines
parties de la Loi sur les relations de travail dans la
fonction publique
P.C. 2005-375
C.P. 2005-375
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage, pursuant to
subsection 286(1) of the Public Service Modernization Act (the
“Act”), assented to on November 7, 2003, being chapter 22 of the
Statutes of Canada, 2003, hereby fixes April 1, 2005 as the day on
which
(a) Parts 3 and 4 of the Public Service Labour Relations Act, as
enacted by section 2 of the Act, come into force; and
(b) sections 36 to 66 and 88 to 226 of the Act come into force.
Sur recommandation de la ministre du Patrimoine canadien et
en vertu du paragraphe 286(1) de la Loi sur la modernisation de
la fonction publique (la « Loi »), sanctionnée le 7 novembre 2003,
chapitre 22 des Lois du Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée
en vigueur :
a) des parties 3 et 4 de la Loi sur les relations de travail dans la
fonction publique, édictée par l’article 2 de la Loi;
b) des articles 36 à 66 et 88 à 226 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes April 1, 2005 as the day on which Parts 3
and 4 of the Public Service Labour Relations Act and sections 36
to 66 and 88 to 226 of the Public Service Modernization Act come
into force.
Part 3 of the Public Service Labour Relations Act provides that
Part II of the Canada Labour Code, which deals with occupational health and safety, applies to the public service and persons
employed in it.
Part 4 of the Public Service Labour Relations Act sets out administrative procedures, including a requirement that the annual
report of the Public Service Labour Relations Board be tabled in
Parliament through the minister designated for the purposes of
that Act and a requirement that a five-year review of the Act and
its administration and operation be conducted.
Le décret fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur des
parties 3 et 4 de la Loi sur les relations de travail dans la fonction
publique et des articles 36 à 66 et 88 à 226 de la Loi sur la modernisation de la fonction publique.
La partie 3 de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique prévoit que la partie II du Code canadien du travail
qui traite de la santé et de la sécurité au travail s’applique à la
fonction publique et aux personnes qui y sont employées.
La partie 4 de cette loi énonce des procédures administratives,
notamment l’obligation pour la Commission des relations de travail dans la fonction publique d’établir un rapport annuel à être
déposé au Parlement par l’entremise du ministre désigné pour
l’application de cette loi et l’obligation pour ce ministre de veiller
à ce que cette loi et son application fassent l’objet d’un examen
quinquennal.
Les articles 36 à 66 et 88 à 226 de la Loi sur la modernisation
de la fonction publique contiennent des dispositions transitoires et
des modifications corrélatives.
Sections 36 to 66 and 88 to 226 of the Public Service Modernization Act contain transitional provisions and consequential
amendments.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
523
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-25
Registration
SI/2005-25 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-25 Le 6 avril 2005
PUBLIC SERVICE MODERNIZATION ACT
LOI SUR LA MODERNISATION DE LA FONCTION
PUBLIQUE
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi
P.C. 2005-376
C.P. 2005-376
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the President of the Treasury Board, pursuant to
subsection 286(1) of the Public Service Modernization Act, assented to on November 7, 2003, being chapter 22 of the Statutes
of Canada, 2003, hereby fixes April 1, 2005 as the day on which
sections 3, 4, 6 to 11 and 67 of that Act come into force.
Sur recommandation du président du Conseil du Trésor et en
vertu du paragraphe 286(1) de la Loi sur la modernisation de la
fonction publique, sanctionnée le 7 novembre 2003, chapitre 22
des Lois du Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur
des articles 3, 4, 6 à 11 et 67 de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes April 1, 2005 as the day on which sections 3, 4, 6 to 11 and 67 of the Public Service Modernization Act
(the “Act”) come into force.
Sections 3, 4 and 6 to 11 of the Act, along with section 5,
which came into force on December 1, 2004, form Part 2 of the
Act. Part 2 of the Act amends the Financial Administration Act to
put direct responsibility for certain aspects of human resources
management in the hands of deputy heads, subject to policies and
directives of the Treasury Board. New deputy head responsibilities include determining learning and developmental requirements, providing awards and setting standards of discipline. The
amendments to the Financial Administration Act also provide for
annual reporting to Parliament by the President of the Treasury
Board on the application of the human resources management
provisions of the Financial Administration Act.
Le décret fixe au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur des
articles 3, 4, 6 à 11 et 67 de la Loi sur la modernisation de la
fonction publique.
Les articles 3, 4 et 6 à 11 ainsi que l’article 5 — qui est entré en
vigueur le 1er décembre 2004 — constituent la partie 2 de cette
loi. La partie 2 modifie la Loi sur la gestion des finances publiques et vise à remettre la responsabilité directe de certains aspects
de la gestion des ressources humaines entre les mains des administrateurs généraux sous réserve des lignes directrices et directives du Conseil du Trésor. Il appartiendra désormais aux administrateurs généraux de déterminer les besoins de formation et de
perfectionnement, de prévoir des primes, et de fixer des normes
disciplinaires. Les modifications prévoient en outre le dépôt au
Parlement par le président du Conseil du Trésor du rapport annuel
sur l’application des dispositions de la Loi sur la gestion des finances publiques portant sur la gestion des ressources humaines.
L’article 67 est une disposition transitoire découlant des modifications à la Loi sur la gestion des finances publiques.
Section 67 of the Act is a transitional provision that relates to
the amendment to the Financial Administration Act.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
524
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Registration
SI/2005-26 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-26 Le 6 avril 2005
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Certain Ontario Cottage Lot Purchasers
Remission Order
Décret de remise visant certains acheteurs de
lotissements pour chalets en Ontario
P.C. 2005-384
C.P. 2005-384
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a
of the Financial Administration Act, hereby makes the annexed
Certain Ontario Cottage Lot Purchasers Remission Order.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil, estimant que l’intérêt public le justifie, prend le Décret de remise
visant certains acheteurs de lotissements pour chalets en Ontario,
ci-après.
CERTAIN ONTARIO COTTAGE LOT PURCHASERS
REMISSION ORDER
DÉCRET DE REMISE VISANT CERTAINS ACHETEURS
DE LOTISSEMENTS POUR CHALETS EN ONTARIO
REMISSION OF GOODS AND SERVICES TAX
REMISE DE LA TAXE SUR LES PRODUITS ET SERVICES
1. Remission is hereby granted to a purchaser named in column 1 of the schedule, with respect to the purchase by that purchaser of the cottage lot described in column 2 and situated in the
territorial district set out in column 3, of the amount set out in
column 4, representing tax paid under Division II of Part IX of
the Excise Tax Act in respect of that purchase, for which no tax
was payable.
1. Remise est accordée aux acheteurs dont le nom figure à la
colonne 1 de l’annexe de la somme indiquée à la colonne 4, laquelle correspond au montant de la taxe payée, et qui n’aurait pas
dû l’être, aux termes de la section II de la partie IX de la Loi sur
la taxe d’accise relativement à l’achat d’un lotissement pour chalets décrit à la colonne 2 et situé dans le district territorial précisé
à la colonne 3.
CONDITION
CONDITIONS
2. A remission is granted on condition that
(a) the tax paid has not otherwise been rebated, credited, refunded or remitted under Part IX of the Excise Tax Act or the
Financial Administration Act, or by Her Majesty in right of the
Province of Ontario; and
(b) a claim for the remission is made in writing to the Minister
of National Revenue within two years after the day on which
this Order comes into force.
2. La remise est accordée si les conditions suivantes sont réunies :
a) la taxe payée n’a fait l’objet d’un remboursement, d’un crédit ou d’une remise ni par Sa Majesté du chef de la province
d’Ontario, ni en vertu de la partie IX de la Loi sur la taxe
d’accise ou de la Loi sur la gestion des finances publiques;
b) la demande de remise est présentée par écrit au ministre du
Revenu national dans les deux ans suivant la date d’entrée en
vigueur du présent décret.
SCHEDULE
(Section 1)
Column 1
Item Purchaser(s)
1. Adamko, Robert
George
2. Alexiuk, Amil
Alexiuk, Cheryl Anne
3. Alie, Conrad
4. Allard, Edward Joseph
5. Allen, Dale
6. Anderson, James
Lawrence
7. Anderson, Leonard
David
Anderson, Judy Ann
ANNEXE
(article 1)
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
Column 4
Amount ($)
Colonne 1
Article Acheteur(s)
Lot 20, Plan SM-214 Rainy River
822.47
1.
Lot 8, Plan SM-314
Rainy River
262.50
2.
Lot 8, Plan M-388
Lot 6, Plan 55M-447
Lot 32, Plan M-386
Lot 23, Plan M-385
Cochrane
Thunder Bay
Thunder Bay
Thunder Bay
420.00
350.00
371.00
350.00
3.
4.
5.
6.
Lot 1, Plan SM-332
Rainy River
441.00
7.
Adamko, Robert
George
Alexiuk, Amil
Alexiuk, Cheryl Anne
Alie, Conrad
Allard, Edward Joseph
Allen, Dale
Anderson, James
Lawrence
Anderson, Leonard
David
Anderson, Judy Ann
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Montant de
la taxe ($)
Lot 20, Plan SM-214 Rainy River
822,47
Lot 8, Plan SM-314
Rainy River
262,50
Lot 8, Plan M-388
Lot 6, Plan 55M-447
Lot 32, Plan M-386
Lot 23, Plan M-385
Cochrane
Thunder Bay
Thunder Bay
Thunder Bay
420,00
350,00
371,00
350,00
Lot 1, Plan SM-332
Rainy River
441,00
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
525
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
SCHEDULE — Continued
Column 1
Item Purchaser(s)
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
8. Auger, David Charles Lot 11, Plan M-1118
Coupal-Auger, Sousan
9. Bahlieda, Florentine
Lot 1, Plan 55M-460
10. Baillargeon, Raymond Lot 7, Plan M-388
Baillargeon, Pauline
11. Barna, Robert James
Lot 13, Plan M-308
12. Barry, Richard Frances Lot 8, Plan M-380
Barry, Margaret Barbara
ANNEXE (suite)
Column 4
Amount ($)
Colonne 1
Article Acheteur(s)
Sudbury
461.42
8.
Thunder Bay
Thunder Bay
560.00
315.00
9.
10.
Timiskaming
Thunder Bay
455.00
875.00
11.
12.
Sudbury
714.00
13.
Sudbury
307.30
14.
Thunder Bay
714.00
15.
Sudbury
490.00
16.
Thunder Bay
Cochrane
280.00
385.00
17.
18.
Timiskaming
378.00
19.
Thunder Bay
462.00
20.
Thunder Bay
177.10
21.
Cochrane
Timiskaming
966.00
694.17
22.
23.
Thunder Bay
154.00
24.
Thunder Bay
371.00
25.
26. Brown, George Edward Lot 11, Plan M-1100 Sudbury
Kendall, Donald Marvin
420.00
26.
27. Brown, John
28. Brown, Leslie Roy
29. Brown, Neil Francis
Brown, Gene Elizabeth
30. Brownlee, Donna Rose
31. Bruyère, Valarie Marie
32. Busniuk, Kenneth
Stephen
33. Buttman, Lance Walter
34. Caldwell, Donna
Kathleen
35. Cano, Gary Bernardo
Cano, Diane Rose
36. Caouette, Robert Henry
37. Carello, Tony
38. Carignan, Yvan
Carignan, Darkise
39. Cernigoj, Andrew
Joseph
40. Chartrand, Colette
41. Clément, Raymond
Lot 2, Plan 55M-449 Thunder Bay
Lot 13, Plan 55M-451 Thunder Bay
Lot 3, Plan M-400
Thunder Bay
602.00
581.00
462.00
27.
28.
29.
Lot 8, Plan M-411
Lot 7, Plan SM-288
Lot 11, Plan M-373
Thunder Bay
Rainy River
Thunder Bay
350.00
949.67
525.00
30.
31.
32.
Lot 1, Plan M-400
Lot 2, Plan M-593
Thunder Bay
Kenora
483.00
291.20
33.
34.
Lot 4, Plan M-744
Kenora
1,120.00
35.
Lot 14, Plan M-593 Kenora
Lot 21, Plan M-1125 Sudbury
Lot 10, Plan M-374 Cochrane
278.18
679.00
312.00
36.
37.
38.
Lot 3, Plan M-399
Thunder Bay
455.00
39.
Lot 6, Plan M-396
Lot 6, Plan M-386
Cochrane
Cochrane
917.00
175.00
40.
41.
13. Bayley, Gregory Paul Lot 6, Plan M-1126
Bayley, Maryanne
14. Beaulne, Arthur
Lot 4, Plan M-1076
Edmond
Beaulne, Janice
Margaret
15. Bengtsson, Robert Karl Lot 2, Plan M-455
Bengtsson, Ellen Jean
16. Bernier, Moran
Lot 6, Plan M-989
Bernier, Yolande
17. Bertrand, William
Lot 10, Plan M-411
18. Blais, Gérald
Lot 2, Plan M-375
Blais, Claire
19. Bond, Gerald Joseph
Lot 11, Plan M-265
Bond, Ronald Joseph
20. Bougie, Léo Paul
Lot 5, Plan M-400
Bougie, Jan Micheline
21. Bourgoin, Julien
Lot 9, Plan M-210
Bourgoin, Denise
22. Bozicovich, Rita
Lot 11, Plan M-265
23. Breau, Claudette Mary Lot 8, Plan M-307
Jane
24. Brochu, Pierre
Lot 10, Plan M-210
Brochu, Pauline
25. Brooks, Daniel Clarence Lot 7, Plan M-420
526
Colonne 2
Colonne 3
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Auger, David Charles Lot 11, Plan M-1118
Coupal-Auger, Sousan
Bahlieda, Florentine
Lot 1, Plan 55M-460
Baillargeon, Raymond Lot 7, Plan M-388
Baillargeon, Pauline
Barna, Robert James Lot 13, Plan M-308
Barry, Richard Frances Lot 8, Plan M-380
Barry, Margaret
Barbara
Bayley, Gregory Paul Lot 6, Plan M-1126
Bayley, Maryanne
Beaulne, Arthur
Lot 4, Plan M-1076
Edmond
Beaulne, Janice
Margaret
Bengtsson, Robert Karl Lot 2, Plan M-455
Bengtsson, Ellen Jean
Bernier, Moran
Lot 6, Plan M-989
Bernier, Yolande
Bertrand, William
Lot 10, Plan M-411
Blais, Gérald
Lot 2, Plan M-375
Blais, Claire
Bond, Gerald Joseph Lot 11, Plan M-265
Bond, Ronald Joseph
Bougie, Léo Paul
Lot 5, Plan M-400
Bougie, Jan Micheline
Bourgoin, Julien
Lot 9, Plan M-210
Bourgoin, Denise
Bozicovich, Rita
Lot 11, Plan M-265
Breau, Claudette Mary Lot 8, Plan M-307
Jane
Brochu, Pierre
Lot 10, Plan M-210
Brochu, Pauline
Brooks, Daniel
Lot 7, Plan M-420
Clarence
Brown, George Edward Lot 11, Plan M-1100
Kendall, Donald
Marvin
Brown, John
Lot 2, Plan 55M-449
Brown, Leslie Roy
Lot 13, Plan 55M-451
Brown, Neil Francis
Lot 3, Plan M-400
Brown, Gene Elizabeth
Brownlee, Donna Rose Lot 8, Plan M-411
Bruyère, Valarie Marie Lot 7, Plan SM-288
Busniuk, Kenneth
Lot 11, Plan M-373
Stephen
Buttman, Lance Walter Lot 1, Plan M-400
Caldwell, Donna
Lot 2, Plan M-593
Kathleen
Cano, Gary Bernardo Lot 4, Plan M-744
Cano, Diane Rose
Caouette, Robert Henry Lot 14, Plan M-593
Carello, Tony
Lot 21, Plan M-1125
Carignan, Yvan
Lot 10, Plan M-374
Carignan, Darkise
Cernigoj, Andrew
Lot 3, Plan M-399
Joseph
Chartrand, Colette
Lot 6, Plan M-396
Clément, Raymond
Lot 6, Plan M-386
Colonne 4
Montant de
la taxe ($)
Sudbury
461,42
Thunder Bay
Thunder Bay
560,00
315,00
Timiskaming
Thunder Bay
455,00
875,00
Sudbury
714,00
Sudbury
307,30
Thunder Bay
714,00
Sudbury
490,00
Thunder Bay
Cochrane
280,00
385,00
Timiskaming
378,00
Thunder Bay
462,00
Thunder Bay
177,10
Cochrane
Timiskaming
966,00
694,17
Thunder Bay
154,00
Thunder Bay
371,00
Sudbury
420,00
Thunder Bay
Thunder Bay
Thunder Bay
602,00
581,00
462,00
Thunder Bay
Rainy River
Thunder Bay
350,00
949,67
525,00
Thunder Bay
Kenora
483,00
291,20
Kenora
1120,00
Kenora
Sudbury
Cochrane
278,18
679,00
312,00
Thunder Bay
455,00
Cochrane
Cochrane
917,00
175,00
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
SCHEDULE — Continued
Column 1
Item Purchaser(s)
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
42. Colosimo, David
Lot 6, Plan M-380
Anthony
Bain, Corinne McLean
43. Corcoran, Patrick
Lot 12, Plan M-211
Joseph
Corcoran, Ruth Eleanor
44. Coulson, Delmur
Lot 4, Plan SM-338
George
45. Coupal, Wayne
Lot 12, Plan M-1118
Demers, Johanne
Lot 9, Plan M-328
46. Courville, Donald
Joseph
Courville, Louise Lucie
47. Davis, Brian Leopold Lot 4, Plan M-397
Davis, Leona Janet
48. DeAgazio, John
Lot 1, Plan 55M-461
49. Delorme, Yvan
Lot 3, Plan M-1126
Delorme, Patricia Ann
50. DeMontigny, Patrick
Lot 5, Plan M-247
Xavier
51. DeRooy, Gerry William Lot 1, Plan 55M-449
52. Dnistranski, Ernie Jack Lot 4, Plan M-369
Dnistranski, Roberta
Carol
53. Donald, John Robert
Lot 6, Plan M-257
Donald, Marianne
Eleanor
54. Donaldson, Wilfred
Lot 2, Plan M-205
Louis
Lot 3, Plan 53M-1185
55. Donivan, Frederick
Joseph
Donivan, Gail Maryann
56. Doyle, Leslie
Lot 4, Plan M-1118
Doyle, Lilianne
57. Dubreuil, Roland
Lot 6, Plan M-1069
Lemire, Nelson
58. Durand, Robert
Lot 11, Plan M-413
59. Edwin, Brian
Lot 16, Plan M-411
Jensen, Hilding
60. Ellis, Roy
Lot 4, Plan M-269
61. Erickson, Gary Kenneth Lot 6, Plan M-372
Erickson, Cheryl Lynn
62. Erickson, Ralph
Lot 1, Plan 55M-455
Norman
Erickson, Diane Susan
63. Éthier, Robert Antoine Lot 2, Plan M-396
64. Ferren, Eileen
Lot 6, Plan M-413
65. Fournier, Alfred Lloyd Lot 2, Plan M-420
York, Helene Jeanne
66. Fournier, John Derrick Lot 7, Plan M-1128
67. Friesen, Cliff
Lot 2, Plan M-411
68. Gagnon, Jean P.
Lot 7, Plan M-390
Gagnon, Sherry Lynn
69. Gagnon, Oloula Viviane Location RY 263 AOL
Laflamme, Claude
Parts 1 and 2
Joseph
Laflamme-Leroux,
Nicole
Leroux, Pierre René
70. Garvey, William Patrick Lot 19, Plan 53MGarvey, Joanne Elaine 1185
ANNEXE (suite)
Column 4
Amount ($)
Colonne 1
Article Acheteur(s)
Thunder Bay
910.00
42.
Thunder Bay
399.00
43.
Rainy River
441.00
44.
Sudbury
437.50
45.
Timiskaming
747.25
46.
Thunder Bay
350.00
47.
Thunder Bay
Sudbury
840.00
399.00
48.
49.
Cochrane
633.64
50.
Thunder Bay
602.00
51.
Thunder Bay
378.00
52.
Timiskaming
378.00
53.
Algoma
150.50
54.
Thunder Bay
385.00
55.
Sudbury
434.00
56.
Sudbury
337.05
57.
Thunder Bay
Thunder Bay
357.00
322.00
58.
59.
Timiskaming 1,085.00
Thunder Bay 1,015.00
60.
61.
Thunder Bay
679.00
62.
Cochrane
Thunder Bay
Thunder Bay
966.00
315.00
406.00
63.
64.
65.
Sudbury
Thunder Bay
Algoma
490.00
280.00
350.00
66.
67.
68.
Cochrane
409.50
69.
Sudbury
376.78
70.
Colonne 2
Colonne 3
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Colosimo, David
Lot 6, Plan M-380
Anthony
Bain, Corinne McLean
Corcoran, Patrick
Lot 12, Plan M-211
Joseph
Corcoran, Ruth Eleanor
Coulson, Delmur
Lot 4, Plan SM-338
George
Coupal, Wayne
Lot 12, Plan M-1118
Demers, Johanne
Courville, Donald
Lot 9, Plan M-328
Joseph
Courville, Louise Lucie
Davis, Brian Leopold Lot 4, Plan M-397
Davis, Leona Janet
DeAgazio, John
Lot 1, Plan 55M-461
Delorme, Yvan
Lot 3, Plan M-1126
Delorme, Patricia Ann
DeMontigny, Patrick Lot 5, Plan M-247
Xavier
DeRooy, Gerry
Lot 1, Plan 55M-449
William
Dnistranski, Ernie Jack Lot 4, Plan M-369
Dnistranski, Roberta
Carol
Donald, John Robert Lot 6, Plan M-257
Donald, Marianne
Eleanor
Donaldson, Wilfred
Lot 2, Plan M-205
Louis
Donivan, Frederick
Lot 3, Plan 53M-1185
Joseph
Donivan, Gail Maryann
Doyle, Leslie
Lot 4, Plan M-1118
Doyle, Lilianne
Dubreuil, Roland
Lot 6, Plan M-1069
Lemire, Nelson
Durand, Robert
Lot 11, Plan M-413
Edwin, Brian
Lot 16, Plan M-411
Jensen, Hilding
Ellis, Roy
Lot 4, Plan M-269
Lot 6, Plan M-372
Erickson, Gary
Kenneth
Erickson, Cheryl Lynn
Erickson, Ralph
Lot 1, Plan 55M-455
Norman
Erickson, Diane Susan
Éthier, Robert Antoine Lot 2, Plan M-396
Ferren, Eileen
Lot 6, Plan M-413
Fournier, Alfred Lloyd Lot 2, Plan M-420
York, Helene Jeanne
Fournier, John Derrick Lot 7, Plan M-1128
Friesen, Cliff
Lot 2, Plan M-411
Gagnon, Jean P.
Lot 7, Plan M-390
Gagnon, Sherry Lynn
Emplacement RY 263
Gagnon, Oloula
AOL
Viviane
Laflamme, Claude
Parties 1 et 2
Joseph
Laflamme-Leroux,
Nicole
Leroux, Pierre René
Garvey, William
Lot 19, Plan 53MPatrick
1185
Garvey, Joanne Elaine
Colonne 4
Montant de
la taxe ($)
Thunder Bay
910,00
Thunder Bay
399,00
Rainy River
441,00
Sudbury
437,50
Timiskaming
747,25
Thunder Bay
350,00
Thunder Bay
Sudbury
840,00
399,00
Cochrane
633,64
Thunder Bay
602,00
Thunder Bay
378,00
Timiskaming
378,00
Algoma
150,50
Thunder Bay
385,00
Sudbury
434,00
Sudbury
337,05
Thunder Bay
Thunder Bay
357,00
322,00
Timiskaming 1085,00
Thunder Bay 1015,00
Thunder Bay
679,00
Cochrane
Thunder Bay
Thunder Bay
966,00
315,00
406,00
Sudbury
Thunder Bay
Algoma
490,00
280,00
350,00
Cochrane
409,50
Sudbury
376,78
527
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
SCHEDULE — Continued
Column 1
Item Purchaser(s)
71. Gaulin, Lucien
Gaulin, Joanne
72. Gauthier, Wilfred
Joseph
Gauthier, Lea Marie
73. Girard, Jean Claude
Girard, Mariette
Thérèse
74. Groulx, Gary Donald
Groulx, Lidia
75. Groulx, William
Clermont
76. Guindon, Germain
Guindon, Marguerite
77. Guy, Frank Charles
78. Haché, Edmond
Haché, Gisèle
79. Hakkarainen, Timo
Johannes
Hakkarainen, Diane
Claire
80. Hambly, Kenneth John
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
Lot 51, Plan M-248
Cochrane
595.00
71.
Lot 8, Plan M-174
Algoma
490.00
72.
Lot 12, Plan M-1100 Sudbury
378.88
73.
Lot 8, Plan M-211
Thunder Bay
399.00
74.
Lot 2, Plan SM-333
Rainy River
441.00
75.
Lot 8, Plan M-399
Cochrane
320.00
76.
Lot 5, Plan M-770
Lot 2, Plan M-322
Kenora
Timiskaming
560.00
749.00
77.
78.
Lot 3, Plan M-437
Thunder Bay
805.00
79.
Part 1, Plan 54R-1425 Timiskaming
301.00
80.
Sudbury
630.00
81.
Rainy River
429.28
82.
Thunder Bay
560.00
83.
Sudbury
Thunder Bay
308.00
560.00
84.
85.
Algoma
350.00
86.
Thunder Bay
770.00
87.
Sudbury
420.00
88.
Cochrane
371.00
89.
Thunder Bay
Kenora
Algoma
490.00
323.05
490.00
90.
91.
92.
Sudbury
420.00
93.
Timiskaming
Thunder Bay
Cochrane
350.00
280.00
252.00
94.
95.
96.
Kenora
623.00
97.
1,237.25
385.00
98.
99.
840.00
100.
Thunder Bay
700.00
Sudbury
1,400.00
101.
102.
81. Hamel, Raymond
Lot 5, Plan M-1120
Hamel, Margot
82. Hayes, David James
Lot 1, Plan SM-226
Hayes, Maxine
83. Henry, Ronnie
Lot 3, Plan 55M-460
Olson, Roger
84. Hoffren, Allan Olavi
Lot 8, Plan 53M-1147
85. Hopkins, Reginal
Lot 2, Plan 55M-460
Winston
Hopkins, Carol Jane
86. Hutchinson, Dan
Lot 15, Plan M-390
Hutchinson, Freida
87. Iazzolino, Frank
Lot 1, Plan 55M-454
Tallari, Patricia
Lot 18, Plan M-1076
88. Igercich, Richard
Stephen
Parrott, Charles Douglas
89. Jasmin, Donald
Lot 1, Plan M-387
Jasmin, Lilliane
90. Jean, Michael Joseph Lot 5, Plan M-412
91. Jobson, Wayne Ivan
Lot 10, Plan M-593
92. Johns, Roger Owen
Lot 26, Plan M-85
Johns, Karin Julie
93. Johnson, Robert
Lot 7, Plan M-1122
Johnson, Carole
94. Joly, Ronald William Lot 9, Plan M-308
95. Jones, Alan Gregory
Lot 9, Plan M-411
96. Joseph, Germain
Lot 17, Plan M-266
Lecompte, Paul
97. Kaczmarek, Jerry Steve Lot 5, Plan M-757
Kaczmarek, Catherine
Mae
98. Kane, Brian D.
Lot 5, Plan M-1093
99. Karell, Edward Rocco Lot 7, Plan 55M-447
Karell, Emilia Betty
100. Karvonen, John David Lot 1, Plan M-1093
Karvonen, Gloria Jean
101. Keefe, Robert George Lot 2, Plan 55M-461
102. Kesik, Theodore Joseph Lot 1, Plan M-988
528
ANNEXE (suite)
Sudbury
Thunder Bay
Sudbury
Column 4
Amount ($)
Colonne 1
Article Acheteur(s)
Gaulin, Lucien
Gaulin, Joanne
Gauthier, Wilfred
Joseph
Gauthier, Lea Marie
Girard, Jean Claude
Girard, Mariette
Thérèse
Groulx, Gary Donald
Groulx, Lidia
Groulx, William
Clermont
Guindon, Germain
Guindon, Marguerite
Guy, Frank Charles
Haché, Edmond
Haché, Gisèle
Hakkarainen, Timo
Johannes
Hakkarainen, Diane
Claire
Hambly, Kenneth John
Colonne 2
Colonne 3
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Colonne 4
Montant de
la taxe ($)
Lot 51, Plan M-248
Cochrane
595,00
Lot 8, Plan M-174
Algoma
490,00
Lot 12, Plan M-1100 Sudbury
378,88
Lot 8, Plan M-211
Thunder Bay
399,00
Lot 2, Plan SM-333
Rainy River
441,00
Lot 8, Plan M-399
Cochrane
320,00
Lot 5, Plan M-770
Lot 2, Plan M-322
Kenora
Timiskaming
560,00
749,00
Lot 3, Plan M-437
Thunder Bay
805,00
Partie 1, Plan 54R1425
Lot 5, Plan M-1120
Timiskaming
301,00
Sudbury
630,00
Rainy River
429,28
Thunder Bay
560,00
Sudbury
Thunder Bay
308,00
560,00
Algoma
350,00
Thunder Bay
770,00
Sudbury
420,00
Cochrane
371,00
Thunder Bay
Kenora
Algoma
490,00
323,05
490,00
Sudbury
420,00
Timiskaming
Thunder Bay
Cochrane
350,00
280,00
252,00
Kenora
623,00
Hamel, Raymond
Hamel, Margot
Hayes, David James
Lot 1, Plan SM-226
Hayes, Maxine
Henry, Ronnie
Lot 3, Plan 55M-460
Olson, Roger
Hoffren, Allan Olavi Lot 8, Plan 53M-1147
Hopkins, Reginal
Lot 2, Plan 55M-460
Winston
Hopkins, Carol Jane
Hutchinson, Dan
Lot 15, Plan M-390
Hutchinson, Freida
Iazzolino, Frank
Lot 1, Plan 55M-454
Tallari, Patricia
Igercich, Richard
Lot 18, Plan M-1076
Stephen
Parrott, Charles Douglas
Jasmin, Donald
Lot 1, Plan M-387
Jasmin, Lilliane
Jean, Michael Joseph Lot 5, Plan M-412
Jobson, Wayne Ivan
Lot 10, Plan M-593
Johns, Roger Owen
Lot 26, Plan M-85
Johns, Karin Julie
Johnson, Robert
Lot 7, Plan M-1122
Johnson, Carole
Joly, Ronald William Lot 9, Plan M-308
Jones, Alan Gregory Lot 9, Plan M-411
Joseph, Germain
Lot 17, Plan M-266
Lecompte, Paul
Kaczmarek, Jerry Steve Lot 5, Plan M-757
Kaczmarek, Catherine
Mae
Kane, Brian D.
Lot 5, Plan M-1093
Karell, Edward Rocco Lot 7, Plan 55M-447
Karell, Emilia Betty
Karvonen, John David Lot 1, Plan M-1093
Karvonen, Gloria Jean
Keefe, Robert George Lot 2, Plan 55M-461
Kesik, Theodore
Lot 1, Plan M-988
Joseph
Sudbury
Thunder Bay
Sudbury
Thunder Bay
Sudbury
1237,25
385,00
840,00
700,00
1400,00
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
SCHEDULE — Continued
Column 1
Item Purchaser(s)
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
ANNEXE (suite)
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
Amount ($)
Article Acheteur(s)
Thunder Bay
Kenora
Sudbury
Thunder Bay
294.00
560.00
364.00
399.00
103.
104.
105.
106.
Cochrane
Cochrane
Sudbury
364.00
910.00
875.00
107.
108.
109.
Cochrane
280.00
110.
Sudbury
Cochrane
Timiskaming
Thunder Bay
377.48
910.00
770.00
455.00
111.
112.
113.
114.
Thunder Bay 476.00
Chapleau
455.00
115.
116.
Cochrane
364.00
117.
Cochrane
271.13
118.
Cochrane
280.00
119.
Thunder Bay 399.00
120.
Thunder Bay 359.10
121.
Thunder Bay 476.00
Kenora
568.40
122.
123.
Thunder Bay 770.00
124.
Algoma
630.00
Thunder Bay 399.00
125.
126.
Sudbury
441.00
127.
Thunder Bay 399.00
128.
Thunder Bay 350.00
129.
Thunder Bay 700.00
130.
Rainy River
629.58
131.
Rainy River
441.00
132.
Thunder Bay 294.00
133.
Komar, John Clifford Lot 11, Plan M-370
Kowalchuk, David
Lot 6, Plan M-770
Kunze, Peter Joachim Lot 11, Plan M-1069
Kurish, Kenneth Lionel Lot 11, Plan M-366
Kurish, Rosemary
Labrosse, Madeleine
Lot 10, Plan M-399
Laferrière, Pierre Jean Lot 11, Plan M-396
Lambert, Aurèle
Lot 12, Plan M-985
Alexandre
Lambert, Suzanne
Claire
Lamontagne, Lisa
Lot 4, Plan M-232
Noella
Lapierre, Mario Gilles Lot 1, Plan 53M-1185
Lapierre, Roger André Lot 14, Plan M-396
Larivière, Albert
Lot 13, Plan M-328
Larrett, Brian Patrick Lot 24, Plan M-399
Larrett, Joyce Rita
Laurikainen, Kari John Lot 15, Plan M-399
Lavoie, Rénald
Lot 9, Plan M-983
Lavoie, Claire
Lebel, Émilien
Lot 6, Plan M-399
Ouellet, Lise
Léger, André Jacques Lot 6, Plan M-400
Léger, Darkise Pauline
Levasseur, Léo
Lot 5, Plan M-375
Levasseur, Suzanne
Lévesque, Joseph
Lot 10, Plan M-270
Daniel
Lévesque, Guylène
Élise
Lysak, James Richard Lot 6, Plan M-369
Lysak, Rae Elaine
Lysak, Ronald
Lot 14, Plan M-400
MacKinnon, Terrence Lot 4, Plan M-707
Eric
MacKinnon, Judith
Arlene
MacLean, James Colin Lot 3, Plan 55M-440
MacLean, Pamela
MacRae, Gil
Lot 3, Plan M-243
Macodrum, Neil Collins Lot 9, Plan M-387
Macodrum, Darlene
Sondra
127. Maki, Oliver
Lot 4, Plan M-1122
Brazeau, Joanne
128. Marszowski, Bruno
Lot 1, Plan M-166
Marszowski, Irene
129. Martin, Gordon
Lot 9, Plan M-369
Maxwell
Lot 7, Plan 55M-451
130. McDonald, Thomas
Martin
McDonald, Patricia Mae
131. McIntyre, Douglas
Lot 1, Plan SM-338
George
132. McOrmond, Charles
Lot 3, Plan SM-338
Donald
Lot 13, Plan M-370
133. Merkley, Charles
Leonard
Merkley, Marilyn Dawn
Column 4
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Komar, John Clifford Lot 11, Plan M-370
Kowalchuk, David
Lot 6, Plan M-770
Kunze, Peter Joachim Lot 11, Plan M-1069
Kurish, Kenneth Lionel Lot 11, Plan M-366
Kurish, Rosemary
Labrosse, Madeleine Lot 10, Plan M-399
Laferrière, Pierre Jean Lot 11, Plan M-396
Lambert, Aurèle
Lot 12, Plan M-985
Alexandre
Lambert, Suzanne
Claire
Lamontagne, Lisa
Lot 4, Plan M-232
Noella
Lapierre, Mario Gilles Lot 1, Plan 53M-1185
Lapierre, Roger André Lot 14, Plan M-396
Larivière, Albert
Lot 13, Plan M-328
Larrett, Brian Patrick Lot 24, Plan M-399
Larrett, Joyce Rita
Laurikainen, Kari John Lot 15, Plan M-399
Lavoie, Rénald
Lot 9, Plan M-983
Lavoie, Claire
Lebel, Émilien
Lot 6, Plan M-399
Ouellet, Lise
Léger, André Jacques Lot 6, Plan M-400
Léger, Darkise Pauline
Levasseur, Léo
Lot 5, Plan M-375
Levasseur, Suzanne
Lévesque, Joseph
Lot 10, Plan M-270
Daniel
Lévesque, Guylène
Élise
Lysak, James Richard Lot 6, Plan M-369
Lysak, Rae Elaine
Lysak, Ronald
Lot 14, Plan M-400
MacKinnon, Terrence Lot 4, Plan M-707
Eric
MacKinnon, Judith
Arlene
MacLean, James Colin Lot 3, Plan 55M-440
MacLean, Pamela
MacRae, Gil
Lot 3, Plan M-243
Macodrum, Neil
Lot 9, Plan M-387
Collins
Macodrum, Darlene
Sondra
Maki, Oliver
Lot 4, Plan M-1122
Brazeau, Joanne
Marszowski, Bruno
Lot 1, Plan M-166
Marszowski, Irene
Martin, Gordon
Lot 9, Plan M-369
Maxwell
McDonald, Thomas
Lot 7, Plan 55M-451
Martin
McDonald, Patricia
Mae
McIntyre, Douglas
Lot 1, Plan SM-338
George
McOrmond, Charles Lot 3, Plan SM-338
Donald
Merkley, Charles
Lot 13, Plan M-370
Leonard
Merkley, Marilyn
Dawn
Colonne 4
Montant de
la taxe ($)
Thunder Bay
Kenora
Sudbury
Thunder Bay
294,00
560,00
364,00
399,00
Cochrane
Cochrane
Sudbury
364,00
910,00
875,00
Cochrane
280,00
Sudbury
Cochrane
Timiskaming
Thunder Bay
377,48
910,00
770,00
455,00
Thunder Bay 476,00
Chapleau
455,00
Cochrane
364,00
Cochrane
271,13
Cochrane
280,00
Thunder Bay 399,00
Thunder Bay 359,10
Thunder Bay 476,00
Kenora
568,40
Thunder Bay 770,00
Algoma
630,00
Thunder Bay 399,00
Sudbury
441,00
Thunder Bay 399,00
Thunder Bay 350,00
Thunder Bay 700,00
Rainy River
629,58
Rainy River
441,00
Thunder Bay 294,00
529
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
SCHEDULE — Continued
Column 1
Item Purchaser(s)
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
ANNEXE (suite)
Column 4
Amount ($)
Colonne 1
Article Acheteur(s)
134. Mill, Thomas William Lot 1, Plan 55M-458
Mill, Barbara Ann
135. Miller, Randal John
Lot 13, Plan M-388
Miller, Aurore Delia
136. Morbey, Paul Gillian
Lot 6, Plan M-397
Morbey, Susan
Elizabeth
137. Morgan, Donald Murray Lot 6, Plan M-411
Morgan, Kim Eloise
Thunder Bay 560.00
134.
Thunder Bay 315.00
135.
Thunder Bay 350.00
136.
Thunder Bay 280.00
137.
138. Morin, Guy
Lot 6, Plan M-1073
Morin, Raymonde
139. Morris, Gerald
Lot 4, Plan 55M-455
140. Mullen, Robert Daniel Lot 27, Plan M-399
141. Mykulak, William
Lot 1, Plan 55M-440
Alexander
Boulianne, ReineAimée
142. Nadon, Victor
Lot 5, Plan M-388
Alexander
Nadon, Audrey Lucille
143. Napran, Allen Peter
Lot 11, Plan M-1076
Vecsi, Joseph
144. Nicholls, Wilhelmina Lot 12, Plan M-387
Klaasje
145. Nickoluk, Stephen
Lot 10, Plan M-380
Nickoluk, Sylvia
146. Niskanen, David Otto Lot 9, Plan M-397
Niskanen, Margit Viola
147. Onotsky, Elsie Murella Lot 1, Plan M-326
148. Otto, Allan John
Lot 14, Plan M-370
149. Otto, Gregory Joseph Lot 5, Plan 55M-458
Otto, Eva
150. Ouellet, Gaetan André Lot 11, Plan M-399
Ouellet, Nicole Malvina
Sudbury
420.00
138.
Thunder Bay 714.00
Thunder Bay 441.00
Thunder Bay 784.00
139.
140.
141.
Thunder Bay 315.00
142.
Sudbury
322.00
143.
Thunder Bay 399.00
144.
Thunder Bay 875.00
145.
Thunder Bay 350.00
146.
Timiskaming 884.74
Thunder Bay 294.00
Thunder Bay 644.00
147.
148.
149.
Cochrane
364.00
150.
Lot 4, Plan 55M-457 Thunder Bay 693.00
151.
Lot 1, Plan 55M-456 Thunder Bay 679.00
Lot 7, Plan 55M-458 Thunder Bay 581.00
152.
153.
Lot 16, Plan M-308
Timiskaming 350.00
154.
Lot 4, Plan M-769
Kenora
350.00
155.
Lot 9, Plan M-399
Cochrane
389.03
156.
Lot 10, Plan M-657
Sudbury
206.50
157.
Lot 16, Plan M-400
Lot 18, Plan M-328
Thunder Bay 476.00
Timiskaming 735.00
158.
159.
Lot 14, Plan M-438
Kenora
630.00
160.
Lot 9, Plan 55M-449 Thunder Bay 581.00
161.
Lot 9, Plan M-366
Thunder Bay 479.50
162.
Lot 37, Plan M-386
Thunder Bay 392.00
163.
Lot 9, Plan M-211
Thunder Bay 399.00
164.
151. Parker, Bruce Robert
Parker, Alison Gladys
152. Parker, Guy George
153. Payette, James Robert
Payette, Christa
154. Peddie, Dennis
Peddie, Wanda Irene
155. Pedulla, Giorolamo
Tennant, Timothy
156. Pelletier, Gaëtan Corale
Pelletier, Jeannine
157. Penna, Lina
Penna, Michele
158. Pihlaja, Tuula Maija
159. Poirier, Raymond
Poirier, Helen
160. Pollard, Donald Roy
Pollard, Evelyn
Gertrude
161. Potestio, Anthony
Joseph
Potestio, Mario
162. Poulin, André
Rondeau, Georges
163. Rathje, Garry
Taylor, Elaine
164. Rossignol, Laurier
Rossignol, Anita Irène
530
Colonne 2
Colonne 3
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Mill, Thomas William Lot 1, Plan 55M-458
Mill, Barbara Ann
Miller, Randal John
Lot 13, Plan M-388
Miller, Aurore Delia
Morbey, Paul Gillian Lot 6, Plan M-397
Morbey, Susan
Elizabeth
Morgan, Donald
Lot 6, Plan M-411
Murray
Morgan, Kim Eloise
Morin, Guy
Lot 6, Plan M-1073
Morin, Raymonde
Morris, Gerald
Lot 4, Plan 55M-455
Mullen, Robert Daniel Lot 27, Plan M-399
Mykulak, William
Lot 1, Plan 55M-440
Alexander
Boulianne, ReineAimée
Lot 5, Plan M-388
Nadon, Victor
Alexander
Nadon, Audrey Lucille
Napran, Allen Peter
Lot 11, Plan M-1076
Vecsi, Joseph
Nicholls, Wilhelmina Lot 12, Plan M-387
Klaasje
Nickoluk, Stephen
Lot 10, Plan M-380
Nickoluk, Sylvia
Niskanen, David Otto Lot 9, Plan M-397
Niskanen, Margit Viola
Onotsky, Elsie Murella Lot 1, Plan M-326
Otto, Allan John
Lot 14, Plan M-370
Otto, Gregory Joseph Lot 5, Plan 55M-458
Otto, Eva
Ouellet, Gaetan André Lot 11, Plan M-399
Ouellet, Nicole
Malvina
Parker, Bruce Robert Lot 4, Plan 55M-457
Parker, Alison Gladys
Parker, Guy George
Lot 1, Plan 55M-456
Payette, James Robert Lot 7, Plan 55M-458
Payette, Christa
Peddie, Dennis
Lot 16, Plan M-308
Peddie, Wanda Irene
Pedulla, Giorolamo
Lot 4, Plan M-769
Tennant, Timothy
Pelletier, Gaëtan Corale Lot 9, Plan M-399
Pelletier, Jeannine
Penna, Lina
Lot 10, Plan M-657
Penna, Michele
Pihlaja, Tuula Maija
Lot 16, Plan M-400
Poirier, Raymond
Lot 18, Plan M-328
Poirier, Helen
Pollard, Donald Roy Lot 14, Plan M-438
Pollard, Evelyn
Gertrude
Lot 9, Plan 55M-449
Potestio, Anthony
Joseph
Potestio, Mario
Poulin, André
Lot 9, Plan M-366
Rondeau, Georges
Rathje, Garry
Lot 37, Plan M-386
Taylor, Elaine
Rossignol, Laurier
Lot 9, Plan M-211
Rossignol, Anita Irène
Colonne 4
Montant de
la taxe ($)
Thunder Bay 560,00
Thunder Bay 315,00
Thunder Bay 350,00
Thunder Bay 280,00
Sudbury
420,00
Thunder Bay 714,00
Thunder Bay 441,00
Thunder Bay 784,00
Thunder Bay 315,00
Sudbury
322,00
Thunder Bay 399,00
Thunder Bay 875,00
Thunder Bay 350,00
Timiskaming 884,74
Thunder Bay 294,00
Thunder Bay 644,00
Cochrane
364,00
Thunder Bay 693,00
Thunder Bay 679,00
Thunder Bay 581,00
Timiskaming 350,00
Kenora
350,00
Cochrane
389,03
Sudbury
206,50
Thunder Bay 476,00
Timiskaming 735,00
Kenora
630,00
Thunder Bay 581,00
Thunder Bay 479,50
Thunder Bay 392,00
Thunder Bay 399,00
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
SCHEDULE — Continued
Column 1
Item Purchaser(s)
Column 2
Column 3
Legal Description of
Cottage Lot
Territorial
District
165. Roukkula, Lynda
Lot 1, Plan M-399
Marlys
166. Roy, Thérèse
Lot 22, Plan M-381
167. Sauer, Karl John
Lot 6, Plan 55M-449
168. Sawatsky, Harold
Lot 10, Plan M-308
William
169. Schnekenburger, Paul J. Lot 3, Plan SM-274
Schnekenburger,
Sandra L.
170. Shewchuk, William
Lot 6, Plan M-420
171. Simpson, Mary
Lot 5, Plan M-411
172. Sinclair, William
Lot 3, Plan SM-315
Norbert
Sinclair, Mary-Ellen
173. Smith, Colin Scott
Lot 18, Plan M-400
174. Smith, David William Lot 6, Plan M-387
Smith, Marlene Wilma
175. Smith, Lisa Roslyn
Lot 9, Plan M-696
176. Snow, Robert William Lot 5, Plan M-397
James
Snow, Brenda Joyce
177. Stacinski, Philip
Lot 3, Plan M-420
Stacinski, Dorothy Fern
178. Steele, Barry James
Lot 7, Plan SM-314
179. Steele, Gary
Lot 6, Plan M-460
Tait, Teresa Monica
180. Stever, Eric John
Lot 4, Plan M-396
181. Stillwell, Bernard Carl Lot 12, Plan M-399
Stillwell, Jean
Henderson
182. Stromberg, Guy Roy
Lot 3, Plan SM-334
183. Sutherland, Gerald
Lot 6, Plan M-1128
William
Sutherland, Nicole
Denise
184. Swain, Paul Douglas
Lot 3, Plan SM-332
185. Sylvester, Dennis Dale Lot 9, Plan M-382
Sylvester, Sandra Jane
186. Taphorn, Gary James Lot 10, Plan M-388
Taphorn, Pauline
Helene
187. Townsend, Lyle
Lot 7, Plan M-1100
Playford
188. Van Ryn, Peter
Lot 1, Plan M-321
Van Ryn, Margaret
189. Varady, Andrew
Lot 2, Plan M-402
Varady, Gail
190. Viddal, Audrey Ann
Lot 2, Plan SM-314
191. Ward, Kelly Donald
Lot 2, Plan SM-332
192. Warren, James Michael Lot 1, Plan SM-334
193. Weldon, Robert
Lot 6, Plan M-399
194. White, William Robert Lot 6, Plan M-400
White, Darlene Dorothy
195. Whitney, Isaac
Whitney, Jane Frances
196. Wiens, Rudolph Henry
Wiens, Anna
197. Wolframe, Brenda
198. Zarecki, Wayne
Roderick
ANNEXE (suite)
Column 4
Amount ($)
Colonne 1
Article Acheteur(s)
Thunder Bay
427.00
165.
Cochrane
Thunder Bay
Timiskaming
350.00
609.00
350.00
166.
167.
168.
1,050.00
169.
Thunder Bay
Thunder Bay
Rainy River
371.00
322.00
614.02
170.
171.
172.
Thunder Bay
Cochrane
476.00
371.00
173.
174.
Kenora
Thunder Bay
350.00
350.00
175.
176.
Thunder Bay
371.00
177.
Rainy River
Thunder Bay
392.00
560.00
178.
179.
Thunder Bay
Thunder Bay
483.00
427.00
180.
181.
Rainy River
Sudbury
441.00
455.00
182.
183.
Rainy River
Thunder Bay
441.00
1,050.00
184.
185.
Thunder Bay
315.00
186.
Sudbury
385.00
187.
Timiskaming
420.00
188.
Cochrane
525.00
189.
Rainy River
Rainy River
Rainy River
Thunder Bay
Thunder Bay
392.00
441.00
441.00
469.00
490.00
190.
191.
192.
193.
194.
Lot 11, Plan M-412
Thunder Bay
350.00
195.
Lot 7, Plan M-265
Timiskaming
378.00
196.
Lot 2, Plan M-397
Lot 3, Plan M-688
Thunder Bay
Kenora
350.00
640.00
197.
198.
Rainy River
Colonne 2
Colonne 3
Description officielle
du lotissement pour District
chalets
territorial
Roukkula, Lynda
Lot 1, Plan M-399
Marlys
Roy, Thérèse
Lot 22, Plan M-381
Sauer, Karl John
Lot 6, Plan 55M-449
Sawatsky, Harold
Lot 10, Plan M-308
William
Schnekenburger, Paul J. Lot 3, Plan SM-274
Schnekenburger,
Sandra L.
Shewchuk, William
Lot 6, Plan M-420
Simpson, Mary
Lot 5, Plan M-411
Sinclair, William
Lot 3, Plan SM-315
Norbert
Sinclair, Mary-Ellen
Smith, Colin Scott
Lot 18, Plan M-400
Smith, David William Lot 6, Plan M-387
Smith, Marlene Wilma
Smith, Lisa Roslyn
Lot 9, Plan M-696
Snow, Robert William Lot 5, Plan M-397
James
Snow, Brenda Joyce
Stacinski, Philip
Lot 3, Plan M-420
Stacinski, Dorothy Fern
Steele, Barry James
Lot 7, Plan SM-314
Steele, Gary
Lot 6, Plan M-460
Tait, Teresa Monica
Stever, Eric John
Lot 4, Plan M-396
Stillwell, Bernard Carl Lot 12, Plan M-399
Stillwell, Jean
Henderson
Stromberg, Guy Roy Lot 3, Plan SM-334
Sutherland, Gerald
Lot 6, Plan M-1128
William
Sutherland, Nicole
Denise
Swain, Paul Douglas Lot 3, Plan SM-332
Sylvester, Dennis Dale Lot 9, Plan M-382
Sylvester, Sandra Jane
Taphorn, Gary James Lot 10, Plan M-388
Taphorn, Pauline
Helene
Townsend, Lyle
Lot 7, Plan M-1100
Playford
Van Ryn, Peter
Lot 1, Plan M-321
Van Ryn, Margaret
Varady, Andrew
Lot 2, Plan M-402
Varady, Gail
Viddal, Audrey Ann
Lot 2, Plan SM-314
Ward, Kelly Donald
Lot 2, Plan SM-332
Warren, James Michael Lot 1, Plan SM-334
Weldon, Robert
Lot 6, Plan M-399
White, William Robert Lot 6, Plan M-400
White, Darlene
Dorothy
Whitney, Isaac
Lot 11, Plan M-412
Whitney, Jane Frances
Wiens, Rudolph Henry Lot 7, Plan M-265
Wiens, Anna
Wolframe, Brenda
Lot 2, Plan M-397
Zarecki, Wayne
Lot 3, Plan M-688
Roderick
Colonne 4
Montant de
la taxe ($)
Thunder Bay
427,00
Cochrane
Thunder Bay
Timiskaming
350,00
609,00
350,00
Rainy River
1050,00
Thunder Bay
Thunder Bay
Rainy River
371,00
322,00
614,02
Thunder Bay
Cochrane
476,00
371,00
Kenora
Thunder Bay
350,00
350,00
Thunder Bay
371,00
Rainy River
Thunder Bay
392,00
560,00
Thunder Bay
Thunder Bay
483,00
427,00
Rainy River
Sudbury
441,00
455,00
Rainy River
441,00
Thunder Bay 1050,00
Thunder Bay
315,00
Sudbury
385,00
Timiskaming
420,00
Cochrane
525,00
Rainy River
Rainy River
Rainy River
Thunder Bay
Thunder Bay
392,00
441,00
441,00
469,00
490,00
Thunder Bay
350,00
Timiskaming
378,00
Thunder Bay
Kenora
350,00
640,00
531
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-26
EXPLANATORY NOTE
(This note is not part of the Order.)
NOTE EXPLICATIVE
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits the goods and services tax (GST) totaling $98,846.17 to certain purchasers of cottage lots in the Province of Ontario who paid the tax in respect of those lots throughout the period beginning on January 1, 1991 and ending on
December 31, 2001. Those purchasers were leasing the land as
a GST-exempt supply described in paragraph 7(a) of Part I
of Schedule V to the Excise Tax Act immediately before they
bought it. They received misinformation from the Ontario Ministry of Natural Resources to the effect that the purchase of the
cottage lots was taxable, and paid tax in error on the basis of that
advice.
Le décret accorde une remise de la taxe sur les produits et services (TPS) pour un montant total de 98 846,17 $ à certains acheteurs de lotissements pour chalets dans la province d’Ontario, qui
ont payé la taxe sur ces lotissements au cours de la période commençant le 1er janvier 1991 et se terminant le 31 décembre 2001.
Les acheteurs louaient ces lotissements sur une base exonérée de
la TPS au titre de l’alinéa 7a) de la partie I de l’annexe V de la
Loi sur la taxe d’accise immédiatement avant de les acheter. Ils
ont reçu du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario des
renseignements erronés selon lesquels l’achat des lotissements
pour chalets était taxable et, par conséquent, ont payé la taxe par
erreur.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
532
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-27
Registration
SI/2005-27 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-27 Le 6 avril 2005
AN ACT TO AMEND THE CRIMINAL CODE (FIREARMS)
AND THE FIREARMS ACT
FIREARMS ACT
LOI MODIFIANT LE CODE CRIMINEL (ARME À FEU) ET
LA LOI SUR LES ARMES À FEU
LOI SUR LES ARMES À FEU
Order Fixing April 10, 2005 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
and Paragraph 24(2)(c) of the Firearms Act
Décret fixant au 10 avril 2005 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi et de
l’alinéa 24(2)c) de la Loi sur les armes à feu
P.C. 2005-399
C.P. 2005-399
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Solicitor General of Canada,
(a) pursuant to section 57 of An Act to amend the Criminal
Code (firearms) and the Firearms Act (“the Act”), assented
to on May 13, 2003, being chapter 8 of the Statutes of
Canada, 2003, hereby fixes April 10, 2005 as the day on which
subsections 9(1) and (3), sections 13 to 21, 25, 36, 38 and 39 of
the Act, subsections 64(3), (4) and (7) of the Firearms Act, as
enacted by subsection 40(2) of the Act, and sections 41, 42, 44
to 47, 54 and 56 of the Act come into force; and
(b) pursuant to subsection 193(1) of the Firearms Act, assented
to on December 5, 1995, being chapter 39 of the Statutes of
Canada, 1995, hereby fixes April 10, 2005 as the day on which
paragraph 24(2)(c) of the Firearms Act, as enacted by section 18 of the Act, comes into force.
Sur recommandation de la solliciteure générale du Canada, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil :
a) en vertu de l’article 57 de la Loi modifiant le Code criminel
(armes à feu) et la Loi sur les armes à feu (la « Loi »), sanctionnée le 13 mai 2003, chapitre 8 des Lois du Canada (2003),
fixe au 10 avril 2005 la date d’entrée en vigueur des paragraphes 9(1) et (3), des articles 13 à 21, 25, 36, 38 et 39 de
la Loi, des paragraphes 64(3), (4) et (7) de la Loi sur les armes
à feu, édictés par le paragraphe 40(2) de la Loi, et des articles 41, 42, 44 à 47, 54 et 56 de la Loi;
b) en vertu du paragraphe 193(1) de la Loi sur les armes à feu,
sanctionnée le 5 décembre 1995, chapitre 39 des Lois du
Canada (1995), fixe au 10 avril 2005 la date d’entrée en vigueur de l’alinéa 24(2)c) de la Loi sur les armes à feu, édicté
par l’article 18 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
An Act to amend the Criminal Code (firearms) and the Firearms Act (“the Act”), chapter 8, Statutes of Canada, 2003, was
assented to on May 13, 2003. The Act amends the Firearms Act
and Part III of the Criminal Code. It streamlines processes related
to the issuance of various documents under the Firearms Act,
creates the position of Commissioner of Firearms, grandfathers
prohibited handguns to individuals and businesses that registered
or recorded them before the effective date of the prohibition, and
provides a mechanism for making regulations to allow Canada to
ratify international agreements related to firearms.
La Loi modifiant le Code criminel (armes à feu) et la Loi
sur les armes à feu (« la Loi »), chapitre 8 des Lois du
Canada (2003), a reçu la sanction royale le 13 mai 2003. Elle
modifie la Loi sur les armes à feu ainsi que la partie III du Code
criminel. Elle simplifie le processus de délivrance de documents
sous le régime de la Loi sur les armes à feu, crée le poste de
commissaire aux armes à feu, reconnaît les droits acquis en ce qui
concerne les armes de poing prohibées enregistrées par un particulier ou par une entreprise avant la date d’entrée en vigueur de
l’interdiction, et crée un mécanisme de prise de règlements par
lequel le Canada pourra ratifier des accords internationaux en
matière d’armes à feu.
Le décret fixe au 10 avril 2005 la date d’entrée en vigueur des
dispositions suivantes : les paragraphes 9(1) et (3), les articles 13
à 21, 25, 36, 38 et 39 de la Loi, les paragraphes 64(3), (4) et (7)
de la Loi sur les armes à feu, édictés par le paragraphe 40(2) de la
Loi, et les articles 41, 42, 44 à 47, 54 et 56 de la Loi. Ces dispositions traitent des permis, de l’enregistrement des armes à feu, des
autorisations de transport et des autorisations de port d’armes à
feu et ont pour but de simplifier et d’améliorer ces procédés.
L’alinéa 24(2)c) de la Loi sur les armes à feu n’est jamais entré
en vigueur. Le décret fixe au 10 avril 2005 la date d’entrée en
vigueur de cet alinéa, dans sa version édictée par l’article 18 de la
Loi.
L’article 1, les paragraphes 2(1) et 9(2) et les articles 48
à 50 de la Loi sont entrés en vigueur le 30 mai 2003. Le
The Order brings into force on April 10, 2005 the following
provisions: subsections 9(1) and (3), sections 13 to 21, 25, 36, 38
and 39 of the Act, subsections 64(3), (4) and (7) of the Firearms Act, as enacted by subsection 40(2) of the Act, and sections 41, 42, 44 to 47, 54 and 56 of the Act. The amendments
relate to licensing, firearms registration, authorizations to transport and authorizations to carry firearms, and are meant to streamline and improve those processes.
Paragraph 24(2)(c) of the Firearms Act has never been brought
into force. The Order brings this paragraph, as enacted by section 18 of the Act, into force on April 10, 2005.
Section 1, subsections 2(1) and 9(2) and sections 48 to 50
of the Act came into force on May 30, 2003. Subsection 2(2),
533
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
sections 3 to 7, 10 to 12, 22 and 24, subsection 40(1) and sections 43, 52, 53 and 55 of the Act came into force August 15,
2003. The remaining provisions of the Act are not in force at this
time.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
534
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-27
paragraphe 2(2), les articles 3 à 7, 10 à 12, 22 et 24, le paragraphe 40(1) et les articles 43, 52, 53 et 55 de la Loi sont entrés en
vigueur le 15 août 2003. Les autres dispositions de la Loi ne sont
pas encore en vigueur.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7 SI/TR/2005-28
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
Registration
SI/2005-28 April 6, 2005
Enregistrement
TR/2005-28 Le 6 avril 2005
CANADA EDUCATION SAVINGS ACT
LOI CANADIENNE SUR L’ÉPARGNE-ÉTUDES
Order Designating the Minister of Human
Resources and Skills Development as Minister for
Purposes of the Act
Décret désignant le ministre des Ressources
humaines et du Développement des compétences
pour l’application de la Loi
P.C. 2005-420
C.P. 2005-420
March 22, 2005
Le 22 mars 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 4 of the
Canada Education Savings Acta, hereby designates the Minister
of State styled Minister of Human Resources and Skills Development, a member of the Queen’s Privy Council for Canada, as
the Minister for the purposes of that Act.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 4 de la Loi canadienne sur l’épargne-étudesa, Son Excellence
la Gouverneure générale en conseil désigne le ministre d’État
portant le titre de ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, membre du Conseil privé de la
Reine pour le Canada, pour l’application de cette loi.
———
———
a
a
S.C. 2004, c. 26
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
L.C. 2004, ch. 26
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
535
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
P.C.
2005
SOR:
SI:
SOR/2005-55—77
SI/2005-2128
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
SOR/2005-55
Environment
Order 2005-66-01-01 Amending the Domestic Substances List....................
420
SOR/2005-56
Environment
Order 2005-87-01-01 Amending the Domestic Substances List....................
424
SOR/2005-57
Agriculture and Agri-food
Regulations Amending the Canadian Chicken Marketing Quota
Regulations....................................................................................................
427
SOR/2005-58
377
Treasury Board
Order Amending Schedule IV to the Financial Administration Act ..............
429
SOR/2005-59
378
Heritage
Public Service Labour Relations Act Separate Agency Designation Order...
431
SOR/2005-60
380
Heritage
Direction to the CRTC (Reservation of Channels for the Distribution of
CPAC)...........................................................................................................
433
SOR/2005-61
381
Citizenship and Immigration Regulations Amending the Immigration and Refugee Protection
Regulations....................................................................................................
436
SOR/2005-62
382
Agri-food
Canada Production Insurance Regulations ....................................................
441
SOR/2005-63
386
Citizenship and Immigration Regulations Amending the Immigration and Refugee Protection
Regulations....................................................................................................
459
SOR/2005-64
387
Environment
Regulations Amending the Migratory Birds Regulations ..............................
461
SOR/2005-65
388
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1383 –
Clothianidin) ................................................................................................
470
SOR/2005-66
389
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1422 –
Iprovalicarb)..................................................................................................
473
SOR/2005-67
390
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1386 – Kaolin)......
476
SOR/2005-68
391
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1392 –
Isoxadifen-ethyl) ...........................................................................................
479
SOR/2005-69
392
Indian Affairs and Northern
Development
Order Amending Schedule II to the Yukon First Nations Self-Government
Act.................................................................................................................
482
SOR/2005-70
393
Indian Affairs and Northern
Development
Order Amending Schedule I to the Yukon Surface Rights
Board Act ......................................................................................................
484
SOR/2005-71
397
International Trade
Order Amending the Import Control List ......................................................
487
SOR/2005-72
398
Public Safety and Emergency Regulation Amending the Controlled Drugs and Substances Act (Police
Preparedness
Enforcement) Regulations .............................................................................
490
SOR/2005-73
400
Transport
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use Regulations................
499
SOR/2005-74
401
Transport
Regulation Amending the Public Ports and Public Port Facilities
Regulations....................................................................................................
511
SOR/2005-75
Treasury Board
Regulation Amending the Canadian Forces Superannuation Act ..................
513
SOR/2005-76
Agri-food
Order Amending the Canadian Egg Marketing Levies Order........................
516
SOR/2005-77
Agri-food
Order Amending the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Levies
Order .............................................................................................................
518
Prime Minister
Order Fixing March 31, 2005 as the Date Repealing the Public Service
Staff Relations Act ........................................................................................
520
SI/2005-21
372
SI/2005-22
373
Prime Minister
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of the
Preamble, Certain Sections and Part 1 of the Public Service Labour
Relations Act................................................................................................
521
SI/2005-23
374
Heritage
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Public Service Labour Relations Act........................
522
SI/2005-24
375
Heritage
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Act and Certain Parts of the Public Service Labour
Relations Act................................................................................................
523
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Public Service Modernization Act............................
524
SI/2005-25
376
Treasury Board
SI/2005-26
384
Canada Customs and Revenue Certain Ontario Cottage Lot Purchasers Remission Order ............................
Agency
i
525
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
SOR/2005-55—77
SI/2005-21—28
TABLE OF CONTENTS—Continued
Registration
No.
P.C.
2005
SI/2005-27
399
SI/2005-28
420
Department
Name of Statutory Instruments or Other Document
Public Safety and Emergency Order Fixing April 10, 2005 as the Date of the Coming into Force of
Preparedness
Certain Sections of the Act and Paragraph 24(2)(c) of the Firearms Act An
Act to amend the Criminal Code (firearms) and the Firearms Act ................
Prime Minister
Order Designating the Minister of Human Resources and Skills
Development as Minister for Purposes of the Canada Education Savings
Act.................................................................................................................
ii
Page
533
535
2005-04-06
INDEX
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
SOR:
SI:
SOR/2005-5577
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Canada Protection Insurance Regulations..................................................................
Farm Income Protection Act
SOR/2005-62
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Levies Order  Order Amending..........
Farm Products Agencies Act
SI/2005-21—28
Page
Comments
22/03/05
441
n
SOR/2005-77
24/03/05
518
Canadian Chicken Marketing Quota Regulations  Regulations Amending ............
Farm Products Agencies Act
SOR/2005-57
16/03/05
427
Canadian Egg Marketing Levies Order  Order Amending .....................................
Farm Products Agencies Act
SOR/2005-76
23/03/05
516
Canadian Forces Superannuation Regulations  Regulations Amending.................
Canadian Forces Superannuation Act
Financial Administration Act
SOR/2005-75
22/03/05
513
Certain Ontario Cottage Lot Purchasers  Remission Order ....................................
Financial Administration Act
SI/2005-26
06/04/05
525
Controlled Drugs and Substances Act (Police Enforcement) Regulations 
Regulations Amending .........................................................................................
Controlled Drugs and Substances Act
SOR/2005-72
22/03/05
490
Direction to the CRTC (Reservation of Channels for the Distribution of CPAC)......
Broadcasting Act
SOR/2005-60
22/03/05
433
Domestic Substances List  Order 2005-87-01-01 Amending .................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2005-56
16/03/05
424
Domestic Substances List  Order 2005-66-01-01 Amending .................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2005-55
16/03/05
420
Financial Administration Act  Order Amending Schedule IV of the Act...............
Financial Administration Act
SOR/2005-58
22/03/05
429
Food and Drug Regulations (1383 – Clothianidin)  Regulations Amending ..........
Food and Drugs Act
SOR/2005-65
22/03/05
470
Food and Drug Regulations (1386 – Kaolin)  Regulations Amending ..................
Food and Drugs Act
SOR/2005-67
22/03/05
476
Food and Drug Regulations (1392 – Isoxadifen-ethyl)  Regulations Amending....
Food and Drugs Act
SOR/2005-68
22/03/05
479
Food and Drug Regulations (1422 – Iprovalicarb)  Regulations Amending ..........
Food and Drugs Act
SOR/2005-66
22/03/05
473
Immigration and Refugee Protection Regulations  Regulations Amending ...........
Immigration and Refugee Protection Act
SOR/2005-61
22/03/05
436
Immigration and Refugee Protection Regulations  Regulations Amending ...........
Immigration and Refugee Protection Act
SOR/2005-63
22/03/05
459
Import Control List  Order Amending ...................................................................
Export and Import Permits Act
SOR/2005-71
22/03/05
487
Migratory Birds Regulations  Regulations Amending ...........................................
Migratory Birds Convention Act, 1994
SOR/2005-64
22/03/05
461
Natural and Man-made Harbour Navigation and Use Regulations ............................
Canada Marine Act
SOR/2005-73
22/03/05
499
n
SI/2005-28
06/04/05
535
n
SI/2005-22
06/04/05
521
n
SI/2005-23
06/04/05
522
n
Order Designating the Minister of Human Resources and Skills Development as
Minister for Purposes of the Act...........................................................................
Canada Education Savings Act
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of the Preamble,
Certain Sections and Part I of the Act ..................................................................
Public Service Labour Relations Act
Public Service Modernization Act
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the Act ...............................................................................................
Public Service Labour Relations Act
Public Service Modernization Act
iii
Date
n
n
2005-04-06
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 7
SOR/2005-55—77
SI/2005-21—28
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Order Fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the Act and Certain Parts of the Act ..................................................
Public Service Labour Relations Act
Public Service Modernization Act
Date
Page
Comments
SI/2005-24
06/04/05
523
n
SI/2005-25
06/04/05
524
n
SI/2005-27
06/04/05
533
n
Order Fixing March 31, 2005 as the Date Repealing the Act.....................................
Public Service Staff Relations Act
Public Service Modernization Act
SI/2005-21
06/04/05
520
Public Ports and Public Port Facilities Regulations  Regulations Amending .........
Canada Marine Act
SOR/2005-74
22/03/05
511
Public Service Labour Relations Act  Separate Agency Designation Order ..........
Public Service Labour Relations Act
SOR/2005-59
22/03/05
431
Yukon First Nations Self-Government Act  Order Amending Schedule II ............
Yukon First Nations Self-Government Act
SOR/2005-69
22/03/05
482
Yukon Surface Rights Board Act  Order Amending Schedule I ............................
Yukon Surface Rights Board Act
SOR/2005-70
22/03/05
484
Order fixing April 1, 2005 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the Act ...............................................................................................
Public Service Modernization Act
Order fixing April 10, 2005 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the Act and Paragraph 24(2)(c) of the Act  Amending...................
Criminal Code (firearms)
Firearms Act
iv
n
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement
C.P.
2005
DORS/2005-5577
TR/2005-21—28
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Environnement
Arrêté 2005-66-01-01 modifiant la Liste intérieure.......................................
420
DORS/2005-56
Environnement
Arrêté 2005-87-01-01 modifiant la Liste intérieure.......................................
424
DORS/2005-57
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation des poulets.......................................................................
427
DORS/2005-55
Page
DORS/2005-58
377
Conseil du Trésor
Décret modifiant l’annexe IV de la Loi sur la gestion des finances
publiques .......................................................................................................
429
DORS/2005-59
378
Patrimoine
Décret désignant des organismes distincts pour l’application de la Loi sur
les relations de travail dans la fonction publique...........................................
431
DORS/2005-60
380
Patrimoine
Décret d’instructions au CRTC (réservation de canaux pour la distribution
de CPAC) ......................................................................................................
433
DORS/2005-61
381
Citoyenneté et Immigration
Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration et la protection des
réfugiés..........................................................................................................
436
DORS/2005-62
382
Agroalimentaire
Règlement canadien sur l’assurance production ...........................................
441
DORS/2005-63
386
Citoyenneté et Immigration
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration et la protection des
réfugiés..........................................................................................................
459
DORS/2005-64
387
Environnement
Règlement modifiant le Règlement sur les oiseaux migrateurs .....................
461
DORS/2005-65
388
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1383 –
clothianidine)................................................................................................
470
DORS/2005-66
389
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1422 –
iprovalicarbe) ................................................................................................
473
DORS/2005-67
390
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1386 –
kaolin) ...........................................................................................................
476
DORS/2005-68
391
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1392 –
isoxadifen-éthyl)............................................................................................
479
DORS/2005-69
392
Affaires indiennes et du Nord Décret modifiant l’annexe II de la Loi sur l’autonomie gouvernementale
canadien
des premières nations du Yukon....................................................................
482
DORS/2005-70
393
Affaires indiennes et du Nord Décret modifiant l’annexe I de la Loi sur l’Office des droits de surface du
canadien
Yukon............................................................................................................
484
DORS/2005-71
397
Commerce international
Décrets modifiant la Liste des marchandises d’importation contrôlée...........
487
DORS/2005-72
398
Sécurité publique et de la
Protection civile
Règlement modifiant le Règlement sur l’exécution policière de la Loi
réglementant certaines drogues et autres substances .....................................
490
DORS/2005-73
400
Transports
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les ports
aménagés et à leur utilisation.........................................................................
499
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les ports publics et installations
portuaires publiques ......................................................................................
511
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur la pension de retraite des Forces
canadiennes ...................................................................................................
513
DORS/2005-74
401
DORS/2005-75
DORS/2005-76
Agroalimentaire
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la
commercialisation des oeufs au Canada ........................................................
516
DORS/2005-77
Agroalimentaire
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la
commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair au Canada ......
518
TR/2005-21
372
Premier ministre
Décret fixant au 31 mars 2005 la date d’abrogation de la Loi sur les
relations de travail dans la fonction publique ................................................
520
TR/2005-22
373
Premier ministre
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur du préambule,
de certains articles et de la partie 1 de la Loi sur les relations de travail
dans la fonction publique...............................................................................
521
TR/2005-23
374
Patrimoine
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique..........
522
TR/2005-24
375
Patrimoine
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entré en vigueur de certains
articles de la Loi et de certaines parties de la Loi sur les relations de travail
dans la fonction publique...............................................................................
523
v
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7
DORS/2005-55—77
TR/2004-21—28
TABLE DES MATIÈRES—Suite
No d'enregistrement
C.P.
2005
Ministère
Titre du texte de réglementaire ou autre document
TR/2005-25
376
Conseil du Trésor
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi ............................................................................................
524
TR/2005-26
384
Agence des douanes et du
Revenue
Décret de remise visant certains acheteurs de lotissements pour chalets en
Ontario ..........................................................................................................
525
TR/2005-27
399
Sécurité publique et de la
Protection civile
Décret fixant au 10 avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi et de l’alinéa 24(2)(c) de la Loi sur les armes à feu............
533
TR/2005-28
420
Premier ministre
Décret désignant le ministre des Ressources humaines et du
Développement des compétences pour l’application de la Loi......................
535
vi
Page
2005-04-06
INDEX
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, n o 7
DORS:
TR:
DORS/2005-55—77
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
TR/2005-2128
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Date
CRTC (réservation de canaux pour la distribution de CPAC)  Décret
d’instructions........................................................................................................
Radiodiffusion (Loi)
DORS/2005-60
22/03/05
433
n
TR/2005-26
06/04/05
525
n
Décret désignant le ministre des Ressources humaines et du Développement des
compétences pour l’application de la Loi .............................................................
Épargne-études (Loi canadienne)
TR/2005-28
06/04/05
535
n
Décret fixant au 10 avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi et de l’alinéa 24(2)(c) de la Loi sur les armes à feu  Loi modifiant............
Armes à feu (Loi)
TR/2005-27
06/04/05
533
n
TR/2005-23
06/04/05
522
TR/2005-24
06/04/05
523
TR/2005-25
06/04/05
524
TR/2005-21
06/04/05
520
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur du préambule, de
certains articles et de la partie 1 de la Loi.............................................................
Relations de travail dans la fonction publique (Loi)
Modernisation de la fonction publique (Loi)
TR/2005-22
06/04/05
521
L’annexe I de la Loi  Décret modifiant ..................................................................
Office des droits de surface du Yukon (Loi)
DORS/2005-70
22/03/05
484
L’annexe II de la Loi  Décret modifiant.................................................................
Autonomie gouvernementale des premières nations du Yukon (Loi)
DORS/2005-69
22/03/05
482
L’annexe IV de la Loi  Décret modifiant ...............................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
DORS/2005-58
22/03/05
429
L’assurance production  Règlement canadien ........................................................
Protection du revenu agricole (Loi)
DORS/2005-62
22/03/05
441
L’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs au
Canada  Ordonnance modifiant ........................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2005-76
23/03/05
516
L’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des œufs
d’incubation de poulet de chair au Canada  Ordonnance modifiant .................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2005-77
24/03/05
518
Liste des marchandises d’importation contrôlée  Décret modifiant........................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
DORS/2005-71
22/03/05
487
Liste intérieure  Arrêté 2005-87-01-01 modifiant ..................................................
Protection de l’environnement, 1999 (Loi canadienne)
DORS/2005-56
16/03/05
424
Liste intérieure  Arrêté 2005-66-01-01 modifiant ..................................................
Protection de l’environnement, 1999 (Loi canadienne)
DORS/2005-55
16/03/05
420
Organismes distincts pour l’application de la Loi sur les relations de travail dans la
fonction publique  Décret désignant .................................................................
Relations de travail dans la fonction publique (Loi)
DORS/2005-59
22/03/05
431
Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets 
Règlement modifiant ............................................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2005-57
16/03/05
427
Décret de remise visant certains acheteurs de lotissements pour chalet en Ontario ...
Gestion des finances publiques (Loi)
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi ........................................................................................................................
Relations de travail dans la fonction publique (Loi)
Modernisation de la fonction publique (Loi)
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi ........................................................................................................................
Relations de travail dans la fonction publique (Loi)
Modernisation de la fonction publique (Loi)
Décret fixant au 1er avril 2005 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi ........................................................................................................................
Modernisation de la fonction publique (Loi)
Décret fixant au 31 mars 2005 la date d’abrogation de la Loi....................................
Relations de travail dans la fonction publique (Loi)
Modernisation de la fonction publique (Loi)
vii
Page
Commentaires
n
n
n
n
n
n
2005-04-06
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 7
DORS/2005-55—77
TR/2005-21—28
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Date
Page
Règlement relatif à la navigation dans les ports naturels et les ports aménagés et à
leur utilisation.......................................................................................................
Loi maritime du Canada
DORS/2005-73
22/03/05
499
Règlement sur l’exécution policière de la Loi  Règlement modifiant ....................
Drogues et autres substances (Loi réglementant certaines)
DORS/2005-72
22/03/05
490
Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés  Règlement modifiant..
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2005-61
22/03/05
436
Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés  Règlement modifiant..
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2005-63
22/03/05
459
Règlement sur la Loi  Règlement modifiant...........................................................
Pension de retraite des Forces canadiennes (Loi)
Gestion des finances publiques (Loi)
DORS/2005-75
22/03/05
513
Règlement sur les aliments et drogues (1383 – clothianidine)  Règlement
modifiant ..............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2005-65
22/03/05
470
Règlement sur les aliments et drogues (1386 – kaolin)  Règlement modifiant.......
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2005-67
22/03/05
476
Règlement sur les aliments et drogues (1422 – iprovalicarbe)  Règlement
modifiant ..............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2005-66
22/03/05
473
Règlement sur les aliments et drogues (1392 – isoxadifen-éthyl)  Règlement
modifiant ..............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2005-68
22/03/05
479
Règlement sur les oiseaux migrateurs  Règlement modifiant.................................
Convention concernant les oiseaux migrateurs (Loi de 1994)
DORS/2005-64
22/03/05
461
Règlement sur les ports publics et installations portuaires publiques  Règlement
modifiant ..............................................................................................................
Loi maritime du Canada
DORS/2005-74
22/03/05
511
viii
Commentaires
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising