Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 139, no 2
Vol. 139, No. 2
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, JANUARY 26, 2005
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 26 JANVIER 2005
Statutory Instruments 2005
Textes réglementaires 2005
SOR/2005-10 to 15 and SI/2005-1 to 3
DORS/2005-10 à 15 et TR/2005-1 à 3
Pages 56 to 118
Pages 56 à 118
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 12, 2005, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 12 janvier 2005, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Government of Canada Publications,
Public Works and Government Services Canada. Rates will be quoted on
request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada. Le tarif sera indiqué sur demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Government of Canada Publications, Public
Works and Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Publications du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in PDF (Portable Document
Format) and in HTML (HyperText Mark-up Language) as the alternate
format.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en format PDF
(Portable Document Format) et en HTML (langage hypertexte) comme média
substitut.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2005
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2005
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SOR/2005-10
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
January 4, 2005
Enregistrement
DORS/2005-10
Le 4 janvier 2005
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Nova Scotia Rules of Practice Respecting
Applications and Hearings Concerning a
Reduction in the Number of Years of
Imprisonment without Eligibility for Parole
Règles de procédure de la Nouvelle-Écosse sur la
réduction du délai préalable à l’admissibilité à la
libération conditionnelle
The Chief Justice of the Supreme Court of Nova Scotia, pursuant to subsection 745.64(1)a of the Criminal Code, hereby makes
the annexed Nova Scotia Rules of Practice Respecting Applications and Hearings Concerning a Reduction in the Number of
Years of Imprisonment without Eligibility for Parole.
Halifax, Nova Scotia, December 21, 2004
The Honourable Joseph P. Kennedy
Chief Justice of the
Supreme Court of Nova Scotia
En vertu du paragraphe 745.64(1)a du Code criminel, le juge en
chef de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse établit les Règles
de procédure de la Nouvelle-Écosse sur la réduction du délai
préalable à l’admissibilité à la libération conditionnelle, ci-après.
NOVA SCOTIA RULES OF PRACTICE RESPECTING
APPLICATIONS AND HEARINGS CONCERNING A
REDUCTION IN THE NUMBER OF YEARS OF
IMPRISONMENT WITHOUT ELIGIBILITY
FOR PAROLE
RÈGLES DE PROCÉDURE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE
SUR LA RÉDUCTION DU DÉLAI PRÉALABLE À
L’ADMISSIBILITÉ À LA LIBÉRATION
CONDITIONNELLE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Rules.
“Act” means the Criminal Code. (Loi)
“applicant” means a person who makes an application and includes, according to the context, counsel acting for that person.
(requérant)
“application” means an application for a reduction in the number
of years of imprisonment without eligibility for parole made by
an applicant pursuant to subsection 745.6(1) of the Act.
(demande)
“Attorney General” means the Attorney General of Nova Scotia
and includes counsel acting for the Attorney General. (procureur général)
“Chief Justice” means the Chief Justice of the Supreme Court of
Nova Scotia. (juge en chef)
“judge” means a judge of the Supreme Court of Nova Scotia.
(juge)
“local prothonotary” means the prothonotary of the Supreme
Court of Nova Scotia for the county in which a pre-hearing
conference or hearing in respect of an application takes place.
(protonotaire local)
“presiding judge” means the judge designated by the Chief Justice
pursuant to subsection 745.61(5) of the Act to empanel a jury.
(juge qui préside)
“prothonotary” means the prothonotary of the Supreme Court of
Nova Scotia at Halifax. (protonotaire)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent aux présentes règles.
« demande » Demande de réduction du délai préalable à la libération conditionnelle présentée en vertu du paragraphe 745.6(1)
de la Loi. (application)
« juge » Juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse. (judge)
« juge en chef » Le juge en chef de la Cour suprême de la
Nouvelle-Écosse. (Chief Justice)
« juge qui préside » Le juge chargé par le juge en chef en vertu du
paragraphe 745.61(5) de la Loi de constituer un jury. (presiding
judge)
« Loi » Le Code criminel. (Act)
« procureur général » Le procureur général de la Nouvelle-Écosse
ou l’avocat qui le représente. (Attorney General)
« protonotaire » Le protonotaire de la Cour suprême de la
Nouvelle-Écosse à Halifax. (prothonotary)
« protonotaire local » Le protonotaire de la Cour suprême de la
Nouvelle-Écosse pour le comté où a lieu la conférence préparatoire relative à une demande ou l’audition d’une demande.
(local prothonotary)
« requérant » Personne qui présente une demande ou, selon le
contexte, l’avocat qui la représente. (applicant)
———
———
a
a
S.C. 1996, c. 34, s. 2(2)
56
Halifax (Nouvelle-Écosse), le 21 décembre 2004
Le juge en chef de la
Cour suprême de la Nouvelle-Écosse,
Joseph P. Kennedy
L.C. 1996, ch. 34, par. 2(2)
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
APPLICATION
DEMANDE
Application for Reduction
Demande de réduction
2. An application shall be in writing in Form A set out in the
schedule and shall indicate
(a) the applicant’s full name and date of birth;
(b) the name and place of the institution in which the applicant
is detained;
(c) the name and place of each institution in which the applicant has been detained since the time of the applicant’s arrest
for the offence that is the subject of the application and the date
of entry into each of those institutions;
(d) the offence and the sentence in respect of which the application is made, the dates of conviction and sentencing and the
place of trial;
(e) any sentence, in addition to the sentence in respect of which
the application is made, that the applicant is serving at the time
of the application and the date and place of the imposition of
that sentence and the offence in respect of which the sentence
was imposed;
(f) the grounds to be relied on in support of the application,
stated precisely and concisely;
(g) a statement of the relief sought; and
(h) the applicant’s address for service.
2. La demande est présentée par écrit selon le formulaire A figurant à l’annexe et comporte les renseignements suivants :
a) les nom et prénoms du requérant, ainsi que sa date de naissance;
b) les nom et lieu de l’établissement où le requérant est détenu;
c) les nom et lieu de tout établissement où le requérant a été détenu depuis son arrestation pour l’infraction qui fait l’objet de
la demande, ainsi que la date où le requérant y est entré;
d) l’infraction et la peine qui font l’objet de la demande, la date
de la déclaration de culpabilité, la date à laquelle la peine a été
infligée et le lieu du procès;
e) toute peine que le requérant purge au moment de la présentation de la demande en sus de celle qui fait l’objet de la demande, ainsi que les dates du prononcé de la peine et l’infraction pour laquelle cette peine a été infligée;
f) les motifs invoqués à l’appui de la demande, exposés avec
précision et concision;
g) le redressement demandé;
h) l’adresse du requérant aux fins de signification.
Affidavit
Affidavit
3. An application shall be supported by an affidavit of the applicant in Form B set out in the schedule.
3. La demande est appuyée de l’affidavit du requérant, rédigé
selon le formulaire B figurant à l’annexe.
Filing of Application
Dépôt de la demande
4. An application, together with an affidavit referred to in section 3, shall be filed with the prothonotary.
4. La demande et l’affidavit du requérant sont déposés auprès
du protonotaire.
Service
Signification
5. (1) Immediately after an application is filed with the prothonotary, the applicant shall cause the application to be served on
(a) the Solicitor General of Canada;
(b) the Attorney General; and
(c) the officer in charge of the institution in which the applicant
is detained.
(2) The service of an application may be effected by registered
mail, in which case it is deemed to have been effected on the seventh day after the day on which the application was mailed.
(3) Proof of the service of an application may be established by
filing with the prothonotary an affidavit of the person who effected the service.
(4) Proof of service of an application shall be filed with the
prothonotary no later than seven days after the day on which the
service was effected.
5. (1) Dès que la demande a été déposée auprès du protonotaire, le requérant la signifie aux personnes suivantes :
a) le solliciteur général du Canada;
b) le procureur général;
c) le fonctionnaire responsable de l’établissement où le requérant est détenu.
(2) La signification peut se faire par courrier recommandé, auquel cas elle est réputée avoir été effectuée le septième jour qui
suit celui de la mise à la poste.
(3) La preuve de la signification peut se faire par le dépôt, auprès du protonotaire, d’un affidavit de la personne qui a effectué
la signification.
(4) La preuve de la signification est déposée auprès du protonotaire dans les sept jours qui suivent la signification.
Delivery of Application
6. An application shall be delivered by the prothonotary to the
Chief Justice on receipt by the prothonotary of proof of service of
the application in accordance with section 5.
Transmission de la demande
6. Le protonotaire transmet la demande au juge en chef sur réception de la preuve de sa signification conformément à l’article 5.
Preliminary Assessment
7. (1) On receipt of an application, the Chief Justice shall determine whether subsection 745.6(1) of the Act applies to the
applicant.
Examen préliminaire
7. (1) Sur réception de la demande, le juge en chef décide si le
paragraphe 745.6(1) de la Loi s’applique au requérant.
57
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
(2) Where the Chief Justice determines that subsection 745.6(1)
of the Act does not apply to the applicant, the Chief Justice shall
dismiss the application.
(2) S’il décide que le paragraphe 745.6(1) de la Loi ne s’applique pas au requérant, le juge en chef rejette la demande.
(3) Where the Chief Justice determines that subsection 745.6(1)
of the Act applies to the applicant, the Chief Justice shall determine, or shall designate a judge to determine, pursuant to subsection 745.61(1) of the Act, whether the applicant has shown that
there is a reasonable prospect that the application will succeed.
(3) S’il décide que le paragraphe 745.6(1) de la Loi s’applique
au requérant, le juge en chef ou le juge qu’il désigne à cette fin
décide, conformément au paragraphe 745.61(1) de cette loi, si le
requérant a démontré qu’il existe une possibilité réelle que la
demande soit accueillie.
(4) Where the Chief Justice or judge determines that the applicant has shown that there is a reasonable prospect that the application will succeed, the Chief Justice or judge shall give reasons
for that determination, shall designate a judge, under paragraph 745.61(5) of the Act, to empanel a jury and shall forward
the application and proof of service to that judge.
(4) Si le juge en chef ou le juge décide que le requérant a démontré qu’il existe une possibilité réelle que la demande soit accueillie, le juge en chef ou le juge charge un juge, en vertu du
paragraphe 745.61(5) de la Loi, de constituer un jury et transmet à
ce juge la demande, la preuve de la signification et les motifs à
l’appui de sa décision.
Designation of Judge
Désignation du juge
8. The designation of the presiding judge shall be in writing
and shall be filed with the prothonotary.
8. La désignation du juge qui préside se fait par écrit et est déposée auprès du protonotaire.
Notice
Avis
9. (1) On receipt of the application, the presiding judge shall
(a) determine the date and place of the pre-hearing conference
to be held in connection with the application;
(b) send a written notice of the date and place of the prehearing conference to the Attorney General; and
(c) instruct the Attorney General to take the necessary steps to
ensure that the applicant is present on the day and at the place
determined for the pre-hearing conference.
9. (1) Sur réception de la demande, le juge qui préside :
a) fixe les date et lieu de la conférence préparatoire qui sera tenue relativement à la demande;
b) avise par écrit le procureur général des date et lieu fixés;
c) demande au procureur général de veiller à ce que le requérant soit présent aux date et lieu fixés.
(2) On receipt of a notice referred to in paragraph (1)(b), the
Attorney General shall cause a written notice of the date and
place of the pre-hearing conference to be sent by registered mail
or any other accepted means of service to
(a) the applicant;
(b) the Solicitor General of Canada; and
(c) the officer in charge of the institution where the applicant is
being detained.
(2) Sur réception de l’avis prévu à l’alinéa (1)b), le procureur
général avise, par courrier recommandé ou par tout autre mode de
signification reconnu, les personnes ci-après des date et lieu de la
conférence préparatoire :
a) le requérant;
b) le solliciteur général du Canada;
c) le fonctionnaire responsable de l’établissement où le requérant est détenu.
(3) A copy of each notice referred to in paragraph (1)(b) and
subsection (2) shall be filed with the prothonotary.
(3) Une copie des avis prévus à l’alinéa (1)b) et au paragraphe (2) est déposée auprès du protonotaire.
PRE-HEARING CONFERENCE
CONFÉRENCE PRÉPARATOIRE
Procedure
Procédure
10. (1) At a pre-hearing conference to be held in connection
with an application, the presiding judge shall determine
(a) whether the application meets the requirements of these
Rules;
(b) the means of presenting evidence;
(c) whether evidence is to be provided to the other party prior
to the date determined for the hearing of the application and, if
so, how and when that evidence shall be provided;
(d) the nature and extent of any cross-examination; and
(e) the date and place for the hearing of the application.
10. (1) Lors de la conférence préparatoire tenue relativement à
la demande, le juge qui préside décide :
a) de la conformité de la demande aux exigences des présentes
règles;
b) des moyens par lesquels la preuve sera présentée;
c) de la nécessité de fournir des éléments de preuve à l’autre
partie avant la date fixée pour l’audition de la demande et, le
cas échéant, des modalités de temps et autres de leur fourniture;
d) de la nature et de la portée de tout contre-interrogatoire;
e) des date et lieu de l’audition de la demande.
(2) At a pre-hearing conference, the applicant and the Attorney
General shall inform the presiding judge of any evidence they
intend to present and of the manner in which they intend to present it.
(2) Lors de la conférence préparatoire, le requérant et le procureur général informent le juge qui préside de la preuve qu’ils entendent présenter et de la façon dont ils entendent le faire.
58
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
(3) The presiding judge may adjourn a pre-hearing conference
as the presiding judge considers appropriate and resume the prehearing conference on a day and at a place determined by the
presiding judge.
(3) Le juge qui préside peut ajourner la conférence préparatoire
s’il l’estime indiqué; celle-ci reprend aux date et lieu qu’il fixe.
Parole Eligibility Report
Rapport sur l’admissibilité à la libération conditionnelle
11. (1) At a pre-hearing conference, the presiding judge may
order that a parole eligibility report be prepared in respect of
an applicant with regard to the criteria referred to in paragraphs 745.63(1)(a) to (e) of the Act.
(2) A parole eligibility report in respect of an applicant shall be
prepared by a person designated by the Solicitor General of
Canada and shall contain
(a) a summary of the applicant’s social and family background;
(b) a summary of the applicant’s classification and discipline
evaluations;
(c) a summary of the regular reports on the applicant’s conduct;
(d) a summary of any psychological and psychiatric assessments that have been made of the applicant; and
(e) any other information relevant to the complete description
of the applicant’s character and conduct.
(3) A parole eligibility report in respect of an applicant may
contain any other information relevant to the issue of parole eligibility of the applicant.
(4) Where the presiding judge at a pre-hearing conference orders a parole eligibility report to be prepared, the presiding judge
shall adjourn the pre-hearing conference to allow for the preparation of that report.
(5) A parole eligibility report shall be filed with the local prothonotary.
(6) A local prothonotary, on receiving a parole eligibility report
in respect of an applicant, shall deliver a copy of that report to the
applicant and to the Attorney General.
11. (1) Lors de la conférence préparatoire, le juge qui préside
peut ordonner que soit rédigé un rapport sur l’admissibilité du
requérant à la libération conditionnelle portant sur les critères
prévus aux alinéas 745.63(1)a) et e) de la Loi.
(2) Le rapport est rédigé par la personne que désigne le solliciteur général du Canada et comporte ce qui suit :
a) un résumé des antécédents sociaux et familiaux du requérant;
b) un résumé des évaluations aux fins de classement et des rapports disciplinaires dont il fait l’objet;
c) un résumé des rapports périodiques sur sa conduite;
d) un résumé des évaluations psychologiques et psychiatriques
dont il a fait l’objet;
e) tout autre renseignement permettant de donner une description complète de sa réputation et de sa conduite.
(3) Le rapport peut inclure tout autre renseignement sur
l’admissibilité du requérant à la libération conditionnelle.
Pre-hearing Conference Resumed
Reprise de la conférence préparatoire
12. (1) As soon as the presiding judge is informed that a parole
eligibility report has been filed, the presiding judge shall notify
the applicant and the Attorney General that the pre-hearing conference is being resumed and require their attendance at the prehearing conference unless both parties agree to waive the resumed
pre-hearing conference.
(2) In setting the date for the resumption of a pre-hearing conference, the presiding judge shall allow for at least 30 days for the
applicant and the Attorney General to study the parole eligibility
report in respect of the applicant.
12. (1) Dès que le juge qui préside est informé du dépôt du
rapport sur l’admissibilité à la libération conditionnelle, il avise le
requérant et le procureur général de la reprise de la conférence
préparatoire et y exige leur présence, à moins que les deux parties
ne conviennent de renoncer à cette conférence.
Cross-examination on Report
Contre-interrogatoire sur le rapport
13. Where, at the pre-hearing conference, the applicant or the
Attorney General disputes any part of the parole eligibility report
in respect of the applicant, the applicant or the Attorney General
may require the attendance of the author of that report at the prehearing conference for the purposes of cross-examination.
13. Si, lors de la conférence préparatoire, le requérant ou le
procureur général conteste une partie du rapport sur l’admissibilité à la libération conditionnelle, il peut exiger la comparution de
son auteur afin de le contre-interroger.
Presiding Judge to Decide in Case of Dispute
Décision en cas de contestation
14. In the case of a dispute at the pre-hearing conference held
in connection with an application, the presiding judge shall decide
what parts of the parole eligibility report in respect of the applicant and what additional evidence, if any, are to be presented at
the hearing of the application.
14. En cas de contestation lors de la conférence préparatoire, le
juge qui préside décide des parties du rapport et des éléments de
preuve additionnels, le cas échéant, qui seront présentés lors de
l’audition de la demande.
(4) Si le juge qui préside ordonne qu’un rapport soit rédigé, il
ajourne à cette fin la conférence préparatoire.
(5) Le rapport est déposé auprès du protonotaire local.
(6) Sur réception du rapport, le protonotaire local en remet une
copie au requérant et au procureur général.
(2) En fixant la date de reprise de la conférence préparatoire, le
juge qui préside accorde au requérant et au procureur général un
délai minimal de trente jours pour étudier le rapport.
59
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
HEARING OF APPLICATION
AUDITION DE LA DEMANDE
Empanelling Jury
Formation du jury
15. (1) The hearing of an application shall be conducted and
the jury shall be empanelled in accordance with Part XX of the
Act, with the modifications set out in subsection (2) and with
such other modifications as the circumstances require.
(2) For the purposes of subsection (1), the applicant and the Attorney General are entitled to the same number of peremptory
challenges as they would be entitled to if the applicant were being
tried for the offence that is the subject of the application.
15. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la partie XX de la Loi
s’applique avec les adaptations nécessaires à l’audition de la demande et à la formation du jury.
Powers of Presiding Judge
Pouvoir du juge qui préside
16. At the hearing of an application, the presiding judge may at
any time make orders and give any directions that the presiding
judge considers necessary for the due hearing and disposition of
the application, including orders and directions respecting the
sufficiency of the application and the extension or reduction of
time periods.
17. At the hearing of an application, the presiding judge may,
to the extent that the presiding judge considers necessary and
desirable, admit as evidence a duly certified transcript of the proceedings at the trial and the sentencing of the applicant for the
offence in respect of which the application is made.
16. Le juge qui préside peut à tout moment rendre les ordonnances et donner les directives qu’il estime nécessaires pour entendre et trancher la demande, notamment en ce qui concerne le
caractère suffisant de celle-ci et la prorogation ou à l’abrègement
des délais.
Presentation of Evidence
Présentation de la preuve
18. At the hearing of an application, the applicant shall present
evidence first and may, if the presiding judge so permits, present
rebuttal evidence after the evidence of the Attorney General is
presented.
18. Lors de l’audition de la demande, le requérant présente sa
preuve le premier; si le juge qui préside le lui permet, il peut présenter une contre-preuve une fois que le procureur général a présenté sa preuve.
Addressing the Jury
Exposé au jury
19. After the presentation of evidence at the hearing of an application, the applicant, followed by the Attorney General, shall
address the jury and the applicant may reply after the address of
the Attorney General to the jury.
19. Après la présentation de la preuve, le requérant s’adresse au
jury, puis le procureur général fait de même; le requérant peut
ensuite lui répondre.
(2) Lors de l’audition de la demande, le requérant et le procureur général ont droit au même nombre de récusations péremptoires que s’il s’agissait du procès du requérant pour l’infraction qui
fait l’objet de la demande.
17. Le juge qui préside peut en outre, dans la mesure où il
l’estime nécessaire et souhaitable, recevoir en preuve une transcription dûment certifiée conforme des délibérations du procès du
requérant et de son audience de détermination de la peine pour
l’infraction qui fait l’objet de la demande.
Decision
Décision
20. The jury at the hearing of an application shall base its decision on the evidence presented to it at the hearing.
20. Le jury fonde sa décision sur la preuve qui lui a été présentée lors de l’audition de la demande.
REPEAL
ABROGATION
21. The Nova Scotia Rules of Practice Respecting Reduction
in the Number of Years of Imprisonment Without Eligibility for
Parole1 are repealed.
21. Les Règles de procédure de la Nouvelle-Écosse concernant la réduction du délai préalable à l’admissibilité à la libération conditionnelle1 sont abrogées.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
22. These Rules come into force on the day on which they
are registered.
22. Les présentes règles entrent en vigueur à la date de leur
enregistrement.
———
———
1
1
SOR/91-167
60
DORS/91-167
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
SCHEDULE
(Sections 2 and 3)
FORM A
(Section 2)
CANADA
PROVINCE OF NOVA SCOTIA
SUPREME COURT OF NOVA SCOTIA
(Full name of the applicant)
IN THE MATTER OF an application for a reduction in the number of years of imprisonment without eligibility for parole pursuant to
subsection 745.6(1) of the Criminal Code
To the Honourable Chief Justice of the Supreme Court of Nova Scotia:
1. I, (given names and surname of the applicant), born on (applicant’s date of birth) and detained at (name and place of the institution), hereby request, pursuant to section 745.6 of the Criminal Code, that the number of years of imprisonment during which I will not
be eligible for parole with respect to the sentence imposed on me on (give date of sentencing) at (give place of trial) be reduced to (give
number of years).
2. Since my arrest for the offence referred to in paragraph 3, I have been detained in the following institutions: (Give a COMPLETE
list of the names and places of the institutions in which the applicant has been detained and specify the date of entry into each of the
institutions.)
3. The sentence referred to in paragraph 1 was imposed on me for the following offence: (Indicate the offence for which the applicant was convicted and give the date of conviction.)
4. In addition to the sentence referred to in paragraph 1, as of the date of this application I am also serving the following sentences
(give a list of any other sentences that the applicant is serving at the time of the application, the date and place of the imposition of the
sentence and the offence in respect of which the sentence was imposed).
5. The sentence imposed on me was: (give a description of the sentence) and the number of years of imprisonment without eligibility
for parole was set at (give number of years). (Indicate whether the sentence has been commuted and, if so, give the date of commutation.)
6. In support of my application, I am relying on the following grounds: (Specify ALL grounds PRECISELY and CONCISELY).
7. My address for purposes of service is: (give complete address).
Filed with the prothonotary of the Supreme Court of Nova Scotia at Halifax, Nova Scotia on (give date).
____________________
(Signature of applicant)
61
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
FORM B
(Section 3)
CANADA
PROVINCE OF NOVA SCOTIA
SUPREME COURT OF NOVA SCOTIA
IN THE APPLICATION OF (Full name of applicant) made pursuant to section 745.6 of the Criminal Code
____________
AFFIDAVIT
____________
I, the undersigned, (give full name of the applicant), detained at (name and place of the institution), in the Province of ................., make
oath and say as follows:
1. I am the applicant.
2. The facts set out in the attached application are true.
____________________
(Signature of applicant)
Sworn before me on the .... day
of ..........., 20...,
at ................. in the Province
of .....................
____________________
Commissioner for Oaths
62
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
ANNEXE
(articles 2 et 3)
FORMULAIRE A
(article 2)
CANADA
PROVINCE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE
COUR SUPRÊME DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE
(Nom et prénoms du requérant)
DANS LE CADRE D’une demande de réduction du délai préalable à la libération conditionnelle présentée en vertu du paragraphe 745.6(1) du Code criminel
À l’honorable juge en chef de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse :
1. Je soussigné(e), (indiquer les nom et prénoms du requérant), né(e) le (indiquer la date de naissance du requérant) et détenu(e) à
(indiquer le nom de l’établissement et le lieu où il se trouve), demande, en vertu de l’article 745.6 du Code criminel, que le délai préalable à mon admissibilité à la libération conditionnelle relativement à la peine qui m’a été infligée le (indiquer la date) à (indiquer le
lieu du procès) soit réduit à (préciser le nombre d’années).
2. Depuis mon arrestation pour l’infraction mentionnée au paragraphe 3, j’ai été détenu(e) dans les établissements suivants : (donner
la liste COMPLÈTE des établissements, indiquer le lieu où ils se trouvent et préciser, dans chaque cas, la date d’entrée).
3. La peine mentionnée au paragraphe 1 m’a été infligée pour l’infraction suivante : (indiquer l’infraction dont le requérant a été déclaré coupable et la date de la déclaration de culpabilité).
4. En plus de la peine mentionnée au paragraphe 1, je purge aussi les peines ci-après au moment de la présentation de la demande :
(énumérer toute autre peine que purge le requérant au moment de la présentation de la demande, les date et lieu du prononcé de la
peine et l’infraction pour laquelle elle a été infligée).
5. On m’a infligé une peine de (décrire la peine) et le nombre d’années d’emprisonnement que je dois purger avant d’être admissible
à la libération conditionnelle a été fixé à (indiquer le nombre d’années). (Indiquer si la peine a été commuée et, le cas échéant, la date
de la commutation).
6. J’invoque les motifs ci-après à l’appui de ma demande : (exposer TOUS les motifs avec PRÉCISION et CONCISION).
7. Mon adresse aux fins de signification est la suivante : (indiquer l’adresse complète).
Déposée auprès du protonotaire de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse à Halifax (Nouvelle-Écosse) le (indiquer la date).
(Signature du requérant)
63
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-10
FORMULAIRE B
(article 3)
CANADA
PROVINCE DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE
COUR SUPRÊME DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE
DANS LE CADRE DE LA DEMANDE de (nom et prénoms du requérant) présentée en vertu de l’article 745.6 du Code criminel
AFFIDAVIT
Je soussigné(e) (indiquer les nom et prénoms du requérant), détenu(e) à (indiquer le nom de l’établissement et le lieu où il se trouve),
dans la province ............, étant dûment assermenté(e), déclare ce qui suit :
1. Je suis le requérant.
2. Les faits énoncés dans la demande ci-jointe sont vrais.
(Signature du requérant)
Assermenté(e) devant moi le ........................... 20.. à .......................................... dans la province .................................
Commissaire à l’assermentation
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
64
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SOR/2005-11
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-11
January 4, 2005
Enregistrement
DORS/2005-11
Le 4 janvier 2005
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Order Amending the Allocation Method Order
(Beef and Veal)
Arrêté modifiant l’Arrêté sur la méthode
d’allocation de quotas (bœuf et veau)
Whereas the Minister for International Trade has, pursuant to
subsection 6.2(1)a of the Export and Import Permits Act, determined an import access quantity for beef and veal;
Therefore, the Minister for International Trade, pursuant to
paragraph 6.2(2)(a)a of the Export and Import Permits Act, hereby
makes the annexed Order Amending the Allocation Method Order
(Beef and Veal).
Ottawa, December 31, 2004
James Scott Peterson
Minister for International Trade
Attendu que, en vertu du paragraphe 6.2(1)a de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation, le ministre du Commerce
international a déterminé la quantité de bœuf et de veau visée par
le régime d’accès,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 6.2(2)a)a de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation, le ministre du Commerce
international prend l’Arrêté modifiant l’Arrêté sur la méthode
d’allocation de quotas (bœuf et veau), ci-après.
Ottawa, le 31 décembre 2004
Le ministre du Commerce international,
James Scott Peterson
ORDER AMENDING THE ALLOCATION METHOD
ORDER (BEEF AND VEAL)
ARRÊTÉ MODIFIANT L’ARRÊTÉ SUR LA MÉTHODE
D’ALLOCATION DE QUOTAS (BŒUF ET VEAU)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Subsection 3(1.1) of the Allocation Method Order (Beef
and Veal)1 is replaced by the following:
1. Le paragraphe 3(1.1) de l’Arrêté sur la méthode
d’allocation de quotas (bœuf et veau)1 est remplacé par ce qui
suit :
(1.1) Malgré le paragraphe (1) et sous réserve du paragraphe (2), la méthode d’allocation des quotas quant à la quantité de
bœuf et de veau visée par le régime d’accès qui peut être importée
au Canada pour l’année civile 2005 est la suivante :
a) les requérants qui sont des transformateurs ou des détaillants-transformateurs se partagent 75 % de cette quantité, au
prorata de la quantité de bœuf et de veau qui ne provenait pas
du Chili ou d’un pays ALÉNA et qui a été transformée dans
leurs propres installations durant l’une ou l’autre des périodes
de référence ci-après qui est indiquée dans leurs demandes
d’allocation :
(i) la période de seize mois qui a pris fin le 30 avril 2003
(calculée au prorata d’une période de douze mois),
(ii) la période de douze mois qui a commencé le ler août 2003
et qui s’est terminée le 31 juillet 2004;
b) les requérants qui sont des distributeurs se partagent 25 % de
cette quantité, au prorata de la quantité de bœuf et de veau qui
ne provenait pas du Chili ou d’un pays ALÉNA et qu’ils ont
vendue durant la période de référence visée à l’alinéa a).
(1.1) Despite subsection (1) and subject to subsection (2), the
method for allocating the import access quantity for beef and veal
that may be imported into Canada in the 2005 calendar year is as
follows:
(a) applicants who are processors and retailer-processors shall
receive a share of 75% of the import access quantity, in proportion to the quantity of beef and veal that did not originate in
Chile or a NAFTA country and that was processed at their own
facilities during either of the following base periods that an applicant identifies in an application for allocation, namely,
(i) the 16-month period ending on April 30, 2003 (prorated
to a 12-month period), or
(ii) the 12-month period from August 1, 2003 to July 31,
2004; and
(b) applicants who are distributors shall receive a share of 25%
of the import access quantity, in proportion to their sales of
beef and veal that did not originate in Chile or a NAFTA country during the base period referred to in paragraph (a).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
———
———
a
a
1
S.C. 1994, c. 47, s. 106
SOR/96-186
1
L.C. 1994, ch. 47, art. 106
DORS/96-186
65
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-11
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’arrêté.)
Description
Description
On May 20, 2003, the Canadian Food Inspection Agency announced that it had discovered a single case of bovine spongiform
encephalopathy (BSE), commonly known as mad cow disease, on
an Alberta farm. Following this announcement, many countries,
including the United States, imposed restrictions on the importation of cattle, beef and their products. Many of these restrictions
remain in place.
Given that the North American beef market remained dysfunctional in 2004, the TQAC and the Ad Hoc Committee suggested
that an amendment to the allocation method would again be necessary for 2005. The industry members of the TQAC made a consensus recommendation aimed at allocating most of the TRQ to
established industry members without penalizing those who had
switched their usage to Canadian beef during 2004. They acknowledged that the needs of new industry entrants should be
addressed and recommended reserving some portion of the TRQ
for such new entrants.
The Minister accepted the industry’s recommendations except
for one: he decided that the recommendation to set aside a fixed
quantity for new entrants was not appropriate. Instead, the Minister decided to give all TRQ applicants a choice between one of
two possible base periods. The periods are the 16 months from
January 1, 2002 to April 30, 2003 (pro-rated to a 12-month period) or the more recent 12-month period from August 1, 2003
to July 31, 2004. The decision made by the Minister reflects
the substantive intent of the consensus recommendation from
the TQAC and the Ad Hoc Committee, but varies slightly from
the recommendation.
Le 20 mai 2003, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a annoncé qu’elle découvrait sur une exploitation agricole de l’Alberta un cas unique d’encéphalopathie spongiforme
bovine (ESB), mieux connue sous le nom de maladie de la vache
folle. À la suite de cette annonce, de nombreux pays, dont les
États-Unis, ont imposé des restrictions à l’importation de bovins,
de bœuf et de leurs produits. Un grand nombre de ces restrictions
sont toujours en vigueur.
Les répercussions de la crise de l’ESB sur le marché ont eu entre autres comme résultat de rendre accessible aux transformateurs nationaux une importante quantité de bœuf canadien à des
prix compétitifs. De nombreux importateurs de longue date de
bœuf ont décidé alors d’absorber une partie de ces surplus, aidant
ainsi à amoindrir les effets de la crise. L’Arrêté sur la méthode
d’allocation des quotas prévoyait jusque-là que les parts de contingent tarifaire (CT) devaient être attribuées aux requérants en
fonction de la quantité de bœuf venant de pays non signataires
de l’ALÉNA qu’ils avaient utilisée durant la période de 12 mois
précédente qui allait du 1er novembre au 31 octobre. Afin de ne
pas pénaliser les importateurs de longue date de bœuf, le ministre
du Commerce international a pris à la fin d’octobre 2003 un arrêté
amendant l’Arrêté sur la méthode d’allocation des quotas. L’Arrêté amendé prévoit que les parts de contingent sont fixées pour
l’année 2004 en fonction de la quantité de bœuf en provenance de
pays non signataires de l’ALÉNA utilisée au cours, cette fois, de
la période de 16 mois allant du 1er janvier 2002 au 30 avril 2003.
La décision ministérielle avait l’appui du Comité consultatif sur le
contingent du bœuf et du veau et le Comité spécial de l’industrie
du bœuf et du veau. L’exception créée par cet arrêté était valide
pour l’année 2004 seulement.
Étant donné que le marché nord-américain du bœuf est demeuré déséquilibré en 2004, le Comité consultatif et le Comité spécial
ont proposé une modification à la méthode pour attribuer les parts
de contingent pour l’année 2005. Les représentants de l’industrie
membres des comités ont recommandé d’un commun accord une
méthode qui permettrait de répartir la majeure partie du CT entre
les importateurs de longue date sans pénaliser ceux qui avaient
fait le choix du bœuf canadien en 2004. Ils ont reconnu la nécessité de tenir compte des besoins des nouveaux intervenants et recommandé de leur réserver une portion du CT.
Le ministre a accepté les recommandations de l’industrie à
l’exception de celle prévoyant la mise en réserve d’une quantité
fixe pour les nouveaux intervenants. Il a décidé en lieu et place de
donner à tous les requérants la possibilité de choisir entre deux
périodes de référence possibles, soit celle de 16 mois commençant le 1er janvier 2002 et se terminant le 30 avril 2003 (calculée au prorata d’une période de 12 mois), soit la période plus récente de 12 mois commençant le 1er août 2003 et se terminant
le 31 juillet 2004. La décision du ministre est conforme, dans
l’ensemble, à la recommandation consensuelle des deux comités,
bien qu’elle diffère légèrement sur certains points.
Alternatives
Solutions envisagées
The Allocation Method Order (Beef and Veal) and any amendments must be made by Ministerial Order.
Étant donné que l’Arrêté sur la méthode d’allocation de quotas
(bœuf et veau) a été établi par un arrêté, une modification à l’arrêté doit être faite par la même méthode.
The market fallout from the BSE situation resulted, inter alia,
in ample supplies of Canadian beef being available to domestic
processors at competitive prices. Many traditional beef importers
decided to switch to domestic beef to help alleviate the situation.
In order not to penalize traditional importers for these decisions,
the 2004 quota allocations were based on usage of non-NAFTA
beef in the 16-month period, January 1, 2002 to April 30, 2003,
which ended prior to the discovery of BSE. The Tariff Quota
Advisory Committee (TQAC) and the Ad Hoc Beef and Veal
Industry Committee (Ad Hoc Committee), supported the 2004
allocation methodology. This required an amendment to the Allocation Method Order, according to which a company’s annual TRQ allocation was based on its throughput of non-NAFTA
beef during the previous 12-month period, November 1 to October 31 each year. This amendment was made in late 2003 for one
year (2004) only.
66
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-11
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The present change in the Allocation Method Order (Beef and
Veal) is necessary to ensure consistency between the Allocation
Method Order (Beef and Veal) and allocation policy. It will have
no substantive impact on the industry; however, the revised base
period may result in minor changes to the quota shares allocated
to individual applicants in 2005 (as compared to 2004). This
change will provide applicants with a choice to apply for a quota
share based on the optimal period under their individual circumstances. Not to make this change would result in significant further disruption to the industry.
La présente modification à l’Arrêté sur la méthode d’allocation
de quotas (bœuf et veau) est nécessaire pour assurer la cohérence
entre l’arrêté et la politique d’attribution des parts de contingent.
Elle n’aura aucune incidence sensible sur l’industrie, mais la nouvelle période de référence peut entraîner des changements mineurs aux parts allouées à chacun des requérants en 2005, par
rapport à 2004. Cette modification permettra aux requérants de
demander une part du contingent sur la base de la période qui
convient le mieux à leur propre situation. Cette modification doit
être apportée pour éviter d’autres perturbations importantes dans
l’industrie.
Consultation
Consultations
The proposed amendment was discussed with members of
the TQAC and the Ad Hoc Committee. Both committees are
made up of representatives from all the major beef and veal industry associations, including the cattlemen, packers, processors,
distributors, importers, retailers and foodservice operators, as well
as officials from International Trade Canada, Agriculture and
Agri-Food Canada and the Department of Finance.
Some industry members expressed disappointment that the
consensus recommendation had not been wholly accepted by the
Minister. Other representatives indicated that the Minister’s decision represented a viable approach.
La modification proposée a été examinée avec les membres du
Comité consultatif et du Comité spécial. Les deux comités sont
composés de représentants de toutes les grandes associations de
l’industrie du bœuf et du veau, notamment des éleveurs de bovins, des exploitants d’abattoirs, des transformateurs, des distributeurs, des importateurs, des détaillants et des entreprises de restauration, ainsi que de représentants de Commerce international
Canada, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et du ministère
des Finances.
Certains membres de l’industrie se sont dits déçus que le ministre n’ait pas accepté l’ensemble des recommandations, tandis que
d’autres ont indiqué que la décision du ministre représentait une
solution viable.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Provision of false information in an application pursuant to the
Export and Import Permits Act is an offence and may lead to
prosecution under the Act.
La communication de faux renseignements dans une demande
présentée en vertu de la Loi sur les licences d’exportation et
d’importation constitue un délit et peut entraîner des poursuites
aux termes de la Loi.
Contact
Personne-ressource
Mr. Daniel Kane
Trade Controls Policy Division (EPMA)
Export and Import Controls Bureau
International Trade Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 995-7765
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
M. Daniel Kane
Direction de la politique sur la réglementation
commerciale (EPMA)
Direction générale des contrôles à l’exportation et à
l’importation
Commerce international Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 995-7765
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
67
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SOR/2005-12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-12
January 4, 2005
Enregistrement
DORS/2005-12
Le 4 janvier 2005
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Order Amending the Allocation Methods Order —
Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and Egg
Products
Arrêté modifiant l’Arrêté sur les méthodes
d’allocation de quotas — Œufs d’incubation et
poulets de chair, et œufs et sous-produits des œufs
Whereas the Minister for International Trade has, pursuant to
subsection 6.2(1)a of the Export and Import Permits Act, determined the import access quantity for hatching eggs, live broilers,
eggs and egg products;
Attendu que, en vertu du paragraphe 6.2(1)a de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation, le ministre du Commerce
international a déterminé la quantité d’œufs d’incubation et de
poulets de chair, et d’œufs et de sous-produits des œufs visée par
le régime d’accès à l’importation,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 6.2(2)a)a de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation, le ministre du Commerce
international prend l’Arrêté modifiant l’Arrêté sur les méthodes
d’allocation de quotas — Oeufs d’incubation et poulets de chair,
et œufs et sous-produits des œufs, ci-après.
Ottawa, le 31 décembre 2004
Le ministre du Commerce international,
James Scott Peterson
Therefore, the Minister for International Trade, pursuant to
paragraph 6.2(2)(a)a of the Export and Import Permits Act, hereby
makes the annexed Order Amending the Allocation Methods Order — Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and Egg Products.
Ottawa, December 31, 2004
James Scott Peterson
Minister for International Trade
ORDER AMENDING THE ALLOCATION METHODS
ORDER — HATCHING EGGS, LIVE BROILERS, EGGS
AND EGG PRODUCTS
ARRÊTÉ MODIFIANT L’ARRÊTÉ SUR LES MÉTHODES
D’ALLOCATION DE QUOTAS — ŒUFS D’INCUBATION
ET POULETS DE CHAIR, ET ŒUFS ET SOUS-PRODUITS
DES ŒUFS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “market share” in section 3 of the Allocation Methods Order — Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and
Egg Products1 is replaced by the following:
“market share”
(a) in the case of an import allocation in a calendar year
other than the 2005 calendar year, means, in relation to a
hatchery that is an applicant and in relation to the 12-month
period ending on September 30 in the calendar year before
the calendar year for which the import allocation is to apply,
the hatchery’s percentage share of the total number of
hatched hatching eggs among those hatcheries that are applicants; and
(b) in the case of an import allocation in calendar year 2005,
means
(i) in relation to hatcheries that are applicants and in relation to the period beginning on October 1, 2002 and ending on September 30, 2003, the hatchery’s percentage
share of the total number of hatched hatching eggs among
those hatcheries that are applicants, or
(ii) in relation to a hatchery that hatched no hatching eggs
in the period beginning on October 1, 2002 and ending on
September 30, 2003 that is an applicant and in relation to
the period beginning on October 1, 2003 and ending on
1. La définition de « part de marché », à l’article 3 de
l’Arrêté sur les méthodes d’allocation de quotas — Oeufs
d’incubation et poulets de chair, et œufs et sous-produits des
œufs1, est remplacée par ce qui suit :
« part de marché »
a) Dans le cas d’une autorisation d’importation pour une année civile autre que 2005, la part de chaque couvoir, à titre
de requérant, exprimée en pourcentage, par rapport au nombre total d’œufs d’incubation éclos de tous les couvoirs, à
titre de requérants, durant la période de douze mois se terminant le 30 septembre de l’année civile précédant l’année civile à laquelle s’applique l’autorisation d’importation;
b) dans le cas d’une autorisation d’importation pour l’année
civile 2005 :
(i) la part de chaque couvoir, à titre de requérant, exprimée en pourcentage, par rapport au nombre total d’œufs
d’incubation éclos de tous les couvoirs, à titre de requérants, durant la période commençant le 1er octobre 2002 et
se terminant le 30 septembre 2003,
(ii) la part de chaque couvoir dans lequel aucun œuf
d’incubation n’a éclos, durant la période commençant
le 1er octobre 2002 et se terminant le 30 septembre 2003, à
titre de requérant, exprimée en pourcentage, par rapport au
———
———
a
a
1
S.C. 1994, c. 47, s. 106
SOR/95-197
68
1
L.C. 1994, ch. 47, art. 106
DORS/95-197
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-12
September 30, 2004, the hatchery’s percentage share of
the total number of hatched hatching eggs among those
hatcheries that are applicants. (part de marché)
2. (1) Subsection 4(3) of the French version of the Order is
replaced by the following:
(3) Les quotas d’œufs d’incubation et de poulets de chair, en
équivalent d’œufs, alloués conformément au paragraphe (1) sont
rajustés à la baisse en fonction de la sous-utilisation totale des
deux quotas, en équivalent d’œufs, durant les douze mois qui
précèdent l’année civile à laquelle s’appliquera l’autorisation
d’importation.
(2) Section 4 of the Order is amended by adding the following after subsection (3):
(4) Subsection (3) shall not apply to any import allocations for
the 2005 calendar year to eligible applicants in the Province of
British Columbia.
3. The definition “market share” in section 5 of the Order is
replaced by the following:
“market share”
(a) in the case of applicants eligible for import allocations
other than those mentioned in paragraph (b), means an applicant’s share of the total number of eggs or egg products, as
the case may be, sold by all applicants for an import allocation for eggs or egg products, as the case may be, during
the 12-month period ending on September 30 in the calendar
year for which the import allocation is to apply; and
(b) in the 2005 and 2006 calendar years, in the case of applicants in the Province of British Columbia that received an
import allocation in 2004 and that are eligible for import allocations, means an applicant’s share of the total number of
eggs or egg products, as the case may be, sold by all applicants for an import allocation for eggs or egg products, as
the case may be, during the period beginning on October 1,
2002 and ending on September 30, 2003; (part de marché)
nombre total d’œufs d’incubation éclos de tous les couvoirs, à titre de requérants, durant la période commençant
le 1er octobre 2003 et se terminant le 30 septembre 2004.
(market share)
2. (1) Le paragraphe 4(3) de la version française du même
arrêté est remplacé par ce qui suit :
(3) Les quotas d’œufs d’incubation et de poulets de chair, en
équivalent d’œufs, alloués conformément au paragraphe (1) sont
rajustés à la baisse en fonction de la sous-utilisation totale des
deux quotas, en équivalent d’œufs, durant les douze mois qui précèdent l’année civile à laquelle s’appliquera l’autorisation d’importation.
(2) L’article 4 du même arrêté est modifié par adjonction,
après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(4) Le paragraphe (3) ne s’applique pas aux autorisations
d’importation pour l’année civile 2005 des requérants admissibles
de la province de la Colombie-Britannique.
3. La définition de « part de marché », à l’article 5 du
même arrêté, est remplacée par ce qui suit :
« part de marché »
a) Dans le cas de requérants admissibles à une autorisation
d’importation autres que ceux visés à l’alinéa b), la part de
chaque requérant par rapport au nombre total d’œufs ou de
sous-produits des œufs, selon le cas, vendus par tous les
requérants d’une autorisation d’importation à l’égard de
ceux-ci durant la période de douze mois se terminant
le 30 septembre de l’année civile à laquelle l’autorisation
d’importation s’applique;
b) pour les années civiles 2005 et 2006, dans le cas de requérants de la province de la Colombie-Britannique qui ont reçu
une autorisation d’importation en 2004 et qui sont admissibles à une autorisation d’importation, la part de chaque
requérant par rapport au nombre total d’œufs ou de sousproduits des œufs, selon le cas, vendus par tous les requérants d’une autorisation d’importation à l’égard de ceux-ci,
durant la période commençant le 1er octobre 2002 et se terminant le 30 septembre 2003. (market share)
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. This Order comes into force on the day on which it is registered.
4. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’arrêté.)
Description
Under the North American Free Trade Agreement (NAFTA),
Canada provides annual duty-free access via a tariff rate quota (TRQ) for imports of eggs and egg products equal to 2.988% of
Canada’s previous year’s domestic egg production. For imports of
broiler hatching eggs and chicks, there is a separate TRQ that
provides annual duty-free access equal to 21.1% of Canada’s estimated domestic production of broiler hatching eggs in that year.
Applications for shares of both these TRQs are normally based on
business activity concerning the respective products from October 1 to September 30 of the previous year.
Description
En vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA),
le Canada accorde un accès en franchise annuel sous forme de
contingent tarifaire (CT) pour les importations d’œufs et d’ovoproduits; ce contingent égale 2,988 % de la production canadienne d’œufs de l’année précédente. Les importations d’œufs
d’incubation et de poussins de type chair sont assujetties à un CT
distinct, qui permet un accès en franchise annuel équivalent
à 21,1 % de la production intérieure estimée d’œufs d’incubation
de poulet pour l’année à venir. L’attribution des parts pour les
deux contingents tarifaires sont fait normalement en fonction des
activitées commerciales concernant ces produits respectifs allant
du 1er octobre au 30 septembre de l’année précédente.
69
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-12
To eradicate Avian Influenza (AI), on April 5, 2004 the Minister of Agriculture and Agri-Food announced the depopulation of
poultry flocks in British Columbia’s (B.C.) Fraser Valley (i.e., the
control zone). Approximately 19 million birds were destroyed.
The control zone accounts for roughly 90% of B.C.’s poultry and
egg production, and approximately 10% of Canada’s production.
There are no AI -related implications for the TRQ access levels
for either of these TRQs. However, as these AI eradication measures affected production and sales in B.C., it is necessary to
modify the base period for TRQ applications for 2005 in the case
of broiler hatching eggs and chicks, and for 2005 and 2006 in the
case of eggs and egg products.
(B.C. hatcheries resumed full production levels in August 2004. Therefore, the temporary allocation policy for broiler
hatching eggs and chicks is needed for the 2005 quota year only.
Egg production in B.C. is predicted to return to normal only in the
fall of 2005, thus requiring application of the amended allocation
policy for eggs and egg products in 2005 and 2006.)
The Minister of International Trade accepted the recommendations of the Eggs and Egg Products Tariff Quota Advisory Committee (TQAC) that market-share allocations in 2005 and 2006 to
returning applicants located in B.C. be based on their sales of
eggs from October 1, 2002 to September 30, 2003; and that such
allocations to new applicants located in B.C. and to applicants
located outside B.C. be based on the normal (previous year) base
period.
The Minister also accepted the recommendations of the Broiler
Hatching Egg and Chick TQAC that allocations of the 2005
broiler hatching eggs and chicks TRQ be adjusted such that:
(i) allocations to applicants in B.C. not be reduced because
of under-utilization during 2004;
(ii) allocations to all returning applicants be based on eggs
hatched from October 1, 2002 to September 30, 2003; and
(iii) any allocations involving new applicants (those not yet
in operation during the period from October 1, 2002 to September 30, 2003) be based on eggs hatched from October 1,
2003 to September 1, 2004.
The Minister considers that these recommendations represent
equitable solutions to deal with the challenges caused by the AI
outbreak and eradication measures. The recommendations received full consensus from the respective TQACs. The TQACs
are made up of representatives from all sectors of the egg
and broiler hatching egg industries, as well as officials from
International Trade Canada and Agriculture and Agri-Food
Canada (AAFC).
Alternatives
The Allocation Methods Order — Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and Egg Products and any amendments must be made
by Ministerial Order.
70
Afin d’éliminer la grippe aviaire, le ministre de l’Agriculture et
de l’Agroalimentaire a annoncé, le 5 avril 2004 le dépeuplement
des bandes de volailles dans la vallée du Fraser (c.-à-d., la zone
de contrôle), en Colombie-Britannique. Environ 19 millions de
volatiles ont été détruits. La zone de contrôle compte pour environ 90 % de la production de volaille et d’œufs de la ColombieBritannique et environ 10 % de la production canadienne.
Il n’y a pas d’incidence liée à la grippe aviaire sur les niveaux
d’accès à l’un ou l’autre de ces contingents. Toutefois, étant donné que les mesures adoptées ont touché la production et les ventes
en Colombie-Britannique, il est nécessaire de modifier la période
de base associée aux demandes de contingents pour 2005 dans
le cas des œufs d’incubation et des poussins de type chair, et
pour 2005 et 2006 dans le cas des œufs et des ovoproduits.
(Les couvoirs de la Colombie-Britannique sont revenus à leur
niveau de production maximum en août 2004. On recommande
donc d’appliquer la politique d’allocation provisoire pour les
œufs d’incubation et les poussins de type chair pour l’année contingentaire 2005 seulement. Selon les prévisions, la production
d’œufs en Colombie-Britannique ne reviendra à la normale qu’à
l’automne 2005, d’où la nécessité d’appliquer la politique d’allocation modifiée pour les œufs et les ovoproduits en 2005 et
en 2006.)
Le ministre du Commerce international a accepté les recommandations du Comité consultatif sur le contingent tarifaire (CCCT) des œufs et des ovoproduits, selon lesquelles les
parts de marché attribuées aux anciens requérants de la ColombieBritannique pour 2005 et 2006 doivent être calculées en fonction
de leurs ventes d’œufs entre le 1er octobre 2002 et le 30 septembre 2003 et que les parts attribuées aux nouveaux requérants de la
Colombie-Britannique et aux requérants du reste du pays soient
calculées en fonction de la période de référence normale (année
précédente).
Le ministre accepte également les recommandations du CCCT
des œufs d’incubation et les poussins de type chair, selon lesquelles les parts de CT pour 2005 doivent être rajustées comme suit :
(i) que les parts de CT attribuées aux requérants de la
Colombie-Britannique ne soient pas réduites en raison de la
sous-utilisation observée en 2004;
(ii) que les parts attribuées à tous les anciens requérants
soient calculées en fonction du nombre d’œufs incubés entre
le 1er octobre 2002 et le 30 septembre 2003;
(iii) que les parts attribuées aux nouveaux requérants (soit les
établissements qui n’étaient pas encore en exploitation entre
le 1er octobre 2002 et le 30 septembre 2003) soient calculées
en fonction du nombre d’œufs incubés entre le 1er octobre 2003 et le 30 septembre 2004.
Le ministre considère que ces recommandations constituent des
solutions équitables pour résoudre les problèmes engendrés par
l’épidémie de grippe aviaire et les mesures d’élimination. Les
recommandations ont fait l’objet d’un consensus au sein de chaque CCCT. Ces comités sont constitués de représentants de tous
les secteurs des industries des œufs et des œufs d’incubation de
poulet de chair et de représentants de Commerce international
Canada et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC).
Solutions envisagées
Étant donné que l’Arrêté sur les méthodes d’allocation de quotas — Œufs d’incubation et poulets de chair, œufs et sousproduits des œufs) a été établi par un arrêté ministériel, toute modification à l’arrêté doit être faite par la même méthode.
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-12
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The present change in the Allocation Methods Order — Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and Egg Products is necessary to
ensure consistency between the Allocation Methods Order —
Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and Egg Products and allocation policy. It will have no substantive impact on the egg industry; however, it will result in minor changes to the quota shares
allocated to individual applicants and increase the level of equity
in the TRQ allocation processes.
Les présentes modifications à l’Arrêté sur les méthodes d’allocation de quotas — Œufs d’incubation et poulets de chair, et œufs
et sous-produits des œufs) sont nécessaires pour assurer la cohérence entre l’arrêté et la politique d’allocation. Elles n’auront
aucune incidence notable sur l’industrie des œufs, mais elles entraîneront une modification mineure des parts de contingent attribuées à chaque requérant et viendront accroître le niveau d’équité
dans les processus d’attribution allouées à chacun des requérants.
Consultation
Consultations
The proposed amendments were discussed with the Broiler
Hatching Egg and Chick TQAC and the Eggs and Egg Products TQAC. The decision made by the Minister reflects the consensus recommendations from the TQACs.
Les modifications proposées ont été examinées avec les membres du CCCT des œufs d’incubation et des poussins de type chair
et ceux du CCCT des œufs et des ovoproduits. La décision du
ministre traduit l’esprit des recommandations consensuelles des
comités.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Provision of false information in an application pursuant to the
Export and Import Permits Act is an offence and may lead to
prosecution under the Act.
La communication de faux renseignements dans une demande
présentée en vertu de la Loi sur les licences d’exportation et
d’importation constitue un délit et peut entraîner des poursuites
aux termes de la Loi.
Contact
Personne-ressource
Mr. Daniel Kane
Trade Controls Policy Division (EPMA)
Export and Import Controls Bureau
International Trade Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 995-7765
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
M. Daniel Kane
Direction de la politique sur la réglementation
commerciale (EPMA)
Direction générale des contrôles à l’exportation et à
l’importation
Commerce international Canada
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 995-7765
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
71
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SOR/2005-13
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-13
January 10, 2005
Enregistrement
DORS/2005-13
Le 10 janvier 2005
AGRICULTURAL PRODUCTS MARKETING ACT
LOI SUR LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS
AGRICOLES
Order Amending the Ontario Hog Charges
(Interprovincial and Export) Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les droits
de commercialisation des porcs de l’Ontario sur les
marchés interprovincial et international
The Ontario Pork Producers’ Marketing Board, pursuant to section 3a and paragraph 4(a)a of the Ontario Pork Producers’ Marketing Orderb, hereby makes the annexed Order Amending the
Ontario Hog Charges (Interprovincial and Export) Order.
En vertu de l’article 3a et de l’alinéa 4a)a du Décret sur
la commercialisation des porcs de l’Ontariob, la Commission
ontarienne de commercialisation du porc prend l’Ordonnance
modifiant l’Ordonnance sur les droits de commercialisation des
porcs de l’Ontario sur les marchés interprovincial et international, ci-après.
Guelph (Ontario), le 30 novembre 2004
Guelph, Ontario, November 30, 2004
ORDER AMENDING THE ONTARIO HOG
CHARGES (INTERPROVINCIAL AND
EXPORT) ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE SUR
LES DROITS DE COMMERCIALISATION DES
PORCS DE L’ONTARIO SUR LES MARCHÉS
INTERPROVINCIAL ET INTERNATIONAL
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Paragraph 5(b) of the Ontario Hog Charges (Interprovincial and Export) Order1 is replaced by the following:
(b) a marketing operations service charge of $1.72.
1. L’alinéa 5b) de l’Ordonnance sur les droits de commercialisation des porcs de l’Ontario sur les marchés interprovincial et
international1 est remplacé par ce qui suit :
b) un droit de 1,72 $ pour les opérations de commercialisation.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie de l’ordonnance.)
The Order decreases the marketing operations service charge
from $4.89 to $1.72 for each hog marketed in interprovincial or
export trade by or on behalf of the producer.
L’ordonnance fait passer de 4,89 $ à 1,72 $ le montant des
droits à payer par le producteur ou pour son compte pour les
opérations de commercialisation de chaque porc sur les marchés
interprovincial ou international.
———
———
a
a
b
1
SOR/86-240
SOR/79-418
SOR/96-440
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
72
b
1
DORS/86-240
DORS/79-418
DORS/96-440
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-01-26
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SOR/2005-14
Enregistrement
DORS/2005-14
January 12, 2005
Le 12 janvier 2005
SPECIES AT RISK ACT
LOI SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL
Order Amending Schedules 1 to 3 to the Species at
Risk Act
Décret modifiant les annexes 1 à 3 de la Loi sur les
espèces en péril
P.C. 2005-4
C.P. 2005-4
January 12, 2005
Le 12 janvier 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of the Environment, pursuant to
section 27 of the Species at Risk Acta, hereby makes the annexed
Order Amending Schedules 1 to 3 to the Species at Risk Act.
Sur recommandation du ministre de l’Environnement et en vertu de l’article 27 de la Loi sur les espèces en périla, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Décret modifiant les annexes 1 à 3 de la Loi sur les espèces en péril, ci-après.
ORDER AMENDING SCHEDULES 1 TO 3 TO
THE SPECIES AT RISK ACT
DÉCRET MODIFIANT LES ANNEXES 1 À 3 DE
LA LOI SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 1 of Schedule 1 to the Species at Risk Act is
amended by striking out the following under the heading
“BIRDS”:
Grouse, Sage (Centrocercus urophasianus phaios) British
Columbia population
Tétras des armoises population de la Colombie-Britannique
2. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the
following in alphabetical order under the heading “BIRDS”:
Sage-Grouse phaios subspecies, Greater (Centrocercus urophasianus phaios)
Tétras des armoises de la sous-espèce phaios
3. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “REPTILES”:
Lizard, Pigmy Short-horned (Phrynosoma douglassii douglassii)
British Columbia population
Iguane pygmée à cornes courtes population de la ColombieBritannique
4. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“REPTILES”:
Gophersnake, Pacific (Pituophis catenifer catenifer)
Couleuvre à nez mince du Pacifique
Lizard, Pigmy Short-horned (Phrynosoma douglasii) British
Columbia population
Iguane pygmée à cornes courtes population de la ColombieBritannique
Turtle, Pacific Pond (Actinemys marmorata)
Tortue de l’Ouest
5. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MOLLUSCS”:
Snail, Puget Oregonian (Cryptomastix devia)
Escargot du Puget
1. La partie 1 de l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril1
est modifiée par suppression, sous l’intertitre « OISEAUX »,
de ce qui suit :
Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus phaios) population de la Colombie-Britannique
Grouse, Sage British Columbia population
2. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« OISEAUX », de ce qui suit :
Tétras des armoises de la sous-espèce phaios (Centrocercus urophasianus phaios)
Sage-Grouse phaios subspecies, Greater
3. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
suppression, sous l’intertitre « REPTILES », de ce qui suit :
Iguane pygmée à cornes courtes (Phrynosoma douglassii douglassii) population de la Colombie-Britannique
Lizard, Pygmy Short-horned British Columbia population
4. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« REPTILES », de ce qui suit :
Couleuvre à nez mince du Pacifique (Pituophis catenifer catenifer)
Gophersnake, Pacific
Iguane pygmée à cornes courtes (Phrynosoma douglasii) population de la Colombie-Britannique
Lizard, Pygmy Short-horned British Columbia population
Tortue de l’Ouest (Actinemys marmorata)
Turtle, Pacific Pond
5. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MOLLUSQUES », de ce qui suit :
Escargot du Puget (Cryptomastix devia)
Snail, Puget Oregonian
———
———
a
a
1
S.C. 2002, c. 29
S.C. 2002, c. 29
1
L.C. 2002, ch. 29
L.C. 2002, ch. 29
73
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
6. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “LEPIDOPTERANS”:
Elfin, Frosted (Callophrys irus, Incisalia irus)
Lutin givré
6. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
suppression, sous l’intertitre « LÉPIDOPTÈRES », de ce qui
suit :
Lutin givré (Callophrys irus, Incisalia irus)
Elfin, Frosted
7. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“LEPIDOPTERANS”:
Elfin, Frosted (Callophrys [Incisalia] irus)
Lutin givré
7. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« LÉPIDOPTÈRES », de ce qui suit :
Lutin givré (Callophrys irus [Incisalia] irus)
Elfin, Frosted
8. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “PLANTS”:
Mary, Spring Blue-eyed (Collinsia verna)
Collinsie printanière
8. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
suppression, sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui suit :
Collinsie printanière (Collinsia verna)
Mary, Spring Blue-eyed
9. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“PLANTS”:
Spring Blue-eyed Mary (Collinsia verna)
Collinsie printanière
9. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« PLANTES », de ce qui suit :
Collinsie printanière (Collinsia verna)
Spring Blue-eyed Mary
10. Part 1 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following after the last reference under the heading
“PLANTS”:
MOSSES
Moss, Incurved Grizzled (Ptychomitrium incurvum)
Ptychomitre à feuilles incurvées
10. La partie 1 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, après la dernière mention figurant sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui suit :
MOUSSES
Ptychomitre à feuilles incurvées (Ptychomitrium incurvum)
Moss, Incurved Grizzled
11. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “MAMMALS”:
Badger jacksoni subspecies, American (Taxidea taxus jacksoni)
Blaireau d’Amérique, jacksoni
Badger jeffersonii subspecies, American (Taxidea taxus jeffersonii)
Blaireau d’Amérique, jeffersonii
Marten, American (Martes americana atrata) Newfoundland
population
Martre d’Amérique population de Terre-Neuve
Whale, Killer (Orcinus orca) Northeast Pacific southern resident
population
Épaulard population résidente du Sud du Pacifique Nord-Est
11. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « MAMMIFÈRES », de ce
qui suit :
Blaireau d’Amérique, jacksoni (Taxidea taxus jacksoni)
Badger jacksoni subspecies, American
Blaireau d’Amérique, jeffersonii (Taxidea taxus jeffersonii)
Badger jeffersonii subspecies, American
Épaulard (Orcinus orca) population résidente du Sud du Pacifique
Nord-Est
Whale, Killer Northeast Pacific southern resident population
Martre d’Amérique (Martes americana atrata) population de
Terre-Neuve
Marten, American Newfoundland population
12. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MAMMALS”:
Badger jacksoni subspecies, American (Taxidea taxus jacksoni)
Blaireau d’Amérique de la sous-espèce jacksoni
Badger jeffersonii subspecies, American (Taxidea taxus jeffersonii)
Blaireau d’Amérique de la sous-espèce jeffersonii
Marten, Newfoundland (Martes americana atrata)
Martre de Terre-Neuve
Mole, Townsend’s (Scapanus townsendii)
Taupe de Townsend
Whale, Blue (Balaenoptera musculus) Atlantic population
Rorqual bleu population de l’Atlantique
Whale, Blue (Balaenoptera musculus) Pacific population
Rorqual bleu population du Pacifique
12. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MAMMIFÈRES », de ce qui suit :
Baleine noire de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis)
Whale, North Atlantic Right
Blaireau d’Amérique de la sous-espèce jacksoni (Taxidea taxus
jacksoni)
Badger jacksoni subspecies, American
Blaireau d’Amérique de la sous-espèce jeffersonii (Taxidea taxus
jeffersonii)
Badger jeffersonii subspecies, American
Carcajou (Gulo gulo) population de l’Est
Wolverine Eastern population
Épaulard (Orcinus orca) population résidente du sud du Pacifique
Nord-Est
Whale, Killer Northeast Pacific southern resident population
74
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Whale, Killer (Orcinus orca) Northeast Pacific southern resident
population
Épaulard population résidente du sud du Pacifique Nord-Est
Whale, North Atlantic Right (Eubalaena glacialis)
Baleine noire de l’Atlantique Nord
Whale, Sei (Balaenoptera borealis) Pacific population
Rorqual boréal population du Pacifique
Wolverine (Gulo gulo) Eastern population
Carcajou population de l’Est
Martre de Terre-Neuve (Martes americana atrata)
Marten, Newfoundland
Rorqual bleu (Balaenoptera musculus) population de l’Atlantique
Whale, Blue Atlantic population
Rorqual bleu (Balaenoptera musculus) population du Pacifique
Whale, Blue Pacific population
Rorqual boréal (Balaenoptera borealis) population du Pacifique
Whale, Sei Pacific population
Taupe de Townsend (Scapanus townsendii)
Mole, Townsend’s
13. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “BIRDS”:
Chat, Western Yellow-breasted (Icteria virens auricollis) British
Columbia population
Paruline polyglotte de l’Ouest population de la ColombieBritannique
Grouse, Sage (Centrocercus urophasianus urophasianus) Prairie
population
Tétras des armoises population des Prairies
Owl, Burrowing (Speotyto cunicularia)
Chevêche des terriers
Owl, Northern Spotted (Strix occidentalis caurina)
Chouette tachetée du Nord
Plover circumcinctus subspecies, Piping (Charadrius melodus
circumcinctus)
Pluvier siffleur, circumcinctus
Plover melodus subspecies, Piping (Charadrius melodus
melodus)
Pluvier siffleur, melodus
Shrike, Eastern Loggerhead (Lanius ludovicianus migrans)
Pie-grièche migratrice de l’Est
13. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « OISEAUX », de ce qui
suit :
Chevêche des terriers (Speotyto cunicularia)
Owl, Burrowing
Chouette tachetée du Nord (Strix occidentalis caurina)
Owl, Northern Spotted
Paruline polyglotte de l’Ouest (Icteria virens auricollis) population de la Colombie-Britannique
Chat, Western Yellow-breasted British Columbia population
Pie-grièche migratrice de l’Est (Lanius ludovicianus migrans)
Shrike, Eastern Loggerhead
Pluvier siffleur, circumcinctus (Charadrius melodus circumcinctus)
Plover circumcinctus subspecies, Piping
Pluvier siffleur, melodus (Charadrius melodus melodus)
Plover melodus subspecies, Piping
Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus urophasianus)
population des Prairies
Grouse, Sage Prairie population
14. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“BIRDS”:
Chat auricollis subspecies, Yellow-breasted (Icteria virens auricollis) British Columbia population
Paruline polyglotte de la sous-espèce auricollis population de
la Colombie-Britannique
Owl, Burrowing (Athene cunicularia)
Chevêche des terriers
Owl caurina subspecies, Spotted (Strix occidentalis caurina)
Chouette tachetée de la sous-espèce caurina
Plover circumcinctus subspecies, Piping (Charadrius melodus
circumcinctus)
Pluvier siffleur de la sous-espèce circumcinctus
Plover melodus subspecies, Piping (Charadrius melodus
melodus)
Pluvier siffleur de la sous-espèce melodus
Sage-Grouse urophasianus subspecies, Greater (Centrocercus
urophasianus urophasianus)
Tétras des armoises de la sous-espèce urophasianus
Screech-owl macfarlanei subspecies, Western (Megascops kennicottii macfarlanei)
Petit-duc des montagnes de la sous-espèce macfarlanei
14. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« OISEAUX », de ce qui suit :
Chevêche des terriers (Athene cunicularia)
Owl, Burrowing
Chouette tachetée de la sous-espèce caurina (Strix occidentalis
caurina)
Owl caurina subspecies, Spotted
Paruline polyglotte de la sous-espèce auricollis (Icteria virens
auricollis) population de la Colombie-Britannique
Chat auricollis subspecies, Yellow-breasted British Columbia
population
Petit-duc des montagnes de la sous-espèce macfarlanei (Megascops kennicottii macfarlanei)
Screech-owl macfarlanei subspecies, Western
Pie-grièche migratrice de la sous-espèce migrans (Lanius ludovicianus migrans)
Shrike migrans subspecies, Loggerhead
Pluvier siffleur de la sous-espèce circumcinctus (Charadrius melodus circumcinctus)
Plover circumcinctus subspecies, Piping
Pluvier siffleur de la sous-espèce melodus (Charadrius melodus
melodus)
Plover melodus subspecies, Piping
75
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Shrike migrans subspecies, Loggerhead (Lanius ludovicianus
migrans)
Pie-grièche migratrice de la sous-espèce migrans
Tétras des armoises de la sous-espèce urophasianus (Centrocercus urophasianus urophasianus)
Sage-Grouse urophasianus subspecies, Greater
15. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “REPTILES”:
Snake, Night (Hypsiglena torquata)
Couleuvre nocturne
Turtle, Leatherback (Dermochelys coriacea)
Tortue luth
15. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « REPTILES », de ce qui
suit :
Couleuvre nocturne (Hypsiglena torquata)
Snake, Night
Tortue luth (Dermochelys coriacea)
Turtle, Leatherback
16. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“REPTILES”:
Nightsnake (Hypsiglena torquata)
Couleuvre nocturne
Racer, Blue (Coluber constrictor foxii)
Couleuvre agile bleue
Seaturtle, Leatherback (Dermochelys coriacea)
Tortue luth
16. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« REPTILES », de ce qui suit :
Couleuvre agile bleue (Coluber constrictor foxi)
Racer, Blue
Couleuvre nocturne (Hypsiglena torquata)
Nightsnake
Tortue luth (Dermochelys coriacea)
Seaturtle, Leatherback
17. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “FISH”:
Salmon, Atlantic (Salmo salar)
Saumon d’Atlantique populations de l’intérieur de la baie de
Fundy
17. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « POISSONS », de ce qui
suit :
Saumon d’Atlantique (Salmo salar) populations de l’intérieur de
la baie de Fundy
Salmon, Atlantic Inner Bay of Fundy populations
18. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“FISH”:
Madtom, Northern (Noturus stigmosus)
Chat-fou du Nord
Salmon, Atlantic (Salmo salar) Inner Bay of Fundy populations
Saumon atlantique populations de l’intérieur de la baie de
Fundy
Shiner, Pugnose (Notropis anogenus)
Méné camus
Stickleback, Benthic Enos Lake (Gasterosteus sp.)
Épinoche benthique du lac Enos
Stickleback, Limnetic Enos Lake (Gasterosteus sp.)
Épinoche limnétique du lac Enos
Sucker, Salish (Catostomus sp.)
Meunier de Salish
18. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« POISSONS », de ce qui suit :
Chat-fou du Nord (Noturus stigmosus)
Madtom, Northern
Épinoche benthique du lac Enos (Gasterosteus sp.)
Stickleback, Benthic Enos Lake
Épinoche limnétique du lac Enos (Gasterosteus sp.)
Stickleback, Limnetic Enos Lake
Méné camus (Notropis anogenus)
Shiner, Pugnose
Meunier de Salish (Catostomus sp.)
Sucker, Salish
Saumon atlantique (Salmo salar) populations de l’intérieur de la
baie de Fundy
Salmon, Atlantic Inner Bay of Fundy populations
19. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “MOLLUSCS”:
Mussel, Mudpuppy (Simpsonais ambigua)
Mulette du Necturus
Snuffbox (Epioblasma triquetra)
Epioblasme tricorn
19. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « MOLLUSQUES », de ce
qui suit :
Epioblasme tricorn (Epioblasma triquetra)
Snuffbox
Mulette du Necturus (Simpsonais ambigua)
Mussel, Mudpuppy
20. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MOLLUSCS”:
Forestsnail, Oregon (Allogona townsendiana)
Escargot-forestier de Townsend
20. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MOLLUSQUES », de ce qui suit :
Épioblasme tricorne (Epioblasma triquetra)
Snuffbox
76
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Hickorynut, Round (Obovaria subrotunda)
Obovarie ronde
Kidneyshell (Ptychobranchus fasciolaris)
Ptychobranche réniforme
Mussel, Mudpuppy (Simpsonaias ambigua)
Mulette du Necturus
Snuffbox (Epioblasma triquetra)
Épioblasme tricorne
21. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“LEPIDOPTERANS”:
Metalmark, Mormon (Apodemia mormo) Southern Mountain
population
Mormon population des montagnes du Sud
Moth, Yucca (Tegeticula yuccasella)
Teigne du yucca
22. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “PLANTS”:
Ammania, Scarlet (Ammannia robusta)
Ammannie robuste
Bluehearts (Buchnera americana)
Buchnera d’Amérique
Bugbane, Tall (Cimicifuga elata)
Cimicaire élevée
Bulrush, Bashful (Trichophorum planifolium)
Scirpe timide
Bush-Clover, Slender (Lespedeza virginica)
Lespédèze de Virginie
Ginseng, American (Panax quinquefolium)
Ginseng à cinq folioles
Goldenrod, Showy (Solidago speciosa var. rigidiuscula)
Verge d’or voyante
Mountain-Mint, Hoary (Pycnanthemum incanum)
Pycnanthème gris
Orchid, Western Prairie Fringed (Platanthera praeclara)
Platanthère blanchâtre de l’Ouest
Owl-Clover, Bearded (Triphysaria versicolor ssp. versicolor)
Triphysaire versicolore
Sedge, Juniper (Carex juniperorum)
Carex des Genévriers
Virginia Goat’s-rue (Tephrosia virginiana)
Téphrosie de Virginie
Wintergreen, Spotted (Chimaphila maculata)
Chimaphile maculé
Wood-Poppy (Stylophorum diphyllum)
Stylophore à deux feuilles
23. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“PLANTS”:
Ammannia, Scarlet (Ammannia robusta)
Ammannie robuste
Bluehearts (Buchnera americana)
Buchnéra d’Amérique
Escargot-forestier de Townsend (Allogona townsendiana)
Forestsnail, Oregon
Mulette du Necturus (Simpsonaias ambigua)
Mussel, Mudpuppy
Obovarie ronde (Obovaria subrotunda)
Hickorynut, Round
Ptychobranche réniforme (Ptychobranchus fasciolaris)
Kidneyshell
21. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« LÉPIDOPTÈRES », de ce qui suit :
Mormon (Apodemia mormo) population des montagnes du Sud
Metalmark, Mormon Southern Mountain population
Teigne du yucca (Tegeticula yuccasella)
Moth, Yucca
22. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui
suit :
Ammannie robuste (Ammannia robusta)
Ammania, Scarlet
Buchnera d’Amérique (Buchnera americana)
Bluehearts
Carex des genévriers (Carex juniperorum)
Sedge, Juniper
Chimaphile maculé (Chimaphila maculata)
Wintergreen, Spotted
Cimicaire élevée (Cimicifuga elata)
Bugbane, Tall
Ginseng à cinq folioles (Panax quinquefolium)
Ginseng, American
Lespédèze de Virginie (Lespedeza virginica)
Bush-Clover, Slender
Platanthère blanchâtre de l’Ouest (Platanthera praeclara)
Orchid, Western Prairie Fringed
Pycnanthème gris (Pycnanthemum incanum)
Mountain-Mint, Hoary
Scirpe timide (Trichophorum planifolium)
Bulrush, Bashful
Stylophore à deux feuilles (Stylophorum diphyllum)
Wood-Poppy
Téphrosie de Virginie (Tephrosia virginiana)
Virginia Goat’s-rue
Triphysaire versicolore (Triphysaria versicolor ssp. versicolor)
Owl-Clover, Bearded
Verge d’or voyante (Solidago speciosa var. rigidiuscula)
Goldenrod, Showy
23. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« PLANTES », de ce qui suit :
Abronie à petites fleurs (Tripterocalyx micranthus)
Sand-verbena, Small-flowered
Ammannie robuste (Ammannia robusta)
Ammannia, Scarlet
77
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Bugbane, Tall (Actaea elata)
Cimicaire élevée
Bulrush, Bashful (Trichophorum planifolium)
Trichophore à feuilles plates
Bush-clover, Slender (Lespedeza virginica)
Lespédèze de Virginie
Catchfly, Coastal Scouler’s (Silene scouleri grandis)
Grand silène de Scouler
Fringed-Orchid, Eastern Prairie (Platanthera leucophaea)
Platanthère blanchâtre de l’Est
Fringed-orchid, Western Prairie (Platanthera praeclara)
Platanthère blanchâtre de l’Ouest
Ginseng, American (Panax quinquefolius)
Ginseng à cinq folioles
Goat’s-rue, Virginia (Tephrosia virginiana)
Téphrosie de Virginie
Goldenrod, Showy (Solidago speciosa)
Verge d’or voyante
Grass, Forked Three-awned (Aristida basiramea)
Aristide à rameaux basilaires
Lipocarpha, Small-flowered (Lipocarpha micrantha)
Lipocarphe à petites fleurs
Lupine, Streambank (Lupinus rivularis)
Lupin des ruisseaux
Mountain-mint, Hoary (Pycnanthemum incanum)
Pycnanthème gris
Owl-clover, Bearded (Triphysaria versicolor ssp. versicolor)
Triphysaire versicolore
Rush, Kellogg’s (Juncus kelloggii)
Jonc de Kellogg
Sand-verbena, Small-flowered (Tripterocalyx micranthus)
Abronie à petites fleurs
Sedge, Juniper (Carex juniperorum)
Carex des genévriers
Triteleia, Howell’s (Triteleia howellii)
Tritéléia de Howell
Violet, Bird’s-foot (Viola pedata)
Violette pédalée
Wintergreen, Spotted (Chimaphila maculata)
Chimaphile maculée
Wood-poppy (Stylophorum diphyllum)
Stylophore à deux feuilles
Aristide à rameaux basilaires (Aristida basiramea)
Grass, Forked Three-awned
Buchnéra d’Amérique (Buchnera americana)
Bluehearts
Carex des genévriers (Carex juniperorum)
Sedge, Juniper
Chimaphile maculée (Chimaphila maculata)
Wintergreen, Spotted
Cimicaire élevée (Actaea elata)
Bugbane, Tall
Ginseng à cinq folioles (Panax quinquefolius)
Ginseng, American
Grand silène de Scouler (Silene scouleri grandis)
Catchfly, Coastal Scouler’s
Jonc de Kellogg (Juncus kelloggii)
Rush, Kellogg’s
Lespédèze de Virginie (Lespedeza virginica)
Bush-clover, Slender
Lipocarphe à petites fleurs (Lipocarpha micrantha)
Lipocarpha, Small-flowered
Lupin des ruisseaux (Lupinus rivularis)
Lupine, Streambank
Platanthère blanchâtre de l’Est (Platanthera leucophaea)
Fringed-Orchid, Eastern Prairie
Platanthère blanchâtre de l’Ouest (Platanthera praeclara)
Fringed-orchid, Western Prairie
Pycnanthème gris (Pycnanthemum incanum)
Mountain-mint, Hoary
Stylophore à deux feuilles (Stylophorum diphyllum)
Wood-poppy
Téphrosie de Virginie (Tephrosia virginiana)
Goat’s-rue, Virginia
Trichophore à feuilles plates (Trichophorum planifolium)
Bulrush, Bashful
Triphysaire versicolore (Triphysaria versicolor ssp. versicolor)
Owl-clover, Bearded
Tritéléia de Howell (Triteleia howellii)
Triteleia, Howell’s
Verge d’or voyante (Solidago speciosa)
Goldenrod, Showy
Violette pédalée (Viola pedata)
Violet, Bird’s-foot
24. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“LICHENS”:
Lichen, Boreal Felt (Erioderma pedicellatum) Atlantic population
Érioderme boréal population de l’Atlantique
24. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« LICHENS », de ce qui suit :
Érioderme boréal (Erioderma pedicellatum) population de
l’Atlantique
Lichen, Boreal Felt Atlantic population
25. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MOSSES”:
Moss, Margined Streamside (Scouleria marginata)
Scoulérie à feuilles marginées
25. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MOUSSES », de ce qui suit :
Andersonie charmante (Bryoandersonia illecebra)
Moss, Spoon-leaved
78
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Moss, Silver Hair (Fabronia pusilla)
Fabronie naine
Moss, Spoon-leaved (Bryoandersonia illecebra)
Andersonie charmante
26. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “MAMMALS”:
Ermine haidarum subspecies (Mustela erminea haidarum)
Hermine, haidarum
Whale, Killer (Orcinus orca) Northeast Pacific northern resident
population
Épaulard population résidente du Nord Pacifique Nord-Est
27. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“MAMMALS”:
Ermine haidarum subspecies (Mustela erminea haidarum)
Hermine de la sous-espèce haidarum
Fox, Grey (Urocyon cinereoargenteus)
Renard gris
Whale, Humpback (Megaptera novaeangliae) North Pacific
population
Rorqual à bosse population du Pacifique Nord
Whale, Killer (Orcinus orca) Northeast Pacific northern resident
population
Épaulard population résidente du nord du Pacifique Nord-Est
28. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “BIRDS”:
Falcon Anatum, Peregrine (Falco peregrinus anatum)
Faucon pèlerin, anatum
Goshawk, Queen Charlotte (Accipiter gentilis laingi)
Autour des palombes des îles de la Reine-Charlotte
29. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“BIRDS”:
Falcon anatum subspecies, Peregrine (Falco peregrinus anatum)
Faucon pèlerin de la sous-espèce anatum
Goshawk laingi subspecies, Northern (Accipiter gentilis laingi)
Autour des palombes de la sous-espèce laingi
30. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “AMPHIBIANS”:
Great Basin Spadefoot (Spea intermontana)
Crapaud du Grand Bassin
Salamander, Pacific Giant (Dicamptodon tenebrosus)
Grande salamandre
31. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“AMPHIBIANS”:
Salamander, Coastal Giant (Dicamptodon tenebrosus)
Grande salamandre
Fabronie naine (Fabronia pusilla)
Moss, Silver Hair
Scoulérie à feuilles marginées (Scouleria marginata)
Moss, Margined Streamside
26. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « MAMMIFÈRES », de ce
qui suit :
Épaulard (Orcinus orca) population résidente du Nord Pacifique
Nord-Est
Whale, Killer Northeast Pacific northern resident population
Hermine, haidarum (Mustela erminea haidarum)
Ermine haidarum subspecies
27. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MAMMIFÈRES », de ce qui suit :
Épaulard (Orcinus orca) population résidente du nord du Pacifique Nord-Est
Whale, Killer Northeast Pacific northern resident population
Hermine de la sous-espèce haidarum (Mustela erminea haidarum)
Ermine haidarum subspecies
Renard gris (Urocyon cinereoargenteus)
Fox, Grey
Rorqual à bosse (Megaptera novaeangliae) population du
Pacifique Nord
Whale, Humpback North Pacific population
28. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « OISEAUX », de ce qui
suit :
Autour des palombes (Accipiter gentilis laingi) population des
îles de la Reine-Charlotte
Goshawk, Queen Charlotte
Faucon pèlerin, anatum (Falco peregrinus anatum)
Falcon, Anatum Peregrine
29. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« OISEAUX », de ce qui suit :
Autour des palombes de la sous-espèce laingi (Accipiter gentilis
laingi)
Goshawk laingi subspecies, Northern
Faucon pèlerin de la sous-espèce anatum (Falco peregrinus anatum)
Falcon anatum subspecies, Peregrine
30. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « AMPHIBIENS », de ce qui
suit :
Crapaud du Grand Bassin (Spea intermontana)
Great Basin Spadefoot
Grande salamandre (Dicamptodon tenebrosus)
Salamander, Pacific Giant
31. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« AMPHIBIENS », de ce qui suit :
Crapaud du Grand Bassin (Spea intermontana)
Spadefoot, Great Basin
79
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Spadefoot, Great Basin (Spea intermontana)
Crapaud du Grand Bassin
32. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “REPTILES”:
Snake, Black Rat (Elaphe obsoleta obsoleta)
Couleuvre obscure
Snake, Eastern Fox (Elaphe vulpina gloydi)
Couleuvre fauve de l’Est
33. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“REPTILES”:
Foxsnake, Eastern (Elaphe gloydi)
Couleuvre fauve de l’Est
Gophersnake, Great Basin (Pituophis catenifer deserticola)
Couleuvre à nez mince du Grand Bassin
Massasauga (Sistrurus catenatus)
Massasauga
Ratsnake, Eastern (Elaphe obsoleta)
Couleuvre obscure de l’Est
Ribbonsnake, Eastern (Thamnophis sauritus) Atlantic population
Couleuvre mince population de l’Atlantique
Softshell, Spiny (Apalone spinifera)
Tortue-molle à épines
Stinkpot (Sternotherus odoratus)
Tortue musquée
34. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “FISH”:
Sculpin, Cultus Pygmy (Cottus sp.)
Chabot pygmé
Shiner, Rosyface (Notropis rubellus) Eastern population
Tête rose population de l’Est
35. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“FISH”:
Sculpin, Cultus Pygmy (Cottus sp.)
Chabot pygmée
Shiner, Carmine (Notropis percobromus)
Tête carmin
36. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MOLLUSCS”:
Jumping-slug, Dromedary (Hemphillia dromedarius)
Limace-sauteuse dromadaire
37. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“LEPIDOPTERANS”:
Metalmark, Mormon (Apodemia mormo) Prairie population
Mormon population des Prairies
38. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “PLANTS”:
80
Grande salamandre (Dicamptodon tenebrosus)
Salamander, Coastal Giant
32. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « REPTILES », de ce qui
suit :
Couleuvre fauve de l’Est (Elaphe vulpina gloydi)
Snake, Eastern Fox
Couleuvre obscure (Elaphe obsoleta obsoleta)
Snake, Black Rat
33. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« REPTILES », de ce qui suit :
Couleuvre à nez mince du Grand Bassin (Pituophis catenifer deserticola)
Gophersnake, Great Basin
Couleuvre fauve de l’Est (Elaphe gloydi)
Foxsnake, Eastern
Couleuvre mince (Thamnophis sauritus) population de
l’Atlantique
Ribbonsnake, Eastern Atlantic population
Couleuvre obscure de l’Est (Elaphe obsoleta)
Ratsnake, Eastern
Massasauga (Sistrurus catenatus)
Massasauga
Tortue-molle à épines (Apalone spinifera)
Softshell, Spiny
Tortue musquée (Sternotherus odoratus)
Stinkpot
34. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « POISSONS », de ce qui
suit :
Chabot pygmé (Cottus sp.)
Sculpin, Cultus Pygmy
Tête rose (Notropis rubellus) population de l’Est
Shiner, Rosyface Eastern population
35. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« POISSONS », de ce qui suit :
Chabot pygmée (Cottus sp.)
Sculpin, Cultus Pygmy
Tête carmin (Notropis percobromus)
Shiner, Carmine
36. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MOLLUSQUES », de ce qui suit :
Limace-sauteuse dromadaire (Hemphillia dromedarius)
Jumping-slug, Dromedary
37. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« LÉPIDOPTÈRES », de ce qui suit :
Mormon (Apodemia mormo) population des Prairies
Metalmark, Mormon Prairie population
38. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui
suit :
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Aster, Western Silver-leaved (Symphyotrichum sericeum)
Aster soyeux
Colicroot (Aletris farinosa)
Aletris farineux
Fern, Mexican Mosquito (Azolla mexicana)
Azolle du Mexique
Orchid, Phantom (Cephalanthera austiniae)
Cephalanthère d’Austin
Star, Dense Blazing (Liatris spicata)
Liatris à épi
Aletris farineux (Aletris farinosa)
Colicroot
Aster soyeux (Symphyotrichum sericeum)
Aster, Western Silver-leaved
Azolle du Mexique (Azolla mexicana)
Fern, Mexican Mosquito
Cephalanthère d’Austin (Cephalanthera austiniae)
Orchid, Phantom
Liatris à épi (Liatris spicata)
Star, Dense Blazing
39. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“PLANTS”:
Aster, Crooked-stem (Symphyotrichum prenanthoides)
Aster fausse-prenanthe
Aster, Western Silvery (Symphyotrichum sericeum)
Aster soyeux
Aster, White Wood (Eurybia divaricata)
Aster divariqué
Aster, Willowleaf (Symphyotrichum praealtum)
Aster très élevé
Blazing Star, Dense (Liatris spicata)
Liatris à épi
Colicroot (Aletris farinosa)
Alétris farineux
Daisy, Lakeside (Hymenoxys herbacea)
Hyménoxys herbacé
Fern, Lemmon’s Holly (Polystichum lemmonii)
Polystic de Lemmon
Hoptree, Common (Ptelea trifoliata)
Ptéléa trifolié
Hyacinth, Wild (Camassia scilloides)
Camassie faux-scille
Jacob’s-ladder, Van Brunt’s (Polemonium vanbruntiae)
Polémoine de Van Brunt
Mosquito-fern, Mexican (Azolla mexicana)
Azolle du Mexique
Orchid, Phantom (Cephalanthera austiniae)
Céphalanthère d’Austin
Spiderwort, Western (Tradescantia occidentalis)
Tradescantie de l’Ouest
39. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« PLANTES », de ce qui suit :
Alétris farineux (Aletris farinosa)
Colicroot
Aster divariqué (Eurybia divaricata)
Aster, White Wood
Aster fausse-prenanthe (Symphyotrichum prenanthoides)
Aster, Crooked-stem
Aster soyeux (Symphyotrichum sericeum)
Aster, Western Silvery
Aster très élevé (Symphyotrichum praealtum)
Aster, Willowleaf
Azolle du Mexique (Azolla mexicana)
Mosquito-fern, Mexican
Camassie faux-scille (Camassia scilloides)
Hyacinth, Wild
Céphalanthère d’Austin (Cephalanthera austiniae)
Orchid, Phantom
Hyménoxys herbacé (Hymenoxys herbacea)
Daisy, Lakeside
Liatris à épi (Liatris spicata)
Blazing Star, Dense
Polémoine de Van Brunt (Polemonium vanbruntiae)
Jacob’s-ladder, Van Brunt’s
Polystic de Lemmon (Polystichum lemmonii)
Fern, Lemmon’s Holly
Ptéléa trifolié (Ptelea trifoliata)
Hoptree, Common
Tradescantie de l’Ouest (Tradescantia occidentalis)
Spiderwort, Western
40. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “MAMMALS”:
Whale, Killer (Orcinus orca) Northeast Pacific offshore population
Épaulard population au large du Pacifique Nord-Est
40. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « MAMMIFÈRES », de ce
qui suit :
Épaulard (Orcinus orca) population au large du Pacifique NordEst
Whale, Killer Northeast Pacific offshore population
41. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MAMMALS”:
Caribou, Woodland (Rangifer tarandus caribou) Northern Mountain population
Caribou des bois population des montagnes du Nord
41. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MAMMIFÈRES », de ce qui suit :
Caribou des bois (Rangifer tarandus caribou) population des
montagnes du Nord
Caribou, Woodland Northern Mountain population
81
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Whale, Killer (Orcinus orca) Northeast Pacific offshore population
Épaulard population océanique du Pacifique Nord-Est
42. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “BIRDS”:
Chat, Eastern Yellow-breasted (Icteria virens virens)
Paruline polyglotte de l’Est
Falcon, Peale’s Peregrine (Falco peregrinus pealei)
Faucon pèlerin, pealei
Sparrow, “Ipswich” Savannah (Passerculus sandwichensis princeps)
Bruant des prés, princeps
43. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“BIRDS”:
Chat virens subspecies, Yellow-breasted (Icteria virens virens)
Paruline polyglotte de la sous-espèce virens
Curlew, Long-billed (Numenius americanus)
Courlis à long bec
Falcon pealei subspecies, Peregrine (Falco peregrinus pealei)
Faucon pèlerin de la sous-espèce pealei
Screech-owl kennicottii subspecies, Western (Megascops kennicottii kennicottii)
Petit-duc des montagnes de la sous-espèce kennicottii
Sparrow princeps subspecies, Savannah (Passerculus sandwichensis princeps)
Bruant des prés de la sous-espèce princeps
Warbler, Cerulean (Dendroica cerulea)
Paruline azurée
44. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “AMPHIBIANS”:
Salamander, Cœur d’Alène (Plethodon idahoensis)
Salamandre Cœur d’Alène
45. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading
“AMPHIBIANS”:
Frog, Northern Leopard (Rana pipiens) Western Boreal/Prairie
populations
Grenouille léopard populations boréales de l’Ouest/des Prairies
Frog, Red-legged (Rana aurora)
Grenouille à pattes rouges
Salamander, Coeur d’Alene (Plethodon idahoensis)
Salamandre de Coeur d’Alène
Salamander, Spring (Gyrinophilus porphyriticus)
Salamandre pourpre
Toad, Great Plains (Bufo cognatus)
Crapaud des steppes
Toad, Western (Bufo boreas)
Crapaud de l’Ouest
46. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the following after the last reference under the heading
“AMPHIBIANS”:
82
Épaulard (Orcinus orca) population océanique du Pacifique
Nord-Est
Whale, Killer Northeast Pacific offshore population
42. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « OISEAUX », de ce qui
suit :
Bruant des prés, princeps (Passerculus sandwichensis princeps)
Sparrow, "Ipswich" Savannah
Faucon pèlerin, pealei (Falco peregrinus pealei)
Falcon, Peale’s Peregrine
Paruline polyglotte de l’Est (Icteria virens virens)
Chat, Eastern Yellow-breasted
43. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« OISEAUX », de ce qui suit :
Bruant des prés de la sous-espèce princeps (Passerculus sandwichensis princeps)
Sparrow princeps subspecies, Savannah
Courlis à long bec (Numenius americanus)
Curlew, Long-billed
Faucon pèlerin de la sous-espèce pealei (Falco peregrinus pealei)
Falcon pealei subspecies, Peregrine
Paruline azurée (Dendroica cerulea)
Warbler, Cerulean
Paruline polyglotte de la sous-espèce virens (Icteria virens virens)
Chat virens subspecies, Yellow-breasted
Petit-duc des montagnes de la sous-espèce kennicottii (Megascops
kennicottii kennicottii)
Screech-owl kennicottii subspecies, Western
44. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « AMPHIBIENS », de ce
qui suit :
Salamandre Cœur d’Alène (Plethodon idahoensis)
Salamander, Cœur d’Alène
45. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« AMPHIBIENS », de ce qui suit :
Crapaud de l’Ouest (Bufo boreas)
Toad, Western
Crapaud des steppes (Bufo cognatus)
Toad, Great Plains
Grenouille à pattes rouges (Rana aurora)
Frog, Red-legged
Grenouille léopard (Rana pipiens) populations boréales de
l’Ouest/des Prairies
Frog, Northern Leopard Western Boreal/Prairie populations
Salamandre de Cœur d’Alène (Plethodon idahoensis)
Salamander, Cœur d’Alene
Salamandre pourpre (Gyrinophilus porphyriticus)
Salamander, Spring
46. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, après la dernière mention figurant sous l’intertitre « AMPHIBIENS », de ce qui suit :
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
REPTILES
Boa, Rubber (Charina bottae)
Boa caoutchouc
Milksnake (Lampropeltis triangulum)
Couleuvre tachetée
Ribbonsnake, Eastern (Thamnophis sauritus) Great Lakes population
Couleuvre mince population des Grands Lacs
Skink, Western (Eumeces skiltonianus)
Scinque de l’Ouest
Turtle, Northern Map (Graptemys geographica)
Tortue géographique
REPTILES
Boa caoutchouc (Charina bottae)
Boa, Rubber
Couleuvre mince (Thamnophis sauritus) population des Grands
Lacs
Ribbonsnake, Eastern Great Lakes population
Couleuvre tachetée (Lampropeltis triangulum)
Milksnake
Scinque de l’Ouest (Eumeces skiltonianus)
Skink, Western
Tortue géographique (Graptemys geographica)
Turtle, Northern Map
47. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“FISH”:
Killifish, Banded (Fundulus diaphanus) Newfoundland population
Fondule barré population de Terre-Neuve
47. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« POISSONS », de ce qui suit :
Fondule barré (Fundulus diaphanus) population de Terre-Neuve
Killifish, Banded Newfoundland population
48. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“MOLLUSCS”:
Jumping-slug, Warty (Hemphillia glandulosa)
Limace-sauteuse glanduleuse
48. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« MOLLUSQUES », de ce qui suit :
Limace-sauteuse glanduleuse (Hemphillia glandulosa)
Jumping-slug, Warty
49. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “LEPIDOPTERANS”:
Admiral, Weidemeyer’s (Limenitis weidemeyerii)
Amiral de Weidemeyer
Monarch (Danaux plexippus)
Monarque
49. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « LÉPIDOPTÈRES », de ce
qui suit :
Amiral de Weidemeyer (Limenitis weidemeyerii)
Admiral, Weidemeyer’s
Monarque (Danaux plexippus)
Monarch
50. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“LEPIDOPTERANS”:
Monarch (Danaus plexippus)
Monarque
Weidemeyer’s Admiral (Limenitis weidemeyerii)
Amiral de Weidemeyer
50. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« LÉPIDOPTÈRES », de ce qui suit :
Amiral de Weidemeyer (Limenitis weidemeyerii)
Weidemeyer’s Admiral
Monarque (Danaus plexippus)
Monarch
51. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “PLANTS”:
Fern, American Hart’s-tongue (Asplenium scolopendrium var.
americanum)
Scolopendre d’Amérique
Fern, Coastal Wood (Dryopteris arguta)
Dryoptèride côtière
51. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui
suit :
Dryoptéride côtière (Dryopteris arguta)
Fern, Coastal Wood
Scolopendre d’Amérique (Asplenium scolopendrium var. americanum)
Fern, American Hart’s-tongue
52. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“PLANTS”:
Fern, American Hart’s-tongue (Asplenium scolopendrium)
Scolopendre d’Amérique
Fern, Coastal Wood (Dryopteris arguta)
Dryoptéride côtière
Indian-plantain, Tuberous (Arnoglossum plantagineum)
Arnoglosse plantain
52. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« PLANTES », de ce qui suit :
Arméria de l’Athabasca (Armeria maritima interior)
Thrift, Athabasca
Arnoglosse plantain (Arnoglossum plantagineum)
Indian-plantain, Tuberous
Dryoptéride côtière (Dryopteris arguta)
Fern, Coastal Wood
83
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Rose, Climbing Prairie (Rosa setigera)
Rosier sétigère
Thrift, Athabasca (Armeria maritima interior)
Arméria de l’Athabasca
53. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following after the last reference under the heading
“PLANTS”:
LICHENS
Lichen, Boreal Felt (Erioderma pedicallatum) Boreal population
Érioderme boréal population boréale
54. Part 1 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “MAMMALS”:
Whale, Right (Eubalaena glacialis)
Baleine noire
Wolverine (gulo gulo) Eastern population
Carcajou population de l’Est
55. Part 1 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “REPTILES”:
Racer, Blue (Coluber constrictor foxii)
Couleuvre agile bleue
56. Part 1 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following:
FISH
Sucker, Salish (Catostomus sp.)
Meunier de Salish
57. Part 2 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “MAMMALS”:
Mole, Townsend’s (Scapanus townsendii)
Taupe de Townsend
Whale, Humpback (Megaptera novaeangliae) North Pacific
population
Rorqual à bosse population du Pacifique Nord
58. Part 2 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “REPTILES”:
Rattlesnake, Eastern Massasauga (Sistrurus catenatus catenatus)
Crotale Massasauga de l’Est
Turtle, Spiny Softshell (Apalone spinifera)
Tortue molle à épines
59. Part 2 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “FISH”:
Madtom, Margined (Noturus insignis)
Chat-fou liséré
Sticklebacks, Enos Lake (Gasterosteus spp.)
Épinoches du lac Enos
60. Part 2 of Schedule 2 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “PLANTS”:
Aster, White Wood (Eurybia divaricatas)
Aster divariqué
Jacob’s Ladder, van Brunt’s (Polemonium van-bruntiae)
Polémoine de van Brunt
84
Rosier sétigère (Rosa setigera)
Rose, Climbing Prairie
Scolopendre d’Amérique (Asplenium scolopendrium)
Fern, American Hart’s-tongue
53. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, après la dernière mention figurant sous
l’intertitre « PLANTES », de ce qui suit :
LICHENS
Érioderme boréal (Erioderma pedicellatum) population boréale
Lichen, Boreal Felt Boreal population
54. La partie 1 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « MAMMIFÈRES », de ce
qui suit :
Baleine noire (Eubalaena glacialis)
Whale, Right
Carcajou (Gulo gulo) population de l’Est
Wolverine Eastern population
55. La partie 1 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « REPTILES », de ce qui
suit :
Couleuvre agile bleue (Coluber constrictor foxii)
Racer, Blue
56. La partie 1 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, de ce qui suit :
POISSONS
Meunier de Salish (Catostomus sp.)
Sucker, Salish
57. La partie 2 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « MAMMIFÈRES », de ce
qui suit :
Rorqual à bosse (Megaptera novaeangliae) population du
Pacifique Nord
Whale, Humpback North Pacific population
Taupe de Townsend (Scapanus townsendii)
Mole, Townsend’s
58. La partie 2 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « REPTILES », de ce qui
suit :
Crotale Massasauga de l’Est (Sistrurus catenatus catenatus)
Rattlesnake, Eastern Massasauga
Tortue molle à épines (Apalone spinifera)
Turtle, Spiny Softshell
59. La partie 2 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « POISSONS », de ce qui
suit :
Chat-fou liséré (Noturus insignis)
Madtom, Margined
Épinoches du lac Enos (Gasterosteus spp.)
Sticklebacks, Enos Lake
60. La partie 2 de l’annexe 2 de la même loi est modifiée
par suppression, sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui
suit :
Abronie à petites fleurs (Abronia micrantha)
Verbena, Sand
Aster divariqué (Eurybia divaricata)
Aster, White Wood
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Lipocarpha, Small-flowered (Lipocarpha micrantha)
Lipocarphe à petites fleurs
Spiderwort, Western (Tradescantia occidentalis)
Tradescantie de l’Ouest
Verbena, Sand (Abronia micrantha)
Abronie à petites fleurs
Violet, Bird’s-foot (Viola pedata)
Violette pédalée
61. Schedule 3 to the Act is amended by striking out the following under the heading “MAMMALS”:
Bear, Grizzly (Ursus arctos)
Ours grizzli
Bear, Polar (Ursus maritimus)
Ours polaire
Fox, Grey (Urocyon cinereoargenteus)
Renard gris
Whale, Blue (Balaenoptera musculus)
Rorqual bleu
Whale, Humpback (Megaptera novaeangliae) Western North
Atlantic population
Rorqual à bosse population du Nord-ouest de l’Atlantique
Wolverine (Gulo gulo) Western population
Carcajou population de l’Ouest
62. Schedule 3 to the Act is amended by striking out the following under the heading “BIRDS”:
Curlew, Long-billed (Numenius americanus)
Courlis à long bec
Warbler, Cerulean (Dendroica cerulea)
Paruline azurée
63. Schedule 3 to the Act is amended by striking out the following under the heading “AMPHIBIANS”:
Frog, Northern Leopard (Rana pipiens) Prairie population
Grenouille léopard population des Prairies
Frog, Northern Red-legged (Rana aurora)
Grenouille du Nord à pattes rouges
Salamander, Spring (Gyrinophilus porphyriticus)
Salamandre pourpre
Toad, Great Plains (Bufo cognatus)
Crapaud des steppes
64. Schedule 3 to the Act is amended by striking out the following under the heading “FISH”:
Dace, Speckled (Rhinichthys osculus)
Naseux moucheté
Killifish, Banded (Fundulus diaphanus) Newfoundland population
Fondule barré population de Terre-Neuve
Madtom, Northern (Noturus stigmosus)
Chat-fou du Nord
Prickleback, Pighead (Acantholumpenus mackayi)
Terrassier à six lignes
Sardine, Pacific (Sardinops sagax)
Sardine du Pacifique
Lipocarphe à petites fleurs (Lipocarpha micrantha)
Lipocarpha, Small-flowered
Polémoine de van Brunt (Polemonium van-bruntiae)
Jacob’s Ladder, van Brunt’s
Tradescantie de l’Ouest (Tradescantia occidentalis)
Spiderwort, Western
Violette pédalée (Viola pedata)
Violet, Bird’s-foot
61. L’annexe 3 de la même loi est modifiée par suppression,
sous l’intertitre « MAMMIFÈRES », de ce qui suit :
Carcajou (Gulo gulo) population de l’Ouest
Wolverine Western population
Ours grizzli (Ursus arctos)
Bear, Grizzly
Ours polaire (Ursus maritimus)
Bear, Polar
Renard gris (Urocyon cinereoargenteus)
Fox, Grey
Rorqual à bosse (Megaptera novaeangliae) population du NordOuest de l’Atlantique
Whale, Humpback Western North Atlantic population
Rorqual bleu (Balaenoptera musculus)
Whale, Blue
62. L’annexe 3 de la même loi est modifiée par suppression,
sous l’intertitre « OISEAUX », de ce qui suit :
Courlis à long bec (Numenius americanus)
Curlew, Long-billed
Paruline azurée (Dendroica cerulea)
Warbler, Cerulean
63. L’annexe 3 de la même loi est modifiée par suppression,
sous l’intertitre « AMPHIBIENS », de ce qui suit :
Crapaud des steppes (Bufo cognatus)
Toad, Great Plains
Grenouille du Nord à pattes rouges (Rana aurora)
Frog, Northern Red-legged
Grenouille léopard (Rana pipiens) population des Prairies
Frog, Northern Leopard Prairie population
Salamandre pourpre (Gyrinophilus porphyriticus)
Salamander, Spring
64. L’annexe 3 de la même loi est modifiée par suppression,
sous l’intertitre « POISSONS », de ce qui suit :
Chat-fou du Nord (Noturus stigmosus)
Madtom, Northern
Fondule barré (Fundulus diaphanus) population de Terre-Neuve
Killifish, Banded Newfoundland population
Loup de Bering (Anarhichas orientalis)
Wolffish, Bering
Méné camus (Notropis anogenus)
Shiner, Pugnose
Naseux moucheté (Rhinichthys osculus)
Dace, Speckled
Sardine du Pacifique (Sardinops sagax)
Sardine, Pacific
85
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Shiner, Pugnose (Notropis anogenus)
Méné camus
Wolffish, Bering (Anarhichas orientalis)
Loup de Bering
65. Schedule 3 to the Act is amended by striking out the following under the heading “PLANTS”:
Aster, Crooked-stemmed (Symphyotrichum prenanthoides)
Aster fausse-prenanthe
Aster, Willow (Symphyotrichum praealtum)
Aster très élevé
Hop-tree, Common (Ptelea trifoliata)
Ptéléa trifolié
Hyacinth, Wild (Camassia scilloides)
Camassie faux-scille
Indian-plantain, Tuberous (Arnoglossum plantagineum)
Arnoglosse plantain
Orchid, Eastern Prairie Fringed (Platanthera leucophaea)
Platanthère blanchâtre de l’Est
Rose, Climbing Prairie (Rosa setigera)
Rosier sétigère
Thrift, Athabasca (Armeria maritima spp. interior)
Armeria de l’Athabasca
Terrassier à six lignes (Acantholumpenus mackayi)
Prickleback, Pighead
65. L’annexe 3 de la même loi est modifiée par suppression,
sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui suit :
Armeria de l’Athabasca (Armeria maritima spp. interior)
Thrift, Athabasca
Arnoglosse plantain (Arnoglossum plantagineum)
Indian-plantain, Tuberous
Aster fausse-prenanthe (Symphyotrichum prenanthoides)
Aster, Crooked-stemmed
Aster très élevé (Symphyotrichum praealtum)
Aster, Willow
Camassie faux-scille (Camassia scilloides)
Hyacinth, Wild
Platanthère blanchâtre de l’Est (Platanthera leucophaea)
Orchid, Eastern Prairie Fringed
Ptéléa trifolié (Ptelea trifoliata)
Hop-tree, Common
Rosier sétigère (Rosa setigera)
Rose, Climbing Prairie
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
66. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
66. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
Schedule 1, the List of Wildlife Species at Risk of the Species
at Risk Act (SARA), is amended by Order of the Governor in
Council (GIC), on the recommendation of the Minister of the
Environment, by the addition of 73 species. This Order is based
on scientific assessments by the Committee on the Status of
Endangered Wildlife in Canada (COSEWIC) and follows consultations with provincial and territorial governments, Aboriginal
peoples, stakeholders and the public, and analysis of costs and
benefits to Canadians.
L’annexe 1, la Liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril (LEP), est modifiée par décret du gouverneur en
conseil, à la suite de la recommandation du ministre de l’Environnement, par l’ajout de 73 espèces. Ce décret est fondé sur des
évaluations scientifiques effectuées par le Comité sur la situation
des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et suit les consultations avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les
peuples autochtones, les intervenants et le public, ainsi que
l’analyse des coûts et des avantages pour les Canadiennes et les
Canadiens.
La LEP a reçu la sanction royale en décembre 2002, à la suite
d’une vaste consultation avec les gouvernements provinciaux et
territoriaux, les peuples autochtones, les organismes environnementaux, le secteur privé et le grand public. La majorité des dispositions de la Loi sont entrées en vigueur en juin 2003; les dispositions relatives aux interdictions et à l’application de la Loi
sont entrées en vigueur en juin 2004. Au moment de la sanction
royale, 233 espèces étaient inscrites à l’annexe 1.
L’objectif de la LEP comporte trois volets : empêcher les espèces sauvages de disparaître du pays ou de la planète; voir au rétablissement des espèces sauvages qui sont disparues du pays, en
voie de disparition ou menacées à cause de l’activité humaine;
gérer les espèces préoccupantes pour les empêcher de devenir en
The SARA received Royal Assent in December 2002, after extensive consultation with provincial and territorial governments,
Aboriginal peoples, environmental organizations, industry and the
general public. The majority of the provisions of the Act came
into force in June 2003; the prohibitions and enforcement provisions entered into force in June 2004. At the time of Royal
Assent, 233 species were included in Schedule 1.
The purpose of SARA is threefold: to prevent wildlife species
from being extirpated or becoming extinct; to provide for the
recovery of wildlife species that are extirpated, endangered or
threatened as a result of human activity; and to manage species of
special concern to prevent them from becoming endangered or
86
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
threatened. SARA complements provincial and territorial legislation as well as existing federal legislation (e.g., the Canada National Parks Act, the Canada Wildlife Act, the Fisheries Act, the
Migratory Birds Convention Act, 1994 and the Wild Animal and
Plant Protection and Regulation of International and Interprovincial Trade Act).
SARA provides for additional species to be added to or removed from Schedule 1, or for their status to be changed, following their assessment by COSEWIC and consultations with Canadians, by means of an Order issued by the GIC.
SARA establishes COSEWIC as an independent, scientific advisory body on the status of species at risk. The Committee’s
primary function is to assess the level of risk for wildlife species
based on the best available information on the biological status of
a species, including scientific knowledge, Aboriginal traditional
knowledge and community knowledge. This assessment is based
on biological factors identified in detailed status reports and the
application of assessment criteria.
The degree of risk to a species is categorized according to the
terms: extirpated, endangered, threatened and special concern. A
species is assessed by COSEWIC as extirpated when it no longer
exists in the wild in Canada but still exists elsewhere in the wild.
It is endangered if it is facing imminent extirpation or extinction,
and threatened if the species is likely to become endangered if
nothing is done to reverse the factors leading to its extirpation or
extinction. Special concern status is given to a species if it may
become threatened or endangered because of a combination of
biological characteristics and identified threats.
In the case of federally managed species, adding a species to
Schedule 1 as extirpated, endangered or threatened under SARA
leads to prohibitions on killing, harming, harassing, capturing or
taking an individual of a wildlife species, or damaging or destroying its residences. There are also prohibitions against possessing,
collecting, buying, selling or trading individuals of a wildlife
species listed as an endangered or threatened species. These prohibitions apply automatically in the case of migratory birds protected by the Migratory Birds Convention Act, 1994, aquatic species, and those species occurring on federal lands. For all species
listed as extirpated, endangered or threatened, a recovery strategy
must be prepared within fixed timelines and at least one action
plan must be prepared following the development of the recovery
strategy. For species listed as special concern, a management plan
must be prepared. Should species not be effectively protected by
the laws of a province or a territory, SARA has provisions that
give the federal government the power to make an Order applying
prohibitions to secure their protection. The federal government
would consult with the jurisdiction concerned before any provisions were invoked.
voie de disparition ou menacées. La LEP vient compléter les lois
provinciales et territoriales ainsi que les lois fédérales existantes
(p. ex., la Loi sur les parcs nationaux du Canada, la Loi sur
les espèces sauvages du Canada, la Loi sur les pêches, la Loi
de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et la
Loi sur la protection d’espèces animales ou végétales sauvages et
la réglementation de leur commerce international et interprovincial).
La LEP prévoit que d’autres espèces seront ajoutées à l’annexe 1 ou que des espèces en seront radiées ou que leur statut sera
modifié après que le COSEPAC les aura évaluées et après des
consultations avec les Canadiennes et les Canadiens au moyen
d’un décret du gouverneur en conseil.
La LEP constitue le COSEPAC comme organisme consultatif
scientifique indépendant sur la situation des espèces en péril. La
principale fonction du Comité est d’évaluer l’importance du risque que courent les espèces sauvages en se fondant sur les meilleurs renseignements disponibles sur leur situation biologique,
incluant des connaissances scientifiques, des connaissances traditionnelles autochtones et des connaissances des collectivités. Une
telle évaluation se fonde sur les facteurs biologiques cernés dans
les rapports de situation détaillés et l’application des critères
d’évaluation.
Le degré de risque pesant sur une espèce est classé selon les catégories « disparue du pays », « en voie de disparition », « menacée » et « préoccupante ». Le COSEPAC désigne une espèce
comme étant disparue du pays lorsqu’elle n’est plus présente à
l’état sauvage au Canada, mais qu’elle existe toujours ailleurs à
l’état sauvage. Une espèce est en voie de disparition si elle risque,
de façon imminente, de disparaître du pays ou de la planète; elle
est menacée si elle peut devenir en voie de disparition si rien n’est
fait pour renverser les facteurs menant à sa disparition du pays ou
de la planète. Le statut « préoccupante » est accordé à une espèce
si elle risque de devenir une espèce menacée ou en voie de disparition en raison de l’effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces reconnues qui pèsent sur elle.
Dans le cas d’espèces gérées par le gouvernement fédéral,
l’inscription des espèces à l’annexe 1 aux catégories « disparue
du pays », « en voie de disparition » ou « menacée » sous le régime de la LEP entraîne les interdictions de tuer un individu
d’une espèce sauvage, de lui nuire, de le harceler, de le capturer
ou de le prendre ou encore d’endommager ou de détruire sa résidence. L’inscription entraîne aussi des interdictions de posséder,
de collectionner, d’acheter, de vendre ou d’échanger un individu
d’une espèce sauvage inscrite comme espèce en voie de disparition ou menacée. Ces interdictions s’appliquent automatiquement
dans le cas des oiseaux migrateurs protégés sous le régime de la
Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs,
des espèces aquatiques et des espèces présentes sur le territoire
domanial. Pour toutes les espèces inscrites comme étant disparues
du pays, en voie de disparition ou menacées, un programme de
rétablissement doit être préparé selon des délais établis, et au
moins un plan d’action doit être préparé suivant l’élaboration du
programme de rétablissement. Pour les espèces préoccupantes, un
plan de gestion doit être élaboré. Là où les espèces ne sont pas
protégées efficacement par les lois d’une province ou d’un territoire, la LEP prévoit des dispositions qui donnent au gouvernement fédéral le pouvoir de prendre un décret appliquant les dispositions pour assurer leur protection. Le gouvernement fédéral
consultera l’instance concernée ainsi que le public avant de prendre quelque disposition que ce soit.
87
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Of the 73 species added to Schedule 1, 60 are terrestrial
species for which the Minister of the Environment is responsible
under SARA and 13 are aquatic species for which the Minister of
Fisheries and Oceans has primary responsibility under SARA. Of
the 13 aquatic species, the Minister of the Environment also has
responsibility for 4 of these species as they occur within lands
administered by the Parks Canada Agency.
The risk status, as assessed by COSEWIC for each of
the 73 species added to Schedule 1 of SARA, is presented in Appendix 1.
Le 21 avril 2004, le gouverneur en conseil a accusé réception des évaluations pour 79 espèces qui ont été évaluées par
le COSEPAC au cours des réunions qui ont lieu en mai et en novembre 2002 ainsi qu’en mai 2003, ce qui a déclenché un délai de
neuf mois pendant lesquels le gouverneur en conseil peut décider
d’ajouter ou non ces 79 espèces à l’annexe 1 de la LEP ou de
retourner leurs évaluations au COSEPAC pour obtenir des renseignements supplémentaires ou pour réexamen. De ces 79 espèces,
le gouverneur en conseil a décidé, sur recommandation du ministre de l’Environnement, d’ajouter 73 espèces à l’annexe 1, mais
de ne pas ajouter les populations Cultus et Sakinaw du saumon
sockeye (saumon rouge), l’ours blanc, la population du NordOuest de l’ours grizzli et la population de l’Ouest du carcajou.
De plus, l’évaluation du naseux moucheté a été retournée
au COSEPAC, par décret du gouverneur en conseil, pour obtenir
des renseignements supplémentaires ou pour réexamen.
Des 73 espèces ajoutées à l’annexe 1, il y a 60 espèces terrestres relevant du ministre de l’Environnement en vertu de la LEP
et il y a 13 espèces aquatiques dont le ministre des Pêches et
des Océans a la responsabilité première sous le régime de la LEP.
Des 13 espèces aquatiques, 4 relèvent du ministre de l’Environnement, car elles se trouvent dans des plans d’eau sur des terres
administrées par l’Agence Parcs Canada.
Le degré de risque, tel qu’évalué par le COSEPAC pour chacune des 73 espèces ajoutées à l’annexe 1 de la LEP, est présenté
à l’annexe 1.
Terrestrial Species
Espèces terrestres
Sixty terrestrial species have been added to Schedule 1 of SARA.
These include terrestrial mammals, birds, reptiles, amphibians,
butterflies, terrestrial molluscs, plants, mosses and lichens.
Soixante espèces ont été ajoutées à l’annexe 1 de la LEP.
Celles-ci comprennent des mammifères terrestres, des oiseaux,
des reptiles, des amphibiens, des papillons, des mollusques terrestres, des plantes, des mousses et des lichens.
Terrestrial Mammals
Mammifères terrestres
The four species or populations of terrestrial mammals added
to Schedule 1 of SARA are the woodland caribou (Northern
Mountain population), wolverine (Eastern population), grey fox
and the Townsend’s mole. Habitat loss, fragmentation and degradation are significant threats to all these mammals. Habitat loss
lowers the carrying capacity of the ecosystem, resulting in lower
population densities. Habitat fragmentation isolates populations,
resulting in restricted gene flow and reduced genetic diversity.
Habitats do not have to be destroyed or altered to make them unsuitable for some species. The disturbance caused by the mere
presence of people and the associated noise can cause some species, such as the wolverine, to avoid the affected area or reduce
their chances of breeding successfully. All of the mammals added
to Schedule 1, except for the Townsend’s mole, also have low
birth rates, are long-lived and require extensive home ranges,
factors which increase their susceptibility to population declines.
Because of the low birth rates and the requirement for large home
ranges, it is difficult for these species to regain former population
levels.
Les quatre espèces ou populations de mammifères terrestres
ajoutées à l’annexe 1 de la LEP sont le caribou des bois (population des montagnes du Nord), le carcajou (population de l’Est), le
renard gris et la taupe de Townsend. La perte, la fragmentation et
la dégradation de l’habitat sont des menaces significatives pour
tous ces mammifères. La perte de l’habitat réduit la capacité de
charge de l’écosystème, produisant des densités de populations
plus faibles. La fragmentation de l’habitat isole les populations,
produisant un flux génétique limité et une diversité génétique
réduite. Il n’est pas nécessaire que les habitats soient détruits ou
modifiés pour les rendre inadéquats pour certaines espèces. La
perturbation provoquée par la simple présence de personnes et le
bruit afférent peuvent, chez certaines espèces, notamment le carcajou, faire en sorte qu’elles évitent la région touchée ou réduire
leurs chances de reproduction réussie. Tous les mammifères ajoutés à l’annexe 1, à l’exception de la taupe de Townsend, ont aussi
des faibles taux de naissance, ont de longues vies et nécessitent
des domaines vitaux étendus, facteurs qui accroissent leur susceptibilité au déclin de populations. Étant donné leurs faibles taux de
naissance et leur exigence de grands domaines vitaux, il est difficile pour ces espèces de retrouver leurs niveaux de population
antérieurs.
Le renard gris est au sommet de la chaîne alimentaire et est
donc sujet à la bioaccumulation de substances toxiques, notamment de polluants organiques persistants. De plus, la réduction
des espèces-proies peut avoir contribué à la réduction des populations des grands carnivores.
On April 21, 2004, the GIC acknowledged receipt of the assessments of 79 species that had been assessed by COSEWIC in
its meetings of May 2002, November 2002 and May 2003. This
action initiated a nine-month timeline during which the GIC may
decide whether or not to add these 79 species to Schedule 1
of SARA, or to refer species back to COSEWIC for further consideration or information. Of these 79 species, the GIC has decided, on the recommendation of the Minister of the Environment, to add 73 species to Schedule 1 but not to add the Cultus
Lake and Sakinaw Lake populations of Pacific sockeye salmon,
the polar bear, the Northwestern population of the grizzly bear
and the Western population of the wolverine. In addition,
the GIC has referred the speckled dace assessment back
to COSEWIC for further information and consideration.
The grey fox is at the top of the food chain, and so is also subject to bioaccumulation of toxic substances, in particular, persistent organic pollutants. As well, a reduction in prey species may
have contributed to the reduction in populations of large carnivores.
88
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Both the grey fox and the Townsend’s mole reach the northern
extent of their distributions in Canada (with most of their ranges
in the United States), resulting in very small Canadian ranges,
particularly for the Townsend’s mole which is restricted to only a
few square kilometres. The southern parts of the country occupied
by these two species are also the areas where human populations
and their impacts are greatest. As a result, these species are seriously threatened by habitat loss, degradation and fragmentation
resulting from a variety of human activities, but mostly from urban and industrial development, conversion of native habitats to
agriculture, cottage development and recreational activities.
Le renard gris et la taupe de Townsend atteignent la limite nord
de leurs aires de répartition au Canada (la plus grande partie de
leurs aires de répartition étant aux États-Unis), ce qui résulte en
de très petites aires de répartition canadiennes, notamment pour la
taupe de Townsend qui est limitée à seulement quelques kilomètres carrés. Les régions du sud du pays occupées par ces deux
espèces sont aussi les endroits où les populations humaines et
leurs incidences sont les plus élevées. En conséquence, ces espèces sont dangereusement menacées par la perte, la dégradation et
la fragmentation de l’habitat découlant d’une gamme d’activités
humaines, mais principalement du développement urbain et industriel, de la conversion d’habitats indigènes à des fins d’agriculture, de la construction de chalets et d’activités récréatives.
Birds
Oiseaux
The three bird species added to Schedule 1 are the cerulean
warbler, long-billed curlew, and western screech-owl (macfarlanei subspecies and kennicottii subspecies). Habitat loss on
breeding, migration and wintering grounds is considered the
greatest contributor to the decline of bird populations. Habitatrelated problems, not only in Canada but also in other countries,
are contributing to declines of the migratory cerulean warbler.
This species occurs at the northern extent of its distribution in a
restricted range in southern Ontario, where it is limited by climatic conditions, where the habitat may be suboptimal (further
reduction in the quality of habitat puts the species at risk), and
where human populations and their impacts are greatest. As a
result, the warbler is affected by habitat loss, degradation and
fragmentation resulting from a variety of human activities, but
mostly from urban and industrial development, conversion of
native habitats to agriculture, draining of wetlands, cottage development and recreational activities.
Les trois espèces d’oiseaux ajoutées à l’annexe 1 sont la Paruline azurée, le Courlis à long bec et le Petit-duc des montagnes
des sous-espèces macfarlanei et kennicottii. La perte de l’habitat
dans les aires de reproduction, de migration et d’hivernage est
considérée comme l’élément le plus important contribuant au
déclin des populations d’oiseaux. Les problèmes liés à l’habitat,
non seulement au Canada, mais aussi dans d’autres pays, contribuent aux déclins de la Paruline azurée migratrice. Cette espèce
se trouve à la limite nord de son aire de répartition dans une aire
limitée du sud de l’Ontario, où elle est limitée par les conditions
climatiques, où l’habitat peut être sous-optimal (une réduction
supplémentaire de la qualité de l’habitat met cette espèce en péril)
et où les populations humaines et leurs incidences sont les plus
élevées. En conséquence, la Paruline est touchée par la perte, la
dégradation et la fragmentation de l’habitat, découlant d’une
gamme d’activités humaines, mais principalement du développement urbain et industriel, de la conversion des habitats indigènes
à des fins d’agriculture, du drainage des terres humides, de la
construction de chalets et d’activités récréatives.
Les sous-espèces macfarlanei et kennicottii du Petit-duc des
montagnes ont été touchées par la perte de l’habitat en raison de
la construction de logements et de l’industrie. Parce qu’elles sont
au sommet de leur chaîne alimentaire, la réduction des espècesproies causée par la perte de l’habitat est une menace. La sousespèce macfarlanei est particulièrement gravement touchée puisqu’il n’existe seulement qu’une très petite population de cette
sous-espèce. Les activités humaines, notamment la modification
de l’habitat, sont probablement responsables de l’expansion de
l’aire de la Chouette rayée dans l’aire du Petit-duc des montagnes
(sous-espèce kennicottii). Tout indique que les Chouettes envahissantes prennent les Petits-ducs des montagnes comme proies et
risquent d’accroître leur déclin.
La culture des prairies indigènes dans les aires de nidification
du Courlis à long bec a contribué aux déclins de son effectif et à
la réduction de son aire de répartition. La perte et la fragmentation continues de l’habitat sont aggravées par l’empiètement urbain et par l’extraction de ressources, ce qui produit une prédation
accrue. Le manque de pâturages et la suppression des feux ont
mené à l’empiètement des forêts sur les terres herbeuses intramontagneuses utilisées par le Courlis.
Both the macfarlanei and kennicottii subspecies of the western
screech-owl have been affected by habitat loss to housing and
industry. Because they are at the top of their food chains, the reduction of prey species because of habitat loss is a threat. The
macfarlanei subspecies is particularly severely affected as only a
very small population of the subspecies exists. Human activities,
particularly habitat alteration, are likely responsible for the expansion of the barred owl’s range into the range of the western
screech-owl (kennicottii subspecies). Evidence suggests that the
invading owls are preying on the screech-owls and may be contributing to their decline.
Cultivation of native prairie on the nesting grounds of the longbilled curlew have contributed to declines in its numbers and
range. Continuing habitat loss and fragmentation are exacerbated
by urban encroachment and resource extraction and result in increased predation. Lack of grazing and fire suppression have lead
to forest encroachment on intermontane grasslands used by the
curlew.
Butterflies and Moths
Lépidoptères
The yucca moth and the mormon metalmark (Southern Mountain population) added to Schedule 1 are at risk of extirpation
because they occur as extremely small and isolated northern outlier populations that occupy very restricted ranges. In addition,
these species are habitat specialists; that is, they rely on certain
La teigne du yucca et le mormon (population des montagnes du
Sud) sont ajoutés à l’annexe 1. Ces deux espèces risquent de disparaître du pays parce qu’elles se trouvent sous forme de populations extrêmement petites et isolées aux limites nord et occupent
des aires très limitées. De plus, ces espèces sont des spécialistes
89
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
species of plants to complete their life cycles. For example, the
yucca moth depends on only one species of plant for survival, the
soapweed, which cannot set seed without the yucca moth.
en matière d’habitat, c’est-à-dire que leur cycle biologique dépend de certaines espèces de plantes. Par exemple, la survie de la
teigne du yucca dépend seulement d’une espèce de plante, soit le
yucca glauque, qui ne peut propager sa semence sans la teigne du
yucca.
Remnant populations of the Southern Mountain population of
the mormon metalmark occur in only one narrow valley in southern British Columbia. The valley is a major transportation and
utility corridor. Any application of herbicides or insecticides, or
further habitat loss or degradation, threaten to lead to the loss of
the outlier population.
Les populations restantes de la population des montagnes du
Sud du mormon occupent une seule vallée étroite dans le sud de
la Colombie-Britannique. Cette vallée sert de grand corridor de
transport et des services publics. Toute application d’herbicide ou
d’insecticide ou toute autre perte ou dégradation de l’habitat risque d’entraîner la disparition de la population qui occupe la limite
extrême de l’aire de répartition.
Reptiles
Reptiles
The thirteen species, subspecies or populations of reptiles
added to Schedule 1 include the Pacific gophersnake, Pacific
pond turtle, blue racer, eastern ribbonsnake (Atlantic population
and Great Lakes population), great basin gophersnake, massasauga, spiny softshell, stinkpot, northern map turtle, rubber boa,
milksnake, and western skink. The Pacific gophersnake, Pacific
pond turtle, blue racer, eastern ribbonsnake (Atlantic population
and Great Lakes population), great basin gophersnake, massasauga, spiny softshell, northern map turtle, rubber boa, and
western skink are peripheral species that reach the northern extent
of their ranges in southern Canada. The eastern ribbonsnake
(Atlantic population) is one reptile that occurs in Canada as a
small, disjunct, northern outlier population, separated from the
main part of the species range by hundreds of kilometres. Canadian populations of the massasauga have also become isolated
and separated from the species’ main range. Such disjunct populations are particularly vulnerable to inbreeding depression and
random events, and their habitats are unlikely to be re-colonized
if the species become extirpated.
Les 13 espèces, sous-espèces ou populations de reptiles
ajoutées à l’annexe 1 comprennent la couleuvre à nez mince du
Pacifique, la tortue de l’Ouest, la couleuvre agile bleue, la couleuvre mince (population de l’Atlantique et population des
Grands Lacs), la couleuvre à nez mince du Grand Bassin, le massasauga, la tortue-molle à épines, la tortue musquée, la tortue
géographique, le boa caoutchouc, la couleuvre tachetée et le scinque de l’Ouest. La couleuvre à nez mince du Pacifique, la tortue
de l’Ouest, la couleuvre mince (population de l’Atlantique et population des Grands Lacs), la couleuvre à nez mince du Grand
Bassin, le massasauga, la tortue-molle à épines, la tortue géographique, le boa caoutchouc et le scinque de l’Ouest sont des espèces périphériques qui atteignent la limite nord de leurs aires de
répartition du sud du Canada. La couleuvre mince (population de
l’Atlantique) est un reptile qui se trouve au Canada en tant que
petite population isolée et à la limite nord de son aire de répartition qui est séparée de la partie principale de l’aire de l’espèce sur
des centaines de kilomètres. Les populations canadiennes du massasauga sont aussi devenues isolées et séparées de l’aire de répartition principale de l’espèce. De telles populations isolées sont
particulièrement vulnérables à la dépression de consanguinité et à
des événements aléatoires, et leurs habitats ne seront probablement pas recolonisés si l’espèce disparaît du pays.
Many of these peripheral species of reptiles are limited by climate, their ranges are necessarily quite small, and they occur in
parts of the country that also support the highest human populations. As such, their habitats have been subject to loss, degradation and fragmentation as a result of human activities, particularly
urban and industrial development, extraction operations, conversion of native habitats to agriculture, draining of wetlands, cottage
development and recreational activities.
Bon nombre de ces espèces périphériques de reptiles sont limitées par le climat; leurs aires de répartition sont nécessairement
très petites et elles se trouvent seulement dans des régions du pays
qui accueillent aussi les plus fortes densités de populations humaines. Comme tels, leurs habitats ont fait l’objet de la perte, de
la dégradation et de la fragmentation à cause des activités humaines, notamment du développement urbain et industriel, des activités d’extraction, de la conversion des habitats indigènes à des fins
d’agriculture, du drainage des terres humides, de la construction
de chalets et d’activités récréatives.
Road development fragments habitat so that populations of
relatively sedentary species, such as the blue racer, also become
fragmented. In such situations, species are vulnerable to restricted
gene flow, which increases the vulnerability of populations in
small habitat patches to disease outbreaks and other random
events. Roads also increase mortality, particularly of snakes like
the eastern ribbonsnake and the great basin gophersnake that seek
warmth by basking on pavement.
La construction de routes fragmente l’habitat de telle manière
que les populations d’espèces relativement sédentaires, telles que
la couleuvre agile bleue, se divisent. Dans de telles circonstances,
les espèces sont vulnérables au flux génétique limité, ce qui accroît la vulnérabilité des populations dans de petites parcelles
d’habitats aux épidémies de maladies et à d’autres événements
aléatoires. Les routes accroissent aussi la mortalité, notamment
des couleuvres, telles que la couleuvre mince et la couleuvre à
nez mince du Grand Bassin, qui cherchent la chaleur en se faisant
chauffer sur le pavé.
Les couleuvres minces (population de l’Atlantique et population des Grands Lacs) peuvent être touchées par le déclin des
amphibiens qui sont leurs proies. Les chats et les chiens chassent
aussi les espèces indigènes et on soupçonne qu’ils ajoutent au
Eastern ribbonsnakes (Atlantic population and Great Lakes
population) may be affected by declines in amphibians upon
which these snakes prey. Cats and dogs also prey on native species and are suspected of adding to the decline of populations of
90
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
the eastern ribbonsnake (Great Lakes population) and the milksnake. Rubber boas are inadvertently killed when fields are
hayed. The massasauga, a rattlesnake, is killed because it can be
dangerous. The milksnake and the great basin gophersnake are
killed because they are confused with rattlesnakes. The blue racer
also suffers because some people fear or dislike snakes in general.
The western skink and northern map turtle are collected for the
pet trade. All these activities result in the removal of individuals
from what in most cases are already small populations, further
increasing the risk of extirpation of some species or populations.
The stinkpot and spiny softshell are being affected by aquatic
pollution from sewage, industrial discharge, gasoline and oil
leakage from boats, and runoff from roads and agricultural lands,
which result in a decline in the quality of their habitats. The
stinkpot is also inadvertently hit by motorboats and is subject to
increased predation by raccoons, whose populations flourish in
areas close to human habitation. The Pacific pond turtle and
northern map turtle have suffered population declines as a result
of commercial harvesting for food, and are still being affected by
wetland modification and destruction. The eggs of the spiny softshell and the northern map turtle are also being destroyed by fluctuating water levels, thereby lowering the reproductive success of
these species.
déclin des populations de la couleuvre mince (population des
Grands Lacs) et de la couleuvre tachetée. Les boas caoutchouc
sont tués par inadvertance lorsque le foin est récolté dans les
champs. Le massasauga, un crotale, est tué parce qu’il peut être
dangereux. La couleuvre tachetée et la couleuvre à nez mince du
Grand Bassin sont tuées parce qu’on les méprend pour des crotales. La couleuvre agile bleue est aussi négativement touchée parce
que certaines personnes craignent ou n’aiment pas en général les
couleuvres. Le scinque de l’Ouest et la tortue géographique sont
pris pour le commerce des animaux de compagnie. Toutes ces
activités font en sorte que des individus sont retirés, dans la plupart des cas, de populations déjà petites, ou sont tués, accroissant
davantage le risque de disparition de certaines espèces ou populations.
La tortue musquée et la tortue-molle à épines sont touchées par
la pollution aquatique provenant des eaux usées, des décharges
industrielles, des fuites d’essence et d’hydrocarbures provenant
des bateaux et de l’eau de ruissellement provenant des routes et
des terres agricoles, le tout produisant un déclin de la qualité de
leurs habitats. La tortue musquée est aussi heurtée accidentellement par des bateaux à moteur et fait l’objet d’une prédation accrue par les ratons laveurs, dont les populations se développent
très bien dans les endroits près des établissements humains. La
tortue de l’Ouest et la tortue géographique ont connu des déclins
de population en raison des prises commerciales pour l’alimentation et sont toujours touchées par la modification ou la destruction des terres humides. Les œufs de la tortue-molle à épines et de
la tortue géographique sont aussi détruits par les fluctuations des
niveaux d’eau, réduisant ainsi la réussite de la reproduction.
Amphibians
Amphibiens
The five amphibians added to Schedule 1 are the red-legged
frog, spring salamander, great plains toad and the Northern leopard frogs (western boreal/prairie populations). All five are extremely susceptible to habitat change. Urbanization and agricultural use of grasslands, moist forest valleys and wetlands have
rendered these habitats unsuitable for these amphibians. The
draining of wetlands and forest operations has resulted in habitats
that are now less able to support previous population numbers.
The use of herbicides and pesticides and aquatic pollution from
sewage, industrial discharge, gasoline and oil leakage from boats,
and runoff from roads and agricultural lands have had serious
negative impacts on some populations.
Les cinq amphibiens ajoutés à l’annexe 1 sont la grenouille à
pattes rouges, la salamandre pourpre, le crapaud des steppes et la
grenouille léopard (population de l’Ouest de la zone boréale et
des Prairies). Les cinq espèces sont extrêmement vulnérables aux
changements de leurs habitats. L’urbanisation et l’utilisation des
terres herbeuses, des vallées humides des forêts et des terres humides à des fins agricoles ont rendu ces habitats inadéquats pour
ces amphibiens. Le drainage des terres humides et l’exploitation
des forêts ont produit des habitats qui sont moins en mesure de
subvenir aux besoins des populations comme par le passé. L’utilisation d’herbicides et de pesticides et la pollution aquatique
provenant des eaux usées, des décharges industrielles, des fuites
d’essence et d’hydrocarbures provenant des bateaux et l’eau de
ruissellement des routes et des terres agricoles ont eu de graves
incidences négatives sur certaines populations.
De plus, la grenouille à pattes rouges et la salamandre pourpre
sont des espèces périphériques. Leurs aires de répartition limitées
sont fragmentées et sont sujettes à beaucoup de perturbations
parce qu’elles se trouvent dans les régions du sud du Canada où
les populations humaines et leurs incidences sont les plus élevées.
Deux des principales menaces que subissent les deux espèces sont
la perte et la dégradation de leurs habitats, lesquels sont sujets à
des pressions considérables à cause de l’extraction des ressources,
des aménagements et des utilisations récréatives intenses. Les
deux espèces sont aussi menacées par la prédation et la compétition provenant des ouaouarons introduits. L’habitat de la grenouille à pattes rouges a été touché par la modification des tendances naturelles de drainage et des niveaux d’eau des lacs et des
ruisseaux. La salamandre pourpre a des exigences spécialisées en
matière d’habitat et est vulnérable aux changements quant aux
ruisseaux découlant du pompage des aquifères et de l’abattage des
In addition, the red-legged frog and spring salamander are peripheral species. Their restricted ranges are fragmented and are
subject to a great deal of disturbance because they occur in the
southern parts of Canada where human populations and their impacts are highest. One of the main threats to both species is the
loss and degradation of their habitats, which are subject to considerable pressure from resource extraction, development and
intensive recreational use. Both species are also threatened by
predation and competition from introduced bullfrogs. The habitat
of the red-legged frog has been impacted by the alteration of natural drainage patterns and water levels in lakes and streams. The
spring salamander has specialized habitat requirements and is
susceptible to changes in stream conditions resulting from the
pumping of aquifers and the cutting of forests. Because of the
species’ low dispersal rates and late sexual maturity, salamander
populations that are lost have little chance of recovery.
91
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
forêts. Étant donné les faibles taux de dispersion de l’espèce et
leur maturité sexuelle tardive, les populations de salamandres qui
disparaissent ont peu de chances de se rétablir.
The great plains toad is negatively impacted by the conversion
of grasslands to agriculture, and habitat fragmentation by roads
leads to high mortality, particularly when large numbers of toads
need to migrate to and from breeding ponds.
Le crapaud des steppes subit une incidence négative découlant
de la conversion des terres herbeuses à des fins agricoles, et la
fragmentation de son habitat par les routes mène à une forte mortalité, particulièrement lorsqu’un grand nombre de crapauds migrent vers les bassins de reproduction et en reviennent.
Northern leopard frogs (western boreal/prairie populations)
have undergone severe range contractions and population declines, particularly in western Canada. Remaining populations
have become isolated as a result of habitat loss and degradation.
In addition, this frog is threatened by commercial harvesting and
use as bait. The introduction of game fish into breeding ponds
which were formerly free of fish has made some ponds unsuitable
because the fish prey on both the leopard frog and the western
toad. The fish have also brought in diseases to which western
toads and their tadpoles are susceptible. These toads are still relatively widespread, but have undergone population declines and
extirpations, particularly in areas that are heavily populated by
humans.
La grenouille léopard (population de l’Ouest de la zone boréale
des Prairies) a connu une grave réduction de son aire de répartition et des déclins de populations, notamment dans l’ouest du
Canada. Les populations qui restent ont été isolées en raison de la
perte et de la dégradation de l’habitat. De plus, la grenouille est
menacée par la prise commerciale et son utilisation comme appât.
L’introduction de poissons pour la pêche sportive dans les bassins
de reproduction, qui étaient préalablement libres de tout poisson,
a rendu certains bassins inadéquats parce que les poissons
s’alimentent de grenouilles léopards et de crapauds de l’Ouest.
Les poissons sont aussi porteurs de maladies auxquelles sont vulnérables les crapauds de l’Ouest et leurs têtards. Ces crapauds
sont encore relativement répandus, mais ils ont connu des déclins
de population et des disparitions du pays, notamment dans les
endroits où la population humaine est dense.
Terrestrial Molluscs
Mollusques terrestres
The four terrestrial molluscs added to Schedule 1 are the Puget
Oregonian snail, Oregon forestsnail, dromedary jumping-slug,
and warty jumping-slug. All are relatively sedentary species and
are seriously affected by habitat loss and fragmentation, making
them vulnerable to restricted gene flow, which increases the vulnerability of populations in small habitat patches to stochastic
events and results in their inability to recolonize habitat patches if
local populations are lost.
Les quatre mollusques terrestres ajoutés à l’annexe 1 sont les
suivants : l’escargot du Puget, l’escargot-forestier de Townsend,
la limace-sauteuse dromadaire et la limace-sauteuse glanduleuse.
Ce sont toutes des espèces relativement sédentaires qui sont gravement touchées par la perte et la fragmentation de leur habitat,
les rendant sensibles au flux génétique restreint, qui accroît la
vulnérabilité des populations dans les petites parcelles d’habitat
aux événements stochastiques et produit leur incapacité à recoloniser les parcelles d’habitats si les populations locales sont perdues.
All four terrestrial molluscs are peripheral species with most of
their ranges in the United States. Their Canadian ranges are restricted to southern British Columbia, are often limited by climatic conditions, and are necessarily quite small. Moreover, human populations and their impacts are greatest in these areas,
resulting in habitat loss, degradation and fragmentation from a
variety of human activities, but mostly from urban and industrial
development, extraction operations and conversion of native habitats to agriculture. Roads and other habitat alterations can change
humidity, light and temperature conditions on a microclimatic
scale thereby making habitats no longer suitable for these four
species.
Les quatre mollusques sont des espèces périphériques, et la
plus grande partie de leurs aires de répartition se trouve aux ÉtatsUnis. Leurs aires au Canada sont limitées au sud de la ColombieBritannique, elles sont souvent limitées par les conditions climatiques et sont nécessairement très petites. De plus, les populations
humaines et leurs incidences sont plus élevées dans ces régions,
produisant la perte, la dégradation et la fragmentation de l’habitat
à cause d’une gamme d’activités humaines, mais principalement
en raison du développement urbain et industriel, les activités
d’extraction et la conversion d’habitats indigènes à des fins
d’agriculture. Les routes et les autres modifications de l’habitat
peuvent changer les conditions d’humidité, de lumière et de température à une échelle microclimatique, rendant ainsi les habitats
non adéquats pour les quatre espèces.
The Puget Oregonian, an inhabitant of old-growth forests, has
disappeared from Canada, probably because the habitat within its
very restricted range has been severely impacted by urbanization
and agricultural use. Populations of the Oregon forestsnail, also a
forest species, have also been impacted by development, are severely fragmented and continue to decline. Known threats to the
dromedary jumping-slug and the warty jumping-slug are associated with habitat loss, degradation and fragmentation resulting
from logging.
L’escargot du Puget, habitant les peuplements vieux, est disparu du Canada, probablement parce que l’habitat dans son aire de
répartition extrêmement limitée a subi d’importantes répercussions en raison de l’urbanisation et de l’utilisation agricole. Les
populations de l’escargot-forestier de Townsend, aussi une espèce
forestière, ont aussi été touchées par l’aménagement, elles sont
très dispersées et continuent à faire l’objet d’un déclin. Les menaces connues qui pèsent sur la limace-sauteuse dromadaire et la
limace-sauteuse glanduleuse sont associées à la perte, à la dégradation et à la fragmentation de l’habitat découlant de l’exploitation forestière.
92
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Non-native slugs occur in the habitats of the Puget Oregonian,
Oregon forestsnail and dromedary jumping-slug and may prey on
or compete with these species.
Des limaces non indigènes sont présentes dans les habitats de
l’escargot du Puget, de l’escargot-forestier de Townsend et de la
limace-sauteuse dromadaire et peuvent être la proie ou être en
concurrence avec ces espèces.
Plants, Lichens and Mosses
Plantes, lichens et mousses
Twenty-seven species, subspecies, varieties or populations of
plants, lichens and mosses have been added to Schedule 1. They
are: the bird’s-foot violet, coastal Scouler’s catchfly, eastern prairie fringed-orchid, forked three-awned grass, Howell’s tritileia,
Kellogg’s rush, small-flowered sand-verbena, streambank lupine,
common hoptree, crooked-stem aster, Lemmon’s holly fern,
western spiderwort, white wood aster, wild hyacinth, willowleaf
aster, climbing prairie rose, tuberous Indian plantain, margined
streamside moss, incurved grizzled moss, silver hair moss, spoonleaved moss, lakeside daisy, Athabasca thrift, and two populations of the boreal felt lichen.
Vingt-sept espèces, sous-espèces, variétés ou populations de
plantes, de lichens et de mousses ont été ajoutées à l’annexe 1.
Elles comprennent : la violette pédalée, le grand silène de
Scouler, la platanthère blanchâtre de l’Est, l’aristide à rameaux
basilaires, le tritéléia de Howell, le jonc de Kellogg, l’abronie à
petites fleurs, le lupin des ruisseaux, le ptéléa trifolié, l’aster
fausse-prenanthe, le polystic de Lemmon, la tradescantie de
l’Ouest, l’aster divariqué, la camassie faux-scille, l’aster très élevé, le rosier sétigère, l’arnoglosse plantain, la scoulérie à feuilles
marginées, le ptychomitre à feuilles incurvées, la fabronie naine,
l’Andersonie charmante, l’hyménoxys herbacé, l’arméria de
l’Athabasca et deux populations de l’érioderme boréal.
Habitat is the single most important issue for these plants, especially for those at the northern extent of their range. The bird’sfoot violet, coastal Scouler’s catchfly, eastern prairie fringedorchid, forked three-awned grass, Howell’s tritileia, Kellogg’s
rush, small-flowered sand-verbena, streambank lupine, common
hoptree, crooked-stem aster, Lemmon’s holly fern, western
spiderwort, white wood aster, wild hyacinth, willowleaf aster,
climbing prairie rose, tuberous Indian plantain, margined streamside moss, incurved grizzled moss, silver hair moss, and spoonleaved moss all occur at the northern edge of their ranges in
small, isolated pockets subject to random events, such as fire,
flood or drought. The Canadian ranges of these species are restricted to the southern parts of the country and are often limited
by climatic conditions. The ranges of the bird’s-foot violet,
Lemmon’s holly fern and Athabasca thrift are restricted to a few
square kilometres. Those of the Kellogg’s rush, small-flowered
sand-verbena, margined streamside moss and spoon-leaved moss
are confined to a number of square metres, while the incurved
grizzled moss was known from only a few square centimetres.
The southern parts of the country where peripheral species occur
are also the areas where human populations and their impacts are
greatest. As a result, virtually all peripheral species are affected
by habitat loss, degradation and fragmentation resulting from a
variety of human activities, but mostly from urban and industrial
development, extraction operations, conversion of native habitats
to agriculture, draining of wetlands, cottage development and
recreational activities.
L’habitat est le problème le plus important pour ces plantes,
notamment pour celles qui sont à l’extrémité septentrionale de
leur aire de répartition. La violette pédalée, le grand silène de
Scouler, la platanthère blanchâtre de l’Est, l’aristide à rameaux
basilaires, le tritéléia de Howell, le jonc de Kellogg, l’abronie
à petites fleurs, le lupin des ruisseaux, le ptéléa trifolié, l’aster
fausse-prenanthe, le polystic de Lemmon, la tradescantie de
l’Ouest, l’aster divariqué, la camassie faux-scille, l’aster très élevé, le rosier sétigère, l’arnoglosse plantain, la scoulérie à feuilles
marginées, le ptychomitre à feuilles incurvées, la fabronie naine
et l’Andersonie charmante se trouvent tous à l’extrémité septentrionale de leurs aires de répartition dans de petites poches isolées
sujettes à des événements aléatoires, tels que le feu, l’inondation
et la sécheresse. Les aires de répartition canadiennes de ces espèces sont limitées aux parties sud du pays et sont fréquemment
limitées par les conditions climatiques. Les aires de répartition de
la violette pédalée, du polystic de Lemmon et de l’arméria de
l’Athabasca sont limitées à quelques kilomètres carrés. Les aires
du jonc de Kellogg, de l’abronie à petites fleurs, de la scoulérie à
feuilles marginées et de l’Andersonie charmante sont confinées à
un certain nombre de mètres carrés, alors que le ptychomitre à
feuilles incurvées est observé sur seulement quelques centimètres
carrés. Les parties sud du pays où se trouvent ces espèces périphériques sont aussi les endroits où les populations humaines et
leurs incidences sont les plus élevées. En conséquence, presque
toutes les espèces périphériques sont touchées par la perte, la dégradation et la fragmentation de l’habitat découlant d’une gamme
d’activités humaines, mais principalement du développement
urbain et industriel, des activités d’extraction, de la conversion
d’habitats indigènes à des fins agricoles, de drainage des terres
humides, de la construction de chalets et d’activités récréatives.
Among the peripheral species, Kellog’s rush and Lemmon’s
holly fern, occur in Canada as small, disjunct, northern outlier
populations, separated from the main part of the species’ ranges
by hundreds of kilometres. Such populations are particularly vulnerable to inbreeding depression and stochastic events, and their
habitats are unlikely to be recolonized if the species become extirpated.
Parmi les espèces périphériques, le jonc de Kellogg et le polystic de Lemmon se trouvent au Canada sous la forme de petites
populations isolées à la limite nord de leurs aires et sont séparées
de la partie principale de l’aire de répartition de l’espèce sur des
centaines de kilomètres. De telles populations sont particulièrement vulnérables à la dépression de consanguinité et aux événements stochastiques, et leurs habitats ne seront probablement pas
recolonisés si l’espèce disparaît du pays.
The lakeside daisy and Athabasca thrift are North American
endemics with small, restricted ranges, all or a large portion of
which occur in Canada. Approximately 95% of the small population of the lakeside daisy occurs in Ontario, and the entire global
L’hyménoxys herbacé et l’arméria de l’Athabasca sont des
plantes endémiques d’Amérique du Nord ayant de petites aires de
répartition limitées dont toute la superficie ou une large portion
de celle-ci se trouve au Canada. Environ 95 p. 100 de la petite
93
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
population of the Athabasca thrift is confined to one dune system
in Saskatchewan.
The Coastal Scouler’s Catchfly, which grows along coasts in
areas that are occasionally flooded by high waves, is threatened
by potential oil spills. The habitats of margined streamside moss,
Van Brunt’s Jacob’s-ladder, small-flowered lipocarpha, streambank lupine, silver hair moss, eastern prairie fringed-orchid,
Kellogg’s rush, crooked-stem aster and tuberous Indian plantain
are affected by alteration of water levels in the water table and in
lakes and streams, and alteration of natural drainage patterns
through stream channelization and construction of drainage
ditches, dykes and dams.
The streambank lupine, crooked-stem aster, bird’s-foot violet,
coastal Scouler’s catchfly, Kellog’s rush and willowleaf aster are
threatened by road, highway or even park maintenance activities
(including application of herbicides) that are detrimental to these
species.
The Kellog’s rush, lakeside daisy, Van Brunt’s Jacob’s-ladder,
climbing prairie rose, tuberous Indian plantain, coastal Scouler’s
catchfly, forked three-awned grass, western spiderwort, white
wood aster and Athabasca thrift can be seriously harmed by trampling by foot traffic and especially ATV traffic.
Some populations of the common hoptree and wild hyacinth
have been damaged by the droppings of rapidly increasing cormorant populations. The cormorant population explosion was caused
by overfishing of predatory fish species, which in turn caused
certain species of fish taken by cormorants to increase in abundance.
The eastern prairie fringed-orchid and western spiderwort are
collected from the wild for use in gardens. In addition, these species as well as Howell’s triteleia, bird’s-foot violet, coastal
Scouler’s catchfly, climbing prairie rose and forked three-awned
grass depend on open habitats where fire suppression, lack of
grazing and other natural disturbances can lead to these native
plants being choked out by successional processes. The smallflowered sand-verbena and western spiderwort also suffer from
the lack of natural disturbances that maintain open dune systems
where competition is reduced.
The white wood aster, climbing prairie rose, bird’s-foot violet,
coastal Scouler’s catchfly, eastern prairie fringed-orchid, forked
three-awned grass, Howell’s triteleia, small-flowered sandverbena, western spiderwort and wild hyacinth are subject to serious and increasing threats from invasive alien species that compete with native species and render native habitats unsuitable for
them. The streambank lupine is also at risk from the introduced
yellow bush lupine which threatens to hybridize with the native
species and result in the loss of the native lupine through genetic
swamping.
The boreal felt lichen, a global relict now occurring only in
Canada as two populations (Boreal population and Atlantic population), is very sensitive to changes in microclimatic conditions.
The removal of trees, making of roads and other habitat alterations can change humidity, light and temperature conditions on a
94
population de l’hyménoxys herbacé se trouve en Ontario, et toute
la population mondiale de l’arméria de l’Athabasca est confinée à
un système de dunes en Saskatchewan.
Le grand silène de Scouler, qui pousse le long des côtes dans
des régions qui sont occasionnellement inondées par de grandes
vagues, est menacé par les déversements d’hydrocarbures éventuels. Les habitats de la scoulérie à feuilles marginées, de la polémoine de Van Brunt, du lipocarphe à petites fleurs, du lupin des
ruisseaux, de la fabronie naine, de la platanthère blanchâtre de
l’Est, du jonc de Kellogg, de l’aster fausse-prenanthe et de l’arnoglosse plantain sont touchés par la modification des niveaux supérieurs de la nappe phréatique ainsi que par celle des niveaux des
lacs et des ruisseaux et par la modification des tendances naturelles de drainage par la canalisation des ruisseaux et la construction
de fossés de drainage, de digues et de barrages.
Le lupin des ruisseaux, l’aster fausse-prenanthe, la violette pédalée, le grand silène de Scouler, le jonc de Kellogg et l’aster très
élevé sont menacés par les routes, les autoroutes ou même par les
activités d’entretien des parcs (y compris l’application d’herbicides) qui ont une incidence négative sur ces espèces.
Le jonc de Kellogg, l’hyménoxys herbacé, la polémoine de
Van Brunt, le rosier sétigère, l’arnoglosse plantain, le grand silène
de Scouler, l’aristide à rameaux basilaires, la tradescantie de
l’Ouest, l’aster divariqué et l’arméria de l’Athabasca peuvent être
gravement endommagés par le piétinement des piétons et surtout
par la circulation des véhicules tout-terrain.
Certaines populations du ptéléa trifolié et de la camassie fauxscille ont été endommagées par les déjections des populations de
cormorans dont le nombre augmente rapidement. L’explosion de
la population de cormorans a été provoquée par la surpêche des
espèces de poissons prédateurs, ce qui à son tour a fait en sorte
que certaines espèces de poissons prises par le cormoran ont
augmenté en nombre.
La platanthère blanchâtre de l’Est et la tradescantie de l’Ouest
sont cueillies des régions sauvages pour utilisation dans les jardins. De plus, ces espèces ainsi que le tritéléia de Howell, la violette pédalée, le grand silène de Scouler, le rosier sétigère et
l’aristide à rameaux basilaires dépendent d’habitats ouverts où la
suppression des feux, l’absence de pâturage et d’autres perturbations naturelles peuvent mener à ce que ces plantes indigènes
soient étouffées par les processus de succession. L’abronie à petites fleurs et la tradescantie de l’Ouest souffrent aussi du manque
de perturbations naturelles qui maintiennent des systèmes ouverts
de dunes où la compétition est réduite.
L’aster divariqué, le rosier sétigère, la violette pédalée, le grand
silène de Scouler, la platanthère blanchâtre de l’Est, l’aristide à
rameaux basilaires, le tritéléia de Howell, l’abronie à petites
fleurs, la tradescantie de l’Ouest et la camassie faux-scille sont
sujets à de graves menaces qui augmentent en croissance causées
par des espèces exotiques envahissantes qui sont en compétition
avec les espèces indigènes et qui rendent les habitats indigènes
inadéquats pour celles-ci. Le lupin des ruisseaux est aussi mis en
péril par la présence du Lupinus arboreus, espèce introduite, qui
menace de s’hybrider avec les espèces indigènes, ce qui produirait la perte du lupin indigène par envahissement génétique.
L’érioderme boréal, une relique mondiale qui se trouve maintenant seulement au Canada a deux populations (population boréale et population de l’Atlantique) et est très sensible aux changements des conditions microclimatiques. L’abattage des arbres,
la construction de routes et les autres modifications à l’habitat
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
microclimatic scale, thereby making habitats no longer suitable
for the lichen. The species is also sensitive to airborne pollution
from industrial sources and acid rain. The last few individuals of
the Boreal Felt Lichen (Atlantic population) in Nova Scotia are
likely to disappear in the near future because of the species’ sensitivity to air pollution and acid precipitation. The boreal felt lichen
(Boreal population) and the spoon-leaved moss are also likely
being affected by air pollution and acid rain.
The spoon-leaved moss appears to be threatened by climate
change, which may possibly also threaten the boreal felt lichen
(Boreal population).
Lemmon’s holly fern and incurved grizzled moss have existed
in Canada as small populations. Although apparently suitable
habitat continues to exist and there are no apparent threats to
either species, Lemmon’s holly fern continues to persist in a restricted area but with no sign of sexual reproduction, while the
incurved grizzled moss has become extirpated.
Aquatic Species
The 13 aquatic species added to Schedule 1 of SARA include
marine mammals, freshwater fish and freshwater mussels.
The Sei, Blue and Humpback whales (Pacific populations), the
North Atlantic Right whale and the Blue whale (Atlantic population) have been added to Schedule 1 of SARA. Each of these
species was greatly reduced by commercial whaling that lasted
into the 1900’s, and none has recovered significantly from these
low population levels since whaling ended. Ongoing threats to
these whales such as ship strikes and entanglement in fishing
gear, coupled with low recruitment rates, mean that recovery of
these species may be difficult to achieve.
The six freshwater fish species and two freshwater mussels added
to Schedule 1 include one fish species found in Newfoundland
(Banded Killifish – Newfoundland population), three fish species
found in British Columbia (Enos Lake benthic and limnetic
Sticklebacks, Salish Sucker), two fish species found in Ontario
(Pugnose Shiner and Northern Madtom), and two freshwater
mussels (Kidneyshell and Round Hickorynut) also found in
Ontario. These species have restricted ranges; threats include
habitat degradation and poor water quality. Recovery actions have
been initiated for many of these species or their ecosystems,
which will benefit both these species and related aquatic and terrestrial species inhabiting the same areas.
As well as the addition of 73 species to Schedule 1, this
Order also corrects spelling, typographical and taxonomic
errors for 55 species previously listed in Schedule 1. It also removes 16 species from Schedule 2 and 27 species from Schedule 3 of SARA as these species have now been added to Schedule 1. As a result of this amendment, the names of species in
Schedule 1 have also been updated to correspond to the names
currently used by COSEWIC.
peuvent changer les conditions d’humidité, de luminosité et de
température à une échelle microclimatique, rendant ainsi les habitats non adéquats pour le lichen. L’espèce est aussi sensible à la
pollution aérienne de source industrielle et aux précipitations
acides. Les quelques derniers individus de l’érioderme boréal
(population de l’Atlantique) en Nouvelle-Écosse disparaîtront
probablement dans un avenir rapproché à cause de la vulnérabilité
de l’espèce à la pollution de l’air et aux précipitations acides. Il
est fort probable que l’érioderme boréal (population boréale) et
l’andersonie charmante seraient touchés par la pollution de l’air et
les pluies acides.
L’andersonie charmante semble être menacée par le changement climatique qui pourrait aussi menacer l’érioderme boréal
(population boréale).
Le polystic de Lemmon et le ptychomitre à feuilles incurvées
ont existé au Canada sous forme de petites populations. Bien
qu’un habitat apparemment adéquat continue d’exister et qu’il n’y
ait aucune menace apparente à une espèce ou à l’autre, le polystic
de Lemmon continue à exister dans une aire limitée, mais sans
donner signe de reproduction sexuelle, alors que le ptychomitre à
feuilles incurvées est disparu du pays.
Espèces aquatiques
Les 13 espèces aquatiques ajoutées à l’annexe 1 de la LEP
comprennent des mammifères marins, des poissons d’eau douce
et des moules d’eau douce.
Le rorqual boréal, le rorqual bleu et le rorqual à bosse (populations du Pacifique), la baleine noire de l’Atlantique Nord et le
rorqual bleu (population de l’Atlantique) ont été ajoutés à l’annexe 1 de la LEP. Toutes ces espèces ont connu un important
déclin en raison de la chasse commerciale à la baleine qui s’est
poursuivie au 20e siècle. Aucune de ces espèces ne s’est rétablie
de façon significative de ses faibles niveaux démographiques
depuis la fin de la chasse. Les menaces qui continuent à peser sur
ces baleines, telles que les collisions avec les bateaux et l’enchevêtrement dans les engins de pêche, de pair avec de faibles taux
de recrutement, signifient que le rétablissement de ces espèces
peut être difficile à réaliser.
Six espèces de poissons d’eau douce et deux espèces de moules
d’eau douce sont ajoutées à l’annexe 1. Il s’agit d’une espèce de
poisson de Terre-Neuve (le fondule barré, population de TerreNeuve), de trois espèces de poissons de la Colombie-Britannique
(épinoche benthique et limnétique du lac Énos et meunier de
Salish), de deux espèces de poissons de l’Ontario (le méné camus
et le chat-fou du Nord) et de deux espèces de moule d’eau douce
(le ptychobranche réniforme et l’obovarie ronde), de l’Ontario
également. Ces espèces ont toutes une aire de répartition limitée,
et les menaces pesant sur elles comprennent la dégradation de
l’habitat et la mauvaise qualité de l’eau. Des mesures de rétablissement ont été entreprises pour bon nombre de ces espèces ou
leur écosystème; ces mesures seront avantageuses tant pour ces
espèces que pour d’autres espèces aquatiques et terrestres habitant
les mêmes régions.
En plus d’ajouter 73 espèces à l’annexe 1, le présent décret
corrige également les fautes d’orthographe, les erreurs typographiques et les fautes taxinomiques pour 55 espèces déjà inscrites
à l’annexe 1. Le décret permet aussi de radier 16 espèces de
l’annexe 2 et 27 espèces de l’annexe 3 de la LEP, car ces espèces
ont maintenant été ajoutées à l’annexe 1. À la suite de cette modification, le nom des espèces de l’annexe 1 a aussi été mis
à jour pour correspondre aux noms actuellement utilisés par
le COSEPAC.
95
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Alternatives
Solutions envisagées
Under SARA, the GIC can, within nine months after receiving
an assessment of the status of a species by COSEWIC, take one
of three courses of action: accept the assessment and add the species to Schedule 1, decide not to add the species to Schedule 1 or
refer the assessment back to COSEWIC for further information or
consideration. All three courses of action were considered when
developing this Order.
En vertu de la LEP, le gouverneur en conseil peut dans le délai
de neuf mois suivant la réception d’une évaluation de la situation
d’une espèce effectuée par le COSEPAC suivre l’une des trois
démarche suivantes : accepter l’évaluation et inscrire l’espèce à
l’annexe 1, ne pas inscrire l’espèce à l’annexe 1 ou retourner
l’évaluation de l’espèce au COSEPAC afin d’obtenir des renseignements supplémentaires ou pour réexamen. Les trois démarches ont toutes été étudiées lors de l’élaboration du présent décret.
La première démarche est d’accepter les évaluations et d’ajouter les espèces à l’annexe 1 de la LEP, assurant de ce fait leur
protection conformément aux dispositions de la LEP, y compris
les dispositions concernant la planification obligatoire du rétablissement, l’intendance et les interdictions. Des 79 espèces pour
lesquelles la réception a été accusée par le gouverneur en conseil, 73 ont été ajoutées à l’annexe 1.
La deuxième démarche est de ne pas ajouter les espèces à l’annexe 1. Bien que ces espèces puissent encore être protégées en
vertu d’autres lois fédérales, provinciales ou territoriales, les espèces non ajoutées à l’annexe 1 ne bénéficieront pas des dispositions automatiques en matière de protection et de la planification
du rétablissement prévues par la LEP. Les populations Cultus et
Sakinaw du saumon sockeye (saumon rouge) n’ont pas été ajoutées à l’annexe 1 à cause des coûts sociaux et économiques dont
l’ampleur est inacceptable et qui seraient absorbés par les secteurs
de la pêche commerciale et sportive, par certains peuples autochtones, les collectivités côtières et d’autres intervenants si ces espèces étaient ajoutées à l’annexe 1. Bien que la santé et la résilience générales du saumon sockeye (saumon rouge) dépendent
de sa diversité génétique globale, dont ces deux populations sont
un élément, ces deux populations représentent une petite fraction,
soit un pour cent de toutes les populations de saumons sockeye de
la Colombie-Britannique. Les menaces à ces deux populations
comprennent les prises accessoires durant la pêche à des stocks
mixtes, la prédation par les mammifères marins et d’autres poissons, un nombre insuffisant de cours d’eau menant aux voies de
migration (dans le cas de la population Sakinaw), la dégradation
de l’habitat et des conditions environnementales défavorables
telles que la mortalité préalable au frai liée à l’entrée précoce dans
les rivières et un parasite (dans le cas de la population Cultus).
Trois espèces, pour lesquelles le conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut a émis des préoccupations, soient
l’ours blanc, la population du Nord-Ouest de l’ours grizzli et la
population de l’Ouest du carcajou, ne sont pas ajoutées à l’annexe 1 pour le moment, afin de consulter davantage le Conseil de
gestion des ressources fauniques du Nunavut. Les consultations
devront être entreprises rapidement et on s’attend à ce qu’elles
soient achevées au printemps, et à ce moment le ministre examinera de nouveau la question.
La troisième démarche est de retourner l’évaluation de l’espèce
au COSEPAC pour obtenir des renseignements supplémentaires
ou pour réexamen. Pendant la période où le COSEPAC examine
les nouveaux renseignements et confirme ou modifie son évaluation, l’espèce ne tirerait pas profit des dispositions automatiques
de protection et des mesures de planification du rétablissement
prévues par la LEP. L’évaluation du naseux moucheté a été retournée au COSEPAC pour obtenir des renseignements supplémentaires et pour réexamen, par décret du gouverneur en conseil
et à la suite de la recommandation du ministre de l’Environnement. Des questions ont été soulevées au cours des consultations
au sujet de l’information que le COSEPAC a utilisée pour évaluer
The first course of action is to accept the assessments and to
add the species to Schedule 1 of SARA, thereby ensuring that
these species receive protection in accordance with the provisions
of SARA, including the mandatory recovery planning, the stewardship and the prohibition provisions. Of the 79 species the receipt of which was acknowledged by the GIC, 73 species are
added to Schedule 1.
The second course of action is not to add the species to Schedule 1. Although species may still be protected under other federal,
provincial, or territorial legislation, species at risk not added
to Schedule1 do not benefit from the automatic protection of prohibitions and from the recovery planning measures afforded
by SARA. The Cultus and Sakinaw populations of Pacific sockeye salmon are not added to Schedule 1 because of the unacceptably high social and economic costs that the commercial fishing and recreational fishing sectors, some Aboriginal peoples,
coastal communities and others would face if these species were
added to Schedule 1. Although the overall health and resiliency of
Pacific sockeye salmon is dependent on its overall genetic diversity, of which these two populations are a component, these two
populations represent a small fraction of one percent of all BC
sockeye salmon populations. Threats to these two populations
include incidental catch in mixed-stock fisheries, predation by
marine mammals or other fish, insufficient water to the migratory
pathway (in the case of Sakinaw), habitat degradation, and unfavourable environmental conditions such as pre-spawn mortality
related to early entry into rivers and a parasite (in the case of
Cultus).
Three species of concern for the Nunavut Wildlife Management Board, the polar bear, the Northwestern population of the
grizzly bear and the Western population of the wolverine, are not
being added to Schedule 1 at this time in order to consult with the
Nunavut Wildlife Management Board on concerns that have been
raised by the Board. These consultations will be undertaken on an
urgent basis and are expected to be completed this spring, at
which time the Minister will reconsider the matter.
The third course of action is to refer the assessment back
to COSEWIC for further information or consideration. During the
time that COSEWIC reviews the new information and confirms
or modifies its assessment, the species does not benefit from the
automatic protection of prohibitions and from the recovery planning measures afforded by SARA. The speckled dace assessment
is referred back to COSEWIC for further information and consideration, by order of the GIC on the recommendation of the
Minister of the Environment. Questions were raised in consultations about the information that was used by COSEWIC for
assessing the status of the speckled dace as being endangered.
When COSEWIC made its assessment in 2002, it placed
96
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
significant weight on a proposed hydroelectric dam that it believed could lead to a 22 per cent loss of speckled dace habitat.
The proposed dam has since been redesigned to lessen the impact
on habitat by two-thirds.
la situation du naseux moucheté et le désigner comme étant en
voie de disparition. Lorsque le COSEPAC a fait son évaluation
en 2002, il a accordé une importance considérable à un barrage
hydroélectrique proposé qui pourrait, à son avis, entraîner la perte
de 22 p. 100 de l’habitat du naseux moucheté. La proposition de
barrage a depuis été refondue de manière à réduire de deux tiers
les incidences sur l’habitat.
Benefits and Costs
The addition of species to Schedule 1 will entail both benefits
and costs in terms of social, economic and environmental considerations through the implementation of the Act’s prohibitions and
the recovery requirements. Some impacts can be quantified in
absolute terms, while others are more qualitative, such as the intrinsic value of species, or their contribution to the biological
diversity of the planet.
Avantages et coûts
L’ajout d’espèces à l’annexe 1 donnera lieu à des avantages et
à des coûts en termes de considérations sociales, économiques et
environnementales par l’intermédiaire de la mise en œuvre des
interdictions et des exigences en matière de rétablissement de
la LEP. Certaines incidences peuvent être quantifiées de manière
absolue tandis que d’autres sont davantage qualitatives, comme
les valeurs intrinsèques d’une espèce ou sa contribution à la biodiversité de la planète.
Benefits
Upon listing in Schedule 1, migratory birds covered by the
Migratory Birds Convention Act, 1994 and aquatic species wherever they are found, as well as all species found on federal lands,
will benefit from immediate protection in the form of prohibitions against killing, harming, harassing, capturing or taking individuals of species that are listed as extirpated, endangered or
threatened. SARA also contains prohibitions against possessing,
collecting, buying, selling or trading individuals, or parts or derivatives thereof, of extirpated, endangered or threatened listed
species. In addition, the damage and destruction of the residences
of individuals of listed species are prohibited.
Avantages
Dès leur inscription à l’annexe 1, les oiseaux migrateurs visés
par la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et les espèces aquatiques, où qu’ils se trouvent, ainsi que
les espèces se trouvant sur le territoire domanial, bénéficieront
d’une protection immédiate qui prendra la forme d’interdictions
de tuer un individu d’une espèce inscrite comme étant disparue du
pays, en voie de disparition ou menacée, de leur nuire, de le harceler, de le capturer ou de le prendre. La LEP comporte également des interdictions contre la possession, la collection, l’achat,
la vente ou l’échange d’individus, ou d’une partie ou d’un dérivé
qui en provient, d’une espèce inscrite comme étant disparue du
pays, en voie de disparition ou menacée. De plus, les dommages
causés aux résidences des individus des espèces inscrites sont
interdits.
Les espèces inscrites profiteront aussi de la mise en œuvre de
programmes de rétablissement, de plans d’action et de plans de
gestion. Les programmes de rétablissement proposés, élaborés en
consultation ou en collaboration avec les intervenants, les peuples
autochtones et le public, doivent être versés dans le Registre public moins d’un an après l’inscription d’une espèce comme étant
en voie de disparition et moins de deux ans après l’inscription
d’une espèce comme étant menacée ou disparue du pays. Les
plans de gestion proposés pour les espèces préoccupantes doivent
être préparés et affichés dans le Registre public moins de trois ans
après l’inscription d’une espèce.
Les mesures de rétablissement visant à protéger les espèces et
les populations à la suite de leur inscription, telles que la protection et l’amélioration de l’habitat, profiteront à d’autres espèces
se trouvant dans la même région. Ces mesures seront par exemple
avantageuses pour d’autres espèces se trouvant dans le même
bassin hydrographique. Cela peut entraîner de meilleures occasions d’activités récréatives en ce qui a trait à d’autres poissons et
espèces sauvages et améliorer les services écosystémiques dans
des endroits où se font la protection et l’amélioration de l’habitat.
Bon nombre de ces espèces occupent un réservoir écologique en
tant que prédateur, proie ou symbiote, de sorte que leur rétablissement peut contribuer au renforcement des populations de prédateurs et de proies connexes et des écosystèmes.
Les espèces rendent divers services écosystémiques et servent
d’indicateur de la qualité de l’environnement tout en y contribuant. Bon nombre de ces espèces distinctes du point de vue géographique et biologique suscitent un intérêt public et scientifique
en raison de leur constitution génétique unique et de leur histoire
évolutive.
Listed species will also benefit from the implementation of recovery strategies, action plans and management plans. Proposed
recovery strategies, developed in consultation or cooperation with
stakeholders, Aboriginal peoples and the public, must be included
in the Public Registry within one year of a species being listed as
endangered and within two years after a species is listed as threatened or extirpated. Proposed management plans for species of
special concern must be prepared and posted on the Public Registry within three years of the species being listed.
Recovery measures to protect species/populations following
listing, such as habitat protection and enhancement, would assist
in rebuilding other species inhabiting the same areas, for example,
by benefiting other species that exist in the same watershed. This
may lead to improved recreational opportunities for other fish and
wildlife species and to enhanced ecosystem services from the
areas where habitat protection and enhancement is carried out.
Many of these species occupy an ecological niche as predators,
prey or symbionts, such that their recovery may contribute to
strengthening related predator/prey populations and ecosystems.
Species provide various ecosystem services and serve as an indicator of, and contributor to, environmental quality. Many of
these geographically and biologically distinct species are of public and scientific interest due to their unique genetic composition
and evolutionary histories.
97
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Freshwater fish and molluscs are often indicators of water quality in watersheds where they occur. Potential recovery measures
may benefit water quality. Furthermore, potential recovery measures for several of these species may also provide benefits to the
agricultural sector from a more efficient use of fertilizers through
improved nutrient management techniques and reduced soil erosion.
Les poissons d’eau douce et les mollusques sont souvent des
indicateurs de la qualité de l’eau des bassins hydrographiques où
ils se trouvent. Des mesures éventuelles de rétablissement peuvent améliorer la qualité de l’eau. En outre, de telles mesures
destinées à plusieurs de ces espèces peuvent également entraîner
des avantages pour le secteur agricole, qui vont d’une utilisation
plus efficace des engrais à des techniques améliorées de gestion
des nutriments et de la réduction de l’érosion des sols.
The protection of marine mammals can provide increased opportunities for an expanded eco-tourism industry, as the species
recover and the populations increase. Many marine mammals are
also highly appreciated by Aboriginal peoples. Industries such as
forestry have recognized that sustainable use of the resource
makes good business sense. There can be immediate cost savings
as well as the long term viability of the resource.
La protection des mammifères marins peut offrir des possibilités accrues pour une vaste industrie de l’écotourisme, à mesure
que l’espèce se rétablit et que les populations augmentent. Bon
nombre de mammifères marins sont également très appréciés par
les peuples autochtones. Des secteurs tels que la foresterie se sont
rendus compte que l’utilisation durable de la ressource est sensée
sur le plan des affaires. Elle peut entraîner des économies de
coûts immédiates de même que la viabilité à long terme de la
ressource.
Canadians depend upon biodiversity for continued food sources,
new medicines, and the natural resource economy. Ecosystem
health and the sustainable use of our current natural resources will
be the source of future economic and employment opportunities.
Many of these species are also valued by Aboriginal peoples for
cultural, spiritual and subsistence purposes.
Les Canadiennes et les Canadiens dépendent de la biodiversité
pour obtenir des sources continues de nourriture, de nouveaux
médicaments et une économie fondée sur les ressources naturelles. La santé des écosystèmes et l’utilisation durable de nos ressources naturelles actuelles seront la source de futures possibilités
économiques et d’emploi. Bon nombre de ces espèces tiennent
également une grande valeur pour les peuples autochtones à des
fins culturelles, spirituelles et de subsistance.
Species also have substantial non-use economic/intangible
value to Canadian society. Citizens want to preserve species for
future generations to enjoy; many derive value from knowing the
species exists, even if they will never personally see or “use”
them. There is also value derived from retaining the option to
observe or even use the species at some future time.
Les espèces revêtent également une importante valeur de nonusage économique et intangible pour la société canadienne. Les
citoyens veulent protéger les espèces pour que les générations
futures en profitent; bon nombre leur accorde de la valeur parce
qu’ils savent qu’elles existent, même s’ils ne les verront ou ne les
« utiliseront » jamais personnellement. Ils leur accordent également de la valeur en choisissant d’observer ou même d’utiliser les
espèces à une date ultérieure.
A significant benefit of adding species to Schedule 1 is the
conservation of biological, genetic and ecological diversity. Biological diversity, often referred to as biodiversity, includes both
the amount and variety of life forms at several levels of scale, for
instance, individual, population, community, ecosystem, landscape or biome. Genetic diversity refers to the number and abundance of gene types within a population and is important for
maintaining the health of individuals and populations over time.
Ecological diversity refers to the number and abundance of ecological types or zones (e.g., ecosystems, landscape features) and
is important to maintain a variety of habitats needed by species,
particularly in times of stress, such as drought or increased predation.
Un des avantages importants de l’ajout d’espèces à l’annexe 1
est la conservation de la diversité biologique, génétique et écologique. La diversité biologique, souvent appelée biodiversité, comprend tant la quantité que la variété des formes de vie à divers
niveaux, par exemple, l’individu, la population, la communauté,
l’écosystème, le paysage ou le biome. La diversité génétique renvoie au nombre et à l’abondance des types de gènes au sein d’une
population et est importante pour maintenir la santé des individus
et des populations au fil du temps. La diversité écologique renvoie au nombre et à l’abondance des types ou des zones écologiques (p. ex., les écosystèmes, les caractéristiques du paysage) et
est importante pour maintenir la variété d’habitats nécessaire pour
les espèces, particulièrement en période de stress, telle qu’une
sécheresse ou une augmentation de la prédation.
Biodiversity is invaluable to the sustainable productivity of
soils and provides the genetic resources for harvested species. It
protects against ecosystem disruptions and disease outbreaks and
is an essential source of bio-control agents. The importance of
biological diversity has been recognized internationally, as more
than 180 countries have become parties to the Convention on
Biological Diversity, committing to promoting the conservation
and sustainable use of biodiversity.
La biodiversité a une très grande valeur pour la productivité
durable du sol et offre des ressources génétiques aux espèces prises. Elle protège contre les perturbations de l’écosystème et
les épidémies de maladies et représente une source essentielle
d’agents de biolutte. L’importance de la diversité biologique est
reconnue à l’échelle internationale, puisque plus de 180 pays sont
devenus des parties à la Convention sur la diversité biologique,
s’engageant de ce fait à promouvoir la conservation et l’utilisation
durable de la biodiversité.
Listing of species under SARA may also contribute to
Canada’s image as international leader in environmental conservation and supports Canada’s role in international trade discussions. In the past, some American interests have charged that the
L’inscription d’espèces en vertu de la LEP pourrait également
contribuer à l’image du Canada en tant que chef de file international dans la conservation de l’environnement et viendrait
appuyer le rôle du Canada dans les discussions de commerce
98
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
lack of an endangered species act in Canada has presented Canadian industry with an unfair advantage over US firms.
international. Par le passé, certains intérêts américains ont allégué
que le manque d’une loi sur les espèces en péril au Canada accordait à l’industrie canadienne un avantage injuste par rapport aux
sociétés américaines.
Costs
Coûts
Adding a species to Schedule 1 and the resulting prohibitions
and mandatory recovery provisions may lead to costs for industry,
Aboriginal communities and government. Costs may also arise
from recovery measures and protection of critical habitat, once
they are in place. As a result of the protection resulting from the
prohibitions applying to listed species found on federal lands and
to listed aquatic and migratory birds species everywhere, listing
of these species creates obligations for all federal resource or land
management departments (in addition to Environment Canada,
Fisheries and Oceans Canada and Parks Canada Agency) to ensure compliance with SARA.
L’ajout d’une espèce à l’annexe 1 ainsi que les dispositions relatives aux interdictions et au rétablissement obligatoire pourraient entraîner des coûts pour le secteur privé, les peuples autochtones et le gouvernement. Une fois la réglementation en
place, les mesures de rétablissement et la protection de l’habitat
essentiel pourraient également entraîner des coûts. Par suite de la
protection résultant des interdictions qui s’appliquent aux espèces
inscrites présentes sur le territoire domanial et à toutes les espèces
aquatiques et d’oiseaux migrateurs inscrites, l’inscription de ces
espèces crée des obligations pour tous les ministères fédéraux
chargés de la gestion des ressources ou des terres (ainsi que pour
Environnement Canada, Pêches et Océans Canada et l’Agence
Parcs Canada) d’assurer le respect de la LEP.
En ce qui concerne les espèce inscrites de poissons d’eau douce
et de mollusques, des restrictions sont possibles quant à l’exploitation et à l’entretien de marinas, aux travaux de dragage et au
développement côtier, dont la construction de chalets et les aménagements récréatifs, à l’aménagement urbain, au développement
du transport et à l’agriculture. La réduction des occasions de prises pourrait entraîner une baisse des revenus des pêches dans le
cadre desquelles des espèces inscrites font l’objet de prises accessoires (méné camus). Cette réduction pourrait résulter en des interdictions automatiques au moment de l’inscription ou en des
mesures requises par des programmes de rétablissement.
Les peuples autochtones risquent de connaître la perte de certains aliments, ainsi que l’interdiction de la prise à des fins sociales et cérémonielles d’espèces aquatiques inscrites ou de celles
prises de manière accessoire lors de la prise d’espèces non inscrites comigratrices, comme les populations de saumon. Les peuples
autochtones risquent également de connaître une diminution des
possibilités de développement économique en raison des mesures
éventuelles de rétablissement, par exemple, par l’intermédiaire
des restrictions liées à l’aménagement des terrains.
Quant aux mammifères marins inscrits à l’annexe 1, quatre secteurs principaux d’activité pourraient subir des coûts économiques par suite des mesures de rétablissement et de protection :
l’industrie de la pêche, l’industrie du transport, l’industrie du
tourisme et l’industrie pétrolière et gazière. L’industrie du transport peut être touchée par le réacheminement du trafic, le changement des voies de navigation et le ralentissement des navires,
ce qui pourrait augmenter les dépenses en essence et en temps.
L’industrie pétrolière et gazière peut être assujettie à des lignes
directrices davantage restrictives visant la prospection et le développement sismiques. L’industrie de la pêche peut être assujettie à
des restrictions en matière d’engins, de temps et de zone afin de
réduire au minimum les enchevêtrements.
Cinq espèces d’oiseaux migrateurs sont inscrites. L’application
des interdictions découlant de l’inscription de ces espèces n’entraînera pas de coûts supplémentaires pour l’industrie primaire ou
les particuliers, car ces espèces sont déjà protégées par des interdictions semblables en vertu de la Loi de 1994 sur la convention
concernant les oiseaux migrateurs.
Toutes les espèces présentes dans les limites des parcs nationaux ou d’autres terres administrées par l’Agence Parcs Canada,
y compris des espèces en péril, sont aussi déjà protégées en vertu
For the freshwater fish and mollusc species listed, there may be
restrictions on the operation and maintenance of marinas, dredging operations, and coastal development such as cottage and recreational development, urban development, transportation development, and agriculture. Reduced harvesting opportunities may
result in reduced revenue in fisheries in which listed species are
incidentally caught (Pugnose Shiner). These may result either
through automatic prohibitions on listing or via measures required
under recovery strategies.
Aboriginal peoples may experience the loss of some food, social and ceremonial harvesting of listed aquatic species or those
caught incidentally in the harvest of co-migrating non-listed species, such as the salmon populations. Aboriginal peoples may also
face reduced economic development opportunities from potential
recovery measures, for example, through restrictions on land development.
For the marine mammals added to Schedule 1, four main industry sectors could face economic costs as a result of protection and
recovery actions: the fishing industry; the shipping industry; the
tourism industry; and the oil and gas industry. The shipping industry may be affected by re-routing traffic, changing shipping
lanes and slowing vessel speed that could lead to increased costs
for fuel and time. The oil and gas industry may be subject to more
restrictive guidelines for seismic exploration and development.
The fishing industry may be subject to gear, time and area restrictions to minimize entanglements.
Five migratory bird species are listed. The implementation of
the prohibitions resulting from the listing of these species will not
result in any additional costs to the resource industry or individuals as these species are already protected by similar prohibitions
under the Migratory Birds Convention Act, 1994.
All species found within the boundaries of national parks of
Canada or other lands administered by the Parks Canada Agency,
including species at risk, are also already protected under the
99
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Canada National Parks Act, the Saguenay St-Lawrence Marine
Parks Act, or measures and management tools available to the
Parks Canada Agency under other legislation. Protection measures that will result from adding species to Schedule 1 found on
those lands will not, therefore, impose significant additional burdens on the public.
Current activities on federal crown lands, including the activities of lessees of federal lands and Aboriginal people, may have
to be adjusted to ensure compliance with the addition of species
to Schedule 1 and the protection prohibitions. For federal landholders, there will be a need to ensure adequate protection measures are put in place to guard against any practices that could
contravene the prohibitions protecting species at risk.
For future projects that affect a listed wildlife species and trigger a federal environmental assessment, SARA requires notification of the competent Minister. The person responsible for ensuring such environmental assessments are conducted must also
identify any adverse effects of the project on the listed wildlife
species or its critical habitat and ensure that measures are taken to
avoid or lessen those effects and to monitor them.
Governments will also incur a variety of direct management
costs from adding a species to Schedule 1, including developing
and implementing recovery strategies, action plans and management plans as well as research, consultation, negotiation, monitoring, enforcement and stewardship. Indirect costs could include the
loss of tax and royalty income if listing reduced economic activity, and an increase in social benefit payments to affected individuals. However, these expenditures could generate offsetting
revenue/economic benefits for local economies.
To help Canadians protect and recovery species at risk,
the Habitat Stewardship Program (HSP) has been established.
The HSP allocates up to $10 million a year to projects that conserve and protect species at risk and their habitats. In the program’s first year 37 projects benefited and this number will rise
to 164 projects across the country in 2004-2005. Funding is being
directed to projects relating to aquatic and terrestrial species,
Aboriginal projects, environmental non-government organization
projects in the resource sector, and to a variety of other projects.
To assist federal departments in meeting the requirements set
out under the Act, the Interdepartmental Recovery Fund was created in 2001. The aim of this fund is to contribute to the recovery
of extirpated, endangered and threatened species by supporting
high priority recovery activities.
de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, de la Loi sur le parc
marin du Saguenay-Saint-Laurent ou des mesures et des outils de
gestion mis à la disposition de l’Agence Parcs Canada aux termes
d’autres lois. Les mesures de protection découlant de l’ajout à
l’annexe 1 d’espèces se trouvant sur ces terres n’imposeraient par
conséquent pas de fardeau supplémentaire au public.
Il pourrait être nécessaire de rajuster les activités actuellement
en cours sur le territoire domanial, notamment les activités des
locataires de terres domaniales et celles des peuples autochtones,
pour assurer la conformité à l’ajout proposé d’espèces à l’annexe 1 et aux interdictions en matière de protection. Pour les propriétaires de terres domaniales, il sera nécessaire de faire en sorte
que des mesures de protection adéquates sont mises en place afin
de se mettre à l’abri de toute pratique qui pourrait contrevenir aux
interdictions protégeant les espèces en péril.
En ce qui concerne les projets à l’avenir qui toucheront une espèce sauvage inscrite et qui déclencheront une évaluation environnementale fédérale, la LEP exige que le ministre compétent
soit averti. La personne responsable d’assurer la réalisation de
telles évaluations environnementales doit aussi déterminer toutes
les incidences négatives afin de faire en sorte que des mesures
soient prises pour éviter ou atténuer ces incidences et pour faire le
suivi de celles-ci.
Les gouvernements pourraient aussi causer une variété de coûts
directs de gestion à assumer en raison de l’ajout d’une espèce à
l’annexe 1, notamment en ce qui concerne l’élaboration et la mise
en œuvre de programmes de rétablissement, de plans d’action et
de plans de gestion de même que la recherche, la consultation, la
négociation, la surveillance, l’application de la loi et l’intendance.
Les coûts indirects peuvent comprendre, d’une part, la perte des
revenus provenant des impôts et des redevances si l’inscription
diminue l’activité économique et, d’autre part, une augmentation
des paiements d’avantages sociaux aux particuliers touchés. Toutefois, de telles dépenses peuvent générer une indemnisation sous
forme de retombées économiques sur l’économie locale.
Le Programme d’intendance de l’habitat (PIH) a été créé pour
aider les Canadiennes et les Canadiens à protéger les espèces en
péril et à assurer leur rétablissement. Le PIH affecte 10 millions
de dollars par année à des projets qui conservent et protègent les
espèces en péril et leurs habitats. Au cours de la première année
du Programme, 37 projets ont reçu des fonds et le nombre
de projets financés passera à 164 dans l’ensemble du pays
en 2004-2005. Le financement est affecté à des projets portant sur
des espèces aquatiques et terrestres, à des projets autochtones, à
des projets d’organismes environnementaux non gouvernementaux du secteur des ressources et à divers autres projets.
Pour aider les ministères fédéraux à respecter les exigences
établies en vertu de la LEP, le Fond interministériel pour le rétablissement (FIR) a été créé en 2001. L’objectif de ce fond est de
contribuer au rétablissement des espèces disparues du pays, en
voie de disparition et menacées en appuyant des activités de rétablissement hautement prioritaires.
Consultation
Consultations
Public consultation is an essential part of the regulatory process
of the Government of Canada. The SARA listing process was
designed to be both open and transparent. Under the Act, the scientific assessment of the species status and the decision to place it
on Schedule 1 are two separate processes. This separation guarantees that scientists benefit from independence when making assessments of the biological status of species, and that Canadians
Les consultations publiques constituent une partie essentielle
du processus de réglementation du gouvernement du Canada. Le
processus d’inscription de la LEP a été conçu pour être à la fois
ouvert et transparent. En vertu de la LEP, l’évaluation scientifique
d’une espèce et la décision de l’inscrire à l’annexe 1 représentent
deux processus distincts. Une telle distinction garantit que les
scientifiques bénéficient d’une indépendance absolue lorsqu’ils
100
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
have the opportunity to participate in the decision-making process
in determining whether or not species will be listed under SARA.
effectuent des évaluations de la situation biologique des espèces
et que les Canadiennes et les Canadiens ont l’occasion de participer au processus décisionnel visant à déterminer si les espèces
seront inscrites ou non en vertu de la LEP.
Environment Canada and Fisheries and Oceans Canada conducted public consultations on the proposed listing of species
under the responsibilities of the Minister of the Environment and
the Minister of Fisheries and Oceans respectively. Canadians
were invited to express their views on the proposal to add or not
add each of the 79 species to Schedule 1.
Environnement Canada et Pêches et Océans ont mené des consultations publiques sur la proposition d’inscrire des espèces relevant de leurs responsabilités respectives. Les Canadiennes et les
Canadiens ont été invités à exprimer leur point de vue au sujet de
la proposition d’ajouter ou non chacune des 79 espèces à
l’annexe 1.
Environment Canada began public consultations in March, 2004
on the 63 terrestrial species assessed to be at risk by COSEWIC.
Stakeholders and the general public were consulted by means of
a document entitled Consultation On Amending the List of Species under the Species at Risk Act — March 2004. The document
outlined the species for which addition to Schedule 1 was being
considered, the reasons for considering listing, and the implications of listing species. This document was posted on the Public
Registry. The consultation process also consisted of wide distribution of the consultation document and direct consultation
with identified stakeholders, including various industrial sectors,
provincial/territorial governments, federal departments and agencies, Aboriginal organizations, Wildlife Management Boards,
resource users, landowners and environmental non-government
organizations. Meetings were held with affected Aboriginal people, the Species at Risk Advisory Committee, and other identified
concerned groups.
En mars 2004, Environnement Canada a débuté les consultations publiques portant sur les 63 espèces terrestres désignées en
péril par le COSEPAC. Les intervenants et le grand public ont été
consultés au moyen d’un document intitulé Consultation sur la
modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en
péril — mars 2004. Le document expose les espèces dont on envisageait l’ajout à l’annexe 1, les motifs pour lesquels l’inscription était envisagée et les répercussions de l’inscription des
espèces. Ce document a été affiché dans le Registre public. Le
processus de consultation comprenait aussi la diffusion à grande
échelle du document de consultation et une consultation directe
avec les intervenants désignés, notamment divers secteurs industriels, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les ministères et les organismes fédéraux, les organismes autochtones, les
conseils de gestion des ressources fauniques, les utilisateurs de
ressources, les propriétaires fonciers et les organismes non gouvernementaux environnementaux. Des réunions avec les peuples
autochtones touchés, le Comité consultatif sur les espèces en péril
et d’autres groupes concernés ont été tenues.
Fisheries and Oceans Canada commenced consultation with
Canadians in January of 2004 on whether or not to add 16 aquatic
species to Schedule 1 of SARA. Consultations were facilitated
through consultation workshops, workbooks and other supporting
documents, which were posted online on the Public Registry and
Fisheries and Oceans Canada internet sites. It was also mailed
directly to other government departments, stakeholders, Aboriginal peoples, and non-government organizations. Public meetings
were held in 14 communities and additional meetings were held
with interested or potentially affected individuals, organizations,
and Aboriginal peoples. Consultations were organized as efficiently as possible by grouping species by their geographical location and by using existing mechanisms, such as pre-scheduled
recovery strategy workshops or regular industry consultation
meetings.
Pêches et Océans Canada a débuté les consultations auprès des
Canadiennes et des Canadiens durant la première moitié de 2004
afin de savoir si 16 espèces aquatiques devaient être ajoutées ou
non à l’annexe 1 de la LEP. Les consultations ont été facilitées
grâce à des ateliers, des cahiers de travail et d’autres documents
d’appui affichés dans le Registre public et des sites Internet de
Pêches et Océans Canada et envoyés directement à d’autres ministères fédéraux, intervenants, peuples autochtones et organismes non gouvernementaux. Des réunions publiques ont été tenues
dans 14 collectivités et des réunions supplémentaires ont été tenues avec les particuliers, les organismes et les peuples autochtones intéressés ou possiblement touchés. Les consultations ont été
organisées aussi efficacement que possible en regroupant les espèces selon leur emplacement géographique et en utilisant des
mécanismes existants, tels que les ateliers prédéterminés sur les
programmes de rétablissement ou les réunions de consultation
périodiques avec le secteur privé.
Many comments and concerns were received during consultations, both through written submissions and during meetings and
workshops from Aboriginal groups, environmental groups, hunting associations, industry groups and the public. With regard to
the 63 terrestrial species, most Canadians that provided comments
supported COSEWIC’s assessments and asked the Minister of the
Environment to proceed with recommending the inclusion of
these species in Schedule 1 of SARA.
Beaucoup de commentaires et de préoccupations ont été reçus
pendant les consultations, tant par le truchement de présentations
écrites que dans le cadre de réunions et d’ateliers, de la part de
groupes autochtones, de groupes environnementaux, d’associations de chasseurs, de groupes du secteur privé et du grand public.
En ce qui concerne les 63 espèces terrestres, la majorité des
Canadiennes et des Canadiens qui ont fait des commentaires appuyaient les évaluations du COSEPAC et ont demandé que le
ministre de l’Environnement procède à la recommandation de
l’inclusion de ces espèces à l’annexe 1 de la LEP.
Several non-governmental organizations and individuals expressed disapproval of the federal government’s listing process,
including the Canadian Nature Federation, the Sierra Club of
Canada, Environmental Defence Canada and the World Wildlife
Fund. In general, these organizations maintain that listing should
Plusieurs organismes non gouvernementaux et plusieurs particuliers, entre autres la Fédération canadienne de la nature, le
Sierra Club du Canada, Environmental Defence Canada et le
Fonds mondial pour la nature, ont exprimé leur désapprobation
à l’égard du processus d’inscription du gouvernement fédéral.
101
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
be based solely on COSEWIC’s scientific assessment and not on
social, economic or other factors. Other stakeholders, such as the
Fisheries Council of Canada and some provincial and territorial
governments, expressed support for the process whereby stakeholder input was solicited and considered in developing recommendations on whether to add species to Schedule 1.
A number of organizations disagreed with inclusion of the polar bear (Conservation Force and Canadian Circumpolar Institute), the grizzly bear (Conservation Force and The Guide Outfitters Association of British Columbia) and the woodland caribou
(Conservation Force) on the list. They argued that these species
or populations are well-managed and secure in terms of their
conservation status. The species in question were assessed
by COSEWIC as special concern. Management plans for special
concern species may authorize hunting if it is done at a sustainable level and does not detrimentally affect the population status.
Provincial and territorial governments, Aboriginal peoples, and
industry stakeholders signalled general support for the protection
and recovery of aquatic species at risk, while raising concerns
regarding negative implications to social and economic activities.
The greatest concern for the freshwater fishes and molluscs under
consideration is that protection and recovery actions will unduly
impact agriculture, forestry, and other natural resource-based
activities. Likewise, the shipping, oil and gas, fishing, and other
ocean-based sectors voiced some concern regarding protection
and recovery actions for marine mammals that may negatively
impact future development. Any sectors, stakeholders, Aboriginal
peoples and jurisdictions affected by recovery actions will be
included as part of planning and implementation of the recovery
process.
The strongest and most widespread opposition to listing received during consultations related to the proposed recommendation not to add the Sakinaw and Cultus populations of Pacific
sockeye salmon to Schedule 1. Commercial harvesters and recreational fishers expressed concern that further conservation measures for these populations will further restrict mixed-stock fisheries in the Fraser River, Juan de Fuca and Johnstone and Georgia
Straits, resulting in severe social and economic hardship. Aboriginal peoples in inland areas consider these populations to be
culturally important because of their historic role in meeting food,
social and ceremonial needs, and thus support their listing, while
Aboriginal people in the marine environment who are more
closely associated with the mixed stock fishing oppose the listings
because of potential restrictions on mixed-stock fisheries.
Municipalities of Grand Forks and Greenwood in south central
British Columbia expressed their concern about listing of speckled dace, as they considered that this could impact construction
of a hydroelectric development project in that area. The proponent of the project, Powerhouse Developments Inc., also expressed concern that the COSEWIC status report did not accurately reflect the species’ status, particularly in light of the fact
102
En règle générale, ces organismes soutiennent que l’inscription
ne devrait être fondée que sur l’évaluation scientifique
du COSEPAC et non sur des facteurs sociaux, économiques ou
autres. D’autres intervenants, tels que le Conseil canadien des
pêches et certains des gouvernements provinciaux et territoriaux,
ont exprimé leur appui à l’égard du processus selon lequel les
commentaires des intervenants sont demandés et pris en considération dans l’élaboration de recommandations relatives à l’inscription ou non des espèces à l’annexe 1.
Un certain nombre d’organismes se sont opposés à l’inclusion
proposée de l’ours blanc (Conservation Force et Institut circumpolaire canadien), de l’ours grizzli (Conservation Force et Guide
Outfitters Association of British Columbia) et du caribou des bois
(Conservation Force) à la liste. Ils ont fait valoir que ces espèces
ou populations sont bien gérées et protégées en ce qui a trait à
leur situation de conservation. Le COSEPAC a évalué les espèces
en question comme étant préoccupantes. Les plans de gestion
visant les espèces préoccupantes peuvent autoriser la chasse, si
elle est effectuée de manière durable et ne compromet pas la situation des populations.
Les gouvernements provinciaux et territoriaux, les peuples autochtones et les intervenants du secteur privé ont signalé leur soutien à la protection et au rétablissement des espèces aquatiques en
péril, tout en soulevant des préoccupations à l’égard des répercussions négatives liées aux activités sociales et économiques. La
plus grande préoccupation à l’égard des poissons et des mollusques d’eau douce actuellement à l’étude est que les mesures de
protection et de rétablissement auront une incidence indue sur
l’agriculture, la foresterie et d’autres activités fondées sur les
ressources naturelles. De même, l’industrie du transport, l’industrie pétrolière et gazière, l’industrie de la pêche et d’autres industries du secteur océanique ont exprimé des préoccupations à
l’égard des mesures de protection et de rétablissement des mammifères marins pouvant avoir une incidence négative sur le développement futur. Les secteurs, les intervenants, les peuples
autochtones et les compétences touchés par les mesures de rétablissement doivent faire partie de la planification et de la mise en
œuvre du processus de rétablissement.
L’opposition la plus forte et la plus répandue à l’inscription exprimée lors des consultations était liée à la recommandation proposée de ne pas inscrire à l’annexe 1 les populations Sakinaw et
Cultus du saumon sockeye (saumon rouge). Les pêcheurs commerciaux et les pêcheurs récréatifs ont exprimé leurs préoccupations du fait que d’autres mesures de conservation pour ces populations pourraient limiter davantage la pêche de stocks mixtes
dans le fleuve Fraser et les détroits de Juan de Fuca, de Johnstone
et de Georgia, ce qui entraînerait de graves difficultés sociales et
économiques. Les peuples autochtones des régions continentales
considèrent ces populations comme importantes sur le plan culturel en raison de leur rôle historique en matière de satisfaction des
besoins alimentaires, sociaux et cérémoniels et appuient donc
l’inscription, tandis que les peuples autochtones du milieu marin
qui sont plus étroitement associés à la pêche aux stocks mixtes
s’opposent à l’inscription en raison des restrictions éventuelles
relatives à cette pêche.
Les municipalités de Grand Forks et de Greenwood dans le
centre-sud de la Colombie-Britannique ont fait connaître leurs
préoccupations au sujet de l’inscription du naseux moucheté, car
elles considèrent que celle-ci pourrait avoir des conséquences sur
la construction d’un projet d’aménagement hydroélectrique dans
cette région. Le promoteur du projet, Powerhouse Development
Inc., a aussi exprimé ses préoccupations que le rapport de
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
that the dam had been substantially redesigned since completion
of the COSEWIC status assessment, to reduce impact on speckled
dace habitat. An environmental group in this area supported listing of the speckled dace.
situation du COSEPAC ne reflétait pas de manière exacte la situation de l’espèce, surtout à la lumière du fait que la proposition de
barrage avait été considérablement refondue depuis l’achèvement
de l’évaluation de la situation par le COSEPAC afin de réduire
l’impact sur l’habitat du naseux moucheté. Un groupe environnemental dans cette région appuie l’inscription du naseux moucheté.
With respect to aquatic species, the Nunavut Wildlife Management Board confirmed their support for listing the Blue Whale
(Atlantic population).
En ce qui concerne les espèces aquatiques, le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut a confirmé son soutien
à l’inscription de la population de l’Atlantique du rorqual bleu.
Following initial consultations, the proposal to add species to
Schedule 1 was pre-published in the Canada Gazette, Part I for
a final, 30-day period of public review and comment on October 23, 2004.
À la suite des consultations initiales, la proposition d’ajouter
des espèces à l’annexe 1 a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Parie I le 23 octobre 2004, pour une période
finale de 30 jours d’examen et de commentaires publics.
More than 50 responses were received from groups and individuals, primarily in response to the proposed recommendations not to add the two sockeye salmon populations to Schedule 1. A number of individuals and groups, including the Sierra
Club, British Columbia Aboriginal Fisheries Commission, and
Soowahlie First Nation are critical of these decisions. They believe, for example, that the estimated costs from listing the sockeye populations are exaggerated and that not listing will cause
these populations to become extinct. Many individuals and associations, primarily from the fishing industry sector, strongly support the decision not to add to Schedule 1. They feel that the estimated costs are understated, and that listing these populations
would bring significant negative economic consequences to the
commercial fishing sector and coastal communities of British
Columbia.
Plus de 50 observations ont été reçues de groupes et de particuliers, principalement en réaction aux recommandations proposées
de ne pas ajouter les deux populations du saumon sockeye (saumon rouge) à l’annexe 1. Un certain nombre de particuliers et de
groupes, y compris le Sierra Club, la British Colombia Fisheries
Commission et la Première nation de Soowahlie, critiquent ces
décisions. Ils sont d’avis que les coûts estimés afférents à l’inscription de ces populations de saumons sont exagérés et que la
non-inscription provoquera la disparition de ces populations. De
nombreux particuliers et de nombreuses associations, principalement du secteur des pêches, appuient fortement la décision de ne
pas inscrire les populations à l’annexe 1. Ils sont d’avis que les
coûts estimés sont sous estimés et que l’inscription de ces populations entraînerait de graves conséquences économiques pour le
secteur de la pêche commerciale et pour les collectivités côtières
de la Colombie-Britannique.
The British Columbia chapter of the Sierra Club of Canada has
requested that a decision regarding Cultus and Sakinaw sockeye
salmon be deferred until such time as the Government has an
opportunity to establish whether there is any basis to the justifications for the Minister’s reasons for recommending not listing
these populations. They have suggested that in order to establish
the facts there should be a full public review of the socioeconomic analyses.
Le chapitre de la Colombie-Britannique du Sierra Club du
Canada a demandé que la décision concernant le saumon sockeye
(saumon rouge) des populations Cultus et Sakinaw soit reportée
jusqu’à ce que le gouvernement ait l’occasion d’établir si les motifs du ministre de recommander de ne pas inscrire ces populations sont justifiés. Ce groupe a proposé que pour établir les faits,
il faudrait effectuer un examen public complet de l’analyse
socioéconomique.
The Forest Products Association of Canada (FPAC) has
requested that the Margined Streamside Moss be listed as extirpated rather that endangered as assessed by COSEWIC, because
it has not been seen in the wild for 27 years (since 1977). In
accordance with COSEWIC criteria, for a species to be assessed
as extirpated, the species must not have been seen in the wild
for 50 years. FPAC also requested that the Dromedary Jumping
Slug and the Warty Jumping Slug be considered as data deficient and not be added to Schedule 1 because of scientific uncertainty. While there is some scientific uncertainty associated with
these species, the assessments for both species are consistent
with COSEWIC’s criteria (threatened for Dromedary Jumping
Slug, and special concern for the Warty Jumping Slug).
L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) a demandé que la scoulérie à feuilles marginées soit ajoutée à la catégorie « disparue du pays » plutôt que « en voie de disparition »,
telle qu’évaluée par le COSEPAC, puisqu’elle n’a pas été vue
depuis 27 ans à l’état sauvage, soit depuis 1977. Selon les critères
du COSEPAC, pour qu’une espèce soit ajoutée à la catégorie
« disparue du pays », il faut que l’espèce n’ait pas été observée à
l’état sauvage depuis 50 ans. L’APFC a aussi demandé que la
limace-sauteuse dromadaire et la limace-sauteuse glanduleuse
soient ajoutées à la catégorie « données insuffisantes » et qu’elles
ne soient pas ajoutées à l’annexe 1 à cause de l’incertitude scientifique. Bien qu’une certaine incertitude scientifique soit associée à
ces espèces, les évaluations des deux espèces sont conformes aux
critères du COSEPAC (espèce menacée pour la limace-sauteuse
dromadaire et espèce préoccupante pour la limace-sauteuse glanduleuse).
The Nunavut Wildlife Management Board wrote to express its
opposition to listing the polar bear, the Northwestern population
of grizzly bear and the Western population of wolverine on the
basis that community and aboriginal traditional knowledge was
not fully considered during the assessment process, and that consultations with the Board on the proposal to add these species to
Le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut a
communiqué par écrit pour exprimer son opposition à l’inscription de l’ours blanc, la population du Nord-Ouest de l’ours grizzli
et la population de l’ouest du carcajou, en se fondant sur le fait
que l’on n’a pas entièrement tenu compte des connaissances des
collectivités et des connaissances traditionnelles autochtones au
103
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Schedule 1 have not been sufficient. The Board requested that the
three species be referred back to COSEWIC for further consideration.
cours de l’évaluation et que les consultations auprès du Conseil
sur la proposition d’ajouter ces espèces à l’annexe 1 sont insuffisantes. Le Conseil a demandé que l’évaluation des trois espèces
soit renvoyée au COSEPAC pour réexamen.
After consideration of results from consultations, analysis of
biological and socio-economic impacts, and comments received
during publication of proposed recommendations in the Canada
Gazette, Part I, the Minister of the Environment has recommended that Cultus and Sakinaw populations of Pacific sockeye
salmon, as well as the polar bear, the Northwestern population of
the grizzly bear and the Western population of the wolverine, not
be added to Schedule 1 of SARA, and the assessment for speckled dace be referred back to COSEWIC for further information
and consideration. The explanations for these recommendations
are outlined in the Alternatives section, above.
Après avoir examiné les résultats des consultations, l’analyse
des impacts biologiques et socioéconomiques et les observations
reçues au cours de la publication des recommandations proposées
dans la Gazette du Canada Partie I, le ministre a recommandé que
les populations Cultus et Sakinaw du saumon sockeye (saumon
rouge) ainsi que l’ours blanc, la population du Nord-Ouest de
l’ours grizzli et la population de l’Ouest du carcajou ne soient pas
ajoutées à l’annexe 1 de la LEP et que l’évaluation du naseux
moucheté soit renvoyée au COSEPAC pour réexamen. Les explications de ces recommandations sont décrites à la section Solutions envisagées ci-dessus.
With respect to the polar bear, the Northwestern population of
grizzly bear and Western population of wolverine, these species
are not being added to Schedule 1 of SARA at this time, in order
to consult further with the Nunavut Wildlife Management Board
on the concerns that the Board has raised. These consultations are
expected to be completed this spring, at which time the Minister
will reconsider the matter.
En ce qui concerne l’ours blanc, la population du Nord-Ouest
de l’ours grizzli et la population de l’Ouest du carcajou, ces espèces ne sont pas ajoutées à l’annexe 1 de la LEP pour l’instant afin
de consulter davantage le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut en ce qui a trait aux préoccupations soulevés
par le conseil. On s’attend à ce que les consultations soient achevées au printemps, et à ce moment le ministre examinera de nouveau la question.
Strategic Environmental Assessment
Évaluation environnementale stratégique
The addition of 73 species to Schedule 1 of SARA ensures that
they receive the full benefits of the protection and recovery measures established in SARA. This will result in overall benefits to
the environment both in terms of the actual species protected and
in terms of overall protection of Canada’s biodiversity.
L’ajout des 73 espèces à l’annexe 1 de la LEP fait en sorte que
celles-ci reçoivent tous les avantages découlant des mesures de
protection et de rétablissement établies dans la LEP. Cela entraînera des avantages globaux pour l’environnement, tant en ce qui
concerne les espèces protégées en soi que la protection de la biodiversité du Canada en général.
The decision not to add the Cultus and Sakinaw populations of
Pacific sockeye salmon to Schedule 1 will mean that some level
of killing, harming, capturing or taking of these populations, will
continue since they may be intercepted in mixed-stock sockeye
fisheries. Recognizing that harvesting by the fisheries has been
identified as one of the key threat to these populations, and given
their precarious status, continued fishing will pose an ongoing
threat to these two populations. However, Fisheries and Oceans
Canada will continue to implement a departmental action plan for
the protection and recovery of these populations, including a continuation of stringent fishery restrictions and habitat restoration
and broodstock protection programs. Recovery strategies for the
two populations are under development. These will be completed
in 2005, and will be used to guide future recovery efforts. Although the overall health and resiliency of Pacific sockeye salmon
is dependent on the genetic diversity that individual populations
represent, these two populations represent a small fraction of one
percent of all BC sockeye salmon populations. Nevertheless,
should these populations disappear, their loss would add to the
cumulative decline of Canada’s biodiversity.
La décision de ne pas inscrire les populations Cultus et Sakinaw
du saumon sockeye (saumon rouge) signifiera que ces populations seront tuées, qu’on leur nuira, qu’on les capturera et les
prendra à un certain niveau puisqu’elles feront peut-être l’objet de
prises accessoires dans le cadre des pêches de stocks mixtes.
Ayant reconnu que la prise par les pêches a été désignée comme
une des menaces principales à ces populations et étant donné leur
statut précaire, la poursuite de la pêche posera une menace continue contre ces deux populations. Cependant, Pêches et Océans
Canada continuera de mettre en place un plan d’action ministériel
pour la protection et le rétablissement de ces populations, y compris la poursuite de strictes restrictions de la pêche et de programmes de restauration de l’habitat et de la protection des stocks
de géniteurs. Des programmes de rétablissement pour les deux
populations sont en préparation. Ceux-ci seront achevés en 2005
et ils pourront servir à orienter les activités futures de rétablissement. Malgré le fait que la santé et la résilience générales du
saumon sockeye (saumon rouge) dépendent de la diversité génétique que représentent ces deux populations individuelles, ces
dernières ne représentent qu’une petite fraction d’un pour cent de
toutes les populations de saumon sockeye (saumon rouge) de la
Colombie-Britannique. Néanmoins, si ces populations devaient
disparaître, leur perte viendrait s’ajouter au déclin cumulatif de la
biodiversité du Canada.
Le renvoi de l’évaluation du naseux moucheté au COSEPAC
pour obtenir des renseignements supplémentaires et pour réexamen signifierait le retard d’une décision concernant l’inscription
de l’espèce si le COSEPAC confirme son statut d’espèce en péril.
Entre-temps, l’espèce ne profitera pas des interdictions obligatoires sous le régime de la LEP et peut demeurer vulnérable à tout
Referring the assessment of the speckled dace back to COSEWIC
for further information and consideration will mean a delay in a
decision regarding listing the species, if COSEWIC confirms that
the species is at risk. In the interim, the species will not benefit
from mandatory SARA prohibitions and may remain vulnerable
to any upstream impacts in the small watersheds where it occurs.
104
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Regarding the proposed hydroelectric dam, the project proponent
has redesigned the project to reduce habitat impacts on speckled
dace subsequent to the COSEWIC assessment. An environmental
assessment, which under CEAA requirements must consider potential impacts on the speckle dace, is ongoing for this project.
développement en amont des petits bassins versants, là où elle se
trouve. En ce a qui a trait au projet d’aménagement d’un barrage
hydroélectrique proposé, le promoteur a refondu sa proposition
afin d’atténuer les répercussions sur le naseaux moucheté suivant
l’évaluation par le COSEPAC. Une évaluation environnementale,
laquelle doit tenir compte des impacts éventuels sur le naseux
moucheté selon les exigences de l’ACEE, est en cours pour cette
proposition.
The decision not to add to Schedule 1 the polar bear, the
Northwestern population of grizzly bear and Western population
of wolverine at this time pending further consultations with the
Nunavut Wildlife Management Board means that the mandatory
development of management plans and other SARA provisions
(such as those relating to project review) would not apply. Intensive management planning is currently underway for polar bears
through the Polar Bear Technical Committee. However, no rangewide management planning is currently occurring for grizzly
bears or wolverines; therefore, the potential adverse effects resulting from a delay in recovery planning would be most significant
for these species. It should be noted, however, that although management planning outside of the SARA Recovery framework
could still be initiated, these effects can be mitigated through
management planning in support of recovery within a reasonable
time, and to ensure that federal environmental assessments consider potential adverse effects upon these species using the stringent standards for species at risk.
La décision de ne pas inscrire à l’annexe 1 l’ours blanc, la
population du Nord-Ouest de l’ours grizzli et la population de
l’Ouest du carcajou à l’heure actuelle en attente des consultations
supplémentaires avec le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut signifie que l’élaboration obligatoire des plans
de gestion ainsi que d’autres dispositions de la LEP (par exemple
celles qui portent sur l’examen du projet) ne s’appliqueraient pas.
Une planification intense de la gestion est actuellement en cours
pour les ours blancs par le truchement du Comité technique sur
l’ours blanc. Cependant, aucune planification de la gestion à
l’échelle de l’aire de répartition ne se fait actuellement pour l’ours
grizzli ou le carcajou et donc, les effets négatifs éventuels découlant du report de la planification du rétablissement seraient plus
significatifs pour ces espèces. Il est cependant à noter que les
effets néfastes peuvent être atténués grâce à la planification de la
gestion appuyant le rétablissement dans une période raisonnable
et en faisant en sorte que les évaluations environnementales fédérales tiennent compte des effets négatifs éventuels sur ces espèces
à l’aide des normes rigoureuses pour les espèces en péril.
When the polar bear, Northwestern population of grizzly bear
and Western populations of wolverine are found within the
boundaries of national parks of Canada or other lands administered by the Parks Canada Agency, these species continue to be
protected under the Canada National Parks Act or measures and
management tools available to the Parks Canada Agency under
other legislation.
Lorsque l’ours blanc, la population du Nord-Ouest de l’ours
grizzli et la population de l’Ouest du carcajou se trouvent dans les
limites des parcs nationaux du Canada ou des autres terres administrées par l’Agence Parcs Canada, ces espèces continuent d’être
protégées sous le régime de la Loi sur les parcs nationaux du
Canada ou par des mesures et des outils de gestion dont dispose
l’Agence Parcs Canada en vertu d’autres lois.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The SARA promotes protection and recovery of species at risk
by engaging Canadians in stewardship programs, and by giving
landowners, land users and other stakeholders the opportunity to
participate in the recovery process. Stewardship actions include
the wide range of voluntary actions Canadians are taking to monitor species at risk and their habitats, recovery actions to improve
the status of species at risk, and direct actions to protect species at
risk.
La LEP encourage la protection et le rétablissement des espèces en péril en faisant participer les Canadiennes et les Canadiens
à des programmes d’intendance et en donnant la possibilité aux
propriétaires fonciers, aux utilisateurs des terres et à d’autres intervenants de participer au processus de rétablissement. Les mesures d’intendance comprennent la grande variété de mesures
bénévoles que les Canadiennes et les Canadiens entreprennent
pour surveiller les espèces en péril et leurs habitats, les mesures
de rétablissement visant à améliorer la situation des espèces en
péril et les mesures directes pour protéger les espèces en péril.
Environment Canada, Parks Canada Agency and Fisheries and
Oceans Canada facilitate stewardship activities and promote
compliance with SARA by producing promotional and educational materials and organizing educational activities. These
materials and activities include, for example, the SARA Public
Registry, an electronic information bulletin, posters, information
sessions, engaging learning activities, web features, curricula and
other public education projects. As well, funding under the Habitat Stewardship Program is available for those groups or individuals wishing to undertake projects to protect and enhance important habitat.
Environnement Canada, l’Agence Parcs Canada et Pêches et
Océans Canada facilitent les activités d’intendance et encouragent
la conformité à la LEP par la production de matériel éducatif et
incitatif et l’organisation d’activités éducatives. Ce matériel et ces
activités comprennent le Registre public de la LEP, un bulletin
d’information électronique, des affiches, des séances d’information, des activités d’apprentissage participatives, des outils sur le
Web, des programmes et d’autres projets éducatifs publics. De
plus, du financement est offert en vertu du Programme d’intendance de l’habitat aux groupes ou aux particuliers qui désirent
entreprendre des projets pour protéger et améliorer les habitats
importants.
At the time of listing, automatic prohibitions on the harming
of individuals and their residences come into effect, thus providing immediate and direct protection. Subsequently, recovery
Au moment de l’inscription, les interdictions automatiques sur
les dommages causés aux individus et à leurs résidences entrent
en vigueur, offrant ainsi une protection immédiate et directe. Par
105
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
strategies, action plans and management plans must be developed
to promote and manage the recovery of the species. The implementation of these plans may result in recommendations for
further regulatory action for protection of the species, or may
draw on the provisions of other acts of Parliament, such as the
Fisheries Act, to provide required protection.
la suite, des programmes de rétablissement, des plans d’action et
des plans de gestion doivent être élaborés afin de promouvoir et
de gérer le rétablissement des espèces. La mise en œuvre de ces
plans peut mener à la recommandation d’autres mesures de réglementation afin de protéger les espèces ou elle peut s’appuyer
sur les dispositions d’autres lois du Parlement, telles que la Loi
sur les pêches, afin d’offrir la protection requise.
SARA provides for penalties for contraventions to the Act, including liability for costs, fines or imprisonment, alternative
measures agreements, seizure and forfeiture of the proceeds of
an illegal activity. SARA also provides for inspections and
search and seizure operations by qualified officers designated
under SARA. Under the penalty provisions of the Act, a corporation found guilty of an offence punishable on summary conviction
is liable for a fine of not more than $300,000, a non-profit corporation is liable for a fine of not more than $50,000, and any other
person to a fine of not more than $50,000 or to imprisonment for
a term of not more than one year, or to both. In the case of a corporation found guilty of an indictable offence, it is liable for a
fine of not more than $1,000,000, a non-profit corporation to a
fine of not more than $250,000, and any other person to a fine of
not more than $250,000 or to imprisonment for a term of not
more than five years, or to both.
La LEP prévoit des pénalités pour des infractions à la Loi, notamment la responsabilité des coûts, des amendes ou l’emprisonnement, les accords sur les mesures de rechange, la saisie et la
confiscation des profits liés à une activité illégale. La LEP permet
également la réalisation d’inspections et d’opérations de perquisition et de saisie par des agents qualifiés désignés en vertu de
la LEP. Aux termes des dispositions de pénalité de la Loi, une
personne morale déclarée coupable d’une infraction sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire encourt une amende
maximale de 300 000 dollars, une personne morale sans but lucratif encourt une amende maximale de 50 000 dollars et une personne physique encourt une amende maximale de 50 000 dollars
ou une peine d’emprisonnement maximale d’un an, ou les deux.
Dans le cas d’une personne morale déclarée coupable par mise en
accusation, elle encourt une amende maximale de 1 000 000 dollars, une personne morale sans but lucratif encourt une amende
maximale de 250 000 dollars et une personne physique encourt
une amende maximale de 250 000 dollars ou une peine d’emprisonnement maximale de cinq ans, ou les deux.
Certain activities affecting a listed species will require permits.
Such permits will be considered only for research relating to the
conservation of a species that is conducted by qualified scientists,
for activities that benefit a listed species or enhance its chances of
survival, and for activities that incidentally affect a listed species.
These exceptions can be made only when it is established that all
reasonable alternatives have been considered and the best solution
has been adopted, when all feasible measures will be taken to
minimize the impact of the activity, and when the survival or
recovery of the species will not be jeopardized.
Certaines activités touchant une espèce inscrite exigent des
permis. De tels permis seront envisagés uniquement pour la recherche liée à la conservation d’une espèce menée par des scientifiques qualifiés, les activités avantageuses pour une espèce inscrite ou qui améliorent ses chances de survie, et les activités qui
touchent une espèce inscrite de façon accidentelle. Ces exceptions
peuvent s’appliquer uniquement s’il a été déterminé que toutes les
solutions de rechange raisonnables ont été envisagées et que la
meilleure solution a été retenue, si toutes les mesures possibles
seront prises pour réduire au minimum les conséquences négatives de l’activité et si la survie ou le rétablissement de l’espèce ne
seront pas mis en danger.
Contacts
Personnes-ressources
Mrs. Renée Bergeron
Regulatory Analyst
Legislative Services
Program Integration Branch
Canadian Wildlife Service
Environment Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-1301
FAX: (819) 953-7177
E-mail: sararegistry@ec.gc.ca
Mme Renée Bergeron
Analyste de la réglementation
Services législatifs
Direction de l’intégration des programmes
Service canadien de la faune
Environnement Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-1301
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-7177
Courriel : registrelep@ec.gc.ca
Mr. Peter Ferguson
Regulatory Analyst
Legislative and Regulatory Affairs
Fisheries and Oceans Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Telephone: (613) 990-9325
FAX: (613) 993-5204
E-mail: sararegistry@ec.gc.ca
M. Peter Ferguson
Analyste de la réglementation
Affaires législatives et réglementaires
Pêches et Océans Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Téléphone : (613) 990-9325
TÉLÉCOPIEUR : (613) 993-5204
Courriel : registrelep@ec.gc.ca
106
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Mrs. Maryse Mahy
Project Manager
SARA Legislation and Policy
Ecological Integrity Branch
Parks Canada
Gatineau, Quebec
K1A 0M5
Telephone: (819) 953-6465
FAX: (819) 997-4831
E-mail: sararegistry@ec.gc.ca
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Mme Maryse Mahy
Gestionnaire de projets
Législation et politiques LEP
Direction de l’intégrité écologique
Parcs Canada
Gatineau (Québec)
K1A 0M5
Téléphone : (819) 953-6465
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-4831
Courriel : registrelep@ec.gc.ca
107
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Appendix 1. Seventy-three species added to Schedule 1, Species
at Risk Act
Taxon
Extirpated
Reptiles
Reptiles
Molluscs
Mosses
Endangered
Mammals
Mammals
Mammals
Mammals
Mammals
Mammals
Birds
Reptiles
Fish
Fish
Fish
Fish
Fish
Lepidopterans
Lepidopterans
Molluscs
Molluscs
Molluscs
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Lichens
Mosses
Mosses
Mosses
Threatened
Mammals
Mammals
Reptiles
Reptiles
Reptiles
Reptiles
Reptiles
Lepidopterans
Molluscs
108
Species
Gophersnake, Pacific
Turtle, Pacific Pond
Snail, Puget Oregonian
Moss, Incurved Grizzled
Mole, Townsend’s
Whale, Blue
Atlantic population
Whale, Blue
Pacific population
Whale, North Atlantic Right
Whale, Sei
Pacific population
Wolverine
Eastern population
Screech-owl macfarlanei subspecies, Western
Racer, Blue
Madtom, Northern
Shiner, Pugnose
Stickleback
Benthic Enos Lake
Stickleback
Limnetic Enos Lake
Sucker, Salish
Metalmark, Mormon Southern Mountain population
Moth, Yucca
Forestsnail, Oregon
Hickorynut, Round
Kidneyshell
Catchfly, Coastal Scouler’s
Fringed-Orchid,
Eastern Prairie
Grass, Forked Three-awned
Lipocarpha, Small-flowered
Lupine, Streambank
Rush, Kellogg’s
Sand-verbena, Small-flowered
Triteleia, Howell’s
Violet, Bird’s-foot
Lichen, Boreal Felt
Atlantic population
Moss, Margined Streamside
Moss, Silver Hair
Moss, Spoon-leaved
Fox, Grey
Whale, Humpback
North Pacific population
Gophersnake, Great Basin
Massasauga
Ribbonsnake, Eastern
Atlantic population
Softshell, Spiny
Stinkpot
Metalmark, Mormon
Jumping-slug, Dromedary
Appendice 1. Soixante-treize espèces ajoutées à l’annexe 1 de la
Loi sur les espèces en péril
Taxon
Espèce
Espèces disparues du pays
Reptile
Couleuvre à nez mince du Pacifique
Reptile
Tortue de l’Ouest
Mollusque
Escargot du Puget
Mousse
Ptychomitre à feuilles incurvées
Espèces en voie de disparition
Mammifère
Taupe de Townsend
Mammifère
Rorqual bleu
population de l’Atlantique
Mammifère
Rorqual bleu
population du Pacifique
Mammifère
Baleine noire de l’Atlantique Nord
Mammifère
Rorqual boréal
population du Pacifique
Mammifère
Oiseau
Reptile
Poisson
Poisson
Poisson
Carcajou
population de l’Est
Petit-duc des montagnes de la sous-espèce macfarlanei
Couleuvre agile bleue
Chat-fou du Nord
Méné camus
Épinoche benthique du lac Enos
Poisson
Épinoche limnétique du lac Enos
Poisson
Lépidoptère
Meunier de Salish
Mormon
population des montagnes du Sud
Teigne du yucca
Escargot-forestier de Townsend
Obovarie ronde
Ptychobranche réniforme
Grand silène de Scouler
Platanthère blanchâtre de l’Est
Lépidoptère
Mollusques
Mollusques
Mollusques
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Plante vasculaire
Lichen
Mousse
Mousse
Mousse
Espèces menacées
Mammifère
Mammifère
Reptile
Reptile
Reptile
Reptile
Reptile
Lépidoptère
Mollusque
Aristide à rameaux basilaires
Lipocarphe à petites fleurs
Lupin des ruisseaux
Jonc de Kellogg
Abronie à petites fleurs
Tritéléia de Howell
Violette pédalée
Érioderme boréal
population de l’Atlantique
Scoulérie à feuilles marginées
Fabronie naine
Andersonie charmante
Renard gris
Rorqual à bosse
population du Pacifique Nord
Couleuvre à nez mince du Grand Bassin
Massasauga
Couleuvre mince
population de l’Atlantique
Tortue-molle à épines
Tortue musquée
Mormon
Limace-sauteuse dromadaire
2005-01-26
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Special Concern
Mammals
Birds
Birds
Birds
Reptiles
Reptiles
Reptiles
Reptiles
Reptiles
Amphibians
Amphibians
Amphibians
Amphibians
Amphibians
Fish
Molluscs
Vascular Plants
Vascular Plants
Vascular Plants
Lichens
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Aster, Crooked-stem
Aster, White Wood
Aster, Willowleaf
Daisy, Lakeside
Fern, Lemmon’s Holly
Hoptree, Common
Hyacinth, Wild
Jacob’s-ladder, Van Brunt’s
Spiderwort, Western
Caribou, Woodland
Northern Mountain population
Curlew, Long-billed
Screech-owl kennicottii subspecies, Western
Warbler, Cerulean
Boa, Rubber
Milksnake
Ribbonsnake, Eastern
Great Lakes population
Skink, Western
Turtle, Northern Map
Frog, Northern Leopard
Western Boreal/Prairie populations
Frog, Red-legged
Salamander, Spring
Toad, Great Plains
Toad, Western
Killifish, Banded
Newfoundland population
Jumping-slug, Warty
Indian-plantain, Tuberous
Rose, Climbing Prairie
Thrift, Athabasca
Lichen, Boreal Felt
Boreal population
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-14
Plante vasculaire
Aster fausse-prenanthe
Plante vasculaire
Aster divariqué
Plante vasculaire
Aster très élevé
Plante vasculaire
Hyménoxys herbacé
Plante vasculaire
Polystic de Lemmon
Plante vasculaire
Ptéléa trifolié
Plante vasculaire
Camassie faux-scille
Plante vasculaire
Polémoine de Van Brunt
Plante vasculaire
Tradescantie de l’Ouest
Espèces préoccupantes
Mammifère
Caribou des bois
population des montagnes du Nord
Oiseau
Courlis à long bec
Oiseau
Petit-duc des montagnes de la sous-espèce kennicottii
Oiseau
Paruline azurée
Reptile
Boa caoutchouc
Reptile
Couleuvre tachetée
Reptile
Couleuvre mince
population des Grands Lacs
Reptile
Scinque de l’Ouest
Reptile
Tortue géographique
Amphibien
Grenouille léopard
populations boréales de l’Ouest et des Prairies
Amphibien
Grenouille à pattes rouges
Amphibien
Salamandre pourpre
Amphibien
Crapaud des steppes
Amphibien
Crapaud de l’Ouest
Poisson
Fondule barré
population de Terre-Neuve
Mollusque
Limace-sauteuse glanduleuse
Plante vasculaire
Arnoglosse plantain
Plante vasculaire
Rosier sétigère
Plante vasculaire
Arméria de l’Athabasca
Lichen
Érioderme boréal
population boréale
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
109
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SOR/2005-15
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-15
January 13, 2005
Enregistrement
DORS/2005-15
Le 13 janvier 2005
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Regulations Amending the Income Tax
Regulations (Luxembourg and Warsaw Stock
Exchanges)
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur
le revenu (bourses de Luxembourg et de Varsovie)
P.C. 2005-7
C.P. 2005-7
January 13, 2005
Le 13 janvier 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 221a
of the Income Tax Actb, hereby makes the annexed Regulations
Amending the Income Tax Regulations (Luxembourg and Warsaw
Stock Exchanges).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 221a de la Loi de l’impôt sur le revenub, Son Excellence
la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant
le Règlement de l’impôt sur le revenu (bourses de Luxembourg et
de Varsovie), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE INCOME TAX
REGULATIONS (LUXEMBOURG AND
WARSAW STOCK EXCHANGES)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
L’IMPÔT SUR LE REVENU (BOURSES DE
LUXEMBOURG ET DE VARSOVIE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Section 3201 of the Income Tax Regulations1 is amended
by striking out the word “and” at the end of paragraph (v)
and by adding the following after paragraph (w):
(x) in Luxembourg, the Luxembourg Stock Exchange; and
(y) in Poland, the main and parallel markets of the Warsaw
Stock Exchange.
1. L’article 3201 du Règlement de l’impôt sur le revenu1 est
modifié par adjonction, après l’alinéa w), de ce qui suit :
x) au Luxembourg, la bourse de Luxembourg;
y) en Pologne, les marchés principal et parallèle de la bourse de
Varsovie.
APPLICATION
APPLICATION
2. Section 1 applies on and after June 24, 2003.
2. L’article 1 s’applique à compter du 24 juin 2003.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Sections 3200 and 3201 of the Income Tax Regulations (the
Regulations) list the stock exchanges inside and outside Canada
that are prescribed for various purposes of the Income Tax Act
(the Act). For example, shares listed on a prescribed stock exchange are eligible investments for registered retirement savings
plans (RRSPs), registered retirement income funds (RRIFs) and
deferred profit-sharing plans (DPSPs). Also, such shares are
qualified securities for rules pertaining to securities lending arrangements, excluded from the application of withholding requirements under section 116 of the Act, and generally not considered to be “taxable Canadian property”.
Section 3201 is amended to add the Luxembourg Stock Exchange and the main and parallel markets of the Warsaw Stock
Exchange to the list of stock exchanges outside Canada. These
Sont énumérées aux articles 3200 et 3201 du Règlement de
l’impôt sur le revenu (le règlement) les bourses de valeurs au
Canada et à l’étranger qui sont visées par règlement pour l’application de diverses dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu (la loi). Par exemple, les actions inscrites à la cote d’une
bourse de valeurs visée par règlement constituent des placements
admissibles de régimes enregistrés d’épargne-retraite, de fonds
enregistrés de revenu de retraite et de régimes de participation
différée aux bénéfices. En outre, ces actions sont des titres admissibles pour l’application des règles sur les mécanismes de prêt de
valeurs mobilières. De ce fait, elles sont exclues des exigences de
retenue prévues à l’article 116 de la loi et ne sont pas considérées,
en règle générale, comme des « biens canadiens imposables ».
La modification apportée à l’article 3201 du règlement consiste
à ajouter la bourse de Luxembourg et les marchés principal et
parallèle de la bourse de Varsovie à la liste des bourses de valeurs
———
———
a
a
b
1
S.C. 2000, c. 12, s. 142 (Sch. 2, par. 1(z.34))
R.S., c. 1 (5th Supp.)
C.R.C., c. 945
110
b
1
L.C. 2000, ch. 12, art. 142, ann. 2, al. 1z.34)
L.R., ch. 1 (5e suppl.)
C.R.C., ch. 945
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SOR/DORS/2005-15
additions to section 3201 follow upon a news release issued on
June 23, 2003, and, as announced, these amendments apply on
and after June 24, 2003.
à l’étranger. Ces ajouts font suite au communiqué du 23 juin
2003. Comme il a été annoncé, ces modifications s’appliquent à
compter du 24 juin 2003.
Alternatives
Solutions envisagées
No alternative exists within the existing legislative framework.
Le cadre législatif en vigueur ne prévoit aucune autre solution.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
No significant revenue impact is anticipated from these
changes.
Les modifications ne devraient avoir aucune incidence sur les
recettes de l’État.
Consultation
Consultations
The Department received separate requests from taxpayer advisors to prescribe the Luxembourg Stock Exchange and the
Warsaw Stock Exchange. The decision to prescribe only the main
and parallel markets of the Warsaw Stock Exchange was reached
after consultations with advisors who had requested that the exchange be prescribed. These amendments were announced in
Finance news release 2003-032, dated June 23, 2003, and prepublished in the Canada Gazette, Part I, on September 25, 2004.
The Department received no comments.
Le ministère a reçu deux demandes indépendantes d’ajouter les
bourses de Luxembourg et de Varsovie à la liste des bourses de
valeurs figurant à l’article 3201 du règlement. La décision
d’ajouter seulement les marchés principal et parallèle de la bourse
de Varsovie à cette liste a été prise après consultation des conseillers qui avaient demandé la modification. Ces modifications ont
été annoncées le 23 juin 2003 dans le communiqué 2003-032 du
ministère des Finances et ont fait l’objet d’une publication au
préalable dans la Gazette du Canada Partie I le 25 septembre 2004. Le ministère des Finances n’a pas reçu de commentaires.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Act provides the necessary compliance and enforcement
mechanisms for these Regulations.
Contact
Ryan Hall
Tax Policy Branch
Department of Finance
140 O’Connor Street
17th Floor, East Tower
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: (613) 996-5155
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Les modalités nécessaires sont prévues par la Loi.
Personne-ressource
Ryan Hall
Direction de la politique de l’impôt
Ministère des Finances
140, rue O’Connor
17e étage, tour est
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : (613) 996-5155
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
111
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-1
Registration
SI/2005-1 January 26, 2005
Enregistrement
TR/2005-1 Le 26 janvier 2005
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
Proclamation Requesting that the People of
Canada Set Aside Saturday, January 8, 2005 as a
Day of Mourning
Proclamation demandant au peuple canadien de
faire du samedi 8 janvier 2005 un jour de deuil
ADRIENNE CLARKSON
[L.S.]
ADRIENNE CLARKSON
[L.S.]
Canada
ELIZABETH THE SECOND, by the Grace of God of the United
Kingdom, Canada and Her other Realms and Territories
QUEEN, Head of the Commonwealth, Defender of the Faith.
To all to whom these Presents shall come or whom the same may
in any way concern,
Greeting:
JOHN H. SIMS
Deputy Attorney General
Canada
ELIZABETH DEUX, par la Grâce de Dieu, REINE du RoyaumeUni, du Canada et de ses autres royaumes et territoires, Chef du
Commonwealth, Défenseur de la Foi.
À tous ceux à qui les présentes parviennent ou qu’icelles peuvent
de quelque manière concerner,
Salut :
Sous-procureur général
JOHN H. SIMS
A Proclamation
Proclamation
Whereas Our Privy Council for Canada has advised that a proclamation do issue requesting that the people of Canada set aside
Saturday, January 8, 2005, as the day on which they mourn the
losses resulting from the earthquakes and tsunamis that took place
in South and South-East Asia on December 26, 2004 and on
which they demonstrate their friendship and solidarity with the
people of the affected countries;
Now know you that We, by and with the advice of Our Privy
Council for Canada, do by this Our proclamation request that the
people of Canada set aside Saturday, January 8, 2005, as the day
on which they mourn the losses resulting from the earthquakes
and tsunamis that took place in South and South-East Asia on
December 26, 2004 and on which they demonstrate their friendship and solidarity with the people of the affected countries.
Of all which Our loving subjects and all others whom these
presents may concern are hereby required to take notice and to
govern themselves accordingly.
In testimony whereof, We have caused this Our proclamation to
be published and the Great Seal of Canada to be hereunto
affixed. WITNESS: Our Right Trusty and Well-beloved
Adrienne Clarkson, Chancellor and Principal Companion of
Our Order of Canada, Chancellor and Commander of Our
Order of Military Merit, Chancellor and Commander of Our
Order of Merit of the Police Forces, Governor General and
Commander-in-Chief of Canada.
At Our Government House, in Our City of Ottawa, this seventh
day of January in the year of Our Lord two thousand and five and
in the fifty-third year of Our Reign.
By Command,
SUZANNE HURTUBISE
Deputy Registrar General of Canada
Attendu que Notre Conseil privé pour le Canada a ordonné que
soit prise une proclamation demandant au peuple canadien de
faire du samedi 8 janvier 2005 un jour de deuil à la mémoire des
victimes des tremblements de terre et tsunamis qui ont frappé
l’Asie du Sud et du Sud-Est le 26 décembre 2004 et de manifester, lors de ce jour de deuil, son amitié et sa solidarité envers les
peuples des pays touchés,
Sachez que, sur et avec l’avis de Notre Conseil privé pour
le Canada, Nous, par Notre présente proclamation, demandons au
peuple canadien de faire du samedi 8 janvier 2005 un jour de
deuil à la mémoire des victimes des tremblements de terre et
tsunamis qui ont frappé l’Asie du Sud et du Sud-Est le 26 décembre 2004 et de manifester, lors de ce jour de deuil, son amitié et sa
solidarité envers les peuples des pays touchés.
De ce qui précède, Nos féaux sujets et tous ceux que les présentes peuvent concerner sont par les présentes requis de prendre
connaissance et d’agir en conséquence.
En foi de quoi, Nous avons fait publier Notre présente proclamation et y avons fait apposer le grand sceau du Canada.
TÉMOIN : Notre très fidèle et bien-aimée Adrienne Clarkson,
Chancelière et Compagnon principal de Notre Ordre du
Canada, Chancelière et Commandeur de Notre Ordre du Mérite
militaire, Chancelière et Commandeur de Notre Ordre du mérite des corps policiers, Gouverneure générale et Commandante
en chef du Canada.
À Notre Hôtel du Gouvernement, en Notre ville d’Ottawa, ce
septième jour de janvier de l’an de grâce deux mille cinq,
cinquante-troisième de Notre règne.
Par ordre,
Sous-registraire général du Canada
SUZANNE HURTUBISE
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
112
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-01-26
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-2
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SI/2005-2 January 26, 2005
Enregistrement
TR/2005-2 Le 26 janvier 2005
SPECIES AT RISK ACT
LOI SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL
Order Giving Notice of Decisions not to add
Certain Species to the List of Endangered Species
Décret donnant avis des décisions de ne pas
inscrire certaines espèces sur la Liste d’espèces en
péril
P.C. 2005-5
C.P. 2005-5
January 12, 2005
Le 12 janvier 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of the Environment, pursuant to
subsections 27(1.1) and (1.2) of the Species at Risk Acta (the Act),
hereby
(a) decides not to add the Cultus population (Oncorhynchus
nerka) and Sakinaw population (Oncorhynchus nerka) of
Pacific sockeye salmon, as well as the polar bear (Ursus maritimus), the Northwestern population of the grizzly bear (Ursus
arctos) and the Western population of the wolverine (Gulo
gulo) to the List of Wildlife Species at Risk (the List) set out in
Schedule 1 to the Act;
(b) refers the assessment for speckled dace (Rhinichthys osculus) back to the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada (COSEWIC) for further information and consideration;
(c) approves that the Minister of the Environment include the
statement attached as Annex 1 to the Order in the public registry (the public registry) established under section 120 of the
Act setting out the reasons for not adding the Cultus population
(Oncorhynchus nerka) and the Sakinaw population (Oncorhynchus nerka) of Pacific sockeye salmon to the List;
(d) approves that the Minister of the Environment include the
statement attached as Annex 2 to the Order in the public registry setting out the reasons for not adding the polar bear (Ursus
maritimus), the Northwestern population of the grizzly bear
(Ursus arctos) and the Western population of the wolverine
(Gulo gulo) to the List; and
(e) approves that the Minister of the Environment include the
statement attached as Annex 3 to the Order in the public registry setting out the reasons for referring the assessment for
speckled dace (Rhinichthys osculus) back to COSEWIC for
further information and consideration.
Sur recommandation du ministre de l’Environnement et en vertu des paragraphes 27(1.1) et (1.2) de la Loi sur les espèces en
périla (la « Loi »), Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil :
a) décide de ne pas inscrire la population Cultus (Oncorhynchus nerka) et la population Sakinaw (Oncorhynchus nerka) du
saumon sockeye (saumon rouge) du Pacifique, l’ours blanc
(Ursus maritimus), la population du Nord-Ouest de l’ours grizzli (Ursus arctos) ni la population de l’Ouest du carcajou (Gulo
gulo) sur la Liste des espèces en péril figurant à l’annexe 1 de
la Loi (la « liste »);
b) renvoie l’évaluation du naseux moucheté (Rhinichthys osculus) au Comité sur la situation des espèces en péril au Canada
(COSEPAC) pour renseignements supplémentaires et pour réexamen;
c) agrée que le ministre de l’Environnement mette dans le registre public établi en vertu de l’article 120 de la Loi (le « registre ») la déclaration qui figure à l’annexe 1 et qui énonce les
motifs de la décision de ne pas inscrire sur la liste la population
Cultus (Oncorhynchus nerka) et la population Sakinaw (Oncorhynchus nerka) du saumon sockeye (saumon rouge) du
Pacifique;
d) agrée que le ministre de l’Environnement mette dans le registre la déclaration qui figure à l’annexe 2 et qui énonce les
motifs de la décision de ne pas inscrire sur la liste l’ours blanc
(Ursus maritimus), la population du Nord-Ouest de l’ours grizzli (Ursus arctos) ni la population de l’Ouest du carcajou (Gulo
gulo);
e) agrée que le ministre de l’Environnement mette dans le registre la déclaration qui figure à l’annexe 3 et qui énonce les
motifs du renvoi de l’évaluation du naseux moucheté (Rhinichthys osculus) au COSEPAC pour renseignements supplémentaires et pour réexamen.
———
———
a
a
S.C. 2002, c. 29
L.C. 2002, ch. 29
113
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-2
ANNEX 1
ANNEXE 1
STATEMENT SETTING OUT THE REASONS FOR NOT
ADDING THE CULTUS POPULATION (ONCORHYNCHUS
NERKA) AND THE SAKINAW POPULATION
(ONCORHYNCHUS NERKA) OF PACIFIC SOCKEYE
SALMON TO THE LIST
DÉCLARATION ÉNONÇANT LES MOTIFS DE LA
DÉCISION DE NE PAS INSCRIRE SUR LA LISTE LA
POPULATION CULTUS (ONCORHYNCHUS NERKA) ET LA
POPULATION SAKINAW (ONCORHYNCHUS NERKA) DU
SAUMON SOCKEYE (SAUMON ROUGE) DU PACIFIQUE
Although the COSEWIC assessments for the Cultus and Sakinaw populations make it clear that those populations are at very
low levels and are at risk of biological extinction, adding them to
the List as “endangered” would lead to severe consequences for
the south coast British Columbia (BC) sockeye salmon fishing
sector and for the coastal communities, including first nations,
who depend on salmon fishing. It would trigger automatic prohibitions on killing, harming, harassing, capturing or taking those
species, unless permits authorizing a person to engage in those
activities could be issued by the Minister of Fisheries and Oceans
under the Act or the activities affecting the two populations are
permitted by a recovery strategy, an action plan or a management
plan and are also authorized under an Act of Parliament.
Bien que les évaluations du COSEPAC pour ces deux populations établissent clairement que leur nombre est très bas et
qu’elles sont menacées d’extinction biologique, leur inscription
sur la liste comme espèces en voie de disparition entraînerait de
graves conséquences pour le secteur de la pêche du saumon sockeye (saumon rouge) de la côte sud de la Colombie-Britannique
et pour les collectivités côtières, y compris les premières nations
qui vivent de la pêche du saumon. Cela enclencherait l’interdiction générale de les tuer, de leur nuire, de les harceler, de les capturer ou de les prendre, sauf si le ministre des Pêches et des
Océans, en vertu de la Loi, délivrait des permis autorisant ces
activités ou si un programme de rétablissement, un plan d’action
ou un plan de gestion permettait l’exercice des activités touchant
ces deux populations et que celles-ci étaient également autorisées
par une loi fédérale.
Une analyse financière, étayée par des consultations avec des
organisations autochtones et divers intervenants, a été effectuée
d’après une étude sur les répercussions d’une inscription durant
l’actuel cycle de quatre ans (de 2004 à 2007) du saumon sockeye
(saumon rouge) du fleuve Fraser de la Colombie-Britannique. Ses
auteurs concluent que si le déclin des populations se maintient, la
valeur brute du secteur de la pêche du saumon sockeye (saumon rouge) de la côte sud de la province diminuera d’environ 125 millions de dollars durant l’actuel cycle de quatre ans en
raison de restrictions strictes imposées à la pêche en vue de ramener la mortalité des populations Cultus et Sakinaw à un niveau qui
rendrait possible leur survie ou leur rétablissement, mesures
qu’entraîne une inscription au titre de la Loi. Ces pertes s’ajouteraient à la diminution d’environ 75 millions de dollars de la valeur brute du secteur de la pêche subie en raison des mesures actuellement mises en œuvre par le ministère des Pêches et des
Océans en vue de protéger ces populations. Le secteur de la pêche
comprend les industries commerciale et récréative ainsi que la
pêche des premières nations à des fins alimentaires, sociales et
cérémonielles. S’en ressentiraient également les collectivités côtières qui dépendent de la pêche du saumon sockeye (saumon
rouge) du fleuve Fraser. Environ le quart des pêcheurs commerciaux sont des peuples autochtones.
Une telle inscription serait si lourde de conséquences que, vu
les restrictions nécessaires pour protéger ces populations, il n’y
aurait probablement pas de pêche commerciale en mer du saumon
sockeye (saumon rouge) du fleuve Fraser pendant trois des quatre
années du cycle actuel. Pour chacune de ces quatre années, les
besoins des premières nations liés à la pêche en eaux maritimes à
des fins alimentaires, sociales et cérémonielles ne seraient probablement pas comblés. À mi-cycle, la situation serait la même
pour les premières nations du fleuve Fraser en aval de la rivière
Vedder. Les entreprises de transformation qui dépendent largement du saumon sockeye (saumon rouge) seraient également touchées. Ces incidences sur la pêche du saumon de la côte sud et sur
les collectivités côtières s’étendraient de façon durable aux futurs
cycles de quatre ans du saumon sockeye (saumon rouge) du
fleuve Fraser.
A financial analysis, informed through consultations with aboriginal organizations and various stakeholders, based on projections of the impact of listing, over the current four-year
cycle (2004-2007), of BC Fraser River sockeye salmon was completed. The analysis shows that if those populations continue to
decline, the gross value of the south coast BC sockeye fishing
sector would be reduced by approximately $125 million over the
current four-year cycle, as a result of the severe fishery restrictions required to reduce mortality on the Cultus and Sakinaw
populations to a level that would give some probability of their
survival or recovery, consistent with a listing under the Act. That
reduction would be over and above the approximately $75 million
reduction in gross value to the fishing sector that will be experienced as a result of current measures implemented by the Department of Fisheries and Oceans to protect those sockeye salmon
populations. The fishing sector includes the commercial and recreational industry as well as first nation’s food, social and ceremonial fishing. Moreover, there would be consequent impacts on
coastal communities who are dependent on the Fraser River
sockeye salmon fishery. Approximately 25% of commercial fishers are aboriginal people.
The consequences from listing could be so severe that, considering the restrictions necessary to protect those populations, there
would likely be no marine commercial fishery on Fraser River
sockeye salmon in three of those four years. In all four years, the
food, social and ceremonial fishing requirements of many first
nations who harvest in marine waters would likely not be
achieved. After two years in the four-year cycle, the food, social
and ceremonial fishing requirements of first nations in the Fraser
River area below the Vedder River would likely not be met. Processors heavily dependant on sockeye salmon would also be
negatively impacted. Those impacts on the south coast BC sockeye salmon fishery and the coastal communities would extend
with lasting effects to future four-year cycles of Fraser River
sockeye salmon.
114
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-2
ANNEX 2
ANNEXE 2
STATEMENT SETTING OUT THE REASONS FOR NOT
ADDING THE POLAR BEAR (URSUS MARITIMUS), THE
NORTHWESTERN POPULATION OF THE GRIZZLY BEAR
(URSUS ARCTOS) AND THE WESTERN POPULATION OF
THE WOLVERINE (GULO GULO) TO THE LIST
DÉCLARATION ÉNONÇANT LES MOTIFS DE LA
DÉCISION DE NE PAS INSCRIRE SUR LA LISTE L’OURS
BLANC (URSUS MARITIMUS), LA POPULATION DU NORDOUEST DE L’OURS GRIZZLI (URSUS ARCTOS) NI LA
POPULATION DE L’OUEST DU CARCAJOU (GULO GULO)
With regard to the assessment process, the Nunavut Wildlife
Management Board (NWMB) feels that the status reports on
which COSEWIC based their assessments of the species for special concern were based on criteria and processes in place before
the Act came into force and that those reports do not satisfy the
new requirements to incorporate the best available community
knowledge and aboriginal traditional knowledge. The NWMB
also stated that consultations have not been sufficient. Those species are not being added to the List at this time in order to consult
further with the NWMB so as to determine how its concerns can
be addressed. The Minister may reconsider the matter after those
consultations have been completed.
En ce qui concerne le processus d’évaluation, le Conseil de
gestion des ressources fauniques du Nunavut (CGRFN) est d’avis
que les rapports de situation desquels le COSEPAC a tiré son
évaluation de ces espèces en vue de les inscrire comme espèces
préoccupantes étaient fondés sur des critères et des processus qui
existaient avant l’entrée en vigueur de la Loi et qui ne respectent
pas les nouvelles exigences visant l’intégration des meilleures
connaissances des collectivités et des meilleures connaissances
traditionnelles autochtones qui soient accessibles. Le conseil a
également déclaré que les consultations n’ont pas été assez détaillés. On ne procède pas pour le moment à l’inscription de ces espèces sur la liste afin de tenir des consultations plus poussées
avec le CGRFN sur la façon d’aborder ses préoccupations. Le
ministre peut réexaminer le dossier au terme de ces consultations.
ANNEX 3
ANNEXE 3
STATEMENT SETTING OUT THE REASONS FOR
REFERRING THE ASSESSMENT FOR SPECKLED DACE
(RHINICHTHYS OSCULUS) BACK TO COSEWIC FOR
FURTHER INFORMATION AND CONSIDERATION
DÉCLARATION ÉNONÇANT LES MOTIFS DU RENVOI DE
L’ÉVALUATION DU NASEUX MOUCHETÉ (RHINICHTHYS
OSCULUS) AU COSEPAC POUR RENSEIGNEMENTS
SUPPLÉMENTAIRES ET POUR RÉEXAMEN
The COSEWIC assessment of “endangered” may well be consistent with the fact that the speckled dace is a rare species with a
very restricted distribution in Canada. However, there are several
points in the COSEWIC status report that require better documentation, and the impact of a key threat mentioned in the COSEWIC
status report has been reduced subsequent to the COSEWIC assessment. Accordingly, further information and consideration on
the following points are required to clarify the biological basis for
the assessment:
The COSEWIC’s status report published on the public registry
established under the Act indicates that a proposed dam project
would “result in the loss of as much as 22% of the existing Canadian habitat” (page 28). However, the status report elsewhere
indicates that the dam would flood either 2.5 km or 2.7 km of
speckled dace habitat and that speckled dace are found at sites
along 112 km of watersheds in southern British Columbia, which
would indicate that the dam would impact around 2% of existing
habitat rather than 22%. Clarification of the potential impact of
the dam is required since the COSEWIC assessment summary
published on the public registry refers to the “construction of a
proposed dam” as a key factor in the assessment.
La classification, par le COSEPAC, de l’espèce comme étant
« en voie de disparition » découle peut-être du fait que ce poisson
est rare et est clairsemé au Canada. Par contre, plusieurs éléments
du rapport de situation du COSEPAC exigent une meilleure documentation, et l’importance d’une menace clé mentionnée dans
ce rapport a été réduite à la suite de l’évaluation du COSEPAC.
Par conséquent, des renseignements supplémentaires et un réexamen des éléments ci-après sont nécessaires pour clarifier le
fondement biologique de l’évaluation.
Le rapport de situation du COSEPAC publié dans le registre précise que le barrage proposé entraînerait « la perte
de 22 pour 100 de l’habitat existant au Canada » (page 31). Toutefois, il indique par ailleurs que le barrage inonderait de 2,5 km
à 2,7 km de l’habitat du naseux moucheté et que celui-ci se trouve
en des endroits situés le long de 112 km de bassins hydrographiques dans le sud de la Colombie-Britannique; le barrage aurait
donc une incidence sur environ 2 pour 100 de l’habitat existant
plutôt que sur 22 pour 100. La clarification de l’incidence éventuelle du barrage est nécessaire, car le sommaire de l’évaluation
du COSEPAC publié dans le registre mentionne que la « construction proposée d’un barrage » est l’un des facteurs clés de
l’évaluation.
Le rapport de situation du COSEPAC a été terminé en 2002.
Depuis l’achèvement de ce rapport et de l’évaluation, des modifications de conception ont été apportées au projet de barrage, lesquelles pourraient réduire considérablement l’incidence du barrage sur l’habitat du naseux moucheté en amont. En fait, la zone
inondée sera réduite de 2,5 km à 350 m. Comme le projet de barrage est un facteur clé de l’évaluation, un réexamen est nécessaire
pour voir si ce changement d’incidence influencera sur l’évaluation.
The COSEWIC’s status report was completed in 2002. Since
the status report and the assessment were completed, design
changes have been made to the dam project, which would considerably reduce its impact on the upstream habitat of speckled
dace. Specifically, the area flooded will be reduced from 2.5 km
to 350 m. Since the dam project is identified as a key factor in the
assessment, further consideration of whether this change in impact would affect the assessment is required.
115
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Further consideration of whether the status report should be revised to better support the technical summary and the assessment
summary is required. Specifically, the technical summary of the
status report refers to an estimated decline of at least 10% per year
for this species. Further information on the basis for this estimate
would be essential to clearly document the conclusion and to ensure that the status report’s information supports a decision on
whether to list and to take subsequent recovery actions.
“Urban and industrial development” are referred to in the assessment summary as threats to the species but are not documented in the status report. Further information on this would
help to clarify the basis for the assessment and to support any
listing discussions.
In light of the above, further consideration should be given to
whether the overall assessment of “endangered” is justified.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-2
Un réexamen s’impose pour établir si le rapport de situation
devrait être révisé afin de mieux étayer le résumé technique et
le sommaire de l’évaluation. Dans le résumé technique du rapport de situation, il est fait mention d’un déclin estimatif d’au
moins 10 pour 100 par année pour cette espèce. Des renseignements supplémentaires sur le fondement de cette estimation seraient essentiels pour documenter clairement la conclusion et
veiller à ce que l’information du rapport de situation soutienne la
décision quant à l’inscription et aux mesures de rétablissement
ultérieures.
« L’expansion urbaine et industrielle » est qualifiée de menace
pesant sur l’espèce dans le sommaire de l’évaluation, mais n’est
pas documentée dans le rapport de situation. Plus de renseignements à ce sujet aideraient à clarifier le fondement de l’évaluation
et à appuyer les discussions liées à l’inscription.
À la lumière de ce qui précède, un réexamen devrait être effectué en vue d’établir si la classification de l’espèce comme étant
« en voie de disparition » est justifiée.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
On January 15, 2004, the Minister of the Environment received
the assessments of the status of 91 species from the Committee on
the Status of Endangered Wildlife in Canada (COSEWIC). On
April 21, 2004, the Governor in Council (GIC) acknowledged
receipt of the assessments of 79 of those 91 species. Those assessments initiated a nine-month period for consultations regarding the listing of those species and the GIC decision on whether
or not to add those species to the List of Wildlife Species at Risk
(the List) set out in Schedule 1 to the Species at Risk Act (the Act)
or to refer the matter back to COSEWIC for further information or consideration. That nine-month period ends on January 21, 2005.
A proposed Order was published in the Canada Gazette, Part I,
on October 23, 2004, recommending the listing of 76 of
the 79 species assessed by COSEWIC.
The Order confirms the Governor in Council’s decision not to
add, under subsection 27(1.1) of the Act, to the List the Sakinaw
and Cultus populations of Pacific sockeye salmon, the polar bear,
the Northwestern population of the grizzly bear and the Western
population of the wolverine and to refer the assessment for speckled dace back to COSEWIC for further information and consideration.
Le 15 janvier 2004, le ministre de l’Environnement a reçu
du Comité sur la situation des espèces en péril au
Canada (COSEPAC) les évaluations de la situation de quatrevingt-onze espèces. Le 21 avril 2004, la gouverneure en conseil a
accusé réception de soixante-dix-neuf de ces évaluations. Cette
réception a déclenché le délai de neuf mois relatif aux consultations concernant l’inscription de ces espèces et à la décision de la
gouverneure en conseil d’inscrire ou non ces espèces sur la Liste
des espèces en péril (la « liste ») figurant à l’annexe 1 de la Loi
sur les espèces en péril (la « Loi ») ou de renvoyer le dossier
au COSEPAC pour renseignements supplémentaires et pour réexamen. Ce délai expire le 21 janvier 2005.
Le 23 octobre 2004, un décret provisoire a été publié dans la
Gazette du Canada Partie I, proposant d’inscrire soixante-seize
des soixante-dix-neuf espèces évaluées par le COSEPAC.
Le présent décret confirme la décision de la gouverneure en
conseil, en vertu du paragraphe 27(1.1) de la Loi, de ne pas inscrire sur la liste les populations Sakinaw et Cultus du saumon
sockeye (saumon rouge) du Pacifique, l’ours blanc, la population
du Nord-Ouest de l’ours grizzli ni la population de l’Ouest
du carcajou et de renvoyer l’évaluation du naseux moucheté
au COSEPAC pour renseignements supplémentaires et pour réexamen.
La décision de ne pas inscrire les populations Sakinaw et
Cultus du saumon sockeye (saumon rouge) du Pacifique sur
la liste et de renvoyer l’évaluation du naseux moucheté
au COSEPAC pour renseignements supplémentaires et pour réexamen a été prise à la suite de la recommandation du ministre de
l’Environnement, en consultation avec le ministre des Pêches
et des Océans, et compte tenu des évaluations fournies par
le COSEPAC. Cette décision était étayée par le résultat des
consultations tenues avec la province de la ColombieBritannique, les groupes d’intervenants et les peuples autochtones
et des observations reçues au cours de la période de consultation
publique de trente jours faisant suite à la publication préalable du
décret.
The decision not to add the Sakinaw and Cultus populations of
Pacific sockeye salmon to the List and to refer the speckled dace
back to COSEWIC for further information and consideration was
made on the recommendation of the Minister of the Environment,
in consultation with the Minister of Fisheries and Oceans, taking
into account the assessments provided by COSEWIC. The decision was informed by responses received during consultations
with the Province of British Columbia, stakeholder groups and
aboriginal peoples, and by comments received during the 30-day
public consultation period following the pre-publication of the
proposed Order.
116
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
The decision not to add the polar bear, the Northwestern population of the grizzly bear and the Western population of the wolverine at this time was made on the recommendation of the
Minister of the Environment in order to further consult with the
Nunavut Wildlife Management Board.
The GIC also approves that the Minister of the Environment
include statements in the public registry setting out the reasons,
under subsection 27(1.2) of the Act, for the decision not to add
those five species to the List and to refer the assessment of
one species back to COSEWIC. Those reasons are set out in Annexes 1 to 3 to the Order and will be posted on the website of the
public registry established under the Species at Risk Act
(www.sararegistry.ca).
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-2
Il a été décidé, sur recommandation du ministre de l’Environnement, de ne pas inscrire à ce moment-ci l’ours blanc, la population du Nord-Ouest de l’ours grizzli ni la population de
l’Ouest du carcajou sur la liste pour tenir des consultations supplémentaires avec le Conseil de gestion des ressources fauniques
du Nunavut (CGRFN).
La gouverneure en conseil agrée aussi, en vertu du paragraphe 27(1.2) de la Loi, que le ministre de l’Environnement mette
dans le registre une déclaration qui énonce les motifs de la décision de ne pas inscrire ces cinq espèces sur la liste et du renvoi de
l’évaluation d’une espèce au COSEPAC. Ces motifs sont présentés dans les annexes du décret et ils seront affichés sur le site Web
du registre (www.registrelep.gc.ca).
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
117
2005-01-26
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2 SI/TR/2005-3
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
Registration
SI/2005-3 January 26, 2005
Enregistrement
TR/2005-3 Le 26 janvier 2005
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Terminating the Assignment of the
Honourable Joe Volpe and Assigning the
Honourable Lucienne Robillard to Assist the
Minister of Social Development
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable
Joe Volpe et déléguant l’honorable Lucienne
Robillard auprès du ministre du Développement
social
P.C. 2005-28
C.P. 2005-28
January 14, 2005
Le 14 janvier 2005
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby
(a) terminates the assignment of the Honourable Joe Volpe,
made by Order in Council P.C. 2003-2031 of December 12, 2003a; and
(b) assigns the Honourable Lucienne Robillard, Minister of
State to be styled Minister of Human Resources and Skills
Development to assist the Minister of Human Resources
Development to be styled Minister of Social Development in
the carrying out of that Minister’s responsibilities.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil :
a) met fin à la délégation de l’honorable Joe Volpe, faite par le
décret C.P. 2003-2031 du 12 décembre 2003a;
b) délègue l’honorable Lucienne Robillard, ministre d’État portant le titre de ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, auprès du ministre du Développement des ressources humaines portant le titre de ministre du
Développement social afin qu’elle lui prête son concours dans
l’exercice de ses responsabilités.
———
———
a
a
SI/2003-201
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2005
118
TR/2003-201
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2005
2005-01-26
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
P.C.
2005
SOR:
SI:
SOR/2005-10—15
SI/2005-13
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
SOR/2005-10
Justice
Nova Scotia Rules of Practice Respecting Applications and Hearings
Concerning a Reduction in the Number of years of Imprisonment without
Eligibility for Parole......................................................................................
56
SOR/2005-11
International Trade
Order Amending the Allocation Method Order (Beef and Veal)...................
65
SOR/2005-12
International Trade
Order Amending the Allocation Methods Order  Hatching Eggs, Live
Broilers, Eggs and Egg Products ...................................................................
68
SOR/2005-13
Agriculture and Agri-Food
Order Amending the Ontario Hog Charges (Interprovincial and Export)
Order .............................................................................................................
72
SOR/2005-14
Environment
Order Amending Schedules 1 to 3 to the Species at Risk Act .......................
73
SOR/2005-15
Finance
Regulations Amending the Income Tax Regulations (Luxembourg and
Warsaw Stock Exchanges) ............................................................................
111
SI/2005-1
Prime Minister
Proclamation Requesting that the People of Canada Set Aside Saturday,
January 8, 2005 as a Day of Mourning..........................................................
112
SI/2005-2
Environment
Order Giving Notice of Decisions not to add Certain Species to the List of
Endangered Species.......................................................................................
113
SI/2005-3
Prime Minister
Order Terminating the Assignment of the Honourable Joe Volpe and
Assigning the Honourable Lucienne Robillard to Assist the minister of
Social Development ......................................................................................
118
i
2005-01-26
INDEX
Canada Gazette Part II, Vol. 139, No. 2
SOR:
SI:
SOR/2005-1015
SI/2005-1—3
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Allocation Method Order (Beef and Veal)Order Amending ..................................
Export and Import Permits Act
SOR/2005-11
04/01/05
65
Allocation Methods Order  Hatching Eggs, Live Broilers, Eggs and Egg
ProductsOrder Amending.................................................................................
Export and Import Permits Act
SOR/2005-12
04/01/05
68
Income Tax Regulations (Luxembourg and Warsaw Stock
Exchanges)Regulations Amending...................................................................
Income Tax Act
SOR/2005-15
12/01/05
111
SOR/2005-10
04/01/05
56
SOR/2005-13
10/01/05
72
Order Giving Notice of Decisions not to add Certain Species to the List of
Endangered Species..............................................................................................
Species at Risk Act
SI/2005-2
26/01/05
113
n
Order Terminating the Assignment of the Honourable Joe Volpe and Assigning the
Honourable Lucienne Robillard to Assist the Minister of Social Development ...
Ministries and Ministers of State Act
SI/2005-3
26/01/05
118
n
Proclamation Requesting that the People of Canada Set Aside Saturday, January 8,
2005 as a Day of Mourning ..................................................................................
Other Than Statutory Authority
SI/2005-1
26/01/05
112
n
SOR/2005-14
12/01/05
73
Nova Scotia Rules of Practice Respecting Applications and Hearings Concerning a
Reduction in the Number of Years of Imprisonment without Eligibility for
Parole ..................................................................................................................
Criminal Code
Ontario Hog Charges (Interprovincial and Export) OrderOrder Amending ...........
Agricultural Products Marketing Act
Schedules 1 to 3 to the ActOrder Amending..........................................................
Species at Risk Act
ii
Date
Page
Comments
n
2005-01-26
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, no 2
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement
C.P.
2005
DORS/2005-1015
TR/2005-1—3
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
DORS/2005-10
Justice
Règles de procédure de la Nouvelle-Écosse sur la réduction du délai
préalable à l’admissibilité à la libération conditionnelle................................
56
DORS/2005-11
Commerce international
Arrêté modifiant l’Arrêté sur la méthode d’allocation de quotas (boeuf et
veau)..............................................................................................................
65
DORS/2005-12
Commerce international
Arrêté modifiant l’Arrêté sur les méthodes d’allocation de quotas 
Oeufs d’incubation et poulets de chair et oeufs et sous-produits des oeufs ...
68
DORS/2005-13
Agriculture et agroaliments
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les droits de commercialisation
des porcs de l’Ontario sur les marchés interprovincial et international .........
72
DORS/2005-14
Environnement
Décret modifiant les annexes 1 à 3 de la Loi sur les espèces en péril ............
73
DORS/2005-15
Finance
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le revenu (bourses de
Luxembourg et de Varsovie) .........................................................................
111
TR/2005-1
Premier ministre
Proclamation demandant au peuple canadien de faire du samedi 8 janvier
2005 un jour de deuil.....................................................................................
112
TR/2005-2
Environnement
Décret donnant avis des décisions de ne pas inscrire certaines espèces sur
la Liste d’espèces en péril..............................................................................
113
TR/2005-3
Prime minister
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable Joe Volpe et déléguant
l’honorable Lucienne Robillard auprès du ministre du Développement
social ............................................................................................................
118
iii
2005-01-26
INDEX
Gazette du Canada Partie II, Vol. 139, n o 2
DORS:
TR:
DORS/2005-10—15
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
TR/2005-13
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Date
Annexes 1 à 3 de la LoiDécret modifiant...............................................................
Espèces en péril (Loi)
DORS/2005-14
12/01/05
73
Avis des décisions de ne pas inscrire certaines espèces sur la Liste d’espèces en
périlDécret........................................................................................................
Espèces en péril (Loi)
TR/2005-2
26/01/05
113
n
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable Joe Volpe et déléguant
l’honorable Lucienne Robillard auprès du ministre du Développement social.....
Départements et ministres d’État (Loi)
TR/2005-3
26/01/05
118
n
Droits de commercialisation des porcs de l’Ontario sur les marchés interprovincial
et internationalOrdonnance modifiant l’Ordonnance........................................
Commercialisation des produits agricoles (Loi)
DORS/2005-13
10/01/05
72
Impôt sur le revenu (bourses de Luxembourg et de Varsovie)Règlement
modifiant le Règlement ........................................................................................
Impôt sur le revenu (Loi)
DORS/2005-15
12/01/05
111
DORS/2005-11
04/01/05
65
Méthodes d’allocation de quotas  Oeufs d’incubation et poulets de chair, et
oeufs et sous-produits des oeufsArrêté modifiant l’Arrêté ...............................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
DORS/2005-12
04/01/05
68
Nouvelle-Écosse  Règles de procédure sur la réduction du délai préalable à
l’admissibilité à la libération conditionnelle........................................................
Code criminel
DORS/2005-10
04/01/05
56
n
Proclamation demandant au peuple canadien de faire du samedi 8 janvier 2005 un
jour de deuil .........................................................................................................
Autorité autre que statutaire
TR/2005-1
26/01/05
112
n
Méthode d’allocation de quotas (boeuf et veau)Arrêté modifiant l’Arrêté.............
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
iv
Page
Commentaires
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising