du Part II Partie II

du Part II Partie II
Vol. 137, no 25
Vol. 137, No. 25
du
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, DECEMBER 3, 2003
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 3 DÉCEMBRE 2003
Statutory Instruments 2003
SOR/2003-363 to 384 and SI/2003-176 to 184
Textes réglementaires 2003
DORS/2003-363 à 384 et TR/2003-176 à 184
Pages 2830 to 2972
Pages 2830 à 2972
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 1, 2003, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 1 janvier 2003, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada. Rates will be quoted on request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Communication Canada. Le tarif sera indiqué sur
demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Canadian Government Publishing,
Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in PDF (Portable Document
Format) and in HTML (HyperText Mark-up Language) as the alternate
format.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en format PDF
(Portable Document Format) et en HTML (langage hypertexte) comme média
substitut.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2003
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-363
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
10 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-363
10 novembre 2003
ANTARCTIC ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI SUR LA PROTECTION DE LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT EN ANTARCTIQUE
Antarctic Environmental Protection Regulations
Règlement sur la protection de l’environnement en
Antarctique
P.C. 2003-1806
C.P. 2003-1806
10 November, 2003
10 novembre 2003
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of the Environment, pursuant to subsection 26(1) of the Antarctic Environmental Protection Acta, hereby makes the annexed Antarctic Environmental
Protection Regulations.
Attendu que la gouverneure en conseil juge que les mesures
prévues par le projet de règlement intitulé Règlement sur la protection de l’environnement en Antarctique sont nécessaires à l’application de la Loi sur la protection de l’environnement en
Antarctiquea,
À ces causes, sur recommandation du ministre de l’Environnement et en vertu du paragraphe 26(1) de la Loi sur la protection
de l’environnement en Antarctiquea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement sur la protection de
l’environnement en Antarctique, ci-après.
ANTARCTIC ENVIRONMENTAL
PROTECTION REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT EN ANTARCTIQUE
Whereas the annexed proposed Regulations entitled Antarctic
Environmental Protection Regulations are respecting matters that
the Governor in Council considers necessary for carrying out the
purposes of the Antarctic Environmental Protection Acta;
INTERPRETATION
DÉFINITION
Definition
1. In these Regulations, “Act” means the Antarctic Environmental Protection Act.
1. Dans le présent règlement, « Loi » s’entend de
la Loi sur la protection de l’environnement en Antarctique.
APPLICATION FOR PERMITS
DEMANDE DE PERMIS
Who may apply
2. Any person may apply for a permit.
3. An application for a permit must be in the
form set out in Schedule 1 and must contain the
information required by the form.
4. An application for a permit must be signed by
the applicant and must include, in addition to the
information required by the application form,
(a) a preliminary environmental evaluation that
meets the requirements of section 14;
(b) a description of the procedures to be put into
place by the applicant, including any monitoring,
to assess and verify the environmental impact of
the activities to which the permit is to relate;
(c) the Management Plan, if any, for any specially protected area to which the permit relates;
(d) a waste management plan that meets the requirements of sections 34 and 35;
(e) an emergency plan that meets the requirements of section 48; and
(f) a description of anything that the applicant intends to remove from the Antarctic.
5. Within 30 days after the Minister receives an
application for a permit, the Minister must send the
applicant an acknowledgment that the application
has been received.
2. Toute personne peut demander un permis.
3. La demande de permis respecte la forme et le
contenu du formulaire prévu à l’annexe 1.
Admissibilité
4. En outre, la demande de permis est signée par
le demandeur et comporte les éléments suivants :
a) une évaluation environnementale préliminaire
conforme à l’article 14;
b) la description des procédures que mettra en
place le demandeur, notamment pour évaluer et
confirmer les effets environnementaux des activités visées par le permis, y compris tout mécanisme de surveillance;
c) le plan de gestion de toute zone spécialement
protégée, s’il y a lieu, visée par le permis;
d) le plan de gestion des déchets établi conformément aux articles 34 et 35;
e) le plan d’urgence conforme à l’article 48;
f) la description de tout ce que le demandeur entend retirer de l’Antarctique.
Autres
éléments de la
demande
5. Le ministre accuse réception de la demande de
permis dans les trente jours suivant sa réception.
Accusé de
réception
Application
form
Content of
application
Acknowledgment of
application
———
———
a
a
S.C. 2003, c. 20
2830
L.C. 2003, ch. 20
Définition de
« Loi »
Formulaire de
demande
2003-12-03
Minister’s
decision
Further
evaluation
When security
to be provided
Amount of
security
Time security
to be
maintained
Content of
permit
Condition
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
6. The Minister must provide to the applicant a
written notice of the Minister’s decision concerning
the application within 90 days after the application
is received if
(a) the applicant has provided the Minister with
all of the information that is required by these
Regulations or requested by the Minister under
subsection 21(3) of the Act; and
(b) the Minister, after considering the preliminary environmental evaluation in relation to the
activities to which the permit is to relate, is of the
opinion that the activities will likely have less
than a minor or transitory impact on the environment.
7. If the Minister is of the opinion that the activities are likely to have at least a minor or transitory
impact on the environment, the Minister must
(a) within 90 days after receiving the application,
inform the applicant in writing that an initial environmental evaluation or a comprehensive environmental evaluation, as the case may be, must
be conducted by the applicant; and
(b) within 90 days after the completion of all the
environmental evaluations that are required under section 23 of the Act, provide to the applicant
a written notice of the Minister’s decision concerning the application.
6. Le ministre envoie au demandeur un avis écrit
de sa décision à l’égard de la demande de permis
dans les quatre-vingt-dix jours suivant la réception
de celle-ci si :
a) d’une part, le demandeur a communiqué les
renseignements exigés par le présent règlement
ou par le ministre aux termes du paragraphe 21(3) de la Loi;
b) d’autre part, il estime, à l’issue de l’évaluation
environnementale préliminaire, que les activités
visées par la demande auront des effets environnementaux moindres que mineurs ou transitoires.
Décision
ministérielle
7. Le ministre, s’il estime que les activités auront
vraisemblablement au moins des effets environnementaux mineurs ou transitoires :
a) dans les quatre-vingt-dix jours de la réception
de la demande, avise le demandeur par écrit qu’il
doit effectuer une évaluation initiale ou globale,
selon le cas;
b) dans les quatre-vingt-dix jours suivant la fin
de toutes les évaluations environnementales exigées aux termes de l’article 23 de la Loi, envoie
au demandeur un avis écrit de sa décision à
l’égard de la demande.
Évaluations
subséquentes
SECURITY
GARANTIES
8. (1) If the Minister requires security to be provided by an applicant for a permit, the security
must be provided to the Minister at the time the
permit is issued.
(2) The amount of security that may be required
is $2,000,000.
(3) The time during which the security must be
maintained may not be longer than two years after
the expiry date of the permit.
8. (1) Si le ministre exige une garantie du demandeur, celle-ci est fournie au moment de la délivrance du permis.
À la délivrance
du permis
(2) Le montant de la garantie qui peut être exigée
est de 2 000 000 $.
(3) La garantie est maintenue pendant au plus
deux ans après la date d’expiration du permis.
Montant de la
garantie
PERMITS
PERMIS
9. Each permit must set out
(a) the name of the permit holder;
(b) the name of the persons authorized to conduct
activities in the Antarctic;
(c) the names of the vessels authorized to conduct activities in the Antarctic;
(d) a description of the authorized activities, including where those activities are to be conducted;
(e) a description of anything that the permit
holder is allowed to remove from the Antarctic;
(f) the date of issuance of the permit;
(g) the date of expiry of the permit; and
(h) the conditions of the permit.
10. The Minister may include in a permit the
condition that the permit is not valid if the application for the permit contained any false or misleading information or failed to include any relevant
information that might reasonably have affected the
Minister’s decision to issue the permit.
9. Le permis comporte les renseignements suivants :
a) le nom du titulaire;
b) le nom des personnes autorisées à mener des
activités en Antarctique;
c) le nom des bâtiments autorisés à mener des activités en Antarctique;
d) la description des activités autorisées, y compris l’endroit où les activités seront menées;
e) la description de tout ce que le titulaire de
permis peut retirer de l’Antarctique;
f) la date de délivrance du permis;
g) la date d’expiration du permis;
h) les conditions du permis.
10. Le ministre peut assortir le permis d’une
condition qui prévoit que le permis n’est pas valide
si la demande de permis comporte des renseignements faux ou trompeurs ou omet de mentionner
des renseignements pertinents qui l’auraient influencé dans sa décision de délivrer le permis.
Durée de la
garantie
Contenu du
permis
Non-validité
2831
2003-12-03
Permit not
transferable
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
11. A permit is not transferable.
OBLIGATIONS
Obligations
Failure to
comply with
condition
Possession and
production of
permits
Permit on
vessel
Surrender of
permit
2832
12. (1) The permit holder must
(a) ensure that all persons to whom the permit
applies receive training designed to limit the impact of their activities on the Antarctic environment;
(b) inform all persons to whom the permit applies of the requirements of the permit and these
Regulations, including the requirements relating
to the waste management plan and the emergency plan;
(c) within the time required in the permit, provide the Minister with a written summary report
on the activities conducted within the Antarctic;
(d) unless subsection (2) applies, declare in the
written summary report that all of the conditions
of the permit have been fully adhered to;
(e) provide the Minister with an itinerary for the
activities, including the route to be followed;
(f) notify the Minister in advance about any significant changes to the itinerary, including
changes to the route to be followed; and
(g) provide any additional information that is requested by the Minister, within 30 days after the
day on which the request is made.
(2) If the permit holder or any other person to
whom the permit applies fails to comply with a
condition of the permit, the permit holder must give
the Minister
(a) notice of that failure without delay and in any
event within 30 days after the day on which the
failure to comply occurs; and
(b) a written report, within 60 days after the day
on which the failure to comply occurs, that identifies the condition and explains the failure to
comply.
(3) Every permit holder and every other person
to whom the permit applies must
(a) either be in possession of the permit, or a
numbered copy of the permit, or have ready access to it at all times while in the Antarctic; and
(b) produce the permit, or a numbered copy of
the permit, on request to the Minister, an inspector designated by the Minister under subsection 45(1) of the Act or an observer designated
under Article VII of the Treaty.
11. Le permis est incessible.
Incessibilité
OBLIGATIONS DU TITULAIRE
12. (1) Le titulaire de permis est tenu :
a) de veiller à ce que les personnes visées par le
permis reçoivent une formation dont le but est de
limiter les effets de leurs activités sur l’environnement en Antarctique;
b) d’aviser ces personnes des conditions du permis et des exigences du présent règlement, notamment celles ayant trait au plan de gestion des
déchets et au plan d’urgence;
c) de remettre par écrit au ministre un rapport
sommaire des activités menées en Antarctique
dans le délai prévu par le permis;
d) sous réserve du paragraphe (2), de déclarer
dans le rapport écrit que toutes les conditions du
permis ont été respectées;
e) de remettre au ministre l’itinéraire prévu pour
la conduite des activités;
f) d’aviser à l’avance le ministre de toute modification importante à cet itinéraire;
g) de fournir tout renseignement additionnel demandé par le ministre dans les trente jours suivant la réception de cette demande.
Obligations
(2) Le titulaire de permis ou toute autre personne
visée par le permis qui ne respecte pas les conditions de celui-ci est tenu :
a) d’en aviser le ministre sans délai et dans tous
les cas au plus tard trente jours suivant le manquement aux conditions;
b) de remettre au ministre, au plus tard soixante
jours suivant le manquement, un rapport écrit
précisant la condition qui n’a pas été respectée et
les motifs pour lesquels elle ne l’a pas été.
Non-respect
des conditions
Présentation du
permis
(4) A permit issued for a vessel must be kept on
board the vessel.
(3) Le titulaire de permis ainsi que toute autre
personne visée par le permis sont tenus :
a) d’avoir en tout temps en leur possession ou à
portée de la main le permis ou une copie numérotée de celui-ci lorsqu’ils se trouvent en Antarctique;
b) de présenter, sur demande, le permis ou une
copie numérotée de celui-ci au ministre, à l’inspecteur désigné aux termes du paragraphe 45(1)
de la Loi ou à l’observateur désigné aux termes
de l’article 7 du Traité.
(4) Le permis visant un bâtiment doit être gardé à
bord.
SUSPENSION OR CANCELLATION OF PERMIT
SUSPENSION OU ANNULATION DU PERMIS
13. Any person having possession or custody of
a permit that has been suspended or cancelled by
the Minister must surrender the permit, and any
numbered copies of it, to the Minister by the date
specified in the notice of suspension or cancellation.
13. Toute personne ayant en sa possession ou en
sa garde un permis suspendu ou annulé par le ministre doit remettre à ce dernier le permis ou toute
copie numérotée de celui-ci dans le délai indiqué
dans l’avis de suspension ou d’annulation.
Permis à bord
Remise du
permis
2003-12-03
Assessment of
impacts of
activities
What must be
included
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
ENVIRONMENTAL IMPACT ASSESSMENT
ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE
14. (1) The preliminary environmental evaluation
that must be included with an application for a
permit must
(a) indicate whether, in the opinion of the applicant, the activities to which the permit is to relate
will have more than a minor or transitory impact
on the Antarctic environment; and
(b) contain enough details of the impacts of those
activities on that environment to allow the Minister to assess whether the activities will likely
have more than a minor or transitory impact on
that environment.
(2) The preliminary environmental evaluation
must include
(a) a description of each proposed activity that
includes the purpose, nature, location, duration
and frequency of the activity;
(b) a consideration of alternatives to the proposed activities, including the alternative of not
proceeding, and the consequences of those alternatives;
(c) a description of any environmental impacts
that the proposed activities may have, including a
description of predicted cumulative impacts in
the light of existing and planned activities;
(d) a description of the initial environmental reference state with which predicted changes are to
be compared and a prediction of the future environmental reference state in the absence of the
proposed activities;
(e) a description of the methods and data used to
predict the environmental impacts of the proposed activities;
(f) an estimation of the nature, extent, duration
and intensity of the likely direct environmental
impacts of the proposed activities;
(g) a consideration of possible indirect or secondary environmental impacts of the proposed activities;
(h) an identification of measures, including
monitoring programs, that
(i) could be taken to minimize or mitigate the
environmental impacts of the proposed activities and to detect unforeseen impacts, and
(ii) could provide an early warning of any adverse effects of the proposed activities and
could deal promptly and effectively with accidents;
(i) an identification of the unavoidable environmental impacts of the proposed activities;
(j) a consideration of the effects of the proposed
activities on the conduct of scientific research
and on other existing uses and values;
(k) an identification of gaps in knowledge and
uncertainties encountered in compiling the information relating to the evaluation;
(l) a non-technical summary of the information
provided;
14. (1) La demande de permis est accompagnée
d’une évaluation préliminaire :
a) indiquant si, de l’avis du demandeur, les activités visées par le permis auront plus que des effets mineurs ou transitoires sur l’environnement
en Antarctique;
b) précisant les effets des activités sur l’environnement avec suffisamment de détails pour permettre au ministre de décider si elles auront vraisemblablement plus que des effets environnementaux mineurs ou transitoires.
Évaluation
préliminaire
(2) L’évaluation préliminaire comporte, notamment :
a) une description de chaque activité proposée,
son but, sa nature, l’endroit où elle sera menée,
sa durée et sa fréquence;
b) un examen des solutions de rechange à l’activité proposée, y compris celle qui consiste à ne
pas l’entreprendre, ainsi que les conséquences de
telles solutions;
c) une description des effets environnementaux
possibles de l’activité proposée, y compris des
effets cumulatifs prévus des activités actuelles et
projetées;
d) une description de l’état de référence initial de
l’environnement auquel seront comparés les
changements prévus ainsi qu’une prévision de
l’état de référence futur de l’environnement si
l’activité proposée n’est pas menée;
e) une description des méthodes et des données
utilisées pour prévoir les effets de l’activité proposée;
f) une estimation de la nature, de l’étendue, de la
durée et de l’intensité des effets directs probables
de l’activité proposée;
g) un examen des effets environnementaux possibles, indirects ou secondaires, de l’activité proposée;
h) l’identification de mesures, telles des programmes de surveillance, qui pourraient être prises :
(i) pour réduire au minimum ou atténuer les
effets environnementaux de l’activité proposée
et déceler les effets imprévus,
(ii) pour permettre d’avertir à temps de toute
incidence dommageable de l’activité proposée
et d’intervenir promptement et efficacement
en cas d’accident;
i) l’identification des effets inévitables de l’activité proposée sur l’environnement;
j) un examen des effets de l’activité proposée sur
la conduite des recherches scientifiques et sur les
autres utilisations et valeurs actuelles;
k) la description des lacunes sur le plan des
connaissances et des incertitudes éprouvées en
compilant les renseignements recueillis en vue de
l’évaluation;
Contenu de
l’évaluation
2833
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(m) the name and address of the person or organization that prepared the evaluation; and
(n) any other information relevant to the proposed activities.
Designation
Limitation on
authority to
issue permit
Manner of
taking
Factors to be
considered
Limitation on
issuance of
permit
2834
l) un sommaire non technique de l’information
fournie;
m) les nom et adresse de la personne ou de l’organisation qui a rédigé l’évaluation;
n) tout autre renseignement pertinent concernant
l’activité proposée.
HISTORIC SITES AND MONUMENTS
MONUMENTS ET SITES HISTORIQUES
15. The historic sites and monuments in the Antarctic that are designated for the purpose of section 16 of the Act are the ones set out in Schedule 2.
15. Sont désignés pour l’application de l’article 16 de la Loi les monuments et sites historiques
énumérés à l’annexe 2.
NATIVE AND NON-NATIVE SPECIES
FAUNE ET FLORE INDIGÈNES ET NON INDIGÈNES
Native Species
16. The Minister may issue a permit for the purpose of an activity to which section 12 of the Act
applies only if that purpose is
(a) to provide specimens for scientific study or
scientific information;
(b) to provide specimens for museums, herbaria,
zoological or botanical gardens or other educational or cultural institutions or uses; or
(c) to provide for unavoidable consequences of
other scientific activities or the construction and
operation of scientific support facilities.
Faune et flore indigènes
16. Le ministre ne peut délivrer un permis pour
une activité visée à l’article 12 de la Loi que si
l’activité a pour but :
a) soit d’obtenir des spécimens aux fins d’étude
ou d’information scientifiques;
b) soit d’obtenir des spécimens pour les musées,
les herbiers, les jardins botaniques ou zoologiques ou pour d’autres institutions ou utilisations
éducatives ou culturelles;
c) soit de prévoir les effets inévitables des activités scientifiques ou de celles liées à la construction ou à l’exploitation d’installations de soutien
scientifique.
17. Le ministre peut assortir le permis d’une
condition qui prévoit que les mammifères et les
oiseaux indigènes doivent être pris par des moyens
causant le moins de douleur et de souffrance possible.
17. The Minister may include in a permit for the
taking of native mammals or native birds the condition that the taking of the mammals or birds must
be done in the manner that involves the least degree
of pain and suffering practicable being inflicted on
them.
18. In considering whether to issue a permit referred to in section 12 of the Act, the Minister must
take into account the permits issued by all other
Parties to the Protocol to ensure that
(a) only small numbers of native mammals or native birds are killed and the number of native
mammals or native birds that are killed during a
season from a local population, considered along
with the number of native mammals or native
birds from that local population that are taken or
to be taken under other permits, is not so great
that the total number of native mammals or native birds taken from the local population could
not be replaced by normal natural reproduction
during the following season; and
(b) the diversity of species, as well as the habitats
essential to their existence, and the balance of the
ecological systems existing within the Antarctic
are maintained.
Specially Protected Species
19. The Minister may issue a permit for the purpose of section 12 of the Act for the taking of a
specially protected species set out in Appendix A of
Annex II to the Protocol only if the taking
18. Avant de délivrer le permis visé à l’article 12
de la Loi, le ministre peut tenir compte des permis
délivrés par les autres parties au Protocole afin de
garantir :
a) d’une part, que seul un petit nombre de mammifères ou d’oiseaux indigènes soit abattu et
qu’il ne soit pas abattu, parmi les populations locales, en combinaison avec les prises autorisées
au titre des autres permis, davantage de mammifères ou d’oiseaux indigènes que ceux qui peuvent être normalement remplacés par la reproduction naturelle la saison suivante;
b) d’autre part, que la diversité des espèces et des
habitats essentiels à leur existence et à l’équilibre
des systèmes écologiques en Antarctique soient
maintenus.
Espèces indigènes spécialement protégées
19. Pour l’application de l’article 12 de la Loi, le
ministre peut délivrer un permis pour la prise d’une
espèce spécialement protégée figurant à l’appendice A de l’annexe II du Protocole, pourvu que la
prise :
Désignation
Restrictions
Mammifères et
oiseaux
Facteurs
Restrictions
2003-12-03
No dogs to be
introduced
Species that
may be
introduced
Content of
permits
Removal or
disposal
Means of
disposal
Plant and
animal parts
and products
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(a) is for a compelling scientific purpose;
(b) will not jeopardize the survival or recovery of
that species or the local population of that species; and
(c) is done using non-lethal techniques, if practicable.
a) soit faite à une fin scientifique impérieuse;
b) ne mette pas en péril la survie ou le rétablissement de l’espèce ou de la population locale de
l’espèce;
c) soit faite au moyen de techniques non létales,
dans la mesure du possible.
Non-native Species
20. A permit may not be issued for the purpose
of subsection 13(1) of the Act to allow any dog to
be introduced into the Antarctic.
21. Permits may be issued for the purpose of
subsection 13(1) of the Act to allow the introduction into the Antarctic of animals or plants of a
species listed in Appendix B to Annex II to the
Protocol.
22. Any permit issued for the purpose of subsection 13(1) of the Act must specify
(a) the species that may be introduced into the
Antarctic;
(b) the number of members of that species that
may be introduced;
(c) if appropriate, the age and sex of the members that may be introduced;
(d) the precautions to be taken to prevent
(i) any escape of the members,
(ii) any contact of the members with native
fauna and flora, and
(iii) any interference with an ecosystem of the
Antarctic; and
(e) the obligations set out in section 23.
Espèces non indigènes
20. Pour l’application du paragraphe 13(1) de la
Loi, le permis ne peut autoriser l’introduction de
chiens en Antarctique.
21. Pour l’application du paragraphe 13(1) de la
Loi, le permis peut autoriser l’introduction en
Antarctique d’animaux ou de plantes d’une espèce
visée à l’appendice B de l’annexe II du Protocole.
23. (1) Before the expiry of a permit, the permit
holder must remove from the Antarctic or dispose
of
(a) any plant or animal in respect of which the
permit is issued and any progeny of the plant or
animal; and
(b) any other plant or animal that the permit
holder has introduced and that is not indigenous
to the Antarctic, including the progeny of any
such plant or animal, unless the plant or animal
poses no risk to native flora or fauna or to an
ecosystem of the Antarctic.
(2) The disposal must be
(a) in a case to which paragraph (1)(a) applies,
by incineration or an equally effective means that
eliminates risk to native fauna and flora and to
the ecosystems of the Antarctic; and
(b) in a case to which paragraph (1)(b) applies,
by incineration or an equally effective means that
renders the plants or animals sterile.
24. A permit holder must keep all parts and
products of plants and animals that are introduced
into the Antarctic under carefully controlled conditions, and before the expiry of the permit must dispose of them in a manner that eliminates any risk to
native fauna and flora and to the ecosystems of the
Antarctic.
Interdiction
Espèces
permises
22. Le permis visé au paragraphe 13(1) de la Loi
précise les éléments suivants relativement aux espèces :
a) celles qui peuvent être introduites en
Antarctique;
b) le nombre d’individus de chacune des espèces
qui peuvent être introduits;
c) l’âge et le sexe des individus de chacune des
espèces, s’il y a lieu;
d) les précautions à prendre pour empêcher les
individus de chacune des espèces :
(i) de s’échapper,
(ii) d’entrer en contact avec la faune et la flore
indigènes,
(iii) de perturber les écosystèmes antarctiques;
e) les obligations prévues à l’article 23.
23. (1) Le titulaire de permis est tenu, avant l’expiration de son permis, de retirer de l’Antarctique
les animaux ou plantes suivantes ou d’en disposer :
a) tout animal ou toute plante, y compris ses descendants, visé par le permis;
b) tout autre animal ou plante d’une espèce non
indigène introduite par lui en Antarctique, y
compris ses descendants, à moins qu’il ne présente aucun risque pour la faune ou la flore indigènes ou pour tous les écosystèmes antarctiques.
Contenu du
permis
(2) La disposition est effectuée :
a) dans le cas prévu à l’alinéa (1)a), par incinération ou toute autre méthode aussi efficace qui
élimine tout risque pour la faune et la flore indigènes et les écosystèmes antarctiques;
b) dans le cas prévu à l’alinéa (1)b), par incinération ou toute autre méthode aussi efficace qui
rend l’animal ou la plante stérile.
24. Le titulaire de permis conserve les parties et
les produits de plantes et d’animaux introduits en
Antarctique dans des conditions soigneusement
contrôlées et, avant l’expiration du permis, en dispose de manière à éliminer le risque posé pour la
faune et la flore indigènes et pour les écosystèmes
antarctiques.
Méthode de
disposition
Retrait et
disposition des
déchets
Parties et
produits de
plantes et
d’animaux
2835
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
SPECIFIED SUBSTANCES AND PRODUCTS
PRODUITS ET SUBSTANCES DÉSIGNÉS
Specification
25. The substances and products that are set out
in Article 7 of Annex III to the Protocol are specified for the purpose of section 14 of the Act.
25. Sont désignés pour l’application de l’article 14 de la Loi les produits et les substances figurant à l’article 7 de l’annexe III du Protocole.
SPECIALLY PROTECTED AREAS
ZONES SPÉCIALEMENT PROTÉGÉES
Designation of
areas
26. The Antarctic specially protected areas that
are designated for the purpose of section 15 of the
Act are the ones set out in Schedule 3.
27. In considering whether to issue a permit for
the purpose of section 15 of the Act in relation to a
specially protected area, the Minister must take into
account the Management Plan for the specially
protected area.
28. Any permit issued for the purpose of section 15 of the Act in relation to a specially protected area
(a) must be accompanied by the sections of the
Management Plan for the specially protected area
that are relevant to the activity for which the
permit was sought; and
(b) must specify
(i) the extent and location of the specially protected area,
(ii) the activities that are authorized in relation
to the specially protected area,
(iii) when, where and by whom the activities
may be conducted, and
(iv) any other conditions that are imposed by
the Management Plan.
29. A permit issued for the purpose of section 15
of the Act in relation to a specially protected area
that does not have a Management Plan is subject to
the conditions that the activities authorized by the
permit
(a) are for a compelling scientific purpose that
cannot be served elsewhere; and
(b) will not jeopardize the natural ecological system in the area.
26. Sont désignées pour l’application de l’article 15 de la Loi les zones spécialement protégées
énumérées à l’annexe 3.
27. Pour décider s’il délivre un permis aux termes de l’article 15 de la Loi, le ministre prend en
considération le plan de gestion élaboré à l’égard de
la zone spécialement protégée.
Désignation
28. Pour l’application de l’article 15 de la Loi,
le permis à l’égard d’une zone spécialement protégée :
a) est accompagné des sections du plan de gestion de la zone spécialement protégée qui sont
pertinentes à l’activité visée par le permis;
b) comporte les précisions suivantes :
(i) l’étendue et l’emplacement de la zone,
(ii) les activités autorisées dans la zone spécialement protégée,
(iii) le moment, l’endroit et l’exécutant de ces
activités,
(iv) toute autre condition imposée par le plan
de gestion.
Contenu du
permis
29. Le permis délivré en application de l’article 15 de la Loi relativement à une zone spécialement protégée qui n’est visée par aucun plan de
gestion est assorti des conditions suivantes :
a) l’activité est menée à une fin scientifique impérieuse qui ne peut être réalisée ailleurs;
b) l’activité ne met pas en péril l’écosystème naturel de la zone.
Zone sans plan
de gestion
WASTE MANAGEMENT
GESTION DES DÉCHETS
General Requirements
Généralités
30. If wastes are mixed with another substance
and the substances in the mixture are subject to
different requirements under sections 31 to 33
and 37 to 46, the most stringent of the requirements
under those sections that apply to any of the substances apply to the mixture.
31. Each permit holder who must remove wastes
from the Antarctic or otherwise dispose of them
must store them, until they are removed or disposed
of, in such a way as to prevent their dispersal into
the environment.
32. The permit holder must return wastes that are
removed from the Antarctic to the country from
which the activities generating the waste were
30. Dans le cas où les déchets sont mélangés
avec une autre substance dont le rejet est soumis à
des dispositions différentes aux termes des articles 31 à 33 et 36 à 46, les dispositions les plus
rigoureuses d’entre elles s’appliquent au mélange.
Disposition
interprétative
31. Le titulaire de permis qui est tenu de retirer
des déchets de l’Antarctique ou d’en disposer, les
entrepose, jusqu’au retrait ou jusqu’à la disposition,
de manière à prévenir leur dispersion dans l’environnement.
32. Le titulaire de permis qui retire des déchets
de l’Antarctique les renvoie dans le pays où ont été
organisées les activités génératrices de ceux-ci ou
Entreposage
Management
Plan
Content of
permits
Area without
Management
Plan
Application
Storage
Removal of
wastes
2836
Désignation
Plan de gestion
Retrait des
déchets
2003-12-03
Field camp
wastes
Contents of
plan
Classification
of wastes
Annual review
Wastes to be
removed
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
organized or to any other country in which arrangements have been made for the disposal of the
wastes in accordance with relevant international
agreements.
33. The permit holder must take all reasonable
steps to move the wastes generated at a field camp
to
(a) the station or vessel from which the field
camp is supported; or
(b) another station or vessel if the permit holder
has arranged for the wastes to be managed there
in accordance with Annex III to the Protocol.
les exporte dans un pays ayant conclu un accord en
vue de leur disposition conformément aux ententes
internationales applicables.
Waste Management Plan
Plan de gestion des déchets
34. Each waste management plan must apply to
all wastes generated by the activities to which the
permit is to relate, including wastes generated by
vessels, stations and field camps, and must
(a) include measures for the reduction, recycling,
safe storage, removal and disposal of wastes
from the activities to which the permit is to relate;
(b) provide that all reasonable steps must be
taken to minimize the amount of waste generated
or disposed of in the Antarctic;
(c) specify current and planned waste management measures, including measures for final disposal;
(d) specify current and planned measures for
analysing the effects of waste and waste management on the Antarctic environment;
(e) specify other measures to minimize any negative effects of waste and waste management on
the Antarctic environment; and
(f) specify the method used for recording wastes.
35. In the waste management plan, wastes produced must be classified as
(a) sewage and domestic liquid wastes
(Group 1);
(b) other liquid wastes and chemicals, including
fuel and lubricants (Group 2);
(c) solids to be combusted (Group 3);
(d) other solid wastes (Group 4); and
(e) radioactive material (Group 5).
36. Within 30 days after each anniversary of the
date of issuance of a permit, the permit holder must
review and update his or her waste management
plan and provide a copy of the updated plan to the
Minister.
34. Le plan de gestion des déchets s’applique aux
déchets provenant d’activités visées par le permis,
notamment ceux qui sont produits par un bâtiment,
une station et un campement, et prévoit :
a) les mesures de réduction, le recyclage, le stockage sécuritaire, le retrait et la disposition des
déchets visés par le permis;
b) les mesures raisonnables qui doivent être prises pour réduire au minimum la quantité des
déchets produits ou dont il est disposé en
Antarctique;
c) les mesures actuelles et prévues de gestion des
déchets, y compris leur élimination définitive;
d) les mesures, actuelles et projetées, d’analyse
des effets des déchets et de la gestion de ceux-ci
sur l’environnement en Antarctique;
e) les mesures d’atténuation des effets néfastes
des déchets et de la gestion de ceux-ci sur l’environnement en Antarctique;
f) la méthode utilisée pour consigner les renseignements sur les déchets.
35. Le plan de gestion des déchets répartit ceuxci selon les catégories suivantes :
a) groupe 1 : eaux d’égout et eaux ménagères;
b) groupe 2 : autres déchets liquides et produits
chimiques, y compris les carburants et les lubrifiants;
c) groupe 3 : solides à brûler;
d) groupe 4 : autres déchets solides;
e) groupe 5 : matières radioactives.
36. Chaque année, dans les trente jours suivant la
date anniversaire de la délivrance du permis, son
titulaire révise le plan de gestion des déchets, le met
à jour et en transmet une copie au ministre.
Removal of Wastes
Retrait des déchets
37. Before the expiry of a permit, the permit
holder must remove from the Antarctic the following wastes if they are generated by the permit
holder:
(a) radioactive materials;
(b) used or spent electrical batteries;
37. Avant l’expiration du permis, son titulaire retire de l’Antarctique les déchets suivants qu’il a
produits :
a) les matières radioactives;
b) les piles électriques usées ou épuisées;
c) les carburants solides et liquides;
33. Le titulaire de permis prend les mesures raisonnables pour déplacer les déchets produits à un
campement :
a) soit vers la station ou le bâtiment qui assure le
soutien du campement;
b) soit vers une autre station ou un autre bâtiment, s’il a pris des arrangements en vue de la
gestion des déchets à cet endroit conformément à
l’annexe III du Protocole.
Déchets à un
campement
Contenu du
plan
Catégories de
déchets
Révision
annuelle
Retrait des
déchets
2837
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
38. Before the expiry of a permit, the permit
holder must also remove from the Antarctic all
liquid wastes to which section 37 does not apply,
including sewage and domestic liquid wastes.
39. Before the expiry of a permit, the permit
holder must also remove the following wastes from
the Antarctic, unless they are incinerated, autoclaved or otherwise treated to be made sterile:
(a) residues of carcasses of imported animals;
(b) laboratory cultures of micro-organisms and
plant pathogens; and
(c) introduced avian products.
d) les déchets contenant des métaux lourds ou
des composés organiques toxiques persistants;
e) le chlorure de polyvinyle (PVC), la mousse de
polyuréthane, la mousse de polystyrène, le
caoutchouc, les rebuts électroniques, les huiles
de graissage, le bois traité ou les produits du bois
ainsi que les autres produits qui contiennent des
additifs pouvant produire des émissions nocives
à l’incinération;
f) les autres déchets en plastique, sauf les contenants en polyéthylène de faible densité — tels les
sacs à déchets — pourvu qu’ils soient incinérés
conformément à l’article 40;
g) les barils de carburant, à moins que leur retrait
n’entraîne des effets environnementaux plus graves que leur entreposage à leur emplacement actuel;
h) les autres déchets solides non combustibles, à
moins que leur retrait n’entraîne des effets environnementaux plus graves que leur entreposage à
leur emplacement actuel;
i) les résidus solides de l’incinération visée à
l’article 40.
38. Avant l’expiration du permis, son titulaire est
tenu de retirer de l’Antarctique les déchets liquides
non visés à l’article 37 ainsi que les eaux d’égout et
les eaux ménagères.
39. Avant l’expiration du permis, son titulaire est
également tenu de retirer de l’Antarctique les déchets ci-après, à moins qu’ils ne soient incinérés,
autoclavés ou autrement stérilisés :
a) les restes de carcasses d’animaux importés;
b) les micro-organismes et les agents pathogènes
végétaux cultivés en laboratoire;
c) les produits aviaires introduits.
Incineration
Incinération
40. Before the expiry of a permit, the permit
holder must burn all combustible wastes, other than
those that must be removed from the Antarctic, in
incinerators that meet any emission standards and
equipment guidelines that may be recommended by
the Committee for Environmental Protection and
the Scientific Committee on Antarctic Research.
40. Avant l’expiration du permis, son titulaire
brûle les déchets combustibles, autres que ceux qui
doivent être retirés de l’Antarctique, dans des incinérateurs qui sont conformes aux normes d’émission et aux lignes directrices recommandées relatives aux équipements par le Comité pour la protection de l’environnement établi conformément à l’article 11 du Protocole et le Comité scientifique pour
la recherche en Antarctique.
(c) fuel, both solid and liquid;
(d) wastes containing heavy metals or toxic persistent organic compounds;
(e) polyvinyl chloride (PVC), polyurethane
foam, polystyrene foam, rubber, electronic scrap,
lubricating oils, treated wood or wood products
and other products that contain additives that
could produce harmful emissions if incinerated;
(f) all other plastic wastes, except low density
polyethylene containers (such as bags for storing
wastes) if those containers are incinerated in accordance with section 40;
(g) fuel drums, except if their removal would result in a greater adverse environmental impact
than leaving them in their existing locations;
(h) other solid, non-combustible wastes, except if
their removal would result in a greater adverse
environmental impact than leaving them in their
existing locations; and
(i) the solid residue of combustible wastes
burned in an incinerator referred to in section 40.
Liquid wastes
Other wastes
Combustible
wastes
Other Waste Disposal on Land
Autre élimination des déchets à terre
Prohibited
disposal
41. (1) Subject to subsection (2), a permit holder
must not dispose of any liquid wastes to which
section 38 applies onto sea ice, iceshelves or the
grounded ice sheet.
Disposal in ice
pits
(2) The permit holder may dispose of wastes referred to in subsection (1) in deep ice pits if the
wastes are generated by stations located inland on
iceshelves or on the grounded ice sheet and that
disposal is the only practicable option.
41. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le titulaire de permis s’abstient de rejeter les déchets liquides visés à l’article 38 sur la glace marine, les
plates-formes de glace flottante ou les glaces
échouées.
(2) Le titulaire de permis peut rejeter dans des
puits de glace profonds les déchets visés au paragraphe (1) qui sont produits par des stations situées
à l’intérieur des terres sur des plates-formes de
glace flottante ou sur les glaces échouées, si c’est la
seule option possible.
2838
Déchets
liquides
Autres déchets
Déchets
combustibles
Interdiction
Rejet sur les
glaces
2003-12-03
Location of pits
Disposal from
vessel
Exceptions
Sewage and
domestic liquid
waste
Treated sewage
List of
locations
Records
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(3) The deep ice pits must not be located on
known ice-flow lines that terminate at ice-free areas
or in areas of high ablation.
(3) Les puits de glace ne doivent pas se trouver
sur les tracés d’écoulement glaciaire connus qui
aboutissent dans des eaux libres ou dans des zones
de grande ablation.
Disposal of Waste into the Sea
Immersion des déchets en mer
42. (1) Subject to subsection (2), a permit holder
may not dispose of wastes into the sea from a vessel.
(2) Subsection (1) does not apply to
(a) the disposal of wastes in cases permitted under Annex V to MARPOL 73/78, the International Convention for the Prevention of Pollution
from Ships, 1973, as amended by the Protocol
of 1978 relating to it and by any more recent
amendment that is in force; or
(b) the disposal of wastes under a permit issued
under Division 3 of Part 7 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
42. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le titulaire de permis ne peut disposer directement en mer
des déchets produits par un bâtiment.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas dans les
cas suivants :
a) la disposition des déchets est autorisée aux
termes de l’annexe V de Marpol 73/78 — la
Convention internationale pour la prévention de
la pollution par les navires de 1973 — modifiée
par le Protocole de 1978 s’y rapportant et par
toute autre modification entrée en vigueur ultérieurement;
b) la disposition des déchets est faite aux termes
d’un permis délivré en vertu de la section 3 de la
partie 7 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999).
43. Les déchets provenant d’égouts et d’eaux
ménagères, sauf ceux qui proviennent d’un bâtiment, peuvent être rejetés directement en mer si les
conditions suivantes sont réunies :
a) ils proviennent d’une station dont l’occupation
hebdomadaire moyenne pendant l’été austral est
d’au moins trente personnes;
b) ils sont traités au préalable par macération;
c) toutes les mesures raisonnables ont été prises
pour les rejeter en mer dans des zones offrant des
conditions propices à leur dilution et à leur dispersion.
44. Les produits dérivés provenant des eaux
d’égouts autres que ceux qui proviennent d’un bâtiment et qui sont obtenus par le procédé technique
des biodisques ou par d’autres procédés similaires
peuvent être rejetés en mer si les conditions suivantes sont réunies :
a) la disposition ne porte pas atteinte à l’environnement local;
b) la disposition est faite conformément à l’annexe IV du Protocole.
43. Sewage or domestic liquid waste, other than
sewage or domestic liquid waste from a vessel, may
be disposed of directly into the sea if
(a) the sewage or waste is generated at a station
with an average weekly occupancy over the austral summer of at least 30 individuals;
(b) the sewage or waste is macerated before it is
disposed of; and
(c) all reasonable steps are taken to discharge the
sewage or waste into the sea at a place where
conditions exist for dilution and dispersal of the
sewage or waste.
44. The by-product of sewage, other than sewage
from a vessel, treated by the Rotary Biological
Contactor process or a similar process may be disposed of into the sea if the disposal
(a) does not adversely affect the local environment; and
(b) is in accordance with Annex IV to the Protocol.
Emplacement
des puits de
glace
Déchets
produits par un
bâtiment
Exceptions
Déchets
d’égouts et
d’eaux
ménagères
Produits
dérivés
Records
Documentation
45. Within 30 days after each anniversary of the
date of issuance of a permit for a term of more than
one year (including the term of any renewal of the
permit), and within 30 days after the day on which
a permit expires, the permit holder must provide the
Minister with a list of all locations where wastes
have been incinerated or otherwise disposed of in
the Antarctic.
46. A permit holder must record each disposal of
wastes, including sewage discharges from vessels,
and retain the record for five years.
45. Dans les trente jours suivant la date anniversaire de la délivrance du permis d’une durée de plus
d’un an ou la date d’expiration ou celle du renouvellement d’un permis, son titulaire transmet au
ministre la liste des emplacements où les déchets
ont été incinérés ou de ceux où il en a été disposé
d’une autre manière.
Liste des
emplacements
46. Le titulaire de permis consigne, pour chaque
disposition de déchets, les renseignements sur
ceux-ci, y compris sur les eaux d’égout provenant
des bâtiments, dans un dossier qu’il conserve pendant cinq ans.
Consignation
2839
2003-12-03
Reporting
Emergency
plan
Coming into
force
2840
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
EMERGENCIES
URGENCES
47. The permit holder must, without delay, advise the Minister about all measures undertaken in
response to an emergency.
48. Each emergency plan must
(a) identify the potential emergencies, including
the potential impact on human health and the environment, that could result from the activities to
which the permit is to relate;
(b) include an assessment of the relative risk of
occurrence of the potential emergencies;
(c) set out the names and telephone numbers of
personnel and describe their roles and responsibilities during an environmental emergency;
(d) identify the training required for emergency
response personnel;
(e) list the equipment that will be available to
deal with potential emergencies and indicate
where it is located;
(f) identify the procedures by which emergency
resources, including personnel, equipment, facilities and financial resources, can be obtained; and
(g) describe the procedures for implementing,
reviewing and updating the plan.
47. Le titulaire de permis avise le ministre sans
délai des mesures d’urgence prises.
Avis
48. Le plan d’urgence comporte les éléments
suivants :
a) la description des urgences possibles ainsi que
des effets possibles que pourraient avoir les activités visées par le permis sur la santé humaine et
l’environnement;
b) une évaluation du risque que de telles urgences se produisent;
c) les nom et numéro de téléphone des intervenants d’urgence et une description de leurs rôles
et responsabilités;
d) des précisions sur la formation nécessaire aux
intervenants d’urgence;
e) une énumération de l’équipement d’urgence et
l’indication de l’endroit où il se trouve;
f) les procédures d’obtention des ressources d’urgence, y compris le personnel, l’équipement, les
installations et les ressources financières;
g) les procédures d’exécution, d’examen et d’actualisation du plan.
Contenu du
plan d’urgence
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
49. These Regulations come into force on December 1, 2003.
49. Le présent règlement entre en vigueur
le 1er décembre 2003.
Entrée en
vigueur
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
SCHEDULE 1
(Section 3)
APPLICATION FOR A PERMIT UNDER THE ANTARCTIC ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT AND THE
ANTARCTIC ENVIRONMENTAL PROTECTION REGULATIONS
(If the space provided on this form is insufficient, please attach additional pages for the necessary information.)
1. GENERAL INFORMATION
1.1 The Expedition
Specify the following:
(a) the name of the expedition:
(b) the purpose of the expedition:
(c) the period for which the permit is requested:
(d) the names of the expedition leader and of each member of the expedition staff and their roles and expertise (e.g., scientific research,
logistical support):
1.2 The Applicant
A. Specify the following:
(a) the name of the applicant for the permit (last name, first name and initials):
(b) the applicant’s role with respect to the expedition or the vessel used in the expedition:
2841
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(c) the applicant’s address, the number for a telephone of the applicant that is answered 24 hours per day, the applicant’s facsimile
number and the applicant’s e-mail address:
(d) details of the applicant’s previous experience in the Antarctic or the Arctic, including
(i) the locations visited:
(ii) the dates of his or her entry into and exit from the Antarctic or Arctic:
(iii) the activities involved:
(iv) the purpose of the activities (e.g., science, tourism):
(v) other relevant details:
B. Attach two photocopies of the pages of the applicant’s passport that show his or her name, nationality and passport number.
1.3 The Expedition Leader (If the Expedition Leader Is Not the Applicant)
A. Specify the following:
(a) the expedition leader’s name (last name, first name and initials):
(b) the expedition leader’s role with respect to the expedition or the vessel used in the expedition:
(c) the expedition leader’s address, the number for a telephone of the expedition leader that is answered 24 hours per day, the
expedition leader’s facsimile number and the expedition leader’s e-mail address:
2842
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(d) details of the expedition leader’s previous experience in the Antarctic or the Arctic, including
(i) the locations visited:
(ii) the dates of his or her entry into and exit from the Antarctic or Arctic:
(iii) the activities involved:
(iv) the purpose of the activities (e.g., science, tourism):
(v) other relevant details:
B. Attach two photocopies of the pages of the expedition leader’s passport that show his or her name, nationality and passport number.
1.4 All Persons to Be Covered by the Permit Other Than Crew
A. Specify the following:
(a) each person’s name (last name, first name and initials) and address, the number for a telephone of each person that is answered
24 hours per day, each person’s facsimile number and each person’s e-mail address:
(b) each person’s role with respect to the expedition or the vessel used in the expedition:
(c) details of each person’s previous experience in the Antarctic or the Arctic, including
(i) the locations visited:
2843
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(ii) the dates of his or her entry into and exit from the Antarctic or Arctic:
(iii) the activities involved:
(iv) the purpose of the activities (e.g., science, tourism):
(v) other relevant details:
(d) the type and level of training each person has received that is relevant to the nature of the activities to be covered by the permit:
(e) the minimum medical requirements set for expedition members before departure (and a statement of confirmation that those
requirements have been met):
B. If possible, attach two photocopies of the pages of each person’s passport that show his or her name, nationality and passport
number.
1.5 Vessels to Be Covered by the Permit
A. Specify the following information about any vessel to be covered by the permit:
(a) the name of the vessel:
(b) the class of the vessel, including its ice rating:
(c) the vessel’s port and country of registry:
(d) the vessel’s classification society:
(e) the vessel’s registration number:
2844
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(f) the vessel’s measurements (i.e., gross tonnage, overall length, beam, draft):
(g) a description of the vessel (e.g., cargo, passenger, ice breaker) and relevant details (e.g., capacity, fuel type):
(h) the vessel’s call sign, telephone number, fax number and e-mail address:
(i) the vessel’s HF Radio availability and the vessel’s VHF Radio availability:
(j) the name of the person to whom the vessel will report on a daily basis:
(k) any special arrangements that have been or will be made to aid navigation and communication while the vessel is in Antarctic
waters, including the provision of ice breaking services and the communication of sea-ice information:
(l) the vessel’s GMDSS MMSI Number and GMDSS Area Certification:
(m) the number of aircraft to be carried by the vessel (see section 1.6 for more information requirements for aircraft):
B. Attach certified true copies of any applicable valid international maritime certificates, including any exemption certificates, for
each vessel covered by the permit.
C. Specify the following information about the master of each vessel covered by the permit:
(a) the master’s name (last name, first name and initials):
2845
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(b) the master’s role with respect to the expedition or the vessel:
(c) the type and level of training the master has received that is relevant to the scope of the activities to be covered by the permit:
(d) details of the master’s previous experience in the Antarctic or the Arctic, including
(i) the locations visited:
(ii) the dates of his or her entry into and exit from the Antarctic or Arctic:
(iii) the activities involved:
(iv) the purpose of the activities (e.g., science, tourism):
(v) other relevant details:
D. Specify the following information about the crew and passengers of each vessel covered by the permit:
(a) the total number of officers:
(b) the number of deck and engineer officers and the classes of their certificates of competency:
(c) the number of persons in the crew and their working language:
(d) the number of passengers:
(e) the maximum number of people aboard the vessel while it is in the Antarctic:
2846
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(f) the type and level of training received by the crew and passengers relevant to the activities to be covered by the permit:
1.6 Aircraft to Be Covered by the Permit
Specify the following information about each aircraft to be covered by the permit:
(a) the class of the aircraft:
(b) the aircraft’s country of registration:
(c) the aircraft’s registration number:
2. INSURANCE INFORMATION
A. Attach a copy of an insurance policy that sets out the details of the insurance coverage for the expedition, vessel and activities to be
covered by the permit.
B. Specify the following information about the insurance policy:
(a) the type of insurance:
(b) the amount of coverage:
(c) the policy number:
(d) the insurer’s name, address, telephone number, facsimile number and e-mail address:
3. PROGRAM AND ITINERARY
Specify the following information about the program and itinerary:
(a) the date that is proposed for the departure of the expedition or vessel from Canada and the date for its return to Canada:
(b) the location of the final departure for the Antarctic:
2847
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(c) the dates of entry to and exit from the Antarctic:
(d) the means of transport to and in the Antarctic (e.g., vessel, aircraft, zodiac):
(e) the planned routes, locations to be visited, landings and activities of the expedition or vessel at all times for the duration of the
permit, including the dates, duration and activities related to landings, the maximum number of persons on land at each landing and
the ratio of staff to other persons:
(f) any planned interaction with other expeditions or vessels:
(g) the details of any risk assessments of routes, locations to be visited, landings, activities and contingency plans:
4. LOGISTICS AND SUPPORT
Specify the following:
(a) the types of support required in the Antarctic, including infrastructure (e.g., accommodation, other facilities), food, fuel and
equipment, and a statement of the source of the support and the location and date of its provision (specifying quantities where
appropriate):
(b) whether support services will be provided by airdrop and, if so, a statement of the dates and locations:
2848
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(c) the provisions that will be made for radio communications (e.g., the equipment to be carried, communication schedules), including
contingency arrangements for loss of contact:
(d) the provisions that will be made for medical support, including any surgical facilities and the number and type of any doctors and
nurses:
5. MINERAL RESOURCE ACTIVITIES
This section must be completed if the applicant is applying for a permit to undertake mineral resource activities in Antarctica.
Specify the following:
(a) a description of the proposed activities:
(b) the purpose of the proposed activities:
(c) the location of the proposed activities:
(d) the timing of the proposed activities, including the start date, the end date and the reasons for choosing those dates:
(e) the names of the persons, organizations and nations to be involved in the proposed activities and their respective roles:
2849
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(f) the names of the persons to be covered by the permit:
6. NATIVE SPECIES
This section must be completed if the applicant is applying for a permit to take native mammals, native birds or native plants or to
damage habitats in the Antarctic.
Specify the following:
(a) a description of the proposed activities:
(b) the purpose of the proposed activities:
(c) the location of the proposed activities:
(d) the timing of the proposed activities, including the start date, the end date and the reasons for choosing those dates:
(e) the names of the persons, organizations and nations to be involved in the proposed activities and their respective roles:
(f) the names of persons to be covered by the permit:
2850
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(g) for each species to be affected by the proposed activities, the Latin name of the species, the common name of the species, the
number to be affected, the age or life stage, the sex and the health:
(h) the procedures to be followed to ensure the most humane treatment practicable of native mammals and native birds:
(i) a description of how the species will be transported, if applicable:
(j) an assessment of the likelihood that the habitat of native species will be damaged as a result of the activities, and a description of
the extent and nature of that damage:
7. SPECIALY PROTECTED AREAS
This section must be completed if the applicant is applying for a permit to be in a specially protected area.
A. Specify the following:
(a) a description of the proposed activities and the relevant specially protected areas:
(b) the purpose of proposed activity:
(c) the location of proposed activity:
2851
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(d) the timing of the proposed activity, including the start date, the end date and the reasons for choosing those dates:
(e) the names of the persons, organizations and nations to be involved in the proposed activities and their respective roles:
(f) the names of the persons to be covered by the permit:
B. Attach a copy of each Management Plan that exists for the relevant specially protected areas.
8. SIGNATURES REQUIRED
(Applicant’s signature)
(Title)
(Date)
(Expedition leader’s signature)
(Title)
(Date)
(Signature of authorized representative of vessel)
(Title)
(Date)
9. CONTACT INFORMATION
Applications and related inquiries should be directed to:
Director
Conservation Priorities Branch
Conservation Strategies Directorate
Environmental Conservation Service
Environment Canada
351 St. Joseph Blvd.
Gatineau, Quebec K1A 0H3
Telephone: (819) 997-5079
2852
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
ANNEXE 1
(article 3)
DEMANDE DE PERMIS EN VERTU DE LA LOI SUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT EN
ANTARCTIQUE ET DE SON RÈGLEMENT
(Joindre des feuilles supplémentaires si l’espace réservé aux renseignements est insuffisant.)
1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
1.1 Expédition
Préciser ce qui suit :
a) le titre de l’expédition :
b) l’objectif de l’expédition :
c) la période visée par la demande de permis :
d) le nom du chef et celui du personnel de l’expédition, leurs rôles et leurs domaines d’expertise (par exemple, recherche scientifique,
soutien logistique) :
1.2 Demandeur de permis
A. Préciser ce qui suit :
a) les nom de famille, prénom et initiales du demandeur de permis :
b) le rôle du demandeur par rapport à l’expédition ou au bâtiment utilisé pour l’expédition :
2853
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
c) l’adresse postale, le numéro de téléphone accessible 24 heures sur 24, le numéro de télécopieur et l’adresse de courrier électronique
du demandeur :
d) les détails concernant l’expérience antérieure du demandeur dans l’Antarctique ou l’Arctique, y compris :
(i) les endroits visités :
(ii) les dates d’entrée dans l’Antarctique et l’Arctique et les dates de sortie de ces régions :
(iii) la nature des activités :
(iv) le but visé par ces activités (par exemple, la science, le tourisme) :
(v) autres détails pertinents :
B. Inclure deux photocopies des pages du passeport du demandeur où figurent ses nom, nationalité et numéro de passeport.
1.3 Chef de l’expédition (s’il n’est pas le demandeur)
A. Préciser ce qui suit :
a) les nom de famille, prénom et initiales du chef :
b) le rôle du chef par rapport à l’expédition ou au bâtiment utilisé pour l’expédition :
c) l’adresse postale, le numéro de téléphone accessible 24 heures sur 24, le numéro de télécopieur et l’adresse du courrier électronique
du chef :
2854
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
d) les détails concernant l’expérience antérieure du chef dans l’Antarctique ou l’Arctique, y compris :
(i) les endroits visités :
(ii) les dates d’entrée dans l’Antarctique et l’Arctique et les dates de sortie de ces régions :
(iii) la nature des activités :
(iv) le but visé par ces activités (par exemple, la science, le tourisme) :
(v) autres détails pertinents :
B. Inclure deux photocopies des pages du passeport du chef où figurent ses nom, nationalité et numéro de passeport.
1.4 Personnes, autres que les membres de l’équipage, visées par le permis
A. Préciser ce qui suit :
a) les nom de famille, prénom et initiales de ces personnes ainsi que le numéro de téléphone accessible 24 heures sur 24, le numéro de
télécopieur et l’adresse de courrier électronique de chacune d’elle :
b) le rôle de chacune des personnes par rapport à l’expédition ou au bâtiment utilisé pour l’expédition :
c) les détails concernant l’expérience antérieure de chacune des personnes dans l’Antarctique ou l’Arctique, y compris :
(i) les endroits visités :
(ii) les dates d’entrée dans l’Antarctique et l’Arctique et les dates de sortie de ces régions :
2855
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
(iii) la nature des activités :
(iv) le but visé par ces activités (par exemple, la science, le tourisme) :
(v) autres détails pertinents :
d) les type et niveau de formation reçue par chacune de ces personnes aux fins des activités visées par le permis :
e) les exigences médicales minimales fixées pour les membres de l’expédition avant le départ et la confirmation du respect de ces
exigences :
B. Inclure si possible deux photocopies des pages du passeport de ces personnes où figurent leurs nom, nationalité et numéro de
passeport.
1.5 Bâtiments visés par le permis
A. Préciser ce qui suit à l’égard de tout bâtiment visé par le permis :
a) le nom du bâtiment :
b) la classe du bâtiment, y compris sa cote de glace :
c) le port et le pays d’immatriculation du bâtiment :
d) la société de classification du bâtiment :
e) le numéro d’immatriculation du bâtiment :
f) les mesures du bâtiment (c.-à-d., jauge brute, longueur hors-tout, barrot et tirant d’eau) :
2856
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
g) la description du type de bâtiment (par exemple, le navire de charge, le navire à passagers, le brise-glace) et autres détails
pertinents (par exemple, la capacité, le type de carburant) :
h) l’indicatif d’appel du bâtiment ainsi que ses numéro de téléphone, numéro de télécopieur et adresse de courrier électronique :
i) la radiocommunication à ondes métriques (HF) et décamétriques (VHF) disponible à bord du bâtiment :
j) le nom de la personne à laquelle le bâtiment présentera son rapport quotidiennement :
k) les dispositions spéciales prises ou qui seront prises pour faciliter la navigation et les communications pendant que le bâtiment se
trouve dans les eaux de l’Antarctique, y compris la prestation de services de brise-glace et la communication de renseignements sur
la glace-marine :
l) les numéro ISMM du SMDSM et du certificat de la zone SMDSM :
m) le nombre d’aéronefs transportés à bord (voir la section 1.6 pour connaître les renseignements exigés dans le cas du transport d’un
aéronef) :
B. Inclure une copie certifiée conforme des certificats maritimes internationaux valides, y compris des certificats d’exemption, à
l’égard de chacun des bâtiments visés par le permis.
C. Préciser ce qui suit à l’égard du capitaine de chacun des bâtiments visés par le permis :
a) les nom de famille, prénom et initiales du capitaine :
b) le rôle du capitaine par rapport à l’expédition ou au bâtiment :
2857
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
c) les type et niveau de formation reçue par le capitaine en vue des activités visées par le permis :
d) les détails concernant l’expérience antérieure du capitaine dans l’Antarctique ou l’Arctique, y compris :
(i) les endroits visités :
(ii) les dates d’entrée dans l’Antarctique et l’Arctique et les dates de sortie de ces régions :
(iii) la nature des activités :
(iv) le but visé par ces activités (par exemple, la science, le tourisme) :
(v) autres détails pertinents :
D. Préciser ce qui suit à l’égard des membres d’équipage et passagers :
a) le nombre total d’officiers :
b) le nombre d’ingénieurs et d’officiers de pont et les classes des certificats de compétence détenus :
c) le nombre total de membres d’équipage et la langue de travail qu’ils utilisent :
d) le nombre de passagers :
e) le nombre maximum de personnes à bord durant le séjour dans l’Antarctique :
f) les type et niveau de formation reçue par les membres d’équipage et les passagers aux fins des activités visées par le permis :
2858
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
1.6 Aéronef visé par le permis
Préciser ce qui suit à l’égard de chacun des aéronefs visés par le permis :
a) la classe de l’aéronef :
b) le pays d’immatriculation de l’aéronef :
c) le numéro d’immatriculation de l’aéronef :
2. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ASSURANCES
A. Joindre une copie de toute police d’assurance dans laquelle figurent les renseignements détaillés sur la couverture de l’expédition,
du bâtiment et des activités visés par le permis.
B. Préciser ce qui suit à l’égard de la police d’assurance :
a) le type d’assurance :
b) le montant de la couverture :
c) le numéro de la police :
d) le nom, l’adresse postale, le numéro de téléphone, le numéro de télécopieur et l’adresse de courrier électronique de l’assureur :
3. PROGRAMME ET ITINÉRAIRE
Préciser ce qui suit à l’égard du programme et de l’itinéraire :
a) la date de départ de l’expédition ou du bâtiment du Canada et la date de retour :
b) le lieu du départ final pour l’Antarctique :
c) la date d’entrée dans l’Antarctique et la date de sortie de cette région :
d) les moyens de transport utilisés vers l’Antarctique et dans l’Antarctique (par exemple, le bâtiment, l’aéronef, le Zodiac) :
2859
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
e) l’itinéraire prévu, les endroits à visiter, les débarquements et les activités de l’expédition ou du bâtiment en tout temps pendant la
période visée par le permis, y compris les dates, la durée et la nature des activités à terre, le nombre maximal de personnes à terre
par débarquement et le rapport employés/autres personnes :
f) les activités ou échanges prévus avec d’autres expéditions ou bâtiments :
g) les détails concernant l’évaluation des risques que comportent l’itinéraire, les endroits à visiter, les débarquements et les activités et
concernant les plans d’urgence :
4. SERVICES DE SOUTIEN ET LOGISTIQUE
Préciser ce qui suit :
a) les types de services de soutien nécessaires à l’expédition en Antarctique, notamment l’infrastructure (par exemple, hébergement,
autres installations), la nourriture, le carburant et l’équipement ainsi que la source des services, le lieu et la date
d’approvisionnement (s’il y a lieu, préciser les quantités) :
b) si cet approvisionnement sera effectué par largage; si oui, en préciser les lieux et dates :
c) les mesures qui seront prises pour assurer les radiocommunications (par exemple, l’équipement à transporter, les horaires de
communication), y compris les mesures d’urgence prévues en cas de perte de contact :
2860
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
d) les mesures qui seront prises pour assurer le soutien médical, notamment les installations chirurgicales, le nombre de médecins et
d’infirmiers :
5. ACTIVITÉS DE RECHERCHE SUR LES RESSOURCES MINÉRALES
La présente partie est à remplir seulement si la demande de permis vise des activités de recherche sur les ressources minérales.
Préciser ce qui suit :
a) la description des activités proposées :
b) le but des activités proposées :
c) le lieu des activités proposées :
d) les dates de début et de fin des activités proposées et les raisons ayant motivé le choix de ces dates :
e) les nom et rôle des personnes, des organisations et des pays participant aux activités proposées :
f) le nom des personnes visées par le permis :
2861
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
6. ESPÈCES INDIGÈNES
La présente partie est à remplir seulement si la demande de permis vise la prise de mammifères ou d’oiseaux indigènes ou
l’endommagement de leurs habitats.
Préciser ce qui suit :
a) la description des activités proposées :
b) le but des activités proposées :
c) le lieu des activités proposées :
d) les dates de début et de fin des activités proposées et les raisons ayant motivé le choix de ces dates :
e) les nom et rôle des personnes, des organisations et des pays participant aux activités proposées :
f) le nom des personnes visées par le permis :
g) les noms latin et commun des espèces touchées par les activités proposées, ainsi que le nombre, l’âge, le sexe, le stade de
développement et l’état de santé des individus de chaque espèce :
h) les mesures prises pour assurer le meilleur traitement possible des mammifères et des oiseaux indigènes :
2862
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
i) la description du transport des espèces, s’il y a lieu :
j) l’évaluation de la probabilité de dommages causés par les activités proposées à l’habitat sauvage des espèces indigènes et des
répercussions de ces dommages :
7. ZONES SPÉCIALEMENT PROTÉGÉES
La présente partie est à remplir seulement si la demande de permis vise des activités dans une zone spécialement protégée.
A. Préciser ce qui suit :
a) la description des activités proposées et des zones spécialement protégées qui sont touchées :
b) le but des activités proposées :
c) le lieu des activités proposées :
d) les dates de début et de fin des activités proposées et les raisons ayant motivé le choix de ces dates :
e) les nom et rôle des personnes, des organisations et des pays participant aux activités proposées :
f) le nom des personnes visées par le permis :
2863
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
B. Inclure une copie de chaque plan de gestion applicable aux zones spécialement protégées.
8. SIGNATURES
(Demandeur de permis)
(Titre)
(Date)
(Chef de l’expédition)
(Titre)
(Date)
(Représentant autorisé du bâtiment)
(Titre)
(Date)
9. PERSONNE-RESSOURCE
Prière d’adresser les demandes de permis et les demandes de renseignements au :
Directeur
Direction des priorités en matière de conservation
Direction générale des stratégies de conservation
Environnement Canada
351, boul. St-Joseph
Gatineau (Québec) K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-5079
2864
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
SCHEDULE 2
(Section 15)
ANNEXE 2
(article 15)
HISTORIC SITES AND MONUMENTS
IN THE ANTARCTIC
MONUMENTS ET SITES HISTORIQUES
DE L’ANTARCTIQUE
Column 1
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
Column 2
Name of Site or Monument
Location
Flag mast at South Pole
Rock cairn and plaques on Ongul Island, Prins
Harald Kyst
Rock cairn and plaque on Proclamation Island,
Enderby Land
Bust and plaque at ‘Pole of Inaccessibility’
Rock cairn and plaque at Cape Bruce, Mac.
Robertson Land
Rock cairn and canister at Walkabout Rocks,
Vestfold Hills, Princess Elizabeth Land
90S
6900〈S, 3935〈E
Article
1.
2.
6551〈S, 5341〈E
3.
8306〈S, 5458〈E
6725〈S, 6047〈E
4.
5.
6822〈S, 7832〈E
6.
Stone and plaque at Mabus Point, Queen Mary
Land
Monument sledge and plaque at Mabus Point,
Queen Mary Land
Cemetery on Buromskiy Island, Queen Mary
Land
Observatory at Bunger Hills, Queen Mary
Land
Tractor and plaque at Vostok Station
Cross and plaque at Cape Denison, George V
Land
6633〈S, 9301〈E
7.
6633〈S, 9301〈E
8.
6632〈S, 9300〈E
9.
6616〈S, 10045〈E
10.
7828〈S, 10649〈E
6700〈S, 14239〈E
11.
12.
Hut at Cape Denison, George V Land
Ice cave at Inexpressible Island, Terra Nova Bay,
Scott Coast
Hut at Cape Royds, Ross Island
Hut at Cape Evans, Ross Island
Cross at Cape Evans, Ross Island
Hut at Hut Point, Ross Island
Cross at Hut Point, Ross Island
Cross on Observation Hill, Ross Island
Hut at Cape Crozier, Ross Island
Hut at Cape Adare, Borchgrevink Coast
Grave at Cape Adare, Borchgrevink Coast
Rock cairn at Mount Betty, Queen
Maud Range
Hut and plaque at Framnësodden, Peter I Øy
Installations at Barry Island, Debenham Islands,
Marguerite Bay, Antarctic Peninsula
Cairn with plaque at Megalestris Hill, Petermann
Island, Antarctic Peninsula
Cairn, pillar and plaque at Port Charcot, Booth
Island, Antarctic Peninsula
Lighthouse on Lambda Island, Melchior Islands,
Antarctic Peninsula
Shelter at Paradise Harbour, Danco Coast,
Antarctic Peninsula
Plaque at Whalers Bay, Deception Island, South
Shetland Islands
Monolith on Greenwich Island, South Shetland
Islands
Shelter, cross and plaque on Greenwich Island,
South Shetland Islands
Bust on Greenwich Island, South Shetland
Islands
Cross and statue on Greenwich Island, South
Shetland Islands
Plaque at Potter Cove, King George Island,
South Shetland Islands
6700〈S, 14242〈E
7554〈S, 16343〈E
13.
14.
7733〈S, 16610〈E
7738〈S, 16624〈E
7738〈S, 16624〈E
7750〈S, 16637〈E
7750〈S, 16637〈E
7751〈S, 16641〈E
7731〈S, 16922〈E
7118〈S, 17012〈E
7117〈S, 17013〈E
8511〈S, 16347〈W
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
6850〈S, 9043〈W
6807〈S, 6706〈W
25.
26.
6510〈S, 6409〈W
27.
6503〈S, 6402〈W
28.
6418〈S, 6258〈W
29.
6449〈S, 6251〈W
30.
6258〈S, 6034〈W
31.
6228〈S, 5940〈W
32.
6229〈S, 5940〈W
33.
6230〈S, 5941〈W
34.
6229〈S, 5940〈W
35.
6214〈S, 5839〈W
36.
Colonne 1
Colonne 2
Nom du monument ou site historique
Emplacement
Mât de drapeau au pôle Sud
Cairn de roches et plaques dans l’île Ongul,
Prince Harald Kyst
Cairn de roches et plaques dans l’île de
Proclamation, terre Enderby
Buste et plaque au pôle d’Inaccessibilité
Cairn de roches et plaque au cap Bruce, terre
Mac Robertson
Cairn de roches et boîte métallique aux
Walkabout Rocks, collines Vestfold, terre de la
Princesse-Élisabeth
Roche et plaque dans la pointe Mabus, terre de la
Reine-Mary
Traîneau (monument) et plaque dans la pointe
Mabus, terre de la Reine-Mary
Cimetière dans l’île Buromski, terre de la
Reine-Mary
Observatoire dans les collines Bunger, terre de
la Reine-Mary
Tracteur et plaque à la station Vostok
Croix et plaque au cap Denison, terre de
George V
Cabane au cap Denison, terre de George V
Grotte glaciaire dans l’île Inexprimable, baie
Terra Nova, côte de Scott
Cabane au cap Royds, île de Ross
Cabane au cap Evans, île de Ross
Croix au cap Evans, île de Ross
Cabane dans la pointe Hut, île de Ross
Croix dans la pointe Hut, île de Ross
Croix sur la colline Observation, île de Ross
Cabane au cap Crozier, île de Ross
Cabane au cap Adare, côte Borchgrevink
Tombe au cap Adare, côte Borchgrevink
Cairn de roches au mont Betty, chaîne de la
Reine-Maud
Cabane et plaque à Framnësodden, Peter I Øy
Installations dans l’île Barry, îles Debenham,
baie Marguerite, péninsule Antarctique
Cairn avec plaque dans les collines Mégalestris,
île Petermann, péninsule Antarctique
Cairn, pilier et plaque au port Charcot, île Booth,
péninsule Antarctique
Phare dans l’île Lambda, îles Melchior, péninsule
Antarctique
Abri dans le port Paradise, côte Danco, péninsule
Antarctique
Plaque dans la baie des Baleiniers, île de la
Déception, Shetland du Sud
Monolithe dans l’île Greenwich, Shetland du
Sud
Abri, croix et plaque dans l’île Greenwich,
Shetland du Sud
Buste dans l’île Greenwich, Shetland du
Sud
Croix et statue dans l’île Greenwich, Shetland
du Sud
Plaque à l’anse Potter, île du Roi-Georges,
Shetland du Sud
90°S.
69°00〈S., 39°35〈E.
65°51〈S., 53°41〈E.
83°06〈S., 54°58〈E.
67°25〈S., 60°47〈E.
68°22〈S., 78°32〈E.
66°33〈S., 93°01〈E.
66°33〈S., 93°01〈E.
66°32〈S., 93°00〈E.
66°16〈S., 100°45〈E.
78°28〈S., 106°49〈E.
67°00〈S., 142°39〈E.
67°00〈S., 142°42〈E.
75°54〈S., 163°43〈E.
77°33〈S., 166°10〈E.
77°38〈S., 166°24〈E.
77°38〈S., 166°24〈E.
77°50〈S., 166°37〈E.
77°50〈S., 166°37〈E.
77°51〈S., 166°41〈E.
77°31〈S., 169°22〈E.
71°18〈S., 170°12〈E.
71°17〈S., 170°13〈E.
85°11〈S., 163°47〈O.
68°50〈S., 90°43〈O.
68°07〈S., 67°06〈O.
65°10〈S., 64°09〈O.
65°03〈S., 64°02〈O.
64°18〈S., 62°58〈O.
64°49〈S., 62°51〈O.
62°58〈S., 60°34〈O.
62°28〈S., 59°40〈O.
62°29〈S., 59°40〈O.
62°30〈S., 59°41〈O.
62°29〈S., 59°40〈O.
62°14〈S., 58°39〈O.
2865
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
SCHEDULE — Continued
ANNEXE 2 (suite)
HISTORIC SITES AND MONUMENTS
IN THE ANTARCTIC — Continued
MONUMENTS ET SITES HISTORIQUES
DE L’ANTARCTIQUE (suite)
Column 1
Column 2
Item
Name of Site or Monument
Location
37.
Statue at Trinity Peninsula, Antarctic
6319〈S, 5754〈W
Peninsula
Hut on Snow Hill Island, Antarctic
6422〈S, 5659〈W
Peninsula
Hut at Hope Bay, Trinity Peninsula, Antarctic
6324〈S, 5659〈W
Peninsula
Bust, grotto, statue, flag mast, graveyard and stele 6324〈S, 5659〈W
at Hope Bay, Trinity Peninsula, Antarctic
Peninsula
Hut and grave on Paulet Island, Antarctic
6334〈S, 5545〈W
Peninsula
Huts, magnetic observatory and graveyard at
6044〈S, 4441〈W
Scotia Bay, Laurie Island, South Orkney Islands
Cross at ‘Piedrabuena Bay’, Filchner Ice Front,
7758〈S, 3848〈W
Weddell Sea
Plaque at Nivlisen ice front, Prinsesse Astrid Kyst, 7043〈S, 1140〈E
Dronning Maud Land
Plaque at Metchnikoff Point, Brabant Island,
6402〈S, 6234〈W
Antarctic Peninsula
Buildings and installations at Port-Martin, Terre 6649〈S, 14123〈E
Adélie
Building on Île des Pétrels, Terre Adélie
6641〈S, 14001〈E
Cross on Île des Pétrels, Terre Adélie
6641〈S, 14001〈E
Pillar at Bunger Hill, Queen Mary
6616〈S, 10045〈E
Land
Plaque at Fildes Peninsula, King George Island, 6212〈S, 5901〈W
South Shetland Islands
Grave and cross at Admiralty Bay, King George 6210〈S, 5828〈W
Island, South Shetland Islands
Monolith at Fildes Peninsula, King George Island, 6213〈S, 5858〈W
South Shetland Islands
Monolith and plaques on Elephant Island, South 6106〈S, 5450〈W
Shetland Islands
Bust on Ross Island
7751〈S, 16640〈E
Buildings and artifacts on Stonington Island,
6811〈S, 6700〈W
Marguerite Bay, Antarctic Peninsula
Remains of hut and environs at Waterboat Point, 6449〈S, 6251〈W
Danco Coast, Antarctic Peninsula
Plaque at “Yankee Bay”(Yankee Harbour),
6232〈S, 5945〈W
MacFarlane Strait, Greenwich Island, South
Shetland Islands
Cairn with plaque at Whalers Bay, Deception
6259〈S, 6033〈W
Island, South Shetland Islands
Cairn on Half Moon Beach, Cape Shirreff,
6228〈S, 6046〈W
Livingston Island, South Shetland Islands
Plaque and cairn at ‘Penguins Bay’, Seymour
6416〈S, 5039〈W
Island, James Ross Island archipelago
‘Base A’ at Port Lockroy, Goudier Island, off
6449〈S, 6329〈W
Wiencke Island, Antarctic Peninsula
‘Base F (Wordie House)’ on Winter Island,
6515〈S, 6416〈W
Argentine Islands
‘Base Y’ on Horseshoe Island, Marguerite Bay, 6748〈S, 6718〈W
western Graham Land
‘Base E’ on Stonington Island, Marguerite Bay, 6811〈S, 6700〈W
western Graham Land
Message post on Foyn Island, Possession
7156〈S, 17105〈E
Islands
Cairn at Scott Nunataks, Alexandra
7711〈S, 15432〈W
Mountains
Rock shelter ‘Granite House’ at Cape Geology,
7700〈S, 16232〈E
Granite Harbour
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
2866
Colonne 1
Colonne 2
Article
Nom du monument ou site historique
Emplacement
37.
Statue dans la péninsule de la Trinité, péninsule
Antarctique
Cabane dans l’île Snow Hill, péninsule
Antarctique
Cabane dans la baie de l’Espérance, péninsule de
la Trinité, péninsule Antarctique
Buste, grotte, statue, mât de drapeau, cimetière et
stèle dans la baie de l’Espérance, péninsule de la
Trinité, péninsule Antarctique
Cabane et tombe dans l’île Paulet, péninsule
Antarctique
Cabanes, observatoire magnétique et cimetière
dans la baie Scotia, île Laurie, Orcades du Sud
Croix dans la baie Piedrabuena, banquise de
Filchner, mer de Weddell
Plaque sur la banquise de Nivlisen, côte de la
Princesse-Astrid, terre de la Reine-Maud
Plaque à la pointe Metchnikoff, île Brabant,
péninsule Antarctique
Constructions et installations à Port-Martin, terre
Adélie
Construction dans l’île des Pétrels, terre Adélie
Croix dans l’île des Pétrels, terre Adélie
Pilier sur les collines Bunger, terre de la ReineMary
Plaque dans la péninsule Fildes, île du RoiGeorges, Shetland du Sud
Tombe et croix dans la baie de l’Amirauté, île du
Roi-Georges, Shetland du Sud
Monolithe dans la péninsule Fildes, île du RoiGeorges, Shetland du Sud
Monolithe et plaques dans l’île Éléphant,
Shetland du Sud
Buste dans l’île de Ross
Constructions et artefacts dans l’île Stonington,
baie Marguerite, péninsule Antarctique
Vestiges de cabane et environs dans la pointe
Waterboat, côte Danco, péninsule Antarctique
Plaque dans la baie Yankey (Yankey Harbour),
détroit MacFarlane, île Greenwich, Shetland du
Sud
Cairn avec plaque dans la baie des Baleiniers, île
de la Déception, Shetland du Sud
Cairn sur la plage Half Moon, cap Shirreff, île
Livingston, Shetland du Sud
Plaque et cairn dans la baie des Pingouins, île
Seymour, archipel James Ross Island
Base A à Port Lockroy, île Goudier, au large de
l’île Wiencke, péninsule Antarctique
Base F (Wordie House) dans l’île Winter, îles
d’Argentine
Base Y dans l’île Horseshoe, baie Marguerite,
terre de Graham occidentale
Base E dans l’île Stonington, baie Marguerite,
terre de Graham occidentale
Poste de messages dans l’île Foyn, îles
Possession
Cairn dans les nunataks Scott, montagnes
Alexandra
Abri rocheux (Granite House) au cap Géologie,
baie Granite
63°19〈S., 57°54〈O.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
64°22〈S., 56°59〈O.
63°24〈S., 56°59〈O.
63°24〈S., 56°59〈O.
63°34〈S., 55°45〈O.
60°44〈S., 44°41〈O.
77°58〈S., 38°48〈O.
70°43〈S., 11°40〈E.
64°02〈S., 62°34〈O.
66°49〈S., 141°23〈E.
66°41〈S., 140°01〈E.
66°41〈S., 140°01〈E.
66°16〈S., 100°45〈E.
62°12〈S., 59°01〈O.
62°10〈S., 58°28〈O.
62°13〈S., 58°58〈O.
61°06〈S., 54°50〈O.
77°51〈S., 166°40〈E.
68°11〈S., 67°00〈O.
64°49〈S., 62°51〈O.
62°32〈S., 59°45〈O.
62°59〈S., 60°33〈O.
62°28〈S., 60°46〈O.
64°16〈S., 50°39〈O.
64°49〈S., 63°29〈O.
65°15〈S., 64°16〈O.
67°48〈S., 67°18〈O.
68°11〈S., 67°00〈O.
71°56〈S., 171°05〈E.
77°11〈S., 154°32〈O.
77°00〈S., 162°32〈E.
2003-12-03
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
SCHEDULE — Continued
ANNEXE 2 (suite)
HISTORIC SITES AND MONUMENTS
IN THE ANTARCTIC — Continued
MONUMENTS ET SITES HISTORIQUES
DE L’ANTARCTIQUE (suite)
Column 1
Column 2
Item
Name of Site or Monument
Location
68.
Depot at Hells Gate Moraine, Inexpressible Island, 7452〈S, 16350〈E
Terra Nova Bay
Message post at Cape Crozier, Ross Island
7727〈S, 16916〈E
Message post at Cape Wadworth, Coulman
7319〈S, 16947〈E
Island
Whaling station at Whalers Bay, Deception
6259〈S, 6033〈W
Island
Cairn on Tryne Islands, Vestfold Hills
6822〈S, 7824〈E
Memorial Cross, Lewis Bay, Ross Island
7725〈30〉S,
16627〈30〉E
Wreckage of sailing ship, Elephant Island, South 6110〈S, 5524〈W –
Shetland Islands
6117〈S, 5513〈W
‘A Hut’, Pram Point, Ross Island
7751〈S, 16645〈E
Ruins of base ‘Pedro Aguirre Cerda’, Pendulum 6256〈S, 6036〈W
Cove, Deception Island
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
Colonne 1
Colonne 2
Article
Nom du monument ou site historique
Emplacement
68.
Dépôt dans la moraine Portes d’Enfer, île
Inexprimable, baie Terra Nova
Poste de messages au cap Crozier, île de Ross
Poste de messages au cap Wadworth, île
Coulman
Station baleinière dans la baie des Baleiniers, île
de la Déception
Cairn dans les îles Tryne, collines Vestfold
Croix commémorative, baie Lewis, île de Ross
74°52〈S., 163°50〈E.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
Épaves d’un navire en bois sur la côte sud-ouest
de l’île Éléphant, Shetland du Sud
Cabane dans la pointe Pram, île de Ross
Ruines de la base Pedro Aguirre Cerda, anse
Pendulum, île de la Déception
77°27〈S., 169°16〈E.
73°19〈S., 169°47〈E.
62°59〈S., 60°33〈O.
68°22〈S., 78°24〈E.
77°25〈30〉S.,
166°27〈30〉E.
61°10〈S., 55°24〈O.
61°17〈S., 55o13〈O.
77°51〈S., 166°45〈E.
62°56〈S., 60°36〈O.
SCHEDULE 3
(Section 26)
ANTARCTIC SPECIALLY PROTECTED AREAS
Column 1 Column 2
Column 3
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Site No.1
101
102
103
104
105
106
107
Location
6727〈S, 6052〈E
Within a rectangle centred on 6737〈S, 6232〈E
Ardery: 6622〈S, 11027〈E Odbert: 6622〈S, 11033〈E
6657〈S, 16316〈E
7657〈S, 16656〈E
7219〈S, 17013〈E
6752〈S, 6842〈W
8.
9.
10.
11.
108
109
110
111
Name of Area
Taylor Rookery, Mac. Robertson Land
Rookery Islands, Holme Bay, Mac. Robertson Land
Ardery Island and Odbert Island, Budd Coast
Sabrina Island, Balleny Islands
Beaufort Island, Ross Sea
Cape Hallett, Victoria Land
Emperor Island, Dion Islands, Marguerite Bay, Antarctic
Peninsula
Green Island, Berthelot Islands, Antarctic Peninsula
Moe Island, South Orkney Islands
Lynch Island, South Orkney Islands
Southern Powell Island and adjacent islands, South Orkney
Islands
12.
112
13.
113
6222〈S, 5943〈W. The area comprises all the land west of a line drawn from north
to south across the peninsula 100m west of the two shelters found on the isthmus.
6446〈S, 6406〈W
14.
114
Coppermine Peninsula, Robert Island, South Shetland
Islands
Litchfield Island, Arthur Harbour, Anvers Island, Palmer
Archipelago
Northern Coronation Island, South Orkney Islands
15.
16.
17.
115
116
117
Lagotellerie Island, Marguerite Bay, Antarctic Peninsula
‘New College Valley’, Caughley Beach, Cape Bird, Ross Island
Avian Island, off Adelaide Island, Antarctic Peninsula
18.
19.
20.
118
119
120
‘Cryptogam Ridge’, Mount Melbourne, Victoria Land
Forlidas Pond and Davis Valley ponds, Dufek Massif
‘Pointe-Géologie Archipelego’, Terre Adélie
6753〈S, 6724〈W
7713〈S, 16629〈W
6746〈S, 6853〈W. The area consists of the island together with its littoral zone and
the marine area within 100m of the shore.
7421〈S, 16441〈W
8227〈S, 5121〈W and 8228〈S, 5108〈W
The centroid of the area is 6640〈S, 14002〈E. Limits of the area are 66°39〈30〉S to
66°40〈30〉S; 140°00〈E to 140°02〈E.
———
1
6519〈S, 6409〈W
6044〈S, 4541〈W
6039〈S, 4536〈W
6043〈S, 4500〈W. The area includes all of Powell Island south of the latitude of
the southern summit of John Peaks, together with the whole of Fredriksen Island,
Michelsen Island, Christoffersen Island, Grey Island and adjacent unnamed islands.
The centroid of the area is 6033〈S, 4535〈W. The area is between 60°31〈S,
45°41〈W; 60°37〈S, 45°36〈W and 60°32〈S, 45°29〈W.
———
The site numbers correspond to the site numbers used for the Antarctic specially protected areas by the Committee for Environmental Protection.
2867
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
SCHEDULE 3 — Continued
ANTARCTIC SPECIALLY PROTECTED AREAS —
Column 1 Column 2
Continued
Column 3
Item
Site No.1 Name of Area
Location
21.
121
Cape Royds, Ross Island
22.
122
Arrival Heights, Hut Point Peninsula, Ross Island
23.
123
Barwick and Balham Valleys, Victoria Land
7733〈S, 16608〈E. The area west of a line drawn from the south coast of Cape
Royds through Flagstaff Hill to the south-eastern tip of Pony Lake, and the west
shoreline of this lake; and south of a line drawn from the western extremity of
Pony Lake 280° true to the coast; including the littoral and sublittoral zones from
Derrick Point on the east side of Arrival Bay about 4km northwards to ‘Rocky
Point’ to the north of Horseshoe Bay, extending 500m offshore from the high water
mark.
7749〈S, 16639〈E. The area of Arrival Heights is enclosed by a line drawn from
the Trig T510 north-west over First Crater to the 500 foot (150m) contour, then
north along this contour to a point immediately west of Second Crater, then around
the lip of this crater and south to Trig T510.
The site is defined by lines joining 77°13〈S, 160°42〈E; 77°18〈S, 161°24〈E;
77°24〈S, 161°26〈E; 77°24〈S, 160°46〈E; 77°19〈S, 160°29〈E and 77°13〈S, 160°42〈E.
24.
124
Cape Crozier, Ross Island
25.
125
Fildes Peninsula, King George Island, South Shetland
Islands
26.
126
27.
28.
127
128
Byers Peninsula, Livingston Island, South Shetland
Islands
Haswell Island
Western shore of Admiralty Bay, King George Island
29.
30.
31.
129
130
131
32.
132
33.
133
34.
134
35.
36.
37.
135
136
137
North-eastern Bailey Peninsula, Budd Coast, Wilkes Land
Clark Peninsula, Budd Coast, Wilkes Land
Northwest White Island, McMurdo Sound
38.
138
Linnaeus Terrace, Asgard Range, Victoria Land
39.
139
Biscoe Point, Anvers Island
2868
Rothera Point, Adelaide Island
‘Tramway Ridge’, Mount Erebus, Ross Island
Canada Glacier, Lake Fryxell, Taylor Valley, Victoria
Land
Potter Peninsula, ‘25 de Mayo’ (King George) Island,
South Shetland Islands
Harmony Point, west coast of Nelson Island, South
Shetland Islands
Cierva Point and offshore islands, Danco Coast, Antarctic
Peninsula
The site is defined by lines joining 77°28〈S, 169°20〈E; 77°28〈S, 169°28〈E;
77°31〈S, 169°28〈E and 77°31〈S, 169°20〈E and also includes the land area lying
north of a line from 77°28〈S, 169°20〈E to the summit of Post Office Hill and northeast of a line bearing 315° true from the summit of Post Office Hill to the coast.
There are two sites. A: between 62°10〈50〉S and 62°11〈28〉S and between
58°55〈27〉W and 58°56〈38〉W and B: between 62°12〈30〉S and 62°13〈30〉S and
between 58°57〈11〉W and 58°59〈32〉W.
The area is centred on 6237〈S, 6103〈W.
6631〈S, 9300〈E
6211〈S, 5827〈W. An area on the western shore of Admiralty Bay, south of
Ezcurra Inlet, south of a line connecting Jardine Peak and the shoreline
immediately to the north of a prominent group of rocks characterized by a covering
of orange lichens bearing approximately 068° from Jardine Peak, and east of a line
joining Jardine Peak, The Tower and a point on the shoreline bearing 180° from
The Tower.
6734〈S, 6806〈W
7731〈S, 16707〈E
7737〈S, 16303〈E. The site encompasses most of the glacier forefield area on the
east side of the lower Canada Glacier, on the north shore of Lake Fryxell.
6218〈S, 5839〈W. The site is on the east side of Maxwell Bay between ‘Mirounga
Point’ and the east side of Stranger Point, and occupies the coastal zone of varying
width up to 500m from the shoreline.
6218〈S, 5911〈W. The site is on the western side of the island and includes
Harmony Point and The Toe, the adjacent ice-free land and the intertidal zone.
6410〈S, 6101〈W. The site comprises the Cierva Point peninsula including the
land west of a line from the south-east of the north side of the point through the
summit of a flat hill of 540m high to the south-east of the south side of the point.
Also included are ‘Apéndice Island’ (‘Rivera Island’/Sterneck Island), ‘José
Hernández’ (‘Bofill Island’/Midas Island), and ‘Lopez Island’ (Moss Islands).
Primavera Station (Argentina) and all its associated installations are excluded.
6617〈S, 11033〈E
6615〈S, 11035〈E
7807〈S, 16711〈E. The area includes the north-west coastline of White Island from
Cape Spencer-Smith in the north to a point protruding into the strait between White
and Black islands in the south-west. It extends from the high water mark to 5km
offshore across the Ross Ice Shelf.
7735〈S, 16105〈E. The site is at the east end of Asgard Range to the north of
Oliver Peak, between Don Juan Pond in the valley of South Fork, and Inland Forts,
a small mountain range south-east of the Asgard Range. The site includes the flat
terrace north and east of Oliver Peak, between about 1500m and 1650m altitude.
6448〈S, 6347〈W. The site includes the rocky promontory ending in Biscoe Point,
the smaller headland immediately to the north and the small islet off the south-west
of Biscoe Point. A narrow area of land between the two promontories is included,
as is the inshore marine environment within the site boundaries.
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
SCHEDULE 3 — Continued
ANTARCTIC SPECIALLY PROTECTED AREAS —
Column 1 Column 2
Continued
Column 3
Item
Site No.1 Name of Area
Location
40.
140
Parts of Deception Island, South Shetland Islands
41.
141
‘Yukidori Valley’, Langhovde, Lützow-Holmbukta
42.
142
The site includes 5 areas on the coast of Port Foster. Area A: 63°00〈S, 60°34〈W.
From the west side of Entrance Point to the west side of Collins Point on the south
side of Neptunes Bellows, and extending 500m inland from the shore.
Area B: 62°57〈S, 60°42〈W. Mid Fumarole Bay, south-west of Wensleydale Beacon
extending for 500m along the shore, to the line of precipitous lava cliffs about
100m inland. Area C: 62°56〈S, 60°40〈W. The island created during
the 1967 eruption in Telefon Bay, and including the low land, containing a lake,
which joins the new island to the main island. Area D: 62°56〈S, 60°35〈W.
A strip 100m wide extending from the high water mark of the heated shoreline of
Pendulum Cove inland to a series of gullies about 750m inland. The area lies
about 300m south of the former Pedro Aguirre Cerda Station (Chile).
Area E: 62°58〈S, 60°34〈W. Kroner Lake including the land within 50m of its shore.
6914〈S, 3945〈E. The site encompasses the area between a tongue of the ice cap
and sea at the western end of the valley; it extends up to 50m offshore near the
mouth of the stream.
7154〈S, 510〈E
43.
143
44.
144
45.
145
46.
146
47.
147
48.
49.
50.
51.
148
149
150
151
52.
53.
54.
55.
56.
152
153
154
155
156
57.
58.
59.
157
158
159
Svarthamaren, Mühlig-Hofmannfjella, Dronning Maud
Land
Marine Plain, Mule Peninsula, Vestfold Hills, Princess Elizabeth 6836〈S, 7807〈E. The site extends from 68°36〈30〉S, 78°09〈00〉E; to 68°36〈45〉S,
78°10〈30〉E; to 68°37〈30〉S, 78°12〈30〉E; thence south along the meridian
Land
78°12〈30〉E to its intersection by the low water mark on the northern shore of
Crooked Fjord; it follows the low water mark on the northern shore of Crooked
Fjord to its intersection with the meridian 78°03〈00〉E; thence north along the
meridian to its intersection with the parallel 68°37〈30〉S, then northeasterly to
68°70〈02〉S, 78°05〈00〉E and finally northeastwards to the point of commencement.
‘Chile Bay’ (Discovery Bay), Greenwich Island, South Shetland Area A: between 6228〈54〉S and 6229〈18〉S; and between 5941〈12〉W and
Islands
5941〈43〉W Area B: between 6228〈18〉S and 6228〈42〉S; and between
5940〈15〉W and 5940〈47〉W
Port Foster, Deception Island, South Shetland Islands
Area A: between 6255〈30〉S and 6256〈12〉S; and between 6037〈00〉W and
6038〈00〉W Area B: between 6257〈12〉S and 6257〈54〉S; and between
6036〈20〉W and 6037〈20〉W
South Bay, Doumer Island, Palmer Archipelago
The centroid of the area is 6452〈S, 6335〈W. The site consists of a small area of
coastal and sub-tidal benthos bounded by 64°51〈42〉S to the north, between
63°34〈00〉W and 63°35〈20〉W, and to the south by a diagonal line that starts at a
point 100m north of the Chilean refuge Yelcho on the southern shore of South Bay
and extends to 64°51〈58〉S, 63°34〈00〉W.
Ablation Valley-Ganymede Heights, Alexander Island
The centroid of the area is 7050〈S, 6824〈W. The site extends from 70°45〈S
to 70°55〈S and from 68°40〈W to the George VI Sound coastline.
Mount Flora, Hope Bay, Antarctic Peninsula
6325〈S, 5700〈W
Cape Shirreff, Livingston Island, South Shetland Islands
6229〈S, 6048〈W
Ardley Island, Maxwell Bay, King George Island
6213〈S, 5856〈W
Lions Rump, King George Island, South Shetland
Bounded by: 6207〈48〉S, 5809〈17〉W; 6207〈49〉S, 5807〈14〉W; 6208〈19〉S,
Islands
5807〈19〉W; and 6208〈16〉S, 5809〈15〉W
Western Bransfield Strait off Low Island, South Shetland Islands Between: 6320〈S and 6335〈S; 6145〈W and 6230〈W
Eastern Dallmann Bay off Brabant Island, Palmer Archipelago
Between: 6400〈S and 6420〈S; and from 6250〈W east to the intertidal zone
Botany Bay, Cape Geology, Victoria Land
7700〈S, 16235〈E
Cape Evans, Ross Island
7738〈S, 16624〈E
Lewis Bay, Mount Erebus, Ross Island
7725〈S, 16728〈E. The site encompasses the crash zone centered on 167°28〈E,
77°25〈S and the surrounding glacial ice 2km above and to either side of this
position, extends as a 4km wide ‘rectangle’ down to the sea, and includes the
airspace above this region to an altitude of 1000m with the exception of a 200m
wide air access corridor along the coastline.
Backdoor Bay, Cape Royds, Ross Island
7733〈10.7〉S, 16610〈6.5〉E
Hut Point, Ross Island
7750〈50〉S, 16638〈E
Cape Adare, Borchgrevink Coast
7118〈S, 17009〈E
2869
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
ANNEXE 3
(article 26)
ZONES SPÉCIALEMENT PROTÉGÉES DE L’ANTARCTIQUE
Colonne 1 Colonne 2
Colonne 3
Article
Numéro
de site1
Nom des zones
Emplacement
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
Roquerie Taylor, terre Mac Robertson
Îles Rookery, baie Holme, terre Mac Robertson
Île Ardery et île Odbert, côte Budd
Île Sabrina, îles Balleny
Île Beaufort, mer de Ross
Cap Hallett, terre Victoria
Île Emperor, îles Dion, baie Marguerite, péninsule Antarctique
Île Green, îles Berthelot, péninsule Antarctique
Île Moe, Orcades du Sud
Île Lynch, Orcades du Sud
Île Southern Powell et îles adjacentes, Orcades du Sud
12.
112
Péninsule Coppermine, île Robert, Shetland du Sud
13.
14.
113
114
Île Litchfield, port Arthur, île Anvers, archipel de Palmer
Île Northern Coronation, Orcades du Sud
15.
16.
17.
115
116
117
18.
19.
20.
118
119
120
Île Lagotellerie, baie Marguerite, péninsule Antarctique
Vallée New College, plage Caughley, cap Bird, île de Ross
Île des Oiseaux, au large de l’île Adelaide, péninsule
Antarctique
Chaînon Cryptogam, mont Melbourne, terre de Victoria
Étang Forlidas et étangs de la vallée Davis, massif Dufek
Archipel de Pointe-Géologie, terre Adélie
21.
121
Cap Royds, île de Ross
22.
122
Hauteurs Arrival, péninsule de Pointe-Hut, île de Ross
23.
123
Vallées Barwick et Balham, terre Victoria
24.
124
Cap Crozier, île de Ross
25.
125
Péninsule Fildes, île du Roi-Georges, Shetland du Sud
26.
27.
28.
126
127
128
Péninsule Byers, île Livingston, Shetland du Sud
Île Haswell
Littoral occidental de la baie de l’Amirauté, île du Roi-Georges
29.
30.
129
130
Pointe Rothera, île Adelaide
Chaînon Tramway, mont Erebus, île de Ross
67°27〈S., 60°52〈E.
À l’intérieur d’un rectangle dont le centre est entre 67°37〈S., 62°32〈E.
Ardery : 66°22〈S., 110°27〈E. Odbert : 66°22〈S., 110°33〈E.
66°57〈S., 163°16〈E.
76°57〈S., 166°56〈E.
72°19〈S., 170°13〈E.
67°52〈S., 68°42〈O.
65°19〈S., 64°09〈O.
60°44〈S., 45°41〈O.
60°39〈S., 45°36〈O.
60°43〈S., 45°00〈O. La zone comprend l’île Powell, au sud de la latitude du
sommet sud du pic John, ainsi que les îles Fredriksen, Michelsen, Christoffersen et
Grey Island et des îles adjacentes sans nom.
62°22〈S., 59°43〈O. La zone comprend toutes les terres se trouvant à l’ouest d’une
ligne tirée du nord au sud à travers la péninsule à 100 m à l’ouest de deux abris
situés dans l’isthme.
64°46〈S., 64°06〈O.
Le centroïde de la zone est : 60°33〈S., 45°35〈O. La zone est comprise entre
60°31〈S., 45°41〈O. et 60°37〈S., 45°36〈O. et 60°32〈S., 45°29〈O.
67°53〈S., 67°24〈O.
77°13〈S., 166°29〈O.
67°46〈S., 68°53〈O. La zone comprend l’île ainsi que sa zone littorale et sa zone
marine en deçà de 100 m du rivage.
74°21〈S., 164°41〈O.
82°27〈S., 51°21〈O. et 82°28〈S., 51°08〈O.
Le centroïde de la zone est : 66°40〈S., 140°02〈E. Les limites de la zone sont :
66°39〈30〉S. à 66°40〈30〉S., 140°00〈E. à 140°02〈E.
77°33〈S., 166°08〈E. La zone s’étend à l’ouest d’une ligne tirée de la côte sud du
cap Royds à travers la colline Flagstaff jusqu’à l’extrémité sud-est du lac Pony et la
rive ouest de ce lac; elle s’étend aussi au sud d’une ligne tirée de l’extrémité ouest
du lac Pony dans une direction de 280° (vrais) jusqu’à la côte; elle comprend
également les zones littorales et infralittorales de la pointe Derrick du côté est de la
baie Arrival à environ 4 km au nord de la pointe Rocky jusqu’au nord de la baie
Horseshoe et s’étend à 500 m au large de la laisse de haute mer.
77°49〈S., 166°39〈E. La zone des hauteurs Arrival est comprise entre une ligne tirée
du point trigonométrique T510 nord-ouest par-dessus le premier cratère jusqu’à la
ligne de niveau de 500 pi (150 m), puis au nord de cette ligne jusqu’à un point situé
juste à l’ouest du deuxième cratère et de là, autour du rebord de ce cratère et au sud
du point T510.
Le site est délimité par des lignes reliant les coordonnées : 77°13〈S., 160°42〈E.,
77°18〈S., 161°24〈E., 77°24〈S., 161°26〈E., 77°24〈S., 160°46〈E. 77°19〈S., 160°29〈E.
et 77°13〈S., 160°42〈E.
Le site est délimité par des lignes reliant les coordonnées : 77°28〈S.,169°20〈E.,
77°28〈S., 169°28〈E., 77°31〈S., 169°28〈E. et 77°31〈S., 169°20〈E. et comprend
également le territoire qui s’étend au nord d’une ligne tirée entre 77°28〈S.,
169°20〈E. et le sommet de la colline Post Office et au nord-est d’une ligne sur un
relèvement de 315° (vrais) à partir du sommet de la colline Post Office jusqu’à la
côte.
Site A : entre 62°10〈50〉S. et 62°11〈28〉S. et entre 58°55〈27〉O. et 58°56〈38〉O.
Site B : entre 62°12〈30〉S. et 62°13〈30〉S. et entre 58°57〈11〉O. et 58°59〈32〉O.
Le centre de la zone est : 62°37〈S., 61°03〈O.
66°31〈S., 93°00〈E.
62°11〈S., 58°27〈O. Une zone sur la rive ouest de la baie de l’Amirauté, au sud du
passage Ezcurra, soit au sud d’une ligne reliant le pic Jardine et le rivage juste au
nord d’une saillie rocheuse couverte de lichens orange située à environ 068° du pic
Jardine, et à l’est d’une ligne reliant ce pic, « The Tower » et un point sur le rivage
situé à 180° de « The Tower ».
67°34〈S., 68°06〈O.
77°31〈S., 167°07〈E.
———
1
———
Les numéros de sites correspondent à ceux utilisés par le Comité pour la protection de l’environnement pour désigner les zones spécialement protégés de l’Antarctique.
2870
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
ANNEXE 3 (suite)
ZONES SPÉCIALEMENT PROTÉGÉES DE L’ANTARCTIQUE (suite)
Colonne 1 Colonne 2
Colonne 3
Article
Numéro
de site1
Nom des zones
Emplacement
31.
131
Glacier Canada, lac Fryxell, vallée Taylor, terre Victoria
32.
132
Péninsule Potter, île 25 de Mayo (île du Roi-Georges), Shetland
du Sud
33.
133
Pointe Harmony, île Nelson, Shetland du Sud
34.
134
Pointe Cierva et îles situées au large des côtes, côte Danco,
péninsule Antarctique
35.
36.
37.
135
136
137
Péninsule Bailey nord-est, côte Budd, terre Wilkes
Péninsule Clark, côte Budd, terre Wilkes
Île White nord-est, détroit McMurdo
38.
138
Terrasse Linnaeus, chaîne Asgaard, terre Victoria
39.
139
Pointe Biscoe, île Anvers
40.
140
Parties de l’île de la Déception, Shetland du Sud
41.
141
Vallée Yukidori, Langhovde, Lützow-Holmbukta
42.
43.
142
143
Svarthamaren, Mühlig-Hofmannfjella, terre de la Reine-Maud
Plaine Marine, péninsule Mule, collines Vestfold, terre de la
Princesse-Élisabeth
44.
144
Baie du Chili (Discovery Bay), île Greenwich, Shetland du Sud
45.
145
Port Foster, île de la Déception, Shetland du Sud
46.
146
Baie South, île Doumer, archipel de Palmer
77°37〈S., 163°03〈E. Le site comprend la plupart de la zone de l’avant-front du
côté est du glacier Canada, sur la rive nord du lac Fryxell.
62°18〈S., 58°39〈O. Le site, qui se trouve du côté est de la baie Maxwell entre la
pointe Mirounga et le côté est de la pointe Stranger, occupe la zone côtière dont la
largeur varie jusqu’à 500 m à partir du rivage.
62°18〈S., 59°11〈O. Le site se trouve du côté ouest de l’île et comprend la pointe
Harmony et « The Toe », la terre adjacente libre de glaces et la zone intertidale.
64°10〈S., 61°01〈O. Le site comprend la péninsule de la pointe Cierva, y compris le
territoire situé à l’ouest d’une ligne tirée du sud-est du côté nord du point à travers
le sommet d’une petite colline de 540 m de hauteur au sud-est du côté sud de ce
point. Le site comprend également l’île Apéndice (île Rivera/île Sterneck), l’île
José Hernández (île Bofill/île Midas) et l’île Lopez (îles Moss). La station
Primavera, en Argentine, et toutes ses installations sont exclues.
66°17〈S., 110°33〈E.
66°15〈S., 110°35〈E.
78°07〈S., 167°11〈E. La zone comprend la côte nord-ouest de l’île White du cap
Spencer-Smith dans le nord jusqu’à une pointe en saillie dans le détroit entre les
îles White et Black dans le sud-ouest. La zone s’étend de la laisse de haute mer
à 5 km de la côte en traversant le plateau glaciaire de Ross.
77°35〈S., 161°05〈E. Le site est situé à l’extrémité est de la chaîne Asgaard au nord
du pic Oliver, entre l’étang Don Juan, dans la vallée South Fork, et Inland Forts,
une petite chaîne de montagnes au sud-est de la chaîne Asgaard. Le site comprend
la terrasse au nord et à l’est du pic Oliver, entre environ 1500 m et 1650 m
d’altitude.
64°48〈S., 63°47〈O. Le site comprend le promontoire rocheux aboutissant à la
pointe Biscoe, la plus petite bande de terre située juste au nord et la petite île au
sud-ouest de la pointe Biscoe. Sont en outre compris une mince bande de terre
entre les deux promontoires et le milieu marin près de la côte à l’intérieur des
limites du site.
Le site comprend cinq zones sur la côte de Port Foster. Zone A : 63°00〈S.,
60°34〈O. À partir du côté ouest de la pointe Entrance vers le côté ouest de la
pointe Collins située du côté sud de Neptunes Bellows et s’étendant à 500 m à
l’intérieur de la côte. Zone B : 62°57〈S., 60°42〈O. La baie Mid Fumarole, au sudouest de la balise Wensleydale, qui s’étend sur 500 m le long de la côte jusqu’à la
série de falaises de lave escarpées situées à 100 m à l’intérieur des terres. Zone C :
62°56〈S., 60°40〈O. L’île créée par l’éruption de 1967 dans la baie Telefon et
comprenant les terres basses, lesquelles renferment un lac et relient la nouvelle île à
l’île principale. Zone D : 62°56〈S., 60°35〈O. Une bande de terre, de 100 m de
largeur, qui s’étend de la laisse de haute mer de la côte naturellement réchauffée de
l’anse Pendulum à l’intérieur des terres vers une série de couloirs situés à environ
750 m de la côte. Le territoire est situé à environ 300 m au sud de l’ancienne
station Pedro Aguirre Cerda du Chili. Zone E : 62°58〈S., 60°34〈O. Lac Kroner,
y compris les terres situées à 50 m de ses rives.
69°14〈S., 39°45〈E. Le site comprend le territoire situé entre une langue glaciaire et
la mer à l’extrémité ouest de la vallée et s’étend jusqu’à 50 m au large de la côte
près de l’embouchure du cours d’eau.
71°54〈S., 5°10〈 E.
68°36〈S., 78°07〈E. Le site s’étend de 68°36〈30〉S., 78°09〈00〉E., à 68°36〈45〉S.,
78°10〈30〉E., à 68°37〈30〉S., 78°12〈30〉E., de là, vers le sud en longeant le méridien
78°12〈30〉E. jusqu’à son intersection avec la laisse de basse mer située sur la rive
nord du fjord Crooked; il suit la laisse de basse mer située sur la rive nord du fjord
Crooked jusqu’à son intersection avec le méridien 78°03〈00〉E.; de là, vers le nord
en longeant le méridien jusqu’à son intersection avec le parallèle 68°37〈30〉S., de
là, vers le nord-est jusqu’à 68°70〈02〉S., 78°05〈00〉E. et finalement vers le nord-est
au point de départ.
Zone A : entre 62°28〈54〉S. et 62°29〈18〉S. et entre 59°41〈12〉O. et 59°41〈43〉O.
Zone B : entre 62°28〈18〉S. et 62°28〈42〉S. et entre 59°40〈15〉O. et 59°40〈47〉O.
Zone A : entre 62°55〈30〉S. et 62°56〈12〉S. et entre 60°37〈00〉O. et 60°38〈00〉O.
Zone B : entre 62°57〈12〉S. et 62°57〈54〉S. et entre 60°36〈20〉O. et 60°37〈20〉O.
Le centroïde de la zone est 64°52〈S., 63°35〈O. Le site est composé d’une petite
zone de benthos infralittoral et côtier délimitée par 64°51〈42〉S. vers le nord, entre
63°34〈00〉O. et 63°35〈20〉O., et vers le sud par une diagonale commençant à un
point à 100 m au nord du refuge chilien de Yelcho sur la rive sud de la baie South
et s’étendant jusqu’à 64°51〈58〉S., 63°34〈00〉O.
2871
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
ANNEXE 3 (suite)
ZONES SPÉCIALEMENT PROTÉGÉES DE L’ANTARCTIQUE (suite)
Colonne 1 Colonne 2
Colonne 3
Article
Numéro
de site1
Nom des zones
Emplacement
47.
147
Vallée Ablation, hauteurs Ganymede, île Alexander
48.
49.
50.
51.
148
149
150
151
Mont Flora, baie de l’Espérance, péninsule Antarctique
Cap Shirreff, île Livingston, Shetland du Sud
Île Ardley, baie Maxwell, île du Roi-Georges
Lions Rump, île du Roi-Georges, Shetland du Sud
52.
152
53.
153
54.
55.
56.
154
155
156
Détroit Western Bransfield, au large de l’île Low, Shetland du
Sud
Baie Eastern Dallmann, au large de l’île Brabant, archipel de
Palmer
Baie Botany, cap Geology, terre Victoria
Cap Evans, île de Ross
Baie Lewis, mont Erebus, île de Ross
Le centroïde de la zone est 70°50〈S., 68°24〈O. Le site s’étend de 70°45〈S. à
70°55〈S. et de 68°40〈O. à la côte du goulet George VI.
63°25〈S., 57°00〈O.
62°29〈S., 60°48〈O.
62°13〈S., 58°56〈O.
Limité par : 62°07〈48〉S., 58°09〈17〉O. 62°07〈49〉S., 58°07〈14〉O. 62°08〈19〉S.,
58°07〈19〉O. 62°08〈16〉S., 58°09〈15〉O.
Entre 63°20〈S. et 63°35〈S. et entre 61°45〈O. et 62°30〈O.
57.
58.
59.
157
158
159
Baie Backdoor, cap Royds, île de Ross
Pointe Hut, île de Ross
Cap Adare, côte Borchgrevink
Entre 64°00〈S. et 64°20〈S., à partir de 62°50〈O. à l’est de la zone intertidale.
77°00〈S., 162°35〈E.
77°38〈S., 166°24〈E.
77°25〈S., 167°28〈E. Le site comprend la zone d’écrasement centrée sur 167°28〈E.,
77°25〈S. et la glace de l’ère glaciaire qui l’entoure sur 2 km au-dessus et de part et
d’autre de cette démarcation. Il s’étend sous forme d’un rectangle de 4 km de
largeur vers la mer et comprend l’espace aérien de cette région jusqu’à une altitude
de 1000 m, à l’exception du corridor d’accès de 200 m de largeur le long de la côte.
77°33〈10.7〉S., 66°10〈6.5〉E.
77°50〈50〉S., 166°38〈E.
71°18〈S., 170°09〈E.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Regulation, made under subsection 26(1) of the Antarctic
Environmental Protection Act (AEPA), establishes requirements
regarding the activities of Canadians, Canadian vessels, and nonCanadians traveling in the Antarctic with Canadian permits. The
Regulation deals specifically with the permit process and the obligations on permit holders, environmental impact assessments,
protection of native flora and fauna, protected areas, waste management and emergencies.
Le règlement, pris conformément au paragraphe 26(1) de la Loi
concernant la protection de l’environnement en Antarctique
(LPEA), établit les exigences relativement aux activités des Canadiens, des bâtiments canadiens et des non-Canadiens voyageant
dans l’Antarctique en conformité de permis canadiens. Ce règlement porte spécifiquement sur le processus de permis et sur les
obligations de leurs titulaires; les évaluations environnementales,
la protection de la flore et de la faune indigènes, les zones protégées, la gestion des déchets et les situations d’urgence.
Protocol on Environmental Protection for the Antarctic
Treaty
Protocole au Traité sur l’Antarctique relatif à la protection de
l’environnement
The AEPA, in conjunction with the Regulation, will enable
Canada to play its part in ensuring the preservation of an environmental frontier, and create the legislative framework to meet
obligations necessary to ratify the Protocol on Environmental
Protection for the Antarctic Treaty (Madrid Protocol). The full
text of the Protocol can be found at: www.cep.aq/default.
asp?casid=5074.
The Madrid Protocol, originally signed in 1991, has been ratified by 29 countries making it an international commitment to
protect the Antarctic environment. Under the Protocol, Parties are
required to regulate the activities of expeditions organized in or
proceeding from their territory to the Antarctic, as well as the
activities of their vessels, aircraft and stations in the Antarctic.
La LPEA, conjointement avec le règlement, permettra au
Canada de faire sa part en assurant la préservation d’une frontière
environnementale et créera le cadre législatif pour satisfaire aux
obligations nécessaires à la ratification du Protocole au Traité de
l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement (Protocole
de Madrid). Le texte intégral du Protocole se trouve à : http://
www.adminet.com/jo/19980925/MAEJ9830076D.html.
Le Protocole de Madrid, signé à l’origine en 1991, a été ratifié
par 29 pays qui se sont engagés par ce dernier à assurer la protection de l’environnement dans l’Antarctique. Conformément au
Protocole, les Parties sont tenues de réglementer les activités des
expéditions qui sont soit organisées au Canada ou qui se font
directement du Canada à l’Antarctique, ainsi que les activités de
leurs bâtiments, de leurs aéronefs et de leurs stations dans
l’Antarctique.
2872
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
The Madrid Protocol establishes absolute bans on certain activities, such as the destruction of historic sites, and prohibits
certain other activities such as “harmful interference” with flora
and fauna and mining, except in the case of scientific research,
and even then under the auspices of a permit. The Madrid Protocol requires that Parties visiting the Antarctic complete an environmental impact assessment of all potential activities. Also, the
Madrid Protocol requires emergency and waste management
plans, specific measures to prevent marine pollution, and provides
for the designation and management of specially protected areas
and historic sites.
The Madrid Protocol’s approach to environmental assessment
and conservation is similar to the approach taken in Canada, bearing in mind the delicate and vulnerable Antarctic ecosystem. The
environmental impact assessment required by the Protocol is
thorough, ensures all activities in the Antarctic are assessed, and
sets minor/transitory thresholds that measure impact lower than
the Canadian Environmental Assessment Act (CEAA). The Protocol’s marine pollution measures, like the Canada Shipping Act,
are based on the International Convention for the Pollution from
Ships, 1973 (MARPOL). Finally, the Protocol’s approach to protected areas and protected species is similar to the general approach taken in Canada to national parks, under the Canada National Park Act, and species at risk, under the Species at Risk
Act (SARA).
Canada acceded to the Antarctic Treaty in 1988, and signed the
Protocol in 1991. Canada is the last nation with significant activities in the Antarctic that has yet to ratify the Protocol. Canada’s
rationale for proceeding with legislation to enable ratification of
the Protocol is based on three principles: there are environmental
and foreign policy benefits in becoming a part of the international
regime dedicated to the environmental protection of an important
ecosystem, including the protection of unique ecosystems, and
influence internationally on the conservation and security of the
Antarctic environment; there is a need to provide clarity on
Canada’s role in the Antarctic for Canadians active in the
Antarctic and for Canada’s international partners; and, there is a
need to establish mechanisms to prevent or mitigate potential
negative impacts from the activities of Canadians in the future.
Implementation of the Protocol in Canada requires new legislative authority; therefore, an Act of Parliament is required.
The AEPA will provide the statutory authority the Government of
Canada requires to fulfill the obligations of the Protocol, and subsequently required to ratify the Protocol. The Regulation will
implement a permit system and clarify for Canadians active in the
Antarctic their responsibilities.
Le Protocole de Madrid interdit de manière absolue certaines
activités, notamment la destruction des sites historiques et certaines autres activités, telles que les « interférences nuisibles » avec
la flore et la faune, ainsi que l’exploitation minière, sauf dans le
cas de la recherche scientifique, pour laquelle un permis doit
néanmoins être obtenu. Le Protocole de Madrid exige des Parties
qui se rendent dans l’Antarctique qu’elles effectuent une évaluation d’impact environnemental de toutes les activités envisagées.
En outre, il exige l’élaboration de plans de gestion des déchets et
de mesures spécifiques pour prévenir la pollution marine, et prévoit la désignation et l’aménagement de zones spécialement protégées et de sites historiques.
Gardant à l’esprit la fragilité et la vulnérabilité de l’écosystème
de l’Antarctique, la démarche adoptée par le Protocole de Madrid
en ce qui concerne l’évaluation et la conservation environnementales est similaire à celle prise par le Canada. Le Protocole exige
une évaluation globale de l’impact environnemental qui englobe
toutes les activités dans l’Antarctique et qui fixe des seuils
d’impact mineur ou transitoire qui sont moindres que ceux contenus dans la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (LCEE). Les mesures concernant la pollution marine, telles que
celles prévues dans la Loi sur la marine marchande du Canada,
s’appuient sur la Convention internationale pour la prévention de
la pollution par les navires 1973 (MARPOL). Enfin, la démarche
du Protocole en ce qui a trait aux zones protégées et aux espèces
protégées est similaire à la démarche générale adoptée par le
Canada pour les parcs nationaux, conformément à la Loi sur les
parcs nationaux du Canada, et pour les espèces en péril, conformément à la Loi sur les espèces en péril (LEP).
Le Canada, qui a accédé au Traité de l’Antarctique en 1988 et
signé le Protocole en 1991, est le dernier pays ayant des activités
substantielles dans l’Antarctique à ne pas avoir encore ratifié le
Protocole. Trois principes motivent sa décision : les avantages
tant sur le plan de la protection de l’environnement que des politiques extérieures, de faire partie d’un régime international voué à
la protection d’un important écosystème, y compris d’écosystèmes uniques, et l’influence internationale qui en résulte eu égard à
la conservation et à la sécurité de l’environnement antarctique; la
nécessité de clarifier le rôle du Canada dans l’Antarctique pour
les Canadiens qui y mènent des activités et pour ses partenaires
internationaux; et enfin, la nécessité d’établir des mécanismes
pour prévenir ou atténuer les effets négatifs éventuels des activités des Canadiens dans l’avenir.
La mise en application du Protocole au Canada exige un nouveau pouvoir législatif; aussi une loi du Parlement est-elle requise. La LPEA conférera au gouvernement du Canada l’autorité
réglementaire qui lui est nécessaire pour satisfaire les obligations
du Protocole, puis ultérieurement requise pour ratifier celui-ci. Le
règlement mettra en oeuvre un système de permis et clarifiera les
responsabilités des Canadiens qui jouent un rôle actif dans
l’Antarctique.
The Regulation
Le règlement
The Regulation will implement the legal requirements of the
Protocol, including provisions that refer to environmental impact
assessment, mineral resources, native and non-native species,
protected areas, waste management, marine pollution and emergency plans.
Le règlement appliquera les exigences légales du Protocole, y
compris les dispositions relatives à l’évaluation d’impact environnemental, aux ressources minérales, aux espèces indigènes et
non indigènes, aux zones protégées, à la gestion des déchets, à la
pollution marine et aux plans d’urgence.
Permits
Permis
Expeditions organized and proceeding from Canada, Canadian
vessels, and Canadian aircraft are required to obtain a permit from
Les expéditions organisées au Canada et qui se font directement du Canada à l’Antarctique, ainsi que les bâtiments et les
2873
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
the Minister of the Environment to be in the Antarctic under specific conditions such as deference to the Minister, inspectors and
observers, and an obligation to report on completion of a trip.
Applications for permits to be in the Antarctic require the development of emergency and waste management plans. The Minister
is given the ability to charge fees for permits; however, at this
time and in the foreseeable future, the Minister will not charge
fees. Environment Canada will also consult other governmental
departments and external expertise to assess technical features of
permit applications when appropriate. Applicants must also provide security. The Regulation outlines specific material required
for a permit as well an outline of the actual permit. The Minister
retains the right to require any information justifiable under
the AEPA and apply this information to the permit.
aéronefs canadiens sont tenus d’obtenir un permis du ministre de
l’Environnement pour se trouver dans l’Antarctique dans des
conditions particulières, telles que la déférence au ministre, aux
inspecteurs et observateurs, et l’obligation de rendre compte à la
fin du voyage. Les demandes de permis pour se trouver dans
l’Antarctique doivent être accompagnées de plans d’urgence et de
plans de gestion des déchets. Le ministre est habilité à exiger des
droits pour les permis; toutefois, il n’en exigera aucun pour
l’instant ni dans un avenir prévisible. Environnement Canada
consultera également d’autres ministères fédéraux et experts externes pour évaluer les aspects techniques des demandes de permis lorsqu’il y a lieu. Les demandeurs doivent également satisfaire aux conditions de sécurité établies. Le règlement décrit
l’équipement spécifique requis pour un permis ainsi que le permis
comme tel. Le ministre se réserve le droit d’exiger toute information justifiable en vertu de la LPEA et d’appliquer cette information au permis.
Prohibitions
Interdictions
Prohibitions contained in the Protocol are included in the Regulation, including: introduction of non-native species; trespassing
on Specially Protected Areas or historic sites; introduction of
certain substances; and, certain forms of waste disposal. In a
manner consistent with the Protocol, the Minister will provide
permits in certain cases for otherwise prohibited activities such as
mining if the applicant proves to the Minister the activity serves a
valuable scientific purpose. In the case of emergency, exceptions
on prohibitions are made.
Les interdictions contenues dans le Protocole sont incluses
dans le règlement, notamment l’introduction d’espèces non indigènes, la violation de zones spécialement protégées ou de sites
historiques, l’introduction de certaines substances et certaines
formes de rejet des déchets. D’une manière conforme au Protocole, le ministre accordera des permis dans certains cas pour des
activités autrement interdites, telles que l’exploitation minière, à
la condition que le demandeur prouve au ministre que l’activité
sert des fins scientifiques dignes d’intérêt. Des exceptions aux
interdictions seront faites dans des situations d’urgence.
Environmental Impact Assessment
Évaluation environnementale
All permit applications are subject to environmental impact assessment, in a manner consistent with the Protocol. Applicants
must include preliminary environmental impact assessments
within applications; however, the Minister maintains the discretionary authority to require a supplementary initial environmental
impact assessment or a comprehensive environmental impact
assessment. Also, applicants must include monitoring, assessment, and verification procedures.
Conformément au Protocole, toutes les demandes de permis
sont soumises à une évaluation environnementale. Les demandeurs doivent aussi accompagner leurs demandes d’une évaluation préliminaire; le ministre conserve toutefois le pouvoir discrétionnaire d’exiger une évaluation initiale supplémentaire ou une
évaluation globale. En outre, les demandeurs doivent préciser les
procédures qu’ils entendent suivre pour la surveillance, l’évaluation et la vérification des activités.
Mise en application
Les sanctions sont comparables à celles qui seraient appliquées
si une infraction similaire était commise au Canada (par exemple
dans le cas d’un bâtiment déversant des déchets dans l’océan) et
sont également comparables aux sanctions appliquées en vertu de
la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE).
La nouvelle Loi prévoit la désignation d’inspecteurs et d’agents
d’exécution.
Alternatives
Solutions envisagées
If Canada is to fulfill the obligations of the Madrid Protocol,
enactment of a statute and the making of a regulation are required. No existing statute provides the authorities necessary to
meet the requirements of the Madrid Protocol. In order for the
Government of Canada to uphold the provisions of the Protocol, it
must prohibit citizens from carrying out certain activities. The
general approach, which is reflected in AEPA, is for Parties to put
in place a legal mechanism that applies the obligations of the Protocol to: people in their country; their citizens in the Antarctic;
and people in the Antarctic on expeditions that are organized in or
proceeding from their country regardless of nationality. The
Regulation, in conjunction with the AEPA, will allow Canada to
fulfill its obligations as a party to the Madrid Protocol. Canada
Il faut adopter une loi et prendre un règlement pour permettre
au Canada de s’acquitter des obligations du Protocole de Madrid.
Il n’existe actuellement aucune loi permettant de satisfaire aux
exigences du Protocole. Afin de faire respecter les dispositions du
Protocole, le gouvernement du Canada doit interdire aux citoyens
de mener certaines activités. Selon l’approche générale, qui est
conforme à la LPEA, les Parties mettent en place un mécanisme
légal qui permet d’appliquer les obligations du Protocole aux
personnes dans leurs pays, aux citoyens dans l’Antarctique ainsi
qu’aux personnes dans l’Antarctique qui font partie d’expéditions
organisées dans leurs pays et qui partent de leurs pays pour se
rendre dans l’Antarctique, peu importe leur nationalité. Le règlement, conjointement avec la LPEA, permettra au Canada
2874
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
may not implement regulations in a manner inconsistent with the
Madrid Protocol; to do so would be in conflict with both its text
and spirit.
d’honorer ses obligations en tant que Partie au Protocole de
Madrid. Si le Canada n’appliquait pas le règlement conformément
au Protocole, il contreviendrait tant au texte qu’à l’esprit de celuici.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The Regulation will not alter Canada’s existing domestic regime for environmental impact assessment, mineral resources,
native and non-native species, protected areas, waste management, marine pollution and emergency plans, but instead will
contribute to the protection of the Antarctic environment and dependent and associated ecosystems by drawing on Canada’s experienced domestic legislation and environmental practices. This
protection will both contribute to the preservation of the Antarctic
environment and ensure that environmental damages in the future
are avoided. Specifically, the Regulation will reduce possible
adverse ecosystem and biodiversity impacts stemming from activities by Canadians in the Antarctic now and in the future.
Given that Canadians support and derive benefit from the conservation and sustainable use of unique ecosystems at home and
abroad, the avoided damages in the Antarctic attributable to the
Regulation are a benefit to Canadians.
Le règlement ne modifiera en rien le régime actuel qui existe
au Canada en ce qui concerne l’évaluation environnementale, les
ressources minières, les espèces indigènes et non indigènes, les
zones protégées, la pollution marine et les plans d’urgence; il
contribuera plutôt à la protection de l’environnement antarctique
et des écosystèmes dépendants et associés en tirant profit de la
législation et des pratiques environnementales éprouvées du
Canada. Cette protection contribuera à la fois à préserver l’environnement antarctique et à faire en sorte d’éviter de porter atteinte
à l’environnement dans l’avenir. En particulier, le règlement réduira les effets négatifs éventuels sur l’écosystème et la biodiversité découlant des activités actuelles et futures des Canadiens dans
l’Antarctique. Comme les Canadiens appuient la conservation et
l’utilisation durable des écosystèmes uniques tant chez eux qu’à
l’étranger et en tirent des bénéfices, les dommages ainsi évités
dans l’Antarctique grâce au règlement constituent en eux-mêmes
un bénéfice pour les Canadiens.
L’Antarctique a une grande valeur intrinsèque ne serait-ce que
parce que l’on en connaît l’existence. En protégeant l’Antarctique
des effets négatifs que pourraient avoir les Canadiens et leurs
activités sur l’environnement, le règlement produit un bénéfice
additionnel mesurable en tant que valeur intrinsèque pour les Canadiens. Car ce sont les Canadiens qui en tireraient vraisemblablement la plus grande part des bénéfices.
Le règlement pourrait également générer une valeur ou des bénéfices pour un petit nombre d’écotouristes canadiens — quelque 400 personnes par année — et pour les voyagistes spécialisés
dans cette formule de tourisme (il y en a actuellement deux). Ce
groupe en tire déjà un bénéfice rien qu’en sachant que les activités canadiennes seraient réglementées de manière à assurer un
impact minimal sur l’environnement antarctique. Les voyagistes
doivent pouvoir offrir un environnement vierge s’ils veulent soutenir la demande; qui plus est, ils en ont communiqué l’importance à leur industrie durant la majeure partie de la consultation.
Enfin, les chercheurs scientifiques qui apprécient la possibilité
de mener des recherches dans l’environnement vierge de
l’Antarctique en tireront aussi des bénéfices puisque le règlement
contribuera à préserver l’environnement dans cette région.
Étant donné qu’on ne dispose pas d’études sur le sujet, il n’est
pas rentable d’entreprendre une recherche pour essayer de déterminer combien les personnes sont prêtes à payer pour assurer la
préservation de l’Antarctique. En fait, une étude bien menée coûterait probablement une fraction importante des coûts réels du
règlement. D’ailleurs, aucune étude préliminaire n’a été menée. Il
est clair cependant que le règlement procure des bénéfices additionnels et substantiels à la société canadienne, bénéfices qu’il est
cependant impossible de quantifier ou de monétiser.
Après consultation avec les intervenants, Environnement
Canada croit que les coûts potentiels du règlement se divisent en
deux catégories : les Canadiens souhaitant mener des activités
dans l’Antarctique engageront un coût dans l’élaboration de plans
de gestion et d’urgence, et il y aura des coûts pour le gouvernement, notamment les coûts liés à l’administration, à la mise en
application et à la conformité.
The Antarctic has significant intrinsic value, and there is value
obtained from the knowledge that the Antarctic exists. By protecting the Antarctic from adverse environmental impacts from Canadians and their activities, the Regulation produces an incremental benefit measurable as an existence value to Canadians.
This benefit would likely be widely held by Canadians.
Another source of value or benefit attributable to the Regulation would likely be held by a small number of Canadian ecotourists — roughly 400 people a year — and eco-tour operators
(currently there are two). This group derives a benefit from the
knowledge that Canadian activities would be regulated to ensure
minimal impact on the Antarctic environment. Tour operators
require a pristine environment in order to sustain demand; moreover, throughout much of the consultation, tour operators relayed
the importance of the environment to their industry. Finally, there
is likely a scientific benefit held by Antarctic research scientists
who value the opportunity to conduct research in the pristine
Antarctic environment. Given that the Regulation will contribute
to the preservation of the Antarctic environment, Canadian scientists will derive some benefit.
In the absence of existing studies, it is not cost-effective to implement a primary research study to solicit the willingness to pay
value of individuals for Antarctic preservation. Indeed, a properly
conducted study would likely cost a significant fraction of the
actual costs of the Regulation. Thus, a primary study was not
conducted. It is clear, however, that the Regulation triggers an
incremental and significant benefit to Canadian society, the quantification and monetization of which is not possible.
Through consultation with stakeholders, Environment Canada
believes the potential costs of the Regulation fall into two categories. Canadians wishing to conduct activities in the Antarctic will
incur a cost in the development of waste management and emergency plans, and there will be costs to government including administrative, enforcement and compliance costs.
2875
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
In order for Canadian companies to obtain permits to conduct
activities in the Antarctic, the Regulation requires the development and acceptance of waste management and emergency response plans and environmental impact assessments. These permitting provisions of the Regulation currently apply to two
Canadian tourism companies operating in the Antarctic, the
roughly 40 scientists, as well as any other person or company that
wishes to apply for a permit under Canada’s permitting regime.
The two companies have already developed environmental impact
assessment plans under the permitting regime of foreign governments that are in conformance with the provisions of the Madrid
Protocol; therefore, these firms will not need to develop new
plans prior to the issuance of a permit by the Government of
Canada to continue operations in the Antarctic. It is estimated that
new firms will be required to spend in the order of $50,000 each
to comply with the Regulation and obtain a permit, though this
permit is redeemable for a five-year time period. Also, firms
would be required to pay these costs to gain permits from foreign
governments in the event that Canada did not pursue legislation.
Fees will not be charged by Environment Canada for assessing or
issuing the permits, therefore there will be no administrative fees
for applicants. It is possible that additional firms may start-up
operations in the future and therefore experience permitting costs,
although it is unlikely that a significant number of new firms will
enter the Antarctic tourism business. The anticipated permitting
costs, therefore, may increase in the future, but not significantly.
Le règlement exige que les entreprises canadiennes qui souhaitent obtenir un permis pour mener des activités dans l’Antarctique
élaborent des plans de gestion des déchets et d’urgence et que
ceux-ci soient approuvés. Les dispositions du règlement concernant les permis s’appliquent actuellement à deux entreprises touristiques canadiennes dans l’Antarctique, à près de 40 scientifiques, ainsi qu’à d’autres personnes et entreprises qui désirent
faire une demande de permis en vertu du régime de permis du
Canada. Les deux entreprises ont déjà élaboré des plans d’évaluation environnementale conformément aux régimes de permis
de gouvernements étrangers; ces plans sont conformes aux dispositions du Protocole de Madrid; ainsi, ces entreprises n’auront pas
à élaborer de nouveaux plans avant que le gouvernement du
Canada leur délivre un permis autorisant la poursuite de leurs
opérations dans l’Antarctique. On estime que les nouvelles entreprises devront dépenser quelque 50 000 $ chacune pour se
conformer au règlement et pour obtenir un permis, bien que celuici soit remboursable durant une période de cinq ans. De plus, les
entreprises seraient tenues d’assumer ces coûts pour obtenir des
permis de gouvernements étrangers si le Canada décidait de ne
pas adopter de loi. Environnement Canada n’exigera pas de droits
pour évaluer ou délivrer un permis; ainsi les demandeurs n’auront
rien à débourser à cet égard. Il est possible que d’autres entreprises se lancent en affaires dans l’Antarctique dans l’avenir, bien
qu’il soit peu probable qu’un grand nombre de nouvelles entreprises le fassent dans le secteur du tourisme. Les coûts prévus pour
les permis pourraient donc augmenter dans l’avenir, mais pas de
façon substantielle.
Environment Canada will incur costs to administer the Regulation and it is anticipated that a quarter to half-time additional fulltime equivalent position (FTE) will be required. It is not
anticipated that Environment Canada will incur enforcement costs
given that the regulated activities will take place extraterritorially, and Canadian enforcement officers will not conduct
activities in the Antarctic.
Environnement Canada supportera les coûts d’administration
du règlement, et l’on prévoit qu’un équivalent temps plein (ETP)
additionnel (quart de temps-demi-temps) sera requis. On ne
prévoit pas qu’Environnement Canada supporte les coûts de mise
en application, puisque les activités réglementées auront lieu à
l’extérieur du territoire et que les agents d’exécution canadiens ne
mèneront pas d’activités dans l’Antarctique.
Estimating a net benefit of the Regulation is not possible; however a qualitative assessment of the costs and the benefits implies
that Canadian society will benefit from the Regulation through
recognition that Canada plays a part in the protection of diverse
and threatened international ecosystems. Benefits are widely distributed across the entire Canadian population whereas costs are
somewhat insignificant. It can be concluded that the net benefit of
the Regulation is likely positive, and therefore the Regulation is
desirable from a societal perspective.
Il est impossible de préciser quel sera le bénéfice net lié au règlement; cependant, une évaluation qualitative des coûts et des
bénéfices suggère que les Canadiens bénéficieront du règlement
ne serait-ce que par la reconnaissance du rôle que joue le Canada
dans la protection d’écosystèmes divers et menacés à l’échelle
internationale. Les bénéfices sont largement répartis dans
l’ensemble de la population canadienne, et les coûts relativement
modestes. On peut donc en conclure que le bénéfice net qui découlera du règlement est probablement positif et que ce règlement
est souhaitable du point de vue sociétal.
Consultation
Consultations
Consultation occurred at both the stakeholder and governmental levels. In order to ensure the proposed Regulation reflected the
needs of stakeholders while assuring the protection of the
Antarctic environment and abiding by the provisions of the
Madrid Protocol, Environment Canada carried out a meeting with
stakeholders in September of 2003. Also, prior to sending drafting
instructions to the Department of Justice, Environment Canada
sought advice from all relevant governmental departments.
Des consultations ont eu lieu à la fois auprès des intervenants et
du gouvernement. Afin de s’assurer que le règlement proposé
reflétait les besoins des intervenants tout en protégeant l’environnement antarctique, Environnement Canada a organisé une réunion avec eux en septembre 2003. Avant d’envoyer les instructions pour la rédaction au ministère de la Justice, Environnement
Canada a consulté tous les ministères fédéraux concernés.
The Antarctic science community and the two Canadian tour
operators on September 15, 2003 were consulted on the regulatory approach set out in the Regulation. The science community
was represented by Dr. Wayne Pollard, a professor of permafrost
geomorphology at McGill University and Chair of the Canadian
Committee for Antarctic Research (CCAR) and Dr. Olav Loken,
Les scientifiques de l’Antarctique et les deux voyagistes canadiens ont été consultés le 15 septembre 2003 au sujet de l’approche réglementaire énoncée dans le règlement. Les scientifiques
étaient représentés par Wayne Pollard, professeur en géomorphologie périglaciaire à l’Université McGill et président du Comité
canadien de recherches antarctiques (CCRA), et Olav Loken,
2876
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
an Ottawa consultant and Secretary of the CCAR. The tour operators were represented by David German, President of Fathom
Expeditions, and Martin Karlsen, owner of the Polar Star, the
vessel used by both Fathom Expeditions and Students on Ice in
the Antarctic. All four participants brought unique experiences
that enabled Environment Canada to establish comprehensive
drafting instructions that draw on other systems. Pollard has applied for permits in both Australia and the United States, and
Karlsen applies for permits under the permitting regime of the
Kingdom of Norway. Concerns were addressed and the stakeholders were supportive with the path of the Government of
Canada. On October 6, 2003 representatives consulted with Geoff
Green, Founder and Expedition Leader for Students on Ice. Green
provided some questions and gave support for the Canadian approach. These stakeholders, moreover, are pleased that the Canadian approach is in line with other countries.
consultant à Ottawa et secrétaire du CCRA. Les voyagistes
étaient pour leur part représentés par David German, président de
Fathom Expeditions, et Martin Karlsen, propriétaire de Polar Star,
le navire utilisé par Fathom Expeditions et Students on Ice dans
l’Antarctique. Les quatre participants ont partagé leurs expériences uniques, qui ont permis à Environnement Canada d’établir des
instructions détaillées pour la rédaction qui mettent à profit
d’autres systèmes. M. Pollard a fait une demande de permis en
Australie et aux États-Unis, et M. Karlsen a fait de même en vertu
du régime de permis du Royaume de Norvège. On a répondu aux
préoccupations soulevées, et les intervenants ont appuyé la voie
choisie par le gouvernement du Canada. Le 6 octobre 2003, des
représentants d’Environnement Canada ont consulté Geoff Green,
fondateur et chef d’expédition pour Students on Ice. M. Green a
posé certaines questions et a, lui aussi, donné son appui à l’approche canadienne. Par ailleurs, ces intervenants sont heureux que
l’approche canadienne aille dans le sens de celle adoptée par
d’autres pays.
Consultation also occurred at the departmental level. An initial
meeting was held prior to the creation of the drafting instructions.
Then, the drafting instructions were sent to representatives within
Environment Canada, and from the Department of Foreign Affairs and International Trade, Transport Canada, Natural Resources Canada, Canadian Environmental Assessment Agency,
Department of Fisheries and Oceans, Department of Justice, Privy
Council Office, Department of Finance, and Treasury Board Secretariat. Environment Canada then incorporated suggestions into
the drafting instructions. Much of the suggestions were of an inconsequential nature; however, other suggestions brought the
drafting instructions more in-line with other Canadian legislation.
Specifically, advice from within Environment Canada synthesized
the drafting instructions with the regulations and statutory provisions of the Canadian Environmental Protection Act (CEPA).
Des consultations ont également eu lieu au sein du ministère.
Une réunion initiale a été tenue avant l’établissement des instructions relatives à la rédaction. Celles-ci ont ensuite été acheminées
aux représentants d’Environnement Canada, du ministère des
Affaires étrangères et du Commerce international, du ministère
des Transports, de Ressources naturelles Canada, de l’Agence
canadienne d’évaluation environnementale, du ministère des Pêches et des Océans, du ministère de la Justice, du Bureau du
Conseil privé, du ministère des Finances et du Secrétariat du
Conseil du Trésor. Environnement Canada a ensuite incorporé les
suggestions dans les instructions. La plupart des suggestions
étaient sans conséquence; cependant d’autres suggestions ont
contribué à harmoniser davantage les instructions avec d’autres
lois canadiennes. En particulier, Environnement Canada a
conseillé de synthétiser les instructions avec les règlements et les
dispositions réglementaires de la LCPE.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Enforcement of the Regulation in Canada is the responsibility
of enforcement officers designated under the AEPA. Enforcement
officers will maintain similar powers in Canada as those provided
under CEPA and SARA. Enforcement of the Regulation will occur in Canada based on the inspection requirements of the Madrid
Protocol. The AEPA limits the authority of enforcement officers
to Canada. The Minister may designate inspectors to carry out
inspections of Canadian activities in the Antarctic.
La mise en application du règlement au Canada est de la responsabilité des agents d’exécution désignés en vertu de la LPEA.
Ceux-ci détiendront au Canada des pouvoirs similaires à ceux
conférés par la LCPE et la LEP. Le règlement sera mis en application au Canada conformément aux exigences d’inspection du
Protocole de Madrid. La LPEA limite le pouvoir des agents
d’exécution au Canada. Le ministre peut désigner des inspecteurs
pour effectuer des inspections des activités canadiennes dans
l’Antarctique.
La mise en application du Protocole de Madrid est également
menée à bien par les membres consultatifs auprès du Traité de
l’Antarctique qui concertent leurs efforts. Collectivement, la surveillance de l’Antarctique se fait au moyen du système des « observateurs » du Traité. Les observateurs sont désignés par une
Partie consultative au Traité de l’Antarctique (dont le Canada
n’est pas), ou lors d’une réunion de ces parties, pour effectuer les
inspections des activités dans l’Antarctique. Le Protocole de
Madrid exige que les Parties coopèrent avec les observateurs qui
effectuent des inspections et s’assurent que, durant les inspections, ceux-ci obtiennent un accès intégral aux stations, aux installations, aux équipements, aux bâtiments et aux aéronefs, ainsi
qu’aux dossiers pertinents. Le règlement traduit cette exigence en
soumettant les titulaires de permis à l’autorité des observateurs.
L’International Association of Antarctic Tour Operators (IAATO)
surveille elle-même les voyagistes dans l’Antarctique et accorde
le statut de membre uniquement à ceux qui organisent des
Enforcement of the Madrid Protocol is also carried out by Consultative Members to the Antarctic Treaty through coordinated
international efforts. Collectively, policing of the Antarctic is
carried out through the “observer” system of the Treaty. Observers are designated by an Antarctic Treaty Consultative Party
(Canada is a non-Consultative Party) or at Antarctic Treaty Consultative Meetings to carry out inspections of activities in the
Antarctic. The Madrid Protocol requires Parties to cooperate with
observers undertaking inspections and to ensure that during inspections, observers are given access to all parts of stations, installations, equipment, ships and aircraft, as well as to all relevant
records. The Regulation reflects this requirement by making permit holders subject to observers’ authority. The International Association of Antarctic Tour Operators (IAATO) self-polices tour
operators in the Antarctic and provides membership only to those
operators who maintain environmentally responsible travel. This
association complements the work of the Regulation.
2877
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-363
The penalties for an offence under AEPA are: upon summary
conviction, an offender may be fined up to $300,000 for a first
offence and $600,000 for a second offence. In the case of an indictment, an offender may face charges up to $1,000,000 for a
first offence and $2,000,000 for a second offence.
voyages dans le respect de l’environnement. L’Association complète les travaux du règlements.
En vertu de la LPEA, les amendes pour une infraction sont les
suivantes : sur conviction sommaire, un contrevenant peut être
condamné à une amende maximale de 300 000 $ pour une première infraction et de 600 000 $ pour une deuxième infraction.
Dans le cas d’une mise en examen, le contrevenant peut être
condamné à une amende maximale de 1 000 000 $ pour une première infraction et de 2 000 000 $ pour une deuxième infraction.
Contacts
George Enei
Director
Conservation Priorities Branch
Conservation Strategies Directorate
Environmental Conservation Services
Environment Canada
351 St. Joseph Boulevard, 7th Floor
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-5079
FAX: (819) 953-0402
E-mail: george.enei@ec.gc.ca
Personnes-ressources
George Enei
Directeur
Direction des priorités en matière de conservation
Direction générale des stratégies de conservation
Service de la conservation de l’environnement
Environnement Canada
351, boul. St-Joseph, 7e étage
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-5079
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-0402
Courriel : george.enei@ec.gc.ca
Wayne Lord
Director
Aboriginal and Circumpolar Affairs
Global Issues Bureau
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 944-9173
FAX: (613) 944-0758
E-mail: wayne.lord@dfait.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2878
Wayne Lord
Directeur
Affaires autochtones et circumpolaires
Direction générale des enjeux mondiaux
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 944-9173
TÉLÉCOPIEUR : (613) 944-0758
Courriel : wayne.lord@dfait.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-364
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-364
12 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-364
12 novembre 2003
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Regulations Amending the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Agency Quota
Regulations
Règlement modifiant le Règlement de l’Office
canadien de commercialisation des oeufs
d’incubation de poulet de chair sur le
contingentement
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Agency Proclamationa, established the
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency pursuant to
subsection 16(1)b of the Farm Products Agencies Actc;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
oeufs d’incubation de poulet de chairc, créé l’Office canadien de
commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Whereas the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing
Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas pursuant to section 6d of the schedule to that Proclamation, the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency
has applied the allocation system set out in Schedule “B” annexed
to the Federal Provincial Agreement for Broiler Hatching Eggs;
Whereas the proposed annexed Regulations Amending the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency Quota Regulations are regulations of a class to which paragraph 7(1)(d)e of that
Act applies by reason of section 2 of the Agencies’ Orders and
Regulations Approval Orderf, and have been submitted to the
National Farm Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of
that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)e of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed
Regulations after being satisfied that the proposed Regulations
are necessary for the implementation of the marketing plan that
the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency is authorized to implement;
Therefore, the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing
Agency, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products
Agencies Actc and subsection 5(1) of the schedule to the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency Proclamationa,
hereby makes the annexed Regulations Amending the Canadian
Broiler Hatching Egg Marketing Agency Quota Regulations.
Ottawa, Ontario, November 12, 2003
Attendu que, conformément à l’article 6d de l’annexe de cette
proclamation, l’Office a appliqué le système de contingentement
prévu à l’annexe B de l’Entente fédérale-provinciale sur les oeufs
d’incubation de poulet de chair;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement de l’Office canadien de commercialisation des
oeufs d’incubation de poulet de chair sur le contingentement, ciaprès, relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)e
de cette loi conformément à l’article 2 de l’Ordonnance sur
l’approbation des ordonnances et règlements des officesf, et a été
soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément
à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)e de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et du paragraphe 5(1) de l’annexe de
la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation
des oeufs d’incubation de poulet de chairc, l’Office canadien de
commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair
prend le Règlement modifiant le Règlement de l’Office canadien
de commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair
sur le contingentement, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 12 novembre 2003
———
———
a
a
b
c
d
e
f
SOR/87-40
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
SOR/87-544
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
b
c
d
e
f
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/87-40
DORS/87-544
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
2879
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-364
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN BROILER
HATCHING EGG MARKETING AGENCY
QUOTA REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
L’OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES
OEUFS D’INCUBATION DE POULET DE CHAIR SUR
LE CONTINGENTEMENT
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency Quota Regulations1 is replaced by the following:
1. L’annexe du Règlement de l’Office canadien de commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair sur le
contingentement1 est remplacée par ce qui suit :
SCHEDULE
(Sections 2, 5 and 6)
ANNEXE
(articles 2, 5 et 6)
LIMITS FOR BROILER HATCHING EGGS
LIMITES D’OEUFS D’INCUBATION DE
POULET DE CHAIR
Effective during the period beginning on January 1, 2003 and
ending on December 31, 2003
Pour la période commençant le 1er janvier 2003 et se terminant
le 31 décembre 2003
Number of Broiler Hatching Eggs
Item
1.
2.
3.
4.
5.
Province
Ontario
Quebec
Manitoba
British Columbia
Alberta
Column I
Column II
Interprovincial and
Intraprovincial Trade
210,309,710
179,555,814
30,939,080
110,781,273
74,122,097
Export Trade
0
0
0
0
0
Nombre d’oeufs d’incubation de poulet de chair
Article
1.
2.
3.
4.
5.
Province
Ontario
Québec
Manitoba
Colombie-Britannique
Alberta
Colonne I
Colonne II
Commerce interprovincial et
intraprovincial
210 309 710
179 555 814
30 939 080
110 781 273
74 122 097
Commerce
d’exportation
0
0
0
0
0
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
This amendment establishes the final 2003 limits for broiler
hatching eggs in the signatory provinces.
La modification fixe les limites définitives d’oeufs d’incubation de poulet de chair applicables dans les provinces signataires pour l’année 2003.
———
———
1
1
SOR/87-209
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2880
DORS/87-209
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-365
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-365
13 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-365
13 novembre 2003
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Regulations Amending the Regulations
Establishing a List of Entities
Règlement modifiant le Règlement établissant une
liste d’entités
P.C. 2003-1812
C.P. 2003-1812
13 November, 2003
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON NOVEMBER 14, 2003)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
13 novembre 2003
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 NOVEMBRE 2003)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2881
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-366
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-366
13 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-366
13 novembre 2003
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Regulations Amending the Canadian Chicken
Marketing Quota Regulations
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le
contingentement de la commercialisation des
poulets
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamationa, established Chicken Farmers of
Canada pursuant to subsection 16(1)b of the Farm Products
Agencies Actc;
Whereas Chicken Farmers of Canada has been empowered to
implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the process set out in the Operating Agreement, referred to in subsection 7(1)d of the schedule to that Proclamation,
for making changes to quota allocation has been followed;
Whereas the proposed annexed Regulations Amending the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations are regulations of a
class to which paragraph 7(1)(d)e of that Act applies by reason of
section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Orderf, and have been submitted to the National Farm Products
Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le processus établi dans l’entente opérationnelle
— visée au paragraphe 7(1)d de l’annexe de la proclamation —
pour modifier l’allocation des contingents a été suivi;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets, ci-après, relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)e de cette loi aux termes de
l’article 2 de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et
règlements des officesf, et a été soumis au Conseil national des
produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)e de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et du paragraphe 6(1)d de l’annexe de
la Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac,
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada prend le
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 13 novembre 2003
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)e of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed
Regulations after being satisfied that the proposed Regulations
are necessary for the implementation of the marketing plan that
Chicken Farmers of Canada is authorized to implement;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and subsection 6(1)d of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Canadian Chicken Marketing Quota Regulations.
Ottawa, Ontario, November 13, 2003
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN CHICKEN
MARKETING QUOTA REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
CANADIEN SUR LE CONTINGENTEMENT DE LA
COMMERCIALISATION DES POULETS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Canadian Chicken Marketing Quota
Regulations1 is replaced by the following:
1. L’annexe du Règlement canadien sur le contingentement
de la commercialisation des poulets1 est remplacée par ce qui
suit :
———
———
a
a
b
c
d
e
f
1
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
SOR/2002-1
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2002-36
2882
b
c
d
e
f
1
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
DORS/2002-1
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2002-36
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-366
SCHEDULE
(Sections 1, 5 and 7 to 10)
ANNEXE
(articles 1, 5 et 7 à 10)
LIMITS FOR PRODUCTION AND MARKETING OF
CHICKEN FOR THE PERIOD BEGINNING ON
DECEMBER 14, 2003 AND ENDING ON FEBRUARY 7, 2004
LIMITES DE PRODUCTION ET DE COMMERCIALISATION
DU POULET POUR LA PÉRIODE COMMENÇANT
LE 14 DÉCEMBRE 2003 ET SE TERMINANT LE 7 FÉVRIER
2004
Column 1
Column 2
Column 3
Production Subject to
Federal and Provincial
Market Development
Quotas (in Live Weight)
(kg)
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Production assujettie aux
contingents fédéraux et
provinciaux d’expansion
du marché
(en poids vif)
(kg)
Item
Province
Production Subject to
Federal and Provincial
Quotas (in Live Weight)
(kg)
Article
Province
Production assujettie aux
contingents fédéraux et
provinciaux
(en poids vif)
(kg)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Ont.
Que.
N.S.
N.B.
Man.
B.C.
P.E.I.
Sask.
Alta.
Nfld. & Lab.
59,000,000
48,246,179
6,377,576
5,275,026
7,686,029
26,073,000
722,605
5,807,891
16,265,470
2,535,365
2,300,000
3,810,000
0
0
281,250
3,650,220
0
0
100,000
0
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Ont.
Qc
N.-É.
N.-B.
Man.
C.-B
Î.-P.-É.
Sask.
Alb.
T.-N.-L.
59 000 000
48 246 179
6 377 576
5 275 026
7 686 029
26 073 000
722 605
5 807 891
16 265 470
2 535 365
2 300 000
3 810 000
0
0
281 250
3 650 220
0
0
100 000
0
177,989,141
10,141,470
Total
177 989 141
10 141 470
Total
COMING INTO FORCE
2. These Regulations come into force on December 14, 2003.
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent règlement entre en vigueur le 14 décembre 2003.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
This amendment sets the limits for the production and marketing of chicken for the period beginning on December 14, 2003
and ending on February 7, 2004.
La modification fixe les limites de production et de commercialisation du poulet pour la période commençant le 14 décembre 2003 et se terminant le 7 février 2004.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2883
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-367
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-367
18 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-367
18 novembre 2003
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Special Appointment Regulations, No. 2003-15
Règlement nº 2003-15 portant affectation spéciale
P.C. 2003-1815
C.P. 2003-1815
18 November, 2003
Whereas, pursuant to subsection 41(1) of the Public Service
Employment Act, the Public Service Commission has decided
that it is neither practicable nor in the best interests of the Public
Service to apply that Act, with the exception of sections 32, 33 and 34, to Nurjehan N. Mawani on her appointment
to the position of Senior Advisor to the President of the Canadian
Centre for Management Development, and while employed in
that position, and has excluded Nurjehan N. Mawani from the
operation of that Act, with the exception of sections 32, 33
and 34, on her appointment to the position of Senior Advisor to
the President of the Canadian Centre for Management Development, and while employed in that position;
And whereas, pursuant to subsection 37(1) of the Public Service Employment Act, the Public Service Commission recommends that the Governor in Council make the annexed Special
Appointment Regulations, No. 2003-15;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
(a) on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to
subsection 41(1) of the Public Service Employment Act, hereby
approves the exclusion made by the Public Service Commission of Nurjehan N. Mawani from the operation of that Act,
with the exception of sections 32, 33 and 34, on her appointment to the position of Senior Advisor to the President of the
Canadian Centre for Management Development, and while
employed in that position; and
(b) on the recommendation of the Prime Minister and the
Public Service Commission, pursuant to subsection 37(1) of the
Public Service Employment Act, hereby makes the annexed
Special Appointment Regulations, No. 2003-15.
18 novembre 2003
Attendu que, conformément au paragraphe 41(1) de la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction
publique estime qu’il est difficilement réalisable et contraire aux
intérêts de la fonction publique d’appliquer cette loi, à l’exception
des articles 32, 33 et 34, à Nurjehan N. Mawani lors de sa nomination et pendant la durée de son emploi au poste de conseiller
supérieur auprès du président du Centre canadien de gestion, et a
exempté Nurjehan N. Mawani de l’application de cette loi, à
l’exception des articles 32, 33 et 34, lors de sa nomination et pendant la durée de son emploi au poste de conseiller supérieur auprès du président du Centre canadien de gestion;
Attendu que, en vertu du paragraphe 37(1) de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction publique recommande que la gouverneure en conseil prenne le Règlement no 2003-15 portant affectation spéciale, ci-après,
À ces causes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil :
a) sur recommandation du premier ministre et en vertu du paragraphe 41(1) de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
approuve l’exemption de l’application de cette loi, à
l’exception des articles 32, 33 et 34, accordée par la Commission de la fonction publique à Nurjehan N. Mawani lors de sa
nomination et pendant la durée de son emploi au poste de
conseiller supérieur auprès du président du Centre canadien de
gestion;
b) sur recommandation du premier ministre et de la Commission de la fonction publique et en vertu du paragraphe 37(1) de
la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, prend le Règlement no 2003-15 portant affectation spéciale, ci-après.
SPECIAL APPOINTMENT
REGULATIONS, NO. 2003-15
RÈGLEMENT Nº 2003-15
PORTANT AFFECTATION SPÉCIALE
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
1. The Governor in Council may appoint Nurjehan N. Mawani
to the position of Senior Advisor to the President of the Canadian
Centre for Management Development, to hold office during
pleasure.
1. La gouverneure en conseil peut nommer Nurjehan N.
Mawani au poste de conseiller supérieur auprès du président du
Centre canadien de gestion, à titre amovible.
COMING INTO FORCE
2. These Regulations come into force on November 20, 2003.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2884
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent règlement entre en vigueur le 20 novembre 2003.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-368
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-368
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-368
19 novembre 2003
ROYAL CANADIAN MINT ACT
LOI SUR LA MONNAIE ROYALE CANADIENNE
Order Amending Part 1 of the Schedule to the
Royal Canadian Mint Act
Décret modifiant la partie 1 de l’annexe de la Loi
sur la Monnaie royale canadienne
P.C. 2003-1826
C.P. 2003-1826
19 November, 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to section 6.1a of the Royal Canadian Mint Act, hereby amends Part 1
of the schedule to that Act by adding the following after the reference to “Ten dollars”:
Sur recommandation du ministre des Transports et en vertu de
l’article 6.1a de la Loi sur la Monnaie royale canadienne, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil modifie la partie 1
de l’annexe de cette loi par adjonction, après la mention « Dix
dollars », de ce qui suit :
“Eight dollars”
———
a
S.C. 1999, c. 4, s. 3
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
19 novembre 2003
« Huit dollars »
———
a
L. C. 1999, ch. 4, art. 3
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2885
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-369
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-369
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-369
19 novembre 2003
FISHERIES ACT
LOI SUR LES PÊCHES
Regulations Amending the Fishery (General)
Regulations
Règlement modifiant le Règlement de pêche
(dispositions générales)
P.C. 2003-1828
C.P. 2003-1828
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Fisheries and Oceans, pursuant to
section 43a of the Fisheries Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the Fishery (General) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Pêches et des Océans et
en vertu de l’article 43a de la Loi sur les pêches, Son Excellence
la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant
le Règlement de pêche (dispositions générales), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FISHERY
(GENERAL) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
PÊCHE (DISPOSITIONS GÉNÉRALES)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) Paragraph 3(4)(b) of the Fishery (General) Regulations 1 is replaced by the following:
(b) the British Columbia Sport Fishing Regulations, 1996;
3. (1) The portion of subsection 7(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
7. (1) Subject to subsections (2) to (5), where a variation order
is made under section 6, notice of the variation shall be given to
the persons affected or likely to be affected by the variation by
one or more of the following methods:
1. (1) L’alinéa 3(4)b) du Règlement de pêche (dispositions
générales)1 est remplacé par ce qui suit :
b) Règlement de 1996 de pêche sportive de la ColombieBritannique;
(2) L’alinéa 3(4)g) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
g) Règlement de pêche de Terre-Neuve-et-Labrador;
2. (1) Le paragraphe 6(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(3) Lorsqu’une période de fermeture, un contingent ou une limite de taille ou de poids du poisson est fixé pour une zone située
dans des eaux sans marée à l’égard de toute espèce de poisson
autre que le saumon en vertu du Règlement de 1996 de pêche
sportive de la Colombie-Britannique, le directeur chargé de la
gestion des pêches du ministère responsable des pêches au sein du
gouvernement de la Colombie-Britannique peut, par ordonnance,
modifier la période de fermeture, le contingent ou la limite pour
cette zone ou pour tout secteur de cette zone.
(2) L’article 6 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (4), de ce qui suit :
(5) Lorsqu’une période de fermeture, un contingent ou une limite de taille ou de poids du poisson est fixé pour une zone située
dans la province du Nouveau-Brunswick en vertu du Règlement
de pêche des provinces maritimes, le directeur chargé de la gestion des pêches du ministère responsable des pêches au sein du
gouvernement de cette province peut, par ordonnance, modifier,
pour cette zone ou dans tout secteur de cette zone, la période de
fermeture, le contingent ou la limite pour toute espèce de poisson
énumérée à l’annexe A du Protocole d’entente CanadaNouveau-Brunswick sur la pêche récréative du 18 juin 2001, avec
ses modifications successives.
3. (1) Le passage du paragraphe 7(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
7. (1) Sous réserve des paragraphes (2) à (5), lorsqu’une ordonnance de modification est prise en vertu de l’article 6, un avis
à cet effet est donné aux intéressés par un ou plusieurs des
moyens suivants :
———
———
a
a
(2) Paragraph 3(4)(g) of the Regulations is replaced by the
following:
(g) the Newfoundland and Labrador Fishery Regulations;
2. (1) Subsection 6(3) of the Regulations is replaced by the
following:
(3) Where a close time, fishing quota or limit on the size or
weight of fish is fixed in respect of an area of non-tidal waters for
any species of fish other than salmon under the British Columbia
Sport Fishing Regulations, 1996, the director responsible for fisheries management in the Ministry responsible for fisheries in the
government of British Columbia may, by order, vary that close
time, fishing quota or limit in respect of that area or any portion
of that area.
(2) Section 6 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (4):
(5) Where a close time, fishing quota or limit on the size or
weight of fish is fixed in respect of an area of the province of
New Brunswick under the Maritime Provinces Fishery Regulations, the director responsible for fisheries management in the
Ministry responsible for fisheries in the government of New
Brunswick may, by order, vary that close time, fishing quota or
limit in respect of that area or any portion of that area for
any species of fish listed in Appendix A of the CanadaNew Brunswick Memorandum of Understanding on Recreational
Fisheries, dated June 18, 2001, as amended from time to time.
1
S.C. 1991, c. 1, s. 12
SOR/93-53
2886
1
L.C. 1991, ch. 1, art. 12
DORS/93-53
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-369
(2) Section 7 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (4):
(5) Where a variation order is made under subsection 6(5), notice of the variation shall be given to the persons affected or likely
to be affected by the variation
(a) by one or more of the methods set out in subsection (1); or
(b) by publishing the notice in Fish Angling Regulations and
Licence Information, as published annually by the province of
New Brunswick.
4. The Regulations are amended by replacing the word
“Newfoundland” with the words “Newfoundland and
Labrador” in paragraph 3(1)(b) and subsection 37(2).
5. The French version of the Regulations is amended by replacing the words “Terre-Neuve” with the words “TerreNeuve-et-Labrador” in paragraph 39(1)(a).
(2) L’article 7 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (4), de ce qui suit :
(5) Lorsqu’une ordonnance de modification est prise en vertu
du paragraphe 6(5), un avis à cet effet est donné aux intéressés :
a) soit par un ou plusieurs des moyens mentionnés au paragraphe (1);
b) soit par un avis publié dans la publication intitulée Règlements sur la pêche sportive et renseignements relatifs aux permis, publiée annuellement par la province du NouveauBrunswick.
4. À l’alinéa 3(1)b) et au paragraphe 37(2) du même règlement, « Terre-Neuve » est remplacé par « Terre-Neuve-etLabrador ».
5. À l’alinéa 39(1)a) de la version française du même règlement, « Terre-Neuve » est remplacé par « Terre-Neuve-etLabrador ».
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
6. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Fishery (General) Regulations (FGR) are made under the
authority of the Fisheries Act and include provisions of general
application to all fisheries across Canada. In particular, the Regulations provide for the making of orders to vary close times, fishing quotas and the size and weight limits of fish that have been
previously set out in other Fisheries Act regulations (e.g., the
Maritime Provinces Fishery Regulations). These Orders, called
variation orders, allow for fishing restrictions to be adjusted
quickly when necessary for the conservation of fish stocks.
Le Règlement de pêche (dispositions générales) est pris en vertu de la Loi sur les pêches. Il renferme des dispositions qui
s’appliquent en général à toutes les pêches dans l’ensemble du
Canada. En particulier, il prévoit la prise d’ordonnances qui permettent de modifier les périodes de fermeture de la pêche, les
contingents et les limites de taille ou de poids du poisson par rapport à ce qui est fixé dans d’autres règlements pris en vertu de la
Loi sur les pêches (p. ex., le Règlement de pêche des provinces
maritimes). Ces ordonnances, dites de modification, permettent
de rajuster rapidement les restrictions lorsque la conservation des
stocks de poisson le justifie.
Les ordonnances de modification, en vertu du Règlement de
pêche (dispositions générales) actuel, peuvent être prises par différents représentants fédéraux et provinciaux dans un certain
nombre de secteurs de compétence du Canada. Ainsi, à TerreNeuve, les ordonnances peuvent être prises par le directeur général de la Région de Terre-Neuve du ministère des Pêches et des
Océans (MPO). Au Yukon, en vertu d’une entente conclue par
le MPO et le gouvernement territorial, le Directeur de la faune et
du poisson du ministère territorial des Richesses renouvelables
peut prendre des ordonnances de variation pour toute espèce de
poisson autre que le saumon dans les eaux territoriales sans marée.
La présente initiative apportera plusieurs modifications au règlement aux fins suivantes :
(1) Une disposition sera ajoutée qui autorisera le directeur de la
Pêche sportive et de la chasse du ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie du Nouveau-Brunswick (MRNE) à
prendre des ordonnances de modification touchant des espèces
de poisson mentionnées à l’annexe A du Protocole d’entente
Canada-Nouveau-Brunswick sur la pêche récréative. Ce protocole d’entente a été conclu le 18e jour de juin 2001 par le
Variation orders, under the current FGR, may be made by different federal and provincial fisheries officials in a number of
jurisdictions across Canada. For example, in Newfoundland,
variation orders may be made by the Newfoundland Regional
Director General of the Department of Fisheries and
Oceans (DFO). In the Yukon Territory, under an agreement between DFO and the territorial government, the Director of the
Fish and Wildlife Branch of the territorial Department of Renewable Resources may make variation orders for any species of fish
other than salmon in non-tidal territorial waters.
The current regulatory initiative amends the FGR as follows:
(1) A provision will be added which will authorize the Director of
the Fish and Wildlife Branch of the New Brunswick Department of Natural Resources and Energy (DNRE) to make variation orders for those species of fish listed in Appendix A of the
Canada-New Brunswick Memorandum of Understanding on
Recreational Fisheries (MOU). This MOU was signed on
June 18, 2001 by the Minister of Fisheries and Oceans
2887
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-369
(representing Canada) and the Minister of Natural Resources
and Energy (representing New Brunswick).
The MOU reflects the cooperative approach that DFO and
New Brunswick are undertaking to manage and administer the
province’s freshwater fisheries. It also formalizes and defines
the extent of fisheries administration and management that the
provincial government currently performs. The MOU also
commits to making the necessary regulatory amendments to
confer variation order power to the designated official of the
New Brunswick Department of Natural Resources and Energy
so that the province can “assume primary responsibility for the
orderly management of recreational fisheries for those species
listed in Appendix A”.
The fishing for those species (e.g., several species of trout,
northern pike, white and yellow perch) is currently regulated
under the Maritime Provinces Fishery Regulations (MPFR)
which sets out quotas, size limits, close times and other fishing
restrictions such as permitted gear. The amendment to
the FGR will state that where quotas, size limits and close
times are set out in the MPFR for an area of New Brunswick,
the provincial Fish and Wildlife Director may vary those restrictions for those listed species. This new provision will be
virtually identical to similar provisions which have conferred
variation order power to six other provinces or territories
(Ontario, Quebec, Manitoba, Alberta, British Columbia and
the Yukon Territory) that administer and manage provincial/
territorial recreational fisheries on behalf of the federal government.
The New Brunswick fisheries agency has been involved, for a
number of years, in the management and administration of certain elements of provincial recreational fisheries such as licence issuance, stock assessment programs for certain freshwater species, gathering statistics on recreational fisheries, assisting with enforcement programs and recommending regulatory change. This amendment will give the provincial government agency an additional authority to facilitate recreational
fisheries management.
(2) In a related amendment, an addition will be made to the existing provision that deals with the manner in which persons affected by variation orders are notified. A variety of methods
for providing notice of variation orders are set out in the existing FGR including print or electronic media announcements,
radio broadcasts, postings in the affected areas, in-person notifications by fishery officers and publication of orders in respective annual provincial fishing summaries. The Fish Angling Regulations and Licence Information, the annual New
Brunswick angling summary, will be added as one of the authorized methods for providing notice of variation orders respecting that province’s fisheries.
2888
ministre des Pêches et des Océans (représentant le Canada) et
le ministre des Ressources naturelles et de l’Énergie (représentant le Nouveau-Brunswick).
Le protocole d’entente témoigne de la démarche coopérative
que le MPO et le Nouveau-Brunswick entendent prendre pour
gérer et administrer les pêches en eau douce de la province. De
plus, il officialise et délimite les activités d’administration et
de gestion des pêches que le gouvernement provincial accomplit actuellement. Il prévoit aussi des modifications réglementaires appropriées afin d’accorder le pouvoir de prendre des
ordonnances de modification au représentant désigné du ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie du NouveauBrunswick, pour que la province puisse assumer la responsabilité première de la gestion ordonnée de la pêche récréative des
espèces mentionnées à l’annexe A.
La pêche de ces espèces (p. ex., plusieurs espèces de truites, le
grand brochet, le baret et la perchaude) est actuellement gérée
en vertu du Règlement de pêche des provinces maritimes qui
fixe les contingents, les limites de taille, les périodes de fermeture et autres restrictions, comme les engins autorisés. Selon
les modifications au Règlement de pêche (dispositions générales), lorsque les contingents, les limites de taille et les périodes
de fermeture sont fixés dans le Règlement de pêche des provinces maritimes pour un secteur du Nouveau-Brunswick, le
directeur provincial de la Pêche sportive et de la chasse peut
modifier ces restrictions pour les espèces qui font partie de
cette liste. Cette nouvelle disposition est presque identique à
celles qui ont été adoptées pour conférer des pouvoirs semblables de prendre des ordonnances de modification à six autres
provinces ou territoires (Ontario, Québec, Manitoba, Alberta,
Colombie-Britannique et Yukon) qui administrent et gèrent les
pêcheries récréatives provinciales ou territoriales au nom du
gouvernement fédéral.
L’organisme de pêche du Nouveau-Brunswick participe, depuis un certain nombre d’années, à la gestion et à l’administration de certains éléments des pêcheries récréatives provinciales, comme la délivrance des permis, les programmes
d’évaluation des stocks de certaines espèces d’eau douce, la
collecte de statistiques sur les pêches sportives, l’aide aux programmes d’application des règlements et la recommandation
de changements à la réglementation. Cette modification lui
donnera un pouvoir additionnel pour faciliter la gestion des
pêcheries récréatives.
(2) Dans une modification connexe, une addition sera faite à la
disposition existante concernant la manière dont les personnes
touchées par les ordonnances de modification en sont informées. Différents moyens sont déjà prévus par le Règlement de
pêche (dispositions générales) pour la diffusion des avis relatifs à la prise d’ordonnances, y compris des annonces dans la
presse écrite ou dans les médias électroniques, la diffusion sur
les ondes de la radio, l’affichage dans les zones en cause, la
communication en personne par les agents des pêches et la publication dans les sommaires annuels provinciaux pour la pêche. Le sommaire annuel pour la pêche au NouveauBrunswick, intitulé Règlements sur la pêche sportive et renseignements relatifs aux permis, sera ajouté aux méthodes autorisées pour communiquer les avis d’ordonnances de modification concernant les pêches de cette province.
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-369
(4) Finally, an amendment is being made in the FGR to correct a
reference to the British Columbia Sport Fishing Regulations, 1996. A similar change will be made to the name of the
Newfoundland Fishery Regulations, referred to in these Regulations, to account for the recent name change of the province
of Newfoundland to the province of Newfoundland and
Labrador.
(3) En plus des modifications susmentionnées, une modification
doit être apportée à la disposition du Règlement de pêche (dispositions générales) qui confère actuellement le pouvoir de
prendre des ordonnances de modification au ministère des Pêches de la Colombie-Britannique, pour tenir compte de la réorganisation des ministères au sein du gouvernement de cette
province.
Le nouveau ministère de la Protection de l’eau, de la Terre et
de l’Air de la Colombie-Britannique est désormais chargé de
la gestion des pêches dans les eaux sans marée de la province.
Il convient donc de modifier la disposition du Règlement de
pêche (dispositions générales), qui précise le titre de la personne autorisée à modifier la pêche dans les eaux sans marée
en vertu du Règlement de 1996 de pêche sportive de la
Colombie-Britannique. Actuellement, cette disposition mentionne un directeur de l’ancien ministère des Pêches. Afin
d’éviter d’avoir à modifier le règlement chaque fois qu’un
gouvernement procédera à une réorganisation, la disposition
sera modifiée de manière à mentionner de manière plus générale le directeur chargé de la gestion des pêches au sein du ministère responsable des pêches dans le gouvernement de la
Colombie-Britannique.
(4) Enfin, une modification est apportée au Règlement de pêche
(dispositions générales), pour corriger la mention du Règlement de 1996 de pêche sportive de la Colombie-Britannique.
Un changement semblable sera apporté concernant le Règlement de pêche de Terre-Neuve, afin de tenir compte du récent
changement de nom de la province de Terre-Neuve en TerreNeuve-et-Labrador.
Alternatives
Solutions envisagées
The only alternative open to consideration for the amendments
detailed in items (1) and (2) above was the status quo. The status
quo is not acceptable as it would not fully implement the MOU
between Canada and New Brunswick on recreational fisheries. In
order for the New Brunswick fisheries agency to have the tools
required to manage provincial recreational fisheries for Appendix A species, the FGR must be amended to give DNRE the authority to vary the quotas, size limits and close times set out in the
Maritime Provinces Fisheries Regulations for those species.
There are no alternatives to the administrative amendments
outlined in items (3) and (4) above.
La seule solution envisagée pour les modifications exposées
aux points (1) et (2) ci-dessus était le statu quo. Celui-ci n’est pas
acceptable parce qu’il ne permettrait pas de mettre en oeuvre
complètement le protocole d’entente entre le Canada et le
Nouveau-Brunswick sur la pêche sportive. Afin que l’organisme
de pêche du Nouveau-Brunswick ait les outils nécessaires pour
gérer les pêcheries récréatives de la province concernant les espèces mentionnées à l’annexe A, le Règlement de pêche (dispositions générales) doit être modifié pour donner au MRNE le pouvoir de prendre des ordonnance de modification pour les contingents, les limites de taille et les périodes de fermeture mentionnés
dans le Règlement de pêche des provinces maritimes pour ces
espèces.
Il n’existe aucune solution de rechange aux modifications administratives mentionnées aux points (3) et (4) ci-dessus.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The amendments described in items (1) and (2) will fulfill the
federal government’s MOU commitment to make the necessary
regulatory change conferring variation order authority to the New
Brunswick fisheries agency. The changes will further clarify the
federal and provincial roles regarding management of recreational
fisheries for Appendix A species. The administrative and management authority for specific provincial recreational fisheries
being given to New Brunswick is similar to that given to other
provinces in the past.
Les modifications mentionnées aux points (1) et (2) permettront au gouvernement fédéral de remplir l’engagement pris en
vertu du protocole d’entente d’apporter les changements nécessaires à la réglementation pour accorder à l’organisme de pêche du
Nouveau-Brunswick le pouvoir de prendre des ordonnances de
modification. Ces modifications contribueront à éclaircir les rôles
respectifs du fédéral et de la province concernant la gestion des
pêcheries récréatives des espèces mentionnées à l’annexe A. Le
pouvoir d’administration et de gestion des pêcheries récréatives
particulières, accordé au Nouveau-Brunswick, est semblable à
celui qui a été accordé à d’autres provinces par le passé.
Ces modifications n’auront aucune incidence financière sur le
public des pêcheurs, qui ne devrait remarquer aucun changement
(3) In addition to the above changes, an amendment to the FGR
provision which currently confers variation order authority to
the BC Ministry of Fisheries must be amended to reflect the
reorganization of ministries in that province’s government.
The recently created BC Ministry of Water, Lands and Air
Protection is now responsible for non-tidal fisheries management in that province. As a result, the provision in the FGR
that identifies the title of the person empowered to vary fishing
restrictions in non-tidal waters under the British Columbia
Sport Fishing Regulations, 1996, must be changed. Currently,
this provision refers to a Director in the former Ministry of
Fisheries. In order to avoid the need for future amendments of
this type, the amendment will refer more generally to the Director responsible for fisheries management in the BC government Ministry responsible for fisheries.
These amendments will not involve any costs to the fishing
public who should notice no real change in services related to
2889
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-369
recreational fishing. Costs to DFO and the New Brunswick fisheries agency will be minimal and limited to the cost of producing
and publishing variation orders. Enforcement costs will not
change as a result of this initiative although some redistribution of
enforcement effort may occur.
There are no costs to government or to the public associated
with the administrative amendments outlined in items (3) and (4).
particulier dans les services liés à la pêche récréative. Les coûts
pour le MPO et l’organisme de pêche du Nouveau-Brunswick se
limiteront à la production d’ordonnances de modification et aux
frais connexes de publication. Cette initiative n’aura aucune incidence sur les coûts liés à l’application des règlements, bien
qu’une redistribution de l’effort soit possible.
Les modifications administratives décrites aux points (3) et (4)
n’auront aucune conséquence financière pour le gouvernement ou
la population.
Consultation
Consultations
Recreational fishery stakeholders (e.g., the Nepisiquit Salmon
Association, the New Brunswick Wildlife Federation, the New
Brunswick Salmon Council, the Atlantic Salmon Federation, Bass
Anglers), aboriginal representatives (e.g., St Mary’s First Nation,
Eel Ground First Nation and Indian Island First Nation) and government agencies (DFO and DNRE) participated in the development of the Strategy for New Brunswick’s Recreational Fisheries,
prepared by the LGL Consulting Group in 1993. One of the cornerstones of the Recreational Fisheries strategy was the establishment of a Memorandum of Understanding between DFO and
the Province of New Brunswick.
Les intervenants de la pêche sportive (p. ex., l’Association du
saumon Nepisiquit, la Fédération de la faune du NouveauBrunswick, le Conseil du saumon du Nouveau-Brunswick, la
Fédération du saumon Atlantique, les pêcheurs d’achigan) et
les représentants autochtones (p. ex., la Première nation de
St. Mary’s, la Première nation d’Eel Ground et la Première nation
d’Indian Island) ainsi que des organismes gouvernementaux
(le MPO et le MRNE) ont participé au développement de la Stratégie pour les pêcheries récréatives du Nouveau-Brunswick élaborée en 1993 par LGL Consulting Group. L’une des pierres angulaires de la Stratégie pour les pêcheries récréatives était
l’établissement d’un protocole d’entente entre le MPO et la province du Nouveau-Brunswick.
Les groupes d’intérêt de la pêche récréative (p. ex., The
Miramichi Salmon Association, le Conseil du saumon du
Nouveau-Brunswick, la Fédération du saumon de l’Atlantique, la
Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick, le Comité consultatif de la pêche sportive du Nouveau-Brunswick) et des représentants des Premières nations ayant un intérêt pour les bassins adjacents à leur territoire ont réitéré leur appui à un protocole
d’entente en 1996, à l’occasion d’une conférence sur la gestion
communautaire des bassins versants au Nouveau-Brunswick.
De plus, en décembre 2000, une lettre exposant le contenu du
Protocole d’entente sur la pêche récréative a été envoyée aux
principales organisations de pêche récréative, les invitant à faire
des commentaires. Les représentants de la pêche récréative continuent d’appuyer fermement cette initiative. Cette même lettre a
été envoyée à des associations autochtones, telles que le Conseil
des peuples autochtones du Nouveau-Brunswick, l’Atlantic Policy Congress of First Nations Chiefs, l’Union of New Brunswick
Indians, et des Premières nations, dont celles de Red Bank, de
Burnt Church, de Big Cove et d’Eel River Bar. Ces associations
n’ont manifesté aucune réticence particulière à l’égard du protocole d’entente.
Les consultations et les discussions au sujet de cette modification se poursuivent au cours des réunions périodiques du
Miramichi Watershed Management Committee, du Conseil de
gestion du bassin-versant de la rivière Restigouche et les réunions
périodiques du Comité de gestion et des sous-comités du
Protocole d’entente Canada-Nouveau-Brunswick sur la pêche
récréative.
La publication au préalable de ces modifications dans la
Gazette du Canada Partie I a été faite le 20 septembre 2003 et
aucun commentaire n’a été reçu.
Recreational fishing interests (e.g., the Miramichi Salmon Association, the NB Salmon Council, the Atlantic Salmon Federation, the NB Wildlife Federation, the NB Sport Fishery Advisory
Board) and aboriginal representatives from First Nations with
interests in watersheds adjacent to their lands reaffirmed their
support for an MOU at a conference on Community Watershed
Management in New Brunswick in 1996.
In addition, in December 2000, a letter communicating the content of the Memorandum of Understanding on Recreational Fisheries and inviting comment was sent to the recreational fishing
organizations above, among others. Recreational fishing representatives remain highly supportive of the initiative. The same letter
inviting comment was also sent to aboriginal organizations such
as the New Brunswick Aboriginal Peoples Council, the Atlantic
Policy Council of First Nations Chiefs, the Union of New Brunswick Indians and First Nations including Red Bank, Burnt
Church, Big Cove and Eel River Bar. These organizations did not
raise any specific concerns regarding the Memorandum of Understanding.
Consultations and discussions on this amendment have been
ongoing through the regular meetings of the Miramichi
Watershed Management Committee, Restigouche River
Watershed Management Council and the regular meetings of the
Management Committee and sub-committees of the Canada-New
Brunswick MOU on Recreationnal Fisheries.
These amendments were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on September 20, 2003 and no comments were received.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These amendments are administrative in nature and do not create additional regulations with which the public must comply.
They merely shift the legal responsibility for issuing certain variation orders and notification of these Orders from DFO to DNRE.
Ces modifications n’imposent pas de nouveaux règlements à la
population; elles sont de nature administrative, ne faisant que
transférer du MPO au MRNE la responsabilité légale de la prise
de certaines ordonnances de modification et de leur publication.
2890
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-369
There are no new enforcement costs related to these amendments, although some redistribution of enforcement effort may
occur.
Le MRNE jouera aussi un rôle de premier plan dans les programmes d’application liés à la pêche récréative des espèces mentionnées à l’annexe A. Le MPO continuera de s’acquitter de ses
obligations actuelles en matière d’application et de conservation,
en ce qui concerne toutes les activités de pêche.
Ces modifications n’entraîneront aucun nouveau coût sur le
plan de l’application des règlements, bien qu’une redistribution de
l’effort soit possible.
Contacts
R.J. Allain
Director
Fisheries Management Branch
Gulf Region
343 University Avenue
Box 5030
Moncton, New Brunswick
E1C 9B6
Telephone: (506) 851-7752
FAX: (506) 851-2504
Personnes-ressources
R.J. Allain
Directeur
Gestion des pêches
Région du Golfe
343, av. Université
C.P. 5030
Moncton (Nouveau-Brunswick)
E1C 9B6
Téléphone : (506) 851-7752,
TÉLÉCOPIEUR : (506) 851-2504
DNRE will also take on the lead role for enforcement programs
related to recreational fishing of Appendix A species. DFO will
maintain its current conservation and enforcement responsibilities
for all fishing activities.
Sharon Budd
Regulatory Analyst
Fisheries and Oceans Canada
200 Kent Street
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Telephone: (613) 993-0982
FAX: (613) 990-2811
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Sharon Budd
Analyste de la réglementation
Pêches et Océans Canada
200, rue Kent
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Téléphone : (613) 993-0982
TÉLÉCOPIEUR : (613) 990-2811
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2891
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-370
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-370
Enregistrement
DORS/2003-370
19 November, 2003
19 novembre 2003
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1151 — S-metolachlor)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1151 — S-métolachlore)
P.C. 2003-1829
C.P. 2003-1829
19 November, 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1151 —
S-metolachlor).
19 novembre 2003
Sur recommandation de la ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1151 —
S-métolachlore), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG REGULATIONS (1151 — S-METOLACHLOR)
AMENDMENT
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug Regulations1 is amended by adding the following after item M.7.1:
I
II
Common
Item No. Chemical Name Chemical Name of Substance
M.7.2
S-metolachlor
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
2-chloro-N-(2-ethyl-6-methylphenyl)-N-[(1S)-2-methoxy-1methylethyl)acetamide
and 2-chloro-N-(2-ethyl-6-methylphenyl)-N-[(1R)-2-methoxy-1methylethyl)acetamide, including the metabolites 2-[(2-ethyl-6methylphenyl)amino]-1-propanol and 4-(2-ethyl-6-methylphenyl)-2hydroxy-5-methyl-3-morpholinone
0.3
0.2
0.1
0.05
0.02
IV
Foods
Dry beans, lima beans, peas, snap beans
Kidney of cattle, potatoes, soybeans
Apples, apricots, cherries, corn,
peaches/nectarines, pears, plums,
rutabagas, sugar beets, tomatoes
Liver of cattle and poultry
Eggs, meat of cattle, goats, hogs, poultry
and sheep, milk
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES ALIMENTS ET DROGUES (1151 — S-MÉTOLACHLORE)
MODIFICATION
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après l’article M.7.1, de ce qui suit :
II
III
Article
I
Appellation
chimique
courante
Nom chimique de la substance
Limite maximale de
résidu p.p.m.
M.7.2
S-métolachlore
(aRS,1S)-2-Chloro-N-(6-éthyl-o-tolyl)-N-(2-méthoxy-1méthyléthyl)acétamide et (aRS,1R)-2-Chloro-N-(6-éthyl-o-tolyl)-N-(2méthoxy-1-méthyléthyl)acétamide, y compris les métabolites (2-(2Éthyl-6-méthyl-phénylamino)-propan-1-ol) et 4-(2-Éthyl-6-méthylphényl)-2-hydroxy-5-méthyl-morpholin-3-one
0,3
0,2
0,1
0,05
0,02
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
2892
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
IV
Aliments
Haricots de Lima, haricots mange-tout,
haricots secs, pois
Pommes de terre, rognons de bovin, soja
Abricots, betteraves à sucre, cerises,
maïs, pêches/nectarines, poires, pommes,
prunes, rutabagas, tomates
Foie de bovin et de volaille
Lait, oeufs, viande de bovin, de chèvre,
de mouton, de porc et de volaille
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-370
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) S-metolachlor, an S-enriched formulation of
metolachlor, as a herbicide for the control of annual grasses and
some broadleaf weeds in a variety of crops as a pre-emergent,
pre-plant incorporated or early post-emergent treatment. This
regulatory amendment will establish Maximum Residue Limits (MRLs) under the Food and Drugs Act for residues of
S-metolachlor and its metabolites resulting from this use in apples, apricots, cherries, corn, dry beans, lima beans, peaches/
nectarines, pears, peas, plums, potatoes, rutabagas, snap beans,
soybeans, sugar beets and tomatoes, in order to permit the sale of
food containing these residues. This amendment will also establish MRLs in eggs; kidney of cattle; liver of cattle and poultry;
meat of cattle, goats, hogs, poultry and sheep; and milk to cover
residues in food derived from animals fed with crops treated with
S-metolachlor.
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de
Santé Canada, a approuvé une demande d’homologation du
S-métolachlore, une formulation S-enrichie de métolachlore,
comme herbicide pour lutter contre les graminées annuelles et
quelques mauvaises herbes latifoliées dans une variété de cultures
en traitement de présemis avec incorporation, de prélevée et de
postlevée hâtive. La présente modification réglementaire établira
des limites maximales de résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues pour les résidus de S-métolachlore et ses métabolites résultant de cette utilisation dans les abricots, les betteraves à sucre, les cerises, les haricots de Lima, les haricots
mange-tout, les haricots secs, le maïs, les pêches/nectarines, les
poires, les pois, les pommes, les pommes de terre, les prunes, les
rutabagas, le soja et les tomates, de manière à permettre la vente
d’aliments contenant ces résidus. Cette modification établira également des LMR pour le foie de bovin et de volaille, le lait, les
oeufs, les rognons de bovin, et la viande de bovin, de chèvre, de
mouton, de porc et de volaille, afin d’englober les résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux nourris avec les récoltes traitées au S-métolachlore.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et
l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the expected residue levels are established as MRLs under the Food and
Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue levels.
Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and lifetime
risks are very low when MRLs are originally established,
2893
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-370
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for S-metolachlor, including its metabolites,
of 0.3 parts per million (ppm) in dry beans, lima beans, peas and
snap beans, 0.2 ppm in kidney of cattle, potatoes and soybeans, 0.1 ppm in apples, apricots, cherries, corn, peaches/
nectarines, pears, plums, rutabagas, sugar beets and tomatoes, 0.05 ppm in liver of cattle and poultry and 0.02 ppm in eggs;
meat of cattle, goats, hogs, poultry and sheep; and milk would not
pose an unacceptable health risk to the public.
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas,
la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 0,3 partie par million pour le
S-métolachlore, y compris ses métabolites, dans les haricots de
Lima, les haricots mange-tout, les haricots secs et les pois,
de 0,2 ppm dans les pommes de terre, les rognons de bovin et le
soja, de 0,1 ppm dans les abricots, les betteraves à sucre, les cerises, le maïs, les pêches/nectarines, les poires, les pommes, les
prunes, les rutabagas et les tomates, de 0,05 dans le foie de bovin
et de volaille et de 0,02 ppm dans le lait, les oeufs et la viande de
bovin, de chèvre, de mouton, de porc et de volaille ne présenteraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in
Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. Also
under the Food and Drugs Act, the sale of food containing residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of S-metolachlor, establishment of MRLs for dry beans;
eggs; kidney of cattle; lima beans; liver of cattle and poultry;
meat of cattle, goats, hogs, poultry and sheep; milk; peas; potatoes; snap beans and soybeans is necessary to support the use of a
pest control product which has been shown to be both safe and
effective, while at the same time preventing the sale of food with
unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Toujours en vertu de la Loi sur les aliments
et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est
permise à moins qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les aliments et drogues. Dans
le cas du S-métolachlore, l’établissement de LMR pour le foie de
bovin et de volaille, les haricots de Lima, les haricots mange-tout,
les haricots secs, le lait, les oeufs, les pois, les pommes de terre,
les rognons de bovin, le soja, et la viande de bovin, de chèvre, de
mouton, de porc et de volaille est nécessaire en vue d’appuyer
l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la
fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Même si la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm serait déjà interdite en vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les
aliments et drogues, l’établissement d’une LMR de 0,1 ppm
au tableau II, titre 15, du règlement pour les résidus
du S-métolachlore dans les abricots, les betteraves à sucre, les
cerises, le maïs, les pêches/nectarines, les poires, les pommes, les
prunes, les rutabagas et les tomates indiquerait plus clairement
quelle est la LMR applicable et aussi que l’évaluation appropriée
du risque a été effectuée. Cette démarche suit les tendances actuelles d’ouverture et de transparence accrues des processus réglementaires et correspond aux pratiques actuelles de la plupart
des organismes de réglementation de pesticides à travers le
monde.
Even though the sale of food containing residues of pest control products at a level greater than 0.1 ppm would already be
prohibited by virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and
Drug Regulations, the establishment of an MRL of 0.1 ppm in
Table II, Division 15, of the Regulations, for residues
of S-metolachlor in apples, apricots, cherries, corn, peaches/
nectarines, pears, plums, rutabagas, sugar beets and tomatoes
would provide more clarity regarding the applicable MRL and
would clearly indicate that the appropriate risk assessment has
been completed. This is in keeping with current trends towards
increased openness and transparency of regulatory processes and
is consistent with current practices of most pesticide regulatory
agencies throughout the world.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of S-metolachlor on the crops listed above will provide
joint benefits to consumers and the agricultural industry as a result of improved management of pests. In addition, this regulatory
amendment will contribute to a safe, abundant and affordable
food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
Les utilisations susmentionnées du S-métolachlore permettront
de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette
modification réglementaire va contribuer à créer des réserves
alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du S-métolachlore et de ses
métabolites dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of S-metolachlor and its metabolites in the foods mentioned above. Resources required are not
expected to result in significant costs to the government.
2894
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-370
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on May 3, 2003. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 3 mai 2003. Les intéressés ont été
invités à présenter leurs observations concernant le projet de modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRLs for S-metolachlor are
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR pour le S-métolachlore seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2895
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-371
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-371
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-371
19 novembre 2003
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1315 — Fosetyl-aluminum)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1315 — phoséthyl-d’aluminium)
P.C. 2003-1830
C.P. 2003-1830
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1315 —
Fosetyl-aluminum).
Sur recommandation de la ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1315 —
phoséthyl-d’aluminium), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1315 — FOSETYL-ALUMINUM)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
(1315 — PHOSÉTHYL-D’ALUMINIUM)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of item F.5 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in column IV is
replaced by the following:
1. Le passage de l’article F.5 du tableau II du titre 15 de la
partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 figurant
dans la colonne IV est remplacé par ce qui suit :
III
Item
No.
F.5
Maximum
Residue
Limit p.p.m.
100
75
60
15
10
3
1
0.5
IV
III
IV
Foods
Article
Limite
maximale de
résidu p.p.m.
Aliments
Celery, lettuce, spinach
Strawberries
Bok choy cabbage, broccoli, cabbage, cauliflower,
Chinese broccoli, mustard greens
Cantaloupes, cucumbers, squash
Avocados
Tomatoes
Apples
Onions (dry)
F.5
100
75
60
15
10
3
1
0,5
Céleri, épinards, laitue
Fraises
Brocoli, brocoli chinois, choux, choux-fleurs, choux
pak-choï, feuilles de moutarde
Cantaloups, concombres, courges
Avocats
Tomates
Pommes
Oignons (secs)
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Fosetyl-aluminum is registered under the Pest Control Products Act as a systemic fungicide with protective and curative action for use on apples and lettuce. Maximum Residue Limits (MRLs) have been established under the Food and Drugs Act
for residues of fosetyl-aluminum resulting from its use in Canada
and other countries at 100 parts per million (ppm) in celery, lettuce and spinach; 75 ppm in strawberries; 60 ppm in broccoli,
Le phoséthyl-d’aluminium est homologué comme fongicide
systémique, en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires,
avec des actions protectrices et curatives sur la laitue et les pommes. En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, des limites
maximales de résidus (LMR) ont été établies pour les résidus du
phoséthyl-d’aluminium résultant de cette utilisation au Canada
et dans d’autres pays. Ces LMR sont de 100 parties par
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
2896
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-371
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for fosetyl-aluminum of 60 ppm in bok choy
cabbage and Chinese broccoli would not pose an unacceptable
health risk to the public.
million (ppm) dans le céleri, les épinards et la laitue, de 75 ppm
dans les fraises, de 60 ppm dans le brocoli, les choux, les chouxfleurs et les feuilles de moutarde, de 15 ppm dans les cantaloups,
les concombres et les courges, de 10 ppm dans les avocats, de 3
ppm dans les tomates, de 1 ppm dans les pommes, et de 0,5 ppm
dans les oignons (secs). En vertu du paragraphe B.15.002(1) du
Règlement sur les aliments et drogues, la LMR pour les autres
aliments est de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation du phoséthyl-d’aluminium afin de permettre son utilisation pour lutter contre le mildiou sur le brocoli
chinois et le chou pak-choï. La présente modification au Règlement établira une LMR pour les résidus du phoséthyld’aluminium résultant de cette utilisation dans le brocoli chinois
et le chou pak-choï, de manière à permettre la vente d’aliments
contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière
adéquate; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du
produit pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas,
la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 60 ppm pour le phoséthyld’aluminium dans le brocoli chinois et le chou pak-choï ne présenterait pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR plus
cabbage, cauliflower and mustard greens; 15 ppm in cantaloupes,
cucumbers, and squash; 10 ppm in avocados; 3 ppm in tomatoes; 1 ppm in apples and 0.5 ppm in onions (dry). By virtue of
subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations,
the MRL for other foods is 0.1 ppm.
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of fosetyl- aluminum in order to allow its use for the control of downy mildew on bok choy cabbage and Chinese broccoli.
This regulatory amendment will establish an MRL for residues of
fosetyl-aluminum resulting from this use in bok choy cabbage and
Chinese broccoli, in order to permit the sale of food containing
these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the expected residue levels are established as MRLs under the Food and
Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue levels.
Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and lifetime
risks are very low when MRLs are originally established, additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
2897
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-371
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) was issued on
November 9, 2002, to permit the immediate sale of Chinese broccoli and bokchoy cabbage containing residues of fosetylaluminum with an MRL of 60 ppm while the regulatory process
to formally amend the Regulation is undertaken.
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Dans le cas du phoséthyl-d’aluminium,
l’établissement d’une LMR pour le brocoli chinois et le chou pakchoï est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation additionnelle
d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et
efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on a accordé une autorisation de mise en marché provisoire,
le 9 novembre 2002, afin de permettre la vente immédiate de brocoli chinois et de chou pak-choï contenant des résidus de
phoséthyl-d’aluminium, avec une LMR de 60 ppm, pendant que
le processus de modification du règlement suit son cours.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of fosetyl-aluminum on bok choy cabbage and Chinese
broccoli will provide joint benefits to consumers and the agricultural industry as a result of improved management of pests. In
addition, this regulatory amendment will contribute to a safe,
abundant and affordable food supply by allowing the importation
and sale of food commodities containing acceptable levels of
pesticide residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of fosetyl-aluminum in the foods
mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
L’utilisation du phoséthyl-d’aluminium sur le brocoli chinois et
le chou pak-choï permettra de mieux lutter contre les ennemis des
cultures, ce qui sera profitable aux consommateurs et à l’industrie
agricole. De plus, cette modification réglementaire va contribuer
à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables
en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des
résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du phoséthyl-d’aluminium
dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on May 10, 2003. Interested parties were invited
to make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 10 mai 2003. Les intéressés ont été
invités à présenter leurs observations concernant le projet de modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for fosetyl-aluminum is
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour le phoséthyl-d’aluminium sera
adoptée.
Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of fosetyl-aluminum, establishment of an MRL for bok choy
cabbage and Chinese broccoli is necessary to support the additional use of a pest control product which has been shown to be
both safe and effective, while at the same time preventing the sale
of food with unacceptable residues.
2898
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-371
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2899
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-372
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-372
Enregistrement
DORS/2003-372
19 November, 2003
19 novembre 2003
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1345 — Metalaxyl)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1345 — métalaxyl)
P.C. 2003-1831
C.P. 2003-1831
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1345 —
Metalaxyl).
Sur recommandation de la ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1345 — métalaxyl), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1345 — METALAXYL)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1345 — MÉTALAXYL)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of item M.3 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns II to IV
is replaced by the following:
1. Le passage de l’article M.3 du tableau II du titre 15 de la
partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 figurant
dans les colonnes II à IV est remplacé par ce qui suit :
Item
No.
M.3
II
III
Chemical Name of Substance
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
N-(2,6-dimethylphenyl)-N10
(methoxyacetyl)-DL-alanine methyl
ester, including metabolites containing 7
the 2,6-dimethylaniline moiety
5
4
3
2
1
0.5
0.4
0.2
0.05
IV
Aliments
Article
Nom chimique de la substance
M.3
10
[N-(Méthoxy-2 acétyl) N-xylyl-2,6
amino]-2 propionate de méthyle, y
compris les métabolites renfermant la 7
partie 2,6-diméthylaniline
5
4
3
2
1
0,5
0,4
0,2
0,05
———
a
2900
IV
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
Foods
a
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
III
Onions (green),
spinach
Asparagus
Citrus fruits,
endives, lettuce
Avocados
Ginseng, onions
(dry)
Blueberries,
broccoli, cabbage,
cauliflower, raisins
Apricots,
cantaloupes,
cherries,
cucumbers, grapes,
peaches/nectarines,
peppers, plums,
soybeans, squash,
sugar beets,
tomatoes,
watermelons
Almonds, carrots,
potatoes, radishes,
walnuts
Strawberries
Beans, peanuts,
peas, raspberries,
wheat
Barley
———
1
II
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
Épinards, oignons
(verts)
Asperges
Agrumes, endives,
laitue
Avocats
Ginseng, oignons
(secs)
Bleuets, brocoli,
choux, chouxfleurs, raisins secs
Abricots,
betteraves à
sucre, cantaloups,
cerises,
concombres,
courges, pastèques,
pêches/nectarines,
poivrons, prunes,
raisins, soja,
tomates
Amandes, carottes,
noix, pommes de
terre, radis
Fraises
Arachides, blé,
framboises,
haricots, pois
Orge
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-372
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Metalaxyl is registered under the Pest Control Products Act as
a fungicide for the control of seed-borne Septoria, seedling blight
(caused by seed- and soil-borne Fusarium), general seed rots
(caused by Penicillium and Aspergillus), covered smut, false
loose smut and Pythium damping-off; and for suppression of
common root rot (Cochliobolus spp.), Fusarium crown rot, Fusarium foot rot and take-all in a variety of vegetables, fruits and
cereal crops as a seed treatment. Maximum Residue Limits (MRLs) have been established under the Food and Drugs Act
for residues of metalaxyl including its metabolites containing
the 2,6-dimethylaniline moiety, resulting from this use, at 10 parts
per million (ppm) in onions (green) and spinach, 5 ppm in endives and lettuce, 3 ppm in ginseng and onions (dry), 2 ppm in
blueberries and raisins, 1 ppm in cucumbers, grapes, soybeans
and sugar beets, 0.5 ppm in carrots and potatoes, 0.4 ppm in
strawberries, and 0.2 ppm in beans, peas, raspberries and wheat,
and at 7 ppm in asparagus, 5 ppm in citrus fruits, 4 ppm in avocados, 2 ppm in broccoli, cabbage and cauliflower, 1 ppm in apricots, cantaloupes, cherries, peaches/nectarines, peppers, plums,
squash, tomatoes and watermelons, 0.5 ppm in almonds, radishes
and walnuts, and 0.2 ppm in peanuts imported into Canada. By
virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the MRL for other foods is 0.1 ppm.
Le métalaxyl est homologué comme fongicide, en vertu de la
Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre le Septoria
véhiculé par la semence, la fonte de semis (causée par le Fusarium véhiculé par la semence ou la terre), les pourritures générales des semences (causées par le Penicillium et l’Aspergillus), la
souillure couverte, la fausse souillure en liberté, et la fonte de
semis du Pythium; et pour la suppression de la pourriture commune (Cochliobolus spp.), la pourriture de couronne Fusarium, la
pourriture pied Fusarium, et le prend-tout sur une variété de cultures de légumes, de fruits et de céréales comme traitement des
semences. En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, des limites maximales de résidus (LMR) ont été établies pour les résidus
du métalaxyl y compris les métabolites renfermant la partie 2,6-diméthylaniline, résultant de cette utilisation. Ces LMR
sont de 10 parties par million (ppm) dans les épinards et les oignons (verts), de 5 ppm dans les endives et la laitue, de 3 ppm
dans le ginseng et les oignons (secs), de 2 ppm dans les bleuets et
les raisins secs, de 1 ppm dans les betteraves à sucre, les concombres, les raisins et le soja, de 0,5 ppm dans les carottes et les
pommes de terre, de 0,4 ppm dans les fraises, et de 0,2 ppm dans
le blé, les framboises, les haricots, les pois, et de 7 ppm dans les
asperges, de 5 ppm dans les agrumes, de 4 ppm dans les avocats,
de 2 ppm dans le brocoli, les choux et les choux-fleurs, de 1 ppm
dans les abricots, les cantaloups, les cerises, les courges, les pastèques, les pêches/nectarines, les poivrons, les prunes, les tomates
et de 0,5 ppm dans les amandes, les noix et les radis et
de 0,2 ppm dans les arachides, importées. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues,
la LMR pour les autres aliments est de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation du métalaxyl afin de permettre son utilisation pour lutter contre le Septoria véhiculé par la semence, la
fonte de semis, la pourriture générale des semences, la souillure
couverte, la fausse souillure en liberté, et la fonte de semis du
Pythium; et pour la suppression de la pourriture commune, la
pourriture de couronne Fusarium, la pourriture pied Fusarium, et
le prend-tout dans l’orge comme traitement des semences. La
présente modification réglementaire établira une LMR pour les
résidus du métalaxyl, y compris les métabolites renfermant la
partie 2,6-diméthylaniline, résultant de cette utilisation dans
l’orge de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces
résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière
adéquate; l’évaluation indique que le produit présente des
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of metalaxyl in order to allow its use for the control of
seed-borne Septoria, seedling blight, general seed rots, covered
smut, false loose smut and Pythium damping-off; and for suppression of common root rot, Fusarium crown rot, Fusarium foot
rot, and take-all in barley as a seed treatment. This regulatory
amendment will establish an MRL for residues of metalaxyl, including its metabolites containing the 2,6-dimethylaniline moiety,
in barley resulting from this use in order to permit the sale of food
containing these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
2901
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-372
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for metalaxyl including its metabolites containing the 2,6-dimethylaniline moiety of 0.05 ppm in barley
would not pose an unacceptable health risk to the public. This
regulatory amendment will also amend the chemical name of
metalaxyl in order to comply with international nomenclature
conventions.
avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé humaine et l’environnement sont
acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas,
la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,05 ppm pour le métalaxyl y compris
les métabolites renfermant la partie 2,6-diméthylaniline dans
l’orge ne présenterait pas de risque inacceptable pour la santé de
la population. Cette modification réglementaire modifiera aussi le
nom chimique du métalaxyl pour le rendre conforme aux conventions internationales de nomenclature.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of metalaxyl, establishment of an MRL for barley is necessary to support the additional use of a pest control product which
has been shown to be both safe and effective, while at the same
time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un
niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise, à moins
qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas du métalaxyl,
l’établissement d’une LMR pour l’orge est nécessaire en vue
d’appuyer l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire
que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la
vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The above listed use of metalaxyl will provide joint benefits to
consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this regulatory amendment will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
L’utilisation du métalaxyl susmentionnée, permettra de mieux
lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable aux
consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire va contribuer à créer des réserves alimentaires
sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la
vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux
acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du métalaxyl, y compris les
métabolites renfermant la partie 2,6-diméthylaniline, dans
l’aliment susmentionné. Les ressources exigées ne devraient pas
entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the expected residue levels are established as MRLs under the Food and
Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue levels.
Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and lifetime
risks are very low when MRLs are originally established, additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of metalaxyl including its metabolites containing the 2,6-dimethylaniline moiety in the food mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
2902
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-372
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organisation for Economic Co-operation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on May 10, 2003. Interested parties were invited
to make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée au préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 10 mai 2003. Les intéressés ont été
invités à présenter leurs observations concernant le projet de modification. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for metalaxyl is adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour le métalaxyl sera adoptée.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2903
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-373
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-373
19 novembre 2003
INDIAN ACT
LOI SUR LES INDIENS
Regulations Amending the Property Assessment
and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’évaluation
et l’imposition foncières (emprises de chemin de
fer)
P.C. 2003-1841
C.P. 2003-1841
19 November, 2003
Whereas the taxation of property interests within reserves is an
important element of self-government;
19 novembre 2003
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to subsection 83(5)a of the Indian Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations.
Attendu que l’imposition de taxes sur les droits de propriété
dans les réserves est un élément important de l’autonomie gouvernementale;
Attendu que pour faciliter la levée de l’impôt foncier sur les
terres de réserve, les premières nations figurant dans le règlement
ci-après, désirant que les sociétés ferroviaires qui occupent des
terres de réserve voient leur propriété foncière imposée à des taux
prévisibles et comparables à ceux établis sous le régime des lois
provinciales, ont demandé à la gouverneure en conseil de prendre
ce règlement;
Attendu que le Canada a mis sur pied la Commission consultative de la fiscalité indienne pour que, notamment, elle fournisse
conseils et assistance au ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien sur les politiques liées à l’article 83 de la Loi sur
les Indiens, elle favorise l’harmonisation entre la fiscalité des
premières nations et celle des autres instances gouvernementales
et elle veille au respect des principes d’équité et de justice naturelle,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et en vertu du paragraphe 83(5)a de
la Loi sur les Indiens, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur
l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemin de fer),
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE PROPERTY
ASSESSMENT AND TAXATION (RAILWAY RIGHT-OFWAY) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’ÉVALUATION ET L’IMPOSITION FONCIÈRES
(EMPRISES DE CHEMIN DE FER)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Paragraph 5(4)(a) of the Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations1 is replaced by the
following:
(a) in respect of the Boothroyd Indian Band, Cook’s Ferry
Indian Band, Chawathil Indian Band, Kanaka Bar Indian Band,
Little Shuswap Lake Indian Band, Matsqui Indian Band,
Nicomen Indian Band and Skuppah Indian Band, the adjustment factors that apply to property in incorporated areas; and
2. Schedule 1 to the Regulations is amended by adding the
following after item 1:
1. L’alinéa 5(4)a) du Règlement sur l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemin de fer)1 est remplacé par ce
qui suit :
a) à l’égard des bandes indiennes de Boothroyd, de Cook’s
Ferry, de Chawathil, de Kanaka Bar, de Little Shuswap Lake,
de Matsqui, de Nicomen et de Skuppah, les facteurs de rajustement applicables aux propriétés comprises dans les zones
constituées;
2. L’annexe 1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 1, de ce qui suit :
———
———
a
a
Whereas, to facilitate the implementation of property taxation
on reserve land, the First Nations set out in the annexed Regulations wish to provide railway companies occupying reserve land
with levels of property taxation that are predictable and comparable to levels of property taxation under provincial laws, and have
requested that the Governor in Council make those Regulations;
And whereas the Indian Taxation Advisory Board was established by Canada to, among other things, advise and assist the
Minister of Indian Affairs and Northern Development on policy
issues related to section 83 of the Indian Act, to foster harmony
between taxation by First Nations and taxation by other authorities and to ensure compliance with the principles of equity, natural justice and fairness;
1
R.S., c. 17 (4th Supp.), s. 10(3)
SOR/2001-493
2904
1
L.R., ch. 17 (4e suppl.), par. 10(3)
DORS/2001-493
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
Column 1
Column 2
Item
First Nation
Description of Right-of-way Area
Article
1.1
Chawathil
Indian Band
(a) In the Province of British Columbia
In Yale Division of Yale District
1.1
Colonne 1
Colonne 2
Première
nation
Description de la zone d’emprise
Bande
indienne de
Chawathil
a) En Colombie-Britannique,
dans la division de Yale du district de Yale :
Toutes les terres situées dans la réserve indienne de
Schkam no 2 constituant l’emprise de la ligne
principale du chemin du fer du Canadien Pacifique sur
le plan RR2007 déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada à Ottawa et dont une copie est
déposée au Bureau des titres de biens-fonds de
Kamloops sous le numéro 286. D’une superficie
d’environ 13,36 hectares (33,01 acres).
b) En Colombie-Britannique,
dans la division de Yale du district de Yale :
All those lands within Schkam Indian Reserve No. 2
shown as Canadian Pacific Railway Main Line Right of
Way on Plan RR2007 recorded in the Canada Lands
Surveys Records in Ottawa; a copy of which is
deposited in the Kamloops Land Title Office under
number 286. Said lands containing about 13.36
hectares (33.01 acres).
(b) In the Province of British Columbia
In Yale Division of Yale District
All those lands within Chawathil Indian Reserve No. 4
shown as a 17.89 hectare (44.21 acre) part of the
Canadian Pacific Railway Main Line Right of Way on
Plan RR2007 recorded in the Canada Lands Surveys
Records in Ottawa; a copy of which is deposited in the
Kamloops Land Title Office under number 286.
Toutes les terres situées dans la réserve indienne de
Chawathil no 4 constituant la partie d’une superficie
de 17,89 hectares (44,21 acres) de l’emprise de la ligne
principale du chemin de fer du Canadien Pacifique sur
le plan RR2007 déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada à Ottawa et dont une copie est
déposée au Bureau des titres de biens-fonds de
Kamloops sous le numéro 286.
Saving and excepting all those lands lying westerly of
the easterly boundary of Chawathil Indian Reserve
No. 4 through the 3.06 hectare (7.569 acre) part on
Plan 46371 deposited in the Kamloops Land Titles
Office; a copy of which is recorded in the Canada
Lands Surveys Records in Ottawa under
number 87796.
À l’exception de toutes les terres situées à l’ouest de la
limite est de la réserve indienne de Chawathil no 4 dans
la partie d’une superficie de 3,06 hectares (7,569 acres)
sur le plan 46371 déposé au Bureau des titres de biensfonds de Kamloops et dont une copie est déposée aux
Archives d’arpentage des terres du Canada à Ottawa
sous le numéro 87796.
The remainder containing about 16.55 hectares (40.89
acres).
Le reste ayant une superficie d’environ 16,55 hectares
(40,89 acres).
3. Schedule 1 to the Regulations is amended by adding the
following after item 2:
3. L’annexe 1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 2, de ce qui suit :
Column 1
Column 2
Item
First Nation
Description of Right-of-way Area
Article
2.1
Kanaka Bar
Indian Band
In the Province of British Columbia
In Kamloops Division of Yale District
2.1
All those lands within Whyeek Indian Reserve No. 4
shown as Lot 2 on Plan RSBC 3695R recorded in the
Canada Lands Surveys Records in Ottawa. Said lands
containing about 45.1 hectares (111.44 acres).
2.2
Little Shuswap (a) In the Province of British Columbia
Lake Indian
In Kamloops Division of Yale District
Band
Firstly: All of those lands within Chum Creek Indian
Reserve No. 2 shown as the Canadian Pacific Railway
Right of Way on Plan RR1398 recorded in the Canada
Lands Surveys Records in Ottawa. A copy of the said
plan is deposited in the Kamloops Land Title Office
under number 31. Save and except Lot 40 on
Plan 3700R recorded in the Canada Lands Surveys
Records in Ottawa. Said lands containing about 9.670
hectares (23.89 acres).
Colonne 1
Colonne 2
Première
nation
Description de la zone d’emprise
Bande
indienne de
Kanaka Bar
En Colombie-Britannique,
dans la division de Kamloops du district de Yale :
Toutes les terres situées dans la réserve indienne de
Whyeek no 4 constituant le lot 2 sur le plan
RSBC 3695R déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada à Ottawa. D’une superficie
d’environ 45,1 hectares (111,44 acres).
2.2
Bande
a) En Colombie-Britannique,
indienne de
dans la division de Kamloops du district de Yale :
Little Shuswap
Lake
Premièrement, toutes les terres situées dans la réserve
indienne Chum Creek no 2 constituant l’emprise du
chemin de fer du Canadien Pacifique sur le
plan RR1398 déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada à Ottawa et dont une copie est
déposée au Bureau des titres de biens-fonds de
Kamloops sous le numéro 31. À l’exception du lot 40
sur le plan 3700R déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada à Ottawa. D’une superficie d’environ 9,670 hectares (23,89 acres).
2905
2003-12-03
Item
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Column 1
Column 2
First Nation
Description of Right-of-way Area
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
Article
Colonne 1
Colonne 2
Première
nation
Description de la zone d’emprise
Secondly: All of those lands within Chum Creek Indian
Reserve No. 2 shown as Lots 38, 39 and 44 on
Plan 88122 recorded in the Canada Lands Surveys
Records in Ottawa. Said lands containing about 4.383
hectares (10.83 acres).
Deuxièmement, toutes les terres situées dans la réserve
indienne Chum Creek no 2 constituant les lots 38, 39
et 44 sur le plan 88122 déposé aux Archives
d’arpentage des terres du Canada à Ottawa. D’une
superficie d’environ 4,838 hectares (10,83 acres).
Said lands containing together about 14.053 hectares
(34.72 acres).
(b) In the Province of British Columbia
In Kamloops Division of Yale District
D’une superficie totale d’environ 14,053 hectares
(34,72 acres).
b) En Colombie-Britannique,
dans la division de Kamloops du district de Yale :
Firstly: All of those lands within North Bay Indian
Reserve No. 5 shown as Lots 52, 53 and 54 on Plan
RSBC 3698R recorded in the Canada Lands Surveys
Records at Ottawa. Said lands containing about 7.30
hectares (18.04 acres).
Premièrement, toutes les terres situées dans la réserve
indienne North Bay no 5 constituant les lots 52, 53
et 54 sur le plan RSBC 3698R déposé aux Archives
d’arpentage des terres du Canada à Ottawa. D’une
superficie d’environ 7,30 hectares (18,04 acres).
Secondly: All of those lands within North Bay Indian
Reserve No. 5 shown as Block C on Plan A592
deposited in the Kamloops Land Title Office; a copy of
the said plan is recorded in the Canada Lands Surveys
Records at Ottawa under number RR1148A. Said lands
containing about 0.915 hectares (2.26 acres).
Deuxièmement, toutes les terres situées dans la réserve
indienne North Bay no 5 constituant le bloc C sur le
plan A592 déposé au Bureau des titres de biens-fonds
de Kamloops et dont une copie est déposée aux
Archives d’arpentage des terres du Canada à
Ottawa sous le numéro RR1148A. D’une superficie
d’environ 0,915 hectare (2,26 acres).
Said lands containing together about 8.215 hectares
(20.30 acres).
4. Schedule 1 to the Regulations is amended by adding the
following after item 3:
D’une superficie totale d’environ 8,215 hectares
(20,30 acres).
4. L’annexe 1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 3, de ce qui suit :
Column 1
Column 2
Item
First Nation
Description of Right-of-way Area
Article
3.1
Nicomen
Indian Band
(a) In the Province of British Columbia
In Yale Division of Yale District
3.1
All those lands within Nicomen Indian Reserve No. 1
shown as Canadian Pacific Railway on Plan RR2006
recorded in the Canada Lands Surveys Records in
Ottawa. A copy of the said plan is deposited in the
Kamloops Land Title Office under number M287. Said
lands containing about 11.84 hectares (29.26 acres).
(b) In the Province of British Columbia
In Kamloops Division of Yale District
Firstly: All those lands within Sackum Indian Reserve
No. 3 shown as part of the Canadian Pacific Railway
Right of Way on Plan RR2006 recorded in the Canada
Lands Surveys Records in Ottawa. A copy of the said
plan is deposited in the Kamloops Land Title Office
under number M287. Said lands containing about 3.16
hectares (7.80 acres).
Secondly: All those lands within Gulada Indian
Reserve No. 3A shown as part of the Canadian Pacific
Railway Right of Way on Plan RR2006 recorded in the
Canada Lands Surveys Records in Ottawa. A copy of
the said plan is deposited in the Land Title Office at
Kamloops under number M287. Said lands containing
about 0.32 hectares (0.80 acres).
2906
Colonne 1
Première
nation
Bande
indienne de
Nicomen
Colonne 2
Description de la zone d’emprise
a) En Colombie-Britannique,
dans la division de Yale du district de Yale :
Toutes les terres situées dans la réserve indienne de
Nicomen no 1 constituant le chemin de fer du Canadien
Pacifique sur le plan RR2006 déposé aux Archives
d’arpentage des terres du Canada à Ottawa et dont une
copie est déposée au Bureau des titres de biens-fonds
de Kamloops sous le numéro M287. D’une superficie
d’environ 11,84 hectares (29,26 acres).
b) En Colombie-Britannique,
dans la division de Kamloops du district de Yale :
Premièrement, toutes les terres situées dans la réserve
indienne de Sackum no 3 constituant l’emprise de
chemin de fer du Canadien Pacifique sur le plan
RR2006 déposé aux Archives d’arpentage des terres du
Canada à Ottawa et dont une copie est déposée au
Bureau des titres de biens-fonds de Kamloops
sous le numéro M287. D’une superficie d’environ 3,16 hectares (7,80 acres).
Deuxièmement, toutes les terres situées dans la réserve
indienne de Gulada no 3A constituant l’emprise de
chemin de fer du Canadien Pacifique sur le
plan RR2006 déposé aux Archives d’arpentage des
terres du Canada à Ottawa et dont une copie est
déposée au Bureau des titres de biens-fonds de
Kamloops sous le numéro M287. D’une superficie
d’environ 0,32 hectare (0,80 acre).
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
5. Schedule 2 to the Regulations is amended by adding the
following after item 1:
Column 1
5. L’annexe 2 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 1, de ce qui suit :
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Assiette fiscale de la zone adjacente
Item
First Nation
Tax Base for Adjacent Area
Article
Première nation
1.1
Chawathil Indian
Band
(i) Basic School
1.1
Bande indienne de
Chawathil
(ii) Provincial Rural
(iii) Fraser Valley Hospital
(iii) hôpital de Fraser Valley
(iv) Area “B” Fraser Valley Regional District
(iv) district régional de Fraser Valley, zone « B »
(v) B.C. Assessment
(v) évaluation de la C.-B.
(vi) Municipal Finance Authority
(vi) administration financière municipale
6. Schedule 2 to the Regulations is amended by adding the
following after item 2:
Column 1
6. L’annexe 2 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 2, de ce qui suit :
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Assiette fiscale de la zone adjacente
Item
First Nation
Tax Base for Adjacent Area
Article
Première nation
2.1
Kanaka Bar Indian
Band
(i) Basic School
2.1
Bande indienne de
Kanaka Bar
(ii) Provincial Rural
Little Shuswap Lake
Indian Band
(iii) hôpital Thompson
(iv) Thompson-Nicola Hospital
(iv) hôpital de Thompson-Nicola
(v) Area “I” Thompson-Nicola Regional
District
(v) district régional de Thompson-Nicola,
zone « I »
(vi) TV Rebroadcast
(vi) retransmission télévisuelle
(vii) B.C. Assessment
(vii) évaluation de la C.-B.
(i) Basic School
(viii) administration financière municipale
2.2
(ii) Provincial Rural
Bande indienne de
Little Shuswap Lake
(i) scolaire de base
(ii) rurale provinciale
(iii) Area “C” Columbia Shuswap Regional
District
(iii) district régional de Columbia Shuswap,
zone « C »
(iv) North Okanagan - Columbia Shuswap
Hospital
(iv) North Okanagan — hôpital Columbia
Shuswap
(v) Columbia Shuswap Hospital
(v) hôpital Columbia Shuswap
(vi) Okanagan Regional Library
(vi) bibliothèque régionale d’Okanagan
(vii) Tapp/Sun’brae Fire
(vii) services d’incendie Tapp / Sun’brae
(viii) B.C. Assessment
(viii) évaluation de la C.-B.
(ix) Municipal Finance Authority
(ix) administration financière municipale
7. Schedule 2 to the Regulations is amended by adding the
following after item 3:
Column 1
(i) scolaire de base
(ii) rurale provinciale
(iii) Thompson Hospital
(viii) Municipal Finance Authority
2.2
(i) scolaire de base
(ii) rurale provinciale
7. L’annexe 2 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 3, de ce qui suit :
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Assiette fiscale de la zone adjacente
Item
First Nation
Tax Base for Adjacent Area
Article
Première nation
3.1
Nicomen Indian
Band
(i) Basic School
3.1
Bande indienne de
Nicomen
(ii) Provincial Rural
(i) scolaire de base
(ii) rurale provinciale
(iii) Thompson Hospital
(iii) hôpital Thompson
(iv) Thompson-Nicola Hospital
(iv) hôpital de Thompson-Nicola
(v) Area “I” Thompson-Nicola Regional
District
(v) district régional de Thompson-Nicola,
zone « I »
(vi) B.C. Assessment
(vi) évaluation de la C.-B.
(vii) Municipal Finance Authority
(vii) administration financière municipale
2907
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
8. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Purpose
But
The Canadian Pacific Railway (CPR) and the Chawathil,
Kanaka Bar, Little Shuswap Lake, and Nicomen First Nations
(the four First Nations) have negotiated an agreement in princeple (AIP) aimed at resolving 14 outstanding court actions before
the Federal Court of Canada regarding the taxation of railway
rights-of-way on reserve in the Fraser and Thompson River Valleys of British Columbia (B.C.). The AIP addresses the concerns
raised by CPR and the four First Nations and opens the way to
uncontested First Nation property taxation of CPR railway rightof-way interests.
The foundation of the negotiated settlement of the CPR/four
First Nation dispute is the recognition that the subject rights-ofway are an interest in land in the reserves and subject to the four
First Nations’ property taxation jurisdiction. Settlement provisions must also provide certainty with respect to the determination of assessed values for right-of-way interests held by CPR and
utility licensees and the setting of initial and future tax rates by
the four First Nations on real property interests in the right-ofway areas. These conditions are in accordance with the settlement
agreements entered into in May of 2001 by CPR, Canada, and the
Matsqui, Seabird Island, Boothroyd, Cook’s Ferry and Skuppah
First Nations (the first five First Nations). The Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations (under
subsection 83(5) of the Indian Act) were made in November 2001
to provided the necessary framework to implement the 2001 settlement agreement and bring closure to the dispute. The only
means available to support the current settlement is to amendment
the Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way)
Regulations, in order to extend their application to the four First
Nations.
Le Canadien Pacifique Limitée ainsi que les Premières nations
de Chawathil, Kanaka Bar, Little Shuswap Lake et Nicomen en
sont arrivés à un accord de principe pour régler 14 poursuites
judiciaires en suspens devant la Cour fédérale du Canada et portant sur la taxation des emprises de chemins de fer dans les réserves dans les vallées de la rivière Fraser et de la rivière Thompson
en Colombie-Britannique (C.-B). Cet accord de principe règle les
préoccupations soulevées par le Canadien Pacifique et les quatre
Premières nations et ouvre la voie à la perception non contestée
d’impôts fonciers sur les emprises de la société ferroviaire.
Cette entente négociée entre le Canadien Pacifique et les quatre
Premières nations découle de la reconnaissance que les emprises
constituent un intérêt foncier dans les réserves et qu’elles sont
ainsi soumises au pouvoir d’imposition des quatre Premières nations. Les dispositions de l’accord doivent également offrir une
certitude en ce qui a trait à la détermination de la valeur imposable des emprises du Canadien Pacifique et des détenteurs de licences de services publics ainsi qu’à l’établissement, par les quatre Premières nations, des taux d’imposition initiaux et futurs des
intérêts immobiliers dans les emprises. Ces conditions sont
conformes aux ententes à l’amiable conclues en mai 2001 par le
Canadien Pacifique, le Canada et les Premières nations de
Matsqui, Seabird Island, Boothroyd, Cook’s Ferry et Skuppah (les
cinq premières Premières nations). Le Règlement sur l’évaluation
et l’imposition foncières (emprises de chemins de fer) (en vertu
du paragraphe 83(5) de la Loi sur les Indiens) a été élaboré en
novembre 2001 afin de fournir le cadre nécessaire pour mettre en
oeuvre l’entente de 2001 et régler le conflit. Le seul moyen
d’appuyer l’accord actuel est d’amender le Règlement sur
l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemins de
fer) afin d’étendre son application aux quatre Premières nations.
Background
Contexte
CPR and the four First Nations are presently in litigation before
the Federal Court of Canada. Proceedings are now in abeyance as
the Court has granted extensions of time in the proceedings to
allow the parties to negotiate a settlement. The nature of the present dispute between CPR and the four First Nations is essentially
identical to past litigation between CPR and the first five First
Nations. That litigation was resolved through a settlement agreement reached in May 2001 and the making of the Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations. CPR
and the four First Nations are now attempting to repeat this success. The implementation of the settlement agreement is contingent upon the passing of the Regulations Amending the Property
Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations.
Should the regulatory amendment not come to fruition, the settlement agreement will not be implemented and the four First
Nations and CPR will continue legal proceedings.
Le Canadien Pacifique et les quatre Premières nations sont actuellement opposées par un litige devant la Cour fédérale du
Canada. Les audiences sont présentement en suspens puisque la
Cour a accordé des sursis afin de permettre aux parties de négocier une entente de règlement. La nature du litige opposant les
deux parties est essentiellement identique à celui qui les a opposés par le passé. Ce litige a été résolu grâce à une entente de règlement conclue en mai 2001 et à l’élaboration du Règlement sur
l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemins de
fer). Le Canadien Pacifique et les quatre Premières nations essaient maintenant de répéter ce succès. La mise en oeuvre de
l’entente de règlement dépend de l’adoption du Règlement modifiant le Règlement sur l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemins de fer). Si les amendements échouent, l’entente
ne sera pas mise en oeuvre et les quatre Premières nations et le
Canadien Pacifique poursuivront leur action en justice.
2908
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
The Litigation
Le litige
CPR and First Nations in B.C. have been in litigation regarding
the taxation of railway rights-of-way in the Fraser and Thompson
River Valleys since 1995. The lands and rights-of-way involved
were former reserve lands expropriated by the railway and conveyed to CPR under the Indian Act and the Canadian Pacific
Railway Act by the federal government. The rail line is the CPR
main line though the Fraser and Thompson River Valleys.
Le litige qui oppose le Canadien Pacifique et les Premières nations de la C.-B. concernant la taxation des emprises dans les
vallées de la rivière Fraser et de la rivière Thompson remonte
à 1995. Les terres et les emprises en cause étaient d’anciennes
terres de réserve qui avaient été expropriées par la société ferroviaire et cédées à celle-ci par le gouvernement fédéral en vertu de
la Loi sur les Indiens et de l’Acte concernant le chemin de fer
Canadien du Pacifique. La voie ferrée est la principale artère
ferroviaire traversant les vallées de la rivière Fraser et de la rivière Thompson.
Under section 83 of the Indian Act, a Band Council may, with
the approval of the Minister, make by-laws for the taxation for
local purposes of land, or interests in land, in a reserve. First Nations in B.C. first enacted by-laws pursuant to section 83 of the
Indian Act, to levy property taxes on non-member interests on
reserve, including those held by CPR, in 1991.
En vertu de l’article 83 de la Loi sur les Indiens, un conseil de
bande peut, avec l’approbation du ministre, prendre des règlements pour l’imposition de taxes à des fins locales sur les terres et
les intérêts fonciers dans une réserve. En 1991, les Premières
nations de la C.-B. ont pris des arrêtés en vertu de l’article 83 afin
de percevoir des taxes sur les intérêts fonciers appartenant à des
non-membres, dont ceux du Canadien Pacifique.
In 1995, CPR challenged, in the Federal Court, the validity of
First Nation property tax assessment notices. The court was asked
to rule on whether the lands comprising the rights-of-way were
“in the reserve” within the meaning of section 83 of the Indian
Act and if so, whether the tax exemption accorded Band members
in those by-laws constituted unauthorized discrimination rendering the taxation by-laws invalid.
En 1995, le Canadien Pacifique a contesté en Cour fédérale la
validité des avis d’évaluation foncière des Premières nations. Il a
demandé au tribunal de décider si les terres se trouvant dans les
emprises faisaient partie des « terres de réserve » au sens de
l’article 83 et, le cas échéant, si l’exonération de taxe accordée
aux membres de la bande dans ces règlements constituait une
distinction non autorisée, ce qui aurait pour effet d’invalider les
arrêtés.
CPR’s legal position has been that the rights-of-way did not
fall within the taxing authority of the Bands because the lands
were no longer reserve lands but were owned by the railways in
fee simple. The legal position of BC First Nations has been that
the railways held the land under a limited easement and as a result, the lands remained in the reserve and were subject to their
taxation authority.
Devant le tribunal, le Canadien Pacifique a prétendu que les
bandes n’avaient pas de pouvoir d’imposition sur les emprises,
car il possédait en fief simple ces terres. En retour, les Premières
nations de la C.-B. ont avancé que la société ferroviaire n’avait
qu’une servitude limitée sur ces terres, que celles-ci leur appartenaient toujours et qu’elles étaient visées par leur pouvoir
d’imposition.
In July 1996, the Federal Court Trial Division found that the
rights-of-way were not reserve lands and were not subject to
Band taxation by-laws. However, the court also found the reserve
lands were granted specifically for railway purposes and for all
intents and purposes, that the rights-of-way would revert to
Canada when the railway ceased to use them for railway purposes. The first five First Nations, mentioned above, appealed the
trial decision to the Federal Court of Appeal (FCA).
En juillet 1996, la Section de première instance de la Cour fédérale a statué que les emprises ne se trouvaient pas sur des terres
de réserve et qu’elles n’étaient pas soumises à l’impôt foncier.
Cependant, la Cour a également statué que les emprises avaient
été cédées spécifiquement à des fins ferroviaires et que, à tous
égards, elles retourneraient à la Couronne lorsque le Canadien
Pacifique cessait de les utiliser à des fins ferroviaires. Les cinq
Premières nations susmentionnées ont interjeté appel devant la
Cour fédéral d’appel (CFA).
In the June 1999 FCA decision, two Justices upheld the trial
court decision, although for different reasons. The third Justice
found for the five First Nations (the appellants) and would have
allowed the appeal.
Deux juges de la cour d’appel ont confirmé en juin 1999 la décision du tribunal de première instance, mais pour des raisons
différentes. Le troisième juge a statué en faveur des appelants et
aurait accueilli l’appel.
Mr. Justice Marceau concluded that the appeal should be dismissed. He argued that CPR had been granted fee simple title to
the railway rights-of way, free of any First Nation interest. As a
result, he held that the First Nations did not have a power of taxation over these lands. Mr. Justice Desjardins concluded that lands
comprising the rights-of-way were reserve lands and were subject
to the First Nations’ taxation by-laws. Nonetheless, Justice
Desjardins dismissed the appeal because he found the taxation bylaws to be discriminatory. Mr. Justice Robertson, in a dissenting
opinion, concluded that the rights-of-way in question were in the
reserve and therefore subject to First Nation taxation by-laws. He
found that CPR had less than a fee simple interest in the rights-ofway. Justice Robertson concluded that CPR’s interest was more
Monsieur le juge Marceau a conclu que l’appel devait être rejeté. Selon lui, le Canadien Pacifique avait obtenu un titre en fief
simple sur les emprises et que les Premières nations n’y avaient
plus aucun intérêt. Ainsi, les Premières nations n’avaient aucun
pouvoir d’imposition foncière sur ces emprises. Monsieur le juge
Desjardins a conclu que les terres faisant partie des emprises
étaient des terres de réserve et donc visées par le pouvoir
d’imposition foncière des Premières nations. Il a toutefois rejeté
l’appel parce que le règlement d’imposition était selon lui discriminatoire. Monsieur le juge Robertson a conclu dans son opinion
dissidente que les emprises faisaient partie des terres de réserve et
qu’elles étaient visées par le règlement d’imposition des Premières nations. Il était d’avis que le Canadien Pacifique avait moins
2909
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
akin to a statutory easement or licence with respect to the rightsof-way.
In the wake of the mixed and confusing decision of the FCA,
CPR and the first five First Nations engaged in discussions with a
view to avoiding further litigation and reaching an agreement that
would define the rights-of-way concerned as being an interest in
land in the reserve and subject to the First Nations’ property taxation jurisdiction, while CPR would gain a defined interest in the
rights-of-way for its exclusive use. It is this negotiated solution
that CPR and the present four First Nations are now attempting to
replicate.
qu’un intérêt en fief simple sur les emprises et que l’intérêt de la
société ferroviaire s’apparentait à celui consenti par une servitude
d’origine législative ou une licence.
Étant donné l’ambiguïté de la décision de la CFA, le Canadien
Pacifique et les cinq Premières nations ont amorcé des discussions afin d’éviter d’autres litiges et d’en arriver à une entente qui
ferait des emprises un intérêt foncier de la réserve soumis au pouvoir d’imposition des Premières nations et qui donnerait à la société ferroviaire un intérêt défini dans celles-ci en vue d’une utilisation exclusive.
C’est cette solution négociée que le Canadien Pacifique et les
quatre Premières nations actuelles essaient maintenant de répéter.
The Agreement in Principle
L’accord de principe
Although not a party to the CPR and BC First Nation legal disputes, Canada is a necessary party for the implementation of any
settlement. On June 6, 2003, a negotiated AIP was reached among
Canada, CPR and the four First Nations. The Department of
Indian Affairs and Northern Development (IANC) is involved in
the negotiations because of its responsibilities for the management of the reserve interests under the Indian Act.
Même si le Canada n’est pas une partie au conflit opposant le
Canadien Pacifique et les Premières nations de la C.-B., il est un
intervenant nécessaire dans la mise en oeuvre de toute entente.
Le 6 juin 2003, le Canada, le Canadien Pacifique et les quatre
Premières nations en sont arrivés à un accord de principe. Le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien participe aux
négociations puisque la Loi sur les Indiens lui confère l’administration des intérêts des réserves.
L’accord de principe ainsi qu’une trousse d’information énonçant son contexte, son contenu et ses répercussions ont été placés
dans chaque Première nation le 24 septembre 2003. Une série de
réunions d’information ont eu lieu le 22 octobre et le 3 novembre 2003 avec toutes les Premières nations. Le 7 novembre 2003,
chaque Première nation a voté pour ratifier l’entente de règlement
et pour désigner les terres à la construction d’une emprise de
chemin de fer pour le Canadien Pacifique. Une cérémonie de signature officielle des ententes a eu lieu le 13 novembre 2003.
Les dispositions de l’entente prévoient que :
 Le Canadien Pacifique cède au Canada tous ses droits et intérêts sur les emprises.
 Le Canada érige un règlement d’imposition précisant les modalités qu’utiliseront les quatre Premières nations pour évaluer
les droits fonciers du Canadien Pacifique et établir le taux
d’imposition annuel (obtenu par l’amendement du Règlement
sur l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemins
de fer) établi).
 Le Canada concède une servitude taxable au Canadien Pacifique en vertu du paragraphe 16(2) de la Loi sur les immeubles
fédéraux (LIF).
Ces démarches, ainsi que la certitude fournie par l’élaboration
du règlement, régleraient le litige entre le Canadien Pacifique et
les Premières nations.
Les ententes de règlement contiennent aussi des dispositions
concernant le versement de fonds par le Canadien Pacifique aux
quatre Premières nations. Le Canadien Pacifique indemnisera
également, en espèces, chacune des quatre Premières nations et
celles-ci pourront également retirer des revenus de tout nouveau
titulaire de licence du Canadien Pacifique, dont des compagnies
de fibre optique. Les quatre Premières nations ne percevront pas
de taxes rétroactives de la municipalité affectée et ne demanderont pas à être indemnisées par le Canada.
En même temps, le Canadien Pacifique ne demandera aucune
compensation ou indemnisation au Canada.
Les dispositions précises des ententes de règlement ne sont applicables qu’aux parties en cause et elles n’ont aucune incidence
The AIP and a supporting information package detailing its
background, content and implications was posted in each First
Nation on September 24, 2003. A series of information meetings
with all First Nations were held between October 22 and November 3, 2003. Each First Nation community held a vote on November 7, 2003 to ratify the settlement agreement and designate the
land for a right-of-way for CPR. A formal signing ceremony of
the agreements was held on November 13, 2003.
The terms of the settlement agreements require that:
 CPR convey all its rights, title and interest in the right-of-way
areas to Canada.
 Canada establish taxation regulations setting out the provisions
to be adopted by the four First Nations for the valuation
of CPR property rights and the determination of annual tax
rates (achieved through the amendment of the established
Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way)
Regulations).
 Canada issue an easement back to CPR under subsection 16(2)
of the Federal Real Property Act (FRPA).
These provisions, along with the certainty afforded by the making of the subject Regulations will bring an end to the CPR - First
Nation litigation.
The settlement agreements also set out provisions for the payment of settlement funds from CPR to the four First Nations. Accordingly, a cash settlement by CPR will be made to each of the
four First Nations, all of which will also benefit from revenue
from any new CPR utility licensee, such as fibre optic companies.
The four First Nations will not seek back taxes from the affected
municipality nor seek any form of redress from Canada. At the
same time, CPR is not seeking from Canada any costs or compensation.
The specific provisions of the settlement agreements are only
applicable to the current parties and will have no direct application to other First Nation/railway taxation issues or practice
within B.C. or any other provincial jurisdiction.
2910
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
directe sur les autres différends d’imposition entre une société
ferroviaire et les Premières nations ou les pratiques de taxation
ailleurs en C.-B. ou au pays.
Amendment of the Property Assessment and Taxation (Railway
Right-of-Way) Regulations
Amendement du Règlement sur l’évaluation et l’imposition
foncières (emprises de chemins de fer)
The Property Assessment and Taxation (Railway Right-ofWay) Regulations made under subsection 83(5) of the Indian Act
in 2001 govern the determination of assessed values, initial tax
rates and future tax rates on the assessed value of real property
interests held by CPR and utility licensees in the First Nation
right-of-way areas. The tax rates to be established by First Nations are harmonized with those applying to CPR off reserve under provincial regulations.
The amendment of the Property Assessment and Taxation
(Railway Right-of-Way) Regulations is limited to ensuring that
their provisions can apply to the four First Nations.
The amended Regulations will provide CPR with the certainty
and predictability required to operate in the competitive environment of today’s transportation sector.
Le Règlement sur l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemins de fer) pris en vertu du paragraphe 83(5) de la Loi
sur les Indiens en 2001 régit l’établissement de la valeur estimée
et les taux d’imposition initiaux et futurs sur les intérêts fonciers
appartenant au Canadien Pacifique et les détenteurs de licences
dans les emprises des Premières nations. Les taux à être établis
par les Premières nations seront harmonisés à ceux visant le Canadien Pacifique hors réserve au titre des règlements provinciaux.
L’amendement du Règlement sur l’évaluation et l’imposition
foncières (emprises de chemins de fer) vise uniquement à
s’assurer que leurs dispositions peuvent s’appliquer aux quatre
Premières nations.
Grâce à ce règlement amendé, le Canadien Pacifique aura la
certitude et la prévisibilité nécessaires pour concurrencer dans le
secteur des transports.
Alternatives
Solutions envisagées
The establishment of the Property Assessment and Taxation
(Railway Right-of-Way) Regulations, offers no available alternative. The amendment to the Regulations is a necessary component
to the implementation of the settlement of the CPR/BC First Nations dispute and will be limited in their application to the property taxation provisions to be adopted by the four First Nations.
The amended Regulations are seen by CPR as necessary to ensure that First Nation tax practices adhere to established BC property tax practices and thereby provide CPR with an acceptable
level of predictability and certainty. The amended Regulations
also ensure that property taxes are paid to the First Nation and not
to the Province or neighbouring municipality, as is the current
practice.
The four First Nations and CPR strongly believe that Canada
has an obligation under these circumstances to exercise the legislative powers it has at its disposal to facilitate this settlement
agreement. CPR has confirmed that there will be no agreement
without the regulated tax provisions applying to the four First
Nations.
L’établissement du Règlement sur l’évaluation et l’imposition
foncières (emprises de chemins de fer) n’offre aucune autre option. L’amendement au règlement est un volet essentiel de
l’exécution de l’entente entre le Canadien Pacifique et les Premières nations de la C.-B., et il ne visera que les mesures
d’imposition foncière qu’adopteront les quatre Premières nations.
Pour le Canadien Pacifique, le règlement amendé est nécessaire
pour veiller à ce que les pratiques taxatrices des Premières nations
soient conformes aux pratiques d’imposition foncière de la C.-B.
et pour avoir un niveau acceptable de certitude et de prévisibilité.
De plus, cela veut dire que les taxes foncières sont payées aux
Premières nations et non à la province ou aux municipalités avoisinantes, comme c’est le cas actuellement.
Les quatre Premières nations et le Canadien Pacifique sont
fermement d’avis que, dans ces circonstances, le Canada doit
exercer ses pouvoirs législatifs pour assurer l’exécution de cette
entente. Le Canadien Pacifique a confirmé qu’il ne signera aucun
accord sans que celui-ci ne soit accompagné d’un règlement
d’imposition applicable aux quatre Premières nations.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
First Nations
Premières nations
The application of the Property Assessment and Taxation
(Railway Right-of-Way) Regulations is supported by the four First
Nation parties in an attempt to resolve this bitter and longstanding property tax dispute. The Regulations will extend the
current implementation of property taxation of CPR interests
on B.C. First Nation lands.
The exercise of First Nation property taxation jurisdiction over
all property interests on reserve is an important element of selfgovernment. The annual property taxation revenue generated
(approximately $106,000 to all four First Nations) represents
much needed investment in local infrastructure development and
better local economic development opportunities.
Les Premières nations appuient le Règlement sur l’évaluation
et l’imposition foncières (emprises de chemins de fer) afin de
régler ce pénible et long litige en matière d’impôt foncier. Le
règlement prolongera l’exécution actuelle de l’imposition des
intérêts du Canadien Pacifique dans les terres des Premières nations de la C.-B.
Le pouvoir d’imposition foncière sur tous les intérêts de propriété dans une réserve est un volet important de l’autonomie gouvernementale. Les recettes fiscales annuelles (d’environ 106 000 $ pour les quatre Premières nations) provenant des
impôts fonciers seront un investissement indispensable dans la
mise en place de l’infrastructure locale et le développement économique local.
2911
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
Canadian Pacific Railway (CPR)
Canadien Pacifique
Under the terms of settlement agreements, as ensured through
the amended Regulations, CPR will be provided with levels of
property taxation that are predictable and comparable to existing
levels of property taxation under provincial laws. This will provide CPR with tax fairness and equity relative to its competitors,
and assist in maintaining its competitive position relative to other
railways and forms of transportation as well as its ongoing economic viability.
This initiative is cost neutral to CPR. Following the implementation of the settlement agreement and enactment of the amended
Regulations, CPR will, in effect, be paying its property taxes to
the four First Nations rather than to the province and neighbouring municipalities.
En vertu de l’entente garantie par la prise du règlement amendé, le Canadien Pacifique devra verser des impôts fonciers dont le
niveau est prévisible et comparable à ceux en vigueur ailleurs en
vertu des lois provinciales. Le Canadien Pacifique jouira d’une
équité fiscale semblable à celle de ses compétiteurs, pourra
concurrencer avec les autres sociétés ferroviaires et de transport et
assurer sa viabilité économique.
The Province
Province et municipalités avoisinantes
The Province will forego future annual tax revenue of approximately $106,000 with the implementation of property taxation of CPR by the four First Nations.
It is important to note that the parties view this as a “go forward” initiative in that CPR will not claim back taxes from the
province, nor will the four First Nations demand payment
from CPR for the foregone taxes since the approval of their taxation by-laws.
La province sera privée de recettes fiscales annuelles futures
d’environ 106 000 $ par l’instauration du régime d’imposition de
Canadien Pacifique par les quatre Premières nations.
Il ne faut pas oublier que, pour les parties, l’initiative est un pas
en avant, que le Canadien Pacifique ne réclamera pas de la province un remboursement rétroactif des taxes et que les quatre
Premières nations n’exigeront pas le paiement des taxes abandonnées depuis l’adoption de leurs arrêtés d’imposition foncière.
Indian Taxation Advisory Board (ITAB)
Commission consultative de la fiscalité indienne (CCFI)
The amended Regulations applied to the taxable interests of
railway companies on the eight reserves held by the four First
Nations will resolve the long-standing CPR - First Nation dispute
and will bring a decidedly positive impact on ITAB policy objectives.
The settlement supported by the amended Regulations will expand First Nation revenue jurisdiction by ensuring that First Nation property taxation jurisdiction is recognized. As such, the four
First Nations will raise revenue where none was available before.
This will encourage local economic development in that the costs
associated with First Nation tax revenue from railway interests
are limited, as few services, if any, are required. These lower service costs will free tax revenue and maximize the potential for
First Nation investments (applied in accordance with expenditure
policy) in local economic development initiatives.
This initiative will also promote efficiencies in the four First
Nation property tax systems as the application of the Regulations
are an administratively efficient approach to property valuation
and rate setting that will provide administrative certainty and end
potential challenges through the courts. Similarly, the Regulations
will protect the integrity of First Nation property tax systems by
ensuring that First Nation property taxation operates at the same
standard as other governments thereby balancing the interests of
the tax authority with those of the tax payer and promoting consistency, fairness and equity.
La mise en place d’un règlement amendé d’imposition des intérêts taxables des sociétés ferroviaires dans les huit réserves détenues par les quatre Premières nations mettra fin à ce long et âpre
litige entre le Canadien Pacifique et les Premières nations et fera
progresser les objectifs stratégiques de la CCFI.
En faisant reconnaître le pouvoir d’imposition des Premières
nations, l’entente étayée par le règlement amendé élargira la
compétence de production de recettes de celles-ci. Donc, les quatre Premières nations pourront retirer des revenus d’une source
auparavant inexistante. Ces revenus favoriseront le développement économique local en ceci que les coûts relatifs à ceux-ci ne
porteront que sur quelques services, s’il en est. Étant donné que
ces coûts sont faibles, les Premières nations pourront dégager plus
de recettes fiscales et investir davantage dans le développement
économique conformément à la politique de dépenses.
Cette initiative favorisera des économies dans l’exploitation de
régimes d’impôts fonciers par les quatre Premières nations puisque l’application du règlement est une approche efficace à
l’évaluation foncière et à l’établissement des taux qui donnera une
assurance administrative et empêchera des contestations éventuelles devant les tribunaux. De plus, le règlement protégera l’intégrité des régimes d’imposition foncière des Premières nations en
veillant à ce que ceux-ci soient visés par les mêmes normes que
celles des autres administrations, ce qui assurera un équilibre
entre les intérêts de l’autorité taxatrice et du contribuable et promouvra l’uniformité et l’équité.
La mise en place de l’entente et du règlement annexe
n’entraînera aucun coût administratif additionnel.
No incremental administrative cost pressures will result from
the implementation of the settlement agreement and the accompanying regulations.
Le Canadien Pacifique n’aura pas à engager des coûts additionnels. En effet, suite à la mise en place de l’entente et de
l’adoption du règlement amendé, il versera aux quatre Premières
nations les mêmes impôts fonciers que percevaient la province et
les municipalités avoisinantes.
Canada (Indian and Northern Affairs Canada)
Canada (Affaires indiennes et du Nord Canada)
The benefits of the taxation regulations to INAC are consistent
with the policy objectives of ITAB. The taxation Regulations
harmonize the railway tax regime on reserve with that applying to
Les avantages qu’apporte le règlement fiscal au AINC
s’inscrivent dans les objectifs stratégiques de la CCFI. Ce règlement harmonise le régime d’imposition des sociétés ferroviaires
2912
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
their neighbours. INAC has facilitated the out-of-court settlement
between the four First Nations and CPR by its participation and
this, in turn, strengthens Canada’s partnership relationship with
the First Nations. The settlement also serves INAC’s objectives of
strengthening the First Nations’ governance capacity by extending their taxation jurisdiction to these railways traversing their
reserves. If the agreement and taxation regulations were to fail,
the parties are certain to be back before the courts and Canada
would be required to consider its position regarding intervention
in the action, or being brought into the action as a defendant. This
in turn would lead to future uncertain cost implications for INAC,
both in the conduct of the litigation and any damages awarded
against Canada.
des Premières nations et les collectivités avoisinantes. Le AINC a
participé à la conclusion de l’entente extrajudiciaire entre les quatre Premières nations et le Canadien Pacifique, ce qui vient renforcer le partenariat entre le Canada et les Premières nations.
L’entente rejoint également les objectifs du AINC en renforçant
la capacité de gouvernance matière des Premières nations en leur
donnant une compétence fiscale sur les emprises ferroviaires dans
leurs réserves. Si l’entente et le règlement ne peuvent être mis en
place, les parties se tourneront évidemment vers les tribunaux et
le Canada devra établir sa position en tant qu’intervenant dans le
dossier ou il pourra même être un des intimés. Dans ce cas,
le AINC devra engager des coûts d’un montant incertain pour se
défendre ou régler les dommages-intérêts imputés au Canada.
The taxation regulations are cost neutral to INAC. The INAC
capital or band support funding to these four First Nations will
not be augmented as a result of the creation of a taxable interest
by the easement to be issued to CPR, since no services will be
provided to CPR by the First Nations. The previous tax recipient,
the province, also provided no services. There may be minimal
costs associated with administration by INAC of the right-of-way
agreement to CPR. CPR will also not be seeking from Canada
any costs or compensation.
Le AINC n’aura pas à régler de coûts si le règlement
d’imposition est adopté. Il n’aura pas à augmenter les fonds
d’immobilisations et de soutien des bandes suite à la création
d’un intérêt imposable au moyen de la servitude consentie au
Canadien Pacifique puisque les quatre Premières nations, tout
comme l’ancien percepteur des taxes foncières, soit la province,
n’offriront aucun service à la société ferroviaire. Le AINC devra
peut-être engager des frais administratifs minimes pour administrer l’entente avec le Canadien Pacifique qui ne demandera pas au
Canada une compensation ou indemnisation quelconque.
Canadian Society
Société canadienne
The resolution of this dispute will appeal to the fairmindedness of average Canadians in seeing it as right and proper
that this railway corridor, originally expropriated from the First
Nations and running through their reserves, now is confirmed as
reserve once more, and as a taxable interest that provides much
needed revenue to the community. The resolution, to the degree
that it is a win-win negotiated settlement for all parties, shows
these and other First Nations that the negotiation of long-standing
disputes is practical and achievable in a spirit of compromise and
goodwill, and supported by the federal government, as opposed to
pursuing litigation or other courses that First Nations may choose.
Canada, as a whole, benefits because CPR, as a rail company of
national importance to the country, achieves commercial certainty
through this settlement and tax regulations. The right-of-way is
part of CPR’s main rail corridor via the Fraser and Thompson
River valleys and its continued commercial viability is significant
to BC’s and Canada’s economic health derived from the efficient
movement of goods by rail through the Rockies.
La résolution de ce litige rejoint l’esprit d’équité du grand public. En effet, il sera selon lui juste et approprié que ce corridor
ferroviaire, qui avait été exproprié et qui traversait les terres des
Premières nations, redevienne une terre de réserve et un intérêt
taxable qui apportera à la collectivité des revenus indispensables.
Cette solution, dont tous bénéficient, démontre aux Premières
nations en cause et aux autres bandes qu’il est possible et pratique
de régler des différends de longue date par le compromis et la
bonne volonté avec l’appui du gouvernement fédéral au lieu de
recourir aux tribunaux ou à d’autres moyens. Le Canada tout entier en retire également des avantages parce que le Canadien Pacifique, une société ferroviaire d’envergure nationale, obtient de
l’entente et du règlement d’imposition une viabilité commerciale.
L’emprise fait partie du corridor principal du Canadien Pacifique
dans les vallées de la rivière Fraser et de la rivière Thompson et
cette viabilité commerciale joue un rôle important dans la santé
économique qu’assure pour la C.-B. et le Canada le transport
ferroviaire efficace de marchandises dans les Rocheuses.
Environmental Impact
Répercussions environnementales
As a condition of settlement, CPR will undertake an environmental site assessment of the right-of-way, to the satisfaction of
Canada. The site assessment will identify the existing condition
of the land, any environmental concerns, contamination, and the
environmental mitigation and protection measures to be implemented by CPR at present or in future, in accordance with general
railway industry practice. The standards for acceptable site conditions to be used in the environmental site assessment and in determining the appropriate environmental mitigation and protection measures will be those of the Canadian Council of the Ministers of the Environment, when applicable. In other cases the applicable federal or provincial standards will be used.
Tel que l’exige l’une des conditions de l’entente, le Canadien
Pacifique effectuera une évaluation environnementale des emprises d’une façon satisfaisant les exigences du Canada. Cette
évaluation déterminera l’état actuel des terres, dégagera les problèmes environnementaux et les niveaux de contamination et
précisera les mesures d’assainissement et de protection que le
Canadien Pacifique devra prendre maintenant et à l’avenir
conformément aux pratiques générales de l’industrie ferroviaire.
Les normes relatives à l’état acceptable des sites qui seront utilisées dans l’évaluation et l’établissement des mesures appropriées
d’assainissement et de protection seront, s’il y a lieu, celles du
Conseil canadien des ministres de l’environnement. Dans les autres cas, les normes provinciales ou fédérales seront utilisées.
When the right-of-way ceases to be used for railway purposes,
the land should be restored to be suitable for commercial or industrial use, utilizing the guidelines of the Canadian Council of
Lorsque l’emprise cessera d’être utilisée pour le transport par
rail, les terres devraient être remises dans un état convenant à
l’exploitation commerciale ou industrielle en utilisant les normes
2913
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
the Ministers of the Environment for contaminated sites, or such
standards, guidelines or regulations or statutes in effect at that
time and applicable to the restoration of abandoned railway
rights-of-way.
There is no requirement for an environmental assessment for
the granting of the right-of-way, under the Canadian Environmental Assessment Act (CEAA). Subsection 74(4) of the CEAA
provides for grandfathering of any works initiated before
June 22, 1984; as a result the CEAA does not apply with respect
to any licensing, permission or approval under provision of the
Act. CPR will continue to use the right-of-way corridor for railway purposes.
Under the terms of settlement, the right-of-way will be used for
fibre optic cable networks and other utilities (which are defined in
the agreement to include pipeline, cable, power, water, sewer and
gas). The right-of-way will continue for as long as it is used
for CPR business (which includes railway purposes, fibre optic
cable networks and other utilities).
du Conseil canadien des ministres de l’environnement relatives
aux sites contaminés ou toute autre norme, ligne directrice, réglementation ou loi en vigueur à ce moment et portant sur la remise en état d’anciennes emprises ferroviaires.
L’octroi de l’emprise n’exigera pas une évaluation en vertu de
la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale. Le paragraphe 74(4) de la Loi soustrait à celle-ci les ouvrages entamés avant
le 22 juin 1984, ce qui veut dire qu’elle ne s’applique pas à la
délivrance ou au renouvellement d’une licence, d’un permis ou
d’une autorisation. Le Canadien Pacifique continuera de se servir
du corridor à des fins ferroviaires.
Regulatory Burden
Fardeau de la réglementation
The Regulations are straightforward in their application and
impose minimal requirements on First Nation property tax authorities. The Regulations are limited in their application to the
concerned First Nations. The property tax provisions established
in the Regulations are identical to well established provincial
practice and thus no regulatory conflict can arise.
Le règlement est simple et impose peu de travail aux autorités
taxatrices des Premières nations. Il ne vise que les Premières nations en cause et s’apparente aux pratiques provinciales établies,
ce qui élimine la naissance d’un différend réglementaire.
Consultation
Consultations
The purpose of the consultation process with respect to the
Province of B.C. was to formally advise them of the settlement
provisions and of the intention to proceed with First Nation taxation of the CPR rights-of-way.
In accordance with B.C.’s Bill 64, the Indian Self Government
Enabling Act, when the Minister of INAC approves a First Nation
property taxation by-law, all municipal and provincial property
taxation on reserve ceases. As well, each First Nation is issued a
certificate which gives notice of their intention to collect property
tax. The notice is sent to each municipality affected and is published in the provincial Gazette. This procedure was followed by
each of the four First Nations as they initiated their property taxation regimes. As a federal condition to finalizing a settlement, the
four First Nations and CPR (facilitated by ITAB) met with the
province and advised them of the settlement agreement
and CPR’s change in status as a property tax payer.
La consultation auprès de la C.-B. avait pour but de l’aviser de
la conclusion des dispositions de l’entente et de l’intention de
mettre sur pied le régime d’imposition foncière des Premières
nations visant les emprises du Canadien Pacifique.
En vertu de la Indian Self Government Enabling Act (projet de
loi 64 de la C.-B.), lorsque le ministre des AINC approuve un
arrêté de taxe foncière des Premières nations, la province et les
municipalités cessent d’imposer les propriétés se trouvant dans
les réserves. De plus, chaque Première nation reçoit un avis indiquant leur intention de percevoir des taxes foncières. Cet avis est
transmis aux municipalités touchées et est publié dans la Gazette
provinciale. Les quatre Premières nations ont suivi cette démarche lorsqu’elles ont mis sur pied leurs propres régimes d’imposition foncière. Tel que l’exige le gouvernement fédéral pour la
conclusion de l’entente, les quatre Premières nations et le Canadien Pacifique (avec l’appui de la CCFI) ont rencontré la province
pour la renseigner sur l’entente et expliquer que le Canadien
Pacifique ne comptera plus parmi leur contribuables.
L’amendement proposé vise les mêmes objectifs et touche les
mêmes parties représentant les mêmes groupes d’intéressés que le
Règlement sur l’évaluation et l’imposition foncières (emprises de
chemins de fer) initial. Ce règlement était impatiemment attendu
et, vu la certitude et la stabilité qu’il offrait à toutes les parties
concernées, il a été très bien accueilli. Aucun commentaire n’a été
reçu concernant ce règlement pendant la période de consultation
et de publication préalable exigée dans le cadre de son adoption
en novembre 2001. De même, l’amendement proposé est également attendu impatiemment et jouit du même niveau d’appui, à
en juger par les commentaires positifs reçus pendant les réunions
d’information et de consultation organisées à l’intention de toutes
les parties concernées.
The proposed amending Regulations fulfill the same purpose
and affect the same parties representing the same stakeholder
groups as the original Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-Way) Regulations. These Regulations were highly
anticipated and given the certainty and stability afforded by them
to all affected parties, were very well received. No comments
were received on these Regulations throughout the consultation
and pre-publication period required during their passage in November 2001. Similarly, the proposed amending Regulations are
also anxiously awaited and enjoy the same level of support as
evidenced by the positive comments received during information
and consultation meetings held for the benefit of all concerned
parties.
2914
Selon l’entente, l’emprise servira à l’installation de réseaux de
fibre optique ou de services publics (pipeline, câble, réseau électrique, eau potable, eaux usées, gaz). L’emprise sera en vigueur
tant que le Canadien Pacifique l’utilisera à ses fins commerciales,
ce qui comprend le transport, les réseaux de fibre optique et les
autres services publics.
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Indian Taxation Advisory Board (ITAB)
Commission consultative de la fiscalité indienne (CCFI)
ITAB has a mandate to examine tax rate by-laws drafted by
First Nations under section 83 of the Indian Act. ITAB recommends tax by-laws for approval by the Minister of IANC. ITAB
may also examine opportunities to introduce regulations relating
to matters set out in section 83 of the Indian Act.
La CCFI a pour mandat d’étudier les arrêtés d’imposition foncière ébauchés par les Premières nations en vertu de l’article 83
de la Loi sur les Indiens et recommande leur adoption au ministre
des AINC. La Commission peut également examiner les possibilités d’ériger des règlements portant sur des sujets mentionnés à
l’article 83 de la Loi sur les Indiens.
Afin de garantir la conformité au règlement, les arrêtés des
Premières nations parties à l’entente portant sur l’évaluation et
l’imposition doivent respecter les dispositions visant l’évaluation
et l’imposition qui y sont définies.
Le montant des recettes est déterminé par deux volets principaux de la taxe foncière — l’assiette fiscale (valeur évaluée des
intérêts immobiliers sur la réserve) et le taux d’imposition. Le
taux est appliqué sur la valeur évaluée pour en arriver à la taxe
perçue.
Les gouvernements des Premières nations peuvent percevoir
des taxes des contribuables au moyen d’arrêtés approuvés. Ces
arrêtés fixent le taux d’imposition de chaque catégorie de bien
immobilier. Pour être valides, applicables et reconnus par les tribunaux, ces arrêtés doivent être adoptés annuellement et approuvés par le ministre.
In order to ensure compliance with the Regulations, the assessment and rates by-laws of First Nations party to the settlement agreement must conform with the property assessment,
valuation and tax rate provisions set out in the Regulations.
The revenue that can be generated from property taxation depends directly on the two main components of a property tax: the
tax base (assessed value of real property interests on reserve) and
the tax rate. The rate of taxation is applied to the assessed value
of real property to arrive at the amount of tax levied.
The authority for First Nation governments to collect monies
from tax payers is through an approved rates by-law. The rates
by-law determines the rate at which each class of property on
reserve is to be taxed. In order for a First Nation property taxation
regime to be valid, enforceable and recognized by the courts, a
rates by-law must be enacted annually and approved by the Minister.
ITAB policy with respect to the establishment of rates is based
on the need to recognize a balance between First Nations’ and tax
payers’ rights. The challenge facing ITAB is to ensure that tax
payers are treated with fairness, justice and equity, while First
Nation governments, as taxing authorities, are free to assert their
jurisdiction. All rates by-laws are reviewed to ensure that they:
 comply with all provisions of the Indian Act;
 conform to the Charter of Rights and Freedoms; and
 support the principles of natural justice.
To ensure the smooth transition to First Nation taxation, ITAB
has always sought to embrace the principle of tax harmonization
with surrounding jurisdictions and has encouraged and supported
provincial enabling legislation to do so (Indian Self Government
Enabling Act in B.C. and An Act to establish an administrative
review procedure for real estate assessment and to amend other
legislative provisions in Quebec).
The ITAB rates policy evaluation criteria respect the principle
of tax harmonization as an expression of fairness, justice and
equity. First Nation rates by-laws establishing tax rates to be applied to railway interests will therefore be reviewed to reflect
these principles.
First Nation assessment by-laws set out the types of taxable
properties that are to be assessed and the general manner in which
the assessments are to be carried out.
ITAB reviews the initial First Nation assessment by-law and
subsequent amendments and makes recommendations on their
approval to the Minister. Therefore, as with tax rate by-laws, First
Nation assessment by-law provisions for the valuation of railway
interests will be reviewed against current B.C. assessment practice.
ITAB’s review and recommendation for ministerial approval of
amended assessment by-laws and annual rates by-laws will be
La politique de la CCFI relative à l’établissement des taux est
articulée sur la reconnaissance d’un équilibre entre les droits des
Premières nations et des contribuables. La CCFI doit donc veiller
à ce que les contribuables jouissent d’un traitement juste et équitable et les Premières nations, en qualité d’autorité taxatrice, peuvent exercer à loisir leur compétence. Les taux prévus dans les
arrêtés sont examinés afin de s’assurer qu’ils :
 respectent les dispositions de la Loi sur les indiens;
 respectent les dispositions de la Charte canadienne des droits
et libertés;
 sont conformes aux principes de la justice naturelle.
Afin de garantir une transition en douceur vers la fiscalité indienne, la CCFI a toujours tendu vers l’harmonisation avec les
collectivités avoisinantes et a donné son appui aux lois provinciales en ce sens (la Indian Self Government Enabling Act en C.-B.
et la Loi instaurant une procédure de révision administrative en
matière d’évaluation foncière et modifiant d’autres dispositions
législatives au Québec).
Les critères d’évaluation de la politique d’établissement des
taux de la CCFI prévoient que le principe d’harmonisation fiscale
est une expression de justice et d’équité. Donc, la Commission
étudiera les arrêtés fiscaux des Premières nations en fonction de
ce principe.
Les arrêtés des Premières nations en matière d’évaluation précisent le genre de biens immobiliers taxables et la façon dont les
évaluations seront menées.
La CCFI étudie les arrêtés d’évaluation ainsi que les modifications subséquentes et recommande au ministre de les approuver
ou non. Donc, tout comme pour les arrêtés fiscaux, la CCFI étudiera les arrêtés concernant les évaluations des intérêts ferroviaires en fonction des pratiques en cours en C.-B.
La CCFI examinera et recommandera les arrêtés portant sur les
évaluations et les taux annuels en se fondant sur les dispositions
2915
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-373
based on the governing provisions established in the Regulations. ITAB will not recommend for ministerial approval any
First Nation assessment or annual rates by-law that attempts to
introduce any provision beyond that allowed in the Regulations.
Without a duly approved rates by-law, First Nations cannot legally impose a property tax.
The Regulations will support the Minister’s decision-making
powers in approving First Nation by-laws to ensure that property
tax revenues from CPR are paid to First Nations and not to the
Province or a neighbouring municipal jurisdiction.
pertinentes du règlement. La CCFI ne recommandera pas au ministre un arrêté qui met en place des dispositions non prévues par
le règlement. Les Premières nations ne peuvent légalement percevoir de taxes foncières sans qu’il n’existe un arrêté dûment approuvé.
This regulatory initiative is a tangible demonstration of the policy intent of subsection 83(5) respecting the exercise of the bylaw making powers of First Nations.
Le règlement consolidera le pouvoir du ministre d’approuver
des arrêtés des Premières nations en faisant en sorte que les recettes fiscales perçues du Canadien Pacifique sont versées aux Premières nations et non à la province ou aux municipalités avoisinantes.
Ce règlement est la concrétisation de l’objet du paragraphe 83(5) portant sur les pouvoirs d’adoption d’arrêtés par les
Premières nations.
Contacts
Brent Moreau
Director of Intergovernmental Affairs
Indian Taxation Advisory Board
90 Elgin Street, 2nd Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Telephone: (613) 954-6764
Personnes-ressource
Brent Moreau
Directeur des affaires intergouvernementales
Commission consultative de la fiscalité indienne
90, rue Elgin, 2e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Téléphone : (613) 954-6764
Rick Simison
Major Initiatives
Major Initiatives Branch
Lands and Trust Services
Indian and Northern Affairs Canada
10 Wellington Street
Gatineau, Quebec
K1A 0H4
Telephone: (819) 994-3333
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2916
Rick Simison
Initiatives majeures
Direction des initiatives majeures
Services fonciers et fiduciaires
Affaires indiennes et du Nord Canada
10, rue Wellington
Gatineau (Québec)
K1A 0H4
Téléphone : (819) 994-3333
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-374
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-374
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-374
19 novembre 2003
PERSONAL INFORMATION PROTECTION AND
ELECTRONIC DOCUMENTS ACT
LOI SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS
PERSONNELS ET LES DOCUMENTS ÉLECTRONIQUES
Organizations in the Province of Quebec
Exemption Order
Décret d’exclusion visant des organisations de la
province de Québec
P.C. 2003-1842
C.P. 2003-1842
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas the Governor in Council is satisfied that An Act respecting the protection of personal information in the private
sector, R.S.Q., c. P-39.1, of the Province of Quebec which is substantially similar to Part 1 of the Personal Information Protection
and Electronic Documents Acta, applies to the organizations referred to in the annexed Order;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to
paragraph 26(2)(b) of the Personal Information Protection and
Electronic Documents Acta, hereby makes the annexed Organizations in the Province of Quebec Exemption Order.
Attendu que la gouverneure en conseil est convaincue que la
Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, L.R.Q., ch. P-39.1, de la province de Québec, qui est
essentiellement similaire à la partie 1 de la Loi sur la protection
des renseignements personnels et les documents électroniquesa,
s’applique aux organisations visées dans le décret ci-après,
À ces causes, sur recommandation du ministre de l’Industrie et
en vertu de l’alinéa 26(2)b) de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniquesa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Décret
d’exclusion visant des organisations de la province de Québec,
ci-après.
ORGANIZATIONS IN THE PROVINCE OF QUEBEC
EXEMPTION ORDER
DÉCRET D’EXCLUSION VISANT DES ORGANISATIONS
DE LA PROVINCE DE QUÉBEC
EXEMPTION
EXCLUSION
1. Any organization, other than a federal work, undertaking or
business, that carries on an enterprise within the meaning of section 1525 of the Civil Code of Québec and to which An Act respecting the protection of personal information in the private
sector, R.S.Q., c. P-39.1, applies is exempt from the application
of Part 1 of the Personal Information Protection and Electronic
Documents Act in respect of the collection, use and disclosure of
personal information that occurs within the Province of Quebec.
1. Toute organisation, autre qu’une entreprise fédérale, qui exploite une entreprise au sens de l’article 1525 du Code civil du
Québec et qui est assujettie à la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, L.R.Q., ch. P-39.1, est
exclue de l’application de la partie 1 de la Loi sur la protection
des renseignements personnels et les documents électroniques à
l’égard de la collecte, de l’utilisation et de la communication de
renseignements personnels qui s’effectuent à l’intérieur de la province de Québec.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
Part 1 of the Personal Information Protection and Electronic
Documents Act (PIPEDA) establishes rules to govern the collection, use and disclosure of personal information by organizations
in the course of commercial activity. Part 1 of the Act is implemented in two stages. On January 1, 2001, the Act applied to the
collection, use or disclosure of personal information in connection
with the operation of federal works, undertakings or businesses
and to the disclosure of personal information outside a province
La partie 1 de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) établit les règles régissant la collecte, l’utilisation et la communication de
renseignements personnels par des organisations dans le cadre
d’activités commerciales. Elle est mise en oeuvre en deux étapes.
Le 1er janvier 2001, la Loi s’appliquait à la collecte, à l’utilisation
et à la communication de renseignements personnels dans le
cadre d’une entreprise fédérale et à la communication de tels
———
———
a
a
S. C. 2000, c. 5
L. C. 2000, ch. 5
2917
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-374
for consideration. On January 1, 2004, the Act will apply to all
collections, uses or disclosures of personal information in the
course of commercial activity, either within, or outside a province. Paragraph 26(2)(b) of the PIPEDA gives the Governor in
Council the power to “if satisfied that legislation of a province
that is substantially similar to this Part applies to an organization,
a class of organizations, an activity or a class of activities, exempt
the organization, activity or class from the application of this Part
in respect of the collection, use or disclosure of personal information that occurs within that province”.
The federal government has expanded the reach of the PIPEDA
beyond federal works, undertakings and businesses through the
use of the general branch of the Constitutional trade and commerce power. This enables privacy to receive comprehensive and
even protection across the country and across sectors. At the same
time, the federal government has included provisions in
the PIPEDA to exempt organizations or activities subject to provincial or territorial substantially similar laws from the federal
Act with a view to recognizing existing provincial or territorial
privacy regimes and encouraging provinces and territories to develop their own privacy laws in a manner that addresses the particular needs and circumstances of their own jurisdictions. Provinces are also encouraged to pass legislation that protects privacy
in areas that are beyond the reach of the federal government, and
strictly subject to the legislative or regulatory authority of provinces/territories. The PIPEDA provides a standard around which
provinces can legislate when developing their own privacy laws.
On August 3, 2002, Industry Canada published the policy by
which provincial laws would be reviewed, and the criteria for
exempting organizations that are subject to legislation that is substantially similar to that provided by the PIPEDA. Substantially
similar legislation provides privacy protection that is consistent
and equivalent to the federal Act. The federal government expects
substantially similar provincial/territorial legislation to incorporate the ten principles in SCHEDULE 1 (Section 5) of
the PIPEDA, principles set out in the National Standard of
Canada entitled Model Code for the Protection of Personal Information, CAN/CSA-QQ830-96; provide for an independent and
effective oversight and redress mechanism with powers to investigate and restrict the collection, use and disclosure of personal
information to purposes that are appropriate or legitimate.
Quebec’s legislation, An Act Respecting the Protection of Personal Information in the Private Sector, provides privacy protection that is substantially similar to that of the Personal Information Protection and Electronic Documents Act.
The purpose of this Order is to exempt from the PIPEDA organizations that are subject to Quebec’s Act Respecting the Protection of Personal Information in the Private Sector, for all collections, uses or disclosures of personal information that occur
within the province of Quebec. The PIPEDA will continue to
apply to the collection, use or disclosure of personal information
in the context of the operations of a federal work, undertaking or
business in the province of Quebec as well as to the collection use
or disclosure of personal information outside the province of
Quebec.
2918
renseignements pour contrepartie à l’extérieur d’une province.
Le 1er janvier 2004, la Loi s’appliquera à toute collecte, utilisation
ou communication de renseignements personnels dans le cadre
d’activités commerciales, à l’intérieur ou à l’extérieur d’une province. Suivant l’alinéa 26(2)b) de la LPRPDE, le gouverneur en
conseil peut, « s’il est convaincu qu’une loi provinciale essentiellement similaire à la présente partie s’applique à une organisation — ou catégorie d’organisations — ou à une activité — ou
catégorie d’activités —, exclure l’organisation, l’activité ou la
catégorie de l’application de la présente partie à l’égard de la collecte, de l’utilisation ou de la communication de renseignements
personnels qui s’effectue à l’intérieur de la province en cause ».
Le gouvernement fédéral a étendu l’application de la LPRPDE
aux organisations autres que les entreprises fédérales en exerçant
le volet général de sa compétence constitutionnelle en matière de
trafic et de commerce. Ainsi, les renseignements personnels bénéficient de la même protection compréhensive à la grandeur du
pays et dans tous les secteurs. En même temps, le gouvernement
fédéral a prévu la possibilité de soustraire à l’application de
la LPRPDE les organisations ou les activités assujetties à une loi
provinciale ou territoriale essentiellement similaire et ce, dans le
but de reconnaître les régimes provinciaux ou territoriaux existants et d’encourager provinces et territoires à adopter, pour la
protection des renseignements personnels, des lois adaptées à leur
situation et à leurs besoins particuliers. Les provinces sont également encouragées à adopter des lois protégeant les renseignements personnels dans les domaines qui échappent à la compétence fédérale et qui relèvent strictement du pouvoir législatif ou
réglementaire des provinces et des territoires. La LPRPDE établit
une norme en fonction de laquelle les provinces peuvent adopter
leurs propres dispositions en la matière.
Le 3 août 2002, Industrie Canada a publié la politique au regard de laquelle les lois provinciales seraient évaluées, ainsi que
les critères en fonction desquels les organisations assujetties à des
lois essentiellement similaires à la LPRPDE pourraient faire
l’objet d’une exclusion. Une loi essentiellement similaire à la Loi
fédérale établit à l’égard des renseignements personnels une protection compatible et équivalente. Le gouvernement fédéral attend
d’une loi provinciale ou territoriale essentiellement similaire
qu’elle reprenne les dix principes figurant à l’ANNEXE 1 (article 5) de la LPRPDE, principes énoncés dans la Norme nationale du Canada intitulée Code type sur la protection des renseignements personnels, CAN/CSA-QQ830-96, et qu’elle établisse
une instance indépendante et efficace de surveillance et de règlement des différends pouvant faire enquête et veiller à ce que les
renseignements personnels ne soient collectés, utilisés et communiqués qu’à des fins appropriées ou légitimes. La Loi québécoise intitulée Loi sur la protection des renseignements personnels
dans le secteur privé assure une protection des renseignements
personnels qui est essentiellement similaire à celle que prévoit
la LPRPDE.
L’objet du décret est de soustraire à l’application de
la LPRPDE les organisations assujetties à la Loi sur la protection
des renseignements personnels dans le secteur privé du Québec
en ce qui concerne la collecte, l’utilisation ou la communication
de renseignements personnels à l’intérieur de la province de
Québec. La LPRPDE continuera de s’appliquer à la collecte, à
l’utilisation et à la communication de renseignements personnels
dans le cadre d’une entreprise fédérale au Québec, de même qu’à
la collecte, à l’utilisation ou à la communication de renseignements personnels à l’extérieur du Québec.
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-374
Alternatives
The legislative framework in Part 1 of the Act requires that the
designation of provincial or territorial laws as substantially similar to the Act be done through Order in Council. There are no
alternatives to exempt from the federal Act organizations and
activities subject to substantially similar provincial or territorial
laws.
Solutions envisagées
Le cadre législatif de la Partie 1 de la Loi exige que le caractère
essentiellement similaire d’une loi provinciale ou territoriale soit
établi par décret. Il n’y pas d’autres avenues pour exclure de
l’application de la Loi les organisations et les activités qui sont
assujetties à des lois provinciales ou territoriales essentiellement
similaires.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
The alignment of federal and provincial/territorial legislative
regimes for the protection of privacy in the private sector makes
privacy laws easier for individuals to understand and simpler for
businesses to implement. In addition, greater harmonization creates a consistent set of rules with regard to the protection of personal information, covering all businesses and organizations
across all sectors, including those which are largely subject to the
legislative or regulatory authority of provinces/territories. A harmonized privacy regime provides consumers and business with
the confidence that privacy protection measures are in place and
that they will be overseen by an independent oversight agency
such as the federal or provincial Privacy Commissioners.
Avantages
L’harmonisation des régimes législatifs fédéral, provinciaux et
territoriaux de protection des renseignements personnels dans le
secteur privé facilite la compréhension des lois applicables en la
matière par les citoyens et leur mise en oeuvre par les entreprises.
Aussi, une plus grande harmonisation crée un ensemble cohérent
de règles applicables à toutes les entreprises et à toutes les organisations, dans tous les domaines d’activité, y compris ceux qui
relèvent en grande partie de la compétence législative ou réglementaire des provinces et des territoires. Un régime harmonisé
donne aux consommateurs et aux entreprises l’assurance que des
mesures de protection de la vie privée sont prises et qu’un organisme indépendant, comme le commissariat fédéral ou provincial
à la protection de la vie privée, en contrôle l’application.
Costs
The Order will have no cost or have any impact on the operations of organizations in Quebec. It confirms that organizations in
the province of Quebec (other than federal works, undertakings
and businesses) will not be subject to the PIPEDA and will
continue to comply with the existing privacy law as they have
since 1994. The Order provides certainty for organizations and
individuals as to which privacy law applies in Quebec.
Coûts
Le décret n’aura pas d’incidence, notamment financière, sur les
activités des organisations au Québec. Celui-ci confirme que ces
dernières (autres que les entreprises fédérales) ne seront pas assujetties à la LPRPDE et continueront d’observer la Loi québécoise
sur la protection des renseignements personnels comme elles le
font depuis son entrée en vigueur en 1994. Le décret assure auprès des organisations et aux individus, la certitude quant à la Loi
qui s’appliquera au Québec.
Consultation
Canadian businesses and the general public, as well as provincial governments, have already been made aware of the federal
government’s commitment to exempt Quebec organizations from
the PIPEDA. Bill C-54 was introduced on October 1, 1998 and
received extensive hearings before the Standing Committee on
Industry. The bill was subsequently re-introduced as Bill C-6 and
received extensive public hearings before the Standing Senate
Committee on Social Affairs, Science and Technology. When the
Act (then Bill C-54) was first tabled in Parliament in October 1998, the Minister of Industry at the time, in his presentation
to the Standing Committee on Industry, stated that organizations
in Quebec that are covered by that province’s private sector privacy law will be exempt from the application of the PIPEDA, as
the provincial law is substantially similar to the federal Act. The
federal government has since reiterated this commitment in various instances through press releases and other communications to
the public.
Consultations
Le gouvernement fédéral a déjà signifié aux entreprises et au
grand public, de même qu’aux gouvernements provinciaux, sa
ferme intention de soustraire les organisations du Québec à
l’application de la LPRPDE. Déposé le 1er octobre 1998, le projet
de loi C-54 a fait l’objet d’un examen approfondi devant le Comité permanent de l’industrie. Il a de nouveau été déposé à titre de
projet de loi C-6, et des audiences publiques complètes ont eu lieu
devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des
sciences et de la technologie. Lors du dépôt de la Loi (le projet de
loi C-54) à la Chambre des communes en octobre 1998, le ministre de l’Industrie d’alors, dans sa présentation au Comité permanent de l’industrie, a dit que les organisations du Québec visées
par la Loi québécoise sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé échapperaient à l’application de la
LPRPDE, les dispositions provinciales étant essentiellement similaires aux dispositions fédérales. Depuis lors, le gouvernement
fédéral a réitéré son engagement à diverses occasions au moyen
de communiqués de presse et d’autres communications destinées
au public.
Le commissaire à la protection de la vie privée, qui est tenu de
déposer au Parlement un rapport sur la mesure dans laquelle les
provinces ont adopté des lois essentiellement similaires, a aussi
fait connaître au public son opinion sur la Loi québécoise. En
mai 2002, il a déposé un rapport selon lequel, à son avis, la Loi
sur la protection des renseignements personnels dans le secteur
privé du Québec était essentiellement similaire à la LPRPDE
quant à la protection des renseignements personnels.
The Privacy Commissioner of Canada, who is mandated to report Parliament on the extent to which provinces have passed
substantially similar laws, has also informed the public about his
opinion on Quebec’s privacy law. The Commissioner tabled a
report in May 2002, in which he reported that, in his opinion,
Quebec’s Act Respecting the Protection of Personal Information
in the Private Sector Legislation is substantially similar to
the PIPEDA in terms of its protection of personal information.
2919
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-374
Provincial and territorial governments, along with the general
public and the business community were provided with additional
information on the Act’s substantially similar provision when
Industry Canada published its policy for determining substantially
similar provincial legislation in the Canada Gazette in August 2002.
Les gouvernements provinciaux et territoriaux, le grand public
et le milieu des affaires ont été plus amplement informés sur la
disposition de la Loi relative au caractère essentiellement similaire. En août 2002, Industrie Canada a en effet publié, dans la
Gazette du Canada, sa politique d’évaluation du caractère essentiellement similaire d’une loi provinciale.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
This Order confirms that organizations in Quebec will not be
subject to the federal private sector privacy law and will continue
to be subject to the Quebec privacy law, which has been in place
since 1994. Compliance with privacy rules and enforcement of
the Quebec privacy law is delivered through the Commission
d’accès à l’information du Québec.
Le décret confirme l’exclusion des organisations du Québec de
l’application des dispositions fédérales sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé et le maintien de
leur assujettissement aux dispositions québécoises équivalentes
adoptées en 1994. La Commission d’accès à l’information du
Québec veille au respect et à l’application des dispositions québécoises sur la protection des renseignements personnels.
Contact
Mr. Richard Simpson
Director General
Electronic Commerce Branch
Industry Canada
300 Slater Street, Room D2090
Ottawa, Ontario
K1A 0C8
Telephone: (613) 990-4292
FAX: (613) 941-0178
E-mail: simpson.richard@ic.gc.ca
Personne-ressource
M. Richard Simpson
Directeur général
Direction générale du commerce électronique
Industrie Canada
300, rue Slater, pièce D2090
Ottawa (Ontario)
K1A 0C8
Téléphone : (613) 990-4292
TÉLÉCOPIEUR : (613) 941-0178
Courriel : simpson.richard@ic.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2920
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-375
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-375
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-375
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Letter Mail Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
poste-lettres
P.C. 2003-1843
C.P. 2003-1843
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Letter Mail Regulations, in the annexed form, was published
in the Canada Gazette, Part I, on June 28, 2003, and a reasonable
opportunity was thereby afforded to interested persons to make
representations to the Minister of Transport with respect to the
proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending the Letter Mail
Regulations, made on September 11, 2003 by the Canada Post
Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettres,
conforme au texte ci-après, a été publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 28 juin 2003 et que les intéressés ont ainsi eu
la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les
envois poste-lettres, ci-après, pris le 11 septembre 2003 par la
Société canadienne des postes.
REGULATIONS AMENDING THE LETTER MAIL
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ENVOIS POSTE-LETTRES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of paragraph 1(1)(b) of the schedule to
the Letter Mail Regulations1 in column II is replaced by the
following:
1. (1) Le passage de l’alinéa 1(1)b) de l’annexe du Règlement sur les envois poste-lettres1 figurant à la colonne II est
remplacé par ce qui suit :
Item
Column II
Rate
Article
Colonne II
Tarif
1. (1) (b)
$0.80
1. (1) b)
0, 80 $
(2) The portion of subsection 1(2) of the schedule to the
Regulations in column II is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 1(2) de l’annexe du même règlement figurant à la colonne II est remplacé par ce qui suit :
Item
Column II
Rate
Article
Colonne II
Tarif
1. (2) (a)
(b)
$0.80
$0.80
1. (2) a)
b)
0, 80 $
0, 80 $
2. (1) The portion of subitem 2(1) of the schedule to the
Regulations in column II is replaced by the following:
2. (1) Le passage du paragraphe 2(1) de l’annexe du même
règlement figurant à la colonne II est remplacé par ce qui
suit :
Item
Column II
Rate
Article
Colonne II
Tarif
2. (1)
$0.98
2. (1)
0, 98 $
(2) The portion of subitem 2(3) of the schedule to the Regulations in column II is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 2(3) de l’annexe du même règlement figurant à la colonne II est remplacé par ce qui suit :
———
a
S. C. 1992, c. 1, s. 34
———
1
SOR/88-430; SOR/90-801
a
1
L. C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/88-430; DORS/90-801
2921
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-375
Item
Column II
Rate
Article
Colonne II
Tarif
2. (3)
$2.40
2. (3)
2, 40 $
COMING INTO FORCE
3. These Regulations come into force on January 12, 2004.
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Rate Changes
Modifications tarifaires
These amendments to Canada Post Corporation’s (Canada
Post) Regulations, effective January 12, 2004, will increase the
rates of postage for domestic letter items other than the basic domestic letter rate (Lettermail items up to 30 g).
Les présentes modifications au règlement de la Société canadienne des postes (Postes Canada), qui entreront en vigueur
le 12 janvier 2004, entraînent la majoration des tarifs de port de la
poste-lettres du régime intérieur sauf le tarif-lettres de base du
régime intérieur pesant jusqu’à 30 g.
Les modifications tarifaires comprennent notamment :
 une hausse de 0,02 $, soit 2,1 p. 100, du tarif-lettres de base
du courrier surdimensionné du régime intérieur (pesant jusqu’à 100 g), qui passe ainsi à 0,98 $;
 une augmentation moyenne pondérée de 3,0 p. 100 pour
toutes les autres mesures tarifaires touchant la poste-lettres
du régime intérieur.
Rate increases include the following among others:
 a $0.02 increase to $0.98 (2.1 percent) on the basic domestic oversized letter rate (100 g or less);
 a weighted average increase of 3.0 percent for all other domestic letter rate changes.
Other Regulatory Changes
Autres modifications réglementaires
Non-Coded Lettermail
Envois de la poste-lettre non codée
Canada Post also combines the prices for the two categories of
“Non-Coded Lettermail” (“up to 30 g” and “from 30 g up
to 50 g”) as a first step in the eventual elimination of the NonCoded Lettermail product, scheduled for the next expected rate
action in 2005. At that time, customers would migrate to “Other
Lettermail up to 100 g”. Currently, the price is $0.62 for NonCoded Lettermail “up to 30 g” and $0.88 for Non-Coded Lettermail “from 30 g up to 50 g”. These Regulations amend a common
price of $0.80 for both categories of Non-Coded Lettermail effective January 12, 2004.
Non-coded Mail was introduced in 1992 to deal exclusively
with commercial mail that has been paid by postage meter or
postage indicia, but that does not have a postal code, has an incorrect postal code or has the postal code in the wrong location.
Since this product’s introduction, its volume has declined substantially, as business mailers continue to improve customer addressing.
Postes Canada combine les tarifs des deux catégories d’envois
Poste-lettres non codés (« jusqu’à 30 g » et « de 30 g jusqu’à 50 g ») comme un premier pas vers l’éventuelle élimination
de la Poste-lettres non codée, qui est prévue pour la prochaine
mesure tarifaire en 2005. À ce moment-là, les clients pourraient
transférer leurs envois dans la catégorie « autres articles Postelettres jusqu’à 100 g ». Actuellement, le tarif des envois Postelettres non codés « jusqu’à 30 g » est de 0,62 $, et pour les envois
Poste-lettres « de 30 g jusqu’à 50 g » non codés, il est de 0,88 $.
Le présent règlement modifie un tarif de 0,80 $ pour tous les envois Poste-lettres non codés à compter du 12 janvier 2004.
Le tarif pour le courrier non codé a été instauré en 1992 et il
s’applique seulement au courrier d’affaires qui a été affranchi à
l’aide d’une empreinte d’affranchissement ou d’une vignette postale, où il n’y a pas de code postal, le code postal est erroné ou
encore le code postal est placé au mauvais endroit. Depuis 1992,
le volume d’envois dans cette catégorie a chuté, parce que les
entreprises ont amélioré l’adressage.
Return to Sender
Retour à l’expéditeur
To acquire the necessary flexibility to better meet customer
needs, Canada Post amends the existing Return to Sender process
contained in the Undeliverable and Redirected Mail Regulations.
The Corporation’s ability to decide the manner in which undeliverable items are handled will allow it to address its customers’
ongoing requests for electronic data transmission and the secure
destruction of mail items as appropriate, as it pertains to Addressed Admail, Incentive Lettermail and Publications Mail.
Afin d’obtenir la flexibilité nécessaire pour mieux répondre
aux besoins de ses clients, Postes Canada doit modifier les procédés actuels pour le traitement du courrier non distribuable, tels
qu’ils sont décrits dans le Règlement sur les envois tombés en
rebut et les envois réexpédiés. Si la Société peut prendre en
charge la manière dont elle traitera le courrier non distribuable de
ses clients commerciaux, elle saura mieux répondre aux demandes des clients pour un service de transmission de données par
2922
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-375
The amendments require consequential, minor amendments to
the Undeliverable and Redirected Mail Regulations.
voie électronique et de destruction du courrier de manière sécuritaire, ainsi que de l’application des frais pour ces services, en ce
qui a trait aux produits de Médiaposte avec adresse, la postelettres à tarifs préférentiels et la poste-publications.
Les modifications entraînent de légères modifications corrélatives au Règlement sur les envois tombés en rebut et les envois
réexpédiés.
Alternatives
Solutions envisagées
With regard to the rate action, all other alternatives were considered inappropriate, as the rate action is part of a comprehensive
Corporate Plan, which also contains measures to control costs,
improve productivity and efficiency, and ensure accessibility and
reliability.
En ce qui a trait aux majorations tarifaires, toutes les autres
mesures ont été jugées inadéquates puisque les majorations
s’inscrivent dans le cadre global du plan général de l’entreprise
qui prévoit aussi des mesures de contrôle des coûts, d’amélioration de la productivité et de l’efficacité ainsi que de maintien de
l’accessibilité et de la fiabilité du service.
Pour ce qui est des autres modifications réglementaires, le
maintien du statu quo voudra dire que se perpétuera l’offre de
services qui sème parfois la confusion dans l’esprit des clients et
des employés et qui, de surcroît, ne répond plus aux besoins de la
clientèle.
As regards to the other regulatory changes, maintaining the
status quo would mean continuing the provision of services that
sometimes create confusion for customers and employees, but
more importantly, that no longer meet customers’ needs.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
It is anticipated that the amendments will not have a serious
impact on postal users or market share. The new rates will directly contribute to Canada Post’s financial integrity and, consequently, its ability to make future investments to maintain an accessible, affordable and efficient service. These increases are
consistent with the Canada Post’s 2003-2007 Corporate Plan. The
other regulatory changes will serve to better address Canada
Post’s commercial customers’ evolving needs and reduce their
operational costs.
On ne s’attend pas à ce que ces hausses aient des conséquences
graves sur les usagers du service postal ou sur la part de marché
de l’entreprise. Les augmentations contribueront directement à la
santé financière de la Société canadienne des postes, et de ce fait,
à sa capacité de faire des placements dans l’avenir dans
l’intention de maintenir son service accessible, efficace et à des
tarifs abordables. Les hausses s’inscrivent dans le plan général de
la Société pour la période de 2003 à 2007. Les autres modifications réglementaires aideront à mieux répondre aux besoins changeants des clients commerciaux de Postes Canada et à réduire
leurs frais d’exploitation.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were pre-published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003. No comments were received concerning these
amendments.
Ce projet de règlement a été publié au préalable dans la Gazette
du Canada Partie I le 28 juin 2003, conformément à la Loi sur la
Société canadienne des postes. Aucune observation n’a été reçue
à ce sujet.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These Regulations are enforced by Canada Post under the
Canada Post Corporation Act. No increase in the cost of enforcement is expected as a result of the changes.
Postes Canada veille au contrôle d’application du présent règlement en vertu de la Loi sur la Société canadienne des postes.
Aucune augmentation des coûts du contrôle d’application n’est à
prévoir par suite des modifications.
Contact
Fred Schafer
Acting Director
Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Dr., Suite N1084
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Telephone: (613) 734-9429
FAX: (613) 734-8829
Personne-ressource
Fred Schafer
Directeur intérimaire
Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des postes
2701, promenade Riverside, Bureau N1084
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Téléphone : (613) 734-9429
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-8829
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2923
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-376
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-376
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-376
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Undeliverable and
Redirected Mail Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
tombés en rebut et les envois réexpédiés
P.C. 2003-1844
C.P. 2003-1844
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending the
Undeliverable and Redirected Mail Regulations, in the annexed
form, was published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003, and a reasonable opportunity was thereby afforded
to interested persons to make representations to the Minister of
Transport with respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed Regulations Amending the Undeliverable and
Redirected Mail Regulations, made on September 11, 2003 by the
Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois tombés en rebut
et les envois réexpédiés, conforme au texte ci-après, a été publié
dans la Gazette du Canada Partie I le 28 juin 2003 et que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations à
cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les
envois tombés en rebut et les envois réexpédiés, ci-après, pris
le 11 septembre 2003 par la Société canadienne des postes.
REGULATIONS AMENDING THE UNDELIVERABLE
AND REDIRECTED MAIL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ENVOIS TOMBÉS EN REBUT ET LES
ENVOIS RÉEXPÉDIÉS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Subsection 9(1) of the Undeliverable and Redirected Mail
Regulations1 is replaced by the following:
9. (1) Subject to sections 10, 12, 14 and 18, undeliverable mail
shall be returned to the sender or forwarded to the addressee on
payment of the applicable fee.
2. Subsection 10(2) of the Regulations is replaced by the following:
(2) Where an item of undeliverable mail is incentive lettermail
as defined by the Corporation, addressed admail, or advertising or
promotional matter addressed to householders, and bears on its
cover the return address of a sender in Canada, it shall be handled
in a manner that has been established by the Corporation.
3. Subsection 12(2) of the Regulations is replaced by the following:
(2) Where an item of undeliverable mail that is opened pursuant to section 11 is incentive lettermail as defined by the Corporation, addressed admail, or advertising or promotional matter addressed to householders, it shall be handled in a manner that has
been established by the Corporation.
1. Le paragraphe 9(1) du Règlement sur les envois tombés en
rebut et les envois réexpédiés1 est remplacé par ce qui suit :
9. (1) Sous réserve des articles 10, 12, 14 et 18, un envoi tombé
en rebut est retourné à l’expéditeur ou livré au destinataire sur
paiement du droit applicable.
2. Le paragraphe 10(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Lorsque l’envoi tombé en rebut est un envoi poste-lettres à
tarifs préférentiels selon la définition de la Société, un envoi médiaposte avec adresse ou un envoi publicitaire sans adresse et
qu’il porte sur le dessus l’adresse de retour d’un expéditeur au
Canada, il est traité de la façon établie par la Société.
3. Le paragraphe 12(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Lorsque l’envoi tombé en rebut et ouvert conformément à
l’article 11 est un envoi poste-lettres à tarifs préférentiels selon la
définition de la Société, un envoi médiaposte avec adresse ou un
envoi publicitaire sans adresse, il est traité de la façon établie par
la Société.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on January 12, 2004.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 2922, following
SOR/2003-375.
4. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
N. B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 2922, suite au
DORS/2003-375.
———
———
a
a
1
S. C. 1992, c. 1, s. 34
C. R. C., c. 1298
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2924
1
L.C . 1992, ch. 1, art. 34
C. R. C., ch. 1298
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-377
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-377
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-377
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the International Letterpost Items Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
de la poste aux lettres du régime postal
international
P.C. 2003-1845
C.P. 2003-1845
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the International Letter-post Items Regulations, in the annexed
form, was published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003, and a reasonable opportunity was thereby afforded
to interested persons to make representations to the Minister of
Transport with respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending the International
Letter-post Items Regulations, made on September 11, 2003 by
the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux
lettres du régime postal international, conforme au texte ci-après,
a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 28 juin 2003 et
que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs
observations à cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les
envois de la poste aux lettres du régime postal international, ciaprès, pris le 11 septembre 2003 par la Société canadienne des
postes.
REGULATIONS AMENDING THE INTERNATIONAL
LETTER-POST ITEMS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES DU RÉGIME
POSTAL INTERNATIONAL
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Item 1 of Schedule IV to the International Letter-post
Items Regulations1 is replaced by the following:
1. L’article 1 de l’annexe IV du Règlement sur les envois de
la poste aux lettres du régime postal international1 est remplacé
par ce qui suit :
Column I
Column II
Item
Description
Rate per item ($)
1.
Letters, cards and postcards
(a) posted to the United States, its
territories and possessions
(i) where the letters, cards or
postcards do not exceed 245 mm
in length, 150 mm in width
and 5 mm in thickness
(ii) where the letters referred to in
subparagraph (i) exceed 50 g or
where letters exceed 245 mm in
length, 150 mm in width or 5 mm
in thickness but do not exceed
380 mm in length, 270 mm in
width and 20 mm in thickness
(b) posted to a foreign destination
other than the United States, its
territories and possessions
(i) where the letters, cards or
postcards do not exceed 245 mm
in length, 150 mm in width
and 5 mm in thickness
Colonne I
Colonne II
Article
Description
Tarif par envoi ($)
1.
Lettres, cartes et cartes postales
a) à destination des États-Unis ou
de leurs territoires ou possessions
(i) lettres, cartes ou cartes postales mesurant au plus 245 mm de
longueur, 150 mm de largeur
et 5 mm d’épaisseur
(ii) lettres visées au sousalinéa (i) pesant plus de 50 g
ou lettres mesurant plus
de 245 mm de longueur, 150 mm
de largeur et 5 mm d’épaisseur,
mais au plus 380 mm de longueur, 270 mm de largeur
et 20 mm d’épaisseur
b) à destination de tout pays
étranger autre que les États-Unis
et leurs territoires et possessions
(i) lettres, cartes ou cartes
postales mesurant au
plus 245 mm de longueur,
150 mm de largeur et 5 mm
d’épaisseur
30 g or less ................... 0.80
More than 30 g but not
more than 50 g............... 0.98
100 g or less ................. 1.60
more than 100 g but not
more than 200 g ............ 2.80
more than 200 g but not
more than 500 g............. 5.60
30 g or less .................. 1.40
more than 30 g but not
more than 50 g .............. 1.96
———
———
a
a
1
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/83-807
1
jusqu’à 30 g ................... 0,80
plus de 30 g,
jusqu’à 50 g ................... 0,98
jusqu’à 100 g .................. 1,60
plus de 100 g,
jusqu’à 200 g .................. 2,80
plus de 200 g,
jusqu’à 500 g .................. 5,60
jusqu’à 30 g ................... 1,40
plus de 30 g,
jusqu’à 50 g ................... 1,96
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/83-807
2925
2003-12-03
Item
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-377
Column I
Column II
Description
Rate per item ($)
(ii) where the letters referred to in
subparagraph (i) exceed 50 g or where
letters exceed 245 mm in length,
150 mm in width or 5 mm in thickness
but do not exceed 380 mm in length,
270 mm in width and 20 mm in
thickness
100 g or less ................. 3.20
more than 100 g but not
more than 200 g ............ 5.60
more than 200 g but not
more than 500 g ............ 11.20
Article
Colonne I
Colonne II
Description
Tarif par envoi ($)
(ii) lettres visées au sousalinéa (i) pesant plus de 50 g ou
lettres mesurant plus de 245 mm de
longueur, 150 mm de largeur et
5 mm d’épaisseur, mais au plus
380 mm de longueur, 270 mm de
largeur et 20 mm d’épaisseur
jusqu’à 100 g .................. 3,20
plus de 100 g,
jusqu’à 200 g .................. 5,60
plus de 200 g,
jusqu’à 500 g .................. 11,20
COMING INTO FORCE
2. These Regulations come into force on January 12, 2004.
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to Canada Post Corporation’s (Canada
Post) Regulations, effective January 12, 2004, will increase the
price of postage for letter-post items destined to the United States
and to other international destinations.
Les présentes modifications qu’on apporte aux règlements de
la Société canadienne des postes (Postes Canada) à compter
du 12 janvier 2004 entraîneront la majoration des tarifs de port
des envois de la Poste aux lettres à destination des États-Unis et
des autres pays.
Les modifications tarifaires comprennent notamment :
 une hausse de 0,15 $, soit 23,1 %, qui fait passer à 0,80 $ le
tarif des lettres, des cartes et des cartes postales pesant jusqu’à 30 g à destination des États-Unis. Les autres tarifs
pour ces destinations seront également rajustés, ce qui se
traduira par un taux d’augmentation moyen de 15 %;
 une hausse de 0,15 $, soit 12 %, qui fait passer à 1,40 $ le
tarif des lettres, des cartes et des cartes postales pesant jusqu’à 30 g à destination d’un autre pays que les États-Unis.
Les autres tarifs pour ces destinations seront aussi rajustés,
ce qui se traduira par un taux d’augmentation moyen
de 12 %.
Postes Canada doit faire face aux tensions inflationnistes provenant de différentes sources, et les rajustements tarifaires tiennent compte de l’augmentation des frais d’exploitation évaluée en
fonction du taux d’inflation prévu.
Parmi les sources de tension inflationniste, mentionnons les
frais terminaux, qui constituent un mécanisme de tarification
permettant à l’administration postale qui reçoit du courrier à livrer
de percevoir les frais de la livraison auprès de l’administration
postale qui envoie ce courrier (dans le cas qui nous occupe, Postes Canada). On prévoit que les frais terminaux pour les envois à
destination d’un autre pays que les États-Unis augmenteront
d’environ 4 % d’ici 2004.
En outre, bon nombre d’entreprises de messagerie ont imposé
des suppléments carburant élevés, établis en fonction des aléas du
prix du carburant. Étant donné que Postes Canada ne peut pas
imposer de supplément de ce genre aux produits réglementés de
la Poste aux lettres, elle demeure exposée aux fluctuations du prix
du carburant.
Les modifications entraînent de légères modifications corrélatives au Règlement sur les droits postaux de services spéciaux et
au Règlement sur la documentation à l’usage des aveugles.
Price adjustments include the following, among others:
 a $0.15 increase to $0.80 (23.1 percent) for letters, cards
and postcards up to 30 g destined to the United States. Other
prices for these destinations will also be adjusted, with an
average overall increase of 15 percent; and
 a $0.15 increase to $1.40 (12 percent) for letters, cards and
postcards up to 30 g for other foreign destinations. Other
prices for these destinations will also be adjusted, with an
average overall increase of 12 percent.
Canada Post is facing inflationary pressure from a number of
sources, and the price adjustments take into consideration increased operating costs as measured by the inflation forecast.
One such source is terminal dues, which are a pricing mechanism that allows the postal administration receiving mail for delivery to collect for the cost of delivery from the postal administration sending the mail (in this case Canada Post). It is expected
that terminal dues to destinations other than the United States will
increase by approximately 4 percent by 2004.
Additionally, many courier companies have implemented significant fuel price surcharges based upon price fluctuations. As
Canada Post cannot implement a fuel surcharge for regulated
Letter-post products, it remains exposed to fluctuations in the
price of fuel.
The amendments require consequential, minor amendments to
the Special Services and Fees Regulations and to the Literature
for the Blind Regulations.
2926
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-377
Other Regulatory Changes
Autres changements à la réglementation
Registered
Courrier recommandé
Consumers who wish to receive proof of mailing have the option of registering their USA and International Air Letter-post
items. Given that the current fee of $9.00 has remained unchanged since October 1998, Canada Post increase it by 22 percent from $9.00 to $11.00.
Les consommateurs qui souhaitent avoir une preuve de dépôt
peuvent recommander leurs envois Poste aux lettres par avion du
régime international et à destination des États-Unis. Étant donné
que les frais actuels de 9 $ n’ont pas été modifiés depuis octobre 1998, Postes Canada augmente ces frais de 22 % en les faisant
passer à 11 $.
Advice of Receipt
Avis de réception
For Registered items, consumers may also purchase an Advice
of Receipt that provides them with a hard-copy signature as proof
of receipt of the item. The fee of $0.95 for this service has remained unchanged since 1999. Previously, the fee had always
matched the price of International Standard Letter-post items
weighing up to 30 g. This amendment therefore seeks to increase
the fee by 47.4 percent to $1.40.
Dans le cas des envois recommandés, les consommateurs peuvent aussi se procurer un Avis de réception, qui leur permet
d’obtenir une signature sur copie papier comme preuve de réception de l’envoi. Les frais de 0,95 $ applicables à ce service n’ont
pas changé depuis 1999. Auparavant, les frais demandés correspondaient toujours au tarif imposé aux articles de la Poste aux
lettres standard du régime international, dont le poids pouvait
atteindre 30 g. On les majore donc de 47,4 % pour les faire passer
à 1,40 $.
Insurance (USA Registered)
Assurance (courrier recommandé à destination des ÉtatsUnis)
Additional coverage for loss or damage (to a maximum
of $1,000.00) is currently available for USA Registered items, at
a price of $1.00 per $100.00. However, this optional coverage
causes confusion because it is inconsistent with options on International Registered items and because it competes directly with
Xpresspost-USA, a Canada Post product, which also provides
insurance and delivery confirmation. This change therefore seeks
to remove this option effective January 12, 2004.
Postes Canada offre actuellement l’option de Couverture additionnelle pour perte ou dommages (pouvant atteindre 1 000 $)
dans le cas des envois recommandés à destination des États-Unis,
au prix de 1 $ par tranche de 100 $. Cependant, cette option sème
une certaine confusion parce qu’elle n’est pas conforme aux options Courrier recommandé du régime international et parce
qu’elle est directement en concurrence avec Xpresspost É.-U.,
produit de Postes Canada, qui offre également l’assurance et la
confirmation de livraison. On supprime donc cette option à compter du 12 janvier 2004.
Literature for the Blind
Cécogrammes
As part of product rationalization, Canada Post will no longer
charge the letter-post fee for internationally destined items of
Literature for the Blind. This product’s volumes are negligible,
and this change will align the product with Domestic and USA
Literature for the Blind products. Along with this change to international letter-post items, it is important to note that registered or
domestic XpresspostTM items containing Literature for the Blind
will continue to be mailable free of charge. In light of the elimination of this fee from the International Letter-post Items Regulations’ Rate Schedule, Canada Post felt it appropriate to further
simplify these Regulations by moving the small number of remaining references to Literature or Materials for the Blind to the
more appropriate Materials for the Use of the Blind Regulations,
which are therefore being updated concurrently.
Dans le cadre de la rationalisation de ses produits, Postes
Canada a l’intention de cesser d’imposer des frais aux envois de
la poste aux lettres du régime postal international contenant des
cécogrammes. Les volumes de cécogrammes sont négligeables, et
ce changement s’harmonisera avec les services de cécogramme
du régime intérieur et à destination des États-Unis. En plus du
changement décrit plus haut, il est important de noter que tout
envoi de documentation à l’usage des aveugles peut être expédié
gratuitement par courrier recommandé ou par le service XpresspostMC du régime intérieur. Compte tenu de la disparition de ces
frais dans la tarification du Règlement sur les envois de la poste
aux lettres du régime postal international, Postes Canada est
d’avis qu’il faudrait simplifier davantage ce règlement en transférant le petit nombre de références aux cécogrammes ou à la documentation à l’usage des aveugles qui restent, dans le Règlement
sur la documentation à l’usage des aveugles qui convient mieux
et qui sera donc mis à jour en même temps.
Compte tenu d’une observation ayant trait à l’expression « Cécogrammes » sur les envois contenant de la documentation à
l’usage des aveugles lorsqu’ils sont expédiés à l’extérieur du
Canada, nous avons conclu qu’il serait raisonnable d’exclure cette
modification et d’éclaircir davantage les exigences pour cette
catégorie de courrier. Tout envoi de documentation à l’usage des
aveugles doit donc porter dans le coin supérieur droit du côté de
l’adresse la mention « Documentation à l’usage des aveugles » ou
« Literature for the blind ». Les envois pour livraison à l’extérieur
du Canada doivent porter dans le coin supérieur droit du côté de
As a result of one observation questioning the recommended
use of the word “Cécogrammes” on domestic items of Literature
for the Blind, we felt it appropriate to remove that recommendation and to further clarify the mailing requirements for this category of mail. Items of Literature for the Blind for delivery within
Canada must therefore continue to be labelled as “Literature for
the Blind” or “Documentation à l’usage des aveugles” in the upper right corner on the address side of the item. Items of Literature for the Blind for delivery outside of Canada must continue to
be labelled as “Cécogrammes” or “Cécogrammes (Literature for
2927
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-377
the Blind)” in the same area as was stipulated in the Regulations
Respecting International Letter-Post Items.
l’adresse la mention « Cécogrammes » ou « Cécogrammes (Documentation à l’usage des aveugles) » tel qu’il était décrit au Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime postal
international.
Alternatives
Solutions envisagées
Maintaining the status quo would mean perpetuating the situation of overlapping product offerings that create confusion for
customers and employees. Providing specifications for USA and
International mail that are clear and more consistent with those
offered for domestic regulated Lettermail will make the mailing
experience easier for both consumers and Canada Post employees.
Si on maintient le statu quo, le chevauchement des gammes de
produits, qui sème une certaine confusion dans l’esprit des clients
et des employés, se perpétuera. En élaborant des spécifications
s’appliquant au courrier du régime international et à destination
des États-Unis, claires et plus conformes à celles qui s’appliquent
à la Poste-lettres réglementée du régime intérieur, Postes Canada
facilitera la procédure d’envoi pour les consommateurs et les employés.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The amendments are consistent with Canada Post’s ongoing efforts to reduce the number and complexity of its price structures
and to simplify the pricing process for customers and employees.
Specifically, the amendments will allow a consistent price structure to apply to items of same size and weight, regardless of destination. Generally, consumers send only a very small number
of USA and International mail items each year compared to domestic Lettermail. Having specifications for USA and International mail that are more consistent with those for domestic regulated Lettermail will make the process easier to understand for
both consumers and retail counter clerks.
Les modifications s’inscrivent dans les initiatives de Postes
Canada en cours, visant à réduire le nombre et la complexité des
tarifications et à aider les clients et les employés à déterminer les
tarifs. Plus précisément, les modifications permettront d’établir
une tarification uniforme qui s’appliquera aux articles de dimension et de poids identiques, peu importe leur destination. En général, les consommateurs n’envoient qu’un tout petit nombre
d’articles du régime international et à destination des États-Unis
chaque année comparativement aux envois de la Poste-lettres du
régime intérieur. En préparant des spécifications pour le courrier
du régime international et à destination des États-Unis, plus
conformes à celles qui s’appliquent aux envois de la Poste-lettres
réglementée du régime intérieur, Postes Canada rendra la procédure plus facile à comprendre pour les consommateurs et les préposés au comptoir de vente au détail.
De plus, grâce à cette initiative, certains frais administratifs se
rapportant à la mise à jour de tarifications incohérentes et les frais
d’exploitation de Postes Canada diminueront. Les nouveaux tarifs
contribueront à assurer directement l’intégrité financière de la
Société et, par conséquent, sa capacité à effectuer des investissements à l’avenir pour maintenir un service accessible, abordable
et efficace.
Furthermore, this initiative will reduce certain administrative
costs related to the maintenance of inconsistent price structures
and will reduce operating costs for Canada Post. The new prices
will contribute to the Corporation’s financial integrity directly
and, consequently, to its ability to make future investments to
maintain an accessible, affordable and efficient service.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
Depending on the products they use, the majority of customers
will experience an overall weighted average price increase
of 14 percent for USA and International Letter-post, while a small
number of customers will see significant increases. The phased-in
reduction of the number of regulated USA and International price
points (from 47 to 23) that Canada Post began instituting a few
years ago, along with its resulting reduction in potential customer
confusion brought about by these changes, will offset the occasional price adjustments required to achieve standardization. It is
also believed that the changes will eliminate confusion existing at
retail counters, making it easier for employees and clerks to sell
products and, therefore, resulting in better customer service.
Selon les produits utilisés, la majorité des clients se verront imposer une majoration moyenne pondérée de 14 % pour les tarifs
des envois Poste aux lettres du régime international et à destination des États-Unis; en revanche, un petit nombre de clients verront les tarifs de leurs envois augmenter considérablement. La
réduction progressive du nombre d’échelons tarifaires s’appliquant aux envois de la Poste aux lettres du régime international et
à destination des États-Unis (qui passeront de 47 à 23), que Postes
Canada a amorcée il y a quelques années, conjuguée à la diminution de la confusion que ces changements risquent de susciter
chez les clients, compensera les rajustements tarifaires occasionnels requis pour assurer la normalisation. On croit également que
les changements feront disparaître la confusion qui existe aux
comptoirs de vente au détail, ce qui permettra aux employés et
aux préposés de vendre plus facilement les produits, d’où un service à la clientèle amélioré.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were pre-published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003. As described above in the paragraph “Literature
for the Blind”, modifications will be made to the Materials for the
Ce projet de règlement a été publié au préalable dans la Gazette
du Canada Partie I le 28 juin 2003, conformément à la Loi sur la
Société canadienne des postes. Tel que nous l’avons décrit plus
haut au paragraphe « Cécogrammes », des modifications seront
2928
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-377
Use of the Blind Regulations, following a comment received from
an individual to that effect. A reply explaining our intention to
modify the Regulations was sent to this individual.
A letter was received from an individual during the customary 60-day representation period, and another was received from
another individual after that period. Both writers expressed concern about the rate increase to items destined to the U.S. and to
other countries, suggesting that such increases may discourage
individuals from sending greeting cards and postcards abroad.
These two letters received replies explaining the Corporation’s
position in this matter and reiterating the inflationary pressures
that are making it necessary for Canada Post to adjust its U.S. and
International rate structures at this time.
apportées au Règlement sur la documentation à l’usage des aveugles en raison d’une observation reçue à cet égard. Nous avons
répondu à l’auteur de cette observation que nous comptions modifier le règlement en conséquence.
Nous avons reçu une lettre d’un particulier durant la période de
soixante jours allouée aux observations et en avons reçu une
deuxième après cette période. Les deux auteurs s’opposaient à
l’augmentation des tarifs pour les envois expédiés aux États-Unis
et à l’étranger, craignant que cette augmentation décourage les
particuliers à expédier des cartes de souhaits et des cartes postales
à l’étranger. Nous avons répondu à ces deux personnes pour expliquer davantage la position de Postes Canada face aux pressions
inflationnistes qui la pousse à devoir ajuster ses tarifs pour les
envois destinés à l’extérieur du Canada.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These Regulations are enforced by Canada Post under the
Canada Post Corporation Act. No increase in the cost of enforcement is expected as a result of the changes.
Ces règlements sont appliqués par Postes Canada en vertu de la
Loi sur la Société canadienne des postes. On ne prévoit pas
d’augmentation des coûts de l’application à la suite de l’adoption
des changements.
Contact
Fred Schafer
Acting Director
Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Drive, Suite N1084
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Telephone: (613) 734-9429
FAX: (613) 734-8829
Personne-ressource
Fred Schafer
Directeur intérimaire
Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des Postes
2701, promenade Riverside, Bureau N1084
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Téléphone : (613) 734-9429
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-8829
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2929
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-378
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-378
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-378
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Special Services and
Fees Regulations
Règlement modifiant le règlement sur les droits
postaux de services spéciaux
P.C. 2003-1846
C.P. 2003-1846
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Special Services and Fees Regulations, in the annexed form,
was published in the Canada Gazette, Part I, on June 28, 2003,
and a reasonable opportunity was thereby afforded to interested
persons to make representations to the Minister of Transport with
respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending the Special Services
and Fees Regulations, made on September 11, 2003 by the
Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services spéciaux, conforme au texte ci-après, a été publié dans la
Gazette du Canada Partie I le 28 juin 2003 et que les intéressés
ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations à cet
égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les
droits postaux de services spéciaux, ci-après, pris le 11 septembre 2003 par la Société canadienne des postes.
REGULATIONS AMENDING THE SPECIAL SERVICES
AND FEES REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
DROITS POSTAUX DE SERVICES SPÉCIAUX
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “M bag” in section 2 of the Special Services and Fees Regulations1 is repealed.
2. (1) Subsection 6(1) of the Regulations is replaced by the
following:
6. (1) The following mailable matter shall be accepted for registration at the applicable rate set out in column II of item 1 of
Schedule VII:
(a) letter mail as defined in the Letter Mail Regulations; and
(b) letters referred to in the International Letter-post Items
Regulations.
(2) Subsection 6(10) of the Regulations is replaced by the
following:
(10) Where adhesive tape is used to close an item of mailable
matter referred to in paragraph (1)(b), the sender shall apply their
name, mark, stamp or signature on the tape.
3. The heading of Part VI of the Regulations is replaced by
the following:
1. La définition de « sac M », à l’article 2 du Règlement sur
les droits postaux de services spéciaux1 , est abrogée.
2. (1) Le paragraphe 6(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
6. (1) Sont acceptés à la recommandation au tarif de port applicable prévu à la colonne II de l’article 1 de l’annexe VII les objets
transmissibles suivants :
a) les envois poste-lettres, au sens du Règlement sur les envois
poste-lettres;
b) les lettres visées dans le Règlement sur les envois de la poste
aux lettres du régime postal international.
(2) Le paragraphe 6(10) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(10) Lorsqu’un ruban adhésif est utilisé pour fermer un objet
transmissible visé à l’alinéa (1)b), l’expéditeur appose son nom,
sa marque, son tampon ou sa signature sur le ruban.
3. Le titre de la partie VI du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
INSURANCE FOR REGISTERED MAIL
ASSURANCE À L’ÉGARD DU COURRIER RECOMMANDÉ
4. Section 16 of the Regulations is replaced by the following:
16. (1) Registered mailable matter posted in Canada for delivery in Canada or in the United States or any of its territories or
possessions may be accepted for insurance against loss, rifling or
damage on payment of the applicable rate set out in column II of
item 1 of Schedule VII.
4. L’article 16 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
16. (1) Les objets transmissibles recommandés postés au
Canada pour livraison au Canada ou aux États-Unis, ou dans leurs
territoires ou possessions, peuvent être assurés contre la perte, la
spoliation ou la détérioration sur paiement du tarif applicable
prévu à la colonne II de l’article 1 de l’annexe VII.
———
———
a
a
1
S.C. 1992, c. 1, s. 34
C.R.C., c. 1296
2930
1
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
C.R.C., ch. 1296
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-378
(2) When registered mailable matter is accepted for insurance,
the Corporation shall give to the sender a receipt in a form approved by the Corporation.
5. (1) The portion of subsection 18(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
18. (1) The following articles shall not be accepted for insurance relating to registered mailable matter:
(2) Subsection 18(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) Any item of registered mail that contains a glass or ceramic
article or is of a perishable nature shall not be accepted for insurance against damage.
6. Section 19 of the Regulations is replaced by the following:
19. Any item of registered mail posted in Canada shall not be
accepted for insurance unless it is securely wrapped with sufficient cushioning and reinforcing material as required to prevent
loss of or damage to the item, damage to postal equipment or
other mail and injury to persons handling the item.
7. The heading of Part VIII of the Regulations is replaced
by the following:
(2) Lorsqu’un objet accepté à la recommandation peut être assuré, la Société remet à l’expéditeur un récépissé établi en la
forme qu’elle a approuvée.
5. (1) Le passage du paragraphe 18(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
18. (1) Les articles suivants ne sont pas acceptés à l’assurance
lorsqu’ils sont envoyés par courrier recommandé :
(2) Le paragraphe 18(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) L’envoi recommandé qui contient un article de verre ou de
céramique ou qui est de nature périssable n’est pas accepté à
l’assurance contre la détérioration.
6. L’article 19 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
19. L’envoi recommandé mis à la poste au Canada ne peut être
accepté à l’assurance que s’il est bien emballé et suffisamment
protégé au moyen de matériaux de calage et de rembourrage pour
empêcher sa perte ou sa détérioration, la détérioration des autres
envois et l’endommagement de l’équipement postal, ainsi que les
blessures aux personnes qui manipulent l’envoi.
7. Le titre de la partie VIII du même règlement est remplacé par ce qui suit :
PAYMENT OF INDEMNITY FOR REGISTERED MAIL
PAIEMENT D’INDEMNITÉ À L’ÉGARD DU
COURRIER RECOMMANDÉ
8. (1) The portion of subsection 23(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
23. (1) The amount of indemnity that the Corporation is authorized to pay in respect of any claim under these Regulations regarding registered mail shall not exceed the lesser of
8. (1) Le passage du paragraphe 23(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
23. (1) Le montant de l’indemnité que la Société est autorisée à
payer en vertu du présent règlement pour une réclamation à
l’égard du courrier recommandé ne peut dépasser le moindre des
montants suivants :
(2) Le paragraphe 23(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Sous réserve du paragraphe (3), une indemnité peut être
versée, par suite de la perte ou de la détérioration d’un objet
transmissible recommandé, à l’égard :
a) du port payé pour l’objet;
b) de la taxe provinciale payée pour l’objet lorsqu’il existe une
preuve du paiement de la taxe et que la Société est convaincue
que celle-ci ne peut être recouvrée.
(3) Le passage du paragraphe 23(3) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(3) La Société ne verse aucune indemnité, par suite de la perte
ou de la détérioration d’un objet transmissible recommandé, à
l’égard :
(4) Les paragraphes 23(4) et (4.1) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(4) Malgré le paragraphe (1), la Société peut remplacer le
contenu de l’objet transmissible recommandé au lieu de verser
une indemnité.
(4.1) Lorsque la Société, à cause d’une interruption du service
postal, retourne à l’expéditeur un envoi recommandé posté pour
livraison à l’extérieur du Canada, le tarif de port payé pour cet
envoi est remboursé à l’expéditeur.
(5) Le passage du paragraphe 23(5) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Subsection 23(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) Subject to subsection (3), payment may be made in respect
of loss of or damage to registered mailable matter for
(a) postage paid in respect of the registered mailable matter;
and
(b) provincial sales tax paid in respect of the registered mailable matter if proof of payment of the tax is available and the
Corporation is satisfied that the tax cannot be recovered.
(3) The portion of subsection 23(3) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(3) The Corporation shall not make payments in respect of loss
of or damage to registered mailable matter for
(4) Subsections 23(4) and (4.1) of the Regulations are replaced by the following:
(4) Notwithstanding subsection (1), the Corporation may replace the contents of registered mailable matter instead of paying
an indemnity.
(4.1) Where the Corporation returns to the sender, as a result of
a suspension of postal service, a registered mail item posted to a
country outside Canada, the postage paid for it shall be returned
to the sender.
(5) The portion of subsection 23(5) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
2931
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-378
(5) No indemnity shall be paid pursuant to these Regulations in
respect of registered mailable matter where
(5) Aucune indemnité n’est payée en vertu du présent règlement à l’égard d’un objet transmissible recommandé dans les cas
suivants :
(6) Paragraph 23(5)(h) of the Regulations is replaced by the
following:
(h) the registered mail contained intoxicating liquor that was
lost, damaged or rifled.
(6) L’alinéa 23(5)h) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
h) l’envoi recommandé contenait des boissons alcoolisées et a
été perdu, détérioré ou spolié.
(7) The portion of subsection 23(6) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(7) Le passage du paragraphe 23(6) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(6) No indemnity shall be paid pursuant to these Regulations in
respect of registered mailable matter unless
(6) Aucune indemnité n’est payée en vertu du présent règlement à l’égard d’un objet transmissible recommandé, à moins
que :
(8) Subparagraphs 23(6)(b)(i) and (ii) of the Regulations are
replaced by the following:
(i) within 90 days after the date of mailing in the case of
items mailed in Canada for delivery within Canada, and
(ii) within 6 months after the date of mailing in the case of
items mailed in Canada for delivery outside of Canada;
(8) Les sous-alinéas 23(6)b)(i) et (ii) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(i) dans le cas d’un objet posté au Canada pour livraison au
Canada, dans les quatre-vingt-dix jours suivant sa mise à la
poste,
(ii) dans le cas d’un objet posté au Canada pour livraison à
l’extérieur du pays, dans les six mois suivant sa mise à la
poste.
(9) Subparagraphs 23(6)(c)(i) and (ii) of the Regulations are
replaced by the following:
(i) value of the registered mailable matter, and
(ii) loss, damage or rifling of the registered mail.
(9) Les sous-alinéas 23(6)c)(i) et (ii) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(i) la valeur de l’objet transmissible recommandé,
(ii) la perte, la détérioration ou la spoliation de l’objet recommandé.
(10) Subsections 23(8) to (10) of the Regulations are replaced by the following:
(10) Les paragraphes 23(8) à (10) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(8) Subject to subsection (9), where indemnity is paid in respect of registered mailable matter pursuant to these Regulations,
it shall be paid to the sender or, at the request of the sender, to the
addressee.
(8) Sous réserve du paragraphe (9), l’indemnité payée en vertu
du présent règlement à l’égard d’un objet transmissible recommandé est versée à l’expéditeur ou, à la demande de ce dernier, au
destinataire.
(9) Where the addressee, or the sender in a case where an item
is returned to the sender, accepts delivery of a registered mail
item posted to a country outside Canada without complaint or
evidence of loss or damage and immediately after that informs the
Corporation of the loss of or the damage to the item and provides
proof that the loss or damage did not occur after delivery, indemnity may be paid to the addressee or the sender, as the case may
be.
(9) Lorsque le destinataire, ou l’expéditeur dans le cas où
l’envoi lui est retourné, accepte la livraison d’un envoi recommandé posté pour livraison à l’extérieur du Canada sans porter
plainte ni signaler la perte ou la détérioration de son contenu,
mais informe la Société immédiatement après la livraison qu’il y
a perte ou détérioration en lui fournissant la preuve que celle-ci
n’est pas survenue après la livraison, l’indemnité peut être payée
au destinataire ou à l’expéditeur, selon le cas.
(10) Where indemnity is paid for the loss of a registered mail
item posted to a country outside Canada and the registered mail
item is subsequently found, the sender or addressee, as the case
may be, shall be informed that
(a) the registered mail item has been found; and
(b) the sender or addressee, as the case may be, may take delivery of the registered mail item within three months after being
so informed on repayment of the indemnity to the Corporation.
(10) Lorsqu’une indemnité est payée pour la perte d’un envoi
recommandé posté pour livraison à l’extérieur du Canada et que
l’envoi est ensuite retrouvé, l’expéditeur ou le destinataire, selon
le cas, est avisé :
a) que l’envoi recommandé a été retrouvé;
b) qu’il peut prendre livraison de l’envoi dans les trois mois
suivant l’avis en remboursant l’indemnité à la Société.
9. Section 24 of the Regulations is repealed.
9. L’article 24 du même règlement est abrogé.
10. The portion of section 25 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
10. Le passage de l’article 25 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
25. Section 23 does not apply to mailable matter registered pursuant to section 6 that is posted in Canada for delivery in any
country other than
25. L’article 23 ne s’applique pas aux objets transmissibles recommandés aux termes de l’article 6 qui sont postés au Canada
pour distribution dans tout autre pays que :
11. (1) Subsection 26(1) of the Regulations is replaced by
the following:
11. (1) Le paragraphe 26(1) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
2932
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-378
26. (1) Subject to section 25 and subsections (2) to (6), where
registered mailable matter referred to in section 25 is lost, there
shall be paid by the Corporation an indemnity equal to the
amount, in Canadian currency, set out in the Universal Postal
Convention for the loss of a registered item.
(2) Paragraph 26(2)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) the person claiming the indemnity submits a claim to the
Corporation within six months after the date of mailing; and
(3) Paragraphs 26(3)(d) and (e) of the Regulations are replaced by the following:
(d) the registered mailable matter contained an article listed in
subsection 18(1);
12. Items 1 and 2 of Schedule VII to the Regulations are replaced by the following:
Item
1.
Column I
Column II
Description
Rate
Registered Mail
Article
1.
(1) For delivery in Canada
(a) delivery
(b) Indemnity/insurance
(2) For delivery in the United
States and its territories and
possessions, indemnity of up
to $100
2.
26. (1) Sous réserve de l’article 25 et des paragraphes (2) à (6),
en cas de perte d’un objet transmissible recommandé visé à
l’article 25, la Société verse une indemnité égale au montant, en
monnaie canadienne, fixé par la Convention postale universelle
pour la perte d’un objet recommandé.
(2) L’alinéa 26(2)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) que la personne en cause ne présente une demande à la Société dans les six mois suivant la mise à la poste de l’objet recommandé;
(3) Les sous-alinéas 26(3)d) et e) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
d) l’objet recommandé contenait un article mentionné au paragraphe 18(1);
12. Les articles 1 et 2 de l’annexe VII du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
rate established by the Corporation
(1) For a registered item addressed
to a destination in Canada, if
$ 7.00
(a) a hard copy of an advice
of receipt is requested subsequent to the posting of the registered item
(b) an electronic copy of an ad- rate established by the Corporation
vice of receipt is requested subsequent to the posting of the
registered item
(2) For a registered item addressed rate established by the Corporation
to a destination outside Canada,
advice of receipt
Colonne II
Description
Tarif
Courrier recommandé
(1) Pour livraison au Canada
a) livraison
b) indemnité/assurance
$6.00
as may be made available and at rate
established by the Corporation
Advice of Receipt of a Registered
Item
Colonne I
6, 00 $
lorsqu’elles sont offertes et aux
tarifs établis par la Société
tarif établi par la Société
(2) Pour livraison aux États-Unis
et dans ses territoires et possessions,
indemnité maximale de 100 $
2.
Avis de réception d’un envoi
recommandé
(1) Envoi recommandé devant
être livré au Canada, si :
a) un avis de réception sur pa- 7, 00 $
pier est demandé après le dépôt
de l’envoi;
tarif établi par la Société
b) une copie électronique de
l’avis de réception est demandé
après le dépôt de l’envoi
(2) Envoi recommandé adressé à tarif établi par la Société
une destination à l’extérieur du
Canada, avis de réception
13. Item 5 of Schedule VII to the Regulations is repealed.
13. L’article 5 de l’annexe VII du même règlement est
abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
14. These Regulations come into force on January 12, 2004.
N. B. The Regulatory Impact Analysis Statement for
these Regulations appears at page 2926, following
SOR/2003-377 and at page 2937, following
SOR/2003-380.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
14. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
N. B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation
de ce règlement se trouve à la page 2926 suite au
DORS/2003-377 et à la page 2937, suite au
DORS/2003-380.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2933
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-379
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-379
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-379
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Materials for the Use of
the Blind Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la
documentation à l’usage des aveugles
P.C. 2003-1847
C.P. 2003-1847
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Materials for the Use of the Blind Regulations, substantially
in the annexed form, was published in the Canada Gazette, Part I,
on June 28, 2003, and a reasonable opportunity was thereby afforded to interested persons to make representations to the Minister of Transport with respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending the Materials for the
Use of the Blind Regulations, made on September 11, 2003 by the
Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur la documentation à l’usage
des aveugles, conforme en substance au texte ci-après, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 28 juin 2003 et que les
intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur la documentation à l’usage des aveugles, ci-après, pris le 11 septembre 2003 par la Société canadienne des postes.
REGULATIONS AMENDING THE MATERIALS FOR
THE USE OF THE BLIND REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
DOCUMENTATION À L’USAGE DES AVEUGLES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Sections 2 and 3 of the Materials for the Use of the Blind
Regulations1 are replaced by the following:
2. The following definitions apply in these Regulations.
“material for the use of the blind” means
(a) matter impressed in Braille or similar raised type;
(b) plates for manufacturing matter described in paragraph (a);
(c) tapes, records and other sound recordings posted by the
blind in Canada; and
(d) tapes, records, other sound recordings and special paper
intended solely for the use of the blind if mailed by or addressed to a recognized institution for the blind. (documentation à l’usage des aveugles)
“postage” means the charge payable for the handling and conveyance of material for the use of the blind. (affranchissement)
1. Les articles 2 et 3 du Règlement sur la documentation à
l’usage des aveugles1 sont remplacés par ce qui suit :
2. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« affranchissement » Droit exigible pour la manutention et le
transport de la documentation à l’usage des aveugles. (postage)
« documentation à l’usage des aveugles »
a) Documents imprimés en braille ou en d’autres caractères
en relief semblables;
b) clichés servant à imprimer les documents mentionnés à
l’alinéa a);
c) bandes magnétiques, disques et autres enregistrements sonores postés par les aveugles au Canada;
d) bandes magnétiques, disques, autres enregistrements
sonores et papier spécial destinés à l’usage exclusif des
aveugles s’ils sont postés par une institution pour aveugles
reconnue ou lui sont adressés. (material for the use of the
blind)
Limits of size
Limites de dimension
3. Material for the use of the blind sent by post in Canada may
be sent free of postage if
(a) for delivery in Canada,
(i) the combined length, width and depth of the material does
not exceed 2 m with the greatest measurement not exceeding 1 m, and
3. La documentation à l’usage des aveugles postée au Canada
peut être expédiée en franchise dans les conditions suivantes :
a) livraison au Canada :
(i) la somme de la longueur, de la largeur et de l’épaisseur de
l’envoi ne dépasse pas 2 m et la plus grande dimension
n’excède pas 1 m,
———
a
S.C. 1992, c. 1, s. 34
1
C.R.C., c. 1283
———
2934
a
1
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
C.R.C., ch. 1283
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-379
(ii) the material is not less than 10 cm in length and 7 cm in
width;
(b) for delivery outside Canada,
(i) the combined length, width and depth of the material does
not exceed 90 cm with the greatest measurement not exceeding 60 cm, and
(ii) the material is not less than 14 cm in length and 9 cm in
width.
2. Section 7 of the Regulations is replaced by the following:
7. (1) Every item of material for the use of the blind shall, if for
delivery in Canada,
(a) by means of marking, printing or labelling, bear the words
“Literature for the blind” or “Documentation à l’usage des
aveugles” in the upper right corner on the address side of the
item; or
(b) bear on the address side of the item a label in a form approved by the Corporation.
(2) Every item of material for the use of the blind shall, if for
delivery outside of Canada,
(a) by means of marking, printing or labelling, bear the words
“Cécogrammes” or “Cécogrammes (Literature for the blind)”
in the upper right corner on the address side of the item; or
(b) bear on the address side of the item a label in a form approved by the Corporation.
(3) Every item referred to in subsection (2) shall meet all applicable customs documentation requirements as described in the
International Letter-Post Items Regulations.
(4) Every item of material for the use of the blind shall be prepared for posting in such a way that its contents are sufficiently
protected while permitting quick and easy verification.
(5) Every item of material for the use of the blind shall be accepted for registration or XpresspostTM mail at no charge.
(ii) l’envoi n’a pas moins de 10 cm de longueur et 7 cm de
largeur;
b) livraison à l’extérieur du Canada :
(i) la somme de la longueur, de la largeur et de l’épaisseur de
l’envoi ne dépasse pas 90 cm et la plus grande dimension
n’excède pas 60 cm,
(ii) l’envoi n’a pas moins de 14 cm de longueur et 9 cm de
largeur.
2. L’article 7 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
7. (1) Tout envoi de documentation à l’usage des aveugles pour
livraison au Canada porte :
a) soit, dans le coin supérieur droit du côté de l’adresse, la
mention « Documentation à l’usage des aveugles » ou « Literature for the blind » imprimée ou inscrite, ou figurant sur une
étiquette;
b) soit, du côté de l’adresse, une étiquette établie en la forme
approuvée par la Société.
(2) Tout envoi de documentation à l’usage des aveugles pour
livraison à l’extérieur du Canada porte :
(a) soit, dans le coin supérieur droit du côté de l’adresse, la
mention « Cécogrammes » ou « Cécogrammes (Documentation
à l’usage des aveugles) » imprimée ou inscrite, ou figurant sur
une étiquette;
(b) soit, du côté de l’adresse, une étiquette établie en la forme
approuvée par la Société.
(3) Tout envoi visé au paragraphe (2) se conforme à toutes les
exigences relatives à la déclaration en douane décrites dans le
Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime postal
international.
(4) Tout envoi de documentation à l’usage des aveugles est
conditionné pour le dépôt de façon à ce que son contenu soit suffisamment protégé mais puisse être vérifié rapidement et facilement.
(5) Tout envoi de documentation à l’usage des aveugles peut
être expédié gratuitement par courrier recommandé ou par le service XpresspostMC.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on January 12, 2004.
3. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
N.B The Regulatory Impact Analysis Statement for
these Regulations appears at page 2926, following
SOR/2003-377 and at page 2937, following
SOR/2003-380.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 2926, suite au
DORS/2003-377 et à la page 2937, suite au
DORS/2003-380.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2935
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-380
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-380
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-380
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the International Letterpost Items Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
de la poste aux lettres du régime postal
international
P.C. 2003-1848
C.P. 2003-1848
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the International Letter-post Items Regulations, in the annexed
form, was published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003, and a reasonable opportunity was thereby afforded
to interested persons to make representations to the Minister of
Transport with respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending the International
Letter-post Items Regulations, made on September 11, 2003 by
the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux
lettres du régime postal international, conforme au texte ci-après,
a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 28 juin 2003 et
que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs
observations à cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les
envois de la poste aux lettres du régime postal international, ciaprès, pris le 11 septembre 2003 par la Société canadienne des
postes.
REGULATIONS AMENDING THE INTERNATIONAL
LETTER-POST ITEMS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES DU RÉGIME
POSTAL INTERNATIONAL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definitions “literature for the blind”, “M bag”
and “printed papers” in section 2 of the International Letterpost Items Regulations1 are repealed.
(2) The definition “letter-post item” in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“letter-post item” means a letter, card or postcard; (envoi de la
poste aux lettres)
1. (1) Les définitions de « cécogrammes », « imprimés » et
« sac M », à l’article 2 du Règlement sur les envois de la poste
aux lettres du régime postal international1, sont abrogées.
(2) La définition de « envoi de la poste aux lettres », à
l’article 2 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« envoi de la poste aux lettres » Lettre, carte ou carte postale.
(letter-post item)
2. Subsections 4(2) to (4) of the Regulations are repealed.
5. The portion of subsection 7.1(1) of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
7.1 (1) A letter-post item that, by reason of its volume, nature
or value, may be subject to customs duty in the country of destination shall have affixed on the address side thereof in the upper
left-hand corner, under the sender’s name and address, where
given,
6. Section 7.2 of the Regulations is repealed.
2. Les paragraphes 4(2) à (4) du même règlement sont
abrogés.
3. Le paragraphe 5(1) du même règlement est abrogé.
4. Les articles 7 et 7.01 du même règlement sont remplacés
par ce qui suit :
7. Le poids maximal d’un envoi de la poste aux lettres est
de 500 g.
5. Le passage du paragraphe 7.1(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
7.1 (1) Un envoi de la poste aux lettres qui, en raison de son
volume, de sa nature ou de sa valeur, peut être assujetti à des
droits de douane dans le pays de destination porte, du côté où
figure l’adresse, dans le coin supérieur gauche, sous le nom et
l’adresse de l’expéditeur, s’ils sont indiqués :
6. L’article 7.2 du même règlement est abrogé.
———
———
a
a
3. Subsection 5(1) of the Regulations is repealed.
4. Sections 7 and 7.01 of the Regulations are replaced by
the following:
7. The maximum weight for a letter-post item is 500 g.
1
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/83-807
2936
1
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/83-807
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-380
7. Parts II to IV of the Regulations are repealed.
8. Items 2 to 6 of Schedule IV to the Regulations are repealed.
7. Les parties II à IV du même règlement sont abrogées.
8. Les articles 2 à 6 de l’annexe IV du même règlement sont
abrogés.
COMING INTO FORCE
9. These Regulations come into force on January 12, 2004.
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to Canada Post Corporation’s (Canada
Post) Regulations, effective January 12, 2004, represent the final
rationalization phase of its Letter-post product offering that began
in January 2001. Where possible USA and International “letter”
products have been aligned with equivalent domestic offerings,
the objective being to standardize the products and specifications
for USA and International regulated Letter-post items to those
currently offered within domestic regulated Lettermail.
Les présentes modifications qu’on apporte aux règlements de la
Société canadienne des postes (Postes Canada) à compter
du 12 janvier 2004, constituent la dernière étape de la rationalisation de la gamme de produits Poste aux lettres, amorcée en janvier 2001. Lorsque c’était possible, les produits dans la catégorie
« lettres » du régime international et à destination des États-Unis
ont été alignés sur les produits équivalents du régime intérieur,
l’objectif consistant à normaliser les produits et les spécifications
pour les envois de la Poste aux lettres réglementée du régime
international et à destination des États-Unis par rapport à ceux qui
sont actuellement offerts dans la catégorie de la Poste-lettres réglementée du régime intérieur.
Printed Papers
Imprimés
Because Printed Papers is not currently offered as part of domestic Lettermail, Canada Post discontinues the Printed Papers
product as part of the rationalization. The first step toward the
elimination of this product took place on January 14, 2002. To
facilitate the discontinuation of Printed Papers and the volume
migration to Letter-post or Small Packets, the weight bands were
reduced from six to three in 2002. Additionally, a per-item weight
cap of 500 g was established.
Étant donné que la catégorie « imprimés » ne fait pas partie de
la Poste-lettres du régime intérieur, Postes Canada la supprime
dans le cadre de sa rationalisation. Elle a pris les premières mesures à cette fin le 14 janvier 2002. Pour éliminer cette catégorie et
en transférer les volumes d’envois dans la catégorie « Poste aux
lettres » ou « petits paquets », la Société a ramené, en 2002, à
trois les échelles de poids pour les imprimés, qui étaient de six.
En outre, elle a fixé une limite de poids de 500 g par article.
“M” Bags
Sacs « M »
Printed Paper “M” Bags are bags of Printed Papers destined to
one addressee. In keeping with the withdrawal of the Printed Papers offering, Canada Post will also discontinue this product, with
volumes migrating to USA and International Distribution Services.
Les sacs M d’imprimés sont des sacs contenant des imprimés
expédiés à un même destinataire. Conformément aux mesures
prises pour supprimer la catégorie « imprimés », ce produit sera
également éliminé, les volumes d’envois de cette catégorie étant
transférés aux services de distribution du régime international et à
destination des États-Unis.
Small Packets
Petits paquets
To further align Small Packets with Canada Post’s domestic
services, this product will be removed from regulations and be
moved under Distribution Services, thus enabling restructuring of
the product and alignment of its options to those of parcel services. The changes will eliminate confusion for customers, will
make it easier to sell the product, and will result in better overall
customer service. The pricing proposal for Small Packets will
appear as part of the January 12, 2004 International and USA
Distribution Services Pricing and Product Action.
Pour aligner davantage la catégorie « petits paquets » sur les
services du régime intérieur de Postes Canada, la Société la supprimera du règlement et la transférera aux services de distribution, ce qui lui permettra de réorganiser le produit et ses options
de façon à ce qu’ils ressemblent aux services de livraison des
colis. Les changements feront disparaître la confusion pour les
clients et faciliteront la vente du produit, d’où un service à la
clientèle amélioré. La tarification pour les petits paquets sera présentée dans le cadre de la majoration tarifaire et des changements
apportés aux produits de distribution du régime international et à
destination des États-Unis le 12 janvier 2004.
Les modifications entraînent de légères modifications corrélatives au Règlement sur les droits postaux de services spéciaux,
au Règlement des postes sur les forces armées, et au Règlement
sur la documentation à l’usage des aveugles.
The amendments require consequential, minor amendments to
the Special Services and Fees Regulations, the Armed Forces
Postal Regulations, and the Materials for the Use of the Blind
Regulations.
2937
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-380
Alternatives
Solutions envisagées
Maintaining the status quo would mean perpetuating the situation of product offerings that sometimes create confusion for customers and employees. Providing specifications for USA and
International mail that are clear and more consistent with those
offered for domestic regulated Lettermail will make the mailing
experience easier for both consumers and Canada Post employees.
Si l’on maintient le statu quo, le chevauchement des gammes
de produits, qui sème une certaine confusion dans l’esprit des
clients et des employés, se perpétuera. En élaborant des spécifications s’appliquant au courrier du régime international et à destination des États-Unis, claires et plus conformes à celles qui
s’appliquent à la Poste-lettres réglementée du régime intérieur,
Postes Canada facilitera la procédure d’envoi pour les consommateurs et les employés.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The amendments are consistent with Canada Post’s ongoing efforts to reduce the complexity of its product offerings and to simplify the USA and international mailing process for customers
and employees. Generally, consumers send only a very small
number of USA and International mail items each year compared
to domestic Lettermail. Having specifications for USA and International mail that are more consistent with those for domestic
regulated Lettermail will make the process easier to understand
for both consumers and retail counter clerks.
Les modifications s’inscrivent dans les initiatives de Postes
Canada en cours, visant à réduire la complexité de ses gammes de
produits et à simplifier la procédure d’envoi des articles du régime international et à destination des États-Unis pour les clients
et les employés. En général, les consommateurs n’envoient qu’un
tout petit nombre d’articles du régime international et à destination des États-Unis chaque année comparativement aux envois de
la Poste-lettres du régime intérieur. En préparant des spécifications pour le courrier du régime international et à destination des
États-Unis, plus conformes à celles qui s’appliquent aux envois
de la Poste-lettres réglementée du régime intérieur, Postes Canada
rendra la procédure plus facile à comprendre pour les consommateurs et les préposés au comptoir de vente au détail.
De plus, grâce à cette initiative, certains frais administratifs se
rapportant à la mise à jour de tarifications incohérentes et les frais
d’exploitation de Postes Canada diminueront. Les nouveaux tarifs
contribueront à assurer directement l’intégrité financière de la
Société et, par conséquent, sa capacité à effectuer des investissements à l’avenir pour maintenir un service accessible, abordable
et efficace.
This initiative will also reduce certain administrative costs related to the maintenance of inconsistent product structures and
will reduce operating costs for Canada Post. The changes will
therefore contribute to the Corporation’s financial integrity directly and, consequently, to its ability to make future investments
to maintain an accessible, affordable and efficient service.
Anticipated Impact
Répercussions prévues
Depending on the products they use, certain customers may
experience some initial product confusion that is not unusual with
change. However, to avoid the impact of a radical, one-time
product change, Canada Post has phased-in changes over a period
of a few years and is hereby implementing the final stage of the
phased restructure. For example, in December 2001, Canada Post
notified its customers of its intention to discontinue the Printed
Papers service as part of the next regulated Product and Pricing
action to occur after January 14, 2002. It is believed that, overall,
the product changes will eliminate confusion existing at retail
counters, making it easier for employees and clerks to sell products and, in general, result in better customer service.
Selon les produits utilisés, certains clients auront du mal à s’y
retrouver, ce qui n’est pas rare quand il y a des changements.
Cependant, en vue d’éviter les effets d’un changement ponctuel
radical, Postes Canada a apporté des changements sur quelques
années et travaille à la réalisation de la dernière étape de cette
réorganisation. Ainsi, en décembre 2001, Postes Canada a fait
savoir à ses clients qu’elle avait l’intention d’interrompre le service « imprimés » dans le cadre de la prochaine mesure tarifaire
et des changements apportés aux produits qui auront lieu après
le 14 janvier 2002. On croit également que les changements feront disparaître la confusion qui existe aux comptoirs de vente au
détail, ce qui permettra aux employés et aux préposés de vendre
plus facilement les produits, d’où un service à la clientèle amélioré en général.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were pre-published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003. No representations were received on the proposed
modifications.
Ce projet de règlement a été publié dans la Gazette du Canada
Partie I le 28 juin 2003, conformément à la Loi sur la Société
canadienne des postes. Aucune observation n’a été reçue au sujet
des modifications proposées.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These Regulations are enforced by Canada Post under the
Canada Post Corporation Act. No increase in the cost of enforcement is expected as a result of the changes.
Ces règlements sont appliqués par Postes Canada en vertu de la
Loi sur la Société canadienne des postes. On ne prévoit pas
d’augmentation des coûts de l’application à la suite de l’adoption
des changements.
2938
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Contact
Fred Schafer
Acting Director
Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Drive, Suite N1084
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Telephone: (613) 734-9429
FAX: (613) 734-8829
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-380
Personne-ressource
Fred Schafer
Directeur intérimaire
Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des Postes
2701, Promenade Riverside, Bureau N1084
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Téléphone : (613) 734-9429
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-8829
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2939
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-381
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-381
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-381
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Armed Forces Postal
Regulations
Règlement modifiant le Règlement des postes pour
les forces armées
P.C. 2003-1849
C.P. 2003-1849
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Armed Forces Postal Regulations, in the annexed form, was
published in the Canada Gazette, Part I, on June 28, 2003, and a
reasonable opportunity was thereby afforded to interested persons
to make representations to the Minister of Transport with respect
to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending the Armed Forces
Postal Regulations, made on September 11, 2003 by the Canada
Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement des postes pour les forces armées, conforme au texte ci-après, a été publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 28 juin 2003 et que les intéressés ont ainsi eu
la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement des postes
pour les forces armées, ci-après, pris le 11 septembre 2003 par la
Société canadienne des postes.
REGULATIONS AMENDING THE ARMED FORCES
POSTAL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DES
POSTES POUR LES FORCES ARMÉES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “small packet” in section 2 of the
Armed Forces Postal Regulation1 is repealed.
(2) The definition “letter-post item” in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“letter-post item” means a letter posted in accordance with these
Regulations for transmission by air; (envoi de la poste aux lettres)
1. (1) La définition de « petit paquet », à l’article 2 du Règlement des postes pour les forces armées1 , est abrogée.
(2) La définition de « envoi de la poste aux lettres », à
l’article 2 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« envoi de la poste aux lettres » Lettre postée conformément au
présent règlement pour transmission par avion. (letter-post
item)
2. Subsections 5(7) and (8) of the Regulations are repealed.
3. Items 7 and 8 of the schedule to the Regulations are repealed.
2. Les paragraphes 5(7) et (8) du même règlement sont
abrogés.
3. Les articles 7 et 8 de l’annexe du même règlement sont
abrogés.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on January 12, 2004.
4. Le présent règlement entre en vigueur le 12 janvier 2004.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for
these Regulations appears at page 2937, following
SOR/2003-380.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 2937, suite au
DORS/2003-380.
———
———
a
a
1
S.C. 1992, c. 1, s. 34
C.R.C., c. 1274
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2940
1
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
C.R.C., ch. 1274
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-382
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-382
19 novembre 2003
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Certain Regulations
Made under the Canada Post Corporation Act
(Miscellaneous Program)
Règlement correctif visant certains règlements pris
en vertu de la Loi sur la Société canadienne des
postes
P.C. 2003-1850
C.P. 2003-1850
19 November, 2003
19 novembre 2003
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
Certain Regulations Made under the Canada Post Corporation
Act (Miscellaneous Program), in the annexed form, was published in the Canada Gazette, Part I, on June 28, 2003, and a reasonable opportunity was thereby afforded to interested persons to
make representations to the Minister of Transport with respect to
the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 19(1)a of the Canada Post Corporation Act, hereby
approves the annexed Regulations Amending Certain Regulations
Made under the Canada Post Corporation Act (Miscellaneous
Program), made on September 11, 2003 by the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement correctif visant certains règlements pris en vertu de la
Loi sur la Société canadienne des postes, conforme au texte
ci-après, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I
le 28 juin 2003 et que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de
présenter leurs observations à cet égard au ministre des Transports,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil approuve le Règlement correctif visant certains règlements pris en vertu de la Loi sur la Société canadienne des postes, ci-après, pris le 11 septembre 2003 par la Société canadienne
des postes.
REGULATIONS AMENDING CERTAIN REGULATIONS
MADE UNDER THE CANADA POST CORPORATION
ACT (MISCELLANEOUS PROGRAM)
RÈGLEMENT CORRECTIF VISANT CERTAINS
RÈGLEMENTS PRIS EN VERTU DE LA LOI SUR LA
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
ARMED FORCES POSTAL REGULATIONS
RÈGLEMENT DES POSTES POUR LES FORCES ARMÉES
1. The definition “letter mail” in section 2 of the Armed
Forces Postal Regulations1 is replaced by the following:
“letter mail” means any letter or other mailable matter that meets
the applicable requirements of these Regulations and is posted
for surface transmission; (envoi poste-lettres)
2. Subsection 5(1) of the Regulations is replaced by the following:
5. (1) Subsection 5(1) and sections 6 and 8 to 13 of the International Letter-post Items Regulations apply in respect of letter mail
and letters.
3. The French version of the Regulations is amended by replacing the expression “poste-lettre” with the expression
“poste-lettres” wherever it occurs in the following provisions:
(a) subsection 7(1);
(b) the portion of subsection 9(1) before paragraph (a);
(c) item 1 of the schedule; and
(d) item 6 of the schedule.
1. La définition de « envoi poste-lettre », à l’article 2 du Règlement des postes pour les forces armées1, est remplacée par
ce qui suit :
« envoi poste-lettres » Lettre ou autre objet qui est conforme aux
exigences applicables du présent règlement et qui est déposé
pour acheminement par voie de surface. (letter mail)
2. Le paragraphe 5(1) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
5. (1) Le paragraphe 5(1) et les articles 6 et 8 à 13 du Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime postal international s’appliquent aux envois poste-lettres et aux lettres.
3. Dans les passages ci-après de la version française du
même règlement, « poste-lettre » est remplacé par « postelettres » :
a) le paragraphe 7(1);
b) le passage du paragraphe 9(1) précédant l’alinéa a);
c) l’article 1 de l’annexe;
d) l’article 6 de l’annexe.
———
———
a
a
1
S.C. 1992, c. 1, s. 34
C.R.C., c. 1274
1
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
C.R.C., ch. 1274
2941
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
SPECIAL SERVICES AND FEES REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES DROITS POSTAUX DE SERVICES SPÉCIAUX
4. The definition “Universal Postal Convention” in section 2
of the Special Services and Fees Regulations2 is replaced by
the following:
“Universal Postal Convention” means the Universal Postal Convention drawn up by the Universal Postal Union at the 1999
Beijing Congress. (Convention postale universelle)
5. Paragraph 6(1)(a) of the French version of the Regulations is amended by replacing the expression “poste-lettre”
with the expression “poste-lettres”.
6. The English version of the Regulations is amended by
replacing the expression “acknowledgement of receipt” with
the expression “advice of receipt” wherever it occurs in the
following provisions:
(a) the heading before section 8;
(b) subsections 8(1) and (3); and
(c) item 2 of Schedule VII.
4. La définition de « Convention postale universelle », à
l’article 2 du Règlement sur les droits postaux de services spéciaux2, est remplacée par ce qui suit :
« Convention postale universelle » La Convention postale universelle, rédigée par l’Union postale universelle au congrès de
Beijing de 1999. (Universal Postal Convention)
5. À l’alinéa 6(1)a) de la version française du même règlement, « poste-lettre » est remplacé par « poste-lettres ».
6. Dans les passages ci-après de la version anglaise du
même règlement, « acknowledgement of receipt » est remplacé par « advice of receipt » :
a) l’intertitre précédant l’article 8;
b) les paragraphes 8(1) et (3);
c) l’article 2 de l’annexe VII.
UNDELIVERABLE AND REDIRECTED MAIL REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES ENVOIS TOMBÉS EN REBUT ET
LES ENVOIS RÉEXPÉDIÉS
7. Section 4 of the French version of the Undeliverable and
Redirected Mail Regulations3 is replaced by the following:
7. L’article 4 de la version française du Règlement sur les
envois tombés en rebut et les envois réexpédiés3 est remplacé
par ce qui suit :
4. Sous réserve des articles 5 et 6, l’envoi réexpédié est livré au
destinataire, à la nouvelle adresse communiquée par lui, sur
paiement du droit applicable à une demande de réexpédition du
courrier.
8. Au paragraphe 5(3) de la version française du même règlement, « poste-lettre » est remplacé par « poste-lettres ».
4. Sous réserve des articles 5 et 6, l’envoi réexpédié est livré au
destinataire, à la nouvelle adresse communiquée par lui, sur
paiement du droit applicable à une demande de réexpédition du
courrier.
8. Subsection 5(3) of the French version of the Regulations
is amended by replacing the expression “poste-lettre” with the
expression “poste-lettres”.
9. Subsection 8(1) of the French version of the Regulations
is replaced by the following:
8. (1) L’envoi réexpédié qui est retourné à l’expéditeur ou livré
au destinataire est assujetti aux frais de port dus, s’il y a lieu.
10. Subsection 9(2) of the French version of the Regulations
is replaced by the following:
(2) L’envoi tombé en rebut qui est retourné à l’expéditeur ou
livré au destinataire est aussi assujetti aux frais de port dus, s’il y
a lieu.
11. The French version of the Regulations is amended by
replacing the expression “mediaposte” with the expression
“médiaposte” wherever it occurs in the following provisions:
(a) subsection 6(1);
(b) section 7;
(c) subsection 10(2); and
(d) subsection 12(2).
9. Le paragraphe 8(1) de la version française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
8. (1) L’envoi réexpédié qui est retourné à l’expéditeur ou livré
au destinataire est assujetti aux frais de port dus, s’il y a lieu.
10. Le paragraphe 9(2) de la version française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(2) L’envoi tombé en rebut qui est retourné à l’expéditeur ou
livré au destinataire est aussi assujetti aux frais de port dus, s’il y
a lieu.
11. Dans les passages ci-après de la version française du
même règlement, « mediaposte » est remplacé par « médiaposte » :
a) le paragraphe 6(1);
b) l’article 7;
c) le paragraphe 10(2);
d) le paragraphe 12(2).
POSTAGE METER REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES MACHINES À AFFRANCHIR
12. Section 12 of the French version of the Postage Meter
Regulations4 is replaced by the following:
12. L’article 12 de la version française du Règlement sur les
machines à affranchir4 est remplacé par ce qui suit :
———
———
2
2
3
4
C.R.C., c. 1296
C.R.C., c. 1298
SOR/83-748
2942
3
4
C.R.C., ch. 1296
C.R.C., ch. 1298
DORS/83-748
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
12. Lorsqu’un objet devant être transmis par la poste ne peut
être déposé à la date indiquée sur l’empreinte de machine à affranchir ou lorsque cette date est fautive, une seconde empreinte
de machine à affranchir, portant la date exacte du dépôt mais aucun affranchissement, est apposée ou imprimée sur l’objet de
façon que la première et la deuxième empreintes ne se chevauchent pas.
13. The French version of the Regulations is amended by
replacing the expression “mediaposte” with the expression
“médiaposte” wherever it occurs in the following provisions:
(a) subsections 11(2) and (3); and
(b) subsection 5(2) of the schedule.
12. Lorsqu’un objet devant être transmis par la poste ne peut
être déposé à la date indiquée sur l’empreinte de machine à affranchir ou lorsque cette date est fautive, une seconde empreinte
de machine à affranchir, portant la date exacte du dépôt mais aucun affranchissement, est apposée ou imprimée sur l’objet de
façon que la première et la deuxième empreintes ne se chevauchent pas.
13. Dans les passages ci-après de la version française du
même règlement, « mediaposte » est remplacé par « médiaposte » :
a) les paragraphes 11(2) et (3);
b) le paragraphe 5(2) de l’annexe.
INTERNATIONAL LETTER-POST ITEMS REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES DU
RÉGIME POSTAL INTERNATIONAL
14. Subsection 5(2) of the International Letter-Post Items
Regulations5 is repealed.
15. Subsection 6(1) of the Regulations is repealed.
16. (1) Paragraph 7.1(1)(a) of the Regulations is replaced by
the following:
(a) a completed green CN22 label in the form set out in Schedule I; or
(2) Paragraphs 7.1(2)(a) and (b) of the English version of
the Regulations are replaced by the following:
(a) complete the customs document required by the Corporation; and
(b) securely affix the customs document to the item on the address side where possible.
17. Schedule I to the Regulations is replaced by the following:
14. Le paragraphe 5(2) du Règlement sur les envois de la
poste aux lettres du régime postal international5 est abrogé.
15. Le paragraphe 6(1) du même règlement est abrogé.
16. (1) L’alinéa 7.1(1)a) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
a) soit l’étiquette verte CN22, dûment remplie, qui figure à
l’annexe I;
(2) Les alinéas 7.1(2)a) et b) de la version anglaise du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
(a) complete the customs document required by the Corporation; and
(b) securely affix the customs document to the item on the address side where possible.
17. L’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui
suit :
———
———
5
5
SOR/83-807
DORS/83-807
2943
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
SCHEDULE I / ANNEXE I
(Paragraph 7.1(1)(a) / alinéa 7.1(1)a))
43-074-076 (00-09) Draft - Front - Prints black on green background - CR 00-09-06
43-074-076 (00-09) Draft - Back (of liner) - Prints Black - CR 00-09-06
2944
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
18. Schedule III to the Regulations is replaced by the
following:
18. L’annexe III du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE III / ANNEXE III
(Paragraph 7.1(3)(a) / alinéa 7.1(3)a))
43-C74-172(01-02) Customs Declaration/Dispatch Note - Draft 5 (07-05-01) CR
LETTER MAIL REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES ENVOIS POSTE-LETTRE
19. The expression “(poste-lettre)” at the end of the definition “letter mail” in section 2 of the English version of the
Letter Mail Regulations6 is replaced by the expression “(postelettres)”.
20. Subsections 32(1) and (2) of the Regulations are replaced by the following:
32. (1) No item of letter mail shall
(a) exceed 380 mm in length, 270 mm in width or 20 mm in
thickness; or
(b) be less than 140 mm in length, 90 mm in width or 0.18 mm
in thickness.
19. La mention « (poste-lettre) » qui figure à la fin de la définition de « letter mail », à l’article 2 de la version anglaise
du Règlement sur les envois poste-lettre6, est remplacée par
« (poste-lettres) ».
20. Les paragraphes 32(1) et (2) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
32. (1) L’envoi poste-lettres ne peut mesurer :
a) plus de 380 mm de longueur, 270 mm de largeur et 20 mm
d’épaisseur;
b) moins de 140 mm de longueur, 90 mm de largeur
et 0,18 mm d’épaisseur.
———
———
6
6
SOR/88-430; SOR/90-801
DORS/88-430; DORS/90-801
2945
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
(2) No item of standard mail shall exceed
(a) in the case of a card or a postcard, 235 mm in length
and 120 mm in width; or
(b) in any other case, 245 mm in length, 156 mm in width
or 5 mm in thickness.
21. The French version of the Regulations is amended by
replacing the expression “poste-lettre” with the expression
“poste-lettres” wherever it occurs in the following provisions:
(a) the long title and section 1;
(b) the definition “envoi poste-lettre” in section 2;
(c) subsections 3(1) to (3);
(d) subsection 5(1);
(e) the portion of section 33 before paragraph (a); and
(f) the heading and section 2 of the schedule.
22. The portion of subitem 1(1) of the schedule to the Regulations before paragraph (a) in column I is replaced by the
following:
(2) L’envoi standard ne peut mesurer :
a) dans le cas d’une carte ou d’une carte postale, plus
de 235 mm de longueur et 120 mm de largeur;
b) dans tout autre cas, plus de 245 mm de longueur, 156 mm
de largeur et 5 mm d’épaisseur.
21. Dans les passages ci-après de la version française du
même règlement, « poste-lettre » est remplacé par « postelettres » :
a) le titre intégral et l’article 1;
b) la définition de « envoi poste-lettre », à l’article 2;
c) les paragraphes 3(1) à (3);
d) le paragraphe 5(1);
e) le passage de l’article 33 précédant l’alinéa a);
f) le titre et l’article 2 de l’annexe.
22. Le passage du paragraphe 1(1) de l’annexe du même
règlement figurant dans la colonne I et précédant l’alinéa a)
est remplacé par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
1.
(1) Letter mail not more than 245 mm in length, 156 mm in width
or 5 mm in thickness
1.
(1) Envois poste-lettres d’au plus 245 mm de longueur, 156 mm de
largeur et 5 mm d’épaisseur
NON-MAILABLE MATTER REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES OBJETS INADMISSIBLES
23. Subitem 1(3) of the schedule to the Non-Mailable Matter
Regulations7 is replaced by the following:
(3) Letter-post items or parcels that contain dangerous or perishable items prohibited by article 25 of the Universal
Postal Convention (Beijing, 1999) and by articles XII
and XIII of the Final Protocol of that Convention.
25. Subitem 3(4) of the schedule to the Regulations is replaced by the following:
(4) Letter-post items and parcels, other than those referred to in
subitems 1(3) and 2(2), that contain matter prohibited by article 25 of the Universal Postal Convention (Beijing, 1999)
and articles XII and XIII of the Final Protocol of that Convention.
23. Le paragraphe 1(3) de l’annexe du Règlement sur les objets inadmissibles7 est remplacé par ce qui suit :
(3) Les envois de la poste aux lettres ou les colis postaux qui
contiennent des objets dangereux ou des objets périssables
qui sont interdits par l’article 25 de la Convention postale
universelle (Beijing, 1999) et les articles XII et XIII du Protocole final de cette convention.
24. Le paragraphe 2(2) de l’annexe du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(2) Les envois de la poste aux lettres ou les colis postaux
qui contiennent des animaux vivants qui sont interdits
par l’article 25 de la Convention postale universelle
(Beijing, 1999) et les articles XII et XIII du Protocole final
de cette convention.
25. Le paragraphe 3(4) de l’annexe du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(4) Les envois de la poste aux lettres et les colis postaux, sauf
ceux visés aux paragraphes 1(3) et 2(2), qui contiennent des
objets interdits par l’article 25 de la Convention postale
universelle (Beijing, 1999) et les articles XII et XIII du Protocole final de cette convention.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
26. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
26. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
7
7
24. Subitem 2(2) of the schedule to the Regulations is replaced by the following:
(2) Letter-post items or parcels that contain live animals prohibited by article 25 of the Universal Postal Convention
(Beijing, 1999) and by articles XII and XIII of the Final
Protocol of that Convention.
SOR/90-10
2946
DORS/90-10
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to the Regulations are of a technical nature.
They do not reflect any substantive change to the Regulations
made under the Canada Post Corporation Act, but rather:
— correct minor errors in format, syntax, spelling or punctuation;
— correct typographical errors or anomalies;
— correct inconsistencies between the English and French versions of the Regulations;
— update or clarifies minor, non-substantive unclear passages;
and
— revoke obsolete provisions that have no further application or
effect.
Amendments include the following changes in response to observations received from the Standing Joint Committee for the
Scrutiny of Regulations:
— correct minor errors in syntax at section 4 of the French version of the Undeliverable and Redirected Mail Regulations;
— correct inconsistencies between the English and French versions at subsection 8(1) and section 9 of the French version of
the Undeliverable and Redirected Mail Regulations.
The following provides information relating to the regulatory
changes for the Miscellaneous Amendment Program:
Les présentes modifications apportées aux règlements en vertu
de la Loi sur la Société canadienne des postes sont de nature
technique. Elles ne sont pas substantielles, car elles sont destinées
à:
— corriger des erreurs mineures de disposition, de syntaxe,
d’orthographe et de ponctuation;
— corriger des fautes de frappe, des anomalies ou des erreurs de
numérotation;
— corriger des incohérences entre les versions française et anglaise des règlements;
— mettre à jour ou clarifier des passages mineurs et sans importance qui ne sont pas clairs;
— abroger des dispositions caduques qui n’ont plus force de loi.
Les modifications comprennent les changements suivants en
réponse aux observations reçues par le Comité mixte permanent
d’examen de la réglementation :
— corriger des erreurs mineures de syntaxe à l’article 4 de la
version française du Règlement sur les envois tombés en rebut
et les envois réexpédiés;
— corriger des incohérences entre la version française et anglaise
au paragraphe 8(1) et à l’article 9 de la version française du
Règlement sur les envois tombés en rebut et les envois réexpédiés.
Les explications suivantes réfèrent aux modifications réglementaires dans le cadre du règlement correctif :
1. Armed Forces Postal Regulations
— remove reference to letter mail items in a roll format given that
separate specifications are no longer required for those items
and to provide consistency with domestic Letter mail specifications. Customers can buy rectangular boxes complying with
the specifications set for regular Letter mail items. Items in a
roll format will continue to be processed and delivered.
2. Special Services and Fees Regulations
— update the reference to the Universal Postal Convention;
— replace the expression “acknowledgement of receipt” by “advice of receipt” to better conform with the detailed Regulations of Universal Postal Convention, Beijing 2001.
3. Undeliverable and Redirected Mail Regulations
— section 4, subsections 8(1) and subsections 9(1) and (2) of the
French version of the Regulations were amended as requested
by the Committee.
4. International Letter-post Regulations
— remove reference to letter mail items in a roll format given that
separate specifications are no longer required for those items
and to provide consistency with domestic Letter mail specifications. Customers can buy rectangular boxes complying with
the specifications set for regular Letter mail items. Items in a
roll format will continue to be processed and delivered;
— the green label set out in Schedule I and the form Customs
Declaration Dispatch Note set out in Schedule III were updated.
1. Règlement des postes pour les forces armées
— supprimer la référence aux envois poste-lettres en rouleaux
parce qu’on n’est plus tenu d’appliquer les spécifications particulières qui se rapportaient à ces envois et pour assurer la cohérence avec les spécifications relatives aux envois de la
Poste-lettres du régime intérieur. Les clients peuvent acheter
des boîtes de forme rectangulaire conformes aux spécifications
établies pour les envois de la Poste-lettres ordinaire. Les envois en rouleaux continueront d’être traités et livrés.
2. Règlement sur les droits postaux de services spéciaux
— mettre à jour la référence à la Convention postale universelle;
— dans la version anglaise du règlement, remplacer la mention
« acknowledgement of receipt » par « advice of receipt » pour
mieux se conformer au règlement détaillé de la Convention
postale universelle (Beijing, 2001).
3. Règlement sur les envois tombés en rebut et les envois réexpédiés
— on a modifié l’article 4, les paragraphes 8(1), 9(1) et 9(2) à la
demande du Comité mixte.
4. Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime postal international
— supprimer la référence aux envois poste-lettres en rouleaux
parce qu’on n’est plus tenu d’appliquer les spécifications particulières qui se rapportaient à ces envois et pour assurer la
2947
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-382
5. Non-mailable Matter Regulations
— update the reference to the Universal Postal Convention.
6. Lettermail Regulations
— increase the maximum height dimension from 150 mm
to 156 mm to reflect a similar change to Addressed Admail, to
leverage enhanced machine capability and to remove a key
barrier to attract mail originating from the U.S.
All of the other amendments are to correct grammatical, syntax, punctuation, typographical or format errors.
cohérence avec les spécifications relatives aux envois de la
Poste-lettres du régime intérieur. Les clients peuvent acheter
des boîtes de forme rectangulaire conformes aux spécifications
établies pour les envois de la Poste-lettres ordinaire. Les envois en rouleaux continueront d’être traités et livrés;
— l’étiquette verte qui figure à l’Annexe I et le formulaire Déclaration en douane/Bulletin d’expédition présentés à l’Annexe III ont été mis à jour.
5. Règlement sur les objets inadmissibles
— mettre à jour la référence à la Convention postale universelle.
6. Règlement sur les envois postes-lettre
— augmenter la hauteur maximale d’un envoi de 150 mm
à 156 mm afin de refléter cette même modification au produit
Médiaposte avec adresse, et ce en vue d’accroître la capacité
du traitement mécanisé et d’éliminer une restriction importante
qui s’applique au courrier provenant des États-Unis.
Toutes les autres modifications sont des corrections d’erreurs
de grammaire, de syntaxe, de ponctuation, de disposition ou de
fautes de frappe.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were pre-published in the Canada Gazette, Part I, on
June 28, 2003. No representations were received on the proposed
modifications.
Ce projet de règlement a été publié au préalable dans la Gazette
du Canada Partie I le 28 juin 2003, conformément à la Loi sur la
Société canadienne des postes. Aucune observation n’a été reçue
au sujet des modifications proposées.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These Regulations are enforced by Canada Post under the
Canada Post Corporation Act. No increase in the cost of enforcement is expected as a result of the changes.
Postes Canada veille au contrôle d’application du présent règlement en vertu de la Loi sur la Société canadienne des postes.
Aucune augmentation des coûts du contrôle d’application n’est à
prévoir par suite des modifications.
Contact
Fred Schafer
Acting Director
Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Drive, Suite N1084
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Telephone: (613) 734-9429
FAX: (613) 734-8829
Personne-ressource
Fred Schafer
Directeur intérimaire
Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des Postes
2701, promenade Riverside, Bureau N1084
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Téléphone : (613) 734-9429
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-8829
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2948
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-383
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-383
19 novembre 2003
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Regulations Amending the Immigration and
Refugee Protection Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur
l’immigration et la protection des réfugiés
P.C. 2003-1851
C.P. 2003-1851
19 November, 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Citizenship and Immigration and
the Treasury Board, pursuant to subsection 5(1) and sections 14,
89 and 201 of the Immigration and Refugee Protection Acta and
paragraph 19(1)(a)b of the Financial Administration Act, hereby
makes the annexed Regulations Amending the Immigration and
Refugee Protection Regulations.
REGULATIONS AMENDING THE
IMMIGRATION AND REFUGEE
PROTECTION REGULATIONS
“former
Regulations”
« ancient
règlement »
Class
Sur recommandation du ministre de la Citoyenneté et de
l’Immigration et du Conseil du Trésor et en vertu du paragraphe 5(1) et des articles 14, 89 et 201 de la Loi sur l’immigration
et la protection des réfugiésa et de l’alinéa 19(1)a)b de la Loi sur
la gestion des finances publiques, Son Excellence la Gouverneure
générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement
sur l’immigration et la protection des réfugiés, ci-après.
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR L’IMMIGRATION ET LA
PROTECTION DES RÉFUGIÉS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Paragraph 70(2)(b) of the Immigration and
Refugee Protection Regulations1 is replaced by
the following:
(b) the economic class, consisting of the federal
skilled worker class, the transitional federal
skilled worker class, the Quebec skilled worker
class, the provincial nominee class, the investor
class, the entrepreneur class, the self-employed
persons class, the transitional federal investor
class, the transitional federal entrepreneur class
and the transitional federal self-employed persons class; and
1. L’alinéa 70(2)b) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés1 est remplacé
par ce qui suit :
b) la catégorie de l’immigration économique, qui
comprend la catégorie des travailleurs qualifiés
(fédéral), la catégorie des travailleurs qualifiés
(fédéral — transitoire), la catégorie des travailleurs qualifiés (Québec), la catégorie des candidats des provinces, la catégorie des investisseurs,
la catégorie des entrepreneurs, la catégorie des
travailleurs autonomes, la catégorie des investisseurs (fédéral — transitoire), la catégorie des entrepreneurs (fédéral — transitoire) et la catégorie
des travailleurs autonomes (fédéral — transitoire);
2. L’article 73 du même règlement est modifié
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce
qui suit :
« ancien règlement » S’entend au sens du paragraphe 316(1).
2. Section 73 of the Regulations is amended by
adding the following in alphabetical order:
“former Regulations” has the same meaning as in
subsection 316(1).
3. The Regulations are amended by adding the
following after section 85:
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article 85, de ce qui suit :
Transitional Federal Skilled Workers
Travailleurs qualifiés (fédéral — transitoire)
Transitional Federal Skilled Worker Class
Travailleurs qualifiés (fédéral — transitoire)
85.1 (1) For the purposes of subsection 12(2) of
the Act, the transitional federal skilled worker class
is hereby prescribed as a class of persons who are
85.1 (1) Pour l’application du paragraphe 12(2)
de la Loi, la catégorie des travailleurs qualifiés
(fédéral — transitoire) est une catégorie
———
———
a
a
b
1
19 novembre 2003
S.C. 2001, c. 27
S.C. 1991, c. 24, s. 6
SOR/2002-227
b
1
« ancien
règlement »
“former
Regulations”
Catégorie
L.C. 2001, ch. 27
L.C. 1991, ch. 24, art. 6
DORS/2002-227
2949
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
transitional skilled workers and who may become
permanent residents on the basis of their ability to
become economically established in Canada and
who intend to reside in a province other than the
Province of Quebec.
Transitional
skilled workers
Application
before
January 1,
2005
Alternate place
of application
Criteria
Obtaining
status
Family
members
Permanent
resident status
2950
(2) A foreign national is a transitional skilled
worker if they made an application before January 1, 2002 under the former Regulations for an
immigrant visa as a person described in subparagraph 9(1)(b)(i) or paragraph 10(1)(b) of those
Regulations, other than a self-employed person
within the meaning of subsection 2(1) of those
Regulations, that was
(a) refused after March 31, 2003 and before
June 20, 2003; or
(b) withdrawn by the foreign national on or after
January 1, 2002 and before December 1, 2003.
85.2 (1) Subject to subsection (2), an application
for a permanent resident visa as a member of the
transitional federal skilled worker class must be
made in accordance with sections 10 and 11 and
must be received by the applicable immigration
office referred to in subsection 11(1) not later than
December 31, 2004.
(2) An application referred to in subsection (1)
may be made to the immigration office at the location where the application referred to in subsection 85.1(2) was made, instead of to the immigration office referred to in subsection 11(1).
85.3 For the purpose of determining whether a
transitional skilled worker, as a member of the transitional federal skilled worker class, will be able to
become economically established in Canada, they
must
(a) be awarded the number of units of assessment
required by the former Regulations for a person
described in subparagraph 9(1)(b)(i) or paragraph 10(1)(b) of those Regulations, other than a
self-employed person within the meaning of subsection 2(1) of those Regulations; or
(b) meet the requirements of subsection 75(2)
and paragraph 76(1)(b) of these Regulations and
obtain a minimum of 67 points based on the factors set out in paragraph 76(1)(a) of these Regulations.
Requirements
85.4 A transitional skilled worker who meets the
requirements of section 85.3 must, in order to become a permanent resident, present their permanent
resident visa to an officer at a port of entry.
85.5 The requirement with respect to a person
who is a family member of a transitional skilled
worker who makes an application under Division 6
of Part 5 for a permanent resident visa is that the
person is, in fact, a family member of the transitional skilled worker.
85.6 A foreign national who is a family member
of a person who makes an application for a
réglementaire de personnes qui peuvent devenir
résidents permanents du fait de leur capacité à réussir leur établissement économique au Canada, qui
sont des travailleurs qualifiés (transitoire) et qui
entendent résider dans une province autre que le
Québec.
(2) Est un travailleur qualifié (transitoire)
l’étranger qui, avant le 1er janvier 2002, a fait, à
titre de personne visée au sous-alinéa 9(1)b)(i) ou à
l’alinéa 10(1)b) de l’ancien règlement, autre qu’un
travailleur autonome au sens du paragraphe 2(1) de
ce règlement, une demande de visa d’immigrant en
vertu de ce règlement, qui, selon le cas :
a) a été refusée après le 31 mars 2003 mais avant
le 20 juin 2003;
b) a été retirée par l’étranger le 1er janvier 2002
ou après cette date mais avant le 1er décembre 2003.
85.2 (1) Sous réserve du paragraphe (2), toute
demande de visa de résident permanent au titre de
la catégorie des travailleurs qualifiés (fédéral —
transitoire) doit être faite conformément aux articles 10 et 11 et doit être reçue, au plus tard
le 31 décembre 2004, au bureau d’immigration
approprié visé au paragraphe 11(1).
(2) La demande prévue au paragraphe (1) peut
être faite au bureau d’immigration où la demande
visée au paragraphe 85.1(2) a été présentée plutôt
qu’au bureau d’immigration prévu au paragraphe 11(1).
85.3 L’un ou l’autre des critères ci-après indique
que le travailleur qualifié (transitoire) peut réussir
son établissement économique au Canada à titre de
membre de la catégorie des travailleurs qualifiés
(fédéral — transitoire) :
a) il obtient le nombre de points d’appréciation
exigés par l’ancien règlement à l’égard des personnes visées au sous-alinéa 9(1)b)(i) ou à
l’alinéa 10(1)b) de ce règlement, autres qu’un
travailleur autonome au sens du paragraphe 2(1)
de ce règlement;
b) il satisfait aux exigences du paragraphe 75(2)
et de l’alinéa 76(1)b) du présent règlement et obtient un minimum de 67 points au regard des facteurs visés à l’alinéa 76(1)a) de ce règlement.
Exigences
85.4 Le travailleur qualifié (transitoire) qui satisfait aux exigences de l’article 85.3 doit, pour devenir résident permanent, présenter son visa de résident permanent à un agent à un point d’entrée.
85.5 L’exigence applicable à l’égard des membres de la famille du travailleur qualifié (transitoire)
qui présente une demande de visa de résident permanent en vertu de la section 6 de la partie 5 est
que l’intéressé doit, dans les faits, être un membre
de la famille du travailleur qualifié (transitoire).
85.6 L’étranger qui est membre de la famille de
la personne qui présente une demande de visa de
Qualité
Demandes :
avant
le 1er janvier 2005
Autre lieu
Critères
Obtention du
statut
Membres de la
famille
Statut de
résident
permanent
2003-12-03
“former
Regulations”
« ancient
règlement »
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
résident permanent au titre de la catégorie des travailleurs qualifiés (fédéral — transitoire) devient
résident permanent s’il est établi, à l’issue d’un
contrôle, qu’il n’est pas interdit de territoire.
permanent resident visa as a member of the transitional federal skilled worker class shall become a
permanent resident if, following an examination, it
is established that the family member is not inadmissible.
4. Subsection 88(1) of the Regulations is
amended by adding the following in alphabetical
order:
“former Regulations” has the same meaning as in
subsection 316(1).
4. Le paragraphe 88(1) du même règlement
est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« ancien règlement » S’entend au sens du paragraphe 316(1).
5. The Regulations are amended by adding the
following after section 109:
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article 109, de ce qui suit :
Transitional Federal Investors, Entrepreneurs and
Self-employed Persons
Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs
autonomes (fédéral — transitoire)
Transitional Federal Business Classes
Gens d’affaires (fédéral — transitoire)
Classes
109.1 (1) For the purposes of subsection 12(2) of
the Act, the transitional federal investor class, the
transitional federal entrepreneur class and the transitional federal self-employed persons class are
hereby prescribed as classes of persons who are
transitional investors, transitional entrepreneurs or
transitional self-employed persons, respectively,
and who may become permanent residents on the
basis of their ability to become economically established in Canada and who intend to reside in a
province other than the Province of Quebec.
Transitional
federal
business
immigrants
(2) A foreign national is a transitional investor, a
transitional entrepreneur or a transitional selfemployed person if they made an application before
January 1, 2002 under the former Regulations for
an immigrant visa as an investor, an entrepreneur or
a self-employed person, respectively, within the
meaning of subsection 2(1) of those Regulations
that was
(a) refused after March 31, 2003 and before
June 20, 2003; or
(b) withdrawn by the foreign national on or after
January 1, 2002 and before December 1, 2003.
Application
before
January 1,
2005
109.2 (1) Subject to subsection (2), an application for a permanent resident visa as a member of
the transitional federal investor class, the transitional federal entrepreneur class or the transitional
federal self-employed persons class must be made
in accordance with sections 10 and 11 and must be
received by the applicable immigration office referred to in subsection 11(1) not later than December 31, 2004.
(2) An application referred to in subsection (1)
may be made to the immigration office at the location where the application referred to in subsection 109.1(2) was made, instead of to the immigration office referred to in subsection 11(1).
109.1 (1) Pour l’application du paragraphe 12(2)
de la Loi, la catégorie des investisseurs (fédéral —
transitoire), la catégorie des entrepreneurs (fédéral
— transitoire) et la catégorie des travailleurs autonomes (fédéral — transitoire) sont des catégories
réglementaires de personnes qui sont respectivement des investisseurs (transitoire), des entrepreneurs (transitoire) et des travailleurs autonomes
(transitoire), qui peuvent devenir résidents permanents du fait de leur capacité à réussir leur établissement économique au Canada et qui entendent
résider dans une province autre que le Québec.
(2) L’étranger est un investisseur (transitoire), un
entrepreneur (transitoire) ou un travailleur autonome (transitoire) si, avant le 1er janvier 2002, il a
fait une demande de visa d’immigrant en vertu de
l’ancien règlement à titre respectivement d’investisseur, d’entrepreneur ou de travailleur autonome
au sens du paragraphe 2(1) de ce règlement qui,
selon le cas :
a) a été refusée après le 31 mars 2003 mais avant
le 20 juin 2003;
b) a été retirée par l’étranger le 1er janvier 2002
ou après cette date mais avant le 1er décembre 2003.
109.2 (1) Sous réserve du paragraphe (2), toute
demande de visa de résident permanent au titre de
la catégorie des investisseurs (fédéral — transitoire), de la catégorie des entrepreneurs (fédéral —
transitoire) ou de la catégorie des travailleurs autonomes (fédéral — transitoire) doit être faite
conformément aux articles 10 et 11 et doit être reçue, au plus tard le 31 décembre 2004, au bureau
d’immigration approprié visé au paragraphe 11(1).
(2) La demande prévue au paragraphe (1) peut
être faite au bureau d’immigration où la demande
visée au paragraphe 109.1(2) a été présentée plutôt
qu’au bureau d’immigration prévu au paragraphe 11(1).
Alternate place
of application
« ancien
règlement »
“former
Regulations”
Catégories
Qualité
Demandes :
avant
le 1er janvier 2005
Autre lieu
2951
2003-12-03
Criteria
Family
members
Permanent
resident status
2952
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
109.3 For the purpose of determining whether
(a) a transitional investor, as a member of the
transitional federal investor class, will be able to
become economically established in Canada,
they must be
(i) an investor within the meaning of subsection 2(1) of the former Regulations and be
awarded the number of units of assessment required by those Regulations for an investor, or
(ii) an investor within the meaning of subsection 88(1) and obtain a minimum of 35 points
based on the factors set out in subsection 102(1) to become a permanent resident as
a member of the investor class;
(b) a transitional entrepreneur, as a member of
the transitional federal entrepreneur class, will be
able to become economically established in
Canada, they must be
(i) an entrepreneur within the meaning of subsection 2(1) of the former Regulations and be
awarded the number of units of assessment required by those Regulations for an entrepreneur, or
(ii) an entrepreneur within the meaning of subsection 88(1) and obtain a minimum of 35
points based on the factors set out in subsection 102(1) to become a permanent resident as
a member of the entrepreneur class; and
(c) a transitional self-employed person, as a
member of the transitional federal self-employed
persons class, will be able to become economically established in Canada, they must be
(i) a self-employed person within the meaning
of subsection 2(1) of the former Regulations
and be awarded the number of units of assessment required by those Regulations for a
self-employed person, or
(ii) a self-employed person within the meaning
of subsection 88(1) and obtain a minimum
of 35 points based on the factors set out in
subsection 102(1) to become a permanent
resident as a member of the self-employed
persons class.
Requirements
109.4 The requirement with respect to a person
who is a family member of a transitional investor, a
transitional entrepreneur or a transitional selfemployed person who makes an application under
Division 6 of Part 5 for a permanent resident visa is
that the person is, in fact, a family member of the
transitional investor, transitional entrepreneur or
transitional self-employed person, as the case may
be.
109.5 A foreign national who is a family member
of a person who makes an application for a permanent resident visa as a member of the transitional
109.3 Les critères ci-après indiquent, selon le
cas :
a) que l’investisseur (transitoire) peut réussir son
établissement économique au Canada à titre de
membre de la catégorie des investisseurs (fédéral
— transitoire) :
(i) ou bien il est un investisseur au sens du paragraphe 2(1) de l’ancien règlement et obtient
le nombre de points d’appréciation exigés par
ce règlement à l’égard d’un investisseur,
(ii) ou bien il est un investisseur au sens du paragraphe 88(1) du présent règlement et obtient
un minimum de 35 points au regard des critères visés au paragraphe 102(1) du présent règlement pour devenir résident permanent au titre de la catégorie des investisseurs;
b) que l’entrepreneur (transitoire) peut réussir
son établissement économique au Canada à titre
de membre de la catégorie des entrepreneurs (fédéral — transitoire) :
(i) ou bien il est un entrepreneur au sens du paragraphe 2(1) de l’ancien règlement et obtient
le nombre de points d’appréciation exigés par
ce règlement à l’égard d’un entrepreneur,
(ii) ou bien il est un entrepreneur au sens du
paragraphe 88(1) du présent règlement et obtient un minimum de 35 points au regard des
critères visés au paragraphe 102(1) du présent
règlement pour devenir résident permanent au
titre de la catégorie des entrepreneurs;
c) que le travailleur autonome (transitoire) peut
réussir son établissement économique au Canada
à titre de membre de la catégorie des travailleurs
autonomes (fédéral — transitoire) :
(i) ou bien il est un travailleur autonome au
sens du paragraphe 2(1) de l’ancien règlement
et obtient le nombre de points d’appréciation
exigés par ce règlement à l’égard d’un travailleur autonome,
(ii) ou bien il est un travailleur autonome au
sens du paragraphe 88(1) du présent règlement
et obtient un minimum de 35 points au regard
des critères visés au paragraphe 102(1) du présent règlement pour devenir résident permanent au titre de la catégorie des travailleurs autonomes.
Exigences
109.4 L’exigence applicable à l’égard des membres de la famille de l’étranger qui est un investisseur (transitoire), un entrepreneur (transitoire) ou
un travailleur autonome (transitoire) et qui présente
une demande de visa de résident permanent en vertu de la section 6 de la partie 5 est que l’intéressé
doit, dans les faits, être un membre de la famille de
l’investisseur (transitoire), de l’entrepreneur (transitoire) ou du travailleur autonome (transitoire), selon
le cas.
109.5 L’étranger qui est membre de la famille de
la personne qui présente une demande de visa de
résident permanent au titre de la catégorie des
Critères
Membres de la
famille
Statut de
résident
permanent
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
federal investor class, the transitional federal entrepreneur class or the transitional federal selfemployed persons class shall become a permanent
resident if, following an examination, it is established that the family member is not inadmissible.
6. (1) The portion of paragraph 295(1)(b) of
the Regulations before subparagraph (i) is replaced by the following:
(b) if the application is made by a person as a
member of the investor class, the entrepreneur
class, the self-employed persons class, the transitional federal investor class, the transitional federal entrepreneur class or the transitional federal
self-employed persons class
(2) Section 295 of the Regulations is amended
by adding the following after subsection (2):
Exception —
transitional
skilled worker
class
Exception —
transitional
federal
business
classes
(2.1) The following persons are not required to
pay the fees referred to in subsection (1):
(a) a person described in paragraph 85.1(2)(a)
who makes an application as a member of the
transitional federal skilled worker class for a
permanent resident visa and the family members
included in the member’s application who were
also included in the application referred to in
subsection 85.1(2); and
(b) a person described in paragraph 85.1(2)(b)
who makes an application as a member of the
transitional federal skilled worker class for a
permanent resident visa and the family members
included in the member’s application who were
also included in the application referred to in
subsection 85.1(2), if the fees for processing
their withdrawn application have not been refunded.
(2.2) The following persons are not required to
pay the fees referred to in subsection (1):
(a) a person described in paragraph 109.1(2)(a)
who makes an application as a member of the
transitional federal investor class, the transitional
federal entrepreneur class or the transitional federal self-employed persons class for a permanent
resident visa and the family members included in
the member’s application who were also included in the application referred to in subsection 109.1(2); and
(b) a person described in paragraph 109.1(2)(b)
who makes an application as a member of the
transitional federal investor class, the transitional
federal entrepreneur class or the transitional federal self-employed persons class for a permanent
resident visa and the family members included in
the member’s application who were also included in the application referred to in subsection 109.1(2), if the fees for processing their
withdrawn application have not been refunded.
7. Subsections 350(3) and (4) of the Regulations are replaced by the following:
investisseurs (fédéral — transitoire), de la catégorie
des entrepreneurs (fédéral — transitoire) ou de la
catégorie des travailleurs autonomes (fédéral —
transitoire) devient résident permanent s’il est établi, à l’issue d’un contrôle, qu’il n’est pas interdit
de territoire.
6. (1) Le passage de l’alinéa 295(1)b) du même
règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
b) si la demande est faite au titre de la catégorie
des investisseurs, de celle des entrepreneurs, de
celle des travailleurs autonomes, de celle des investisseurs (fédéral — transitoire), de celle des
entrepreneurs (fédéral — transitoire) ou de celle
des travailleurs autonomes (fédéral — transitoire) :
(2) L’article 295 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce
qui suit :
(2.1) Les personnes ci-après ne sont pas tenues
d’acquitter les frais prévus au paragraphe (1) :
a) celle visée à l’alinéa 85.1(2)a) qui fait une
demande de visa de résident permanent au titre
de la catégorie des travailleurs qualifiés (fédéral
— transitoire) et les membres de sa famille visés
par sa demande qui l’étaient déjà par la demande
visée au paragraphe 85.1(2);
b) celle visée à l’alinéa 85.1(2)b) qui fait une
demande de visa de résident permanent au titre
de la catégorie des travailleurs qualifiés (fédéral
— transitoire) et les membres de sa famille visés
par sa demande qui l’étaient déjà par la demande
visée au paragraphe 85.1(2), si les frais de traitement de la demande qui a été retirée n’ont pas
été remboursés.
(2.2) Les personnes ci-après ne sont pas tenues
d’acquitter les frais prévus au paragraphe (1) :
a) celle visée à l’alinéa 109.1(2)a) qui fait une
demande de visa de résident permanent au titre
de la catégorie des investisseurs (fédéral — transitoire), de la catégorie des entrepreneurs (fédéral
— transitoire) ou de la catégorie des travailleurs
autonomes (fédéral — transitoire) et les membres
de sa famille visés par sa demande qui l’étaient
déjà par la demande visée au paragraphe 109.1(2);
b) celle visée à l’alinéa 109.1(2)b) qui fait une
demande de visa de résident permanent au titre
de la catégorie des investisseurs (fédéral — transitoire), de la catégorie des entrepreneurs (fédéral
— transitoire) ou de la catégorie des travailleurs
autonomes (fédéral — transitoire) et les membres
de sa famille visés par sa demande qui l’étaient
déjà par la demande visée au paragraphe 109.1(2), si les frais de traitement de la demande qui a été retirée n’ont pas été remboursés.
7. Les paragraphes 350(3) et (4) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
Exceptions :
catégorie des
travailleurs
qualifiés
(fédéral —
transitoire)
Exceptions :
gens d’affaires
(fédéral —
transitoire)
2953
2003-12-03
Skilled workers
and selfemployed
persons
Investors,
entrepreneurs
and provincial
nominees
Pending
applications —
skilled workers
Pending
applications —
investors
2954
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
(3) If a decision or an act of the Minister or an
immigration officer under the former Act in
respect of a person described in subparagraph 9(1)(b)(i) or paragraph 10(1)(b) of the
former Regulations is referred back by the Federal Court or Supreme Court of Canada for
determination and the determination is not
made before December 1, 2003, the determination shall be made in accordance with subsections 361(4) and (5.2) of these Regulations.
(4) If a decision or an act of the Minister or an
immigration officer under the former Act in
respect of a person described in subparagraph 9(1)(b)(ii) or (iii) of the former Regulations is referred back by the Federal Court or
Supreme Court of Canada for determination
and the determination is not made before December 1, 2003, the determination shall be made
in accordance with subsections 361(5), (5.1)
and (6) of these Regulations.
8. Subsections 361(4) and (5) of the Regulations are replaced by the following:
(4) Beginning on December 1, 2003, a foreign
national who is an immigrant who made an application under the former Regulations before
January 1, 2002 for an immigrant visa as a person described in subparagraph 9(1)(b)(i) or
paragraph 10(1)(b) of those Regulations, other
than a self-employed person within the meaning
of subsection 2(1) of those Regulations, and
whose application is still pending on December 1, 2003 and who has not, before that day,
been awarded units of assessment under those
Regulations must, in order to become a permanent resident as a member of the federal skilled
worker class,
(a) be awarded at least the minimum number
of units of assessment required by those Regulations for a person described in subparagraph 9(1)(b)(i) or paragraph 10(1)(b) of those
Regulations, other than a self-employed person within the meaning of subsection 2(1) of
those Regulations; or
(b) meet the requirements of subsection 75(2)
and paragraph 76(1)(b) of these Regulations
and obtain a minimum of 67 points based on
the factors set out in paragraph 76(1)(a) of
these Regulations.
(5) Beginning on December 1, 2003, a foreign
national who is an immigrant who made an application under the former Regulations before
January 1, 2002 for an immigrant visa as an
investor and whose application is still pending
on December 1, 2003 and who has not, before
that day, been awarded units of assessment under those Regulations must, in order to become
a permanent resident as a member of the investor class,
(a) be determined to be an investor within the
meaning of subsection 2(1) of those Regulations and be awarded at least the minimum
(3) Il est disposé conformément aux paragraphes 361(4) et (5.2) du présent règlement de
toute décision ou mesure prise par le ministre ou
un agent d’immigration sous le régime de
l’ancienne loi à l’égard de la personne visée au
sous-alinéa 9(1)b)(i) ou à l’alinéa 10(1)b) de
l’ancien règlement qui est renvoyée par la Cour
fédérale ou la Cour suprême du Canada pour
nouvel examen et dont il n’a pas été disposé
avant le 1er décembre 2003.
(4) Il est disposé conformément aux paragraphes 361(5), (5.1) et (6) du présent règlement de
toute décision ou mesure prise par le ministre ou
un agent d’immigration sous le régime de
l’ancienne loi à l’égard de la personne visée aux
sous-alinéas 9(1)b)(ii) ou (iii) de l’ancien règlement qui est renvoyée par la Cour fédérale ou la
Cour suprême du Canada pour nouvel examen
et dont il n’a pas été disposé avant le 1er décembre 2003.
8. Les paragraphes 361(4) et (5) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
(4) À compter du 1er décembre 2003, l’étranger qui est un immigrant et qui, avant le 1er janvier 2002, a présenté conformément à l’ancien
règlement une demande de visa d’immigrant à
titre de personne visée au sous-alinéa 9(1)b)(i) ou
à l’alinéa 10(1)b) de l’ancien règlement, autre
qu’un travailleur autonome au sens du paragraphe 2(1) de ce règlement, et dont la demande est
pendante le 1er décembre 2003 et qui n’a pas
obtenu avant cette date de points d’appréciation
en vertu de l’ancien règlement doit, pour devenir résident permanent au titre de la catégorie
des travailleurs qualifiés (fédéral) :
a) soit obtenir au moins le nombre minimum
de points d’appréciation exigés par l’ancien
règlement à l’égard d’une personne visée au
sous-alinéa 9(1)b) de l’ancien règlement, autre
qu’un travailleur autonome au sens du paragraphe 2(1) de ce règlement;
b) soit satisfaire aux exigences du paragraphe 75(2) et de l’alinéa 76(1)b) du présent règlement et obtenir un minimum de 67 points
au regard des facteurs visés à l’alinéa 76(1)a)
de ce présent règlement.
Travailleurs
qualifiés et
travailleurs
autonomes
(5) À compter du 1er décembre 2003, l’étranger qui est un immigrant et qui, avant le 1er janvier 2002, a présenté conformément à l’ancien
règlement une demande de visa d’immigrant à
titre d’investisseur et dont la demande est pendante le 1er décembre 2003 et qui n’a pas obtenu
avant cette date de points d’appréciation en vertu de l’ancien règlement doit, pour devenir résident permanent au titre de la catégorie des investisseurs :
a) soit s’être vu attribuer la qualité d’investisseur au sens du paragraphe 2(1) de l’ancien
règlement et obtenir au moins le nombre
Demandes
pendantes —
investisseurs
Investisseurs,
entrepreneurs
et candidats
d’une province
Demandes
pendantes —
travailleurs
qualifiés
2003-12-03
Pending
applications —
entrepreneurs
Pending
applications —
self-employed
persons
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
number of units of assessment required by
those Regulations for an investor; or
(b) be an investor within the meaning of subsection 88(1) of these Regulations and obtain a
minimum of 35 points based on the factors set
out in subsection 102(1) of these Regulations.
(5.1) Beginning on December 1, 2003, a foreign national who is an immigrant who made an
application under the former Regulations before
January 1, 2002 for an immigrant visa as an
entrepreneur and whose application is still pending on December 1, 2003 and who has not, before that day, been awarded units of assessment
under those Regulations must, in order to become a permanent resident as a member of the
entrepreneur class,
(a) be determined to be an entrepreneur
within the meaning of subsection 2(1) of those
Regulations and be awarded at least the
minimum number of units of assessment required by those Regulations for an entrepreneur; or
(b) be an entrepreneur within the meaning of
subsection 88(1) of these Regulations and obtain a minimum of 35 points based on the factors set out in subsection 102(1) of these Regulations.
(5.2) Beginning on December 1, 2003, a foreign national who is an immigrant who made an
application under the former Regulations before
January 1, 2002 for an immigrant visa as a selfemployed person and whose application is still
pending on December 1, 2003 and who has not,
before that day, been awarded units of assessment under those Regulations must, in order to
become a permanent resident as a member of
the self-employed persons class,
(a) be determined to be a self-employed person within the meaning of subsection 2(1) of
those Regulations and be awarded at least the
minimum number of units of assessment required by those Regulations for a selfemployed person; or
(b) be a self-employed person within the
meaning of subsection 88(1) of these Regulations and obtain a minimum of 35 points
based on the factors set out in subsection 102(1) of these Regulations.
minimum de points d’appréciation exigés par
l’ancien règlement à l’égard d’un investisseur;
b) soit savoir la qualité d’investisseur au sens
du paragraphe 88(1) du présent règlement et
obtenir un minimum de 35 points au regard
des critères visés à son paragraphe 102(1).
(5.1) À compter du 1er décembre 2003, l’étranger qui est un immigrant et qui, avant le 1er janvier 2002, a présenté conformément à l’ancien
règlement une demande de visa d’immigrant à
titre d’entrepreneur et dont la demande est pendante le 1er décembre 2003 et qui n’a pas obtenu
avant cette date de points d’appréciation en vertu de l’ancien règlement doit, pour devenir résident permanent au titre de la catégorie des entrepreneurs :
a) soit s’être vu attribuer la qualité d’entrepreneur au sens du paragraphe 2(1) de
l’ancien règlement et obtenir au moins le
nombre minimum de points d’appréciation
exigés par l’ancien règlement à l’égard d’un
entrepreneur;
b) soit avoir la qualité d’entrepreneur au sens
du paragraphe 88(1) du présent règlement et
obtenir un minimum de 35 points au regard
des critères visés à son paragraphe 102(1).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on December 1, 2003.
9. Le présent règlement entre en vigueur
le 1er décembre 2003.
(5.2) À compter du 1er décembre 2003, l’étranger qui est un immigrant et qui, avant le 1er janvier 2002, a présenté conformément à l’ancien
règlement une demande de visa d’immigrant à
titre de travailleur autonome et dont la demande
est pendante le 1er décembre 2003 et qui n’a pas
obtenu avant cette date de points d’appréciation
en vertu de l’ancien règlement doit, pour devenir résident permanent au titre de la catégorie
des travailleurs autonomes :
a) soit s’être vu attribuer la qualité de travailleur autonome au sens du paragraphe 2(1) de
l’ancien règlement et obtenir au moins le
nombre minimum de points d’appréciation
exigés par l’ancien règlement à l’égard d’un
travailleur autonome;
b) soit avoir la qualité de travailleur autonome
au sens du paragraphe 88(1) du présent règlement et obtenir un minimum de 35 points
au regard des critères visés à son paragraphe 102(1).
Demandes
pendantes —
entrepreneurs
Demandes
pendantes —
travailleurs
autonomes
2955
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These new Regulations amend the transitional rules governing
the applications for permanent resident visas from applicants destined to provinces other than Quebec and who are not provincial
nominees, in the following four classes: skilled workers, selfemployed persons, investors and entrepreneurs (collectively
known as “federal economic classes”). These Regulations are
enacted pursuant to section 5, section 14, section 89 and section 201 of the Immigration and Refugee Protection Act, as well
as subparagraph 19(1)(a) of the Financial Administration Act.
Ces nouvelles dispositions réglementaires modifient les règles
transitoires régissant les demandeurs de visa de résident permanent qui envisagent de s’installer ailleurs qu’au Québec et qui ne
sont pas candidat d’une province, au titre des quatre catégories
suivantes : travailleurs qualifiés, travailleurs autonomes, investisseurs et entrepreneurs (regroupés ci-après sous l’appellation de
« catégories fédérales de l’immigration économique »). Ces dispositions réglementaires sont édictées en vertu des articles 5, 14,
89 et 201 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés
ainsi que de l’alinéa 19(1)a) de la Loi sur la gestion des finances
publiques.
Purpose of these provisions
But des dispositions
The purpose of these provisions is to provide for the processing, in accordance with the selection criteria set out in the Immigration Regulations, 1978 (the former Regulations), of applications for permanent resident visas submitted before January 1, 2002 in the federal economic classes.
Ces dispositions prévoient que les demandes de visa de résident
permanent présentées avant le 1er janvier 2002 au titre des catégories fédérales de l’immigration économique seront traitées à la
lumière des critères de sélection énoncés dans le Règlement sur
l’immigration de 1978 (l’ancien règlement).
For the purpose of this Regulatory Impact Analysis Statement (RIAS), “selection criteria” refers to the combined points or
units system and the applicable class definition of the Regulations
under which the application is being assessed.
Pour l’interprétation du présent Résumé de l’étude d’impact de
la réglementation (RÉIR), l’expression « critères de sélection »
désigne le système de points d’appréciation ainsi que la définition
de la catégorie pertinente du règlement en vertu duquel une demande est évaluée.
What the Regulations do
Effet des dispositions réglementaires
On June 28, 2002, the Immigration and Refugee Protection
Act (IRPA) established transitional rules which created a time
frame for the processing of federal economic classes applications
that were submitted before January 1, 2002 in accordance with
the selection criteria of the former Regulations. It also allowed for
implementation of the provisions of the new Act and Regulations
as quickly as possible.
Les dispositions transitoires prévues par la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR), entrée en vigueur
le 28 juin 2002, prévoyaient que les demandes présentées avant
le 1er janvier 2002, au titre des catégories fédérales de l’immigration économique, seraient traitées pendant un laps de temps
donné en fonction des critères de sélection de l’ancien règlement.
Ces dispositions permettaient également d’appliquer le plus rapidement possible les dispositions de la nouvelle Loi et du nouveau
règlement.
Consequently, the Immigration and Refugee Protection Regulations (IRPR) provided a transition period of nine months (ending on March 31, 2003) during which applications received before January 1, 2002 were assessed under the selection criteria of
the former Regulations. Although the courts have acknowledged
the legality of the transitional provisions, concerns were raised as
to their fairness. These regulatory changes take into consideration
these comments and amend the transitional rules for federal economic classes applications that were submitted prior to January 2002.
Par conséquent, le Règlement sur l’immigration et la protection
des réfugiés (RIPR) prévoyait que les demandes reçues avant
le 1er janvier 2002 seraient traitées selon les critères de sélection
de l’ancien règlement pendant une période transitoire de neuf
mois (ayant pris fin le 31 mars 2003). Bien que les tribunaux aient
reconnu la légalité des dispositions transitoires, ils ont exprimé
des réserves au sujet de leur équité. Les modifications apportées
au règlement tiennent compte des observations formulées, et modifient les dispositions transitoires qui s’appliquent aux demandes
présentées avant janvier 2002 au titre des catégories fédérales de
l’immigration économique.
Les modifications au règlement suppriment l’échéance
du 31 mars 2003 prévue pour sélectionner ces demandeurs sous
les critères de sélection de l’ancien règlement. Quatre groupes de
demandes envoyées avant janvier 2002 dans les catégories fédérales de l’immigration économique sont touchées par les modifications, soit :
1. Les demandes pendantes ou en cours lors de l’entrée en vigueur de ces modifications au règlement.
2. Les demandes retirées le 1er janvier 2002 ou après, et avant
la mise en vigueur de ces modifications au règlement.
These regulatory changes remove the deadline of
March 31, 2003 for assessing these applications under the selection criteria of the former Regulations. This affects four groups of
visa applications submitted before January 2002 in the federal
economic classes:
1. Applications still pending or in progress on the coming into
force of these regulatory changes.
2. Applications withdrawn on or after January 1, 2002 and before the coming into force of these regulatory changes.
2956
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
3. Applications refused after March 31, 2003 and before
June 20, 2003, under the existing transitional requirements
of the IRPR.
4. Applications referred back by the Federal Court or the Supreme Court, following a decision taken under the former
Act, and that have not been re-determined prior to the coming into force of these regulatory changes.
These applications will be able to benefit from a dual assessment. Dual assessment will first apply the selection criteria that
appear to be the most favourable to the applicant, either from the
former Regulations or the current IRPR. In cases where the result
is not positive, the application will automatically be assessed
again under the selection criteria of the other Regulations.
Under both sets of regulations, when an immigration officer
determines that the assessment of the selection criteria does not
accurately reflect the applicant’s potential to establish in Canada,
certain discretionary powers may apply. The discretionary powers
set out in the former Regulations (negative or positive discretion)
apply to applications considered under those Regulations; the
current substitution of the evaluation provisions apply to applications considered under the IRPR.
Dual assessment does not mean that additional information
must be provided in support of a previously submitted application. Additional information may be provided to take the fullest
advantage of the dual assessment, however there is no obligation
to do so. Nevertheless, all concerned applicants will be offered a
fair opportunity to provide supplementary information before
their application is assessed, if needed, under the selection criteria
of the IRPR.
For the assessment under the selection criteria of the former
Regulations, applicants in the independent immigrant and selfemployed programs will have to accumulate a minimum
of 70 units, assisted relative applicants 65 units and applicants in
the investor and entrepreneur programs a minimum of 25 units.
For the assessment under the current IRPR, a pass mark of 67
points for the skilled workers class and 35 points for the investor
class, entrepreneur class and self-employed class will be used.
3. Les demandes refusées après le 31 mars 2003 et avant
le 20 juin 2003, sous le régime des actuelles dispositions
transitoires du RIPR.
4. Les demandes renvoyées par la Cour fédérale ou la Cour
suprême, à la suite d’une décision prise en vertu de
l’ancienne Loi et qui n’ont pas fait l’objet d’un nouvel examen avant l’entrée en vigueur des modifications.
Ces demandes pourront bénéficier d’une évaluation hybride.
L’évaluation hybride consistera à d’abord évaluer la demande
selon les critères de sélection qui semblent être les plus favorables : ceux de l’ancien règlement ou ceux du RIPR en vigueur
actuellement. Si cette première évaluation n’est pas positive, la
demande sera automatiquement évaluée une deuxième fois selon
les critères de sélection de l’autre règlement.
Lorsqu’un agent d’immigration estime que l’évaluation des critères de sélection ne reflète pas avec justesse la capacité de
s’établir avec succès du demandeur, il peut, en vertu des deux
règlements opter pour une évaluation discrétionnaire de la demande. Les demandes évaluées selon les critères de sélection de
l’ancien règlement seront sujettes, s’il y a lieu, au pouvoir discrétionnaire établit sous celui-ci (décision discrétionnaire, positive
ou négative). Les demandes évaluées selon les critères de sélection du règlement actuel seront sujettes, s’il y a lieu, à la substitution d’appréciation prévue par celui-ci.
L’évaluation hybride n’impose pas au demandeur de fournir de
l’information supplémentaire en appui à une demande soumise
antérieurement. Le demandeur pourra présenter de l’information
supplémentaire afin de prendre pleinement avantage de l’évaluation hybride, mais ce n’est toutefois pas une obligation. Quoi
qu’il en soit, les demandeurs concernés se verront offrir, par soucis d’équité, l’occasion de fournir de l’information supplémentaire avant que leur demande soit évaluée ou réévaluée, au besoin,
selon les critères de sélection du RIPR.
Lors d’une évaluation selon les critères de sélection de l’ancien
règlement, les demandeurs des catégories travailleurs autonomes
et des immigrants indépendants devront obtenir un minimum
de 70 points; les demandeurs de la catégorie des parents aidés un
minimum de 65 points, et les demandeurs des catégories des investisseurs et des entrepreneurs un minimum de 25 points.
Lors d’une évaluation selon les critères de sélection du RIPR,
la note de passage est fixée à 67 points, dans le cas des travailleurs qualifiés, et à 35 points, dans le cas des investisseurs, des
entrepreneurs et des travailleurs autonomes.
What has changed
Nature des modifications
Section 190 of the IRPA provides that the rules of the new Act
are applicable to every visa application made under the former
Act which were still pending or in progress when the new Act
came into force. However, section 201 of IRPA allows for the
creation of transition rules between the former Act and the new
Act. Consequently, section 361 of the IRPR established a transitional period (until March 31, 2003) during which applications
from economic immigrants, other than provincial nominees and
persons who intend to reside in the Province of Quebec, would
continue to be assessed according to the selection criteria set out
in the former Regulations.
L’article 190 de la LIPR prévoit que les règles de la nouvelle
Loi s’appliquent aux demandes de visa qui ont été présentées en
vertu de l’ancienne Loi et qui étaient pendantes ou en traitement
lors de l’entrée en vigueur de la nouvelle Loi. L’article 201 de
la LIPR permet toutefois d’établir des règles pour assurer la transition entre l’ancienne Loi et la nouvelle. Par conséquent, l’article 361 du RIPR a établi une période de transition (ayant pris fin
le 31 mars 2003) pendant laquelle les demandes présentées par les
immigrants de la catégorie de l’immigration économique, autres
que celles des candidats des provinces et des personnes envisageant de s’établir au Québec, continueraient d’être évaluées selon
les critères de sélection énoncés dans l’ancien règlement.
2957
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
The four groups of affected visa applicants will be able to
benefit from a dual assessment in the following manner:
Les modifications au règlement suppriment l’échéance
du 31 mars 2003 fixée pour la période de transition. Toutes les
demandes admissibles au titre des catégories fédérales de l’immigration économique (immigrants indépendants, parents aidés,
investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes) présentées
avant le 1er janvier 2002 bénéficieront de l’évaluation hybride.
L’évaluation hybride garantit que ces demandes seront traitées
aussi rapidement que possible et conformément au Plan
d’immigration annuel présenté au Parlement, tout en étant évaluées de la manière la plus favorable et équitable pour le demandeur. Elle permettra de servir le mieux possible les intérêts des
demandeurs de visa concernés tout en employant judicieusement
les ressources opérationnelles de Citoyenneté et Immigration
Canada.
Les quatre catégories de demandeurs de visa touchés pourront
bénéficier de l’évaluation hybride de la façon suivante :
1. PENDING OR IN PROGRESS APPLICATIONS
1. DEMANDES PENDANTES OU EN TRAITEMENT
Applications that have not received units of assessment and
have not been withdrawn by the applicant will automatically qualify for the dual assessment.
Les demandes qui n’ont pas reçu de points d’appréciation et
qui n’ont pas été retirées par le demandeur seront automatiquement éligibles à l’évaluation hybride.
2. WITHDRAWN APPLICATIONS
2. DEMANDES RETIRÉES
The current IRPA and its Regulations do not provide a mechanism for the re-opening and the assessment of an application that
has been withdrawn by the applicant.
To remedy this situation, four transitional classes of visa applicants are created: Transitional federal skilled worker, investor,
entrepreneur and self-employed persons. This will allow persons
who submitted an application prior to January 1, 2002, who withdrew it on or after that date and before the coming into force of
these regulatory changes, to apply for a dual assessment.
Ni la Loi ni le règlement actuels ne prévoient de mécanisme
pour rouvrir et réévaluer une demande close suite à la requête du
demandeur.
Pour remédier à cette situation, les modifications au règlement
établissent quatre catégories transitoires de demandeurs de visa :
la catégorie des travailleurs qualifiés (fédéral — transitoire); la
catégorie des investisseurs (fédéral — transitoire); la catégorie
des entrepreneurs (fédéral — transitoire); la catégorie des travailleurs autonomes (fédéral — transitoire). Ces catégories permettront aux personnes qui ont présenté une demande avant
le 1er janvier 2002, et qui l’ont retirée par la suite mais avant
l’entrée en vigueur des présentes modifications, de présenter une
demande pour une évaluation hybride.
Cette demande doit être faite, au plus tard, le 1er janvier 2005,
et peut être déposée au bureau de Citoyenneté et Immigration
Canada où la demande retirée avait été déposée à l’origine ou au
bureau prescrit par l’article 11 du règlement actuel.
These regulatory amendments remove the transitional period
deadline of March 31, 2003. All eligible federal economic classes
applicants (independent immigrants, assisted relatives, investors,
entrepreneurs and self-employed) who submitted an application
before January 1, 2002 will be able to benefit from a dual assessment.
Dual assessment ensures that these applications will receive the
most favourable and equitable evaluation possible, while being
processed as quickly as possible, consistent with the Immigration
Levels Plan as presented to Parliament annually. It will serve best
the interests of the concerned visa applicants while making the
best use of Citizenship and Immigration Canada operational resources.
To access this provision, an application for dual assessment
must be submitted before January 1, 2005. It can be submitted at
the Canadian visa office where the withdrawn application was
initially submitted, or at a visa office in accordance with section 11 of the current Regulations.
These regulatory changes also specify that if fees were not refunded when the application was initially withdrawn, the new
application will be on a processing fee-exempt basis for all the
persons included on the initial application. Otherwise, new application processing fees will be necessary.
Les modifications au règlement précisent également que si les
frais de traitement n’ont pas été remboursés lors du retrait de la
demande initiale, la nouvelle demande sera exemptée de ces frais,
et ce pour toutes les personnes incluses dans la demande
d’origine. Dans le cas contraire, de nouveaux frais de traitement
seront exigés.
3. REFUSED APPLICATIONS
3. DEMANDES REFUSÉES
After March 31, 2003, in accordance with the current transitional regulations, applications submitted before January 1, 2002
were assessed only under the provisions of the IRPR, without
being assessed under the provisions of the former Regulations.
Among them, some were refused. The current IRPA and its Regulations do not provide for a mechanism to re-open and to re-assess
applications that have been already disposed of, that is, where an
officer has exercised his or her discretion and the decision has
already been made.
The creation of the four transitional classes as mentioned above
remedy also this situation by allowing for a dual assessment.
Après le 31 mars 2003, et conformément avec les dispositions
transitoires en vigueur actuellement, les demandes présentées
avant le 1er janvier 2002, ont été évaluées à la lumière du nouveau
règlement uniquement, non de l’ancien. Certaines de ces demandes ont été refusées. La Loi et le règlement actuels ne prévoient
pas de mécanisme pour rouvrir et réévaluer les demandes qui ont
déjà été réglées, c.-à-d., celles à propos desquelles l’agent a déjà
exercé son pouvoir discrétionnaire et pris une décision.
2958
La création des quatre catégories transitoires mentionnées cidessus remédie également à cette situation en permettant le dépôt
de demandes pour évaluation hybride.
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
To benefit from this dual assessment, an application must be
received before January 1, 2005. It can be submitted at the Citizenship and Immigration Canada visa office where the refused
application was initially submitted, or at a visa office in accordance with section 11 of the current Regulations.
Ces demandes doivent être faites, au plus tard, le 1er janvier 2005, et peuvent être déposées soit au bureau de Citoyenneté
et Immigration Canada où les demandes refusées avaient été déposées à l’origine, soit au bureau prescrit par l’article 11 du règlement actuel.
These regulatory changes also specify that the new application
will be on a processing fee-exempt basis for all the persons included on the initial application.
Les modifications au règlement précisent également que les
nouvelles demandes seront exemptées de frais de traitement, et ce
pour toutes les personnes incluses dans la demande d’origine.
4. APPLICATIONS REFERRED BACK BY THE COURTS
4. DEMANDES RENVOYÉES PAR LES TRIBUNAUX
At the time of coming into force of the IRPA and its Regulations, some applications submitted under the former Act were
under challenge before the Federal Court and the Supreme Court
of Canada. Subsection 350(3) of the current IRPR provides that
when such applications are referred back by the courts for a new
assessment, the new assessment is to be done in accordance with
the transitional Regulations of IRPA. These regulatory changes
will ensure that these applications will be re-assessed in the same
fashion as described above for pending applications: they will
automatically benefit from dual assessment.
Lors de l’entrée en vigueur de la LIPR et de son règlement
d’application, certaines demandes présentées sous le régime de
l’ancienne Loi étaient contestées devant la Cour fédérale et la
Cour suprême du Canada. Le paragraphe 350(3) de l’actuel règlement prévoit que lorsque les tribunaux renvoient une telle demande pour nouvel examen, celui-ci doit être effectué selon les
règles transitoires de la Loi. Les modifications au règlement garantiront que ces demandes seront évaluées de la même façon que
les demandes pendantes : elles bénéficieront automatiquement de
l’évaluation hybride.
Alternatives
Solutions envisagées
No alternative is possible, since transitional measures can be
amended only by regulatory means.
Aucune autre solution n’est possible, puisque les mesures transitoires ne peuvent être modifiées que par la voie réglementaire.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
Applicants in the federal economic classes who submitted an
application before the current Regulations were pre-published and
announced, had expected to see their applications processed according to the selection criteria of the former Regulations. These
regulatory changes establish a process to allow this. All these
applicants who either have pending applications, who withdrew
their applications on or after January 1, 2002, or who had their
applications refused on the basis of the new selection criteria, will
be able to receive an assessment under the selection criteria (old
or new) that are most favourable to them.
Les membres des catégories fédérales de l’immigration économique qui ont présenté une demande avant que l’actuel règlement
ait fait l’objet d’une publication préalable et soit annoncé
s’attendaient à ce que leur demande soit traitée sous le régime de
l’ancien règlement. Les modifications au règlement établissent
une procédure à cette fin. Toutes les demandes qui sont pendantes, ou qui ont été retirées le 1er janvier 2002 ou après, ou bien qui
ont été refusées en raison des nouveaux critères de sélection pourront être évaluées à la lumière des critères de sélection (anciens
ou nouveaux) qui leur seront le plus favorables.
In adopting these new Regulations, the government is responding to the concerns of applicants who wanted their applications to
be assessed according to the Regulations in force at the time they
submitted their applications.
En adoptant ces nouvelles dispositions, le gouvernement donne
suite aux préoccupations des demandeurs qui souhaitaient voir
leur demande traitée sous le régime du règlement qui était en vigueur au moment où ils l’ont présentée.
The new provisions do not apply to people who submitted their
application after January 1, 2002. At that date, the new selection
criteria that would be used to assess their application had already
been pre-published in the Canada Gazette, Part I, of December 15, 2001.
Les nouvelles dispositions ne s’appliquent pas aux personnes
qui ont présenté leur demande après le 1er janvier 2002. Les nouveaux critères de sélection qui seraient utilisés pour l’évaluation
de leurs demandes avaient alors déjà fait l’objet d’une publication
préalable dans la Canada Gazette Partie I depuis le 15 décembre 2001.
Costs
Coûts
Implementation costs associated with the new Regulations will
be absorbed within the department’s operating costs. The Regulations are expected to create a moderate increase in the volume of
applications.
Les coûts de mise en oeuvre associés aux modifications seront
couverts par les budgets de fonctionnement normaux du ministère. Les nouvelles dispositions ne devraient entraîner qu’une
augmentation modérée du nombre des demandes.
Applicants within the new transitional classes, who paid processing fees at the time of their original applications, will not be
required to pay fees a second time for reasons of fairness. However, additional family members who were not part to the initial
visa application will have to pay the appropriate processing fees.
Also, applicants who withdrew their applications and who
Par souci d’équité, les demandeurs des nouvelles catégories
transitoires, qui ont acquitté des frais de traitement au moment de
présenter leur première demande, ne seront pas tenus de payer des
frais de nouveau. Toutefois, cette mesure ne s’applique pas aux
membres de la famille du demandeur qui n’étaient pas inclus dans
la demande de visa d’origine, ni aux personnes qui ont été
2959
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
received a refund of processing fees will need to pay new processing fees at the time of their new application in one of the transitional classes.
remboursées après avoir retiré leur demande. Dans ces deux cas,
des frais de traitement adéquats devront être versés au moment de
présenter une demande.
Consultation
Consultations
No formal consultations have been held on these Regulations.
However, these Regulations address the concerns articulated by
various stakeholder groups. Groups advocating on behalf of permanent residence applicants have been concerned for some time
about the size of the backlogs of applications in certain classes
and about the impact of the IRPR on applications submitted under
the former Regulations.
Ce règlement n’a pas fait l’objet de consultations officielles. Il
donne toutefois suite aux préoccupations soulevées par divers
groupes d’intervenants. Les groupes de défense des résidents
permanents s’inquiètent depuis déjà un certain temps du nombre
de demandes accumulées dans certaines catégories et de
l’incidence du RIPR sur les demandes présentées sous le régime
de l’ancien règlement.
Pre-publication
Publication préalable
Following pre-publication, comments were received from individuals, groups and organizations including the Canadian Bar
Association, the Canadian Chamber of Commerce and the Association of Immigration Counsel of Canada.
Suite à la publication préalable, des commentaires ont été formulés par des individus, des groupes et des organisations, notamment par l’Association du Barreau canadien, la Chambre de
commerce du Canada et l’Association canadienne des conseillers
en immigration.
Afin de répondre aux commentaires reçus, le règlement a été
modifié pour garantir que tous les demandeurs concernés pourront bénéficier de l’évaluation hybride : l’évaluation se fera
d’abord, selon le cas, d’après les critères de sélection qui semblent être les plus favorables entre ceux de l’ancien règlement ou
ceux du RIPR en vigueur actuellement. Si cette première évaluation n’est pas positive, la demande sera automatiquement évaluée
une deuxième fois selon les critères de sélection de l’autre règlement.
Suite aux commentaires reçus, le règlement a aussi été modifié
pour permettre aux personnes qui ont retiré leur demande ou dont
la demande a été refusée de déposer une nouvelle demande avant
le 1er janvier 2005 au bureau de Citoyenneté et Immigration
Canada où ils avaient déposé leur demande initiale.
Une autre modification garantit que les demandes renvoyées
par les tribunaux, à la suite d’une décision prise en vertu
de l’ancienne Loi, qui ont été réévaluées et refusées après
le 31 mars 2003, mais avant l’entrée en vigueur des modifications
au règlement, pourront bénéficier de l’évaluation hybride.
En ce qui a trait au délai de traitement des demandes, des directives administratives seront émises par Citoyenneté et Immigration Canada afin que chaque demande des catégories fédérales
transitoires sera placée au rang que la demande initiale occupait
dans la liste de priorité de traitement du bureau d’immigration où
elle avait été présentée à l’origine.
Des directives administratives seront aussi émises afin que les
demandeurs concernés se voient offrir, par soucis d’équité,
l’occasion de fournir de l’information supplémentaire avant que
leur demande soit évaluée, s’il y a lieu, selon les critères de sélection du RIPR.
In response to comments received, the Regulations have been
modified to ensure that all concerned applications will benefit
from dual assessment: First, they will be assessed under the selection criteria apparently most favourable to the applicant, either
from the former or the current Regulations. If this initial assessment is not positive, the application will automatically be assessed a second time under the selection criteria of the other
Regulations.
Following comments received, the Regulations have also been
modified to allow persons with a refused or withdrawn application to submit a new one before January 1, 2005 at the same Citizenship and Immigration Canada office where their initial application was first submitted.
The modifications also ensure that applications referred back
by the courts, following a decision taken under the former Act,
which were re-determined and refused after March 31, 2003 and
before the coming into force of these regulatory changes can be
processed on the basis of a dual assessment.
Citizenship and Immigration Canada will issue administrative
guidelines to ensure that applications under the transitional federal classes will be processed in due time, according to the position of their original application in the processing priority lists at
the different immigration offices.
Administrative guidelines will also be issued to ensure that all
concerned applicants will be offered a fair opportunity to provide
supplementary information before their application is assessed, if
needed, under the selection criteria of the IRPR.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Applicants targeted by the new Regulations will be able to
benefit from the Regulations that are most favourable to them.
However, those who do not meet the selection criteria of the former Regulations, including the pass mark for the program in
which they applied, nor the requirements and the current pass
mark of the IRPR, will be refused.
Les demandeurs visés par le nouveau règlement pourront bénéficier du règlement qui leur est le plus favorable. Seront cependant refusés les demandeurs qui ne satisfont ni aux critères de
sélection de l’ancien règlement (y compris en ce qui concerne la
note de passage établie pour le programme au titre duquel ils ont
présenté une demande) ni les exigences et la note de passage prévus par l’actuel règlement.
Avant qu’un visa de résident permanent leur soit délivré, les
demandeurs qui sont acceptés en vertu des nouvelles mesures
Before a permanent resident visa is issued, applicants who are
accepted under the new measures will have to meet all other
2960
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-383
statutory requirements under the IRPA and the IRPR, including
with respect to admissibility.
Negative decisions may not be appealed to the Appeal Division
of the Immigration and Refugee Board. However, applications for
leave to seek a judicial review of negative decisions will still be
possible.
devront remplir toutes les autres conditions prévues par la LIPR
et son règlement d’application, notamment en ce qui concerne
l’interdiction de territoire.
Les décisions défavorables ne peuvent pas être portées en appel
devant la Section d’appel de la Commission de l’immigration et
du statut de réfugié. Il sera toutefois toujours possible de présenter une demande d’autorisation pour soumettre les décisions défavorables à un contrôle judiciaire.
Gender-based Analysis
Analyse comparative entre les sexes
Gender patterns are evident in the economic classes. Men account for almost 75% of the principal applicants in the skilled
worker category, a pattern that has been consistent over the years.
The possibility of being assessed under the most favourable set of
selection criteria, either from the former Regulations or from the
current IRPR, will likely have a positive impact, including by
gender. The adjustments made to the pass mark for the selection
criteria of the current Regulations are likely to have a positive
impact for women applying as principal applicants. It may increase the number of women who are successful principal applicant skilled workers. However, the need to monitor the interaction
of the selection criteria and pass mark for impacts on women and
men remains unchanged.
Une analyse des catégories de l’immigration économique en
fonction du genre des demandeurs de visa montre de nettes différences. Les hommes représentent presque 75 % des demandeurs
principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés, une proportion demeurée constante au fil des ans. La possibilité pour les
demandeurs d’être évalués à la lumière des critères de sélection
les plus favorables, soit sous le régime de l’ancien règlement ou
du règlement actuel, aura probablement une incidence positive,
tant pour les femmes que pour les hommes. Les modifications
apportées à la note de passage appliquée aux fins des critères de
sélection de l’actuel règlement auront probablement des conséquences favorables pour les femmes qui présentent une demande
à titre de demandeur principal. Le nombre des femmes acceptées
à titre de demandeur principal dans la catégorie des travailleurs
qualifiés pourrait ainsi augmenter. Il faudra toutefois continuer de
surveiller l’incidence que pourra avoir sur les deux sexes
l’interaction des critères de sélection et de la note de passage.
Contact
Paul Sandhar-Cruz
Deputy Director
Economic Policy and Programs Division
Selection Branch
Citizenship and Immigration Canada
Jean Edmonds, Tower North
300 Slater Street, 7th floor
Ottawa, Ontario
K1A 1L1
Telephone: (613) 941-9311
FAX: (613) 954-0850
Personne-ressource
Paul Sandhar-Cruz
Directeur intérimaire
Politique et programmes économiques
Direction générale de la sélection
Citoyenneté et Immigration Canada
Tour Jean Edmonds Nord
300, rue Slater, 7e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 1L1
Téléphone : (613) 941-9311
TÉLÉCOPIEUR : (613) 954-0850
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2961
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SOR/2003-384
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SOR/DORS/2003-384
19 November, 2003
Enregistrement
DORS/2003-384
19 novembre 2003
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Special Appointment Regulations, No. 2003-16
Règlement no 2003-16 portant affectation spéciale
P.C. 2003-1857
C.P. 2003-1857
19 November, 2003
Whereas, pursuant to subsection 41(1) of the Public Service
Employment Act, the Public Service Commission has decided that
it is neither practicable nor in the best interests of the Public
Service to apply that Act, with the exception of sections 32, 33
and 34, to Bernard Grenier on his appointment to the position of
Special Advisor to the Minister of Justice, Criminal Conviction
Review Group, and while employed in that position, and has excluded Bernard Grenier from the operation of that Act, with the
exception of sections 32, 33 and 34, on his appointment to the
position of Special Advisor to the Minister of Justice, Criminal
Conviction Review Group, and while employed in that position;
And whereas, pursuant to subsection 37(1) of the Public Service Employment Act, the Public Service Commission recommends that the Governor in Council make the annexed Special
Appointment Regulations, No. 2003-16;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
(a) on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to
subsection 41(1) of the Public Service Employment Act, hereby
approves the exclusion made by the Public Service Commission of Bernard Grenier from the operation of that Act, with the
exception of sections 32, 33 and 34, on his appointment to the
position of Special Advisor to the Minister of Justice, Criminal
Conviction Review Group and while employed in that position;
and
(b) on the recommendation of the Prime Minister and the Public Service Commission, pursuant to subsection 37(1) of the
Public Service Employment Act, hereby makes the annexed
Special Appointment Regulations, No. 2003-16.
SPECIAL APPOINTMENT REGULATIONS,
NO. 2003-16
19 novembre 2003
Attendu que, conformément au paragraphe 41(1) de la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction
publique estime qu’il est difficilement réalisable et contraire aux
intérêts de la fonction publique d’appliquer cette loi, à l’exception
des articles 32, 33 et 34, à Bernard Grenier lors de sa nomination
et pendant la durée de son emploi au poste de conseiller spécial
auprès du ministre de la Justice, Groupe responsable de la révision des condamnations criminelles, et a exempté Bernard
Grenier de l’application de cette loi, à l’exception des articles 32,
33 et 34, lors de sa nomination et pendant la durée de son emploi
au poste de conseiller spécial auprès du ministre de la Justice,
Groupe responsable de la révision des condamnations criminelles;
Attendu que, en vertu du paragraphe 37(1) de la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction
publique recommande que la gouverneure en conseil prenne le
Règlement no 2003-16 portant affectation spéciale, ci-après,
À ces causes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil :
a) sur recommandation du premier ministre et en vertu du paragraphe 41(1) de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
approuve l’exemption de l’application de cette loi, à l’exception des articles 32, 33 et 34, accordée par la Commission de la
fonction publique à Bernard Grenier lors de sa nomination et
pendant la durée de son emploi au poste de conseiller spécial
auprès du ministre de la Justice, Groupe responsable de la révision des condamnations criminelles;
b) sur recommandation du premier ministre et de la Commission de la fonction publique et en vertu du paragraphe 37(1) de
la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, prend le Règlement no 2003-16 portant affectation spéciale, ci-après.
RÈGLEMENT No 2003-16 PORTANT
AFFECTATION SPÉCIALE
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
1. The Governor in Council may appoint Bernard Grenier to the
position of Special Advisor to the Minister of Justice, Criminal
Conviction Review Group, to hold office during pleasure.
1. La gouverneure en conseil peut nommer Bernard Grenier au
poste de conseiller spécial auprès du ministre de la Justice,
Groupe responsable de la révision des condamnations criminelles.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which they
are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2962
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-176
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-176
Enregistrement
TR/2003-176 3 décembre 2003
ANTARCTIC ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI SUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT EN
ANTARCTIQUE
Order Fixing December 1, 2003 as the Date of the
Coming into Force of the Act
Décret fixant au 1er décembre 2003 la date d’entrée
en vigueur de la Loi
P.C. 2003-1804
C.P. 2003-1804
10 November, 2003
10 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 70 of An
Act respecting the protection of the Antarctic Environment, assented to on October 20, 2003, being chapter 20 of the Statutes of
Canada, 2003, hereby fixes December 1, 2003 as the day on
which that Act comes into force.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 70 de la Loi concernant la protection de l’environnement en
Antarctique, sanctionnée le 20 octobre 2003, chapitre 20 des Lois
du Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil fixe au 1er décembre 2003 la date d’entrée en vigueur de
cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes December 1, 2003 as the day on which the
Antarctic Environmental Protection Act, assented to on October 20, 2003, being chapter 20 of the Statutes of Canada, 2003,
comes into force.
The purpose of the Act is to protect the Antarctic environment,
particularly by implementing the Protocol on Environmental Protection to the Antarctic Treaty.
The Act provides a permitting regime with ministerial powers
to ensure that the activities undertaken by Canadian expeditions,
Canadian vessels and Canadian aircraft in the Antarctic are subject to an environmental impact assessment before their occurrence.
The Act creates prohibitions to protect the Antarctic marine
environment, specially protected areas and historic sites and monuments in the Antarctic, and species that are native to the
Antarctic.
Le décret fixe au 1er décembre 2003 la date d’entrée en vigueur
de la Loi sur la protection de l’environnement en Antarctique,
sanctionnée le 20 octobre 2003, chapitre 20 des Lois du Canada
(2003).
Cette loi a pour objet de protéger l’environnement en
Antarctique, notamment par la mise en oeuvre du Protocole au
Traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement.
Elle prévoit un régime de délivrance de permis qui accorde au
ministre les pouvoirs lui permettant de veiller à ce que les activités des expéditions, des bâtiments et des aéronefs canadiens dans
l’Antarctique soient soumises, avant leur réalisation, à une évaluation quant à leurs effets sur l’environnement.
Elle prévoit aussi des interdictions afin de protéger le milieu
marin antarctique, les zones spécialement protégées et les sites et
monuments historiques en Antarctique ainsi que les espèces indigènes de cette région.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2963
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-177
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-177
Enregistrement
TR/2003-177 3 décembre 2003
ANTARCTIC ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI SUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT
EN ANTARCTIQUE
Order Designating the Minister of the
Environment as Minister for Purposes of the Act
Décret chargeant le ministre de l’Environnement
de l’application de la Loi
P.C. 2003-1805
C.P. 2003-1805
10 November, 2003
10 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to the definition
“Minister” in subsection 2(1) of the Antarctic Environmental Protection Acta , hereby designates the Minister of the Environment,
a member of the Queen’s Privy Council for Canada, as the Minister for the purposes of that Act, effective December 1, 2003.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de la définition de « ministre » au paragraphe 2(1) de la Loi sur la protection de l’environnement en Antarctiquea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil charge le ministre de l’Environnement, membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, de
l’application de cette loi, avec prise d’effet le 1er décembre 2003.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order designates the Minister of the Environment, as the
Minister for the purposes of the Antarctic Environmental Protection Act.
The purpose of the Act is to protect the Antarctic environment,
particularly by implementing the Protocol on Environmental Protection to the Antarctic Treaty.
The Act provides a permitting regime with ministerial powers
to ensure that the activities undertaken by Canadian expeditions,
Canadian vessels and Canadian aircraft in the Antarctic are subject to an environmental impact assessment before their occurrence.
The Act creates prohibitions to protect the Antarctic marine
environment, specially protected areas and historic sites and
monuments in the Antarctic, and species that are native to the
Antarctic.
Le décret charge le ministre de l’Environnement de l’application de la Loi sur la protection de l’environnement en
Antarctique.
Cette loi a pour objet de protéger l’environnement en
Antarctique, notamment par la mise en oeuvre du Protocole au
Traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement.
Elle prévoit un régime de délivrance de permis qui accorde au
ministre les pouvoirs lui permettant de veiller à ce que les activités des expéditions, des bâtiments et des aéronefs canadiens dans
l’Antarctique soient soumises, avant leur réalisation, à une évaluation quant à leurs effets sur l’environnement.
Elle prévoit aussi des interdictions afin de protéger le milieu
marin antarctique, les zones spécialement protégées et les sites et
monuments historiques en Antarctique ainsi que les espèces indigènes de cette région.
———
a
S.C. 2003, c. 20
———
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2964
a
L. C. 2003, ch.20
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-178
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-178
Enregistrement
TR/2003-178 3 décembre 2003
PUBLIC SERVICE MODERNIZATION ACT
LOI SUR LA MODERNISATION DE LA
FONCTION PUBLIQUE
Order Fixing November 20, 2003 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
Décret fixant au 20 novembre la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi
P.C. 2003-1808
C.P. 2003-1808 10 novembre 2003
10 November, 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the President of the Treasury Board, pursuant to
section 286 of the Public Service Modernization Act, assented to
on November 7, 2003, being chapter 22 of the Statutes of
Canada, 2003, hereby fixes November 20, 2003 as the day on
which sections 14 and 19, the definitions “amended Act”, “former
Act”, “former Commission” and “new Commission” in section 68, sections 77 to 83 and 246 to 250 of that Act come into
force.
Sur recommandation de la présidente du Conseil du Trésor et
en vertu de l’article 286 de la Loi sur la modernisation de la fonction publique, sanctionnée le 7 novembre 2003, chapitre 22 des
Lois du Canada (2003), Son Excellence la Gouverneure générale
en conseil fixe au 20 novembre 2003 la date d’entrée en vigueur
des articles 14 et 19, des définitions de « ancienne Commission »,
« ancienne loi », « loi modifiée » et « nouvelle Commission », à
l’article 68, et des articles 77 à 83 et 246 à 250 de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order provides for the coming into force on November 20, 2003 of sections 14, 19, the definitions “amended Act”,
“former Act”, “former Commission” and “new Commission” in
section 68, sections 77 to 83 and 246 to 250 of the Public Service
Modernization Act.
These provisions of the Public Service Modernization Act
amend the Public Service Employment Act, establish transitional
provisions and make consequential amendments to other Acts.
These provisions establish a new Public Service Commission to
administer the existing Act and to prepare the regulatory and policy framework for the new Public Service Employment Act, which
will be brought into force at a later date. They also establish a
new Public Service Staffing Tribunal to prepare for the coming
into force of the new Act.
Le décret fixe au 20 novembre 2003 la date d’entrée en vigueur
des articles 14 et 19, des définitions de « ancienne Commission »,
« ancienne loi », « loi modifiée » et « nouvelle Commission », à
l’article 68, et des articles 77 à 83 et 246 à 250 de la Loi sur la
modernisation de la fonction publique.
Ces dispositions de la Loi sur la modernisation de la fonction
publique modifient la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
prévoient des mesures transitoires et apportent des modifications
corrélatives à d’autres lois. Elles créent une nouvelle Commission
de la fonction publique ayant pour mandat d’appliquer la loi existante et d’instituer le cadre réglementaire et administratif de la
nouvelle Loi sur l’emploi dans la fonction publique, laquelle entrera en vigueur à une date ultérieure. De plus, elles créent le Tribunal de la dotation de la fonction publique en vue de l’entrée en
vigueur de la nouvelle Loi.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2965
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-179
14 November, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-179
Enregistrement
TR/2003-179 14 novembre 2003
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
Proclamation Proroguing Parliament to
January 12, 2004
Proclamation prorogeant le Parlement
au 12 janvier 2004
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON NOVEMBER 14, 2003)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 NOVEMBRE 2003)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2966
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-180
14 November, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-180
Enregistrement
TR/2003-180 14 novembre 2003
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
Proclamation Summoning Parliament to Meet
January 12, 2004 (DESPATCH OF BUSINESS)
Proclamation convoquant le Parlement à se réunir
le 12 janvier 2004 (EXPÉDITION DES
AFFAIRES)
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON NOVEMBER 14, 2003)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 NOVEMBRE 2003)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2967
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-181
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-181
Enregistrement
TR/2003-181 3 décembre 2003
FINANCIAL CONSUMER AGENCY OF CANADA ACT
L’AGENCE DE LA CONSOMMATION EN MATIÈRE
FINANCIÈRE DU CANADA
Order Fixing January 1, 2004 as the Date of the
Coming into Force of Certain Provisions of the Act
Décret fixant au 1er janvier 2004 la date d’entrée en
vigueur de certaines dispositions de la Loi
P.C. 2003-1818
C.P. 2003-1818
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 593
of the Financial Consumer Agency of Canada Act (“the Act”),
assented to on June 14, 2001, being chapter 9 of the Statutes of
Canada, 2001, hereby fixes January 1, 2004 as the day on which
the following provisions come into force:
(a) section 107 of the Act;
(b) sections 383 to 383.2 of the Cooperative Credit Associations Act, as enacted by section 311 of the Act; and
(c) sections 418 and 534 of the Act.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 593 de la Loi sur l’Agence de la consommation en
matière financière du Canada (la « Loi »), sanctionnée
le 14 juin 2001, chapitre 9 des Lois du Canada (2001), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 1er janvier 2004
la date d’entrée en vigueur des dispositions suivantes :
a) l’article 107 de la Loi;
b) les articles 383 à 383.2 de la Loi sur les associations coopératives de crédit, édictés par l’article 311 de la Loi;
c) les articles 418 et 534 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes January 1, 2004 as the day on which certain
provisions of the Financial Consumer Agency of Canada Act,
assented to on June 14, 2001, being chapter 9 of the Statutes of
Canada, 2001, come into force. The Act establishes an agency
that is responsible for the administration of the consumer provisions governing federal financial institutions. It also amends a
number of Acts governing financial institutions and amends legislation related to the regulation of financial institutions. The provisions coming into force on January 1, 2004 deal with the creation
of security interests in property of financial institutions.
Le décret fixe au 1er janvier 2004 la date d’entrée en vigueur de
certaines dispositions de la Loi sur l’Agence de la consommation
en matière financière du Canada, sanctionnée le 14 juin 2001,
chapitre 9 des Lois du Canada (2001). Cette loi constitue une
agence responsable de l’application des dispositions en matière de
consommation auxquelles sont assujetties les institutions financières fédérales. Elle modifie également certaines lois régissant
les institutions financières et la législation relative à la réglementation des institutions financières. Les dispositions entrant en
vigueur le 1er janvier 2004 visent la constitution de sûretés grevant les biens des institutions financières.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2968
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-182
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-182
Enregistrement
TR/2003-182 3 décembre 2003
CRIMINAL LAW AMENDMENT ACT, 2001
LOI DE 2001 MODIFIANT LE DROIT CRIMINEL
Order Fixing June 1, 2004 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
Décret fixant au 1er juin 2004 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi
P.C. 2003-1823
C.P. 2003-1823
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to section 93
of the Criminal Law Amendment Act, 2001, assented to on
June 4, 2002, being chapter 13 of the Statutes of Canada, 2002,
hereby
(a) revokes paragraph (c) of Order in Council P.C. 2003-933 of
June 12, 2003a; and
(b) fixes June 1, 2004, as the day on which sections 24
to 46, 48, 59 and 72 come into force.
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu de
l’article 93 de la Loi de 2001 modifiant le droit criminel, sanctionnée le 4 juin 2002, chapitre 13 des Lois du Canada (2002),
Son Excellence la Gouverneure générale en conseil :
a) abroge l’alinéa c) du décret C.P. 2003-933 du 12 juin 2003a;
b) fixe au 1er juin 2004 la date d’entrée en vigueur des articles 24 à 46, 48, 59 et 72.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes June 1, 2004, as the day on which sections 24
to 46, 48, 59 and 72 of the Criminal Law Amendment Act, 2001
come into force. Those provisions amend the Criminal Code by
modernizing procedural aspects of preliminary inquiries.
Le décret fixe au 1er juin 2004 la date d’entrée en vigueur des
articles 24 à 46, 48, 59 et 72 de la Loi de 2001 modifiant le droit
criminel. Ces articles modifient le Code criminel en modernisant
les aspects procéduraux des enquêtes préliminaires.
———
———
a
a
SI/2003-127
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
TR/2003-127
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2969
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-183
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-183
Enregistrement
TR/2003-183 3 décembre 2003
ROYAL CANADIAN MINT ACT
LOI SUR LA MONNAIE ROYALE CANADIENNE
Order Authorizing the Issuance of Non-circulation
Coins of the Denomination of Eight Dollars
Décret autorisant l’émission de monnaie hors
circulation d’une valeur faciale de huit dollars
P.C. 2003-1827
C.P. 2003-1827
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to section 6a
of the Royal Canadian Mint Act, hereby authorizes the issue of
non-circulation coins of the denomination of eight dollars.
Sur recommandation du ministre des Transports et en vertu de
l’article 6a de la Loi sur la Monnaie royale canadienne, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil autorise l’émission
de monnaie hors circulation d’une valeur faciale de huit dollars.
———
a
S. C. 1999, c. 4, s. 3
———
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2970
a
L. C. 1999, ch. 4, art. 3
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
Registration
SI/2003-184
3 December, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-184
Enregistrement
TR/2003-184 3 décembre 2003
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Northern Pipeline Agency Cost Recovery Charge
Remission Order
Décret de remise d’une partie des droits relatifs au
recouvrement des frais de l’Administration du
pipe-line du Nord
P.C. 2003-1832
C.P. 2003-1832
19 November, 2003
19 novembre 2003
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the President of the Treasury Board, pursuant to subsection 23(2.1)aof the Financial Administration Act, hereby makes
the annexed Northern Pipeline Agency Cost Recovery Charge
Remission Order.
Sur recommandation de la présidente du Conseil du Trésor et
en vertu du paragraphe 23(2.1)a de la Loi sur la gestion des finances publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil, estimant que l’intérêt public le justifie, prend le Décret de
remise d’une partie des droits relatifs au recouvrement des frais
de l’Administration du pipe-line du Nord, ci-après.
NORTHERN PIPELINE AGENCY COST
RECOVERY CHARGE REMISSION ORDER
DÉCRET DE REMISE D’UNE PARTIE DES DROITS
RELATIFS AU RECOUVREMENT DES FRAIS DE
L’ADMINISTRATION DU PIPE-LINE DU NORD
1. Remission is hereby granted to Foothills Pipe Lines Ltd. of
the portion of the charge under subsection 29(1) of the Northern
Pipeline Act, and any related interest, paid or payable in respect
of both the invoice issued on September 30, 2003 and the invoice
to be issued on December 31, 2003.
1. Est accordée à Foothills Pipe Lines Ltd. une remise de la
partie des droits — payés ou à payer — prévus au paragraphe 29(1) de la Loi sur le pipe-line du Nord, ainsi que les intérêts
afférents, qui est visée par la facture envoyée le 30 septembre 2003 et par celle devant être envoyée le 31 décembre 2003.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits a portion of the charge paid or payable by
Foothills Pipe Lines Ltd. (Foothills) in respect of certificates of
public convenience and necessity declared to be issued by the
Northern Pipeline Act, and deemed to be certificates issued by the
National Energy Board (NEB), for the construction of a natural
gas pipeline. Subsection 29(1) of that Act requires that the company pay to the Receiver General an amount, determined in accordance with regulations made under section 24.1 of the National Energy Board Act, in respect of the costs incurred by the
Northern Pipeline Agency (NPA) and the NEB in overseeing and
surveying the planning and construction of, and procurement for,
the pipeline and in ensuring compliance with the terms and other
conditions to which the certificates are subject. Foothills has been
granted such certificates.
Le décret accorde une remise d’une partie des droits payés ou à
payer par Foothills Pipe Lines Ltd. (Foothills) relativement aux
certificats d’utilité publique délivrés aux termes de la Loi sur le
pipe-line du Nord et réputés être des certificats délivrés par
l’Office national de l’énergie (ONE) pour la construction d’un
pipe-line pour le transport du gaz naturel. Le paragraphe 29(1) de
cette loi exige que la compagnie verse au receveur général une
somme déterminée conformément aux règlements pris en vertu de
l’article 24.1 de la Loi sur l’Office national de l’énergie relativement aux frais supportés par l’Administration du pipe-line du
Nord (APN) et par l’ONE et entraînés par la surveillance et
l’inspection de la construction du pipe-line, les fournitures nécessaires à cette fin, et par les autres mesures visant à assurer
l’observation des modalités et autres conditions des certificats
délivrés. De tels certificats ont été accordés à Foothills.
Le Règlement sur le recouvrement des frais de l’Office national
de l’énergie exige que le coût du programme soit prévu pour
l’année suivante et que la compagnie soit facturée trimestriellement. Une fois la vérification de la fin d’exercice terminée, le
montant est rajusté pour l’année suivante afin qu’il soit tenu
compte du trop-perçu. Or, le coût prévu pour l’exercice courant
étant supérieur au coût réel, les droits perçus au titre des deux
premières factures trimestrielles devraient être suffisants pour
recouvrer les frais d’exploitation de l’APN jusqu’à la fin de
l’année.
The National Energy Board Cost Recovery Regulations require
that program costs be forecasted for the following year and the
company invoiced on a quarterly basis. On completion of yearend auditing, an adjustment is made to payments for the following
year to take into account surplus fees collected. The forecasted
costs for the current year have not materialized and it is projected
that the fees collected from Foothills to date from the first two
quarterly billings are sufficient to recover the operating costs of
the NPA for the remainder of the year.
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
2971
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
The surplus fees are expected to be significant and, absent an
immediate remission, it would take at least two years to complete
the adjustment. This Order thus remits the remaining two quarterly billings of September 30, 2003 and December 31, 2003.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2972
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25 SI/TR/2003-184
L’on prévoit que le trop-perçu sera important et que, à moins
d’une remise immédiate des droits non encore perçus, il faudrait
au moins deux ans pour effectuer le rajustement. Le décret accorde donc une remise des sommes visées par les deux factures
trimestrielles restantes, soit celles du 30 septembre 2003 et
du 31 décembre 2003.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
TABLE OF CONTENTS
SOR:
SI:
SOR/2003-363—384
SI/2003-176
184
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Registration
No.
P.C.
2003
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
SOR/2003-363
1806
Environment
Antarctic Environmental Protection Regulations..........................................
2830
Agriculture and Agri-Food
Regulations Amending the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing
Agency Quota Regulations ...........................................................................
2879
Solicitor General
Regulations Amending the Regulations Establishing a List of Entities ........
2881
Agriculture and Agri-Food
Regulations Amending the Canadian Chicken Marketing Quota
Regulations...................................................................................................
2882
SOR/2003-364
SOR/2003-365
1812
SOR/2003-366
SOR/2003-367
1815
Prime Minister
Public Service Commission
Special Appointment Regulations, No. 2003-15...........................................
2884
SOR/2003-368
1826
Transport
Order Amending Part 1 of the Schedule to the Royal Canadian Mint Act....
2885
SOR/2003-369
1828
Fisheries and Oceans
Order Amending the Fishery (General) Regulations ....................................
2886
SOR/2003-370
1829
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1151 – S-metolachlor).................................................................................
2892
SOR/2003-371
1830
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1315  Fosetyl-aluminum) ........................................................................
2896
SOR/2003-372
1831
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1345  Metalaxyl) .....................................................................................
2900
SOR/2003-373
1841
Indian Affairs and
Northern Development
Regulations Amending the Property Assessment and Taxation (Railway
Right-of-way) Regulations ...........................................................................
2904
SOR/2003-374
1842
Industry
Organizations in the Province of Quebec Exemption Order .........................
2917
SOR/2003-375
1843
Transport
Regulations Amending the Letter Mail Regulations.....................................
2921
SOR/2003-376
1844
Transport
Regulations Amending the Undeliverable and Redirected Mail
Regulations...................................................................................................
2924
SOR/2003-377
1845
Transport
Regulations Amending the International Letter-post Items Regulations.......
2925
SOR/2003-378
1846
Transport
Regulations Amending the Special Services and Fees Regulations ..............
2930
SOR/2003-379
1847
Transport
Regulations Amending the Materials for the Use of the Blind Regulations..
2934
SOR/2003-380
1848
Transport
Regulations Amending the International Letter-post Items Regulations.......
2936
SOR/2003-381
1849
Transport
Regulations Amending the Armed Forces Postal Regulations......................
2940
SOR/2003-382
1850
Transport
Regulations Amending Certain Regulations Made under the Canada Post
Corporation Act (Miscellaneous Program) ...................................................
2941
2949
SOR/2003-383
1851
Citizenship and Immigration Regulations Amending the Immigration and Refugee Protection
Treasury Board
Regulations...................................................................................................
SOR/2003-384
1857
Prime Minister
Public Service Commission
Special Appointment Regulations, No. 2003-16...........................................
2962
SI/2003-176
1804
Prime Minister
Order Fixing December 1, 2003 as the Date of the Coming into Force of
the Antarctic Environmental Protection Act .................................................
2963
SI/2003-177
1805
Prime Minister
Order Designating the Minister of the Environment as Minister for
Purposes of the Antarctic Environmental Protection Act..............................
2964
President of the
Treasury Board
Order Fixing November 20, 2003 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Public Service Modernization Act ...........................
2965
SI/2003-179
Prime Minister
Proclamation Proroguing Parliament to January 12, 2004............................
2966
SI/2003-180
Prime Minister
Proclamation Summoning Parliament to Meet January 12, 2004
(DESPATCH OF BUSINESS) .....................................................................
2967
SI/2003-178
1808
SI/2003-181
1818
Finance
Order Fixing January 1, 2004 as the Date of the Coming into Force of
Certain Provisions of the Financial Consumer Agency of Canada Act.........
2968
SI/2003-182
1823
Justice
Order Fixing June 1, 2004 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the Criminal Law Amendment Act, 2001 ..................................
2969
SI/2003-183
1827
Transport
Order Authorizing the Issuance of Non-circulation Coins of the
Denomination of Eight Dollars.....................................................................
2970
SI/2003-184
1832
President of the
Treasury Board
Northern Pipeline Agency Cost Recovery Charge Remission Order ............
2971
i
2003-12-03
INDEX
SOR/2003-363
384
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
SOR:
SI:
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Antarctic Environmental Protection Regulations ......................................................
Antarctic Environmental Protection Act
SOR/2003-363
Armed Forces Postal RegulationsRegulations Amending .....................................
Canada Post Corporation Act
SI/2003-176—184
Page
Comments
10/11/03
2830
n
SOR/2003-381
19/11/03
2940
Authorizing the Issuance of Non-circulation Coins of the Denomination of Eight
DollarsOrder....................................................................................................
Royal Canadian Mint Act
SI/2003-183
03/12/03
2970
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency Quota
RegulationsRegulations Amending .................................................................
Farm Products Agencies Act
SOR/2003-364
12/11/03
2879
SOR/2003-366
13/11/03
2882
Certain Regulations Made under the Canada Post Corporation Act (Miscellaneous
Program)Regulations Amending .....................................................................
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-382
19/11/03
2941
Designating the Minister of the Environment as Minister for Purposes of the
ActOrder..........................................................................................................
Antarctic Environmental Protection Act
SI/2003-177
03/12/03
2964
Establishing a List of EntitiesRegulations Amending the Regulations..................
Criminal Code
SOR/2003-365
13/11/03
2881
Fishery (General) RegulationsRegulations Amending ..........................................
Fisheries Act
SOR/2003-369
19/11/03
2886
Fixing December 1, 2003 as the Date of the Coming into Force of the ActOrder.
Antarctic Environmental Protection Act
SI/2003-176
03/12/03
2963
n
Fixing January 1, 2004 as the Date of the Coming into Force of Certain Provisions
of the ActOrder................................................................................................
Financial Consumer Agency of Canada Act
SI/2003-181
03/12/03
2968
n
Fixing June 1, 2004 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections of
the ActOrder ....................................................................................................
Criminal Law Amendment Act, 2001
SI/2003-182
03/12/03
2969
n
Fixing November 20, 2003 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the ActOrder .................................................................................
Public Service Modernization Act
SI/2003-178
03/12/03
2965
n
Food and Drug Regulations (1151  S-metolachlor)Regulations Amending ......
Food and Drugs Act
SOR/2003-370
19/11/03
2892
Food and Drug Regulations (1315  Fosetyl-aluminum)  Regulations
Amending ............................................................................................................
Food and Drugs Act
SOR/2003-371
19/11/03
2896
Food and Drug Regulations (1345  Metalaxyl)  Regulations Amending ...........
Food and Drugs Act
SOR/2003-372
19/11/03
2900
Immigration and Refugee Protection RegulationsRegulations Amending ............
Immigration and Refugee Protection Act
Financial Administration Act
SOR/2003-383
19/11/03
2949
International Letter-post Items RegulationsRegulations Amending ......................
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-377
19/11/03
2925
International Letter-post Items RegulationsRegulations Amending ......................
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-380
19/11/03
2936
Letter Mail RegulationsRegulations Amending ....................................................
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-375
19/11/03
2921
Materials for the Use of the Blind RegulationsRegulations Amending .................
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-379
19/11/03
2934
Northern Pipeline Agency Cost Recovery Charge Remission Order ........................
Financial Administration Act
SI/2003-184
03/12/03
2971
Organizations in the Province of Quebec Exemption Order......................................
Personal Information Protection and Electronic Documents Act
SOR/2003-374
19/11/03
2917
Canadian Chicken Marketing Quota RegulationsRegulations Amending .............
Farm Products Agencies Act
ii
Date
n
n
n
2003-12-03
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 25
SOR/2003-363—384
SI/2003-176—184
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Proclamation Proroguing Parliament to January 12, 2004 ........................................
Other Than Statutory Authority
SI/2003-179
14/11/03
2966
n
Proclamation Summoning Parliament to Meet January 12, 2004 (DESPATCH OF
BUSINESS).........................................................................................................
Other Than Statutory Authority
SI/2003-180
14/11/03
2967
n
Property Assessment and Taxation (Railway Right-of-way)
RegulationsRegulations Amending .................................................................
Indian Act
SOR/2003-373
19/11/03
2904
Royal Canadian Mint ActOrder Amending Part 1 of the Schedule .......................
Royal Canadian Mint Act
SOR/2003-368
19/11/03
2885
Special Appointment Regulations No. 2003-15 ........................................................
Public Service Employment Act
SOR/2003-367
18/11/03
2884
n
Special Appointment Regulations, No. 2003-16 .......................................................
Public Service Employment Act
SOR/2003-384
19/11/03
2962
n
Special Services and Fees RegulationsRegulations Amending .............................
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-378
19/11/03
2930
Undeliverable and Redirected Mail RegulationsRegulations Amending...............
Canada Post Corporation Act
SOR/2003-376
19/11/03
2924
iii
Date
Page
Comments
2003-12-03
DORS/2003-363
384
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
TR/2003-176—184
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
No d'enregistrement.
C.P.
2003
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
DORS/2003-363
1806
Environnement
Règlement sur la protection de l’environnement en Antarctique ..................
2830
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement modifiant le Règlement de l’Office canadien de
commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair sur le
contingentement ...........................................................................................
2879
Solliciteur général
Règlement modifiant le Règlement établissant une liste d’entités ................
2881
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement modifiant le Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation des poulets ......................................................................
2882
DORS/2003-364
DORS/2003-365
1812
DORS/2003-366
DORS/2003-367
1815
Premier ministre
Commission de la
fonction publique
Règlement n 2003-15 portant affectation spéciale ......................................
2884
DORS/2003-368
1826
Transports
Décret modifiant la partie 1 de l’annexe de la Loi sur la Monnaie royale
canadienne ....................................................................................................
2885
DORS/2003-369
1828
Pêches et Océans
Règlement modifiant le Règlement de pêche (dispositions générales) .........
2886
DORS/2003-370
1829
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues
(1151  S-Métolachlore).............................................................................
2892
DORS/2003-371
1830
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues
(1315  phoséthyl-d’aluminium) ................................................................
2896
DORS/2003-372
1831
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues
(1345  métalaxyl)......................................................................................
2900
DORS/2003-373
1841
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Règlement modifiant le Règlement sur l’évaluation et l’imposition
foncières (emprises de chemin de fer) ..........................................................
2904
DORS/2003-374
1842
Industrie
Décret d’exclusion visant des organisations de la province de Québec ........
2917
DORS/2003-375
1843
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettres....................
2921
DORS/2003-376
1844
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les envois tombés en rebut et les
envois réexpédiés..........................................................................................
2924
DORS/2003-377
1845
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux lettres du
régime postal international ...........................................................................
2925
DORS/2003-378
1846
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services
spéciaux........................................................................................................
2930
DORS/2003-379
1847
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur la documentation à l’usage des
aveugles ........................................................................................................
2934
DORS/2003-380
1848
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux lettres du
régime postal international ...........................................................................
2936
DORS/2003-381
1849
Transports
Règlement modifiant le Règlement des postes pour les forces armées .........
2940
DORS/2003-382
1850
Transports
Règlement correctif visant certains règlements pris en vertu de la Loi sur
la Société canadienne des postes ..................................................................
2941
DORS/2003-383
1851
Citoyenneté et Immigration
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration et la protection des
réfugiés .........................................................................................................
2949
DORS/2003-384
1857
Premier ministre
Commission de la
fonction publique
Règlement n 2003-16 portant affection spéciale .........................................
2962
TR/2003-176
1804
Premier ministre
Décret fixant au 1er décembre 2003 la date d’entrée en vigueur de la Loi
sur la protection de l’environnement en Antarctique ....................................
2963
TR/2003-177
1805
Premier ministre
Décret chargeant le ministre de l’Environnement de l’application de la Loi
sur la protection de l’environnement en Antarctique ....................................
2964
Présidente du
Conseil du Trésor
Décret fixant au 20 novembre 2003 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi sur la modernisation de la fonction publique.....................
2965
TR/2003-179
Premier ministre
Proclamation prorogeant le Parlement au 12 janvier 2004 ...........................
2966
TR/2003-180
Premier ministre
Proclamation convoquant le Parlement à se réunir le 12 janvier 2004
(EXPÉDITION DES AFFAIRES)................................................................
2967
TR/2003-178
1808
iv
2003-12-03
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25
DORS/2003-363—384
TR/2003-176—184
TABLE DES MATIÈRES—Suite
No d'enregistrement
TR/2003-181
C.P.
2003
1818
Ministère
Finances
Titre du texte de réglementaire ou autre document
Page
er
Décret fixant au 1 janvier 2004 la date d’entrée en vigueur de certaines
dispositions de la Loi sur l’Agence de la consommation en matière
financière du Canada ....................................................................................
2968
er
TR/2003-182
1823
Justice
Décret fixant au 1 juin 2004 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi de 2001 modifiant le droit criminel ...................................
2969
TR/2003-183
1827
Transports
Décret autorisant l’émission de monnaie hors circulation d’une valeur
faciale de huit dollars....................................................................................
2970
Décret de remise d’une partie des droits relatifs au recouvrement des frais
de l’Administration du pipe-line du Nord.....................................................
2971
TR/2003-184
1832
Présidente du
Conseil du Trésor
v
2003-12-03
INDEX
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, n o 25
DORS:
TR:
DORS/2003-363—384
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Affectation spéciale  Règlement n 2003-15 .........................................................
Emploi dans la fonction publique (Loi)
TR/2003-176
184
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Date
Page
DORS/2003-367
18/11/03
2884
n
Affectation spéciale  Règlement n 2003-16 portant.............................................
Emploi dans la fonction publique (Loi)
DORS/2003-384
19/11/03
2962
n
Aliments et drogues (1151  S-métolachlore)  Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2003-370
19/11/03
2892
Aliments et drogues (1315  phoséthyl-d’aluminium)  Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2003-371
19/11/03
2896
Aliments et drogues (1345  métalaxyl)  Règlement modifiant le Règlement ....
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2003-372
19/11/03
2900
Autorisant l’émission de monnaie hors circulation d’une valeur faciale de huit
dollars  Décret .................................................................................................
Monnaie royale canadienne (Loi)
TR/2003-183
03/12/03
2970
n
Chargeant le ministre de l’Environnement de l’application de la Loi  Décret .......
Protection de l’environnement en Antarctique (Loi)
TR/2003-177
03/12/03
2964
n
Contingentement de la commercialisation des poulets  Règlement modifiant le
Règlement canadien.............................................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2003-366
13/11/03
2882
Documentation à l’usage des aveugles  Règlement modifiant le Règlement.........
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-379
19/11/03
2934
Droits postaux de services spéciaux  Règlement modifiant le Règlement .............
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-378
19/11/03
2930
Envois de la poste aux lettres du régime postal international  Règlement
modifiant le Règlement .......................................................................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-377
19/11/03
2925
Envois de la poste aux lettres du régime postal international  Règlement
modifiant le Règlement .......................................................................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-380
19/11/03
2936
Envois poste-lettres  Règlement modifiant le Règlement ......................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-375
19/11/03
2921
Envois tombés en rebut et les envois réexpédiés  Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-376
19/11/03
2924
Établissant une liste d’entités  Règlement modifiant le Règlement .......................
Code criminel
DORS/2003-365
13/11/03
2881
Évaluation et l’imposition foncières (emprises de chemin de fer)  Règlement
modifiant le Règlement .......................................................................................
Indiens (Loi)
DORS/2003-373
19/11/03
2904
Exclusion visant des organisations de la province de Québec  Décret ..................
Protection des renseignements personnels et les documents électroniques
(Loi)
DORS/2003-374
19/11/03
2917
n
Fixant au 1er décembre 2003 la date d’entrée en vigueur de la Loi  Décret ...........
Protection de l’environnement en Antarctique (Loi)
TR/2003-176
03/12/03
2963
n
Fixant au 1er janvier 2004 la date d’entrée en vigueur de certaines dispositions de
la Loi  Décret...................................................................................................
Agence de la consommation en matière financière du Canada (Loi)
TR/2003-181
03/12/03
2968
n
Fixant au 1er juin 2004 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi 
Décret ..................................................................................................................
Droit criminel (Loi de 2001 modifiant)
TR/2003-182
03/12/03
2969
n
Fixant au 20 novembre 2003 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi  Décret.......................................................................................................
Modernisation de la fonction publique (Loi)
TR/2003-178
03/12/03
2965
n
vi
Commentaires
2002-12-03
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 25
DORS/2003-363—384
TR/2003-176—184
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
No
Immigration et la protection des réfugiés  Règlement modifiant le Règlement .....
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
Gestion des finances publiques (Loi)
Date
Page
DORS/2003-383
19/11/03
2949
Monnaie royale canadienne  Décret modifiant la partie 1 de l’annexe de la Loi ...
Monnaie royale canadienne (Loi)
DORS/2003-368
19/11/03
2885
Office canadien de commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair
sur le contingentement  Règlement modifiant le Règlement............................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2003-364
12/11/03
2879
Pêche (dispositions générales)  Règlement modifiant le Règlement .....................
Pêches (Loi)
DORS/2003-369
19/11/03
2886
Postes pour les forces armées  Règlement modifiant le Règlement.......................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-381
19/11/03
2940
Proclamation convoquant le Parlement à se réunir le 12 janvier 2004
(EXPÉDITION DES AFFAIRES).......................................................................
Autorité autre que statutaire
TR/2003-180
14/11/03
2967
n
Proclamation prorogeant le Parlement au 12 janvier 2004 ........................................
Autorité autre que statutaire
TR/2003-179
14/11/03
2966
n
Protection de l’environnement en Antarctique  Règlement ...................................
Protection de l’environnement en Antarctique (Loi)
DORS/2003-363
10/11/03
2830
n
Remise d’une partie des droits relatifs au recouvrement des frais de
l’administration du pipe-line du Nord  Décret .................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2003-184
03/12/03
2971
Société canadienne des postes  Règlement correctif visant certains règlements
pris en vertu de la Loi ..........................................................................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2003-382
19/11/03
2941
vii
Commentaires
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 1M4
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 1M4
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 1M4
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 1M4
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising