du Part II Partie II

du Part II Partie II
Vol. 137, no 12
Vol. 137, No. 12
du
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, JUNE 4, 2003
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 4 JUIN 2003
Statutory Instruments 2003
SOR/2003-171 to 183 and SI/2003-107 to 110
Textes réglementaires 2003
DORS/2003-171 à 183 et TR/2003-107 à 110
Pages 1366 to 1481
Pages 1366 à 1481
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 1, 2003, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 1 janvier 2003, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada. Rates will be quoted on request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Communication Canada. Le tarif sera indiqué sur
demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Canadian Government Publishing,
Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in PDF (Portable Document
Format) and in HTML (HyperText Mark-up Language) as the alternate
format.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en format PDF
(Portable Document Format) et en HTML (langage hypertexte) comme média
substitut.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2003
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-171
Registration
SOR/2003-171 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-171 15 mai 2003
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
I.M.P. Group Limited Remission Order
Décret de remise visant I.M.P. Group Limited
P.C. 2003-682 15 May, 2003
C.P. 2003-682 15 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to
section 115 of the Customs Tariff a, hereby makes the annexed
Order respecting the remission of customs duties paid in respect
of certain inflatable rafts imported into Canada by I.M.P. Group
Limited between January 22, 1998 and May 12, 2000.
Sur recommandation de la ministre du Revenu national et en
vertu de l’article 115 du Tarif des douanesa, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Décret concernant la
remise des droits de douane payés à l’égard de certains radeaux
pneumatiques importés au Canada par I.M.P. Group Limited
entre le 22 janvier 1998 et le 12 mai 2000, ci-après.
ORDER RESPECTING THE REMISSION OF CUSTOMS
DUTIES PAID IN RESPECT OF CERTAIN INFLATABLE
RAFTS IMPORTED INTO CANADA BY I.M.P.
GROUP LIMITED BETWEEN JANUARY 22, 1998
AND MAY 12, 2000
DÉCRET CONCERNANT LA REMISE DE DROITS DE
DOUANE PAYÉS À L’ÉGARD DE CERTAINS RADEAUX
PNEUMATIQUES IMPORTÉS AU CANADA
PAR I.M.P. GROUP LIMITED ENTRE
LE 22 JANVIER 1998 ET LE 12 MAI 2000
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
1. This Order may be cited as the I.M.P. Group Limited Remission Order.
1. Décret de remise visant I.M.P. Group Limited.
REMISSION
REMISE
2. Subject to section 3, remission is hereby granted to I.M.P.
Group Limited in the amount set out in column 3 of an item of the
schedule, which represents the customs duties paid under the Customs Tariff in respect of certain inflatable rafts imported into
Canada and accounted for on the date set out in column 2 of that
item, under the accounting document number set out in column 1
of that item.
2. Sous réserve de l’article 3, une remise est accordée à I.M.P.
Group Limited de chaque montant indiqué à la colonne 3 de
l’annexe, lequel représente les droits de douane payés aux termes
du Tarif des douanes à l’égard de certains radeaux pneumatiques
importés au Canada et déclarés en détail à la date précisée à la
colonne 2, selon la déclaration en détail visée à la colonne 1.
CONDITION
CONDITION
3. Remission is granted on condition that a claim for remission
is made to the Minister of National Revenue within two years
after the day on which this Order comes into force.
3. La remise est accordée à la condition qu’une demande à cet
effet soit présentée à la ministre du Revenu national dans les deux
ans suivant la date d’entrée en vigueur du présent décret.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGEUR
4. This Order comes into force on the day on which it is registered.
4. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Column 1
Column 2
Column 3
Accounting
Document Number
Date
Customs Duties ($)
12997720299187
12997720315438
12997720329731
12997720335238
12997720347209
12997720360606
January 22, 1998
April 1, 1998
June 1, 1998
June 25, 1998
August 21, 1998
October 28, 1998
1,162.86
3,264.64
7,060.34
417.24
7,227.60
2,769.07
Colonne 1
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
———
———
a
a
S.C. 1997, c. 36
1366
Colonne 2
Colonne 3
Document de
déclaration en détail n° Date
Droits de douane $
12997720299187
12997720315438
12997720329731
12997720335238
12997720347209
12997720360606
1 162,86
3 264,64
7 060,34
417,24
7 227,60
2 769,07
L.C. 1997, ch. 36
Le 22 janvier 1998
Le 1 avril 1998
Le 1 juin 1998
Le 25 juin 1998
Le 21 août 1998
Le 28 octobre 1998
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-171
SCHEDULE — Continued
ANNEXE (suite)
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Item
Accounting
Document Number
Date
Customs Duties ($)
Article
Document de
déclaration en détail n° Date
Droits de douane $
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
12997720372358
12997720378902
12997720394731
12997720396711
12997720416975
12997720418740
12997720419763
12997720420642
12997720435525
12997720467410
12997720469285
12997720473429
December 23, 1998
January 26, 1999
April 7, 1999
April 14, 1999
July 8, 1999
July 16, 1999
July 21, 1999
July 26, 1999
September 29, 1999
April 5, 2000
April 18, 2000
May 12, 2000
4,887.18
2,282.72
1,500.57
2,208.14
6,977.12
2,328.61
3,519.58
3,291.49
2,546.14
1,151.90
446.96
1,511.58
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
12997720372358
12997720378902
12997720394731
12997720396711
12997720416975
12997720418740
12997720419763
12997720420642
12997720435525
12997720467410
12997720469285
12997720473429
4 887,18
2 282,72
1 500,57
2 208,14
6 977,12
2 328,61
3 519,58
3 291,49
2 546,14
1 151,90
446,96
1 511,58
Le 23 décembre 1998
Le 26 janvier 1999
Le 7 avril 1999
Le 14 avril 1999
Le 8 juillet 1999
Le 16 juillet 1999
Le 21 juillet 1999
Le 26 juillet 1999
Le 29 septembre 1999
Le 5 avril 2000
Le 18 avril 2000
Le 12 mai 2000
Colonne 3
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
This Order remits customs duties in the amount of $54,553.74,
paid on certain inflatable rafts imported by I.M.P. Group Limited
between January 22, 1998 and May 12, 2000.
During the course of a periodic verification, The Canada Customs and Revenue Agency (CCRA) erroneously assessed customs
duties on the inflatable rafts that are the subject of this Order.
There are no administrative means under the Customs Tariff or
the Customs Act to refund the customs duties to I.M.P. Group
Limited
Ce décret prévoit une remise des droits de douane du montant
de 54 553, 74 $ versé par I.M.P. Group Limited pour certains
radeaux pneumatiques importés au Canada entre le 22 janvier 1998 et le 12 mai 2000.
Lors d’une vérification ponctuelle, l’Agence des douanes et du
revenu du Canada (ADRC) a imposé, à tort, des droits sur les
radeaux pneumatiques qui font l’objet de ce décret.
Le Tarif des douanes et la Loi sur les douanes ne prévoient pas
de voies administratives pour le remboursement de droits de
douane à I.M.P. Group Limited.
Alternatives
Solutions envisagées
No alternatives were considered. A remission Order is the only
legislative means available of providing a refund of customs duties in this instance.
Aucune solution de rechange n’a été envisagée. Un décret de
remise de droit est le seul moyen législatif disponible pour rembourser les droits de douane, en l’occurrence.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The relief granted under this order will not have an impact on
the Canadian industry, since the remission is limited to a single
importer and to the goods imported during a specific period.
La remise accordée en vertu du présent décret n’aura pas de répercussions sur l’industrie canadienne, puisqu’elle est limitée à un
seul importateur et à des produits importés pendant une période
déterminée.
Consultation
Consultations
The Department of Finance was consulted and supports this
Order.
Le ministère des Finances a été consulté et appuie ce décret.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Current practices of the CCRA will ensure compliance with the
conditions of this Order.
Les pratiques actuelles de l’ADRC veilleront à l’observation
des conditions de ce décret.
1367
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Contact
Catharine Tait
Secretary
Interdepartmental Remission Committee
Sir Richard Scott Building, 7th Floor
191 Laurier Avenue West
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
Telephone: (613) 946-0765
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1368
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-171
Personne-ressource
Catharine Tait
Secrétaire
Comité interministériel des remises
Édifice Sir Richard Scott, 7e étage
191, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
Téléphone : (613) 946-0765
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
Registration
SOR/2003-172 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-172 15 mai 2003
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order Adding Toxic Substances to Schedule 1 to
the Canadian Environmental Protection Act, 1999
Décret d’inscription de substances toxiques à
l’annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement (1999)
P.C. 2003-683 15 May, 2003
C.P. 2003-683 15 mai 2003
Whereas, pursuant to subsection 332(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a, the Minister of the Environment
published in the Canada Gazette, Part I, on April 27, 2002, a
copy of the proposed Order Adding Toxic Substances to Schedule 1 to the Canadian Environmental Protection Act, 1999, substantially in the form set out in the annexed Order, and persons
were given an opportunity to file comments with respect to the
proposed Order or to file a notice of objection requesting that a
board of review be established and stating the reasons for the
objection;
And whereas, pursuant to subsection 90(1) of that Act, the
Governor in Council is satisfied that the substances set out in the
annexed Order are toxic substances;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of the Environment and
the Minister of Health, pursuant to subsection 90(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a, hereby makes the annexed Order Adding Toxic Substances to Schedule 1 to the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
Attendu que, conformément au paragraphe 332(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre
de l’Environnement a fait publier dans la Gazette du Canada Partie I, le 27 avril 2002, le projet de décret intitulé Décret
d’inscription de substances toxiques à l’annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), conforme en
substance au texte ci-après, et que les intéressés ont ainsi eu la
possibilité de présenter leurs observations à cet égard ou un avis
d’opposition motivé demandant la constitution d’une commission
de révision;
Attendu que, conformément au paragraphe 90(1) de cette loi, la
gouverneure en conseil est convaincue que les substances visées
par le décret ci-après sont des substances toxiques,
À ces causes, sur recommandation du ministre de l’Environnement et de la ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 90(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil prend le Décret d’inscription de substances toxiques à
l’annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), ci-après.
ORDER ADDING TOXIC SUBSTANCES TO SCHEDULE 1
TO THE CANADIAN ENVIRONMENTAL
PROTECTION ACT, 1999
DÉCRET D’INSCRIPTION DE SUBSTANCES TOXIQUES
À L’ANNEXE 1 DE LA LOI CANADIENNE SUR LA
PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT (1999)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Schedule 1 to the Canadian Environmental Protection
Act, 19991, is amended by adding the following after item 56:
57. Ethylene oxide, which has the molecular formula
H2COCH2
58. Formaldehyde, which has the molecular formula CH2O
59. N-Nitrosodimethylamine, which has the molecular formula
C2H6N2O
1. L’annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999)1 est modifiée par adjonction, après
l’article 56, de ce qui suit :
57. Oxyde d’éthylène, dont la formule moléculaire est
H2COCH2
58. Formaldéhyde, dont la formule moléculaire est CH2O
59. N-Nitrosodiméthylamine, dont la formule moléculaire est
C2H6N2O
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33
S.C. 1999, c. 33
1
L.C. 1999, ch. 33
L.C. 1999, ch. 33
1369
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The purpose of this initiative is to add the following three substances to the List of Toxic Substances in Schedule 1 of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA 1999):
57. Ethylene oxide
58. Formaldehyde
59. N-Nitrosodimethylamine (NDMA)
Scientific assessments conducted indicate that the three substances are entering the environment in a quantity or concentration or under conditions that constitute or may constitute a danger
in Canada to human life or health. In addition, formaldehyde is
entering the Canadian environment in a quantity or concentration
or under conditions that constitute or may constitute a danger to
the environment on which life depends.
Therefore, it is recommended that these substances be added to
the List of Toxic Substances in Schedule 1.
The full Priority Substance Assessment Program’s assessment
reports may be obtained from the “Existing Substances Evaluation” Web page, at http://www.ec.gc.ca/substances/ese/eng/psap/
final/main.cfm, or from the Inquiry Centre, Environment Canada,
Hull, Quebec, K1A 0H3, telephone: 1-800-668-6767.
Le but de cette initiative est d’inscrire les trois substances suivantes à la Liste des substances toxiques de l’annexe 1 de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement 1999
[LCPE (1999)] :
57. Oxyde d’éthylène
58. Formaldéhyde
59. N-Nitrosodiméthylamine (NDMA)
Ces trois substances figurent sur la deuxième Liste des substances d’intérêt prioritaire.
Les évaluations scientifiques concluent que ces trois substances
pénètrent dans l’environnement en une quantité ou une concentration ou dans des conditions de nature à constituer un danger au
Canada pour la vie ou la santé humaine. De plus, le formaldéhyde
pénètre dans l’environnement canadien en une quantité ou une
concentration ou dans des conditions de nature à constituer un
danger pour l’environnement essentiel pour la vie.
En conséquence, on recommande d’inscrire ces substances à la
Liste des substances toxiques de l’annexe 1.
On peut obtenir le Programme d’évaluation des substances
d’intérêts prioritaire à la page Web de l’Évaluation des substances
existantes au (http://www.ec.gc.ca/substances/ese/fre/pesip/final/
main.cfm) ou à l’Informathèque, Environnement Canada, Hull
(Québec) K1A 0H3, téléphone : 1-800-668-6767.
Authority
La Loi
Subsection 76(1) of CEPA 1999 requires the Minister of the
Environment and the Minister of Health to compile a list, to be
known as the Priority Substances List, which may be amended
from time to time, and which identifies substances (including
chemicals, groups of chemicals, effluents and wastes) that may be
harmful to the environment or constitute a danger to human
health. The Act also requires both Ministers to assess these substances to determine whether they are “toxic” or capable of becoming “toxic,” as defined under section 64 of the Act. A substance is determined to be “toxic” if it is entering or may enter the
environment in a quantity or concentration or under conditions
that:
(a) have or may have an immediate or long-term harmful effect
on the environment or its biological diversity;
(b) constitute or may constitute a danger to the environment on
which life depends; or
(c) constitute or may constitute a danger in Canada to human
life or health.
Le paragraphe 76(1) de la LCPE (1999) exige que le ministre
de l’Environnement et le ministre de la Santé fassent la compilation d’une liste, appelée Liste des substances d’intérêt prioritaire,
qui peut être modifiée au besoin, et qui identifie les substances (y
compris les substances chimiques, les groupes de substances chimiques, les effluents et les déchets) qui peuvent être dommageables pour l’environnement ou qui peuvent constituer un danger
pour la santé humaine. La Loi exige aussi que les deux ministres
évaluent ces substances afin de déterminer si elles sont « toxiques »
ou si elles peuvent devenir toxiques, tel que défini à l’article 64
de la Loi. Une substance est déterminée « toxique » si elle pénètre
ou peut pénétrer dans l’environnement en une quantité ou une
concentration ou dans des conditions de nature à :
a) avoir un effet nocif, immédiatement ou à long terme, sur
l’environnement ou sur la diversité biologique;
b) mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie; ou
c) constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaines.
Assessment of Substances on the Priority Substances List
Évaluation des substances figurant sur la liste des substances
d’intérêt prioritaire
The responsibility for assessing priority substances is shared by
Environment Canada and Health Canada. The assessment process
includes examining potential effects to humans and other organisms, as well as determining the entry of the substance into the
environment, the environmental fate of the substance and the
resulting exposure.
La responsabilité de l’évaluation des substances d’intérêt prioritaire est partagée entre les ministres d’Environnement Canada et
Santé Canada. Le processus d’évaluation consiste à examiner les
effets possibles sur les humains et autres organismes, ainsi qu’à
déterminer l’entrée et le devenir de la substance dans l’environnement, et l’exposition qui en résulte.
These substances are on the second Priority Substance List.
1370
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
Upon completion of the scientific assessment for each substance, a draft assessment report is prepared and made available
to the public. In addition, the Ministers must publish the following in the Canada Gazette, Part I:
1. a summary of the scientific results of the assessment; and
2. a statement as to whether they propose to recommend:
(a) that the substance be added to the List of Toxic Substances in Schedule 1; or
(b) that no further action be taken in respect of the substance.
The notice in the Canada Gazette, Part I provides for a 60-day
public comment period, during which interested parties can file
written comments on the recommendations that the Ministers
propose to take, and their scientific basis.
After taking into consideration any comments received, the
Ministers may, if they deem it appropriate, make revisions to the
draft assessment report. The Ministers must then publish in the
Canada Gazette, their final decision as to whether they propose to
recommend that the substance be added to the List of Toxic Substances in Schedule 1, or whether they recommend that no further
action be taken in respect of the substance. A copy of the final
report of the assessment is also made available to the public. If
the Ministers’ final decision is to propose that the substance be
added to the List of Toxic Substances in Schedule 1, they must
also recommend to the Governor in Council that the substance be
added to the List.
Once a substance is listed on the List of Toxic Substances in
Schedule 1 of CEPA 1999, the Government has the authority to
regulate toxic substances or propose other instruments respecting
preventive or control actions (for example, a pollution prevention
plan, an environmental emergency plan.)
À la fin de l’évaluation scientifique de chaque substance, un
rapport d’évaluation préliminaire est rendu public. De plus, les
ministres doivent publier deux documents dans la Gazette du
Canada Partie I. Ce sont :
1. un résumé des résultats scientifiques de l’évaluation;
2. une déclaration dans laquelle ils proposent de recommander :
a) l’inscription de la substance à la Liste des substances toxiques de l’annexe 1; ou
b) dans l’alternative, qu’aucune autre mesure ne soit prise relativement à la substance.
L’avis dans la Gazette du Canada Partie I donne 60 jours au
public pour faire connaître ses commentaires, période au cours de
laquelle les intéressés peuvent présenter par écrit leurs commentaires sur les recommandations des ministres et leur fondement
scientifique.
Après avoir tenu compte des commentaires reçus, les ministres
peuvent, s’ils le jugent approprié, réviser le rapport d’évaluation
préliminaire. Les ministres doivent ensuite publier dans la Gazette
du Canada leur décision finale, à savoir s’ils proposent de recommander l’inscription de la substance sur la Liste des substances d’intérêt prioritaire de l’annexe 1 ou s’ils recommandent
qu’aucune autre mesure ne soit prise relativement à la substance.
Une copie du rapport final d’évaluation est également rendue
publique. Si la décision finale des ministres propose l’inscription
de la substance sur la Liste des substances toxiques de l’annexe 1,
ils doivent également recommander à la gouverneure en conseil
l’inscription de la substance sur ladite liste.
Une fois qu’une substance figure sur la Liste des substances
toxiques de l’annexe 1 de la LCPE (1999), le gouvernement a le
pouvoir de réglementer les substances toxiques ou de mettre en
vigueur d’autres instruments relatifs à des mesures de prévention
ou de contrôle (p. ex., un programme de prévention de la pollution, un plan d’urgence environnementale).
Ethylene oxide
Oxyde d’éthylène
Ethylene oxide is a colourless, highly reactive gas at room
temperature and pressure. It has a high vapour pressure and high
water solubility. Domestic production of ethylene oxide in 1996
was 625 kilotonnes, 95 percent of which was used in the manufacture of ethylene glycol. An estimated 4 percent was used in the
manufacture of surfactants. Ethylene oxide is also used as a sterilant for health care materials and other heat-sensitive products.
Releases of ethylene oxide from natural sources, such as waterlogged soil, are expected to be negligible. Anthropogenic sources,
not including sterilization, released an estimated 22.8 tonnes, all
to the atmosphere, in 1996, down from 104 tonnes in 1993. In
1996, an estimated 3 tonnes per year were lost to the atmosphere
from servicing medical facilities using ethylene oxide in sterilization processes and commercial sterilization operations.
L’oxyde d’éthylène est un gaz incolore, très réactif à la température et à la pression ambiantes. Il possède une forte tension de
vapeur et une grande solubilité dans l’eau. En 1996, la production
de ce composé au Canada a totalisé 625 kt, dont 95 p. 100 ont
servi à la fabrication de l’éthylèneglycol. On estime que 4 p. 100
ont servi à la fabrication d’agents tensio-actifs. L’oxyde
d’éthylène sert aussi à la stérilisation des appareils médicaux et à
d’autres produits sensibles à la chaleur. Ses sources naturelles, par
exemple les sols gorgés d’eau, devraient être négligeables.
En 1996, les sources anthropiques, sauf la stérilisation, ont dégagé, estime-t-on, 22,8 tonnes exclusivement dans l’atmosphère
alors que, en 1993, le tonnage était de 104. On estime que,
en 1996, les dégagements atmosphériques des installations médicales pratiquant la stérilisation à l’oxyde d’éthylène et des installations commerciales de stérilisation ont été de 3 tonnes.
L’évaluation des effets du composé sur la santé humaine porte
principalement sur l’exposition aux concentrations atmosphériques. D’après les études effectuées chez des animaux, le cancer
est considéré comme le paramètre ultime critique des effets de
l’oxyde d’éthylène sur la santé humaine. Dans les études de
l’exposition par inhalation, ce composé a provoqué une large
gamme de tumeurs, avec une forte probabilité d’interaction directe avec le matériel génétique. On considère donc que, quel que
soit le degré d’exposition, des effets négatifs sont probables.
The focus of the human health assessment is airborne exposure.
Based on studies in animals, cancer is considered the critical endpoint for effects of ethylene oxide on human health. In inhalation
studies, ethylene oxide has induced a wide range of tumours, with
a strong likelihood that the mode of action involves direct interaction with genetic material. As a result, there is considered to be a
probability of harm at any level of exposure.
1371
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
Based on the information available, ethylene oxide is considered to be entering the environment in a quantity or concentration
or under conditions constituting or that may constitute a danger in
Canada to human life or health and therefore is “toxic” under
paragraph 64(c) of CEPA 1999.
D’après l’information disponible, on conclut que l’oxyde
d’éthylène pénètre dans l’environnement en une quantité ou en
une concentration ou dans des conditions de nature à constituer
ou à pouvoir constituer un danger au Canada pour la vie ou la
santé humaines. En conséquence, on le considère comme « toxique » au sens de l’alinéa 64c) de la LCPE (1999).
Formaldehyde
Formaldéhyde
In Canada, formaldehyde is used primarily in the production of
resins and fertilizers, and for a variety of minor uses. The Canadian domestic demand for formaldehyde was 191 000 tonnes
in 1996.
Formaldehyde enters the Canadian environment from natural
sources (including forest fires) and from direct human sources,
such as automotive and other fuel combustion and industrial onsite uses. The highest concentrations measured in the environment
occur near anthropogenic sources; these are of prime concern for
the exposure of humans and other biota. Motor vehicles, the largest direct human source of formaldehyde in the Canadian environment, released an estimated 11 284 tonnes into the air in 1997.
The amount of formaldehyde released into the Canadian environment from industrial processes in 1997 was 1 424 tonnes.
Based on the information available, it is concluded that formaldehyde is entering the Canadian environment in a quantity or
concentration or under conditions that constitute or may constitute a danger to the environment on which life depends and a
danger in Canada to human life or health. Therefore, formaldehyde is considered “toxic” as defined in paragraphs 64(b)
and 64(c) of CEPA 1999.
Au Canada, le formaldéhyde sert principalement à la production de résines et d’engrais ainsi qu’à diverses utilisations mineures. En 1996, la demande intérieure canadienne de formaldéhyde
était de 191 000 tonnes.
Le formaldéhyde pénètre dans l’environnement canadien à partir de sources naturelles (y compris les incendies de forêt) et de
sources humaines directes, comme les véhicules à moteur et
d’autres utilisations sur place faisant appel à la combustion de
carburants et à des procédés industriels. C’est au voisinage des
sources anthropiques que les concentrations les plus élevées de
formaldéhyde ont été mesurées dans l’environnement, et elles
sont des plus préoccupantes pour l’exposition des humains
et d’autres organismes vivants. Les véhicules à moteur, qui représentent la plus importante source humaine directe de formaldéhyde présent dans l’environnement canadien, ont rejeté 11 284 tonnes de cette substance dans l’atmosphère en 1997.
Au cours de la même année, les rejets dus aux procédés industriels se sont élevés à 1 424 tonnes.
Le formaldéhyde ne persiste pas dans l’environnement, mais
son dégagement et sa formation continuels peuvent donner lieu à
une exposition chronique du biote à proximité des sources de rejet
et de formation. En raison de sa photoréactivité et de ses concentrations relativement élevées dans les villes canadiennes, il joue
un rôle dans la formation photochimique d’ozone troposphérique.
La majorité de la population est exposée à des concentrations
atmosphériques de formaldéhyde inférieures à celles associées à
l’irritation sensorielle. Toutefois, dans certains locaux, les
concentrations peuvent être proches de celles associées à
l’irritation des yeux et des voies respiratoires chez les humains.
La comparaison des risques de cancer estimés à partir de
l’exposition calculée de la population générale du Canada au formaldéhyde présent dans l’atmosphère porte à croire qu’une faible
priorité doit être accordée à la recherche de solutions pour réduire
l’exposition à cette substance en raison de sa cancérogénicité.
Compte tenu des renseignements disponibles, on conclut que le
formaldéhyde pénètre dans l’environnement canadien en une
quantité ou une concentration ou dans des conditions de nature à
mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie et constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaines. Donc,
le formaldéhyde est jugé « toxique » au sens des alinéas 64b) et c)
de la LCPE (1999).
N-Nitrosodimethylamine (NDMA)
N-Nitrosodiméthylamine (NDMA)
N-Nitrosodimethylamine (NDMA) is the simplest dialkylnitrosamine, with a molecular formula of C2H6N2O. There are no
industrial or commercial uses of NDMA in Canada. NDMA is
released to the Canadian environment as a by product and contaminant from various industries and from municipal wastewater
treatment plants. Major releases of NDMA have been from the
manufacture of pesticides, rubber tires, alkylamines and
dyes. NDMA has also been detected in drinking water and in
automobile exhaust. Sources of release of NDMA may occur
across Canada, but releases have been quantified only in Ontario.
La N-Nitrosodiméthylamine (NDMA) est la plus simple des
dialkylnitrosamines (formule moléculaire : C2H6N2O). Il n’existe
aucun usage industriel ou commercial de la NDMA au Canada.
La NDMA qui est rejetée dans l’environnement au Canada est un
sous-produit ou un contaminant provenant de diverses industries
et des stations municipales d’épuration des eaux usées. Les rejets
de NDMA proviennent essentiellement de la fabrication de pesticides, de pneus de caoutchouc, d’alkylamines et de colorants.
La NDMA a aussi été décelée dans l’eau potable et dans les gaz
d’échappement des véhicules automobiles. Des sources de rejets
Formaldehyde does not persist in the environment, but its continuous release and formation can result in chronic exposure of
biota near sources of release and formation. Because of its photoreactivity and its relatively high concentrations in Canadian cities,
formaldehyde plays a role in the photochemical formation of
ground-level ozone.
The majority of the population is exposed to airborne concentrations of formaldehyde less than those concentrations associated
with sensory irritation. However, in some indoor locations concentrations may approach those associated with eye and respiratory tract sensory irritation in humans. Based on comparison of
risks of cancer calculated from exposure in air of the general
population in Canada, priority for investigation of options to reduce exposure on the basis of carcinogenicity is considered to be
low.
1372
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
NDMA may also form under natural conditions — in air, water
and soil — as a result of chemical, photochemical and biological
processes.
Based upon laboratory studies in which tumours have been induced at relatively low does in all species examined, NDMA is
clearly carcinogenic, with a very strong likelihood that the mode
of action for the induction of tumours involves direct interaction
with genetic material. Qualitatively, the metabolism of NDMA
appears to be similar in humans and animals. As a result, it is
considered highly likely that NDMA is carcinogenic to humans,
potentially at relatively low levels of exposure.
Based on the information available, NDMA is considered to be
entering the environment in a quantity or concentration or under
conditions constituting or that may constitute a danger in Canada
to human life or health, and therefore it is “toxic” under paragraph 64(c) of CEPA 1999.
de NDMA peuvent être présentes partout au Canada, mais ce
n’est qu’en Ontario que les rejets ont été quantifiés. La NDMA
peut aussi se former naturellement dans l’air, l’eau et le sol par
des procédés chimiques, photochimiques et biologiques.
D’après les études en laboratoire au cours desquelles des doses
relativement faibles ont provoqué la formation de tumeurs chez
toutes les espèces, la NDMA est clairement cancérogène et il est
très probable que cette substance exerce son pouvoir tumorigène
en interagissant directement sur le matériel génétique. Sur le plan
qualitatif, le métabolisme de la NDMA semble être similaire chez
les humains et les animaux; aussi considère-t-on très probable que
la NDMA soit également cancérogène pour les humains, peut-être
à des doses d’exposition relativement faibles.
À la lumière de l’information disponible, on considère que
la NDMA pénètre dans l’environnement en une quantité ou une
concentration ou dans des conditions constituant ou de nature à
constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine.
En conséquence, on considère que la NDMA est « toxique » au
sens de l’alinéa 64c) de la LCPE (1999).
Alternatives
Solutions envisagées
The individual assessment reports conclude that all three substances are entering the environment in a quantity or concentration or under conditions that constitute or may constitute a danger
in Canada to human life or health. In addition, formaldehyde is
entering the Canadian environment in a quantity or concentration
or under conditions that constitute or may constitute a danger to
the environment on which life depends.
Consequently, the Minister of the Environment and the Minister of Health have determined that the alternative of taking no
further action is not acceptable for the three substances mentioned
above.
When the Ministers recommend that a substance be added to
Schedule 1, a range of management instruments will be analysed
and considered as possible preventive or control actions for the
substance.
Les différents rapports d’évaluation concluent que toutes les
substances pénètrent dans l’environnement en une quantité ou une
concentration ou dans des conditions de nature à constituer un
danger au Canada pour la vie ou la santé humaine. De plus, le
formaldéhyde pénètre dans l’environnement canadien en une
quantité ou une concentration ou dans des conditions de nature à
constituer un danger pour l’environnement essentiel pour la vie.
En conséquence, les ministres ont déterminé que la solution de
rechange, qui consiste à ne pas prendre de mesures additionnelles,
n’est pas acceptable pour les trois substances mentionnées précédemment.
Lorsque les ministres recommandent l’inscription d’une substance à l’annexe 1, une série d’options de gestion seront considérées et analysées comme mesures de prévention ou de contrôle
qui s’appliqueront à cette substance.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
By adding ethylene oxide, formaldehyde, and NDMA to the
List of Toxic Substances, the Government is declaring these substances toxic under CEPA 1999.
The decision to amend the List of Toxic Substances in Schedule 1 of CEPA 1999, is solely based on science assessments. The
Government will undertake an appropriate assessment of the potential impacts of a range of possible instruments during the riskmanagement phase.
En inscrivant l’oxyde d’éthylène, le formaldéhyde, et
la NDMA sur la Liste des substances toxiques, le gouvernement
déclare ces substances « toxiques » au sens de la LCPE (1999).
La décision de modifier la Liste des substances toxiques de
l’annexe 1 de la LCPE (1999), repose entièrement sur des évaluations scientifiques. Le gouvernement entreprendra une évaluation
appropriée des impacts potentiels d’un groupe d’instruments possibles, durant la phase de gestion de risques.
Consultation
Consultations
A Notice Concerning the assessment for each of the three Priority Substances under CEPA 1999 was published in the Canada
Gazette, Part I as follows:
Un avis concernant l’évaluation de chacune des trois substances d’intérêt prioritaire aux termes de la LCPE (1999) a été publié
dans la Gazette du Canada Partie I, comme suit :
Notice Concerning the Assessment of
the Priority Substance Ethylene Oxide January 22, 2000
Avis concernant l’évaluation de la
substance prioritaire oxyde d’éthylène
Publication after Assessment of a
Substance — Formaldehyde —
Specified on the Priority Substances
List (Subsection 77(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999) July 22, 2000
Publication concernant l’évaluation d’une
substance — formaldéhyde — inscrite sur
la Liste prioritaire (paragraphe 77(1) de
la Loi canadienne sur la protection de
22 juillet 2000
l’environnement, 1999)
22 janvier 2000
1373
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Notice Concerning the Assessment of
the Priority Substance
N-Nitrosodimethylamine
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
February 19, 2000
These notices were posted on Environment Canada’s “The
Green Lane” CEPA Environmental Registry Web site, at http://
www.ec.gc.ca/ceparegistry.
The above-mentioned notices provided parties with a 60-day
time period in which to comment on the draft Priority Substances
assessment reports and the Ministers’ recommendation to have
these substances added to the List of Toxic Substances in Schedule 1 of CEPA 1999.
Comments on the assessment reports were received during
their respective 60-day publication periods. Suggestions for typographical and editorial errors, as well as clarifications in the text,
were incorporated into the final assessment reports. Comments
that focused on risk-management issues have been forwarded to
risk managers for their information. Specific departmental responses to comments received may be obtained from the “Existing Substances Evaluation” Web page, at http://www.ec.gc.
ca/substances/ese/eng/psap/final/main.cfm (under the Summary
of Comments page for each substance) or from the Priority Substances Assessment Program, Existing Substances Branch, Environment Canada, Hull, Quebec, K1A 0H3; FAX: (819) 953-4936.
Further to the pre-publication of the proposed Order in the
Canada Gazette, Part I, on April 27, 2002, adding these three
substances to Schedule 1 of CEPA 1999, one comment was received by Environment Canada. The comment suggested the reevaluation of the decision to declare ethylene oxide “toxic” under
section 64 (and its subsequent addition to Schedule 1)
of CEPA 1999, based upon the following:
1. inappropriate discounting of the epidemiological database in
the Priority Substances List assessment;
2. the purported release (though no definitive time specified) of
an update of data from one epidemiological study;
3. limitations of the cytogenetic monitoring studies;
4. newer Ethylene Oxide/Ethylene Glycols Panel (ETO/EGPanel) sponsored exposure modeling; and,
5. the impending finalization of an international assessment
on ETO by the International Program on Chemical Safety
(World Health Organization).
These comments reflect issues that were addressed following
the publication of the draft science report. Responses to issues
that were raised at that time are available on Environment
Canada’s “The Green Lane” Web site, at http://www.ec.gc.ca/
substances/ese/eng/psap/final/ethyleneoxide.cfm.
Technical comments were carefully considered, and, as they
did not bring forward any new considerations, they did not
change the proposed conclusion of “toxic” under CEPA 1999 for
ethylene oxide, formaldehyde, and NDMA.
1374
Avis concernant l’évaluation de la
substance prioritaire
N-Nitrosodiméthylamine
19 février 2000
Ces avis ont été affichés sur le site Internet du Registre environnemental de la LCPE de La Voie verte d’Environnement
Canada, à l’adresse : http://www.ec.gc.ca/registrelcpe.
Les avis mentionnés ci-dessus donnaient aux parties concernées la possibilité de commenter, sur une période de 60 jours, les
rapports d’évaluation préliminaires des substances d’intérêt prioritaire et la proposition des ministres d’inscrire ces substances sur
la Liste des substances toxiques de l’annexe 1 de la LCPE (1999).
Des commentaires ont été reçus sur les rapports d’évaluation
durant leur période respective de publication préalable
de 60 jours. Des propositions de corrections d’erreurs typographiques et orthographiques, ainsi que des précisions ont été intégrées
aux rapports finaux d’évaluation. Les commentaires qui portaient
sur les questions de gestion du risque ont été transmis aux gestionnaires du risque pour information. Les réponses précises du
ministère aux commentaires reçus peuvent être consultées sur la
page Web de l’Évaluation des substances existantes (http://
www.ec.gc.ca/substances/ese/fre/pesip/final/main.cfm) sous la
rubrique Résumé des commentaires du public de chaque substance, ou en s’adressant directement au Programme d’évaluation
des substances d’intérêt prioritaire, Direction des substances existantes, Environnement Canada, Hull (Québec), K1A 0H3,
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-4936.
À la suite de la publication préalable du décret proposé dans la
Gazette du Canada Partie I le 27 avril 2002 pour l’ajout de ces
trois substances à l’annexe 1 de la LCPE (1999), Environnement
Canada a reçu un commentaire comportant plusieurs volets. Ce
commentaire suggérait la réévaluation de la décision de déclarer
l’oxyde d’éthylène « toxique » au sens de l’alinéa 64 (et son inscription ultérieure à l’annexe 1) de la LCPE (1999). Cette demande de réévaluation était basée sur les arguments suivants :
1. l’évaluation de la LSIP n’a pas correctement pris en considération les données épidémiologiques;
2. la publication anticipée des données de mises à jour fondées
sur une étude épidémiologique (bien que le délai n’ait pas été
spécifié);
3. les études de surveillance de la cytogénéticité comportent
des limites;
4. un nouveau comité sur l’Ethylene Oxide/Ethylene Glycol
(ETO et EG) recommande la modélisation de l’exposition à ces
substances; et
5. le programme international sur la sécurité des substances
chimiques (Organisation mondiale de la santé) est sur le point
de compléter une étude internationale pour évaluer l’oxyde
d’éthylène.
Ces commentaires reflétaient les enjeux qui ont été considérés
suite à la publication du rapport scientifique préalable. On peut
consulter les réponses aux questions soulevées à cette période
de temps sur le site Web de la Voie verte d’Environnement
Canada à l’adresse : http://www.ec.gc.ca/substances/ese/fre/pesip/
final/ethyleneoxide.cfm
Des commentaires techniques ont été soigneusement examinés,
mais comme ils ne soulevaient aucune nouvelle considération, ces
commentaires n’ont pas modifié la conclusion proposée de « toxicité » sous la LCPE (1999) pour l’oxyde d’éthylène, le formaldéhyde et la NDMA.
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-172
CEPA National Advisory Committee
Comité consultatif national de la LCPE
The CEPA National Advisory Committee has been given an
opportunity to advise the Ministers on the scientific evidence
supporting the declaration of these three substances as toxic, and
their recommendation to have them added to the List of Toxic
Substances in Schedule 1. There were no concerns raised with
respect to the addition of these substances to the List of Toxic
Substances in Schedule 1.
Le Comité consultatif national de la LCPE a eu la possibilité
d’informer les ministres de la preuve scientifique étayant la déclaration de ces trois substances comme étant toxiques et la recommandation de les inscrire sur la Liste des substances toxiques de
l’annexe 1. Personne ne s’est opposé à l’inscription de ces substances sur la Liste des substances toxiques de l’annexe 1.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance or enforcement requirements associated with the List of Toxic Substances in Schedule 1 itself.
Il n’y a aucune exigence de conformité ou d’application de la
Loi associée à la Liste des substances toxiques de l’annexe 1.
Contacts
Danie Dubé
Chief
Chemicals Evaluation Division
Department of the Environment
Hull, Québec
K1A 0H3
Telephone: (819) 953-0356
E-mail: danie.dube@ec.gc.ca
Personnes-ressources
Danie Dubé
Chef
Division de l’évaluation des produits chimiques
Ministère de l’Environnement
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 953-0356
Courriel : danie.dube@ec.gc.ca
Céline Labossière
Senior Economist
Regulatory and Economic Analysis Branch
Department of the Environment
Hull, Québec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-2377
E-mail: celine.labossiere@ec.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Céline Labossière
Économiste principale
Direction de l’analyse réglementaire et économique
Ministère de l’Environnement
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-2377
Courriel : celine.labossiere@ec.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1375
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
Registration
SOR/2003-173 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-173 15 mai 2003
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Medical Devices
Regulations (1293 — Quality Systems)
Règlement modifiant le Règlement sur les
instruments médicaux (1293 — systèmes qualité)
P.C. 2003-686 15 May, 2003
C.P. 2003-686 15 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Medical Devices Regulations (1293 —
Quality Systems).
Sur recommandation de la ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les instruments médicaux (1293 —
systèmes qualité), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE MEDICAL DEVICES
REGULATIONS (1293 — QUALITY SYSTEMS)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES INSTRUMENTS MÉDICAUX
(1293 — SYSTÈMES QUALITÉ)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 1 of the Medical Devices Regulations1 is amended
by adding the following in alphabetical order:
“quality system certificate” means a valid quality system certificate described in paragraph 32(2)(f), (3)(j) or (4)(p), as applicable, that is issued by a registrar recognized by the Minister
under section 32.1. (certificat de système qualité)
3. The Regulations are amended by adding the following after section 32:
1. L’article 1 du Règlement sur les instruments médicaux1
est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce
qui suit :
« certificat de système qualité » Certificat de système qualité valide visé aux alinéas 32(2)f), (3)j) ou (4)p) et délivré par un registraire reconnu par le ministre aux termes de l’article 32.1.
(quality system certificate)
2. (1) L’alinéa 32(2)f) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
f) une copie d’un certificat de système qualité attestant que le
système qualité auquel est soumise la fabrication de l’instrument est conforme à la norme nationale du Canada CAN/
CSA-ISO 13488-98 intitulée Systèmes qualité — Dispositifs
médicaux — Exigences particulières relatives à l’application
de l’ISO 9002, avec ses modifications successives.
(2) L’alinéa 32(3)j) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
j) une copie d’un certificat de système qualité attestant que le
système qualité auquel sont soumises la conception et la fabrication de l’instrument est conforme à la norme nationale du
Canada CAN/CSA-ISO 13485-98 intitulée Systèmes qualité —
Dispositifs médicaux — Exigences particulières relatives à
l’application de l’ISO 9001, avec ses modifications successives.
(3) L’alinéa 32(4)p) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
p) une copie d’un certificat de système qualité attestant que le
système qualité auquel sont soumises la conception et la fabrication de l’instrument est conforme à la norme nationale du
Canada CAN/CSA-ISO 13485-98 intitulée Systèmes qualité —
Dispositifs médicaux — Exigences particulières relatives à
l’application de l’ISO 9001, avec ses modifications successives.
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 32, de ce qui suit :
———
———
a
a
2. (1) Paragraph 32(2)(f) of the Regulations is replaced by
the following:
(f) a copy of a quality system certificate certifying that the
quality system under which the device is manufactured satisfies
National Standard of Canada CAN/CSA-ISO 13488-98, Quality systems — Medical devices — Particular requirements for
the application of ISO 9002, as amended from time to time.
(2) Paragraph 32(3)(j) of the Regulations is replaced by the
following:
(j) a copy of a quality system certificate certifying that the
quality system under which the device is designed and manufactured satisfies National Standard of Canada CAN/CSAISO 13485-98, Quality systems — Medical devices — Particular requirements for the application of ISO 9001, as amended
from time to time.
(3) Paragraph 32(4)(p) of the Regulations is replaced by the
following:
(p) a copy of a quality system certificate certifying that the
quality system under which the device is designed and manufactured satisfies National Standard of Canada CAN/CSAISO 13485-98, Quality systems — Medical devices — Particular requirements for the application of ISO 9001, as amended
from time to time.
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
SOR/98-282
1376
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
DORS/98-282
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
Quality System Certificate
Certificat de système qualité
32.1 The Minister shall recognize a person as a registrar for the
purpose of issuing quality system certificates if the person
(a) has sufficient training, experience and technical knowledge
in the design and manufacture of medical devices and in the effective implementation of quality systems to determine whether
a quality system satisfies a standard referred to in paragraph 32(2)(f), (3)(j) or (4)(p); and
(b) conducts quality system audits in accordance with the applicable guidelines and practices established by the International Organization for Standardization.
32.1 Aux fins de délivrance d’un certificat de système qualité,
le ministre reconnaît comme registraire toute personne qui, à la
fois :
a) possède, en matière de conception et de fabrication d’instruments médicaux ainsi que de mise en application efficace de
systèmes qualité, les connaissances techniques, la formation et
l’expérience suffisantes pour établir si un système qualité satisfait aux normes mentionnées aux alinéas 32(2)f), (3)j) ou (4)p);
b) procède à l’audit de systèmes qualité selon les lignes directrices et les pratiques établies par l’Organisation internationale
de normalisation.
32.2 Le certificat de système qualité est valide pour la période
mentionnée qui ne peut excéder trois ans.
32.3 Le registraire doit envoyer, dans les quinze jours suivant
la suspension ou l’annulation d’un certificat de système qualité,
un avis écrit en ce sens au ministre.
32.4 Le registraire doit envoyer, dans les quinze jours suivant
l’expiration d’un certificat de système qualité qui n’a pas été renouvelé, un avis écrit en ce sens au ministre.
32.5 Le ministre peut retirer la reconnaissance comme registraire à toute personne qui ne satisfait plus aux exigences prévues
à l’article 32.1 ou qui ne se conforme pas aux articles 32.3
ou 32.4.
4. L’alinéa 43(1)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) sinon, qui précise toutes les modifications de ces renseignements et documents, à l’exclusion de ceux à présenter en vertu
des articles 34 ou 43.1.
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 43, de ce qui suit :
32.2 A quality system certificate is valid for the period, not exceeding three years, specified in it.
32.3 A registrar shall notify the Minister in writing
within 15 days after suspending or cancelling a quality system
certificate.
32.4 A registrar shall notify the Minister in writing
within 15 days after the expiry of a quality system certificate if
the certificate has not been renewed.
32.5. The Minister may cease to recognize a person as a registrar if the person no longer meets the requirements of section 32.1
or fails to comply with section 32.3 or 32.4.
4. Paragraph 43(1)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) describing any change to the information and documents
supplied by the manufacturer with respect to the device, other
than those to be submitted under section 34 or 43.1.
5. The Regulations are amended by adding the following after section 43:
Obligation to Submit Certificate
Obligation de présenter un certificat
43.1 Subject to section 34, if a new or modified quality system
certificate is issued in respect of a licensed medical device, the
manufacturer of the device shall submit a copy of the certificate
to the Minister within 30 days after it is issued.
43.1 Sous réserve de l’article 34, le fabricant d’un instrument
médical homologué doit présenter au ministre une copie de tout
nouveau certificat de système qualité ou de tout certificat modifié,
relatifs à cet instrument, dans les trente jours suivant sa délivrance.
TRANSITIONAL PROVISION
DISPOSITION TRANSITOIRE
6. The manufacturer of a medical device for which a medical device licence has been issued before the coming into force
of these Regulations shall, before November 1, 2003, submit to
the Minister, together with the statement required by subsection 43(1) of the Medical Devices Regulations, a copy of the
quality system certificate referred to in paragraph 32(2)(f),
(3)(j) or (4)(p) of those Regulations, as applicable.
6. Le fabricant qui obtient l’homologation de son instrument médical avant l’entrée en vigueur du présent règlement
doit, avant le 1er novembre 2003, fournir au ministre, avec sa
déclaration faite aux termes du paragraphe 43(1) du Règlement sur les instruments médicaux, une copie du certificat de
système qualité visé aux alinéas 32(2)f), (3)j) ou (4)p) de ce
règlement, selon le cas.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
7. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
1377
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments pertain to the quality system requirements
contained in sections 32 and 43 of the Medical Devices Regulations.
The Medical Devices Regulations were promulgated in
July 1998. Because of the complexity and magnitude of the work
that needed to be done to implement some of the requirements of
the regulations, Part 5 of the Medical Devices Regulations contained transitional provisions and delayed the coming into force
dates of certain requirements including quality systems requirements which were delayed to July 1, 2001. As July 1, 2001 approached, Health Canada decided that more time was needed to
prepare for the implementation of the quality system requirements
and requested an amendment to delay the “coming into force”
date of the requirements to January 1, 2003. Health Canada anticipated that the 18-month period between July 1, 2001 and
January 1, 2003 would serve as a transition phase whereby manufacturers of Class II, III and IV devices would have an opportunity to increase their ability to comply with the Medical Devices
Regulations by January 1, 2003. The 18-month period also provided an opportunity for manufacturers of Class II, III
and IV devices to voluntarily submit valid ISO 13485 or
ISO 13488 quality system certificates to Health Canada before
such certificates became mandatory under the regulations on
January 1, 2003. Information was set out in a guidance document
titled Voluntary Implementation Phase (VIP) which was published on the Health Canada Web site August 24, 2001.
Les modifications concernent les exigences liées aux systèmes
qualité définies aux articles 32 et 43 du Règlement sur les instruments médicaux.
Le Règlement sur les instruments médicaux a été promulgué en
juillet 1998. Étant donné la complexité et l’ampleur du travail qui
devait être accompli afin de mettre en oeuvre certaines des dispositions du règlement, la partie V du Règlement sur les instruments
médicaux prévoyait des mesures transitoires et retardait l’entrée
en vigueur de certaines dispositions, notamment de celles visant
les systèmes qualité, dont l’entrée en vigueur était prévue pour
le 1er juillet 2001. À l’approche de cette date, Santé Canada a
décidé qu’il fallait plus de temps pour se préparer à mettre en
oeuvre les dispositions relatives aux systèmes qualité et a demandé une modification visant à reporter leur entrée en vigueur
au 1er janvier 2003. Santé Canada a considéré que les 18 mois
allant du 1er juillet 2001 au 1er janvier 2003 constitueraient une
période de transition qui permettrait aux fabricants d’instruments
de classe II, III ou IV d’accroître leur capacité de se conformer au
Règlement sur les instruments médicaux avant le 1er janvier 2003.
Le ministère a aussi prévu que cette période de 18 mois donnerait
à ces mêmes fabricants l’occasion de présenter volontairement
des certificats de système qualité ISO 13485 ou ISO 13488 valides avant que ces certificats ne deviennent obligatoires le 1er janvier 2003, en vertu du règlement. Des renseignements à ce sujet
ont été fournis dans un document d’orientation intitulé « Phase de
mise en oeuvre volontaire », publié sur le site Web de Santé
Canada le 24 août 2001.
En vertu des exigences liées aux systèmes qualité du Règlement
sur les instruments médicaux, la fabrication d’instruments médicaux de classe II doit se conformer à la Norme nationale du
Canada CAN/CSA-ISO 13488-98, Systèmes qualité — Dispositifs
médicaux — Exigences particulières relatives à l’application de
l’ISO 9002, et à ses modifications successives et la conception et
la fabrication d’instruments médicaux de classes III et IV doit se
conformer à la Norme nationale du Canada CAN/CSAISO 13485-98, Systèmes qualité — Dispositifs médicaux — Exigences particulières relatives à l’application de l’ISO 9001, et à
ses modifications périodiques.
Telles qu’elles sont rédigées, les exigences liées aux systèmes
qualité demandent qu’un représentant de la direction du fabricant
joigne à sa demande d`homologation pour un instrument médical
une déclaration écrite attestant que l’instrument visé par la demande est conforme à la norme applicable susmentionnée. Le
Règlement sur les instruments médicaux exige en outre que
l’attestation ait été délivrée dans le cadre d’un audit réalisé par un
organisme qui réalise des audits de systèmes qualité. Actuellement, les exigences concernant les systèmes qualité ne
s’appliquent pas aux fabricants qui détenaient leur homologation
avant le 1er janvier 2003.
Les modifications exigeraient :
• que l’organisme qui réalise l’audit du système qualité du fabricant soit un registraire de systèmes qualité reconnu par le
ministre de la Santé comme détenant la formation, l’expérience et la connaissance technique nécessaires en conception et en fabrication d’instruments médicaux, de même qu’en
Under the quality system requirements of the Medical Devices
Regulations, manufacturers of Class II medical devices must have
their devices manufactured in accordance with the National Standard of Canada CAN/CSA-ISO 13488-98, Quality Systems —
Medical devices — Particular requirements for the application
of ISO 9002, as amended from time to time, and manufacturers of
Classes III and IV medical devices must have their devices designed and manufactured in accordance with the National Standard of Canada CAN/CSA-ISO 13485-98, Quality systems —
Medical devices — Particular requirements for the application
of ISO 9001, as amended from time to time.
As currently written, the quality system requirements state that
a senior official of the manufacturer must submit, with their application for a medical device licence, a written attestation that
their device is in compliance with the applicable, abovementioned standard. The Medical Devices Regulations further
require that the attestation be based on an audit by an organization
that performs quality system audits. Presently, the quality system
requirements do not apply to those manufacturers who held device licences prior to January 1, 2003.
•
These amendments require that:
the organization that performs the audit of the manufacturer’s
quality system be a quality system registrar, who is recognized by the Minister of Health as having the necessary training, experience and technical knowledge in the design and
manufacture of medical devices and in the effective
1378
2003-06-04
•
•
•
•
•
•
•
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
implementation of quality systems to determine whether a
quality system satisfies the applicable standards referred to
above, and conducts quality system audits in accordance with
the applicable guidelines and practices established by the International Organization for Standardization (ISO);
the registrar, upon completing a satisfactory quality system
audit, issues, to the manufacturer, a quality system certificate,
which will be valid for a maximum of three years;
the manufacturer, when applying for a medical device licence,
submit a copy of its quality system certificate to the Minister,
to demonstrate that its device is in compliance with the abovestated standards;
the manufacturer submit a copy of a new, renewed or modified quality system certificate within 30 days of its issuance in
order to make sure that Health Canada has a valid certificate
on file at all times;
if a quality system certificate is suspended or cancelled by the
registrar who issued it, the registrar notify Health Canada, in
writing, within 15 days of the suspension or cancellation;
if a quality system certificate has not been renewed the registrar notify the Minister in writing within 15 days after its expiration date;
the Minister may cease to recognize a quality system registrar
if the registrar no longer meets the requirements or fails to report a suspension, cancellation or non-renewal of a certificate
to the Minister; and
manufacturers who held medical devices licences on January 1, 2003, submit a quality system certificate for their licenced medical devices before November 2003, as part of
their annual update to the documents and information that
they supplied with respect to their devices as required under
section 43 of the Medical Devices Regulations, namely the
“Obligation to Inform” section.
•
•
•
•
•
•
•
matière de mise en oeuvre efficace de systèmes qualité pour
déterminer si un système qualité satisfait aux normes applicables susmentionnées, et pour réaliser des audits de systèmes
qualité conformément aux lignes directrices et aux pratiques
applicables établies par l’Organisation internationale de normalisation (ISO);
que le registraire, lorsque l’audit qu’il fait du système qualité
détermine que ce dernier satisfait aux normes, émette au fabricant un certificat de système qualité valide pour une période maximale de trois ans;
que le fabricant, lorsqu’il demande une homologation pour un
instrument médical, soumette une copie de son certificat de
système qualité au ministre afin de montrer que l’instrument
satisfait aux normes applicables susmentionnées;
que le fabricant soumette une copie de tout nouveau certificat
de système qualité, d’un certificat modifié ou renouvelé dans
les 30 jours suivant sa délivrance afin de s’assurer que Santé
Canada dispose en tout temps d’un certificat valide dans son
dossier;
que, si le registraire qui a délivré un certificat de système qualité le suspend ou l’annule, il en avise par écrit Santé Canada
dans les 15 jours suivant la suspension ou l’annulation;
que si le registraire n’a pas renouvelé un certificat de système
qualité, il en avise par écrit le ministre dans les 15 jours suivant sa date d’expiration;
que le ministre peut cesser de reconnaître un registraire de
système qualité si ce dernier ne répond plus aux exigences
pour lesquelles il a été reconnu ou s’il omet de signaler au
ministre une suspension, une annulation ou le nonrenouvellement d`un certificat;
que les fabricants qui détenaient des homologations pour des
instruments médicaux le 1er janvier 2003, soumettent avant le
mois de novembre 2003 un certificat de système qualité pour
ces instruments médicaux homologués au moment de la mise
à jour annuelle des renseignements et des documents qu’ils
ont fourni sur leurs instruments médicaux, tel que l’exige
l’article 43 du Règlement sur les instruments médicaux intitulé
« Obligation d’informer ».
Rationale
Justification
In developing the Medical Devices Regulations, Health Canada
committed to implementing an auditing system whereby audits of
manufacturers’ quality systems would be conducted to applicable ISO standards. These audits would be conducted on the behalf
of Health Canada, by an independent third-party registration organization recognized by the Minister of Health.
In accordance with the Government of Canada’s Regulatory
Policy and in an endeavour towards international harmonization,
Health Canada has adopted ISO Standards. ISO is a worldwide
federation of national standards bodies from some 140 countries,
one from each country. It is a non-governmental organization
established in 1947. The mission of ISO is to promote the development of standardization and related activities in the world with
a view to facilitating the international exchange of goods and
services, and developing cooperation in the spheres of intellectual, scientific, technological and economic activity. A member
body of ISO is the national body “most representative of standardization in its country”. Only one such body for each country
is accepted for membership of ISO. Member bodies are entitled to
participate and exercise full voting rights on any technical committee and policy committee of ISO. The Standards Council of
En élaborant le Règlement sur les instruments médicaux, Santé
Canada s’est engagé à mettre en oeuvre un système d’audit selon
lequel un organisme d’enregistrement indépendant vérifierait,
pour le compte du ministère, la conformité des systèmes qualité
des fabricants aux normes ISO applicables, comme il est expliqué
ci-après.
Conformément à la politique de réglementation du gouvernement du Canada et à l’initiative pour l’harmonisation internationale, Santé Canada a adopté les normes ISO. ISO est une association internationale qui regroupe des organismes nationaux de
normalisation de quelque 140 pays, soit un par pays. Il s’agit
d’une organisation non gouvernementale mise sur pied en 1947.
Sa mission consiste à promouvoir à l’échelle mondiale la normalisation et les activités associées à celle-ci en vue de faciliter le
commerce international de biens et de services, de même qu’à
développer la coopération dans les sphères d’activité intellectuelles, scientifiques, technologiques et économiques. Les organismes
membres d’ISO sont les organismes nationaux « qui représentent
le mieux la normalisation dans leur pays ». ISO n’accepte qu’un
seul organisme par pays. Les organismes membres ont le droit de
participer à tout comité technique ou relatif aux politiques d’ISO
1379
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
Canada (SCC) is the member body representing Canada at ISO.
The SCC designated the Canadian Standards Association (CSA)
to develop the quality system standards for medical devices,
i.e., CAN/CSA-ISO 13485-98 and CAN/CSA-ISO 13488-98.
Amendments to the ISO standards may be made from “from
time to time”. In such cases, Health Canada will adopt the international transitional period for implementation, which is usually
three years. The first such amendment will occur with ISO 13485.
Presently, Health Canada considers the ISO standards ISO 134851996 and ISO 13488-1996 and the National Standard of Canada
standards CAN/CSA-ISO 13485-1998 and CAN/CSAISO 13488-1998 to be equivalent. Under the proposed registration
program, a manufacturer will be issued, either a CAN/CSAISO 13485-98 or an ISO 13485-1996 quality system certificate,
a CAN/CSA-ISO 13488-98 or an ISO 13488-1996 quality system
certificate by a registrar who is recognized by the Minister. The
amendments would require that a copy of the original quality
system certificate replace the manufacturer’s written attestation,
as an assurance that the medical devices are manufactured and/or
designed under a quality system in accordance with the specified
standards.
During the development of the new regulations, Health
Canada decided that it was more cost effective to partner with
the SCC to develop a third-party registrar programme and to
maintain an oversight role when the programme is implemented.
Health Canada developed a policy document called the
Canadian Medical Device Conformity Assessment System
(CMDCAS), which explains and interprets the regulatory criteria
required for a person to be recognized as a registrar. It explains
the processes and requirements:
• leading to the recognition of registrars as being competent to
perform audits of medical device manufacturers’ ISO 13485
or ISO 13488 quality systems; and
• for carrying out ISO 13485 and ISO 13488 audits of medical
device manufacturers by recognized registrars.
The CMDCAS recognition programme is based on a thirdparty registration organization being qualified by the SCC to the
requirements of ISO/IEC Guide 62 as well as Health Canada
specified requirements. For example, requirements for auditor
competency and training are based on Global Harmonization
Task Force (GHTF) guidance documents.
Quality system certificates issued by registrars are valid for a
maximum of three years unless there is a modification or some
other instance that requires a new certificate to be issued. If the
manufacturer is issued a new or modified certificate, a copy of it
must be submitted to Health Canada within 30 days of its issuance. Examples of changes that would require a new or modified
certificate to be issued are as follows:
• manufacturer name change;
• addition to or deletion of devices from their original product
scope;
• change in the classification of the device so that the original
quality system requirement no longer applies; or
1380
et, à ce titre, ont un droit de vote quant aux décisions que prennent ces comités. Le Conseil canadien des normes (CCN) représente le Canada à ISO. Le CCN a mandaté la CSA International
(l’Association canadienne de normalisation) pour élaborer les
normes de systèmes qualité pour les instruments médicaux, à
savoir
les
normes
CAN/CSA-ISO
13485-98
et
CAN/CSA-ISO 13488-98.
Santé Canada prévoit des dispositions relatives à la modification « périodique » des normes ISO. Lorsqu’on procédera à de
telles modifications, Santé Canada adoptera la période de transition internationale de mise en oeuvre généralement fixée à trois
ans. La première modification touchera ISO 13485. Actuellement,
Santé Canada considère comme équivalentes les normes
ISO 13485-1996 et ISO 13488-1996 de l’Organisation internationale de normalisation et les normes CAN/CSA-ISO 13485-1998
et CAN/CSA-ISO 13488-1998 de Norme nationale du Canada.
Dans le cadre du programme d’enregistrement, un fabricant recevra un certificat de système qualité CAN/CSA-ISO 13485-98
ou ISO 13485-1996, ou un certificat de système qualité
CAN/CSA-ISO 13488-98 ou ISO 13488-1996 délivré par un registraire reconnu par la ministre. Les modifications remplacent
l’attestation écrite du fabricant par une copie du certificat de système qualité original à titre de preuve que les instruments médicaux sont fabriqués ou conçus au moyen d’un système qualité
conforme aux normes applicables.
Pendant l’élaboration du nouveau règlement, Santé Canada a
décidé qu’il était plus efficace et plus économique de s’associer
au CCN pour concevoir un programme de registraires indépendants et d’assurer un rôle de supervision lorsq’un programme aura
été mis en oeuvre.
Santé Canada a élaboré une politique intitulée Système Canadien d’évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM), qui décrit et interprète les critères prévus par le
règlement auxquels une personne doit satisfaire pour être reconnue comme un registraire. Le document explique les processus et
les exigences liés à :
• la reconnaissance de la compétence des registraires à vérifier
la conformité des systèmes qualité de fabricants d’instruments
médicaux à la norme ISO 13485 ou ISO 13488;
• l’exécution, par les registraires reconnus, des audits des
systèmes qualité de fabricants d’instruments médicaux selon
les normes ISO 13485 et ISO 13488.
Le programme de reconnaissance du SCECIM prévoit que
le CCN qualifiera un organisme registraire indépendant si celui-ci
satisfait aux exigences du Guide ISO/CEI 62 ainsi qu’à des critères précis de Santé Canada, dont certains ont trait à la compétence
et à la formation des auditeurs et qui sont basés sur les documents
d’orientation du Groupe de travail sur l’harmonisation mondiale.
Les certificats de systèmes qualité délivrés par les registraires
sont valides pour une période maximale de trois ans, sauf si une
modification ou toute autre situation nécessite la délivrance d’un
nouveau certificat. Le fabricant à qui on délivre un nouveau certificat ou un certificat modifié avant l’expiration du certificat précédent doit en soumettre une copie à Santé Canada dans
les 30 jours suivant la date de délivrance. À titre d’exemple, les
changements suivants nécessitent la délivrance d’un nouveau
certificat ou d’un certificat modifié :
• changement de nom du fabricant;
• ajout ou suppression d’instruments de l’éventail de produits
original;
2003-06-04
•
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
addition to or deletion of manufacturing sites from the original facility scope.
As presently written, the quality system requirements do not
apply to those manufacturers who will already have medical devices licenced under the transitional provisions of the Medical
Devices Regulations. The amendments will correct this oversight
by requiring those manufacturers to submit a copy of their quality
system certificate when updating their documents and information
in respect of their devices for the annual November 2003 update.
•
changement de classe de l’instrument de sorte que les exigences originales en matière de système qualité ne s’appliquent
plus;
• ajout ou suppression de lieux de fabrication de l’ensemble des
lieux initialement identifiés.
Actuellement, les exigences en matière de systèmes qualité ne
s’appliquent pas aux fabricants dont les instruments médicaux
auront déjà été homologués en vertu des dispositions transitoires
du Règlement sur les instruments médicaux. Les modifications
corrigeront cette omission en exigeant que les fabricants soumettent une copie de leur certificat de système qualité au moment de
la mise à jour des renseignements et des documents sur leurs instruments médicaux, prévue en novembre 2003.
Alternatives
Solutions envisagées
Status Quo
Statu quo
The status quo is unacceptable as it does not fulfil Health
Canada’s commitment to establish an auditing system whereby
audits of manufacturers’ quality systems would be conducted to
applicable ISO standards, on behalf of Health Canada, by independent third-party audit organizations.
Le statu quo n’est pas acceptable parce qu’il ne permet pas à
Santé Canada de respecter son engagement à établir un système
d’audits selon lequel des organismes d’enregistrement indépendants évalueraient la conformité des systèmes qualité des fabricants aux normes ISO applicables.
Accreditation Program to be developed and implemented by
Health Canada
Programme d’accréditation élaboré et mis en oeuvre par
Santé Canada
Health Canada could set up its own accreditation program to
recognize a person as a registrar who is qualified to issue a certificate in respect of quality systems. In considering such an option, it was decided that Health Canada does not have the infrastructure to develop and implement such a program. There would
also be additional cost in implementation because the program is
global in scope and many manufacturers of medical devices sold
in Canada operate outside Canada. Health Canada has deemed the
development, implementation and maintenance of such a program
as not cost effective. The infrastructure and expertise already
exist in the National Accreditation Program of the Standards
Council of Canada, and therefore it would be less costly and more
efficient for Health Canada to contract the services of the SCC
rather than develop its own accreditation program.
Santé Canada a envisagé de mettre en place son propre programme d’accréditation afin de reconnaître des registraires qualifiés en mesure de délivrer un certificat de système qualité. Après
avoir étudié cette option, Santé Canada a décidé qu’il ne possédait
pas l’infrastructure nécessaire pour concevoir et mettre en place
ce programme. De plus, cette mise en oeuvre entraînerait des
coûts supplémentaires, étant donné que le programme a une portée mondiale et que bon nombre de fabricants d’instruments médicaux vendus au Canada sont établis à l’étranger. Santé Canada a
jugé que l’élaboration, la mise en oeuvre et le maintien d’un tel
programme ne seraient pas économiquement rentables. Par ailleurs, comme le Programme national d’accréditation du Conseil
canadien des normes possède déjà l’infrastructure et l’expertise
nécessaires, il serait moins coûteux et plus efficace pour Santé
Canada de retenir les services du CCN à cet effet plutôt que de
mettre sur pied son propre programme d’accréditation.
Accreditation Program to be developed and implemented by
Standards Council of Canada
Programme d’accréditation élaboré et mis en oeuvre par le
Conseil canadien des normes
This option was considered but not pursued since Health
Canada cannot delegate its regulatory authority and therefore
must maintain an oversight role in the accreditation and registration process.
Cette solution a été étudiée mais n’a pas été retenue, car Santé
Canada ne peut déléguer à un tiers son pouvoir de réglementation
et doit, par conséquent, assurer un rôle de supervision dans le
processus d’accréditation et d’enregistrement.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This amendment will have an impact on the following sectors:
•
Public
Benefits
The general public can be assured that Classes II, III and IV
medical devices on the Canadian market have been designed
and/or manufactured under quality systems that satisfy the
requirements of paragraphs 32(2)(f), 32(3)(j) and 32(4)(p) of
the Medical Devices Regulations, whose purpose is to increase the assurance of the quality, safety and effectiveness
of those medical devices.
Les modifications auront des répercussions sur les secteurs suivants :
•
Public
Avantages
Le public aura la garantie que les instruments médicaux de
classe II, III et IV offerts sur le marché canadien auront été
conçus ou fabriqués conformément à des systèmes qualité
qui satisfont aux exigences définies aux alinéas 32(2)f),
32(3)j) et 32(4)p) du Règlement sur les instruments médicaux visant à accroître l’assurance de qualité, de sécurité et
d’efficacité de ces instruments médicaux.
1381
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
Costs
There are no costs for these amendments beyond that noted
in the Regulatory Impact Analysis Statement (RIAS) for the
Medical Devices Regulations in 1998.
Coûts
Il n’y a pas d’autres coûts que ceux qui ont déjà été précisés
dans le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation (RÉIR) de 1998 sur le Règlement sur les instruments
médicaux.
•
•
Medical Device Industry
Industrie des instruments médicaux
Benefits
The requirements for quality systems will be uniformly applied throughout the industry to all Classes II, III and IV
medical devices on the market in Canada.
Costs
Reference to costs for these amendments was noted in
the RIAS for the Medical Devices Regulations in 1998,
“The TPP is committed to implementing an auditing system
whereby audits would be conducted on behalf of the TPP by
independent third-party audit organizations. Auditing organizations will be assessed to ensure their competency to
conduct audits on behalf of the TPP.” and “As a new requirement to Canada, manufacturers will incur a cost to develop their quality system, have it initially assessed and continuously audited for compliance.”.
Health Canada developed the CMDCAS Policy to assure
that quality systems are assessed against the applicable ISO standards in a consistent manner by competent auditing organizations and to assure that Health Canada is fulfilling its obligations to oversee the process. CMDCAS uses
the general requirements found in Canada’s National Standard System for the accreditation of third-party registrars
and voluntary registrations of manufacturers quality systems
which are based on current international standards (or their
Canadian equivalent). These are supplemented with additional requirements set out by Health Canada. Those manufacturers who have had their quality systems audited by registrars not CMDCAS accredited will incur an additional initial cost to do so.
Avantages
Les exigences en matière de systèmes qualité s’appliqueront
de façon uniforme à tous les fabricants d’instruments médicaux de classe II, III et IV vendus sur le marché canadien.
Coûts
La référence aux coûts liés à ces modifications a été mentionnée dans le RÉIR de 1998 sur le Règlement sur les instruments médicaux. Le PPT s’engage à mettre en oeuvre un
système d’audit permettant à des organismes d’audit indépendants d’effectuer des audits au nom du PPT. Ces organismes d’audit seront soumis à une évaluation visant à garantir leur capacité à mener des audits au nom du PPT. De
plus, le gouvernement du Canada impose une nouvelle exigence selon laquelle les fabricants assumeront les frais liés à
l’élaboration de leur système qualité, et devront faire évaluer
ce système et le soumettre continuellement à des audits de
conformité.
Santé Canada a élaboré la politique du SCECIM afin de
s’assurer que la conformité des systèmes qualité aux normes ISO applicables est évaluée de manière uniforme par
des organismes d’audit compétents et de veiller à ce que
Santé Canada remplisse ses obligations de supervision du
processus. Le SCECIM applique les exigences générales
précisées dans le système de Normes nationales du Canada
concernant l’accréditation des registraires et l’enregistrement
volontaires des systèmes qualité de fabricants. Ces exigences
s’appuient sur des normes internationales en vigueur actuellement (ou leur équivalent canadien). Des exigences additionnelles ont été ajoutées dans le cadre du SCECIM pour les
fins d’exécution du rôle de supervision de Santé Canada. Les
fabricants dont les systèmes qualité ont été audités par des
registraires non reconnues par le SCECIM assumeront les
coûts initiaux liés à cette vérification.
•
•
Government
Gouvernement
Costs
There is a cost associated with partnering with the SCC to
implement the regulatory quality system requirements.
Avantages
Santé Canada aura une meilleure garantie que les instruments médicaux disponibles sur le marché canadien sont
sûrs et efficaces.
Santé Canada a réduit le coût associé à l’élaboration, à la
mise en oeuvre et à la gestion d’un programme d’accréditation des systèmes qualité en faisant du CCN son partenaire.
Coûts
Coût de l’association avec le CCN en vue de la mise en oeuvre des exigences réglementaires liées aux systèmes qualité.
Consultation
Consultations
The concerns surrounding the implementation of the quality
system requirements have been discussed with medical device
industry representatives on an on-going basis, prior to, and since
the coming into force of the Medical Devices Regulations
in 1998. A Working Group was formed in March 2000 to provide
recommendations and advice regarding the quality system
Les préoccupations entourant la mise en oeuvre des exigences
du système qualité ont fait l’objet de discussions continues avec
des représentants de l’industrie des instruments médicaux avant et
depuis l’entrée en vigueur du Règlement sur les instruments médicaux en 1998. En mars 2000, Santé Canada a mis sur pied un
groupe de travail chargé de formuler des recommandations et des
Benefits
Health Canada has greater assurance that the medical devices on the Canadian market are safe and effective.
Health Canada has minimized the cost of developing, implementing and maintaining a quality system accreditation
program by partnering with the SCC.
1382
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
regulatory process. Its responsibilities include the identification of
implementation issues of concern to stakeholders that need to be
addressed by Health Canada. The members of the Working Group
are drawn from persons nominated by the following stakeholder
groups: Canadian medical device manufacturer associations,
third-party quality system registrars, the SCC and Health Canada.
conseils concernant le processus réglementaire qui régit les exigences relatives aux systèmes qualité. Le mandat de ce groupe
comprend, entre autres, l’identification de problématiques qui
doivent être résolues par Santé Canada. Les membres du groupe
de travail ont été choisis parmi les candidats nommés des catégories d’intervenants suivants : associations de fabricants d’instruments médicaux, registraires indépendants de systèmes qualité, CCN et Santé Canada.
In December 1999, the Therapeutic Products Programme,
which included the now called Therapeutic Products Directorate (TPD), issued the draft policy document Q19R16: Policy
on CMDCAS for public comment. Following a 30-day comment
period, TPD received many responses which were subsequently
used to prepare the final version of the CMDCAS Policy issued in
May 2000. The most significant change that TPD made to the
Policy was the removal of the Canadian incorporation requirement for registrars. This revision means that TPD will now recognize ISO 13485 or ISO 13488 certificates issued by foreignbased registrars as long as they have been qualified by the SCC to
the CMDCAS scope.
En décembre 1999, le Programme des produits thérapeutiques,
qui comprenait ce qu’on appelle maintenant la Direction des produits thérapeutiques (DPT), a soumis pour consultation publique
l’ébauche de la politique Q19R16 : politique sur le SCECIM. Au
cours de la période de consultation de 30 jours, la DPT a reçu
plusieurs commentaires qui ont servi par la suite à rédiger la version finale de la politique sur le SCECIM émise en mai 2000. La
suppression de l’exigence d’incorporation des registraires au
Canada représente la modification la plus importante que la DPT
a apporté à sa politique à la suite de la période de consultation.
Cette modification signifie que la DPT reconnaîtra désormais les
certificats ISO 13485 et ISO 13488 émis par des registraires établis à l’étranger pour autant que le CCN les qualifient par rapport
au SCECIM.
The proposed Regulations were pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on October 5, 2002 for a 75-day comment period.
Also, they were posted on the TPD Web site and notification was
sent to industry associations and other interested medical devices
stakeholders. In response to this request for input, fifteen comments were received from six sources. Two of the comments were
complementary and although concerns were expressed none of
the comments opposed the initiative. A summary of the concerns
identified in the comments received and the TPD response is provided below:
1. Concern was expressed that s. 43.1 was too broad in its scope
because it required that a holder of a medical device licence
would have to comply, with their next statement to the Minister, with any new requirements respecting the information and
documents to be contained in an application and not be limited
to the submission of objective evidence that they meet just the
new quality systems requirement in respect of their devices.
Le règlement a été publié dans la Gazette du Canada Partie I
le 5 octobre 2002 pour une consultation publique de 75 jours. De
plus, il a été affiché dans le site Web du PPT et des avis ont été
envoyés à des associations de l’industrie et à d’autres intervenants
intéressés du milieu des instruments médicaux. À la suite à cette
sollicitation, quinze commentaires ont été reçu en provenance de
six sources. Deux commentaires se recoupaient et, bien que certaines préoccupations aient été soulevées, aucun commentaire
n’était défavorable à l’initiative. Un résumé des préoccupations
soulevées dans les commentaires reçus et leur réponse de la DPT
est fourni ci-après.
1. On s’inquiète du fait que la portée de l’article 43.1 est trop
large car il ne se limite pas aux nouvelles exigences en matière
de systèmes qualité mais exige du fabricant qui détient une
homologation de se conformer à tout nouvelles exigences relatives aux informations et documents à soumettre avec une demande d’homolgation, et de présenter des preuves tangibles de
ceci avec sa prochaine déclaration au ministre.
Response: The requirement under s. 43.1 has been limited to
address changes in respect of the quality system requirements
only. S. 43.1 has been moved to s. 6 as a transitional provision.
Réponse : L’article 43.1 a été intégré à l’article 6 à titre de
disposition transitoire. On a limité ses exigences afin qu’il aborde
seulement les changements touchant les exigences liées au
système qualité.
2. Concern was expressed over the ambiguous use of the phrase
“next statement” in s. 43.1.
2. L’utilisation ambigüe de l’expression « prochaine déclaration » à l’article 43.1 soulève des préoccupations.
Response: In re-drafting s. 43.1 as s. 6 the term statement was
defined to remove any ambiguity.
Réponse : L’intégration de l’article 43.1 à l’article 6 et son remaniement ont permis de supprimer toute ambiguïté.
3. Industry raised the concern that having to furnish a new certificate at the time that a certificate expires could be overly
burdensome particularly for organizations with multiple registrars that would have to submit multiple certificates throughout the year. It was suggested that the requirement be consolidated annually through the November 1 renewal.
3. L’industrie s’inquiète du fait que l’obligation de demander un
certificat à sa date d’expiration pourrait être trop exigeante,
surtout dans le cas d’organisations aux registraires multiples
qui devraient demander de nombreux certificats tout au long
de l’année. On suggère que cette exigence soit regroupée une
fois par année lors du renouvellement des homologations
au 1er novembre de chaque année.
Response: Health Canada recognizes the burden placed on some
manufacturers to submit new quality system certificates to replace
expired ones as they become expired. However, Health Canada
has to consider resource management for the processing of the
Réponse : Santé Canada reconnaît le fardeau que représente pour
certains fabricants de soumettre de nouveaux certificats de
système qualité visant à remplacer à mesure ceux qui sont échus.
Cependant, Santé Canada doit tenir compte de la gestion des
1383
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
certificates, the administrative impact of a potential backlog on
the annual renewal if certificates were received all at once, and
the legal consequences of not having valid quality system information on record. The manufacturer’s compliance with the quality system requirements is an on-going activity, similar to communicating with Health Canada for licence amendments, mandatory problem reporting and complaint handling. The information
related to those activities is not provided to Health Canada once a
year but on a continuous basis. The quality system certificate is
the objective evidence ensuring the compliance of manufacturer’s
quality system and valid information in this regard must be kept
on file at all times. It is the responsibility of the manufacturer to
ensure their continuous compliance with the regulatory requirements by keeping track of all its certificates and sending updated
information to Health Canada.
4. From the comments received there appears to be some confusion as to when a quality system certificate needs to be submitted. Concerns were expressed by some that the requirement to submit modified or new certificates within 30 days
may be redundant because of the requirement to submit a
modified certificate with an application to amend the device
licence or to submit a new certificate to replace an expired
one.
Response: Since it is not the intention of Health Canada to place
undue administrative burden on the industry, s. 43.3 has been
changed to reflect the licence amendment requirements in s. 34.
In summary, a quality system certificate must be submitted:
• with an application for a medical device licence;
• to replace a certificate that is no longer valid for whatever
reason, e.g., the previous certificate was modified, the previous certificate has expired etc.
Note: There is no need to submit the certificate at the time of renewal unless any of the above conditions coincide with the time
of renewal.
5. Concern was expressed about the requirement that all modified certificates would have to be submitted to Health Canada
even if the modification had no impact on the products sold in
Canada.
Response: If a registrar modifies a quality system certificate and
in so doing renders that certificate invalid then Health Canada
requires a copy of the valid modified certificate irrespective of
whether the modification affects the products sold in Canada.
6. Industry expressed their concern that the RIAS for Schedule 1293 printed in the Canada Gazette, Part I, did not mention the additional cost to manufacturers who already
have ISO 13485 certification but not necessarily by
a CMDCAS recognized registrar. These manufacturers will
have to pay the added cost to have an audit done by
a CMDCAS registrar to meet Canadian requirements.
1384
ressources liées au traitement des certificats, des répercussions de
nature administrative sur le renouvellement annuel des homologations découlant d’un retard éventuel dans le traitement des certificats s’ils sont tous reçus en même temps et des conséquences de
nature juridiques découlant de l’incapacité de disposer au dossier
de renseignements valides sur les systèmes qualité pendant une
période pouvant aller jusqu’à plusieurs mois. La conformité du
fabricant aux exigences liées au système qualité constitue une
activité continue qui s’apparente à la communication à Santé
Canada des modifications touchant les homologations, au signalement obligatoire de problèmes et au traitement des plaintes. Les
renseignements sur ces activités ne sont pas fournis par Santé
Canada une fois par année, mais plutôt de façon continue. Le
certificat de système qualité s’avère la preuve concrète de la
conformité du système qualité du fabricant, et des renseignements
valides à cet égard doivent être conservés en permanence au dossier. Le fabricant est tenu de s’assurer continuellement de sa
conformité aux exigences réglementaires en tenant à jour tous ses
certificats et en faisant parvenir des renseignements à jour à Santé
Canada.
4. Selon les commentaires reçus, il semble qu’il y a confusion
quant au moment où il faut présenter un certificat de système
de qualité. L’exigence liée à la présentation d’un nouveau certificat ou d’une modification à un certificat dans un délai
de 30 jours soulève des préoccupations chez certaines personnes qui y voient une certaine redondance en raison de
l’obligation de présenter un certificat modifié avec une demande de modification de l’homologation de l’instrument ou
de présenter un nouveau certificat pour remplacer celui qui est
échu.
Réponse : Puisque Santé Canada n’a pas l’intention d’imposer
inutilement un fardeau administratif à l’industrie, l’article 43.3 a
été modifié afin de refléter les exigences relatives à la modification de l’homologation précisées à l’article 34. En résumé, un
certificat de système de qualité doit être présenté :
• avec une demande d’homologation d’un instrument médical;
• afin de remplacer un certificat qui n’est plus valide, pour une
raison ou une autre (p. ex., le certificat précédent a été modifié
ou est échu).
Nota : Il n’est pas nécessaire de présenter le certificat au moment
du renouvellement d’une homologation, à moins qu’aucune
condition mentionnée ci-dessus ne corresponde au moment du
renouvellement.
5. L’obligation de présenter tous les certificats modifiés à Santé
Canada même si la modification n’a aucune incidence sur les
produits vendus au Canada suscite des préoccupations.
Réponse : Si un registraire modifie un certificat de système de
qualité et ce faisant rend le certificat invalide, Santé Canada exige
alors une copie du certificat modifié valide, peu importe si la modification a une incidence sur les produits vendus au Canada.
6. L’industrie se préoccupe du fait que le RÉIR relatif à l’annexe 1293 publié dans la Gazette du Canada Partie I ne mentionnait pas les coûts supplémentaires imposés aux fabricants
qui possèdent déjà un certificat ISO 13485 n’ayant pas été
nécessairement accordé par un registraire reconnu par
le SCECIM. Ces fabricants devront payer des frais supplémentaires pour faire faire un audit par un registraire
du SCECIM et ainsi répondre aux exigences du gouvernement
du Canada.
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
Response: The section named Costs: under Medical Device Industry (see above) has been edited to reflect the additional cost to
industry.
7. Industry commented on the financial impact that
the CMDCAS policy will have on registrars which includes
the fee payable to SCC for the accreditation and a cost to the
registrar for the training by Health Canada. These costs will
be passed on to industry undergoing the certification, further
contributing to the cost burden. The industry also indicated
that the policy will also force some companies to cease to
market product from manufacturers that refuse to undergo the
certification for the Canadian market (which is 2% of the
global market). This will result in an increased cost to industry through “lost opportunity”.
Response: Although the costs were not explicit in the 1998 RIAS
it was acknowledged that such costs would arise: “As a new requirement to Canada, manufacturers will incur a cost to develop
their quality system, have it initially assessed and continuously
audited for compliance.”. CMDCAS may indeed cause some
companies to rationalize their product lines and even discontinue
some. However, quality system requirements are required by all
major industrialized nations, e.g., U.S., EU, Japan and Australia.
Not having this requirement in Canada would mean that we
would have lower standards than the rest of the world. It should
be noted that Health Canada has not seen a decrease in availability of product in Canada as a result of the 1998 Medical Devices
Regulations as was suggested at that time.
8. Concerns were expressed over considerable delays in obtaining CMDCAS certificates from recognized registrars.
The CMDCAS policy increases the burden on manufacturers
to submit any changes affecting the scope of the certificate to
the registrar for review. Since these amendments to the certificates must be completed before an application for a new or
amended medical device licence can be filed with the Medical
Devices Bureau, the proposed amendments will delay entry of
new products to the Canadian marketplace.
Response: It is the responsibility of the manufacturers:
• to plan their needs for certificates sufficiently in advance in
order to be able to obtain the required certificates on time; and
• to ensure that the services contained in their contracts with the
registrars are rendered on time as per the contract. Such services would include the issuance of quality certificates.
The submission of any changes affecting the scope of the certificate to the registrar for review is an ISO requirement, not one of
Health Canada. Also, it is to be noted that only certain types of
changes will lead to the issuance of a modified certificate.
CMDCAS does not delay the issuance of the certificates from
recognized registrars. The manufacturers should ask their registrars to justify in writing any undue delay in the issuance of certificates.
Réponse : La section intitulée « Industrie des instruments médicaux : Coûts » (voir ci-dessus) a été modifiée afin de rendre
compte de ces frais supplémentaires pour l’industrie.
7. L’industrie a commenté les répercussions financières de la
politique du SCECIM sur les registraires, y compris les frais
payables au CCN pour leur accréditation et les frais liés à la
formation du registraire par Santé Canada. Ces coûts seront
assumés par les fabricants qui doivent se soumettre à la vérification de leurs systèmes qualité, ce qui contribue au fardeau
financier. L’industrie a également indiqué que cette politique
obligera certaines entreprises à ne plus commander de produits de fabricants qui refusent de demander de faire vérifier
leurs systèmes qualité pour le marché canadien (qui constitue 2 % du marché mondial). Il en résultera une augmentation
des coûts pour l’industrie par l’intermédiaire d’ « occasions
manquées ».
Réponse : Bien que les coûts ne soient pas explicites dans
le RÉIR de 1998, on a reconnu l’existence de ces coûts : « Au
Canada, on impose une nouvelle exigence selon laquelle les fabricants assumeront les frais liés à l’élaboration de leur système
qualité, devront faire évaluer ce système et le soumettre continuellement à des audits de conformité. ». En fait, le SCECIM
peut amener certaines entreprises à rationnaliser leurs gammes de
produits et même à en supprimer certaines. Cependant, ces exigences liées au système qualité sont appliquées dans tous les pays
industrialisés importants tels que les États-Unis, l’Union Européenne, le Japon et l’Australie. Le fait de ne pas appliquer ces
exigences au Canada signifierait que nos normes sont inférieures
à celles du reste du monde. Il faudrait remarquer que Santé
Canada n’a noté aucune baisse de disponibilité de produits à la
suite de l’entrée en vigueur du Règlement sur les instruments
médicaux de 1998, comme on l’avait suggéré à l’époque.
8. Les délais considérables liés à l’obtention des certificats
du SCECIM par des registraires reconnus soulèvent des préoccupations. La soumission pour évaluation par le registraire
de tout changement touchant la portée du certificat délivré par
ce dernier selon la politique du SCECIM alourdit le fardeau
des fabricants. Puisque les certificats doivent avoir été modifiés avant de pouvoir demander une nouvelle homologation ou
une modification à une homologation touchant un instrument
médical au Bureau des matériels médicaux, les modifications
retarderont l’entrée sur le marché canadien de nouveaux produits.
Réponse : Les fabricants sont responsables de faire ce qui suit :
• planifier leurs besoins en matière de certificats suffisamment
d’avance pour être en mesure d’obtenir le certificat nécessaire
à temps;
• s’assurer que les services contenus dans leurs contrats avec les
registraires sont exécutés à temps, conformément au contrat.
De tels services comprendraient la délivrance de certificats de
systèmes qualité.
La soumission pour évaluation par le registraire de tout changement touchant la portée du certificat délivré par ce dernier est une
exigence d’ISO et non de Santé Canada. Il est aussi à noter que
seulement certains changements demanderont la modification
d`un certificat.
Le SCECIM ne retarde pas l’émission par les registraires reconnus des certificat dont ont besoin les fabricants pour satisfaire aux
exigences liées aux systèmes qualité. Les fabricants devraient
demander à leur registraire de justifier par écrit tout retard déraisonnable dans la délivrance de leurs certificats.
1385
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-173
The Medical Devices Bureau is also working with the SCC and
the recognized registrars to address the timeliness of certificate
issuances.
9. Concerns were expressed concerning the fact some accredited
registrars have not issued certificates that are valid for three
years, but for shorter periods, because of the pending changes
to the ISO 13485 standard. This will increase the costs to the
manufacturers as new certificates will be required sooner.
Response: Since ISO Standards are subject to change and undergo a review every five years, the regulations have been drafted
with that likelihood in mind by referencing the ISO Standards, as
amended from time to time.
Le Bureau des matériels médicaux travaille également avec
le CCN et les registraires reconnus afin d’aborder la question
relative à la rapidité de la délivrance des certificats.
9. Le fait que certains registraires accrédités n’ont pas délivré de
certificats valides pour trois ans mais plutôt des certificats
ayant une durée de validité inférieure à trois ans en raison des
changements imminents à la norme ISO 13485 soulève des
préoccupations. Cela entraînera une augmentation des coûts
pour les fabricants, car ils leur faudra bientôt de nouveaux
certificats.
Réponse : Le règlement stipule qu’un certificat de système qualité est valide pour une période ne dépassant pas trois ans. Généralement, la période de transition internationale permise pour adopter les changements apportés aux normes ISO est de trois ans. Il
appartient au fabricant et au registraire de résoudre les questions
relatives à l’audit et à la période de validité du certificat, tant que
la période de validité du certificat délivré ne dépasse pas trois ans.
10. L’industrie s’inquiète du fait que les normes ISO internationales auxquelles on fait référence dans le règlement puissent
changer ou être supprimées, comme c’est le cas avec la
norme ISO 13488 concernant les instruments médicaux de
classe II. Pour cette raison, on a suggéré qu’il que le règlement fasse référence aux normes ISO finales applicables aux
instruments médicaux à l’échelle internationale. En outre, on a
recommandé de ne pas faire entrer en vigueur le règlement
avant la publication des normes ISO dans leur version finale.
Réponse : Puisque les normes ISO sont susceptibles d’être modifiées et font l’objet d’un examen tous les cinq ans, on a déjà rédigé le règlement en tenant compte de cette possibilité. En effet, on
y prévoit la modification « périodique » des normes ISO.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
This amendment would not alter existing compliance mechanisms under the provisions of the Food and Drugs Act, enforced
by the Health Products and Food Branch Inspectorate and the
Medical Devices Bureau.
Les modifications ne modifient en rien les mécanismes de vérification de la conformité définis aux dispositions de la Loi sur les
aliments et drogues que l’Inspectorat de la Direction générale des
produits de santé et des aliments et le Bureau des matériels médicaux sont chargés d’appliquer.
Contact
Theresa Burke
Health Products and Food Branch
Therapeutic Products Directorate
Bureau Policy, Policy Division
Holland Cross, Tower B, 2nd Floor
1600 Scott Street
Address Locator - 3102C5
Ottawa, Ontario
K1A 1B6
Telephone: (613) 957-6454
FAX: (613) 941-6458
E-mail: Theresa_Burke@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Theresa Burke
Direction générale des produits de santé et des aliments
Direction des produits thérapeutiques
Burreau de la politique, Division de la politique
Holland Cross, Tour B, 2e étage
1600, rue Scott
Indice d’adresse : 3102C5
Ottawa (Ontario)
K1A 1B6
Téléphone : (613) 957-6454
TÉLÉCOPIEUR : (613) 941-6458
Courriel : Theresa_Burke@hc-sc.gc.ca
Response: The regulations state that a quality system certificate
is valid for the period, not exceeding three years, specified in it.
Usually, the international transition period allowed to address
changes made to the ISO standards is three years. It is up to the
manufacturer and registrar to resolve the issues pertaining to the
audit and the length of time the certificate is valid as long as the
certification does not exceed three years.
10. Industry expressed concern that ISO international standards
being referenced in the regulations may change or may be
withdrawn as in the case of ISO 13488 for Class II medical
devices. For this reason, it was suggested that the revised
regulations should reference the final ISO standards applicable to medical devices internationally. In addition, it was recommended that the regulations should not come into force before the final ISO standards are released.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1386
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
Registration
SOR/2003-174 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-174 15 mai 2003
CANADIAN PAYMENTS ACT
LOI CANADIENNE SUR LES PAIEMENTS
Canadian Payments Association By-law No. 1 —
General
Règlement administratif no 1 de l’Association
canadienne des paiements — général
The Board of Directors of the Canadian Payments Association,
pursuant to subsection 18(1)a of the Canadian Payments Actb,
hereby makes the annexed Canadian Payments Association Bylaw No. 1 — General.
Ottawa, November 28, 2002
En vertu du paragraphe 18(1)a de la Loi canadienne sur les
paiementsb, le conseil d’administration de l’Association canadienne des paiements prend le Règlement administratif no 1 de
l’Association canadienne des paiements — général, ci-après.
Ottawa, le 28 novembre 2002
P.C. 2003-687 15 May, 2003
C.P. 2003-687 15 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsection 18(2) of the Canadian Payments Actb, hereby approves the
annexed Canadian Payments Association By-law No. 1 — General, made by the Board of Directors of the Canadian Payments
Association.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 18(2) de la Loi canadienne sur les paiementsb, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le Règlement administratif no 1 de l’Association canadienne des paiements — général, ci-après, pris par le conseil d’administration de
l’Association canadienne des paiements.
———
———
a
a
b
S.C. 2001, c. 9, s. 233
S.C. 2001, c. 9, s. 218
b
L.C. 2001, ch. 9, art. 233
L.C. 2001, ch. 9, art. 218
1387
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
TABLE OF PROVISIONS
TABLE ANALYTIQUE
(This table is not part of the By-law.)
(La présente table ne fait pas partie du règlement administratif.)
CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION
BY-LAW NO. 1 — GENERAL
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N° 1 DE
L’ASSOCIATION CANADIENNE DES
PAIEMENTS — GÉNÉRAL
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. Definitions
1. Définitions
GENERAL
2. Head office
3. Affixing seal
4. Signature on documents
5. Certified true copies
BANKING BUSINESS
6. Banking business
7. Deposits
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
2. Siège social
3. Apposition du sceau
4. Signature de documents
5. Attestation de copie
TRANSACTIONS BANCAIRES
6. Transactions bancaires
7. Dépôt de fonds
BOARD OF DIRECTORS
8. Quorum
9. Duties of directors
10. Recall of directors by members
11. Ceasing to be director
12. Place of meetings
13. Day, time and place of meetings
14. Notice of meetings
15. Meeting without notice
16. Adjournment of meeting
17. Regular meetings
18. Participation by electronic means
19. Vote
20. Invitation to attend meetings
21. Remuneration
22. Expenses
COMMITTEES OF THE BOARD
CONSEIL D’ADMINISTRATION
8. Quorum
9. Devoirs des administrateurs
10. Révocation d’administrateurs par les membres
11. Fin du mandat
12. Lieu des réunions
13. Date, heure et lieu des réunions
14. Avis de convocation
15. Réunion sans avis
16. Ajournement de réunion
17. Réunion ordinaire
18. Participation par moyen électronique
19. Vote
20. Invitation à assister aux réunions
21. Rémunération
22. Frais
COMITÉS DU CONSEIL
General
23. Delegation of Board’s powers and duties
24. Review of committee’s decisions
25. Meeting procedures
Dispositions générales
23. Délégation des pouvoirs et fonctions du conseil
24. Contrôle des décisions des comités
25. Procédures de réunion
Executive Committee
26. Committee established
27. Quorum
28. Calling of meetings
29. Removal or replacement
Comité de direction
26. Constitution du comité
27. Quorum
28. Convocation des réunions
29. Révocation ou remplacement
Finance Committee
30. Committee established
31. Chairperson and vice-chairperson
32. Quorum
33. Calling of meetings
Comité des finances
30. Constitution du comité
31. Président et vice-président
32. Quorum
33. Convocation des réunions
1388
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
TABLE OF PROVISIONS — Continued
34. Duties
35. Removal or replacement
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
TABLE ANALYTIQUE (suite)
34. Fonctions
35. Révocation ou remplacement
ADVISORY COUNCIL
36. Composition of Advisory Council
37. Eligibility — stakeholder members
38. Term — stakeholder members
39. Term — other members
40. Duties of chairperson
41. Duties of Advisory Council members
42. Invitations to nominate
43. Primary criteria for appointment
44. Secondary criteria for appointment
45. Notification of appointments
46. Removal of Advisory Council members
47. Vacancies
48. Effect of vacancy
49. Place of meetings
50. Number of meetings
51. Request for meetings
52. Notice of meetings
53. Meeting attendance
54. Participation by electronic means
55. Vote
56. Quorum
57. Expenses
58. Administrative support
59. Workplan and budget
OFFICERS AND OTHER EMPLOYEES
60. Chairperson
61. Deputy Chairperson
62. Secretary and financial officer
63. Secretary
64. Financial officer
65. Powers and duties of other employees
66. Termination by Board
67. Fiduciary duties of employees
68. Fidelity bonds
PROTECTION OF DIRECTORS AND EMPLOYEES
69. Indemnity
70. Insurance
71. Dissent
REGISTRATION AND APPLICATION FOR MEMBERSHIP
72. List of members
73. Banks and authorized foreign banks
74. Effective date of membership — banks
75. Other members
76. Additional information
77. Date of membership — other members
78. Notification of change in circumstances
COMITÉ CONSULTATIF
36. Composition du comité consultatif
37. Admissibilité — membres représentants d’intervenants
38. Mandat — membres représentants d’intervenants
39. Mandat — autres membres
40. Fonctions du président
41. Devoirs des membres du comité consultatif
42. Invitation à proposer des candidats
43. Premiers critères de nomination
44. Critères secondaires de nomination
45. Avis des nominations
46. Révocation des membres du comité consultatif
47. Vacances
48. Effet de la vacance
49. Lieu des réunions
50. Nombre de réunions
51. Convocation des réunions
52. Avis de convocation
53. Présence aux réunions
54. Participation par moyen électronique
55. Vote
56. Quorum
57. Frais
58. Soutien administratif
59. Plan de travail et budget
DIRIGEANTS ET AUTRES EMPLOYÉS
60. Président
61. Vice-président
62. Secrétaire et directeur des finances
63. Secrétaire
64. Directeur des finances
65. Fonctions des autres employés
66. Révocation par le conseil
67. Obligations fiduciaires des employés
68. Cautionnement de loyauté
PROTECTION DES ADMINISTRATEURS ET DES AUTRES EMPLOYÉS
69. Indemnisation
70. Assurance
71. Dissidences
INSCRIPTION ET DEMANDE D’ADHÉSION
72. Liste des membres
73. Banques et banques étrangères autorisées
74. Prise d’effet de l’adhésion — banques
75. Autres membres
76. Renseignements supplémentaires
77. Prise d’effet de l’adhésion — autres membres
78. Avis de changement de situation
1389
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
TABLE OF PROVISIONS — Continued
TABLE ANALYTIQUE (suite)
MEETINGS OF MEMBERS
ASSEMBLÉES DES MEMBRES
79. Annual meeting
80. Special meeting
81. Requisition of meeting
82. Place of meetings
83. Participation by electronic means
84. Notice of meeting
85. Members entitled to notice — record date fixed
86. Record date
87. Meeting without notice
88. Chairperson
89. Persons entitled to be present
90. Quorum
91. Representatives and proxyholders
92. Deposit of proxies
93. Vote
94. Vote by show of hands
95. Vote by ballot
96. Adjournment — notice not required
MEETING OF A CLASS OR OF A GROUP OF CLASSES OF MEMBERS
97. Meeting of a class
98. Meeting of a group of classes
99. Special meeting
100. Procedure
101. Chairperson
102. Resolutions
103. Quorum
SUSPENSION OF RIGHTS OF MEMBERS
104. Suspension
105. Application of By-law No. 6
106. Reinstatement
79. Assemblée annuelle
80. Assemblée extraordinaire
81. Demande de convocation
82. Lieu des assemblées
83. Participation par moyen électronique
84. Avis de convocation
85. Membres ayant le droit à un avis — date de référence fixée
86. Date de référence
87. Assemblée sans avis
88. Président
89. Personnes ayant le droit d’assister
90. Quorum
91. Représentants et fondés de pouvoir
92. Dépôt des procurations
93. Vote
94. Vote à main levée
95. Vote par scrutin secret
96. Ajournement — avis non requis
ASSEMBLÉE D’UNE CATÉGORIE OU D’UN REGROUPEMENT
DE CATÉGORIES DE MEMBRES
97. Assemblée d’une catégorie
98. Assemblée d’un regroupement de catégories
99. Assemblée extraordinaire
100. Procédure
101. Président
102. Résolutions
103. Quorum
SUSPENSION DES DROITS DES MEMBRES
104. Suspension
105. Application du Règlement administratif no 6
106. Rétablissement
NOTICE
107. Method of giving notices
108. Computation of day to give notice
109. Omissions and errors
110. Waiver of notice or abridgement of time
AVIS
107. Mode de communication des avis
108. Computation du délai d’expédition
109. Omission et erreur
110. Renonciation à un avis ou réduction du délai
REPEAL
111. Repeal
ABROGATION
111. Abrogation
COMING INTO FORCE
112. Coming into force
1390
ENTRÉE EN VIGUEUR
112. Entrée en vigueur
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION
BY-LAW NO. 1 — GENERAL
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N° 1 DE
L’ASSOCIATION CANADIENNE DES
PAIEMENTS — GÉNÉRAL
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
Definitions
“Act”
« Loi »
1. The following definitions apply in this Bylaw.
“Act” means the Canadian Payments Act.
“Advisory
Council”
« comité
consultatif »
“Advisory Council” means the Stakeholder Advisory Council established by section 21.2 of the
Act.
“bank”
« banque »
“bank” means a bank listed in Schedule I or II to
the Bank Act.
“employee”, in respect of the Association, includes
the General Manager, the secretary, the financial
officer and any other officer of the Association.
“payments system” means a system or arrangement
for the exchange of messages effecting, ordering,
enabling or facilitating the making of payments,
or of transfers of value that are eventually
cleared and settled as payment items, through the
systems operated by the Association.
“Regulations” means the regulations made under
section 35 of the Act.
“secretary” means the secretary appointed under
section 62.
“service provider” means a person or an entity that
supports the operation, maintenance and development or enhancement of payments systems
that directly or indirectly interface with the national clearing and settlement systems.
“stakeholder” means a person or an entity that is
either a user of or a service provider to payments
systems, or that represents the interests of a
group of users of or service providers to payments systems, but is not a member of or eligible
for membership in the Association.
“user” means a person who is a user of payments
systems but is not a member.
“employee”
« employé »
“payments
system”
« système de
paiements »
“Regulations”
« règlements »
“secretary”
« secrétaire »
“service
provider”
« fournisseur
de services »
“stakeholder”
« intervenant »
“user”
« usager »
Head office
Affixing seal
Signature on
documents
Certified true
copies
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement administratif.
« banque » Banque figurant à l’annexe I ou II de la
Loi sur les banques.
« comité consultatif » Le comité consultatif des
intervenants constitué par l’article 21.2 de la Loi.
Définitions
« employé » En ce qui concerne l’Association, y
sont assimilés le directeur général, le secrétaire,
le directeur des finances et tout autre dirigeant de
l’Association.
« fournisseur de services » Personne ou entité qui
contribue à l’exploitation, la maintenance et au
développement ou à l’amélioration de systèmes
de paiements qui ont une interface directe ou indirecte avec les systèmes nationaux de compensation et de règlement.
« intervenant » Personne ou entité qui est soit un
usager, soit un fournisseur de services ou qui représente les intérêts d’un groupe d’usagers ou de
fournisseurs de services et qui n’est pas membre,
ni admissible à le devenir.
« Loi » La Loi canadienne sur les paiements.
« employé »
“employee”
« règlements » Les règlements pris en vertu de
l’article 35 de la Loi.
« secrétaire » Le secrétaire nommé en vertu de
l’article 62.
« système de paiements » Système ou mécanisme
d’échange de messages effectuant, ordonnant,
permettant ou facilitant l’exécution de paiements
ou de transferts de valeurs qui sont par la suite
compensés et réglés comme instruments de
paiement par les systèmes exploités par
l’Association.
« usager » Personne qui utilise un système de paiements sans être membre.
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
2. The head office of the Association shall be in
the National Capital Region as described in the
schedule to the National Capital Act.
3. The Chairperson, the General Manager, the
secretary or their delegates may affix the corporate
seal to any document of the Association.
4. Documents required to be signed by the Association shall be signed in the manner specified by
the Board.
5. The Chairperson, the General Manager, the
secretary or their delegates may certify a copy of
any document of the Association to be a true copy
of the original.
2. Le siège social de l’Association se trouve dans
les limites de la région de la capitale nationale, au
sens de l’annexe de la Loi sur la capitale nationale.
3. Le président, le directeur général, le secrétaire
ou leurs délégués peuvent apposer le sceau de
l’Association sur tout document de celle-ci.
4. Les documents requérant la signature de
l’Association sont signés de la manière approuvée
par le conseil.
5. Le président, le directeur général, le secrétaire
ou leurs délégués peuvent attester la conformité à
l’original de toute copie d’un document de
l’Association.
« banque »
“bank”
« comité
consultatif »
“Advisory
Council”
« fournisseur
de services »
“service
provider”
« intervenant »
“stakeholder"
« Loi »
“Act”
« règlements »
“Regulations”
« secrétaire »
“secretary”
« système de
paiements »
“payments
system”
« usager »
“user”
Siège social
Apposition du
sceau
Signature de
documents
Attestation de
copie
1391
2003-06-04
Banking
business
Transactions
Deposits
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
BANKING BUSINESS
TRANSACTIONS BANCAIRES
6. (1) The banking business of the Association
shall be transacted with any bodies corporate or
organizations designated for this purpose by or
under the authority of the Board.
(2) The banking business shall be transacted under any agreements, instructions and delegations of
powers that the Board or the Executive Committee
prescribes or authorizes.
7. The Association may deposit its money with a
member. It may otherwise invest its money in any
manner that may be approved by the Board.
6. (1) Les transactions bancaires de l’Association
s’effectuent avec les personnes morales ou organismes désignés à cette fin par le conseil ou sous
son autorité.
(2) Les transactions sont conclues conformément
aux accords, instructions ou délégations de pouvoirs prévus ou autorisés par le conseil ou le comité
de direction.
7. L’Association peut déposer ses fonds auprès
d’un membre. Elle peut également les placer de
toute autre manière que le conseil approuve.
Transactions
bancaires
Conclusion
Dépôt de fonds
BOARD OF DIRECTORS
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Quorum
8. A quorum for any meeting of the Board consists of the Chairperson and a majority of the other
directors representing any three of the classes of
members described in subsection 9(3) of the Act.
Quorum
Duties of
directors
9. In addition to the duties imposed by subsection 122(1) of the Canada Business Corporations
Act, the directors shall, in exercising their powers
and performing their duties,
(a) disclose their interest in any material contract
or proposed material contract with the Association, or in any other material matter if they have
a reasonable possibility of conflict of interest;
(b) make reasonable efforts to attend the meetings of the Board and of the committees of which
they are members and, if they are unable to attend those meetings, to ensure that their alternate
attends; and
(c) comply with the relevant provisions of the
Act, the Regulations, the by-laws and any other
law that impose obligations on the directors as
directors.
10. (1) A director ceases to be a director when a
resolution calling for the recall of the director is
passed in accordance with subsection 9(4) of the
Act.
(2) Notice of the resolution shall be given to the
director.
(3) If a notice of intention to fill the vacancy was
given in the notice calling the special meeting, the
vacancy created by the recall of the director may be
filled at the same meeting.
11. A director ceases to be a director when
(a) the director’s term expires;
(b) the director dies;
(c) the director is recalled by a resolution of the
members as provided in the Act;
(d) the director ceases to meet the eligibility requirements to be a director set out in section 9
or 14 of the Act or section 2 of the Canadian
Payments Association Election of Directors
Regulations; or
(e) the director resigns, in which case the resignation is effective on the later of
8. Le quorum de toute réunion du conseil est atteint lorsque son président et la majorité des autres
administrateurs représentant trois des catégories de
membres visées au paragraphe 9(3) de la Loi sont
présents.
9. Dans l’exercice de leurs fonctions, les administrateurs, en plus des devoirs qui leur sont imposés par le paragraphe 122(1) de la Loi canadienne
sur les sociétés par actions, doivent :
a) divulguer leur intérêt dans tout contrat important ou tout projet de contrat important avec
l’Association ou toute question importante où il
existe une possibilité réelle qu’ils soient placés
en conflit d’intérêts;
b) faire des efforts raisonnables pour assister aux
réunions du conseil et des comités dont ils sont
membres ou, s’ils sont incapables de le faire,
pour s’assurer que leur suppléant y assiste;
c) observer la Loi, les règlements, les règlements
administratifs et toute autre loi qui impose des
obligations aux administrateurs à ce titre.
10. (1) Le mandat de l’administrateur prend fin
avec l’adoption d’une résolution de révocation en
application du paragraphe 9(4) de la Loi.
Révocation
d’administrateurs par les
membres
Recall of
directors by
members
Notice to
director
Filling vacancy
Ceasing to be
director
1392
(2) L’administrateur est avisé de la résolution.
(3) Si l’avis de convocation de la réunion extraordinaire en fait mention, la vacance qui résulte de
la résolution de révocation peut être comblée à la
même réunion.
11. Le mandat d’un administrateur prend fin :
a) à la date d’expiration du mandat;
b) à son décès;
c) en raison de sa révocation par résolution des
membres conformément à la Loi;
d) s’il cesse de répondre aux conditions requises
pour être administrateur énoncées aux articles 9
ou 14 de la Loi ou à l’article 2 du Règlement sur
l’élection des administrateurs de l’Association
canadienne des paiements;
e) en raison de sa démission, laquelle prend effet
à la plus tardive des dates suivantes :
Devoirs des
administrateurs
Avis à
l’administrateur
Vacance
Fin du mandat
2003-06-04
Place of
meetings
Day, time and
place of
meetings
Request for
meeting
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(i) the day on which the resignation is given to
the Association, and
(ii) the day specified in the resignation.
12. Meetings of the Board may be held at any
place in Canada.
13. (1) Meetings of the Board shall be held on
the day and at the time and place that the Board or
the Chairperson may fix.
(2) If any four directors request in writing that
the Chairperson call a meeting, the Chairperson
shall without delay notify the other directors of the
request and its subject-matter and call a meeting of
the Board within 21 days after receiving the request
to consider the matter specified in it.
Notice of
meetings
14. (1) Notice of the day, time and place of each
meeting of the Board shall be given to each director
and, for informational purposes, to each alternate
director at least seven days before the day on which
the meeting is to be held.
Contents of
notice
(2) The notice shall specify the purpose of or the
business to be considered at the meeting if the
meeting is being called under subsection 13(2) or if
the purpose or business includes a proposal to
(a) submit to the members any question or matter
that require their approval;
(b) fill a vacancy in the office of auditor;
(c) issue debt obligations;
(d) approve any annual financial statements;
(e) adopt, amend or repeal by-laws or rules; or
(f) terminate the membership of a member or
suspend one or more of their rights.
Meeting
without notice
15. The Board may, without notice, hold a meeting immediately following a meeting of members at
which directors are elected.
Adjournment
of meeting
16. Notice of a meeting of the Board that is adjourned for less than seven days is not required if
the day, time and place for the resumption of the
meeting are announced at the original meeting.
Regular
meetings
17. (1) The Board shall establish a schedule of its
regular meetings and shall send without delay a
copy of the resolution fixing the day, time and
place of the regular meetings to each director.
(2) No other notice is required for a regular
meeting unless this By-law requires that the purpose of the meeting or the business to be considered be specified in the notice.
Other notice
not required
Participation by
electronic
means
18. (1) If all of the other directors consent in advance of the meeting, one or more directors may
participate in a meeting of the Board by means of
such telephonic, electronic or other communications facilities as permit all persons participating in
the meeting to communicate adequately with each
other during the meeting.
(i) la date à laquelle sa démission est remise à
l’Association,
(ii) la date indiquée dans la démission.
12. Le conseil peut se réunir n’importe où au
Canada.
13. (1) Le conseil tient ses réunions aux date,
heure et lieu que fixe le conseil ou le président.
(2) Si quatre administrateurs font une demande
de réunion par écrit au président, celui-ci en avise
sans délai les autres administrateurs en leur précisant les questions dont l’examen est demandé et il
convoque une réunion du conseil à cet effet dans
les vingt et un jours suivant la date de réception de
la demande.
14. (1) Pour chaque réunion du conseil, un avis
indiquant les date, heure et lieu de la réunion est
donné à chaque administrateur et, à titre d’information, à chaque administrateur suppléant, au moins
sept jours avant la date à laquelle la réunion doit
avoir lieu.
(2) Le but de la réunion ou les questions à l’ordre
du jour doivent être précisés dans l’avis de convocation de la réunion convoquée aux termes du paragraphe 13(2) et de la réunion où il faut :
a) soumettre aux membres une question ou un
sujet exigeant l’approbation des administrateurs;
b) nommer un vérificateur;
c) émettre des obligations;
d) approuver des états financiers annuels;
e) adopter, modifier ou abroger des règlements
administratifs ou des règles;
f) mettre fin à l’adhésion d’un membre ou suspendre un ou plusieurs droits d’un membre.
15. Le conseil peut, sans avis de convocation, tenir une réunion immédiatement après une assemblée de membres au cours de laquelle des administrateurs sont élus.
16. Si une réunion du conseil est ajournée à
moins de sept jours, il n’est pas nécessaire d’envoyer d’avis de convocation si les date, heure et
lieu de la reprise sont annoncés lors de la réunion
initiale.
17. (1) Le conseil dresse un calendrier de ses réunions ordinaires et envoie sans délai à chaque
administrateur une copie de la résolution désignant
les date, heure et lieu des réunions.
(2) Il n’est pas nécessaire d’envoyer d’autre avis
de convocation aux réunions ordinaires, sauf si le
présent règlement administratif exige que le but des
réunions et les questions à l’ordre du jour soient
précisés.
18. (1) Des administrateurs peuvent, si tous les
autres administrateurs y consentent avant la réunion, participer à une réunion du conseil par tout
moyen de communication téléphonique, électronique ou autre permettant à tous les participants de
communiquer adéquatement entre eux.
Lieu des
réunions
Date, heure et
lieu des
réunions
Demande de
réunion
Avis de
convocation
Contenu de
l’avis
Réunion sans
avis
Ajournement
de réunion
Réunion
ordinaire
Autre avis non
nécessaire
Participation
par moyen
électronique
1393
2003-06-04
Consent
Vote
Invitation to
attend meetings
Remuneration
Expenses
Services
Alternate
director
Delegation of
Board’s powers
and duties
1394
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(2) The consent referred to in subsection (1) may
be given with respect to all meetings of the Board.
19. Every question put to a vote at a meeting of
the Board is, unless otherwise required by the Act,
decided by a majority of the votes cast.
20. The Chairperson may invite any person to attend a meeting of the Board and to participate in its
discussions.
21. The remuneration of a director appointed under subsection 9(1.1) of the Act consists of an annual salary of $5,000 and an allowance in the
amount of $350 for each meeting of the Board that
the director attends and for each meeting of any
committee of the Association that requires certain
members to be directors that the director attends.
22. (1) Directors are entitled to be reimbursed for
any reasonable travel and living expenses incurred
by them in attending meetings of the Board or of
any committee of the Association that requires certain members to be directors.
(2) Directors who perform any service on behalf
of the Association outside the work or services
ordinarily required of a director are entitled to be
reimbursed for any reasonable travel and living
expenses incurred by them in the performance of
the service.
(3) An alternate director is entitled to be reimbursed for any reasonable travel and living expenses incurred when acting for a director who is
unable to act by reason of absence or incapacity,
when engaged in the business of a committee of the
Association to which he or she has been appointed
by virtue of being an alternate director or when, on
the request of the Board, attending a meeting of the
Board other than for the purpose of acting for a
director who is unable to act.
(2) Le consentement peut être donné à l’égard de
toutes les réunions du conseil.
19. Toute question mise aux voix à une réunion
du conseil est tranchée à la majorité des voix, sauf
indication contraire de la Loi.
20. Le président peut inviter toute personne à assister à une réunion du conseil et à participer aux
discussions.
21. La rémunération de l’administrateur visé au
paragraphe 9(1.1) de la Loi consiste en un salaire
annuel de 5 000 $, en plus d’une allocation
de 350 $ pour chaque réunion du conseil à laquelle
il assiste et pour chaque réunion d’un comité de
l’Association qui exige la présence d’un certain
nombre d’administrateurs à laquelle il assiste.
22. (1) Tout administrateur est indemnisé des
frais de déplacement et de séjour entraînés pour
assister aux réunions du conseil ou de tout comité
de l’Association qui exige la présence d’un certain
nombre d’administrateurs.
(2) L’administrateur qui accomplit un service
pour le compte de l’Association en dehors du travail ou des services ordinairement requis d’un administrateur est indemnisé des frais de déplacement
et de séjour entraînés par l’accomplissement de ce
service.
(3) Tout administrateur suppléant est indemnisé
des frais de déplacement et de séjour entraînés lorsqu’il agit comme administrateur en cas d’absence
ou d’empêchement de ce dernier, lorsqu’il participe
aux travaux d’un comité de l’Association auquel il
a été nommé en raison du fait qu’il est un administrateur suppléant ou lorsque le conseil lui demande
d’assister à une réunion du conseil autrement que
pour remplacer un administrateur.
COMMITTEES OF THE BOARD
COMITÉS DU CONSEIL
General
Dispositions générales
23. The Board may not delegate any of the following powers and duties to its committees:
(a) submitting to the members any question or
matter that requires their approval;
(b) filling a vacancy in the office of auditor or
General Manager;
(c) terminating the membership of a member or
suspending one or more of their rights;
(d) approving any financial statements or the operating or capital budgets to be submitted to the
members for consideration at the annual meeting
of members;
(e) making, amending or repealing by-laws, rules
or statements of principle;
(f) authorizing any expenditures that were not
previously approved in the budgets, except budget over-runs if the principal expenditure was approved in the budget;
23. Le conseil ne peut déléguer à ses comités les
pouvoirs et fonctions suivants :
a) soumettre aux membres des questions ou sujets qui requièrent leur approbation;
b) pourvoir au poste de vérificateur ou de directeur général;
c) mettre fin à l’adhésion d’un membre ou suspendre un ou plusieurs droits d’un membre;
d) approuver des états financiers ou les budgets
d’exploitation ou d’investissement qui doivent
être soumis aux membres à l’assemblée annuelle;
e) prendre, établir, modifier ou révoquer les règlements administratifs ou les règles ou établir,
modifier ou désavouer les déclarations de principe;
f) autoriser des dépenses qui ne sont pas déjà
approuvées aux budgets, sauf pour les dépassements budgétaires lorsque la dépense principale
est déjà approuvée au budget;
Consentement
Vote
Invitation à
assister aux
réunions
Rémunération
Frais
Services
Administrateur
suppléant
Délégation des
pouvoirs et
fonctions du
conseil
2003-06-04
Review of
committee’s
decisions
Meeting
procedures
Committee
established
Quorum
Calling of
meetings
Removal or
replacement
Term
Vacancy
Committee
established
Members
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
g) mettre fin à l’emploi de tout employé nommé
par le conseil, sauf pour motif valable;
h) autoriser des emprunts, compte tenu du crédit
de l’Association, autres que ceux de nature temporaire faits en vue de répondre aux besoins quotidiens.
(g) terminating the employment of any employee
appointed by the Board, unless the termination is
for cause; or
(h) authorizing the borrowing of money on the
credit of the Association, unless the borrowing is
of a temporary nature to meet day-to-day requirements.
24. Any decision made by a committee in respect
of a power delegated to it by the Board is subject to
review by the Board, and the decision of the Board
on the matter is final.
25. The rules respecting the procedure and conduct of meetings of committees of the Board are the
same as the rules applicable in the case of meetings
of the Board, with any necessary modifications.
24. Toute décision prise par un comité en vertu
d’un pouvoir qui lui a été délégué par le conseil est
assujettie au contrôle de celui-ci et la décision qui
s’ensuit est finale.
25. Les règles régissant la procédure et la tenue
des réunions des comités du conseil sont celles qui
s’appliquent aux réunions du conseil, avec les adaptations nécessaires.
Executive Committee
Comité de direction
26. The Executive Committee is established.
26. Est constitué le comité de direction.
27. A quorum for a meeting of the Executive
Committee consists of the Chairperson and a majority of the other members of the committee representing three of the classes of members described in
subsection 9(3) of the Act.
28. Meetings of the Executive Committee may
be called by the Chairperson, or by any three of its
members, on seven days notice.
29. (1) Any member of the Executive Committee
may be removed or replaced by the Board.
(2) A member of the Executive Committee
ceases to be a member of the Executive Committee
when his or her term as director ends or when he or
she otherwise ceases to be a director.
(3) If there is a vacancy on the Executive Committee, the Board shall fill it as soon as it is reasonably practicable to do so from among those of
its members that are eligible to fill the vacancy.
Until the vacancy is filled, the Executive Committee may exercise all of its powers as long as a quorum remains in office.
27. Le quorum de toute réunion du comité de direction est atteint lorsque son président et la majorité des autres membres représentant trois des catégories de membres visées au paragraphe 9(3) de la
Loi sont présents.
28. Les réunions du comité de direction peuvent
être convoquées par le président ou par trois de ses
membres, sur préavis de sept jours.
29. (1) Le conseil peut révoquer ou remplacer
tout membre du comité de direction.
(2) Le mandat d’un membre du comité prend fin
à la date d’expiration de son mandat d’administrateur ou lorsque ce mandat prend fin pour tout autre
motif.
(3) Le conseil comble un poste vacant au sein du
comité de direction en désignant une personne admissible parmi ses membres aussitôt qu’il peut raisonnablement le faire. Toutefois, tant que la vacance n’est pas comblée, le comité de direction
peut exercer tous ses pouvoirs, à condition qu’il y
ait toujours quorum.
Finance Committee
Comité des finances
30. (1) The Finance Committee is established
and is composed of a maximum of eight members
designated by the Board who are directors or alternate directors.
(2) The Finance Committee consists of
(a) one member representing the Bank of
Canada;
(b) one member representing the directors who
are appointed by the Minister of Finance;
(c) no more than three members representing the
banks and authorized foreign banks class;
(d) no more than one member representing the
centrals and cooperative credit associations class;
and
(e) no more than two members representing
the classes of members described in paragraphs 9(3)(c) to (g) of the Act.
30. (1) Est constitué le comité des finances, lequel est composé d’au plus huit membres désignés
par le conseil qui sont administrateurs ou administrateurs suppléants.
(2) Le comité doit compter parmi ses membres :
a) un représentant de la Banque du Canada;
b) un représentant des administrateurs nommés
par le ministre des Finances;
c) au plus trois membres représentant la catégorie des banques et des banques étrangères autorisées;
d) au plus un membre représentant la catégorie
des centrales et des associations coopératives de
crédit;
e) au plus deux membres représentant les catégories de membres visées aux alinéas 9(3)c) à g) de
la Loi.
Contrôle des
décisions des
comités
Procédures de
réunion
Constitution du
comité
Quorum
Convocation
des réunions
Révocation ou
remplacement
Mandat
Vacance
Constitution du
comité
Membres
1395
2003-06-04
Chairperson
and vicechairperson
Vicechairperson
Quorum
Calling of
meetings
Duties
Removal or
replacement
Term
Vacancy
Composition of
Advisory
Council
Eligibility —
stakeholder
members
1396
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
31. (1) Les membres du comité des finances élisent un président et un vice-président en leur sein.
Président et
vice-président
(2) Le vice-président du comité des finances fait
fonction de président en cas d’absence ou d’empêchement du président du comité ou, si la charge est
vacante, jusqu’à l’élection du nouveau président.
32. Le quorum de toute réunion du comité des finances est atteint lorsque son président ou son viceprésident et une majorité des membres représentant
deux des catégories de membres visées au paragraphe 9(3) de la Loi sont présents.
33. Les réunions du comité des finances peuvent
être convoquées par le président du comité ou par
trois de ses membres, sur préavis de sept jours.
34. Les fonctions du comité des finances sont les
suivantes :
a) évaluer et faire des recommandations relativement à l’ensemble des procédures et des
contrôles financiers;
b) surveiller la préparation et la présentation des
budgets annuels d’exploitation et d’investissement de l’Association;
c) étudier et faire des recommandations relativement à l’établissement et au calcul des cotisations;
d) surveiller la préparation des états financiers;
e) accomplir toutes les autres fonctions prévues
dans le mandat approuvé par le conseil.
Vice-président
35. (1) A member of the Finance Committee referred to in any of paragraphs 30(2)(c) to (e) may
be removed or replaced by the Board.
(2) A member of the Finance Committee ceases
to be a member when his or her term as a director
or an alternate ends or when he or she otherwise
ceases to be a director or an alternate.
(3) If there is a vacancy on the Finance Committee, the Board shall fill it as soon as it is reasonably
practicable to do so from among those of its members that are eligible to fill the vacancy.
35. (1) Le conseil peut révoquer ou remplacer
tout membre du comité des finances visé à l’un ou
l’autre des alinéas 30(2)c) à e).
(2) Le mandat d’un membre du comité des finances prend fin à la date d’expiration de son mandat
d’administrateur ou d’administrateur suppléant ou
lorsque ce mandat prend fin pour tout autre motif.
(3) Le conseil comble une vacance au sein du
comité des finances en désignant une personne
admissible parmi ses membres aussitôt qu’il peut
raisonnablement le faire.
Révocation ou
remplacement
ADVISORY COUNCIL
COMITÉ CONSULTATIF
36. The members of the Advisory Council referred to in subsection 21.2(4) of the Act shall be
appointed in accordance with the following criteria:
(a) a minimum of 12 members shall be representatives of users of payments systems, including at
least two members representing consumers, at
least one member representing the retail sector,
at least two members representing the federal
and provincial governments and at least one
member representing the treasury — cash management sector generally; and
(b) a minimum of one member shall be a representative of service providers.
37. (1) The members of the Advisory Council referred to in subsection 21.2(4) of the Act shall represent the interests of a particular stakeholder that
36. Les membres du comité consultatif visés au
paragraphe 21.2(4) de la Loi sont nommés compte
tenu des critères suivants :
a) au moins douze représentent des usagers de
systèmes de paiements, dont au moins deux représentent les consommateurs, au moins un, le
secteur du commerce de détail, au moins deux,
les gouvernements fédéral et provinciaux et au
moins un, le secteur de la gestion de trésorerie en
général;
b) au moins un représente les fournisseurs de
services.
Composition
du comité
consultatif
37. (1) Chaque membre du comité consultatif visé au paragraphe 21.2(4) de la Loi représente les
intérêts d’un intervenant particulier qui participe
Admissibilité
— membres
représentants
d’intervenants
31. (1) The members of the Finance Committee
shall elect a chairperson and vice-chairperson from
among themselves.
(2) The vice-chairperson shall act as chairperson
in the event of the absence or incapacity of the
chairperson or, if the office is vacant, until a new
chairperson is elected.
32. A quorum for a meeting of the Finance
Committee consists of the chairperson or vicechairperson of the committee and a majority of the
other members representing two of the classes of
members described in subsection 9(3) of the Act.
33. Meetings of the Finance Committee may be
called by its chairperson, or by any three of its
members, on seven days notice.
34. The duties of the Finance Committee are to
(a) assess and make recommendations in respect
of all financial procedures and controls;
(b) oversee the development and presentation of
the annual operating and capital budgets of the
Association;
(c) review and make recommendations in respect
of the assessment and calculation of membership
dues;
(d) oversee the preparation of financial statements; and
(e) carry out any further duties that are set out in
the terms of reference approved by the Board.
Quorum
Convocation
des réunions
Fonctions
Mandat
Vacance
2003-06-04
Eligibility
condition
Term —
stakeholder
members
First members
— term
First
members —
representation
Reappointment
Term — other
members
Duties of
chairperson
Invitation to
attend meetings
Vicechairperson
Duties of
Advisory
Council
members
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
currently participates in or supports a Canadian
payments system.
(2) Those members shall not be officers, employees or directors of a member of the Association
or of an institution eligible for membership in the
Association.
38. (1) This section applies to the Advisory
Council members referred to in subsection 21.2(4)
of the Act.
présentement à un système de paiements canadien
ou qui y contribue.
(2) Ils ne sont ni dirigeants, ni employés, ni
administrateurs d’un membre de l’Association ou
d’une institution admissible à la qualité de membre
de l’Association.
38. (1) Le présent article s’applique aux
membres du comité consultatif visés au paragraphe 21.2(4) de la Loi.
(2) For the first Advisory Council, no more than
six members shall be appointed for a term of three
years, no more than six for a term of two years, and
no more than six for a term of one year.
(3) The first members shall consist of
(a) one consumer representative, one representative for the federal and provincial governments,
one representative of service providers and no
more than three other members who shall each
be appointed for a term of three years;
(b) one representative of the retail sector, one
representative of the treasury — cash management sector and no more than four other members who shall each be appointed for two years;
and
(c) one consumer representative, one representative for the federal and provincial governments
and no more than four other members who shall
each be appointed for one year.
(4) An Advisory Council member may be reappointed for any number of additional terms.
(2) Parmi les premiers membres du comité, au
plus six sont nommés pour un mandat de trois ans,
au plus six pour un mandat de deux ans, et au plus
six pour un mandat d’un an.
(3) Pour les premières nominations :
a) un représentant des consommateurs, un représentant des gouvernements fédéral et provinciaux, un représentant des fournisseurs de services et au plus trois autres membres sont nommés
pour un mandat de trois ans;
b) un représentant du secteur du commerce de
détail, un représentant du secteur de la gestion de
trésorerie et au plus quatre autres membres sont
nommés pour deux ans;
c) un représentant des consommateurs, un représentant des gouvernements fédéral et provinciaux
et au plus quatre autres membres sont nommés
pour un an.
Premiers
membres —
mandat
(4) Le mandat de tout membre du comité consultatif peut être renouvelé un nombre illimité de fois.
Nombre de
mandats
illimité
39. A member of the Advisory Council referred
to in subsection 21.2(3) of the Act is a member for
the duration of his or her term as a director of the
Association.
40. (1) The chairperson of the Advisory Council
shall preside at all meetings of the Advisory Council and shall perform any other duties that may be
required to ensure the proper functioning of the
Advisory Council.
(2) The chairperson may, with the consent of the
other members of the Advisory Council, invite any
person to attend a meeting of the Advisory Council
and to participate in its discussions.
(3) The vice-chairperson shall act as chairperson
in the event of the absence or incapacity of the
chairperson or, if the office is vacant, until a new
chairperson is elected.
41. In exercising their powers and performing
their duties, the members of the Advisory Council
referred to in subsection 21.2(4) of the Act shall
(a) take into account the objects of the Association;
(b) act honestly and in good faith with a view to
the best interests of the Advisory Council;
(c) fairly represent the stakeholder interest that
they were appointed to represent and actively solicit the views of their sector;
39. Tout membre du comité consultatif visé au
paragraphe 21.2(3) de la Loi occupe sa charge pour
la durée de son mandat comme administrateur de
l’Association.
40. (1) Le président du comité consultatif préside
toutes les réunions du comité et accomplit les autres
fonctions nécessaires à son bon fonctionnement.
Mandat —
autres membres
(2) Le président peut, avec le consentement des
autres membres du comité consultatif, inviter toute
personne à assister à une réunion du comité et à
participer aux discussions.
(3) Le vice-président du comité consultatif fait
fonction de président en cas d’absence ou d’empêchement du président ou, si la charge est vacante,
jusqu’à l’élection du nouveau président.
41. Dans l’exercice de leurs fonctions, les
membres du comité consultatif visés au paragraphe 21.2(4) de la Loi :
a) tiennent compte de la mission de l’Association;
b) agissent honnêtement et de bonne foi dans le
meilleur intérêt du comité;
c) servent de façon équitable les intérêts des intervenants qu’ils représentent et sollicitent activement le point de vue de leur secteur;
Invitation à
assister aux
réunions
Conditions
d’admissibilité
Mandat —
membres
représentants
d’intervenants
Premiers
membres —
représentation
Fonctions du
président
Vice-président
Devoirs des
membres du
comité
consultatif
1397
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(d) exercise the care, diligence and skill that a
reasonably prudent person would exercise in
comparable circumstances;
(e) withdraw from discussion of a particular item
in respect of which they have a reasonable possibility of a conflict of interest;
(f) submit their resignation if they have been absent without just cause from three consecutive
meetings of the Advisory Council; and
(g) comply with the relevant provisions of the
Act and this By-law.
Invitations to
nominate
Contents of
notice
Nominations
Time limit
Contents of
nomination
Primary
criteria for
appointment
1398
42. (1) At least 90 days before the day on which
the Advisory Council members referred to in subsection 21.2(4) of the Act are to be appointed, the
Association shall identify the stakeholders, notify
them of any vacancies on the Advisory Council and
invite them to submit nominations for membership
on the Advisory Council.
(2) The notice shall set out the requirements for
membership on the Advisory Council and outline
the nomination procedure and selection process.
(3) Any person, including a person who has not
been invited to submit nominations, may submit
nominations for membership on the Advisory
Council, if the person complies with the procedures
for submitting nominations that are set out in this
By-law and in any notice of vacancy issued by the
Association, and if the nominees meet the requirements for membership.
(4) Nominations shall be submitted to the Board
at least 30 days before the day on which those
nominations are to be considered.
(5) Each nomination shall contain the following
information and any other information that may be
required by the notice:
(a) the name, address and telephone number of
the nominee;
(b) a description of the specific industry or group
whose interests would be represented by the
nominee; and
(c) an explanation of how the nominee meets the
requirements for membership on the Advisory
Council.
43. The Board, in consultation with the Minister
of Finance, shall evaluate each nomination received
under section 42 on the basis of the membership
requirements and shall
(a) take into consideration whether the stakeholder whose interests would be represented by
the nominee has other established consultative
processes for directly articulating that stakeholder’s opinions and perspectives to the Association or to any of its working groups or committees;
(b) give preference to nominees who represent
stakeholders whose interests are national in
scope;
d) exercent le soin, la diligence et la compétence
qu’une personne raisonnablement prudente exercerait dans des circonstances comparables;
e) se retirent de la discussion d’une question particulière dans le cas où il pourrait y avoir une
possibilité réelle qu’ils soient placés en conflit
d’intérêts;
f) remettent leur démission s’ils ont été absents
sans motif valable de trois réunions consécutives
du comité;
g) se conforment aux dispositions pertinentes de
la Loi et du présent règlement administratif.
42. (1) Au moins quatre-vingt-dix jours avant la
date à laquelle les membres du comité consultatif
visés au paragraphe 21.2(4) de la Loi doivent être
nommés, l’Association identifie les intervenants,
les informe des vacances au comité et les invite à
proposer des candidats pour les combler.
Invitation à
proposer des
candidats
(2) L’avis énonce les exigences à satisfaire pour
être membre du comité consultatif et expose les
procédures de mise en candidature et de sélection.
(3) Toute personne, y compris une personne qui
n’a pas été invitée à proposer des candidats, peut
soumettre des candidats susceptibles d’être nommés au comité consultatif, à la condition de respecter les procédures de mise en candidature qui sont
énoncées dans le présent règlement administratif et
dans tout avis de vacance diffusé par l’Association,
et de proposer des candidats qui satisfont aux exigences d’admissibilité.
(4) Toute candidature est soumise au conseil au
moins trente jours avant la date à laquelle elle doit
être étudiée.
(5) Chaque acte de candidature contient les renseignements suivants et tout autre renseignement
qui peut être énoncé dans l’avis :
a) les nom, adresse et numéro de téléphone du
candidat;
b) une description du secteur ou du groupe particulier dont le candidat représente les intérêts;
c) une explication de la façon dont le candidat
répond aux exigences d’admissibilité au comité
consultatif.
Contenu de
l’avis
43. Après consultation du ministre des Finances,
le conseil évalue chaque candidature reçue conformément à l’article 42, en fonction des conditions
d’admissibilité et :
a) examine si l’intervenant dont les intérêts seraient représentés par le candidat dispose
d’autres mécanismes de consultation établis pour
donner directement à l’Association ou à l’un ou
l’autre de ses groupes de travail ou comités son
avis et son point de vue;
b) accorde la préférence aux candidats qui représentent des intervenants dont les intérêts sont de
portée nationale;
Premiers
critères de
nomination
Candidatures
Délai
Contenu des
candidatures
2003-06-04
Secondary
criteria for
appointment
Notification of
appointments
Removal of
Advisory
Council
members
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(c) with respect to nominees who are representatives of users of payments systems, give preference to those nominees who represent associations, groups, organizations or other entities that
represent the interests of a broad constituency or,
in the absence of such associations, groups, organizations or other entities, to nominees who
represent the interests of a prominent firm within
their industry; and
(d) with respect to nominees who are representatives of service providers, give preference to
nominees who represent associations, groups,
organizations or other entities that represent the
common interests of the majority of participants
in a particular industry or, in the absence of such
associations, groups, organizations or other entities, to nominees who represent the interests of a
prominent firm within their industry.
44. If, after evaluating each nomination on the
basis of the criteria set out in section 43, the number of qualified nominees exceeds the number of
vacancies on the Advisory Council, the Board may
take into consideration
(a) whether the stakeholder whose interests
would be represented by the nominee is already
adequately represented on the Advisory Council;
(b) the business of the stakeholder whose interests would be represented by the nominee and its
degree of reliance on the payments system;
(c) the level of research and development with
regard to payments systems undertaken by the
stakeholder whose interests would be represented
by the nominee; and
(d) the nominee’s affiliations or experience with
international payments systems organizations.
45. Within 30 days after the day on which the
Board appointed the required number of Advisory
Council members referred to in subsection 21.2(4)
of the Act, the Association shall notify the nominees, and the stakeholders who were invited to
submit nominees, of the appointments.
46. On the recommendation of the Advisory
Council, the Board may, in consultation with the
Minister of Finance, remove an Advisory Council
member referred to in subsection 21.2(4) of the Act
from office if
(a) the member has been absent without just
cause from three consecutive meetings of the
Advisory Council;
(b) the stakeholder whose interests the member
represents ceases to exist or is no longer a stakeholder as defined in this By-law; or
(c) the member no longer meets the membership
criteria for the Advisory Council as set out in the
Act or in this By-law.
c) relativement aux candidats qui représentent
des usagers de systèmes de paiements, accorde la
préférence aux candidats qui représentent des associations, des groupes, des organismes ou d’autres entités au service des intérêts d’une vaste
clientèle ou, si ce n’est pas le cas, aux candidats
qui représentent les intérêts d’une société éminente au sein de leur industrie;
d) relativement aux candidats qui représentent
des fournisseurs de services, accorde la préférence aux candidats qui représentent des associations, des groupes, des organismes ou d’autres
entités au service des intérêts communs de la majorité des participants au sein d’une industrie particulière ou, si ce n’est pas le cas, aux candidats
qui représentent les intérêts d’une société éminente au sein de l’industrie.
44. Si, après avoir évalué chaque candidature à la
lumière des critères fixés à l’article 43, le nombre
de candidats qualifiés dépasse le nombre de sièges
à combler au comité consultatif, le conseil peut
examiner :
a) si l’intervenant dont les intérêts seraient représentés par le candidat est par ailleurs convenablement représenté au comité;
b) l’entreprise de l’intervenant dont les intérêts
seraient représentés par le candidat et la mesure
dans laquelle elle est tributaire du système de
paiements;
c) le niveau des activités de recherche et de développement en matière de systèmes de paiements,
menées par l’intervenant dont les intérêts seraient
représentés par le candidat;
d) les affiliations du candidat à des organismes
internationaux de systèmes de paiements ou son
expérience en la matière.
45. Dans les trente jours suivant la nomination
par le conseil du nombre requis de membres du
comité consultatif visés au paragraphe 21.2(4) de la
Loi, l’Association avise des nominations tous les
candidats et tous les intervenants qui ont été invités
à soumettre des candidatures.
46. Sur recommandation du comité consultatif,
le conseil peut, après consultation du ministre des
Finances, révoquer un membre du comité visé au
paragraphe 21.2(4) de la Loi pour l’une ou l’autre
des raisons suivantes :
a) le membre a été absent sans motif valable de
trois réunions consécutives du comité;
b) l’intervenant dont le membre représente les intérêts cesse d’exister ou n’est plus un intervenant
selon la définition du présent règlement administratif;
c) le membre ne répond plus aux critères d’admissibilité au comité qui sont fixés dans la Loi
ou le présent règlement administratif.
Critères
secondaires de
nomination
Avis des
nominations
Révocation des
membres du
comité
consultatif
1399
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
Vacancies
47. An Advisory Council member ceases to be a
member when
(a) the member’s term expires;
(b) the member dies;
(c) the member is removed from office under
section 46;
(d) the member ceases to be a director of the Association, in the case of a member referred to in
subsection 21.2(3) of the Act; or
(e) the member resigns, in which case the resignation is effective on the later of
(i) the day on which the resignation is given to
the Board, and
(ii) the day specified in the resignation.
47. Le mandat d’un membre du comité consultatif prend fin :
a) à la date d’expiration de son mandat;
b) à son décès;
c) en raison de sa révocation conformément à
l’article 46;
d) s’il cesse d’être administrateur de l’Association, dans le cas d’un administrateur visé au paragraphe 21.2(3) de la Loi;
e) en raison de sa démission, laquelle prend effet
à la plus tardive des dates suivantes :
(i) la date à laquelle sa démission est remise au
conseil,
(ii) la date indiquée dans la démission.
Vacances
Effect of
vacancy
48. (1) If a vacancy of a member referred to in
subsection 21.2(4) of the Act occurs under paragraph 46(a) or (c) or 47(b) or (e) three months or
more before the expiry of the member’s term, the
stakeholder whose interests that member represents
shall nominate a substitute representative for the
remainder of the term. If less than three months of
the term remains, the vacancy shall not be filled.
(2) If a vacancy occurs under paragraph 46(b)
one year or more before the expiry of the member’s
term, the Board shall appoint a substitute Advisory
Council member for the remainder of the term. If
less than one year of the term remains, the vacancy
shall not be filled.
(3) If, under paragraph 47(b), (d) or (e), a vacancy of a member who is a director referred to in
subsection 21.2(3) of the Act occurs three months
or more before the expiry of the director’s term, the
Board shall replace the member with another director of the Association for the remainder of the
original director’s term.
49. Meetings of the Advisory Council may be
held at any place in Canada.
50. The Advisory Council shall meet at least
three times per year.
51. If any six Advisory Council members request
in writing that the chairperson of the Advisory
Council call a meeting, the chairperson shall notify
the other members of the request and call a meeting
of the Advisory Council within 21 days after receiving the request to consider any matter specified
in the request.
52. (1) Unless all of the Advisory Council members agree otherwise, notice of the day, time and
place of each meeting of the Advisory Council shall
be given to each member of the Advisory Council
at least seven days before the day scheduled for the
meeting.
(2) The notice of meeting need not specify the
purpose of the meeting, except if the meeting is
called under section 51.
53. If an Advisory Council member is unable to
attend a particular meeting, the member may, with
the consent of the chairperson of the Advisory
Council, nominate another person to attend the
meeting on his or her behalf.
48. (1) Lorsqu’une vacance aux termes des alinéas 46a) ou c) ou 47b) ou e) survient trois mois ou
plus avant l’expiration du mandat d’un membre
visé au paragraphe 21.2(4) de la Loi, l’intervenant
dont le membre représente les intérêts propose un
remplaçant pour le reste du mandat. S’il reste
moins de trois mois avant la fin du mandat, la vacance n’est pas comblée.
(2) Lorsqu’une vacance aux termes de l’alinéa 46b) survient un an ou plus avant l’expiration
du mandat du membre, le conseil nomme un remplaçant pour le reste du mandat. S’il reste moins
d’un an avant la fin du mandat, la vacance n’est pas
comblée.
(3) Lorsqu’une vacance aux termes des alinéas 47b), d) ou e) d’un membre qui est un administrateur visé au paragraphe 21.2(3) de la Loi survient trois mois ou plus avant l’expiration de son
mandat, le conseil le remplace par un autre administrateur de l’Association pour le reste du mandat.
Effet de la
vacance
49. Le comité consultatif peut se réunir n’importe où au Canada.
50. Le comité consultatif se réunit au moins trois
fois l’an.
51. Si six membres du comité demandent par
écrit une réunion au président du comité, celui-ci en
avise les autres membres et convoque une réunion
dans les vingt et un jours suivant la réception de la
demande pour examiner les questions soulevées
dans celle-ci.
Lieu des
réunions
52. (1) Sauf accord de tous les membres du comité consultatif, l’avis indiquant les date, heure et
lieu de chaque réunion du comité est donné à chaque membre du comité au moins sept jours avant la
date prévue de la réunion.
Avis de
convocation
(2) Il n’est pas nécessaire que le but de la réunion
soit précisé dans l’avis, sauf si la réunion est convoquée en vertu de l’article 51.
53. Le membre du comité consultatif qui est empêché d’assister à une réunion peut, avec le consentement du président du comité, s’y faire remplacer
par une autre personne.
Contenu de
l’avis
Effect of
vacancy
Effect of
vacancy
Place of
meetings
Number of
meetings
Request for
meetings
Notice of
meetings
Contents of
notice
Meeting
attendance
1400
Effet de la
vacance
Effet de la
vacance
Nombre de
réunions
Convocation
des réunions
Présence aux
réunions
2003-06-04
Participation by
electronic
means
Vote
Entitlement to
vote
Casting vote
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
54. Avec le consentement préalable du président,
des membres du comité peuvent participer à une
réunion par tout moyen de communication téléphonique, électronique ou autre permettant à tous les
participants de communiquer adéquatement entre
eux.
Participation
par moyen
électronique
55. (1) Toute question mise aux voix à une réunion du comité consultatif est tranchée à la majorité des voix.
(2) Les membres du comité consultatif visés au
paragraphe 21.2(3) de la Loi n’ont pas le droit de
voter.
(3) En cas de partage des voix sur toute question
soumise au comité consultatif, le président du comité a voix prépondérante.
56. Le quorum de toute réunion du comité
consultatif est atteint lorsque la majorité des membres sont présents.
57. Le président, le vice-président ainsi que les
membres du comité consultatif qui représentent les
intérêts de groupes de consommateurs sont indemnisés des frais de déplacement et de séjour entraînés
par l’accomplissement de leurs fonctions hors du
lieu de leur résidence habituelle.
Vote
Soutien
administratif
59. (1) Each year the Advisory Council shall
submit an annual workplan and budget for the
Board’s approval.
(2) Subject to the Board’s approval of the workplan and budget, the Association is responsible for
any reasonable costs associated with holding meetings of the Advisory Council.
58. L’Association assure au comité consultatif
les services appropriés en matière de soutien administratif.
59. (1) Chaque année, le comité consultatif soumet à l’approbation du conseil un plan de travail et
un budget annuels.
(2) Sous réserve de l’approbation des plan de
travail et budget par le conseil, l’Association est
responsable des frais raisonnables associés à la
tenue des réunions du comité consultatif.
54. If the chairperson of the Advisory Council
consents in advance of the meeting, one or more
Advisory Council members may participate in a
meeting of the Advisory Council by means of such
telephonic, electronic or other communications
facilities that permit all persons participating in the
meeting to be able to communicate adequately with
each other during the meeting.
55. (1) Every question put to a vote at a meeting
of the Advisory Council is decided by a majority of
the votes cast.
(2) Advisory Council members referred to in
subsection 21.2(3) of the Act are not entitled to
vote on any issue.
(3) In the case of a tie vote, the chairperson of
the Advisory Council is entitled to a second vote.
Quorum
56. A quorum for a meeting of the Advisory
Council is a majority of the members.
Expenses
57. The chairperson and vice-chairperson of the
Advisory Council and the Advisory Council members who represent the interests of consumer groups
are entitled to be reimbursed for their reasonable
travel and living expenses incurred by them while
engaged in the business of the Advisory Council
and absent from their ordinary place of residence.
58. The Association shall provide reasonable
administrative support to the Advisory Council.
Administrative
support
Workplan and
budget
Responsibility
for costs
OFFICERS AND OTHER EMPLOYEES
DIRIGEANTS ET AUTRES EMPLOYÉS
Chairperson
60. The Chairperson presides at all meetings of
the Board, the Executive Committee and members
and, if requested in the notice or requisition calling
the meeting, at meetings of classes or of groups of
classes of members, and has any other powers and
duties that are provided in the by-laws.
Deputy
Chairperson
61. The alternate director appointed by the Bank
of Canada under paragraph 9(1)(b) of the Act is
designated the Deputy Chairperson.
62. (1) The Board may appoint a secretary and a
financial officer, however they are described.
60. Le président préside toutes les réunions du
conseil et du comité de direction, les assemblées
des membres et, si l’avis de convocation ou la demande de convocation en fait mention, les assemblées de catégories de membres ou d’un regroupement de catégories de membres, en plus des autres
fonctions qui lui sont confiées par les règlements
administratifs.
61. L’administrateur suppléant nommé par la
Banque du Canada en vertu de l’alinéa 9(1)b) de la
Loi est désigné comme vice-président.
62. (1) Le conseil peut nommer un secrétaire et
un directeur des finances — quel que soit le titre
choisi.
(2) Le conseil ou le comité de direction peut
nommer les autres employés nécessaires.
(3) Une même personne peut cumuler plusieurs
charges.
Secretary and
financial
officer
Other
employees
Holding more
than one office
(2) The Board or Executive Committee may appoint any other employees that may be required.
(3) A person may hold more than one office.
Droit de vote
Voix
prépondérante
Quorum
Frais
Plan de travail
et budget
Responsabilité
quant aux frais
Président
Vice-président
Secrétaire et
directeur des
finances
Autres
employés
Cumul de
charges
1401
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
Secretary
63. The powers and duties of the secretary are
(a) except when another person has been designated for that purpose, to attend and be the secretary at all meetings of the Board, committees of
the Board and members and, if requested in the
notice or requisition calling the meeting, at meetings of classes or of groups of classes of members;
(b) to enter or cause to be entered in records kept
for that purpose, minutes of all meetings referred
to in paragraph (a);
(c) to give or cause to be given all notices to
members, directors, employees, the auditor and
members of committees of the Board;
(d) to be the custodian of the corporate seal of
the Association and of all documents belonging
to the Association;
(e) to file the reports required by law;
(f) to keep up to date a list of current members,
segregated by class, specifying their address,
date of membership and the number of votes to
which each member is entitled, as well as a list
of current directors and alternate directors; and
(g) to exercise any other powers and perform any
other duties that the Board, the Executive Committee or the General Manager may specify.
63. Le secrétaire exerce les fonctions suivantes :
a) sauf si une autre personne a été désignée à
cette fin, il assiste — et fait fonction de secrétaire
— à toutes les réunions du conseil et des comités
du conseil et à toutes les assemblées des membres et, lorsque l’avis de convocation ou la demande de convocation en fait mention, aux
assemblées de catégories de membres ou de regroupements de catégories de membres;
b) il consigne ou fait consigner dans des registres
tenus à cette fin les procès-verbaux de toutes les
réunions ou assemblées mentionnées à l’alinéa a);
c) il expédie ou fait expédier tous les avis destinés aux membres, aux administrateurs, aux employés, au vérificateur et aux membres des comités du conseil;
d) il assure la garde du sceau de l’Association
ainsi que des documents appartenant à celle-ci;
e) il produit les rapports exigés par la loi;
f) il tient à jour la liste des membres, répartis par
catégories, où il inscrit l’adresse, la date d’adhésion et le nombre de voix dont dispose chacun
d’eux ainsi que la liste des administrateurs et des
administrateurs suppléants;
g) il exerce toute autre fonction qui lui est attribuée par le conseil, le comité de direction ou le
directeur général.
Financial
officer
64. The powers and duties of the financial officer
are
(a) except when another person has been designated for that purpose, to keep proper accounting
records in compliance with the law and to be
responsible for the deposit of money, the disbursement of funds and the safekeeping of securities of the Association;
(b) to render to the Board or the Executive Committee as required an account of all of his or her
transactions as financial officer and of the financial position of the Association; and
(c) to exercise any other powers and perform any
other duties that the Board, the Executive Committee or the General Manager may specify.
65. The powers and duties of the other employees shall be set out in their contracts of employment
with the Association or as the Board, the Executive
Committee or the General Manager may specify.
66. (1) The Board may terminate the employment of any employee.
(2) The Executive Committee may terminate for
cause the employment of any employee appointed
by the Board or the Executive Committee and may
terminate the employment of any other employee
with or without cause.
(3) The General Manager may terminate the employment of any employee, other than an employee
who was appointed by the Board or the Executive
Committee.
64. Le directeur des finances exerce les fonctions
suivantes :
a) sauf si une autre personne a été désignée à
cette fin, il tient, conformément à la loi, les registres comptables appropriés et est responsable des
dépôts et des sorties de fonds et de la garde en
lieu sûr des titres de l’Association;
b) à leur demande, il rend compte au conseil ou
au comité de direction de toutes les transactions
qu’il a effectuées en sa qualité de directeur des
finances, et les informe de la situation financière
de l’Association;
c) il exerce toute autre fonction qui lui est attribuée par le conseil, le comité de direction ou le
directeur général.
65. Les fonctions des autres employés sont celles
prévues dans le contrat de travail les liant à l’Association ou celles précisées par le conseil, le comité de direction ou le directeur général.
66. (1) Le conseil peut révoquer tout employé.
Directeur des
finances
(2) Le comité de direction peut, pour un motif
valable, révoquer tout employé nommé par le conseil ou le comité de direction, et tout autre employé,
quel que soit le motif.
Révocation par
le comité de
direction
(3) Le directeur général peut révoquer tout employé de l’Association, à l’exception de ceux qui
ont été nommés par le conseil ou le comité de direction.
Révocation par
le directeur
général
Powers and
duties of other
employees
Termination by
Board
Termination
by Executive
Committee
Termination
by General
Manager
1402
Secrétaire
Fonctions
des autres
employés
Révocation par
le conseil
2003-06-04
Fiduciary
duties of
employees
Disclosure
Employees to
be informed
Fidelity bonds
Indemnity
Indemnity
Insurance
Dissent
Copy of
provisions
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
Obligations
fiduciaires des
employés
67. (1) It is a term of the contract of employment
of every employee of the Association that the employee shall act honestly and in good faith with a
view to the best interests of the Association and
shall avoid conflicts of interest.
(2) Every employee is required to disclose his or
her interest in any material contract or proposed
material contract with the Association.
(3) Subsections (1) and (2) shall be made known,
and their substance shall be explained, to every
employee on his or her appointment.
68. The Board may require that any employee or
agent of the Association furnish a bond for the
faithful discharge of their powers and duties, in any
form and with any surety that the Board may determine.
67. (1) Le contrat de travail de chaque employé
de l’Association stipule comme condition qu’il
agisse avec intégrité et de bonne foi au mieux
des intérêts de l’Association et évite les conflits
d’intérêts.
(2) Les employés sont tenus de divulguer les intérêts qu’ils ont dans tout contrat ou projet de contrat important avec l’Association.
(3) Les paragraphes (1) et (2) sont communiqués
— et leur teneur expliquée — à tout employé dès sa
nomination.
68. Le conseil peut exiger de tout employé ou
agent de l’Association qu’il fournisse, dans la forme et auprès du garant que le conseil peut fixer, un
cautionnement garantissant qu’il exercera fidèlement ses fonctions.
PROTECTION OF DIRECTORS AND EMPLOYEES
PROTECTION DES ADMINISTRATEURS ET DES AUTRES
EMPLOYÉS
69. (1) The Association may indemnify any director or employee, or former director or employee,
and his or her heirs and legal representatives,
against all costs, charges and expenses — including
an amount paid to settle an action or to satisfy a
judgment — reasonably incurred by him or her in
respect of any civil, criminal or administrative action or proceeding to which he or she was made a
party by reason of being or having been a director
or employee of the Association, if
(a) the director, employee, former director or
former employee acted honestly and in good
faith with a view to the best interests of the Association; and
(b) in the case of a criminal or administrative action or proceeding that is enforced by a monetary
penalty, the director, employee, former director
or former employee had reasonable grounds for
believing that his or her conduct was lawful.
(2) The Association shall indemnify any person
referred to in subsection (1) who has been substantially successful on the merits in the defence of any
civil, criminal or administrative action or proceeding to which that person was made a party by reason of being or having been a director or employee
of the Association, against all costs, charges and
expenses reasonably incurred by him or her in respect of that action or proceeding.
70. The Association may purchase and carry liability insurance coverage in respect of any person
referred to in section 69 in any amount that it may
determine.
71. (1) Subsections 123(1) to (3) of the Canada
Business Corporations Act apply in respect of dissents by directors to actions taken or resolutions
passed by the Board or any committee of the Board.
69. (1) L’Association peut indemniser les administrateurs et employés, anciens ou actuels, leurs
héritiers et leurs représentants légaux de tous les
frais et dépenses, y compris les sommes payées
pour régler un litige ou satisfaire à un jugement,
raisonnablement engagés par eux relativement à des
procédures civiles, pénales ou administratives auxquelles ils sont parties en leur qualité à condition
que :
a) l’administrateur ou l’employé, actuel ou ancien, ait agi avec intégrité et de bonne foi au
mieux des intérêts de l’Association;
b) dans le cas de procédures pénales ou administratives aboutissant au paiement d’une peine pécuniaire, l’administrateur ou l’employé, actuel ou
ancien, ait eu des motifs raisonnables de croire
qu’il agissait conformément à la loi.
Indemnisation
(2) L’Association indemnise toute personne visée au paragraphe (1) dans les cas où cette dernière
a obtenu gain de cause sur la plupart de ses moyens
de défense au fond présentés dans le cadre d’une
procédure civile, pénale ou administrative à laquelle elle s’est trouvée partie du fait qu’elle est ou
était administrateur ou employé de l’Association,
de tous les frais et dépenses qu’elle a raisonnablement engagés.
70. L’Association peut souscrire une assuranceresponsabilité couvrant toute personne mentionnée
à l’article 69, pour la somme qu’elle peut fixer.
Indemnisation
71. (1) Les paragraphes 123(1) à (3) de la Loi
canadienne sur les sociétés par actions s’appliquent aux dissidences des administrateurs à l’égard
des mesures et résolutions prises par le conseil ou
par un comité du conseil.
(2) Le secrétaire remet une copie de ces dispositions à chaque administrateur et à chaque administrateur suppléant dès son élection.
Dissidences
(2) The secretary shall give a copy of those provisions to each director and alternate director on
their election.
Divulgation
Communication
à l’employé
Cautionnement
de loyauté
Assurance
Copie des
dispositions
1403
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
REGISTRATION AND APPLICATION FOR MEMBERSHIP
INSCRIPTION ET DEMANDE D’ADHÉSION
72. The secretary, or another person designated
by the Board for that purpose, shall cause to be
established and maintained a list of the members,
the address of their head office (or another address
designated by them for the delivery of notices, including an electronic mail address) and the date of
their membership.
73. (1) The Association shall register every bank
and every authorized foreign bank as a member.
72. Le secrétaire, ou toute autre personne désignée à cette fin par le conseil, fait dresser et tenir
une liste des membres où figurent, outre la date de
leur adhésion, l’adresse de leur siège social ou toute
autre adresse éventuellement indiquée par ceux-ci
pour l’expédition des avis, y compris les adresses
de courrier électronique.
73. (1) L’Association inscrit chaque banque et
chaque banque étrangère autorisée comme membre.
Requirements
of statements
(2) Each bank, on its coming into existence, and
each authorized foreign bank, on the effective date
of the order permitting it to establish a branch in
Canada under subsection 524(1) of the Bank Act,
shall give the Association a statement setting out
(a) its name and the date on which and method
by which it came into existence;
(b) the date on which it intends to commence operation;
(c) the address of its head office or another address designated by it as its address for the delivery of notices;
(d) the name and address of its president or chief
executive officer;
(e) the names and addresses of its directors and
senior officers;
(f) certified copies of its Act of incorporation or
letters patent and its by-laws;
(g) copies of its audited financial statements for
the last five fiscal years, or for all of its fiscal
years if it has existed for less than five years;
(h) its authorization for the Association to contact and to receive information about it from the
Office of the Superintendent of Financial Institutions and, in the case of an authorized foreign
bank, from the regulatory authority in the foreign
country in which it was incorporated or formed;
and
(i) its agreement to provide any other information about itself that may be required by the Association in connection with the objects, purposes, business or affairs of the Association.
Effective date
of membership
— banks
74. (1) The membership of a bank is effective on
the day that it comes into existence under its letters
patent.
(2) The membership of an authorized foreign
bank is effective on the effective date of the order
permitting it to establish a branch in Canada made
under subsection 524(1) of the Bank Act.
(2) Toute banque, dès sa création, ou toute banque étrangère autorisée, à la date de prise d’effet de
l’arrêté pris aux termes du paragraphe 524(1) de la
Loi sur les banques l’autorisant à ouvrir une succursale au Canada, remet à l’Association un énoncé
comportant :
a) son nom, la date de sa création et la manière
dont elle a été créée;
b) la date à laquelle elle entend commencer ses
opérations;
c) l’adresse de son siège social ou toute autre
adresse qu’elle désigne pour l’expédition des
avis;
d) les nom et adresse de son président ou chef de
la direction;
e) les nom et adresse de ses administrateurs et de
ses cadres dirigeants;
f) une copie certifiée de son acte constitutif ou de
ses lettres patentes et de ses règlements administratifs;
g) une copie des états financiers vérifiés des cinq
dernières années ou de tous ses états financiers si
elle existe depuis moins de cinq ans;
h) une autorisation donnée à l’Association de
communiquer avec le Bureau du surintendant des
institutions financières et, dans le cas d’une banque étrangère autorisée, l’organisme de réglementation du pays où celle-ci a été constituée ou
formée, et d’en recevoir des renseignements la
concernant;
i) l’engagement à fournir à l’Association tout
autre renseignement la concernant dont celle-ci
pourrait avoir besoin dans le cadre de sa mission
ou de ses affaires.
74. (1) L’adhésion d’une banque prend effet à la
date de constitution mentionnée dans ses lettres
patentes.
(2) L’adhésion d’une banque étrangère autorisée
prend effet à la date d’entrée en vigueur de l’arrêté
pris aux termes du paragraphe 524(1) de la Loi sur
les banques l’autorisant à ouvrir une succursale au
Canada.
(3) Chaque banque ou chaque banque étrangère
autorisée est redevable du paiement de ses cotisations et a le droit de voter aux assemblées des
membres à compter de la date de prise d’effet de
son adhésion.
List of
members
Banks and
authorized
foreign banks
Effective date
of membership
— authorized
foreign banks
Effect of
membership
1404
(3) Every bank and every authorized foreign
bank is liable to pay membership dues and is entitled to vote at meetings of members as of the day
on which its membership becomes effective.
Liste des
membres
Banques et
banques
étrangères
autorisées
Énoncé requis
Prise d’effet de
l’adhésion —
banques
Prise d’effet de
l’adhésion —
banques
étrangères
autorisées
Effets de
l’adhésion
2003-06-04
Other members
Additional
information
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
75. Every application for membership submitted
to the Association under paragraph 4(1)(d) of the
Act shall include
(a) the name of the applicant and the date on
which and method by which it came into existence;
(b) the address of the applicant’s head office or
another address designated by it as its address for
the delivery of notices;
(c) the name and address of the applicant’s president or chief executive officer;
(d) the names and addresses of the applicant’s
directors and senior officers;
(e) a certified copy of the resolution of the applicant’s board of directors or executive committee
authorizing the application;
(f) copies of the applicant’s audited financial
statements for the last five fiscal years, or for all
of its fiscal years if the applicant has existed for
less than five years;
(g) certified copies of the applicant’s charter, letters patent or articles of incorporation and its bylaws; and
(h) the applicant’s agreement to provide any
other information about itself that may be required by the Association in connection with the
objects, purposes, business or affairs of the Association.
76. In addition to the information required to be
provided to the Association under section 75, the
application for membership shall include
(a) if the applicant is subject to a regulatory authority, the name of the regulatory authority and
the applicant’s authorization for the Association
to contact and receive information from that
regulatory authority;
(b) if the applicant is a securities dealer, evidence
of its membership in one of the organizations set
out in section 2 of the Canadian Payments Association Membership Requirements Regulations
and evidence of registration as a securities dealer
under provincial laws;
(c) if the applicant is a qualified corporation, on
behalf of its money market mutual fund, a copy
of the most current final version of its prospectus, a copy of the prospectus receipt from a securities commission, a copy of its most recently
published list of investments and a legal opinion
certifying that the applicant meets all of the
membership requirements set out in the Act, the
Regulations and the by-laws;
(d) if the applicant is a trustee of a qualified trust,
a certified copy of its trust agreement, a copy of
the most current final version of its prospectus, a
copy of the prospectus receipt from a securities
commission, a copy of its most recently published list of investments and a legal opinion certifying that the applicant meets all of the membership requirements set out in the Act, the
Regulations and the by-laws;
75. Toute demande d’adhésion présentée à l’Association aux termes de l’alinéa 4(1)d) de la Loi
précise :
a) le nom du demandeur, la date de sa création et
la manière dont il a été créé;
b) l’adresse de son siège social ou toute autre
adresse qu’il désigne pour l’expédition des avis;
c) les nom et adresse de son président ou chef de
la direction;
d) les nom et adresse de ses administrateurs et de
ses cadres dirigeants;
e) une copie certifiée de la résolution de son
conseil d’administration ou de son comité de direction autorisant la demande;
f) une copie des états financiers vérifiés des cinq
dernières années ou de tous ses états financiers
s’il existe depuis moins de cinq ans;
g) une copie certifiée de son acte constitutif, de
ses lettres patentes, de ses statuts et de ses règlements administratifs;
h) l’engagement à fournir à l’Association tout
autre renseignement la concernant dont celle-ci
pourrait avoir besoin dans le cadre de sa mission
ou de ses affaires.
Autres
membres
76. Outre les renseignements à communiquer à
l’Association en application de l’article 75, le demandeur :
a) s’il est régi par un organisme de réglementation, indique dans sa demande le nom de cet organisme et autorise l’Association à communiquer
avec celui-ci et à en recevoir des renseignements;
b) s’il est un courtier en valeurs mobilières, joint
à sa demande la preuve de son adhésion à un des
organismes visés à l’article 2 du Règlement sur
les exigences d’adhésion à l’Association canadienne des paiements et la preuve de son inscription comme courtier en valeurs mobilières selon
les lois provinciales;
c) s’il est une société admissible, pour le compte
de son fonds mutuel en instruments du marché
monétaire, joint à sa demande un exemplaire de
la version finale la plus récente du prospectus,
une copie du visa d’une commission des valeurs
mobilières pour le prospectus, une copie de la
plus récente liste publiée des placements et un
avis juridique attestant qu’il répond à toutes les
conditions d’adhésion fixées dans la Loi, les règlements et les règlements administratifs;
d) s’il est le fiduciaire d’une fiducie admissible,
joint à sa demande une copie certifiée d’une
convention de fiducie, un exemplaire de la version finale la plus récente du prospectus, une copie du visa d’une commission des valeurs mobilières pour le prospectus, une copie de la plus
récente liste publiée des placements et un avis
juridique attestant qu’il répond à toutes les
Renseignements
supplémentaires
1405
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(e) if the applicant is a central, a trust company
or a loan company, a statement from the applicant setting out that it accepts deposits transferable by order to a third party and, if applicable,
its confirmation of a clearing arrangement; and
(f) if the applicant is a person that accepts deposits transferable by order to a third party, a statement from the applicant setting out that it accepts
deposits transferable by order to a third party,
evidence that the deposits made with the applicant are insured or guaranteed under a federal or
provincial statute and, if applicable, its confirmation of a clearing arrangement.
Date of
membership —
other members
Effect of
membership
77. (1) The membership of an applicant is effective on the day on which its admission to the Association is approved by the Board.
(2) An applicant is liable to pay membership
dues and is entitled to vote at meetings of members
on the day on which it becomes a member.
conditions d’adhésion fixées dans la Loi, les règlements et les règlements administratifs;
e) s’il est une centrale, une société de fiducie ou
une société de prêt, joint à sa demande une déclaration du demandeur attestant qu’il accepte les
dépôts transférables par ordre à un tiers et, s’il y
a lieu, la confirmation d’un accord de compensation;
f) s’il est une personne qui accepte des dépôts
transférables par ordre à un tiers, joint à sa demande une déclaration du demandeur attestant
qu’il accepte les dépôts transférables par ordre à
un tiers, la preuve que les dépôts qui lui sont
confiés sont assurés ou garantis en vertu d’une
loi fédérale ou provinciale et, s’il y a lieu, la
confirmation d’un accord de compensation.
77. (1) L’adhésion du demandeur prend effet à la
date d’approbation de son adhésion par le conseil.
(2) Le demandeur est redevable du paiement de
ses cotisations et a le droit de voter aux assemblées
des membres à compter de la date de prise d’effet
de son adhésion.
78. Le membre informe sans délai l’Association
de tout changement de situation qui aurait une incidence sur son admissibilité à titre de membre.
Prise d’effet de
l’adhésion —
autres membres
Effets de
l’adhésion
Avis de
changement de
situation
Notification of
change in
circumstances
78. Every member shall notify the Association
without delay of any change in circumstances that
would affect the member’s entitlement to membership.
MEETINGS OF MEMBERS
ASSEMBLÉES DES MEMBRES
Annual
meeting
79. Subject to section 25 of the Act, the annual
meeting of members shall be held on the day and at
the time and place that the Board or the Chairperson may determine.
80. The Board or the Chairperson may call a
special meeting of members at any time for the
consideration of any business that the members
may transact.
81. (1) Any three classes of members set out in
subsection 9(3) of the Act may, by a written request
signed by one third of the members of each of those
classes, requisition the Chairperson to call a meeting of members.
79. Sous réserve de l’article 25 de la Loi, l’assemblée annuelle des membres se tient aux date,
heure et lieu fixés par le conseil ou le président.
Assemblée
annuelle
80. Le conseil ou le président peut à n’importe
quel moment convoquer une assemblée extraordinaire des membres pour régler toute affaire dont ils
peuvent connaître.
81. (1) Tout regroupement de trois catégories
de membres visées au paragraphe 9(3) de la Loi
peut, en adressant une demande écrite signée par un
tiers des membres de chacune des trois catégories,
demander au président de les convoquer en assemblée.
(2) La demande fait état des questions à examiner à l’assemblée et est envoyée à chaque administrateur et au siège social de l’Association.
(3) Sur réception de la demande, le président
convoque une assemblée des membres pour examiner les questions mentionnées dans celle-ci, sauf
dans l’un ou l’autre des cas suivants :
a) une date de référence a été fixée en vertu de
l’article 86;
b) les membres ont déjà été convoqués à une assemblée des membres et un avis de convocation
leur a été transmis aux termes de l’article 84.
(4) Si l’un des cas visés aux alinéas (3)a) et b)
s’applique, les questions mentionnées dans la demande sont examinées à la prochaine assemblée
des membres.
Assemblée
extraordinaire
Special
meeting
Requisition of
meeting
Content of
requisition
Calling of
meeting
Consideration
of business at
next meeting
1406
(2) The requisition shall state the business to be
considered at the meeting and shall be sent to each
director and to the head office of the Association.
(3) On receiving the requisition, the Chairperson
shall call a meeting of members to consider the
business stated in the requisition, unless
(a) a record date has been fixed under section 86;
or
(b) a meeting of members has been called and
notice of the meeting has already been given under section 84.
(4) If the circumstance described in paragraph (3)(a) or (b) exists, the business stated in the
requisition shall be considered at the next meeting
of members.
Demande de
convocation
Contenu de la
demande
Convocation
des assemblées
Questions à
examiner à la
prochaine
assemblée
2003-06-04
Calling of
meeting by
members
Place of
meetings
Participation
by electronic
means
Notice of
meeting
Contents of
notice
Members
entitled to
notice —
record date
fixed
Members
entitled to
notice — no
record date
fixed
List of
members
entitled to
notice
Examination of
list
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(5) If the Chairperson does not call a meeting
within 21 days after receiving the requisition and if
neither of the circumstances described in paragraph (3)(a) or (b) exist, any three members who
signed or voted for that requisition may call the
meeting.
82. Meetings of members shall be held at any
place in Canada that the Board or Chairperson may
determine as stated in the notice calling the meeting.
83. If the Chairperson consents in advance of the
meeting, one or more members may participate in a
meeting of members by means of such telephonic,
electronic or other communications facilities as
permit all persons participating in the meeting to
communicate adequately with each other during the
meeting.
84. (1) Notice of the day, time and place of each
meeting of members shall be given not more
than 50 days and not less than 21 days before the
day of the meeting, to each director (of the class or
classes in the case of a meeting of a class or of a
group of classes of members, as the case may be),
to the auditor (except in the case of a meeting of a
class or of a group of classes of members) and to
each member entitled to notice under section 85.
(2) Notice of a meeting of members called for
any purpose other than consideration of the operating and capital budgets and auditor’s report, an
election of directors or a reappointment of the incumbent auditor shall state the nature of the business to be considered in sufficient detail to permit
the members to form a reasoned judgment on the
business and shall include the text of any resolution
to be submitted at the meeting.
85. (1) If a record date for a meeting of members
is fixed under section 86, the members registered
and in good standing at the close of business on the
record date are entitled to receive notice of the
meeting.
(2) If no record date is fixed under section 86,
the members registered and in good standing at the
close of business on the day immediately preceding
the day on which notice of the meeting is given are
entitled to receive notice of the meeting.
(3) Before every meeting of members the Association shall prepare a list of the members entitled
to receive notice of the meeting that shows the
number of votes held by each member as provided
by the Act, the Canadian Payments Association
Election of Directors Regulations and the by-laws.
(4) The membership list shall be available for
examination by any member during usual business
hours at the head office of the Association, or at the
place where the membership list is maintained, and
at the meeting for which the list was prepared.
(5) Si le président ne convoque pas l’assemblée
dans les vingt et un jours suivant la date de réception de la demande et qu’aucun des cas visés aux
alinéas (3)a) et b) ne s’applique, trois des membres
qui ont signé ou voté sur la question de la présentation de la demande peuvent convoquer l’assemblée.
82. Les assemblées des membres ont lieu à tout
endroit au Canada fixé par le conseil ou le président
et désigné dans l’avis de convocation.
Convocation
par les
membres
83. Avec le consentement préalable du président,
des membres du comité peuvent participer à une
assemblée de membres par tout moyen de communication téléphonique, électronique ou autre permettant à tous les participants de communiquer
adéquatement entre eux.
Participation
par moyen
électronique
84. (1) Un avis indiquant les date, heure et lieu
de chacune des assemblées des membres est donné
au plus cinquante jours et au moins vingt et un
jours avant la date de l’assemblée, à chacun des
administrateurs, de la catégorie concernée ou des
catégories concernées dans le cas d’une assemblée
d’une catégorie de membres ou d’un regroupement
de catégories de membres, au vérificateur — sauf
dans le cas de l’une ou l’autre des assemblées mentionnées ci-dessus, et à chacun des membres ayant
le droit à un avis de convocation en vertu de
l’article 85.
(2) Un avis de convocation à une assemblée pour
un motif autre que l’examen des budgets d’exploitation et d’investissement et du rapport du vérificateur, l’élection des administrateurs et le renouvellement du mandat du vérificateur précise la nature
des questions à examiner de manière suffisamment
détaillée pour permettre aux membres de porter un
jugement éclairé, et donne le texte de toute résolution que l’on compte soumettre à l’assemblée.
85. (1) Si une date de référence est fixée en vertu
de l’article 86, les membres qui étaient inscrits et en
règle à la fermeture des bureaux à la date de référence ont le droit de recevoir un avis de convocation.
(2) S’il n’est pas fixé de date de référence en vertu de l’article 86, les membres qui étaient inscrits et
en règle à la fermeture des bureaux la veille du jour
où l’avis de convocation est donné ont le droit de
recevoir celui-ci.
(3) Avant la tenue de l’assemblée, l’Association
dresse la liste des membres ayant le droit de recevoir l’avis de convocation. La liste indique le nombre de voix accordées à chaque membre prévues
par la Loi, le Règlement sur l’élection des administrateurs de l’Association canadienne des paiements
et les règlements administratifs.
(4) Tout membre peut consulter la liste pendant
les heures normales de bureau au siège social de
l’Association ou à l’endroit où est conservée la liste
des membres, ainsi qu’à l’assemblée pour laquelle
la liste a été dressée.
Avis de
convocation
Lieu des
assemblées
Contenu de
l’avis de
convocation
Membres ayant
le droit à un
avis — date de
référence fixée
Membres ayant
le droit à un
avis — aucune
date de
référence fixée
Liste des
membres ayant
droit à un avis
Consultation de
la liste
1407
2003-06-04
Late admission
— effect
Record date
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(5) No member is precluded from attending and
voting at a meeting of members by reason only of
the fact that they became a member of the Association after a record date was fixed under section 86
or after the day on which notice of the meeting was
given, as the case may be.
86. The Board may fix a day as a record date for
the determination of the members entitled to notice
of any meeting of members, but the record date
must not precede the day of the meeting by more
than 50 days or less than 21 days.
(5) Nul membre n’est empêché d’assister ou de
voter à une assemblée des membres pour le seul
motif qu’il a été admis au sein de l’Association
après la date de référence fixée en vertu de l’article 86 ou après la date à laquelle l’avis de convocation de la réunion a été donné, selon le cas.
86. Le conseil peut établir d’avance comme date
de référence pour la détermination des membres
ayant le droit à un avis de convocation une date
précédant d’au plus cinquante jours et d’au moins
vingt et un jours la date d’une assemblée des membres.
87. (1) Malgré les articles 84 à 86, une assemblée
des membres peut avoir lieu sans avis de convocation si :
a) tous les membres ayant droit de vote à
l’assemblée sont représentés — en personne ou
par procuration — ou si tous ceux qui ne sont pas
ainsi représentés renoncent à l’avis de convocation ou consentent à la tenue de l’assemblée;
b) sauf dans le cas d’une assemblée d’une catégorie de membres ou d’un regroupement de
catégories de membres, le vérificateur et les administrateurs sont présents ou ils renoncent à
l’avis de convocation ou consentent à la tenue de
l’assemblée.
Adhésion après
la date — effet
Date de
référence
Meeting
without notice
87. (1) Despite sections 84 to 86, a meeting of
members may be held without notice if
(a) all of the members entitled to vote at the
meeting are represented either personally or by
proxy, or if those not represented either personally or by proxy waive notice of or otherwise
consent to the meeting being held; and
(b) except in the case of a meeting of a class or
of a group of classes of members, the auditor and
the directors are present or waive notice of or
otherwise consent to the meeting being held.
Attending for
the purpose of
objecting
(2) Subsection (1) does not apply if any member
or director or the auditor attends the meeting for the
express purpose of objecting to the meeting being
held on the grounds that the meeting was not lawfully called.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas si un
membre, un administrateur ou le vérificateur assiste
à l’assemblée avec l’intention expresse de s’opposer à la tenue de l’assemblée au motif qu’elle n’a
pas été légalement convoquée.
Assister avec
l’intention de
s’opposer
Chairperson
88. (1) The Chairperson presides at all meetings
of members unless the Chairperson designates the
General Manager to do so.
88. (1) Le président préside l’assemblée des
membres, à moins qu’il ne désigne le directeur
général pour le faire.
Président
Chairperson
selected by
members
(2) If neither of those officers is present 15 minutes after the time fixed for holding the meeting,
the members entitled to vote who are represented
either personally or by proxy shall choose one of
themselves to be chairperson.
(2) Dans le cas où, quinze minutes après l’heure
prévue pour la tenue de l’assemblée, le président et
le directeur général ne sont pas arrivés, les membres représentés en personne ou par procuration qui
ont le droit de vote choisissent un président parmi
leurs représentants.
Président choisi
par les
membres
If secretary
absent
(3) If the secretary is absent, the chairperson of
the meeting shall designate a person, who need not
be a representative of a member, to act as secretary
of the meeting.
(3) Si le secrétaire est absent, le président de
l’assemblée désigne une personne — qui ne représente pas nécessairement un membre — pour faire
fonction de secrétaire de l’assemblée.
Secrétaire
absent
Scrutineers
(4) One or more scrutineers, who need not be the
representatives of any members, may be appointed
by the board in advance of the meeting or by the
chairperson of the meeting with the consent of the
members present.
(4) Un ou plusieurs scrutateurs — qui ne représentent pas nécessairement des membres — peuvent être nommés par le conseil avant l’assemblée
ou par le président à l’assemblée avec le consentement des membres présents.
Scrutateurs
Persons entitled
to be present
89. (1) The only persons entitled to be present at
a meeting of members are not more than two representatives or proxyholders of the members entitled
to vote at the meeting, the directors (of the class or
classes in the case of a meeting of a class or of a
group of classes of members, as the case may be)
and their alternates, the auditor of the Association
(except in the case of a meeting of a class of members or of a group of classes of members) and any
other person who, although not entitled to vote, are
89. (1) Seuls ont le droit d’assister à une assemblée des membres les représentants ou les fondés de
pouvoir des membres ayant droit de vote à l’assemblée, à raison de deux au plus par membre, les administrateurs — de la catégorie concernée ou des
catégories concernées dans les cas, respectivement,
d’une assemblée d’une catégorie de membres et
d’une assemblée d’un regroupement de catégories
de membres —, leurs suppléants et le vérificateur
de l’Association — sauf dans le cas d’une
Personnes
ayant le droit
d’assister
1408
Assemblée sans
avis
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
entitled or required under any provision of the Act
or the by-laws to be present at the meeting.
Admission by
invitation
Quorum
No quorum
Representatives
and
proxyholders
Notice
Format of
proxies
Form of proxy
Deposit of
proxies
Validity of
proxy
Vote
Manner of
taking vote
(2) Any other person may be admitted only on
the invitation of the chairperson of the meeting or
with the consent of the members present at the
meeting.
90. (1) A quorum for any meeting of members is
the quorum described in section 24 of the Act.
(2) If there is no quorum at the opening of any
meeting of members, the members represented
either personally or by proxy may adjourn the
meeting to a day, time and place that they may fix,
but they may not consider any other business.
91. (1) Every member entitled to vote at a meeting of members shall appoint a representative and
may appoint a proxyholder as well as one or more
alternate representatives or proxyholders, with full
authority to attend and act for the member at the
meeting.
(2) Every member shall give notice of the appointment of their representative to the secretary at
least 48 hours before the commencement of the first
meeting at which the representative is to act. The
appointment remains in effect until the member
gives notice of revocation of the appointment to the
secretary.
(3) Proxies shall be in a written or printed format
or in a format generated by telephonic or electronic
means and shall bear the written or electronic signature of the member. A proxy lapses at the close
of the meeting in respect of which it was given or at
the close of any meeting to which the meeting was
adjourned.
(4) The secretary shall provide a form of proxy
to any member that requests one.
92. (1) The Board shall specify, in the notice of
the meeting of members, the name of the person
with whom proxies are to be deposited and the
time, which must not precede the meeting by more
than 48 hours (exclusive of holidays), before which
proxies must be deposited.
(2) A proxy is valid only if it was deposited with
the person, or an agent of that person, specified in
the notice of the meeting, within the period specified in the notice.
93. (1) Every question put to a vote at a meeting
of members is, unless otherwise required by the Act
or the by-laws, decided by a majority of the votes
cast on the question.
(2) Subject to the Act, the chairperson of the
meeting shall specify the manner in which the vote
on each question is to be taken.
assemblée d’une catégorie de membres et d’une
assemblée d’un regroupement de catégories de
membres — ainsi que les autres personnes autorisées par une disposition de la Loi ou par les règlements administratifs de l’Association à assister à
l’assemblée ou tenues de le faire, même si elles n’y
ont pas droit de vote.
(2) Toute autre personne n’est admise que sur
l’invitation du président ou avec le consentement
de l’assemblée.
90. (1) Le quorum requis à une assemblée des
membres est celui prévu à l’article 24 de la Loi.
(2) Si une assemblée des membres ne peut avoir
lieu faute de quorum, les membres représentés en
personne ou par procuration peuvent la reporter et
fixer les dates, heure et lieu où elle se tiendra, mais
ils ne peuvent discuter d’aucune autre question.
91. (1) Tout membre qui a le droit de voter au
cours d’une assemblée des membres nomme un
représentant et peut nommer un fondé de pouvoir
ainsi qu’un ou plusieurs suppléants, avec pleins
pouvoirs d’assister et d’agir en son nom à l’assemblée.
(2) Tout membre avise le secrétaire de la nomination de son représentant au moins quarante-huit
heures avant le début de la première assemblée à
laquelle le représentant assistera. La nomination
demeure en vigueur jusqu’à ce que le membre avise
le secrétaire de la révocation de la nomination.
(3) Les procurations se donnent sous forme manuscrite ou dactylographiée, imprimée ou produite
par voie téléphonique ou électronique, et portent la
signature manuscrite ou électronique du membre.
Elles ne sont valides que pour l’assemblée — ou
toute reprise de l’assemblée après un ajournement
— pour laquelle elles ont été données.
(4) Le secrétaire fournit un formulaire de procuration à tout membre qui en fait la demande.
92. (1) Le conseil précise dans l’avis de convocation d’une assemblée des membres le nom de la
personne à qui les procurations doivent être remises
et le délai pour ce faire, lequel ne doit pas dépasser
quarante-huit heures avant la tenue de l’assemblée
— jours fériés exclus.
(2) La procuration n’est valide que si elle est remise à la personne, ou à l’agent de celle-ci, précisée
dans l’avis de convocation de l’assemblée, dans le
délai fixé dans l’avis de convocation.
93. (1) Toute question mise aux voix à une assemblée des membres est tranchée à la majorité des
voix, sauf indication contraire de la Loi ou des règlements administratifs.
(2) Sous réserve de la Loi, le président de l’assemblée précise les modalités du vote sur chaque
question.
Admission sur
invitation
Quorum
Absence de
quorum
Représentants
et fondés de
pouvoir
Avis
Forme des
procurations
Formulaire de
procuration
Dépôt des
procurations
Validité de la
procuration
Vote
Modalités du
vote
1409
2003-06-04
Casting of
votes
Chairperson’s
vote
Vote by show
of hands
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(3) Every vote that a member is entitled to cast
on a particular question shall be cast by the same
representative or proxyholder.
(4) The chairperson of the meeting may only
vote in the case of a tie.
94. (1) When a question is to be voted on by a
show of hands, every member who is entitled to
vote and represented personally has one vote.
Declaration by
chairperson
(2) When a vote by a show of hands has been
taken on a question, unless a ballot on the question
is requested, a declaration by the chairperson of the
meeting that the vote was carried, carried by a particular majority or not carried is the decision of the
members on the question.
Proving results
of vote
(3) The entry of a declaration in the minutes of
the meeting is prima facie proof that the vote on the
question was carried, carried by a particular majority or not carried, without having to prove the number or proportion of the votes recorded in favour of
or against any resolution.
Vote by ballot
95. (1) Any representative of a member or any
proxyholder entitled to vote at the meeting may
request a ballot on any question proposed for consideration at a meeting of members, whether or not
a show of hands has been taken on the question.
Manner of
taking ballot
(2) If such a ballot is requested, it shall be taken
in the manner that the chairperson of the meeting
directs.
(3) A request for a ballot may be withdrawn at
any time before the taking of the ballot.
(4) If a ballot is taken, each person present is entitled, in respect of the votes that the person is entitled to cast as a representative of a member or as a
proxyholder, to the number of votes provided by
the Act, the Canadian Payments Association Election of Directors Regulations and the by-laws.
Withdrawal of
request
Number of
votes
Adjournment
— notice not
required
96. (1) Notice of a meeting of members that is
adjourned for less than 30 days is not required if the
day, time and place for the resumption of the meeting are announced at the original meeting.
Adjournment
— notice
required
(2) If a meeting of members is adjourned one or
more times for a total of 30 days or more, notice of
the resumption of the meeting shall be given as for
an original meeting.
Meeting of a
class
1410
(3) Toutes les voix auxquelles le membre a droit
sur une question particulière doivent être exprimées
par le même représentant ou fondé de pouvoir.
(4) Le président de l’assemblée ne vote qu’en cas
de partage des voix.
94. (1) Lorsqu’une question doit être décidée par
vote à main levée, chaque membre qui est représenté en personne et qui a droit de vote dispose d’un
vote.
(2) Lorsqu’un vote à main levée a été pris sur
une question, à moins qu’un vote par scrutin secret
ne soit demandé, la déclaration par laquelle le président de l’assemblée atteste qu’une résolution a été
adoptée, ou adoptée à une certaine majorité ou rejetée fait foi de la décision des membres sur la
question.
(3) La déclaration et la mention à cet effet inscrite dans le procès-verbal de l’assemblée établissent, sauf preuve contraire, l’adoption, l’adoption à
une certaine majorité ou le rejet de la résolution,
selon le cas, sans qu’il soit nécessaire de prouver le
nombre ou la proportion des votes pour ou contre la
résolution.
95. (1) Le représentant d’un membre ou le fondé
de pouvoir habilité à voter à une assemblée peut
demander un vote par scrutin secret sur toute question soumise aux membres lors d’une assemblée,
que cette question ait fait ou non l’objet d’un vote à
main levée.
(2) Le vote par scrutin secret ainsi demandé est
pris de la manière indiquée par le président de l’assemblée.
(3) La demande de vote par scrutin secret peut
être retirée à tout moment avant le vote.
(4) Lors d’un vote par scrutin secret, chaque personne présente a droit, lorsqu’elle vote en qualité
de représentant d’un membre ou de fondé de pouvoir, au nombre de voix prévues par la Loi, le
Règlement sur l’élection des administrateurs de
l’Association canadienne des paiements et les règlements administratifs.
96. Si une assemblée des membres est ajournée à
moins de trente jours, il n’est pas nécessaire
d’envoyer d’avis de convocation si les date, heure
et lieu de la reprise sont annoncés lors de l’assemblée initiale.
(2) Si une assemblée des membres est ajournée
une ou plusieurs fois pour un total de trente jours
ou plus, un avis de convocation de la reprise de
l’assemblée est donné comme dans le cas d’une
assemblée ordinaire.
MEETING OF A CLASS OR OF A GROUP
OF CLASSES OF MEMBERS
ASSEMBLÉE D’UNE CATÉGORIE OU D’UN
REGROUPEMENT DE CATÉGORIES DE MEMBRES
97. (1) For the classes of members created by
either of paragraph 9(3)(a) or (b) of the Act, two
members of one class representing at least 10% of
the votes entitled to be cast at a meeting of that
class of members as determined under section 3 of
97. (1) Pour les catégories de membres visées
aux alinéas 9(3)a) et b) de la Loi, deux membres
d’une même catégorie représentant au moins dix
pour cent de l’ensemble des voix qui peuvent être
exprimées à une assemblée de leur catégorie selon
Expression des
voix
Vote du
président
Vote à main
levée
Déclaration du
président
Preuve du
résultat du vote
Vote par
scrutin secret
Modalité du
vote
Retrait de la
demande
Nombre de
voix
Ajournement
— avis non
requis
Ajournement
— avis requis
Assemblée
d’une catégorie
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
the Canadian Payments Association Election of
Directors Regulations may at any time call a meeting of that class or requisition the Chairperson to
call a meeting of the class.
Requisition
Calling a
meeting
(2) The requisition shall state the business to be
considered at the meeting and shall be sent to each
director of the class and to the head office of the
Association.
(3) On receiving the requisition, the Chairperson
shall call the meeting unless
(a) a record date has been fixed under section 86;
or
(b) a meeting of members has already been
called and notice of the meeting has been given
under section 84.
Meeting of a
group of
classes
98. (1) If different classes of members are
grouped together under the Canadian Payments
Association Election of Directors Regulations, two
of the members of that group representing at
least 10% of the total votes entitled to be cast for
the election of directors, may at any time call a
meeting of the group of classes or requisition the
Chairperson to call a meeting of the group of
classes.
Requisition
(2) The requisition shall state the business to be
considered at the meeting and shall be sent to each
director of the group of classes and to the head office of the Association.
(3) On receiving the requisition, the Chairperson
shall call the meeting unless
(a) a record date has been fixed under section 86;
or
(b) a meeting of members has already been
called and notice of the meeting has been given
under section 84.
Calling a
meeting
Special
meeting
Procedure
Chairperson
Secretary
99. The Board or the Chairperson may call a special meeting of a class of members at any time for
the consideration of any business that the members
may transact.
100. The procedures applicable to meetings of
members are the same for meetings of a class or of
a group of classes of members, with any necessary
modifications.
101. (1) Subject to section 60, the members present at any meeting of a class or of a group of
classes of members shall appoint a person to act as
chairperson of the meeting.
(2) Subject to paragraph 63(a), the chairperson
shall appoint a person, who need not be a representative of a member, to act as secretary of the meeting.
l’article 3 du Règlement sur l’élection des administrateurs de l’Association canadienne des paiements
peuvent convoquer n’importe quand une assemblée
des membres de leur catégorie ou demander au
président de convoquer une telle assemblée.
(2) La demande fait état des questions à examiner à l’assemblée et est envoyée à chaque administrateur de la catégorie concernée et au siège social
de l’Association.
(3) Sur réception de la demande, le président
convoque l’assemblée, sauf dans l’un ou l’autre des
cas suivants :
a) une date de référence a été fixée en vertu de
l’article 86;
b) une assemblée des membres a déjà été convoquée et un avis de convocation a été envoyé en
vertu de l’article 84.
98. (1) Lorsque différentes catégories de membres sont regroupées en vertu du Règlement sur
l’élection des administrateurs de l’Association canadienne des paiements, deux des membres du
regroupement représentant au moins dix pour cent
des voix qui peuvent être exprimées par les membres du regroupement pour l’élection d’administrateurs, peuvent convoquer n’importe quand une
assemblée du regroupement de catégories ou demander au président de convoquer une telle assemblée.
(2) La demande fait état des questions à examiner à l’assemblée et est envoyée à chaque administrateur du regroupement de catégories et au siège
social de l’Association.
(3) Sur réception de la demande, le président
convoque l’assemblée, sauf dans l’un ou l’autre des
cas suivants :
a) une date de référence a été fixée en vertu de
l’article 86;
b) une assemblée des membres a déjà été convoquée et un avis de convocation a été envoyé en
vertu de l’article 84.
99. Le conseil ou le président peut à n’importe
quel moment convoquer une assemblée extraordinaire d’une catégorie de membres pour régler toute
affaire dont ils peuvent connaître.
100. La procédure applicable aux assemblées des
membres est la même pour les assemblées d’une
catégorie de membres que pour celles d’un regroupement de catégories de membres, sous réserve des
adaptations nécessaires.
101. (1) Sous réserve de l’article 60, les membres
présents à une assemblée d’une catégorie de membres ou d’un regroupement de catégories de membres nomment le président d’assemblée.
(2) Sous réserve de l’alinéa 63a), le président
nomme à titre de secrétaire de l’assemblée une personne qui ne représente pas nécessairement un
membre.
Demande
Convocation de
l’assemblée
Assemblée
d’un
regroupement
de catégories
Demande
Convocation de
l’assemblée
Assemblée
extraordinaire
Procédure
Président
Secrétaire
1411
2003-06-04
Scrutineers
Resolutions
Quorum
No quorum
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(3) The chairperson, with the consent of the
members present at the meeting, may appoint one
or more scrutineers, who need not be representatives of members.
102. If a resolution passed at a meeting of a class
or of a group of classes of members is required to
be communicated to the Board or to the General
Manager, or the class or group of classes of members requests that it be communicated to them, a
copy of the resolution, certified by the chairperson
and the secretary of the meeting, shall be sent to the
intended recipient.
103. (1) A quorum for any meeting of a class or
of a group of classes of members is the same as the
quorum required by the Act for a meeting of a class
or of a group of classes of members called to elect a
director.
(2) If there is no quorum at any meeting of a
class of members or of a group of classes of members, the members represented either personally or
by proxy may adjourn the meeting to a day, time
and place that they may fix, but they may not consider any other business.
(3) Le président peut, avec le consentement des
membres présents à l’assemblée, nommer un ou
plusieurs scrutateurs — qui ne représentent pas
nécessairement des membres.
102. Lorsqu’il est nécessaire de communiquer au
conseil ou au directeur général une résolution adoptée par l’assemblée d’une catégorie de membres ou
d’un regroupement de catégories de membres, ou
que la catégorie ou le regroupement de catégories
de membres le demande, une copie de la résolution
certifiée par le président et le secrétaire de l’assemblée est envoyée à la personne concernée.
103. (1) Le quorum requis pour la tenue d’une
assemblée d’une catégorie de membres ou d’un
regroupement de catégories de membres est le
même que celui qui est prévu par la Loi lorsqu’une
assemblée d’une même catégorie ou d’un regroupement de catégories est convoquée pour l’élection
d’un administrateur.
(2) Si une assemblée d’une catégorie de membres ou d’un groupe de catégories de membres ne
peut avoir lieu faute de quorum, les membres représentés en personne ou par procuration peuvent la
reporter et fixer les date, heure et lieu où elle se
tiendra, mais ils ne peuvent discuter d’aucune autre
question.
Scrutateurs
Résolutions
Quorum
Absence de
quorum
SUSPENSION OF RIGHTS OF MEMBERS
SUSPENSION DES DROITS DES MEMBRES
Suspension
104. (1) Despite By-law No. 6 Respecting Compliance, the Board may suspend one or more of the
rights of a member if
(a) the member has failed on more than one occasion to comply with the Act, by-laws or rules;
or
(b) a liquidator, trustee in bankruptcy, receiver or
receiver-manager is appointed by any authorized
person or a court of competent jurisdiction to
take possession of all or any part of the assets or
undertakings of the member, or if a member proposes any arrangement or composition with its
creditors, invokes any statute in that regard or
commits any act of bankruptcy.
Suspension
Notice to
member —
suspension
(2) The Board shall, as soon as practicable, notify the member in writing of the suspension of the
member’s rights and the reasons for the suspension
and, if the Board considers it necessary, shall notify
at the same time the other members in writing of
the suspension.
(3) If the Board receives, within five days after
the member receives the notice, a request from the
member to review the decision, the Board shall
review its decision and provide the member with an
opportunity to make representations.
(4) The Board shall, as soon as practicable after
the review, notify the member in writing of its decision, including reasons and shall notify the other
members at the same time in writing of the decision
if
104. (1) Malgré le Règlement administratif no 6
sur le contrôle de la conformité, le conseil peut
suspendre un ou plusieurs droits d’un membre dans
l’un ou l’autre des cas suivants :
a) le membre a contrevenu ou a manqué à plus
d’une reprise à la Loi, aux règlements administratifs ou aux règles;
b) un liquidateur, un syndic de faillite, un séquestre ou un séquestre-administrateur reçoit, d’une
personne autorisée ou d’un tribunal compétent,
l’autorisation de prendre possession de la totalité
ou d’une partie de l’actif ou des affaires du
membre ou le membre fait une proposition d’arrangement ou de concordat avec ses créanciers,
se prévaut d’une loi au même effet ou commet
un acte quelconque de faillite.
(2) Le conseil avise le membre par écrit et dès
que cela est en pratique possible de sa décision de
suspendre ses droits, motifs à l’appui. S’il le juge
nécessaire, il en avise en même temps les autres
membres par écrit.
(3) À la demande du membre, présentée dans les
cinq jours suivant la réception de l’avis, le conseil
révise sa décision, en lui donnant l’occasion de se
faire entendre.
Révision
(4) Le conseil avise le membre, par écrit et dès
que cela est en pratique possible après la révision,
de sa décision, motifs à l’appui, et il en avise en
même temps les autres membres dans les cas suivants :
Avis au
membre —
révision
Review
Notice to
member —
review
1412
Avis au
membre —
suspension
2003-06-04
Notice to other
members
Survival of
obligations to
pay
Application of
By-law No. 6
Reinstatement
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
(a) the members were previously notified of the
suspension under subsection (2) and the suspension was terminated; or
(b) the members were not previously notified of
the suspension under subsection (2) and the suspension was confirmed.
(5) The Board shall notify the other members in
writing of the suspension if no request for a review
is received within the time period specified in subsection (3) and the Board did not previously notify
the other members under subsection (2).
(6) Despite the suspension of a member’s rights,
the member continues to be liable to pay fees and
membership dues.
105. The suspension of a member’s rights under section 104 does not affect the operation of Bylaw No. 6 Respecting Compliance in respect of the
member.
106. The Board shall reinstate the rights of
a member that have been suspended under section 104 if the member applies for reinstatement
and the reasons for the suspension no longer exist.
a) ils ont été avisés de la suspension aux termes
du paragraphe (2) et la suspension est annulée;
b) ils n’ont pas été avisés de la suspension aux
termes du paragraphe (2) et la suspension est
maintenue.
(5) Le conseil avise les autres membres de la
suspension si aucune demande de révision n’est
reçue dans le délai prévu au paragraphe (3) et que
le conseil ne les a pas avisés aux termes du paragraphe (2).
(6) Malgré la suspension de ses droits, le membre demeure redevable du paiement de ses droits et
cotisations.
105. La suspension des droits d’un membre en
application de l’article 104 n’a aucun effet sur l’application du Règlement administratif no 6 sur le
contrôle de la conformité à son égard.
106. Sur demande du membre, le conseil rétablit
les droits suspendus en application de l’article 104
si les circonstances qui ont entraîné la suspension
n’existent plus.
Avis aux autres
membres
Maintien de
l’obligation de
payer
Application
du Règlement
administratif
no 6
Rétablissement
NOTICE
AVIS
Method of
giving notices
107. (1) Any notice to be given under the Act,
the Regulations, the by-laws or otherwise is sufficiently given if it is given by personal delivery,
transmitted by telex, telecopier, electronic mail or
telegram, or sent by first class mail (except during
periods of actual or threatened interruption of normal postal service because of weather or labour
disturbance) postage prepaid, addressed to the intended recipient at the recipient’s address as recorded on the membership list or in the records of
the Association.
Mode de
communication
des avis
Delivered
notice
(2) A notice given by personal delivery is considered to have been given on the day it is delivered.
(3) A notice sent by first class mail is considered
to have been given on the fifth day after it was
mailed.
(4) A notice transmitted by telex, telecopier,
electronic mail or telegram is considered to have
been given on the day it is transmitted.
(5) The secretary may change or cause to be
changed in the records of the Association the address of any member, director, officer, auditor or
member of a committee of the Board in accordance
with any information that he or she believes to be
reliable.
(6) Members shall inform the secretary of any
change in their address.
107. (1) Tout avis qui doit être donné, en
conformité avec, entre autres, la Loi, les règlements
et les règlements administratifs est considéré
comme donné s’il est remis au membre en main
propre, transmis par télex, télécopieur, courrier
électronique ou télégramme ou envoyé par courrier
de première classe — sauf lorsque le service postal
est interrompu ou risque de l’être à cause du mauvais temps ou d’un conflit de travail — sous enveloppe pré-affranchie à la personne à qui il est destiné et à l’adresse figurant sur la liste des membres
ou aux registres de l’Association.
(2) Tout avis délivré en mains propres est réputé
avoir été donné le jour de sa livraison.
(3) Un avis envoyé par courrier de première
classe est réputé avoir été donné le cinquième jour
suivant la date du dépôt à la poste.
(4) Un avis transmis par télex, télécopieur, courrier électronique ou télégramme est réputé avoir été
donné le jour de sa transmission.
(5) Le secrétaire peut changer ou faire changer
aux registres de l’Association l’adresse de tout
membre, administrateur, dirigeant, vérificateur ou
membre d’un comité du conseil à la lumière de
renseignements qu’il croit dignes de foi.
Avis posté
(6) Les membres informent le secrétaire de tout
changement d’adresse les concernant.
Avis de
changement
d’adresse
Computation
du délai
d’expédition
Mailed notice
Notices sent by
other means
Change of
address
Notice of
change of
address
Computation of
day to give
notice
108. In computing the day when notice must be
given under any provision requiring a specified
number of days notice of any meeting or other
event, the day that the notice is given is excluded
and the day of the meeting or other event is included.
108. Dans le calcul de la date à laquelle il faut
envoyer un avis de convocation à une assemblée ou
à une autre activité en vertu d’une disposition prévoyant un nombre déterminé de jours, la date à
laquelle l’avis est donné est exclue et la date de
l’assemblée ou de l’activité en question est comptée.
Avis délivré
Avis envoyé
par un autre
moyen
Changement
d’adresse
1413
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
Omissions and
errors
109. The accidental omission to give a notice to a
person entitled to the notice, the non-receipt of a
notice by any such person, or any error in a notice
not affecting its substance does not invalidate any
action taken at any meeting held pursuant to the
notice or otherwise founded on the notice.
Waiver of
notice or
abridgement of
time
110. (1) Any person entitled to be given a notice
may, at any time, waive any notice or abridge the
time for any notice required to be given to that person under any provision of the Act, the Regulations, the by-laws or otherwise.
Effect of
waiver or
abridgement
(2) A waiver or abridgment, whether given before, at or after the meeting or other event of which
a notice was required to be given, cures any default
in the giving of or in the time for the notice, as the
case may be.
Effect of
attending
meeting
(3) A person who attends a meeting of which
they were entitled to be given notice is considered
to have waived notice of the meeting, except if that
person attends for the express purpose of objecting
to the meeting being held on the grounds that the
meeting was not lawfully called.
(4) A waiver or abridgment shall be given in
writing, but a waiver of notice of a meeting of
members, of the Board or of a committee of the
Board, may be given in any manner.
Requirements
Repeal
Coming into
force
109. L’omission accidentelle de donner un avis
quelconque à une personne ayant le droit de recevoir un avis ou la non-réception par une telle personne d’un avis ainsi que l’existence dans un avis
d’une erreur quelconque qui n’en modifie pas la
substance n’invalident pas les mesures prises à
l’assemblée tenue à la suite de l’avis.
110. (1) Toute personne ayant le droit de recevoir un avis peut à n’importe quel moment y renoncer ou accepter de réduire le délai des avis qui doivent lui être donnés en conformité, entre autres,
avec la Loi, les règlements et les règlements administratifs.
(2) La renonciation ou la réduction, qu’elle soit
faite avant, pendant ou après l’assemblée ou l’activité devant faire l’objet d’un avis, a pour effet de
corriger, selon le cas, tout manquement à l’obligation d’envoyer un tel avis ou de le faire parvenir à
une date donnée.
(3) La présence d’une personne à une réunion
dont elle devait être avisée équivaut à une renonciation à l’avis de convocation, sauf lorsqu’elle y assiste avec l’intention expresse de s’opposer à la
tenue de la réunion au motif qu’elle n’a pas été
légalement convoquée.
(4) La renonciation à l’avis ou l’autorisation d’en
réduire le délai d’expédition doivent être faites par
écrit, sauf s’il s’agit d’une renonciation à un avis de
convocation à une assemblée des membres, à une
réunion du conseil ou à une réunion d’un comité du
conseil. La renonciation peut alors se faire de n’importe quelle façon.
REPEAL
ABROGATION
111. The By-law No. 1 — General By-law of
the Canadian Payments Association, published
in Part I of the Canada Gazette on January 30,
1982, is repealed.
111. Le Règlement no 1 — Règlement général
de l’Association canadienne des paiements
publié dans la Gazette du Canada Partie I du
30 janvier 1982 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
112. This By-law comes into force on the day
on which it is registered.
112. Le présent règlement administratif entre
en vigueur à la date de son enregistrement.
Omission et
erreur
Renonciation à
un avis ou
réduction du
délai
Effet de la
renonciation ou
de la réduction
Présence à une
réunion — effet
Modalité
Abrogation
Entrée en
vigueur
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the By-law.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
The Canadian Payments Association (CPA) was created under
the Canadian Payments Association Act in 1980 to establish and
operate Canada’s national payment systems. These systems clear
and settle over $130 billion of payments daily and are vital to the
efficient operation of Canada’s economy. The Canadian Payments Association Act was replaced by the Canadian Payments
Act, which came into force in October 2001 as part of Bill C-8.
The new act made a number of changes to the CPA’s objects,
powers and membership, including making life insurance companies, money market mutual funds, and securities dealers eligible
for membership in the CPA.
Description
Créée en 1980 au titre de la Loi sur l’Association canadienne
des paiements, l’Association canadienne des paiements (ACP) a
pour mission d’assurer la mise sur pied et le fonctionnement des
systèmes nationaux de paiement du Canada. Ces systèmes permettent la compensation et le règlement de plus de 130 milliards
de dollars de paiements par jour et jouent un rôle essentiel dans la
bonne marche de l’économie canadienne. La Loi sur l’Association
canadienne des paiements a été remplacée par la Loi canadienne
sur les paiements, qui est entrée en vigueur en octobre 2001 dans
le cadre du projet de loi C-8. Dans la nouvelle Loi, un certain
nombre de modifications sont apportées à la mission de l’ACP, à
1414
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
The Canadian Payments Act gives authority to the CPA to
make by-laws for the attainment of its objects in a wide range of
areas including the administration and management of CPA business, the imposition of dues and fees for services, penalties, the
exchange, clearing and settlement of payment items, and membership requirements. The Canadian Payments Act also requires
that the CPA’s by-laws receive Governor in Council approval.
As a result of changes in the Canadian Payments Act, the CPA
is in the process of updating most of its by-laws. The first by-law,
Canadian Payments Association By-law No. 1 — General (General By-law), deals with the CPA’s general administration and
management, and includes provisions dealing with CPA banking
arrangements, the duties and responsibilities of CPA directors,
officers and employees, the structure and duties of CPA committees, procedures for meetings, and membership requirements. The
key change in the new by-law is that it sets out the framework of
the CPA’s Stakeholder Advisory Council (Council), which was
formally created under the Canadian Payments Act. The Canadian Payments Act requires that the Council be composed of users
and service providers involved in the CPA’s payment systems.
The purpose of the Council is to provide advice to the CPA’s
Board of Directors on matters relating to the CPA’s objects including payment, clearing and settlement matters. The new bylaw includes provisions setting out the Council’s composition, the
duties and terms of Council members, and the process for appointing, removing, and filling a vacancy of Council members.
The General By-law also contains a number of other technical
changes including amendments to membership requirements to
include life insurance companies, money market mutual funds,
and securities dealers, and the appointment of alternate directors.
The second by-law, the Canadian Payments Association Bylaw No. 2 — Finance (Finance By-law), deals with how members’ dues are calculated and paid, and includes provisions dealing with the CPA’s budget, membership dues, the reassessment
and reimbursement of dues, and penalties. The main change to the
Finance By-law is that it increases the minimum membership
dues from $1,000 to $10,000. The new by-law also includes formulas for calculating different types of costs, which are not currently included in the existing by-law. The formulas help provide
more clarity concerning the CPA’s dues collection process. In
addition, the Finance By-law also includes a few other technical
changes dealing with the reimbursement and reassessment of
dues, fees for services, amalgamation of membership, and penalties for failure to pay dues. This new By-law consolidates and
replaces the CPA’s existing by-laws dealing with financial issues
and penalties.
ses pouvoirs et à ses conditions d’adhésion (les sociétés d’assurance-vie, les fonds mutuels en instruments du marché monétaire
et les courtiers en valeurs mobilières peuvent dorénavant adhérer
à l’ACP).
La Loi canadienne sur les paiements confère à l’ACP le pouvoir d’établir des règlements administratifs pour lui permettre de
réaliser ses objectifs dans de multiples domaines, notamment la
conduite de ses affaires, l’imposition de cotisations et de droits
pour des services, l’imposition d’amendes, l’échange, la compensation et le règlement d’instruments de paiement, et les conditions
d’adhésion. En outre, elle stipule que les règlements administratifs de l’ACP sont subordonnés à l’approbation du gouverneur en
conseil.
Suite aux changements apportés par la Loi canadienne sur les
paiements, l’ACP s’emploie à mettre à jour la plupart de ses règlements administratifs. Le premier, intitulé Règlement administratif no 1 de l’Association canadienne des paiements — général,
porte sur les modalités d’administration et de gestion générales de
l’ACP. Il inclut des dispositions portant sur les arrangements bancaires, sur le devoir et les responsabilités des administrateurs,
cadres et employés, sur la structure et les fonctions des comités,
sur les procédures concernant les réunions, et sur les conditions
d’adhésion. La principale modification que l’ACP a apportée à ce
règlement est la création d’un cadre pour son « Comité consultatif
des intervenants » (Comité), constitué en application de la Loi
canadienne sur les paiements. Cette dernière stipule que le Comité doit être composé d’usagers et de fournisseurs de services qui
interviennent dans les systèmes de paiement de l’ACP. Il incombe
au Comité de formuler des avis à l’intention du conseil d’administration de l’ACP sur des questions liées à la mission de cette
dernière, notamment en matière de paiement, de compensation et
de règlement. Le nouveau règlement administratif précise la composition du Comité, les fonctions et mandats de ses membres, et
la marche à suivre pour les nominations, les révocations et les
vacances de postes. Il comporte également plusieurs modifications de forme, qui concernent notamment les conditions d’adhésion à remplir par les sociétés d’assurance-vie, fonds mutuels en
instruments du marché monétaire et courtiers en valeurs mobilières, ainsi que la nomination d’administrateurs suppléants.
Le deuxième règlement administratif, le Règlement administratif no 2 de l’Association canadienne des paiements — finances,
porte sur le calcul et le paiement des cotisations des membres, et
renferme des dispositions sur le budget de l’ACP, sur les cotisations des membres, sur les nouvelles cotisations, sur le remboursement des cotisations et sur les pénalités. La principale modification apportée au règlement administratif concerne le relèvement
de la cotisation minimum, qui passe de 1 000 $ à 10 000 $. En
outre, le règlement donne des formules pour calculer différents
genres de coûts, non mentionnées dans l’ancien règlement. Ces
formules rendent plus clair le processus de perception des cotisations employé par l’ACP. De plus, le nouveau règlement comporte quelques modifications de forme relatives au remboursement des cotisations, aux nouvelles cotisations, aux droits à payer
pour des services, aux fusions des membres et aux pénalités imposées en cas de non-paiement des cotisations. Le nouveau règlement regroupe et remplace les règlements existants de l’ACP
qui portent sur les questions financières et sur les pénalités.
Alternatives
Solutions envisagées
The General By-law is important because it sets out the CPA’s
general administrative and management structure. The Finance
By-law is necessary because it permits the CPA to levy dues on
Le règlement administratif no 1 est important, car il expose la
structure générale administrative de l’ACP. Le règlement administratif no 2 s’impose parce qu’il permet à l’ACP de percevoir
1415
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-174
members to recover the costs of operating its payments systems.
Since the Canadian Payments Act requires that these matters be
addressed through by-law, no other reasonable alternatives exist.
des cotisations auprès des membres afin de recouvrer les coûts
liés au fonctionnement de ses systèmes de paiement. Comme la
Loi canadienne sur les paiements stipule que ces questions doivent être résolues par voie de règlement administratif, il n’existe
pas d’autre solution de rechange raisonnable.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The major benefit of the by-laws is that it updates the CPA’s
administration and financing to reflect changes to the Canadian
Payments Act. CPA members pay all costs associated with operating the CPA and its payments systems.
Le principal avantage des règlements est qu’ils mettent à jour
les méthodes d’administration et de financement de l’ACP à la
lumière des modifications apportées à la Loi canadienne sur les
paiements. Les membres de l’ACP prennent à leur charge le coût
intégral du fonctionnement de l’ACP et de ses systèmes de paiement.
Consultation
Consultations
The CPA has consulted with its members and relevant stakeholders on the by-laws. The CPA’s Board of Directors and its
membership have approved both by-laws. No comments were
received from relevant stakeholders.
Due to the extensive consultations prior to pre-publication, the
Department of Finance received no comments on the by-laws
following publication in the Canada Gazette, Part I, on
March 22, 2003.
L’ACP a consulté ses membres et les différentes parties intéressées à propos des deux règlements administratifs. Son conseil
d’administration et ses membres les ont approuvés. Quant aux
parties intéressées, elles n’ont présenté aucun commentaire à ce
sujet.
Grâce à la vaste consultation qui a précédé la prépublication, le
ministère des Finances n’a reçu aucun commentaire à propos des
règlements administratifs publiés dans la Gazette du Canada Partie I du 22 mars 2003.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The CPA is responsible for administering the by-laws and will
ensure that they are appropriately applied.
L’ACP est chargé de l’application des règlements administratifs et s’engage à s’acquitter de cette tâche.
Contact
Denis Normand
Senior Chief
Financial Sector Division
Department of Finance
L’Esplanade Laurier
140 O’Connor Street, 20th Floor, Tower East
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: (613) 992-5887
FAX: (613) 943-8436
E-mail: normand.Denis@fin.gc.ca
Personne-ressource
Denis Normand
Chef principal
Division du secteur financier
Ministère des Finances
L’Esplanade Laurier
140, rue O’Connor, 20e étage, Tour Est
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : (613) 992-5887
TÉLÉCOPIEUR : (613) 943-8436
Courriel : Normand.Denis@fin.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1416
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-175
Registration
SOR/2003-175 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-175 15 mai 2003
CANADIAN PAYMENTS ACT
LOI CANADIENNE SUR LES PAIEMENTS
Canadian Payments Association By-law No. 2 —
Finance
Règlement administratif no 2 de l’Association
canadienne des paiements — finances
The Board of Directors of the Canadian Payments Association,
pursuant to subsection 18(1)a of the Canadian Payments Actb,
hereby makes the annexed Canadian Payments Association
By-law No. 2 — Finance.
Ottawa, December 16, 2002
En vertu du paragraphe 18(1)a de la Loi canadienne sur les
paiementsb, le conseil d’administration de l’Association canadienne des paiements prend le Règlement administratif no 2 de
l’Association canadienne des paiements — finances, ci-après.
Ottawa, le 16 décembre 2002
P.C. 2003-688 15 May, 2003
C.P. 2003-688 15 mai 2003
Whereas the annexed Canadian Payments Association By-law
No. 2 — Finance, made by the Board of Directors of the Canadian Payments Association, has been approved, in accordance
with subsection 18(3) of the Canadian Payments Actb, by the
members of the Association;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to
subsection 18(2) of the Canadian Payments Actb, hereby approves
the annexed Canadian Payments Association By-law No. 2 —
Finance, made by the Board of Directors of the Canadian Payments Association.
Attendu que, en vertu du paragraphe 18(3) de la Loi canadienne sur les paiementsb, le Règlement administratif no 2 de
l’Association canadienne des paiements — finances, ci-après, pris
par le conseil d’administration de l’Association canadienne des
paiements, a été approuvé par les membres réunis en assemblée,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Finances et
en vertu du paragraphe 18(2) de la Loi canadienne sur les paiementsb, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le Règlement administratif no 2 de l’Association canadienne des paiements — finances, ci-après, pris par le conseil
d’administration de l’Association canadienne des paiements.
CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION
BY-LAW NO. 2 — FINANCE
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF No 2 DE
L’ASSOCIATION CANADIENNE
DES PAIEMENTS — FINANCES
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
Definitions
“ACSS”
« SACR »
“Act”
« Loi »
1. The following definitions apply in this
By-law.
“ACSS” means the automated clearing and settlement system established in connection with
By-law No. 3.
“Act” means the Canadian Payments Act.
“amalgamated
member”
« membre
fusionné »
“amalgamated member” means a member formed
by the amalgamation or merger of members or of
members and non-members.
“By-law No. 3”
« Règlement
administratif
no 3 »
“By-law No. 3” means By-law No. 3 — Clearing
By-law, published in the Canada Gazette, Part I,
on January 15, 1983, as amended by the By-law
Amending By-law No. 3 — Clearing By-law,
published in the Canada Gazette, Part I, on
April 18, 1998.
“By-law No. 7” means By-law No. 7 Respecting the
Large Value Transfer System.
“By-law No. 7”
« Règlement
administratif
no 7 »
“development
costs”
« coûts de
développement »
“development costs” means the costs incurred by
the Association to develop or to facilitate the development of a system.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement administratif.
« coûts de développement » Les coûts engagés par
l’Association pour développer un système ou en
favoriser le développement.
Définitions
« coûts directs d’exploitation » Les coûts engagés
par l’Association pour exploiter un système.
« coûts directs
d’exploitation »
“direct
operating
costs”
« coûts indirects » Les frais généraux de l’Association.
« coûts
indirects »
“indirect costs”
« Loi » La Loi canadienne sur les paiements.
« Loi »
“Act”
« membre fusionné » Membre constitué par la
fusion ou le regroupement de membres ou de
membres et de non-membres.
« membre
fusionné »
“amalgamated
member”
« participant au STPGV » Participant au sens de
l’article 1 du Règlement administratif n° 7.
« participant au
STPGV »
“LVTS
participant”
———
———
a
a
b
S.C. 2001, c. 9, s. 233
S.C. 2001, c. 9, s. 218
b
« coûts de
développement »
“development
costs”
L.C. 2001, ch. 9, art. 233
L.C. 2001, ch. 9, art. 218
1417
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-175
“direct
operating
costs”
« coûts directs
d’exploitation »
“direct operating costs” mean the costs incurred by
the Association to operate a system.
“indirect costs”
« coûts
indirects »
“indirect costs” means the overhead costs of the
Association.
“LVTS”
« STPGV »
“LVTS” means the Large Value Transfer System as
defined in section 1 of By-law No. 7.
“LVTS participant” means a participant as defined
in section 1 of By-law No. 7.
“LVTS
participant”
« participant
au STPGV »
“system”
« système »
Dues based on
budgets
Contents of
budgets
Reserves
Changes to
budgets
First year of
membership
Change of
name
Direct
operating costs
— dues
for ACSS
1418
“system” means the ACSS, the LVTS or any other
clearing and settlement system, payment system
or system or arrangement established or operated
by the Association.
« Règlement administratif no 3 » Le Règlement administratif no 3 sur la compensation, publié dans
la Gazette du Canada Partie I le 15 janvier 1983
et modifié par le Règlement administratif modifiant le Règlement no 3 — Règlement de compensation, publié dans la Gazette du Canada Partie I
le 18 avril 1998.
« Règlement administratif no 7 » Le Règlement
administratif no 7 sur le système de transfert de
paiements de grande valeur.
« SACR » Système automatisé de compensation et
de règlement établi en rapport avec le Règlement
administratif no 3.
« STPGV » Système de transfert de paiement de
grande valeur au sens de l’article 1 du Règlement
administratif no 7.
« système » Le SACR, le STPGV ou tout autre
système de compensation et de règlement, système de paiement ou système ou mécanisme établi ou exploité par l’Association.
BUDGETS
BUDGETS
2. (1) The Board shall calculate and impose dues
on members in a fiscal year on the basis of the operating and capital budgets for that fiscal year that
it prepares under subsections 22(1) and 23(1) of the
Act.
(2) For the purpose of determining the amount of
dues payable by a member for a fiscal year, the
operating and capital budgets of the Association for
that fiscal year must identify gross and net direct
operating costs, indirect costs and development
costs.
(3) The Board, in establishing the Association’s
operating and capital budgets for any fiscal year,
may include amounts for reserves in its costs.
3. If the operating or capital budget for a fiscal
year is amended by the members or varied by the
Board pursuant to a resolution of the members, the
Board shall adjust the dues payable for that fiscal
year on the basis of the amendment or variation.
2. (1) Le conseil calcule et exige les cotisations
des membres pour l’exercice d’après les budgets
d’exploitation et d’investissement qu’il fait établir
pour cet exercice aux termes des paragraphes 22(1)
ou 23(1) de la Loi.
(2) Aux fins de l’établissement des cotisations à
payer par les membres pour l’exercice, les budgets
d’exploitation et d’investissement de l’Association
pour l’exercice doivent mentionner les coûts directs
d’exploitation bruts et nets, les coûts indirects bruts
et nets et les coûts de développement bruts et nets.
(3) Le conseil peut, en établissant les budgets
d’exploitation et d’investissement de l’Association
pour tout exercice, inclure des sommes à titre de
réserves dans ses coûts.
3. Si le budget d’exploitation ou d’investissement est modifié par les membres ou par le conseil
conformément à une résolution adoptée par ceux-ci,
le conseil rajuste les cotisations à payer pour l’exercice en cause eu égard à la modification.
DUES
COTISATIONS
4. (1) A new member, other than an amalgamated member, shall, in respect of its first year of
membership, pay $10,000 in dues for the period
starting on the day that its membership became
effective and ending on the last day of the fiscal
year in which the member joined.
(2) For greater certainty, a member that changes
its name, other than as part of a merger or amalgamation, is not a new member.
5. After the first year of membership, each member that exchanges payment items under By-law
No. 3 in a fiscal year shall pay dues for that fiscal
year in respect of the direct operating costs for
the ACSS in an amount determined in accordance
with the formula
4. (1) Le nouveau membre — autre qu’un membre fusionné — verse, à sa première année d’adhésion, 10 000 $ à titre de cotisations pour la période
débutant à la prise d’effet de son adhésion et se
terminant à la fin de l’exercice au cours duquel il
est devenu membre.
(2) Il est entendu que le membre qui change de
nom — autrement que par fusion ou par regroupement — n’est pas un nouveau membre.
5. Pour toute année d’adhésion autre que la première, le membre qui échange des instruments de
paiement en vertu du Règlement administratif no 3
en cours d’exercice verse, à titre de cotisation pour
les coûts directs d’exploitation du SACR pour
l’exercice en cause, une somme déterminée selon la
formule suivante :
« Règlement
administratif
no 3 »
“By-Law
No. 3”
« Règlement
administratif
no 7 »
“By-Law
No. 7”
« SACR »
“ACSS ”
« STPGV »
“LVTS”
« système »
“system”
Cotisations
basées sur les
budgets
Contenu des
budgets
Réserves
Modification
des budgets
Première année
d’adhésion
Changement de
nom
Coûts directs
d’exploitation
— cotisation
relative au
SACR
2003-06-04
Direct
operating costs
— dues
for LVTS
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-175
A × [(B-C) /D]
A × [(B-C) /D]
where
A is the amount of the Association’s net direct
operating costs for the ACSS set out in the operating and capital budgets for that fiscal year;
B is the sum of the number of payment items that
the member sent to other members under
By-law No. 3 in the previous fiscal year and the
number of payment items that the member received from other members under By-law No. 3
in the previous fiscal year;
C is the number of payment items referred to in B
that the member sent and received on behalf of
other members under By-law No. 3 in the previous fiscal year; and
D is the sum of the number of payment items that
all members sent to other members under
By-law No. 3 in the previous fiscal year and the
number of payment items that all members received from other members under By-law No. 3
in the previous fiscal year.
où :
A représente le montant des coûts directs d’exploitation nets du SACR engagés par l’Association tels qu’ils figurent dans les budgets
d’exploitation et d’investissement pour l’exercice;
B la somme du nombre d’instruments de paiement
que le membre a envoyés à d’autres membres
en vertu du Règlement administratif no 3 au
cours de l’exercice précédent et de ceux qu’il a
reçus d’autres membres en vertu de ce règlement administratif au cours de cet exercice;
C le nombre d’instruments de paiement, parmi
ceux visés à l’élément B, que le membre a envoyés et reçus pour le compte d’autres membres
en vertu du Règlement administratif no 3 au
cours de l’exercice précédent;
D la somme du nombre d’instruments de paiement
que l’ensemble des membres ont envoyés à
d’autres membres en vertu du Règlement administratif no 3 au cours de l’exercice précédent et
de ceux qu’ils ont reçus d’autres membres en
vertu de ce règlement administratif au cours de
cet exercice.
6. After the first year of membership, each member that is an LVTS participant in a fiscal year shall
pay dues for that fiscal year in respect of the direct
operating costs for the LVTS in an amount determined in accordance with the formula
6. Pour toute année d’adhésion autre que la première, le membre qui est un participant au STPGV
en cours d’exercice verse, à titre de cotisation pour
les coûts directs d’exploitation du STPGV pour
l’exercice en cause, une somme déterminée selon la
formule suivante :
E × F/G
where
E is the amount of the Association’s net direct
operating costs for the LVTS set out in the operating and capital budgets for that fiscal year;
F is the sum of the number of payment items that
the member sent to other LVTS participants
through the LVTS in the previous fiscal year
and the number of payment items that the
member received from other LVTS participants
through the LVTS in the previous fiscal year;
and
G is the sum of the number of payment items that
all LVTS participants sent to other participants
through the LVTS in the previous fiscal year
and the number of payment items that all LVTS
participants received from other participants
through the LVTS in the previous fiscal year.
Member for
portion of year
7. If a member was a member for only a portion
of the previous fiscal year, the General Manager
shall, for the purposes of sections 5 and 6, estimate
the number of payment items that the member sent
and received through the applicable system for the
previous fiscal year by multiplying by 12 the member’s average monthly number of payment items
Coûts directs
d’exploitation
— cotisation
relative au
STPGV
E × F/G
où :
E représente le montant des coûts directs d’exploitation nets du STPGV engagés par l’Association tels qu’ils figurent dans les budgets
d’exploitation et d’investissement pour l’exercice;
F la somme du nombre d’instruments de paiement
que le membre a envoyés à d’autres participants
au STPGV par l’intermédiaire du STPGV au
cours de l’exercice précédent et de ceux qu’il a
reçus d’autres participants par l’intermédiaire
du STPGV au cours de cet exercice;
G la somme du nombre d’instruments de paiement
que l’ensemble des participants au STPGV ont
envoyés à d’autres participants au STPGV par
l’intermédiaire du STPGV au cours de l’exercice précédent et de ceux qu’ils ont reçus d’autres participants par l’intermédiaire du STPGV
au cours de cet exercice.
7. Dans le cas du membre qui n’a été membre
que pour une partie de l’exercice précédent, le directeur général estime, pour l’application des articles 5 et 6, son nombre d’instruments de paiement
qu’il a envoyés ou reçus par l’intermédiaire du système applicable pour l’exercice précédent en multipliant par douze la moyenne mensuelle du nombre
Membre pour
une partie de
l’exercice
1419
2003-06-04
Indirect costs
Development
costs
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-175
sent and received through the system in the previous fiscal year.
d’instruments de paiement qu’il a envoyés ou reçus
par l’intermédiaire du système pour cet exercice.
8. After the first year of membership, each member shall pay dues in a fiscal year in respect of indirect costs in an amount determined in accordance
with the formula
8. Pour toute année d’adhésion autre que la première, le membre verse, à titre de cotisation pour
les coûts indirects pour l’exercice, une somme déterminée selon la formule suivante :
H × I/J
H × I/J
where
H is the amount of the Association’s net indirect
costs as set out in the operating and capital
budgets for that fiscal year;
I is the member’s dues for the direct operating
costs in that fiscal year; and
J is the sum of the dues payable by all the members for the direct operating costs in that fiscal
year.
où :
H représente le montant des coûts indirects nets
engagés par l’Association tels qu’ils figurent
dans les budgets d’exploitation et d’investissement pour l’exercice;
I la cotisation à payer par le membre pour les
coûts directs d’exploitation pour l’exercice;
J la somme des cotisations à payer par l’ensemble
des membres pour les coûts directs d’exploitation pour l’exercice.
9. (1) Subject to subsection (2), after the first
year of membership, each member shall pay dues in
a fiscal year in respect of development costs in an
amount determined in accordance with the formula
9. (1) Sous réserve du paragraphe (2), pour toute
année d’adhésion autre que la première, le membre
verse, à titre de cotisation pour les coûts de développement pour l’exercice, une somme déterminée
selon la formule suivante :
K × L/M
K × L/M
where
K is the amount of the Association’s net development costs as set out in the operating and capital
budgets for that fiscal year;
où :
K représente le montant des coûts de développement nets engagés par l’Association tels qu’ils
figurent dans les budgets d’exploitation et d’investissement pour l’exercice;
L la cotisation à payer par le membre pour les
coûts directs d’exploitation pour l’exercice;
M la somme des cotisations à payer par l’ensemble
des membres pour les coûts directs d’exploitation pour l’exercice.
L is the member’s dues for the direct operating
costs in that fiscal year; and
M is sum of the dues payable by all the members
for the direct operating costs in that fiscal year.
Coûts indirects
Coûts de
développement
Alternate
method of
calculation
(2) If the Board determines, taking into account
the nature of the system being developed, the number of members involved in the development of the
system, the extent of their involvement and the
number of members who will benefit from the system, that it is inequitable to apply the formula set
out in subsection (1) in a fiscal year, each member
shall pay dues based on one of the following methods as specified by the Board:
(a) dues based on the formula set out in subsection (1), except that L and M include only the
dues payable in that fiscal year for the direct operating costs of the system most closely related
to the system being developed;
(b) an equal share of the development costs for
that fiscal year.
(2) Si le conseil estime, compte tenu de la nature
du système en cours de développement, du nombre
de membres participant au développement de ce
système, de l’étendue de leur participation et du
nombre de membres qui en bénéficieront, qu’il est
inéquitable d’appliquer la formule prévue au paragraphe (1), chaque membre verse, à titre de cotisation pour les coûts de développement pour l’exercice, une somme déterminée par le conseil selon
l’une des méthodes suivantes :
a) application de la formule prévue au paragraphe (1), à la différence que les éléments L et M
ne comprennent que les cotisations à payer pour
l’exercice pour les coûts directs d’exploitation du
système le plus étroitement lié au système à développer;
b) répartition égale entre les membres des coûts
de développement pour l’exercice.
Autre méthode
de calcul
Dues payable
only by group
of members
(3) Despite the requirement in subsections (1)
and (2) that each member pays dues in respect of
development costs, if the Board determines, taking
into account the criteria referred to in subsection (2), that it is equitable for only a group of
(3) Malgré l’exigence — prévue aux paragraphes (1) et (2) — de versement par chaque membre
d’une cotisation pour les coûts de développement,
si le conseil l’estime équitable, compte tenu des
critères énumérés au paragraphe (2), seuls les
Cotisations à
payer par un
groupe de
membres
seulement
1420
2003-06-04
Amalgamated
member
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-175
members to pay dues in respect of development
costs, only that group of members shall pay the
dues and the method of calculating the dues is adjusted accordingly.
10. (1) An amalgamated member formed in a fiscal year shall pay dues for that fiscal year in an
amount that is the combined unpaid dues of the
members who were amalgamated or merged.
Dues in
following
fiscal year
(2) In the following fiscal year, the amalgamated
member shall pay dues based on the sum of the
number of payment items that the amalgamated
member and the members that were amalgamated
or merged sent and received through the relevant
system in the fiscal year of the amalgamation or
merger.
Minimum dues
11. Despite sections 5 to 10, if the amount of
dues payable by a member for its share of indirect
costs is less than $10,000 in a fiscal year, the member shall pay the minimum dues of $10,000 for that
fiscal year, which dues are the total dues payable by
the member for all costs for that fiscal year.
Days payable
12. (1) Members shall pay their dues in equal instalments on the following days or, if other days are
specified by the Board under subsection (2), on
those other days:
(a) the first day of each month, for dues in respect of direct operating costs for the LVTS; and
(b) January 1 and July 1, for all other dues.
Other days
(2) The Board may, for the purposes of operational efficiency, establish days other than those
specified in paragraphs (1)(a) and (b) on which
members shall pay their dues.
13. A member that ceases to be a member or
withdraws from participation in a system
(a) is not entitled to a reimbursement of dues that
have been paid; and
(b) continues to be liable for unpaid dues if the
date payable for those dues occurred before the
member ceased to be a member or withdrew.
Reimbursement
and unpaid
dues
Reassessment
of dues
Duty to pay
14. (1) If a member ceases to be a member or
withdraws from participation in a system in a fiscal
year and the General Manager determines that any
resulting loss in dues will not be covered by reserves or surplus in that fiscal year, the General
Manager shall reassess the dues payable in the fiscal year by the remaining members or the members
that still participate in the system, as the case may
be, based on those members’ proportionate share of
the shortfall.
(2) The remaining members or the members that
still participate in the system, as the case may be,
shall pay dues, reassessed under subsection (1),
membres d’un certain groupe versent la cotisation
et la méthode de calcul est rajustée en conséquence.
10. (1) Le membre fusionné en cours d’exercice
verse, à titre de cotisations pour l’exercice en cause,
une somme représentant l’ensemble des cotisations
qui restaient à verser pour cet exercice par les
membres qui ont fait l’objet de la fusion ou du regroupement.
(2) Pour l’exercice suivant, le membre fusionné
verse des cotisations établies d’après le nombre
total d’instruments de paiement que lui-même et
tous les autres membres qui ont fait l’objet de la
fusion ou du regroupement ont envoyés ou reçus
par l’intermédiaire du système applicable durant
l’exercice au cours duquel la fusion ou le regroupement s’est produit.
11. Malgré les articles 5 à 10, dans le cas où la
cotisation à exiger d’un membre pour sa part des
coûts indirects est inférieure à 10 000 $ pour l’exercice, le membre verse une somme minimale,
soit 10 000 $, qui couvre l’ensemble des cotisations
que le membre doit payer pour tous les coûts pour
l’exercice.
12. (1) Le membre verse ses cotisations en versements égaux aux dates ci-après ou, dans le cas où
d’autres dates sont fixées par le conseil aux termes
du paragraphe (2), à ces autres dates :
a) le premier jour de chaque mois, dans le cas de
la cotisation pour les coûts directs d’exploitation
du STPGV;
b) le 1er janvier et le 1er juillet, dans tout autre
cas.
(2) Le conseil peut fixer des dates autres que
celles prévues aux alinéas (1)a) et b) pour assurer
l’efficacité des opérations de l’Association.
Membre
fusionné
13. Le membre qui cesse d’être membre ou de
participer à tout système :
a) n’a pas droit au remboursement des cotisations qu’il a versées;
b) demeure responsable des cotisations impayées
dont la date d’exigibilité précédait la date à laquelle il a cessé d’être membre ou de participer
au système.
14. (1) Si un membre cesse d’être membre ou de
participer à tout système pendant l’exercice et que
le directeur général juge que les réserves ou les
surplus de l’exercice sont insuffisants pour combler
toute perte de revenus en résultant, le directeur
général rajuste les cotisations à payer pour l’exercice par les membres restants ou ceux qui continuent de participer au système, selon le cas, de
façon à ce que ceux-ci assument leur part proportionnelle du déficit.
(2) Les membres restants ou ceux qui continuent
de participer au système, selon le cas, versent les
cotisations rajustées aux termes du paragraphe (1)
Remboursement et
cotisations
impayées
Cotisations
pour l’exercice
suivant
Cotisation
minimale
Date
d’exigibilité
Autres dates
Nouvelle
cotisation
Obligation
1421
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-175
within 30 days after the notice of the reassessed
dues is issued.
dans les trente jours suivant la date de délivrance de
l’avis de cotisation.
FEES
DROITS
Services
provided
15. (1) The fees to be paid for services performed
by or on behalf of the Association for the benefit of
a member or other person are the Association’s
costs in providing the services.
Payment
(2) The fees are payable within 30 days after the
invoice for the services has been issued.
15. (1) Les droits à verser pour les services rendus par l’Association ou en son nom au profit de
tout membre ou de toute autre personne sont les
frais supportés par l’Association pour rendre ces
services.
(2) Les droits doivent être payés dans les trente
jours suivant la date d’émission de la facture.
PENALTIES
AMENDES
16. (1) In addition to any other action that may
be taken under another by-law, a member that fails
to pay dues or fees on the day on which the dues or
fees are payable shall pay a penalty, calculated in
accordance with a resolution of the Board, which
penalty shall not exceed 0.125% of the amount
payable for each day that the payment is overdue.
(2) The amount of any penalty paid under this
By-law accrues to the general revenue of the Association.
16. (1) En plus de toute autre mesure qui peut
être prise en vertu d’un autre règlement administratif de l’Association, le membre qui omet de verser
une cotisation ou un droit dans le délai imparti est
tenu de payer, pour chaque jour de retard, l’amende
établie par résolution du conseil, laquelle ne peut
excéder 0,125 % de la somme non versée.
(2) Le produit de toute amende imposée aux termes du présent règlement administratif est versé
aux recettes générales de l’Association.
REPEALS
ABROGATIONS
Penalty for
non-payment
General
revenue
Services rendus
Paiement
Amende pour
non versement
Recettes
générales
By-law No. 2
17. By-law No. 2 Respecting Finance is repealed.
17. Le Règlement administratif no 2 sur les finances1 est abrogé.
Règlement
administratif
no 2
By-law No. 5
18. Association By-law No. 5: Penalties for
Failure to Pay Dues or Fees on Time2 is repealed.
18. Le Règlement no 5 sur les amendes pour
paiement tardif des cotisations ou des droits2 est
abrogé.
Règlement
administratif
no 5
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Coming into
force
19. This By-law comes into force on the day on
which it is registered.
19. Le présent règlement administratif entre
en vigueur à la date de son enregistrement.
1
Entrée en
vigueur
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for this
By-law appears at page 1414, following SOR/2003-174.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation
de ce règlement se trouve à la page 1414, suite au
DORS/2003-174.
———
———
1
1
2
SOR/2001-280
SOR/83-679
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1422
2
DORS/2001-280
DORS/83-679
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
Registration
SOR/2003-176 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-176 15 mai 2003
FISHERIES ACT
LOI SUR LES PÊCHES
Regulations Amending the Quebec Fishery
Regulations, 1990 and the Aboriginal Communal
Fishing Licences Regulations
Règlement modifiant le Règlement de pêche du
Québec (1990) et le Règlement sur les permis de
pêche communautaires des Autochtones
P.C. 2003-689 15 May, 2003
C.P. 2003-689 15 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Fisheries and Oceans, pursuant to
sections 8 and 43a of the Fisheries Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Quebec Fishery Regulations, 1990 and
the Aboriginal Communal Fishing Licences Regulations.
Sur recommandation du ministre des Pêches et des Océans et
en vertu des articles 8 et 43a de la Loi sur les pêches, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement de pêche du Québec (1990) et le Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones,
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE QUEBEC FISHERY
REGULATIONS, 1990 AND THE ABORIGINAL
COMMUNAL FISHING LICENCES REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE PÊCHE
DU QUÉBEC (1990) ET LE RÈGLEMENT SUR LES
PERMIS DE PÊCHE COMMUNAUTAIRES DES
AUTOCHTONES
QUEBEC FISHERY REGULATIONS,
1990
RÈGLEMENT DE PÊCHE DU QUÉBEC (1990)
1. (1) The definition “Société” in subsection 2(1) of the
Quebec Fishery Regulations, 19901, is replaced by the following:
“Société” means the Société de la faune et des parcs du Québec,
created under section 1 of the Act respecting the Société de la
faune et des parcs du Québec, R.S.Q. c. S-11.012. (Société)
1. (1) La définition de « Société », au paragraphe 2(1) du
Règlement de pêche du Québec (1990)1, est remplacée par ce
qui suit :
« Société » La Société de la faune et des parcs du Québec, instituée en vertu de l’article 1 de la Loi sur la Société de la faune
et des parcs du Québec, L.R.Q., ch. S-11.012. (Société)
(2) Paragraph (b) of the definition “Minister” in subsection 2(1) of the Regulations is replaced by the following:
(b) in respect of the issuing of the food fishing licence for an
aboriginal person referred to in subitem 2(1) of Part II of
Schedule XXVII, the Minister designated by the government
of Quebec as the Minister responsible for the application of
the Act respecting the Société de la faune et des parcs du
Québec, R.S.Q. c. S-11.012; (ministre)
(2) L’alinéa b) de la définition de « ministre », au paragraphe 2(1) du même règlement, est remplacé par ce qui suit :
b) en ce qui a trait à la délivrance du permis de pêche
d’alimentation pour un autochtone mentionné au paragraphe 2(1) de la partie II de l’annexe XXVII, le ministre désigné par le gouvernement du Québec à titre de ministre responsable de l’application de la Loi sur la Société de la faune
et des parcs du Québec, L.R.Q., ch. S-11.012. (Minister)
2. Subsection 4(3) of the Regulations is replaced by the following:
2. Le paragraphe 4(3) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
(3) The Minister designated by the government of Quebec as
the Minister responsible for the application of the Act respecting
the Société de la faune et des parcs du Québec, R.S.Q.
c. S-11.012, may vary any close time fixed by the Aboriginal
Communal Fishing Licences Regulations in respect of species of
fish or waters referred to in subsection 3(1) so that the variation
applies to all of the waters or to any portion of them.
(3) Le ministre désigné par le gouvernement du Québec à titre
de ministre responsable de l’application de la Loi sur la Société
de la faune et des parcs du Québec, L.R.Q., ch. S-11.012, peut
modifier toute période de fermeture fixée par le Règlement sur les
permis de pêche communautaires des Autochtones à l’égard des
espèces de poisson ou des eaux mentionnées au paragraphe 3(1)
de façon que la modification soit applicable à toutes ces eaux ou à
une partie de celles-ci.
3. (1) Subsection 5(2) of the Regulations is amended by adding the following after paragraph (c.1):
(c.2) between 18 and 24 years of age, holds a valid student card
and,
(i) is the child of the holder of a licence referred to in Part I
of Schedule XXVII,
3. (1) Le paragraphe 5(2) du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa (c.1), de qui suit :
c.2) est âgée de 18 à 24 ans, est titulaire d’une carte d’étudiant
valide et :
(i) est l’enfant du titulaire d’un permis visé à la partie I de
l’annexe XXVII,
———
———
a
a
1
S.C. 1991, c. 1, s. 12
SOR/90-214
1
L.C. 1991, ch. 1, art. 12
DORS/90-214
1423
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
(ii) is the child of the spouse or common-law partner of the
holder of a licence referred to in item 1 or 3 of Part I of
Schedule XXVII,
(iii) fishes under the supervision of a person, 18 years of age
or over, who is the holder of a licence referred to in Part I of
Schedule XXVII, or
(iv) fishes under the supervision of the spouse or commonlaw partner of the holder of a licence referred to in item 1
or 3 of Part I of Schedule XXVII;
(2) Paragraph 5(2)(d) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(d) the spouse or common-law partner of the holder of a licence
referred to in item 1 or 3 of Part I of Schedule XXVII;
(3) Subsection 5(4) of the Regulations is replaced by the following:
(4) The persons referred to in paragraphs (2)(c.1), (c.2) and (d)
are subject to the conditions of the applicable licence.
4. The portion of paragraph 13(6)(a) of the Regulations before subparagraph (i) is replaced by the following:
(a) an anadromous Atlantic salmon that came from another
province or country, or a sturgeon that came from another
province or country and that was caught in accordance with a
commercial fishing licence, unless,
5. Section 16 of the Regulations is amended by striking out
the word “or” at the end of paragraph (c) and by adding the
following after paragraph (d):
(e) under the licence referred to in column I of paragraph 1(d)
or (h) of Part I of Schedule XXVII, or
(f) in the case of an anadromous Atlantic salmon, under the licence referred to in column I of paragraph 2(c) or (f) of Part I
of Schedule XXVII,
shall forthwith return the fish to the waters in which it was caught
and, if the fish is alive, release it in a manner that causes the least
harm to the fish.
6. Section 19 of the Regulations is replaced by the following:
19. The Minister or the Société, may issue a licence referred to
in column I of an item of Part I or Part II of Schedule XXVII on
receipt of an application and payment of the applicable fee set out
in column II of that item.
7. Sections 22 and 23 of the Regulations are replaced by the
following:
22. (1) Subject to subsection (2), every person, while engaged
in fishing, shall have in their possession and, on the request of a
fishery officer or fishery guardian, shall immediately produce, as
the case may be,
(a) their licence or their valid commercial fisher’s identification certificate, if applicable, issued under subsection 49(2);
(b) their valid student card and the licence of the person under
which they are fishing, if they are fishing pursuant to subparagraphs 5(2)(c.2)(i) or (ii); or
(c) the licence of the person under which they are fishing, if
they are fishing pursuant to paragraph 5(2)(d).
(2) If a person who is a resident does not have a document required under subsection (1) in their possession, the person shall
produce the document to a fishery officer or fishery guardian
within seven days after the date of the request.
1424
(ii) est l’enfant de l’époux ou du conjoint de fait du titulaire
d’un permis visé aux articles 1 ou 3 de la partie I de l’annexe XXVII,
(iii) pêche sous la surveillance d’une personne de 18 ans ou
plus qui est titulaire d’un permis visé à la partie I de l’annexe XXVII,
(iv) pêche sous la surveillance de l’époux ou du conjoint de
fait du titulaire d’un permis visé aux articles 1 ou 3 de la partie I de l’annexe XXVII;
(2) L’alinéa 5(2)d) de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(d) the spouse or common-law partner of the holder of a licence
referred to in item 1 or 3 of Part I of Schedule XXVII;
(3) Le paragraphe 5(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Les personnes visées aux alinéas (2)c.1), c.2) et d) doivent
se conformer aux conditions du permis applicable.
4. Le passage de l’alinéa 13(6)a) du même règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
a) un saumon atlantique anadrome qui provient d’une autre
province ou d’un autre pays, ou un esturgeon qui provient
d’une autre province ou d’un autre pays et qui est pris en vertu
d’un permis de pêche commerciale, sauf si :
5. L’article 16 du même règlement est modifié par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) tout poisson pris en vertu du permis visé à la colonne I des
alinéas 1d) ou h) de la partie I de l’annexe XXVII;
f) tout saumon atlantique anadrome pris en vertu du permis visé
à la colonne I des alinéas 2c) ou f) de la partie I de l’annexe XXVII.
6. L’article 19 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
19. Le ministre ou la Société peut délivrer un permis visé à la
colonne I de la partie I ou de la partie II de l’annexe XXVII sur
réception d’une demande et sur paiement du droit applicable prévu à la colonne II.
7. Les articles 22 et 23 du même règlement sont remplacés
par ce qui suit :
22. (1) Sous réserve du paragraphe (2), toute personne doit,
lorsqu’elle pratique la pêche, avoir en sa possession et, à la demande d’un agent des pêches ou d’un garde-pêche, produire surle-champ, selon le cas:
a) son permis ou, le cas échéant, le certificat d’identification de
pêcheur commercial valide délivré en vertu du paragraphe 49(2);
b) sa carte d’étudiant valide et le permis du titulaire du permis
en vertu duquel elle pêche, lorsqu’elle pêche en vertu des sousalinéas 5(2)c.2)(i) ou (ii);
c) le permis du titulaire du permis en vertu duquel elle pêche,
lorsqu’elle pêche en vertu de l’alinéa 5(2)d).
(2) Le résident qui n’a pas en sa possession les documents requis mentionnés au paragraphe (1) doit les produire à un agent
des pêches ou à un garde-pêche dans les sept jours suivant la date
de la demande.
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
23. (1) Subject to subsections (2) and (3), a licence expires on
March 31 following the date of issue unless otherwise provided in
the licence.
(2) A licence referred to in column I of paragraph 2(a), (b), (d)
or (e) of Part I of Schedule XXVII expires on the earlier of
(a) the date on which the holder no longer possesses a valid tag
issued with the licence, and
(b) the date on which the anadromous Atlantic salmon fishing
period comes to an end or the date referred to in subsection (1),
as the case may be.
(3) A licence referred to in column I of paragraph 2(c) or (f) of
Part I of Schedule XXVII expires when the anadromous Atlantic
salmon fishing period comes to an end.
8. Subsection 25(2) of the Regulations is repealed.
9. Section 29 of the French version of the Regulations is replaced by the following:
29. (1) Le titulaire d’un permis visé à la colonne I de l’article 1
de la partie I de l’annexe XXVII ou les personnes qui pêchent
sous l’autorité d’un tel permis peuvent pêcher le poisson-appât au
moyen d’au plus un carrelet ou d’au plus trois bourolles dans les
eaux où l’utilisation du poisson-appât est permise.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), le titulaire du permis
et les personnes qui pêchent sous l’autorité du permis ne peuvent
utiliser simultanément plus d’un carrelet ou plus de trois bourolles.
(3) Il est interdit d’utiliser une bourolle visée au paragraphe (1)
qui n’est pas sous la surveillance immédiate du pêcheur, à moins
que les nom, adresse et numéro de permis du titulaire de permis
n’y soient inscrits.
10. Subsection 30(3) of the Regulations is replaced by the
following:
(3) For the purposes of subsection (2), every line used by a person referred to in paragraph 5(2)(c.1), (c.2) or (d) is considered to
be used by the holder of the licence.
11. Subsection 35(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) For the purposes of subsections (1) to (3), fish caught and
retained by a person referred to in paragraph 5(2)(c.1), (c.2) or (d)
shall be counted as fish caught by the holder of the licence.
12. Section 42 of the Regulations is replaced by the following:
42. (1) The holder of a licence set out in column I of item 3 of
Part I of Schedule XXVII may fish for burbot, during the period
beginning on December 1 and ending on April 15, using a maximum of 2 night lines each equipped with no more than 10 hooks,
all resting continuously on the bottom, in the waters of Lake
St. Jean and its tributaries located within the area surrounded by
the section of Highway 169 which connects the municipalities of
Dolbeau-Mistassini, Métabetchouan and Saint-Méthode and by
the section of Highway 373 which connects the municipalities of
Saint-Méthode and Dolbeau-Mistassini.
(2) A person referred to in subsection (1) shall affix a valid tag
issued with their licence to the identification marker for each of
the night lines being used.
13. The portion of subsection 45(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
23. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), tout permis expire le 31 mars qui suit la date de sa délivrance, sauf indication
contraire sur le permis.
(2) Le permis visé à la colonne I des alinéas 2a), b), d) ou e) de
la partie I de l’annexe XXVII expire à la première des dates suivantes :
a) la date à laquelle le titulaire ne possède plus aucune des étiquettes valides délivrées avec le permis;
b) la date à laquelle prend fin la période de pêche au saumon
atlantique anadrome ou la date visée au paragraphe (1).
(3) Le permis visé à la colonne I des alinéas 2c) ou f) de la partie I de l’annexe XXVII expire à la date à laquelle prend fin la
période de pêche au saumon atlantique anadrome.
8. Le paragraphe 25(2) du même règlement est abrogé.
9. L’article 29 de la version française du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
29. (1) Le titulaire d’un permis visé à la colonne I de l’article 1
de la partie I de l’annexe XXVII ou les personnes qui pêchent
sous l’autorité d’un tel permis peuvent pêcher le poisson-appât au
moyen d’au plus un carrelet ou d’au plus trois bourolles dans les
eaux où l’utilisation du poisson-appât est permise.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), le titulaire du permis
et les personnes qui pêchent sous l’autorité du permis ne peuvent
utiliser simultanément plus d’un carrelet ou plus de trois bourolles.
(3) Il est interdit d’utiliser une bourolle visée au paragraphe (1)
qui n’est pas sous la surveillance immédiate du pêcheur, à moins
que les nom, adresse et numéro de permis du titulaire de permis
n’y soient inscrits.
10. Le paragraphe 30(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(3) Pour l’application du paragraphe (2), chaque ligne utilisée
par une personne visée aux alinéas 5(2)c.1), c.2) ou d) est considérée comme utilisée par le titulaire du permis.
11. Le paragraphe 35(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Pour l’application des paragraphes (1) à (3), les poissons
que prend et garde une personne visée aux alinéas 5(2)c.1), c.2)
ou d) sont comptés comme des poissons pris par le titulaire du
permis.
12. L’article 42 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
42. (1) Le titulaire du permis visé à la colonne I de l’article 3
de la partie I de l’annexe XXVII peut pêcher la lotte pendant la
période commençant le 1er décembre et se terminant le 15 avril en
utilisant au plus deux lignes dormantes munies d’au plus 10 hameçons chacune, le tout reposant au fond de l’eau et de façon
continue dans les eaux du Lac Saint-Jean et ses tributaires situées
dans la région entourée par le tronçon de la route 169 reliant les
municipalités de Dolbeau-Mistassini, de Métabetchouan et de
Saint-Méthode et par le tronçon de la route 373 reliant les municipalités de Saint-Méthode et de Dolbeau-Mistassini.
(2) Le titulaire du permis visé au paragraphe (1) doit fixer sur
la borne de repère de chacune des lignes dormantes utilisées une
étiquette valide délivrée avec le permis.
13. Le passage du paragraphe 45(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
1425
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
45. (1) Subject to subsection (2), the holder of a licence set out
in column I of any of paragraphs 1(a) to (c) and (e) to (g) of Part I
of Schedule XXVII may catch and retain whitefish using a lift net
or landing net in the following waters during the following periods:
14. Subsection 46(2) of the Regulations is repealed.
15. The portion of paragraph 15(1)(b) of Part IV of Schedule I to the Regulations in column V is replaced by the following:
45. (1) Sous réserve du paragraphe (2), il est permis au titulaire
du permis visé à la colonne I de l’un des alinéas 1a) à c) et e) à g)
de la partie I de l’annexe XXVII de prendre et de garder du corégone au moyen d’un carrelet ou d’une épuisette dans les eaux et
durant les périodes suivantes :
14. Le paragraphe 46(2) du même règlement est abrogé.
15. La colonne V de l’alinéa 15(1)b) de la partie IV de
l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column V
Colonne V
Item
Close Time
Article
Période de fermeture
15. (1)
(b) April 1 to the Thursday before the second Saturday in May and from
Oct. 1 to Dec. 19
15. (1)
b)
16. Part V of Schedule I to the Regulations is amended by
adding the following in numerical order:
Item
1.
Column II
Column III Column IV
Name and
Position
Territory
Species
Close Time
Article
All species
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
1.
17. Items 6, 8, 9 and 12 of Part V of Schedule X to the
Regulations are repealed.
18. Part V of Schedule XV to the Regulations is amended
by adding the following in numerical order:
Item
12.
23.1
41.2
Colonne I
Colonne II
Nom et
position
Territoire
Épinette, Lac ZEC des
à l’ (48°21′N., Anses
64°49′O.)
Colonne III
Espèce
Période de fermeture
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
17. Les articles 6, 8, 9 et 12 de la partie V de l’annexe X du
même règlement sont abrogés.
18. La partie V de l’annexe XV du même règlement est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Column II
Column III Column IV
Name and
Position
Territory
Species
Close Time
Article
Lavigne
Z.E.C.
All species
12.
Caribou, Lac
du (46°25′N.,
73°50′O.)
ZEC Lavigne Toutes les
espèces
RivièreBlanche
Z.E.C.
All species
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the second
Friday in May
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
April 1 to March 31,
excluding Saturdays,
Sundays and Mondays
between the second Friday in
May and the second Monday
in September
23.1
Daguet, Lac
du
(47°15′25″N.,
72°00′14″O.)
ZEC de la
RivièreBlanche
41.2
Inconnu,
ZEC de la
Lac (46°46′N., Maison-de74°50′O.)
Pierre
59.001
Mousse, Lac
de la
(46°25′N.,
73°50′O.)
Caribou (du)
Lake
(46°25′N.,
73°50′W.)
Daguet (du)
Lake
(47°15′25″N.,
72°00′14″W.)
Inconnu Lake
(46°46′N.,
74°50′W.)
Maison-de- All species
Pierre Z.E.C.
All species
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the second
Friday in May
19. Part V of Schedule XVIII to the Regulations is amended
by adding the following in numerical order:
Colonne IV
Toutes les
espèces
Column I
59.001 Mousse (de la) Lavigne
Lake
Z.E.C.
(46°25′N.,
73°50′W.)
1426
16. La partie V de l’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Column I
Épinette Lake des Anses
(48°21′N.,
Z.E.C.
64°49′W.)
Du 1er avril au jeudi précédant le deuxième samedi de mai et
du 1er octobre au 19 décembre
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Nom et
position
Territoire
Espèce
Toutes les
espèces
Toutes les
espèces
ZEC Lavigne Toutes les
espèces
Colonne IV
Période de fermeture
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au deuxième
vendredi de mai
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du 1er avril au 31 mars, à
l’exclusion des samedis,
dimanches et lundis
compris entre le
deuxième vendredi de
mai et le deuxième lundi
de septembre
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au deuxième
vendredi de mai
19. La partie V de l’annexe XVIII du même règlement est
modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui
suit :
2003-06-04
Item
3.1
4.1
5.
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Column I
Column II
Column III Column IV
Name and
Position
Territory
Species
Choquette
Lake
(49°17′59″N.,
70°54′13″W.)
Culotte (Little)
Lake
(49°03′26″N.,
70°46′25″W.)
Deux Étages
(n° 1) Lake
(48°07′08″N.,
69°58′20″W.)
Onatchiway- All species
Est Z.E.C.
Onatchiway- All species
Est Z.E.C.
Buteux-BasSaguenay
Z.E.C.
All species
7.01
Filion Lake
(49°17′00″N.,
70°53′27″W.)
Onatchiway- All species
Est Z.E.C.
7.2
Fortin Ponds
(49°18′00″N.,
70°53′38″W.)
Onatchiway- All species
Est Z.E.C.
9.02
Grosse (de la)
Lake
(47°57′36″N.,
70°02′25″W.)
Buteux-BasSaguenay
Z.E.C.
11.
Hovington
Lake
(49°12′54″N.,
70°48′26″W.)
Pilou Lake
(48°06′29″N.,
69°55′51″W.)
Onatchiway- All species
Est Z.E.C.
Buteux-BasSaguenay
Z.E.C.
All species
Pourri Lake
(47°58′52″N.,
70°02′45″W.)
Buteux-BasSaguenay
Z.E.C.
All species
16.32
18.
All species
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
Colonne I
Close Time
Article
From the second Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
From the second Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the Thursday
before the third Friday
in May
From the second Monday in
September to the Thursday
before the third Friday
in May
From the second Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
From the second Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
From the Tuesday following
the first Monday in
September to the Thursday
before the third Friday in
May
3.1
20. (1) The portion of item 36 of Part IV of Schedule XIX to
the Regulations in column I is replaced by the following:
4.1
5.
Nom et
position
Choquette,
Lac
(49°17′59″N.,
70°54′13″O.)
Culotte, Petit
lac
(49°03′26″N.,
70°46′25″O.)
Deux Étages
no 1, Lac
(48°07′08″N.,
69°58′20″O.)
Colonne II
Colonne III
Territoire
Espèce
ZEC
Toutes les
Onatchiway- espèces
Est
ZEC
Toutes les
Onatchiway- espèces
Est
ZEC Buteux- Toutes les
Bas-Saguenay espèces
7.01
Filion, Lac
(49°17′00″N.,
70°53′27″O.)
7.2
Fortin, Étangs ZEC
Toutes les
(49°18′00″N., Onatchiway- espèces
70°53′38″O.) Est
9.02
Grosse, Lac de ZEC Buteux- Toutes les
la
Bas-Saguenay espèces
(47°57′36″N.,
70°02′25″O.)
11.
Hovington,
Lac
(49°12′54″N.,
70°48′26″O.)
Pilou, Lac
(48°06′29″N.,
69°55′51″O.)
16.32
18.
Pourri, Lac
(47°58′52″N.,
70°02′45″O.)
ZEC
Toutes les
Onatchiway- espèces
Est
ZEC
Toutes les
Onatchiway- espèces
Est
ZEC Buteux- Toutes les
Bas-Saguenay espèces
ZEC Buteux- Toutes les
Bas-Saguenay espèces
Colonne IV
Période de fermeture
Du deuxième lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du deuxième lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du deuxième lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du deuxième lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du deuxième lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
Du mardi suivant le
premier lundi de
septembre au jeudi veille
du troisième vendredi de
mai
20. (1) La colonne I de l’article 36 de la partie IV de
l’annexe XIX du même règlement est remplacée par ce qui
suit :
Column I
Colonne I
Item
Name and Position
Article
Nom et position
36.
Véco River
That part between a straight line joining points (51°00′00″N.,
58°59′05″W.) and (51°00′00″N., 58°58′13″W.) and the hydro-electric
dam, and its tributaries frequented by salmon
36.
Véco, Rivière
La partie comprise entre une ligne droite joignant le point 51°00′00″N.,
58°59′05″O. au point 51°00′00″N., 58°58′13″O. et le barrage
hydroélectrique, ainsi que ses tributaires fréquentés par le saumon
(2) The portion of subitem 37(3) of Part IV of Schedule XIX
to the Regulations in column I is replaced by the following:
(2) La colonne I du paragraphe 37(3) de la partie IV de
l’annexe XIX du même règlement est remplacée par ce qui
suit :
Column I
Colonne I
Item
Name and Position
Article
Nom et position
37.
(3) that part between the head of du Vieux Fort Lake (51°29′42″N.,
57°51′31″W.) and Lake Fournel, and its tributaries frequented
by salmon
37.
(3) la partie comprise entre la charge du lac du Vieux Fort
(51°29′42″N., 57°51′31″O.) et le lac Fournel, ainsi que ses
tributaires fréquentés par le saumon
1427
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
(3) Item 37 of Part IV of Schedule XIX to the Regulations is amended by adding the following after subitem (3):
Item
37.
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Name and Position
(4) Lake Fournel
Species
(a) Anadromous Atlantic
salmon
(b) Other species
(a) Anadromous Atlantic
salmon
Fishing Quota
(a) 3
Authorized Gear
(a) All types of angling
Close Time
(a) September 16 to May 31
(b) Same as Part I, Area 19
(a) 3
(b) All types of angling
(a) Fly fishing
(b) September 16 to May 31
(a) September 16 to May 31
(b) Same as Part I, Area 19
(a) 3
(b) Fly fishing
(a) Fly fishing
(b) September 16 to May 31
(a) September 16 to May 31
(b) Same as Part I, Area 19
(b) Fly fishing
(b) September 16 to May 31
(5) that part of du Nord-Est
Creek between its
confluence with Lake
Fournel and its source, and
its tributaries frequented by
salmon
(b) Other species
(6) that part of Head Stone
(a) Anadromous Atlantic
Creek between its
salmon
confluence with Lake
Fournel and its source, and
its tributaries frequented by
salmon
(b) Other species
(3) L’article 37 de la partie IV de l’annexe XIX du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de
ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Article
Nom et position
37.
(4) le lac Fournel
Espèce
Contingent
Engin autorisé
a) Saumon atlantique
anadrome
b) Autres espèces
a) 3
(5) la partie du ruisseau Nord- a) Saumon atlantique
Est comprise entre sa
anadrome
confluence avec le lac
Fournel et sa source, ainsi
que ses tributaires
fréquentés par le saumon
b) Autres espèces
(6) la partie du ruisseau Head
Stone comprise entre sa
confluence avec le lac
Fournel et sa source, ainsi
que ses tributaires
fréquentés par le saumon
a) Saumon atlantique
anadrome
b) Autres espèces
a) Tout genre de pêche à la
ligne
b) Même que pour la zone 19 b) Tout genre de pêche à la
selon la partie I
ligne
a) 3
a) Pêche à la mouche
b) Même que pour la zone 19 b) Pêche à la mouche
selon la partie I
a) 3
a) Pêche à la mouche
b) Même que pour la zone 19 b) Pêche à la mouche
selon la partie I
(4) The portion of subitems 38(9) and (10) of Part IV of
Schedule XIX to the Regulations in column I is replaced by
the following:
Colonne V
Période de fermeture
a) Du 16 septembre au 31 mai
b) Du 16 septembre au 31 mai
a) Du 16 septembre au 31 mai
b) Du 16 septembre au 31 mai
a) Du 16 septembre au 31 mai
b) Du 16 septembre au 31 mai
(4) La colonne I des paragraphes 38(9) et (10) de la partie IV de l’annexe XIX du même règlement est remplacée par
ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Name and Position
Article
Nom et position
38.
(9) Lake Andilly
(10) that part of the Washicoutai River between Lake Andilly and its
source, and its tributaries frequented by salmon
38.
(9) le lac Andilly
(10) la partie de la rivière Washicoutai comprise entre le lac Andilly et sa
source, ainsi que ses tributaires fréquentés par le saumon
21. The portion of item 1 of Part II of Schedule XX to the
Regulations in column I is replaced by the following:
21. La colonne I de l’article 1 de la partie II de l’annexe XX
du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Territory
Article
Territoire
1.
Anticosti National Park
1.
Anticosti, parc national d’
1428
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
22. The portion of item 1 of Part II of Schedule XXV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
22. La colonne I de l’article 1 de la partie II de l’annexe XXV du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Territory
Article
Territoire
1.
Plaisance National Park
1.
Plaisance, parc national de
23. The portion of paragraphs (a) and (b) under the common name “Crayfish (Écrevisses)” in Schedule XXVI to the
Regulations in column I is replaced by the following:
23. La colonne I des alinéas a) et b) figurant sous l’intertitre
« Écrevisses (Crayfish) », à l’annexe XXVI du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Common Name
Nom commun
Crayfish (Écrevisses)
(a) Spinycheek crayfish (Écrevisse à épines)
(b) Virile crayfish (Écrevisse à pinces bleues)
Écrevisses (Crayfish)
a) Écrevisse à épines (Spinycheek crayfish)
b) Écrevisse à pinces bleues (Virile crayfish)
24. The portion of items 1 and 2 of Schedule XXIX to the
Regulations in column I is replaced by the following:
24. La colonne I des articles 1 et 2 de l’annexe XXIX du
même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Person
Article
Personne
1.
A holder of a licence set out in column I of paragraphs 1(a) to (c)
and (e), (f) and (g) of Part I of Schedule XXVII
A resident or a holder of a licence set out in column I of
paragraphs 1(e), (f) and (g) of Part I of Schedule XXVII
1.
Le titulaire d’un permis visé à la colonne I d’un des alinéas 1a) à c), e), f)
et g) de la partie I de l’annexe XXVII
Un résident ou le titulaire d’un permis visé à la colonne I d’un des alinéas 1e), f) et g) de la partie I de l’annexe XXVII
2.
2.
ABORIGINAL COMMUNAL FISHING LICENCES REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES PERMIS DE PÊCHE COMMUNAUTAIRES
DES AUTOCHTONES
25. Paragraph (a) of the definition “Minister” in section 2
of the Aboriginal Communal Fishing Licences Regulations2 is
replaced by the following:
(a) fisheries for the fish and species of fish described in subsection 3(1) of the Quebec Fishery Regulations, 1990, in the waters referred to in that subsection, the Minister designated by
the Government of Quebec as the minister responsible for the
application of the Act respecting the Société de la faune et des
parcs du Québec, R.S.Q. c. S-11.012;
25. L’alinéa a) de la définition de « ministre », à l’article 2
du Règlement sur les permis de pêche communautaires des
Autochtones2, est remplacé par ce qui suit :
a) à la pêche des poissons et des espèces de poissons mentionnés au paragraphe 3(1) du Règlement de pêche du Québec
(1990) dans les eaux visées à ce paragraphe, le ministre désigné
par le gouvernement du Québec à titre de ministre responsable
de l’application de la Loi sur la Société de la faune et des parcs
du Québec, L.R.Q., ch. S-11.012;
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
26. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
26. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait par partie du règlement.)
Description
Description
The Government of Quebec manages the province’s freshwater
fisheries by agreement with the federal government and has requested these amendments to the Quebec Fishery Regulations, 1990. These Regulations are made pursuant to the federal
Fisheries Act and, as a result, amendments must be processed by
the Department of Fisheries and Oceans and approved by the
Governor in Council.
Le gouvernement du Québec, qui gère les pêches en eau douce
dans la province par entente avec le gouvernement fédéral, a demandé que les présentes modifications soient apportées au Règlement de pêche du Québec, (1990). Ce règlement ayant été pris
en application de la Loi sur les pêches, les modifications doivent
être traitées par le ministère des Pêches et des Océans et approuvées par le gouverneur en conseil.
———
———
2
2
SOR/93-332
DORS/93-332
1429
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
The regulations are being amended to clarify and adjust certain
administrative provisions of the regulations and to make changes
to close times and gear restrictions in a number of areas of the
province so as to better manage fishing activities in those areas.
In addition, a number of administrative amendments are proposed
which will correct editorial and typographical errors in the regulations. The changes are as follows.
Le règlement est modifié dans le but de clarifier et d’ajuster
certaines dispositions administratives du règlement et d’apporter
des changements aux périodes de fermeture et aux restrictions
quant aux engins dans un certain nombre de zones de la province
afin d’y mieux gérer les activités de pêche. En outre, un certain
nombre de modifications administratives sont proposées pour
corriger des erreurs de rédaction et de typographie. Voici les modifications.
1. Expansion of provisions for fishing without a licence
1. Élargissement des dispositions concernant la pêche sans
permis
The current regulations allow the children under 18 of the
holders of certain licences to fish without a licence. For example, the underage children of holders of sport fishing licences
may fish without a licence. The underage children of the
spouse or common-law partner of a sport fishing licence holder
may also fish without a licence, for all species except salmon.
In addition, underage children may fish without a licence, for
all species except salmon, when they are fishing under the supervision of either a licence holder, aged 18 or more, or of the
spouse or common-law partner of a licence holder. In the case
of salmon, these children may fish without a licence but only
under the supervision of a licence holder, aged 18 or over.
All persons fishing without a licence are subject to the quotas,
close times, gear restrictions set out in the regulations.
The amendments will expand this provision to include persons,
aged 18 to 24, who are pursuing secondary or post-secondary
studies. These people, though legally adults, are often still dependent on their parents. In order to qualify for this exemption,
a student must first hold a valid student card and must also
carry with them the licence of the person under which they are
fishing.
2. Waters Restricted to Fly Fishing
The regulations currently contain schedules which set out the
fishing restrictions for the 25 different fishing areas throughout
the province of Quebec. Within each of these 25 areas, certain
bodies of water are reserved for fishing by means of artificial
flies only. Angling with artificial flies is generally more difficult than with baited lures. Restricting fishing to artificial flies
only is an effective means of reducing fishing pressure in these
waters and can often allow for longer fishing seasons.
Fourteen bodies of water will be added to the lists of waters
where only fly fishing is permitted. Also, the amendments will
delete four bodies of water where very healthy fish stocks and
low fishing pressure permits the use of baited fishing lures.
3. Close Times in the Mitis River (Area 1)
The close time for fishing for species other than salmon in a
portion of the Mitis River is being amended to harmonize it
with close times for other waters in the Gaspé Peninsula of
Quebec (Area 1).
1430
Le règlement actuel permet aux enfants de moins de 18 ans de
détenteurs de certains permis de pêcher sans permis. Par exemple, les enfants mineurs de détenteurs de permis de pêche sportive peuvent pêcher sans permis. Les enfants mineurs du
conjoint ou du conjoint de fait d’un détenteur de permis de pêche sportive peuvent également pêcher sans permis, toute espèce sauf le saumon.
En outre, les enfants mineurs peuvent pêcher sans permis, toute
espèce sauf le saumon, lorsqu’ils pêchent sous la surveillance
d’un détenteur de permis de 18 ans ou plus ou d’un conjoint ou
conjoint de fait d’un détenteur de permis. Dans le cas du saumon, ces enfants peuvent aussi pêcher sans permis mais seulement sous la supervision d’un détenteur de permis de 18 ans ou
plus.
Toute personne qui pêche sans permis est assujettie aux contingents, aux périodes de fermeture et aux restrictions quant aux
engins établis dans le règlement.
On modifie ces mêmes dispositions pour qu’elles soient appliquées aux personnes de 18 à 24 ans qui font des études secondaires ou postsecondaires. Ces personnes, bien que légalement adultes, sont souvent à la charge de leurs parents. Toutefois, pour être admissible à cette exemption, un étudiant doit
premièrement, avoir une carte d’étudiant valide et deuxièmement, être porteur du permis du titulaire du permis en vertu duquel il pêche.
2. Eaux réservées à la pêche à la mouche
À l’heure actuelle, ce règlement contient des annexes qui présentent des restrictions de pêche dans la province de Québec
qui a été divisée en 25 zones de pêche distinctes. Dans chacune
de ces zones, certains plans d’eau sont réservés à la pêche à la
mouche artificielle. La pêche à la ligne avec les mouches artificielles est généralement plus difficile qu’avec des leurres amorcés. L’obligation de pêcher seulement avec des mouches artificielles est une mesure efficace pour réduire la pression sur les
stocks halieutiques dans ces eaux et peut souvent permettre de
plus longues périodes de pêche.
Quatorze plans d’eau seront ajoutés aux listes des eaux où
seulement la pêche à la mouche est autorisée. En outre, les modifications supprimeront quatre plans d’eau où les stocks halieutiques très sains et la basse pression de pêche permettent
l’utilisation des leurres amorcés.
3. Périodes de fermeture dans la rivière Mitis (Zone 1)
La période de fermeture de la pêche d’espèces autres que le
saumon dans une partie de la rivière Mitis est modifiée pour
l’harmoniser avec les périodes de fermeture dans d’autres cours
d’eau de la Gaspésie (Zone 1).
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
4. Tagging of Sturgeon from other provinces or countries
The current regulations prohibit the possession of Atlantic
salmon that come from other provinces or countries unless they
are tagged in accordance with the laws of that province or
country or are being transported through the province to another province or country. This regulation is intended to ensure
that these fish can be identified as having been legally caught.
This provision will be amended to include a tagging requirement for sturgeon brought into Quebec from other provinces or
countries.
The amendment is intended to deter the trafficking of illegally
caught Quebec sturgeon. It is also to ensure that the regulatory
provisions governing the possession of large, valuable species
such as salmon and sturgeon are consistent. The amendment
will also aid enforcement personnel in the application of these
requirements.
Currently, sturgeon are being illegally caught in Quebec (e.g.,
by unlicensed individuals or during close times), transported to
Ontario and then re-imported into Quebec as if they were legally caught in Ontario. The fish are then sold to wholesale
grocers, for the most part, in Montreal. Because sturgeon from
other provinces and countries do not have to be tagged under
the current regulations, there is no way to prove that these
wholesalers were purchasing illegally caught fish.
Requiring sturgeon to be tagged would mean that any wholesaler found in possession of an untagged fish would be in violation of the regulations. This amendment will discourage the
purchase of untagged fish and assist in drying up the market for
illegally caught sturgeon.
5. Catch and release provisions
The current regulations set out the conditions under which fish
must be released after being caught. For example, a person can
be legally fishing for one species of fish and unintentionally
catch another species for which fishing is prohibited. The present provision requires the person to immediately release that
fish.
Through an oversight, the present provision does not include a
requirement for the immediately release any fish caught by the
holder of a mandatory release licence. An amendment will,
therefore, be made to add such a requirement.
6. Identification requirements for persons fishing
The regulations currently require licence holders to have their
licence in their possession while fishing and to present it on request to a fishery officer or guardian. Also, persons fishing under the licence of another, except for children under 18, are required to have with them the licence of that person. The present
regulations make an exception for Quebec residents in that
these persons are given 7 days to produce their licence should
they not have them in their possession at the time of the request.
With the expansion of the provision for fishing without licence,
in item 1 above, the requirement for identification must be expanded to include students between the ages of 18 and 24.
4. Étiquetage d’esturgeons provenant d’autres provinces ou
pays
Le règlement en vigueur interdit la possession de saumons de
l’Atlantique provenant d’une autre province ou d’un autre pays
à moins qu’ils ne soient étiquetés conformément à la législation
de cette province ou de ce pays ou encore en transit dans la
province de Québec vers une autre province ou un autre pays.
Ce règlement a pour but de s’assurer que ces poissons peuvent
être identifiés comme avoir été légalement capturés. Cette disposition sera modifiée pour inclure une exigence d’étiquetage
pour l’esturgeon introduit au Québec d’autres provinces ou
pays.
La modification est prévue pour décourager le trafic de l’esturgeon illégalement capturé au Québec. Elle assure également
que le règlement gouvernant la possession de grandes espèces
précieuses telles que le saumon et l’esturgeon est respecté. La
modification aidera également les agents des pêches dans l’application de ces exigences.
À l’heure actuelle, l’esturgeon est illégalement capturé au
Québec (p. ex., par des personnes non titulaires d’un permis
requis ou durant des périodes de fermetures), transporté en
Ontario et puis réimporté au Québec comme s’il avait été légalement capturé en Ontario. Les poissons sont alors vendus aux
épiciers en gros, pour la plupart, à Montréal. Puisque l’esturgeon d’autres provinces et pays n’a pas à être étiqueté aux termes du règlement, il n’y a aucune manière de prouver que ces
grossistes achetaient du poisson illégalement pêché.
Exiger que l’esturgeon soit étiqueté signifierait que n’importe
quel grossiste en possession de poissons non-étiquetés contreviendrait au règlement. Cette modification découragera l’achat
de poissons non-étiquetés et aidera à éliminer le marché de
l’esturgeon illégalement capturé.
5. Dispositions concernant la remise à l’eau
Le règlement actuel établit les conditions dans lesquelles des
poissons doivent être libérés après avoir été capturés. Par
exemple, une personne peut légalement pêcher pour une espèce
de poisson et capturer involontairement une autre espèce dont
la pêche est interdite. La disposition actuelle exige que la personne remette le poisson à l’eau sur-le-champ.
Par inadvertance, la disposition actuelle n’inclut pas l’exigence
de remettre à l’eau un poisson capturé par un détenteur d’un
permis de pêche sportive avec remise à l’eau obligatoire. Une
modification sera donc apportée pour ajouter une telle condition.
6. Identification des personnes qui pêchent
En vertu du règlement actuel, les détenteurs de permis doivent
avoir leur permis en leur possession pendant qu’ils pêchent et
le présenter à la demande d’un agent des pêches ou d’un garde
pêche. En outre, les personnes autres que les enfants de moins
de 18 ans, qui pêchent en vertu du permis d’une autre personne
doivent avoir ce permis en leur possession. Le règlement fait
actuellement une exception à cette règle dans le cas des résidents du Québec puisque ces personnes disposent de sept jours
pour présenter leur permis si elles ne l’avaient pas en leur possession au moment de la demande.
Avec l’élargissement de la disposition de pêche sans permis au
point 1 ci-dessus, l’exigence d’identification doit être élargie
aux étudiants de 18 à 24 ans. Ces personnes devront avoir sur
1431
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
Those persons will be required to have in possession their student card as well as the licence of the person under which they
are fishing.
Also, a review of the current identification requirements found
that the provision was ambiguous and confusing and that some
licence holders had not been included. Therefore, in addition to
expanding the provision to include 18 to 24 year old students,
the provision is being revised to clarify the identification requirements of these Regulations and to whom they apply.
7. Expiration of licences
The regulations presently contain a provision detailing when
different licences expire. Most licences expire on March 31
following the date of issue (e.g., if the licence was issued in
July 2002, it expires on March 31, 2003).
This section will be revised to clarify when Atlantic salmon licences expire. Salmon licences are issued with tags which must
be placed on each salmon caught and retained. These licences
expire when the licence holder has used their last tag, or at the
end of the salmon season or on March 31, whichever comes
first.
For persons with salmon licences having a mandatory release
provision, no tags are issued since no fish may be retained and,
therefore, the licence expires when the Atlantic salmon season
ends or on March 31, whichever comes first.
8. Correction of the reference to the Quebec Act
elles leur carte d’étudiant en plus du permis du titulaire du
permis en vertu duquel elles pêchent.
En outre, l’examen des exigences d’identification actuelles a
révélé que la disposition était ambiguë et confuse et que certains détenteurs de permis n’avaient pas été inclus. Par conséquent, en plus de l’élargissement de la disposition aux étudiants
de 18 à 24 ans, celle-ci est révisée pour préciser les exigences
d’identification et déterminer à qui elles s’appliquent.
7. Expiration des permis
Le règlement comporte actuellement une disposition qui donne
des détails au sujet de l’expiration des différents permis. La
plupart des permis expirent le 31 mars qui suit la date de délivrance (p. ex., si le permis a été délivré en juillet 2002, il expire
le 31 mars 2003).
Cette section sera revue pour clarifier le moment où les permis
de pêche du saumon de l’Atlantique expirent. Les permis de
pêche du saumon sont accompagnés d’étiquettes qui doivent
être apposées sur chaque saumon capturé et conservé. Ces
permis prennent fin lorsque le détenteur a utilisé sa dernière
étiquette ou à la fin de la saison de pêche du saumon ou
le 31 mars selon la première éventualité.
En ce qui concerne les permis de pêche du saumon assortis
d’une disposition de remise à l’eau obligatoire, aucune étiquette n’est délivrée étant donné qu’aucun poisson ne peut être
conservé, et par conséquent le permis expire lorsque la saison
de pêche du saumon de l’Atlantique prend fin ou le 31 mars,
selon la première éventualité.
8. Correction de la référence la Loi du Québec
It has also been noted that the reference to the Act respecting
the Société de la faune et des parcs du Québec, the agency now
responsible for fisheries management in that province, is incorrect. In three provisions of the current regulations, the reference
to this Act is given as S.Q. 1999, c. 36, instead of R.S.Q.,
c. S-11.012. Those references will be corrected by these
amendments.
On a remarqué que la référence à la Société de la faune et des
parcs du Québec, l’organisme maintenant responsable de la
gestion des pêches dans la province, est inexacte. Dans trois
dispositions du règlement actuel, la référence est L.Q. 1999,
ch. 36, plutôt que L.R.Q., ch. S-11.012. Ces références seront
corrigées par ces modifications.
9. Minor editorial and spelling corrections
A number of editorial and spelling corrections to the regulations are required. Examples include the correction of:
(1) the names of Anticosti and Plaisance wildlife reserves
which have recently been named national parks of Quebec;
(2) the description of a certain area of the province to take into
account a re-numbering of area highways;
(3) the spelling of the term “bourolles” which is currently misspelled “bourrolles” in the French version of the current
regulations;
(4) the name of Ardilly Lake in Schedule XIX which should be
Lake Andilly, and
(5) the common and scientific names of two crayfish species.
9. Corrections mineures
Un certain nombre de corrections de rédaction et d’épellation
sont requises. Voici quelques exemples :
(1) les noms des réserves fauniques d’Anticosti et de Plaisance
qui ont été nommées dernièrement Parcs nationaux du
Québec;
(2) la description de certaines zones de la province pour tenir
compte d’une nouvelle numérotation de routes;
(3) épellation du terme « bourolles » qui est actuellement
« bourrolles » dans la version française du règlement en vigueur;
(4) le nom du lac Ardilly dans l’annexe XIX à remplacer par
lac Andilly;
(5) les noms courants et scientifiques de deux espèces d’écrevisses.
En plus des modifications ci-dessus apportées au Règlement de
pêche du Québec, 1990, une modification d’ordre administratif
est requise dans le Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones (RPPCA) pour tenir compte de la création
de la Société de la faune et des parcs du Québec. La définition
actuelle de « ministre » dans le RPPCA désigne le ministre de
In addition to the above amendments to the Quebec Fishery
Regulations, 1990, an administrative amendment to the Aboriginal Communal Fishing Licences Regulations (ACFLR) is required to take into account the creation of the Société de la faune
et des parcs du Québec. The current definition of “Minister” in
the ACFLR refers to the Minister of Environment and Wildlife
1432
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
for Quebec. This provincial ministry no longer exists and, therefore, the definition of “Minister” will be amended to refer to the
new Minister reponsible for the Act respecting the Société de la
faune et des parcs du Québec.
l’Environnement et de la Faune du Québec. Ce ministère provincial n’existe plus et, par conséquent, la définition changera pour
désigner le ministre responsable de la Loi sur la Société de la
faune et des parcs du Québec.
Alternatives
Solutions envisagées
The amendment of the provisions for fishing without a licence
(item 1), will allow students aged 18 to 24 to benefit from similar
provisions for children under 18 and will be more equitable. The
amendment of the identification requirements (item 6) are partly
to complement those outlined in item 1.
The addition of waters restricted to fly fishing (item 2) is the
best means of balancing conservation of the province’s fisheries
while allowing the activity of sport fishing to continue.
The sturgeon tagging provision (item 4) is necessary to protect
these valuable fish and to deter illegal trafficking of this species.
No other alternative will aid enforcement as well as this amendment.
The amendments outlined in item 3 and items 5 to 9 are necessary in order to ensure that the regulations are clear, consistent
and comprehensive in their application, correct in their language,
and accurate. These amendments will also improve the equitable
and consistent enforcement of these Regulations.
There is no alternative to the amendment of the ACFLR.
La modification des dispositions de pêche sans permis
(point 1), permettra aux étudiants de 18 à 24 ans de jouir des mêmes avantages applicables aux enfants de moins de 18 ans et sera
plus équitable. La modification des dispositions d’identification
(point 6) est apportée en partie pour compléter celle du point 1.
L’addition de plans d’eau limités à la pêche à la mouche
(point 2) constitue le meilleur moyen d’équilibrer la conservation
des pêches de la province tout en permettant que la pêche sportive
se poursuive.
La disposition qui exige l’étiquetage des esturgeons (le point 4)
est nécessaire pour protéger ces poissons précieux et entraver le
trafic illégal de cette espèce. Aucune autre solution ne facilitera
l’application aussi bien que cette modification.
Les modifications données au point 3 et aux points 5 à 9 sont
nécessaires pour faire en sorte que le règlement soit clair, uniforme et exhaustif dans son application, d’un libellé correct et
exact. En outre, ces modifications amélioreront l’application équitable et uniforme du règlement.
Il n’y pas de solution de rechange à la modification du RPPCA.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The expansion of the regulatory provision for fishing without a
licence (item 1) will allow students between 18 and 24 to enjoy
the fishing experience without incurring the cost of a licence. This
amendment is intended to encourage students who do not usually
purchase licences to become involved in sport fishing and may
motivate them to fish later in life as licenced fishers. These
amendments will neither incur any additional costs nor reduce
revenues for the provincial government.
The addition of fly fishing waters (item 2) is intended to conserve fish stocks by reducing fishing pressure and thus prevent
the fishery closures that would otherwise be necessary. These
changes will have no financial impact on anglers or on the activities of the tackle shops and other businesses connected with tourism or sport fishing.
These amendments apply to sport fishing and not to fishing by
Aboriginal peoples for food, social, ceremonial or commercial
purposes.
L’élargissement de la disposition réglementaire concernant
la pêche sans permis (point 1) permettra aux étudiants de 18
à 24 ans de profiter de l’expérience de la pêche sans assumer le
coût d’un permis. Cette modification vise à encourager les étudiants qui, en général, n’achètent pas de permis, à commencer à
pratiquer la pêche sportive et peut les inciter à continuer de pêcher par la suite. Ces modifications n’imposeront ni un coût additionnel ni une réduction des revenus au gouvernement provincial.
L’addition d’eaux réservées à la pêche à la mouche (point 2)
vise à conserver les stocks de poissons en réduisant la pression de
pêche et à empêcher ainsi les fermetures de pêches qui seraient
autrement nécessaires. Ces changements n’auront aucun impact
financier sur les pêcheurs à la ligne ou sur les activités des magasins d’attirail et d’autres entreprises liées au tourisme ou à la pêche sportive.
La disposition qui exige l’étiquetage des esturgeons (point 4)
est nécessaire pour la protection d’une grande espèce précieuse et
facilitera l’application du règlement. Cette modification n’aura
aucun effet nuisible sur les pêcheurs et les grossistes de poisson
légitimes.
Les autres modifications (point 3 et points 5 à 9) sont d’ordre
administratif et ne devraient pas avoir de répercussions sur les
stocks de poissons, les pêcheurs à la ligne ou le gouvernement
provincial.
Ces modifications s’appliquent à la pêche sportive et non pas à
la pêche par les peuples autochtones à des fins alimentaires, sociales, rituelles ou commerciales.
Consultation
Consultations
The Société de la faune et des parcs du Québec brings together
its principal partners in the wildlife sector by means of an advisory body, the Groupe Faune national (National Wildlife Group).
La Société de la faune et des parcs du Québec rassemble ses
principaux partenaires dans le secteur de faune au moyen d’un
organisme consultatif, le Groupe Faune national. Ce groupe offre
The sturgeon tagging provision (item 4) is necessary for the
protection of a large and valuable species and will aid the enforcement of the regulations. This amendment will have no detrimental effect on legitimate fishers and wholesalers of fish.
The remaining amendments (item 3 and items 5 to 9) are administrative in nature and are not expected to have any impact on
fish stocks, anglers or the provincial government.
1433
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
This group offers a forum for the discussion and resolution of
wildlife issues (including fisheries issues) and an opportunity for
principal stakeholders to express their opinions, needs and expectations.
The Groupe Faune national is made up of:
— The Fédération des pourvoyeurs du Québec which represents
nearly 400 operators of hunting and fishing lodges that offer
services to hunters and fishers as well as to outdoor enthusiasts;
— The Fédération québécoise de la faune which represents the
interests of provincial hunters and fishers;
— The Fédération québécoise des gestionnaires de ZECS which
represents the interests of associations of wildlife managers in
Controlled Exploitation Zones or ZECS (zones d’exploitation
controllée); and
— The Fédération québécoise pour le saumon de l’Atlantique
which is a non-profit organization whose objective is the promotion of the conservation, as well as the development and
sport fishing of Atlantic salmon.
This consultative structure carries over to specific areas of the
province where regional wildlife groups, where they exist, bring
together the regional representatives of these same organizations.
In addition, meetings are organized among regional fisheries
managers, angling associations, anglers and other interested parties in the various fishery areas of the province to identify areas
for improvement and to develop workable solutions.
The substantive amendments suggested above were recommended either by area fisheries managers, by local associations of
fishermen in the areas of the province where the affected waters
are situated, or by consensus established with the above groups.
Specifically, the proposed amendments relating to fishing without licences and fisher identification requirements (items 1 and 6)
were discussed with and agreed to by members of the Groupe
Faune national. The proposed additions and deletions of waters
restricted to artificial fly fishing (item 2) were recommended by
area fisheries managers after requests from and consultations with
local fishers. The amendment relating to the tagging of sturgeon
(item 4) results from problems with the illegal trade of these fish
and was recommended by regional managers of the Société and
by managers responsible for wildlife protection. Consultations
with Aboriginal groups are managed by the Native Affairs Branch
of the Société and no concerns were raised in relation to the proposed amendments.
All amendment requests were submitted to the regional offices
of the Société and were then forwarded to the Société’s Fisheries
Regulatory Committee. This committee is comprised of representatives from the Wildlife Management and Development, Wildlife
Protection, Wildlife Territories, Native Affairs and Regulations
branches of the Société. The committee, in consultation with the
regional managers, analysed all the regulatory proposals, assessing their impact on fishery resources and users, and the ability to
enforce compliance with the regulatory changes.
Following these consultations, stakeholders and the public
were supportive of the proposed regulatory amendments because
1434
un forum pour la discussion et la résolution des questions de
faune (y compris de pêche) et l’occasion, pour les principaux
intervenants, d’exprimer leurs avis, besoins et attentes.
Composition du Groupe Faune national :
— La Fédération des pourvoyeurs du Québec qui représente
presque 400 exploitants de pavillons de chasse et de pêche
qui offrent des services aux chasseurs et aux pêcheurs ainsi
qu’aux amateurs de plein air;
— La Fédération québécoise de la faune qui représente les intérêts des chasseurs et des pêcheurs de la province,
— La Fédération québécoise des gestionnaires de ZECS qui représente les intérêts des associations de gestionnaires de la
faune dans des zones d’exploitation contrôlée;
— La Fédération québécoise pour le saumon de l’Atlantique qui
est un organisme sans but lucratif dont l’objectif est la promotion de la conservation, ainsi que la mise en valeur et la pêche
sportive du saumon de l’Atlantique.
Cette structure consultative se prolonge dans des zones particulières de la province où des groupes régionaux de la faune, où ils
existent, rassemblent les représentants régionaux de ces mêmes
organismes.
En outre, des réunions sont organisées parmi les gestionnaires
régionaux des pêches, les associations de pêche à la ligne, les pêcheurs à la ligne et d’autres personnes intéressées dans les diverses zones de pêche de la province pour apporter des améliorations
et élaborer des solutions réalisables.
Les modifications de fond proposées ci dessus ont été recommandées par des gestionnaires de zones de pêche, par des associations locales de pêcheurs dans les régions de la province où sont
situés les plans d’eau indiqués, ou par consensus établi avec les
groupes ci-dessus.
Plus particulièrement, les modifications proposées concernant
la pêche sans permis et les conditions d’identification des pêcheurs (points 1 et 6) ont été convenues avec les membres du
Groupe Faune national. Les additions et les suppressions proposées de plans d’eau réservés à la pêche à la mouche (le point 2)
ont été recommandées par des gestionnaires de zones de pêche
après consultation des pêcheurs locaux à leur demande. La modification concernant l’étiquetage de l’esturgeon (le point 4) résulte
des problèmes avec le commerce illégal de ces poissons et a été
recommandée par les gestionnaires régionaux de la Société et par
des gestionnaires responsables de la protection de faune. Des
consultations avec les groupes autochtones sont assurées par la
Direction des affaires autochtones de la Société et aucun problème n’a été soulevé au sujet des modifications proposées.
Toutes les demandes de modification ont été soumises aux bureaux régionaux de la Société et ont été transmises au comité de
réglementation des pêches de la Société. Ce comité comprend des
représentants des directions de l’aménagement et du développement de la faune, de la protection de la faune, des territoires fauniques et de la réglementation, et des affaires autochtones. Ce
comité, de concert avec les gestionnaires régionaux de la Société,
analyse toutes les propositions réglementaires et évalue leurs répercussions sur les ressources halieutiques et sur les utilisateurs
ainsi que leur applicabilité réglementaire.
Après ces consultations, les modifications proposées ont été
acceptées par les intervenants et la population, puisqu’elles
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-176
they allow a continuation of recreational fishing while maintaining healthy, sustainable fisheries.
These amendments were pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on March 22, 2003 and no comments were received.
permettent la poursuite de la pêche récréative tout en assurant le
maintien de pêches saines et durables.
La publication de ces modifications a été faite dans la Gazette
du Canada Partie I le 22 mars 2003 et aucun commentaire n’a été
reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Once amendments are approved, the public, a variety of tourist
and angling associations along with the various partners of the
Société will be informed of the regulatory changes by the press
releases and advertisements in a variety of local and regional media. The Société de la faune et des parcs du Québec also produces
two annual brochures entitled “Sport Fishing in Quebec — Main
Regulations” and “Salmon Sportfishing in Quebec — Main Regulations” which contain the complete text of the Regulations. All
new regulations are clearly set out in these brochures which are
widely distributed throughout the province. Information about the
regulations is also available on the Société’s Internet site, which
is updated regularly. People can also obtain information on the
regulations at any time through a 1-800 line or by e-mail.
Une fois que les modifications auront été approuvées, le public,
les diverses associations de tourisme et de pêche à la ligne ainsi
que l’ensemble des partenaires de la Société seront informés des
changements apportés au règlement au moyen de communiqués
et d’annonces dans différents médias locaux et régionaux. La
Société de la faune et des parcs du Québec publie également deux
brochures annuelles intitulées « La pêche sportive au Québec —
Principales règles » et « La pêche au saumon — Principales règles » qui contiennent le texte complet du règlement. Tout nouveau règlement est clairement présenté dans ces brochures qui
sont largement distribués dans toute la province. De l’information
au sujet des règles est également disponible sur le site Internet de
la Société qui est mis à jour régulièrement. On peut également
obtenir de l’information en tout temps grâce à une ligne téléphonique 1-800 ou par courrier électronique.
En plus de patrouiller régulièrement les zones de pêches populaires, le personnel responsable de l’application donne de
l’information sur le règlement, émet des avertissements s’il y a
possibilité d’infraction et porte des accusations s’il y a lieu. En
outre, la Loi sur les pêches prescrit des peines, sur condamnation,
qui comprennent l’emprisonnement jusqu’à 24 mois et/ou des
amendes pouvant atteindre 500 000 $. De plus, les tribunaux peuvent ordonner la confiscation du matériel de pêche, des prises, des
véhicules ou de tout autre équipement utilisé pour commettre une
infraction. En outre, les tribunaux peuvent suspendre ou annuler
des permis.
Ces modifications du règlement n’imposent pas de nouveaux
coûts d’application.
In addition to regular patrols of popular fishing areas, enforcement personnel give information about the regulations, issue
warnings of potential violations and lay charges for regulatory
contraventions. Also, the Fisheries Act prescribes penalties, upon
conviction, for contraventions of the regulations which include
jail terms up to 24 months and/or fines up to $500,000. In addition, the courts may order the seizure of fishing gear, catches,
vehicles or other equipment used in the commission of an offence. The courts may also impose licence suspensions and cancellations.
These amendments to the regulations do not impose new enforcement costs.
Contacts
Paul Potvin
Société de la faune et des parcs du Québec
Direction des territoires fauniques et de la réglementation
675, boulevard René-Lévesque Est
11th floor
Québec, Québec
G1R 5V7
Telephone: (418) 521-3880 (local 4146)
FAX: (418) 646-5179
E-mail: paul.potvin@fapaq.gouv.qc.ca
Sharon Budd
Regulatory analyst
Legislative and Regulatory Affairs
Department of Fisheries and Oceans
200 Kent Street
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Telephone: (613) 993-0982
FAX: (613) 990-2811
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Personnes-ressources
Paul Potvin
Société de la faune et des parcs du Québec
Direction des territoires fauniques et de la réglementation
675, boulevard René-Lévesque Est, 11e étage
Québec (Québec)
G1R 5V7
Téléphone : (418) 521-3880 (poste 4146)
TELECOPIEUR : (418) 646-5179
Courriel : paul.potvin@fapaq.gouv.qc.ca
Sharon Budd
Analyste en réglementation
Affaires législatives et réglementaires
Ministère des Pêches et des Océans
200, rue Kent
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Téléphone : (613) 993-0982
TÉLÉCOPIEUR : (613) 990-2811
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1435
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-177
Registration
SOR/2003-177 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-177 15 mai 2003
PENSION ACT
LOI SUR LES PENSIONS
Order Amending the Special Duty Area Pension
Order
Décret modifiant le Décret sur la pension dans les
zones de service spécial
P.C. 2003-690 15 May, 2003
C.P. 2003-690 15 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Defence and the Treasury Board, pursuant to subsection 91.1(1)a of the Pension Act,
hereby makes the annexed Order Amending the Special Duty
Area Pension Order.
Sur recommandation du ministre de la Défense nationale et du
Conseil du Trésor et en vertu du paragraphe 91.1(1)a de la Loi sur
les pensions, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Décret modifiant le Décret sur la pension dans les zones
de service spécial, ci-après.
ORDER AMENDING THE SPECIAL DUTY
AREA PENSION ORDER
DÉCRET MODIFIANT LE DÉCRET SUR LA PENSION
DANS LES ZONES DE SERVICE SPÉCIAL
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. The schedule to the Special Duty Area Pension Order is
amended by adding the following after item 31:
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Area
Commencement
Date
Termination
Date
32.
Afghanistan and the area of
the Mediterranean Sea
between 15° and 36° E. longitude
and between 30° and 41° N.
latitude and the area of the Indian
Ocean and Arabian Sea that is
west of 68° degrees E. longitude
to Tanzania, and north
of 5° S. latitude ............................... October 1, 2001
1. L’annexe du Décret sur la pension dans les zones de service spécial1 est modifiée par adjonction, après l’article 31, de
ce qui suit :
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Article
Zone
Date de prise
d’effet
Date de
cessation d’effet
32.
Afghanistan et la zone de la mer
Méditerranée située entre les 15e
et 36e degrés de longitude E. et entre
les 30e et 41e degrés de latitude N. et
la zone de l’océan Indien et de la mer
d’Arabie qui se trouve à l’ouest
du 68e degré de longitude E.
jusqu’en Tanzanie, et au nord
du 5e degré de latitude S. ................ 1er octobre 2001
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This order comes into force on the day on which it is registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The purpose of this Order is to designate the following areas as
special duty areas: Afghanistan and areas of the Mediterranean
Sea, Indian Ocean and Arabian Sea, commencing October 1, 2001.
This Order designates as special duty areas certain areas outside Canada where Canadian Forces members are exposed to
conditions of elevated risk not normally associated with service in
peacetime. The effect of designating an area as a special duty area
is that Canadian Forces members who suffer disability or death
Le but de ce décret est de désigner les zones suivantes comme
zones de service spécial : l’Afghanistan et certaines zones de la
mer Méditerranée, de l’océan Indien et de la mer d’Arabie, à
compter du 1er octobre 2001.
Ce décret désigne comme zone de service spécial certaines zones à l’étranger où les militaires sont exposés à des conditions où
le niveau de risque est élevé et qui ne sont généralement pas associées au service militaire en temps de paix. La désignation d’une
zone de service spécial a pour effet d’accorder aux militaires, qui
———
———
a
a
1
S.C. 2000, c. 34, s. 40
SOR/2002-419
1436
1
L.C. 2000, ch. 34, art. 40
DORS/2002-419
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-177
while serving in that area are eligible for a pension under the Pension Act if the disability or death is attributable to or occurs during their presence in the area. In the case of any other pension
claim arising out of the injury or death of a Canadian Forces
member in peacetime, the claimant would have to establish that
the injury or death arose out of or was directly connected with the
member’s military service.
Afghanistan, as well as the areas of the Mediterranean Sea,
Indian Ocean and Arabian Sea are being designated as special
duty areas because a significant number of Canadian Forces
members deployed in those areas in support of the international
campaign against terrorism are or have been exposed to risks
greater than those normally associated with peacetime service.
Canadian Forces tasks in support of the international campaign
against terrorism include air and sea interdiction, combat operations, peacekeeping, post conflict resolution and humanitarian
operations.
deviennent invalides ou décèdent pendant leur service dans une
telle zone, une pension en vertu de la Loi sur les pensions, si leur
invalidité ou leur décès est attribuable à leur présence dans cette
zone ou est survenu alors qu’ils étaient présents dans cette zone.
Dans le cas de toute autre réclamation résultant de l’invalidité ou
le décès d’un militaire en temps de paix, le demandeur serait tenu
de prouver que l’invalidité ou le décès est consécutif ou lié directement au service militaire en question.
L’Afghanistan ainsi que certaines zones de la mer Méditerranée, de l’océan Indien et de la mer d’Arabie sont désignées
comme zones de service spécial parce que de nombreux militaires
qui y ont été déployés pour soutenir la campagne internationale
contre le terrorisme ont été ou sont exposés à un niveau de risque
plus élevé que le niveau normal de risque associé au service militaire en temps de paix. Les tâches exécutées par les Forces canadiennes au soutien de la campagne internationale contre le terrorisme comprennent des opérations d’interdiction aériennes et maritimes, des opérations de combat, des opérations de maintien de
la paix, de résolution après conflit et des opérations humanitaires.
Alternatives
Solutions envisagées
This Order is the only means of designating areas outside
Canada as special duty areas.
Ce décret est le seul moyen disponible pour désigner des zones
à l’étranger comme zones de service spécial.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These designations provide financial protection for Canadian
Forces members deployed in Afghanistan and areas of the Mediterranean Sea, Indian Ocean and Arabian Sea as part of the international campaign against terrorism.
Funds are available within the appropriations respecting the
Pension Act to cover any pensionable case that may arise during
fiscal year 2002-2003. In future years, annual appropriations provisions will be made. No prediction as to amounts, or indeed necessity, of entitlement can be made.
Ces désignations offrent une protection financière aux militaires déployés en Afghanistan et dans certaines zones de la mer
Méditerranée, de l’océan Indien et de la mer d’Arabie dans le
cadre de la campagne internationale contre le terrorisme.
Des fonds sont disponibles à même les crédits affectés à la Loi
sur les pensions pour toutes les demandes ouvrant droit à une
pension qui pourraient être présentées pendant l’année financière 2002-2003. Pour ce qui est des années à venir, des fonds seront
affectés en crédits annuels. On ne peut prévoir les montants ou la
nécessité des versements.
Consultation
Consultations
Veterans Affairs Canada, which will adjudicate all claims for
pension, was consulted and has concurred with this Order.
Anciens Combattants Canada, qui rendra les décisions à l’égard
de toutes les demandes de pensions, a été consulté dans la préparation de ce décret et est d’accord avec celui-ci.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The normal legislative, regulatory and administrative compliance mechanisms will apply, including regular audits.
Les mécanismes de conformité législatifs, réglementaires et
administratifs normaux s’appliqueront, y compris les vérifications
périodiques.
Contact
Mr. Scott Baylis
Director Casualty Support and Administration 2
Policy and Standards, Pension Act
Department of National Defence
101 Colonel By Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K2
Telephone: (613) 996-4956
Personne-ressource
M. Scott Baylis
Directeur — Soutien aux blessés et administration 2
Politique et normes de la Loi sur les pensions
Ministère de la Défense nationale
101, promenade Colonel By
Ottawa (Ontario)
K1A 0K2
Téléphone : (613) 996-4956
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1437
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-178
Registration
SOR/2003-178 15 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-178 15 mai 2003
FIRST NATIONS LAND MANAGEMENT ACT
LOI SUR LA GESTION DES TERRES DES PREMIÈRES
NATIONS
Order Amending the Schedule to the First Nations
Land Management Act
Décret modifiant l’annexe de la Loi sur la gestion
des terres des premières nations
P.C. 2003-714 15 May, 2003
C.P. 2003-714 15 mai 2003
Whereas, pursuant to section 45 of the First Nations Land
Management Acta, the Governor in Council is satisfied that the
signing of the Framework Agreement, as defined in subsection 2(1) of that Act, on behalf of the first nations listed in the
annexed Order has been duly authorized and signed;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to section 45 of the First Nations Land Management Acta, hereby makes the annexed Order
Amending the Schedule to the First Nations Land Management
Act.
Attendu que la gouverneure en conseil est convaincue, aux
termes de l’article 45 de la Loi sur la gestion des terres des premières nationsa, que la signature de l’accord-cadre au sens du
paragraphe 2(1) de cette loi a été dûment autorisée pour le compte
des premières nations dont la liste figure dans le décret ci-après et
que la signature a effectivement eu lieu,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et en vertu de l’article 45 de la Loi
sur la gestion des terres des premières nationsa, Son Excellence
la Gouverneure générale en conseil prend le Décret modifiant
l’annexe de la Loi sur la gestion des terres des premières nations,
ci-après.
ORDER AMENDING THE SCHEDULE TO THE FIRST
NATIONS LAND MANAGEMENT ACT
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE DE LA LOI SUR LA
GESTION DES TERRES DES PREMIÈRES NATIONS
AMENDMENT
1. The schedule to the First Nations Land Management Act
is amended by adding the following after item 14:
MODIFICATION
1
15. Garden River
16. Moose Deer Point
17. Whitecap No. 94
18. Kinistin
19. Mississauga
20. Whitefish Lake
21. Songhees
22. Beecher Bay
23. Pavilion
24. Tsawwassen
25. Tsawout
26. Kingsclear
27. Skeetchestn
28. Muskeg Lake
29. Burrard
30. Sliammon
31. Osoyoos
32. Chippewas of Kettle and Stony Point
33. Dokis
34. Chippewas of the Thames
35. Kitselas
36. McLeod Lake
1. L’annexe de la Loi sur la gestion des terres des premières
nations1 est modifiée par adjonction, après l’article 14, de ce
qui suit :
15. Garden River
16. Moose Deer Point
17. Whitecap No 94
18. Kinistin
19. Mississauga
20. Whitefish Lake
21. Songhees
22. Beecher Bay
23. Pavilion
24. Tsawwassen
25. Tsawout
26. Kingsclear
27. Skeetchestn
28. Muskeg Lake
29. Burrard
30. Sliammon
31. Osoyoos
32. Chippewas de Kettle et Stony Point
33. Dokis
34. Chippewas de Thames
35. Kitselas
36. McLeod Lake
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 24
S.C. 1999, c. 24
1438
1
L.C. 1999, ch. 24
L.C. 1999, ch. 24
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-178
COMING INTO FORCE
2. This Order comes into force on May 20, 2003.
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. Le présent décret entre en vigueur le 20 mai 2003.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Pursuant to section 45 of the First Nations Land Management
Act (FNLMA), this Order requests the Governor in Council’s
approval to amend the schedule to the FNLMA enabling an additional 22 First Nations to become parties to the Framework
Agreement and to participate in the alternative regime for land
management.
The FNLMA is the formal legislation which ratifies and brings
into effect the Framework Agreement. The FNLMA, was introduced as Bill C-49 in June 1998, and received Royal Assent on
June 17, 1999. The Framework Agreement and the FNLMA contain provisions that enable other First Nations to be signatories to
the Framework Agreement and in March 2002, the Government
committed to opening the Framework Agreement and
the FNLMA to other First Nations.
The FNLMA and Framework Agreement provides signatory
First Nations with the opportunity to opt out of the land administration sections of the Indian Act and establish their own regimes
to manage their land and resources, providing them with more
decision making at the local level.
The First Nations added to the schedule pursuant to section 45
include; Beecher Bay First Nation, Kitselas First Nation,
Osooyoos First Nation, Skeetchestn First Nation, Sliammon First
Nation, Songhees First Nation, Tsawout First Nation,
Tsawwassen First Nation, Tsleil-Waututh (Burrard) First Nation,
Ts’Kw’Aylaxw (Pavilion) First Nation, Kinistin First Nation,
Whitecap Dakota/Sioux First Nation, Chippewas of Kettle and
Stony First Nation, Dokis First Nation, Garden River First
Nation, Mississauga First Nation, Moose Deer Point First Nation,
Whitefish Lake First Nation, Kingsclear First Nation, Muskeg
Lake First Nation, Chippewas of the Thames First Nation, and
McLeod Lake First Nation.
Currently, the Minister of Indian Affairs and Northern Development has wide ranging discretion regarding the use of reserve
lands and resources. As a result of these provisions, First Nations
have little direct control over the management of their lands and
argue that procedural requirements imposed by the Indian Act
complicate and delay land transactions. The FNLMA regime provides participating First Nations with the ability to create modern
tools of governance over their lands and resources.
Description
Conformément à l’article 45 de la Loi sur la gestion des terres
des Premières nations (LGTPN), ce décret demande l’approbation du gouverneur en conseil de modifier l’annexe de la LGTPN
pour habiliter 22 Premières nations supplémentaires à faire partie
de l’Accord-cadre et de participer au régime alternatif de la gestion des terres.
La LGTPN ratifie et donne force de loi à l’Accord-cadre.
La LGTPN, déposée au Parlement comme le projet de loi C-49 en
juin 1998, a reçu la sanction royale le 17 juin 1999. L’Accordcadre et la LGTPN contiennent des provisions qui permettent aux
autres Premières nations de signer l’Accord-cadre et en
mars 2002, le gouvernement s’est engagé à ouvrir l’Accord-cadre
et la LGTPN aux autres Premières nations.
Each First Nation will develop a land code setting out the basic
rules for the new land regime. Each participating First Nation
must also enter into an individual agreement with the Government
of Canada to determine the level of operational funding for land
management and to set out the specifics to their transition to the
new regime. Once the land code and the agreement are adopted
by the First Nation membership and are in effect, the land administration provisions of the Indian Act no longer apply to the
community.
La LGTPN et l’Accord-cadre permettent aux Premières nations
signataires la possibilité de se soustraire aux dispositions sur la
gestion des terres de la Loi sur les Indiens et d’établir leur propre
régime de gestion des terres et des ressources naturelles; plus de
décisions sont aussi prises au palier local.
Les Premières nations qui seront ajoutées à l’annexe, conformément à l’article 45, sont : Beecher Bay First Nation, Kitselas
First Nation, Osooyoos First Nation, Skeetchestn First Nation,
Sliammon First Nation, Songhees First Nation, Tsawout First
Nation, Tsawwassen First Nation, Tsleil-Waututh (Burrard) First
Nation, Ts’Kw’Aylaxw (Pavilion) First Nation, Kinistin First
Nation, Whitecap Dakota/Sioux First Nation, Chippewas of
Kettle and Stony First Nation, Dokis First Nation, Garden River
First Nation, Mississauga First Nation, Moose Deer Point First
Nation, Whitefish Lake First Nation, Kingsclear First Nation,
Muskeg Lake First Nation, Chippewas of the Thames First
Nation, and McLeod Lake First Nation.
Le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien jouit
actuellement d’un vaste pouvoir discrétionnaire en ce qui
concerne l’utilisation des terres et des ressources des réserves. À
cause de ces dispositions, les Premières nations exercent peu de
contrôle direct sur la gestion de leurs terres et soutiennent que les
procédures que leur impose la Loi sur les Indiens compliquent et
retardent les transactions foncières. Le régime de la LGTPN offre
aux Premières nations participantes la capacité de se doter
d’outils modernes de gouvernance pour gérer leurs terres et leurs
ressources.
Chaque Première nation devra élaborer un code foncier qui
établit les règles de base du nouveau régime foncier. Chaque
Première nation participante devra également conclure une entente individuelle avec le gouvernement du Canada pour déterminer le financement dont elle aura besoin pour assurer la gestion
foncière et établir les détails précis de la transition vers le nouveau régime. Une fois le code foncier et l’entente ratifiés par les
membres de la Première nation et mis en vigueur, les dispositions
sur la gestion des terres de la Loi sur les Indiens ne s’appliqueront
plus à cette Première nation.
1439
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-178
Alternatives
There are no alternatives to this Order. The Framework
Agreement and in particular, the FNLMA represent a statutory
basis to support First Nation self-governance in the area of land
management. It is only through an order that First Nations can be
added to the schedule under the FNLMA.
Solutions envisagées
Il n’y a pas d’alternative à ce décret. L’Accord-cadre et en particulier, la LGTPN, représentent une base réglementaire pour
supporter l’autonomie gouvernementale des Premières nations
dans le domaine de la gestion des terres. C’est seulement par un
décret que les Premières nations peuvent être ajoutées à l’annexe
de la LGTPN.
Benefits and Costs
The department is committed to funding this initiative through
the reallocation of departmental resources. It is anticipated that
levels of funding, including the opening up of the FNLMA regime to other First Nations will be in the area of $19 to $25 million a year over the next five years. These costs are based on the
Minister’s desire to have a “rolling thirty” First Nations in the
transition process at any one time. The transition process has been
streamlined due to the cooperative work of the Lands Advisory
Board, the Minister of Indian Affairs and Northern Development
and the signatory First Nations, particularly with the development
of model land codes and transfer agreements.
Avantages et coûts
Le ministère est engagé à financer cette initiative par la réaffectation des fonds dans le département. On prévoit que les niveaux
de financement, en incluant l’ouverture du régime à d’autres
Premières nations, seront de l’ordre de 19 à 25 millions de dollars
par année, au cours des cinq prochaines années. Ces coûts se fondent sur le souhait du ministre de prévoir un « groupe renouvelable de 30 » Premières nations en tout temps dans le processus de
transition. Ce processus de transition a pu être simplifié grâce aux
travaux du Conseil consultatif des terres, du ministre des Affaires
indiennes et du Nord canadien et des Premières nations signataires, en particulier par l’élaboration de modèles de codes fonciers
et d’ententes de transfert.
Consultation
Interdepartmental consultations on the decision to open up
the FNLMA were attended by representatives of the Privy Council, Finance Department, Treasury Board Secretariat, Health
Canada, Canadian Environmental Assessment Agency, Public
Works and Government Services Canada, Natural Resources
Canada, Environment Canada, Department of Justice and Canadian Heritage.
The opening up of the FNLMA regime to other First Nations
has received much support, including the full membership of the
Lands Advisory Board which consists of chiefs of the original
signatory First Nations.
The Native Women’s Association of Canada (NWAC) and
British Columbia Native Women’s Society (BCNWS) have filed
a claim against Her Majesty the Queen, alleging breaches of the
equality rights of the Canadian Charter of Rights and Freedoms
by the Indian Act and the FNLMA. The claims included a specific
reference to the silence of the FNLMA with respect to matrimonial real property.
Subsequently, the Framework Agreement and the FNLMA
were amended prior to Royal Assent to include provisions requiring First Nations under the FNLMA to pass laws relating to matrimonial real property within 12 months of a First Nations’ land
code coming into force. The matrimonial real property laws are to
reflect the wishes of the respective communities.
Discussions with the provinces have shown that they remain
supportive of the initiative.
Consultations
Les représentants du BCP, du ministère des Finances, du SCT,
de Santé Canada, de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, de TPSGC, de RNCan, d’Environnement Canada,
du MJ et de Patrimoine canadien ont participé aux consultations interministérielles au sujet de l’ouverture du régime de
la LGTPN.
L’ouverture du régime de la LGTPN à d’autres Premières nations a bénéficié d’un appui important, notamment de la part de
tous les membres du Conseil consultatif des terres, formé des
chefs des Premières nations qui étaient les signataires initiaux.
L’Association des femmes autochtones du Canada et la British
Columbia Native Women’s Society (BCNWS) ont déposé une
requête contre Sa Majesté la Reine, alléguant des violations du
droit à l’égalité prévu dans la Charte canadienne des droits et
libertés par suite des dispositions de la Loi sur les Indiens. La
requête mentionnait le fait que la LGTPN ne faisait aucune mention des biens matrimoniaux.
Postérieurement, l’Accord-cadre et la LGTPN ont été modifiés
avant l’obtention de l’assentiment royal afin d’y inclure des dispositions exigeant des Première nations qu’elles adoptent, en
vertu de la LGTPN, une loi sur les biens matrimoniaux dans
les 12 mois suivant l’entrée en vigueur de leur code foncier. Cette
loi doit refléter les souhaits de chaque collectivité.
Les discussions avec les provinces ont montrés qu’elles maintiennent leur soutien à l’initiative.
Compliance and Enforcement
There are no compliance or enforcement requirements associated with this Order.
Respect et exécution
Il n’y a pas d’exigence de mise en application associée à ce décret.
Contact
Terry Faubert
Senior Project Officer
FNLMA — Major Initiatives
Lands and Trusts Services
Department of Indian Affairs and Northern Development
Telephone: (819) 953-9824
FAX: (819) 997-8522
Personne-ressource
Terry Faubert
Conseiller principal des politiques
LGTPN — Initiatives majeures
Services fonciers et fiduciaires
Ministère des Affaires Indiennes et du Nord canadien
Téléphone : (819) 953-9824
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-8522
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1440
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-179
Registration
SOR/2003-179 16 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-179 16 mai 2003
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Special Appointment Regulations, No. 2003-9
Règlement no 2003-9 portant affection spéciale
P.C. 2003-718 16 May, 2003
C.P. 2003-718 16 mai 2003
Whereas, pursuant to subsection 41(1) of the Public Service
Employment Act, the Public Service Commission has decided that
it is neither practicable nor in the best interests of the Public Service to apply that Act, with the exception of sections 32, 33
and 34, to Dennis Wallace on his appointment to the position of
Special Advisor to the Minister of Industry, and while employed
in that position, and has excluded Dennis Wallace from the operation of that Act, with the exception of sections 32, 33 and 34, on
his appointment to the position of Special Advisor to the Minister
of Industry, and while employed in that position;
And whereas, pursuant to subsection 37(1) of the Public Service Employment Act, the Public Service Commission recommends that the Governor in Council make the annexed Special
Appointment Regulations, No. 2003-9;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
(a) on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to
subsection 41(1) of the Public Service Employment Act, hereby
approves the exclusion made by the Public Service Commission of Dennis Wallace from the operation of that Act, with the
exception of sections 32, 33 and 34, on his appointment to the
position of Special Advisor to the Minister of Industry, and
while employed in that position; and
(b) on the recommendation of the Prime Minister and the
Public Service Commission, pursuant to subsection 37(1) of the
Public Service Employment Act, hereby makes the annexed
Special Appointment Regulations, No. 2003-9.
Attendu que, conformément au paragraphe 41(1) de la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction
publique estime qu’il est difficilement réalisable et contraire aux
intérêts de la fonction publique d’appliquer cette loi, à l’exception
des articles 32, 33 et 34, à Dennis Wallace lors de sa nomination
et pendant la durée de son emploi au poste de conseiller spécial
auprès du ministre de l’Industrie, et a exempté Dennis Wallace de
l’application de cette loi, à l’exception des articles 32, 33 et 34,
lors de sa nomination et pendant la durée de son emploi au poste
de conseiller spécial auprès du ministre de l’Industrie;
Attendu que, en vertu du paragraphe 37(1) de la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction
publique recommande que la gouverneure en conseil prenne le
Règlement no 2003-9 portant affectation spéciale, ci-après,
À ces causes, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil :
a) sur recommandation du premier ministre et en vertu du paragraphe 41(1) de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
approuve l’exemption de l’application de cette loi, à l’exception des articles 32, 33 et 34, accordée par la Commission de la
fonction publique à Dennis Wallace lors de sa nomination et
pendant la durée de son emploi au poste de conseiller spécial
auprès du ministre de l’Industrie;
b) sur recommandation du premier ministre et de la Commission de la fonction publique et en vertu du paragraphe 37(1) de
la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, prend le Règlement no 2003-9 portant affectation spéciale, ci-après.
SPECIAL APPOINTMENT REGULATIONS, NO. 2003-9
RÈGLEMENT No 2003-9 PORTANT
AFFECTATION SPÉCIALE
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
1. The Governor in Council may appoint Dennis Wallace to the
position of Special Advisor to the Minister of Industry, to hold
office during pleasure.
1. La gouverneure en conseil peut nommer Dennis Wallace au
poste de conseiller spécial auprès du ministre de l’Industrie, à titre
amovible.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on May 31, 2003.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
2. Le présent règlement entre en vigueur le 31 mai 2003.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1441
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-180
Registration
SOR/2003-180 22 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-180 22 mai 2003
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Order Issuing the General Export Permit No. 40
— Certain Industrial Chemicals
Arrêté portant délivrance de la licence générale
d’exportation no 40 — Produits chimiques
industriels
The Minister of Foreign Affairs, pursuant to subsections 7(1.1)a and 10(1)b of the Export and Import Permits Act,
hereby makes the Order Issuing the General Export Permit
No. 40 — Certain Industrial Chemicals.
En vertu des paragraphes 7(1.1)a et 10(1)b de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation, le ministre des Affaires
étrangères prend l’Arrêté portant délivrance de la licence générale d’exportation no 40 — Produits chimiques industriels, ciaprès.
Ottawa, le 31 mars 2003
Le ministre des Affaires étrangères,
William Graham
Ottawa, March 31, 2003
William Graham
Minister of Foreign Affairs
ORDER ISSUING THE GENERAL EXPORT PERMIT
NO. 40 — CERTAIN INDUSTRIAL CHEMICALS
ARRÊTÉ PORTANT DÉLIVRANCE DE LA LICENCE
GÉNÉRALE D’EXPORTATION No 40 — PRODUITS
CHIMIQUES INDUSTRIELS
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
1. Subject to sections 2 and 3, any resident of Canada may export from Canada chemicals referred to in Group 8 of the schedule to the Export Control List.
2. This Order does not authorize the exportation of goods described in section 1 to Bolivia or Peru or to any country listed in
the Area Control List.
3. It is a condition of exportation that
(a) the exporter keep, at the exporter’s place of business or
residence, the documents in respect of each exportation for a
period of six years after the date of the exportation; and
(b) the documents identify the final consignee.
1. Sous réserve des articles 2 et 3, tout résident du Canada peut
exporter des produits chimiques visés au groupe 8 de l’annexe de
la Liste des marchandises d’exportation contrôlée.
2. Le présent arrêté n’autorise pas l’exportation des marchandises visées à l’article 1 ni vers la Bolivie, ni vers le Pérou, ni vers
les pays figurant sur la Liste des pays visés.
3. L’exportation est assujettie aux conditions suivantes :
a) l’exportateur conserve, à son établissement ou à sa résidence, les documents relatifs à chaque exportation effectuée et
ce pendant les six ans suivant la date d’exportation;
b) les documents mentionnent le dernier destinataire des marchandises.
4. Where any goods exported are required to be reported in the
prescribed form under the Customs Act, that form shall contain
the statement “Exported under the authority of Order Issuing the
General Export Permit No. 40 — Certain Industrial Chemicals”
or “Exporté en vertu de l’Arrêté portant délivrance de la licence
générale d’exportation no 40 — Produits chimiques industriels”.
4. Lorsqu’une déclaration doit être faite, sur le formulaire réglementaire, aux termes de la Loi sur les douanes pour les marchandises exportées, la mention « Exporté en vertu de l’Arrêté
portant délivrance de la licence générale d’exportation no 40 —
Produits chimiques industriels » ou « Exported under the authority of the Order Issuing the General Export Permit No. 40 — Certain Industrial Chemicals » doit figurer sur la déclaration.
CANCELLATION
ANNULATION
5. General Export Permit No. Ex. 26 — Industrial Chemicals1 is cancelled.
5. La Licence d’exportation générale no Ex. 26 — Produits
chimiques industriels1 est annulée.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
6. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
———
———
a
a
b
b
S.C. 1994, c. 47, s. 107
S.C. 1994, c. 47, s. 111
1
SOR/93-85
1442
1
L.C. 1994, ch. 47, art. 107
L.C. 1994, ch. 47, art. 111
DORS/93-85
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-180
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’arrêté.)
Description
Description
Canada is party to the United Nations Convention Against Illicit Traffic in Narcotic Drugs and Psychotropic Substances,
1988. This Convention requires that controls be put in place
on the export of precursors identified by the Chemical Action
Taskforce (CATF) as being crucial for the production of narcotic
drugs and psychotropic substances. In 1993, as an interim
measure, these chemicals were placed on the Export Control
List (ECL), (a regulation of the Export and Import Permits Act
(EIPA)), where they comprise Group 8 of the ECL. As many of
the precursors listed on the ECL have wide legitimate industrial
uses, General Export Permit No. Ex. 26 — Industrial Chemicals
(GEP 26) was put in place to facilitate the export of the less sensitive precursors to destinations that were not of concern. This allowed Canada to fulfill its essential international obligations to
control precursors, while at the same time, remaining sensitive
and responsive to the licit uses of these chemicals.
Le Canada est signataire de la Convention des Nations Unies
contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988. Cette convention exige que des mécanismes soient
mis en oeuvre pour contrôler l’exportation des précurseurs décrits
par le Groupe de travail chargé du contrôle des produits chimiques (GTCPC) comme étant essentiels à la production de stupéfiants ou de substances psychotropes. En 1993, ces produits chimiques ont été inscrits, de façon provisoire, dans la Liste des
marchandises d’exportation contrôlée (LMEC) (règlement pris en
application de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation (LLEI)) et ils constituent le groupe 8 de la LMEC. Puisque
l’industrie utilise abondamment à des fins légitimes plusieurs des
précurseurs énumérés dans la LMEC, la Licence d’exportation
générale no Ex. 26 — Produits chimiques industriels (LEG no 26)
a été établie afin de faciliter l’exportation des précurseurs les
moins sensibles vers des destinations qui ne sont pas susceptibles
de poser problème. Ce mécanisme a permis au Canada de s’acquitter de ses principales obligations internationales à l’égard du
contrôle des précurseurs, tout en tenant compte de l’usage licite
de ces produits chimiques.
Sous le régime du Règlement sur les précurseurs pris en application de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances (LRCDAS), Santé Canada exercera à compter du 4 janvier 2003 le contrôle de l’exportation et de l’importation d’une
partie des produits chimiques énumérés dans le groupe 8 (les articles 8011 et 8021, plus précisément). Ceux-ci correspondent aux
précurseurs de catégorie A inscrits dans les annexes V et VI, modifiées, de la LRCDAS. Sauf dans les cas prévus par règlement,
l’importation, l’exportation et la possession de précurseurs en vue
de leur exportation sont interdites par la LRCDAS. Le Règlement
sur les précurseurs pris en application de la LRCDAS prévoit :
l’octroi d’une licence et d’un permis d’importation ou d’exportation pour les précurseurs de catégorie A; un mécanisme d’inscription et l’octroi d’un permis d’exportation pour les précurseurs
de catégorie B et la tenue de registres généraux et de comptes à
rendre à l’égard des deux catégories. Il prévoit également un mécanisme d’exemption pour les mélanges ou préparations à l’égard
desquels un faible risque de détournement vers des laboratoires
clandestins a été établi. Toute violation du règlement constitue
une infraction prévue par l’article 46 de la LRCDAS.
En 2004, lorsque Santé Canada sera chargé du contrôle des
substances énumérées dans l’annexe B de la LRCDAS (laquelle
correspond à l’article 8031 de la LMEC), tous les précurseurs
chimiques décrits par le GTCPC seront soumis à son contrôle. Le
groupe 8 sera alors supprimé de la LMEC. Dans l’intervalle,
la LEG no 26 est annulée et la LEG no 40 est édictée afin de permettre aux produits chimiques qui doivent faire l’objet d’une
licence en vertu de la LRCDAS de ne pas être assujettis à une
licence d’exportation individuelle sous le régime de la LLEI. Les
licences individuelles seraient exigées dans le cas peu probable
d’une exportation vers le Pérou ou la Bolivie, deux pays qui requièrent une notification de pré-exportation pour tout produit
chimique décrit par le GTCPC.
Effective January 4, 2003, Health Canada, under the authority
of the Precursor Control Regulations of the Controlled Drugs
and Substances Act (CDSA), will assume control over the export
and import of part of the list of chemicals in Group 8 (specifically items 8011 and 8021). This corresponds with the Class A
Precursors in the amended Schedules V and VI to the CDSA.
The CDSA prohibits the import, export, and possession for export
of precursors, except as authorized by regulation. The Precursor
Control Regulations of the CDSA include: a licence and import/export permit scheme for Class A Precursors, a registration
and an export permit scheme for Class B precursors, and, general
record keeping and reporting requirements for both Classes. They
also include an exemption for mixtures or preparations that are
shown to pose little risk of diversion to clandestine laboratories.
Contravention of the regulations is an offence under Section 46 of
the CDSA.
When Health Canada assumes control over substances listed in
Schedule B of the CDSA (which corresponds to ECL Item 8031)
in 2004, it will control all the chemical precursors identified
by the CATF. Group 8 will be then removed from the Export
Control List. In the interim, GEP 26 is being cancelled and
GEP 40 is being promulgated so that an individual export permit
is not required under the EIPA for chemicals subject to a CDSA
permit requirement. Individual permits would only be required in
the unlikely event of an export to Peru or Bolivia, which both
require pre-export notification for any CATF chemical.
Alternatives
Articles 3, 5 and 12 of the 1988 Convention placed many obligations on Canada regarding offences, sanctions, confiscation,
Solutions envisagées
Les articles 3, 5 et 12 de la Convention de 1988 imposent de
nombreuses obligations au Canada en ce qui concerne les
1443
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-180
monitoring and control of precursor chemicals. The placement of
these precursors listed in Group 8 of the ECL was undertaken
as an interim monitoring and control measure, pending Health
Canada’s development of the regulatory frameworks needed to
implement the 1988 Convention provisions for precursor controls.
In addition, the Royal Canadian Mounted Police (RCMP) developed the National Chemical Diversion Program, a voluntary
country-wide program aimed at disseminating information to
chemical companies regarding the diversion of precursor chemicals and the identification and reporting of suspicious transactions. The Canada Customs and Revenue Agency (CCRA) has
also been monitoring the international movement of precursors to
and from Canada more closely in recent years. The implementation of the Precursor Control Regulations of the CDSA will more
effectively control diversion of these precursors. These measures
fully address Canada’s domestic needs, and meet the regulatory
and administrative requirements of Canada’s international obligations and commitments. The cancelling of GEP 26 and the promulgation of GEP 40 acts as a bridging mechanism pending full
implementation of these Regulations.
infractions, les sanctions, la confiscation, la surveillance et le
contrôle relatifs aux précurseurs chimiques. Ces précurseurs ont
été inscrits dans le groupe 8 de la LMEC à titre de mesure de surveillance et de contrôle provisoires en attendant que Santé Canada
élabore le cadre réglementaire nécessaire pour appliquer les dispositions relatives au contrôle des précurseurs dans la Convention
de 1988. Par ailleurs, la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a
créé le Programme national de détournement de produits chimiques, un programme volontaire mis en oeuvre à l’échelle du pays
et visant à diffuser aux entreprises de produits chimiques des renseignements sur le détournement de produits chimiques précurseurs, de même que la détection et le signalement de transactions suspectes. En outre, depuis quelques années, l’Agence
des douanes et du revenu du Canada (ADRC) surveille de plus
près la circulation de précurseurs sur le plan international vers le
Canada ou à partir du Canada. La mise en oeuvre du Règlement
sur les précurseurs pris en application de la LRCDAS assurera un
contrôle plus efficace du détournement de ces précurseurs. Ces
mesures couvrent tous les besoins intérieurs du Canada et ils répondent aux exigences de nature réglementaire et administrative
découlant des obligations internationales du Canada. L’annulation
de la LEG no 26 et l’adoption de la LEG no 40 tiennent lieu de
dispositions transitoires en attendant l’application intégrale du
règlement.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The measures will pose no additional burden on exporters beyond what is required by Health Canada’s Precursor Control
Regulations. The measures will also ensure that all of Canada’s
obligations regarding the export of precursors will be met, pending Health Canada assuming control over Class B precursors.
Les mesures n’ajoutent pas au fardeau auquel les exportateurs
sont tenus en vertu du Règlement sur les précurseurs de Santé
Canada. En outre, les mesures permettent au Canada de
s’acquitter de toutes ses obligations à l’égard de l’exportation de
précurseurs en attendant que Santé Canada exerce le contrôle des
précurseurs de la catégorie B.
Consultation
Consultations
Prior to the enactment of the Precursor Control Regulations,
Health Canada undertook exhaustive consultations with other
government departments and industry. In January 2001, an Interdepartmental Working Group was formed with representation
from Health Canada, Department of Foreign Affairs and International Trade, Solicitor General, Canada Customs and Revenue
Agency, Department of Justice, Industry Canada, and the RCMP.
A Notice of Intent was pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on March 24, 2001. In June 2001, a consultation workshop
was held in Ottawa, with stakeholders from industry and government from Canada, the United States and the European Union. An
Advisory Working Group including key industry representatives
was formed to assist in refining the regulatory framework. On
April 27, 2002 the proposed Precursor Control Regulations and
the Regulatory Impact Analysis Statement (RIAS) were prepublished in the Canada Gazette, Part I, with a 75-day comment
period. The submissions received during the 75-day comment
period following pre-publication in the Canada Gazette, Part I,
were addressed prior to Part II publication of the Precursor Control Regulations. In light of this extensive consultation process,
no additional consultation is required for what is essentially a
housekeeping measure.
Avant que le Règlement sur les précurseurs soit édicté, Santé
Canada a tenu de vastes consultations avec d’autres ministères et
l’industrie. En janvier 2001, un groupe de travail interministériel
formé de représentants de Santé Canada, du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, du Solliciteur général, de l’Agence des douanes et du revenu du Canada, du ministère de la Justice, d’Industrie Canada et de la GRC, a été mis sur
pied. Un avis d’intention a été publié dans la Gazette du Canada
Partie I le 24 mars 2001. En juin 2001, un atelier de consultation a
eu lieu à Ottawa, rassemblant des représentants de l’industrie et
des gouvernements du Canada, des États-Unis et des pays de
l’Union européenne. Un groupe de travail consultatif composé
notamment des représentants des principales industries visées a
été formé pour aider à préciser le cadre de réglementation.
Le 27 avril 2002, le Règlement sur les précurseurs projeté ainsi
que le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation (RÉIR)
pertinent ont été publiés dans la Gazette du Canada Partie I et une
période de commentaires de 75 jours a été prévue. Les mémoires
reçus durant cette période de commentaires subséquente à la publication du règlement dans la Gazette du Canada Partie I ont été
examinés avant sa publication dans la Partie II. En raison de ce
processus de consultation à grande échelle, une consultation supplémentaire ne sera pas nécessaire vu que la mesure est principalement d’ordre administratif.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
All items described on the ECL are subject to an export permit
and are therefore subject to the terms and conditions of that permit. In this case, exporters will indicate the use of General Export
Tous les articles décrits dans la LMEC doivent faire l’objet
d’une licence d’exportation et sont donc assujettis aux modalités
de cette licence. Dans le cas présent, les exportateurs doivent
1444
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-180
Permit 40 in Box 9 of their B13A Export Declaration. Nonadherence to those terms and conditions is an offence and may
lead to prosecution under the EIPA.
indiquer, à la case 9 du formulaire B13A de leur déclaration
d’exportation, l’usage auquel la licence d’exportation générale
no 40 est destinée. Le non-respect de ces modalités constitue
une infraction et peut donner lieu à des poursuites en vertu de
la LLEI.
Contact
Mr. Roger V. Lucy
Deputy Director (Permits)
Export Controls Division
Export and Import Controls Bureau
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 992-9167
FAX: (613) 996-9933
Personne-ressource
M. Roger V. Lucy
Directeur adjoint (Permis)
Direction des contrôles à l’exportation
Direction générale des contrôles à l’exportation et à
l’importation
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 992-9167
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-9933
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1445
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-181
Registration
SOR/2003-181 26 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-181 26 mai 2003
ROYAL CANADIAN MOUNTED POLICE ACT
LOI SUR LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA
Commissioner’s Standing Orders (Grievances)
Consignes du commissaire (griefs)
The Commissioner of the Royal Canadian Mounted Police,
pursuant to subsections 21(2)a and 31(1)b and section 36c of the
Royal Canadian Mounted Police Act, hereby makes the annexed
Commissioner’s Standing Orders (Grievances).
Ottawa, May 22, 2003
En vertu des paragraphes 21(2)a et 31(1)b et de l’article 36c de
la Loi sur la Gendarmerie royale du Canada, le commissaire de
la Gendarmerie royale du Canada établit les Consignes du commissaire (griefs), ci-après.
Ottawa, le 22 mai 2003
COMMISSIONER’S STANDING
ORDERS (GRIEVANCES)
CONSIGNES DU COMMISSAIRE (GRIEFS)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Standing Orders.
“Act” means the Royal Canadian Mounted Police Act. (Loi)
“grievor” means a member who presents a grievance under section 31 of the Act. (requérant)
“level I” means the initial level in the grievance process for grievances presented under section 31 of the Act. (niveau I)
“level II” means the final level in the grievance process referred
to in subsection 32(1) of the Act. (niveau II)
“office for the coordination of grievances” means the office of the
Royal Canadian Mounted Police that is responsible for administrative matters relating to grievances presented under Part III
of the Act. (bureau de coordination des griefs)
“respondent” means the person who made the decision, act or
omission that is the subject of a grievance. (répondant)
“senior manager” means a member, other than an officer, who is
at the senior management or executive level. (cadre supérieur)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent aux présentes consignes.
« bureau de coordination des griefs » Le bureau de la Gendarmerie royale du Canada responsable de l’administration des griefs
présentés en vertu de la partie III de la Loi. (office for the coordination of grievances)
« cadre supérieur » Membre, autre qu’un officier, qui occupe un
poste à l’un des niveaux de gestion supérieure ou de direction.
(senior manager)
« Loi » La Loi sur la Gendarmerie royale du Canada. (Act)
« niveau I » Le premier niveau de la procédure applicable aux
griefs présentés en vertu de l’article 31 de la Loi. (level I)
« niveau II » Le dernier niveau de la procédure applicable aux
griefs visé au paragraphe 32(1) de la Loi. (level II)
« répondant » La personne dont la décision, l’acte ou l’omission
fait l’objet du grief. (respondent)
« requérant » Le membre qui présente un grief en vertu de
l’article 31 de la Loi. (grievor)
LEVEL I
NIVEAU I
2. (1) Le membre qui constitue le niveau I est :
a) dans le cas d’un grief portant sur la cessation de la solde et
des indemnités en application de l’article 2 du Règlement sur la
cessation de la solde et des allocations des membres de la
Gendarmerie royale du Canada, un sous-commissaire;
b) dans le cas d’un grief portant sur une décision, un acte ou
une omission d’un répondant qui est un sous-commissaire, un
autre sous-commissaire désigné par le commissaire;
c) dans le cas d’un grief, autre que celui visé aux alinéas a)
ou b), portant sur une décision, un acte ou une omission survenu dans une région, un officier ou cadre supérieur désigné par
le commissaire pour la région;
d) dans le cas d’un grief, autre que celui visé aux alinéas a)
ou b), portant sur une décision, un acte ou une omission survenu au quartier général, un officier ou cadre supérieur désigné
par le commissaire pour le quartier général;
2. (1) The member who constitutes level I is
(a) in the case of a grievance in respect of a stoppage of pay
and allowances under section 2 of the R.C.M.P. Stoppage of
Pay and Allowances Regulations, a Deputy Commissioner;
(b) in the case of a grievance in respect of a decision, act or
omission made by a Deputy Commissioner, another Deputy
Commissioner designated by the Commissioner;
(c) in the case of a grievance in respect of a decision, act or
omission made in a region, other than a grievance referred to in
paragraphs (a) or (b), an officer or a senior manager for that region designated by the Commissioner;
(d) in the case of a grievance in respect of a decision, act or
omission made in headquarters, other than a grievance referred
to in paragraphs (a) or (b), an officer or a senior manager designated by the Commissioner for headquarters; and
———
———
a
a
b
c
R.S., c. 8 (2nd Supp.), s. 12
R.S., c. 8 (2nd Supp.), s. 16
S.C. 1994, c. 26, s. 64
1446
b
c
L.R., ch. 8 (2e suppl.), art. 12
L.R., ch. 8 (2e suppl.), art. 16
L.C. 1994, ch. 26, art. 64
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-181
(e) in any other case, an officer or a senior manager designated
by the Commissioner.
(2) If the member who constitutes level I under subsection (1)
is unable to act, the member who constitutes level I is the officer
or senior manager designated by the Commissioner to act in the
place of that member.
e) dans tout autre cas, un officier ou cadre supérieur désigné
par le commissaire.
(2) En cas d’empêchement du membre constituant le niveau I,
son remplaçant est l’officier ou le cadre supérieur désigné par le
commissaire.
PRESENTATION OF GRIEVANCES
PRÉSENTATION DES GRIEFS
Content
Contenu
3. A grievance presented under section 31 of the Act shall contain the following information:
(a) the grievor’s name and employee number;
(b) the decision, act or omission that is being grieved;
(c) the prejudice the grievor claims to have suffered as a result
of the decision, act or omission;
(d) the corrective action requested; and
(e) the date on which the grievor learned of the decision, act or
omission.
3. Le grief présenté en vertu de l’article 31 de la Loi contient
les renseignements suivants :
a) les nom et numéro d’employé du requérant;
b) la décision, l’acte ou l’omission qui fait l’objet du grief;
c) le préjudice que le requérant prétend avoir subi en raison de
la décision, de l’acte ou de l’omission;
d) les mesures correctives demandées;
e) la date à laquelle le requérant a pris connaissance de la décision, de l’acte ou de l’omission.
Collective Grievance
Grief collectif
4. Two or more members who are aggrieved by a decision, act
or omission may present a collective grievance.
4. Si une décision, un acte ou une omission cause un préjudice
à plus d’un membre, ceux-ci peuvent présenter un grief collectif.
Representation
Représentation
5. A grievor or respondent who authorizes a person to represent
or assist them in a grievance shall notify the other party and the
office for the coordination of grievances in writing.
5. Le requérant ou le répondant qui se fait représenter ou assister en avise par écrit l’autre partie et le bureau de coordination des
griefs.
Presentation
Présentation
6. (1) For the purpose of subsection 31(2) of the Act, a grievor
presents a grievance by providing it to the office for the coordination of grievances or to the grievor’s supervisor.
(2) A supervisor who is presented with a grievance shall forward it to the office for the coordination of grievances without
delay.
(3) The office for the coordination of grievances shall provide a
copy of the grievance to the respondent.
6. (1) Pour l’application du paragraphe 31(2) de la Loi, le requérant présente le grief en le transmettant au bureau de coordination des griefs ou à son superviseur.
(2) Le superviseur à qui le grief est transmis le transmet, sans
délai, au bureau de coordination des griefs.
(3) Le bureau de coordination des griefs transmet une copie du
grief au répondant.
Providing Documents
Transmission de documents
7. (1) A grievor or respondent provides a document to level I
or II by providing it to the office for the coordination of grievances.
(2) On receipt of the document, the office for the coordination
of grievances shall provide a copy to the other party.
7. (1) Le requérant ou le répondant transmet tout document au
niveau I ou II en le transmettant au bureau de coordination des
griefs.
(2) Sur réception du document, le bureau de coordination des
griefs en transmet une copie à l’autre partie.
Access to Information
Consultation de la documentation
8. Le droit de consultation qu’accorde le paragraphe 31(4) de la
Loi ne vise pas la documentation dont la communication
risquerait vraisemblablement de porter préjudice :
a) soit à la défense du Canada ou d’États alliés ou associés
avec le Canada, au sens du paragraphe 15(2) de la Loi sur
l’accès à l’information, ou à la détection, à la prévention ou à
la répression d’activités hostiles ou subversives, au sens de ce
paragraphe;
b) soit à la bonne exécution des lois.
8. The right of access to written or documentary information
under subsection 31(4) of the Act does not extend to information
the disclosure of which could reasonably be expected to be injurious to
(a) the defence of Canada or any state allied or associated with
Canada, as defined in subsection 15(2) of the Access to Information Act, or the detection, prevention or suppression of subversive or hostile activities, as defined in that subsection; or
(b) law enforcement.
1447
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-181
Early Resolution
Règlement rapide
9. (1) After receipt of a grievance, the respondent shall contact
the grievor and initiate a discussion, oral or written, of the grievance.
(2) In discussing a grievance,
(a) the respondent shall explain the reasons for the decision, act
or omission that is the subject of the grievance;
(b) the grievor shall explain how he or she is aggrieved; and
(c) the parties shall consider if there are any mutually acceptable terms for resolving the grievance without a decision by
level I.
(3) Any discussion by the parties of terms for resolving the
grievance is without prejudice to them in the grievance procedure.
9. (1) Après avoir reçu copie du grief, le répondant communique avec le requérant pour entamer des discussions orales ou écrites.
(2) Au cours des discussions portant sur le grief :
a) le répondant fournit les motifs justifiant la décision, l’acte ou
l’omission qui fait l’objet du grief;
b) le requérant explique le préjudice subi;
c) les parties tentent de s’entendre sur des conditions mutuellement acceptables en vue du règlement du grief sans que le niveau I ait à rendre de décision.
(3) Les discussions des parties portant sur les conditions de règlement du grief ne leur portent pas préjudice au cours de la procédure relative au grief.
10. À la fin des discussions, les parties remettent au niveau I :
a) si elles ont conclu une entente qui règle le grief et prévoit le
retrait du grief par le requérant, une copie de l’entente;
b) si elles ne s’entendent pas sur le règlement du grief mais
s’entendent sur certains faits ou questions relatifs au grief, une
liste de ceux-ci ainsi que de ceux sur lesquels elles ne
s’entendent pas;
c) si elles ne s’entendent ni sur le règlement du grief ni sur les
faits ou questions relatifs au grief, une déclaration écrite de
chacune le mentionnant et portant qu’elles se sont conformées
aux obligations prévues aux paragraphes 9(1) et (2).
10. After the parties have discussed the grievance, they shall
provide to level I
(a) a copy of their agreement, if the parties have reached an
agreement to resolve the grievance in which the grievor undertakes to withdraw the grievance;
(b) a list of the agreed upon and disputed facts or issues relative
to the grievance, if the parties have not reached an agreement
to resolve the grievance but agree on facts or issues relevant to
the grievance; or
(c) the declaration of each party that they have complied with
their obligations under subsections 9(1) and (2) but have not
reached an agreement, if the parties have not reached an
agreement to resolve the grievance and do not agree on facts or
issues relevant to the grievance.
11. Unless the parties consent to their application, sections 9
and 10 do not apply to grievances in respect of a stoppage of pay
and allowances under section 2 of the R.C.M.P. Stoppage of Pay
and Allowances Regulations or an administrative discharge under
paragraph 19(a), (c), (f) or (i) of the Royal Canadian Mounted
Police Regulations, 1988.
11. Sauf si les parties consentent à leur application, les articles 9 et 10 ne s’appliquent pas dans le cas d’un grief portant sur
la cessation de la solde et des indemnités en application de
l’article 2 du Règlement sur la cessation de la solde et des allocations des membres de la Gendarmerie royale du Canada ou
sur les renvois par mesure administrative en vertu des alinéas 19a), c), f) ou i) du Règlement de la Gendarmerie royale du
Canada (1988).
Written Submissions
12. (1) The parties may each provide a written submission in
respect of the grievance to the level at which the grievance is
presented.
(2) The grievor may provide a written response to a submission
made by the respondent.
(3) A party shall not present evidence to level II that was not
presented to level I unless the evidence could not reasonably have
been known by the party at the time the grievance was considered
by level I.
(2) Le requérant peut transmettre une réplique écrite à
l’argumentation du répondant.
(3) Aucune partie ne peut présenter au niveau II un élément de
preuve qui n’a pas été présenté au niveau I, à moins qu’il s’agisse
d’un élément de preuve qui ne pouvait raisonnablement être
connu de la partie au moment de l’étude du grief par le niveau I.
CONSIDERATION OF GRIEVANCE
ÉTUDE DU GRIEF
13. The level considering a grievance shall decide all matters
relating to it, including the level’s jurisdiction to consider the
grievance.
14. If two or more grievances are made in respect of decisions,
acts or omissions that are substantially similar, the level considering the grievances may make a decision that applies to each of the
grievances.
15. (1) The level considering a grievance may, on notice to the
parties, request documentation relevant to the grievance from any
person.
13. Le niveau saisi du grief tranche toutes les questions relatives au grief, y compris celles portant sur sa compétence.
1448
Argumentations écrites
12. (1) Chacune des parties peut transmettre au niveau saisi du
grief une argumentation écrite sur le grief.
14. Si les décisions, actes ou omissions en cause dans deux ou
plusieurs griefs sont similaires pour l’essentiel, le niveau saisi des
griefs peut rendre une décision qui soit applicable à chacun de ces
griefs.
15. (1) Après avoir avisé les parties, le niveau saisi du grief
peut demander à toute personne de lui transmettre tout document
pertinent relatif au grief.
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-181
(2) The level shall provide to the parties a copy of the documentation received, and advise them that they may each provide a
written submission on the documentation.
16. The level considering a grievance may render a decision as
to the disposition of the grievance in the absence of the submissions, response or comments of a party or the parties if reasonable
notice has been provided to them.
17. (1) If the level considering the grievance determines that
they have jurisdiction over the grievance under subsections 31(1)
and (2) of the Act, the level shall determine if the decision, act or
omission that is the subject of the grievance is consistent with
applicable legislation and Royal Canadian Mounted Police and
Treasury Board policies.
(2) If the level considering the grievance determines that the
decision, act or omission is not consistent with applicable legislation or Royal Canadian Mounted Police or Treasury Board policies, and that it has caused a prejudice to the grievor, the level
shall determine what corrective action is appropriate in the circumstances.
18. (1) Level II shall return a grievance to level I for reconsideration if
(a) the level receives evidence that could have resulted in a different decision by level I if the evidence had been presented at
that level; or
(b) level I erred in determining that it did not have jurisdiction
over the grievance.
(2) Subsection (1) does not apply to grievances that are referred
to the Committee under section 33 of the Act.
(2) Le niveau saisi du grief transmet aux parties une copie de
tout document ainsi obtenu et les avise qu’elles peuvent chacune
lui transmettre une argumentation écrite à propos du document.
16. Le niveau saisi du grief peut rendre une décision sur le grief
malgré l’absence d’argumentation, de réplique ou d’observations
d’une ou des parties, si un avis raisonnable leur a été donné.
17. (1) Si le niveau saisi du grief juge qu’il a compétence à
l’égard du grief au titre des paragraphes 31(1) et (2) de la Loi, il
décide si la décision, l’acte ou l’omission qui fait l’objet du grief
est compatible avec la législation applicable et les politiques applicables du Conseil du Trésor et de la Gendarmerie royale du
Canada.
(2) Si le niveau saisi du grief décide que la décision, l’acte ou
l’omission est incompatible avec la législation applicable ou les
politiques applicables du Conseil du Trésor ou de la Gendarmerie
royale du Canada et a causé un préjudice au requérant, il détermine quelles sont les mesures correctives indiquées dans les circonstances.
18. (1) Le niveau II renvoie le grief au niveau I pour une nouvelle étude dans les cas suivants :
a) il reçoit un nouvel élément de preuve qui aurait pu donner
lieu à une décision différente au niveau I s’il lui avait été présenté;
b) le niveau I a commis une erreur en jugeant qu’il n’avait pas
compétence à l’égard du grief.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux griefs qui sont renvoyés au Comité aux termes de l’article 33 de la Loi.
WITHDRAWAL OF GRIEVANCE
DÉSISTEMENT
19. A grievor may withdraw a grievance by providing notice in
writing to the level considering the grievance.
19. Le requérant peut se désister en tout temps de son grief en
transmettant un avis écrit au niveau saisi du grief.
TRANSITIONAL
DISPOSITION TRANSITOIRE
20. Every grievance presented under section 31 of the Act
that is pending immediately before the coming into force of
these Standing Orders shall be continued under the Commissioner’s Standing Orders (Grievances), 1990.
20. Tout grief présenté en vertu de l’article 31 de la Loi qui
est en cours de traitement à la date d’entrée en vigueur des
présentes consignes est continué sous le régime des Consignes
de 1990 du commissaire (griefs).
REPEAL
ABROGATION
21. The Commissioner’s Standing Orders (Grievances),
19901, are repealed.
21. Les Consignes de 1990 du commissaire (griefs)1 sont
abrogées.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
22. These Standing Orders come into force 15 days after
their date of publication in the Canada Gazette.
22. Les présentes consignes entrent en vigueur quinze jours
après la date de leur publication dans la Gazette du Canada.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT DE LA
RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie des consignes.)
Description
Description
Since the Royal Canadian Mounted Police Act (RCMP Act)
was changed in 1988, the current grievance process has come to
represent an insupportable burden on both financial and human
resources. Concerns are raised, almost on an annual basis, about
Depuis que la Loi sur la Gendarmerie royale du
Canada (GRC) a été modifiée en 1988, la procédure courante
applicable aux griefs est devenue un fardeau insupportable pour
les ressources financières et humaines. Des préoccupations sont
———
———
1
1
SOR/90-117
DORS/90-117
1449
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-181
the length of time required for matters to proceed from the filing
of the grievance form to the final resolution of the issue. Administrative time frames, instituted to expedite matters in the process,
have proven ineffective. Dissatisfaction among members who
have been directly or indirectly involved with the grievance process has been manifested by low morale, anger and overall frustration. There is a very real need for the development of methods
through which grievances can be dealt with more effectively and
efficiently to expedite the resolution of employee-employer disputes.
The Commissioner Standing Orders will establish a process for
redress relating to grievances which is aligned with the core values of the RCMP and the demands of modern Human Resources
practices. They meet the legislated and administrative requirements for an efficient grievance process, provide leadership, reduce morale problems, increase communications, increase productivity of employees, contribute to the building of a world class
workforce and strengthen the overall Human Resource Management capabilities. Implementation of modern comptrollership will
be accomplished through increased levels of responsibility and
accountability of the parties involved in a grievance, creation of
enforceable time lines that will reduce time spent on process and
ultimately reduce overall costs of the process across the Force.
soulevées, presque à chaque année, concernant la lenteur de la
procédure, et ce, depuis le dépôt du grief jusqu’à la résolution
finale du problème. Les délais administratifs imposés pour accélérer la procédure n’ont pas donné les résultats attendus. Les membres qui ont participé directement ou indirectement à la procédure
applicable aux griefs ont exprimé leur mécontentement sous
forme de découragement, de colère et de frustration générale. Il
faut vraiment élaborer des méthodes permettant de régler les
griefs de façon plus efficace et plus efficiente, afin d’accélérer la
résolution des différends entre employeur et employés.
Les consignes du Commissaire établiront une procédure de recours relativement aux griefs conforme aux valeurs fondamentales de la GRC et aux exigences des pratiques modernes liées aux
ressources humaines. Les consignes respectent les exigences législatives et administratives concernant une procédure de règlement
des griefs efficiente, indiquent la voie à suivre, réduisent les problèmes de moral des employés, augmentent la communication,
accroissent la productivité des employés, contribuent à l’établissement d’une main-d’oeuvre de calibre international et renforcent
les capacités globales de gestion des ressources humaines. La
fonction de contrôleur moderne sera mise en oeuvre par
l’augmentation des niveaux de responsabilité et d’imputabilité des
parties impliquées dans le grief et par la création de délais exécutoires qui accéléreront la procédure et qui réduiront en bout de
ligne les coûts globaux de la procédure dans l’ensemble de la
Gendarmerie.
Contact
Supt. Richard Marcoux
Oic, Internal Affairs
Human Resources Directorate
Royal Canadian Mounted Police
Telephone: (613) 993-3701
FAX: (613) 993-0618
Personne-ressource
Surint. Richard Marcoux
Off. responsable des Affaires internes
Direction des ressources humaines
Gendarmerie royale du Canada
Téléphone : (613) 993-3701
TÉLÉCOPIEUR : (613) 993-0618
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1450
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-182
Registration
SOR/2003-182 26 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-182 26 mai 2003
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2003-66-03-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2003-66-03-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas pursuant to subsection 66(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a, the Minister of the Environment
is satisfied that the substances referred to in the annexed order
were, between January 1, 1984 and December 31, 1986, imported
into Canada by a person in a quantity of not less than 100 kg in
any one calendar year;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to
subsection 66(3) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999a, hereby makes the annexed Order 2003-66-03-01
Amending the Domestic Substances List.
Ottawa, Ontario, May 23, 2003
David Anderson
Minister of the Environment
Attendu que, en vertu du paragraphe 66(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre
de l’Environnement estime que les substances visées par le
présent arrêté ont été, pendant la période du 1er janvier 1984
au 31 décembre 1986, importées au Canada par une personne en
une quantité d’au moins 100 kg au cours d’une année civile,
À ces causes, en vertu du paragraphe 66(3) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre
de l’Environnement prend l’Arrêté 2003-66-03-01 modifiant la
Liste intérieure, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 23 mai 2003
Le ministre de l’Environnement,
David Anderson
ORDER 2003-66-03-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2003-66-03-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Part 1 of the Domestic Substances List is amended by
adding the following in numerical order:
1. La partie 1 de la Liste intérieure1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
13825-74-6
13825-74-6
1
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Orders.)
(Ce résumé ne fait pas partie des arrêtés.)
Description
Description
The purpose of the publication is to amend the Domestic Substances List (DSL).
Subsection 66(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999 (CEPA 1999), enacts the Minister of Environment to
compile a list of substances, to be known as the DSL, which
specifies “all substances that the Minister is satisfied were, between January 1, 1984 and December 31, 1986, (a) manufactured
in or imported into Canada by any person in a quantity of not less
than 100 kg in any one calendar year, or (b) in Canadian
commerce or used for commercial manufacturing purposes in
Canada”.
For the purposes of the Act, the DSL is the sole basis for determining whether a substance is “existing” or “new” to Canada.
L’objectif de cette publication est de modifier la Liste intérieure des substances (LIS).
Le paragraphe 66(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) [LCPE (1999)] stipule que le ministre de
l’Environnement doit établir une liste de substances appelée LIS
qui énumère toutes les « substances qu’il estime avoir été, entre
le 1er janvier 1984 et le 31 décembre 1986, a) soit fabriquées ou
importées au Canada par une personne en des quantités d’au
moins 100 kg au cours d’une année; b) soit commercialisées ou
utilisées à des fins de fabrication commerciale au Canada ».
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
Au sens de la Loi, la LIS est le seul document qui permet de
déterminer si une substance est « existante » ou « nouvelle » au
1
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
1451
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-182
Substances on the DSL are not subject to the requirements of the
New Substances Notification Regulations, implemented under
section 89 of CEPA 1999. Substances that are not on the DSL
will require notification and assessment, as prescribed by these
Regulations, before they can be manufactured in or imported into
Canada.
The DSL was published in the Canada Gazette, Part II, in
May 1994. However, the DSL is not a static list and is subject,
from time to time, to additions, deletions or corrections that are
published in the Canada Gazette as Orders amending the DSL.
Subsection 87(1) of CEPA 1999 requires the Minister to add a
substance to the DSL where, (a) the Minister has been provided
with information specified in the New Substances Notification
Regulations and any additional information or test result required
under subsection 84(1), (b) the substance was manufactured or
imported in excess of the volumes prescribed in the New Substances Notification Regulations, (c) the period for assessing the
information under section 83 has expired, and (d) no condition
specified under paragraph 84(1)(a) in respect of the substance
remains in effect.
Alternatives
There are no alternatives to amending the DSL.
Canada. Les substances inscrites à la LIS ne sont pas assujetties
aux exigences du Règlement sur les renseignements concernant
les substances nouvelles, lequel fut pris sous le régime de l’article 89 de la LCPE (1999). Les substances non énumérées à la LIS
doivent faire l’objet d’un préavis et d’une évaluation et ce, avant
leur fabrication ou leur importation au Canada.
La LIS a été publiée dans la Gazette du Canada Partie II en
mai 1994. Cependant, la LIS n’est pas fixe dans le temps puisqu’elle peut faire l’objet d’ajouts, d’éliminations ou de corrections, qui sont publiés dans la Gazette du Canada sous forme
d’arrêtés modifiant la LIS.
Le paragraphe 87(1) de la LCPE (1999) exige que le ministre
ajoute une substance à la LIS lorsque a) des renseignements additionnels ou des résultats des tests, requis en vertu du paragraphe 84(1) ont été fournis au ministre tel qu’il est spécifié dans le
Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles, b) le volume des substances qui ont été manufacturées ou
importées est supérieur aux volumes prescrits au Règlement sur
les renseignements concernant les substances nouvelles, c) le
délai d’évaluation prévu à l’article 83 est expiré et d) aucune
condition mentionnée au paragraphe 84(1)a) reliée à la substance
ne demeure en vigueur.
Solutions envisagées
Il n’existe aucune autre alternative à la modification de la LIS.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
This amendment of the DSL will benefit the public, industry
and governments, by identifying additional substances and by
exempting from all assessment and reporting requirements under
section 81 of the CEPA 1999.
Cette modification à la LIS entraînera des avantages pour le
public, l’industrie et les gouvernements en identifiant les substances additionnelles et en les exemptant de toutes exigences reliées
à l’article 81 de la Loi.
Costs
Coûts
There will be no incremental costs to the public, industry or
governments associated with this amendment of the DSL.
Aucun coût additionnel ne sera encouru par le public, l’industrie et les gouvernements à la suite de cette modification à
la LIS.
Competitiveness
Compétitivité
All nominated substances are added to the DSL if they have
been determined to be consistent with the eligibility criteria specified in CEPA 1999. Thus, no manufacturer or importer is disadvantaged by this amendment of the DSL.
Toutes les substances désignées sont ajoutées à la LIS si elles
ont été identifiées comme respectant le critère d’admissibilité
mentionné à la LCPE (1999). Par conséquent, aucun manufacturier ou importateur n’est pénalisé par cette modification à la LIS.
Consultation
Consultations
As the content of the notices associated with this amendment
do not contain any information that would be subject to comment
or objection by the general public, no consultation was required.
Étant donné que l’avis relié à cette modification énonce
qu’aucun renseignement ne fera l’objet de commentaire ou
d’objection de la part du public en général, aucune consultation
ne s’est avérée nécessaire.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The DSL identifies substances that, for the purposes
of CEPA 1999, are not subject to the requirements of the New
Substances Notification Regulations. There are no compliance or
enforcement requirements associated with the DSL itself.
La LIS identifie, tel qu’il est requis par la LCPE (1999), les
substances qui ne feront pas l’objet d’exigence en vertu du Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles. Ainsi, il n’y a pas d’exigences de mise en application associées à la LIS.
1452
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Contacts
Gordon Stringer
A/Head
Notification Processing and Controls Section
New Substances Branch
Department of the Environment
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 953-9348
Céline Labossière
Senior Economist
Regulatory and Economic Analysis
Economic and Regulatory Affairs Directorate
Department of the Environment
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-2377
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-182
Personnes-ressources
Gordon Stringer
Chef intérimaire
Section des procédures de déclarations et des contrôles
Direction des substances nouvelles
Ministère de l’Environnement
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 953-9348
Céline Labossière
Économiste principale
Direction des analyses réglementaires et économiques
Direction générale des affaires économiques et réglementaires
Ministère de l’Environnement
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-2377
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1453
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-183
Registration
SOR/2003-183 26 May, 2003
Enregistrement
DORS/2003-183 26 mai 2003
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2003-87-03-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2003-87-03-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment has been provided
with information under section 81 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a in respect of the substances referred
in the annexed order;
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health are satisfied that the substances have been manufactured in
or imported into Canada in excess of the quantity prescribed under the New Substances Notification Regulations by the person
who provided the information;
Whereas the period for assessing the information under section 83 of that Act has expired;
And whereas no conditions under paragraph 84(1)(a) of that
Act in respect of the substances remain in effect;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to
subsection 87(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999a, hereby makes the annexed Order 2003-87-03-01
Amending the Domestic Substances List.
Ottawa, Ontario, May 23, 2003
David Anderson
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement a reçu les renseignements visés à l’article 81 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a concernant les substances visées
par l’arrêté ci-joint;
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé sont convaincus que les substances ont été fabriquées ou
importées au Canada, par la personne qui a fourni les renseignements, en une quantité supérieure à celle prévue par le Règlement
sur les renseignements concernant les substances nouvelles;
Attendu que le délai d’évaluation prévu à l’article 83 de cette
loi est expiré;
Attendu que les substances ne sont assujetties à aucune condition fixée aux termes de l’alinéa 84(1)a) de cette loi,
À ces causes, en vertu du paragraphe 87(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre
de l’Environnement prend l’Arrêté 2003-87-03-01 modifiant la
Liste intérieure, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 23 mai 2003
Le ministre de l’Environnement,
David Anderson
ORDER 2003-87-03-01 AMENDING THE
DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2003-87-03-01 MODIFIANT LA
LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Part 1 of the Domestic Substances List1 is amended by
adding the following in numerical order:
1. La partie 1 de la Liste intérieure1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
25085-00-1 N 51987-20-3 N 70143-96-3 N 111211-40-6 N
358753-08-9 N
25085-00-1 N 51987-20-3 N 70143-96-3 N 111211-40-6 N
358753-08-9 N
2. Part 3 of the List is amended by adding the following in
numerical order:
2. La partie 3 de la même liste est modifiée par adjonction,
selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
12756-3 T Fatty acids, polymer with benzoic acid, isophtalic
acid, pentaerythritol and phthalic anhydride, dibutyl
tinoxide-initiated
13055-5 T 2-Propenoic acid, polymer with 2-alkylpropyl 2methyl-2-propenoate and
poly(oxypropylene)diamine, t-butylperoxyacetateinitiated
13060-1 T 2-Propenoic acid, 2-methyl-, alkyl ester, polymer
with butyl 2-propenoate and 2-hydroxyethyl 2propenoate, t-amyl peroxyacetate-initiated
12756-3 T Acides gras polymérisés avec l’acide benzoïque,
l’acide isophtalique, le pentaérythritol et l’anhydride
phtalique, initié par le dibutyloxide d’étain
13055-5 T Acide propénoïque polymérisé avec le 2-méthyl-2propénoate de 2-alkylpropyle et la
poly(oxypropylène)diamine, initié par le tbutylperoxyacétate
13060-1 T 2-Méthyl-2-propénoate d’alkyle polymérisé avec le
2-propénoate de butyle et le 2-propénoate de
2-hydroxyéthyle, initié par le peroxyacétate de tertamyle
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
1454
1
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SOR/DORS/2003-183
14938-7 N Polyalkylene methylphenolic alkylamine
15232-4 N Poly[oxy(1,2-propanediyl)], -(3-aminopropyl)-hydroxy-, alkyl ethers
15863-5 N Ethyl acrylate, butyl acrylate, acrylate ester polymer
15919-7 N 2-Propenoic acid, polymer with alkyl 2-propenoate
and ethene, magnesium salt
15940-1 N Polyalkylene methylphenolic alkylamine
16009-7 N Vegetable oil polymer with ethylene glycol,
pentaerythritol and phthalic anhydride
16098-6 N Fatty acids, hexaesters with ethoxylated,
propoxylated sorbitol
16123-4 N Polymer of alkoxylated polyols, phthalic anhydride,
ethylene oxide and propylene oxide
14938-7 N Polyalkylène méthylphénolique alkylamine
15232-4 N -(3-Aminopropyl)- -hydroxypoly[oxy(propane-1,2diyl)], éthers alkyliques
15863-5 N Polymère de l’acrylate d’éthyle, de l’acrylate de
butyle et d’un ester d’acrylate
15919-7 N Acide 2-propénoïque polymérisé avec le
2-propénoate d’alkyle et l’éthène, sel de magnésium
15940-1 N Polyalkylène méthylphénolique alkylamine
16009-7 N Huile végétale polymérisée avec l’éthylèneglycol, le
pentaérythritol et l’anhydride phtalique
16098-6 N Acides gras, hexaesters avec le sorbitol éthoxylé et
propoxylé
16123-4 N Polymère de polyols alkoxylés, de l’anhydride
phtalique, de l’oxyde d’éthylène et de l’oxyde de
propylène
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for this
Order appears at page 1451, following SOR/2003-182.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
cet arrêté se trouve à la page 1451, suite au
DORS/2003-182.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1455
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Registration
SI/2003-107
4 June, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
Enregistrement
TR/2003-107 4 juin 2003
TERRITORIAL LANDS ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of
Certain Tracts of Territorial Lands in the
Northwest Territories (Nành’Geenjit Gwitr’it
Tigwaa’in/Working for the Land : Gwich’in Land
Use Plan), N.W.T.
Décret déclarant inaliénables certaines parcelles de
terres territoriales dans les Territoires du NordOuest (Nành’Geenjit Gwitr’it Tigwaa’in/Working
for the Land: Gwich’in Land Use Plan), T.N.-O.
P.C. 2003-691 15 May, 2003
C.P. 2003-691 15 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to paragraph 23(a) of the Territorial Lands
Act, hereby makes the annexed Order Respecting the Withdrawal
from Disposal of Certain Tracts of Territorial Lands in the
Northwest Territories (Nành’ Geenjit Gwitr’it Tigwaa’in/
Working for the Land: Gwich’in Land Use Plan), N.W.T.
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu de l’alinéa 23a) de la Loi sur les terres
territoriales, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Décret déclarant inaliénables certaines parcelles de
terres territoriales dans les Territoires du Nord-Ouest (Nành’
Geenjit Gwitr’it Tigwaa’in/Working for the Land: Gwich’in Land
Use Plan), T.N.-O., ci-après.
ORDER RESPECTING THE WITHDRAWAL FROM
DISPOSAL OF CERTAIN TRACTS OF TERRITORIAL
LANDS IN THE NORTHWEST TERRITORIES (NÀNH’
GEENJIT GWITR’IT TIGWAA’IN/WORKING FOR THE
LAND: GWICH’IN LAND USE PLAN), N.W.T.
DÉCRET DÉCLARANT INALIÉNABLES CERTAINES
PARCELLES DE TERRES TERRITORIALES DANS LES
TERRITOIRES DU NORD-OUEST (NÀNH’ GEENJIT
GWITR’IT TIGWAA’IN/WORKING FOR THE LAND:
GWICH’IN LAND USE PLAN), T.N.-O.
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to withdraw certain sub-surface
interests from disposal to facilitate the establishment of the
Gwich’in Land Use Plan, within the Gwich’in Settlement Area.
1. Le présent décret a pour object de déclarer inaliénables certains intérêts du sous-sol pour faciliter la mise en oeuvre du plan
d’aménagement du territoire des Gwich’in dans la région visée
par le règlement.
LANDS WITHDRAWN FROM DISPOSAL
TERRES INALIÉNABLES
2. Subject to sections 3 and 4, the tracts of territorial lands set
out in Schedules 1 to 17 inclusive are withdrawn from disposal
for the period beginning on the day on which this Order is made
and ending on January 31, 2008.
2. Sous réserve des articles 3 et 4, les parcelles de terres territoriales décrites aux annexes 1 à 17 sont déclarées inaliénables pour
la période commençant à la date de la prise du présent décret et se
terminant le 31 janvier 2008.
EXCEPTIONS
EXCEPTIONS
3. Section 2 does not apply to the disposition of
(a) substances or materials under the Territorial Quarrying
Regulations; or
(b) surface interest under the Territorial Lands Regulations.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
4. For greater certainty, section 2 does not apply to
(a) the locating of a claim by the holder of a prospecting permit
who was granted that permit before the day on which this Order is made;
(b) the recording of a claim referred to in paragraph (a) or that
was located before the day on which this Order is made;
(c) the granting of a lease under the Canada Mining Regulations to a person with a recorded claim where the lease covers
an area within the recorded claim;
(d) the issuance of a significant discovery licence under the
Canada Petroleum Resources Act to a holder of an exploration
1456
3. L’article 2 ne s’applique pas à l’aliénation
a) des matières et matériaux en vertu du Règlement sur
l’exploitation de carrières territoriales;
b) des intérêts de surface en vertu du Règlement sur les terres
territoriales.
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Il est entendu que l’article 2 ne s’applique pas :
a) à la localisation d’un claim minier par le titulaire d’un permis de prospection octroyé avant la date de prise du présent décret;
b) à l’enregistrement d’un claim minier visé à l’alinéa a), ou
qui a été localisé avant la date de prise du présent décret;
c) à l’octroi d’une concession, en vertu du Règlement sur
l’exploitation minière au Canada, au détenteur d’un claim enregistré, laquelle concession vise un périmètre situé à
l’intérieur de ce claim;
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
licence that was issued before the day on which this Order is
made where the significant discovery licence covers an area
subject to the exploration licence;
(e) the issuance of a production licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of a significant discovery licence referred to in paragraph (d) where the production licence
covers an area subject to the significant discovery licence;
(f) the issuance of a production licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of an exploration licence or a
significant discovery licence that was issued before the day on
which this Order is made where the production licence covers
an area subject to the exploration licence or the significant discovery licence;
(g) the granting of a surface lease under the Territorial Lands
Act to a holder of a recorded claim under the Canada Mining
Regulations or of an interest under the Canada Petroleum Resources Act where the surface lease is required to allow the
holder to exercise rights under the claim or interest; or
(h) the renewal of an interest.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
d) à l’octroi d’une attestation de découverte importante en application de la Loi fédérale sur les hydrocarbures au titulaire
d’un permis de prospection octroyé avant la date de prise du
présent décret, si le périmètre visé par l’attestation est également visé par le permis de prospection;
e) à l’octroi d’une licence de production en application de la
Loi fédérale sur les hydrocarbures au titulaire d’une attestation
de découverte importante visée à l’alinéa d), si le périmètre visé par la licence de production est également visé par
l’attestation de découverte importante;
f) à l’octroi d’une licence de production en application de la Loi
fédérale sur les hydrocarbures au titulaire d’un permis de
prospection ou d’une attestation de découverte importante octroyé avant la date de prise du présent décret, si le périmètre visé par la licence de production est également visé par le permis
de prospection ou par l’attestation de découverte importante;
g) à l’octroi d’un bail de surface en vertu de la Loi sur les terres territoriales au détenteur d’un claim enregistré aux termes
du Règlement sur l’exploitation minière au Canada ou au titulaire d’un titre en vertu de la Loi fédérale sur les hydrocarbures, si le bail de surface est requis afin de permettre l’exercice
des droits qui sont conférés par ce claim ou par ce titre;
h) au renouvellement d’un titre.
SCHEDULE 1
(Section 2)
ANNEXE 1
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(GWICH’IN CONSERVATION ZONE - A -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION - A - DES GWICH’IN)
In the Northwest Territories;
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
In the District of Mackenzie;
dans le district de Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
National Topographic Data Base data set 116P (codification: edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1994), produced by
Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
National Topographic Data Base data set 107B (codification:
edition 2, v.2.0 1992; structure: edition 2, v.2.3 1994), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
National Topographic Data Base data set 117A (codification:
edition 2, v.2.0 1992; structure: edition 2, v.2.3 1994), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 68º 02′ 19″N
with a westerly boundary of the Gwich’in Settlement Area, at
approximate longitude 136º 28′ 05″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 03′ 30″N with longitude 136º 19′ 56″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 02″N with longitude 136º 18′ 01″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 34″N with longitude 136º 10′ 31″W;
au jeu de données 116P de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure : 2e édition, v. 2.2, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
au jeu de données 107B de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.0, 1992; structure : 2e édition, v. 2.3, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
au jeu de données 117A de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.0, 1992; structure : 2e édition, v. 2.3, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 68º 02′ 19″ de
latitude N. avec la limite ouest de la région visée par le règlement de la revendication territoriale des Gwich’in, par environ 136º 28′ 05″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 03′ 30″ de latitude N. et 136º 19′ 56″ de longitude O.;
1457
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 02′ 06″N with longitude 136º 07′ 56″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 58′ 24″N with longitude 135º 56′ 53″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 57′ 08″N with longitude 135º 45′ 36″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 58′ 57″N with longitude 135º 39′ 58″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 01′ 14″N with longitude 135º 39′ 17″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 32′ 33″W with a southerly boundary of Gwich’in
Parcel A, at approximate latitude 68º 09′ 00″N;
thence easterly along said boundary to its intersection with a
westerly boundary of Gwich’in Parcel A, at approximate latitude 68º 08′ 59″N and approximate longitude 135º 26′ 09″W;
thence southerly along said boundary to its intersection with a
southerly boundary of Gwich’in Parcel A, at approximate latitude 67º 58′ 39″N and approximate longitude 135º 26′ 09″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 38″N with longitude 135º 25′ 52″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of
latitude 67º 56′ 06″N with longitude 135º 24′ 49″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 18″N with longitude 135º 28′ 31″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 07″N with longitude 135º 27′ 34″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 58″N with longitude 135º 23′ 30″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 52″N with longitude 135º 21′ 15″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 10″N with longitude 135º 18′ 52″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 17′ 57″W with the north bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 67º 45′ 30″N;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 24″N with longitude 135º 16′ 16″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 30″N with longitude 135º 13′ 48″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 34″N with longitude 135º 12′ 48″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 52″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 10′ 54″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 38″N with longitude 135º 09′ 10″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 54″N with longitude 135º 11′ 22″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 47′ 36″N with longitude 135º 10′ 50″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 47′ 40″N with longitude 135º 11′ 29″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of the
east bank of an unnamed creek with the south bank of an
1458
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 05′ 02″ de latitude N. et 136º 18′ 01″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 04′ 34″ de latitude N. et 136º 10′ 31″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 02′ 06″ de latitude N. et 136º 07′ 56″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 58′ 24″ de latitude N. et 135º 56′ 53″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 57′ 08″ de latitude N. et 135º 45′ 36″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 58′ 57″ de latitude N. et 135º 39′ 58″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 01′ 14″ de latitude N. et 135º 39′ 17″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 32′ 33″ de longitude O. avec la limite sud de la
parcelle A des Gwich’in, par environ 68º 09′ 00″ de latitude N.;
de là vers l’est suivant ladite limite jusqu’à son intersection
avec la limite ouest de la parcelle A des Gwich’in, par environ 68º 08′ 59″ de latitude N. et environ 135º 26′ 09″ de longitude O.;
de là vers le sud suivant ladite limite jusqu’à son intersection
avec la limite sud de la parcelle A des Gwich’in, par environ 67º 58′ 39″ de latitude N. et environ 135º 26′ 09″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 56′ 38″ de latitude N. et 135º 25′ 52″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 56′ 06″ de latitude N. et 135º 24′ 49″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 18″ de latitude N. et 135º 28′ 31″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 07″ de latitude N. et 135º 27′ 34″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 58″ de latitude N. et 135º 23′ 30″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 52″ de latitude N. et 135º 21′ 15″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 10″ de latitude N. et 135º 18′ 52″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 17′ 57″ de longitude O. avec la rive nord d’un
lac sans nom, par environ 67º 45′ 30″ de latitude N.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 24″ de latitude N. et 135º 16′ 16″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 30″ de latitude N. et 135º 13′ 48″ de longitude O.;
de là vers l’est en ligne droite jusqu’à un point situé
par 67° 46′ 34″ de latitude N. et 135º 12′ 43″ de longitude O;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 45′ 52″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 10′ 54″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 38″ de latitude N. et 135º 09′ 10″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 54″ de latitude N. et 135º 11′ 22″ de longitude O.;
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
unnamed creek, at approximate latitude 67º 52′ 16″N and approximate longitude 135º 17′ 33″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 53′ 20″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 16′ 33″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 54′ 51″N with longitude 135º 19′ 21″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 55′ 29″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 17′ 49″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 19′ 06″W with the southwest bank of an unnamed
creek, at approximate latitude 67º 55′ 36″N;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 16″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 19′ 55″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 13″N with longitude 135º 21′ 02″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 40″N with longitude 135º 21′ 59″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 20′ 35″W with the south bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 57′ 31″N;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 57′ 48″N with longitude 135º 21′ 26″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 20′ 22″W with the north bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 67º 58′ 29″N;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 58′ 57″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude135º 20′ 24″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 59′ 02″N with longitude 135º 21′ 33″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 22′ 11″W with the south bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 59′ 40″N;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 01′ 34″N with longitude 135º 20′ 52″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 21′ 11″W with the south bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 01′ 52″N;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 02′ 45″N with longitude 135º 23′ 32″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 03′ 38″N with longitude 135º 24′ 21″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 05″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 23′ 23″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 25″N with longitude 135º 24′ 21″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 09″N with longitude 135º 23′ 28″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 13″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 20′ 43″W;
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 47′ 36″ de latitude N. et 135º 10′ 50″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 47′ 40″ de latitude N. et 135º 11′ 29″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection de
la rive est d’un ruisseau sans nom avec la rive sud d’un ruisseau
sans nom, par environ 67º 52′ 16″ de latitude N. et environ 135º 17′ 33″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 53′ 20″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac sans
nom, par environ 135º 16′ 33″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 54′ 51″ de latitude N. et 135º 19′ 21″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 55′ 29″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 17′ 49″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 19′ 06″ de longitude O. avec la rive sud-ouest d’un
ruisseau sans nom, par environ 67º 55′ 36″ de latitude N.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 56′ 16″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 19′ 55″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 56′ 13″ de latitude N. et 135º 21′ 02″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 56′ 40″ de latitude N. et 135º 21′ 59″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 20′ 35″ de longitude O. avec la rive sud d’un
ruisseau sans nom, par environ 67º 57′ 31″ de latitude N.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 57′ 48″ de latitude N. et 135º 21′ 26″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 20′ 22″ de longitude O. avec la rive nord d’un
lac sans nom, par environ 67º 58′ 29″ de latitude N.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 58′ 57″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac sans
nom, par environ 135º 20′ 24″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 59′ 02″ de latitude N. et 135º 21′ 33″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 22′ 11″ de longitude O. avec la rive sud d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 59′ 40″ de latitude N.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 01′ 34″ de latitude N. et 135º 20′ 52″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 21′ 11″ de longitude O. avec la rive sud d’un lac
sans nom, par environ 68º 01′ 52″ de latitude N.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 02′ 45″ de latitude N. et 135º 23′ 32″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 03′ 38″ de latitude N. et 135º 24′ 21″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 04′ 05″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 23′ 23″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 04′ 25″ de latitude N. et 135º 24′ 21″ de longitude O.;
1459
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 48″N with longitude 135º 22′ 24″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 06′ 28″N with the east bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 21′ 31″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 08′ 05″N with longitude 135º 22′ 04″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 08′ 34″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 18′ 45″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 08′ 17″N with the east bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 16′ 36″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 12′ 33″W with the south bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 08′ 51″N;
thence northerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 11′ 42″W with the northwest bank of an unnamed lake,
at approximate latitude 68º 09′ 41″N;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 10′ 55″N with longitude 135º 09′ 06″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 06′ 29″W with the southwest municipal boundary of
Aklavik, at approximate latitude 68º 13′ 13″N;
thence southeasterly along said boundary to its intersection with
longitude 135º 04′ 36″W, at approximate latitude 68º 12′ 44″N;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 08′ 37″N with the northeast bank of an unnamed creek,
at approximate longitude 135º 10′ 50″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 08′ 13″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 11′ 38″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 16′ 36″W with the southeast bank of an unnamed lake,
at approximate latitude 68º 07′ 45″N;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 18′ 31″W with the north bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 07′ 58″N;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 07′ 47″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 20′ 27″W;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 05′ 09″ de latitude N. et 135º 23′ 28″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle
par 68º 05′ 13″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac sans
nom, par environ 135º 20′ 43″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 05′ 48″ de latitude N. et 135º 22′ 24″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 68º 06′ 28″ de latitude N. avec la rive est d’un lac sans
nom, par environ 135º 21′ 31″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 08′ 05″ de latitude N. et 135º 22′ 04″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle
par 68º 08′ 34″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac sans
nom, par environ 135º 18′ 45″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle
par 68º 08′ 17″ de latitude N. avec la rive est d’un lac sans nom,
par environ 135º 16′ 36″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien
par 135º 12′ 33″ de longitude O. avec la rive sud d’un lac sans
nom, par environ 68º 08′ 51″ de latitude N.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 11′ 42″ de longitude O. avec la rive nord-ouest d’un
lac sans nom, par environ 68º 09′ 41″ de latitude N.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 10′ 55″ de latitude N. et 135º 09′ 06″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 06′ 29″ de longitude O. avec la limite municipale
sud-ouest d’Aklavik, par environ 68º 13′ 13″ de latitude N.;
de là vers le sud-est suivant ladite limite jusqu’à son intersection
avec le méridien par 135º 04′ 36″ de longitude O., par environ 68º 12′ 44″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 08′ 37″ de latitude N. avec la rive nord-est d’un
ruisseau sans nom, par environ 135º 10′ 50″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 08′ 13″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 11′ 38″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 16′ 36″ de longitude O. avec la rive sud-est d’un lac
sans nom, par environ 68º 07′ 45″ de latitude N.;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 19′ 51″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 68º 06′ 14″N;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 18′ 31″ de longitude O. avec la rive nord d’un lac
sans nom, par environ 68º 07′ 58″ de latitude N.;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 06′ 00″N with the east bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 20′ 15″W;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 68º 07′ 47″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac sans
nom, par environ 135º 20′ 27″ de longitude O.;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 16″N with longitude 135º 18′ 49″W;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 19′ 51″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau sans nom, par environ 68º 06′ 14″ de latitude N.;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 19′ 39″W with the southwest bank of an unnamed lake,
at approximate latitude 68º 04′ 37″N;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 22′ 12″W with the north bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 04′ 40″N;
1460
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 06′ 00″ de latitude N. avec la rive est d’un lac
sans nom, par environ 135º 20′ 15″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 05′ 16″ de latitude N. et 135º 18′ 49″ de longitude O.;
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 19″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 20′ 29″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 03′ 47″N with longitude 135º 20′ 38″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 22′ 23″W with the south bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 03′ 39″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 03′ 01″N with longitude 135º 22′ 03″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 02′ 25″N with longitude 135º 19′ 50″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 19′ 04″W with the northwest bank of an unnamed
creek, at approximate latitude 68º 01′ 29″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 00′ 21″N with longitude 135º 19′ 54″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 59′ 36″N with longitude 135º 19′ 48″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 58′ 54″N with longitude 135º 17′ 59″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 18′ 39″W with the south bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 67º 58′ 30″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 58′ 06″N with longitude 135º 18′ 20″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 18′ 44″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 57′ 18″N;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 57″N with the southwest bank of an unnamed creek,
at approximate longitude 135º 17′ 39″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 26″N with longitude 135º 17′ 46″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 15′ 45″W with the northwest bank of an unnamed
creek, at approximate latitude 67º 55′ 54″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 55′ 10″N with longitude 135º 15′ 37″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 54′ 54″N with longitude 135º 17′ 06″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 53′ 21″N with longitude 135º 14′ 24″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 15′ 12″W with the south bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 67º 52′ 22″N;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 51′ 34″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 13′ 38″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 51′ 13″N with the east bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 14′ 04″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 49′ 53″N with longitude 135º 11′ 40″W;
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 19′ 39″ de longitude O. avec la rive sud-ouest
d’un lac sans nom, par environ 68º 04′ 37″ de latitude N.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 22′ 12″ de longitude O. avec la rive nord d’un lac
sans nom, par environ 68º 04′ 40″ de latitude N.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 04′ 19″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 20′ 29″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 03′ 47″ de latitude N. et 135º 20′ 38″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 22′ 23″ de longitude O. avec la rive sud d’un lac
sans nom, par environ 68º 03′ 39″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 03′ 01″ de latitude N. et 135º 22′ 03″de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 02′ 25″ de latitude N. et 135º 19′ 50″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 19′ 04″ de longitude O. avec la rive nord-ouest d’un
ruisseau sans nom, par environ 68º 01′ 29″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 00′ 21″ de latitude N. et longitude 135º 19′ 54″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 59′ 36″ de latitude N. et 135º 19′ 48″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 58′ 54″ de latitude N. et 135º 17′ 59″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 18′ 39″ de longitude O. avec la rive sud d’un
lac sans nom, par environ 67º 58′ 30″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 58′ 06″ de latitude N. et 135º 18′ 20″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 18′ 44″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 57′ 18″ de latitude N.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 56′ 57″ de latitude N. avec la rive sud-ouest d’un
ruisseau sans nom, par environ 135º 17′ 39″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 56′ 26″ de latitude N. et 135º 17′ 46″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 15′ 45″ de longitude O. avec la rive nord-ouest
d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 55′ 54″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 55′ 10″ de latitude N. et 135º 15′ 37″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 54′ 54″ de latitude N. et 135º 17′ 06″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 53′ 21″ de latitude N. et 135º 14′ 24″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 15′ 12″ de longitude O. avec la rive sud d’un
lac sans nom, par environ 67º 52′ 22″ de latitude N.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 51′ 34″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 13′ 38″ de longitude O.;
1461
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 49′ 33″N with the east bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 09′ 54″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 47′ 11″N with longitude 135º 08′ 05″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 57″N with longitude 135º 06′ 56″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 47″N with longitude 135º 05′ 24″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 22″N with longitude 135º 07′ 00″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 06″N with longitude 135º 03′ 28″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 12″N with longitude 135º 01′ 09″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 43′ 52″N with longitude 135º 01′ 31″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 43′ 58″N with longitude 135º 02′ 47″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 43′ 44″N with longitude 135º 03′ 54″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 13″N with longitude 135º 05′ 08″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 35″N with longitude 135º 04′ 54″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 41″N with longitude 135º 07′ 48″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 09″N with longitude 135º 08′ 47″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 58″N with longitude 135º 10′ 38″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 26″N with longitude 135º 12′ 17″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 24″N with longitude 135º 14′ 10″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 39″N with longitude 135º 16′ 10″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 53″N with longitude 135º 19′ 21″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 19′ 52″W with the north bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 67º 45′ 18″N;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 53″N with longitude 135º 21′ 16″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 10″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 22′ 29″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 42″N with the north bank of Rat River, at approximate longitude 135º 23′ 05″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 27″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 135º 24′ 06″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 35″N with longitude 135º 25′ 33″W;
1462
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 51′ 13″ de latitude N. avec la rive est d’un lac
sans nom, par environ 135º 14′ 04″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 53″ de latitude N. et 135º 11′ 40″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 49′ 33″ de latitude N. avec la rive est d’un lac
sans nom, par environ 135º 09′ 54″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 47′ 11″ de latitude N. et 135º 08′ 05″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 57″ de latitude N. et 135º 06′ 56″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 47″ de latitude N. et 135º 05′ 24″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 22″ de latitude N. et 135º 07′ 00″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 06″ de latitude N. et 135º 03′ 28″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 12″ de latitude N. et 135º 01′ 09″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 43′ 52″ de latitude N. et 135º 01′ 31″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 43′ 58″ de latitude N. et 135º 02′ 47″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 43′ 44″ de latitude N. et 135º 03′ 54″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 13″ de latitude N. et 135º 05′ 08″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 35″ de latitude N. et 135º 04′ 54″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 41″ de latitude N. et 135º 07′ 48″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 09″ de latitude N. et 135º 08′ 47″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 58″ de latitude N. et 135º 10′ 38″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 26″ de latitude N. et 135º 12′ 17″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 24″ de latitude N. et 135º 14′ 10″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 39″ de latitude N. et 135º 16′ 10″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 53″ de latitude N. et 135º 19′ 21″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 19′ 52″ de longitude O. avec la rive nord d’un
lac sans nom, par environ 67º 45′ 18″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 53″ de latitude N. et 135º 21′ 16″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 45′ 10″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 22′ 29″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 44′ 42″ de latitude N. avec la rive nord de la
rivière Rat, par environ 135º 23′ 05″ de longitude O.;
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 25″N with longitude 135º 26′ 40″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 135º 23′ 37″W with the northwest bank of an unnamed
creek, at approximate latitude 67º 42′ 14″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 37′ 23″N with longitude 135º 24′ 56″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 35′ 55″N with longitude 135º 26′ 47″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 36′ 10″N with longitude 135º 29′ 16″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 34′ 26″N with longitude 135º 30′ 58″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 33′ 09″N with longitude 135º 28′ 44″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 32′ 24″N with longitude 135º 25′ 37″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 29′ 20″N with longitude 135º 18′ 53″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 27′ 15″N with longitude 135º 20′ 04″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 54″N with longitude 135º 24′ 50″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 26′ 11″N with longitude 135º 27′ 28″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 26′ 07″N with longitude 135º 30′ 16″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 15″N with longitude 135º 30′ 55″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 59″N with longitude 135º 34′ 15″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 38″N with longitude 135º 39′ 11″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 59″N with longitude 135º 44′ 12″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 27′ 25″N with longitude 135º 52′ 10″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 24′ 46″N with longitude 135º 50′ 55″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 22′ 58″N with longitude 135º 55′ 38″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 22′ 31″N with a westerly boundary of the Gwich’in Settlement Area, at approximate longitude 136º 08′ 00″W;
thence northerly along said boundary to the point of commencement.
Said parcel containing 287,838.700 hectares, more or less.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 44′ 27″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 135º 24′ 06″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 35″ de latitude N. et 135º 25′ 33″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 25″ de latitude N. et 135º 26′ 40″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 135º 23′ 37″ de longitude O. avec la rive nord-ouest
d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 42′ 14″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 37′ 23″ de latitude N. et 135º 24′ 56″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 35′ 55″ de latitude N. et 135º 26′ 47″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 36′ 10″ de latitude N. et 135º 29′ 16″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 34′ 26″ de latitude N. et 135º 30′ 58″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 33′ 09″ de latitude N. et 135º 28′ 44″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 32′ 24″ de latitude N. et 135º 25′ 37″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 29′ 20″ de latitude N. et 135º 18′ 53″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 27′ 15″ de latitude N. et 135º 20′ 04″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 54″ de latitude N. et 135º 24′ 50″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 26′ 11″ de latitude N. et 135º 27′ 28″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 26′ 07″ de latitude N. et 135º 30′ 16″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 15″ de latitude N. et 135º 30′ 55″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 59″ de latitude N. et 135º 34′ 15″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 38″ de latitude N. et 135º 39′ 11″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 59″ de latitude N. et 135º 44′ 12″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 27′ 25″ de latitude N. et 135º 52′ 10″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 24′ 46″ de latitude N. et 135º 50′ 55″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 22′ 58″ de latitude N. et 135º 55′ 38″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 22′ 31″ de latitude N. avec la limite ouest de la région
visée par le règlement de la revendication territoriale des
Gwich’in, par environ 136º 08′ 00″ de longitude O.;
de là vers le nord suivant ladite limite jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 287 838,700 hectares, plus
ou moins.
1463
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
SCHEDULE 2
(Section 2)
ANNEXE 2
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(GWICH’IN CONSERVATION ZONE - B -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All those parcels of land more particularly described as follows,
all geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
National Topographic Data Base data set 116P (codification: edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1994), produced by
Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 11′ 49″N
with a westerly boundary of the Gwich’in Settlement Area, at
approximate longitude 136º 11′ 12″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 12′ 17″N with longitude 135º 52′ 52″W;
thence southerly in a straight line to a point perpendicularly distant one kilometre northwest of the centre line of the Dempster
Highway at longitude 135º 52′ 00″W and approximate latitude 67º 11′ 04″N;
thence southwesterly along a line perpendicularly distant one
kilometre northwest of the centre line of the Dempster Highway
to its intersection with a westerly boundary of the Gwich’in Settlement Area, at approximate latitude 67º 03′ 35″N and approximate longitude 136º 13′ 05″W;
thence northerly along the said boundary to the point of commencement;
and
Commencing at a point on a westerly boundary of the Gwich’in
Settlement Area, perpendicularly distant one kilometre southeast
of the centre line of the Dempster Highway, at approximate latitude 67º 02′ 33″N and approximate longitude 136º 11′ 22″W;
thence northeasterly along a line perpendicularly distant one
kilometre southeast of the centre line of the Dempster Highway to
its intersection with longitude 135º 42′ 36″W, at approximate
latitude 67º 10′ 06″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 06′ 30″N with longitude 135º 43′ 47″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 01′ 52″N with longitude 135º 37′ 23″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 38′ 05″W with a southerly boundary of the Gwich’in
Settlement Area, at approximate latitude 66º 59′ 59″N;
thence westerly and northerly along the boundary of the Gwich’in
Settlement Area to the point of commencement.
Said parcel containing 43,222.700 hectares, more or less.
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION - B - DES GWICH’IN)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toutes les parcelles décrites plus précisément comme suit, toutes
les coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies
suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes
les entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
au jeu de données 116P de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure : 2e édition, v. 2.2, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 11′ 49″ de latitude N. avec la limite ouest de la région visée par le règlement de
la revendication territoriale des Gwich’in, par environ 136º 11′ 12″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 12′ 17″ de latitude N. et 135º 52′ 52″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point au nord-ouest et
à une distance de 1 km mesurée perpendiculairement à la ligne
médiane de la route Dempster par 135º 52′ 00″ de longitude O. et
environ 67º 11′ 04″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest suivant une ligne au nord-ouest et à une
distance de 1 km mesurée perpendiculairement à la ligne médiane
de la route Dempster jusqu’à son intersection avec la limite ouest
de la région visée par le règlement de la revendication territoriale
des Gwich’in, par environ 67º 03′ 35″ de latitude N. et environ 136º 13′ 05″ de longitude O.;
de là vers le nord suivant ladite limite jusqu’au point de départ;
et
commençant à un point de la limite ouest de la région visée par le
règlement de la revendication territoriale des Gwich’in, au sud-est
et à une distance de 1 km mesurée perpendiculairement à la ligne
médiane de la route Dempster, par environ 67º 02′ 33″ de latitude N. et environ 136º 11′ 22″ de longitude O.;
de là vers le nord-est suivant une ligne au sud-est et à une distance de 1 km mesurée perpendiculairement à la ligne médiane de
la route Dempster jusqu’à son intersection avec le méridien
par 135º 42′ 36″ de longitude O., par environ 67º 10′ 06″de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 06′ 30″ de latitude N. et 135º 43′ 47″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 01′ 52″ de latitude N. et 135º 37′ 23″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 38′ 05″ de longitude O. avec la limite sud de la région visée par le règlement de la revendication territoriale des
Gwich’in, par environ 66º 59′ 59″ de latitude N.;
de là vers l’ouest et vers le nord suivant la limite de la région
visée par le règlement de la revendication territoriale des
Gwich’in jusqu’au point de départ.
1464
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
Ladite parcelle ayant une superficie de 43 222,700 hectares, plus
ou moins.
SCHEDULE 3
(Section 2)
ANNEXE 3
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(GWICH’IN CONSERVATION ZONE - C -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION - C - DES GWICH’IN)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106N (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
National Topographic Data Base data set 106O (codification:
edition 2, v.2.0 1992; structure: edition 2, v.2.3 1994), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 16′ 56″N
with longitude 132º 51′ 16″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 17′ 17″N with longitude 132º 46′ 46″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 18′ 05″N with longitude 132º 43′ 49″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 51″N with longitude 132º 31′ 32″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 23′ 57″N with longitude 132º 21′ 04″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 24′ 51″N with longitude 132º 21′ 01″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 36″N with longitude 132º 17′ 18″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 25′ 40″N with longitude 132º 15′ 12″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 29′ 20″N with longitude 131º 56′ 09″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 30′ 35″N with longitude 131º 57′ 33″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 31′ 25″N with longitude 132º 02′ 25″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 33′ 07″N with longitude 132º 05′ 14″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 34′ 31″N with longitude 132º 15′ 41″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 33′ 28″N with longitude 131º 19′ 36″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 34′ 56″N with longitude 132º 25′ 10″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 35′ 56″N with longitude 132º 26′ 46″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of
latitude 67º 36′ 51″N with longitude 132º 32′ 47″W;
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106N de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure : 2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
au jeu de données 106O de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.0, 1992; structure : 2e édition, v. 2.3, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à un point situé par 67º 16′ 56″ de latitude N.
et 132º 51′ 16″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 17′ 17″ de latitude N. et 132º 46′ 46″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 18′ 05″ de latitude N. et 132º 43′ 49″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 19′ 51″ de latitude N. et 132º 31′ 32″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 23′ 57″ de latitude N. et 132º 21′ 04″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 24′ 51″ de latitude N. et 132º 21′ 01″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 36″ de latitude N. et 132º 17′ 18″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 25′ 40″ de latitude N. et 132º 15′ 12″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 29′ 20″ de latitude N. et 131º 56′ 09″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 30′ 35″ de latitude N. et 131º 57′ 33″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 31′ 25″ de latitude N. et 132º 02′ 25″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 33′ 07″ de latitude N. et 132º 05′ 14″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 34′ 31″ de latitude N. et 132º 15′ 41″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 33′ 28″ de latitude N. et 131º 19′ 36″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 34′ 56″ de latitude N. et 132º 25′ 10″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 35′ 56″ de latitude N. et 132º 26′ 46″ de longitude O.;
1465
2003-06-04
thence westerly in a straight line to the intersection of
tude 67º 36′ 47″N with longitude 132º 44′ 36″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 38′ 53″N with longitude 132º 48′ 50″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of
tude 67º 39′ 50″N with longitude 132º 47′ 54″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 40′ 04″N with longitude 132º 42′ 19″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 39′ 22″N with longitude 132º 35′ 02″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 40′ 39″N with longitude 132º 30′ 42″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 41′ 21″N with longitude 132º 25′ 10″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 41′ 01″N with longitude 132º 20′ 12″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 41′ 57″N with longitude 132º 17′ 07″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 41′ 37″N with longitude 132º 13′ 57″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 43′ 38″N with longitude 132º 07′ 45″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of
tude 67º 47′ 11″N with longitude 132º 09′ 14″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of
tude 67º 48′ 07″N with longitude 132º 08′ 23″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 49′ 31″N with longitude 132º 09′ 47″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 49′ 42″N with longitude 132º 04′ 21″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 48′ 05″N with longitude 132º 01′ 37″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 47′ 54″N with longitude 131º 57′ 07″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 49′ 51″N with longitude 131º 52′ 47″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 49′ 06″N with longitude 131º 42′ 32″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 53′ 03″N with longitude 131º 34′ 20″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 51′ 48″N with longitude 131º 23′ 11″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 53′ 29″N with longitude 131º 09′ 56″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 52′ 56″N with longitude 131º 02′ 29″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 52′ 08″N with longitude 130º 59′ 13″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 50′ 12″N with longitude 130º 57′ 27″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of
tude 67º 49′ 04″N with longitude 130º 59′ 24″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of
tude 67º 48′ 41″N with longitude 131º 02′ 18″W;
1466
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
latilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilatilati-
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 36′ 51″ de latitude N. et 132º 32′ 47″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 36′ 47″ de latitude N. et 132º 44′ 36″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 38′ 53″ de latitude N. et 132º 48′ 50″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 39′ 50″ de latitude N. et 132º 47′ 54″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 40′ 04″ de latitude N. et 132º 42′ 19″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 39′ 22″ de latitude N. et 132º 35′ 02″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 40′ 39″ de latitude N. et 132º 30′ 42″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 41′ 21″ de latitude N. et 132º 25′ 10″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 41′ 01″ de latitude N. et 132º 20′ 12″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 41′ 57″ de latitude N. et 132º 17′ 07″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 41′ 37″ de latitude N. et 132º 13′ 57″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 43′ 38″ de latitude N. et 132º 07′ 45″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 47′ 11″ de latitude N. et 132º 09′ 14″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 48′ 07″ de latitude N. et 132º 08′ 23″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 31″ de latitude N. et 132º 09′ 47″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 42″ de latitude N. et 132º 04′ 21″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 48′ 05″ de latitude N. et 132º 01′ 37″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 47′ 54″ de latitude N. et 131º 57′ 07″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 51″ de latitude N. et 131º 52′ 47″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 06″ de latitude N. et 131º 42′ 32″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 53′ 03″ de latitude N. et 131º 34′ 20″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 51′ 48″ de latitude N. et 131º 23′ 11″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 53′ 29″ de latitude N. et 131º 09′ 56″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 52′ 56″ de latitude N. et 131º 02′ 29″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 52′ 08″ de latitude N. et 130º 59′ 13″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 50′ 12″ de latitude N. et 130º 57′ 27″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 04″ de latitude N. et 130º 59′ 24″ de longitude O.;
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 49′ 58″N with longitude 131º 10′ 17″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 48′ 43″N with longitude 131º 15′ 28″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 48′ 44″N with longitude 131º 19′ 29″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 47′ 49″N with longitude 131º 24′ 52″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 46′ 38″N with longitude 131º 26′ 39″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 45′ 10″N with longitude 131º 26′ 28″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 42′ 54″N with longitude 131º 32′ 43″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 40′ 33″N with longitude 131º 28′ 37″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 36′ 30″N with longitude 131º 30′ 58″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 35′ 26″N with longitude 131º 29′ 03″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 35′ 24″N with longitude 131º 24′ 38″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 32′ 36″N with longitude 131º 13′ 56″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 131º 15′ 11″W with the north bank of the Mackenzie River,
at approximate latitude 67º 27′ 52″N;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of longitude 131º 17′ 14″W with the south bank of the Mackenzie River,
at approximate latitude 67º 26′ 44″N;
thence southwesterly along said bank to its intersection with the
east bank of an unnamed creek, at approximate latitude 67º 16′ 52″N and approximate longitude 132º 26′ 49″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 33″N with longitude 132º 27′ 13″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 13″N with longitude 132º 21′ 26″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 41″N with longitude 132º 18′ 00″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 13″N with longitude 132º 16′ 44″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 12′ 01″N with longitude 132º 20′ 15″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 132º 42′ 30″W with the north bank of the Mackenzie River,
at approximate latitude 67º 13′ 54″N;
thence southwesterly along said bank to its intersection with longitude 132º 45′ 45″W, at approximate latitude 67º 13′ 28″N;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 15′ 36″N with longitude 132º 51′ 39″W;
thence northerly in a straight line to the point of commencement.
Said parcel containing 227,444.000 hectares, more or less.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 48′ 41″ de latitude N. et 131º 02′ 18″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 49′ 58″ de latitude N. et 131º 10′ 17″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 48′ 43″ de latitude N. et 131º 15′ 28″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 48′ 44″ de latitude N. et 131º 19′ 29″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 47′ 49″ de latitude N. et 131º 24′ 52″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 46′ 38″ de latitude N. et 131º 26′ 39″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 45′ 10″ de latitude N. et 131º 26′ 28″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 42′ 54″ de latitude N. et 131º 32′ 43″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 40′ 33″ de latitude N. et 131º 28′ 37″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 36′ 30″ de latitude N. et 131º 30′ 58″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 35′ 26″ de latitude N. et 131º 29′ 03″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 35′ 24″ de latitude N. et 131º 24′ 38″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 32′ 36″ de latitude N. et 131º 13′ 56″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 131º 15′ 11″ de longitude O. avec la rive nord du fleuve
Mackenzie, par environ 67º 27′ 52″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 131º 17′ 14″ de longitude O. avec la rive sud du
fleuve Mackenzie, par environ 67º 26′ 44″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest suivant ladite rive jusqu’à son intersection
avec la rive est d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 16′ 52″
de latitude N. et environ 132º 26′ 49″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 14′ 33″ de latitude N. et 132º 27′ 13″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 14′ 13″ de latitude N. et 132º 21′ 26″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 14′ 41″ de latitude N. et 132º 18′ 00″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 14′ 13″ de latitude N. et 132º 16′ 44″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 12′ 01″ de latitude N. et 132º 20′ 15″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 132º 42′ 30″ de longitude O. avec la rive nord du fleuve
Mackenzie, par environ 67º 13′ 54″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest suivant ladite rive jusqu’à son intersection
avec le méridien par 132º 45′ 45″ de longitude O., par environ 67º 13′ 28″ de latitude N.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 15′ 36″ de latitude N. et 132º 51′ 39″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’au point de départ.
1467
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
Ladite parcelle ayant une superficie de 227 444,000 hectares, plus
ou moins.
SCHEDULE 4
(Section 2)
ANNEXE 4
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(GWICH’IN CONSERVATION ZONE - D -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land on NTS map sheet number 106K, more
particularly described as follows, all geographic coordinates hereinafter referred to being North American Datum 1983;
Commencing at the point of intersection of latitude 66º 26′ 04″N
and longitude 132º 46′ 19″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 25′ 37″N with longitude 132º 41′ 11″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 16′ 14″N with longitude 132º 39′ 44″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 11′ 16″N with longitude 132º 19′ 19″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 08′ 14″N with longitude 132º 14′ 09″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 05′ 21″N with longitude 132º 05′ 32″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 03′ 27″N with longitude 132º 08′ 19″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 06′ 37″N with longitude 132º 17′ 08″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 09′ 48″N with longitude 132º 22′ 24″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 14′ 46″N with longitude 132º 44′ 04″W;
thence northerly to the point of commencement.
Said parcel containing 18,946.500 hectares, more or less.
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION - D - DES GWICH’IN)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle représentée sur le feuillet cartographique numéro 106K du SNRC, décrite plus précisément comme suit, toutes
les coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies
suivant le Système de référence nord-américain de 1983;
commençant à un point situé par 66º 26′ 04″ de latitude N.
et 132º 46′ 19″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 25′ 37″ de latitude N. et 132º 41′ 11″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 16′ 14″de latitude N. et 132º 39′ 44″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 11′ 16″ de latitude N. et 132º 19′ 19″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 08′ 14″ de latitude N. et 132º 14′ 09″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 05′ 21″ de latitude N. et 132º 05′ 32″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 03′ 27″ de latitude N. et 132º 08′ 19″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 06′ 37″ de latitude N. et 132º 17′ 08″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 09′ 48″ de latitude N. et 132º 22′ 24″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 14′ 46″ de latitude N. et 132º 44′ 04″ de longitude O.;
de là vers le nord jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 18 946,500 hectares, plus
ou moins.
SCHEDULE 5
(Section 2)
ANNEXE 5
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H01 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 107B (codification:
edition 2, v.2.0 1992; structure:edition 2, v.2.3 1994), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 68º 05′ 01″N
with the east bank of the East Channel of the Mackenzie River, at
approximate longitude 133º 51′ 32″W;
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H01 -)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 107B de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.0, 1992; structure : 2e édition, v. 2.3, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 68º 05′ 01″ de latitude N. avec la rive est du chenal East du fleuve Mackenzie, par
environ 133º 51′ 32″ de longitude O.;
1468
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 05″N with the east bank of an unnamed lake, at approximate longitude 133º 50′ 41″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 05′ 04″N with longitude 133º 50′ 10″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 133º 49′ 44″W with the north bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 04′ 53″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 32″N with longitude 133º 49′ 33″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 133º 49′ 34″W with the south bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 68º 04′ 19″N;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 19″N with the west bank of the East Channel of the
Mackenzie River, at approximate longitude 133º 50′ 29″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 24″N; with the east bank of an unnamed lake at approximate longitude 133º 51′ 23″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 42″N; with the east bank of an unnamed lake at approximate longitude 133º 52′ 23″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 68º 04′ 56″N with the west bank of the East Channel of the
Mackenzie River, at approximate longitude 133º 51′ 58″W;
thence northeasterly in a straight line to the point of commencement.
Said parcel containing 202.700 hectares, more or less.
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle
par 68º 05′ 05″ de latitude N. avec la rive est d’un lac sans nom,
par environ 133º 50′ 41″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 05′ 04″ de latitude N. et 133º 50′ 10″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 133º 49′ 44″ de longitude O. avec la rive nord d’un
lac sans nom, par environ 68º 04′ 53″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 68º 04′ 32″ de latitude N. et 133º 49′ 33″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 133º 49′ 34″ de longitude O. avec la rive sud d’un lac
sans nom, par environ 68º 04′ 19″ de latitude N.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 68º 04′ 19″ de latitude N. avec la rive ouest du chenal
East du fleuve Mackenzie, par environ 133º 50′ 29″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 68º 04′ 24″ de latitude N. avec la rive est d’un lac sans
nom, par environ 133º 51′ 23″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 04′ 42″ de latitude N. avec la rive est d’un lac
sans nom, par environ 133º 52′ 23″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 68º 04′ 56″ de latitude N. avec la rive ouest du chenal East du fleuve Mackenzie, par environ 133º 51′ 58″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 202,700 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 6
(Section 2)
ANNEXE 6
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H02 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 57′ 47″N
with the east bank of the East Channel of the Mackenzie River, at
approximate longitude 134º 01′ 32″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 57′ 49″N with longitude 134º 00′ 38″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 57′ 29″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 134º 00′ 12″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 49″N with longitude 134º 00′ 49″W;
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H02 -)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 57′ 47″ de latitude N. avec la rive est du chenal East du fleuve Mackenzie, par
environ 134º 01′ 32″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 57′ 49″ de latitude N. et 134º 00′ 38″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 57′ 29″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 134º 00′ 12″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 56′ 49″ de latitude N. et 134º 00′ 49″ de longitude O.;
1469
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 56′ 49″N; with the east bank of the East Channel of the
Mackenzie River, at approximate longitude 134º 02′ 27″W;
thence northeasterly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 150.800 hectares, more or less.
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 56′ 49″ de latitude N. avec la rive est du chenal East
du fleuve Mackenzie, par environ 134º 02′ 27″ de longitude O.;
de là vers le nord-est suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 150,800 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 7
(Section 2)
ANNEXE 7
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H03 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H03 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106O (codification:
edition 2, v.2.0 1992; structure: edition 2, v.2.3 1994), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 29′ 07″N
with the east bank of the Mackenzie River, at approximate longitude 130º 57′ 02″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 29′ 47″N with longitude 130º 56′ 36″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 30′ 22″N with the west bank of an unnamed creek, at
approximate longitude 130º 53′ 46″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 30′ 23″N with the northwest bank of an unnamed creek,
at approximate longitude 130º 53′ 15″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 130º 51′ 51″W with the south bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 29′ 31″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 130º 52′ 25″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 28′37″N;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 28′ 17″N; with the east bank of the Mackenzie River, at
approximate longitude 130º 53′ 43″W;
thence northwesterly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 887.900 hectares, more or less.
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106O de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.0, 1992; structure : 2e édition, v. 2.3, 1994), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 29′ 07″ de
latitude N. avec la rive est du fleuve Mackenzie, par environ 130º 57′ 02″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 29′ 47″ de latitude N. et 130º 56′ 36″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 30′ 22″ de latitude N. avec la rive ouest d’un
ruisseau sans nom, par environ 130º 53′ 46″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle
par 67º 30′ 23″ de latitude N. avec la rive nord-ouest d’un ruisseau sans nom, par environ 130º 53′ 15″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 130º 51′ 51″ de longitude O. avec la rive sud d’un
ruisseau sans nom, par environ 67º 29′ 31″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 130º 52′ 25″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 28′ 37″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 28′ 17″ de latitude N. avec la rive est du fleuve
Mackenzie, par environ 130º 53′ 43″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 887,900 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 8
(Section 2)
ANNEXE 8
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H04 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H04 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
1470
Dans les territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106N (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 32′ 16″N
with the east bank of the Mackenzie River, at approximate longitude 133º 52′ 48″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 32′ 18″N with the west bank of an unnamed creek, at
approximate longitude 133º 51′ 15″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 133º 49′ 32″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 31′ 49″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 31′ 33″N with longitude 133º 49′ 33″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 31′ 22″N; with the east bank of the Mackenzie River, at
approximate longitude 133º 51′ 07″W;
thence northwesterly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 212.200 hectares, more or less.
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106N de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure : 2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 32′ 16″ de
latitude N. avec la rive est du fleuve Mackenzie, par environ 133º 52′ 48″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle
par 67º 32′ 18″ de latitude N. avec la rive ouest d’un ruisseau sans
nom, par environ 133º 51′ 15″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 133º 49′ 32″ de longitude O. avec la rive nord d’un
ruisseau sans nom, par environ 67º 31′49″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 31′ 33″ de latitude N. et 133º 49′ 33″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 31′ 22″ de latitude N. avec la rive est du fleuve
Mackenzie, par environ 133º 51′ 07″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 212,200 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 9
(Section 2)
ANNEXE 9
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H05 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106K (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 66º 56′ 00″N
with longitude 133º 11′ 38″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 54′ 23″N with longitude 133º 12′ 31″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of the east
bank of Jackfish Creek with the north bank of an unnamed creek,
at approximate latitude 66º 54′ 22″N and at approximate longitude 133º 14′ 00″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 54′ 38″N with longitude 133º 15′ 14″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 57′ 24″N with longitude 133º 13′ 32″W;
thence easterly in a straight line to the intersection of longitude 133º 10′ 12″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 66º 57′ 31″N;
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H05 -)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106K de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure : 2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
commençant à un point situé par 66º 56′ 00″ de latitude N.
et 133º 11′ 38″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 54′ 23″ de latitude N. et 133º 12′ 31″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection de la rive
est du ruisseau Jackfish avec la rive nord d’un ruisseau sans nom,
par environ 66º 54′ 22″ de latitude N. et environ 133º 14′ 00″ de
longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 54′ 38″ de latitude N. et 133º 15′ 14″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 57′ 24″ de latitude N. et 133º 13′ 32″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien
par 133º 10′ 12″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau
sans nom, par environ 66º 57′ 31″ de latitude N.;
1471
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 57′ 04″N with longitude 133º 08′ 37″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 133º 07′ 45″W with the northwest bank of an unnamed
creek, at approximate latitude 66º 55′ 42″N;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 54′ 40″N with longitude 133º 05′ 37″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 133º 03′ 33″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 66º 52′ 57″N;
thence southerly in a straight line to the intersection of longitude 133º 03′ 51″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 66º 51′ 57″N;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 51′ 09″N with longitude 133º 04′ 46″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 50′ 29″N with longitude 133º 02′ 55″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of the
north bank of an unnamed creek with the west bank of an unnamed creek, at approximate latitude 66º 49′ 50″N and at approximate longitude 133º 02′ 06″W;
thence southwesterly along the north bank of said creek to its
intersection with the east bank of Arctic Red River, at approximate latitude 66º 49′ 30″N and at approximate longitude 133º 03′ 18″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 49′ 24″N with the west bank of the Arctic Red River, at
approximate longitude 133º 03′ 48″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 49′ 22″N with longitude 133º 05′ 01″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 50′ 42″N with longitude 133º 08′ 22″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 53′ 13″N with longitude 133º 07′ 15″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 54′ 56″N with longitude 133º 10′ 36″W;
thence northwesterly in a straight line to the point of commencement.
Said parcel containing 5,140.900 hectares, more or less.
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 57′ 04″ de latitude N. et 133º 08′ 37″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 133º 07′ 45″ de longitude O. avec la rive nord-ouest d’un
ruisseau sans nom, par environ 66º 55′ 42″ de latitude N.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 54′ 40″ de latitude N. et 133º 05′ 37″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 133º 03′ 33″ de longitude O. avec la rive nord d’un
ruisseau sans nom, par environ 66º 52′ 57″ de latitude N.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 133º 03′ 51″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau sans nom, par environ 66º 51′ 57″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 51′ 09″ de latitude N. et 133º 04′ 46″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 50′ 29″ de latitude N. et 133º 02′ 55″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection de la
rive nord d’un ruisseau sans nom avec la rive ouest d’un ruisseau
sans nom, par environ 66º 49′ 50″ de latitude N. et environ 133º 02′ 06″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest suivant la rive nord dudit ruisseau jusqu’à
son intersection avec la rive est de la rivière Arctic Red, par
environ 66º 49′ 30″ de latitude N. et environ 133º 03′ 18″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 66º 49′ 24″ de latitude N. avec la rive ouest de la
rivière Arctic Red, par environ 133º 03′ 48″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 49′ 22″ de latitude N. et 133º 05′ 01″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 50′ 42″ de latitude N. et 133º 08′ 22″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 53′ 13″ de latitude N. et 133º 07′ 15″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 54′ 56″ de latitude N. et 133º 10′ 36″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 5 140,900 hectares, plus
ou moins.
SCHEDULE 10
(Section 2)
ANNEXE 10
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H06 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H06 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106K (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106K de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure : 2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources
naturelles Canada;
1472
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
Commencing at the point of intersection of the north bank of an
unnamed creek with the east bank of Arctic Red River, at approximate latitude 66º 49′ 30″N and at approximate longitude 133º 03′ 18″W;
thence northeasterly along the north bank of said creek to its intersection with the west bank of an unnamed creek, at approximate latitude 66º 49′ 50″N and at approximate longitude 133º 02′ 06″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of longitude 133º 00′ 52″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 66º 48′ 39″N;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 47′ 35″N with longitude 133º 01′ 27″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 46′ 44″N with longitude 133º 04′ 11″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 66º 46′ 21″N with longitude 133º 04′ 32″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 45′ 23″N with the northeast bank of an unnamed creek,
at approximate longitude 133º 04′ 19″W;
thence northwesterly along said bank to its intersection with
the east bank of Arctic Red River, at approximate latitude 66º 45′ 50″N and at approximate longitude 133º 05′ 46″W;
thence northerly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 861.800 hectares, more or less.
commençant à l’intersection de la rive nord d’un ruisseau sans
nom avec la rive est de la rivière Arctic Red, par environ 66º 49′ 30″ de latitude N. et environ 133º 03′ 18″ de longitude O.;
de là vers le nord-est suivant la rive nord dudit ruisseau jusqu’à
son intersection avec la rive ouest d’un ruisseau sans nom, par
environ 66º 49′ 50″ de latitude N. et environ 133º 02′ 06″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 133º 00′ 52″ de longitude O. avec la rive nord d’un
ruisseau sans nom, par environ 66º 48′ 39″ de latitude N.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 47′ 35″ de latitude N. et 133º 01′ 27″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 46′ 44″ de latitude N. et 133º 04′ 11″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 46′ 21″ de latitude N. et 133º 04′ 32″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 66º 45′ 23″ de latitude N. avec la rive nord-est d’un ruisseau sans nom, par environ 133º 04′ 19″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest suivant ladite rive jusqu’à son intersection
avec la rive est de la rivière Arctic Red, par environ 66º 45′ 50″
de latitude N. et environ 133º 05′ 46″ de longitude O.;
de là vers le nord suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 861,800 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 11
(Section 2)
ANNEXE 11
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H07 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H07 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106K (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 66º 31′ 37″N
with longitude 133º 10′ 04″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of
latitude 66º 32′ 25″N with the west bank of Arctic Red River, at
approximate longitude 133º 04′ 13″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of
latitude 66º 29′ 53″N with longitude 133º 00′ 34″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of
latitude 66º 28′ 10″N with the northeast bank of an unnamed
creek, at approximate longitude 133º 04′ 30″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 28′ 16″N with longitude 133º 06′ 28″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 66º 29′ 18″N with longitude 133º 07′ 24″W;
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106K de la Base nationale de données
topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada,
Ressources naturelles Canada;
commençant au point situé par 66º 31′ 37″ de latitude N.
et 133º 10′ 04″ de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 66º 32′ 25″ de latitude N. avec la rive ouest de la
rivière Arctic Red, par environ 133º 04′ 13″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 29′ 53″ de latitude N. et 133º 00′ 34″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 66º 28′ 10″ de latitude N. avec la rive nord-est d’un
ruisseau sans nom, par environ 133º 04′ 30″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 28′ 16″ de latitude N. et 133º 06′ 28″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 29′ 18″ de latitude N. et 133º 07′ 24″ de longitude O.;
1473
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence northwesterly in a straight line to the intersection of
latitude 66º 29′ 58″N with longitude 133º 09′ 58″W;
thence northerly in a straight line to the point of commencement.
Said parcel containing 3,473.200 hectares, more or less.
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 66º 29′ 58″ de latitude N. et 133º 09′ 58″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 3 473,200 hectares, plus
ou moins.
SCHEDULE 12
(Section 2)
ANNEXE 12
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H08 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H08 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land on NTS map sheet number 106M, more
particularly described as follows, all geographic coordinates hereinafter referred to being North American Datum 1983;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 44′ 47″N
with a southeasterly boundary of Gwich’in Conservation Zone A,
at approximate longitude 135º 22′ 58″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 18″N with longitude 135º 22′ 38″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 06″N with longitude 135º 23′ 21″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 44′ 34″N with a southeasterly boundary of Gwich’in
Conservation Zone A, at approximate longitude 135º 23′ 38″W;
thence northeasterly along said boundary to its intersection at
latitude 67º 44′ 42″N with a southeasterly boundary of Gwich’in
Conservation Zone A, at approximate longitude 135º 23′ 05″W;
thence northeasterly along said boundary to the point of commencement.
Said parcel containing 48.100 hectares, more or less.
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle représentée sur la carte numéro 106M du SNRC,
décrite plus précisément comme suit, toutes les coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système
de référence nord-américain de 1983;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 44′ 47″ de latitude N. avec la limite sud-est de la zone de conservation A des
Gwich’in, par environ 135º 22′ 58″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 18″ de latitude N. et 135º 22′ 38″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 44′ 06″ de latitude N. et 135º 23′ 21″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 44′ 34″ de latitude N. avec la limite sud-est de la zone
de conservation A des Gwich’in, par environ 135º 23′ 38″ de longitude O.;
de là vers le nord-est suivant ladite limite jusqu’à son intersection
par 67º 44′ 42″ de latitude N. avec la limite sud-est de la zone de
conservation A des Gwich’in, par environ 135º 23′ 05″ de longitude O.;
de là vers le nord-est suivant ladite limite jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 48,100 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 13
(Section 2)
ANNEXE 13
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H09 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H09 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of the west bank of an
unnamed creek with the west bank of an unnamed lake, at
approximate latitude 67º 41′ 26″N and approximate longitude 134º 32′ 25″W;
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
commençant à l’intersection de la rive ouest d’un ruisseau sans
nom avec la rive ouest d’un lac sans nom, par environ 67º 41′ 26″
de latitude N. et environ 134º 32′ 25″ de longitude O.;
1474
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence southerly along said bank to its intersection with latitude 67º 41′ 15″N, at approximate longitude 134º 32′ 13″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 41′ 03″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 134º 33′ 25″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 41′ 05″N with the east bank of Peel River, at approximate longitude 134º 35′ 05″W;
thence northwesterly and easterly along said bank to its intersection with the west bank of an unnamed creek, at approximate
latitude 67º 41′ 28″N and approximate longitude 134º 32′ 28″W;
thence southerly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 98.600 hectares, more or less.
de là vers le sud suivant ladite rive jusqu’à son intersection avec
le parallèle par 67º 41′ 15″ de latitude N., par environ 134º 32′ 13″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 41′ 03″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 134º 33′ 25″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 41′ 05″ de latitude N. avec la rive est de la rivière
Peel, par environ 134º 35′ 05″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest et vers l’est suivant ladite rive jusqu’à son
intersection avec la rive ouest d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 41′ 28″N et environ 134º 32′ 28″ de longitude O.;
de là vers le sud suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 98,600 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 14
(Section 2)
ANNEXE 14
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H10 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H10 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 20′ 03″N
with the east bank of the Peel River, at approximate longitude 134º 51′ 52″W;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 20′ 19″N with longitude 134º 50′ 53″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 20′ 02″N with longitude 134º 50′ 05″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 41″N with longitude 134º 49′ 51″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 21″N with longitude 134º 49′ 14″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 15″N with longitude 134º 49′ 32″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 33″N with longitude 134º 50′ 47″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 53″N with longitude 134º 51′ 28″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 19′ 54″N with the east bank of the Peel River, at approximate longitude 134º 51′ 41″W;
thence northerly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 153.300 hectares, more or less.
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 20′ 03″ de latitude N. avec la rive est de la rivière Peel, par environ 134º 51′ 52″
de longitude O.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 20′ 19″ de latitude N. et 134º 50′ 53″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 20′ 02″ de latitude N. et 134º 50′ 05″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 19′ 41″ de latitude N. et 134º 49′ 51″ de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 19′ 21″ de latitude N. et 134º 49′ 14″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 19′ 15″ de latitude N. et 134º 49′ 32″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 19′ 33″ de latitude N. et 134º 50′ 47″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 19′ 53″ de latitude N. et 134º 51′ 28″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du parallèle par 67º 19′ 54″ de latitude N. avec la rive est de la rivière
Peel, par environ 134º 51′ 41″ de longitude O.;
de là vers le nord suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 153,300 hectares, plus ou
moins.
1475
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
SCHEDULE 15
(Section 2)
ANNEXE 15
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H11 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 17′ 41″N
with the west bank of the Peel River, at approximate longitude 134º 54′ 07″W;
thence southerly along said bank to its intersection with latitude 67º 17′ 09″N, at approximate longitude 134º 54′ 20″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 17′ 16″N with longitude 134º 55′ 16″W;
thence northerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 17′ 44″N with longitude 134º 55′ 04″W;
thence easterly in a straight line to the point of commencement.
Said parcel containing 69.700 hectares, more or less.
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H11 -)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 17′ 41″ de
latitude N. avec la rive ouest de la rivière Peel, par environ 134º 54′ 07″ de longitude O.;
de là vers le sud suivant ladite rive jusqu’à son intersection
avec le parallèle par 67º 17′ 09″ de latitude N., par environ 134º 54′ 20″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 17′ 16″ de latitude N. et 134º 55′ 16″ de longitude O.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 17′ 44″ de latitude N. et 134º 55′ 04″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 69,700 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 16
(Section 2)
ANNEXE 16
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H12 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 15′ 06″N
with the east bank of the Peel River, at approximate longitude 134º 52′ 49″W;
thence southeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 34″N with the west bank of an unnamed lake, at approximate longitude 134º 51′ 31″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 13′ 44″N with longitude 134º 51′ 47″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 13′ 52″N with longitude 134º 53′ 16″W;
thence northwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 19″N with the east bank the Peel River, at approximate longitude 134º 54′ 16″W;
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H12 -)
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 15′ 06″ de latitude N. avec la rive est de la rivière Peel, par environ 134º 52′ 49″
de longitude O.;
de là vers le sud-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 14′ 34″ de latitude N. avec la rive ouest d’un lac
sans nom, par environ 134º 51′ 31″ de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 13′ 44″ de latitude N. et 134º 51′ 47″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 13′ 52″ de latitude N. et 134º 53′ 16″ de longitude O.;
de là vers le nord-ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 14′ 19″ de latitude N. avec la rive est de la rivière Peel, par environ 134º 54′ 16″ de longitude O.;
1476
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-107
thence northeasterly along said bank to the point of commencement.
Said parcel containing 305.000 hectares, more or less.
de là vers le nord-est suivant ladite rive jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 305,000 hectares, plus ou
moins.
SCHEDULE 17
(Section 2)
ANNEXE 17
(Article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(HERITAGE CONSERVATION ZONE - H13 -)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(ZONE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE - H13 -)
In the Northwest Territories;
In the District of Mackenzie;
All that parcel of land more particularly described as follows, all
geographic coordinates hereinafter referred to being North
American Datum 1983, and all topographic features hereinafter
referred to being according to:
National Topographic Data Base data set 106M (codification:
edition 2, v.2.2 1992; structure: edition 2, v.2.2 1992), produced
by Geomatics Canada, Natural Resources Canada;
Commencing at the point of intersection of latitude 67º 13′ 59″N
with the east bank of the Peel River, at approximate longitude 134º 55′ 18″W;
thence southerly in a straight line to the intersection of latitude 67º 12′ 25″N with longitude 134º 55′ 22″W;
thence southwesterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 10′ 59″N with longitude 134º 56′ 59″W;
thence westerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 02′ 13″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 11′ 25″N;
thence northerly in a straight line to the intersection of longitude 135º 02′ 08″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 12′ 32″N;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of longitude 134º 59′ 35″W with the north bank of an unnamed creek, at
approximate latitude 67º 13′ 28″N;
thence northeasterly in a straight line to the intersection of latitude 67º 14′ 00″N with the west bank of an unnamed creek, at
approximate longitude 134º 57′ 04″W;
thence easterly in a straight line to the point of commencement.
Said parcel containing 1,994.800 hectares, more or less.
Dans les Territoires du Nord-Ouest;
dans le district de Mackenzie;
toute la parcelle décrite plus précisément comme suit, toutes les
coordonnées géographiques indiquées ci-après étant fournies suivant le Système de référence nord-américain de 1983 et toutes les
entités topographiques indiquées ci-après étant conformes :
au jeu de données 106M de la Base nationale de données topographiques (codification : 2e édition, v. 2.2, 1992; structure :
2e édition, v. 2.2, 1992), produit par Géomatique Canada, Ressources naturelles Canada;
commençant à l’intersection du parallèle par 67º 13′ 59″ de latitude N. avec la rive est de la rivière Peel, par environ 134º 55′ 18″
de longitude O.;
de là vers le sud, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 12′ 25″ de latitude N. et 134º 55′ 22″ de longitude O.;
de là vers le sud-ouest, en ligne droite, jusqu’à un point situé
par 67º 10′ 59″ de latitude N. et 134º 56′ 59″ de longitude O.;
de là vers l’ouest, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 02′ 13″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 11′ 25″ de latitude N.;
de là vers le nord, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du méridien par 135º 02′ 08″ de longitude O. avec la rive nord d’un ruisseau sans nom, par environ 67º 12′ 32″ de latitude N.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
méridien par 134º 59′ 35″ de longitude O. avec la rive nord d’un
ruisseau sans nom, par environ 67º 13′ 28″ de latitude N.;
de là vers le nord-est, en ligne droite, jusqu’à l’intersection du
parallèle par 67º 14′ 00″ de latitude N. avec la rive ouest d’un
ruisseau sans nom, par environ 134º 57′ 04″ de longitude O.;
de là vers l’est, en ligne droite, jusqu’au point de départ.
Ladite parcelle ayant une superficie de 1 994,800 hectares, plus
ou moins.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du décret.)
This Order withdraws from disposal sub-surface interests in
certain tracts of territorial lands (Nành’ Geenjit Gwitr’it
Tigwaa’in/Working for the Land), as described in the schedules
attached to this Order, for the period beginning on the date this
Order comes into force and ending on January 31, 2008, to facilitate implementation of the Gwich’in Land Use Plan within the
Gwich’in Settlement Area, in the Northwest Territories.
Ce décret déclare inaliénables des intérêts du sous-sol de certaines parcelles de terres territoriales (Nành’ Geenjit Gwitr’it
Tigwaa’in/Working for the Land), lesquelles sont décrites aux
annexes jointes à ce décret, pour la période commençant à la date
d’entrée en vigueur de ce décret et prenant fin le 31 janvier 2008,
pour faciliter la mise en oeuvre du plan d’aménagement du territoire des Gwich’in dans la région visée par le règlement, dans les
Territoires du Nord-Ouest.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1477
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Registration
SI/2003-108
4 June, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-108
Enregistrement
TR/2003-108 4 juin 2003
FIRST NATIONS LAND MANAGEMENT ACT
LOI SUR LA GESTION DES TERRES DES PREMIÈRES
NATIONS
Order Fixing May 20, 2003 as the Date of the
Coming into Force of Section 45 of the Act
Décret fixant au 20 mai 2003 la date d’entrée en
vigueur de l’article 45 de la Loi
P.C. 2003-713 15 May, 2003
C.P. 2003-713 15 mai 2003
Whereas, in accordance with section 48 of the First Nations
Land Management Acta, a review of the Framework Agreement,
as defined in subsection 2(1) of that Act, and all consultations
required by the Governor in Council have been completed;
Attendu que, conformément à l’article 48 de la Loi sur la gestion des terres des premières nationsa, il y a eu examen de
l’accord-cadre au sens du paragraphe 2(1) de cette loi et que les
consultations que la gouverneure en conseil a jugé utiles ont été
effectuées,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et en vertu de l’article 48 de la Loi
sur la gestion des terres des premières nations, sanctionnée
le 17 juin 1999, chapitre 24 des Lois du Canada (1999), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 20 mai 2003
la date d’entrée en vigueur de l’article 45 de cette loi.
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to section 48 of the First
Nations Land Management Act, assented to on June 17, 1999,
being Chapter 24 of the Statutes of Canada, 1999, hereby fixes
May 20, 2003 as the day on which section 45 of the Act comes
into force.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order brings into force section 45 of the First Nations
Land Management Act, assented to on June 17, 1999, being Chapter 24 of the Statutes of Canada, 1999, on May 20, 2003. Section 45 empowers the Governor in Council to add the name of a
band to the schedule to the Act by order.
Le décret prévoit l’entrée en vigueur de l’article 45 de la Loi
sur la gestion des terres des premières nations, chapitre 24 des
Lois du Canada (1999). L’article 45 permet au gouverneur en
conseil de modifier l’annexe de cette loi, par décret, pour y ajouter le nom d’une bande.
———
———
a
a
S.C. 1999, c. 24
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
1478
L.C. 1999, ch. 24
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Registration
SI/2003-109
4 June, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-109
Enregistrement
TR/2003-109 4 juin 2003
COURTS ADMINISTRATION SERVICE ACT
LOI SUR LE SERVICE ADMINISTRATIF DES TRIBUNAUX
JUDICIAIRES
Order Fixing July 2, 2003 as the Date of the
Coming into Force of the Act
Décret fixant au 2 juillet 2003 la date d’entrée en
vigueur de la Loi
P.C. 2003-721 22 May, 2003
C.P. 2003-721 22 mai 2003
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to section 199
of An Act to establish a body that provides administrative services to the Federal Court of Appeal, the Federal Court, the
Court Martial Appeal Court and the Tax Court of Canada, to
amend the Federal Court Act, the Tax Court of Canada Act and
the Judges Act and to make related and consequential amendments to other Acts, assented to on March 27, 2002, being chapter 8 of the Statutes of Canada, 2002, hereby fixes July 2, 2003, as
the day on which that Act comes into force.
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu de
l’article 199 de la Loi portant création d’un service administratif
pour la Cour d’appel fédérale, la Cour fédérale, la Cour d’appel
de la cour martiale et la Cour canadienne de l’impôt et modifiant
la Loi sur la Cour fédérale, la Loi sur la Cour canadienne de
l’impôt, la Loi sur les juges et d’autres lois en conséquence, sanctionnée le 27 mars 2002, chapitre 8 des Lois du Canada (2002),
Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 2 juillet 2003 la date d’entrée en vigueur de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order in Council brings into force An Act to establish a
body that provides administrative services to the Federal Court of
Appeal, the Federal Court, the Court Martial Appeal Court and
the Tax Court of Canada, to amend the Federal Court Act, the
Tax Court of Canada Act and the Judges Act and to make related
and consequential amendments to other Acts, which was assented
to on March 27, 2002. That Act was enacted to consolidate the
administrative services of the Federal Court and the Tax Court of
Canada into a single courts administration service to facilitate
coordination and cooperation among the Federal Court of Appeal,
the Federal Court, the Court Martial Appeal Court and the Tax
Court of Canada for the purpose of ensuring the effective and
efficient provision of the administration services. The Act also
amends the Federal Court Act and related legislation to create a
separate Federal Court of Appeal, and the Tax Court of Canada
Act and related legislation to change the status of the Tax Court of
Canada to that of a superior court. It also makes consequential
amendments to various other federal statutes.
The establishment of the Courts Administration Service will
enhance the independence of the Courts by placing the administration of services at arm’s length from the Government of
Canada and by affirming the roles of Chief Justices in the management of the Courts. It will also enhance accountability for the
use of public money in support of court administration while safeguarding the independence of the judiciary.
Le décret met en vigueur la Loi portant création d’un service
administratif pour la Cour d’appel fédérale, la Cour fédérale, la
Cour d’appel de la cour martiale et la Cour canadienne de
l’impôt et modifiant la Loi sur la Cour fédérale, la Loi sur la
Cour canadienne de l’impôt, la Loi sur les juges et d’autres lois
en conséquence, qui a reçu la sanction royale le 27 mars 2002.
Cette loi vise à regrouper les services administratifs de la Cour
fédérale et de la Cour canadienne de l’impôt en un service administratif unique pour favoriser la coordination et la collaboration
au sein de la Cour d’appel fédérale, de la Cour fédérale, de la
Cour d’appel de la cour martiale et de la Cour canadienne de
l’impôt, et pour faciliter la prestation à celles-ci de services administratifs efficaces. La loi modifie la Loi sur la Cour fédérale et la
législation connexe afin de créer une Cour d’appel fédérale distincte. Elle modifie également la Loi sur la Cour canadienne de
l’impôt et la législation connexe afin de conférer à la Cour canadienne de l’impôt le statut de juridiction supérieure. Elle modifie
enfin d’autres lois fédérales en conséquence.
L’établissement du Service administratif des tribunaux judiciaires favorise l’indépendance des tribunaux en séparant les services
administratifs de l’administration publique fédérale et en affirmant le rôle des juges en chef dans la gestion des tribunaux. Elle
favorise également la responsabilisation en ce qui touche
l’utilisation des fonds publics pour l’administration des tribunaux,
tout en réitérant le principe de l’indépendance judiciaire.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1479
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
Registration
SI/2003-110
4 June, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-110
Enregistrement
TR/2003-110 4 juin 2003
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
Proclamation Designating the “Fire Prevention
Week”
Proclamation désignant la « Semaine de prévention
des incendies »
ADRIENNE CLARKSON
[L.S.]
ADRIENNE CLARKSON
[L.S.]
Canada
Canada
Elizabeth the Second, by the Grace of God of the United
Kingdom, Canada and Her other Realms and Territories
QUEEN, Head of the Commonwealth, Defender of the Faith.
To all to whom these Presents shall come or whom the same may
in anyway concern,
Greeting:
Elizabeth Deux, par la Grâce de Dieu, REINE du Royaume-Uni,
du Canada et de ses autres royaumes et territoires, Chef du
Commonwealth, Défenseur de la Foi.
À tous ceux à qui les présentes parviennent ou qu’icelles peuvent
de quelque manière concerner,
Salut :
MORRIS ROSENBERG
Deputy Attorney General
Sous-procureur général
MORRIS ROSENBERG
A Proclamation
Proclamation
Whereas many dedicated citizens have joined with volunteer,
professional and industrial fire safety personnel as “Partners in
Fire Prevention” in a relentless effort to minimize loss to life,
destruction of property and damage to the environment;
Vu que de nombreux citoyens dévoués ont épousé la cause des
sapeurs-pompiers bénévoles et des services d’incendie professionnels et industriels en qualité de « partenaires dans la prévention des incendies » afin de réduire au minimum les pertes de vie,
la destruction de biens et le dommage à l’environnement;
Vu que les pertes attribuables aux incendies au Canada demeurent beaucoup trop élevées par rapport à celles enregistrées dans
d’autres pays industrialisés et que, par conséquent, de meilleures
mesures de prévention s’imposent;
Vu l’opportunité de diffuser, pendant une période déterminée
de l’année, des renseignements sur les causes des incendies et les
mesures préventives recommandées;
Vu que le thème portant sur la prévention des incendies en
2003 est
And whereas fire losses in Canada remain unacceptably high in
comparison with those in other industrialized nations thereby
necessitating improved fire prevention measures;
And whereas it is desirable that information on fire causes and
recommended preventive measures be disseminated during a specific period of the year;
And whereas the 2003 fire prevention theme for this period is:
“WHEN FIRE STRIKES: GET OUT! STAY OUT!”;
Now Know You That We, by and with the advice of Our Privy
Council for Canada, have thought fit to designate and do designate the week commencing SUNDAY, THE FIFTH OF
OCTOBER, AND ENDING ON SATURDAY, THE ELEVENTH OF OCTOBER, in the present year as
“FIRE PREVENTION WEEK”
and further, in appreciation of the many services rendered by the
members of the Fire Service of Canada, that SATURDAY the
ELEVENTH OF OCTOBER be designated as FIRE SERVICE
RECOGNITION DAY.
And We do recommend to all Our Loving Subjects that during
Fire Prevention Week, federal, provincial and municipal authorities intensify their fire prevention activities.
Of All Which Our Loving Subjects and all others whom these
Presents may concern are hereby required to take notice and to
govern themselves accordingly.
1480
« EN CAS D’INCENDIE SORTEZ ET RESTEZ
À L’EXTÉRIEUR ».
Sachez donc maintenant que, sur et avec l’avis de Notre
Conseil privé pour le Canada, Nous avons cru bon de désigner et
Nous désignons à titre de
« SEMAINE DE PRÉVENTION DES INCENDIES »
la semaine commençant le DIMANCHE CINQ OCTOBRE, et
expirant le SAMEDI ONZE OCTOBRE, de la présente année; de
plus, Nous décrétons que le SAMEDI ONZE OCTOBRE soit
désigné JOUR EN HOMMAGE AU PERSONNEL DE SÉCURITÉ-INCENDIE en reconnaissance des nombreux bienfaits que
les services d’incendie du Canada rendent à la collectivité.
Et nous recommandons à tous Nos féaux sujets que, durant ladite semaine, les services fédéraux, provinciaux et municipaux
intensifient leurs activités de prévention contre l’incendie.
De ce qui précède, Nos féaux sujets et tous ceux que les présentes peuvent concerner sont par les présentes requis de prendre
connaissance et d’agir en conséquence.
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
In testimony whereof, We have caused these Our Letters to be
made Patent and the Great Seal of Canada to be hereunto affixed. Witness: Our Right Trusty and Well-beloved Adrienne
Clarkson, Chancellor and Principal Companion of Our Order of
Canada, Chancellor and Commander of Our Order of Military
Merit, Chancellor and Commander of Our Order of Merit of
the Police Forces, Governor General and Commander-in-Chief
of Canada.
At Our Government House, in Our City of Ottawa, this fourteenth
day of May in the year of Our Lord two thousand and three and
in the fifty-second year of Our Reign.
By Command,
PETER V. HARDER
Deputy Registrar General of Canada
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12 SI/TR/2003-110
En foi de quoi, Nous avons fait délivrer Nos présentes lettres patentes et y avons fait apposer le grand sceau du Canada. Témoin : Notre très fidèle et bien-aimée Adrienne Clarkson,
Chancelière et Compagnon principal de Notre Ordre du
Canada, Chancelière et Commandeur de Notre Ordre du Mérite
militaire, Chancelière et Commandeur de Notre Ordre du mérite des corps policiers, Gouverneure générale et Commandante
en chef du Canada.
À Notre Hôtel du Gouvernement, en Notre ville d’Ottawa, ce
quatorzième jour de mai de l’an de grâce deux mille trois, cinquante-deuxième de Notre règne.
Par ordre,
Sous-registraire général du Canada
PETER V. HARDER
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
1481
2003-06-04
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
P.C.
2003
SOR/2003-171
SOR:
SI:
SOR/2003-171—183
SI/2003-107110
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
682
Canada Customs and
Revenue Agency
I.M.P. Group Limited Remission Order .......................................................
1366
SOR/2003-172
683
Environment
Health
Order Adding Toxic Substances to Schedule 1 to the Canadian
Environmental Protection Act, 1999.............................................................
1369
SOR/2003-173
686
Health
Regulations Amending the Medical Devices Regulations (1293  Quality
Systems) .......................................................................................................
1376
SOR/2003-174
687
Finance
Canadian Payments Association By-law No. 1  General ..........................
1387
SOR/2003-175
688
Finance
Canadian Payments Association By-law No. 2  Finance ..........................
1417
SOR/2003-176
689
Fisheries and Oceans
Regulations Amending the Quebec Fishery Regulations, 1990 and the
Aboriginal Communal Fishing Licences Regulations...................................
1423
SOR/2003-177
690
National Defence
Treasury Board
Order Amending the Special Duty Area Pension Order ...............................
1436
SOR/2003-178
714
Indian Affairs and
Northern Development
Order Amending the Schedule to the First Nations Land Management Act .
1438
SOR/2003-179
718
Prime Minister
Public Service Commission
Special Appointment Regulations, No. 2003-9.............................................
1441
SOR/2003-180
Foreign Affairs
Order Issuing the General Export Permit No. 40  Certain Industrial
Chemicals .....................................................................................................
1442
SOR/2003-181
Royal Canadian
Mounted Police
Commissioner’s Standing Orders (Grievances)............................................
1446
SOR/2003-182
Environment
Order 2003-66-03-01 Amending the Domestic Substances List...................
1451
Environment
Order 2003-87-03-01 Amending the Domestic Substances List...................
1454
Indian Affairs and
Northern Development
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of
Territorial Lands in the Northwest Territories (Nành’ Geenjit Gwitr’it
Tigwaa’in/Working for the Land: Gwich’in Land Use Plan), N.W.T...........
1456
SOR/2003-183
SI/2003-107
691
SI/2003-108
713
Indian Affairs and
Northern Development
Order Fixing May 20, 2003 as the Date of the Coming into Force of
Section 45 of the First Nations Land Management Act ................................
1478
SI/2003-109
721
Justice
Order Fixing July 2, 2003 as the Date of the Coming into Force of the
Courts Administration Service Act...............................................................
1479
Proclamation Designating the “Fire Prevention Week”................................
1480
SI/2003-110
Human Resources
Development
i
2003-06-04
INDEX
Canada Gazette Part II, Vol. 137, No. 12
SOR:
SI:
SOR/2003-171—183
SI/2003-107110
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Adding Toxic Substances to Schedule 1 to the Canadian Environmental Protection
Act, 1999Order ................................................................................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2003-172
15/05/03
1369
n
Canadian Payments Association By-law No. 1  General.......................................
Canadian Payments Act
SOR/2003-174
15/05/03
1387
n
Canadian Payments Association By-law No. 2  Finance.......................................
Canadian Payments Act
SOR/2003-175
15/05/03
1417
n
Commissioner’s Standing Orders (Grievances) ........................................................
Royal Canadian Mounted Police Act
SOR/2003-181
26/05/03
1446
n
Domestic Substances List Order 2003-66-03-01 Amending .................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2003-182
26/05/03
1451
Domestic Substances List Order 2003-87-03-01 Amending .................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2003-183
26/05/03
1454
First Nations Land Management ActOrder Amending the Schedule.....................
First Nations Land Management Act
SOR/2003-178
15/05/03
1438
Fixing July 2, 2003 as the Date of the Coming into Force of the ActOrder ..........
Courts Administration Service Act
SI/2003-109
04/06/03
1479
n
SI/2003-108
04/06/03
1478
n
SOR/2003-171
15/05/03
1366
n
Issuing the General Export Permit No. 40  Certain Industrial Chemicals 
Order ...................................................................................................................
Export and Import Permits Act
SOR/2003-180
22/05/03
1442
n
Medical Devices Regulations (1293  Quality Systems)Regulations Amending
Food and Drugs Act
SOR/2003-173
15/05/03
1376
Proclamation Designating the “Fire Prevention Week” ............................................
Other Than Statutory Authority
SI/2003-110
04/06/03
1480
SOR/2003-176
15/05/03
1423
Special Appointment Regulations, No. 2003-9 .........................................................
Public Service Employment Act
SOR/2003-179
16/05/03
1441
Special Duty Area Pension OrderOrder Amending...............................................
Pension Act
SOR/2003-177
15/05/03
1436
SI/2003-107
04/06/03
1456
Fixing May 20, 2003 as the Date of the Coming into Force of Section 45 of the
ActOrder..........................................................................................................
First Nations Land Management Act
I.M.P. Group Limited Remission Order ....................................................................
Customs Tariff
Quebec Fishery Regulations, 1990 and the Aboriginal Communal Fishing
Licences RegulationsRegulations Amending ..................................................
Fisheries Act
Withdrawal from Disposal of Certain Tracts of Territorial Lands in the Northwest
Territories (Nành’ Geenjit Gwitr’it Tigwaa’in/Working for the Land: Gwich’in
Land Use Plan), N.W.T.Order .........................................................................
Territorial Lands Act
ii
Date
Page
Comments
n
n
2003-06-04
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, no 12
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement.
C.P.
2003
DORS/2003-171
DORS/2003-171—183
TR/2003-107110
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
682
Agence des douanes
et du revenu
Décret de remise visant I.M.P. Group Limited .............................................
1366
DORS/2003-172
683
Environnement
Santé
Décret d’inscription de substances toxiques à l’annexe 1 de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999) ..............................
1369
DORS/2003-173
686
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les instruments médicaux (1293 
systèmes qualité) ..........................................................................................
1376
DORS/2003-174
687
Finances
Règlement administratif n° 1 de l’Association canadienne des paiements
 général .....................................................................................................
1387
DORS/2003-175
688
Finances
Règlement administratif n° 2 de l’Association canadienne des paiements
 finances....................................................................................................
1417
DORS/2003-176
689
Pêches et Océans
Règlement modifiant le Règlement de pêche du Québec (1990) et le
Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones.........
1423
DORS/2003-177
690
Défense nationale
Conseil du Trésor
Décret modifiant le Décret sur la pension dans les zones de service spécial
1436
DORS/2003-178
714
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Décret modifiant l’annexe de la Loi sur la gestion des terres des premières
nations ..........................................................................................................
1438
DORS/2003-179
718
Premier ministre
Commission de la
fonction publique
Règlement n° 2003-9 portant affectation spéciale ........................................
1441
Affaires étrangères
Arrêté portant délivrance de la licence générale d’exportation n° 40 
Produits chimiques industriels ......................................................................
1442
DORS/2003-180
DORS/2003-181
Gendarmerie royale
du Canada
Consignes du commissaire (griefs)...............................................................
1446
DORS/2003-182
Environnement
Arrêté 2003-66-03-01 modifiant la Liste intérieure .................................... 1
1451
DORS/2003-183
Environnement
Arrêté 2003-87-03-01 modifiant la Liste intérieure ......................................
1454
TR/2003-107
691
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Décret déclarant inaliénables certaines parcelles de terres territoriales dans
les Territoires du Nord-Ouest (Nành’ Geenjit Gwitr’it Tigwaa’in/Working
for the Land: Gwich’in Land Use Plan), T.N.-O. .........................................
1456
TR/2003-108
713
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Décret fixant au 20 mai 2003 la date d’entrée en vigueur de l’article 45 de
la Loi sur la gestion des terres des premières nations ...................................
1478
TR/2003-109
721
Justice
Décret fixant au 2 juillet 2003 la date d’entrée en vigueur de la Loi sur le
Service administratif des tribunaux judiciaires .............................................
1479
Développement des
Ressources humaines
Proclamation désignant la « Semaine de prévention des incendies »............
1480
TR/2003-110
iii
2003-06-04
INDEX
Gazette du Canada Partie II, Vol. 137, n o 12
DORS:
TR:
DORS/2003-171—183
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Affectation spéciale  Règlement n° 2003-9 portant...............................................
Emploi dans la fonction publique (Loi)
TR/2003-107110
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Date
Page
DORS/2003-179
16/05/03
1441
n
Association canadienne des paiements  finances  Règlement administratif n° 2
Paiements (Loi canadienne)
DORS/2003-175
15/05/03
1417
n
Association canadienne des paiements  général  Règlement administratif n° 1.
Paiements (Loi canadienne)
DORS/2003-174
15/05/03
1387
n
Consignes du commissaire (griefs) ...........................................................................
Gendarmerie royale du Canada (Loi)
DORS/2003-181
26/05/03
1446
n
TR/2003-107
04/06/03
1456
Délivrance de la licence générale d’exportation n° 40  Produits chimiques
industriels  Arrêté portant ................................................................................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
DORS/2003-180
22/05/03
1442
n
Fixant au 2 juillet 2003 la date d’entrée en vigueur de la Loi  Décret ...................
Service administratif des tribunaux judiciaires (Loi)
TR/2003-109
04/06/03
1479
n
Fixant au 20 mai 2003 la date d’entrée en vigueur de l’article 45 de la Loi 
Décret ..................................................................................................................
Gestion des terres des premières nations (Loi)
TR/2003-108
04/06/03
1478
n
Gestion des terres des premières nations  Décret modifiant l’annexe....................
Gestion des terres des premières nations (Loi)
DORS/2003-178
15/05/03
1438
I.M.P. Group Limited  Décret de remise ...............................................................
Tarif des douanes
DORS/2003-171
15/05/03
1366
n
Inscription de substances toxiques à l’annexe 1 de la Loi  Décret.........................
Protection de l’environnement (1999) (Loi canadienne)
DORS/2003-172
15/05/03
1369
n
Instruments médicaux (1293  systèmes qualité)  Règlement modifiant le
Règlement............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2003-173
15/05/03
1376
Liste intérieure  Arrêté 2003-66-03-01 modifiant .................................................
Protection de l’environnement (1999) (Loi canadienne)
DORS/2003-182
26/05/03
1451
Liste intérieure  Arrêté 2003-87-03-01 modifiant .................................................
Protection de l’environnement (1999) (Loi canadienne)
DORS/2003-183
26/05/03
1454
Pêche du Québec (1990) et le Règlement sur les permis de pêche communautaires
des Autochtones  Règlement modifiant le Règlement .....................................
Pêches (Loi)
DORS/2003-176
15/05/03
1423
Pension dans les zones de service spécial  Décret modifiant le Décret .................
Pensions (Loi)
DORS/2003-177
15/05/03
1436
Proclamation désignant la « Semaine de prévention des incendies » ........................
Autorité autre que statutaire
TR/2003-110
04/06/03
1480
Déclarant inaliénables certaines parcelles de terres territoriales dans les Territoires
du Nord-Ouest (Nành’ Geenjit Gwitr’it Tigwaa’in/Working for the Land:
Gwich’in Land Use Plan), T.N.-O.  Décret......................................................
Terres territoriales (Loi)
iv
Commentaires
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising