du Part II Partie II

du Part II Partie II
Vol. 136, no 9
Vol. 136, No. 9
du
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, APRIL 24, 2002
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 24 AVRIL 2002
Statutory Instruments 2002
SOR/2002-142 to 156 and SI/2002-64 to 74
Textes réglementaires 2002
DORS/2002-142 à 156 et TR/2002-64 à 74
Pages 856 to 994
Pages 856 à 994
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 2, 2002, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 2 janvier 2002, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada. Rates will be quoted on request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Communication Canada. Le tarif sera indiqué sur
demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Canadian Government Publishing,
Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://www.canada.gc.ca/gazette/main.html. It is available in PDF (Portable
Document Format) and in an alternate format in ASCII (American Standard
Code for Information Interchange).
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internat au
http://www.canada.gc.ca/gazette/main.html. La publication y est accessible
en format PDF (Portable Document Format) et en média substitut produit en
code (ASCII (code standard américain pour l’échange d’informations).
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2002
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-142
Registration
SOR/2002-142 3 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-142
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Canada Turkey Marketing Producers Levy Order
Ordonnance sur les redevances à payer par les
producteurs pour la commercialisation des
dindons du Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Turkey
Marketing Agency Proclamationa, established the Canadian Turkey Marketing Agency pursuant to subsection 16(1)b of the Farm
Products Agencies Actc;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
dindonsc, créé l’Office canadien de commercialisation des dindons;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance sur les
redevances à payer par les producteurs pour la commercialisation des dindons du Canada, ci-après, relève d’une catégorie à
laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, conformément à
l’article 2 de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et
règlements des officese, et a été soumis au Conseil national des
produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet
d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu des alinéas 22(1)f) et g) de la Loi sur les
offices des produits agricolesb et de l’article 10 de la partie II de
l’annexe de la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des dindonsc, l’Office canadien de commercialisation
des dindons prend l’Ordonnance sur les redevances à payer par
les producteurs pour la commercialisation des dindons du
Canada, ci-après.
Mississauga (Ontario), le 2 avril 2002
Whereas the Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the annexed proposed Canada Turkey Marketing
Producers Levy Order is an order of a class to which paragraph 7(1)(d)d of that Act applies by reason of section 2 of the
Agencies’ Orders and Regulations Approval Ordere, and has been
submitted to the National Farm Products Council pursuant to
paragraph 22(1)(f) of that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council has approved the proposed Order
after being satisfied that the proposed Order is necessary for the
implementation of the marketing plan that the Agency is authorized to implement;
Therefore, the Canadian Turkey Marketing Agency, pursuant
to paragraphs 22(1)(f) and (g) of the Farm Products Agencies Actc
and section 10 of Part II of the schedule to the Canadian Turkey
Marketing Agency Proclamationa, hereby makes the annexed
Canada Turkey Marketing Producers Levy Order.
Mississauga, Ontario, April 2, 2002
3 avril 2002
CANADA TURKEY MARKETING
PRODUCERS LEVY ORDER
ORDONNANCE SUR LES REDEVANCES À PAYER PAR
LES PRODUCTEURS POUR LA COMMERCIALISATION
DES DINDONS DU CANADA
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in this Order.
“Agency” means the Canadian Turkey Marketing Agency.
(Office)
“Commodity Board” means
(a) in Ontario, The Ontario Turkey Producers’ Marketing
Board;
(b) in Quebec, the Fédération des producteurs de volailles du
Québec;
1. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente ordonnance.
« dindon » Le dindon de tout type, catégorie ou classe. (turkey)
« Office » L’Office canadien de commercialisation des dindons.
(Agency)
« Office de commercialisation »
a) En Ontario, The Ontario Turkey Producers’ Marketing
Board;
———
———
b
b
a
c
d
e
C.R.C., c. 647
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
856
a
c
d
e
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
C.R.C., ch. 647
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-142
(c) in Nova Scotia, the Nova Scotia Turkey Producers’ Marketing Board;
(d) in New Brunswick, the New Brunswick Turkey Marketing Board;
(e) in Manitoba, The Manitoba Turkey Producers’ Marketing
Board;
(f) in British Columbia, the British Columbia Turkey Marketing Board;
(g) in Saskatchewan, the Saskatchewan Turkey Producers’
Marketing Board; and
(h) in Alberta, The Alberta Turkey Growers’ Marketing
Board. (Office de commercialisation)
“Plan” means the marketing plan the terms of which are set out in
Part II of the schedule to the Canadian Turkey Marketing
Agency Proclamation. (Plan)
“processor” means any person engaged in the slaughtering of
turkeys. (transformateur)
“producer” means any person engaged in the production of turkeys in the regulated area. (producteur)
“regulated area” means Ontario, Quebec, Nova Scotia, New
Brunswick, Manitoba, British Columbia, Saskatchewan and
Alberta. (région réglementée)
“turkey” means a turkey of any variety, grade or class. (dindon)
b) au Québec, la Fédération des producteurs de volailles du
Québec;
c) en Nouvelle-Écosse, le Nova Scotia Turkey Producers’
Marketing Board;
d) au Nouveau-Brunswick, L’Office de commercialisation
des dindons du Nouveau-Brunswick;
e) au Manitoba, The Manitoba Turkey Producers’ Marketing
Board;
f) en Colombie-Britannique, le British Columbia Turkey
Marketing Board;
g) en Saskatchewan, le Saskatchewan Turkey Producers’
Marketing Board;
h) en Alberta, l’Alberta Turkey Growers’ Marketing Board.
(Commodity Board)
« Plan » Le plan de commercialisation dont les modalités sont
énoncées la partie II de l’annexe de la Proclamation visant
l’Office canadien de commercialisation des dindons. (Plan)
« producteur » Toute personne qui s’adonne à la production de
dindons dans la région réglementée. (producer)
« région réglementée » L’Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse,
le Nouveau-Brunswick, le Manitoba, la Colombie-Britannique,
la Saskatchewan et l’Alberta. (regulated area)
« transformateur » Toute personne qui s’adonne à l’abattage des
dindons. (processor)
LEVY
REDEVANCES
2. (1) Each producer shall pay, on each kilogram live weight of
turkey marketed by that producer in interprovincial or export
trade, a levy of
(a) in Ontario, 2.9 cents;
(b) in Quebec, 4.07 cents;
(c) in Nova Scotia, 6.75 cents;
(d) in New Brunswick, 3 cents;
(e) in Manitoba, 4.25 cents;
(f) in British Columbia, 4.75 cents;
(g) in Saskatchewan, 4.6 cents; and
(h) in Alberta, 4.3 cents.
(2) If turkeys are sold or otherwise disposed of to a person who
is not a processor, the producer of the turkeys shall pay the levy
in accordance with subsection (4).
(3) If turkeys are sold or otherwise disposed of to a person who
is a processor, the processor to whom they were delivered shall
deduct the amount of the levy from the moneys payable by the
processor to the producer of the turkeys and the processor shall
pay the levy in accordance with subsection (4).
(4) The levies shall be paid to the Commodity Board in the
province in which the producer is engaged in the production of
turkeys at the address specified by the Commodity Board and
within 60 days from the last day of the month in which the turkeys are sold or disposed of.
(5) Subsection (1) ceases to have effect on December 31, 2002.
2. (1) Le producteur paie la redevance ci-après pour chaque
kilogramme de dindon, poids vif, qu’il commercialise sur le marché interprovincial ou d’exportation :
a) en Ontario, 2,9 cents;
b) au Québec, 4,07 cents;
c) en Nouvelle-Écosse, 6,75 cents;
d) au Nouveau-Brunswick, 3 cents;
e) au Manitoba, 4,25 cents;
f) en Colombie-Britannique, 4,75 cents;
g) en Saskatchewan, 4,6 cents;
h) en Alberta, 4,3 cents.
(2) Si les dindons sont vendus ou autrement cédés à une personne autre qu’un transformateur, le producteur paie la redevance
conformément au paragraphe (4).
(3) Si les dindons sont vendus ou autrement cédés à un transformateur, le transformateur à qui les dindons sont livrés déduit le
montant de la redevance du montant qu’il doit payer au producteur pour les dindons et paie la redevance conformément au paragraphe (4).
(4) La redevance est payée à l’Office de commercialisation de
la province où le producteur s’adonne à la production de dindons,
à l’adresse spécifiée par l’Office de commercialisation et dans les
soixante jours suivant le dernier jour du mois au cours duquel les
dindons sont vendus ou autrement cédés.
(5) Le paragraphe (1) cesse d’avoir effet le 31 décembre 2002.
COMMODITY BOARDS
OFFICES DE COMMERCIALISATION
3. The Agency, pursuant to subsection 10(4) of the Plan, with
the concurrence of the Commodity Board for each province, appoints each Commodity Board to collect on behalf of the Agency
the levies imposed by section 2 of this Order on the producers in
that province.
3. En vertu du paragraphe 10(4) du Plan, l’Office, avec
l’assentiment de l’Office de commercialisation de chaque province, désigne chacun de ces Offices de commercialisation pour
percevoir, au nom de l’Office, les redevances dues par les producteurs de la province aux termes de l’article 2.
857
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-142
4. The Commodity Board for each province shall pay all of the
levies received pursuant to subsection 2(4) to the Agency not later
than the last day of the month in which the levies are received by
the Commodity Board.
4. L’Office de commercialisation de chaque province paie toutes les redevances perçues aux termes du paragraphe 2(4) à
l’Office au plus tard le dernier jour du mois au cours duquel les
redevances sont reçues par l’Office de commercialisation.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. This Order comes into force on the day on which it is registered.
5. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This not is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie de l’ordonnance.)
This Order established a levy system for the marketing of turkey in interprovincial and export trade.
L’ordonnance institue un mécanisme pour les redevances à
payer pour la commercialisation des dindons sur les marchés interprovincial et d’exportation.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
858
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-143
Registration
SOR/2002-143 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-143
CANADA LABOUR CODE
CODE CANADIEN DU TRAVAIL
Regulations Amending the Coal Mines (CBDC)
Occupational Safety and Health Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité
et la santé dans les mines de charbon (SDCB)
P.C. 2002-530 11 April, 2002
C.P. 2002-530 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Labour, pursuant to section 157a
of the Canada Labour Code, hereby makes the annexed Regulations Amending the Coal Mines (CBDC) Occupational Safety and
Health Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Travail et en vertu de
l’article 157a du Code canadien du travail, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le
Règlement sur la sécurité et la santé dans les mines de charbon
(SDCB), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE COAL MINES
(CBDC) OCCUPATIONAL SAFETY
AND HEALTH REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ DANS
LES MINES DE CHARBON (SDCB)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The long title of the Coal Mines (CBDC) Occupational
Safety and Health Regulations1 is replaced by the following:
1. Le titre intégral du Règlement sur la sécurité et la santé
dans les mines de charbon (SDCB)1 est remplacé par ce qui
suit :
COAL MINING OCCUPATIONAL HEALTH
AND SAFETY REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ
DANS LES MINES DE CHARBON
2. Section 1 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
3. Section 3 of the Regulations is replaced by the following:
3. These Regulations apply in respect of coal mines subject to
the Act.
2. L’article 1 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. L’article 3 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
3. Le présent règlement s’applique aux mines de charbon régies
par la Loi.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
11 avril 2002
Description
Description
These amendments to the Coal Mines (CBDC) Occupational
Safety and Health Regulations, the purpose of which is to prevent
accidents and injuries arising out of, linked with, or occurring in
the course of employment in coal mines, are made pursuant to the
Canada Labour Code, Part II. Currently, the application of these
Regulations is restricted to coal mines under the authority of the
Cape Breton Development Corporation. However, the Cape
Breton Development Corporation has been authorized by Parliament to sell parts of Cape Breton’s current mine operations. The
current wording in the application section of the regulations limits
application of these Regulations to mines owned and operated by
the Cape Breton Development Corporation.
Les modifications au Règlement sur la sécurité et la santé dans
les mines de charbon (SDCB), lequel a pour objet de prévenir les
accidents et les maladies liés à l’occupation d’un emploi dans les
mines de charbon placées sous l’autorité de la Société de développement du Cap-Breton, sont apportées conformément au Code
canadien du travail, partie II. À l’heure actuelle, le règlement ne
s’applique qu’aux mines de charbon placées sous l’autorité de
la SDCB. Étant donné le libellé actuel qui restreint l’application
du règlement aux mines appartenant et exploitées par la SDCB,
s’il advenait qu’une partie des biens de la SDCB soit vendue tel
qu’autorisé à le faire par le Parlement, le règlement ne s’appliquerait plus aux mines ni aux activités de l’acquéreur.
———
———
1
1
a
S.C. 2000, c. 20, s. 20(1)
SOR/90-97
a
L.C. 2000, ch. 20, art. 20
DORS/90-97
859
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-143
The purpose of these amendments is to ensure that these
Regulations will apply to the coal mining operations to which the
regulations presently apply, regardless of who owns them. This
will be achieved by eliminating the reference to the Cape Breton
Development Corporation wherever it appears.
Ces modifications ont pour but d’étendre l’application du règlement aux mines de charbon qui sont présentement assujetties,
quel que soit le propriétaire. Ainsi, il ne sera plus fait mention de
la Société de développement du Cap-Breton.
Alternatives
Solutions envisagées
The intent of these amendments is to ensure that the regulations
apply to all coal mines under the federal jurisdiction located in
Cape Breton, regardless of who owns them. Consideration was
given to the alternative of not amending the regulations, thereby
leaving any eventual new company outside of the regulatory
framework currently in place. This alternative was not considered
acceptable for the following reasons:
(a) this would not be in the best interest of workers and work
place health and safety;
(b) this would be in opposition to one of the underlying principles of the government’s regulatory policy of improved and
even intensified regulation where public protection requires it;
and
(c) it would create an unfair competitive advantage for the possible eventual new company.
Le but de ces modifications est d’étendre l’application du règlement à toutes les mines de charbon situées au Cap-Breton qui
y sont présentement assujetties, et ce, quel que soit le propriétaire.
La possibilité de ne pas modifier le règlement, qui aurait pour
conséquence d’exclure toute société acheteuse du cadre législatif
actuel, a été envisagée. Cependant, cette option a été jugée inacceptable pour les raisons suivantes :
a) la santé et la sécurité des travailleurs et des lieux de travail
seraient mises en péril;
b) cette option serait contraire à l’un des principes fondamentaux de la politique du gouvernement, soit d’améliorer la réglementation et même de la rendre plus sévère lorsque la protection du public l’impose;
c) la société acheteuse, s’il y a lieu, pourrait en tirer un avantage concurrentiel indu.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These amendments will ensure the continued application of the
regulations to these mines. Since no changes of substance or intent are being requested, no tangible costs are anticipated. The
mines would continue to operate under the regulatory regime and
processes which are already in place.
Ces modifications assureront l’application du règlement aux
mines en question. Comme les modifications ne touchent ni au
fond ni à l’objet du règlement, elles ne devraient pas entraîner de
coûts tangibles. Les mines continueront d’être exploitées selon le
régime réglementaire et les processus déjà établis.
Consultation
Consultations
Early notice of this proposal was not given in any Federal
Regulatory Plan.
Management of the Cape Breton Development Corporation, as
well as mine employees and their unions, were consulted. All
parties are in agreement with the changes.
Aucun préavis concernant cette proposition n’a été donné dans
les projets de réglementation fédérale.
La direction de la Société de développement du Cap-Breton,
les employés et les syndicats qui les représentent, ont été consultés. Ils appuient à l’unanimité les modifications proposées.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The principal objective of the Compliance Policy of Human
Resources Development Canada — Labour is to encourage fairer,
more effective and less costly compliance activities. The objectives, techniques of compliance and procedures and processes
used to these ends are detailed in the Canada Labour Code,
Part II, Compliance Policy issued in 2000.
The means used within the Policy to achieve the prevention of
injury and disease are predicated on the assumption that the majority of establishments in the federal jurisdiction are voluntarily
in compliance with Part II and that they are willing and intend to
meet their health and safety obligations.
Le Programme du travail de Développement des ressources
humaines Canada a pour politique d’encourager la mise en oeuvre
d’activités de conformité plus équitables et plus efficaces, à
moindre coût. Les objectifs et les moyens employés à cette fin
sont énoncés en détail dans la Politique de conformité — Code
canadien du travail, Partie II, publiée en 2000.
Les moyens utilisés dans le cadre de la politique pour prévenir
les accidents de travail et les maladies professionnelles partent du
principe que la majorité des établissements du ressort du fédéral
se conforment volontairement aux exigences de la partie II, qu’ils
sont disposés à remplir leurs obligations en matière de santé et de
sécurité et qu’ils ont l’intention de le faire.
La politique vise également le traitement efficace des cas de
non-conformité. S’il y a non-conformité, on peut recourir à divers
moyens pour remédier à la situation, selon les circonstances,
c’est-à-dire essayer d’obtenir une « promesse de conformité volontaire » ou émettre une « instruction ». Si un cas de nonconformité persiste, d’autres mesures sont prises, pouvant aller
jusqu’à des poursuites judiciaires.
The Policy is also designed to deal effectively with noncompliance. Where non-compliance is detected, an opportunity is
provided for correction suited to the situation by securing an
“assurance of voluntary compliance” (AVC) or issuing a “direction”. If non-compliance persists, further action, up to and including prosecution, is initiated.
860
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Contact
Stephen A. Mitrow
Program Consultant
Human Resources Development Canada
Labour Branch
Hull, Quebec
K1A 0J2
Telephone: (819) 953-0240
FAX: (819) 953-4830
E-mail: stephen.mitrow@hrdc-drhc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-143
Personne-ressource
Stephen A. Mitrow
Conseiller de programme
Direction générale du travail
Développement des ressources humaines Canada
Hull (Québec)
K1A 0J2
Téléphone : (819) 953-0240
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-4830
Courriel : stephen.mitrow@hrdc-drhc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
861
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-144
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SOR/2002-144 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-144
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Regulations Amending the Income Tax
Regulations
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur
le revenu
P.C. 2002-531 11 April, 2002
C.P. 2002-531 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to
section 221a of the Income Tax Actb, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Income Tax Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Revenu national et en
vertu de l’article 221a de la Loi de l’impôt sur le revenub, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le revenu, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE INCOME
TAX REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
AMENDMENT
11 avril 2002
MODIFICATION
1
1. Paragraph 600(c) of the Income Tax Regulations is replaced by the following:
(c) paragraphs 48(1)(a) and (c), 66.7(7)(c), (d) and (e)
and (8)(c), (d) and (e), 80.01(4)(c), 86.1(2)(f) and 128.1(4)(d)
of the Act;
1. L’alinéa 600c) du Règlement de l’impôt sur le revenu1 est
remplacé par ce qui suit:
c) alinéas 48(1)a) et c), 66.7(7)c), d) et e) et (8)c), d) et e),
80.01(4)c), 86.1(2)f) et 128.1(4)d) de la Loi;
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
On June 14, 2001, changes pertaining to the tax treatment of
foreign spin-offs became law when Bill C-22 received Royal Assent and became Chapter 17 of the 2001 Statutes of Canada.
These changes were originally announced as part of the Economic
Statement and Budget Update of October 18, 2000.
Le 14 juin 2001, des modifications concernant le traitement
fiscal de la réorganisation d’une société étrangère avec dérivation
sont devenues loi au moment où le projet de loi C-22 a reçu la
sanction royale et est devenu le chapitre 17 des Statuts de Canada,
2001. Ces modifications ont d’abord été annoncées dans le cadre
de l’Énoncé économique et mise à jour budgétaire le 18 octobre
2000.
Le projet de loi C-22 a ajouté un nouvel article 86.1 à la Loi de
l’impôt sur le revenu pour permettre aux actionnaires canadiens
d’exercer un choix de différer l’impôt relatif à certaines distributions d’actions que des sociétés étrangères font. Cette modification au Règlement de l’impôt sur le revenu ajoute aux dispositions
d’équité de la Loi une référence à l’alinéa 86.1(2)f), et en conséquence elle donne aux contribuables une prorogation du délai
dans lequel le contribuable peut exercer un choix de différer
l’impôt.
Bill C-22 added a new section 86.1 to the Income Tax Act to
allow Canadian shareholders to make an election for a tax deferral in respect of certain distributions by foreign corporations of
spin-off shares. This amendment to the Income Tax Regulations
adds to the fairness provisions of the Act a reference to paragraph 86.1(2)(f), thereby providing for an extension of time that
the taxpayer has to make the election for a tax deferral.
Alternatives
Solutions envisagées
No alternatives were considered. The addition of paragraph 86.1(2)(f) to the list of elections eligible for extension is the
Aucune autre mesure n’a été envisagée. L’addition de l’alinéa 86.1(2)f) à la liste des choix éligibles à une prorogation est la
———
———
b
b
a
1
S.C. 2000, c. 12, s. 142 (Sch. 2, par. 1(z.34))
R.S., c. 1 (5th Supp.)
C.R.C., c. 945
862
a
1
L.C. 2000, ch. 12, art. 142, ann. 2, al. 1z.34)
L.R., ch. 1 (5e suppl.)
C.R.C., ch. 945
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-144
only way to add these new provisions to the fairness provisions of
the Act.
seule façon d’ajouter ces dispositions aux dispositions d’équité de
la Loi.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Canadian taxpayers will benefit from this amendment, as they
will have the opportunity to request more time to make an election to take advantage of this tax deferral.
Les contribuables canadiens profiteront de cette modification
comme ils auront l’occasion de faire une demande pour une prorogation du délai pour exercer un choix de différer l’impôt.
Consultation
Consultations
This initiative was discussed with officials of the Department
of Finance.
Ce projet a été discuté avec des fonctionnaires du Ministère des
finances.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Canada Customs and Revenue Agency processes requests
for extension of the time for making elections under the Income
Tax Act. The requirement to apply for the extension and the approval process ensure compliance with the provisions of the Act.
L’agence des douanes et du revenu du Canada s’occupe des
demandes pour une prorogation de délai pour exercer les choix en
vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu. Comme il faut faire une
demande pour une prorogation de délai et comme il y a un processus d’approbation, le respect avec les dispositions de la Loi est
assuré.
Personne-ressource
M. Grant Wilkinson
Division de la politique législative
Place de Ville, 22e étage, Tour A
320, rue Queen
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
Téléphone : (613) 957-2079
Contact
Mr. Grant Wilkinson
Legislative Policy Division
320 Queen Street
22nd Floor, Place de Ville, Tower A
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
Telephone: (613) 957-2079
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
863
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-145
Registration
SOR/2002-145 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-145
PRECLEARANCE ACT
LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE
Manner of Disposal of Detained, Seized or
Forfeited Goods Regulations (Preclearance Act)
Règlement fixant les modalités d’aliénation des
marchandises retenues, saisies ou confisquées (Loi
sur le précontrôle)
P.C. 2002-543 11 April, 2002
C.P. 2002-543 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
paragraph 38(1)(e) of the Preclearance Acta, hereby makes the
annexed Manner of Disposal of Detained, Seized or Forfeited
Goods Regulations (Preclearance Act).
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu de l’alinéa 38(1)e) de la Loi sur le précontrôlea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
fixant les modalités d’aliénation des marchandises retenues, saisies ou confisquées (Loi sur le précontrôle), ci-après.
MANNER OF DISPOSAL OF DETAINED, SEIZED
OR FORFEITED GOODS REGULATIONS
(PRECLEARANCE ACT)
RÈGLEMENT FIXANT LES MODALITÉS
D’ALIÉNATION DES MARCHANDISES RETENUES,
SAISIES OU CONFISQUÉES (LOI SUR LE
PRÉCONTRÔLE)
INTERPRETATION
DÉFINITION
1. In these Regulations, “Act” means the Preclearance Act.
11 avril 2002
1. Dans le présent règlement, « Loi » s’entend de la Loi sur le
précontrôle.
DETENTION UNDER PARAGRAPH 26(1)(a) OF THE ACT
MARCHANDISES RETENUES EN VERTU DE L’ALINÉA 26(1)a)
DE LA LOI
2. (1) A preclearance officer must, immediately after detaining
any of the following goods under paragraph 26(1)(a) of the Act,
transfer them to a Canadian officer for disposal:
(a) goods that are subject to the public health, food inspection
or plant and animal health laws of either Canada or the United
States;
(b) goods that are, or contain, nuclear substances within the
meaning of section 2 of the Nuclear Safety and Control Act;
and
(c) goods that are dangerous goods within the meaning of section 2 of the Transportation of Dangerous Goods Act, 1992.
(2) The preclearance officer must immediately give a written
notice to the traveller, which notice must
(a) advise the traveller that the goods are detained under paragraph 26(1)(a) of the Act;
(b) explain the reasons for the detention; and
(c) advise the traveller that the goods will immediately be
transferred to a Canadian officer for disposal.
3. (1) A preclearance officer who, under paragraph 26(1)(a) of
the Act, detains goods other than goods described in paragraphs 2(1)(a) to (c) must immediately give a written notice to the
traveller, which notice must
(a) advise the traveller that the goods are detained under paragraph 26(1)(a) of the Act;
(b) explain the reasons for the detention;
(c) advise the traveller of the requirements of the Act, the
regulations and preclearance laws that must be complied with
before the goods may be imported into the United States;
2. (1) Le contrôleur qui retient les marchandises ci-après en
vertu de l’alinéa 26(1)a) de la Loi les remet aussitôt à un agent
canadien pour aliénation :
a) les marchandises visées par les lois canadiennes ou américaines concernant la santé publique, l’inspection des aliments
ou la santé des animaux et des végétaux;
b) les marchandises qui sont ou qui contiennent des substances
nucléaires, au sens de l’article 2 de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires;
c) les marchandises dangereuses, au sens de l’article 2 de la Loi
de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses.
(2) Le contrôleur remet sans délai au voyageur un avis écrit
précisant :
a) le fait que les marchandises sont retenues en vertu de
l’alinéa 26(1)a) de la Loi;
b) les raisons de la rétention;
c) le fait qu’elles seront remises sans délai à un agent canadien
pour aliénation.
3. (1) Le contrôleur qui, en vertu de l’alinéa 26(1)a) de la Loi,
retient des marchandises, autres que celles visées aux alinéas 2(1)a) à c), remet aussitôt au voyageur un avis écrit précisant :
a) le fait que les marchandises sont retenues en vertu de
l’alinéa 26(1)a) de la Loi;
b) les raisons de la rétention;
c) les formalités prescrites par la Loi, ses règlements et le droit
de précontrôle qui doivent être accomplies à l’égard des marchandises pour que celles-ci puissent être importées aux
États-Unis;
———
———
a
S.C. 1999, c. 20
864
a
L.C. 1999, ch. 20
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-145
(d) advise the traveller that, in order to avoid forfeiture of the
goods to the Government of the United States, the traveller
must claim and remove them within the applicable period of
detention, which is
(i) in the case of perishable goods, five days after the day on
which they are detained,
(ii) in the case of tobacco products, 14 days after the day on
which they are detained, and
(iii) in all other cases, 40 days after the day on which they
are detained; and
(e) advise that the traveller may, at any time before the expiry
of the applicable period of detention, notify the preclearance
officer in writing that the traveller has abandoned the goods.
(2) The goods are forfeited to the Government of the United
States on the earlier of the abandonment of the goods by the traveller and the expiry of the applicable period of detention.
d) le fait que, pour éviter que les marchandises soient confisquées au profit du gouvernement des États-Unis, le voyageur
doit les réclamer et les soustraire à la rétention :
(i) dans les cinq jours suivant la date de mise en rétention,
dans le cas de marchandises périssables,
(ii) dans les quatorze jours suivant la date de mise en rétention, dans le cas de produits du tabac,
(iii) dans les quarante jours suivant la date de mise en rétention, dans tout autre cas;
e) le fait que le voyageur peut, avant l’expiration de la période
de rétention applicable, aviser le contrôleur par écrit qu’il
abandonne les marchandises.
(2) Les marchandises sont confisquées au profit du gouvernement des États-Unis dès que le voyageur les abandonne ou, à
défaut d’abandon, à l’expiration de la période de rétention applicable.
DETENTION UNDER PARAGRAPH 26(1)(b) OF THE ACT
MARCHANDISES RETENUES EN VERTU DE L’ALINÉA 26(1)b)
DE LA LOI
4. A preclearance officer must, immediately after detaining
goods under paragraph 26(1)(b) of the Act,
(a) request from the traveller an address or a fax number at
which the traveller can be reached; and
(b) give to the traveller a written notice in respect of the disposition of the goods, which notice must
(i) advise the traveller that the goods are detained under
paragraph 26(1)(b) of the Act,
(ii) explain the reasons for the detention, and
(iii) state the name of the organization of the Canadian officer to whom the goods will be transferred.
4. Dès que le contrôleur retient des marchandises en vertu de
l’alinéa 26(1)b) de la Loi :
a) il demande au voyageur de lui fournir une adresse ou un
numéro de télécopieur où celui-ci peut être joint;
b) il lui remet un avis écrit précisant :
(i) le fait que les marchandises sont retenues en vertu de
l’alinéa 26(1)b) de la Loi,
(ii) les raisons de la rétention,
(iii) le nom de l’organisme auquel appartient l’agent canadien à qui les marchandises seront remises.
IMMEDIATE TRANSFER OF SEIZED GOODS
REMISE IMMÉDIATE DE MARCHANDISES SAISIES
5. Goods described in paragraphs 2(1)(a) to (c) that are lawfully seized under the Act by a preclearance officer shall, subject
to provisions of the Act, immediately be transferred to a Canadian
officer for disposal.
5. Sous réserve des dispositions de la Loi, le contrôleur qui saisit légalement en application de la Loi des marchandises visées
aux alinéas 2(1)a) à c) les remet aussitôt à un agent canadien pour
aliénation.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. These Regulations come into force on the day on which section 38 of the Preclearance Act, being chapter 20 of the Statutes
of Canada, 1999, comes into force.
6. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 38 de la Loi sur le précontrôle, chapitre 20
des Lois du Canada (1999).
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
On June 17, 1999, the Governor General of Canada assented to
the Preclearance Act, the purpose of which is to authorize U.S.
preclearance officers to administer, in Canada, U.S. laws related
to customs, immigration, public health, food inspection and plant
and animal health applicable to the admission of travellers and the
importation of their goods into the U.S., including the legislation
listed in the Schedule to the Act. The Act refers to these U.S. laws
as “preclearance laws”. These preclearance laws do not include
anything that would be considered criminal under Canadian law.
Parliament authorized the administration of the preclearance laws
Le 17 juin 1999, la Gouverneure générale du Canada a sanctionné la Loi sur le précontrôle dont l’objet consiste à autoriser
les contrôleurs américains à appliquer, au Canada, le droit des
États-Unis en matière de douane, d’immigration, de santé publique, d’inspection des aliments et de santé des plantes et des animaux applicable à l’admission des voyageurs ou à l’importation
de leurs marchandises dans ce pays, notamment les lois figurant à
l’annexe de la Loi. L’expression « droit de précontrôle » est employée dans la Loi pour désigner ce droit. Sont exclus de ce droit
les éléments qui sont considérés comme relevant du droit criminel
865
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-145
in order to facilitate the movement of persons and their goods
between Canada and the U.S. based on the principle of reciprocity. With respect to this application in Canada of elements of U.S.
law, the Act clearly gives precedence to Canadian law, and in
particular the Canadian Charter of Rights and Freedoms, the
Canadian Bill of Rights, and the Canadian Human Rights Act.
On January 18, 2001, Canada and the U.S. signed the Agreement on Air Transport Preclearance. Under Article IV (6) of the
Agreement it was agreed that preclearance officers would be
authorized to detain, seize or cause the forfeiture of a traveller’s
goods.
The Agreement is implemented through the Preclearance Act.
The Preclearance Act allows the Governor in Council to make
regulations for carrying out the purposes and provisions of the
Act. The objective of the Manner of Disposal of Detained, Seized
or Forfeited Goods Regulations (Preclearance Act) is to provide
for the manner in which preclearance officers may dispose of
detained or seized goods.
Subsection 2(1) of these Regulations requires a preclearance
officer to transfer any good detained under paragraph 26(1)(a) of
the Act without delay to a Canadian officer if, for example, the
good poses a risk of contamination under public health, food inspection or plant and animal health laws.
Subsection 3(1) of these Regulations provides the procedures
that preclearance officers must follow with respect to other goods
detained under paragraph 26(1)(a) of the Act. This provision allows, but does not require, a preclearance officer to detain goods
temporarily until, for example, a traveller can obtain a permit or
otherwise meet requirements for entry of the goods into the U.S.
Subsection 3(2) of these Regulations specifies the conditions
under which goods referred to in subsection 3(1) of these Regulations will be forfeited to the Government of the United States.
Section 4 of these Regulations provides for the procedures that
preclearance officers must follow with respect to goods detained
under paragraph 26(1)(b) of the Act, i.e., goods designated by
regulations, the importation, exportation, possession or handling
of which is prohibited, controlled or regulated by an Act of Parliament.
These Regulations require preclearance officers to provide
written notifications to travellers whose goods have been detained, setting out their rights and obligations and how they may
regain possession of their goods.
Goods detained by a preclearance officer and transferred to a
Canadian officer will be dealt with in accordance with Canadian
law.
These Regulations apply at all Canadian airports where preclearance of passengers and their goods destined for the U.S. is
available. This currently includes the following airports:
Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Ottawa and
Montreal (Dorval).
866
au Canada. Le législateur a autorisé l’application du droit de précontrôle afin de favoriser le déplacement des personnes et de
leurs marchandises entre le Canada et les États-Unis selon le
principe de la réciprocité. La Loi établit clairement que l’application au Canada de ces éléments du droit américain s’effectue
sous réserve du droit canadien, en particulier de la Charte canadienne des droits et libertés, de la Déclaration canadienne des
droits et de la Loi canadienne sur les droits de la personne.
Le 18 janvier 2001, des représentants du Canada et des
États-Unis ont signé l’Accord entre le Gouvernement du Canada
et le Gouvernement des États-Unis d’Amérique relatif au précontrôle dans le domaine du transport aérien. Conformément à
l’article IV (6) de l’accord, il a été convenu que les contrôleurs
seront autorisés à retenir, saisir ou confisquer les marchandises
d’un passager.
L’accord est mis en oeuvre par le truchement de la Loi sur le
précontrôle. Ce texte législatif permet au gouverneur en conseil
de prendre des règlements d’application de la Loi. Le Règlement
fixant les modalités d’aliénation de marchandises retenues, saisies ou confisquées (Loi sur le précontrôle) vise à préciser la façon dont les contrôleurs pourront procéder à l’aliénation des marchandises retenues ou saisies.
Le paragraphe 2(1) du règlement prévoit que toute marchandise
retenue par un contrôleur en vertu de l’alinéa 26(1)a) de la Loi
parce que, par exemple, elle pose un risque de contamination en
vertu des lois relatives à la santé publique, à l’inspection des aliments, et à la santé des végétaux et des animaux, doit être remise
dans les plus brefs délais à un agent canadien.
Le paragraphe 3(1) du règlement prévoit la marche à suivre par
les contrôleurs relativement aux autres marchandises retenues en
vertu de l’alinéa 26(1)a) de la Loi. Sans y être tenu, un contrôleur
peut, par exemple, retenir temporairement des marchandises jusqu’à ce que le voyageur concerné obtienne un permis ou accomplisse les formalités prescrites pour l’importation de marchandises
aux États-Unis.
Le paragraphe 3(2) du règlement précise les conditions dans
lesquelles les marchandises désignées dans le paragraphe 3(1)
seront confisquées par le gouvernement des États-Unis.
L’article 4 du règlement prévoit la marche que doivent suivre
les contrôleurs relativement aux marchandises retenues en vertu
de l’alinéa 26(1)b) de la Loi, c’est-à-dire des marchandises désignées par un règlement et dont l’importation, l’exportation, la
possession ou la manutention est interdite, contrôlée ou réglementée par une loi du Parlement.
Le règlement prévoit que les contrôleurs doivent fournir un
avis écrit aux voyageurs dont les marchandises ont été retenues,
dans lequel leurs droits et obligations sont précisés, ainsi que la
façon de reprendre possession des marchandises retenues.
Les marchandises retenues par un contrôleur et transférées à un
agent canadien sont assujetties aux lois canadiennes.
Le règlement s’applique à tous les aéroports canadiens où le
précontrôle des passagers et des marchandises à destination des
États-Unis est en vigueur, c’est-à-dire, en ce moment, les aéroports de Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto,
Ottawa et Montréal (Dorval).
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-145
Alternatives
Solutions envisagées
Establishing procedures by which preclearance officers may
dispose of detained, seized or forfeited goods is essential to administering the Act and Agreement.
It would not be desirable or practical to allow preclearance officers to follow their own procedures for the disposal of goods
because the Act allows for different treatment of different goods
to accommodate Canadian law. It would also not be desirable or
practical to allow preclearance sites to follow different, local procedures.
To allow preclearance officers to transfer certain goods to
the U.S., including goods referred to in section 2 of these Regulations, would not be desirable or practical as this might expose
airports to unacceptable risks.
It is important for the operational efficiency of preclearance
services that the rights and obligations of travellers and preclearance officers regarding the disposal of goods be clearly established.
L’établissement de modalités d’aliénation des marchandises
retenues, saisies ou confisquées par un contrôleur est essentiel
pour l’application de la Loi et de l’accord.
Il ne serait ni souhaitable, ni pratique de permettre aux contrôleurs de suivre leurs propres procédures pour l’aliénation des
marchandises puisque la Loi permet d’accorder un traitement
différent à des marchandises différentes de manière à respecter le
droit canadien. En outre, il ne serait ni souhaitable, ni pratique de
permettre que des procédures locales différentes soient appliquées
dans les zones de précontrôle.
Il ne serait ni souhaitable, ni pratique de permettre aux contrôleurs de transférer aux États-Unis certaines marchandises, y compris celles désignées dans l’article 2 du règlement, puisque les
aéroports seraient exposés à des risques inacceptables.
Il est important pour assurer l’efficacité opérationnelle des services de précontrôle que les droits et les obligations des voyageurs et des contrôleurs relativement à l’aliénation des marchandises soient clairement établis.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
As indicated in the preamble to the Act, it has become desirable to put in place statutory authority, on a reciprocal basis in
both Canada and the U.S., to facilitate the movement of travellers
and their goods across the border between the two countries, the
volume of which has been increasing considerably every year.
These Regulations clarify the rights and responsibilities of preclearance officers, Canadian officers and travellers regarding the
disposal of detained, seized and forfeited goods. They also provide for consistency in treatment at all preclearance sites in
Canada.
Any incremental cost to U.S. preclearance services arising
from these Regulations are the responsibility of the United States.
Preclearance services may absorb these incremental costs or, if
they wish, levy fees for the cost of these services. For example,
nothing in these Regulations precludes preclearance officers from
charging storage fees for detained goods.
Cost increases, if any, for the relevant Canadian federal
authorities responsible for implementing these Regulations will
be absorbed in existing budgets.
Comme le signale le préambule de la Loi, il est devenu souhaitable de mettre en place au Canada et aux États-Unis un cadre
juridique réciproque pour faciliter le déplacement transfrontalier
des voyageurs et de leurs marchandises entre les deux pays, le
volume de ce déplacement ne cessant de croître de manière appréciable chaque année.
Le règlement précise les droits et les responsabilités des contrôleurs, des agents canadiens et des voyageurs relativement à
l’aliénation des marchandises retenues, saisies ou confisquées, et
il fait en sorte que les mesures prises dans les zones de précontrôle sont uniformes.
L’accroissement des coûts d’exploitation des services de précontrôle résultant de ce règlement sera assumé par le gouvernement des États-Unis. Les services de précontrôle peuvent supporter les frais supplémentaires ou percevoir des droits de service.
Par exemple, rien dans le règlement n’empêche les contrôleurs de
percevoir des frais pour l’entreposage des marchandises retenues.
L’augmentation des coûts subis par les autorités fédérales
compétentes chargées de la mise en application du règlement sera
imputée aux budgets existants, le cas échéant.
Consultation
Consultations
Launched during the preparation of Bill S-22, which led to the
adoption of the Act, the consultation process continued through
the development of various regulations, essential to administering
the Act.
All of those consulted either support or accept the need for
these Regulations. Representatives of airlines and airport operators from across Canada were fully involved in the development
of these Regulations, as well as the departments of Justice, Transport, Citizenship and Immigration, the Canadian Transportation
Agency, the Solicitor General Portfolio, the Canadian Food Inspection Agency, Health and the Canada Customs and Revenue
Agency. In addition, U.S. officials were consulted on an earlier
draft of these Regulations with a view to complying with the
Agreement.
Lancé lors de la préparation du projet de loi S-22 qui a mené à
l’adoption de la Loi, le processus de consultation s’est poursuivi
dans le cadre de l’élaboration de diverses dispositions réglementaires indispensables à l’application de la Loi.
Toutes les personnes consultées ont soit donné leur appui à
l’adoption du règlement, soit reconnu sa nécessité. Des représentants de compagnies aériennes et d’exploitants d’aéroport de tout
le Canada ont pleinement participé à l’élaboration du règlement,
de même que les ministères de la Justice, du Transport, de la Citoyenneté et de l’Immigration, l’Office des transports du Canada,
le portefeuille du Solliciteur général, l’Agence canadienne
d’inspection des aliments, Santé et l’Agence des douanes et du
revenu du Canada. Des consultations ont aussi été tenues auprès
de fonctionnaires américains afin de respecter les modalités de
l’accord.
867
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-145
These Regulations were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on January 19, 2002 with a fourteen-day period for public
comment. No comments were received.
Le règlement a fait l’objet d’une publication préalable dans la
Gazette du Canada Partie I du 19 janvier 2002. Une période de
quatorze jours était prévue pour permettre au grand public de
faire des observations. Aucune observation n’a été reçue.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
It is the responsibility of preclearance officers to ensure their
compliance with these Regulations. It is the responsibility of Canadian officers to whom goods are transferred by preclearance
officers to ensure that goods are dealt with in accordance with
Canadian law.
Les contrôleurs ont pour responsabilité de respecter les dispositions du règlement. Les agents canadiens à qui les contrôleurs
transfèrent des marchandises ont pour responsabilité de s’assurer
que les marchandises sont traitées conformément au droit canadien.
Contact
Mr. Bruce Levy
Director
United States Transboundary Division (NUE)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 944-6909
FAX: (613) 943-2423
E-mail: bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Personne-ressource
M. Bruce Levy
Directeur
Direction des relations transfrontalières avec les
États-Unis (NUE)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 944-6909
TÉLÉCOPIEUR : (613) 943-2423
Courriel : bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
868
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-146
Registration
SOR/2002-146 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-146
PRECLEARANCE ACT
LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE
Regulations Excluding Certain Things from the
Definition of “Goods” under the Preclearance Act
Règlement excluant certaines choses de la
définition de marchandises (Loi sur le précontrôle)
P.C. 2002-544 11 April, 2002
C.P. 2002-544 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
paragraph 38(1)(a) of the Preclearance Acta, hereby makes the
annexed Regulations Excluding Certain Things from the Definition of “Goods” under the Preclearance Act.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu de l’alinéa 38(1)a) de la Loi sur le précontrôlea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
excluant certaines choses de la définition de marchandises (Loi
sur le précontrôle), ci-après.
REGULATIONS EXCLUDING CERTAIN THINGS
FROM THE DEFINITION OF “GOODS”
UNDER THE PRECLEARANCE ACT
RÈGLEMENT EXCLUANT CERTAINES CHOSES
DE LA DÉFINITION DE MARCHANDISES
(LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE)
EXCLUSIONS
EXCLUSIONS
1. The definition “goods” in section 2 of the Preclearance Act
excludes currency and monetary instruments.
1. Sont exclus de la définition de « marchandises », à l’article 2
de la Loi sur le précontrôle, la monnaie et les instruments monétaires.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which section 38 of the Preclearance Act, being chapter 20 of the Statutes
of Canada, 1999, comes into force.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 38 de la Loi sur le précontrôle, chapitre 20
des Lois du Canada (1999).
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
11 avril 2002
Description
Description
On June 29, 2000, An Act to facilitate combatting the laundering of proceeds of crime, to establish the Financial Transactions
and Reports of Analysis Centre of Canada to amend and repeal
certain Acts in consequence (S.C. 2000, c. 17 (Bill C-22)) received royal assent. Once in force, certain sections of the Act will
require individuals or entities importing, exporting or transporting
large amounts of currency or monetary instruments across the
border to report such activities to Canada Customs. Failure to do
so could result in the seizure and possible forfeiture of the cash or
instruments, or in a monetary penalty.
The Preclearance Act authorizes U.S. preclearance officers to
administer, in Canada, U.S. laws related to customs, immigration,
public health, food inspection and plant and animal health
Le 29 juin 2000, la Loi visant à faciliter la répression du recyclage financier des produits de la criminalité, constituant le
Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du
Canada et modifiant et abrogeant certaines lois en conséquence
(L.C. 2000, ch. 17 (projet de loi C-2000)), a reçu la sanction
royale. Certaines dispositions, une fois en vigueur, obligeront les
personnes ou les entités important, exportant ou transportant de
fortes sommes sous forme d’espèces ou d’effets de déclarer ces
activités aux douanes canadiennes, faute de quoi elles risqueront
la saisie et l’éventuelle confiscation des espèces ou effets ou encore une amende.
Jusqu’à l’entrée en vigueur de ces dispositions, la Gouverneure
générale en conseil considère que la monnaie et les instruments
monétaires doivent être exclus, dans la Loi sur le précontrôle, de
la définition de « marchandises » telle qu’elle apparaît à l’article 2
et les a ainsi exclus, en vertu de l’alinéa 38(1)a) de cette loi, en
prenant le présent règlement.
La Loi sur le précontrôle habilite les contrôleurs américains à
appliquer, au Canada, le droit des États-Unis en matière de
douane, d’immigration, de santé publique, d’inspection des
———
———
Until then, the Governor General in Council considers that currency and monetary instruments should be excluded from the
definition of “goods” in the Preclearance Act and has done so,
pursuant to paragraph 38(1)(a) of this Act, by making the present
regulations.
a
S.C. 1999, c. 20
a
L.C. 1999, ch. 20
869
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-146
applicable to the admission of travellers and the importation of
their goods into the U.S., including the legislation listed in the
Schedule of the Act. The Act refers to these U.S. laws as “preclearance laws”. These preclearance laws do not include anything
that would be considered criminal under Canadian law. Parliament authorized the administration of the preclearance laws in
order to facilitate the movement of persons and their goods between Canada and the U.S. based on the principle of reciprocity.
With respect to this application in Canada of elements of U.S.
law, the Act clearly gives precedence to Canadian law, and in
particular the Canadian Charter of Rights and Freedoms, the
Canadian Bill of Rights and the Canadian Human Rights Act.
aliments et de santé des plantes et des animaux applicable à
l’admission des voyageurs ou à l’importation de leurs marchandises dans ce pays, notamment les lois figurant à l’annexe de la Loi.
L’expression « droit de précontrôle » est employée dans la Loi
pour désigner ce droit. Sont exclus de ce droit les éléments qui
sont considérés comme relevant du droit criminel au Canada. Le
législateur a autorisé l’application du droit de précontrôle afin de
favoriser le déplacement des personnes et de leurs marchandises
entre le Canada et les États-Unis selon le principe de la réciprocité. Elle établit clairement que l’application au Canada de ces
éléments du droit américain s’effectue sous réserve du droit canadien, en particulier de la Charte canadienne des droits et libertés,
de la Déclaration canadienne des droits et de la Loi canadienne
sur les droits de la personne.
Alternatives
Solutions envisagées
No other alternative was considered. Paragraph 38(1)(a) of the
Act specifically provides for such exclusion.
Aucune autre solution n’a été envisagée. L’alinéa 38(1)a) de la
Loi prévoit expressément la possibilité d’une telle exclusion.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The benefit of this Regulation is that it allows the rest of the
regulatory regime pursuant to the Act to be implemented.
L’avantage du présent règlement réside dans le fait qu’il permet la mise en oeuvre du reste du régime réglementaire établi en
vertu de la Loi.
Le présent règlement n’entraîne pas de nouveaux coûts. Tous
coûts additionnels s’inscriront dans le cadre de la surveillance
générale du respect de la loi par les ministères et organismes fédéraux.
There are no new costs. Any incremental costs will be subsumed within the relevant oversight authorities of federal departments and agencies.
Consultation
Consultations
The following were consulted: Justice, Transport, Solicitor
General (RCMP), Citizenship and Immigration Canada, Finance,
Health, Canadian Food Inspection Agency, Canada Customs and
Revenue Agency, Canadian Transportation Agency and an industry stakeholders group.
This Regulation was pre-published in the Canada Gazette, Part I,
on December 22, 2001 with a thirty-day period for public comment. No comments were received.
Les organismes suivants ont été consultés : Justice, Transports,
Solliciteur général (GRC), Citoyenneté et Immigration Canada,
Finances, Santé, l’Agence canadienne d’inspection des aliments,
l’Agence des douanes et du revenu du Canada, l’Office canadien
des transports et un groupe d’intervenants du secteur privé.
Ce règlement a fait l’objet d’une prépublication dans la Gazette
du Canada Partie I le 22 décembre 2001, une période de trente
jours étant prévue pour permettre au public de formuler des
commentaires. Il n’y a eu aucun commentaire.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance and enforcement will be assured by the Department of Foreign Affairs and International Trade in cooperation
with the Canada Customs and Revenue Agency and the Department of the Solicitor General (RCMP).
Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur
en aura la charge, en collaboration avec l’Agence des douanes et
du revenu du Canada et le ministère du Solliciteur général (GRC).
Contact
Mr. Bruce Levy
Director
United States Transboundary Division (NUE)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 944-6909
FAX: (613) 943-2423
E-mail: bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Personne-ressource
M. Bruce Levy
Direction des relations transfrontalières avec les
États-Unis (NUE)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 944-6909
TÉLÉCOPIEUR : (613) 943-2423
Courriel : bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
870
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-147
Registration
SOR/2002-147 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-147
PRECLEARANCE ACT
LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE
Passenger Information Regulations (Preclearance
Act)
Règlement sur les renseignements sur les passagers
(Loi sur le précontrôle)
P.C. 2002-545 11 April, 2002
C.P. 2002-545 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
paragraph 38(1)(c) of the Preclearance Acta, hereby makes the
annexed Passenger Information Regulations (Preclearance Act).
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu de l’alinéa 38(1)c) de la Loi sur le précontrôlea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement sur
les renseignements sur les passagers (Loi sur le précontrôle),
ci-après.
PASSENGER INFORMATION
REGULATIONS (PRECLEARANCE ACT)
RÈGLEMENT SUR LES RENSEIGNEMENTS SUR
LES PASSAGERS (LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE)
DEFINITIONS
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“Act” means the Preclearance Act. (Loi)
“Agreement” means the Agreement on Air Transport Preclearance between The Government of Canada and The Government
of the United States of America, signed January 18, 2001.
(Accord)
“flight” means the segment of air travel by which a passenger of a
transportation company arrives in Canada. (vol)
“passenger” means a person described in section 29 of the Act.
(passager)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« Accord » L’Accord entre le gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis d’Amérique relatif au précontrôle
dans le domaine du transport aérien signé le 18 janvier 2001.
(Agreement)
« Loi » La Loi sur le précontrôle. (Act)
« passager » Personne visée à l’article 29 de la Loi. (passenger)
« vol » Le segment aérien par lequel le passager du transporteur
arrive au Canada. (flight)
SPECIFIED PASSENGER INFORMATION
RENSEIGNEMENTS SUR LES PASSAGERS
2. For the purposes of sections 30 to 32 of the Act, “specified
passenger information” means the information, in respect of a
passenger, set out in column 1 of Schedules 1 and 2 that is accessible by a transportation company referred to in subsection 30(1)
of the Act from the Advance Passenger Information System
(“APIS”) or from the passenger’s passenger name record
(“PNR”).
2. Pour l’application des articles 30 à 32 de la Loi, « renseignements sur les passagers » s’entend des renseignements énumérés à la colonne 1 des annexes 1 et 2 sur tout passager, qui
peuvent être tirés du système d’information préalable sur les passagers (SIPP) ou du dossier client (PNR) de ce passager par le
transporteur visé au paragraphe 30(1) de la Loi.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which section 38 of the Preclearance Act, being chapter 20 of the Statutes
of Canada, 1999, comes into force.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 38 de la Loi sur le précontrôle, chapitre 20
des Lois du Canada (1999).
SCHEDULE 1
(Section 2)
ANNEXE 1
(article 2)
ADVANCE PASSENGER INFORMATION
SYSTEM (APIS) DATA
DONNÉES DU SYSTÈME D’INFORMATION
PRÉALABLE SUR LES PASSAGERS (SIPP)
Column 1
Column 2
Item
Specified Passenger Information
Corresponding Element
from Annex III to the
Agreement
1.
The passenger’s surname and first name
and initial or initials, if any
Passenger’s Name
———
a
S.C. 1999, c. 20
11 avril 2002
Colonne 1
Colonne 2
Article
Renseignements sur les passagers
Renseignements
correspondants énumérés
à l’annexe III de l’Accord
1.
Les nom, prénom et, le cas échéant,
initiales du passager
Nom du passager
———
a
L.C. 1999, ch. 20
871
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
SCHEDULE 1—Continued
ANNEXE 1 (suite)
ADVANCE PASSENGER INFORMATION
SYSTEM (APIS) DATA—Continued
DONNÉES DU SYSTÈME D’INFORMATION
PRÉALABLE SUR LES PASSAGERS (SIPP) (suite)
Column 1
Column 2
Item
Specified Passenger Information
Corresponding Element
from Annex III to the
Agreement
2.
3.
The passenger’s date of birth
The passenger’s citizenship or nationality,
or failing either of these, the country that
issued travel documents to the passenger
for the flight
The passenger’s gender
The passenger’s passport number or, if the
passenger does not have a passport, the
number on the travel document that
identifies the passenger
4.
5.
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
872
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-147
Colonne 1
Colonne 2
Renseignements
correspondants énumérés
à l’annexe III de l’Accord
Article
Renseignements sur les passagers
Date of Birth
Citizenship/nationality/
document-issuing country
2.
3.
Gender
Passport number/
document number
4.
5.
La date de naissance du passager
La citoyenneté ou la nationalité du
passager ou, à défaut de l’un ou l’autre, le
pays qui lui a délivré les documents de
voyage pour son vol
Le sexe du passager
Le numéro du passeport du passager
ou, à défaut de passeport,
du document de voyage qui
l’identifie
Date de naissance
Citoyenneté / nationalité /
pays ayant délivré le
document
Sexe
Numéro de passeport /
numéro de document
SCHEDULE 2
(Section 2)
ANNEXE 2
(article 2)
PASSENGER NAME RECORD (PNR) DATA
DONNÉES DU DOSSIER CLIENT (PNR)
Column 1
Column 2
Specified Passenger Information
Corresponding Element
from Annex III to the
Agreement
The date on which the PNR
was created
If applicable, a notation that
the passenger arrived at the departure gate
with a ticket but without a reservation for
the flight
If applicable, the names of
the travel agency and
travel agent that made the travel
arrangements
The date on which the passenger’s
ticket for the flight was issued
If applicable, a notation that the passenger
exchanged their ticket for the flight
The date, if any, by which the
ticket for the flight had to be paid for to
avoid cancellation of the reservation, or the
date, if any, on which the request for a
reservation was queued from the
transportation company to the ticketing
office
The number assigned to the passenger’s
ticket for the flight
If applicable, a notation that the
passenger’s ticket for the flight is a
one-way ticket
If applicable, a notation that the
passenger’s ticket for the flight is valid for
one year and that it is issued for travel
between specified points with no dates or
flight numbers assigned
The city or country in which travel
included in the PNR begins
The itinerary cities, being all points where
the passenger will embark or disembark
The name of the transportation company
that operates the flight
Article
Colonne 1
Colonne 2
Renseignements sur les passagers
Renseignements
correspondants énumérés
à l’annexe III de l’Accord
Reservation date
1.
Go show (no reservation)
2.
Travel Agency/
Agent
3.
Date of issue of ticket
4.
Exchange ticket
5.
Ticketing time/
Pre-departure
6.
Ticket number
7.
Le numéro du billet pour le vol du passager Numéro du billet
One-way tickets
8.
Open ticket
9.
Le cas échéant, une indication que le billet
pour le vol du passager est un billet aller
simple
Le cas échéant, une indication que le billet
pour le vol du passager est un billet valide
pour un an délivré pour un voyage entre
des points spécifiques et qu’il ne comporte
pas de date ou de numéro de vol
La ville ou le pays où le voyage couvert par
le dossier client (PNR) du passager débute
Les villes inscrites à l’itinéraire du
passager où il s’embarquera ou débarquera
La dénomination sociale du transporteur
Originating city/
country
Itinerary cities
10.
11.
Carrier (latest segment)
12.
La date de création du dossier client (PNR)
du passager
Le cas échéant, une indication que le
passager s’est présenté à la porte
d’embarquement muni d’un billet sans
avoir effectué de réservation pour le vol
Le cas échéant, la dénomination sociale de
l’agence de voyage et le nom de l’agent de
voyage ayant effectué les arrangements de
voyage du passager
La date d’attribution du numéro du billet
pour le vol du passager
Le cas échéant, une indication que le
passager a échangé son billet pour le vol
Le cas échéant, la date limite à laquelle le
billet pour le vol du passager devait être
payé sous peine d’annulation de la
réservation ou la date à laquelle le
transporteur a mis sa réservation dans la
file d’attente de la billetterie
Date de réservation
Passager de dernière
minute (sans réservation)
Agence de voyage /
agent de voyage
Date d’émission du billet
Billet échangé
Moment de l’émission du
billet / avant le départ
Billets aller simple
Billet ouvert
Ville /
pays d’origine
Villes de l’itinéraire
Transporteur (dernier
segment)
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-147
SCHEDULE 2—Continued
ANNEXE 2 (suite)
PASSENGER NAME RECORD (PNR) DATA—Continued
DONNÉES DU DOSSIER CLIENT (PNR) (suite)
Column 1
Column 2
Item
Specified Passenger Information
Corresponding Element
from Annex III to the
Agreement
13.
The name of the transportation companies
over whose air routes all other segments of
travel included in the PNR are undertaken,
including, for any of those segments, the
name of any transportation company other
than the transportation company that issued
a ticket
The code of the transportation company
and the identification number for the flight
The destination in the United States, being
the point of turnaround, or a stopover point
where the stopover is longer than four
hours if the final segment is domestic and
24 hours if the final segment is
international
The travel date for the flight
Any seat assignment on the flight that was
selected for the passenger prior to
departure
The number of pieces of baggage checked
by the passenger to be carried in the cargo
compartment of the aircraft on the flight
The baggage tag numbers
Carrier (all segments)
Flight number
14.
Destination
15.
Date of travel
Seat assignment
16.
17.
Number of checked bags
18.
Baggage
tag number
Class of service
Seating preference
19.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
The class of service in respect of the flight
Any stated seat request in respect of the
flight
The PNR number
Record
locator number
The phone numbers of the passenger and, if Phone numbers
applicable, the phone number of the travel
agency that made the travel arrangements
The address of the passenger and, if
Addresses
applicable, of the travel agency that made
the travel arrangements
The manner in which the ticket was paid
Form of payment
for
If applicable, a notation that the ticket was Paid by another
paid for by a person other than the
passenger
Gaps in itinerary
If applicable, a notation that
there are gaps in the itinerary
included in the PNR that necessitate
travel by an undetermined
method
Routing information in respect of
Routing information
the travel included in the PNR, being the
departure and arrival points, transportation
company codes, stops and surface
segments
If applicable, a notation that the ticket is in Electronic ticket
electronic form and stored electronically in information
the reservation system of the transportation
company
Colonne 1
Colonne 2
Article
Renseignements sur les passagers
Renseignements
correspondants énumérés
à l’annexe III de l’Accord
13.
La dénomination sociale des transporteurs
sur les routes aériennes desquels tous les
autres segments aériens couverts par le
dossier client (PNR) du passager ont été
effectués, y compris les transporteurs
autres que ceux qui ont délivré un billet
pour ces autres segments
Le code du transporteur et le numéro
d’identification du vol
La destination aux États-Unis, c’est-à-dire
tout point de retour ou d’arrêt où l’escale
est de plus de quatre heures si le segment
final est un vol intérieur, ou de plus de
vingt-quatre heures si le segment final de
son voyage est un vol international
La date de voyage du vol
La place pour le vol qui a été
attribuée au passager avant
le départ
Le nombre de bagages que le passager a
enregistrés et qui sont transportés
en soute
Les numéros d’étiquette des bagages
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
La classe du service pour le vol
Le cas échéant, la préférence exprimée par
le passager quant aux places pour le vol
Le numéro du dossier client (PNR) du
passager
Les numéros de téléphone du passager et,
le cas échéant, celui de l’agence de voyage
ayant effectué les arrangements de voyage
L’adresse du passager et, le cas échéant,
celle de l’agence de voyage ayant effectué
les arrangements de voyage
Le mode de paiement du
billet
Le cas échéant, une indication que le billet
a été payé par une personne autre que le
passager
Le cas échéant, une indication que
l’itinéraire couvert par le dossier
client (PNR) du passager comporte des
segments qui doivent être assurés par des
modes de transport indéterminés
L’itinéraire du voyage couvert par le
dossier client (PNR) du passager,
c’est-à-dire les points de départ et
d’arrivée, les codes des transporteurs, les
escales et les segments terrestres
Le cas échéant, une indication que
le billet est stocké, sous forme
électronique, dans le système de
réservation du transporteur
Transporteur (tous les
segments)
Numéro du vol
Destination
Date du voyage
Attribution des places
Nombre de bagages
enregistrés
Numéro de l’étiquette de
bagages
Classe de service
Préférence de places
Numéro du dossier
Numéros de téléphone
Adresses
Mode de paiement
Paiement par un tiers
Segments terrestres
Information sur le parcours
Données de billetterie
électronique
873
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-147
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These Regulations specify the advance passenger information
that must be provided by airlines to U.S. preclearance officers for
passengers to be eligible for intransit preclearance in Canada.
Le règlement précise l’information préalable sur les voyageurs
que les transporteurs aériens doivent fournir aux contrôleurs américains pour que les passagers soient admissibles au précontrôle
en transit au Canada.
Le 17 juin 1999, la Gouverneure générale du Canada a sanctionné la Loi sur le précontrôle dont l’objet consiste à autoriser
les contrôleurs américains à appliquer, au Canada, le droit des
États-Unis en matière de douane, d’immigration, de santé publique, d’inspection des aliments et de santé des plantes et des animaux applicable à l’admission des voyageurs ou à l’importation
de leurs marchandises dans ce pays, notamment les lois figurant à
l’annexe de la Loi. L’expression « droit de précontrôle » est employée dans la Loi pour désigner ce droit. Sont exclus de ce droit
les éléments qui sont considérés comme relevant du droit criminel
au Canada. Le législateur a autorisé l’application du droit de précontrôle afin de favoriser le déplacement des personnes et de
leurs marchandises entre le Canada et les États-Unis selon le
principe de la réciprocité. En ce qui touche l’application au
Canada des éléments du droit américain, la Loi accorde sans
équivoque la priorité au droit canadien et en particulier à la
Charte canadienne des droits et libertés, à la Déclaration canadienne des droits et à la Loi canadienne sur les droits de la personne.
Le 18 janvier 2001, des représentants du Canada et des ÉtatsUnis ont signé l’Accord entre le Gouvernement du Canada et le
Gouvernement des États-Unis d’Amérique relatif au précontrôle
dans le domaine du transport aérien. L’accord énonce clairement
les conditions exigées pour que les transporteurs aériens et leurs
passagers puissent participer au précontrôle en transit.
À défaut du précontrôle en transit, les passagers des vols internationaux à destination des États-Unis qui transitent par un aéroport canadien doivent se soumettre à l’inspection des services
canadiens des douanes et de l’immigration avant de rencontrer un
contrôleur américain. Le précontrôle en transit permet aux voyageurs en provenance d’un pays tiers de passer directement aux
installations de précontrôle américaines sans se soumettre d’abord
à l’inspection canadienne, ramenant ainsi le processus à une seule
étape.
L’article VI de l’accord prévoit que les transporteurs aériens
doivent fournir ou rendre disponibles les renseignements sur les
passagers avant l’arrivée de l’aéronef au Canada pour qu’ils
soient admissibles au précontrôle en transit. Les renseignements à
fournir se limitent à la liste qui se trouve à l’annexe III de
l’Accord. Ce sont les données du Système d’information préalable sur les voyageurs (SIPV) que les transporteurs aériens transmettent aux contrôleurs, essentiellement les renseignements qui
figurent sur la première page d’un passeport, ainsi que les données du dossier client que les transporteurs sont tenus de fournir
aux contrôleurs.
Selon les dispositions énumérées dans l’annexe I de l’accord, le
précontrôle en transit sera mis en oeuvre à Vancouver (où un
projet pilote de précontrôle est en cours depuis 1997), aux terminaux 2 et 3 de Toronto, et à Montréal (Dorval). Le système sera
aussi mis en oeuvre à l’aéroport de Calgary dès la notification que
les installations nécessaires sont prêtes. D’autres aéroports
On June 17, 1999, the Governor General of Canada assented to
the Preclearance Act, the purpose of which is to authorize U.S.
preclearance officers to administer, in Canada, U.S. laws related
to customs, immigration, public health, food inspection and plant
and animal health applicable to the admission of travellers and the
importation of their goods into the U.S., including the legislation
listed in the Schedule to the Act. The Act refers to these U.S. laws
as “preclearance laws”. These preclearance laws do not include
anything that would be considered criminal under Canadian law.
Parliament authorized the administration of the preclearance laws
in Canada in order to facilitate the movement of persons and their
goods between Canada and the U.S. based on the principle of
reciprocity. With respect to this application in Canada of elements
of U.S. law, the Act clearly gives precedence to Canadian law,
and in particular the Canadian Charter of Rights and Freedoms,
the Canadian Bill of Rights, and the Canadian Human Rights Act.
On January 18, 2001, Canada and the U.S. signed the Agreement on Air Transport Preclearance between The Government of
Canada and The Government of the United States of America.
The Agreement spells out the conditions under which airlines and
their passengers may participate in intransit preclearance.
In the absence of intransit preclearance, passengers travelling
from third countries to the U.S. through a Canadian airport must
first be inspected for entry into Canada by Canadian immigration
and customs officers. These passengers must then report to U.S.
preclearance officers for entry into the U.S. Intransit preclearance
allows these travellers to bypass Canadian immigration and customs inspection and instead report directly to U.S. preclearance
officials at Canadian airports. This reduces a two-step process to a
one-stop inspection.
Article VI of the Agreement specifies that advance passenger
information must be provided or made available to U.S. preclearance officers by airlines in order for their passengers to be eligible
for intransit preclearance in Canada. Annex III of the Agreement
limits this information to a specified list. It consists of Advance
Passenger Information System (APIS) data which airlines transit
to preclearance officers. This information is essentially what is
available from the front page of a traveller’s passport. The list
also specifies the Personal Name Record (PNR) information that
airlines must make available to preclearance officers.
Annex I of the Agreement states that intransit preclearance will
be implemented in Vancouver (where there has been an intransit
preclearance pilot project since 1997), Toronto’s terminals 2
and 3, and in Montreal (Dorval). It will also be implemented at
Calgary Airport upon notification that its facilities are ready for
implementation of intransit preclearance. Other airports are also
874
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-147
eligible for intransit preclearance if they meet the standards established in the Agreement and Act.
Last January the Governor General in Council made, pursuant
to section 4.83 of the Aeronautics Act, the Regulations Concerning Information Required by Foreign States. Those Regulations
were published in the Canada Gazette, Part II, on January 16,
2002 (P.C. 2002-34, SOR/2002-47). They specify the passenger
information that airlines may provide to United States authorities
in the case of passengers destined to the United States.
In light of those Regulations, the pre-published Item 18 of
Schedule 2 of the present regulations regarding passengers travelling intransit through Canada to the United States has been
modified. The word “belly” in the English language text has been
deleted and replaced by the words “cargo compartment” which
include any cargo space that an aircraft may have on its main
deck in addition to the belly of an aircraft. This modification has
been made in the interest of greater clarity and consistency with
the Regulations Concerning Information Required by Foreign
States.
pourraient être admissibles au précontrôle s’ils satisfont aux normes énoncées dans l’accord et la Loi.
Au mois de janvier dernier, la Gouverneure générale en conseil
a pris le Règlement sur les renseignements exigés par des États
étrangers en vertu de l’article 4.83 de la Loi sur l’aéronautique. Ce règlement a été publié le 16 janvier 2002 dans la
Gazette du Canada Partie II (C.P. 2202-34, DORS/2002-47). Il
précise les renseignements sur les passagers à destination des
États-Unis que les transporteurs aériens peuvent communiquer
aux autorités compétentes de ce pays.
À la lumière de ce règlement, on a modifié l’élément 18, préalablement publié dans la Gazette du Canada, de l’annexe 2 du
règlement concernant les passagers en transit au Canada à destination des États-Unis. Le terme « belly » employé dans la version
anglaise a été supprimé et remplacé par l’expression « cargo
compartment », laquelle englobe, outre le ventre de l’aéronef,
n’importe quelle soute susceptible de se trouver sur le pont principal de l’appareil. Cette modification vise non seulement à préciser la portée du règlement, mais aussi à mettre son texte en harmonie avec celui du Règlement sur les renseignements exigés par
des États étrangers.
Alternatives
Solutions envisagées
These Regulations are essential to the implementation of intransit preclearance in Canada, the Preclearance Act and the Preclearance Agreement.
The U.S. agreed to implement intransit preclearance on the
condition that U.S. preclearance officers would receive the advance passenger information specified by these Regulations. In
the absence of such advance passenger information, preclearance
officers may request that passengers from third countries destined
to the U.S. clear both Canadian and U.S. customs and immigration on arrival at a Canadian airport.
Ce règlement est essentiel pour la mise en oeuvre du précontrôle en transit au Canada, et pour l’application de la Loi et de
l’accord.
Les États-Unis ont accepté d’établir le précontrôle en transit à
condition que les contrôleurs américains reçoivent avant l’arrivée
de l’aéronef au Canada les renseignements sur les passagers qui
sont précisés dans le règlement. À défaut de ces renseignements,
les contrôleurs pourront exiger que les voyageurs en provenance
de pays tiers à destination des États-Unis soient soumis à l’inspection des services des douanes et de l’immigration du Canada
et des États-Unis à leur arrivée dans un aéroport canadien.
Une autre solution serait de restreindre la liste des renseignements sur les passagers qui doivent être transmis aux contrôleurs
américains. Toutefois, la liste des renseignements qui doivent être
fournis en vertu du règlement est le résultat d’un accord négocié
entre le Canada et les États-Unis. Elle énumère les éléments essentiels des renseignements sur les passagers qui sont nécessaires
pour faciliter le contrôle de sécurité et l’évaluation des risques
relativement aux passagers en provenance de pays tiers à destination des États-Unis.
An alternative would be to rely on a smaller list of advance
passenger information to be provided to U.S. preclearance officers. However, the list of the information to be provided under
these Regulations represents a negotiated agreement between
Canada and the U.S. that identifies the essential elements of advance passenger information needed to facilitate intransit preclearance security screening and risk assessment for passengers
from third countries destined for the U.S.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
As indicated in the preamble to the Act, it has become desirable to put in place statutory authority, on a reciprocal basis in
both Canada and the U.S., to facilitate the movement of travellers
and their goods across the border between the two countries, the
volume of which has been increasing considerably each year.
Comme le signale le préambule de la Loi, il est devenu souhaitable de mettre en place au Canada et aux États-Unis un cadre
juridique réciproque pour faciliter le déplacement transfrontalier
des voyageurs et de leurs marchandises entre les deux pays, le
volume de ce déplacement ne cessant de croître de manière appréciable chaque année.
Les transporteurs aériens et les aéroports canadiens qui participent au précontrôle seront plus concurrentiels sur le marché des
vols internationaux à destination des États-Unis. Le règlement
facilitera les déplacements des voyageurs en provenance de pays
tiers qui passent par le Canada pour se rendre aux États-Unis
puisque l’inspection des services des douanes et de l’immigration
se fera en une seule étape. En outre, les délais de correspondance
seront plus courts et les passagers pourront donc réserver des
places sur des vols de correspondance plus opportuns.
Airlines and Canadian airports that participate in intransit preclearance will be more competitive for passenger traffic from
third countries to the U.S. These Regulations will facilitate travel
from third countries via Canada to the U.S. by making customs
and immigration screening a one-stop process instead of a
two-stop inspection. In addition, such passengers will be able to
reserve flights with shorter connecting times, thereby providing
more convenient connections and shorter waiting times at
Canadian airports.
875
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-147
The provision of advance passenger information facilitates U.S.
preclearance security screening and risk assessment for passengers from third countries destined for the U.S. This provision was
essential to obtaining U.S. agreement to intransit preclearance.
Airlines will have to decide whether the benefits of participating in intransit preclearance warrant the additional cost of providing this advance passenger information to U.S. preclearance
officers.
Any incremental federal government costs will be subsumed
within the relevant federal oversight authorities.
La communication préalable des renseignements sur les passagers facilite le contrôle de sécurité et l’évaluation des risques que
doivent effectuer les autorités américaines relativement aux passagers en provenance de pays tiers à destination des États-Unis.
Cette disposition était essentielle pour que les États-Unis consentent au précontrôle en transit.
Il appartiendra aux transporteurs aériens de décider si les avantages liés à leur participation au précontrôle en transit justifient le
coût supplémentaire qu’entraîne cette communication préalable
de renseignements sur les passagers aux contrôleurs américains.
L’augmentation des coûts subis par les autorités fédérales compétentes chargées de surveiller ces activités sera imputée aux
budgets existants, le cas échéant.
Consultation
Consultations
The following were consulted fully: Justice, Transport, Solicitor General (RCMP), Citizenship and Immigration, Canadian
Transportation Agency, Canadian Food Inspection Agency,
Canada Customs and Revenue Agency, and airline and airport
stakeholder groups.
Des consultations approfondies ont été tenues auprès des ministères de la Justice, du Transport, et de la Citoyenneté et de
l’Immigration, du Solliciteur général (GRC), de l’Office des
transports du Canada (OTC), de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), de l’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC) ainsi qu’auprès de compagnies aériennes et d’exploitants d’aéroports.
Le règlement a été préalablement publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 19 janvier 2002, à la page 132. Une période de
quatorze jours était prévue pour permettre au grand public de
faire des observations. Aucune observation n’a été reçue.
These Regulations were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on January 19, 2002, on page 132 with a fourteen-day period for public comment. No comments were received.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
It is voluntary for airlines to participate in intransit preclearance. However, to be eligible to do so they must provide the
specified advance passenger information.
The Preclearance Act states that U.S. preclearance officers
may use the specified passenger information only in the administration and enforcement of the Act or U.S. preclearance laws.
Preclearance officers are required to destroy the information
within 24 hours unless it is reasonably required for the administration or enforcement of Canadian law or U.S. preclearance
laws. Further, preclearance officers must take reasonable measures to protect the information from unauthorized use and disclosure. Unauthorized use or disclosure is punishable by a maximum
of a $5,000 fine and/or 12 months in prison.
La participation au précontrôle est volontaire, mais pour y être
admissibles, les transporteurs aériens doivent fournir les renseignements sur les voyageurs précisés dans le règlement.
La Loi sur le précontrôle prévoit que les contrôleurs américains
ne peuvent utiliser les renseignements sur les passagers que pour
l’application de la Loi ou du droit de précontrôle des États-Unis.
Ils doivent les détruire dans les 24 heures de leur obtention, sauf
s’ils sont raisonnablement nécessaires pour l’application du droit
canadien ou du droit de précontrôle des États-Unis. En outre, les
contrôleurs sont tenus de prendre les mesures voulues pour protéger les renseignements qu’ils ont conservés et empêcher leur utilisation non autorisée. La fourniture ou l’utilisation non autorisée de renseignements est punissable d’une amende maximale 5 000 $ et d’un emprisonnement maximal de 12 mois ou de
l’une de ces peines.
Contact
Mr. Bruce Levy
Director
U.S. Transboundary Division (NUE)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 944-6909
FAX: (613) 943-2423
E-mail: bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Personne-ressource
M. Bruce Levy
Directeur
Direction des relations transfrontalières avec les
États-Unis (NUE)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 944-6909
TÉLÉCOPIEUR : (613) 943-2423
Courriel : bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
876
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-148
Registration
SOR/2002-148 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-148
PRECLEARANCE ACT
LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE
Regulations Designating Persons and Categories of
Persons — Other Than Travellers Destined for the
United States — Who May Enter a Preclearance
Area
Règlement désignant les personnes et les catégories
de personnes — autres que les voyageurs ayant
pour destination les États-Unis — pouvant
pénétrer dans une zone de précontrôle
P.C. 2002-546 11 April, 2002
C.P. 2002-546 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
paragraph 38(1)(b) of the Preclearance Acta, hereby makes the
annexed Regulations Designating Persons and Categories of
Persons — Other Than Travellers Destined for the United States
— Who May Enter a Preclearance Area.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu de l’alinéa 38(1)b) de la Loi sur le précontrôlea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
désignant les personnes et les catégories de personnes — autres
que les voyageurs ayant pour destination les États-Unis — pouvant pénétrer dans une zone de précontrôle, ci-après.
REGULATIONS DESIGNATING PERSONS AND
CATEGORIES OF PERSONS — OTHER THAN
TRAVELLERS DESTINED FOR THE
UNITED STATES — WHO MAY ENTER
A PRECLEARANCE AREA
RÈGLEMENT DÉSIGNANT LES PERSONNES ET
LES CATÉGORIES DE PERSONNES — AUTRES
QUE LES VOYAGEURS AYANT POUR DESTINATION
LES ÉTATS-UNIS — POUVANT PÉNÉTRER DANS
UNE ZONE DE PRÉCONTRÔLE
11 avril 2002
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“airport operator” means the holder of a Canadian aviation document issued under Part I of the Aeronautics Act in respect of
the airport, or the person in charge of the airport. (exploitant de
l’aéroport)
“restricted area pass” means a restricted area pass as defined in
section 1 of the Canadian Aviation Security Regulations, but
only if it is issued by an airport operator and only if it entitles
the holder to have access during a specified period to the preclearance area in the airport governed by the airport operator.
(laissez-passer de zone réglementée)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« exploitant de l’aéroport » Le titulaire du document d’aviation
canadien délivré à l’égard d’un aéroport en vertu de la partie I
de la Loi sur l’aéronautique ou le responsable de l’aéroport.
(airport operator)
« laissez-passer de zone réglementée » S’entend au sens de l’article 1 du Règlement canadien sur la sûreté aérienne, à la différence toutefois qu’il est délivré seulement par l’exploitant d’un
aéroport et qu’il permet au détenteur d’avoir accès, pendant
une période donnée, à une zone de précontrôle dans l’aéroport
régi par l’exploitant. (restricted area pass)
DESIGNATION
DÉSIGNATION
2. For the purposes of subsection 8(1) of the Preclearance Act,
the following persons and categories of persons may enter the
preclearance area at an airport:
(a) the holder of a restricted area pass for that airport who is
required to enter the preclearance area in order to perform
functions of their employment at the airport or functions under
a contract that the holder has with the airport operator;
(b) a person who is required to enter the preclearance area in
order to perform maintenance or repair of the airport facilities
or emergency services at the airport, if they are under constant
surveillance by the airport operator, either electronically or by
way of personal escort, while they are in the preclearance area;
and
(c) any other person who
(i) is the holder of a restricted area pass for that airport and
has a legitimate requirement to enter the preclearance area at
the time in question, or
2. Pour l’application du paragraphe 8(1) de la Loi sur le précontrôle, les personnes et les catégories de personnes désignées
ci-après peuvent pénétrer dans une zone de précontrôle d’un aéroport :
a) tout détenteur d’un laissez-passer de zone réglementée pour
l’aéroport qui doit pénétrer dans une zone de précontrôle pour
s’acquitter de ses fonctions dans le cadre de son emploi ou dans
le cadre de son contrat avec l’exploitant de l’aéroport;
b) toute personne qui doit pénétrer dans une zone de précontrôle pour effectuer des travaux d’entretien ou de réparation
aux installations de l’aéroport ou fournir des services d’urgence
à l’aéroport, pourvu qu’elle soit continuellement sous escorte
personnelle ou sous surveillance électronique par l’exploitant
de l’aéroport pendant qu’elle est dans la zone;
c) toute autre personne qui :
(i) soit détient un laissez-passer de zone réglementée pour
l’aéroport et a une raison légitime d’entrer dans la zone de
précontrôle pendant la période en question,
———
———
a
S.C. 1999, c. 20
a
L.C. 1999, ch. 20
877
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-148
(ii) has permission to enter the preclearance area from the
airport operator and is under constant surveillance by the
airport operator by way of personal escort while in the preclearance area.
(ii) soit est autorisée par l’exploitant de l’aéroport à pénétrer
dans la zone de précontrôle et est continuellement sous escorte personnelle par l’exploitant de l’aéroport pendant
qu’elle est dans la zone.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which section 38 of the Preclearance Act, being chapter 20 of the Statutes
of Canada, 1999, comes into force.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 38 de la Loi sur le précontrôle, chapitre 20
des Lois du Canada (1999).
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
On June 17, 1999, the Governor General of Canada assented to
the Preclearance Act, the purpose of which is to authorize U.S.
preclearance officers to administer, in Canada, U.S. laws related
to customs, immigration, public health, food inspection and plant
and animal health applicable to the admission of travellers and the
importation of their goods into the U.S., including the legislation
listed in the Schedule to the Act. The Act refers to these U.S. laws
as “preclearance laws”. These preclearance laws do not include
anything that would be considered criminal under Canadian law.
Parliament authorized the administration of the preclearance laws
in order to facilitate the movement of persons and their goods
between Canada and the U.S. based on the principle of reciprocity. With respect to this application in Canada of elements of U.S.
law, the Act clearly gives precedence to Canadian law, and in
particular the Canadian Charter of Rights and Freedoms, the
Canadian Bill of Rights, and the Canadian Human Rights Act.
Le 17 juin 1999, la Gouverneure générale du Canada a sanctionné la Loi sur le précontrôle dont l’objet consiste à autoriser
les contrôleurs américains à appliquer, au Canada, le droit des
États-Unis en matière de douane, d’immigration, de santé publique, d’inspection des aliments et de santé des plantes et des animaux applicable à l’admission des voyageurs ou à l’importation
de leurs marchandises dans ce pays, notamment les lois figurant à
l’annexe de la Loi. L’expression « droit de précontrôle » est employée dans la Loi pour désigner ce droit. Sont exclus de ce droit
les éléments qui sont considérés comme relevant du droit criminel
au Canada. Le législateur a autorisé l’application du droit de précontrôle afin de favoriser le déplacement des personnes et de
leurs marchandises entre le Canada et les États-Unis selon le
principe de la réciprocité. En ce qui touche l’application au
Canada des éléments du droit américain, la Loi accorde sans
équivoque la priorité au droit canadien et en particulier à la
Charte canadienne des droits et libertés, à la Déclaration canadienne des droits et à la Loi canadienne sur les droits de la personne.
La Loi et le règlement s’appliquent uniquement aux zones qui
sont désignées comme « zones de précontrôle » sous le régime de
la Loi.
Le 18 janvier 2001, des représentants du Canada et des ÉtatsUnis ont signé l’Accord entre le Gouvernement du Canada et le
Gouvernement des États-Unis d’Amérique relatif au précontrôle
dans le domaine du transport aérien. Suivant cet accord, seules
les personnes en route vers les États-Unis dans le cas où le précontrôle est fait au Canada, ou encore les personnes et catégories
de personnes désignées ou autorisées par le Canada, peuvent entrer dans une zone de précontrôle au Canada. En effet, il a été
convenu entre le Canada et les États-Unis que l’accès aux zones
de précontrôle devait être réglementé pour atteindre un niveau de
sécurité optimal et faire en sorte que les activités qui s’y déroulent
soient le plus efficaces possible.
Le Règlement désignant les personnes et catégories de personnes — autres que les voyageurs ayant pour destination les ÉtatsUnis — pouvant pénétrer dans une zone de précontrôle vise donc
à mettre en oeuvre la Loi et l’accord à la fois par la désignation de
ces personnes et catégories de personnes, autres que les voyageurs en route vers les États-Unis, qui peuvent pénétrer dans les
zones de précontrôle et par l’établissement des conditions de leur
accès à ces zones.
À titre d’exemple, les personnes qui doivent entrer dans une
zone de précontrôle pour exécuter leurs obligations dans le cadre
The Act and these Regulations apply only to areas designated
as “preclearance areas” under the Act.
On January 18, 2001, Canada and the U.S. signed the Agreement on Air Transport Preclearance between The Government of
Canada and The Government of the United States of America.
Under this Agreement, only persons destined for the U.S. and
who are to be precleared in Canada, or persons and categories of
persons designated or authorized by Canada, may enter a preclearance area in Canada. Canada and the U.S. agreed to restrict
access to preclearance areas by regulation in order to achieve an
optimal effectiveness and level of security for preclearance
operations.
The objective of the Regulations Designating Persons and
Categories of Persons — Other Than Travellers Destined for the
United States — Who May Enter a Preclearance Area is therefore
to implement the Act and Agreement by designating those persons and categories of persons, other than travellers destined for
the U.S., who may enter preclearance areas and the conditions
under which they may do so.
By way of illustration, individuals who must enter a preclearance area to fulfill their duties as part of their job or under their
878
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-148
contract with the airport operator may enter a preclearance area if
they have a “restricted area pass”. This is a document issued by
the airport operator giving the holders access for a given period of
time to the specific restricted area, in this case the area constituting the preclearance area.
These Regulations apply at all Canadian airports where preclearance of passengers and their goods destined for the U.S. is
available. This currently includes the following airports:
Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Ottawa and
Montreal (Dorval).
de leur emploi ou de leur contrat avec l’exploitant de l’aéroport
n’ont accès à cette zone que si elles sont titulaires d’un « laissezpasser de zone réglementée ». Ce document est délivré par
l’exploitant de l’aéroport pour donner à son titulaire, pendant une
période donnée, accès à une zone réglementée précise, en
l’occurrence la zone de précontrôle.
Le règlement offre également la souplesse nécessaire pour
permettre aux autorités aéroportuaires de faire face aux situations
exceptionnelles ou ponctuelles. Il est alors possible d’autoriser
des personnes à pénétrer dans une zone de précontrôle à la condition qu’elles soient maintenues sous surveillance électronique ou
sous escorte personnelle durant leur présence dans la zone réglementée. Il relève de la responsabilité des autorités aéroportuaires
concernées de veiller à ce que les mesures de contrôle soient entièrement respectées.
Le règlement s’applique à tous les aéroports canadiens où on
procède au précontrôle des passagers et de leurs marchandises à
destination des États-Unis. À l’heure actuelle, il s’agit notamment
des aéroports suivants : Vancouver, Calgary, Edmonton,
Winnipeg, Toronto, Ottawa et Montréal (Dorval).
Alternatives
Solutions envisagées
Establishing and restricting access to preclearance areas is essential to administering the Act and Agreement. Failure to control
access to preclearance areas would significantly impair the operational efficiency and the security of preclearance areas.
L’établissement et le contrôle de l’accès aux zones de précontrôle sont essentiels pour l’application de la Loi et de l’accord. En
effet, l’absence d’un tel contrôle entraverait considérablement
l’efficacité des opérations de même que la sécurité des zones de
précontrôle.
Des représentants d’aéroports et de compagnies aériennes ont
examiné la possibilité d’adopter d’autres mesures, comme les normes volontaires. Ces solutions ont été écartées principalement
pour des raisons de sécurité. Le règlement fait en sorte que les
mesures de sécurité aéroportuaire dans les zones de précontrôle
soient uniformes. Il permet en outre aux autorités aéroportuaires
d’intégrer ces mesures dans le cadre actuel de la gestion d’un
aéroport au Canada.
The regulations also provide the necessary flexibility to enable
an airport authority to deal with exceptional or ad hoc situations.
In these situations individuals may be permitted to enter the preclearance area if they are kept under electronic surveillance or
provided with a personal escort when they are in the restricted
area. It is the responsibility of the airport authorities in question to
ensure full compliance with the measures restricting access.
Airport and airline representatives examined the possibility of
adopting other measures such as voluntary standards. These
measures were ruled out, mainly for security reasons. These
Regulations will ensure a degree of consistency of airport security
measures at preclearance sites. These Regulations also enable
airport authorities to integrate these measures into the current
airport management framework in Canada.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
As indicated in the Preamble to the Act, it has become desirable to put in place statutory authority, on a reciprocal basis in
both Canada and the U.S., to facilitate the movement of travellers
and their goods across the border between the two countries, the
volume of which has been increasing considerably every year.
Cost increases, if any, for the relevant federal authorities responsible for monitoring these activities will be absorbed in existing budgets.
Comme le signale le préambule de la Loi, il est devenu souhaitable de mettre en place au Canada et aux États-Unis un cadre
juridique réciproque pour faciliter le déplacement transfrontalier
des voyageurs et de leurs marchandises entre les deux pays, le
volume de ce déplacement ne cessant de croître de manière appréciable chaque année.
On prévoit que cette mesure pourrait entraîner une légère augmentation des coûts pour les exploitants d’aéroport s’il est nécessaire d’engager des dépenses supplémentaires pour la délivrance
de laissez-passer de zone réglementée, l’installation de matériel
de surveillance vidéo et le versement de salaires aux membres du
personnel chargés d’escorter les personnes non titulaires du laissez-passer approprié. Les exploitants d’aéroport qui ne sont pas
en mesure d’assumer ces frais supplémentaires peuvent les faire
supporter par les compagnies aériennes ou les passagers qui participent au précontrôle.
L’augmentation des coûts subis par les autorités fédérales compétentes chargées de surveiller ces activités sera imputée aux
budgets existants, le cas échéant.
Consultation
Consultations
Launched during the preparation of Bill S-22, which led to the
adoption of the Act, the consultation process continued through
Lancé lors de la préparation du projet de loi S-22 qui devait
mener à l’adoption de la Loi, le processus de consultation s’est
It is anticipated that airport operators might experience a slight
increase in costs from this measure if additional expenses are
required to issue restricted area passes, install video surveillance
equipment, and pay salaries to staff members responsible for escorting persons without appropriate passes. Airport operators that
cannot absorb these additional costs may pass them on to the airlines or passengers that participate in preclearance.
879
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-148
the development of various regulations, deemed essential to administering the Act.
Representatives of airlines and airport operators from across
Canada were fully involved in the development of these Regulations. As well, many federal departments and agencies besides the
Department of Foreign Affairs and International Trade were involved in developing the regulations, including the Departments
of Justice, Transport, Citizenship and Immigration, the Canadian
Transportation Agency, the Solicitor General Portfolio, the Canadian Food Inspection Agency and the Canada Customs and Revenue Agency. In addition, U.S. officials were consulted with a
view to complying with the Agreement.
These Regulations were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on December 22, 2001, with a thirty-day period for public
comment. Comments were received from one Canadian airport
which expressed three concerns: (a) that it would be necessary to
provide personal escorts for those requiring access to preclearance areas who do not have restricted area passes, as it may not
be possible to provide video monitoring of all of the preclearance
area; (b) that only the airport operator will be allowed to provide
escorts which to date have sometimes been provided by employees of air carriers; and (c) that the words “airport facilities” in
paragraph 2(b) are not wide enough to permit access under this
provision to persons who need to maintain or repair air carrier
equipment, such as aircraft, computers and ramp equipment.
The concerns raised have been carefully reviewed in order to
ensure that proper balance has been maintained between security
and efficiency in drafting the regulation.
Regarding (a), in order to ensure security, it is necessary to restrict the access of persons other than travellers to the preclearance area. For the most part, other persons who need access will
be required to obtain a restricted area pass. However, there may
be situations in which persons who do not have restricted area
passes are required to enter a preclearance area in order to perform maintenance or repair of the airport facilities or emergency
services at the airport. In those circumstances, the regulations
provide flexibility by allowing those persons to enter a preclearance area if they are under constant surveillance by an escort or
by electronic means. In the event that it is not possible to provide
constant surveillance by electronic means, it will be necessary to
do so by personal escort. These options are consistent with existing security arrangements at Canadian airports and cover the full
range of acceptable security measures.
Regarding (b), anyone with a restricted area pass may be
authorized by the airport operator to act as a personal escort in a
preclearance area. Consequently, airline employees with restricted area passes may continue to provide personal escorts in
preclearance areas, if authorized to do so by the airport operator.
Regarding (c), a person who regularly needs access to the preclearance area other than to perform maintenance or repair of the
880
poursuivi dans le cadre de l’élaboration de diverses dispositions
réglementaires réputées indispensables à l’application de la Loi.
Des représentants de compagnies aériennes et d’exploitants
d’aéroport de tout le Canada ont pleinement participé à l’élaboration du règlement. De même, de nombreux ministères et organismes fédéraux, outre le ministère des Affaires étrangères et du
Commerce international, ont collaboré à sa préparation, y compris
les ministères de la Justice, du Transport, de la Citoyenneté et de
l’Immigration, l’Office des transports du Canada, le portefeuille
du Solliciteur général, l’Agence canadienne d’inspection des aliments et l’Agence des douanes et du revenu du Canada. Des consultations ont aussi été tenues auprès de fonctionnaires américains
afin de respecter les modalités de l’accord.
Le règlement a été préalablement publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 22 décembre 2001. Une période de trente jours
était prévue pour permettre au grand public de faire des observations. Un aéroport canadien a formulé des observations au sujet
de trois points distincts : a) le fait qu’il soit nécessaire d’offrir une
escorte personnelle à ceux qui demandent accès aux zones de
précontrôle sans être munis du laissez-passer approprié, puisqu’il
pourrait se révéler impossible d’effectuer une surveillance télévisée de l’ensemble de la zone de précontrôle; b) le fait que seul
l’exploitant de l’aéroport soit autorisé à fournir des escortes alors
que, jusqu’à maintenant, ce service a parfois été offert par les
employés de transporteurs aériens; c) le fait que les termes « installations de l’aéroport » [« airport facilities »] se trouvant à
l’alinéa 2b) du règlement ne soient pas suffisamment larges pour
permettre l’accès, en application de cette disposition, aux personnes qui doivent effectuer des travaux d’entretien ou de réparation
au matériel du transporteur aérien, notamment les aéronefs, les
ordinateurs et le matériel de piste.
Les préoccupations soulevées ont été examinées minutieusement afin de veiller à ce que le libellé du règlement permette
d’atteindre un équilibre adéquat entre la sécurité et l’efficience.
En ce qui concerne le point a), il est nécessaire, pour assurer la
sécurité, de restreindre l’accès à la zone de précontrôle des personnes autres que les voyageurs. Dans la plupart des cas, les autres personnes qui doivent pénétrer dans une zone de précontrôle
seront tenues d’obtenir un laissez-passer de zone réglementée.
Cependant, il pourrait arriver que des personnes non munies de ce
laissez-passer doivent avoir accès à une zone de précontrôle pour
effectuer des travaux d’entretien ou de réparation aux installations
de l’aéroport ou fournir des services d’urgence à l’aéroport. Dans
ces situations, le règlement offre une certaine souplesse puisqu’il
autorise ces personnes à pénétrer dans une zone de précontrôle
pourvu qu’elles soient continuellement sous escorte personnelle
ou sous surveillance électronique. Lorsqu’il est impossible d’effectuer une surveillance continuelle par voie électronique, on doit
alors assurer cette surveillance au moyen d’une escorte personnelle. Ces différentes options sont compatibles avec les arrangements en matière de sécurité pris dans les aéroports canadiens et
couvrent l’éventail complet des mesures de sécurité acceptables.
Quant au point b), l’exploitant d’un aéroport peut autoriser quiconque est muni d’un laissez-passer de zone réglementée à agir
en qualité d’escorte personnelle dans une zone de précontrôle. Par
conséquent, les employés des compagnies aériennes titulaires
d’un laissez-passer de zone réglementée peuvent continuer d’agir
comme escortes personnelles dans les zones de précontrôle si
l’exploitant de l’aéroport les y autorise.
Enfin, à l’égard du point c), les personnes qui doivent périodiquement pénétrer dans la zone de précontrôle pour des raisons
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-148
airport facilities or emergency services, such as an air carrier
maintenance worker, might seek to obtain a restricted area pass
from the airport operator. If they do not have a restricted area
pass, they may still enter the preclearance area if they have the
permission of the airport operator and are under constant surveillance by personal escort. This would allow a person required to
enter the preclearance area to repair an air carrier’s equipment to
do so as long as he or she has the permission of the airport operator and is accompanied by a personal escort.
In light of the above, no change has been made in these Regulations.
autres que la réalisation de travaux d’entretien ou de réparation
aux installations de l’aéroport ou la prestation de services d’urgence, notamment les préposés à l’entretien ou aux réparations
des transporteurs aériens, peuvent demander à l’exploitant de
l’aéroport de leur remettre un laissez-passer de zone réglementée.
Si elles ne sont pas munies d’un tel laissez-passer, ces personnes
peuvent néanmoins pénétrer dans la zone de précontrôle pourvu
qu’elles obtiennent l’autorisation de l’exploitant de l’aéroport et
qu’elles soient continuellement sous escorte personnelle. Cette
mesure permet donc aux personnes qui doivent pénétrer dans une
zone de précontrôle pour réparer le matériel du transporteur aérien d’avoir accès à cette zone à la condition d’y être autorisées
par l’exploitant de l’aéroport et d’être accompagnées d’une escorte personnelle.
Compte tenu de ce qui précède, aucune modification n’a été
apportée au règlement.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
It is the primary responsibility of the operators of the airports
where preclearance is conducted to ensure that access to the preclearance areas is granted in accordance with these Regulations.
Airports may grant restricted area passes only to persons who
have first undergone a security screening by Transport Canada.
Les exploitants d’aéroport où un précontrôle est effectué ont
pour responsabilité principale de veiller à ce que l’accès aux zones de précontrôle soit accordé conformément aux dispositions du
règlement. Les aéroports peuvent délivrer des laissez-passer de
zone réglementée uniquement aux personnes qui ont préalablement fait l’objet d’un contrôle de sécurité par Transports Canada.
Contact person
Mr. Bruce Levy
Director
United States Transboundary Division (NUE)
Department of Foreign Affairs and International Trade
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 944-6909
FAX: (613) 943-2423
E-mail: bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Personne-ressource
M. Bruce Levy
Directeur
Direction des relations transfrontalières avec les
États-Unis (NUE)
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 944-6909
TÉLÉCOPIEUR : (613) 943-2423
Courriel : bruce.levy@dfait-maeci.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
881
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-149
Registration
SOR/2002-149 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-149
CUSTOMS ACT
LOI SUR LES DOUANES
Regulations Amending the Customs Brokers
Licensing Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’agrément
des courtiers en douane
P.C. 2002-547 11 April, 2002
C.P. 2002-547 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to
subsection 9(5), paragraph 164(1)(j) and subsection 166(1) of the
Customs Acta, hereby makes the annexed Regulations Amending
the Customs Brokers Licensing Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 9(5), de l’alinéa 164(1)j) et du paragraphe 166(1) de la Loi sur les douanesa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur l’agrément des courtiers en douane, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CUSTOMS
BROKERS LICENSING REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’AGRÉMENT DES COURTIERS EN DOUANE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of paragraph 4(1)(b) of the English version of the Customs Brokers Licensing Regulations1 before
subparagraph (i) is replaced by the following:
(b) written the Customs Brokers Professional Examination,
given under section 15, and attained a grade of at least 60 per
cent on it
(2) Subparagraphs 4(1)(b)(i) and (ii) of the Regulations are
replaced by the following:
(i) not more than one year before the date of the application
for a licence, or
(ii) more than one year before the date of the application for
a licence and the individual, partner or officer transacted
business as a customs broker, whether on their own behalf or
on behalf of a licensee, from within one year after the date
on which the examination was written until not more than
one year before the date of the application for the licence.
2. Section 7 of the Regulations and the heading before it are
replaced by the following:
1. (1) Le passage de l’alinéa 4(1)b) de la version anglaise du
Règlement sur l’agrément des courtiers en douane1 précédant
le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
(b) written the Customs Brokers Professional Examination, given under section 15, and attained a grade of at least 60 per cent
on it
(2) Les sous-alinéas 4(1)b)(i) et (ii) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(i) qu’il ait passé cet examen dans l’année précédant la date de
la demande d’agrément,
(ii) dans le cas où cet examen remonte à plus d’un an avant la
date de la demande d’agrément, qu’il ait fait profession de
courtier en douane, en son propre nom ou au nom du titulaire
d’un agrément, dans l’année suivant la date de l’examen jusqu’à une date comprise dans l’année précédant la date de la
demande d’agrément.
2. L’article 7 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont remplacés par ce qui suit :
Application for Licence
Demande d’agrément
7. An application for a licence must be made in the prescribed
form and be submitted to the chief officer of customs for the area
in which the applicant proposes to transact business as a customs
broker.
3. (1) Subparagraph 8(1)(c)(iv) of the Regulations is replaced by the following:
(iv) the names of the officers of each partner who meet the
knowledge requirement determined in accordance with section 4, and
(2) Subparagraph 8(1)(d)(iv) of the Regulations is replaced
by the following:
(iv) the name of each officer who meets the knowledge requirement determined in accordance with section 4, and
7. La demande d’agrément est présentée en la forme réglementaire à l’agent en chef des douanes responsable de la région
où le demandeur se propose de faire profession de courtier en
douane.
3. (1) Le sous-alinéa 8(1)c)(iv) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iv) le nom des dirigeants de chaque associé qui remplissent
la condition relative à la connaissance, déterminée conformément à l’article 4,
(2) Le sous-alinéa 8(1)d)(iv) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iv) le nom de chaque dirigeant qui remplit la condition relative à la connaissance, déterminée conformément à l’article 4,
(3) L’alinéa 8(1)e) du même règlement est abrogé.
(3) Paragraph 8(1)(e) of the Regulations is repealed.
———
———
1
1
a
R.S., c. 1 (2nd Supp.)
SOR/86-1067
882
a
L.R., ch. 1 (2e suppl.)
DORS/86-1067
11 avril 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-149
4. Section 9 of the Regulations is repealed.
5. Paragraph 13(1)(c)2 of the Regulations is replaced by the
following:
(c) at any other customs office through a customs broker qualified under these Regulations whose licence specifies that customs office; and
6. (1) Subparagraph 14(b)(v) of the Regulations is repealed.
(2) Subparagraph 14(b)(vii) of the Regulations is replaced
by the following:
(vii) in the individuals meeting the knowledge requirement
determined in accordance with section 4 or 6 who are employed on a full-time basis by the holder of the licence;
7. Section 15 of the Regulations is replaced by the following:
15. (1) The Customs Brokers Professional Examination and the
Customs Brokers Qualifying Examination shall be given at least
once a year at any time that the Minister or a person designated
by the Minister for the purpose of section 9 of the Act directs.
(2) Notice of the time and place of an examination shall be
posted in the office of the chief officer of customs not less than
60 days before the date of the examination.
8. Subparagraphs 16(b)(i) and (ii) of the Regulations are
replaced by the following:
(i) $200, in the case of the Customs Brokers Professional
Examination, or
(ii) $100, in the case of the Customs Brokers Qualifying Examination.
9. Subsection 17(2)2 of the Regulations is replaced by the
following:
(2) Every customs broker shall retain the information for a period of six years after the importation of the goods to which the
information relates.
10. The Regulations are amended by replacing the words
“Department of National Revenue for Customs and Excise”
with the words “Canada Customs and Revenue Agency” in
the following provisions:
(a) subsection 10(1); and
(b) subparagraph 14(d)(ii).
11. The Regulations are amended by replacing the words
“Department of National Revenue” with the words “Canada
Customs and Revenue Agency” in the following provisions:
(a) paragraph 13(1)(d);
(b) paragraph 14(c); and
(c) paragraph 17(1)(b).
4. L’article 9 du même règlement est abrogé.
5. L’alinéa 13(1)c)2 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
c) à tout autre bureau de douane, par l’intermédiaire d’un courtier en douane qui remplit les conditions établies par le présent
règlement et dont l’agrément fait mention de ce bureau de
douane;
6. (1) Le sous-alinéa 14b)(v) du même règlement est abrogé.
(2) Le sous-alinéa 14b)(vii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(vii) tout changement parmi les employés à plein temps du
titulaire de l’agrément qui remplissent la condition relative à
la connaissance, déterminée conformément aux articles 4
ou 6;
7. L’article 15 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
15. (1) L’examen de compétences professionnelles des courtiers en douane et l’examen d’admissibilité des courtiers en
douane ont lieu au moins une fois l’an, aux date et heure fixées
par le ministre ou par le délégué qu’il charge de l’application de
l’article 9 de la Loi.
(2) Un avis des date, heure et lieu de l’examen est, au moins
soixante jours avant la date de l’examen, affiché au bureau de
l’agent en chef des douanes.
8. Les sous-alinéas 16b)(i) et (ii) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(i) des droits de 200 $, pour l’examen de compétences professionnelles des courtiers en douane,
(ii) des droits de 100 $, pour l’examen d’admissibilité des
courtiers en douane.
9. Le paragraphe 17(2)2 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Le courtier en douane doit conserver les renseignements
pendant les six ans suivant l’importation des marchandises auxquelles ils se rapportent.
10. Dans les passages suivants du même règlement, « ministère du Revenu national (Douanes et Accise) » est remplacé
par « Agence des douanes et du revenu du Canada », avec les
adaptations nécessaires :
a) le paragraphe 10(1);
b) le sous-alinéa 14d)(ii).
11. Dans les passages suivants du même règlement, « ministère du Revenu national » est remplacé par « Agence des
douanes et du revenu du Canada », avec les adaptations nécessaires :
a) l’alinéa 13(1)d);
b) l’alinéa 14c);
c) l’alinéa 17(1)b).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
12. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
12. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
2
SOR/98-236
2
DORS/98-236
883
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-149
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
The Regulations Amending the Customs Brokers Licensing
Regulations correct certain outdated provisions, clarify or simplify the requirements of the licensing program, and eliminate
unnecessary operational requirements. Also, in an effort to recover more of the administrative costs incurred by the Canada
Customs and Revenue Agency (CCRA) for conducting customs
brokers examinations, the fees charged for the Customs Brokers
Professional Examination and the Customs Brokers Qualifying
Examination are being raised. So as to reduce the costs associated
with the administration of these examinations, the required frequency of holding them is reduced to once each year.
The specific changes being made to the regulations are described below:
1. the amendment to section 7 and the repeal of section 9 of
the regulations remove the requirement for applications for
a customs broker’s licence to be submitted in duplicate, and
the need to complete an application form for licence renewal. Customs brokers may instead renew their licences
by simply submitting to the CCRA the annual licence fee
of $600.00;
2. the changes to subparagraphs 8(1)(c)(iv) and 8(1)(d)(iv)
end the requirement to identify in a posted notice the
directors’ names in corporations who are partners in a customs broker firm or the names of the directors of incorporated customs brokers generally. The CCRA believes that
since it is unnecessary for such persons to have knowledge
of Customs laws and procedures this requirement should be
removed;
3. the requirement in paragraph 8(1)(e) to identify in the
posted notice the name of the office manager is being removed, as there is no regulated requirement to have an “office manager”;
4. changes to subsection 10(1), paragraphs 13(1)(d), 14(c)
and 17(1)(b) and subparagraph 14(d)(ii) replace the references to the “Department of National Revenue” and “Department of National Revenue for Customs and Excise”
with “Canada Customs and Revenue Agency”;
5. the requirement in paragraph 13(1)(c) that a customs broker’s business originate in the area served by the Customs
office named in its licence is removed. This change permits
a broker to serve a client from an area not mentioned in its
licence when it does so through another broker whose licence covers the area in which the customs business will
occur;
6. the changes to section 14 eliminate the need to notify a
chief officer of Customs of any change of business office
manager, as there is no regulated requirement to have an office manager;
7. the amendment to subsection 15(1) reduces the required
frequency of broker examinations to at least once each year.
Consequential changes are, therefore, being made to paragraph 4(1)(b) to allow persons a one-year period after
writing the Customs Brokers Professional Examination
within which to apply for a customs broker licence;
8. a change to subsection 15(2) eliminates the requirement for
notices of time and place of an examination to be mailed to
Description
Le Règlement modifiant le Règlement sur l’agrément des courtiers en douane corrige certaines dispositions désuètes, clarifie et
simplifie des exigences et supprime des exigences opérationnelles
inutiles. En outre, en vue de recouvrer une plus grande partie des
coûts engagés par l’Agence des douanes et du revenu du Canada
(ADRC) pour l’administration des examens destinés aux courtiers
en douane, les droits exigés pour l’examen de compétences professionnelles des courtiers en douane et pour l’examen d’admissibilité des courtiers en douane ont été augmentés. Afin de
réduire les coûts liés à l’administration des examens, la fréquence
obligatoire des examens sera réduite à une fois par année.
Les différentes modifications apportées au règlement sont décrites ci-après :
1. l’article 7 est modifié et l’article 9 est abrogé pour supprimer l’obligation de présenter la demande d’agrément initiale en double exemplaire et celle de remplir un formulaire
de demande pour le renouvellement de cet agrément. Les
courtiers en douane qui désirent renouveler leur agrément
pourront désormais le faire simplement en présentant à
l’ADRC les frais d’agrément annuels de 600 $;
2. en vertu des changements aux sous-alinéas 8(1)c)(iv)
et 8(1)d)(iv), il n’est plus nécessaire d’afficher un avis indiquant les noms des administrateurs des personnes morales
qui sont des associés dans un cabinet de courtiers en douane
et les noms des administrateurs des courtiers en douane
d’une personne morale. L’ADRC estime qu’il est inutile
d’exiger que ces personnes aient une connaissance des formalités et de la législation douanières. Toutefois, une telle
connaissance est encore exigée d’au moins un des dirigeants des courtiers en douane constitués en personne morale, des courtiers qui sont des individus, et d’au moins un
des associés de cabinets de courtiers non constitués en personne morale;
3. la condition prévue à l’alinéa 8(1)e) qui exige qu’un avis
indiquant le nom du responsable du bureau d’affaires soit
affiché est jugée inutile et a donc été supprimée;
4. dans le paragraphe 10(1), les alinéas 13(1)d), 14c)
et 17(1)b), et le sous-alinéa 14d)(ii), les expressions « le
ministère du Revenu national » et « le ministère du Revenu
national (Douanes et Accise) » sont remplacées par
« l’Agence des douanes et du revenu du Canada »;
5. l’alinéa 13(1)c) qui exigeait que les opérations accomplies
par le courtier en douane proviennent de la région desservie
par le bureau de douane précisé sur l’agrément a été modifié pour supprimer cette exigence. Le courtier en douane est
libre de rechercher des occasions d’affaires en dehors de la
région mentionnée sur l’agrément lorsqu’il le fait par
l’intermédiaire d’un courtier en douane dont l’agrément fait
mention de la région où les opérations douanières seront
accomplies;
6. les changements apportés à l’article 14 suppriment l’obligation d’aviser l’agent en chef des douanes de tout changement de gestionnaire dans un bureau d’affaires puisqu’il
n’y a plus de disposition exigeant qu’un tel gestionnaire
soit identifié. Toutefois, cette obligation s’étend maintenant
à tout changement parmi les individus qui ont réussi à
884
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-149
individuals who have simply indicated their wish to write
one of the customs brokers examinations. Candidates who
have applied to take one of the customs brokers examinations will continue to be notified of the time and place of
that examination;
9. in paragraph 16(b), the fee for the Customs Brokers Professional Examination is being raised from $100.00
to $200.00, while the Customs Brokers Qualifying Examination fee is being raised from $25.00 to $100.00, in order
to more closely reflect the administrative costs to
the CCRA for holding these examinations. These fees have
not been increased since 1986; and
10. the amendment to subsection 17(2) of the regulations sets
the retention period for customs brokers’ records at six
years following the importation of the goods to which they
relate, in order to be consistent with the provisions of the
Imported Goods Records Regulations. The specific details
previously appearing in paragraphs (a) to (c) of subsection 17(2) have been removed, as they merely repeated provisions contained in subsection 17(1).
7.
8.
9.
10.
l’examen d’admissibilité des courtiers et qui sont employés
à temps plein dans un bureau de courtiers en douane;
la modification apportée au paragraphe 15(1) réduit à au
moins une fois par année la fréquence obligatoire des examens destinés aux courtiers. Par conséquent, l’alinéa 4(1)b)
est modifié afin de donner aux candidats au moins un an
suivant l’examen de compétences professionnelles des
courtiers en douane pour demander un agrément de courtier
en douane;
la modification apportée au paragraphe 15(2) élimine le besoin d’envoyer par la poste un avis des date, heure et lieu
de l’examen aux personnes qui désirent passer l’examen
destiné aux courtiers en douane. Les candidats qui ont rempli une demande continueront de recevoir l’avis;
à l’alinéa 16b), le montant des droits exigés pour l’examen
de compétences professionnelles des courtiers en douane
passe de 100 $ à 200 $ et celui des droits exigés pour
l’examen d’admissibilité des courtiers en douane, de 25 $ à
100 $, afin de mieux refléter les frais d’administration encourus par l’ADRC pour la tenue de ces examens. Ces
droits n’ont pas été augmentés depuis 1986;
la modification apportée au paragraphe 17(2) fixe la période
de rétention des documents que doit conserver un courtier à
six ans suivant l’importation des marchandises auxquelles
ils se rapportent et ce, afin de rendre cette disposition conforme aux dispositions du Règlement sur les documents
relatifs à l’importation de marchandises. Les autres détails
figurant aux alinéas a) à c) de l’ancien paragraphe 17(2) ont
été supprimés puisqu’ils ne faisaient que reprendre ceux du
paragraphe 17(1).
Alternatives
Solutions envisagées
These amendments are necessary to implement a number of
changes required to streamline the administration of the Brokers
Licensing Program, reduce administrative costs for both
the CCRA and customs brokers, and allow the CCRA to recover
more of its costs for the administration of the brokers examinations.
Ces modifications sont nécessaires afin de mettre en oeuvre un
certain nombre des changements visant à rationaliser l’administration du programme d’agrément des courtiers, à réduire les frais
administratifs de l’ADRC et des courtiers en douane et permettre
à l’ADRC de recouvrer une plus grande partie des coûts liés à
l’administration des examens destinés aux courtiers.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These amendments permit the CCRA to streamline the administration of the Brokers Licensing Program and reduce some administrative costs for both the CCRA and the customs brokers,
while clarifying the record-keeping requirements of the Customs
Brokers Licensing Regulations. The increase in examination fees
raises the costs for individuals who wish to take the examinations
and for any customs brokers whose policy it is to pay these fees
on behalf of their employees.
The fee increases for the brokers’ examinations increase the
total annual revenues from this source from approximately $9,500
to an estimated $29,000. Although the annual costs of administering the examinations have been approximately $123,285,
the CCRA intends to reduce these costs. All aspects of the examination process will be considered, including the possibility of
shortening the examinations and reducing the number of locations
where they are offered.
Grâce à ces modifications, l’ADRC rationalise l’administration
du programme d’agrément des courtiers en douane et allège le
fardeau des frais administratifs de l’ADRC et des courtiers en
douane, et les exigences du Règlement sur l’agrément des courtiers en douane se rapportant à la conservation des documents y
sont mieux définies. Les droits d’examen accrus augmentent les
coûts engagés par les personnes qui désirent passer l’examen et
par les courtiers en douane qui acquittent ces frais au nom de
leurs employés.
L’augmentation des droits exigés pour les examens des courtiers a une incidence sur le total annuel des recettes de cette
source, lequel passera de 9 500 $ à 29 000 $ environ. Bien que le
coût annuel de l’administration des examens soit actuellement
évalué à 123 285 $, l’ADRC a l’intention de réduire ce coût. Tous
les éléments du processus d’examen seront étudiés, même la possibilité de réduire la durée de l’examen et le nombre d’endroits où
l’examen est offert.
Consultation
Consultations
The CCRA consulted with the brokerage community and major
associations, including the Canadian Society of Customs
L’ADRC a consulté les courtiers et les principales associations
des courtiers, y compris la Société canadienne des courtiers en
885
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-149
Brokers (CSCB) and the former Customs Brokers Association of
Canada (CBAC). The majority of brokers and their associations
support these changes.
The CSCB and the former CBAC represent approximately 190
of 260 customs brokerage firms across Canada. Both groups support the examination fee increases. There was general agreement
that the CCRA should increase the fees to recoup more of its cost
of administering the examinations.
The two consultation packages were also sent out to each customs brokerage firm across the country. The few individual replies that were received did indicate support for the fee increases.
The proposed Regulations were published in the Canada
Gazette, Part I, on March 24, 2001. Concerns expressed following
that pre-publication pertained to the changes to the recordkeeping requirements, particularly the proposed reduction of the
retention period, and to the fact that the provision causing loss of
status as a professional customs broker after an extended absence
from the brokerage industry was being increased from six months
to one year, rather than being removed in its entirety.
These representations did not result in any changes to the proposal. The amendments to the record retention period are made to
harmonize the record-keeping requirements with those of the
Imported Goods Records Regulations and to delete an unnecessary repetition. Brokers may nonetheless retain records for a
longer period. The period of absence from the brokerage industry
before loss of status as a professional customs broker is to be
extended from six months to one year. However, removing that
condition altogether is not considered beneficial to the public or
the industry as it could result in a significant degradation of
knowledge of customs procedures.
douane (SCCD) et l’Association des courtiers en douane du
Canada (ACDC). La plupart d’entre eux se sont montrés favorables aux changements proposés.
La SCCD et l’ACDC représentent environ 190 des 260 firmes
de courtiers en douane au Canada. Toutes deux appuient l’augmentation des droits d’examen. Elles sont d’accord que l’ADRC
devrait augmenter les droits d’examen afin de récupérer davantage des coûts liés à l’administration de ces examens.
Deux trousses de consultation ont été envoyées aussi à chaque
firme de courtier en douane à travers le pays. Les quelques réponses individuelles reçues ont été favorables à l’augmentation de ces
droits.
Le règlement a fait l’objet d’une publication préalable dans la
Gazette du Canada Partie I le 24 mars 2001. Les observations
reçues à la suite de cette publication portaient, d’une part, sur les
modifications aux exigences concernant la conservation des dossiers, plus particulièrement la réduction de la période de rétention,
et, d’autre part, sur le fait que l’on se proposait de conserver la
disposition selon laquelle une absence prolongée de l’industrie de
courtage entraîne la perte du statut de courtier en douane professionnel.
Le projet n’a pas été changé à la suite de ces commentaires.
Les modifications relatives à la période de rétention des documents visent à harmoniser ces dispositions avec celles qui se
trouvent au Règlement sur les documents relatifs à l’importation
de marchandises et à en supprimer une répétition inutile. Les
courtiers peuvent néanmoins conserver ces documents plus longtemps. La disposition entraînant la perte de statut est modifiée
afin de prolonger la durée de l’absence permise, de six mois à un
an. Son abrogation pure et simple pourrait toutefois être néfaste
pour le public et pour l’industrie puisqu’il pourrait s’ensuivre une
détérioration importante des connaissances en matière de formalités douanières.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Existing CCRA mechanisms will ensure compliance with these
amendments. It is expected that, aside from the increased examination fees, these changes will result in slightly lower compliance
costs for customs brokers.
Les mécanismes existant au sein de l’ADRC assureront le respect des nouvelles dispositions. Exception faite de l’augmentation
des droits d’examen, on s’attend à ce que les changements apportés réduisent légèrement le coût de l’observation pour les
courtiers en douane.
Personne-ressource
M. Brian Jones
Directeur
Division des processus d’importation
Direction générale des douanes
Agence des douanes et du revenu du Canada
8e étage, Édifice Sir Richard Scott
191, avenue Laurier ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
Téléphone : (613) 954-6844
TÉLÉCOPIEUR : (613) 954-1766
Courriel : Brian.Jones@ccra-adrc.gc.ca
Contact
Mr. Brian Jones
Director
Import Process Division
Customs Branch
Canada Customs and Revenue Agency
8th Floor, Sir Richard Scott Building
191 Laurier Avenue West
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
Telephone: (613) 954-6844
FAX: (613) 954-1766
E-mail: Brian.Jones@ccra-adrc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
886
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SOR/2002-150 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-150
CANADA SHIPPING ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
Regulations Amending the Marine Certification
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la
délivrance des brevets et certificats (marine)
P.C. 2002-548 11 April, 2002
C.P. 2002-548 11 avril 2002
Whereas, pursuant to subsection 111(1)a of the Canada Shipping Act, a copy of the proposed Regulations Amending the Marine Certification Regulations, substantially in the form set out in
the annexed Regulations, was published in the Canada Gazette,
Part I, on October 7, 2000 and a reasonable opportunity was
thereby afforded to ship owners, masters, seamen and other interested persons to make representations to the Minister of Transport
with respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
subsection 110(1)a of the Canada Shipping Act, hereby makes the
annexed Regulations Amending the Marine Certification Regulations.
Attendu que, conformément au paragraphe 111(1)a de la Loi
sur la marine marchande du Canada, le projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine), conforme en substance au texte ciaprès, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 7 octobre 2000 et que les propriétaires de navire, capitaines, marins et
autres intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations au ministre des Transports à cet égard,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu du paragraphe 110(1)a de la Loi sur la marine marchande du Canada, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE MARINE
CERTIFICATION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
DÉLIVRANCE DES BREVETS ET CERTIFICATS
(MARINE)
11 avril 2002
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Section 2 of the Marine Certification Regulations is
amended by striking out the word “and” at the end of paragraph (z.39) and by adding the following after paragraph (z.40):
(z.41) ro-ro passenger, level 1;
(z.42) ro-ro passenger, level 2; and
(z.43) proficiency in fast rescue boats.
2. Section 4 of the Regulations is replaced by the following:
4. (1) Subject to subsection (2), a certificate, other than a continued proficiency certificate, for which any of the following
courses is required may be granted only if the course is successfully completed within the five years before the date of the application:
(a) marine emergency duties;
(b) simulated electronic navigation; or
(c) propulsive plant simulation.
(2) If the applicant successfully completed the course five years
or more before the date of the application, the following shall be
accepted instead of completion of the course:
(a) a certificate of successful completion, at a recognized institution, of a refresher course in that subject within the five
years before the date of the application; or
(b) 12 months of relevant service on board a ship during the
five years before the date of the application.
1. L’article 2 du Règlement sur la délivrance des brevets et
certificats (marine)1 est modifié par adjonction, après l’alinéa z.40), de ce qui suit :
z.41) navire roulier à passagers, niveau 1;
z.42) navire roulier à passagers, niveau 2;
z.43) certificat d’aptitude à l’exploitation des canots de secours
rapides.
2. L’article 4 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le brevet ou le certificat,
à l’exception du certificat de maintien des compétences, pour
lequel l’un des cours suivants est obligatoire ne peut être délivré
que si le cours a été terminé avec succès au cours des cinq années
précédant la date de la demande :
a) les fonctions d’urgence en mer;
b) la navigation électronique simulée;
c) la simulation d’appareils de propulsion.
(2) Si le candidat a terminé avec succès le cours cinq ans et
plus avant la date de la demande, les équivalences suivantes sont
acceptées en remplacement du cours terminé :
a) une attestation établissant qu’il a terminé avec succès, dans
un établissement reconnu, un cours de recyclage dans cette
matière au cours des cinq années précédant la date de la demande;
b) 12 mois de service pertinent à bord d’un navire au cours des
cinq années précédant la date de la demande.
———
———
1
1
a
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s.9
SOR/97-391
a
L.R., ch. 6 (3e suppl.), art. 9
DORS/97-391
887
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
3. Subparagraph 17(4)(a)(ii) of the Regulations is replaced
by the following:
(ii) ship construction and engineering knowledge, and
4. Subsection 18(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) Every applicant for a first mate, local voyage certificate
shall
(a) pass a written examination on each of the following subjects:
(i) ship stability, and
(ii) engineering knowledge; and
(b) after fulfilling the service requirements of subsection (2),
pass an oral examination on general seamanship.
5. Paragraph 19(1)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
6. Paragraph 20(1)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
7. (1) Paragraph 21(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
(2) Paragraph 21(1)(d) of the Regulations is amended by
striking out the word “and” at the end of subparagraph (i), by
adding the word “and” at the end of subparagraph (ii) and by
adding the following after subparagraph (ii):
(iii) ship stability;
8. (1) Subsection 22(1) of the French version of the Regulations is replaced by the following:
22. (1) Le candidat au brevet de capitaine avec restrictions
prévu au présent article doit, en plus de satisfaire aux exigences
de la partie 1 après avoir répondu aux exigences relatives au
temps de service applicables au brevet demandé, réussir les examens oral, pratique et écrit sur des questions liées au secteur
d’exploitation et au type de navire visés par le brevet.
(2) Paragraph 22(2)(a) of the Regulations is replaced by the
following:
(a) acquire two months of service performing deck department
duties on a ship that is of a tonnage and that engages on voyages similar to the tonnage and voyages of the ship for which
the certificate is sought; and
(3) Paragraph 22(3)(a) of the Regulations is replaced by the
following:
(a) acquire two months of service performing deck department
duties on a ship that is of a tonnage and that engages on voyages similar to the tonnage and voyages of the ship for which
the certificate is sought; and
(4) The portion of subsection 22(5) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
888
3. Le sous-alinéa 17(4)a)(ii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(ii) la construction navale et les connaissances en mécanique;
4. Le paragraphe 18(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Le candidat au brevet de premier officier de pont, voyage
local, doit :
a) réussir un examen écrit portant sur chacune des matières
suivantes :
(i) la stabilité des navires,
(ii) les connaissances en mécanique;
b) après avoir satisfait aux exigences de service prévues au paragraphe (2), réussir l’examen oral sur les notions générales de
matelotage.
5. L’alinéa 19(1)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
6. L’alinéa 20(1)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
7. (1) L’alinéa 21(1)b) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
(2) L’alinéa 21(1)d) du même règlement est modifié par adjonction, après le sous-alinéa (ii), de ce qui suit :
(iii) la stabilité des navires;
8. (1) Le paragraphe 22(1) de la version française du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
22. (1) Le candidat au brevet de capitaine avec restrictions prévu au présent article doit, en plus de satisfaire aux exigences de la
partie 1 après avoir répondu aux exigences relatives au temps de
service applicables au brevet demandé, réussir les examens oral,
pratique et écrit sur des questions liées au secteur d’exploitation
et au type de navire visés par le brevet.
(2) L’alinéa 22(2)a) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) accumuler deux mois de service dans des fonctions de personnel du service pont à bord d’un navire qui a une jauge similaire et qui effectue des voyages similaires à la jauge et aux
voyages du navire pour lequel le brevet est demandé;
(3) L’alinéa 22(3)a) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) accumuler deux mois de service dans des fonctions de personnel du service pont à bord d’un navire qui a une jauge similaire et qui effectue des voyages similaires à la jauge et aux
voyages du navire pour lequel le brevet est demandé;
(4) Le passage du paragraphe 22(5) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
(5) Every applicant for a master, limited certificate for a ship of
more than 60 tons, other than a certificate referred to in subsection (4), (6), (7) or (8), shall
(5) Le candidat au brevet de capitaine avec restrictions pour un
navire de plus de 60 tonneaux, autre qu’un brevet mentionné aux
paragraphes (4), (6), (7) ou (8), doit :
(5) Section 22 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (7):
(5) L’article 22 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (7), de ce qui suit :
(8) Every applicant for a master, limited certificate for a passenger ship of more than 60 tons that is not a short-run ferry or an
intermediate-run ferry and is used for a seasonal operation between March 31 and December 1 in any year in minor waters
within five nautical miles of shore shall provide the examiner
with a certificate of the applicant’s successful completion, at a
recognized institution, of a course in marine emergency duties
with respect to small vessel safety, survival craft and marine fire
fighting.
(8) Le candidat au brevet de capitaine avec restrictions pour un
navire à passagers de plus de 60 tonneaux, autre qu’un traversier
parcourant de courtes distances ou un traversier parcourant des
distances intermédiaires, qui est utilisé pour une exploitation de
nature saisonnière menée entre le 31 mars et le 1er décembre d’une
année donnée dans des eaux secondaires situées à au plus cinq
milles marins de la terre ferme doit fournir à l’examinateur une
attestation établissant qu’il a terminé avec succès, dans un établissement reconnu, un cours sur les fonctions d’urgence en mer en
ce qui concerne la sécurité des petits bâtiments, les bateaux de
sauvetage et la lutte contre les incendies à bord des navires.
9. Section 23 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (7):
9. L’article 23 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (7), de ce qui suit :
(8) Every applicant for a first mate, limited certificate for a
passenger ship of more than 60 tons that is not a short-run or intermediate-run ferry and is used for a seasonal operation between
March 31 and December 1 in any year in minor waters within five
nautical miles of shore shall provide the examiner with a certificate of the applicant’s successful completion, at a recognized
institution, of a course in marine emergency duties with respect to
small vessel safety, survival craft and marine fire fighting.
(8) Le candidat au brevet de premier officier de pont avec restrictions pour un navire à passagers de plus de 60 tonneaux, autre
qu’un traversier parcourant de courtes distances ou un traversier
parcourant des distances intermédiaires, qui est utilisé pour une
exploitation de nature saisonnière menée entre le 31 mars et
le 1er décembre d’une année donnée dans des eaux secondaires
situées à au plus cinq milles marins de la terre ferme doit fournir à
l’examinateur une attestation établissant qu’il a terminé avec succès, dans un établissement reconnu, un cours sur les fonctions
d’urgence en mer en ce qui concerne la sécurité des petits bâtiments, les bateaux de sauvetage et la lutte contre les incendies à
bord des navires.
10. (1) Paragraph 24(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
10. (1) L’alinéa 24(1)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
(2) Subparagraph 24(1)(d)(i) of the Regulations is repealed.
(2) Le sous-alinéa 24(1)d)(i) du même règlement est abrogé.
(3) Subparagraphs 24(1)(d)(iii) and (iv) of the Regulations
are replaced by the following:
(iii) after obtaining a watchkeeping mate, ship certificate or a
fishing master, second-class certificate, ship stability,
(iv) after obtaining a watchkeeping mate, ship certificate or a
fishing master, second-class certificate, general ship knowledge including engineering knowledge, and
(3) Les sous-alinéas 24(1)d)(iii) et (iv) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(iii) la stabilité des navires, après l’obtention du brevet
d’officier de pont de quart de navire ou du brevet de capitaine de pêche, deuxième classe,
(iv) les connaissances générales sur les navires, y compris
celles en mécanique, après l’obtention du brevet d’officier de
pont de quart de navire ou du brevet de capitaine de pêche,
deuxième classe,
(4) Subsection 24(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) Le paragraphe 24(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) An applicant shall have acquired 12 months of service as an
officer in charge of the watch after obtaining a watchkeeping
mate, ship certificate or a fishing master, second-class certificate
on a ship of not less than 25 tons engaged on voyages beyond the
limits of partially smooth waters.
(2) Le candidat doit avoir accumulé 12 mois de service à titre
d’officier de quart, après l’obtention du brevet d’officier de pont
de quart de navire ou du brevet de capitaine de pêche, deuxième
classe, sur un navire d’au moins 25 tonneaux effectuant des voyages au-delà des limites des eaux partiellement calmes.
11. (1) Paragraph 25(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
11. (1) L’alinéa 25(1)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
889
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
(2) Subparagraph 25(1)(c)(i) of the Regulations is replaced
by the following:
(i) marine emergency duties
(A) with respect to survival craft,
(B) with respect to marine fire fighting,
(C) for officers, and
(D) for senior officers, and
(3) Subparagraphs 25(1)(d)(ii) and (iii) of the Regulations
are replaced by the following:
(ii) after 9 months of service as described in subsection (2),
ship stability,
(4) Subparagraph 25(1)(d)(vi) of the Regulations is replaced
by the following:
(vi) after 9 months of service as described in subsection (2),
general ship knowledge, including engineering knowledge;
(5) Subsection 25(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) An applicant shall, while holding a watchkeeping mate,
ship certificate or fishing master, third-class certificate, have acquired 12 months of service as an officer in charge of the watch
on a ship of not less than 25 tons engaged on voyages beyond the
limits of partially smooth waters.
12. (1) Paragraph 26(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
(2) Paragraph 26(1)(d) of the Regulations is amended by
striking out the word “and” at the end of subparagraph (iv)
and by replacing subparagraph (v) with the following:
(v) after 12 months of service as described in subsection (2),
general ship knowledge, including engineering knowledge,
(vi) after 9 months of service as described in subsection (2),
meteorology, and
(vii) after 18 months of service as described in subsection (2), ship stability; and
(3) Subsection 26(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) An applicant shall have acquired 24 months of service,
or 12 months of service while holding a fishing master, fourthclass certificate, on a ship of not less than 25 tons engaged on
voyages beyond the limits of partially smooth waters.
13. (1) Paragraph 27(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act;
(2) Paragraph 27(2)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) provide the examiner with a Restricted Operator Certificate
— Maritime Commercial issued to the applicant under paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act; and
14. (1) Subparagraph 31(4)(a)(i) of the Regulations is repealed.
890
(2) Le sous-alinéa 25(1)c)(i) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) les fonctions d’urgence en mer en ce qui concerne :
(A) les bateaux de sauvetage,
(B) la lutte contre les incendies à bord des navires,
(C) les officiers,
(D) les officiers supérieurs,
(3) Les sous-alinéas 25(1)d)(ii) et (iii) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(ii) la stabilité des navires, après 9 mois du service visé au
paragraphe (2),
(4) Le sous-alinéa 25(1)d)(vi) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(vi) les connaissances générales sur les navires, y compris
celles en mécanique, après 9 mois du service visé au paragraphe (2);
(5) Le paragraphe 25(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Le candidat doit avoir accumulé 12 mois de service à titre
d’officier de quart, en étant titulaire du brevet d’officier de pont
de quart de navire ou du brevet de capitaine de pêche, troisième
classe, sur un navire d’au moins 25 tonneaux effectuant des voyages au-delà des limites des eaux partiellement calmes.
12. (1) L’alinéa 26(1)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
(2) Le sous-alinéa 26(1)d)(v) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(v) les connaissances générales sur les navires, y compris
celles en mécanique, après 12 mois du service visé au paragraphe (2),
(vi) la météorologie, après 9 mois du service visé au paragraphe (2),
(vii) la stabilité des navires, après 18 mois du service visé au
paragraphe (2);
(3) Le paragraphe 26(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Le candidat doit avoir accumulé 24 mois de service, ou 12
mois de service en étant titulaire d’un brevet de capitaine de pêche, quatrième classe, sur un navire d’au moins 25 tonneaux effectuant des voyages au-delà des limites des eaux partiellement
calmes.
13. (1) L’alinéa 27(1)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
(2) L’alinéa 27(2)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) fournir à l’examinateur le certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime qui lui a été délivré en vertu de
l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la radiocommunication;
14. (1) Le sous-alinéa 31(4)a)(i) du même règlement est
abrogé.
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
(2) Subparagraph 31(4)(a)(vi) of the Regulations is replaced
by the following:
(vi) either
(A) blueprint interpretation and sketching, or
(B) drawing, and
(3) Subsection 31(7) of the Regulations is repealed.
15. Subparagraph 32(3)(a)(vi) of the Regulations is replaced by the following:
(vi) either
(A) blueprint interpretation and sketching, or
(B) drawing, and
16. Paragraph 40(a) of the Regulations is replaced by the
following:
(a) fulfil one of the following requirements:
(i) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution, of a
course in marine emergency duties with respect to small vessel safety, or
(ii) pass a practical examination on marine emergency duties
with respect to small vessel safety, using the ship’s equipment for marine emergencies, and an oral examination on
that subject; and
17. The heading before section 48 of the Regulations is replaced by the following:
(2) Le sous-alinéa 31(4)a)(vi) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(vi) selon le cas :
(A) l’interprétation de plans et l’exécution de croquis,
(B) le dessin,
(3) Le paragraphe 31(7) du même règlement est abrogé.
15. Le sous-alinéa 32(3)a)(vi) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(vi) selon le cas :
(A) l’interprétation de plans et les croquis,
(B) le dessin,
16. L’alinéa 40a) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) satisfaire à l’une des exigences suivantes :
(i) fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, un
cours sur les fonctions d’urgence en mer en ce qui concerne
la sécurité des petits bâtiments,
(ii) réussir l’examen pratique sur les fonctions d’urgence en
mer en ce qui concerne la sécurité des petits bâtiments, au
moyen du matériel d’urgence du navire, et l’examen oral
dans cette matière;
Proficiency in Survival Craft, Restricted Proficiency in Survival
Craft and Proficiency in Fast Rescue Boats
Aptitude à l’exploitation des embarcations et radeaux de
sauvetage, aptitude à l’exploitation des embarcations et radeaux
de sauvetage avec restrictions et aptitude à l’exploitation des
canots de secours rapides
18. (1) Paragraphs 48(1)(a) to (c) of the Regulations are replaced by the following:
(a) acquire six months of service on a ship and provide the examiner with a certificate of the applicant’s successful completion, at a recognized institution, within the five years before the
date of the application, of courses in marine emergency duties
with respect to survival craft; or
(b) if the applicant successfully completed, at a recognized institution, more than five years before the date of the application, courses in marine emergency duties with respect to survival craft, provide proof of six months of relevant service on a
ship within the five years before the application.
18. (1) Les alinéas 48(1)a) à c) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
a) accumuler 6 mois de service à bord d’un navire et fournir à
l’examinateur une attestation établissant qu’il a terminé avec
succès, dans un établissement reconnu, des cours sur les fonctions d’urgence en mer en ce qui concerne les bateaux de sauvetage, au cours des cinq années précédant la date de la
demande;
b) si le candidat a terminé avec succès, dans un établissement
reconnu, des cours sur les fonctions d’urgence en mer en ce qui
concerne les bateaux de sauvetage plus de cinq ans avant la
date de la demande, fournir la preuve qu’il a effectué 6 mois de
service pertinent à bord d’un navire au cours des cinq années
précédant la date de la demande.
(2) L’article 48 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Le candidat au certificat d’aptitude à l’exploitation des canots de secours rapides doit, en plus de satisfaire aux exigences
prévues à la partie 1 :
a) fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, des cours
sur ce qui suit :
(i) les fonctions d’urgence en mer en ce qui concerne les bateaux de sauvetage,
(ii) l’aptitude à l’exploitation des canots de secours rapides;
b) réussir l’examen pratique sur la façon de manoeuvrer les canots de secours rapides dans diverses conditions et de les redresser après un chavirement.
(2) Section 48 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) Every applicant for a certificate of proficiency in fast rescue
boats shall, in addition to meeting the requirements set out in
Part 1,
(a) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution, of courses in
(i) marine emergency duties with respect to survival craft,
and
(ii) proficiency in fast rescue boats; and
(b) pass a practical examination on operating fast rescue boats
in various conditions and righting them after capsize.
17. L’intertitre précédant l’article 48 du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
891
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
19. Section 59 of the Regulations is renumbered as subsection 59(1) and is amended by adding the following:
(2) Despite subsection (1), every applicant for an oil tanker,
level 1 certificate who held such a certificate shall, if the certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the Crewing Regulations,
(a) have acquired three months of service, within the five years
before the date of the application, on an oil tanker or a chemical tanker, while holding an oil tanker, level 1 certificate, performing duties relating to the loading, discharging or transfer
of cargo and cargo equipment; or
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution and within
the five years before the date of the application, of a course in
advanced oil tanker safety.
20. Section 60 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) Despite subsection (1), every applicant for an oil tanker,
level 2 certificate who held such a certificate shall, if the certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the Crewing Regulations,
(a) have acquired three months of service, within the five years
before the date of the application, on an oil tanker or chemical
tanker, while holding an oil tanker, level 2 certificate, as master, chief engineer, watchkeeping mate or engineer; or
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution and within
the five years before the date of the application, of courses in
(i) advanced oil tanker safety, and
(ii) cargo and emergency management.
21. (1) Section 61 of the Regulations is renumbered as subsection 61(1).
(2) Paragraph 61(1)(c) of the Regulations is replaced by the
following:
(c) have acquired three months of service, within the five years
before the date of the application, on a chemical tanker, performing duties relating to the loading, discharging or transfer
of cargo and cargo equipment, or provide the examiner with a
certificate of the applicant’s successful completion, at a recognized institution, of a course in advanced chemical tanker
safety.
(3) Section 61 is amended by adding the following after
subsection (1):
(2) Despite subsection (1), every applicant for a chemical
tanker, level 1 certificate who held such a certificate shall, if the
certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the
Crewing Regulations,
(a) have acquired three months of service within the five years
before the date of the application, on a chemical tanker, while
holding a chemical tanker, level 1 certificate, performing duties
relating to the loading, discharging or transfer of cargo and
cargo equipment; or
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution and within
892
19. L’article 59 du même règlement devient le paragraphe 59(1) et est modifié par adjonction de ce qui suit :
(2) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de pétrolier, niveau 1, qui était titulaire d’un tel certificat devenu invalide
en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur l’armement en
équipage des navires doit :
a) soit avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la
date de la demande, en étant titulaire d’un certificat de pétrolier, niveau 1, trois mois de service à bord d’un pétrolier ou
d’un transporteur de produits chimiques, lequel service comporte des fonctions liées au chargement, au déchargement ou
au transbordement de cargaisons et de matériel de cargaison;
b) soit fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, dans les
cinq ans précédant la date de la demande, un cours sur la sécurité des pétroliers (niveau supérieur).
20. L’article 60 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de pétrolier, niveau 2, qui était titulaire d’un tel certificat devenu invalide
en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur l’armement en
équipage des navires doit :
a) soit avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la
date de la demande, en étant titulaire d’un certificat de pétrolier, niveau 2, trois mois de service à bord d’un pétrolier ou
d’un transporteur de produits chimiques, à titre de capitaine,
d’officier mécanicien en chef, d’officier de pont de quart ou
d’officier mécanicien;
b) soit fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, dans les
cinq ans précédant la date de la demande, des cours sur ce qui
suit :
(i) la sécurité des pétroliers (niveau supérieur),
(ii) la gestion des urgences et des cargaisons.
21. (1) L’article 61 du même règlement devient le paragraphe 61(1).
(2) L’alinéa 61(1)c) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
c) avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la date
de la demande, trois mois de service à bord d’un transporteur
de produits chimiques, lequel service comporte des fonctions
liées au chargement, au déchargement ou au transbordement de
cargaisons et de matériel de cargaison, ou fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a terminé avec succès,
dans un établissement reconnu, un cours sur la sécurité des
transporteurs de produits chimiques (niveau supérieur).
(3) L’article 61 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
(2) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de transporteur de produits chimiques, niveau 1, qui était titulaire d’un tel
certificat devenu invalide en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur l’armement en équipage des navires doit :
a) soit avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la
date de la demande, en étant titulaire d’un certificat de transporteur de produits chimiques, niveau 1, trois mois de service à
bord d’un transporteur de produits chimiques, lequel service
comporte des fonctions liées au chargement, au déchargement
ou au transbordement de cargaisons et de matériel de cargaison;
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
the five years before the date of the application, of a course in
advanced chemical tanker safety.
b) soit fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, dans les
cinq ans précédant la date de la demande, un cours sur la sécurité des transporteurs de produits chimiques (niveau supérieur).
22. Section 62 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) Despite subsection (1), every applicant for a chemical
tanker, level 2 certificate who held such a certificate shall, if the
certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the
Crewing Regulations,
(a) have acquired three months of service, within the five years
before the date of the application, on a chemical tanker, while
holding a chemical tanker, level 2 certificate, as master, chief
engineer, watchkeeping mate or engineer; or
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution and within
the five years before the date of the application, of courses in
(i) advanced chemical tanker safety, and
(ii) cargo and emergency management.
22. L’article 62 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de transporteur de produits chimiques, niveau 2, qui était titulaire d’un tel
certificat devenu invalide en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur l’armement en équipage des navires doit :
a) soit avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la
date de la demande, en étant titulaire d’un certificat de transporteur de produits chimiques, niveau 2, trois mois de service à
bord d’un transporteur de produits chimiques, à titre de capitaine, d’officier mécanicien en chef, d’officier de pont de quart
ou d’officier mécanicien;
b) soit fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, dans les
cinq ans précédant la date de la demande, des cours sur ce qui
suit :
(i) la sécurité des transporteurs de produits chimiques (niveau supérieur),
(ii) la gestion des urgences et des cargaisons.
23. Section 63 of the Regulations is renumbered as subsection 63(1) and is amended by adding the following:
(2) Despite subsection (1), every applicant for a liquefied gas
tanker, level 1 certificate who held such a certificate shall, if the
certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the
Crewing Regulations,
(a) have acquired three months of service within the five years
before the date of the application, on a liquefied gas tanker,
while holding a liquefied gas tanker, level 1 certificate, performing duties relating to the loading, discharging or transfer
of cargo and cargo equipment; or
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution and within
the five years before the date of the application, of a course in
advanced liquefied gas tanker safety.
23. L’article 63 du même règlement devient le paragraphe 63(1) et est modifié par adjonction de ce qui suit :
(2) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de transporteur de gaz liquéfié, niveau 1, qui était titulaire d’un tel certificat devenu invalide en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur
l’armement en équipage des navires doit :
a) soit avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la
date de la demande, en étant titulaire d’un certificat de transporteur de gaz liquéfié, niveau 1, trois mois de service à bord
d’un transporteur de gaz liquéfié, lequel service comporte des
fonctions liées au chargement, au déchargement ou au transbordement de cargaisons et de matériel de cargaison;
b) soit fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, dans les
cinq ans précédant la date de la demande, un cours sur la sécurité des transporteurs de gaz liquéfié (niveau supérieur).
24. Section 64 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) Despite subsection (1), every applicant for a liquefied gas
tanker, level 2 certificate who held such a certificate shall, if the
certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the
Crewing Regulations,
(a) have acquired three months of service, within the five years
before the date of the application, on a liquefied gas tanker,
while holding a liquefied gas tanker, level 2 certificate, as
master, chief engineer, watchkeeping mate or engineer; or
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution and within
the five years before the date of the application, of courses in
(i) advanced liquefied gas tanker safety, and
(ii) cargo and emergency management.
24. L’article 64 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de transporteur de gaz liquéfié, niveau 2, qui était titulaire d’un tel certificat devenu invalide en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur
l’armement en équipage des navires doit :
a) soit avoir accumulé, au cours des cinq années précédant la
date de la demande, en étant titulaire d’un certificat de transporteur de gaz liquéfié, niveau 2, trois mois de service à bord
d’un transporteur de gaz liquéfié, à titre de capitaine, d’officier
mécanicien en chef, d’officier de pont de quart ou d’officier
mécanicien;
b) soit fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, dans les
cinq ans précédant la date de la demande, des cours sur ce qui
suit :
(i) la sécurité des transporteurs de gaz liquéfié (niveau supérieur),
(ii) la gestion des urgences et des cargaisons.
893
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
25. The Regulations are amended by adding the following
after section 65:
25. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 65, de ce qui suit :
Ro-Ro Passenger, Level 1
Navire roulier à passagers, niveau 1
65.1 (1) Every applicant for a ro-ro passenger, level 1 certificate shall, in addition to meeting the requirements set out in
Part 1,
(a) hold a certificate listed in any of paragraphs 2(z.17) to
(z.23); and
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution, of a course
in ro-ro passenger safety, level 1.
(2) Despite subsection (1), every applicant for a ro-ro passenger, level 1 certificate who held such a certificate shall, if the
certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the
Crewing Regulations, provide the examiner with a certificate of
the applicant’s successful completion, at a recognized institution
and within the five years before the date of the application, of a
refresher course in ro-ro passenger safety.
65.1 (1) Le candidat au certificat de navire roulier à passagers,
niveau 1, doit, en plus de satisfaire aux exigences prévues à la
partie 1 :
a) être titulaire de l’un des brevets ou certificats énumérés aux
alinéas 2z.17) à z.23);
b) fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, un cours
sur la sécurité des navires rouliers à passagers, niveau 1.
(2) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de navire
roulier à passagers, niveau 1, qui était titulaire d’un tel certificat
devenu invalide en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur
l’armement en équipage des navires doit fournir à l’examinateur
une attestation établissant qu’il a terminé avec succès, dans un
établissement reconnu, dans les cinq ans précédant la date de la
demande, un cours de recyclage portant sur la sécurité des navires
rouliers à passagers.
Ro-Ro Passenger, Level 2
Navire roulier à passagers, niveau 2
65.2 (1) Every applicant for a ro-ro passenger, level 2 certificate shall, in addition to meeting the requirements set out in
Part 1,
(a) hold a master, mate or engineer certificate; and
(b) provide the examiner with a certificate of the applicant’s
successful completion, at a recognized institution, of a course
in ro-ro passenger safety, level 2.
26. Item 3 of Schedule 2 to the French version of the Regulations is replaced by the following:
3. Endroit où se déroulent les examens ainsi que la date et la
matière de chaque examen
65.2 (1) Le candidat au certificat de navire roulier à passagers,
niveau 2, doit, en plus de satisfaire aux exigences prévues à la
partie 1 :
a) être titulaire d’un certificat de capitaine, d’officier de pont
ou d’officier mécanicien;
b) fournir à l’examinateur une attestation établissant qu’il a
terminé avec succès, dans un établissement reconnu, un cours
sur la sécurité des navires rouliers à passagers, niveau 2.
(2) Malgré le paragraphe (1), le candidat au certificat de navire
roulier à passagers, niveau 2, qui était titulaire d’un tel certificat
devenu invalide en vertu de l’alinéa 3(1)b.1) du Règlement sur
l’armement en équipage des navires doit fournir à l’examinateur
une attestation établissant qu’il a terminé avec succès, dans un
établissement reconnu, dans les cinq ans précédant la date de la
demande, un cours de recyclage portant sur la sécurité des navires
rouliers à passagers.
26. L’article 3 de l’annexe 2 de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
3. Endroit où se déroulent les examens ainsi que la date et la
matière de chaque examen
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
27. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
27. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Le présent résumé ne fait partie du règlement.)
(2) Despite subsection (1), every applicant for a ro-ro passenger, level 2 certificate who held such a certificate shall, if the
certificate had become invalid under paragraph 3(1)(b.1) of the
Crewing Regulations, provide the examiner with a certificate of
the applicant’s successful completion, at a recognized institution
and within the five years before the date of the application, of a
refresher course in ro-ro passenger safety.
Description
Description
The amendments to the Marine Certification Regulations and
the Crewing Regulations are designed to include or update provisions required as a result of Canada’s acceptance, on November 9, 1998, of the International Convention on Standards of
Training, Certification and Watchkeeping for Seafarers, 1978,
Les modifications au Règlement sur la délivrance des brevets
et certificats (marine) et au Règlement sur l’armement en équipage des navires visent à inclure ou à mettre à jour les dispositions nécessaires à la suite de l’adhésion du Canada, le 9 novembre 1998, à la Convention internationale de 1978 sur les normes
894
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
(STCW 1978) as amended in 1995 (STCW 1995) and accepted
by the International Maritime Organization (IMO) on August 1,
1996. The amendments to these Regulations also include some
technical changes to make the regulatory provisions consistent.
de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de
veille (Convention STCW) de 1978, dans sa version de 1995
(Convention STCW de 1995); ces dispositions ont été acceptées
par l’Organisation maritime internationale (OMI) le 1er août 1996.
Les modifications incluent certaines modifications de forme afin
d’assurer l’uniformité des dispositions réglementaires.
Regulations Amending the Marine Certification Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la délivrance des brevets et
certificats (marine)
The Marine Certification Regulations prescribe the qualifications, training and certification standards required of crewmembers of Canadian commercial vessels, mobile offshore units and
Safety Convention ships.
Le Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine) prescrit les normes relatives aux qualifications, à la formation et à la délivrance des brevets et certificats des membres
d’équipage des navires commerciaux, des unités mobiles de forage au large et des navires du Canada ressortissant à la Convention de sécurité.
The amendments cover such minor policy changes as alternate
ways to meet the qualifications by having practical experience
and changing requirements to be more directly related to the particular certificate sought.
Les modifications tiennent également compte de quelques
changements mineurs apportés à la politique, comme la possibilité de répondre autrement aux exigences en matière de compétences, notamment grâce à une expérience pratique déjà acquise
et la possibilité d’adapter les exigences en fonction du brevet ou
certificat que l’on veut obtenir.
The amendments include requirements for the issue and reissue of certificates for personnel on ro-ro passenger ships, as
well as for the re-issue of certificates for personnel on tankers, to
meet Canada’s obligations under the STCW 1995.
Les modifications portent également sur les exigences relatives
à la délivrance et au renouvellement des brevets et certificats du
personnel des navires rouliers à passagers, ainsi que le renouvellement des brevets et certificats du personnel des pétroliers, afin
de répondre aux obligations du Canada en vertu de la Convention STCW de 1995.
Regulations Amending the Crewing Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’armement en équipage
The Crewing Regulations prescribe the levels of training, qualifications and fitness of all ships personnel.
Le Règlement sur l’armement en équipage des navires prescrit
les niveaux de formation, les qualifications et la condition physique de chaque membre de l’effectif des navires.
The new Oceans Act repealed the Territorial Sea and Fishing
Zones Act and made consequential amendments to the Interpretation Act, the Canada Shipping Act and other Acts with respect to,
among other things, the definition of “waters”. Consequently, the
definition of “waters under Canadian jurisdiction” has been
amended accordingly in these Regulations. As well, the regulations include an amendment that prohibits ships from navigating
in waters under Canadian jurisdiction unless they comply with the
regulations and makes some requirements less onerous while at
the same time ensuring safety.
La nouvelle Loi sur les océans abroge la Loi sur la mer territoriale et les zones de pêche et modifie d’autres lois en conséquence, soit la Loi d’interprétation, la Loi sur la marine marchande du Canada et d’autres lois, concernant, entre autres, la
définition du terme « eaux ». Par conséquent, la définition des
termes « eaux de compétence canadienne » a été modifiée en conséquence dans le règlement. En outre, le règlement est modifié en
vue d’interdire aux navires qui ne respectent pas le règlement de
naviguer en eaux de compétence canadienne et vise à rendre certaines exigences moins coûteuses tout en assurant le même niveau
de sécurité.
The amendments update references to the standard for medical
examinations, TP 11343 (Medical Examination of Seafarers —
Physician’s Guide). The amendments introduce the requirement
for seafarers who use hearing aids to have replacement batteries
for the aids on board ship. They also increase the ability of seafarers to meet the medical requirements by introducing alternative
methods of testing for meeting the colour vision requirements in
the standard. In addition, they allow for medical examinations to
be conducted by a physician or a registered nurse when there is
no designated physician within a 200 km radius of the area in
which a ship is operating.
Les modifications visent également à mettre à jour les renvois à
la norme en matière d’examens médicaux, soit le TP 11343
(Examen médical des gens de mer — Guide du médecin). En
vertu de ces modifications au règlement, les gens de mer qui utilisent des prothèses auditives devront maintenant s’assurer d’avoir
des batteries de rechange pour leurs prothèses auditives à bord du
navire. Ces modifications aideront également les gens de mer à se
conformer aux normes médicales en prévoyant d’autres méthodes
d’évaluation de la conformité aux exigences en matière de perception des couleurs prévues dans la norme. En outre, les examens médicaux peuvent être effectués par un médecin ou une
infirmière autorisée lorsqu’il n’y a aucun médecin désigné dans
un rayon de 200 km de la région où le navire exerce ses activités.
The amendments limit the period of validity of tanker certificates and ro-ro passenger certificates to five years, to meet
Canada’s obligations under the STCW 1995.
Les modifications visent également à limiter à cinq ans la période de validité des brevets et certificats relatifs aux pétroliers et
aux navires rouliers à passagers, afin de répondre aux obligations
du Canada en vertu de la Convention STCW de 1995.
895
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
In addition, the amendments will give effect to the international
requirement for companies to ensure that seafarers have received
familiarization training in their duties and can also demonstrate
effectiveness in coordinating emergency activities on board a
ship.
Finally, the Crewing Regulations are amended by replacing
references to TP 4071 (Standard for Engineering Watchkeeping
on Ships, published in 1983) and TP 1018 (Code of Nautical Procedures and Practices, published in 1985) with specific references to STCW 1995.
En outre, les modifications permettront de mettre en oeuvre
l’exigence internationale qui s’appliquera aux sociétés de transport afin de s’assurer que les gens de mer ont reçu une formation
de familiarisation dans le cadre de leurs fonctions et peuvent faire
preuve d’efficacité au chapitre de la coordination des activités en
cas d’urgence à bord d’un navire.
Finalement, le Règlement sur l’armement en équipage des navires est modifié par le remplacement des renvois au TP 4071
(Norme pour la sécurité du quart dans la machine d’un navire,
publiée en 1983) et au TP 1018 (Code des méthodes et pratiques
nautiques, 1985), par des renvois précis à la Convention STCW
en 1995.
Regulations Amending The Charts And Nautical Publications
Regulations, 1995
Règlement modifiant le Règlement sur les cartes marines et les
publications nautiques, 1995
The Charts and Nautical Publications Regulations, 1995 prescribe the charts and relevant nautical publications required to be
carried by vessels appropriate to their area of operation.
Section 1 of the schedule to the Charts and Nautical Publications Regulations, 1995, which refers to the Code of Nautical
Procedures and Practices, 1985 (TP 1018), is repealed.
Le Règlement sur les cartes marines et les publications nautiques, 1995 prescrit les cartes marines et les publications nautiques
que doivent transporter les navires en fonction de leur secteur
d’exploitation.
L’article 1 de l’annexe au Règlement sur les cartes marines et
les publications nautiques (1995), qui renvoie au Code des méthodes et pratiques nautiques (1985) (TP 1018) est abrogé.
Alternatives
Solutions envisagées
As Canada is a signatory to the STCW 1978 and accepted the
1995 amendments, no other alternative to amending the existing
regulations was considered.
These changes were also put forward by industry and government representatives participating in the Canadian Marine Advisory Council (CMAC) Working Groups and were recommended
for implementation.
Comme le Canada a signé la Convention STCW de 1978 et
qu’il a souscrit aux modifications de 1995, aucune autre solution
que la modification des règlements actuels n’a été envisagée.
Ces modifications ont également été proposées par des représentants de l’industrie et du gouvernement qui ont participé aux
activités des groupes de travail de Conseil consultatif maritime
canadien (CCMC) et qui ont recommandé leur mise en oeuvre.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The 1995 amendments made to STCW 1978 will contribute to
raising safety standards in the maritime community and assist in
removing substandard operators from that community. Other significant contributors include the new Safety of Life at Sea Convention (SOLAS), International Safety Management (ISM) Code
and its new approach to safety management, operation of ships
and pollution prevention which entered into force on July 1, 1998.
The ISM Code is mandatory for Canadian Safety Convention
ships and voluntary for others.
Les modifications apportées à la Convention STCW de 1995
contribueront à hausser les normes de sécurité dans le secteur
maritime ainsi qu’à éliminer les exploitants non conformes
aux normes, comme le feront la nouvelle Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Convention SOLAS) et le Code international de gestion de la sécurité
(Code ISM) entré en vigueur le 1er juillet 1998; soulignons que ce
code comporte une nouvelle approche au chapitre de la gestion de
la sécurité, de l’exploitation des navires et de la prévention de la
pollution. L’application du code ISM est obligatoire pour les navires canadiens assujettis à la Convention sur la sécurité et facultative pour les autres navires.
Après l’analyse d’incidents maritimes, la communauté internationale a conclu que l’établissement de meilleures pratiques et
méthodes pour l’exploitation des navires pourrait rehausser la
sécurité sur les navires. On a déterminé que le facteur humain
avait joué un rôle important dans presque la moitié des réclamations d’assurance résultant d’accidents. Les erreurs humaines sont
notamment dues à la fatigue, à l’inattention, à une vigie inadéquate et à une mauvaise utilisation du matériel de navigation. La
question de la compétence de l’équipage est souvent liée à des
questions liées à la compétence et à la diligence raisonnable des
exploitants. Le facteur humain revêt une importance considérable
dans la réduction des accidents. C’est pourquoi, pour ce faire, il
est urgent d’améliorer d’abord la formation et les normes en vertu
desquelles les brevets et certificats de capacité sont délivrés.
Il est difficile d’établir précisément les coûts. Les coûts liés à
l’application des modifications à la Convention STCW de 1995
Following an analysis of marine incidents, the international
community concluded that establishing improved ship-operating
practices and procedures could enhance ship safety. The human
factor has been identified as playing an important part in almost
half of all accident insurance claims. Human error includes such
things as fatigue, inattention or inadequate lookout, and incorrect
use of navigational equipment. The issue of crew competence is
often linked to issues of operator proficiency and due diligence.
The human factor element in accident reduction is of overwhelming importance. If the accident record of ships is to be reduced, improved training and standards by which certificates of
competency are issued is a major priority.
It is difficult to measure the precise cost. The cost implications
associated with the implementation of the STCW 1995
896
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
amendments are expected to increase time constraints on operations initially for ship owners and operators. This is due to the
fact that it will impose a more structured approach to training
both ashore and on board ship. On the other hand, better-trained
seafarers are expected to result in fewer incidents, less disruptions
to a ship’s operation and a potential reduction in insurance claims.
This would provide an immediate benefit to the entire industry. In
the long term, the benefits are expected to outweigh the cost of
implementing these changes. The changes will also meet public
expectations in the area of safety and protection of the environment.
devraient au début nuire aux échéanciers des activités des propriétaires et exploitants de navires, car ils imposeront une approche plus structurée de la formation donnée à terre et à bord. Par
ailleurs, des gens de mer disposant d’une meilleure formation
devraient causer moins d’accidents et par conséquent devraient
occasionner moins de perturbations dans les activités des navires;
les réclamations d’assurance pourraient en outre diminuer. Cela
constituerait un avantage immédiat pour l’ensemble de
l’industrie. À long terme, les avantages de l’application des modifications devraient l’emporter sur les coûts. Les changements
répondront de plus aux attentes du public au chapitre de la sécurité et de la protection de l’environnement.
Consultation
Consultations
To date, the marine industry and affected groups have been
kept up-to-date on the international development of the amendments to the STCW 1978 since May 1996 through meetings
of CMAC. A special committee was set up to consider and discuss issues arising from the STCW 1995 amendments.
À ce jour, l’industrie maritime et les groupes touchés ont été
tenus au courant de l’élaboration à l’échelle internationale des
modifications aux Normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille (STCW) depuis mai 1996 par le
truchement de réunions du CCMC. Un comité spécial a été mis
sur pied afin de discuter des questions découlant des modifications à la Convention STCW de 1995.
La plupart des observations des intervenants relatives aux modifications proposées au Règlement sur la délivrance des brevets
et certificats (marine) et au Règlement sur l’armement en équipage des navires suite à leur publication dans la Gazette du
Canada Partie I, portaient sur des éclaircissements. En outre, des
modifications mineures ont été apportées afin de clarifier la version française du texte. Les modifications ci-après font suite aux
observations qui ont été reçues.
Most of the comments received from stakeholders on the proposed amendments to the Marine Certification Regulations and
the Crewing Regulations that were published in the Canada Gazette, Part I, were in respect of clarifications. In addition, minor
amendments were made to clarify the French version of the text.
The following are the amendments that were made as a result of
the comments received.
Marine Certification Regulations
Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine)
To reflect a change to the name of certificate issued by Industry
Canada, the reference to “Restricted Operator Certificate with
Maritime Qualification” has been changed to “Restricted Operator Certificate — Maritime Commercial”.
Specification of the course level required for ro-ro passenger
certification was added (i.e., level 1 and level 2).
Pour tenir compte du changement apporté au titre du certificat
délivré par Industrie Canada, le renvoi « Certificat restreint
d’opérateur radio (compétence maritime) » a été remplacé par
« Certificat restreint d’opérateur radio — commercial maritime ».
Une précision relative au niveau de cours requis pour
l’obtention des certificats de navires rouliers à passagers a été
ajoutée (c’est-à-dire niveau 1 et niveau 2).
En outre, en ce qui concerne les brevets de capitaine et
d’officier de pont avec restrictions, après examen, on a déterminé
que la solution proposée d’un examen pratique et oral au lieu du
cours de Fonctions d’urgence en mer (FUM) ne favoriserait pas
une application uniforme. Par conséquent, le statut quo sera
maintenu.
In addition, regarding Master, Limited and First Mate, Limited
certificates, on further review it was decided that the option of a
practical and oral exam in lieu of a Marine Emergency Duties (MED) course would not promote consistency in application.
Therefore, the status quo will remain.
Crewing Regulations
Règlement sur l’armement en équipage des navires
References to the Certification of Lifeboat Men Regulations
and the Certification of Ships’ Cooks Regulations were added to
paragraph 2(1)(b) because certificates under both of those Regulations were issued before July 30, 1997.
Les renvois au Règlement sur le certificat de canotier et au Règlement sur le diplôme de capacité des cuisiniers de navire ont
été ajoutés à l’alinéa 2(1)b) puisque ce certificat et ce diplôme
étaient délivrés avant le 30 juillet 1997.
For further clarity, a definition “Registered Nurse” (a nurse
registered or licensed under the laws of a province) was added to
section 60.
Aux fins de clarification, la définition « infirmière autorisée »,
personne agréée en vertu d’une loi provinciale à titre d’infirmière
ou d’infirmier autorisé, a été ajoutée à l’article 60.
Section 63 was amended to clarify that it applies to only those
seafarers to whom Division 8 applies.
L’article 63 a été modifié afin de bien indiquer qu’il s’applique
uniquement aux navigants visés par la section 8.
As well, in subsection 65(4), for further clarity the reference to
a “ship” has been modified by adding “that is operating in waters
under Canadian jurisdiction”.
Par ailleurs, au paragraphe 65(4), aux fins de précision, le renvoi à un navire a été modifié en ajoutant « exploité dans des eaux
de compétence canadienne ».
897
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-150
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance with the requirements of these Regulations is
overseen through the ship inspection program carried out by officers of the Transport Canada, Marine Safety Directorate and Regional Offices. As the current inspection program will continue to
be used there will be no additional inspection costs.
Designated physicians and registered nurses will be responsible
for administering medical examinations of seafarers. The Transport Canada Medical Advisor will review medical assessments in
accordance with the standards set out in TP 11343 under the current memorandum of understanding.
La conformité aux prescriptions de ces règlements est surveillée par l’intermédiaire du programme d’inspection des navires
exécuté par des agents de la Direction générale de la sécurité maritime et des bureaux régionaux de Transports Canada. Comme le
programme d’inspection actuel sera maintenu, cela n’entraînera
pas de frais d’inspection supplémentaires.
Les médecins désignés et les infirmières autorisées seront
chargés de l’administration des examens médicaux des gens de
mer. L’agent médical de Transports Canada passera en revue
l’évaluation médicale en conformité avec les normes prévues
dans le TP 11343 dans le cadre du protocole d’entente actuel.
Contacts
Patricia Sommerville, AMSX
Project Manager
Canada Shipping Act Reform
Marine Safety Directorate
Department of Transport
11th Floor, Place de Ville, Tower C
330 Sparks Street
Ottawa, Ontario
K1A 0N8
Telephone: (613) 991-2277
FAX: (613) 991-5670
Personnes-ressources
Patricia Sommerville, AMSX
Gestionnaire de projet
Réforme de la Loi sur la marine marchande du Canada
Direction générale de la sécurité maritime
Transports Canada
11e étage, Place de Ville, tour C
330, rue Sparks
Ottawa (Ontario)
K1A 0N8
Téléphone : (613) 991-2277
TÉLÉCOPIEUR : (613) 991-5670
Captain John A. Clarkson, AMSP
A/Director
Marine Personnel Standards and Pilotage
Marine Safety Directorate
Department of Transport
10th Floor, Place de Ville, Tower C
330 Sparks Street
Ottawa, Ontario
K1A 0N8
Telephone: (613) 998-0695
FAX: (613) 990-1538
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
898
Capitaine John A. Clarkson, AMSP
Directeur intérimaire
Normes du personnel maritime et pilotage
Direction générale de la sécurité maritime
Transports Canada
10e étage, Place de Ville, Tour C
330 rue Sparks
Ottawa (Ontario)
KIA 0N8
Téléphone : (613) 998-0695
TÉLÉCOPIEUR : (613) 990-1538
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
Registration
SOR/2002-151 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-151
CANADA SHIPPING ACT
ARCTIC WATERS POLLUTION PREVENTION ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
LOI SUR LA PRÉVENTION DE LA POLLUTION DES EAUX
ARCTIQUES
Regulations Amending the Crewing Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’armement
en équipage des navires
P.C. 2002-549 11 April, 2002
C.P. 2002-549 11 avril 2002
Whereas, pursuant to subsections 111(1)a and 562.12(1)b of the
Canada Shipping Act, a copy of the proposed Regulations
Amending the Crewing Regulations, substantially in the form set
out in the annexed Regulations, was published in the Canada
Gazette, Part I, on October 7, 2000 and a reasonable opportunity
was thereby afforded to ship owners, masters, seamen and other
interested persons to make representations to the Minister of
Transport with respect to the proposed Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
paragraphs 110(1)(c)a, (j)a and (k)a, section 314.1c and paragraphs 338(1)(o)d and 562.1(1)(b)b and (c)b of the Canada Shipping Act and subparagraph 12(1)(a)(iv) of the Arctic Waters
Pollution Prevention Act, hereby makes the annexed Regulations
Amending the Crewing Regulations.
Attendu que, conformément aux paragraphes 111(1)a
et 562.12(1)b de la Loi sur la marine marchande du Canada, le
projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement sur
l’armement en équipage des navires, conforme en substance au
texte ci-après, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I
le 7 octobre 2000 et que les propriétaires de navire, capitaines,
marins et autres intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter
leurs observations au ministre des Transports à cet égard,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu des alinéas 110(1)c)a, j)a et k)a, de l’article 314.1c et
des alinéas 338(1)o)d et 562.1(1)b)b et c)b de la Loi sur la marine
marchande du Canada et du sous-alinéa 12(1)a)(iv) de la Loi sur
la prévention de la pollution des eaux arctiques, Son Excellence
la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant
le Règlement sur l’armement en équipage des navires, ci-après.
REGULATIONS AMENDING
THE CREWING REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’ARMEMENT EN ÉQUIPAGE DES NAVIRES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definitions “STCW” and “waters under Canadian jurisdiction” in subsection 1(1) of the Crewing Regulations1 are replaced by the following:
“STCW” means the International Convention on Standards of
Training, Certification and Watchkeeping for Seafarers, 1978,
as amended in 1995. (Convention STCW)
“waters under Canadian jurisdiction” means
(a) Canadian waters;
(b) fishing zones described in section 16 of the Oceans Act
and prescribed under paragraph 25(b) of that Act; and
(c) shipping safety control zones prescribed under subsection 11(1) of the Arctic Waters Pollution Prevention Act.
(eaux de compétence canadienne)
(2) Subsection 1(1) of the Regulations is amended by adding
the following in alphabetical order:
“seafarer” means a person who
(a) applies for a certificate under the Marine Certification
Regulations; or
1. (1) Les définitions de « Convention STCW » et « eaux de
compétence canadienne », au paragraphe 1(1) du Règlement
sur l’armement en équipage des navires1, sont respectivement
remplacées par ce qui suit :
« Convention STCW » La Convention internationale de 1978 sur
les normes de formation des gens de mer, de délivrance des
brevets et de veille, telle qu’elle a été modifiée en 1995.
(STCW)
« eaux de compétence canadienne » S’entend :
a) des eaux canadiennes;
b) des zones de pêche décrites à l’article 16 de la Loi sur les
océans et constituées en vertu de l’alinéa 25b) de cette loi;
c) des zones de contrôle de la sécurité de la navigation désignées en vertu du paragraphe 11(1) de la Loi sur la prévention de la pollution des eaux arctiques. (waters under
Canadian jurisdiction)
(2) Le paragraphe 1(1) du même règlement est modifié par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« Code STCW » Le Code de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille, en date du 7 juillet 1995.
(STCW Code)
———
———
b
b
a
c
d
1
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s. 9
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s. 78
S.C. 1998, c. 16, s. 5
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s. 47(1)
SOR/97-390
a
c
d
1
11 avril 2002
L.R., ch. 6 (3e suppl.), art. 9
L.R., ch. 6 (3e suppl.), art. 78
L.C. 1998, ch. 16, art. 5
L.R., ch. 6 (3e suppl.), par. 47(1)
DORS/97-390
899
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
(b) is employed or is to be employed in any capacity on a
ship. (navigant)
“STCW Code” means the Seafarers’ Training, Certification and
Watchkeeping Code of July 7, 1995. (Code STCW)
(3) Section 1 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) For the purposes of these Regulations,
(a) every reference in section A-VIII/2 of the STCW Code to
the “International Regulations for Preventing Collisions at Sea,
1972” shall be read as a reference to the “Collision Regulations”;
(b) every reference in section A-VIII/2 of the STCW Code to
the “Radio Regulations” shall be read as a reference to the
“Ship Station (Radio) Technical Regulations, 1999”; and
(c) the expression in section 65 of section A-VIII/2 of
the STCW Code “except where an Administration has determined that” shall be read as “unless”.
2. The Regulations are amended by adding the following after section 2:
2.1 (1) Division 8 of Part 1 applies to a seafarer who
(a) is required by these Regulations to hold a certificate issued
under the Marine Certification Regulations and whose most recent certificate is issued under those Regulations;
(b) is employed in any capacity for which a certificate is required by these Regulations and whose certificate was issued
before July 30, 1997 under one of the following regulations:
(i) the Certification of Able Seamen Regulations, C.R.C.,
c. 1411,
(ii) the Certification of Lifeboat Men Regulations, C.R.C.,
c. 1412,
(iii) the Certification of Ships’ Cooks Regulations, Part I,
C.R.C., c. 1413,
(iv) the Marine Engineer Examination Regulations, C.R.C.,
c. 1443, and
(v) the Masters and Mates Examination Regulations, C.R.C.,
c. 1446;
(c) is not required to hold a certificate issued under the Marine
Certification Regulations and is employed on a ship of 25 tons
or more that is
(i) a fishing vessel engaged on a fishing voyage, Class I, or a
fishing voyage, Class II, or
(ii) a ship that is not a fishing vessel and is engaged on a foreign voyage, a home-trade voyage, Class I, a home-trade
voyage, Class II, a home-trade voyage, Class III or an inland
voyage; or
(d) is not required to hold a certificate issued under the Marine
Certification Regulations and is employed on a ship engaged
on international voyages.
(2) Division 8 does not apply to a seafarer who is not required
to hold a certificate issued under the Marine Certification Regulations and is
900
« navigant » Personne qui, selon le cas :
a) fait une demande de brevet ou de certificat en vertu du
Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine);
b) est employée, ou sera employée, à quelque titre que ce
soit à bord d’un navire. (seafarer)
(3) L’article 1 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Pour l’application du présent règlement :
a) toute mention du « Règlement international de 1972 pour
prévenir les abordages en mer » dans la section A-VIII/2 du
Code STCW vaut mention du « Règlement sur les abordage »;
b) toute mention du « Règlement des radiocommunications »
dans la section A-VIII/2 du Code STCW vaut mention du
« Règlement technique de 1999 sur les stations de navires (radio) »;
c) la locution, à l’article 65 de la section A-VIII/2 du Code STCW, « sauf lorsque l’Administration a établi » vaut mention de « à moins ».
2. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 2, de ce qui suit :
2.1 (1) La section 8 de la partie 1 s’applique :
a) au navigant qui est tenu, en application du présent règlement, d’être titulaire d’un brevet ou d’un certificat délivré en
vertu du Règlement sur la délivrance des brevets et certificats
(marine) et dont le plus récent brevet ou certificat est délivré en
vertu de ce règlement;
b) au navigant qui est employé à quelque titre que ce soit exigeant un brevet ou un certificat en application du présent règlement lorsque le brevet ou le certificat a été délivré avant
le 30 juillet 1997, en vertu de l’un des règlements suivants :
(i) le Règlement sur le certificat de capacité de matelot qualifié, C.R.C., ch. 1411,
(ii) le Règlement sur le certificat de canotier, C.R.C.,
ch. 1412,
(iii) le Règlement sur le diplôme de capacité des cuisiniers
de navire, Partie I, C.R.C., ch. 1413,
(iv) le Règlement sur les examens de mécaniciens de marine, C.R.C., ch. 1443,
(v) le Règlement sur les examens de capitaine et de lieutenant, C.R.C., ch. 1446;
c) au navigant qui n’est pas tenu d’être titulaire d’un brevet ou
d’un certificat délivré en vertu du Règlement sur la délivrance
des brevets et certificats (marine) et qui est employé à bord
d’un navire d’au moins 25 tonneaux qui est, selon le cas :
(i) un bateau de pêche qui effectue un voyage de pêche,
classe I, ou un voyage de pêche, classe II,
(ii) un navire, autre qu’un bateau de pêche, qui effectue un
voyage de long cours, un voyage de cabotage, classe I, un
voyage de cabotage, classe II, un voyage de cabotage, classe III, ou un voyage en eaux intérieures;
d) au navigant qui n’est pas tenu d’être titulaire d’un brevet ou
d’un certificat délivré en vertu du Règlement sur la délivrance
des brevets et certificats (marine) et qui est employé à bord
d’un navire qui effectue un voyage international.
(2) La section 8 ne s’applique pas à un navigant qui n’est pas
tenu d’être titulaire d’un brevet ou d’un certificat délivré en vertu
du Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine)
et qui est :
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
(a) a pilot who is not a member of the complement;
(b) a person employed in a port who is not ordinarily employed
at sea; or
(c) a person who is not employed in the navigation of the ship,
is not given specific responsibilities affecting the safety of the
ship or of other persons on the ship’s muster list or similar
emergency plan and
(i) is employed solely in connection with the construction,
alteration, repair or testing of the ship or its machinery or
equipment,
(ii) is employed solely in work directly related to the exploration or development of the seabed and its natural resources, or
(iii) is not employed by the owner or person employing the
master of the ship.
a) un pilote qui n’est pas membre de l’effectif;
b) une personne qui est employée dans un port mais qui n’est
pas ordinairement employée en mer;
c) une personne qui n’est pas employée à la navigation du navire, qui ne s’est pas vu confier de responsabilités particulières
touchant à la sécurité du navire ou à celle d’autres personnes
dont le nom figure sur le rôle d’appel du navire ou sur un plan
semblable prévoyant des mesures d’urgence, et qui, selon le
cas :
(i) est employée uniquement en ce qui concerne la construction, la modification, la réparation ou la vérification du navire, de ses machines ou de son équipement,
(ii) est employée uniquement pour un travail se rattachant directement à l’exploration ou à l’exploitation du lit de la mer
et de ses ressources naturelles,
(iii) n’est pas employée par le propriétaire ou la personne qui
emploie le capitaine.
PROHIBITION
INTERDICTION
2.2 No ship of any class shall navigate in waters under Canadian jurisdiction unless the ship complies with these Regulations.
2.2 Il est interdit à tout navire, peu importe la catégorie, de naviguer dans des eaux de compétence canadienne à moins qu’il ne
soit conforme au présent règlement.
3. (1) Le passage de l’alinéa 3(1)b) de la version française
du même règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé
par ce qui suit :
b) sous réserve du paragraphe (2), dans le cas d’un brevet de
capitaine, d’officier de pont ou d’officier mécanicien, être valables pour usage en mer pour une période d’au plus cinq ans
suivant la plus éloignée des dates suivantes :
(2) Le paragraphe 3(1) du même règlement est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
b.1) sous réserve du paragraphe (2), dans le cas des certificats
suivants, être valables pour une période d’au plus cinq ans suivant la date de leur délivrance :
(i) pétrolier, niveau 1,
(ii) pétrolier, niveau 2,
(iii) transporteur de produits chimiques, niveau 1,
(iv) transporteur de produits chimiques, niveau 2,
(v) transporteur de gaz liquéfié, niveau 1,
(vi) transporteur de gaz liquéfié, niveau 2,
(vii) navire roulier à passagers, niveau 1,
(viii) navire roulier à passagers, niveau 2;
3. (1) The portion of paragraph 3(1)(b) of the French version of the Regulations before subparagraph (i) is replaced by
the following:
b) sous réserve du paragraphe (2), dans le cas d’un brevet de
capitaine, d’officier de pont ou d’officier mécanicien, être valables pour usage en mer pour une période d’au plus cinq ans
suivant la plus éloignée des dates suivantes :
(2) Subsection 3(1) of the Regulations is amended by striking out the word “and” at the end of subparagraph (b)(ii) and
by adding the following after paragraph (b):
(b.1) subject to subsection (2), in the case of each of the following certificates, valid for a period not exceeding five years
following its date of issue:
(i) oil tanker, level 1,
(ii) oil tanker, level 2,
(iii) chemical tanker, level 1,
(iv) chemical tanker, level 2,
(v) liquefied gas tanker, level 1,
(vi) liquefied gas tanker, level 2,
(vii) ro-ro passenger, level 1, and
(viii) ro-ro passenger, level 2; and
(3) The portion of subsection 3(2) of the French version of
the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Lorsque la période de validité de cinq ans d’un brevet ou
d’un certificat se termine au cours d’un voyage, le brevet ou certificat demeure valable pour usage en mer jusqu’à celle des dates
suivantes qui est la plus rapprochée :
4. The portion of section 6 of the French version of the
Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
6. La validité d’un brevet ou d’un certificat pour usage en mer
est assujettie :
5. Subsection 21(3) of the Regulations is replaced by the
following:
(3) Le passage du paragraphe 3(2) de la version française
du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce
qui suit :
(2) Lorsque la période de validité de cinq ans d’un brevet ou
d’un certificat se termine au cours d’un voyage, le brevet ou certificat demeure valable pour usage en mer jusqu’à celle des dates
suivantes qui est la plus rapprochée :
4. Le passage de l’article 6 de la version française du même
règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
6. La validité d’un brevet ou d’un certificat pour usage en mer
est assujettie :
5. Le paragraphe 21(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
901
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
(2.1) Until July 30, 2002, subsection (1) does not apply to a
member of the complement of a fishing vessel who is not required
to hold a certificate if the fishing vessel does not engage on voyages that go beyond the limits of a fishing voyage, Class II.
(3) Subject to subsection (4), every person assigned to a fire
team on the muster list or similar emergency plan, of a Class I,
Class II, Class III or Class IV ship shall obtain a certificate of
successful completion of training, at a recognized institution, in
marine emergency duties, in survival craft and in marine fire
fighting.
(4) If the ship is a Class III ship, a Class IV ship or a ship that
is not a passenger ship and engages on voyages within five nautical miles from shore, the person shall obtain a certificate of successful completion of training, at a recognized institution, in
marine emergency duties in respect of basic safety.
6. The Regulations are amended by adding the following after section 21:
21.1 (1) The owner of a ship shall provide to the master written
instructions that set out the policies and procedures to be followed
to ensure that the complement of the ship
(a) is familiarized with the ship and their duties; and
(b) can effectively co-ordinate their activities when performing
duties vital to safety or the prevention or mitigation of pollution.
(2) The master shall ensure that the ship’s complement is
trained in and carries out the policies and procedures.
7. Subsection 23(2) of the Regulations is repealed.
8. Paragraph 24(d) of the Regulations is replaced by the
following:
(d) in the case of a Safety Convention ship, Part 3-3 of section A-VIII/2 of the STCW Code.
9. Subsection 25(1) of the Regulations is replaced by the
following:
25. (1) Subject to subsection (3), a ship shall have in charge of
the radio watch a person who holds, at a minimum, a Restricted
Operator Certificate — Maritime Commercial Qualification.
10. The portion of subsection 31(2) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) A passenger ship that is a motor ship and has a propulsive
power of not more than 750 kW may have on board and employ
one engineer who is the holder of, at a minimum, a restricted engineer, motor ship certificate if the ship engages on
11. The Regulations are amended by adding the following
after section 37:
Ro-Ro Passenger Ships
37.1 (1) Every master, first mate, chief engineer and second
engineer employed on a ro-ro passenger ship engaged on an international voyage shall hold a ro-ro passenger, level 2 certificate.
(2) Every person, other than the persons referred to in subsection (1), employed on a ro-ro passenger ship engaged on an
902
(2.1) Jusqu’au 30 juillet 2002, le paragraphe (1) ne s’applique
pas à un membre de l’effectif d’un bateau de pêche qui n’est pas
tenu d’être titulaire d’un brevet ou d’un certificat si le bateau de
pêche n’effectue pas de voyages au-delà des limites d’un voyage
de pêche, classe II.
(3) Sous réserve du paragraphe (4), toute personne qui, sur un
navire de classe I, de classe II, de classe III ou de classe IV, est
affectée à une équipe de lutte contre l’incendie selon le rôle
d’appel ou un plan d’urgence semblable doit obtenir un certificat
attestant qu’elle a terminé avec succès, dans un établissement
reconnu, la formation relative aux fonctions d’urgence en mer,
aux bateaux de sauvetage et à la lutte contre les incendies à bord
des navires.
(4) S’il s’agit d’un navire de classe III ou de classe IV ou d’un
navire autre qu’un navire à passagers et qu’il effectue des voyages à cinq milles marins ou moins de la terre ferme, la personne
doit obtenir un certificat attestant qu’elle a terminé avec succès,
dans un établissement reconnu, la formation relative aux fonctions d’urgence en mer en ce qui concerne la sécurité de base.
6. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 21, de ce qui suit :
21.1 (1) Le propriétaire d’un navire doit fournir par écrit au capitaine des instructions établissant les règles et la marche à suivre
afin de veiller à ce que l’effectif du navire, à la fois :
a) connaisse bien ses fonctions et le navire;
b) puisse coordonner efficacement ses activités lorsqu’il exerce
des fonctions essentielles à la sécurité, ou à la prévention ou à
l’atténuation de la pollution.
(2) Le capitaine doit veiller à ce que l’effectif reçoive une formation sur les règles et la marche à suivre et les applique.
7. Le paragraphe 23(2) du même règlement est abrogé.
8. L’alinéa 24d) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
d) dans le cas d’un navire ressortissant à la Convention de sécurité, à la partie 3-3 de la section A-VIII/2 du Code STCW.
9. Le paragraphe 25(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
25. (1) Sous réserve du paragraphe (3), tout navire doit avoir
une personne responsable de la veille radioélectrique qui est titulaire à tout le moins du certificat restreint d’opérateur radio —
commercial maritime.
10. Le passage du paragraphe 31(2) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Le navire à passagers qui est un navire à moteur d’une puissance de propulsion d’au plus 750 kW peut avoir à bord et employer un officier mécanicien qui est titulaire à tout le moins du
brevet d’officier mécanicien avec restrictions, navire à moteur,
lorsqu’il effectue l’un des voyages suivants :
11. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 37, de ce qui suit :
Navires rouliers à passagers
37.1 (1) Tout capitaine, premier officier, officier mécanicien en
chef ou officier mécanicien en second employé à bord d’un navire
roulier à passagers effectuant un voyage international doit être
titulaire d’un certificat de navire roulier à passagers, niveau 2.
(2) Les personnes, autres que celles qui sont mentionnées au
paragraphe (1), qui sont employées à bord d’un navire roulier à
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
international voyage shall hold a ro-ro passenger, level 1 certificate if their assigned duties include responsibility for
(a) assisting passengers in emergency situations;
(b) embarking or disembarking passengers;
(c) loading, discharging or securing cargo;
(d) closing hull openings; or
(e) ensuring passenger safety in emergency situations.
12. Section 38 of the Regulations is replaced by the following:
38. Every ship that is not securely anchored in port or securely
moored to shore shall ensure that a deck watch is maintained in
accordance with Parts 2, 3 and 3-1 of section A-VIII/2 of
the STCW Code.
13. Section 42 of the Regulations is replaced by the following:
42. Every ship shall ensure that an engineering watch is maintained in accordance with Parts 2, 3, 3-2, 4, 4-2 and 4-4 of section A-VIII/2 of the STCW Code.
14. Sections 55 and 56 of the Regulations are replaced by
the following:
55. (1) Every ship, other than a pleasure craft, that is securely
anchored in port or securely moored to shore, shall ensure that an
engineering watch is maintained in accordance with Parts 2, 3,
3-2, 4, 4-2 and 4-4 of section A-VIII/2 of the STCW Code.
(2) Subsection (1) does not apply in respect of a ship that does
not normally maintain an engineering watch in port if
(a) the owner or person in charge of the ship makes sufficient
and efficient alternative arrangements to secure the safety of
life and the environment, taking into account Parts 2, 3, 3-2, 4,
4-2 and 4-4 of section A-VIII/2 of the STCW Code; and
(b) the requirements set out in section 58 are met.
56. (1) Every ship that is securely anchored in port or securely
moored to shore shall ensure that a deck watch is maintained
in accordance with Parts 3, 3-1, 4, 4-1, 4-3 and 4-5 of section A-VIII/2 of the STCW Code.
(2) Subsection (1) does not apply in respect of a ship that does
not normally maintain a deck watch in port if
(a) the owner or person in charge of the ship makes sufficient
and efficient alternative arrangements to secure the safety of
life and the environment, taking into account Parts 3, 3-1, 4,
4-1, 4-3 and 4-5 of section A-VIII/2 of the STCW Code; and
(b) the requirements set out in section 58 are met.
15. (1) The definition “seafarer” in section 60 of the Regulations is repealed.
(2) Section 60 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“registered nurse” means a nurse registered or licensed under the
laws of a province. (infirmière autorisée)
passagers effectuant un voyage international doivent être titulaires
d’un certificat de navire roulier à passagers, niveau 1, si les fonctions qui leur sont assignées comprennent l’une quelconque des
responsabilités suivantes :
a) aider les passagers dans les situations d’urgence;
b) embarquer ou débarquer des passagers;
c) charger, décharger ou arrimer les marchandises;
d) fermer des ouvertures de la coque;
e) assurer la sécurité des passagers dans les situations d’urgence.
12. L’article 38 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
38. Tout navire qui n’est pas solidement ancré dans le port ou
solidement amarré à la rive doit veiller à ce que le quart à la passerelle soit assuré conformément aux parties 2, 3 et 3-1 de la section A-VIII/2 du Code STCW.
13. L’article 42 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
42. Tout navire doit veiller à ce que le quart dans la machine
soit assuré conformément aux parties 2, 3, 3-2, 4, 4-2 et 4-4 de la
section A-VIII/2 du Code STCW.
14. Les articles 55 et 56 du même règlement sont remplacés
par ce qui suit :
55. (1) Tout navire, autre qu’une embarcation de plaisance, qui
est solidement ancré dans le port ou solidement amarré à la rive
doit veiller à ce que le quart dans la machine soit assuré conformément aux parties 2, 3, 3-2, 4, 4-2 et 4-4 de la section A-VIII/2
du Code STCW.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas au navire qui n’assure
pas en temps normal le quart dans la machine au port si les conditions suivantes sont réunies :
a) le propriétaire ou la personne responsable du navire prend
des mesures de rechange suffisantes et efficientes en vue d’assurer la sécurité des personnes et la protection de l’environnement, en tenant compte des parties 2, 3, 3-2, 4, 4-2 et 4-4 de
la section A-VIII/2 du Code STCW;
b) les exigences prévues à l’article 58 sont respectées.
56. (1) Tout navire qui est solidement ancré dans le port ou solidement amarré à la rive doit veiller à ce que le quart à la passerelle soit assuré conformément aux parties 3, 3-1, 4, 4-1, 4-3
et 4-5 de la section A-VIII/2 du Code STCW.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas au navire qui n’assure
pas en temps normal le quart à la passerelle au port si les conditions suivantes sont réunies :
a) le propriétaire ou la personne responsable du navire prend
des mesures de rechange suffisantes et efficientes en vue d’assurer la sécurité des personnes et la protection de l’environnement, en tenant compte des parties 3, 3-1, 4, 4-1, 4-3 et 4-5
de la section A-VIII/2 du Code STCW;
b) les exigences prévues à l’article 58 sont respectées.
15. (1) La définition de « navigant », à l’article 60 du même
règlement, est abrogée.
(2) L’article 60 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« infirmière autorisée » Personne agréée en vertu des lois d’une
province à titre d’infirmière ou d’infirmier autorisés. (registered nurse)
903
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
16. Section 61 of the Regulations and the heading before it
are repealed.
17. The portion of section 63 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
63. No person shall employ a person as a seafarer to whom this
Division applies unless the person produces a valid medical certificate issued under this Division, attesting to the person’s fitness
18. The Regulations are amended by adding the following
after section 63:
Physical and Mental Fitness
63.1 (1) A seafarer who meets the requirements of this section
may obtain a medical certificate.
(2) The seafarer shall not have any of the following disabilities:
(a) an impairment that could cause an unpredictable loss of
consciousness and is not controlled through medication or otherwise;
(b) a disorder that could prevent the seafarer from reacting effectively while performing duties;
(c) a condition that could endanger others, taking into account
the duration of voyages and the conditions on board ship;
(d) a condition that is likely to require emergency medical care
and is not controlled through medication or otherwise; or
(e) an active psychiatric disorder, including drug or alcohol dependence or abuse.
(3) The seafarer shall have
(a) adequate muscle strength to carry a mass of 22 kg;
(b) the physical capacity to wear breathing apparatus and life
saving equipment; and
(c) adequate vision and hearing and the agility and strength to
perform the duties of fire fighting, first-aid administration and
ship abandonment in an emergency.
(4) Subject to subsections (5) to (7), the seafarer shall meet the
physical requirements set out in section 6 of TP 11343.
(5) The vision and hearing requirements do not apply to an engineer who began acquiring qualifying service on a Canadian ship
before July 30, 1997, if the engineer holds a certificate of competency issued before July 30, 2002.
(6) The colour vision requirements do not apply to a seafarer
who
(a) is not required to hold a certificate to perform duties on
board ship; or
(b) is required to hold one of the following certificates to perform duties on board ship:
(i) engine-room rating,
(ii) engine-room assistant,
(iii) ship’s cook,
(iv) proficiency in survival craft,
904
16. L’article 61 du même règlement et l’intertitre le précédant sont abrogés.
17. Le passage de l’article 63 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
63. Il est interdit d’employer une personne à titre de navigant à
qui s’applique la présente section à moins qu’elle ne présente un
certificat médical valide délivré en vertu de la présente section,
qui atteste de son aptitude :
18. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 63, de ce qui suit :
Aptitude physique et mentale
63.1 (1) Tout navigant peut obtenir un certificat médical s’il
satisfait aux exigences du présent article.
(2) Le navigant peut obtenir un certificat médical s’il n’est atteint d’aucune des incapacités suivantes :
a) une déficience qui pourrait causer une perte de conscience
imprévisible et qui n’est pas contrôlée à l’aide de médicaments
ou d’une autre façon;
b) des troubles de nature à l’empêcher de réagir efficacement
dans l’exercice de ses fonctions;
c) un problème de santé de nature à poser un risque pour les
autres personnes, compte tenu de la durée des voyages et des
conditions à bord du navire;
d) un problème de santé qui risque de nécessiter des soins médicaux urgents et qui n’est pas contrôlé à l’aide de médicaments ou d’une autre façon;
e) un trouble psychiatrique actif, notamment une dépendance à
l’égard de la drogue ou de l’alcool ou l’abus de l’un ou de
l’autre.
(3) Le navigant doit :
a) avoir une force musculaire suffisante pour transporter un
poids de 22 kg;
b) être physiquement capable de porter un appareil respiratoire
et de l’équipement de sauvetage;
c) avoir la qualité de vision et d’ouïe ainsi que la souplesse et la
force physique nécessaires pour accomplir les fonctions de
lutte contre les incendies, de secourisme et d’abandon de navire
en cas d’urgence.
(4) Sous réserve des paragraphes (5) à (7), le navigant doit satisfaire aux exigences physiques mentionnées à l’article 6 de
la TP 11343.
(5) Les exigences relatives à la vision et à l’ouïe ne s’appliquent pas à l’officier mécanicien qui a commencé à accumuler du
service admissible sur un navire canadien avant le 30 juillet 1997,
s’il est titulaire d’un certificat de capacité délivré avant
le 30 juillet 2002.
(6) Les exigences relatives à la perception des couleurs ne
s’appliquent pas à un navigant qui, selon le cas :
a) n’est pas tenu d’être titulaire d’un brevet ou d’un certificat
pour exercer ses fonctions à bord d’un navire;
b) est tenu d’être titulaire de l’un des brevets ou certificats suivants pour exercer ses fonctions à bord d’un navire :
(i) matelot de la salle des machines,
(ii) adjoint de la salle des machines,
(iii) cuisinier de navire,
(iv) aptitude à l’exploitation des embarcations et radeaux de
sauvetage,
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
(v) restricted proficiency in survival craft,
(vi) proficiency in oil tankers,
(vii) proficiency in chemical tankers,
(viii) proficiency in liquefied gas tankers, or
(ix) proficiency in compass deviation.
(7) The following seafarers are not required to meet the visual
acuity requirements in each eye if they meet the requirements
when both eyes are tested together:
(a) a seafarer who is not required to hold a certificate to perform duties on board a ship under these Regulations and who
began to acquire service at sea before July 30, 1997; and
(b) a seafarer who, on July 30, 1997, held a certificate issued
under the Masters and Mates Examination Regulations,
C.R.C., c. 1446 and began to acquire the qualifying service for
it before June 1, 1973, even if the seafarer exchanges it under
section 5 of the Marine Certification Regulations or applies for
a continued proficiency certificate under section 58 of those
Regulations.
19. Section 64 of the Regulations is replaced by the following:
64. (1) Every applicant for a medical examination under this
Division shall make an application to the physician or registered
nurse referred to in section 65 in the form issued by the Minister.
(2) No medical examination shall be considered to have been
conducted under this Division unless the application form has
been submitted to the physician or registered nurse prior to the
examination.
20. (1) Subsection 65(1) of the Regulations is replaced by
the following:
65. (1) Subject to paragraph 3(a) and subsection (4), only a
designated physician may conduct a medical examination and
issue a medical certificate under this Division in respect of a seafarer who requires a certificate to perform duties.
(2) Section 65 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (3):
(4) If there is no designated physician within a 200-km radius
of the area of operation of a ship that is operating in waters under
Canadian jurisdiction, any physician or registered nurse may conduct a medical examination and issue a medical certificate under
this Division in respect of a seafarer employed on the ship,
whether the seafarer requires a certificate to perform duties or not.
21. Section 66 of the Regulations is replaced by the following:
66. The physician or registered nurse conducting a medical examination under this Division shall
(a) ensure that the seafarer meets the requirements of section 63.1;
(b) test the vision and hearing of the seafarer in accordance
with section 7 of TP 11343; and
(v) aptitude à l’exploitation des embarcations et radeaux de
sauvetage, avec restrictions,
(vi) compétence en pétroliers,
(vii) compétence en transporteurs de produits chimiques,
(viii) compétence en transporteurs de gaz liquéfié,
(ix) compétence en dérive du compas.
(7) Les navigants suivants ne sont pas tenus de satisfaire aux
exigences relatives à l’acuité visuelle dans chaque oeil si les deux
yeux soumis à l’épreuve ensemble satisfont à ces exigences :
a) le navigant qui n’est pas tenu d’être titulaire d’un brevet ou
d’un certificat pour exercer ses fonctions à bord d’un navire en
vertu du présent règlement et qui a commencé à accumuler du
service en mer avant le 30 juillet 1997;
b) le navigant qui, le 30 juillet 1997, était titulaire d’un certificat délivré en vertu du Règlement sur les examens de capitaine
et de lieutenant, C.R.C., ch. 1446 et qui a commencé à accumuler du service admissible pour ce certificat avant le 1er juin
1973, même s’il échange celui-ci en vertu de l’article 5 du Règlement sur la délivrance des brevets et certificats (marine) ou
s’il présente une demande de certificat de maintien des compétences en vertu de l’article 58 de ce règlement.
19. L’article 64 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
64. (1) Toute personne qui désire se soumettre à l’examen médical prévu à la présente section doit en faire la demande au médecin ou à l’infirmière autorisée qui sont visés à l’article 65 en la
forme établie par le ministre.
(2) Aucun examen médical ne sera considéré comme ayant été
effectué en vertu de la présente section à moins que le formulaire
de demande n’ait été présenté au médecin ou à l’infirmière autorisée avant le début de l’examen.
20. (1) Le paragraphe 65(1) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
65. (1) Sous réserve de l’alinéa (3)a) et du paragraphe (4), seul
un médecin désigné peut, aux termes de la présente section, faire
subir un examen médical et délivrer un certificat médical à un
navigant qui est tenu d’être titulaire d’un brevet ou d’un certificat
pour exercer ses fonctions.
(2) L’article 65 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(4) En l’absence de médecin désigné dans un rayon de 200 km
de la zone d’exploitation d’un navire qui est exploité dans les
eaux de compétence canadienne, tout médecin ou toute infirmière
autorisée peut, aux termes de la présente section, faire subir un
examen médical et délivrer un certificat médical à un navigant qui
est employé à bord d’un navire, que celui-ci soit tenu ou non
d’être titulaire d’un certificat ou d’un brevet pour exercer ses
fonctions.
21. L’article 66 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
66. Le médecin ou l’infirmière autorisée qui fait subir l’examen
médical aux termes de la présente section doit :
a) s’assurer que le navigant satisfait aux exigences de l’article 63.1;
b) faire l’examen de la vue et de l’ouïe du navigant conformément à l’article 7 de la TP 11343;
905
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-151
(c) take into account the recommendations and factors set out
in section 5 of TP 11343.
22. Section 67 of the Regulations is amended by striking out
the word “and” at the end of paragraph (a) and by replacing
paragraph (b) with the following:
(b) in the case of an aid to vision, possess at least two of them;
and
(c) in the case of an aid to hearing, possess replacement batteries for it.
23. Section 68 of the Regulations is replaced by the following:
68. (1) After completing the medical examination of a seafarer
under this Division, a physician or registered nurse shall
(a) issue a medical certificate to the seafarer in the form established by the Minister; and
(b) provide a copy of it to the Minister.
(2) The physician or registered nurse shall set out in the medical certificate their assessment of the seafarer’s suitability as
(a) unfit for service at sea;
(b) fit for service at sea with limitations; or
(c) fit for service at sea without limitations.
(3) A physician or registered nurse who assesses a seafarer as
fit for service at sea with limitations shall state those limitations
in the seafarer’s medical certificate.
24. Subsection 70(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) If they consider it appropriate taking into account the state
of health of the seafarer examined, the physician or registered
nurse may issue a medical certificate that specifies a shorter period of validity.
25. The Regulations are amended by replacing the words
“yacht” and “yachts” with the word “craft” wherever either
word appears in the following provisions:
(a) paragraph 7(2)(c);
(b) paragraph 12(a);
(c) section 16;
(d) paragraph 27(2)(c);
(e) the heading of Division 7;
(f) section 59 and the heading before it;
(g) subsection 76(2); and
(h) section 80 and the heading before it.
c) tenir compte des recommandations et des facteurs prévus à
l’article 5 de la TP 11343.
22. L’alinéa 67b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) dans le cas d’un appareil de correction visuelle, avoir en sa
possession au moins un double de cet appareil;
c) dans le cas d’un appareil de correction auditive, avoir en sa
possession des piles de remplacement pour celui-ci.
23. L’article 68 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
68. (1) Après avoir fait subir à un navigant l’examen médical
en application de la présente section, le médecin ou l’infirmière
autorisée :
a) lui délivre un certificat médical en la forme établie par le
ministre;
b) en fait parvenir une copie au ministre.
(2) Le médecin ou l’infirmière autorisée consigne sur le certificat médical son évaluation de l’aptitude du navigant au service en
mer en y indiquant que le navigant est :
a) soit inapte au service en mer;
b) soit apte au service en mer, avec restrictions;
c) soit apte au service en mer, sans restrictions.
(3) Le médecin ou l’infirmière autorisée qui évalue un navigant
comme étant apte au service en mer avec restrictions doit indiquer
ces restrictions sur le certificat médical.
24. Le paragraphe 70(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Le médecin ou l’infirmière autorisée peuvent, s’ils le jugent
approprié compte tenu de l’état de santé du navigant examiné,
délivrer un certificat médical indiquant une période moindre.
25. Dans les passages suivants du même règlement,
« yacht » et « yachts » sont remplacés par « embarcation » et
« embarcations », avec les adaptations nécessaires :
a) l’alinéa 7(2)c);
b) l’alinéa 12a);
c) l’article 16;
d) l’alinéa 27(2)c);
e) le titre de la section 7;
f) l’article 59 et l’intertitre le précédant;
g) le paragraphe 76(2);
h) l’article 80 et l’intertitre le précédant.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
26. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
26. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 894, following
SOR/2002-150.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 894, suite au
DORS/2002-150.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
906
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-152
Registration
SOR/2002-152 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-152
CANADA SHIPPING ACT
ARCTIC WATERS POLLUTION PREVENTION ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
LOI SUR LA PRÉVENTION DE LA POLLUTION DES EAUX
ARCTIQUES
Regulations Amending the Charts and Nautical
Publications Regulations, 1995
Règlement modifiant le Règlement sur les cartes
marines et les publications nautiques (1995)
P.C. 2002-550 11 April, 2002
C.P. 2002-550 11 avril 2002
Whereas, pursuant to subsection 562.12(1)a of the Canada
Shipping Act, a copy of the proposed Regulations Amending the
Charts and Nautical Publications Regulations, 1995, substantially in the form set out in the annexed Regulations, was published in the Canada Gazette, Part I, on October 7, 2000 and a
reasonable opportunity was thereby afforded to ship owners,
masters, seamen and other interested persons to make representations to the Minister of Transport with respect to the proposed
Regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to
paragraph 562.1(1)(a)a of the Canada Shipping Act and subparagraph 12(1)(a)(viii) of the Arctic Waters Pollution Prevention
Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the Charts
and Nautical Publications Regulations, 1995.
Attendu que, conformément au paragraphe 562.12(1)a de la Loi
sur la marine marchande du Canada, le projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement sur les cartes marines et
les publications nautiques (1995), conforme en substance au texte
ci-après, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 7 octobre 2000 et que les propriétaires de navire, capitaines, marins et
autres intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations au ministre des Transports à cet égard,
REGULATIONS AMENDING THE CHARTS AND
NAUTICAL PUBLICATIONS REGULATIONS, 1995
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
CARTES MARINES ET LES PUBLICATIONS
NAUTIQUES (1995)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Item 1 of the schedule to the Charts and Nautical Publications Regulations, 19951 is repealed.
1. L’article 1 de l’annexe du Règlement sur les cartes marines et les publications nautiques (1995)1 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 894, following
SOR/2002-150.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 894, suite au
DORS/2002-150.
———
———
1
1
a
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s. 78
SOR/95-149
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
11 avril 2002
À ces causes, sur recommandation du ministre des Transports
et en vertu de l’alinéa 562.1(1)a)a de la Loi sur la marine marchande du Canada et du sous-alinéa 12(1)a)(viii) de la Loi sur la
prévention de la pollution des eaux arctiques, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le
Règlement sur les cartes marines et les publications nautiques
(1995), ci-après.
a
L.R., ch. 6 (3e suppl.), art. 78
DORS/95-149
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
907
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-153
Registration
SOR/2002-153 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-153
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Order Amending the Export Control List
Décret modifiant la Liste des marchandises
d’exportation contrôlée
P.C. 2002-551 11 April, 2002
C.P. 2002-551 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
paragraph 3(a) and section 6a of the Export and Import Permits
Act, hereby makes the annexed Order Amending the Export Control List.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu de l’alinéa 3a) et l’article 6a de la Loi sur les licences
d’exportation et d’importation, Son Excellence la Gouverneure
générale en conseil prend le Décret modifiant la Liste des marchandises d’exportation contrôlée, ci-après.
ORDER AMENDING THE EXPORT
CONTROL LIST
DÉCRET MODIFIANT LA LISTE DES MARCHANDISES
D’EXPORTATION CONTRÔLÉE
AMENDMENT
MODIFICATION
1
11 avril 2002
1. The schedule to Export Control List is amended by adding the following after Item 5504:
1. L’annexe de la Liste des marchandises d’exportation contrôlée1 est modifiée par adjonction, après l’article 5504, de ce
qui suit :
Goods for Certain Uses
Marchandises destinées à certaines utilisations
5505. All goods not listed elsewhere in this List
(a) that are intended for use in
(i) the development, production, handling, operation, maintenance, storage, detection, identification or dissemination of
chemical, biological or nuclear weapons, or of materials or
equipment that could be used in such weapons,
(ii) the development, production, handling, operation, maintenance or storage of missiles capable of delivering chemical, biological or nuclear weapons, or of materials or equipment that could be used in such missiles, or
(iii) any chemical, biological or nuclear weapons facility or
missile facility; or
(b) in respect of which there are reasonable grounds to suspect
that the goods are intended for use in
(i) the development, production, handling, operation, maintenance, storage, detection, identification or dissemination of
chemical, biological or nuclear weapons, or of materials or
equipment that could be used in such weapons,
(ii) the development, production, handling, operation, maintenance or storage of missiles capable of delivering chemical, biological or nuclear weapons, or of materials or equipment that could be used in such missiles, or
(iii) any chemical, biological or nuclear weapons facility or
missile facility. (All destinations other than Argentina,
Australia, Austria, Belgium, Brazil, Bulgaria, the Czech
Republic, Denmark, Finland, France, Germany, Greece,
Hungary, Ireland, Italy, Japan, Luxembourg, the
Netherlands, New Zealand, Norway, Poland, Portugal, the
Republic of Korea, Romania, the Russian Federation, the
Slovak Republic, South Africa, Spain, Sweden, Switzerland,
5505. Toutes les marchandises qui ne sont pas incluses ailleurs
dans la présente liste :
a) soit qui sont destinées à être utilisées, selon le cas :
(i) pour le développement, la production, la manutention,
l’exploitation, l’entretien, l’entreposage, la détection, l’identification ou la dissémination d’armes chimiques, biologiques ou nucléaires, ou de matériels ou d’équipements qui
pourraient être utilisés dans telles armes,
(ii) pour le développement, la production, la manutention,
l’exploitation, l’entretien ou l’entreposage de missiles capables de transporter des armes chimiques, biologiques ou nucléaires, ou de matériels ou d’équipements qui pourraient
être utilisés dans tels missiles,
(iii) dans une installation d’armes chimiques, biologiques ou
nucléaires, ou une installation de missiles;
b) soit à l’égard desquelles il existe des motifs raisonnables de
soupçonner qu’elles sont destinées à être utilisées, selon le cas :
(i) pour le développement, la production, la manutention,
l’exploitation, l’entretien, l’entreposage, la détection, l’identification ou la dissémination d’armes chimiques, biologiques ou nucléaires, ou de matériels ou d’équipements qui
pourraient être utilisés dans telles armes,
(ii) pour le développement, la production, la manutention,
l’exploitation, l’entretien ou l’entreposage de missiles capables de transporter des armes chimiques, biologiques ou nucléaires, ou de matériels ou d’équipements qui pourraient
être utilisés dans tels missiles,
(iii) dans une installation d’armes chimiques, biologiques ou
nucléaires, ou une installation de missiles. (Toutes destinations, à l’exception de l’Afrique du Sud, de l’Allemagne, de
———
———
1
1
a
S.C. 1991, c. 28, s. 3
SOR/89-202
908
a
L.C. 1991, ch. 28, art. 3
DORS/89-202
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-153
Ukraine, the United Kingdom, and the United States; provided that the final destination of the goods is one of these
countries).
l’Argentine, de l’Australie, de l’Autriche, de la Belgique, du
Brésil, de la Bulgarie, du Danemark, de l’Espagne, des
États-Unis, de la Fédération de Russie, de la Finlande, de la
France, de la Grèce, de la Hongrie, de l’Irlande, de l’Italie,
du Japon, du Luxembourg, de la Norvège, de la NouvelleZélande, des Pays-Bas, de la Pologne, du Portugal, de la
République de Corée, de la République slovaque, de la République tchèque, de la Roumanie, du Royaume-Uni, de la
Suède, de la Suisse et de l’Ukraine, cette exception ne s’appliquant que dans la mesure où la destination finale des
marchandises est l’un de ces pays.)
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
Canada is a member of a number of non-proliferation regimes
or groups, disarmament Conventions and related export control
bodies, including the Nuclear Non-proliferation Treaty, the
Zangger Committee/Nuclear Suppliers Group, the Chemical
Weapons Convention, the Australia Group and the Missile Technology Control Regime. Taken together, they form the basis of
Canada’s non-proliferation export control policies and procedures. In order to implement appropriate controls, each group
maintains a list of controlled goods and technology that could be
used in Weapons of Mass Destruction (WMD) applications, and
each participating country agrees to control the export of such
goods. In Canada, all of these goods are controlled under the Export Control List (ECL).
Le Canada fait partie de divers régimes ou groupes préconisant
la non-prolifération et organismes connexes de contrôle des exportations et a souscrit à des conventions sur le désarmement,
notamment le Traité sur la non-prolifération nucléaire, le Comité
Zangger/Groupe des exportateurs nucléaires, la Convention sur
les armes chimiques, le Groupe de l’Australie et le Régime de
contrôle de la technologie des missiles. Il s’agit là du fondement
de la politique et des procédures de contrôle des exportations du
Canada en matière de non-prolifération. Afin de mettre en place
les contrôles appropriés, chaque groupe dresse une liste des marchandises et des technologies qui pourraient servir à la fabrication
d’armes de destruction massive (ADM), et chaque pays participant accepte de contrôler l’exportation de ces marchandises. Au
Canada, c’est la Liste des marchandises d’exportation contrôlée
(LMEC) qui réglemente l’exportation de ces marchandises.
Cependant, comme il est impossible d’identifier et d’énumérer
toutes les marchandises qui pourraient servir, directement ou indirectement, dans la prolifération des ADM, la plupart des pays qui
participent à ces groupes exercent aussi des contrôles sur des
marchandises non inscrites sur la liste grâce à un mécanisme de
contrôle d’utilisation finale. Plusieurs de ces pays le décrivent
comme « fourre-tout » (« catch-all »). Ce mécanisme vise les
marchandises commerciales ou civiles ne faisant pas partie de la
liste qui pourraient servir de façon sérieuse ou majeure à la prolifération des armes chimiques, biologiques ou nucléaires, ou aux
vecteurs de missiles, s’il y a lieu de croire qu’elles pourraient être
détournées aux fins de programmes d’ADM. Ce mécanisme sera
un outil important pour combattre la menace de la prolifération
chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN). Ce mécanisme de contrôle d’utilisation finale n’est pas destiné à remplacer les contrôles déjà en place, mais plutôt à les compléter.
Les rédacteurs du présent décret se sont inspirés des pratiques
de quelques pays d’optique commune et la présente étude tient
compte de leur expérience de l’application des contrôles d’utilisation finale. Nos contrôles seraient ainsi alignés sur ceux de nos
partenaires au sein des régimes de non-prolifération internationaux, nous permettant de réaliser notre objectif commun de prévention de la prolifération des ADM.
However, since it is not possible to identify and list all potential goods that could be used, directly or indirectly in the proliferation of WMD, most countries that participate in these fora also
maintain controls over these unlisted goods through an end-use
control mechanism. Many of these countries colloquially refer to
this mechanism as “catch-all”. This mechanism is designed to
cover non-listed, commercial/civilian goods which could make a
serious or major contribution to the proliferation of chemical,
biological or nuclear weapons, or their missile delivery systems,
if there is reason to believe that such goods could be diverted to
a WMD program. This mechanism will also be an important instrument in combatting the threat of chemical, biological, radiological and nuclear (CBRN) proliferation. The end-use mechanism is not designed to replace controls already in place but rather
to supplement existing controls.
In drafting this Order we have drawn upon the practices of a
number of like-minded countries, and this assessment reflects
their experience with the application of an end-use control and
would bring our controls in line with that of our partners in international non-proliferation regimes, thereby achieving our common goal of preventing the proliferation of WMD.
909
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-153
The “Goods for Certain Uses” control will take the form of an
addition to Canada’s ECL under Item 5505. It will apply only to
countries that do not participate in at least two non-proliferation
export control groups, in order that export control officials and
more importantly, enforcement officers can focus their attention
on exports to countries posing a serious proliferation concern.
Participating countries are considered to adhere to overall nonproliferation criteria negating the need to apply this measure to
them.
Ce nouveau contrôle des « Marchandises destinées à certaines
utilisations » se présentera sous la forme de l’adjonction à
la LMEC du Canada, tel l’article 5505. Il ne s’appliquera qu’aux
pays qui ne participent pas à au moins deux groupes de contrôle
des exportations ayant pour objectif la non-prolifération afin que
les autorités du contrôle des exportations et, ce qui est plus important, les agents d’exécution puissent concentrer toute leur attention sur les exportations à destination de pays qui sont une
source de préoccupation en matière de prolifération. Étant donné
que l’on considère que les pays participants adhèrent aux critères
généraux de la non-prolifération, il n’est pas nécessaire de leur
appliquer cette mesure.
Alternatives
Solutions envisagées
The only alternative is to add a “Goods for Certain Uses” item
to the ECL. Placement of such item on the ECL will enable
Canada to control the export of goods, not falling within the strict
technical ambit of the ECL and which might be destined for inappropriate uses. The addition of “Goods for Certain Uses” item to
the ECL is an extension of Canada’s overall non-proliferation
policy. Consequently, it is also in keeping with strong positions
taken by Canada within various international non-proliferation
fora.
Il n’existe qu’une solution soit ajouter un article traitant les
« Marchandises destinées à certaines utilisations » dans la LMEC.
Grâce à ce contrôle, le Canada sera à même de contrôler l’exportation des marchandises qui, si elles ne sont pas strictement visées
d’un point de vue technique par la LMEC, pourraient servir à des
fins non appropriées. L’addition du contrôle des « Marchandises
destinées à certaines utilisations » dans la LMEC est une
extension de la politique générale du Canada en matière de nonprolifération. Par conséquent, une telle mesure est également
conforme aux positions défendues énergiquement par le Canada
devant les divers groupes internationaux prônant la nonprolifération.
Maintenir le statu quo irait à l’encontre des politiques du
Canada en matière de non-prolifération ainsi que des positions
adoptées au sein des divers régimes préconisant la nonprolifération. Le Canada se retrouverait en outre dans une situation difficile vis-à-vis ses alliés et partenaires commerciaux, dont
la plupart ont déjà adopté une certaine forme de contrôle d’utilisation finale.
To maintain the status quo would be at odds with Canada’s
policies with respect to non-proliferation generally, as well as
with positions taken within the various non-proliferation regimes.
It would furthermore leave Canada in a difficult place vis-à-vis its
allies and trading partners, most of whom already have some form
of end-use control in place.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The “Goods for Certain Uses” item would authorize the Minister to invoke a broad measure for controlling exports of goods
which do not fall within the strict technical ambit of other ECL
items. As a supplement to the ECL, the “Goods for Certain Uses”
item will be used only when necessary. It is yet another element
of Canada’s overall policies with respect to non-proliferation.
Le contrôle des « Marchandises destinées à certaines utilisations » fournirait au ministre un outil ayant une large portée lui
permettant de contrôler l’exportation des marchandises qui ne
sont pas visées d’un point de vue strictement technique par
la LMEC. En raison de son caractère complémentaire de
la LMEC, le contrôle des « Marchandises destinées à certaines
utilisations » ne sera utilisé que lorsque nécessaire. Il s’agit d’un
autre élément de la politique générale du Canada en matière de
non-prolifération.
Les coûts pour l’exportateur seront ceux qui résulteront de
l’obligation additionnelle d’obtenir une licence d’exportation
pour les marchandises visées par le contrôle des « Marchandises
destinées à certaines utilisations ». Les coûts pour le gouvernement fédéral seront peu élevés et se limiteront aux frais occasionnés par la modification de la LMEC et la diffusion d’information
à ce sujet.
An exporter who proposes to export goods which would be included within the proposed “Goods for Certain Uses” item would
bear the costs associated with applying for an export permit. The
costs to the federal government would be low, and limited to the
administrative costs of amending the ECL and dissemination of
information about the amendment.
Consultation
Consultations
Consultations on this issue have been held with the appropriate
divisions within the Department of Foreign Affairs and International Trade, specifically, the Non-proliferation, Arms Control
and Disarmament Division and the Nuclear and Chemical Disarmament Implementation Agency, as well as with other government Departments, namely Canada Customs and Revenue
Agency, the Canadian Security Intelligence Service and the
Canadian Nuclear Safety Commission (CNSC). Consultations
with industry within the scope of cross-Canada information
Les divisions concernées au sein du ministère des Affaires
étrangères et du Commerce international, c’est-à-dire la Direction
de la non-prolifération et du contrôle des armements et du désarmement et l’Agence des affaires nucléaires, de l’application de la
non-prolifération et du désarmement, ainsi que d’autres ministères, c’est-à-dire l’Agence des douanes et du revenu du Canada, le
Service canadien du renseignement de sécurité et la Commission
canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), ont été consultés. Il appert des consultations avec les intervenants du secteur privé dans
910
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-153
seminars held in Spring 2001 indicate a broad acceptance of the
principle behind the institution of these controls. This Order was
pre-published in the Canada Gazette, Part I, on December 22,
2001 and no comments were received.
le cadre de séminaires d’information qui ont eu lieu au printemps 2001 dans toutes les régions du pays que le principe qui
sous-tend l’instauration de ce contrôle est accepté de manière
générale. Ce règlement a été publié au préalable dans la Gazette
du Canada Partie I le 22 décembre 2001 et aucune observation
n’a été reçue.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
All Items described on the ECL are subject to an export permit
and are therefore subject to the terms and conditions of that permit. Non-adherence to the export permit requirement or to those
terms and conditions is an offence and may lead to prosecution
under the Export and Import Permits Act.
Tous les biens figurant dans la LMEC exigent des licences
d’exportation; par conséquent, ils sont assujettis aux conditions de
ces licences. Le non-respect de ces exigences et de ces conditions
constitue une infraction et peut entraîner des poursuites en vertu
de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation.
Contact
Mr. Thomas Jones
Deputy Director (Technology)
Export Controls Division
Export and Import Controls Bureau
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 996-0197
FAX: (613) 996-9933
Personne-ressource
M. Thomas Jones
Directeur adjoint (Technologie)
Direction des contrôles à l’exportation
Direction générale des contrôles à l’exportation et à
l’importation
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 996-0197
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-9933
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
911
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-154
Registration
SOR/2002-154 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-154
EMPLOYMENT INSURANCE ACT
LOI SUR L’ASSURANCE-EMPLOI
Regulations Amending the Employment Insurance
Regulations (Miscellaneous Program)
Règlement correctif visant le Règlement sur
l’assurance-emploi
11 avril 2002
RESOLUTION
RÉSOLUTION
The Canada Employment Insurance Commission, pursuant to
paragraphs 54(c), (d), (g), (s), (t), (w), (z) and 121(2)(b) of the
Employment Insurance Acta, hereby makes the annexed Regulations Amending the Employment Insurance Regulations (Miscellaneous Program).
March 1, 2002
En vertu des alinéas 54c), d), g), s), t), w), z) et 121(2)b) de la
Loi sur l’assurance-emploia, la Commission de l’assuranceemploi du Canada prend le Règlement correctif visant le Règlement sur l’assurance-emploi, ci-après.
P.C. 2002-553 11 April, 2002
C.P. 2002-553 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Human Resources Development,
pursuant to paragraphs 54(c), (d), (g), (s), (t), (w), (z)
and 121(2)(b) of the Employment Insurance Acta, hereby approves
the annexed Regulations Amending the Employment Insurance
Regulations (Miscellaneous Program), made by the Canada Employment Insurance Commission.
Sur recommandation de la ministre du Développement des ressources humaines et en vertu des alinéas 54c), d), g), s), t), w)
et z) et 121(2)b) de la Loi sur l’assurance-emploia, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil agrée le Règlement correctif visant le Règlement sur l’assurance-emploi, ci-après, pris
par la Commission de l’assurance-emploi du Canada.
REGULATIONS AMENDING THE
EMPLOYMENT INSURANCE REGULATIONS
(MISCELLANEOUS PROGRAM)
RÈGLEMENT CORRECTIF VISANT LE RÈGLEMENT
SUR L’ASSURANCE-EMPLOI
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of subsection 17.1(4) of the Employment
Insurance Regulations1 before paragraph (a) is replaced by
the following:
(4) For the purposes of sections 7, 7.1, 12 and 14 and Part VIII
of the Act, in respect of the period beginning on October 7, 2001
and ending on October 12, 2002, and in the case of a claimant
who, during the week referred to in subsection 10(1) of the Act,
was ordinarily resident in Madawaska—Charlotte, the applicable
regional rate of unemployment is the greater of
(2) The portion of subsection 17.1(5) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(5) For the purposes of sections 7, 7.1 and 14 and Part VIII of
the Act, in respect of the period beginning on October 7, 2001
and ending on October 12, 2002, and in the case of a claimant
who, during the week referred to in subsection 10(1) of the Act,
was ordinarily resident outside Canada and who was last employed in insurable employment in Canada in Madawaska—
Charlotte, the applicable regional rate of unemployment is the
greater of
(3) The portion of subsection 17.1(6) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(6) For the purposes of sections 7, 7.1, 12 and 14 and Part VIII
of the Act, in respect of the period beginning on October 13, 2002
1. (1) Le passage du paragraphe 17.1(4) du Règlement sur
l’assurance-emploi1 précédant l’alinéa a) est remplacé par ce
qui suit :
(4) Pour l’application des articles 7, 7.1, 12 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel dans la région de Madawaska—Charlotte, le taux
régional de chômage pour la période allant du 7 octobre 2001
au 12 octobre 2002 est le plus élevé des taux suivants :
(2) Le passage du paragraphe 17.1(5) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(5) Pour l’application des articles 7, 7.1 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel à l’étranger et a exercé son dernier emploi assurable au Canada dans la région de Madawaska—Charlotte, le taux
régional de chômage pour la période allant du 7 octobre 2001
au 12 octobre 2002 est le plus élevé des taux suivants :
———
———
1
1
a
S.C. 1996, c. 23
SOR/96-332
912
Le 1er mars 2002
(3) Le passage du paragraphe 17.1(6) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(6) Pour l’application des articles 7, 7.1, 12 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la
a
L.C. 1996, ch. 23
DORS/96-332
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-154
and ending on October 11, 2003, and in the case of a claimant
who, during the week referred to in subsection 10(1) of the Act,
was ordinarily resident in Madawaska—Charlotte, the applicable
regional rate of unemployment is the greater of
semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de
résidence habituel dans la région de Madawaska—Charlotte, le
taux régional de chômage pour la période allant du 13 octobre 2002 au 11 octobre 2003 est le plus élevé des taux suivants :
(4) The portion of subsection 17.1(7) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Le passage du paragraphe 17.1(7) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(7) For the purposes of sections 7, 7.1 and 14 and Part VIII of
the Act, in respect of the period beginning on October 13, 2002
and ending on October 11, 2003, and in the case of a claimant
who, during the week referred to in subsection 10(1) of the Act,
was ordinarily resident outside Canada and who was last employed in insurable employment in Canada in Madawaska—
Charlotte, the applicable regional rate of unemployment is the
greater of
(7) Pour l’application des articles 7, 7.1 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel à l’étranger et a exercé son dernier emploi assurable au Canada dans la région de Madawaska—Charlotte, le taux
régional de chômage pour la période allant du 13 octobre 2002
au 11 octobre 2003 est le plus élevé des taux suivants :
(5) The portion of subsection 17.1(10) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(5) Le passage du paragraphe 17.1(10) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(10) For the purposes of sections 7, 7.1, 12 and 14 and
Part VIII of the Act, in respect of the period beginning on October 7, 2001 and ending on October 12, 2002, and in the case of a
claimant who, during the week referred to in subsection 10(1) of
the Act, was ordinarily resident in Lower St. Lawrence and North
Shore, the applicable regional rate of unemployment is the greater
of
(10) Pour l’application des articles 7, 7.1, 12 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel dans la région du Bas Saint-Laurent—Côte Nord,
le taux régional de chômage pour la période allant du 7 octobre 2001 au 12 octobre 2002 est le plus élevé des taux suivants :
(6) The portion of subsection 17.1(11) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(6) Le passage du paragraphe 17.1(11) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(11) For the purposes of sections 7, 7.1 and 14 and Part VIII of
the Act, in respect of the period beginning on October 7, 2001
and ending on October 12, 2002, and in the case of a claimant
who, during the week referred to in subsection 10(1) of the Act,
was ordinarily resident outside Canada and who was last
employed in insurable employment in Canada in Lower
St. Lawrence and North Shore, the applicable regional rate of
unemployment is the greater of
(11) Pour l’application des articles 7, 7.1 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel à l’étranger et a exercé son dernier emploi assurable au Canada dans la région du Bas Saint-Laurent—Côte Nord,
le taux régional de chômage pour la période allant du 7 octobre 2001 au 12 octobre 2002 est le plus élevé des taux suivants :
(7) The portion of subsection 17.1(12) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(7) Le passage du paragraphe 17.1(12) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(12) For the purposes of sections 7, 7.1, 12 and 14 and
Part VIII of the Act, in respect of the period beginning on October 13, 2002 and ending on October 11, 2003, and in the case of a
claimant who, during the week referred to in subsection 10(1) of
the Act, was ordinarily resident in Lower St. Lawrence and North
Shore, the applicable regional rate of unemployment is the greater
of
(12) Pour l’application des articles 7, 7.1, 12 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel dans la région du Bas Saint-Laurent—Côte Nord,
le taux régional de chômage pour la période allant du 13 octobre 2002 au 11 octobre 2003 est le plus élevé des taux suivants :
(8) The portion of subsection 17.1(13) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(8) Le passage du paragraphe 17.1(13) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(13) For the purposes of sections 7, 7.1 and 14 and Part VIII of
the Act, in respect of the period beginning on October 13, 2002
and ending on October 11, 2003, and in the case of a claimant
who, during the week referred to in subsection 10(1) of the Act,
was ordinarily resident outside Canada and who was last
employed in insurable employment in Canada in Lower
St. Lawrence and North Shore, the applicable regional rate of
unemployment is the greater of
(13) Pour l’application des articles 7, 7.1 et 14 et de la partie VIII de la Loi, dans le cas du prestataire qui, pendant la semaine visée au paragraphe 10(1) de la Loi, avait son lieu de résidence habituel à l’étranger et a exercé son dernier emploi assurable au Canada dans la région du Bas Saint-Laurent—Côte Nord,
le taux régional de chômage pour la période allant du 13 octobre 2002 au 11 octobre 2003 est le plus élevé des taux suivants :
2. Paragraphs 23(1)(a) and (b) of the Regulations are replaced by the following:
(a) remuneration, including statutory holiday pay, other than
the remuneration referred to in paragraph (b), paid in respect of
a pay period shall be allocated in the following manner:
2. Les alinéas 23(1)a) et b) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
a) la rétribution, y compris la paie des jours fériés, autre que la
rétribution visée à l’alinéa b), qui est versée pour une période
de paie est attribuée de la manière suivante :
913
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-154
(i) if the remuneration is paid in respect of work performed
during the pay period, it shall be allocated to that pay period
in proportion to the hours worked during each day of the period,
(ii) if the remuneration is paid in respect of a period of leave,
it shall be allocated to that period at the rate at which the period was compensated,
(iii) if the remuneration is paid in respect of a period of leave
in the form of a lump-sum payment calculated on a basis
other than the length of the period of leave, it shall be allocated proportionately over the whole period;
(b) overtime pay, shift premiums, pay adjustments, retroactive
pay increases, bonuses, gratuities, accumulated sick leave
credits, incentive payments, cost of living allowances, separation payments, and wages in lieu of notice and vacation pay not
paid in respect of a pay period shall be allocated proportionately over the pay period in which they are paid;
(c) any other remuneration not paid in respect of a pay period
and not covered by paragraphs (a) and (b) shall be allocated
proportionally over the pay period in which it is paid; and
(d) remuneration that remains unpaid for reasons described in
subsection 2(2) of the Insurable Earnings and Collection of
Premiums Regulations shall be allocated under paragraphs (a)
to (c) in the same manner as if it had actually been paid in the
normal course of business.
3. Subsection 31(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) When the number of hours, days or shifts referred to in subsection (1) is the number that is normally worked by persons in
part-time employment and is less than the number of hours, days
or shifts normally worked in a calendar week by persons employed in full-time employment in the employment that is closest
in nature to the claimant’s employment, the claimant is considered to have worked a full working week when the claimant has
worked the number of hours, days or shifts that are normally
worked by a person in full-time employment.
4. Subsection 34(1) of the Regulations is replaced by the
following:
34. (1) For the purposes of this section, “cohabitating spouse or
common-law partner” has the same meaning as in section 122.6
of the Income Tax Act.
5. Subsection 35(6) of the Regulations is replaced by the
following:
(6) Notwithstanding subsection (2), the earnings referred to in
subsection 36(9) and allowances that would not be deducted from
benefits by virtue of subsection 16(1) are not earnings to be taken
into account for the purposes of section 14.
6. Subsection 37(1) of the Regulations is replaced by the
following:
37. (1) Subject to the other provisions of this section, payments
received by a claimant under a supplemental unemployment
benefit plan are not earnings for the purposes of section 19, subsection 21(3) or section 45 or 46 of the Act.
7. Subsection 53(3) of the Regulations is replaced by the
following:
914
(i) la rétribution versée pour le travail accompli au cours de
la période de paie est répartie sur cette période proportionnellement aux heures travaillées chaque jour de la période,
(ii) la rétribution versée pour une période de congé est attribuée à cette période selon le taux d’indemnisation de rémunération pour cette période,
(iii) la rétribution versée pour une période de congé sous
forme d’une somme forfaitaire déterminée en fonction d’un
critère autre que la durée de cette période est répartie proportionnellement sur toute la période;
b) la paie d’heures supplémentaires, les primes de quart de travail, les rajustements de salaire, les augmentations de salaire
rétroactives, les primes, les gratifications, les crédits de congés
de maladie non utilisés, les primes de rendement, l’indemnité
de vie chère, l’indemnité de fin d’emploi, l’indemnité de préavis et la paie de vacances qui n’est pas versée à l’égard d’une
période de paie sont répartis proportionnellement sur la période
de paie au cours de laquelle ils sont versés;
c) toute autre rétribution qui n’est pas versée à l’égard d’une
période de paie et qui n’est pas visée par les alinéas a) et b) est
répartie proportionnellement sur la période de paie au cours de
laquelle elle est versée;
d) la rétribution qui n’est pas versée pour les raisons visées au
paragraphe 2(2) du Règlement sur la rémunération assurable et
la perception des cotisations est attribuée ou répartie selon les
alinéas a) à c) de la même manière que si elle avait été effectivement versée dans le cours normal des affaires.
3. Le paragraphe 31(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Lorsque le nombre d’heures, de jours ou de quarts de travail
visé au paragraphe (1) est celui qu’accomplissent normalement
les employés à temps partiel et est inférieur au nombre d’heures,
de jours ou de quarts de travail qu’accomplissent normalement
dans une semaine civile les personnes exerçant à temps plein
l’emploi qui se rapproche le plus de celui du prestataire, celui-ci
est considéré comme ayant travaillé une semaine entière de travail
s’il a travaillé le nombre d’heures, de jours ou de quarts normalement travaillés par la personne exerçant un emploi à temps
plein.
4. Le paragraphe 34(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
34. (1) Pour l’application du présent article, « époux ou conjoint de fait visé » s’entend au sens de l’article 122.6 de la Loi de
l’impôt sur le revenu.
5. Le paragraphe 35(6) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(6) Malgré le paragraphe (2), la rémunération visée au paragraphe 36(9) et les allocations qui ne seraient pas déduites des prestations en raison du paragraphe 16(1) ne sont pas comptées pour
l’application de l’article 14.
6. Le paragraphe 37(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
37. (1) Sous réserve des autres dispositions du présent article,
les sommes versées au prestataire dans le cadre d’un régime de
prestations supplémentaires de chômage ne constituent pas une
rémunération pour l’application de l’article 19, du paragraphe 21(3) et des articles 45 et 46 de la Loi.
7. Le paragraphe 53(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-154
(3) For the purposes of calculating the percentages referred to
in subsections (1) and (2), no account shall be taken of exceptional or temporary measures taken by the employer before and
during the stoppage of work for the purpose of offsetting the effects of the stoppage.
8. Section 84 of the Regulations is replaced by the following:
84. Benefits are not payable in accordance with a decision of a
board of referees if, within 21 days after the day on which a decision is given, the Commission appeals to the umpire on the
ground that the board has erred in law.
(3) Aux fins de calcul des pourcentages visés aux paragraphes (1) et (2), il n’est pas tenu compte des mesures exceptionnelles ou temporaires prises par l’employeur avant ou pendant
l’arrêt de travail dans le but d’en compenser les effets.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
9. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
All the amendments to the Employment Insurance Regulations (EI) are of a technical nature. They do not reflect substantive changes to the regulations they modify, but rather make minor non-substantive clarifications.
Description
Toutes les modifications qu’il est prévu d’apporter au Règlement sur l’assurance-emploi (AE) sont de nature technique. Elles
constituent non pas des changements de fond, mais plutôt des
éclaircissements mineurs.
Subsections 17.1(4), (5), (6), (7), (10), (11), (12) and (13)
Due to an oversight, the dates in the EI boundary transition
regulations for New Brunswick and Quebec do not match with
Statistics Canada’s planned release dates in October 2002 and
October 2003. Unless corrected, this means that there would be
an unemployment rate in those two regions that would apply for
just one week in each of those years, that of October 6, 2002 and
that of October 5, 2003.
Paragraphes 17.1(4), (5), (6), (7), (10), (11), (12) et (13)
En raison d’une erreur, les dates prévues dans les dispositions
réglementaires concernant l’adoption de la nouvelle répartition
des régions géographiques de l’AE pour le Nouveau-Brunswick
et le Québec ne correspondent pas aux dates de diffusion prévues
par Statistique Canada en octobre 2002 et en octobre 2003. Si
elles ne sont pas corrigées, il y aurait un taux de chômage qui ne
s’appliquerait dans ces deux régions que pour une semaine au
cours de chacune des années, soit le 6 octobre 2002 et le 5 octobre 2003.
La date de transition prévue pour octobre 2002 devrait être
le 13 plutôt que le 6 et, pour octobre 2003, le 12 plutôt que le 5.
La correction de cette erreur profitera aux chômeurs, car elle aura
pour effet de proroger les dispositions transitoires d’une semaine
pour chacune de ces années.
The transition date for October 2002 should be October 13 instead of the current October 6, and the one for October 2003
should be October 12 instead of the current October 5. The correction of this oversight will benefit unemployed persons by extending the transitional provisions by one week in each of those
two years.
8. L’article 84 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
84. Aucune prestation n’est payable par suite de la décision
d’un conseil arbitral si, dans les vingt et un jours suivant la date
où celle-ci a été rendue, la Commission interjette appel devant un
juge-arbitre pour le motif que le conseil a commis une erreur de
droit.
Subsection 23(1)
This subsection does not now specifically set out how to allocate insurable earnings when calculating the weekly rate of benefits. This minor amendment is consistent with current practices
and is intended only to clarify how such insured earnings are, in
fact, being allocated.
Paragraphe 23(1)
Le paragraphe 23(1) ne précise pas comment répartir la rémunération assurable aux fins du calcul du taux hebdomadaire de
prestations. La modification mineure envisagée cadre est conforme aux pratiques existantes et vise uniquement à clarifier la
répartition réelle de la rémunération assurable.
Subsection 31(2)
When the text of subsection 31(2) of the EI Regulations was
simplified in 1996, its meaning was inadvertently altered. The
definition of what constitutes a “full working week” was altered
for part-time workers. It should have referred to the “hours, days
or shifts” worked but now only refers to “hours”. By rewording
the subsection to refer to “hours, days or shifts”, we ensure that
the intent is clearer.
Paragraphe 31(2)
Quand le paragraphe 31(2) du règlement sur l’AE a été simplifié en 1996, le sens en a été modifié par inadvertance. La définition de ce qui constitue une « semaine entière de travail » a été
modifiée en ce qui concerne les travailleurs à temps partiel. Elle
devrait renvoyer aux « heures, jours ou quarts » travaillés, mais
elle renvoie uniquement aux « heures ». Pour clarifier le sens du
paragraphe, il faut en remanier le libellé de manière à y inclure les
« heures, jours ou quarts ».
915
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-154
Subsection 34(1)
Paragraphe 34(1)
SOR/99-290 amended subsection 34(5) of the EI Regulations
so that the terms “adjusted income” and “base taxation year” are
no longer used in section 34. Due to an oversight, subsection 34(1) of the EI Regulations still refers to these terms. Those
references are no longer relevant and are being deleted. This
oversight has been pointed out to Human Resources Development
Canada (HRDC) by Counsel for the Standing Joint Committee for
the Scrutiny of Regulations.
Le paragraphe 34(5) du règlement sur l’AE a été modifié
(DORS/99-290) pour que les expressions « revenu modifié » et
« année de base » ne figurent plus dans l’article 34. À cause d’une
erreur, ces expressions figurent encore dans le paragraphe 34(1).
Elles ne sont plus pertinentes et sont supprimées. C’est l’avocat
du Comité mixte permanent sur l’examen de la réglementation
qui a signalé cette erreur à Développement des ressources humaines Canada (DRHC).
Subsection 35(6)
Paragraphe 35(6)
The amendment adds the words “and allowances that would
not be deducted from benefits by virtue of subsection 16(1)” to
this subsection.
It was always intended that all training allowances be ignored
for EI benefit purposes when the claimant is legitimately directed
to a course of instruction. Due to an oversight, training allowances that are not deductible from EI benefits under subsection 16(1) of the EI Regulations are being taken into account for
purposes of establishing an interruption of earnings under subsection 35(6) of the EI Regulations. This amendment will correct
the oversight, restore equity and uniformity of treatment for such
money and confirm the intent of the 1996 regulatory changes.
L’énoncé « et allocations qui ne seraient pas déduites des
prestations en vertu du paragraphe 16(1) » est ajouté au paragraphe 35(6).
L’intention a toujours été d’exclure les allocations de formation
aux fins des prestations d’AE dans le cas de prestataires dirigés à
juste titre vers des cours d’instruction. En raison d’une erreur, les
allocations de formation qui ne sont pas déductibles des prestations d’AE en vertu du paragraphe 16(1) du règlement sur l’AE,
sont prises en considération pour l’établissement d’un arrêt de
rémunération en vertu du paragraphe 35(6) du règlement sur
l’AE. La modification vient corriger cette erreur, rétablit l’équité
et l’uniformité du traitement des allocations et confirme le but des
modifications apportées au règlement en 1996.
Subsection 37(1)
Paragraphe 37(1)
This subsection states that Supplemental Unemployment Benefits (SUB) are not earnings for the purposes of section 19, subsections 21(3), 22(5) and 23(3) or sections 45 and 46 of the Act.
The reference to subsections 22(5) and 23(3) of the Act are being
deleted.
Subsection 22(5) concerns earnings to be deducted when paying EI maternity benefits. Top-ups of EI benefits by the employer
payable during maternity or parental leave are not earnings to be
deducted and are excluded under section 38 of the EI Regulations.
Therefore, a reference to section 22 of the EI Act is redundant.
Subsection 23(3) of the EI Act was repealed effective December 31, 2000. It is therefore being deleted from subsection 37(1)
of the EI Regulations.
Aux termes du paragraphe 37(1), les prestations supplémentaires de chômage ne constituent pas une rémunération pour
l’application de l’article 19, des paragraphes 21(3), 22(5) et 23(3)
et des articles 45 et 46 de la Loi. Le renvoi aux paragraphes 22(5)
et 23(3) de la Loi est supprimé.
Le paragraphe 22(5) porte sur la rémunération qui doit être déduite dans le cas des paiements de prestations de maternité. Les
prestations complémentaires versées par l’employeur durant le
congé parental ou de maternité ne constituent pas une rémunération qu’il faut déduire et sont donc exclues conformément à
l’article 38 du règlement sur l’AE. Il est donc inutile de faire
mention de l’article 22 de la Loi sur l’AE.
Le paragraphe 23(3) de la Loi sur l’AE a été abrogé, et
l’abrogation a pris effet le 31 décembre 2000. Il n’est donc plus
fait mention dans le paragraphe 37(1) du règlement sur l’AE.
Subsection 53(3)
Paragraphe 53(3)
This subsection now refers to exceptional actions taken by an
employer during a work stoppage when deciding if there has been
at least an 85% resumption of work at the end of a labor dispute.
However, it does not cover exceptional measures taken by an
employer before a work stoppage.
Le paragraphe 53(3) renvoie maintenant aux mesures exceptionnelles prises par un employeur pendant un arrêt de travail
lorsqu’il faut déterminer s’il y a eu reprise des activités dans une
proportion d’au moins 85 % à la fin d’un conflit collectif. Il ne
vise toutefois pas les mesures exceptionnelles prises par un employeur avant un arrêt de travail.
Il est équitable pour toutes les parties visées par un conflit collectif que soient prises en considération toutes les mesures exceptionnelles adoptées avant et pendant un conflit collectif lorsqu’il
faut déterminer s’il y a eu reprise des activités dans une proportion d’au moins 85 %. Le changement tient compte de la jurisprudence bien établie et vient simplement clarifier le sens du règlement.
It is fair to all parties in a labor dispute to take into consideration all exceptional measures both before and during a labor dispute when determining whether or not an 85% resumption of
work has occurred. This change reflects current well-established
jurisprudence and simply makes the meaning of the regulation
clearer.
Section 84
Article 84
The Standing Joint Committee for the Scrutiny of Regulations
has noted that this section contains a redundancy. There are two
Le Comité mixte permanent sur l’examen de la réglementation
a souligné que cet article était redondant. Nous faisons mention
916
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-154
grounds of appeal listed, “…that the board erred in law or did not
take into account a provision of the Act or these Regulations”.
The second ground “or did not take into account a provision of
the Act or these Regulations” is included in the first ground
“erred in law”. As a result, the second ground is being deleted.
These miscellaneous regulatory amendments have no additional costs related to the payments made to claimants from the EI
Account or to administrative costs for employers or for the government. They are intended to enhance the clarity of the regulations, correct certain oversights and ensure consistency in the
application of the EI Regulations. It is expected that these
changes will, in some cases, improve service to clients but will
not have any negative impact on Canadians.
Contact
Jim Little
Senior Policy Advisor
Policy and Legislation Development, Insurance Branch
Human Resources Development Canada
9th Floor, 140 Promenade du Portage
Ottawa, Ontario
K1A 0J9
Telephone: (819) 997-8628
FAX: (819) 953-9381
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
de deux motifs d’appel, « … que le conseil arbitral a commis une
erreur de droit ou qu’il n’a pas tenu compte d’une disposition de
la Loi ou de ses règlements ». Le second motif « … qu’il n’a pas
tenu compte d’une disposition de la Loi ou de ses règlements »
fait partie du premier motif « a commis une erreur de droit ».
Pour cette raison, le second motif est enlevé.
Ces modifications correctives n’entraînent aucun coût supplémentaire pour ce qui est des paiements destinés aux prestataires et
prélevés dans le compte de l’AE, ni de frais administratifs pour
les employeurs ou le gouvernement. Elles visent à clarifier le
règlement, à corriger certaines erreurs et à garantir l’application
cohérente du règlement sur l’AE. On s’attend à ce qu’elles améliorent, dans certains cas, le service aux clients, mais elles
n’auront aucune répercussion négative sur les Canadiens.
Personne-ressource
Jim Little
Conseiller principal en politiques
Élaboration de la politique et de la législation
Direction générale de l’assurance
Développement des ressources humaines Canada
9e étage, 140, promenade du Portage
Ottawa (Ontario)
K1A 0J9
Téléphone : (819) 997-8628
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-9381
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
917
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-155
Registration
SOR/2002-155 11 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-155
YUKON PLACER MINING ACT
YUKON QUARTZ MINING ACT
LOI SUR L’EXTRACTION DE L’OR DANS LE YUKON
LOI SUR L’EXTRACTION DU QUARTZ DANS LE YUKON
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory (2002, No. 02, Ta’an Kwach’an
Council, Y.T.)
Décret interdisant l’accès à certaines terres du
territoire du Yukon (2002, no 02, Conseil des Ta’an
Kwach’an, Yuk.)
P.C. 2002-554 11 April, 2002
C.P. 2002-554 11 avril 2002
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
lands described in the schedule to the annexed Order may be required for the settlement of Aboriginal land claims;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to section 98a of the Yukon
Placer Mining Act and section 14.1b of the Yukon Quartz Mining
Act, hereby makes the annexed Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2002, No. 02, Ta’an Kwach’an
Council, Y.T.).
Attendu que la gouverneure en conseil est d’avis que les terrains visés à l’annexe du décret ci-après peuvent être nécessaires
pour le règlement des revendications territoriales des Autochtones,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires ina
diennes et du Nord canadien et en vertu de l’article 98 de la Loi
sur l’extraction de l’or dans le Yukon et de l’article 14.1b de la
Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Décret interdisant
l’accès à certaines terres du territoire du Yukon (2002, no 02,
Conseil des Ta’an Kwach’an, Yuk.), ci-après.
ORDER PROHIBITING ENTRY ON CERTAIN LANDS
IN THE YUKON TERRITORY (2002, NO. 02, TA’AN
KWACH’AN COUNCIL, Y.T.)
DÉCRET INTERDISANT L’ACCÈS À CERTAINES
TERRES DU TERRITOIRE DU YUKON (2002, No 02,
CONSEIL DES TA’AN KWACH’AN, YUK.)
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to prohibit entry for the purposes described in section 3 on lands that may be required to facilitate the settlement of the Ta’an Kwach’an Council in the
Yukon Territory.
1. Le présent décret vise à interdire l’accès, aux fins visées à
l’article 3, à certaines terres qui peuvent être nécessaires pour
faciliter le règlement de la revendication du Conseil des Ta’an
Kwach’an, dans le territoire du Yukon.
INTERPRETATION
INTERPRÉTATION
11 avril 2002
2. Aux fins du présent décret, « claim inscrit » s’entend :
a) soit d’un claim d’exploitation de placer inscrit et en règle qui
a été acquis conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans
le Yukon;
b) soit d’un claim minier inscrit et en règle qui a été acquis
conformément à la Loi sur l’extraction du quartz dans le
Yukon.
2. In this Order, “recorded claim” means
(a) a recorded placer claim, acquired under the Yukon Placer
Mining Act, that is in good standing; or
(b) a recorded mineral claim, acquired under the Yukon Quartz
Mining Act, that is in good standing.
PROHIBITION
INTERDICTION
3. Subject to section 4, no person shall enter on the lands set
out in the schedule, for the period beginning on the day on which
this Order comes into force and ending on April 1, 2007, for the
purpose of
(a) locating a claim, or prospecting for gold or other precious
minerals or stones, under the Yukon Placer Mining Act; or
(b) locating a claim, or prospecting or mining for minerals, under the Yukon Quartz Mining Act.
3. Sous réserve de l’article 4, à compter de la date d’entrée en
vigueur du présent décret jusqu’au 1er avril 2007, il est interdit
d’aller sur les terrains visés à l’annexe aux fins :
a) soit d’y localiser un claim ou d’y prospecter pour découvrir
de l’or ou d’autres minéraux précieux ou des pierres précieuses
sous le régime de la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon;
b) soit d’y localiser un claim, d’y prospecter ou d’y creuser
pour extraire des minéraux sous le régime de la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Section 3 does not apply to entry on a recorded claim by the
owner or holder of that claim.
4. L’article 3 ne s’applique pas au propriétaire ou détenteur
d’un claim inscrit, quant à l’accès à celui-ci.
———
———
b
b
a
S.C. 1991, c. 2, s. 2
S.C. 1994, c. 26, s. 78
918
a
L.C. 1991, ch. 2, art. 2
L.C. 1994, ch. 26, art. 78
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-155
REPEAL
ABROGATION
5. The Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory (2001, No. 06, Ta’an Kwach’an Council, Y.T.)1
is repealed.
5. Le Décret interdisant l’accès à certaines terres du territoire
du Yukon (2001, no 06, Conseil des Ta’an Kwach’an, Yuk.)1 est
abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
6. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE
(Section 3)
ANNEXE
(article 3)
LANDS ON WHICH ENTRY IS PROHIBITED
(TA’AN KWACH’AN COUNCIL, Y.T.)
TERRAINS INTERDITS D’ACCÈS
(CONSEIL DES TA’AN KWACH’AN, YUK.)
In the Yukon Territory, all those parcels shown as Site Specific
Settlement Lands on the following maps on file at the Federal
Claims Office, Department of Indian Affairs and Northern Development, at Whitehorse in the Yukon Territory, copies of which
have been deposited with the Head, Land Dispositions, at
Whitehorse and with the Mining Recorders at Whitehorse,
Watson Lake, Mayo and Dawson, in the Yukon Territory:
Dans le Yukon, les parcelles de terre qui sont désignées comme
« Site Specific Settlement Lands » sur les cartes mentionnées ciaprès, versées aux dossiers du Bureau fédéral des revendications,
ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, à
Whitehorse (Yukon), et dont des copies ont été déposées auprès
du chef de l’aliénation des terres, à Whitehorse (Yukon) et au
bureau des registres miniers, à Whitehorse, à Watson Lake, à
Mayo et à Dawson (Yukon) :
TERRITORIAL RESOURCE BASE MAPS
CARTES DE BASE — RESSOURCES TERRITORIALES
105C/13
105D/15
105E/05
105E/10
*
105D/10*
105D/16
105E/06
105E/11 and
105D/11**
105E/01
105E/07
105E/12
105D/13
105E/02
105E/08
105D/14***
105E/03
105E/09
Reference Plan of MacRae and Vicinity — Sheet 1
*
** Reference Plan of Riverdale Subdivision
** Reference Plan of City of Whitehorse
** Reference Plan of Whitehorse and Vicinity
*** Reference Plan of Porter Creek Subdivision
Sheet 1-A
*** Reference Plan of Porter Creek Subdivision
Sheet 1-B
*** Reference Plan of Porter Creek Subdivision — Sheet 2
105C/13
105D/15
105E/05
105E/10
105D/10*
105D/16
105E/06
105E/11 et
105D/11**
105E/01
105E/07
105E/12
105D/13
105E/02
105E/08
105D/14***
105E/03
105E/09
Plan de référence de MacRae et des alentours — Feuille 1
** Plan de référence de la subdivision Riverdale
** Plan de référence de la ville de Whitehorse
** Plan de référence de Whitehorse et des alentours
—
—
*** Plan de référence de la subdivision Porter Creek —
Feuille 1-A
*** Plan de référence de la subdivision Porter Creek —
Feuille 1-B
*** Plan de référence de la subdivision Porter Creek — Feuille 2
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
Pursuant to negotiations of the Umbrella Final Agreement for
the Yukon First Nations, the Government of Canada has agreed
that certain lands be prohibited from entry to ensure that no new
third-party interests are created.
The Ta’an Kwach’an Council have now negotiated a final land
claim agreement with the federal government. The existing Prohibition of Entry Order, which protects the subsurface rights for
the Community Lands, Rural Settlement Lands and Site Specific
Selection Lands for this Yukon First Nation, has a termination
Dans le cadre des négociations de l’Accord-cadre définitif des
Premières Nations du Yukon, le gouvernement du Canada a accepté d’interdire l’accès à certaines terres afin d’éviter que de
nouveaux intérêts de tierces parties y soient créés.
Le Conseil des Ta’an Kwach’an a maintenant négocié une entente définitive sur ses revendications territoriales avec le gouvernement fédéral. Le décret actuel soustrayant certaines terres à
l’aliénation, qui protège les droits tréfonciers sur les terres communautaires, les terres rurales visées par le règlement et les sites
———
———
1
SOR/2002-8
1
DORS/2002-8
919
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-155
date of December 31, 2006. With the approval of their land
claims agreement entered into by Her Majesty the Queen in right
of Canada, the Government of the Yukon Territory and the Ta’an
Kwach’an Council, the existing Prohibition of Entry Order,
P.C. 2001-2297, dated December 13, 2001, must now be repealed
and substituted with a new Order. The new Order is required to
continue the protection of the subsurface rights to only the Site
Specific Settlement Land selections as per clause 5.14.4 of the
Umbrella Final Agreement. This provides that the protection of
the site specific settlement land on the effective date of the Yukon
First Nation final agreement shall be continued until the provisions of clause 2.5.0 apply to that land.
spécifiques sélectionnés par cette Première nation du Yukon,
prendra fin le 31 décembre 2006. En raison de l’approbation de
l’entente sur les revendications territoriales conclue entre Sa
Majesté la Reine du chef du Canada, le gouvernement du territoire du Yukon et le Conseil des Ta’an Kwach’an, le décret actuel
interdisant l’accès à certaines terres, C.P. 2001-2297 daté
du 13 décembre 2001, doit maintenant être abrogé et remplacé par
un nouveau décret. Ce dernier est nécessaire si l’on veut continuer
à protéger les droits tréfonciers de seulement les sites spécifiques
sélectionnés à titre de terres visées par le règlement conformément à l’article 5.14.4 de l’Accord-cadre définitif. Par conséquent, la protection offerte aux sites spécifiques à la date d’entrée en vigueur de l’entente définitive de la Première nation du
Yukon se poursuivra jusqu’à ce que les dispositions de l’article 2.5.0 s’appliquent à ces terres.
This Order will be effective on the date of registration and will
end on the earlier of April 1, 2007, or upon registration of the
survey plan of the Site Specific Settlement Land parcels with the
Registrar of Land Titles, in the Yukon Territory.
Alternatives
Solutions envisagées
There are no alternatives which can be considered since Prohibition of Entry Orders must be made pursuant to the Yukon Placer
Mining Act and to the Yukon Quartz Mining Act.
Il ne peut y avoir aucune autre mesure puisque les décrets interdisant l’accès à certaines terres doivent être pris conformément
à la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon et à la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Order will have a positive effect since it will protect the
lands designated in the final selections, as promised by the Government of Canada for the settlement of Aboriginal land claims.
Ce décret aura un effet positif puisqu’il protège les terres
touchées par la sélection finale, comme l’a promis le gouvernement du Canada afin de résoudre les revendications territoriales
des Autochtones.
La question environnementale occupe toujours le premier plan
dans les négociations des revendications territoriales des Autochtones. Une fois que les ententes sur les revendications territoriales
seront terminées, divers comités consultatifs chargés des questions environnementales et socio-économiques assureront le public et le gouvernement que ces terres sont bien utilisées.
Environmental aspects are at the forefront of Aboriginal land
claim negotiations. When land claim agreements are finalized,
various environmental and socio-economic advisory boards will
be established to assure the public and government that the lands
are not being misused.
Consultation
Consultations
Early notice that orders like this would be approved from time
to time was provided through the Department of Indian Affairs
and Northern Development Web Site. The Government of
Canada, the Government of the Yukon Territory and the Ta’an
Kwach’an Council have been consulted with respect to the Prohibition of Entry.
Un préavis indiquant que des décrets comme celui-ci seraient
approuvés de temps à autres a été donné dans le site Web du
ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Le gouvernement du Canada, le gouvernement du territoire du Yukon et
du Conseil des Ta’an Kwach’an ont été consultés concernant cette
interdiction d’accès.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this Order. However, if claims are staked, the Mining Recorder will refuse to accept them.
Il n’y a aucun mécanisme de conformité associé à ce décret.
Par contre, si un claim est jalonné, le Bureau des registres miniers
refusera de l’accepter.
Contact
Chris Cuddy
Chief, Land and Water Management Division
Department of Indian Affairs and Northern Development
Les Terrasses de la Chaudière
10 Wellington Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Tel.: (819) 994-7483
FAX: (819) 953-2590
Personne-ressource
Chris Cuddy
Chef, Division de la gestion des terres et des eaux
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
Les Terrasses de la Chaudière
10, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Téléphone : (819) 994-7483
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-2590
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
920
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Registration
SOR/2002-156 15 April, 2002
Enregistrement
DORS/2002-156
SUPREME COURT ACT
LOI SUR LA COUR SUPRÊME
Rules of the Supreme Court of Canada
Règles de la Cour suprême du Canada
Pursuant to subsection 97(1)a of the Supreme Court Act, the
undersigned judges of the Supreme Court of Canada hereby make
the annexed Rules of the Supreme Court of Canada.
Ottawa, April 15, 2002
En vertu du paragraphe 97(1)a de la Loi sur la Cour suprême,
les juges soussignés de la Cour suprême du Canada prennent les
Règles de la Cour suprême du Canada, ci-après.
Ottawa, le 15 avril 2002
The Right Honourable Beverley McLachlin
The Honourable Mr. Justice John C. Major
The Honourable Mr. Justice Michel Bastarache
The Honourable Mr. Justice William Ian Corneil Binnie
The Honourable Mr. Justice Louis LeBel
Judges of the Supreme Court of Canada
Juges de la Cour suprême du Canada
La très honorable Beverley McLachlin
L’honorable Juge John C. Major
L’honorable Juge Michel Bastarache
L’honorable Juge William Ian Corneil Binnie
L’honorable Juge Louis LeBel
———
a
R.S., c. 34 (3rd Supp.), s. 7
15 avril 2002
———
a
L.R., ch. 34 (3e suppl.), art. 7
921
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Section
Règle
RULES OF THE SUPREME COURT OF CANADA
RÈGLES DE LA COUR SUPRÊME DU CANADA
PART 1 - APPLICATION AND INTERPRETATION
PARTIE 1 - APPLICATION ET DÉFINITIONS
Application .................................................................................... 1
Application .................................................................................... 1
Interpretation................................................................................. 2
Définitions ..................................................................................... 2
Where No Provisions ..................................................................... 3
Absence de règles .......................................................................... 3
Prescribing Conditions.................................................................. 4
Conditions ..................................................................................... 4
Computation of Time ..................................................................... 5
Calcul des délais............................................................................ 5
Extension or Abridgment ............................................................... 6
Prorogation ou abrégement........................................................... 6
Adjournment .................................................................................. 7
Ajournement .................................................................................. 7
Dispensing with Compliance ......................................................... 8
Dispense d’observation des règles ................................................ 8
PART 2 - ADMINISTRATION OF THE COURT
PARTIE 2 - ADMINISTRATION DE LA COUR
Business Hours .............................................................................. 9
Heures d’ouverture........................................................................ 9
Registrar to Keep Records........................................................... 10
Tenue des registres ...................................................................... 10
Official Languages ...................................................................... 11
Langues officielles ....................................................................... 11
PART 3 - POWERS OF THE REGISTRAR
PARTIE 3 - POUVOIRS DU REGISTRAIRE
Order of Registrar Binding.......................................................... 12
Force obligatoire......................................................................... 12
Reference to a Judge.................................................................... 13
Renvoi à un juge .......................................................................... 13
PART 4 - GENERAL RULES
PARTIE 4 - RÈGLES GÉNÉRALES
Name of Party.............................................................................. 14
Nom de la partie .......................................................................... 14
Representation of Parties ............................................................ 15
Représentation des parties........................................................... 15
Agents .......................................................................................... 16
Correspondant ............................................................................. 16
Change of Representation or Withdrawal of Counsel
or Agent ....................................................................................... 17
Changement de représentation ou désistement du procureur ou
du correspondant......................................................................... 17
Adding and Substituting Parties .................................................. 18
Adjonction et substitution de parties ........................................... 18
Filing of Documents .................................................................... 19
Dépôt de documents..................................................................... 19
Service of Documents .................................................................. 20
Signification des documents ........................................................ 20
Printing Requirements for Documents......................................... 21
Présentation des documents imprimés......................................... 21
Heading ....................................................................................... 22
En-tête.......................................................................................... 22
Covers.......................................................................................... 23
Page couverture des documents .................................................. 23
Table of Contents......................................................................... 24
Table des matières ....................................................................... 24
PART 5 - LEAVE TO APPEAL
PARTIE 5 - AUTORISATION D’APPEL
Application for Leave to Appeal .................................................. 25
Demande d’autorisation d’appel ................................................. 25
Service and Filing........................................................................ 26
Signification et dépôt ................................................................... 26
Response ...................................................................................... 27
Réponse ....................................................................................... 27
Reply ............................................................................................ 28
Réplique....................................................................................... 28
922
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
TABLE OF CONTENTS — Continued
TABLE DES MATIÈRES (suite)
Section
Règle
PART 6 - LEAVE TO CROSS-APPEAL
PARTIE 6 - AUTORISATION D’APPEL INCIDENT
Application for Leave to Cross-Appeal........................................ 29
Response ...................................................................................... 30
Reply ............................................................................................ 31
Demande d’autorisation d’appel incident ................................... 29
Réponse ....................................................................................... 30
Réplique....................................................................................... 31
PART 7 - SUBMISSION TO THE COURT
PARTIE 7 - PRÉSENTATION À LA COUR
Submission of Applications.......................................................... 32
Présentation des demandes.......................................................... 32
PART 8 - APPEALS AND CROSS-APPEALS
PARTIE 8 - APPELS ET APPELS INCIDENTS
Notice of Appeal .......................................................................... 33
Service and Filing of Notice of Appeal ........................................ 34
Service and Filing of Appellant’s Documents.............................. 35
Service and Filing of Respondent’s Documents .......................... 36
Service and Filing of Intervener’s Documents ............................ 37
Documents on Appeal and Cross-Appeal
Appellant’s Record ...................................................................... 38
Respondent’s Record ................................................................... 39
Printing Requirements for a Record ............................................ 40
Dispensing with Printing of Record............................................. 41
Factum on Appeal........................................................................ 42
Factum on Cross-Appeal ............................................................. 43
Book of Authorities ..................................................................... 44
Condensed Books ........................................................................ 45
Avis d’appel ................................................................................. 33
Signification et dépôt de l’avis d’appel ....................................... 34
Signification et dépôt des documents de l’appelant..................... 35
Signification et dépôt des documents de l’intimé......................... 36
Signification et dépôt des documents de l’intervenant................. 37
Documents d’appel et d’appel incident
Dossier de l’appelant ................................................................... 38
Dossier de l’intimé....................................................................... 39
Règles d’impression relatives aux dossiers.................................. 40
Dispense d’impression du dossier................................................ 41
Mémoire d’appel.......................................................................... 42
Mémoire d’appel incident............................................................ 43
Recueil de sources ....................................................................... 44
Recueil condensé ......................................................................... 45
PART 9 - REFERENCES
PARTIE 9 - RENVOIS
Reference to the Court ................................................................. 46
Renvoi devant la Cour ................................................................. 46
PART 10 - MOTIONS ─ GENERAL RULES
PARTIE 10 - REQUÊTES : RÈGLES GÉNÉRALES
Motion to a Judge or the Registrar
General ........................................................................................ 47
Service and Filing ........................................................................ 48
Response to Motion ..................................................................... 49
Reply............................................................................................ 50
Submission to a Judge or the Registrar........................................ 51
Motion Before the Court
General ........................................................................................ 52
Service and Filing ........................................................................ 53
Response...................................................................................... 54
Requête à un juge ou au registraire
Disposition générale .................................................................... 47
Signification et dépôt................................................................... 48
Réponse ....................................................................................... 49
Réplique....................................................................................... 50
Présentation à un juge ou au registraire ....................................... 51
Requête à la Cour
Disposition générale .................................................................... 52
Signification et dépôt................................................................... 53
Réponse ....................................................................................... 54
PART 11 - PARTICULAR MOTIONS
PARTIE 11 - REQUÊTES SPÉCIALES
Motion for Intervention ............................................................... 55
Motion to State Constitutional Question...................................... 60
Motion to Stay.............................................................................. 62
Motion to Quash .......................................................................... 63
Requête en intervention ............................................................... 55
Requête pour formulation d’une question constitutionnelle ........ 60
Requête pour sursis à exécution .................................................. 62
Requête en cassation ................................................................... 63
923
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
TABLE OF CONTENTS — Continued
TABLE DES MATIÈRES (suite)
Section
Règle
PART 12 - DISMISSALS AND VEXATIOUS PROCEEDINGS
PARTIE 12 - REJETS ET PROCÉDURES VEXATOIRES
Dismissal for Delay ─ Application for Leave to Appeal.............. 64
Rejet d’une demande d’autorisation d’appel............................... 64
Dismissal for Delay ─ Appeals.................................................... 65
Rejet d’appel................................................................................ 65
Vexatious Proceedings ................................................................ 66
Procédures vexatoires ................................................................. 66
PART 13 - SCHEDULING AND APPEARANCES
PARTIE 13 - DATES ET COMPARUTIONS
Scheduling ─ Motions and Applications for Leave...................... 68
Date d’audition : requêtes et demandes d’autorisation d’appel.. 68
Scheduling ─ Appeals.................................................................. 69
Date d’audition : appels .............................................................. 69
Appearances — Motions and Applications for Leave.................. 70
Comparution : requêtes et demandes d’autorisation d’appel...... 70
Appearances ─ Appeals............................................................... 71
Comparutions : Appels ................................................................ 71
Failure to Appear ........................................................................ 72
Défaut de comparution ................................................................ 72
PART 14 - RECONSIDERATIONS AND RE-HEARINGS
PARTIE 14 - RÉEXAMEN ET NOUVELLE AUDITION
Reconsideration of Application for Leave to Appeal ................... 73
Réexamen de la demande d’autorisation d’appel........................ 73
Re-hearing of Application for Leave to Appeal ........................... 74
Nouvelle audition de la demande d’autorisation d’appel............ 74
Reconsideration or Re-Hearing of a Motion ............................... 75
Réexamen et nouvelle audition d’une requête ............................. 75
Re-Hearing of Appeal .................................................................. 76
Requête en nouvelle audition d’appel.......................................... 76
PART 15 - ORDERS AND JUDGMENTS
PARTIE 15 - ORDONNANCES ET JUGEMENTS
Orders.......................................................................................... 77
Ordonnance ................................................................................. 77
Review of Order of Registrar....................................................... 78
Révision des ordonnances du registraire..................................... 78
Judgment of the Court ................................................................. 79
Jugement de la Cour.................................................................... 79
Date of Judgment......................................................................... 80
Date du jugement......................................................................... 80
Amending Judgment .................................................................... 81
Modification du jugement ............................................................ 81
PART 16 - FEES AND COSTS
PARTIE 16 — DROITS ET DÉPENS
Fees Payable to Registrar ........................................................... 82
Droits à verser au registraire ...................................................... 82
Taxation of Costs ......................................................................... 83
Taxation des dépens..................................................................... 83
Objection to Taxation of Costs .................................................... 84
Contestation de la taxation des dépens........................................ 84
Costs of Discontinuance or Dismissal ......................................... 85
Dépens relatifs au désistement ou au rejet d’une procédure ....... 85
PART 17 – SECURITY
PARTIE 17 – CAUTIONNEMENT
Payment of Money Out of Court .................................................. 86
Restitution par la Cour ................................................................ 86
Security and Interest.................................................................... 87
Cautionnement et intérêt.............................................................. 87
Dispensing with Security ............................................................. 88
Dispense de cautionnement ......................................................... 88
PART 18 - MISCELLANEOUS PROVISIONS
PARTIE 18 - DISPOSITIONS DIVERSES
Affidavit ....................................................................................... 89
Affidavits...................................................................................... 89
Examination on Affidavit ............................................................. 90
Interrogatoire sur affidavit .......................................................... 90
Oaths and Witnesses.................................................................... 91
Serments et témoins ..................................................................... 91
Appointment of Amicus Curiae .................................................... 92
Nomination d’un amicus curiae................................................... 92
924
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
TABLE OF CONTENTS — Continued
TABLE DES MATIÈRES (suite)
PART 18 - MISCELLANEOUS PROVISIONS — Continued
PARTIE 18 - DISPOSITIONS DIVERSES (suite)
Section
Règle
Discontinuance ............................................................................ 93
Avis de désistement...................................................................... 93
Notices to the Profession ............................................................. 94
Avis aux avocats .......................................................................... 94
Special Notice Convening Court.................................................. 95
Avis spécial de convocation de la Cour....................................... 95
PART 19 - TRANSITIONAL, REPEAL AND COMING
INTO FORCE
PARTIE 19 - DISPOSITION TRANSITOIRE,
ABROGATION ET ENTRÉE EN VIGUEUR
Transitional ................................................................................. 96
Disposition transitoire ................................................................. 96
REPEAL ......................................................................................... 97
ABROGATION ................................................................................ 97
COMING INTO FORCE ..................................................................... 98
ENTRÉE EN VIGUEUR ..................................................................... 98
925
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
RULES OF THE SUPREME COURT OF CANADA
RÈGLES DE LA COUR SUPRÊME DU CANADA
PART 1
PARTIE 1
APPLICATION AND INTERPRETATION
APPLICATION ET DÉFINITIONS
Application
Application
1. Except as otherwise provided by the Act or any other Act of
Parliament, these Rules apply to all proceedings in the Court.
1. Sauf disposition contraire de la Loi ou de toute autre loi fédérale, les présentes règles s’appliquent à toutes les procédures
dont est saisie la Cour.
Interpretation
Définitions
2. The following definitions apply in these Rules.
“Act” means the Supreme Court Act. (Loi)
“affidavit” includes an affirmation and a statutory declaration.
(affidavit)
“agent” means a lawyer practising in the National Capital Region
within the meaning of the National Capital Act. (correspondant)
“application for leave to appeal” means an application for leave to
appeal referred to in Rule 25 and section 40 of the Act. (demande d’autorisation d’appel)
“attorney general” means the Attorney General of Canada, an
attorney general of a province or a minister of Justice of a territory. (procureur général)
“authorities” includes legislative enactments, case law, articles
and texts, treaties and excerpts from them. (sources)
“commissioner for oaths” includes any person authorized under
federal or provincial legislation or rules of practice, as the case
may be, to conduct examinations. (commissaire à l’assermentation)
“counsel” means, in the Province of Quebec, an advocate and, in
any other province, a barrister or solicitor. (procureur)
“holiday” means a holiday as defined in the Interpretation Act
and includes Saturday. (jour férié)
“party” means a person named in the style of cause in accordance
with Rule 22 including any person added or substituted as a
party under Rule 18, but where referring to the court appealed
from, it means a person who was a party in that court. (partie)
“person” includes a body politic or corporate, Her Majesty the
Queen and an attorney general. (personne)
“printing” includes reproduction by any means but does not include hand writing. (impression)
“proceeding” means an appeal, application for leave to appeal,
motion or reference before the Court, a judge or the Registrar.
(procédure)
2. Les définitions qui suivent s’appliquent aux présentes règles.
« affidavit » Sont assimilées à l’affidavit les affirmations et déclarations solennelles. (affidavit)
« commissaire à l’assermentation » S’entend notamment de toute
personne autorisée par les lois ou règles de pratique fédérales
ou provinciales, selon le cas, à présider les interrogatoires.
(commissioner for oaths)
« correspondant » Avocat qui exerce dans la région de la capitale
nationale au sens de la Loi sur la capitale nationale. (agent)
« demande d’autorisation d’appel » La demande d’autorisation
d’appel prévue à la règle 25 et à l’article 40 de la Loi. (application for leave to appeal)
« impression » Tout procédé de reproduction, sauf la reproduction
manuscrite. (printing)
« jour férié » S’entend au sens de la Loi d’interprétation et vise
également le samedi. (holiday)
« Loi » La Loi sur la Cour suprême. (Act)
« partie » Personne nommée dans l’intitulé conformément à la
règle 22, y compris toute personne qui lui est substituée ou est
ajoutée aux procédures conformément à la règle 18; mais si référence est faite à la juridiction inférieure, toute partie devant
cette juridiction. (party)
« personne » Sont compris parmi les personnes les corps politiques ou constitués, Sa Majesté la Reine et le procureur général.
(person)
« procédure » Appel, demande d’autorisation d’appel, requête ou
renvoi devant la Cour, un juge ou le registraire. (proceeding)
« procureur » Au Québec, un avocat et, dans les autres provinces,
un barrister ou un solicitor. (counsel)
« procureur général » Le procureur général du Canada ou d’une
province, ou le ministre de la Justice d’un territoire. (attorney
general)
« sources » Sont compris parmi les sources les textes législatifs,
jurisprudentiels et doctrinaux et les traités ainsi que tout extrait
de ceux-ci. (authorities)
Where No Provisions
Absence de règles
3. (1) Whenever these Rules contain no provision for exercising a right or procedure, the Court, a judge or the Registrar may
adopt any procedure that is not inconsistent with these Rules or
the Act.
(2) A party may, on motion to a judge or the Registrar, request
directions as to the procedure referred to in subrule (1).
3. (1) En cas de silence des présentes règles, la Cour, un juge
ou le registraire peut établir toute règle procédurale non incompatible avec les présentes règles ou la Loi.
926
(2) Toute partie peut, par requête à un juge ou au registraire,
demander des directives à l’égard de la règle procédurale visée au
paragraphe (1).
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Prescribing Conditions
Conditions
4. Whenever these Rules provide that the Court, a judge or the
Registrar may make an order or direction, the Court, the judge or
the Registrar, as the case may be, may impose any terms and conditions in the order or direction that the Court, the judge or the
Registrar considers appropriate.
4. Les ordonnances et directives de la Cour, du juge ou du registraire prévues par les présentes règles peuvent être assorties
des conditions que leur auteur estime indiquées.
Computation of Time
Calcul des délais
5. (1) Subject to subrules (2) and (3), the computation of time
under these Rules or under an order of the Court, the judge or the
Registrar is governed by the Interpretation Act.
(2) A day that is a holiday shall not be included in computing a
period of less than six days.
(3) The month of July shall not be included in the computation
of time except for the service and filing of a record, factum or
book of authorities under Rules 35 to 37.
5. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), le calcul des délais prévus par les présentes règles ou par une ordonnance de la
Cour, d’un juge ou du registraire est régi par la Loi d’interprétation.
(2) Les jours fériés n’entrent pas dans le calcul des délais inférieurs à six jours.
(3) Le mois de juillet n’entre pas dans le calcul des délais, sauf
pour la signification et le dépôt, aux termes des règles 35 à 37,
des dossiers, des mémoires et des recueils de sources.
Extension or Abridgment
Prorogation ou abrégement
6. (1) The Court, a judge or unless these Rules provide otherwise, the Registrar may, on motion or on their own initiative,
extend or abridge a period provided for by these Rules.
(2) The affidavit in support of a motion for an extension or
abridgement of time shall set out the reason for the delay or urgency, as the case may be.
6. (1) La Cour, un juge ou, sauf disposition contraire des présentes règles, le registraire peut, sur requête ou de sa propre initiative, proroger ou abréger tout délai fixé par les présentes règles.
(2) L’affidavit à l’appui de la requête en prorogation ou en
abrégement doit exposer les motifs du retard ou de l’urgence,
selon le cas.
Adjournment
Ajournement
7. (1) The Chief Justice or, in his or her absence or at his or her
request, any other judge may, on motion or on the judge’s own
initiative, adjourn the hearing of any proceeding.
(2) The affidavit in support of a motion for an adjournment
shall set out the facts or reasons for the adjournment.
7. (1) Le Juge en chef ou, en son absence ou à sa demande, un
autre juge peut, sur requête ou de sa propre initiative, ajourner
l’audition de toute procédure.
(2) L’affidavit à l’appui de la requête en ajournement doit exposer les faits ou les motifs justifiant la requête.
Dispensing with Compliance
Dispense d’observation des règles
8. (1) The Court, a judge or unless these Rules provide otherwise, the Registrar may, on motion or on their own initiative,
excuse a party from complying with any of these Rules.
(2) The Court, a judge or the Registrar may refuse a document
that does not comply with these Rules or that has not been served
in accordance with these Rules or an order of the Court, a judge
or the Registrar.
(3) Documents that do not comply with these Rules may be excluded from costs upon the order of the Court, a judge or the
Registrar.
8. (1) La Cour, un juge ou, sauf disposition contraire des présentes règles, le registraire peut, sur requête ou de sa propre initiative, dispenser une partie de l’observation de toute disposition
des présentes règles.
(2) La Cour, un juge ou le registraire peut refuser tout document qui n’est pas conforme aux présentes règles ou qui n’a pas
été signifié conformément aux présentes règles ou à une ordonnance de la Cour, d’un juge ou du registraire.
(3) Sur ordonnance de la Cour, d’un juge ou du registraire, le
document qui n’est pas conforme aux présentes règles peut être
exclu des dépens.
PART 2
PARTIE 2
ADMINISTRATION OF THE COURT
ADMINISTRATION DE LA COUR
Business Hours
Heures d’ouverture
9. The Registry of the Court shall be open every day except
holidays from nine o’clock in the morning until five o’clock in
the afternoon unless otherwise directed by the Registrar.
9. Sauf directive contraire du registraire, le greffe de la Cour
est ouvert tous les jours, sauf les jours fériés, de 9 h à 17 h.
Registrar to Keep Records
Tenue des registres
10. The Registrar shall keep all registers necessary for recording all activities in every proceeding.
10. Le registraire tient tous les registres nécessaires à
l’inscription des incidents d’instance.
927
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Official Languages
Langues officielles
11. (1) A party may use either English or French in any oral or
written communication with the Court.
(2) Subject to subrule (3), the Registrar shall provide to the
parties services for simultaneous interpretation in both official
languages during the hearing of every proceeding.
(3) In the case of a motion to be heard by a judge or the
Registrar, the Registrar shall provide the services referred to in
subrule (2) upon request of any party to the motion, made at least
two days before the hearing of the motion.
11. (1) Les communications verbales ou écrites avec la Cour
peuvent se faire en français ou en anglais.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), le registraire fournit aux
parties des services de traduction simultanée dans les deux langues officielles durant l’audition de toute procédure.
(3) Dans le cas d’une requête présentée à un juge ou au registraire, les services visés au paragraphe (2) sont fournis à la demande d’une partie faite au moins deux jours avant l’audition.
PART 3
PARTIE 3
POWERS OF THE REGISTRAR
POUVOIRS DU REGISTRAIRE
Order of Registrar Binding
Force obligatoire
12. Subject to Rule 78, every order made by the Registrar shall
be binding on all parties concerned as if the order had been made
by a judge.
12. Sous réserve de la règle 78, l’ordonnance du registraire lie
toutes les parties intéressées comme si elle émanait d’un juge.
Reference to a Judge
Renvoi à un juge
13. The Registrar may refer any matter before him or her to a
judge.
13. Le registraire peut renvoyer à un juge toute affaire qui lui
est soumise.
PART 4
PARTIE 4
GENERAL RULES
RÈGLES GÉNÉRALES
Name of Party
Nom de la partie
14. A party whose name is registered in both official languages
in accordance with a federal or provincial Act shall file with the
Registrar a notice of name in Form 14.
14. La partie dont la dénomination est enregistrée dans les deux
langues officielles conformément à une loi fédérale ou provinciale dépose auprès du registraire un avis de dénomination conforme au formulaire 14.
Representation of Parties
Représentation des parties
15. (1) Subject to Rule 17, counsel for a party in the court appealed from is deemed to be counsel before the Court.
15. (1) Sous réserve de la règle 17, le procureur d’une partie
devant la juridiction inférieure est réputé la représenter devant la
Cour.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), une partie peut agir en son
propre nom ou être représentée par procureur.
(3) Toute personne morale, société de personnes ou association
sans personnalité morale est représentée par procureur, sauf dans
les cas suivants :
a) elle a été autorisée à se faire représenter par une personne
autre qu’un procureur devant la juridiction inférieure et elle a
choisi de continuer à se faire représenter par cette personne devant la Cour;
b) un juge lui accorde, sur requête, l’autorisation de se faire représenter par une personne autre qu’un procureur, conformément à tout texte législatif fédéral ou provincial applicable.
(2) Subject to subrule (3), a party may either act in person or be
represented by counsel.
(3) A corporation, partnership or unincorporated association
shall be represented by counsel unless
(a) it was permitted to be represented by a person other than
counsel in the court appealed from, and it chooses to continue
to be represented by that person in the Court; or
(b) on motion, a judge grants it leave to be represented by a
person other than counsel in accordance with the applicable
federal or provincial legislative enactment.
Agents
Correspondant
16. (1) A party to an appeal shall only conduct business with
the Registrar through an agent.
(2) A party to any other proceeding may choose to conduct
business with the Registrar through an agent.
16. (1) La partie à un appel traite avec le registraire par
l’intermédiaire d’un correspondant.
(2) La partie à toute autre procédure peut choisir de traiter avec
le registraire par l’intermédiaire d’un correspondant.
928
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(3) No agent shall represent more than one party in any proceeding except with the consent of each party represented by the
agent.
(3) Dans toute procédure, un correspondant ne peut représenter
plus d’une partie sans le consentement de chacune des parties
qu’il représente.
(4) An agent who represents two opposing parties shall file
with the Registrar a notice in Form 16.
(4) Le correspondant qui représente deux parties opposées doit
déposer auprès du registraire un avis conforme au formulaire 16.
(5) A party may appoint a permanent agent by filing with the
Registrar a notice to that effect.
(5) Une partie peut désigner un correspondant permanent en
déposant auprès du registraire un avis à cet effet.
Change of Representation or Withdrawal of Counsel or Agent
Changement de représentation ou désistement du procureur
ou du correspondant
17. (1) A party may change their counsel or agent by serving
on all other parties and filing with the Registrar a notice of
change setting out the name, address and telephone number, and
the fax number and electronic mail address, if any, of the new
counsel or agent.
17. (1) Une partie peut changer de procureur ou de correspondant en signifiant aux autres parties et en déposant auprès du registraire un avis de changement dans lequel figurent les nom,
adresse et numéro de téléphone ainsi que, le cas échéant, le numéro de télécopieur et l’adresse électronique du remplaçant.
(2) A party who was represented by counsel in the court appealed from may elect to act in person by serving on all other
parties and filing with the Registrar a notice to that effect.
(2) Une partie représentée par procureur devant la juridiction
inférieure peut choisir d’agir en son propre nom en signifiant aux
autres parties et en déposant auprès du registraire un avis à cet
effet.
(3) A party who was not represented by counsel in the court
appealed from may elect to be represented by counsel by serving
on all other parties and filing with the Registrar a notice to that
effect.
(3) Une partie qui n’a pas été représentée par procureur devant
la juridiction inférieure peut choisir de l’être en signifiant aux
autres parties et en déposant auprès du registraire un avis à cet
effet.
(4) A counsel may choose to cease to represent a party before
the Court by
(a) serving on all other parties and filing with the Registrar a
notice of withdrawal of counsel accompanied by the consent of
the party; or
(b) in the absence of the consent of the party, making a motion
to a judge or the Registrar for an order that the counsel no
longer represents the party, and serving on that party and all
other parties the motion and, if the motion is granted, the order
of withdrawal.
(5) An agent may cease to represent a party by serving on that
party and all other parties and filing with the Registrar a notice of
withdrawal.
(4) Un procureur peut choisir de cesser de représenter une partie devant la Cour :
a) soit en signifiant aux autres parties et en déposant auprès du
registraire un avis de désistement accompagné du consentement de la partie;
b) soit, faute de consentement, en demandant par requête à un
juge ou au registraire une ordonnance l’autorisant à cesser de
représenter cette partie et en signifiant à cette dernière et aux
autres parties la requête et, si la requête est accordée,
l’ordonnance de désistement.
(5) Un correspondant peut cesser de représenter une partie en
signifiant à cette dernière et aux autres parties et en déposant auprès du registraire un avis de désistement.
Adding and Substituting Parties
Adjonction et substitution de parties
18. (1) A person may be added or substituted as a party on motion before a judge or the Registrar that sets out the reasons for
the addition or substitution.
18. (1) Toute personne peut être ajoutée à une procédure ou
substituée à une partie par requête motivée présentée à un juge ou
au registraire.
(2) Subject to subrule (5), no person shall be added or substituted as a party without the person’s consent being filed with the
Registrar.
(2) Sous réserve du paragraphe (5), nul ne peut être ajouté à
une procédure ou substitué à une partie sans le dépôt de son consentement auprès du registraire.
(3) The motion referred to in subrule (1) shall also be served on
the proposed added or substituted party.
(3) La requête est aussi signifiée à la partie que l’on veut ajouter ou substituer à une partie.
(4) Parties added or substituted shall be served with all documents provided for in these Rules, and any time periods shall
begin as provided for in the order unless a judge or the Registrar
otherwise orders.
(4) Sauf ordonnance contraire d’un juge ou du registraire, les
documents prévus par les présentes règles doivent être signifiés
aux parties ainsi ajoutées ou substituées à une partie, et les délais
commencent à courir selon les modalités de l’ordonnance.
(5) In any proceeding, the Court or a judge may order that a
party be added or substituted where, in the opinion of the Court or
the judge, such addition or substitution is necessary to enable the
Court to adjudicate the questions in issue.
(5) Dans toute procédure, la Cour ou un juge peut ordonner
l’adjonction ou la substitution d’une partie s’il l’estime nécessaire
pour permettre à la Cour de trancher les questions en litige.
929
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Filing of Documents
19. (1) A document may be filed with the Registrar by
(a) hand delivery;
(b) mail or courier; or
(c) fax transmission, except in the case of a document that
these Rules require to be bound.
(2) A document that is filed by fax transmission shall include a
cover page in accordance with subrule 20(2).
(3) On receipt of a document referred to in subrule (1), the
Registrar may
(a) accept or reject the document; or
(b) accept the document subject to conditions as to the making
of any corrections or the fulfilling of any conditions precedent.
(4) The date of the filing stamp of the Court on the document
shall be deemed to be the date of its filing, unless the Court, a
judge or the Registrar otherwise orders.
(5) All documents filed shall be served in accordance with
Rule 20 on all parties unless these Rules provide otherwise or the
Court, a judge or the Registrar otherwise orders.
Dépôt de documents
19. (1) Le dépôt de tout document auprès du registraire peut se
faire :
a) par remise en mains propres;
b) par courrier ou par messagerie;
c) par télécopie, sauf dans le cas des documents qui, aux termes
des présentes règles, doivent être reliés.
(2) Le document transmis par télécopie aux fins de dépôt comporte une page couverture conforme au paragraphe 20(2).
(3) Sur réception du document visé au paragraphe (1), le registraire peut, selon le cas :
a) l’accepter ou le rejeter;
b) l’accepter sous réserve que toute correction soit apportée et
que toute condition préalable soit remplie.
(4) Sauf ordonnance contraire de la Cour, d’un juge ou du registraire, le document déposé est réputé déposé à la date du timbre de dépôt de la Cour.
(5) Les documents déposés doivent être signifiés conformément à la règle 20 à toutes les parties, sauf disposition contraire
des présentes règles ou ordonnance contraire de la Cour, d’un
juge ou du registraire.
Service of Documents
Signification des documents
20. (1) Service of any document on a party shall be made on
the party’s counsel or agent or, if the party is not represented by
counsel, on the party or the party’s agent, in one of the following
ways:
(a) by personal service made on any day other than a holiday;
(b) by registered or certified mail or by courier; or
(c) by fax transmission, except in the case of a document that
these Rules require to be bound.
20. (1) La signification de tout document à une partie se fait à
son procureur ou à son correspondant ou, si la partie n’est pas
représentée par procureur, à la partie elle-même ou à son correspondant, selon l’un des modes suivants :
a) par signification à personne effectuée n’importe quel jour
autre qu’un jour férié;
b) par courrier recommandé ou certifié ou par messagerie;
c) par télécopie, sauf dans le cas des documents qui, aux termes
des présentes règles, doivent être reliés.
(2) Tout document signifié par télécopie doit comporter une
page couverture indiquant :
a) le titre du document transmis;
b) les nom, adresse et numéro de téléphone de l’expéditeur;
c) le nom du destinataire et, le cas échéant, celui de son procureur;
d) la date et l’heure approximative de la transmission;
e) le nombre de pages transmises, y compris la page couverture;
f) le numéro du télécopieur utilisé pour la transmission;
g) les nom et numéro de téléphone de la personne à contacter
en cas de difficulté de transmission.
(3) Un document est réputé signifié :
a) sous réserve de l’alinéa b), à la date de sa réception ou de la
reconnaissance de sa réception;
b) le jour — autre qu’un jour férié — suivant sa réception :
(i) s’il est reçu un jour férié,
(ii) s’il est reçu entre 17 h et minuit, heure locale, tout autre
jour.
(2) Every document served by fax transmission shall include a
cover page that shows
(a) the title of the document being transmitted;
(b) the sender’s name, address and telephone number;
(c) the name of the party being served and of the party’s counsel, if any;
(d) the date and approximate time of the transmission;
(e) the number of pages transmitted, including the cover page;
(f) the fax number of the transmitting fax machine; and
(g) the name and telephone number of the person to contact if
there are transmission problems.
(3) A document is deemed to have been served
(a) subject to paragraph (b), on the date on which it was received or is admitted to have been received; or
(b) on the next day after it was received that is not a holiday, if
it was received
(i) on a holiday, or
(ii) on any other day, between five o’clock in the afternoon
and midnight, local time.
(4) Proof of service shall be verified by
(a) an affidavit of service in Form 20;
(b) a certificate of service by a sheriff, any bailiff or any
authorized person in accordance with the rules of procedure
930
(4) La signification est établie par l’une des preuves suivantes :
a) un affidavit de signification conforme au formulaire 20;
b) le procès-verbal de signification établi par un shérif, un huissier ou toute autre personne autorisée, conformément aux
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(5) The Registrar may, on motion, make any order for substitutional service that the circumstances require.
(6) Documents served and proof of service under subrule (4)
shall be filed in accordance with Rule 19 unless a judge or the
Registrar otherwise orders.
règles de procédure applicables dans la province ou le territoire
de signification;
c) une reconnaissance de la signification, signée par la partie,
son procureur ou son correspondant;
d) dans les cas où la signification a été effectuée par courrier
recommandé ou certifié ou par messagerie, un affidavit portant
en annexe le récépissé de la poste ou un accusé de réception
portant la signature du destinataire;
e) dans les cas où la signification a été effectuée par télécopie,
une copie de la page couverture conforme au paragraphe (2) et
le bordereau de transmission qui confirme les date et heure de
la transmission.
(5) Le registraire peut, sur requête, ordonner un mode de signification différent si les circonstances le justifient.
(6) Les documents signifiés et la preuve de leur signification
visée au paragraphe (4) sont déposés conformément à la règle 19,
sauf ordonnance contraire d’un juge ou du registraire.
Printing Requirements for Documents
Présentation des documents imprimés
21. (1) Every document before the Court shall be printed
(a) clearly and legibly on white paper of good quality measuring 21.5 cm by 28 cm (letter format);
(b) except for a book of authorities, which shall be printed on
both sides of each page, on one side of the paper only, and in
the case of a document that these rules require to be bound,
with the printed pages facing up on the left; and,
(c) subject to subrule (2) and except for the table of contents
prepared in accordance with Rule 24, with the pages of the
document numbered consecutively with Arabic numerals at the
top of the page.
(2) The pages in a book of authorities do not have to be numbered if the page numbers of the authorities are clearly shown.
(3) Parts I to V of a memorandum of argument on an application for leave to appeal, of a memorandum of argument on a motion, and of a factum on an appeal shall be printed
(a) in a type no smaller than 12 point and with no more than
12 characters per 2.5 cm;
(b) with every paragraph, but not headings, consecutively
numbered in the left margin;
(c) with no more than 500 words on every printed page;
(d) with the lines at least one and one-half lines apart, except
for quotations from authorities, which shall be indented and
single-spaced; and
(e) with margins of no less than 2.5 cm.
(4) At the end of Part V of a memorandum of argument on an
application for leave to appeal, of a memorandum of argument on
a motion, and of a factum on an appeal shall be printed the name
of the counsel who prepared the document and the name of each
party represented by that counsel, or the name of the party if not
represented by counsel. The original of the document shall be
signed immediately above the printed name by the counsel or
shall be signed by the party if not represented by counsel.
21. (1) Les documents présentés devant la Cour doivent être
imprimés selon les règles suivantes :
a) ils sont clairs et lisibles et présentés sur du papier blanc de
bonne qualité, de format 21,5 cm sur 28 cm (format lettre);
b) sauf dans le cas du recueil de sources, qui est imprimé sur
les deux côtés, un seul côté des feuilles est imprimé et, dans le
cas des documents qui, aux termes des présentes règles, doivent
être reliés, le texte se trouve sur la page de gauche;
c) sous réserve du paragraphe (2) et sauf pour la table des matières établie conformément à la règle 24, le document est paginé en chiffres arabes en haut de page.
(2) Les pages du recueil de sources n’ont pas à être numérotées
si les numéros de page des sources sont bien lisibles.
(3) Les parties I à V des mémoires de demande d’autorisation
d’appel, des mémoires d’appel et des mémoires de requête sont
imprimées selon les règles suivantes :
a) les caractères utilisés sont d’au moins 12 points et il n’y a
pas plus de 12 caractères par 2,5 cm;
b) les paragraphes, à l’exclusion des titres, sont numérotés dans
la marge de gauche;
c) chaque page imprimée compte au plus 500 mots;
d) l’interligne est d’au moins un et demi, à l’exception des citations de sources, qui doivent être à simple interligne et en retrait;
e) les marges sont d’au moins 2,5 cm.
(4) Le nom du procureur qui est l’auteur du document et celui
de toute partie qu’il représente — ou le nom de la partie ellemême si elle n’est pas représentée par procureur — doivent être
imprimés à la fin de la partie V des mémoires de demande
d’autorisation d’appel, des mémoires d’appel et des mémoires de
requête. Le procureur, ou la partie elle-même si elle n’est pas
représentée par procureur, appose sa signature sur l’original, audessus de son nom.
Heading
En-tête
22. (1) Every document shall commence with a heading in accordance with Form 22, which shall set out
(a) the title “IN THE SUPREME COURT OF CANADA”, in
upper-case letters;
22. (1) L’en-tête de tout document doit être conforme au formulaire 22 et porter les renseignements suivants :
a) le titre « COUR SUPRÊME DU CANADA », en majuscules;
applicable in the province or the territory in which the document is served;
(c) an admission of service endorsed by the party or their counsel or agent;
(d) if service is made by registered or certified mail or by courier, an affidavit annexing a post office receipt or a receipt card
bearing the signature of the person served, or
(e) if service is made by fax transmission, a copy of the cover
page in accordance with subrule (2) and a transmission slip that
confirms the date and time of transmission.
931
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(b) the name of the court appealed from, printed in upper-case
letters and in parentheses;
(c) the Court file number, if assigned;
(d) the style of cause as set out in subrules (2) or (3);
(e) the title of the document and the name and title of the party
filing it, printed in upper-case letters between horizontal lines;
and
(f) the sections of the Act or these Rules, or of any other legislative enactment on which the document is based, printed in
lower-case letters between the horizontal lines.
(2) The style of cause in an application for leave to appeal shall
name, followed by their status in the court appealed from,
(a) as an applicant, each party bringing the application for
leave to appeal;
(b) as a respondent, each party ─ including, in Quebec, a misen-cause ─ who was adverse in interest to the applicant in the
court appealed from; and
(c) as an intervener,
(i) each person who has been granted leave to intervene in
accordance with Rule 59, and
(ii) each administrative board or tribunal in the court appealed from whose jurisdiction is at issue.
b) entre parenthèses et en majuscules, la désignation de la juridiction inférieure;
c) le numéro de référence de la Cour, le cas échéant;
d) l’intitulé conforme aux paragraphes (2) ou (3);
e) le titre du document et les nom et qualité de la partie qui le
dépose, en majuscules et entre deux lignes horizontales;
f) les articles de la Loi, des présentes règles ou de tout autre
texte législatif sur lesquels le document est fondé, en lettres
minuscules et entre deux lignes horizontales.
(4) A motion may be brought under Rule 18 to include in the
style of cause as a party any other person who was a party, misen-cause or an intervener in the court appealed from and who
must be a party to the proceedings to give effect to a judgment of
the Court.
(2) L’intitulé de la demande d’autorisation d’appel porte les
noms des personnes ci-après, suivis de leur qualité devant la juridiction inférieure :
a) à titre de demandeur, toute partie qui présente la demande
d’autorisation d’appel;
b) à titre d’intimé, toute partie — y compris, au Québec, le mis
en cause — qui, devant la juridiction inférieure, était la partie
adverse;
c) à titre d’intervenant :
(i) toute personne qui a obtenu l’autorisation d’intervenir au
titre de la règle 59,
(ii) toute commission ou tout tribunal administratif qui est
représenté devant la juridiction inférieure et dont la compétence est en cause.
(3) L’intitulé de l’appel porte les noms des personnes ci-après,
suivis de leur qualité devant la juridiction inférieure :
a) à titre d’appelant, toute partie qui interjette appel;
b) à titre d’intimé, toute partie — y compris, au Québec, le mis
en cause — qui, devant la juridiction inférieure, était la partie
adverse;
c) à titre d’intervenant :
(i) toute personne qui a obtenu l’autorisation d’intervenir au
titre de la règle 59,
(ii) tout procureur général qui a déposé un avis d’intervention conformément au paragraphe 61(4),
(iii) toute commission ou tout tribunal administratif qui est
représenté devant la juridiction inférieure et dont la compétence est en cause.
(4) Une requête peut être présentée en application de la
règle 18 pour inclure dans l’intitulé comme partie toute autre personne qui agissait comme partie, mis en cause ou intervenant
devant la juridiction inférieure et qui doit être partie aux procédures pour donner effet à un jugement de la Cour.
Covers
Page couverture des documents
23. The front cover of a document that these Rules require to
be bound shall set out, in accordance with Form 23, and in the
following order,
(a) a heading in accordance with Rule 22; and
(b) the names, addresses and telephone numbers, and the fax
numbers and electronic mail addresses, if any, of the counsel
for the parties or of the parties if not represented by counsel on
the left, and of their respective agents, if any, on the right.
23. La page couverture de tout document qui, aux termes des
présentes règles, doit être relié, doit être conforme au formulaire 23 et comporter dans l’ordre suivant :
a) un en-tête conforme à la règle 22;
b) à gauche, les nom, adresse, numéro de téléphone et, le cas
échéant, le numéro de télécopieur et l’adresse électronique des
procureurs ou des parties qui agissent en leur propre nom et, à
droite, ceux de leurs correspondants, le cas échéant.
Table of Contents
Table des matières
24. (1) A table of contents shall be printed at the beginning of
every document and volume of a document, if any, that these
Rules require to be bound and shall set out
24. (1) La table des matières figure au début de tout document
— et de chacun de ses volumes, le cas échéant — qui, aux termes
des présentes règles, doit être relié, et comporte :
(3) The style of cause in an appeal shall name, followed by
their status in the court appealed from,
(a) as an appellant, each party bringing the appeal;
(b) as a respondent, each party ─ including, in Quebec, a misen-cause ─ who was adverse in interest to the appellant in the
court appealed from; and
(c) as an intervener,
(i) each person who has been granted leave to intervene in
accordance with Rule 59,
(ii) each attorney general who files a notice of intervention
in accordance with subrule 61(4), and
(iii) each administrative board or tribunal in the court appealed from whose jurisdiction is at issue.
932
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(a) in chronological order, a detailed list of the contents of each
section of the document and of every volume of the document,
including appendices, and in a separate column, the page numbers at which they commence; and
(b) in the case of a judgment given without recorded reasons,
the phrase “no recorded reasons” in the column for page numbers.
(2) The pages of the table of contents shall be numbered consecutively with lower-case Roman numerals at the top of the
page.
a) par ordre chronologique, le contenu détaillé de chaque division du document et, le cas échéant, de chaque volume du document, y compris les annexes, et, en regard dans une colonne
distincte, le numéro de page du début;
b) dans le cas des jugements prononcés oralement, dans la colonne destinée aux numéros de page, la mention « aucun motif
consigné ».
(2) La table des matières est paginée consécutivement, en chiffres romains minuscules, en haut de chaque page.
PART 5
PARTIE 5
LEAVE TO APPEAL
AUTORISATION D’APPEL
Application for Leave to Appeal
Demande d’autorisation d’appel
25. (1) An application for leave to appeal shall be bound with
grey covers and consist of the following, in the following order:
(a) a notice of application for leave to appeal in Form 25A;
(b) any affidavits in support of the application for leave to appeal;
(c) a certificate in Form 25B that states whether or not there is
a sealing order or ban on the publication of evidence or the
names or identity of a party or witness, gives the details of the
sealing order or ban, if any, and includes a copy of any written
order;
(d) copies of all formal judgments as issued by the lower courts
and the respective reasons for judgment, if any, beginning with
the court of first instance or an administrative tribunal, as the
case may be, and ending with the court appealed from;
(e) a memorandum of argument divided as follows,
(i) Part I, a concise statement of facts,
(ii) Part II, a concise statement of the questions in issue,
(iii) Part III, a concise statement of argument,
(iv) Part IV, submissions, if any, not exceeding one page in
support of the order sought concerning costs,
(v) Part V, the order or orders sought,
(vi) Part VI, a table of authorities, arranged alphabetically
and setting out the paragraph numbers in Part III where the
authorities are cited, and
(vii) Part VII, those provisions of any statute, regulation,
rule, ordinance or by-law relied printed in both official languages where required by law to be published in both official languages; and
(f) the documents that the applicant intends to rely on, in
chronological order.
25. (1) La demande d’autorisation d’appel est reliée dans une
couverture grise et comporte dans l’ordre suivant :
a) l’avis de demande d’autorisation d’appel, conforme au formulaire 25A;
b) tout affidavit à l’appui de la demande d’autorisation d’appel;
c) une attestation conforme au formulaire 25B indiquant s’il y a
ou non une ordonnance de mise sous scellés ou obligation de
non-publication de la preuve ou des noms ou de l’identité des
parties ou témoins et donnant les détails de l’ordonnance ou de
l’obligation, le cas échéant, accompagné d’une copie de toute
ordonnance écrite;
d) une copie de la version officielle de tous les jugements rendus dans l’affaire par les tribunaux d’instance inférieure, chacun suivi de ses motifs, le cas échéant, depuis le tribunal de
première instance ou le tribunal administratif, selon le cas, jusqu’à la juridiction inférieure;
e) un mémoire divisé ainsi :
(i) partie I : exposé concis des faits,
(ii) partie II : exposé concis des questions en litige,
(iii) partie III : exposé concis des arguments,
(iv) partie IV : arguments, le cas échéant, d’au plus une page
à l’appui de l’ordonnance demandée au sujet des dépens,
(v) partie V : ordonnances demandées,
(vi) partie VI : table alphabétique des sources, avec renvoi
aux paragraphes de la partie III où elles sont citées,
(vii) partie VII : reproduction dans les deux langues officielles des extraits des lois, règlements, règles, ordonnances
ou règlements administratifs invoqués dont la loi exige la
publication dans les deux langues officielles;
f) les documents que compte invoquer le demandeur, par ordre
chronologique.
(2) Les parties I à V du mémoire comptent au plus vingt pages.
(2) Parts I to V of the memorandum of argument shall not exceed 20 pages.
(3) When the documents referred to in paragraph (1)(f) include
transcripts or evidence, a party shall reproduce only the relevant
excerpts of the transcript or evidence, including exhibits.
(4) When the documents referred to in paragraph (1)(f) are reproduced in the record filed with the court appealed from, three
copies of that record may be filed with the Registrar instead of the
documents.
(3) Lorsque les documents visés à l’alinéa (1)f) comportent des
transcriptions ou des éléments de preuve, la demande d’autorisation d’appel ne doit comprendre que les extraits pertinents, y
compris les pièces.
(4) Lorsque les documents visés à l’alinéa (1)f) figurent au dossier de la juridiction inférieure, le dépôt de trois copies de ce dossier vaut dépôt des documents auprès du registraire.
933
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Service and Filing
Signification et dépôt
26. (1) An applicant shall file with the Registrar the original
and five copies of the application for leave to appeal.
(2) In addition to the service required under paragraph 58(1)(a)
of the Act, an applicant shall
(a) send to all other parties and interveners in the court appealed from a copy of the notice of application for leave to appeal by ordinary mail to the last known address; and
(b) file with the Registrar an affidavit attesting to the names of
the parties and interveners referred to in paragraph (a), and addresses to which the copies were sent.
26. (1) L’original et cinq copies de la demande d’autorisation
d’appel sont déposés auprès du registraire.
(2) En plus de la signification exigée aux termes de l’alinéa 58(1)a) de la Loi, le demandeur :
a) envoie par courrier ordinaire, à la dernière adresse connue,
une copie de l’avis de demande d’autorisation d’appel aux autres parties et intervenants devant la juridiction inférieure;
b) dépose auprès du registraire un affidavit attestant les noms
des parties et intervenants visés à l’alinéa a) ainsi que les
adresses auxquelles ont été envoyées les copies de l’avis.
Response
Réponse
27. (1) Within 30 days after service of the application for leave
to appeal, a respondent may respond to the application for leave
to appeal by
(a) serving a response on all other parties; and
(b) filing with the Registrar the original and five copies of the
response.
(2) The response shall be bound with green covers and consist
of the following:
(a) any affidavits in support of the response;
(b) a memorandum of argument in accordance with paragraph 25(1)(e) and subrule 25(2); and
(c) the documents that the respondent intends to rely on, in
chronological order, in accordance with subrules 25(3) and (4).
27. (1) L’intimé peut, dans les trente jours suivant la signification de la demande d’autorisation d’appel, présenter une réponse
à celle-ci :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en déposant auprès du registraire l’original et cinq copies.
(2) La réponse est reliée dans une couverture verte et comporte
dans l’ordre suivant :
a) tout affidavit à l’appui de la réponse;
b) un mémoire conforme à l’alinéa 25(1)e) et au paragraphe 25(2);
c) les documents que compte invoquer l’intimé, par ordre chronologique, compte tenu des paragraphes 25(3) et (4).
Reply
Réplique
28. (1) Within 10 days after service of the respondent’s response to the application for leave to appeal or within the time
referred to in subrule 30(1) if paragraph 30(2)(b) applies, the applicant may reply by
(a) serving a reply on all other parties; and
(b) filing with the Registrar the original and five copies of the
reply.
(2) The reply shall be bound with grey covers and consist of a
memorandum of argument not exceeding five pages.
28. (1) Le demandeur peut, dans les dix jours suivant la signification de la réponse à la demande d’autorisation ou dans le délai
prévu au paragraphe 30(1) si l’alinéa 30(2)b) s’applique, présenter une réplique :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en en déposant auprès du registraire l’original et cinq copies.
(2) La réplique est reliée dans une couverture grise et comporte
un mémoire d’au plus cinq pages.
PART 6
PARTIE 6
LEAVE TO CROSS-APPEAL
AUTORISATION D’APPEL INCIDENT
Application for Leave to Cross-Appeal
Demande d’autorisation d’appel incident
29. (1) Within 30 days after service of an application for leave
to appeal in the case of an appeal for which leave is required or a
notice of appeal in all other cases, a respondent who seeks to set
aside or vary all or any part of the disposition of the judgment
appealed from may apply for leave to cross-appeal by
(a) serving an application for leave to cross-appeal on all other
parties;
(b) sending to all other parties and interveners in the court appealed from a copy of the notice of application for leave to
cross-appeal by ordinary mail to the last known address; and
(c) filing with the Registrar the original and five copies of the
application for leave to cross-appeal together with an affidavit
attesting to the names of the parties and interveners referred to
in paragraph (b) and addresses to which the copies were sent.
29. (1) L’intimé qui cherche à faire infirmer ou rectifier, en tout
ou en partie, le dispositif du jugement frappé d’appel peut présenter une demande d’autorisation d’appel incident dans les trente
jours suivant la signification de la demande d’autorisation d’appel
si l’autorisation d’appel est requise, ou dans les trente jours suivant l’avis d’appel dans tous les autres cas :
a) en signifiant aux autres parties la demande d’autorisation
d’appel incident;
b) en envoyant par courrier ordinaire, à la dernière adresse
connue, une copie de l’avis de demande d’autorisation d’appel
incident aux autres parties et intervenants devant la juridiction
inférieure;
c) en déposant auprès du registraire l’original et cinq copies de
la demande d’autorisation d’appel incident, accompagnée d’un
affidavit attestant les noms des parties et intervenants visés à
934
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(2) The application for leave to cross-appeal
(a) shall be bound with green covers and be otherwise in accordance with Rule 25 and Form 29, with any modifications
that the circumstances require; and
(b) may be joined with the response to the application for leave
to appeal.
(3) A respondent who seeks to uphold the judgment appealed
from on a ground not relied on in the reasons for that judgment
may do so in the respondent’s factum without applying for leave
to cross-appeal.
(4) In the circumstances set out in subrule (3), the appellant
may serve and file a factum not exceeding 20 pages in response in
accordance with subrule 35(4).
l’alinéa b) ainsi que les adresses auxquelles ont été envoyées
les copies de l’avis.
(2) La demande d’autorisation d’appel incident :
a) est reliée dans une couverture verte et est par ailleurs conforme à la règle 25 et au formulaire 29, avec les adaptations
nécessaires;
b) peut être jointe à la réponse à la demande d’autorisation
d’appel.
(3) L’intimé qui cherche à faire confirmer le jugement de la juridiction inférieure pour des motifs différents de ceux invoqués
dans ce jugement peut, sans déposer de demande d’appel incident,
le faire dans son mémoire d’appel.
(4) Dans le cas prévu au paragraphe (3), l’appelant peut signifier et déposer un mémoire d’appel d’au plus vingt pages en réponse conformément au paragraphe 35(4).
Response
Réponse
30. (1) Within 30 days after service of the application for leave
to cross-appeal, an applicant may respond to the application for
leave to cross-appeal by
(a) serving a response on all other parties to the application for
leave to cross-appeal; and
(b) filing with the Registrar the original and five copies of the
response.
(2) The response to the application for leave to cross-appeal
(a) shall be bound with grey covers and be otherwise in accordance with subrule 27(2) with any modifications that the circumstances require; and
(b) may be joined with the reply to the response to the application for leave to appeal.
30. (1) Le demandeur peut, dans les trente jours suivant la signification de la demande d’autorisation d’appel incident, présenter une réponse à celle-ci :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en en déposant auprès du registraire l’original et cinq copies.
Reply
Réplique
31. (1) Within 10 days after the service of the applicant’s response to the application for leave to cross-appeal, the respondent
may reply by
(a) serving a reply on all other parties; and
(b) filing with the Registrar the original and five copies of the
reply.
(2) The reply shall be bound with green covers and consist of a
memorandum of argument not exceeding five pages.
31. (1) L’intimé peut, dans les dix jours suivant la signification
de la réponse, présenter une réplique :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en en déposant auprès du registraire l’original et cinq copies.
(2) La réplique est reliée dans une couverture verte et se compose d’un mémoire d’au plus cinq pages.
PART 7
PARTIE 7
SUBMISSION TO THE COURT
PRÉSENTATION À LA COUR
Submission of Applications
Présentation des demandes
32. (1) The Registrar shall submit to the Court for consideration
(a) an application for leave to appeal, either
(i) after the reply is filed or at the end of the 10-day period
referred to in Rule 28, as the case may be, or
(ii) if no response is filed, at the end of the 30-day period referred to in Rule 27; and
(b) an application for leave to cross-appeal, either
(i) after the reply is filed or at the end of the 10-day period
referred to in Rule 31, as the case may be, or
(ii) if no response is filed, at the end of the 30-day period referred to in Rule 30.
(2) La réponse :
a) est reliée dans une couverture grise et est par ailleurs conforme au paragraphe 27(2), avec les adaptations nécessaires;
b) peut être jointe à la réplique à la réponse à la demande
d’autorisation d’appel.
32. (1) Le registraire soumet à l’examen de la Cour :
a) la demande d’autorisation d’appel :
(i) soit après le dépôt de la réplique ou à l’expiration du délai
de dix jours prévu à la règle 28, selon le cas,
(ii) soit après l’expiration du délai de trente jours prévu à la
règle 27 si aucune réponse n’a été déposée;
b) la demande d’autorisation d’appel incident :
(i) soit après le dépôt de la réplique ou à l’expiration du délai
de dix jours prévu à la règle 31, selon le cas,
(ii) soit après l’expiration du délai de trente jours prévu à la
règle 30 si aucune réponse n’a été déposée.
935
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(2) No documents shall be filed after the application for leave
to appeal or leave to cross-appeal, as the case may be, has been
submitted to the Court unless the Registrar, on motion, otherwise
orders.
(3) The Registrar shall set down for hearing any application for
leave to appeal for which an oral hearing has been ordered pursuant to paragraph 43(1)(c) of the Act.
(2) Aucun document ne peut être déposé après que la demande
d’autorisation d’appel ou la demande d’autorisation d’appel incident, selon le cas, a été soumise à l’examen de la Cour, sauf ordonnance contraire du registraire sur requête.
(3) Le registraire porte au rôle toute demande d’autorisation
d’appel à l’égard de laquelle la Cour a ordonné la tenue de
l’audience visée à l’alinéa 43(1)c) de la Loi.
PART 8
PARTIE 8
APPEALS AND CROSS-APPEALS
APPELS ET APPELS INCIDENTS
Notice of Appeal
Avis d’appel
33. A notice of appeal under paragraph 60(1)(a) of the Act
shall
(a) be in Form 33;
(b) set out the provision or provisions of the statute that
authorizes the appeal;
(c) in the case of an appeal under paragraphs 691(1)(a),
691(2)(a), 692(3)(a) or 693(1)(a) of the Criminal Code, set out
the questions of law on which the dissenting judgment of the
court appealed from is, in whole or in part, based, and include
as a schedule to the notice of appeal a copy of the judgement
and reasons for judgment appealed from;
(d) in the case of all other appeals for which leave to appeal is
not required, include as a schedule to the notice of appeal a
copy of the judgment and reasons for judgment appealed from;
and
(e) in the case of an appeal referred to in paragraph (c) or (d) be
accompanied by a certificate in Form 25B that states whether
or not there is a sealing order or ban on the publication of evidence or the names or identity of a party or witness, gives the
details of the sealing order or ban, if any, and includes a copy
of any written order.
33. L’avis d’appel prévu à l’alinéa 60(1)a) de la Loi remplit les
conditions suivantes :
a) il est conforme au formulaire 33;
b) il énonce les dispositions législatives qui autorisent l’appel;
c) dans le cas d’un appel interjeté en vertu des alinéas 691(1)a),
691(2)a), 692(3)a) ou 693(1)a) du Code criminel, il énonce les
questions de droit sur lesquelles porte, en tout ou en partie, la
dissidence de la juridiction inférieure et il comporte en annexe
une copie du jugement et des motifs de la juridiction inférieure;
d) dans le cas de tout autre appel de plein droit, il comporte en
annexe une copie du jugement et des motifs de la juridiction inférieure;
e) dans le cas d’un appel visé aux alinéas c) ou d), il est accompagné d’une attestation conforme au formulaire 25B indiquant s’il y a ou non une ordonnance de mise sous scellés ou
obligation de non-publication de la preuve ou des noms ou de
l’identité des parties ou témoins et donnant les détails de
l’ordonnance ou de l’obligation, le cas échéant, accompagné
d’une copie de toute ordonnance écrite.
Service and Filing of Notice of Appeal
Signification et dépôt de l’avis d’appel
34. In addition to the service required under paragraph 58(1)(b)
of the Act, the appellant shall
(a) send to all other parties and interveners in the court appealed from a copy of the notice of appeal by ordinary mail to
the last known address; and
(b) file with the Registrar the original and one copy of the notice of appeal together with an affidavit setting out the names
of the parties and interveners referred to in paragraph (a) and
addresses to which the copies were sent.
34. En plus de la signification exigée aux termes de l’alinéa 58(1)b) de la Loi, l’appelant :
a) envoie par courrier ordinaire, à la dernière adresse connue,
une copie de l’avis d’appel aux autres parties et intervenants
devant la juridiction inférieure;
b) dépose auprès du registraire l’original et une copie de l’avis
d’appel accompagnés d’un affidavit attestant les noms des parties et intervenants visés à l’alinéa a) ainsi que les adresses
auxquelles ont été envoyées les copies de l’avis.
Service and Filing of Appellant’s Documents
Signification et dépôt des documents de l’appelant
35. (1) Subject to subrule (2), within 12 weeks after the notice
of appeal is filed, the appellant shall
(a) serve on all other appellants and on all respondents
(i) three copies of the appellant’s factum, and
(ii) one copy each of the appellant’s record and book of
authorities;
(b) serve on each intervener who requests one a copy of the appellant’s factum and book of authorities, at the intervener’s expense; and
(c) file with the Registrar
(i) the original and 23 copies each of the factum and the volume of the record containing Parts I and II,
(ii) 12 copies of all other volumes of the record, and
(iii) 14 copies of the book of authorities.
35. (1) Sous réserve du paragraphe (2), dans les douze semaines suivant le dépôt de l’avis d’appel, l’appelant :
a) signifie aux autres appelants et aux intimés :
(i) trois copies de son mémoire,
(ii) une copie de son dossier et de son recueil de sources;
b) signifie une copie de son mémoire et de son recueil de sources à tout intervenant qui en fait la demande, aux frais de celuici;
c) dépose auprès du registraire
(i) l’original et vingt-trois copies de son mémoire et du volume de son dossier renfermant les parties I et II,
(ii) douze copies de tous les autres volumes de son dossier,
(iii) quatorze copies de son recueil de sources.
936
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(2) Where a motion to state a constitutional question has been
filed, the 12-week period referred to in subrule (1) shall begin on
the date on which the constitutional question is decided.
(3) Within two weeks after being served with the factum in a
cross-appeal under subparagraph 36(2)(a)(i), the appellant may
serve and file in accordance with subparagraph (1)(a)(i), paragraph (1)(b) and subparagraph (1)(c)(i) a factum in response to
the cross-appeal.
(4) Within two weeks after being served with the factum under
subrule 29(3), the appellant may serve and file in accordance
with subparagraph (1)(a)(i), paragraph (1)(b) and subparagraph (1)(c)(i) a factum in response.
(2) Dans le cas d’une requête pour formulation d’une question
constitutionnelle, le délai de douze semaines visé au paragraphe (1) commence à courir à la date de la décision de la requête.
(3) Dans les deux semaines suivant la signification du mémoire
d’appel incident aux termes du sous-alinéa 36(2)a)(i), l’appelant
peut signifier et déposer conformément au sous-alinéa (1)a)(i),
à l’alinéa (1)b) et au sous-alinéa (1)c)(i) un mémoire en réponse
à l’appel incident.
(4) Dans les deux semaines suivant la signification du mémoire
aux termes du paragraphe 29(3), l’appelant peut signifier et déposer conformément au sous-alinéa (1)a)(i), à l’alinéa (1)b) et au
sous-alinéa (1)c)(i) un mémoire en réponse.
Service and Filing of Respondent’s Documents
Signification et dépôt des documents de l’intimé
36. (1) Within eight weeks after the service of the appellant’s
record, the respondent shall
(a) serve on all appellants and all other respondents one copy
of the respondent’s record; and
(b) file with the Registrar the original and 11 copies of the record.
(2) Within eight weeks after service of the appellant’s factum,
the respondent shall
(a) serve on all appellants and all other respondents
(i) three copies of the respondent’s factum, including any
factum on cross-appeal, and
(ii) one copy of the respondent’s book of authorities;
(b) serve on each intervener who requests one a copy of the respondent’s factum and book of authorities, at the intervener’s
expense; and
(c) file with the Registrar the original and 23 copies of the factum and 14 copies of the book of authorities.
36. (1) Dans les huit semaines suivant la signification du dossier de l’appelant, l’intimé :
a) signifie une copie de son dossier aux appelants et aux autres
intimés;
b) en dépose auprès du registraire l’original et onze copies.
Service and Filing of Intervener’s Documents
Signification et dépôt des documents de l’intervenant
37. Within eight weeks of the order granting leave to intervene
or within 20 weeks of the filing of a notice of intervention under
subrule 61(4), as the case may be, an intervener shall
(a) serve on all other parties a copy of the intervener’s factum
and book of authorities; and
(b) file with the Registrar the original and 23 copies of the
factum and 14 copies of the book of authorities.
37. Dans les huit semaines suivant l’ordonnance autorisant l’intervention ou dans les vingt semaines suivant le dépôt de l’avis
d’intervention visé au paragraphe 61(4), selon le cas, l’intervenant :
a) signifie aux autres parties une copie de son mémoire et de
son recueil de sources;
b) dépose auprès du registraire l’original et vingt-trois copies
de son mémoire et quatorze copies de son recueil de sources.
Documents on Appeal and Cross-Appeal
Documents d’appel et d’appel incident
Appellant’s Record
Dossier de l’appelant
38. (1) An appellant’s record shall be bound with orange covers
and consist of the following parts,
(a) Part I, a Certificate of Counsel in Form 38;
(b) Part II, copies of all formal judgments as issued by the
lower courts and the respective reasons for judgment, if any,
beginning with the court of first instance or an administrative
tribunal, as the case may be, and ending with the court appealed from;
(c) Part III, pleadings, orders and entries, and any order or
judgement granting leave to appeal, in chronological order;
(d) Part IV, evidence, including transcripts and affidavits; and
(e) Part V, exhibits, in the order in which they were filed at
trial.
38. (1) Le dossier de l’appelant est relié dans une couverture
orange et comporte les parties suivantes :
a) partie I : l’attestation du procureur, conforme au formulaire 38;
b) partie II : une copie de la version officielle de tous les jugements rendus dans l’affaire par les tribunaux d’instance inférieure, chacun suivi de ses motifs, le cas échéant, depuis le tribunal de première instance ou le tribunal administratif, selon le
cas, jusqu’à la juridiction inférieure;
c) partie III : par ordre chronologique, les actes de procédure,
ordonnances et inscriptions, ainsi que toute ordonnance ou tout
jugement portant autorisation d’appel;
d) partie IV : la preuve, y compris les transcriptions et les
affidavits;
(2) Dans les huit semaines suivant la signification du mémoire
de l’appelant, l’intimé :
a) signifie aux appelants et aux autres intimés :
(i) trois copies de son mémoire et de tout mémoire d’appel
incident,
(ii) une copie de son recueil de sources;
b) signifie une copie de son mémoire et de son recueil de sources à tout intervenant qui en fait la demande, aux frais de celuici;
c) dépose auprès du registraire l’original et vingt-trois copies
de son mémoire et quatorze copies de son recueil de sources.
937
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(2) Parts III to V of the record shall contain only those documents as are necessary to raise the question for the Court.
e) partie V : les pièces, selon l’ordre de leur dépôt en première
instance.
(2) Les parties III à V du dossier ne comportent que les documents nécessaires à la recevabilité de l’appel par la Cour.
Respondent’s Record
Dossier de l’intimé
39. (1) A respondent’s record shall be bound with grey covers
and consist of the following parts,
(a) Part I, a Certificate of Counsel in Form 39;
(b) Part II, pleadings, orders and entries, in chronological order;
(c) Part III, evidence, including transcripts and affidavits; and
(d) Part IV, exhibits, in the order in which they were filed at
trial.
(2) Parts II to IV of the record shall contain only those documents not already included in the appellant’s record as the respondent considers necessary to raise the question for the Court.
39. (1) Le dossier de l’intimé est relié dans une couverture
grise et comporte les parties suivantes :
a) partie I : l’attestation du procureur, conforme au formulaire 39;
b) partie II : par ordre chronologique, les actes de procédure,
ordonnances et inscriptions;
c) partie III : la preuve, y compris les transcriptions et les affidavits;
d) partie IV : les pièces, selon l’ordre de leur dépôt en première
instance.
(2) Les parties II à IV du dossier ne comportent que les documents ne figurant pas dans le dossier de l’appelant que l’intimé
juge nécessaires à la recevabilité de l’appel par la Cour.
Printing Requirements for a Record
Règles d’impression relatives aux dossiers
40. (1) Every page of a record shall have a header describing
(a) in respect of a judgment, the words “Judgment of”, followed by the name of the court and the date of the judgment;
(b) in respect of reasons for judgment, the words “Reasons for
judgment of”, followed by the name of the judge, the court and
the date of the reasons;
(c) in respect of a pleading, the description and date of the
pleading and the name of the party who filed it;
(d) in respect of an order or other proceeding, its date and the
authority for its issuance;
(e) in respect of a transcript of oral evidence, the names of the
witness and of the party calling the witness, and whether the
evidence was tendered on an examination-in-chief, crossexamination, re-examination or examination per curiam;
(f) in respect of an affidavit, its relationship to the action or to
any motion related to the action, the name of the deponent, the
date of the affidavit and the name of the party submitting it;
and
(g) in respect of an exhibit, the number or letter under which it
was filed.
(2) Where a transcript of evidence is printed in English, each
question shall be preceded by the letter “Q” and each answer by
the letter “A”, and where the transcript of evidence is printed in
French, each question shall be preceded by the letter “Q” and
each answer by the letter “R”, unless the transcript of the oral
evidence has already been printed in another manner in accordance with the requirements of the court appealed from.
(3) All documents other than the transcript of oral evidence
shall be reproduced in full.
(4) Where a record exceeds 300 pages, it shall be bound in volumes of not more than 200 pages each.
(5) Where a record is printed in more than one volume, below
the title but within the horizontal lines there shall be indicated in
Roman numerals the volume number and, after or below the volume number, the page numbers of the first and last pages in that
volume.
938
40. (1) Chaque page d’un dossier porte un en-tête qui précise :
a) dans le cas d’un jugement, la mention « Jugement d__ »,
suivie du nom du tribunal et de la date;
b) dans le cas des motifs d’un jugement, la mention « Motifs de
jugement d__ », suivie du nom du juge, du tribunal et de la
date;
c) dans le cas d’un acte de procédure, sa nature, sa date et le
nom de la partie qui l’a déposé;
d) dans le cas d’une ordonnance ou d’un autre acte de procédure, sa date et l’autorité dont elle émane;
e) dans le cas de la transcription d’un témoignage oral, le nom
du témoin, celui de la partie qui l’a cité, avec indication s’il
s’agit de l’interrogatoire, du contre-interrogatoire ou du réinterrogatoire, ou encore de l’interrogatoire par la Cour;
f) dans le cas d’un affidavit, son lien avec l’instance ou la requête se rapportant à celle-ci, le nom du déclarant, la date de
l’affidavit et le nom de la partie qui l’a présenté;
g) dans le cas d’une pièce, la cote sous laquelle elle a été déposée.
(2) Sauf dans les cas de transcriptions de témoignages déjà imprimées en la forme prescrite par la juridiction inférieure, dans les
transcriptions de témoignages imprimées en français, les questions sont précédées de la lettre « Q » et les réponses de la lettre
« R », et dans les transcriptions de témoignages imprimées en
anglais, les questions sont précédées de la lettre « Q » et les réponses de la lettre « A ».
(3) Tous les documents, sauf les transcriptions de témoignages,
sont reproduits intégralement.
(4) Le dossier qui compte plus de trois cents pages est relié en
volumes d’au plus deux cents pages chacun.
(5) Si un dossier comporte plus d’un volume, le numéro du
volume en chiffres romains ainsi que, à la suite ou en-dessous, les
numéros des première et dernière pages de ce volume doivent
paraître sous le titre et entre deux lignes horizontales.
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(7) The volume number in Roman numerals shall also appear
on the bottom cutting edge of each volume.
(6) Si un dossier comporte plus d’un volume, les pièces peuvent être reproduites dans le dernier volume si, de l’avis de la
partie, le renvoi à celles-ci s’en trouvera facilité. La mention
« Pièces » figure alors en caractères gras sur la couverture après
le numéro du volume.
(7) Le numéro du volume en chiffres romains doit aussi figurer
sur la tranche inférieure de chaque volume.
Dispensing with Printing of Record
Dispense d’impression du dossier
41. A judge or the Registrar may, on motion, dispense with the
printing of documents forming part of a record.
41. Sur requête, un juge ou le registraire peut dispenser une
partie de l’impression de tout document faisant partie du dossier.
Factum on Appeal
Mémoire d’appel
42. (1) The appellant’s factum shall be bound in beige covers,
the respondent’s factum in green covers and the intervener’s factum in blue covers.
(2) The factum shall consist of the following parts,
(a) Part I consisting of
(i) in the appellant’s factum, a concise statement of the facts,
and
(ii) in the respondent’s factum, a concise statement of the respondent’s position with respect to the appellant’s statement
of facts, including a concise statement of such other facts as
the respondent considers relevant;
(b) Part II consisting of
(i) in the appellant’s factum, a concise statement of the
questions in issue in the appeal, and
(ii) in the respondent’s factum, a concise statement of the respondent’s position with regard to the appellant’s questions;
(c) Part III, consisting of a statement of argument setting out
concisely the questions of law or fact to be discussed, with reference to the page of the record and to the page and paragraph
number of the authorities relied upon;
(d) Part IV, consisting of submissions, if any, not exceeding
one page in support of the order sought concerning costs;
(e) Part V, consisting of a concise statement of the order or orders sought;
(f) Part VI, consisting of a table of authorities, arranged alphabetically and setting out the paragraph numbers in Part III
where the authorities are cited; and
(g) Part VII, consisting of those provisions of any statute,
regulation, rule, ordinance or by-law relied on, printed in both
official languages where required by law to be published in
both official languages.
(3) Subparagraphs (2)(a)(ii) and (2)(b)(ii) and paragraphs (2)(c)
to (g) apply to an intervener’s factum, with any modifications that
the circumstances require.
(4) Parts I to V of the factum of any appellant or respondent,
and of that of an attorney general who files a notice of intervention in accordance with subrule 61(4), shall not exceed 40 pages,
unless a judge or the Registrar, on motion, otherwise orders.
42. (1) Le mémoire d’appel est relié dans une couverture beige
dans le cas de l’appelant, verte dans le cas de l’intimé et bleue
dans le cas de l’intervenant.
(2) Le mémoire comporte les parties suivantes :
a) partie I :
(i) dans le cas de l’appelant : exposé concis des faits,
(ii) dans le cas de l’intimé : exposé concis de sa position relativement aux faits énoncés par l’appelant et des autres faits
qu’il estime pertinents;
b) partie II :
(i) dans le cas de l’appelant : exposé concis des questions en
litige,
(ii) dans le cas de l’intimé : exposé concis de sa position relativement aux points soulevés par l’appelant;
c) partie III : exposé des arguments énonçant succinctement les
questions de droit ou de fait à débattre, avec renvoi à la page du
dossier ainsi qu’à la page et au paragraphe des sources invoquées;
d) partie IV : arguments, le cas échéant, d’au plus une page à
l’appui de l’ordonnance demandée au sujet des dépens;
e) partie V : bref exposé des ordonnances demandées;
f) partie VI : table alphabétique des sources, avec renvoi aux
paragraphes de la partie III où elles sont citées;
g) partie VII : reproduction dans les deux langues officielles
des extraits des lois, règlements, règles, ordonnances ou règlements administratifs invoqués dont la loi exige la publication
dans les deux langues officielles.
(6) Where a record is printed in more than one volume, exhibits
may be reproduced in the final volume if the party considers that
this will facilitate reference to exhibits. The word “Exhibits” shall
be set out in bold letters on the cover after the volume number.
(5) Parts I to V of the factum of an intervener other than an attorney general referred to in subrule 61(4) shall not exceed
20 pages unless a judge or the Registrar, on motion, otherwise
orders.
(6) An affidavit in support of a motion under subrule (4) or (5)
shall set out the complexity of the issues under appeal that would
justify a lengthy factum.
(3) Les sous-alinéas (2)a)(ii) et (2)b)(ii) et les alinéas (2)c) à g)
s’appliquent aux intervenants, avec les adaptations nécessaires.
(4) Les parties I à V des mémoires des appelants et des intimés,
ainsi que du procureur général qui dépose un avis d’intervention
conformément au paragraphe 61(4), comptent au plus quarante
pages, sauf ordonnance contraire d’un juge ou du registraire, sur
requête.
(5) Les parties I à V du mémoire de l’intervenant autre que le
procureur général visé au paragraphe 61(4) comptent au plus
vingt pages, sauf ordonnance contraire d’un juge ou du registraire, sur requête.
(6) L’affidavit à l’appui de la requête visée aux paragraphes (4)
ou (5) précise la complexité des questions en litige justifiant un
mémoire volumineux.
939
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Factum on Cross-Appeal
Mémoire d’appel incident
43. (1) Where the Court has granted leave to cross-appeal,
(a) the respondent’s factum shall consist of two main sections,
and each shall be divided into seven parts as described in
subrule 42(2), the first section entitled “FACTUM OF
RESPONDENT ON APPEAL” and the second section,
“FACTUM OF APPELLANT ON CROSS-APPEAL”, both in
upper-case letters; and
(b) the appellant’s factum on cross-appeal shall be divided into
seven parts as described in subrule 42(2) and entitled
“FACTUM OF THE RESPONDENT ON CROSS-APPEAL”
in upper-case letters.
(2) Parts I to V of any factum in a cross-appeal shall not exceed
20 pages unless a judge or the Registrar, on motion, otherwise
orders.
(3) An affidavit in support of a motion under subrule (2) shall
set out the complexity of the issues under cross-appeal that would
justify a lengthy factum.
43. (1) Dans le cas où la Cour a autorisé un appel incident :
a) le mémoire de l’intimé comporte deux grandes sections,
chacune étant divisée en sept parties conformément au paragraphe 42(2); la première section est intitulée, en majuscules,
« MÉMOIRE D’APPEL DE L’INTIMÉ » et la seconde, en
majuscules, « MÉMOIRE D’APPEL INCIDENT DE L’APPELANT »;
b) le mémoire d’appel incident de l’appelant est divisé en sept
parties conformément au paragraphe 42(2) et est intitulé, en
majuscules, « MÉMOIRE D’APPEL INCIDENT DE L’INTIMÉ ».
(2) Les parties I à V de tout mémoire d’appel incident comptent
au plus vingt pages, sauf ordonnance contraire d’un juge ou du
registraire, sur requête.
(3) L’affidavit à l’appui de la requête visée au paragraphe (2)
précise la complexité des questions en litige justifiant un mémoire
volumineux.
Book of Authorities
44. (1) The appellant’s book of authorities shall be bound in
beige covers, the respondent’s book in green covers and the intervener’s book in blue covers.
(2) The book of authorities shall
(a) contain a copy of all of the authorities that the party intends
to rely on, each of which shall be marked with a tab, and
(i) in the case of a respondent’s book, contain only those
authorities not contained in the appellant’s book of authorities, and
(ii) in the case of an intervener’s book, contain only those
authorities not contained in either the appellant’s or the respondent’s book of authorities;
(b) contain the provisions of any statute, regulation, rule, ordinance or by-law which are cited in Part III of the factum and
not included in Part VII of the factum, printed in both official
languages where required by law to be published in both official languages.
(3) In the case of reasons for judgment of the Court, the book
of authorities shall contain only the relevant excerpts from the
Canada Supreme Court Reports or from an electronic database if
the reasons were delivered after 1994 and the paragraph numbering in the reasons is consistent with the numbering in the Canada
Supreme Court Reports.
(4) In the case of all other reasons for judgment, the book of
authorities may contain printouts from electronic databases and
shall
(a) if the reasons for judgment are available electronically,
contain only the relevant excerpts including the head note, if
any, the pages immediately preceding and following the page
which contains the excerpt, and the reference to the electronic
database clearly marked on the page containing the excerpt; or
(b) if the reasons for judgment are not available electronically,
contain the reasons for judgment in full.
(5) Where a book of authorities exceeds 300 pages, it shall be
bound in volumes of not more than 200 pages each.
(6) Where a book of authorities is printed in more than one
volume, below the title but within the horizontal lines there shall
be indicated in Roman numerals the volume number and, after or
below the volume number, the page numbers of the first and last
pages in that volume.
Recueil de sources
44. (1) Le recueil de sources est relié dans une couverture beige
dans le cas de l’appelant, verte dans le cas de l’intimé et bleue
dans le cas de l’intervenant.
(2) Le recueil de sources répond aux règles de présentation suivantes :
a) il comporte une copie des sources que compte invoquer la
partie, chacune étant marquée d’un onglet, et :
(i) dans le cas de l’intimé, il ne comporte que les sources qui
ne figurent pas dans le recueil de l’appelant,
(ii) dans le cas de l’intervenant, il ne comporte que les sources qui ne figurent ni dans le recueil de l’appelant, ni dans
celui de l’intimé;
b) il comporte la reproduction, dans les deux langues officielles
lorsque la loi l’exige, des extraits des lois, règlements, règles,
ordonnances ou règlements administratifs cités à la partie III
qui ne figurent pas à la partie VII du mémoire.
940
(3) Dans le cas des motifs de jugements de la Cour, le recueil
de sources ne comporte que les extraits pertinents du Recueil des
arrêts de la Cour suprême du Canada ou d’une base de données
électroniques s’il s’agit de motifs rendus après 1994 dont la numérotation des paragraphes est conforme à celle du Recueil des
arrêts de la Cour suprême du Canada.
(4) Dans le cas de tout autre motif de jugement, le recueil de
sources peut comporter des imprimés de motifs de jugements
d’une base de données électroniques et :
a) s’agissant de motifs disponibles sous forme électronique, il
comporte seulement les extraits pertinents, y compris le sommaire, le cas échéant, les pages précédant et suivant immédiatement celle qui renferme l’extrait, avec indication claire sur
celle-ci d’une base de données électroniques;
b) s’agissant de motifs de jugement non disponibles sous forme
électronique, il comporte la version intégrale des motifs.
(5) Le recueil de sources qui compte plus de trois cents pages
est relié en volumes d’au plus deux cents pages chacun.
(6) Si un recueil de sources comporte plus d’un volume, le numéro du volume en chiffres romains ainsi que, à la suite ou endessous, les numéros des première et dernière pages de ce volume
doivent paraître sous le titre et entre deux lignes horizontales.
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(7) The volume number in Roman numerals shall also appear
on the bottom cutting edge of each volume.
(7) Le numéro du volume en chiffres romains doit aussi figurer
sur la tranche inférieure de chaque volume.
Condensed Books
Recueil condensé
45. (1) Where a party’s record and book of authorities are
bound in three or more volumes, the party shall serve on all other
parties a copy and file with the Registrar, on the day of the hearing of the appeal, 14 copies of a single condensed book containing the excerpts from the record and book of authorities that the
party will refer to in oral argument.
(2) The covers of an appellant’s condensed book shall be beige,
those of the respondent’s condensed book green and those of an
intervener’s condensed book blue.
45. (1) Si le dossier et le recueil de sources d’une partie se
composent de trois volumes ou plus, la partie signifie aux autres
parties une copie d’un recueil condensé comportant les extraits du
dossier et du recueil de sources qui seront invoqués au cours de la
plaidoirie orale, et, le jour de l’audition de l’appel, en dépose
quatorze copies auprès du registraire.
(2) La couverture du recueil condensé est beige dans le cas de
l’appelant, verte dans le cas de l’intimé et bleue dans le cas de
l’intervenant.
PART 9
PARTIE 9
REFERENCES
RENVOIS
Reference to the Court
Renvoi devant la Cour
46. (1) A reference to the Court by the Governor in Council
under section 53 of the Act shall be commenced by notice of reference in Form 46 to which shall be attached a copy of the order
in council authorizing the reference.
(2) When a reference involves the giving of an opinion as to a
case already disposed of by a court of appeal, the Court may, on
its own initiative, require further evidence in respect of any question that the Court considers relevant.
(3) Further evidence under subrule (2) shall be taken as
authorized by the Act and in the manner directed by the Court.
46. (1) Le renvoi devant la Cour par le gouverneur en conseil
en vertu de l’article 53 de la Loi est introduit par un avis de renvoi conforme au formulaire 46, accompagné du décret autorisant
le renvoi.
(2) Lorsque le renvoi vise à obtenir l’avis de la Cour sur une affaire déjà jugée par une cour d’appel, la Cour peut, de sa propre
initiative, exiger des éléments de preuve supplémentaires sur
toute question qu’elle juge pertinente.
(3) Les éléments de preuve supplémentaires sont recueillis selon les modalités prévues par la Loi et conformément aux directives de la Cour.
(4) Le gouverneur en conseil demande par requête au Juge en
chef ou à un autre juge d’enjoindre au registraire d’inscrire le
renvoi au rôle et de statuer sur toute question de procédure.
(4) The Governor in Council shall bring a motion to the Chief
Justice or a judge to direct the Registrar to enter a reference on a
list of cases to be heard by the Court and to determine any procedural issues.
PART 10
PARTIE 10
MOTIONS — GENERAL RULES
REQUÊTES : RÈGLES GÉNÉRALES
Motion to a Judge or the Registrar
Requête à un juge ou au registraire
General
Disposition générale
47. (1) Unless otherwise provided in these Rules, all motions
shall be made before a judge or the Registrar and consist of the
following documents, in the following order:
(a) a notice of motion in accordance with Form 47;
(b) an affidavit;
(c) when considered necessary by the applicant, a memorandum of argument in accordance with paragraph 25(1)(e), with
any modifications that the circumstances require;
(d) the documents that the applicant intends to rely on, in
chronological order, in accordance with subrule 25(3); and
(e) a draft of the order sought, including costs.
(2) Parts I to V of the memorandum of argument shall not exceed 10 pages.
(3) There shall be no oral argument on the motion unless a
judge or the Registrar otherwise orders.
47. (1) Sauf disposition contraire des présentes règles, toute requête est présentée à un juge ou au registraire et comporte dans
l’ordre suivant :
a) un avis de requête conforme au formulaire 47;
b) un affidavit;
c) si le requérant le considère nécessaire, un mémoire conforme
à l’alinéa 25(1)e), avec les adaptations nécessaires;
d) les documents que compte invoquer le requérant, par ordre
chronologique, compte tenu du paragraphe 25(3);
e) une ébauche de l’ordonnance demandée, notamment quant
aux dépens.
(2) Les parties I à V du mémoire de la requête comptent au plus
dix pages.
(3) Sauf ordonnance contraire d’un juge ou du registraire, aucune plaidoirie orale n’est présentée à l’égard de la requête.
941
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Service and Filing
Signification et dépôt
48. (1) An applicant shall
(a) serve the motion on all other parties; and
(b) file with the Registrar the original and two copies of the
motion.
(2) A motion related to an application for leave to appeal may
be served and filed with the application for leave to appeal.
48. (1) Il incombe au requérant :
a) de signifier aux autres parties la requête;
b) d’en déposer auprès du registraire l’original et deux copies.
(2) La requête relative à la demande d’autorisation d’appel peut
être signifiée et déposée avec celle-ci.
Response to Motion
Réponse
49. (1) Within 10 days after service of the motion, a respondent
may respond to the motion by
(a) serving a response on all other parties; and
(b) filing with the Registrar the original and two copies of the
response.
(2) The response shall consist of the following, in the following
order:
(a) a memorandum of argument in accordance with paragraph 25(1)(e), with any modifications that the circumstances
require, and
(b) the documents that the respondent intends to rely on, in
chronological order, in accordance with subrule 25(3).
(3) Parts I to V of the memorandum of argument shall not exceed 10 pages.
(4) Despite subrule (1), in the case of a motion served and filed
with an application for leave to appeal, the response to the motion
may be served and filed with the response to the application for
leave to appeal.
49. (1) L’intimé peut, dans les dix jours suivant la signification
de la requête, présenter une réponse à celle-ci :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en en déposant auprès du registraire l’original et deux copies.
(2) La réponse comporte dans l’ordre suivant :
a) un mémoire conforme à l’alinéa 25(1)e), avec les adaptations nécessaires;
b) les documents que compte invoquer l’intimé, par ordre
chronologique, compte tenu du paragraphe 25(3).
(4) Malgré le paragraphe (1), si la requête est signifiée et déposée avec la demande d’autorisation d’appel, la réponse peut être
signifiée et déposée avec la réponse à la demande d’autorisation
d’appel.
Reply
Réplique
50. (1) Within five days after service of the response to the
motion, an applicant may reply by
(a) serving a reply on all other parties; and
(b) filing with the Registrar the original and two copies of the
reply.
(2) The reply shall consist of a memorandum of argument not
exceeding five pages.
(3) Despite subrule (1), in the case of a motion served and filed
with an application for leave to appeal, the reply may be served
and filed with the reply to the response to the application for
leave to appeal.
50. (1) Le requérant peut, dans les cinq jours suivant la signification de la réponse à la requête, présenter une réplique :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en en déposant auprès du registraire l’original et deux copies.
(2) La réplique comporte un mémoire d’au plus cinq pages.
(3) Malgré le paragraphe (1), si la requête est signifiée et déposée avec la demande d’autorisation d’appel, la réplique peut être
signifiée et déposée avec la réplique à la réponse à la demande
d’autorisation d’appel.
Submission to a Judge or the Registrar
Présentation à un juge ou au registraire
51. (1) The motion shall be submitted to a judge or the Registrar
(a) after the reply is filed or at the end of the five-day period
referred to in Rule 50, as the case may be; or
(b) if no response to the motion is filed, at the end of the
10-day period referred to in Rule 49.
(2) The judge or the Registrar may
(a) decide the motion;
(b) order an oral hearing of the motion;
(c) refer the motion for decision to the Court; or
(d) in the case of a motion related to an application for leave to
appeal, refer the motion to the judges to whom the application
for leave to appeal has been submitted.
942
(3) Les parties I à V du mémoire comptent au plus dix pages.
51. (1) La requête est présentée au juge ou au registraire :
a) soit après le dépôt de la réplique ou à l’expiration du délai de
cinq jours prévu à la règle 50, selon le cas;
b) soit après l’expiration du délai de dix jours prévu à la
règle 49 si aucune réponse n’a été déposée.
(2) Le juge ou le registraire peut, selon le cas :
a) statuer sur la requête;
b) en ordonner l’audition;
c) la renvoyer devant la Cour;
d) envoyer la requête relative à une demande d’autorisation
d’appel aux juges saisis de la demande d’autorisation d’appel.
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(3) Despite subrule (1), a motion related to an application for
leave to appeal may be submitted for decision directly to the
judges to whom the application for leave to appeal is submitted.
(3) Malgré le paragraphe (1), toute requête relative à la demande d’autorisation d’appel peut être présentée directement aux
juges saisis de la demande d’autorisation d’appel.
Motion Before the Court
Requête à la Cour
General
Disposition générale
52. (1) When the Act or these Rules require that a motion be
heard by the Court, the motion shall be bound with grey covers
and consist of the following, in the following order:
(a) a notice of motion in Form 52;
(b) an affidavit;
(c) a memorandum of argument in accordance with paragraph 25(1)(e), with any modifications that the circumstances
require; and
(d) the documents that the applicant intends to rely on, in
chronological order, in accordance with subrule 25(3).
(2) Parts I to V of the memorandum of argument shall not exceed 20 pages.
52. (1) Toute requête dont l’audition par la Cour est prévue par
la Loi ou les présentes règles est reliée dans une couverture grise
et comporte dans l’ordre suivant :
a) un avis de requête conforme au formulaire 52;
b) un affidavit;
c) un mémoire conforme à l’alinéa 25(1)e), avec les adaptations nécessaires;
d) les documents que compte invoquer le requérant, par ordre
chronologique, compte tenu du paragraphe 25(3).
Service and Filing
Signification et dépôt
53. An applicant shall
(a) serve the motion on all other parties; and
(b) file with the Registrar the original and 14 copies of the motion.
(2) Les parties I à V du mémoire comptent au plus vingt pages.
53. Il incombe au requérant :
a) de signifier aux autres parties la requête;
b) d’en déposer auprès du registraire l’original et quatorze copies.
Response
Réponse
54. (1) Within 10 days after service of the motion, a respondent
may respond to the motion by
(a) serving a response on all other parties; and
(b) filing with the Registrar the original and 14 copies of the
response.
(2) The response shall be bound with green covers and consist
of the following, in the following order:
(a) a memorandum of argument in accordance with paragraph 25(1)(e), with any modifications that the circumstances
require; and
(b) the documents that the respondent intends to rely on, in
chronological order, in accordance with subrule 25(3).
(3) Parts I to V of the memorandum of argument shall not exceed 20 pages.
(4) After the response to the motion is filed or at the end of
the 10-day period referred to in subrule (1), the Registrar shall
send a notice of hearing of the motion in Form 69, with any modifications that the circumstances require, to all parties.
54. (1) L’intimé peut, dans les dix jours suivant la signification
de la requête, présenter une réponse à celle-ci :
a) en la signifiant aux autres parties;
b) en en déposant auprès du registraire l’original et quatorze
copies.
(2) La réponse est reliée dans une couverture verte et comporte
dans l’ordre suivant :
a) un mémoire conforme à l’alinéa 25(1)e), avec les adaptations nécessaires;
b) les documents que compte invoquer l’intimé, par ordre
chronologique, compte tenu du paragraphe 25(3).
PART 11
PARTIE 11
PARTICULAR MOTIONS
REQUÊTES SPÉCIALES
Motion for Intervention
Requête en intervention
55. Any person interested in an application for leave to appeal,
an appeal or a reference may make a motion for intervention to a
judge.
56. A motion for intervention shall be made in the case of
(a) an application for leave to appeal, within 30 days after the
filing of the application for leave to appeal; and
(b) an appeal, within four weeks after the filing of the factum
of the appellant.
55. Toute personne ayant un intérêt dans une demande
d’autorisation d’appel, un appel ou un renvoi peut, par requête à
un juge, demander l’autorisation d’intervenir.
56. La requête en intervention est présentée dans les délais suivants :
a) dans le cas de la demande d’autorisation d’appel, dans les
trente jours suivant son dépôt;
b) dans le cas d’un appel, dans les quatre semaines suivant le
dépôt du mémoire de l’appelant.
(3) Les parties I à V du mémoire comptent au plus vingt pages.
(4) Sur réception de la réponse ou à l’expiration du délai de
dix jours prévu au paragraphe (1), le registraire envoie à toutes les
parties un avis d’audition conforme au formulaire 69, avec les
adaptations nécessaires.
943
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
57. (1) The affidavit in support of a motion for intervention
shall identify the person interested in the proceeding and describe
that person’s interest in the proceeding, including any prejudice
that the person interested in the proceeding would suffer if the
intervention were denied.
(2) A motion for intervention shall
(a) identify the position the person interested in the proceeding
intends to take in the proceeding; and
(b) set out the submissions to be advanced by the person interested in the proceeding, their relevance to the proceeding and
the reasons for believing that the submissions will be useful to
the Court and different from those of the other parties.
58. At the end of the applicable time referred to in Rule 51, the
Registrar shall submit to a judge all motions for intervention that
have been filed within that time.
59. (1) In an order granting an intervention, the judge may
(a) make provisions as to additional disbursements incurred by
the appellant or respondent as a result of the intervention; and
(b) impose any terms and conditions and grant any rights and
privileges that the judge may determine, including whether the
intervener is entitled to adduce further evidence or otherwise to
supplement the record.
(2) After all of the memoranda of argument on an application
for leave to appeal or the facta on an appeal or reference have
been filed and served, a judge may, in his or her discretion,
authorize an intervener to present oral argument at the hearing of
the application for leave to appeal, if any, the appeal or the reference, and determine the time allotted for oral argument.
58. À l’expiration du délai applicable selon la règle 51, le registraire présente au juge toutes les requêtes en intervention déposées dans le délai imparti.
59. (1) Dans l’ordonnance octroyant l’autorisation d’intervenir,
le juge peut :
a) prévoir comment seront supportés les dépens supplémentaires de l’appelant ou de l’intimé résultant de l’intervention;
b) imposer des conditions et octroyer les droits et privilèges
qu’il détermine, notamment le droit d’apporter d’autres éléments de preuve ou de compléter autrement le dossier.
(2) Le juge peut à sa discrétion, une fois les mémoires de demande d’autorisation d’appel, d’appel ou de renvoi déposés et
signifiés, autoriser l’intervenant à présenter une plaidoirie orale à
l’audition de la demande d’autorisation d’appel, le cas échéant, de
l’appel ou du renvoi, et déterminer le temps alloué pour la plaidoirie orale.
Motion to State Constitutional Question
Requête pour formulation d’une question constitutionnelle
60. (1) Within 30 days after leave to appeal has been granted or
after the filing of a notice of appeal in an appeal for which leave
is not required, an appellant, respondent or attorney general shall
make a motion to the Chief Justice or a judge to have a constitutional question stated if that appellant, respondent or attorney
general intends to raise a question of
(a) the constitutional validity or the constitutional applicability
of a law of Canada or of a province or of regulations made under them,
(b) the inoperability of a law of Canada or of a province or of
regulations made under them, or
(c) the constitutional validity or the constitutional applicability
of a common law rule.
(2) The time referred to in subrule (1) may be extended by a
judge, on motion.
61. (1) In an order stating a constitutional question, the Chief
Justice or judge may make provisions as to additional disbursements incurred by the appellant or respondent as a result of any
intervention by an attorney general.
(2) Once the Chief Justice or judge has stated the question, the
Registrar shall prepare the question in both official languages and
provide a copy to the party who made the motion.
(3) Within one week of receipt of the copy referred to in
subrule (2), the party who made the motion shall prepare an order
that states the constitutional question, have the order signed by
the Registrar, and serve on the attorneys general a copy of the
signed order and notice of constitutional question in Form 61A,
together with a copy of the reasons for judgment appealed from.
60. (1) Dans les trente jours suivant l’octroi de l’autorisation
d’appel ou le dépôt de l’avis d’appel dans le cas d’un appel de
plein droit, l’appelant, l’intimé ou le procureur général qui entend
soulever l’une ou l’autre des questions ci-après doit présenter au
Juge en chef ou à un autre juge une requête pour formulation
d’une question constitutionnelle :
a) la validité ou l’applicabilité constitutionnelle d’une loi fédérale ou d’une loi provinciale ou de l’un de leurs règlements;
b) le caractère inopérant d’une loi fédérale ou d’une loi provinciale ou de l’un de leurs règlements;
c) la validité ou l’applicabilité constitutionnelle d’une règle de
common law.
944
57. (1) L’affidavit à l’appui de la requête en intervention doit
préciser l’identité de la personne ayant un intérêt dans la procédure et cet intérêt, y compris tout préjudice que subirait cette personne en cas de refus de l’autorisation d’intervenir.
(2) La requête expose ce qui suit :
a) la position que cette personne compte prendre dans la procédure;
b) ses arguments, leur pertinence par rapport à la procédure et
les raisons qu’elle a de croire qu’ils seront utiles à la Cour et
différents de ceux des autres parties.
(2) Le délai prévu au paragraphe (1) peut, sur requête, être prorogé par un juge.
61. (1) Dans l’ordonnance formulant une question constitutionnelle, le Juge en chef ou un autre juge peut prévoir comment seront supportés les dépens supplémentaires de l’appelant ou de
l’intimé résultant de l’intervention d’un procureur général.
(2) Une fois la question constitutionnelle formulée, le registraire prépare la question dans les deux langues officielles et en
remet copie au requérant.
(3) Dans la semaine suivant la réception de la copie visée au
paragraphe (2), le requérant prépare une ordonnance formulant la
question constitutionnelle, obtient la signature de l’ordonnance
par le registraire et signifie aux procureurs généraux une copie de
l’ordonnance signée et de l’avis de question constitutionnelle
conforme au formulaire 61A avec une copie des motifs du jugement frappé d’appel.
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(4) Within four weeks of the service of a notice of constitutional question, an attorney general who intends to participate in
the appeal, whether or not the attorney general intends to present
oral argument, shall serve on all other parties and file with the
Registrar a notice of intervention in Form 61B without being required to obtain leave to intervene.
(5) The appellant shall include a copy of the order referred to in
subrule (1) in their record and print the constitutional question as
an appendix to their factum.
(4) Dans les quatre semaines suivant la signification de l’avis
de question constitutionnelle, le procureur général qui a l’intention de participer à l’appel, avec ou sans plaidoirie orale, signifie
à toutes les autres parties et dépose auprès du registraire un avis
d’intervention conforme au formulaire 61B sans avoir à obtenir
au préalable l’autorisation d’intervenir.
(5) L’appelant verse une copie de l’ordonnance visée au paragraphe (1) à son dossier et reproduit la question constitutionnelle
en annexe de son mémoire.
Motion to Stay
Requête pour sursis à exécution
62. Any party against whom a judgment has been given, or an
order made, by the Court or any other court, may make a motion
to the Court for a stay of execution or other relief against such
judgment or order, and the Court may give such relief on the
terms that may be appropriate.
62. La partie contre laquelle la Cour ou un autre tribunal a rendu un jugement ou une ordonnance peut demander à la Cour un
sursis à l’exécution de ce jugement ou de cette ordonnance ou un
autre redressement, et la Cour peut accéder à cette demande aux
conditions qu’elle estime indiquées.
Motion to Quash
Requête en cassation
63. (1) Within 30 days after the filing of a proceeding referred
to in section 44 of the Act, a respondent may make a motion to
the Court to quash the proceeding.
(2) Upon service of the motion to quash, the proceeding shall
be stayed until the motion has been disposed of unless the Court
or a judge otherwise orders.
(3) If the proceeding is quashed, the party bringing the proceeding may, in the discretion of the Court, be ordered to pay the
whole or any part of the costs of the proceeding.
63. (1) L’intimé peut présenter à la Cour, dans les trente jours
suivant l’engagement d’une procédure visée à l’article 44 de la
Loi, une requête pour casser la procédure.
(2) Sauf ordonnance contraire de la Cour ou d’un juge, la signification de la requête en cassation emporte suspension de la procédure jusqu’à ce qu’il soit statué sur la requête.
(3) Si elle fait droit à la requête, la Cour peut, à sa discrétion,
ordonner à la partie instituant la procédure de payer tout ou partie
des dépens de la procédure.
PART 12
PARTIE 12
DISMISSALS AND VEXATIOUS PROCEEDINGS
REJETS ET PROCÉDURES VEXATOIRES
Dismissal for Delay ─ Application for Leave to Appeal
Rejet d’une demande d’autorisation d’appel pour cause de retard
64. (1) If, after the filing of a notice of application for leave to
appeal, an applicant has not served and filed all the documents
required under Rule 25
(a) within the time set out in paragraph 58(1)(a) of the Act or
the time extended under subsection 59(1) of the Act,
(i) a respondent may make a motion to the Registrar for dismissal of the application for leave to appeal as abandoned,
and
(ii) the Registrar may dismiss the application for leave to appeal as abandoned if the time for serving and filing the materials is not extended by a judge on motion; or
(b) after the time referred to in paragraph (a) or three months
after the filing of a notice of application for leave to appeal,
whichever is later, the Registrar may, after sending a notice of
intention in Form 64 to the applicant and copies to all other
parties, dismiss the application for leave to appeal as abandoned if the time for serving and filing the materials is not extended by a judge on motion.
64. (1) Faute par le demandeur, après le dépôt de l’avis de la
demande d’autorisation d’appel, de signifier et de déposer les
documents exigés par la règle 25 :
a) dans le délai prévu à l’alinéa 58(1)a) de la Loi, ou dans le
délai prorogé en vertu du paragraphe 59(1) de la Loi :
(i) l’intimé peut présenter au registraire une requête pour rejet de la demande d’autorisation d’appel au motif de péremption,
(ii) le registraire peut rejeter la demande d’autorisation
d’appel au motif de péremption à moins qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai de signification et de dépôt des documents;
b) à l’expiration du délai visé à l’alinéa a) ou à celle d’un délai
de trois mois suivant le dépôt de l’avis de demande d’autorisation d’appel, la dernière en date étant à retenir, le registraire
peut, après avoir envoyé au demandeur un préavis conforme au
formulaire 64 et aux autres parties une copie du préavis, rejeter
la demande d’autorisation au motif de péremption, à moins
qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai de signification et
de dépôt des documents.
(2) La requête en prorogation visée au sous-alinéa (1)a)(ii) doit
être signifiée et déposée dans les vingt jours suivant la signification de la requête de l’intimé, et celle visée à l’alinéa (1)b) dans
les vingt jours suivant la réception du préavis du registraire.
(2) The motion for an extension of time referred to in subparagraph (1)(a)(ii) must be served and filed within 20 days after the
service of the motion of the respondent and the motion for an
extension of time referred to in paragraph (1)(b) within 20 days
after the receipt of the Registrar’s notice of intention.
945
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Dismissal for Delay ─ Appeals
Rejet d’appel pour cause de retard
65. (1) If, after leave to appeal has been granted or in the case
of an appeal for which leave to appeal is not required, an appellant fails to serve and file a notice of appeal within the time set
out in paragraph 58(1)(b) of the Act or the time extended under
subsection 59(1) of the Act, the Registrar may send notice of intention in Form 65 to the appellant and copies to all other parties,
and a judge may dismiss the appeal as abandoned if the time for
serving and filing the notice of appeal is not extended by a judge
on motion.
(2) If, after the notice of appeal has been filed, an appellant has
not served and filed their record and factum within the time set
out in Rule 35,
(a) a respondent may make a motion to a judge for the dismissal of the appeal and the judge may dismiss the appeal as
abandoned if the time for serving and filing the materials is not
extended by a judge on motion; or
(b) the Registrar may send a notice of intention in Form 65 to
the appellant referred to in subrule (2) and a copy to all other
parties, and a judge may dismiss the appeal as abandoned if the
time for serving and filing the record and factum is not extended by a judge on motion.
(3) The motion for an extension of time referred to in subrule (1) and paragraph (2)(b) must be served and filed within
20 days after the receipt of the Registrar’s notice of intention and
the motion for an extension of time referred to in paragraph (2)(a)
within 20 days after the service of the respondent’s motion.
65. (1) Faute par l’appelant, après l’octroi de l’autorisation
d’appel ou dans le cas d’un appel de plein droit, de signifier et de
déposer l’avis d’appel dans le délai prévu à l’alinéa 58(1)b) de la
Loi ou dans le délai prorogé aux termes du paragraphe 59(1) de la
Loi, le registraire peut envoyer à l’appelant un préavis conforme
au formulaire 65 et aux autres parties une copie du préavis;
l’appel peut dès lors être rejeté au motif de péremption par un
juge à moins qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai de signification et de dépôt de l’avis d’appel.
(2) Faute par l’appelant, après le dépôt de l’avis d’appel, de signifier et de déposer son dossier et son mémoire dans le délai
prévu à la règle 35 :
a) l’intimé peut présenter une requête en rejet d’appel à un
juge, qui peut y faire droit au motif de péremption, à moins
qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai de signification et
de dépôt des documents;
b) le registraire peut envoyer à l’appelant un préavis conforme
au formulaire 65 et aux autres parties une copie du préavis;
l’appel peut dès lors être rejeté par un juge au motif de péremption à moins qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai
de signification et de dépôt du dossier et du mémoire.
(3) La requête en prorogation visée au paragraphe (1) et à
l’alinéa (2)b) doit être signifiée et déposée dans les vingt jours
suivant la réception du préavis du registraire, et celle visée à
l’alinéa (2)a) dans les vingt jours suivant la signification de requête de l’intimé.
Vexatious Proceedings
Procédures vexatoires
66. (1) If a judge is satisfied that a party is conducting a proceeding in a vexatious manner, the judge may, on motion, order
that the proceeding be stayed, on the terms the judge considers
appropriate.
(2) A judge may, on motion, order that no further documents be
filed relating to an application for leave to appeal which has been
dismissed if the judge is satisfied that the filing of further documents by a party would be vexatious or made for an improper
purpose.
67. (1) The Registrar, after sending a notice in Form 67 to the
parties referred to in subrule 66(1) or (2) and copies to all other
parties, may request that a judge make an order pursuant to
subrule 66(1) or (2), as the case may be.
66. (1) S’il est convaincu qu’une partie agit de manière vexatoire, un juge peut, sur requête, ordonner la suspension de la procédure aux conditions qu’il estime indiquées.
(2) Un juge peut, sur requête, ordonner qu’aucun autre document ne soit déposé relativement à une demande d’autorisation
d’appel rejetée s’il est convaincu que le dépôt par une partie
d’autres documents serait vexatoire ou fait dans un but irrégulier.
(2) Within 10 days after receipt of the Registrar’s notice, a
party may serve on all other parties and file with the Registrar a
response.
67. (1) Après en avoir avisé les parties visées aux paragraphes 66(1) ou (2) selon le formulaire 67 et envoyé une copie de
l’avis aux autres parties, le registraire peut demander à un juge de
rendre une ordonnance en vertu des paragraphes 66(1) ou (2),
selon le cas.
(2) Une partie peut signifier aux autres parties et déposer auprès du registraire une réponse dans les dix jours suivant la réception de l’avis du registraire.
PART 13
PARTIE 13
SCHEDULING AND APPEARANCES
DATES ET COMPARUTIONS
Scheduling ─ Motions and Applications for Leave
Date d’audition : requêtes et demandes d’autorisation d’appel
68. (1) The Chief Justice or, in the absence of the Chief Justice,
the senior judge present, shall set the dates on which the Court
shall hear motions and applications for leave to appeal for which
a hearing has been ordered pursuant to paragraph 43(1)(c) or subsection 43(1.2) of the Act.
(2) The Court may hear motions and applications for leave to
appeal on dates other than those set out in subsection 32(3) of the
Act.
68. (1) Le Juge en chef ou, en son absence, le doyen des juges
présents, fixe la date d’audition des requêtes à la Cour et des demandes d’autorisation d’appel dont l’audition a été ordonnée aux
termes de l’alinéa 43(1)c) ou du paragraphe 43(1.2) de la Loi.
946
(2) La Cour peut entendre les requêtes et les demandes
d’autorisation d’appel à des dates différentes de celles prévues au
paragraphe 32(3) de la Loi.
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Scheduling ─ Appeals
Date d’audition : appels
69. (1) After the respondent’s factum is filed or at the end of
the eight-week period referred to in Rule 36, the Registrar shall
enter the appeal on a list of cases to be heard by the Court.
69. (1) Après le dépôt du mémoire de l’intimé ou à l’expiration
du délai de huit semaines prévu à la règle 36, le registraire inscrit
l’appel pour audition par la Cour.
(2) On confirmation of the date of hearing by the Court, and no
later than the first day of a session referred to in subsection 32(3)
of the Act, the Registrar shall issue a list of appeals to be heard
and send a copy of a notice of hearing in Form 69 to all parties.
(2) Sur confirmation de la date d’audition de l’appel par la
Cour et au plus tard le premier jour de chaque session prévue au
paragraphe 32(3) de la Loi, le registraire diffuse la liste des appels
à entendre et transmet un avis d’audition conforme au formulaire 69 à toutes les parties.
Appearances — Motions and Applications for Leave
Comparution : requêtes et demandes d’autorisation d’appel
70. Unless the Court or a judge otherwise orders,
(a) no more than one counsel shall present oral argument for
each party on motions and applications for leave to appeal;
(b) the applicant or all of the applicants, as the case may be,
shall limit their oral argument to 15 minutes in total, and their
reply to five minutes in total;
(c) the respondent or all of the respondents, as the case may be,
shall limit their oral argument to 15 minutes in total; and
(d) an intervener permitted under subrule 59(2) to present oral
argument in an application for leave to appeal shall limit their
oral argument to the time allotted in the order granting the intervention.
Appearances ─ Appeals
71. (1) Unless the Court or a judge otherwise orders,
(a) no more than two counsel for each appellant or respondent
and one counsel for each intervener shall present oral argument
on an appeal; and
(b) no more than one counsel for each appellant shall have the
right of a reply.
(2) Respondents and interveners do not have the right of reply
unless the Court or a judge otherwise orders.
(3) A respondent or an intervener who fails to file their factum
within the time set out in Rule 36 or 37, as the case may be, shall
not present oral argument on the appeal unless a judge, on motion, otherwise orders.
(4) The name of counsel appearing before the Court shall be
given in writing to the Registrar at least two weeks before the
appeal is to be heard.
(5) Unless the Court or a judge otherwise orders,
(a) the appellant or all of the appellants, as the case may be,
shall limit their oral argument to one hour in total, and their reply to five minutes, but when the appellant or all of the appellants do not use the entire hour for principal argument, up to a
maximum of 15 additional minutes may be taken for reply;
(b) the respondent or all of the respondents, as the case may be,
shall limit their oral argument to one hour in total;
(c) an attorney general referred to in subrule 61(4) shall limit
their oral argument to 15 minutes each; and
(d) an intervener permitted under subrule 59(2) to present oral
argument shall limit their oral argument to the time allotted in
the order granting the intervention.
(6) If a judge or the Registrar directs that a motion related to an
appeal must be heard by the Court on the day of the hearing of the
appeal, the time allotted under subrule (5) to the party who made
70. Sauf ordonnance contraire de la Cour ou d’un juge :
a) le nombre de procureurs admis à plaider à l’audition d’une
requête ou d’une demande d’autorisation d’appel est limité à un
seul par partie;
b) le ou les requérants ou demandeurs disposent, au total, de
quinze minutes pour la plaidoirie orale et de cinq minutes pour
la réplique;
c) l’intimé ou les intimés disposent, au total, de quinze minutes
pour la plaidoirie orale;
d) l’intervenant autorisé en vertu du paragraphe 59(2) à plaider
à l’égard d’une demande d’autorisation dispose, pour la plaidoirie orale, du temps alloué dans l’ordonnance octroyant
l’autorisation d’intervenir.
Comparutions : Appels
71. (1) Sauf ordonnance contraire de la Cour ou d’un juge :
a) le nombre de procureurs admis à plaider en appel est limité à
deux par appelant et par intimé, et à un seul par intervenant;
b) le nombre de procureurs admis à plaider en réplique est limité à un seul par appelant.
(2) Les intimés et les intervenants n’ont aucun droit de réplique, sauf ordonnance contraire de la Cour ou d’un juge.
(3) L’intimé ou l’intervenant qui ne dépose pas son mémoire
dans le délai prévu aux règles 36 ou 37, selon le cas, n’est pas
admis à plaider en appel, sauf ordonnance contraire d’un juge sur
requête.
(4) Le nom des procureurs qui comparaîtront devant la Cour
sont communiqués par écrit au registraire au moins deux semaines avant l’audition de l’appel.
(5) Sauf ordonnance contraire de la Cour ou d’un juge :
a) l’appelant ou les appelants disposent, au total, d’une heure
pour la plaidoirie orale et de cinq minutes pour la réplique,
celle-ci pouvant toutefois, dans le cas où la plaidoirie orale
principale dure moins d’une heure, être prolongée d’un maximum de quinze minutes;
b) l’intimé ou les intimés disposent, au total, d’une heure pour
la plaidoirie orale;
c) le procureur général visé au paragraphe 61(4) dispose de
quinze minutes pour la plaidoirie orale;
d) l’intervenant autorisé en vertu du paragraphe 59(2) à plaider
dispose, pour la plaidoirie orale, du temps alloué dans l’ordonnance octroyant l’autorisation d’intervenir.
(6) Lorsque le juge ou le registraire ordonne que la requête relative à un appel soit entendue par la Cour le jour même de
l’audition de l’appel, le temps dont la partie qui a présenté la
947
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
the motion shall be reduced accordingly unless the Court, a judge
or the Registrar otherwise orders.
(7) All counsel appearing before the Court shall be robed.
requête dispose aux termes du paragraphe (5) est réduit en conséquence, sauf ordonnance contraire de la Cour, d’un juge ou du
registraire.
(7) Tout procureur comparaissant devant la Cour doit porter la
toge.
Failure to Appear
Défaut de comparution
72. If any party fails to appear on the day and at the time fixed
for the hearing, the Court may hear the party or parties present
and may dispose of the proceeding without hearing the party so
failing to appear, or may postpone the hearing on such terms,
including the payment of costs, as the Court considers appropriate.
72. Faute par une partie de comparaître au jour et à l’heure
fixés pour l’audience, la Cour peut n’entendre que les parties présentes et statuer sans entendre la partie absente, ou encore ajourner l’audience aux conditions qu’elle estime indiquées, notamment quant aux dépens.
PART 14
PARTIE 14
RECONSIDERATIONS AND RE-HEARINGS
RÉEXAMEN ET NOUVELLE AUDITION
Reconsideration of Application for Leave to Appeal
Réexamen de la demande d’autorisation d’appel
73. (1) There shall be no reconsideration of an application for
leave to appeal unless there are exceedingly rare circumstances in
the case that warrant consideration by the Court.
(2) A motion for reconsideration must be served on all parties
and the original and five copies filed with the Registrar within 30 days after the judgment on the application for leave to appeal.
(3) The motion for reconsideration shall be bound with grey
covers and consist of the following, in the following order:
(a) a notice of motion for reconsideration in Form 47, with any
modifications that the circumstances may require;
(b) an affidavit setting out the exceedingly rare circumstances
in the case that warrant consideration by the Court and an explanation of why the issue was not previously raised;
(c) any new documents that the party intends to rely on; and
(d) a statement of argument not exceeding 10 pages.
(4) A motion for reconsideration that does not include an affidavit setting out exceedingly rare circumstances as described in
paragraph 3(b) shall not be submitted to the Court.
(5) A respondent may respond to a motion for reconsideration
within 10 days of its acceptance for filing by serving on all other
parties and filing with the Registrar the original and five copies of
a statement of argument not exceeding 10 pages.
73. (1) Aucune demande d’autorisation d’appel ne peut faire
l’objet d’un réexamen sauf si des circonstances extrêmement rares le justifient.
(2) Dans les trente jours suivant le jugement concernant la demande d’autorisation d’appel, la requête en réexamen doit être
signifiée à toutes les parties et l’original et cinq copies de la requête doivent être déposés auprès du registraire.
(3) La requête en réexamen est reliée dans une couverture grise
et comporte, dans l’ordre suivant :
a) l’avis de la requête en réexamen conforme au formulaire 47,
avec les adaptations nécessaires;
b) un affidavit exposant les circonstances extrêmement rares
qui justifient le réexamen et expliquant pourquoi la question
n’a pas été soulevée auparavant;
c) tout nouveau document que la partie compte invoquer;
d) un mémoire d’au plus dix pages.
(4) La requête en réexamen qui ne comporte pas l’affidavit exposant les circonstances extrêmement rares visé à l’alinéa (3)b) ne
sera pas soumise à la Cour.
(5) L’intimé peut, dans les dix jours suivant l’acceptation de la
requête en réexamen aux fins de dépôt, présenter une réponse en
signifiant aux autres parties et en déposant auprès du registraire
l’original et cinq copies d’un mémoire d’au plus dix pages.
Re-hearing of Application for Leave to Appeal
74. There shall be no re-hearing of an application for leave to
appeal.
Nouvelle audition de la demande d’autorisation d’appel
74. Aucune demande d’autorisation d’appel ne peut faire l’objet
d’une nouvelle audition.
Reconsideration or Re-Hearing of a Motion
Réexamen et nouvelle audition d’une requête
75. Subject to Rule 78, there shall be no reconsideration or rehearing of a motion.
75. Sous réserve de la règle 78, aucune requête ne peut faire
l’objet d’un réexamen ou d’une nouvelle audition.
Re-Hearing of Appeal
Requête en nouvelle audition d’appel
76. (1) At any time before judgment is rendered or within 30 days after the judgment, a party may make a motion to the
Court for a re-hearing of an appeal.
(2) Notwithstanding the time referred to in subrule 54(1), the
other parties may respond to the motion for a re-hearing within 15 days after service of the motion.
76. (1) Toute partie peut, par requête avant jugement ou dans
les trente jours suivant le jugement, demander à la Cour de réentendre un appel.
(2) Malgré le délai prévu au paragraphe 54(1), dans les quinze
jours suivant la signification de la requête, toute autre partie peut
y répondre.
948
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(3) Within 15 days after service of the response to the motion
for a re-hearing, the applicant may reply by serving on all other
parties and filing with the Registrar the original and 14 copies of
the reply.
(4) Notwithstanding subrule 54(4), there shall be no oral argument on a motion for a re-hearing unless the Court otherwise
orders.
(5) If the Court orders a re-hearing, the Court may make any
order as to the conduct of the hearing as it considers appropriate.
(3) Dans les quinze jours suivant la signification de la réponse
à la requête, le requérant peut présenter une réplique en la signifiant aux autres parties et en en déposant auprès du registraire
l’original et quatorze copies.
(4) Malgré le paragraphe 54(4), aucune plaidoirie orale ne peut
être présentée relativement à la requête, sauf ordonnance contraire
de la Cour.
(5) Si la Cour ordonne une nouvelle audition de l’appel, elle
peut prendre toute ordonnance qu’elle estime indiquée pour assurer le bon déroulement de l’audience.
PART 15
PARTIE 15
ORDERS AND JUDGMENTS
ORDONNANCES ET JUGEMENTS
Orders
Ordonnance
77. Every order shall be signed either by the judge who made it
or by the Registrar.
77. Toute ordonnance est signée par le juge qui l’a rendue ou
par le registraire.
Review of Order of Registrar
Révision des ordonnances du registraire
78. (1) Within 20 days after the Registrar makes an order, any
party affected by the order may make a motion to a judge to review the order.
(2) The affidavit in support of the motion shall set out the reasons for the objection to the order.
78. (1) Toute partie visée par une ordonnance du registraire
peut, dans les vingt jours suivant le prononcé de celle-ci, en demander la révision à un juge par requête.
(2) L’affidavit à l’appui de la requête en expose les motifs.
Judgment of the Court
Jugement de la Cour
79. A judgment rendered by the Court shall be signed by a
judge and sealed with the Court seal.
79. Le jugement rendu par la Cour doit être signé par un juge et
être revêtu du sceau de la Cour.
Date of Judgment
Date du jugement
80. Every judgment shall bear the date on which it is rendered
and shall take effect from that day unless the Court otherwise
orders.
80. Chaque jugement porte la date du jour où il est rendu et
prend effet à cette date, sauf ordonnance contraire de la Cour.
Amending Judgment
Modification du jugement
81. (1) Within 30 days after a judgment, a party may make a
motion to a judge or request to the Registrar where all the parties
affected have consented to amend the judgment if the judgment
(a) contains an error arising from an accidental slip or omission;
(b) does not accord with the judgment as delivered by the Court
in open court; or
(c) overlooked or accidentally omitted a matter that should
have been dealt with.
(2) The judge on a motion under subrule (1) may dismiss the
motion, amend the judgment or direct that a motion for a rehearing be made to the Court in accordance with Rule 76.
81. (1) Toute partie peut, dans les trente jours suivant le jugement, demander à un juge par requête ou, avec le consentement
de toutes les parties intéressées, au registraire la modification du
jugement, dans les cas suivants :
a) le jugement contient une erreur involontaire ou une omission;
b) il n’est pas conforme au jugement prononcé par la Cour en
audience publique;
c) il omet par inadvertance ou fortuitement de trancher une
question dont la Cour a été saisie.
(2) Le juge saisi de la requête peut la rejeter, procéder à la modification ou ordonner qu’une requête en nouvelle audition soit
présentée à la Cour conformément à la règle 76.
PART 16
PARTIE 16
FEES AND COSTS
DROITS ET DÉPENS
Fees Payable to Registrar
Droits à verser au registraire
82. (1) The fees payable to the Registrar are those set out in
Schedule A.
(2) A party may on motion to the Registrar request an exemption from paying any of the fees set out in Schedule A.
82. (1) Les droits à verser au registraire figurent à l’annexe A.
(2) Toute partie peut, par requête au registraire, demander
d’être dispensée d’acquitter les droits prévus à l’annexe A.
949
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
Taxation of Costs
Taxation des dépens
83. (1) Costs in a proceeding shall be taxed by the Registrar
party and party in accordance with the tariff of fees and disbursements set out in Schedule B unless the Court otherwise orders.
(2) The party requesting the taxation of costs shall serve on all
parties who are liable to pay and file with the Registrar a notice of
taxation in Form 83A together with a bill of costs in Form 83B.
83. (1) Sauf ordonnance contraire de la Cour, les dépens des
procédures sont taxés entre parties par le registraire conformément au tarif des honoraires et débours établi à l’annexe B.
(4) Within five days after service of the response, the party requesting the taxation may serve on all parties who are liable to
pay and file with the Registrar a reply in letter form.
(5) At the end of the time period referred to in subrule (4) or if
a consent to taxation is filed, the Registrar shall issue a certificate
of taxation.
(6) The certificate of taxation is final and conclusive as to all
matters not objected to.
(7) When, pursuant to an order of the Court, a judge or the
Registrar, a party who is entitled to receive costs is liable to pay
costs to any other party, the Registrar may adjust the costs accordingly.
(8) The Registrar may direct the production of such books, papers and documents as the Registrar considers necessary to tax
costs.
(2) La partie qui demande la taxation des dépens doit déposer
auprès du registraire un avis de taxation des dépens conforme au
formulaire 83A, accompagné d’un mémoire de frais conforme au
formulaire 83B, et signifier ces documents aux parties condamnées aux dépens.
(3) La partie qui conteste la taxation des dépens ou un poste du
mémoire de frais doit, dans les dix jours suivant la signification
de l’avis de taxation et du mémoire de frais, signifier à la partie
qui demande la taxation des dépens et aux autres parties condamnées aux dépens une réponse sous forme de lettre et la déposer
auprès du registraire.
(4) Toute réplique est faite sous forme de lettre et est signifiée
aux parties condamnées aux dépens et déposée auprès du registraire dans les cinq jours suivant la signification de la réponse.
(5) À l’expiration du délai prévu au paragraphe (4) ou si un
consentement est déposé, le registraire délivre un certificat de
taxation des dépens.
(6) Le certificat de taxation des dépens est définitif et exécutoire quant aux postes non contestés.
(7) Lorsque, en vertu d’une ordonnance de la Cour, d’un juge
ou du registraire, la partie qui a droit à des dépens est également
tenue d’en payer à une autre partie, le registraire peut taxer les
dépens en conséquence.
(8) Aux fins de taxation des dépens, le registraire peut ordonner
la production des livres, documents et pièces qu’il estime nécessaires.
Objection to Taxation of Costs
Contestation de la taxation des dépens
84. (1) Within 15 days after the certificate of taxation is received, any party may object to the taxation of costs on the
ground that the bill of costs contains a clerical or calculation error
by serving on all other parties and filing with the Registrar an
objection in letter form specifying the errors alleged and the corrections sought to be made.
(2) Any party who objects to the taxation of costs on any other
ground not specified in subrule (1) may, within 15 days after the
certificate of taxation is received, make a motion to a judge for a
review of the taxation, and the judge may make such order with
respect to the item in dispute as that judge considers appropriate.
(3) An objection to the taxation shall be determined upon the
evidence that had been brought before the Registrar, and no further evidence shall be received in support of the motion unless the
judge or the Registrar, as the case may be, otherwise orders.
(4) The costs in a review referred to in subrule (2) shall be in
the discretion of the judge.
84. (1) Dans les quinze jours suivant la réception du certificat
de taxation des dépens, toute partie peut contester la taxation des
dépens au motif que le mémoire de frais contient une erreur
d’écriture ou de calcul, en signifiant aux autres parties et en déposant auprès du registraire une contestation faisant état des erreurs
alléguées et des corrections demandées.
(2) Dans les quinze jours suivant la réception du certificat de
taxation des dépens, toute partie qui conteste la taxation des dépens pour un motif autre que celui prévu au paragraphe (1) peut
présenter à un juge une requête en révision de la taxation des dépens et le juge peut rendre l’ordonnance qu’il estime indiquée
relativement au poste contesté.
(3) La contestation de la taxation des dépens est tranchée selon
la preuve déposée auprès du registraire et aucune preuve supplémentaire à l’appui de la requête n’est recevable, sauf ordonnance
contraire d’un juge ou du registraire, selon le cas.
(4) Les dépens de la révision visée au paragraphe (2) sont laissés à l’appréciation du juge.
Costs of Discontinuance or Dismissal
Dépens relatifs au désistement ou au rejet d’une procédure
85. Except in the case of a proceeding commenced under a
provision of the Criminal Code, if a proceeding is discontinued
without the consent of the respondent or is dismissed as abandoned, a respondent is entitled to have their costs taxed by the
Registrar without a further order, unless the Court or a judge otherwise orders.
85. Sauf dans le cas d’une procédure intentée en vertu du Code
criminel, l’intimé a droit, en cas de désistement d’une procédure
sans son consentement ou de rejet au motif de péremption, à la
taxation de ses dépens par le registraire sans autre ordonnance,
sauf ordonnance contraire de la Cour ou d’un juge.
(3) Within 10 days after service of the notice of taxation and
bill of costs, a party who disputes the taxation of the bill of costs
or one of its items shall serve on the party requesting the taxation
and all other parties who are liable to pay, and file with the Registrar a response in letter form.
950
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
PART 17
PARTIE 17
SECURITY
CAUTIONNEMENT
Payment of Money Out of Court
Restitution par la Cour
86. (1) Money deposited as security under paragraph 60(1)(b)
of the Act may be paid out of Court on motion to the Registrar.
(3) If any other party, their counsel and their agent cannot be
found, notice of a motion for payment out may be given by posting a copy of it at the Registry and the Registrar shall refer the
motion to a judge no sooner than 28 days after the notice was
posted.
86. (1) Les sommes déposées à titre de cautionnement aux termes de l’alinéa 60(1)b) de la Loi à restituer par la Cour peuvent
être demandées par requête au registraire.
(2) Le registraire peut prévoir la restitution de toute somme à la
partie qui a consigné le cautionnement ou à son procureur ou correspondant.
(3) Lorsqu’une des autres parties, son procureur et correspondant sont introuvables, avis de la requête en restitution peut être
donné par affichage au greffe d’une copie de la requête, celle-ci
étant renvoyée à un juge par le registraire au moins vingt-huit
jours suivant l’affichage.
Security and Interest
Cautionnement et intérêt
87. Interest in accordance with the Financial Administration
Act shall be paid on money deposited as security.
87. Les sommes déposées à titre de cautionnement portent intérêt conformément à la Loi sur la gestion des finances publiques.
Dispensing with Security
Dispense de cautionnement
88. (1) A party may, on motion to a judge or the Registrar, request an exemption from providing security under paragraph 60(1)(b) of the Act.
(2) The affidavit of a party in support of a motion under
subrule (1) shall set out that the party’s net assets, exclusive of
their family home and the subject-matter of the proceeding, do
not exceed $5,000 and that they are unable to provide security.
88. (1) Toute partie peut, par requête à un juge ou au registraire, demander d’être dispensée de fournir le cautionnement
prévu à l’alinéa 60(1)b) de la Loi.
(2) L’affidavit à l’appui de la requête indique que la valeur de
l’actif net de la partie, à l’exclusion de sa résidence familiale et de
l’objet de la procédure, ne dépasse pas 5 000 $ et qu’elle est incapable de fournir un cautionnement.
PART 18
PARTIE 18
MISCELLANEOUS PROVISIONS
DISPOSITIONS DIVERSES
Affidavit
Affidavits
89. (1) An affidavit shall be filed to substantiate any fact that is
not a matter of record in the Court.
(2) An affidavit to be used in a proceeding shall be limited to
the statement of facts within the knowledge of the deponent, but
statements based on information or belief that state the source of
the information or the grounds for the belief may be admitted by
the Court, a judge or the Registrar.
(3) When the record of the court appealed from or of the trial
court is filed with the Registrar, that record is part of the record of
the Court.
89. (1) Les faits dont la preuve n’est pas au dossier de la Cour
doivent être attestés par affidavit.
(2) L’affidavit présenté dans le cadre d’une procédure se limite
à l’énoncé des faits dont le déposant a connaissance. Toutefois, la
Cour, un juge ou le registraire peut admettre une déclaration fondée sur des renseignements ou une opinion pourvu que le déposant y indique la source des renseignements ou les motifs à
l’appui de son opinion.
(3) Le dossier de la juridiction inférieure et celui du tribunal de
première instance qui sont déposés auprès du registraire font partie du dossier de la Cour.
Examination on Affidavit
Interrogatoire sur affidavit
90. (1) Any party may, by leave of a judge or the Registrar on
motion, cross-examine the deponent of an affidavit filed with the
Registrar by serving on the party who filed the affidavit a notice
requiring the production of the deponent and documents for crossexamination before a commissioner for oaths designated by the
judge or the Registrar.
90. (1) Toute partie peut, avec l’autorisation d’un juge ou du
registraire obtenue par requête, contre-interroger l’auteur d’un
affidavit déposé auprès du registraire pour le compte d’une autre
partie en signifiant à celle-ci un avis requérant la production du
déposant et de documents pour le contre-interrogatoire devant le
commissaire à l’assermentation que désigne le juge ou le registraire.
(2) L’avis est signifié dans le délai que le juge ou le registraire
fixe.
(2) The Registrar may provide for the payment of all monies to
the party who paid the security, their counsel or their agent.
(2) The notice required by subrule (1) shall be served within
the time that the judge or Registrar may order.
951
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
(3) Any cross-examination referred to in subrule (1) shall take
place before the proceeding is heard unless a judge or the Registrar otherwise orders.
(4) The transcript of a cross-examination may be filed with the
Registrar within 10 days after the cross-examination.
(5) A judge or the Registrar may, on his or her own initiative,
order the production of documents on a cross-examination.
(6) Where a deponent is not produced for cross-examination,
the deponent’s affidavit shall be struck out unless a judge or the
Registrar otherwise orders.
(3) Le contre-interrogatoire visé au paragraphe (1) doit avoir
lieu avant l’audition de la procédure, sauf ordonnance contraire
d’un juge ou du registraire.
(4) La transcription d’un contre-interrogatoire peut être déposée auprès du registraire dans les dix jours suivant le contreinterrogatoire.
(5) Le juge ou le registraire peut, de sa propre initiative, ordonner la production de tout document lors du contre-interrogatoire.
(6) Dans le cas où le déposant n’est pas produit pour le contreinterrogatoire, son affidavit est rejeté sauf ordonnance contraire
d’un juge ou du registraire.
Oaths and Witnesses
Serments et témoins
91. (1) The Registrar and each Registry officer who is certified
as a commissioner for oaths may administer oaths.
(2) The Registrar may examine witnesses in any proceeding.
91. (1) Le registraire ou tout membre de son personnel agréé à
titre de commissaire à l’assermentation peut faire prêter serment.
(2) Le registraire peut interroger des témoins dans toute procédure.
Appointment of Amicus Curiae
Nomination d’un amicus curiae
92. The Court or a judge may appoint an amicus curiae in an
appeal.
92. Dans le cas d’un appel, la Cour ou un juge peut nommer un
amicus curiae.
Discontinuance
Avis de désistement
93. (1) Subject to subrule (2), a party may discontinue any proceeding by serving on all other parties and filing with the Registrar a notice of discontinuance.
(2) An appellant who discontinues an appeal under section 69
of the Act shall also serve on the clerk of the court appealed from
a copy of the notice of discontinuance.
93. (1) Sous réserve du paragraphe (2), une partie peut se désister de toute procédure en signifiant aux autres parties et en
déposant auprès du registraire un avis de désistement.
(2) L’appelant qui se désiste d’un appel au titre de l’article 69
de la Loi signifie aussi une copie de l’avis de désistement au greffier de la juridiction inférieure.
Notices to the Profession
Avis aux avocats
94. The Registrar may issue notices to the profession as the
Registrar considers necessary to explain or clarify these Rules or
the practice before the Court.
94. Le registraire peut publier les avis aux avocats qu’il estime
nécessaires pour expliquer ou préciser les présentes règles ou les
usages devant la Cour.
Special Notice Convening Court
Avis spécial de convocation de la Cour
95. The Registrar shall publish, in Form 95, the notice convening the Court under section 34 of the Act.
95. Le registraire publie l’avis de convocation de la Cour prévu
à l’article 34 de la Loi selon le formulaire 95.
PART 19
PARTIE 19
TRANSITIONAL, REPEAL AND
COMING INTO FORCE
DISPOSITION TRANSITOIRE, ABROGATION
ET ENTRÉE EN VIGUEUR
Transitional
Disposition transitoire
96. The Rules in force on the day prior to the day these Rules
come into force shall continue to apply to all cases where the
notice of appeal has been filed before the day these Rules come
into force.
96. Les règles en vigueur avant l’entrée en vigueur des présentes règles continuent de s’appliquer à toutes les instances pour
lesquelles l’avis d’appel a été déposé avant l’entrée en vigueur
des présentes règles.
REPEAL
ABROGATION
1
97. The Rules of the Supreme Court of Canada are repealed.
97. Les Règles de la Cour suprême du Canada1 sont abrogées.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
98. These Rules come into force on June 28, 2002.
———
1
SOR/83-74
952
98. Les présentes règles entrent en vigueur le 28 juin 2002.
———
1
DORS/83-74
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
FORM 14
Rule 14
NOTICE OF BILINGUAL NAME
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE that (name) is registered in accordance with (name federal or provincial Act) as follows:
(Set out the name of the party in both official languages)
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party filing notice or agent)
Counsel or party filing notice
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party)
FORMULAIRE 14
Règle 14
AVIS DE DÉNOMINATION BILINGUE
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que (nom) est enregistré(e) conformément à (indiquer la loi fédérale ou provinciale) sous la dénomination suivante :
(dénomination de la partie dans les deux langues officielles)
Fait à (localité et province ou territoire) le ___________ 20 ____.
SIGNATURE (procureur ou partie qui dépose l’avis ou correspondant)
Procureur ou partie qui dépose l’avis
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou
de la partie non représentée))
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
953
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 16
Rule 16
NOTICE OF AGENT REPRESENTING TWO OPPOSING PARTIES
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE that I (name), agent for (name parties), have advised these parties that I am representing two opposing parties
before this Court and that these parties consent.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
Agent
(Signed)
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party)
FORMULAIRE 16
Règle 16
AVIS DU CORRESPONDANT QUI REPRÉSENTE DEUX PARTIES OPPOSÉES
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que je soussigné(e) (nom), correspondant de (nom des parties), ai avisé les parties que je représente deux parties opposées
devant la Cour et que ces parties y consentent.
Fait à (localité et province ou territoire) le ___________ 20 _____.
Correspondant :
(Signature)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique de
chacune des parties)
954
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 20
Rule 20
AFFIDAVIT OF SERVICE
(General Heading — Use Form 22)
I, (name of deponent), (profession of deponent), of (place, province or territory), MAKE OATH AND SAY AS FOLLOWS:
THAT on the (date) day of (month), (year), I did personally serve (name of person served), of (address of person served), with the
annexed (identify document served) by delivering to the said person a true copy thereof.
Sworn (or Affirmed) before me at
the (City, Town, etc.) of (name)
in the (Province or Territory)
of (name), this ___ day of ______, 20__.
A Commissioner of Oaths
(Signature of deponent)
FORMULAIRE 20
Règle 20
AFFIDAVIT DE SIGNIFICATION
(En-tête : formulaire 22)
Je soussigné(e) (nom du déposant), (occupation du déposant), de (localité et province ou territoire), DÉCLARE SOUS SERMENT :
QUE, le (date) (mois) (année), j’ai personnellement signifié à (nom de la personne ayant reçu signification), du (adresse de la
personne ayant reçu signification), (désigner le document signifié) ci-joint, en lui en remettant une copie conforme.
Assermenté devant moi
à (localité et province ou
territoire) le _______________ 20 ____.
Commissaire à l’assermentation
(Signature du déposant)
955
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 22
Rule 22
GENERAL HEADING
File Number:______
IN THE SUPREME COURT OF CANADA
(ON APPEAL FROM (NAME OF COURT APPEALED FROM))
BETWEEN:
(Name)
Applicant (on application for leave) or
Appellant (on appeal)
(status of party in court appealed from)
and
(Name)
Respondent
(status of party in court appealed from)
(TITLE OF DOCUMENT)
(NAME AND STATUS OF PARTY FILING DOCUMENT)
(section of the act or these Rules on which document is based)
NOTE: 1) The style of cause shall name only those listed under subrule 22(2) or (3), as the case may be.
2) Where two or more applicants or appellants each file their own notice of application for leave to appeal or notice of appeal, as the case may be, the style of cause in subsequent documents shall be set out as follows:
BETWEEN
(Style of cause setting out name of applicant or appellant and respondent)
AND BETWEEN
(Style of cause setting out name of other applicant or appellant and respondent)
956
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORMULAIRE 22
Règle 22
EN-TÊTE
Numéro du dossier : _____
COUR SUPRÊME DU CANADA
(EN APPEL DE (DÉSIGNATION DE LA JURIDICTION INFÉRIEURE))
ENTRE :
(nom)
Demandeur ou appelant
(qualité de la partie devant la juridiction inférieure)
- et (nom)
Intimé
(qualité de la partie devant la juridiction inférieure)
(TITRE DU DOCUMENT)
(NOM ET QUALITÉ DE LA PARTIE QUI DÉPOSE LE DOCUMENT)
(disposition de la loi ou des présentes règles
sur laquelle le document est fondé)
REMARQUES : 1) L’intitulé ne doit porter que les noms des personnes mentionnées aux paragraphes 22(2) ou (3), selon le cas.
2) Si deux ou plusieurs demandeurs ou appelants déposent chacun un avis de demande d’autorisation d’appel
ou un avis d’appel, selon le cas, l’intitulé des documents subséquents doit prendre la forme suivante :
ENTRE
(Intitulé portant le nom du demandeur ou de l’appelant et de l’intimé)
ET ENTRE
(Intitulé portant le nom de l’autre demandeur ou appelant et de l’autre intimé)
957
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 23
Rule 23
COVER
(General Heading — Use Form 22)
(Insert, for each of the parties named in the style of cause, the following:)
(Name and status of party)
Agent
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
FORMULAIRE 23
Règle 23
PAGE COUVERTURE
(En-tête : formulaire 22)
(Inscrire ce qui suit pour chacune des parties nommées dans l’intitulé)
(Nom et qualité de la partie)
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur
(ou de la partie non représentée))
958
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du correspondant)
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 25A
Rule 25
NOTICE OF APPLICATION FOR LEAVE TO APPEAL
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE that (name) hereby applies for leave to appeal to the Court, pursuant to (cite the section of the act or these Rules
under which the application for leave is made), from the judgment of the (name of the court appealed from and file number from that
court) made (date), and for (insert the nature of order or relief sought) or such further or other order that the said Court may deem
appropriate;
AND FURTHER TAKE NOTICE that this application for leave is made on the following grounds: (set out concisely and number
each ground on which the application is made).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party or agent)
Applicant
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent (if any)
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party and all other
parties and interveners in the court appealed from)
NOTICE TO THE RESPONDENT: A respondent may serve and file a memorandum in response to this application for leave to appeal
within 30 days after service of the application. If no response is filed within that time, the Registrar will submit this application for
leave to appeal to the Court for consideration pursuant to section 43 of the Supreme Court Act.
FORM 25B
Rule 25
CERTIFICATE (APPLICANT OR APPELLANT)
(General Heading — Use Form 22)
I (name), (counsel or agent) for the (name of applicant or appellant), hereby certify that (state whether or not there is a sealing
order or ban on the publication of evidence or the names or identity of a party or witness in this case, and give details of sealing order
or ban (if any)).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
(Counsel or agent) for the (applicant or appellant)
(Signed)
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party)
(Include a copy of any written order)
959
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORMULAIRE 25A
Règle 25
AVIS DE DEMANDE D’AUTORISATION D’APPEL
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que (nom) demande l’autorisation de se pourvoir en appel devant la Cour contre le jugement de (nom de la juridiction
inférieure et numéro de dossier de cette juridiction) prononcé le _____ , en vertu (indiquer la disposition de la loi ou des présentes
règles sur laquelle la demande d’autorisation d’appel est fondée), pour obtenir (indiquer la nature de l’ordonnance ou du redressement
demandé) ou toute autre ordonnance que la Cour estime indiquée.
SACHEZ DE PLUS que la demande d’autorisation d’appel est fondée sur les moyens suivants : (indiquer de façon concise, par
paragraphe numéroté, chacun des moyens sur lesquels la demande est fondée).
Fait à (localité et province ou territoire) le __________ 20 ____ .
SIGNATURE (procureur ou partie ou correspondant)
Demandeur
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou de la
partie non représentée))
Correspondant (le cas échéant)
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
parties ainsi que ceux des autres parties et des intervenants devant la juridiction inférieure)
REMARQUE : L’intimé peut signifier et déposer un mémoire en réponse à la demande d’autorisation d’appel dans les trente jours
suivant la signification de celle-ci. Si aucune réponse n’est déposée dans ce délai, le registraire soumettra la demande d’autorisation
d’appel à l’examen de la Cour conformément à l’article 43 de la Loi sur la Cour suprême.
FORMULAIRE 25B
Règle 25
ATTESTATION (DEMANDEUR OU APPELANT)
(En-tête : formulaire 22)
Je soussigné(e) (nom), (procureur ou correspondant) de (nom du demandeur ou de l’appelant), certifie que (indiquer s’il y a ou non
une ordonnance de mise sous scellés ou obligation de non-publication de la preuve ou des noms ou de l’identité des parties ou témoins
et donner les détails de l’ordonnance ou de l’obligation, le cas échéant).
Fait à (localité et province ou territoire) le ________ 20 ____.
(Procureur ou correspondant) (du demandeur ou de l’appelant)
(Signature)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
(Annexer une copie de l’ordonnance écrite.)
960
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 29
Rule 29
NOTICE OF APPLICATION FOR LEAVE TO CROSS-APPEAL
(General Heading — Use Form 22 and style of cause for application for leave or appeal, as the case may be)
TAKE NOTICE that (name) hereby applies for leave to cross-appeal to this Court, pursuant to (cite the section of the act or these
Rules under which the application for leave to cross-appeal is made), from the judgment of the (name of the court appealed from and
file number from that court) made (date) and for (insert the nature of order or relief sought) or such further or other order that the said
Court may deem appropriate;
AND FURTHER TAKE NOTICE that this application for leave to cross-appeal is made on the following grounds: (set out concisely
and number each ground on which the application is made).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party or agent)
Respondent
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, fax number and e-mail address (if any))
Agent (If any)
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party and all other
parties and interveners in the court appealed from)
NOTICE TO THE APPLICANT: An applicant may serve and file a memorandum in response to this application for leave to crossappeal within 30 days after service of the application for leave to cross-appeal.
FORMULAIRE 29
Règle 29
AVIS DE DEMANDE D’AUTORISATION D’APPEL INCIDENT
(En-tête : utiliser le formulaire 22 et l’intitulé de la demande d’autorisation d’appel ou l’intitulé de l’appel, selon le cas)
SACHEZ que (nom) demande l’autorisation de se pourvoir en appel incident devant la Cour contre le jugement de (nom de la
juridiction inférieure et numéro de dossier de cette juridiction) prononcé le ________ , en vertu (indiquer la disposition de la loi ou
des présentes règles sur laquelle la demande d’autorisation d’appel incident est fondée), pour obtenir (indiquer la nature de
l’ordonnance ou du redressement demandé) ou toute autre ordonnance que la Cour estime indiquée.
SACHEZ DE PLUS que la demande d’autorisation d’appel incident est fondée sur les moyens suivants : (indiquer de façon concise,
par paragraphe numéroté, chacun des moyens sur lesquels la demande est fondée).
Fait à (localité et province ou territoire) le ________ 20 ______ .
SIGNATURE (procureur ou partie ou correspondant)
Intimé
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou de la
partie non représentée))
Correspondant (le cas échéant)
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
parties ainsi que ceux des autres parties et des intervenants devant la juridiction inférieure)
REMARQUE : Le demandeur peut signifier et déposer un mémoire en réponse à la demande d’autorisation d’appel incident dans les
trente jours suivant la signification de celle-ci.
961
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 33
Rule 33
NOTICE OF APPEAL
(General Heading ─ Use Form 22)
TAKE NOTICE that pursuant to leave granted by this Court on (date), (name) hereby appeals to the Supreme Court of Canada from
the judgment of the (name of the court appealed from) made on (date);
OR
TAKE NOTICE that (name) hereby appeals as of right to the Supreme Court of Canada from the judgment of the (name of the court
appealed from) made on (date) pursuant to (set out the provision(s) of the statute that authorizes the appeal);
(In the case of an appeal under paragraphs 691(1)(a), 691(2)(a), 692(3)(a) or 693(1)(a) of the Criminal Code, state the following:)
AND FURTHER TAKE NOTICE that the dissenting judgment of the court appealed from is, in whole or in part, based on the
following questions of law: (as specified in the judgment issued pursuant to section 677 of the Criminal Code)
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party or agent)
Appellant
(Counsel’s (or party’s if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party and all other
parties and interveners in the court appealed from)
(In the case of an appeal as of right, include a copy of the judgment and reasons for judgment appealed from and a copy of the
certificate in Form 25B)
962
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
FORMULAIRE 33
Règle 33
AVIS D’APPEL
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que (nom), donnant suite à l’autorisation d’appel accordée le ________ 20 ____ , interjette appel à la Cour suprême du
Canada du jugement de (nom de la juridiction inférieure) prononcé le ________ 20 ____ .
OU
SACHEZ que (nom) interjette appel de plein droit à la Cour suprême du Canada du jugement de (nom de la juridiction inférieure)
prononcé le__________ 20 ____ , en vertu de ________ (disposition(s) de la loi autorisant l’appel).
(Dans le cas d’un appel interjeté en vertu des alinéas 691(1)a), 691(2)a), 692(3)a) ou 693(1)a) du Code criminel, indiquer ce qui suit)
SACHEZ DE PLUS que la dissidence de la juridiction inférieure porte, en tout ou en partie, sur les questions de droit suivantes
(selon les motifs énoncés dans le jugement en vertu de l’article 677 du Code criminel) :
Fait à (localité et province ou territoire) le _________ 20____.
SIGNATURE (procureur ou partie ou correspondant)
Appelant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou de la
partie non représentée))
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique du correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
parties ainsi que ceux des autres parties et des intervenants devant la juridiction inférieure)
(Dans le cas d’un appel de plein droit, annexer une copie du jugement et des motifs du jugement de la juridiction inférieure et une
copie de l’attestation conforme au formulaire 25B.)
963
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 38
Rule 38
CERTIFICATE OF COUNSEL (APPELLANT)
(General Heading — Use Form 22)
I (name), (counsel or agent) for the appellant, hereby certify that the annexed record contains the judgment appealed from and only
so much of the pleadings, evidence, affidavits and other documents as is necessary to raise the question for the decision of the Court
and that all recorded reasons for judgments and orders are included in the said record.
And I do further certify that I have closely examined the record and verily believe that it is a true and correct reproduction of the
originals and that the same has been proofread.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
(Counsel or agent) for the appellant
(Signed)
FORMULAIRE 38
Règle 38
ATTESTATION DU PROCUREUR (APPELANT)
(En-tête : formulaire 22)
Je soussigné(e) (nom), (procureur ou correspondant) de l’appelant, certifie que le dossier ci-joint fait état du jugement contesté et
des seuls actes de procédure, preuves, affidavits et autres documents nécessaires pour saisir la Cour de la question en litige, et que tous
les motifs des jugements et ordonnances s’y trouvent.
Je certifie en outre que j’ai examiné attentivement le dossier et je suis convaincu(e) qu’il s’agit d’une reproduction fidèle et exacte
des originaux et que la correction d’épreuves a été faite.
Fait à (localité et province ou territoire) le ____________ 20 ____ .
(Procureur ou correspondant) de l’appelant :
(Signature)
964
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 39
Rule 39
CERTIFICATE OF COUNSEL (RESPONDENT)
(General Heading ─ Use Form 22)
I (name), (counsel or agent) for the respondent, hereby certify that the annexed record contains the judgment appealed from and
only so much of the pleadings, evidence, affidavits and other documents as is necessary to raise the question for the decision of the
Court and that all recorded reasons for judgments and orders are included in the said record.
And I do further certify that I have closely examined the record and verily believe that it is a true and correct reproduction of the
originals and that the same has been proofread.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
(Counsel or agent) for the respondent
(Signed)
FORMULAIRE 39
Règle 39
ATTESTATION DU PROCUREUR (INTIMÉ)
(En-tête : formulaire 22)
Je soussigné(e) (nom), (procureur ou correspondant) de l’intimé, certifie que le dossier ci-joint fait état du jugement contesté et des
seuls actes de procédure, preuves, affidavits et autres documents nécessaires pour saisir la Cour de la question en litige, et que tous les
motifs des jugements et ordonnances s’y trouvent.
Je certifie en outre que j’ai examiné attentivement le dossier et je suis convaincu(e) qu’il s’agit d’une reproduction fidèle et exacte
des originaux et que la correction d’épreuves a été faite.
Fait à (localité et province ou territoire) le _____________ 20 ____ .
(Procureur ou correspondant) de l’intimé :
(Signature)
965
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
FORM 46
Rule 46
NOTICE OF REFERENCE
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE that the said reference is filed pursuant to (cite the section of the act or these Rules under which the reference is
made).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or agent)
Counsel
(Counsel’s name, address and telephone number, and fax
number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
(Attach Order in Council)
FORMULAIRE 46
Règle 46
AVIS DE RENVOI
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que le présent renvoi est déposé conformément à (indiquer la disposition de la loi ou des présentes règles sur laquelle le
renvoi est fondé).
Fait à (localité et province ou territoire) le __________ 20 ____ .
SIGNATURE (procureur ou correspondant)
Procureur
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur)
(Annexer le décret.)
966
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 47
Rule 47
NOTICE OF MOTION TO A JUDGE OR THE REGISTRAR
(General Heading — Use Form 22 and style of cause for application for leave or appeal, as the case may be)
TAKE NOTICE that (name) hereby applies to (a judge or the Registrar of the Court, as the case may be) pursuant to (cite section of
the act or these Rules under which the motion is made), for an order for (insert nature of the order or relief sought) or such further or
other order as the said (judge or Registrar) may deem appropriate;
AND FURTHER TAKE NOTICE that the said motion shall be made on the following grounds: (set out concisely and number each
ground on which the motion is made).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party or agent)
Applicant to the motion
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of all other parties)
NOTICE TO THE RESPONDENT TO THE MOTION: A respondent to the motion may serve and file a response to this motion
within 10 days after service of the motion. If no response is filed within that time, the motion will be submitted for consideration to a
judge or the Registrar, as the case may be.
If the motion is served and filed with the supporting documents of the application for leave to appeal, then the Respondent may serve
and file the response to the motion together with the response to the application for leave.
967
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORMULAIRE 47
Règle 47
AVIS DE REQUÊTE À UN JUGE OU AU REGISTRAIRE
(En-tête : utiliser le formulaire 22 et l’intitulé de la demande d’autorisation d’appel ou l’intitulé de l’appel, selon le cas)
SACHEZ que (nom) s’adresse à (un juge ou au registraire, selon le cas), en vertu (indiquer la disposition de la loi ou des présentes
règles sur laquelle la requête est fondée), pour obtenir (indiquer la nature de l’ordonnance ou du redressement demandé) ou toute
autre ordonnance que (le juge ou le registraire) estime indiquée.
SACHEZ DE PLUS que la requête est fondée sur les moyens suivants : (indiquer de façon concise, par paragraphe numéroté,
chacun des moyens sur lesquels la requête est fondée).
Fait à (localité et province ou territoire) le _________ 20 ____.
SIGNATURE (procureur ou partie ou correspondant)
Requérant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou
de la partie non représentée))
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
REMARQUE : L’intimé à la requête peut signifier et déposer un mémoire en réponse à la requête dans les dix jours suivant la
signification de celle-ci. Si aucune réponse n’est déposée dans ce délai, la requête sera soumise pour décision à un juge ou au
registraire, selon le cas.
Si la requête est signifiée et déposée avec les documents à l’appui de la demande d’autorisation d’appel, l’intimé peut déposer et
signifier la réponse à la requête avec la réponse à la demande d’autorisation d’appel.
968
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 52
Rule 52
NOTICE OF MOTION TO THE COURT
(General Heading — Use Form 22 and style of cause for application for leave or appeal, as the case may be)
TAKE NOTICE that (name) hereby applies to the Court, pursuant to (cite section of the act or these Rules under which the motion is
made), for an order for (insert nature of the order or relief sought) or such further or other order as the said Court may deem
appropriate;
AND FURTHER TAKE NOTICE that the said motion shall be made on the following grounds: (set out concisely and number each
ground on which the motion is made).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party or agent)
Applicant to the motion
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of all other parties)
NOTICE TO THE RESPONDENT TO THE MOTION: A respondent to the motion may serve and file a response to this motion
within 10 days after service of the motion.
FORMULAIRE 52
Règle 52
AVIS DE REQUÊTE À LA COUR
(En-tête : utiliser le formulaire 22 et l’intitulé de la demande d’autorisation d’appel ou l’intitulé de l’appel, selon le cas)
SACHEZ que (nom) s’adresse à la Cour en vertu de (indiquer la disposition de la loi ou des présentes règles sur laquelle la requête
est fondée) pour obtenir (indiquer la nature de l’ordonnance ou du redressement demandé) ou toute autre ordonnance que la Cour
estime indiquée.
SACHEZ DE PLUS que la requête est fondée sur les moyens suivants : (indiquer de façon concise, par paragraphe numéroté,
chacun des moyens sur lesquels la requête est fondée).
Fait à (localité et province ou territoire) le ________ 20 ____ .
SIGNATURE (procureur ou partie ou correspondant)
Requérant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou
de la partie non représentée))
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
REMARQUE : L’intimé à la requête peut signifier et déposer un mémoire en réponse à la requête dans les dix jours suivant la
signification de celle-ci.
969
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
FORM 61A
Rule 61
NOTICE OF CONSTITUTIONAL QUESTION
(General Heading ─ Use Form 22)
TAKE NOTICE that, pursuant to the order of the Chief Justice (or other judge) made on (date), the constitutional question(s) in this
appeal from the judgment of the (name of court appealed from) made on (date), are attached hereto;
AND TAKE NOTICE that any notice of intervention in Form 61B in this appeal must be served on all other parties and filed with
the Registrar of the Supreme Court of Canada on or before (date).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party or agent)
Applicant to the motion
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO: THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of attorneys general)
(Attach a copy of the order of constitutional question(s) and reasons for the judgment appealed from)
FORM 61B
Rule 61
NOTICE OF INTERVENTION RESPECTING CONSTITUTIONAL QUESTION
(General Heading — Use Form 22)
By order of the Chief Justice (or other judge), made on (date) , giving notice of the constitutional question(s) raised herein, (the Attorney General of _____or Minister of Justice of the government of the ________ ) intends to intervene, file a factum and (not) participate in oral argument.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel for attorney general or agent)
Counsel for attorney general
(Counsel’s name, address and telephone number, and fax
number and e-mail address (if any))
Agent
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO: THE REGISTRAR
COPIES TO:
970
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any) of all other parties)
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
FORMULAIRE 61A
Règle 61
AVIS DE QUESTION CONSTITUTIONNELLE
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que, par suite de l’ordonnance du Juge en chef (ou d’un autre juge) en date du ________, la (les) question(s)
constitutionnelle(s) soulevée(s) dans le présent appel du jugement de (nom de la juridiction inférieure) prononcé le ________ est (sont)
annexée(s) ci-après.
SACHEZ DE PLUS que tout avis d’intervention selon le formulaire 61B dans cet appel doit être signifié à toutes les autres parties et
déposé auprès du registraire de la Cour suprême du Canada au plus tard le (date).
Fait à (localité et province ou territoire) le ___________ 20 ____ .
SIGNATURE (procureur ou partie ou correspondant)
Requérant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou
de la partie non représentée))
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
procureurs généraux)
(Annexer une copie de l’ordonnance formulant la (les) question(s) constitutionnelle(s) et des motifs du jugement dont appel.)
FORMULAIRE 61B
Règle 61
AVIS D’INTERVENTION RELATIVE À UNE QUESTION CONSTITUTIONNELLE
(En-tête : formulaire 22)
Donnant suite à l’ordonnance du Juge en chef (ou d’un autre juge) en date du ______, dans laquelle figure la (les) question(s)
constitutionnelle(s) formulée(s) dans le présent appel, (le procureur général________ ou le ministre de la Justice du gouvernement)
________a l’intention d’intervenir et de déposer un mémoire et (ne pas) plaider :
Fait à (localité et province ou territoire) le _______ 20 ____ .
SIGNATURE (procureur du procureur général ou correspondant)
Procureur du procureur général
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur)
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
971
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 64
Rule 64
NOTICE OF INTENTION TO DISMISS APPLICATION FOR LEAVE FOR DELAY
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE that (name) has not served and filed all the documents required under Rule 25 of the Rules of the Supreme Court of
Canada for this application for leave within the later of
(a) the time set out in paragraph 58(1)(a) of the Supreme Court Act or the time extended under subsection 59(1) of that Act, and
(b) three months after the filing of a notice of application for leave to appeal;
AND FURTHER TAKE NOTICE that the Registrar may dismiss the application for leave to appeal as abandoned if the time for
serving and filing the materials is not extended by a judge on motion. The applicant must serve and file the motion for an extension of
time within 20 days after the receipt of this notice.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
Registrar
ORIGINAL TO:
THE APPLICANT
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any) of all other parties)
FORMULAIRE 64
Règle 64
PRÉAVIS DE REJET DE LA DEMANDE D’AUTORISATION D’APPEL POUR CAUSE DE RETARD
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que (nom) n’a pas signifié ni déposé les documents exigés par la règle 25 des Règles de la Cour suprême du Canada pour
la demande d’autorisation à l’expiration des délais suivants, le dernier en date étant à retenir :
a) le délai prévu à l’alinéa 58(1)a) de la Loi sur la Cour suprême ou prorogé en vertu du paragraphe 59(1) de cette loi;
b) trois mois suivant le dépôt de l’avis de demande d’autorisation d’appel.
SACHEZ DE PLUS que le registraire peut rejeter la demande d’autorisation d’appel au motif de péremption à moins qu’un juge ne
proroge, sur requête, le délai de signification et de dépôt des documents. Le demandeur doit signifier et déposer sa requête en prorogation de délai dans les vingt jours suivant la réception du présent préavis.
Fait à (localité et province ou territoire), le ________ 20 ____ .
Registraire
ORIGINAL :
DEMANDEUR
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique)
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
972
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 65
Rule 65
NOTICE OF INTENT TO DISMISS APPEAL FOR DELAY
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE that (name) has not served and filed a notice of appeal within the time period set out in paragraph 58(1)(b) of the
Supreme Court Act or the time extended under subsection 59(1) of that Act;
AND FURTHER TAKE NOTICE that a judge may dismiss the appeal as abandoned if the time for serving and filing the notice of
appeal is not extended by a judge on motion. The appellant must serve and file the motion for an extension of time within 20 days after
service of this notice.
OR
TAKE NOTICE that (name) has not served and filed the appellant’s record and/or factum within the time period set out in Rule 35
of the Rules of the Supreme Court of Canada;
AND FURTHER TAKE NOTICE that a judge may dismiss the appeal as abandoned if the time for serving and filing the appellant’s
record and factum is not extended by a judge on motion. The appellant must serve and file the motion for an extension of time within
20 days after the receipt of this notice.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
Registrar
ORIGINAL TO:
THE APPELLANT
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any) of all other parties)
FORMULAIRE 65
Règle 65
PRÉAVIS DE REJET DE L’APPEL POUR CAUSE DE RETARD
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que (nom) n’a pas signifié ni déposé d’avis d’appel dans le délai prévu à l’alinéa 58(1)b) de la Loi sur la Cour suprême ou
dans le délai prorogé aux termes du paragraphe 59(1) de cette loi.
SACHEZ DE PLUS qu’un juge peut rejeter l’appel au motif de péremption à moins qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai de
signification et de dépôt de l’avis d’appel. L’appelant doit signifier et déposer sa requête en prorogation de délai dans les vingt jours
suivant la signification du présent préavis.
OU
SACHEZ que (nom) n’a pas signifié ni déposé son dossier ou son mémoire dans le délai prévu à la règle 35 des Règles de la Cour
suprême du Canada.
SACHEZ DE PLUS qu’un juge peut rejeter l’appel au motif de péremption à moins qu’un juge ne proroge, sur requête, le délai de
signification et de dépôt du dossier et du mémoire. L’appelant doit signifier et déposer sa requête en prorogation de délai dans les vingt
jours suivant la réception du présent préavis.
Fait à (localité et province ou territoire), le ________ 20 ____ .
Registraire
ORIGINAL :
COPIES :
APPELANT
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique)
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
973
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 67
Rule 67
NOTICE OF REQUEST — VEXATIOUS PROCEEDING
(General Heading ─ Use Form 22)
TAKE NOTICE that, pursuant to subrule 67(1) of the Rules of the Supreme Court of Canada, the Registrar will be requesting a
judge to make an order staying the proceedings, and, if the judge is satisfied that (name) is proceeding in a vexatious manner, the judge
may order a stay of proceedings.
OR
TAKE NOTICE that, pursuant to subrule 67(1) of the Rules of the Supreme Court of Canada, the Registrar will be requesting a
judge to make an order that no further document be filed relating to the dismissed application for leave to appeal, and, if the judge is
satisfied that the filing of further documents would be vexatious or made for an improper purpose, the judge may order that no further
documents be filed relating to that application for leave to appeal.
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
Registrar
ORIGINAL TO:
THE PARTY
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any) of all other
parties)
NOTICE TO THE PARTIES:
The parties may serve and file a response to this notice within 10 days after receipt of this notice.
FORMULAIRE 67
Règle 67
PRÉAVIS (PROCÉDURE VEXATOIRE)
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que, conformément au paragraphe 67(1) des Règles de la Cour suprême du Canada, le registraire demandera à un juge
d’ordonner la suspension de la procédure, et ce dernier pourra le faire s’il est convaincu que (nom) agit de façon vexatoire.
OU
SACHEZ que, conformément au paragraphe 67(1) des Règles de la Cour suprême du Canada, le registraire demandera à un juge
d’ordonner qu’aucun autre document ne soit déposé relativement à une demande d’autorisation d’appel rejetée, et ce dernier pourra le
faire s’il est convaincu que le dépôt d’autres documents serait vexatoire ou fait dans un but irrégulier.
Fait à (localité et province ou territoire), le ________ 20 ____ .
Registraire
ORIGINAL :
PARTIE VISÉE
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique)
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
autres parties)
REMARQUE :
Les parties peuvent signifier et déposer une réponse au présent préavis dans les dix jours suivant la réception de
celui-ci.
974
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 69
Rule 69
NOTICE OF HEARING
(General Heading — Use Form 22)
TAKE NOTICE THAT the above-noted appeal has been scheduled for hearing on (hearing date).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
Registrar
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party)
FORMULAIRE 69
Règle 69
AVIS D’AUDITION
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que le présent appel a été inscrit pour audition le (date d’audition).
Fait à (localité et province ou territoire), le ________ 20 ____ .
Registraire
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique de
chacune des parties)
975
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 83A
Rule 83
NOTICE OF TAXATION
(General Heading ─ Use Form 22)
TAKE NOTICE that (name) hereby requests the Registrar for taxation of the attached bill of costs on the (name of parties).
Dated at (place and province or territory) this (date) day of (month), (year).
SIGNED BY (signature of counsel or party requesting taxation or agent)
Counsel or party, if unrepresented, requesting taxation
(Counsel’s (or party’s, if unrepresented) name, address and
telephone number, and fax number and e-mail address (if any))
Agent, if any
(Agent’s name, address and telephone number, and fax number
and e-mail address (if any))
ORIGINAL TO:
THE REGISTRAR
COPIES TO:
(Name, address and telephone number, and fax number and e-mail address (if any), of every party
liable to pay)
NOTICE TO THE PARTIES: A party who disputes the taxation of the bill of costs or one of its items shall serve and file a response in
letter form to this notice within 10 days after the service of this notice.
FORM 83B
Rule 83
BILL OF COSTS
(General Heading ─ Use Form 22)
Item
Fees
Disbursements
1. (Insert each applicable item of the tariff of fees and disbursements pursuant to the
tariff set out in Schedule B)
$
$
SUBTOTAL
$
$
TOTAL
$
$
(The following to be completed by the Registrar)
Taxed and allowed at the sum of $_____
Registrar
This ___ day of ____, 20 ___.
976
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORMULAIRE 83A
Règle 83
AVIS DE TAXATION DES DÉPENS
(En-tête : formulaire 22)
SACHEZ que (nom) s’adresse au registraire pour demander la taxation des dépens conformément au mémoire de frais ci-joint à
l’égard de (nom des parties).
Fait à (localité et province ou territoire), le ________ 20 ____ .
SIGNATURE (procureur ou partie qui demande la taxation ou correspondant)
Procureur ou partie non représentée qui demande la taxation
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du procureur (ou
de la partie non représentée))
Correspondant
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant,
numéro de télécopieur et adresse électronique du
correspondant)
ORIGINAL :
REGISTRAIRE
COPIES :
(Nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro de télécopieur et adresse électronique des
parties condamnées aux dépens)
REMARQUE : La partie qui conteste la taxation des dépens ou un poste du mémoire de frais doit signifier et déposer une réponse sous
forme de lettre dans les dix jours suivant la signification du présent avis de taxation.
FORMULAIRE 83B
Règle 83
MÉMOIRE DE FRAIS
(En-tête : formulaire 22)
Poste
Droits
Débours
1. (Indiquer chaque poste du tarif des droits et débours applicable conformément au
tarif établi à l’annexe B)
$
$
SOUS-TOTAL
$
$
TOTAL
$
$
(À remplir par le registraire.)
Dépens taxés et adjugés pour la somme de _____$
Le registraire
Le ________________ 20 ___.
977
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
FORM 95
SUPREME COURT OF CANADA
SPECIAL SESSION
The Supreme Court of Canada will hold a special session at the City of Ottawa on the ______________ day of
__________________20___, for the purpose of hearing causes and disposing of such other business as may be brought before the
Court (or for the purpose of hearing election appeals, criminal appeals or appeals in cases of habeas corpus, or for the purpose of
giving judgments only, as the case may be).
By order of the Chief Justice, or by order of Justice __________.
Registrar
Dated this ________day of _________________20___.
FORMULAIRE 95
Règle 95
COUR SUPRÊME DU CANADA
SESSION SPÉCIALE
La Cour suprême du Canada tiendra une session spéciale dans la ville d’Ottawa le __________ 20______ , pour l’audition des
causes et l’expédition des autres affaires qui peuvent être portées devant elle (ou pour l’audition d’appels en matière d’élection, ou en
matière criminelle ou d’habeas corpus, ou pour rendre jugement seulement, selon le cas).
Par ordre du Juge en chef ou du juge __________ .
Le registraire,
Fait le ____________________20 ___.
978
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
1.
2.
3.
4.
SCHEDULE A
(Rule 82)
ANNEXE A
(article 82)
TARIFF OF FEES TO BE PAID TO THE REGISTRAR
OF THE SUPREME COURT OF CANADA
TARIF DES DROITS À VERSER AU REGISTRAIRE
DE LA COUR SUPRÊME DU CANADA
On the filing of
(a) a notice of application for leave, notice of appeal or other
document that commences a proceeding ..................................... $ 50
(If a proceeding is commenced by the filing of a notice of appeal
accompanied by a notice of motion for leave to appeal in forma
pauperis, payment of this fee shall be deferred until the outcome of
the motion. The fee does not apply to a notice of application for
leave to cross-appeal.)
(b) a notice of motion other than one that commences a proceeding . 50
(c) a bill of costs for taxation ............................................................ 50
1.
For depositing security ....................................................................... 10
For inspection of closed court files, per file ........................................ 5
(This fee does not apply to a party to the proceeding or that party’s
counsel or agent).
For making copies of documents:
(a) per page....................................................................................... 0.50
(b) for certification of a copy of a document, an additional............... 15
2.
3.
4.
Dépôt des documents suivants :
a) avis de demande d’autorisation, avis d’appel ou autre
document introductif d’instance...............................................
(Lorsque l’instance est introduite par le dépôt d’un avis d’appel
accompagné d’un avis de demande d’autorisation d’appel in
forma pauperis, le paiement de ces droits est différé jusqu’à
l’issue de la requête. Aucun droit n’est exigible pour un avis de
demande d’autorisation d’appel incident.)
b) avis de requête autre qu’introductive d’instance .....................
c) mémoire de frais pour la taxation............................................
For digital scanning or fax transmission of a document, per page...
0.50
For a certificate of the Registrar attesting to the state of proceedings
in any matter or certifying that there are no such proceedings ............ 15
5.
6.
Balayage numérique ou télécopie d’un document, la page .............
Certificat du registraire attestant l’état de la procédure ou
l’absence de procédure dans une instance ......................................
7.
8.
9.
For taking affidavits............................................................................ 5
For each copy of reasons for judgment ............................................... 10
For the Bulletin of Proceedings:
(a) individual issue ........................................................................... 10
(b) annual subscription...................................................................... 200
7.
8.
9.
Réception d’affidavit......................................................................
Copie des motifs de jugement ........................................................
Bulletin des procédures
a) numéro individuel...................................................................
b) abonnement annuel .................................................................
2.
0,50
15
0,50
15
5
10
10
200
Dans des circonstances spéciales, le registraire peut, à sa discrétion,
exempter une personne du paiement de ces droits.
SCHEDULE B
(Rule 83)
ANNEXE B
(article 83)
TARIFF OF FEES AND DISBURSEMENTS TO BE
TAXED BETWEEN PARTIES IN THE SUPREME
COURT OF CANADA
TARIF DES HONORAIRES ET DÉBOURS TAXABLES
ENTRE PARTIES DEVANT LA COUR SUPRÊME
DU CANADA
Part I — Counsel’s fees
1.
Application for leave:
(a) where dealt with in writing .................................................
(b) where oral hearing held ......................................................
(Paragraphs (a) and (b) include preparation of the notice of
application for leave and memorandum of argument, and
preparation for oral argument, where oral hearing held, but do
not include motions or fees for printing the application book.)
(c) additional fee for preparation of memorandum of
argument, at the discretion of the Registrar, up to ...............
(d) abandoned or discontinued application for leave ................
(e) printing of first copy of application book, per
page.....................................................................................
(Paragraph (e) includes assembly of documents for application
for leave in accordance with Rule 25, and correcting and
superintending printing.)
(Paragraphs (a), (b) and (d) are subject to increase, in special
cases, at the discretion of the Registrar.)
Motions:
(a) brought before the Court under Rule 52 .............................
(b) brought before a judge under Rule 47 .................................
(c) brought before the Registrar under Rule 47 ........................
(Paragraphs (b) and (c) include all notices of motion and
supporting material required by Rule 47.)
$
50
50
10
5
Dépôt d’un cautionnement .............................................................
Inspection d’un dossier fermé ........................................................
(Ces droits ne s’appliquent pas aux parties à l’instance, ni à leur
procureur et correspondant.)
Copies de documents
a) la page ....................................................................................
b) certification de la copie d’un document, supplément de..........
5.
6.
Any person may be exempted from paying any of the above fees,
in special cases, at the discretion of the Registrar.
50
$ 350
600
Partie I — Honoraires du procureur
1.
Demande d’autorisation :
a) sur dossier présentée par écrit ............................................
b) lorsqu’une audience est tenue ............................................
225
75
1.35
2.
600
115
75
(Les alinéas a) et b) visent notamment la rédaction de l’avis de
demande d’autorisation et du mémoire, ainsi que la préparation
de la plaidoirie orale, le cas échéant, à l’exclusion des requêtes
et des frais d’impression de la demande d’autorisation.)
c) supplément pour la rédaction du mémoire, à la discrétion
du registraire, jusqu’à .........................................................
d) désistement ou péremption .................................................
e) impression du premier exemplaire de la demande
d’autorisation, la page ........................................................
(L’alinéa e) vise notamment l’assemblage des documents à
l’appui de la demande d’autorisation présentée conformément
à la règle 25, et la correction et la supervision de l’impression.)
(Les alinéas a), b) et d) peuvent faire l’objet d’une majoration
dans des circonstances spéciales, à la discrétion du registraire.)
Requête :
a) présentée à la Cour en vertu de la règle 52 .........................
b) présentée à un juge en vertu de la règle 47 .........................
c) présentée au registraire en vertu de la règle 47 ...................
(Les alinéas b) et c) visent notamment tous les avis de requête
et documents à l’appui requis par la règle 47.)
350 $
600
225
75
1,35
600
115
75
979
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SOR/DORS/2002-156
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
3.
4.
SCHEDULE B — Continued
ANNEXE B (suite)
TARIFF OF FEES AND DISBURSEMENTS TO BE
TAXED BETWEEN PARTIES IN THE SUPREME
COURT OF CANADA — Continued
TARIF DES HONORAIRES ET DÉBOURS TAXABLES
ENTRE PARTIES DEVANT LA COUR SUPRÊME
DU CANADA (suite)
(d) additional fee for preparation of memorandum of
argument, at the discretion of the Registrar, up to ..............
(e) printing of first copy of motion book, per page ..................
(Paragraph (e) includes assembly of documents for motion in
accordance with Rule 52, and correcting and superintending
printing.)
(f) cross-examination of a deponent under Rule 90, at the
discretion of the Registrar, up to .........................................
(g) abandoned or discontinued motion .....................................
(Paragraphs (a) to (c), (f) and (g) are subject to increase, in
special cases, at the discretion of the Registrar.)
Appeals:
(a) notice of appeal ..................................................................
(b) depositing security ..............................................................
(Paragraph (b) includes serving and filing notice of
deposit of security, but does not include motions to approve
security.)
(c) for printing first copy of record, per page ...........................
(Paragraph (c) includes assembly of documents for the record
in accordance with Rules 38 to 40 and correcting and
superintending printing.)
(d) factum:
(i) preparation of factum ....................................................
(Subparagraph (d)(i) is subject to increase, in special cases,
at the discretion of the Registrar.)
(ii) for printing of first copy of factum, including
correcting and superintending printing,
per page .........................................................................
(e) for assembly of first copy of book of authorities, per
page ....................................................................................
(f) abandoned or discontinued appeals ....................................
(Paragraph (f) is subject to increase, in special cases, at the
discretion of the Registrar.)
(g) hearing of appeal:
(i) preparation for and attendance at hearing ......................
(ii) fee for junior counsel is one-third of the above fee, at
the discretion of the Registrar
(Paragraph (g) is subject to increase, in special cases, at the
discretion of the Registrar.)
Miscellaneous:
(a) on delivery of judgment.......................................................
(b) on taxation ..........................................................................
(c) fee to the duly entered agent, at the discretion of the
Registrar .............................................................................
Paragraph (c) is subject to increase, at the discretion of the
Registrar, up to .........................................................................
If the counsel of record resides in the National
Capital Region, one-half of the fees in paragraph 4(a), (b)
or (c).
$ 225
1.35
150
75
3.
30
25
1.35
425
1.35
0.50
300
1,800
4.
40
40
120
300
d) supplément pour la rédaction du mémoire, à la discrétion
du registraire, jusqu’à .........................................................
e) impression du premier exemplaire de la requête, la page ...
(L’alinéa e) vise notamment l’assemblage des documents
présentés à l’appui de la requête conformément à la règle 52, et
la correction et la supervision de l’impression.)
f) contre-interrogatoire d’un déposant en vertu de la règle 90,
à la discrétion du registraire, jusqu’à ..................................
g) désistement ou péremption .................................................
(Les alinéas a) à c), f) et g) peuvent faire l’objet d’une majoration dans des circonstances spéciales, à la discrétion du registraire.)
Appel :
a) avis d’appel ........................................................................
b) dépôt du cautionnement .....................................................
(L’alinéa b) vise notamment la signification et le dépôt de
l’avis de dépôt du cautionnement, mais ne comprend pas la
requête en approbation du cautionnement.)
c) impression du premier exemplaire du dossier, la page .......
(L’alinéa c) comprend l’assemblage des documents du dossier
présenté conformément aux règles 38 à 40, et la correction et
la supervision de l’impression.)
d) mémoire :
(i) rédaction du mémoire ....................................................
(Le sous-alinéa d)(i) peut faire l’objet d’une majoration dans
des circonstances spéciales, à la discrétion du registraire.)
(ii) impression du premier exemplaire du mémoire, y
compris la correction et la surveillance de l’impression,
la page .........................................................................
e) assemblage du premier exemplaire du recueil de sources, la
page ..................................................................................
f) désistement ou péremption ................................................
(L’alinéa f) peut faire l’objet d’une majoration dans des
circonstances spéciales, à la discrétion du registraire.)
g) audition de l’appel :
(i) préparation et comparution à l’audience .......................
(ii) pour un procureur adjoint, le tiers de ces honoraires, à la
discrétion du registraire
(L’alinéa g) peut faire l’objet d’une majoration dans des
circonstances spéciales, à la discrétion du registraire.)
Divers :
a) au prononcé du jugement ...................................................
b) à la taxation .......................................................................
c) honoraires du correspondant dûment inscrit, à la discrétion
du registraire ......................................................................
L’alinéa c) peut faire l’objet d’une majoration, à la discrétion
du registraire, jusqu’à................................................................
Lorsque le procureur inscrit au dossier réside dans la région de
la capitale nationale, les honoraires visés aux alinéas 4a), b)
ou c) sont réduits de moitié.
225 $
1,35
150
75
30
25
1,35
425
1,35
0,50
300
1 800
40
40
120
300
Part II — Disbursements
Partie II — Débours
The following are allowed by the Registrar for disbursements:
1.
Fees paid to the Registrar under Schedule A.
2.
A reasonable amount for reproducing documents required to be filed
with the Court, including applications for leave to appeal, motions,
records, factums and books of authorities.
3.
Reasonable amounts for other disbursements necessarily incurred in
proceedings before the Court, including travel expenses.
Le registraire accorde les dépens suivants :
1.
Droits versés au registraire au titre de l’annexe A.
2.
Somme raisonnable pour la reproduction de documents qui doivent
être déposés à la Cour, dont les demandes d’autorisation d’appel, les
requêtes, les dossiers, les mémoires et les recueils de sources.
3.
Somme raisonnable pour autres dépens nécessairement engagés dans
le cadre de l’instance devant la Cour, dont les frais de déplacement.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
980
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-64
Registration
SI/2002-64 4 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-64 4 avril 2002
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
Proclamation Requesting that the People of
Canada Set Aside April 9, 2002, as the Day on
Which They Honour the Memory of Our Dearly
Beloved Mother, Her Late Majesty Queen
Elizabeth the Queen Mother, Who Passed Away
on March 30, 2002
Proclamation demandant au peuple canadien de
faire du 9 avril 2002 un jour de deuil à la mémoire
de Notre bien-aimée mère, feu Sa Majesté la Reine
Elizabeth la Reine Mère, qui est décédée le 30 mars
2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON APRIL 4, 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 4 AVRIL 2002)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
981
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-65
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-65 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-65 24 avril 2002
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
National Parks of Canada Land Rents Remission
Order, No. 3
Décret de remise concernant les baux dans les
parcs nationaux du Canada (no 3)
P.C. 2002-532 11 April, 2002
C.P. 2002-532 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of Canadian Heritage and the Treasury Board, pursuant to subsection 23(2.1)a of the Financial Administration Act,
hereby makes the annexed National Parks of Canada Land Rents
Remission Order, No. 3.
Sur recommandation de la ministre du Patrimoine canadien et
du Conseil du Trésor et en vertu du paragraphe 23(2.1)a de la Loi
sur la gestion des finances publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil, estimant que l’intérêt public le justifie,
prend le Décret de remise concernant les baux dans les parcs
nationaux du Canada (no 3), ci-après.
NATIONAL PARKS OF CANADA LAND
RENTS REMISSION ORDER, NO. 3
DÉCRET DE REMISE CONCERNANT LES BAUX
DANS LES PARCS NATIONAUX DU CANADA (No 3)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in this Order.
“Act” means the Canada National Parks Act. (Loi)
“Regulations” means the National Parks Lease and Licence of
Occupation Regulations (1991). (Règlement)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent décret.
« Loi » La Loi sur les parcs nationaux du Canada. (Act)
« Règlement » Le Règlement de 1991 sur les baux et les permis
d’occupation dans les parcs nationaux. (Regulations)
REMISSION — TEN-YEAR PERIOD
REMISE : PÉRIODE DE DIX ANS
2. Remission is hereby granted of the amount set out in section 3 to every person who has a leasehold interest in public lands
that are situated in a national park set out in Schedule 1 to the Act
if the amount of rent payable in respect of those lands has been
fixed in the year 2000 for a ten-year period beginning in that year,
in accordance with the terms of the applicable lease and the
Regulations.
3. The amount of remission referred to in section 2 shall be
equal to the amount by which
(a) the rental rate for the first four months of the third year of
the ten-year period beginning in the year 2000
exceeds
(b) the rental rate for the last four months of the last year of the
ten-year period ending in the year 2000.
2. Remise est accordée du montant prévu à l’article 3 à quiconque détient un intérêt à bail sur une terre domaniale située dans un
parc national décrit à l’annexe 1 de la Loi et dont le loyer a été
fixé en 2000 pour une période de dix ans débutant la même année,
conformément aux modalités du bail applicable et au règlement.
REMISSION — TWO-YEAR PERIOD
REMISE : PÉRIODE DE DEUX ANS
4. Remission is hereby granted of the amount set out in section 5 to every person who has a leasehold interest in public lands
that are situated in a national park set out in Schedule 1 to the Act
if the amount of rent payable in respect of those lands has been or
is due to be fixed in the year 2002 for a two-year period beginning in that year, in accordance with the terms of the applicable
lease and the Regulations.
5. The amount of remission referred to in section 4 shall be
equal to the amount by which
(a) the rental rate for the first four months of the first year of
the two-year period beginning in the year 2002
exceeds
(b) the rental rate for the last four months of the second year of
the two-year period ending in the year 2000.
4. Remise est accordée du montant prévu à l’article 5 à quiconque détient un intérêt à bail sur une terre domaniale située dans un
parc national décrit à l’annexe 1 de la Loi et dont le loyer a été ou
doit être fixé en 2002 pour une période de deux ans débutant la
même année, conformément aux modalités du bail applicable et
au règlement.
———
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
982
3. Le montant de la remise est égal à l’excédent du montant visé à l’alinéa a) sur celui visé à l’alinéa b) :
a) le loyer indiqué dans le bail pour les quatre premiers mois de
la troisième année de la période de dix ans débutant en 2000;
b) le loyer indiqué dans le bail pour les quatre derniers mois de
la dernière année de la période de dix ans se terminant en 2000.
5. Le montant de la remise est égal à l’excédent du montant visé à l’alinéa a) sur celui visé à l’alinéa b) :
a) le loyer indiqué dans le bail pour les quatre premiers mois de
la première année de la période de deux ans débutant en 2002;
b) le loyer indiqué dans le bail pour les quatre derniers mois de
la deuxième année de la période de deux ans se terminant en
2000.
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-65
REMISSION — TOWN OF JASPER
REMISE : VILLE DE JASPER
6. Remission is hereby granted of the amount set out in section 7 to every person who has a leasehold interest in public lands
that are situated in the Town of Jasper, in Jasper National Park of
Canada as set out in Schedule 1 to the Act, if the amount of rent
payable in respect of those lands is fixed in the year 2002
at $1.00 per annum in accordance with the Agreement for the
Establishment of Local Government in the Town of Jasper between Her Majesty the Queen in right of Canada and the Municipality of Jasper, the terms of the applicable lease and the Regulations.
7. The amount of remission referred to in section 6 shall be
equal to the amount of the annual rental rate under the Regulations for the period April 1, 2002 to July 31, 2002.
6. Remise est accordée du montant prévu à l’article 7 à quiconque détient un intérêt à bail sur une terre domaniale située dans la
ville de Jasper dans le parc national Jasper du Canada décrit à
l’annexe 1 de la Loi et dont le loyer annuel a été ou doit être fixé
à 1 $ en 2002 conformément à l’accord intitulé Agreement for the
Establishment of Local Government in the Town of Jasper —
conclu entre Sa Majesté La Reine du Canada et la municipalité de
Jasper —, aux modalités du bail applicable et au règlement.
7. Le montant de la remise est égal au loyer annuel établi par le
règlement pour la période débutant le 1er avril 2002 et se terminant le 31 juillet 2002.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits, to the lessees of public lands situated in National Parks who are subject to the decennial rent setting, an
amount equal to the rental increase set for the first four months of
the 2002 rental year in respect of those lands.
Le décret prévoit la remise, aux détenteurs d’un intérêt à bail
sur des terres domaniales situées dans des parcs nationaux, d’un
montant égal à l’augmentation de loyer prévue pour les quatre
premiers mois de cette même année dans le cas des détenteurs
d’un intérêt à bail dont le loyer est révisé tous les dix ans.
Le décret prévoit également la remise, aux détenteurs d’un intérêt à bail sur des terres domaniales situées dans des parcs nationaux, pour les quatre premiers mois de 2002, d’un montant égal à
l’augmentation de loyer prévue pour les quatre premiers mois de
cette même année dans le cas des détenteurs d’un intérêt à bail
dont le loyer est révisé tous les deux ans.
Finalement, le décret prévoit la remise, aux détenteurs d’un intérêt à bail sur des terres domaniales situées dans la ville de
Jasper dans le parc national Jasper du Canada, dont le loyer annuel est fixé à 1 $ en 2002 à compter du 1er avril de cette même
année conformément à l’entente intitulée Agreement for the Establishment of Local Government in the Town of Jasper, d’un
montant égal au loyer fixé pour la période débutant le 1er avril
2002 et se terminant le 31 juillet 2002, conformément au Règlement de 1991 sur les baux et les permis d’occupation dans les
parcs nationaux.
This Order remits, to the lessees of public lands situated in National Parks who are subject to the two-year rent setting, an
amount equal to the rental increase set for the first four months of
the 2002 rental year in respect of those lands.
Finally, this Order remits, to those lessees of public lands situated in the Town of Jasper in Jasper National Park of Canada
whose rent is fixed in 2002 — effective April 1, 2002 —
at $1.00 per annum in accordance with the Agreement for the
Establishment of Local Government in the Town of Jasper, an
amount equal to the rental rate under the National Parks Lease
and Licence of Occupation Regulations (1991) for the period
April 1, 2002 to July 31, 2002.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
983
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-66
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-66 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-66 24 avril 2002
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Remission Order Concerning Certain Employment
Insurance Claimants
Décret de remise visant certains prestataires de
l’assurance-emploi
P.C. 2002-533 11 April, 2002
C.P. 2002-533 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that the collection of certain debts is unjust, on the recommendation of the Minister of Human Resources Development and the
Treasury Board, pursuant to subsection 23(2.1)a and paragraphs 23(3)(b) and (4)(e)a of the Financial Administration Act,
hereby makes the annexed Remission Order Concerning Certain
Employment Insurance Claimants.
Sur recommandation de la ministre du Développement des ressources humaines et du Conseil du Trésor et en vertu du paragraphe 23(2.1)a et des alinéas 23(3)b) et (4)e)a de la Loi sur la gestion des finances publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil, estimant que le recouvrement de certaines dettes
est injuste, prend le Décret de remise visant certains prestataires
de l’assurance-emploi, ci-après.
REMISSION ORDER CONCERNING CERTAIN
EMPLOYMENT INSURANCE CLAIMANTS
DÉCRET DE REMISE VISANT CERTAINS
PRESTATAIRES DE L’ASSURANCE-EMPLOI
REMISSION
REMISE
1. Remission is hereby granted by repaying to each person
named in column 1 of an item of the schedule the sum of money
paid to or recovered by the Receiver General of Canada on account of unemployment insurance benefit debts in the amount
listed in column 2 of the schedule.
1. Remise est accordée à chaque personne visée à la colonne 1
de l’annexe par remboursement à celle-ci de la somme prévue à la
colonne 2, soit celle payée au receveur général ou recouvrée par
lui au titre d’une dette relative à des prestations d’assurancechômage.
SCHEDULE
ANNEXE
(Section 1)
(article 1)
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
———
a
Column 1
Column 2
Name
Arsenault, Doris
Arsenault, Jerry
Arsenault, Kerry
Arsenault, Robert
Beaton, Wayne
Boylan, Andrew
Campbell, Winston
Edgar, Charlie
Gavin, Dora
Grady, Tracy
Lewis, Linda
MacArthur, Isabelle
MacLaurin, Ruby
Marchbank, Lyle
Matthews, Todd
Milligan, Ancel
Milligan, Robert
Mills, Rhonda
Mullen, Johnny
Penwarden, Kevin
Phillips, John
Profit, Wanda
Rafferty, Kevin
Sonier, Joey
Wilson (Richard), Joanna
Wilson, Tammy
Moneys ($)
1,872.00
7,326.00
289.00
46.21
144.00
410.00
4,692.00
3,444.00
663.00
728.00
494.00
3,933.00
3,437.00
1,566.00
9,967.00
2,825.00
255.00
468.00
602.00
1,268.00
183.00
461.00
2,563.00
1,650.00
738.00
7,037.00
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
984
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
———
a
Colonne 1
Colonne 2
Nom
Arsenault, Doris
Arsenault, Jerry
Arsenault, Kerry
Arsenault, Robert
Beaton, Wayne
Boylan, Andrew
Campbell, Winston
Edgar, Charlie
Gavin, Dora
Grady, Tracy
Lewis, Linda
MacArthur, Isabelle
MacLaurin, Ruby
Marchbank, Lyle
Matthews, Todd
Milligan, Ancel
Milligan, Robert
Mills, Rhonda
Mullen, Johnny
Penwarden, Kevin
Phillips, John
Profit, Wanda
Rafferty, Kevin
Sonier, Joey
Wilson (Richard), Joanna
Wilson, Tammy
Somme ($)
1 872,00
7 326,00
289,00
46,21
144,00
410,00
4 692,00
3 444,00
663,00
728,00
494,00
3 933,00
3 437,00
1 566,00
9 967,00
2 825,00
255,00
468,00
602,00
1 268,00
183,00
461,00
2 563,00
1 650,00
738,00
7 037,00
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-66
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order repays the sums of money paid to or recovered by
the Receiver General of Canada on account of Unemployment
Insurance debts and the amounts repaid by the Sharbell’s Fish
Mart employment insurance claimants listed in the schedule to the
order.
It is on the basis of unintended results in the application of section 56 of the Employment Insurance Regulations that this Order
is issued.
A Tax Court of Canada ruling dated July 13, 2000 enabled
fifty-four Sharbell’s Fish Mart claimants who had appealed the
Canada Customs and Revenue Agency ruling to the Tax Court of
Canada to have their claims restored to their initial status, more
specifically removing any overpayments established and retrieving any unemployment insurance benefits owing. As other affected Sharbell’s Fish Mart claimants had, on the specific advice
of Human Resources Development Canada personnel, appealed to
various and different levels, that is the Minister of National Revenue and Employment Insurance boards of referees, whereas
others did not appeal to any level, Human Resources Development Canada extended the application of the Tax Court of Canada
decision to all Sharbell’s Fish Mart individuals concerned by
applying the write-off provision of section 56 of the Employment
Insurance Regulations. In so doing an inequity was created since
some individuals who had not appealed to any level saw their
debts owing entirely removed, whereas others who had in fact
exercised their right of appeal did not, because the employment
insurance write-off provision does not apply to any monies repaid
or already recovered by the Crown. Given Human Resources
Development Canada’s admission that Sharbell’s Fish Mart
claimants could all have been under the mistaken impression that
any resolution of the matter would equally apply to their individual claims and in the spirit of not treating some Sharbell’s Fish
Mart claimants unjustly, this Order remedies the present inequitable treatment afforded these individuals.
Le décret accorde la remise des sommes versées au receveur
général du Canada ou recouvrées par lui au titre de dettes
d’assurance-chômage et des sommes remboursées par les prestataires de l’assurance-emploi employés de Sharbell’s Fish Mart
dont les noms figurent à l’annexe au décret.
Le décret est pris en raison de résultats imprévus découlant de
l’application de l’article 56 du Règlement sur l’assurance-emploi.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Le jugement de la Cour canadienne de l’impôt du 13 juillet 2000 a accordé à cinquante-quatre prestataires employés de
Sharbell’s Fish Mart qui avaient fait appel d’une décision de
l’Agence des douanes et du revenu à cette cour la suppression des
trop-payés établis et le recouvrement de toutes les prestations
d’assurance-chômage qui leur étaient dues, ce qui ramenait la
demande de prestations de chaque prestataire à son état initial.
Certains autres employés de Sharbell’s Fish Mart avaient fait
appel à différents paliers, soit au ministre du Revenu National et à
des conseils arbitraux de la Commission de l’assurance-emploi,
sur l’avis du personnel du ministère du Développement des ressources humaines, alors que d’autres n’avaient pas fait appel.
Le ministère a étendu la décision de la Cour canadienne de
l’impôt à tous les employés de Sharbell’s Fish Mart touchés en
appliquant à tous la disposition sur la défalcation de l’article 56
du règlement.
Une iniquité a ainsi été créée parce que certains individus qui
n’avaient pas fait appel ont vu leurs dettes entièrement supprimées, alors que d’autres qui avaient fait appel n’y ont pas eu droit
parce que la disposition réglementaire sur la défalcation ne
s’applique pas aux sommes déjà remboursées à la Couronne ou
recouvrées par elle.
Puisque le ministère du Développement des ressources humaines reconnaît que les prestataires de Sharbell’s Fish Mart ont pu
croire à tort que la décision finale sur cette question s’appliquerait
également à tous et par souci d’équité, le décret est pris pour remédier au traitement inéquitable subi par certains individus.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
985
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-67
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-67 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-67 24 avril 2002
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Order Amending the Treaty Land Entitlement
(Saskatchewan) Remission Order
Décret de remise visant les droits fonciers issus de
traités (Saskatchewan)
P.C. 2002-534 11 April, 2002
C.P. 2002-534 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to
subsection 23(2)a of the Financial Administration Act, hereby
makes the annexed Order Amending the Treaty Land Entitlement
(Saskatchewan) Remission Order.
Sur recommandation de la ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Décret modifiant le Décret de remise visant les droits
fonciers issus de traités (Saskatchewan), ci-après.
ORDER AMENDING THE TREATY LAND
ENTITLEMENT (SASKATCHEWAN)
REMISSION ORDER
DÉCRET MODIFIANT LE DÉCRET DE
REMISE VISANT LES DROITS FONCIERS
ISSUS DE TRAITÉS (SASKATCHEWAN)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The schedule to the Treaty Land Entitlement
(Saskatchewan) Remission Order1 is amended by adding the
following after item 29:
1. L’annexe du Décret de remise visant les droits fonciers issus de traités (Saskatchewan)1 est modifiée par adjonction,
après l’article 29, de ce qui suit :
Column I
Column II
Item
Band
Number of Acres
30.
Kawacatoose
102,976.00
Colonne I
Colonne II
Article
Bandes
Superficie (en acres)
30.
Kawacatoose
102 976,00
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order amends the Treaty Land Entitlement
(Saskatchewan) Remission Order, which remits tax paid or payable on land purchases made by certain Indian bands of
Saskatchewan that settle validated treaty land entitlement claims
pursuant to the terms of binding agreements entered into by the
bands, the Government of Canada and the Government of
Saskatchewan.
Pursuant to the order, the settlement agreement entered into by
the Kawacatoose First Nation on October 20, 2000 is on the same
or substantially the same basis as the framework agreement, and
falls within the definition of “specific agreement”. This band is
therefore entitled to be added to the schedule to the Treaty Land
Entitlement (Saskatchewan) Remission Order.
Le décret modifie le Décret de remise visant les droits fonciers
issus de traités (Saskatchewan), qui accorde la remise de la taxe
payée ou à payer à l’égard des terres achetées par certaines bandes indiennes de la Saskatchewan en guise de règlement de revendications fondées sur les droits fonciers issus de traités dans le
cadre d’accords exécutoires conclus entre les bandes, le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Saskatchewan.
Aux termes de ce décret, l’accord de règlement avec la première nation Kawacatoose conclu le 20 octobre 2000, est établi
selon des principes identiques ou semblables à ceux de l’accordcadre et est visé par la définition de « accord particulier ». Cette
bande a donc le droit d’être ajoutée à l’annexe du Décret de remise visant les droits fonciers issus de traités.
———
———
1
1
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
SI/94-47
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
986
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
TR/94-47
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-68
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-68 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-68 24 avril 2002
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
James Hildebrand and Lois Hildebrand Remission
Order
Décret de remise visant James Hildebrand et Lois
Hildebrand
P.C. 2002-535 11 April, 2002
C.P. 2002-535 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a
of the Financial Administration Act, hereby remits to James
Hildebrand and Lois Hildebrand the amount of $2,762.68, representing a rebate of tax paid under Part IX of the Excise Tax Act in
respect of the construction of a residential unit.
Sur recommandation de la ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil,
estimant que l’intérêt public le justifie, fait remise de la somme
de 2 762,68 $ à James Hildebrand et Lois Hildebrand à titre de
remboursement de la taxe prévue à la partie IX de la Loi sur la
taxe d’accise relativement à la construction d’une habitation.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits $2,762.68 of the goods and services
tax (GST), representing a rebate to which James and Lois
Hildebrand became disentitled as a result of failing to apply for
the rebate in a timely manner after relying on inaccurate information provided to them by a Canada Customs and Revenue Agency
(CCRA) official.
Le décret accorde une remise de 2 762,68 $ au titre d’un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS) auquel
James et Lois Hildebrand sont devenus inadmissibles parce qu’ils
ont omis de présenter leur demande dans le délai prescrit en raison de renseignements inexacts reçus d’un fonctionnaire de
l’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC).
———
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
987
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-69
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-69 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-69 24 avril 2002
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Order Designating the Minister of State, Deputy
Prime Minister and Minister of Infrastructure and
Crown Corporations as Appropriate Minister with
Respect to the Queens Quay West Land
Corporation for Purposes of the Act
Décret nommant le ministre d’État, vice-premier
ministre et ministre de l’Infrastructure et des
Sociétés d’État ministre de tutelle de la Queens
Quay West Land Corporation aux fins de la Loi
P.C. 2002-538 11 April, 2002
C.P. 2002-538 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to paragraph (d) of
the definition “appropriate Minister” in section 2 and to subparagraph (a)(ii) of the definition “appropriate Minister” in subsection 83(1) of the Financial Administration Act, hereby
(a) repeals Order in Council P.C. 1993-1458 of June 25, 1993a;
and
(b) designates the Minister of State, Deputy Prime Minister and
Minister of Infrastructure and Crown Corporations, a member
of the Queens’s Privy Council for Canada, as the appropriate
Minister with respect to the Queens Quay West Land Corporation for the purposes of the Financial Administration Act.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’alinéa d) de la définition de « ministre compétent » à l’article 2 de la
Loi sur la gestion des finances publiques et du sous-alinéa a)(ii)
de la définition de « ministre de tutelle » au paragraphe 83(1) de
cette loi, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil :
a) abroge le décret C.P. 1993-1458 du 25 juin 1993a;
b) nomme le ministre d’État, vice-premier ministre et ministre
de l’Infrastructure et des Sociétés d’État, membre du Conseil
privé de la Reine pour le Canada, ministre de tutelle de la
Queens Quay West Land Corporation aux fins de la Loi sur la
gestion des finances publiques.
———
———
a
SI/93-112
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
988
a
TR/93-112
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-70
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-70 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-70 24 avril 2002
CANADA STRATEGIC INFRASTRUCTURE FUND ACT
LOI SUR LE FONDS CANADIEN SUR
L’INFRASTRUCTURE STRATÉGIQUE
Order Designating the Minister of State, Deputy
Prime Minister and Minister of Infrastructure and
Crown Corporations as Minister for Purposes of
that Act
Décret chargeant le ministre d’État, vice-premier
ministre et ministre de l’Infrastructure et des
Sociétés d’État de l’application de cette loi
P.C. 2002-539 11 April, 2002
C.P. 2002-539 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to the definition
“Minister” in section 2 of the Canada Strategic Infrastructure
Fund Acta, hereby designates the Minister of State, Deputy Prime
Minister and Minister of Infrastructure and Crown Corporations,
a member of the Queen’s Privy Council for Canada, as the Minister for the purposes of that Act.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de la définition de « ministre » à l’article 2 de la Loi sur le Fonds canadien
sur l’infrastructure stratégiquea, Son Excellence la Gouverneure
générale en conseil charge le ministre d’État, vice-premier ministre et ministre de l’Infrastructure et des Sociétés d’État, membre
du Conseil privé de la Reine pour le Canada, de l’application de
cette loi.
———
———
a
S.C. 2002, c. 9, s. 47
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
a
L.C. 2002, ch. 9, art. 47
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
989
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-71
Registration
SI/2002-71 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-71 24 avril 2002
BUDGET IMPLEMENTATION ACT, 2001
LOI D’EXÉCUTION DU BUDGET DE 2001
Order Fixing April 12, 2002 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the
Canada Fund for Africa Act
Décret fixant au 12 avril 2002 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi sur le Fonds
canadien pour l’Afrique
P.C. 2002-540 11 April, 2002
C.P. 2002-540 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 46 of the
Budget Implementation Act, 2001 (the “Act”), assented to on
March 27, 2002, being chapter 9 of the Statutes of Canada, 2002,
hereby fixes April 12, 2002 as the day on which sections 1 and 2
of An Act to establish a program to provide contributions for the
economic and social development of Africa in fulfilment of the
objectives set out in the New Partnership for Africa’s Development, as enacted by section 45 of the Act, come into force.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 46 de la Loi d’exécution du budget de 2001, (la « Loi ») sanctionnée le 27 mars 2002, chapitre 9 des Lois du Canada (2002),
Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe
au 12 avril 2002 la date d’entrée en vigueur des articles 1 et 2 de
la Loi établissant un programme prévoyant le versement de contributions pour le développement économique et social de
l’Afrique en vue d’atteindre les objectifs énoncés dans le Nouveau
partenariat pour le développement de l’Afrique, édictés par
l’article 45 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Canada Fund for Africa Act, Bill C-49 (the “Act”), was
assented to on March 27, 2002.
The Act establishes the Canada Fund for Africa to provide
contributions for the economic and social development of Africa
in fulfilment of the objectives set out in the New Partnership for
Africa’s Development.
The Order brings sections 1 and 2 of the Act into force on
April 12, 2002, so that a member of the Queen’s Privy Council
for Canada may be designated as the Minister for the purposes of
the Act.
La Loi sur le Fonds canadien pour l’Afrique, projet de loi C-49
(ci-après la « Loi »), a été sanctionnée le 27 mars 2002.
La Loi établit le Fonds canadien pour l’Afrique qui a pour objet
de verser des contributions pour le développement économique et
social de l’Afrique en vue d’atteindre les objectifs énoncés dans
le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique.
Le décret fixe au 12 avril 2002 l’entrée en vigueur des articles 1 et 2 de la Loi afin de charger un membre du Conseil privé
de la Reine pour le Canada de l’application de la Loi.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
990
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-72
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-72 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-72 24 avril 2002
CANADA FUND FOR AFRICA ACT
LOI SUR LE FONDS CANADIEN POUR L’AFRIQUE
Order Designating the Minister for International
Cooperation as Minister for Purposes of that Act
Décret chargeant le ministre de la Coopération
internationale de l’application de cette loi
P.C. 2002-541 11 April, 2002
C.P. 2002-541 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 2 of the
Canada Fund for Africa Acta, hereby designates the Minister for
International Cooperation, a member of the Queen’s Privy Council for Canada, as the Minister for the purposes of that Act, effective April 12, 2002.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 2 de la Loi sur le Fonds canadien pour l’Afriquea, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil charge, à compter
du 12 avril 2002, le ministre de la Coopération internationale,
membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, de l’application de cette loi.
———
———
a
S.C. 2002, c. 9, s. 45
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
a
L.C. 2002, ch. 9, art. 45
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
991
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-73
Registration
SI/2002-73 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-73 24 avril 2002
PRECLEARANCE ACT
LOI SUR LE PRÉCONTRÔLE
Order Fixing May 1, 2002 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
Décret fixant au 1er mai 2002 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi
P.C. 2002-542 11 April, 2002
C.P. 2002-542 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs and the Minister
of Transport, pursuant to section 40 of the Preclearance Act, assented to on June 17, 1999, being chapter 20 of the Statutes of
Canada, 1999, hereby fixes May 1, 2002 as the day on which
sections 2, 4 to 36, 38 and 39 of that Act come into force.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et du
ministre des Transports et en vertu de l’article 40 de la Loi sur le
précontrôle, sanctionnée le 17 juin 1999, chapitre 20 des Lois du
Canada (1999), Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil fixe au 1er mai 2002 la date d’entrée en vigueur des articles 2, 4 à 36, 38 et 39 de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Preclearance Act authorizes, on a reciprocal basis, the
United States to preclear travellers and their goods in Canada for
entry into the U.S. The U.S. may administer in Canada laws related to customs, immigration, public health, food inspection and
plant and animal health. These laws may be administered only in
designated preclearance areas and are subject to the Canadian
Charter of Rights and Freedoms, the Canadian Bill of Rights and
the Canadian Human Rights Act.
La Loi sur le précontrôle autorise, selon le principe de la réciprocité, les États-Unis à effectuer au Canada le précontrôle des
voyageurs et de leurs marchandises en vue de leur entrée dans ce
pays. Les États-Unis peuvent appliquer leurs lois en matière de
douane, d’immigration, de santé publique, d’inspection des aliments et de santé des plantes et des animaux. L’application de ces
lois est limitée aux zones de précontrôle et est assujettie à la
Charte canadienne des droits et libertés, à la Déclaration canadienne des droits et à la Loi canadienne sur les droits de la personne.
Le droit américain considéré, au Canada, comme relevant du
droit criminel, ne s’applique pas au Canada. Les matières de droit
criminel sont traitées selon le droit canadien par les autorités du
pays. Les préposés américains sont habilités à fouiller des personnes par palpation et à les détenir en vue de les remettre à un
agent canadien. Ils peuvent aussi inspecter et saisir des marchandises, éventuellement susceptibles de confiscation. En cas de déclaration fausse ou trompeuse, les préposés américains peuvent
imposer des peines monétaires ou remettre le voyageur à l’agent
canadien en vue de poursuites.
Les transporteurs aériens sont tenus de fournir certains renseignements sur les passagers qui transitent par le Canada à destination des États-Unis et qui désirent utiliser les installations des
zones de transit.
No provision of American law that would be criminal under
Canadian law may be administered in Canada. Criminal matters
must be dealt with by Canadian authorities under Canadian law.
U.S. officers are authorized to conduct frisk searches of persons
and to detain them for transfer to a Canadian officer. They may
also examine and seize goods, which may then be subject to forfeiture. U.S. officers may impose monetary penalties on a person
who makes a false declaration, or may deliver the person to a
Canadian officer to be charged.
Air transportation companies are required to provide specified
information about passengers passing through Canada to the U.S.,
if the passengers wish to use intransit facilities.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
992
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-74
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
Registration
SI/2002-74 24 April, 2002
Enregistrement
TR/2002-74 24 avril 2002
TERRITORIAL LANDS ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of
Certain Lands in the Yukon Territory (Ta’an
Kwach’an Council, Y.T.)
Décret déclarant inaliénables certaines terres du
territoire du Yukon (Conseil des Ta’an Kwach’an,
Yuk.)
P.C. 2002-555 11 April, 2002
C.P. 2002-555 11 avril 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to paragraph 23(a) of the Territorial Lands
Act, hereby makes the annexed Order Respecting the Withdrawal
from Disposal of Certain Lands in the Yukon Territory
(Ta’an Kwach’an Council, Y.T.).
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu de l’alinéa 23a) de la Loi sur les terres
territoriales, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Décret déclarant inaliénables certaines terres du
territoire du Yukon (Conseil des Ta’an Kwach’an, Yuk.), ci-après.
ORDER RESPECTING THE WITHDRAWAL FROM
DISPOSAL OF CERTAIN LANDS IN THE YUKON
TERRITORY (TA’AN KWACH’AN COUNCIL, Y.T.)
DÉCRET DÉCLARANT INALIÉNABLES
CERTAINES TERRES DU TERRITOIRE DU YUKON
(CONSEIL DES TA’AN KWACH’AN, YUK.)
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to withdraw certain lands from
disposal to facilitate the settlement of the Ta’an Kwach’an Council claim in the Yukon Territory.
1. Le présent décret a pour objet de déclarer inaliénables certaines terres pour faciliter le règlement de la revendication du
Conseil des Ta’an Kwach’an dans le territoire du Yukon.
LANDS WITHDRAWN FROM DISPOSAL
TERRES INALIÉNABLES
2. Subject to sections 3 and 4, the tracts of territorial lands set
out in the schedule are withdrawn from disposal for the period
beginning on the day on which this Order is made and ending on
April 1, 2007.
2. Sous réserve des articles 3 et 4, les terres territoriales décrites à l’annexe sont déclarées inaliénables pour la période commençant à la date de la prise du présent décret et se terminant
le 1er avril 2007.
EXCEPTIONS
EXCEPTIONS
3. Section 2 does not apply to the disposition of
(a) substances or materials under the Territorial Quarrying
Regulations; or
(b) timber under the Yukon Timber Regulations.
3. L’article 2 ne s’applique pas :
a) aux matières et matériaux qui peuvent être aliénés en vertu
du Règlement sur l’exploitation de carrières territoriales;
b) au bois qui peut être aliéné en vertu du Règlement sur le bois
du Yukon.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Il est entendu que l’article 2 ne s’applique pas :
a) aux claims miniers existants, inscrits et en règle, qui ont été
acquis conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans le
Yukon ou à la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon;
b) aux droits et titres pétroliers et gaziers existants, octroyés en
vertu de la Loi fédérale sur les hydrocarbures;
c) aux droits existants, acquis en vertu de l’article 8 de la Loi
sur les terres territoriales ou en vertu du Règlement sur les
terres territoriales.
4. For greater certainty, section 2 does not apply to
(a) existing recorded mineral claims in good standing acquired
under the Yukon Placer Mining Act or the Yukon Quartz
Mining Act;
(b) existing oil and gas rights and interests granted under the
Canada Petroleum Resources Act; or
(c) existing rights acquired under section 8 of the Territorial
Lands Act or under the Territorial Lands Regulations.
REPEAL
ABROGATION
5. The Order Respecting the Withdrawal from Disposal of
Certain Lands in the Yukon Territory (Ta’an Kwach’an
Council, Y.T.)1 is repealed.
5. Le Décret soustrayant certaines terres à l’aliénation (Conseil des Ta’an Kwach’an, Yuk.)1 est abrogé.
———
———
1
SI/2002-6
1
TR/2002-6
993
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9 SI/TR/2002-74
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
TRACTS OF LAND WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(TA’AN KWACH’AN COUNCIL, Y.T.)
TERRES TERRITORIALES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(CONSEIL DES TA’AN KWACH’AN, YUK.)
In the Yukon Territory, all those parcels shown as Site Specific
Settlement Lands on the following maps on file at the Federal
Claims Office, Department of Indian Affairs and Northern Development, at Whitehorse in the Yukon Territory, copies of which
have been deposited with the Head, Land Dispositions, at
Whitehorse and with the Mining Recorders at Whitehorse,
Watson Lake, Mayo and Dawson, in the Yukon Territory:
Dans le Yukon, les parcelles de terre qui sont désignées comme
« Site Specific Settlement Lands » sur les cartes mentionnées
ci-après, versées aux dossiers du Bureau fédéral des revendications, ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, à
Whitehorse (Yukon), et dont des copies ont été déposées auprès
du chef de l’aliénation des terres, à Whitehorse (Yukon) et au
bureau des registres miniers, à Whitehorse, à Watson Lake, à
Mayo et à Dawson (Yukon) :
TERRITORIAL RESOURCE BASE MAPS
CARTES DE BASE — RESSOURCES TERRITORIALES
105C/13
105D/15
105E/05
105E/10
105D/10* 105D/11** 105D/13
105D/16
105E/01
105E/02
105E/06
105E/07
105E/08
105E/11 and 105E/12
105D/14***
105E/03
105E/09
105C/13
105D/15
105E/05
105E/10
105D/10*
105D/16
105E/06
105E/11 et
105D/11** 105D/13
105E/01
105E/02
105E/07
105E/08
105E/12
105D/14***
105E/03
105E/09
*
Reference Plan of MacRae and Vicinity —
Sheet 1
*
Plan de référence de MacRae et des alentours —
Feuille 1
**
**
**
Reference Plan of Riverdale Subdivision
Reference Plan of City of Whitehorse
Reference Plan of Whitehorse and Vicinity
**
**
**
Plan de référence de la subdivision Riverdale
Plan de référence de la ville de Whitehorse
Plan de référence de Whitehorse et des alentours
*** Reference Plan of Porter Creek Subdivision —
Sheet 1-A
*** Reference Plan of Porter Creek Subdivision —
Sheet 1-B
*** Reference Plan of Porter Creek Subdivision —
Sheet 2
*** Plan de référence de la subdivision Porter Creek —
Feuille 1-A
*** Plan de référence de la subdivision Porter Creek —
Feuille 1-B
*** Plan de référence de la subdivision Porter Creek —
Feuille 2
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The purpose of this Order is to repeal the Order Respecting the
Withdrawal from Disposal of Certain Lands in the Yukon Territory (Ta’an Kwach’an Council, Y.T.), made by Order in Council
P.C. 2001-2298 of December 13, 2001 and to make the annexed
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of Certain Lands
in the Yukon Territory (Ta’an Kwach’an Council, Y.T.), for the
period beginning on the day on which this Order is made and
ending on April 1, 2007, for the reason that the lands may be required to facilitate the settlement of Aboriginal land claims.
Le présent décret a pour but d’abroger le Décret déclarant inaliénables certaines terres du territoire du Yukon (Conseil des
Ta’an Kwach’an, Yuk.) pris par le décret C.P. 2001-2298 daté
du 13 décembre 2001 et de le remplacer par le Décret déclarant
inaliénables certaines terres du territoire du Yukon (Conseil des
Ta’an Kwach’an, Yuk.) ci-joint, pour la période commençant à la
date de la prise de ce décret et prenant fin le 1er avril 2007, ces
terres pouvant être nécessaires pour faciliter le règlement des
revendications territoriales des Autochtones.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
994
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
P.C.
2002
SOR/2002-142
SOR:
SI:
SOR/2002-142—156
SI/2002-64
74
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
Agriculture and Agri-Food
Canada Turkey Marketing Producers Levy Order.........................................
856
SOR/2002-143
530
Labour
Regulations Amending the Coal Mines (CBDC) Occupational Safety and
Health Regulations........................................................................................
859
SOR/2002-144
531
Canada Customs and
Revenue Agency
Regulations Amending the Income Tax Regulations ....................................
862
SOR/2002-145
543
Foreign Affairs
Manner of Disposal of Detained, Seized or Forfeited Goods Regulations
(Preclearance Act).........................................................................................
864
SOR/2002-146
544
Foreign Affairs
Regulations Excluding Certain Things from the Definition of “Goods”
under the Preclearance Act............................................................................
869
SOR/2002-147
545
Foreign Affairs
Passenger Information Regulations (Preclearance Act) ................................
871
SOR/2002-148
546
Foreign Affairs
Regulations Designating Persons and Categories of Persons  Other
Than Travellers Destined for the United States  Who May Enter a
Preclearance Area .........................................................................................
877
Regulations Amending the Customs Brokers Licensing Regulations ...........
882
SOR/2002-149
547
Canada Customs and
Revenue Agency
SOR/2002-150
548
Transport
Regulations Amending the Marine Certification Regulations.......................
887
SOR/2002-151
549
Transport
Regulations Amending the Crewing Regulations..........................................
899
SOR/2002-152
550
Transport
Regulations Amending the Charts and Nautical Publications Regulations,
1995 ..............................................................................................................
907
SOR/2002-153
551
Foreign Affairs
Order Amending the Export Control List......................................................
908
SOR/2002-154
553
Human Resources
Development
Regulations Amending the Employment Insurance Regulations
(Miscellaneous Program) ..............................................................................
912
SOR/2002-155
554
Indian Affairs and
Northern Development
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2002,
No. 02, Ta’an Kwach’an Council, Y.T.) .......................................................
918
SOR/2002-156
Justice
Rules of the Supreme Court of Canada .........................................................
921
SI/2002-64
Prime Minister
Proclamation Requesting that the People of Canada Set Aside April 9,
2002, as the Day on Which They Honour the Memory of Our Dearly
Beloved Mother, Her Late Majesty Queen Elizabeth the Queen Mother,
Who Passed Away on March 30, 2002 .........................................................
981
SI/2002-65
532
Heritage
Treasury Board
National Parks of Canada Land Rents Remission Order No. 3 .....................
982
SI/2002-66
533
Human Resources
Development
Treasury Board
Remission Order Concerning Certain Employment Insurance Claimants.....
984
SI/2002-67
534
Canada Customs
Revenue Agency
Order Amending the Treaty Land Entitlement (Saskatchewan) Remission
Order .............................................................................................................
986
SI/2002-68
535
Canada Customs
Revenue Agency
James Hildebrand and Lois Hildebrand Remission Order.............................
987
SI/2002-69
538
Prime Minister
Order Designating the Minister of State, Deputy Prime Minister and
Minister of Infrastructure and Crown Corporations as Appropriate
Minister with Respect to the Queens Quay West land Corporation for
Purposes of the Act .......................................................................................
988
SI/2002-70
539
Prime Minister
Order Designating the Minister of State, Deputy Prime Minister and
Minister of Infrastructure and Crown Corporations as Minister for
Purposes of the Canada Strategic Infrastructure Fund Act............................
989
SI/2002-71
540
Prime Minister
Order Fixing April 12, 2002 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Canada Fund for Africa Act .....................................
990
SI/2002-72
541
Prime Minister
Order Designating the Minister for International Cooperation as Minister
for Purposes of the Canada Fund for Africa Act ...........................................
991
SI/2002-73
542
Foreign Affairs
Transport
Order Fixing May 1, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain
Sections of the Preclearance Act ...................................................................
992
i
2002-4-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
SOR/2002-142—156
SI/2002-64—74
TABLE OF CONTENTS—Continued
Registration
No.
P.C.
2002
SI/2002-74
555
Department
Name of Statutory Instruments or Other Document
Indian Affairs and
Northern Development
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of Certain Lands in the
Yukon Territory (Ta’an Kwach’an Council, Y.T.)........................................
ii
Page
993
2002-04-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
INDEX
SOR:
SI:
SOR/2002-142—156
SI/2002-64—74
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Canada Turkey Marketing Producers Levy Order ......................................................
Farm Products Agencies Act
SOR/2002-142
03/04/02
856
n
Certain Employment Insurance ClaimantsRemission Order...................................
Financial Administration Act
SI/2002-66
24/04/02
984
n
Charts and Nautical Publications Regulations, 1995Regulations Amending .........
Canada Shipping Act
Arctic Waters Pollution Prevention Act
SOR/2002-152
11/04/02
907
SOR/2002-143
11/04/02
859
Crewing RegulationsRegulations Amending ..........................................................
Canada Shipping Act
Arctic Waters Pollution Prevention Act
SOR/2002-151
11/04/02
899
Customs Brokers Licensing RegulationsRegulations Amending............................
Customs Act
SOR/2002-149
11/04/02
882
SI/2002-72
24/04/02
991
n
SI/2002-69
24/04/02
988
n
SI/2002-70
24/04/02
989
n
Employment Insurance Regulations (Miscellaneous Program)Regulations
Amending .............................................................................................................
Employment Insurance Act
SOR/2002-154
11/04/02
912
Excluding Certain Things from the Definition of “Goods” under the Preclearance
ActRegulations..................................................................................................
Preclearance Act
SOR/2002-146
11/04/02
869
SOR/2002-153
11/04/02
908
Fixing April 12, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections of
the Canada Fund for Africa ActOrder ...............................................................
Budget Implementation Act, 2001
SI/2002-71
24/04/02
990
Fixing May 1, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections of
the ActOrder .....................................................................................................
Preclearance Act
SI/2002-73
24/04/02
992
Income Tax RegulationsRegulations Amending.....................................................
Income Tax Act
SOR/2002-144
11/04/02
862
James Hildebrand and Lois Hildebrand Remission Order ..........................................
Financial Administration Act
SI/2002-68
24/04/02
987
n
SOR/2002-145
11/04/02
864
n
Marine Certification RegulationsRegulations Amending .......................................
Canada Shipping Act
SOR/2002-150
11/04/02
887
National Parks of Canada Land Rents Remission Order No. 3...................................
Financial Administration Act
SI/2002-65
24/04/02
982
n
Passenger Information Regulations (Preclearance Act)..............................................
Preclearance Act
SOR/2002-147
11/04/02
871
n
Coal Mines (CBDC) Occupational Safety and Health RegulationsRegulations
Amending .............................................................................................................
Canada Labour Code
Designating the Minister for International Cooperation as Minister for Purposes of
that ActOrder ....................................................................................................
Canada Fund for Africa Act
Designating the Minister of State, Deputy Prime Minister and Minister of
Infrastructure and Crown Corporations as Appropriate Minister with Respect to
the Queens Quay West Land Corporation for Purposes of the ActOrder ..........
Financial Administration Act
Designating the Minister of State, Deputy Prime Minister and Minister of
Infrastructure and Crown Corporations as Minister for Purposes of that
ActOrder ...........................................................................................................
Canada Strategic Infrastructure Fund Act
Export Control ListOrder Amending ......................................................................
Export and Import Permits Act
Manner of Disposal of Detained, Seized or Forfeited Goods Regulations
(Preclearance Act).................................................................................................
Preclearance Act
iii
Date
Page
Comments
n
2002-4-24 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 9
SOR/2002-142—156
SI/2002-64—74
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Persons and Categories of Persons  Other Than Travellers Destined for the
United States  Who May Enter a Preclearance AreaRegulations
Designating ...........................................................................................................
Preclearance Act
Date
Page
Comments
SOR/2002-148
11/04/02
877
SI/2002-64
04/04/02
981
SOR/2002-155
11/04/02
918
n
Rules of the Supreme Court of Canada.......................................................................
Supreme Court Act
SOR/2002-156
15/04/02
921
n
Treaty Land Entitlement (Saskatchewan) Remission Order .......................................
Financial Administration Act
SI/2002-67
24/04/02
986
SI/2002-74
24/04/02
993
Proclamation Requesting that the People of Canada Set Aside April 9, 2002, as the
Day on Which They Honour the Memory of Our Dearly Beloved Mother, Her
Late Majesty Queen Elizabeth the Queen Mother, Who Passed Away on
March 30, 2002 .....................................................................................................
Other Than Statutory Authority
Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2002, No. 02, Ta’an
Kwach’an Council, Y.T.)Order.........................................................................
Yukon Placer Mining Act
Yukon Quartz Mining Act
Withdrawal from disposal of Certain Lands in the Yukon Territory (Ta’an
Kwach’an Council, Y.T.)Order.........................................................................
Territorial Lands Act
iv
n
n
2002-04-24
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement.
C.P.
2002
DORS/2002-142
DORS/2002-142—156
TR/2002-64—74
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance sur les redevances à payer par les producteurs pour la
commercialisation des dindons du Canada....................................................
856
DORS/2002-143
530
Travail
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité et la santé dans les
mines de charbon (SDCB) ............................................................................
859
DORS/2002-144
531
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le revenu ........................
862
DORS/2002-145
543
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Affaires étrangères
Règlement fixant les modalités d’aliénation des marchandises retenues,
saisies ou confisquées (Loi sur le précontrôle)..............................................
864
DORS/2002-146
544
Affaires étrangères
Règlement excluant certaines choses de la définition de marchandises (Loi
sur le précontrôle) .........................................................................................
869
DORS/2002-147
545
Affaires étrangères
Règlement sur les renseignements sur les passagers (Loi sur le
précontrôle)...................................................................................................
871
DORS/2002-148
546
Affaires étrangères
Règlement désignant les personnes et les catégories de personnes 
autres que les voyageurs ayant pour destination les États-Unis  pouvant
pénétrer dans une zone de précontrôle ..........................................................
877
DORS/2002-149
547
Règlement modifiant le Règlement sur l’agrément des courtiers en douane .
882
DORS/2002-150
548
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur la délivrance des brevets et
certificats (marine) ........................................................................................
887
DORS/2002-151
549
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur l’armement en équipage des
navires...........................................................................................................
899
DORS/2002-152
550
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les cartes marines et les
publications nautiques (1995) .......................................................................
907
DORS/2002-153
551
Affaires étrangères
Décret modifiant la Liste des marchandises d’exportation contrôlée ............
908
DORS/2002-154
553
Règlement correctif visant le Règlement sur l’assurance-emploi..................
912
DORS/2002-155
554
Développement des
ressources humaines
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Décret interdisant l’accès à certaines terres du territoire du Yukon (2002,
no 02, Conseil des Ta’an Kwach’an, Yuk.) ...................................................
918
DORS/2002-156
Justice
Règles de la Cour suprême du Canada ..........................................................
921
TR/2002-64
Premier ministre
Proclamation demandant au peuple canadien de faire du 9 avril 2002 un
jour de deuil à la mémoire de Notre bien-aimée mère, feu Sa Majesté la
Reine Elizabeth la Reine Mère, qui est décédée le 30 mars 2002 .................
981
TR/2002-65
532
Patrimoine
Conseil du Trésor
Décret de remise concernant les baux dans les parcs nationaux du Canada
(no 3) .............................................................................................................
982
TR/2002-66
533
Décret de remise visant certains prestataires de l’assurance-emploi .............
984
TR/2002-67
534
Décret de remise visant les droits fonciers issus de traités (Saskatchewan) ..
986
TR/2002-68
535
Décret de remise visant James Hildebrand et Lois Hildebrand .....................
987
TR/2002-69
538
Développement des
ressources humaines
Conseil du Trésor
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Premier ministre
Décret nommant le ministre d’État, vice-premier ministre et ministre de
l’Infrastructure et des Sociétés d’État ministre de tutelle de la Queens
Quay West Land Corporation aux fins de la Loi sur la gestion des finances
publiques.......................................................................................................
988
TR/2002-70
539
Premier ministre
Décret chargeant le ministre d’État, vice-premier ministre et ministre de
l’Infrastructure et des Sociétés d’État de l’application de la Loi sur le
Fonds canadien sur l’infrastructure stratégique.............................................
989
TR/2002-71
540
Premier ministre
Décret fixant au 12 avril 2002 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi sur le fonds canadien pour l’Afrique édicté par la Loi
d’exécution du budget de 2001 .....................................................................
990
TR/2002-72
541
Premier ministre
Décret changeant le ministre de la Coopération internationale de
l’application de la Loi sur le Fonds canadien pour l’Afrique ........................
991
v
2002-4-24 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9
DORS/2002-142—156
TR/2002-64—74
TABLE DES MATIÈRES—Suite
No d'enregistrement
C.P.
2002
Ministère
Titre du texte de réglementaire ou autre document
Page
er
TR/2002-73
542
Affaires étrangères
Transports
Décret fixant au 1 mai 2002 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi sur le précontrôle ...............................................................
992
TR/2002-74
555
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Décret déclarant inaliénables certaines terres du territoire du Yukon
(Conseil des Ta’an Kwach’an, Yuk.) ............................................................
993
vi
2002-04-24 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, n o 9
INDEX
DORS:
TR:
DORS/2002-142—156
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
TR/2002-64—74
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Agrément des courtiers en douane  Règlement modifiant le Règlement.................
Douanes (Loi)
DORS/2002-149
11/04/02
882
Armement en équipage des navires  Règlement modifiant le Règlement ...............
Marine marchande du Canada (Loi)
Prévention de la pollution des eaux arctiques (Loi)
DORS/2002-151
11/04/02
899
Assurance-emploi  Règlement correctif visant le Règlement .................................
Assurance-emploi (Loi)
DORS/2002-154
11/04/02
912
Baux dans les parcs nationaux du Canada (no 3)  Décret de remise concernant......
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2002-65
24/04/02
982
Cartes marines et les publications nautiques (1995)  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Marine marchande du Canada (Loi)
Prévention de la pollution des eaux arctiques (Loi)
DORS/2002-152
11/04/02
907
Certains prestataires de l’assurance-emploi  Décret de remise ...............................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2002-66
24/04/02
984
n
Chargeant le ministre d’État, vice-premier ministre et ministre de l’Infrastructure
et des Sociétés d’État de l’application de cette loi  Décret ................................
Fonds canadien sur l’infrastructure stratégique (Loi)
TR/2002-70
24/04/02
989
n
Chargeant le ministre de la Coopération internationale de l’application de cette loi
 Décret...............................................................................................................
Fonds canadien pour l’Afrique (Loi)
TR/2002-72
24/04/02
991
Déclarant inaliénables certaines terres du territoire du Yukon (Conseil des Ta’an
Kwach’an, Yuk.)  Décret ..................................................................................
Terres territoriales (Loi)
TR/2002-74
24/04/02
993
Délivrance des brevets et certificats (marine)  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Marine marchande du Canada (Loi)
DORS/2002-150
11/04/02
887
DORS/2002-148
11/04/02
877
Droits fonciers issus de traités (Saskatchewan)  Décret de remise..........................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2002-67
24/04/02
986
Excluant certaines choses de la définition de marchandises (Loi sur le précontrôle)
 Règlement ........................................................................................................
Précontrôle (Loi)
DORS/2002-146
11/04/02
869
Fixant au 12 avril 2002 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi sur
le Fonds canadien pour l’Afrique  Décret .........................................................
Exécution du budget de 2001 (Loi)
TR/2002-71
24/04/02
990
Fixant au 1er mai 2002 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi 
Décret ...................................................................................................................
Précontrôle (Loi)
TR/2002-73
24/04/02
992
Fixant les modalités d’aliénation des marchandises retenues, saisies ou confisquées
(Loi sur le précontrôle)  Règlement...................................................................
Précontrôle (Loi)
DORS/2002-145
11/04/02
864
Impôt sur le revenu  Règlement modifiant le Règlement........................................
Impôt sur le revenu (Loi)
DORS/2002-144
11/04/02
862
Interdisant l’accès à certaines terres du territoire du Yukon (2002, no 02, Conseil
des Ta’an Kwach’an, Yuk.)  Décret ..................................................................
Extraction de l’or dans le Yukon (Loi)
Extraction du quartz dans le Yukon (Loi)
DORS/2002-155
11/04/02
918
n
James Hildebrand et Lois Hildebrand  Décret de remise ........................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2002-68
24/04/02
987
n
Liste des marchandises d’exportation contrôlée  Décret modifiant.........................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
DORS/2002-153
11/04/02
908
Désignant les personnes et les catégories de personnes  autres que les voyageurs
ayant pour destination les États-Unis  pouvant pénétrer dans une zone de
précontrôle  Règlement .....................................................................................
Précontrôle (Loi)
vii
Date
Page
Commentaires
n
n
n
n
n
n
2002-4-24 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 9
DORS/2002-142—156
TR/2002-64—74
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
No
Date
Page
TR/2002-69
24/04/02
988
TR/2002-64
04/04/02
981
DORS/2002-142
03/04/02
856
n
Règles de la Cour suprême du Canada .......................................................................
Cour suprême (Loi)
DORS/2002-156
15/04/02
921
n
Renseignements sur les passagers (Loi sur le précontrôle)  Règlement ..................
Précontrôle (Loi)
DORS/2002-147
11/04/02
871
n
Sécurité et la santé dans les mines de charbon (SDCB)  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Code canadien du travail
DORS/2002-143
11/04/02
859
Nommant le ministre d’État, vice-premier ministre et ministre de l’Infrastructure et
des sociétés d’État ministre de tutelle de la Queens Quay West Land
Corporation aux fins de la loi  Décret ...............................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
Proclamation demandant au peuple canadien de faire du 9 avril 2002 un jour de
deuil à la mémoire de Notre bien-aimée mère, feu Sa majesté la Reine
Elizabeth la Reine Mère, qui est décédée le 30 mars 2002....................................
Autorité autre que statutaire
Redevances à payer par les producteurs pour la commercialisation des dindons du
Canada  Ordonnance .........................................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
viii
Commentaires
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising