Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 136, no 2
Vol. 136, No. 2
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, JANUARY 16, 2002
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 16 JANVIER 2002
Statutory Instruments 2002
Textes réglementaires 2002
SOR/2002-34 to 39 and SI/2002-17
DORS/2002-34 à 39 et TR/2002-17
Pages 296 to 320
Pages 296 à 320
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 2, 2002 and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 2 janvier 2002 et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada. Rates will be quoted on request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Communication Canada. Le tarif sera indiqué sur
demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Canadian Government Publishing,
Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2002
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Registration
SOR/2002-34
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-34
24 December, 2001
Enregistrement
DORS/2002-34
24 décembre 2001
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Canadian Chicken Anti-Dumping Regulations
Règlement antidumping sur les poulets du Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamationa, established Chicken Farmers of
Canada pursuant to subsection 16(1)b of the Farm Products
Agencies Actc;
Whereas Chicken Farmers of Canada has been empowered to
implement a marketing plan pursuant to the Chicken Farmers of
Canada Proclamationa;
Whereas the proposed annexed Canadian Chicken AntiDumping Regulations are regulations of a class to which paragraph 7(1)(d)d of the Farm Products Agencies Actc applies by
reason of section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Ordere, and has been submitted to the National Farm
Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of the Farm
Products Agencies Actc, the National Farm Products Council is
satisfied that the proposed regulations are necessary for the implementation of the marketing plan that Chicken Farmers of
Canada is authorized to implement, and has approved the proposed regulations;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and section 13f
of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa,
hereby makes the annexed Canadian Chicken Anti-Dumping
Regulations.
Ottawa, Ontario, December 20, 2001
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement antidumping sur les poulets du Canada, ci-après, relève d’une catégorie à
laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, conformément à
l’article 2 de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et
règlements des officese, et a été soumis au Conseil national des
produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et de l’article 13f de l’annexe de la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac,
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada prend le
Règlement antidumping sur les poulets du Canada, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 20 décembre 2001
CANADIAN CHICKEN ANTI-DUMPING REGULATIONS
RÈGLEMENT ANTIDUMPING SUR
LES POULETS DU CANADA
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“chicken” means chicken or any part of a chicken, live or in processed form, produced in Canada and marketed in interprovincial or export trade. (poulet)
“non-signatory territory” means the Yukon Territory, the Northwest Territories or Nunavut. (territoire non signataire)
“signatory province” means a province of Canada other than a
non-signatory territory. (province signataire)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« poulet » Poulet ou toute partie de celui-ci, vivant ou sous forme
transformée, qui est produit au Canada et commercialisé sur le
marché interprovincial ou d’exportation. (chicken)
« province signataire » Toute province du Canada, à l’exclusion
des territoires non signataires. (signatory province)
« territoire non signataire » Le territoire du Yukon, les Territoires
du Nord-Ouest et le Nunavut. (non-signatory territory)
INTERPROVINCIAL PRICE
PRIX INTERPROVINCIAL
2. If chicken is shipped in interprovincial trade, and not for export, from one signatory province to another signatory province
or from a non-signatory territory to a signatory province, no
2. Il est interdit de vendre des poulets qui ont été expédiés,
dans le cadre du marché interprovincial et non aux fins d’exportation d’une province signataire à une autre province signataire ou
———
———
a
a
b
c
d
e
f
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2002-1
296
b
c
d
e
f
L.C.1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2002-1
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-34
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
person may sell that chicken in a province, other than the province in which it is produced, at a price that is less than the total of
(a) the price charged at or about the same time by the trade for
similar sales of chicken of an equivalent variety, class or grade
in the province in which the chicken is produced, and
(b) any reasonable transportation charges for shipping the
chicken to the place where it is sold.
d’un territoire non signataire à une province signataire autre que
la province où le poulet est produit, à un prix inférieur à la somme
des montants suivants :
a) le prix demandé à la même époque ou environ à la même
époque dans le commerce pour le poulet de type, classe ou catégorie équivalent vendus dans la province où le poulet est produit;
b) le montant des frais de transport raisonnables du poulet vers
le lieu où il est commercialisé.
REPEAL
ABROGATION
1
3. The Canadian Chicken Anti-Dumping Regulations are
repealed.
3. Le Règlement antidumping sur les poulets du Canada1 est
abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre vigueur à la date de son enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
These Regulations, which replace the previous Canadian
Chicken Anti-Dumping Regulations, prohibit the sale of chicken,
whether live or processed, in interprovincial trade at a price below
the price determined under these Regulations. These Regulations
are effective on the date of their registration.
Ce règlement remplace le Règlement antidumping sur les poulets du Canada à sa date d’enregistrement et interdit la vente,
dans le cadre du marché interprovincial du poulet vivant ou sous
forme transformée, à un prix inférieur à celui prévu par le présent
règlement.
———
———
1
1
SOR/79-930
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
DORS/79-930
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
297
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Registration
SOR/2002-35
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-35
24 December, 2001
Enregistrement
DORS/2002-35
24 décembre 2001
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Canadian Chicken Marketing Levies Order
Ordonnance sur les redevances à payer pour la
commercialisation des poulets au Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamationa, established Chicken Farmers of
Canada pursuant to subsection 16(1)b of the Farm Products
Agencies Actc;
Whereas Chicken Farmers of Canada has been empowered to
implement a marketing plan pursuant to the Chicken Farmers of
Canada Proclamationa;
Whereas the proposed annexed Canadian Chicken Marketing
Levies Order is an order of a class to which paragraph 7(1)(d)d of
the Farm Products Agencies Actc applies by reason of section 2 of
the Agencies’ Orders and Regulations Approval Ordere, and has
been submitted to the National Farm Products Council pursuant to
paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation conformément à cette proclamation;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of the Farm
Products Agencies Actc, the National Farm Products Council is
satisfied that the proposed order is necessary for the implementation of the marketing plan that Chicken Farmers of Canada is
authorized to implement, and has approved the proposed order;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and section 12f
of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa,
hereby makes the annexed Canadian Chicken Marketing Levies
Order.
Ottawa, Ontario, December 20, 2001
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance sur les
redevances à payer pour la commercialisation des poulets au
Canada, ci-après, relève d’une catégorie à laquelle s’applique
l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, conformément à l’article 2 de
l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements
des officese, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet
d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et de l’article 12f de l’annexe de la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac,
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada prend
l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 20 décembre 2001
CANADIAN CHICKEN MARKETING
LEVIES ORDER
ORDONNANCE SUR LES REDEVANCES À PAYER
POUR LA COMMERCIALISATION DES
POULETS AU CANADA
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in this Order.
“Act” means the Farm Products Agencies Act. (Loi)
“audit period” means two consecutive periods during which
chicken produced in a province is authorized to be marketed
under the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations.
(période de vérification)
“CFC” means Chicken Farmers of Canada. (PPC)
“chicken” means chicken or any part of a chicken, live or in processed form, produced in Canada and marketed in interprovincial or export trade. (poulet)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente ordonnance.
« commercialisation » En ce qui concerne le poulet, la commercialisation inclut la vente et la mise en vente, l’achat, la fixation
des prix, l’assemblage, l’emballage, la transformation, le transport, l’entreposage et toute autre opération nécessaire au conditionnement du poulet ou à son offre en un lieu et à un moment donnés pour achat en vue de consommation ou d’utilisation. (marketing)
———
———
a
a
b
c
d
e
f
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2002-1
298
b
c
d
e
f
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2002-1
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-35
“dealer” means a person, other than a producer or processor, who
purchases live chicken in interprovincial or export trade.
(négociant)
“federal market development quota” means the number of kilograms of chicken, expressed in live weight, that a producer is
entitled, under the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations, to market in interprovincial or export trade to market
development licensees during the period referred to in the
schedule to those Regulations. (contingent fédéral d’expansion
du marché)
“federal quota” means the number of kilograms of chicken, expressed in live weight, not including federal market development quota, that a producer is entitled under the Canadian
Chicken Marketing Quota Regulations to market in interprovincial or export trade in the period referred to in the schedule to those Regulations. (contingent fédéral)
“market development commitment period” means the period that
spans the following three periods:
(a) the period referred to in section 1 of the form set out in
Schedule 1 to the Canadian Chicken Licensing Regulations;
(b) the period that was a period referred to in the schedule to
the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations and
that immediately precedes the period referred to in paragraph (a); and
(c) the period that becomes a period referred to in the schedule to the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations
and that immediately follows the period referred to in paragraph (a) (période d’engagement pour l’expansion du
marché)
“market development licence” means a market development licence issued by CFC under the Canadian Chicken Licensing
Regulations. (permis d’expansion du marché)
“marketing”, in relation to chicken, whether live or in processed
form, means selling or offering it for sale or buying, pricing,
assembling, packing, processing, transporting or storing it or
any other act necessary to prepare it in a form, or to make it
available at a place and time, for purchase for consumption or
use. (commercialisation)
“primary processor” means a processor who slaughters chicken
that was produced and marketed under a federal market development quota issued under the Canadian Chicken Marketing
Quota Regulations. (transformateur primaire)
“processing” means the slaughtering of chicken or the changing
of the nature, size, quality or condition of slaughtered chicken.
(transformation)
“processor” means a person who is engaged in the business of
processing or marketing chicken. (transformateur)
“producer” means a person who raises chicken for processing, for
sale to the public or for use in products manufactured by the
person. (producteur)
“Provincial Commodity Board” means, in respect of
(a) the Province of Ontario, Chicken Farmers of Ontario;
(b) the Province of Québec, the Fédération des producteurs
de volailles du Québec;
(c) the Province of Nova Scotia, Chicken Farmers of Nova
Scotia;
(d) the Province of New Brunswick, the New Brunswick
Chicken Marketing Board;
(e) the Province of Manitoba, Manitoba Chicken Producers;
« contingent fédéral » Le nombre de kilogrammes de poulet, exprimé en poids vif, à l’exclusion du contingent fédéral d’expansion du marché, qu’un producteur est autorisé, aux termes du
Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets, à commercialiser sur le marché interprovincial ou d’exportation au cours de la période visée à l’annexe de
ce règlement. (federal quota)
« contingent fédéral d’expansion du marché » Le nombre de kilogrammes de poulet, exprimé en poids vif, qu’un producteur est
autorisé, aux termes du Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets, à commercialiser
sur les marchés interprovincial ou d’exportation auprès des titulaires de permis d’expansion du marché au cours de la période visée à l’annexe de ce règlement. (federal market development quota)
« installations de production agréées » Installations de production
agréées en vertu des lois de la province où elles sont situées.
(registered production facilities)
« Loi » La Loi sur les offices des produits agricoles. (Act)
« négociant » Personne autre qu’un transformateur ou un détaillant qui achète des poulets vivants sur le marché d’interprovincial ou d’exportation. (dealer)
« Office de commercialisation »
a) En Ontario, les Producteurs de poulet de l’Ontario;
b) au Québec, la Fédération des producteurs de volailles du
Québec;
c) en Nouvelle-Écosse, le Chicken Farmers of Nova Scotia;
d) au Nouveau-Brunswick, l’Office de commercialisation
des poulets du Nouveau-Brunswick;
e) au Manitoba, l’Office des producteurs de poulet du
Manitoba;
f) en Colombie-Britannique, le British Columbia Chicken
Marketing Board;
g) à l’Île-du-Prince-Édouard, le Prince Edward Island Poultry Meat Commodity Marketing Board;
h) en Saskatchewan, le Chicken Farmers of Saskatchewan;
i) en Alberta, le Alberta Chicken Producers;
j) à Terre-Neuve-et-Labrador, le Newfoundland Chicken
Marketing Board. (Provincial Commodity Board)
« période d’engagement pour l’expansion du marché » Période
qui s’étend sur les trois périodes suivantes :
a) la période visée à l’article 1 du formulaire visée à l’annexe 1 du Règlement sur l’octroi de permis visant les poulets
du Canada;
b) la période qui était visée à l’annexe du Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des
poulets, laquelle précède la période visée à l’alinéa a);
c) la période qui sera visée à l’annexe du Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des
poulets, laquelle suit la période visée à l’alinéa a). (market
development commitment period)
« période de vérification » Deux périodes consécutives au cours
desquelles le poulet produit dans une province peut être commercialisé aux termes du Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets. (audit period)
« permis d’expansion du marché » Permis d’expansion du marché
délivré par les PPC en vertu du Règlement sur l’octroi de
permis visant les poulets du Canada. (market development
licence)
299
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-35
(f) the Province of British Columbia, the British Columbia
Chicken Marketing Board;
(g) the Province of Prince Edward Island, the Prince Edward
Island Poultry Meat Commodity Marketing Board;
(h) the Province of Saskatchewan, Chicken Farmers of
Saskatchewan;
(i) the Province of Alberta, Alberta Chicken Producers; and
(j) the Province of Newfoundland and Labrador, the
Newfoundland Chicken Marketing Board. (Office de commercialisation)
“registered production facilities” means production facilities that
are registered under the laws of the province in which they are
situated. (installations de production agréées)
« poulet » Poulet ou toute partie de celui-ci, vivant ou sous forme
transformée, qui est produit au Canada et commercialisé sur le
marché interprovincial ou d’exportation. (chicken)
« PPC » Les Producteurs de poulet du Canada. (CFC)
« producteur » Personne qui élève du poulet pour la transformation, la vente au public ou l’utilisation dans des produits fabriqués par elle. (producer)
« transformateur » Personne qui s’adonne à la transformation ou à
la commercialisation du poulet. (processor)
« transformateur primaire » Transformateur qui abat les poulets
produits et commercialisés au titre d’un contingent fédéral
d’expansion du marché alloué en vertu du Règlement canadien
sur le contingentement de la commercialisation des poulets.
(primary processor)
« transformation » Abattage des poulets ou modification de la
nature, taille, qualité ou condition des poulets abattus. (processing)
APPLICATION
APPLICATION
2. (1) This Order applies to
(a) a producer who sells, in interprovincial or export trade, live
chicken produced under a federal quota;
(b) a dealer who purchases, in interprovincial or export trade,
live chicken produced under a federal quota;
(c) a processor who purchases, for interprovincial or export
trade, live chicken produced under a federal quota;
(d) a producer who sells, in interprovincial or export trade, live
chicken in excess of a federal quota; and
(e) a primary processor who markets chicken produced under a
federal market development quota
(i) to a buyer, or for an end-use, not specified in section 3 of
Schedule 2 to the Canadian Chicken Licensing Regulations,
(ii) outside the market development commitment period, or
(iii) otherwise than as one of the product categories set out in
column 1 of section 1 of Schedule 2 to the Canadian
Chicken Licensing Regulations.
(2) This Order does not apply to
(a) a producer in the Province of Ontario who produces chickens only for consumption on the farm where they are produced;
(b) a producer in the Province of Quebec who produces and
markets no more than 100 chickens per year, unless specifically authorized by the Fédération des producteurs de volailles
du Québec to market a greater quantity;
(c) a producer in the Province of Nova Scotia who produces
and markets no more than 50 chickens per year;
(d) a producer in the Province of New Brunswick who produces and markets no more than 200 chickens per year;
(e) a producer in the Province of Manitoba who produces and
markets no more than 999 chickens per year;
(f) a producer in the Province of British Columbia who produces and markets no more than 200 chickens per year;
300
2. (1) La présente ordonnance s’applique :
a) à un producteur qui vend des poulets vivants sur le marché
interprovincial ou d’exportation au titre d’un contingent fédéral;
b) à un négociant qui achète des poulets vivants sur le marché
interprovincial ou d’exportation au titre d’un contingent fédéral;
c) à un transformateur qui achète des poulets vivants en vue de
leur commercialisation sur le marché interprovincial ou d’exportation au titre d’un contingent fédéral;
d) à un producteur qui vend des poulets vivants sur le marché
interprovincial ou d’exportation au-delà d’un contingent fédéral;
e) à un transformateur primaire qui commercialise des poulets
au titre d’un contingent fédéral d’expansion du marché :
(i) auprès d’acheteurs non visés à l’article 3 de l’annexe 2 du
Règlement sur l’octroi de permis visant les poulets du
Canada ou pour une utilisation finale autre que celle précisée à cet article,
(ii) en dehors de la période d’engagement pour l’expansion
du marché,
(iii) qui n’appartiennent pas à une des catégories de produit
visées à la colonne 1 de l’article 1 de l’annexe 2 du Règlement sur l’octroi de permis visant les poulets du Canada.
(2) La présente ordonnance ne s’applique pas à un producteur :
a) de l’Ontario qui produit des poulets pour consommation à la
ferme où ils sont produits;
b) du Québec qui produit et commercialise au plus 100 poulets
par année, à moins qu’il ne soit expressément autorisé par la
Fédération des producteurs de volailles du Québec à en commercialiser une plus grande quantité;
c) de la Nouvelle-Écosse qui produit et commercialise au
plus 50 poulets par année;
d) du Nouveau-Brunswick qui produit et commercialise au
plus 200 poulets par année;
e) du Manitoba qui produit et commercialise au plus 999 poulets par année;
f) de la Colombie-Britannique qui produit et commercialise au
plus 200 poulets par année;
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-35
(g) a producer in the Province of Prince Edward Island who
produces and markets no more than 500 chickens per year; and
(h) a producer in the Province of Saskatchewan who produces
and markets no more than 999 chickens per year;
(i) a producer in the Province of Alberta who produces and
markets no more than 2,000 chickens per year, or a communal
group within the Province of Alberta with a communal group
production quota to produce no more than 6,000 chickens per
year;
(j) a producer in the Province of Newfoundland and Labrador
who produces and markets no more than 100 chickens per year.
g) de l’Île-du-Prince-Édouard qui produit et commercialise au
plus 500 poulets par année;
h) de la Saskatchewan qui produit et commercialise au
plus 999 poulets par année;
i) de l’Alberta qui produit et commercialise au plus 200 poulets
par année, ou à une ferme collective de cette province dont le
contingent de production est d’au plus 6 000 poulets par année;
j) de Terre-Neuve-et-Labrador qui produit et commercialise au
plus 100 poulets par année.
LEVIES
REDEVANCES
3. (1) A levy is hereby imposed on a producer per kilogram of
live weight of chicken marketed by the producer in interprovincial or export trade, by reference to the province of production as
follows:
(a) in the Province of Ontario, 1.49 cents;
(b) in the Province of Quebec, 1.48 cents;
(c) in the Province of Nova Scotia, 1.09 cents;
(d) in the Province of New Brunswick, 1.00 cent;
(e) in the Province of Manitoba, 1.44 cents;
(f) in the Province of British Columbia, 1.50 cents;
(g) in the Province of Prince Edward Island, 0.94 cents;
(h) in the Province of Saskatchewan, 1.40 cents;
(i) in the Province of Alberta, 1.25 cents; and
(j) in the Province of Newfoundland and Labrador, 1.40 cents.
(2) Subsection (1) ceases to have effect on December 31, 2002.
4. (1) In addition to the levy payable under section 3, each producer must pay a levy of 44.0 cents per kilogram of live weight of
chicken marketed in an audit period in interprovincial or export
trade by the producer in excess of the federal quota allotted to the
producer, under the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations, on behalf of CFC by the Provincial Commodity Board of
the province in which the producer’s registered facilities are located.
3. (1) La redevance ci-après est imposée à tout producteur selon la province de production pour chaque kilogramme de poulet,
poids vif, qu’il commercialise sur le marché interprovincial ou
d’exportation :
a) en Ontario, 1,49 cents;
b) au Québec, 1,48 cents;
c) en Nouvelle-Écosse, 1,09 cents;
d) au Nouveau-Brunswick, 1,00 cent;
e) au Manitoba, 1,44 cents;
f) en Colombie-Britannique, 1,50 cents;
g) à l’Île-du-Prince-Édouard, 0,94 cents;
h) en Saskatchewan, 1,40 cents;
i) en Alberta, 1,25 cents;
j) à Terre-Neuve-et-Labrador, 1,40 cents.
(2) Le paragraphe (1) cesse d’avoir effet le 31 décembre 2002.
4. (1) En plus de la redevance à payer en vertu de l’article 3,
tout producteur doit payer une redevance de 44,0 cents par kilogramme de poulet, poids vif, qu’il commercialise au Canada sur
le marché interprovincial ou d’exportation au cours de la période
de vérification au-delà du contingent fédéral qui lui a été alloué
aux termes du Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation des poulets, au nom des PPC, par l’Office de
commercialisation de la province où sont situées ses installations
agréées.
(2) Le paragraphe (1) s’applique en plus de toutes autres mesures qui peuvent être prises en vertu de la Loi ou de toute ordonnance ou de tout règlement des PPC.
(3) Pour déterminer le nombre de kilogrammes de poulet commercialisé au-delà du contingent fédéral en application du paragraphe (1), aucune réduction n’est accordée pour le nombre de
kilogrammes de poulet commercialisé en deçà du contingent fédéral au cours de la même période de vérification.
5. (1) Tout transformateur primaire détenteur d’un permis
d’expansion du marché, délivré aux termes du Règlement sur
l’octroi de permis visant les poulets du Canada et qui commercialise des poulets produits au titre d’un contingent fédéral
d’expansion du marché, doit payer une redevance de 44,0 cents
par kilogramme, équivalence en poids vif, de poulet :
a) qui, selon le cas :
(i) est commercialisé auprès d’acheteurs non visés à l’article 3 de l’annexe 2 du Règlement sur l’octroi de permis visant les poulets du Canada ou pour une utilisation finale autre que celles visées à cet article,
(ii) est commercialisé en dehors de la période d’engagement
pour l’expansion du marché,
(2) Subsection (1) applies in addition to any other measures
that may be taken under the Act or under any order or regulations
of CFC.
(3) For the purpose of determining marketings in excess of federal quota under subsection (1), there must be no reduction on
account of marketings below federal market development quota
for the same audit period.
5. (1) Every primary processor who holds a market development licence issued under the Canadian Chicken Licensing
Regulations and who markets chicken produced under a federal
market development quota must pay a levy of 44.0 cents per kilogram on the live weight equivalent of any of that chicken
(a) that is
(i) marketed by the primary processor to a buyer, or for an
end-use, not specified by section 3 of Schedule 2 to the Canadian Chicken Licensing Regulations,
(ii) not marketed during the market development commitment period, or
(iii) not marketed as one of the product categories set out in
column 1 of section 1 of Schedule 2 to the Canadian
Chicken Licensing Regulations; or
301
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-35
(b) in respect of which the primary processor has not, within
15 calendar days after each period (in this paragraph referred to
as the “reporting period”) that is described by paragraph (a),
(b) or (c) of the definition “market development commitment
period” in section 1 and included in the market development
commitment period during which chicken produced under the
federal market development quota was marketed, provided sufficient information to CFC, or to any Provincial Commodity
Board, or person, that is authorized by CFC to receive the information, to allow CFC to determine that the chicken was
marketed
(i) to a buyer, and for an end-use, specified in section 3 of
Schedule 2,
(ii) during that reporting period, and
(iii) as one of the product categories set out in column 1 of
section 1 of Schedule 2 to the Canadian Chicken Licensing
Regulations.
(2) For the purpose of subsection (1), the live weight equivalent
of chicken is to be calculated using the coefficients set out in the
schedule.
(iii) n’appartient pas à une des catégories de produit visées à
la colonne 1 de l’article 1 de l’annexe 2 du Règlement sur
l’octroi de permis visant les poulets du Canada;
b) pour lesquels le transformateur primaire a omis, dans les
quinze jours civils suivant chaque période visée aux alinéas a)
à c) de la définition de « période d’engagement d’expansion du
marché » à l’article 1 qui est comprise dans la période d’engagement d’expansion du marché au cours de laquelle le poulet
qui a été produit au titre d’un contingent fédéral d’expansion
du marché est autorisé à être commercialisé, de fournir
aux PPC ou à un Office de commercialisation ou une personne
autorisés par les PPC à recevoir des renseignements, suffisamment de renseignements pour permettre aux PPC de déterminer
si le poulet a été commercialisé :
(i) auprès des acheteurs visés à l’article 3 de l’annexe 2 du
Règlement sur l’octroi de permis visant les poulets du
Canada ou pour l’utilisation finale précisée à cet article,
(ii) pendant la période d’engagement pour l’expansion du
marché,
(iii) au titre d’une des catégories de produit visées à la colonne 1 de l’article 1 de l’annexe 2 du Règlement sur l’octroi
de permis visant les poulets du Canada.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), l’équivalence en poids
vif de poulet est calculée conformément aux coefficients figurant
à l’annexe.
LEVY COLLECTION
PERCEPTION DES REDEVANCES
6. (1) If live chicken is purchased for interprovincial or export
trade by a processor from a producer, the levy imposed under
section 3 must be collected by the processor by deducting the
amount of the levy from the money payable by the processor to
the producer.
(2) If live chicken is purchased for interprovincial or export
trade by a dealer from a producer, the levy imposed under section 3 must be collected by the dealer by deducting the amount of
the levy from the money payable by the dealer to the producer.
7. If a levy imposed under section 3 is to be collected by a
processor or dealer under section 6, the processor or dealer must
remit the levy to CFC not later than the Monday following the
week in which the levy was collected under that section and, in
any other case, the producer must remit the levy to CFC not later
than two weeks after the sale of the live chicken in interprovincial
or export trade.
8. The levy to be remitted under section 7 must be accompanied by a statement, on a form approved by CFC, that sets out
(a) in the case of the levy remitted by a processor or dealer,
(i) the name and address of each producer from whom the
levy was collected,
(ii) the number of head and the number of kilograms of live
chicken purchased from the producer, and
(iii) the amount of levy remitted in respect of the producer;
and
(b) in the case of the levy remitted by a producer,
(i) the name and address of the producer,
(ii) the number of head and the number of kilograms of live
chicken marketed by the producer, and
(iii) the amount of levy remitted.
6. (1) Si des poulets vivants sont achetés d’un producteur par
un transformateur pour être commercialisés sur le marché interprovincial ou d’exportation, la redevance prévue à l’article 3 est
perçue par le transformateur qui la déduit du montant à payer au
producteur.
(2) Si des poulets vivants sont achetés d’un producteur par un
négociant pour être commercialisés sur le marché interprovincial
ou d’exportation, la redevance prévue à l’article 3 est perçue par
le négociant qui la déduit du montant à payer au producteur.
7. Si la redevance prévue à l’article 3 est perçue par le transformateur ou le négociant en vertu de l’article 6, elle doit être
versée aux PPC, par le transformateur ou le négociant, selon le
cas, au plus tard le lundi suivant la semaine où elle a été perçue
et, dans tous les autres cas, elle doit être versée aux PPC par le
producteur dans les deux semaines qui suivent la vente sur le
marché interprovincial ou d’exportation.
8. La redevance versée conformément à l’article 7 doit être accompagnée d’une déclaration, sur le formulaire approuvé par
les PPC, qui indique :
a) dans le cas d’une redevance versée par un transformateur ou
un négociant :
(i) les nom et adresse du producteur de qui la redevance a été
perçue,
(ii) le nombre et le poids, en kilogrammes, de poulets vivants
achetés du producteur,
(iii) le montant de la redevance versée aux PPC à l’égard du
producteur;
b) dans le cas d’une redevance versée par un producteur :
(i) ses nom et adresse,
(ii) le nombre et le poids, en kilogrammes, de poulets vivants
qu’il a mis en marché,
(iii) le montant de la redevance.
302
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-35
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
9. CFC may collect any levies owed that have not been collected or remitted by a processor or dealer or remitted by a producer.
10. (1) CFC, having obtained the concurrence of each Provincial Commodity Board, hereby appoints each Provincial Commodity Board to collect the levies payable under subsection 4(1)
on behalf of CFC.
(2) Levies collected on behalf of CFC in accordance with subsection (1) are payable to CFC by each Provincial Commodity
Board.
11. Every primary processor on whom a levy is imposed under
subsection 5(1) must remit the levy to CFC within 30 days after
receiving CFC’s determination that the levy is payable.
9. Les PPC peuvent percevoir toute redevance due qui n’a pas
été perçue ou versée par un transformateur ou négociant, ou qui
n’a pas été remise par un producteur.
10. (1) Après avoir obtenu l’assentiment de chaque Office de
commercialisation, les PPC lui donnent le mandat de percevoir en
leur nom les redevances dues en vertu du paragraphe 4(1).
REPEAL
ABROGATION
1
(2) Chaque Office de commercialisation remet aux PPC toute
redevance perçue en leur nom en vertu du paragraphe (1).
11. Tout transformateur primaire tenu de payer une redevance
en vertu du paragraphe 5(1) doit la verser aux PPC dans les trente
jours suivant la date à laquelle il a reçu des PPC un avis à cet
effet.
12. The Canadian Chicken Marketing Levies Order is repealed.
12. L’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada1 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
13. This Order comes into force on January 1, 2002.
13. La présente ordonnance entre en vigueur le 1er janvier
2002.
SCHEDULE
(Subsection 5(2))
ANNEXE
(paragraphe 5(2))
1. The following coefficients apply to the calculation of the live
weight equivalent of chicken marketed:
1. Les coefficients suivants s’appliquent au calcul de l’équivalence en poids vif du poulet commercialisé :
Column 1
Column 2
Item
Product Category
Full Live Weight
Coefficient (%)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Live birds
Whole eviscerated birds without giblets
Leg quarters
Whole wings (3 joints)
Bone-in breasts
Boneless breasts
Drums or thighs
Boneless dark meat
Split wings (2 joints)
100
150
125
150
200
400
125
200
175
Colonne 1
Colonne 2
Article
Catégorie de produit
Coefficient d’équivalence
en poids vif (%)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Poulet vivant
Entier éviscéré (sans gésier)
Quart (cuisse)
Aile entière (3 articulations)
Poitrine non désossée
Poitrine désossée
Pilon/haut de cuisse
Chair brune désossée
Aile (2 articulations)
100
150
125
150
200
400
125
200
175
2. If further processed products, other than mechanically separated meat and meat processed by advanced meat recovery systems, are derived from the products listed in section 1, the
chicken meat component qualifies for the calculation of the live
weight equivalent.
2. Si des produits de seconde transformation, à l’exclusion de
la chair séparée mécaniquement et de la chair transformée par un
système perfectionné de récupération de la chair, proviennent de
produits précisés à l’article 1, la composante de chair de poulet
est admissible au calcul de l’équivalence en poids vif.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie de l’ordonnance.)
This Order, which replaces the previous Canadian Chicken
Marketing Levies Order, imposes levies to be paid by persons
engaged in the production or marketing of chicken in interprovincial or export trade, effective January 1, 2002.
Cette ordonnance remplace l’Ordonnance sur les redevances à
payer pour la commercialisation des poulets au Canada le
1er janvier 2002 et fixe les redevances que doivent payer les personnes qui commercialisent du poulet sur le marché interprovincial ou d’exportation à compter de cette date.
———
———
1
SOR/79-466
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1
DORS/79-466
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
303
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Registration
SOR/2002-36
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-36
24 December, 2001
Enregistrement
DORS/2002-36
24 décembre 2001
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Canadian Chicken Marketing Quota Regulations
Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation des poulets
Whereas the Governor in Council has, by the Chicken Farmers
of Canada Proclamationa, established Chicken Farmers of
Canada pursuant to subsection 16(1)b of the Farm Products
Agencies Actc;
Whereas Chicken Farmers of Canada has been empowered to
implement a marketing plan pursuant to the Chicken Farmers of
Canada Proclamationa;
Whereas the process set out in the Operating Agreement, referred to in subsection 7(1)d of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa, for making changes to quota allocation has been followed;
Whereas the proposed annexed Canadian Chicken Marketing
Quota Regulations are regulations of a class to which paragraph 7(1)(d)e of the Farm Products Agencies Actc applies by
reason of section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Orderf, and have been submitted to the National Farm
Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac, créé
l’office appelé Les Producteurs de poulet du Canada;
Attendu que l’office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of the Farm
Products Agencies Actc, the National Farm Products Council is
satisfied that the proposed regulations are necessary for the implementation of the marketing plan that Chicken Farmers of
Canada is authorized to implement, and has approved the proposed regulations;
Therefore, Chicken Farmers of Canada, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and subsection 6(1)g of the schedule to the Chicken Farmers of Canada Proclamationa, hereby makes the annexed Canadian Chicken Marketing Quota Regulations.
Ottawa, Ontario, December 20, 2001
Attendu que le processus établi dans l’entente opérationnelle
— visée au paragraphe 7(1)d de l’annexe de la proclamation —
pour modifier l’allocation des contingents a été suivi;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement canadien
sur le contingentement de la commercialisation des poulets, ciaprès, relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)e
de cette loi, conformément à l’article 2 de l’Ordonnance sur
l’approbation des ordonnances et règlements des officesf, et a été
soumis au Conseil national des produits agricoles, conformément
à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et du paragraphe 6(1)g de l’annexe de
la Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canadac,
l’office prend le Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation des poulets, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 20 décembre 2001
CANADIAN CHICKEN MARKETING
QUOTA REGULATIONS
RÈGLEMENT CANADIEN SUR LE
CONTINGENTEMENT DE LA
COMMERCIALISATION DES POULETS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“Act” means the Farm Products Agencies Act. (Loi)
“CFC” means Chicken Farmers of Canada. (PPC)
“chicken” means chicken or any part of a chicken, live or in processed form, produced in Canada and marketed in interprovincial or export trade. (poulet)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« commercialisation » En ce qui concerne le poulet, la commercialisation inclut la vente et la mise en vente, l’achat, la fixation
des prix, l’assemblage, l’emballage, la transformation, le transport, l’entreposage et toute autre opération nécessaire au
———
———
a
a
b
c
d
e
f
g
SOR/79-158; SOR/98-244
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
SOR/2002-1
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/91-139
304
b
c
d
e
f
g
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/79-158; DORS/98-244
DORS/2002-1
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/91-139
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-36
“federal market development quota” means the number of kilograms of chicken, expressed in live weight, that a producer is
entitled under these Regulations to market in interprovincial or
export trade to market development licensees during the period
referred to in the schedule. (contingent fédéral d’expansion du
marché)
“federal quota” means the number of kilograms of chicken, expressed in live weight, not including federal market development quota, that a producer is entitled under these Regulations
to market in interprovincial or export trade during the period
referred to in the schedule. (contingent fédéral)
“marketing”, in relation to chicken, whether live or in processed
form, means selling or offering it for sale or buying, pricing,
assembling, packing, processing, transporting or storing it or
any other act necessary to prepare it in a form, or to make it
available at a place and time, for purchase for consumption or
use. (commercialisation)
“producer” means a person who raises chicken for processing, for
sale to the public or for use in products manufactured by the
person. (producteur)
“Provincial Commodity Board” means in respect of
(a) the Province of Ontario, Chicken Farmers of Ontario;
(b) the Province of Quebec, the Fédération des producteurs
de volailles du Québec;
(c) the Province of Nova Scotia, Chicken Farmers of Nova
Scotia;
(d) the Province of New Brunswick, the New Brunswick
Chicken Marketing Board;
(e) the Province of Manitoba, Manitoba Chicken Producers;
(f) the Province of British Columbia, the British Columbia
Chicken Marketing Board;
(g) the Province of Prince Edward Island, the Prince Edward
Island Poultry Meat Commodity Marketing Board;
(h) the Province of Saskatchewan, Chicken Farmers of
Saskatchewan;
(i) the Province of Alberta, Alberta Chicken Producers; and
(j) the Province of Newfoundland and Labrador, the
Newfoundland Chicken Marketing Board. (Office de commercialisation)
“provincial market development quota” means the number of
kilograms of chicken, expressed in live weight, that a producer
is entitled, under orders, regulations, policy directives, permits
or any other form for making quota allotments made or issued
by the Provincial Commodity Board of the province in which
the producer’s registered production facilities are located, to
market in intraprovincial trade during the period referred to in
the schedule. (contingent provincial d’expansion du marché)
“provincial quota” means the number of kilograms of chicken,
expressed in live weight, not including provincial market development quota, that a producer is entitled, under orders,
regulations, policy directives, permits or any other form for
making quota allotments made or issued by the Provincial
Commodity Board of the province in which the producer’s
registered production facilities are located, to market in intraprovincial trade during the period referred to in the schedule.
(contingent provincial)
“registered production facilities” means production facilities that
are registered under the laws of the province in which they are
situated. (installations de production agréées)
conditionnement du poulet ou à son offre en un lieu et à un
moment donnés pour achat en vue de consommation ou
d’utilisation. (marketing)
« contingent fédéral » Le nombre de kilogrammes de poulet, exprimé en poids vif, à l’exclusion du contingent fédéral d’expansion du marché, qu’un producteur est autorisé, aux termes du
présent règlement, à commercialiser sur les marchés interprovincial ou d’exportation au cours de la période visée à l’annexe. (federal quota)
« contingent fédéral d’expansion du marché » Le nombre de kilogrammes de poulet, exprimé en poids vif, qu’un producteur est
autorisé, aux termes du présent règlement, à commercialiser sur
le marché interprovincial ou d’exportation auprès des titulaires
de permis d’expansion du marché au cours de la période visée à
l’annexe. (federal market development quota)
« contingent provincial » Le nombre de kilogrammes de poulet,
exprimé en poids vif, à l’exclusion du contingent provincial
d’expansion du marché, qu’un producteur est autorisé à commercialiser sur le marché intraprovincial au cours de la période
visée à l’annexe, aux termes des ordonnances, règlements, directives d’orientation, permis ou autre forme d’allocation de
contingents émanant de l’Office de commercialisation de la
province où se situent ses installations de production agréées.
(provincial quota)
« contingent provincial d’expansion du marché » Le nombre de
kilogrammes de poulet, exprimé en poids vif, qu’un producteur
est autorisé à commercialiser sur le marché intraprovincial au
cours de la période visée à l’annexe, aux termes des ordonnances, règlements, directives d’orientation, permis ou autre forme
d’allocation de contingents émanant de l’Office de commercialisation de la province où se situent ses installations de production agréées. (provincial market development quota)
« installations de production agréées » Installations de production
agréées en vertu des lois de la province où elles sont situées.
(registered production facilities)
« Loi » La Loi sur les offices des produits agricoles. (Act)
« Office de commercialisation »
a) En Ontario, les Producteurs de poulet de l’Ontario;
b) au Québec, la Fédération des producteurs de volailles du
Québec;
c) en Nouvelle-Écosse, le Chicken Farmers of Nova Scotia;
d) au Nouveau-Brunswick, l’Office de commercialisation
des poulets du Nouveau-Brunswick;
e) au Manitoba, l’Office des producteurs de poulet du
Manitoba;
f) en Colombie-Britannique, le British Columbia Chicken
Marketing Board;
g) à l’Île-du-Prince-Édouard, le Prince Edward Island Poultry Meat Commodity Marketing Board;
h) en Saskatchewan, le Chicken Farmers of Saskatchewan;
i) en Alberta, le Alberta Chicken Producers;
j) à Terre-Neuve-et-Labrador, le Newfoundland Chicken
Marketing Board. (Provincial Commodity Board)
« poulet » Poulet ou toute partie de celui-ci, vivant ou sous forme
transformée, qui est produit au Canada et commercialisé sur le
marché interprovincial ou d’exportation. (chicken)
« PPC » Les Producteurs de poulet du Canada. (CFC)
« producteur » Personne qui élève du poulet pour la transformation, la vente au public ou l’utilisation dans des produits fabriqués par elle. (producer)
305
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-36
APPLICATION
APPLICATION
2. (1) Subject to subsection (2), these Regulations apply to the
marketing of chicken in interprovincial or export trade.
(2) These Regulations do not apply to the marketing of chicken
under quota exemptions authorized by a Provincial Commodity
Board.
2. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le présent règlement
s’applique à la commercialisation du poulet sur les marchés interprovincial et d’exportation.
(2) Le présent règlement ne s’applique pas à la commercialisation de poulet bénéficiant d’une exemption de contingent autorisé
par un Office de commercialisation.
MARKETING PROHIBITIONS
INTERDICTION DE COMMERCIALISATION
3. No producer may market chicken in interprovincial or export
trade
(a) unless a federal quota or a federal market development
quota has been allotted to the producer, on behalf of CFC, by
the Provincial Commodity Board of the province in which the
producer’s registered production facilities are located;
(b) in excess of either the federal quota or the federal market
development quota referred to in paragraph (a), taking into account any adjustment made under section 6(3) of the schedule
to the Canadian Farmers of Canada Proclamation;
(c) unless the chicken is marketed during the period during
which chicken produced in the province in which the producer’s registered production facilities are located is authorized
to be marketed; or
(d) contrary to any rules that the Provincial Commodity Board
referred to in paragraph (a) has been authorized by CFC, under
subsection 22(3) of the Act, to apply in performing, on behalf
of CFC, the function of allotting and administering federal
quotas and federal market development quotas.
3. Il est interdit à tout producteur de commercialiser le poulet
sur les marchés interprovincial ou d’exportation :
a) à moins qu’un contingent fédéral ou un contingent fédéral
d’expansion du marché lui ait été alloué, au nom des PPC, par
l’Office de commercialisation de la province dans laquelle sont
situées ses installations de production agréées;
b) à moins que le nombre de kilogrammes de poulet ne dépasse
pas le contingent fédéral ou le contingent fédéral d’expansion
du marché visés à l’alinéa a), compte tenu de tout ajustement
effectué conformément au paragraphe 6(3) de l’annexe de la
Proclamation visant Les Producteurs de poulet du Canada;
c) à moins qu’il s’agisse de poulet commercialisé au cours de la
période pendant laquelle est autorisée la commercialisation du
poulet produit dans une province dans laquelle sont situées ses
installations de production agréées;
d) à moins qu’il ne se conforme aux règles que l’Office de
commercialisation visé à l’alinéa a) est autorisé par les PPC, en
vertu du paragraphe 22(3) de la Loi, à appliquer dans l’exercice, au nom des PPC, de la fonction qui consiste à attribuer et
à administrer les contingents fédéraux et les contingents fédéraux d’expansion du marché.
ENTITLEMENT TO A FEDERAL QUOTA
ADMISSIBILITÉ AU CONTINGENT FÉDÉRAL
4. A producer is entitled to be allotted a federal quota if the
producer
(a) is allotted a provincial quota under the rules of the Provincial Commodity Board of the province in which the producer’s
registered production facilities are located;
(b) is in compliance with the orders, regulations and rules of
the Provincial Commodity Board in connection with that provincial quota;
(c) is in compliance with the rules referred to in paragraph 3(d);
and
(d) is in compliance with the orders and regulations of CFC.
4. Le producteur est admissible à un contingent fédéral si, à la
fois :
a) il se voit allouer un contingent provincial aux termes des règles de l’Office de commercialisation de la province dans
laquelle sont situées ses installations de production agréées;
b) il se conforme aux ordonnances, règlements et règles de
l’Office de commercialisation en cause;
c) il se conforme aux règles visées à l’alinéa 3d);
d) il se conforme aux ordonnances et règlements des PPC.
RELATIONSHIP OF FEDERAL QUOTA TO PROVINCIAL QUOTA
RAPPORT ENTRE LE CONTINGENT FÉDÉRAL ET
LE CONTINGENT PROVINCIAL
5. The quantity of chicken that a producer is authorized to market from a province under a federal quota for the period referred
to in the schedule is equal to the quota allotment to the producer
for that period by the Provincial Commodity Board of the province minus the quantity of chicken marketed by the producer in
intraprovincial trade in the province during that period.
5. Le nombre de kilogrammes de poulet en provenance d’une
province qu’un producteur est autorisé à commercialiser au titre
d’un contingent fédéral, au cours de la période visée à l’annexe,
correspond au contingent provincial que l’Office de commercialisation de la province en cause a alloué à ce producteur pour cette
période, duquel a été soustrait le nombre de kilogrammes de
poulet commercialisé par ce producteur au cours de la même période sur le marché intraprovincial.
ENTITLEMENT TO A FEDERAL MARKET DEVELOPMENT QUOTA
ADMISSIBILITÉ AU CONTINGENT FÉDÉRAL D’EXPANSION DU
MARCHÉ
6. A producer is entitled to be allotted a federal market development quota if the producer
(a) is allotted a provincial market development quota or provincial quota under the rules of the Provincial Commodity
6. Le producteur est admissible à un contingent fédéral
d’expansion du marché si, à la fois :
a) il se voit allouer un contingent provincial d’expansion du
marché ou un contingent provincial aux termes des règles de
306
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-36
Board of the province in which the producer’s registered production facilities are located;
(b) has elected to participate in a market development quota
program;
(c) is in compliance with the orders, regulations and rules of
the Provincial Commodity Board in connection with that program;
(d) has the registered production facilities required to raise the
chicken authorized to be marketed; and
(e) is in compliance with the rules referred to in paragraph 3(d).
l’Office de commercialisation de la province dans laquelle sont
situées ses installations de production agréées;
b) il choisit de participer à un programme de contingent
d’expansion du marché;
c) il se conforme aux ordonnances, règlements et règles de
l’Office de commercialisation en cause;
d) il possède les installations de production agréées nécessaires
à l’élevage du poulet qu’il est autorisé à commercialiser;
e) il se conforme aux règles visées à l’alinéa 3d).
MARKETING UNDER A FEDERAL MARKET DEVELOPMENT QUOTA
COMMERCIALISATION AU TITRE DU CONTINGENT
FÉDÉRAL D’EXPANSION DU MARCHÉ
7. If a producer is allotted a federal market development quota,
the chicken produced under the quota must be marketed by the
producer in accordance with the Canadian Chicken Licensing
Regulations during the period referred to in the schedule to a person who holds a valid market development licence issued under
those Regulations.
7. Si un producteur se voit allouer un contingent fédéral
d’expansion du marché, le poulet produit au titre d’un contingent
fédéral d’expansion du marché doit être commercialisé conformément au Règlement sur l’octroi de permis visant les poulets du
Canada au cours de la période visée à l’annexe auprès d’une personne qui détient un permis d’expansion du marché valide.
RELATIONSHIP OF FEDERAL AND PROVINCIAL
MARKET DEVELOPMENT QUOTA
RAPPORT ENTRE LE CONTINGENT FÉDÉRAL D’EXPANSION DU
MARCHÉ ET LE CONTINGENT PROVINCIAL D’EXPANSION DU MARCHÉ
8. The number of kilograms of chicken that a producer is
authorized to market from a province under a federal market development quota allocation by or on behalf of CFC for the period
referred to in the schedule is equal to the provincial market development quota allotted to the producer for that period by the Provincial Commodity Board of the province minus the number of
kilograms of chicken marketed by the producer under the conditions of the provincial market development quota in intraprovincial trade in that province during the period.
8. Le nombre de kilogrammes de poulet en provenance d’une
province qu’un producteur est autorisé à commercialiser au titre
d’un contingent fédéral d’expansion du marché, alloué par
les PPC ou en leur nom, au cours de la période visée à l’annexe,
correspond au contingent provincial d’expansion du marché alloué au producteur pour cette période par l’Office de commercialisation, duquel a été soustrait le nombre de kilogrammes de poulet commercialisé par ce producteur conformément aux conditions
du contingent provincial d’expansion du marché sur le marché
intraprovincial dans cette province.
LIMITS
LIMITES
9. The Provincial Commodity Board of a province must allot
federal quotas to producers in the province in such manner that
the aggregate of the following numbers of kilograms of chicken
that is produced in the province, and authorized to be marketed,
during the period referred to in the schedule will not exceed the
applicable number of kilograms of chicken set out in column 2 of
the schedule in respect of the province for that period:
(a) the number of kilograms of chicken authorized to be marketed by producers in interprovincial or export trade under federal quotas allotted on behalf of CFC by the Provincial Commodity Board;
(b) the number of kilograms of chicken authorized to be marketed by producers in intraprovincial trade under provincial
quotas allotted by the Provincial Commodity Board; and
(c) the number of kilograms of chicken anticipated to be marketed by producers under quota exemptions authorized by the
Provincial Commodity Board.
9. L’Office de commercialisation d’une province doit allouer
des contingents fédéraux aux producteurs de cette province de
manière que la somme des nombres de kilogrammes de poulet ciaprès, exprimés en poids vif, qui sont produits dans une province
et dont la commercialisation est autorisée au cours de la période
visée à l’annexe, n’excède pas le nombre de kilogrammes de
poulet, exprimé en poids vif, visé à l’annexe pour cette province,
pour la période en cause :
a) le nombre de kilogrammes de poulet que les producteurs
sont autorisés à commercialiser sur le marché interprovincial
ou d’exportation, au titre des contingents fédéraux alloués au
nom des PPC par l’Office de commercialisation de la province;
b) le nombre de kilogrammes de poulet que les producteurs
sont autorisés à commercialiser sur le marché intraprovincial,
au titre des contingents alloués par l’Office de commercialisation de la province;
c) le nombre de kilogrammes de poulet que les producteurs
prévoient de commercialiser en vertu des exemptions de contingents autorisées par l’Office de commercialisation de la province.
10. L’Office de commercialisation d’une province doit allouer
les contingents fédéraux d’expansion du marché aux producteurs
de cette province de manière que la somme des nombres de kilogrammes de poulet ci-après, exprimés en poids vif, qui sont produits dans une province et dont la commercialisation est autorisée
au cours de la période visée à l’annexe, n’excède pas le nombre
10. The Provincial Commodity Board of a province must allot
federal market development quotas to producers in the province
in such manner that the aggregate of the following numbers of
kilograms of chicken, expressed in live weight, that is produced
in the province, and authorized to be marketed, during the period
referred to in the schedule will not exceed the number of
307
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-36
kilograms, expressed in live weight, set out in column 3 of the
schedule in respect of the province for that period:
(a) the number of kilograms of chicken authorized to be marketed by producers in interprovincial or export trade under federal market development quotas allotted on behalf of CFC by
the Provincial Commodity Board; and
(b) the number of kilograms of chicken authorized to be marketed by producers in intraprovincial trade under provincial
market development quotas allotted by the Provincial Commodity Board.
de kilogrammes de poulet, exprimé en poids vif, visé à la colonne 3 de l’annexe pour cette province, pour la période en
cause :
a) le nombre de kilogrammes de poulet que les producteurs
sont autorisés à commercialiser sur le marché interprovincial
ou d’exportation, au titre des contingents fédéraux d’expansion
du marché alloués au nom des PPC par l’Office de commercialisation de la province;
b) le nombre de kilogrammes de poulet que les producteurs
sont autorisés à commercialiser sur le marché intraprovincial,
au titre des contingents provinciaux d’expansion du marché
alloués par l’Office de commercialisation de la province.
REPEAL
ABROGATION
11. The Canadian Chicken Marketing Quota Regulations,
19901 are repealed.
11. Le Règlement canadien sur le contingentement de la
commercialisation des poulets (1990)1 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
12. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
12. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
SCHEDULE
(Sections 1, 5 and 7 to 10)
ANNEXE
(articles 1, 5, 7, 8, 9 et 10)
LIMITS FOR PRODUCTION AND MARKETING
OF CHICKEN FOR THE PERIOD BEGINNING ON
DECEMBER 16, 2001 AND ENDING
ON FEBRUARY 9, 2002
LIMITES DE PRODUCTION ET DE COMMERCIALISATION
DU POULET POUR LA PÉRIODE COMMENÇANT
LE 16 DÉCEMBRE 2001 ET SE TERMINANT
LE 9 FÉVRIER 2002
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Province
Production Subject
to Federal and
Provincial Quotas
(in Live Weight) (kg)
Production Subject to
Federal and Provincial
Market Development Quotas
(in Live Weight) (kg)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Ont.
Que.
N.S.
N.B.
B.C.
Man.
P.E.I.
Sask.
Alta.
Nfld.
Total
57,900,000
47,966,861
6,679,286
5,249,077
24,089,690
7,154,129
733,128
5,348,097
15,167,723
2,417,065
1,567,500
4,915,001
125,000
124,967
3,526,433
570,000
0
146,179
1,036,001
0
172,705,056
12,011,081
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Article
Province
Production assujettie
aux contingents fédéraux
et provinciaux
(en poids vif) (kg)
Production assujettie aux
contingents fédéraux et
provinciaux d’expansion du
marché (en poids vif) (kg)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Ont.
Qc.
N.-É.
N.-B.
C.-B.
Man.
Î.-P.-É.
Sask.
Alb.
T.-N.
Total
57 900 000
47 966 861
6 679 286
5 249 077
24 089 690
7 154 129
733 128
5 348 097
15 167 723
2 417 065
1 567 500
4 915 001
125 000
124 967
3 526 433
570 000
0
146 179
1 036 001
0
172 705 056
12 011 081
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
These Regulations, which replace the Canadian Chicken Marketing Quota Regulations, 1990, establish a quota system in relation to the production and marketing of chicken in interprovincial
and export trade. These Regulations set the limits for the production and marketing of chicken for the period beginning on December 16, 2001 and ending on February 9, 2002.
Ce règlement remplace le Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des poulets (1990) et établit
un mécanisme de contingentement en rapport avec la production
et la commercialisation du poulet sur le marché interprovincial et
d’exportation. Il fixe en même temps les limites de production et
de commercialisation du poulet pour la période commençant
le 16 décembre 2001 et se terminant le 9 février 2002.
———
———
1
1
SOR/90-556
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
308
DORS/90-556
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Registration
SOR/2002-37
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-37
24 December, 2001
Enregistrement
DORS/2002-37
24 décembre 2001
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Order Amending the Canadian Broiler Hatching
Egg Marketing Levies Order
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les
redevances à payer pour la commercialisation des
oeufs d’incubation de poulet de chair au Canada
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Agency Proclamationa, established the
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency pursuant to
subsection 16(1)b of the Farm Products Agencies Actc;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
oeufs d’incubation de poulet de chairc, créé l’Office canadien de
commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
Whereas the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing
Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the proposed annexed Order Amending the Canadian
Broiler Hatching Egg Marketing Levies Order is an order of a
class to which paragraph 7(1)(d)d of that Act applies by reason of
section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Ordere, and has been submitted to the National Farm Products
Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)d of that Act, the
National Farm Products Council is satisfied that the proposed
Order is necessary for the implementation of the marketing plan
that the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency is
authorized to implement, and has approved the proposed Order;
Therefore, the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing
Agency, pursuant to paragraph 22(1)(f) of the Farm Products
Agencies Actc and section 8 of the schedule to the Canadian
Broiler Hatching Egg Marketing Agency Proclamationa, hereby
makes the annexed Order Amending the Canadian Broiler
Hatching Egg Marketing Levies Order.
Ottawa, Ontario, December 20, 2001
Attendu que le projet d’ordonnance intitulé Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair au Canada,
ci-après, relève d’une catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, conformément à l’article 2 de l’Ordonnance sur l’approbation des ordonnances et règlements des officese, et a été soumis au Conseil national des produits agricoles,
conformément à l’alinéa 22(1)f) de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)d de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet
d’ordonnance est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et de l’article 8 de l’annexe de la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
oeufs d’incubation de poulet de chairc, l’Office canadien de commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair prend
l’Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer
pour la commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de
chair au Canada, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 20 décembre 2001
ORDER AMENDING THE CANADIAN BROILER
HATCHING EGG MARKETING LEVIES ORDER
ORDONNANCE MODIFIANT L’ORDONNANCE
SUR LES REDEVANCES À PAYER POUR LA
COMMERCIALISATION DES OEUFS D’INCUBATION
DE POULET DE CHAIR AU CANADA
AMENDMENTS
1
MODIFICATIONS
1
1. (1) Paragraph 2(1)(b) of the Canadian Broiler Hatching
Egg Marketing Levies Order2 is replaced by the following:
(b) in the Province of Quebec, $0.00340;
1. (1) L’alinéa 2(1)b) de l’Ordonnance sur les redevances à
payer pour la commercialisation des oeufs d’incubation de
poulet de chair au Canada2 est remplacé par ce qui suit :
b) dans la province de Québec, 0,00340 $;
———
———
a
a
b
c
d
e
1
2
SOR/87-40
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2001-19
SOR/2000-92
b
c
d
e
1
2
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
DORS/87-40
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2001-19
DORS/2000-92
309
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-37
(2) Paragraphs 2(1)(d)1 and (e)1 of the Order are replaced
by the following:
(d) in the Province of British Columbia, $0.00830; and
(e) in the Province of Alberta, $0.00750.
(2) Les alinéas 2(1)d)1 et e)1 de la même ordonnance sont
remplacés par ce qui suit :
d) dans la province de la Colombie-Britannique, 0,00830 $;
e) dans la province d’Alberta, 0,00750 $.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on January 1, 2002.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie de l’ordonnance.)
These amendments
(a) decrease the levy imposed on producers in Quebec and
British Columbia for broiler hatching eggs marketed by those
producers in interprovincial or export trade; and
(b) increase the levy imposed on producers in Alberta for
broiler hatching eggs marketed by those producers in interprovincial and export trade.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
310
2. La présente ordonnance entre en vigueur le 1er janvier
2002.
Les modifications visent à :
a) diminuer la redevance à payer par tout producteur du
Québec et de la Colombie-Britannique pour chaque oeuf d’incubation de poulet de chair qu’il commercialise sur le marché
interprovincial ou d’exportation;
b) augmenter la redevance à payer par tout producteur de
l’Alberta pour chaque oeuf d’incubation de poulet de chair qu’il
commercialise sur le marché interprovincial ou d’exportation.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Registration
SOR/2002-38
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-38
24 December, 2001
Enregistrement
DORS/2002-38
24 décembre 2001
FARM PRODUCTS AGENCIES ACT
LOI SUR LES OFFICES DES PRODUITS AGRICOLES
Regulations Amending the Canadian Egg
Marketing Agency Quota Regulations, 1986
Règlement modifiant le Règlement de 1986 de
l’Office canadien de commercialisation des oeufs
sur le contingentement
Whereas the Governor in Council has, by the Canadian Egg
Marketing Agency Proclamationa, established the Canadian Egg
Marketing Agency pursuant to subsection 16(1)b of the Farm
Products Agencies Actc;
Whereas the Canadian Egg Marketing Agency has been empowered to implement a marketing plan pursuant to that Proclamation;
Whereas the Canadian Egg Marketing Agency has complied
with the requirements of section 4d of Part II of the schedule to
that Proclamation;
Whereas the proposed annexed Regulations Amending the Canadian Egg Marketing Agency Quota Regulations, 1986 are
regulations of a class to which paragraph 7(1)(d)e of that Act applies by reason of section 2 of the Agencies’ Orders and Regulations Approval Orderf, and have been submitted to the National
Farm Products Council pursuant to paragraph 22(1)(f) of that Act;
Attendu que, en vertu du paragraphe 16(1)a de la Loi sur les offices des produits agricolesb, le gouverneur en conseil a, par la
Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des
oeufsc, créé l’Office canadien de commercialisation des oeufs;
Attendu que l’Office est habilité à mettre en oeuvre un plan de
commercialisation, conformément à cette proclamation;
And whereas, pursuant to paragraph 7(1)(d)e of that Act, the
National Farm Products Council is satisfied that the proposed
Regulations are necessary for the implementation of the marketing plan that the Canadian Egg Marketing Agency is authorized
to implement, and has approved the proposed Regulations;
Therefore, the Canadian Egg Marketing Agency, pursuant to
paragraph 22(1)(f) of the Farm Products Agencies Actc and section 2 of Part II of the schedule to the Canadian Egg Marketing
Agency Proclamationa, hereby makes the annexed Regulations
Amending the Canadian Egg Marketing Agency Quota Regulations, 1986.
Ottawa, Ontario, December 20, 2001
Attendu que l’Office s’est conformé aux exigences de l’article 4d de la partie II de l’annexe de cette proclamation;
Attendu que le projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement de 1986 de l’Office canadien de commercialisation des oeufs sur le contingentement, ci-après, relève d’une
catégorie à laquelle s’applique l’alinéa 7(1)d)e de cette loi, conformément à l’article 2 de l’Ordonnance sur l’approbation des
ordonnances et règlements des officesf, et a été soumis au Conseil
national des produits agricoles, conformément à l’alinéa 22(1)f)
de cette loi;
Attendu que, en vertu de l’alinéa 7(1)d)e de cette loi, le Conseil
national des produits agricoles, étant convaincu que le projet de
règlement est nécessaire à l’exécution du plan de commercialisation que l’Office est habilité à mettre en oeuvre, a approuvé ce
projet,
À ces causes, en vertu de l’alinéa 22(1)f) de la Loi sur les offices des produits agricolesb et de l’article 2 de la partie II de
l’annexe de la Proclamation visant l’Office canadien de commercialisation des oeufsc, l’Office canadien de commercialisation des
oeufs prend le Règlement modifiant le Règlement de 1986 de
l’Office canadien de commercialisation des oeufs sur le contingentement, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 20 décembre 2001
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN EGG
MARKETING AGENCY QUOTA REGULATIONS, 1986
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE 1986
DE L’OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION
DES OEUFS SUR LE CONTINGENTEMENT
AMENDMENT
1
MODIFICATION
1
1. The schedule to the Canadian Egg Marketing Agency
Quota Regulations, 19862 is replaced by the following:
1. L’annexe du Règlement de 1986 de l’Office canadien de
commercialisation des oeufs sur le contingentement2 est remplacée par ce qui suit :
———
———
a
b
c
d
e
f
1
2
C.R.C., c. 646
S.C. 1993, c. 3, par. 13(b)
S.C. 1993, c. 3, s. 2
SOR/99-186
S.C. 1993, c. 3, s. 7(2)
C.R.C., c. 648
SOR/2001-27
SOR/86-8; SOR/86-411
a
b
c
d
e
f
1
2
L.C. 1993, ch. 3, al. 13b)
L.C. 1993, ch. 3, art. 2
C.R.C., ch. 646
DORS/99-186
L.C. 1993, ch. 3, par. 7(2)
C.R.C., ch. 648
DORS/2001-27
DORS/86-8; DORS/86-411
311
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-38
SCHEDULE
(Sections 2 and 6, subsection 7(1) and sections 7.1 and 7.2)
ANNEXE
(articles 2 et 6, paragraphe 7(1) et articles 7.1 et 7.2)
LIMITS TO QUOTAS FOR THE PERIOD BEGINNING
ON DECEMBER 30, 2001 AND ENDING ON
DECEMBER 28, 2002
LIMITES DES CONTINGENTS POUR LA PÉRIODE
COMMENÇANT LE 30 DÉCEMBRE 2001 ET SE
TERMINANT LE 28 DÉCEMBRE 2002
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Province
Limits to
Federal Quotas
(Number of
Dozens of Eggs)
Limits to Eggs
for Processing
Quotas
(Number of Dozens
of Eggs)
Limits to
Export Market
Development
Quotas (Number
of Dozens of Eggs)
Ontario
Quebec
Nova
Scotia
New
Brunswick
Manitoba
British
Columbia
Prince Edward
Island
Saskatchewan
Alberta
Newfoundland
Northwest
Territories
197,018,490
91,775,995
19,434,122
17,080,000
2,440,000
10,860,745
56,620,562
63,961,064
9,760,000
2,440,000
12,200,000
3,215,858
23,732,805
44,879,943
8,603,244
2,806,000
4,880,000
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Province
Limite des
contingents fédéraux
(nombre de
douzaines d’oeufs)
Limite des
contingents de
transformation
(nombre de
douzaines d’oeufs)
Limite des contingents
pour le développement
du marché
d’exportation (nombre
de douzaines d’oeufs)
Ontario
197 018 490
Québec
91 775 995
Nouvelle19 434 122
Écosse
Nouveau10 860 745
Brunswick
Manitoba
56 620 562
Colombie63 961 064
Britannique
Île-du-Prince3 215 858
Édouard
Saskatchewan 23 732 805
Alberta
44 879 943
Terre-Neuve
8 603 244
Territoires du
2 806 000
Nord-Ouest
17 080 000
2 440 000
9 760 000
2 440 000
12 200 000
4 880 000
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
This amendment establishes the number of dozens of eggs that
producers may market during the period beginning on December 30, 2001 and ending on December 28, 2002.
La modification fixe le nombre de douzaines d’oeufs que les
producteurs peuvent commercialiser pour la période commençant
le 30 décembre 2001 et se terminant le 28 décembre 2002.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
312
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Registration
SOR/2002-39
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-39
3 January, 2002
Enregistrement
DORS/2002-39
3 janvier 2002
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
Cheque Holding Policy Disclosure
(Banks) Regulations
Règlement sur la communication de la
politique de retenue de chèques
(banques)
P.C. 2002-1 3 January, 2002
C.P. 2002-1 3 janvier 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to sections 459.4a and 978b of the
Bank Actc, hereby makes the annexed Cheque
Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et
en vertu des articles 459.4a et 978b de la Loi sur les
banquesc, Son Excellence la Gouverneure générale
en conseil prend le Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques), ci-après.
CHEQUE HOLDING POLICY DISCLOSURE
(BANKS) REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LA COMMUNICATION
DE LA POLITIQUE DE RETENUE DE
CHÈQUES (BANQUES)
DISCLOSURE
COMMUNICATION
Disclosure of
policy
1. (1) When a person opens, at a bank, a personal
deposit account to which the person may deposit
cheques, the bank must give the person a written
statement that sets out the policies of the bank concerning the holding of funds payable to the person
in respect of the cheques, including
(a) for a cheque drawn on a financial institution’s
branch located in Canada, the maximum period
during which the bank may hold the funds before
releasing them to the person; and
(b) for a cheque drawn on a financial institution’s
branch located outside Canada, an estimate of the
maximum period during which the bank may
hold the funds before releasing them to the person.
Communication
de la politique
Disclosure in
agreement or
separate
document
(2) The statement may be part of an agreement
that is signed when the account is opened or it may
be in a separate document.
1. (1) Lorsqu’une personne ouvre auprès d’une
banque un compte de dépôt personnel dans lequel
elle peut déposer des chèques, la banque doit lui
remettre une déclaration écrite énonçant sa politique en matière de retenue de fonds sur les chèques
déposés par ses clients, y compris :
a) en ce qui concerne les chèques tirés d’une
succursale d’une institution financière située au
Canada, la période maximale pendant laquelle
elle peut retenir les fonds avant de les lui remettre;
b) en ce qui concerne les chèques tirés d’une
succursale d’une institution financière située à
l’extérieur du Canada, la période maximale approximative pendant laquelle elle peut retenir les
fonds avant de les lui remettre.
(2) La déclaration peut faire partie de la convention d’ouverture de compte ou être dans un document distinct.
Statement to be
available on
request
2. A bank must, on request from a person, give
the person a statement of the bank’s policies referred to in subsection 1(1).
3. If a bank changes its policies referred to in
subsection 1(1), the bank must disclose the change
to every customer in whose name a personal deposit account is kept with the bank. The disclosure
must be made
(a) in the case of a customer to whom a statement of account is provided,
(i) by means of a notice in writing provided to
the customer at least 30 days before the effective date of the change, or
2. La banque doit remettre la déclaration visée au
paragraphe 1(1) à toute personne qui en fait la demande.
3. Si la banque modifie sa politique de retenue de
chèques, elle en donne avis à tous ses clients qui
sont titulaires d’un compte de dépôt personnel, de
la façon suivante :
a) dans le cas d’un client à qui un état de compte
est remis :
(i) soit en lui expédiant un avis écrit au moins
trente jours avant la prise d’effet de la modification,
Déclaration
disponible sur
demande
Notice of
change in
policy
———
———
a
a
b
c
S.C. 2001, c. 9, s. 125
S.C. 2001, c. 9, s. 183
S.C. 1991, c. 46
b
c
Partie de la
convention ou
document
distinct
Avis de
modification
L.C. 2001, ch. 9, art. 125
L.C. 2001, ch. 9, art. 183
L.C. 1991, ch. 46
313
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-39
(ii) if the customer has instructed the bank in
writing to provide such a notice to another
person, by means of a notice in writing provided to that other person at least 30 days before the effective date of the change; and
(b) in the case of a customer to whom a statement of account is not provided, by means of a
notice that is displayed, for a period of at least
60 days immediately before the effective date of
the change, at all branches of the bank where
personal deposit accounts are kept.
Coming into
force
(ii) soit en expédiant un avis écrit, au moins
trente jours avant la prise d’effet de la modification, à la personne désignée par le client
pour recevoir l’avis, selon les instructions
qu’il a données par écrit à la banque;
b) dans le cas d’un client à qui un état de compte
n’est pas remis, en affichant dans toutes ses succursales où des comptes de dépôt personnel sont
ouverts un avis durant au moins les soixante
jours précédant la prise d’effet de la modification.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day
on which they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date
de son enregistrement.
Entrée en
vigueur
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Canadian financial services sector has been undergoing
rapid change for the better part of a decade. In 1996, the federal
government created the Task Force on the Future of the Canadian
Financial Services Sector to review and advise on the nature of
change taking place in the sector. In 1998, the Task Force issued
a report which included numerous conclusions and recommendations. These findings were carefully reviewed by committees of
both the House of Commons and the Senate. These committees
largely endorsed the findings of the Task Force. Based on the
work of the Task Force and the parliamentary committees, the
federal government issued a policy paper in June 1999 entitled
Reforming Canada’s Financial Services Sector: A Framework for
the Future. This document served as the policy foundation for
Bill C-8, An Act to Establish the Financial Consumer Agency of
Canada and to Amend Certain Acts in Relation to Financial Institutions (FCA Act). Bill C-8 received Royal Assent on June 14,
2001 and was brought into force on October 24, 2001.
Le secteur des services financiers canadien subit des changements constants depuis près de dix ans. En 1996, le gouvernement
fédéral a créé le Groupe de travail sur l’avenir du secteur des services financiers canadien en lui confiant le mandat de se pencher
sur la nature des changements en cours dans le secteur et de formuler des avis à ce sujet. En 1998, le Groupe de travail a publié
un rapport qui renfermait un grand nombre de conclusions et de
recommandations. Les conclusions du Groupe de travail ont reçu
un large appui de la part des comités de la Chambre des communes et du Sénat qui ont fait un examen minutieux du rapport.
S’inspirant des travaux du Groupe de travail et des comités parlementaires, le gouvernement fédéral a publié un document
d’orientation en juin 1999 intitulé La réforme du secteur des services financiers canadiens : Un cadre pour l’avenir, qui a servi
de fondement au projet de Loi C-8, Loi constituant l’Agence de la
consommation en matière financière du Canada et modifiant
certaines lois relatives aux institutions financières (Loi sur
l’ACF). Le projet de loi a reçu la sanction royale le 14 juin 2001
et est entré en vigueur le 24 octobre 2001.
La Loi sur l’ACF prévoit des modifications importantes aux
lois qui régissent les institutions financières sous réglementation
fédérale. Globalement, ces modifications préconisent l’efficacité
et la croissance du secteur des services financiers, favorisent la
concurrence au pays, protègent et accroissent le pouvoir des consommateurs de services financiers et améliorent la réglementation
des institutions financières.
L’une des principales caractéristiques de la Loi sur l’ACF réside en l’utilisation de règlements afin d’assouplir le cadre de
réglementation du secteur financier. Cette mesure permet au gouvernement d’apporter des ajustements de politique modestes au
cadre de réglementation pour tenir compte des changements importants qui se produisent dans le contexte mondial dans lequel
évoluent les institutions financières. Un grand nombre de règlements sont proposés ou modifiés pour atteindre l’objectif du gouvernement qui consiste à créer un régime de réglementation plus
souple.
Le reste des modifications vise à harmoniser les règlements en
vigueur avec les changements apportés à la législation des
The FCA Act provides for significant amendments to the laws
governing federal financial institutions. As an integrated package,
the amendments brought about by the FCA Act promote efficiency and growth in the financial services sector, foster domestic
competition, empower and protect consumers of financial services, and improve the regulatory environment for financial institutions.
A key characteristic of the FCA Act is the use of regulations to
provide for a more flexible regulatory framework for the financial
sector. This allows the government to make modest policy adjustments to the framework in response to significant changes
taking place in the global environment in which financial institutions operate. Many regulations are being proposed or modified in
order to achieve this policy objective of creating a more flexible
regulatory regime.
The remaining amendments bring existing regulations in line
with changes made to the financial institutions statutes under
314
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-39
the FCA Act. This Regulation relates to consumer provisions in
the legislation.
This document discusses the regulatory impact of the following
new regulation:
institutions financières dans le cadre de la Loi sur l’ACF. Ce règlement est lié aux dispositions concernant la protection des consommateurs dans la Loi.
Le présent document traite de l’impact des nouveaux projets de
règlements suivants sur la réglementation :
Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations
Règlement sur la communication de la politique de retenue de
chèques (banques)
The legislation allows the Governor in Council to make regulations specifying information to be disclosed in respect of the
policies, procedures or practices relating to products or services
offered by a financial institution. The Cheque Holding Policy
Disclosure Regulations require that a bank disclose the maximum
hold period in respect of a cheque at the time an account is
opened and upon the request of a customer. If a cheque is drawn
on a financial institution’s branch located outside Canada, an
estimate of the maximum holding period must be disclosed to the
customer. If a bank changes its cheque holding policies, this
change must be disclosed to all customers who have a personal
deposit account with the bank.
La Loi permet au gouverneur en conseil de prendre des règlements précisant les renseignements pouvant être communiqués
relativement aux politiques, procédures ou pratiques touchant des
produits ou services offerts par une institution financière. En
vertu du Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques, les banques doivent communiquer la période de
retenue maximum pour un chèque, au moment de l’ouverture
d’un compte et à la demande d’un client. Si un chèque est tiré sur
une succursale d’une institution financière située à l’extérieur du
Canada, il faudra fournir au client un estimé de la période de retenue maximum. Si une banque modifie ses politiques sur les retenues de chèques, elle doit en informer tous les clients qui y détiennent un compte de dépôt personnel.
On prévoit qu’environ 30 règlements supplémentaires seront
proposés aux fins de publication au cours des prochains mois. Ces
règlements compléteront le cadre de réglementation envisagé par
le document d’énoncé de politique de juin 1999 et la Loi
sur l’ACF.
It is expected that another 30 or so regulations will be brought
forward for publication within the next few months. These remaining regulations will complete the policy package envisaged
by the June 1999 policy paper and the FCA Act.
Alternatives
Solutions envisagées
The enclosed regulation is required in order to bring the policy
intent underlying the FCA Act into effect. It is required to round
out the implementation of the new policy framework, as outlined
in the description. As such, no alternatives to the regulation were
considered.
Il est nécessaire d’adopter le règlement ci-joint pour que les
intentions de la politique soutenant la Loi sur l’ACF prennent
effet. Il servira à mener à bien la mise en oeuvre du nouveau cadre de réglementation, conformément à ce qui est dit dans la description. À ce titre, aucune autre solution que le règlement n’a été
envisagée.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The enclosed regulation is integral to the overall policy objectives of the FCA Act. As such, its cost-benefit justification cannot
be separated from the overall costs and benefits of the legislative
package itself.
The FCA Act provides an improved regulatory structure that
balances the competing interests of stakeholders. While individual legislative measures may impose some burden on a particular
stakeholder group, there are overall net benefits for all
stakeholders. For example,
— consumers benefit from strengthened consumer protection
measures, a more transparent complaints handling process, and
the advantages brought about by increased competition.
— financial institutions may face modestly increased regulation
through enhanced regulatory rules and a strengthened consumer protection regime. However, they benefit from greater
organizational flexibility and broader powers. The creation of
the Financial Consumer Agency of Canada (FCAC) is expected to have an annual budget of about $7 million, the cost
of which will be passed on to financial institutions in the form
of allocated assessment.
— The Office of the Superintendent of Financial Institutions
(OSFI) may face moderately increased regulatory challenges
as a result of provisions intended to encourage new entrants,
but the potential cost is offset by improved prudential regulatory powers and increased competition. The exact cost
Le règlement ci-joint fait partie intégrante des objectifs généraux de la Loi sur l’ACF. À ce titre, on ne peut pas séparer la
justification de ses coûts et avantages de celle de l’ensemble des
coûts et avantages de la loi elle-même.
La Loi sur l’ACF fournit un cadre de réglementation amélioré
qui tient compte des intérêts différents des intervenants. Il est
possible que certaines mesures législatives individuelles imposent
un fardeau à un groupe d’intervenants donné, mais dans
l’ensemble tous les intervenants en tireront parti. Par exemple,
— Les consommateurs profiteront de mesures de protection renforcées, d’un processus de traitement des réclamations plus
transparent et des avantages issus d’une concurrence accrue.
— Il est possible que les institutions financières soient soumises à
une réglementation un peu plus importante à la suite de l’amélioration du cadre de réglementation et du renforcement des
mesures de protection des consommateurs, mais en revanche
elles bénéficient d’une plus grande souplesse organisationnelle
et de pouvoirs plus étendus. L’Agence de la consommation en
matière financière du Canada (ACFC), à savoir le nouvel organisme qui sera créé, est censé disposer d’un budget annuel
d’environ 7 millions de dollars. Ce coût sera transmis aux institutions financières sous la forme d’une cotisation individuelle.
— Il est possible que le Bureau du surintendant des institutions
financières (BSIF) soit confronté davantage de défis sur le
315
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-39
implications for OSFI of the legislative package are not easily
calculable. The transfer of responsibility for administering the
consumer provisions of the financial institutions legislation to
the FCAC will reduce OSFI’s costs. The relaxed new entrant
requirements may increase OSFI’s workload and costs, some
of which will be borne by the new entrants. However, the
streamlined approval process will reduce the cost of regulation
and cost burden directly borne by financial institutions. In all,
it is expected that OSFI’s cost of regulation will not increase
substantially.
Cheque Holding Policy Disclosure Regulations — These
Regulations impose a requirement on banks in specifying that
when an account is opened or upon the request of a customer, a
bank must disclose the maximum period for which it may hold
funds in respect of a cheque. These Regulations are part of the
stated policy of the balanced policy framework underlying
the FCA Act.
plan de la réglementation à cause des dispositions qui visent à
encourager l’arrivée de nouveaux participants, mais le coût
supplémentaire qui pourrait en découler est compensé par
l’amélioration des pouvoirs de réglementation prudentielle et
par l’augmentation de la concurrence. Il est difficile de calculer les coûts exacts de l’ensemble de la législation pour
le BSIF. Le transfert à l’ACFC de la responsabilité de l’administration des dispositions de la législation des institutions financières ayant trait aux consommateurs réduira les coûts assumés par le BSIF. L’assouplissement des critères d’admissibilité pour les nouveaux participants pourrait contribuer à
accroître la charge de travail et les coûts du BSIF (une partie
des coûts sera assumée par les nouveaux participants). Toutefois, la rationalisation du processus d’approbation réduira le
coût de la réglementation et le fardeau des coûts assumés directement par les institutions financières. Dans l’ensemble, on
ne prévoit pas d’augmentation considérable des coûts de réglementation assumés par le BSIF.
Chacun des règlements inclus dans la présente série et dans les
séries suivantes vise à mettre en oeuvre un aspect précis du cadre
de réglementation global instauré par la Loi sur l’ACF. Les règlements peuvent être avantageux, ou peuvent n’avoir aucun effet
sur le plan des coûts et avantages, ou peuvent imposer un fardeau
à un ou plusieurs groupes d’intervenants pertinents. Puisque l’évaluation des coûts et avantages a été effectuée au niveau législatif, il faut examiner les règlements à la lumière de leur contribution à l’équilibre du cadre de réglementation global qui a été approuvé dans la Loi sur l’ACF.
Bien que la plupart des règlements visent simplement à préciser
l’orientation d’une disposition de la loi, dans quelques cas,
l’étendue du fardeau qui échoit à un groupe d’intervenants est
déterminée au moins en partie par les règlements. À cet effet,
nous attirons l’attention sur ce règlement :
Règlement sur la communication de la politique de retenue de
chèques (banques) — ce règlement impose aux banques l’obligation de communiquer la période maximum pendant laquelle elles
peuvent retenir les fonds pour un chèque, lorsqu’un compte est
ouvert à la banque ou à la demande d’un client. Ce règlement
s’inscrit dans la politique énoncée visant à équilibrer le cadre de
réglementation qui sous-tend la Loi sur l’ACF.
Consultation
Consultations
The FCA Act and its related regulations are part of a policy development process dating back to 1996. At every stage of the
process, stakeholders have been consulted. More recently, working drafts of the enclosed regulations were shared with
stakeholders and, wherever feasible, their comments have been
reflected in revisions.
La Loi sur l’ACF et les règlements pris en application de la loi
font partie d’un processus d’élaboration de politiques qui remonte
à 1996. Les intervenants concernés ont été consultés à toutes les
étapes du processus. Récemment, les avant-projets des règlements
ci-joints ont été communiqués aux intervenants et, dans tous les
cas où il était possible de le faire, leurs commentaires ont été pris
en considération dans les révisions.
Les organisations suivantes ont été consultées :
• Action Réseau Consommateur (Fédération nationale des associations de consommateurs du Québec)
• Bourse de Montréal
• Association des banquiers canadiens
• Canadian Community Reinvestment Coalition
• L’Association canadienne des compagnies d’assurances de
personnes
• Autorités canadiennes en valeurs mobilières
• ComTel (TelPay)
• Association des consommateurs du Canada
Each of the regulations included in this and subsequent packages is intended to implement a specific aspect of the overall
policy structure introduced by the FCA Act. The regulations may
either be beneficial, cost/benefit neutral, or impose a burden on
one or more relevant stakeholder groups. Since the weighing of
costs and benefits has been done at the legislative level, the regulations must be examined in light of their contribution to the balance of the overall policy framework that was approved in the
FCA Act.
While most regulations merely round out the policy intention
of a provision in the legislation, in a few cases the scope of the
burden borne by a stakeholder group is at least partially determined by the regulations. We note the following in this regard:
The following organizations were consulted:
• Action Réseau Consommateur (Fédération nationale des associations de consommateurs du Québec)
• Bourse de Montréal
• Canadian Bankers Association
• Canadian Community Reinvestment Coalition
• Canadian Life and Health Insurance Association
• Canadian Securities Administrators
• ComTel (TelPay)
• Consumers’ Association of Canada
• CPA Stakeholders Advisory Council
316
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SOR/DORS/2002-39
Due to the extensive consultations prior to pre-publication, the
Department of Finance received relatively few comments on this
Regulation following publication in the Canada Gazette, Part I on
September 8, 2001. Comments received subsequent to prepublication deal with a minor, technical change to the regulation.
Specifically:
— The Cheque Holding Policy Disclosure Banks Regulations
have been changed to omit the requirement for financial institutions to inform the consumer of the period after which a
cheque would be considered invalid, when a cheque is drawn
on a foreign branch of a financial institution (paragraph 1(1)(b)). Through consultations with the industry, we
discovered that such information would be almost impossible
to obtain and would not be relevant to the consumer.
• Conseil consultatif des intervenants de l’Association canadienne des paiements
• Centrale des caisses de crédit du Canada
• Démocratie en surveillance
• Fédération des caisses Desjardins
• Bureau d’assurance du Canada
• Insurance Consumer’s Group
• Association Interac
• Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières
• Institut des fonds d’investissement du Canada
• Association canadienne des courtiers de fonds mutuels
• Organisation nationale anti-pauvreté
• Option Consommateurs
• Centre pour la défense de l’intérêt public
• Service d’aide aux consommateurs/Consumer Aid Services
Grâce aux importantes consultations qui ont précédé la publication préalable, le ministère des Finances n’a reçu que peu de
commentaires sur ce règlement suite à la publication dans la
Gazette du Canada Partie I le 8 septembre 2001. Les commentaires reçus suite à la publication préalable traitaient d’un
changement technique mineur aux règlements. Plus précisément :
— Le Règlement sur la communication de la politique de retenue
de chèques (banques) a été modifié pour dispenser les institutions financières de l’obligation de préciser au consommateur
la durée de la période au-delà de laquelle un chèque tiré sur la
succursale étrangère d’une institution financière devient périmé
(alinéa 1(1)b)). Les consultations auprès de l’industrie nous ont
permis de constater que ce renseignement serait presque impossible à obtenir et ne serait pas utile au consommateur.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Office of the Superintendent of Financial Institutions will
be responsible for ensuring compliance with prudential aspects of
the regulations. The Financial Consumer Agency of Canada will
be responsible for ensuring compliance with consumer-related
regulations.
Le Bureau du surintendant des institutions financières veillera à
l’observation des aspects prudentiels des règlements. L’Agence
de la consommation en matière financière du Canada assurera
l’observation des règlements relatifs aux consommateurs.
Contact
Gerry Salembier
Director, Financial Institutions Division
Financial Sector Policy Branch
Department of Finance
L’Esplanade Laurier, 15th Floor, East Tower
140 O’Connor Street
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: (613) 992-1631
FAX: (613) 943-1334
Personne-ressource
Gerry Salembier
Directeur, Division des institutions financières
Direction de la politique du secteur financier
Ministère des Finances
L’Esplanade Laurier, 15e étage, Tour Est
140, rue O’Connor
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : (613) 992-1631
TÉLÉCOPIEUR : (613) 943-1334
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Credit Union Central of Canada
Democracy Watch
Fédération des caisses Desjardins
Insurance Bureau of Canada
Insurance Consumer’s Group
Interac Association
Investment Dealers Association of Canada
Investment Funds Institute of Canada
Mutual Fund Dealers Association
National Anti-Poverty Organization
Option Consommateurs
Public Interest Advocacy Centre
Service d’aide aux consommateurs/Consumer Aid Services
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
317
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SI/TR/2002-17
Registration
SI/2002-17 16 January, 2002
Enregistrement
TR/2002-17 16 janvier 2002
AN ACT TO AMEND THE CRIMINAL CODE (ORGANIZED
CRIME AND LAW ENFORCEMENT) AND TO MAKE
CONSEQUENTIAL AMENDMENTS TO OTHER ACTS
LOI MODIFIANT LE CODE CRIMINEL (CRIME ORGANISÉ
ET APPLICATION DE LA LOI) ET D’AUTRES LOIS EN
CONSÉQUENCE
Order Fixing the Dates of the Coming into Force of
Certain Sections of the Act
Décret fixant les dates d’entrée en vigueur de
certains articles de la Loi
P.C. 2001-2426 28 December, 2001
C.P. 2001-2426 28 décembre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to section 83 of
An Act to amend the Criminal Code (organized crime and law
enforcement) and to make consequential amendments to other
Acts, assented to on December 18, 2001, being chapter 32 of the
Statutes of Canada, 2001, hereby fixes
(a) January 7, 2002 as the day on which that Act, other than
sections 2, 12 to 15, 17 to 23, 25, 26, 48, 54, 57 to 65, 69 to 74
and 78, comes into force; and
(b) February 1, 2002 as the day on which sections 2, 12 to 15,
17 to 23, 25, 26, 48, 54, 57 to 65, 69 to 74 and 78 of that Act
come into force.
Sur recommandation de la ministre de la Justice et en vertu de
l’article 83 de la Loi modifiant le Code criminel (crime organisé
et application de la loi) et d’autres lois en conséquence, sanctionnée le 18 décembre 2001, chapitre 32 des Lois du Canada (2001),
Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe :
a) au 7 janvier 2002 la date d’entrée en vigueur de cette loi,
à l’exception des articles 2, 12 à 15, 17 à 23, 25, 26, 48, 54, 57
à 65, 69 à 74 et 78;
b) au 1er février 2002 la date d’entrée en vigueur des articles 2,
12 à 15, 17 à 23, 25, 26, 48, 54, 57 à 65, 69 à 74 et 78 de cette
loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order provides for the coming into force on January 7,
2002 of chapter 32 of the Statutes of Canada, 2001, An Act to
amend the Criminal Code (organized crime and law enforcement)
and to make consequential amendments to other Acts (“the Act”),
except for sections 2, 12 to 15, 17 to 23, 25, 26, 48, 54, 57 to 65,
69 to 74 and 78, which come into force on February 1, 2002. The
provisions coming into force on February 1, 2002 are the amendments to the Criminal Code referred to in paragraphs (b) (section 2) and (c) (the remaining sections) below.
The Act amends the Criminal Code by
(a) providing additional protection to members of the Senate
and the House of Commons and persons who play a role in the
administration of criminal justice from certain acts of intimidation directed against them or their families;
(b) providing law enforcement officers and other persons acting at their direction with circumscribed protection from criminal liability for certain otherwise illegal acts committed in the
course of an investigation or enforcement of an Act of Parliament;
(c) extending the application of its proceeds of crime provisions to indictable offences under the Criminal Code and other
Acts of Parliament, with a few exceptions;
(d) extending the application of its provisions relating to
offence-related property to indictable offences under the
Criminal Code;
(e) providing for the management, by judicial order, of proceeds of crime and offence-related property, whether seized or
restrained; and
(f) providing broader measures for investigation and prosecution in connection with organized crime by expanding the concepts of criminal organization and criminal organization
Le décret fixe l’entrée en vigueur du chapitre 32 des Lois du
Canada (2001), Loi modifiant le Code criminel (crime organisé et
application de la loi) et d’autres lois en conséquence (la « Loi »),
au 7 janvier 2002, à l’exception des articles 2, 12 à 15, 17 à 23,
25, 26, 48, 54, 57 à 65, 69 à 74 et 78, qui entreront en vigueur le
1er février 2002. Les dispositions qui entrent en vigueur le
1er février 2002 sont les modifications au Code criminel visées
par les alinéas b) (l’article 2) et c) (les autres articles), ci-dessous.
318
La Loi apporte des modifications au Code criminel en vue :
a) d’accorder aux parlementaires fédéraux et aux personnes qui
participent à l’administration de la justice criminelle une protection accrue contre certains actes d’intimidation à leur endroit
ou à celui des membres de leur famille;
b) d’accorder aux personnes chargées du contrôle d’application
des lois fédérales, et aux personnes agissant sous leur direction,
une immunité restreinte à l’égard des actes ou omissions
qu’elles commettent dans le cadre d’une enquête en matière
criminelle ou du contrôle d’application d’une loi et qui constitueraient par ailleurs des infractions;
c) d’élargir l’application de ses dispositions sur les produits de
la criminalité aux actes criminels prévus par toutes lois fédérales, à quelques exceptions près;
d) d’élargir l’application de ses dispositions sur les biens infractionnels aux actes criminels prévus par le Code criminel;
e) de permettre la prise en charge, autorisée par ordonnance judiciaire, de l’administration des biens — produits de la criminalité et biens infractionnels — saisis ou bloqués;
f) d’instaurer des mesures supplémentaires d’enquête et de
poursuite en matière de criminalité organisée par l’élargissement de la portée des notions d’organisation criminelle et
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
offence and by creating three new offences relating to participation in the activities — legal and illegal — of criminal organizations, and to the actions of their leaders.
The Act also amends the Mutual Legal Assistance in Criminal
Matters Act to allow the enforcement in Canada of search warrants, restraint orders and orders of forfeiture from foreign
jurisdictions.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2 SI/TR/2002-17
d’infraction d’organisation criminelle et la création de trois
nouvelles infractions relativement à la participation aux activités légales et illégales de ces organisations et aux agissements
de leurs dirigeants.
La Loi modifie aussi la Loi sur l’entraide juridique en matière
criminelle afin de permettre l’exécution au Canada de mandats de
perquisition et d’ordonnances de blocage ou de confiscation émanant de juridictions criminelles étrangères.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
319
2002/01/16
Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, No 2
Erratum :
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 1, le 2 janvier 2002
DORS/2002-23
LOI SUR LE PARLEMENT DU CANADA
Règlement modifiant le Règlement sur l’indemnité de
session du Sénat (déduction en cas d’absence), p. 93
À la 3e ligne de l’article 1,
retranchez : « ou »
et remplacez par : « où »
320
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
SOR:
SI:
SOR/2002-34—39
SI/2002-17
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
P.C.
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
SOR/2002-34
Agriculture and Agri-Food
Canadian Chicken Anti-Dumping Regulations.............................................
296
SOR/2002-35
Agriculture and Agri-Food
Canadian Chicken Marketing Levies Order..................................................
298
SOR/2002-36
Agriculture and Agri-Food
Canadian Chicken Marketing Quota Regulations .........................................
304
SOR/2002-37
Agriculture and Agri-Food
Order Amending the Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Levies
Order ............................................................................................................
309
Agriculture and Agri-Food
Regulations Amending the Canadian Egg Marketing Agency Quota
Regulations, 1986 .........................................................................................
311
SOR/2002-38
Page
SOR/2002-39
2002-1
Finance
Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations..............................
313
SI/2002-17
2001-2426
Justice
Order Fixing the Dates of the Coming into Force of Certain Sections of
An Act to amend the Criminal Code (organized crime and law
enforcement) and to make consequential amendments to other Acts............
318
i
2002-01-16 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 2
INDEX
SOR:
SI:
SOR/2002-34—39
SI/2002-17
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Levies OrderOrder Amending............
Farm Products Agencies Act
SOR/2002-37
24/12/01
309
Canadian Chicken Anti-Dumping Regulations ..........................................................
Farm Products Agencies Act
SOR/2002-34
24/12/01
296
n
Canadian Chicken Marketing Levies Order ...............................................................
Farm Products Agencies Act
SOR/2002-35
24/12/01
298
n
Canadian Chicken Marketing Quota Regulations ......................................................
Farm Products Agencies Act
SOR/2002-36
24/12/01
304
n
SOR/2002-38
24/12/01
311
Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations ...........................................
Bank Act
SOR/2002-39
03/01/02
313
Fixing the Dates of the Coming into force of Certain Sections of the ActOrder ....
Criminal Code (organized crime and law enforcement) and to make
consequential amendments to other Acts (An Act to amend)
SI/2002-17
16/01/02
318
Canadian Egg Marketing Agency Quota Regulations, 1986Regulations
Amending .............................................................................................................
Farm Products Agencies Act
ii
Date
Page
Comments
n
2002-01-16
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 2
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement.
DORS/2002-34—39
TR/2002-17
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
C.P.
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
DORS/2002-34
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement antidumping sur les poulets du Canada ......................................
296
DORS/2002-35
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance sur les redevances à payer pour la commercialisation des
poulets au Canada.........................................................................................
298
DORS/2002-36
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement canadien sur le contingentement de la commercialisation des
poulets ..........................................................................................................
304
DORS/2002-37
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance modifiant l’Ordonnance sur les redevances à payer pour la
commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de chair au Canada .....
309
DORS/2002-38
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement modifiant le Règlement de 1986 de l’Office canadien de
commercialisation des oeufs sur le contingentement ....................................
311
DORS/2002-39
2002-1
Finances
Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques
(banques) ......................................................................................................
313
TR/2002-17
2001-2426
Justice
Décret fixant les dates d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi
modifiant le Code criminel (crime organisé et application de la loi) et
d’autres lois en conséquence.........................................................................
318
iii
2002-01-16 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, n o 2
INDEX
DORS:
TR:
DORS/2002-34—39
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
TR/2002-17
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Date
Antidumping sur les poulets du Canada  Règlement ..............................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2002-34
24/12/01
296
n
Communication de la politique de retenue de chèques (banques)  Règlement .......
Banques (Loi)
DORS/2002-39
03/01/02
313
n
Contingentement de la commercialisation des poulets  Règlement canadien .........
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2002-36
24/12/01
304
n
Fixant les dates d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi  Décret .............
Code criminel (crime organisé et application de la loi) et d’autres lois en
conséquence (Loi modifiant)
TR/2002-17
16/01/02
318
Page
Indemnité de session du Sénat (déduction en cas d’absence)  Règlement
modifiant le Règlement ........................................................................................
Parlement du Canada (Loi)
DORS/2002-23
Office canadien de commercialisation des oeufs sur le contingentement 
Règlement modifiant le Règlement de 1986.........................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2002-38
24/12/01
311
Redevances à payer pour la commercialisation des oeufs d’incubation de poulet de
chair au Canada  Ordonnance modifiant l’Ordonnance ....................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2002-37
24/12/01
309
Redevances à payer pour la commercialisation des poulets au Canada 
Ordonnance ................................................................................................................
Offices des produits agricoles (Loi)
DORS/2002-35
24/12/01
298
iv
320
Commentaires
e
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising