Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 136, no 14
Vol. 136, No. 14
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, JULY 3, 2002
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 3 JUILLET 2002
Statutory Instruments 2002
SOR/2002-227 to 246 and SI/2002-97 to 104
Textes réglementaires 2002
DORS/2002-227 à 246 et TR/2002-97 à 104
Pages 1546 to 1647
Pages 1546 à 1647
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 2, 2002, and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 2 janvier 2002, et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada. Rates will be quoted on request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Communication Canada. Le tarif sera indiqué sur
demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Canadian Government Publishing,
Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
The Canada Gazette is also available free of charge on the Internet at
http://www.canada.gc.ca/gazette/main.html. It is available in PDF (Portable
Document Format) and in an alternate format in ASCII (American Standard
Code for Information Interchange).
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internat au
http://www.canada.gc.ca/gazette/main.html. La publication y est accessible
en format PDF (Portable Document Format) et en média substitut produit en
code (ASCII (code standard américain pour l’échange d’informations).
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2002
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-227
Registration
SOR/2002-227 11 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-227
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Immigration and Refugee Protection Regulations
Règlement sur l’immigration et la protection des
réfugiés
P.C. 2002-997 11 June, 2002
C.P. 2002-997 11 juin 2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON JUNE 14, 2002)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 JUIN 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1546
11 juin 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-228
Registration
SOR/2002-228 11 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-228
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Refugee Protection Division Rules
Règles de la Section de la protection des réfugiés
P.C. 2002-998 11 June, 2002
C.P. 2002-998 11 juin 2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON JUNE 14, 2002)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 JUIN 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
11 juin 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1547
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-229
Registration
SOR/2002-229 11 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-229
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Immigration Division Rules
Règles de la Section de l’immigration
P.C. 2002-999 11 June, 2002
C.P. 2002-999 11 juin 2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON JUNE 14, 2002)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 JUIN 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1548
11 juin 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-230
Registration
SOR/2002-230 11 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-230
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Immigration Appeal Division Rules
Règles de la Section d’appel de l’immigration
P.C. 2002-1000 11 June, 2002
C.P. 2002-1000 11 juin 2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON JUNE 14, 2002)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 JUIN 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
11 juin 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1549
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-231
Registration
SOR/2002-231 11 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-231
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Oath or Solemn Affirmation of Office Rules
(Immigration and Refugee Board)
Règles sur le serment professionnel ou la
déclaration (Commission de l’immigration et du
statut de réfugié)
P.C. 2002-1001 11 June, 2002
C.P. 2002-1001 11 juin 2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON JUNE 14, 2002)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 JUIN 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1550
11 juin 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
Registration
SOR/2002-232 11 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-232
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Rules Amending the Federal Court Immigration
Rules, 1993
Règles modifiant les Règles de 1993 de la Cour
fédérale en matière d’immigration
The Chief Justice of the Federal Court, pursuant to subsection 75(1) of the Immigration and Refugee Protection Acta, and
subject to the approval of the Governor in Council, hereby makes
the annexed Rules Amending the Federal Court Immigration
Rules, 1993.
Ottawa, May 21, 2002
John D. Richard
Chief Justice of the Federal Court
En vertu du paragraphe 75(1) de la Loi sur l’immigration et la
protection des réfugiésa, sous réserve de l’agrément de Son Excellence la Gouverneure générale en conseil, le juge en chef de la
Cour fédérale prend les Règles modifiant les Règles de 1993 de la
Cour fédérale en matière d’immigration, ci-après.
Ottawa, le 21 mai 2002
Le juge en chef de la Cour fédérale,
John D. Richard
P.C. 2002-1002 11 June, 2002
C.P. 2002-1002 11 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Citizenship and Immigration,
pursuant to subsection 75(1) of the Immigration and Refugee
Protection Acta, hereby approves the annexed Rules Amending the
Federal Court Immigration Rules, 1993.
Sur recommandation du ministre de la Citoyenneté et de
l’Immigration et en vertu du paragraphe 75(1) de la Loi sur
l’immigration et la protection des réfugiésa, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil agrée les Règles modifiant les
Règles de 1993 de la Cour fédérale en matière d’immigration, ciaprès.
RULES AMENDING THE FEDERAL COURT
IMMIGRATION RULES, 1993
RÈGLES MODIFIANT LES RÈGLES DE 1993 DE LA
COUR FÉDÉRALE EN MATIÈRE D’IMMIGRATION
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The long title of the Federal Court Immigration
Rules, 19931 is replaced by the following:
1. Le titre intégral des Règles de 1993 de la Cour fédérale en
matière d’immigration1 est remplacé par ce qui suit :
FEDERAL COURT IMMIGRATION
PROTECTION RULES
REFUGEE
RÈGLES DE LA COUR FÉDÉRALE EN MATIÈRE
D’IMMIGRATION ET DE PROTECTION DES RÉFUGIÉS
2. Rule 1 of the Rules and the heading before it are repealed.
3. Rule 2 of the Rules is replaced by the following:
“Act” means the Immigration and Refugee Protection Act; (Loi)
“appeal” means an appeal referred to in paragraph 74(d) of the
Act; (appel)
“application for judicial review” means an application under section 74 of the Act; (demande de contrôle judiciaire)
“application for leave” means an application under section 72 of
the Act; (demande d’autorisation)
“tribunal” means a person or body who has disposed of a matter
referred to in subsection 72(1) of the Act which is the subject
of an application for leave or an application for judicial review;
(tribunal administratif)
“written reasons” includes a transcript of reasons given orally.
(motifs écrits)
2. L’article 1 des mêmes règles et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. L’article 2 des mêmes règles est remplacé par ce qui
suit :
« appel » Appel aux termes de l’alinéa 74d) de la Loi. (appeal)
« demande d’autorisation » Demande visée à l’article 72 de la
Loi. (application for leave)
« demande de contrôle judiciaire » Demande visée à l’article 74
de la Loi; (application for judicial review)
« Loi » La Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés;
(Act)
« motifs écrits » Y est assimilée la transcription des motifs prononcés verbalement. (written reasons)
« tribunal administratif » Personne ou organisme qui a statué sur
une mesure visée au paragraphe 72(1) de la Loi et qui fait
l’objet d’une demande d’autorisation ou d’une demande de
contrôle judiciaire. (tribunal)
———
———
1
1
a
S.C. 2001, c. 27
SOR/93-22
AND
a
11 juin 2002
L.C. 2001, ch. 27
DORS/93-22
1551
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
4. Rule 4 of the Rules is replaced by the following:
4. (1) Subject to subrule (2), except to the extent that they are
inconsistent with the Act or these Rules, Parts 1, 2, 3, 6, 7, 10
and 11 and rules 383 to 385 of the Federal Court Rules, 1998
apply to applications for leave, applications for judicial review
and appeals.
(2) Rule 133 of the Federal Court Rules, 1998 does not apply
to service of an application for leave or an application for judicial
review.
5. (1) Paragraph 5(1)(b) of the Rules is replaced by the following:
(b) the date and the details of the matter — the decision, determination or order made, measure taken or question raised — in
respect of which relief is sought and the date on which the applicant was notified of or otherwise became aware of the matter;
(2) Subrule 5(2) of the Rules is replaced by the following:
(2) Unless the Minister of Citizenship and Immigration is the
applicant, that Minister shall be the respondent in an application
for leave.
6. Rule 6 of the Rules and the heading before it are replaced
by the following:
4. L’article 4 des mêmes règles est remplacé par ce qui
suit :
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la demande
d’autorisation, la demande de contrôle judiciaire et l’appel sont
régis par les parties 1, 2, 3, 6, 7, 10 et 11 et les règles 383 à 385
des Règles de la Cour fédérale (1998), sauf dans le cas où ces
dispositions sont incompatibles avec la Loi ou les présentes règles.
(2) La règle 133 des Règles de la Cour fédérale (1998) ne
s’applique pas à la signification d’une demande d’autorisation ou
d’une demande de contrôle judiciaire.
5. (1) L’alinéa 5(1)b) des mêmes règles est remplacé par ce
qui suit :
b) la date et les détails de la mesure — décision, ordonnance,
question ou affaire — à laquelle se rapporte le redressement recherché et la date où le demandeur en a été avisé ou en a pris
connaissance;
(2) Le paragraphe 5(2) des mêmes règles est remplacé par
ce qui suit :
(2) Sauf dans le cas où il est lui-même le demandeur, le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration est le défendeur dans
toute demande.
6. L’article 6 des mêmes règles et l’intertitre le précédant
sont remplacés par ce qui suit :
Extension of Time to File and Serve Application for Leave
Prorogation du délai de dépôt et de signification de la
demande d’autorisation
6. (1) A request for an extension of time referred to in paragraph 72(2)(c) of the Act shall be made in the application for
leave in accordance with Form IR-1 set out in the schedule.
(2) A request for an extension of time shall be determined at
the same time, and on the same materials, as the application for
leave.
7. Subrule 7(1) of the Rules is replaced by the following:
6. (1) Toute demande visant la prorogation du délai au titre de
l’alinéa 72(2)c) de la Loi, se fait dans la demande d’autorisation
même, selon la formule IR-1 figurant à l’annexe.
(2) Il est statué sur la demande de prorogation de délai en
même temps que la demande d’autorisation et à la lumière des
mêmes documents versés au dossier.
7. Le paragraphe 7(1) des mêmes règles est remplacé par ce
qui suit :
7. (1) La signification visée à l’alinéa 72(2)b) de la Loi est effectuée par signification d’une copie certifiée de la demande
d’autorisation au défendeur.
8. L’alinéa 15(1)a) des mêmes règles est remplacé par ce qui
suit :
a) spécifie la langue ainsi que la date et le lieu fixés en application des alinéas 74a) et b) de la Loi pour l’audition de la demande de contrôle judiciaire;
9. (1) Le paragraphe 18(1) des mêmes règles est remplacé
par ce qui suit :
18. (1) Le juge, avant de rendre jugement sur la demande de
contrôle judiciaire, donne aux parties la possibilité de lui demander de certifier que l’affaire soulève une question grave de portée
générale, tel que le prévoit l’alinéa 74d) de la Loi.
7. (1) Service under paragraph 72(2)(b) of the Act is effected
by serving a certified copy of the application for leave on the
respondent.
8. Paragraph 15(1)(a) of the Rules is replaced by the following:
(a) shall specify the language and the date and place fixed under paragraphs 74(a) and (b) of the Act for the hearing of the
application for judicial review;
9. (1) Subrule 18(1) of the Rules is replaced by the following:
18. (1) Before rendering a judgment in respect of an application
for judicial review, a judge shall give the parties an opportunity to
request that the judge certify that a serious question of general
importance is involved as referred to in paragraph 74(d) of the
Act.
(2) Subrule 18(3) of the Rules is repealed.
10. Paragraph 20(1)(a) of the Rules is replaced by the following:
(a) 30 days after the pronouncement of the judgment under appeal; or
1552
(2) Le paragraphe 18(3) des mêmes règles est abrogé.
10. L’alinéa 20(1)a) des mêmes règles est remplacé par ce
qui suit :
a) soit dans les 30 jours suivant le prononcé du jugement attaqué;
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
11. Rule 22 of the Rules is replaced by the following:
12. Form IR-1 of the schedule to the Rules is amended by
replacing Form IR-1 with the following:
11. L’article 22 des mêmes règles est remplacé par ce qui
suit :
22. Sauf ordonnance contraire rendue par un juge pour des raisons spéciales, la demande d’autorisation, la demande de contrôle
judiciaire ou l’appel introduit en application des présentes règles
ne donnent pas lieu à des dépens.
12. La formule IR-1 de l’annexe des mêmes règles est remplacée par ce qui suit :
Form IR-1 (Rule 5)
Formule IR-1 (Règle 5)
22. No costs shall be awarded to or payable by any party in respect of an application for leave, an application for judicial review or an appeal under these Rules unless the Court, for special
reasons, so orders.
Court File No.
Numéro de la Cour
FEDERAL COURT OF CANADA
TRIAL DIVISION
COUR FÉDÉRALE DU CANADA
SECTION DE PREMIÈRE INSTANCE
Between:
Entre
[Insert full name of party
or the Minister of Citizenship and Immigration]
[Nom et prénoms de la partie
ou le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration]
Applicant(s)
Demandeur(s)
and
et
[The Minister of Citizenship and Immigration, or
full name of other party, if the Minister is the Applicant]
[Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration ou nom et
prénoms de l’autre partie si le ministre est le demandeur]
Respondent(s)
Défendeur(s)
APPLICATION FOR LEAVE
and for JUDICIAL REVIEW
DEMANDE D’AUTORISATION
et DEMANDE DE CONTRÔLE JUDICIAIRE
TO THE RESPONDENT(S)
AN APPLICATION FOR LEAVE TO COMMENCE AN APPLICATION FOR JUDICIAL REVIEW UNDER S. 72(1) OF
THE IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT has
been commenced by the applicant.
AU(x) DÉFENDEUR(S)
Le demandeur a présenté UNE DEMANDE D’AUTORISATION RELATIVE À LA PRÉSENTATION D’UNE DEMANDE DE CONTRÔLE JUDICIAIRE, EN APPLICATION
DU PARAGRAPHE 72(1) DE LA LOI SUR L’IMMIGRATION
ET LA PROTECTION DES RÉFUGIÉS
SAUF AUTORISATION D’UN JUGE, IL SERA STATUÉ
SUR CETTE DEMANDE D’AUTORISATION sans comparution en personne des parties, conformément à l’alinéa 72(2)d) de
la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.
SI VOUS SOUHAITEZ VOUS OPPOSER À CETTE DEMANDE D’AUTORISATION, l’avocat habile à exercer au
Canada qui vous représente ou vous-même devez immédiatement
remplir l’avis de comparution sur la formule IR-2 prévue aux
Règles de la Cour fédérale en matière d’immigration et de protection des réfugiés, le signifier au tribunal administratif et à
l’avocat du demandeur ou, si celui-ci agit pour son propre compte, au demandeur lui-même, et le déposer, avec la preuve de la
signification, au greffe de la Cour dans les 10 jours suivant la
signification de cette demande d’autorisation.
À DÉFAUT, la Cour peut statuer sur cette demande
d’autorisation et, si celle-ci est accueillie, sur la demande subséquente de contrôle judiciaire, sans vous adresser aucun autre avis.
UNLESS A JUDGE OTHERWISE DIRECTS, THIS APPLICATION FOR LEAVE will be disposed of without personal appearance by the parties, in accordance with paragraph 72(2)(d) of
the Immigration and Refugee Protection Act.
IF YOU WISH TO OPPOSE THIS APPLICATION FOR
LEAVE, you or a solicitor authorized to practice in Canada and
acting for you must immediately prepare a Notice of Appearance
in Form IR-2 prescribed by the Federal Court Immigration and
Refugee Protection Rules, serve it on the tribunal and the applicant’s solicitor or, where the applicant does not have a solicitor,
serve it on the applicant, and file it, with proof after service, at the
Registry, within 10 days of service of this application for leave.
IF YOU FAIL TO DO SO, the Court may nevertheless dispose
of this application for leave and, if leave is granted, the subsequent application for judicial review without further notice to
you.
Note: Copies of the relevant Rules of Court, information on the
local office of the Court and other necessary information
may be obtained from any local office of the Federal
Court or the Registry of the Trial Division in Ottawa, telephone: (613) 992-4238.
Nota : Vous pouvez obtenir auprès de n’importe quel bureau
local de la Cour fédérale ou du greffe de la Section
de première instance de la Cour fédérale, à Ottawa, téléphone : (613) 992-4238, une copie des règles applicables
1553
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
de la Cour, des informations sur le bureau local de celle-ci
et tout autre renseignement nécessaire.
The applicant seeks leave of the Court to commence an application for judicial review of:
Le demandeur demande à la Cour l’autorisation de présenter une
demande de contrôle judiciaire de :
(Set out the date and details of the matter — the decision, determination or order made, measure taken or question raised —
in respect of which judicial review is sought and the date upon
which the applicant was notified or otherwise became aware of
the matter.)
(Indiquer la date et les détails de la mesure — décision, ordonnance, question ou affaire — à laquelle se rapporte le redressement recherché et la date où le demandeur en a été avisé ou en a
pris connaissance.)
(Set out the name, address and telephone number of the tribunal and, if the tribunal was composed of more than one person,
the name of each person who was on the tribunal.)
(Indiquer l’appellation, l’adresse et le numéro de téléphone du
tribunal administratif concerné et, si celui-ci était composé de
plusieurs personnes, le nom de chacune d’elles.)
(Set out the tribunal’s file number(s), if applicable.)
(Indiquer le(s) numéro(s) du(des) dossier(s) du tribunal administratif, le cas échéant.)
(Add the following paragraph where applicable.)
(Ajouter le paragraphe suivant, le cas échéant.)
[The applicant further applies to the Court to allow an extension
of time under paragraph 72(2)(c) of the Immigration and Refugee
Protection Act on the following grounds:
[Le demandeur demande en outre à la Cour d’accorder une prorogation de délai, en vertu de l’alinéa 72(2)c) de la Loi sur
l’immigration et la protection des réfugiés, pour les motifs suivants :
(Set out the grounds for the request for extension of time to file
the application for leave.)]
In the event that leave is granted, the applicant seeks the following relief by way of judicial review:
(Set out the precise relief sought should leave be granted, including any statutory provision or Rule relied on.
(Indiquer les motifs de la demande de prorogation du délai de
dépôt de la demande d’autorisation.)]
Dans le cas où l’autorisation est accordée, le demandeur recherche le redressement suivant par voie de contrôle judiciaire :
(Indiquer le redressement expressément recherché dans le cas où
l’autorisation est accordée, ainsi que les textes de loi et règles
invoqués à l’appui.)
In the event that leave is granted, the application for judicial review is to be based on the following grounds:
Dans le cas où l’autorisation est accordée, la demande de contrôle
judiciaire est fondée sur les motifs suivants :
(Set out the grounds to be argued, including a reference to any
statutory provision or rule to be relied on.)
(Indiquer les motifs qui seront développés dans l’argumentation,
ainsi que les textes de loi et règles invoqués à l’appui.)
The applicant has (has not) received written reasons from the
tribunal.
Le demandeur a (n’a pas) reçu les motifs écrits du tribunal administratif.
In the event that leave is granted, the applicant proposes that the
application for judicial review be heard at ............., in the (English or French) language.
Dans le cas où l’autorisation est accordée, le demandeur propose
que la demande de contrôle judiciaire soit entendue à ........, en
(français ou anglais).
(Signature of Solicitor/Applicant)
Name of Solicitor/Applicant
Address
Telephone Number
(Signature de l’avocat/du demandeur)
Nom de l’avocat/du demandeur
Adresse
Numéro de téléphone
To: (Name(s) and address(es) of Respondent(s))
À : (Nom(s) et adresse(s) du défendeur (des défendeurs))
13. Forms IR-3 and IR-4 of the schedule to the Rules are
amended by replacing Forms IR-3 and IR-4 with the following:
13. Les formules IR-3 et IR-4 des mêmes règles sont remplacées par ce qui suit :
1554
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
Form IR-3 (Rule 9)
Formule IR-3 (Règle 9)
Court File No.
Numéro de la Cour
FEDERAL COURT OF CANADA
TRIAL DIVISION
COUR FÉDÉRALE DU CANADA
SECTION DE PREMIÈRE INSTANCE
Between:
Entre
Applicant(s)
Demandeur(s)
and
et
Respondent(s)
Défendeur(s)
REQUEST TO TRIBUNAL
DEMANDE AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF
TO: (Name and Address of tribunal)
RE: (Set out complete particulars of the matter — decision, determination or order made, measure taken or question
raised — as they appear in the application, with tribunal’s
file number(s), if any.)
DATE:
In an application filed on ........, 20 , the applicant set out that
he/she had not received written reasons for the above-captioned
matter.
Pursuant to Rule 9 of the Federal Court Immigration and Refugee
Protection Rules, you are hereby requested, without delay, to
(a) send a copy of the matter — the decision, determination
or order made, measure taken or question raised — and
written reasons therefor, duly certified by an appropriate officer to be correct, to each of the parties, and two copies to
the Registry; or
(b) send written notice to all the parties and the Registry indicating either that no reasons were given for the matter —
decision, determination or order made, measure taken or
question raised — in respect of which the application is
made, or that reasons were given but not recorded.
(Signature of Registry Officer)
Name of Registry Officer
Telephone Number
À:
(Appellation et adresse du tribunal administratif)
OBJET : (Indiquer tous les détails de la mesure — décision,
ordonnance, question ou affaire — tels qu’ils figurent
dans la demande d’autorisation, avec le(s) numéro(s)
du(des) dossier(s) du tribunal administratif, le cas
échéant)
DATE :
Dans une demande d’autorisation déposée le ........20 , le demandeur indique qu’il n’a pas reçu les motifs écrits se rapportant à la
cause susmentionnée.
Conformément à la règle 9 des Règles de la Cour fédérale en
matière d’immigration et de protection des réfugiés, veuillez :
a) envoyer sans délai à chacune des parties une copie de la
mesure — décision, ordonnance, question ou affaire — et
des motifs écrits y afférents, certifiée conforme par un fonctionnaire compétent, et au greffe de la Cour deux copies de
ces documents;
b) envoyer sans délai à toutes les parties et au greffe un avis
écrit indiquant qu’aucun motif n’a été donné à l’appui de la
mesure — décision, ordonnance, question ou affaire — visée
dans la demande ou que des motifs ont été donnés sans être
enregistrés.
(Signature du fonctionnaire du greffe)
Nom du fonctionnaire du greffe
Numéro de téléphone
Form IR-4 (Rule 20)
Formule IR-4 (Règle 20)
Court File No.
Numéro de la Cour
FEDERAL COURT OF APPEAL
Between:
COUR D’APPEL FÉDÉRALE
Entre
Applicant
(Applicant (Respondent) in the Trial Division)
Appelant
(Demandeur (ou défendeur) Section de première instance)
and
et
(name)
(nom)
Respondent
(Applicant (Respondent) in the Trial Division)
Intimé
(Demandeur (ou défendeur) Section de première instance)
1555
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
NOTICE OF APPEAL
AVIS D’APPEL
THE APPELLANT (name) APPEALS from the judgment of
The Honourable (name of judge) of the Trial Division, delivered
on (date).
PURSUANT TO paragraph 74(d) of the Immigration and
Refugee Protection Act, the learned Trial Judge certified that the
following serious question(s) of general importance was (were)
involved:
(Set out question(s) certified by Trial Judge.)
L’APPELANT (nom) INTERJETTE APPEL du jugement rendu le (date) par le juge (nom du juge) de la Section de première
instance de la Cour fédérale.
CONFORMÉMENT à l’alinéa 74d) de la Loi sur l’immigration
et la protection des réfugiés, le juge de première instance a certifié que l’affaire soulève une(des) question(s) grave(s) de portée
générale, comme suit :
(Indiquer la(les) question(s) certifiée(s) par le juge de première
instance.)
L’APPELANT DÉSIRE OBTENIR LE REDRESSEMENT
SUIVANT en ce qui concerne cette(ces) question(s), en application de l’article 52 de la Loi sur la Cour fédérale :
(Indiquer le redressement recherché, ainsi que celles des dispositions de l’article 52 de la Loi sur la Cour fédérale qui sont
invoquées à l’appui.)
L’APPELANT DEMANDE que cet appel soit entendu
à ........(lieu).
Fait à ........, le ........20 .
(Nom, adresse et numéro de téléphone
de l’avocat de l’appelant)
À : (Nom et adresse de l’avocat de
l’intimé ou, si celui-ci agit
pour son propre compte, ses
nom et adresse)
14. Dans les passages ci-après des mêmes règles « demande »
est remplacé par « demande de contrôle judiciaire » :
a) l’alinéa 17a);
b) l’alinéa 17d).
THE APPELLANT SEEKS THE FOLLOWING RELIEF on
the determination of the question(s) under section 52 of the Federal Court Act:
(Set out the relief sought, with reference to the specific provisions in section 52 of the Federal Court Act relied on.)
THE APPELLANT REQUESTS that this appeal be heard at
(place).
Dated at ........, this ........ of ........, 20 .
(Name, address and telephone number
of Appellant’s solicitor)
TO: (Name and address of
Respondent’s solicitor or
Respondent if acting in
person)
14. The Rules are amended by replacing the word “application” with the words “application for judicial review” in the
following provisions:
(a) paragraph 17(a); and
(b) paragraph 17(d).
15. The Rules are amended by replacing the word “application” with the words “application for leave” in the following
provisions:
(a) the heading before rule 5;
(b) the portion of subrule 5(1) before paragraph (a);
(c) paragraph 5(1)(i);
(d) the heading before rule 7;
(e) subrule 8(1);
(f) subrule 9(1);
(g) the portion of rule 11 before paragraph (a);
(h) subrule 12(1);
(i) rule 23; and
(j) Form IR-2 set out in the schedule.
15. Dans les passages ci-après des mêmes règles « demande »
est remplacé par « demande d’autorisation » :
a) l’intertitre précédant l’article 5;
b) le passage du paragraphe 5(1) précédant l’alinéa a);
c) l’alinéa 5(1)i);
d) l’intertitre précédant l’article 7;
e) le paragraphe 8(1);
f) le paragraphe 9(1);
g) le passage de l’article 11 précédant l’alinéa a);
h) le paragraphe 12(1);
i) l’article 23;
j) la formule IR-2 figurant à l’annexe.
COMING INTO FORCE
16. These Rules come into force on June 28, 2002.
ENTRÉE EN VIGUEUR
18. Les présentes règles entrent en vigueur le 28 juin 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Rules.)
(Ce résumé ne fait pas partie des règles.)
Description
Description
The purpose of the amendments to the Rules is to mirror the
provisions of the new Immigration and Refugee Protection Act
Les modifications aux règles visent à refléter les dispositions
de la nouvelle Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés
1556
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-232
with respect to the practice and procedure in relation to applications for leave to commence an application for judicial review, for
judicial review and for appeals. Subject to the approval of the
Governor in Council, the power to make these rules rests with the
Chief Justice of the Federal Court of Canada pursuant to subsection 75(1) of the Immigration and Refugee Protection Act.
The amendments in the Rules are consequential in that they
reference the new sections of the Immigration and Refugee Protection Act. The amendments also reflect the one change in the
Immigration and Refugee Protection Act that affects judicial review proceedings: that is to require that leave be obtained in order
to commence a judicial review application in respect of matters
arising outside Canada. The effect is to extend the existing regime
that applies to the judicial review of decisions of the Minister,
officers, and the Immigration and Refugee Board to matters arising outside Canada. As a result, the requirement for leave will
now apply where judicial review is sought in respect of a decision
made either inland or outside of Canada.
en ce qui concerne la pratique et la procédure relatives à la demande d’autorisation et contrôle judiciaire et à l’appel. Sous
réserve de l’approbation du gouverneur en conseil, il appartient
au Juge en chef de la Cour fédérale du Canada de prendre ces
règles en vertu du paragraphe 75(1) de la Loi sur l’immigration et
la protection des réfugiés.
Les modifications apportées aux règles sont corrélatives en ce
qu’elles renvoient aux nouvelles dispositions de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. Ces modifications reflètent
également le changement qui, dans la Loi sur l’immigration et la
protection des réfugiés, a trait aux procédures de contrôle judiciaire : la nécessité d’obtenir une autorisation pour présenter une
demande de contrôle judiciaire relativement à des questions ayant
pris naissance à l’extérieur du Canada. Ce qui a pour effet d’élargir l’application du régime actuel en matière de contrôle judiciaire
des décisions du ministre, des agents et de la Commission de
l’immigration et du statut de réfugié du Canada aux questions
ayant pris naissance à l’extérieur du Canada. Par conséquent, il
faut obtenir une autorisation de contrôle judiciaire relativement à
une décision prise à l’intérieur ou à l’extérieur du Canada.
Alternatives
Solutions envisagées
There is no alternative as the amendments are adopted to be
consistent with the Immigration and Refugee Protection Act.
Il n’y a pas de solution de rechange puisque l’adoption des modifications vise à assurer la compatibilité avec la Loi sur
l’immigration et la protection des réfugiés.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Except to the extent that further costs will be incurred for
communications outside of Canada (courier, facsimile), there are
no other costs associated with these changes.
Sauf dans la mesure des coûts additionnels engagés au titre de
la communication à l’extérieur du Canada (courrier, télécopieur),
il n’y a pas d’autres coûts liés à ces modifications.
Consultation
Consultations
Although the amendments proposed are consequential to the
provisions of the Immigration and Refugee Protection Act, the
Chief Justice of the Federal Court of Canada consulted with both
the National Citizenship and Immigration Law Section of the
Canadian Bar Association and the Department of Justice. Their
submissions were reviewed and considered in adopting these
amendments.
Bien que les modifications proposées soient corrélatives des
dispositions de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, le Juge en chef de la Cour fédérale du Canada a consulté la
Section du droit de l’immigration et de la citoyenneté de
l’Association du Barreau canadien ainsi que le ministère de la
Justice. Dans le cadre de l’adoption de ces modifications, on a
revu et examiné les observations formulées par ces derniers.
Contact
Nancy Bélanger
Executive Officer to the Chief Justice
Federal Court of Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0H9
Tel.: (613) 995-5063
FAX: (613) 941-9454
E-mail: nancy.belanger@fct-cf.gc.ca
Personne-ressource
Nancy Bélanger
Attachée de direction au juge en chef
Cour fédérale du Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0H9
Tél. : (613) 995-5063
TÉLÉCOPIEUR : (613) 941-9454
Courriel : nancy.belanger@fct-cf.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1557
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-233
Registration
SOR/2002-233 13 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-233
CANADA STUDENT FINANCIAL ASSISTANCE
ACT
LOI FÉDÉRALE SUR L’AIDE FINANCIÈRE AUX
ÉTUDIANTS
Regulations Amending the Canada Student
Financial Assistance Regulations
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur
l’aide financière aux étudiants
P.C. 2002-1057 13 June, 2002
C.P. 2002-1057 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Human Resources Development,
pursuant to section 15a of the Canada Student Financial Assistance Actb, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Canada Student Financial Assistance Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Développement des ressources humaines et en vertu de l’article 15a de la Loi fédérale sur
l’aide financière aux étudiantsb, Son Excellence la Gouverneure
générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement
fédéral sur l’aide financière aux étudiants, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADA STUDENT
FINANCIAL ASSISTANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT FÉDÉRAL
SUR L’AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of paragraph 6(1)(e) of the Canada Student Financial Assistance Regulations1 before subparagraph (i) is replaced by the following:
(e) subject to subsection (3), where the qualifying student submits the confirmation of enrolment later than six months after
the day the student ceased to be a full-time student pursuant to
section 8 but before the last day of the confirmed period that
started within the six-month period,
(2) Clauses 6(1)(e)(i)(A) and (B) of the Regulations are replaced by the following:
(A) pay to the lender the interest accrued under those agreements from the day on which that student ceased to be a fulltime student to the day before the day on which the qualifying student enters into a full-time risk-shared loan agreement
pursuant to subparagraph (f)(i) or a full-time direct loan
agreement pursuant to subparagraph (f)(ii), or
(B) enter into a consolidated risk-shared loan agreement or a
consolidated guaranteed student loan agreement with the
lender in which the unpaid accrued interest referred to in
clause (A) is added to the principal amount;
2. (1) The portion of paragraph 7(1)(e) of the Regulations
before subparagraph (i) is replaced by the following:
(e) where the borrower submits the confirmation of enrolment
later than six months after the day the borrower ceased to be a
full-time student pursuant to section 8 but before the last day of
the confirmed period that started within the six-month period,
(2) Clause 7(1)(e)(i)(B) of the Regulations is replaced by the
following:
(B) enter into a consolidated risk-shared loan agreement or a
consolidated guaranteed student loan agreement with the
lender in which the unpaid accrued interest referred to in
clause (A) is added to the principal amount;
1. (1) Le passage de l’alinéa 6(1)e) du Règlement fédéral sur
l’aide financière aux étudiants1 précédant le sous-alinéa (i) est
remplacé par ce qui suit :
e) sous réserve du paragraphe (3), lorsqu’il remet la confirmation d’inscription plus de six mois après le jour où il a cessé
d’être étudiant à temps plein selon l’article 8, mais avant le
dernier jour de la période confirmée qui a commencé au cours
de cette même période de six mois :
(2) Les divisions 6(1)e)(i)(A) et (B) du même règlement sont
remplacées par ce qui suit :
(A) soit verser au prêteur les intérêts de ce prêt courus depuis
le lendemain du jour où il a cessé d’être étudiant à temps
plein jusqu’à la veille du jour où il conclut le contrat de prêt
à risque partagé à temps plein conformément au sousalinéa f)(i) ou le contrat de prêt direct à temps plein conformément au sous-alinéa f)(ii),
(B) soit conclure avec le prêteur un contrat de prêt à risque
partagé consolidé ou un contrat de prêt garanti consolidé
dans lequel les intérêts courus visés à la division (A) qui sont
impayés sont ajoutés au principal,
2. (1) Le passage de l’alinéa 7(1)e) du même règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
e) lorsqu’il remet la confirmation d’inscription plus de six mois
après le jour où il a cessé d’être étudiant à temps plein selon
l’article 8, mais avant le dernier jour de la période confirmée
qui a commencé au cours de cette même période de six mois :
(2) La division 7(1)e)(i)(B) du même règlement est remplacée par ce qui suit :
(B) soit conclure avec le prêteur un contrat de prêt à risque
partagé consolidé ou un contrat de prêt garanti consolidé
dans lequel les intérêts courus visés à la division (A) qui sont
impayés sont ajoutés au principal,
———
———
b
b
a
1
S.C. 2000, c. 14, s. 20
S.C. 1994, c. 28
SOR/95-329
1558
a
1
L.C. 2000, ch. 14, art. 20
L.C. 1994, ch. 28
DORS/95-329
13 juin 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-233
COMING INTO FORCE
3. These Regulations come into force on August 1, 2002.
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. Le présent règlement entre en vigueur le 1er août 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Through the Canada Student Loans Program, the Government
of Canada provides loans to post-secondary students who demonstrate financial need. Interest on Canada Student Loans to fulltime students is fully subsidized by the Government of Canada
while the students are enrolled in full-time studies. The students
are required to provide a Confirmation of Enrolment to the lender
or service provider as proof that they are enrolled full-time so that
they can maintain interest-free status.
Le Programme canadien de prêts aux étudiants permet au gouvernement du Canada d’accorder des prêts aux étudiants de niveau postsecondaire qui ont besoin d’aide financière. Les intérêts
courus sur les prêts accordés dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants à temps plein sont pleinement subventionnés par le gouvernement du Canada pendant toute la durée
des études d’un étudiant inscrit à temps plein. Ceux-ci doivent
fournir une confirmation d’inscription au prêteur ou au fournisseur de services s’ils veulent éviter de payer les intérêts courus
sur leur prêt.
Avant 1995, on accordait aux étudiants un délai de six mois à
compter du dernier jour de la période d’études postsecondaires
inscrite à leur dossier pour présenter au prêteur une confirmation
d’inscription. S’ils dépassaient ce délai, ils devaient verser les
intérêts courus depuis le dernier jour de cette période.
Prior to 1995, full-time students were allowed a six-month period following their last post-secondary end date to provide a
Confirmation of Enrolment to the lender. If they provided this
confirmation more than six months after completing their last
period of study, they would be responsible for paying the accrued
interest from their period of study end date.
Since 1995, student borrowers have been allowed a six-month
period following their last post-secondary end date plus
a four-month period following the first day of their current confirmed period to submit a Confirmation of Enrolment. For example, a student finishes a study period on April 30 and begins the
next study period on September 1. The student has until December 31 to submit a Confirmation of Enrolment in order to maintain interest-free status. If the student submits this confirmation
after December 31, he or she is responsible for payment of the
interest accrued from April 30.
The amendments to the Canada Student Financial Assistance
Regulations and the Canada Student Loans Regulations would
continue to allow for a six-month post-study period in which to
submit a Confirmation of Enrolment. However, the amendments
would remove the four-month period.
Les modifications au Règlement fédéral sur l’aide financière
aux étudiants et le Règlement fédéral sur les prêts aux étudiants
ne donnent lieu à aucun changement en regard du délai de six
mois accordé pour présenter une confirmation d’inscription.
Toutefois, le délai de quatre mois n’est plus accordé.
Purpose of Amendments
But des modifications
In most provinces, Confirmation of Enrolment for the purposes
of the provincial portion of the student loan is required within six
months. This inconsistency with the federal portion of the student
loan has resulted in many students being confused about their
responsibilities and they often overlook submitting the confirmation. This leads to student loans being placed in “technical default” resulting in falsely higher default rates being reported. The
result is increased administrative burden on students, lenders,
service providers, the Canada Student Loans Program as well as
provincial loans programs. While the four-month period was intended to provide students with additional flexibility in the loan
process, it has resulted in greater confusion and higher costs for
students.
Dans la plupart des provinces, les étudiants ont jusqu’à six
mois pour présenter une confirmation d’inscription aux fins de la
portion provinciale de leur prêt. Cet écart de procédure de prêt
entre les deux ordres de gouvernement a amené bon nombre
d’étudiants à ne plus savoir exactement en quoi consistent leurs
responsabilités dans ce domaine et à oublier de présenter une
confirmation d’inscription. Leur dossier de prêt comporte alors
une « défaillance technique » qui les oblige automatiquement à
payer les intérêts sur leur prêt. Résultat : un fardeau administratif
plus lourd pour les étudiants, les prêteurs, les fournisseurs de services, et les responsables du Programme canadien de prêts aux
étudiants et des programmes provinciaux de la même catégorie.
Ce délai de quatre mois visait à rendre le processus de prêt plus
souple pour les étudiants, mais il a plutôt porté à confusion et les
a amenés à dépenser davantage.
Les modifications de la réglementation ont pour but d’aider les
étudiants à tenir tous leurs dossiers de prêt en règle. On vise ainsi
The regulatory changes will help students meet the responsibility of maintaining all of their loans in good standing. Student
Outre ce délai de six mois, les étudiants emprunteurs ont, depuis 1995, un délai supplémentaire de quatre mois à compter du
premier jour de la période d’études actuelle pour présenter une
confirmation d’inscription. Par exemple, un étudiant qui termine
une période d’études au mois d’avril et en commence une autre
le 1er septembre jusqu’au 31 décembre pour présenter une confirmation d’inscription et éviter de payer des intérêts sur son prêt.
S’il dépasse ce délai, l’étudiant doit alors verser les intérêts courus depuis le 30 avril.
1559
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-233
borrowers will be less likely to unwittingly miss the deadline to
provide Confirmation of Enrolment and will avoid the possibility
of having to pay the accrued interest and of having their loans
being placed in “technical default”.
At the same time, the amendments ensure that federal and provincial rules are more streamlined. The Government of Canada
has entered into Integration Agreements with Saskatchewan and
Ontario. The amendments demonstrate a move towards harmonizing the federal program with provincial programs and will
assist in establishing Integration Agreements with other provinces. Under the principle of “one student-one loan”, the changes
allow for a single message to student borrowers to tell them to
inform their lender or service provider of their return to study,
and ultimately simplify and streamline the loan process. The
amendments demonstrate a move towards providing a single loan
product.
The Government of Canada established a direct financing regime that was implemented on August 1, 2000. Under this regime, student loans are issued directly from the Government of
Canada through two service providers operating under the structure of the National Student Loans Service Centre. The changes to
subparagraphs 6(1)(e)(i) and 7(1)(e)(i) of the Canada Student
Financial Assistance Regulations specify the loan type to distinguish between direct loans, risk-shared and guaranteed loans.
This is necessary to ensure consistency with the Canada Student
Loans Program’s direct financing regime. These necessary
changes were overlooked when the direct financing regulatory
amendments were implemented on August 1, 2000.
The Government of Canada has been under pressure from the
provinces to implement the changes to the rules regarding confirmation of enrolment so that they are consistent with the provincial loans programs. This consistency will ensure less administrative burdens for both provincial and federal program staff.
In 2001, Human Resources Development Canada had prepared
its proposal to amend the regulations concerning this issue. The
Department of Justice had also provided the “blue-stamped”
regulations but the process was aborted when upgrades to systems
were not able to be completed before August 1, 2001. Since then,
systems have been upgraded to incorporate the change making it
important that the regulations are implemented on August 1,
2002.
This regulatory amendment will reduce the complexity of the
student loan process and minimize the administrative burden on
student borrowers, lenders and service providers, as well as operational staff at federal and provincial/territorial programs. The
initiative has been discussed extensively with the various
stakeholders and has received positive responses. The participating provincial/territorial jurisdictions are also supportive of the
amendment and generally welcome changes that result in harmonized and streamlined rules for the federal and provincial portions
of the student loan.
à empêcher autant que possible les étudiants emprunteurs de dépasser par mégarde la date limite pour présenter une confirmation
d’inscription, car ils doivent alors payer les intérêts courus sur
leur prêt qui comporte dans ce cas-là une « défaillance technique ».
En même temps, les amendements assurent que les règles fédérales et provinciales soient plus uniformisées. Le gouvernement
du Canada est entré dans des Accords d’Intégration avec la
Saskatchewan et l’Ontario. Les amendements démontrent un
mouvement vers l’harmonisation du programme fédéral avec les
programmes provinciaux et aideront à établir des Accords
d’Intégration avec d’autres provinces. Sous le principe « d’un
étudiant-un prêt », les amendements démontrent un mouvement
vers un seul prêt à l’étudiant.
Le gouvernement du Canada établit un plan de financement direct depuis le 1er août 2000. Sous ce régime, les prêts aux étudiants sont issus directement par le gouvernement du Canada à
travers deux fournisseurs de services qui fonctionnent sous la
structure du centre de service national de prêts aux étudiants.
Dans les modifications aux sous-alinéas 6(1)e)(i) et 7(1)e)(i) du
Règlement fédéral sur l’aide financière aux étudiants, on précise
le type de projet afin de distinguer entre un prêt direct, un prêt à
risque partagé et un prêt garanti. En effet, il faut s’assurer de respecter le plan de financement direct prévu dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants. On avait omis de le faire
dans les modifications de la réglementation en matière de financement direct, qui sont entrées en vigueur le 1er août 2000.
Le gouvernement du Canada a été sous pression des provinces
d’exécuter les changements aux règles concernant la confirmation
de l’inscription de sorte qu’elles soient conformes au programme
de prêts provinciaux. Cette uniformité assurera moins de fardeaux
administratifs pour le personnel provincial et fédéral du programme.
En 2001, Développement des ressources humaines Canada a
rédigé sa proposition visant à modifier la réglementation en la
matière. En outre, le ministère de la Justice a estampillé de nouveau le règlement, mais le processus a été suspendu lorsque la
modernisation des systèmes ne pouvait pas être achevée avant
le 1er août 2001. Depuis ce temps-là, les systèmes ont été modifiés
afin d’incorporer les changements le rendant important que les
règlements sont mis en application le 1er août 2002.
Les modifications de la réglementation permettront de simplifier le processus de prêt étudiant et d’éviter qu’il ne représente un
fardeau administratif trop lourd pour les étudiants emprunteurs,
les prêteurs, les fournisseurs de services, et le personnel de programme des gouvernements fédéral et provinciaux-territoriaux.
On a discuté à fond de cette initiative avec divers intervenants qui
y ont d’ailleurs réagi de façon positive. Les provinces et les territoires participants accueillent également bien les modifications,
tout changement visant à harmoniser et à rationaliser les règles
relatives aux portions fédérale et provinciale des prêts aux étudiants étant toujours le bienvenu.
Alternatives
Solutions envisagées
Maintaining the four-month period is one alternative. While
this alternative was initially implemented to provide students with
additional flexibility in the loan process, it has resulted in an increase in confusion and greater costs for students. As
Maintenir la période de quatre mois est une alternative. Tandis
que cette alternative avait été mise en place afin de fournir aux
étudiants plus de flexibilité dans le processus de prêt, elle a eu
comme conséquence une augmentation en confusion et des plus
1560
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-233
Confirmation of Enrolment is required within six months in most
provinces, the current federal rules are inconsistent with provincial loans programs. Therefore, maintaining the status quo was
rejected and a regulatory amendment is necessary.
grands coûts pour des étudiants. Puisque la confirmation de
l’inscription est exigée dans les six mois dans la plupart des provinces, les règles fédérales actuelles sont contradictoires avec les
programmes de prêts provinciaux. Par conséquent, maintenir le
statu quo a été rejeté et une modification au règlement est nécessaire.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Ensuring the same continuation and reinstatement requirements
for both Canada Student Loans and Provincial Student Loans will
reduce the complexity and costs to the borrower, cause less confusion, and minimize the administrative burden on lenders and
program officials. Removing the four-month period is not expected to add to the costs of the regulation.
Une fois que le Programme canadien de prêts aux étudiants et
les programmes provinciaux de la même catégorie comporteront
les mêmes exigences relatives au maintien et à la reprise d’un prêt
étudiant, les étudiants emprunteurs auront moins de tracas et de
dépenses inutiles; en outre, le processus de prêt portera moins à
confusion et permettra de réduire le fardeau administratif qui est
imposé aux prêteurs et aux responsables du programme. L’élimination de la période de quatre mois ne devrait pas entraîner des
coûts supplémentaires liés à la réglementation dans ce domaine.
Consultation
Consultations
This initiative was discussed at the October 28, 2000 Intergovernmental Consultative Committee on Student Financial Assistance (ICCSFA), which comprises federal, provincial and territorial student aid officials. This Committee was also consulted in
the form of a policy paper on December 22, 2000.
On a discuté de cette initiative au cours de la réunion, qui s’est
tenue le 28 octobre 2000, du Comité consultatif intergouvernemental sur l’aide financière aux étudiants (CCIA-FE), composé
de représentants fédéraux, provinciaux et territoriaux des programmes d’aide aux étudiants. Le 22 décembre 2000, on a également présenté aux membres de ce comité un exposé de principe
pour consultation à ce sujet.
On a informé les intervenants de cette initiative au cours de la
réunion du Groupe consultatif national sur l’aide financière aux
étudiants (GCNAFE), qui s’est tenue le 2 octobre 2000. Là encore, le 22 décembre 2000, on a présenté aux intervenants
du GCNAFE précisés ci-dessous un exposé de principe pour consultation.
Le GCNAFE est composé des membres suivants :
• Fédération canadienne des étudiantes et étudiants;
• Alliance canadienne des associations étudiantes;
• Conseil canadien des études supérieures;
• Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire;
• Association nationale des collèges carrières;
• Association des universités et collèges du Canada;
• Association canadienne des professeures et professeurs
d’université;
• Association canadienne du personnel administratif universitaire;
• Association des collèges communautaires du Canada;
• Association canadienne des responsables de l’aide financière aux étudiants;
• Association pour l’éducation permanente dans les universités du Canada; et
• Centrale des caisses de crédit du Programme canadien de
prêt aux étudiants.
Les modifications proposées de la règle des six et des quatre
mois ont suscité des commentaires de la part des membres
du GCNAFE. Tous sont en faveur du changement, à l’exception
d’un groupe qui estime que le délai supplémentaire de quatre
mois est nécessaire pour éviter les défaillances techniques souvent causées par un problème de communication entre le prêteur
et l’emprunteur. Ce point de vue est d’ailleurs partagé par un représentant provincial du CCIA-FE. Il n’empêche que les
Stakeholders were informed of this initiative at the National
Advisory Group on Student Financial Assistance (NAGSFA)
meeting held on October 2, 2000. Further consultation was conducted in the form of a policy paper sent out to the following list
of NAGSFA stakeholders on December 22, 2000.
The NAGSFA, comprises the following:
• Canadian Federation of Students
• Canadian Alliance of Student Associations
• Canadian Graduate Council
• National Educational Association of Disabled Students
• National Association of Career Colleges
• Association of University and Colleges of Canada
• Canadian Association of University Teachers
• Canadian Association of University Business Officers
• Association of Canadian Community Colleges
• Canadian Association of Student Financial Aid Administrators
• Canadian Association for University Continuing Education
• Credit Union Central of Canada Student Loans Program
The proposed change to the six- and four-month rule provoked
comment from several NAGSFA members. All were supportive
of the change, with the exception of the one group who argued
that the extra four months provided for in the six-and four-month
rule are necessary in order to avoid technical default, which has
traditionally occurred due to communication errors between
lender and borrower. A provincial ICCSFA representative also
expressed these concerns. However, it is the contention of the
1561
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-233
Canada Student Loans Program that the proposed regulatory
change will act to simplify this process, allowing better communication and, in turn, ultimately minimizing technical default.
Two ICCSFA members noted that they had changed their provincial rules to mirror the federal six- and four-month rule. One
supports the proposed regulatory change and the other indicates
that while program staff would welcome the change, senior management may not be as supportive because they question the requirement for students to pay interest even if they are late in providing confirmation of enrolment. All other provinces are most
supportive of the proposed regulatory change.
modifications proposées de la réglementation touchant le Programme canadien de prêts aux étudiants ont bien pour but de simplifier ce processus, de permettre une meilleure communication
entre les parties intéressées et donc de réduire les risques de défaillance technique.
Deux membres du CCIA-FE ont précisé avoir rajusté leurs règles provinciales en fonction de la règle fédérale des six et des
quatre mois. L’un soutient les modifications proposées de la réglementation; l’autre précise que même si le personnel de programme devrait bien accueillir ce changement, la haute direction
risque de se montrer moins coopérative; en effet, elle a récemment remis en question le fait que les étudiants aient à payer les
intérêts courus sur leur prêt lorsqu’ils dépassent la date limite
pour présenter une confirmation d’inscription. Les autres provinces ont signalé leur appui aux modifications proposées de la réglementation.
Communications
Communications
The Canada Student Loans Program has a communications
plan in place to ensure that students, stakeholder groups, provincial/territorial jurisdictions, lenders and service providers are well
informed of the changes.
Dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants,
on a établi un plan de communication visant à bien informer les
étudiants, les groupes d’intervenants, les provinces et les territoires, les prêteurs et les fournisseurs de services de ces modifications.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The regulations primarily set out the criteria and procedures for
the administration of the Canada Student Loans Program. Accordingly, the regulations do not require any formal compliance
mechanism.
Le règlement définit essentiellement les critères et les procédures touchant l’administration des Subventions canadiennes pour
études. En conséquence, aucun mécanisme de conformité officiel
n’est requis.
Contact
Sandy Hines
Manager
Policy and Legislative Interpretation
Canada Student Loans Program
Human Resources Development Canada
15 Eddy Street, 10th Floor
Hull, Quebec
K1A 0M5
Tel.: (819) 956-6680
FAX: (819) 953-9591
Personne-ressource
Sandy Hines
Gestionnaire
Politiques et Interprétation de la Loi
Programme canadien de prêts aux étudiants
Développement des ressources humaines Canada
15, rue Eddy, 10e étage
Hull (Québec)
K1A 0M5
Tél. : (819) 956-6680
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-9591
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1562
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-234
Registration
SOR/2002-234 13 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-234
CANADA STUDENT LOANS ACT
LOI FÉDÉRALE SUR LES PRÊTS AUX ÉTUDIANTS
Regulations Amending the Canada Student Loans
Regulations
Règlement modifiant le Règlement féféral sur les
prêts aux étudiants
P.C. 2002-1058 13 June, 2002
C.P. 2002-1058 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Human Resources Development,
pursuant to section 17a of the Canada Student Loans Act, hereby
makes the annexed Regulations Amending the Canada Student
Loans Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Développement des ressources humaines et en vertu de l’article 17a de la Loi fédérale sur
les prêts aux étudiants, Son Excellence la Gouverneure générale
en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement fédéral sur
les prêts aux étudiants, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADA
STUDENT LOANS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
FÉDÉRAL SUR LES PRÊTS AUX ÉTUDIANTS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of paragraph 3(1)(e) of the Canada Student
Loans Regulations1 before subparagraph (i) is replaced by the
following:
(e) where the borrower submits the confirmation of enrolment
later than six months after the day the borrower ceased to be a
full-time student pursuant to section 4.1 but before the last day
of the confirmed period that started within the six-month period, either
1. Le passage de l’alinéa 3(1)e) du Règlement fédéral sur les
prêts aux étudiants1 précédant le sous-alinéa (i) est remplacé
par ce qui suit :
e) lorsqu’il remet la confirmation d’inscription plus de six mois
après le jour où il a cessé d’être étudiant à temps plein selon
l’article 4.1, mais avant le dernier jour de la période confirmée
qui a commencé au cours de cette même période de six mois :
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
13 juin 2002
2. Le présent règlement entre en vigueur le 1er août 2002.
2. These Regulations come into force on August 1, 2002.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 1559, following
SOR/2002-233.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 1559, suite au
DORS/2002-233.
———
———
1
1
a
S.C. 1998, c. 21, s. 102
SOR/93-392
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
a
L.C. 1998, ch. 21, art. 102
DORS/93-392
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1563
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Registration
SOR/2002-235 13 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-235
HAZARDOUS MATERIALS INFORMATION REVIEW ACT
LOI SUR LE CONTRÔLE DES RENSEIGNEMENTS
RELATIFS AUX MATIÈRES DANGEREUSES
Regulations Amending the Hazardous Materials
Information Review Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le contrôle
des renseignements relatifs aux matières
dangereuses
P.C. 2002-1059 13 June, 2002
C.P. 2002-1059 13 juin 2002
Whereas, pursuant to subsection 48(1) of the Hazardous Materials Information Review Acta, the Minister of Health has consulted with the government of each province and such organizations representative of workers, organizations representative of
employers and organizations representative of suppliers as the
Minister deemed appropriate;
And whereas, pursuant to subsection 48(2) of that Act, the
Minister of Health has consulted with the council governing the
Hazardous Materials Information Review Commission;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Health and the Treasury Board, pursuant to section 48 of the Hazardous Materials
Information Review Acta, hereby makes the annexed Regulations
Amending the Hazardous Materials Information Review Regulations.
Attendu que, conformément au paragraphe 48(1) de la Loi sur
le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereusesa, la ministre de la Santé a consulté le gouvernement de chaque
province ainsi que les organismes de représentation des travailleurs, des employeurs et des fournisseurs qu’elle estimait indiqués;
Attendu que, conformément au paragraphe 48(2) de cette loi, la
ministre de la Santé a consulté le bureau de direction du Conseil
de contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses,
À ces causes, sur recommandation de la ministre de la Santé et
du Conseil du Trésor et en vertu de l’article 48 de la Loi sur le
contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereusesa,
Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE HAZARDOUS
MATERIALS INFORMATION REVIEW
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LE CONTRÔLE DES RENSEIGNEMENTS
RELATIFS AUX MATIÈRES DANGEREUSES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
13 juin 2002
2. The heading “Chemical Identity or Concentration”3 before section 4 and sections 4 to 64 of the Regulations are replaced by the following:
1. (1) Les définitions de « demande de dérogation existante »1 et « demande de dérogation subséquente »1, au paragraphe 2(1) du Règlement sur le contrôle des renseignements
relatifs aux matières dangereuses2, sont abrogées.
(2) Le paragraphe 2(1) du même règlement est modifié par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« demande originale » Demande de dérogation présentée par un
demandeur à l’égard de renseignements relatifs à un produit
contrôlé. La présente définition exclut les demandes représentées. (original claim)
« demande représentée » Demande de dérogation à l’égard de
renseignements relatifs à un produit contrôlé, présentée par le
demandeur de la demande originale concernant ce produit et
restreinte à tout renseignement qui fait ou a déjà fait l’objet
d’une dérogation à l’obligation de divulguer, au titre du paragraphe 19(2) de la Loi, en relation avec ce produit. (refiled
claim)
2. L’intertitre « Dénomination chimique ou concentration »3 précédant l’article 4 et les articles 4 à 64 du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
———
———
1
1
1. (1) The definitions “existing claim for exemption” and
“subsequent claim for exemption”1 in subsection 2(1) of the
Hazardous Materials Information Review Regulations2 are repealed.
(2) Subsection 2(1) of the Regulations is amended by adding
the following in alphabetical order:
“original claim” means a claim for exemption filed by a claimant
in respect of information relating to a controlled product, but
does not include a refiled claim. (demande originale)
“refiled claim” means a claim for exemption that is filed in respect of information relating to a controlled product, that is
filed by the claimant who filed the original claim relating to
that product, and is solely in respect of any of the information
that, under subsection 19(2) of the Act, is or was previously
exempt from disclosure in relation to that product. (demande
représentée)
a
2
3
4
R.S., c. 24 (3rd Supp.), Part III
SOR/91-419
SOR/88-456
SOR/88-510
SOR/93-234; SOR/91-419
1564
a
2
3
4
L.R., ch. 24 (3e suppl.), partie III
DORS/91-419
DORS/88-456
DORS/88-510
DORS/93-234; DORS/91-419
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
Original Claims
Demandes originales
4. Subject to section 7, the fee required under subsection 11(3)
of the Act to accompany an original claim is
(a) $1800, when only one original claim is filed; and
(b) when more than one original claim is filed at the same time,
(i) $1800 for each of the first 15 original claims filed,
(ii) $400 for each of the next 10 original claims filed, and
(iii) $200 for each original claim filed in addition to those referred to in subparagraphs (i) and (ii).
4. Sous réserve de l’article 7, le droit auquel la demande originale est assujettie aux termes du paragraphe 11(3) de la Loi est
fixé de la façon suivante :
a) dans le cas où il y a présentation d’une seule demande originale, il est de 1 800 $;
b) dans le cas où il y a présentation simultanée de plusieurs
demandes originales, il est de :
(i) 1 800 $ pour chacune des quinze premières demandes,
(ii) 400 $ pour chacune des dix demandes qui suivent ces
quinze premières demandes,
(iii) 200 $ pour chacune des demandes qui suivent ces vingtcinq premières demandes.
Refiled Claims
Demandes représentées
5. Subject to section 7, the fee required under subsection 11(3)
of the Act to accompany a refiled claim is
(a) $1440, when only one refiled claim is filed; and
(b) when more than one refiled claim is filed at the same time,
(i) $1440 for each of the first 15 refiled claims filed,
(ii) $320 for each of the next 10 refiled claims filed, and
(iii) $160 for each refiled claim filed in addition to those referred to in subparagraphs (i) and (ii).
5. Sous réserve de l’article 7, le droit auquel la demande représentée est assujettie aux termes du paragraphe 11(3) de la Loi est
fixé de la façon suivante :
a) dans le cas où il y a présentation d’une seule demande représentée, il est de 1 440 $;
b) dans le cas où il y a présentation simultanée de plusieurs
demandes représentées, il est de :
(i) 1 440 $ pour chacune des quinze premières demandes,
(ii) 320 $ pour chacune des dix demandes qui suivent ces
quinze premières demandes,
(iii) 160 $ pour chacune des demandes qui suivent ces vingtcinq premières demandes.
3. Le passage de l’article 71 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
7. Le droit auquel la demande de dérogation est assujettie aux
termes du paragraphe 11(3) de la Loi est égal à la moitié de celui
fixé conformément à l’article 4 ou 5 si le demandeur :
4. L’article 85 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
8. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la demande de dérogation doit être faite par écrit, être signée et datée par le demandeur
et contenir les éléments suivants :
a) les nom, adresse et numéro de téléphone du demandeur ainsi
que, le cas échéant, son numéro de télécopieur et son adresse
électronique;
b) les nom, adresse et numéro de téléphone d’un individu à
contacter au sujet de la demande ainsi que, le cas échéant, son
numéro de télécopieur et son adresse électronique si les détails
sont différents de ceux exigés par l’alinéa a);
c) une déclaration qui indique s’il s’agit d’une demande originale ou d’une demande représentée;
d) une déclaration du demandeur qui indique s’il est un employeur ou un fournisseur;
e) si la demande est présentée par un fournisseur, une déclaration précisant les renseignements qui font l’objet de la demande
comme étant un ou plusieurs des éléments suivants :
(i) la dénomination chimique ou la concentration d’un ingrédient d’un produit contrôlé,
(ii) le titre d’une étude toxicologique qui identifie un ingrédient d’un produit contrôlé;
3. The portion of section 71 of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
7. The fee required under subsection 11(3) of the Act to accompany a claim for exemption is one half of the fee required by
section 4 or 5 if the claimant
4. Section 85 of the Regulations is replaced by the following:
8. (1) Subject to subsection (2), a claim for exemption shall be
in writing and be signed and dated by the claimant, and shall
contain
(a) the name, address, telephone number and, if applicable, the
facsimile number and electronic mail address of the claimant;
(b) the name, address, telephone number and, if applicable, the
facsimile number and electronic mail address of an individual
who can be contacted in respect of the claim, if the information
is different from that required under paragraph (a);
(c) a statement identifying the claim as either an original claim
or a refiled claim;
(d) a statement indicating whether the claimant is a supplier or
an employer;
(e) if the claim is made by a supplier, a statement identifying
the subject-matter of the information for which the claim is
made as being one or more of the following:
(i) the chemical identity or concentration of an ingredient of
a controlled product, and
(ii) the name of a toxicological study that identifies an ingredient of a controlled product;
———
5
SOR/93-234
———
5
DORS/93-234
1565
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
(f) if the claim is made by an employer, a statement identifying
the subject-matter of the information for which the claim is
made as being one or more of the following:
(i) the chemical identity or concentration of an ingredient of
a controlled product,
(ii) the name of a toxicological study that identifies an ingredient of a controlled product,
(iii) the chemical name, common name, generic name, trade
name or brand name of a controlled product, and
(iv) information that could be used to identify a supplier of a
controlled product;
(g) the information for which the claim is made;
(h) in respect of the information for which the claim is made,
the following:
(i) a statement indicating the number of employees, officers
or directors of the claimant who have knowledge of or access to the information,
(ii) a statement indicating whether, to the knowledge of the
claimant, any persons inside or outside Canada other than
persons referred to in subparagraph (i) have knowledge of or
access to the information and, if so and the number is known
to the claimant, the number of those persons,
(iii) a detailed description of the measures implemented by
the claimant in order to restrict knowledge of or access to the
information, including the measures relating to site security,
document security and computer security that have been implemented for that purpose, and
(iv) a statement indicating whether or not each person who,
to the knowledge of the claimant, has knowledge of or access to the information has signed a confidentiality agreement in respect of that information;
(i) the following in respect of the controlled product related to
the claim:
(i) its product identifier,
(ii) if the claim is a refiled claim, the registry number of the
preceding claim filed in respect of that controlled product,
and
(iii) if the claim relates to an ingredient of the controlled
product, the generic chemical identity and CAS registry
number of the ingredient;
(j) a statement indicating the amount of money expended or
other business resources employed, if any, by the claimant to
develop the information, and an explanation of why the claimant considers the money expended or the business resources
employed to be substantial in the circumstances; and
(k) one of the following estimates and explanations:
(i) an estimate of the material financial loss to the claimant
that would result if the information for which the claim for
exemption is made were disclosed, and an explanation of
why the claimant considers that the financial loss would be
material, or
(ii) an estimate of the material financial gain to the claimant’s competitors that would result if the information for
which the claim for exemption is made were disclosed, and
an explanation of why the claimant considers that the financial gain would be material.
1566
f) si la demande est présentée par un employeur, une déclaration précisant les renseignements qui font l’objet de la demande
comme étant un ou plusieurs des éléments suivants :
(i) la dénomination chimique ou la concentration d’un ingrédient d’un produit contrôlé,
(ii) le titre d’une étude toxicologique qui identifie un ingrédient d’un produit contrôlé,
(iii) l’appellation chimique, courante, commerciale ou générique d’un produit contrôlé ou la marque d’un tel produit,
(iv) les renseignements qui pourraient servir à identifier le
fournisseur d’un produit contrôlé;
g) les renseignements qui font l’objet de la demande;
h) en ce qui concerne les renseignements qui font l’objet de la
demande :
(i) une déclaration indiquant le nombre d’employés, de dirigeants ou d’administrateurs du demandeur qui connaissent
ces renseignements ou y ont accès,
(ii) une déclaration indiquant, si à la connaissance du demandeur, des personnes qui se trouvent au Canada ou à l’extérieur du Canada autres que celles mentionnées au sousalinéa (i) connaissent ces renseignements ou y ont accès et
indiquant le cas échéant, le nombre de ces personnes si le
demandeur le connaît,
(iii) une description détaillée des mesures prises par le demandeur pour restreindre la connaissance des renseignements ou l’accès à ces derniers, y compris les mesures relatives à la sécurité des lieux, des documents et des ordinateurs
prises à cette fin,
(iv) une déclaration indiquant si chaque personne qui, à la
connaissance du demandeur, a connaissance des renseignements ou y a accès, a signé une entente de non-divulgation à
l’égard de ceux-ci;
i) en ce qui concerne le produit contrôlé visé par la demande :
(i) l’identificateur du produit,
(ii) si la demande est une demande représentée, le numéro
d’enregistrement de la demande qui précède présentée à
l’égard du produit contrôlé,
(iii) si la demande porte sur un ingrédient du produit contrôlé, la dénomination chimique générique et le numéro d’enregistrement CAS de l’ingrédient;
j) une déclaration mentionnant les sommes d’argent consacrées
et les autres ressources commerciales employées, le cas
échéant, par le demandeur pour élaborer les renseignements et
un exposé des raisons pour lesquelles le demandeur considère
comme considérables dans les circonstances les sommes d’argent consacrées et les autres ressources commerciales employées;
k) l’un ou l’autre des estimations et exposés des raisons qui
suivent :
(i) une estimation de la perte financière importante que subirait le demandeur si les renseignements étaient divulgués,
accompagnée d’un exposé des raisons pour lesquelles le demandeur considère la perte financière comme importante,
(ii) une estimation du gain financier important dont les concurrents du demandeur bénéficieraient si les renseignements
étaient divulgués, accompagnée d’un exposé des raisons
pour lesquelles le demandeur considère le gain financier
comme important.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
5. The portion of section 95 of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
9. A claim for exemption shall be filed
6. Section 101 of the Regulations is replaced by the following:
10. A screening officer shall assign a registry number or have a
registry number assigned to a claim for exemption as soon as
practicable after receiving
(a) a claim for exemption that is in accordance with section 8;
(b) the material safety data sheet or label to which the claim for
exemption relates; and
(c) the required fee.
7. Schedules I to IV4 to the Regulations are repealed.
(2) La demande de dérogation n’a pas à contenir une déclaration ou une description mentionnée à l’alinéa (1)h) si, à la fois :
a) la déclaration ou la description est la même que celle contenue dans une demande présentée par le demandeur antérieurement ou dans toute autre demande présentée en même temps
par ce dernier;
b) la demande indique que la déclaration ou la description est la
même que celle contenue dans une demande présentée antérieurement ou celle contenue dans une autre demande présentée
en même temps;
c) la demande identifie la demande qui contient la déclaration
ou la description.
(3) La demande de dérogation présentée conformément au paragraphe (1) ne doit contenir aucune déclaration fausse ou trompeuse.
5. Le passage de l’article 95 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
9. La demande de dérogation est, aux fins de dépôt :
6. L’article 101 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
10. L’agent de contrôle attribue ou fait attribuer un numéro
d’enregistrement à la demande de dérogation dès que possible
après avoir reçu les éléments suivants :
a) la demande de dérogation, conforme à l’article 8;
b) la fiche signalétique ou l’étiquette que la demande de dérogation met en cause;
c) le droit exigible.
7. Les annexes I à IV4 du même règlement sont abrogées.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
8. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
(2) A statement or description referred to in paragraph (1)(h) is
not required to be contained in a claim for exemption if
(a) the statement or description would be identical to that contained in a claim previously filed by the claimant or in any
other claim filed at the same time by the claimant;
(b) the claim states that the statement or description is identical
to that contained in the claim previously filed or in the other
claim filed at the same time; and
(c) the claim identifies the claim that contains the statement or
description.
(3) A claim for exemption submitted under subsection (1) shall
not contain any false or misleading information.
Description
Description
These amendments to the Hazardous Materials Information
Review Regulations (HMIRR) introduce provisions that provide
further clarity to user fees to be disbursed by claimants who avail
themselves of the opportunity of obtaining an exemption, under
the Hazardous Materials Information Review Act (HMIRA), to
disclose information which is otherwise required to be disclosed
by law.
While the present regulations allow for an exemption and a fee
schedule, the new amendments, which are part of the Hazardous
Materials Information Review Commissions’ overall renewal,
include client suggestions to improve service delivery by simplifying the fee structure and reducing the amount of information to
be submitted in support of a claim. The regulations provide for a
new fee schedule for filing and refiling of both single or grouped
claims.
Ces modifications au Règlement sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses renferment des dispositions qui clarifient les droits d’utilisation exigés des demandeurs
qui se prévalent de la possibilité d’obtenir une dérogation de divulgation de renseignements, en vertu de la Loi sur le contrôle
des renseignements relatifs aux matières dangereuses (LCRMD),
dont la communication est exigée en vertu de la Loi.
Alors que le règlement actuel prévoit une dérogation et une
grille de droits, les nouvelles modifications, lesquelles font partie
de l’initiative de renouvellement du Conseil de contrôle relatif
aux matières dangereuses, comportent des suggestions émanant
des clients en vue d’améliorer la prestation des services en simplifiant la grille de droits et en réduisant la quantité de renseignements à soumettre au soutien d’une demande. Le règlement prévoit une nouvelle grille de droits pour présenter et représenter des
demandes à la fois individuelles ou groupées.
Le critère complexe de regroupement, actuellement en vigueur,
est remplacé, aux fins du calcul des droits, par une méthode
The complex grouping criteria currently in existence is being
replaced, for fee purposes, with a simpler flat fee approach based
1567
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
on the notion that a group of claims filed at the same time will
qualify for a progressive reduction in the fee payable per claim.
Claims will be categorized as original or refiled and definitions
will be amended accordingly. Original claims for exemption will
be governed by one fee schedule while refiled claims for exemption (claims being filed for a second time, or more) will be subject
to a distinct and lower fee schedule. Under the present regulations, claimants benefit from a volume discount fee when filing numerous claims simultaneously. In order to ensure that
claimants retain this advantage under the new regulations, a three
tiered fee structure was developed allowing claimants to benefit
from reduced fees when filing or refiling numerous claims at
once. Claimants will also retain the existing fee reduction for
small businesses.
The proposed fee schedule
Type of
Claim
Fee
Type de
demande
Grille de droits
Original
$1,800/claim for single
claim and group of claims up to
15 claims
plus
$400/claim for group of
15 to 25 claims
plus
$200/claim for group of
over 25 claims
Originale
1 800 $/demande pour
jusqu’à 15 demandes
plus
400 $/demande pour
chaque demande, de 15
à 25 demandes
plus
200 $/demande pour
chaque demande après la 25e
Refiled
$1,440/claim for single
claim and group of
claims up to 15 claims
plus
$320/claim for group of
15 of 25 claims
plus
$160/claim for group of
over 25 claims
Renouvelée
1 440 $/demande pour
jusqu’à 15 demandes
plus
320 $/demande pour
chaque demande, de 15
à 25 demandes
plus
160 $/demande pour
e
chaque demande après la 25
The amendments will also provide for a non fee related initiative: the reduction of the current requirements relating to the provision of information in support of a claim for exemption. This
will be achieved by reducing the amount of information to be
provided upfront by claimants, upon filing an original claim or
upon refiling a claim. The reduced requirements represent the
minimum supporting information required to allow the decisionmaker to assess the validity of a claim while still meeting statutory requirements. For those exceptional cases where the information provided under the new Regulations will prove to be insufficient, the decision-maker will have the ability to request additional information under the HMIRA.
Schedule 1, Form 1 of the regulations is being removed from
the regulatory realm to allow for greater administrative flexibility
and efficiency, which will benefit the claimants. All other schedules are being repealed because the amendments renders them
obsolete.
1568
simplifiée de droits fixes reposant sur la notion selon laquelle un
groupe de demandes présentées en même temps donnera droit à
une réduction progressive du droit payable pour chaque demande.
Les demandes seront classées comme originales ou représentées
et les définitions seront modifiées en conséquence. Les demandes
de dérogation originales seront régies par une grille de droits tandis que les demandes de dérogation représentées (demandes présentées pour une deuxième fois ou plus) seront assujetties à une
grille de droits séparée, distincte et inférieure. En vertu du règlement actuel, les demandeurs bénéficient d’une réduction des
droits proportionnelle au volume lorsqu’ils présentent de nombreuses demandes simultanément. Pour s’assurer que les demandeurs conservent cet avantage en vertu du nouveau règlement,
une grille de droits à trois niveaux a été mise au point pour permettre aux demandeurs de bénéficier d’une réduction des droits
lorsqu’ils présentent ou représentent de nombreuses demandes en
même temps. Les demandeurs conserveront également la réduction de droits en vigueur pour les petites entreprises.
La grille de droits proposée
Les modifications tiendront également compte d’une initiative
indépendante des droits : la réduction des exigences actuelles concernant la fourniture des renseignements au soutien d’une demande de dérogation. Cet objectif sera atteint en réduisant la
quantité de renseignements que les demandeurs seront tenus de
fournir lors de la présentation d’une demande originale ou de la
représentation d’une demande. Les critères adoucis représentent
les renseignements minimums exigés à l’appui d’une demande
pour permettre au décideur d’évaluer sa validité tout en respectant
les exigences législatives. Dans les cas exceptionnels où les renseignements fournis selon le règlement s’avéreraient insuffisants,
le décideur pourra demander des renseignements supplémentaires
selon la LCRMD.
L’Annexe 1, Formule 1, du présent règlement est éliminée du
champ réglementaire pour permettre une plus grande souplesse
administrative et une plus grande efficience dont bénéficieront les
demandeurs. Toutes les autres annexes sont abrogées car les modifications les rendent caduques.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
Alternatives
Solutions envisagées
Three possible methods to implement a new user fees schedule
were identified:
1. By policy;
2. By amendment to the Hazardous Materials Information Review
Regulations; and
3. By amendment to the Hazardous Materials Information Review
Act.
The first method was considered but it was decided that the fee
schedule restrictions should remain part of the regulations.
Trois moyens ont été étudiés pour établir une nouvelle grille de
droits, soit :
1. par une politique;
2. par des modifications au Règlement sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses;
3. par des modifications à la Loi sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses.
Le premier moyen a été envisagé, mais il fut déterminé que les
restrictions de la grille de droits devraient demeurer au sein du
règlement.
Le deuxième moyen, soit les modifications au Règlement sur le
contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses, a
été adopté.
Le troisième moyen n’a pas été retenu parce que des modifications au règlement s’avèrent suffisantes pour répondre aux préoccupations soulevées.
The second method consisting in amendments to the regulations was adopted.
The third method was not adopted because regulatory amendments were deemed sufficient to address the issues raised.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
The amendments will be in lign with Treasury Board Cost Recovery and Charging Policy. The new fee structure will benefit
claimants as it will allow for reduced fees and for simpler fee
calculation as well as provide simplified grouping opportunities.
Industry will also benefit from the modifications aimed at reducing the requirements for the provision of supporting information
when filing a claim, as the new provisions will accelerate and
simplify claim preparation.
Labour representatives will also benefit from this initiative because the reduction of costs and of claim preparation time for
industry will translate in a higher rate of claimant participation
and impact positively on occupational health and safety of workers.
Les amendements harmoniseront la grille des droits avec la
Politique sur le recouvrement des coûts et la tarification du Conseil du Trésor. La nouvelle grille profitera aux demandeurs puisqu’elle permettra de réduire les droits, de simplifier leur calcul et
d’offrir des possibilités plus simples de regroupement des demandes. L’industrie profitera aussi des modifications visant à réduire
les exigences de fourniture de renseignements, ce qui facilitera et
accélérera la préparation des demandes.
Les représentants des travailleurs sont également très favorables à l’initiative puisqu’ils sont d’avis qu’une réduction des coûts
et de temps de préparation des demandes, pour l’industrie, entraînera un taux de participation supérieur des demandeurs et aura,
par conséquent, un impact positif sur la santé et la sécurité des
travailleurs.
Costs
Coûts
Most of the costs for the Hazardous Materials Information Review Commission are fixed costs. While most claimants will see
their costs diminished, which will result in a revenue reduction on
a per claim basis, the projected number of claims filed is increasing sufficiently to off set revenue losses, as confirmed by the
number of claims for 1999/00 (394) , 2000/01 (305), and 2001/02
(300 with two months remaining to the fiscal year). Therefore,
this proposal will only result in a modest net cost increase to the
Commission, due to operating efficiencies from greater claimant
compliance and increasing number of claims.
La plupart des coûts imputés au Conseil sont des coûts fixes.
Bien que la plupart des demandeurs constateront une baisse de
leurs coûts, qui se traduira en une réduction des revenus par demande de dérogation, le nombre prévu de demandes est suffisamment en hausse pour compenser les pertes de revenus et ce,
selon le nombre de demandes pour 1999/00 (394), 2000/01 (305)
et 2001/02 (300 demandes à 2 mois de la fin de l’année financière). Par conséquent, la présente proposition n’occasionnera
qu’une faible augmentation des coûts réels au programme qui sera
imputable au fait que le rendement opérationnel sera affecté par
une conformité accrue de la part des demandeurs ainsi que par
une augmentation de demandes.
1569
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Table 1: Net Impact of Proposed new Fee Structure On
Commission Revenue
Tableau 1: Incidence financière de la nouvelle grille de droits
sur les revenus du Conseil
Type of Claim
Number of
Fee
Claims
(proposed) (projected)
Total
Cost
Recovery
Droits
(proposés)
Nombre de
demandes
(projeté)
Recouvrement
des coûts –
total
Original Claim(s) (1-15)
$ 1,800
$356,400
Demande(s) originale(s)
(1 à 15)
1 800 $
198
356 400 $
Original Discounted (16-25)
$
400
2
$
Demandes à droits réduits
(16 à 25)
400 $
2
800 $
Orignal Discounted (25+)
$
200
9
$ 1,800
Demande(s) à droits réduits
(25+)
200 $
9
1 800 $
Re-filing of claim(s) (1-15)
$ 1,440
134
$192,960
Demande(s) représentée(s)
(1 à 15)
1 440 $
134
192 960 $
Re-filing Discounted (16-25)
$
320
2
$
640
Demandes représentées à
droit réduits (16 à 25)
320 $
2
640 $
Re-filing Discounted (25+)
$
160
5
$
160 $
198
800
Genre de demande
800
Re-filing Discounted (25+)
5
800 $
Total (proposed new fees)
330
$522,744
Total (nouveaux droits proposés)
330
522 744 $
Average (old fees) for
1996/1997 through 2000/01
253
$543,000
Moyenne (ancien droits) pour
1996/1997 à 2000/01)
253
543 000 $
Table 2: Comparative Charts — Current vs. New Fee
Schedule
Old Fee Schedule
Proposed New Fee Schedule
Old Cost Recovery Target:
100% recovery of TOTAL costs
New Cost Recovery Target:
Approximately 20% of TOTAL costs
Tableau 2: Comparaison — Grille de droits actuelle et
nouvelle grille de droits
Ancienne grille de droits
Nouvelle grille droits proposée
Ancien objectif de récupération des
Nouvel objectif de récupération des
coûts :
coûts :
Récupération de 100 % du TOTAL des Environ 20 % du TOTAL des coûts
coûts
More complex, fee for product plus fee Simple, no ingredient fee
for each hazardous ingredient
Plus complexe, droit pour un produit et Simple, aucun droit pour les
droit pour chaque ingrédient dangereux ingrédients
Groupings—numerous
combinations, subject to
interpretation, time consuming
to administer for Commision and
claimant
Groupings—based on volume alone,
not subject to interpretation, simple to
administer
Regroupements—de nombreuses
combinaisons, assujetti à
l’interprétation, prennent beaucoup de
temps à administrer de la part du
Conseil et de la part du demandeur
Typical fee for single new claim with
3 to 4 hazardous ingredients = $3,200
to $3,600
Flat fee for single new claim regardless
of the number of ingredients = $1,800
Droits typiques pour une seule demande Droits forfaitaires pour seulement une
originale contenant de 3 à 4 ingrédients demande originale, indépendamment du
nombre d’ingrédients dangereux =
dangereux = 3 200 $ à 3 6 00 $
1 800 $
Reduced fee for refiled claim:
Reduced fee for refiled claim:
Droits réduits pour demande
renouvelée :
NON
Droits réduits pour demande
renouvelée :
OUI
Escompte pour petite entreprise :
50 %
Escompte pour petite entreprise :
50 %
NO
Fee reduction for small businesses:
50%
YES
Fee reduction for small businesses:
50%
Regroupements—en fonction du
volume seulement, non assujetti à
l’interprétation, simple
à administrer
Consultation
Consultations
The Commission is governed by a Council of Governors
(Council), consisting of members representing labour, industry
(suppliers and employers) and the federal, provincial and territorial governments.
The Commission consulted extensively with its stakeholders
and involved them in all steps leading to the proposed revised fee
schedule. Already, during the Commission’s renewal initiative,
stakeholders had reiterated their position on the issue of fees: fees
needed to be simplified and reduced. As a result, consultations
with claimants and Treasury Board’s cost recovery policy group
were undertaken and a draft conceptual framework was presented
to Council and unanimously endorsed. After Council endorsement, the Commission conducted a detailed analysis of claim
profiles utilizing actual claim filings and put together a business
case for the development of a fee proposal.
Le Conseil est dirigé par un Bureau de direction (Bureau) qui
représente l’industrie (fournisseurs et employeurs), les travailleurs
ainsi que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux.
1570
Le Conseil a vastement consulté ses intervenants et les a impliqués dans toutes les étapes menant à la détermination de la grille
de droits, telle que proposée. Déjà au cours de l’initiative de renouvellement du Conseil, les intervenants avaient réitéré leur
position quant aux droits payables : il faut simplifier et réduire les
droits à payer. Par conséquent, des consultations ont été entreprises avec les demandeurs et le groupe de la politique sur le recouvrement des coûts et la tarification du Conseil du Trésor et une
ébauche de cadre conceptuel a été présentée au Bureau de direction, qui lui a accordé un appui unanime. Après avoir franchi cette
étape, le Conseil a effectué une analyse détaillée de profils de
demandes en utilisant des demandes réellement déposées et a
préparé une analyse de rentabilité en vue d’élaborer un projet de
grille de droits.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-235
The proposed amendments were pre-published in the Canada
Gazette, Part I, on April 13, 2002 and were simultaneously posted
on the Commission’s Website. No representations were made
following the pre-publication.
Ce projet fut ensuite envoyé aux demandeurs à des fins de consultation. Le Conseil a utilisé divers outils pour obtenir la rétroaction de ses demandeurs dont des envois postaux et envois par
télécopieur de la proposition, des réunions avec les intervenants et
des séances de consultation, des présentations sur diapositives
ainsi que des contacts téléphoniques directs avec les demandeurs.
À la fin de la période de consultation, nous avons analysé les
rétroactions. Plus de 75 p.100 de tous les demandeurs actifs ont
répondu. Les commentaires émis ont révélé que tous les demandeurs appuyaient pleinement l’initiative du Conseil.
Quelques ajustements mineurs ont été apportés au projet pour
tenir compte des préoccupations des sociétés qui présentent des
nombres importants de demandes en vertu de la grille actuelle de
droits. Plus spécifiquement, le seuil de groupement des demandes
a été ramené de 20 à 15, un second niveau a été introduit pour les
groupes de 16 à 25 demandes, et un troisième niveau a été crée
pour les groupes de plus de 25 demandes.
Ces changements firent partie intégrante de la présentation faites aux porte-parole du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) en
vue de discuter des résultats de la consultation, de la proposition
de grille de droits résultante et de toute révision de document
requise. Les porte-parole du SCT se sont montrés satisfaits de
notre processus de consultation et de notre proposition finale.
Les représentants des travailleurs sont également très favorables à l’initiative puisqu’ils sont d’avis qu’une réduction des
coûts, pour l’industrie, entraînera un taux de participation supérieur des demandeurs et aura, par conséquent, un impact positif
sur la santé et la sécurité des travailleurs.
Le projet final a été présenté au Bureau de direction et la nouvelle grille de droits a été appuyée à l’unanimité. Lors de la préparation du règlement, le ministre a consulté l’industrie, les travailleurs ainsi que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, tels que représentés par le Bureau de direction du Conseil.
Le projet fut l’objet d’une publication préalable dans la Gazette
du Canada Partie I le 13 avril 2002 et affiché simultanément sur
le site Web du Conseil. Aucune partie n’a fait de représentation
après la publication préalable du projet.
Adverse Reaction Reporting
Déclaration des réactions indésirables
There was no reaction to the pre-publication of these amendments.
La publication préalable de ces modifications n’a suscitée aucune réaction publique.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
This fee proposal was then forwarded to claimants for consultation. The Commission used a series of tools to gain input from
its claimants, which included mailing and faxing the fee proposal
to all claimants, meeting with stakeholder groups and holding
consultation sessions, providing slide presentations and engaging
in direct telephone contact with claimants. At the end of the consultation period, all feedback was analyzed. Over 75% of all active claimants responded and the comments received revealed that
all claimants fully supported HMIRC’s initiative.
Based on claimant feedback, some minor adjustments were
made to the distributed draft fee schedule to further address concerns of companies submitting larger groups of claims under the
current fee schedule. More specifically, the threshold for grouping of claims was lowered from 20 to15, a second tier introduced
for groups of 16-25 claims, and a third tier was added
for 25 claims and over.
These changes were also incorporated into a presentation to
Treasury Board Secretariat (TBS) officials to discuss the consultation results, the resulting fee schedule proposal and any required
material revision. TBS officials were satisfied with our consultation process and final proposal.
Labour representatives are very supportive of the initiative, as
they believe that a reduction of costs for industry will translate in
a higher rate of claimant participation and impact positively on
occupational health and safety of workers.
Council was presented with the final proposal and unanimously
endorsed the new fee structure. In the development of the proposed regulations, the Minister consulted with industry, labour,
federal, provincial and territorial governments, as represented by
HMIRC’s Council of Governors.
Unchanged enforcement policy.
Contact
Me Josée Potvin
Director of Regulatory Affairs and Appeals Division
Hazardous Materials Information Review Commission
427 Laurier Avenue West, Suite 700
Ottawa, Ontario
K1A 1M3
Telephone: (613) 993-4429
FAX: (613) 993-5016
E-mail: josee_potvin@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
L’application de la politique demeure inchangée.
Personne-ressource
Me Josée Potvin
Directrice des affaires réglementaires et de la division
des appels
Conseil de contrôle relatif aux matières dangereuses
427, avenue Laurier ouest, Suite 700
Ottawa (Ontario)
K1A 1M3
Téléphone : (613) 993-4429
TÉLÉCOPIEUR : (613) 993-5016
Courriel : josee_potvin@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1571
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
Registration
SOR/2002-236 13 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-236
EMPLOYMENT INSURANCE ACT
LOI SUR L’ASSURANCE-EMPLOI
Regulations Amending the Employment Insurance
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’assuranceemploi
RESOLUTION
13 juin 2002
RÉSOLUTION
The Canada Employment Insurance Commission pursuant to
paragraph 54(k) and section 80.1 of the Employment Insurance
Acta, hereby makes the annexed Regulations Amending the Employment Insurance Regulations.
May 24, 2002
En vertu de l’alinéa 54k) et de l’article 80.1 de la Loi sur
l’assurance-emploia, la Commission de l’assurance-emploi du
Canada prend le Règlemement modifiant le Règlement sur
l’assurance-emploi, ci-après.
Le 24 mai 2002
P.C. 2002-1060 13 June, 2002
C.P. 2002-1060 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Human Resources Development
and the Treasury Board, pursuant to paragraph 54(k) and section 80.1 of the Employment Insurance Acta, hereby approves the
annexed Regulations Amending the Employment Insurance
Regulations, made by the Canada Employment Insurance Commission.
Sur recommandation de la ministre du Développement des ressources humaines et du Conseil du Trésor et en vertu de l’alinéa 54k) et de l’article 80.1 de la Loi sur l’assurance-emploia, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil agrée le Règlement modifiant le Règlement sur l’assurance-emploi, ci-après,
pris par la Commission de l’assurance-emploi du Canada.
REGULATIONS AMENDING THE
EMPLOYMENT INSURANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR L’ASSURANCE-EMPLOI
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The heading before section 56 of the Employment Insurance Regulations1 is replaced by the following:
1. L’intertitre précédant l’article 56 du Règlement sur
l’assurance-emploi1 est remplacé par ce qui suit :
Write-off of Amounts Wrongly Paid,
Penalties and Interest
Défalcation des sommes indûment versées,
des pénalités et des intérêts
2. (1) The portion of subsection 56(1) of the Regulations before paragraph (b) is replaced by the following:
56. (1) A penalty owing under section 38, 39 or 65.1 of the Act
or an amount payable under section 43, 45, 46, 46.1 or 65 of the
Act, or the interest accrued on the penalty or amount, may be
written off by the Commission if
(a) the total of the penalties and amounts, including the interest
accrued on those penalties and amounts, owing by the debtor to
Her Majesty under any program administered by the Department of Human Resources Development does not exceed $20,
a benefit period is not currently running in respect of the debtor
and the debtor is not currently making regular payments on a
repayment plan;
(2) Paragraph 56(1)(f) of the Regulations is replaced by the
following:
(f) the Commission considers that, having regard to all the circumstances,
(i) the penalty or amount, or the interest accrued on it, is uncollectable, or
(ii) the repayment of the penalty or amount, or the interest
accrued on it, would result in undue hardship to the debtor.
2. (1) Le passage du paragraphe 56(1) du même règlement
précédant l’alinéa b) est remplacé par ce qui suit :
56. (1) La Commission peut défalquer une pénalité à payer en
application des articles 38, 39 ou 65.1 de la Loi ou une somme
due aux termes des articles 43, 45, 46, 46.1 ou 65 de la Loi ou les
intérêts courus sur cette pénalité ou cette somme si, selon le cas :
a) le total des pénalités et des sommes, y compris les intérêts
courus, que le débiteur doit à Sa Majesté en vertu de tout programme administré par le ministère du Développement des ressources humaines ne dépasse pas vingt dollars, aucune période
de prestations n’est en cours pour le débiteur, et ce dernier ne
verse pas de paiements réguliers en vertu d’un plan de remboursement;
(2) L’alinéa 56(1)f) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
f) elle estime, compte tenu des circonstances, que :
(i) soit la pénalité ou la somme, y compris les intérêts courus, est irrécouvrable,
(ii) soit le remboursement de la pénalité ou de la somme, y
compris les intérêts courus, imposerait au débiteur un préjudice abusif.
———
———
1
1
a
S.C. 1996, c. 23
SOR/96-332
1572
a
L.C. 1996, ch. 23
DORS/96-332
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
(3) The portion of subsection 56(2) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) The portion of an amount owing under section 47 or 65 of
the Act in respect of benefits received more than 12 months before the Commission notifies the debtor of the overpayment, including the interest accrued on it, may be written off by the
Commission if
3. The Regulations are amended by adding the following after section 56:
(3) Le passage du paragraphe 56(2) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) La Commission peut défalquer la partie de toute somme
due aux termes des articles 47 ou 65 de la Loi qui se rapporte à
des prestations reçues plus de douze mois avant qu’elle avise le
débiteur du versement excédentaire, y compris les intérêts courus,
si les conditions suivantes sont réunies :
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 56, de ce qui suit :
Interest on Amounts Owing to Her Majesty
Intérêts sur les sommes dues à Sa Majesté
56.1 (1) The following definitions apply in this section.
“average bank rate” means the simple arithmetic mean of the
bank rates that are established during the month before the
month in respect of which interest is being calculated. (taux
d’escompte moyen)
“bank rate” means the rate of interest established weekly by the
Bank of Canada as the minimum rate at which the Bank of
Canada makes short-term advances to members of the Canadian Payments Association. (taux d’escompte)
“debt arising from an act or omission” means an amount payable
under section 43, 45, 46, 46.1 or 65 of the Act in respect of
which a penalty was imposed under section 38, 39 or 65.1 of
the Act or a warning was issued under section 41.1 of the Act
or in respect of which a prosecution was undertaken under section 135 or 136 of the Act or under the Criminal Code, and includes an amount payable under section 38, 39 or 65.1 of the
Act and an amount payable as a result of the judgment of a
court. (dette résultant d’un acte délictueux)
56.1 (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent article.
« dette résultant d’un acte délictueux » Somme due aux termes
des articles 43, 45, 46, 46.1 ou 65 de la Loi à l’égard de
laquelle une pénalité a été infligée en application des articles 38, 39 ou 65.1 de la Loi ou un avertissement a été donné
en vertu de l’article 41.1 de la Loi, ou à l’égard de laquelle une
poursuite a été intentée en vertu des articles 135 ou 136 de la
Loi ou en vertu du Code criminel, et comprenant les sommes à
payer en application des articles 38, 39 ou 65.1 de la Loi, ainsi
que celles à payer par suite du jugement d’un tribunal. (debt
arising from an act or omission)
« taux d’escompte » Taux d’intérêt fixé hebdomadairement par la
Banque du Canada qui représente le taux minimum auquel elle
consent des avances à court terme aux membres de l’Association canadienne des paiements. (bank rate)
« taux d’escompte moyen » Moyenne arithmétique simple des
taux d’escompte fixés au cours du mois précédant celui visé
par le calcul des intérêts. (average bank rate)
(2) If an appeal in respect of a penalty imposed under section 38, 39 or 65.1 of the Act or of a warning issued under section 41.1 of the Act results in the rescinding of the penalty or
warning or if a claimant is eventually acquitted in a prosecution
under section 135 or 136 of the Act or under the Criminal Code,
the debt that was the subject of the decision is not a debt arising
from an act or omission.
(2) Si un appel est interjeté à l’égard d’une pénalité infligée en
application des articles 38, 39 ou 65.1 de la Loi ou à l’égard d’un
avertissement donné en vertu de l’article 41.1 de la Loi, et que la
décision entraîne l’annulation de la pénalité ou de l’avertissement,
ou si le prestataire est ultérieurement acquitté, dans le cas d’une
poursuite intentée en vertu des articles 135 ou 136 de la Loi ou en
vertu du Code criminel, la dette qui fait l’objet de cette décision
n’est pas une dette résultant d’un acte délictueux.
(3) Interest accrues, at a rate that is calculated daily and compounded monthly at the average bank rate plus three per cent, on
all debts arising from an act or omission and owing to Her Majesty under section 47 or 65.2 of the Act on or after the day this
section comes into force.
(3) Les intérêts courent, à un taux qui est calculé quotidiennement et composé mensuellement au taux d’escompte moyen majoré de trois pour cent, sur toutes les dettes résultant d’un acte
délictueux qui sont dues à Sa Majesté aux termes des articles 47
ou 65.2 de la Loi à la date d’entrée en vigueur du présent article
ou après cette date.
(4) The accrual of interest on an amount owing to Her Majesty
under section 47 or 65.2 of the Act, at the rate set out in subsection (3), begins on the day on which the debtor is notified of the
amount owing.
(4) L’accumulation d’intérêts sur une somme due à Sa Majesté
aux termes des articles 47 ou 65.2 de la Loi, au taux prévu au
paragraphe (3), commence à la date de la notification au débiteur
de son endettement.
(5) Subject to subsection (6), interest does not accrue on an
amount owing to Her Majesty under section 47 or 65.2 of the Act
during the period in which an appeal or other review of the decision that gave rise to the obligation to pay that amount is pending.
(5) Sous réserve du paragraphe (6), aucun intérêt ne court sur
une somme due à Sa Majesté aux termes des articles 47 ou 65.2
de la Loi pendant la durée de l’appel ou de tout autre recours dont
fait l’objet la décision à l’origine de l’obligation de payer la
somme.
(6) An appeal or other review referred to in subsection (5) does
not include the reconsideration of a decision by the Commission
under section 41, 52 or 120 of the Act.
(6) Ne constitue pas un appel ou autre recours aux termes du
paragraphe (5) la révision d’une décision par la Commission en
vertu des articles 41, 52 ou 120 de la Loi.
(7) The accrual of interest on an amount owing to Her Majesty
under section 47 or 65.2 of the Act ceases on the day on which
(7) L’accumulation d’intérêts sur une somme due à Sa Majesté
aux termes des articles 47 ou 65.2 de la Loi prend fin, selon le
cas :
1573
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
(a) repayment of the amount owed to Her Majesty and any interest accrued on that amount is received by Her Majesty or a
duly authorized agent of Her Majesty;
(b) the debtor dies;
(c) the amount owed is written off under section 56; or
(d) the accrued interest is written off under section 56.
(8) The Commission may waive or reduce the amount of interest provided for in this section if
(a) the administrative costs of collecting the interest owing
would exceed the amount of that interest;
(b) the interest is payable in respect of an amount in dispute
where the dispute has been settled, in whole or in part, in favour of the debtor; or
(c) the accrual of interest on a particular penalty or amount
owing would result in undue hardship to the debtor.
a) le jour où le remboursement de la somme due à Sa Majesté
et de tous les intérêts courus sur cette somme est reçu par Sa
Majesté ou un agent dûment autorisé de Sa Majesté;
b) le jour du décès du débiteur;
c) le jour où la somme due est défalquée aux termes de l’article 56;
d) le jour où les intérêts courus sont défalqués aux termes de
l’article 56.
(8) La Commission peut réduire le montant des intérêts prévus
au présent article ou dispenser le débiteur de leur paiement lorsque, selon le cas :
a) les frais d’administration associés au recouvrement des intérêts seraient plus élevés que le montant des intérêts dus;
b) les intérêts s’appliquent à une somme faisant l’objet d’un
différend qui a été réglé, entièrement ou partiellement, en faveur du débiteur;
c) l’accumulation des intérêts sur une pénalité ou un montant
d’endettement donnés imposerait au débiteur un préjudice abusif.
COMING INTO FORCE
4. These Regulations come into force on July 1, 2002.
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. Le présent règlement entre en vigueur le 1er juillet 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to the Employment Insurance Regulations
(EI Regulations) are required to implement a system to allow the
Canada Employment Insurance Commission (the Commission) to
charge interest on debts that are owed to the Employment Insurance Account.
On March 28, 1996, the Treasury Board Secretariat put into
place new Regulations (Interest and Administrative Charges
Regulations, SOR/96-188) which required that government departments charge interest on all amounts that are outstanding.
These measures were put in place to encourage debtors to repay
amounts owing to the Crown more quickly and thereby to reduce
the costs that the federal government had to bear with regard to
these outstanding debts.
The changes to section 56 of the EI Regulations include interest amounts in the existing write-off provisions and the addition
of section 56.1 permits the Commission to charge interest on outstanding debts in conformity with Treasury Board guidelines. In
addition, paragraph 54(k) and section 80.1 of the Employment
Insurance Act (EI Act) give the Commission authority, with the
approval of the Governor in Council, to make regulations on the
requirement to pay interest on debts due to the employment insurance (EI) fund.
Ces modifications au Règlement sur l’assurance-emploi (le règlement) sont nécessaires afin de permettre à la Commission de
l’assurance-emploi du Canada (la Commission) d’imposer des
intérêts sur ses comptes débiteurs à l’assurance-emploi (AE).
The characteristics of the EI Interest Program are as follows:
Interest will be charged only on debts resulting from intentional misrepresentation by the claimant.
• In the case of debts that do not arise from a claimant’s intentional misrepresentation, no interest will be charged.
•
1574
Le 28 mars 1996, le Secrétariat du Conseil du Trésor a publié
un nouveau règlement (Règlement sur les intérêts et les frais administratifs, DORS/96-188) qui exige que les ministères imposent
des intérêts sur tous les comptes débiteurs échus. Ces mesures ont
été mises en place afin d’inciter les débiteurs à payer leurs dettes
envers l’État plus rapidement et ainsi réduire le coût que doit supporter le gouvernement fédéral pour ces comptes débiteurs échus.
Les modifications à l’article 56 du règlement incluent les
montants d’intérêts dans les dispositions actuelles relatives à la
défalcation des dettes et l’ajout de l’article 56.1 permettra à la
Commission d’imposer des intérêts sur les dettes qui lui sont
dues, le tout en conformité avec les directives du Conseil du Trésor. De plus, l’alinéa 54k) et l’article 80.1 de la Loi sur
l’assurance-emploi (loi sur l’AE) autorisent la Commission, avec
l’approbation du gouverneur en conseil, à faire des règlements
relativement au paiement d’intérêts sur les dettes dues au fonds de
l’AE.
Les caractéristiques du programme d’intérêts de l’AE sont les
suivantes :
• Des intérêts seront imposés seulement sur les dettes résultant
d’un acte délictueux.
• Dans le cas de dettes ne résultant pas d’un acte délictueux,
aucun intérêt ne sera chargé.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
•
•
•
•
•
•
•
•
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
Interest will not be charged on debts that arise from a Commission error in benefit payment.
Interest will start from the date on which the debtor is notified
of the amount owing.
Interest will be charged at the Bank of Canada average rate
plus 3 per cent and it will be calculated daily and compounded
monthly.
Amounts repaid by the claimant will be applied first to
amounts of outstanding interest and then to the amount of the
oldest EI debt within the six-year recovery period prescribed
by the EI Act.
Interest will not be charged while the decision that gave rise
to the debt is under appeal or other review. Therefore, interest
will not accrue from the day on which an appeal or other review of the decision that gave rise to the amount owing is determined to be lodged, until the day that a decision on the appeal or other review is rendered by the competent authority.
During the pre-publication period, it was brought to our attention that the term “other review” may not be clear or may result in large interpretation. A minor amendment has been
made to the regulation to clarify that “other review” does not
include a reconsideration by the Commission pursuant to sections 41, 52 or 120 of the Act.
The Commission may also waive or reduce the amount of
interest where:
— the administration costs of the collection of interest
would exceed the amount of the interest owing;
— the interest is payable in respect of an outstanding debt
that has already been settled in whole, or in part, in favour of the debtor;
— the accrual of interest on a particular penalty or
amount of indebtedness would result in undue hardship to the debtor.
Interest charges will cease in the following situations:
— with the repayment of the debt;
— upon the death of the debtor;
— if the amount of the debt has been written off;
— if the accrued interest is written off under section 56.
A change has also been made to paragraph 56(1)(a) of the
regulations, which deals with the write-off of debts. This change
stipulates that, when the total of indebtedness under any Human
Resources Development Canada (HRDC) administered program
does not exceed $20 (previously $5 on EI debt), no benefit period
is currently running for the debtor and the debtor is not making
any regular payments under a repayment schedule, the sum can be
written off by the Commission.
•
Aucun intérêt ne sera chargé sur les dettes résultant d’une
erreur de la part de la Commission quant au versement de
prestations.
• Les intérêts seront calculés à partir de la date de la notification
au débiteur de son endettement.
• Le taux d’intérêt est fixé au taux d’escompte moyen de la
Banque du Canada plus 3 p. 100 et l’intérêt sera calculé quotidiennement et composé mensuellement.
• Tout paiement fait par un prestataire sera imputé en premier
lieu sur les intérêts échus, puis sur le capital de la plus ancienne dette d’AE à l’intérieur de la période de recouvrement
de six ans prescrite par la Loi sur l’AE.
• Les intérêts ne seront pas chargés pendant que la décision
d’où découle le trop-payé fait l’objet d’un appel ou de tout
autre recours. Ainsi, aucun intérêt ne s’accumulera depuis le
jour où un appel ou tout autre recours à l’égard de la décision
ayant donné lieu à la dette sera déterminé comme ayant été
logé, jusqu’au jour où une décision relative à l’appel ou à tout
autre recours sera rendue par l’autorité compétente.
• Durant la période de publication préalable, il a été porté à
notre attention que le terme « tout autre recours » pourrait ne
pas être suffisamment clair ou pourrait mener à une interprétation trop large. Un changement mineur a donc été apporté au
règlement afin de préciser que l’expression « tout autre recours » n’inclut pas la révision par la Commission, en vertu
des articles 41, 52 ou 120 de la Loi.
• La Commission peut renoncer ou réduire le montant des intérêts lorsque :
— les frais d’administration associés au recouvrement des
intérêts seraient plus élevés que le montant des intérêts
dus;
— les intérêts s’appliquent à une somme due faisant
l’objet d’un différend qui a été réglé entièrement ou
partiellement, en faveur du débiteur;
— l’accumulation d’intérêts sur une somme due ou sur le
remboursement d’une pénalité imposerait au débiteur
un préjudice abusif.
• L’intérêt cessera de s’accumuler dans les situations suivantes :
— lorsque la dette est payée;
— au décès du débiteur;
— lorsque la dette d’où découle l’intérêt est défalquée;
— le jour où les intérêts courus sont défalqués aux termes
de l’article 56.
Une modification est également apportée, à l’alinéa 56(1)a) du
règlement qui porte sur la défalcation d’une dette. Cette modification prévoit que, lorsque le total de la dette sous n’importe lequel des programmes administrés par Développement des ressources humaines Canada (DRHC) ne dépasse pas 20 $ (antérieurement 5 $ sur une dette d’AE), qu’aucune période de prestations
n’est en cours pour ce débiteur et qu’il ne fait aucun paiement sur
la base d’un calendrier de paiement, cette somme peut être défalquée par la Commission.
Alternatives
Solutions envisagées
Employment Insurance is basically a social labour market program, one of whose principal aims is to assist the unemployed to
rejoin the labour market by providing them with temporary financial assistance to help them in their search for work, provided the
individual has met the qualifying conditions and otherwise proves
a right to benefit.
L’assurance-emploi est essentiellement un programme social
lié au marché du travail, qui vise à aider les personnes sans emploi à réintégrer le marché du travail en leur fournissant une aide
financière temporaire pour les supporter dans leurs démarches
pour chercher un emploi, si la personne rencontre les conditions
requises et démontre son admissibilité à recevoir ces prestations.
1575
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
The regulations that deal with the charging of interest on EI
debts will provide the Commission with sufficient latitude to establish and fairly administer a program for charging interest. For
these reasons, this model was considered to be the best design for
the provisions dealing with charging interest on EI debts.
Les règlements visant l’imposition d’intérêts sur les dettes de
l’AE fourniront à la Commission toute la latitude nécessaire pour
développer et administrer équitablement l’imposition d’intérêts
sur les dettes qui lui sont dues. Pour ces raisons, ce modèle a été
considéré comme la meilleure approche pour les dispositions
instaurant un programme d’imposition d’intérêts sur les dettes de
l’AE.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The EI Interest Program permits the Commission to conform to
general government guidelines that apply to all departments on
charging interest on outstanding debts. The basic form of these
Regulations is consistent with the Treasury Board directives on
charging interest. It is expected that charging interest will be an
incentive for debtors to repay outstanding debts at a faster rate.
The cost of borrowing the money when the EI Account is in deficit, or the income lost to the EI Account when the Account is in
surplus, is thus passed on to the claimants who actually owe
amounts to the program.
Commencing in 2002-2003, it is estimated that HRDC will recover a total of $146 million, in the first year of implementation.
These numbers are based on the fact that interest will be charged
on approximately 120,000 debt accounts generating additional
recoveries from accrued interest on the existing portfolio and new
establishments. This represents an increase of $16.9 million from
the base year 2000-2001 as follows: $7.1 million in recoveries
from accrued interest and an additional $9.8 million in increased
recoveries from the principal due to the added incentive to repay
faster.
Le Programme d’AE d’imposition d’intérêts permet à la Commission d’être en conformité avec tous les autres ministères en ce
qui a trait à l’imposition d’intérêts sur les comptes débiteurs. Le
format de base de ces dispositions est conforme aux directives du
Conseil du Trésor visant l’imposition d’intérêts. Ces mesures
inciteront les débiteurs à rembourser plus rapidement les dettes
dues. Le coût des emprunts d’argent lorsque le compte d’AE est
déficitaire, de même que les revenus perdus pour le fonds d’AE
lorsqu’il accuse un surplus, sera ainsi transféré aux prestataires
qui doivent des sommes au programme d’AE.
À partir de 2002-2003, on prévoit que DRHC recouvrera au
total 146 millions de dollars pendant la première année de mise en
oeuvre. Ces montants sont fondés sur le fait que des intérêts seront imposés sur quelque 120 000 comptes débiteurs, lesquels
généreront des recouvrements additionnels d’intérêts courus sur le
portefeuille existant et sur les nouvelles créances établies. Cela
représente une augmentation de 16,9 millions de dollars par rapport à l’année de base 2000-2001, selon les détails suivants : 7,1 millions de dollars seront recouvrés au titre des intérêts
courus et un montant supplémentaire de 9,8 millions de dollars en
recouvrements sur le capital en raison de l’incitatif à rembourser
la dette plus rapidement.
Les coûts d’administration associés à cette modification du règlement seront gérés à l’intérieur du budget actuel de DRHC pour
l’administration du programme d’AE.
La mise en oeuvre du programme, initialement prévue pour
l’an 1998, a été retardée jusqu’au 1er juillet 2002, en raison des
circonstances de l’an 2000 et, par la suite, en raison d’autres priorités législatives du ministère (Projet de loi C-23 — Loi sur la
modernisation de certains régimes d’avantages et d’obligations,
Projet de loi C-32 — La Loi de l’exécution du budget, 2000, Projet de loi C-44 lequel n’a pas obtenu la sanction royale et a été
soumis à nouveau au début de 2001 à titre de projet de loi C-2 —
Loi modifiant la Loi sur l’assurance-emploi et le Règlement sur
l’assurance-emploi (pêche)).
EI administrative costs associated with these regulatory
changes will be managed within HRDC’s existing EI spending
authority.
Implementation originally scheduled for 1998 was pushed back
to July 1, 2002, because of Year 2000 considerations and subsequently, by reason of other departmental legislative requirements
(Bill C-23 — Modernization of Benefits and Obligations Act,
Bill C-32 — The Budget Implementation Act, 2000 and Bill C-44
which did not receive the Royal Assent and was re-introduced at
the beginning of 2001 as Bill C-2 — An Act to amend the Employment Insurance Act and the Employment Insurance (Fishing)
Regulations).
Consultation
Consultations
There was no consultation outside of HRDC, prior to the prepublication, except for Treasury Board who fully supported our
regulation, because these regulatory amendments are implementing a general government policy that interest must be charged on
all outstanding debts to the Crown, a policy that applies to all
government departments. On March 28, 1996, Treasury Board
Secretariat put into place new regulations (Interest and Administrative Charges Regulations) which required that government
departments charge interest on all amounts that are outstanding.
Before these Regulations were put into place, Treasury Board had
consulted with all departments, and their input was incorporated
in different sections of the Regulations. However, the prepublication of the draft regulations in the Canada Gazette has
allowed a full general consultation with all concerned sectors of
the public.
Aucune consultation à l’extérieur de DRHC n’a eu lieu, avant
la publication préalable, à l’exception du Conseil du Trésor qui
appuie entièrement notre règlement, puisqu’il s’agit ici d’une
adaptation d’un règlement visant l’imposition d’intérêts sur tous
les comptes débiteurs à la Couronne et donc applicable pour
l’ensemble des ministères. Le 28 mars 1996, le Secrétariat du
Conseil du Trésor du Canada a publié un nouveau règlement (Règlement sur les intérêts et les frais administratifs) qui exige que
les ministères imposent des intérêts sur tous les comptes débiteurs
échus. Avant la mise en place de ce règlement, le Conseil du Trésor a consulté tous les ministères et leur avis a servi à la rédaction
des articles du règlement. Cependant, la publication préalable de
l’ébauche des modifications réglementaires dans la Gazette du
Canada a permis une consultation générale auprès de tous les
secteurs du public concernés.
1576
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
These regulatory amendments were prepared by Insurance
Policy in consultation with Legal Services, Insurance Program
Services, Investigation and Control, Systems, Communications,
the Human Resources Investment Branch, as well as Finance and
Administration Services. There were also consultations with the
other branches of HRDC with accounts receivable (student loans,
Canada Pension Plan (CPP), etc.) so that consistency of treatment
of such matters can exist within HRDC to the greatest extent
practicable. All parties concur in the format reflected in the regulation.
In addition, Bill C-12 (Employment Insurance Act), which
gives rise to these regulatory changes, was the subject of consultation with various government departments, members of Parliament, and interest groups, and was debated in the House of
Commons and the Senate in 1996.
These proposals have been approved by the Commission,
which includes representatives of employers, employees and the
government. Consultations have been carried out with the public
at large by a pre-publication of the regulations in the Canada
Gazette, Part I. Pre-publication began on March 30, 2002 and
ended on April 29, 2002.
Ces modifications au règlement ont été préparées par la Politique d’assurance en consultation avec les Services juridiques, les
Services du programme d’assurance, Enquêtes et Contrôle, les
Systèmes, les Communications, la Direction du Fonds d’investissement dans les ressources humaines, les Services financiers et
administratifs. Il y a eu également des consultations avec les autres directions de DRHC ayant des comptes débiteurs (les prêts
aux étudiants et le Régime de pensions du Canada (RPC), etc.)
afin de s’assurer de l’uniformité du traitement de telles questions
à l’intérieur de DRHC, dans la plus large mesure possible. Toutes
ces parties sont d’accord avec le modèle décrit dans la réglementation.
De plus, le projet de loi C-12 (Loi sur l’assurance-emploi), duquel découlent ces modifications au règlement, a fait l’objet de
consultations auprès de divers ministères, des députés et des
groupes d’intérêts, et a été débattu à la Chambre des communes et
au Sénat en 1996.
Les changements proposés ont été approuvés par la Commission de l’assurance-emploi, laquelle se compose de représentants
des employeurs, des travailleurs et du gouvernement. Le grand
public a été consulté au moyen de la publication préalable de ces
modifications dans la Gazette du Canada Partie I. La publication
préalable a débuté le 30 mars 2002 pour prendre fin
le 29 avril 2002.
Results of pre-publication
Résultats de la publication préalable
Over 100 comments were received from Members of Parliament, Unions, interest groups and individuals.
Plus de 100 commentaires ont été reçus, lesquels provenaient
de Membres du Parlement, de syndicats, de groupes d’intérêts et
d’individus.
Analysis of the comments
Analyse des commentaires
Many comments proposed changes to the EI program (easier
access, more benefits, etc.) that are beyond the scope of this exercise.
Of the comments received, five major concerns emerged:
(1) Penalties are arbitrarily imposed (based only on the opinion of
a Commission agent or official), without proving the claimant
has knowingly made a false or misleading statement. Sometimes, penalties are also related to an unfair section of the Act
such as undeclared earnings.
De nombreux intervenants ont proposé des modifications au
régime d’AE (accès plus facile, prestations accrues, etc.) qui débordent du cadre du présent exercice.
Parmi les commentaires reçus, cinq préoccupations majeures se
sont dégagées :
(1) Les pénalités sont imposées arbitrairement (fondées uniquement sur le jugement de l’agent ou le représentant de la
Commission), sans avoir prouvé que le prestataire a sciemment fait une déclaration fausse ou trompeuse. Les pénalités
sont parfois fondées sur une disposition injuste de la Loi, telle
que la rémunération non déclarée.
Aucune pénalité n’est imposée aux prestataires et aucun intérêt
ne leurs sera imposé pour des trop-payés résultant de simples
erreurs qu’ils auraient faites par manque de connaissances quant
aux exigences liées aux déclarations d’AE. Pour déterminer si la
fausse déclaration a été faite délibérément, l’agent de la Commission doit évaluer la crédibilité de l’ensemble de la preuve. Ainsi,
la valeur de la preuve au dossier sera déterminée par le bon sens,
la logique et l’expérience, de même que des directives claires qui
requièrent un recueil de faits minutieux ainsi qu’une évaluation
complète du dossier.
(2) Le fait que des intérêts seront imposés rétroactivement, sur
des dettes déjà existantes avant le 1er juillet 2002, constitue
une injustice.
Ce règlement ne comporte aucun effet rétroactif. Les intérêts
ne seront imposés qu’à compter du 1er juillet 2002, sur les dettes
résultant d’actes délictueux qui n’ont pas encore été remboursées,
ainsi que sur les nouvelles dettes créées à compter du 1er juillet 2002.
Claimants are not charged penalties nor would they be charged
interest on overpayments for errors that they make due to lack of
knowledge on EI reporting requirements. In determining if there
was intentional misrepresentation, the Commission’s officers
have to evaluate the credibility of all the evidence. Its value is
determined by good judgment, logic and experience, as well as
clear guidelines that require careful fact-finding and a thorough
evaluation of the case.
(2) It is unfair that interest will be imposed retroactively, on existing debts prior to July 1, 2002.
There is no retroactivity to this regulation. Interest will be
charged as of July 1, 2002, only on debts arising from intentional
misrepresentation that are still unpaid or on debts created after
that date.
1577
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
(3) The combination of interest, existing penalties, violations
(which involve an increase in the hours requested to qualify
for benefits), and overpayments, will result in undue hardship
for debtors.
(3) L’imposition des intérêts combinée aux pénalités déjà existantes, aux violations (lesquelles entraînent une augmentation
des heures requises pour se qualifier aux prestations), et aux
trop-payés, vont causer des préjudices indus aux débiteurs.
HRDC recovery personnel are trained to be sensitive to each
individual debtor’s situation and to take into account the debtor’s
financial and personal circumstances. The existing “undue hardship” policy is designed in a manner that allows the recovery
officers to show flexibility and judgment in negotiating a method
of repayment which the debtor will not find too burdensome.
Le personnel du recouvrement de DRHC est formé de façon à
être sensible à la situation personnelle de chacun des débiteurs et
à prendre en considération les circonstances personnelles et financières des débiteurs. La politique actuelle sur le « préjudice
abusif » est établie de manière à permettre aux agents de recouvrement de faire preuve de jugement et de flexibilité dans la négociation d’une méthode de remboursement qui ne sera pas trop
pénible pour le débiteur.
(4) Si les prestataires doivent payer de l’intérêt, le même principe
devrait s’appliquer à la Commission.
(4) If claimants have to pay interest, the same principle should
apply to the Commission.
Treasury Board issued its directive in 1996 to all federal departments to start charging interest on debts owed to the government in order to encourage faster repayment of those debts.
Le Conseil du Trésor a émis une directive en 1996, laquelle
imposait à tous les ministères de charger des intérêts sur les dettes
dues au gouvernement, dans le but d’inciter le remboursement
plus rapide de ces dettes.
Moreover, interest will be charged only on EI/UI debts arising
from misrepresentation. No interest will be charged on debt that
arises from Commission errors in benefit payments or erroneous
statements made in good faith by claimants. Interest will neither
be charged, nor will it be paid, on debts resulting of honest mistakes.
(5) The issue should be referred to the Standing Committee on
Human Resources Development and the Status of Persons
with Disabilities, because there was no prior public consultation.
De plus, les intérêts seront imposés seulement sur les dettes résultant d’un acte délictueux. Aucun intérêt ne sera imposé sur les
dettes découlant d’une erreur de la Commission dans le versement
des prestations ou de déclarations erronées faites de bonne foi par
les prestataires. Aucun intérêt ne sera imposé ou payé pour des
dettes résultant d’erreurs de bonne foi.
(5) Cette question devrait être soumise au Comité permanent du
développement des ressources humaines et de la condition des
personnes handicapées, parce qu’il n’y a eu aucune consultation publique préalable.
HRDC announced its intent to put the regulation in place in its
Report on Plans and Priorities for 2001-2002 at page 97. In addition, section 80.1 of the Act, was introduced with Bill C-12 in
1996, which was discussed clause by clause, by the Standing
Committee on Human Resources Development and the Status of
Persons with Disabilities at meeting No. 28, on April 25, 1996.
No specific questions were raised and after debate, the amendment was agreed to on division.
Notre ministère a annoncé son intention de mettre en place ce
règlement dans son Rapport sur les Plans et Priorités 2001-2002,
à la page 107. De plus, l’article 80.1 de la Loi a été introduit avec
le projet de loi C-12 en 1996, lequel a été discuté article par article, par le Comité permanent du développement des ressources
humaines et de la condition des personnes handicapées à la réunion no 28, le 25 avril 1996. Aucune question spécifique n’a été
soulevée à ce moment et après débat, l’amendement a été adopté
avec dissidence.
After thorough analysis and serious consideration of the comments received, and for the reasons stated above, it has been decided to maintain the proposed regulatory amendments with the
minor change stated above.
Après un examen sérieux et une analyse approfondie des commentaires reçus et pour les motifs indiqués précédemment, il a été
décidé de maintenir les modifications réglementaires proposées.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Existing compliance mechanisms contained in HRDC’s adjudication and control procedures will ensure that these changes are
properly implemented and subsequently evaluated.
Les mécanismes actuels de conformité déjà inclus dans les procédures de décision et de contrôle de DRHC permettront
d’assurer une mise en oeuvre adéquate et une évaluation subséquente des modifications.
Existing policies and procedures in the Finance Branch will be
used to assess the impact of waiver and write-off provisions upon
the overall cost recovery. Existing policies will be used to assess
when charging interest on debt accounts will constitute undue
hardship for claimants.
Les politiques et procédures actuelles des Services financiers
seront utilisées pour l’évaluation de l’impact de la renonciation et
des dispositions relatives à la défalcation sur le coût total du recouvrement. Les politiques actuelles seront utilisées afin d’évaluer lorsque l’imposition d’intérêts sur les dettes constituera une
privation injustifiée pour des prestataires.
1578
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Contact
Johanne Goyette
Senior Policy Advisor
Policy and Legislation Development
Insurance Policy
Human Resources Development Canada
140 Promenade du Portage, 9th Floor
Hull, Quebec
K1A 0J9
Telephone: (819) 994-8365
FAX: (819) 953-9381
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-236
Personne-ressource
Johanne Goyette
Conseillère principale en politique,
Élaboration de la politique et de la législation
Direction générale de l’assurance
Développement des ressources humaines Canada
140, Promenade du Portage, 9e étage,
Hull (Québec)
K1A 0J9
Téléphone : (819) 994-8365
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-9381
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1579
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
Registration
SOR/2002-237 13 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-237
CANADA NATIONAL PARKS ACT
LOI SUR LES PARCS NATIONAUX DU CANADA
Regulations Amending the National Parks Lease
and Licence of Occupation Regulations (1991)
Règlement modifiant le Règlement de 1991 sur les
baux et les permis d’occupation dans les parcs
nationaux
P.C. 2002-1070 13 June, 2002
C.P. 2002-1070 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage, pursuant to
subsection 16(1) of the Canada National Parks Acta, hereby
makes the annexed Regulations Amending the National Parks
Lease and Licence of Occupation Regulations (1991).
Sur recommandation de la ministre du Patrimoine canadien et
en vertu du paragraphe 16(1) de la Loi sur les parcs nationaux du
Canadaa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Règlement modifiant le Règlement de 1991 sur les baux
et les permis d’occupation dans les parcs nationaux, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE NATIONAL PARKS
LEASE AND LICENCE OF OCCUPATION
REGULATIONS (1991)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE 1991
SUR LES BAUX ET LES PERMIS D’OCCUPATION
DANS LES PARCS NATIONAUX
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The long title of the National Parks Lease and Licence of
Occupation Regulations (1991)1 is replaced by the following:
1. Le titre intégral du Règlement de 1991 sur les baux et les
permis d’occupation dans les parcs nationaux1 est remplacé
par ce qui suit :
NATIONAL PARKS OF CANADA LEASE AND LICENCE
OF OCCUPATION REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES BAUX ET LES PERMIS
D’OCCUPATION DANS LES PARCS
NATIONAUX DU CANADA
2. Section 1 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
3. (1) The definitions “assessed value” and “condominium”
in subsection 2(1) of the Regulations are repealed.
(2) The definition “périmètre urbain de Jasper” in subsection 2(1) of the French version of the Regulations is repealed.
2. L’article 1 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. (1) Les définitions de « condominium » et « valeur fiscale », au paragraphe 2(1) du même règlement, sont abrogées.
(2) La définition de « périmètre urbain de Jasper », au paragraphe 2(1) de la version française du même règlement, est
abrogée.
(3) La définition de « Loi », au paragraphe 2(1) du même
règlement, est remplacée par ce qui suit :
« Loi » La Loi sur les parcs nationaux du Canada. (Act)
(4) La définition de « Town of Jasper », au paragraphe 2(1)
de la version anglaise du même règlement, est remplacée par
ce qui suit :
« Town of Jasper » means the community described in Schedule 4
to the Act; (ville de Jasper)
(5) L’alinéa g) de la définition de « résident admissible », au
paragraphe 2(1) du même règlement, est remplacé par ce qui
suit :
g) époux, conjoint de fait ou personne à charge du particulier
visé à l’un des alinéas a) à f). (eligible resident)
(3) The definition “Act” in subsection 2(1) of the Regulations is replaced by the following:
“Act” means the Canada National Parks Act; (Loi)
(4) The definition “Town of Jasper” in subsection 2(1) of
the English version of the Regulations is replaced by the following:
“Town of Jasper” means the community described in Schedule 4
to the Act; (ville de Jasper)
(5) The definition “eligible resident” in subsection 2(1) of
the Regulations is amended by adding the word “or” at the
end of paragraph (f) and by replacing paragraph (g) with the
following:
(g) the spouse or common-law partner or a dependant of an
individual referred to in any of paragraphs (a) to (f); (résident admissible)
(6) Subsection 2(1) of the Regulations is amended by adding
the following in alphabetical order:
(6) Le paragraphe 2(1) du même règlement est modifié par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
———
———
1
1
a
S.C. 2000, c. 32
SOR/92-25
1580
13 juin 2002
a
L.C. 2000, ch. 32
DORS/92-25
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
“common-law partner”, in relation to an individual, means a person who is cohabiting with the individual in a conjugal relationship, having so cohabited for a period of at least one year;
(conjoint de fait)
“Consumer Price Index” means the all Canada, all-items annual
consumer price index as published by Statistics Canada for the
period beginning on January 1 and ending on December 31;
(indice des prix à la consommation)
“Jasper Agreement lands” means the lands forming part of Jasper
National Park of Canada that are described in Schedule V; (terres visées par l’accord avec la municipalité de Jasper)
“Municipality of Jasper” means the local government body established by Order in Council O.C. 279/2001 of July 20, 2001 of
the Province of Alberta; (municipalité de Jasper)
“Municipality of Jasper Agreement” means the Agreement for the
Establishment of Local Government in the Town of Jasper
between Her Majesty and the Municipality of Jasper, signed by
the Minister and the Chairperson of the Jasper Town Committee on June 13 and 25, 2001, respectively, as that Agreement
read on June 25, 2001; (accord avec la municipalité de Jasper)
“subdivision” means the division of an existing leasehold title or
licence of occupation, which title or licence may cover one or
more parcels of land, or the division of land held under lease or
licence of occupation, into two or more leaseholds or licences;
(lotissement)
(7) Subsection 2(1) of the French version of the Regulations
is amended by adding the following in alphabetical order:
« ville de Jasper » La collectivité décrite à l’annexe 4 de la Loi.
(Town of Jasper)
(8) Subsections 2(2) and (3) of the Regulations are replaced
by the following:
(2) For the purposes of these Regulations, an individual who
resides in, operates a business in or whose primary employment is
in Lake Louise, and who is an eligible resident of Banff National
Park of Canada under paragraph (a) or (b) of the definition “eligible resident” in subsection (1), is an eligible resident of both
Yoho National Park of Canada and Banff National Park of
Canada.
(3) For the purposes of the definition “eligible resident” and
subsection (2), “business” means a business that is licensed under
the National Parks of Canada Businesses Regulations or under a
by-law passed by the Corporation of the Town of Banff.
4. The Regulations are amended by adding the following after section 2:
2.1 Subject to sections 40 and 41 of the Act, these Regulations
apply to park reserves as if they were parks.
5. (1) Section 3 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (3):
(3.1) The restrictions on the length of a renewal term, and on
the aggregate length of an initial term together with any renewal
term or terms, set out in subsection (3) do not apply to a lease of
public lands in respect of which a condominium plan is duly registered in a Land Titles Office in the Province of Alberta.
(2) Paragraph 3(5)(b) of the Regulations is replaced by the
following:
« accord avec la municipalité de Jasper » L’accord intitulé
Agreement for the Establishment of Local Government in the
Town of Jasper intervenu entre Sa Majesté et la municipalité de
Jasper, signé par le ministre et le président du comité de la ville
de Jasper respectivement le 13 juin et le 25 juin 2001, dans sa
version au 25 juin 2001. (Municipality of Jasper Agreement)
« conjoint de fait » La personne qui vit avec la personne en cause
dans une relation conjugale depuis au moins un an. (commonlaw partner)
« indice des prix à la consommation » L’indice d’ensemble des
prix à la consommation pour le Canada pour la période
du 1er janvier au 31 décembre publié par Statistique Canada.
(Consumer Price Index)
« lotissement » Division d’un titre à tenure à bail ou d’un permis
d’occupation existant, que le titre ou permis vise une ou plusieurs parcelles de terrain, ou encore, division de terrains détenus en vertu d’un bail ou d’un permis d’occupation en deux ou
plusieurs baux ou permis. (subdivision)
« municipalité de Jasper » L’administration locale établie par le
décret en conseil O.C. 279/2001 du 20 juillet 2001 de la province d’Alberta. (Municipality of Jasper)
« terres visées par l’accord avec la municipalité de Jasper » Les
terres qui font partie du parc national Jasper du Canada et qui
sont décrites à l’annexe V. (Jasper Agreement lands)
(7) Le paragraphe 2(1) de la version française du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« ville de Jasper » La collectivité décrite à l’annexe 4 de la Loi.
(Town of Jasper)
(8) Les paragraphes 2(2) et (3) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(2) Pour l’application du présent règlement, les particuliers qui
sont des résidents admissibles du parc national Banff du Canada,
au sens des alinéas a) ou b) de la définition de « résident admissible » au paragraphe (1) et qui résident à Lake Louise ou y exploitent un commerce ou y exercent leur emploi principal sont des
résidents admissibles à la fois du parc national Banff du Canada
et du parc national Yoho du Canada.
(3) Pour l’application de la définition de « résident admissible » et du paragraphe (2), « commerce » désigne un commerce
muni d’un permis délivré en vertu du Règlement sur la pratique
de commerces dans les parcs nationaux du Canada ou des règlements administratifs de la Corporation of the Town of Banff.
4. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 2, de ce qui suit :
2.1 Sous réserve des articles 40 et 41 de la Loi, le présent règlement s’applique aux réserves comme s’il s’agissait de parcs.
5. (1) L’article 3 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(3.1) Les limites énoncées au paragraphe (3) quant à la durée
du renouvellement et à la somme de la durée initiale du bail et de
la durée de ses renouvellements ne s’appliquent pas au bail à
l’égard de terres domaniales pour lesquelles un plan condominial
a été dûment enregistré à un bureau cadastral situé dans la province d’Alberta.
(2) L’alinéa 3(5)b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
1581
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
(b) a lease is granted consequential to the subdivision of public
lands in respect of which
(i) a lease already applies, or
(ii) a licence of occupation, other than a licence pursuant to
Article 9.3 of the Banff Incorporation Agreement or Article 7.3 of the Municipality of Jasper Agreement, formerly
applied;
(3) Subsection 3(5) of the Regulations is amended by striking out the word “or” at the end of paragraph (c), by adding
the word “or” at the end of paragraph (d) and by adding the
following after paragraph (d):
(e) a lease is granted to the Municipality of Jasper for a portion
of the Jasper Agreement lands pursuant to paragraph (1)(d) of
this section and Article 7.3 of the Municipality of Jasper
Agreement.
(4) Paragraph 3(9)(a) of the Regulations is replaced by the
following:
(a) where the subdivision is for purposes relating to condominiums or strata space, as that term is defined in the Land Titles Act of the Province of Alberta, a sum equal to 10% of the
appraised land value after subdivision;
(5) Subsections 3(10) and (11) of the Regulations are replaced by the following:
(10) The Minister shall not consent to an assignment of a lease
of public lands that is granted for the purpose of residence or, in
the case of a lease of public lands in the Town of Banff, a lease of
public lands that are used for the purpose of residence, if the
leased public lands have been designated through a management
plan tabled in each House of Parliament pursuant to section 11 of
the Act or through guidelines approved by the Minister as public
lands available only to eligible residents, unless the lessee, prior
to the assignment of the lease, agrees to include in the lease the
term set out in paragraph 4(1)(b).
(11) Subsection (10) does not apply in respect of a lease of
public lands in a visitor centre or resort subdivision in Waterton
Lakes National Park of Canada, Jasper National Park of Canada,
Wood Buffalo National Park of Canada, Prince Albert National
Park of Canada or Riding Mountain National Park of Canada that
is granted for the purpose of residence if the leased public lands
have not been designated through a management plan or guidelines referred to in that subsection as lands available only to eligible residents.
6. (1) Paragraph 4(1)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) in the case of a lease of public lands located in the Town of
Banff, the Town of Jasper or a visitor centre in Yoho National
Park of Canada or Banff National Park of Canada, shall include
a term providing that if the leased public lands are at any time
occupied by any person who is not an eligible resident, the
Minister may terminate the lease.
(2) Section 4 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (3):
(4) This section does not apply in respect of a lease of public
lands composed of lots that are identified as being available for
development for cottage purposes in the community plan for the
visitor centre of Wasagaming in Riding Mountain National Park
1582
b) soit à la suite du lotissement des terres domaniales qui, selon
le cas :
(i) sont déjà visées par un bail,
(ii) étaient anciennement visées par un permis d’occupation,
exception faite des terres domaniales faisant l’objet d’un
permis délivré en vertu de l’article 9.3 de l’accord concernant la constitution de Banff ou de l’article 7.3 de l’accord
avec la municipalité de Jasper;
(3) Le paragraphe 3(5) du même règlement est modifié par
adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) soit à la municipalité de Jasper, à l’égard d’une partie des
terres visées par l’accord avec la municipalité de Jasper, conformément à l’alinéa (1)d) du présent article et à l’article 7.3 de
l’accord avec la municipalité de Jasper.
(4) L’alinéa 3(9)a) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) s’il s’agit du lotissement pour condominiums ou pour strata
space — au sens de la loi d’Alberta intitulée Land Titles Act
(loi sur le cadastre) —, une somme égale à 10 pour cent de la
valeur estimative après lotissement;
(5) Les paragraphes 3(10) et (11) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(10) Le ministre ne peut consentir à la cession d’un bail octroyé
à l’égard de terres domaniales à des fins d’habitation ou, dans le
cas d’un bail visant des terres domaniales situées dans le périmètre urbain de Banff, de celui octroyé à l’égard des terres domaniales utilisées à des fins d’habitation, dans le cas où les terres
domaniales louées sont parmi celles offertes exclusivement aux
résidents admissibles selon le plan directeur déposé devant chaque chambre du Parlement en application de l’article 11 de la Loi
ou selon les directives approuvées par lui, que si le preneur accepte préalablement d’inclure dans le bail la modalité prévue à
l’alinéa 4(1)b).
(11) Les baux octroyés, à des fins d’habitation, à l’égard des
terres domaniales situées dans un centre d’accueil ou un centre de
villégiature du parc national des Lacs-Waterton du Canada, du
parc national Jasper du Canada, du parc national Wood Buffalo
du Canada, du parc national de Prince Albert du Canada ou du
parc national du Mont-Riding du Canada sont soustraits à
l’application du paragraphe (10) si les terres domaniales louées ne
sont pas parmi celles offertes exclusivement aux résidents admissibles selon le plan directeur ou les directives mentionnés à ce
paragraphe.
6. (1) L’alinéa 4(1)b) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
b) dans le cas d’un bail visant des terres domaniales situées
dans le périmètre urbain de Banff, la ville de Jasper ou un centre d’accueil du parc national Yoho du Canada ou du parc national Banff du Canada, prévoit que le ministre peut résilier le
bail si les terres domaniales louées sont occupées par des personnes autres que des résidents admissibles.
(2) L’article 4 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(4) Le présent article ne s’applique pas au bail visant des terres
publiques constituées en lots réservés aux fins de construction de
chalets conformément au plan communautaire du centre d’accueil
Wasagaming situé dans le parc national du Mont-Riding du
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
of Canada or in the community plan for the visitor centre of
Waskesiu in Prince Albert National Park of Canada.
7. Section 5 of the Regulations is replaced by the following:
5. On application by the lessee to the Minister, a lease of public
lands in a visitor centre in Waterton Lakes National Park of
Canada, Prince Albert National Park of Canada or Riding Mountain National Park of Canada, or in a resort subdivision in Jasper
National Park of Canada, Prince Albert National Park of Canada
or Riding Mountain National Park of Canada, that is granted for
the purpose of residence shall be amended to provide for occupancy of the leased public lands only during the period beginning
on April 1 in any year and ending on October 31 in that year.
8. (1) The portion of subsection 7(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
7. (1) The rental rate for a lease of public lands in the Town of
Jasper or in a visitor centre in Yoho National Park of Canada or
Banff National Park of Canada that is granted for the purpose of
residence, or for a lease of public lands in the Town of Banff for
the purpose of residence, shall be
(2) Paragraph 7(1)(a) of the Regulations is amended by
adding the word “or” at the end of subparagraph (i), by
striking out the word “or” at the end of subparagraph (ii) and
by repealing subparagraph (iii).
(3) Subparagraph 7(1)(b)(iii) of the Regulations is replaced
by the following:
(iii) subject to subsection 12(3),
(A) 0.35% per annum of the appraised value, or
(B) in respect of those leases for which the rental rate was
set in 2000 in accordance with subsection 6(2) or (3), the
greater of 0.35% per annum of the appraised value and
the 1999 rental rate.
9. (1) The portion of subsection 8(1) of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
8. (1) The rental rate for a lease of public lands in a visitor
centre in Waterton Lakes National Park of Canada, Prince Albert
National Park of Canada or Riding Mountain National Park of
Canada, or in a resort subdivision in Jasper National Park of
Canada, Wood Buffalo National Park of Canada, Prince Albert
National Park of Canada or Riding Mountain National Park of
Canada, that is granted for the purpose of residence and that does
not restrict occupancy of the leased public lands to the period
beginning on April 1 in any year and ending on October 31 in that
year shall be
(2) Paragraph 8(1)(c) of the Regulations is replaced by the
following:
(c) subject to subsection 12(3),
(i) 1.5% per annum of the appraised value, or
(ii) in respect of those leases for which the rental rate was set
in 2000 in accordance with subsection 6(2) or (3), the greater
of 1.5% per annum of the appraised value and the 1999
rental rate.
(3) The portion of subsection 8(2) of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
(2) The rental rate for a lease of public lands in a visitor centre
in Waterton Lakes National Park of Canada, Prince Albert
Canada ou du centre d’accueil Waskesiu situé dans le parc national de Prince Albert du Canada.
7. L’article 5 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
5. Sur demande présentée à cet effet au ministre par le preneur,
le bail octroyé à des fins d’habitation à l’égard de terres domaniales situées soit dans un centre de villégiature du parc national
Jasper du Canada, du parc national de Prince Albert du Canada ou
du parc national du Mont-Riding du Canada, soit dans un centre
d’accueil du parc national des Lacs-Waterton du Canada, du parc
national de Prince Albert du Canada ou du parc national du MontRiding du Canada est modifié de manière à limiter l’occupation
des terres domaniales louées à la période commençant le 1er avril
et se terminant le 31 octobre de la même année.
8. (1) Le passage du paragraphe 7(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
7. (1) Le loyer afférent au bail octroyé à des fins d’habitation à
l’égard de terres domaniales situées dans la ville de Jasper ou
dans un centre d’accueil du parc national Yoho du Canada ou du
parc national Banff du Canada, ou au bail octroyé à l’égard de
terres domaniales situées dans le périmètre urbain de Banff pour
utilisation à des fins d’habitation est l’un des suivants :
(2) Le sous-alinéa 7(1)a)(iii) du même règlement est abrogé.
(3) Le sous-alinéa 7(1)b)(iii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iii) sous réserve du paragraphe 12(3) :
(A) 0,35 pour cent l’an de la valeur estimative,
(B) en ce qui concerne les baux dont le loyer a été fixé
en 2000 conformément aux paragraphes 6(2) ou (3),
0,35 pour cent l’an de la valeur estimative ou le loyer
de 1999, selon le plus élevé des deux montants.
9. (1) Le passage du paragraphe 8(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
8. (1) Le loyer afférent au bail octroyé à des fins d’habitation à
l’égard de terres domaniales situées soit dans un centre d’accueil
du parc national des Lacs-Waterton du Canada, du parc national
de Prince Albert du Canada ou du parc national du Mont-Riding
du Canada, soit dans un centre de villégiature du parc national
Jasper du Canada, du parc national Wood Buffalo du Canada, du
parc national de Prince Albert du Canada ou du parc national du
Mont-Riding du Canada qui ne limite pas l’occupation des terres
domaniales louées à la période commençant le 1er avril et se terminant le 31 octobre de la même année est l’un des suivants :
(2) L’alinéa 8(1)c) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
c) sous réserve du paragraphe 12(3) :
(i) 1,5 pour cent l’an de la valeur estimative,
(ii) en ce qui concerne les baux dont le loyer a été fixé
en 2000 conformément aux paragraphes 6(2) ou (3), 1,5 pour
cent l’an de la valeur estimative ou le loyer de 1999, selon le
plus élevé des deux montants.
(3) Le passage du paragraphe 8(2) du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Le loyer afférent au bail octroyé à des fins d’habitation à
l’égard de terres domaniales situées soit dans un centre d’accueil
1583
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
National Park of Canada or Riding Mountain National Park of
Canada, or in a resort subdivision in Jasper National Park of
Canada, Wood Buffalo National Park of Canada, Prince Albert
National Park of Canada or Riding Mountain National Park of
Canada, that is granted for the purpose of residence and that restricts occupancy of the leased public lands to the period beginning on April 1 in any year and ending on October 31 in that year
shall be
(4) Paragraph 8(2)(c) of the Regulations is replaced by the
following:
(c) subject to subsection 12(3),
(i) 1.5% per annum of the appraised value, or
(ii) in respect of those leases for which the rental rate was set
in 2000 in accordance with subsection 6(2) or (3), the greater
of 1.5% per annum of the appraised value and the 1999
rental rate.
du parc national des Lacs-Waterton du Canada, du parc national
de Prince Albert du Canada ou du parc national du Mont-Riding
du Canada, soit dans un centre de villégiature du parc national
Jasper du Canada, du parc national Wood Buffalo du Canada, du
parc national de Prince Albert du Canada ou du parc national du
Mont-Riding du Canada qui limite l’occupation des terres domaniales louées à la période commençant le 1er avril et se terminant
le 31 octobre de la même année est l’un des suivants :
(4) L’alinéa 8(2)c) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
c) sous réserve du paragraphe 12(3) :
(i) 1,5 pour cent l’an de la valeur estimative,
(ii) en ce qui concerne les baux dont le loyer a été fixé
en 2000 conformément aux paragraphes 6(2) ou (3), 1,5 pour
cent l’an de la valeur estimative ou le loyer de 1999, selon le
plus élevé des deux montants.
(5) Section 8 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(5) L’article 8 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Despite subsections (1) and (2), if a person, including the
personal representative or heir of the person, was a lessee under a
lease whose rental rate was set in 2002 in accordance with
clause 7(1)(b)(iii)(B) or subparagraph 8(1)(c)(ii) or 8(2)(c)(ii),
and the lease has expired or was surrendered and the person is
offered a new lease or a renewal of the lease, the rental rate for
the new lease or the renewal, as the case may be, may be the
rental rate in the last year of the expired or surrendered lease,
which rental rate shall be adjusted each year throughout the term
of the replacement lease by compounding it by the average of the
previous five years’ Consumer Price Indices, subject to a maximum rental rate increase in any year of 5%.
(3) Malgré les paragraphes (1) et (2), dans le cas où le preneur
— y compris son représentant personnel ou son héritier — d’un
bail dont le loyer est fixé en 2002 aux termes de la division 7(1)b)(iii)(B) ou des sous-alinéas 8(1)c)(ii) ou (2)c)(ii), et
qui est expiré ou annulé se voit offrir un nouveau bail ou la reconduction du bail, selon le cas, le loyer du nouveau bail ou du
bail reconduit peut être celui qui avait été fixé pour l’année au
cours de laquelle l’ancien bail a expiré ou a été annulé, ce loyer
étant composé annuellement selon la moyenne de l’indice des
prix à la consommation des cinq années précédentes, l’augmentation ne pouvant toutefois dépasser 5 pour cent.
10. Subsection 9(1) of the Regulations is replaced by the
following:
10. Le paragraphe 9(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
9. (1) With respect to a lease of public lands in a visitor centre
or resort subdivision in Waterton Lakes National Park of Canada,
Jasper National Park of Canada, Prince Albert National Park of
Canada or Riding Mountain National Park of Canada that is
granted for the purpose of residence and that restricts occupancy
of the leased public lands to the period beginning on April 1 in
any year and ending on October 31 in that year, if those lands
have been designated through a management plan tabled in each
House of Parliament pursuant to section 11 of the Act or through
guidelines approved by the Minister as public lands available for
occupancy during the period beginning on November 1 in any
year and ending on March 31 in the following year, the Minister
may, on application by the lessee, permit the occupancy of the
leased public lands during the period beginning on November 1 in
any year and ending on March 31 in the following year.
9. (1) Dans le cas d’un bail octroyé à des fins d’habitation à
l’égard de terres domaniales situées dans un centre d’accueil ou
un centre de villégiature du parc national des Lacs-Waterton du
Canada, du parc national Jasper du Canada, du parc national de
Prince Albert du Canada ou du parc national du Mont-Riding du
Canada qui limite l’occupation des terres domaniales louées à la
période commençant le 1er avril et se terminant le 31 octobre de la
même année, le ministre peut, si ces terres sont parmi celles dont
l’occupation est permise au cours de la période commençant
le 1er novembre et se terminant le 31 mars suivant, selon le plan
directeur déposé devant chaque chambre du Parlement en application de l’article 11 de la Loi ou selon les directives approuvées
par lui, permettre, à la demande du preneur, l’occupation durant
cette dernière période des terres domaniales louées.
11. Subsections 10(1) and (2) of the Regulations are replaced by the following:
10. (1) With respect to a lease of public lands in a visitor centre
or resort subdivision in Waterton Lakes National Park of Canada,
Prince Albert National Park of Canada or Riding Mountain National Park of Canada that is granted for the purpose of residence
and that restricts occupancy of the leased public lands to the period beginning on April 1 in any year and ending on October 31
in that year, on application by the lessee, the Minister may set the
rental rate in accordance with paragraph 7(1)(b) if the leased
public lands are to be occupied only by eligible residents during
the whole of that period.
11. Les paragraphes 10(1) et (2) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
10. (1) Dans le cas d’un bail octroyé à des fins d’habitation à
l’égard de terres domaniales situées dans un centre d’accueil ou
un centre de villégiature du parc national des Lacs-Waterton du
Canada, du parc national de Prince Albert du Canada ou du parc
national du Mont-Riding du Canada qui limite l’occupation des
terres domaniales louées à la période commençant le 1er avril et se
terminant le 31 octobre de la même année, le ministre peut, à la
demande du preneur, fixer le loyer conformément à l’alinéa 7(1)b) si les terres domaniales louées seront occupées durant
toute cette période uniquement par des résidents admissibles.
1584
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
(2) With respect to a lease of public lands referred to in subsection (1) that is granted for the purpose of residence and that
restricts occupancy of the leased public lands to the period beginning on April 1 in any year and ending on October 31 in that year,
if the leased public lands have been designated through a management plan tabled in each House of Parliament pursuant to section 11 of the Act or through guidelines approved by the Minister
as public lands available for occupancy during the period beginning on November 1 in any year and ending on March 31 in the
following year, the Minister may, on application by the lessee,
permit the occupancy of the leased public lands during part or all
of the period beginning on November 1 in any year and ending on
March 31 in the following year if the leased public lands are to be
occupied only by eligible residents during the whole of the permitted occupancy period and their presence in the park is necessary for the continued operation of the park during the whole of
that period.
12. (1) Paragraph 11(1)(c) of the Regulations is replaced by
the following:
(c) subject to subsection 12(3)
(i) 4.0% per annum of the appraised value, or
(ii) in respect of those leases for which the rental rate was set
in 2000 in accordance with subsection 6(2) or (3), the greater
of 4% per annum of the appraised value and the 1999 rental
rate; or
(2) The portion of paragraph 11(1)(d) of the Regulations
before subparagraph (i) is replaced by the following:
(d) when the leased public lands have been used for commercial purposes during the previous five years and the financial
records relating to that use are available to the lessee, or the
leased public lands have been used for commercial purposes
for less than five years and the gross revenue can be reasonably
estimated, the greater of
(3) Subparagraph 11(1)(d)(ii) of the Regulations is replaced
by the following:
(ii) a percent per annum that is agreed to by the Minister and
the lessee
(A) of the average annual gross revenue from business
conducted on or from those leased public lands by the lessee and any sublessee, sublicensee or concessionaire during the previous five year period, or
(B) if financial records of gross revenue for that period are
not available to the lessee, of estimated annual gross revenue for the first year of the term of the lease.
(4) Paragraph 11(1)(e) of the Regulations is repealed.
13. (1) Subsection 12(3) of the Regulations is replaced by
the following:
(3) In respect of those leases referred to in subparagraph 7(1)(b)(iii), paragraph 8(1)(c) or 8(2)(c) or paragraph 11(1)(c), and subject to subsections (3.1) to (3.3), the rental
rate shall be adjusted on March 31 of each year throughout the
term of the lease by compounding the rate by the average of the
previous five years’ Consumer Price Indices, subject to a maximum rental rate increase in any year of 5%.
(3.1) For the purpose of subsection (3) and paragraph 8(1)(c),
the maximum rental rate for the year 2002 shall be
(a) $1,750 per annum in respect of leased lands with an area
of 1,500 m2 or less; and
(2) Dans le cas d’un bail octroyé à des fins d’habitation à
l’égard de terres domaniales mentionnées au paragraphe (1), qui
limite l’occupation des terres domaniales louées à la période
commençant le 1er avril et se terminant le 31 octobre de la même
année, le ministre peut, si ces terres sont parmi celles dont
l’occupation est permise au cours de la période commençant
le 1er novembre et se terminant le 31 mars suivant, selon le plan
directeur déposé devant chaque chambre du Parlement en application de l’article 11 de la Loi ou selon les directives approuvées
par lui, permettre, à la demande du preneur, l’occupation des terres domaniales louées durant tout ou partie de la période commençant le 1er novembre et se terminant le 31 mars suivant, si les
terres domaniales louées seront occupées, durant toute la période
qu’il permet, uniquement par des résidents admissibles dont la
présence dans le parc est nécessaire à l’exploitation continue de
celui-ci durant toute cette période.
12. (1) L’alinéa 11(1)c) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
c) sous réserve du paragraphe 12(3) :
(i) 4 pour cent l’an de la valeur estimative,
(ii) en ce qui concerne les baux dont le loyer a été fixé
en 2000 conformément aux paragraphes 6(2) ou (3), 4 pour
cent l’an de la valeur estimative ou le loyer de 1999, selon le
plus élevé des deux montants.
(2) Le passage de l’alinéa 11(1)d) du même règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
d) lorsque les terres domaniales louées ont été utilisées à des
fins commerciales durant les cinq années précédentes et que les
livres comptables y afférents sont à la disposition du preneur,
ou lorsque les terres domaniales louées ont été utilisées à des
fins commerciales pendant moins de cinq ans et que les recettes
brutes peuvent être raisonnablement estimées, le plus élevé des
pourcentages suivants :
(3) Le sous-alinéa 11(1)d)(ii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(ii) le pourcentage annuel, convenu par le ministre et le preneur, de l’un des montants suivants :
(A) la moyenne des recettes brutes annuelles des cinq années précédentes tirées du commerce exploité par le preneur et par tout sous-preneur ou concessionnaire sur les
terres domaniales louées ou à partir de celles-ci,
(B) si le preneur n’a pas à sa disposition les livres comptables y afférents, les recettes brutes estimatives de la
première année du bail.
(4) L’alinéa 11(1)e) du même règlement est abrogé.
13. (1) Le paragraphe 12(3) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(3) Le loyer afférent aux baux visés au sous-alinéa 7(1)b)(iii)
ou aux alinéas 8(1)c) ou (2)c) ou 11(1)c) est, sous réserve des
paragraphes (3.1) à (3.3), ajusté le 31 mars de chaque année pendant la durée du bail de la façon suivante : il est composé selon la
moyenne de l’indice des prix à la consommation des cinq années
précédentes, l’augmentation ne pouvant toutefois dépasser 5 pour
cent.
(3.1) Pour l’application du paragraphe (3) et de l’alinéa 8(1)c),
le loyer maximal pour l’année 2002 est :
a) en ce qui concerne les baux octroyés à l’égard de terres
ayant une superficie d’au plus 1 500 m2, 1 750 $ l’an;
1585
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
(b) $4,000 per annum in respect of leased lands with an area
greater than 1,500 m2.
b) en ce qui concerne les baux octroyés à l’égard de terres
ayant une superficie de plus de 1 500 m2, 4 000 $ l’an.
(3.2) For the purpose of subsection (3) and paragraph 8(2)(c),
the maximum rental rate for the year 2002 shall be
(a) $1,500 per annum in respect of leased lands with an area
of 1,500 m2 or less; and
(b) $3,500 per annum in respect of leased lands with an area
greater than 1,500 m2.
(3.2) Pour l’application du paragraphe (3) et de l’alinéa 8(2)c),
le loyer maximal pour l’année 2002 est :
a) en ce qui concerne les baux octroyés à l’égard de terres
ayant une superficie d’au plus 1 500 m2, 1 500 $ l’an;
b) en ce qui concerne les baux octroyés à l’égard de terres
ayant une superficie de plus de 1 500 m2, 3 500 $ l’an.
(3.3) Maximum rental rates in subsections (3.1) and (3.2) shall
be adjusted on March 31 of each year throughout the term of each
lease to which they apply by compounding the maximum rental
rates by the average of the previous five years’ Consumer Price
Indices, subject to a maximum increase in any maximum rental
rate in any year of 5%.
(3.3) Les loyers maximaux visés aux paragraphes (3.1) et (3.2)
sont ajustés le 31 mars de chaque année pendant la durée des
baux auxquels ils s’appliquent de la façon suivante : ils sont composés selon la moyenne de l’indice des prix à la consommation
des cinq années précédentes, l’augmentation ne pouvant toutefois
dépasser 5 pour cent.
(2) Subsections 12(4) and (5) of the Regulations are repealed.
(2) Les paragraphes 12(4) et (5) du même règlement sont
abrogés.
14. Section 13 of the Regulations is replaced by the following:
14. L’article 13 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
13. (1) The rental rate for a lease of public lands granted for the
purpose of a school, church or hospital is $250 per annum.
13. (1) Le loyer afférent au bail octroyé à l’égard des terres
domaniales aux fins d’écoles, d’églises ou d’hôpitaux est de 250 $
l’an.
(2) The rental rate for a lease of public lands granted for any of
the purposes referred to in paragraph 3(1)(b), (d) or (e) is $250
per annum if the carrying out of those purposes involves providing services to the community in which those purposes are carried
out and does not involve the realization of any profit.
(2) Le loyer afférent au bail octroyé à l’égard de terres domaniales à l’une des fins mentionnées aux alinéas 3(1)b), d) ou e) est
de 250 $ l’an, si la poursuite de cette fin comporte la prestation de
services à la collectivité dans laquelle elle s’exerce et n’entraîne
la réalisation d’aucun profit.
15. The Regulations are amended by adding the following
after section 15:
15. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 15, de ce qui suit :
15.1 (1) The rental rate for any lease or lease amending agreement in respect of public lands located in the Town of Jasper,
excluding the Jasper Agreement lands, that is entered into between Her Majesty and any person other than the Municipality of
Jasper, shall be $1.00 per annum, and sections 6, 7, 11 and 13
shall not apply to the lease or lease amending agreement while it
remains in force, except if the Municipality of Jasper
(a) is dissolved;
(b) is adjudged by a court of competent jurisdiction as unlawfully levying taxes; or
(c) receives notice sent in accordance with Article 6.5 of the
Municipality of Jasper Agreement advising of the Minister’s
intention to take action pursuant to Article 6.4 of that agreement.
15.1 (1) Le loyer afférent à un bail ou à une entente modificatrice de bail conclu à l’égard de terres domaniales situées dans la
ville de Jasper — à l’exclusion des terres visées par l’accord avec
la municipalité de Jasper — entre Sa Majesté et toute personne,
autre que la municipalité de Jasper, est de 1,00 $ l’an, et les articles 6, 7, 11 et 13 ne s’appliquent pas à ce bail ou cette entente
modificatrice tant que celui-ci demeurent en vigueur, sauf si survient l’une des situations suivantes :
a) la municipalité de Jasper est dissoute;
b) un tribunal compétent déclare qu’elle prélève illégalement
des taxes;
c) elle reçoit du ministre un avis envoyé conformément à
l’article 6.5 de l’accord avec la municipalité de Jasper
l’informant que celui-ci entend prendre une mesure en application de l’article 6.4 de cet accord.
(2) Le loyer afférent à un bail ou à une entente modificatrice de
bail conclu à l’égard des terres visées par l’accord avec la municipalité de Jasper entre Sa Majesté et la municipalité de Jasper
est de 475 000 $ l’an, composé annuellement, à partir
du 1er avril 2003, selon le tableau du présent paragraphe,
l’augmentation ne pouvant toutefois dépasser 5 pour cent; les
articles 6, 7, 11 et 13 ne s’appliquent pas à ce bail ou à une entente modificatrice tant que celui-ci demeure en vigueur et tant
que la municipalité de Jasper en est le preneur.
(2) The rental rate for any lease or lease amending agreement
in respect of public lands located in the Town of Jasper that includes all or part of the Jasper Agreement lands, that is entered
into between Her Majesty and the Municipality of Jasper, shall
be $475,000 per annum, such rental rate to be adjusted, annually,
beginning April 1, 2003 in accordance with the table to this subsection, subject to a maximum rental rate increase in any year
of 5%, and sections 6, 7, 11 and 13 shall not apply to the lease or
lease amending agreement while it remains in force and while the
Municipality of Jasper is the lessee.
1586
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
TABLE
TABLEAU
Item
Year
Adjusted rental rate
Article
Année
Loyer composé
1.
From April 1, 2003
to March 31, 2004
From April 1, 2004
to March 31, 2005
$475,000 + ($475,000 x the Consumer Price
Index for 2002)
Previous year’s rental rate + (previous year’s
rental rate x the average Consumer Price Index
for the previous 2 years)
Previous year’s rental rate + (previous year’s
rental rate x the average Consumer Price Index
for the previous 3 years)
Previous year’s rental rate + (previous year’s
rental rate x the average Consumer Price Index
for the previous 4 years)
Previous year’s rental rate + (previous year’s
rental rate x the average Consumer Price Index
for the previous 5 years)
1.
Du 1er avril 2003
au 31 mars 2004
Du 1er avril 2004
au 31 mars 2005
475 000 $ + (475 000 $ x indice des prix à la
consommation de 2002)
Loyer de l’année précédente + (loyer de l’année
précédente x moyenne de l’indice des prix à la
consommation des deux années précédentes)
Loyer de l’année précédente + (loyer de l’année
précédente x moyenne de l’indice des prix à la
consommation des trois années précédentes)
Loyer de l’année précédente + (loyer de l’année
précédente x moyenne de l’indice des prix à la
consommation des quatre années précédentes)
Loyer de l’année précédente + (loyer de l’année
précédente x moyenne de l’indice des prix à la
consommation des cinq années précédentes)
2.
3.
From April 1, 2005
to March 31, 2006
4.
From April 1, 2006
to March 31, 2007
5.
All future years
16. Section 16 of the Regulations is replaced by the following:
16. (1) The minimum rental rate for a lease referred to in subsection 7(1) or section 8 is $250 per annum.
(2) The minimum rental rate for a lease referred to in section 11 is $500 per annum.
17. Section 17 of the Regulations is renumbered as subsection 17(1) and is amended by adding the following:
(2) When a lease of public lands does not contain a covenant
for renewal or perpetual renewal, and a condominium plan in
respect of those public lands is duly registered in a Land Titles
Office in the Province of Alberta, the Minister may renew the
lease on such terms and conditions as the Minister thinks fit.
18. (1) Paragraph 18(2)(b) of the Regulations is replaced by
the following:
(b) in the case of public lands located in the Town of Banff, the
Town of Jasper or a visitor centre in Yoho National Park of
Canada or Banff National Park of Canada, shall include a term
providing that if the public lands are at any time occupied by
any person who is not an eligible resident, the Minister may
terminate the licence.
(2) Subsections 18(5) to (7) of the Regulations are replaced
by the following:
(5) The Minister shall not consent to the assignment of a licence of occupation of public lands that is granted for the purpose
of residence or, in the case of a licence of occupation of public
lands in the Town of Banff, a licence of occupation of public
lands that are used for residence, if the public lands have been
designated through a management plan tabled in each House of
Parliament pursuant to section 11 of the Act or through guidelines
approved by the Minister as public lands available only to eligible
residents, unless the licensee, prior to the assignment of the licence, agrees to include in the licence the term set out in paragraph (2)(b).
(6) Subsection (5) does not apply in respect of a licence of occupation of public lands in a visitor centre or resort subdivision in
Waterton Lakes National Park of Canada, Jasper National Park of
Canada, Wood Buffalo National Park of Canada, Prince Albert
National Park of Canada or Riding Mountain National Park of
Canada that is granted for the purpose of residence if the licensed
public lands have not been designated through a management
plan or guidelines referred to in subsection (5) as lands available
only to eligible residents.
2.
3.
Du 1er avril 2005
au 31 mars 2006
4.
Du 1er avril 2006
au 31 mars 2007
5.
Toute année
subséquente
16. L’article 16 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
16. (1) Le loyer minimal afférent au bail visé au paragraphe 7(1) ou à l’article 8 est de 250 $ l’an.
(2) Le loyer minimal afférent au bail visé à l’article 11 est
de 500 $ l’an.
17. L’article 17 du même règlement devient le paragraphe 17(1) et est modifié par adjonction de ce qui suit :
(2) Le ministre peut, selon les modalités qu’il juge indiquées,
renouveler un bail ne contenant pas de clause de renouvellement
ou de renouvellement à perpétuité et visant des terres domaniales
pour lesquelles un plan condominial a été dûment enregistré à un
bureau cadastral situé dans la province d’Alberta.
18. (1) L’alinéa 18(2)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) dans le cas des terres domaniales situées dans le périmètre
urbain de Banff, la ville de Jasper ou un centre d’accueil du
parc national Yoho du Canada ou du parc national Banff du
Canada, prévoit que le ministre peut révoquer le permis
d’occupation si les terres domaniales visées sont occupées par
des personnes autres que des résidents admissibles.
(2) Les paragraphes 18(5) à (7) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(5) Le ministre ne peut consentir à la cession d’un permis
d’occupation de terres domaniales octroyé à des fins d’habitation
ou, dans le cas d’un permis d’occupation de terres domaniales
situées dans le périmètre urbain de Banff, d’un permis d’occupation de terres domaniales utilisées à des fins d’habitation, dans le
cas où les terres domaniales visées sont parmi celles offertes exclusivement aux résidents admissibles selon le plan directeur déposé devant chaque chambre du Parlement en application de
l’article 11 de la Loi ou selon les directives approuvées par lui,
que si le titulaire accepte préalablement d’assortir le permis de la
modalité prévue à l’alinéa (2)b).
(6) Les permis d’occupation octroyés, à des fins d’habitation, à
l’égard de terres domaniales situées dans un centre d’accueil ou
un centre de villégiature du parc national des Lacs-Waterton du
Canada, du parc national Jasper du Canada, du parc national
Wood Buffalo du Canada, du parc national de Prince Albert du
Canada ou du parc national du Mont-Riding du Canada sont
soustraits à l’application du paragraphe (5) si les terres domaniales visées ne sont pas parmi celles offertes exclusivement aux
résidents admissibles selon le plan directeur ou les directives
mentionnés à ce paragraphe.
1587
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
(7) Subject to subsection (16), the Minister may, from time to
time, establish a fee, in excess of the minimum fee set out in subsection (17), with respect to a licence of occupation of public
lands, which fee shall be based on
(a) the appraised value; or
(b) the greater of
(i) a percent per annum that is agreed to by the Minister and
the licensee of the annual gross revenue from business conducted on or from those licensed public lands by the licensee
and any sublicensee or concessionaire, and
(ii) an amount that is agreed to by the Minister and the licensee.
(3) Subsection 18(10) of the Regulations is amended by
striking out the word “or” at the end of paragraph (c), by
adding the word “or” at the end of paragraph (d) and by
adding the following after paragraph (d):
(e) a licence of occupation is granted to the Municipality of
Jasper of public lands located in the Town of Jasper including
all or part of the Jasper Agreement lands.
(4) Subsections 18(16) and (17) of the Regulations are replaced by the following:
(16) The fee for a licence of occupation of public lands granted
for any of the purposes referred to in paragraph (1)(b), (d) or (e)
is $150 per annum if the carrying out of those purposes involves
providing services to the community in which those purposes are
carried out and does not involve the realization of any profit.
(17) Subject to subsection (16), the minimum fee for a licence
of occupation shall be
(a) $250 per annum if the licence is granted for any of the purposes referred to in paragraph (1)(b), (d) or (e); and
(b) $150 per annum in all other cases.
(5) Section 18 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (21):
(22) The fee for any licence of occupation of public lands located in the Town of Jasper other than the Jasper Agreement
lands, that is entered into between Her Majesty and any person
other than the Municipality of Jasper, shall be $1.00 per annum,
and subsections (7), (8), (16) and (17) shall not apply to the licence while it remains in force, except if the Municipality of Jasper
(a) is dissolved;
(b) is adjudged by a court of competent jurisdiction as unlawfully levying taxes; or
(c) receives notice sent in accordance with Article 6.5 of the
Municipality of Jasper Agreement advising of the Minister’s
intention to take action pursuant to Article 6.4 of that agreement.
(23) The fee for any licence of occupation of public lands located in the Town of Jasper that includes all or part of the Jasper
Agreement lands, that is entered into between Her Majesty and
the Municipality of Jasper, shall be $475,000 per annum, such fee
to be adjusted, annually, beginning April 1, 2003 in accordance
with the table to this subsection, subject to a maximum fee increase in any year of 5%, and subsections (7), (8), (16) and (17)
shall not apply to the licence while it remains in force and while
the Municipality of Jasper is the licensee.
1588
(7) Sous réserve du paragraphe (16), le ministre peut, en tant
que de besoin, fixer le montant — supérieur au montant minimal
fixé aux termes du paragraphe (17) — de la redevance afférente
au permis d’occupation de terres domaniales en fonction :
a) soit de la valeur estimative;
b) soit du plus élevé des montants suivants :
(i) un pourcentage annuel convenu par le ministre et le preneur des recettes brutes annuelles tirées du commerce exploité par le preneur et par tout sous-preneur ou concessionnaire sur les terres domaniales louées ou à partir de celles-ci,
(ii) un montant convenu par le ministre et le preneur.
(3) Le paragraphe 18(10) du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) soit à la municipalité de Jasper à l’égard de terres domaniales situées dans la ville de Jasper, y compris tout ou partie des
terres visées par l’accord avec la municipalité de Jasper.
(4) Les paragraphes 18(16) et (17) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(16) La redevance afférente au permis d’occupation de terres
domaniales octroyé à l’une des fins mentionnées aux alinéas (1)b), d) ou e) est de 150 $ l’an, si la poursuite de cette fin
comporte la prestation de services à la collectivité dans laquelle
elle s’exerce et n’entraîne la réalisation d’aucun profit.
(17) Sous réserve du paragraphe (16), la redevance minimale
afférente au permis d’occupation est de :
a) 250 $ l’an si le permis est octroyé à l’une des fins mentionnées aux alinéas (1)b), d) ou e);
b) 150 $ l’an dans le cas de tout autre permis d’occupation.
(5) L’article 18 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (21), de ce qui suit :
(22) La redevance afférente au permis d’occupation de terres
domaniales situées dans la ville de Jasper — à l’exclusion des
terres visées par l’accord avec la municipalité de Jasper — octroyés par Sa Majesté à toute personne, autre que la municipalité
de Jasper, est de 1,00 $ l’an, et les paragraphes (7), (8), (16)
et (17) ne s’appliquent pas à ce permis tant que celui-ci demeure
en vigueur, sauf si survient l’une des situations suivantes :
a) la municipalité de Jasper est dissoute;
b) un tribunal compétent déclare qu’elle prélève illégalement
des taxes;
c) elle reçoit du ministre un avis envoyé conformément à
l’article 6.5 de l’accord avec la municipalité de Jasper l’informant que celui-ci entend prendre une mesure en application de
l’article 6.4 de cet accord.
(23) La redevance afférente au permis d’occupation de terres
visées par l’accord avec la municipalité de Jasper octroyé par Sa
Majesté à la municipalité de Jasper est de 475 000 $ l’an, composé annuellement, à partir du 1er avril 2003, selon le tableau du
présent paragraphe, l’augmentation ne pouvant toutefois dépasser 5 pour cent; les paragraphes (7), (8), (16) et (17) ne
s’appliquent pas à ce permis tant que celui-ci demeure en vigueur
et tant que la municipalité de Jasper en est titulaire.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
TABLE
TABLEAU
Item
Year
Adjusted fee
Article
Année
Redevance composée
1.
From April 1, 2003
to March 31, 2004
From April 1, 2004
to March 31, 2005
$475,000 + ($475,000 x the Consumer Price
Index for 2002)
Previous year’s fee + (previous year’s
fee x the average Consumer Price Index
for the previous 2 years)
Previous year’s fee + (previous year’s fee x
the average Consumer Price Index for the
previous 3 years)
Previous year’s fee + (previous year’s fee x
the average Consumer Price Index for the
previous 4 years)
Previous year’s fee + (previous year’s fee x
the average Consumer Price Index for the
previous 5 years)
1.
Du 1er avril 2003
au 31 mars 2004
Du 1er avril 2004
au 31 mars 2005
475 000 $ + (475 000 $ x indice des prix à la
consommation de 2002)
Redevance de l’année précédente + (redevance de
l’année précédente x moyenne de l’indice des prix
à la consommation des deux années précédentes)
Redevance de l’année précédente + (redevance de
l’année précédente x moyenne de l’indice des prix
à la consommation des trois années précédentes)
Redevance de l’année précédente + (redevance de
l’année précédente x moyenne de l’indice des prix
à la consommation des quatre années précédentes)
Redevance de l’année précédente + (redevance de
l’année précédente x moyenne de l’indice des prix
à la consommation des cinq années précédentes)
2.
3.
From April 1, 2005
to March 31, 2006
4.
From April 1, 2006
to March 31, 2007
5.
All future years
2.
3.
Du 1er avril 2005
au 31 mars 2006
4.
Du 1er avril 2006
au 31 mars 2007
5.
Toute année
subséquente
19. Parts I and II of Schedule I to the Regulations are replaced by the following:
19. Les parties I et II de l’annexe I du même règlement sont
remplacées par ce qui suit :
PART I
PARTIE I
TOWN OF BANFF
VILLE DE BANFF
All those lands shown on plan number 82414 in the Canada
Lands Survey Records at Ottawa, a copy of which is filed at the
Land Titles Office for the South Alberta Land Registration District as plan number 9911462.
Toutes les terres qui figurent sur le plan numéro 82414 des Archives d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa, dont copie est
déposée sous le numéro de plan 9911462 au Bureau des titres de
biens-fonds de la circonscription d’enregistrement du sud de
l’Alberta.
PART II
PARTIE II
TOWN OF JASPER
VILLE DE JASPER
All those lands shown on plan number 85860 in the Canada
Lands Survey Records at Ottawa, a copy of which is filed at the
Land Titles Office for the North Alberta Land Registration District as plan number 0221301.
Toutes les terres qui figurent sur le plan numéro 85860 des Archives d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa, dont copie est
déposée sous le numéro de plan 0221301 au Bureau des titres de
biens-fonds de la circonscription d’enregistrement du nord de
l’Alberta.
20. Le titre « Parc national » de la colonne II de l’annexe II
du même règlement est remplacé par « Parc national du
Canada ».
21. La colonne I des articles 1 à 3 de l’annexe III du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
20. The heading “National Park” of column II of Schedule II to the Regulations is replaced by “National Park of
Canada”.
21. The portion of items 1 to 3 of Schedule III to the Regulations in column I is replaced by the following:
Column I
Colonne I
Item
Area
Article
Région
1.
All those lands shown on plan number 86004 in the Canada Lands
Survey Records at Ottawa, a copy of which is filed at the Land Titles
Office for the South Alberta Land Registration District as plan
number 0211573.
All those lands shown on plan number 85304 in the Canada Lands
Survey Records at Ottawa, a copy of which is filed at the Land Titles
Office for the South Alberta Land Registration District as plan
number 0112666.
All those lands shown on plan number 83808 in the Canada Lands
Survey Records at Ottawa.
1.
Toutes les terres qui figurent sur le plan numéro 86004 des Archives
d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa, dont copie est déposée sous
le numéro de plan 0211573 au Bureau des titres de biens-fonds de la
circonscription d’enregistrement du sud de l’Alberta.
Toutes les terres qui figurent sur le plan numéro 85304 des Archives
d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa, dont copie est déposée sous
le numéro de plan 0112666 au Bureau des titres de biens-fonds de la
circonscription d’enregistrement du sud de l’Alberta.
Toutes les terres qui figurent sur le plan numéro 83808 des Archives
d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa.
2.
3.
2.
3.
1589
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
22. The portion of item 5 of Schedule III to the Regulations
in column I is replaced by the following:
22. La colonne I de l’article 5 de l’annexe III du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Area
Article
Région
5.
All those lands shown on plan number 82678 in the Canada Lands
Survey Records at Ottawa, a copy of which is filed at the Land Titles
Office Prince Albert as plan number 99PA 16152.
5.
Toutes les terres qui figurent sur le plan numéro 82678 des Archives
d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa, dont copie est déposée sous
le numéro de plan 99PA 16152 au Bureau des titres de biens-fonds de la
circonscription d’enregistrement de Prince Albert.
23. The heading “National Park” of column II of Schedule III to the Regulations is replaced by “National Park of
Canada”.
24. Schedule IV to the Regulations is amended by replacing
the words “National Parks Act” and “National Parks Lease
and Licence of Occupation Regulations (1991)” with the words
“Canada National Parks Act” and “National Parks of Canada
Lease and Licence of Occupation Regulations”, respectively,
wherever they occur in sections 1 to 4.
25. Section 6 of Schedule IV to the French version of the
Regulations is renumbered as section 5.
26. The Regulations are amended by adding the following
after Schedule IV:
23. Le titre « Parc national » de la colonne II de l’annexe III du même règlement est remplacé par « Parc national
du Canada ».
24. Dans les articles 1 à 4 de l’annexe IV du même règlement, « Loi sur les parcs nationaux » et « Règlement de 1991
sur les baux et les permis d’occupation dans les parcs nationaux »
sont respectivement remplacés par « Loi sur les parcs nationaux du Canada » et « Règlement sur les baux et les permis
d’occupation dans les parcs nationaux du Canada ».
25. L’article 6 de l’annexe IV de la version française du
même règlement devient l’article 5.
26. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’annexe IV, de ce qui suit :
SCHEDULE V
(subsection 2(1))
ANNEXE V
(paragraphe 2(1))
JASPER AGREEMENT LANDS
TERRES VISÉES PAR L’ACCORD AVEC
LA MUNICIPALITÉ DE JASPER
Emergency Services Facility
Installation des services d’urgence
Block 6, Lots 10 and 11
Lots 10 et 11 du bloc 6
Petits parcs
Parkettes
Lot 19 du bloc 40
Lot 23 du bloc 41
Lot 27 du bloc 40
Block 40, Lot 19
Block 41, Lot 23
Block 40, Lot 27
Parks
R11
Parking Lots
Block 8, Lots 8 and 9
Block 6, Lots 12 to 15 and part of closed road
Unsurveyed Parking Lot on closed road by building located
at 416 Connaught Drive
Portion of Parcel FR
Parking Lot (East side of Connaught Drive in Block 5)
Block 3, Lots 12 to 15
Parking Lot (East side of Connaught Drive by Block 1)
Closed Road (Hazel Avenue) Unsurveyed Parking Lot
Other Lots and Parcels (unsurveyed parcels)
Block 39, Lot 12 (Reserve behind Stone Mountain)
Block 39, Lot 5 (Reserve between housing on the northwest portion of Cabin Creek Drive)
1590
Parcs
R11
Terrains de stationnement
Lots 8 et 9 du bloc 8
Lots 12 à 15 du bloc 6 et une partie de la route fermée
Terrain de stationnement non arpenté sur la route fermée près
d’un édifice situé au 416 Connaught Drive
Portion de la parcelle FR
Terrain de stationnement (côté est de la promenade Connaught
dans le bloc 5)
Lots 12 à 15 du bloc 3
Terrain de stationnement (côté est de la promenade Connaught
près du bloc 1)
Route fermée (avenue Hazel) terrain de stationnement non arpenté
Autres lots et parcelles (parcelles non arpentées)
Lot 12 du bloc 39 (réserve à l’arrière de Stone Mountain)
Lot 5 du bloc 39 (réserve entre les résidences de la partie nordouest de la promenade Cabin Creek)
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
Block 39, Lot 2 (Reserve between housing on the northwest portion of Cabin Creek Drive)
Cabin Creek riparian green space
Block 44, Mobile Home Subdivision Reserve
Snipes Hill — between Lodgepole Street and Willow Avenue
behind Block 45
Green area behind CV1 and CV2 to Connaught Drive and the
CNR Right of Way
Walkway on north side of lane Blocks 12 and 25
Green area between Connaught Drive and Town boundary on the
east side of Connaught Drive
Parcel R7
Parcel R8
Walkway between Parcels R7 and R8
Block 36, Lots 31 and 32
Parcel CA
Green area between Catholic Church and the road to Pyramid
Lake
Green area behind the Aspen Garden rental units and the road to
Pyramid Lake
Block 101, Lot 15 (Road and Grass Shoulder)
Block 101, Lot 16 (Road and Grass Shoulder)
Block 102, Lot 15 (Road and Grass Shoulder)
Block 102, Lot 16 (Road and Grass Shoulder)
Green area between Parcel CL and 93A access road
Green area between the Cabin Creek riparian right of way and the
back of Lots 28 to 59 in Block 42
Reserve land including land for the walkway north of Block 38,
which land abuts the Cabin Creek riparian right of way
Green area behind Block 38 bounded by the Cabin Creek riparian
right of way and the CN right of way
27. The French version of the Regulations is amended by
replacing the words “directeur de parc” with the word “directeur” in the following provisions:
(a) paragraphs 3(12)(b) and (c);
(b) paragraphs 18(18)(b) and (c); and
(c) section 5 of Schedule IV.
28. The French version of the Regulations is amended by
replacing the words “le périmètre urbain de Jasper” et “du
périmètre urbain de Jasper” with the words “la ville de Jasper” and “de la ville de Jasper”, respectively, in the following
provisions:
(a) paragraphs 3(1)(a), (b) and (e);
(b) the portion of subsection 11(1) before paragraph (a);
(c) paragraphs 18(1)(a), (b) and (e); and
(d) paragraph 19(2)(b).
29. The French version of the Regulations is amended by
replacing the words “de Prince-Albert” with the words “de
Prince Albert” in the following provisions:
(a) the portion of items 3 to 5 in column II of Schedule II;
and
(b) the portion of item 5 in column II of Schedule III.
Lot 2 du bloc 39 (réserve entre les résidences de la partie nordouest de la promenade Cabin Creek)
Espace riverain vert du ruisseau Cabin
Réserve du lotissement de maisons mobiles, bloc 44
Snipes Hill — entre la rue Lodgepole et l’avenue Willow derrière
le bloc 45
Aire verte derrière CV1 et CV2 jusqu’à la promenade Connaught
et l’emprise du chemin de fer du Canadien national
Allée piétonnière du côté nord du passage traversant les blocs 12
et 25
Aire verte entre la promenade Connaught et les limites de la ville
du côté est de la promenade Connaught
Parcelle R7
Parcelle R8
Allée piétonnière entre les parcelles R7 et R8
Lots 31 et 32 du bloc 36
Parcelle CA
Aire verte entre l’église catholique et la route qui mène au lac
Pyramid
Aire verte derrière les unités locatives d’Aspen Garden et la route
qui mène au lac Pyramid
Lot 15 du bloc 101 (accotement et aire verte)
Lot 16 du bloc 101 (accotement et aire verte)
Lot 15 du bloc 102 (accotement et aire verte)
Lot 16 du bloc 102 (accotement et aire verte)
Aire verte entre la parcelle CL et la route d’accès 93A
Aire verte entre le droit de passage riverain du ruisseau Cabin et
l’arrière des lots 28 à 59 du bloc 42
Réserve de terre, y compris l’allée piétonnière au nord du bloc 38
adjacent au droit de passage riverain du ruisseau Cabin
Aire verte derrière le bloc 38 limitée par le droit de passage riverain du ruisseau Cabin et par l’emprise du chemin de fer du
Canadien National
27. Dans les passages suivants de la version française du
même règlement, « directeur de parc » est remplacé par
« directeur » :
a) les alinéas 3(12)b) et c);
b) les alinéas 18(18)b) et c);
c) l’article 5 de l’annexe IV.
28. Dans les passages suivants de la version française du
même règlement, « le périmètre urbain de Jasper » et « du
périmètre urbain de Jasper » sont respectivement remplacés
par « la ville de Jasper » et « de la ville de Jasper » :
a) les alinéas 3(1)a), b) et e);
b) le passage du paragraphe 11(1) précédant l’alinéa a);
c) les alinéas 18(1)a), b) et e);
d) l’alinéa 19(2)b).
29. Dans les passages suivants de la version française du
même règlement, « de Prince-Albert » est remplacé par « de
Prince Albert » :
a) la colonne II des articles 3 à 5 de l’annexe II;
b) la colonne II de l’article 5 de l’annexe III.
1591
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
30. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
30. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The National Parks Lease and Licence of Occupation Regulations are established under the authority of the Canada National
Parks Act. The Regulations provide authority to grant leases and
licences of occupation for the use of public lands in the national
parks and establish the rents for the use of park lands. The rents
apply to commercial, residential and institutional uses of those
lands.
The amendments will update provisions relating to rental rates
and fees for leases and licences of occupation that are set out in
the Regulations. The last updates to rental rates for properties in
the national parks took place in 1991. The Regulations are
amended periodically to reflect changing conditions in the administration of public lands, the modernization of the land rent
formula and to adapt to the rental terms included within leases
and licences of occupation. The amendments to the rent provisions have an impact mainly on leases situated within the national
parks in western Canada.
Le Règlement sur les baux et les permis d’occupation dans les
parcs nationaux est pris en vertu de la Loi sur les parcs nationaux
du Canada. Ce règlement établit le pouvoir d’octroyer des baux et
des permis d’occupation pour l’utilisation des terres publiques
dans les parcs nationaux et détermine les tarifs d’utilisation des terrains des parcs. Ces tarifs s’appliquent à l’usage
commercial, résidentiel et institutionnel de ces terrains.
Les modifications au règlement ont pour but de mettre à jour
les dispositions qu’il contient relativement aux tarifs de location
et aux droits reliés aux baux et permis d’occupation. La dernière
mise à jour des tarifs de location des propriétés situées dans les
parcs nationaux date de 1991. On modifie périodiquement le règlement pour l’adapter aux conditions changeantes de l’administration des terres publiques et à la modernisation des modes de
location des terres et aussi pour l’adapter aux conditions de location que l’on trouve dans les baux et les permis d’occupation. Les
modifications aux dispositions relatives à la location touchent
surtout les baux établis dans les parcs nationaux de l’Ouest canadien.
Depuis 1994, Parcs Canada a tenu des négociations continues
avec des représentants des collectivités et des parties intéressées
pour résoudre un grand nombre de questions importantes touchant
l’administration des collectivités établies dans les parcs nationaux. On y a discuté, par exemple, de l’établissement de tarifs
équitables pour l’utilisation de terres de la Couronne, de la méthode appropriée pour recouvrer les coûts engagés pour les services municipaux et d’une forme acceptable de gestion publique
locale pour chacune des collectivités des parcs.
À la suite de ces consultations, on a apporté des changements
notables au Règlement sur les baux et les permis d’occupation
dans les parcs nationaux, en vue d’effectuer des ajustements aux
tarifs de location et aux permis d’occupation des terres publiques
dans les parcs. D’autres changements visent à clarifier la formulation du règlement et à y inclure les nouveaux termes employés
dans la Loi sur les parcs nationaux du Canada, qui est entrée en
vigueur le 19 février 2001. Les changements se présentent comme
suit :
Since 1994, Parks Canada has undertaken ongoing negotiations
with community and stakeholder representatives to resolve a
number of key issues related to the administration of the communities situated within the national parks. The negotiations included discussions on the establishment of fair rental rates for the
use of Crown land, appropriate cost recovery for the provision of
municipal services and an acceptable form of local governance
for each park community.
As a result of the consultations, significant changes are being
made to the National Parks Lease and Licence of Occupation
Regulations to adjust the rents for leases and licences of occupation of public land in the parks. Other changes are being made to
improve the clarity of the Regulations and to adapt to the new
terminology used in the Canada National Parks Act, which was
brought into force on February 19, 2001. The changes are highlighted as follows:
Residential Leases
Baux résidentiels
Upon granting or renewal or at the time specified for rentsetting in the lease, the following land-rent options will apply to
residential leases without a need-to-reside covenant in the lease:
1. 6 percent of the appraised value of the land on which the residence is located. The amount is fixed for the next 10-year term of
the lease; or
2. 4 percent of the appraised value of the land on which the residence is located. The appraised land value is adjusted every two
years and multiplied by 4 percent until the term of the lease expires.
Dans le cas des baux résidentiels ne comportant pas de clause
d’obligation de résidence, on pourrait, lors de l’octroi ou du renouvellement du bail ou au moment prévu pour la révision des
tarifs de location, appliquer les options suivantes :
1. 6 pour 100 de la valeur établie du terrain sur lequel la résidence
se situe. Le montant est fixé pour les 10 années subséquentes du
bail; ou
2. 4 pour 100 de la valeur établie du terrain sur lequel la résidence
se situe. La valeur du terrain est révisée à tous les deux ans et
multipliée par 4 pour 100 jusqu’à la fin du bail.
1592
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
Upon granting or renewal or at the time specified for rentsetting in the lease, the following land-rent options will apply to
residential leases with a need-to-reside covenant in the lease:
1. 0.5 percent of the appraised value of the land on which the
residence is located. The amount is fixed for the next 10-year
term of the lease; or
2. 0.5 percent of the appraised value. The appraised land value is
adjusted every two years and multiplied by 0.5 percent until the
term of the lease expires.
In addition to the existing rent options available to holders of
residential leases, all residential leases containing a need-to-reside
covenant, excluding those within the Town of Banff and the
Town of Jasper, will be offered a new rent option, the new option
being the greater of 0.35 percent of the appraised land value
in 2000 or the rate of rent applicable in 1999, either of which will
be increased by the previous five-year average of the Consumer
Price Index compounded annually to a maximum rental increase
of 5 percent in any given year. For example, typical rental rates
for residential leases in Lake Louise in Banff National Park of
Canada will increase from $232 to $738 per year and in Waterton
Lakes in Waterton Lakes National Park of Canada from $150
to $513 per year. The intent of this additional rent option, which
is based on an escalating rent increased annually by the Consumer
Price Index, is to address concerns raised by lessees who are
faced with inordinate rent increases following expiry of the term
of rental in their leases. The new formula allows lessees to select
a rent with predictable annual increases while providing a fair
return to the Crown.
Dans le cas des baux résidentiels comportant une clause d’obligation de résidence, on pourrait, lors de l’octroi ou du renouvellement du bail ou au moment prévu pour la révision des tarifs de
location, appliquer les options suivantes :
1. 0,5 pour 100 de la valeur établie du terrain sur lequel la résidence se situe. Le montant est fixé pour les 10 années subséquentes du bail; ou
2. 0,5 pour 100 de la valeur établie du terrain. La valeur du terrain
est révisée à tous les deux ans et multipliée par 0,5 pour 100 jusqu’à la fin du bail.
En plus des options de location dont peuvent se prévaloir les
détenteurs de baux résidentiels, on offrira à tous les détenteurs de
baux comportant une obligation de résider, sauf à ceux qui habitent les villes de Banff et de Jasper, la nouvelle option de location
suivante : le plus élevé des deux montants, soit 0,35 pour 100 de
la valeur du terrain établie en 2000, soit le tarif de location qui
s’appliquait en 1999. Chacune de ces options serait sujette à une
augmentation déterminée selon la moyenne de l’indice des prix à
la consommation des cinq années précédentes, composée annuellement, mais qui n’excéderait pas 5 pour 100 au cours d’une année donnée. Par exemple, le loyer annuel moyen pour les baux
résidentiels passerait de 232 $ à 738 $ au lac Louise dans le parc
national de Banff du Canada et de 150 $ à 513 $ aux lacs
Waterton dans le parc national des Lacs-Waterton du Canada.
Cette option supplémentaire, qui consiste à établir l’augmentation
des tarifs de location en fonction de l’indice des prix à la consommation, vise à répondre aux préoccupations des locataires, qui
doivent faire face à des augmentations excessives quand leur bail
arrive à terme. Cette nouvelle méthode permet aux locataires de
choisir des taux de location dont l’augmentation annuelle est prévisible tout en permettant à la Couronne d’obtenir un rendement
équitable.
Residential Cottage Leases
Baux pour les chalets résidentiels
Upon granting or renewal or at the time specified for rentsetting in the lease, the following land-rent options will apply to
year-round residential cottage leases:
1. 4 percent of the appraised land value of the cottage lot. The
amount is fixed for the next 10-year term of the lease; or
2. 3 percent of the appraised land value of the cottage lot. The
appraised land value is adjusted every two years and multiplied
by 3 percent until the term of the lease expires.
Pour les chalets habitables toute l’année, on pourrait, lors de
l’octroi ou du renouvellement du bail ou au moment prévu pour la
révision des tarifs de location, appliquer les options suivantes :
1. 4 pour 100 de la valeur établie du terrain sur lequel le chalet est
situé. Le montant est fixé pour les 10 années subséquentes du
bail; ou
2. 3 pour 100 de la valeur établie du terrain où se situe le chalet.
Le terrain est réévalué à tous les deux ans et cette valeur est multipliée par 3 pour 100 jusqu’à la fin du bail.
Dans le cas des chalets habitables de façon saisonnière, on
pourrait, lors de l’octroi ou du renouvellement du bail ou au moment prévu pour la révision des tarifs de location, appliquer les
options suivantes :
1. 7 douzièmes de 4 pour 100 de la valeur établie du terrain où se
situe le chalet. Le montant est fixé pour les 10 années subséquentes du bail; ou
2. 7 douzièmes de 3 pour 100 de la valeur établie du terrain. Le
terrain est réévalué à tous les deux ans jusqu’à la fin du bail.
En plus des modes de location actuellement disponibles, les locataires de chalets résidentiels pourraient se prévaloir des options
suivantes : soit 1,5 pour 100 de la valeur établie du terrain
en 2000, soit le tarif de location de 1999. Chacune de ces options
serait sujette à une augmentation établie selon la moyenne de
l’indice des prix à la consommation des cinq années précédentes,
composée annuellement, mais qui n’excéderait pas 5 pour 100 par
année. Par exemple, le loyer annuel moyen des chalets résidentiels passerait de 532 $ à 854 $ dans le parc national du
Upon granting or renewal or at the time specified for rentsetting in the lease, the following land-rent options will apply to
seasonal residential cottage leases:
1. 7/12ths of 4 percent of the appraised land value of the cottage
lot. The amount is fixed for the next 10-year term of the lease; or
2. 7/12ths of 3 percent of the appraised land value. The appraised
land value is adjusted every two years until the term of the lease
expires.
In addition to the existing rent options available, residential
cottage lessees will be offered a new rent option being
either 1.5 percent of the appraised land value in 2000 or their
1999 rental rate, either of which will be increased by the previous
five-year average of the Consumer Price Index compounded annually to a maximum rental increase of 5 percent in any given
year. For example, typical rental rates for residential cottage
leases in Riding Mountain National Park of Canada will increase
from $532 to $854 per year and in Lake Edith in Jasper National
1593
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
Park of Canada from $1,608 to $3,500 per year. A formula to
establish maximum residential cottage lease rents will also be set
in the Regulations. The rental rates will depend on the size of the
cottage lot area and whether the cottage is occupied on a seasonal
or year-round basis. Maximum cottage rents are being introduced
to ensure comparability with rental rates in resort areas in other
government and private-sector jurisdictions.
Mont-Riding du Canada et de 1 608 $ à 3 500 $ au lac Edith, dans
le parc national Jasper du Canada. Le règlement contiendrait aussi
une formule permettant de déterminer les tarifs maximums de
location, selon les dimensions du terrain où est situé le chalet et le
fait qu’il soit occupé à temps partiel ou toute l’année. On a établi
des tarifs maximums de location pour s’assurer qu’ils soient comparables à ceux des endroits de villégiature qui relèvent d’autres
gouvernements ou du secteur privé.
Commercial Leases
Baux commerciaux
Upon granting or renewal or at the time specified for rentsetting in the lease, the following land-rent options will apply to
commercial leases:
1. 6 percent of the appraised value of the land upon which the
business is located. The amount is fixed for the next 10-year term
of the lease;
2. 4 percent of the appraised value of the land upon which the
business is located. The appraised land value is adjusted every
two years. The 4 percent of appraised value is fixed for the term
of the lease; or
3. Negotiated percentage of gross revenue for the business fixed
for the term of the lease. A minimum rent is based on negotiated
percentage of the average gross revenue for the previous five
years. The minimum rent is adjusted annually.
In addition to the existing rent options available, commercial
lessees will be offered a new rent option being the greater
of 4 percent of the appraised land value in 2000 or the 1999 rental
rate, either of which will be increased by the previous five-year
average of the Consumer Price Index compounded annually to a
maximum rental increase of 5 percent in any given year. For example, typical rental rates for commercial leases in Banff
National Park of Canada will increase from $39,911 to $90,457
per year and in Yoho National Park of Canada from $650 to
$1,187 per year. The intent of this additional rent option, which is
based on an escalating rent increased annually by the Consumer
Price Index, is to address concerns raised by lessees who are
faced with inordinate rent increases following expiry of the term
of rental in their leases. The new formula allows lessees to select
a rent with predictable annual increases while providing a fair
return to the Crown.
Lors de l’octroi ou du renouvellement d’un bail ou au moment
prévu pour la révision des tarifs de location, on pourrait appliquer
aux baux commerciaux les options suivantes :
1. 6 pour 100 de la valeur établie du terrain sur lequel le commerce est situé. Le montant est fixé pour les 10 années subséquentes du bail; ou
2. 4 pour 100 de la valeur établie du terrain où se situe le commerce. Le terrain est réévalué à tous les deux ans. La portion
de 4 pour 100 de la valeur est fixée jusqu’à la fin du bail; ou
3. Un pourcentage négocié du revenu brut de l’entreprise, déterminé pour toute la durée du bail. Un tarif de location minimum
est fixé d’après un pourcentage négocié du revenu brut moyen des
cinq années précédentes. Le tarif minimum est réajusté annuellement.
En plus des modes de location actuellement disponibles, les locataires commerciaux pourraient se prévaloir des options suivantes : le plus élevé des deux montants, soit 4 pour 100 de la valeur
établie du terrain en 2000, soit le tarif de location de 1999. Chacune de ces options serait sujette à une augmentation établie selon
la moyenne de l’indice des prix à la consommation des cinq années précédentes, composée annuellement, mais qui n’excéderait
pas 5 pour 100 par année. Par exemple, le tarif annuel moyen des
baux commerciaux passerait de 39 911 $ à 90 457 $ dans le parc
national Banff du Canada et de 650 $ à 1 187 $ dans le parc national Yoho du Canada. Cette option supplémentaire, qui consiste
à établir l’augmentation des tarifs de location en fonction de
l’indice des prix à la consommation, vise à répondre aux préoccupations des locataires, qui doivent faire face à des augmentations
excessives quand leur bail arrive à terme. Cette nouvelle méthode
permet aux locataires de choisir des taux de location dont l’augmentation annuelle est prévisible tout en permettant à la Couronne d’obtenir un rendement équitable.
Town of Jasper
Ville de Jasper
Similar to the Town of Banff, the Town of Jasper was incorporated as a municipality under the Municipal Act of Alberta in
August 2001. All holders of leases and licences of occupation in
the Town of Jasper will, therefore, pay a nominal rent of $1 in
accordance with the terms of the Agreement for the Establishment
of Local Government in the Town of Jasper, as concluded between the Government of Canada and the Municipality of Jasper
in 2001.
Comme ce fut le cas pour la Ville de Banff, la Ville de Jasper a
été constituée en municipalité en août 2001 en vertu de la Loi sur
les municipalités de l’Alberta. Tous les détenteurs de baux et de
permis d’occupation de la Ville de Jasper sont donc tenus de
payer un loyer nominal de 1,00 $, conformément aux stipulations
de l’Entente pour la constitution d’un gouvernement local dans la
Ville de Jasper (Agreement for the Establishment of Local Government in the Town of Jasper) conclue en 2001 entre le gouvernement du Canada et la municipalité de Jasper.
En conséquence, les baux et les permis d’occupation octroyés
par la Municipalité de Jasper seraient assujettis à un loyer annuel
de 475 000 $ indexé annuellement à l’indice des prix à la consommation mais n’augmentant pas de plus de 5 pour 100 par année. Ce loyer établi pour l’ensemble de la collectivité est versé
pour le compte de tous les détenteurs de baux et de permis de
Jasper assujettis au loyer nominal de 1,00 $.
Consequently, leases and licences of occupation granted to the
Municipality of Jasper will have rent set at $475,000 per annum
indexed annually by the Consumer Price Index to a maximum
rental increase of 5 percent in any one year. This communitybased land rent is paid on behalf of the holders of all lessees and
licences in the Town of Jasper to which the nominal $1 rent applies.
1594
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
Other Rates of Rental
• A provision in the Regulations is being amended to provide
clear authority for the setting of fees for licences of occupation at a negotiated percentage of the gross revenue for specific types of businesses or commercial operations. The
Regulations currently authorize the Minister to determine fees
for licences of occupation based on a percentage of a property’s appraisal or assessment. The provision has led to the
impression that setting of these fees could only be based on an
appraisal or an assessment. In many instances, fees for a licence of occupation have been based on a percentage of gross
revenue of the business or commercial operation located on
park lands or in buildings owned by the Crown. Examples of
these businesses are back-country camp operators and boat
concessions.
The use of the percentage of gross in fee-setting is most
appropriate where the business or commercial operation
operates on a very small land base and where it would be
impossible to obtain a fair return to the Crown based on a
percentage of the land value. The rental fee will be based on
the area of land used by the business or commercial operation
as well as the extent of use of park lands and public facilities.
• Leases granted for institutional purposes or to non-profit
organizations will have their rent set at $250. Currently, the
rent is $100 per year.
• Minimum rents are being increased to $250 for residential
leases and $500 for commercial leases. Currently, the rent
is $150 per year for residential leases and $100 per year for
commercial leases. In some instances, the minimal land
values, coupled with the rent formula, generate rental rates
that are less than fair market value. The minimum rents have
not been increased since 198l. The increases are roughly
equivalent to the increases in the Consumer Price Index
between 1981 and 2002.
Autres tarifs de location
• Une disposition du règlement a été modifiée pour établir
clairement le pouvoir de fixer les droits des permis d’exploitation selon un pourcentage négocié de leur revenu brut pour
certains types d’entreprises ou de commerces. En vertu du
règlement actuel, la ministre a le pouvoir de fixer des droits de
permis d’exploitation selon un pourcentage de l’estimation ou
de l’évaluation foncière de la propriété. Cette disposition a
donné l’impression que l’évaluation ou l’estimation étaient les
seuls moyens de déterminer ces droits. Pourtant, dans bien des
cas, des droits de permis d’exploitation ont été fixés selon un
pourcentage du revenu brut d’entreprises ou de commerces
établis dans un parc ou dans un édifice appartenant à la
Couronne. On peut donner comme exemples de ce type d’entreprises les terrains de camping en forêt ou les commerces de
location d’embarcations.
L’établissement des droits selon un pourcentage du revenu
brut est tout à fait indiqué lorsqu’il s’agit d’entreprises ou de
commerces qui n’occupent qu’un espace très restreint; en
effet, dans ces cas, il serait presque impossible pour la Couronne d’obtenir un rendement équitable en se basant sur un
pourcentage de la valeur du terrain. Les droits de location
seraient établis en fonction de la superficie de terrain utilisé
par l’entreprise ou le commerce et sur leur degré d’utilisation
des terrains du parc et des installations publiques.
• Pour ce qui est des baux accordés à des institutions ou à des
organismes sans but lucratif, les droits de location, qui sont
actuellement de 100 $ par année, seraient fixés à 250 $.
• Les droits de location minimums sont augmentés à 250 $ pour
les baux résidentiels et à 500 $ pour les baux commerciaux.
Actuellement, ces droits sont de 150 $ par année pour les baux
résidentiels et de 100 $ pour les baux commerciaux. Dans
certains cas, la formule de location appliquée à la valeur
minimale des terrains donne des taux de location inférieurs à
la juste valeur du marché. Ces droits n’ont pas été augmentés
depuis 1981. Les augmentations correspondent à peu près à
celles de l’indice des prix à la consommation de 1981 à 2002.
Repeal of Unused Provisions
Abrogation de dispositions caduques
The current Regulations contain a variety of rent options and
allow the lessees to choose a rent option that is best suited to their
particular situation. Lessees have never chosen a rate of rental
option based on their property assessment. Due to the lack of
interest and problems associated with acquiring property assessment data, rent options based on provincial assessment values are
being repealed.
Le règlement actuel mentionne plusieurs types de location et
donne la possibilité à un locataire de choisir l’option qui lui convient le mieux. Aucun locataire n’a jamais choisi un mode de
location basé sur l’évaluation de la propriété. Vu le manque
d’intérêt et la difficulté d’obtenir des renseignements relatifs aux
évaluations foncières, les tarifs de location basés sur la valeur
établie par une évaluation provinciale ont été abrogés.
Alternatives
Solutions envisagées
Throughout the consultations on land rental review with the
park community and stakeholder representatives, the following
factors were taken into consideration:
1. The overall cost of living in the national parks;
2. Affordability of rental rates for leases and licences of occupation;
3. Comparability of rental rates for lands in surrounding communities; and
4. Predictability of rental rates over time.
Au cours des consultations menées auprès de représentants des
collectivités des parcs et des parties intéressées lors de l’examen
de la location dans les parcs, on a tenu compte des facteurs suivants :
1. Le coût de la vie dans les parcs nationaux;
2. Le niveau raisonnable des droits de location pour les baux et
les permis d’occupation;
3. La comparabilité des coûts de location des terrains avec ceux
des localités avoisinantes;
4. La possibilité de prévoir les coûts de location à l’avenir.
Parcs Canada considère que les coûts d’occupation globaux
pour les résidents et pour les entreprises devraient être comparables à ceux qui prévalent dans d’autres collectivités semblables à
Parks Canada considers that the total overall occupancy costs
for residents and businesses should be kept at levels comparable
with other similar communities in the vicinity of the national
1595
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
parks. To meet this commitment, amendments to the Regulations
are necessary to update certain rental rates, to delete provisions
that are no longer used and to add new rent provisions that are
more suitable to efficient and effective land management. The
alternative to maintain the status quo is not acceptable if Parks
Canada is to manage land-use and occupancy in the national
parks under modernized and equitable standards.
proximité des parcs nationaux. Pour remplir cet engagement, il
faudrait modifier le règlement pour mettre à jour certains tarifs de
location, pour éliminer les dispositions devenues désuètes et pour
introduire, en matière de location, de nouvelles dispositions propres à favoriser une gestion plus efficace et plus efficiente des
terres. Si on veut que Parcs Canada soit en mesure de gérer l’utilisation et l’occupation des terres dans les parcs nationaux selon
des normes plus modernes et équitables, le statu quo n’est pas une
option valable.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Parks Canada has considered input from various community
and stakeholder groups on the issue of land rent and has concluded that the land rent formulas provide for comparable occupancy costs, are predictable and do not impose undue hardship.
With respect to land rents, these regulatory initiatives will result
in enhanced affordability, predictability and comparability for
businesses and residents of the communities. These concerns,
along with increased program revenues, were the primary consideration for Parks Canada as well as park residents and business
operators in the development of these amendments.
Parks Canada will incur no significant costs in the administration of the leases and licences associated with this initiative. In
the first year, increased revenues will exceed any supplemental
costs associated with the implementation of the new rent formulas.
Parcs Canada a tenu compte des opinions exprimées par plusieurs collectivités et groupes d’intérêts sur la question de la location des terres et en est venu à la conclusion que les formules
engendrent des coûts d’occupation comparables, qu’elles sont
prévisibles et qu’elles n’imposent pas de fardeau excessif. Pour ce
qui est de la location des terrains, les changements apportés au
règlement contribueraient à augmenter la capacité de payer, la
prévisibilité et la comparabilité pour les entreprises et les résidents des collectivités. Ces considérations, de même que l’augmentation des revenus des programmes, ont été les principales
préoccupations de Parcs Canada ainsi que des résidents et des
dirigeants d’entreprises des parcs lors de la préparation de ces
modifications.
L’amendement visant à clarifier les façons de fixer les droits
pour les permis d’occupation permettrait d’éviter des erreurs dans
l’interprétation de la disposition actuelle du règlement. Cet amendement ferait aussi en sorte que l’établissement de droits de permis en fonction d’un pourcentage des revenus bruts soit expressément autorisé par le règlement. Ce mode d’établissement des
droits correspond à la politique du Conseil du Trésor et à
l’orientation vers la maximisation des revenus.
Si tous les détenteurs de baux dont la formule d’établissement
des taux comprend une clause de révision à tous les dix ans choisissaient de voir leurs loyers établis selon l’indice des prix à la
consommation, comme le propose cet amendement, Parcs Canada
en retirerait des revenus supplémentaires de 1,4 million de dollars.
L’administration des baux et permis dans le cadre de cette initiative ne représentera pas une dépense importante pour Parcs
Canada. Au cours de la première année, l’augmentation des revenus excédera les coûts additionnels engendrés par la mise en application des nouvelles formules de calcul des loyers.
Consultation
Consultations
Parks Canada carried out extensive consultation with the lessees and licensees in the park communities and with businesses
and residents outside the park communities as part of the negotiations undertaken for the implementation of cost recovery for the
provision of municipal services. Consultations on land rent review have taken place since 1998 with local councils in six park
communities, cottage associations, business owners and associations and appraisal review committees. A series of open houses
have been convened since 1998 to outline the proposed changes,
to provide justification to stakeholders and to obtain public input
on the rent review exercise. The vast majority of businesses and
residents are aware of the extent of the increases to land rents and
the consultation process was successful in reaching a consensus
on the issues of cost recovery, land rent and cost of living increases for businesses and residents in the parks.
Parcs Canada a mené de vastes consultations auprès des détenteurs de baux et de permis dans les collectivités des parcs ainsi
qu’auprès de résidents et d’entreprises à l’extérieur des collectivités des parcs dans le cadre de négociations visant à instaurer un
régime de recouvrement des coûts pour la prestation de services
municipaux. Des consultations concernant la révision des taux de
location des terrains ont eu lieu depuis 1998 et ont fait appel aux
conseils de six collectivités de parcs, à des associations de villégiateurs, à des associations et à des propriétaires de commerces
ainsi qu’à des comités de révision des évaluations. On a aussi
organisé depuis 1998 une série de journées d’accueil pour présenter les grandes lignes des changements proposés, pour fournir
des explications aux membres de groupes d’intérêts et pour obtenir les opinions du public à l’égard de la révision de la tarification. La très grande majorité des dirigeants d’entreprises et des
résidents sont au courant de l’importance des augmentations des
taux de location des terrains, et le processus de consultation a
The amendment to clarify the methods of determining fees for
licences of occupation will prevent misinterpretation of the existing provision of the Regulations. The amendment will also
ensure that licence fees based on a percentage of gross revenue
are expressly authorized under the Regulations. The setting of
licence fees based on gross revenues is in keeping with Treasury
Board policy and direction of maximizing revenues.
Should all lessees with rents based on a rent-setting formula including a 10-year review covenant choose to have their rents
based on the Consumer Price Index rent option, introduced
through these amendments, the total rent increases will result
in $1.4 million in additional revenues for Parks Canada.
1596
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-237
The amendments were published in the Canada Gazette, Part I,
on May 11, 2002. The only comments received were from representatives of the Prince Albert National Park Cottage Owners
Association, who requested clarification of some of the provisions
of the Regulations. Parks Canada provided a comprehensive reply
to the satisfaction of the representatives of the Association.
permis d’en arriver à un consensus sur les questions du recouvrement des coûts, de même que sur les augmentations du loyer
foncier et du coût de la vie pour les entreprises et les résidents des
parcs.
Bien que les détenteurs de baux aient généralement bien accepté les nouvelles options, certains groupes d’intérêts, comme
l’Association des propriétaires de chalets de Clear Lake, pourraient s’opposer à des augmentations basées sur la valeur marchande de leurs propriétés lorsque le règlement entrera en vigueur. Des exploitants d’installations d’hébergement commerciales situées à l’extérieur de la Ville de Jasper pourraient soulever des objections similaires. Parcs Canada soutient que des taux
de location établis selon les options actuelles et celles qui sont
proposées se situent à la portion inférieure des taux du marché et
sont donc raisonnables, comparables et abordables.
Les modifications ont été publiées dans la Gazette du Canada
Partie I le 11 mai 2002. Les seuls commentaires reçus provenaient
des représentants du Prince Albert National Park Cottage Owners
Association qui demandaient des clarifications sur quelques dispositions du règlement. Une réponse détaillée a été envoyée aux
représentants de cette association par Parcs Canada.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The compliance mechanism for leases and licences of occupation are contained within the terms and conditions of each agreement. The breach of any of the terms or conditions of a lease or
licence of occupation could result in the termination of leases or
licences of occupation.
On trouve dans les modalités de chaque entente une description
du mécanisme visant à assurer le respect des règles concernant les
baux et les permis d’occupation. Des infractions aux conditions
d’un bail ou d’un permis d’occupation pourraient entraîner l’annulation des baux ou des permis concernés.
Contacts
Mr. Gerry Doré
Chief
Legislation and Regulations
National Parks Directorate
Parks Canada
25 Eddy Street, 4th Floor
Hull, Quebec
K1A 0M5
Telephone: (819) 953-7831
FAX: (819) 994-5140
Personnes-ressources
M. Gerry Doré
Chef
Législation et règlements
Direction générale des parcs nationaux
Parcs Canada
25, rue Eddy, 4e étage
Hull (Québec)
KlA 0M5
Téléphone : (819) 953-7831
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-5140
While the new options have been generally accepted by lessees, certain stakeholder groups, such as the Clear Lake Cottage
Owners Association, may object to increases based on the market
land values of their properties when the Regulations are brought
into effect. Similar objections may be raised by the operators of
commercial accommodation facilities outside the Town of Jasper.
Parks Canada has maintained that the rental rates flowing from
the current and proposed rent options are at the low end of market
rents and are, therefore, reasonable, comparable and affordable.
Mr. John Low
Chief
Land Management
Strategy and Plans Directorate
Parks Canada
25 Eddy Street, 6th Floor
Hull, Quebec
K1A 0M5
Telephone: (819) 994-5794
FAX: (819) 953-2004
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
M. John Low
Chef
Gestion des terres
Direction générale de la stratégie et des plans
Parcs Canada
25, rue Eddy, 6e étage
Hull (Québec)
K1A 0M5
Téléphone : (819) 994-5794
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-2004
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1597
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-238
Registration
SOR/2002-238 14 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-238
AGRICULTURAL PRODUCTS MARKETING ACT
LOI SUR LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS
AGRICOLES
Order Repealing the British Columbia Broiler
Marketing Board (Interprovincial and Export)
Order
Ordonnance abrogeant l’Ordonnance de l’Office
de commercialisation du poulet à griller de la
Colombie-Britannique (marché interprovincial et
commerce d’exportation)
The British Columbia Chicken Marketing Board, pursuant to
section 2 of the British Columbia Chicken Order, 1997a, made
pursuant to subsections 2(1) and (2) of the Agricultural Products
Marketing Act, hereby makes the annexed Order Repealing the
British Columbia Broiler Marketing Board (Interprovincial and
Export) Order.
En vertu de l’article 2 du Décret relatif au poulet de la ColombieBritanniquea pris en vertu des paragraphes 2(1) et (2) de la Loi
sur la commercialisation des produits agricoles, l’office appelé
British Columbia Chicken Marketing Board prend l’Ordonnance abrogeant l’Ordonnance de l’Office de commercialisation
du poulet à griller de la Colombie-Britannique (marché interprovincial et commerce d’exportation), ci-après.
Abbotsford (Colombie-Britannique), le 27 mai 2002
Abbotsford, British Columbia, May 27, 2002
14 juin 2002
ORDER REPEALING THE BRITISH COLUMBIA
BROILER MARKETING BOARD
(INTERPROVINCIAL AND EXPORT) ORDER
ORDONNANCE ABROGEANT L’ORDONNANCE
DE L’OFFICE DE COMMERCIALISATION DU POULET
À GRILLER DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE
(MARCHÉ INTERPROVINCIAL ET COMMERCE
D’EXPORTATION)
REPEAL
ABROGATION
1. The British Columbia Broiler Marketing Board (Interprovincial and Export) Order1 is repealed.
1. L’Ordonnance de l’Office de commercialisation du poulet
à griller de la Colombie-Britannique (marché interprovincial et
commerce d’exportation)1 est abrogée.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. La présente ordonnance entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
1
1
a
SOR/97-424
C.R.C., c. 137
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1598
a
DORS/97-424
C.R.C., ch. 137
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-239
Registration
SOR/2002-239 14 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-239
AGRICULTURAL PRODUCTS MARKETING ACT
LOI SUR LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS
AGRICOLES
Regulations Repealing the Ontario Sweet Corn
Price Determination (Interprovincial and Export)
Regulations
Règlement abrogeant le Règlement sur la fixation
du prix du maïs sucré de l’Ontario (marché
interprovincial et commerce d’exportation)
The Ontario Farm Products Marketing Commission, pursuant
to section 3a of the Ontario Vegetable Growers’ Marketing-forProcessing Orderb, hereby makes the annexed Regulations Repealing the Ontario Sweet Corn Price Determination (Interprovincial and Export) Regulations.
En vertu de l’article 3a du Décret sur les légumes de l’Ontario
destinés à la transformationb, la Commission de commercialisation des produits agricoles de l’Ontario prend le Règlement abrogeant le Règlement sur la fixation du prix du maïs sucré de
l’Ontario (marché interprovincial et commerce d’exportation),
ci-après.
Guelph (Ontario), le 14 juin 2002
Guelph, Ontario, June 14, 2002
14 juin 2002
REGULATIONS REPEALING THE ONTARIO
SWEET CORN PRICE DETERMINATION
(INTERPROVINCIAL AND EXPORT) REGULATIONS
RÈGLEMENT ABROGEANT LE RÈGLEMENT
SUR LA FIXATION DU PRIX DU MAÏS SUCRÉ DE
L’ONTARIO (MARCHÉ INTERPROVINCIAL ET
COMMERCE D’EXPORTATION)
REPEAL
ABROGATION
1. The Ontario Sweet Corn Price Determination (Interprovincial and Export) Regulations1 are repealed.
1. Le Règlement sur la fixation du prix du maïs sucré de
l’Ontario (marché interprovincial et commerce d’exportation)1
est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
b
b
a
1
SOR/85-776
SOR/78-860
SOR/81-512
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
a
1
DORS/85-776
DORS/78-860
DORS/81-512
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1599
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-240
Registration
SOR/2002-240 14 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-240
PUBLIC SERVICE SUPERANNUATION ACT
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA PENSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Regulations Amending the Public Service
Superannuation Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la pension
de la fonction publique
T.B. 829757 13 June, 2002
C.T. 829757 13 juin 2002
The Treasury Board, on the recommendation of the President
of the Treasury Board, pursuant to paragraph 42.1(1)(v.3)a of the
Public Service Superannuation Act and paragraph 7(2)(a) of the
Financial Administration Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the Public Service Superannuation Regulations.
Sur recommandation de sa présidente et en vertu de l’alinéa 42.1(1)v.3)a de la Loi sur la pension de la fonction publique et
de l’alinéa 7(2)a) de la Loi sur la gestion des finances publiques,
le Conseil du Trésor prend le Règlement modifiant le Règlement
sur la pension de la fonction publique, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE PUBLIC
SERVICE SUPERANNUATION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LA PENSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Subsections 82(2) to (4) of the Public Service Superannuation Regulations2 are replaced by the following:
(2) In this section, “1996 closing balance” means the aggregate
of all amounts referred to in paragraphs (a), (b) and (c) of the
definition “return of contributions” in subsection 10(1) of the Act,
as it read on December 31, 1996, that have been paid by the contributor or transferred to the credit of the contributor before January 1, 1997, plus the interest thereon calculated in accordance
with section 81.
(3) In this section, “March 31, 2002 closing balance” means the
aggregate of
(a) the 1996 closing balance and the interest on it calculated in
accordance with subsection (4), and
(b) the aggregate of all amounts referred to in paragraphs (a), (b) and (c) of the definition “return of contributions” in subsection 10(1) of the Act that have been paid by the
contributor or transferred to the credit of the contributor on or
after January 1, 1997 up to and including March 31, 2002 and
the interest thereon calculated in accordance with subsection (4).
(4) For the purposes of paragraphs 10(9)(b) and (c) of the Act
in respect of each quarter that begins on or after January 1, 1997
and ends before April 1, 2002, interest shall be calculated at the
rate determined under subsection 46(2) on the aggregate of
(a) the 1996 closing balance,
(b) the aggregate of all amounts referred to in paragraphs (a), (b) and (c) of the definition “return of contributions” in subsection 10(1) of the Act that have been paid by the
contributor or transferred to the credit of the contributor on or
after January 1, 1997 and before the end of the preceding
quarter, and
(c) interest calculated in accordance with this subsection as of
the end of the quarter preceding the quarter for which the interest is being calculated.
1. Les paragraphes 82(2) à (4)1 du Règlement sur la pension
de la fonction publique2 sont remplacés par ce qui suit :
(2) Au présent article, « solde de fermeture de 1996 » s’entend
du total des montants mentionnés aux alinéas a), b) et c) de la
définition de « remboursement de contributions » au paragraphe 10(1) de la Loi, dans sa version au 31 décembre 1996, qui ont
été versés par le contributeur ou transférés à son crédit avant
le 1er janvier 1997, et les intérêts y afférents calculés conformément à l’article 81.
(3) Au présent article, « solde de fermeture du 31 mars 2002 »
s’entend du total de ce qui suit :
a) le solde de fermeture de 1996 et les intérêts y afférents calculés conformément au paragraphe (4);
b) le total des montants mentionnés aux alinéas a), b) et c) de la
définition de « remboursement de contributions » au paragraphe 10(1) de la Loi qui ont été versés par le contributeur ou
transférés à son crédit le 1er janvier 1997 ou après cette date
mais au plus tard le 31 mars 2002, et les intérêts y afférents
calculés conformément au paragraphe (4).
———
———
1
1
a
2
S.C. 1999, c. 34, s. 92(4)
SOR/97-2
C.R.C., c. 1358; SOR/93-450
1600
14 juin 2002
(4) Pour l’application des alinéas 10(9)b) et c) de la Loi, pour
chaque trimestre commençant le 1er janvier 1997 ou après cette
date et se terminant avant le 1er avril 2002, l’intérêt est calculé au
taux établi selon le paragraphe 46(2) sur le total de ce qui suit :
a) le solde de fermeture de 1996;
b) le total des montants mentionnés aux alinéas a), b) et c) de la
définition de « remboursement de contributions » au paragraphe 10(1) de la Loi qui ont été versés par le contributeur ou
transférés à son crédit le 1er janvier 1997 ou après cette date
mais au plus tard à la fin du trimestre précédent;
c) l’intérêt calculé selon le présent paragraphe à la fin du trimestre précédant celui pour lequel l’intérêt est calculé.
a
2
L.C. 1999, ch. 34, par. 92(4)
DORS/97-2
C.R.C., ch. 1358; DORS/93-450
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-240
(5) For the purposes of paragraph 10(9)(c) of the Act, in respect of each quarter that begins on or after April 1, 2002, interest
shall be calculated at the rate determined under subsection (6) on
the aggregate of
(a) the March 31, 2002 closing balance,
(b) the aggregate of all amounts referred to in paragraphs (a), (b) and (c) of the definition “return of contributions” in subsection 10(1) of the Act that have been paid by the
contributor or transferred to the credit of the contributor on or
after April 1, 2002 and before the end of the preceding quarter,
and
(c) the interest calculated in accordance with this subsection as
of the end of the quarter preceding the quarter for which interest is being calculated.
(6) The rate of interest to be used for the purpose of subsection (5) is the effective quarterly rate determined from the annual
rate of return of the Public Service Pension Fund published in the
previous fiscal year’s annual report for the Public Sector Pension
Investment Board as laid before each House of Parliament under
subsection 48(3) of the Public Sector Pension Investment Board
Act.
(5) Pour l’application de l’alinéa 10(9)c) de la Loi, pour chaque
trimestre commençant le 1er avril 2002 ou après cette date, l’intérêt est calculé au taux établi selon le paragraphe (6) sur le total
de ce qui suit :
a) le solde de fermeture du 31 mars 2002;
b) le total des montants mentionnés aux alinéas a), b) et c) de la
définition de « remboursement de contributions » au paragraphe 10(1) de la Loi qui ont été versés par le contributeur ou
transférés à son crédit le 1er avril 2002 ou après cette date mais
au plus tard à la fin du trimestre précédent;
c) l’intérêt calculé selon le présent paragraphe à la fin du trimestre précédant celui pour lequel l’intérêt est calculé.
(7) If the annual rate of return referred to in subsection (6) is
negative, the rate of interest shall be zero per cent.
(6) Pour l’application du paragraphe (5), le taux d’intérêt est le
taux trimestriel effectif établi d’après le taux annuel de rendement
de la Caisse de retraite de la fonction publique publié dans le rapport annuel — pour l’exercice précédent — de l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public déposé devant
chaque chambre du Parlement en application du paragraphe 48(3)
de la Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du
secteur public.
(7) Le taux d’intérêt est de zéro pour cent si le taux annuel de
rendement est négatif.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The amendments to the Public Service Superannuation Regulations will modify the quarterly rate of interest that is used for
calculating interest on returns of contributions starting with the
quarter ending June 30, 2002. The new quarterly interest rate,
which will be applied from that point on, will be derived from the
Public Service Pension Fund performance of the previous year or
zero per cent, which ever is greater.
Les modifications au Règlement sur la pension de la fonction
publique viendront changer le taux d’intérêt trimestriel utilisé
pour calculer l’intérêt sur le remboursement de cotisations et ce, à
compter du trimestre se terminant le 30 juin 2002. Le nouveau
taux d’intérêt trimestriel, qui sera appliqué à partir de cette date,
dépendra du taux de rendement de la Caisse de retraite de la
fonction publique de l’année précédente ou sera de zéro pour
cent, le taux le plus élevé étant retenu.
Bien que la Loi sur la pension de la fonction publique (LPFP)
ne soit pas assujettie à la Loi de 1985 sur les normes de prestation
de pension, ce nouveau taux trimestriel serait conforme aux exigences de ladite loi puisqu’il permettrait d’utiliser un taux d’intérêt qui tient compte des gains qui peuvent être attribués aux résultats des investissements de la Caisse de retraite de la fonction
publique.
Although the Public Service Superannuation Act (PSSA) is not
subject to the Pension Benefits Standards Act, 1985, this new
quarterly rate would be consistent with the requirements of that
Act in that it would provide a rate of interest that reflects gains
that can be attributed to the investment results of the Public
Service Pension Fund.
Alternatives
Solutions envisagées
As the registered pension plan for federal employees is contained in statute, there is no alternative but to amend the regulations.
Puisque les dispositions du régime de pension agréé pour les
employés fédéraux sont déterminées par loi ou règlement, il n’y a
pas d’autre solution que de modifier la réglementation.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory change is not expected to affect the currently
approved contribution rates of the government to the Public
On ne s’attend pas à ce que ce changement réglementaire influe
sur les taux de cotisations approuvés à l’heure actuelle par le
1601
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-240
Service Pension Fund/account and therefore, should not incur
additional costs.
gouvernement pour la Caisse de retraite de la fonction publique/le
Compte de pension de retraite de la fonction publique; il ne devrait donc pas entraîner de coûts supplémentaires.
Consultation
Consultations
The Public Service Pension Advisory Committee has been consulted and has agreed with the change in interest rate. This committee has a statutory mandate to review matters respecting the
administration, design and funding of the PSSA and to make recommendations to the President of the Treasury Board.
Consultations were also held with the Canadian Forces, the
Royal Canadian Mounted Police and the Office of the Superintendent of Financial Institutions.
These Regulations were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on May 4, 2002. No comments were received.
Le Comité consultatif sur la pension de la fonction publique a
été consulté et a approuvé le changement du taux d’intérêt. Ce
comité a le mandat législatif d’examiner les points touchant
l’administration, la conception et le financement de la LPFP et de
faire des recommandations au président du Conseil du Trésor.
On a consulté aussi les Forces canadiennes, la Gendarmerie
royale du Canada et le Bureau du surintendant des institutions
financières.
Ce règlement a été publié au préalable dans la Gazette du
Canada Partie I le 4 mai 2002. Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The normal legislative, regulatory and administrative compliance structures will apply, including internal audits and the usual
reports to Parliament and affected members. These Regulations
deal solely with internal administration of the Public Service.
Les structures de conformité habituelles, tant législatives que
réglementaires et administratives, s’appliqueront, y compris les
vérifications internes et les rapports soumis régulièrement au
Parlement et aux membres concernés. Ce règlement ne porte que
sur l’administration interne de la fonction publique.
Contact
Joan M. Arnold
Director
Pensions Legislation Development
Pensions Division
Treasury Board Secretariat
Ottawa, Ontario
K1A 0R5
Telephone: (613) 952-3119
Personne-ressource
Joan M. Arnold
Directrice
Groupe de l’élaboration de la législation sur les pensions
Division des pensions
Secrétariat du Conseil du Trésor
Ottawa (Ontario)
K1A 0R5
Téléphone : (613) 952-3119
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1602
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
Registration
SOR/2002-241 17 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-241
NATIONAL DEFENCE ACT
LOI SUR LA DÉFENSE NATIONALE
Rules of Procedure for Hearings Before the
Military Police Complaints Commission
Règles de procédure des audiences de la
Commission d’examen des plaintes concernant la
police militaire
The Chairperson of the Military Police Complaints Commission, pursuant to section 250.15a of the National Defence Act,
hereby makes the annexed Rules of Procedure for Hearings Before the Military Police Complaints Commission.
En vertu de l’article 250.15a de la Loi sur la défense nationale,
la présidente de la Commission d’examen des plaintes concernant
la police militaire établit les Règles de procédure des audiences
de la Commission d’examen des plaintes concernant la police
militaire, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 14 juin 2002
Ottawa, Ontario, June 14, 2002
17 juin 2002
RULES OF PROCEDURE FOR HEARINGS BEFORE THE
MILITARY POLICE COMPLAINTS COMMISSION
RÈGLES DE PROCÉDURE DES AUDIENCES DE
LA COMMISSION D’EXAMEN DES PLAINTES
CONCERNANT LA POLICE MILITAIRE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Rules.
“Act” means the National Defence Act. (Loi)
“Complaints Commission” means the Military Police Complaints
Commission established by subsection 250.1(1) of the National
Defence Act. (Commission)
“document” means any information, regardless of its form, and
includes, without limiting the generality of the foregoing, any
correspondence, note, book, plan, map, drawing, photograph,
film, microfiche, tape or computerized or sound recording, or
any reproduction of that information. (document)
“intervenor” means a person who is authorized by the Complaints
Commission to intervene at a hearing. (intervenant)
“party” means a complainant, a person who is the subject of a
complaint or an intervenor. (partie)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent aux présentes règles.
« Commission » La Commission d’examen des plaintes concernant la police militaire constituée par le paragraphe 250.1(1) de
la Loi sur la défense nationale. (Complaints Commission)
« document » Tout élément d’information, quel que soit son support ou sa forme, y compris, sans limiter la généralité de ce qui
précède, toute correspondance, note, livre, plan, carte, dessin,
photographie, film, microforme, enregistrement sonore, magnétoscopique ou informatisé, ou toute reproduction de cet
élément d’information. (document)
« intervenant » Personne autorisée par la Commission à intervenir
lors d’une audience. (intervenor)
« Loi » La Loi sur la défense nationale. (Act)
« partie » S’entend du plaignant, de la personne mise en cause ou
d’un intervenant. (party)
APPLICATION
CHAMP D’APPLICATION
2. These Rules apply to hearings conducted under section 250.38 of the Act in the context of a conduct complaint or an
interference complaint.
2. Les présentes règles s’appliquent aux audiences convoquées
en vertu de l’article 250.38 de la Loi dans le cadre d’une plainte
pour inconduite ou pour ingérence.
SUSPENSION OF RULES AND CHANGE OF TIME LIMITS
SUSPENSION DES RÈGLES ET MODIFICATION DES DÉLAIS
3. The Complaints Commission may, at the written request of a
party or on its own initiative, suspend in whole or in part any of
these Rules and extend or abridge a time limit in which an act is
to be done and shall inform the parties of any such decision.
3. La Commission peut, d’office ou sur requête écrite d’une
partie, suspendre en tout ou en partie l’application des présentes
règles ou proroger ou abréger le délai fixé pour l’accomplissement d’un acte; le cas échéant, elle avise les parties de sa décision.
HOLIDAYS
JOURS FÉRIÉS
4. If a time limit set out under these Rules falls on a Saturday
or on a Sunday or other holiday as defined in the Interpretation
Act, the time limit is extended to the next working day.
4. L’échéance d’un délai fixé par les présentes règles qui tombe
un samedi, un dimanche ou un autre jour férié, au sens de la Loi
d’interprétation, est prorogée au jour ouvrable suivant.
———
———
a
S.C. 1998, c. 35, s. 82
a
L.C. 1998, ch. 35, art. 82
1603
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
NON-COMPLIANCE WITH RULES OR ORDERS OF
THE COMPLAINTS COMMISSION
MANQUEMENT AUX RÈGLES OU AUX ORDONNANCES
DE LA COMMISSION
5. If a party has not complied with these Rules or any order of
the Complaints Commission, the Complaints Commission may
stay the proceeding in whole or in part until the Rules or order
have been complied with or take any other step that the Complaints Commission considers fair and reasonable.
5. En cas de manquement aux présentes règles ou aux ordonnances de la Commission, celle-ci peut suspendre l’instance, en
tout ou en partie, tant que dure le manquement ou prendre toute
autre mesure qu’elle considère juste et raisonnable.
RULINGS ON PROCEDURE
DIRECTIVES SUR LA PROCÉDURE
6. If a question that is not provided for in these Rules arises in
the course of a proceeding, the Complaints Commission may take
the steps it deems necessary to deal with the question informally
and expeditiously under section 250.14 of the Act.
6. Si une instance soulève des questions qui ne sont pas visées
par les présentes règles, la Commission peut prendre les mesures
qu’elle juge nécessaires pour les régler avec célérité et sans formalisme conformément à l’article 250.14 de la Loi.
QUESTIONS TO BE DETERMINED
QUESTIONS À TRANCHER
7. At any time during a proceeding, the Complaints Commission may determine any question with respect to jurisdiction or
practice and procedure. The Complaints Commission may stay
the proceeding in whole or in part until after the question is determined.
8. At any time during a proceeding, the Complaints Commission may, in accordance with the Federal Court Act, refer any
question of law, of jurisdiction or of practice and procedure to the
Federal Court—Trial Division. The Complaints Commission may
stay the proceeding in whole or in part until after the question is
determined.
7. À tout moment pendant l’instance, la Commission peut trancher toute question de compétence ou de pratique et procédure.
Elle peut suspendre l’instance, en tout ou en partie, jusqu’au règlement de la question.
8. À tout moment pendant l’instance, la Commission peut, conformément à la Loi sur la Cour fédérale, renvoyer à la Section de
première instance de la Cour fédérale toute question de droit, de
compétence ou de pratique et procédure. Elle peut suspendre
l’instance, en tout ou en partie, jusqu’au règlement de la question.
9. The Complaints Commission may, at the written request of a
party or on its own initiative, order that a single hearing deal with
a number of complaints or that separate hearings be held.
RÉUNION D’INSTANCES OU INSTRUCTIONS DISTINCTES
9. La Commission peut, d’office ou sur requête écrite d’une
partie, faire tenir une seule audience concernant plusieurs plaintes
ou ordonner la tenue d’audiences distinctes.
COUNSEL
AVOCATS
10. The responsibilities of counsel appointed or engaged by the
Complaints Commission under section 250.13 of the Act to assist
it in its work include, unless the Complaints Commission decides
otherwise, the following:
(a) to advise the parties on the procedure of the hearing;
(b) to examine all witnesses in accordance with section 37; and
(c) to provide, when the Complaints Commission determines it
necessary, the Complaints Commission with a summary of the
evidence presented at the hearing and a summary of the law.
10. Les avocats nommés par la Commission ou ceux dont elle
retient les services pour ses travaux aux termes de l’article 250.13
de la Loi ont, à moins d’indication contraire de la Commission,
notamment pour fonctions :
a) d’informer les parties du déroulement de l’audience;
b) d’interroger les témoins conformément à l’article 37;
c) de résumer la preuve présentée à l’audience et l’état du droit
à la Commission si celle-ci le juge nécessaire.
CHANGE OF ADDRESS OR NUMBERS
CHANGEMENT D’ADRESSE OU DE NUMÉRO
11. A party shall, without delay, advise the Complaints Commission and the other parties in writing of any change of address,
telephone number, facsimile number or electronic mail address.
11. Il incombe à chaque partie d’aviser, par écrit et sans délai,
la Commission et les autres parties de tout changement d’adresse,
de numéro de téléphone ou de télécopieur ou d’adresse électronique.
DOCUMENTS
DOCUMENTS
12. Any document that a party wishes to submit in respect of a
hearing shall, at least 14 days before the hearing, be filed with the
Complaints Commission and served on all parties to the hearing.
12. Tout document qu’une partie entend invoquer à l’audience
doit être déposé auprès de la Commission et signifié aux parties
au moins quatorze jours avant l’audience.
CONSOLIDATION OR SEVERANCE OF COMPLAINTS
SERVICE OF DOCUMENTS
13. (1) Any document other than a summons shall be served by
(a) personal service;
(b) registered mail or courier, with an acknowledgement of receipt; or
(c) facsimile transmission or electronic mail, with proof of
transmission.
1604
SIGNIFICATION DE DOCUMENTS
13. (1) La signification de tout document, autre qu’une citation
à comparaître, se fait de l’une ou l’autre des façons suivantes :
a) à personne;
b) par courrier recommandé ou messager avec accusé de réception;
c) par télécopieur ou courrier électronique avec preuve d’envoi.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
(2) A summons shall be served by
(a) personal service; or
(b) registered mail or courier, with an acknowledgment of receipt.
(3) If service cannot be made in accordance with subsection (1)
or (2), service shall be made by the publication of a notice, twice
in seven days in a daily newspaper circulated in the place of the
latest known residence of the person being served. The notice
shall set out the contents of the document to be served and state
that the document is filed with the Complaints Commission.
14. Personal service is effected
(a) in the case of minor who is less than 16 years of age, by
leaving a copy of the document with the minor’s father, mother
or other person who is legally responsible for the minor;
(b) in the case of a minor who is at least 16 years of age, by
leaving a copy of the document with the minor and, if the minor resides with their father, mother or other person who is legally responsible for them, by leaving another copy of the
document with the father, the mother or that other person; and
(c) in the case of any other person, by leaving a copy of the
document with the person being served or with an authorized
representative of the person or with another person who appears to be at least 18 years of age and who
(i) resides at the same residence as the person being served,
or
(ii) is employed at the same place of employment as the person being served.
15. A document is considered to have been served
(a) in the case of personal service, on the day on which it is left
with the person being served or the person authorized to accept
service on their behalf;
(b) in the case of registered mail or courier, on the date that appears on the acknowledgement of receipt;
(c) in the case of service by facsimile transmission or electronic
mail, on the date that appears on the proof of transmission; and
(d) in the case of service by newspaper publication, on the day
after the second day on which the notice was last published.
16. A person who serves a document on another person shall,
as proof of service, file with the Complaints Commission an affidavit together with any documentation that indicates the method
of service.
(2) La signification d’une citation à comparaître se fait :
a) soit à personne;
b) soit par courrier recommandé ou messager avec accusé de
réception.
(3) Si le document ne peut être signifié conformément aux paragraphes (1) ou (2), il peut l’être par publication d’un avis, qui
doit paraître deux fois en sept jours dans un quotidien distribué
dans la localité de la dernière résidence connue du destinataire.
L’avis donne la teneur du document et mentionne que celui-ci a
été déposé à la Commission.
14. La signification à personne se fait :
a) dans le cas d’un mineur âgé de moins de seize ans, par remise d’une copie à son père, à sa mère ou à une autre personne
qui en est légalement responsable;
b) dans le cas d’un mineur âgé de seize ans ou plus, par remise
d’une copie du document au mineur lui-même et, s’il réside
avec son père, avec sa mère ou avec une autre personne qui en
est légalement responsable, par remise d’une autre copie à son
père, à sa mère ou à cette personne;
c) dans tout autre cas, par remise d’une copie du document au
destinataire, à son représentant autorisé ou à quiconque paraît
avoir au moins dix-huit ans et qui :
(i) soit habite à la même adresse,
(ii) soit travaille au même endroit que la personne à qui le
document est adressé.
FILING OF DOCUMENTS
DÉPÔT DE DOCUMENTS
17. A document shall be filed in one of the following ways:
(a) by handing the document and two copies of it to the registrar of the Complaints Commission;
(b) by sending the document and two copies of it to the registrar of the Complaints Commission by ordinary mail, registered
mail or courier; or
(c) by sending a copy of the document to the registrar of the
Complaints Commission by facsimile transmission or electronic mail.
18. The day on which a document is filed with the Complaints
Commission is the day on which the document is received by the
Complaints Commission, except that a document received after
five o’clock in the afternoon on a business day is deemed to be
filed on the next business day.
17. Tout document peut être déposé de l’une des façons suivantes :
a) par remise de l’original et de deux copies en mains propres
au greffier de la Commission;
b) par envoi au greffier de la Commission de l’original et de
deux copies par courrier ordinaire, courrier recommandé ou
messager;
c) par envoi au greffier de la Commission d’une copie par télécopieur ou courrier électronique.
18. La date de dépôt d’un document auprès de la Commission
est celle de sa réception par celle-ci. Toutefois, le document reçu
après 17 h un jour ouvrable est réputé avoir été déposé le jour
ouvrable suivant.
15. Le document est tenu pour signifié :
a) dans le cas d’une signification à personne, le jour de sa remise au destinataire ou à la personne autorisée à recevoir la signification en son nom;
b) dans le cas d’une signification par courrier recommandé ou
par messager, à la date indiquée sur l’accusé de réception;
c) dans le cas d’une signification par télécopieur ou par courrier électronique, à la date indiquée sur la preuve d’envoi;
d) dans le cas d’une signification par publication d’un avis dans
un quotidien, le jour suivant la deuxième parution de l’avis.
16. Quiconque signifie un document dépose auprès de la
Commission la preuve de cette signification sous forme
d’affidavit, accompagné du document attestant le mode de signification utilisé.
1605
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
PRODUCTION OF DOCUMENTS, THINGS OR INFORMATION
DEMANDE DE PRODUCTION DE DOCUMENTS, DE PIÈCES
OU DE RENSEIGNEMENTS
19. (1) A party may request, in writing, within 14 days after receiving the notice of hearing, another party to
(a) produce any document or thing that is under the other
party’s control; or
(b) provide in writing any information that is under the other
party’s control.
(2) In the case of a request for information, each item of information that is requested shall be numbered consecutively.
(3) The request shall be served on the party to whom the request is addressed and a copy shall be served on the other parties
and filed with the Complaints Commission.
20. A party who receives a request for production shall, within
seven days after receiving the request,
(a) in the case of a party who agrees to comply with the request, serve a copy of the document or information on the other
parties and file a copy of it with the Complaints Commission
and, in the case of a thing, allow the other parties access to it;
(b) in the case of a party who is unable to comply with the request within the required time, serve on the other parties and
file with the Complaints Commission written reasons for the
inability to comply and indicate the additional time required to
comply; or
(c) in the case of a party who is unable or refuses to comply
with the request, serve on the other parties and file with the
Complaints Commission written reasons for the inability or the
refusal to comply.
21. The Complaints Commission may, at the request of the
party who made the request under section 19 or on its own initiative, order the production of the requested document, thing or
information that the Complaints Commission considers necessary
to the full investigation and consideration of matters before it.
22. A party who fails to comply with a request for production
and who has not been the subject of an order of the Complaints
Commission under section 21 may not put the document, thing or
information in evidence unless authorized by the Complaints
Commission.
23. A party whose request for production under section 19 has
not been complied with may, with the authorization of the Complaints Commission, introduce secondary evidence of the document, thing or information.
19. (1) Toute partie peut, par écrit, dans les quatorze jours suivant la réception de l’avis d’audience, demander à une autre partie de produire :
a) tout document ou pièce sous sa responsabilité;
b) par écrit, tout renseignement sous sa responsabilité.
(2) Dans le cas d’une demande de renseignements, les renseignements demandés sont numérotés de façon consécutive.
(3) La demande est signifiée à la partie à laquelle elle est adressée et une copie de la demande est signifiée aux autres parties et
déposée à la Commission.
20. Dans les sept jours suivant la réception de la demande de
production, la partie à laquelle elle est adressée et qui, selon le
cas :
a) accepte de donner suite à la demande, signifie aux autres
parties et dépose auprès de la Commission une copie du document ou du renseignement ou, s’il s’agit d’une pièce, permet
aux parties d’y avoir accès;
b) est dans l’impossibilité de donner suite à la demande dans le
délai imparti, signifie aux autres parties et dépose auprès de la
Commission un exposé des raisons de cette impossibilité, et y
précise le délai supplémentaire dont elle a besoin pour donner
suite à la demande;
c) est dans l’impossibilité ou refuse de donner suite à la demande, signifie aux autres parties et dépose auprès de la Commission un exposé des raisons de l’impossibilité ou du refus.
21. La Commission peut, d’office ou sur requête de la partie
qui fait la demande aux termes de l’article 19, ordonner la production du document, de la pièce ou du renseignement demandé
si elle l’estime nécessaire à l’enquête et à l’étude complète de
l’affaire.
22. La partie qui refuse de donner suite à la demande et qui ne
reçoit pas de la Commission l’ordre visé à l’article 21 ne peut
présenter comme élément de preuve à l’audience le document, la
pièce ou le renseignement demandé sans l’autorisation de la
Commission.
23. La partie dont la demande faite aux termes de l’article 19
n’a pas été satisfaite peut, avec l’autorisation de la Commission,
faire une preuve secondaire du document, de la pièce ou du renseignement demandé.
INTERVENTION
INTERVENTION
24. (1) A person who intends to satisfy the Complaints Commission that the person has a substantial and direct interest in a
hearing shall file with the Complaints Commission, within 14 days after the day on which the notice of hearing is issued,
(a) a notice of motion to intervene, dated and signed by the
person making the motion or that person’s counsel;
(b) an affidavit, and any supporting documents, setting out the
facts on which the motion is based.
(2) A notice of motion to intervene shall set out
(a) the style of cause of the proceeding in which the moving
person seeks to intervene;
(b) the name and address of the moving person or the moving
person’s counsel;
(c) a concise statement of the nature of the moving person’s
interest in the hearing;
24. (1) La personne qui entend convaincre la Commission
qu’elle a un intérêt direct et réel dans une plainte dont celle-ci est
saisie dépose auprès d’elle, dans les quatorze jours suivant l’envoi
de l’avis d’audience :
a) un avis de requête en intervention signé et daté par elle ou
son avocat;
b) un affidavit faisant état des faits sur lesquels elle fonde sa
requête, accompagné de tout document à l’appui.
(2) L’avis de requête en intervention comporte les renseignements suivants :
a) l’intitulé de l’affaire dans laquelle la personne requérant
l’autorisation d’intervenir entend intervenir;
b) ses nom et adresse ou ceux de son avocat;
c) un exposé concis de la nature de son intérêt dans la plainte;
d) un exposé concis des faits sur lesquels elle fonde sa requête;
1606
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
(d) a statement of the reasons why the intervention is necessary; and
(e) the official language the moving person intends to use during the motion.
(3) The person seeking the authorization to intervene shall
serve a copy of the notice of motion to intervene and the affidavit
and any supporting documentation on the parties without delay
after the documents are filed with the Complaints Commission.
25. A party who has been served with a copy of the notice of
motion to intervene may, within seven days after the service, file
with the Complaints Commission and serve on the other parties
and the person seeking the authorization to intervene a response
to the motion, dealing with the matters raised in the motion and
stating whether the party intends to oppose the motion and, if so,
on what grounds.
26. The Complaints Commission shall serve on the person
seeking the authorization to intervene and the parties its decision
with respect to a motion to intervene.
27. If a motion to intervene is granted, the parties shall serve on
the intervenor a copy of each of the documents filed by them before the granting of the motion.
28. The Complaints Commission shall serve on the intervenor a
written notice specifying the date, time and place of the hearing.
e) la langue officielle qu’elle entend utiliser lors de l’audition
de la requête.
(3) La personne requérant l’autorisation d’intervenir signifie
aux parties son avis de requête en intervention et son affidavit,
accompagnés de tout document à l’appui, dès le dépôt de ceux-ci
auprès de la Commission.
25. Dans les sept jours suivant la signification de l’avis de requête en intervention, toute partie peut déposer auprès de la
Commission et signifier aux autres parties et à la personne requérant l’autorisation d’intervenir une réponse dans laquelle elle
traite des points soulevés dans la requête et indique si elle a
l’intention de la contester; le cas échéant, elle précise les motifs
pour lesquels elle conteste la requête.
26. La Commission signifie aux parties et à la personne requérant l’autorisation d’intervenir sa décision sur la requête en intervention.
27. Si la requête en intervention est accueillie, les parties signifient à l’intervenant une copie de tous les documents qu’elles ont
déposés avant que la requête ne soit accueillie.
28. La Commission signifie à l’intervenant un avis écrit précisant la date, l’heure et le lieu de l’audience.
PRELIMINARY MOTIONS
REQUÊTES PRÉLIMINAIRES
29. Any party may, in writing at least 14 days before the date
scheduled for the hearing, submit any preliminary issues or questions to the Complaints Commission by way of notice of motion.
The Complaints Commission may hear oral arguments from the
parties if the Complaints Commission determines it necessary.
29. Toute partie peut, par requête écrite présentée au moins
quatorze jours avant la date fixée pour l’audience, soulever des
moyens ou des questions préliminaires; le cas échéant, la Commission entend les parties si elle le juge nécessaire.
PRE-HEARING CONFERENCE
30. The Complaints Commission may order that the parties appear before the Complaints Commission or one of its members,
before the hearing, to consider
(a) the clarification and simplification of issues;
(b) the admission of particular facts or information;
(c) the procedure relating to
(i) requests for and the exchange of documents, things or information,
(ii) any preliminary motions, or
(iii) the hearing;
(d) whether the hearing should be held in private in whole or in
part; or
(e) any other matter related to the conduct of the hearing.
31. The Complaints Commission shall keep minutes of the prehearing conference, including any decisions made or agreements
reached, and shall deliver a copy of the minutes to the parties.
32. All decisions made or agreements reached at the prehearing conference bind the parties during the hearing.
CONFÉRENCE PRÉPARATOIRE
30. La Commission peut ordonner aux parties de comparaître
devant elle ou l’un de ses membres, avant l’audience, pour examiner :
a) les questions à préciser et à simplifier;
b) l’admission de certains faits ou renseignements;
c) la procédure relative :
(i) aux demandes et échanges de documents, de pièces ou de
renseignements,
(ii) aux requêtes préliminaires,
(iii) à l’audience;
d) s’il y a lieu de tenir l’audience à huis clos, en tout ou en partie;
e) toute autre question liée à l’audience.
31. La Commission dresse un procès-verbal de la conférence
préparatoire dans lequel sont consignés les accords conclus et les
décisions prises et transmet une copie du procès-verbal aux parties.
32. Toute décision prise ou tout accord conclu à la conférence
préparatoire lie les parties lors de l’audience.
SUMMONS
ASSIGNATION À COMPARAÎTRE
33. (1) The Complaints Commission may, at the request of a
party made at least 14 days before the witness is required to appear or on its own initiative, in accordance with section 250.41 of
the Act, summon a witness and compel them to testify and to
produce documents or things under their control that the Complaints Commission considers necessary to the full investigation
and consideration of matters before it.
33. (1) La Commission peut, d’office ou sur demande d’une
partie présentée au moins quatorze jours avant la comparution du
témoin, au titre de l’article 250.41 de la Loi, assigner un témoin et
le contraindre à témoigner et à produire les documents ou pièces
sous sa responsabilité et qu’elle estime nécessaires à l’enquête et
à l’étude complète de l’affaire.
1607
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
(2) The request for a summons shall include
(a) the name and address of the witness;
(b) the witness’s chosen official language; and
(c) a summary of the reasons why the witness should be summoned.
(3) If the Complaints Commission decides to summon a witness, the summons shall be substantially in the form set out in
Schedule 1, sealed with the Complaints Commission’s seal and
served by the Complaints Commission on the witness.
(2) Dans sa demande, la partie énonce :
a) les nom et adresse du témoin;
b) la langue officielle choisie par le témoin;
c) un exposé des raisons pour lesquelles ce témoin devrait être
assigné.
(3) Si elle décide d’assigner le témoin à comparaître, la Commission établit l’assignation à comparaître, conforme en substance à l’annexe 1, la délivre sous son sceau et la signifie au témoin.
EXPERT WITNESSES
TÉMOIN EXPERT
34. A copy of an expert witness’s report shall, at least 14 days
before the expert witness’s appearance, be filed with the Complaints Commission and served on the other parties. The report
shall be signed by the expert witness and shall
(a) include the name, address, title and qualifications of the expert witness; and
(b) contain a brief summary of the substance of the expert witness’s proposed testimony, including their observations, test results if applicable, conclusions and, in the case of a physician, a
diagnosis and prognosis.
34. Une copie du rapport de l’expert assigné à comparaître doit
être déposée auprès de la Commission et signifiée aux parties au
moins quatorze jours avant la comparution de l’expert. Le rapport
est signé par celui-ci et :
a) indique ses nom, adresse, titre et compétences;
b) expose brièvement la teneur de son témoignage, notamment
de ses observations, des résultats des tests effectués, de ses
conclusions et, s’il s’agit d’un médecin, de son diagnostic et de
son pronostic.
TESTIMONY
TÉMOIGNAGE
35. All testimony before the Complaints Commission shall be
given under oath or solemn affirmation.
35. Les témoignages devant la Commission sont faits sous
serment ou affirmation solennelle.
EXCLUSION OF WITNESSES
EXCLUSION DES TÉMOINS
36. (1) The Complaints Commission may, at the request of a
party or on its own initiative, order that witnesses be excluded
from the hearing until they are called to testify.
(2) No person shall communicate to a witness who has been
excluded from the hearing any evidence or testimony that is given
during the course of a hearing until after the witness has testified.
36. (1) La Commission peut, d’office ou sur demande d’une
partie, ordonner qu’un témoin soit exclu de la salle d’audience
jusqu’à ce qu’il soit appelé à témoigner.
(2) Il est interdit de communiquer à un témoin exclu de la salle
d’audience un élément de preuve présenté ou le contenu d’un
témoignage entendu pendant son absence avant qu’il n’ait fini de
témoigner.
EXAMINING WITNESSES
INTERROGATOIRE DES TÉMOINS
37. (1) Unless the Complaints Commission orders otherwise,
the examination of the witnesses shall be as follows:
(a) examination by the counsel for the Complaints Commission;
(b) cross-examination by the parties; and
(c) as required, re-examination by the counsel for the Complaints Commission.
(2) In the absence of an agreement between the parties, the
Complaints Commission shall determine the order in which the
parties are entitled to cross-examine witnesses.
37. (1) Sauf ordonnance contraire de la Commission, les interrogatoires se déroulent selon l’ordre suivant :
a) interrogatoire par les avocats de la Commission;
b) contre-interrogatoire par les parties;
c) réinterrogatoire, si nécessaire, par les avocats de la Commission.
ADJOURNMENT
AJOURNEMENT
38. The Complaints Commission may adjourn a hearing at the
request of a party or on its own initiative.
38. La Commission peut ajourner l’audience d’office ou sur
demande d’une partie.
MOTIONS
REQUÊTE
39. (1) Unless otherwise provided for in these Rules, at any
time during the proceedings, a question may be brought before
the Complaints Commission by written notice of motion or orally
in the course of a hearing.
(2) A notice of motion shall clearly state the facts, the grounds
for the motion and the order sought.
39. (1) Sauf disposition contraire des présentes règles, une partie peut, à tout moment pendant l’instance, par avis de requête
écrit ou verbalement lors de l’audience, soumettre toute question
à la Commission.
(2) L’avis de requête énonce clairement et précisément les faits
et les moyens invoqués ainsi que l’ordonnance demandée.
1608
(2) Si les parties ne parviennent pas à s’entendre sur l’ordre
dans lequel elles contre-interrogent les témoins, la Commission
fixe cet ordre.
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
(3) L’avis de requête écrit est :
a) accompagné d’un affidavit pour appuyer tous les faits sur
lesquels se fonde la requête;
b) déposé auprès de la Commission et signifié à chaque partie.
(3) A notice of motion in writing shall
(a) be accompanied by an affidavit that sets out the facts on
which the motion is based; and
(b) be filed with the Complaints Commission and served on the
parties.
(4) After considering any submissions of the parties, the Complaints Commission may render its decision orally or in writing
and, if in writing, shall serve a copy of the decision on the parties.
(4) Après avoir considéré toutes les observations des parties, la
Commission statue sur la requête verbalement ou par écrit. Dans
le dernier cas, elle signifie copie de sa décision aux parties.
ELECTRONIC COMMUNICATION
COMMUNICATION ÉLECTRONIQUE
40. The Complaints Commission may order that a proceeding
be conducted in whole or in part by means of a telephone conference call, video-conference or any other form of electronic communication.
40. La Commission peut ordonner qu’une instance soit tenue
en tout ou en partie par conférence téléphonique, vidéoconférence ou tout autre moyen de communication électronique.
RECORDING
ENREGISTREMENT
41. The Complaints Commission shall record, by any appropriate means, all testimony and representations made at the hearing.
41. La Commission enregistre, par tout moyen approprié, les
témoignages rendus et les représentations faites à l’audience.
HEARINGS IN PRIVATE
AUDIENCE À HUIS CLOS
42. If the Complaints Commission directs that a hearing in
whole or in part is to be held in private in accordance with section 250.42 of the Act, the persons who may attend the hearing
are
(a) the Complaints Commission personnel who are necessary
to assist in the hearing; and
(b) each other person who files a completed declaration and
undertaking substantially in the form set out in Schedule 2 and
who
(i) is a party or their counsel,
(ii) is an expert, counsel or other person whose services have
been retained by the Complaints Commission in the course
of the hearing and whom the Complaints Commission determines should be present to assist the Complaints Commission in its work, or
(iii) is designated by the Complaints Commission.
43. Documents filed with the Complaints Commission in the
course of a hearing in private shall be kept separate from the public record.
44. The Complaints Commission may authorize the persons described in section 42 to make copies of the records or transcripts
of the hearing in private, subject to any conditions imposed by the
Complaints Commission.
42. Si la Commission ordonne le huis clos pendant tout ou partie d’une audience aux termes de l’article 250.42 de la Loi, seules
les personnes suivantes peuvent y assister :
a) le personnel de la Commission nécessaire à la tenue de
l’audience;
b) sur dépôt auprès de la Commission de l’engagement établi
par celle-ci, conforme en substance à l’annexe 2 :
(i) les parties et leur avocat,
(ii) les experts, avocats ou autres personnes dont la Commission a retenu les services dans le cadre de l’affaire et dont
elle estime la présence nécessaire pour ses travaux,
(iii) toute autre personne désignée par la Commission.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
45. These Rules come into force on the day on which they are
registered.
45. Les présentes règles entrent en vigueur à la date de leur enregistrement.
SCHEDULE 1
(Subsection 33(3))
ANNEXE 1
(paragraphe 33(3))
SUMMONS TO A WITNESS BEFORE THE MILITARY
POLICE COMPLAINTS COMMISSION
ASSIGNATION À COMPARAÎTRE DEVANT LA
COMMISSION D’EXAMEN DES PLAINTES
CONCERNANT LA POLICE MILITAIRE
43. Les documents déposés auprès de la Commission dans le
cadre d’une audience à huis clos ne sont pas versés au dossier
public.
44. La Commission peut autoriser toute personne visée à
l’article 42 à prendre copie des documents et des transcriptions de
l’audience à huis clos aux conditions que la Commission peut
fixer.
FILE NUMBER:
NUMÉRO DE DOSSIER :
STYLE OF CAUSE:
INTITULÉ DE L’AFFAIRE :
1609
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
NAME OF WITNESS:
DESTINATAIRE :
ADDRESS:
You are required to attend before the Military Police Complaints Commission at a hearing to be held at (address), on the
(day and date), at (time), and so on from day to day until the
hearing is concluded or the Commission otherwise orders, to give
evidence under oath or solemn affirmation in respect of the hearing.
You are to bring with you and produce at that time and place
any relevant documents or other things under your control, including: (Specify the nature and date of each document or other
material and give sufficient details in order to identify them.)
ADRESSE :
Vous êtes assigné(e) à comparaître devant la Commission
d’examen des plaintes concernant la police militaire lors d’une
audience qui sera tenue le (jour et date), à (heure), à (au)
(adresse), et de demeurer présent(e) à chaque jour jusqu’à ce que
l’audition de la plainte soit terminée ou que la Commission en
ordonne autrement.
Vous êtes tenu(e) de témoigner sous serment ou affirmation
solennelle et de produire aux mêmes temps et lieu les documents
ou pièces ci-après se trouvant sous votre responsabilité : (indiquer
la nature et la date de chacun des documents ou pièces et donner
suffisamment de précisions pour les identifier)
(Date)
(Date)
(Signature)
(Signature)
(Name)
Member of the Military Police
Complaints Commission
(Nom)
Membre de la Commission
d’examen des plaintes
concernant la police militaire
NOTE:
If you fail to attend and give evidence at the hearing, or to produce the documents or things at the time and place specified,
without lawful excuse, you are liable, under section 302 of the
National Defence Act, to a fine of not more than $500 or to imprisonment for a term of not more than six months or to both.
A person, other than an officer or non-commissioned member of
the Canadian Forces or an officer or employee of the Department
of National Defence is entitled, under section 251.2 of the National Defence Act, at the discretion of the Military Police Complaints Commission, to receive payment of the same fees and
allowances for attendance at the hearing as are paid for the attendance of a witness summoned to attend before the Federal Court.
REMARQUE :
Sauf excuse légitime, quiconque fait défaut de comparaître et de
témoigner ou de produire des documents ou pièces aux temps et
lieu indiqués est passible, aux termes de l’article 302 de la Loi sur
la défense nationale, d’une amende maximale de 500 $ et d’un
emprisonnement maximal de six mois, ou de l’une de ces peines.
Aux termes de l’article 251.2 de cette loi, la Commission
d’examen des plaintes concernant la police militaire peut accorder, selon son appréciation, à toute personne assignée devant elle,
à l’exception d’un officier ou d’un militaire du rang ou d’un employé du ministère de la Défense nationale, les frais et indemnités
accordés aux témoins cités devant la Cour fédérale du Canada.
SCHEDULE 2
(Paragraph 42(b))
ANNEXE 2
(alinéa 42b))
DECLARATION AND UNDERTAKING
ENGAGEMENT
FILE NUMBER:
NUMÉRO DE DOSSIER :
STYLE OF CAUSE:
INTITULÉ DE L’AFFAIRE :
I hereby undertake that
(a) I will not disclose any information or evidence that I receive
during the hearing in private of the Military Police
Complaints Commission;
(b) I will not reproduce in any manner, without the prior written
approval of the Military Police Complaints Commission, any
Je m’engage :
a) à ne divulguer aucun renseignement ou élément de preuve
reçu au cours de l’audience à huis clos de la Commission
d’examen des plaintes concernant la police militaire;
b) à ne reproduire de quelque façon, sans l’approbation écrite
préalable de la Commission d’examen des plaintes
1610
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
records dealing with the information received, evidence taken
or submissions made in the hearing in private; and
(c) at the end of the hearing of the complaint, I will give to the
Military Police Complaints Commission
(i) all documents provided to me by the Complaints Commission during the hearing in private, and
(ii) any notes taken by me with respect to information, evidence or submissions that I received during the hearing in
private.
concernant la police militaire, aucun document lié aux
renseignements et aux éléments de preuve reçus ou aux
observations formulées durant l’audience à huis clos;
c) à remettre à la Commission d’examen des plaintes concernant
la police militaire, à la fin de l’audition de la plainte :
(i) tous les documents qu’elle m’aura fournis durant l’audience à huis clos,
(ii) toutes les notes que j’aurai prises en rapport avec les renseignements, éléments de preuve ou observations reçus durant l’audience à huis clos.
(Date)
(Date)
(Signature)
(Signature)
(Name)
(Nom)
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of these Rules.)
(Ce résumé ne fait pas partie des règles.)
Description
Description
The Military Police Complaints Commission (hereafter the
“Commission”) is the first civilian oversight body, independent of
the Department of National Defence and the Canadian Forces
exercising quasi-judicial powers. The Act creating the Commission, the National Defence Act (R.S.C. 1985, c. N-5), includes
several provisions granting exclusive jurisdiction to the Commission to closely monitor the way in which conduct complaints are
dealt with by the Canadian Forces Provost Marshal. The Commission has sole responsibility for dealing with complaints of
interference in military police investigations. The Commission
commenced operation on December 1, 1999.
La Commission d’examen des plaintes concernant la police
militaire (ci-après la « Commission ») est le premier organisme
indépendant du ministère de la Défense nationale et des Forces
canadiennes exerçant des pouvoirs quasi-judiciaires en matière de
surveillance civile du maintien de l’ordre. La loi constitutive de la
Commission, la Loi sur la défense nationale (L.R.C. 1985,
ch. N-5) comporte plusieurs dispositions qui lui permettent
d’exercer une surveillance étroite du processus de traitement des
plaintes pour inconduite d’un policier militaire par le grand prévôt
des Forces canadiennes. La Commission a également compétence
exclusive pour traiter les plaintes d’ingérence dans les enquêtes
de la police militaire. La Commission est entrée en fonction
le 1er décembre 1999.
En vertu de l’article 250.15 de la Loi sur la défense nationale
(L.R.C. 1985, ch. N-5), le président de la Commission peut établir
des règles concernant la procédure lors de ses audiences. Les présentes règles visent donc à informer les parties intéressées de la
procédure applicable lors des audiences publiques. Elles prévoient notamment la signification de documents, leur dépôt et
l’assignation des témoins. Ces règles sont essentielles au bon
fonctionnement des audiences de la Commission. Elles ont
l’avantage d’assurer aux parties une procédure uniforme, transparente et équitable.
Pursuant to section 250.15 of the National Defence Act
(R.S.C. 1985, c. N-5), the Chairperson of the Commission may
establish rules concerning the procedure during its hearings. The
present Rules are designed to inform the interested parties of the
applicable procedure during public hearings. Most notably, the
rules address filing and service of documents and issuing of
summonses to witnesses. These Rules are essential to the proper
conduct of hearings before the Commission. The parties are thus
ensured of a consistent, transparent and fair procedure.
Alternatives
Solutions envisagées
The National Defence Act (R.S.C. 1985, c. N-5) is the relevant
authority to create these Rules. No other foreseen alternatives
exist to ensure the proper conduct of public hearings before the
Commission.
La Loi sur la défense nationale (L.R.C. 1985, ch. N-5) constitue la loi habilitante pertinente pour établir ces règles. Aucune
autre solution ne peut être envisagée pour assurer le bon fonctionnement des audiences publiques de la Commission.
1611
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-241
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These Rules are not expected to have any significant financial
impact. With the exception of Canadians interested in the procedure of complaints concerning the Military Police, these Rules
will not have an impact on the general Canadian population.
Les présentes règles ont peu d’incidence économique. À
l’exception des Canadiens intéressés par la procédure des plaintes
concernant la police militaire, ces règles n’auront aucun impact
sur la population canadienne en général.
Consultation
Consultations
These Rules have not been pre-published in the Canada
Gazette, Part I. Consultations took place with experts in the field
of administrative tribunals.
Les règles n’ont pas fait l’objet d’une publication préalable
dans la Gazette du Canada Partie I. Des consultations ont eu lieu
avec des experts dans le domaine des tribunaux administratifs.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Commission is responsible for the monitoring of compliance of the rules in relation to its hearings. Those who fail to attend and give evidence at a hearing, or to produce documents or
things at the time and place specified, without lawful excuse, are
liable to a fine of not more than five hundred dollars ($500) or to
imprisonment for a term of not more than six months or to both.
(National Defence Act, R.S.C. 1985, c. N-5, s. 302).
La Commission est responsable de veiller à l’application des
règles dans le cadre de ses audiences publiques. De plus, sauf
excuse légitime, quiconque fait défaut de comparaître ou de produire les documents ou pièces à l’endroit et au moment indiqués
est passible d’une amende maximale de cinq cents dollars (500$)
et d’un emprisonnement maximal de six (6) mois ou de l’une de
ces peines (article 302 de la Loi sur la défense nationale,
L.R.C. 1985, ch. N-5).
Contact
Johanne Gauthier
General Counsel / Director of Legal Services
Military Police Complaints Commission
270 Albert Street, 10th Floor
Ottawa, Ontario
K1P 5G8
Telephone: (613) 947-5721
FAX: (613) 947-5713
E-mail: gauthierj@mpcc-cppm.gc.ca
Personne-ressource
Johanne Gauthier
Avocate générale / Directrice des Services juridiques
Commission d’examen des plaintes concernant la police
militaire
270, rue Albert, 10e étage
Ottawa (Ontario)
K1P 5G8
Téléphone : (613) 947-5721
TÉLÉCOPIEUR : (613) 947-5713
Courriel : gauthierj@mpcc-cppm.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1612
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
Registration
SOR/2002-242 17 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-242
PILOTAGE ACT
LOI SUR LE PILOTAGE
Regulations Amending the Laurentian Pilotage
Authority Regulations
Règlement modifiant le Règlement de
l’Administration de pilotage des Laurentides
Whereas the Laurentian Pilotage Authority, pursuant to subsection 20(3) of the Pilotage Act, published in the Canada Gazette, Part I, on July 7, 2001, the proposed Regulations Amending
the Laurentian Pilotage Authority Regulations;
Attendu que, conformément au paragraphe 20(3) de la Loi sur
le Pilotage, l’Administration de pilotage des Laurentides, a fait
publier dans la Gazette du Canada Partie I, le 7 juillet 2001, le
projet de règlement intitulé Règlement modifiant le Règlement de
l’Administration de pilotage des Laurentides;
Attendu que plus de trente jours se sont écoulés depuis la date
de publication et que des avis d’opposition motivés à l’égard du
projet de règlement ont été déposés auprès du ministre des Transports conformément au paragraphe 21(1) de la Loi sur le Pilotage;
Attendu qu’une enquête a été effectuée relativement au projet
de règlement, y compris la tenue de consultations avec les parties
intéressées, et qu’un rapport de l’enquêteur a été remis au ministre des Transports recommandant que ce dernier modifie le projet
de règlement;
À ces causes, en vertu du paragraphe 21(4) de la Loi sur le pilotage, le ministre des Transports modifie le projet de règlement
intitulé Règlement modifiant le Règlement de l’Administration de
pilotage des Laurentides conformément au texte ci-après.
Ottawa, le 16 juin 2002
Le ministre des Transports,
David M. Collenette
Whereas more than thirty days have expired after the date of
publication of the proposed Regulations and notices of objection
have been filed with the Minister of Transport in accordance with
subsection 21(1) of the Pilotage Act;
And whereas an investigation has been made of the proposed
Regulations, including consultations with interested parties, and
the report of the investigator has been sent to the Minister of
Transport recommending that the Minister amend the proposed
Regulations;
Therefore, the Minister of Transport, pursuant to subsection 21(4) of the Pilotage Act, hereby amends the proposed
Regulations Amending the Laurentian Pilotage Authority Regulations in accordance with the annexed text.
Ottawa, June 16, 2002
David M. Collenette
Minister of Transport
17 juin 2002
REGULATIONS AMENDING THE LAURENTIAN
PILOTAGE AUTHORITY REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
L’ADMINISTRATION DE PILOTAGE
DES LAURENTIDES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “Board of Examiners” in section 2 of the
Laurentian Pilotage Authority Regulations1 is replaced by the
following:
“Board of Examiners” means the persons appointed pursuant to
section 30 to conduct an examination for any class of licence or
pilotage certificate; (jury d’examen)
2. (1) Subsection 4(1) of the Regulations is replaced by the
following:
4. (1) Subject to subsection (3), the following ships are subject
to compulsory pilotage:
(a) any ship registered in Canada that
(i) is operated in District No. 1 or District No. 1-1 and is
over 70 m in length and over 2 400 tons gross tonnage, or
(ii) is operated in District No. 2 and is over 80 m in length
and over 3 300 tons gross tonnage; and
(b) any ship that is not registered in Canada and is over 35 m in
length.
1. La définition de « jury d’examen », à l’article 2 du Règlement de l’Administration de pilotage des Laurentides1, est
remplacée par ce qui suit :
« jury d’examen » Les personnes nommées en vertu de l’article 30 pour faire subir un examen en vue de l’obtention de
toute catégorie de brevet ou de certificat de pilotage. (Board of
Examiners)
2. (1) Le paragraphe 4(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
4. (1) Sous réserve du paragraphe (3), sont assujettis au pilotage obligatoire les navires suivants :
a) les navires immatriculés au Canada qui, selon le cas :
(i) naviguent dans les circonscriptions nos 1 ou 1-1 et qui ont
plus de 70 m de longueur et une jauge brute de plus
de 2 400 tonneaux,
(ii) naviguent dans la circonscription n° 2 et qui ont plus
de 80 m de longueur et une jauge brute de plus de 3 300 tonneaux;
———
———
1
C.R.C., c. 1268
1
C.R.C., ch. 1268
1613
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
(2) Subsection 4(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) Despite subsection (3), a ship referred to in any of paragraphs (3)(b) to (e) is subject to compulsory pilotage if its operation would likely constitute a risk to the safety of navigation because of
(a) the condition of the ship;
(b) exceptional conditions on board the ship; or
(c) conditions related to weather, tides, currents or ice.
3. Section 4.1 of the Regulations is replaced by the following:
4.1 Despite paragraph 4(3)(d), a tug used in the towing or
pushing of one or more barges or scows is subject to compulsory
pilotage if the length and gross tonnage of any of the barges or
scows is as specified in paragraph 4(1)(a) or if the length of any
of the barges or scows is as specified in paragraph 4(1)(b), as the
case may be.
4. Subsection 15(6) of the Regulations is replaced by the
following:
(6) A Class D apprentice pilot permit allows its holder to undertake pilotage training in the presence of a licensed pilot on any
ship, in District No. 1, No. 1-1 or No. 2.
5. Section 18 of the Regulations is amended by adding the
word “and” at the end of paragraph (a), by striking out the
word “and” at the end of paragraph (b) and by repealing
paragraph (c).
6. The heading before section 19 of the Regulations is replaced by the following:
b) les navires non immatriculés au Canada qui ont plus de 35 m
de longueur.
(2) Le paragraphe 4(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Malgré le paragraphe (3), tout navire visé à l’un des alinéas (3)b) à e) est assujetti au pilotage obligatoire si, par suite de
l’une des conditions suivantes, son utilisation risquerait de compromettre la sécurité de la navigation :
a) l’état du navire;
b) des circonstances exceptionnelles à bord du navire;
c) les conditions atmosphériques, les marées, les courants ou
les glaces.
3. L’article 4.1 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
4.1 Malgré l’alinéa 4(3)d), est assujetti au pilotage obligatoire
tout remorqueur utilisé pour tirer ou pousser une ou plusieurs
barges ou gabarres d’une longueur et d’une jauge brute précisées
à l’alinéa 4(1)a) ou d’une longueur précisée à l’alinéa 4(1)b),
selon le cas.
4. Le paragraphe 15(6) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(6) Le permis d’apprenti pilote de classe D autorise le titulaire
à recevoir la formation de pilote en présence d’un pilote breveté à
bord de tout navire, dans les circonscriptions nos 1, 1-1 ou 2.
5. L’alinéa 18c) du même règlement est abrogé.
6. L’intertitre précédant l’article 19 du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
Qualifications for Holders of Licences for District No. 1-1
Conditions requises pour les titulaires de brevets pour
la circonscription no 1-1
7. (1) Paragraph 19(1)(a) of the Regulations is replaced by
the following:
(a) be the holder of a certificate of competency not lower than
master, local voyage; and
(2) Subsection 19(3) of the Regulations is repealed.
8. (1) Subparagraph 20(3)(d)(i) of the Regulations is
amended by adding the word “and” at the end of clause (E)
and by replacing clauses (F) to (H) with the following:
(F) 138 trips between Montreal and Trois-Rivières, of
which
(I) 18 were between any places between Montreal and
Trois-Rivières, and
(II) six were between Montreal and Trois-Rivières during the winter navigation period determined by the
Authority in accordance with subsection 35(2),
(2) Subparagraph 20(3)(d)(ii) of the Regulations is amended
by adding the word “and” at the end of clause (B) and by replacing clauses (C) to (E) with the following:
(C) 138 trips between Trois-Rivières and Québec, of
which
(I) eight were between any places between TroisRivières and Québec, and
7. (1) L’alinéa 19(1)a) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
a) être titulaire d’un certificat de capacité non inférieur à celui
de capitaine, voyage local;
(2) Le paragraphe 19(3) du même règlement est abrogé.
8. (1) Les divisions 20(3)d)(i)(F) à (H) du même règlement
sont remplacées par ce qui suit :
(F) 138 voyages entre Montréal et Trois-Rivières, dont :
(I) 18 entre des localités situées entre Montréal et TroisRivières,
(II) six entre Montréal et Trois-Rivières durant la période de navigation d’hiver déterminée par l’Administration conformément au paragraphe 35(2),
1614
(2) Les divisions 20(3)d)(ii)(C) à (E) du même règlement
sont remplacées par ce qui suit :
(C) 138 voyages entre Trois-Rivières et Québec, dont :
(I) huit entre des localités situées entre Trois-Rivières et
Québec,
(II) six entre Trois-Rivières et Québec durant la période
de navigation d’hiver déterminée par l’Administration
conformément au paragraphe 35(2),
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
(II) six were between Trois-Rivières and Québec during
the winter navigation period determined by the Authority in accordance with subsection 35(2), or
(3) Subparagraph 20(3)(d)(iii) of the Regulations is
amended by adding the word “and” at the end of clause (C)
and by replacing clauses (D) and (E) with the following:
(D) 113 trips in each year, of which
(I) nine were to Chicoutimi or Grande-Anse,
(II) 15 were to Port-Alfred, and
(III) nine were during the winter navigation period determined by the Authority in accordance with subsection 35(2).
(4) Subsections 20(4) and (5) of the Regulations are repealed.
9. Section 21 of the Regulations and the heading before it
are replaced by the following:
Documentation Requirements for Pilotage Certificates
21. (1) An applicant for a first pilotage certificate shall, not less
than 10 days but not more than 60 days before the date of the
examination, submit an application and provide the Authority
with true copies of the following:
(a) documents that establish that the applicant is a Canadian
citizen or a permanent resident as described in paragraph 22(2)(b) of the Act;
(b) the applicant’s birth certificate or other official document
showing the date and place of birth of the applicant;
(c) diplomas and navigational certificates as well as documents
that establish that the sea service requirements of these Regulations have been met;
(d) the medical report required under the General Pilotage
Regulations; and
(e) a letter of recommendation from
(i) the applicant’s most recent employer, if the applicant was
employed by that employer for more than two years, or
(ii) each of the applicant’s two most recent employers, if the
applicant was employed by the most recent employer for less
than two years.
(2) A holder of a pilotage certificate who applies for another
pilotage certificate shall submit an application and provide the
Authority with documents that establish that the holder has met
the sea service requirements of these Regulations for that certificate.
10. (1) The portion of subsection 22(1) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
22. (1) Every applicant for a Class A, Class B or Class C pilotage certificate who is applying for their first pilotage certificate
shall
(2) Paragraph 22(1)(d) of the Regulations is amended by
adding the word “or” at the end of subparagraph (ii), by
striking out the word “or” at the end of subparagraph (iii)
and by repealing subparagraph (iv).
(3) Subsections 22(2) to (4) of the Regulations are replaced
by the following:
(2) An applicant for a Class A pilotage certificate who is the
holder of a Class B pilotage certificate shall, over the 36 months
immediately preceding their application, have effected
(3) Les divisions 20(3)d)(iii)(D) et (E) du même règlement
sont remplacées par ce qui suit :
(D) 113 voyages au cours d’une année, dont :
(I) neuf à Chicoutimi ou à Grande-Anse,
(II) 15 à Port-Alfred,
(III) neuf durant la période de navigation d’hiver déterminée par l’Administration conformément au paragraphe 35(2).
(4) Les paragraphes 20(4) et (5) du même règlement sont
abrogés.
9. L’article 21 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
Documents exigés pour les certificats de pilotage
21. (1) Le candidat à un premier certificat de pilotage doit, au
moins 10 jours et au plus 60 jours avant la date de l’examen, présenter sa demande et faire parvenir à l’Administration une copie
conforme des documents suivants :
a) des documents établissant qu’il est un citoyen canadien ou
un résident permanent aux termes de l’alinéa 22(2)b) de la Loi;
b) de son acte de naissance ou de tout autre document officiel
indiquant la date et le lieu de sa naissance;
c) des diplômes, des certificats de navigation et des documents
établissant qu’il satisfait aux exigences de service en mer du
présent règlement;
d) du rapport médical exigé par le Règlement général sur le
pilotage;
e) d’une lettre de recommandation :
(i) soit de son dernier employeur, s’il a travaillé pour cet
employeur plus de deux ans.
(ii) soit de ses deux derniers employeurs, s’il a travaillé pour
son dernier employeur moins de deux ans.
(2) Le titulaire d’un certificat de pilotage qui présente une demande pour un autre certificat de pilotage doit présenter sa demande et fournir à l’Administration des documents établissant
qu’il satisfait aux exigences de service en mer du présent règlement pour le certificat demandé.
10. (1) Le passage du paragraphe 22(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
22. (1) Le candidat à un certificat de pilotage de classe A, de
classe B ou de classe C qui présente une demande pour un premier certificat de pilotage doit :
(2) Le sous-alinéa 22(1)d)(iv) du même règlement est abrogé.
(3) Les paragraphes 22(2) à (4) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(2) Le candidat à un certificat de pilotage de classe A qui est
titulaire d’un certificat de pilotage de classe B doit, au cours
des 36 mois qui précèdent immédiatement sa demande, avoir
effectué :
1615
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
(a) the movages or trips required each year by paragraph 25(2)(a) or (b) in the applicable district; and
(b) under the supervision of a holder of a Class A licence or
pilotage certificate, on board a ship whose length and deadweight tonnage exceed the maximum for a ship on board which
a holder of a Class B pilotage certificate is authorized to perform pilotage duties,
(i) eight additional movages in District No. 1-1, in the case
of a pilotage certificate for that district, or
(ii) 10 additional one-way trips, in District No. 1 or District
No. 2, as the case may be, in the case of a pilotage certificate
for one of those districts.
a) les voyages ou déplacements exigés chaque année par les
alinéas 25(2)a) ou b) dans la circonscription visée;
b) sous la supervision d’un titulaire de brevet de classe A ou de
certificat de pilotage de classe A, à bord d’un navire dont la
longueur et le port en lourd dépassent la longueur et le port en
lourd maximaux d’un navire à bord duquel le titulaire d’un
certificat de pilotage de classe B est autorisé à exercer les
fonctions de pilotage :
(i) huit déplacements supplémentaires dans la circonscription
no 1-1, dans le cas d’un certificat de pilotage pour cette circonscription,
(ii) 10 voyages simples supplémentaires dans la circonscription no 1 ou 2, selon le cas, dans le cas d’un certificat de pilotage pour une de ces circonscriptions.
(3) An applicant for a Class B pilotage certificate who is the
holder of a Class C pilotage certificate shall, over the 24 months
immediately preceding their application, have effected
(a) the movages or trips required each year by paragraph 25(2)(a) or (b) in the applicable district; and
(b) under the supervision of a holder of a Class B licence or
pilotage certificate, on board a ship whose length and deadweight tonnage exceed the maximum for a ship on board
which a holder of a Class C pilotage certificate is authorized
to perform pilotage duties,
(i) eight additional movages in District No. 1-1, in the
case of a pilotage certificate for that district, or
(ii) 10 additional one-way trips in District No. 1 or District
No. 2, as the case may be, in the case of a pilotage certificate for one of those districts.
(3) Le candidat à un certificat de pilotage de classe B qui est
titulaire d’un certificat de pilotage de classe C doit, au cours
des 24 mois qui précèdent immédiatement sa demande, avoir
effectué :
a) les voyages ou déplacements exigés chaque année par les
alinéas 25(2)a) ou b) dans la circonscription visée;
b) sous la supervision d’un titulaire de brevet de classe B ou de
certificat de pilotage de classe B, à bord d’un navire dont la
longueur et le port en lourd dépassent la longueur et le port en
lourd maximaux d’un navire à bord duquel le titulaire d’un
certificat de pilotage de classe C est autorisé à exercer les
fonctions de pilotage :
(i) huit déplacements supplémentaires dans la circonscription
no 1-1, dans le cas d’un certificat de pilotage pour cette circonscription,
(ii) 10 voyages simples supplémentaires dans la circonscription no 1 ou 2, selon le cas, dans le cas d’un certificat de pilotage pour une de ces circonscriptions.
(4) Despite subsections (1) to (3), an applicant may become the
holder of a pilotage certificate valid for only a part of a district if
(a) in the case of an applicant for a first pilotage certificate, the
applicant has effected the number of trips and movages required for that part of the district under clauses (1)(d)(ii)(A)
to (F) or (1)(d)(iii)(A) to (E); or
(b) in the case of an applicant for a pilotage certificate who is
the holder of another pilotage certificate, the applicant has effected in that part of the district the number of trips or movages
required for the district under subsection (2) or (3).
(4) Malgré les paragraphes (1) à (3), un candidat peut devenir
titulaire d’un certificat de pilotage valide seulement pour une
partie de circonscription si :
a) dans le cas d’un candidat qui présente une demande pour un
premier certificat de pilotage, il a effectué le nombre de voyages et de déplacements exigé pour cette partie de circonscription par les sous-alinéas (1)d)(ii)(A) à (F) ou (iii)(A) à (E);
b) dans le cas d’un candidat qui est titulaire d’un certificat de
pilotage et qui présente une demande pour un autre certificat de
pilotage, il a effectué dans cette partie de circonscription le
nombre de voyages ou de déplacements exigé pour la circonscription par les paragraphes (2) ou (3).
(5) Despite subsections (1) to (3), an applicant need not effect
any movages or trips required to be effected during the period
commencing on December 1 and ending on April 8 if the application is for a pilotage certificate valid only for the period beginning when all light buoys are in place in the part of the channel to
which the pilotage certificate relates and ending when the
Authority informs pilotage certificate holders, by a Notice to
Mariners or a Notice to Shipping, that the light buoys have been
withdrawn.
(5) Malgré les paragraphes (1) à (3), le candidat à un certificat
de pilotage n’a à effectuer aucun des voyages et déplacements
exigés pour la période commençant le 1er décembre et se terminant le 8 avril si le certificat demandé n’est valide que pour la
période commençant au moment où toutes les bouées lumineuses
sont en place dans la partie du chenal visée par le certificat et se
terminant au moment où l’Administration informe les titulaires de
certificat de pilotage, au moyen d’un Avis aux navigateurs ou
d’un Avis à la navigation, que les bouées ont été retirées.
11. (1) Subparagraph 25(1)(d)(i) of the French version of
the Regulations is replaced by the following:
(i) le Règlement sur les abordages,
11. (1) Le sous-alinéa 25(1)d)(i) de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) le Règlement sur les abordages,
(2) Subparagraph 25(1)(d)(ii) of the Regulations is replaced
by the following:
(2) Le sous-alinéa 25(1)d)ii) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
1616
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
12. The heading before section 26 and sections 26 to 30 of
the Regulations are replaced by the following:
(ii) les mesures de contrôle de la circulation dans la voie maritime prises par la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent conformément à l’article 99 de la Loi
Maritime du Canada,
12. L’intertitre précédant l’article 26 et les articles 26 à 30
du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
Notices for the Recruiting of Apprentices
Avis de recrutement d’apprentis pilotes
26. When recruiting apprentices for a particular district, the
Authority, not less than 10 days before the deadline for receiving
applications, shall publish, in newspapers that are circulated in the
municipalities adjacent to the district, notices stating the number
of apprentices that are needed for the district and the date by
which the applications must be received.
26. Au moment de recruter des apprentis pilotes pour une circonscription donnée, l’Administration publie, au moins 10 jours
avant la date limite à laquelle elle doit avoir reçu les candidatures,
un avis dans des journaux distribués dans les municipalités adjacentes à la circonscription, indiquant le nombre d’apprentis pilotes nécessaire pour cette circonscription et la date limite à laquelle
les candidatures doivent avoir été reçues par l’Administration.
Qualifications — Apprentices — District No. 1-1
Conditions — apprentis pilotes — circonscription no 1-1
26.1 To obtain a Class D apprentice pilot permit for District
No. 1-1, an applicant shall
(a) successfully complete a language test given by the Authority that demonstrates that the applicant is able to carry out the
duties of an apprentice effectively in English and French;
(b) undergo a medical examination within the 90 days before
the day on which the Class D apprentice pilot permit is issued
and meet the health qualifications prescribed in the General
Pilotage Regulations;
(c) be the holder of a certificate of competency not lower than
master, local voyage;
(d) have served at least
(i) 18 months as master of a ship that is over 70 m in length
and over 2 400 tons gross tonnage, or
(ii) 24 months as a pilot with a Class A licence for District
No. 1; and
(e) have experience navigating in ice.
26.1 Le candidat à un permis d’apprenti pilote de classe D pour
la circonscription no 1-1 doit :
a) réussir le test linguistique tenu par l’Administration démontrant qu’il est en mesure d’exercer efficacement en anglais et
en français les fonctions d’un apprenti pilote;
b) subir un examen médical dans les 90 jours précédant la date
de délivrance du permis d’apprenti pilote de classe D et satisfaire aux conditions relatives à la santé prévues par le Règlement général sur le pilotage;
c) être titulaire d’un certificat de compétence non inférieur à
celui de capitaine, voyage local;
d) avoir servi durant :
(i) soit au moins 18 mois en qualité de capitaine d’un navire
d’une longueur de plus de 70 m et d’une jauge brute de plus
de 2 400 tonneaux,
(ii) soit au moins 24 mois en qualité de pilote titulaire d’un
brevet de classe A pour la circonscription no 1;
e) avoir navigué dans les glaces.
Qualifications — Apprentices — District No. 1 and District No. 2
Conditions — apprentis pilotes — circonscriptions nos 1 et 2
26.2 To obtain a Class D apprentice pilot permit for District
No. 1 or District No. 2, an applicant shall
(a) successfully complete a language test given by the Authority that demonstrates that the applicant is able to carry out the
duties of an apprentice effectively in English and French;
(b) undergo a medical examination within the 90 days before
the day on which the Class D apprentice pilot permit is issued
and meet the health qualifications prescribed in the General
Pilotage Regulations;
(c) be the holder of a college diploma awarded by the Institut
maritime du Québec or other diploma of an equivalent course
from another marine institute in Canada confirming the successful completion of four years of professional training in marine navigational science; and
(d) be the holder of a certificate of competency not lower than
master, intermediate voyage, and have served as
(i) master or deck watch officer of a ship of more
than 2 400 tons gross tonnage for at least 12 of
the 24 months before the day on which the permit is issued,
and
(ii) deck watch officer with a certificate of competency appropriate to a ship of more than 2 400 tons gross tonnage for
at least 24 months during the five years before the day on
26.2 Le candidat à un permis d’apprenti pilote de classe D pour
les circonscriptions no 1 ou 2 doit :
a) réussir le test linguistique tenu par l’Administration démontrant qu’il est en mesure d’exercer efficacement en anglais et
en français les fonctions d’un apprenti pilote;
b) subir un examen médical dans les 90 jours précédant la date
de délivrance du permis d’apprenti pilote de classe D et satisfaire aux conditions relatives à la santé prévues par le Règlement général sur le pilotage;
c) être titulaire d’un diplôme d’études collégiales décerné par
l’Institut maritime du Québec ou d’un diplôme d’études équivalentes décerné par un autre institut maritime au Canada et
attestant qu’il a terminé avec succès quatre années de formation
professionnelle en technique de navigation maritime;
d) être titulaire d’un certificat de compétence non inférieur à
celui de capitaine, voyage intermédiaire, et satisfaire aux conditions suivantes :
(i) avoir servi à titre de capitaine ou d’officier de quart à la
passerelle d’un navire d’une jauge brute de plus de 2 400 tonneaux durant au moins 12 des 24 mois qui ont précédé la
date de la délivrance du permis,
(ii) avoir servi à titre d’officier de quart à la passerelle alors
qu’il était titulaire d’un certificat de compétence
(ii) the measures taken for the control of traffic in the Seaway by the St. Lawrence Seaway Management Corporation
in accordance with section 99 of the Canada Marine Act,
1617
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
which the permit is issued, 12 months of which were served
in a capacity not lower than watchkeeping mate, ship.
correspondant à un navire d’une jauge brute de plus de 2 400
tonneaux durant un minimum de 24 mois au cours des cinq
années qui ont précédé la date de la délivrance du permis,
dont 12 mois à un niveau non inférieur à celui d’officier de
pont de quart de navire.
Required Documents — Apprentices
26.3 An applicant for a Class D apprentice pilot permit shall,
when making the application, provide the Authority with true
copies of the following:
(a) documents that establish that the applicant is a Canadian
citizen or a permanent resident as described in paragraph 22(2)(b) of the Act;
(b) the applicant’s birth certificate or other official document
showing the date and place of birth of the applicant;
(c) diplomas and navigational certificates as well as documents
that establish that the sea service requirements of these Regulations have been met;
(d) the medical report required under the General Pilotage
Regulations; and
(e) a letter of recommendation from
(i) the applicant’s most recent employer, if the applicant was
employed by that employer for more than two years, or
(ii) each of the applicant’s two most recent employers, if the
applicant was employed by the most recent employer for less
than two years.
Documents exigés — apprentis pilotes
26.3 Le candidat à un permis d’apprenti pilote de classe D doit,
au moment de présenter sa demande, fournir à l’Administration
des copies conformes des documents suivants :
a) des documents établissant qu’il est un citoyen canadien ou
un résident permanent aux termes de l’alinéa 22(2)b) de la Loi;
b) de son acte de naissance ou de tout autre document officiel
indiquant la date et le lieu de sa naissance;
c) des diplômes, des certificats de navigation et des documents
établissant qu’il satisfait aux exigences de service en mer prévues par le présent règlement;
d) du rapport médical exigé par le Règlement général sur le
pilotage;
e) d’une lettre de recommandation :
(i) soit de son dernier employeur, s’il a travaillé pour cet
employeur plus de deux ans,
(ii) soit de ses deux derniers employeurs, s’il a travaillé pour
son dernier employeur moins de deux ans.
Assessment of the Competence and Experience of Applicants —
Apprentices
27. An application for a Class D apprentice pilot permit shall
be assessed by the Authority with respect to the 60 months that
precede the application to determine the applicant’s competence
and experience on board a ship.
Examen de la compétence et de l’expérience des candidats —
apprentis pilotes
27. Toute demande en vue de l’obtention d’un permis
d’apprenti pilote de classe D doit être examinée par l’Administration en fonction de la compétence et de l’expérience du candidat à bord d’un navire au cours des 60 mois précédant la demande.
Assessment of Holders — Examination of Applicants and Holders
— Licences and Pilotage Certificates
28. (1) For the purpose of determining whether an applicant for
a licence or pilotage certificate or the holder of a licence or pilotage certificate meets the requirements of these Regulations and
the General Pilotage Regulations, the Authority shall assess each
application for a licence or pilotage certificate and the record of
each holder and shall provide the Board of Examiners with
(a) a list of applicants for a first licence or first pilotage certificate who meet the requirements of the General Pilotage Regulations and these Regulations, other than the requirement to
pass the examination conducted by the Board of Examiners,
accompanied by the documents referred to in subsection 21(1);
(b) a list of holders of a licence or pilotage certificate who are
applying for another licence or pilotage certificate and who
meet the requirements of the General Pilotage Regulations and
these Regulations, other than the requirement to pass the examination conducted by the Board of Examiners, accompanied
by the documents referred to in subsection 21(2); and
(c) a list of holders in respect of whom the Authority has reason to believe might not meet the requirements of paragraph 25(1)(c) or (d).
Évaluation des titulaires — Examen des candidats et des
titulaires — Brevets et certificats de pilotage
28. (1) Afin de vérifier si le candidat à un brevet ou à un certificat de pilotage ou le titulaire d’un tel brevet ou certificat satisfait
aux exigences du présent règlement et du Règlement général sur
le pilotage, l’Administration examine chaque demande de brevet
ou de certificat de pilotage ainsi que le dossier de chaque titulaire
et remet au jury d’examen :
a) la liste des candidats à un premier brevet ou à un premier
certificat de pilotage qui satisfont aux exigences du Règlement
général sur le pilotage et du présent règlement, hormis
l’exigence de réussir l’examen que fait subir le jury d’examen,
accompagnée des documents visés au paragraphe 21(1);
b) la liste des titulaires d’un brevet ou d’un certificat de pilotage qui présentent une demande pour un autre brevet ou un
autre certificat de pilotage et qui satisfont aux exigences du
Règlement général sur le pilotage et du présent règlement,
hormis l’exigence de réussir l’examen que fait subir le jury
d’examen, accompagnée des documents visés au paragraphe 21(2);
c) la liste des titulaires dont l’Administration a des raisons de
croire qu’ils pourraient ne pas satisfaire aux exigences des alinéas 25(1)c) ou d).
(2) Sous réserve du paragraphe (7), le jury d’examen doit:
a) faire subir aux candidats visés à l’alinéa (1)a) l’examen visé
au paragraphe (3);
(2) Subject to subsection (7), the Board of Examiners shall
(a) conduct the examination described in subsection (3) of the
applicants referred to in paragraph (1)(a);
1618
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
(b) conduct an examination of the holders referred to in paragraph (1)(b) on their local knowledge of the district or part of
the district where they are to pilot; and
(c) conduct an examination of the holders referred to in paragraph (1)(c) on the requirements of paragraphs 25(1)(c) or (d).
(3) The examination of applicants that must be conducted for a
first licence or first pilotage certificate shall consist of
(a) a first written test on local knowledge of the district or part
of the district where the applicant is to pilot, with respect to the
following elements, namely,
(i) practical knowledge of radar interpretation,
(ii) knowledge of applicable regulations made under the
Canada Shipping Act respecting harbours and ports,
(iii) knowledge of the Collision Regulations,
(iv) general knowledge of ships,
(v) the Act and regulations made pursuant to the Act that are
applicable in the Laurentian Pilotage Authority Region, and
(vi) the duties, functions and responsibilities of a pilot in a
compulsory pilotage area;
(b) subject to subsection (4), a second written test and an oral
test on ship handling and on local knowledge of the district or
part of the district where the applicant is to pilot; and
(c) in the case of an applicant for a first pilotage certificate, a
language test to demonstrate that the applicant is able to effectively carry out the duties of a pilotage certificate holder in
English and French.
(4) An applicant must successfully complete the written tests
before taking the oral test.
(5) To pass the examination, an applicant must
(a) obtain a mark of at least 70% on each written test; and
(b) obtain a mark of at least 70% on the oral test, by showing a
knowledge of ship handling and local knowledge of the district
or part of the district where the applicant is to pilot that will enable them to effectively and safely carry out the duties of a licensed pilot or pilotage certificate holder.
(6) Despite subsection (4), an applicant who applies for a first
pilotage certificate or first license for District No. 2 is not required to take the written tests described in paragraphs (3)(a)
and (b) if
(a) the applicant has attended the pilotage training program established by the Authority and given by the Institut maritime
du Québec, described in the document entitled Pilotage Certificate Training for the Laurentian Region, (District II Quebec
City — Les Escoumins), TP 13458E, published in November 1999 by the Department of Transport; and
(b) the applicant has successfully completed the tests prepared
under the direction of an officer of the Authority in accordance
with the document entitled Pilotage Certificate Training for the
Laurentian Region, (District II Quebec City — Les Escoumins),
TP 13458E, published in November 1999 by the Department of
Transport.
(7) An applicant shall
(a) in the case of an applicant who takes the tests referred to in
subsection (3) in two stages, successfully complete all the tests
during the 30 months following the day on which the first
written test was successfully completed; or
b) faire subir aux titulaires visés à l’alinéa (1)b) un examen sur
la connaissance des lieux de la circonscription, ou de la partie
de celle-ci, où il entend piloter;
c) faire subir aux titulaires visés à l’alinéa (1)c) un examen sur
les exigences visés aux alinéas 25(1)c) ou d).
(3) L’examen que doivent subir les candidats à un premier brevet ou à un premier certificat de pilotage comprend :
a) un premier test écrit portant sur la connaissance des lieux de
la circonscription, ou de la partie de celle-ci, où le candidat
entend piloter, en ce qui concerne les éléments suivants:
(i) la connaissance pratique de l’interprétation du radar,
(ii) la connaissance des règlements applicables pris en vertu
de la Loi sur la marine marchande du Canada, en ce qui
concerne les havres et les ports,
(iii) la connaissance du Règlement sur les abordages,
(iv) la connaissance générale des navires,
(v) la Loi et ses règlements qui s’appliquent dans la région
de l’Administration de pilotage des Laurentides,
(vi) les fonctions et responsabilités d’un pilote dans une zone
de pilotage obligatoire;
b) sous réserve du paragraphe (4), un deuxième test écrit et un
test oral portant sur la manoeuvre des navires et la connaissance des lieux de la circonscription, ou de la partie de celle-ci,
où le candidat entend piloter;
c) dans le cas d’un candidat à un premier certificat de pilotage,
un test linguistique démontrant que le candidat est en mesure
d’exercer efficacement en anglais et en français les fonctions
de titulaire d’un certificat de pilotage.
(4) Le candidat doit réussir les tests écrits pour être admissible
au test oral.
(5) Le candidat doit, pour réussir l’examen :
a) obtenir la note minimale de 70 % à chacun des tests écrits;
b) obtenir la note minimale de 70 % au test oral, en démontrant
qu’il possède une connaissance de la manoeuvre des navires et
une connaissance des lieux de la circonscription, ou de la partie
de celle-ci, où il entend piloter lui permettant d’exercer efficacement et en toute sécurité les fonctions de pilote breveté ou les
fonctions de titulaire d’un certificat de pilotage.
(6) Malgré le paragraphe (4), le candidat à un premier brevet
ou à un premier certificat de pilotage pour la circonscription no 2
n’a pas à subir les tests écrits décrits aux alinéas 3a) et b) si :
a) d’une part, il a suivi le programme de formation de pilotage
établi par l’Administration et offert par l’Institut maritime du
Québec, décrit dans la TP 13458F intitulée Programme de formation pour le certificat de pilotage dans la région des
Laurentides (Circonscription II Québec — Les Escoumins),
publiée en novembre 1999 par le ministère des Transports;
b) d’autre part, il a réussi les épreuves préparées sous la responsabilité d’un dirigeant de l’Administration conformément à
la TP 13458F intitulée Programme de formation pour le certificat de pilotage dans la région des Laurentides (Circonscription II Québec — Les Escoumins), publiée en novembre 1999
par le ministère des Transports.
(7) Le candidat dispose :
a) dans le cas d’un candidat qui subit les tests visés au paragraphe (3) en deux étapes, d’un délai de 30 mois suivant la date du
premier test écrit réussi pour compléter avec succès tous les
tests;
1619
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
b) dans le cas d’un candidat qui suit le programme de formation de pilotage dispensé par l’Institut maritime du Québec,
d’un délai de 30 mois suivant la date de la première épreuve
réussie pour réussir toutes les épreuves décrites à l’alinéa 6b) et
les tests décrits aux alinéas (3)b) et c).
(b) in the case of an applicant who attends the pilotage training
program at the Institut maritime du Québec, successfully complete all the tests described in paragraph 6(b) and the tests described in paragraphs 3(b) and (c) during the 30 months following the day on which the first test was successfully completed.
29. (1) An applicant who has failed the examination referred to
in subsection 28(3) three times or who has failed the pilotage
training program given by the Institut maritime du Québec referred to in subsection 28(6) three times is no longer eligible for
further examination or test.
(2) For the purpose of subsection (1), failing a test referred to
in subsection 28(3) constitutes failure of the examination and
failing a test described in paragraph 28(6)(b) constitutes failure of
the pilotage training program given by the Institut maritime du
Québec.
29. (1) Le candidat qui a échoué trois fois l’examen visé au paragraphe 28(3) ou trois fois le programme de formation de pilotage qui est offert par l’Institut maritime du Québec et qui est
visés au paragraphe 28(6) n’a plus le droit de se présenter à un
autre examen ou à une autre épreuve.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), l’échec à un test mentionné au paragraphe 28(3) constitue un échec à l’examen et
l’échec à une épreuve visée à l’alinéa 28(6)b) constitue un échec
au programme de formation de pilotage offert par l’Institut maritime du Québec.
Board of Examiners
Jury d’examen
30. (1) The Board of Examiners that conducts the examinations
for licences shall be appointed by the Authority and shall consist
of the following persons:
(a) two holders of a certificate of competency not lower than
master, intermediate voyage, one of whom is an officer of the
Authority and one of whom is a representative of the Department of Transport of Canada; and
(b) three licensed pilots, each of whom is
(i) knowledgeable about the district or part of the district
where the applicant or holder is to pilot, and
(ii) nominated by the corporation of pilots of which they are
a member.
30. (1) Le jury d’examen qui fait subir les examens pour
l’obtention de brevets est nommé par l’Administration et comprend les personnes suivantes :
a) deux titulaires d’un certificat de compétence non inférieur à
celui de capitaine, voyage intermédiaire, dont l’un est un dirigeant de l’Administration et l’autre un représentant du ministère des Transports du Canada;
b) trois pilotes brevetés qui répondent aux conditions suivantes :
(i) ils connaissent bien la circonscription, ou la partie de
celle-ci, où le candidat ou le titulaire entend piloter,
(ii) ils sont désignés par la corporation des pilotes dont ils
sont membres.
(2) Le jury d’examen qui fait subir les examens pour l’obtention de certificats de pilotage est nommé par l’Administration et
comprend les personnes suivantes :
a) trois titulaires d’un certificat de compétence non inférieur à
celui de capitaine, voyage intermédiaire, y compris :
(i) un représentant du ministère des Transports du Canada
qui agit à titre d’examinateur de capitaines et d’officiers,
(ii) un dirigeant de l’Administration,
(iii) soit un titulaire de certificat de pilotage pour la circonscription, ou la partie de celle-ci, où le candidat ou le titulaire
entend piloter, soit, lorsqu’un titulaire de certificat de pilotage n’est pas disponible, une personne qui possède les connaissances, l’expérience et les compétences nécessaires pour
conduire un navire efficacement et en toute sécurité dans la
circonscription, ou la partie de celle-ci, où le candidat ou le
titulaire entend piloter;
b) deux pilotes brevetés qui répondent aux conditions suivantes :
(i) ils connaissent bien la circonscription, ou la partie de
celle-ci, où le candidat ou le titulaire entend piloter,
(ii) ils sont désignés par la corporation des pilotes dont ils
sont membres.
(3) Le dirigeant de l’Administration nommé conformément aux
alinéas (1)a) ou (2)a), selon le cas, agit à titre de président du jury
d’examen.
(4) L’Administration doit nommer une personne qui connaît
bien chaque circonscription de pilotage où le candidat ou le titulaire entend piloter afin d’observer la façon dont le jury d’examen
(2) The Board of Examiners that conducts the examinations for
pilotage certificates shall be appointed by the Authority and shall
consist of the following persons:
(a) three holders of a certificate of competency not lower than
master, intermediate voyage,
(i) one of whom is a representative of the Department of
Transport of Canada who is an examiner of masters and
mates,
(ii) one of whom is an officer of the Authority, and
(iii) one of whom is the holder of a pilotage certificate for
the district or part of the district where the applicant or
holder is to pilot or, if no holder of a pilotage certificate is
available, a person who has the skills, knowledge and experience to navigate ships in the district effectively and safely;
and
(b) two licensed pilots, each of whom is
(i) knowledgeable about the district or part of the district
where the applicant or holder is to pilot, and
(ii) nominated by the corporation of pilots of which they are
a member.
(3) The officer of the Authority appointed in accordance with
paragraph (1)(a) or (2)(a), as the case may be, shall act as chairperson of the Board of Examiners.
(4) The Authority shall appoint a person who is knowledgeable
about each pilotage district where the applicant or holder is to
pilot to observe the conduct of any examination by the Board of
1620
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
Examiners and the person shall, following the examination, file
with the Chairman of the Authority a written report on the conduct of the examination.
13. Subsection 31(2) of the Regulations is repealed.
14. The heading before section 32 and sections 32 and 33 of
the Regulations are replaced by the following:
32. The Board of Examiners shall conduct examinations every
year, if necessary, during the months of March and September,
for any class of licence or pilotage certificate.
15. (1) Subsection 35(1) of the Regulations is amended by
deleting the word “or” at the end of paragraph (f), by adding
the word “or” at the end of paragraph (g) and by adding the
following after paragraph (g):
(h) where the ship is a tug used in towing or pushing one or
more barges or scows if any of the barges or scows or the tug is
subject to compulsory pilotage.
(2) Section 35 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (1):
(1.1) Despite paragraph (1)(h), one licensed pilot or holder of a
pilotage certificate may be assigned to a tug if
(a) the tug is permanently coupled for the duration of the trip at
the stern of the barge or scow being pushed in tandem or as a
composite unit or with other barges or scows; and
(b) the barge or scow does not carry dangerous goods as defined in section 2 of the Transportation of Dangerous Goods
Act, 1992 and meets the requirements of Part I of the Oil Pollution Prevention Regulations that relate to construction.
16. Subsection 36(1) of the Regulations is repealed.
17. Subsection 38(1) of the Regulations is replaced by the
following:
38. (1) Every holder of a licence or pilotage certificate who is
performing pilotage duties on a ship in a compulsory pilotage
area at the time the ship is involved in a reportable marine incident or reportable marine accident, as defined in subsection 2(1)
of the Transportation Safety Board Regulations, shall immediately, by the fastest means available, report to the Authority full
details of the incident or accident, including information relating
to any pollution or threat of pollution, if the ship
(a) causes the loss of or damage to any other vessel or to any
real property located in or adjacent to the waters in the area; or
(b) is in any manner implicated in a reportable marine incident
or reportable marine accident that may cause damage to or
pollution of the surrounding environment.
18. The Regulations are amended by adding the following
after section 39:
40. No holder of a pilotage certificate shall pilot a ship in more
than one district or part of a district during a one-way trip, unless
the holder has rested at least 10 hours between pilotage assignments.
fait subir l’examen, et cette personne doit remettre au président de
l’Administration, après l’examen, un rapport écrit sur le déroulement de l’examen.
13. Le paragraphe 31(2) du même règlement est abrogé.
14. L’intertitre précédant l’article 32 et les articles 32 et 33
du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
32. Le jury d’examen fait subir chaque année, au besoin, durant
les mois de mars et septembre, des examens pour l’obtention de
toute catégorie de brevet ou de certificat de pilotage.
15. (1) Le paragraphe 35(1) du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa g), de ce qui suit :
h) qui est un remorqueur et qui tire ou pousse une ou plusieurs
barges ou gabarres lorsque l’une de ces barges ou gabarres ou
le remorqueur est assujetti au pilotage obligatoire.
(2) L’article 35 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
(1.1) Malgré l’alinéa (1)h), un seul pilote breveté ou titulaire
d’un certificat de pilotage peut être affecté à un remorqueur si les
conditions suivantes sont remplies :
a) le remorqueur est accouplé pour la durée du voyage d’une
façon fixe à l’arrière de la barge ou gabarre poussée en tandem
ou en unité composite ou avec d’autres barges ou gabarres;
b) la barge ou la gabarre ne transporte pas des marchandises
dangereuses au sens de l’article 2 de la Loi de 1992 sur le
transport des marchandises dangereuses et est conforme aux
exigences de construction prévues par la partie I du Règlement
sur la prévention de la pollution par les hydrocarbures.
16. Le paragraphe 36(1) du même règlement est abrogé.
17. Le paragraphe 38(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
38. (1) Tout titulaire d’un brevet ou d’un certificat de pilotage
qui exerce les fonctions de pilotage à bord d’un navire dans une
zone de pilotage obligatoire lorsque celui-ci est mis en cause dans
un incident maritime à signaler ou un accident maritime à signaler, tels qu’ils sont définis au paragraphe 2(1) du Règlement sur le
Bureau de la sécurité des transports, doit donner immédiatement
à l’Administration, par le moyen le plus rapide, tous les détails de
l’incident ou de l’accident à signaler, y compris les renseignements sur toute pollution ou tout danger de pollution, dans les cas
suivants :
a) le navire est la cause de la perte ou de l’endommagement de
tout autre bâtiment ou de tout bien immeuble situé dans les
eaux de la zone ou adjacent à celles-ci;
b) le navire est d’une façon ou d’une autre mis en cause dans
un incident maritime à signaler ou un accident maritime à signaler qui peut être la cause de dommages ou de pollution dans
l’environnement immédiat.
18. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 39, de ce qui suit :
40. Il est interdit au titulaire d’un certificat de pilotage de piloter un navire dans plus d’une circonscription ou plus d’une partie
d’une circonscription au cours d’un même voyage simple, s’il a
eu moins de 10 heures de repos entre chaque affectation à des
tâches de pilotage.
1621
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-242
Fees
Droits
41. (1) The fees for licences and pilotage certificates and for
any examinations of applicants for licences or pilotage certificates
are set out in Schedule III.
(2) The fee set out in column II of an item of Schedule III is increased on February 1 of each year by an amount that represents
the average increase in the Consumer Price Index for the Province
of Quebec for the preceding year, as published by Statistics
Canada.
19. Schedule III to the Regulations is replaced by the following:
41. (1) Les droits relatifs aux brevets et aux certificats de pilotage et les droits d’examen pour les candidats aux brevets ou aux
certificats de pilotage sont prévus à l’annexe III.
(2) Les droits prévus à la colonne II de l’annexe III sont majorés, le 1er février de chaque année, d’un montant qui représente
l’augmentation moyenne de l’indice des prix à la consommation
de l’année précédente pour la province de Québec, publié par
Statistique Canada.
19. L’annexe III du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE III
(Section 41)
ANNEXE III
(article 41)
FEES FOR EXAMINATIONS AND FOR THE ISSUANCE OF
LICENCES AND PILOTAGE CERTIFICATES
DROITS D’EXAMEN ET DROITS À PAYER POUR LA
DÉLIVRANCE DE BREVETS ET CERTIFICATS
DE PILOTAGE
Column I
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Column II
Licence or Certificate
Fee ($)
For review by the Authority of the documents referred to in
section 21 or 26.3 for the issuance of a pilotage certificate or
a Class D apprentice pilot permit
50
For issuing a Class D apprentice pilot permit
300
For each written test for the issuance of a licence or pilotage
certificate
200
For each oral test for the issuance of a licence or pilotage
certificate
400
For issuing a licence or pilotage certificate to an applicant
who has passed the examination to obtain the licence or
pilotage certificate
400
For issuing a pilotage certificate of a different class from that
held by the holder
300
For issuing a Class B licence
300
For issuing a Class A licence
300
For issuing a licence, pilotage certificate or
Class D apprentice pilot permit to replace one that
has been lost
100
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Colonne I
Colonne II
Brevet ou certificat
Examen par l’Administration des documents visés aux
articles 21 ou 26.3 pour la délivrance d’un certificat de
pilotage ou d’un permis d’apprenti pilote de classe D
Délivrance d’un permis d’apprenti pilote de classe D
Chaque test écrit pour la délivrance d’un brevet ou
d’un certificat de pilotage
Chaque test oral pour la délivrance d’un brevet ou d’un
certificat de pilotage
Délivrance d’un brevet ou d’un certificat de pilotage à un
candidat qui a réussi l’examen pour obtenir le brevet ou le
certificat
Délivrance d’un certificat de pilotage d’une classe
différente de celle que détient le titulaire
Délivrance d’un brevet de classe B
Délivrance d’un brevet de classe A
Délivrance d’un brevet, d’un certificat de pilotage ou d’un
permis d’apprenti pilote de classe D en remplacement de
celui qui a été perdu
Droits ($)
50
300
200
400
400
300
300
300
100
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
20. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
20. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Regulations.)
(La présente note ne fait pas partie du règlement.)
A proposed amendment to a regulation was published along
with an associated Regulatory Impact Analysis Statement in the
Canada Gazette, Part I, on July 7, 2001. Notices of Objections
were filed. The objections were heard. Pursuant to subsection 21(4), the Minister is ordering the amendment of the proposed regulations, which will be made by the Laurentian Pilotage
Authority at a later date and will be accompanied by a subsequent
Regulatory Impact Analysis Statement.
Une modification proposée à un règlement a été publiée dans la
Gazette du Canada Partie I le 7 juillet 2002, ainsi qu’un Résumé
de l’étude d’impact de la réglementation connexe. Des avis
d’opposition ont été déposés. Les oppositions ont été entendues.
En vertu du paragraphe 21(4), le ministre ordonne la modification
du projet de règlement. À une date ultérieure, l’Administration de
pilotage des Laurentides prendra le règlement et lequel sera accompagné d’un autre Résumé de l’étude d’impact de la réglementation connexe.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1622
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-243
Registration
SOR/2002-243 19 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-243
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2002-87-04-01 Amending the Domestic
Substances List
Arrêté 2002-87-04-01 modifiant la Liste intérieure
Whereas the Minister of the Environment has been provided
with information under section 81 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a in respect of the substances referred
to in the annexed order;
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health are satisfied that the substances have been manufactured in
or imported into Canada by the person who provided the information in excess of the quantity prescribed under the New Substances Notification Regulations;
Whereas the period for assessing the information under section 83 of that Act has expired;
And whereas the substances are not subject to any conditions
under paragraph 84(1)(a) of that Act;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsection 87(1) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999a, hereby makes the annexed Order 2002-87-04-01 Amending the Domestic Substances List.
Ottawa, Ontario, June 19, 2002
David Anderson
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement a reçu les renseignements visés à l’article 81 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a relativement aux substances concernées par l’arrêté ci-joint;
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé sont convaincus que les substances ont été fabriquées ou
importées au Canada, par la personne qui a fourni les renseignements, en une quantité supérieure à celle prévue par le Règlement
sur les renseignements concernant les substances nouvelles;
Attendu que le délai d’évaluation prévu à l’article 83 de cette
loi est expiré;
Attendu que les substances ne sont assujetties à aucune condition fixée aux termes de l’alinéa 84(1)a) de cette loi,
À ces causes, en vertu du paragraphe 87(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre
de l’Environnement prend l’Arrêté 2002-87-04-01 modifiant la
Liste intérieure, ci-après.
Ottawa (Ontario), le 19 juin 2002
Le ministre de l’Environnement,
David Anderson
ORDER 2002-87-04-01 AMENDING
THE DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2002-87-04-01 MODIFIANT
LA LISTE INTÉRIEURE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
19 juin 2002
1. Part 1 of the Domestic Substances List is amended by
adding the following in numerical order:
1. La partie 1 de la Liste intérieure1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
166736-26-1 T
166736-26-1 T
2. Part 3 of the List is amended by adding the following in numerical order:
12382-7 T
Alkanedioic acid, polymer with alkanediol, α-hydro-ω-hydroxypoly[oxy(methyl-1,2-ethanediyl)] and 1,1-methylenebis
(4-isocyanatobenzene)
12577-4 T Sunflower oil, polymer with octadecadienoic acid, dehydrated castor fatty acids, phthalic anhydride, trimellitic anhydride
and alkanetriol
13146-6 T Alkenoic acid, polymethylene polyphenylene ester, polymer with α-hydro-ω-hydroxypoly[oxy(methyl-1,2-ethanediyl)],
methyloxirane, and oxirane, polymer, block, and 1,1′-methylenebis[isocyanatobenzene,]
15412-4 N Fatty acids, C18 unsaturated dimers, hydrogenated polymers with butyl acrylate, butyl methacrylate, glycidyl
neodecanoate, hydrazine, 2-hydroxyethyl acrylate-polyethylene-polypropylene glycol, 2-aminopropylC1-4-alkyl ether
reaction product, 3-hydroxy-2-(hydroxymethyl)-2-methylpropanoic acid, methyl methacrylate, 1,1′-methylenebis
(4-isocyanatocyclohexane), 4-oxoalkanoic acid, and trimethylolpropane compounds with triethylamine
16114-4 N Formaldehyde, polymer with tetrapropylenephenol, metal salt
———
———
1
1
a
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
a
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
1623
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-243
2. La partie 3 de la même liste1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
12382-7 T
Acide alcanedioïque polymérisé avec un alcanediol, l’α-hydro-ω-hydroxypoly[oxy(méthyléthane-1,2-diyl)] et le
1,1-méthylènebis(4-isocyanatobenzène)
12577-4 T Huile de tournesol polymérisée avec l’acide octadécadiènoïque, des acides gras de ricin déshydratés, l’anhydride
phtalique, l’anhydride trimellitique et un alcanetriol
13146-6 T Alcènoate de polyméthylène polyphénylène polymérisé avec l’α-hydro-ω-hydroxypoly[oxy(méthyléthane-1,2-diyl)], le
méthyloxirane et l’oxirane, polymérisé, séquencé, et le 1,1′-méthylènebis[isocyanatobenzène]
15412-4 N Dimères d’acides gras insaturés en C18, hydrogénés polymère avec l’acrylate de butyle, le méthacrylate de butyle, le
néodécanoate glycidylique, l’hydrazine, le produit de réaction de l’acrylate de 2-hydroxyéthyle-polyéthylènepolypropylèneglycol-l’éther C1-4-alkylique de 2-aminopropyle, l’acide 3-hydroxy-2-(hydroxyméthyl)-2méthylpropanoïque, le méthacrylate de méthyle, le 1,1′-méthylènebis(4-isocyanatocyclohexane), l’acide 4-oxoalcanoïque,
et le triméthylolpropane composé avec la triéthylamine
16114-4 N Formaldéhyde polymérisé avec le tétrapropylènephénol, sel métallique
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent arrêté entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie de l’arrêté.)
Description
Description
The purpose of the publication is to amend the Domestic Substances List (DSL).
Subsection 66(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999 (CEPA), requires the Minister of the Environment to
compile a list of substances, “to be known as the Domestic Substances List”, which specifies “all substances that the Minister is
satisfied were, between January 1, 1984 and December 31, 1986,
(a) manufactured in or imported into Canada by any person in a
quantity of not less than 100 kg in any one calendar year, or (b) in
Canadian commerce or used for commercial manufacturing purposes in Canada”.
The DSL thus defines existing substances for the purposes of
the Act, and is the sole basis for determining whether a substance
is “existing” or “new” to Canada. Substances on the DSL are not
subject to the requirements of the Regulations Respecting Notification of Substances New to Canada (New Substances Notification Regulations) implemented under section 89 of the CEPA.
Substances that are not on the DSL will require notification and
assessment, as prescribed by these Regulations, before they can
be manufactured in or imported into Canada.
L’objectif de cette publication est de modifier la Liste intérieure (LI).
Le paragraphe 66(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) (LCPE) stipule que le ministre de
l’Environnement établisse une liste de substances appelée « Liste
intérieure » qui énumère toutes les « substances qu’il estime avoir
été, entre le 1er janvier 1984 et le 31 décembre 1986, a) soit fabriquées ou importées au Canada par une personne en des quantités
d’au moins 100 kg au cours d’une année; b) soit commercialisées
ou utilisées à des fins de fabrication commerciale au Canada ».
The DSL was published in the Canada Gazette, Part II, in May
1994. However, the DSL is not a static list and is subject, from
time to time, to additions, deletions and/or corrections that are
published in the Canada Gazette as amendments of the List.
Subsection 87(1) of CEPA requires the Minister to add a substance to the DSL where (a) the Minister has been provided with
information specified in the New Substances Notification Regulations and any additional information or test result required under
subsection 84(1), (b) the substance was manufactured or imported
in excess of the volumes prescribed in the New Substances Notification Regulations, (c) the period for assessing the information
1624
La LI définit donc ce qu’est une substance existante au sens de
la Loi et elle est le seul document qui permet de déterminer si une
substance est « existante » ou « nouvelle » au Canada. Les substances inscrites à la LI ne sont pas assujetties aux exigences du
Règlement concernant la fourniture de renseignements sur les
substances nouvelles au Canada (Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles) lequel est en vigueur
en vertu de l’article 89 de la LCPE. Les substances non énumérées à la LI devront faire l’objet d’un préavis et d’une évaluation,
tel qu’exigé par ce règlement et ce, avant leur fabrication ou leur
importation au Canada.
La LI a été publiée dans la Gazette du Canada Partie II en mai
1994. Cependant, la LI n’est pas fixe dans le temps puisqu’elle
peut faire l’objet d’ajouts, d’éliminations et/ou de corrections
lesquels sont publiés à la Gazette du Canada sous forme de modifications à la LI.
Le paragraphe 87(1) de la LCPE exige que le ministre ajoute
une substance à la LI lorsque a) des renseignements additionnels
ou des résultats des tests, requis en vertu du paragraphe 84(1) ont
été fournis au ministre tels que spécifiés au Règlement sur les
renseignements concernant les substances nouvelles, b) le volume
des substances qui ont été manufacturées ou importées est supérieur aux volumes prescrits au Règlement sur les renseignements
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-243
under section 83 has expired, and (d) no condition specified under
paragraph 84(1)(a) in respect of the substance remains in effect.
concernant les substances nouvelles, c) le délai d’évaluation prévu à l’article 83 est expiré et d) aucune condition mentionnée au
paragraphe 84(1)a) reliée à la substance demeure en vigueur.
Alternatives
Solutions envisagées
No alternatives to amending the DSL were considered.
Aucune autre alternative n’a été considérée pour modifier la LI.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
This amendment to the DSL will benefit the public, industry
and governments by identifying additional substances that have
been defined as “existing” under CEPA, and that are therefore
exempt from all assessment and reporting requirements under the
New Substances Notification Regulations.
Cette modification à la LI entraînera des avantages pour le public, l’industrie et les gouvernements. Ces avantages sont reliés au
fait que la LI identifiera les substances additionnelles qui ont été
identifiées comme « existantes » en vertu de la LCPE, et que ces
substances sont par conséquent exemptes de toutes exigences
reliées à des évaluations et des rapports tels qu’exigés par le Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles.
Costs
Coûts
There will be no incremental costs to the public, industry or
governments associated with this amendment of the DSL.
Aucun coût additionnel ne sera encouru par le public, l’industrie et les gouvernements suite à cette modification à la LI.
Competitiveness
Compétitivité
All nominated substances are added to the DSL if they have
been determined to be consistent with the eligibility criteria specified in the CEPA. Thus, no manufacturer or importer is disadvantaged by this amendment of the DSL.
Toutes les substances désignées sont ajoutées à la LI si elles
ont été identifiées comme respectant le critère d’admissibilité
mentionné à la LCPE. Par conséquent, aucun manufacturier ou
importateur n’est pénalisé par cette modification à la LI.
Consultation
Consultations
As the content of the notices associated with this amendment
do not contain any information that would be subject to comment
or objection by the general public, no consultation was required.
Étant donné que l’avis relié à cette modification, mentionne
qu’aucun renseignement ne fera l’objet de commentaire ou
d’objection par le public en général, aucune consultation ne s’est
avérée nécessaire.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The DSL identifies substances which, for the purposes of
the CEPA, are not subject to the requirements of the New Substances Notification Regulations. There are no compliance or
enforcement requirements associated with the DSL itself.
La LI identifie, tel que requis par la LCPE, les substances qui
ne feront pas l’objet d’exigence en vertu du Règlement sur les
renseignements concernant les substances nouvelles. Par conséquent, il n’y a pas d’exigences de mise en application associées à
la LI.
Contacts
Martin Sirois
Head
Notification Processing and Controls Section
New Substances Branch
Department of the Environment
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-3203
Personnes-ressources
Martin Sirois
Chef
Section des procédures de déclarations et des contrôles
Direction des substances nouvelles
Ministère de l’Environnement
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-3203
Peter Sol
Director
Regulatory and Economic Analysis Branch
Economic and Regulatory Affairs Directorate
Department of the Environment
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 994-4484
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Peter Sol
Directeur
Direction des analyses réglementaires et économiques
Direction générale des affaires économiques et réglementaires
Ministère de l’Environnement
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 994-4484
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1625
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-244
Registration
SOR/2002-244 20 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-244
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Order Amending the Schedule to the Customs
Tariff, 2002-4
Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes,
2002-4
P.C. 2002-1087 20 June, 2002
C.P. 2002-1087 20 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 82
of the Customs Tariffa, hereby makes the annexed Order Amending the Schedule to the Customs Tariff, 2002-4.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 82 du Tarif des douanesa, Son Excellence la Gouverneure
générale en conseil prend le Décret modifiant l’annexe du Tarif
des douanes, 2002-4, ci-après.
ORDER AMENDING THE SCHEDULE
TO THE CUSTOMS TARIFF, 2002-4
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE DU
TARIF DES DOUANES, 2002-4
AMENDMENT
MODIFICATIONS
1. The List of Tariff Provisions set out in the schedule to the
Customs Tariff 1 is amended as set out in the schedule to this
Order.
1. La liste des dispositions tarifaires de l’annexe du Tarif
des douanes1 est modifiée conformément à l’annexe du présent
décret.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
20 juin 2002
2. Le présent décret entre en vigueur le 1er juillet 2002.
2. This Order comes into force on July 1, 2002.
SCHEDULE
(Section 1)
ANNEXE
(article 1)
AMENDMENTS TO THE LIST OF TARIFF PROVISIONS
MODIFICATION DE LA LISTE DES
DISPOSITIONS TARIFAIRES
1. The Description of Goods of tariff item No. 5205.14.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton or solely of white or offwhite cotton and white polyester staple fibres, ring-spun (but
not including mock twist or heather yarns), unbleached or
bleached, measuring 190 decitex or less (52.63 metric number
or more), for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
2. The Description of Goods of tariff item No. 5205.15.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton or solely of white or offwhite cotton and white polyester staple fibres, ring-spun (but
not including mock twist or heather yarns), unbleached or
bleached, for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
3. The Description of Goods of tariff item No. 5205.24.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton or solely of white or offwhite cotton and white polyester staple fibres, ring-spun (but
not including mock twist or heather yarns), unbleached or
bleached, measuring 190 decitex or less (52.63 metric number
1. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.14.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé ou uniquement de
coton blanc ou blanc cassé et de fibres discontinues de
polyester blanc, filés sur anneau (autres que simili-retors et fils
chinés), écrus ou blanchis, titrant 190 décitex ou moins
(52,63 numéros métriques ou plus), devant servir à la fabrication d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
2. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.15.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé ou uniquement de
coton blanc ou blanc cassé et de fibres discontinues de
polyester blanc, filés sur anneau (autres que simili-retors et fils
chinés), écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
3. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.24.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé ou uniquement de
coton blanc ou blanc cassé et de fibres discontinues de
polyester blanc, filés sur anneau (autres que simili-retors et fils
chinés), écrus ou blanchis, titrant 190 décitex ou moins
———
———
1
1
a
S.C. 1997, c. 36
S.C. 1997, c. 36
1626
a
L.C. 1997, ch. 36
L.C. 1997, ch. 36
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-244
or more), for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
(52,63 numéros métriques ou plus), devant servir à la
fabrication d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en
bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
4. The Description of Goods of tariff item No. 5205.26.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton or solely of white or offwhite cotton and white polyester staple fibres, ring-spun (but
not including mock twist or heather yarns), unbleached or
bleached, for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
4. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.26.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé ou uniquement de
coton blanc ou blanc cassé et de fibres discontinues de
polyester blanc, filés sur anneau (autres que simili-retors et fils
chinés), écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
5. The Description of Goods of tariff item No. 5205.27.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton or solely of white or offwhite cotton and white polyester staple fibres, ring-spun (but
not including mock twist or heather yarns), unbleached or
bleached, for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
5. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.27.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé ou uniquement de
coton blanc ou blanc cassé et de fibres discontinues de
polyester blanc, filés sur anneau (autres que simili-retors et fils
chinés), écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
6. The Description of Goods of tariff item No. 5205.28.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton or solely of white or offwhite cotton and white polyester staple fibres, ring-spun (but
not including mock twist or heather yarns), unbleached or
bleached, for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
6. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.28.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé ou uniquement de
coton blanc ou blanc cassé et de fibres discontinues de
polyester blanc, filés sur anneau (autres que simili-retors et fils
chinés), écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
7. The Description of Goods of tariff item No. 5205.35.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton, two-ply, ring-spun,
unbleached or bleached, for use in the manufacture of knitted
fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
7. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.35.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé, deux brins, filés sur
anneau, écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
8. The Description of Goods of tariff item No. 5205.46.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton, two-ply, ring-spun,
unbleached or bleached, for use in the manufacture of knitted
fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
8. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.46.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé, deux brins, filés sur
anneau, écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
9. The Description of Goods of tariff item No. 5205.47.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton, two-ply, ring-spun,
unbleached or bleached, for use in the manufacture of knitted
fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
9. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.47.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé, deux brins, filés sur
anneau, écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication
d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
10. The Description of Goods of tariff item No. 5205.48.20 is
replaced by the following:
---Other, solely of white or off-white cotton, two-ply, ring-spun,
unbleached or bleached, for use in the manufacture of knitted
fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
10. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5205.48.20 est remplacée par ce qui suit :
---Autres, uniquement de coton blanc ou blanc cassé, deux brins,
filés sur anneau, écrus ou blanchis, devant servir à la fabrication d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
11. The Description of Goods of tariff item No. 5206.14.00 is
amended by replacing the reference to “Effective on
July 1, 2002” with a reference to “Effective on January 1, 2004”.
11. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.14.00, « À compter du 1er juillet 2002 » est remplacé
par « À compter du 1er janvier 2004 ».
1627
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-244
12. The Description of Goods of tariff item No. 5206.14.10 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, ring-spun (but not including mock twist or heather
yarns), unbleached or bleached, measuring 190 decitex or less
(52.63 metric number or more), for use in the manufacture of
knitted fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
12. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.14.10 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, filés sur anneau (autres que
simili-retors et fils chinés), écrus ou blanchis, titrant
190 décitex ou moins (52,63 numéros métriques ou plus),
devant servir à la fabrication d’étoffes de bonneterie ou de
vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
13. The Description of Goods of tariff item No. 5206.14.90 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002” with a reference to “Effective
from July 1, 2002 to December 31, 2003”.
13. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.14.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 » est
remplacé par « Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003 ».
14. The Description of Goods of tariff item No. 5206.15.00 is
amended by replacing the reference to “Effective on
July 1, 2002” with a reference to “Effective on January 1, 2004”.
15. The Description of Goods of tariff item No. 5206.15.10 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, ring-spun (but not including mock twist or heather
yarns), unbleached or bleached, for use in the manufacture of
knitted fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
14. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.15.00, « À compter du 1er juillet 2002 » est remplacé
par « À compter du 1er janvier 2004 ».
16. The Description of Goods of tariff item No. 5206.15.90 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002” with a reference to “Effective
from July 1, 2002 to December 31, 2003”.
16. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.15.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 » est
remplacé par « Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003 ».
17. The Description of Goods of tariff item No. 5206.24.00 is
amended by replacing the reference to “Effective on
July 1, 2002” with a reference to “Effective on January 1, 2004”.
18. The Description of Goods of tariff item No. 5206.24.10 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, ring-spun (but not including mock twist or heather
yarns), unbleached or bleached, measuring 190 decitex or less
(52.63 metric number or more), for use in the manufacture of
knitted fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
17. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.24.00, « À compter du 1er juillet 2002 » est remplacé
par « À compter du 1er janvier 2004 ».
19. The Description of Goods of tariff item No. 5206.24.90 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002” with a reference to “Effective
from July 1, 2002 to December 31, 2003”.
19. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.24.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 » est
remplacé par « Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003 ».
20. The Description of Goods of tariff item No. 5206.25.00 is
amended by replacing the reference to “Effective on
July 1, 2002” with a reference to “Effective on January 1, 2004”.
21. The Description of Goods of tariff item No. 5206.25.10 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, ring-spun (but not including mock twist or heather
yarns), unbleached or bleached, for use in the manufacture of
knitted fabrics or knitted garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
20. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.25.00, « À compter du 1er juillet 2002 » est remplacé
par « À compter du 1er janvier 2004 ».
1628
15. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.15.10 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, filés sur anneau (autres que
simili-retors et fils chinés), écrus ou blanchis, devant servir à la
fabrication d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en
bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
18. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.24.10 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, filés sur anneau (autres que
simili-retors et fils chinés), écrus ou blanchis, titrant
190 décitex ou moins (52,63 numéros métriques ou plus),
devant servir à la fabrication d’étoffes de bonneterie ou de
vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
21. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.25.10 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, filés sur anneau (autres que
simili-retors et fils chinés), écrus ou blanchis, devant servir à la
fabrication d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en
bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-244
22. The Description of Goods of tariff item No. 5206.25.90 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002” with a reference to “Effective
from July 1, 2002 to December 31, 2003”.
23. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.00 is
amended by replacing the reference to “Effective on
July 1, 2002” with a reference to “Effective on January 1, 2004”.
24. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.10 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, containing not more than 80% by weight of white
polyester staple fibres, single, ring-spun (but not including
mock twist or heather yarns), unbleached or bleached,
measuring 190 decitex or less (52.63 metric number or more),
for use in the manufacture of knitted fabrics or knitted
garments
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
25. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.20 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, containing 50% by weight of white polyester staple
fibres, single, combed, ring-spun (but not including mock twist
or heather yarns), unbleached or bleached, measuring
492 decitex (12s cotton count), 328 decitex (18s cotton count)
or 246 decitex (24s cotton count), for use in the manufacture of
knitted garments for babies, for girls, up to size 16, or for boys,
up to size 18
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
26. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.30 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, containing 52% by weight of white polyester staple
fibres, single, combed, ring-spun (but not including mock twist
or heather yarns), unbleached or bleached, measuring
492 decitex (12s cotton count), 328 decitex (18s cotton count)
or 246 decitex (24s cotton count), for use in the manufacture of
knitted garments for babies, for girls, up to size 16, or for boys,
up to size 18
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
27. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.40 is
replaced by the following:
---Solely of white or off-white cotton and white polyester staple
fibres, containing 55% by weight of white polyester staple
fibres, single, combed, ring-spun (but not including mock twist
or heather yarns), unbleached or bleached, measuring
492 decitex (12s cotton count), 328 decitex (18s cotton count)
or 246 decitex (24s cotton count), for use in the manufacture of
knitted garments for babies, for girls, up to size 16, or for boys,
up to size 18
Effective from July 1, 2002 to December 31, 2003
28. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.90 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002” with a reference to “Effective
from July 1, 2002 to December 31, 2003”.
22. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5206.25.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 » est
remplacé par « Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003 ».
23. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5509.53.00, « À compter du 1er juillet 2002 » est remplacé
par « À compter du 1er janvier 2004 ».
24. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5509.53.10 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, contenant au plus 80 % en
poids de fibres discontinues de polyester blanc, simples, filés
sur anneau (autres que simili-retors et fils chinés), écrus ou
blanchis, titrant 190 décitex ou moins (52,63 numéros
métriques ou plus), devant servir à la fabrication d’étoffes de
bonneterie ou de vêtements en bonneterie
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
25. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5509.53.20 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, contenant 50 % en poids de
fibres discontinues de polyester blanc, simples, peignés, filés
sur anneau (autres que simili-retors et fils chinés), écrus ou
blanchis, titrant 492 décitex (comptes cotonniers 12),
328 décitex (comptes cotonniers 18) ou 246 décitex (comptes
cotonniers 24), devant servir à la fabrication des vêtements en
bonneterie pour bébés, pour fillettes, jusqu’ à la taille 16, ou
pour garçonnets, jusqu’ à la taille 18
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
26. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5509.53.30 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, contenant 52 % en poids de
fibres discontinues de polyester blanc, simples, peignés, filés
sur anneau (autres que simili-retors et fils chinés), écrus ou
blanchis, titrant 492 décitex (comptes cotonniers 12),
328 décitex (comptes cotonniers 18) ou 246 décitex (comptes
cotonniers 24), devant servir à la fabrication des vêtements en
bonneterie pour bébés, pour fillettes, jusqu’ à la taille 16, ou
pour garçonnets, jusqu’ à la taille 18
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
27. La Dénomination des marchandises du no tarifaire 5509.53.40 est remplacée par ce qui suit :
---Uniquement de coton blanc ou blanc cassé et de fibres
discontinues de polyester blanc, contenant 55 % en poids de
fibres discontinues de polyester blanc, simples, peignés, filés
sur anneau (autres que simili-retors et fils chinés), écrus ou
blanchis, titrant 492 décitex (comptes cotonniers 12),
328 décitex (comptes cotonniers 18) ou 246 décitex (comptes
cotonniers 24), devant servir à la fabrication des vêtements en
bonneterie pour bébés, pour fillettes, jusqu’ à la taille 16, ou
pour garçonnets, jusqu’ à la taille 18
Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003
28. Dans la Dénomination des marchandises du no tarifaire 5509.53.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 » est
remplacé par « Du 1er juillet 2002 au 31 décembre 2003 ».
1629
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-244
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
The Order Amending the Schedule to the Customs Tariff, 2002-4
extends the temporary tariff relief on certain yarns for use in the
manufacture of knitted fabrics or knitted garments. These tariffrelieving measures implement the recommendation of the Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) under the standing
textile tariff reference on Review No. TA-2001-001.
Le Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes, 2002-4
prorage temporairement l’allégement tarifaire à l’égard de
l’importation de certains fils utilisés pour la fabrication d’étoffes
de bonneterie ou de vêtements en bonneterie. Ces mesures
d’allégement tarifaire mettent en vigueur les recommandations
formulées par le Tribunal canadien du commerce extérieur (le
Tribunal) aux termes de la saisine tarifaire sur les textiles concernant l’examen numéro TA-2001-001.
Alternatives
Solutions envisagées
It has been a longstanding practice to use Order in Council
authority to reduce or remove customs duties on goods used in the
production of other goods. No other practical alternatives would
provide relief on a timely basis.
Le recours au pouvoir de prise de décret pour réduire ou supprimer les droits de douane sur des marchandises utilisées pour la
production d’autres marchandises est une pratique qui a cours
depuis longtemps. Aucune autre solution ne pourrait permettre
d’accorder rapidement l’allégement tarifaire.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Tariff reductions on manufacturing inputs help Canadian
manufacturers to compete more effectively in both the domestic
and export markets. The revenue foregone to the Government as a
result of this Order is estimated to be $2.5-$4.5 annually.
Les réductions tarifaires sur les intrants de fabrication aident
les fabricants canadiens à être plus concurrentiels sur le marché
intérieur et à l’étranger. Les recettes auxquelles le gouvernement
renoncera en application de ce décret devraient se situer
entre 2,5 et 4,5 millions de dollars par année.
Consultation
Consultations
During the course of the Tribunal’s investigation of Review
No. TA-2001-001, detailed consultations were undertaken with
all stakeholders.
Dans le cadre de son enquête relative à l’examen TA-2001-001, le Tribunal a mené de vastes consultations
auprès de toutes les parties concernées.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance is not an issue. The Canada Customs and Revenue
Agency is responsible for the administration of the customs and
tariff legislation and regulations.
La question du respect ne se pose pas ici. L’Agence des douanes et du revenu du Canada est chargée de l’administration de la
législation et de la réglementation douanières et tarifaires.
Contact
Rose Ritcey
International Trade Policy Division
Department of Finance
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: (613) 992-1533
Personne-ressource
Rose Ritcey
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : (613) 992-1533
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1630
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-245
Registration
SOR/2002-245 20 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-245
CANADA PENSION PLAN
RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA
Regulations Amending the Canada Pension Plan
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le Régime
de pensions du Canada
P.C. 2002-1088 20 June, 2002
C.P. 2002-1088 20 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to
subsection 21(1)a and section 40b of the Canada Pension Plan,
hereby makes the annexed Regulations Amending the Canada
Pension Plan Regulations.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 21(1)a et de l’article 40b du Régime de pensions du Canada, Son Excellence la Gouverneure générale en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur le Régime
de pensions du Canada, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
CANADA PENSION PLAN REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. (1) The portion of section 3 of the Canada Pension Plan
Regulations2 before the definition “employee’s contribution”
is replaced by the following:
3. The definitions in this section apply in this Part,
(2) The definition “year’s maximum contribution”3 in section 3 of the Regulations is replaced by the following:
“year’s maximum contribution” means an amount calculated by
multiplying the person’s contribution rate for the year by the
difference between the amount of the person’s maximum pensionable earnings, and the amount of the person’s basic exemption. (cotisation maximale pour l’année)
2. (1) Subsections 5(2)4 to (4)4 of the Regulations are replaced by the following:
(2) Subject to subsections (6) to (8), the amount of an employee’s contribution to be deducted by their employer from any
qualifying payment of remuneration in a pay period in a year shall
be determined using the following formula and rounding the result to the nearest multiple of $0.01 or, where that result is equidistant from two such multiples, to the higher thereof:
(A - B) × C
where
A is the qualifying payment of remuneration for the pay period;
B is the employee’s basic exemption in respect of the pay period; and
C is the contribution rate for employees for the year.
20 juin 2002
1. (1) Le passage de l’article 31 du Règlement sur le Régime
de pensions du Canada2 précédant la définition de « cotisation
de l’employé » est remplacé par ce qui suit :
3. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.
(2) La définition de « cotisation maximale pour l’année »3 à
l’article 3 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« cotisation maximale pour l’année » Le produit unit du taux de
cotisation de la personne pour l’année multiplié par la différence entre le maximum de ses gains ouvrant droit à pension et
son exemption de base. (year’s maximum contribution)
2. (1) Les paragraphes 5(2)4 à (4)4 du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(2) Sous réserve des paragraphes (6) à (8), le montant que
l’employeur doit, à titre de cotisation de l’employé, déduire d’un
paiement de rémunération admissible qu’il verse à l’employé à
l’égard d’une période de paie pendant l’année se calcule selon la
formule ci-après et, s’il y a lieu, le résultat obtenu est arrondi au
plus proche multiple de 0,01 $ ou, si le montant est équidistant de
deux multiples, au plus élevé des deux :
(A - B) × C
(3) Subject to subsections (7) and (8), the amount of an employee’s contribution in respect of that portion of a payment of
remuneration from pensionable employment that is not a qualifying payment of remuneration is the product of that portion
où :
A représente le paiement de rémunération admissible à l’égard
de la période de paie;
B l’exemption de base de l’employé qui s’applique à la période
de paie;
C le taux de cotisation des employés pour l’année.
(3) Sous réserve des paragraphes (7) et (8), le montant de la
cotisation de l’employé qui se rapporte à la fraction d’un paiement de rémunération d’un emploi ouvrant droit à pension qui
n’est pas un paiement de rémunération admissible est égal au
———
———
b
b
a
1
2
3
4
S.C. 1993, c. 24, s. 143(1)
S.C. 1998, c. 19, s. 256
SOR/85-39
C.R.C., c. 385
SOR/2001-135
SOR/92-736; SOR/86-1134
a
1
2
3
4
L.C. 1993, ch. 24, par. 143(1)
L.C. 1998, ch. 19, art. 256
DORS/85-39
C.R.C., ch. 385
DORS/2001-135
DORS/92-736; DORS/86-1134
1631
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-245
multiplied by the contribution rate for employees for the year,
rounded in the manner set out in subsection (2).
(2) The portion of subsection 5(5)5 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
(5) For the purposes of subsection (2), the amount of an employee’s basic exemption for each pay period in a year is
(3) The portion of subsection 5(6) of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
(6) Where there are 27 bi-weekly or 53 weekly pay periods
ending in a year, there shall be added to the employee’s contribution otherwise determined under subsection (2) for each pay period an amount equal to the amount determined when
3. Schedule I3 to the Regulations is repealed.
produit de cette fraction multipliée par le taux de cotisation des
employés pour l’année, arrondi de la façon indiquée au paragraphe (2).
(2) Le passage du paragraphe 5(5)5 du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(5) Pour l’application du paragraphe (2), l’exemption de base
d’un employé pour chaque période de paie comprise dans une
année est :
(3) Le passage du paragraphe 5(6) du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(6) S’il y a vingt-sept périodes de paie de deux semaines ou
cinquante-trois périodes de paie hebdomadaires se terminant dans
l’année, il est ajouté à la cotisation de l’employé, par ailleurs déterminée conformément au paragraphe (2) pour chaque période de
paie, un montant calculé comme suit :
3. L’annexe I3 du même règlement est abrogée.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on January 1, 2002.
4. Le présent règlement est réputé être entré en vigueur le
1er janvier 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Historically, these Regulations have been amended every year
to change the definition of “year’s maximum contributions” and
the tables contained in Schedule I. These amendments have been
made retroactive to January 1 of the year in which they are effective, since they have not been made until well into the new year.
Since employers must know how to calculate withholdings at the
start of a new year, they have relied on administrative publications and tools provided by the Canada Customs and Revenue
Agency (CCRA).
These amendments will provide the legislative information in a
timely and more useful fashion, and they will obviate the need to
make future annual amendments.
Specifically, the Regulations are amended to remove the detailed calculations that must be changed each year, and replace
them with formulae that will remain constant.
Annual increases in the contribution rate are provided for in the
schedule to subsection 11.1(2) of the Canada Pension Plan.
Changes in the year’s maximum pensionable earnings are tied to
the increase in the average weekly earnings for the Wage Measure for Salary and Wages, as published by Statistics Canada
annually under the authority of the Statistics Act.
Par le passé, ce règlement était modifié chaque année pour
changer la définition de « cotisations maximales pour l’année » et
les tables de l’annexe I. Ces modifications ont été apportées rétroactivement au 1er janvier de l’année où elles prennent effet, étant
donné qu’elles ont été apportées tard dans la nouvelle année.
Puisque les employeurs doivent savoir comment calculer les retenues au début de la nouvelle année, ils se sont fiés aux publications et aux outils administratifs fournis par l’Agence des douanes
et du revenu du Canada (ADRC).
Ces modifications permettront de fournir les renseignements
législatifs rapidement et de façon plus utile, et elles élimineront la
nécessité d’apporter de futures modifications annuelles.
En particulier, le règlement est modifié en vue d’y enlever les
calculs détaillés qui doivent être changés chaque année et de les
remplacer par des formules qui demeureront constantes.
Les augmentations annuelles du taux de cotisation sont prévues
dans l’annexe du paragraphe 11.1(2) du Régime de pensions du
Canada. Les changements apportés aux gains annuels maximaux
ouvrant droit à pension sont attribuables à l’augmentation de la
rémunération hebdomadaire moyenne estimée aux fins de la Mesure des gains (traitements et salaires) que Statistique Canada
publie chaque année en vertu de la Loi sur la statistique.
Alternatives
Solutions envisagées
Continuing to make annual amendments was considered, but
rejected. Such amendments have not been timely, and as such
have been of little use to employers that must use the new withholding rates effective January 1.
Le maintien de la pratique consistant à apporter des modifications annuelles a été envisagé, mais il a été rejeté. Ces modifications n’ayant pas été apportées rapidement, et elles ont été peu
utiles aux employeurs, qui doivent utiliser les nouveaux taux de
retenue en vigueur le 1er janvier.
———
———
5
SOR/92-736
1632
5
DORS/92-736
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-245
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The amendments will not have any effect on the cost of administering the Canada Pension Plan, or on the cost of compliance by contributors. The annual cost of processing amendments
will be eliminated.
Les modifications n’auront pas d’effet sur le coût d’administration du Régime de pensions du Canada, ni sur le coût de
l’observation de la loi par les cotisants. Le coût annuel de traitement de modifications sera éliminé.
Consultation
Consultations
These amendments were pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on April 13, 2002. No representations were received.
Ces modifications ont fait l’objet d’une publication préalable
dans la Gazette du Canada Partie I le 13 avril 2002. Aucune représentation n’a été reçue.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The CCRA administers the collection of contributions under
the Plan. The Plan contains penalty provisions for failure to make
contributions as and when required.
L’ARDC administre la perception des cotisations en vertu du
régime. Le régime prévoit des pénalités pour le défaut de verser
les cotisations à la date requise.
Contact
Personne-ressource
Mr. Grant Wilkinson
Legislative Policy Division
320 Queen Street
Place de Ville, Tower A, 22nd Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
Telephone: (613) 957-2079
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
M. Grant Wilkinson
Division de la politique législative
320, rue Queen
Place de Ville, Tour A, 22e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
Téléphone : (613) 957-2079
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1633
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-246
Registration
SOR/2002-246 20 June, 2002
Enregistrement
DORS/2002-246
INDIAN ACT
NORTHWEST TERRITORIES ACT
TERRITORIAL LANDS ACT
YUKON PLACER MINING ACT
YUKON QUARTZ MINING ACT
LOI SUR LES INDIENS
LOI SUR LES TERRITOIRES DU NORD-OUEST
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
LOI SUR L’EXTRACTION DE L’OR DANS LE YUKON
LOI SUR L’EXTRACTION DU QUARTZ DANS LE YUKON
Regulations Amending Certain Department of
Indian Affairs and Northern Development
Instruments (Miscellaneous Program)
Règlement correctif visant certains textes
(ministère des Affaires indiennes et du Nord
canadien)
P.C. 2002-1089 20 June, 2002
C.P. 2002-1089 20 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, hereby makes the annexed Regulations Amending
Certain Department of Indian Affairs and Northern Development
Instruments (Miscellaneous Program), pursuant to
(a) section 57 and subsection 73(3) of the Indian Act;
(b) section 45 of the Northwest Territories Act;
(c) section 18 of the Territorial Lands Act; and
(d) section 98a of the Yukon Placer Mining Act and section 14.1b of the Yukon Quartz Mining Act.
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement correctif visant certains textes (ministère
des Affaires indiennes et du Nord canadien), ci-après, en vertu :
a) de l’article 57 et du paragraphe 73(3) de la Loi sur les
Indiens;
b) de l’article 45 de la Loi sur les Territoires du Nord-Ouest;
c) de l’article 18 de la Loi sur les terres territoriales;
d) de l’article 98a de la Loi sur l’extraction de l’or dans le
Yukon et de l’article 14.1b de la Loi sur l’extraction du quartz
dans le Yukon.
REGULATIONS AMENDING CERTAIN DEPARTMENT
OF INDIAN AFFAIRS AND NORTHERN DEVELOPMENT
INSTRUMENTS (MISCELLANEOUS PROGRAM)
RÈGLEMENT CORRECTIF VISANT CERTAINS TEXTES
(MINISTÈRE DES AFFAIRES INDIENNES
ET DU NORD CANADIEN)
INDIAN ACT
LOI SUR LES INDIENS
Indian Timber Regulations
20 juin 2002
Règlement sur le bois des Indiens
1
1. Section 3 of the Indian Timber Regulations is renumbered as subsection 3(1) and is amended by adding the following:
(2) These Regulations do not apply in respect of the cutting of
timber on lands to which the Indian Timber Harvesting Regulations apply.
1. L’article 3 du Règlement sur le bois des Indiens1 devient
le paragraphe 3(1) et est modifié par adjonction de ce qui
suit :
(2) Le présent règlement ne s’applique pas à la coupe du bois
sur les terres assujetties au Règlement sur la récolte du bois des
Indiens.
NORTHWEST TERRITORIES ACT
LOI SUR LES TERRITOIRES DU NORD-OUEST
Northwest Territories Reindeer Regulations
Règlement sur les rennes des territoires du Nord-Ouest
2. Subsection 15(5) of the Northwest Territories Reindeer
Regulations2 is repealed.
2. Le paragraphe 15(5) du Règlement sur les rennes des territoires du Nord-Ouest2 est abrogé.
———
———
b
b
a
1
2
S.C. 1991, c. 2, s. 2
S.C. 1994, c. 26, s. 78
C.R.C., c. 961; SOR/94-690
C.R.C., c. 1238
1634
a
1
2
L.C. 1991, ch. 2, art. 2
L.C. 1994, ch. 26, art. 78
C.R.C, ch. 961; DORS/94-690
C.R.C., ch. 1238
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-246
TERRITORIAL LANDS ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
Yukon Timber Regulations
Règlement sur le bois du Yukon
3. The definition “zone de récolte prioritaire” in section 2 of
the French version of the Yukon Timber Regulations3 is replaced by the following:
« zone de récolte prioritaire » Emprise routière, carrière, brûlis ou
zone d’arbres infestés ou surannés où la partie du peuplement
forestier dépérissante ou morte est d’au moins 30 % en nombre
de tiges. (priority harvest area)
3. La définition de « zone de récolte prioritaire », à l’article 2 de la version française du Règlement sur le bois du
Yukon3, est remplacée par ce qui suit :
« zone de récolte prioritaire » Emprise routière, carrière, brûlis ou
zone d’arbres infestés ou surannés où la partie du peuplement
forestier dépérissante ou morte est d’au moins 30 % en nombre
de tiges. (priority harvest area)
YUKON PLACER MINING ACT AND YUKON QUARTZ MINING ACT
LOI SUR L’EXTRACTION DE L’OR DANS LE YUKON ET LOI SUR
L’EXTRACTION DU QUARTZ DANS LE YUKON
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory
(1998, No. 10, Tr’ondëk Hwëch’in First Nation, Y.T.)
Décret interdisant l’accès à des terrains du territoire du Yukon
(1998, no 10, Première Nation des Tr’ondëk Hwëch’in, Yuk.)
4. Section 3 of the French version of the Order Prohibiting
Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (1998, No. 10,
Tr’ondëk Hwëch’in First Nation, Y.T.)4 is replaced by the following:
3. L’article 2 ne s’applique pas au propriétaire ou au détenteur
d’un claim d’exploitation de placer ou d’un claim minier enregistré et en règle qui a été acquis en vertu de la Loi sur l’extraction
de l’or dans le Yukon ou de la Loi sur l’extraction du quartz dans
le Yukon, quant à l’accès à un tel claim.
4. L’article 3 de la version française du Décret interdisant
l’accès à des terrains du territoire du Yukon (1998, no 10, Première Nation des Tr’ondëk Hwëch’in, Yuk.)4 est remplacé par
ce qui suit :
3. L’article 2 ne s’applique pas au propriétaire ou au détenteur
d’un claim d’exploitation de placer ou d’un claim minier enregistré et en règle qui a été acquis en vertu de la Loi sur l’extraction
de l’or dans le Yukon ou de la Loi sur l’extraction du quartz dans
le Yukon, quant à l’accès à un tel claim.
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory
(1998, No. 11, Kluane National Park Reserve, Y.T.)
Décret interdisant l’accès à des terrains du territoire du Yukon
(1998, no 11, réserve du parc national Kluane, Yuk.)
5. The portion of section 2 of the Order Prohibiting Entry on
Certain Lands in the Yukon Territory (1998, No. 11, Kluane
National Park Reserve, Y.T.)5 before paragraph (a) is replaced
by the following:
2. No person shall enter on the lands described in the schedule
for the purpose of
6. Section 3 of the French version of the Order is replaced
by the following:
3. L’article 2 ne s’applique pas au propriétaire ou au détenteur
d’un claim d’exploitation de placer ou d’un claim minier enregistré et en règle qui a été acquis en vertu de la Loi sur l’extraction
de l’or dans le Yukon ou de la Loi sur l’extraction du quartz dans
le Yukon, quant à l’accès à un tel claim.
7. The eleventh paragraph after the subheading “PREMIÈREMENT” of the schedule to the French version of the
Order is replaced by the following:
de là, vers le sud-ouest suivant la limite sud dudit lot 68 jusqu’à
son angle le plus au sud;
5. Le passage de l’article 2 du Décret interdisant l’accès à
des terrains du territoire du Yukon (1998, no 11, réserve du parc
national Kluane, Yuk.)5 précédant l’alinéa a) est remplacé par
ce qui suit :
2. Il est interdit d’aller sur les terrains décrits à l’annexe aux
fins suivantes :
6. L’article 3 de la version française du même décret est
remplacé par ce qui suit :
3. L’article 2 ne s’applique pas au propriétaire ou au détenteur
d’un claim d’exploitation de placer ou d’un claim minier enregistré et en règle qui a été acquis en vertu de la Loi sur l’extraction
de l’or dans le Yukon ou de la Loi sur l’extraction du quartz dans
le Yukon, quant à l’accès à un tel claim.
7. Le onzième paragraphe suivant l’intertitre « PREMIÈREMENT », à l’annexe de la version française du même décret, est remplacé par ce qui suit :
de là, vers le sud-ouest suivant la limite sud dudit lot 68 jusqu’à
son angle le plus au sud;
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon
Territory (1999, No. 3)
Décret interdisant l’accès à des terres du territoire
du Yukon (1999, no 3)
8. The portion of section 2 of the Order Prohibiting Entry on
Certain Lands in the Yukon Territory (1999, No. 3)6 before
paragraph (a) is replaced by the following:
2. No person shall enter on the lands described in the schedule
for the purpose of
8. Le passage de l’article 2 du Décret interdisant l’accès à
des terres du territoire du Yukon (1999, no 3)6 précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2. Il est interdit d’aller sur les terrains visés à l’annexe aux
fins :
———
———
4
4
3
5
6
C.R.C., c. 1528; SOR/87-191
SOR/98-486
SOR/98-590
SOR/99-375
3
5
6
C.R.C., ch. 1528; DORS/87-191
DORS/98-486
DORS/98-590
DORS/99-375
1635
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SOR/DORS/2002-246
9. Section 3 of the French version of the Order is replaced
by the following:
3. L’article 2 ne s’applique pas au propriétaire ou au détenteur
d’un claim d’exploitation de placer ou d’un claim minier enregistré et en règle qui a été acquis en vertu de la Loi sur l’extraction
de l’or dans le Yukon ou de la Loi sur l’extraction du quartz dans
le Yukon, quant à l’accès à un tel claim.
9. L’article 3 de la version française du même décret est
remplacé par ce qui suit :
3. L’article 2 ne s’applique pas au propriétaire ou au détenteur
d’un claim d’exploitation de placer ou d’un claim minier enregistré et en règle qui a été acquis en vertu de la Loi sur l’extraction
de l’or dans le Yukon ou de la Loi sur l’extraction du quartz dans
le Yukon, quant à l’accès à un tel claim.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
10. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
10. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These Miscellaneous Amendments Regulations contain amendments to the Northwest Territories Reindeer Regulations and
three orders prohibiting entry on certain lands in the Yukon Territory recommended by the Standing Joint Committee for the
Scrutiny of Regulations (SJCSR), a very minor correction to the
French version of the Yukon Timber Regulations requested by the
SJCSR, and an amendment to the Indian Timber Regulations to
take into account the new Indian Timber Harvesting Regulations
that came into force on February 28, 2002.
The amendments are all of a technical nature. They do not reflect substantive changes to the regulations, but rather make minor non-substantive clarifications and correct inconsistencies
between the English and French versions. The amendment to the
Northwest Territories Reindeer Regulations addresses a longstanding concern of the SJCSR. It is expected that these changes
will have very little or no impact on Canadians.
Miscellaneous Amendments Regulations were developed to
streamline the regulatory process and to reduce costs.
Ce règlement correctif renferme des modifications d’ordre administratif au Règlement sur les rennes des Territoires du NordOuest et à trois décrets interdisant l’accès à des terrains du territoire du Yukon recommandées par le Comité mixte permanent
d’examen de la réglementation (CMPER), une correction d’ordre
mineur à la version française du Règlement sur le bois du Yukon
et une modification au Règlement sur le bois de construction des
Indiens pour tenir compte de l’entrée en vigueur le 28 février
2002 du Règlement sur la récolte du bois des Indiens.
Toutes les modifications sont de nature technique. Ces changements ne sont pas substantiels, mais sont destinés à apporter
des précisions d’ordre mineur et à corriger des incohérences entre
les versions française et anglaise. La modification au Règlement
sur les rennes des Territoires du Nord-Ouest éliminera une préoccupation de longue date du CMPER. Ces changements devraient avoir très peu d’incidences pour la population canadienne.
La prise d’un règlement correctif a pour but de simplifier le
processus de réglementation et d’en réduire les coûts.
Contact
Patricia Boucher
Senior Policy Analyst — Regulatory
Cabinet Affairs and Coordination Directorate
Department of Indian Affairs and Northern Development
Les Terrasses de la Chaudière
10 Wellington Street, Room 1950
Hull, Quebec
K1A 0H4
Telephone: (819) 994-7216
FAX: (819) 994-3971
E-mail: BoucherP@inac.gc.ca
Personne-ressource
Patricia Boucher
Analyste principale des politiques — Réglementation
Direction des affaires du Cabinet et de la coordination
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
Les Terrasses de la Chaudière
10, rue Wellington, pièce 1950
Hull (Québec)
K1A 0H4
Téléphone : (819) 994-7216
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-3971
Courriel : BoucherP@inac.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1636
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-97
Registration
SI/2002-97 14 June, 2002
Enregistrement
TR/2002-97 14 juin 2002
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Order Fixing June 28, 2002 as the Date of the
Coming into Force of Certain Provisions of the Act
Décret fixant au 28 juin 2002 la date d’entrée en
vigueur de certaines dispositions de la Loi
P.C. 2002-996 11 June, 2002
C.P. 2002-996 11 juin 2002
(PUBLISHED AS AN EXTRA ON JUNE 14, 2002)
(PUBLIÉ EN ÉDITION SPÉCIALE LE 14 JUIN 2002)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1637
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-98
Registration
SI/2002-98 3 July, 2002
Enregistrement
TR/2002-98 3 juillet 2002
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Exclusion Approval Order for the Appointment of
One Employee to a Position at the Department of
Finance
Décret d’exemption pour la nomination d’un
fonctionnaire à un poste du ministère des Finances
P.C. 2002-1052 13 June, 2002
C.P. 2002-1052 13 juin 2002
Whereas, pursuant to subsection 41(1) of the Public Service
Employment Act, the Public Service Commission has decided that
it is neither practicable nor in the best interests of the Public
Service to apply certain provisions of that Act to a certain person
and to a certain position in the Department of Finance, and has,
on March 28, 2002, excluded from the operation of sections 10
and 20 of that Act, the position in the Department of Finance
identified in the schedule and the employee referred to in that
schedule who will be appointed to that position;
Attendu que, conformément au paragraphe 41(1) de la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Commission de la fonction
publique estime qu’il est difficilement réalisable et contraire aux
intérêts de la fonction publique d’appliquer certaines dispositions
de cette loi à une certaine personne et à un certain poste du ministère des Finances, et a, le 28 mars 2002, exempté de l’application des articles 10 et 20 de cette loi le poste du ministère des
Finances identifié en annexe et le fonctionnaire qui sera nommé à
ce poste et dont le nom apparaît à cette même annexe,
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage,
pursuant to subsection 41(1) of the Public Service Employment
Act, hereby approves the exclusion made on March 28, 2002 by
the Public Service Commission from the operation of sections 10
and 20 of that Act, of the position in the Department of Finance
identified in the schedule and of the employee referred to in that
schedule who will be appointed to that position.
À ces causes, sur recommandation de la ministre du Patrimoine
canadien et en vertu du paragraphe 41(1) de la Loi sur l’emploi
dans la fonction publique, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve l’exemption de l’application des articles 10 et 20 de cette loi accordée par la Commission de la fonction publique le 28 mars 2002 au poste du ministère des Finances
identifié en annexe et au fonctionnaire qui sera nommé à ce poste
et dont le nom apparaît à cette même annexe.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(Cette note ne fait pas partie du décret.)
This Exclusion Approval Order is needed in order to promote
the employee referred to in the schedule.
Ce décret d’exemption est nécessaire afin de procéder à la
promotion du fonctionnaire dont le nom apparaît en annexe.
The deputy head of the Department of Finance has requested
that the Public Service Commission make this appointment in
spite of the fact that the employee does not meet the language
requirements established for the position to which he will be appointed. This employee possesses a unique and very high level
expertise which makes his contribution essential to the optimal
functioning of tax policy in the Department of Finance, and the
Government of Canada. He is deemed to be the best qualified
person for the position when the language requirements are not
taken into consideration. The risk of this employee’s early departure from the Public Service and not finding a suitable replacement is considered to be great.
L’administrateur général du ministère des Finances a demandé
à la Commission de la fonction publique d’effectuer cette nomination en dépit du fait que le fonctionnaire en question ne satisfait
pas aux exigences linguistiques du poste auquel il sera nommé.
Ce fonctionnaire possède une expertise unique et de très haut
niveau qui font en sorte que sa contribution est essentielle au
fonctionnement maximal de la politique d’impôt au sein du ministère des Finances et du Gouvernement du Canada. On estime
qu’il est le mieux qualifié pour ce poste, sauf sur le plan des exigences linguistiques. On estime élevé le risque que ce fonctionnaire puisse quitter de façon prématurée la fonction publique et
qu’il soit impossible de trouver une remplaçante ou un remplaçant
approprié.
Appointments to the EX-5 level are made from a Public Service-wide promotion process held annually. This employee cannot access this promotion process given that he is not bilingual.
The most recent Public Service-wide promotion process was
completed in the late summer of 2001.
Les nominations de niveau EX-5 sont effectuées à la suite d’un
processus annuel de promotion touchant l’ensemble de la fonction
publique. Le fonctionnaire en question ne peut y participer puisqu’il n’est pas bilingue. Le plus récent processus de promotion de
cette nature s’est terminé à la fin de l’été 2001.
Given the circumstances that are particular to this case, it is
neither practicable nor in the best interests of the Public Service
to apply certain provisions of the Public Service Employment Act.
The Order facilitates the appointment on an indeterminate basis of
this employee by excluding his appointment from the operation of
Dans les circonstances particulières à ce cas, il est difficilement
réalisable et contraire aux intérêts de la fonction publique d’appliquer certaines dispositions de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique. Le présent décret facilite la nomination, pour une
période indéterminée, de ce fonctionnaire en exemptant sa
1638
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-98
section 10 of the Public Service Employment Act related to merit,
and of section 20 related to the knowledge and use of the official
languages.
nomination de l’application de l’article 10 de la Loi sur l’emploi
dans la fonction publique relativement à la sélection au mérite et
de l’article 20 relativement à la connaissance et à l’usage des langues officielles.
SCHEDULE/ANNEXE
NAME / NOM
L. Farber
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
POSITION TITLE / TITRE DU POSTE
General Director, Tax Policy (Legislation) /
Directeur général, Politique de l’impôt (législation)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1639
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-99
Registration
SI/2002-99 3 July, 2002
Enregistrement
TR/2002-99 3 juillet 2002
FINANCIAL CONSUMER AGENCY OF CANADA ACT
LOI SUR L’AGENCE DE LA CONSOMMATION EN
MATIÈRE FINANCIÈRE DU CANADA
Order Fixing June 21, 2002 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the
Canadian Payments Act
Décret fixant au 21 juin 2002 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi canadienne
sur les paiements
P.C. 2002-1056 13 June, 2002
C.P. 2002-1056 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 593
of the Financial Consumer Agency of Canada Act (the “Act”),
assented to on June 14, 2001, being chapter 9 of the Statutes of
Canada, 2001, hereby fixes June 21, 2002 as the day on which
section 27 of the Canadian Payments Act and the heading before
it, as enacted by section 239 of the Act, come into force.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 593 de la Loi sur l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (la « Loi »), sanctionnée
le 14 juin 2001, chapitre 9 des Lois du Canada (2001), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 21 juin 2002
la date d’entrée en vigueur de l’article 27 de la Loi canadienne
sur les paiements et de l’intertitre le précédant, édictés par
l’article 239 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order fixes June 21, 2002 as the day on which section 27
of the Canadian Payments Act and the heading before it come
into force. This new provision changes the fiscal year of the Canadian Payments Association to coincide with the calendar year.
Le décret fixe au 21 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de
l’article 27 de la Loi canadienne sur les paiements et de l’intertitre le précédant. Cet article modifie l’exercice de l’Association
canadienne des paiements afin qu’il coïncide avec l’année civile.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1640
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Registration
SI/2002-100
3 July, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-100
Enregistrement
TR/2002-100 3 juillet 2002
AN ACT TO AMEND THE COMPETITION ACT AND THE
COMPETITION TRIBUNAL ACT
LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA CONCURRENCE ET LA
LOI SUR LE TRIBUNAL DE LA CONCURRENCE
Order Fixing June 21, 2002 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the Act
Décret fixant le 21 juin 2002 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi
P.C. 2002-1072 13 June, 2002
C.P. 2002-1072 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to section 20
of An Act to amend the Competition Act and the Competition
Tribunal Act (the “Act”), assented to on June 4, 2002, being
chapter 16 of the Statutes of Canada, 2002, hereby fixes June 21,
2002, as the day on which the Act, except for section 124.1 of the
Competition Act, as enacted by section 15 of the Act, comes into
force.
Sur recommandation du ministre de l’Industrie et en vertu de
l’article 20 de la Loi modifiant la Loi sur la concurrence et la Loi
sur le Tribunal de la concurrence (la « Loi »), sanctionnée
le 4 juin 2002, chapitre 16 des Lois du Canada (2002), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe au 21 juin 2002
la date d’entrée en vigueur de la Loi, à l’exception de l’article 124.1 de la Loi sur la concurrence, édicté par l’article 15 de la
Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The enactment amends the Competition Act and the Competition Tribunal Act. The amendments include the following:
(a) amendments to facilitate cooperation with foreign competition authorities for the enforcement of civil competition and
fair trade practices laws;
(b) amendments prohibiting deceptive prize notices;
(c) amendments streamlining the Competition Tribunal process
by providing for cost awards, summary dispositions and references;
(d) amendments broadening the scope under which the Competition Tribunal may issue interim orders;
(e) amendments enabling individuals and businesses to apply
directly to the Competition Tribunal with respect to matters
dealing with refusal to deal, exclusive dealing, tied selling and
market restriction;
(f) amendments providing measures to protect competition in
the Canadian airline industry; and
(g) some housekeeping items.
Le texte modifie la Loi sur la concurrence et la Loi sur le Tribunal de la concurrence et y ajoute de nouvelles dispositions. Les
modifications ont notamment pour objet :
a) de faciliter la coopération internationale en ce qui touche
l’application de dispositions non pénales en matière de concurrence et de pratiques de commerce;
b) d’interdire l’envoi de documentation trompeuse;
c) de permettre au Tribunal de la concurrence d’accorder, dans
certains cas, des frais, de rendre des jugements sommaires et
d’entendre des renvois;
d) d’étendre le pouvoir du Tribunal de la concurrence en ce qui
a trait aux ordonnances provisoires;
e) de permettre à des individus et à des entreprises de présenter
directement des demandes auprès du Tribunal de la concurrence relativement à des affaires visant le refus de vendre,
l’exclusivité, les ventes liées et la limitation du marché;
f) de protéger la concurrence dans l’industrie aérienne au
Canada;
g) de faire certaines modifications d’ordre administratif.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1641
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Registration
SI/2002-101
3 July, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-101
Enregistrement
TR/2002-101 3 juillet 2002
BUDGET IMPLEMENTATION ACT, 2001
LOI D’EXÉCUTION DU BUDGET DE 2001
Order Fixing June 27, 2002 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the
Canada Fund for Africa Act
Décret fixant au 27 juin 2002 la date d’entrée en
vigueur de certains articles de la Loi sur le Fonds
canadien pour l’Afrique
P.C. 2002-1073 13 June, 2002
C.P. 2002-1073 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister for International Cooperation, pursuant to section 46 of the Budget Implementation Act, 2001 (the
“Act”), assented to on March 27, 2002, being chapter 9 of the
Statutes of Canada, 2002, hereby fixes June 27, 2002 as the day
on which sections 3 to 5 of the Canada Fund for Africa Act, as
enacted by section 45 of the Act, come into force.
Sur recommandation de la ministre de la Coopération internationale et en vertu de l’article 46 de la Loi d’exécution du budget
de 2001 (la « Loi »), sanctionnée le 27 mars 2002, chapitre 9 des
Lois du Canada (2002), Son Excellence la Gouverneure générale
en conseil fixe au 27 juin 2002 la date d’entrée en vigueur des
articles 3 à 5 de la Loi sur le Fonds canadien pour l’Afrique,
édictés par l’article 45 de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Canada Fund for Africa Act (the “Act”), as enacted by
section 45 of the Budget Implementation Act, 2001, assented to on
March 27, 2002, establishes the Canada Fund for Africa, which
creates a fund from which contributions will be assigned for the
economic and social development of Africa in fulfillment of the
objectives set out in the New Partnership for Africa’s Development.
The Order brings into force on June 27, 2002, sections 3 to 5 of
the Act, which deal with the establishment of the programme, the
eligible activities and recipients, the authority of the Minister for
International Cooperation to enter into contribution agreements
with eligible recipients and the regulation-making power of the
Governor in Council.
La Loi sur le Fonds canadien pour l’Afrique (la « Loi »), édictée par l’article 45 de la Loi d’exécution du budget de 2001, sanctionnée le 27 mars 2002, établit le Fonds canadien pour l’Afrique,
qui a pour objet la création d’un fonds permettant le versement de
contributions pour le développement économique et social de
l’Afrique en vue de l’atteinte des objectifs énoncés dans le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique.
Le décret fixe au 27 juin 2002 l’entrée en vigueur des articles 3
à 5 de la Loi, qui permettent d’établir le programme, les activités
et les bénéficiaires admissibles, l’autorité du ministre de la Coopération internationale de conclure des accords de contribution
avec ces bénéficiaires et le pouvoir du gouverneur en conseil de
prendre des règlements.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1642
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Registration
SI/2002-102
3 July, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-102
Enregistrement
TR/2002-102 3 juillet 2002
AN ACT TO AMEND THE CRIMINAL CODE AND TO
AMEND OTHER ACTS
LOI MODIFIANT LE CODE CRIMINEL ET D’AUTRES LOIS
Order Fixing Certain Dates of the Coming into
Force of Certain Sections of the Act
Décret fixant certaines dates d’entrée en vigueur
de certains articles de la Loi
P.C. 2002-1074 13 June, 2002
C.P. 2002-1074 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to section 93 of
An Act to amend the Criminal Code and to amend other Acts,
assented to on June 4, 2002, being chapter 13 of the Statutes of
Canada, 2002, hereby fixes
(a) July 23, 2002, as the day on which the provisions of that
Act come into force, other than sections 24 to 46, 48, 49, 59,
62, 71, 79, 89 and 90;
(b) September 23, 2002, as the day on which sections 49
and 62 come into force;
(c) November 25, 2002, as the day on which section 71 comes
into force; and
(d) July 23, 2003, as the day on which sections 24 to 46, 48, 59,
79, 89 and 90 come into force.
Sur recommandation du ministre de la Justice et en vertu de
l’article 93 de la Loi modifiant le Code criminel et d’autres lois,
sanctionnée le 4 juin 2002, chapitre 13 des Lois du Canada
(2002), Son Excellence la Gouverneure générale en conseil fixe :
a) au 23 juillet 2002 la date d’entrée en vigueur de cette loi, à
l’exception des articles 24 à 46, 48, 49, 59, 62, 71, 79, 89 et 90;
b) au 23 septembre 2002 la date d’entrée en vigueur des articles 49 et 62;
c) au 25 novembre 2002 la date d’entrée en vigueur de l’article 71;
d) au 23 juillet 2003 la date d’entrée en vigueur des articles 24
à 46, 48, 59, 79, 89 et 90.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order fixes July 23, 2002, as the day on which the provisions of the Criminal Law Amendment Act, 2001, An Act to
amend the Criminal Code and to amend other Acts come into
force, other than sections 24 to 46, 48, 49, 59, 62, 71, 79, 89
and 90. The Order fixes September 23, 2002, as the day on which
sections 49 and 62 of that Act come into force, November 25,
2002, as the day on which section 71 comes into force and
July 23, 2003, as the day on which sections 24 to 46, 48, 59, 79,
89 and 90 come into force.
That Act, assented to on June 4, 2002, amends the Criminal
Code by
(a) adding offences and other measures that provide additional
protection to children from sexual exploitation, including sexual exploitation involving use of the Internet;
(b) increasing the maximum penalty for criminal harassment;
(c) making home invasions an aggravating circumstance for
sentencing purposes;
(d) creating an offence of disarming, or attempting to disarm, a
peace officer;
(e) codifying and clarifying the review process for applications
to the Minister of Justice with respect to allegations of miscarriage of justice; and
(f) reforming and modernizing criminal procedure with respect
to
(i) procedural aspects of preliminary inquiries,
(ii) the disclosure of expert evidence,
(iii) rules of court in relation to case management and preliminary inquiries,
Le décret fixe au 23 juillet 2002 la date d’entrée en vigueur de
la Loi modifiant le Code criminel et d’autres lois, à l’exception
des articles 24 à 46, 48, 49, 59, 62, 71, 79, 89 et 90. Il fixe
au 23 septembre 2002 la date d’entrée en vigueur des articles 49
et 62, au 25 novembre 2002 celle de l’article 71 et au 23 juillet 2003 celle des articles 24 à 46, 48, 59, 79, 89 et 90.
La Loi, sanctionnée le 4 juin 2002, modifie le Code criminel de
la façon suivante :
a) elle crée de nouvelles infractions et prévoit d’autres mesures
pour protéger les enfants contre l’exploitation sexuelle, notamment l’exploitation sexuelle mettant en jeu l’utilisation
d’Internet;
b) elle augmente la peine maximale dans les cas de harcèlement criminel;
c) elle fait de l’invasion de domicile comme circonstance aggravante pour la détermination de la peine;
d) elle crée une infraction de désarmement ou de tentative de
désarmement d’un agent de la paix;
e) elle codifie et clarifie le processus d’examen des demandes
faites au ministre de la Justice dans les cas d’erreur judiciaire
prétendue;
f) elle réforme et modernise la procédure criminelle en ce qui
concerne :
(i) les aspects procéduraux des enquêtes préliminaires,
(ii) la divulgation de la preuve d’experts,
1643
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
(iv) electronic documents and remote appearances,
(v) a plea comprehension inquiry scheme,
(vi) private prosecutions,
(vii) the selection of alternate jurors, and
(viii) restriction on the use of agents.
The Act also amends the following Acts:
(a) the National Capital Act, by increasing the maximum fine
available; and
(b) the National Defence Act, by providing for fingerprinting.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1644
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-102
(iii) les règles de cour concernant la gestion des instances et
les enquêtes préliminaires,
(iv) les documents électroniques et les comparutions à distance,
(v) un système complet d’enquête sur les plaidoyers,
(vi) les poursuites privées,
(vii) la sélection de jurés suppléants,
(viii) les limites à l’utilisation de représentants.
La Loi modifie également les lois suivantes :
a) la Loi sur la capitale nationale, en augmentant l’amende
maximale qui peut être imposée;
b) la Loi sur la défense nationale, en prévoyant des dispositions
sur la prise d’empreintes digitales.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Registration
SI/2002-103
3 July, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-103
Enregistrement
TR/2002-103 3 juillet 2002
OTHER THAN STATUTORY AUTHORITY
AUTORITÉ AUTRE QUE STATUTAIRE
North Atlantic Treaty Organization (NATO)
Medal for the Former Yugoslav Republic of
Macedonia (FYROM) Order
Décret sur la médaille de l’Organisation du
Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) relative à
l’ex-République yougoslave de Macédoine (ERYM)
P.C. 2002-1075 13 June, 2002
C.P. 2002-1075 13 juin 2002
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, hereby
(a) authorizes Canadians to accept the North Atlantic Treaty
Organization (NATO) Medal for the Former Yugoslav Republic of Macedonia (FYROM), in recognition of honourable
service with NATO Support Operations in the former Yugoslav
Republic of Macedonia, provided that no other medal has been
awarded for the same service, and to wear the Medal in accordance with the regulations established by NATO for the Medal;
and
(b) directs that the Medal follow the International Force East
Timor (INTERFET) Medal in the order of precedence in the
Canadian Honours System.
Sur recommandation du premier ministre, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil :
a) autorise des Canadiens et Canadiennes à accepter la médaille
de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) relative à l’ex-République yougoslave de Macédoine (ERYM), en
reconnaissance de leur service honorable dans le cadre des opérations de soutien de l’OTAN dans l’ex-République yougoslave
de Macédoine, pourvu qu’aucune autre médaille n’ait été décernée pour le même service, et à porter cette médaille conformément aux règlements pris par l’OTAN à l’égard de celle-ci;
b) ordonne que cette médaille suive celle de la Force internationale du Timor oriental (INTERFET) dans l’ordre de préséance du régime canadien de distinctions honorifiques.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order authorizes the acceptance and wearing of the
NATO Medal for the Former Yugoslav Republic of Macedonia
(FYROM) by Canadians who have taken part in NATO operations in the former Yugoslav Republic of Macedonia.
Le décret autorise l’acceptation et le port de la médaille de
l’OTAN relative à l’ex-République yougoslave de Macédoine
(ERYM) par des Canadiens et Canadiennes qui ont participé aux
opérations de l’OTAN dans l’ex-République yougoslave de
Macédoine.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
1645
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Registration
SI/2002-104
3 July, 2002
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14 SI/TR/2002-104
Enregistrement
TR/2002-104 3 juillet 2002
BROADCASTING ACT
LOI SUR LA RADIODIFFUSION
Order Declining to Set Aside or to Refer Back to
the CRTC Decision CRTC 2002-82
Décret refusant d’annuler ou de renvoyer
au CRTC la décision CRTC 2002-82
P.C. 2002-1154 21 June, 2002
C.P. 2002-1154 21 juin 2002
Whereas the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission rendered Decision CRTC 2002-82 on
April 8, 2002, which approved an application by Rogers Broadcasting Limited, on behalf of a corporation to be incorporated, for
a broadcasting licence to operate a multilingual ethnic television
station to serve Toronto, subject to the submission by Rogers
Broadcasting Limited to the Commission, within six months after
the date of the decision, of an application proposing the use in
Toronto of a television channel other than channel 52 and technical parameters that are acceptable to both the Department of Industry and the Commission;
Attendu que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a, dans la décision CRTC 2002-82
du 8 avril 2002, approuvé la demande présentée par Rogers
Broadcasting Limited, au nom d’une société devant être constituée, en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion pour exploiter
une station de télévision multilingue à caractère ethnique devant
desservir Toronto, à condition que Rogers Broadcasting Limited
soumette, dans les six mois suivant cette décision, une demande
proposant l’utilisation à Toronto d’un canal autre que le canal 52
et de paramètres techniques qui soient acceptables à la fois pour
le ministère de l’Industrie et pour le Conseil de la radiodiffusion
et des télécommunications canadiennes;
Attendu que la gouverneure en conseil, à la suite de cette décision, a reçu des demandes requérant l’annulation de la décision ou
son renvoi au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour réexamen et nouvelle audience;
Whereas, subsequent to the rendering of Decision
CRTC 2002-82, the Governor in Council has received petitions
requesting that the decision be set aside or referred back to the
Canadian Radio-television and Telecommunications Commission
for reconsideration and hearing of the matter by the Commission;
And whereas the Governor in Council, having considered the
petitions, is not satisfied that Decision CRTC 2002-82 derogates
from the attainment of the objectives of the broadcasting policy
set out in subsection 3(1) of the Broadcasting Acta;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage,
pursuant to section 28 of the Broadcasting Acta, hereby declines
to set aside Decision CRTC 2002-82 of April 8, 2002 or to refer it
back to the Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission for reconsideration and hearing of the matter by the
Commission.
———
a
S.C. 1991, c. 11
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
1646
Attendu que la gouverneure en conseil, après examen de ces
demandes, n’est pas convaincue que cette décision ne va pas dans
le sens des objectifs de la politique canadienne de radiodiffusion
énoncés au paragraphe 3(1) de la Loi sur la radiodiffusiona,
À ces causes, sur recommandation de la ministre du Patrimoine
canadien et en vertu de l’article 28 de la Loi sur la radiodiffusiona, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil refuse
d’annuler la décision CRTC 2002-82 du 8 avril 2002 ou de la
renvoyer au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour réexamen et nouvelle audience.
———
a
L.C. 1991, ch. 11
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
2002/07/03
Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14
Erratum :
Erratum:
Canada Gazette Part II, Vol. 131, No. 17, August 20, 1997
SI/97-95
Gazette du Canada Partie II, Vol. 131, no 17, le 20 août 1997
TR/97-95
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
Certain Taxpayers Remission Order, 1997-3, p. 2649
Before the Schedule, insert the Order that was
omitted from publication:
CERTAIN TAXPAYERS
REMISSION ORDER, 1997-3
1. Remission is hereby granted to the taxpayers
named in column I of an item of the schedule of
the amount set out in column II of that item,
which represents tax, including any interest payable thereon, under the Income Tax Act, in respect
of the taxation year set out in column III of that
item.
2. Remission is hereby granted of amounts
payable by Julius Uzoaba under the Income Tax
Act for or in respect of 1995, not exceeding
$29,217.86 plus relevant interest, that would not
be payable if each portion of a lump-sum received
in 1995 as a result of a decision in respect of
wages and the relevant interest for or in respect of
a previous year had been received in that previous
year, on condition that he forthwith file with the
Minister a document, in a form under seal acceptable to the Minister, in which he undertakes to
withdraw and not to institute or proceed with any
relevant action, objection, appeal, application or
other proceeding of any kind if there is a corresponding provincial remission and in which he
agrees that, notwithstanding any such proceeding
and any consequent assessment, subject to this
remission, the federal taxes payable are to be
computed on the basis that the said wages and
related interest must be included in computing income for 1995.
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Décret de remise visant certains contribuables,
(1997-3), p. 2649
Ajoutez le décret suivant qui a été omis de la publication :
DÉCRET DE REMISE VISANT
CERTAINS CONTRIBUABLES, (1997-3)
1. Remise est accordée aux contribuables
nommés à la colonne I de l’annexe du montant indiqué à la colonne II, lequel représente
l’impôt, ainsi que les intérêts y afférents,
payables aux termes de la Loi de l’impôt sur
le revenu, pour l’année d’imposition visée à
la colonne III.
2. Remise est accordée des montants payables en application de le Loi de l’impôt sur le
revenu par Julius Uzoaba pour 1995, représentant une somme maximale de 29 217, 86 $
à laquelle s’ajoutent les intérêts applicables,
qui n’auraient pas été payables si la somme
forfaitaire versée au contribuable en 1995 à la
suite d’une décision concernant des arriérés
de salaire et les intérêts y afférents relativement à des années antérieures avait été étalée
sur ces années, à la condition que le contribuable dépose sur-le-champ auprès du Ministre, en la forme que ce dernier juge acceptable, un document sous seing privé dans lequel il s’engage à abandonner tout appel, action, opposition, demande ou autre procédure
et à ne pas en introduire si le ministère du revenu provincial concerné fait remise de la
même façon, et dans lequel il reconnaît que,
malgré toute procédure semblable et cotisation pouvant en résulter, sous réserve de cette
remise, l’impôt fédéral payable sera calculé
compte tenu du fait que ces arriérés de salaire
et les intérêts s’y rapportant doivent être inclus dans le calcul du revenu pour 1995.
1647
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
TABLE OF CONTENTS
SOR:
SI:
SOR/2002-227—246
SI/2002-97
104
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Registration
No.
P.C.
2002
SOR/2002-227
997
Citizenship and Immigration Immigration and Refugee Protection Regulations.........................................
Treasury Board
1546
SOR/2002-228
998
Citizenship and Immigration Refugee Protection Division Rules ...............................................................
Immigration and Refugee
Board
1547
SOR/2002-229
999
Citizenship and Immigration Immigration Division Rules ..........................................................................
Immigration and Refugee
Board
1548
SOR/2002-230
1000
Citizenship and Immigration Immigration Appeal Division Rules..............................................................
Immigration and Refugee
Board
1549
SOR/2002-231
1001
Citizenship and Immigration Oath or Solemn Affirmation of Office Rules (Immigration and Refugee
Board) ...........................................................................................................
Immigration and Refugee
Board
1550
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
SOR/2002-232
1002
Citizenship and Immigration Rules Amending the Federal Court Immigration Rules, 1993 ......................
1551
SOR/2002-233
1057
Human Resources
Development
Regulations Amending the Canada Student Financial Assistance
Regulations ...................................................................................................
1558
SOR/2002-234
1058
Human Resources
Development
Regulations Amending the Canada Student Loans Regulations....................
1563
SOR/2002-235
1059
Health
Treasury Board
Regulations Amending the Hazardous Materials Information Review
Regulations ...................................................................................................
1564
SOR/2002-236
1060
Human Resources
Development
Treasury Board
Regulations Amending the Employment Insurance Regulations...................
1572
SOR/2002-237
1070
Canadian Heritage
Regulations Amending the National Parks Lease and License of
Occupation Regulations (1991).....................................................................
1580
SOR/2002-238
Agriculture and Agri-Food
Order Repealing the British Columbia Broiler Marketing Board
(Interprovincial and Export) Order................................................................
1598
SOR/2002-239
Agriculture and Agri-Food
Regulations Repealing the Ontario Sweet Corn Price Determination
(Interprovincial and Export) Regulations ......................................................
1599
SOR/2002-240
Treasury Board
Regulations Amending the Public Service Superannuation Regulations.......
1600
SOR/2002-241
National Defence
Rules of Procedure for Hearings Before the Military Police Complaints
Commission ..................................................................................................
1603
SOR/2002-242
Transport
Regulations Amending the Laurentian Pilotage Authority Regulations ........
1613
SOR/2002-243
Environment
Order 2002-87-04-01 Amending the Domestic Substances List ...................
1623
SOR/2002-244
1087
Finance
Order Amending the Schedule to the Customs Tariff, 2002-4 ......................
1626
SOR/2002-245
1088
Canada Customs and
Revenue Agency
Regulations Amending the Canada Pension Plan Regulations......................
1631
SOR/2002-246
1089
Indian Affairs and
Northern Development
Regulations Amending Certain Department of Indian Affairs and
Northern Development Instruments (Miscellaneous Program) .....................
1634
SI/2002-97
996
Citizenship and Immigration Order Fixing June 28, 2002 as the Date of the Coming into Force of
Certain Provisions of the Immigration and Refugee Protection Act..............
1637
SI/2002-98
1052
Canadian Heritage
Exclusion Approval Order for the Appointment of one Employee to a
Position at the Department of Finance ..........................................................
1638
SI/2002-99
1056
Finance
Order Fixing June 21, 2002 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Canadian Payments Act ...........................................
1640
SI/2002-100
1072
Industry
Order Fixing June 21, 2002 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of An Act to amend the Competition Act and the
Competition Tribunal Act .............................................................................
1641
Order Fixing June 27, 2002 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Canada Fund for Africa Act .....................................
1642
SI/2002-101
1073
International Cooperation
i
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
SOR/2002-227—246
SI/2002-97—104
TABLE OF CONTENTS—Continued
Registration
No.
P.C.
2002
Department
Name of Statutory Instruments or Other Document
Page
SI/2002-102
1074
Justice
Order Fixing Certain Dates of the Coming into Force of Certain Sections
of An Act to amend the Criminal Code and to amend other Acts .................
1643
SI/2002-103
1075
Prime Minister
North Atlantic Treaty Organization (NATO) Medal for the Former
Yugoslav Republic of Macedonia (FYROM) Order .....................................
1645
SI/2002-104
1154
Canadian Heritage
Order Declining to Set Aside or to Refer Back to the CRTC Decision
CRTC 2002-82..............................................................................................
1646
ii
2002-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
INDEX
SOR:
SI:
SOR/2002-227—246
SI/2002-97—104
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
British Columbia Broiler Marketing Board (Interprovincial and Export)
OrderOrder Repealing.......................................................................................
Agricultural Products Marketing Act
SOR/2002-238
14/06/02
1598
Canada Pension Plan RegulationsRegulations Amending ......................................
Canada Pension Plan
SOR/2002-245
20/06/02
1631
Canada Student Financial Assistance RegulationsRegulations Amending .............
Canada Student Financial Assistance Act
SOR/2002-233
13/06/02
1558
Canada Student Loans RegulationsRegulations Amending ....................................
Canada Student Loans Act
SOR/2002-234
13/06/02
1563
SOR/2002-246
20/06/02
1634
Certain Department of Indian Affairs and Northern Development Instruments
(Miscellaneous Program)Regulations Amending..............................................
Indian Act
Northwest Territories Act
Territorial Lands Act
Yukon Placer Mining Act
Yukon Quartz Mining Act
Date
Page
Comments
x
n
Certain Taxpayers Remission Order, 1997-3..............................................................
Financial Administration Act
SI/1997-95
Customs Tariff, 2002-4Order Amending the Schedule...........................................
Customs Tariff
SOR/2002-244
20/06/02
1626
SI/2002-104
03/07/02
1646
Domestic Substances ListOrder 2002-87-04-01 Amending....................................
Canadian Environmental Protection Act, 1999
SOR/2002-243
19/06/02
1623
Employment Insurance RegulationsRegulations Amending...................................
Employment Insurance Act
SOR/2002-236
13/06/02
1572
SI/2002-98
03/07/02
1638
SOR/2002-232
11/06/02
1551
Fixing Certain Dates of the Coming into Force of Certain Sections of the
ActOrder ...........................................................................................................
Criminal Code and to amend other Acts (An Act to amend)
SI/2002-102
03/07/02
1643
Fixing June 21, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections of
the Canadian Payments ActOrder .....................................................................
Financial Consumer Agency of Canada Act
SI/2002-99
03/07/02
1640
Fixing June 21, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections of
the ActOrder .....................................................................................................
Competition Act and the Competition Tribunal Act (An Act to amend)
SI/2002-100
03/07/02
1641
Fixing June 27, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections of
the Canada Fund for Africa ActOrder ...............................................................
Budget Implementation Act, 2001
SI/2002-101
03/07/02
1642
Fixing June 28, 2002 as the Date of the Coming into Force of Certain Provisions
of the ActOrder .................................................................................................
Immigration and Refugee Protection Act
SI/2002-97
14/06/02
1637
Hazardous Materials Information Review RegulationsRegulations Amending ......
Hazardous Materials Information Review Act
SOR/2002-235
13/06/02
1564
Immigration and Refugee Protection Regulations ......................................................
Immigration and Refugee Protection Act
Financial Administration Act
SOR/2002-227
11/06/02
1546
n
Immigration Appeal Division Rules ...........................................................................
Immigration and Refugee Protection Act
SOR/2002-230
11/06/02
1549
n
Declining to Set Aside or to Refer Back to the CRTC Decision CRTC 200282Order .............................................................................................................
Broadcasting Act
Exclusion Approval Order for the Appointment of One Employee to a Position at
the Department of Finance ....................................................................................
Public Service Employment Act
Federal Court Immigration Rules, 1993Rules Amending .......................................
Immigration and Refugee Protection Act
iii
e
n
n
2001-07-03 Canada Gazette Part II, Vol. 136, No. 14
SOR/2002-227—246
SI/2002-97—104
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Immigration Division Rules .......................................................................................
Immigration and Refugee Protection Act
SOR/2002-229
11/06/02
1548
Laurentian Pilotage Authority RegulationsRegulations Amending ........................
Pilotage Act
SOR/2002-242
17/06/02
1613
National Parks Lease and License of Occupation Regulations (1991)Regulations
Amending .............................................................................................................
Canada National Parks Act
SOR/2002-237
13/06/02
1580
North Atlantic Treaty Organization (NATO) Medal for the Former Yugoslav
Republic of Macedonia (FYROM) Order .............................................................
Other Than Statutory Authority
SI/2002-103
03/07/02
1645
n
SOR/2002-231
11/06/02
1550
n
SOR/2002-239
14/06/02
1599
x
Public Service Superannuation RegulationsRegulations Amending .......................
Public Service Superannuation Act
Financial Administration Act
SOR/2002-240
14/06/02
1600
Refugee Protection Division Rules.............................................................................
Immigration and Refugee Protection Act
SOR/2002-228
11/06/02
1547
n
SOR/2002-241
17/06/02
1603
n
Oath or Solemn Affirmation of Office Rules (Immigration and Refugee Board) .......
Immigration and Refugee Protection Act
Ontario Sweet Corn Price Determination (Interprovincial and Export
Regulations)Regulations Repealing ..................................................................
Agricultural Products Marketing Act
Rules of Procedure for Hearings Before the Military Police Complaints
Commission ..........................................................................................................
National Defence Act
iv
Date
Page
Comments
n
2002-07-03
Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement.
C.P.
2002
DORS/2002-227
DORS/2002-227—246
TR/2002-97—104
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
997
Citoyenneté et Immigration
Conseil du Trésor
Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés............................
1546
DORS/2002-228
998
Citoyenneté et Immigration Règles de la Section de la protection des réfugiés.........................................
Commission de l’immigration
et du statut de réfugié
1547
DORS/2002-229
999
Citoyenneté et Immigration Règles de la Section de l’immigration...........................................................
Commission de l’immigration
et du statut de réfugié
1548
DORS/2002-230
1000
Citoyenneté et Immigration Règles de la Section d’appel de l’immigration..............................................
Commission de l’immigration
et du statut de réfugié
1549
DORS/2002-231
1001
Citoyenneté et Immigration Règles sur le serment professionnel ou la déclaration (Commission de
Commission de l’immigration l’immigration et du statut de réfugié)............................................................
et du statut de réfugié
DORS/2002-232
1002
Citoyenneté et Immigration
Règles modifiant les Règles de 1993 de la Cour fédérale en matière
d’immigration ...............................................................................................
DORS/2002-233
1057
Développement des
ressources humaines
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide financière aux
étudiants........................................................................................................
1558
DORS/2002-234
1058
Développement des
ressources humaines
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur les prêts aux étudiants .........
1563
DORS/2002-235
1059
Santé
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur le contrôle des renseignements
relatifs aux matières dangereuses ..................................................................
1564
DORS/2002-236
1060
Développement des
ressources humaines
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur l’assurance-emploi ..........................
1572
DORS/2002-237
1070
Patrimoine canadien
Règlement modifiant le Règlement de 1991 sur les baux et les permis
d’occupation dans les parcs nationaux ..........................................................
1580
DORS/2002-238
Agriculture et
Agroalimentaire
Ordonnance abrogeant l’Ordonnance de l’Office de commercialisation du
poulet à griller de la Colombie-Britannique (marché interprovincial et
commerce d’exportation) ..............................................................................
1598
DORS/2002-239
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement abrogeant le Règlement sur la fixation du prix du maïs sucré
de l’Ontario (marché interprovincial et commerce d’exportation) ................
1599
DORS/2002-240
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur la pension de la fonction publique...
1600
DORS/2002-241
Défense nationale
Règles de procédure des audiences de la Commission d’examen des
plaintes concernant la police militaire...........................................................
1603
DORS/2002-242
Transports
Règlement modifiant le Règlement de l’Administration de pilotage des
Laurentides....................................................................................................
1613
DORS/2002-243
1550
1551
Environnement
Arrêté 2002-87-04-01 modifiant la Liste intérieure ......................................
1623
DORS/2002-244
1087
Finances
Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes, 2002-4..............................
1626
DORS/2002-245
1088
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Règlement modifiant le Règlement sur le Régime de pensions du Canada ...
1631
DORS/2002-246
1089
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Règlement correctif visant certains textes (ministère des Affaires
indiennes et du Nord canadien) .....................................................................
1634
TR/2002-97
996
Citoyenneté et Immigration
Décret fixant au 28 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certaines
dispositions de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés ...........
1637
TR/2002-98
1052
Patrimoine canadien
Décret d’exemption pour la nomination d’un fonctionnaire à un poste du
ministère des Finances ..................................................................................
1638
TR/2002-99
1056
Finances
Décret fixant au 21 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi canadienne sur les paiements .............................................
1640
TR/2002-100
1072
Industrie
Décret fixant le 21 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi modifiant la Loi sur la concurrence et la Loi sur le
Tribunal de la concurrence............................................................................
1641
v
2002-07-03 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14
DORS/2002-227—246
TR/2002-97—104
TABLE DES MATIÈRES—Suite
No d'enregistrement
C.P.
2002
Ministère
Titre du texte de réglementaire ou autre document
Page
TR/2002-101
1073
Coopération internationale
Décret fixant le 27 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi sur le Fonds canadien pour l’Afrique.................................
1642
TR/2002-102
1074
Justice
Décret fixant certaines dates d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi modifiant le Code criminel et d’autres lois .............................................
1643
TR/2002-103
1075
Premier ministre
Décret sur la médaille de l’Organization du Traité de l’Atlantique Nord
(OTAN) relative à l’ex-République yougoslave de Macédoine (ERYM) .....
1645
TR/2002-104
1154
Patrimoine canadien
Décret refusant d’annuler ou de renvoyer au CRTC la Décision CRTC
2002-82 .........................................................................................................
1646
vi
2002-07-03 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, n o 14
INDEX
DORS:
TR:
DORS/2002-227—246
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Administration de pilotage des Laurentides  Règlement modifiant le Règlement...
Pilotage (Loi)
TR/2002-97—104
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Date
Page
DORS/2002-242
17/06/02
1613
Aide financière aux étudiants  Règlement modifiant le Règlement fédéral ............
Aide financière aux étudiants (Loi fédérale)
DORS/2002-233
13/06/02
1558
Assurance-emploi  Règlement modifiant le Règlement ..........................................
Assurance-emploi (Loi)
DORS/2002-236
13/06/02
1572
Baux et les permis d’occupation dans les parcs nationaux du Canada  Règlement
modifiant le Règlement de 1991 ...........................................................................
Parcs nationaux du Canada (Loi)
DORS/2002-237
13/06/02
1580
Certains contribuables (1997-3)  Décret de remise .................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/1997-95
Certains textes (ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien) 
Règlement correctif...............................................................................................
Indiens (Loi)
Territoires du Nord-Ouest (Loi)
Terres territoriales (Loi)
Extraction de l’or dans le Yukon (Loi)
Extraction du quartz dans le Yukon (Loi)
Commentaires
e
DORS/2002-246
20/06/02
1634
Contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses  Règlement
modifiant le Règlement .........................................................................................
Contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses (Loi)
DORS/2002-235
13/06/02
1564
Cour fédérale en matière d’immigration  Règles modifiant les Règles de 1993 .....
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2002-232
11/06/02
1551
Exemption pour la nomination d’un fonctionnaire à un poste du ministère des
Finances  Décret................................................................................................
Emploi dans la fonction publique (Loi)
TR/2002-98
03/07/02
1638
Fixant au 21 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi
canadienne sur les paiements  Décret................................................................
Agence de la consommation en matière financière du Canada (Loi)
TR/2002-99
03/07/02
1640
Fixant au 21 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi 
Décret ...................................................................................................................
Concurrence et la Loi sur le Tribunal de la concurrence (Loi modifiant la
Loi)
TR/2002-100
03/07/02
1641
Fixant au 27 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi sur
le Fonds canadien pour l’Afrique  Décret .........................................................
Exécution du budget de 2001 (Loi)
TR/2002-101
03/07/02
1642
Fixant au 28 juin 2002 la date d’entrée en vigueur de certaines dispositions de la
Loi  Décret ........................................................................................................
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
TR/2002-97
14/06/02
1637
Fixant certaines dates d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi  Décret ....
Code criminel et d’autres lois (Loi modifiant)
TR/2002-102
03/07/02
1643
Fixation du prix du maïs sucré de l’Ontario (marché interprovincial et commerce
d’exportation)  Règlement abrogeant le Règlement ..........................................
Commercialisation des produits agricoles (Loi)
DORS/2002-239
14/06/02
1599
a
Immigration et la protection des réfugiés  Règlement.............................................
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
Gestion des finances publiques (Loi)
DORS/2002-227
11/06/02
1546
n
Liste intérieure  Arrêté 2002-87-04-01 modifiant...................................................
Protection de l’environnement (1999)
DORS/2002-243
19/06/02
1623
Médaille de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) relative à l’exRépublique Yougoslave de Macédoine (ERYM)  Décret..................................
Autorité autre que statutaire
TR/2002-103
03/07/02
1645
n
DORS/2002-238
14/06/02
1598
a
Office de commercialisation du poulet à griller de la Colombie-Britannique
(marché interprovincial et commerce d’exportation)  Ordonnance abrogeant
l’Ordonnance ........................................................................................................
Commercialisation des produits agricoles (Loi)
vii
n
n
2002-07-03 Gazette du Canada Partie II, Vol. 136, no 14
DORS/2002-227—246
TR/2002-97—104
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
No
Pension de la fonction publique  Règlement modifiant le Règlement.....................
Pension de la fonction publique (Loi)
Gestion des finances publiques (Loi)
Date
Page
DORS/2002-240
14/06/02
1600
Prêts aux étudiants  Règlement modifiant le Règlement fédéral.............................
Prêts aux étudiants (Loi fédérale)
DORS/2002-234
13/06/02
1563
Procédure des audiences de la Commission d’examen des plaintes concernant la
police militaire  Règles .....................................................................................
Défense nationale (Loi)
DORS/2002-241
17/06/02
1603
n
Refusant d’annuler ou de renvoyer au CRTC la Décision CRTC 2002-82 
Décret ...................................................................................................................
Radiodiffusion (Loi)
TR/2002-104
03/07/02
1646
n
Régime de pensions du Canada  Règlement modifiant le Règlement .....................
Régime de pensions du Canada
DORS/2002-245
20/06/02
1631
Section de l’immigration  Règles............................................................................
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2002-229
11/06/02
1548
n
Section de la protection des réfugiés  Règles..........................................................
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2002-228
11/06/02
1547
n
Section de la Section d’appel de l’immigration  Règles .........................................
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2002-230
11/06/02
1549
n
Serment professionnel ou la déclaration (Commission de l’immigration et du statut
de réfugié)  Règles ............................................................................................
Immigration et la protection des réfugiés (Loi)
DORS/2002-231
11/06/02
1550
n
Tarif des douanes, 2002-4  Décret modifiant l’annexe ...........................................
Tarif des douanes
DORS/2002-244
20/06/02
1626
viii
Commentaires
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising