Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 135, no 23
Vol. 135, No. 23
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, NOVEMBER 7, 2001
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 7 NOVEMBRE 2001
Statutory Instruments 2001
SOR/2001-443 to 466 and SI/2001-104 to 109
Textes réglementaires 2001
DORS/2001-443 à 466 et TR/2001-104 à 109
Pages 2420 to 2545
Pages 2420 à 2545
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 3, 2001 and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 3 janvier 2001 et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada. Rates will be quoted on request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Communication Canada. Le tarif sera indiqué sur
demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is US$67.50 and single issues, US$3.50.
Orders should be addressed to: Canadian Government Publishing,
Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 67,50 $US et
le prix d’un exemplaire, de 3,50 $US. Veuillez adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues
officielles, pour examen et vente à la Pièce 418, Édifice Blackburn, 85, rue
Sparks, Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2001
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-443
Registration
SOR/2001-443 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-443
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Letter Mail Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
poste-lettre
P.C. 2001-1872 18 October, 2001
C.P. 2001-1872 18 octobre 2001
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Letter Mail Regulations, in the annexed form, was published
in the Canada Gazette, Part I, on June 30, 2001, and a reasonable
opportunity was afforded to interested persons to make representations to the Minister of Public Works and Government Services
with respect to the proposed regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Public Works and
Government Services, pursuant to subsection 19(1)a of the
Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed Regulations Amending the Letter Mail Regulations, made on September 6, 2001 by the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettre,
conforme au texte ci-après, a été publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 30 juin 2001 et que les intéressés ont ainsi eu
la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve
le Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettre,
ci-après, pris le 6 septembre 2001 par la Société canadienne des
postes.
REGULATIONS AMENDING THE LETTER
MAIL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ENVOIS POSTE-LETTRE
18 octobre 2001
AMENDMENT
1
MODIFICATION
2
1. Subsection 3(4) of the Letter Mail Regulations is replaced by the following:
(4) Increases to the domestic basic letter rate, if any, shall go
into effect the second Monday after January 3 of each year.
1. Le paragraphe 3(4)1 du Règlement sur les envois postelettre2 est remplacé par ce qui suit :
(4) La majoration du tarif de base des lettres du régime intérieur, le cas échéant, prend effet le deuxième lundi suivant le
3 janvier de chaque année.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Canada Post Corporation (Canada Post) amends the price-cap
formula so that increases to the domestic basic letter rate, if any,
shall go into effect the second Monday after January 3 of each
year.
Price-cap permitted rate changes currently occur on January 1,
which means that Canada Post employees must modify merchandising and customers must acquire new postage and adjust to new
rates, all during the busy Christmas season.
La Société canadienne des postes (Postes Canada) modifie la
formule de plafonnement du tarif afin que les hausses du tarif de
base des lettres du régime intérieur, s’il y a lieu, entrent en vigueur le deuxième lundi suivant le 3 janvier de chaque année.
À l’heure actuelle, la formule de plafonnement du tarif permet
une modification tarifaire le 1er janvier, ce qui signifie que le personnel de Postes Canada doit modifier le matériel de marchandisage et que la clientèle doit acheter de nouveaux timbres et
s’adapter aux nouveaux tarifs au cours de la période de pointe de
Noël.
———
———
a
a
1
2
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/2000-221
SOR/88-430; SOR/90-801
2420
1
2
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/2000-221
DORS/88-430; DORS/90-801
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-443
The current amendment ensures that implementation for administrative convenience will always be on a Monday and that
there will be a minimum period of two weeks in January for implementation activities.
Historically, an increase in the domestic basic letter rate brings
about increases to all other regulated and incentive rates, domestic and international. Past experience in setting rates for commercial customers has demonstrated preference for rate changes at the
beginning of the work week. Commercial customers generally do
not have staff working over the weekend and would prefer to
implement rate changes on a Monday rather than in mid-week.
Afin de faciliter les tâches administratives, la modification prévoit que les modifications tarifaires se feront désormais toujours
le lundi, avec une période minimale de deux semaines en janvier
pour les préparatifs de mise en place des changements.
Traditionnellement, une hausse du tarif de base des lettres du
régime intérieur entraîne une majoration de tous les autres tarifs
réglementés et préférentiels des régimes intérieur et international.
L’expérience en établissement de tarifs pour la clientèle commerciale démontre que les gens préfèrent l’entrée en vigueur de modifications tarifaires au début de la semaine de travail. En règle
générale, la clientèle commerciale n’a pas de personnel en poste
en fin de semaine et préfère mettre en oeuvre des changements
tarifaires le lundi plutôt qu’en milieu de semaine.
Alternatives
Solutions envisagées
Maintaining the status quo would mean no improvement in
customer service and efficiency for Canada Post.
Le maintien de la situation actuelle n’entraîne aucune amélioration du service à la clientèle et de l’efficacité de Postes Canada.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
It is anticipated that the amendment will provide a better timing
for rate increases to consumers. It will also benefit commercial
mailers who have indicated that moving the date back by two
weeks would greatly facilitate their ability to implement the
changes into their systems following the busy Christmas period.
The change will also significantly reduce the burden of implementation on Canada Post systems during the Christmas period.
On prévoit que la modification constituera pour les consommateurs un meilleur moment pour la mise en oeuvre des hausses
tarifaires. Elle sera également profitable pour les expéditeurs
commerciaux qui nous ont affirmé que le report de deux semaines
de la hausse, après la période de fort achalandage de fin d’année,
améliorera grandement leur capacité de modifier leurs systèmes
pour tenir compte des changements. En outre, la modification
simplifiera pour Postes Canada la tâche de modifier ses systèmes
au cours de la période de Noël.
Étant donné que les modifications des tarifs et des produits réglementés pour 2002 entreront en vigueur deux semaines plus
tard que prévu, la modification de la formule de plafonnement du
tarif aura une incidence négative mais relativement peu importante sur les revenus de Postes Canada ainsi que sur les changements ultérieurs de tarifs réglementés.
Given that the regulated product and rate changes for 2002
would take effect two weeks later than expected, the amendment
to the price-cap formula will however have a negative but relatively minor impact on Canada Post revenue. It will have a similar impact on subsequent regulated rate changes.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were published in the Canada Gazette, Part I, on
June 30, 2001. No comments were received concerning these
amendments.
Ce projet de règlement a été publié dans la Gazette du Canada
Partie I le 30 juin 2001, conformément à la Loi sur la Société
canadienne des postes. Aucune observation n’a été reçue à ce
sujet.
Contact
William R. Price
Director, Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Dr., Suite N1080
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Tel.: (613) 734-6739
FAX: (613) 734-7207
Personne-ressource
William R. Price
Directeur, Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des postes
2701, prom. Riverside, Bureau N1080
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Tél. : (613) 734-6739
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-7207
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2421
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-444
Registration
SOR/2001-444 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-444
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Letter Mail Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
poste-lettre
P.C. 2001-1873 18 October, 2001
C.P. 2001-1873 18 octobre 2001
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Letter Mail Regulations, in the annexed form, was published
in the Canada Gazette, Part I, on June 30, 2001, and a reasonable
opportunity was afforded to interested persons to make representations to the Minister of Public Works and Government Services
with respect to the proposed regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Public Works and
Government Services, pursuant to subsection 19(1)a of the
Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed
Regulations Amending the Letter Mail Regulations, made on
September 6, 2001 by the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettre,
conforme au texte ci-après, a été publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 30 juin 2001 et que les intéressés ont ainsi eu
la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettre,
ci-après, pris le 6 septembre 2001 par la Société canadienne des
postes.
REGULATIONS AMENDING THE LETTER
MAIL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ENVOIS POSTE-LETTRE
18 octobre 2001
AMENDMENTS
1. (1) The portion of paragraph 1(1)(b) of the schedule to
the Letter Mail Regulations1 in column II2 is replaced by the
following:
MODIFICATIONS
1
1. (1) La colonne II de l’alinéa 1(1)b) de l’annexe du Règlement sur les envois poste-lettre2 est remplacée par ce qui
suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
1. (1)(b)
$0.77
1. (1)b)
0,77 $
(2) The portion of subitem 1(2) of the schedule to the
Regulations in column II2 is replaced by the following:
(2) La colonne II1 du paragraphe 1(2) de l’annexe du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
1. (2)(a)
(b)
$0.62
$0.88
1. (2)a)
b)
0,62 $
0,88 $
2. The portion of item 2 of the schedule to the Regulations
in column II2 is replaced by the following:
2. La colonne II1 de l’article 2 de l’annexe du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
2. (1)
(2)
(3)
$0.96
$1.60
$2.10
2. (1)
(2)
(3)
0,96 $
1,60 $
2,10 $
———
———
a
a
1
2
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/88-430; SOR/90-801
SOR/2000-377
2422
1
2
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/2000-377
DORS/88-430; DORS/90-801
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-444
COMING INTO FORCE
3. These Regulations come into force on January 14, 2002.
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. Le présent règlement entre en vigueur le 14 janvier 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to the Canada Post Corporation’s (Canada
Post) Regulations, effective January 14, 2002, will increase the
rates of postage for domestic letter rates other than the basic domestic letter rate and standard business letter rate up to 30 g.
Les présentes modifications au règlement de la Société canadienne des postes (Postes Canada), qui entreront en vigueur le
14 janvier 2002, entraînent la majoration des tarifs de port de la
poste-lettre du régime intérieur sauf le tarif-lettre de base du régime intérieur et le tarif d’un envoi standard de la poste-lettre
commerciale pesant jusqu’à 30 g.
Les modifications tarifaires comprennent notamment :
− une hausse de 0,02 $, soit 2,1 p. 100, du tarif-lettre de base
du courrier surdimensionné du régime intérieur (pesant jusqu’à 100 g), qui passe ainsi à 0,96 $;
− une augmentation moyenne pondérée de 2,7 p. 100 pour
toutes les autres mesures tarifaires touchant la poste-lettre du
régime intérieur.
Rate increases include the following among others:
− a $0.02 increase to $0.96 (2.1 percent) on the basic domestic
oversized letter rate (100 g or less);
− a weighted average increase of 2.7 percent for all other domestic letter rate changes.
Alternatives
Solutions envisagées
All other alternatives were considered inappropriate as the rate
action is part of a comprehensive Corporate Plan which also contains measures to control costs, improve productivity and efficiency, and ensure accessibility and reliability.
Toutes les autres mesures ont été jugées inadéquates puisque la
majoration tarifaire s’inscrit dans le cadre global du plan général
de l’entreprise qui prévoit aussi des mesures de contrôle des
coûts, d’amélioration de la productivité et de l’efficacité ainsi que
de maintien de l’accessibilité et de la fiabilité du service.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
It is anticipated that the rate changes will not have a serious
impact on postal users or market share. The new rates will directly contribute to Canada Post’s financial integrity and, consequently, its ability to make future investments to maintain an
accessible, affordable and efficient service. These increases are
consistent with the Canada Post’s 2001-2005 Corporate Plan.
On ne s’attend pas à ce que ces hausses aient des conséquences
graves sur les usagers du service postal ou sur la part de marché
de l’entreprise. Les augmentations contribueront directement à la
santé financière de la Société canadienne des postes, et de ce fait,
à sa capacité de faire des placements dans l’avenir dans
l’intention de maintenir son service accessible, efficace et à des
tarifs abordables. Les hausses s’inscrivent dans le plan général de
la Société pour la période de 2001 à 2005.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were published in the Canada Gazette, Part I, on
June 30, 2001. No substantive comments were received concerning these amendments.
Ce projet de règlement a été publié dans la Gazette du Canada
Partie I le 30 juin 2001, conformément à la Loi sur la Société
canadienne des postes. Aucune observation significative n’a été
reçue à ce sujet.
Contact
William R. Price
Director, Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Dr., Suite N1080
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Tel.: (613) 734-6739
FAX: (613) 734-7207
Personne-ressource
William R. Price
Directeur, Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des postes
2701, prom. Riverside, Bureau N1080
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Tél. : (613) 734-6739
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-7207
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2423
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
Registration
SOR/2001-445 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-445
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the International Letterpost Items Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
de la poste aux lettres du régime postal
international
P.C. 2001-1874 18 October, 2001
C.P. 2001-1874 18 octobre 2001
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the International Letter-post Items Regulations, in the annexed
form, was published in the Canada Gazette, Part I, on June 30,
2001, and a reasonable opportunity was afforded to interested
persons to make representations to the Minister of Public Works
and Government Services with respect to the proposed regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Public Works and
Government Services, pursuant to subsection 19(1)a of the
Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed
Regulations Amending the International Letter-post Items Regulations, made on September 6, 2001 by the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux
lettres du régime postal international, conforme au texte ci-après,
a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 30 juin 2001 et
que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs
observations à cet égard au ministre des Travaux publics et des
Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux
lettres du régime postal international, ci-après, pris le 6 septembre 2001 par la Société canadienne des postes.
REGULATIONS AMENDING THE INTERNATIONAL
LETTER-POST ITEMS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES
DU RÉGIME POSTAL INTERNATIONAL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. (1) The definition “letter package” in section 2 of the
International Letter-post Items Regulations2 is repealed.
(2) The definition “letter-post item”3 in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“letter-post item” means a letter, card, postcard, printed paper,
literature for the blind or small packet; (envoi de la poste aux
lettres)
2. Subsection 5(1)4 of the Regulations is replaced by the
following:
5. (1) The combined length, width and depth of any printed paper, small packet or literature for the blind shall not exceed 90 cm
and the greatest dimension thereof shall not exceed 60 cm. A
letter shall not exceed 380 mm in length, 270 mm in width and
20 mm in thickness.
3. (1) Paragraph 7(a) of the Regulations is amended by
adding the word “and” at the end of subparagraph (i) and by
replacing subparagraphs (ii)5 and (iii)6 with the following:
(ii) a printed paper, other than an M bag, 500 g;
1. (1) La définition de « paquet-lettre »1, à l’article 2 du Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime postal
international2, est abrogée.
(2) La définition de « envoi de la poste aux lettres »3, à
l’article 2 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« envoi de la poste aux lettres » Lettre, carte, carte postale, imprimé, cécogramme et petit paquet. (letter-post item)
2. Le paragraphe 5(1)4 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
5. (1) La somme de la longueur, de la largeur et de l’épaisseur
d’un imprimé, d’un petit paquet ou d’un cécogramme ne doit pas
dépasser 90 cm, et la plus grande dimension ne doit pas dépasser 60 cm. Une lettre ne peut mesurer plus de 380 mm de longueur, 270 mm de largeur et 20 mm d’épaisseur.
3. (1) Les sous-alinéas 7a)(ii)5 et (iii)6 du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(ii) d’imprimés, autres que des sacs M, 500 g;
———
———
a
a
1
2
3
4
5
6
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/91-624
SOR/83-807
SOR/2000-378
SOR/85-563
SOR/2000-380
SOR/94-211
2424
18 octobre 2001
1
2
3
4
5
6
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/91-624
DORS/83-807
DORS/2000-378
DORS/85-563
DORS/2000-380
DORS/94-211
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
(2) Paragraph 7(b)5 of the Regulations is replaced by the
following:
(b) for printed paper intended for transmission by air mail and
posted to a country other than the United States, its territories
and possessions, 500 g;
(3) Paragraph 7(d)5 of the Regulations is repealed.
4. Section 14.13 of the Regulations is replaced by the following:
14.1 All letters and postcards shall bear on the address side in
the upper left-hand corner, under the sender’s name and address,
where given, the words “Air Mail” and “Par avion”, in bold capital letters in blue or black, or have affixed thereon a blue or black
label bearing the words “Air Mail” and “Par avion”.
5. Paragraph 16(3)(a)7 of the Regulations is replaced by the
following:
(a) the package does not exceed 2 kg in weight or the limit prescribed in the Universal Postal Convention, in force as of January 1, 2001, whichever is the lesser;
6. Paragraph 26(a)7 of the Regulations is replaced by the
following:
(a) the package does not exceed 2 kg in weight or the limit prescribed in the Universal Postal Convention, in force as of January 1, 2001, whichever is the lesser;
7. Schedule IV3 to the Regulations is replaced by the following:
(2) L’alinéa 7b)5 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) pour les imprimés destinés à être transmis par avion et postés à destination d’un pays autre que les États-Unis ou leurs territoires ou possessions, 500 g;
(3) L’alinéa 7d)5 du même règlement est abrogé.
4. L’article 14.13 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
14.1 Les lettres et cartes postales doivent porter, du côté où figure l’adresse dans le coin supérieur gauche, sous le nom et
l’adresse de l’expéditeur, s’ils sont indiqués, les mots « Par
avion » et « Air Mail », en caractères gras majuscules, de couleur
bleue ou noire, ou une étiquette bleue ou noire portant la même
mention.
5. L’alinéa 16(3)a)7 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) le poids de l’envoi ne dépasse pas la plus petite des deux
mesures suivantes : 2 kg ou la limite prescrite dans la Convention postale universelle, en vigueur à compter du 1er janvier 2001;
6. L’alinéa 26a)7 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) le poids de l’envoi ne dépasse pas la plus petite des deux
mesures suivantes : 2 kg ou la limite prescrite dans la Convention postale universelle, en vigueur à compter du 1er janvier 2001;
7. L’annexe IV3 du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE IV
(Section 4)
RATES OF POSTAGE—LETTER-POST ITEMS
Column I
Column II
Item
Description
Rate per Item ($)
1.
Letters, cards and postcards
(a) posted to the United States, its territories and possessions
(i) where the letters, cards or postcards do not exceed 245 mm in length,
150 mm in width and 5 mm in thickness
(ii) where letters referred to in subparagraph (i) exceed 50 g or where
letters exceed 245 mm in length, 150 mm in width or 5 mm in thickness
but do not exceed 380 mm in length, 270 mm in width and 20 mm in
thickness
(b) posted to a foreign destination other than the United States, its territories
and possessions
(i) where the letters, cards or postcards do not exceed 245 mm in length,
150 mm in width and 5 mm in thickness
(ii) where letters referred to in subparagraph (i) exceed 50 g or where
letters exceed 245 mm in length, 150 mm in width or 5 mm in thickness
but do not exceed 380 mm in length, 270 mm in width and 20 mm in
thickness
Printed papers (surface)
(1) Printed papers posted to
(a) the United States, its territories and possessions
2.
(b) a foreign destination other than the United States, its territories and
possessions
30 g or less ..........................................................................................
more than 30 g but not more than 50 g ...............................................
100 g or less .........................................................................................
more than 100 g but not more than 200 g ...........................................
more than 200 g but not more than 500 g ...........................................
0.65
0.90
1.40
2.60
4.60
30 g or less .........................................................................................
more than 30 g but not more than 50 g ...............................................
100 g or less .......................................................................................
more than 100 g but not more than 200 g ...........................................
more than 200 g but not more than 500 g ...........................................
1.25
1.75
3.00
5.20
10.00
100 g or less .......................................................................................
more than 100 g but not more than 250 g ...........................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
100 g or less .......................................................................................
more than 100 g but not more than 250 g ...........................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
1.50
2.50
4.25
1.75
3.50
5.40
———
———
7
7
SOR/90-798
DORS/90-798
2425
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
SCHEDULE IV—Continued
RATES OF POSTAGE—LETTER-POST ITEMS—Continued
Item
Column I
Column II
Description
Rate per Item ($)
(2) M bags containing printed papers posted to
(a) the United States, its territories and possessions
3.
(b) a foreign destination other than the United States, its territories and
possessions
Small packets (surface)
(a) posted to the United States, its territories and possessions
(b) posted to a foreign destination other than the United States, its territories
and possessions
4.
5.
Printed papers (air mail)
Posted to a foreign destination other than the United States, its territories and
possessions
Small packets (air mail)
(a) posted to the United States, its territories and possessions
(b) posted to a foreign destination other than the United States, its territories
and possessions
6.
Literature for the blind (air mail)
Posted to a foreign destination other than the United States, its territories and
possessions
1 kg or less .........................................................................................
each additional kg or fraction of a kg ..................................................
1 kg or less .........................................................................................
each additional kg or fraction of a kg ...................................................
8.00
2.85
9.50
4.60
250 g or less .......................................................................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
more than 500 g but not more than 1 kg .............................................
100 g or less .........................................................................................
more than 100 g but not more than 250 g ............................................
more than 250 g but not more than 500 g .............................................
more than 500 g but not more than 1 kg ..............................................
more than 1 kg but not more than 2 kg .................................................
2.80
4.25
7.40
2.65
3.55
5.40
9.50
13.55
100 g or less .......................................................................................
more than 100 g but not more than 250 g ...........................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
2.40
5.40
10.65
250 g or less .........................................................................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
more than 500 g but not more than 1 kg .............................................
100 g or less .......................................................................................
more than 100 g but not more than 250 g ...........................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
more than 500 g but not more than 1 kg .............................................
more than 1 kg but not more than 2 kg ...............................................
4.25
5.60
9.90
4.00
5.45
10.65
21.30
35.55
30 g or less .........................................................................................
more than 30 g but not more than 50 g ...............................................
more than 50 g but not more than 100 g .............................................
more than 100 g but not more than 250 g ...........................................
more than 250 g but not more than 500 g ...........................................
more than 500 g but not more than 1 kg .............................................
more than 1 kg but not more than 2 kg ...............................................
each additional kg or fraction of a kg ..................................................
1.00
1.35
2.50
4.70
9.15
18.30
30.30
8.90
ANNEXE IV
(article 4)
TARIFS DE PORT : ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES
Colonne I
Colonne II
Article
Description
Tarif par envoi ($)
1.
Lettres, cartes et cartes postales
a) à destination des États-Unis ou de leurs territoires ou possessions
(i) lettres, cartes ou cartes postales mesurant au plus 245 mm de longueur,
150 mm de largeur et 5 mm d’épaisseur
(ii) lettres visées au sous-alinéa (i) pesant plus de 50 g ou lettres mesurant
plus de 245 mm de longueur, 150 mm de largeur ou 5 mm d’épaisseur,
mais au plus 380 mm de longueur, 270 mm de largeur et 20 mm
d’épaisseur
b) à destination de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs
territoires ou possessions
(i) lettres, cartes ou cartes postales mesurant au plus 245 mm de longueur,
150 mm de largeur et 5 mm d’épaisseur
(ii) lettres visées au sous-alinéa (i) pesant plus de 50 g ou lettres mesurant
plus de 245 mm de longueur, 150 mm de largeur ou 5 mm d’épaisseur,
mais au plus 380 mm de longueur, 270 mm de largeur et 20 mm
d’épaisseur
2426
jusqu’à 30 g ........................................................................................
plus de 30 g, jusqu’à 50 g ...................................................................
jusqu’à 100 g ......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 200 g ...............................................................
plus de 200 g, jusqu’à 500 g ...............................................................
0,65
0,90
1,40
2,60
4,60
jusqu’à 30 g ........................................................................................
plus de 30 g, jusqu’à 50 g ...................................................................
jusqu’à 100 g ......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 200 g ...............................................................
plus de 200 g, jusqu’à 500 g ...............................................................
1,25
1,75
3,00
5,20
10,00
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
ANNEXE IV (suite)
TARIFS DE PORT : ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES (suite)
Colonne I
Colonne II
Article
Description
Tarif par envoi ($)
2.
Imprimés (voie de surface)
(1) Imprimés à destination :
a) des États-Unis ou de leurs territoires ou possessions
b) de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs territoires ou
possessions
(2) Sacs M renfermant des imprimés à destination :
a) des États-Unis ou de leurs territoires ou possessions
3.
b) de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs territoires ou
possessions
Petits paquets (voie de surface)
a) à destination des États-Unis ou de leurs territoires ou possessions
b) à destination de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs
territoires ou possessions
4.
5.
Imprimés (par avion)
À destination de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs
territoires ou possessions
Petits paquets (par avion)
a) à destination des États-Unis ou de leurs territoires ou possessions
b) à destination de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs
territoires ou possessions
6.
Cécogrammes (par avion)
À destination de tout pays étranger autre que les États-Unis ou leurs
territoires ou possessions
jusqu’à 100 g ......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...............................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...............................................................
jusqu’à 100 g ......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...............................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...............................................................
1,50
2,50
4,25
1,75
3,50
5,40
jusqu’à 1 kg ........................................................................................
par kg ou fraction de kg supplémentaire ..............................................
jusqu’à 1 kg ........................................................................................
par kg ou fraction de kg supplémentaire ..............................................
8,00
2,85
9,50
4,60
jusqu’à 250 g ......................................................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ................................................................
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ..................................................................
jusqu’à 100 g .......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ................................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ................................................................
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ..................................................................
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg ....................................................................
2,80
4,25
7,40
2,65
3,55
5,40
9,50
13,55
jusqu’à 100 g .......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ................................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ................................................................
2,40
5,40
10,65
jusqu’à 250 g .......................................................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ................................................................
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ..................................................................
jusqu’à 100 g .......................................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ................................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ................................................................
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ..................................................................
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg ....................................................................
4,25
5,60
9,90
4,00
5,45
10,65
21,30
35,55
jusqu’à 30 g .........................................................................................
plus de 30 g, jusqu’à 50 g ....................................................................
plus de 50 g, jusqu’à 100 g ..................................................................
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ................................................................
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ................................................................
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ..................................................................
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg ....................................................................
par kg ou fraction de kg supplémentaire ..............................................
1,00
1,35
2,50
4,70
9,15
18,30
30,30
8,90
COMING INTO FORCE
8. These Regulations come into force on January 14, 2002.
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. Le présent règlement entre en vigueur le 14 janvier 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to the Canada Post Corporation’s (Canada
Post) Regulations, effective January 14, 2002, will increase the
rates of postage for letter-post items destined to the United States
and to other international destinations.
Les présentes modifications aux règlements de la Société canadienne des postes (Postes Canada), qui entreront en vigueur
le 14 janvier 2002, entraîneront la majoration des tarifs de port
des articles de la poste aux lettres à destination des États-Unis et
des autres pays.
2427
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
Even with the increases, Canada Post’s basic letter rate to the
United States will still remain significantly less than the rate on
letters for other international destinations and also the rate the
United States Postal Service charges on a basic letter addressed to
Canada. Canada’s basic letter rate for mail destined to other
countries than the United States also compares favorably to the
equivalent basic letter rate of other postal administrations’ letters
destined to Canada.
Les mesures tarifaires incluent, entre autres :
− une hausse de 0,05 $, soit 8,3 p. 100, qui fait passer à 0,65 $
le tarif des lettres, des cartes et des cartes postales pesant
jusqu’à 30 g à destination des États-Unis. Les autres tarifs
pour cette destination seront également rajustés, ce qui se
traduira par un taux d’augmentation moyen de 6,8 p. 100;
− une hausse de 0,20 $, soit 19 %, qui fait passer à 1,25 $ le
tarif des lettres, des cartes et des cartes postales pesant jusqu’à 20 g à destination d’un pays autre que les États-Unis.
L’échelon de poids de 20 g a été relevé pour y inclure les
lettres, cartes et cartes postales pesant jusqu’à 30 g. En conséquence, le tarif de 1,25 $ tient compte de la valeur ajoutée
aux articles pesant 30 g ou moins. Les autres tarifs pour ces
destinations seront également rajustés, ce qui se traduira par
un taux d’augmentation moyen de 11,3 p. 100.
Bien que les tarifs aient été majorés le 1er janvier 2001, l’inflation n’est pas l’unique facteur régissant l’établissement des
tarifs postaux pour les États-Unis et les autres pays. En fait, plus
de la moitié des coûts du courrier international et près du trois
quarts des coûts du courrier à destination des États-Unis sont imputables aux frais terminaux. Ceux-ci constituent une rémunération que l’administration postale expéditrice (donc Postes Canada
dans ce cas-ci) doit verser à l’administration qui livre son courrier, à titre de compensation pour les frais occasionnés par la livraison. En 2001, un nouveau mécanisme de calcul de ces frais
sera mis en place, et on prévoit que cela fera grimper d’environ 15 % les paiements de frais terminaux que Postes Canada
devra verser aux pays autres que les États-Unis. En outre, le renouvellement d’une entente distincte sur les frais terminaux entre
Postes Canada et le United States Postal Service (USPS) devrait
aussi entraîner une hausse des coûts.
Même avec les hausses, le tarif de base des lettres à destination
des États-Unis par Postes Canada demeure nettement inférieur à
celui imposé pour les lettres à destination du régime international
ainsi qu’au tarif de base imposé par le USPS pour une lettre à
destination du Canada. Le tarif de base des lettres à destination du
régime international par Postes Canada se compare avantageusement aux tarifs de base équivalents imposés par d’autres administrations postales pour les lettres à destination du Canada.
Other Regulatory Changes
Autres changements à la réglementation
Several changes are also made to the International Letter-post
Items Regulations to establish a consistent rate structure for items
of the same size and weight, regardless of destination.
Plusieurs autres changements sont apportés au Règlement sur
les envois de la poste aux lettres à destination du régime international afin d’établir une grille tarifaire uniforme pour les articles
de mêmes poids et dimensions, peu importe leur destination.
Postes Canada apporte les changements suivants pour les lettres, cartes et cartes postales :
− Harmonisation des échelons de poids avec ceux établis pour
la Poste-lettres réglementée du régime intérieur. Ainsi, les
échelons de poids seront les mêmes pour les lettres du régime
intérieur, à destination des États-Unis et à destination d’autres pays, soit « jusqu’à 30 g » et « plus de 30 g, jusqu’à 50 g », pour les articles standard et « jusqu’à 100 g »,
« plus de 100 g, jusqu’à 200 g » et « plus de 200 g, jusqu’à 500 g » pour les articles surdimensionnés.
− Harmonisation des spécifications établies pour les dimensions des envois avec celles établies pour la Poste-lettres réglementée du régime intérieur. Cela signifie une série de tarifs pour les articles mesurant au plus 245 mm de longueur, 150 mm de largeur et 5 mm d’épaisseur; et une série
de tarifs pour les articles de dimensions supérieures à
Rate adjustments include the following, among others:
− a $0.05 increase to $0.65 (8.3 percent) for letters, cards and
postcards up to 30 g destined to the United States. Other
prices for these destinations will also be adjusted, with an
average overall increase of 6.8 percent; and
− a $0.20 increase to $1.25 (19 percent) for letters, cards and
postcards up to 20 g for other foreign destinations. The
20 g weight step has been increased to include letters, cards
and postcards weighing up to 30 g, therefore, the $1.25 rate
reflects the added value of sending items of 30 g or less.
Other prices for these destinations will also be adjusted,
with an average overall increase of 11.3 percent.
While prices did increase on January 1, 2001, inflation is not
the only factor involved in setting prices to the United States and
other international destinations. Over half the cost of International
mail and almost three-quarters of the cost of United States mail
comes from terminal dues. These are a pricing mechanism that
allows the postal administration receiving mail for delivery to
collect for the cost of delivery from the postal administration
sending the mail (in this case Canada Post). A new methodology
for setting these prices takes effect in 2001 and will add an estimated 15 percent to Canada Post payments of terminal dues to
countries other than the United States. In addition, the renewal of
a separate terminal dues agreement between Canada Post and the
United States Postal Service (USPS) is also expected to result in a
cost increase.
For letters, cards and postcards, Canada Post makes the following changes:
− to align weight steps with those established for regulated domestic letter mail. Weight steps will be the same for domestic, United States and international letters; that is, “30 g or
less” and “more than 30 g but not more than 50 g” for standard items and “100 g or less”, “more than 100 g but not
more than 200 g” and “more than 200 g but not more
than 500 g” for oversized items;
− to align size specifications with those established for regulated domestic letter mail, that means one set of rates for
items not exceeding 245 mm in length, 150 mm in width and
5 mm in thickness and one set of rates for items exceeding
those measures but not exceeding 380 mm in length, 70 mm
in width and 20 mm in thickness;
2428
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
− to discontinue the current service for letters posted to the
United States exceeding 380 mm in length, 270 mm in width
or 20 mm in thickness. Those items will now be considered
small packets; and
− to discontinue the “Letter Package” service. As of January 14, 2002, any letter package will be considered a small
packet. Letter packages are items that have the characteristics
of a letter but weighing over 500 g but no more than 1 kg to
the United States and no more than 2 kg to other countries
(ex., telephone book).
The amendments require consequential amendments to items 5
and 7 of the schedule to the Armed Forces Postal Regulations and
the revocation of paragraph 6(1)(e) of the Special Services and
Fees Regulations referring to letter packages.
celles-ci, mais sans dépasser 380 mm de longueur, 70 mm de
largeur et 20 mm d’épaisseur.
− Élimination du service offert pour les lettres à destination des
États-Unis mesurant plus de 380 mm de longueur, 270 mm
de largeur ou 20 mm d’épaisseur. Ces articles seront désormais considérés comme des petits paquets.
− Élimination du service offert pour les paquets-lettres. À
compter du 14 janvier 2002, ces articles seront considérés
comme des petits paquets. Les paquets-lettres sont des articles ayant les mêmes caractéristiques qu’une lettre mais qui
pèsent plus de 500 g jusqu’à 1 kg dans le cas des envois à
destination des États-Unis, et plus de 500 g jusqu’à 2 kg dans
le cas des envois à destination d’autres pays (exemple : un
annuaire téléphonique).
En ce qui concerne les imprimés, Postes Canada réduit de six à
trois les échelons de poids et d’ajouter à la catégorie « petits paquets » les imprimés pesant plus de 500 g. Cette mesure a pour
objectif d’éliminer le service des imprimés au prochain rajustement tarifaire (pas avant 2002) pour le remplacer par le service de
petits paquets. La présente modification constitue la première
étape de cette mesure. Les échelons de poids correspondent aux
trois premiers échelons établis pour les petits paquets à destination de pays autres que les États-Unis.
Les modifications s’inscrivent dans les efforts continus de
Postes Canada pour réduire le nombre et la complexité de ses
tarifs et de ses structures tarifaires, de manière à simplifier le processus de calcul des tarifs pour le personnel et la clientèle. Cette
initiative aura aussi pour effet de réduire les frais administratifs
liés au maintien de structures tarifaires différentes.
Les modifications nécessitent des modifications corrélatives
aux points 5 et 7 du Règlement des postes pour les forces armées
et l’abrogation de l’alinéa 6(1)e) du Règlement sur les droits
postaux de services spéciaux portant sur les paquets-lettres.
Alternatives
Solutions envisagées
Maintaining the status quo would mean to perpetuate the situation where there is an overlap of product offerings that create
confusion for customers and employees. Having specifications for
United States and International mail that are more consistent with
those offered for domestic regulated Lettermail, would make the
mailing process easier for both consumers and Canada Post employees.
Le maintien du statu quo aurait pour effet de perpétuer une situation où il y a chevauchement des services offerts, ce qui suscite la confusion chez les employés et les clients. L’harmonisation
des spécifications pour les articles à destination des États-Unis et
du régime international avec celles des articles réglementés de la
Poste-lettres du régime intérieur facilitera le processus d’envoi
tant pour la clientèle que pour le personnel de Postes Canada.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
With the amendments, a consistent rate structure would apply
to items of same size and weight, regardless of destination. When
compared to domestic Lettermail, most consumers send a small
proportion of United States and International mail each year.
Having specifications for United States and International mail
that are more consistent with those offered for domestic regulated
Lettermail, would make the process easier for both consumers
and retail counter clerks.
Grâce aux modifications, les articles de poids et de dimensions
identiques seraient tous assujettis à une grille tarifaire uniforme,
peu importe leur destination. La majorité des clients envoient peu
d’articles à destination des États-Unis et d’autres pays, comparativement au nombre d’articles du régime intérieur. La mise en
place de spécifications plus conformes à celles de la Poste-lettres
réglementée du régime intérieur pour les articles à destination des
États-Unis et d’autres pays simplifiera le processus d’envoi pour
les consommateurs et les préposés des comptoirs postaux.
À certains égards, les « paquets-lettres », les « imprimés » et
les « petits paquets » ont des caractéristiques semblables, que
partagent aussi les colis. La proposition visant à éliminer la catégorie « paquets-lettres » à compter du 14 janvier 2002 et à fusionner les deux autres catégories dès le prochain rajustement
tarifaire (après 2002) simplifiera la gamme de services offerts, qui
suscite la confusion chez les clients et le personnel de la vente au
détail de Postes Canada.
For Printed Papers, Canada Post reduces the weight steps from
six to three and migrate products weighing over 500 g to the
Small Packets category. The intention is to discontinue the
Printed Paper service as of the next rate action (which will not
occur in 2002) and replace it by the Small Packets service. The
current amendment is the first step in that direction. The weight
steps will be consistent with the first three weight steps of Small
Packets posted to a foreign destination other than the United
States.
The action is consistent with Canada Post’s ongoing efforts to
reduce the number and complexity of its rates and rate structures
so as to simplify the rating process for employees and customers.
This initiative will also reduce certain administrative costs relative to the maintenance of inconsistent rate structures.
“Letter packages”, “Printed Papers” and “Small Packets” share
similar attributes with each other and with parcels. The proposal
to discontinue Letter Packages as of January 14, 2002 and to
amalgamate Printed Papers and Small Packets as of the next rate
action (after 2002), will streamline service offerings that are confusing for both Canada Post’s customers and retail staff.
2429
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-445
Customers currently mailing Letter Packages or letters exceeding 380 mm in length, 270 mm in width or 20 mm in thickness will benefit from the same level of service as Small Packets
and will not experience any significant cost increase as a result of
the transition.
Overall product changes will eliminate confusion, make it easier to sell products, and result in better customer service. They
will also reduce operating costs for Canada Post and improve
service performance.
Depending upon the products used, the majority of customers
will experience a weighted average rate increase of 9.82% for
United States and International Letter-post. A small number of
customers will see significant increases, but to offset these increases, Canada Post is using a phased approach to the restructuring, postponing the complete elimination of the “Printed Papers” until the next rate action (which will occur after January
2002). Moreover, some customers will actually see a decline in
prices as a result of the restructuring depending on the service and
weight steps used.
The new rates will directly contribute to Canada Post Corporation’s financial integrity and, consequently, its ability to make
future investments to maintain an accessible, affordable and efficient service. These increases are consistent with the Canada
Post’s 2001-2005 Corporate Plan and will help Canada Post to
generate sufficient revenues to cover its operating costs and
achieve its approved net income goals.
Les clients qui déposent actuellement des paquets-lettres ou des
lettres mesurant plus de 380 mm de longueur, 270 mm de largeur
ou 20 mm d’épaisseur bénéficieront d’un niveau de service équivalant à celui des petits paquets et ne subiront pas de hausse tarifaire majeure à la suite de la transition.
La série de modifications aux services éliminera une source de
confusion, rendra plus aisée la vente des produits et améliorera le
service à la clientèle. De plus, cela permettra à Postes Canada de
réduire ses coûts d’exploitation et d’améliorer le rendement du
service.
La majorité des consommateurs subiront une hausse moyenne
pondérée des tarifs de 9,82 % pour la poste aux lettres à destination des États-Unis et d’autres pays, selon les produits utilisés. Un
petit nombre de clients connaîtra des hausses substantielles. Afin
de réduire au minimum celles-ci, Postes Canada procédera par
étape à la réorganisation des services, repoussant ainsi l’élimination définitive des « imprimés » au prochain rajustement tarifaire, soit après janvier 2002. En raison de la réorganisation, certains clients bénéficieront d’une réduction tarifaire, selon le
service utilisé et les échelons de poids.
Les nouveaux tarifs contribueront directement à l’intégrité financière de la Société canadienne des postes et, par conséquent, à
sa capacité d’investissement future pour continuer à offrir un service accessible et efficace à un prix abordable. Les hausses prévues s’inscrivent dans l’orientation du Plan général de 2001
à 2005 de Postes Canada et l’aideront à générer des revenus suffisants pour couvrir ses coûts d’exploitation et atteindre l’objectif
approuvé à l’égard du bénéfice net.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were published in the Canada Gazette, Part I, on
June 30, 2001. Eight representations were received — seven from
individuals and one from a business. Respondents raised concerns
about the appropriateness of proposed increases. After thorough
consideration of the representations, Canada Post has concluded
that the proposed increases are justified and required and that no
revisions to the regulatory amendments as originally published on
June 30, 2001 are warranted.
Conformément à la Loi sur la Société canadienne des postes, le
règlement a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le
30 juin 2001. On a reçu huit observations, soit sept provenant de
particuliers et une provenant d’une entreprise. Les répondants ont
exprimé leurs préoccupations au sujet du bien-fondé des augmentations proposées. Après un examen minutieux, la Société a
conclu que les majorations proposées sont justifiées et nécessaires, et qu’aucun changement aux modifications réglementaires
publiées le 30 juin 2001 ne s’impose.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These Regulations are enforced by the Canada Post Corporation under the Canada Post Corporation Act. No increase in the
cost of enforcement is expected given that compliance with the
amendments will be ensured through the mechanisms currently in
place.
La Société canadienne des postes veille au contrôle d’application du présent règlement en vertu de la Loi sur la Société canadienne des postes. Aucune augmentation des coûts du contrôle
d’application n’est à prévoir, car l’observation des modifications
sera assurée par un mécanisme déjà en place.
Contact
William R. Price
Director, Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Dr., Suite N1080
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Tel.: (613) 734-6739
FAX: (613) 734-7207
Personne-ressource
William R. Price
Directeur, Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des postes
2701, prom. Riverside, Bureau N1080
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Tél. : (613) 734-6739
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-7207
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2430
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-446
Registration
SOR/2001-446 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-446
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Armed Forces Postal
Regulations
Règlement modifiant le Règlement des postes pour
les forces armées
P.C. 2001-1875 18 October, 2001
C.P. 2001-1875 18 octobre 2001
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Armed Forces Postal Regulations, in the annexed form, was
published in the Canada Gazette, Part I, on June 30, 2001, and a
reasonable opportunity was afforded to interested persons to
make representations to the Minister of Public Works and Government Services with respect to the proposed regulations;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Public Works and
Government Services, pursuant to subsection 19(1)a of the
Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed
Regulations Amending the Armed Forces Postal Regulations,
made on September 6, 2001 by the Canada Post Corporation.
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement des postes pour les forces armées, conforme au texte ci-après, a été publié dans la Gazette du
Canada Partie I le 30 juin 2001 et que les intéressés ont ainsi eu
la possibilité de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement des postes pour les forces armées, ci-après, pris le 6 septembre 2001 par la Société canadienne
des postes.
REGULATIONS AMENDING THE ARMED FORCES
POSTAL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DES
POSTES POUR LES FORCES ARMÉES
AMENDMENTS
1
1. Item 5 of the schedule to the Armed Forces Postal Regulations2 is replaced by the following:
Column I
Column II
Item
Description
Rate
5.
Letters, air transmission,
500 g or less
as set out in paragraph 1(b) of
Schedule IV to the International
Letter-post Items Regulations
2. The portion of item 7 of the schedule to the Regulations
in column I1 is replaced by the following:
18 octobre 2001
MODIFICATIONS
1
1. L’article 5 de l’annexe du Règlement des postes pour les
forces armées2 est remplacé par ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Article
Description
Tarif
5.
Lettres, par avion,
jusqu’à 500 g
tarif prescrit à l’alinéa 1b) de l’annexe IV
du Règlement sur les envois de la poste aux
lettres du régime postal international
2. La colonne I1 de l’article 7 de l’annexe du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
7.
Printed papers, air transmission, 500 g or less
7.
Imprimés, par avion, jusqu’à 500 g
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on January 14, 2002.
3. Le présent règlement entre en vigueur le 14 janvier 2002.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 2427, following
SOR/2001-445.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 2427, suite au
DORS/2001-445.
———
———
a
a
1
2
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/90-802
C.R.C., c. 1274
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
1
2
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/90-802
C.R.C., ch. 1274
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2431
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-447
Registration
SOR/2001-447 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-447
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Special Services and
Fees Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les droits
postaux de services spéciaux
P.C. 2001-1876 18 October, 2001
C.P. 2001-1876 18 octobre 2001
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Special Services and Fees Regulations, in the annexed form,
was published in the Canada Gazette, Part I, on June 30, 2001,
and a reasonable opportunity was afforded to interested persons to
make representations to the Minister of Public Works and Government Services with respect to the proposed regulations;
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services spéciaux, conforme au texte ci-après, a été publié dans la
Gazette du Canada Partie I le 30 juin 2001 et que les intéressés
ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations à cet
égard au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services
spéciaux, ci-après, pris le 6 septembre 2001 par la Société canadienne des postes.
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Public Works and
Government Services, pursuant to subsection 19(1)a of the
Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed Regulations Amending the Special Services and Fees Regulations,
made on September 6, 2001 by the Canada Post Corporation.
REGULATIONS AMENDING THE SPECIAL
SERVICES AND FEES REGULATIONS
18 octobre 2001
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
DROITS POSTAUX DE SERVICES SPÉCIAUX
AMENDMENT
1
MODIFICATION
1
1. Subsection 6(1) of the Special Services and Fees Regulations2 is amended by adding the word “and” at the end of
paragraph (d) and by repealing paragraph (e).
1. L’alinéa 6(1)e) du Règlement sur les droits postaux de
services spéciaux2 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on January 14, 2002.
2. Le présent règlement entre en vigueur le 14 janvier 2002.
N.B. The Regulatory Impact Analysis Statement for these
Regulations appears at page 2427, following
SOR/2001-445.
N.B. Le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation de
ce règlement se trouve à la page 2427, suite au
DORS/2001-445.
———
———
a
a
1
2
S.C. 1992, c. 1, s. 34
SOR/2000-199
C.R.C., c. 1296
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2432
1
2
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/2000-199
C.R.C., ch. 1296
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-448
Registration
SOR/2001-448 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-448
CANADA POST CORPORATION ACT
LOI SUR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
Regulations Amending the Special Services and
Fees Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les droits
postaux de services spéciaux
P.C. 2001-1877 18 October, 2001
C.P. 2001-1877 18 octobre 2001
Whereas, pursuant to subsection 20(1) of the Canada Post
Corporation Act, a copy of the proposed Regulations Amending
the Special Services and Fees Regulations, in the annexed form,
was published in the Canada Gazette, Part I, on June 30, 2001,
and a reasonable opportunity was afforded to interested persons to
make representations to the Minister of Public Works and Government Services with respect to the proposed regulations;
Attendu que, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur
la Société canadienne des postes, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services spéciaux, conforme au texte ci-après, a été publié dans la
Gazette du Canada Partie I le 30 juin 2001 et que les intéressés
ont ainsi eu la possibilité de présenter leurs observations à cet
égard au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 19(1)a de la Loi sur la Société canadienne des postes, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services
spéciaux, ci-après, pris le 6 septembre 2001 par la Société canadienne des postes.
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Public Works and
Government Services, pursuant to subsection 19(1)a of the
Canada Post Corporation Act, hereby approves the annexed
Regulations Amending the Special Services and Fees Regulations,
made on September 6, 2001 by the Canada Post Corporation.
REGULATIONS AMENDING THE SPECIAL SERVICES
AND FEES REGULATIONS
18 octobre 2001
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
DROITS POSTAUX DE SERVICES SPÉCIAUX
AMENDMENTS
1. The portion of subitem 1(1) of Schedule VII to the Special Services and Fees Regulations1 in column II2 is replaced
by the following:
MODIFICATIONS
1
1. La colonne II du paragraphe 1(1) de l’annexe VII du
Règlement sur les droits postaux de services spéciaux2 est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
1. (1)
$4.50
1. (1)
4,50 $
2. The portion of subitem 2(1) of Schedule VII to the Regulations in column II2 is replaced by the following:
2. La colonne II1 du paragraphe 2(1) de l’annexe VII du
même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
2. (1)
$5.50
2. (1)
5,50 $
3. The portion of item 5 of Schedule VII to the Regulations
in column II2 is replaced by the following:
3. La colonne II1 de l’article 5 de l’annexe VII du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
5. (1) (a)
(b)
$0.55
$0.55
5. (1) a)
b)
0,55 $
0,55 $
———
———
a
a
1
2
S.C. 1992, c. 1, s. 34
C.R.C., c. 1296
SOR/98-559
1
2
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/98-559
C.R.C., ch. 1296
2433
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-448
COMING INTO FORCE
4. These Regulations come into force on January 14, 2002.
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. Le présent règlement entre en vigueur le 14 janvier 2002.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These amendments to the Canada Post Corporation’s regulations, effective January 14, 2002, will increase special services
fees for domestic Letter Mail as follows:
− a $0.05 increase to $0.55 (10 percent) for insurance of $100
or less and for each additional $100 of insurance requested
by the sender to a maximum of $900 additional insurance;
− a $0.50 increase to $4.50 (12.5 percent) for registration; and
− a $0.50 increase to $5.50 (10 percent) for Acknowledgement of Receipt of a registered domestic item.
Les présentes modifications au règlement de la Société canadienne des postes (Postes Canada), qui entreront en vigueur le
14 janvier 2002, entraînent la majoration des droits postaux de
services spéciaux pour la Poste-lettres du régime intérieur comme
suit :
− une hausse de 0,05 $, soit 10 p. 100, qui fera passer à 0,55 $
les droits pour une assurance de 100 $ et pour chaque tranche additionnelle de 100 $ d’assurance demandée par l’expéditeur jusqu’à concurrence de 900 $ d’assurance additionnelle;
− une hausse de 0,50 $, soit 12,5 p. 100, qui fera passer à 4,50 $
les droits pour le service de courrier recommandé;
− une hausse de 0,50 $, soit 10 p. 100, qui fera passer à 5,50 $
les droits du service d’avis de réception d’un envoi recommandé du régime intérieur.
En janvier 2002, trois ans se seront écoulés depuis la dernière
mesure tarifaire visant les droits de services spéciaux survenue en
janvier 1999. Les majorations tarifaires s’imposent afin d’harmoniser les droits postaux et les coûts de prestation des services et,
ce faisant, contribuer à l’atteinte des objectifs approuvés en matière de qualité du service et de résultats financiers.
By January 2002, it will have been three years since those fees
were last revised in January 1999. The increases are required to
improve alignment of these fees with costs and thereby contribute
towards achievement of approved service and financial goals.
Alternatives
Solutions envisagées
All other alternatives were considered inappropriate as the rate
action is part of a comprehensive Corporate Plan which also contains measures to control costs, improve productivity and efficiency, and ensure accessibility and reliability.
Toutes les autres mesures ont été jugées inadéquates puisque la
majoration tarifaire s’inscrit dans le cadre global du plan général
de l’entreprise qui prévoit aussi des mesures de contrôle des
coûts, d’amélioration de la productivité et de l’efficacité ainsi que
de maintien de l’accessibilité et de la fiabilité du service.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
It is anticipated that the rate changes will not have a serious
impact on postal users or market share. The new rates will directly contribute to Canada Post Corporation’s financial integrity
and, consequently, its ability to make future investments to
maintain an accessible, affordable and efficient service. These
increases are consistent with the Corporation’s 2001-2005 Corporate Plan.
On ne s’attend pas à ce que ces hausses aient des conséquences
graves sur les usagers du service postal ou sur la part de marché
de l’entreprise. Les majorations contribueront directement à la
santé financière de Postes Canada et, par conséquent, à sa capacité de faire des placements dans l’avenir dans l’intention de
maintenir son service accessible, efficace et à des tarifs abordables. Ces hausses s’inscrivent dans le plan général de Postes
Canada pour la période de 2001 à 2005.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments were published in the Canada Gazette, Part I, on
June 30, 2001. No substantive comments were received concerning these amendments.
Ce projet de règlement a été publié dans la Gazette du Canada
Partie I le 30 juin 2001, conformément à la Loi sur la Société
canadienne des postes. Aucune observation significative n’a été
reçue à ce sujet.
2434
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Contact
William R. Price
Director, Economic Strategy and Regulatory Affairs
Canada Post Corporation
2701 Riverside Dr., Suite N1080
Ottawa, Ontario
K1A 0B1
Tel.: (613) 734-6739
FAX: (613) 734-7207
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-448
Personne-ressource
William R. Price
Directeur, Stratégie économique et réglementation
Société canadienne des postes
2701, prom. Riverside, Bureau N1080
Ottawa (Ontario)
K1A 0B1
Tél. : (613) 734-6739
TÉLÉCOPIEUR : (613) 734-7207
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2435
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
Registration
SOR/2001-449 18 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-449
CANADA NATIONAL PARKS ACT
LOI SUR LES PARCS NATIONAUX DU CANADA
Regulations Amending the National Parks
Garbage Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ordures
dans les parcs nationaux
P.C. 2001-1881 18 October, 2001
C.P. 2001-1881 18 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Canadian Heritage, pursuant to
subsection 16(1) of the Canada National Parks Acta, hereby
makes the annexed Regulations Amending the National Parks
Garbage Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Patrimoine canadien et
en vertu du paragraphe 16(1) de la Loi sur les parcs nationaux du
Canadaa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Règlement modifiant le Règlement sur les ordures dans
les parcs nationaux, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE NATIONAL
PARKS GARBAGE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ORDURES DANS LES PARCS NATIONAUX
AMENDMENTS
18 octobre 2001
MODIFICATIONS
1
1. The long title of the National Parks Garbage Regulations
is replaced by the following:
NATIONAL PARKS OF CANADA GARBAGE REGULATIONS
2. Section 1 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
3. The definition “approved enclosure”2 in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“approved enclosure” means an enclosure for the storage of containers between collection times that has been approved by the
superintendent in accordance with section 2.2; (enceinte approuvée)
4. Section 2.13 of the Regulations is replaced by the following:
2.1 (1) Subject to subsection (2), these Regulations apply to
parks and, subject to sections 40 and 41 of the Canada National
Parks Act, to park reserves as if they were parks.
(2) These Regulations do not apply in the town of Banff.
1. Le titre intégral du Règlement sur les ordures dans les
parcs nationaux1 est remplacé par ce qui suit :
RÈGLEMENT SUR LES ORDURES DANS LES PARCS
NATIONAUX DU CANADA
2. L’article 1 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. La définition de « enceinte approuvée »2, à l’article 2 du
même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« enceinte approuvée » Enceinte destinée à l’entreposage des
contenants entre les périodes d’enlèvement et approuvée par le
directeur conformément à l’article 2.2. (approved enclosure)
4. L’article 2.13 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
2.1 (1) Sous réserve du paragraphe (2), le présent règlement
s’applique aux parcs et, sous réserve des articles 40 et 41 de la
Loi sur les parcs nationaux du Canada, aux réserves comme s’il
s’agissait de parcs.
(2) Le présent règlement ne s’applique pas à la ville de Banff.
Approval of Enclosure
Approbation d’enceintes
2.2 The superintendent shall approve an enclosure for the storage of containers if the enclosure is designed and constructed to
prevent access to the garbage in the containers by domestic animals and wildlife.
5. Paragraph 4(g)2 of the Regulations is replaced by the
following:
(g) between collection times, store garbage
(i) in Banff National Park of Canada, Glacier National Park
of Canada, Jasper National Park of Canada, Kootenay
National Park of Canada, Mount Revelstoke National Park
of Canada and Yoho National Park of Canada, in
2.2 Le directeur approuve une enceinte destinée à l’entreposage
des contenants si celle-ci est conçue et fabriquée de manière à
empêcher la faune domestique ou sauvage d’avoir accès aux
ordures.
5. L’alinéa 4g)2 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
g) entre les périodes d’enlèvement, garder les ordures :
(i) dans le cas du parc national Banff du Canada, du parc national des Glaciers du Canada, du parc national Jasper du
Canada, du parc national Kootenay du Canada, du parc national du Mont-Revelstoke du Canada et du parc national
———
———
a
a
1
2
3
S.C. 2000, c. 32
SOR/80-217
SOR/92-440
SOR/90-235
2436
1
2
3
L.C. 2000, ch. 32
DORS/80-217
DORS/92-440
DORS/90-235
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
self-dumping garbage containers that meet the specifications
set out in column II of item 4 of Schedule I, and
(ii) in any other park, in an approved enclosure or in steel
refuse containers that meet the specifications set out in
column II of item 2 of Schedule I;
7. Schedule I to the Regulations is amended by adding
the reference “(Sections 2 and 4)” after the heading
“SCHEDULE I”.
8. Schedule II5 to the Regulations is replaced by the following:
Yoho du Canada, dans des bacs à ordures auto-vidangeurs
dont les caractéristiques sont conformes à celles prévues à la
colonne II de l’article 4 de l’annexe I,
(ii) dans les autres cas, dans des enceintes approuvées ou
dans des caissons à déchets en acier dont les caractéristiques
sont conformes à celles prévues à la colonne II de l’article 2
de l’annexe I;
6. Le passage du paragraphe 12(1)4 du même règlement
précédant la formule est remplacé par ce qui suit :
12. (1) Le propriétaire d’un lot situé dans le parc national Banff
du Canada, le parc national Yoho du Canada ou le parc national
des Lacs-Waterton du Canada doit payer, pour le service d’enlèvement et d’élimination des ordures, les droits calculés selon la
formule suivante :
7. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, après le titre « ANNEXE I », de la mention « (articles 2
et 4) ».
8. L’annexe II5 du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE II
(Section 10)
ANNEXE II
(article 10)
CHARGES FOR GARBAGE COLLECTION AND DISPOSAL
SERVICES IN JASPER NATIONAL PARK OF CANADA
DROITS POUR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT ET
D’ÉLIMINATION DES ORDURES DANS LE PARC
NATIONAL JASPER DU CANADA
6. The portion of subsection 12(1)4 of the Regulations before the formula is replaced by the following:
12. (1) Every owner of a lot located in Banff National Park of
Canada, Yoho National Park of Canada or Waterton Lakes
National Park of Canada shall pay the garbage collection and
disposal charge determined by the formula
Column I
Column II
Item
Type of Lot
Charge ($)
1.
Residential lot inside the Town of Jasper,
for one pick-up per week, per year ............................. $115.00
2.
Commercial lot inside the Town of Jasper
(a) for one pick-up per week of up to 8 cubic yards,
per year ..............................................................
(b) for any additional pick-up of self-dumping
garbage containers, per cubic yard .....................
(c) for any pick-up of garbage not stored in
containers set out in Schedule I, per hour ...........
2.
3.
Any lot outside the Town of Jasper
(a) for one pick-up per week of up to 8 cubic yards,
per year ..............................................................
(b) for any additional pick-up of self-dumping
garbage containers, per cubic yard .....................
(c) for any pick-up of garbage not stored
in containers set out in Schedule I, per
hour ....................................................................
(d) for transportation of garbage from the place
of removal to the park transfer station,
per pick-up, per kilometre ..................................
Colonne I
Colonne II
Article
Type de lot
Droits ($)
1.
Lot résidentiel à l’intérieur des limites de la ville
de Jasper, pour un ramassage hebdomadaire,
par année ...................................................................
Lot commercial à l’intérieur des limites de la ville de
Jasper :
a) pour un ramassage hebdomadaire d’au plus huit
verges cubes, par année ......................................
b) pour tout ramassage supplémentaire de bacs à
ordures auto-vidangeurs, par verge cube ............
c) pour tout ramassage des ordures non déposées
dans les contenants visés à l’annexe I,
par heure ............................................................
610.00
6.00
42.00
3.
115,00
610,00
6,00
42,00
Tout lot à l’extérieur des limites de la ville de Jasper :
a) pour un ramassage hebdomadaire d’au plus huit
verges cubes, par année ...................................... 610,00
b) pour tout ramassage supplémentaire de bacs à
ordures auto-vidangeurs, par verge cube ............
6,00
c) pour tout ramassage des ordures non déposées
dans les contenants visés à l’annexe I,
par heure ............................................................ 42,00
d) pour le transport des ordures du lieu
d’enlèvement à la station de transfert du parc,
par ramassage, par kilomètre .............................
0,36
610.00
6.00
42.00
0.36
9. The title6 of Table I to Schedule III to the Regulations is
replaced by the following:
9. Le titre6 du tableau I de l’annexe III du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
———
———
4
4
5
6
SOR/96-170
SOR/96-428
SOR/99-297
5
6
DORS/96-170
DORS/96-428
DORS/99-297
2437
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
CHARGES FOR GARBAGE COLLECTION
AND DISPOSAL SERVICES IN RIDING
MOUNTAIN NATIONAL PARK OF CANADA
DROITS POUR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT
ET D’ÉLIMINATION DES ORDURES DANS LE PARC
NATIONAL DU MONT-RIDING DU CANADA
10. The title4 of Table II to Schedule III to the Regulations
is replaced by the following:
10. Le titre4 du tableau II de l’annexe III du même règlement est remplacé par ce qui suit :
CHARGES FOR GARBAGE COLLECTION AND
DISPOSAL SERVICES IN NATIONAL PARKS OF
CANADA OTHER THAN BANFF NATIONAL PARK
OF CANADA, JASPER NATIONAL PARK OF CANADA,
WATERTON LAKES NATIONAL PARK OF CANADA,
YOHO NATIONAL PARK OF CANADA, RIDING
MOUNTAIN NATIONAL PARK OF CANADA AND
PRINCE ALBERT NATIONAL PARK OF CANADA
DROITS POUR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT
ET D’ÉLIMINATION DES ORDURES DANS LES PARCS
NATIONAUX DU CANADA AUTRES QUE
LE PARC NATIONAL BANFF DU CANADA,
LE PARC NATIONAL JASPER DU CANADA, LE PARC
NATIONAL DES LACS-WATERTON DU CANADA,
LE PARC NATIONAL YOHO DU CANADA, LE PARC
NATIONAL DU MONT-RIDING DU CANADA ET LE PARC
NATIONAL DE PRINCE ALBERT DU CANADA
11. The Regulations are amended by replacing the words
“Prince Albert National Park” with the words “Prince Albert
National Park of Canada” in the following provisions:
(a) section 13; and
(b) subsections 14(2) and (3).
12. The French version of the Regulations is amended by
replacing the words “directeur de parc” with the word “directeur” in the following provisions:
(a) definitions “contenant”, “enlèvement” and “ordures” in
section 2;
(b) section 3;
(c) paragraphs 4(d), (e), (h), (i), (k) and (l);
(d) subsections 5(1) to (3);
(e) subsection 7(2);
(f) section 8;
(g) subsections 9(2) and (4); and
(h) column II of item 2 of Schedule I.
11. Dans les passages suivants du même règlement, « parc
national de Prince-Albert » est remplacé par « parc national
de Prince Albert du Canada » :
a) l’article 13;
b) les paragraphes 14(2) et (3).
12. Dans les passages suivants de la version française du
même règlement, « directeur de parc » est remplacé par
« directeur » :
a) les définitions de « contenant », « enlèvement » et « ordures » à l’article 2;
b) l’article 3;
c) les alinéas 4d), e), h), i), k) et l);
d) les paragraphes 5(1) à (3);
e) le paragraphe 7(2);
f) l’article 8;
g) les paragraphes 9(2) et (4);
h) la colonne II de l’article 2 de l’annexe I.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
13. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
13. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Pursuant to the Canada National Parks Act, Parks Canada provides garbage collection and disposal services for residences and
businesses located within the national parks of Canada. Charges
for these services are set out in Schedules II and III of the
National Parks Garbage Regulations.
The purpose of these amendments is to increase the charges for
garbage collection and disposal in Jasper National Park of Canada
and to require the use of self-dumping garbage containers in
Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, Glacier and Mount Revelstoke
national parks of Canada. Amendments are also made to adapt to
the new terminology used in the Canada National Parks Act,
which came into force February 19, 2001.
En vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, Parcs
Canada assure l’enlèvement et l’élimination des ordures des résidences et des commerces situés dans les parcs nationaux du
Canada. Les droits pour ce service sont énoncés aux annexes II
et III du Règlement sur les ordures dans les parcs nationaux.
Les présentes modifications visent à augmenter les droits exigés pour l’enlèvement et l’élimination des ordures dans le parc
national du Canada Jasper et à exiger l’utilisation de bacs à ordures auto-vidangeurs dans les parcs nationaux du Canada Banff,
Jasper, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du Mont-Revelstoke.
Elles visent également à normaliser la terminologie entre le règlement et la Loi sur les parcs nationaux du Canada, entrée en
vigueur le 19 février 2001.
2438
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
1. Charges for garbage collection and disposal services in Jasper
National Park of Canada
The current fee schedule for garbage collection and disposal
services has been in force since April 1996. In the last five years,
operational costs for providing these services have increased substantially. This is due to increases in fuel prices, tippage fees at
regional landfills, hauling rates and salaries and benefits for labour. As of 1999-2000, approximately 82% of associated costs
are being recovered. This is based on costs of approximately
$324,000, compared to total revenues of $265,275.
As a result, Parks Canada is not fully compliant with Treasury
Board’s Cost Recovery and Charging Policy or with its own
Revenue Policy. The fundamental premise of both policies is that
people should pay for services that provide them with a personal
benefit. Treasury Board’s policy further stipulates that the approach to pricing regulated services should be cost-based, and
Parks Canada’s policy interprets this further by establishing full
cost recovery as the appropriate pricing strategy for all municipal
services, such as garbage collection and disposal. This pricing
strategy has been articulated through the Parks Canada Revenue
Policy (1998).
To bring revenues into line with costs, Parks Canada is proposing an increase of approximately 15% in the existing rates.
This increase, together with the operational efficiencies to be
gained through the use of self-dumping garbage containers,
should make the objective of full cost recovery achievable. The
amount of the increase is also consistent with the 15% cumulative
increase in the Consumer Price Index since 1996.
For illustrative purposes, fees charged for a typical residential
lot would increase from $100 to $115; that is, an increase of
$15 annually. The new fee for a resident, then, would be roughly
$2.20 for one pick-up per week of any volume of garbage. Fees
for a commercial lot would increase from $525 to $610, which
would mean an annual increase of $85. Consequently, the new
fee for a business operator would be $11.70 for one pick-up per
week of up to eight cubic yards of garbage.
On June 13, 2001, the Minister of Canadian Heritage approved
an agreement for the establishment of a local, elected government
for the Community of Jasper that would be responsible for the
delivery of some municipal services. The agreement is conditional on the results of a ratification vote being held by the residents of Jasper. The agreement was ratified on July 19, 2001.
Consequently, further amendments to the Regulations may be
made to adapt to the terms of the agreement when it comes into
force in April 2002.
2. Storage of garbage in Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, Glacier
and Mount Revelstoke national parks of Canada
Residents and businesses in the national parks are currently required to store garbage between collection times in enclosures
that have been approved by the superintendent. The enclosures
are designed and constructed so as to prevent access to the garbage by wildlife and by domestic animals. The Regulations also
require the storage of garbage in rigid metal or plastic containers
inside the approved enclosures.
1. Droits pour le service d’enlèvement et d’élimination des
ordures dans le parc national Jasper du Canada
Le barème actuel des droits pour le service d’enlèvement et
d’élimination des ordures est en vigueur depuis avril 1996. Toutefois, les dépenses reliées à ces services ont beaucoup augmenté au
cours des cinq dernières années, par suite de la hausse du prix du
carburant, des droits d’accès aux sites d’enfouissement régionaux,
de la majoration des frais de transport ainsi que des augmentations salariales et des avantages consentis aux travailleurs. Ainsi,
depuis 1999-2000, considérant des revenus totaux de 265 275 $
pour des coûts d’environ 324 000 $, environ seulement 82 % des
coûts sont recouvrés.
En conséquence, Parcs Canada ne respecte pas intégralement la
Politique sur le recouvrement des coûts et la tarification du Conseil du Trésor, ni sa propre politique sur les revenus. Ces deux
politiques reposent sur le principe que les gens doivent payer pour
les services dont ils bénéficient personnellement. La politique du
Conseil du Trésor stipule en outre que le mode de tarification des
services réglementés devrait être établi selon les coûts; pour sa
part, la politique de Parcs Canada va plus loin en énonçant que la
stratégie de tarification la plus appropriée est le recouvrement
intégral des coûts de tous les services municipaux, tels que
l’enlèvement et l’élimination des ordures. Cette stratégie de tarification est expliquée dans la Politique sur les recettes de Parcs
Canada de 1998.
Afin d’équilibrer ses coûts et ses revenus, Parcs Canada propose d’augmenter les droits actuels d’environ 15 %. Grâce à cette
augmentation, combinée à une plus grande efficacité opérationnelle découlant de l’utilisation de bacs à ordures auto-vidangeurs,
il devrait être possible d’atteindre l’objectif du recouvrement intégral des coûts. L’augmentation correspond, par ailleurs, à l’augmentation cumulative de 15 % de l’indice des prix à la consommation depuis 1996.
À titre d’exemple, les droits annuels d’un lot résidentiel moyen
passeront de 100 $ à 115 $, soit une augmentation annuelle de
15 $, ce qui portera à environ 2,20 $ le coût d’un ramassage hebdomadaire, quelque soit le volume de déchets. Les droits annuels
d’un lot commercial passeront, quant à eux, de 525 $ à 610 $, soit
une augmentation annuelle de 85 $. Ainsi, un commerçant paiera
désormais 11,70 $ par ramassage hebdomadaire jusqu’à huit verges cubes de déchets.
Le 13 juin 2001, la ministre du Patrimoine canadien a approuvé
un accord pour l’établissement d’un gouvernement local élu pour
la collectivité de Jasper, qui sera responsable de la prestation de
certains services municipaux. L’accord est toutefois conditionnel
aux résultats d’un vote de ratification à tenir auprès des résidents
de Jasper. L’accord ayant été ratifié le 19 juillet 2001, d’autres
modifications pourraient être faites au règlement pour refléter les
termes de l’accord, lorsque celui-ci entrera en vigueur en
avril 2002.
2. Entreposage des ordures dans les parcs nationaux du Canada
Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du
Mont-Revelstoke
Actuellement, les résidents et les commerçants des collectivités
des parcs sont tenus de garder leurs ordures dans des enceintes
approuvées par le directeur en attendant leur enlèvement. Ces
enceintes sont conçues et construites de façon à empêcher les
animaux domestiques ou sauvages d’avoir accès aux ordures. Le
règlement exige aussi que les ordures soient gardées dans des
contenants métalliques ou en plastique rigide, placés à l’intérieur
des enceintes approuvées.
2439
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
The amendment to the Regulations will require the use of selfdumping garbage containers instead of rigid metal or plastic containers and enclosures in Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, Glacier
and Mount Revelstoke national parks of Canada. It is being proposed for two reasons: to make garbage collection operations
more cost-efficient by reducing labour costs; and, to improve
ecosystem protection as the self-dumping garbage containers are
more difficult for wildlife to open.
Une modification au règlement imposera le remplacement des
contenants métalliques ou en plastique rigide par des bacs à ordures auto-vidangeurs dans les parcs nationaux du Canada Banff,
Jasper, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du Mont-Revelstoke.
Cette mesure est proposée pour deux raisons : pour rendre l’enlèvement des ordures plus économique par la diminution des coûts
de main-d’oeuvre, et pour mieux protéger l’écosystème, puisque les animaux pourront plus difficilement ouvrir ce type de
contenants.
Alternatives
Solutions envisagées
One alternative to garbage collection and disposal services
provided by Parks Canada is to consider service delivery by another organization. However, special measures are required for
storage and handling of garbage in national parks to ensure that
wildlife are not attracted to and become reliant on garbage for
food. A program to develop bear-proof garbage facilities was
initiated by Jasper National Park of Canada twenty years ago. At
the time, there was no bear-proof specialized equipment anywhere in North America that met the requirements of Parks
Canada. Parks Canada worked to design and build self-dumping
garbage containers that are both bear-proof and self-unloading
when combined with the appropriate specialized trucks.
The alternative to using self-dumping garbage containers is the
use of metal or plastic containers inside enclosures. The problems
then are two-fold. First, the enclosures can accidentally be left
open or they can be poorly maintained, thus allowing wildlife to
gain access to the garbage containers. Once this occurs, the containers can be knocked over and the lids easily removed. Second,
the enclosure system is more costly from a service-delivery perspective, as there are labour costs associated with opening and
closing the enclosures and dumping the garbage. From the perspective of residents and commercial operators, therefore, there
are additional costs in maintaining the garbage enclosures.
On a envisagé la possibilité de confier le service d’enlèvement
et d’élimination des ordures à une autre organisation que Parcs
Canada. Cependant, l’entreposage et la manutention des déchets
dans les parcs nationaux nécessitent des mesures spéciales pour
éviter que les animaux ne soient attirés par les déchets et n’en
deviennent dépendants pour se nourrir. Il y a vingt ans, le parc
national du Canada Jasper a initié un programme visant à développer des installations adéquates, à l’épreuve des ours. Comme il
n’existait nulle part en Amérique du Nord d’équipement spécialisé répondant à ses besoins, Parcs Canada a conçu et construit des
bacs à ordures auto-vidangeurs qui résistent aux ours et qui se
déchargent automatiquement s’ils sont soulevés par les camions
appropriés.
Ce nouveau système a été implanté graduellement dans le parc
national du Canada Jasper, puis, subséquemment, dans les autres
parcs des montagnes (Banff, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du
Mont-Revelstoke). Les spécialistes qui mènent des recherches sur
les grizzlis sont maintenant d’avis qu’il s’agit là de l’innovation
qui a le plus contribué à diminuer le nombre d’affrontements entre les humains et les ours, ainsi que le taux de mortalité chez les
ours. Il y a environ six ans, Parcs Canada a sondé l’intérêt du
secteur privé de prendre en charge le service d’enlèvement et
d’élimination des ordures. Toutefois, parce que la technologie
utilisée est très spécialisée et coûteuse, aucune entreprise privée
ne s’est montrée intéressée.
On a également examiné la possibilité de partager avec d’autres
municipalités les coûts d’enlèvement des ordures et des droits
d’accès aux sites d’enfouissement. Toutefois, étant donné l’investissement déjà fait en infrastructures par Parcs Canada, le cumul
des tâches des employés assignés à l’enlèvement des ordures et
les coûts supplémentaires qu’entraînent les mesures environnementales spéciales qu’on doit appliquer pour entreposer et traiter
les déchets dans les parcs nationaux, l’approche la plus économique et la plus efficace pour offrir ce service est que Parcs Canada
continue de l’assumer.
Au lieu des bacs à ordures auto-vidangeurs, on pourrait continuer à utiliser des contenants métalliques ou en plastique rigide
placés dans des enceintes. Cette solution pose cependant un double problème. Premièrement, les enceintes peuvent être laissées
ouvertes accidentellement ou être mal entretenues, ce qui permet
aux animaux sauvages d’atteindre les contenants à déchets, de les
renverser et d’enlever les couvercles. Deuxièmement, ce système
est plus onéreux en termes de service, parce qu’il faut plus de
main-d’oeuvre pour ouvrir les enceintes et verser les déchets. Du
point de vue des résidents et des commerçants, l’entretien des
enceintes représente aussi des coûts supplémentaires.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This admendment will result in a more equitable approach to
funding government programs, as it charges those who consume
Cette modification permettra de financer de façon plus équitable les programmes gouvernementaux, puisque les bénéficiaires
The new system has been implemented gradually within Jasper
National Park of Canada and, subsequently, in the other mountain
parks (Banff, Kootenay, Yoho, Glacier and Mount Revelstoke
national parks of Canada). It is now recognized by grizzly bear
researchers as the single most important advance in reducing
bear-human conflicts and bear mortality rates. About six years
ago, Parks Canada did call for expressions of interest from the
private sector to provide garbage collection and disposal services,
but there was no response. Since this is very specialized and
expensive equipment, no private firm has undertaken to use the
technology.
Sharing garbage collection services and tippage fees with other
municipalities has also been considered. However, given the existing investment in infrastructure by Parks Canada, the multitasking of staff involved in garbage collection and disposal services, and the increased costs of the special environmental measures required for storing and handling garbage in national parks,
the most cost-effective approach is to maintain service delivery
by Parks Canada.
2440
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
this service in full measure for the benefits that they receive. It
will also achieve a more efficient use of available resources by
eliminating what amounts to subsidies to residents and commercial operators, and creating the opportunity to reallocate the resource savings to mandate-related activities.
The following benefits to national parks’ ecological integrity
will accrue from the reduced incidences of wildlife gaining access
to garbage due to the use of self-dumping containers:
— fewer wildlife/human conflicts;
— decreased wildlife habitation in communities;
— less spillage and scattering of garbage into park ecosystems.
There will be no increase in operating costs for Parks Canada
to implement the fee increase for garbage collection and disposal.
The use of self-dumping garbage containers will reduce service
delivery costs and the savings will be passed on to consumers by
holding the price increase to 15%.
Consultation
The current fee schedule, based on the costs to pick-up and
dispose of preset volumes of waste, has been implemented after a
comprehensive public consultation. From 1997 to 1999, Parks
Canada met with business operators on an individual basis to
discuss issues related to their specific problems: reduction of the
amount of garbage; recycling; places and times for collection;
and, the coming increase in fees to adjust to the growing operational costs.
Notification of the proposed increase occurred through the local newspaper, the Jasper Booster, on November 3 and 10, 1999.
Only two letters of concern were sent to the park staff, a minimal
reaction considering the more than 1,500 residents and businesses
to be affected. The proposed increase was tabled by Parks Canada
at the November 17, 1999, meeting of the Jasper Town Committee, which is composed of representatives of residents and business operators from Jasper. The Jasper Town Committee supported Parks Canada’s initiative. Since then, further notification
and discussions have occurred during meetings with the Jasper
Town Committee and in the course of ongoing consultations on
community issues with residents and commercial operators. They
have all been made aware that these proposals are advancing
through the regulatory process. At its June 20, 2001, meeting, the
Jasper Town Committee reaffirmed its support for Parks
Canada’s increasing garbage fees for the next billing period
commencing in October 2001.
Self-dumping garbage containers were introduced several years
ago and many businesses and residents now use them on a voluntary basis. Since businesses and residents fully support them, it
was not considered necessary to conduct public consultations
explicitly on this matter.
These consultation measures comply with the requirements of
both Treasury Board’s Cost Recovery and Charging Policy and
the 1998 Parks Canada Revenue Policy. The amendments were
published in the Canada Gazette, Part I, on August 11, 2001, and
no representations were made.
devront acquitter la pleine valeur des services qu’ils reçoivent. Il
s’ensuivra aussi une utilisation plus efficace des ressources disponibles, puisqu’on supprimera ce qui équivaut à des subventions
aux résidents et aux commerçants; cela permettra donc de réaffecter les économies réalisées à des activités qui font partie du
mandat.
L’intégrité écologique des parcs nationaux bénéficiera de l’utilisation des bacs à ordures auto-vidangeurs qui réduira l’accès aux
déchets par les animaux. Il en découlera les avantages suivants :
— réduction des conflits animaux sauvages/êtres humains;
— diminution du taux de fréquentation par les animaux sauvages
des lieux habités;
— moins de déversements et de dispersion de déchets dans les
écosystèmes des parcs.
La mise en vigueur des nouveaux droits pour l’enlèvement et
l’élimination des déchets n’entraînera aucune augmentation des
coûts de fonctionnement pour Parcs Canada. L’utilisation des
bacs à ordures auto-vidangeurs réduira les coûts des services et
ces économies seront transmises aux consommateurs, puisque
l’augmentation des droits se limitera à 15 %.
Consultations
Le barème actuel des droits, basé sur les coûts d’enlèvement et
d’élimination de volumes de déchets préétablis, a été mis en application à la suite d’une vaste consultation publique. De 1997
à 1999, Parcs Canada a rencontré les commerçants individuellement, afin de discuter à fond de leurs problèmes particuliers, tels
que la réduction de leur volume de déchets, le recyclage, les lieux
et les moments de l’enlèvement, ainsi que l’augmentation à venir
des droits devenue nécessaire à cause de la hausse des coûts
d’opération.
L’augmentation proposée a été annoncée dans le journal local,
le Jasper Booster, les 3 et 10 novembre 1999. Le personnel du
parc n’a reçu que deux lettres de personnes préoccupées par ce
changement. Il s’agit là d’une réaction minime, étant donné que
plus de 1 500 résidents et commerçants seront touchés par cette
mesure. Parcs Canada a présenté ensuite cette proposition d’augmentation à la réunion du 17 novembre 1999 du Comité de la
ville de Jasper, qui se compose de représentants des résidents et
des commerçants de la ville. Les membres du Comité ont appuyé
l’initiative de Parcs Canada. Depuis ce temps, d’autres annonces
et discussions ont eu lieu lors de réunions avec le Comité de la
ville de Jasper et à l’occasion de diverses consultations menées
auprès des résidents et des commerçants sur des questions concernant la collectivité. Tous ont été informés que la proposition
suivait son cours dans le processus d’adoption des règlements.
Lors de sa réunion du 20 juin 2001, le Comité de la ville de Jasper
a réitéré son appui à l’augmentation des droits proposée par Parcs
Canada pour la prochaine période de facturation commençant en
octobre 2001.
Les bacs à ordures auto-vidangeurs ont été installés il y a plusieurs années et la plupart des résidents et des commerçants les
utilisent déjà. En raison de cet appui volontaire, il n’a pas été jugé
nécessaire de mener une consultation publique spécifiquement sur
ce point.
Les consultations menées satisfont à la fois aux exigences de la
Politique sur le recouvrement des coûts et la tarification du Conseil du Trésor et de la Politique sur les recettes de Parcs Canada
de 1998. Les modifications ont été publiées dans la Gazette du
Canada Partie I le 11 août 2001 et aucune représentation n’a été
faite.
2441
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-449
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Residents and businesses within the national parks have
30 days following the receipt of invoices for garbage collection to
pay the appropriate charges. Where required, other recovery
measures are used, such as written and telephone reminders. The
last resort is to initiate court proceedings for the non-payment of
overdue accounts. These are standard bill collection procedures.
À la réception des factures pour le service d’enlèvement et
d’élimination des ordures, les résidents et les commerçants des
parcs nationaux ont 30 jours pour acquitter les droits. Au besoin,
divers mécanismes de recouvrement sont utilisés, comme des
rappels écrits et téléphoniques. Dans certains cas, il arrive que
l’on doive recourir aux tribunaux pour le non-paiement de comptes en souffrance. Ce sont là les procédures habituelles de recouvrement des comptes.
Parcs Canada possède déjà un mécanisme concernant la résolution de conflits. Par exemple, lorsque des résidents ou des commerçants croient qu’il y a une erreur dans leur facturation, ils sont
invités à en discuter avec le responsable des services sanitaires. À
défaut d’une entente, ils peuvent envoyer une demande écrite au
gestionnaire urbain et, lorsque nécessaire, le cas est référé au directeur du parc.
En ce qui concerne l’utilisation des bacs à ordures auto-vidangeurs, Parcs Canada favorisera le respect du règlement en informant les résidents et les commerçants des nouvelles exigences.
En dernier recours, lorsque des déchets sont mal entreposés, une
accusation peut être portée pour infraction au Règlement sur les
ordures dans les parcs nationaux et une amende maximale
de 2 000 $ peut être imposée, sur déclaration de culpabilité par
procédure sommaire, ou de 5 000 $, sur déclaration de culpabilité
par mise en accusation, en vertu de la Loi sur les parcs nationaux
du Canada. De tels cas sont extrêmement rares.
Parks Canada does have mechanisms in place to resolve disputes. When residents or businesses believe that an error has been
made in their billings, for example, they are invited to discuss the
matter with the Sanitation Supervisor. If no agreement is reached,
they may send a written request to the Townsite Manager and,
when necessary, the case is referred to the superintendent for
decision.
With regard to the use of self-dumping garbage containers,
Parks Canada encourages compliance with the Regulations by
informing residents and businesses of the requirement. As a last
resort, when garbage is not properly stored, a charge could be laid
under the National Parks Garbage Regulations and a maximum
fine of $2,000 could be imposed on summary conviction, or a
maximum fine of $5,000 could be imposed on conviction on indictment, under the Canada National Parks Act. Such instances
are exceedingly rare.
Contact
Gerry Doré
Chief, Legislative and Regulatory Affairs
Legislation and Policy Branch
National Parks Directorate
Parks Canada
25 Eddy Street, 4th Floor
Hull, Quebec
K1A 0M5
Telephone: (819) 953-7831
FAX: (819) 997-0835
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2442
Personne-ressource
Gerry Doré
Chef, Législation et règlements
Direction de la législation et de la politique
Direction des parcs nationaux
Parcs Canada
25, rue Eddy, 4e étage
Hull (Québec)
K1A 0M5
Téléphone : (819) 953-7831
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-0835
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
Registration
SOR/2001-450 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-450
CONTRAVENTIONS ACT
LOI SUR LES CONTRAVENTIONS
Regulations Amending the Contraventions
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
contraventions
P.C. 2001-1945 25 October, 2001
C.P. 2001-1945 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Justice, pursuant to section 8a of
the Contraventions Actb, hereby makes the annexed Regulations
Amending the Contraventions Regulations.
Sur recommandation de la ministre de la Justice et en vertu de
l’article 8a de la Loi sur les contraventionsb, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant le
Règlement sur les contraventions, ci-après.
REGULATIONS AMENDING
THE CONTRAVENTIONS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES CONTRAVENTIONS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
25 octobre 2001
1. The Contraventions Regulations are amended by adding
the following after Schedule I.2:
1. Le Règlement sur les contraventions1 est modifié par adjonction, après l’annexe I.2, de ce qui suit :
SCHEDULE I.3
(Sections 1 to 3)
ANNEXE I.3
(articles 1 à 3)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
PART I
PARTIE I
Asbestos Mines and Mills Release Regulations
Règlement sur le rejet d’amiante par les mines et usines
d’extraction d’amiante
Column I
Item
Provision of
Asbestos
Mines and
Mills
Release
Regulations
1.
6(1)
2.
6(3)
3.
8
Column II
Column III
Colonne I
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur le
rejet d’amiante
par les mines et
usines
d’extraction
d’amiante
Description abrégée
Amende ($)
“Mine or Mill Release Measurement
Report” not submitted to the
Minister with the required
information
“Mine or Mill Release Measurement
Report” not submitted to the
Minister within the required
period
(a) “Malfunction or Breakdown
Report” not submitted to the
Minister with the required
information
(b) “Malfunction or Breakdown
Report” not submitted to the
Minister within the required
period
500
1.
6(1)
500
500
2.
6(3)
500
3.
8
500
———
———
a
a
b
1
S.C. 1996, c. 7, s. 4
S.C. 1992, c. 47
SOR/96-313
b
1
Colonne II
Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur la mesure des rejets
provenant d’une mine ou d’une
usine » dûment rempli
Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur la mesure des rejets
provenant d’une mine ou d’une
usine » dans le délai imparti
a) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport de mauvais
fonctionnement ou de panne »
dûment rempli
b) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport de mauvais
fonctionnement ou de panne » dans
le délai imparti
Colonne III
500
500
500
L.C. 1996, ch. 7, art. 4
L.C. 1992, ch. 47
DORS/96-313
2443
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART I—Continued
PARTIE I (suite)
Asbestos Mines and Mills Release Regulations—Continued
Règlement sur le rejet d’amiante par les mines et usines
d’extraction d’amiante (suite)
Column I
Column II
Item
Provision of
Asbestos
Mines and
Mills
Release
Regulations
4.
9
5.
10
Column III
Colonne I
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur le
rejet d’amiante
par les mines et
usines
d’extraction
d’amiante
Description abrégée
Amende ($)
(a) “Air Pollution Control Equipment
Report” not submitted to
the Minister with the required
information
(b) “Air Pollution Control
Equipment Report” not submitted to
the Minister within the required
period
(a) “Mine or Mill Release
Measurement Report”
not signed by an authorized
officer
(b) “Malfunction or Breakdown
Report” not signed by an
authorized officer
(c) “Air Pollution Control
Equipment Report”
not signed by an authorized
officer
500
4.
9
500
5.
10
500
500
PART II
PARTIE II
Benzene in Gasoline Regulations
Règlement sur le benzène dans l’essence
Column I
Item
Provision of
Benzene in
Gasoline
Regulations
1.
7(1)
Column II
Colonne II
500
500
500
500
Colonne I
Fine ($)
Amende ($)
500
Article
Disposition du
Règlement sur le
benzène dans
l’essence
Description abrégée
(a) “Registration Form for a
500
Manufacturer, Blender or Importer of
Gasoline” not submitted to the
Minister with the required
information
(b) “Registration Form for a
500
Manufacturer, Blender or Importer of
Gasoline” not submitted to the
Minister within the required period
1.
7(1)
Short-Form Description
Colonne III
Column III
2.
7(3)
Updated “Registration Form for a
500
Manufacturer, Blender or Importer of
Gasoline” not submitted to the
Minister within the required period
2.
7(3)
3.
8(1)
(a) “Report on Composition of
Gasoline” not submitted to the
Minister with the required
information
(b) “Report on Composition of
Gasoline” not signed by an
authorized official
3.
8(1)
2444
a) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur le matériel de lutte
contre la pollution atmosphérique »
dûment rempli
b) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur le matériel de lutte
contre la pollution atmosphérique »
dans le délai imparti
a) Ne pas faire signer le « Rapport
sur la mesure des rejets provenant
d’une mine ou d’une usine » par un
dirigeant autorisé
b) Ne pas faire signer le « Rapport de
mauvais fonctionnement ou de
panne » par un dirigeant autorisé
c) Ne pas faire signer le « Rapport
sur le matériel de lutte contre la
pollution atmosphérique » par un
dirigeant autorisé
500
500
Colonne II
500
500
a) Ne pas transmettre au ministre le
« Formulaire d’enregistrement pour
le fabricant, le mélangeur ou
l’importateur d’essence » avec les
renseignements prévus
b) Ne pas transmettre au ministre le
« Formulaire d’enregistrement pour
le fabricant, le mélangeur ou
l’importateur d’essence » dans le
délai imparti
Ne pas transmettre au ministre le
« Formulaire d’enregistrement pour
le fabricant, le mélangeur ou
l’importateur d’essence » à jour dans
le délai imparti
a) Ne pas transmettre au ministre le
« Rapport sur la composition de
l’essence » avec les renseignements
prévus
b) Ne pas faire signer le « Rapport
sur la composition de l’essence » par
l’agent autorisé
Colonne III
500
500
500
500
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART II—Continued
PARTIE II (suite)
Benzene in Gasoline Regulations—Continued
Règlement sur le benzène dans l’essence (suite)
Column I
Item
Provision of
Benzene in
Gasoline
Regulations
4.
8(2)
5.
21(1)
6.
7.
21(2)
21(3)
Column II
Column III
Colonne I
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur le
benzène dans
l’essence
Description abrégée
Amende ($)
“Report on Composition of
Gasoline” not submitted to the
Minister within the required period
(a) Failure to put in place a
compliance plan that contains the
required information
(b) Failure to put in place a
compliance plan within the required
period
(a) Compliance plan not sent to the
Minister within the required period
(b) Compliance plan not signed by an
authorized official
(c) Compliance plan not sent to the
Minister by registered mail or courier
500
4.
8(2)
500
500
5.
21(1)
(a) Updated compliance plan not
submitted to the Minister within the
required period
(b) Updated compliance plan not
submitted to the Minister by
registered mail or courier
500
500
6.
21(2)
500
500
500
7.
21(3)
500
Colonne II
Ne pas transmettre au ministre le
« Rapport sur la composition de
l’essence » dans le délai imparti
a) Ne pas mettre en place un plan de
conformité comportant les éléments
requis
b) Ne pas mettre en place un plan de
conformité dans le délai imparti
a) Ne pas envoyer au ministre le plan
de conformité dans le délai imparti
b) Ne pas faire signer le plan de
conformité par l’agent autorisé
c) Ne pas envoyer au ministre le plan
de conformité par courrier
recommandé ou par messager
a) Ne pas transmettre au ministre le
plan de conformité à jour dans le
délai imparti
b) Ne pas transmettre au ministre le
plan de conformité à jour par courrier
recommandé ou par messager
Colonne III
500
500
500
500
500
500
500
PART III
PARTIE III
Chlor-Alkali Mercury Release Regulations
Règlement sur le rejet de mercure par les fabriques de chlore
Column I
Column III
Colonne I
Item
Provision of
Chlor-Alkali
Mercury Release
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur le
rejet de mercure
par les fabriques
de chlore
Description abrégée
Amende ($)
1.
5(1)
500
1.
5(1)
500
2.
5(3)
500
2.
5(3)
3.
6
500
3.
6
4.
7
Column II
“Release Measurement Report” not
submitted to the Minister with the
required information
“Release Measurement Report” not
submitted to the Minister within the
required period
(a) “Malfunction or Breakdown
Report” not submitted to the Minister
with the required information
(b) “Malfunction or Breakdown
Report” not submitted to the Minister
within the required period
500
(a) Duly completed “Air Pollution
500
Control Equipment Report” not
submitted to the Minister
(b) “Air Pollution Control Equipment 500
Report” not submitted to the Minister
within the required period
4.
7
Colonne II
Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur la mesure des rejets »
dûment rempli
Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur la mesure des rejets »
dans le délai imparti
a) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport de mauvais
fonctionnement ou de panne »
dûment rempli
b) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport de mauvais
fonctionnement ou de panne » dans
le délai imparti
a) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur le matériel de lutte
contre la pollution atmosphérique »
dûment rempli
b) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur le matériel de lutte
contre la pollution atmosphérique »
dans le délai imparti
Colonne III
500
500
500
500
500
2445
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART III—Continued
PARTIE III (suite)
Chlor-Alkali Mercury Release Regulations—Continued
Règlement sur le rejet de mercure par les fabriques de chlore
(suite)
Column I
Column II
Item
Provision of
Chlor-Alkali
Mercury Release
Regulations
Short-Form Description
5.
8
Column I
Item
Provision of
Diesel Fuel
Regulations
1.
4(1)
2.
2446
4(3)
Column III
Colonne I
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur le
rejet de mercure
par les fabriques
de chlore
Description abrégée
5.
8
(a) “Release Measurement Report”
500
not signed by an authorized officer
(b) “Malfunction or Breakdown
500
Report” not signed by an authorized
officer
(c) “Air Pollution Control Equipment 500
Report” not signed by an authorized
officer
Colonne II
Amende ($)
a) Ne pas faire signer le « Rapport
500
sur la mesure des rejets » par un
dirigeant autorisé
b) Ne pas faire signer le « Rapport de 500
mauvais fonctionnement ou de
panne » par un dirigeant autorisé
c) Ne pas faire signer le « Rapport
500
sur le matériel de lutte contre la
pollution atmosphérique » par un
dirigeant autorisé
PART IV
PARTIE IV
Diesel Fuel Regulations
Règlement sur le carburant diesel
Column II
Colonne III
Column III
Colonne I
Colonne II
Amende ($)
500
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur le
carburant diesel Description abrégée
(a) “Quarterly Report of Sulphur
Concentration in Diesel Fuel for Use
in Light-Duty Vehicles, Light-Duty
Trucks and Heavy-Duty Vehicles”
not submitted to the Minister with
the required information
(b) “Quarterly Report of Sulphur
Concentration in Diesel Fuel for Use
in Light-Duty Vehicles, Light-Duty
Trucks and Heavy-Duty Vehicles”
not submitted to the Minister within
the required period
500
1.
4(1)
“Quarterly Report of Sulphur
Concentration in Diesel Fuel for Use
in Light-Duty Vehicles, Light-Duty
Trucks and Heavy-Duty Vehicles”
not duly signed
500
500
2.
4(3)
a) Ne pas présenter au ministre le
« Rapport trimestriel sur la
concentration de soufre dans le
carburant diesel destiné aux
camionnettes, véhicules légers et
véhicules lourds » avec les
renseignements requis
b) Ne pas présenter au ministre le
« Rapport trimestriel sur la
concentration de soufre dans le
carburant diesel destiné aux
camionnettes, véhicules légers et
véhicules lourds » dans le délai
imparti
Ne pas faire signer le « Rapport
trimestriel sur la concentration de
soufre dans le carburant diesel
destiné aux camionnettes, véhicules
légers et véhicules lourds »
Colonne III
500
500
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART V
PARTIE V
Fuels Information Regulations, No. 1
Règlement no 1 concernant les renseignements sur les
combustibles
Column I
Item
Provision of
Fuels
Information
Regulations,
No. 1
1.
4(1)
2.
4(2)
3.
5(1)
4.
5(2)
Column I
Item
Provision of
Gasoline
Regulations
1.
9
Column II
Colonne II
Column III
Colonne I
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement
no 1 concernant
les renseignements
sur les
combustibles
Description abrégée
Amende ($)
“Report on Sulphur Content” not
submitted to the Minister with the
required information
“Report on Sulphur Content” not
submitted to the Minister within the
required period
(a) “Liquid Fuel Additive
Report” not submitted to the
Minister with the required
information
(b) “Liquid Fuel Additive
Report” not submitted to the Minister
within the required period
Failure to report to the Minister
any change to the “Liquid Fuel
Additive Report” within the required
period
500
1.
4(1)
500
500
2.
4(2)
500
3.
5(1)
500
500
4.
5(2)
Ne pas présenter au ministre le
« Rapport sur la teneur en soufre »
avec les renseignements requis
Ne pas présenter au ministre le
« Rapport sur la teneur en soufre »
dans le délai imparti
a) Ne pas présenter au ministre le
« Rapport sur les additifs de
combustible » avec les renseignements
requis
b) Ne pas présenter au ministre le
« Rapport sur les additifs de
combustible » dans le délai imparti
Ne pas informer le ministre de tout
changement au « Rapport sur les
additifs de combustible » dans le
délai imparti
PART VI
PARTIE VI
Gasoline Regulations
Règlement sur l’essence
Column II
Column III
Colonne I
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur
l’essence
(a) “Quarterly Report of
Lead Concentration in Gasoline
Produced in Canada or Imported,
for Use or Sale in Canada”
not submitted to the Minister with
the required information
(b) “Quarterly Report of Lead
Concentration in Gasoline
Produced in Canada or
Imported, for Use or Sale in
Canada” not submitted to the
Minister within the required
period
500
1.
9
500
Colonne II
Colonne III
500
500
500
500
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Ne pas présenter au ministre le
« Rapport trimestriel sur la
concentration de plomb dans
l’essence produite au Canada ou
importée pour utilisation ou vente au
Canada » avec les renseignements
requis
b) Ne pas présenter au ministre le
« Rapport trimestriel sur la
concentration de plomb dans
l’essence produite au Canada ou
importée pour utilisation ou vente au
Canada » dans le délai imparti
500
500
2447
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART VII
PARTIE VII
Ozone-depleting Substances Regulations, 1998
Règlement sur les substances appauvrissant la couche d’ozone
(1998)
Column I
Column III
Colonne I
Item
Provision of
Ozone-depleting
Substances
Regulations,
1998
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur
les substances
appauvrissant la
couche d’ozone
(1998)
Description abrégée
Amende ($)
1.
16(1)(a)
500
1.
16(1)a)
500
2.
16(1)(b)
3.
16(4)
4.
16(5)
5.
34(1)
Column II
(a) Quarterly report not submitted to
the Minister in the approved form
(b) Copy of Canada Customs and
Revenue Agency declaration of
imports or exports not submitted to
the Minister
Annual report not submitted to the
Minister in the approved form
Annual report not submitted to the
Minister within the required period
Quarterly report not submitted to the
Minister within the required period
(a) Failure to submit an application,
a report or a notice duly signed
(b) Failure to submit an application,
a report or a notice containing the
applicable information
(c) Failure to submit an application,
a report or a notice containing the
information requested by the
Minister
500
500
2.
16(1)b)
500
3.
16(4)
500
4.
16(5)
500
5.
34(1)
500
500
Colonne II
Colonne III
a) Ne pas présenter au ministre un
rapport trimestriel en la forme approuvée
b) Ne pas présenter au ministre une
copie de la déclaration d’importation ou
d’exportation de l’Agence des douanes
et du revenu du Canada
Ne pas présenter au ministre un rapport
annuel en la forme approuvée
Ne pas présenter au ministre le rapport
annuel dans le délai imparti
Ne pas présenter au ministre le rapport
trimestriel dans le délai imparti
a) Ne pas présenter une demande, un
rapport ou un avis dûment signé
b) Ne pas présenter une demande, un
rapport ou un avis renfermant les
renseignements pertinents
c) Ne pas présenter une demande,
un rapport ou un avis renfermant
les renseignements exigés par le
ministre
500
500
500
500
500
500
500
PART VIII
PARTIE VIII
Pulp and Paper Mill Defoamer and Wood Chip Regulations
Règlement sur les additifs antimousse et les copeaux de bois
utilisés dans les fabriques de pâtes et papiers
Column I
Column III
Colonne I
Item
Provision of Pulp
and Paper Mill
Defoamer and
Wood Chip
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement sur
les additifs
antimousse et les
copeaux de bois
utilisés dans les
fabriques de
pâtes et papiers Description abrégée
Amende ($)
1.
6(1)
500
1.
6(1)
500
2.
2448
6(2)
Column II
(a) Quarterly report not submitted to
the Minister with the required
information
(b) Quarterly report not submitted to
the Minister within the required
period
(a) Quarterly report not submitted to
the Minister with the required
information
(b) Quarterly report not submitted to
the Minister within the required
period
500
500
500
2.
6(2)
Colonne II
a) Ne pas transmettre au ministre un
rapport trimestriel avec les
renseignements requis
b) Ne pas transmettre au ministre un
rapport trimestriel dans le délai
imparti
a) Ne pas transmettre au ministre un
rapport trimestriel avec les
renseignements requis
b) Ne pas transmettre au ministre un
rapport trimestriel dans le délai
imparti
Colonne III
500
500
500
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART IX
PARTIE IX
Pulp and Paper Mill Effluent Chlorinated Dioxins and Furans
Regulations
Règlement sur les dioxines et les furannes chlorés dans les
effluents des fabriques de pâtes et papiers
Column I
Column II
Item
Provision of
Pulp and Paper
Mill Effluent
Chlorinated
Dioxins and
Furans
Regulations
Short-Form Description
1.
6(2)
2.
7(7)
2.
3.
4.
Colonne I
Fine ($)
(a) Failure to report to the Minister the 500
concentrations of specified substances
(b) Failure to report to the Minister
500
the effluent flowrate of the final
effluent
Failure by operator to sign any report
500
or information submitted to the
Minister
Colonne II
Article
Disposition du
Règlement sur
les dioxines et les
furannes chlorés
dans les effluents
des fabriques de
pâtes et papiers Description abrégée
1.
6(2)
2.
7(7)
Colonne III
Amende ($)
a) Ne pas communiquer au ministre
500
les concentrations des substances
énumérées
b) Ne pas communiquer au ministre le 500
débit de l’effluent terminal
Fait, pour l’exploitant, de ne pas
500
revêtir de sa signature les
renseignements transmis au ministre
PART X
PARTIE X
Secondary Lead Smelter Release Regulations
Règlement sur le rejet de plomb de seconde fusion
Column I
Item
1.
Column III
Column II
Provision of
Secondary Lead
Smelter Release
Regulations
Short-Form Description
9(1)
Duly completed “Release
Measurement Report” not
submitted to the Minister
9(3)
“Release Measurement Report” not
submitted to the Minister within the
required period
13
(a) Duly completed “Malfunction
or Breakdown Report” not
submitted to the Minister
(b) “Malfunction or Breakdown
Report” not submitted to the
Minister within the required period
14
(a) “Release Measurement Report”
not signed by an authorized
officer
(b) “Malfunction or Breakdown
Report” not signed by an
authorized officer
Colonne I
Column III
Colonne II
Fine ($)
500
Article
Disposition du
Règlement sur le
rejet de plomb de
seconde fusion Description abrégée
1.
9(1)
500
2.
9(3)
500
3.
13
500
500
500
4.
14
Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur la mesure des rejets »
dûment rempli
Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport sur la mesure des rejets »
dans le délai imparti
a) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport de mauvais fonctionnement
ou de panne » dûment rempli
b) Ne pas soumettre au ministre le
« Rapport de mauvais fonctionnement
ou de panne » dans le délai imparti
a) Ne pas faire signer le « Rapport sur
la mesure des rejets » par un dirigeant
autorisé
b) Ne pas faire signer le « Rapport
de mauvais fonctionnement ou de
panne » par un dirigeant autorisé
Colonne III
Amende ($)
500
500
500
500
500
500
2449
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
SCHEDULE I.3—Continued
ANNEXE I.3 (suite)
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999—
Continued
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999) (suite)
PART XI
PARTIE XI
Storage of PCB Material Regulations
Règlement sur le stockage des matériels contenant des BPC
Column I
Column II
Column III
Colonne I
Item
Provision of
Storage of PCB
Material
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
1.
8(b)
500
Article
1.
2.
13
500
2.
3.
14
4.
16(a)
5.
16(b)
6.
16(c)
500
500
3.
500
500
4.
500
5.
500
6.
Disposition du
Règlement sur le
stockage des
matériels
contenant
des BPC
Description abrégée
8b)
Ne pas tenir, dans un dépôt de BPC,
un registre où figurent les
renseignements requis
13
a) Ne pas tenir un registre
comportant les renseignements
requis sur l’équipement contenant
des BPC ou les récipients de
matériels contenant des BPC
b) Ne pas tenir à la disposition de
l’agent de l’autorité un registre
comportant les renseignements
requis sur l’équipement contenant
des BPC ou les récipients de
matériels contenant des BPC
14
a) Ne pas tenir un registre
comportant les renseignements
requis sur toutes les inspections
d’un dépôt de BPC
b) Ne pas tenir à la disposition
de l’agent de l’autorité un registre
comportant les renseignements
requis sur toutes les inspections
d’un dépôt de BPC
16a)
Ne pas présenter au ministre une
copie du registre dans le délai
imparti
16b)
Ne pas présenter au ministre une
copie des renseignements spécifiés
dans le délai imparti
16c)
Ne pas présenter au ministre tout
changement spécifié dans le délai
imparti
Colonne III
Amende ($)
500
500
500
500
500
500
500
500
PART XII
PARTIE XII
Vinyl Chloride Release Regulations, 1992
Règlement de 1992 sur le rejet de chlorure de vinyle
Column I
Item
Provision of
Vinyl Chloride
Release
Regulations,
1992
1.
8(3)(b)
2.
9(1)
3.
11
2450
Failure to maintain a register
containing the required
information at a PCB storage site
(a) Failure to maintain a record
containing the required
information for all PCB
equipment or containers of
PCB material
(b) Failure to have available for
review by an enforcement officer
a record containing the required
information for all PCB
equipment or containers of
PCB material
(a) Failure to keep a record
containing the required
information of all inspections
conducted at a PCB storage site
(b) Failure to have available for
review by an enforcement officer
a record containing the required
information of all inspections
conducted at a PCB storage site
Failure to submit to the Minister a
copy of the specified record
within the required period
Failure to submit to the Minister a
copy of the specified information
within the required period
Failure to submit to the Minister
information in respect of a specified
change within the required period
Colonne II
Column II
Short-Form Description
Column III
Colonne I
Fine ($)
Article
Disposition du
Règlement
de 1992 sur le
rejet de chlorure
de vinyle
Description abrégée
Amende ($)
1.
8(3)b)
500
2.
9(1)
3.
11
Failure to give to the Minister written 500
notice of the taking of samples
within the required period
Plan for the control of fugitive
500
emissions not submitted to the
Minister within the required period
Plan or report not signed by an
500
authorized officer
Colonne II
Ne pas donner au ministre, dans le
délai imparti, un avis écrit concernant
le prélèvement des échantillons
Ne pas soumettre au ministre un plan
de lutte contre les émissions diffuses
dans le délai imparti
Ne pas faire signer un rapport ou un
plan par un dirigeant autorisé
Colonne III
500
500
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Contraventions Act (Act) was adopted in October 1992 in
order to establish a simplified procedure for prosecuting certain
federal offences. The Act provides that offences designated as
“contraventions” may be prosecuted through the issuance of a
ticket. Because the implementation of the Act required that a
complex administrative infrastructure be established first, the Act
was not proclaimed immediately. At the request of the provinces
and as a result of the Programs Review initiative, the Act was
amended in 1996 to make it possible to use provincial and territorial offence schemes for the prosecution of contraventions. The
Act, as amended, also authorizes agreements respecting the administrative and technical aspects of the contraventions scheme to
be entered into with provincial and territorial governments. It
came into force on August 1, 1996.
The Contraventions Regulations (the Regulations), made pursuant to section 8 of the Act, list the offences designated as contraventions, establish a short-form description and a fine amount
for each contravention. The Regulations have been amended numerous times since their coming into force to add new contraventions or to reflect changes to the enabling legislation.
La Loi sur les contraventions (la Loi) a été adoptée en octobre 1992 dans le but d’établir une procédure de poursuite par procès-verbal des infractions désignées comme « contraventions ».
La Loi n’a pas alors été mise en vigueur puisqu’il fallait mettre en
place un système administratif complexe pour le traitement des
contraventions. En 1996, à la demande des provinces et dans la
foulée de la Révision des programmes, la Loi sur les contraventions a été modifiée afin d’utiliser le régime pénal des provinces
et territoires, lesquels utilisent le procès-verbal, pour la poursuite
des contraventions. La Loi modifiée, qui est entrée en vigueur
le 1er août 1996, permet également la conclusion d’accords avec
les gouvernements provinciaux et territoriaux sur les aspects administratifs et techniques de la mise en oeuvre du régime des
contraventions.
Pris en vertu de l’article 8 de la Loi, le Règlement sur les contraventions (le règlement) identifie comme contraventions des infractions fédérales, formule la description abrégée et fixe le montant de l’amende pour chacune d’elles. Le règlement a été modifié
à de maintes reprises depuis son entrée en vigueur, soit pour
ajouter de nouvelles contraventions, soit à la suite de modifications aux lois ou règlements sectoriels créant les infractions.
En 1998, lors de son examen des activités d’Environnement
Canada dans le domaine de l’application de la Loi canadienne sur
la protection de l’environnement, 1999 (LCPE), le Comité permanent de la Chambre des communes sur l’environnement et le
développement durable a fortement recommandé que « le ministre de l’Environnement prenne les mesures nécessaires pour que
certaines infractions à la LCPE soient visées par le régime de la
Loi sur les contraventions ». En réponse au Comité permanent, le
Gouvernement du Canada s’est engagé à donner suite à cette recommandation. L’ajout au Règlement sur les contraventions de
certaines infractions à la LCPE est la première étape dans la réalisation de cet engagement.
La modification comporte l’ajout d’une nouvelle annexe au
Règlement sur les contraventions et la désignation à titre de contraventions de certaines infractions prévues par les règlements
suivants paraissant sous la LCPE :
- Règlement sur le rejet d’amiante par les mines et usines
d’extraction d’amiante;
- Règlement sur le benzène dans l’essence;
- Règlement sur le rejet de mercure par les fabriques de
chlore;
- Règlement sur le carburant diesel;
- Règlement no 1 concernant les renseignements sur les combustibles;
- Règlement sur l’essence;
- Règlement sur les substances appauvrissant la couche
d’ozone (1998);
In 1998, during its review of Environment Canada’s enforcement activities, the House of Commons Standing Committee on
Environment and Sustainable Development strongly recommended that “the Minister of the Environment take the necessary
steps to have selected Canadian Environmental Protection Act,
1999 (CEPA) offences designated for the purposes of the ticketing provisions under the Contraventions Act”. In its response to
the Standing Committee, the Government of Canada committed
to implementing this recommendation and a publication of this
amendment to the Contraventions Regulations is the first step in
meeting that commitment.
The amendment to the Contraventions Regulations provides for
the addition of a new schedule and add certain offences created
by the following regulations under CEPA to be designated as
contraventions:
- Asbestos Mines and Mills Release Regulations;
- Benzene in Gasoline Regulations;
- Chlor-Alkali Mercury Release Regulations;
- Diesel Fuel Regulations;
- Fuels Information Regulations, No. 1;
- Gasoline Regulations;
- Ozone-depleting Substances Regulations, 1998;
- Pulp and Paper Mill Defoamer and Wood Chip Regulations;
- Pulp and Paper Mill Effluent Chlorinated Dioxins and
Furans Regulations;
- Secondary Lead Smelter Release Regulations;
2451
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
- Storage of PCB Material Regulations;
- Vinyl Chloride Release Regulations, 1992.
- Règlement sur les additifs antimousse et les copeaux de bois
utilisés dans les fabriques de pâtes et papiers;
- Règlement sur les dioxines et les furannes chlorés dans les
effluents des fabriques de pâtes et papiers;
- Règlement sur le rejet de plomb de seconde fusion;
- Règlement sur le stockage des matériaux contenant
des BPC;
- Règlement de 1992 sur le rejet de chlorure de vinyle.
Alternatives
Solutions envisagées
In order to decriminalize a federal offence and give businesses
and individuals the possibility of pleading guilty without having
to appear in court, it is necessary that the Governor in Council,
pursuant to section 8 of the Contraventions Act, designate that
offence as a contravention. There is no other option.
Pour que les infractions fédérales soient décriminalisées et que
les entreprises et les particuliers puissent plaider coupable à ces
infractions sans avoir à comparaître en cour, la gouverneure en
conseil doit, en vertu de l’article 8 de la Loi sur les contraventions, qualifier ces infractions de contraventions. Il n’y a pas
d’autres options.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The Contraventions Regulations are an essential element for
the pursuit of the following three objectives underlying the Contraventions Act: to decriminalize certain federal offences, to ease
the courts’ workload and to improve the enforcement of federal
legislation. This amendment to the Regulations does not impose
new restrictions or burdens on individuals or businesses. It is part
of a system that will ensure that the enforcement of the designated
offences will be less onerous on the offender and more proportionate and appropriate to the seriousness of the violation. While
there is no data from which one can draw a comparison, there is
consensus among all key players that designating contraventions
will result in savings to the entire justice system and provide the
public with a quicker and more convenient process for handling
certain federal offences.
Le Règlement sur les contraventions constitue un élément essentiel de la poursuite des trois objectifs suivants qui sous-tendent
la Loi sur les contraventions : décriminaliser certaines infractions
fédérales, alléger la charge de travail des tribunaux et permettre
de mieux appliquer la législation fédérale. Cette modification au
règlement n’impose pas de nouvelles restrictions ni de nouveaux
obstacles aux particuliers ou aux entreprises. Elle fait partie d’un
système en vertu duquel l’application des infractions désignées
sera moins pénible pour le contrevenant et plus proportionnée et
appropriée à la gravité de l’infraction. Bien qu’aucune donnée ne
permette d’établir des comparaisons, tous les principaux intervenants s’entendent pour dire que le fait de désigner certaines infractions comme contraventions se traduira par des économies
pour tout le système judiciaire et procurera à la population une
procédure plus rapide et plus pratique de traitement de certaines
infractions fédérales.
Consultation
Consultations
The proposed amendment to the Contraventions Regulations
was published in the Canada Gazette, Part I, on May 5, 2001, for
a 60-day consultation period. Two inquiries requesting further
information regarding the proposal were addressed. No other
comments were received. The Contraventions Regulations were
listed in the Federal Regulatory Plan as number Jus/97-1-I.
La modification proposée au Règlement sur les contraventions
a été publiée le 5 mai 2001 dans la Gazette du Canada Partie I
pour une période de consultation de soixante jours. Durant cette
période, deux demandes du public pour de l’information sur la
modification proposée ont été adressées. Aucun autre commentaire n’a été reçu. Le Règlement sur les contraventions a paru
dans les Projets de réglementation fédérale sous le numéro Jus/97-1-I.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance with these Regulations is not an issue as they only
purport to identify the offences that are being designated as contraventions, give a short-form description of these offences and
provide the applicable fines.
Le respect de ce règlement ne pose pas de problème car son
seul but est de qualifier de contraventions certaines infractions,
d’en formuler la description abrégée et de fixer le montant de
l’amende qui s’applique à ces infractions.
2452
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-450
Contacts
For further information concerning the Contraventions Regulations, please contact:
Mr. Michel Gagnon
Director
Contraventions Project
Department of Justice
284 Wellington Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H8
Telephone: (613) 998-5669
FAX: (613) 998-1175
E-mail: michel.gagnon@justice.gc.ca
For further information concerning the offences created by
regulations under the Canadian Environmental Protection Act,
1999, please contact:
Mrs. Nadine Levin
Senior Policy Specialist
Enforcement Branch
Environment Canada
351 St. Joseph Boulevard
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 953-0331
FAX: (819) 994-0724
E-mail: nadine.levin@ec.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Personnes-ressources
Pour de plus amples renseignements concernant le Règlement
sur les contraventions, prière de communiquer avec :
M. Michel Gagnon
Directeur
Projet sur les contraventions
Ministère de la Justice
284, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0H8
Téléphone : (613) 998-5669
TÉLÉCOPIEUR : (613) 998-1175
Courriel : michel.gagnon@justice.gc.ca
Pour de plus amples renseignements au sujet des infractions
prévues par certains règlements à la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement, 1999, prière de communiquer
avec :
Mme Nadine Levin
Spécialiste principale en politique
Direction de l’application de la loi
Environnement Canada
351, boulevard St-Joseph
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 953-0331
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-0724
Courriel : nadine.levin@ec.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2453
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
Registration
SOR/2001-451 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-451
PLANT PROTECTION ACT
LOI SUR LA PROTECTION DES VÉGÉTAUX
Potato Wart Compensation Regulations
Règlement sur l’indemnisation relative à la gale
verruqueuse de la pomme de terre
P.C. 2001-1947 25 October, 2001
C.P. 2001-1947 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Agriculture and Agri-Food, pursuant to paragraph 47(q) of the Plant Protection Acta, hereby
makes the annexed Potato Wart Compensation Regulations.
Sur recommandation du ministre de l’Agriculture et de
l’Agroalimentaire et en vertu de l’alinéa 47q) de la Loi sur la
protection des végétauxa, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement sur l’indemnisation relative à
la gale verruqueuse de la pomme de terre, ci-après.
POTATO WART COMPENSATION REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’INDEMNISATION RELATIVE À LA
GALE VERRUQUEUSE DE LA POMME DE TERRE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Category A land” means the land described in Schedule 1.
(terrain de catégorie A)
“Category B land” means any field that lies in whole or in part
within 0.5 km of Category A land. (terrain de catégorie B)
“Category C land” means any field that has had direct contact
with equipment used on Category A land. (terrain de catégorie C)
“potato wart” means the potato disease caused by the presence of
the soil-borne fungal pathogen, Synchytrium endobioticum.
(gale verruqueuse de la pomme de terre)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« gale verruqueuse de la pomme de terre » Affection de la pomme
de terre causée par la présence d’un pathogène fongique du sol
appelé Synchytrium endobioticum. (potato wart)
« terrain de catégorie A » Terrain décrit à l’annexe 1. (Category A
land)
« terrain de catégorie B » Champ dont tout ou partie se trouve
à 0,5 km ou moins d’un terrain de catégorie A. (Category B
land)
« terrain de catégorie C » Champ avec lequel du matériel utilisé
sur un terrain de catégorie A est entré directement en contact.
(Category C land)
COMPENSATION
INDEMNISATION
2. (1) The Minister may order that compensation be paid to a
grower who operates a farm for the production of potatoes on
Category A, B or C land that the grower owns or leases and who
(a) in accordance with a notice under the Plant Protection Act
or Plant Protection Regulations received in the year 2000
or 2001, disposed of potatoes or potato by-products, treated
equipment or a place used in the production of potatoes or was
prohibited or restricted from using a place because of infestation or suspected infestation by potato wart;
(b) reported taxable farm income from the sale of potatoes in
the year immediately preceding the year in which the notice
was received;
(c) suffered a loss as a result of the disposition, treatment, prohibition or restriction;
(d) has taken all reasonable measures to mitigate the loss, including, if applicable,
(i) selling crops, other than potatoes, that have been grown
on land that is subject to a restriction,
(ii) selling potatoes infested or suspected of being infested
with potato wart for purposes other than the purpose for
which they were grown, and
2. (1) Le ministre peut ordonner le versement d’une indemnité
au producteur qui exploite une ferme de production de pommes
de terre sur un terrain de catégorie A, B ou C qu’il possède ou
loue et qui remplit les conditions suivantes :
a) il a, conformément à un avis délivré en vertu de la Loi sur la
protection des végétaux ou du Règlement sur la protection des
végétaux et reçu au cours de l’une ou l’autre des années 2000
et 2001, disposé de pommes de terre ou de sous-produits de
pommes de terre, traité du matériel ou un lieu utilisés pour la
production de pommes de terre ou restreint ou cessé l’utilisation d’un lieu parce qu’ils étaient parasités ou soupçonnés de
l’être par la gale verruqueuse de la pomme de terre;
b) il a déclaré un revenu agricole imposable pour la vente de
pommes de terre dans l’année précédant celle de la réception
de l’avis;
c) il a subi des pertes par suite du traitement, de la restriction,
de l’interdiction ou de la disposition;
d) il a pris toutes les mesures raisonnables pour atténuer les
pertes, notamment :
(i) la vente de récoltes, autres que des pommes de terre, cultivées sur le terrain faisant l’objet de la restriction,
(ii) la vente, à des fins autres que celles qui étaient prévues,
des pommes de terre parasitées ou soupçonnées de l’être par
la gale verruqueuse de la pomme de terre,
———
———
a
a
S.C. 1990, c. 22
2454
L.C. 1990, ch. 22
25 octobre 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
(iii) applying for compensation other than under these
Regulations, including under an insurance contract; and
(e) submits an application for compensation to the Minister
within three years after the date of receipt of the notice.
(iii) la présentation d’une demande d’indemnisation autrement qu’en vertu du présent règlement, y compris en vertu
d’un contrat d’assurance;
e) il présente au ministre, dans les trois ans suivant la délivrance de l’avis, une demande d’indemnisation.
(2) Le producteur peut modifier sa demande d’indemnisation à
tout moment avant l’expiration du délai prévu à l’alinéa (1)e).
(2) The grower may amend an application for compensation at
any time before the expiry of the period referred to in paragraph (1)(e).
(3) A grower may submit an application after the expiry of the
period referred to in paragraph (1)(e) if
(a) there were exceptional circumstances beyond the grower’s
control that prevented the grower from submitting an application during that period; and
(b) the application is submitted within 14 days after those circumstances cease to exist.
(3) Le producteur peut présenter une demande d’indemnisation
après le délai prévu à l’alinéa (1)e) si :
a) des circonstances exceptionnelles, indépendantes de sa volonté, l’ont empêché de présenter sa demande avant l’expiration de ce délai;
b) la demande est présentée dans les quatorze jours suivant la
date à laquelle ces circonstances ont cessé d’exister.
AMOUNT OF COMPENSATION
MONTANT DE L’INDEMNITÉ
Category A Land
Terrain de catégorie A
3. (1) The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category A land must not exceed
(a) in respect of a loss suffered because of a prohibition imposed on the use of that land, the cost of renting replacement
land for any year in which potatoes would have been grown on
the original land in accordance with the usual crop rotation for
that land, to a maximum of $875 per hectare per year;
(b) in respect of a loss suffered because of the disposal of potatoes and potato by-products, the total of the grower’s direct
costs for the disposal, to a maximum of $40,000;
(c) in respect of a loss suffered because of the cleaning and
disinfection of potato processing or storage facilities, the total
of the grower’s direct costs for the cleaning and disinfection, to
a maximum of $60,000; and
(d) in respect of a loss suffered because of the cleaning and
disinfection of equipment used on the land, the total of the
grower’s direct costs for the cleaning and disinfection.
(2) The total amount of compensation paid under paragraph (1)(a) must not exceed the fair market value of the land.
3. (1) L’indemnité à payer au producteur qui exploite sa ferme
sur un terrain de catégorie A ne peut dépasser la somme des
montants suivants :
a) pour les pertes subies par suite d’une interdiction visant
l’utilisation du terrain, le coût de location d’un terrain de remplacement pour toute année au cours de laquelle la culture de
pommes de terre était prévue sur le terrain original selon la rotation habituelle des cultures sur ce terrain, jusqu’à concurrence
de 875 $ l’hectare par année;
b) pour les pertes subies par suite de la disposition des pommes
de terre et des sous-produits de pommes de terre, les coûts directs de la disposition, jusqu’à concurrence de 40 000 $;
c) pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection d’installations de transformation ou d’entreposage des
pommes de terre, les coûts directs du nettoyage et de la désinfection, jusqu’à concurrence de 60 000 $;
d) pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection de matériel utilisé sur le terrain, les coûts directs du
nettoyage et de la désinfection.
(2) L’indemnité totale accordée aux termes de l’alinéa (1)a) ne
peut dépasser la juste valeur marchande du terrain.
Category B Land
Terrain de catégorie B
4. (1) The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category B land must not exceed
(a) in respect of a loss suffered because of a restriction imposed
on the use of that land, the cost of renting replacement land for
any year in which the potatoes would have been grown on the
original land in accordance with the usual crop rotation for that
land, to a maximum of $875 per hectare per year;
(b) in respect of a loss suffered because of the disposal of potatoes or potato by-products, the total of the grower’s direct
costs for the disposal, to a maximum of $30,000; and
(c) in respect of a loss suffered because of the cleaning and
disinfection of equipment used in the production of a crop referred to in Schedule 2, the total of the grower’s direct costs for
the cleaning and disinfection that were incurred from the date
of issuance of the notice requiring the cleaning and disinfection
to July 4, 2001, to a maximum of the applicable amount set out
in Table 1, 2 or 3 of that Schedule.
4. (1) L’indemnité à payer au producteur qui exploite sa ferme
sur un terrain de catégorie B ne peut dépasser la somme des
montants suivants :
a) pour les pertes subies par suite d’une restriction visant l’utilisation du terrain, le coût de location d’un terrain de remplacement pour toute année au cours de laquelle la culture de
pommes de terre était prévue sur le terrain original selon la rotation habituelle des cultures sur ce terrain, jusqu’à concurrence
de 875 $ l’hectare par année;
b) pour les pertes subies par suite de la disposition des pommes
de terre ou des sous-produits de pommes de terre, les coûts directs de la disposition, jusqu’à concurrence de 30 000 $;
c) pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection de matériel utilisé pour la production d’une culture visée à l’annexe 2, les coûts directs du nettoyage et de la désinfection supportés à compter de la date de délivrance de l’avis
exigeant le nettoyage et la désinfection jusqu’au 4 juillet 2001,
2455
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
(2) The total amount of compensation paid under paragraph (1)(a) must not exceed the fair market value of the land.
Category C Land
jusqu’à concurrence de la somme des montants applicables
prévus aux tableaux 1, 2 ou 3 de cette annexe.
(2) L’indemnité totale accordée aux termes de l’alinéa (1)a) ne
peut dépasser la juste valeur marchande du terrain.
Terrain de catégorie C
5. The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category C land in respect of a loss suffered because of
the cleaning and disinfection of equipment used in the production
of a crop referred to in Schedule 2 must not exceed the total of the
grower’s direct costs for the cleaning and disinfection that were
incurred from the date of issuance of the notice requiring the
cleaning and disinfection to July 4, 2001, to a maximum of the
applicable amount set out in Table 1, 2 or 3 of that Schedule.
5. L’indemnité à payer au producteur qui exploite sa ferme sur
un terrain de catégorie C pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection de matériel utilisé pour la production
d’une culture visée à l’annexe 2 ne peut dépasser la somme des
coûts directs du nettoyage et de la désinfection supportés à
compter de la date de la délivrance de l’avis exigeant le nettoyage
et la désinfection jusqu’au 4 juillet 2001, jusqu’à concurrence de
la somme des montants applicables prévus aux tableaux 1, 2 ou 3
de cette annexe.
OTHER COMPENSATION
AUTRES INDEMNITÉS
6. The compensation to be paid in respect of a loss suffered because of the transportation of soil from a potato processing or
storage facility back to the field from which it originated must not
exceed the total of the grower’s direct costs for the transportation,
to a maximum of $20 per tonne.
7. The compensation to be paid in respect of a loss suffered because of supplying additional water for the cleaning and disinfection of equipment, in the case where the Prince Edward Island
Department of Agriculture and Forestry is unable to provide an
adequate supply, must not exceed the total of the grower’s direct
costs for supplying the additional water, to a maximum of $700
per field per year.
8. The compensation to be paid in respect of a loss suffered because of the acquisition of crushed stone for use in constructing a
cleaning and disinfection pad in or near a field where there is
equipment to be cleaned and disinfected must not exceed the total
of the grower’s direct costs for the stone and construction of the
pad, to a maximum of $25 per tonne.
6. L’indemnité à payer pour les pertes subies par suite du
transport de terre depuis l’établissement de transformation ou
d’entreposage des pommes de terre jusqu’au champ d’où provient
cette terre ne peut dépasser la somme des coûts directs du transport, jusqu’à concurrence de 20 $ la tonne métrique.
7. L’indemnité à payer pour les pertes subies par suite de la
fourniture d’eau supplémentaire pour les besoins du nettoyage et
de la désinfection de matériel, lorsque le ministère de l’Agriculture et des Forêts de l’Île-du-Prince-Édouard est incapable de
fournir suffisamment d’eau, ne peut dépasser la somme des coûts
directs de la fourniture de cette eau, jusqu’à concurrence de 700 $
par champ par année.
8. L’indemnité à payer pour les pertes subies par suite de
l’achat de pierre concassée aux fins de construction d’une plateforme de nettoyage et de désinfection dans le champ où se trouve
le matériel à nettoyer et à désinfecter, ou près de celui-ci, ne peut
dépasser la somme des coûts directs de la fourniture de la pierre et
de la construction de la plate-forme, jusqu’à concurrence de 25 $ la
tonne métrique.
APPLICATION FOR COMPENSATION
DEMANDE D’INDEMNISATION
9. An application for compensation must be on a form provided
by the Minister and signed by the grower and must include the
following information and documents together with any other
information and documents that are necessary for the Minister to
determine whether the application meets the requirements of
these Regulations:
(a) the grower’s name, address and telephone number and, if
applicable, the grower’s facsimile number and e-mail address;
(b) the legal description of the land in respect of which the
grower is making the application;
(c) a copy of every notice issued in respect of the land referred
to in paragraph (b);
(d) whether the grower is a sole proprietorship, corporation,
partnership, cooperative, association or organization and the
names, addresses and telephone numbers and, if applicable, the
facsimile numbers and e-mail addresses of its owners or directors, as the case may be;
(e) evidence to substantiate the amount of the loss, including
(i) if the land owned or leased by the grower is Category A
land,
(A) the grower’s costs of renting replacement land for the
production of potatoes,
9. La demande d’indemnisation est présentée sur le formulaire
fourni par le ministre, est signée par le producteur et comporte les
renseignements et documents ci-après ainsi que tout autre renseignement ou document nécessaire pour permettre au ministre
d’établir si la demande satisfait aux exigences du présent règlement :
a) les nom, adresse et numéro de téléphone du producteur et, le
cas échéant, son numéro de télécopieur et son adresse électronique;
b) la description officielle du terrain pour lequel il présente la
demande;
c) une copie de tout avis délivré relativement au terrain visé à
l’alinéa b);
d) une mention précisant s’il est une entreprise à propriétaire
unique, une personne morale, une société de personnes, une
coopérative, une association ou une organisation ainsi que les
nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique des propriétaires ou des
administrateurs;
e) le montant des pertes, preuve à l’appui, et notamment :
(i) si le terrain que possède ou loue le producteur est un terrain de catégorie A :
2456
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
(B) the grower’s direct costs for the disposal of potatoes
and potato by-products,
(C) an itemized list of the equipment that was required to
be cleaned and disinfected, the number of times that the
cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct
costs for the cleaning and disinfection, and
(D) an itemized list of the potato processing and storage
facilities that were required to be cleaned and disinfected,
the number of times that the cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct costs for the cleaning and
disinfection,
(ii) if the land owned or leased by the grower is Category B
land,
(A) the grower’s costs of renting replacement land for the
production of potatoes and a copy of every lease on the
replacement land that was in effect during the time that
potato production on the original land was restricted,
(B) the grower’s direct costs for the disposal of potatoes
and potato by-products, and
(C) an itemized list of any equipment set out in the applicable table to Schedule 2 that was required to be cleaned
and disinfected, the number of times that the cleaning and
disinfection occurred and the grower’s direct costs for the
cleaning and disinfection,
(iii) if the land owned or leased by the grower is Category C
land, an itemized list of any equipment set out in the applicable table to Schedule 2 that was required to be cleaned and
disinfected, the number of times that the cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct costs for the cleaning and disinfection,
(iv) if the loss was incurred because of transporting soil from
a potato processing or storage facility back to the field from
which it originated, the grower’s direct costs for the transportation,
(v) if the loss was incurred because of supplying additional
water for the cleaning and disinfection of equipment in the
case where the Prince Edward Island Department of Agriculture and Forestry is unable to provide an adequate supply,
the grower’s direct costs for supplying the additional water,
and
(vi) if the loss was incurred because of the acquisition of
crushed stone for use in constructing a pad for the cleaning
and disinfection of equipment, the grower’s direct costs for
the stone and construction of the pad; and
(f) evidence to substantiate that the grower has made every reasonable effort to mitigate the loss.
(A) les frais de location du terrain de remplacement utilisé
pour produire les pommes de terre,
(B) les coûts directs de la disposition des pommes de terre
et des sous-produits de pommes de terre,
(C) une liste détaillée du matériel dont le nettoyage et la
désinfection ont été exigés, le nombre de fois qu’il a fallu
le nettoyer et le désinfecter et les coûts directs de ces opérations,
(D) une liste détaillée des installations de transformation
et d’entreposage des pommes de terre dont le nettoyage et
la désinfection ont été exigés, le nombre de fois qu’il a
fallu les nettoyer et les désinfecter et les coûts directs de
ces opérations,
(ii) si le terrain que possède ou loue le producteur est un terrain de catégorie B :
(A) les frais de location du terrain de remplacement utilisé
pour produire les pommes de terre et une copie de tout accord de location qui était en vigueur durant la période où
la production de pommes de terre sur le terrain original
était restreinte,
(B) les coûts directs de la disposition des pommes de terre
et des sous-produits de pommes de terre,
(C) une liste détaillée du matériel figurant dans un tableau
de l’annexe 2 et dont le nettoyage et la désinfection ont été
exigés, le nombre de fois qu’il a fallu le nettoyer et le
désinfecter et les coûts directs de ces opérations,
(iii) si le terrain que possède ou loue le producteur est un terrain de catégorie C, une liste détaillée du matériel figurant
dans un tableau de l’annexe 2 et dont le nettoyage et la désinfection ont été exigés, le nombre de fois qu’il a fallu le
nettoyer et le désinfecter et les coûts directs de ces opérations,
(iv) dans le cas des pertes subies par suite du transport de
terre depuis l’établissement de transformation ou d’entreposage des pommes de terre jusqu’au champ d’où provient
cette terre, les coûts directs du transport,
(v) dans le cas des pertes subies par suite de la fourniture
d’eau supplémentaire pour le nettoyage et la désinfection de
matériel, lorsque le ministère de l’Agriculture et des Forêts
de l’Île-du-Prince-Édouard est incapable de fournir suffisamment d’eau, les coûts directs de la fourniture de cette
eau,
(vi) dans le cas des pertes subies par suite de l’achat de
pierre concassée aux fins de construction d’une plate-forme
de nettoyage et de désinfection, les coûts directs d’achat de
la pierre et de la construction de la plate-forme;
f) une mention précisant que le producteur a pris toutes les mesures raisonnables pour atténuer les pertes, preuve à l’appui.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
10. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
10. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE 1
(Section 1)
ANNEXE 1
(article 1)
LEGAL DESCRIPTION OF CATEGORY A LAND
DESCRIPTION OFFICIELLE DU TERRAIN DE
CATÉGORIE A
L’ensemble des parcelles de terrain faisant partie du lot 19, comté
Prince, province de l’Île-du-Prince-Édouard, délimitées comme il
suit :
ALL THOSE PARCELS OF LAND situate, lying and being on
Lot 19, Prince County, Province of Prince Edward Island,
bounded and described as follows, that is to say:
2457
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
PARCEL 1
PARCELLE 1
COMMENCING at a square stake fixed in the Southeast angle
formed by the intersection of the Shore Road leading to
Townsend’s Corner with the Settlement Road leading to the New
Village and running from thence South Thirty-eight (38) chains
and Thirteen (13) links to Townsend’s land;
THENCE East Ten (10) chains and Eighty-nine (89) links;
THENCE South One (1) Chain and Seventy (70) links to
Marchbank’s land;
THENCE East Six (6) chains and Fifteen (15) links to land formerly of William Hogg;
THENCE North Thirty (30) Minutes East Thirty-six (36) Chains
and Twenty-five (25) links to the Settlement Road leading to the
New Village;
THENCE North Seventy-eight (78) degrees and Thirty (30) Minutes West Eighteen (18) chains and Fifty (50) links along said
Settlement Road to the stake at the place of commencement,
containing Sixty-five (65) acres of land a little more or less and
being the farm conveyed by the Commissioner of Public Lands to
one Edwin P. Rayner by deed dated the 15th day of December,
A.D. 1876 and subsequently conveyed as Parcel No. 1 in a Deed
of Conveyance from John C. Pillman and wife to Simmons &
MacFarlane Limited dated June 20, 1962 and registered on
June 25, 1962 in Liber 128, Folio 126.
Point de départ : poteau carré fixé à l’angle sud-est du chemin
Shore conduisant à Townsend’s Corner et du chemin Settlement
conduisant à New Village, et de là vers le sud sur trente-huit (38)
mesures d’arpenteur et treize (13) chaînons jusqu’au terrain
Townsend;
de là vers l’est sur dix (10) mesures d’arpenteur et quatre-vingtneuf (89) chaînons;
de là vers le sud, sur une (1) mesure d’arpenteur et soixantedix (70) chaînons jusqu’au terrain Marchbank;
de là vers l’est, sur six (6) mesures d’arpenteur et quinze (15)
chaînons jusqu’à l’ancien terrain de William Hogg;
de là vers le nord, à trente (30) minutes est sur trentesix (36) mesures d’arpenteur et vingt-cinq (25) chaînons jusqu’au
chemin Settlement conduisant à New Village;
de là vers le nord, à soixante-dix-huit (78) degrés et trente (30)
minutes ouest sur dix-huit (18) mesures d’arpenteur et cinquante (50) chaînons, le long du chemin Settlement jusqu’au
point de départ, d’une superficie d’environ soixante-cinq (65)
acres et constituant la ferme transportée par le commissaire des
terres domaniales à Edwin P. Rayner par acte daté du 15 décembre 1876 et subséquemment transportée à titre de parcelle no 1 par
acte de transport signé par John C. Pillman et son épouse en faveur de Simmons & MacFarlane Limited, daté du 20 juin 1962 et
enregistré le 25 juin 1962 dans le volume 128, folio 126.
SCHEDULE 2
(Paragraph 4(c) and sections 5 and 9)
ANNEXE 2
(alinéa 4c) et articles 5 et 9)
MAXIMUM AMOUNTS FOR CLEANING AND
DISINFECTION OF EQUIPMENT
MONTANTS MAXIMAUX POUR LE NETTOYAGE ET LA
DÉSINFECTION DE MATÉRIEL
TABLE 1
TABLEAU 1
POTATO CROP
CULTURE DE LA POMME DE TERRE
Column 1
Column 2
Item
Equipment
Maximum amount per
cleaning and disinfection
($)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
Spring Plough
Lime Spreader
Res-Till Cultivator
Disc
Harrow
Rock Picker
Planter
Set Conveyors
Grass Sprayer
Top Dresser
Cultivator or Hiller
Pesticide Sprayer and Water Truck
Kill Down Sprayer
Track Eliminator
Winter Wheat Spreader
or Bale Buster
2458
60
30
75
75
75
30
30
15
45
30
45
30
30
60
75
Colonne 1
Colonne 2
Article
Matériel
Montant par opération de
nettoyage et de désinfection
($)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
Charrue pour le labour du printemps
Épandeuse de chaux
Cultivateur Res-Till
Disque
Herse
Dépierreuse
Semeuse
Transporteur de semences
Pulvérisateur à gazon
Épandage d’un traitement en surface
Cultivateur/buttoir
Pulvérisateur pour le mildiou et camion
citerne pour le transport de l’eau
Pulvérisateur pour défanage
Effaceur de traces
Épandeur de blé d’hiver et décompacteuse
de balles
13.
14.
15.
60
30
75
75
75
30
30
15
45
30
45
30
30
60
75
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
SCHEDULE 2—Continued
ANNEXE 2 (suite)
MAXIMUM AMOUNTS FOR CLEANING AND
DISINFECTION OF EQUIPMENT—Continued
MONTANTS MAXIMAUX POUR LE NETTOYAGE ET LA
DÉSINFECTION DE MATÉRIEL (suite)
TABLE 1—Continued
TABLEAU 1 (suite)
POTATO CROP—Continued
CULTURE DE LA POMME DE TERRE (suite)
Column 1
Column 2
Item
Equipment
Maximum amount per
cleaning and disinfection
($)
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
Windrower
Harvester
Towing Tractor
Chisel Plough
Seed or Set Truck
Fertilizer Truck
Service or Fuel Truck
Harvest Truck
120
240
15
60
15
15
15
15
Article
Matériel
Montant par opération de
nettoyage et de désinfection
($)
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
Andaineuse
Moissonneuse
Chariot tracteur
Chisel
Camion de semences
Camion à engrais
Camion pour livraison de carburant
Chariot de récolte
120
240
15
60
15
15
15
15
TABLEAU 2
CEREAL CROP
CULTURE DES CÉRÉALES
Column 2
Item
Equipment
Maximum amount per
cleaning and disinfection
($)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
Lime Spreader
Disc
Harrow
Drill Seeder
Pesticide Sprayer
Combine
Straw Rake
Straw Baler
Seed or Fertilizer Truck
Loader Tractor
Service or Field Truck
Seed or Fertilizer Delivery Truck
Grain Truck
Bale Removal Truck
30
75
75
45
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
1.
2.
3.
4.
Colonne 2
TABLE 2
Column 1
Item
Colonne 1
Article
1.
2.
3.
4.
5.
Colonne 1
Colonne 2
Matériel
Montant par opération de
nettoyage et de désinfection
($)
Épandeuse de chaux
Disque
Herse
Semoir à grains
Équipement servant à la vaporisation des
mauvaises herbes
Moissonneuse-batteuse
Râteau à foin
Presse à paille
Camion à semences ou à engrais
Tracteur-chargeur
Remorque agricole
Camion pour la livraison de semences
ou d’engrais
Chariot à grains
Chariot pour ramassage de balles
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
30
75
75
45
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
TABLE 3
TABLEAU 3
FORAGE CROPS (RYE, ROUND BALE, CHOPPED SILAGE)
CULTURE FOURRAGÈRES (SEIGLE, BALLES DE FOIN RONDES,
FOURRAGE HACHÉ)
Column 1
Column 2
Equipment
Maximum amount per
cleaning and disinfection
($)
Lime Spreader
Disc
Harrow
Drill Seeder
15
75
75
45
Article
1.
2.
3.
4.
Colonne 1
Colonne 2
Matériel
Montant par opération de
nettoyage et de désinfection
($)
Épandeuse de chaux
Disque
Herse
Semoir à grains
15
75
75
45
2459
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
SCHEDULE 2—Continued
ANNEXE 2 (suite)
MAXIMUM AMOUNTS FOR CLEANING AND
DISINFECTION OF EQUIPMENT—Continued
MONTANTS MAXIMAUX POUR LE NETTOYAGE ET LA
DÉSINFECTION DE MATÉRIEL (suite)
TABLE 3—Continued
TABLEAU 3 (suite)
FORAGE CROPS (RYE, ROUND BALE, CHOPPED SILAGE)—Continued
CULTURE FOURRAGÈRES (SEIGLE, BALLES DE FOIN RONDES,
FOURRAGE HACHÉ) (suite)
Column 1
Column 2
Item
Equipment
Maximum amount per
cleaning and disinfection
($)
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Pesticide Sprayer
Mower
Seed or Fertilizer Truck
Rye Fertilizer Spreader
Fall Plough
Service or Fuel Truck
Seed or Fertilizer Delivery Truck
Hay Cutter
Tedder
Rake
Baler
Tractor (Loader)
Manure Spreader
Manure Truck
Bale or Silage Removal Truck
Chopper and Wagon
15
15
15
15
60
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
Article
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Colonne 1
Colonne 2
Matériel
Montant par opération de
nettoyage et de désinfection
($)
Matériel servant à la vaporisation des
mauvaises herbes
Faucheuse
Camion à semences ou à engrais
Épandeur d’engrais pour le seigle
Charrue pour le labour d’automne
Camion pour livraison de carburant
Camion pour livraison de semences ou
d’engrais
Faucheuse
Faneuse
Ameneur
Botteleuse mécanique
Tracteur-chargeur
Épandeur de fumier
Camion à fumier
Chariot de ramassage de balles ou
d’ensilage
Hacheuse-ansileuse et chariot
15
15
15
15
60
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The purpose of the Plant Protection Act is to protect plant life
(environment) and the agricultural and forestry sectors of the Canadian economy by preventing the importation, exportation and
spread of plant pests (e.g., insects and diseases), and where the
Minister determines that, in the circumstances, it is necessary and
cost-justifiable to control or eradicate plant pests.
Potato wart is a disease of potatoes caused by the presence of
the soil-borne fungal pathogen, Synchytrium endobioticum. Although not a threat to human health, potato wart is a disease of
quarantine significance that renders potatoes unmarketable and
reduces yield. The disease attacks the growing points on the potato plant, such as eyes, buds and stolon tips and can remain dormant in the ground for as long as 40 years or more as resting
spores.
On October 24, 2000, the Canadian Food Inspection Agency
(CFIA) confirmed the presence of potato wart disease in a single
field in Prince Edward Island and took immediate steps to prevent
its spread. These measures included immediately quarantining the
area where the disease was found (infested field), establishing a
safety zone around the affected area (buffer zone), placing a
La Loi sur la protection des végétaux vise à protéger la vie végétale (environnement) et les secteurs agricole et forestier de
l’économie canadienne en empêchant l’importation, l’exportation
et la propagation des phytoparasites (p. ex., insectes et maladies),
quand le ministre juge nécessaire et rentable, selon les circonstances, de combattre et d’enrayer ces ennemis des végétaux.
La gale verruqueuse est une maladie de la pomme de terre causée par le champignon terricole Synchytrium endobioticum. Elle
ne présente aucun risque pour la santé humaine, mais entraîne
toutefois la quarantaine, rend la pomme de terre non commercialisable et réduit le rendement. Le champignon s’attaque aux
points de croissance de la plante, notamment aux yeux, aux bourgeons et aux stolons, et peut demeurer à l’état dormant dans le sol
jusqu’à 40 ans et plus sous forme de spores de réserve.
Le 24 octobre 2000, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de la gale verruqueuse de la
pomme de terre dans un seul champ de l’Île-du-Prince-Édouard
(Î.-P.-É.) et a immédiatement pris des mesures afin d’empêcher sa
propagation. Ces mesures comprenaient notamment la mise en
quarantaine immédiate de la région où le champignon avait été
2460
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
prohibition on the movement of potatoes and equipment from the
affected area and intensifying inspection and surveillance activities. In addition, equipment used on the infested field that was
subsequently used on other fields was required to be cleaned and
disinfected.
Because of the serious nature of this disease, the United States
Department of Agriculture (USDA) implemented an emergency
quarantine measure prohibiting the movement of all potatoes
from P.E.I. into the United States on October 31, 2000. Since
then, several bilateral meetings and consultations, including formal North America Free Trade Agreement consultations, have
been held with respect to these restrictions. On April 26, 2001,
authorities from the United States and Canada agreed to an operational work plan which set out conditions under which shipments of P.E.I. table-stock potatoes could resume cross-border
trade. This work plan went into effect on April 30, 2001 for the
2000 crop year. A revised operational work plan was developed
and implemented on July 31, 2001 which improved conditions for
the 2001 crop.
This regulatory amendment proposes compensation to growers
who have incurred financial losses as a result of complying with
phytosanitary measures ordered by the CFIA under the authority
of the Plant Protection Act. In May 2001, 236 notices were issued
by the CFIA to affected growers. The provisions of the Plant
Protection Act allow the Minister to order compensation for specific actions taken to achieve this compliance.
For the purposes of these Regulations, affected fields in P.E.I.
have been categorized into three field types:
— Category A land — the original field in which the potato
wart disease was detected;
— Category B land — the one half kilometre buffer zone set
up around the original field (Category A land); and
— Category C land — any fields which have had contact with
equipment that was used on the original field (Category A
land).
Compensation is therefore based on the degree of contact with
the infestation and the amount of financial loss borne by growers
in each category. The compensation included in this package applies only to those actions taken in order to achieve compliance
with notices issued by the CFIA.
This compensation package applies mainly to costs incurred
from October 24, 2000 to July 4, 2001 (as of July 4, 2001, the
Prince Edward Island Department of Agriculture and Forestry has
assumed responsibility for cleaning and disinfection of equipment). However, the Regulations provide for continued compensation for loss of land use for potato-growing land beyond 2001.
décelé (champ infesté), l’établissement d’une zone de sécurité
autour du champ infecté (zone tampon), l’interdiction de transporter des pommes de terre et de la machinerie hors de la région
touchée et l’intensification des activités d’inspection et de surveillance. De plus, on a exigé que l’équipement utilisé dans le
champ infecté, et dans d’autres champs par la suite, soit nettoyé et
désinfecté.
Comme il s’agit d’une maladie grave, le ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a imposé, le 31 octobre 2000, une
quarantaine d’urgence interdisant l’entrée aux États-Unis des
pommes de terre de l’Î.-P.-É. Depuis, plusieurs réunions et consultations bilatérales ont eu lieu à propos de ces restrictions, notamment des consultations officielles menées dans le cadre de
l’Accord de libre-échange nord-américain. Le 26 avril 2001, les
instances canadiennes et américaines se sont entendues sur un
plan de travail opérationnel, qui précise les conditions régissant la
reprise du commerce transfrontalier de pommes de terre de consommation de l’Î.-P.-É. La mise en oeuvre de ce plan de travail a
commencé le 30 avril 2001 pour la campagne agricole de
l’an 2000. Un plan de travail révisé a été élaboré et mis en place
le 31 juillet 2001, ce qui a amélioré la campagne agricole de
l’an 2001.
La présente modification du règlement propose de verser une
indemnisation aux producteurs qui ont subi des pertes financières
parce qu’ils se sont conformés aux mesures phytosanitaires ordonnées par l’ACIA en vertu de la Loi sur la protection des végétaux. En mai 2001, l’ACIA a émis 236 avis aux producteurs
touchés. Les dispositions de la Loi sur la protection des végétaux
permettent au ministre d’ordonner le versement d’une indemnisation pour des mesures précises prises en vue de se conformer.
Aux fins d’application du présent règlement, les champs touchés de l’Î.-P.-É. ont été classés en trois catégories :
— terres de catégorie A — premier champ où la gale verruqueuse de la pomme de terre a été signalée;
— terres de catégorie B — zone tampon d’un demi-kilomètre
établie autour du premier champ touché (terres de catégorie A);
— terres de catégorie C — tous les champs qui ont été en
contact avec l’équipement utilisé dans le premier champ infecté (terres de catégorie A).
L’indemnisation est donc basée sur le degré de contact avec la
maladie et le montant des pertes financières subies par les producteurs dans chaque catégorie. Dans le cadre de ce programme,
elle ne s’applique qu’aux mesures prises en vue de se conformer
aux avis émis par l’ACIA.
Le présent programme d’indemnisation s’applique principalement aux frais engagés durant la période du 24 octobre 2000 au
4 juillet 2001 (depuis le 4 juillet 2001, le ministère de l’Agriculture et des Forêts de l’Î.-P.-É. a assumé la responsabilité du
nettoyage et de la désinfection de l’équipement). Cependant, le
règlement prévoit de prolonger l’indemnisation pour ceux qui, audelà de 2001, ne pourront utiliser leurs terres pour la production
de pommes de terre.
Alternatives
Solutions envisagées
1. Maintain the status-quo
Specific potato growers are directly affected by the restrictions put in place by CFIA under the Plant Protection Act and
have incurred costs as a result of these restrictions. Without
compensation regulations, growers in affected areas cannot
1. Maintien du statu quo
Certains producteurs de pommes de terre sont directement
touchés par les restrictions mises en place par l’ACIA en
vertu de la Loi sur la protection des végétaux et ont engagé
des frais par suite de ces restrictions. Sans règlement
2461
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
recover any of the expenses incurred in order to comply with
notices issued by the CFIA.
d’indemnisation, les producteurs des régions touchées ne
peuvent recevoir de remboursement pour aucune des dépenses engagées dans le but de se conformer aux avis émis par
l’ACIA.
2. Introduce Compensation Regulations
Compensation of growers in the affected areas complements
the actions taken by the CFIA to eliminate the disease. Areas
where compensation may be made include costs associated
with cleaning and disinfection of equipment, disposal of affected potatoes and costs associated with other control measures.
2. Adoption d’un règlement d’indemnisation
L’indemnisation des producteurs des régions touchées vient
compléter les mesures prises par l’ACIA pour éradiquer la
maladie. Elle peut notamment s’appliquer aux coûts associés
au nettoyage et à la désinfection de l’équipement, à l’élimination des pommes de terre infectées et aux autres mesures de
contrôle.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Costs
Coûts
The estimated direct cost of compensating growers for
years 2000 to 2003 will be between $400,000 and $700,000.
Compensation to be paid to growers is limited to:
— loss of use of potato-growing land;
— costs for required disposal of potatoes (including costs for
potatoes sold for purposes other than those for which they
were produced);
— cleaning and disinfection of equipment and potato processing and storage facilities;
— transportation costs for the return of soil from a processing
facility to the field of origin;
— costs for additional water required to be provided to clean
and disinfect equipment; and
— costs for the construction of crushed stone pads where
cleaning and disinfection of equipment takes place.
Regulations have to be made to allow compensation for certain
costs incurred, but it is important to note that, under the Plant
Protection Act, the Minister cannot pay compensation for future
losses.
Le coût direct estimé de l’indemnisation des producteurs variera entre 400 000 $ et 700 000 $ pour les années 2000 à 2003.
L’indemnisation se limite à ce qui suit :
— perte d’utilisation des terres servant à la culture des pommes de terre;
— frais associés à l’élimination des pommes de terre (y compris les coûts associés à la vente des pommes de terre à
d’autres fins que celles pour lesquelles les tubercules ont
été produits);
— nettoyage et désinfection de l’équipement et des installations de transformation et d’entreposage des pommes de
terre;
— coûts de transport pour rapporter la terre d’une installation
de transformation au champ d’origine;
— frais pour les quantités d’eau supplémentaires nécessaires
au nettoyage et à la désinfection de l’équipement;
— coûts engagés pour la construction de remblais de pierre
concassée aux endroits où s’effectuent le nettoyage et la
désinfection de l’équipement.
Les montants de l’indemnisation prévus par le règlement sont
basés sur :
a) le coût de location des terres de remplacement déterminé par
un évaluateur foncier qualifié, par suite de la perte d’utilisation
des terres servant à la culture des pommes de terre;
b) les frais réels engagés par le producteur pour le nettoyage et
la désinfection de l’équipement utilisé sur les terres de catégorie A;
c) les frais réels engagés par les producteurs jusqu’à concurrence des montants déterminés par l’ACIA après consultation
du secteur et des fournisseurs de service indépendants pour le
nettoyage et la désinfection de l’équipement utilisé sur les terres de catégorie B et C;
d) les frais réels engagés par les producteurs, en tenant compte
de tous les autres genres d’indemnisation admissible.
Il faudra prendre un règlement pour autoriser la compensation
de certains frais subis, mais il importe de souligner qu’en vertu de
la Loi sur la protection des végétaux, le ministre ne peut verser
d’indemnités pour les pertes futures.
Benefits
Avantages
The main benefit of the compensation is to support the implementation of the eradication measures by defraying some of the
costs incurred by growers. This may lower government transaction costs of enforcing these measures by encouraging reporting
Le principal avantage du projet d’indemnisation est d’appuyer
la mise en oeuvre des mesures d’éradication en absorbant certains
des coûts occasionnés aux producteurs. Le gouvernement pourrait
ainsi réduire les coûts de transaction liés à ces mesures en incitant
The compensation amounts included in the Regulations are
based on
(a) for loss of use of potato-growing land, the rental cost of replacement land determined by a qualified land appraiser;
(b) for cleaning and disinfection of equipment for Category A
land, the actual costs incurred by the grower;
(c) for cleaning and disinfection of equipment for Category B
and C land, the actual costs incurred by growers to a maximum
determined by the CFIA in consultation with industry and with
independent service providers; and
(d) for all other types of eligible compensation, the actual costs
incurred by growers.
2462
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
and continued co-operation between CFIA and growers to effect
required actions. The CFIA actions with respect to potato wart are
not in place to protect human health, but growers business interests which in turn have an impact on the local economy. Failure
to address this would negatively impact on Canada’s seed potato
and table stock exports. Last year the total value of Canada’s potato exports for both seed and table stock was $156,806,210.
les intéressés à déclarer la maladie et en favorisant la collaboration continue entre l’ACIA et les producteurs pour appliquer les
mesures exigées. Les interventions de l’ACIA contre la gale verruqueuse de la pomme de terre ne visent pas à protéger la santé
humaine, mais les intérêts des producteurs, qui, à leur tour, influent sur l’économie locale. Si on ne prend pas les mesures qui
s’imposent, cette maladie aura des répercussions négatives sur les
exportations canadiennes de pommes de terre de semence et de
pommes de terre de consommation. L’an dernier, la valeur totale
de ces exportations s’élevait à 156 806 210 $.
Consultation
Consultations
On May 23, 2001, the CFIA held a meeting with industry representatives regarding possible compensation regulations. At this
time, the CFIA informed those present of the process to promulgate such regulations under the Plant Protection Act. The province of Prince Edward Island, the Prince Edward Island Potato
Board and growers are all supportive of compensation regulations.
In June and July 2001, two rounds of direct consultation with
the province of Prince Edward Island, the Prince Edward Island
Potato Board and affected growers were held. During these consultations, affected parties were presented with the types of losses
that could be considered for compensation under the provisions of
the Plant Protection Act. A third consultation was conducted with
growers to determine the losses that they incurred for the supply
of water to provincial cleaning and disinfection units.
Le 23 mai 2001, les représentants de l’ACIA et de l’industrie
se sont réunis pour discuter d’un projet de règlement sur l’octroi
d’une indemnisation. À cette occasion, l’ACIA a informé les personnes présentes sur le processus d’adoption de ce genre de règlement en vertu de la Loi sur la protection des végétaux. La province, l’Office des pommes de terre et les producteurs de l’Î.-P.-É.
sont tous en faveur d’un tel règlement.
En juin et en juillet 2001, deux séries de consultations ont eu
lieu directement avec la province, l’Office des pommes de terre et
les producteurs de l’Î.-P.-É. Au cours de ces réunions, les parties
concernées ont été informées sur le genre de pertes qui pourraient
faire l’objet d’une indemnisation en vertu des dispositions de la
Loi sur la protection des végétaux. On a mené une troisième consultation auprès des producteurs afin de déterminer les pertes liées
à l’approvisionnement en eau nécessaire aux unités provinciales
de nettoyage et de désinfection.
Au total, 23 producteurs ainsi que l’Office des pommes de terre
de l’Î.-P.-É. ont été consultés. Quatorze personnes ont transmis
des commentaires détaillés. Voici un résumé des principales
questions soulevées durant ce processus de consultation et des
réponses de l’ACIA aux préoccupations exprimées.
In total, 23 growers and the P.E.I. Potato Board were contacted.
Detailed comments were received from 14 individuals. The following is a summary of the major issues identified during this
consultation process and CFIA’s response to the concerns expressed.
Response: The Agency is bound by the provisions of the
Plant Protection Act with respect to what costs can be considered for compensation. Future loss of income is not covered by the Act, nor is decrease in land value. The Minister
is limited to providing compensation for the rental of land
which replaces the original land on which potatoes were to
have been grown.
Question no 1 : Diminution de la valeur des terres et
impossibilité d’utiliser ou de louer les terres pour la
production de pommes de terre à court terme.
Point soulevé : Les restrictions ont forcé les producteurs à
chercher des terres de remplacement à louer. Les terres à
louer sont difficiles à trouver et exigent souvent une préparation supplémentaire pour les rendre propres à la production
de pommes de terre.
Réponse : L’ACIA doit appliquer les dispositions de la Loi
sur la protection des végétaux quant aux frais pouvant faire
l’objet d’une indemnisation. Les pertes futures de revenu ne
sont pas prévues par la Loi, ni la perte de valeur des terres.
L’indemnisation accordée par le ministre se limite à la location de terres qui remplacent les terres où les pommes de
terre devaient être cultivées au départ.
Issue #2: There are additional costs for supplying water to the
cleaning and disinfection crews employed by the province of
Prince Edward Island.
Concern: Although the province of P.E.I. has agreed to assume the responsibility for cleaning and disinfection of
equipment for the remainder of 2001, the province does not
have the capacity to supply all of the water necessary to
complete this activity.
Response: The CFIA has modified its original compensation
proposal in response to this concern raised by growers.
Compensation will now be made available for growers who
Question no 2 : L’approvisionnement en eau pour les équipes
de nettoyage et de désinfection employées par la province de
l’Î.-P.-É. génère des frais supplémentaires.
Point soulevé : Même si la province de l’Î.-P.-É. a accepté
d’assumer la responsabilité du nettoyage et de la désinfection de l’équipement pour le reste de l’année 2001, elle est
incapable de fournir toute l’eau nécessaire pour mener à bien
cette activité.
Réponse : L’ACIA a modifié son projet d’indemnisation original afin de tenir compte de cette préoccupation soulevée
par les producteurs. Les producteurs qui ont engagé des frais
Issue #1: Loss of value of land and inability to use or rent
land for potato production in the short-term.
Concern: Land restrictions have forced growers to seek replacement land to rent for potato production. Rental land is
difficult to find and often requires extra preparation to make
it suitable for producing potatoes.
2463
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
have incurred costs to supply additional water to the provincial cleaning and disinfection units.
pour fournir de l’eau supplémentaire aux unités provinciales
de nettoyage et de désinfection auront maintenant droit à
l’indemnisation.
Issue #3: The land use restrictions presently in place need to
be removed or modified in some cases.
Concern: Growers cannot make long-term decisions with respect to their land because they do not know when the restrictions will be removed or modified.
Response: The CFIA recognizes that growers are anxious to
resume normal potato production on their land; however, this
concern falls outside the scope of these Regulations. Discussions to determine the next steps to eradicate the disease
from the field originally infested with the disease and to determine when land use restrictions may be removed or modified are underway.
Question no 3 : Il faut lever les présentes restrictions à
l’utilisation de la terre ou les modifier dans certains cas.
Point soulevé : Les producteurs ne peuvent prendre de décisions à long terme au sujet de leurs terres, puisqu’ils ne savent pas quand les restrictions seront levées ou modifiées.
Réponse : L’ACIA reconnaît que les producteurs sont impatients de reprendre la production de pommes de terre sur
leurs terres; cependant, cette question dépasse la portée de ce
règlement. Des discussions sont en cours afin de déterminer
les prochaines étapes à suivre pour éradiquer la maladie du
premier champ infesté par la gale verruqueuse et afin
d’établir quand les restrictions liées à l’utilisation des terres
pourront être levées ou modifiées.
Issue #4: Workload of the provincial cleaning and disinfecting
equipment.
Concern: The provincial cleaning and disinfecting units may
not be able to meet demand from growers requiring their
service.
Response: The CFIA has confirmed with the P.E.I. Department of Agriculture and Forestry that extra cleaning and
disinfecting equipment has been purchased. This extra
equipment, coupled with the compensation available to
growers who are required to supply additional water, should
allow the cleaning and disinfecting units to operate in a
timely manner.
Question no 4 : Charge de travail des équipes provinciales de
nettoyage et de désinfection de l’équipement.
Point soulevé : Il est possible que les unités provinciales de
nettoyage et de désinfection ne puissent pas répondre à la
demande des producteurs qui font appel à leurs services.
Réponse : Le ministère de l’Agriculture et des Forêts de
l’Î.-P.-É. a confirmé à l’ACIA l’acquisition d’équipement
supplémentaire de nettoyage et de désinfection. Cet équipement, associé à l’indemnisation accordée aux producteurs
qui doivent fournir des quantités d’eau supplémentaires, devrait permettre aux unités de nettoyage et de désinfection
d’intervenir en temps opportun.
Pre-Publication
These Regulations were published in the Canada Gazette, Part I,
on August 11, 2001. Interested parties were invited to make representations concerning the Regulations during a 15-day comment
period. During the pre-publication period, four letters were received. The Agency has carefully reviewed each of the comment
submissions that was made and has determined that in some
cases, modifications to the original regulatory proposal are warranted. These changes and the rationale for making them are
summarized below.
Comment: The cost of renting land for potato production for a
single year is higher than that reflected in the Regulations and growers with Category A & Category B
land will only be compensated for the cost of replacement land for any year in which potatoes would
have been grown.
Prépublication
Ce règlement a été publié le 11 août 2001 dans la Gazette du
Canada Partie I. Les parties intéressées ont été invitées à faire des
représentations concernant le règlement au cours d’une période de
commentaires de 15 jours. Au cours de la période de prépublication, nous avons reçu quatre lettres. L’Agence a soigneusement
examiné chacun des commentaires soumis et a déterminé que,
dans certains cas, des modifications à la proposition de règlement
original étaient nécessaires. Ces changements et leur justification
sont résumés ci-après.
Commentaire : Le coût de location des terres pour la production
de pommes de terre au cours d’une seule année
est plus élevé que le coût énoncé dans le règlement et les producteurs propriétaires de terres de
catégories A et B ne seront indemnisés que pour
le coût de remplacement de la terre au cours de
l’année pendant laquelle ils y auraient cultivé
des pommes de terre.
Mesure :
L’Agence reconnaît que la disponibilité de terres
de remplacement pour la production de pommes
de terre dans la région géographique des terres
de catégories A et B est limitée. Les producteurs
de pommes de terre souhaitant remplacer des
terres de catégorie A et de catégorie B disposent
de peu d’options pour obtenir une terre pendant
une année; ils seront donc forcés de louer une
terre de remplacement pendant au moins trois
ans, si non ils ne pourront louer aucune terre.
Le règlement est modifié en augmentant le
montant maximal que les producteurs (propriétaires de terres de catégories A et B uniquement)
Action:
The Agency recognizes that land availability for replacement of potato production in the geographical
area of the Category A and Category B lands is limited. Potato growers wishing to replace Category A
and Category B land will have few options to obtain
land for a single year and thus be forced to rent replacement land for a minimum three-year cycle or
not be able to rent it at all.
The Regulations are amended by increasing the
maximum amount that growers (Category A and B
land only) can claim for the loss of use of land and
2464
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
for rental of replacement land from $750 per hectare
to $875 per hectare in paragraphs 3(1)(a) and 4(1)(a).
peuvent réclamer, pour la perte d’utilisation
d’une terre et pour la location d’une terre de
remplacement, entre 750 $ et 875 $ l’hectare,
aux alinéas 3(1)a) et 4(1)a).
Comment: The amount of compensation for cleaning and disinfecting and disposal is too low based on our expenses.
Commentaire : Le montant de l’indemnisation pour le nettoyage, la désinfection et l’élimination est trop
faible compte tenu de nos dépenses.
Action:
Mesure :
The Regulations are amended by including an additional $10,000 for overtime labour and benefits increasing the maximum amount that a Category A
land grower can claim for the cleaning and disinfection of potato processing or storage facilities from
$50,000 to $60,000.
Le règlement est modifié par l’inclusion d’un
montant additionnel de 10 000 $ pour le travail
en heures supplémentaires et les avantages sociaux, ce qui porte le montant maximal qu’un
producteur de terre de catégorie A peut réclamer
pour le nettoyage et la désinfection des installations de transformation ou d’entreposage des
pommes de terre de 50 000 $ à 60 000 $.
Comment: The maximum amount for compensation under section 8 should include the cost to construct the
crushed stone washing pad and not only the cost for
the delivery of the crushed stone.
Commentaire : Le montant maximal d’indemnisation, en vertu
de l’article 8, devrait inclure le coût de construction de l’enclos de nettoyage en pierres concassées et non uniquement le coût de livraison
de la pierre concassée.
Action:
Mesure :
The Regulations are amended by increasing the
maximum amount for compensation in section 8
from $20 per tonne to $25 per tonne. This increase
should provide the necessary compensation to cover
the cost to construct the pad.
Le règlement a été modifié par l’augmentation
du montant maximal d’indemnisation prévu à
l’article 8, de 20 $ à 25 $ la tonne. Cette augmentation devrait fournir l’indemnisation nécessaire pour couvrir les coûts de construction de
l’enclos.
The remainder of the comments do not require modifications to the Regulations. A summary of the comments made and the response follows:
Les autres commentaires ne nécessitent aucune
modification au règlement. Vous trouverez ciaprès un sommaire des commentaires et des réponses :
Comment: A grower should be eligible for compensation if replacement land cannot be obtained and the grower
has had to reduce his or her potato acreage accordingly.
Commentaire : Un producteur devrait être admissible à une
indemnité s’il ne peut obtenir de terre de remplacement et s’il a dû réduire en conséquence sa
superficie de production de pommes de terre.
Response: Section 39 of the Plant Protection Act does not provide for compensation for costs not incurred by a
grower.
Réponse :
Comment: Compensation should be made available to nongrowers who lease or rent their Category C land and,
as a result of compliance with notices issued by the
CFIA, cannot rent the land.
Commentaire : L’indemnisation doit être disponible aux nonproducteurs qui ne sont pas en mesure de louer
leur terrain de catégorie C à cause des mesures
prises en vue de se conformer aux avis émis par
l’ACIA.
Response: Section 39 of the Plant Protection Act does not provide for compensation for loss of income.
Réponse :
Comment: Farmers should be compensated for reduced cropping efficiencies and yields which result from growing potatoes in smaller-sized fields or fields with less
than ideal fertility.
Commentaire : Les agriculteurs devraient recevoir une indemnisation pour une baisse d’efficience et de rendement de leurs récoltes résultant de la production
de pommes de terre dans des champs de plus
petite taille ou des champs dont la fertilité est inférieure.
Response: Section 39 of the Plant Protection Act does not provide for compensation because of reduced yields
when alternative land is rented. Legislative authority
of the Act is limited to the affected land or product
produced on the affected land and cannot be extended to the potential lack of productivity on unrelated lands. Additionally, there exists no reasonable
Réponse :
L’article 39 de la Loi sur la protection des végétaux ne prévoit pas d’indemnisation pour les
coûts qu’un producteur n’a pas engagés.
L’article 39 de la Loi sur la protection des végétaux ne prévoit pas d’indemnisation pour
perte de revenu.
L’article 39 de la Loi sur la protection des végétaux ne prévoit pas d’indemnisation en cas de
baisse de rendement lorsqu’une autre terre est
louée. Les pouvoirs législatifs de la Loi se limitent à la terre touchée ou aux produits d’une
terre touchée et ne peuvent s’étendre à l’absence
potentielle de productivité de terres non reliées.
2465
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-451
process to assess or contrast cropping efficiencies
and yields between affected and rental fields.
Comment: Growers who operate farms on Category C land
should be eligible for compensation to cover the
costs of renting replacement land for each year during which the prohibition/restriction notice remains
in place and during which potatoes are not produced
under the usual rotation on that land.
Response: The notice on Category C land does not prohibit the
production of potatoes on that land. It is a commercial decision by the affected party not to produce
potatoes. Extensive consultations have taken place
within the structure of the local task force and the
process has been developed in a manner to lessen the
impact on the farmer. The cleaning and disinfecting
requirement is managed with the least impact possible on these growers, and there is no indication that
this requirement is hindering farming activities to the
point that replacement of the land is warranted.
Comment: The Regulations should include compensation for
cleaning and disinfecting of all equipment used in
primary contact fields for this year and all future
years that guidelines/restrictions remain in place.
Response: This issue was previously discussed with the decision
made to compensate growers for cleaning and disinfecting work that they completed up to July 4, 2001.
Changes to the Regulations may be made once it is
known if changes to the current management of
cleaning and disinfecting activities will be made beyond 2001. It is recommended that no change be
made to the Regulations until a decision is made on
how this work will be completed past 2001.
En outre, il n’existe pas de processus raisonnable permettant d’évaluer ou d’établir une distinction entre les gains d’efficacité et les rendements des récoltes des champs touchés et des
champs de location.
Commentaire : Les producteurs qui exploitent des fermes sur
des terres de catégorie C devraient être admissibles à une indemnisation pour couvrir les coûts
de location de terres de remplacement pour chacune des années au cours desquelles l’avis d’interdiction ou de restriction demeure en vigueur
et au cours desquelles ils ne produisent pas de
pommes de terre selon la rotation habituelle de
cette terre.
Réponse :
L’avis sur la terre de catégorie C n’interdit pas
la production de pommes de terre sur cette terre.
Il s’agit d’une décision commerciale de la partie
touchée de ne pas produire de pommes de terre.
Des consultations exhaustives ont eu lieu au sein
du groupe de travail local et le processus a été
élaboré de façon à diminuer l’impact sur le producteur. L’exigence de nettoyage et de désinfection est gérée de manière à avoir le moins
d’impact possible pour ces producteurs et il n’y
a pas d’indication que cette exigence empêche
les activités agricoles au point où il est nécessaire de remplacer la terre.
Commentaire : Le règlement devrait prévoir une indemnisation
pour le nettoyage et la désinfection de tout équipement utilisé dans les premiers champs où la
gale verruqueuse a été signalée, pour cette année
et toutes les années futures au cours desquelles
les lignes directrices et les restrictions demeureront en vigueur.
Réponse :
La question a déjà été débattue et il a été décidé
d’indemniser les producteurs pour le travail de
nettoyage et de désinfection effectué jusqu’au
4 juillet 2001. Le règlement pourrait être modifié lorsque l’on saura si des changements à la
gestion actuelle des activités de nettoyage et de
désinfection ont été apportés au-delà de 2001. Il
est recommandé de ne pas modifier le règlement tant qu’une décision n’aura pas été prise
sur la façon dont ce travail sera effectué
après 2001.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be obtained through the use of the following
mechanisms under authority of the Plant Protection Act:
(i) eradication actions, and
(ii) issuance of prohibition notices.
La conformité sera obtenue grâce à l’application des mécanismes suivants en vertu de la Loi sur la protection des végétaux :
(i) mesures d’éradication,
(ii) publication d’avis d’interdiction.
Contact
Mr. Robert Carberry
Executive Director
Plant Products Directorate
Canadian Food Inspection Agency
59 Camelot Drive
Nepean, Ontario
K1A 0Y9
Telephone: (613) 225-2342, ext. 4751
FAX: (613) 228-6606
Personne-ressource
M. Robert Carberry
Directeur exécutif
Direction des produits végétaux
Agence canadienne d’inspection des aliments
59, promenade Camelot
Nepean (Ontario)
K1A 0Y9
Téléphone : (6l3) 225-2342, poste 4751
TÉLÉCOPIEUR : (613) 228-6606
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2466
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
Registration
SOR/2001-452 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-452
FISHERIES ACT
LOI SUR LES PÊCHES
Regulations Amending the Maritime Provinces
Fishery Regulations
Règlement modifiant le Règlement de pêche des
provinces maritimes
P.C. 2001-1948 25 October, 2001
C.P. 2001-1948 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Fisheries and Oceans, pursuant to
section 43a of the Fisheries Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Maritime Provinces Fishery Regulations.
Sur recommandation du ministre des Pêches et des Océans et
en vertu de l’article 43a de la Loi sur les pêches, Son Excellence
la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement modifiant
le Règlement de pêche des provinces maritimes, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE MARITIME
PROVINCES FISHERY REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
DE PÊCHE DES PROVINCES MARITIMES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “Regional Director-General” in subsection 2(1) of the Maritime Provinces Fishery Regulations1 is
repealed.
(2) The definition “brook trout” in subsection 2(1) of the
Regulations is replaced by the following:
“brook trout” includes any hybrid of brook trout, but does not
include splake; (omble de fontaine)
(3) Subsection 2(1) of the Regulations is amended by adding
the following in alphabetical order:
“splake” means a trout that is a cross between a male brook trout
and a female lake trout; (truite moulac)
2. (1) Paragraph 4(1)(a)2 of the Regulations is replaced by
the following:
(a) the person is
(i) authorized to do so under the authority of a licence issued
under these Regulations, the Fishery (General) Regulations
or the Aboriginal Communal Fishing Licences Regulations,
or
(ii) accompanying a person referred to in subparagraph (i)
and is fishing for
(A) eels with eel traps,
(B) gaspereau with gill nets, trap nets, square nets or
weirs,
(C) shad with gill nets, square nets or trap nets,
(D) silversides with trap nets,
(E) smelt with bag nets, box nets or gill nets,
(F) sturgeon with gill nets, or
(G) tomcod with bag nets, box nets or gill nets;
(2) Subsection 4(5) of the Regulations is replaced by the
following:
1. (1) La définition de « directeur général régional », au paragraphe 2(1) du Règlement de pêche des provinces maritimes1,
est abrogée.
(2) La définition de « omble de fontaine », au paragraphe 2(1) du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« omble de fontaine » Omble de fontaine et ses hybrides, à l’exception de la truite moulac. (brook trout)
(3) Le paragraphe 2(1) du même règlement est modifié par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« truite moulac » Salmonidé issu du croisement d’un omble de
fontaine mâle et d’un touladi femelle. (splake)
2. (1) L’alinéa 4(1)a)2 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
a) selon le cas :
(i) il est titulaire d’un permis délivré à cette fin aux termes
du présent règlement, du Règlement de pêche (dispositions
générales) ou du Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones,
(ii) il accompagne une personne visée au sous-alinéa (i) et
pratique, selon le cas :
(A) la pêche de l’anguille avec des trappes à anguille,
(B) la pêche du gaspareau avec des filets maillants, des
trappes en filet, des carrelets ou des bordigues,
(C) la pêche de l’alose savoureuse avec des filets maillants, des carrelets ou des trappes en filet,
(D) la pêche de la capucette avec des trappes en filet,
(E) la pêche de l’éperlan avec des filets à poche, des parcs
fermés ou des filets maillants,
(F) la pêche de l’esturgeon avec des filets maillants,
(G) la pêche du poulamon atlantique avec des filets à poche, des parcs fermés ou des filets maillants;
(2) Le paragraphe 4(5) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
———
———
a
a
1
2
S.C. 1991, c. 1, s. 12
SOR/93-55
SOR/93-335
1
2
25 octobre 2001
L.C. 1991, ch. 1, art. 12
DORS/93-55
DORS/93-335
2467
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
(5) Paragraph (1)(c) does not apply in respect of fishing for
oysters in a public oyster-fishing area in the inland or tidal waters
of Prince Edward Island or Nova Scotia.
6. No person shall catch and retain or possess Atlantic whitefish.
4. Sections 8 and 9 of the Regulations are replaced by the
following:
8. No person shall fish in inland waters with the aid of an artificial light or light from a fire.
(5) L’alinéa (1)c) ne s’applique pas à la pêche des huîtres dans
un gisement public de pêche des huîtres situé dans les eaux intérieures ou les eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard ou de la
Nouvelle-Écosse.
3. L’article 6 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
6. Il est interdit de prendre et de garder ou d’avoir en sa possession un corégone atlantique.
4. Les articles 8 et 9 du même règlement sont remplacés par
ce qui suit :
8. Il est interdit de pêcher dans les eaux intérieures à l’aide
d’une lumière artificielle ou de la lumière d’une flamme.
Jigging Restrictions
Restrictions visant la pêche à la turlutte
9. No person shall fish or assist in fishing by jigging in inland
waters or assist in landing fish that have been caught by jigging in
inland waters.
9.1 No person shall fish by jigging in the waters set out in column I of the table to this section during the close time set out in
column II.
9. Il est interdit, dans les eaux intérieures, de pêcher à la turlutte ou d’aider une personne à pêcher à la turlutte, ou d’aider une
personne à débarquer du poisson pris à la turlutte dans les eaux
intérieures.
9.1 Il est interdit, dans les eaux visées à la colonne I du tableau
du présent article, de pêcher à la turlutte durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
3. Section 6 of the Regulations is replaced by the following:
Item
1.
Column I
Column II
Waters
Tidal waters of Nova Scotia.
Close Time
Mar. 1 to Mar. 31
5. The Regulations are amended by adding the following after section 11:
11.1 No person shall angle in tidal waters for sport fish
(a) with more than one fishing line; or
(b) with a fishing line to which more than three hooks are attached.
11.2 No person shall angle in tidal waters for any species of
fish other than sport fish
(a) with more than five fishing lines; or
(b) with a fishing line to which more than six hooks are attached.
11.3 For greater certainty, the prohibitions set out in sections 11.1 and 11.2 do not apply to fishing for commercial purposes.
6. Section 16 of the Regulations is replaced by the following:
16. (1) No person shall angle for any species of fish in the waters set out in column I of Schedule IV by a method set out in
column II during the close time set out in column III.
(2) The close time established by subsection (1) is considered
to be fixed separately and independently for each species of fish
found in those waters.
7. (1) The portion of section 18 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
18. No person shall use as bait, or possess for use as bait, in a
province any
2468
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
1.
Eaux à marée de la Nouvelle-Écosse
Du 1er mars au 31 mars
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 11, de ce qui suit :
11.1 Il est interdit de pêcher à la ligne le poisson de sport dans
les eaux à marée :
a) avec plus d’une ligne de pêche;
b) avec une ligne de pêche munie de plus de trois hameçons.
11.2 Il est interdit de pêcher à la ligne, dans les eaux à marée,
des espèces de poisson autres que le poisson de sport :
a) avec plus de cinq lignes de pêche;
b) avec une ligne de pêche munie de plus de six hameçons.
11.3 Il est entendu que les interdictions énoncées aux articles 11.1 et 11.2 ne s’appliquent pas à la pêche commerciale.
6. L’article 16 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
16. (1) Il est interdit de pêcher à la ligne toute espèce de poisson dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe IV par une
méthode indiquée à la colonne II durant la période de fermeture
prévue à la colonne III.
(2) La période de fermeture visée au paragraphe (1) est considérée comme fixée séparément et indépendamment pour chaque
espèce de poisson présente dans les eaux visées.
7. (1) Le passage de l’article 18 du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
18. Il est interdit, dans toute province, d’utiliser comme appât
ou d’avoir en sa possession dans le but de s’en servir comme appât :
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
(2) Subparagraph 18(a)(iii) of the English version of the
Regulations is replaced by the following:
(iii) chain pickerel; or
8. Subsection 19(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) A person may use live fish for bait, or possess live fish for
use as bait, in a body of water set out in section 116 if the fish
was taken from that body of water and it is not a species of fish
set out in paragraph 18(a).
9. (1) Subsection 28(1) of the Regulations is replaced by the
following:
28. (1) No person shall, in the provinces of Prince Edward
Island and Nova Scotia, place a shack or temporary shelter on the
ice over any waters, unless the name and address of the owner is
painted on or otherwise affixed to the shack or temporary shelter.
(2) Subsection 28(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) Every shack or temporary shelter placed on the ice shall be
removed by the owner by midnight on April 2, in any year, or,
depending on ice conditions, by the earlier or later date as may be
specified by a fishery officer.
10. The Regulations are amended by adding the following
after section 29:
(2) Le sous-alinéa 18a)(iii) de la version anglaise du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(iii) chain pickerel; or
8. Le paragraphe 19(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Il est permis d’utiliser du poisson vivant comme appât ou
d’en avoir en sa possession à cette fin dans toute étendue d’eau
visée à l’article 116 si le poisson provient de celle-ci et n’appartient pas à une espèce de poisson désignée à l’alinéa 18a).
9. (1) Le paragraphe 28(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
28. (1) Il est interdit, à l’Île-du-Prince-Édouard et en NouvelleÉcosse, d’installer une cabane ou un abri temporaire sur des eaux
recouvertes de glace, à moins que les nom et adresse du propriétaire n’y soient peints ou indiqués de toute autre façon.
(2) Le paragraphe 28(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Les cabanes et abris temporaires doivent être enlevés de sur
la glace par le propriétaire au plus tard à minuit le 2 avril chaque
année ou, selon l’état de la glace, à la date — antérieure ou ultérieure — indiquée par un agent des pêches.
10. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 29, de ce qui suit :
PART II
PARTIE II
BURBOT
LOTTE
Application
Application
30. This Part does not apply in respect of recreational fishing
for burbot
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
30. La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative de
la lotte :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
30.1 No person shall fish for burbot except by angling.
30.1 Il est interdit de pêcher la lotte autrement qu’à la ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
30.2 No person shall fish for burbot in the waters set out in
column I of the table to this section during the close time set out
in column II.
30.2 Il est interdit de pêcher la lotte dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Jan. 1 to Dec. 31
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
1
10
1
10 cm
10 cm
10 cm
150 cm
150 cm
150 cm
2469
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Contingent
Colonne IV
Colonne V
Article
Eaux
Période de fermeture
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10 cm
150 cm
Du 16 sept. au 14 mai
10
10 cm
150 cm
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10 cm
150 cm
2.
3.
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
30.3 No person shall catch and retain in any day from the waters set out in column I of the table to section 30.2
(a) more burbot than the fishing quota set out in column III; or
(b) any burbot the length of which is less than the minimum
length set out in column IV, or more than the maximum length
set out in column V.
30.3 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 30.2 et
de garder :
a) une quantité de lottes supérieure au contingent fixé à la colonne III;
b) une lotte dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
PART II.1
PARTIE II.1
CHAIN PICKEREL
BROCHET MAILLÉ
Application
Application
31. This Part does not apply in respect of recreational fishing
for chain pickerel
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
31. La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du brochet maillé :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
31.1 No person shall fish for chain pickerel except by angling.
31.1 Il est interdit de pêcher le brochet maillé autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
31.2 No person shall fish for chain pickerel in the waters set
out in column I of the table to this section during the close time
set out in column II.
31.2 Il est interdit de pêcher le brochet maillé dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article durant la période
de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Apr. 14
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
100
10
1
10 cm
10 cm
10 cm
75 cm
75 cm
75 cm
2470
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
2.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 14 avril
Du 16 sept. au 14 mai
100
10
10 cm
10 cm
75 cm
75 cm
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10 cm
75 cm
3.
Quotas and Length Restrictions
31.3 No person shall catch and retain in any day from the waters set out in column I of the table to section 31.2
(a) more chain pickerel than the fishing quota set out in column III; or
(b) any chain pickerel the length of which is less than the
minimum length set out in column IV, or more than the maximum length set out in column V.
11. Section 32 of the Regulations is replaced by the following:
32. (1) No person shall engage in recreational fishing for a species set out in column II of the table to this section in the waters
set out in column I by a method set out in column III during the
close time set out in column IV.
(2) No person shall engage in fishing for commercial purposes
for a species set out in column II of the table to this section in the
waters set out in column I by a method set out in column III during the close time set out in column IV.
Contingents et limites de longueur
31.3 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 31.2 et
de garder :
a) une quantité de brochets maillés supérieure au contingent
fixé à la colonne III;
b) un brochet maillé dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
11. L’article 32 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
32. (1) Il est interdit, dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article, de pratiquer la pêche récréative d’une
espèce désignée à la colonne II par une méthode indiquée à la
colonne III, durant la période de fermeture prévue à la colonne IV.
(2) Il est interdit, dans les eaux visées à la colonne I du tableau
du présent article, de pratiquer la pêche commerciale d’une espèce désignée à la colonne II par une méthode indiquée à la colonne III, durant la période de fermeture prévue à la colonne IV.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Waters
1.
Inland and tidal waters
of Nova Scotia.
Species
Method
Close Time
(1) Bar clam
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Bay quahaug
(3) Razor clam
(4) Soft-shell clam
2.
Inland and tidal waters
of New Brunswick.
(1) Bar clam
2471
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLE—Continued
Column I
Item
Waters
Column II
Species
Method
Close Time
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(4) Soft-shell clam
Inland and tidal waters
of Prince Edward Island.
Column IV
(2) Bay quahaug
(3) Razor clam
3.
Column III
(1) Bar clam
(2) Bay quahaug
(3) Razor clam
(4) Soft-shell clam
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Article
Eaux
Espèce
Méthode
Période de fermeture
1.
Eaux intérieures et eaux à
marée de la Nouvelle-Écosse.
(1) Mactre
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Palourde
américaine
(3) Couteau
de l’Atlantique
2472
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLEAU
Colonne I
Article
2.
Eaux
Eaux intérieures et eaux à
marée du Nouveau-Brunswick.
Colonne II
Colonne IV
Espèce
Méthode
Période de fermeture
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Mactre
(3) Couteau
de l’Atlantique
(4) Mye
Eaux intérieures et eaux à
marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Colonne III
(4) Mye
(2) Palourde
américaine
3.
(suite)
(1) Mactre
(2) Palourde
américaine
(3) Couteau de
l’Atlantique
(4) Mye
12. Section 33 of the Regulations is replaced by the following:
33. No person engaged in recreational fishing for clams by
hand or with hand-held tools shall catch and retain, in any day,
more than 300 clams in the aggregate from any or all of the following species:
(a) bar clam;
(b) bay quahaug;
(c) razor clam; and
(d) soft-shell clam.
12. L’article 33 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
33. Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative des
clams, à la main ou avec des outils à main, de prendre et de garder, au cours d’une même journée, plus de 300 clams au total
appartenant à l’une ou plusieurs des espèces suivantes :
a) mactre;
b) palourde américaine;
c) couteau de l’Atlantique;
d) mye.
2473
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
13. (1) The portion of subsection 37(1) of the Regulations
before the table to that subsection is replaced by the following:
37. (1) No person shall engage in recreational fishing for eels
in the waters set out in column I of the table to this subsection by
a method set out in column II during the close time set out in column III.
(2) Section 37 of the Regulations is amended by adding the
following before subsection (2):
(1.1) No person shall engage in fishing for commercial purposes for eels in the waters set out in column I of the table to subsection (1) by a method set out in column II during the close time
set out in column III.
14. Section 38 of the Regulations and the heading before it
are replaced by the following:
37. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative des anguilles dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent
paragraphe par une méthode indiquée à la colonne II durant la
période de fermeture prévue à la colonne III.
(2) L’article 37 du même règlement est modifié par adjonction, avant le paragraphe (2), de ce qui suit :
(1.1) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale des anguilles dans les eaux visées à la colonne I du tableau du paragraphe (1) par une méthode indiquée à la colonne II durant la période
de fermeture prévue à la colonne III.
14. L’article 38 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
38. No person engaged in recreational fishing for eels by any
method in the waters set out in column I of the table to this section shall catch and retain, in any day, more eels than the fishing
quota set out in column II.
38. Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative des
anguilles par une méthode quelconque dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article de prendre et de garder, au
cours d’une même journée, une quantité d’anguilles supérieure au
contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
Column I
13. (1) Le passage du paragraphe 37(1) du même règlement
précédant le tableau est remplacé par ce qui suit :
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Waters
Fishing Quota
Article
Eaux
Contingent
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
10
10
10
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
10
10
10
15. Section 41 of the Regulations is replaced by the following:
41. (1) No person shall engage in recreational fishing for
gaspereau in the waters set out in column I of Schedule V
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
(2) No person shall engage in fishing for commercial purposes
for gaspereau in the waters set out in column I of Schedule V
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
38.1 (1) Sous réserve du paragraphe (2), il est interdit de prendre et de garder toute anguille provenant des eaux visées à la colonne I du tableau du paragraphe 37(1) dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV.
(2) Est soustrait à l’application du paragraphe (1) le titulaire
d’un permis de pêche de l’anguille autorisant expressément la
pêche de civelles.
15. L’article 41 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
41. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative du gaspareau dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe V :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
(2) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale du gaspareau dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe V :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
Quotas
Contingents
41.1 No person engaged in recreational fishing for gaspereau
by any method in the waters set out in column I of the table to this
41.1 Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative du
gaspareau par une méthode quelconque dans les eaux visées à la
38.1 (1) Subject to subsection (2), no person shall catch and
retain any eel from the waters set out in column I of the table to
subsection 37(1) the length of which is less than the minimum
length set out in column IV.
(2) Subsection (1) does not apply to a person who holds an eel
fishing licence that specifically authorizes the taking of elvers.
2474
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
section shall catch and retain, in any day, more gaspereau than the
fishing quota set out in column II.
colonne I du tableau du présent article de prendre et de garder, au
cours d’une même journée, une quantité de gaspareaux supérieure
au contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
Column I
Column II
Colonne I
Colonne II
Contingent
Item
Waters
Fishing Quota
Article
Eaux
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward
Island.
20
20
20
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
20
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick. 20
Eaux intérieures et eaux à marée de
20
l’Île-du-Prince-Édouard.
16. The table to subsection 52(1) of the Regulations isreplaced by the following:
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Waters
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
2
2
1
35 cm
35 cm
35 cm
63 cm
63 cm
63 cm
16. Le tableau du paragraphe 52(1) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Article
Eaux
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
2
2
1
35 cm
35 cm
35 cm
63 cm
63 cm
63 cm
17. The Regulations are amended by adding the following
after section 53:
17. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 53, de ce qui suit :
PART VI.1
PARTIE VI.1
MUSKELLUNGE
MASKINONGÉ
Application
Application
53.1 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for muskellunge
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
53.1 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du maskinongé :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
53.2 No person shall fish for muskellunge except by angling.
53.2 Il est interdit de pêcher le maskinongé autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
53.3 No person shall fish for muskellunge in the waters set out
in column I of the table to this section during the close time set
out in column II.
53.3 Il est interdit de pêcher le maskinongé dans les eaux
visées à la colonne I du tableau du présent article durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
2475
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Jan. 1 to Dec. 31
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
1
5
1
10 cm
10 cm
10 cm
150 cm
150 cm
150 cm
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er janv. au 31 déc.
Du 16 sept. au 14 mai
Du 1er janv. au 31 déc.
1
5
1
10 cm
10 cm
10 cm
150 cm
150 cm
150 cm
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
53.4 No person shall catch and retain in any day from the waters set out in column I of the table to section 53.3
(a) more muskellunge than the fishing quota set out in column III; or
(b) any muskellunge the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
18. The portion of section 55 of the Regulations before the
table to that section is replaced by the following:
55. (1) No person shall engage in recreational fishing for mussels in the waters set out in column I of the table to this section by
a method set out in column II during the close time set out in column III.
(2) No person shall engage in fishing for commercial purposes
for mussels in the waters set out in column I of the table to this
section by a method set out in column II during the close time set
out in column III.
19. The Regulations are amended by adding the following
after section 55:
53.4 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 53.3 et
de garder :
a) une quantité de maskinongés supérieure au contingent fixé à
la colonne III;
b) un maskinongé dont la longueur est inférieure à la longueur
minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur
maximale fixée à la colonne V.
18. Le passage de l’article 55 du même règlement précédant
le tableau est remplacé par ce qui suit :
55. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative des moules dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article par une méthode indiquée à la colonne II durant la période de
fermeture prévue à la colonne III.
(2) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale des moules
dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article
par une méthode indiquée à la colonne II durant la période de
fermeture prévue à la colonne III.
19. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 55, de ce qui suit :
Quotas
Contingents
55.1 No person engaged in recreational fishing for mussels by
any method in the waters set out in column I of the table to this
section shall catch and retain, in any day, more mussels than the
fishing quota set out in column II.
55.1 Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative des
moules par une méthode quelconque dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article de prendre et de garder, au
cours d’une même journée, une quantité de moules supérieure au
contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
Column I
Column II
Item
Waters
Fishing Quota
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward
Island.
300
300
300
2476
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Contingent
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse. 300
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick. 300
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince300
Édouard.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
20. The portion of section 57 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
57. No person shall, unless authorized under a licence set out in
item 7 of the table to section 5, fish for oysters in an area set out
in column I of the table to this section
21. Section 72 of the French version of the Regulations is
replaced by the following:
72. Il est interdit de pêcher l’alose savoureuse autrement qu’à
la ligne ou qu’avec une épuisette, un filet maillant, un carrelet ou
une trappe en filet.
22. Subsection 73(1) of the Regulations is replaced by the
following:
73. (1) No person shall engage in recreational fishing for shad
in the waters set out in column I of Schedule VIII
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
(1.1) No person shall engage in fishing for commercial purposes for shad in the waters set out in column I of Schedule VIII
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
23. The Regulations are amended by adding the following
after section 73:
20. Le passage de l’article 57 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
57. À moins d’y être autorisé par un permis mentionné à
l’article 7 du tableau de l’article 5, il est interdit de pêcher les
huîtres dans un secteur visé à la colonne I du tableau du présent
article :
21. L’article 72 de la version française du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
72. Il est interdit de pêcher l’alose savoureuse autrement qu’à
la ligne ou qu’avec une épuisette, un filet maillant, un carrelet ou
une trappe en filet.
22. Le paragraphe 73(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
73. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative de l’alose
savoureuse dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe VIII :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
(1.1) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale de l’alose
savoureuse dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe VIII :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
23. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 73, de ce qui suit :
Quotas
Contingents
73.1 No person engaged in recreational fishing for shad by any
method in the waters set out in column I of the table to this section shall catch and retain, in any day, more shad than the fishing
quota set out in column II.
73.1 Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative de
l’alose savoureuse par une méthode quelconque dans les eaux
visées à la colonne I du tableau du présent article de prendre et de
garder, au cours d’une même journée, une quantité d’aloses savoureuses supérieure au contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
Column I
Column II
Item
Waters
Fishing Quota
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward
Island.
5
5
5
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Contingent
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse. 5
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick. 5
Eaux intérieures et eaux à marée de
5
l’Île-du-Prince-Édouard.
24. The table to section 80 of the Regulations is replaced by the following:
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Nov. 1 to Mar. 31
July 1 to Sept. 15
Sept. 16 to Apr. 14
5
2
10
10 cm
30 cm
23 cm
60 cm
60 cm
60 cm
2477
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
24. Le tableau de l’article 80 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er nov. au 31 mars
Du 1er juillet au 15 sept.
Du 16 sept. au 14 avril
5
2
10
10 cm
30 cm
23 cm
60 cm
60 cm
60 cm
25. Paragraph 81(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) any smallmouth bass the length of which is less than the
minimum length set out in column IV, or more than the maximum length set out in column V.
26. Section 87 of the Regulations is replaced by the following:
87. No person engaged in recreational fishing for smelt with a
dip net, by angling, or with a spear shall catch and retain more
than 60 smelt in any day.
27. The table to section 88 of the Regulations is replaced by
the following:
25. L’alinéa 81b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) un achigan à petite bouche dont la longueur est inférieure à
la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la
longueur maximale fixée à la colonne V.
26. L’article 87 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
87. Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative de
l’éperlan avec une épuisette, à la ligne ou au harpon de prendre et
de garder, au cours d’une même journée, plus de 60 éperlans.
27. Le tableau de l’article 88 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
TABLE
TABLEAU
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
Article
1.
Tidal waters
of Nova Scotia.
Eaux à marée de
la Nouvelle-Écosse.
Inland waters
of Nova Scotia.
(1) Mar. 1 to Oct. 15
(2) Mar. 1 to Oct. 15
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Oct. 15
(5) Dec. 30 to Dec. 31
(6) June 1 to July 31
(1) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Jan. 1 to Dec. 31
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Jan. 1 to Dec. 31
(5) Jan. 1 to Dec. 31
(6) Oct. 1 to Mar. 31
1.
2.
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
2.
Eaux intérieures de
la Nouvelle-Écosse.
3.
Tidal waters
of New Brunswick.
Eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Inland waters
of New Brunswick.
(1) Mar. 1 to Oct. 15
(2) Mar. 1 to Oct. 15
(3) June 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Oct. 15
(5) Dec. 30 to Dec. 31
(6) June 1 to July 31
(1) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Jan. 1 to Dec. 31
(3) June 1 to Mar. 31
(4) Jan. 1 to Dec. 31
(5) Jan. 1 to Dec. 31
(6) Oct. 1 to Mar. 31
3.
4.
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
4.
Eaux intérieures du
Nouveau-Brunswick.
5.
Tidal waters
of Prince Edward
Island.
Eaux à marée de
l’Île-du-PrinceÉdouard.
Inland waters
of Prince Edward
Island.
(1) Mar. 1 to Oct. 15
(2) Mar. 1 to Oct. 15
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Oct. 1
(5) Apr. 1 to Nov. 30
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Jan. 1 to Dec. 31
(3) June 16 to Mar. 31
5.
6.
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
6.
Eaux intérieures de
l’Île-du-PrinceÉdouard.
Nova Scotia
Colonne II
Colonne III
Eaux
Méthode
Période de fermeture
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Du 1er mars au 15 oct.
(2) Du 1er mars au 15 oct.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er mars au 15 oct.
(5) Du 30 déc. au 31 déc.
(6) Du 1er juin au 31 juillet
(1) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Du 1er janv. au 31 déc.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 déc.
(5) Du 1er janv. au 31 déc.
(6) Du 1er oct. au 31 mars
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Du 1er mars au 15 oct.
(2) Du 1er mars au 15 oct.
(3) Du 1er juin au 31 mars
(4) Du 1er mars au 15 oct.
(5) Du 30 déc. au 31 déc.
(6) Du 1er juin au 31 juillet
(1) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Du 1er janv. au 31 déc.
(3) Du 1er juin au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 déc.
(5) Du 1er janv. au 31 déc.
(6) Du 1er oct. au 31 mars
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(1) Du 1er mars au 15 oct.
(2) Du 1er mars au 15 oct.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er mars au 1er oct.
(5) Du 1er avril au 30 nov.
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Du 1er janv. au 31 déc.
(3) Du 16 juin au 31 mars
Nouvelle-Écosse
New Brunswick
Nouveau-Brunswick
Île-du-Prince-Édouard
Prince Edward Island
2478
Colonne I
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLE—Continued
Item
TABLEAU
Column I
Column II
Column III
Waters
Method
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
Close Time
(4) Jan. 1 to Dec. 31
(5) Jan. 1 to Dec. 31
(6) Sept. 16 to Apr. 14
Article
28. The portion of section 93 of the Regulations after paragraph (a) is replaced by the following:
(b) any striped bass the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
(suite)
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Eaux
Méthode
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
Période de fermeture
(4) Du 1er janv. au 31 déc.
(5) Du 1er janv. au 31 déc.
(6) Du 16 sept. au 14 avril
28. Le passage de l’article 93 du même règlement suivant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
b) un bar rayé dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
TABLE
Item
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Waters
Method
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
Angling
Angling
1
1
68 cm
68 cm
150 cm
150 cm
(1) Angling
(2) Bow nets
Angling
(1) 1
(2) 1
1
(1) 68 cm
(2) 38 cm
68 cm
(1) 150 cm
(2) 150 cm
150 cm
Angling
1
30 cm
150 cm
Nova Scotia
The Annapolis River upstream from Goat Island.
Inland and tidal waters of Nova Scotia not set out in item 1.
New Brunswick
Tidal waters of Kent County.
1.
2.
3.
4.
Inland and tidal waters of New Brunswick not set out in item 3.
Prince Edward Island
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
5.
TABLEAU
Article
1.
2.
3.
4.
5.
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
Eaux
Méthode
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1
1
68 cm
68 cm
150 cm
150 cm
(1) 1
(2) 1
1
(1) 68 cm
(2) 38 cm
68 cm
(1) 150 cm
(2) 150 cm
150 cm
1
30 cm
150 cm
Nouvelle-Écosse
Rivière Annapolis en amont de l’île Goat.
Pêche à la ligne
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse non visées Pêche à la ligne
à l’article 1.
Nouveau-Brunswick
Eaux à marée du comté de Kent.
(1) Pêche à la ligne
(2) Nasse
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick non
Pêche à la ligne
visées à l’article 3.
Île-du-Prince-Édouard
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Pêche à la ligne
29. Section 107 of the Regulations is replaced by the following:
107. (1) No person shall catch and retain from the waters set
out in column I of the table to this section
(a) in any day, more trout of a species than the fishing quota
for that species set out in column II; or
(b) a trout of a species set out in column II the length of which
is less than the minimum length for that species set out in column III or more than the maximum length for that species set
out in column IV.
(2) No person shall catch and retain in any day more than
(a) five trout in the aggregate from any combination of the
waters set out in column 1 of items 1 and 2 of the table to this
section; or
29. L’article 107 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
107. (1) Il est interdit de prendre dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article et de garder :
a) au cours d’une même journée, une quantité de truites d’une
espèce donnée supérieure au contingent fixé pour cette espèce à
la colonne II;
b) une truite d’une espèce mentionnée à la colonne II dont la
longueur est inférieure à la longueur minimale applicable fixée
à la colonne III ou supérieure à la longueur maximale applicable fixée à la colonne IV.
(2) Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre et
de garder plus de :
a) cinq truites au total dans l’ensemble des eaux visées à la
colonne I des articles 1 et 2 du tableau du présent article;
2479
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
(b) 10 trout in the aggregate from the waters set out in column 1 of item 3 of the table to this section.
b) dix truites au total dans les eaux visées à la colonne I de
l’article 3 du tableau du présent article.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Waters
Maximum Length
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Fishing Quota
(1) 5 Arctic char
(2) 5 brook trout
(3) 5 brown trout
(4) 5 lake trout
(5) 5 rainbow trout
Minimum Length
1.
2.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
3.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 10 cm
(4) 10 cm
(5) 10 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 45 cm
(5) 10 cm
(6) 35 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 10 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 100 cm
(4) 100 cm
(5) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 150 cm
(5) 100 cm
(6) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 100 cm
Colonne III
Colonne IV
(1) 5 Arctic char
(2) 5 brook trout
(3) 5 brown trout
(4) 2 lake trout
(5) 5 rainbow trout
(6) 1 splake
(1) 10 Arctic char
(2) 10 brook trout
(3) 10 brown trout
(4) 5 rainbow trout
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
2.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
(1) 5 ombles-chevaliers
(2) 5 ombles de fontaine
(3) 5 truites brunes
(4) 5 touladis
(5) 5 truites arc-en-ciel
(1) 5 ombles-chevaliers
(2) 5 ombles de fontaine
(3) 5 truites brunes
(4) 2 touladis
(5) 5 truites arc-en-ciel
(6) 1 truite moulac
(1) 10 ombles-chevaliers
(2) 10 ombles de fontaine
(3) 10 truites brunes
(4) 5 truites arc-en-ciel
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 10 cm
(4) 10 cm
(5) 10 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 45 cm
(5) 10 cm
(6) 35 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 10 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 100 cm
(4) 100 cm
(5) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 150 cm
(5) 100 cm
(6) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 100 cm
PART XVII.1
PARTIE XVII.1
WHITEFISH
CORÉGONE
Application
Application
107.1 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for whitefish
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
107.1 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du corégone :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
107.11 No person shall fish for whitefish except by angling.
107.11 Il est interdit de pêcher le corégone autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
107.12 No person shall fish for whitefish in the waters set out
in column I of the table to this section during the close time set
out in column II.
107.12 Il est interdit de pêcher le corégone dans les eaux visées
à la colonne I du tableau du présent article durant la période de
fermeture prévue à la colonne II.
2480
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Mar. 31
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
8
8
1
10 cm
10 cm
10 cm
60 cm
60 cm
60 cm
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 31 mars
Du 16 sept. au 14 mai
Du 1er janv. au 31 déc.
8
8
1
10 cm
10 cm
10 cm
60 cm
60 cm
60 cm
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
107.13 No person shall catch and retain in any day from the
waters set out in column I of the table to section 107.12
(a) more whitefish than the fishing quota set out in column III;
or
(b) any whitefish the length of which is less than the minimum
length set out in column IV, or more than the maximum length
set out in column V.
107.13 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 107.12
et de garder :
a) une quantité de corégones supérieure au contingent fixé à la
colonne III;
b) un corégone dont la longueur est inférieure à la longueur
minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur
maximale fixée à la colonne V.
PART XVII.2
PARTIE XVII.2
WHITE PERCH
BARET
Application
Application
107.2 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for white perch
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
107.2 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du baret :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
107.21 No person shall fish for white perch except by angling.
107.21 Il est interdit de pêcher le baret autrement qu’à la ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
107.22 No person shall fish for white perch in the waters set
out in column I of the table to this section during the close time
set out in column II.
107.22 Il est interdit de pêcher le baret dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Mar. 31
Sept. 16 to May 14
Sept. 16 to Apr. 14
100
25
100
10 cm
10 cm
10 cm
45 cm
45 cm
45 cm
2481
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 31 mars
Du 16 sept. au 14 mai
Du 16 sept. au 14 avril
100
25
100
10 cm
10 cm
10 cm
45 cm
45 cm
45 cm
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
107.23 No person shall catch and retain in any day from the
waters set out in column I of the table to section 107.22
(a) more white perch than the fishing quota set out in column III; or
(b) any white perch the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
107.23 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 107.22
et de garder :
a) une quantité de barets supérieure au contingent fixé à la colonne III;
b) un baret dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
PART XVII.3
PARTIE XVII.3
YELLOW PERCH
PERCHAUDE
Application
Application
107.3 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for yellow perch
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
107.3 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
de la perchaude :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
107.31 No person shall fish for yellow perch except by angling.
107.31 Il est interdit de pêcher la perchaude autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
107.32 No person shall fish for yellow perch in the waters set
out in column I of the table to this section during the close time
set out in column II.
107.32 Il est interdit de pêcher la perchaude dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article durant la période
de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Mar. 31
Sept. 16 to May 14
Sept. 16 to Apr. 14
100
100
100
10 cm
10 cm
10 cm
45 cm
45 cm
45 cm
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 31 mars
Du 16 sept. au 14 mai
Du 16 sept. au 14 avril
100
100
100
10 cm
10 cm
10 cm
2482
45 cm
45 cm
45 cm
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
107.33 No person shall catch and retain in any day from the
waters set out in column I of the table to section 107.32
(a) more yellow perch than the fishing quota set out in column III; or
(b) any yellow perch the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
107.33 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 107.32
et de garder :
a) une quantité de perchaudes supérieure au contingent fixé à la
colonne III;
b) une perchaude dont la longueur est inférieure à la longueur
minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur
maximale fixée à la colonne V.
30. Le tableau de l’article 120 du même règlement est modifié par adjonction, après l’article 9, de ce qui suit :
30. The table to section 120 of the Regulations is amended
by adding the following after item 9:
Item
10.
Column I
Column II
Column III
Species
White perch
Daily Fishing
Quota
April 1 to
December 31
25
Daily Fishing
Quota
January 1 to
March 31
25
Column IV
Minimum
Length
10 cm
31. The portion of item 1 of Schedule I to the Regulations in
column I is replaced by the following:
Colonne I
Article Espèce
10.
Baret
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Contingent
quotidien du
1er avril au
31 décembre
25
Contingent
quotidien du
1er janvier au
31 mars
25
Longueur
minimale
10 cm
31. La colonne I de l’article 1 de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Common Name
Article
Nom commun
1.
Atlantic whitefish
1.
Corégone atlantique
32. Item 19 of Schedule I to the Regulations is repealed.
33. Schedule I of the Regulations is amended by adding the
following items in numerical order:
Column I
Column II
Item
Common Name
Scientific Name
8.1
9.1
16.1
Burbot
Chain pickerel
Muskellunge
Lota lota
Esox niger
Esox masquinongy
34. The portion of item 35 of Schedule II to the Regulations
in column II is replaced by the following:
32. L’article 19 de l’annexe I du même règlement est
abrogé.
33. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Article
Nom commun
Nom scientifique
8.1
9.1
16.1
Lotte
Brochet maillé
Maskinongé
Lota lota
Esox niger
Esox masquinongy
34. La colonne II de l’article 35 de l’annexe II du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Boundary or Reference Point
Article
Limite ou point de référence
35.
A line drawn from grid reference 36626778 to grid
reference 36726761 at the foot of Hannons Falls.
Refer to map Pugwash 11 E/13.
35.
Une ligne tracée des coordonnées de quadrillage 36626778 aux
coordonnées de quadrillage 36726761, au pied des chutes Hannons.
Voir la carte de Pugwash 11 E/13.
35. Schedule III of the Regulations is amended by adding
the following before item 47:
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
46.1
Mabou Harbour, inside
a line drawn from grid
reference 17620470
to grid reference 17700490.
Refer to map
Lake Ainslie 11 K/3.
Nets of any kind,
except smelt gill
nets and eel traps
Jan. 1 to Dec. 31
35. L’annexe III du même règlement est modifiée par adjonction, avant l’article 47, de ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Méthode
Période de
fermeture
46.1
Havre Mabou, en deçà d’une
ligne tracée des coordonnées de
quadrillage 17620470 aux
coordonnées de quadrillage 17700490. Voir la carte de
Lake Ainslie 11 K/3.
Filets de tout
genre, sauf filets
maillants à
éperlan et trappes
à anguille
Du 1er janv.
au 31 déc.
2483
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
36. The portion of item 63 of Schedule III of the Regulations in column I is replaced by the following:
36. La colonne I de l’article 63 de l’annexe III du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Waters
Article
Eaux
63.
East River of Pictou, not including tributaries, from the bridge on George
Street in New Glasgow upstream to the highway bridge in Springville.
63.
Rivière de Pictou Est, à l’exclusion de ses tributaires, du pont de la rue
George à New Glasgow en amont jusqu’au pont routier à Springville.
37. The portion of item 101 in paragraph (b) of Column II
of Schedule III of the French version of the Regulations is
replaced by the following:
37. L’alinéa b) de la colonne II de l’article 101 de l’annexe III de la version française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Method
Article
Méthode
101.
b) Palangres, lignes fixes et filets de tout genre, à l’exception des trappes
à anguille, sauf s’il est mentionné dans le permis que la pêche par l’une
ou plusieurs de ces méthodes est autorisée dans ces eaux
101.
b) Palangres, lignes fixes et filets de tout genre, à l’exception des trappes
à anguille, sauf s’il est mentionné dans le permis que la pêche par l’une
ou plusieurs de ces méthodes est autorisée dans ces eaux
38. Schedule IV of the Regulations is replaced by the following:
38. L’annexe IV du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE IV
(Subsection 16(1))
ANNEXE IV
(paragraphe 16(1))
CLOSE TIMES FOR ANGLING
PÉRIODE DE FERMETURE POUR LA PÊCHE À LA LIGNE
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
Article
Eaux
Méthode
Période de fermeture
1.
Inland and tidal
waters of
Nova Scotia.
(1) Artificial fly
(2) Unbaited lure
(3) Bait
(4) Barbed hook
(5) Barbless hook
(6) Single barbless hook
(7) Any other method
(1) Mar. 1 to Mar. 31
(2) Mar. 1 to Mar. 31
(3) Mar. 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Mar. 31
(5) Mar. 1 to Mar. 31
(6) Mar. 1 to Mar. 31
(7) Jan. 1 to Dec. 31
1.
Eaux intérieures et
eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
(1) Mouche artificielle
(2) Leurre non appâté
(3) Appât
(4) Hameçon avec ardillon
(5) Hameçon sans ardillon
(6) Hameçon simple sans
ardillon
(7) Autre méthode
2.
Inland and tidal
waters of
New Brunswick.
(1) Artificial fly
(2) Unbaited lure
(3) Bait
(4) Barbed hook
(5) Barbless hook
(6) Single barbless hook
(7) Any other method
(1) Mar. 1 to Mar. 31
(2) Mar. 1 to Mar. 31
(3) Mar. 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Mar. 31
(5) Mar. 1 to Mar. 31
(6) Mar. 1 to Mar. 31
(7) Jan. 1 to Dec. 31
2.
Eaux intérieures et (1) Mouche artificielle
eaux à marée du
(2) Leurre non appâté
Nouveau-Brunswick. (3) Appât
(4) Hameçon avec ardillon
(5) Hameçon sans ardillon
(6) Hameçon simple sans
ardillon
(7) Autre méthode
3.
Inland and tidal
waters of
Prince Edward
Island.
(1) Artificial fly
(2) Unbaited lure
(3) Bait
(4) Barbed hook
(5) Barbless hook
(6) Single barbless hook
(7) Any other method
(1) Mar. 1 to Mar. 31
(2) Mar. 1 to Mar. 31
(3) Mar. 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Mar. 31
(5) Mar. 1 to Mar. 31
(6) Mar. 1 to Mar. 31
(7) Jan. 1 to Dec. 31
3.
Eaux intérieures et
eaux à marée de
l’Île-du-PrinceÉdouard.
(1) Du 1er mars au
31 mars
(2) Du 1er mars au
31 mars
(3) Du 1er mars au
31 mars
(4) Du 1er mars au
31 mars
(5) Du 1er mars au
31 mars
(6) Du 1er mars au
31 mars
(7) Du 1er janv. au
31 déc.
(1) Du 1er mars au
31 mars
(2) Du 1er mars au
31 mars
(3) Du 1er mars au
31 mars
(4) Du 1er mars au
31 mars
(5) Du 1er mars au
31 mars
(6) Du 1er mars au
31 mars
(7) Du 1er janv. au
31 déc.
(1) Du 1er mars au
31 mars
(2) Du 1er mars au
31 mars
(3) Du 1er mars au
31 mars
(4) Du 1er mars au
31 mars
(5) Du 1er mars au
31 mars
(6) Du 1er mars au
31 mars
(7) Du 1er janv. au
31 déc.
2484
Colonne I
Colonne II
(1) Mouche artificielle
(2) Leurre non appâté
(3) Appât
(4) Hameçon avec ardillon
(5) Hameçon sans ardillon
(6) Hameçon simple sans
ardillon
(7) Autre méthode
Colonne III
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
39. The portion of item 12 of Schedule V of the Regulations
in column IV is replaced by the following:
39. La colonne IV de l’article 12 de l’annexe V du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column IV
Colonne IV
Item
Weekly Close Time
Article
Période de fermeture hebdomadaire
12.
From 14:00 h each Friday to 14:00 h on the following Sunday
12.
De 14 h le vendredi à 14 h le dimanche suivant
40. Schedule IX to the Regulations is amended by replacing
the reference “(Paragraph 12(2)(c), subsection 28(3) and sections 49, 78, 82, 89, 98, 104 and 108)” after the heading
“SCHEDULE IX” with the following:
“(Paragraph 12(2)(c), subsection 28(3) and sections 30, 31,
49, 53.1, 78, 82, 89, 98, 104, 107.1, 107.2, 107.3 and 108)”
40. La mention « (alinéa 12(2)c), paragraphe 28(3), articles 49, 78, 82, 89, 98, 104 et 108) » qui suit le titre « ANNEXE IX » est remplacée par ce qui suit :
« (alinéa 12(2)c), paragraphe 28(3), articles 30, 31, 49, 53.1,
78, 82, 89, 98, 104, 107.1, 107.2, 107.3 et 108) »
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
41. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
41. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Maritime Provinces Fishery Regulations are made under
the authority of the Fisheries Act and control recreational and
commercial fishing activity in the inland and tidal waters of the
provinces of Nova Scotia, New Brunswick and Prince Edward
Island. Although the Department of Fisheries and Oceans (DFO)
has primary responsibility for fisheries management in these
provinces, the operational aspects of fisheries management and
enforcement are handled cooperatively by DFO and the NS, NB
and PEI provincial ministries responsible for fisheries.
Le Règlement de pêche des provinces Maritimes, pris en vertu
de la Loi sur les pêches, régit les activités de pêche sportive et
commerciale dans les eaux intérieures et à marée des provinces de
la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-PrinceÉdouard. Bien que le ministère des Pêches et des Océans (MPO)
soit le principal responsable de la gestion des pêches dans ces
provinces, les aspects opérationnels de la gestion et de l’application des règlements sont pris en charge de façon coopérative par
le MPO et par les ministères provinciaux responsables des pêches
de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-duPrince-Édouard.
En 1993, dans le cadre d’examen de la réglementation fédérale,
les règlements de pêche des différentes provinces du NouveauBrunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard
ont été consolidés en un seul, le Règlement de pêche des provinces Maritimes (RPPM). Cependant, aucun changement important
n’a été apporté aux dispositions à ce moment et, depuis, les modifications ont été de nature plutôt corrective ou administrative.
L’initiative actuelle vise à apporter un nombre important de
modifications requises, proposées par les ministères des Pêches
provinciaux, par les associations de pêcheurs sportifs, par les
pêcheurs commerciaux et par le personnel régional du MPO.
La modification actuelle comprend les éléments suivants :
1. En vertu de la Loi sur les pêches, seuls les contingents, les périodes de fermeture et les limites de taille ou de poids qui ont
été fixés par règlement peuvent être modifiés par les personnes
mentionnées au règlement.
Par conséquent, les présentes modifications au RPPM apporteront, pour la première fois, des contingents, des périodes de
fermeture et des limites de taille pour plusieurs espèces recherchées par les pêcheurs sportifs, comme le maskinongé, le malachigan, la perchaude, le corégone, la lotte et le brochet maillé.
Cette mesure vise à faire en sorte que ces espèces ne soient pas
surexploitées et que des ordonnances de modification puissent
In 1993, as part of the Federal Regulatory Review program, the
individual fishery regulations for the provinces of New
Brunswick, Nova Scotia and Prince Edward Island were consolidated into one set of regulations, the Maritime Provinces Fishery
Regulations (MPFR). However, no significant changes were
made to the regulations at that time and amendments since then
have been corrective or administrative in nature.
The current initiative will make a significant number of the
outstanding amendments proposed by the provincial fisheries
ministries, by recreational angling associations, by commercial
fishers and by DFO regional personnel.
The current amendment includes the following:
1. Under the Fisheries Act, only quotas, close periods and size or
weight limits, that have been set by regulation, may be varied
by persons specified in the Regulations.
Consequently, these amendments to the MPFR will introduce,
for the first time, quotas, close times and size limits for several
popular recreational fishing species such as muskellunge, white
and yellow perch, whitefish, burbot and chain pickerel. This is
being done in order to ensure that these species will not be
overexploited and so that variation orders can be used should
the need for stricter conservation measures arise.
2485
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
Since the MPFR consolidation, recreational fishing patterns
have shifted and pressure on the above species has increased,
resulting in the need for quotas, close times and size limits to
provide the management tools necessary to properly conserve
fish populations. These amendments will offset increased fishing pressure and, should the need for stricter conservation
measures arise, the use of variation orders will be possible. As
per DFO procedure, variation orders are the subject of public
consultation prior to their implementation.
2. At this time, the regulations make no distinction between quotas, close times, size limits and gear restrictions for recreational
or commercial fishing for certain species. To rectify this and
provide some management flexibility, the amendments will
specify, individually for each species, the regulatory provisions
for recreational fishing and for commercial fishing. For example, limits and restrictions for recreational clamming and for
commercial clamming will be set out separately in the regulations, as will provisions for mussels, eels and gaspereau.
As a rule, commercial fishing activity puts more pressure on
fish populations than does recreational fishing. This is due to
the higher volume of fish that is taken by commercial fishing.
To conserve a species, it may, in certain circumstances, be
more effective to limit the commercial fishing of that species
without changing recreational fishing. This cannot be done under the current regulations because any variation order changing restrictions for one fishery will change the other in the
same way.
As an example, in the future, should it be necessary to conserve
clam populations, these amendments will allow, by means of
variation orders, the closing of the commercial clam fishery
while only lowering quotas for the recreational clam fishery.
As previously stated, public consultation is conducted prior to
making any variation orders.
3. These amendments make a number of technical corrections to
the MPFR such as deleting the definition of “Regional Director
General” since it no longer appears in the Regulations and
changing the name of “Acadian whitefish” to the correct name
— Atlantic whitefish.
être prises s’il devenait nécessaire d’appliquer des mesures de
conservation plus sévères.
Depuis la consolidation du RPPM, les habitudes de pêche
sportive ont changé et les pressions exercées sur les espèces
mentionnées ci-dessus ont augmenté, ce qui entraîne la nécessité d’établir des contingents, des périodes de fermeture et des
limites de taille afin de donner aux gestionnaires les outils nécessaires pour assurer la conservation des populations de poisson. Ces modifications viendront atténuer les pressions exercées sur les populations et, s’il était nécessaire d’appliquer des
mesures de conservation plus sévères, le recours à des ordonnances de modification serait alors possible. Selon la marche à
suivre du MPO, les ordonnances sont soumises à la consultation publique avant d’être prises.
2. Pour le moment, le règlement ne fait aucune distinction, pour
ce qui est des contingents, des périodes de fermeture, des limites de taille et des restrictions à l’égard des engins, entre les pêches commerciales et sportives de certaines espèces. Afin de
rectifier cette situation et de donner aux gestionnaires une certaine souplesse, les modifications préciseront, séparément pour
chaque espèce, les dispositions réglementaires de la pêche
sportive et de la pêche commerciale. Par exemple, les limites et
les restrictions applicables à la récolte des clams à des fins
sportives et à des fins commerciales seront établies séparément
dans le règlement, tout comme pour les moules, les anguilles et
le gaspareau.
En règle générale, l’activité de pêche commerciale exerce davantage de pressions sur une population de poisson que la pêche sportive. Cette situation tient au volume plus élevé de poissons capturés par les pêcheurs commerciaux. Dans certaine circonstance, afin de conserver une espèce, il peut être plus efficace d’en limiter la pêche commerciale sans modifier pour autant la pêche sportive. Il est impossible en vertu du règlement
actuel de procéder de cette façon puisque toute ordonnance de
modification qui change les restrictions pour une pêche le fait
de la même façon pour l’autre.
Par exemple, dans l’avenir, s’il était nécessaire de conserver les
populations de clams, les présentes modifications permettront
de prendre des ordonnances de modification interdisant la pêche commerciale des clams tout en abaissant les contingents de
la pêche sportive. Comme il est mentionné précédemment, des
consultations publiques doivent cependant avoir lieu avant la
prise de toute ordonnance de modification.
3. Les présentes modifications apportent un certain nombre de
corrections techniques au RPPM, par exemple, de supprimer la
définition de « directeur général régional », puisque celui-ci
n’est plus mentionné dans le règlement, et de remplacer le nom
de « corégone d’Acadie » par son nom exact — corégone
atlantique.
Alternatives
Solutions envisagées
The status quo was not considered acceptable as it does not
provide the tools required to properly manage the province’s recreational and commercial fisheries under the MPFR. Amending
the Regulations is the only means of ensuring that appropriate
management mechanisms are available for balancing fisheries
conservation with sustainable use.
Le statu quo n’est pas jugé acceptable puisqu’il ne fournit pas
les outils nécessaires pour gérer de manière appropriée les pêches
commerciales et sportives en vertu du RPPM. La modification du
règlement est le seul moyen de s’assurer que des mécanismes de
gestion appropriés seront mis en place pour équilibrer la conservation des ressources halieutiques et l’exploitation durable.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The new quotas, close times and size limits for recreational fish
species will bring the regulations up to date and will optimize
conservation and allow sustainable fishing to continue. Separating
Les nouveaux contingents, les périodes de fermeture et les limites de taille des espèces pêchées à des fins sportives permettront de mettre à jour le règlement et d’optimiser les mesures de
2486
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
commercial and recreational fishing requirements will permit
more flexibility in managing each of these activities while ensuring appropriate conservation of the resource.
These amendments will have a long term positive impact on
the recreational fisheries by allowing better management of fish
stocks and fishing activity which will result in better angling,
more angling opportunities and greater tourism potential.
The provincial governments and the recreational and commercial fishing communities have been asking for these changes for a
number of years and prefer regulations adjusting quotas, close
times and gear than fisheries closures which have significantly
more impact. The amendments support federal-provincial cooperation on fisheries management in Atlantic Canada.
These amendments to the MPFR do not affect aboriginal
groups fishing under the Aboriginal Communal Fishing Licences
Regulations. The measures, which will provide management tools
to improve the balance between resource conservation and use,
can only have a positive effect for all users.
Costs to DFO and the provinces will be limited to the production of materials to publicize the amendments. Enforcement costs
will not change as a result of these amendments although redistribution of effort may take place.
conservation tout en favorisant le maintien d’une pêche durable.
La séparation des exigences relatives aux pêches commerciales et
sportives accordera plus de flexibilité aux gestionnaires tout en
assurant une conservation appropriée des ressources.
Ces modifications auront des répercussions positives à long
terme sur les pêches sportives puisqu’elles permettront une
meilleure gestion des stocks de poisson et des activités de pêche,
ce qui se traduira par une meilleure expérience de pêche sportive,
un accroissement des possibilités et un plus grand potentiel touristique.
Les gouvernements provinciaux et les collectivités de pêcheurs
sportifs et commerciaux réclament ces changements depuis un
certain nombre d’années et préfèrent des dispositions qui rajustent
les contingents, les périodes de fermeture et les engins à des fermetures de la pêche qui ont des répercussions beaucoup plus
grandes. Les présentes modifications appuient la coopération
fédérale-provinciale en matière de gestion des pêches dans la
région du Canada atlantique.
Les modifications au RPPM n’auront pas d’effet sur les groupes autochtones qui pêchent en vertu du Règlement sur les permis
de pêche communautaires des Autochtones. Les mesures, qui
fourniront les outils de gestion nécessaires pour améliorer l’équilibre entre la conservation des ressources et leur exploitation, ne
peuvent qu’avoir des effets positifs pour tous les utilisateurs.
Les coûts pour le MPO et les provinces se limiteront à la production du matériel visant à faire connaître les modifications. Les
coûts d’application des règlements ne changeront pas à la suite de
ces modifications bien qu’une redistribution de l’effort soit possible.
Consultation
Consultations
Angling associations in all three provinces, the NS Department
of Fisheries and Aquaculture, the NB Department of Natural Resources and Energy and the PEI Department of Fisheries, Aquaculture and Environment have requested the introduction of quotas, close times and size limits for the recreational fishing of several fish species for a number of years. In addition, these changes
were requested through the PEI Estuarial Advisory Committee,
the PEI Shellfish Association and the PEI Fishermen’s Association. Most recently, commercial fishers throughout the Maritime
provinces have been requesting separate regulatory provisions for
commercial and recreational fishing.
Les associations de pêcheurs sportifs des trois provinces, le
ministère des Pêches et de l’Aquaculture de la N.-É., le ministère
des Ressources naturelles et de l’Énergie du N.-B. et le ministère
des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Environnement de l’Î.-P.-É.
réclament l’adoption de contingents, de périodes de fermeture et
de limites de taille pour la pêche sportive de plusieurs espèces de
poisson depuis un certain nombre d’années. En outre, ces changements ont aussi été demandés par le PEI Estuarial Advisory
Committee, la PEI Shellfish Association et la PEI Fishermen’s
Association. Récemment, des pêcheurs commerciaux de toutes
provinces Maritimes ont réclamé des dispositions réglementaires
distinctes pour les pêches commerciales et sportives.
Le MPO et la majorité des groupes d’Autochtones des Maritimes se réunissent régulièrement pour négocier l’élaboration
d’ententes de pêche annuelles ou pluriannuelles et, au cours de
ces réunions, toutes les questions concernant la pêche peuvent
être abordées. En outre, les groupes autochtones sont officiellement membres de tous les comités consultatifs de pêche commerciale et sportive du MPO.
DFO and most maritime Aboriginal groups meet regularly to
negotiate the development of annual or multi-year fishing agreements, at which times, any fisheries issues are open for discussion. In addition, aboriginal groups are formal members of all
DFO Advisory Committees for both recreational and commercial
fisheries.
Nova Scotia
Nouvelle-Écosse
In Nova Scotia, a number of advisory committees which meet
annually to discuss fishery issues, have extensively discussed and
recommended these amendments. These committees include the
Yarmouth/Shelburne and Lunenburg/Queens Gaspereau advisory
committees, the Lingan Bay Smelt Advisory Committee and local
advisory committees for Salmon, Trout and Oysters and have
representatives from the commercial fishing industry, recreational
angling groups (e.g., Belleville Dip Netters, Annis River Dipnetters), aboriginal groups, DFO and provincial agencies.
En Nouvelle-Écosse, un certain nombre de comités consultatifs, qui se réunissent annuellement pour étudier les questions
relatives à la pêche, ont étudié ces modifications de façon approfondie et les ont recommandées. Ces comités comprennent les
comités de Yarmouth/Shelburne et de Lunenburg/Queens sur le
gaspareau, le comité consultatif sur l’éperlan de baie Lingan et
des comités consultatifs locaux du saumon, de la truite et de
l’huître; ils sont composés de représentants de l’industrie de la
pêche commerciale, de groupes de pêcheurs sportifs (p. ex.,
2487
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
In addition, for several years, regulatory amendments to allow
for better fisheries management have been discussed and supported at the Recreational Fishery Advisory Council meetings
held twice annually in each of Nova Scotia’s six recreational
fishing areas. The minutes of those meetings are distributed to all
attendees.
Similarly, amendments to the MPFR were discussed and recommended at the bi-monthly Inland Fisheries Advisory Council
meetings convened by the NS Department of Agriculture and
Fisheries. Membership on the Council includes representatives
from NS aboriginal groups, the Margaree Salmon Association,
the Strait Area Fish and Game, Richmond Wildlife, and the Cape
Breton Anglers Association. The minutes of Council meetings are
distributed publicly.
Belleville Dip Netters, Annis River Dipnetters), de groupes autochtones et d’organismes provinciaux ainsi que du MPO.
En outre, depuis plusieurs années, des modifications au règlement visant à permettre une meilleure gestion des pêches ont été
étudiées et appuyées par le conseil consultatif de la pêche sportive
(Recreational Fishery Advisory Council) qui se réunit deux fois
par année dans chacune des six zones de pêche sportive de la
Nouvelle-Écosse. Les procès-verbaux de ces réunions sont distribués à toutes les personnes présentes.
De même, les modifications au RPPM ont été étudiées et recommandées aux réunions bimensuelles du conseil consultatif des
pêches intérieures convoquées par le ministère de l’Agriculture et
des Pêches de Nouvelle-Écosse. Le Conseil comprend des représentants des groupes autochtones de la Nouvelle-Écosse, de la
Margaree Salmon Association, de la Strait Area Fish and Game,
de la Richmond Wildlife et de la Cape Breton Anglers Association. Les procès-verbaux des réunions du conseil reçoivent une
diffusion publique.
New Brunswick
Nouveau-Brunswick
In New Brunswick, the Department of Natural Resources and
Energy has conducted extensive consultations with numerous fish
and game associations throughout the province including Watershed Management Committees on the Miramichi, Saint John,
Nepisiguit, Magaguadavic and the Restigouche watersheds. These
groups represent sport fish anglers, aboriginal groups and local
mining and forestry sectors representatives. These groups are
encouraged to provide the department with suggestions for regulatory change and have continuously recommended the establishment of provisions to better manage recreational fishing.
The province also consults with neighboring fisheries jurisdictions (Nova Scotia, PEI, Quebec and the State of Maine) to provide consistent regulation packages on international and interprovincial waters.
Au Nouveau-Brunswick, le ministère des Ressources naturelles
et de l’Énergie a procédé à des consultations poussées auprès de
nombreuses associations de chasse et pêche dans toute la province, y compris les comités de gestion de bassin de la Miramichi,
de la Saint-Jean, de la Nepisiguit, de la Magaguadavic et de la
Restigouche. Ces groupes représentent les pêcheurs sportifs, les
groupes autochtones et les groupes locaux des secteurs miniers et
forestiers. Ils sont encouragés à fournir au ministère des propositions de changements aux règlements et ont continuellement recommandé l’établissement de dispositions visant à mieux gérer la
pêche sportive.
Les consultations comprennent aussi des réunions annuelles
internes au ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie du
Nouveau-Brunswick avec des biologistes des pêches et du personnel de la conservation en vue d’examiner le règlement existant
et les propositions faites par les groupes de pêcheurs sportifs, les
associations de camps de pêche, les groupes de gestion de bassin
et le grand public. Les organismes cadres comme le Conseil du
Nouveau-Brunswick de la Fédération du saumon Atlantique et la
Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick ont présenté chaque année des demandes de modification. La Fédération de la
faune représente les clubs de chasse et de pêche du NouveauBrunswick.
La province consulte aussi les secteurs de la pêche de ses voisins (Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É., Québec et État du Maine) pour
fournir des propositions de réglementation cohérentes sur les eaux
internationales et interprovinciales.
Prince Edward Island
Île-du-Prince-Édouard
In PEI, DFO and the provincial Department of Fisheries,
Aquaculture and Environment work cooperatively through the
Zone Management Advisory Committee (ZMAC) to discuss and
recommend regulatory changes to improve management of provincial recreational fisheries. This committee meets annually and
includes representation from the PEI division of the Atlantic
Salmon Federation, the Montague Watershed Committee, PEI
Wildlife Branch, O’Leary Wildlife Branch, Central Queens
Wildlife Branch, aboriginal groups and Morell Management Cooperative, a community-based group active in the restoration and
enhancement of recreational fisheries. These amendments have
been discussed, supported and recommended by ZMAC and by
À l’Î.-P.-É., le MPO et le ministère provincial des Pêches, de
l’Aquaculture et de l’Environnement travaillent en collaboration
dans le cadre du Comité consultatif de gestion de zone (CCGZ),
étudiant et recommandant des changements à la réglementation
de façon à améliorer les pêches sportives provinciales. Ce comité
se réunit annuellement et comprend des représentants de la division de l’Î.-P.-É. de Fédération du saumon Atlantique, du
Montague Watershed Committee, de la PEI Wildlife Branch, de
l’O’Leary Wildlife Branch, de la Central Queens Wildlife
Branch, de groupes autochtones et de la Morell Management Cooperative, d’un groupe communautaire actif dans le domaine du
rétablissement et de la mise en valeur des ressources halieutiques
The consultations also included annual internal NB Department
of Natural Resources and Energy meetings with fisheries biologists and conservation staff to review existing regulations and
proposals brought forward from angling groups, camp associations, watershed management groups and the general public. Umbrella organizations such as the New Brunswick Council of the
Atlantic Salmon Federation and the New Brunswick Wildlife
Federation have presented annual requests for these amendments.
The Wildlife Federation represents individual fish and game clubs
across New Brunswick.
2488
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-452
the PEI Estuarial Advisory Committee, the PEI Shellfish Association and the PEI Fishermen’s Association for a number of
years.
sportives. Ces modifications ont été étudiées, appuyées et recommandées par le CCGZ et par le PEI Estuarial Advisory
Committee, la PEI Shellfish Association et la PEI Fishermen’s
Association depuis quelques années.
Results of Pre-publication
Résultats de la publication préalable
The amendments were published in the Canada Gazette, Part I,
on August 11, 2001 and no comments were received.
La publication de ces modifications a été faite dans la Gazette
du Canada Partie I le 11 août 2001 et aucune commentaire n’a été
reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Once amendments are approved, the public along with tourist
and angling associations will be informed of the regulatory
changes by the press releases and advertisements in local media.
As well, each of the provinces produce annual brochures which
clearly set out information about all new regulations and which
are freely distributed throughout the provinces. Information about
the regulations is also available on the provincial Web sites.
There are no new enforcement costs related to these amendments, although some redistribution of enforcement effort may be
required.
Lorsque ces modifications seront approuvées, le public ainsi
que les associations touristiques et de pêcheurs en seront informés
par communiqués et par des annonces dans les médias locaux. De
plus, chacune des provinces produira des brochures annuelles qui
expliquent clairement toute nouvelle disposition du règlement et
qui sont distribuées gratuitement dans toutes les provinces.
L’information au sujet du règlement est aussi accessible sur les
sites Web des provinces.
En plus des patrouilles régulières dans les zones de pêche les
plus fréquentées, les agents provinciaux de l’application des règlements des trois provinces Maritimes fournissent de l’information au sujet du règlement, délivrent des avertissements d’infractions potentielles et portent des accusations si des infractions sont
commises. De plus, la Loi sur les pêches prévoit des peines, sur
déclaration de culpabilité, pouvant atteindre 24 mois d’emprisonnement ou 500 000 $ d’amende. En outre, le tribunal peut ordonner la saisie du matériel de pêche, des captures, des véhicules ou
autre matériel utilisé pour commettre une infraction. Il peut également imposer la suspension ou l’annulation du permis.
Ces modifications n’entraîneront aucun nouveau coût sur le
plan de l’application des règlements, bien qu’une redistribution de
l’effort soit possible.
Contact
Sharon Budd
Regulatory Analyst
Legislative and Regulatory Affairs
Department of Fisheries and Oceans
200 Kent Street
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Tel.: (613) 993-0982
FAX: (613) 990-2811
Personne-ressource
Sharon Budd
Analyste de la réglementation
Affaires législatives et réglementaires
Pêches et Océans Canada
200, rue Kent
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Téléphone : (613) 993-0982
TÉLÉCOPIEUR : (613) 990-2811
In addition to regular patrols of popular fishing areas, provincial enforcement officers in the three Maritime provinces give
information about the regulations, issue warnings of potential
violations and lay charges for regulatory contraventions. Also, the
Fisheries Act prescribes penalties, upon conviction, for contraventions of the regulations which include jail terms up to
24 months and/or fines up to $500,000. In addition, the courts
may order the seizure of fishing gear, catches, vehicles or other
equipment used in the commission of an offence. The courts may
also impose licence suspensions and cancellations.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2489
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-453
Registration
SOR/2001-453 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-453
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1138 — Bentazon)
Réglement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1138 — bentazone)
P.C. 2001-1949 25 October, 2001
C.P. 2001-1949 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1138 —
Bentazon).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1138 — bentazone), ci-après.
25 octobre 2001
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG REGULATIONS (1138 — BENTAZON)
AMENDMENT
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug Regulations 1 is amended by adding the following before item B.1:
I
Common Chemical
Name
II
Item
No.
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
B.01
bentazon
3-(1-methylethyl)-1H-2,1,3benzothiadiazin-4(3H)-one
2,2-dioxide, including the metabolites 6-hydroxy3-(1-methylethyl)-1H-2,1,3-benzothiadiazin-4(3H)-one
2,2-dioxide and 8-hydroxy3-(1-methylethyl)-1H-2,1,3-benzothiadiazin-4(3H)-one
2,2-dioxide
Chemical Name of Substance
IV
Foods
3
0.5
0.1
0.05
Peas
Beans
Barley, leeks, onions, wheat
Blueberries, corn, peanuts, rice,
soybeans
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES ALIMENTS ET DROGUES (1138 — BENTAZONE)
MODIFICATION
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, avant l’article B.1, de ce qui suit :
Article
I
Appellation chimique
courante
B.01
bentazone
II
III
Limite maximale de
résidu p.p.m.
Nom chimique de la substance
2,2-Dioxyde de 3-isopropyl-1H-2,1,3benzothiadiazin-4(3H)-one, y compris les
métabolites 2,2-Dioxyde de 6-hydroxy-3-isopropyl1H-2,1,3-benzothiadiazin-4(3H)-one et 2,2-Dioxyde
de 8-hydroxy-3-isopropyl-1H-2,1,3-benzothiadiazin4(3H)-one
3
0,5
0,1
0,05
IV
Aliments
Pois
Haricots
Blé, oignons, orge, poireaux
Arachides, bleuets, soja, maïs, riz
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
2490
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-453
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) bentazon as a herbicide for the control of
broadleaf weeds in various crops. This regulatory amendment will
establish Maximum Residue Limits (MRLs) under the Food and
Drugs Act for residues of bentazon and its metabolites resulting
from this use in beans, blueberries, corn, peanuts, peas, soybeans
and wheat, and in imported barley, leeks, onions and rice, in order
to permit the sale of food containing these residues.
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de Santé
Canada, a approuvé une demande d’homologation de la bentazone comme herbicide pour lutter contre les dicotylédones dans
une variété de cultures. La présente modification au règlement
établit des limites maximales de résidus (LMR) en vertu de la Loi
sur les aliments et drogues pour les résidus de la bentazone et ses
métabolites résultant de cette utilisation dans les arachides, le blé,
les bleuets, les fèves de soya, les haricots, le maïs et les pois, et
dans les oignons, l’orge, les poireaux et le riz importés, de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 3 parties par million (ppm) pour la
bentazone, y compris ses métabolites, dans les pois, de 0,5 ppm
dans les haricots, de 0,1 ppm dans le blé, les oignons, l’orge et les
poireaux, et de 0,05 ppm dans les arachides, les bleuets, le maïs,
le riz et le soja ne poseraient pas de risque inacceptable pour la
santé de la population.
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for bentazon, including its metabolites,
of 3 parts per million (ppm) in peas; 0.5 ppm in beans; 0.1 ppm in
barley, leeks, onions and wheat; and 0.05 ppm in blueberries,
corn, peanuts, rice and soybeans would not pose an unacceptable
health risk to the public.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits
2491
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-453
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in
Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. Also
under the Food and Drugs Act, the sale of food containing residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of bentazon, establishment of MRLs for beans, blueberries,
corn, peanuts, peas, rice and soybeans is necessary to support the
use of a pest control product which has been shown to be both
safe and effective, while at the same time preventing the sale of
food with unacceptable residues.
Even though the sale of food containing residues of pest control products at a level greater than 0.1 ppm would already be
prohibited by virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and
Drug Regulations, the establishment of an MRL of 0.1 ppm in
Table II, Division 15, of the Regulations, for residues of bentazon
in barley, leeks, onions and wheat will provide more clarity regarding the applicable MRL and will clearly indicate that the
appropriate risk assessment has been completed. This is in keeping with current trends towards increased openness and transparency of regulatory processes and is consistent with current practices of most pesticide regulatory agencies throughout the world.
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm à moins
qu’une LMR plus élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Toujours en vertu de la
Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des
résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal
à 0,1 ppm est permise à moins qu’une LMR moins élevée ait été
établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les aliments et
drogues. Dans le cas de la bentazone, l’établissement de LMR
pour les arachides, les bleuets, les haricots, le maïs, les pois, le riz
et le soja est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace,
tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des
niveaux inacceptables.
Même si la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm serait déjà interdite en vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les
aliments et drogues, l’établissement de LMR de 0,1 ppm au tableau II, titre 15, du règlement pour les résidus de la bentazone
dans le blé, les oignons, l’orge et les poireaux indiquera plus clairement quelle est la LMR applicable et aussi que l’évaluation
appropriée du risque a été effectuée. Cette démarche suit les tendances actuelles d’ouverture et de transparence accrues des processus réglementaires et correspond aux pratiques actuelles de la
plupart des organismes de réglementation de pesticides à travers
le monde.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory amendment will provide joint benefits to consumers, the agricultural industry and importers of agricultural
products as a result of improved management of pests and will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
La présente modification permettra de mieux lutter contre les
ennemis des cultures, ce qui sera profitable tant aux consommateurs, à l’industrie agricole qu’aux importateurs de denrées agricoles. De plus, elle va contribuer à créer des réserves alimentaires
sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la
vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux
acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de la bentazone et ses métabolites dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées
ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of bentazon and its metabolites in
the foods mentioned above. Resources required are not expected
to result in significant costs to the government.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Respect et exécution
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou
2492
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-453
Food Inspection Agency when the MRLs for bentazon are
adopted.
importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR pour la bentazone seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2493
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-454
Registration
SOR/2001-454 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-454
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1217 — Propamocarb hydrochloride)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1217 — chlorhydrate de
propamocarbe)
P.C. 2001-1950 25 October, 2001
C.P. 2001-1950 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1217 —
Propamocarb hydrochloride).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1217 —
chlorhydrate de propamocarbe), ci-après.
25 octobre 2001
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG REGULATIONS
(1217 — PROPAMOCARB HYDROCHLORIDE)
AMENDMENT
1. Item P.6.1 of Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug Regulations1 is replaced with the following:
Item
No.
P.6.1
I
Common Chemical
Name
II
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
propamocarb
hydrochloride
propyl [3-(dimethylamino)propyl]carbamate
hydrochloride
Chemical Name of Substance
IV
Foods
2
0.5
Cucumbers
Potatoes
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
(1217 — CHLORHYDRATE DE PROPAMOCARBE)
MODIFICATION
1. L’article P.6.1 du tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 est remplacé par ce qui
suit :
Article
P.6.1
I
Appellation chimique
courante
II
Nom chimique de la substance
chlorhydrate de
propamocarbe
Chlorhydrate de 3-(diméthylamino)propylcarbamate de propyle
III
Limite maximale de
résidu p.p.m.
2
0,5
IV
Aliments
Concombres
Pommes de terre
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Propamocarb hydrochloride is registered under the Pest Control Products Act as a fungicide for the control of late blight
Description
Le chlorhydrate de propamocarbe est homologué comme fongicide, en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, pour
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C, c. 870
2494
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-454
disease on potatoes. A Maximum Residue Limit (MRL) has been
established under the Food and Drugs Act for residues of propamocarb hydrochloride resulting from this use at 0.5 parts per
million (ppm) in potatoes. By virtue of subsection B.15.002(1) of
the Food and Drugs Regulations, the MRL for other foods
is 0.1 ppm.
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of propamocarb hydrochloride in order to allow its use for
the control of fungi on cucumbers. This regulatory amendment
will establish an MRL for residues of propamocarb hydrochloride
resulting from this use in cucumbers, in order to permit the sale of
food containing these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for propamocarb hydrochloride of 2 ppm in
cucumbers would not pose an unacceptable health risk to the
public. This regulatory amendment will also amend the common
and chemical names of propamocarb hydrochloride in order to
comply with international nomenclature conventions.
lutter contre la brûlure tardive sur les pommes de terre. En vertu
de la Loi sur les aliments et drogues, une limite maximale de
résidu (LMR) a été établie pour les résidus de chlorhydrate de
propamocarbe, résultant de cette utilisation. Cette LMR est
de 0,5 partie par million (ppm) dans les pommes de terre. En
vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et
drogues, la LMR pour les autres aliments est de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation du chlorhydrate de propamocarbe afin
de permettre son utilisation pour lutter contre les champignons sur
les concombres. La présente modification au règlement établit
une LMR pour le chlorhydrate de propamocarbe résultant de cette
utilisation dans les concombres de manière à permettre la vente
d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière
adéquate; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du
produit pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est
fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de
résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 2 ppm pour le chlorhydrate de propamocarbe dans les concombres ne poserait pas de risque inacceptable pour la santé de la population. Cette modification réglementaire modifie aussi l’appellation chimique courante et le nom
chimique du chlorhydrate de propamocarbe pour le rendre conforme aux conventions internationales de nomenclature.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits
2495
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-454
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in
Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of propamocarb hydrochloride, establishment of an MRL for
cucumbers is necessary to support the additional use of a pest
control product which has been shown to be both safe and effective, while at the same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins
qu’une LMR plus élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas du chlorhydrate de propamocarbe, l’établissement d’une LMR pour les concombres est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr
et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des
résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of propamocarb hydrochloride on cucumbers will provide joint benefits to consumers and the agricultural industry as a
result of improved management of pests. In addition, this regulatory amendment will contribute to a safe, abundant and affordable
food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of propamocarb hydrochloride in
the food mentioned above. Resources required are not expected to
result in significant costs to the government.
L’utilisation du chlorhydrate de propamocarbe sur les concombres permettra de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce
qui sera profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole.
De plus, cette modification réglementaire va contribuer à créer
des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus
de pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du chlorhydrate de propamocarbe dans l’aliment susmentionné. Les ressources exigées ne
devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on June 23, 2001. Interested parties were invited
to make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 23 juin 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for propamocarb hydrochloride is adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour le chlorhydrate de propamocarbe
sera adoptée.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2496
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-455
Registration
SOR/2001-455 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-455
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1219 — Isoxaflutole)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1219 — isoxaflutole)
P.C. 2001-1951 25 October, 2001
C.P. 2001-1951 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1219 —
Isoxaflutole).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1219 —
isoxaflutole), ci-après.
25 octobre 2001
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG REGULATIONS (1219 — ISOXAFLUTOLE)
AMENDMENT
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug Regulations 1 is amended by adding the following after item I.3:
I
Item
No.
Common Chemical
Name
I.4
isoxaflutole
II
III
Chemical Name of Substance
Maximum Residue
Limit p.p.m.
(5-cyclopropyl-4-isoxazoly)[2-(methylsulfonyl)-4(trifluoromethyl)phenyl]methanone, including the
metabolite 1-(2-methylsulfonyl-4-trifluoromethylphenyl)2-cyano-3-cyclopropylpropane, as parent equivalent
0.5
0.3
0.2
0.1
0.02
(5-cyclopropyl-4-isoxazoly)[2-(methylsulfonyl)-40.01
(trifluoromethyl)phenyl] methanone, including the
metabolites 1-(2-methylsulfonyl-4-trifluoromethylphenyl)- 0.2
2-cyano-3-cyclopropylpropane and 2-methylsulfonyl-4trifluoromethyl benzoic acid, as parent equivalent
IV
Foods
Liver of cattle
Liver of poultry
Meat of cattle, hogs, horses, poultry and sheep
Meat by-products of cattle, hogs, horses, poultry
and sheep
Milk
Eggs
Corn
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES ALIMENTS ET DROGUES (1219 — ISOXAFLUTOLE)
MODIFICATION
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après l’article I.3, de ce qui suit :
I
Article
Appellation chimique
courante
I.4
isoxaflutole
II
III
Nom chimique de la substance
Limite maximale de
résidu p.p.m.
5-Cyclopropyl-1,2-oxazol-4-yl-α,α,α-trifluoro-2-mésyl-ptolylcétone, y compris le métabolite α(Cyclopropylcarbonyl)-2-(méthylsulfonyl)-β-oxo-4(trifluorométhyl)benzène-propanenitrile, comme équivalent
du composé d’origine
0,5
0,3
0,2
0,1
5-Cyclopropyl-1,2-oxazol-4-yl-α,α,α-trifluoro-2-mésyl-p- 0,02
0,01
tolylcétone, y compris les métabolites α(Cyclopropylcarbonyl)-2-(méthylsulfonyl)-β-oxo-40,2
(trifluorométhyl)benzène-propanenitrile et Acide α,α,αtrifluoro-2-(méthylsulfonyl)-p-toluique, comme équivalent
du composé d’origine
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
IV
Aliments
Foie de bovin
Foie de volaille
Viande de bovin, de cheval, de mouton, de porc
et de volaille
Sous-produits de viande de bovin, de cheval, de
mouton, de porc et de volaille
Lait
Oeufs
Maïs
———
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2497
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-455
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) isoxaflutole as a herbicide for the control of
barnyard grass, green foxtail, witchgrass, large crabgrass, smooth
crabgrass, lamb’s-quarters, redroot pigweed, common ragweed,
Eastern black nightshade, wormseed mustard, wild mustard, velvetleaf, broadleaf plantain and dandelions in corn as a preemergent treatment. This regulatory amendment will establish a
Maximum Residue Limit (MRL) under the Food and Drugs Act
for residues of isoxaflutole and its metabolites resulting from this
use in corn, in order to permit the sale of food containing these
residues. This amendment will also establish MRLs in eggs; liver
of cattle and poultry; meat and meat by-products of cattle, hogs,
horses, poultry and sheep; and milk to cover residues in food derived from animals fed with crops treated with isoxaflutole.
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de Santé
Canada, a approuvé une demande d’homologation de l’isoxaflutole comme herbicide pour lutter contre le millet japonais, la
sétaire verte, le panic capillaire, la digitaire sanguine, la digitaire
astringente, le chénopode blanc, l’amarante réfléchie, la petite
herbe à poux, la morelle noire de l’Est, le vélar fausse giroflée, la
moutarde sauvage, l’abutilon, le plantain majeur et le pissenlit
dans le maïs en traitement de prélevée. La présente modification
au règlement établit une limite maximale de résidus (LMR) en
vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour les résidus
d’isoxaflutole et ses métabolites résultant de cette utilisation dans
le maïs, de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces
résidus. Cette modification établit également des LMR dans le
foie de bovin et de volaille, le lait, les oeufs et la viande et les
sous-produits de viande de bovin, de cheval, de mouton, de porc
et de volaille pour englober les résidus présents dans les aliments
dérivés d’animaux nourris avec les récoltes traitées à l’isoxaflutole.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans
lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
2498
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-455
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for isoxaflutole, including its metabolites,
of 0.5 parts per million (ppm) in liver of cattle, 0.3 ppm in liver of
poultry, 0.2 ppm in corn and meat of cattle, hogs, horses, poultry
and sheep, 0.1 ppm in meat by-products of cattle, hogs, horses,
poultry and sheep, 0.02 ppm in milk and 0.01 ppm in eggs would
not pose an unacceptable health risk to the public.
des cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie
sont très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est
possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 0,5 partie par million (ppm) pour
l’isoxaflutole, y compris ses métabolites, dans le foie de bovin,
de 0,3 ppm dans le foie de volaille, de 0,2 ppm dans le maïs et la
viande de bovin, de cheval, de mouton, de porc et de volaille,
de 0,1 ppm dans les sous-produits de viande de bovin, de cheval,
de mouton, de porc et de volaille, de 0,02 ppm dans le lait et
de 0,01 ppm dans les oeufs ne poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. Also under the
Food and Drugs Act, the sale of food containing residues of pest
control products at a level less than or equal to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
isoxaflutole, establishment of MRLs for corn; eggs; liver of cattle
and poultry; meat of cattle, hogs, horses, poultry and sheep; and
milk is necessary to support the use of a pest control product
which has been shown to be both safe and effective, while at the
same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
Even though the sale of food containing residues of pest control products at a level greater than 0.1 ppm would already be
prohibited by virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and
Drug Regulations, the establishment of an MRL of 0.1 ppm in
Table II, Division 15, of the Regulations, for residues of
isoxaflutole in meat by-products of cattle, hogs, horses, poultry
and sheep will provide more clarity regarding the applicable MRL
and will clearly indicate that the appropriate risk assessment has
been completed. This is in keeping with current trends towards
increased openness and transparency of regulatory processes and
is consistent with current practices of most pesticide regulatory
agencies throughout the world.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Toujours en vertu de la Loi sur les aliments
et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise à moins qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les aliments et drogues. Dans
le cas de l’isoxaflutole, l’établissement des LMR pour le foie de
bovin et de volaille, le lait, le maïs, les oeufs et la viande de bovin, de cheval, de mouton, de porc et de volaille est nécessaire en
vue d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a
démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente
d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Même si la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm serait déjà interdite en vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les
aliments et drogues, l’établissement d’une LMR de 0,1 ppm au
tableau II, titre 15, du règlement pour les résidus de l’isoxaflutole
dans les sous-produits de viande de bovin, de cheval, de mouton,
de porc et de volaille indiquera plus clairement quelle est la LMR
applicable et aussi que l’évaluation appropriée du risque a été
effectuée. Cette démarche suit les tendances actuelles d’ouverture
et de transparence accrues des processus réglementaires et correspond aux pratiques actuelles de la plupart des organismes de réglementation de pesticides à travers le monde.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of isoxaflutole in corn will provide joint benefits to
consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this regulatory amendment will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
L’utilisation de l’isoxaflutole dans le maïs permettra de mieux
lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable aux
consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire va contribuer à créer des réserves alimentaires
sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la
vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux
acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de l’isoxaflutole et ses métabolites dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées
ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of isoxaflutole and its metabolites
in the foods mentioned above. Resources required are not expected to result in significant costs to the government.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
2499
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-455
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle
internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic and/
or import inspection programs conducted by the Canadian Food
Inspection Agency when the MRLs for isoxaflutole are adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR pour l’isoxaflutole seront adoptées.
Contact
Personne-ressource
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture
Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2500
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-456
Registration
SOR/2001-456 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-456
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1222 — Kresoxim-methyl)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1222 — krésoxim-méthyl)
P.C. 2001-1952 25 October, 2001
C.P. 2001-1952 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drug Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1222 —
Kresoxim-methyl).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1222 —
krésoxim-méthyl), ci-après.
25 octobre 2001
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG REGULATIONS (1222 — KRESOXIM-METHYL)
AMENDMENT
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug Regulations 1 is amended by adding the following before item L.1:
I
Common Chemical
Name
II
Item
No.
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
K.1
kresoxim-methyl
methyl (αE)-α-(methoxyimino)-2-[(2methylphenoxy)methyl]benzeneacetate,
including the metabolites (E)-2-[2-(2methylphenoxymethyl)phenyl]-2methoxyiminoacetic acid, 2-[2-(2hydroxymethylphenoxymethyl)phenyl]2-methoxyiminoacetic acid and 2-[2-(4-hydroxy-2methylphenoxymethyl)phenyl]-2-methoxyiminoacetic
acid
Chemical Name of Substance
1.5
1
0.5
0.15
0.03
0.004
IV
Foods
Raisins
Grapes
Apples
Apple juice, pecans
Meat and meat by-products of cattle, goats,
hogs, horses and sheep
Milk
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES ALIMENTS ET DROGUES (1222 — KRÉSOXIM-MÉTHYL)
MODIFICATION
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, avant l’article L.1, de ce qui suit :
Article
I
Appellation chimique
courante
K.1
krésoxim-méthyl
II
III
Limite maximale
de résidu p.p.m.
Nom chimique de la substance
(E)-Méthoxyimino [α-(otolyloxy)-o-tolyl]acétate de méthyle, y compris les
métabolites Acide (E)-2-[2-(2méthylphénoxyméthyl)phényl]-2méthoxyiminoacétique, Acide 2-[2-(2hydroxyméthylphénoxyméthyl)-phényl]-2méthoxyiminoacétique et Acide 2-[2-(4-hydroxy-2méthylphénoxyméthyl)phényl]-2méthoxyiminoacétique
1,5
1
0,5
0,15
0,03
0,004
IV
Aliments
Raisins secs
Raisins
Pommes
Jus de pommes, pacanes
Viande et sous-produits de viande de bovin, de
cheval, de chèvre, de mouton et de porc
Lait
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., c. 870
2501
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-456
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) kresoxim-methyl as a fungicide for the control
of apple scab and powdery mildew in apples for pre-harvest management. This regulatory amendment will establish Maximum
Residue Limits (MRLs) under the Food and Drugs Act for residues of kresoxim-methyl and its metabolites resulting from this
use in apples and apple juice, and in imported grapes, pecans and
raisins, in order to permit the sale of food containing these residues. This amendment will also establish MRLs in meat and meat
by-products of cattle, goats, hogs, horses and sheep; and milk to
cover residues in food derived from animals fed with crops
treated with kresoxim-methyl.
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de Santé
Canada, a approuvé une demande d’homologation du krésoximméthyl comme fongicide pour lutter contre la tavelure et le blanc
dans les pommes en traitement de prérécolte. La présente modification au règlement établit des limites maximales de résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour les
résidus de krésoxim-méthyl et ses métabolites résultant de cette
utilisation dans le jus de pommes et les pommes, et dans les pacanes, les raisins et les raisins secs importés, de manière à permettre
la vente d’aliments contenant ces résidus. Cette modification établit également des LMR pour la viande et les sous-produits de
viande de bovin, de cheval, de chèvre, de mouton et de porc, ainsi
que pour le lait afin d’englober les résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux nourris avec les récoltes traitées au
krésoxim-méthyl.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 1,5 parties par million (ppm) pour le
krésoxim-méthyl, y compris ses métabolites, dans les raisins secs,
de 1 ppm dans les raisins, de 0,5 ppm dans les pommes,
de 0,15 ppm dans le jus de pommes et les pacanes, de 0,03 ppm
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for kresoxim-methyl, including its metabolites,
of 1.5 parts per million (ppm) in raisins, 1 ppm in grapes, 0.5 ppm
in apples, 0.15 ppm in apple juice and pecans, 0.03 ppm in meat
and meat by-products of cattle, goats, hogs, horses and sheep,
2502
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-456
and 0.004 ppm in milk would not pose an unacceptable health
risk to the public.
dans la viande et les sous-produits de viande de bovin, de cheval,
de chèvre, de mouton et de porc, et de 0,004 ppm dans le lait ne
poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in
Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. Also
under the Food and Drugs Act, the sale of food containing residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of kresoxim-methyl, establishment of MRLs for apples; apple juice; grapes; meat and meat by-products of cattle, goats,
hogs, horses and sheep; milk; pecans; and raisins is necessary to
support the use of a pest control product which has been shown to
be both safe and effective, while at the same time preventing the
sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Toujours en vertu de la Loi sur les aliments
et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est
permise à moins qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les aliments et drogues. Dans
le cas du krésoxim-méthyl, l’établissement des LMR pour le jus
de pommes, le lait, les pacanes, les pommes, les raisins, les raisins secs, et la viande et les sous-produits de viande de bovin, de
cheval, de chèvre, de mouton et de porc, est nécessaire en vue
d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory amendment will provide joint benefits to consumers, the agricultural industry and importers of agricultural
products as a result of improved management of pests and will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
La présente modification permettra de mieux lutter contre les
ennemis des cultures, ce qui sera profitable tant aux consommateurs, à l’industrie agricole qu’aux importateurs de denrées agricoles. De plus, elle va contribuer à créer des réserves alimentaires
sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la
vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux
acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du krésoxim-méthyl et de ses
métabolites dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of kresoxim-methyl and its metabolites in the foods mentioned above. Resources required are
not expected to result in significant costs to the government.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic and/
or import inspection programs conducted by the Canadian Food
Inspection Agency when the MRLs for kresoxim-methyl are
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits canadiens et/ou
importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR pour le krésoxim-méthyl seront
adoptées.
2503
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2504
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-456
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-457
Registration
SOR/2001-457 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-457
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1228 — Amitrole)
Règlement mofidiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1228 — amitrole)
P.C. 2001-1953 25 October, 2001
C.P. 2001-1953 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1228 —
Amitrole).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1228 —
amitrole), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1228 — AMITROLE)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1228 — AMITROLE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug
Regulations1 is amended by adding the following after
item A.1.1:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après
l’article A.1.1, de ce qui suit :
I
Common
Chemical
Item No. Name
II
A.1.2
amitrole
25 octobre 2001
IV
Chemical Name
of Substance
III
Maximum
Residue
Limit p.p.m.
Foods
Article
I
II
Appellation
chimique
Nom chimique
courante
de la substance
3-amino-s-triazole
0.01
Barley, peas,
rapeseed (canola),
wheat
A.1.2
amitrole
III
Limite
maximale de
résidu p.p.m.
3-Amino-1H-1,2,4- 0,01
triazole
IV
Aliments
Blé, colza
(canola), orge,
pois
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Amitrole is registered under the Pest Control Products Act as a
herbicide for the control of annual and perennial grasses and
broadleaf weeds on non-agricultural and agricultural land as a
pre-plant incorporated treatment. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the Maximum Residue Limit (MRL) for residues of amitrole in any food
is 0.1 parts per million (ppm).
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of amitrole in order to allow its use for the control of dandelion and annual weeds in barley, peas, rapeseed (canola), and
wheat as a pre-plant incorporated treatment. This regulatory
L’amitrole est homologué comme herbicide, en vertu de la Loi
sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre les mauvaises
herbes annuelles et vivaces et les latifoliées sur les terres agricoles et non agricoles en traitement de présemis avec incorporation.
En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la limite maximale de résidus (LMR) pour les
résidus d’amitrole dans n’importe quel aliment est de 0,1 partie
par million (ppm).
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation de l’amitrole afin de permettre son utilisation pour lutter contre les pissenlits et les mauvaises herbes
annuelles dans le blé, le colza (canola), l’orge et les pois en
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2505
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-457
amendment will establish an MRL for residues of amitrole resulting from this use in barley, peas, rapeseed (canola) and wheat,
in order to permit the sale of food containing these residues.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for amitrole of 0.01 ppm in barley, peas,
rapeseed (canola) and wheat would not pose an unacceptable
health risk to the public.
traitement de présemis avec incorporation. La présente modification au règlement établit une LMR pour les résidus d’amitrole
résultant de cette utilisation dans le blé, le colza (canola), l’orge et
les pois de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces
résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière
adéquate; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du
produit pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,01 ppm pour l’amitrole dans le blé,
le colza (canola), l’orge et les pois ne poserait pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of amitrole, establishment of an MRL for barley, peas, rapeseed (canola) and wheat is necessary to support the use of a pest
control product which has been shown to be both safe and effective, while at the same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise, à moins
qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas de l’amitrole,
l’établissement d’une LMR pour le blé, le colza (canola), l’orge et
les pois est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation d’un produit
antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en
prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux
inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of amitrole on the crops listed above will provide joint
benefits to consumers and the agricultural industry as a result of
improved management of pests. In addition, this regulatory
L’utilisation de l’amitrole sur les cultures susmentionnées permettra de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera
profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus,
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
2506
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-457
amendment will contribute to a safe, abundant and affordable
food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of amitrole in the foods mentioned
above. Resources required are not expected to result in significant
costs to the government.
cette modification réglementaire va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de l’amitrole dans les aliments
susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner
de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture
Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRL for amitrole is adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour l’amitrole sera adoptée.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2507
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-458
Registration
SOR/2001-458 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-458
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1230 — Cymoxanil)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1230 — cymoxanil)
P.C. 2001-1954 25 October, 2001
C.P. 2001-1954 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1230 —
Cymoxanil).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1230 —
cymoxanil), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1230 — CYMOXANIL)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1230 — CYMOXANIL)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug
Regulations1 is amended by adding the following after
item C.13.1:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après
l’article C.13.1, de ce qui suit :
I
Common
Chemical
Item No. Name
II
C.14
2-cyano-N0.05
[(ethylamino)carbonyl]
-2-(methoxyimino)
acetamide
cymoxanil
Chemical Name of
Substance
III
IV
Maximum
Residue
Limit p.p.m. Foods
Fat, meat and meat
by-products of
cattle, goats, hogs
and sheep, milk,
potatoes
25 octobre 2001
Article
I
II
Appellation
chimique Nom chimique de la
courante
substance
III
IV
Limite
maximale de
résidu p.p.m. Aliments
C.14
cymoxanil
0,05
1-[2-Cyano-2(méthoxyimino)acétyl-3-éthylurée
Gras, viande et sousproduits de viande
de bovin, de chèvre,
de mouton et de
porc, lait, pommes
de terre
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) cymoxanil as a fungicide for the control of
late blight on potatoes. This regulatory amendment will establish
a Maximum Residue Limit (MRL) under the Food and Drugs Act
for residues of cymoxanil resulting from this use on potatoes, in
order to permit the sale of food containing these residues. This
amendment will also establish an MRL in fat, meat and meat byproducts of cattle, goats, hogs and sheep; and milk to cover residues in food derived from animals fed with crops treated with
cymoxanil.
Description
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de Santé
Canada, a approuvé une demande d’homologation du cymoxanil
comme fongicide pour lutter contre le mildiou sur les pommes de
terre. La présente modification au règlement établit une limite
maximale de résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues pour les résidus de cymoxanil résultant de cette utilisation sur les pommes de terre de manière à permettre la vente
d’aliments contenant ces résidus. Cette modification établit également une LMR pour le gras, la viande et les sous-produits de
viande de bovin, de chèvre, de mouton et de porc, et le lait pour
englober les résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux
nourris avec les récoltes traitées au cymoxanil.
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
2508
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-458
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for cymoxanil of 0.05 parts per million (ppm)
in fat, meat and meat by-products of cattle, goats, hogs and sheep,
milk and potatoes would not pose an unacceptable health risk to
the public.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,05 partie par million (ppm) pour le
cymoxanil dans le gras, la viande et les sous-produits de viande
de bovin, de chèvre, de mouton et de porc, le lait et les pommes
de terre ne poserait pas de risque inacceptable pour la santé de la
population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of cymoxanil, establishment of an MRL for fat, meat and
meat by-products of cattle, goats, hogs and sheep, milk and potatoes is necessary to support the use of a pest control product
which has been shown to be both safe and effective, while at the
same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise, à moins
qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas du cymoxanil,
l’établissement d’une LMR pour le gras, la viande et les sousproduits de viande de bovin, de chèvre, de mouton et de porc, le
lait et les pommes de terre est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois
sûr et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant
des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of cymoxanil on potatoes will provide joint benefits to
consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this regulatory amendment will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
L’utilisation du cymoxanil sur les pommes de terre permettra
de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette
modification réglementaire va contribuer à créer des réserves
alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
2509
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-458
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of cymoxanil in the foods mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de cymoxanil dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas
entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture
Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic and/
or import inspection programs conducted by the Canadian Food
Inspection Agency when the MRL for cymoxanil is adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour le cymoxanil sera adoptée.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2510
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-459
Registration
SOR/2001-459 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-459
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1253 — Fenhexamid)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1253 — fenhexamide)
P.C. 2001-1955 25 October, 2001
C.P. 2001-1955 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1253 —
Fenhexamid).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1253 —
fenhexamide), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1253 — FENHEXAMID)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1253 — FENHEXAMIDE)
25 octobre 2001
AMENDMENT
1. The portion of item F.1.001 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns III2
and IV2 is replaced by the following:
MODIFICATION
1
1. Les colonnes III et IV1 de l’article F.1.001 du tableau II
du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues2 sont remplacées par ce qui suit :
III
Maximum Residue
Item No. Limit p.p.m.
IV
III
Limite maximale de
résidu p.p.m.
Foods
Article
F.1.001 6
4
3
0.5
0.02
Apricots, cherries, peaches/nectarines, raisins
Grapes
Strawberries
Plums
Almonds
F.1.001 6
4
3
0,5
0,02
IV
Aliments
Abricots, cerises, pêches/nectarines, raisins secs
Raisins
Fraises
Prunes
Amandes
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Fenhexamid is registered under the Pest Control Products Act
as a fungicide for the control of gray mold on grapes and strawberries as a foliar treatment. Maximum Residue Limits (MRLs)
have been established under the Food and Drugs Act for residues
of fenhexamid resulting from this use at 6 parts per million (ppm)
in raisins, 4 ppm in grapes and 3 ppm in strawberries. By virtue of
subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations,
the MRL for other foods is 0.1 ppm.
This regulatory amendment will establish MRLs for residues of
fenhexamid in imported almonds, apricots, cherries, peaches/
Le fenhexamide est homologué comme fongicide, en vertu de
la Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre la pourriture grise sur les raisins et les fraises en traitement foliaire. En
vertu de la Loi sur les aliments et drogues, des limites maximales
de résidus (LMR) ont été établies pour les résidus de fenhexamide, résultant de cette utilisation. Ces LMR sont de 6 parties par
million (ppm) dans les raisins secs, de 4 ppm dans les raisins et
de 3 ppm dans les fraises. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du
Règlement sur les aliments et drogues, la LMR pour les autres
aliments est de 0,1 ppm.
La présente modification au règlement établit des LMR pour le
fenhexamide résultant de cette utilisation dans les amandes, les
———
———
a
a
1
2
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
SOR/2001-69
1
2
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
DORS/2001-69
C.R.C., ch. 870
2511
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-459
nectarines and plums, in order to permit the sale of food containing these residues.
In order to determine whether proposed MRLs are safe, the
Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, conducts a dietary risk assessment. An acceptable daily
intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD) is calculated by
applying a safety factor to a no observable adverse effect level or,
in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated
based on a linear low-dose extrapolation. The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of residue that remains
on each imported food when the pest control product is used according to use instructions in the country of origin and the intake
of that food from imported sources in the diet. PDIs are established for various Canadian subpopulations and age groups, including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for fenhexamid of 6 ppm in apricots, cherries
and peaches/nectarines, 0.5 ppm in plums and 0.02 ppm in almonds would not pose an unacceptable health risk to the public.
These new MRLs harmonize with those established by the United
States Environmental Protection Agency.
abricots, les cerises, les pêches/nectarines et les prunes importés
de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
Dans le but de déterminer si les LMR proposées sont sûres,
l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de
Santé Canada effectue une évaluation du risque alimentaire. Une
dose journalière admissible (DJA) et/ou une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou, selon le cas, à l’aide
d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation
linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP)
est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment importé lorsque le produit antiparasitaire est utilisé
conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité consommée de cet
aliment importé. Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge,
y compris les nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que
la DJP ne dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge
ou sous-population, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la
Loi sur les aliments et drogues afin de prévenir la vente
d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme,
dans la plupart des cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que
les risques à vie sont très bas lorsque les LMR sont établies la
première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit
antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 6 ppm pour le fenhexamide dans les
abricots, les cerises et les pêches/nectarines, de 0,5 ppm dans les
prunes et de 0,02 ppm dans les amandes ne poseraient pas de
risque inacceptable pour la santé de la population. Ces nouvelles LMR sont harmonisées avec celles établies par l’Environmental Protection Agency des États-Unis.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. Also under the
Food and Drugs Act, the sale of food containing residues of pest
control products at a level less than or equal to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
fenhexamid, establishment of MRLs for almonds, apricots, cherries, peaches/nectarines and plums is necessary to support the
additional use of a pest control product which has been shown to
be both safe and effective, while at the same time preventing the
sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Toujours en vertu de la Loi sur les aliments
et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise à moins qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les aliments et drogues. Dans
le cas du fenhexamide, l’établissement de LMR pour les amandes,
les abricots, les cerises, les pêches/nectarines et les prunes est
nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace,
tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des
niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory amendment will contribute to a safe, abundant
and affordable food supply by allowing the importation and sale
of food commodities containing acceptable levels of pesticide
residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of fenhexamid in the foods mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
Cette modification au règlement va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du fenhexamide dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas
entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
2512
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-459
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture
Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on June 23, 2001. Interested parties were invited
to make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 23 juin 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRLs for fenhexamid are
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR pour le fenhexamide seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2513
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-460
Registration
SOR/2001-460 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-460
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1261 — Tebufenozide)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1261 — tébufenozide)
P.C. 2001-1956 25 October, 2001
C.P. 2001-1956 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1261 —
Tebufenozide).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1261 —
tébufenozide), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1261 — TEBUFENOZIDE)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1261 — TÉBUFENOZIDE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Item T.01 of Table II to Division 15 of Part B of the Food
and Drug Regulations1 is replaced by the following:
1. L’article T.01 du tableau II du titre 15 de la partie B du
Règlement sur les aliments et drogues1 est remplacé par ce qui
suit :
I
Common
Chemical
Item No. Name
T.01
II
Chemical Name of
Substance
tebufenozide 3,5-dimethylbenzoic
acid 1-(1,1dimethylethyl)-2-(4ethylbenzoyl)hydrazide
III
IV
Maximum
Residue
Limit p.p.m. Foods
2.5
1
0.5
0.2
Raisins
Apples
Grapes, Kiwi fruit
Peppers
25 octobre 2001
II
Article
I
Appellation
chimique
courante
T.01
tébufenozide
N-tert-Butyl-N’-(42,5
éthylbenzoyl)-3,51
diméthylbenzohydrazide 0,5
0,2
Nom chimique de la
substance
III
IV
Limite
maximale de
résidu p.p.m. Aliments
Raisins secs
Pommes
Kiwis, raisins
Poivrons
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Tebufenozide is registered under the Pest Control Products Act
as an insecticide for the control of various insects on apples.
Maximum Residue Limits (MRLs) have been established under
the Food and Drugs Act for residues of tebufenozide resulting
from this use at 1 part per million (ppm) in apples, and at 2.5 ppm
in raisins and 0.5 ppm in kiwi fruit and grapes imported into
Canada. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and
Drug Regulations, the MRL for other foods is 0.1 ppm.
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the
Le tébufenozide est homologué comme insecticide, en vertu de
la Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre divers
insectes sur les pommes. En vertu de la Loi sur les aliments et
drogues, des limites maximales de résidus (LMR) ont été établies
pour les résidus de tébufenozide résultant de cette utilisation
à 1 partie par million (ppm) dans les pommes, et à 2,5 ppm dans
les raisins secs et à 0,5 ppm dans les kiwis et les raisins importés
au Canada. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur
les aliments et drogues, la LMR pour les autres aliments est
de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
2514
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-460
registration of tebufenozide in order to allow its use for the control of European corn borer on peppers. This regulatory amendment will establish an MRL for residues of tebufenozide resulting
from this use in peppers, in order to permit the sale of food containing these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for tebufenozide of 0.2 ppm in peppers would
not pose an unacceptable health risk to the public. This regulatory
amendment will also amend the French common chemical name
and the English chemical name of tebufenozide in order to comply with international nomenclature conventions.
modification de l’homologation du tébufenozide afin de permettre
son utilisation pour lutter contre la pyrale du maïs sur les poivrons. La présente modification au règlement établit une LMR
pour les résidus de tébufenozide résultant de cette utilisation dans
les poivrons, de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière
adéquate; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du
produit pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,2 ppm pour le tébufenozide dans les
poivrons ne poserait pas de risque inacceptable pour la santé de la
population. Cette modification réglementaire modifie aussi l’appellation chimique courante française et le nom chimique anglais
du tébufenozide pour le rendre conforme aux conventions internationales de nomenclature.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater
than 0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
tebufenozide, establishment of an MRL for peppers is necessary
to support the additional use of a pest control product which has
been shown to be both safe and effective, while at the same time
preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues. Dans le cas du tébufenozide, l’établissement
d’une LMR pour les poivrons est nécessaire en vue d’appuyer
l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire que l’on a
démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente
d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on a accordé une autorisation de mise en marché
As a means to improve responsiveness of the regulatory system, an Interim Marketing Authorization (IMA) was issued on
2515
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-460
February 10, 2001, to permit the immediate sale of peppers containing residues of tebufenozide with an MRL of 0.2 ppm while
the regulatory process to formally amend the Regulation is
undertaken.
provisoire, le 10 février 2001, afin de permettre la vente immédiate de poivrons contenant des résidus de tébufenozide, avec
une LMR de 0,2 ppm, pendant que le processus de modification
du règlement suit son cours.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of tebufenozide on peppers will provide joint benefits
to consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this regulatory amendment will
contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing
acceptable levels of pesticide residues.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of tebufenozide in the food mentioned above. Resources required are not expected to result in
significant costs to the government.
L’utilisation du tébufenozide sur les poivrons permettra de
mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable
aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation
et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des
niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du tébufenozide dans l’aliment susmentionné. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture
Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic and/
or import inspection programs conducted by the Canadian Food
Inspection Agency when the MRL for tebufenozide is adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que la LMR pour le tébufenozide sera adoptée.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2516
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-461
Registration
SOR/2001-461 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-461
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1284 — Thiamethoxam)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1284 — thiamethoxam)
P.C. 2001-1957 25 October, 2001
C.P. 2001-1957 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1284 —
Thiamethoxam).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1284 —
thiamethoxam), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1284 — THIAMETHOXAM)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1284 — THIAMETHOXAM)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug
Regulations1 is amended by adding the following after
item T.2:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après
l’article T.2, de ce qui suit :
I
Item
No.
Common
Chemical
Name
T.2.01
thiamethoxam
II
III
Chemical Name
of Substance
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
3-[(2-chloro-50.02
thiazolyl)methyl]
tetrahydro-5-methyl-Nnitro-4H-1,3,5oxadiazin-4-imine,
including the
metabolite (E)-N0.01
[(2-chloro-5thiazolyl)methyl]-N ′methyl-N ″-nitroguanidine
IV
I
Foods
Article
Appellation
chimique
courante
Eggs, meat and
meat by-products
of cattle, hogs,
poultry and
sheep, mustard,
rapeseed (canola)
Milk
T.2.01
thiamethoxam
25 octobre 2001
II
III
IV
Nom chimique
de la substance
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
Aliments
3-(2-Chloro-thiazol-5- 0,02
ylméthyl)-5-méthyl[1,3,5]oxadiazinan4-ylidene-Nnitroamine, y compris
le métabolite N-(2Chloro-thiazol5-ylméthyl)-N ′-méthylN ″-nitro-guanidine
0,01
Colza (canola),
moutarde, oeufs,
viande et sousproduits de
viande de bovin,
de mouton, de
porc et de
volaille
Lait
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) thiamethoxam as an insecticide for the control
of flea beetles on rapeseed (canola) and mustard as a seed treatment. This regulatory amendment will establish Maximum
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de Santé
Canada, a approuvé une demande d’homologation de la thiamethoxam comme insecticide pour lutter contre l’altise sur le
colza (canola) et la moutarde en traitement des semences. La présente modification au règlement établit des limites maximales de
———
———
a
1
S.C. 1999, c. 33, s. 347
C.R.C., c. 870
a
1
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
C.R.C., ch. 870
2517
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-461
Residue Limits (MRLs) under the Food and Drugs Act for residues of thiamethoxam and its metabolite resulting from this use in
rapeseed (canola) and mustard, in order to permit the sale of food
containing these residues. This amendment will also establish
MRLs in eggs; meat and meat by-products of cattle, hogs, poultry
and sheep; and milk to cover residues in food derived from animals fed with crops treated with thiamethoxam.
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for thiamethoxam, including its metabolite,
of 0.02 ppm in eggs; meat and meat by-products of cattle, hogs,
poultry and sheep; mustard; and rapeseed (canola); and 0.01 ppm
in milk would not pose an unacceptable health risk to the public.
These new MRLs harmonize with those established by the United
States Environmental Protection Agency.
résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour
les résidus de la thiamethoxam et de son métabolite résultant de
cette utilisation dans le colza (canola) et la moutarde de manière à
permettre la vente d’aliments contenant ces résidus. Cette modification établit également des LMR dans le lait, les oeufs, et la
viande et les sous-produits de viande de bovin, de mouton, de
porc et de volaille pour englober les résidus présents dans les
aliments dérivés d’animaux nourris avec les récoltes traitées à la
thiamethoxam.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit ont été fournies de manière adéquate; l’évaluation indique
que le produit présente des avantages et une valeur; les risques
associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé.
Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les
nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents et les
adultes, et sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne
dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou souspopulation, et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de
résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont
très bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 0,02 ppm pour la thiamethoxam, y
compris son métabolite, dans le colza (canola), la moutarde, les
oeufs, la viande et les sous-produits de viande de bovin, de mouton, de porc et de volaille, et de 0,01 ppm dans le lait ne poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Ces nouvelles LMR sont harmonisées avec celles établies par
l’Environmental Protection Agency des États-Unis.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal
to 0.1 ppm is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of thiamethoxam, establishment of MRLs for eggs; meat and
meat by-products of cattle, hogs, poultry and sheep; milk; mustard; and rapeseed (canola) is necessary to support the use of a
pest control product which has been shown to be both safe and
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 ppm est permise, à moins
qu’une LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15 du
Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas de la thiamethoxam, l’établissement de LMR pour le colza (canola), le lait,
la moutarde, les oeufs, et la viande et les sous-produits de viande
de bovin, de mouton, de porc et de volaille est nécessaire en vue
2518
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-461
effective, while at the same time preventing the sale of food with
unacceptable residues.
d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente
d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
The above listed uses of thiamethoxam will provide joint benefits to consumers and the agricultural industry as a result of improved management of pests. In addition, this regulatory amendment will contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities
containing acceptable levels of pesticide residues.
Avantages et coûts
Les utilisations susmentionnées de la thiamethoxam permettront de mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera
profitable aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus,
cette modification réglementaire va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
L’examen de la demande d’homologation de la thiamethoxam
a été effectué conjointement par l’ARLA et l’Environmental
Protection Agency des États-Unis dans le cadre du programme du
partage du travail. L’homologation de ce produit antiparasitaire et
l’établissement de LMR au Canada seront avantageux pour l’industrie agricole canadienne et préviendront l’interruption du
commerce des produits alimentaires entre les deux pays.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse de la thiamethoxam et de son
métabolite dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le gouvernement.
The review of the application for registration of thiamethoxam
was conducted jointly by the PMRA and the United States Environmental Protection Agency in the framework of a work share
program. Registration of this pest control product and establishment of MRLs in Canada will benefit the Canadian agricultural
industry and will prevent interruption of trade in food commodities between the two countries.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of thiamethoxam and its metabolite in the foods mentioned above. Resources required are not
expected to result in significant costs to the government.
Consultation
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by
the PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture
Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on May 5, 2001. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Consultations
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Les
évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des
Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 5 mai 2001. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Compliance will be monitored through ongoing domestic and/
or import inspection programs conducted by the Canadian Food
Inspection Agency when the MRLs for thiamethoxam are
adopted.
Respect et exécution
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et/ou importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR pour la thiamethoxam seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D1
2720 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Tel.: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D1
2720, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Tél. : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2519
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-462
Registration
SOR/2001-462 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-462
CANADA STUDENT FINANCIAL ASSISTANCE ACT
LOI FÉDÉRALE SUR L’AIDE FINANCIÈRE AUX
ÉTUDIANTS
Regulations Amending the Canada Student
Financial Assistance Regulations
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur
l’aide financière aux étudiants
P.C. 2001-1958 25 October, 2001
C.P. 2001-1958 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Human Resources Development,
pursuant to section 15a of the Canada Student Financial Assistance Actb, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Canada Student Financial Assistance Regulations.
Sur recommandation de la ministre du Développement des ressources humaines et en vertu de l’article 15a de la Loi fédérale sur
l’aide financière aux étudiantsb, Son Excellence la Gouverneure
générale en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement
fédéral sur l’aide financière aux étudiants, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADA STUDENT
FINANCIAL ASSISTANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT FÉDÉRAL
SUR L’AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS
AMENDMENT
MODIFICATION
1
25 octobre 2001
1. The portion of section 14.3 of the Canada Student Financial Assistance Regulations2 before paragraph (a) is replaced
by the following:
14.3 The circumstances for denying a certificate of eligibility
to an individual are that the individual
1. Le passage de l’article 14.31 du Règlement fédéral sur
l’aide financière aux étudiants2 précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
14.3 Le cas justifiant le refus d’un certificat d’admissibilité est
le suivant :
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on October 31, 2001.
2. Le présent règlement entre en vigueur le 31 octobre 2001.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Government of Canada made a number of significant investments in post-secondary education through the Canadian Opportunities Strategy announced in the 1998 federal budget. Credit
screening regulations were introduced on August 1, 1998 and
implemented August 1, 1999 to ensure the integrity of the Canada
Student Loans Program through the identification of credit abusers and the unwarranted depletion of program funds. Assessing
credit worthiness is necessary to improve the overall integrity of
the Canada Student Loans Program. Credit worthiness will help
ensure that student loans are used responsibly through the identification of individuals who might be accessing the program for
purposes other than that for which it was intended.
Credit screening seeks to ensure the integrity of the Canada
Student Loans Program, by preventing credit abuse, while maintaining its primary goal — enabling students with demonstrated
Le gouvernement du Canada a fait d’importants investissements dans l’éducation postsecondaire par l’entremise de la Stratégie canadienne pour l’égalité des chances annoncée dans le
budget fédéral de 1998. Des dispositions réglementaires concernant la vérification du crédit ont été adoptées le 1er août 1998 et
elles sont entrées en vigueur le 1er août 1999 afin d’assurer l’intégrité du Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) grâce
à l’identification des personnes non solvables et au dépistage de
l’épuisement sans garantie des fonds du programme. L’évaluation
du degré de solvabilité est nécessaire pour assurer l’intégrité globale du PCPE. Cette mesure permet d’assurer une utilisation responsable des prêts d’études en permettant l’identification des
personnes qui pourraient avoir accès au programme à des fins
autres que celles pour lesquelles ce dernier a été conçu.
La vérification du crédit vise à assurer l’intégrité du Programme canadien de prêts aux étudiants; elle prévient l’abus du
crédit tout en conservant l’objectif premier du PCPE, qui est de
———
———
a
a
b
1
2
S.C. 2000, c. 14, s. 20
S.C. 1994, c. 28
SOR/98-402
SOR/95-329
2520
b
1
2
L.C. 2000, ch. 14, art. 20
L.C. 1994, ch. 28
DORS/98-402
DORS/95-329
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-462
need to obtain a post-secondary education. An essential component of the credit screening measure, therefore, is the review process. Individuals whose poor credit history was a result of circumstances beyond their control may have their eligibility for a
loan reconsidered through the review process. This ensures that
applicants who have been screened out of the application process
due to a poor credit history may be eligible to receive a Canada
Student Loan if they can demonstrate that their poor credit history
was not the result of systematic abuse.
permettre à des étudiants dont les besoins sont manifestes de
poursuivre des études postsecondaires. Une composante essentielle des mesures de vérification du crédit est donc le processus
d’examen. L’admissibilité à un prêt des personnes ayant des antécédents d’insolvabilité en raison de circonstances indépendantes
de leur volonté peut être reconsidérée dans le cadre du processus
d’examen. Ainsi, les personnes dont les demandes ont été rejetées
en raison d’antécédents de mauvais usage du crédit pourraient
être admissibles à un prêt d’études canadien si elles peuvent démontrer que leur insolvabilité passée n’était pas due à un abus
systématique.
Purpose of Amendments
Objet des modifications
Section 14.3 of the Canada Student Financial Assistance
Regulations (the Regulations) currently provides that:
The appropriate authority may deny a certificate of eligibility
to an individual who:
(a) is 22 years of age or more when applying for the first time
for financial assistance;
(b) in the three-year period before making the application, the
individual has been more than 90 days overdue in installment
payments on three or more loans or other debts higher than
$1000; and
(c) had control over the circumstances that lead to the overdue
installments.
Actuellement, l’article 14.3 du Règlement fédéral sur l’aide financière aux étudiants (le règlement) prévoit ce qui suit :
L’autorité compétente peut refuser de délivrer un certificat
d’admissibilité à une personne si les conditions suivantes sont
réunies :
a) la personne était âgée de 22 ans ou plus au moment de sa
première demande d’aide financière;
b) au cours des 36 mois précédant cette demande, elle a été en
défaut de paiement, pendant plus de 90 jours et à au moins trois
reprises, à l’égard d’au moins trois prêts ou autres dettes excédant chacun 1 000 $;
c) les circonstances qui ont mené aux défauts de paiement relevaient de sa volonté.
L’« autorité compétente » mentionnée dans le règlement actuel
est l’autorité provinciale désignée en vertu de la Loi fédérale sur
l’aide financière aux étudiants pour administrer certains aspects
du Programme canadien de prêts aux étudiants, notamment la
gestion du processus de présentation des demandes. Développement des ressources humaines Canada propose de modifier l’article 14.3 de manière à clarifier le but de la disposition relative à la
vérification du crédit, entre autres pour assurer l’application uniforme de celle-ci par les autorités compétentes de toutes les provinces participant à la mise en oeuvre du Programme canadien de
prêts aux étudiants.
La modification vise plus particulièrement à remédier au refus
systématique d’accorder des certificats d’admissibilité lorsque les
conditions réglementaires sont réunies, dans les cas où le demandeur prouve que des circonstances indépendantes de sa volonté
sont responsables de ses antécédents d’insolvabilité. Pour ce faire,
l’énoncé actuel précédant les critères relatifs à la vérification du
crédit qui sont présentés aux alinéas a), b) et c), sera modifié de
manière à prévoir que « les circonstances justifiant le refus de
délivrer un certificat d’admissibilité à une personne » sont les
suivantes :
a) la personne était âgée de 22 ans ou plus au moment de sa
première demande d’aide financière;
b) au cours des 36 mois précédant cette demande, elle a été en
défaut de paiement, pendant plus de 90 jours et à au moins trois
reprises, à l’égard d’au moins trois prêts ou autres dettes excédant chacun 1 000 $;
c) les circonstances qui ont mené aux défauts de paiement relevaient de sa volonté.
The “appropriate authority” referred to in the existing Regulations is the provincial authority designated under the Canada
Student Financial Assistance Act to administer facets of the
Canada Student Loans Program, including the administration of
the application process. Human Resources Development Canada
is proposing to amend section 14.3 to clarify the intention of the
credit screening provision, namely, to provide for the uniform
application of credit screening by provincial authorities in all
provinces participating in the delivery of the Canada Student
Loans Program.
The amendment will more specifically address the regulatory
intention of consistently denying certificates of eligibility where
the regulatory circumstances are met, subject to the applicant
demonstrating that circumstances beyond his/her control led to
the poor credit history. To do so, the existing statement preceding
the criteria for credit screening listed in paragraphs (a), (b), (c)
will be amended to state more directly that “the circumstances for
denying a certificate of eligibility to an individual are that the
individual”:
(a) is 22 years of age or more when applying for the first time
for financial assistance;
(b) in the three-year period before making the application, the
individual has been more than 90 days overdue in installment
payments on three or more loans or other debts higher than
$1000, and
(c) had control over the circumstances that lead to the overdue
installments.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Because no amendment is being made to the credit screening
criteria, the amendment is not expected to add to the costs of the
Regulations.
Étant donné qu’aucune modification n’est apportée aux critères
relatifs à la vérification du crédit, on ne prévoit pas que la modification entraînera des coûts liés à la réglementation.
2521
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-462
The benefits of the amendment are that it will strengthen the
consistent application of the existing regulatory credit screening
provision, and will better reflect the regulatory intention of having credit screening consistently applied in all jurisdictions participating in the Canada Student Loans Program.
La modification permettra de renforcer l’application uniforme
de la disposition actuelle relative à la vérification du crédit et de
mieux refléter l’intention de la faire appliquer uniformément par
les autorités compétentes de toutes les provinces participant au
Programme canadien de prêt aux étudiants.
Consultation
Consultations
This initiative was discussed at the October 28, 2000 Intergovernmental Consultative Committee on Student Financial Assistance (ICCSFA), which comprises federal, provincial and territorial student aid officials. This committee was also consulted in the
form of a letter sent on January 5, 2001.
L’initiative a fait l’objet d’une discussion dans le cadre de la
réunion du 28 octobre 2000 du Comité consultatif intergouvernemental sur l’aide financière aux étudiants (CCIAFE), qui est
composé de représentants fédéraux, provinciaux et territoriaux de
l’aide aux étudiants. Le Comité a également été consulté le 5 janvier 2001 sous forme de lettre.
Les intervenants ont été informés de cette initiative lors de la
réunion du 2 octobre 2000 du Groupe consultatif national sur
l’aide financière aux étudiants (GCNAFE). D’autres consultations
ont été menées sous forme de lettre envoyée aux membres
du GCNAFE le 5 janvier 2001.
Le Groupe consultatif national sur l’aide financière aux étudiants est composé des organismes suivants :
• Fédération canadienne des étudiants
• Alliance canadienne des associations étudiantes
• Conseil canadien des études supérieures
• Association nationale des étudiants(es) handicapés(es) au niveau postsecondaire
• Association nationale des Collèges Carrières
• Association des universités et collèges du Canada
• Association canadienne des professeurs d’université
• Association canadienne du personnel administratif universitaire
• Association des collèges communautaires du Canada
• Association canadienne des responsables de l’aide financière
aux étudiants (ACRAFE)
• Association pour l’éducation permanente dans les universités
du Canada
• Centrale des caisses de crédit du Canada
Jusqu’à présent, aucun intervenant n’a soulevé d’objection.
Toutefois, il y aurait lieu d’apporter des éclaircissements au sujet
du processus d’examen. En effet, Terre-Neuve et le Labrador
envoient tous les examens au gouvernement fédéral aux fins
d’évaluation et de décision, tandis que d’autres provinces ou territoire participants effectuent les évaluations et rendent les décisions au nom du gouvernement fédéral.
Ce règlement a été publié au préalable dans la Gazette du
Canada Partie I le 11 août 2001 et aucune observation n’a été
reçue.
Stakeholders were informed of this initiative at the National
Advisory Group on Student Financial Assistance (NAGSFA)
meeting held on October 2, 2000. Further consultation was conducted in the form of a letter sent out to the following list of
NAGSFA stakeholders on January 5, 2001.
The National Advisory Group on Student Financial Assistance
(NAGSFA), comprises the following:
• Canadian Federation of Students
• Canadian Alliance of Student Associations
• Canadian Graduate Council
• National Education Association of Disabled Students
• National Association of Career Colleges
• Association of University and Colleges of Canada
• Canadian Association of University Teachers
• Canadian Association of University Business Officers
• Association of Canadian Community Colleges
• Canadian Association of Student Financial Aid Administrators
(CASFAA)
• Canadian Association for University Continuing Education
• Credit Union Central of Canada
To date there have been no objections from stakeholders, however, stakeholders have asked for some clarification concerning
the review process. In particular, Newfoundland and Labrador
send all reviews to the federal government for assessment and
decision while other participating provinces/territories complete
the assessment and decision on behalf of the federal government.
This Regulation was pre-published in the Canada Gazette,
Part I, on August 11, 2001 and no comments were received.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Regulations primarily set out the criteria and procedures
for the administration of the Canada Student Loans Program.
Accordingly, the Regulations do not require any formal compliance mechanism.
Le règlement sert surtout à exposer les critères et les procédures nécessaires à l’administration du Programme canadien de
prêts aux étudiants. En conséquence, la modification au règlement
ne nécessite pas de mécanisme officiel de conformité.
2522
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Contact
Claude Proulx
Manager, Policy Group
Canada Student Loans Program
Human Resources Development Canada
25 Eddy Street, 10th Floor
Hull, Quebec
K1A 0M5
Tel.: (819) 994-1590
FAX: (819) 953-9591
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-462
Personne-ressource
Claude Proulx
Gestionnaire, Groupe des politiques
Programme canadien de prêts aux étudiants
Développement des ressources humaines Canada
25, rue Eddy, 10e étage
Hull (Québec)
K1A 0M5
Téléphone : (819) 994-1590
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-9591
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2523
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-463
Registration
SOR/2001-463 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-463
PUBLIC SECTOR PENSION INVESTMENT BOARD ACT
LOI SUR L’OFFICE D’INVESTISSEMENT DES RÉGIMES
DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC
Regulations Amending the Public Sector Pension
Investment Board Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’Office
d’investissement des régimes de pensions du
secteur public
P.C. 2001-1959 25 October, 2001
C.P. 2001-1959 25 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the President of the Treasury Board, pursuant to
subparagraph 50(c)(iii) of the Public Sector Pension Investment
Board Acta, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Public Sector Pension Investment Board Regulations.
Sur recommandation de la présidente du Conseil du Trésor et
en vertu du sous-alinéa 50c)(iii) de la Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur publica, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur l’Office d’investissement des régimes
de pensions du secteur public, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE PUBLIC
SECTOR PENSION INVESTMENT
BOARD REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR L’OFFICE D’INVESTISSEMENT DES RÉGIMES
DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
25 octobre 2001
1. The definition “Canadian corporation” in section 1 of
the Public Sector Pension Investment Board Regulations2 is
repealed.
2. Paragraph 9(1)(i)1 of the Regulations is repealed.
3. Section 101 of the Regulations and the heading1 before it
are repealed.
4. The portion of section 181 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
18. Sections 11 to 16 do not apply in respect of
1. La définition de « société canadienne »1, à l’article 1 du
Règlement sur l’Office d’investissement des régimes de pensions
du secteur public2, est abrogée.
2. L’alinéa 9(1)i)1 du même règlement est abrogé.
3. L’article 101 du même règlement et l’intertitre1 le précédant sont abrogés.
4. Le passage de l’article 181 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
18. Les articles 11 à 16 ne s’appliquent pas :
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Public Sector Pension Investment Board Act, S.C. 1999,
c. 34, (PSPIBA), created the Public Sector Pension Investment
Board, charged with managing and investing newly created pension funds under the Canadian Forces Superannuation Act, the
Public Service Superannuation Act and the Royal Canadian
Mounted Police Superannuation Act.
La Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du
secteur public, L.C. 1999, ch. 34, (OIRPSP), a permis de constituer l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur
public (l’Office) chargé de gérer et de placer les fonds de pension
qui ont été nouvellement créés en vertu de la Loi sur la pension
de retraite des Forces canadiennes, la Loi sur la pension de la
fonction publique et la Loi sur la pension de retraite de la Gendarmerie royale du Canada.
———
———
a
a
1
2
S.C. 1999, c. 34
SOR/2000-243
SOR/2000-77
2524
1
2
L.C. 1999, ch. 34
DORS/2000-243
DORS/2000-77
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-463
The Public Sector Pension Investment Board Regulations set
out details regarding permissible investments and various limitations on the making of investments, applicable to the Public Sector Pension Investment Board and its subsidiaries (the Board) and
certain other related matters. Most of the provisions are drawn
from the Pension Benefits Standards Act, 1985 (PBSA) and
regulations, which establish rules of operation and investment
criteria for most pension plans falling within federal jurisdiction.
A notable difference is a requirement to have Canadian stock
investments replicate a Canadian index until March 31, 2003.
Essentially this means the Board’s Canadian stock investments
are made in accordance with the weightings of all stocks in the
TSE 300.
The rationale for this passive investment approach was to limit
the market effects of substantial amounts of new money going
into Canadian stocks and to give the Board time to establish its
investment policies and structure. In fact, up until now the Board
has been utilizing an index approach for all of its investments
including foreign stocks and Canadian bonds.
These regulatory changes would repeal section 10 of the Public
Sector Pension Investment Board Regulations which requires that
investments in the shares of Canadian corporations substantially
replicate the composition of a Canadian market index until
March 31, 2003. Consequential changes are also required.
Alternatives
There is no alternative to use of the regulatory route.
Le Règlement sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public donne des précisions entre autres sur les
placements permis et les diverses restrictions imposées à l’Office
en matière d’investissement qui s’appliquent aux activités de
l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur
public et à ses filiales (l’Office) ainsi qu’à certaines autres questions connexes. La plupart des dispositions sont tirées de la Loi
sur les normes de prestation de pension de 1985 (LNPP) et du
règlement connexe qui établissent les règles de fonctionnement et
les critères de placement pour la plupart des régimes de pension
de compétence fédérale. Une différence notoire est l’exigence que
les placements dans une bourse canadienne correspondent à un
indice canadien jusqu’au 31 mars 2003. En résumé, cela veut dire
que la composition du portefeuille de placement de l’OIRPSP
dans une bourse canadienne doit refléter la pondération de toutes
les actions inscrites au TSE 300 (l’indice).
Cette méthode de placements passifs visait premièrement à limiter les effets sur le marché de l’entrée importante de nouveaux
fonds dans les actions canadiennes et deuxièmement à donner le
temps à l’Office d’établir ses politiques et sa structure en matière
de placement. En fait, l’Office a eu recours, jusqu’à présent, à la
méthode passive de l’indice pour tous ses placements, y compris
les actions étrangères et les obligations canadiennes.
Les changements au règlement abrogeraient l’article 10 du Règlement sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du
secteur public qui stipule que la composition du portefeuille de
placement de l’Office dans les actions de sociétés canadiennes
doit correspondre à la composition de l’indice du marché boursier
canadien jusqu’au 31 mars 2003. Par conséquent, d’autres changements sont également requis.
Solutions envisagées
Il n’y a qu’une solution possible, celle de la réglementation.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The application of these Regulations is limited to the operations of the Public Sector Pension Investment Board and its subsidiaries, and as such does not impose any costs on other parties.
L’application du règlement est limitée aux activités de l’Office
d’investissement des régimes de pensions du secteur public et à
ses filiales et n’implique donc aucun coût pour les autres parties.
Consultation
Consultations
The broad parameters of these Regulations were the subject of
discussion during the Parliamentary review undertaken during the
enactment process of the Public Sector Pension Investment Board
Act.
These Regulations were pre-published in the Canada Gazette,
Part I on August 18, 2001. No comments were received.
Les vastes paramètres du règlement ont fait l’objet de discussions au cours de l’examen parlementaire entrepris pendant le
processus de mise en vigueur de la Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public.
Le changement au Règlement sur l’Office d’investissement des
régimes de pensions du secteur public a été publié dans la Gazette
du Canada Partie I le 18 août 2001. Aucun commentaire n’a été
reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance should not be an issue as the Regulations apply
solely to the Public Sector Pension Investment Board and its subsidiaries. The Board has stringent transparency and accountability
standards. In addition to the public nature and attendant public
scrutiny that will accompany the actions of the Public Sector Pension Investment Board as manager of what will become some of
the largest pension funds in Canada, the Act provides for ongoing
Parliamentary scrutiny. Normal administrative compliance structures will also apply, including audits.
La conformité ne devrait pas constituer un problème puisque le
règlement s’applique uniquement à l’Office d’investissement des
régimes de pensions du secteur public et à ses filiales. L’Office a
des normes rigoureuses en matière de responsabilisation et de
transparence. L’Office agit en tant que gestionnaire d’un fonds
qui deviendra l’un des plus importants fonds de pension au
Canada et ses décisions, étant de nature publique, feront l’objet
d’un examen minutieux de la part du public. Pour ces raisons,
l’examen continu du Parlement en la matière est prévu dans la loi.
Des structures administratives courantes en matière de conformité
s’appliqueront également, y compris des vérifications.
2525
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Contact
Joan M. Arnold
Director
Pensions Legislation Development Group
Pensions Division
Treasury Board Secretariat
Ottawa, Ontario
K1A 0R5
Telephone: (613) 952-3119
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2526
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-463
Personne-ressource
Joan M. Arnold
Directrice
Groupe de l’élaboration de la législation des pensions
Division des pensions
Secrétariat du Conseil du Trésor
Ottawa (Ontario)
K1A 0R5
Téléphone : (613) 952-3119
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-464
Registration
SOR/2001-464 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-464
YUKON PLACER MINING ACT
YUKON QUARTZ MINING ACT
LOI SUR L’EXTRACTION DE L’OR DANS LE YUKON
LOI SUR L’EXTRACTION DU QUARTZ DANS LE YUKON
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory (2001, No. 01, Fishing Branch
Ecological Reserve, Y.T.)
Décret interdisant l’accès à certaines terres du
Yukon (2001, no 01, Réserve écologique de Fishing
Branch, Yuk.)
P.C. 2001-1962 25 October, 2001
C.P. 2001-1962 25 octobre 2001
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
lands described in the schedule to the annexed Order may be required to ensure the protection of the Fishing Branch Ecological
Reserve;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to section 98a of the Yukon
Placer Mining Act and section 14.1b of the Yukon Quartz Mining
Act, hereby makes the annexed Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001, No. 01, Fishing Branch
Ecological Reserve, Y.T.).
Attendu que la gouverneure en conseil est d’avis que les terres
visées à l’annexe du décret ci-après peuvent être nécessaires pour
assurer la protection de la Réserve écologique de Fishing Branch;
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et en vertu de l’article 98a de la Loi
sur l’extraction de l’or dans le Yukon et de l’article 14.1b de la
Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Décret interdisant
l’accès à certaines terres du Yukon (2001, no 01, Réserve écologique de Fishing Branch, Yuk.), ci-après.
ORDER PROHIBITING ENTRY ON CERTAIN LANDS IN
THE YUKON TERRITORY (2001, NO. 01, FISHING
BRANCH ECOLOGICAL RESERVE, Y.T.)
DÉCRET INTERDISANT L’ACCÈS À CERTAINES
TERRES DU YUKON (2001, No 01, RÉSERVE
ÉCOLOGIQUE DE FISHING BRANCH, YUK.)
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to prohibit entry for the purposes described in section 3 on lands that may be required to ensure the protection of the Fishing Branch Ecological Reserve.
1. Le présent décret vise à interdire l’accès, aux fins visées à
l’article 3, aux terres qui peuvent être nécessaires pour assurer la
protection de la réserve écologique de Fishing Branch.
INTERPRETATION
INTERPRÉTATION
25 octobre 2001
2. Aux fins du présent décret, « claim inscrit » s’entend :
a) soit d’un claim d’exploitation de placer inscrit et en règle qui
a été acquis conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans
le Yukon;
b) soit d’un claim minier inscrit et en règle qui a été acquis
conformément à la Loi sur l’extraction du quartz dans le
Yukon.
2. In this Order, “recorded claim” means
(a) a recorded placer claim, acquired under the Yukon Placer
Mining Act, that is in good standing; or
(b) a recorded mineral claim, acquired under the Yukon Quartz
Mining Act, that is in good standing.
PROHIBITION
INTERDICTION
3. Subject to section 4, no person shall enter on the lands set
out in the schedule, for the period beginning on the day on which
this Order comes into force, for the purpose of
(a) locating a claim, or prospecting for gold or other precious
minerals or stones, under the Yukon Placer Mining Act; or
(b) locating a claim, or prospecting or mining for minerals, under the Yukon Quartz Mining Act.
3. Sous réserve de l’article 4, à compter de la date d’entrée en
vigueur du présent décret, il est interdit d’aller sur les terres visées à l’annexe aux fins :
a) soit d’y localiser un claim ou d’y prospecter pour découvrir
de l’or ou d’autres minéraux précieux ou des pierres précieuses
sous le régime de la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon;
b) soit d’y localiser un claim, d’y prospecter ou d’y creuser
pour extraire des minéraux sous le régime de la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Section 3 does not apply to entry on a recorded claim by the
owner or holder of that claim.
4. L’article 3 ne s’applique pas au propriétaire ou détenteur
d’un claim inscrit, quant à l’accès à celui-ci.
———
———
a
b
S.C. 1991, c. 2, s. 2
S.C. 1994, c. 26, s. 78
a
b
L.C. 1991, ch. 2, art. 2
L.C. 1994, ch. 26, art. 78
2527
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-464
REPEAL
ABROGATION
5. Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon
Territory (2000, No. 12, Fishing Branch Ecological Reserve,
Y.T.)1 and Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory (1997, No. 2, Fishing Branch Ecological Reserve, Y.T.)2 is repealed.
5. Décret interdisant l’accès à des terrains du territoire du
Yukon (1997, no 2, Réserve écologique de Fishing Branch,
Yuk.)1 est révoqué et Décret interdisant l’accès à des terrains
du territoire du Yukon (2000, no 12, Réserve écologique de
Fishing Branch, Yuk.)2 est révoqué.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
6. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE
(Section 3)
ANNEXE
(article 3)
LANDS ON WHICH ENTRY IS PROHIBITED (FISHING
BRANCH ECOLOGICAL RESERVE, Y.T.)
TERRAINS INTERDITS D’ACCÈS (RÉSERVE
ÉCOLOGIQUE DE FISHING BRANCH, YUKON)
In the Yukon Territory, all those parcels of land as shown outlined in red on the following maps on file at the Federal Claims
Office, Department of Indian Affairs and Northern Development,
at Whitehorse in the Yukon Territory, copies of which have been
deposited with the Head, Land Dispositions, at Whitehorse and
with the Mining Recorders at Whitehorse, Watson Lake, Mayo
and Dawson, all in the Yukon Territory:
Dans le territoire du Yukon, toutes les parcelles de terre délimitées en rouge figurant sur les cartes mentionnées ci-après, versées
aux dossiers du Bureau fédéral des revendications, ministère des
Affaires indiennes et du Nord canadien, à Whitehorse (Yukon) et
dont des copies ont été déposées auprès du chef de l’Aliénation
des terres, à Whitehorse, et au Bureau des registres miniers à
Whitehorse, Watson Lake, Mayo et Dawson, dans le territoire du
Yukon :
TERRITORIAL RESOURCE BASE MAPS
CARTES DE BASE — RESSOURCES TERRITORIALES
116J/05
116J/06
116J/11
116J/12
116/J05
116J/06
116J/11
116J/12
Saving and excepting therefrom and reserving thereout the Vuntut
Gwitchin First Nation Land Selection S-3A pursuant to Appendix B Map 116J/11 and any other Settlement Land Selection,
subject to section 10.5.3 of the Vuntut Gwitchin First Nation
Final Agreement.
À l’exception de la sélection de terres S-3A de la première nation
des Gwitchin Vuntut, conformément à la carte 116J/11 de
l’Appendice B, et toute autre sélection de terres visées par le règlement, sous réserve de l’article 10.5.3 de l’Entente définitive de
la première nation des Gwitchin Vuntut.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
An existing Prohibition of Entry on Certain Lands Order, made
by Order in Council P.C. 2001-29 of January 9, 2001, prohibits
entry on certain lands in the Yukon Territory in order to facilitate
the establishment of the Fishing Branch Ecological Reserve located in the vicinity of the Fishing Branch River and Bear Cave
Mountain, until December 31, 2010. The Vuntut Gwitchin First
Nation, the federal government and the Yukon Territorial Government had agreed that, in order to limit any further encumbrances in the area surrounding the Fishing Branch Ecological
Reserve, the federal government would provide protection for the
proposed expanded Study Area, identified as “Fishing Branch
Ecological Reserve”, in order to permit determination of the final
boundary of the ecological reserve by the Settlement Land Committee.
Unfortunately, due to technical difficulties with the land description, it is necessary to repeal the above order and substitute a
Un décret interdisant l’accès à certaines terres du territoire du
Yukon, établi en vertu du décret C.P. 2001-29, en date du 9 janvier 2001, interdit l’accès à certaines terres du Yukon afin de
faciliter la création de la Réserve écologique de Fishing Branch
située près de la rivière Fishing Branch et du mont Bear Cave,
dans le territoire du Yukon, jusqu’au 31 décembre 2010. La Première nation des Gwitchin Vuntut, le gouvernement fédéral et le
gouvernement territorial du Yukon ont convenu, afin de limiter
tout grèvement dans la région entourant la Réserve écologique de
Fishing Branch, que le gouvernement fédéral assurerait la protection de la vaste région à l’étude proposée appelée « Réserve écologique de Fishing Branch » afin de permettre au Comité des
terres visées par le règlement de déterminer les limites définitives
de cette réserve écologique.
Malheureusement, en raison de difficultés techniques dans les
descriptions des terres, il faut révoquer le décret susmentionné et
———
———
1
2
SOR/2001-40
SOR/97-297
2528
1
2
DORS/97-297
DORS/2001-40
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-464
new order incorporating the corrected land description. Also, at
this time, the Yukon Territorial Government is requesting a permanent prohibition order because the boundaries are final and the
park is permanent.
The Prohibition of Entry on Certain Lands Order will provide
protection against any new locating, prospecting or mining under
the Yukon Placer Mining Act and the Yukon Quartz Mining Act as
per the Agreement with the Vuntut Gwitchin First Nation. This
Order will be effective on the date it comes into force and is pursuant to section 98 of the Yukon Placer Mining Act and section 14.1 of the Yukon Quartz Mining Act. Existing claims staked
under the Yukon Placer Mining Act and the Yukon Quartz Mining
Act will not be affected by this Order.
le remplacer par un nouveau décret comportant les descriptions de
terres corrigées. De plus, à ce moment, le gouvernement territorial du Yukon demande l’adoption d’un décret d’interdiction
permanente.
Le décret interdisant l’accès à certaines terres protégera les terres contre toute activité de jalonnement, de prospection ou
d’extraction minière en vertu de la Loi sur l’extraction de l’or
dans le Yukon et de la Loi sur l’extraction du quartz dans le
Yukon, en conformité avec l’Entente conclue avec la Première
nation des Gwitchin Vuntut. Il prendra effet à la date de son entrée en vigueur et est pris en conformité avec l’article 98 de la Loi
sur l’extraction de l’or dans le Yukon et de l’article 14.1 de la Loi
sur l’extraction du quartz dans le Yukon. Les claims existants
jalonnés conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans le
Yukon et à la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon ne sont
pas touchés par ce décret.
Alternatives
Solutions envisagées
The establishment of the ecological reserve and surface mining
activities are competing land uses, which cannot take place on the
same land simultaneously. Although the mining acts contain provisions for compensation for damage to other surface land holders, this is not a practical solution in the present instance because
of the use to which the surface is being put. Therefore, no alternatives can be considered since Prohibition of Entry Orders must
be made pursuant to the Yukon Placer Mining Act and to the
Yukon Quartz Mining Act.
L’établissement du projet de réserve écologique et l’exploitation minière à ciel ouvert sont des activités qui ne peuvent se dérouler simultanément au même endroit. Les lois sur l’exploitation
minière renferment des dispositions visant l’indemnisation des
autres détenteurs de terres pour dommages-intérêts, mais il ne
s’agit pas d’une solution pratique en l’occurrence à cause de l’utilisation actuelle de ces terres. Par conséquent, aucune autre solution ne peut être envisagée, car des décrets interdisant l’accès
doivent être pris conformément à la Loi sur l’extraction de l’or
dans le Yukon et à la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Order will have a positive effect since it will facilitate the
establishment of the Fishing Branch Ecological Reserve in accordance with the Vuntut Gwichin First Nation Final Agreement.
Ce décret aura un effet positif, car il facilitera l’établissement
de la Réserve écologique de Fishing Branch en conformité avec
l’Entente définitive de la Première nation des Gwitchin Vuntut.
Consultation
Consultations
Early notice of these types of orders was provided through the
Department of Indian Affairs and Northern Development Web
site. Also, a Local Planning Team, which was mandated to lead
the public consultation and make recommendations, was established by the Yukon Territorial Government under the Yukon
Protected Areas Strategy. The Local Planning Team, which was
made up of members from the Vuntut Gwitchin First Nation,
Industry, Federal and Territorial Governments, conducted: public
workshops, open houses, and meetings involving over 300 public
participants. The team also received 100 written submissions and
several presentations by technical specialists.
Un préavis a été donné sur le site Web du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Aussi, une équipe de planification locale, ayant pour mandat de diriger la consultation publique et de formuler des recommandations, a été créée par le gouvernement territorial du Yukon en conformité avec la Stratégie
sur les zones protégées du Yukon. Cette équipe, composée de
représentants de la Première nation des Gwitchin Vuntut, de
l’industrie et des gouvernements fédéral et territorial, a entrepris
des ateliers publics, des réunions portes-ouvertes et d’autres rencontres auxquelles ont assisté plus de 300 participants. L’équipe a
aussi reçu plus de 100 présentations écrites et plusieurs présentations de spécialistes techniques.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this Order. However, if claims are staked, the Mining Recorder will
refuse to accept them.
Ce décret ne comporte aucune méthode de surveillance de la
conformité. Toutefois, si des claims font l’objet de demandes de
jalonnement, le conservateur des registres miniers refusera de les
accepter.
2529
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Contact
Chris Cuddy
Chief, Land and Water Management Division
Department of Indian Affairs
and Northern Development
Les Terrasses de la Chaudière
10 Wellington Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Tel.: (819) 994-7483
FAX: (819) 997-9623
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2530
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-464
Personne-ressource
Chris Cuddy
Chef, Division de la gestion des terres et des eaux
Ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien
Les Terrasses de la Chaudière
10, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Tél. : (819) 994-7483
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-9623
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-465
Registration
SOR/2001-465 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-465
YUKON PLACER MINING ACT
YUKON QUARTZ MINING ACT
LOI SUR L’EXTRACTION DE L’OR DANS LE YUKON
LOI SUR L’EXTRACTION DU QUARTZ DANS LE YUKON
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory (2001, No. 02, Fishing Branch
Wilderness Preserve, Y.T.)
Décret interdisant l’accès à certaines terres du
Yukon (2001, no 02, Réserve de la région sauvage
de Fishing Branch, Yuk.)
P.C. 2001-1965 25 October, 2001
C.P. 2001-1965 25 octobre 2001
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
lands described in the schedule to the annexed Order may be required to ensure the protection of the Fishing Branch Wilderness
Preserve;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to section 98a of the Yukon
Placer Mining Act and section 14.1b of the Yukon Quartz Mining
Act, hereby makes the annexed Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001, No. 02, Fishing Branch
Wilderness Preserve, Y.T.).
Attendu que la gouverneure en conseil est d’avis que les terres
visées à l’annexe du décret ci-après peuvent être nécessaires pour
assurer la protection de la Réserve de la région sauvage de
Fishing Branch;
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et en vertu de l’article 98a de la Loi
sur l’extraction de l’or dans le Yukon et de l’article 14.1b de la
Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Décret interdisant
l’accès à certaines terres du Yukon (2001, no 02, Réserve de la
région sauvage de Fishing Branch, Yuk.), ci-après.
ORDER PROHIBITING ENTRY ON CERTAIN LANDS IN
THE YUKON TERRITORY (2001, NO. 02, FISHING
BRANCH WILDERNESS PRESERVE, Y.T.)
DÉCRET INTERDISANT L’ACCÈS À CERTAINES
TERRES DU YUKON (2001, No 02, RÉSERVE DE LA
RÉGION SAUVAGE DE FISHING BRANCH, YUK.)
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to prohibit entry for the purposes described in section 3 on lands that may be required to ensure the protection of the Fishing Branch Wilderness Preserve.
1. Le présent décret vise à interdire l’accès, aux fins visées à
l’article 3, aux terres qui peuvent être nécessaires pour assurer la
protection de la Réserve écologique de Fishing Branch.
INTERPRETATION
INTERPRÉTATION
25 octobre 2001
2. Aux fins du présent décret, « claim inscrit » s’entend :
a) soit d’un claim d’exploitation de placer inscrit et en règle qui
a été acquis conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans
le Yukon;
b) soit d’un claim minier inscrit et en règle qui a été acquis
conformément à la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
2. In this Order, “recorded claim” means
(a) a recorded placer claim, acquired under the Yukon Placer
Mining Act, that is in good standing; or
(b) a recorded mineral claim, acquired under the Yukon Quartz
Mining Act, that is in good standing.
PROHIBITION
INTERDICTION
3. Subject to section 4, no person shall enter on the lands set
out in the schedule, for the period beginning on the day on which
this Order comes into force, for the purpose of
(a) locating a claim, or prospecting for gold or other precious
minerals or stones, under the Yukon Placer Mining Act; or
(b) locating a claim, or prospecting or mining for minerals, under the Yukon Quartz Mining Act.
3. Sous réserve de l’article 4, à compter de la date d’entrée en
vigueur du présent décret, il est interdit d’aller sur les terres visées à l’annexe aux fins :
a) soit d’y localiser un claim ou d’y prospecter pour découvrir
de l’or ou d’autres minéraux précieux ou des pierres précieuses
sous le régime de la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon;
b) soit d’y localiser un claim, d’y prospecter ou d’y creuser
pour extraire des minéraux sous le régime de la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Section 3 does not apply to entry on a recorded claim by the
owner or holder of that claim.
4. L’article 3 ne s’applique pas au propriétaire ou détenteur
d’un claim inscrit, quant à l’accès à celui-ci.
———
———
a
b
S.C. 1991, c. 2, s. 2
S.C. 1994, c. 26, s. 78
a
b
L.C. 1991, ch. 2, art. 2
L.C. 1994, ch. 26, art. 78
2531
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-465
REPEAL
ABROGATION
5. Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon
Territory (2000, No. 11, Fishing Branch Wilderness Preserve
and Habitat Protection Area, Y.T.)1 is repealed.
5. Décret interdisant l’accès à certaines terres du territoire du
Yukon (2000, no 11, Réserve de régions sauvages de Fishing
Branch et zone d’habitat protégé, Yuk.)1 est révoqué.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
6. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE
(Section 3)
ANNEXE
(article 3)
LANDS ON WHICH ENTRY IS PROHIBITED (FISHING
BRANCH WILDERNESS PRESERVE, Y.T.)
TERRES INTERDITES D’ACCÈS (RÉSERVE DE LA RÉGION
SAUVAGE DE FISHING BRANCH, YUKON)
In the Yukon Territory, all those parcels of land as shown outlined in red on the following maps on file at the Federal Claims
Office, Department of Indian Affairs and Northern Development,
at Whitehorse in the Yukon Territory, copies of which have been
deposited with the Head, Land Dispositions, at Whitehorse and
with the Mining Recorders at Whitehorse, Watson Lake, Mayo
and Dawson, all in the Yukon Territory:
Dans le territoire du Yukon, toutes les parcelles de terre délimitées en rouge figurant sur les cartes mentionnées ci-après, versées
aux dossiers du Bureau fédéral des revendications, ministère des
Affaires indiennes et du Nord canadien, à Whitehorse (Yukon) et
dont des copies ont été déposées auprès du chef, Aliénation des
terres, à Whitehorse, et au Bureau des registres miniers à
Whitehorse, Watson Lake, Mayo et Dawson, dans le territoire du
Yukon :
TERRITORIAL RESOURCE BASE MAPS
CARTES DE BASE — RESSOURCES TERRITORIALES
116J/03
116J/07
116J/11
116J/15
116K/16
116J/04
116J/08
116J/12
116K/01
116J/05
116J/09
116J/13
116K/08
116J/06
116J/10
116J/14
116K/09
116J/03
116J/07
116J/11
116J/15
116K/16
116J/04
116J/08
116J/12
116K/01
116J/05
116J/09
116J/13
116K/08
116J/06
116J/10
116J/14
116K/09
Saving and excepting therefrom and reserving thereout the following Vuntut Gwitchin First Nation Settlement Lands on record
with the Regional Manager, Land Resources at Whitehorse, in the
Yukon Territory:
R-5A (Lot 1000, Quad 116J/06, Plan 81384 CLSR)
S-2A1/D
S-4A1/D
S-58A1/D
S-5A1/D
S-3A1
S-37A1
Saving and excepting therefrom and reserving thereout the Fishing Branch Ecological Reserve as described on Canada Lands
Surveys Records plan 83958.
À l’exception des terres suivantes conférées par l’Entente définitive de la première nation des Gwitchin Vuntut et inscrites aux
dossiers du chef régional des Ressources foncières à Whitehorse
(Yukon) :
R-5A (Lot 1000, Quad 116J/06, Plan 81384 AATC)
S-2A1/D
S-4A1/D
S-58A1/D
S-5A1/D
S-3A1
S-37A1
À l’exception de la Réserve écologique de Fishing Branch, telle
que décrite sur le plan numéro 83958 des Archives d’arpentage
des terres du Canada.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
An existing Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory, made by Order in Council P.C. 2001-27 dated
January 9, 2001, prohibits entry on certain lands in the Yukon
Territory in order to facilitate the establishment of the Fishing
Un décret interdisant l’accès à certaines terres du territoire du
Yukon, établi en vertu du décret C.P. 2001-27, en date du 9 janvier 2001, interdit l’accès à certaines terres du Yukon afin de
faciliter la création de la Réserve de la région sauvage de Fishing
———
———
1
1
SOR/2001-39
2532
DORS/2001-39
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-465
Branch Wilderness Preserve and Habitat Protection Area located
in the vicinity of the Fishing Branch River and Bear Cave
Mountain, in the Yukon Territory until December 31, 2010. The
Vuntut Gwitchin First Nation, the Federal Government and the
Yukon Territorial Government had agreed that, in order to limit
any encumbrances within the Fishing Branch Wilderness Preserve
and Habitat Protection Area, the federal government would provide interim protection for the area, identified as “Fishing Branch
Wilderness Preserve and Habitat Protection Area”, in order to
permit determination of the final administration plan of the
wilderness preserve by the Settlement Land Committee.
Due to technical difficulties with the land description, it is necessary to repeal the above Order in Council and substitute a new
order with the proper land description. Pursuant to Clause 8.0,
Schedule B, Chapter 10 of the Vuntut Gwitchin First Nation Final
Agreement, this area is to be established as part of the Yukon
Protected Areas Strategy and is also a priority within the Strategy
Work Plan for 1999-2000. Now that this plan is completed, the
Department of Indian Affairs and Northern Development can now
proceed with the transfer and final prohibition order for the establishment of Fishing Branch Wilderness Preserve by the Yukon
Territorial Government. The purpose of this request is to fulfill
the Federal Government’s commitment in the implementation of
the land claims agreement.
The Prohibition of Entry on Certain Lands Order will provide
protection against any new locating, prospecting or mining under
the Yukon Placer Mining Act and the Yukon Quartz Mining Act as
per the Agreement with the Vuntut Gwitchin First Nation. This
Order will be effective on the date it comes into force and will
end on December 31, 2010 and is pursuant to section 98 of the
Yukon Placer Mining Act and section 14.1 of the Yukon Quartz
Mining Act. Existing claims staked under the Yukon Placer Mining Act and the Yukon Quartz Mining Act will not be affected by
this Order.
Branch et de l’Habitat protégé, situés près de la rivière Fishing
Branch et du mont Bear Cave, dans le territoire du Yukon, jusqu’au 31 décembre 2010. La Première nation des Gwitchin
Vuntut, le gouvernement fédéral et le gouvernement territorial du
Yukon ont convenu, afin de limiter tout grèvement dans la région
entourant la Réserve écologique de Fishing Branch et de l’Habitat
protégé, que le gouvernement fédéral assurerait la protection temporaire de la région appelée « Réserve écologique de Fishing
Branch et l’Habitat protégé » afin de permettre au Comité des
terres visées par le règlement de déterminer le plan d’administration final de cette réserve d’une région sauvage.
En raison de difficultés techniques dans les descriptions des
terres, il faut révoquer le décret susmentionné et le remplacer par
un nouveau décret comportant les descriptions de terres appropriées. En vertu de la section 8.0, Annexe B, Chapitre 10 de
l’Entente définitive de la Première nation des Gwitchin Vuntut,
cette région doit être créée en conformité avec la Stratégie sur les
zones protégées du Yukon et constitue une priorité dans le plan de
travail de la Stratégie pour 1999-2000. Maintenant que ce plan est
achevé, le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
peut procéder au transfert et établir le décret d’interdiction final
permettant au gouvernement territorial du Yukon de créer la Réserve de la région sauvage de Fishing Branch. Cette demande a
pour but de respecter l’engagement du gouvernement fédéral à
l’égard de la mise en oeuvre de l’accord de revendication territoriale.
Le décret interdisant l’accès à certaines terres protégera les terres contre toute activité de jalonnement, de prospection ou d’extraction minière en vertu de la Loi sur l’extraction de l’or dans le
Yukon et de la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon, en
conformité avec l’Entente conclue avec la Première nation des
Gwitchin Vuntut. Il prendra effet à la date de son entrée en vigueur et prendra fin le 31 décembre 2010. Le décret est pris en
conformité avec l’article 98 de la Loi sur l’extraction de l’or dans
le Yukon et de l’article 14.1 de la Loi sur l’extraction du quartz
dans le Yukon. Les claims existants jalonnés conformément à la
Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon et à la Loi sur
l’extraction du quartz dans le Yukon ne sont pas touchés par ce
décret.
Alternatives
Solutions envisagées
The establishment of the wilderness preserve and surface mining activities are competing land uses, which cannot take place on
the same land simultaneously. Although the mining acts contain
provisions for compensation for damage to other surface land
holders, this is not a practical solution in the present instance because of the use to which the surface is being put. Therefore, no
alternatives can be considered since Prohibition of Entry Orders
must be made pursuant to the Yukon Placer Mining Act and to the
Yukon Quartz Mining Act.
L’établissement de la réserve d’une région sauvage et l’exploitation minière à ciel ouvert sont des activités qui ne peuvent se
dérouler simultanément au même endroit. Les lois sur l’exploitation minière renferment des dispositions visant l’indemnisation
des autres détenteurs de terres pour dommages-intérêts, mais il ne
s’agit pas d’une solution pratique en l’occurrence à cause de l’utilisation prévue de ces terres. Par conséquent, aucune autre solution ne peut être envisagée, car des décrets interdisant l’accès
doivent être pris conformément à la Loi sur l’extraction de l’or
dans le Yukon et à la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Order will have a positive effect since it will facilitate the
establishment of the Fishing Branch Wilderness Preserve in accordance with the Vuntut Gwichin Final Agreement.
Ce décret aura un effet positif, car il facilitera l’établissement
de la Réserve de la région sauvage de Fishing Branch en conformité avec l’Entente définitive de la Première nation des Gwitchin
Vuntut.
Consultation
Consultations
Early notice was provided through the Department of Indian
Affairs and Northern Development Web site. Also, a Local Planning Team, which was mandated to lead the public consultation
Un préavis a été donné sur le site Web du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Aussi, une équipe de planification locale, ayant pour mandat de diriger la consultation
2533
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-465
and make recommendations, was established by the Yukon
Territorial Government under the Yukon Protected Areas Strategy. The Local Planning Team, which was made up of members
from the Vuntut Gwitchin First Nation, Industry, Federal and
Territorial Governments, conducted public workshops, open
houses, and meetings involving over 300 public participants. The
team also received over 100 written submissions, and several
presentations by technical specialists.
publique et de formuler des recommandations, a été créée par le
gouvernement territorial du Yukon en conformité avec la Stratégie sur les zones protégées du Yukon. Cette équipe, composée de
représentants de la Première nation des Gwitchin Vuntut, de
l’industrie et des gouvernements fédéral et territorial, a entrepris
des ateliers publics, des réunions portes-ouvertes et d’autres rencontres auxquelles ont assisté plus de 300 participants. L’équipe a
aussi reçu plus de 100 présentations écrites et plusieurs présentations de spécialistes techniques.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this
Order. However, if claims are staked, the Mining Recorder will
refuse to accept them.
Ce décret ne comporte aucune méthode de surveillance de la
conformité. Toutefois, si des claims font l’objet de demandes de
jalonnement, le conservateur des registres miniers refusera de les
accepter.
Contact
Chris Cuddy
Chief, Land and Water Management Division
Department of Indian Affairs
and Northern Development
Les Terrasses de la Chaudière
10 Wellington Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Tel.: (819) 994-7483
FAX: (819) 997-9623
Personne-ressource
Chris Cuddy
Chef, Division de la gestion des terres et des eaux
Ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien
Les Terrasses de la Chaudière
10, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Tél. : (819) 994-7483
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-9623
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2534
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-466
Registration
SOR/2001-466 25 October, 2001
Enregistrement
DORS/2001-466
YUKON PLACER MINING ACT
YUKON QUARTZ MINING ACT
LOI SUR L’EXTRACTION DE L’OR DANS LE YUKON
LOI SUR L’EXTRACTION DU QUARTZ DANS LE YUKON
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory (2001, No. 04, Horseshoe Slough
Habitat Protection Area, Y.T.)
Décret interdisant l’accès à certaines terres du
Yukon (2001, no 04, Habitat protégé du marais
Horseshoe, Yuk.)
P.C. 2001-1967 25 October, 2001
C.P. 2001-1967 25 octobre 2001
Whereas the Governor in Council is of the opinion that the
lands described in the schedule to the annexed Order may be required to ensure the protection of the Horseshoe Slough Habitat
Protection Area;
Therefore, Her Excellency the Governor General in Council,
on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and
Northern Development, pursuant to section 98a of the Yukon
Placer Mining Act and section 14.1b of the Yukon Quartz Mining
Act, hereby makes the annexed Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001, No. 04, Horseshoe
Slough Habitat Protection Area, Y.T.).
Attendu que la gouverneure en conseil est d’avis que les terres
visées à l’annexe du décret ci-après peuvent être nécessaires pour
assurer la protection de l’Habitat protégé du marais Horseshoe;
ORDER PROHIBITING ENTRY ON CERTAIN LANDS IN
THE YUKON TERRITORY (2001, NO. 04, HORSESHOE
SLOUGH HABITAT PROTECTION AREA, Y.T.)
DÉCRET INTERDISANT L’ACCÈS À CERTAINES
TERRES DU YUKON (2001, No 04, HABITAT PROTÉGÉ
DU MARAIS HORSESHOE, YUK.)
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to prohibit entry for the purposes described in section 3 on lands that may be required to ensure the protection of the Horseshoe Slough Habitat Protection
Area.
1. Le présent décret vise à interdire l’accès, aux fins visées à
l’article 3, aux terres qui peuvent être nécessaires pour assurer la
protection de l’Habitat protégé du marais Horseshoe.
INTERPRETATION
INTERPRÉTATION
25 octobre 2001
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et en vertu de l’article 98a de la Loi
sur l’extraction de l’or dans le Yukon et de l’article 14.1b de la
Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon, Son Excellence la
Gouverneure générale en conseil prend le Décret interdisant
l’accès à certaines terres du Yukon (2001, no 04, Habitat protégé
du marais Horseshoe, Yuk.), ci-après.
2. Aux fins du présent décret, « claim inscrit » s’entend :
a) soit d’un claim d’exploitation de placer inscrit et en règle qui
a été acquis conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans
le Yukon;
b) soit d’un claim minier inscrit et en règle qui a été acquis
conformément à la Loi sur l’extraction du quartz dans le
Yukon.
2. In this Order, “recorded claim” means:
(a) a recorded placer claim, acquired under the Yukon Placer
Mining Act, that is in good standing; or
(b) a recorded mineral claim, acquired under the Yukon Quartz
Mining Act, that is in good standing.
PROHIBITION
INTERDICTION
3. Subject to section 4, no person shall enter on the lands set
out in the schedule, for the period beginning on the day on which
this Order comes into force and ending on December 31, 2006,
for the purpose of:
(a) locating a claim, or prospecting for gold or other precious
minerals or stones, under the Yukon Placer Mining Act; or
(b) locating a claim, or prospecting or mining for minerals, under the Yukon Quartz Mining Act.
3. Sous réserve de l’article 4, à compter de la date d’entrée en
vigueur du présent décret jusqu’au 31 décembre 2006, il est interdit d’aller sur les terres visées à l’annexe aux fins :
a) soit d’y localiser un claim ou d’y prospecter pour découvrir
de l’or ou d’autres minéraux précieux ou des pierres précieuses
sous le régime de la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon;
b) soit d’y localiser un claim, d’y prospecter ou d’y creuser
pour extraire des minéraux sous le régime de la Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Section 3 does not apply to entry on a recorded claim by the
owner or holder of that claim.
4. L’article 3 ne s’applique pas au propriétaire ou détenteur
d’un claim inscrit, quant à l’accès à celui-ci.
———
———
a
b
S.C. 1991, c. 2, s. 2
S.C. 1994, c. 26, s. 78
a
b
L.C. 1991, ch. 2, art. 2
L.C. 1994, ch. 26, art. 78
2535
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-466
REPEAL
ABROGATION
5. Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon
Territory (1996, No. 13)1, is repealed.
5. Décret interdisant l’accès à certaines terres du territoire du
Yukon (1996, no 13)1 est révoqué.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
6. Le présent décret entre en vigueur à la date de son enregistrement.
SCHEDULE
(Section 3)
ANNEXE
(article 3)
The whole of the Administrative Plan showing the Horseshoe
Slough Habitat Protection Area in the Yukon Territory, within
NTS Quads numbered 105M/06 and 105M/07, as said lots are
shown on a plan of survey of record number 83269 in the Canada
Lands Surveys at Ottawa.
Said parcel containing 87.7 square kilometres.
Saving and excepting therefrom and reserving thereout:
S-123B1 (Lot numbered 1002, Quad numbered 105M/06,
Plan 82354 CLSR, 99-0083 LTO)
S-176B1 (Lot numbered 1003, Quad numbered 105M/06,
Plan 82355 CLSR, 99-0084 LTO)
La totalité du plan d’administration indiquant l’Habitat protégé du
marais Horseshoe, dans le territoire du Yukon, dans les quadrilatères SNRC numéro 105M/06 et 105M/07, ces lots étant indiqués
sur un plan d’arpentage conservé sous le numéro 83269 aux Archives d’arpentage des terres du Canada, à Ottawa.
Cette parcelle renferme 87,7 kilomètres carrés.
À l’exception des terres suivantes :
S-123B1 (Lot numéro 1002, Quad numéro 105M/06,
Plan 82354 AATC, 99-0083 BTBF)
S-176B1 (Lot numéro 1003, Quad numéro 105M/06,
Plan 82355 AATC, 99-0084 BTBF)
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
An existing Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the
Yukon Territory, made by Order in Council P.C. 1996-1851 dated
December 5, 1996, prohibits entry on certain lands in the Yukon
Territory in order to ensure protection of the Horseshoe Slough
Habitat Protection Area on the Stewart River, in the Yukon
Territory until December 31, 2001.
The First Nation of Nacho Nyak Dun, the Federal Government
and the Yukon Territorial Government had agreed that, in order to
assist the territorial government and the Renewable Resources
Council in the development of a Management Plan for the area, as
required per Clause 4.0, Schedule B, Chapter 10 of the First
Nation of Nacho Nyak Dun’s Final Agreement, a prohibition
order would be created that would limit any encumbrances within
the Horseshoe Slough Habitat Protection Area. The object of this
Order was to maintain the important features of the natural and
cultural environment of the area for the benefit of Yukon residents and all Canadians while respecting the rights of Yukon Indian People and Yukon First Nations. The area is now currently
protected from any new staking activities.
Recently the Management Plan, for the Horseshoe Slough
Habitat Protection Area was completed. Clause 4.4, Schedule B,
Chapter 10 of the First Nation of Nacho Nyak Dun’s Final
Agreement, identifies that the Horseshoe Slough Habitat Protection Area (approximately 87.7 square kilometres), may include
recommendations concerning the withdrawal of mines and minerals within the Horseshoe Slough Habitat Protection Area.
Clause 3.4 of the Management Plan states that the present prohibition of staking should be extended for a further 5 years to allow
Un décret existant interdisant l’accès à certaines terres du territoire du Yukon, pris en vertu du décret C.P. 1996-1851 daté
du 5 décembre 1996, interdit l’accès à certaines terres du territoire
du Yukon pour assurer la protection jusqu’au 31 décembre 2001
de l’Habitat protégé du marais Horseshoe, sur la rivière Stewart,
dans le territoire du Yukon.
Afin d’aider le gouvernement territorial et le Conseil des ressources renouvelables à élaborer un Plan de gestion pour cette
aire en conformité avec la section 4.0, annexe B, chapitre 10 de
l’Entente définitive de la première nation des Nacho Nyak Dun, la
Première nation des Nacho Nyak Dun, le gouvernement fédéral et
le gouvernement territorial du Yukon avaient convenu d’établir
un décret d’interdiction pour limiter les servitudes dans l’aire de
l’Habitat protégé du marais Horseshoe. Ce décret avait pour but
de conserver les importantes caractéristiques de ce milieu naturel
et culturel au profit des résidents du Yukon et de tous les
Canadiens tout en respectant les droits des Indiens du Yukon et
des premières nations du Yukon. L’aire est actuellement à l’abri
de toute nouvelle activité de jalonnement.
Dernièrement, le Plan de gestion de l’Habitat protégé du marais
Horseshoe a été établi. L’article 4.4, annexe B, chapitre 10 de
l’Entente définitive de la première nation des Nacho Nyak Dun
établit que le Plan de gestion de l’Habitat protégé du marais
Horseshoe, (environ 87,7 kilomètres carrés) prévoit des recommandations visant la soustraction des mines et des minéraux de
l’Habitat protégé du marais Horseshoe. L’article 3.4 du Plan de
gestion prévoit que l’interdiction actuelle touchant le jalonnement
soit prolongée un autre cinq ans pour permettre l’établissement
———
———
1
1
SOR/96-536
2536
DORS/96-536
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-466
for the establishment of a regulatory regime within the Horseshoe
Slough Habitat Protection Area.
The amending Prohibition of Entry on Certain Lands Order
will provide protection against any new locating, prospecting or
mining under the Yukon Placer Mining Act and the Yukon Quartz
Mining Act as per the Agreement with the Nacho Nyak Dun First
Nation. This Order will be effective on the date it comes into
force and is pursuant to section 98 of the Yukon Placer Mining
Act and section 14.1 of the Yukon Quartz Mining Act. Existing
claims staked under the Yukon Placer Mining Act and the Yukon
Quartz Mining Act will not be affected by this Order.
d’un régime de réglementation à l’intérieur de l’Habitat protégé
du marais Horseshoe.
Conformément à l’Entente avec la première nation des Nacho
Nyak Dun, le décret modifié interdisant l’accès à certaines terres
ne permettra pas de nouvelles activités de localisation, de prospection et d’exploitation minière en vertu de la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon et de la Loi sur l’extraction du quartz
dans le Yukon. Ce décret, pris conformément à l’article 98 de la
Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon et à l’article 14.1 de la
Loi sur l’extraction du quartz dans le Yukon, entrera en vigueur à
la date de son adoption. Les claims existants jalonnés conformément à la Loi sur l’extraction de l’or dans le Yukon et à la Loi sur
l’extraction du quartz dans le Yukon ne seront pas visés par ce
décret.
Alternatives
Solutions envisagées
The continuation of the Horseshoe Slough Habitat Protection
Area and surface mining activities are competing land uses which
cannot take place on the same land simultaneously. Although the
mining acts contain provisions for compensation for damage to
other surface land holders, this is not a practical solution in the
present instance because of the use to which the surface is being
put. Therefore, no alternatives can be considered since Prohibition of Entry Orders must be made pursuant to the Yukon Placer
Mining Act and to the Yukon Quartz Mining Act.
La poursuite de l’interdiction d’accès visant l’Habitat protégé
du marais Horseshoe et l’exploitation minière à ciel ouvert sont
des activités qui ne peuvent se dérouler simultanément au même
endroit. Les lois sur l’exploitation minière renferment des dispositions visant l’indemnisation des autres détenteurs de terres pour
dommages-intérêts, mais il ne s’agit pas d’une solution pratique
en l’occurrence à cause de l’utilisation actuelle de ces terres. Par
conséquent, aucune autre solution ne peut être envisagée, car des
décrets interdisant l’accès doivent être pris conformément à la Loi
sur l’extraction de l’or dans le Yukon et à la Loi sur l’extraction
du quartz dans le Yukon.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Order will have a positive effect since it will facilitate the
establishment of the Horseshoe Slough Habitat Protection Area in
accordance with the Nacho Nyak Dun’s First Nation Final
Agreement.
Ce décret aura un effet positif, car il facilitera l’établissement
de l’Habitat protégé du marais Horseshoe en conformité avec
l’Entente définitive de la première nation des Nacho Nyak Dun.
Consultation
Consultations
Full public consultation was conducted as part of the ratification of the First Nation of Nacho Nyak Dun’s Final Agreement,
which included Chapter 10. As well, the Nacho Nyak Dun Settlement Agreement has been approved by Parliament and given
Royal Assent. This final agreement is now over 6 years old and is
a public document. In addition to the Yukon Territorial Government and the Department of Indian Affairs and Northern Development having public meetings, relating to the agreement, the
Nacho Nyak Dun had also sought approval from their membership. This process was again repeated during development of the
Horseshoe Slough Habitat Protection Area Management Plan.
Des consultations publiques complètes ont été menées dans le
cadre de la ratification de l’Entente définitive de la première nation des Nacho Nyak Dun, qui renferme le chapitre 10. Aussi,
l’Entente sur le règlement avec les Nacho Nyak Dun a été approuvée par le Parlement et a reçu la sanction royale. L’entente
définitive a maintenant six ans et est un document public. En plus
des rencontres publiques tenues par le gouvernement territorial du
Yukon et le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
au sujet de l’entente, les Nacho Nyak Dun ont également sollicité
des approbations de leurs membres. Ce processus a été repris de
nouveau au moment de l’élaboration du Plan de gestion de l’Habitat protégé du marais Horseshoe.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance mechanisms associated with this Order. However, if claims are staked, the Mining Recorder will
refuse to accept them.
Ce décret ne comporte aucune méthode de surveillance de la
conformité. Toutefois, si des claims font l’objet de demandes de
jalonnement, le conservateur des registres miniers refusera de les
accepter.
2537
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Contact
Chris Cuddy
Chief, Land and Water Management Division
Department of Indian Affairs
and Northern Development
Les Terrasses de la Chaudière
10 Wellington Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H4
Tel.: (819) 994-7483
FAX: (819) 997-9623
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2538
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SOR/DORS/2001-466
Personne-ressource
Chris Cuddy
Chef, Division de la gestion des terres et des eaux
Ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien
Les Terrasses de la Chaudière
10, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0H4
Téléphone : (819) 994-7483
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-9623
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-104
sRegistration
SI/2001-104 7 November, 2001
Enregistrement
TR/2001-104 7 novembre 2001
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Maurice and Jean Didkowski Remission Order
Décret de remise visant Maurice et Jean Didkowski
P.C. 2001-1863 18 October, 2001
C.P. 2001-1863 18 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a
of the Financial Administration Act, hereby remits to Maurice
and Jean Didkowski $4,369.93 of tax paid under Part IX of the
Excise Tax Act in respect of the construction of a residential unit.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil,
estimant que l’intérêt public le justifie, fait remise à Maurice et
Jean Didkowski de la somme de 4 369,93 $, au titre de la taxe
qu’ils ont payée aux termes de la partie IX de la Loi sur la taxe
d’accise relativement à la construction d’une habitation.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits $4,369.93 of the goods and services tax
(GST), to a rebate of which Maurice and Jean Didkowski became
disentitled as a result of failing to apply for the rebate in a timely
manner owing to misinformation received from a Canada Customs and Revenue Agency (CCRA) official.
Le décret accorde une remise de 4 369,93 $ au titre d’un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS) auquel
Maurice et Jean Didkowski sont devenus inadmissibles parce
qu’ils ont omis de présenter leur demande dans le délai prescrit en
raison de renseignements inexacts reçus d’un fonctionnaire de
l’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC).
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2539
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Registration
SI/2001-105
7 November, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-105
Enregistrement
TR/2001-105 7 novembre 2001
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Helen Spalding Remission Order
Décret de remise visant Helen Spalding
P.C. 2001-1864 18 October, 2001
C.P. 2001-1864 18 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a
of the Financial Administration Act, hereby remits to Helen
Spalding $3,478.13 of tax paid under Part IX of the Excise Tax
Act in respect of the construction of a residential unit.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil,
estimant que l’intérêt public le justifie, fait remise à Helen
Spalding de la somme de 3 478,13 $, au titre de la taxe qu’elle a
payée aux termes de la partie IX de la Loi sur la taxe d’accise
relativement à la construction d’une habitation.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits $3,478.13 of the goods and services tax
(GST), to a rebate of which Helen Spalding became disentitled as
a result of failing to apply for the rebate in a timely manner owing
to misinformation received from a Canada Customs and Revenue
Agency (CCRA) official.
Le décret accorde une remise de 3 478,13 $ au titre d’un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS) auquel
Helen Spalding est devenue inadmissible parce qu’elle a omis de
présenter sa demande dans le délai prescrit en raison de renseignements inexacts reçus d’un fonctionnaire de l’Agence des
douanes et du revenu du Canada (ADRC).
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2540
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Registration
SI/2001-106
7 November, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-106
Enregistrement
TR/2001-106 7 novembre 2001
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Tracy Pellerin Remission Order
Décret de remise visant Tracy Pellerin
P.C. 2001-1865 18 October, 2001
C.P. 2001-1865 18 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a
of the Financial Administration Act, hereby remits to Tracy
Pellerin $1,200.46 of tax paid under Part IX of the Excise Tax Act
in respect of the construction of a residential unit.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil,
estimant que l’intérêt public le justifie, fait remise à Tracy
Pellerin de la somme de 1 200,46 $, au titre de la taxe qu’elle a
payée aux termes de la partie IX de la Loi sur la taxe d’accise
relativement à la construction d’une habitation.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits $1,200.46 of the goods and services tax
(GST), to a rebate of which Tracy Pellerin became disentitled as a
result of failing to apply for the rebate in a timely manner. The
basis of the remission is financial setback coupled with extenuating circumstances.
Le décret accorde une remise de 1 200,46 $ au titre d’un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS) auquel
Tracy Pellerin est devenue inadmissible parce qu’elle a omis de
présenter sa demande dans le délai prescrit. La remise se justifie
par des difficultés financières associées à des circonstances atténuantes.
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2541
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Registration
SI/2001-107
7 November, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-107
Enregistrement
TR/2001-107 7 novembre 2001
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Donald MacLean and Eleanor MacLean Remission
Order
Décret de remise visant Donald MacLean et
Eleanor MacLean
P.C. 2001-1866 18 October, 2001
C.P. 2001-1866 18 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a
of the Financial Administration Act, hereby remits to Donald
MacLean and Eleanor MacLean the amount of $11,531.97, representing tax paid under Part IX of the Excise Tax Act in respect of
the importation of goods replaced under warranty.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil,
estimant que l’intérêt public le justifie, fait remise à Donald
MacLean et Eleanor MacLean de la somme de 11 531,97 $, représentant la taxe qu’ils ont versée aux termes de la partie IX de
la Loi sur la taxe d’accise relativement à l’importation de produits remplacés en vertu d’une garantie.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits $11,531.97 representing the goods and services tax (GST) paid by Donald MacLean and Eleanor MacLean
on the importation of a motor home that was replaced by the
manufacturer in the United States under warranty, on the basis
that they were subject to double taxation.
Le présent décret a pour objet d’accorder la remise
de 11 531, 97 $, représentant la taxe sur les produits et services
(TPS) payée par Donald MacLean et Eleanor MacLean relativement à l’importation d’une autocaravane qui a été remplacée en
vertu d’une garantie par le fabricant aux États-Unis, du fait qu’ils
avaient fait l’object d’une double taxation.
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2542
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Registration
SI/2001-108
7 November, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-108
Enregistrement
TR/2001-108 7 novembre 2001
TERRITORIAL LANDS ACT
LOI SUR LES TERRES TERRITORIALES
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of
Certain Lands in the Northwest Territories (Salt
River First Nation, N.W.T.)
Décret déclarant inaliénables certaines terres des
Territoires du Nord-Ouest (la première nation de
Salt River, T.N. –O.)
P.C. 2001-1882 18 October, 2001
C.P. 2001-1882 18 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Indian Affairs and Northern Development, pursuant to paragraph 23(a) of the Territorial Lands
Act, hereby makes the annexed Order Respecting the Withdrawal
from Disposal of Certain Lands in the Northwest Territories (Salt
River First Nation, N.W.T.).
Sur recommandation du ministre des Affaires indiennes et du
Nord canadien et en vertu de l’alinéa 23a) de la Loi sur les terres
territoriales, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil
prend le Décret déclarant inaliénables certaines terres des Territoires du Nord-Ouest (la première nation de Salt River,
T.N.-O.), ci-après.
ORDER RESPECTING THE WITHDRAWAL FROM
DISPOSAL OF CERTAIN LANDS IN THE NORTHWEST
TERRITORIES (SALT RIVER FIRST NATION, N.W.T.)
DÉCRET DÉCLARANT INALIÉNABLES CERTAINES
TERRES DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST (LA
PREMIÈRE NATION DE SALT RIVER, T.N.-O.)
PURPOSE
OBJET
1. The purpose of this Order is to withdraw certain lands from
disposal, to facilitate the settlement of the Salt River First Nation
land claim agreement in the Fort Smith area of the Northwest
Territories.
1. Le présent décret a pour object de déclarer inaliénables certaines terres pour faciliter le règlement de la revendication territoriale de la Première nation de Salt River, de la région de Fort
Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest.
LANDS WITHDRAWN FROM DISPOSAL
TERRES INALIÉNABLES
2. Subject to sections 3 and 4, the tracts of territorial lands set
out in the Schedule are withdrawn from disposal for the period
beginning on the day on which this Order is made and ending on
August 31, 2006.
2. Sous réserve des articles 3 et 4, les terres territoriales décrites à l’annexe sont déclarées inaliénables pour la période commençant à la date de la prise du présent décret et se terminant
le 31 août 2006.
EXCEPTIONS
EXCEPTIONS
3. Section 2 does not apply to the disposition of
(a) substances or materials under the Territorial Quarrying
Regulations; or
(b) surface interests in the lands set out in the Schedule.
EXISTING RIGHTS AND INTERESTS
4. For greater certainty, section 2 does not apply to
(a) the locating of a claim by the holder of a prospecting permit
who was granted that permit before the day on which this Order is made;
(b) the recording of a claim referred to in paragraph (a) or that
was located before the day on which this Order is made;
(c) the granting of a lease under the Canada Mining Regulations to a person with a recorded claim where the lease covers
an area within the recorded claim;
(d) the issuance of a significant discovery licence under the
Canada Petroleum Resources Act to a holder of an exploration
licence that was issued before the day on which this Order is
made where the significant discovery licence covers an area
subject to the exploration licence;
(e) the issuance of a production licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of a significant discovery licence referred to in paragraph (d) where the production licence
covers an area subject to the significant discovery licence;
3. L’article 2 ne s’applique pas à l’aliénation :
a) des matières et matériaux en vertu du Règlement sur l’exploitation de carrières territoriales;
b) des titres de surface des terres territoriales visées à l’annexe.
DROITS ET TITRES EXISTANTS
4. Il est entendu que l’article 2 ne s’applique pas :
a) à la localisation d’un claim minier par le titulaire d’un permis de prospection octroyé avant la date de prise du présent décret;
b) à l’enregistrement d’un claim minier visé à l’alinéa a), ou
qui a été localisé avant la date de prise du présent décret;
c) à l’octroi d’une concession, en vertu du Règlement sur l’exploitation minière au Canada, au détenteur d’un claim enregistré, laquelle concession vise un périmètre situé à l’intérieur
de ce claim;
d) à l’octroi d’une attestation de découverte importante en application de la Loi fédérale sur les hydrocarbures au titulaire
d’un permis de prospection octroyé avant la date de prise du
présent décret, si le périmètre visé par l’attestation est également visé par le permis de prospection;
e) à l’octroi d’une licence de production en application de la
Loi fédérale sur les hydrocarbures au titulaire d’une attestation
de découverte importante visée à l’alinéa d), si le périmètre
2543
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
(f) the issuance of a production licence under the Canada Petroleum Resources Act to a holder of an exploration licence or a
significant discovery licence that was issued before the day on
which this Order is made where the production licence covers
an area subject to the exploration licence or the significant discovery licence;
(g) the granting of a surface lease under the Territorial Lands
Act to a holder of a recorded claim under the Canada Mining
Regulations or of an interest under the Canada Petroleum Resources Act where the surface lease is required to allow the
holder to exercise rights under the claim or interest; or
(h) the renewal of an interest.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-108
visé par la licence de production est également visé par l’attestation de découverte importante;
f) à l’octroi d’une licence de production en application de la Loi
fédérale sur les hydrocarbures au titulaire d’un permis de
prospection ou d’une attestation de découverte importante octroyé avant la date de prise du présent décret, si le périmètre visé par la licence de production est également visé par le permis
de prospection ou par l’attestation de découverte importante;
g) à l’octroi d’un bail de surface en vertu de la Loi sur les terres territoriales au détenteur d’un claim enregistré aux termes
du Règlement sur l’exploitation minière au Canada ou au titulaire d’un titre en vertu de la Loi fédérale sur les hydrocarbures, si le bail de surface est requis afin de permettre l’exercice
des droits qui sont conférés par ce claim ou par ce titre;
h) au renouvellement d’un titre.
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
TRACTS OF LANDS WITHDRAWN FROM DISPOSAL
(SALT RIVER FIRST NATION, N.W.T.)
PARCELLES DE TERRES DÉCLARÉES INALIÉNABLES
(PREMIÈRE NATION DE SALT RIVER, T.N.-O.)
In the Northwest Territories, all those parcels of land shown as
“Surface and Subsurface” on the following maps which have been
signed by the Manager Land Administration, Northwest Territories
Region, Department of Indian Affairs and Northern Development,
on July 6, 2001, as said parcels are shown outlined in red on a
sketch plan on file 33-1-5-2 in the Land, Water and Forest
Management Division of the Department of Indian Affairs and
Northern Development at Ottawa and on file in the Land Administration Office, Department of Indian Affairs and Northern
Development at Yellowknife in the Northwest Territories:
Dans les Territoires du Nord-Ouest, toutes ces parcelles de terres
désignées comme « Surface and Subsurface » sur les cartes suivantes qui ont été signées par le gestionnaire, Administration des
terres, région des Territoires du Nord-Ouest, ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, le 6 juillet 2001, ces parcelles
étant délimitées en rouge sur l’esquisse du plan numéro 33-1-5-2
conservé à la Division de la gestion des terres, des eaux et des
forêts du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, à
Ottawa, et dont copie est versée aux dossiers du Bureau
d’administration des terres, ministère des Affaires indiennes et du
Nord canadien, à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest :
TERRITORIAL RESOURCE BASE MAPS
CARTES DE BASE DES RESSOURCES TERRITORIALES
75C/05, 75D/02, 75D/03, 75D/04, 75D/05,
75D/06,
75D/08, 75D/09, 75D/12, 75D/13, 75D/16,
75E/01,
75E/02, 85A/01, 85A/02, 85A/07, 85A/08 and 85A/09.
75C/05, 75D/02, 75D/03, 75D/04, 75D/05,
75D/08, 75D/09, 75D/12, 75D/13, 75D/16,
75E/02, 85A/01, 85A/02, 85A/07, 85A/08 et
75D/06,
75E/01,
85A/09.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The purpose of this Order is to make the annexed Order Respecting the Withdrawal from Disposal of Certain Lands in the
Northwest Territories (Salt River First Nation, N.W.T.), for the
period beginning on the day on which this Order is made and
ending on August 31, 2006, to facilitate the settlement of the Salt
River First Nation land claim agreement in the Fort Smith area of
the Northwest Territories.
Le présent décret a pour objet d’abroger le Décret déclarant inaliénables certaines terres des Territoires du Nord-Ouest (la première nation de Salt River, T.N.-O), pour la période commençant
à la date de la prise du présent décret et se terminant le 31 août
2006, pour faciliter le règlement de la revendication territoriale de
la Première nation de Salt River, de la région de Fort Smith, dans
les Territoires du Nord-Ouest.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
2544
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
Registration
SI/2001-109
7 November, 2001
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23 SI/TR/2001-109
Enregistrement
TR/2001-109 7 novembre 2001
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Visitor Visa Fee (World Youth Day 2002)
Remission Order
Décret de remise visant les demandes de visa de
visiteur (Journée mondiale de la jeunesse 2002)
P.C. 2001-1913 19 October, 2001
C.P. 2001-1913 19 octobre 2001
Her Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of Citizenship and Immigration and the Treasury
Board, pursuant to subsection 23(2.1)a of the Financial Administration Act, hereby makes the annexed Visitor Visa Fee (World
Youth Day 2002) Remission Order.
Sur recommandation de la ministre de la Citoyenneté et de
l’Immigration et du Conseil du Trésor et en vertu du paragraphe 23(2.1)a de la Loi sur la gestion des finances publiques, Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil, estimant que
l’intérêt public le justifie, prend le Décret de remise visant les
demandes de visa de visiteur (Journée mondiale de la jeunesse 2002), ci-après.
VISITOR VISA FEE (WORLD YOUTH DAY 2002)
REMISSION ORDER
DÉCRET DE REMISE VISANT LES DEMANDES DE VISA
DE VISITEUR (JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE
2002)
1. Remission is hereby granted
(a) of the fee of $75, paid or payable under item 3 of the
schedule to the Immigration Act Fees Regulations, for the
processing of a duly completed application for a visitor visa to
come into Canada once, on condition that the applicant is a
participant in World Youth Day 2002; and
(b) of the fee of $150, paid or payable under item 4 of the
schedule to the Immigration Act Fees Regulations, for the
processing of a duly completed application for a visitor visa to
come into Canada more than once, on condition that the applicant is a volunteer organizer of World Youth Day 2002 invited
by the Canadian Conference of Catholic Bishops to facilitate
and administer the activities of that event.
1. Il est accordé remise :
a) de la somme de 75 $ correspondant au prix payé ou à payer
au titre de l’article 3 de l’annexe du Règlement sur les prix à
payer — Loi sur l’immigration, pour l’examen d’une demande
dûment remplie de visa de visiteur pour entrer une fois au
Canada à la condition que le demandeur participe à la Journée
mondiale de la jeunesse 2002;
b) de la somme de 150 $, correspondant au prix payé ou à
payer au titre de l’article 4 de l’annexe du Règlement sur les
prix à payer — Loi sur l’immigration, pour l’examen d’une
demande dûment remplie de visa de visiteur, pour entrer au
Canada plus d’une fois, à la condition que le demandeur soit
l’un des organisateurs bénévoles de la Journée mondiale de la
jeunesse 2002 invités par la Conférence des évêques catholiques du Canada à faciliter et gérer les activités de cette manifestation.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits the single-entry visitor visa fee of $75 to
participants in the World Youth Day 2002 and the multiple-entry
visitor visa fee of $150 to volunteer organizers of that event.
Canada’s contribution to the success of World Youth Day 2002
will be strengthened by the remission of the visitor visa fees.
The estimated total amount of the payments to be remitted under the Order is $3,000,000.
Le décret a pour objet de remettre aux participants de la Journée mondiale de la jeunesse 2002 les frais de 75 $ reliés à une
demande de visa de visiteur pour entrer une fois au Canada et de
remettre aux organisateurs bénévoles de la Journée mondiale de la
jeunesse 2002 les frais de 150 $ reliés à une demande de visa de
visiteur pour entrer au Canada plus d’une fois. Le Canada accroît
sa contribution au succès de la Journée mondiale de la jeunesse 2002 en offrant une telle remise aux participants et organisateurs bénévoles.
La somme totale estimative des paiements qui seront remis en
vertu du décret de remise est de 3 000 000 $.
———
———
a
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
2545
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
TABLE OF CONTENTS
Registration
No.
P.C.
2001
SOR/2001-443
SOR:
SI:
SOR/2001-443—466
SI/2001-104
109
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
Page
1872
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the Letter Mail Regulations.....................................
2420
SOR/2001-444
1873
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the Letter Mail Regulations.....................................
2422
SOR/2001-445
1874
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the International Letter-post Items Regulations.......
2424
SOR/2001-446
1875
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the Armed Forces Postal Regulations......................
2431
SOR/2001-447
1876
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the Special Services and Fees Regulations ..............
2432
SOR/2001-448
1877
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the Special Services and Fees Regulations ..............
2433
SOR/2001-449
1881
Canadian Heritage
Regulations Amending the National Parks Garbage Regulations .................
2436
SOR/2001-450
1945
Justice
Regulations Amending the Contraventions Regulations...............................
2443
SOR/2001-451
1947
Agriculture and Agri-Food
Potato Wart Compensation Regulations .......................................................
2454
SOR/2001-452
1948
Fisheries and Oceans
Regulations Amending the Maritime Provinces Fishery Regulations...........
2467
SOR/2001-453
1949
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1138 
Bentazon) .....................................................................................................
2490
SOR/2001-454
1950
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1217 
Propamocarb hydrochloride) ........................................................................
2494
SOR/2001-455
1951
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1219 
Isoxaflutole)..................................................................................................
2497
SOR/2001-456
1952
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1222 
Kresoxim-methyl).........................................................................................
2501
SOR/2001-457
1953
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1228 
Amitrole) ......................................................................................................
2505
SOR/2001-458
1954
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1230 
Cymoxanil)...................................................................................................
2508
SOR/2001-459
1955
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1253 
Fenhexamid) .................................................................................................
2511
SOR/2001-460
1956
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1261 
Tebufenozide)...............................................................................................
2514
SOR/2001-461
1957
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1284 
Thiamethoxam).............................................................................................
2517
SOR/2001-462
1958
Human Resources
Development
Regulations Amending the Canada Student Financial Assistance
Regulations...................................................................................................
2520
SOR/2001-463
1959
President of the
Treasury Board
Regulations Amending the Public Sector Pension Investment Board
Regulations...................................................................................................
2524
SOR/2001-464
1962
Indian Affairs and
Northern Development
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001,
No. 01, Fishing Branch Ecological Reserve, Y.T.).......................................
2527
SOR/2001-465
1965
Indian Affairs and
Northern Development
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001,
No. 02, Fishing Branch Wilderness Preserve, Y.T.) .....................................
2531
SOR/2001-466
1967
Indian Affairs and
Northern Development
Order Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001,
No. 04, Horseshoe Slough Habitat Protection Area, Y.T.) ...........................
2535
SI/2001-104
1863
Canada Customs and
Revenue Agency
Maurice and Jean Didkowski Remission Order............................................
2539
SI/2001-105
1864
Canada Customs and
Revenue Agency
Helen Spalding Remission Order..................................................................
2540
SI/2001-106
1865
Canada Customs and
Revenue Agency
Tracy Pellerin Remission Order ...................................................................
2541
i
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
SOR/2001-443—466
SI/2001-104—109
TABLE OF CONTENTS—Continued
Registration
No.
P.C.
2001
SI/2001-107
Department
Name of Statutory Instruments or Other Document
Page
1866
Canada Customs and
Revenue Agency
Donald MacLean and Eleanor MacLean Remission Order...........................
2542
SI/2001-108
1882
Indian Affairs and
Northern Development
Order Respecting the Withdrawal from Disposal of Certain Lands in the
Northwest Territories (Salt River First Nation, N.W.T.) ..............................
2543
SI/2001-109
1913
Citizenship and
Immigration
Treasury Board
Visitor Visa Fee (World Youth Day 2002) Remission Order .......................
2545
ii
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
INDEX
SOR:
SI:
SOR/2001-443—466
SI/2001-104—109
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Armed Forces Postal RegulationsRegulations Amending ......................................
Canada Post Corporation Act
SOR/2001-446
18/10/01
2431
Canada Student Financial Assistance RegulationsRegulations Amending.............
Canada Student Financial Assistance Act
SOR/2001-462
25/10/01
2520
Contraventions RegulationsRegulations Amending ...............................................
Contraventions Act
SOR/2001-450
25/10/01
2443
Donald MacLean and Eleanor MacLean Remission Order ........................................
Financial Administration Act
SI/2001-107
07/11/01
2542
Food and Drug Regulations (1138  Bentazon)Regulations Amending ...............
Food and Drugs Act
SOR/2001-453
25/10/01
2490
Food and Drug Regulations (1217  Propamocarb hydrochloride)Regulations
Amending .............................................................................................................
Food and Drugs Act
SOR/2001-454
25/10/01
2494
Food and Drug Regulations (1219  Isoxaflutole)Regulations Amending ...........
Food and Drugs Act
SOR/2001-455
25/10/01
2497
Food and Drug Regulations (1222  Kresoxim-methyl)Regulations Amending ..
Food and Drugs Act
SOR/2001-456
25/10/01
2501
Food and Drug Regulations (1228  Amitrole)Regulations Amending................
Food and Drugs Act
SOR/2001-457
25/10/01
2505
Food and Drug Regulations (1230  Cymoxanil)Regulations Amending ............
Food and Drugs Act
SOR/2001-458
25/10/01
2508
Food and Drug Regulations (1253  Fenhexamid)Regulations Amending ..........
Food and Drugs Act
SOR/2001-459
25/10/01
2511
Food and Drug Regulations (1261  Tebufenozide)Regulations Amending ........
Food and Drugs Act
SOR/2001-460
25/10/01
2514
Food and Drug Regulations (1284  Thiamethoxam)Regulations Amending ......
Food and Drugs Act
SOR/2001-461
25/10/01
2517
Helen Spalding Remission Order ...............................................................................
Financial Administration Act
SI/2001-105
07/11/01
2540
International Letter-post Items RegulationsRegulations Amending .......................
Canada Post Corporation Act
SOR/2001-445
18/10/01
2424
Letter Mail RegulationsRegulations Amending .....................................................
Canada Post Corporation Act
SOR/2001-443
18/10/01
2420
Letter Mail RegulationsRegulations Amending .....................................................
Canada Post Corporation Act
SOR/2001-444
18/10/01
2422
Maritime Provinces Fishery RegulationsRegulations Amending ...........................
Fisheries Act
SOR/2001-452
25/10/01
2467
Maurice and Jean Didkowski Remission Order .........................................................
Financial Administration Act
SI/2001-104
07/11/01
2539
National Parks Garbage RegulationsRegulations Amending .................................
Canada National Parks Act
SOR/2001-449
18/10/01
2436
Potato Wart Compensation Regulations.....................................................................
Plant Protection Act
SOR/2001-451
25/10/01
2454
n
SOR/2001-464
25/10/01
2527
n
SOR/2001-465
25/10/01
2531
n
Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001, No. 01, Fishing
Branch Ecological Reserve, Y.T.)Order ...........................................................
Yukon Placer Mining Act
Yukon Quartz Mining Act
Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001, No. 02, Fishing
Branch Wilderness Preserve, Y.T.)Order .........................................................
Yukon Placer Mining Act
Yukon Quartz Mining Act
iii
Date
Page
Comments
n
n
n
2001-11-07 Canada Gazette Part II, Vol. 135, No. 23
SOR/2001-443—466
SI/2001-104—109
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Prohibiting Entry on Certain Lands in the Yukon Territory (2001, No. 04,
Horseshoe Slough Habitat Protection Area, Y.T.)Order...................................
Yukon Placer Mining Act
Yukon Quartz Mining Act
Date
Page
Comments
SOR/2001-466
25/10/01
2535
Public Sector Pension Investment Board RegulationsRegulations Amending .......
Public Sector Pension Investment Board Act
SOR/2001-463
25/10/01
2524
Special Services and Fees RegulationsRegulations Amending ..............................
Canada Post Corporation Act
SOR/2001-447
18/10/01
2432
Special Services and Fees RegulationsRegulations Amending ..............................
Canada Post Corporation Act
SOR/2001-448
18/10/01
2433
Tracy Pellerin Remission Order .................................................................................
Financial Administration Act
SI/2001-106
07/11/01
2541
n
Visitor Visa Fee (World Youth Day 2002) Remission Order.....................................
Financial Administration Act
SI/2001-109
07/11/01
2545
n
SI/2001-108
07/11/01
2543
n
Withdrawal from Disposal of Certain Lands in the Northwest Territories
(Salt River First Nation, N.W.T.)Order ............................................................
Territorial Lands Act
iv
n
2001-11-07
Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement.
C.P.
2001
DORS/2001-443
DORS/2001-443— 466
TR/2001-104—109
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
1872
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettre .....................
2420
DORS/2001-444
1873
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement sur les envois poste-lettre .....................
2422
DORS/2001-445
1874
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la poste aux lettres du
régime postal international ...........................................................................
2424
DORS/2001-446
1875
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement des postes pour les forces armées .........
2431
DORS/2001-447
1876
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services
spéciaux........................................................................................................
2432
DORS/2001-448
1877
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement sur les droits postaux de services
spéciaux........................................................................................................
2433
DORS/2001-449
1881
Patrimoine canadien
Règlement modifiant le Règlement sur les ordures dans les parcs
nationaux ......................................................................................................
2436
DORS/2001-450
1945
Justice
Règlement modifiant le Règlement sur les contraventions ...........................
2443
DORS/2001-451
1947
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement sur l’indemnisation relative à la gale verruqueuse de la pomme
de terre..........................................................................................................
2454
DORS/2001-452
1948
Pêches et Océans
Règlement modifiant le Règlement de pêche des provinces maritimes ........
2467
DORS/2001-453
1949
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1138 
bentazone) ....................................................................................................
2490
DORS/2001-454
1950
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1217 
chlorhydrate de propamocarbe) ....................................................................
2494
DORS/2001-455
1951
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1219 
isoxaflutole)..................................................................................................
2497
DORS/2001-456
1952
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1222 
krésoximéthyl)..............................................................................................
2501
DORS/2001-457
1953
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1228 
amitrole) .......................................................................................................
2505
DORS/2001-458
1954
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1230 
cymoxanil)....................................................................................................
2508
DORS/2001-459
1955
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1253 
fenhexamide) ................................................................................................
2511
DORS/2001-460
1956
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1261 
tébufenozide) ................................................................................................
2514
DORS/2001-461
1957
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1284 
thiamethoxam)..............................................................................................
2517
DORS/2001-462
1958
Développement des
ressources humaines
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide financière aux
étudiants .......................................................................................................
2520
DORS/2001-463
1959
Présidente du
Conseil du Trésor
Règlement modifiant le Règlement sur l’Office d’investissement des
régimes de pensions du secteur public..........................................................
2524
DORS/2001-464
1962
Affaires indiennes
et du Nord canadien
Décret interdisant l’accès à certaines terres du Yukon (2001, n° 01,
Réserve écologique de Fishing Branch, Yuk.)..............................................
2527
DORS/2001-465
1965
Affaires indiennes
et du Nord canadien
Décret interdisant l’accès à certaines terres du Yukon (2001, n° 02,
Réserve de la région sauvage de Fishing Branch, Yuk.)...............................
2531
DORS/2001-466
1967
Affaires indiennes
et du Nord canadien
Décret interdisant l’accès à certaines terres du Yukon (2001, n° 04,
Habitat protégé du marais Horseshoe, Yuk.) ................................................
2535
TR/2001-104
1863
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Décret de remise visant Maurice et Jean Didkowski ....................................
2539
TR/2001-105
1864
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Décret de remise visant Helen Spalding .......................................................
2540
TR/2001-106
1865
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Décret de remise visant Tracy Pellerin .........................................................
2541
v
2001-11-07 Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23
DORS/2001-443—466
TR/2001-104—109
TABLE DES MATIÈRES—Suite
No d'enregistrement
C.P.
2001
TR/2001-107
Ministère
Titre du texte de réglementaire ou autre document
Page
1866
Agence des douanes et
du revenu du Canada
Décret de remise visant Donald MacLean et Eleanor MacLean ...................
2542
TR/2001-108
1882
Affaires indiennes et
du Nord canadien
Décret déclarant inaliénables certaines terres des Territoires du NordOuest (la première nation de Salt River, T.N.-O) .........................................
2543
TR/2001-109
1913
Citoyenneté et Immigration
Conseil du Trésor
Décret de remise visant les demandes de visa de visiteur (Journée
mondiale de la jeunesse 2002) ......................................................................
2545
vi
2001-11-07 Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, n o 23
INDEX
DORS:
TR:
DORS/2001-443—466
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Aide financière aux étudiants  Règlement modifiant le Règlement fédéral............
Aide financière aux étudiants (Loi fédérale)
TR/2001-104—109
Abréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a  abroge
Date
Page
DORS/2001-462
25/10/01
2520
Aliments et drogues (1138  bentazone)  Règlement modifiant le Règlement .....
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-453
25/10/01
2490
Aliments et drogues (1217  chlorhydrate de propamocarbe)  Règlement
modifiant le Règlement ........................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-454
25/10/01
2494
Aliments et drogues (1219  isoxaflutole)  Règlement modifiant le Règlement ..
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-455
25/10/01
2497
Aliments et drogues (1222  krésoxim-méthyl)  Règlement modifiant le
Règlement.............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-456
25/10/01
2501
Aliments et drogues (1228  amitrole)  Règlement modifiant le Règlement ........
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-457
25/10/01
2505
Aliments et drogues (1230  cymoxanil)  Règlement modifiant le Règlement ....
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-458
25/10/01
2508
Aliments et drogues (1253  fenhexamide)  Règlement modifiant le Règlement.
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-459
25/10/01
2511
Aliments et drogues (1261  tébufenozide)  Règlement modifiant le Règlement.
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-460
25/10/01
2514
Aliments et drogues (1284  thiamethoxam)  Règlement modifiant le
Règlement.............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/2001-461
25/10/01
2517
Contraventions  Règlement modifiant le Règlement ..............................................
Contraventions (Loi)
DORS/2001-450
25/10/01
2443
Déclarant inaliénables certaines terres des Territoires du Nord-Ouest (la première
nation de Salt River, T.N.-O.)  Décret ..............................................................
Terres territoriales (Loi)
TR/2001-108
07/11/01
2543
n
Demandes de visa de visiteur (Journée mondiale de la jeunesse 2002)  Décret de
remise ...................................................................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2001-109
07/11/01
2545
n
Donald MacLean et Eleanor MacLean  Décret de remise ......................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2001-107
07/11/01
2542
n
Droits postaux de services spéciaux  Règlement modifiant le Règlement ..............
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2001-447
18/10/01
2432
Droits postaux de services spéciaux  Règlement modifiant le Règlement ..............
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2001-448
18/10/01
2433
Envois de la poste-lettre du régime postal international  Règlement modifiant le
Règlement ..................................................................................................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2001-445
18/10/01
2424
Envois poste-lettre  Règlement modifiant le Règlement ........................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2001-443
18/10/01
2420
Envois poste-lettre  Règlement modifiant le Règlement ........................................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2001-444
18/10/01
2422
Helen Spalding  Décret de remise ..........................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2001-105
07/11/01
2540
n
Indemnisation relative à la gale verruqueuse de la pomme de terre  Règlement ....
Protection des végétaux (Loi)
DORS/2001-451
25/10/01
2454
n
DORS/2001-464
25/10/01
2527
n
Interdisant l’accès à certaines terres du Yukon (2001, n° 01, Réserve écologique de
Fishing Branch, Yuk.)  Décret ..........................................................................
Extraction de l’or dans le Yukon (Loi)
Extraction du quartz dans le Yukon (Loi)
vii
Commentaires
2001-11-07 Gazette du Canada Partie II, Vol. 135, no 23
DORS/2001-443—466
TR/2001-104—109
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
No
Date
Page
DORS/2001-465
25/10/01
2531
n
DORS/2001-466
25/10/01
2535
n
Maurice et Jean Didkowski  Décret de remise .......................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2001-104
07/11/01
2539
n
Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public  Règlement
modifiant le Règlement ........................................................................................
Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public (Loi)
DORS/2001-463
25/10/01
2524
Ordures dans les parcs nationaux  Règlement modifiant le Règlement ..................
Parcs nationaux du Canada (Loi)
DORS/2001-449
18/10/01
2436
Pêche des provinces maritimes  Règlement modifiant le Règlement .....................
Pêches (Loi)
DORS/2001-452
25/10/01
2467
Postes pour les forces armées  Règlement modifiant le Règlement........................
Société canadienne des postes (Loi)
DORS/2001-446
18/10/01
2431
Tracy Pellerin  Décret de remise ............................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/2001-106
07/11/01
2541
Interdisant l’accès à certaines terres du Yukon (2001, n° 02, Réserve de la région
sauvage de Fishing Branch, Yuk.)  Décret........................................................
Extraction de l’or dans le Yukon (Loi)
Extraction du quartz dans le Yukon (Loi)
Interdisant l’accès à certaines terres du Yukon (2001, n° 04, Habitat protégé du
maris Horseshoe, Yuk.)  Décret........................................................................
Extraction de l’or dans le Yukon (Loi)
Extraction du quartz dans le Yukon (Loi)
viii
Commentaires
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising