Canada Gazette du Part II

Canada Gazette du Part II
Vol. 133, no 17
Vol. 133, No. 17
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part II
OTTAWA, WEDNESDAY, AUGUST 18, 1999
Partie II
OTTAWA, LE MERCREDI 18 AOÛT 1999
Statutory Instruments 1999
Textes réglementaires 1999
SOR/99-313 to 341 and SI/99-78 to 95
DORS/99-313 à 341 et TR/99-78 à 95
Pages 1994 to 2153
Pages 1994 à 2153
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part II is published under authority of the Statutory
Instruments Act on January 6, 1999 and at least every second Wednesday
thereafter.
La Gazette du Canada Partie II est publiée en vertu de la Loi sur les textes
réglementaires le 6 janvier 1999 et au moins tous les deux mercredis par la
suite.
Part II of the Canada Gazette contains all ‘‘regulations’’ as defined in the
Statutory Instruments Act and certain other classes of statutory instruments
and documents required to be published therein. However, certain regulations
and classes of regulations are exempted from publication by section 15 of the
Statutory Instruments Regulations made pursuant to section 20 of the
Statutory Instruments Act.
La Partie II de la Gazette du Canada est le recueil des « règlements »
définis comme tels dans la loi précitée et de certaines autres catégories de
textes réglementaires et de documents qu’il est prescrit d’y publier.
Cependant, certains règlements et catégories de règlements sont soustraits à la
publication par l’article 15 du Règlement sur les textes réglementaires, établi
en vertu de l’article 20 de la Loi sur les textes réglementaires.
Each regulation or statutory instrument published in this number may
be obtained as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Public Works and Government Services Canada. Rates will be quoted on
request.
Il est possible d’obtenir un tiré à part de tout règlement ou de tout texte
réglementaire publié dans le présent numéro en s’adressant aux Éditions du
gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada. Le tarif sera indiqué sur demande.
The Canada Gazette Part II is available in most libraries for consultation.
On peut consulter la Gazette du Canada Partie II dans la plupart des
bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription to the Canada
Gazette Part II is $67.50, and single issues, $3.50. For residents of other
countries, the cost of a subscription is $87.75 and single issues, $4.95. Orders
should be addressed to: Canadian Government Publishing, Public Works and
Government Services Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Pour les résidents du Canada, le prix de l’abonnement annuel à la Gazette
du Canada Partie II est de 67,50 $ et le prix d’un exemplaire, de 3,50 $. Pour
les résidents d’autres pays, le prix de l’abonnement est de 87,75 $ et le prix
d’un exemplaire, de 4,95 $. Veuillez adresser les commandes à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Copies of Statutory Instruments that have been registered with the Clerk of
the Privy Council are available, in both official languages, for inspection and
sale at Room 418, Blackburn Building, 85 Sparks Street, Ottawa, Canada.
Des exemplaires des textes réglementaires enregistrés par le greffier du
Conseil privé sont à la disposition du public, dans les deux langues officielles,
pour examen et vente à la pièce 418, édifice Blackburn, 85, rue Sparks,
Ottawa, Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1999
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-313
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
Enregistrement
DORS/99-313 28 juillet 1999
28 July, 1999
COASTAL FISHERIES PROTECTION ACT
LOI SUR LA PROTECTION DES PÊCHES CÔTIÈRES
Regulations Amending the Coastal Fisheries
Protection Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la
protection des pêcheries côtières
P.C. 1999-1316
C.P. 1999-1316
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Fisheries and Oceans, pursuant
to section 6a of the Coastal Fisheries Protection Act, hereby
makes the annexed Regulations Amending the Coastal Fisheries
Protection Regulations.
Sur recommandation du ministre des Pêches et des Océans et
en vertu de l’article 6a de la Loi sur la protection des pêches côtières, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le
Règlement modifiant le Règlement sur la protection des pêcheries
côtières, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
COASTAL FISHERIES PROTECTION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
PROTECTION DES PÊCHERIES CÔTIÈRES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
(2) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“CASPO Convention” means the Convention for the Conservation of Anadromous Stocks in the North Pacific Ocean;
(convention CPAPN)
“NAFO” means the Northwest Atlantic Fisheries Organization;
(OPAN)
“NAFO Measures” means the Conservation and Enforcement
Measures adopted by NAFO, as they read on July 27, 1999;
(mesures de l’OPAN)
2. The Regulations are amended by adding the following
after section 2:
1. (1) La définition de « observateur »1 , à l’article 2 du Règlement sur la protection des pêcheries côtières2, est remplacée
par ce qui suit :
« observateur » Selon le cas :
a) pour l’application des articles 37 et 38, personne qui est
placée à ce titre à bord d’un bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord en application de la mesure de l’OPAN VI.A;
b) personne nommée à ce titre par le directeur général régional et détentrice d’une carte d’identité en faisant foi.
(observer)
(2) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« convention CPAPN » La Convention pour la conservation des
stocks de poissons anadromes de l’océan Pacifique nord.
(CASPO Convention)
« mesures de l’OPAN » Les mesures intitulées Conservation and
Enforcement Measures adoptées par l’OPAN, dans leur version
au 27 juillet 1999. (NAFO Measures)
« OPAN » L’Organisation des pêches de l’Atlantique nord-ouest.
(NAFO)
2. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 2, de ce qui suit :
Prescribed Response Period
Délai
3. For the purpose of subsection 16.2(3) of the Act, the prescribed period is three working days.
3. (1) Subsection 21(1)3 of the Regulations is repealed.
(2) Subparagraph 21(2)(b)(i)4 of the Regulations is repealed.
(3) Paragraph 21(2)(c)3 of the Regulations is replaced by
the following:
3. Pour l’application du paragraphe 16.2(3) de la Loi, le délai
est de trois jours ouvrables.
3. (1) Le paragraphe 21(1)3 du même règlement est abrogé.
(2) Le sous-alinéa 21(2)b)(i)4 du même règlement est abrogé.
(3) L’alinéa 21(2)c)3 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
1. (1) The definition “observer” in section 2 of the Coastal
Fisheries Protection Regulations2 is replaced by the following:
“observer” means
(a) for the purposes of sections 37 and 38, a person placed
on board a fishing vessel of a participating state pursuant to
Measure VI.A of the NAFO Measures, or
(b) for any other purpose, a person who is designated as such
by a Regional Director-General and is in possession of an
identification card indicating that designation; (observateur)
———
a
1
2
3
4
S.C. 1999, c. 19, s. 3
SOR/86-939
C.R.C., c. 413
SOR/94-362
SOR/95-136
1994
———
a
1
2
3
4
L.C. 1999, ch. 19, art. 3
DORS/86-939
C.R.C., ch. 413
SOR/94-362
DORS/95-136
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
(c) in respect of a foreign fishing vessel of a class prescribed by
subparagraph (b)(ii), prohibitions against fishing for the
straddling stocks set out in Table I or II to this section, against
preparing to fish for those straddling stocks and against catching and retaining those straddling stocks are hereby prescribed
as conservation and management measures; and
4. The Regulations are amended by adding the following after section 21:
c) en ce qui concerne les bateaux de pêche étrangers de la
classe visée au sous-alinéa b)(ii), l’interdiction de pêcher des
stocks chevauchants figurant aux tableaux I ou II du présent
article, l’interdiction de se préparer à les pêcher et
l’interdiction de les prendre et de les garder constituent des
mesures de conservation et de gestion;
4. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 21, de ce qui suit :
Prescribed Participating States
États assujettis à l’accord
22. The foreign states and organizations of foreign states set
out in Schedule IV are hereby prescribed as participating states.
22. Les États et les organisations d’États étrangers assujettis à
l’accord sont ceux figurant à l’annexe IV.
Implementation of the Agreement
Mise en œuvre de l’accord
Northwest Atlantic Fisheries Organization
Organisation des pêches de l’Atlantique nord-ouest
23. (1) The NAFO Regulatory Area is hereby designated as an
area of the sea regulated by NAFO for the purposes of section 5.3
of the Act.
(2) The NAFO Regulatory Area is hereby designated as an area
of the sea regulated by NAFO for the purposes of paragraph 5.5(a) of the Act.
24. Subject to section 25, sections 26 to 38 apply to fishing
vessels of a participating state that are engaged in fishing in the
NAFO Regulatory Area for a straddling stock set out in Table I
or II to section 21.
25. The provision of these Regulations that is set out in column 1
of an item of the following table does not apply in respect of a
fishing vessel of a participating state that, by virtue of Article XII
of the Convention on Future Multilateral Cooperation in the
Northwest Atlantic Fisheries, is not bound by the measure of the
NAFO Measures that is set out in column 2 of that item.
23. (1) Pour l’application de l’article 5.3 de la Loi, est un espace maritime tombant sous la compétence de l’OPAN la zone de
réglementation de l’OPAN.
(2) Pour l’application de l’article 5.5 de la Loi, est un espace
maritime tombant sous la compétence de l’OPAN la zone de réglementation de l’OPAN.
24. Sous réserve de l’article 25, les articles 26 à 38
s’appliquent à tout bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord
qui pêche, dans la zone de réglementation de l’OPAN, des stocks
chevauchants visés aux tableaux I ou II de l’article 21.
25. Les dispositions du présent règlement mentionnées à la
colonne 1 du tableau du présent article ne s’appliquent pas aux
bateaux de pêche d’un État assujetti à l’accord auquel, en application de l’article XII de la Convention sur la future coopération
multilatérale dans les pêches de l’Atlantique nord-ouest, la mesure de l’OPAN prévue à la colonne 2 ne s’applique pas.
TABLE
TABLEAU
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Column 1
Column 2
Provision
section 27
subsection 28(1)
subsection 28(3)
paragraph 29(a)
paragraph 29(b)
section 30
section 31
paragraph 32(a)
paragraph 32(b)
paragraph 32(c)
section 33
section 34
section 35
section 36
section 37
section 38
NAFO Measure
Measure I.A.2
Measure I.A.3(a)
Measure I.A.3(c)
Measure I.C.2(a)
Measure I.C.2(c)
Measure I.C.1
Measure I.G
Measure II.B
Measure II.C.2(a) or Schedule IV to Part V
Measure II.C.2(c) or Schedule IV to Part V
Measure II.D.1 or Schedule IV to Part V
Measure III.E.1
Measure IV.9.iv
Measure VI.B.1(a)
Measure IV.9.v
Measure VI.A.7
26. Every fishing vessel of a participating state shall comply
with the measures of the NAFO Measures that are set out in the
table to this section, except those to which, by virtue of Article XII of the Convention on Future Multilateral Cooperation in
the Northwest Atlantic Fisheries, the participating state is not
bound.
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Colonne 1
Colonne 2
Disposition du
présent règlement
article 27
paragraphe 28(1)
paragraphe 28(3)
alinéa 29a)
alinéa 29b)
article 30
article 31
alinéa 32a)
alinéa 32b)
alinéa 32c)
article 33
article 34
article 35
article 36
article 37
article 38
Mesures de l’OPAN
mesure I.A.2
mesure I.A.3(a)
mesure I.A.3(c)
mesure I.C.2(a)
mesure I.C.2(c)
mesure I.C.1
mesure I.G
mesure II.B
mesure II.C.2(a) ou annexe IV de la partie V
mesure II.C.2(c) ou annexe IV de la partie V
mesure II.D.1 ou annexe IV de la partie V
mesure III.E.1
mesure IV.9.iv
mesure VI.B.1(a)
mesure IV.9.v
mesure VI.A.7
26. Les bateaux de pêche d’un État assujetti à l’accord doivent
se conformer aux mesures de l’OPAN visées au tableau du présent article, sauf celles qui, en application de l’article XII de la
Convention sur la future coopération multilatérale dans les pêches
de l’Atlantique nord-ouest, ne s’appliquent pas à l’État.
1995
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
TABLE
TABLEAU
Item
NAFO Measure
Article
Mesures de l’OPAN
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Measure I.A.5
Measure I.D
Measure I.E
Measure I.F.3
Measure I.H
Measure IV.5(ii)(c)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
mesure I.A.5
mesure I.D
mesure I.E
mesure I.F.3
mesure I.H
mesure IV.5(ii)(c)
27. Where in any calendar year a participating state notifies the
Executive Secretary of NAFO of the date that the fishing vessels
of that state will cease a directed fishery for a fish stock allocated
to that state for that calendar year, no fishing vessel of that state
shall, in any part of that calendar year after that date, engage in a
directed fishery for fish of that stock.
28. (1) Subject to subsection (2), no fishing vessel of a participating state that has not been allocated a quota of a particular
stock set out in Appendix II to Schedule I to Part V of the NAFO
Measures shall fish for fish of that stock.
(2) Subject to subsection (3), a fishing vessel of a participating
state that is a contracting party to the Convention on Future
Multilateral Cooperation in the Northwest Atlantic Fisheries and
that has not been allocated a quota of a particular stock set out in
Appendix II to Schedule I to Part V of the NAFO Measures may
fish for fish of that stock if
(a) a quota for that stock has been allocated to “Others” in that
Appendix; and
(b) the participating state has notified the Executive Secretary
of NAFO that its vessels intend to do so.
(3) No fishing vessel referred to in subsection (2) shall fish for
fish of a stock for which a quota has been allocated to “Others”
more than seven days after the day the Executive Secretary of
NAFO notifies the participating state that the quota for that fish
stock has been reached.
29. Every fishing vessel of a participating state shall
(a) maintain an accurate fishing logbook, in the manner specified in Measure I.C.2 of the NAFO Measures; and
(b) either
(i) maintain an accurate production logbook, in the manner
specified in Measure I.C.2 of the NAFO Measures, or
(ii) stow all processed catch in the hold separately by species
and maintain an accurate stowage plan showing the location
of the products in the hold.
30. No fishing vessel of a participating state shall enter the
NAFO Regulatory Area without having an accurate record in its
fishing logbook of the amount of each species of fish on board at
the time of entry.
31. No fishing vessel of a participating state shall fish for
shrimp in Division 3LNO.
32. No fishing vessel of a participating state shall
(a) fish using a net that has meshes that do not meet the requirements of Measure II.B of the NAFO Measures;
(b) except in the circumstances set out in Measures II.C.2(b)
and II.C.3 of the NAFO Measures, when fishing for a particular species of fish, have on board a net with a mesh size smaller
1996
27. Lorsque, dans une année civile, un État assujetti à l’accord
avise le secrétaire général de l’OPAN de la date à laquelle les
bateaux de pêche de cet État cesseront la pêche sélective d’un
stock de poissons attribué à celui-ci pour cette année, il est interdit à ces bateaux de se livrer à une telle pêche pendant le reste
de cette année.
28. (1) Sous réserve du paragraphe (2), il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord auquel n’a pas été
attribué un contingent d’un stock de poissons mentionné à
l’appendice II de l’annexe I de la partie V des mesures de
l’OPAN de pêcher le poisson de ce stock.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), le bateau de pêche d’un
État assujetti à l’accord qui est une partie contractante à la Convention sur la future coopération multilatérale dans les pêches de
l’Atlantique nord-ouest et auquel n’a pas été attribué un contingent d’un stock particulier mentionné à l’appendice II de l’annexe I
de la partie V des mesures de l’OPAN peut pêcher le poisson de
ce stock aux conditions suivantes :
a) un contigent pour ce stock a été attribué à « Autres » dans
cet appendice;
b) l’État a avisé le secrétaire général de l’OPAN de l’intention
du bateau de pêche de se livrer à cette pêche.
(3) Le bateau de pêche visé au paragraphe (2) ne peut pêcher le
poisson d’un stock pour lequel un contingent a été attribué à
« Autres » après le septième jour suivant celui où le secrétaire
général de l’OPAN a avisé l’État assujetti à l’accord que le contingent a été atteint.
29. Tout bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord doit :
a) d’une part, tenir avec précision un journal de pêche en conformité avec la mesure de l’OPAN I.C.2;
b) d’autre part :
(i) soit tenir avec précision un journal de production en conformité avec la mesure de l’OPAN I.C.2,
(ii) soit répartir par espèces, dans la cale, le poisson transformé et tenir un plan de chargement indiquant avec précision l’endroit où chacune d’entre elles se trouve.
30. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord de pénétrer dans la zone de réglementation de l’OPAN à
moins que, au moment de son entrée, le journal de pêche
n’indique avec précision la quantité de poissons de chaque espèce
à bord.
31. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord de pêcher des crevettes dans la division 3LNO.
32. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord :
a) de pêcher au moyen d’un filet dont le maillage n’est pas
conforme aux exigences prévues à la mesure de l’OPAN II.B;
b) sauf dans les cas prévus aux mesures de l’OPAN II.C.2(b) et
II.C.3, d’avoir à bord, lorsqu’il pêche une espèce de poisson,
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
than that authorized for that species under Schedule IV to
Part V of the NAFO Measures; or
(c) except in the circumstances set out in Measure II.C.3 of the
NAFO measures, fish for a species of fish set out in Schedule IV to Part V of the NAFO Measures using a net having, in
any part, meshes of a size less than that specified for that species in that Schedule, as measured wet after use by inserting
into the meshes an appropriate gauge, described in Schedule V
to Part V of the NAFO Measures.
33. No fishing vessel of a participating state shall fish for a
species of fish, for which the NAFO Measures prescribe a minimum mesh size, with a net in which the mesh size in any part of
the net, other than the underside of a trawl codend, is obstructed
so as to diminish the size of the meshes.
34. Every fishing vessel of a participating state shall comply
with the logging requirements set out in Measure III.E.1 of the
NAFO Measures.
35. No fishing vessel of a participating state shall interfere with
a satellite tracking system on board the vessel.
36. Every fishing vessel of a participating state shall, after
January 1, 2001, be equipped with a satellite tracking system that
meets the requirements set out in Measure VI.B.1(a) of the
NAFO Measures.
37. No fishing vessel of a participating state shall prevent an
observer from carrying out his or her duties.
38. A fishing vessel of a participating state that is carrying an
observer shall
(a) provide suitable food and lodging for the observer while the
observer remains on the vessel; and
(b) ensure that all necessary cooperation is extended to the observer to enable the observer to carry out his or her duties, including providing access to the retained catch and to catch that
is intended to be discarded.
un filet dont le maillage est inférieur au maillage minimal autorisé pour cette espèce selon l’annexe IV de la partie V des
mesures de l’OPAN;
c) sauf dans les cas prévus à la mesure de l’OPAN II.C.3, de
pêcher une espèce mentionnée à l’annexe IV de la partie V des
mesures de l’OPAN, au moyen d’un filet dont le maillage en
tout point est inférieur au maillage prévu à cette annexe pour
cette espèce, le maillage étant mesuré par insertion d’un calibre
approprié dans les mailles lorsque le filet est mouillé, conformément à l’annexe V de cette partie.
33. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord de pêcher une espèce de poissons — pour laquelle les
mesures de l’OPAN prévoient un maillage minimal — au moyen
d’un filet dont le maillage, dans toute partie autre que la partie
inférieure au cul de chalut, est obstrué de façon à réduire la dimension des mailles.
34. Tout bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord doit se
conformer aux exigences prévues à la mesure de l’OPAN III.E.1
concernant l’inscription des prises au journal de pêche.
35. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord d’entraver le fonctionnement du système de localisation
par satellite qui se trouve à son bord.
36. Après le 1er janvier 2001, tout bateau de pêche d’un État
assujetti à l’accord doit être muni d’un système de localisation
par satellite qui est conforme à la mesure de l’OPAN VI.B.1(a).
37. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord d’empêcher l’observateur d’exercer ses fonctions.
38. Tout bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord ayant un
observateur à bord doit :
a) fournir à celui-ci les repas et l’hébergement convenables
pour la durée de son séjour à bord;
b) veiller à ce qu’il reçoive toute l’aide nécessaire à l’exercice
de ses fonctions, notamment en lui donnant accès aux prises
gardées ou à rejeter.
International Commission for the Conservation
of Atlantic Tunas
Commission internationale pour la conservation
des thonidés de l’Atlantique
39. (1) All waters of the Atlantic Ocean and its adjacent seas
beyond 200 nautical miles from the baselines from which the
territorial sea of a state is measured are hereby designated as areas
of the sea regulated by the International Commission for the Conservation of Atlantic Tunas for the purposes of section 5.3 of the
Act.
(2) All waters of the Atlantic Ocean and its adjacent seas beyond 200 nautical miles from the baselines from which the territorial sea of a state is measured are hereby designated as areas of
the sea regulated by the International Commission for the Conservation of Atlantic Tunas for the purposes of paragraph 5.5(a)
of the Act.
40. No fishing vessel of a participating state that is fishing in
the waters referred to in subsection 39(1) shall have on board a
bluefin tuna that is less than 1.8 kg in weight.
41. Sections 25 to 38 and 40 are hereby designated as regulations the contravention of which is prohibited under paragraph 5.3(a) of the Act.
39. (1) Pour l’application de l’article 5.3 de la Loi, sont des espaces maritimes tombant sous la compétence de la Commission
internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique
toutes les eaux de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes
au-delà de 200 milles marins de la ligne de base servant à la délimitation de la mer territoriale d’un État.
(2) Pour l’application de l’article 5.5 de la Loi, sont des espaces maritimes tombant sous la compétence de la Commission
internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique
toutes les eaux de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes
au-delà de 200 milles marins de la ligne de base servant à la délimitation de la mer territoriale d’un État.
40. Il est interdit à tout bateau de pêche d’un État assujetti à
l’accord qui pêche dans les eaux visées au paragraphe 39(1)
d’avoir à bord un thon rouge d’un poids inférieur à 1,8 kg.
41. Les articles 25 à 38 et 40 sont des dispositions dont la contravention est interdite par l’alinéa 5.3a) de la Loi.
1997
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
Enforcement Action in respect of Canadian Fishing Vessels
Mesures d’exécution relatives aux bateaux de pêche canadiens
42. The Minister may authorize a participating state to take enforcement action in respect of a Canadian fishing vessel if there
are reasonable grounds to believe the fishing vessel has contravened any measure
(a) established by NAFO for the conservation or management
of a straddling fish stock; or
(b) established by the International Commission for the Conservation of Atlantic Tunas for the conservation or management of a highly migratory fish stock set out in the table to this
section.
42. Le ministre peut autoriser un État assujetti à l’accord à
prendre des mesures d’exécution à l’égard d’un bateau de pêche
canadien s’il y a des motifs raisonnables de croire que le bateau a
enfreint une mesure établie :
a) soit par l’OPAN pour conserver ou gérer des stocks de poissons chevauchants;
b) soit par la Commission internationale pour la conservation
des thonidés de l’Atlantique pour conserver ou gérer des stocks
de poissons grands migrateurs mentionnés au tableau du présent article.
TABLE
TABLEAU
HIGHLY MIGRATORY FISH STOCKS
STOCKS DE POISSONS GRANDS MIGRATEURS
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Species
Yellowfin tuna (Thunnus albacares)
Skipjack tuna (Euthynnus pelamis)
Bluefin tuna (Thunnus thynnus)
Albacore tuna (Thunnus alalunga)
Bigeye tuna (Thunnus obesus)
Bonito tuna (Sarda sarda)
Sailfish (Istiophorus albicans)
Blue marlin (Makaira nigricans)
White marlin (Tetrapturus albidus)
Longbill spearfish (Tetrapturus pfluegeri)
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
Espèce
Albacore à nageoires jaunes (Thunnus albacares)
Thonine à ventre rayé (Euthynnus pelamis)
Thon rouge (Thunnus thynnus)
Germon (Thunnus alalunga)
Thon ventru (Thunnus obesus)
Bonite à dos rayé (Sarda sarda)
Voilier de l’Atlantique (Istiophorus albicans)
Makaire bleu (Makaira nigricans)
Makaire blanc (Tetrapturus albidus)
Makaire bécune (Tetrapturus pfluegeri)
Implementation of the CASPO Convention
Mise en œuvre de la convention CPAPN
43. (1) The waters of the North Pacific Ocean and its adjacent
seas north of 33o N. latitude beyond 200 nautical miles from the
baselines from which the territorial sea of a state is measured are
hereby designated as an area of the sea regulated by the CASPO
Convention for the purposes of section 5.4 of the Act.
43. (1) Pour l’application de l’article 5.4 de la Loi, sont des espaces maritimes régis par la convention CPAPN les eaux de
l’océan Pacifique nord et de ses mers adjacentes situées au nord
du trente-troisième degré de latitude nord au-delà de 200 milles
marins de la ligne de base servant à la délimitation de la mer territoriale d’un État.
(2) Pour l’application de l’article 5.5 de la Loi, sont des espaces maritimes régis par la convention CPAPN les eaux de l’océan
Pacifique nord et de ses mers adjacentes situées au nord du
trente-troisième degré de latitude nord au-delà de 200 milles marins de la ligne de base servant à la délimitation de la mer territoriale d’un État.
44. (1) Il est interdit à un bateau de pêche d’un État partie à la
convention CPAPN, dans les eaux visées au paragraphe 43(1) :
a) de pratiquer la pêche sélective des poissons anadromes;
b) de garder des poissons anadromes capturés accidentellement
au cours de la pêche de poissons non anadromes.
(2) The waters of the North Pacific Ocean and its adjacent seas
north of 33o N. latitude beyond 200 nautical miles from the baselines from which the territorial sea of a state is measured are
hereby designated as an area of the sea regulated by the CASPO
Convention for the purposes of paragraph 5.5(b) of the Act.
44. (1) No fishing vessel of a state that is a party to the CASPO
Convention shall
(a) engage in directed fishing for anadromous fish in the waters
referred to in subsection 43(1); or
(b) retain any anadromous fish taken as an incidental taking
while fishing for non-anadromous fish in the waters referred to
in subsection 43(1).
(2) Subsection (1) does not apply to fishing for scientific research purposes in accordance with Article VII of the CASPO
Convention.
(3) Subsection (1) is hereby designated as a regulation the contravention of which is prohibited under section 5.4 of the Act.
45. A protection officer may, in enforcing section 44, exercise
the powers referred to in section 16.1 of the Act to the extent that
they are consistent with the CASPO Convention.
46. The Minister may authorize a state that is a party to the
CASPO Convention to take enforcement action in respect of a
1998
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas à la pêche pratiquée
pour la recherche scientifique conformément à l’article VII de la
convention CPAPN.
(3) Le paragraphe (1) est une disposition dont la contravention
est interdite par l’article 5.4 de la Loi.
45. Le garde-pêche peut, pour la mise à exécution de l’article 44, exercer les pouvoirs visés à l’article 16.1 de la Loi dans la
mesure où ils sont compatibles avec la convention CPAPN.
46. Le ministre peut autoriser un État qui est partie à la convention CPAPN à prendre des mesures d’exécution à l’égard d’un
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
Canadian fishing vessel if there are reasonable grounds to believe
that the fishing vessel contravened any measure referred to in
section 44.
bateau de pêche canadien, s’il y a des motifs raisonnables de
croire que le bateau a contrevenu à l’article 44.
Recovery of Costs
Recouvrement des frais
47. Where a fishing vessel of a participating state is seized and,
following a further investigation in port, the protection officer
continues to have reasonable grounds to believe an offence has
been committed under any of sections 27 to 38 and 40, Her Majesty in right of Canada may recover
(a) any reasonable costs incurred for berthage of the fishing
vessel;
(b) any reasonable costs incurred for the security and maintenance of the fishing vessel; and
(c) any reasonable costs incurred for the repatriation of the
crew of the fishing vessel.
47. Lorsqu’un bateau de pêche d’un État assujetti à l’accord est
saisi et que, après avoir mené une enquête plus poussée au port, le
garde-pêche continue d’avoir des motifs raisonnables de croire à
la perpétration d’une infraction prévue à l’un des articles 27 à 38
et 40, les frais suivants constituent des créances de Sa Majesté du
chef du Canada :
a) les frais raisonnablement exposés pour l’accostage du bateau;
b) les frais raisonnablement exposés pour assurer la sécurité et
l’entretien du bateau;
c) les frais raisonnablement exposés pour le rapatriement des
membres de l’équipage du bateau.
Serving or Giving of Documents
Signification ou remise de documents
48. In any proceeding against a fishing vessel in respect of an
offence under any of sections 5.3 to 5.5 of the Act, a notice,
statement, summons or other document may be given or served
(a) personally to a person who appears to be in charge of the
fishing vessel;
(b) by mailing the document to the agent for the fishing vessel;
or
(c) by posting the document in a conspicuous location on the
fishing vessel.
5. The Regulations are amended by adding the following after Schedule III :
48. Dans toute action intentée contre un bateau de pêche relativement à une infraction prévue à l’un des articles 5.3 à 5.5 de la
Loi, tout avis, déclaration, citation ou autre document peut être :
a) soit remis ou signifié personnellement à la personne qui
semble responsable du bateau;
b) soit envoyé par la poste au représentant du bateau;
c) soit affiché à un endroit bien en vue à bord du bateau.
SCHEDULE IV
(Section 22)
ANNEXE IV
(article 22)
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
Participating State
The Commonwealth of the Bahamas
Cook Islands
The Republic of Fiji
The Republic of Iceland
The Islamic Republic of Iran
The Republic of Maldives
The Republic of Mauritius
The Federated States of Micronesia
The Principality of Monaco
The Republic of Namibia
The Republic of Nauru
The Kingdom of Norway
The Russian Federation
Saint Lucia
The Independent State of Samoa
The Republic of Senegal
The Republic of Seychelles
Solomon Islands
The Democratic Socialist Republic of Sri Lanka
The Kingdom of Tonga
United States of America
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’annexe III, de ce qui suit :
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
États assujettis à l’accord
Le Commonwealth des Bahamas
Les Îles Cook
La République des Fidji
La République d’Islande
La République islamique d’Iran
La République des Maldives
La République de Maurice
Les États fédérés de Micronésie
La Principauté de Monaco
La République de Namibie
La République de Nauru
Le Royaume de Norvège
La Fédération de Russie
Sainte-Lucie
L’État indépendant du Samoa
La République du Sénégal
La République des Seychelles
Les Îles Salomon
La République socialiste démocratique de Sri Lanka
Le Royaume des Tonga
Les États-Unis d’Amérique
1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. (1) Subject to subsection (2), these Regulations come into
force on July 28, 1999, or the day of entry into force of the
Agreement, whichever is later.
(2) Subsections 23(2) and 39(2) and sections 43 to 46 and 48
of the Coastal Fisheries Protection Regulations, as enacted by
section 4, come into force on July 28, 1999.
6. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le présent règlement
entre en vigueur le 28 juillet 1999 ou, si elle est postérieure, à
la date d’entrée en vigueur de l’accord.
(2) Les paragraphes 23(2) et 39(2) et les articles 43 à 46
et 48 du Règlement sur la protection des pêcheries côtières,
édictés par l’article 4, entrent en vigueur le 28 juillet 1999.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
These Regulations amend the Coastal Fisheries Protection
Regulations to enable Canada to implement the Agreement for the
Implementation of the Provisions of the United Nations Convention on the Law of the Sea of 10 December 1982 Relating to the
Conservation and Management of Straddling Fish Stocks and
Highly Migratory Fish Stocks (Agreement), signed by Canada on
December 4, 1995, and other international fisheries treaties or
arrangements. These Regulations will pave the way for Canada’s
ratification of the Agreement.
Ce règlement modifie le Règlement sur la protection des pêcheries côtières afin de permettre au Canada de mettre en œuvre
l’Accord aux fins de l’application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du
10 décembre 1982 relatives à la conservation et à la gestion des
stocks de poissons dont les déplacements s’effectuent tant à
l’intérieur qu’au-delà de zones économiques exclusives (stocks
chevauchants) et des stocks de poissons grands migrateurs
(l’accord) et signé par le Canada le 4 décembre 1995 ainsi que
d’autres ententes ou traités internationaux en matière de pêches.
Le règlement préparera la voie à la ratification de l’accord par le
Canada.
L’Accord constitue la clé de la stratégie gouvernementale pour
combattre la surpêche par les étrangers sur les Grands Bancs de
Terre-Neuve, à l’extérieur de la zone juridictionnelle de 200 milles du Canada. Bien que l’accord comporte des principes et des
règles concernant la conservation et la gestion des stocks chevauchants et grands migrateurs en haute mer, les dispositions touchant le contrôle, la conformité et l’exécution de l’accord sont les
seules dont la mise en vigueur devra se faire dans une loi.
L’accord crée un plan par lequel toute partie à l’accord pourra
surveiller et contrôler les activités de pêche en haute mer des bateaux des États assujettis à l’accord. Pour que ce plan soit mis en
application, le gouvernement a présenté des modifications (Projet
de loi C-27) à la Loi sur la protection des pêches côtières (Loi) et
à la Loi sur la marine marchande; cette nouvelle Loi a reçu la
sanction royale le 17 juin 1999 (L.C. 1999, ch. 19). La Loi contient maintenant l’autorité de mettre en vigueur, par règlement,
l’accord et tout autre entente ou traité international en matière de
pêches. C’est à même des politiques et des lignes directrices gouvernementales que seront mises en application les parties restantes de l’accord telles les mesures préventives en matière de conservation.
Les nouvelles dispositions de la Loi fournissent les pouvoirs
législatifs nécessaires aux agents d’exécution canadiens (appelés
gardes-pêche dans la Loi) pour surveiller et contrôler les activités
des bateaux de pêche étrangers des États assujettis aux ententes
ou aux traités internationaux qui sont mis en œuvre par ce règlement. Ces dispositions comprennent également des mesures
d’exécution. La Loi stipule que toutes les activités des gardespêche devront être conformes aux traités et aux ententes applicables. Les organismes régionaux de pêche dont les mesures seront
surveillées par la mise en œuvre de l’accord comprennent présentement l’Organisation des pêches de l’Atlantique nord-ouest
(OPAN) et la Commission internationale pour la conservation des
thonidés de l’Atlantique (CICTA). Ce règlement fournit les
The Agreement is central to the Government strategy to combat
foreign overfishing on the Grand Banks of Newfoundland outside
Canada’s 200-mile jurisdiction. Although the Agreement contains
various principles and rules for the conservation and management
of straddling and highly migratory fish stocks on the high seas;
the monitoring, compliance and enforcement provisions of the
Agreement are the only provisions that require legislative implementation in Canada. The Agreement creates a scheme whereby
any party to the Agreement may monitor fishing activities conducted on the high seas by vessels of other states that are party to
the Agreement. To implement this scheme, the Government proposed amendments (Bill C-27) to the Coastal Fisheries Protection Act (Act) and the Canada Shipping Act that received Royal
Assent on June 17, 1999 (S.C. 1999, c. 19). The Act now provides for the making of regulations for the implementation of the
Agreement and any other international fisheries treaty or arrangement. Government policies and guidelines will implement
the remaining parts of the Agreement, such as the precautionary
approach to conservation.
The new provisions of the Act provide the necessary statutory
authorities for Canadian enforcement officers (“protection officers” in the Act) to monitor and control the fishing activities conducted on the high seas by fishing vessels of states that are party
to the international treaties or arrangements implemented by these
Regulations. These provisions also include the enforcement actions that can be taken. The statutory authority provides that all
the activities of enforcement officers will be in accordance with
the implemented treaty or arrangement. The regional fisheries
organizations, whose measures will be monitored through the
implementation of the Agreement, currently include the Northwest Atlantic Fisheries Organization (NAFO) and the International Commission on the Conservation of Atlantic Tunas
2000
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
(ICCAT). These Regulations provide details of the new monitoring, compliance and enforcement regime set out in the Agreement, which will apply in the areas regulated by these organizations. These Regulations also provide the necessary authority to
implement the Convention for the Conservation of Anadromous
Stocks in the North Pacific Ocean (CASPO Convention) administered by the North Pacific Anadromous Fish Commission
(NPAFC).
The details provided by these Regulations include: (1) the
names of the states whose vessels are subject to the Agreement;
(2) the fishing rules with which the fishing vessels must comply;
(3) the designation of the respective areas of the high seas where
these rules apply; and, (4) the procedures that must be followed
when enforcing the rules. These Regulations designate the fishing
rules the contravention of which constitute serious violations
based on the fishing rules adopted by NAFO and ICCAT. These
Regulations also provide for related issues such as the recovery of
costs for seizing and detaining vessels and the procedure for
serving or giving documents.
These Regulations have only a minor impact on Canadian
fishing vessels in that they allow the Minister of Fisheries and
Oceans to permit any state that is party to an implemented treaty
or arrangement to take the same actions with respect to a Canadian fishing vessel on the high seas that Canada may take with
respect to a fishing vessel of that state. In actual fact, very few
Canadian vessels fish on the high seas. The fishing rules that apply to foreign fishing vessels on the high seas are the same as
those imposed on Canadian fishing vessels. These rules are incorporated in separate legislation and regulations and in licence
conditions.
particularités du nouveau régime de contrôle, de conformité et
d’exécution telles qu’elles sont déterminées dans l’accord et qui
seront applicables dans les secteurs régis par ces organismes. Le
règlement fournit également l’autorité nécessaire à la mise en
œuvre de la Convention pour la conservation des stocks de poissons anadromes de l’océan Pacifique nord (Convention CPAPN)
gérée par la Commission des poissons anadromes du Pacifique
nord (CPAPN).
Le règlement comporte les détails suivants : (1) le nom des
États dont les bateaux sont assujettis à l’accord; (2) les règles de
pêche auxquelles les bateaux de pêche doivent se conformer;
(3) la désignation des eaux en haute mer où les règles
s’appliquent; (4) le processus à suivre quand il y a lieu de faire
respecter les règles. Le règlement détermine quelles sont les règles de pêche dont la contravention représente de sérieuses infractions des règles de pêche adoptées par l’OPAN et la CICTA.
Le règlement couvre également d’autres questions pertinentes tel
le recouvrement des coûts lorsqu’il s’agit de saisir et de détenir
des bateaux contrevenants, ainsi que celles reliées à la signification ou à la remise de documents.
Le règlement a un effet mineur sur les bateaux de pêche canadiens en ce sens qu’il permet au ministre des Pêches et des
Océans d’autoriser un État assujetti à un traité ou à une entente
d’exercer les mêmes mesures pour un bateau de pêche canadien
en haute mer que le Canada pourrait prendre à l’égard d’un bateau de pêche de l’État en question. De fait, très peu de bateaux
canadiens pêchent en haute mer. Les règles de pêche qui
s’appliquent aux bateaux de pêche étrangers en haute mer sont les
mêmes pour les bateaux de pêche canadiens. Ces règles sont incorporées dans des lois et des règlements distincts ainsi que dans
les conditions de permis.
Alternatives
Solutions envisagées
The Act requires that regulations be made to implement the
compliance and enforcement schemes of international treaties and
arrangements. Therefore, in order for Canada to give effect to
these treaties and arrangements, there is no alternative to the
making of these Regulations.
La Loi requiert que des règlements soient pris afin de mettre en
application les activités de contrôle et de conformité des ententes
et des traités internationaux. Par conséquent, afin que le Canada
puisse mettre en vigueur ces traités ou ces ententes, la prise d’un
règlement est la seule solution possible.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These Regulations will allow Canada to meet its international
obligations set out in the Agreement and CASPO Convention and
to benefit from the rights provided in these international agreements. Specifically, these Regulations allow Canada to curb illegal fishing activities conducted by vessels of states that are party
to the Agreement and CASPO Convention, in designated areas of
the high seas adjacent to Canada’s Atlantic and Pacific coasts.
This will, in turn, benefit Canadian fishermen who fish for stocks
that straddle Canada’s 200-mile limit or which migrate in and out
of Canadian waters.
Le règlement permettra au Canada non seulement de répondre
à ses obligations internationales telles que spécifiées dans
l’accord et dans la Convention CPAPN mais lui permettra aussi
de bénéficier des droits faisant partie intégrante de ces ententes
internationales. Plus particulièrement, le règlement permettra au
Canada de restreindre les activités de pêche illégales menées en
haute mer dans les zones adjacentes aux côtes canadiennes de
l’Atlantique et du Pacifique par des bateaux d’un État assujetti à
l’accord et à la Convention CPAPN. Par ailleurs, ces mesures
profiteront aux pêcheurs canadiens qui s’adonnent à la pêche des
stocks chevauchant la ligne de base de 200 milles de délimitation
du Canada ou qui migrent à l’intérieur comme à l’extérieur des
eaux canadiennes.
Les agents d’exécution des pêches canadiennes, en leur qualité
d’inspecteurs de l’OPAN, mènent déjà des activités de contrôle et
de surveillance dans la zone réglementaire de l’OPAN à
l’extérieur des eaux canadiennes. On ne prévoit pas de nouveaux
coûts, résultant de la mise en vigueur du règlement. En ce qui a
trait à la CPAPN, le Canada exerce des activités de patrouille
aérienne et entend les poursuivre.
Canadian fisheries enforcement authorities already conduct
monitoring and surveillance activities in the NAFO Regulatory
Area outside Canadian waters, in their capacity as NAFO Inspectors. No new costs are anticipated as a result of these Regulations.
In the case of the NPAFC, Canada has carried out long-range
aerial patrols and will continue to effect these patrols.
2001
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-313
The costs imposed by the enforcement activities conducted
pursuant to these Regulations are more than offset by the longterm benefit of providing a sustainable fishery for the continued
use and enjoyment by Canadians.
Les coûts reliés aux activités d’exécution menées en vertu du
règlement sont largement compensés par les avantages à long
terme que procureront la protection et la conservation de la ressource qui permettront aux Canadiens d’en tirer un usage et un
plaisir continus.
Consultation
Consultations
The Canadian fishing industry, provincial governments and
various non-government organizations (NGOs), including the
Fisheries Council of Canada, Greenpeace and the World Wildlife
Fund (Canada), actively participated in the negotiation of the
Agreement and had significant input into the development of the
Agreement as implemented by these Regulations. Industry representatives and provincial government officials were part of the
Canadian delegation for the negotiations and participated in developing the policy behind the Agreement and the legislation to
implement it. Provincial governments were also consulted in the
development of the legislation to implement the Agreement.
Des représentants de l’industrie canadienne de la pêche, des
gouvernements provinciaux et de certains organismes non gouvernementaux, y compris le Conseil canadien des Pêches, le mouvement Greenpeace et le Fonds mondial pour la nature – Canada, ont
participé activement aux négociations de l’accord et ont contribué
de façon importante à l’élaboration de l’accord tel qu’il est mis en
œuvre par ce règlement. Des représentants de l’industrie et des
gouvernements provinciaux, en tant que membres de la délégation
canadienne, ont participé aux négociations et à la formulation de la
politique sur laquelle l’accord, ainsi que la législation qui le mettra
en vigueur, sont fondés. Les gouvernements provinciaux ont également été consultés pour l’élaboration de la législation qui met
l’accord en vigueur.
Chaque année, des représentants de l’industrie canadienne de la
pêche et des gouvernements provinciaux participent activement à
l’élaboration du point de vue du Canada dans les négociations au
sein des organismes régionaux des pêches, y compris des modifications touchant les règles de pêche de ces organismes qui sont
intégrées dans le présent règlement. Deux représentants de
l’industrie sont nommés à titre de commissaires canadiens de
l’OPAN, de la CICTA et de la CPAPN.
Every year, the Canadian fishing industry and provincial governments actively participate in the formulation of Canada’s position for negotiations within regional fisheries organizations,
including on changes to the organizations’ fishing rules that are to
be included in these Regulations. In the NAFO, ICCAT and
NPAFC contexts, two industry representatives are appointed as
Canadian Commissioners to the organizations.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These Regulations are enforced by protection officers, which
includes fishery officers, members of the RCMP and persons
authorized by the Governor in Council. The mechanisms to
monitor compliance and to enforce and sanction violations are
those currently provided for by the Act. These include the power
to inspect and search vessels and to seize vessels and evidence,
subject to certain procedures set out in the Act and the Regulations. Penalties prescribed for the contravention of the Regulations include fines of up to $ 500,000.
Le règlement sera mis en application par des agents chargés de
la protection des pêches parmi lesquels on compte des gardespêche, des agents de la GRC et des personnes nommées par le
Gouverneur en conseil. Les mécanismes utilisés pour en surveiller
la conformité et l’exécution ainsi que pour sanctionner les infractions sont ceux énoncés présentement dans la Loi. Ceux-ci comprennent des pouvoirs d’inspection, de perquisition et de saisie de
la preuve et des bateaux selon certains processus énoncés dans la
Loi et le règlement. Les amendes imposées pour des contraventions du règlement peuvent s’élever jusqu’à 500 000 $.
Contact
Nadia Bouffard
Senior Advisor, Legal Issues
International Affairs Directorate
Department of Fisheries and Oceans
200 Kent Street, 13th Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Tel.: (613) 993-1860
FAX: (613) 993-5995
E-mail: bouffardn@dfo-mpo.gc.ca
Personne-ressource
Nadia Bouffard
Conseiller principal, Questions juridiques
Direction générale des Affaires internationales
Ministère des Pêches et des Océans
200, rue Kent, 13e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Tél. : (613) 993-1860
TÉLÉCOPIEUR : (613) 993-5995
Courriel : bouffardn@dfo-mpo.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-314
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-314
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-314 28 juillet 1999
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1110 — Chlorpyrifos)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1110 — chlorpyrifos)
P.C. 1999-1318
C.P. 1999-1318
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1110 —
Chlorpyrifos).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1110 — chlorpyrifos), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1110 — CHLORPYRIFOS)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1110 — CHLORPYRIFOS)
AMENDMENT
1. The portion of item C.10.1 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns III2
and IV2 is replaced by the following:
Item
No.
C.10.1
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
2
1.5
1 (calculated on the
fat content)
1
0.5
MODIFICATION
1
1. Les colonnes III et IV1 de l’article C.10.1 du tableau II
du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues2 sont remplacées par ce qui suit :
IV
Foods
Kiwi fruit
Apples
Meat and meat by-products of cattle, other than
fat, liver and kidney
Citrus fruits, fat, kidney and liver of cattle,
peppers
Rutabagas
Article
C.10.1
III
Limite maximale
de résidu p.p.m.
2
1,5
1 (calculé selon la
teneur en gras)
1
0,5
IV
Aliments
Kiwis
Pommes
Viande et sous-produits de viande de bovin, sauf
le gras, le foie et les rognons
Agrumes, gras, rognons et foie de
bovin, poivrons
Rutabagas
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
This regulatory amendment establishes Maximum Residue
Limits (MRLs) under the Food and Drugs Act for residues of
chlorpyrifos in imported apples, peppers, rutabagas and kiwi fruit,
in order to permit the import and sale of food containing these
residues. MRLs for chlorpyrifos in meat and meat by-products of
cattle based on fat content, fat, liver and kidney of cattle as well
as on citrus fruits have previously been established. By virtue of
subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the
MRL for other foods is 0.1 parts per million (ppm).
La présente modification au règlement établit des limites
maximales de résidus (LMR) en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues pour le chlorpyrifos dans les pommes, les poivrons, les
rutabagas et les kiwis importés de manière à permettre
l’importation et la vente d’aliments contenant ces résidus. Des
LMR pour le chlorpyrifos dans la viande, les sous-produits de
viande de bovin, calculée en fonction de la teneur en gras, le gras,
le foie et les rognons de bovin, ainsi que sur les agrumes, ont déjà
été établies. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement
sur les aliments et drogues, la LMR pour d’autres aliments est de
0,1 partie par million (ppm).
———
1
2
C.R.C., c. 870
SOR/94-418
———
1
2
DORS/94-418
C.R.C., ch. 870
2003
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-314
In order to determine whether the proposed MRLs are safe, the
Pest Management Regulatory Agency (PMRA), Health Canada,
conducts a dietary risk assessment. An acceptable daily intake
(ADI) and/or acute reference dose (ARD) is calculated by applying a safety factor to the no observable adverse effect level determined through extensive toxicological studies. The potential
daily intake (PDI) is calculated from the amount of residue that
remains on each imported food when the pest control product is
used according to use instructions in the country of origin and the
intake of that food from imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. As
long as the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, the expected residue levels are established as MRLs under the Food and Drugs Act to prevent the sale
of food with higher residue levels. Since, in most cases, the PDI
is well below the ADI when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future, provided the new PDI would still not exceed the ADI or
ARD.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for chlorpyrifos of 2 ppm in kiwi fruit, 1.5 ppm
in apples, 1 ppm in peppers and 0.5 ppm in rutabagas would not
pose an unacceptable health risk to the public.
Dans le but de déterminer si les LMR proposées sont sûres,
l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de
Santé Canada effectue une évaluation du risque alimentaire. Une
dose journalière admissible (DJA) et/ou dose aiguë de référence
(DAR) sont calculées à l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à
la dose sans effet nocif observé, déterminée à la suite d’études
toxicologiques exhaustives. La dose journalière potentielle (DJP)
est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur
chaque aliment importé lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette du
pays d’origine, et en tenant compte de la quantité de ces aliments
importés consommés. Des DJP sont établies pour les
sous-populations au Canada et les différents groupes d’âge, notamment les bébés, les touts petits, les enfants, les adolescents et
les adultes. Pourvu que la DJP ne dépasse pas la DJA ou la DAR
pour tout groupe d’âge ou sous-population, les niveaux de résidus
prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en-deçà de la DJA lorsque les LMR sont
établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour
ce produit antiparasitaire, pourvu que la nouvelle DJP ne dépasse
toujours pas la DJA ou la DAR.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 2 ppm pour le chlorpyrifos sur les
kiwis, de 1,5 ppm sur les pommes, de 1 ppm sur les poivrons et
de 0,5 ppm sur les rutabagas ne poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater than
0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
chlorpyrifos, establishment of MRLs for imported apples, peppers, rutabagas and kiwi fruit is necessary to support the import
of food containing residues that have been shown to be safe,
while at the same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, division 15 du Règlement sur
les aliments et drogues. Dans le cas du chlorpyrifos,
l’établissement de LMR pour les pommes, les poivrons, les rutabagas et les kiwis importés est nécessaire pour appuyer
l’importation d’aliments contenant des résidus que l’on a démontrés sûrs, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des
résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory amendment will contribute to a safe, abundant
and affordable food supply by allowing the importation of food
commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
The cost of administering this amendment to the Regulations
will not be greater than that of administering the existing Regulations, since monitoring for residues of pest control products,
whether or not MRLs have been established, is performed on an
ongoing basis. Adequate analytical methodology for analysis of
the compound is available.
Cette modification au règlement va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation de denrées alimentaires qui contiennent des niveaux
acceptables de résidus de pesticides.
Il n’en coûtera pas plus cher d’appliquer la modification au
règlement qu’il n’en coûte pour appliquer le règlement actuel, car
la surveillance des résidus de produits chimiques agricoles
s’effectue de façon permanente, que des LMR aient été établies
ou non. On dispose de méthodes adéquates pour l’analyse de
composé.
Consultation
Dietary risk assessments conducted by the PMRA are based on
internationally recognized risk management principles, which are
largely harmonized among the member countries of the Organization for Economic Cooperation and Development. Individual
safety evaluations conducted by the PMRA include a review of
the assessments conducted at the international level as part of the
Joint Food and Agriculture Organization of the United
Nations/World Health Organization Food Standards Programme
in support of the Codex Alimentarius Commission, as well as
MRLs adopted by other national health/regulatory agencies.
Consultations
Les évaluations du risque alimentaire effectuées par l’ARLA
sont fondées sur des principes de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes sont en grande partie harmonisés
entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de
développement économiques. Les évaluations individuelles de la
sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des Nations Unies pour
l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la
santé sur les normes alimentaires de la Commission du Codex
2004
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-314
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on July 3, 1999. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I du 3 juillet 1999. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRLs for chlorpyrifos are
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et importés
exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une
fois que les LMR pour le chlorpyrifos seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Project Manager
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D
2250 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Gestionnaire de project
Nouvelles stratégies et Affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D
2250, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2005
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-315
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-315
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-315 28 juillet 1999
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1113 — Glufosinate-ammonium)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1113 — glufosinate-ammonium)
P.C. 1999-1319
C.P. 1999-1319
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1113 —
Glufosinate-ammonium).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du
paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1113 — glufosinate-ammonium), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1113 — GLUFOSINATE-AMMONIUM)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
(1113 — GLUFOSINATE-AMMONIUM)
AMENDMENT
1. The portion of item G.1 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns III2
and IV2 is replaced by the following:
Item
No.
G.1
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
6
3
1
0.5
0.4
0.2
MODIFICATION
1
1. Les colonnes III et IV1 de l’article G.1 du tableau II du
titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues2 sont remplacées par ce qui suit :
IV
Foods
Lentils
Dry peas, rapeseed (canola)
Liver and kidney of cattle, goats, hogs,
poultry and sheep
Dry white beans
Potatoes
Corn, wheat
Article
G.1
III
Limite maximale de
résidu p.p.m.
6
3
1
0,5
0,4
0,2
IV
Aliments
Lentilles
Graines de colza (canola), pois secs
Foie et rognons de bovin, de chèvre, de
mouton, de porc et de volaille
Haricots secs blancs
Pommes de terre
Blé, maïs
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Glufosinate-ammonium is registered under the Pest Control
Products Act as a herbicide for the control of a wide range of
annual and biannual weeds and as a post-harvest treatment on
many crops. Maximum Residue Limits (MRLs) have been established under the Food and Drugs Act for residues of glufosinateammonium, and its metabolite, in lentils, rapeseed (canola), dry
white beans, potatoes and in liver and kidney of cattle, goats,
hogs, poultry and sheep resulting from this use. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the MRL
for other foods is 0.1 parts per million (ppm).
Le glufosinate-ammonium est un herbicide homologué aux
termes de la Loi sur les produits antiparasitaire utilisé dans la
lutte contre une grande variété de mauvaises herbes annuelles et
bisannuelles et comme moyen d’améliorer les récoltes pour de
nombreuses espèces cultivées en traitement de post-récolte. Des
limites maximales de résidus (LMR) pour le glufosinateammonium ont été établies en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues, et son métabolite, pour les lentilles, le colza (canola), les
haricots secs blancs, les pommes de terre, et pour le foie et les
rognons de bovin, de chèvre, de mouton, de porc et de volaille.
———
———
1
1
2
C.R.C., c. 870
SOR/94-183
2006
2
DORS/94-183
C.R.C., ch. 870
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-315
Because these residues would not pose unacceptable health
risks, the PMRA approved a request for an Interim Marketing
Authorization (IMA) on January 21, 1999 to permit the immediate sale of dry peas and wheat with residues of glufosinateammonium, including its metabolite, at a level not to exceed
3 ppm and 0.2 ppm, respectively, while the regulatory process to
amend the Regulations is underway.
En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la LMR pour d’autres aliments est de 0,1 partie
par million (ppm).
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation du glufosinate-ammonium afin de permettre son utilisation pour lutter contre les mauvaises herbes dans
les pois secs, le blé et le maïs. Cette modification au Règlement
établit des LMR pour le glufosinate-ammonium, y compris son
métabolite, dans les pois secs, le blé et le maïs, de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’usage précis auquel il est destiné. L’homologation du produit antiparasitaire sera
modifiée si les conditions suivantes sont réunies : on a examiné
de manière adéquate les exigences relatives aux données en vue
de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit;
l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une
valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du produit
pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
Lors de l’évaluation du risque pour la santé humaine, il faut,
entre autres, évaluer le risque posé par les résidus du produit antiparasitaire prévus dans les aliments. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à
l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif
observé, déterminée à la suite d’études toxicologiques exhaustives. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de
la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le
produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi
qui figure sur l’étiquette proposée; on tient également compte de
la quantité consommée de ces aliments, que les produits soient
locaux ou importés. Des DJP sont établies pour les souspopulations au Canada et divers groupes d’âge notamment les
bébés, les touts petits, les enfants, les adolescents et les adultes.
Pourvu que la DJP ne dépasse pas la DJA ou la DAR pour tout
groupe d’âge ou sous-population, les niveaux de résidus prévus
sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
taux de résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des
cas, la DJP est bien en-deçà de la DJA lorsque les LMR sont
établies la première fois, il est possible d’ajouter des LMR pour
ce produit antiparasitaire, pourvu que la nouvelle DJP ne dépasse
toujours pas la DJA ou la DAR.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR pour le glufosinate-ammonium, y compris son métabolite, fixées à 3 ppm pour les pois secs et à
0,2 ppm pour le blé et le maïs ne poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Parce que ces résidus ne poseraient pas de risque inacceptable
pour la santé de la population, l’ARLA a approuvé une demande
pour une autorisation de mise en marché le 21 janvier 1999 pour
permettre la vente immédiate de pois secs et de blé contenant des
LMR de glufosinate-ammonium, et son métabolite, fixées à
3 ppm et à 0,2 ppm respectivement, alors que se poursuivait le
processus de modification du règlement.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater than
0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II,
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR plus
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA) of Health
Canada, has recently approved applications to amend the registration of glufosinate-ammonium in order to allow its use for the
control of weeds on peas, wheat and corn. This regulatory
amendment establishes MRLs for residues of glufosinateammonium and its metabolite in dry peas, wheat and corn resulting from this use in order to permit the sale of food containing
these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product. An acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose
(ARD) is calculated by applying a safety factor to the no observable adverse effect level determined through extensive toxicological studies. The potential daily intake (PDI) is calculated from
the amount of residue that remains on each food when the pest
control product is used according to the proposed label and the
intake of that food from both domestic and imported sources in
the diet. PDIs are established for various Canadian subpopulations and age groups, including infants, toddlers, children, adolescents and adults. As long as the PDI does not exceed the ADI
or ARD for any subpopulation or age group, the expected residue
levels are established as MRLs under the Food and Drugs Act to
prevent the sale of food with higher residue levels. Since, in most
cases, the PDI is well below the ADI when MRLs are originally
established, additional MRLs for the pest control product may be
added in the future, provided the new PDI would still not exceed
the ADI or ARD.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for glufosinate-ammonium, including its metabolite, of 3 ppm in dry peas and 0.2 ppm in wheat and in corn
would not pose an unacceptable health risk to the public.
2007
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-315
Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
glufosinate-ammonium, establishment of MRLs for dry peas,
wheat and corn is necessary to support additional uses of a pest
control product which has been shown to be both safe and effective, while at the same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
élevée ait été établie au tableau II, division 15 du Règlement sur
les aliments et drogues. Dans le cas du glufosinate-ammonium,
l’établissement des LMR pour les pois secs, le blé et le maïs est
nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace,
tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des
niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of glufosinate-ammonium on peas, wheat and corn
will provide joint benefits to consumers and the agricultural industry as a result of improved management of pests. In addition,
this use will contribute to a safe, abundant and affordable food
supply.
The cost of administering this amendment to the Regulations
will not be greater than that of administering the existing Regulations, since monitoring for residues of pest control products,
whether or not MRLs have been established, is performed on an
ongoing basis. Adequate analytical methodology for analysis of
the compound is available.
L’utilisation du glufosinate-ammonium sur les pois secs, le blé
et le maïs sera avantageuse pour les consommateurs et l’industrie
agricole en raison d’un meilleur rendement. De plus, cette utilisation va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables.
Il n’en coûtera pas plus cher d’appliquer la modification au
règlement qu’il n’en coûte d’appliquer le règlement actuel car la
surveillance des résidus de produits chimiques agricoles
s’effectue de façon permanente, que des LMR aient été établies
ou non. On dispose de méthodes adéquates pour l’analyse de
composé.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among the
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by the
PMRA include a review of the assessments conducted at the international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization Food
Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on July 3, 1999. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I du 3 juillet 1999. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRLs for glufosinateammonium are adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et importés
exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une
fois que les LMR pour le glufosinate-ammonium seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Project Manager
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D
2250 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Gestionnaire de projet
Nouvelles stratégies et Affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D
2250, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2008
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-316
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-316
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-316 28 juillet 1999
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1176 — Tebufenozide)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1176 — tébufénozide)
P.C. 1999-1320
C.P. 1999-1320
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Health, pursuant to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1176 —
Tebufenozide).
Sur recommandation du ministre de la Santé et en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1176 — tébufénozide), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1176 — TEBUFENOZIDE)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1176 — TÉBUFÉNOZIDE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of item T.01 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns III2
and IV2 is replaced by the following:
1. Les colonnes III et IV1 de l’article T.01 du tableau II du
titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues2 sont remplacées par ce qui suit :
Item
No.
T.01
III
Maximum Residue
Limit p.p.m.
2.5
1
0.5
1
IV
Foods
Raisins
Apples
Kiwi fruit and grapes
Article
T.01
III
Limite maximale de
résidu p.p.m.
2,5
1
0,5
IV
Aliments
Raisins secs
Pommes
Kiwis et raisins
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Tebufenozide is registered under the Pest Control Products Act
as an insecticide for the control of caterpillars in apples. A
Maximum Residue Limit (MRL) of 1 part per million (ppm) has
been established under the Food and Drugs Act for residues of
tebufenozide in apples resulting from this use. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the MRL
for other foods is 0.1 ppm. This regulatory amendment establishes MRLs for residues of tebufenozide in raisins, kiwi fruit and
grapes, in order to permit the import and sale of food containing
these residues.
In order to determine whether proposed MRLs are safe, the
Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, conducts a dietary risk assessment. An acceptable daily
intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD) is calculated by
Le tébufénozide est homologué en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires comme insecticide pour lutter contre les
chenilles dans les pommes. Une limite maximale de résidu
(LMR) pour le tébufénozide dans les pommes de 1 partie par
million (ppm) a déjà été établie. En vertu du paragraphe
B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la LMR
pour d’autres aliments est de 0,1 ppm. La présente modification
au Règlement établit des LMR pour le tébufénozide dans les raisins secs, les kiwis et les raisins, de manière à permettre
l’importation et la vente d’aliments contenant ces résidus.
Dans le but de déterminer si les LMR proposées sont sûres,
l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de
Santé Canada effectue une évaluation du risque alimentaire. Une
dose journalière admissible (DJA) et/ou dose aiguë de référence
———
1
2
C.R.C., c. 870
SOR/97-404
———
1
2
DORS/97-404
C.R.C., ch. 870
2009
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-316
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs of 2.5 ppm for tebufenozide in raisins and
0.5 ppm in kiwi fruit and grapes would not pose an unacceptable
health risk to the public.
(DAR) sont calculées à l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à
la dose sans effet nocif observé, déterminée à la suite d’études
toxicologiques exhaustives. La dose journalière potentielle (DJP)
est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur
chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette du produit
au Canada ou dans le pays d’origine, et en tenant compte de la
quantité de ces aliments importés consommés. Des DJP sont
établies pour divers groupes d’âge, y compris les nourrissons, les
touts petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et souspopulations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse pas la DJA
ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la
Loi sur les aliments et drogues afin de prévenir la vente
d’aliments dans lesquels les résidus seraient plus élevés. Comme,
dans la plupart des cas, la DJP est bien en-deçà de la DJA lorsque
les LMR sont établies la première fois, il est possible d’ajouter
des LMR pour ce produit antiparasitaire, pourvu que la nouvelle
DJP ne dépasse toujours pas la DJA ou la DAR.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR de 2,5 ppm pour le tébufénozide dans les
raisins secs et de 0,5 ppm dans les kiwis et les raisins ne poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater than
0.1 ppm unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
tebufenozide, establishment of MRLs for raisins, kiwi fruit and
grapes is necessary to support the import of food containing residues that have been shown to be safe, while at the same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 ppm, à moins qu’une LMR plus
élevée ait été établie au tableau II, division 15 du Règlement sur
les aliments et drogues. Dans le cas du tébufénozide,
l’établissement des LMR pour les raisins secs, les kiwis et les
raisins est nécessaire en vue d’appuyer l’importation d’aliments
contenant des résidus que l’on a démontrés sûrs, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This regulatory amendment will contribute to a safe, abundant
and affordable food supply by allowing the importation of food
commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
The cost of administering this amendment to the Regulations
will not be greater than that of administering the existing Regulations, since monitoring for residues of pest control products,
whether or not MRLs have been established, is performed on an
ongoing basis. Adequate analytical methodology for analysis of
the compound is available.
Cette modification au règlement va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant
l’importation de denrées alimentaires qui contiennent des niveaux
acceptables de résidus de pesticides.
Il n’en coûtera pas plus cher d’appliquer la modification au
règlement qu’il n’en coûte d’appliquer le règlement actuel, car la
surveillance des résidus de produits chimiques agricoles
s’effectue de façon permanente, que des LMR aient été établies
ou non. On dispose de méthodes adéquates pour l’analyse du
composé.
Consultation
Consultations
Dietary risk assessments conducted by the PMRA are based on
internationally recognized risk management principles, which are
largely harmonized among the member countries of the Organization for Economic Cooperation and Development. Individual
safety evaluations conducted by the PMRA include a review of
the assessments conducted at the international level as part of the
Joint Food and Agriculture Organization of the United
Nations/World Health Organization Food Standards Programme
in support of the Codex Alimentarius Commission, as well as
MRLs adopted by other national health/regulatory agencies.
Les évaluations du risque alimentaire effectuées par l’ARLA
sont fondées sur des principes de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes sont en grande partie harmonisés
entre les pays membres de l’Organisation de coopération et de
développement économiques. Les évaluations individuelles de la
sécurité menées par l’ARLA comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des Nations Unies pour
l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la
santé sur les normes alimentaires de la Commission du Codex
Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
applying a safety factor to the no observable adverse effect level
determined through extensive toxicological studies. The potential
daily intake (PDI) is calculated from the amount of residue that
remains on each food when the pest control product is used according to use instructions in Canada or the country of origin and
the intake of that imported food in the diet. PDIs are established
for various Canadian subpopulations and age groups, including
infants, toddlers, children, adolescents and adults. As long as the
PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or
age group, the expected residue levels are established as MRLs
under the Food and Drugs Act to prevent the sale of food with
higher residue levels. Since, in most cases, the PDI is well below
the ADI when MRLs are originally established, additional MRLs
for the pest control product may be added in the future, provided
the new PDI would still not exceed the ADI or ARD.
2010
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-316
This schedule of amendment was published in the Canada
Gazette, Part I, on July 3, 1999. Interested parties were invited to
make representations concerning the proposed amendment. No
responses were received.
L’annexe de modification a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I du 3 juillet 1999. Les intéressés ont été invités à
présenter leurs observations concernant le projet de modification.
Aucun commentaire n’a été reçu.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the MRLs for tebufenozide are
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et importés
exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une
fois que les LMR pour le tébufénozide seront adoptées.
Contact
Geraldine Graham
Project Manager
Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division
Pest Management Regulatory Agency
Health Canada
Address Locator 6607D
2250 Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: (613) 736-3692
FAX: (613) 736-3659
E-mail: geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Personne-ressource
Geraldine Graham
Gestionnaire de projet
Nouvelles stratégies et Affaires réglementaires
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada
Indice d’adresse 6607D
2250, promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : (613) 736-3692
TÉLÉCOPIEUR : (613) 736-3659
Courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2011
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-317
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-317
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-317 28 juillet 1999
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
European Union Surtax Order
Décret imposant une surtaxe à l’Union européenne
P.C. 1999-1323
C.P. 1999-1323
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, pursuant to
subsection 53(2) and section 79 of the Customs Tariff a, on the
recommendation of the Minister of Finance and the Minister of
Foreign Affairs, for the purposes of responding to the failure of
the governments of the countries of the European Union to comply with a World Trade Organization decision requiring the
member states of the European Union to bring certain measures
imposed by the European Commission that restrict access for
Canadian-produced beef into conformity with their obligations
which failure adversely affects trade in goods of Canada, hereby
makes the annexed European Union Surtax Order.
Sur recommandation du ministre des Finances et du ministre
des Affaires étrangères et en vertu du paragraphe 53(2) et de
l’article 79 du Tarif des douanesa, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Décret imposant une surtaxe à
l’Union européenne, ci-après, en vue de réagir au refus des gouvernements des pays de l’Union européenne de se conformer à
une décision de l’Organisation mondiale du commerce leur enjoignant de rendre certaines mesures imposées par la Commission
européenne restreignant l’accès au bœuf produit au Canada conformes à leurs obligations, lequel refus nuit au commerce de marchandises du Canada.
EUROPEAN UNION SURTAX ORDER
DÉCRET IMPOSANT UNE SURTAXE
À L’UNION EUROPÉENNE
INTERPRETATION
DÉFINITION
1. In this Order, “EU goods” means the goods that are described in column 2 of Schedule 1 or Schedule 2 and classified
under the tariff item set out opposite that description, and that
originate in Austria, Belgium, Denmark, Finland, France, Federal
Republic of Germany, Greece, Ireland, Italy, Luxembourg, the
Netherlands, Portugal, Spain, Sweden or the United Kingdom of
Great Britain and Northern Ireland.
1. Dans le présent décret, « marchandises de l’UE » s’entend
des marchandises mentionnées à la colonne 2 des annexes 1 et 2
et classées dans les numéros tarifaires indiqués à la colonne 1, qui
sont originaires de l’Autriche, de la Belgique, du Danemark, de
l’Espagne, de la Finlande, de la France, de la Grèce, de l’Italie, du
Luxembourg, des Pays-Bas, du Portugal, de la Suède, de la
République fédérale d’Allemagne, de la République d’Irlande ou
du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.
APPLICATION
APPLICATION
2. This Order does not apply to EU goods that are in transit to
Canada on the day on which this Order comes into force.
2. Le présent décret ne s’applique pas aux marchandises de
l’UE en transit à la date de l’entrée en vigueur du présent décret.
SURTAX
SURTAXE
3. The EU goods that are described in Schedule 1 are hereby
made subject to a surtax in an amount equal to the value for duty
determined in accordance with sections 45 to 55 of the Customs
Act less the customs duty calculated in accordance with the Customs Tariff in respect of those goods.
4. The EU goods that are described in Schedule 2 and imported
into Canada in a quantity in excess of 2,970 metric tonnes in the
twelve-month period beginning on the day on which this Order
comes into force are hereby made subject to a surtax in an amount
equal to the value for duty determined in accordance with sections 45 to 55 of the Customs Act less the customs duty calculated
in accordance with Customs Tariff in respect of those goods.
3. Les marchandises de l’UE mentionnées à l’annexe 1 sont assujetties à une surtaxe correspondant à la différence entre leur
valeur en douane, déterminée conformément aux articles 45 à 55
de la Loi sur les douanes, et les droits de douane qui leur sont
applicables selon le Tarif des douanes.
4. Les marchandises de l’UE mentionnées à l’annexe 2, importées en une quantité supérieure à 2 970 tonnes métriques au cours
de la période de douze mois à compter de la date de l’entrée en
vigueur du présent décret, sont assujetties à une surtaxe correspondant à la différence entre leur valeur en douane, déterminée
conformément aux articles 45 à 55 de la Loi sur les douanes, et
les droits de douane qui leur sont applicables selon le Tarif des
douanes.
AMENDMENTS TO THE IMPORT CONTROL LIST
MODIFICATION DE LA LISTE DES MARCHANDISES
D’IMPORTATION CONTRÔLÉE
5. The Import Control List1 is amended by adding the following after item 193:
5. La Liste des marchandises d’importation contrôlée1 est
modifiée par adjonction, après l’article 193, de ce qui suit :
———
———
a
a
1
S.C. 1997, c. 36
C.R.C., c. 604
2012
1
L.C. 1997, ch. 36
C.R.C., ch. 604
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-317
194. Other cuts of swine, frozen, that originate in Austria,
Belgium, Denmark, Finland, France, Federal Republic of
Germany, Greece, Ireland, Italy, Luxembourg, the Netherlands,
Portugal, Spain, Sweden or the United Kingdom of Great Britain
and Northern Ireland and that are classified under tariff item
No. 0203.29.00 in the List of Tariff Provisions set out in the
schedule to the Customs Tariff.
194. Autres morceaux de viande de l’espèce porcine, congelés,
qui sont originaires de l’Autriche, de la Belgique, du Danemark,
de l’Espagne, de la Finlande, de la France, de la Grèce, de l’Italie,
du Luxembourg, des Pays-Bas, du Portugal, de la Suède, de la
République fédérale d’Allemagne, de la République d’Irlande ou
du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et qui
sont classés dans le no tarifaire 0203.29.00 de la liste des dispositions tarifaires figurant à l’annexe du Tarif des douanes.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. This Order comes into force on August 1, 1999.
6. Le présent décret entre en vigueur le 1er août 1999.
SCHEDULE 1
(Sections 1 and 3)
ANNEXE 1
(articles 1 et 3)
Column 1
Column 2
Colonne 1
Tariff Item No.
0201.10.10
Description of Goods
Carcasses and half-carcasses of bovine animals,
fresh or chilled, within access commitment
0201.10.20
Carcasses and half-carcasses of bovine animals, fresh or
chilled, over access commitment
0201.20.10
Other cuts of bovine animals, with bone in,
fresh or chilled, within access commitment
0201.20.20
Other cuts of bovine animals, with bone in, fresh or chilled,
over access commitment
0201.30.10
Meat of bovine animals, boneless, fresh or chilled, within
access commitment
Meat of bovine animals, boneless, fresh or chilled, over
access commitment
Carcasses and half-carcasses of bovine animals, frozen,
within access commitment
Carcasses and half-carcasses of bovine animals, frozen, over
access commitment
Other cuts of bovine animals, with bone in, frozen, within
access commitment
Numéro tarifaire Dénomination des marchandises
0201.10.10
Carcasses ou demi-carcasses de viande des animaux de
l’espèce bovine, fraîches ou réfrigérées, dans les limites de
l’engagement d’accès
0201.10.20
Carcasses ou demi-carcasses de viande des animaux de l’espèce
bovine, fraîches ou réfrigérées, au-dessus de l’engagement
d’accès
0201.20.10
Autres morceaux de viande des animaux de l’espèce bovine,
non désossés, frais ou réfrigérés, dans les limites de l’engagement
d’accès
0201.20.20
Autres morceaux de viande des animaux de l’espèce bovine,
non désossés, frais ou réfrigérés, au-dessus de l’engagement
d’accès
0201.30.10
Viande des animaux de l’espèce bovine, désossée, fraîche ou
réfrigérée, dans les limites de l’engagement d’accès
0201.30.20
Viande des animaux de l’espèce bovine, désossée, fraîche ou
réfrigérée, au-dessus de l’engagement d’accès
0202.10.10
Carcasses ou demi-carcasses de viande des animaux de l’espèce
bovine, congelées, dans les limites de l’engagement d’accès
0202.10.20
Carcasses ou demi-carcasses de viande des animaux de l’espèce
bovine, congelées, au-dessus de l’engagement d’accès
0202.20.10
Autres morceaux de viande des animaux de l’espèce bovine,
non désossés, congelés, dans les limites de l’engagement
d’accès
0202.20.20
Morceaux de viande des animaux de l’espèce bovine, non
désossés, congelés, au-dessus de l’engagement d’accès
0202.30.10
Morceaux de viande des animaux de l’espèce bovine, désossés,
congelés, dans les limites de l’engagement d’accès
0202.30.20
Autres morceaux de viande des animaux de l’espèce bovine,
désossés, congelés, au-dessus de l’engagement d’accès
0203.11.00
Carcasses et demi-carcasses de viande des animaux de l’espèce
porcine, fraîches ou réfrigérées
0203.12.00
Jambons, épaules et leurs morceaux, de viande des animaux de
l’espèce porcine, non désossés, frais ou réfrigérés
0203.19.00
Autres morceaux de viande des animaux de l’espèce porcine,
frais ou réfrigérés
0203.21.00
Carcasses et demi-carcasses de viande des animaux de l’espèce
porcine, congelées
0203.22.00
Jambons, épaules et leurs morceaux, de viande des animaux de
l’espèce porcine, non désossés, congelés
0206.29.00
Abats des animaux de l’espèce bovine comestibles, congelés,
sauf les langues et les foies
0707.00.99
Concombres et cornichons, à l’état frais ou réfrigéré, autres que
pour la transformation
1602.20.90
Préparations et conserves de viande de foies de tous les
animaux, sauf : - les saucisses, saucissons et produits similaires
de viande, d’abats ou de sang, - les préparations alimentaires
à base de viande, d’abats ou de sang, - la purée de coqs
et poules ou de dindons et dindes, non en conserve ou en
pots de verre
0201.30.20
0202.10.10
0202.10.20
0202.20.10
0202.20.20
0202.30.10
0202.30.20
0203.11.00
0203.12.00
Other cuts of bovine animals, with bone in, frozen, over
access commitment
Meat of bovine animals, boneless, frozen, within access
commitment
Meat of bovine animals, boneless, frozen, over access
commitment
Carcasses and half-carcasses of swine, fresh or chilled
0203.19.00
Hams, shoulders and cuts thereof, of swine, with bone in,
fresh or chilled
Other cuts of swine, fresh or chilled
0203.21.00
Carcasses and half-carcasses of swine, frozen
0203.22.00
Hams, shoulders and cuts thereof, of swine, with bone in,
frozen
Edible offal of bovine animals, frozen, excluding tongues
and livers
Cucumbers and gherkins, fresh or chilled, other than for
processing
Prepared or preserved meat of liver of any animal, excluding
the following:
– sausage and similar products of meat, meat offal or blood,
– food preparations based on meat, meat offal or blood,
– paste of fowls of the species Gallus domesticus or of
turkeys, not in cans or glass jars
0206.29.00
0707.00.99
1602.20.90
Colonne 2
2013
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-317
SCHEDULE 1—Continued
ANNEXE 1 (suite)
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Tariff Item No.
1602.42.10 and
1602.42.90
1602.49.10 and
1602.49.90
1602.50.10,
1602.50.91 and
1602.50.99
Description of Goods
Prepared or preserved meat of swine, being shoulders and
cuts thereof
Other prepared or preserved meat, meat offal or blood of
swine, including mixtures
Prepared or preserved meat, meat offal or blood of bovine
animals, excluding sausages and similar products
Numéro tarifaire
1602.42.10 et
1602.42.90
1602.49.10 et
1602.49.90
1602.50.10,
1602.50.91 et
1602.50.99
Dénomination des marchandises
Préparations et conserves de viande de l’espèce porcine, soit les
épaules et leurs morceaux
Autres préparations et conserves de viande, d’abats ou de sang
des animaux de l’espèce porcine, y compris les mélanges
Préparations et conserves de viande, d’abats ou de sang des
animaux de l’espèce bovine, sauf les saucisses, saucissons et
produits similaires
SCHEDULE 2
(Sections 1 and 4)
ANNEXE 2
(articles 1 et 4)
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Tariff Item No.
0203.29.00
Description of Goods
Other cuts of swine, frozen
Numéro tarifaire
0203.29.00
Dénomination des marchandises
Autres morceaux de viande de l’espèce porcine, congelés
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
This Order imposes a one hundred per cent (100%) duty on
certain items originating from the European Union (EU) beginning on August 1st, 1999.
On January 1, 1989, the EU imposed a ban on imports of meat
derived from cattle treated with growth-promoting hormones.
Canada’s exports of beef and beef products declined from
4,000 tonnes to less than 500 tonnes in the years following the
ban. Canada consistently opposed the import ban on the grounds
that it was not based on scientific evidence and therefore created
an unjustified barrier to trade. The safety of the growth-promoting
hormones at issue was endorsed in June 1995 by the Codex
Alimentarius, which is the internationally accepted food safety
standard setting body, on the basis that these hormones, when
used according to accepted animal husbandry practices, do not
pose a risk to human health. Canada challenged the EU measure
in the WTO. Both a WTO Panel and the WTO Appellate Body
found the EU in violation of certain of its obligations under the
Agreement on the Application of Sanitary and Phytosanitary
Measures (SPS) of the WTO. The Dispute Settlement Body of the
WTO adopted these rulings on February 13, 1998. A subsequent
arbitration concerning the implementation period directed the EU
to bring its measures into compliance with the WTO ruling by
May 13, 1999. The EU has failed to do so.
Le décret prévoit l’application de droits au taux de 100 % sur
certains produits originaires de l’Union européenne (UE) à
compter du 1er août 1999.
Le 1er janvier 1989, l’UE a interdit les importations de viandes
provenant de bovins à qui des hormones de croissance avaient été
injectées. Dans les années qui ont suivi cette interdiction, les exportations canadiennes de bœuf et de produits du bœuf ont chuté,
passant de 4 000 tonnes à moins de 500 tonnes. Le Canada s’est
toujours opposé à l’interdiction, qu’il juge non fondée sur des
preuves scientifiques et qui, par conséquent, crée un obstacle
injustifié aux échanges. La sécurité des hormones de croissance
en cause a été reconnue en juin 1995 par la Commission du Codex
Alimentarius,
organisme
mondialement
reconnu
d’établissement de normes de sécurité en matière de salubrité des
aliments. La Commission a statué que ces hormones, lorsqu’ils
sont utilisés dans le cadre de pratiques d’élevage reconnues,
n’entraînent aucun risque pour la santé humaine. Le Canada a
contesté les mesures de l’UE à l’OMC. Tant le groupe spécial que
l’Organe d’appel a trouvé que l’UE violait certaines de ses obligations selon l’Accord sur l’application des mesures sanitaires et
phytosanitaires (SPS) de l’OMC. L’Organe de règlement des
différends de l’OMC a adopté ces décisions le 13 février 1998.
Un arbitrage subséquent portant sur la date de mise en œuvre des
recommandations a chargé l’UE de se soumettre aux recommandations de l’OMC au plus tard le 13 mai 1999.
L’objectif du Canada demeure l’accès du bœuf canadien aux
marchés de l’UE. Conformément aux règles de l’OMC, le Canada
a droit à une forme de compensation ou, en l’absence d’une entente à cet égard, il peut prendre des mesures de représailles si
l’UE omet de se conformer à la décision de l’OMC. Puisque le
Canada et l’UE n’ont pu s’entendre avant le 2 juin sur une forme
de compensation, le 3 juin, le Canada a demandé l’autorisation de
retirer les concessions accordées à l’UE, lors d’une réunion avec
l’Organe de règlement des différends (ORD). Par la suite, l’UE a
demandé un arbitrage sur le niveau de la suspension de
Canada’s objective remains access to the EU market for Canadian beef. Under WTO rules, Canada is entitled to compensation
or, failing agreement on compensation, to retaliate should the EU
fail to comply with the WTO ruling. Since Canada and the EU
did not agree to a mutually acceptable compensation package
prior to June 2, on June 3 Canada requested an authorization to
withdraw concessions to the EU at the WTO Dispute Settlement
Body (DSB). The EU subsequently requested arbitration on the
amount of retaliation Canada is seeking. The arbitrators issued
their decision on July 12 and Canada obtained the authorization
2014
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-317
Should the EU implement the rulings on beef hormones or
provide appropriate compensation, this Order would be terminated.
concessions recherché par le Canada. Les arbitres ont remis leur
décision le 12 juillet et le Canada a obtenu l’autorisation de retirer les concessions le 26 juillet. Le présent décret prévoit
l’application de droits au taux de 100 % sur certains produits
originaires de l’UE dont la liste a été publiée dans la Gazette du
Canada Partie I le 17 avril 1999.
Le présent décret sera abrogé lorsque l’UE mettra en œuvre la
décision concernant les hormones de croissance des bovins ou
accordera au Canada une forme de compensation convenable.
Alternatives
Solutions envisagées
An Order in Council pursuant to the authority in the Customs
Tariff, which allows Canada to enforce its rights under a trade
agreement in response to policies of another country that adversely affects trade in goods of Canada, is the appropriate
method for taking this action.
La prise d’un décret conformément au Tarif des douanes, qui
permet au Canada de faire valoir ses droits dans le cadre d’un
accord commercial en réponse à des politiques d’un autre pays
qui nuisent au commerce des marchandises au Canada, est le mécanisme qu’il convient d’utiliser en l’espèce.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The WTO provides that, in the event a Member fails to implement a ruling and there is no agreement on appropriate compensation, the complaining party may request authorization from the
Dispute Settlement Body to retaliate. By retaliating, Canada is
exercising its WTO rights to retrieve tariff concessions on imports
of certain agri-food items originating from the EU. A one hundred percent (100%) tariff will be imposed on products valued at
$11.3 million and originating from Member States of the EU.
While the withdrawal of tariff concessions to the EU will likely
prohibit $11.3 million in trade, a failure to take such action would
leave open doors for countries to take trade restriction actions
against Canada without fear of recourse.
Lorsqu’un membre omet de se conformer à une de ses décisions, et qu’il n’y a aucun accord sur une forme de compensation,
l’OMC permet au plaignant de demander à l’Organe de règlement
des différends l’autorisation de prendre des mesures de représailles. En prenant de telles mesures, le Canada exerce les droits
qui lui sont conférés par l’OMC de retirer les concessions tarifaires sur les importations de certains produits agroalimentaires originaires de l’UE. Des droits au taux de 100 % seront appliqués
aux produits, dont la valeur s’établit à 11,3 millions de dollars,
qui proviennent de pays membres de l’UE. Si le retrait des concessions tarifaires consenties à l’UE avait pour effet probable
d’interdire des échanges se chiffrant à 11,3 millions de dollars,
l’absence d’une telle mesure laisserait libre cours aux pays de
prendre des mesures de restriction des échanges contre le Canada,
sans craindre des mesures de représailles.
Consultation
Consultations
Consultations were carried out through publication of a notice
in the Canada Gazette Part I on April 17, 1999, where interested
parties were invited to submit comments. More than 100 submissions were received by the Department of Finance and the Department of Foreign Affairs and International Trade, in addition
to the numerous phone calls. In addition, meetings with different
industry representatives were held either with one or more of the
three Departments involved in this issue. All comments have been
taken into consideration in determining the appropriate action to
be taken. The Department of Foreign Affairs and International
Trade and Agriculture and Agri-Food Canada have kept informed
the public on the progress of the issue through press releases issued regularly.
Les consultations ont pris la forme d’un avis publié dans la
Gazette du Canad Partie I, le 17 avril 1999. Plus de 100 soumissions ont été reçues par le ministère des Finances et le ministère
des Affaires étrangères et du Commerce international, en plus des
nombreux appels téléphoniques. De plus, des réunions avec différents représentants de l’industrie ont été tenues avec l’un ou
l’ensemble des trois ministères impliqués dans ce dossier. Il a été
tenu compte de tous les commentaires lors de la détermination
des mesures qui s’imposaient. Le ministère des affaires étrangères
et du commerce international et Agriculture et agroalimentaire
Canada ont gardé le public informé de l’évolution du dossier, en
publiant de façon régulière des communiqués de presse.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Revenue Canada, which is the Department responsible for the
administration of the Customs Tariff, will ensure that the Order
will be enforced. The Department of Foreign Affairs and International Trade, which is responsible for the administration of the
Export and Import Permits Act, will monitor the quantity of items
of schedule 2 shipped and informed Revenue Canada when the
surtax is to be applied.
Revenu Canada, le ministère chargé d’administrer le Tarif des
douanes, assurera l’exécution du décret. Le ministère des Affaires
étrangères et du Commerce international qui est chargé
d’administrer la Loi sur les permis à l’exportation et à
l’importation, contrôlera les quantités de biens de l’annexe 2
expédiés et informera Revenu Canada du moment opportun pour
faire appliquer la surtaxe.
to retaliate on July 26. The measures provided for in this Order
would impose a one hundred percent (100%) tariff on products
selected from a list of items, originating from the EU, and published in the Canada Gazette Part I on April 17, 1999.
2015
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Contact
Marie-France Huot
International Trade Policy Division
Department of Finance
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Tel.: (613) 996-0628
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2016
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-317
Personne-ressource
Marie-France Huot
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Tél. : (613) 996-0628
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-318
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-318 28 juillet 1999
CANADIAN ENVIRONMENTAL ASSESSMENT ACT
LOI CANADIENNE SUR L’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE
Canada Port Authority Environmental Assessment
Regulations
Règlement sur l’évaluation environnementale
concernant les administrations portuaires
canadiennes
P.C. 1999-1324
C.P. 1999-1324
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of the Environment, pursuant to
paragraph 59(k)a of the Canadian Environmental Assessment
Actb, hereby makes the annexed Canada Port Authority Environmental Assessment Regulations.
Sur recommandation de la ministre de l’Environnement et en
vertu de l’alinéa 59k)a de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementaleb, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Règlement sur l’évaluation environnementale concernant les administrations portuaires canadiennes, ci-après.
CANADA PORT AUTHORITY ENVIRONMENTAL
ASSESSMENT REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE CONCERNANT LES
ADMINISTRATIONS PORTUAIRES CANADIENNES
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Canadian Environmental Assessment Act. (Loi)
“CPA” means a port authority established under section 8 of the
Canada Marine Act. (APC)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« APC » Administration portuaire constituée en vertu de l’article
8 de la Loi maritime du Canada. (CPA)
« Loi » La Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
(Act)
APPLICATION
CHAMP D’APPLICATION
2. These Regulations apply where an assessment of the environmental effects of a project has not been completed before the
coming into force of these Regulations.
2. Le présent règlement s’applique à l’évaluation des effets
environnementaux d’un projet qui n’est pas encore terminée à
l’entrée en vigueur du présent règlement.
GENERAL
DISPOSITIONS GÉNÉRALES
3. (1) Subject to subsection (2), a CPA shall conduct an environmental assessment of a project in accordance with these
Regulations before exercising a power or performing a duty or
function referred to in paragraphs 5(1)(a) to (c) of the Act.
(2) An environmental assessment of a project is not required if
(a) the project is described in the exclusion list;
(b) the project is to be carried out in response to a national
emergency for which special temporary measures are being
taken under the Emergencies Act; or
(c) the project is to be carried out in response to an emergency and carrying out the project at once is in the interest of
preventing damage to property or the environment or is in
the interest of public health or safety.
3. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’APC doit effectuer une
évaluation environnementale de tout projet en conformité avec le
présent règlement avant l’exercice de toute attribution visée aux
alinéas 5(1)a) à c) de la Loi.
(2) L’évaluation environnementale d’un projet n’est pas obligatoire dans les cas suivants :
a) le projet est visé dans la liste d’exclusion;
b) il est mis en œuvre en réaction à une situation de crise nationale pour laquelle des mesures d’intervention sont prises
aux termes de la Loi sur les mesures d’urgence;
c) il est mis en œuvre en réaction à une situation d’urgence
et il importe, soit pour la protection des biens ou de
l’environnement, soit pour la santé ou la sécurité publiques,
de le mettre en œuvre sans délai.
4. Lorsque l’évaluation environnementale d’un projet est obligatoire, l’APC doit l’effectuer le plus tôt possible au stade de la
planification du projet, avant la prise d’une décision irrévocable.
5. L’évaluation environnementale d’un projet par l’APC comporte, le cas échéant :
4. If an environmental assessment of a project is required, the
CPA shall conduct it as early as is practicable in the planning
stages of the project and before irrevocable decisions are made.
5. The environmental assessment of a project by a CPA shall
include, where applicable,
———
———
a
a
b
S.C. 1998, c. 10, s. 166
S.C. 1992, c. 37
b
L.C. 1998, ch. 10, art. 166
L.C. 1992, ch. 37
2017
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
(a) a screening and the preparation of a screening report, if the
project is not described in the comprehensive study list;
(b) a comprehensive study and the preparation of a comprehensive study report, if the project is described in the comprehensive study list;
(c) assessment by a review panel and the preparation of a report; and
(d) the design and implementation of a follow-up program.
6. The scope of a project in relation to which an environmental
assessment is to be conducted shall be determined by
(a) a CPA; or
(b) if the project is referred to a review panel, the Minister, after consulting with the relevant CPA and the Minister of
Transport.
7. A CPA shall not exercise any power or perform any duty or
function referred to in section 3 in relation to a project unless it
takes a course of action pursuant to subsection 15(1) or section 19
or 28.
8. If there is a CPA and one or more responsible authorities in
relation to a project, subsections 12(1) and (2) of the Act apply,
with any modifications that are necessary.
9. A CPA may request that any person, body, or jurisdiction,
within the meaning of subsection 12(5) of the Act, carry out any
part of the screening or comprehensive study of a project including the preparation of the screening report or comprehensive
study report, except the requirement to take a course of action
under subsection 15(1) or section 19, and may request that the
person, body or jurisdiction carry out any part of the design and
implementation of a follow-up program.
a) un examen préalable et l’établissement d’un rapport
d’examen préalable, si le projet n’est pas visé dans la liste
d’étude approfondie;
b) une étude approfondie et l’établissement d’un rapport
d’étude approfondie, si le projet est visé dans la liste d’étude
approfondie;
c) un examen par une commission et l’établissement d’un rapport;
d) l’élaboration et l’application d’un programme de suivi.
6. La portée du projet qui fait l’objet d’une évaluation environnementale est établie, selon le cas :
a) par l’APC;
b) dans le cas où le projet est soumis à l’examen d’une commission, par le ministre, après consultation de l’APC et du ministre des Transports.
7. L’APC ne peut exercer les attributions visées à l’article 3 à
l’égard d’un projet que si elle prend une décision aux termes du
paragraphe 15(1) ou des articles 19 ou 28.
8. Lorsque l’APC ainsi qu’une ou plusieurs autorités responsables sont chargées d’un même projet, les paragraphes 12(1)
et (2) de la Loi s’appliquent avec les adaptations nécessaires.
9. L’APC peut demander à une personne, à un organisme ou à
une instance au sens du paragraphe 12(5) de la Loi d’effectuer, en
tout ou en partie, l’examen préalable ou l’étude approfondie d’un
projet, y compris l’établissement des rapports correspondants,
ainsi que la conception et la mise en œuvre de toute partie d’un
programme de suivi, à l’exclusion de la prise de toute décision
prévue au paragraphe 15(1) ou à l’article 19.
SCREENING
EXAMEN PRÉALABLE
10. (1) If a project is not described in the comprehensive study
list, the CPA shall ensure that a screening of the project is conducted and a screening report is prepared.
10. (1) Lorsqu’un projet n’est pas visé dans la liste d’étude approfondie, l’APC veille à ce que soient effectués un examen préalable du projet et l’établissement d’un rapport d’examen préalable.
(2) Chaque examen préalable d’un projet porte notamment sur
les éléments suivants :
a) les effets environnementaux du projet, y compris ceux causés par les accidents ou défaillances pouvant en résulter, et les
effets cumulatifs que sa réalisation, combinée à l’existence
d’autres ouvrages ou à la réalisation d’autres projets ou activités, est susceptible de causer à l’environnement;
b) l’importance des effets visés à l’alinéa a);
c) toute observation du public reçue dans le cadre du processus
d’évaluation;
d) les mesures d’atténuation réalisables, sur les plans technique
et économique, des effets environnementaux négatifs importants du projet.
(2) Every screening of a project shall include a consideration of
the following factors:
(a) the environmental effects of the project, including the environmental effects of malfunctions or accidents that may occur
in connection with the project and any cumulative environmental effects that are likely to result from the project in combination with other projects or activities that have been or will
be carried out;
(b) the significance of the effects referred to in paragraph (a);
(c) comments from the public that are received as part of an assessment process, if any; and
(d) technically and economically feasible measures that would
mitigate any significant adverse environmental effects of the
project.
(3) The scope of the factors to be considered under paragraphs (2)(a), (b) and (d) shall be determined by the CPA.
11. (1) If the CPA is aware of any special circumstances of a
project that would make the project of interest to the public or if
public participation is required by any Act of Parliament or regulation made under it, the CPA shall give the public notice of the
screening and shall give the public an opportunity to participate
in the screening.
2018
(3) Il incombe à l’APC d’établir la portée des éléments visés
aux alinéas (2)a), b) et d).
11. (1) Si l’APC a connaissance de circonstances particulières
d’un projet qui susciteraient l’intérêt du public ou si la participation du public à l’examen préalable est exigée par une loi fédérale
ou ses règlements, elle donne avis au public de l’examen et lui
donne la possibilité d’y participer.
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
(2) Before taking a course of action under subsection 15(1), if
the CPA is aware of any special circumstances of a project that
would make the project of interest to the public or if public participation is required by any Act of Parliament or regulation made
under it, the CPA shall give the public notice of the screening and
an opportunity to examine and comment on the screening report
and on any record that has been filed in the public registry established in respect of the project in accordance with section 31.
(2) Avant de prendre une décision prévue au paragraphe 15(1),
si l’APC a connaissance de circonstances particulières d’un projet
qui susciteraient l’intérêt du public ou si la participation du public
à l’examen préalable est exigée par une loi fédérale ou ses règlements, elle donne avis au public de l’examen et lui donne la possibilité d’examiner le rapport d’examen et les documents consignés au registre public tenu conformément à l’article 31 et de
faire des observations à leur égard.
MODEL CLASS SCREENING REPORT
MODÈLE DE RAPPORT D’EXAMEN PRÉALABLE PAR CATÉGORIE
12. (1) On the request of the CPA, the Agency may declare a
report to be a model class screening report for projects of the
same class.
(2) The report referred to in subsection (1) shall
(a) define the class of projects to which it applies;
(b) define the geographic area to which it applies;
(c) include an environmental evaluation of the potential environmental implications of the projects;
(d) establish the screening requirements for projects within the
class; and
(e) establish the processes and procedures for implementation
of the model class screening report.
12. (1) À la demande de l’APC, l’Agence peut décider qu’un
rapport d’examen préalable peut servir de modèle pour d’autres
projets de même catégorie et faire une déclaration à cet effet.
(2) Le rapport d’examen préalable visé au paragraphe (1) fait
état de ce qui suit :
a) la catégorie de projets à laquelle il s’applique;
b) la région géographique visée;
c) l’évaluation des conséquences environnementales éventuelles des projets;
d) les exigences relatives à l’examen préalable des projets de
même catégorie;
e) les processus et modalités d’application du modèle de rapport d’examen préalable.
13. (1) Avant de faire une déclaration aux termes du paragraphe 12(1), l’Agence doit :
a) publier dans un quotidien un avis comportant les renseignements suivants :
(i) la date à laquelle le rapport d’examen préalable sera accessible au public,
(ii) le lieu d’obtention d’exemplaires du rapport,
(iii) l’adresse et la date limite pour la réception par elle
d’observations sur l’applicabilité du rapport comme modèle
pour d’autres projets de même catégorie;
b) prendre en compte les observations reçues sur le rapport.
13. (1) Before making a declaration under subsection 12(1), the
Agency shall
(a) publish a notice in a daily newspaper setting out
(i) the date on which the report will be available to the public,
(ii) the place at which copies of the report may be obtained,
and
(iii) the deadline and address for filing comments with the
Agency on the appropriateness of the use of the report as a
model in conducting screenings of projects within the same
class; and
(b) consider any comments filed in respect of the report.
(2) Any declaration referred to in subsection 12(1) shall be
published by the Agency and the model class screening report
shall be made available to the public by the Agency and at the
public registry maintained by the CPA in accordance with section 31.
14. (1) If a project or part of a project is within a class of projects for which a declaration has been made in accordance with
subsection 12(1), the CPA may use the model class screening
report for the purpose of complying with subsection 10(1).
(2) Where the Agency determines that a model class screening
report can no longer be used as a model in conducting screenings
of other projects within the same class, the Agency shall declare
the report not to be a model class screening report.
(3) Any declaration made under subsection (2) shall be published by the Agency and be made available at the public registry
maintained by the CPA in accordance with section 31.
(2) La déclaration visée au paragraphe 12(1) est publiée par
l’Agence et celle-ci rend accessible au public le modèle de rapport d’examen préalable et le consigne au registre public tenu par
l’APC conformément à l’article 31.
COURSE OF ACTION
DÉCISIONS
15. (1) A CPA shall take one of the following courses of action
in respect of a project after taking into consideration the screening report and comments emanating from public participation in
its review:
15. (1) Après avoir pris en compte le rapport d’examen préalable et toute observation du public ayant participé à l’examen,
l’APC prend l’une des mesures suivantes :
a) sous réserve du sous-alinéa c)(iii), si la réalisation du projet
n’est pas susceptible d’entraîner des effets environnementaux
14. (1) Si tout ou partie d’un projet appartient à une catégorie
de projets pour laquelle une déclaration a été faite conformément
au paragraphe 12(1), l’APC peut utiliser le modèle de rapport
d’examen préalable pour se conformer au paragraphe 10(1).
(2) Si l’Agence décide qu’un rapport d’examen préalable ne
peut plus servir de modèle pour d’autres projets de même catégorie, elle fait une déclaration à cet effet.
(3) La déclaration visée au paragraphe (2) est publiée par
l’Agence et consignée au registre public tenu par l’APC conformément à l’article 31.
2019
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
(a) subject to subparagraph (c)(iii), where, taking into account
the implementation of any technically and economically feasible mitigation measures, the project is not likely to cause significant adverse environmental effects, the CPA may exercise
any power or perform any duty or function referred to in paragraphs 5(1)(a) to (c) of the Act;
(b) where, taking into account the implementation of any technically and economically feasible mitigation measures, the
project is likely to cause significant adverse environmental effects that cannot be justified in the circumstances, the CPA
shall not exercise any power or perform any duty or function
referred to in paragraphs 5(1)(a) to (c) of the Act; or
(c) the CPA shall refer the project to the Minister of Transport,
who will submit it to the Minister for a referral to a review
panel if
(i) the CPA is uncertain whether the project, taking into account the implementation of any technically and economically feasible mitigation measures, is likely to cause significant adverse environmental effects,
(ii) the project, taking into account the implementation of
any technically and economically feasible mitigation measures, is likely to cause significant adverse environmental effects and paragraph (b) does not apply, or
(iii) public concerns warrant a reference to a review panel.
(2) If a CPA takes a course of action referred to in paragraph (1)(a), it shall
(a) ensure that any mitigation measures referred to in that paragraph in respect of the project are implemented;
(b) design a follow-up program, if appropriate for the project,
and arrange for the implementation of that program; and
(c) advise the public of
(i) its course of action in relation to the project,
(ii) any mitigation measures to be implemented with respect
to adverse environmental effects of the project,
(iii) any follow-up program designed for the project, and
(iv) the results of any follow-up program.
(3) If a CPA takes a course of action referred to in paragraph (1)(b), it shall file a notice of that course of action in the
public registry maintained by the CPA in accordance with section 31.
négatifs importants, compte tenu de l’application de mesures
d’atténuation réalisables sur les plans technique et économique,
elle peut exercer toute attribution visée aux alinéas 5(1)a) à c)
de la Loi;
b) si, compte tenu de l’application de mesures d’atténuation
réalisables sur les plans technique et économique, la réalisation
du projet est susceptible d’entraîner des effets environnementaux négatifs importants qui ne peuvent être justifiés dans les
circonstances, l’APC ne peut exercer aucune des attributions
visées aux alinéas 5(1)a) à c) de la Loi;
c) l’APC s’adresse au ministre des Transports qui, à son tour,
s’adresse au ministre pour l’examen du projet par une commission dans les cas suivants :
(i) l’APC n’est pas certaine, compte tenu de l’application de
mesures d’atténuation réalisables sur les plans technique et
économique, que la réalisation du projet soit susceptible
d’entraîner des effets environnementaux négatifs importants,
(ii) la réalisation du projet, compte tenu de l’application de
mesures d’atténuation réalisables sur les plans technique et
économique, est susceptible d’entraîner des effets environnementaux négatifs importants et l’alinéa b) ne s’applique
pas,
(iii) les préoccupations du public le justifient.
(2) L’APC qui prend la décision prévue à l’alinéa (1)a) doit :
a) veiller à l’application des mesures d’atténuation visées à cet
alinéa;
b) élaborer tout programme de suivi indiqué et veiller à son
application;
c) porter à la connaissance du public :
(i) sa décision relativement au projet,
(ii) les mesures d’atténuation des effets environnementaux
négatifs qui seront mises en œuvre,
(iii) le programme de suivi élaboré pour le projet,
(iv) les résultats du programme de suivi.
(3) L’APC qui prend la décision visée à l’alinéa (1)b) en fait
consigner un avis au registre public qu’elle tient conformément à
l’article 31.
COMPREHENSIVE STUDY
ÉTUDE APPROFONDIE
16. (1) If a project is described in the comprehensive study list,
the CPA shall
(a) ensure that a comprehensive study is conducted and a comprehensive study report is prepared and provided to the Agency
and the Minister of Transport before or on the date referred to
in paragraph 18(1)(a); or
(b) refer the project to the Minister of Transport, who will
submit it to the Minister for a referral to a review panel.
16. (1) Lorsqu’un projet est visé dans la liste d’étude approfondie, l’APC doit, selon le cas :
a) veiller à ce que soient effectués une étude approfondie et
l’établissement d’un rapport d’étude approfondie à remettre au
ministre des Transports et à l’Agence au plus tard à la date visée à l’alinéa 18(1)a);
b) s’adresser au ministre des Transports qui, à son tour,
s’adresse au ministre pour l’examen du projet par une commission.
(2) En plus des éléments énoncés au paragraphe 10(2), l’étude
approfondie d’un projet et l’examen par une commission portent
sur les éléments suivants :
a) les raisons d’être du projet;
b) les solutions de rechange réalisables, sur les plans technique
et économique, et leurs effets environnementaux;
(2) In addition to the factors set out in subsection 10(2), each
comprehensive study of a project and each assessment by a review panel shall include a consideration of the following factors:
(a) the purpose of the project;
(b) alternative means of carrying out the project that are technically and economically feasible and the environmental effects
of any such alternative means;
2020
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
(c) the need for, and the requirements of, any follow-up program for the project; and
(d) the capacity of renewable resources that are likely to be
significantly affected by the project to meet the needs of the
present and those of the future.
17. The scope of the factors to be taken into consideration under paragraphs 10(2)(a), (b) and (d) and 16(2)(b), (c) and (d) shall
be established for each assessment by
(a) a CPA; or
(b) if the project is referred to a review panel, the Minister, after consulting with the CPA and the Minister of Transport.
18. (1) After preparing a comprehensive study report in respect
of a project, the CPA shall publish a notice setting out the following information in a manner that brings the notice to the attention
of the public:
(a) the date on which the comprehensive study report will be
available to the public;
(b) the place at which copies of the report may be obtained;
and
(c) a deadline, which shall be a minimum of 30 days, and the
address for the filing with the CPA of comments on the conclusions and recommendations of the report.
(2) Any person may submit comments to the CPA relating to
the conclusions and recommendations and any other aspect of the
comprehensive study report before the deadline referred to in
paragraph (1)(c).
19. The CPA shall take one of the courses of action referred to
in subsection 15(1) in respect of a project after taking into consideration the comprehensive study report and any comments
submitted in accordance with subsection 18(2).
c) la nécessité d’un programme de suivi du projet, ainsi que ses
modalités;
d) la capacité des ressources renouvelables, risquant d’être touchées de façon importante par le projet, de répondre aux besoins du présent et à ceux des générations futures.
17. L’évaluation de la portée des éléments visés aux alinéas
10(2)a), b) et d) et 16(2)b), c) et d) incombe pour chaque évaluation :
a) soit à l’APC;
b) soit, si le projet est soumis à l’examen d’une commission, au
ministre, après consultation de l’APC et du ministre des Transports.
18. (1) Après avoir établi un rapport d’étude approfondie,
l’APC doit publier un avis comportant les renseignements suivants de façon à attirer l’attention du public :
a) la date à laquelle le rapport sera accessible au public;
b) le lieu d’obtention d’exemplaires du rapport;
c) un délai d’au moins 30 jours pour la réception par elle
d’observations sur les conclusions et les recommandations du
rapport et l’adresse où envoyer ces observations.
(2) Avant l’expiration du délai prévu à l’alinéa (1)c), toute personne peut présenter à l’APC ses observations relativement aux
conclusions, aux recommandations et à tout autre aspect du rapport d’étude approfondie.
19. Après avoir pris en compte le rapport d’étude approfondie
et toute observation présentée en vertu du paragraphe 18(2),
l’APC prend l’une des décisions prévues au paragraphe 15(1).
REVIEW PANEL
COMMISSION
20. The CPA may at any time submit a request that a project be
referred to a review panel to the Minister of Transport, who will
refer the request to the Minister, if
(a) a project, taking into account the implementation of any
technically and economically feasible mitigation measures,
may cause significant adverse environmental effects; or
(b) public concerns warrant a reference to a review panel.
20. À tout moment l’APC peut présenter une demande au ministre des Transports qui, à son tour, s’adresse au ministre pour
l’examen du projet par une commission, dans les cas suivants :
a) le projet, compte tenu de l’application de mesures
d’atténuation réalisables sur les plans technique et économique,
est susceptible d’entraîner des effets environnementaux négatifs importants;
b) les préoccupations du public le justifient.
21. Après consultation du ministre des Transports et de l’APC,
le ministre peut, à tout moment ou à la demande de l’APC aux
termes de l’article 20, soumettre le projet à l’examen d’une
commission conformément à l’article 29 de la Loi si, outre les
éléments mentionnés aux alinéas 20a) et b), les éléments suivants
le justifient :
a) la nature et le degré des préoccupations du public relativement au projet;
b) la mesure dans laquelle le public se préoccupe des effets
environnementaux qui peuvent être importants ainsi que des
questions de compétence fédérale;
c) les renseignements scientifiques ou techniques ayant trait au
projet;
d) la portée de toute évaluation environnementale ou de tout
autre examen gouvernemental ou public auquel a été soumis le
projet et les modalités de l’évaluation ou de l’examen;
e) le fait que la commission, si elle est constituée, sera en mesure ou non d’exécuter son travail et de contribuer à régler les
questions soulevées par les préoccupations du public.
21. The Minister, after consulting with the Minister of Transport and the CPA, may at any time or on the request of the CPA
under section 20, refer a project to a review panel in accordance
with section 29 of the Act based on consideration, in addition to
the factors referred to in paragraphs 20(a) and (b), of the following factors:
(a) the level and nature of public concern about the project;
(b) the extent to which the issues of public concern relate to
potentially significant environmental effects and to matters under federal jurisdiction;
(c) any scientific or technical information relating to the project;
(d) the extent to which, and the manner in which, the project
has undergone an environmental assessment, other government
review or public review; and
(e) the likely ability of a review panel, if appointed, to complete its work and contribute to resolving issues of public concern.
2021
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
22. After consulting with the Minister of Transport and the
CPA, the Minister may enter into an agreement or arrangement
with an agency or body established pursuant to an Act of Parliament or the legislature of a province and having powers, duties or
functions in relation to an assessment of the environmental effects of a project respecting the joint establishment of a review
panel and the manner in which an assessment of the environmental effects of the project is to be conducted by the review
panel.
23. (1) If a project is referred to a review panel, the Minister
shall, after consulting with the Minister of Transport and the
CPA, appoint members of the panel and fix the terms of reference
of the panel under section 33 of the Act.
(2) The Minister after consulting with the CPA and after considering the nature and complexity of the project, may require that
an assessment by a review panel shall include, in addition to the
factors set out in subsections 10(2) and 16(2), a consideration of
any other matter relevant to the assessment, such as the need for
the project and alternatives to the project.
24. A review panel shall conduct its review in accordance with
the Procedures for an Assessment by a Review Panel, published
by the Agency, as amended from time to time, and with its terms
of reference.
25. A review panel shall submit its report to the Minister, the
Minister of Transport and the CPA.
26. Sections 34 and 35 of the Act apply to a review panel.
27. (1) Where a review panel submits a report, the Minister of
Transport shall, after consulting with and on behalf of the CPA,
take into consideration the report and, with the approval of the
Governor in Council, respond to the report.
(2) The approval of the response referred to in subsection (1)
shall be based on the public interest.
(3) The Governor in Council may, for the purpose of giving the
approval referred to in subsection (1), require the review panel to
clarify any of the recommendations set out in the report.
28. (1) The CPA shall take one of the following courses of action that is in conformity with the approval of the Governor in
Council referred to in section 27:
(a) the CPA may exercise any power or perform any duty or
function referred to in paragraphs 5(1) (a) to (c) of the Act, if,
taking into account the implementation of any technically and
economically feasible mitigation measures,
(i) the project is not likely to cause significant adverse environmental effects, or
(ii) the project is likely to cause significant adverse environmental effects that can be justified in the circumstances; or
(b) the CPA shall not exercise a power or perform any duty or
function referred to in paragraphs 5(1)(a) to (c) of the Act if,
taking into account the implementation of any technically and
economically feasible mitigation measures, the project is likely
to cause significant adverse environmental effects that cannot
be justified in the circumstances.
(2) If the CPA takes a course of action referred to in paragraph (1)(a), it shall
(a) ensure that any mitigation measures referred to in that paragraph in respect of the project are implemented;
2022
22. Après consultation du ministre des Transports et de l’APC,
le ministre peut conclure, avec tout organisme établi sous le régime d’une loi fédérale ou provinciale et ayant des attributions
relatives à l’évaluation environnementale d’un projet, tout accord
relatif à la constitution conjointe d’une commission et aux modalités d’examen des effets environnementaux du projet par celleci.
23. (1) Lorsqu’un projet est soumis à l’examen d’une commission, le ministre, après consultation du ministre des Transports et
de l’APC, nomme les membres de la commission et fixe le mandat de celle-ci aux termes de l’article 33 de la Loi.
(2) Après consultation de l’APC et compte tenu de la nature et
de la complexité du projet, le ministre peut exiger que la commission, dans son examen, prenne en compte, outre les éléments
prévus aux paragraphes 10(2) et 16(2), tout autre élément utile à
l’examen, notamment la nécessité du projet et ses solutions de
rechange.
24. La commission doit procéder à l’examen conformément à
son mandat ainsi qu’aux Procédures d’examen par une commission publiées par l’Agence, compte tenu de leurs modifications
éventuelles.
25. La commission doit présenter son rapport au ministre, au
ministre des Transports et à l’APC.
26. Les articles 34 et 35 de la Loi s’appliquent à la commission.
27. (1) Une fois le rapport de la commission présenté, le ministre des Transports, après consultation de l’APC et au nom de
celle-ci, est tenu de prendre en compte le rapport et, avec
l’agrément du gouverneur en conseil, d’y donner suite.
(2) L’agrément du gouverneur en conseil visé au paragraphe (1) est fondé sur l’intérêt public.
(3) Le gouverneur en conseil peut demander des précisions sur
l’une ou l’autre des conclusions du rapport.
28. (1) L’APC prend l’une des décisions suivantes conformément à l’agrément du gouverneur en conseil visé à l’article 27 :
a) elle exerce les attributions visées aux alinéas 5(1)a) à c) de
la Loi si, compte tenu de l’application de mesures d’atténuation
réalisables sur les plans technique et économique, la réalisation
du projet :
(i) n’est pas susceptible d’entraîner des effets environnementaux négatifs importants,
(ii) est susceptible d’entraîner des effets environnementaux
négatifs importants qui sont justifiables dans les circonstances;
b) elle n’exerce pas les attributions visées aux alinéas 5(1)a) à
c) de la Loi, si, compte tenu de l’application de mesures
d’atténuation réalisables sur les plans technique et économique,
la réalisation du projet est susceptible d’entraîner des effets
environnementaux négatifs importants qui ne sont pas justifiables dans les circonstances.
(2) L’APC qui prend la décision visée à l’alinéa (1)a) doit :
a) veiller à l’application des mesures d’atténuation visées à cet
alinéa;
b) élaborer tout programme de suivi indiqué et veiller à son
application;
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
(b) design a follow-up program, if appropriate for the project,
and arrange for the implementation of that program; and
(c) advise the public of
(i) its course of action in relation to the project,
(ii) any mitigation measures to be implemented with respect
to adverse environmental effects of the project,
(iii) any follow-up program designed for the project, and
(iv) the results of any follow-up program.
(3) If the CPA takes a course of action referred to in paragraph (1)(b), it shall file a notice of that course of action in the
public registry maintained by the CPA in accordance with section 31.
c) porter à la connaissance du public :
(i) sa décision relativement au projet,
(ii) les mesures d’atténuation des effets environnementaux
négatifs qui seront mises en œuvre,
(iii) le programme de suivi élaboré pour le projet,
(iv) les résultats du programme de suivi.
(3) L’APC qui prend la décision visée à l’alinéa (1)b) en fait
consigner un avis au registre public qu’elle tient conformément à
l’article 31.
PREVIOUS ASSESSMENT
ÉVALUATIONS ANTÉRIEURES
29. Section 24 of the Act applies to a CPA, with any modifications that are necessary, with respect to previously conducted
environmental assessments.
29. L’article 24 de la Loi s’applique, avec les adaptations nécessaires, à l’APC relativement à toute évaluation environnementale antérieure d’un projet.
TERMINATION OF ASSESSMENT
ARRÊT D’UNE ÉVALUATION
30. Sections 26 and 27 of the Act apply to a CPA, with any
modifications that are necessary, with respect to the termination
of an environmental assessment.
30. Les articles 26 et 27 de la Loi s’appliquent, avec les adaptations nécessaires, à l’APC relativement à l’arrêt d’une évaluation environnementale d’un projet.
PUBLIC REGISTRIES
REGISTRES PUBLICS
31. Subsections 55(1) to (4) of the Act apply to a CPA and to
the Agency, with any modifications that are necessary, with respect to public registries.
31. Les paragraphes 55(1) à (4) de la Loi s’appliquent, avec les
adaptations nécessaires, à l’APC et à l’Agence relativement à la
tenue d’un registre public.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
32. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
32. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Canadian Environmental Assessment Act was proclaimed
in January of 1995, replacing the Environmental Assessment Review Process Guidelines Order (EARP). The Canadian Environmental Assessment Act requires federal authorities to conduct
environmental assessments if they are the proponent of a project,
or before enabling a project to proceed by providing funding,
disposing of federal lands, or issuing permits, licenses or approvals listed in the Law List Regulations.
La Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (la Loi)
a été promulguée en janvier 1995 et remplace le Processus
d’évaluation et d’examen en matière d’environnement (PEEE).
La Loi oblige les autorités fédérales à mener des évaluations environnementales avant de promouvoir un projet ou avant d’en permettre la réalisation par l’entremise de financement, d’utilisation
des terres fédérales, d’octroi de permis, de licences ou
d’approbations répertoriées dans le Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées.
Actuellement, la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale ne s’applique pas aux projets formés par certains organismes, dont les 18 corporations des ports canadiens et commissions portuaires qui formeront les Administrations portuaires
canadiennes, à la suite de la promulgation récente de la Loi maritime du Canada. L’article 9 de la Loi canadienne sur l’évaluation
environnementale (comme il a été amendé par la Loi maritime du
Canada) stipule que les règlements créés en fonction de l’alinéa 59k) de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
peuvent établir la procédure pour des évaluations environnementales qui doivent être effectuées par des Administrations portuaires canadiennes (APC).
At present the Canadian Environmental Assessment Act does
not apply to projects done by certain bodies, among them the
eighteen Canadian port corporations and harbour commissions
that will become Canada Port Authorities (CPAs) under the recently passed Canada Marine Act. Section 9 of the Canadian
Environmental Assessment Act (as amended by the Canada
Marine Act) provides that regulations made under paragraph 59(k) of the Canadian Environmental Assessment Act may
set out the manner in which environmental assessments are to be
conducted by Canada Port Authorities.
2023
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
In association with the introduction of these Regulations, the
Agency will update those sections of the Comprehensive Study
List Regulations established pursuant to paragraph 59(d) of the
Canadian Environmental Assessment Act relating to marine terminals projects.
Comme les APC seront de juridiction fédérale, elles ne seront
pas soumises, contrairement au secteur privé, aux lois provinciales en matière d’évaluation environnementale. De plus, en vertu
de la Loi maritime du Canada, les APC pourront se soustraire
aux exigences de la Loi sur la protection des eaux navigables, un
déclencheur clé de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale. C’est l’un des seuls procédés qui exigeraient une
évaluation environnementale fédérale officielle, dans le cas d’un
projet d’une APC. Cette lacune en inquiète plus d’un, car les
corporations des ports et les commissions portuaires peuvent entreprendre des projets dans des régions où les questions environnementales sont délicates.
Par conséquent, on suggère que la réglementation s’applique
aux 18 corporations des ports et commissions portuaires qui deviendront les APC. Cette réglementation donne la définition d’un
processus d’évaluation environnementale auquel les nouvelles
APC devront se soumettre pour les projets définis aux alinéas 5(1) a), b) ou c) de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale. La réglementation comprend les éléments clés
suivants :
a) une approche pour l’évaluation environnementale en trois
étapes : processus d’examen préalable, étude approfondie et
examen par une commission;
b) un processus autogéré à l’étape de l’examen préalable et à
celle de l’étude approfondie (99 % de toutes les évaluations
environnementales) dans le cadre duquel une APC est seule
responsable de l’exécution de toutes les parties de l’évaluation,
y compris celles des consultations publiques et du processus
décisionnel;
c) une méthode rationalisée pour l’approbation des processus
d’examen préalable par catégorie établis par les APC, dans le
but d’accélérer l’étude des projets de routine;
d) si un règlement est applicable et qu’une autorité responsable
(AR) déclenche la Loi sur l’évaluation environnementale pour
le même projet, des dispositions sont prévues pour en arriver à
coordonner efficacement les coûts, ce qui permettrait de réduire le plus possible les dédoublements et l’inefficacité lors
des évaluations;
e) pour les projets où le ministre de l’Environnement, le ministre des Transports et l’Administration portuaire canadienne
concernée jouent un rôle clé, il est possible de demander un
examen par une commission. Les besoins d’une telle approche
se définissent en fonction d’un ensemble de critères explicites
figurant dans la réglementation;
f) les APC doivent tenir un registre public permettant un accès
facile aux dossiers liés à tous les examens préalables et à toutes
les études approfondies. L’Agence canadienne d’évaluation
environnementale doit tenir un registre public de tous les examens par une commission.
Simultanément à la mise en application de la réglementation,
l’Agence actualisera les articles du « Règlement sur la liste
d’étude approfondie », établis en vertu de l’alinéa 59(d) de la Loi
canadienne sur l’évaluation environnementale concernant les
projets de terminaux marins.
Alternatives
Solutions envisagées
Regulations are the preferred instrument for defining the environmental assessment procedures to be followed in assessing
CPA projects. After analysis of the current situation and extensive consultations with the ports, the Agency and Transport
Canada have determined that the only reliable, consistent and
La réglementation est l’instrument par excellence pour définir
la procédure d’évaluation environnementale à suivre lors de
l’évaluation des projets des APC. À la suite d’une analyse de la
situation actuelle et après une vaste consultation menée auprès
des ports, l’Agence et Transports Canada ont convenu que la
Given their federally regulated land base, CPAs, unlike the private sector, will not be subject to provincial environmental assessment laws. Moreover, under the Canada Marine Act, CPAs
can be exempted from the requirements of the Navigable Waters
Protection Act, a key Canadian Environmental Assessment Act
trigger, and one of the few ways any formal federal environmental assessment requirements would be required of a CPA
project. This gap is of concern because port corporations and
harbour commissions may undertake projects in environmentally
sensitive areas.
Accordingly it is proposed that the CPA Regulations apply to
all of the eighteen port corporations and harbour commissions
that will become Canada Port Authorities. The Regulations define
an environmental assessment process to be followed by them for
projects as defined in paragraph 5(1) (a), (b) or (c) of the Canadian Environmental Assessment Act. The Regulations contain the
following key elements:
(a) a three level approach to the environmental assessment
process-screening, comprehensive study and panel review;
(b) a self-directed process at the screening and comprehensive
study levels (99% of all expected environmental assessments)
in which a CPA is solely responsible for carrying out all aspects of the process, including public consultations and decision-making;
(c) a more stream-lined method for approving a CPAestablished class screening process aimed at rapid review of
routine projects;
(d) in case where this Regulation applies and a federal Responsible Authority (RA) trigger the Canadian Environmental
Assessment Act for the same project, provision has been made
for a cost effective co-ordination arrangement which minimizes
duplication and inefficiency in carrying out assessments;
(e) a panel review option for projects in which the Minister of
the Environment, the Minister of Transport and the relevant
Canada Port Authority all play key roles; and in which the basis for determining the need for such an approach is based on a
set of explicit criteria contained in the Regulations; and
(f) a requirement that each CPA establishes a public registry
allowing convenient public access to records relating to each
screening and comprehensive study; and that the Canadian
Environmental Assessment Agency (the Agency) maintain a
public registry for panel review assessments.
2024
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
transparent approach to the environmental assessment of port
projects is a federally established environmental assessment
regulation for all the prospective CPAs.
Guidelines, voluntary policies and Memoranda of Understanding were considered as alternatives to regulations during discussions with stakeholders on the broader issue of whether regulations should be developed for Crown corporations. In the case of
port corporations and harbour commissions that are to become
CPAs, it was determined that such instruments would not ensure
a clear and consistent approach to environmental assessments of
port projects, would not provide the desired public accountability
offered by a regulation, nor would they ensure a uniform high
quality standard of assessments. In addition, difficulties associated with compliance and enforcement with such instruments
would place the government in a potentially unacceptable position with respect to liability.
The status quo was also evaluated as an option. While some
ports have internal processes, over the past few years projects
with the potential for environmental impact have been undertaken
without any environmental assessments. Furthermore, present
processes offer no guarantees of public participation for larger
projects, have a lack of documentation on the review process and
a lack of transparency.
seule approche fiable, constante et transparente pour l’évaluation
environnementale (EE) des projets portuaires est une réglementation fédérale formelle sur l’EE applicable à toutes les APC.
Les lignes directrices, les politiques volontaires et le protocole
d’entente furent envisagés comme solutions de rechange à cette
réglementation, au cours de discussions avec des parties intéressées sur une question plus large à savoir si la réglementation ne
devrait pas être préparée pour les sociétés d’État. Dans la situation où les corporations des ports et les commissions portuaires
comptent former des APC, il a été convenu que les instruments
énumérés précédemment n’assureraient pas une approche précise
et consistante pour l’évaluation environnementale des projets
portuaires, ne fourniraient pas la responsabilité publique souhaitée qu’offrirait la réglementation, et ne garantiraient pas la qualité
uniforme et élevée des normes d’évaluation. De plus, les difficultés associées à l’application et à l’observation de ces instruments
risqueraient de placer le gouvernement dans une position inacceptable en ce qui concerne la responsabilité.
Le statu quo fut également une option envisagée. Toutefois,
même si certains ports ont des politiques d’évaluation internes,
des projets qui risquaient d’avoir un impact sur l’environnement
ont été entrepris au cours des dernières années sans aucune évaluation environnementale. De plus, les processus actuels ne garantissent pas la participation du public pour des projets
d’envergure. Ils accusent un manque de documentation au sujet
du processus d’examen et un manque de transparence.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The Regulations are expected to improve the consistency,
transparency and overall quality of port environmental assessment
processes. This will in turn benefit the environment by resulting
in decision-making on port projects that more effectively takes
into account environmental considerations.
La réglementation devrait améliorer l’uniformité, la transparence et la qualité générale des processus d’évaluation environnementale des ports. Ces changements seront bénéfiques pour
l’environnement, car le processus décisionnel pour les projets des
ports tiendra compte efficacement des considérations environnementales.
La réglementation établira un processus d’évaluation environnementale précis et transparent pour les APC, ce qui réduira les
incertitudes concernant les éventuels coûts environnementaux des
projets futurs des APC. L’approche proposée donne aux ports la
possibilité de garder le contrôle sur l’échéancier, les coûts et la
prise de décision pour la grande majorité de leurs évaluations
environnementales, ce qui permettra d’éviter les effets malheureux sur leur compétitivité au pays et à l’étranger. La réglementation permettra également aux ports de prouver de façon claire et
précise à la population qu’ils s’engagent à relever le défi de gérer
efficacement leurs installations au profit de leurs clients, tout en
respectant l’environnement ainsi que les besoins et les préoccupations des collectivités voisines.
L’adoption de la réglementation s’inscrirait dans les politiques
du gouvernement selon lesquelles certaines entités concurrentielles fédérales particulières, comme les sociétés d’État et les commissions portuaires, seraient soumises à des règles procédurales
spéciales plutôt qu’aux exigences complètes de la Loi canadienne
sur l’évaluation environnementale. L’adoption de la réglementation serait conforme aux récentes recommandations du commissaire à l’Environnement et au Développement durable, qui stipulent qu’elle doit être élaborée afin de combler des lacunes pour
les entités fédérales qui échappent à la Loi canadienne sur
l’évaluation environnementale.
L’évaluation indépendante faite par le consultant en évaluation
environnementale et la vaste consultation menée auprès des dirigeants des ports ont fourni de l’information sur les coûts associés
The Regulations will establish a transparent and clear environmental assessment process for CPAs thereby reducing uncertainty
regarding the potential environmental costs of future projects at
CPAs. The proposed approach allows the ports to maintain control over the time, cost and decision making for the vast majority
of their environmental assessments, and will therefore ensure that
there are no adverse effects on their domestic and international
competitiveness. The Regulations will also allow all the ports to
publicly demonstrate in a clear and precise manner that they are
committed to the challenge of managing their facilities effectively
for their customers and, at the same time, respect the environment
and the needs and concerns of adjacent communities.
Adopting the Regulations would be consistent with government policy statements that special competitive federal entities
such as Crown corporations and Harbour Commissions would be
subject to special procedural regulations rather than the full requirements of the Canadian Environmental Assessment Act.
Adoption of the Regulations would be consistent with the Commissioner of the Environment and Sustainable Development’s
recent recommendation that regulations be developed to remove
gaps for federal entities not covered under the Canadian Environmental Assessment Act.
The independent assessment carried out by an environmental
assessment consultant and extensive consultations with the ports
provided information on the costs associated with the application
2025
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
of the present port environmental assessment policies. The assessment also forecasted the future port projects that would be
subject to a regulated regime over the next 3-5 years. After analysing the proposed regime against the present resource expenditures and future port projects subject to a regulated regime, it has
been concluded that the cost of administering the Regulations are
expected to be minor. Costs that are expected to occur are expected to be outweighed by the increase in benefits to the environment.
à l’application des politiques portuaires actuelles en matière
d’évaluation environnementale. De plus, l’évaluation tient
compte des projets futurs des ports, qui seraient soumis à un régime réglementaire pour les trois à cinq prochaines années. Après
analyse du régime proposé en comparaison avec les ressources
pécuniaires actuelles et les projets portuaires futurs soumis à une
réglementation, on est arrivé à la conclusion que les coûts administratifs liés à cette nouvelle réglementation seraient minimes.
L’importance des coûts appréhendée devrait être compensée par
une augmentation des bénéfices pour l’environnement.
Consultation
Consultations
The Regulations have been established following extensive
consultations over the past few years, including workshops and
meetings with the ports in the Summer of 1998. Although some
of the ports have indicated that they can support the proposed
Regulations, most have expressed a strong reluctance to give up
their existing voluntary processes in favour of a regulated process
for all ports.
The multi-stakeholder Regulatory Advisory Committee (RAC)
chaired by the Agency has participated in the development of
these Regulations. Although the majority of RAC members
would have preferred stronger regulations that maintained the role
of the Minister of the Environment in the comprehensive study
process, it ultimately supports the need for Regulations. These
Regulations were pre-published in the Canada Gazette, Part I on
January 2, 1999. Eleven sets of comments were received, mostly
from CPAs. Minor changes have been made to the Regulations
based on the comments received.
La réglementation a été établie à la suite de vastes consultations menées durant plusieurs années, et qui comprenaient des
ateliers et des rencontres avec les dirigeants des ports au cours de
l’été 1998. Bien que certains ports aient manifesté leur appui à la
proposition de réglementation, la plupart ont exprimé une grande
réticence à laisser tomber leurs propres politiques actuelles au
profit d’un processus réglementé pour tous les ports.
Le Comité consultatif pour la réglementation (CCR), groupe
d’intérêts multilatéral présidé par l’Agence canadienne
d’évaluation environnementale, a participé à son élaboration.
Même si la majorité des membres du Comité auraient souhaité
une réglementation plus stricte qui aurait maintenu le rôle du
ministre de l’Environnement dans le processus d’étude approfondie, ils ont finalement reconnu sa nécessité. Cette réglementation a fait l’objet d’une publication préalable dans la Gazette du
Canada Partie I le 2 janvier 1999. Onze séries de commentaires
ont été reçues, dont la plupart provenaient des APC. Des changements mineurs ont été apportés suite aux commentaires reçus.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Regulations are based on the principle of self assessment.
Canada Port Authorities would largely be responsible for conducting their assessments and meeting the requirements of the
Regulations.
The following monitoring and compliance activities are
planned to ensure that the Regulations result in the appropriate
quality and consistency of environmental assessment:
La réglementation proposée est basée sur le principe de l’autoévaluation. Les APC seraient en grande partie chargées
d’effectuer leur évaluation et de répondre aux exigences de cette
nouvelle réglementation.
On a prévu les activités de surveillance et d’application suivantes pour s’assurer que la réglementation donne les résultats escomptés en matière de qualité et de constance d’évaluation environnementale :
1. Présentation au Conseil du Trésor de rapports sur le plan
d’affaires de Transports Canada
En vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale et la Loi maritime du Canada, le ministère fédéral des transports a la responsabilité de surveiller la mise en œuvre des processus d’évaluation environnementale réglementés des APC et
d’en faire un compte rendu. Transports Canada se fondera sur des
examens spéciaux périodiques, les assemblées publiques annuelles, les commentaires du public et les programmes de surveillance
du ministère, pour s’assurer que tout est conforme à la réglementation.
1. Transport Canada’s Business Plan Reports to Treasury Board
As a result of its responsibilities under the Canadian Transportation Act and the Canada Marine Act, Transport Canada will
monitor and report on the implementation of the regulated environmental assessment processes of the CPAs. Transport Canada
will rely on periodic special examinations, annual public meetings, feedback from the public, and departmental monitoring programs to monitor compliance with the Regulations.
2. The Agency Review of Comprehensive Study Reports
The Regulations will require that the CPAs submit copies of
their comprehensive study reports to the Agency and Transport
Canada. The Agency intends to evaluate comprehensive study
reports received and submit any necessary comments back to the
CPA regarding inadequacies. This will allow the CPA to address
identified matters before making a decision. In cases where the
comprehensive study reports were inadequate and the CPAs
failed to address identified shortcomings, the Agency would have
2026
2. Examen par l’ACEE des rapports d’étude approfondie
Selon la réglementation, les APC devront fournir une copie de
leurs rapports d’étude approfondie à l’Agence et à Transports
Canada. L’Agence prévoit évaluer les rapports d’étude approfondie et donner les commentaires nécessaires aux APC concernant les imperfections. Cette méthode permettra aux APC de
s’occuper des questions soulevées avant de prendre une décision.
Dans les cas où les rapports d’étude approfondie seraient insatisfaisants et que les APC n’auraient pas rectifié la situation,
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-318
the option of advising the Minister of the Environment that a
panel review may be warranted.
3. The Agency Training
The Act empowers the Minister of the Environment to provide
education to agencies and departments to enable them to discharge their responsibilities under the Canadian Environmental
Assessment Act and Regulations. Compliance with these new
Regulations will be promoted by education sessions which will
enable the CPAs to understand and hence comply with the Regulation requirements.
Contact
Jim Clarke
Director
Legislative and Regulatory Affairs
Canadian Environmental Assessment Agency
Fontaine Building, 14th Floor
200 Sacré-Coeur Boulevard
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 997-2253
FAX: (819) 953-8592
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
l’Agence aurait le loisir d’indiquer au ministère de
l’Environnement qu’un examen par une commission pourrait être
nécessaire.
3. Formation de l’ACEE
La Loi permet au ministère de l’Environnement d’offrir de la
formation aux organismes et aux autres ministères pour qu’ils
puissent s’acquitter de leurs responsabilités, en vertu de la Loi et
de la réglementation. Des sessions leur seront offertes afin que les
APC saisissent les exigences de cette nouvelle réglementation et,
par conséquent, afin qu’elles s’y soumettent.
Personne-ressource
Jim Clarke
Directeur
Affaires législatives et réglementaires
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Édifice Fontaine, 14e étage
200, boulevard Sacré-Cœur
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 997-2253
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-8592
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2027
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-319
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-319
Enregistrement
DORS/99-319 28 juillet 1999
28 July, 1999
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Order Amending the Import Control List
Décret modifiant la Liste des marchandises
d’importation contrôlée
P.C. 1999-1325
C.P. 1999-1325
28 July, 1999
Whereas, in the opinion of the Minister of Foreign Affairs,
certain carbon and specialty steel products are traded in world
markets in circumstances of surplus supply and depressed prices;
Whereas a significant proportion of world trade in those carbon
and specialty steel products is subject to control through the use
of non-tariff measures;
Whereas the Governor in Council is satisfied that it is advisable to collect information with respect to the importation of
those carbon and specialty steel products;
Whereas the carbon steel products set out in item 80 of the Import Control Lista were included on the List by Order in Council
P.C. 1996-1284 of August 7, 1996b;
And whereas the specialty steel products set out in item 81 of
the Import Control Lista were included on the List by Order in
Council P.C. 1996-1284 of August 7, 1996b;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant
to subsection 5.1(1)c and section 6d of the Export and Import
Permits Act, hereby makes the annexed Order Amending the Import Control List.
28 juillet 1999
Attendu que, de l’avis du ministre des Affaires étrangères,
certains produits en acier ordinaire et en acier spécialisé sont
échangés sur les marchés mondiaux en période de surproduction
et de chute des cours;
Attendu qu’une part importante du marché mondial de ces produits en acier ordinaire et en acier spécialisé est soumise à des
contrôles non tarifaires;
Attendu que le gouverneur en conseil est convaincu qu’il est
souhaitable d’obtenir des renseignements sur l’importation de ces
produits en acier ordinaire et en acier spécialisé;
Attendu que les produits en acier ordinaire visés à l’article 80
de la Liste des marchandises d’importation contrôléea ont été
ajoutés à la liste en vertu du décret C.P. 1996-1284 du 7 août
1996b;
Attendu que les produits en acier spécialisé visés à l’article 81
de la Liste des marchandises d’importation contrôléea ont été
ajoutés à la liste en vertu du décret C.P. 1996-1284 du 7 août
1996b;
À ces causes, sur recommandation du ministre des Affaires
étrangères et en vertu du paragraphe 5.1(1)c et de l’article 6d de la
Loi sur les licences d’exportation et d’importation, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Décret modifiant
la Liste des marchandises d’importation contrôlée, ci-après.
ORDER AMENDING THE IMPORT CONTROL LIST
DÉCRET MODIFIANT LA LISTE DES MARCHANDISES
D’IMPORTATION CONTRÔLÉE
AMENDMENT
1
1
MODIFICATION
2
1. Items 80 and 81 of the Import Control List are replaced
by the following:
80. Carbon steel products including semi-finished products
(ingots, blooms, billets, slabs and sheet bars), plate, sheets and
strip, wire rods, wire and wire products, railway-type products,
bars, structural shapes and units, pipes and tubes, but excluding
the specialty steel products referred to in item 81.
81. Specialty steel products: stainless flat-rolled products
(sheet, strip and plate), stainless steel bar, stainless steel pipe and
tube, stainless steel wire and wire products, alloy tool steel, mold
steel and high-speed steel.
1. Les articles 80 et 811 de la Liste des marchandises
d’importation contrôlée2 sont remplacés par ce qui suit :
80. Produits en acier ordinaire, notamment demi-produits
(lingots, blooms, billettes, brames et largets), plaques, feuilles et
feuillards, fils machines, fils et produits en fils, produits de type
ferroviaire, barres, profilés et éléments de charpente, tuyaux et
tubes, à l’exclusion des produits en acier spécialisé visés à
l’article 81.
81. Produits en acier spécialisé : produits en acier inoxydable
laminé à plat (feuilles, feuillards et tôles), barres d’acier inoxydable, tuyaux et tubes en acier inoxydable, fils et produits de fils
en acier inoxydable, acier allié à outils, acier à mouler et acier
rapide.
1
———
———
a
a
b
c
d
1
2
C.R.C., c. 604; SOR/89-251
SOR/96-408
R.S., c. 13 (3rd Supp.), s. 1
S.C. 1991, c. 28, s. 3
SOR/96-408
C.R.C., c. 604; SOR/89-251
2028
b
c
d
1
2
C.R.C., ch. 604; DORS/89-251
DORS/96-408
L.R., ch. 13 (3e suppl.), art. 1
L.C. 1991, ch. 28, art. 3
DORS/96-408
C.R.C., ch. 604; DORS/89-251
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-319
COMING INTO FORCE
2. Section 1 is effective beginning on September 1, 1999.
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. L’article 1 entre en vigueur le 1er septembre 1999.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
Description
This Order ensures that import monitoring of carbon and specialty steel products is continued by placing these products on the
Import Control List (ICL) pursuant to subsection 5.1(1) and section 6 of the Export and Import Permit Act (EIPA), effective
September 1, 1999.
Ce décret vise à faire en sorte que les importations de produits
en acier ordinaire et en acier spécialisé continuent d’être surveillées en plaçant ces produits sur la Liste des marchandises
d’importation contrôlée (la LMIC), conformément au paragraphe 5.1(1) et à l’article 6 de la Loi sur les licences d’exportation
et d’importation (la LLEI), mesure qui entrera en vigueur le
ler septembre 1999.
La surveillance des importations de produits en acier a débuté
le ler septembre 1986, date à laquelle les produits en acier ordinaire ont été ajoutés à la LMIC pour que l’on puisse recueillir des
renseignements quant à leur importation. Cette mesure a été prise
dans la foulée d’une enquête menée par le Tribunal canadien des
importations. Les produits en acier spécialisé ont été ajoutés à la
LMIC le ler juin 1987 à la suite d’une modification à la LLEI qui
permettait au gouvernement de recueillir des renseignements sur
l’importation ou l’exportation des produits en acier. Cette modification, l’article 5.1, autorise une telle surveillance et le ministre
des Affaires étrangères est d’avis que l’acier est échangé sur les
marchés mondiaux en période de surproduction, de subventionnement et de chute des cours, et lorsqu’une importante part du
marché mondial est soumise à des contrôles non tarifaires. I1
prévoit également que la surveillance des exportations et des importations prendra fin trois ans après son établissement ou avant,
si une date antérieure figure dans le règlement instituant la surveillance.
Les programmes originaux de surveillance des importations
sont venus à échéance à la date prévue, puis les produits appropriés (produits en acier ordinaire ou en acier spécialisé) ont été de
nouveau ajoutés à la LMIC. La surveillance des importations
d’acier ordinaire a été réinstituée pour trois ans de plus le ler septembre 1989, et celle des importations d’acier spécialisé adaptée
au même calendrier par un renouvellement de deux ans et trois
mois entré en vigueur le ler juin 1990. Le ler septembre 1992, les
deux programmes ont été renouvelés jusqu’au 31 août 1994. Le
ler septembre 1994, les deux programmes ont été renouvelés jusqu’au 31 août 1996 et, le ler septembre 1996, ils l’ont été de nouveau jusqu’au 31 août 1999.
Étant donné la surproduction d’acier qui persiste sur les marchés mondiaux et l’arrivée de nouveaux producteurs, notamment
de l’ancienne Union soviétique, les cours demeurent faibles, et
des obstacles tarifaires et non tarifaires restreignent l’accès à la
plupart des marchés. Le Canada a mené, au cours des quatres
dernières années, cinq enquêtes pouvant entraîner l’adoption de
mesures antidumping pour ce qui est de l’acier et étudie présentement de nouvelles plaintes.
I1 a donc été jugé nécessaire de continuer à surveiller les importations canadiennes d’acier ordinaire et d’acier spécialisé.
Cette modification permettrait d’inclure l’acier ordinaire et l’acier
spécialisé sur la LMIC pour une nouvelle période de trois ans, qui
commencerait le ler septembre 1999.
Import monitoring of steel products began on September 1,
1986, when carbon steel products were added to the ICL for the
purpose of collecting information concerning the importation of
such goods. This action was taken as a result of an inquiry conducted by the Canadian Import Tribunal. Specialty steel products
were added to the ICL on June 1, 1987, following an amendment
to the EIPA which allowed the Government to collect information
on the importation or the exportation of steel products. This
amendment, section 5.1, provides that such monitoring may be
initiated when the Minister of Foreign Affairs is of the opinion
that steel is being traded in circumstances of world surplus supply, depressed prices, and a significant proportion of world trade
is subject to control through the use of non-tariff measures. It also
provides that export or import monitoring will expire three years
after it begins, or sooner if an earlier date is specified in the
regulations instituting it.
The original import monitoring programs duly expired, and
were renewed by the addition of the relevant goods — carbon
steel and specialty steel products — to the ICL again. Monitoring
for carbon steel was renewed for a further three years on September 1, 1989, and monitoring for specialty steel was brought into
the same timetable by a two-year, three-month renewal on June 1,
1990. On September 1, 1992, both monitoring programs were
renewed until August 31, 1994. On September 1, 1994, both programs were renewed until August 31, 1996. On September 1,
1996 both programs were again renewed until August 31, 1999.
As a result of continued overcapacity in world steel production
and the entry of new producers, particularly from the former
Soviet Union, and a collapse in demand in Asia, world prices
continue to be depressed and access to most markets is limited
through the use of tariff and non-tariff barriers. Canada has conducted five steel anti-dumping investigations in the last seven
years and further anti-dumping complaints are pending at this
time.
For these reasons, it has been determined that it is necessary to
continue monitoring the importation of carbon and specialty
steels into Canada. This amendment would place carbon and
specialty steel on the ICL for a further three years, effective September 1, 1999.
2029
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-319
Alternatives
Solutions envisagées
The elimination of import monitoring was considered. However, the original basis for the establishment of import monitoring
for steel was a 1986 finding by the Canadian Import Tribunal that
conditions in world steel trade (i.e., overcapacity, widespread
subsidization and a prevalence of dumping) represented a threat
of injury to the domestic industry, and that import monitoring was
advisable in the circumstances. There is little evidence that this
situation has changed much in the last thirteen years.
I1 a été envisagé d’éliminer la surveillance des importations.
Toutefois, la surveillance des importations d’acier avait été instaurée à l’origine parce que le Tribunal canadien des importations
avait conclu en 1986 que le commerce de l’acier sur les marchés
mondiaux se déroulait dans des conditions (c’est-à-dire surproduction, subventionnement répandu et dumping fréquent) pouvant causer un préjudice à l’industrie national et qu’il convenait
d’imposer une surveillance des importations dans ces circonstances. La situation ne semble pas avoir beaucoup changé au cours
des 10 dernières années.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Import permit data provide information on the volume of steel
imports, the price at which steel is imported and the Country of
Origin of the steel. No other data collection source has emerged
as an adequate substitute.
These measures will continue to impose costs on steel importers, who are charged fees to recover the cost of issuing import
permits. These fees will bring total revenue from the issuance of
steel permits to around $1 million annually.
Les données relatives aux licences d’importation fournissent
des renseignements sur le volume des importations d’acier et sur
le prix payé par les importateurs. Aucune autre source de renseignements ne s’est révélée une alternative adéquate.
Ces mesures continueront d’entraîner des dépenses pour les
importateurs d’acier, qui doivent payer des droits pour couvrir 1e
coût de la délivrance des licences d’importation. Les recettes annuelles provenant des droits exigés pour la délivrance des licences d’importation d’acier seront d’environ un million de dollars.
Consultation
Consultations
The Canadian steel industry, through the Steel Import Surveillance Committee, the Departments of Finance, Industry Canada,
Statistics Canada and Revenue Canada have been consulted and
agree that the conditions prevailing in international steel trade
warrant continued import monitoring by the Department of Foreign Affairs and International Trade.
L’industrie Canadienne de l’acier à travers le Comite de programme de surveillance de l’acier, le ministère des Finances, Industrie Canada et Revenu Canada ont été consultés et conviennent que les conditions dans lesquelles s’effectue le commerce de
l’acier sur les marchés mondiaux justifient le maintien de la surveillance des importations par le ministère des Affaires étrangères
et du Commerce international.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The importation of goods on the ICL without an import permit
issued by the Department of Foreign Affairs and International
Trade may lead to prosecution under the EIPA. Steel permits are
issued on demand once the applicant provides information on
country of origin, type, quantity and value of steel to be imported.
Quiconque importe des produits figurant dans la LMIC sans
s’être vu accorder une licence d’importation par le ministère des
Affaires étrangères et du Commerce international peut être poursuivi aux termes de la LLEI. Les licences d’importation d’acier
sont délivrées sur demande une fois que le requérant a fourni les
renseignements nécessaires sur l’acier qu’il souhaite importer, à
savoir le pays d’origine, le type, la quantité et la valeur.
Contact
Mr. Alan D. McBride
Trade Controls Policy Division (EPMA)
Export and Import Controls Bureau
Department of Foreign Affairs
and International Trade
P.O. Box 481, Station A
Ottawa, Ontario
K1N 9K6
Tel.: (613) 995-8358
FAX: (613) 996-0612
Personne-ressource
M. Alan D. McBride
Direction de la politique sur la réglementation
commerciale (EPMA)
Direction générale des contrôles à l’exportation
et à l’importation
Ministère des Affaires étrangères et du
Commerce international
Case postale 481, Succursale A
Ottawa (Ontario)
KIN 9K6
Tél. : (613) 995-8358
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-0612
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2030
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-320
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-320
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-320 28 juillet 1999
EXPORT AND IMPORT PERMITS ACT
LOI SUR LES LICENCES D’EXPORTATION ET
D’IMPORTATION
Exportation of Certain Goods to the Federal
Republic of Yugoslavia (Serbia and Montenegro)
Exemption Regulations
Règlement sur l’exemption à l’égard de
l’exportation de certaines marchandises vers la
République fédérale de Yougoslavie (Serbie et
Moténégro)
P.C. 1999-1326
C.P. 1999-1326
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Foreign Affairs, pursuant to
paragraph 12(e) of the Export and Import Permits Act, hereby
makes the annexed Exportation of Certain Goods to the Federal
Republic of Yugoslavia (Serbia and Montenegro) Exemption
Regulations.
Sur recommandation du ministre des Affaires étrangères et en
vertu de l’alinéa 12e) de la Loi sur les licences d’exportation et
d’importation, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Règlement sur l’exemption à l’égard de l’exportation de
certaines marchandises vers la République fédérale de
Yougoslavie (Serbie et Monténégro), ci-après.
EXPORTATION OF CERTAIN GOODS TO THE
FEDERAL REPUBLIC OF YUGOSLAVIA
(SERBIA AND MONTENEGRO)
EXEMPTION REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’EXEMPTION À L’ÉGARD DE
L’EXPORTATION DE CERTAINES MARCHANDISES
VERS LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DE YOUGOSLAVIE
(SERBIE ET MONTÉNÉGRO)
INTERPRETATION
DÉFINITION
1. In these Regulations, “Act” means the Export and Import
Permits Act.
1. Dans le présent règlement, « Loi » s’entend de la Loi sur les
licences d’exportation et d’importation.
EXEMPTION
EXEMPTION
2. (1) Subject to subsection (2), any person who is a resident of
Canada and who exports any of the following goods to the
Federal Republic of Yugoslavia (Serbia and Montenegro), which
country is included in the Area Control List, without a permit
issued under subsection 7(1) of the Act to export those goods to
that country, is exempt from the operation of section 13 of the
Act in respect of that exportation:
(a) food, clothing, bedding or material for emergency shelter,
cooking or food storage;
(b) medicines or medical supplies;
(c) school supplies; and
(d) personal effects belonging to persons leaving Canada for
the Federal Republic of Yugoslavia (Serbia and Montenegro).
2. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le résident du Canada
qui exporte l’une ou l’autre des marchandises énumérées ci-après
vers la République fédérale de Yougoslavie (Serbie et
Monténégro) — lequel pays figure dans la Liste des pays visés —
sans licence délivrée en vertu du paragraphe 7(1) de la Loi autorisant l’exportation de ces marchandises vers ce pays, est exempté
de l’application de l’article 13 de la Loi à l’égard de cette exportation :
a) les aliments, les vêtements, la literie et les matériaux de
construction d’abris d’urgence ou d’équipement pour la cuisine
ou la conservation des aliments;
b) les médicaments et les fournitures médicales;
c) les fournitures scolaires;
d) les effets personnels appartenant à des personnes qui quittent le Canada à destination de la République fédérale de
Yougoslavie (Serbie et Monténégro).
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux marchandises
mentionnées aux alinéas (1)a) à d) qui figurent sur la Liste des
marchandises d’exportation contrôlée.
(2) Subsection (1) does not apply to any goods set out in paragraphs (1)(a) to (d) that are included on the Export Control List.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which they
are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son enregistrement.
2031
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-320
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait par partie du règlement.)
Description
Description
This Regulation made pursuant to paragraph 12(e) of the Export and Import Permits Act (EIPA) is designed to exempt from
the requirement for an export permit, items, not otherwise included in the Export Control List (ECL), destined for the Federal
Republic of Yugoslavia (Serbia and Montenegro) that are required for the provision of emergency and humanitarian assistance to the people of Kosovo, Serbia proper and Montenegro.
La République fédérale de Yougoslavie (Serbie et Monténégro)
fait partie d’un groupe de pays vers lesquels l’exportation de marchandises est contrôlée. L’article 13 de la Loi sur les licences
d’exportation et d’importation interdit d’exporter ou de tenter
d’exporter des marchandises vers ce pays si ce n’est sous
l’autorité d’une licence d’exportation délivrée en vertu de l’alinéa 7(1) de la Loi et conformément à une telle licence.
Le présent règlement pris en vertu de l’alinéa 12e) de la Loi a
pour effet d’exempter le résident du Canada de l’obligation de se
procurer une telle licence lorsqu’il exporte ou tente d’exporter
certaines marchandises vers ce pays. Ces marchandises, qui ne
figurent pas par ailleurs sur la Liste des marchandises
d’exportation contrôlée, sont des marchandises de nature à fournir une aide humanitaire d’urgence à la population du Kosovo, de
la Serbie proprement dite et du Monténégro.
Alternatives
Possibilités envisagées
There is no other alternative. An exemption from the operation
of section 13 of the Act prohibiting the export of any goods to
any countries included in the Area Control List (ECL) except
under the authority of and in accordance with an export permit
issued under the Act, can only be done by the Governor in
Council acting pursuant to paragraph 12(e) of the Act.
Aucune autre possibilité ne peut être envisagée. Seul l’exercice
par le gouverneur en conseil des pouvoirs qui lui sont conférés
par l’alinéa 12e) de la Loi peut exempter le résident du Canada de
l’application de l’article 13 de cette Loi interdisant l’exportation
de marchandises vers un pays figurant sur la Liste des pays visés
si ce n’est sous l’autorité d’une licence d’exportation délivrée en
vertu de la Loi et conformément à une telle licence.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This Regulation enables the provision of emergency and humanitarian assistance to the people of Kosovo, Serbia proper and
Montenegro expeditiously. Furthermore, these measures will reduce the administrative burden on the Department of Foreign
Affairs and International Trade and remove an excessive and unnecessary burden on the exporting community.
Le règlement permet de fournir des secours humanitaires essentiels à la population du Kosovo, de la Serbie proprement dite
et du Monténégro dans les meilleurs délais possibles. De plus, il
permet d’alléger les tâches administratives du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international et facilite la tâche
aux exportateurs.
Consultation
Consultations
Consultations have been held within the Department of Foreign
Affairs and International Trade.
Des consultations ont eu lieu au sein du ministère des Affaires
étrangères et du Commerce international.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
No compliance or enforcement is required in respect of those
goods identified in this Regulation which may be exported without export permits. For other goods, including those on the ECL,
the requirement for export permits continues to apply and failure
to be in possession of the required export permit can result in
prosecution and conviction under the Export and Import Permits
Act.
En ce qui concerne les marchandises précisées dans le règlement, à savoir celles qui peuvent être exportées sans licence, aucun mécanisme de respect ou d’exécution n’est nécessaire. Par
contre, en ce qui concernent les autres marchandises, il demeure
obligatoire d’obtenir une licence d’exportation. Toute exportation
faite sans la licence requise et conformément à celle-ci peut donner lieu à des poursuites en vertu de la Loi sur les licences
d’exportation et d’importation.
Contact
Personne-ressource
Mr. Roger V. Lucy
Deputy Director
Export Controls Division
Export and Import Controls Bureau
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0G2
Telephone: (613) 992-9167
FAX: (613) 996-9933
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2032
M. Roger V. Lucy
Directeur adjoint
Direction des contrôles à l’exportation
Direction générale des contrôles à l’exportation et à l’importation
125, promenade Sussex
Ottawa (Ontario)
K1A 0G2
Téléphone : (613) 992-9167
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-9933
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-321
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-321 28 juillet 1999
EXCISE TAX ACT
LOI SUR LA TAXE D’ACCISE
Regulations Amending the Value of Imported
Goods (GST) Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la valeur
des importations (TPS)
P.C. 1999-1340
C.P. 1999-1340
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to subsection 215(2)a and section 277b of the Excise Tax Act, hereby makes
the annexed Regulations Amending the Value of Imported Goods
(GST) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 215(2)a et de l’article 277b de la Loi sur la taxe
d’accise, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend
le Règlement modifiant le Règlement sur la valeur des importations (TPS), ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE VALUE OF
IMPORTED GOODS (GST) REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LA VALEUR DES IMPORTATIONS (TPS)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 1 of the Value of Imported Goods (GST) Regulations1 is replaced by the following:
1. These Regulations may be cited as the Value of Imported
Goods (GST/HST) Regulations.
2. (1) Section 2 of the Regulations is renumbered as subsection 2(1).
(2) The definition “month” in subsection 2(1) of the Regulations is repealed.
(3) Subsection 2(1) of the Regulations is amended by adding
the following in alphabetical order:
“process”, in respect of any goods, includes the adjustment, alteration, assembly, maintenance, manufacture, production,
modification, overhaul, packaging, repackaging, repair or testing of the goods; (traitement)
1. L’article 1 du Règlement sur la valeur des importations
(TPS)1 est remplacé par ce qui suit :
1. Règlement sur la valeur des importations (TPS/TVH).
(4) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (1):
(2) For the purposes of these Regulations, the number of
months in a period is the number of months included, in whole or
in part, in the period, the first day of the first such month being
the first day of the period.
3. The portion of section 3 of the Regulations before the
formula is replaced by the following:
3. For the purpose of subsection 215(2) of the Act, the value of
goods described in item 19, 22, 25, 28, 29, 34, 37, 50, 51, 55
or 56 of the schedule to the Temporary Importation (Excise Levies and Additional Duties) Regulations, or, in the case of goods
imported by a non-resident person, in item 4, 10, 13, 45 or 48 of
that schedule, and imported in circumstances in which the terms
and conditions of those Regulations are met or, if those Regulations do not apply, in which those terms and conditions (other
than any respecting security) would be met if those Regulations
applied, shall be determined by the formula
———
a
b
1
S.C. 1990, c. 45, s. 12(1)
S.C. 1993, c. 27, s. 125(1)
SOR/91-30
2. (1) L’article 2 du même règlement devient le paragraphe 2(1).
(2) La définition de « mois », au paragraphe 2(1) du même
règlement, est abrogée.
(3) Le paragraphe 2(1) du même règlement est modifié par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« traitement » S’entend notamment de l’ajustement, de la modification, de l’assemblage, de l’entretien, de la fabrication, de la
production, de la remise en état, de l’emballage, du réemballage, de la réparation ou de la mise à l’essai de produits.
(process)
(4) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
(2) Pour l’application du présent règlement, le nombre de mois
dans une période correspond au nombre de mois compris, en tout
ou en partie, dans la période, le premier jour du premier mois de
la période correspondant au premier jour de la période.
3. Le passage de l’article 3 du même règlement précédant la
formule est remplacé par ce qui suit :
3. Pour l’application du paragraphe 215(2) de la Loi, la valeur
des produits énumérés aux articles 19, 22, 25, 28, 29, 34, 37, 50,
51, 55 ou 56 de l’annexe du Règlement sur l’importation temporaire de marchandises (prélèvement d’accise et droits supplémentaires) ou, s’il s’agit de produits importés par une personne nonrésidente, aux articles 4, 10, 13, 45 ou 48 de cette annexe, qui
sont importés conformément aux modalités de ce règlement ou,
en cas d’inapplication de ce règlement, conformément à ces modalités (sauf celles concernant les garanties) si le règlement
s’appliquait, est déterminée selon la formule suivante :
———
a
b
1
L.C. 1990, ch. 45, par. 12(1)
L.C. 1993, ch. 27, par. 125(1)
DORS/91-30
2033
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
4. The Regulations are amended by adding the following after section 12:
13. For the purpose of subsection 215(2) of the Act, if
(a) goods (referred to in this section as “exported goods”) have
been exported for the purpose of processing them,
(b) goods (referred to in this section as “processed goods”) are
imported for the first time after that processing and are accompanied by evidence satisfactory to the Minister that they are the
exported goods in their processed state or that they incorporate
the exported goods,
(c) the exported goods were not last imported in circumstances
(i) in which tax, calculated on a value determined under
these Regulations (other than this section and sections 8
and 12), was payable,
(ii) in which the goods were prescribed goods under a provision of the Non-Taxable Imported Goods (GST) Regulations, other than paragraphs 3(j) and (k),
(iii) in which a person was entitled under section 215.1 of
the Act to claim a rebate in respect of the goods, or
(iv) if the goods were last imported before 1991, in which
either
(A) tax under Part VI of the Act was not payable on the
goods, or
(B) relief from the payment of, or a refund or remission
of, that tax was provided,
on the condition that the goods be exported within a certain
period, and
(d) where a supply has been made of the exported goods or the
processed goods
(i) outside Canada,
(ii) to a recipient entitled under section 252 of the Act to
claim a rebate in respect of the supply, or
(iii) in circumstances in which the supply was included in
Part V of Schedule VI to the Act,
the processed goods are not being imported for the first time
after that supply was made,
the value of the processed goods shall be determined by the formula
A+B
where
A is the value of the processing, including the value of any
goods that were added to the exported goods, and
B is the remaining duties payable in respect of the processed
goods.
14. For the purpose of subsection 215(2) of the Act, where
(a) a bus or aircraft (referred to in this section as “the conveyance”) is, on a particular day, imported temporarily by a lessee
of the conveyance under a lease with a non-resident lessor with
whom the lessee is dealing at arm’s length,
(b) the conveyance is exported on or before the earlier of
(i) the day that is 24 months after the particular day, and
(ii) the day on which the lease is terminated,
(c) if the conveyance is imported more than once, the cumulative number of months in the periods throughout which the
2034
4. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 12, de ce qui suit :
13. Pour l’application du paragraphe 215(2) de la Loi, dans le
cas où les conditions suivantes sont réunies :
a) des produits (appelés « produits exportés » au présent article) sont exportés en vue de leur traitement,
b) des produits (appelés « produits issus du traitement » au présent article) sont importés pour la première fois après ce traitement et sont accompagnés d’une preuve, que le ministre estime acceptable, que ces produits soit constituent les produits
exportés qui ont fait l’objet du traitement, soit contiennent les
produits exportés,
c) la dernière importation des produits exportés n’a pas été effectuée dans l’une ou l’autre des circonstances suivantes :
(i) une taxe, calculée sur la valeur déterminée selon le présent règlement (sauf le présent article et les articles 8 et 12),
était payable,
(ii) les produits étaient des produits visés par une des dispositions du Règlement sur les produits importés non taxables (TPS), à l’exception des alinéas 3j) et k),
(iii) une personne avait droit au remboursement prévu à
l’article 215.1 de la Loi relativement aux produits,
(iv) si les produits ont été importés pour la dernière fois
avant 1991 :
(A) la taxe prévue à la partie VI de la Loi n’était pas
payable sur les produits, pourvu que ceux-ci aient été exportés dans un certain délai,
(B) une exonération du paiement de cette taxe ou un remboursement ou une remise de celle-ci a été accordé, pourvu que les produits aient été exportés dans un certain délai,
d) les produits issus du traitement ne sont pas importés pour la
première fois après que les produits exportés ou les produits issus du traitement ont été fournis :
(i) soit à l’étranger,
(ii) soit à un acquéreur qui a droit au remboursement prévu à
l’article 252 de la Loi relativement à la fourniture,
(iii) soit dans des circonstances où la fourniture figurait à la
partie V de l’annexe VI de la Loi,
la valeur des produits issus du traitement est déterminée selon la
formule suivante :
A+B
où :
A représente la valeur du traitement, y compris la valeur de tout
produit ajouté aux produits exportés,
B les droits à payer relativement aux produits issus du traitement.
14. Pour l’application du paragraphe 215(2) de la Loi, dans le
cas où les conditions suivantes sont réunies :
a) un autobus ou un aéronef (appelé « moyen de transport » au
présent article) est importé temporairement par son preneur aux
termes d’un bail conclu avec un bailleur non-résident avec lequel le preneur n’a aucun lien de dépendance,
b) le moyen de transport est exporté au plus tard au premier en
date des jours suivants :
(i) le jour qui suit de 24 mois le jour de l’importation temporaire,
(ii) le jour où il est mis fin au bail,
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
conveyance is held in Canada by the lessee under a lease with
the lessor does not exceed 24, and
(d) on request made in writing to the Minister before the particular day, the lessee obtained written authorization from the
Minister to determine the value of the conveyance under this
section, subject to any terms and conditions that may be specified in the authorization,
the value of the conveyance shall be determined by the formula
(1/60 x A x B) + C
where
A is the value for duty of the conveyance,
B is the number of months in the period beginning on the particular day and ending on the day the conveyance is first exported after the particular day, and
C is the remaining duties payable in respect of the conveyance.
c) si le moyen de transport est importé plus d’une fois, le nombre cumulatif de mois dans les périodes tout au long desquelles
le preneur détient le moyen de transport au Canada aux termes
d’un bail conclu avec le bailleur ne dépasse pas 24,
d) sur demande écrite présentée au ministre avant le jour de
l’importation temporaire, le preneur obtient l’autorisation écrite
du ministre de déterminer la valeur du moyen de transport en
vertu du présent article, sous réserve des modalités précisées
dans l’autorisation,
la valeur du moyen de transport est déterminée selon la formule
suivante :
(1/60 x A x B) + C
où :
A représente la valeur en douane du moyen de transport,
B le nombre de mois de la période commençant le jour de
l’importation temporaire et se terminant le jour où le moyen de
transport est exporté pour la première fois après le jour de
l’importation temporaire,
C les droits à payer relativement au moyen de transport.
APPLICATION
APPLICATION
5. (1) Section 1 is deemed to have come into force on
April 1, 1997.
(2) Subsections 2(1), (2) and (4) are deemed to have come
into force on December 31, 1990.
(3) Subsection 2(3) is deemed to have come into force on
April 1, 1991.
(4) Section 3 applies to goods imported after November 26,
1997 except that, with respect to goods imported before January 1, 1998, the reference to “Temporary Importation (Excise
Levies and Additional Duties) Regulations” in the portion of
section 3 of the Regulations before the formula, as enacted by
section 3, shall be read as a reference to “Temporary Importation Regulations”.
5. (1) L’article 1 est réputé être entré en vigueur le
1er avril 1997.
(2) Les paragraphes 2(1), (2) et (4) sont réputés être entrés
en vigueur le 31 décembre 1990.
(3) Le paragraphe 2(3) est réputé être entré en vigueur le
1er avril 1991.
(4) L’article 3 s’applique aux produits importés après le
26 novembre 1997. Toutefois, en ce qui concerne les produits
importés avant le 1er janvier 1998, la mention « Règlement sur
l’importation temporaire de marchandises (prélèvement
d’accise et droits supplémentaires) » dans le passage de
l’article 3 du même règlement précédant la formule, édicté
par l’article 3, vaut mention de « Règlement sur l’importation
temporaire de marchandises ».
(5) L’article 13 du même règlement, édicté par l’article 4,
s’applique aux produits qui sont dédouanés après mars 1991.
(6) L’article 14 du même règlement, édicté par l’article 4,
s’applique aux importations de moyens de transport à l’égard
desquels la taxe prévue à la section III de la partie IX de la
Loi sur la taxe d’accise devient à verser après le 4 novembre
1991.
(5) Section 13 of the Regulations, as enacted by section 4,
applies to goods that are released after March 1991.
(6) Section 14 of the Regulations, as enacted by section 4,
applies to importations of conveyances in respect of which tax
under Division III of Part IX of the Excise Tax Act becomes
remittable after November 4, 1991.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Value of Imported Goods (GST) Regulations prescribe the
manner of determining the value of imported goods to which the
Goods and Services Tax or Harmonized Sales Tax (GST/HST)
applies in special circumstances. Normally, the GST/HST applies
to the value of the goods as it would be determined for the purposes of calculating customs duties on the goods (whether or not
the goods are in fact subject to duty), plus the amount of any
Le Règlement sur la valeur des importations (TPS) (le règlement) porte sur la façon de déterminer la valeur des produits importés auxquels la taxe sur les produits et services ou la taxe de
vente harmonisée (TPS/TVH) s’applique dans certaines circonstances. Habituellement, la TPS/TVH s’applique à la valeur des
produits, telle qu’elle serait déterminée aux fins du calcul des
droits de douane sur les produits (qu’ils soient ou non réellement
2035
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
actual customs duties and any excise taxes payable on those
goods. These Regulations prescribe the method of determining
the value of goods for GST/HST purposes that are imported temporarily, that are imported in circumstances in which relief from
customs duties, excise duty or excise taxes has been provided, or
that are media on which software is stored. In these cases, the
value of the goods for GST/HST purposes is reduced to reflect
the temporary nature of the use in Canada of the good, the duty or
excise tax relief provided or the fact that a portion of the value of
the good has already been subject to tax, as the case may be.
First, amendments to these Regulations are made dealing with
goods that are imported on a temporary basis. The value of such
goods for GST/HST purposes is determined under these Regulations based on the number of months in the period throughout
which the goods remain in Canada. The Regulations are amended
to clarify how the number of months in the period is to be determined where the period includes part of a month as defined in
subsection 123(1) of the Excise Tax Act. In those cases, the partial month is to be counted as a whole month for the purposes of
these Regulations.
For example, suppose goods are imported on June 15th and exported on July 20th of the same year. The definition “month” in
subsection 123(1) provides that the period from June 15th to
July 14th is one month. The remaining days of the period (i.e.,
July 15th to July 20th) that are not a complete month are deemed
to constitute a month for the purposes of these Regulations.
Therefore, in this example, the goods would be considered to be
in Canada for a period of two months.
The effect of this rule is to remove the need for the existing
definition of “month” in these Regulations. That definition explicitly provided that a “month” included “part of a calendar
month”. The new interpretation rule regarding the number of
months in a period is intended to achieve the same effect and is
consistent with the administrative practice. Accordingly, this
amendment is deemed to have come into force on December 31,
1990.
Certain of the formulae for determining the value of imported
goods under these Regulations apply to goods described in various items of the Temporary Importation (Excise Levies and Additional Duties) Regulations (formerly named the Temporary
Importation Regulations) made under the Customs Tariff. An
amendment to the Value of Imported Goods (GST) Regulations
clarifies, for greater certainty, that where these cross-references to
the items of these Regulations under the Customs Tariff are made,
the goods so described are included in the Value of Imported
Goods (GST) Regulations even if the importation of such goods
is not subject to duty. This amendment applies to goods imported
after November 26, 1997, the date on which this clarification was
announced.
As proposed in the Department of Finance Press Release dated
March 27, 1991, the Regulations are amended to ensure that
where goods are exported for the purpose of being serviced or
further processed outside Canada and are subsequently imported,
or can be demonstrated to have been incorporated into other imported goods, the value of the goods is calculated appropriately
for GST/HST purposes. Specifically, the GST/HST applies only
2036
assujettis à ces droits), majorée des droits de douane et taxes
d’accise payables sur les produits. Le règlement permet de déterminer la valeur, aux fins de la TPS/TVH, de produits importés
temporairement, de produits importés dans des circonstances
telles qu’ils sont exonérés des droits de douane, des droits
d’accise ou des taxes d’accise applicables, ou de supports de
transmission servant à stocker des logiciels. Dans ces cas, la valeur des produits aux fins de la TPS/TVH est réduite pour tenir
compte, selon le cas, du fait que leur utilisation au Canada est
temporaire, de l’exonération de droits ou de taxes d’accise dont
ils ont fait l’objet ou du fait qu’une partie de leur valeur a déjà été
taxée.
Certaines des modifications apportées au règlement portent sur
les produits importés temporairement. La valeur de ces produits
aux fins de la TPS/TVH est déterminée, selon le règlement, en
fonction du nombre de mois compris dans la période tout au long
de laquelle les produits se trouvent au Canada. Le règlement est
modifié afin d’apporter des précisions quant à la façon de déterminer le nombre de mois compris dans une période qui compte
une partie de mois (« mois » s’entendant au sens du paragraphe 123(1) de la Loi sur la taxe d’accise). Dans ces cas, la partie
de mois constitue un mois complet pour l’application du règlement.
Prenons l’exemple de produits qui sont importés le 15 juin et
exportés le 20 juillet de la même année. Selon la définition de
« mois » au paragraphe 123(1) de la Loi, la période allant du
15 juin au 14 juillet compte pour un mois. Les jours restants de la
période, c’est-à-dire les 15, 16, 17, 18, 19 et 20 juillet, qui ne sont
pas un mois complet sont réputés en être un pour l’application du
règlement. Dans cet exemple, les produits seraient donc considérés comme ayant séjourné au Canada pendant une période de
deux mois.
Cette règle a pour effet de supprimer la nécessité de définir le
terme « mois » dans le règlement. Cette définition prévoyait expressément qu’un « mois » comprenait une « partie de mois civil ».
La nouvelle règle d’interprétation concernant le nombre de mois
dans une période a le même effet et est conforme à la pratique
administrative. Par conséquent, cette modification est réputée être
entrée en vigueur le 31 décembre 1990.
Certaines des formules qui permettent de déterminer, selon le
règlement, la valeur de produits importés s’appliquent aux produits visés à certains articles du Règlement sur l’importation temporaire de marchandises (prélèvement d’accise et droits supplémentaires) (appelé auparavant Règlement sur l’importation temporaire des marchandises) pris pour l’application du Tarif des
douanes. Une modification apportée au Règlement sur la valeur
des importations (TPS) a pour objet de préciser que, dans le cas
où il est fait renvoi aux articles du règlement pris pour
l’application du Tarif des douanes, les marchandises visées sont
assujetties au Règlement sur la valeur des importations (TPS)
même si leur importation n’est pas frappée d’un droit. Cette modification s’applique aux produits importés après le
26 novembre 1997, date à laquelle cette précision a été annoncée.
Comme il a été proposé le 27 mars 1991 dans un communiqué
du ministère des Finances, le règlement est modifié de façon que,
dans le cas où un produit est exporté pour réparation ou traitement à l’étranger, puis importé, ou a été intégré à d’autres produits importés, la valeur du produit soit déterminée avec justesse
aux fins de la TPS/TVH. En effet, la TPS/TVH ne s’applique
qu’à la valeur de la réparation ou du traitement effectué à
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
to the value of the servicing or processing performed outside
Canada (including the value of any goods that were added to produce the processed goods) and any customs duties or excise taxes
payable on the processed goods. This amendment applies to
goods released by Customs after March 1991.
As proposed in the Department of Finance Press Release dated
November 5, 1991, the Regulations are also amended to ensure
that tax does not apply to the full value of temporarily imported
leased buses and aircraft. Instead, tax applies to 1/60th of the
value of the buses and aircraft for each month the conveyance
remains in Canada, provided the following three conditions are
met:
(1) The conveyance is exported on or before the termination of
the lease or the day that is 24 months after the importation,
whichever comes first.
(2) If the leased conveyance is exported and imported more
than once, the total number of months that it is held in Canada
under a lease with the same lessor does not exceed 24.
(3) The lessee has obtained authorization from the Minister of
National Revenue to determine the value of the imported conveyance on the 1/60th basis.
This provision applies to importations of conveyances in respect
of which GST/HST becomes remittable after November 4, 1991.
Finally, the short title of the Regulations is amended to reflect
the implementation of the HST on April 1, 1997.
l’étranger (y compris la valeur des produits ajoutés lors de la production des produits issus du traitement) et aux droits de douane
ou taxes d’accise payables sur les produits issus du traitement.
Cette modification s’applique aux produits dédouanés par les
Douanes après mars 1991.
Comme il a été proposé le 5 novembre 1991 dans un communiqué du ministère des Finances, le règlement est également modifié afin d’assurer que la taxe ne s’applique pas à la pleine valeur
des autobus et aéronefs de location qui sont importés temporairement. Elle s’applique plutôt au soixantième de cette valeur pour
chaque mois de séjour du moyen de transport au Canada, pourvu
que les conditions suivantes soient réunies :
(1) Le moyen de transport est exporté au plus tard le jour où le
bail prend fin ou, s’il est antérieur, le jour qui suit de 24 mois
son importation.
(2) Si le moyen de transport de location est exporté puis importé plus d’une fois, le nombre total de mois de séjour au Canada
aux termes d’un bail conclu avec le bailleur ne dépasse pas 24.
(3) Le preneur a obtenu du ministre du Revenu national
l’autorisation de déterminer la valeur du moyen de transport
importé selon le facteur 1/60.
Cette disposition s’applique aux importations de moyens de
transport relativement auxquelles la TPS/TVH devient à verser
après le 4 novembre 1991.
Enfin, le titre abrégé du règlement est modifié pour tenir
compte de la mise en œuvre de la TVH le 1er avril 1997.
Alternatives
Solutions envisagées
The purpose of the substantive amendments to these Regulations is to address circumstances that lead to cash flow problems
for certain importers. The amendments dealing with imported
leased buses and aircraft address the case where a person who
imported a leased conveyance would pay tax on the full value of
the conveyance upon importation while a person who leased a
conveyance that was already in Canada would pay tax only on the
leasing cost. While the additional tax paid would, in most cases,
be refunded by means of an input tax credit, paying the GST/HST
on the entire value of the bus or airplane each time it enters
Canada would impose significant cash flow costs on importers
such as transportation companies.
Les modifications de fond apportées au règlement ont pour
objet d’atténuer les problèmes de flux de trésorerie de certains
importateurs. En effet, les modifications concernant les autobus et
aéronefs de location importés visent le cas où l’importateur d’un
moyen de transport de location serait tenu de payer la taxe sur la
pleine valeur du moyen de transport au moment de l’importation
alors que la personne qui loue un moyen de transport se trouvant
déjà au Canada ne paierait la taxe que sur le coût de la location.
Bien que le supplément de taxe payée serait, dans la plupart des
cas, remboursable par le jeu du crédit de taxe sur les intrants, le
fait de payer la TPS/TVH sur la pleine valeur de l’autobus ou de
l’aéronef chaque fois qu’il entre au Canada se traduirait par
d’importants coûts de trésorerie pour les importateurs comme les
compagnies de transport.
Les modifications portent aussi sur le cas des inscrits qui exportent des produits pour réparation ou traitement à l’étranger.
Ces inscrits seraient tenus de payer la taxe sur la pleine valeur des
produits réparés ou traités au moment où ils sont retournés au
Canada tandis que ceux qui font réparer ou traiter les mêmes produits au Canada ne paieraient la taxe que sur la valeur de la réparation ou du traitement. Cette situation donnerait aussi naissance
à des problèmes de flux de trésorerie pour les importateurs.
Une autre solution à ces iniquités aurait été de procéder par
voie de décret de remise. Cette solution a toutefois été jugée peu
adaptée à la mise en œuvre des objectifs de politique visés en
raison de la nature permanente du problème, du fait que les sommes en jeu ne sont pas versées à des contribuables en particulier
et des incertitudes que les entreprises pourraient éprouver du fait
de devoir compter sur un décret de remise.
The amendments also deal with the situation where registrants
who exported goods for servicing or processing abroad would
have to pay tax on the full value of the serviced or processed
goods when the goods are returned to Canada while those who
had the same goods serviced or processed in Canada would pay
tax only on the value of the servicing or processing. This would
lead to similar cash flow problems for those importers.
An alternative means of resolving these inequities would be to
provide relief through remission orders. This was considered to
be an inappropriate means of implementing the policy objectives
in this case given the ongoing nature of the problem, the
non-taxpayer-specific relief to be provided and the potential uncertainty for businesses that reliance on remission orders may
cause.
2037
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These amendments benefit persons who import goods that
were previously exported for servicing or processing outside
Canada by reducing the value on which tax applies to the import
and therefore the total amount of tax payable upon importation. In
the same way, the amendments relating to imported conveyances
benefit importers by effectively reducing the amount of tax payable at the time of importation. This does not represent a net
revenue loss to the government (or net tax reduction to the importer) to the extent that a registered importer would, in any
event, be entitled to claim a refund of the tax through the input
tax credit mechanism as long as the goods were imported for use
in a commercial activity. However, the provisions avoid a significant cash flow cost to the importer by allowing the importer to
pay less tax at the time of the importation.
Les modifications sont à l’avantage des personnes qui importent des produits ayant été exportés pour réparation ou traitement
à l’étranger puisqu’elles réduisent la valeur du produit importé
qui est assujettie à la taxe et, partant, le montant total de taxe
payable au moment de l’importation. Les modifications concernant les moyens de transport importés sont aussi à l’avantage des
importateurs puisqu’elles réduisent le montant de taxe qui est
payable à l’importation. Ces avantages ne se traduisent pas par
une perte nette de recettes pour l’État (ni par une réduction de
taxe nette pour l’importateur) dans la mesure où l’importateur
inscrit aurait droit, de toute façon, à un remboursement de taxe
par le jeu du crédit de taxe sur les intrants tant qu’il importe les
produits pour utilisation dans le cadre d’une activité commerciale.
En revanche, les dispositions permettent à l’importateur d’éviter
d’importants coûts de trésorerie puisqu’il paie moins de taxe au
moment de l’importation.
Consultation
Consultations
The amendment respecting the return of goods serviced or
processed outside Canada is consistent with the policy that existed under the former Federal Sales Tax system (which was replaced by the GST). Consequently, external consultations with
importers was confined to essentially technical matters.
La modification concernant le retour des produits réparés ou
traités à l’étranger est conforme à la politique qui avait été mise
au point aux fins de l’ancien régime de la taxe de vente fédérale
(remplacée par la TPS). Par conséquent, les consultations externes avec les importateurs se sont limitées essentiellement aux
questions techniques.
La modification touchant les importations temporaires
d’autobus et d’aéronefs de location est apportée à la demande de
diverses entreprises privées faisant ce type d’importation. Le ministère du Revenu national, qui est chargé d’appliquer la Loi sur
la taxe d’accise, a également été consulté lors de la mise au point
de ces dispositions.
Le ministère des Finances a publié, le 27 mars 1991, un communiqué exposant les changements proposés relativement aux
produits exportés pour réparation ou traitement à l’étranger. Un
autre communiqué, rendu public le 5 novembre 1991, proposait
des changements concernant les importations temporaires
d’autobus et d’aéronefs de location. Le règlement dans son ensemble, accompagné de notes explicatives, a été rendu public
sous forme d’avant-projet le 26 novembre 1997.
Ces communiqués et l’avant-projet de règlement ont été publiés afin de permettre aux importateurs touchés et à leurs conseillers de commenter les changements proposés.
The amendment respecting temporary imports of leased buses
and aircraft was requested by various private interests involved
with importing leased buses and aircraft on a temporary basis.
The Department of National Revenue, which is responsible for
the administration of the Excise Tax Act, was also consulted in
the development of these Regulations.
The Department of Finance issued a press release on March 27,
1991 that described the proposed changes with respect to goods
exported for servicing or processing outside of Canada. An additional press release was issued on November 5, 1991 which described the proposed changes concerning temporary imports of
leased buses and aircraft. The Regulations in their entirety were
released in draft form on November 26, 1997 along with explanatory notes.
The purpose of these press releases and the release of the
Regulations in draft form was to provide an opportunity for affected importers and their advisors to make representations on the
proposed changes.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Section 214 of the Excise Tax Act provides that the provisions
of the Customs Act apply to the payment and collection of the
GST/HST on imported goods. The Customs Act provides the necessary compliance and enforcement mechanisms for these Regulations. The Act authorizes the Minister of National Revenue to
initiate a range of actions to enforce the provisions of the Act and
to impose penalties on persons failing to comply.
Selon l’article 214 de la Loi sur la taxe d’accise, les dispositions de la Loi sur les douanes s’appliquent au paiement et à la
perception de la TPS/TVH sur les produits importés. Cette dernière loi contient les mécanismes d’observation et d’exécution
utiles. Ils permettent au ministre du Revenu national de prendre
une série de mesures en vue de faire respecter les dispositions de
la Loi et d’imposer des pénalités aux contrevenants.
Contacts
Ivan Bastasic
Manager, Border Issue Unit
GST/HST Rulings and Interpretations Directorate
Revenue Canada
9th Floor, Place Vanier “C”
25 McArthur Avenue
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
Tel.: (613) 952-8810
Personnes-ressources
Ivan Bastasic
Gestionnaire, Unité des questions frontalières
Direction des décisions et des interprétations ? TPS/TVH
Revenu Canada
9e étage, Place Vanier « C »
25, avenue McArthur
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
Tél. : (613) 952-8810
2038
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Silvia Valdman
Sales Tax Division
Department of Finance
L’Esplanade Laurier
16th Floor, East Tower
140 O’Connor Street
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Tel.: (613) 996-3478
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-321
Silvia Valdman
Division de la taxe de vente
Ministère des Finances
L’Esplanade Laurier
16e étage, tour est
140, rue O’Connor
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Tél. : (613) 996-3478
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2039
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-322
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-322
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-322 28 juillet 1999
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Regulations Amending the Income Tax
Regulations
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur
le revenu
P.C. 1999-1341
C.P. 1999-1341
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 221a
and subsection 227(4.2)b of the Income Tax Actc, hereby makes
the annexed Regulations Amending the Income Tax Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 221a paragraphe 227(4.2)b de la Loi de l’impôt sur le
revenuc, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend
le Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le revenu,
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE INCOME TAX
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
L’IMPÔT SUR LE REVENU
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The heading “Discharge of Security for Taxes” before
section 2200 of the Income Tax Regulations1 is replaced by the
following:
1. L’intertitre « Libération de garantie d’impôt » précédant
l’article 2200 du Règlement de l’impôt sur le revenu 1 est remplacé par ce qui suit :
SECURITY INTERESTS
GARANTIES
2. The Regulations are amended by adding the following
after section 2200:
2201. (1) For the purpose of subsection 227(4.2) of the Act,
“prescribed security interest”, in relation to an amount deemed by
subsection 227(4) of the Act to be held in trust by a person,
means that part of a mortgage securing the performance of an
obligation of the person, that encumbers land or a building, where
the mortgage is registered pursuant to the appropriate land registration system before the time the amount is deemed to be held in
trust by the person.
(2) For the purpose of subsection (1), where, at any time after
1999, the person referred to in subsection (1) fails to pay an
amount deemed by subsection 227(4) of the Act to be held in
trust by the person, as required under the Act, the amount of the
prescribed security interest referred to in subsection (1) is deemed
not to exceed the amount by which the amount, at that time, of
the obligation outstanding secured by the mortgage exceeds the
total of
(a) all amounts each of which is the value determined at the
time of the failure, having regard to all the circumstances including the existence of any deemed trust for the benefit of Her
Majesty pursuant to subsection 227(4) of the Act, of all the
rights of the secured creditor securing the obligation, whether
granted by the person or not, including guarantees or rights of
set-off but not including the mortgage referred to in subsection (1), and
(b) all amounts applied after the time of the failure on account
of the obligation,
so long as any amount deemed under any enactment administered
by the Minister, other than the Excise Tax Act, to be held in trust
by the person, remains unpaid.
2. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 2200, de ce qui suit :
2201. (1) Pour l’application du paragraphe 227(4.2) de la Loi,
est une garantie visée par règlement, quant à un montant qu’une
personne est réputée, par le paragraphe 227(4) de la Loi, détenir
en fiducie, la partie d’une hypothèque garantissant l’exécution
d’une obligation de la personne, qui grève un fonds de terre ou un
bâtiment, à condition que l’hypothèque soit enregistrée, conformément au régime d’enregistrement foncier applicable, avant le
moment où la personne est réputée détenir le montant en fiducie.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), dans le cas où, après
1999, la personne visée à ce paragraphe ne paie pas, comme
l’exige la Loi, un montant qu’elle est réputée, par le paragraphe
227(4) de la Loi, détenir en fiducie, le montant de la garantie
visée au paragraphe (1) est réputé ne pas dépasser l’excédent du
montant de l’obligation garantie par l’hypothèque qui est impayé
au moment du défaut sur la somme des montants suivants :
a) les montants représentant chacun la valeur, déterminée au
moment du défaut, compte tenu des circonstances, y compris
l’existence d’une fiducie présumée établie au profit de Sa Majesté conformément au paragraphe 227(4) de la Loi, des droits
du créancier garanti garantissant l’obligation, consentis par la
personne ou non, y compris les garanties et droits de compensation, mais à l’exclusion de l’hypothèque visée au paragraphe (1);
b) les montants appliqués en réduction de l’obligation après le
moment du défaut.
Cette présomption s’applique tant que demeure impayé un montant que la personne est réputée détenir en fiducie en vertu d’un
texte législatif, sauf la Loi sur la taxe d’accise, dont l’application
relève du ministre.
———
———
a
a
b
c
1
S.C. 1998, c. 19, s. 222
S.C. 1998, c. 19, s. 226(1)
R.S., c. 1 (5th Supp.)
C.R.C., c. 945
2040
b
c
1
L.C. 1998, ch. 19, art. 222
L.C. 1998, ch. 19, par. 226(1)
L.R., ch. 1 (5e suppl.)
C.R.C., ch. 945
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-322
(3) For greater certainty, a prescribed security interest includes
the amount of insurance or expropriation proceeds relating to
land or a building that is the subject of a registered mortgage
interest, adjusted after 1999 in accordance with subsection (2),
but does not include a lien, a priority or any other security interest
created by statute, an assignment or hypothec of rents or leases,
or a mortgage interest in any equipment or fixtures that a mortgagee or any other person has the right absolutely or conditionally
to remove or dispose of separately from the land or building.
(3) Il est entendu qu’une garantie visée par règlement comprend
le produit de l’assurance ou de l’expropriation lié à un fonds de
terre ou à un bâtiment qui fait l’objet d’un droit hypothécaire enregistré, rajusté après 1999 conformément au paragraphe (2), mais
non les privilèges, priorités ou autres garanties créés par une loi,
les cessions et hypothèques de loyers ou de baux ou les droits hypothécaires sur les biens d’équipement ou les accessoires fixes que
le débiteur hypothécaire ou une autre personne a le droit absolu ou
conditionnel d’enlever du fonds ou du bâtiment ou dont il a le
droit absolu ou conditionnel de disposer séparément.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. Sections 1 and 2 are deemed to have come into force on
June 15, 1994.
3. Les articles 1 et 2 sont réputés être entrés en vigueur le
15 juin 1994.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Income Tax Act requires employers to withhold amounts
from their employees’ pay on account of their employees’ income
tax and other source deductions. These amounts must be remitted
to the Receiver General within a specified time frame. Section 227 of the Income Tax Act further provides that, until so
remitted, these amounts are held in trust by the employer on behalf of the government and that, therefore, they do not form part
of the employer’s property. As a result of this section, if an employer fails to remit the required amounts on account of its employees’ source deductions, the government generally has priority
over other creditors of the employer to the extent of the amount
of the employees’ unremitted source deductions. The deemed
trust provisions of the Income Tax Act were recently amended to
ensure that the government retained this priority. These amendments were first announced by the Department of Finance press
release 97-030 dated April 7, 1997. New section 2201 of the Income Tax Regulations, first published on March 11, 1999 with
Finance press release 99-026, contains an exception from the
deemed trust rules for a “prescribed security interest”. The government does not assert its priority over creditors who hold prescribed security interest in property of an employer who has
failed to remit source deductions.
Aux termes de la Loi de l’impôt sur le revenu (la Loi), les employeurs doivent retenir sur la rémunération de leurs employés
des sommes au titre de l’impôt sur le revenu et d’autres contributions. Ces sommes doivent être versées au receveur général dans
un certain délai. L’article 227 de la Loi prévoit que ces sommes,
tant qu’elles n’ont pas été ainsi versées, sont détenues en fiducie
par l’employeur pour le compte de l’État et que, en conséquence,
elles ne font pas partie des biens de l’employeur. Si l’employeur
ne verse pas les sommes retenues sur la rémunération de ses employés, l’État a généralement priorité sur les autres créanciers de
l’employeur, jusqu’à concurrence du montant des retenues à la
source non versées. Les dispositions de la Loi sur l’établissement
d’une fiducie présumée ont récemment été modifiées afin
d’assurer que l’État conserve cette priorité. Ces modifications ont
été annoncées le 7 avril 1997 dans le cadre du communiqué
97-030 du ministère des Finances. Le nouvel article 2201 du Règlement de l’impôt sur le revenu (le règlement), rendu public le
11 mars 1999 dans le cadre du communiqué 99-026 du ministère
des Finances, prévoit que les « garanties visées par règlement »
sont exclues de l’application des règles sur l’établissement d’une
fiducie présumée. L’État ne prétend pas avoir priorité sur les
créanciers qui détiennent des garanties visées par règlement sur
les biens des employeurs qui ont omis de verser des retenues à la
source.
L’article 2201 du règlement précise en quoi consistent ces garanties pour l’application des dispositions de la Loi sur les fiducies présumées. De façon générale, une garantie visée par règlement est une hypothèque sur un fonds de terre ou un bâtiment qui
a été enregistrée avant le défaut de l’employeur de verser les retenues à la source. Cette disposition est réputée être entrée en vigueur le 15 juin 1994, date d’entrée en vigueur des modifications
apportées aux dispositions de la Loi sur les fiducies présumées,
annoncées dans le cadre du communiqué 97-030.
En ce qui concerne les versements à faire après 1999, la définition de « garantie visée par règlement » prévoit certaines autres
restrictions, énoncées au paragraphe 2201(2) du règlement.
Premièrement, les prêteurs qui jouissent de plusieurs garanties
doivent d’abord épuiser celles qui laisseront la garantie limitée de
l’État intacte. En conséquence, si un prêteur conclut un contrat de
Section 2201 of the Regulations defines “prescribed security
interest” for the purposes of the deemed trust provisions of the
Income Tax Act. Generally, a prescribed security interest is a
mortgage in land or a building where the mortgage is registered
before the failure to remit employees’ source deductions occurs.
This portion of the Regulations is deemed to have come into
force on June 15, 1994, the date the amendments to the deemed
trust provisions of that Act, announced by press release 97-030,
came into force.
For remittances required to be made after 1999, the definition
“prescribed security interest” includes certain other limitations
described in subsection 2201(2) of the Regulations.
First, lenders that enjoy multiple securities must exhaust their
securities that will leave the limited security of the Crown intact.
Thus, if a lender enters into a general security agreement
2041
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-322
involving other collateral securities that guarantee, together with
the mortgage on land or building, the debt obligation, the value to
the secured creditor of such collateral securities will reduce the
amount of the prescribed security interest.
Second, a prescribed security interest is limited to the outstanding amount of the debt obligation at the time of the failure by the
employer to remit source deductions. This means that if advances
are made by the lender to the employer after a failure to remit,
these advances will be excluded in the calculation of the prescribed security interest and will be subordinated to the deemed
trust.
Further, a reduction limits the prescribed security interest to a
value that reflects all amounts paid or credited after the failure by
the employer debtor to remit source deductions. Thus, a lender
that advances funds to a delinquent employer will not be able to
avoid the erosion of the prescribed security interest by realising
on the collateral securities before the deemed trust is invoked or
by arranging for preferential payments.
garantie générale comportant des sûretés supplémentaires qui,
avec l’hypothèque sur le fonds de terre ou le bâtiment, garantissent la créance, la valeur, pour lui, des sûretés supplémentaires
réduira le montant de la garantie visée par règlement.
Deuxièmement, la garantie visée par règlement est limitée au
montant impayé de la créance au moment où l’employeur fait
défaut de verser les retenues à la source. En conséquence, les
avances que le prêteur consent à l’employeur après le défaut seront exclues du calcul de la garantie visée par règlement et subordonnées à la fiducie présumée.
Alternatives
Solutions envisagées
Because the Income Tax Act specifies an exception from the
deemed trust rules for a “prescribed security interest”, there is no
alternative to prescribing exceptions by regulation.
La Loi prévoit que les « garanties visées par règlement » sont
exclues de l’application des règles sur les fiducies présumées. La
seule solution consiste donc à modifier le règlement.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This measure is expected to have small costs and to have a
significant benefit in terms of business efficiency for borrowers
and lenders.
Les coûts rattachés à la mise en œuvre de cette mesure seront
vraisemblablement faibles. En revanche, la mesure est de nature à
procurer aux emprunteurs et prêteurs des avantages certains sur le
plan de l’efficacité commerciale.
Consultation
Consultations
The intention to create this regulation was first announced by
Finance press release 97-030 dated April 7, 1997, where proposed amendments to the Income Tax Act, the Canada Pension
Plan and the Employment Insurance Act provided that relief
could be granted via prescription. The public has had considerable opportunity to comment on this intention since that time. A
draft of these Regulations was published on March 11, 1999 via
Finance press release 99-026.
L’intention de prendre le règlement a été annoncée le 7 avril
1997 dans le cadre du communiqué 97-030 du ministère des Finances, auquel était annexé un projet de modification de la Loi de
l’impôt sur le revenu, du Régime de pensions du Canada et de la
Loi sur l’assurance-emploi prévoyant qu’un allégement pouvait
être accordé par règlement. Depuis, le public a eu amplement
l’occasion de formuler des commentaires. Un avant-projet de
règlement a été rendu public le 11 mars 1999 dans le cadre du
communiqué 99-026 du ministère des Finances.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Income Tax Act provides the necessary compliance
mechanism for these new Regulations. These provisions allow
the Minister of National Revenue to assess and reassess tax or
source deduction payable, conduct audits and seize relevant records and documents.
Les modalités nécessaires sont prévues par la Loi de l’impôt
sur le revenu. Elles permettent au ministre du Revenu national
d’établir des cotisations et des nouvelles cotisations concernant
l’impôt et les retenues à la source payables, de faire des vérifications et de saisir les documents utiles.
Contacts
Marc Cuerrier
Tax Counsel Division
Finance Canada
17th Floor, L’Esplanade Laurier
140 O’Connor Street
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
(613) 996-4425
Personnes-ressources
Marc Cuerrier
Division de droit fiscal
Finances Canada
17e étage, L’Esplanade Laurier
140, rue O’Connor
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
(613) 996-4425
2042
Enfin, tous les montants payés ou crédités après le défaut de
l’employeur débiteur de verser les retenues seront appliqués en
réduction du montant de la garantie visée par règlement. Par conséquent, le prêteur qui avance des fonds à un employeur en défaut
ne pourra pas éviter l’érosion de la garantie visée par règlement
en réalisant des sûretés supplémentaires avant que la fiducie présumée ne soit invoquée ou en prenant des mesures en vue
d’obtenir des paiements préférentiels.
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Richard Montroy
Legislative Policy Division
Revenue Canada
22nd Floor, Tower A, Place de Ville
320 Queen Street
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
(613) 957-2083
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-322
Richard Montroy
Division de la politique législative
Revenu Canada
22e étage, Tour A, Place de Ville
320, rue Queen
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
(613) 957-2083
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2043
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-323
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-323
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-323 28 juillet 1999
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Order Amending the Schedule to the Customs
Tariff, 1999-3
Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes,
1999-3
P.C. 1999-1342
C.P. 1999-1342
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to section 82
of the Customs Tariff a, hereby makes the annexed Order Amending the Schedule to the Customs Tariff, 1999-3.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu de
l’article 82 du Tarif des douanesa, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Décret modifiant l’annexe du Tarif
des douanes, 1999-3, ci-après.
ORDER AMENDING THE SCHEDULE
TO THE CUSTOMS TARIFF, 1999-3
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE
DU TARIF DES DOUANES, 1999-3
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The List of Tariff Provisions set out in the schedule to the
Customs Tariff1 is amended as set out in Part 1 of the schedule
to this Order.
2. The List of Tariff Provisions set out in the schedule to the
Act is amended by adding, in numerical order, the tariff provisions set out in Part 2 of the schedule to this Order.
1. La liste des dispositions tarifaires de l’annexe du Tarif
des douanes1 est modifiée conformément à la partie 1 de
l’annexe du présent décret.
2. La liste des dispositions tarifaires de l’annexe de la même
loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, des
dispositions tarifaires figurant à la partie 2 de l’annexe du
présent décret.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force, or is deemed to have come
into force, on July 1, 1999.
3. Le présent décret entre en vigueur ou est réputé être entré en vigueur le 1er juillet 1999.
SCHEDULE
ANNEXE
PART 1
(Section 1)
PARTIE 1
(article 1)
AMENDMENTS TO THE LIST
OF TARIFF PROVISIONS
MODIFICATION DE LA LISTE DES
DISPOSITIONS TARIFAIRES
1. The Description of Goods of tariff item No. 5205.14.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
2. The Description of Goods of tariff item No. 5205.15.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
3. The Description of Goods of tariff item No. 5205.24.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
4. The Description of Goods of tariff item No. 5205.26.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
1. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.14.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
2. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.15.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
3. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.24.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
4. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.26.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
———
———
a
a
1
S.C. 1997, c. 36
S.C. 1997, c. 36
2044
1
L.C. 1997, ch. 36
L.C. 1997, ch. 36
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-323
5. The Description of Goods of tariff item No. 5205.27.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
6. The Description of Goods of tariff item No. 5205.28.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
7. The Description of Goods of tariff item No. 5205.35.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
8. The Description of Goods of tariff item No. 5205.46.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
9. The Description of Goods of tariff item No. 5205.47.20 is
amended by replacing the reference to “Effective from January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to “Effective
from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
10. The Description of Goods of tariff item No. 5205.48.20
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
11. The Description of Goods of tariff item No. 5206.14.00
is amended by replacing the reference to “Effective on July 1,
1999” with a reference to “Effective on July 1, 2002”.
12. The Description of Goods of tariff item No. 5206.14.10
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
13. The Description of Goods of tariff item No. 5206.14.90
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
14. The Description of Goods of tariff item No. 5206.15.00
is amended by replacing the reference to “Effective on July 1,
1999” with a reference to “Effective on July 1, 2002”.
15. The Description of Goods of tariff item No. 5206.15.10
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
16. The Description of Goods of tariff item No. 5206.15.90
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
17. The Description of Goods of tariff item No. 5206.24.00
is amended by replacing the reference to “Effective on July 1,
1999” with a reference to “Effective on July 1, 2002”.
18. The Description of Goods of tariff item No. 5206.24.10
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
19. The Description of Goods of tariff item No. 5206.24.90
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
5. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.27.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
6. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.28.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
7. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.35.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
8. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.46.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
9. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.47.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
10. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5205.48.20, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
11. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.14.00, « À compter du 1er juillet 1999 » est remplacé
par « À compter du 1er juillet 2002 ».
12. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.14.10, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
13. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.14.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
14. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.15.00, « À compter du 1er juillet 1999 » est remplacé
par « À compter du 1er juillet 2002 ».
15. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.15.10, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
16. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.15.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
17. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.24.00, « À compter du 1er juillet 1999 » est remplacé
par « À compter du 1er juillet 2002 ».
18. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.24.10, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
19. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.24.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
2045
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-323
20. The Description of Goods of tariff item No. 5206.25.00
is amended by replacing the reference to “Effective on July 1,
1999” with a reference to “Effective on July 1, 2002”.
21. The Description of Goods of tariff item No. 5206.25.10
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
22. The Description of Goods of tariff item No. 5206.25.90
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
23. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.00
is amended by replacing the reference to “Effective on July 1,
1999” with a reference to “Effective on July 1, 2002”.
24. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.10
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
25. The Description of Goods of tariff item No. 5509.53.90
is amended by replacing the reference to “Effective from
January 1, 1998 to June 30, 1999” with a reference to
“Effective from January 1, 1998 to June 30, 2002”.
20. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.25.00, « À compter du 1er juillet 1999 » est remplacé
par « À compter du 1er juillet 2002 ».
21. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.25.10, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
22. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5206.25.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
23. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5509.53.00, « À compter du 1er juillet 1999 » est remplacé
par « À compter du 1er juillet 2002 ».
24. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5509.53.10, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
25. Dans la Dénomination des marchandises du n° tarifaire 5509.53.90, « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 1999 » est
remplacé par « Du 1er janvier 1998 au 30 juin 2002 ».
PART 2
(Section 2)
ADDITION OF TARIFF PROVISIONS
Most-FavouredNation Tariff
Initial Rate
Final Rate
Preferential Tariff
Initial Rate
Final Rate
Tariff Item
Description of Goods
5509.53.20
---Solely of cotton and polyester staple fibres, containing 50% by
weight of polyester staple fibres, single, combed, ring-spun
(other than mock-twist), unbleached or bleached, measuring
492 decitex (12s cotton count), 328 decitex (18s cotton count)
or 246 decitex (24s cotton count), for use in the manufacture of
knitted garments for babies, for girls, up to size 16, or for boys,
up to size 18
Effective from July 1, 1999 to June 30, 2002
Free
Free (A)
UST: Free
MT: Free
MUST: N/A
CT: Free
CIAT: Free
GPT: N/A
LDCT: N/A
CCCT: N/A
AUT: N/A
NZT: N/A
UST: Free (A)
MT: Free (A)
MUST: N/A
CT: Free (A)
CIAT: Free (A)
GPT: N/A
LDCT: N/A
CCCT: N/A
AUT: N/A
NZT: N/A
5509.53.30
---Solely of cotton and polyester staple fibres, containing 52% by
weight of polyester staple fibres, single, combed, ring-spun
(other than mock-twist), unbleached or bleached, measuring
492 decitex (12s cotton count), 328 decitex (18s cotton count)
or 246 decitex (24s cotton count), for use in the manufacture of
knitted garments for babies, for girls, up to size 16, or for boys,
up to size 18
Effective from July 1, 1999 to June 30, 2002
Free
Free (A)
UST: Free
MT: Free
MUST: N/A
CT: Free
CIAT: Free
GPT: N/A
LDCT: N/A
CCCT: N/A
AUT: N/A
NZT: N/A
UST: Free (A)
MT: Free (A)
MUST: N/A
CT: Free (A)
CIAT: Free (A)
GPT: N/A
LDCT: N/A
CCCT: N/A
AUT: N/A
NZT: N/A
5509.53.40
---Solely of cotton and polyester staple fibres, containing 55% by
weight of polyester staple fibres, single, combed, ring-spun
(other than mock-twist), unbleached or bleached, measuring
492 decitex (12s cotton count), 328 decitex (18s cotton count)
or 246 decitex (24s cotton count), for use in the manufacture of
knitted garments for babies, for girls, up to size 16, or for boys,
up to size 18
Effective from July 1, 1999 to June 30, 2002
Free
Free (A)
UST: Free
MT: Free
MUST: N/A
CT: Free
CIAT: Free
GPT: N/A
LDCT: N/A
CCCT: N/A
AUT: N/A
NZT: N/A
UST: Free (A)
MT: Free (A)
MUST: N/A
CT: Free (A)
CIAT: Free (A)
GPT: N/A
LDCT: N/A
CCCT: N/A
AUT: N/A
NZT: N/A
2046
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-323
PARTIE 2
(article 2)
NOUVELLES DISPOSITIONS TARIFAIRES
Numéro tarifaire Dénomination des marchandises
Tarif de la nation
la plus favorisée
Taux initial
Taux final
5509.53.20
---Uniquement de fibres discontinues de coton et de polyester,
contenant 50 % en poids de fibres discontinues de polyester,
simples, peignées, filés sur anneau (autres que simili-retors),
écrus ou blanchis, titrant 492 décitex (comptes cotonniers 12),
328 décitex (comptes cotonniers 18) ou 246 décitex (comptes
cotonniers 24), devant servir à la fabrication des vêtements en
bonneterie pour bébés, pour fillettes, jusqu' à la taille 16,
ou pour garçonnets, jusqu' à la taille 18
Du 1er juillet 1999 au 30 juin 2002
En fr.
En fr. (A)
TÉU: En fr.
TM: En fr.
TMÉU: S/O
TC: En fr.
TACI: En fr.
TPG: S/O
TPMD: S/O
TPAC: S/O
TAU: S/O
TNZ: S/O
TÉU: En fr. (A)
TM: En fr. (A)
TMÉU: S/O
TC: En fr. (A)
TACI: En fr. (A)
TPG: S/O
TPMD: S/O
TPAC: S/O
TAU: S/O
TNZ: S/O
5509.53.30
---Uniquement de fibres discontinues de coton et de polyester,
contenant 52 % en poids de fibres discontinues de polyester,
simples, peignées, filés sur anneau (autres que simili-retors),
écrus ou blanchis, titrant 492 décitex (comptes cotonniers 12),
328 décitex (comptes cotonniers 18) ou 246 décitex (comptes
cotonniers 24), devant servir à la fabrication des vêtements en
bonneterie pour bébés, pour fillettes, jusqu' à la taille 16,
ou pour garçonnets, jusqu' à la taille 18
Du 1er juillet 1999 au 30 juin 2002
En fr.
En fr. (A)
TÉU: En fr.
TM: En fr.
TMÉU: S/O
TC: En fr.
TACI: En fr.
TPG: S/O
TPMD: S/O
TPAC: S/O
TAU: S/O
TNZ: S/O
TÉU: En fr. (A)
TM: En fr. (A)
TMÉU: S/O
TC: En fr. (A)
TACI: En fr. (A)
TPG: S/O
TPMD: S/O
TPAC: S/O
TAU: S/O
TNZ: S/O
5509.53.40
---Uniquement de fibres discontinues de coton et de polyester,
contenant 55 % en poids de fibres discontinues de polyester,
simples, peignées, filés sur anneau (autres que simili-retors),
écrus ou blanchis, titrant 492 décitex (comptes cotonniers 12),
328 décitex (comptes cotonniers 18) ou 246 décitex (comptes
cotonniers 24), devant servir à la fabrication des vêtements en
bonneterie pour bébés, pour fillettes, jusqu' à la taille 16,
ou pour garçonnets, jusqu' à la taille 18
Du 1er juillet 1999 au 30 juin 2002
En fr.
En fr. (A)
TÉU: En fr.
TM: En fr.
TMÉU: S/O
TC: En fr.
TACI: En fr.
TPG: S/O
TPMD: S/O
TPAC: S/O
TAU: S/O
TNZ: S/O
TÉU: En fr. (A)
TM: En fr. (A)
TMÉU: S/O
TC: En fr. (A)
TACI: En fr. (A)
TPG: S/O
TPMD: S/O
TPAC: S/O
TAU: S/O
TNZ: S/O
Tarif de préférence
Taux initial
Taux final
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du décret.)
Description
The Order Amending the Schedule to the Customs Tariff,
1999-3 extends the June 30, 1999 expiry date of a number of
temporary tariff items for an additional three-year period ending
June 30, 2002. These duty-free items cover certain polycotton
ring-spun yarns for use in the manufacture of knitted fabrics or
knitted garments. The Order also introduces three new temporary
tariff items to extend the duty relieving provisions of the Knitting
Yarns Remission Order, 1996 which also expired on June 30,
1999. These new temporary tariff items cover certain polycotton
ring-spun yarns for use in the manufacture of children’s knitted
wear and are scheduled to expire on June 30, 2002.
Description
Le Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes, 1999-3
proroge de trois ans, soit jusqu’au 30 juin 2002, la date
d’expiration du 30 juin 1999 d’un certain nombre de numéros
tarifaires temporaires. Ces numéros, assortis d’une exonération de
droits, couvrent certains fils constitués de mélanges de polyester
et de coton, produits par filature à anneaux, devant servir à la
fabrication d’étoffes de bonneterie ou de vêtements en bonneterie. Le décret prévoit en outre trois nouveaux numéros tarifaires
temporaires prorogeant les dispositions d’allégement des droits
contenues dans le Décret de remise de 1996 sur les fils de bonneterie, dont la date d’expiration est également le 30 juin 1999. Ces
nouveaux numéros tarifaires temporaires visent certains fils
constitués de mélanges de polyester et de coton, produits par filature à anneaux, devant servir à la fabrication de vêtements en
bonneterie pour enfants; leur date d’expiration prévue est le
30 juin 2002.
Ces dispositions d’allégement tarifaire ont d’abord été adoptées en 1996 après l’examen (TR-94-002 et TR-94-002A) que le
Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) a mené, conformément à la saisine sur les textiles, à la suite d’une demande
These duty-relieving provisions were originally introduced in
1996 following an examination (TR-94-002 and TR-94-002A) by
the Canadian International Trade Tribunal (CITT) in the context
of the Textile Reference of a request for tariff relief on certain
2047
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-323
polycotton ring-spun yarns for use in the manufacture of apparel.
In addition, extensive consultations were undertaken by the Department of Finance following the CITT’s review to ensure that
there was a consensus in the textile spinning and knitting industries with respect to the scope of the tariff relief to be extended to
ring-spun yarns. As such, the tariff provisions introduced in 1996
represented an industry compromise which both protected the
interests of Canadian yarn producers (spinners) and, at the same
time, assisted domestic knitters and garment manufacturers to
improve their competitive position in the North American market.
In determining whether to extend the tariff provisions in question beyond the original June 30, 1999 expiry date, the matter was
reviewed (TA-98-004) by the CITT further to a Notice of Expiry
released on November 6, 1998. In its Report to the Minister of
Finance on June 18, 1999, the CITT concluded that there remains
a broad consensus in the textile spinning and knitting/garment
industries that the tariff relief for certain ring-spun yarns, as implemented in 1996, should be continued for an additional threeyear period. In addition, from an economic perspective, the CITT
determined that there is no evidence that the factors that led to the
decision in 1996 to provide tariff relief have significantly
changed, or that there would be any costs, other than foregone
federal revenues, in extending tariff relief for a further three-year
period. Consequently, extending the tariff relief in question
should continue to provide net economic gains to Canada.
d’allégement tarifaire visant certains fils constitués de mélanges
de polyester et de coton, produits par filature à anneaux, devant
servir à la fabrication de vêtements. De plus, le ministère des
Finances a mené de vastes consultations à la suite de l’examen du
TCCE afin de s’assurer que les fileurs et tricoteurs s’entendaient
sur l’extension de l’allégement tarifaire aux fils produits par filature à anneaux. L’allégement tarifaire consenti en 1996 constituait un compromis de l’industrie qui protégeait les intérêts des
producteurs de fils canadiens (fileurs) tout en aidant les tricoteurs
et les fabricants de vêtements nationaux à devenir plus concurrentiels sur le marché nord-américain.
La décision de proroger après le 30 juin 1999 les dispositions
tarifaires susmentionnées a été prise après un réexamen du dossier (TA-98-004) par le TCCE, faisant suite à l’avis d’expiration
publié le 6 novembre 1998. Dans le rapport qu’il a remis au ministre des Finances le 18 juin 1999, le TCCE a conclu que la plupart des fileurs, tricoteurs et producteurs de vêtements continuent
de s’entendre sur la nécessité de proroger de trois ans
l’allégement tarifaire accordé en 1996 à l’égard de certains fils
produits par filature à anneaux. En outre, du point de vue économique, rien ne prouve que les facteurs ayant donné lieu à la
décision, prise en 1996, d’accorder un allégement tarifaire aient
changé considérablement ou que des coûts, autres que les recettes
auxquelles le gouvernement fédéral a renoncé, s’appliqueraient si
l’allégement était prorogé de trois ans. Par conséquent, la prorogation de l’allégement tarifaire prévu devrait continuer de procurer des avantages économiques nets au Canada.
Alternatives
Solutions envisagées
It has been a longstanding practice to use Order in Council
authority to reduce or remove customs duties on goods used in
the production of other goods. No other practical alternatives
would provide relief on a timely basis.
Le recours à l’autorité conférée par décret pour réduire ou supprimer les droits de douane sur des marchandises utilisées pour la
production d’autres marchandises est une habitude de longue
date. Aucune autre solution ne pourrait permettre l’allégement
dans un délai raisonnable.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Tariff reductions on manufacturing inputs help Canadian
manufacturers to compete more effectively in both the domestic
and export markets. The revenue foregone to the Government as a
result of this Order is estimated to exceed $2,000,000 annually.
No negative impact is expected as a result of these amendments.
Les réductions tarifaires sur les intrants de fabrication aident
les fabricants canadiens à livrer une concurrence plus efficace sur
le marché intérieur et à l’étranger. Les recettes auxquelles le gouvernement renoncera en application de ce décret dépasseront
2 000 000 $ par année. Ces modifications ne devraient entraîner
aucune incidence négative.
Consultation
Consultations
As mentioned above, this matter has been the subject of a review by the Canadian International Trade Tribunal in the context
of the Textile Reference. The Notice of Expiry, which was published in the November 21, 1998 edition of the Canada Gazette,
was distributed to firms that were parties to the original investigation, to firms identified as importers and users of the subject
yarns, to organizations representing producers, users and importers of textile inputs and to a number of government departments.
Comme il a déjà été indiqué, le dossier a fait l’objet d’un réexamen par le Tribunal canadien du commerce extérieur conformément à la saisine sur les textiles. L’Avis d’expiration, publié le
21 novembre 1998 dans la Gazette du Canada, a été remis aux
entreprises parties à l’enquête initiale, aux entreprises identifiées
comme des importateurs et des utilisateurs des fils en question,
aux organisations représentant les producteurs, utilisateurs et
importateurs d’intrants textiles ainsi qu’à un certain nombre de
ministères.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance is not an issue. The Department of National Revenue is responsible for the administration of the customs and tariff
legislation and regulations.
La question du respect du décret ne se pose pas ici. Le ministère du Revenu national est chargé de l’administration de la législation et de la réglementation douanières et tarifaires.
2048
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Contact
Dean Steadman
International Trade Policy Division
Department of Finance
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Tel.: (613) 947-4508
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-323
Personne-ressource
Dean Steadman
Division de la politique commerciale internationale
Ministère des Finances
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Tél. : (613) 947-4508
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2049
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-324
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-324 28 juillet 1999
COPYRIGHT ACT
LOI SUR LE DROIT D’AUTEUR
Book Importation Regulations
Règlement sur l’importation de livres
P.C. 1999-1350
C.P. 1999-1350
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to the definition “exclusive distributor”a in section on 2, section 2.6b subsections 27.1(5)c and (6)c and section 62d of the Copyright Act,
hereby makes the annexed Book Importation Regulations.
Sur recommandation du ministre de l’Industrie et en vertu de la
définition de « distributeur exclusif »a à l’article 2, de l’article 2.6b, des paragraphes 27.1(5)c et (6)c et de l’article 62d de la
Loi sur le droit d’auteur, Son Excellence le Gouverneur général
en conseil prend le Règlement sur l’importation de livres,
ci-après.
BOOK IMPORTATION REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’IMPORTATION DE LIVRES
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Copyright Act. (Loi)
“bookseller” means an individual, firm or corporation that is directly engaged in the sale of books in Canada for at least
30 consecutive days in a year and
(a) whose floor space is open to the public and is located on
premises consisting of floor space, including book shelves
and customer aisles, of an area of at least 183 m2
(600 sq. ft.); or
(b) whose floor space is not open to the public and that derives 50% of his or her or its gross revenues from the sale of
books. (libraire)
“Canadian edition” means an edition of a book that is published
under an agreement conferring a separate right of reproduction
for the Canadian market, and that is made available in Canada
by a publisher in Canada. (édition canadienne)
“catalogue” means a publication in printed, electronic or microfiche form that
(a) is updated at least once a year;
(b) lists all book titles currently in print that are available
from at least one exclusive distributor; and
(c) identifies the title, the International Standard Book Number, the exclusive distributor, the author and the list price in
Canada for each book listed. (catalogue)
“current exchange rate” means the rate of exchange prevailing on
the day on which a transaction takes place, as ascertained from
a Canadian bank. (taux de change courant)
“format” in relation to a book, means
(a) the type or quality of binding;
(b) the typeface or size of print;
(c) the type or quality of paper; or
(d) the content, including whether the book is abridged or
unabridged, or illustrated. (format)
“holiday” means a Saturday or a holiday as defined in subsection 35(1) of the Interpretation Act. (jour férié)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« catalogue » Toute publication, sous forme imprimée ou sur
microfiche ou support électronique, qui, à la fois :
a) est mise à jour au moins une fois par année;
b) énumère les titres des livres qui existent sous forme imprimée et qu’il est possible de se procurer auprès d’au moins
un distributeur exclusif;
c) indique, pour chacun des livres, son titre, son Numéro
normalisé international ainsi que le nom du distributeur exclusif, celui de l’auteur et le prix de catalogue au Canada.
(catalogue)
« commande spéciale » La commande visant l’exemplaire d’un
livre que le libraire ou le détaillant qui n’est pas un libraire n’a
pas en stock et qu’il commande à la demande d’un client.
(special order)
« détaillant » Toute personne qui vend des livres dans le cadre de
l’exploitation d’une entreprise, à l’exception du distributeur
exclusif et de l’éditeur. (retailer)
« édition canadienne » L’édition d’un livre qui est publié sous le
régime d’une entente accordant un droit distinct de reproduction pour le marché canadien et qu’il est possible de se procurer au Canada auprès d’un éditeur canadien. (Canadian edition)
« format » À l’égard d’un livre :
a) le type ou la qualité de la reliure;
b) les polices ou les dimensions des caractères d’imprimerie;
c) le type ou la qualité du papier;
d) le contenu, désigné notamment par la mention qu’il s’agit
d’une version abrégée, intégrale ou illustrée. (format)
« jour férié » Le samedi ou un jour férié au sens du paragraphe 35(1) de la Loi d’interprétation. (holiday)
« libraire » Tout particulier, entreprise ou société qui, pendant au
moins 30 jours consécutifs au cours de l’année, vend des livres
au Canada :
———
a
b
c
d
S.C. 1997, c. 24, s. 1(5)
S.C. 1997, c. 24, s. 2
S.C. 1997, c. 24, s. 15
S.C. 1997, c. 24, s. 37(2)
2050
———
a
b
c
d
L.C. 1997, ch. 24, par. 1(5)
L.C. 1997, ch. 24, art. 2
L.C. 1997, ch. 24, art. 15
L.C. 1997, ch. 24, par. 37(2)
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
“list price” means the price for a book that is set out in a catalogue or printed on the cover or jacket of the book. (prix de
catalogue)
“remaindered book” means a book
(a) that is sold by the publisher for less than the cost of paper, printing and binding; or
(b) that is sold at a reduced price by the publisher and for
which the author or copyright owner receives no royalty.
(livre soldé)
“retailer” means a person who sells books in the course of operating a business, but does not include an exclusive distributor or
a book publisher. (détaillant)
“special order” means an order for a copy of a book that a bookseller or a retailer other than a bookseller does not have in
stock and that the bookseller or retailer orders at the request of
a customer. (commande spéciale)
a) soit dans des locaux accessibles au public dont la superficie, y compris les rayons de livres et les allées, est d’au
moins 183 m2 (600 pi2);
b) soit dans des locaux non accessibles au public et dont au
moins 50 % du revenu brut provient de la vente de livres.
(bookseller)
« livre soldé » Livre :
a) soit qui est vendu par l’éditeur à un prix inférieur au coût
du papier, de l’impression et de la reliure;
b) soit qui est vendu par l’éditeur à prix réduit et pour lequel
l’auteur ou le titulaire du droit d’auteur ne reçoit aucune redevance. (remaindered book)
« Loi » La Loi sur le droit d’auteur. (Act)
« prix de catalogue » Le prix figurant dans un catalogue ou imprimé sur la couverture ou la jaquette d’un livre. (list price)
« taux de change courant » Le taux de change en vigueur le jour
de la transaction, selon une banque canadienne. (current exchange rate)
APPLICATION
APPLICATION
2. (1) These Regulations apply to
(a) English-language and French-language books that are imported into Canada and for which separate and distinct Canadian territorial rights have been created or contracted; and
(b) Canadian editions that are imported into Canada.
(2) For greater certainty, these Regulations apply to books referred to in subsection (1) that are added, after the coming into
force of these Regulations, to an order placed before the coming
into force of these Regulations.
(3) For greater certainty, these Regulations shall not be construed as authorizing anyone to do or to omit to do an act that
would constitute an infringement of copyright under subsection 27(2) of the Act.
2. (1) Le présent règlement s’applique :
a) aux livres en anglais ou en français qui sont importés au
Canada et pour lesquels des droits territoriaux canadiens distincts ont été créés ou accordés par contrat;
b) aux éditions canadiennes qui sont importées au Canada.
(2) Il est entendu que le présent règlement s’applique aux livres
qui, après son entrée en vigueur, sont ajoutés à une commande
passée avant celle-ci.
(3) Il est entendu que le présent règlement n’autorise pas
l’accomplissement d’un acte ou une omission qui constituerait
une violation du droit d’auteur aux termes du paragraphe 27(2) de
la Loi.
COMPUTATION OF TIME
CALCUL DES DÉLAIS
3. (1) The computation of time under these Regulations is governed by sections 26 to 30 of the Interpretation Act.
(2) If a period of less than seven days is provided for in these
Regulations, a day that is a holiday shall not be included in computing the period.
(3) If a period for the doing of a thing is provided for in these
Regulations and is expressed to end on a specified day, the period
ends at the close of business on the specified day.
3. (1) Le calcul des délais prévus par le présent règlement est
régi par les articles 26 à 30 de la Loi d’interprétation.
(2) Les jours fériés n’entrent pas dans le calcul d’un délai de
moins de sept jours prévu par le présent règlement.
NOTICE OF EXCLUSIVE DISTRIBUTOR
AVIS DE L’EXISTENCE D’UN DISTRIBUTEUR EXCLUSIF
4. (1) An exclusive distributor, a copyright owner or an exclusive licensee shall give the notice referred to in subsection 27.1(5)
of the Act to a person referred to in subsection 27.1(1) or (2) of
the Act before the person places an order, in the following manner:
(a) in the case of a retailer other than a bookseller, in writing in
accordance with subsection (2); and
(b) in the case of a bookseller, library or other institution established or conducted for profit that maintains a collection of
documents, by setting out the fact that there is an exclusive
distributor of the book in the latest edition of
(i) the Canadian Telebook Agency Microfiche and Books in
Print Plus — Canadian Edition, published by R.R. Bowker,
4. (1) Avant que la personne visée aux paragraphes 27.1(1)
ou (2) de la Loi passe sa commande, le distributeur exclusif, le
titulaire du droit d’auteur ou le titulaire d’une licence exclusive
lui donne l’avis mentionné au paragraphe 27.1(5) de la Loi, selon
les modalités suivantes :
a) dans le cas d’un détaillant autre qu’un libraire, il lui envoie
un avis écrit en conformité avec le paragraphe (2);
b) dans le cas d’un libraire, d’une bibliothèque ou d’un autre
établissement constitué ou administré pour réaliser des profits
qui gère des collections de documents, il mentionne le fait qu’il
existe un distributeur exclusif du livre en cause :
(i) soit dans la dernière édition du Canadian Telebook Agency Microfiche et celle de Books in Print Plus — Canadian
(3) Si le règlement prévoit qu’un délai se termine un jour donné, le délai expire à l’heure de fermeture des bureaux.
2051
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
Edition, publiées par R.R. Bowker, si le livre est en anglais,
et dans la dernière édition de la Banque de titres de langue
française, si le livre est en français,
(ii) soit dans la dernière édition du catalogue qu’il leur a
fournie sur demande et sous la forme demandée.
if the book is an English-language book, and the Banque de
titres de langue française, if the book is a French-language
book, or
(ii) a catalogue supplied by the exclusive distributor, copyright owner or exclusive licensee to the bookseller, library or
other institution, at the request of, and in the form requested
by, the bookseller, library or other institution.
(2) The notice referred to in paragraph (1)(a) shall be sent to
the retailer at the retailer’s last known address by personal delivery, by mail, or by facsimile or other electronic means.
(3) Instead of the notice referred to in subsection (1), an exclusive distributor that represents all of the titles published by a particular publisher may send a notice to that effect to a person referred to in subsection 27(1) or (2) of the Act, at that person’s last
known address, by personal delivery, by mail, or by facsimile or
other electronic means, before the person places an order.
(4) A notice given in accordance with subsection (1) or (3) is
valid and subsisting in respect of any title covered by the notice
until the notice is revoked or amended by the exclusive distributor, copyright owner or exclusive licensee, as the case may be.
(5) The notice referred to in subsection (2) or (3) is deemed to
have been received by the retailer, if it is
(a) delivered personally, on the day of delivery;
(b) sent by mail, on the tenth day after the day on which the
notice was mailed; or
(c) sent by facsimile or other electronic means, on the date and
at the time indicated by the sending apparatus.
(2) L’avis prévu à l’alinéa (1)a) est envoyé au détaillant à sa
dernière adresse connue par messager, par la poste ou par télécopieur ou autre moyen électronique.
(3) S’il est distributeur exclusif pour tous les titres d’un éditeur
donné, le distributeur peut, au lieu d’envoyer l’avis prévu au paragraphe (1), envoyer un avis à cet effet à la personne visée aux
paragraphes 27(1) ou (2) de la Loi à sa dernière adresse connue
par messager, par la poste ou par télécopieur ou autre moyen
électronique, et ce avant que celle-ci passe sa commande.
(4) L’avis envoyé conformément aux paragraphes (1) ou (3)
produit ses effets à l’égard des titres en question tant qu’il n’a pas
été révoqué ou modifié par le distributeur exclusif, le titulaire du
droit d’auteur ou le titulaire d’une licence exclusive, selon le cas.
(5) L’avis mentionné aux paragraphes (2) ou (3) est réputé reçu
par le détaillant :
a) s’il est envoyé par messager, le jour de sa livraison;
b) s’il est envoyé par la poste, le dixième jour suivant sa mise à
la poste;
c) s’il est envoyé par télécopieur ou autre moyen électronique,
aux date et heure indiquées par l’appareil de transmission.
IMPORTED BOOKS
LIVRES IMPORTÉS
5. (1) For the purpose of section 2.6 of the Act, where an order
for imported books is placed, the following distribution criteria
are established:
(a) an exclusive distributor shall
(i) ship the order to the person who placed the order
(A) for books imported into Canada and in stock in
Canada,
(I) within 12 months after the coming into force of
these Regulations, no later than five days after the day
on which the order is received from the person who
placed the order,
(II) after the end of the 12-month period referred to in
subclause (I), no later than three days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order, in the case of English-language books, and
(III) after the end of the 12-month period referred to in
subclause (I), no later than five days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order, in the case of French-language books,
(B) for books imported from the United States and not in
stock in Canada,
(I) within 12 months after the coming into force of
these Regulations, no later than 15 days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order, and
(II) after the end of the 12-month period referred to in
subclause (I), no later than 12 days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order,
5. (1) Pour l’application de l’article 2.6 de la Loi, les critères de
distribution régissant les commandes de livres importés sont les
suivants :
a) le distributeur exclusif doit :
(i) expédier les livres commandés au destinataire dans le délai suivant :
(A) dans le cas des livres importés et en stock au Canada :
(I) au cours des 12 mois suivant l’entrée en vigueur du
présent règlement, dans les cinq jours suivant la date de
réception de la commande,
(II) après l’expiration de cette période de 12 mois, dans
les trois jours suivant la date de réception de la commande visant des livres en anglais,
(III) après l’expiration de cette période de 12 mois, dans
les cinq jours suivant la date de réception de la commande visant des livres en français,
(B) dans le cas des livres importés des États-Unis mais
non en stock au Canada :
(I) au cours des 12 mois suivant l’entrée en vigueur du
présent règlement, dans les 15 jours suivant la date de
réception de la commande,
(II) après l’expiration de cette période de 12 mois, dans
les 12 jours suivant la date de réception de la commande,
(C) dans le cas des livres importés d’Europe mais non en
stock au Canada :
(I) au cours des 12 mois suivant l’entrée en vigueur du
présent règlement, dans les 35 jours suivant la date de
réception de la commande visant des livres en anglais,
2052
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
(C) for books imported from Europe and not in stock in
Canada,
(I) within 12 months after the coming into force of
these Regulations, no later than 35 days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order, in the case of English-language books,
(II) after the end of the 12-month period referred to in
subclause (I), no later than 30 days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order, in the case of English-language books, and
(III) no later than 60 days after the day on which the order is received from the person who placed the order, in
the case of French-language books, and
(D) for books imported from any other country and not in
stock in Canada,
(I) within 12 months after the coming into force of
these Regulations, no later than 60 days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order, and
(II) after the end of the 12-month period referred to in
subclause (I), no later than 50 days after the day on
which the order is received from the person who placed
the order,
(ii) provide the book in the format requested by the person
who placed the order, if the format exists, and
(iii) subject to any law of any province with respect to prices
concerning the distribution of books, provide the book at a
price no greater than
(A) if the book is imported from the United States, the list
price in the United States, plus the current exchange rate,
plus 10% of the price after conversion, minus any applicable discounts, or
(B) if the book is imported from a country in Europe or
any other country, the list price in the country from which
the book is imported, plus the current exchange rate, plus
15% of the price after conversion, minus any applicable
discounts; and
(b) if the person who placed the order so requests, an exclusive
distributor shall confirm to that person whether the order can
be filled
(i) if the confirmation is made by telephone, no later than
two days after the day on which the order is placed,
(ii) if the confirmation is sent by mail or facsimile, no later
than five days after the day on which the order is placed, and
(iii) if the confirmation is sent by electronic means other
than facsimile,
(A) where the order is placed within 12 months after the
coming into force of these Regulations, no later than two
days after the day on which the order is placed, and
(B) where the order is placed after the end of the 12month period referred to in clause (A), no later than the
day after the day on which the order is placed.
(2) In the case of books provided to libraries, the applicable
discounts referred to in clause (1)(a)(iii)(A) shall be based on
generally prevailing market conditions in North America.
(3) Subsections (1) and (2) apply to an exclusive distributor of
a book in paperbound format only after the end of 12 months
after the book first becomes available in that format in North
America. If the exclusive distributor provides the book in that
(II) après l’expiration de cette période de 12 mois, dans
les 30 jours suivant la date de réception de la commande visant des livres en anglais,
(III) dans les 60 jours suivant la date de réception de la
commande visant des livres en français,
(D) dans le cas des livres importés d’autres pays mais non
en stock au Canada :
(I) au cours des 12 mois suivant l’entrée en vigueur du
présent règlement, dans les 60 jours suivant la date de
réception de la commande,
(II) après l’expiration de cette période de 12 mois, dans
les 50 jours suivant la date de réception de la commande,
(ii) fournir les livres dans le format demandé, si celui-ci
existe,
(iii) sous réserve des lois provinciales régissant les prix en
matière de distribution de livres, fournir les livres à un prix
ne dépassant pas :
(A) dans le cas des livres importés des États-Unis, le prix
de catalogue aux États-Unis converti selon le taux de
change courant, plus 10 % du prix ainsi converti, les remises applicables étant soustraites du total,
(B) dans le cas des livres importés d’un pays d’Europe ou
d’un autre pays, le prix de catalogue dans le pays
d’importation converti selon le taux de change courant,
plus 15 % du prix ainsi converti, les remises applicables
étant soustraites du total;
b) à la demande de la personne qui a passé la commande, le
distributeur exclusif doit lui faire savoir, dans le délai suivant,
s’il peut ou non exécuter la commande :
(i) si la confirmation se fait par téléphone, dans les deux
jours suivant la date de la commande,
(ii) si la confirmation se fait par la poste ou par télécopieur,
dans les cinq jours suivant la date de la commande,
(iii) si la confirmation se fait par un moyen électronique autre que le télécopieur :
(A) dans le cas d’une commande passée au cours des
12 mois suivant l’entrée en vigueur du présent règlement,
dans les deux jours suivant la date de la commande,
(B) dans le cas d’une commande passée après l’expiration
de la période visée à la division (A), le jour suivant la date
de la commande.
(2) Si les livres sont fournis à une bibliothèque, les remises visées à la division (1)a)(iii)(A) sont établies d’après les conditions
générales du marché en Amérique du Nord.
(3) Les paragraphes (1) et (2) ne s’appliquent au distributeur
exclusif de livres de format de poche qu’à l’expiration de la période de 12 mois débutant le jour où ils ont été disponibles dans
ce format pour la première fois en Amérique du Nord. Si le
2053
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
format before the end of that period, subsections (1) and (2) shall
apply.
(4) If an exclusive distributor is unable to meet the criteria for
an order set out in subsections (1) and (2), the person who placed
the order may import the book through a person other than the
exclusive distributor.
distributeur fournit les livres dans ce format avant l’expiration de
la période, ces paragraphes lui sont alors applicables.
(4) Si le distributeur exclusif n’est pas en mesure de satisfaire
aux critères énoncés aux paragraphes (1) et (2) pour une commande donnée, la personne qui l’a passée peut importer les livres
en cause par un autre intermédiaire.
CANADIAN EDITIONS
ÉDITIONS CANADIENNES
6. (1) For the purpose of section 2.6 of the Act, the following
distribution criteria are established for Canadian editions:
(a) the exclusive distributor shall make sufficient copies of the
Canadian edition available in Canada; and
(b) before an order is placed, the Canadian edition must be
(i) identified as a Canadian edition
(A) on the cover or jacket of the book,
(B) in the latest edition of the Canadian Telebook Agency
Microfiche and of Books in Print Plus — Canadian Edition, published by R.R. Bowker, if the edition is an English-language edition, and in the latest edition of the
Banque de titres de langue française, if the edition is a
French-language edition, or
(C) in the latest edition of a catalogue supplied by the exclusive distributor, copyright owner or exclusive licensee
to the bookseller, library or other institution, at the request
of, and in the form requested by, the bookseller, library or
other institution, and
(ii) listed
(A) in the latest edition of the Canadian Telebook Agency
Microfiche and of Books in Print Plus — Canadian Edition, published by R.R. Bowker, if the edition is a English-language edition, and in the latest edition of the
Banque de titres de langue française, if the edition is a
French-language edition, or
(B) in the latest edition of a catalogue supplied by the exclusive distributor, copyright owner or exclusive licensee
to the bookseller, library or other institution, at the request
of, and in the form requested by, the bookseller, library or
other institution.
(2) If an exclusive distributor is unable to meet the criteria for
an order set out in subsection (1) the person who placed the order
may import the book through a person other than the exclusive
distributor.
6. (1) Pour l’application de l’article 2.6 de la Loi, les critères de
distribution régissant les éditions canadiennes sont les suivants :
a) le distributeur exclusif doit mettre sur le marché canadien un
nombre suffisant d’exemplaires de l’édition canadienne en
cause;
b) avant que la commande soit passée :
(i) le fait qu’il s’agit d’une édition canadienne doit :
(A) soit être mentionné sur la couverture ou la jaquette du
livre,
(B) soit figurer, si l’édition est en anglais, dans la dernière
édition du Canadian Telebook Agency Microfiche et celle
de Books in Print Plus — Canadian Edition, publiées par
R.R. Bowker, et, si l’édition est en français, dans la dernière édition de la Banque de titres de langue française,
(C) soit figurer dans la dernière édition du catalogue que
le distributeur exclusif, le titulaire du droit d’auteur ou le
titulaire d’une licence exclusive a fournie sur demande et
sous la forme demandée au libraire, à la bibliothèque ou à
un autre établissement,
(ii) l’édition canadienne doit par ailleurs :
(A) soit figurer, si l’édition est en anglais, dans la dernière
édition du Canadian Telebook Agency Microfiche et celle
de Books in Print Plus — Canadian Edition, publiées par
R.R. Bowker, et, si l’édition est français, dans la dernière
édition de la Banque de titres de langue française,
(B) soit figurer dans la dernière édition du catalogue que
le distributeur exclusif, le titulaire du droit d’auteur ou le
titulaire d’une licence exclusive a fournie sur demande et
sous la forme demandée au libraire, à la bibliothèque ou à
un autre établissement.
(2) Si le distributeur exclusif n’est pas en mesure de satisfaire
aux critères énoncés au paragraphe (1) pour une commande donnée, la personne qui l’a passée peut importer le livre en cause par
un autre intermédiaire.
REMAINDERED AND OTHER BOOKS
LIVRES SOLDÉS ET AUTRES
7. For the purpose of subsection 27.1(6) of the Act, a book may
be imported if
(a) the book is marked as a remaindered book or the original
foreign publisher has given notice to the exclusive distributor,
if any, that the book has been remaindered, and the book is not
sold in Canada before the end of 60 days after the day on
which it was first offered for sale as a remaindered book by the
original foreign publisher in the country from which the book
is imported;
(b) the book is marked as a damaged book by the importer or
the retailer; or
(c) the book is imported solely for the purpose of re-export,
and the importer is able to provide evidence, on request, that an
order for re-export has been made for the book before its importation.
7. Pour l’application du paragraphe 27.1(6) de la Loi, peuvent
être importés :
a) les livres qui sont marqués comme étant des livres soldés ou
à l’égard desquels l’éditeur original étranger a envoyé au distributeur exclusif, s’il existe, un avis annonçant leur mise en
solde, d’une part, et qui ne sont pas vendus au Canada avant
l’expiration du délai de 60 jours suivant la date à laquelle ils
ont été mis en vente comme livres soldés pour la première fois
par l’éditeur dans le pays d’où ils sont importés, d’autre part;
b) les livres que l’importateur ou le détaillant a marqués
comme étant des livres endommagés;
c) les livres importés exclusivement en vue de leur réexportation et à l’égard desquels le distributeur exclusif peut, sur demande, prouver qu’une commande en vue de leur réexportation
a été passée avant leur importation.
2054
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
TEXTBOOKS
MANUELS SCOLAIRES
8. For the purpose of subsection 27.1(6) of the Act, a textbook
may be imported if
(a) at the time of importation, the importer provides documentation such as a certificate or an invoice establishing that the
textbook is a used textbook;
(b) the textbook is to be offered for sale or distribution in
Canada as a used textbook; and
(c) the textbook is of a scientific, technical or scholarly nature
and is for use within an educational institution or an educational body established or conducted for profit.
8. Pour l’application du paragraphe 27.1(6) de la Loi, les manuels scolaires remplissant les conditions suivantes peuvent être
importés :
a) au moment de leur importation, l’importateur fournit un document, notamment un certificat ou une facture, établissant
qu’il s’agit de manuels scolaires usagés;
b) ils sont destinés à être mis en vente ou distribués au Canada
comme manuels scolaires usagés;
c) ils sont de nature scientifique, technique ou savante et sont
destinés à être utilisés au sein d’un établissement
d’enseignement ou d’un établissement de cette nature constitué
ou administré pour réaliser des profits.
SPECIAL ORDERS
COMMANDES SPÉCIALES
9. (1) For the purpose of subsection 27.1(6) of the Act, a book
that is the subject of a special order may be imported through a
person other than the exclusive distributor if the exclusive distributor is unable to fill the order within the time specified by the
person who placed the order.
(2) The exclusive distributor shall confirm within 24 hours after the special order is received whether or not the order can be
filled within the time specified by the person who placed the order.
9. (1) Pour l’application du paragraphe 27.1(6) de la Loi, les livres faisant l’objet d’une commande spéciale peuvent être importés par un autre intermédiaire que le distributeur exclusif si
celui-ci n’est pas en mesure d’exécuter la commande dans le délai
indiqué par la personne qui l’a passée.
(2) Dans les 24 heures suivant la réception de la commande, le
distributeur exclusif doit faire savoir à la personne qui l’a passée
s’il peut l’exécuter ou non dans le délai indiqué par celle-ci.
LEASED BOOKS
LIVRES LOUÉS
10. A library may import leased books through a person other
than an exclusive distributor.
10. Une bibliothèque peut importer des livres loués sans passer
par le distributeur exclusif.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
11. These Regulations come into force on September 1, 1999.
11. Le présent règlement entre en vigueur le 1er septembre
1999.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Bill C-32, An Act to amend the Copyright Act, received Royal
Assent on April 25, 1997. This bill introduced additional restrictions on the parallel importation of printed books. Parallel importation refers to books which were legitimately produced in their
country of origin but which have been imported into Canada
without the consent of the rights owner in Canada. Bill C-32
contains provisions which greatly increase the ability of rights
holders in Canada to protect their exclusive distribution rights in
the Canadian market. Previously, the Act allowed only copyright
owners and exclusive licensees to limit the parallel importation of
printed books. Bill C-32 extends this right to exclusive distributors. Exclusive distributors are those who have received acquired
rights of exclusive distribution in Canada but who do not have
property right in the book, e.g. they do not have a right to authorize the reproduction of the book.
As a result of the amendments made in Bill C-32, there are two
new provisions in the Copyright Act which allow rights holders in
Canada to protect their exclusive distribution rights in the Canadian market. One gives the rights holder certain abilities to sue
persons after a book has been imported without authorization.
Le projet de loi C-32, Loi modifiant la Loi sur le droit
d’auteur, a reçu la sanction royale le 25 avril 1997. Ce projet de
loi apportait des limitations supplémentaires à l’importation parallèle de livres. L’importation parallèle désigne l’importation au
Canada de livres qui sont publiés légalement dans leur pays
d’origine, mais dont l’importation se fait sans l’autorisation du
titulaire des droits au Canada. Le projet de loi C-32 comprend des
dispositions aidant davantage les titulaires des droits au Canada à
protéger leurs droits de distribution exclusive sur le marché canadien. Auparavant, seuls les titulaires du droit d’auteur et les
titulaires d’une licence exclusive étaient autorisés à limiter
l’importation parallèle de livres en vertu de la Loi. Le projet de
loi C-32 étend ce droit aux distributeurs exclusifs. Les distributeurs exclusifs ont acquis le droit de distribution exclusive au
Canada.
En raison des modifications apportées au projet de loi C-32, la
Loi sur le droit d’auteur contient maintenant deux nouvelles dispositions qui permettent aux titulaires des droits au Canada de
protéger leurs droits de distribution exclusive sur le marché canadien. L’une d’elles donne au titulaire des droits la possibilité de
2055
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
The other allows the rights holder and the exclusive distributor to
obtain a court order requiring the detention of particular shipments of parallel imports by customs officials.
In order to protect booksellers, libraries and consumers against
the possibility that increased market exclusivity will result in excessive book prices or lower standards of service, the Copyright
Act confers specific regulatory power to the Governor in Council
to establish the criteria or standards exclusive distributors are
required to adhere to in order to benefit from the additional protection they have under the regime. The Regulations set out these
standards which include: the form of the notice stating that there
is an exclusive distributor for a particular book, confirmation time
for orders, delivery time which the exclusive distributor must
meet, and price differential. In addition, there are rules for remaindered books, damaged books, books intended for re-export,
special orders and leased books. It was decided that these criteria
and standards could be best dealt with through regulations so that
they can be easily modified and also, because they necessarily
contain extensive details.
The Regulations specify the categories of books to be partially
or wholly excluded from the parallel importation provisions. The
Regulations allow for the importation of used textbooks. If restrictions on the importation of used textbooks are ever warranted, the government will consult with all interested parties
before amending the Regulations to implement any such restrictions.
These Regulations have been developed to reflect, as closely as
possible, competitive market conditions for the distribution of
imported books, consistent with voluntary industry guidelines that
were negotiated by industry stakeholders. Recourse to the provisions in the Copyright Act against parallel importations of books
will only be made available to exclusive distributors in those circumstances where mark-up beyond the list price of a book is no
greater than a prescribed percentage, which varies according to
whether the books are imported from one of three areas: the U.S.,
Europe or the rest of the world. These percentages correspond to
the average actual costs currently paid by book importers for
transportation and related expenses — including shipping, handling and receiving, inventory, financial reporting, general overhead and sales and marketing — for imports from each of the
three areas. These simple percentage marks-ups ensure that importers, libraries and book retailers will have a straightforward
mechanism with which to evaluate costs and that they will
thereby be protected against unfair pricing practices.
poursuivre une personne pour importation non autorisée d’un
livre. L’autre confère au titulaire des droits et au distributeur exclusif le droit d’obtenir une ordonnance du tribunal pour la saisie,
par les douaniers, de convois particuliers de livres faisant l’objet
d’une importation parallèle.
Dans le but de protéger les libraires, les bibliothèques et les
consommateurs contre la possibilité que l’exclusivité grandissante sur le marché ne fasse grimper le prix des livres ou ne nuise
aux normes de service, la Loi sur le droit d’auteur accorde des
pouvoirs de réglementation particuliers au gouverneur en conseil
afin que celui-ci puisse établir des critères ou des normes que les
distributeurs exclusifs devront respecter s’ils veulent profiter de
la protection supplémentaire que leur accorde le régime. Le règlement établit ces critères, qui comprennent les modalités de
présentation de l’avis d’existence d’un distributeur exclusif, les
délais de livraison et de confirmation, ainsi que les écarts de prix.
En outre, l’importation de livres soldés, de livres endommagés et
de livres destinés à la réexportation, les commandes spéciales et
les livres loués sont régis par des règles. Il a été décidé qu’il serait
préférable d’adopter ces normes par voie de règlement parce
qu’elles peuvent ainsi être facilement modifiées et parce que les
règlements contiennent nécessairement une abondance de détails.
Le règlement précise les catégories de livres qui sont partiellement ou complètement exclues des mesures relatives à
l’importation parallèle. Le règlement autorise l’importation de
manuels scolaires d’occasion. S’il s’avérait nécessaire d’apporter
des limitations à l’importation de manuels scolaires d’occasion, le
gouvernement consulterait toutes les parties intéressées avant
d’adopter tout règlement.
Ce règlement a été élaboré de manière à refléter, le plus fidèlement possible, les conditions compétitives du marché relatives à
l’importation de livres, telles qu’elles ont été négociées par les
intervenants concernés. Les distributeurs exclusifs ne pourront
recourir aux dispositions de la Loi sur le droit d’auteur, sur les
importations parallèles de livres, que dans les cas où la majoration des prix, au-delà du prix du catalogue, ne sera pas plus élevée que les pourcentages indiqués. Ces derniers varient selon que
les livres proviennent de l’un des trois territoires suivants : les
États-Unis, l’Europe ou le reste du monde. Ces pourcentages
correspondent à la moyenne des frais que doivent payer les importateurs de livres pour le transport et les dépenses reliées, incluant : l’expédition, la manutention et la réception, le stockage,
les rapports financiers, les frais généraux, les ventes et les coûts
de marketing, pour des importations provenant des trois territoires
mentionnés précédemment. Ces pourcentages garantissent aux
importateurs, bibliothèques et détaillants un mécanisme permettant de déterminer les frais reliés au transport ce qui, en conséquence, les protège contre une pratique inéquitable de fixation
des prix.
Alternatives
Solutions envisagées
The Act requires Regulations in order to extend parallel importation provisions to exclusive distributors. Without these Regulations, no person could qualify as an “exclusive distributor”, and
exclusive distributors would not be entitled to the new protection
against parallel imports provided in the amendments made by
Bill C-32.
La Loi doit être accompagnée d’un règlement pour que les dispositions sur l’importation parallèle s’appliquent aux distributeurs exclusifs. Sans ce règlement, personne ne pourrait être désigné « distributeur exclusif » et les distributeurs exclusifs
n’auraient pas droit à la nouvelle protection contre l’importation
parallèle qu’accordent les modifications apportées au projet de
loi C-32.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Exclusive distributors pay for the right to distribute books in
Canada, and the amount of the payment may be based on an
Les distributeurs exclusifs paient pour obtenir le droit de distribuer des livres au Canada, et ce montant peut être fondé sur un
2056
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
expectation of a certain volume of sales. The provisions in the
Act limiting parallel importation give exclusive distributors
greater commercial certainty with respect to the rights they have
purchased. Without these Regulations, the parallel importation
provisions of the Act would be ineffective, and those with exclusive distribution contracts would not in all cases derive the full
benefits of their distribution contracts. This would be detrimental
to the Canadian publishing sector, as a whole.
As a result of the Regulations, there may be additional costs to
retailers and institutional buyers. To protect against excessive
prices, the regulation requires that exclusive distributors meet
certain standards with regard to pricing, and these are based on
mark-ups reflecting prevailing market conditions.
There will be no additional costs to the government due to the
implementation of these Regulations.
certain volume de ventes prévu. Les dispositions de la Loi limitant l’importation parallèle donnent aux distributeurs exclusifs
une plus grande certitude commerciale quant aux droits qu’ils ont
achetés. Sans l’application des dispositions réglementaires, les
mesures relatives à l’importation parallèle seraient sans effet et
les distributeurs exclusifs ne tireraient aucun avantage du nouveau régime, ce qui nuirait au secteur de l’édition canadienne
dans son ensemble.
Les détaillants et les acheteurs institutionnels pourraient devoir
payer des frais supplémentaires par suite de l’application du règlement. Pour éviter les prix exorbitants, le règlement exige des
distributeurs exclusifs qu’ils respectent certaines normes relatives
à l’établissement de prix. Ces normes sont fondées sur la majoration des prix reflétant la conjoncture du marché.
Le gouvernement n’aura à payer aucun coût supplémentaire par
suite de l’application de ce règlement.
Consultation
Consultations
Consultations with the major interested parties (The Association of Canadian Publishers, The Canadian Publishers’ Council,
Canadian Booksellers Association, Canadian Library Association,
Book and Periodical Council, Wholesalers, Canadian Telebook
Agency, Association Nationale des Éditeurs de Livres, Association des Libraires du Québec) have taken place over the last two
years. These parties met on a number of occasions to negotiate
the terms of the Regulations and were provided with different
drafts of these Regulations.
In addition, there were consultations with Western Canadian
College Stores Association, Eastern Campus Booksellers, Canadian Federation of Students, Canadian Alliance of Student Associations and Follett Campus Resources on the issue of used textbooks.
These Regulations and accompanying Regulatory Impact
Analysis Statement (RIAS) were prepublished in the January 30,
1999 issue of the Canada Gazette, Part I. Interested parties were
invited to make any representations concerning these Regulations
within 45 days of the date of prepublication.
Des consultations se sont déroulées auprès des principales parties intéressées (Association des éditeurs canadiens, Canadian
Publishers’ Council, Canadian Booksellers Association, Canadian
Library Association, Book and Periodical Council, les grossistes,
Canadian Telebook Agency, Association nationale des éditeurs de
livres et Association des libraires du Québec) au cours des deux
dernières années. Ces parties se sont réunies à plusieurs occasions
pour négocier les modalités du règlement et ont reçu les différents
projets de règlement.
Des consultations sur les manuels scolaires d’occasion ont
également eu lieu avec les organismes suivants : Western Canadian College Stores Association, Eastern Campus Booksellers,
Canadian Federation of Students, Canadian Alliance of Student
Associations et Follet Campus Resources.
Ce règlement ainsi que le Résumé de l’étude d’impact de la
réglementation ont fait l’objet d’une publication préalable dans la
Gazette du Canada, Partie I, le 30 janvier 1999. Les personnes
intéressées étaient invitées à présenter leurs observations au sujet
du règlement dans les 45 jours suivant la date de publication au
préalable.
The Canadian Publishers’ Council, l’Association des éditeurs
canadiens, l’Association des distributeurs exclusifs de livres en
langue française, The Writers’ Union of Canada, la Canadian
Library Association, Book Depot, l’Association des bibliothèques
de l’Ontario, McNally Robinson ainsi que Lang Michener (au
nom de Follett Campus Resources) ont présenté leurs observations.
Même si les opinions demeuraient divergentes sur certaines
questions, le règlement qui en a résulté constitue un compromis
raisonnable.
Des modifications mineures (relatives à la rédaction) ont été
apportées au règlement afin de mieux refléter l’entente à laquelle
sont parvenues les parties lors des consultations ou pour préciser
l’intention du gouvernement.
Avis de l’existence d’un distributeur exclusif : selon le paragraphe 27.1(5), un distributeur exclusif ne peut exercer les recours
prévus que si, avant les faits qui donnent lieu au litige, les personnes intéressées ont été avisées selon les modalités réglementaires. Aux termes de l’article 4 du règlement, le distributeur exclusif doit, dans le cas d’un libraire, d’une bibliothèque ou d’une
autre institution, publier une mention du fait qu’il existe un distributeur exclusif du livre en cause dans les publications
Comments were received from The Canadian Publishers’
Council, the Association of Canadian Publishers, l’Association
des distributeurs exclusifs de livres en langue française, The
Writers’ Union of Canada, Canadian Library Association, Book
Depot, The Ontario Library Association, McNally Robinson, and
Lang Michener (for Follett Campus Resources).
While views remained divergent on certain issues, the resulting
Regulations represent a reasonable compromise.
Minor modifications (drafting issues) were made to the Regulations in order to better reflect the agreement reached by the parties during the consultations or to clarify the intention of the
Government:
Notice of exclusive distributor: section 27.1(5) states that no exclusive distributor is entitled to a remedy unless, before the infringement occurred, notice has been given within the prescribed
time and in the prescribed manner described in the Regulations.
Section 4 of the Regulations states that the exclusive distributor
shall give this notice (in the case of a bookseller, library or other
institution) by setting out the fact that there is an exclusive distributor of the book in the publications mentioned in
2057
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
paragraph (i), a catalogue (paragraph (ii)) or the Banque de titres
de langue française (paragraph (iii)). In response to concerns
expressed by publishers and libraries, section 4 was modified to
clarify that the catalogue mentioned in paragraph (ii) will be
supplied at the request of a bookseller, library or other institution.
Notice of exclusive distributor: the title “Canadian Telebook
Agency Microfiche and Ordering System” and “Books in Print
Plus on Disc- Canadian Edition” were changed to their official
titles “Canadian Telebook Agency Microfiche” and “Books in
Print Plus - Canadian Edition”.
Application: section 5(5) and 6(3) stated: “for greater certainty,
this section shall not be constructed as authorizing anyone to do
or to omit to do an act that would constitute an infringement of
copyright under subsection 27(2) of the Act”. As this statement
applies to the regulation in its entirety, it was moved to the
“application” section.
Imported books: in section 5(1)(iii) the words “minus any applicable discounts” should have appeared in paragraph (B) as it does
in paragraph (A), and was therefore added to paragraph (B).
Imported books: section 5(1)(iii) was also modified in order to
better reflect the intention of the government not to interfere with
laws of any province with respect to prices concerning the distribution of books.
Canadian edition: in section 6(1)(b) the phrase “before an order
can be placed” is replaced by “before an order is placed” to reflect the intention of the parties.
Remaindered and other books: in response to concerns expressed
by Book Depot to the effect that there is no incentive for a foreign
publisher to respect the conditions set in the Regulations, the
word “or” was added in section 7(a) between “...marked as a remaindered book” and “the original foreign publisher has given
notice...”. For the same reason, it is specified in paragraph (b) that
the book is marked as damaged book “by the importer or the retailer”.
Special orders: in section 9(2), the calculation of the 24 hours is
from the receipt of the special order rather than from the time the
special order is placed as previously stated. This is to conform to
the intention of the parties and to other calculations of time stated
in the Regulations.
These modifications do not in any way change the policy formulated by Industry Canada and Canadian Heritage.
Other comments were received from stakeholders; however, after
careful consideration, they did not result in any changes in the
Regulations for the following reasons:
- they were drafting issues not required for better understanding
of the Regulations;
- they exceeded the regulatory power stated in Copyright Act;
and,
- they were contrary to the policy developed by Industry Canada
and Canadian Heritage, in consultation with the stakeholders.
2058
mentionnées au paragraphe (i), un catalogue (paragraphe (ii)) ou
la Banque de titres de langue française (paragraphe (iii)). En
réponse aux préoccupations exprimées par les éditeurs et les bibliothèques, le paragraphe 4 a été modifié en apportant la précision suivante : le catalogue mentionné au paragraphe (ii) sera
fourni à la demande d’un libraire, d’une bibliothèque ou d’une
autre institution.
Avis de l’existence d’un distributeur exclusif : les titres « Canadian Telebook Agency Microfiche and Ordering System » et
« Books in Print Plus on Disc- Canadian Edition » ont été remplacés par leur version officielle, soit « Canadian Telebook Agency Microfiche » et « Books in Print Plus - Canadian Edition ».
Application : en vertu des paragraphes 5(5) et 6(3), « Il est entendu que le présent article n’autorise pas l’accomplissement d’un
acte ou une omission qui constituerait une violation du droit
d’auteur aux termes du paragraphe 27(2) de la Loi ». Étant donné
que cet énoncé s’applique à l’ensemble du règlement, il fait
maintenant partie de la section portant sur l’« application ».
Livres importés : les mots « les remises applicables étant soustraites du total », qui font partie de l’alinéa 5(1)(iii), auraient dû faire
partie du paragraphe (B), comme c’est le cas pour le paragraphe (A). Ils ont donc été ajoutés au paragraphe (B).
Livres importés : l’alinéa 5(1)(iii) a également été modifié afin de
mieux refléter l’intention du gouvernement de ne pas intervenir
dans l’établissement de prix pour la distribution de livres régi par
les lois provinciales.
Édition canadienne : dans l’alinéa 6(1)(b), les termes « avant que
des commandes puissent être passées » est replacé par « avant
que des commandes ne soient passées » afin de respecter
l’intention des parties.
Livres soldés et autres : en réponse aux préoccupations exprimées
par Book Depot du fait qu’il n’existe aucune mesure incitant les
éditeurs étrangers à respecter les conditions établies dans le règlement, le terme « ou » a été ajouté dans le paragraphe 7(a) entre
«...sont marqués comme étant des livres soldés » et « l’éditeur
original étranger a envoyé au distributeur exclusif, s’il existe, un
avis... ». Pour la même raison, le paragraphe (b) précise que les
livres sont marqués comme étant des livres endommagés par
« l’importateur ou le détaillant ».
Commandes spéciales : dans le paragraphe 9(2), les 24 heures
prescrites sont calculées à partir de la réception de la commande
spéciale, plutôt qu’à partir du moment où la commande est passée, comme il était précédemment énoncé. Cette modification a
été apportée afin de respecter l’intention des parties ainsi que les
calculs mentionnés dans le règlement.
Ces modifications ne changent en aucune façon la politique formulée par Industrie Canada et Patrimoine Canada.
D’autres commentaires ont été reçus des intervenants. Cependant,
après une étude minutieuse, ils n’ont pas été retenus aux fins de la
modification du règlement pour les raisons suivantes :
- ils portaient sur des questions relatives à la rédaction n’étant pas
nécessaires pour clarifier le règlement;
- ils outrepassaient le pouvoir de réglementation conféré par la
Loi sur le droit d’auteur;
- ils ne respectaient pas la politique élaborée par Industrie Canada
et Patrimoine Canada en consultation avec les intervenants.
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-324
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance and enforcement mechanisms are not required.
The exclusive distributor who does not respect the standards prescribed in these Regulations will not benefit from the additional
protection offered by the parallel importation regime. On the
other hand, it is an infringement of copyright in a book for any
person to import a book in a manner contrary to what is stipulated
in the Copyright Act and these Regulations.
Il n’y a pas lieu de mettre en place des mécanismes de surveillance du respect et de l’exécution. D’un côté, le distributeur
exclusif qui ne respecte pas les normes prescrites par ce règlement ne profitera pas de la protection supplémentaire que lui accorde le régime réglementant l’importation de livres. D’un autre
côté, l’importation, par quiconque, d’un livre d’une manière contraire aux dispositions de la Loi sur le droit d’auteur et du règlement constitue une violation du droit d’auteur qui protège le livre
en question.
Contacts
Bruce Couchman
Senior Legal Analyst
Intellectual Property Policy Directorate
Industry Canada
5th Floor West, Room 521-F
235 Queen Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H5
Tel.: (613) 952-2621
FAX: (613) 952-1980
E-mail: couchman.bruce@ic.gc.ca
Personnes-ressources
Bruce Couchman
Analyste juridique principal
Direction de la politique de la propriété intellectuelle
Industrie Canada
5e étage ouest, pièce 521-F
235, rue Queen
Ottawa (Ontario)
K1A 0H5
Tél. : (613) 952-2621
TÉLÉCOPIEUR : (613) 952-1980
Courriel : couchman.bruce@ic.gc.ca
Edith St-Hilaire
Senior Policy Analyst
Copyright Policy
Department of Canadian Heritage
4th Floor, Room 135
15 Eddy Street
Hull, Quebec
K1A 0M5
Tel.: (819) 997-5998
FAX: (819) 997-5685
E-mail: edith_st-hilaire@pch.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Édith St-Hilaire
Analyste politique principale
Politique du droit d’auteur
Ministère du Patrimoine canadien
4e étage, pièce 135
15, rue Eddy
Hull (Québec)
K1A 0M5
Tél. : (819) 997-5998
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-5685
Courriel : edith_st-hilaire@pch.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2059
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-325
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-325 28 juillet 1999
COPYRIGHT ACT
LOI SUR LE DROIT D’AUTEUR
Exception for Educational Institutions, Libraries,
Archives and Museums Regulations
Règlement sur les cas d’exception à l’égard des
établissements d’enseignement, des bibliothèques,
des musées et des services d’archives
P.C. 1999-1351
C.P. 1999-1351
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to subsections 30.2(6)a, 30.21(4)a and (6)a and 30.3(5)a of the Copyright
Act, hereby makes the annexed Exceptions for Educational Institutions, Libraries, Archives and Museums Regulations.
Sur recommandation du ministre de l’Industrie et en vertu des
paragraphes 30.2(6)a, 30.21(4)a et (6)a et 30.3(5)a de la Loi sur le
droit d’auteur, Son Excellence le Gouverneur général en conseil
prend le Règlement sur les cas d’exception à l’égard des établissements d’enseignement, des bibliothèques, des musées et des
services d’archives, ci-après.
EXCEPTIONS FOR EDUCATIONAL
INSTITUTIONS, LIBRARIES, ARCHIVES AND
MUSEUMS REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES CAS D’EXCEPTION
À L’ÉGARD DES ÉTABLISSEMENTS
D’ENSEIGNEMENT, DES BIBLIOTHÈQUES, DES
MUSÉES ET DES SERVICES D’ARCHIVES
INTERPRETATION
DÉFINITION ET INTERPRÉTATION
1. (1) In these Regulations, “Act” means the Copyright Act.
(2) In these Regulations, a reference to a copy of a work is a
reference to a copy of all or any substantial part of a work.
1. (1) Dans le présent règlement, « Loi » s’entend de la Loi sur
le droit d’auteur.
(2) Dans le présent règlement, la mention de la reproduction
d’une oeuvre vaut mention de la reproduction de l’intégralité ou
de toute partie importante de celle-ci.
NEWSPAPER OR PERIODICAL
JOURNAL ET PÉRIODIQUE
2. For the purpose of subsection 30.2(6) of the Act, “newspaper or periodical” means a newspaper or a periodical, other
than a scholarly, scientific or technical periodical, that was published more than one year before the copy is made.
2. Pour l’application du paragraphe 30.2(6) de la Loi, « journal
ou périodique » s’entend, selon le cas, d’un journal ou d’un périodique qui a paru plus d’un an avant sa reproduction. Sont exclus de la présente définition les revues savantes et les périodiques de nature scientifique ou technique.
RECORDS KEPT UNDER SECTION 30.2 OF THE ACT
REGISTRE TENU EN VERTU DE L’ARTICLE 30.2 DE LA LOI
3. In respect of activities undertaken by a library, an archive or
a museum under subsection 30.2(1) of the Act, section 4 applies
only to the reproduction of works.
4. (1) Subject to subsection (2), a library, an archive or a museum, or a person acting under the authority of one, shall record
the following information with respect to a copy of a work that is
made under section 30.2 of the Act:
(a) the name of the library, archive or museum making the
copy;
(b) if the request for a copy is made by a library, archive or museum on behalf of a person who is a patron of the library, archive or museum, the name of the library, archive or museum
making the request;
(c) the date of the request; and
(d) information that is sufficient to identify the work, such as
(i) the title,
(ii) the International Standard Book Number,
(iii) the International Standard Serial Number,
3. En ce qui a trait aux actes accomplis par une bibliothèque,
un musée ou un service d’archives en vertu du paragraphe 30.2(1)
de la Loi, seule la reproduction d’oeuvres est visée par l’article 4.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la bibliothèque, le musée
ou le service d’archives, ou la personne agissant sous son autorité, obtient les renseignements suivants relativement à la reproduction d’une oeuvre en vertu de l’article 30.2 de la Loi :
a) le nom de la bibliothèque, du musée ou du service
d’archives reproduisant l’oeuvre;
b) si la demande de reproduction est faite par une bibliothèque,
un musée ou un service d’archives pour le compte d’un de ses
usagers, le nom de la bibliothèque, du musée ou du service
d’archives;
c) la date de la demande;
d) tout renseignement permettant d’identifier l’oeuvre, notamment :
(i) le titre de l’oeuvre,
(ii) le Numéro international normalisé du livre,
———
———
a
a
S.C. 1997, c. 24, s. 18(1)
2060
L.C. 1997, ch. 24, par. 18(1)
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
(6) A library, an archive or a museum, or a person acting under
the authority of one, shall make the information referred to in
subsection (1) available to the person making the request, within
28 days after the receipt of the request or any longer period that
may be agreed to by both of them.
(7) A request referred to in subsection (5) must be made in
writing, indicate the name of the author of the work and the title
of the work, and be signed by the person making the request and
include a statement by that person indicating that the request is
made under paragraph (5)(a), (b) or (c).
(iii) le Numéro international normalisé des publications en
série,
(iv) le nom de la revue savante, du périodique de nature
scientifique ou technique, du journal ou du périodique dans
lequel l’oeuvre a paru, le cas échéant,
(v) dans le cas où l’oeuvre a paru dans un journal ou un périodique, la date ou les volume et numéro de celui-ci,
(vi) dans le cas où l’oeuvre a paru dans une revue savante ou
un périodique de nature scientifique ou technique, la date ou
les volume et numéro de la revue ou du périodique,
(vii) le numéro des pages reproduites.
(2) La bibliothèque, le musée ou le service d’archives, ou la
personne agissant sous son autorité, n’est pas tenu d’obtenir les
renseignements visés au paragraphe (1) si la reproduction de
l’oeuvre est faite en vertu du paragraphe 30.2(1) de la Loi après le
31 décembre 2003.
(3) La bibliothèque, le musée ou le service d’archives, ou la
personne agissant sous son autorité, conserve les renseignements
visés au paragraphe (1) :
a) en gardant le formulaire de demande de la reproduction;
b) de toute autre façon pouvant donner, dans un délai raisonnable, les renseignements sous une forme écrite compréhensible.
(4) La bibliothèque, le musée ou le service d’archives, ou la
personne agissant sous son autorité, conserve les renseignements
visés au paragraphe (1) relatifs aux reproductions d’une oeuvre
pendant au moins trois ans.
(5) La bibliothèque, le musée ou le service d’archives, ou la
personne agissant sous son autorité, met, une fois par année, les
renseignements visés au paragraphe (1) relatifs aux reproductions
d’une oeuvre à la disposition de l’une des trois personnes suivantes, sur réception d’une demande faite par elle conformément au
paragraphe (7) :
a) le titulaire du droit d’auteur sur l’oeuvre;
b) le représentant du titulaire du droit d’auteur sur l’oeuvre;
c) la société de gestion autorisée par le titulaire du droit
d’auteur sur l’oeuvre à octroyer des licences pour son compte.
(6) La bibliothèque, le musée ou le service d’archives, ou la
personne agissant sous son autorité, met les renseignements visés
au paragraphe (1) à la disposition du demandeur dans les 28 jours
suivant la réception de la demande ou dans tout délai supérieur
dont les deux conviennent.
(7) La demande visée au paragraphe (5) est faite par écrit, indique le nom de l’auteur et le titre de l’oeuvre en cause, est signée
par le demandeur et est accompagnée d’une attestation de celui-ci
précisant qu’il présente la demande aux termes des alinéas (5)a), b)
ou c).
RECORDS KEPT UNDER SUBSECTION 30.21(6) OF THE ACT
REGISTRE TENU EN VERTU DU PARAGRAPHE 30.21(6) DE LA LOI
5. (1) An archive, or a person acting under the authority of one,
shall record the following information with respect to a copy of a
work that is made under subsection 30.21(5) of the Act:
(a) the name of the archive making the copy;
(b) the name of the person requesting the copy or, if the request
for a copy is made by another archive on behalf of a person
who is a patron of the other archive, the name of the patron and
the archive making the request;
5. (1) Le service d’archives ou la personne agissant sous son
autorité obtient les renseignements suivants relativement à la reproduction d’une oeuvre en vertu du paragraphe 30.21(5) de la
Loi :
a) le nom du service d’archives reproduisant l’oeuvre;
b) le nom de la personne qui demande la reproduction ou, si la
demande est faite par un autre service d’archives pour le
compte d’un de ses usagers, le nom de l’usager et de ce service
d’archives;
(iv) the name of the newspaper, the periodical or the scholarly, scientific or technical periodical in which the work is
found, if the work was published in a newspaper, a periodical or a scholarly, scientific or technical periodical,
(v) the date or volume and number of the newspaper or periodical, if the work was published in a newspaper or periodical,
(vi) the date or volume and number of the scholarly, scientific or technical periodical, if the work was published in a
scholarly, scientific or technical periodical, and
(vii) the numbers of the copied pages.
(2) A library, an archive or a museum, or a person acting under
the authority of one, does not have to record the information referred to in subsection (1) if the copy of the work is made under
subsection 30.2(1) of the Act after December 31, 2003.
(3) A library, an archive or a museum, or a person acting under
the authority of one, shall keep the information referred to in subsection (1)
(a) by retaining the copy request form; or
(b) in any other manner that is capable of reproducing the information in intelligible written form within a reasonable time.
(4) A library, an archive or a museum, or a person acting under
the authority of one, shall keep the information referred to in subsection (1) with respect to copies made of a work for at least three
years.
(5) A library, an archive or a museum, or a person acting under
the authority of one, shall make the information referred to in
subsection (1), with respect to copies made of a work, available
once a year to one of the following persons, on request made by
the person in accordance with subsection (7):
(a) the owner of copyright in the work;
(b) the representative of the owner of copyright in the work; or
(c) a collective society that is authorized by the owner of copyright in the work to grant licences on their behalf.
2061
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
(c) the date of the request; and
(d) information that is sufficient to identify the work copied.
(2) An archive, or a person acting under the authority of one,
shall keep the information referred to in subsection (1)
(a) in a record maintained by the archive of the names of all
individuals who have had access to the work in question;
(b) by retaining the copy request form; or
(c) in any other manner that is capable of reproducing the information in intelligible written form within a reasonable time.
(3) An archive, or a person acting under the authority of one,
shall keep the information referred to in subsection (1) with respect to copies made of a work for at least three years.
(4) An archive, or a person acting under the authority of one,
shall make the information referred to in subsection (1), with
respect to copies made of a work, available, on request in writing,
to
(a) the author of the work;
(b) the owner of copyright in the work; or
(c) the representative of the author or owner of copyright.
(5) An archive, or a person acting under the authority of one,
shall inform a person requesting a copy of a work under subsection 30.21(5) of the Act, in writing, at the time of the request, or
if the person has registered as a patron of the archive, at the time
of registration, of the fact that the archive will make the information referred to in subsection (1) available, on request, to the persons referred to in paragraphs (4)(a) to (c).
c) la date de la demande;
d) tout renseignement permettant d’identifier l’oeuvre reproduite.
(2) Le service d’archives ou la personne agissant sous son autorité conserve les renseignements visés au paragraphe (1) :
a) soit dans un registre qu’il tient des noms de ceux qui ont eu
accès à l’oeuvre en cause;
b) soit en gardant le formulaire de demande de la reproduction;
c) soit de toute autre façon pouvant donner, dans un délai raisonnable, les renseignements sous une forme écrite compréhensible.
(3) Le service d’archives ou la personne agissant sous son autorité conserve les renseignements visés au paragraphe (1) pendant au moins trois ans.
(4) Le service d’archives ou la personne agissant sous son autorité met les renseignements visés au paragraphe (1) relatifs aux
reproductions d’une oeuvre à la disposition des personnes suivantes qui en font la demande par écrit :
a) l’auteur de l’oeuvre;
b) le titulaire du droit d’auteur sur l’oeuvre;
c) le représentant de l’auteur ou du titulaire du droit d’auteur.
(5) Le service d’archives ou la personne agissant sous son autorité informe par écrit la personne qui demande la reproduction
d’une oeuvre dans le cadre du paragraphe 30.21(5) de la Loi que
les renseignements visés au paragraphe (1) seront mis à la disposition des personnes visées aux alinéas (4)a) à c) qui en font la
demande. Cette information est donnée au moment de la présentation de la demande ou, si la personne est un usager inscrit du
service d’archives, au moment de son inscription.
PATRONS OF ARCHIVES
USAGERS DES SERVICES D’ARCHIVES
6. (1) If a person requests a copy of a work from an archive
under section 30.21 of the Act and the person has registered as a
patron of the archive, the archive shall inform the patron in writing at the time of registration
(a) that any copy is to be used solely for the purpose of research or private study; and
(b) that any use of a copy for a purpose other than research or
private study may require the authorization of the copyright
owner of the work in question.
(2) If a person requests a copy of a work from an archive under
section 30.21 of the Act and the person has not registered as a
patron of the archive, the archive shall inform the person in writing at the time of the request
(a) that any copy is to be used solely for the purpose of research or private study; and
(b) that any use of a copy for a purpose other than research or
private study may require the authorization of the copyright
owner of the work in question.
6. (1) Si la personne qui demande la reproduction d’une oeuvre
à un service d’archives dans le cadre de l’article 30.21 de la Loi
est un usager inscrit du service d’archives, celui-ci doit l’informer
par écrit au moment de son inscription :
a) que la reproduction ne doit servir qu’à des fins d’études privées ou de recherche;
b) que tout usage de la reproduction à d’autres fins peut exiger
l’autorisation du titulaire du droit d’auteur sur l’oeuvre en
cause.
(2) Si la personne qui demande la reproduction d’une oeuvre à
un service d’archives dans le cadre de l’article 30.21 de la Loi
n’est pas un usager inscrit du service d’archives, celui-ci doit
l’informer par écrit au moment de la demande :
a) que la reproduction ne doit servir qu’à des fins d’études privées ou de recherche;
b) que tout usage de la reproduction à d’autres fins peut exiger
l’autorisation du titulaire du droit d’auteur sur l’oeuvre en
cause.
STAMPING OF COPIED WORKS
ESTAMPILLAGE DES OEUVRES REPRODUITES
7. A library, archive or museum, or a person acting under the
authority of one, that makes a copy of a work under section 30.2
or 30.21 of the Act shall inform the person requesting the copy,
by means of text printed on the copy or a stamp applied to the
copy, if the copy is in printed format, or by other appropriate
means, if the copy is made in another format,
(a) that the copy is to be used solely for the purpose of research
or private study; and
7. La bibliothèque, le musée ou le service d’archives, ou la personne agissant sous son autorité, qui reproduit une oeuvre en
vertu des articles 30.2 ou 30.21 de la Loi informe la personne qui
a demandé la reproduction, par impression d’un texte ou apposition d’une estampille sur la reproduction, si celle-ci est sous une
forme imprimée, ou selon tout autre moyen indiqué, si elle est sur
un autre support :
a) que la reproduction ne doit servir qu’à des fins d’études privées ou de recherche;
2062
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
(b) that any use of the copy for a purpose other than research or
private study may require the authorization of the copyright
owner of the work in question.
b) que tout usage de la reproduction à d’autres fins peut exiger
l’autorisation du titulaire du droit d’auteur sur l’oeuvre en
cause.
NOTICE
AVERTISSEMENT
8. An educational institution, a library, an archive or a museum
in respect of which subsection 30.3(2), (3) or (4) of the Act applies shall ensure that a notice that contains at least the following
information is affixed to, or within the immediate vicinity of,
every photocopier in a place and manner that is readily visible
and legible to persons using the photocopier:
8. L’établissement d’enseignement, la bibliothèque, le musée
ou le service d’archives qui sont visés par les paragraphes 30.3(2), (3) ou (4) de la Loi veillent à ce qu’un avertissement contenant au moins les renseignements suivants soit apposé
sur chaque photocopieuse, ou placé à proximité de celle-ci, de
façon à être bien visible et lisible pour les utilisateurs :
“WARNING!
« AVERTISSEMENT!
Works protected by copyright may be copied on
this photocopier only if authorized by
Les oeuvres protégées par un droit d’auteur peuvent être
reproduites avec cette photocopieuse seulement si la
reproduction est autorisée :
a) soit par la Loi sur le droit d’auteur à des fins équitables ou s’il
s’agit de cas d’exception prévues par elle;
b) soit par le titulaire du droit d’auteur;
c) soit par une entente visant une licence entre cet établissement
et une société de gestion ou par un tarif, le cas échéant.
(a) the Copyright Act for the purpose of fair dealing or under
specific exceptions set out in that Act;
(b) the copyright owner; or
(c) a licence agreement between this institution and a collective
society or a tariff, if any.
For details of authorized copying, please consult the licence
agreement or the applicable tariff, if any, and other relevant
information available from a staff member.
Pour plus de renseignements sur la reproduction autorisée,
veuillez consulter l’entente visant la licence, le tarif applicable et
tout autre renseignement pertinent qui sont disponibles auprès
d’un membre du personnel.
The Copyright Act provides for civil and criminal
remedies for infringement of copyright.”
La Loi sur le droit d’auteur prévoit des recours civils et criminels
en cas de violation du droit d’auteur. »
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on September 1, 1999.
9. Le présent règlement entre en vigueur le 1er septembre 1999.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Bill C-32, An Act to amend the Copyright Act, received Royal
Assent on April 25, 1997. Among the measures introduced in this
bill were exceptions to allow the copying of material by nonprofit educational institutions, libraries, archives, and museums.
Le projet de Loi C-32, Loi modifiant la Loi sur le droit
d’auteur, a reçu la sanction royale le 25 avril 1997. Parmi les
mesures énoncées dans le projet de loi, on comptait des exceptions visant à permettre aux établissements d’enseignement, aux
bibliothèques, aux archives et aux musées à but non lucratif de
faire des copies de certains ouvrages.
En vertu de la Loi, une personne peut exercer une activité qualifiée d’ « utilisation équitable » (normalement la copie de documents) en vue d’effectuer des recherches ou une étude particulière, de préparer une critique ou d’examiner des documents protégés par le droit d’auteur sans porter atteinte à ce droit. Aux termes de la Loi sur le droit d’auteur, les bibliothèques, archives et
musées à but non lucratif, ou les personnes agissant sous leur
autorité, peuvent faire, au nom d’une personne, tout ce que cette
personne peut faire lorsqu’elle effectue de tels travaux. En outre
les bibliothèques, archives et musées à but non lucratif, ou les
personnes agissant sous leur autorité, peuvent faire une copie
unique de certains articles parus dans un journal ou un périodique, s’ils sont convaincus que la personne se servira de la copie
Under the Act a person may engage in “fair dealing” (normally
copying) for purposes of research, private study, criticism or review of copyrighted material without infringing copyright. The
Copyright Act allows non-profit libraries, archives, and museums,
or persons acting under their authority to do these same things on
behalf of a person engaged in such activities. In addition,
non-profit libraries, archives and museums, or persons acting
under their authority, may make a single copy of certain articles
appearing in a newspaper or periodical, if they are satisfied that
the copy is to be used by the person for purposes of research or
private study. The Act provides that the above exceptions also
apply to interlibrary loans. However, where the requested copy is
transmitted electronically between two institutions, the Act
2063
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
specifies that the copy given to the patron must not be in digital
form.
The Regulations prescribe the information to be recorded by
such institutions concerning copies of copyrighted material they
have made for patrons under the exceptions. The Regulations
further provide that the information must be retained by the institutions for three years, and set conditions for access to the records. However, where copying is done by an institution at its
premises for patrons engaged in “fair dealing”, records need to be
kept only for copies made prior to January 1, 2004. This “sunset”
clause will provide libraries, archives, museums and copyright
owners the opportunity to assess, over a set period of time, the
costs and benefits of this particular record keeping requirement.
Prior to the “sunset” date, the Departments of Industry and Canadian Heritage will review the operation of this provision with
affected stakeholders.
The Regulations give effect to provisions in the Act which allow a non-profit archive to make a copy of an unpublished work
deposited in the archive after these provisions come into effect,
provided that the copyright owner has not prohibited copying and
the archive is satisfied that the copy will be used for purposes of
research or private study. In the event that a copyright owner cannot be located, and the work was deposited in the archive prior to
the coming into force of the exception, the Regulations set out
what records must be kept by the archive. These records are open
to inspection by the author of the work, the copyright owner of
the work, or the representative of the author or copyright owner.
Under the Act, non-profit educational institutions, libraries, archives and museums are not liable with respect to independent
uses of photocopiers on their premises if they have an agreement
with a copyright collective or if a copyright collective has filed a
tariff with the Copyright Board or the Copyright Board has approved such a tariff, provided that a sign containing information
set out in the Regulations has been posted in the immediate vicinity of the machine. The notice is to warn against copyright
infringement. (Copyright collectives are organizations which
collect royalties on behalf of copyright owners.)
aux fins de recherches ou d’étude particulière. En vertu de la Loi,
ces exceptions s’appliquent également aux prêts entre bibliothèques. Toutefois, lorsque la copie demandée est transmise électroniquement entre les deux établissements, la Loi précise qu’on
ne peut envoyer à l’usager une copie numérique.
Le règlement dicte quelle information les établissements doivent enregistrer concernant des copies de documents protégés par
le droit d’auteur qu’ils ont faites pour des usagers en vertu des
exceptions. Le règlement prévoit en outre que les établissements
doivent conserver l’information pendant trois ans, et il fixe les
conditions d’accès aux registres. Toutefois, lorsque des copies
sont faites par un établissement dans ses locaux pour des usagers
exerçant une activité qualifiée d’ « utilisation équitable », il faut
conserver des dossiers uniquement dans le cas de copies faites
avant le 1er janvier 2004. Ce régime de temporisation donnera aux
bibliothèques, aux archives, aux musées et aux détenteurs d’un
droit d’auteur l’occasion d’évaluer, au cours d’une période précise, les coûts et les avantages de cette exigence particulière en
matière de tenue de registres. Avant la date limitative, le ministère
de l’Industrie et celui du Patrimoine canadien examineront le
fonctionnement de cette disposition de concert avec les groupes
d’intérêt touchés.
Le règlement donne effet aux dispositions de la Loi qui permettent aux archives à but non lucratif de faire une copie d’une oeuvre non publiée déposée aux archives après l’entrée en vigueur de
l’exception lorsque le détenteur du droit d’auteur n’a pas prohibé
la copie et que les archives à but non lucratif sont convaincues
que la copie servira aux fins de recherche ou d’étude particulière.
Lorsqu’on n’arrive pas à retracer le détenteur du droit d’auteur et
que l’oeuvre a été déposée aux archives avant l’entrée en vigueur
de l’exception, le règlement précise quels registres doivent être
tenus par les archives. Ces registres sont ouverts à l’inspection
par l’auteur de l’oeuvre, le détenteur du droit d’auteur ou leur
représentant.
En vertu de la Loi, les établissements d’enseignement, les bibliothèques, les archives et les musées à but non lucratif ne sont
pas responsables en ce qui concerne l’utilisation indépendante de
photocopieurs dans leurs locaux s’ils ont conclu des accords avec
des sociétés de gestion collective du droit d’auteur, si une telle
société de droit d’auteur a déposé un tarif devant la Commission
du droit d’auteur ou si la Commission du droit d’auteur a approuvé un tel tarif et si une affiche renfermant l’information précisée
dans le règlement a été placée à proximité de la machine. L’avis
sert à mettre les usagers en garde contre la violation du droit
d’auteur. (Les sociétés de gestion collective du droit d’auteur sont
des organismes qui recueillent les redevances au nom des titulaires d’un droit d’auteur.)
Alternatives
Solutions envisagées
Three alternatives were considered with respect to the scope of
record keeping: record keeping Regulations only where required
under the Act, recording keeping for all types of uses allowed for
under the exceptions, and record keeping for selected uses permitted under the exceptions. The third option was chosen. It was felt
that only in the case of certain uses would record keeping assist
copyright owners in detecting possible infringements.
Trois possibilités ont été examinées concernant l’étendue de la
tenue de registres : règlement sur la tenue de registres seulement
dans les cas où la Loi l’exige, tenue de registres pour tous les
types d’utilisation permis à titre d’exceptions, et tenue de registres dans le cas de certains types d’utilisation permis à titre
d’exceptions. La troisième option a été choisie. On estime que,
seul dans le cas de certains types d’utilisation, la tenue de registres aiderait les titulaires d’un droit d’auteur à détecter des atteintes possibles à ce droit.
La tenue de registres n’était pas exigée en vertu de l’article de
la Loi portant sur la gestion et l’entretien des collections, car on
jugeait de telles activités routinières et les violations peu probables. La tenue de registres était exigée en vertu d’autres articles,
Record keeping was not required under the section of the Act
dealing with the “Management and maintenance of collections”
because it was felt that these activities were of a routine nature
and the possibility of infringement was minimal. Record keeping
2064
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
was required elsewhere because it was felt that this could deter or
provide evidence of possibly infringing activities. The Regulation
prescribes the nature of the notice to be displayed near photocopy
machines because this would provide certainty and avoid disputes
over the nature or adequacy of the notice.
There is no overlap or duplication. The federal government has
exclusive jurisdiction in this matter.
car on jugeait que cela pourrait prévenir les violations ou fournir
des preuves de violations possibles. Le règlement prescrit la nature de l’avis qui doit être affiché à proximité des photocopieurs
afin de donner une certitude et d’éviter les différends sur la nature
ou la suffisance de l’avis.
Il n’y a pas de chevauchement. Cette question est du ressort
exclusif du gouvernement fédéral.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These Regulations may help copyright owners detect infringement, i.e., copying which exceeds or is outside of the statutory
exception, and will protect the institutions against liability for
unauthorized copying done on photocopying machines on their
premises.
The Regulations will impose an administrative burden on the
institutions. However, the cost to institutions will depend upon
how many copies are made under the exceptions, the number of
requests from copyright owners for access to the records, and the
nature of the institutions’ record keeping processes.
There will be no additional costs to the government due to
these Regulations.
Ce règlement peut aider les détenteurs d’un droit d’auteur à
détecter une atteinte à ce droit, c.-à-d., la copie qui va au-delà ou
est en dehors de l’exception statutaire, et il protégera les établissements contre la responsabilité de copies non autorisées au
moyen de photocopieurs dans leurs locaux.
Le règlement imposera une charge administrative aux établissements. Cependant, le coût à assumer par les établissements
dépendra du nombre des copies faites à titre d’exceptions, du
nombre de demandes présentées par des titulaires d’un droit
d’auteur pour avoir accès aux registres et de la nature des méthodes de tenue de registres des établissements.
Ce règlement n’entraînera pas de coûts supplémentaires pour le
gouvernement.
Consultation
Consultations
As a result of consultations undertaken by the Departments of
Industry and Canadian Heritage, the following were provided
with informal drafts of these Regulations:
The Writers’ Union of Canada (TWUC), Periodical Writers
Association of Canada (PWAC), Playwrights Union of Canada,
League of Canadian Poets, CANCOPY, COPIBEQ, Association
nationale des éditeurs de livres (ANEL), Canadian Publishers’
Council, Association of Canadian Publishers, Canadian Association of University Teachers (CAUT), National Library of Canada
(NLC), Canadian Library Association (CLA), Canadian Association of Research Libraries (CARL), Association of Universities
and Colleges of Canada (AUCC), Association pour l’avancement
des sciences et des techniques de la documentation (ASTED),
Archival Community Copyright Committee (ACCC), National
Archives of Canada (NAC), Canadian Museums Association
(CMA), Canadian Newspaper Association.
Suite à des consultations entreprises par le ministère de
l’Industrie et celui du Patrimoine canadien, les organismes suivants ont reçu une ébauche non officielle du règlement :
The Writers’ Union of Canada (WUC), Periodical Writers Association of Canada (PWAC), Playwrights Union of Canada,
League of Canadian Poets, CANCOPY, COPIBEQ, Association
nationale des éditeurs de livres (ANEL), Canadian Publishers’
Council, Association of Canadian Publishers, Association canadienne des professeurs d’université (ACPU), Bibliothèque nationale du Canada (BNC), Canadian Library Association (CLA),
Association des bibliothèques de recherche du Canada (ACBRC),
Association des universités et collèges du Canada (AUCC), Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la
documentation (ASTED), Comité du droit d’auteur de la communauté archivistique (CDACA), Archives nationales du Canada
(ANC), Association des musées canadiens (AMC) et Association
canadienne des éditeurs de journaux.
Les groupes représentant les créateurs et les titulaires d’un
droit d’auteur ont appuyé la tenue de registres pour tous les types
de copies faites au nom des usagers de bibliothèques, d’archives
et de musées. Les représentants des bibliothèques étaient d’avis
qu’il fallait tenir des registres uniquement dans le cas des prêts
entre bibliothèques. En particulier, les représentants des bibliothèques s’opposent à l’obligation de tenir des registres dans le cas
de copies qui seront utilisées de façon équitable et qui sont faites
sur les lieux au nom d’usagers.
Les avis demeurent partagés sur certains sujets, mais on s’est
efforcé de tenir compte, dans le règlement, d’un grand nombre
des préoccupations soulevées dans les commentaires reçus par les
deux ministères.
Ce règlement ainsi que le Résumé de l’étude d’impact de la
réglementation ont fait l’objet d’une publication préalable dans la
Gazette du Canada, Partie I, le 30 janvier 1999. Les personnes
intéressées étaient invitées à présenter leurs observations au sujet
du règlement dans les 45 jours suivant la date de publication préalable.
Groups representing creators and copyright owners supported
record keeping for all types of copying done on behalf of patrons
of libraries, archives and museums. Representatives of libraries
felt that records should be kept only with respect to interlibrary
loans. In particular, representatives of libraries were opposed to
keeping records with respect to copies made for fair dealing purposes on behalf of patrons on the same premises.
While views remained divergent on certain issues, attempts
were made to address in the Regulations many of the concerns
raised in comments received by the two departments.
The Regulations and accompanying Regulatory Impact Analysis Statement were prepublished in the January 30, 1999, issue of
the Canada Gazette, Part I. Interested parties were invited to
make any representations concerning the Regulations within
45 days of the date of prepublication.
2065
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
Comments were received from the Canadian Library Association, Canadian Association of University Teachers, Canadian
Association of Research Libraries, Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation, Association of Universities and Colleges of Canada, Association of
Canadian Community Colleges, The Writers’ Union of Canada,
Periodical Writers Association of Canada, Playwrights Union of
Canada, League of Canadian Poets, Canadian Copyright Licensing Agency, The Law Society of British Columbia, Law Society
of Upper Canada, Canadian Association of Law Libraries, The
Law Society of Saskatchewan, British Columbia Courthouse Library Society, Association of Canadian Publishers, Canadian
Publishers’ Council, Ontario Library Association, Forum of Public Libraries of Ottawa-Carleton, Ottawa Public Library, McGill
Medical and Health Libraries Association, Royal Columbian
Hospital Library Simon Fraser Health Region.
Minor changes were made to the Regulations in order to clarify
the intention of the Government or to ensure consistency in language.
Records kept under section 30.2 of the Act: in response to concerns, subsection 4(5) was redrafted to clarify the Government’s
intention to prevent the making of multiple requests to the same
institution in the course of a calendar year, in respect to a particular work. This means that a right holder may not make more than
one request with respect to the copying of a work in a single calendar year.
In this same subsection, paragraphs (b) and (c) were reworded
to ensure consistency with the language contained in paragraph (a).
These modifications do not in any way change the policy formulated by Industry Canada and Canadian Heritage.
Notice: Comments were also received regarding section 8,
seeking clarification that staff members would not be required to
give an interpretation of the law as to what constitutes authorized
copying. No modifications were made to the Regulations as it is
not expected that this section of the Regulations would result in
staff members having to provide interpretations of the law.
La Canadian Library Association, l’Association canadienne des
professeurs d’université, l’Association des bibliothèques de recherche du Canada, l’Association pour l’avancement des sciences
et des techniques de la documentation, l’Association des universités et collèges du Canada, l’Association des collèges communautaires du Canada, la Writers’ Union of Canada, la Periodical
Writers Association of Canada, la Playwrights Union of Canada,
la League of Canadian Poets, la Canadian Copyright Licensing
Agency, la Law Society of British Columbia, le Barreau du HautCanada, l’Association canadienne des bibliothèques de droit, la
Law Society of Saskatchewan, la British Columbia Courthouse
Library Society, l’Association of Canadian Publishers, le Canadian Publishers’ Council, l’Ontario Library Association, le forum
des bibliothèques publiques d’Ottawa-Carleton, la bibliothèque
publique d’Ottawa, la McGill Medical and Health Libraries Association ainsi que la Royal Columbian Hospital Library Simon
Fraser Health Region ont présenté leurs observations.
Des modifications mineures ont été apportées au règlement
afin de préciser l’intention du gouvernement ou d’assurer
l’uniformité de la terminologie.
Registre tenu en vertu de l’article 30.2 de la Loi : en réponse
aux préoccupations exprimées, le paragraphe 4(5) a été réécrit de
façon à préciser l’intention du gouvernement d’éviter que le
même document ne fasse l’objet de plusieurs demandes auprès
d’un établissement donné au cours d’une même année civile. Cela
signifie que le détenteur d’un droit ne peut présenter plus d’une
demande concernant la reproduction d’une oeuvre au cours d’une
même année civile.
Dans le même paragraphe, la formulation des alinéas b) et c) a
été modifiée pour assurer l’uniformité avec l’alinéa a).
Other comments were received from stakeholders, but after
careful consideration, they did not result in changes to the Regulations, for the following reasons:
— they exceeded the regulatory power provided for in the Copyright Act;
— they were contrary to the policy developed by Industry
Canada and Canadian Heritage, in consultation with stakeholders; and,
— they were issues of terminology not required for a better understanding of the Regulations.
Ces modifications ne changent en aucune façon la politique
formulée par Industrie Canada et Patrimoine Canada.
Avis : Des commentaires ont également été reçus concernant
l’article 8. Les auteurs de ces commentaires désiraient qu’il soit
précisé que le personnel ne sera pas tenu d’interpréter la loi quant
à la définition de « reproduction autorisée ». Aucune modification
n’a été apportée au règlement, puisqu’on ne s’attend pas à ce que
le personnel se voit obligé d’interpréter la loi en raison de l’article 8.
D’autres commentaires ont été reçus des intervenants. Cependant, après une étude minutieuse, ils n’ont pas été retenus aux
fins de la modification du règlement pour les raisons suivantes.
— ils outrepassaient le pouvoir de réglementation conféré par la
Loi sur le droit d’auteur;
— ils ne respectaient pas la politique élaborée par Industrie
Canada et Patrimoine canadien en consultation avec les groupes d’intérêt;
— ils portaient sur des questions de terminologie n’étant pas
nécessaires pour clarifier le règlement.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance and enforcement mechanisms are not required.
Failure to keep the records required by the Regulations would
constitute copyright infringement.
Il n’y a pas lieu de mettre en place des mécanismes de surveillance du respect et de l’exécution. Ne pas tenir les registres
prescrits par le règlement peut constituer une violation du droit
d’auteur.
2066
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Contacts
Bruce Couchman
Senior Legal Analyst
Intellectual Property Policy Directorate
Industry Canada
5th Floor West, Room 521-F
235 Queen Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H5
Tel.: (613) 952-2621
FAX: (613) 952-1980
E-mail: couchman.bruce@ic.gc.ca
Édith St-Hilaire
Senior Policy Analyst
Copyright Policy
Department of Canadian Heritage
4th Floor, Room 135
15 Eddy Street
Hull, Quebec
K1A 0M5
Tel.: (819) 997-5998
FAX: (819) 997-5685
E-mail: edith_st-hilaire@pch.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-325
Personnes-ressources
Bruce Couchman
Analyste juridique principal
Direction de la politique de la propriété intellectuelle
Industrie Canada
5e étage ouest, pièce 521-F
235, rue Queen
Ottawa (Ontario)
K1A 0H5
Tél. : (613) 952-2621
TÉLÉCOPIEUR : (613) 952-1980
Courriel : couchman.bruce@ic.gc.ca
Édith St-Hilaire
Analyste politique principale
Politique du droit d’auteur
Ministère du Patrimoine canadien
4e étage, pièce 135
15, rue Eddy
Hull (Québec)
K1A 0M5
Tél. : (819) 997-5998
TÉLÉCOPIEUR : (819) 997-5685
Courriel : edith_st-hilaire@pch.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2067
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-326
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-326
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-326 28 juillet 1999
CHILDREN’S SPECIAL ALLOWANCES ACT
LOI SUR LES ALLOCATIONS SPÉCIALES POUR ENFANTS
Regulations Amending the Children’s
Special Allowance Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
allocations spéciales pour enfants
P.C. 1999-1352
C.P. 1999-1352
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to
section 13 of the Children’s Special Allowances Acta, hereby
makes the annexed Regulations Amending the Children’s Special
Allowance Regulations.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu de l’article 13 de la Loi sur les allocations spéciales pour
enfantsa, Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend
le Règlement modifiant le Règlement sur les allocations spéciales
pour enfants, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CHILDREN’S
SPECIAL ALLOWANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALLOCATIONS SPÉCIALES POUR ENFANTS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The portion of subsection 3(1) of the Children’s Special
Allowance Regulations1 before paragraph (a) is replaced by
the following:
3. (1) An application for a special allowance by an applicant in
respect of a child shall be addressed to the Minister, in writing or
in an electronic format that is compatible with the one used by the
latter, and shall contain the following information:
2. Subsection 6(1) of the Regulations is replaced by the following:
6. (1) Where a special allowance ceases to be payable pursuant
to paragraph 4(4)(a), (b) or (c) of the Act, the chief executive
officer of the applicant shall notify the Minister in writing or in
an electronic format that is compatible with the one used by the
latter.
3. The Regulations are amended by adding the following after section 6:
1. Le passage du paragraphe 3(1) du Règlement sur les allocations spéciales pour enfants1 précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
3. (1) La demande que le demandeur présente en vue du versement de l’allocation spéciale à l’égard d’un enfant est adressée
au ministre, sur un support papier ou un support électronique
compatible avec celui utilisé par ce dernier, et contient les renseignements suivants :
2. Le paragraphe 6(1) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
6. (1) Si le service de l’allocation spéciale prend fin pour l’un
des motifs visés aux alinéas 4(4)a) à c) de la Loi, le premier dirigeant du demandeur en donne un avis au ministre sur un support
papier ou un support électronique compatible avec celui utilisé
par ce dernier.
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 6, de ce qui suit :
Electronic Filing
Production électronique
6.1 For the purposes of sections 3 and 6, when an application
or a notification is filed in an electronic format, it shall be
deemed to be filed with the Minister in prescribed form on the
day the Minister acknowledges acceptance of it.
6.1 Pour l’application des articles 3 et 6, une demande ou un
avis transmis sur un support électronique est réputé être produit
auprès du ministre selon les modalités réglementaires le jour où
celui-ci en accuse réception.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
———
———
a
a
1
S.C. 1992, c. 48, Sch.
SOR/93-12
2068
1
L.C. 1992, ch. 48, ann.
DORS/93-12
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-326
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Children’s Special Allowance Regulations address the
various issues related to payments made pursuant to the
Children’s Special Allowances Act, as well as to its administration. This Act deals with payments made in respect of children
maintained by a department, agency or institution (“applicants”).
Applications for the Children’s Special Allowance (CSA) must
be made in writing to the Minister of National Revenue and must
contain a variety of information. When the CSA ceases to be payable, a notice must also be given in writing to the Minister by the
applicant.
Le Règlement sur les allocations spéciales pour enfants couvre
les différentes questions liées aux paiements effectués en vertu de
la Loi sur les allocations spéciales pour enfants, de même que les
questions liées à son administration. Cette Loi traite des paiements effectués pour les enfants qui sont à la charge d’un ministère, d’un organisme ou d’un établissement. Les demandes
d’allocations spéciales pour enfants (ASE) doivent présentement
être envoyées par écrit au Ministre du Revenu national et doivent
contenir certains renseignements. Les avis produits lorsqu’un
enfant cesse d’être admissible au ASE doivent également être
envoyés par écrit au Ministre.
Actuellement, le Ministre n’a pas d’autorité pour accepter ces
demandes ou ces avis par voie électronique. Le but de la présente
modification est de permettre aux ministères, organismes ou
établissements d’effectuer ces demandes ou ces avis par voie
électronique.
At the present time, there is no authority for the Minister to accept electronically filed applications or notices. The purpose of
this amendment is to allow applicants to apply or notify by electronic means.
Alternatives
Solutions envisagées
An alternative already exists in that the current requirement to
file an application or a notice in writing will be retained. Applicants will now have the ability to file either in writing or electronically.
Une solution de rechange existe actuellement étant donné que
la mesure présentement en vigueur requiert que les demandes ou
les avis soient faites par écrit. Les demandeurs auront maintenant
la capacité de produire soit par écrit, soit par voie électronique.
Benefits and Costs
This initiative will significantly reduce the use of paper and
make better use of existing technology. It will streamline the application and notification process for CSA purposes. Since some
children alternate between being maintained by a department,
agency or institution and their natural families, electronic filing of
applications and notices will enable a more timely payment of
Canada Child Tax Benefits and provincial benefits.
There are no costs associated with this measure for applicants
since they have the ability to retain their current method of applying or notifying if they so choose. The Department of National
Revenue’s processing costs will be reduced somewhat.
Avantages et coûts
La nouvelle mesure réglementaire permettra de réduire considérablement l’utilisation du papier et de mettre à profit la technologie existante. Les demandes et les avis pour les fins de l’ASE
seront rationalisés. Étant donné que certains enfants sont à certains moments à la charge d’un ministère, d’un organisme ou
d’un établissement et à d’autres moments à la charge de leur père
naturel ou de leur mère naturelle, la production par voie électronique des demandes et des avis permettra un paiement plus rapide
de la prestation fiscale canadienne pour enfants et des prestations
provinciales.
Il n’y a pas de coûts associés à cette mesure pour les demandeurs étant donné qu’ils peuvent toujours effectuer des demandes
ou des avis par écrit. Il y aura une légère diminution des coûts de
traitements pour le ministère du Revenu national.
Consultation
Consultations
The Department of National Revenue recently consulted
240 agencies concerning electronic filing of applications and
notices. From the agencies consulted, 151 expressed a strong
interest in electronic filing, 115 of which indicated a willingness
to participate in the development process. These 115 agencies
maintain 49% of all children for whom CSA amounts are payable.
Le ministère du Revenu national a récemment consulté 240 organismes concernant la production par voie électronique des demandes et des avis. Lors de cette consultation, 151 organismes
ont démontré leur intérêt à la production par voie électronique et
115 organismes ont fait part de leur intérêt à participer au développement de cette mesure. Ces 115 organismes ont à leur charge
49 % de tous les enfants qui sont assujettis à la Loi sur les Allocations spéciales pour enfants.
Compliance and Enforcement
Benefit control mechanisms, such as random checks, are used
to ensure that eligibility criteria are met. In addition, administrative directives and operational policy manuals ensure that administration of the Regulations is uniform.
Respect et exécution
Des méthodes de contrôle des prestations, par exemple des vérifications aléatoires, sont utilisées pour s’assurer que les conditions d’admissibilité sont rencontrées. De plus, un certain nombre
de directives administratives et de manuels de politique opérationnelle assurent que le règlement est appliqué uniformément.
2069
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Contact
Mr. Richard Montroy
Legislative Policy Division
320 Queen Street
Place de Ville, Tower A
22nd Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0L5
Telephone: (613) 957-2083
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2070
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-326
Personne-ressource
M. Richard Montroy
Division de la politique législative
320 rue Queen
Place de Ville, Tour A
22e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0L5
Téléphone : (613) 957-2083
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-327
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-327 28 juillet 1999
CANADA SHIPPING ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
Regulations Amending the Boating Restriction
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
restrictions à la conduite des bateaux
P.C. 1999-1356
C.P. 1999-1356
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport and the Minister of
Fisheries and Oceans, pursuant to section 562a of the Canada
Shipping Act, hereby makes the annexed Regulations Amending
the Boating Restriction Regulations.
Sur recommandation du ministre des Transports et du ministre
des Pêches et des Océans et en vertu de l’article 562a de la Loi sur
la marine marchande du Canada, Son Excellence le Gouverneur
général en conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur
les restrictions à la conduite des bateaux, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
BOATING RESTRICTION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
RESTRICTIONS À LA CONDUITE DES BATEAUX
AMENDMENTS
1. The portion of item 25 of Part II of Schedule I to the
Boating Restriction Regulations1 in column I2 is replaced by
the following:
MODIFICATIONS
1
1. La colonne I de l’article 25 de la partie II de l’annexe I
du Règlement sur les restrictions à la conduite des bateaux 2 est
remplacée par ce qui suit :
Column I
Item
25.
Name given by the Gazetteer of Canada, or
description
That part of the Ottawa River known as the Des Joachims Generating
Station Tailrace Channel, from a line drawn through points marked
by sign buoys at coordinates 46°11′44.82″ 77°40′56.10″ and
46°11′43.08″ 77°40′57.12″, upstream to the Des Joachims
Generating Station dam
Colonne I
Article
25.
Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada, ou
description
La partie de la rivière des Outaouais, connue sous le nom de Canal
de fuite de la centrale hydroélectrique Des Joachims, qui s’étend
à partir d’une ligne tirée entre des points marqués par des bouées de
signalisation et situés par 46°11′44,82″ 77°40′56,10″ et 46°11′43,08″
77°40′57,12″, en amont jusqu’au barrage de cette centrale
2. Part II of Schedule II to the Regulations is amended by adding the following after item 106:
Column I
Item
107.
Name given by the Gazetteer of Canada, or description
Natadesleen Lake and Iskut River, between Natadesleen Lake and Kinaskan Lake
Column II
Column III
Column IV
Local Name
Location Reference
(Gazetteer of Canada
General Location
reference system)
Northwest B.C., Highway 37 57°29′ 130°15′
2. La partie II de l’annexe II du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 106, de ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Article Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada ou description Nom local
107.
Lac Natadesleen et rivière Iskut, entre le lac Natadesleen et le lac Kinaskan
3. The portion of item 10 of Part IV of Schedule II to the
Regulations in column I3 is replaced by the following:
Name given by the Gazetteer of Canada,
or description
Retention Ponds, except South Transcona Retention Pond
Article
10.
———
a
a
2
3
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s. 77
C.R.C., c. 1407
SOR/98-385
SOR/90-450
Lieu approximatif
Route 37, nord-ouest de la C.-B.
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Répertoire géographique
du Canada)
57°29′ 130°15′
Colonne I
———
1
Colonne IV
3. La colonne I3 de l’article 10 de la partie IV de l’annexe II
du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Item
10.
Colonne III
1
2
3
Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada,
ou description
Étangs Retention, sauf l’étang South Transcona Retention
L.R., ch. 6 (3e suppl.), art. 77
DORS/98-385
C.R.C., ch. 1407
DORS/90-450
2071
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
4. Part VI of Schedule II to the Regulations is amended by adding the following after item 31:
Column I
Item
32.
33.
Name given by the Répertoire toponymique du Québec, or description
Lac Larder
Lac Memphrémagog
(a) within 30 m from shore from a point at coordinates 45°01′23″ 72°13′00″ (Cedarville wharf)
to a point at coordinates 45°01′22″ 72°12′53″ (southeast limit of parc Weir); and
(b) in a triangular area delineated by points at coordinates 45°05′31″ 72°17′38″
(northeast tip of Vale Perkins wharf), 45°05′32″ 72°17′41″ and 45°05′32″ 72°17′38″
The confluent of the cours d’eau de la Longue-Pointe from a point at coordinates
45°51′10″ 71°22′05″, upstream
The confluent of the rivière Coleraine from a point at coordinates 45°56′50″ 71°21′50″, upstream
34.
35.
Column II
Column III
Local Name
Lac Larder
Lac Memphrémagog
Location reference
(Répertoire toponymique du
Québec, reference system)
48°11′ 77°32′
45°08′ 72°16′
Cours d’eau de la
Longue-Pointe
Rivière Coleraine
45°51′ 71°22′
45°55′ 71°23′
4. La partie VI de l’annexe II du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 31, de ce qui suit :
Colonne I
Article
32.
33.
34.
35.
Nom indiqué dans le Répertoire toponymique du Québec, ou description
Lac Larder
Lac Memphrémagog :
a) à l’intérieur d’une ceinture de 30 m de la berge à partir du point situé par 45°01′23″ 72°13′00″
(quai de Cedarville) jusqu’au point situé par 45°01′22″ 72°12′53″ (limite sud-est du parc Weir);
b) une zone triangulaire délimitée par les points situés par 45°05′31″ 72°17′38″ (extrémité nord-est
du quai de Vale Perkins), 45°05′32″ 72°17′41″ et 45°05′32″ 72°17′38″
Le confluent du cours d’eau de la Longue-Pointe à partir du point situé en amont par
45°51′10″ 71°22′05″
Le confluent de la rivière Coleraine à partir du point situé en amont par 45°56′50″ 71°21′50″
5. Part I of Schedule III to the Regulations is amended by
adding the following after item 152:
Column I
Name given by
the Gazetteer of
Canada, or
Item description
153. Seeley Lake
Column II
Column III
General
Local Name Location
New Hazelton
Item
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
Column II
Name given by the
Répertoire toponymique
du Québec, or
description
Local name
Lac Renaud
Lac Forget
Lac Dufour
Lac du Cinq
Lac Fortier
Lac Brière
Lac Gilman
Lac Gilman
Lac Carillon
Lac Carillon
Lac Vert
Lac Vert
Lac Pierre-Paul
Lac Pierre-Paul
Lac Elgin,
Rivière
Décharge du
Maskinongé
Lac Elgin,
Décharge du
Cours d’eau de la
Longue- Pointe
Rivière Coleraine
Location Reference
(Gazetteer of Canada
Reference System)
55°10′ 127°40′
Nom indiqué dans
le Répertoire
géographique
du Canada ou
description
Nom local
Lac Seeley
Article
153.
45°55′ 71°23′
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Lieu
approximatif
New Hazelton
Lieu (Système de
référence du
Répertoire
géographique
du Canada)
55°10′ 127°40′
6. La partie V de l’annexe III du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 212, de ce qui suit :
Column III
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec,
reference system)
46°07′ 74°38′
46°08′ 74°38′
46°06′ 74°38′
49°55′ 74°20′
46°51′ 72°12′
45°51′ 74°30′
46°41′ 70°42′
45°47′ 71°21′
45°51′ 71°22′
5. La partie I de l’annexe III du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 152, de ce qui suit :
Colonne I
Nom indiqué
dans le Répertoire
toponymique du
Article Québec, ou description
213.
Lac Renaud
214.
Lac Dufour
215.
Lac Fortier
216.
Lac Gilman
217.
Lac Carillon
218.
Lac Vert
219.
Lac Pierre-Paul
220.
Lac Elgin,
Décharge du
Colonne II
Colonne III
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Répertoire toponymique du
Nom local
Québec)
Lac Forget
46°07′ 74°38′
Lac du Cinq 46°08′ 74°38′
Lac Brière
46°06′ 74°38′
Lac Gilman
49°55′ 74°20′
Lac Carillon 46°51′ 72°12′
Lac Vert
45°51′ 74°30′
Lac Pierre-Paul 46°41′ 70°42′
45°47′ 71°21′
Rivière
Maskinongé
Lac Elgin,
Décharge du
7. Les articles 744 et 754 de la partie VI de l’annexe IV du
même règlement sont abrogés.
———
———
4
4
2072
Nom local
Lac Larder
Lac Memphrémagog
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Répertoire toponymique
du Québec)
48°11′ 77°32′
45°08′ 72°16′
Colonne I
7. Items 744 and 754 of Part VI of Schedule IV to the Regulations are repealed.
SOR/95-441
Colonne III
Column IV
6. Part V of Schedule III to the Regulations is amended by
adding the following after item 212:
Column I
Colonne II
DORS/95-441
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
8. Part I of Schedule IV.1 to the Regulations is amended by adding the following after item 23:
Column I
Name given by the Gazetteer of Canada,
Item or description
24. Cowichan Lake, within 60 m from shore
Column II
Column III
Column IV
General Location
(where necessary)
Lake Cowichan, Vancouver Island
Location reference (Gazetteer
of Canada reference system)
48°51′13″ 124°12′10″
Maximum speed in km/h
over the ground
10
8. La partie I de l’annexe IV.1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 23, de ce qui suit :
Article
24.
Colonne I
Colonne II
Nom indiqué dans le Répertoire géographique
du Canada, ou description
Lac Cowichan, à l’intérieur d’une ceinture de 60 m
de la berge
Lieu approximatif
(si nécessaire)
Lac Cowichan,
île de Vancouver
Colonne III
Colonne IV
Coordonnées géographiques
(Système de référence du Répertoire
géographique du Canada)
48°51′13″ 124°12′10″
Vitesse-sol maximale (km/h)
10
9. Part II of Schedule IV.1 to the Regulations is amended by adding the following after item 9.2:
Column I
Item
9.3
Column II
Name given by the Gazetteer of Canada, or description
That part of Port Dalhousie Harbour from the lighthouse to a line drawn from the
“all vessels prohibited” sign located 24 m north of the Heywood
Generating Station on the west side of the harbour and to the “all vessels
prohibited” sign located on the east side of the harbour 70 m north of
the existing control structure dam, all lying within the coordinates set
out in column II
Specific Location
43°12′34.5″ 79°15′50″
to
43°11′55″ 79°15′53″
to
43°11′55″ 79°15′51″
Column III
Column IV
Location reference
(Gazetteer of Canada
reference system)
43°12′ 79°15′
Maximum
speed in km/h
over the ground
10
9. La partie II de l’annexe IV.1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 9.2, de ce qui suit :
Colonne I
Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada,
Article ou description
9.3
La partie du havre du Port Dalhousie à partir du phare extérieur jusqu’à une
ligne tracée à partir du paneau qui se lit : "all vessels prohibited" situé à 24 m
au nord de la centrale hydroélectrique de Heywood, sur le côté ouest du havre,
jusqu’au paneau qui se lit : "all vessels prohibited" situé sur le côté est du
havre, à 70 m au nord du barrage actuel, le tout délimité par les coordonnées
indiquées à la colonne II
10. The portion of items 15.1 to 15.3 of Part II of Schedule IV.1 to the Regulations in column I2 is replaced by the
following:
Colonne II
Lieu
précis
43°12′34,5″ 79°15′50″
à
43°11′55″ 79°15′53″
à
43°11′55″ 79°15′51″
15.2
Name given by the Gazetteer of Canada,
or description
That part of Lake Simcoe from the outer end of the breakwater at the
development known as Lagoon City up to and including all the manmade canals in that development located in lots 14 and 15,
Concessions IV and V, Corporation of the Township of Ramara,
Simcoe County
That part of the Severn River known locally as the East Branch of the
Severn River (and also known as the Green River) from the most
southern Canadian National railroad bridge near Lake Couchiching
downstream to the confluence with the main flow of the
Severn River that forms the municipal boundary, all lying
within the Corporation of the Township of Ramara as set out
in column II
Colonne IV
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Répertoire géographique
du Canada)
43°12′ 79°15′
Vitesse-sol
maximale (km/h)
10
10. La colonne I1 des articles 15.1 à 15.3 de la partie II de
l’annexe IV.1 du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
Column I
Item
15.1
Colonne III
Colonne I
Article
15.1
15.2
Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada,
ou description
La partie du lac Simcoe depuis la pile de tête du brise-lames située au
lotissement connu sous le nom de Lagoon City jusqu’aux canaux
artificiels de ce lotissement et y compris ceux-ci, situés dans les lots 14
et 15, concessions IV et V, Corporation de la municipalité de Ramara,
comté de Simcoe
La partie de la rivière Severn connue localement sous le nom de bras est
de la rivière Severn (et également connue sous le nom de rivière Green),
à partir du pont ferroviaire du Canadien National le plus au sud, près du
lac Couchiching, en aval du confluent avec le débit principal de la
rivière Severn qui constitue la limite municipale, cette partie étant située
dans le territoire de la Corporation de la municipalité de Ramara aux
coordonnées indiquées à la colonne II
2073
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Column I
Item
15.3
Name given by the Gazetteer of Canada,
or description
That part of the Black River from the Switch Road bridge
downstream to the confluence with the Severn River, lying
within the Corporation of the Township of Ramara as set out
in column II
Colonne I
Article
15.3
Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada, ou
description
La partie de la rivière Black depuis le pont du chemin Switch en aval du
confluent avec la rivière Severn, cette partie étant située dans le
territoire de la Corporation de la municipalité de Ramara aux
coordonnées indiquées à la colonne II
11. Part II of Schedule IV.1 to the Regulations is amended by adding the following after item 15.3:
Column I
Item
15.4
Name given by the Gazetteer of Canada, or description
That part of Murphy Creek from the mouth of the creek at
Lake Simcoe to Muley Point Road crossing
Column II
Specific Location
44°34′53″ 79°18′46″
to
44°35′25″ 70°18′06″
Column III
Column IV
Location reference
(Gazetteer of Canada
reference system)
44°35′ 79°18′
Maximum speed in
km/h over
the ground
10
11. La partie II de l’annexe IV.1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 15.3, de ce qui suit :
Colonne I
Article
15.4
Nom indiqué dans le Répertoire géographique du Canada,
ou description
La partie du ruisseau Murphy depuis son embouchure, au lac Simcoe,
jusqu’au croisement du chemin Muley Point
12. The portion of item 199 of Part III of Schedule IV.1 to
the Regulations in column I2 is replaced by the following:
Colonne II
Lieu précis
44°34′53″ 79°18′46″
à 44°35′25″ 70°18′06″
Name given by the Répertoire toponymique du Québec,
or description
The lac Leamy navigation channel; that is, that portion of lac Leamy,
the north passage linking lac Leamy to the rivière Gatineau and the part
of the south passage linking lac Leamy to lac de la Carrière delineated
by a line drawn from a point at coordinates 45°27′21″ 75°43′11″ to a
point at coordinates 45°27′13″ 75°43′16″, thence to a point at
coordinates 45°27′08″ 75°43′19″, thence to a point at coordinates
45°27′09″ 75°43′23″, thence to a point at coordinates 45°27′07″
75°43′31″, thence to a point at coordinates 45°27′02″ 75°43′33″,
thence to a point at coordinates 45°26′59″ 75°43′30″, thence to a point
at coordinates 45°26′59″ 75°43′20″, thence to a point at coordinates
45°26′51″ 75°43′22″ and thence in a southerly direction to the concrete
abutment supporting the steel arches of the bridge crossing the south
passage linking lac Leamy to lac de la Carrière, on the east side of the
passage, and a line drawn from a point at coordinates 45°27′21″
75°43′12″ to a point at coordinates 45°27′14″ 75°43′16″, thence to a
point at coordinates 45°27′11″ 75°43′18″, thence to a point at
coordinates 45°27′07″ 75°43′32″, thence to a point at coordinates
45°27′02″ 75°43′35″, thence to a point at coordinates 45°26′58″
75°43′30″, thence to a point at coordinates 45°26′58″ 75°43′23″,
thence to a point at coordinates 45°26′57″ 75°43′21″, thence to a point
at coordinates 45°26′52″ 75°43′22″, thence in a southerly direction to
the concrete abutment supporting the steel arches of the bridge crossing
the south passage linking lac Leamy to lac de la Carrière, on the
west side of the passage
Colonne IV
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Répertoire géographique
du Canada)
44°35′ 79°18′
Vitesse-sol
maximale (km/h)
10
12. La colonne I1 de l’article 199 de la partie III de l’annexe IV.1 du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Item
199.
Colonne III
Colonne I
Article
199.
Nom indiqué dans le Répertoire toponymique du Québec,
ou description
Le chenal de navigation du lac Leamy, à savoir la partie du lac Leamy,
le passage nord reliant le lac Leamy à la rivière Gatineau et la partie
du passage sud reliant le lac Leamy au lac de la Carrière délimités par
une ligne tracée à partir du point situé par 45°27′21″ 75°43′11″
jusqu’au point situé par 45°27′13″ 75°43′16″; de là, jusqu’au point
situé par 45°27′08″ 75°43′19″; de là, jusqu’au point situé par
45°27′09″ 75°43′23″; de là, jusqu’au point situé par 45°27′07″
75°43′31″; de là, jusqu’au point situé par 45°27′02″ 75°43′33″; de là,
jusqu’au point situé par 45°26′59″ 75°43′30″; de là, jusqu’au point
situé par 45°26′59″ 75°43′20″; de là, jusqu’au point situé par 45°26′51″
75°43′22″; de là, vers le sud jusqu’à la culée en béton supportant les
arches en acier du pont franchissant le passage sud reliant le lac
Leamy au lac de la Carrière, sur le côté est du passage, et une ligne
tracée à partir du point situé par 45°27′21″ 75°43′12″ jusqu’au point
situé par 45°27′14″ 75°43′16″; de là, jusqu’au point situé par 45°27′11″
75°43′18″; de là, jusqu’au point situé par 45°27′07″ 75°43′32″; de là,
jusqu’au point situé par 45°27′02″ 75°43′35″; de là, jusqu’au point
situé par 45°26′58″ 75°43′30″; de là, jusqu’au point situé par 45°26′58″
75°43′23″; de là, jusqu’au point situé par 45°26′57″ 75°43′21″; de là,
jusqu’au point situé par 45°26′52″ 75°43′22″; de là, vers le sud
jusqu’à la culée de béton supportant les arches en acier du pont
franchissant le passage sud reliant le lac Leamy au lac de la
Carrière, sur le côté ouest du passage
13. Part III of Schedule IV.1 to the Regulations is amended by adding the following after item 217:
Column I
Item
218.
219.
2074
Column II
Name given by the Répertoire toponymique du Québec, or description Local Name
Lac Waterloo
Lac Waterloo
Lac Matambin
Lac Matambin
(a) within 30 m from the shore; and
(b) on the remaining part of the lake
Column III
Column IV
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec reference system)
45°20′ 72°31′
46°19′50″73°32′20″
Maximum speed in
km/h over the ground
10
10
55
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Column I
Item
220.
221.
222.
223.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Column II
Name given by the Répertoire toponymique du Québec, or description Local Name
Lac Aylmer
Lac Aylmer
(a) within 75 m from the high water mark on the entire perimeter of the lake
located on the north side of the Aylmer dam located at a point at coordinates
45°45′35″ 71°24′20″ (see Note 2);
(b) in baie Bullfrog, adjacent to domaine Saint-Laurent, west of a line drawn
from point A at coordinates 45°46′30″ 71°23′15″ and point B at coordinates
45°47′00″ 71°22′30″;
(c) in baie Ward, in domaine Saint-Laurent, west of longitude 71°23′05″,
between latitudes 45°47′45″ and 45°47′55″, and at the confluence of rivière
Coulombe and lac Aylmer, west of longitude 71°23′30″ and north of latitude
45°49′25″, and still in baie Ward, in an area east of longitude 71°22′00″,
between latitudes 45°48′45″ and 45°49′25″;
(d) in baie Moose, in the area of the mouth of the cours d’eau de la LonguePointe located west of a line drawn between point A at coordinates
45°51′15″ 71°21′30″ and point B at coordinates 45°51′45″ 71°21′45″ up to
the confluence of the cours d’eau de la Longue-Pointe with lac Aylmer, at a
point at coordinates 45°51′10″ 71°22′05″;
(e) in that part of the mouth of the rivière Maskinongé located east of
longitude 71°21′00″ and south of latitude 45°49′25″, up to the confluence of
the rivière Maskinongé with lac Aylmer at a point at coordinates 45°47′00″
71°20′45″;
(f) in the mouth of the ruisseau Troisième, east of longitude 71°20′00″ and
between latitudes 45°50′10″ and 45°50′20″;
(g) in the mouth of the ruisseau Jackman, east of longitude 71°20′20″ and
between latitudes 45°50′40″ and 45°50′50″;
(h) inside the marina basin area located between latitudes 45°53′25″ and
45°53′55″, and from the bridge at Highway 112 to the rivière Saint-François
rapids at latitude 45°54′15″;
(i) in the area located between the entrance to the Pansu at latitude
45°55′10″ and the mouth of the rivière Coleraine at latitude 45°56′50″;
(j) within 100 m of the municipal wharfs, one located north of latitude
45°49′50″ between longitudes 71°23′05″ and 71°23′25″ and the other one
located east of longitude 71°20′15″ between latitudes 45°48′15″ and
45°48′30″; and
(k) within 200 m from the shore of the beaches at
(i) beach 1, east of longitude 71°20′20″ between latitudes 45°49′10″ and
45°50′10″,
(ii) beach 2, east of longitude 71°21′50″ between latitudes 45°46′50″ and
45°47′10″,
(iii) beach 3, south of latitude 45°46′20″ between longitudes 71°22′25″
and 71°22′50″,
(iv) beach 4, adjacent to parc Bellerive, west of longitude 71°22′45″ and
north of latitude 45°49′45″, and
(v) beach 5, adjacent to Camping Lachance, east of longitude 71°22′10″
and north of latitude 45°49′35″
Lac Memphrémagog
Lac
Memphrémagog
(a) within 100 m from the shore (see Note 2); and
(b) the remaining part of the lake
Lac Gagnon
Lac Gagnon
(a) within 70 m from the shore (see Note 2); and
(b) the remaining part of the lake
Rivière-des-Prairies
(a) between a point at coordinates 45°31′32″ 73°53′45″ at île Roussin and a
point at coordinates 45°41′51″ 73°31′25″, at île du Moulin (see Note 2)
(i) within 30 m from the shore, and
(ii) at 30 m or more from the shore, between 21:00 and 07:00;
(b) the portion of the river between the eastern tip of île de Montréal at the
confluence of the fleuve Saint-Laurent and Rivière-des-Prairies at a point at
coordinates 45°42′12″ 73°28′33″ to the Highway 40 bridge at a point at
coordinates 45°41′58″ 73°30′31″ (see Note 2)
(i) within 50 m from the shore of île de Montréal, and
(ii) at 50 m or more from the shore of île de Montréal, between 21:00
and 07:00;
Column III
Column IV
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec reference system)
44°49′ 71°21′
Maximum speed in
km/h over the ground
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
45°08′ 72°16′
10
70
46°07′ 75°07′
25
70
45°33′ 73°41′
10
25
10
25
2075
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Column I
Item
224.
2076
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Column II
Name given by the Répertoire toponymique du Québec, or description Local Name
(c) the portion of the river from the Highway 40 bridge at a point at
coordinates 45°41′58″ 73°30′31″ to the confluence of the Rivière-desPrairies and lac des Deux Montagnes at a point at coordinates 45°28′17″
73°56′20″ (see Note 2)
(i) within 30 m from the shore of île de Montréal, and
(ii) at 30 m or more from the shore of île de Montréal, between 21:00
and 07:00;
(d) within 30 m from the shore of île Bizard from a point at coordinates
45°31′14″ 73°52′51″ and a point at coordinates 45°28′30″ 73°56′34″;
(e) within 30 m from the shore of the following islands:
(i) the unnamed islands with their centroids at points at coordinates
45°28′13″ 73°55′03″
45°28′02″ 73°54′56″
45°28′42″ 73°52′49″
45°28′31″ 73°52′49″
45°32′17″ 73°42′53″
45°30′24″ 73°51′26″
45°38′17″ 73°36′30″
45°28′06″ 73°54′51″
(ii) île Gagné with its centroid at a point at coordinates 45°38′34″
73°36′25″
(iii) île Jasmin with its centroid at a point at coordinates 45°29′56″
73°51′26″
(iv) île Lapierre with its centroid at a point at coordinates 45°38′11″
73°36′42″
(v) île Mercier with its centroid at a point at coordinates 45°29′00″
73°52′35″
(vi) île Ménard with its centroid at a point at coordinates 45°29′26″
73°51′37″
(vii) île Perry with its centroid at a point at coordinates 45°32′51″
73°41′51″
(viii) île Rochon with its centroid at a point at coordinates 45°38′12″
73°36′54″
(ix) île aux Chats with its centroid at a point at coordinates 45°30′58″
73°45′13″
(x) île de Roxboro with its centroid at a point at coordinates 45°30′48″
73°49′11″
(xi) île de la Visitation with its centroid at a point at coordinates
45°34′46″ 73°39′40″, and
(xii) île du Cheval de Terre with its centroid at a point at coordinates
45°35′09″ 73°39′20″;
(f) within 50 m from the shore of the following islands (see Note 2):
(i) île Bonfoin with its centroid at a point at coordinates 45°42′05″
73°29′54″, and
(ii) île Haynes with its centroid at a point at coordinates 45°41′52″
73°30′06″; and
(g) outside the areas referred to in paragraphs (a) to (f), between 21:00
and 07:00
Fleuve Saint-Laurent
(a) within 300 m from the shore between points at coordinates 45°25′47″
73°41′36″ and 45°25′29″ 73°39′58″ (see Note 2);
(b) within 50 m from the shore between points at coordinates 45°25′29″
73°39′57″ at the eastern point of île de Montréal and 45°42′12″ 73°28′33″ at
the junction of the fleuve Saint-Laurent and Rivière-des-Prairies (see Note 2);
(c) within 50 m from the shores of the section of the river where the
following islands are located and within 50 m from the shore of those
islands (see Note 2):
(i) île à Jos-Ouellet with its centroid located at a point at coordinates
45°25′15.3″ 73°35′53.1″,
(ii) île aux Chèvres with its centroid located at a point at coordinates
45°25′32.3″ 73°34′46.1″,
(iii) île aux Hérons with its centroid located at a point at coordinates
45°25′24″ 73°34′45″,
Column III
Column IV
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec reference system)
Maximum speed in
km/h over the ground
10
25
10
10
10
25
49°40′ 64°30′
10
10
10
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Column I
Item
225.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Column II
Name given by the Répertoire toponymique du Québec, or description Local Name
(iv) île des Soeurs with its centroid located at a point at coordinates
45°27′31.1″ 73°33′03.9″,
(v) île Mud Pie with its centroid located at a point at coordinates
45°26′20.0″ 73°33′20.8″,
(vi) île Notre-Dame with its centroid located at a point at coordinates
45°29′52.2″ 73°31′23.4″,
(vii) île Rock with its centroid located at a point at coordinates
45°25′48.6″ 73°34′12.8″,
(viii) île Sainte-Hélène with its centroid located at a point at coordinates
45°31′06.4″ 73°32′02.4″,
(ix) Les Sept Soeurs with their centroids at points at coordinates
45°25′22.2″ 73°35′16.3″,
45°25′09.8″ 73°35′24.1″,
45°25′13.4″ 73°35′19.2″,
45°25′05.5″ 73°35′18.6″,
45°25′06.9″ 73°35′19.7″,
45°25′10.5″ 73°35′19.9″,
45°25′14.0″ 73°35′25.7″,
45°25′16.2″ 73°35′15.1″,
45°25′15.1″ 73°35′24.9″,
45°25′20.1″ 73°35′14.4″,
45°25′16.6″ 73°35′23.2″,
45°25′18.5″ 73°35′14.4″,
45°25′08.9″ 73°35′21.2″, and
(x) the unnamed islands with their centroids at points at coordinates
45°25′41.8″ 73°35′23.3″,
45°25′57.4″ 73°34′56.6″,
45°28′17.8″ 73°31′53.2″,
45°26′05.7″ 73°34′50.2″,
45°26′28.4″ 73°33′32.8″,
45°25′57.4″ 73°34′59.1″,
45°25′43.5″ 73°35′28.8″,
45°25′46.9″ 73°35′21.9″,
45°25′57.9″ 73°34′57.7″,
45°29′32.3″ 73°31′47.5″,
45°26′03.9″ 73°34′55.7″,
45°31′39.5″ 73°31′55.9″,
45°42′08.7″ 73°28′36.4″,
45°25′50.9″ 73°35′20.2″,
45°25′41.9″ 73°35′25.2″,
45°25′45.3″ 73°35′28.6″,
45°38′50.8″ 73°29′02.9″,
45°25′51.2″ 73°34′24.2″; and
(d) outside the areas referred to in paragraphs (a) to (c), between 21:00
and 07:00
Lac Saint-Louis
Lac Saint-Louis
(a) within 50 m from the shore, between points at coordinates 45°24′12″
73°57′23″ (Highway 20 bridge) and 45°25′55″ 73°41′37″;
(b) within 50 m from the shores of the following islands (see Note 2):
(i) île Bushy, with its centroid at a point at coordinates 45°25′57″
73°44′03″,
(ii) île Dixie, with its centroid at a point at coordinates 45°25′54″
73°43′27″,
(iii) île Dorval, with its centroid at a point at coordinates 45°25′56″
73°44′31″,
(iv) the unnamed islands with their centroids at points at coordinates
45°24′10″ 73°55′35″,
45°25′24″ 73°51′35″,
45°25′30″ 73°50′06″,
45°25′22″ 73°51′40″,
45°25′55″ 73°40′45″,
Column III
Column IV
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec reference system)
Maximum speed in
km/h over the ground
25
45°24′ 73°48′
10
10
2077
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Column I
Item
226.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Column II
Name given by the Répertoire toponymique du Québec, or description Local Name
45°24′12″ 73°55′44″,
45°25′32″ 73°50′05″,
45°25′51″ 73°40′15″; and
(c) outside the areas referred to in paragraphs (a) and (b), between 21:00
and 07:00
Lac des Deux Montagnes
Lac des Deux
Montagnes
(a) within 50 m from the shores of the following islands (see Note 2):
(i) the unnamed islands with their centroids at points at coordinates
45°24′44.0″ 73°57′55.1″,
45°28′13.3″ 73°56′23.7″,
45°24′20.0″ 73°57′29.7″,
45°24′14.6″ 73°57′21.2″,
45°27′37.5″ 73°56′46.3″,
45°24′50.8″ 73°58′05.8″,
45°27′59.3″ 73°56′36.0″,
45°27′17.7″ 73°56′41.4″,
45°25′08.6″ 73°58′12.7″,
45°25′09.2″ 73°58′17.5″,
45°25′05.7″ 73°58′10.8″,
45°25′26.4″ 73°58′32.2″, and
(ii) île Girwood, with its centroid at a point at coordinates 45°27′17.1″
73°58′25.7″; and
(b) outside the areas referred to in paragraph (a), between 21:00 and 07:00
Column III
Column IV
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec reference system)
Maximum speed in
km/h over the ground
25
45°27′ 74°00′
10
25
13. La partie III de l’annexe IV.1 du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 217, de ce qui suit :
Colonne I
Article Nom indiqué dans le Répertoire toponymique du Québec, ou description
218.
Lac Waterloo
219.
Lac Matambin :
a) à l’intérieur d’une ceinture de 30 m de la berge;
b) la partie restante du lac
220.
Lac Aylmer :
a) à l’intérieur d’une ceinture de 75 m de la laisse des hautes eaux sur le périmètre
du lac, du côté nord du barrage d’Aylmer situé par 45°45′35″ 71°24′20″
(voir note 2);
b) dans la baie Bullfrog, la zone adjacente au Domaine Saint-Laurent, à l’ouest
d’une ligne reliant le point A situé par 45°46′30″ 71°23′15″ et le point B situé
par 45°47′00″ 71°22′30″;
c) dans la baie Ward, dans le Domaine Saint-Laurent, à l’ouest de la longitude
71°23′05″, entre les latitudes 45°47′45″ et 45°47′55″, et au confluent de la rivière
Coulombe et du lac Aylmer, à l’ouest de la longitude 71°23′30″ et au nord de la
latitude 45°49′25″, et dans la même baie, la zone à l’est de la longitude 71°22′00″
entre les latitudes 45°48′45″ et 45°49′25″;
d) dans la baie Moose, la partie de l’embouchure du cours d’eau de la LonguePointe située à l’ouest d’une ligne tracée entre le point A situé par 45°51′15″
71°21′30″ et le point B situé par 45°51′45″ 71°21′45″ jusqu’au confluent du
cours d’eau de la Longue-Pointe et du lac Aylmer, au point situé par 45°51′10″
71°22′05″;
e) dans la partie de l’embouchure de la rivière Maskinongé située à l’est de la
longitude 71°21′00″ et au sud de la latitude 45°49′25″, jusqu’au confluent de la
rivière Maskinongé et du lac Aylmer, au point situé par 45°47′00″ 71°20′45″;
f) dans l’embouchure du ruisseau Troisième, à l’est de la longitude 71°20′00″ et
entre les latitudes 45°50′10″ et 45°50′20″;
g) dans l’embouchure du ruisseau Jackman, à l’est de la longitude 71°20′20″ et
entre les latitudes 45°50′40″ et 45°50′50″;
h) à l’intérieur du secteur de la marina, entre les latitudes 45°53′25″ et 45°53′55″,
et à partir du pont de la route 112 jusqu’aux rapides de la rivière Saint-François
à la latitude 45°54′15″;
2078
Colonne II
Nom local
Lac Waterloo
Lac Matambin
Lac Aylmer
Colonne III
Colonne IV
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Vitesse-sol maximale
Répertoire toponymique
en km/h
du Québec)
45°20′ 72°31′
10
46°19′50″ 73°32′20″
10
55
44°49′ 71°21′
10
10
10
10
10
10
10
10
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Colonne I
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Colonne II
Article Nom indiqué dans le Répertoire toponymique du Québec, ou description
Nom local
i) dans la zone comprise entre l’entrée de Pansu à la latitude 45°55′10″ et
l’embouchure de la rivière Coleraine à la latitude 45°56′50″;
j) à l’intérieur d’une ceinture de 100 m des quais municipaux, l’un situé au nord de
la latitude 45°49′50″ entre les longitudes 71°23′05″ et 71°23′25″, et l’autre situé à
l’est de la longitude 71°20′15″ entre les latitudes 45°48′15″ et 45°48′30″;
k) à l’intérieur d’une ceinture de 200 m de la berge, à partir des plages de sable
suivantes :
(i) la plage 1, à l’est de la longitude 71°20′20″ entre les latitudes 45°49′10″ et
45°50′10″,
(ii) la plage 2, à l’est de la longitude 71°21′50″ entre les latitudes 45°46′50″ et
45°47′10″,
(iii) la plage 3, au sud de la latitude 45°46′20″ entre les longitudes 71°22′25″ et
71°22′50″,
(iv) la plage 4, adjacente au parc Bellerive, à l’ouest de la longitude 71°22′45″ et
au nord de la latitude 45°49′45″,
(v) la plage 5, adjacente au Camping Lachance, à l’est de la longitude 71°22′10″
et au nord de la latitude 45°49′35″
221.
Lac Memphrémagog :
Lac
Memphrémagog
a) à l’intérieur d’une ceinture de 100 m de la berge (voir note 2);
b) la partie restante du lac
222.
Lac Gagnon :
Lac Gagnon
a) à l’intérieur d’une ceinture de 70 m de la berge (voir note 2);
b) la partie restante du lac
223.
Rivière-des-Prairies :
a) entre le point situé par 45°31′32″ 73°53′45″, à l’île Roussin, et le point situé par
45°41′51″ 73°31′25″, à l’île du Moulin (voir note 2) :
(i) à l’intérieur d’une ceinture de 30 m de la berge,
(ii) à 30 m ou plus de la berge, de 21 h à 7 h;
b) la partie de la rivière entre l’extrémité est de l’île de Montréal au confluent du
fleuve Saint-Laurent et de la Rivière-des-Prairies, au point situé par 45°42′12″
73°28′33″, et le pont de la route 40 au point situé par 45°41′58″ 73°30′31″ (voir
note 2) :
(i) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge de l’île de Montréal,
(ii) à 50 m ou plus de la berge, de l’île de Montréal, de 21 h à 7 h;
c) la partie de la rivière depuis le pont de la route 40 au point situé par 45°41′58″
73°30′31″ jusqu’au confluent de la Rivière-des-Prairies et du lac des Deux
Montagnes au point situé par 45°28′17″ 73°56′20″ (voir note 2) :
(i) à l’intérieur d’une ceinture de 30 m de la berge de l’île de Montréal,
(ii) à 30 m ou plus de la berge, de l’île de Montréal, de 21 h à 7 h;
d) à l’intérieur d’une ceinture de 30 m de la berge de l’île Bizard entre le point
situé par 45°31′14″ 73°52′51″ et le point situé par 45°28′30″ 73°56′34″;
e) à l’intérieur d’une ceinture de 30 m de la berge des îles suivantes :
(i) les îles sans nom dont le point milieu respectif est situé par :
45°28′13″ 73°55′03″,
45°28′02″ 73°54′56″,
45°28′42″ 73°52′49″,
45°28′31″ 73°52′49″,
45°32′17″ 73°42′53″,
45°30′24″ 73°51′26″,
45°38′17″ 73°36′30″,
45°28′06″ 73°54′51″,
(ii) île Gagné dont le point milieu est situé par 45°38′34″ 73°36′25″,
(iii) île Jasmin dont le point milieu est situé par 45°29′56″ 73°51′26″,
(iv) île Lapierre dont le point milieu est situé par 45°38′11″ 73°36′42″,
(v) île Mercier dont le point milieu est situé par 45°29′00″ 73°52′35″,
(vi) île Ménard dont le point milieu est situé par 45°29′26″ 73°51′37″,
(vii) île Perry dont le point milieu est situé par 45°32′51″ 73°41′51″,
(viii) île Rochon dont le point milieu est situé par 45°38′12″ 73°36′54″,
(ix) île aux Chats dont le point milieu est situé par 45°30′58″ 73°45′13″,
Colonne III
Colonne IV
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Vitesse-sol maximale
Répertoire toponymique
en km/h
du Québec)
10
10
10
45°08′ 72°16′
10
70
46°07′ 75°07′
25
70
45°33′ 73°41′
10
25
10
25
10
25
10
10
2079
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Colonne I
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Colonne II
Article Nom indiqué dans le Répertoire toponymique du Québec, ou description
Nom local
(x) île de Roxboro dont le point milieu est situé par 45°30′48″ 73°49′11″,
(xi) île de la Visitation dont le point milieu est situé par 45°34′46″ 73°39′40″,
(xii) île du Cheval de Terre dont le point milieu est situé par 45°35′09″
73°39′20″;
f) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m des îles suivantes (voir note 2) :
(i) île Bonfoin dont le point milieu est situé par 45°42′05″ 73°29′54″,
(ii) île Haynes dont le point milieu est situé par 45°41′52″ 73°30′06″;
g) à l’extérieur des ceintures visées aux alinéas a) à f), de 21 h à 7 h
224.
Fleuve Saint-Laurent :
a) à l’intérieur d’une ceinture de 300 m de la berge entre le point situé par
45°25′47″ 73°41′36″ et le point situé par 45°25′29″ 73°39′58″ (voir note 2);
b) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge entre le point situé par 45°25′29″
73°39′57″ sur la pointe est de l’île de Montréal et le point situé par 45°42′12″
73°28′33″ au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la Rivière-des-Prairies (voir
note 2);
c) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge dans la partie du fleuve où sont
situées les îles suivantes, et à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge de ces
îles (voir note 2) :
(i) île à Jos-0uellet dont le point milieu est situé par 45°25′15,3″ 73°35′53,1″,
(ii) île aux Chèvres dont le point milieu est situé par 45°25′32,3″ 73°34′46,1″,
(iii) île aux Hérons dont le point milieu est situé par 45°25′24″ 73°34′45″,
(iv) île des Sœurs dont le point milieu est situé par 45°27′31,1″ 73°33′03,9″,
(v) île Mud Pie dont le point milieu est situé par 45°26′20,0″ 73°33′20,8″,
(vi) île Notre-Dame dont le point milieu est situé par 45°29′52,2″ 73°31′23,4″
(vii) île Rock dont le point milieu est situé par 45°25′48,6″ 73°34′12,8″,
(viii) île Sainte-Hélène dont le point milieu est situé par 45°31′06,4″
73°32′02,4″,
(ix) Les Sept Sœurs dont le point milieu respectif est situé par :
45°25′22,2″ 73°35′16,3″,
45°25′09,8″ 73°35′24,1″,
45°25′13,4″ 73°35′19,2″,
45°25′05,5″ 73°35′18,6″,
45°25′06,9″ 73°35′19,7″,
45°25′10,5″ 73°35′19,9″,
45°25′14,0″ 73°35′25,7″,
45°25′16,2″ 73°35′15,1″,
45°25′15,1″ 73°35′24,9″,
45°25′20,1″ 73°35′14,4″,
45°25′16,6″ 73°35′23,2″,
45°25′18,5″ 73°35′14,4″,
45°25′08,9″ 73°35′21,2″,
(x) les îles sans nom dont le point milieu respectif est situé par :
45°25′41,8″ 73°35′23,3″,
45°25′57,4″ 73°34′56,6″,
45°28′17,8″ 73°31′53,2″,
45°26′05,7″ 73°34′50,2″,
45°26′28,4″ 73°33′32,8″,
45°25′57,4″ 73°34′59,1″,
45°25′43,5″ 73°35′28,8″,
45°25′46,9″ 73°35′21,9″,
45°25′57,9″ 73°34′57,7″,
45°29′32,3″ 73°31′47,5″,
45°26′03,9″ 73°34′55,7″,
45°31′39,5″ 73°31′55,9″,
45°42′08,7″ 73°28′36,4″,
45°25′50,9″ 73°35′20,2″,
45°25′41,9″ 73°35′25,2″,
45°25′45,3″ 73°35′28,6″,
45°38′50,8″ 73°29′02,9″,
45°25′51,2″ 73°34′24,2″;
d) à l’extérieur des ceintures visées aux alinéas a) à c), de 21 h à 7 h
2080
Colonne III
Colonne IV
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Vitesse-sol maximale
Répertoire toponymique
en km/h
du Québec)
10
25
49°40′ 64°30′
10
10
10
25
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
Colonne I
Article Nom indiqué dans le Répertoire toponymique du Québec, ou description
225.
226.
(a) in the beach and swimming areas delineated by a line running
perpendicular to the shore to a point at coordinates 45°47′45″
71°53′25″, thence to a point at coordinates 45°47′35″ 71°53′30″, and
thence returning perpendicularly to the shore; and
15. Part III of Schedule VI to the Regulations is amended
by adding the following after item 80:
Item
81.
Nom local
Coordonnées géographiques
(Système de référence du
Vitesse-sol maximale
Répertoire toponymique
en km/h
du Québec)
45°24′ 73°48′
10
10
25
45°27′ 74°00′
10
25
Column I
Name given by the Répertoire toponymique du Québec,
or description
Column I
Colonne IV
14. L’alinéa 63a)1 de la partie V de l’annexe V de la version
anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Column I
63.
Colonne III
Lac Saint-Louis :
Lac Saint-Louis
a) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge, entre le point situé par
45°24′12″ 73°57′23″ (pont de la route 20) et le point situé par 45°25′55″
73°41′37″;
b) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge des îles suivantes (voir note 2) :
(i) île Bushy dont le point milieu est situé par 45°25′57″ 73°44′03″,
(ii) île Dixie dont le point milieu est situé par 45°25′54″ 73°43′27″,
(iii) île Dorval dont le point milieu est situé par 45°25′56″ 73°44′31″,
(iv) les îles sans nom dont le point milieu respectif est situé par :
45°24′10″ 73°55′35″,
45°25′24″ 73°51′35″,
45°25′30″ 73°50′06″,
45°25′22″ 73°51′40″,
45°25′55″ 73°40′45″,
45°24′12″ 73°55′44″,
45°25′32″ 73°50′05″,
45°25′51″ 73°40′15″;
c) à l’extérieur des ceintures visées aux alinéas a) et b), entre 21 h et 7 h
Lac des Deux
Lac des Deux Montagnes :
Montagnes
a) à l’intérieur d’une ceinture de 50 m de la berge des îles suivantes (voir note 2) :
(i) les îles sans nom dont le point milieu respectif est situé par :
45°24′44,0″ 73°57′55,1″,
45°28′13,3″ 73°56′23,7″,
45°24′20,0″ 73°57′29,7″,
45°24′14,6″ 73°57′21,2″,
45°27′37,5″ 73°56′46,3″,
45°24′50,8″ 73°58′05,8″,
45°27′59,3″ 73°56′36,0″,
45°27′17,7″ 73°56′41,4″,
45°25′08,6″ 73°58′12,7″,
45°25′09,2″ 73°58′17,5″,
45°25′05,7″ 73°58′10,8″,
45°25′26,4″ 73°58′32,2″,
(ii) île Girwood dont le point milieu est situé par 45°25′17,1″ 73°58′25,7″;
b) à l’extérieur des ceintures visées à l’alinéa a), de 21 h à 7 h
14. Paragraph 63(a)2 of Part V of the English version of
Schedule V to the Regulations is replaced by the following:
Item
Colonne II
Column II
Name given by the
Répertoire toponymique
du Québec,
or description
Local name
Lac Gilman
Lac Gilman
Column III
Location reference
(Répertoire toponymique
du Québec,
reference system)
49°55′ 74°20′
Item
63.
Name given by the Répertoire toponymique du Québec,
or description
(a) in the beach and swimming areas delineated by a line running
perpendicular to the shore to a point at coordinates 45°47′45″
71°53′25″, thence to a point at coordinates 45°47′35″ 71°53′30″, and
thence returning perpendicularly to the shore; and
15. La partie III de l’annexe VI du même règlement est
modifiée par adjonction, après l’article 80, de ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Nom indiqué dans le
Répertoire toponymique
du Québec, ou
Article description
Nom local
81.
Lac Gilman
Lac Gilman
Colonne III
Coordonnées
géographiques
(Système de référence du
Répertoire toponymique
du Québec)
49°55′ 74°20′
2081
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
16. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
16. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
Description
This initiative will amend the Boating Restriction Regulations
which are made under Part IX of the Canada Shipping Act. Some
or all of the participating provinces, namely British Columbia,
Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario and Quebec, annually
request amendments to the Regulations for the purpose of improving the safety of navigation and boating activities on specified bodies of water. The restrictions under these Regulations
relate to boats, modes of propulsion, engine power limits, speed
limits and restrictions on the location and time of water-skiing
activities and regattas. Provinces periodically request new restrictions to address evolving safety concerns on their waterways
caused by increased water activities related to population growth
or by new activities such as the appearance of new types of watercraft.
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Il s’agit de modifications courantes apportées au Règlement sur
les restrictions à la conduite des bateaux en vertu de la partie IX
de la Loi sur la marine marchande du Canada visant à garantir la
sécurité de la navigation et des activités de plaisance sur des cours
d’eau précisés, comme demandé annuellement par certaines ou par
toutes les provinces participantes, à savoir, la ColombieBritannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario et
le Québec. Les restrictions prévues dans ce règlement concernent
les bateaux, les modes de propulsion, la force maximale des moteurs, les limites de vitesse ainsi que les endroits et moments où
pratiquer le ski nautique et tenir des régates. De temps à autre, les
provinces demandent de nouvelles restrictions afin de mieux cerner l’évolution des dangers sur leurs cours d’eau causée par les
activités nautiques accrues qui sont reliées à la croissance de la
population, à de nouvelles activités et à l’arrivée de nouveautés
dans le domaine des embarcations.
Alternatives
Solutions envisagées
Matters of navigation and shipping are within federal jurisdiction and this is the only mechanism that exists to control boating
activities in Canadian waters.
Les questions de navigation et de transport sont de compétence
fédérale et il s’agit là du seul moyen pour en contrôler les activités
dans les eaux du Canada.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These restriction measures will enhance boating safety on
specified bodies of water. The only cost to the federal government is in processing the amendments. There are minor costs to
the provinces or municipalities which requested the restrictions
(costs of erecting signs, police enforcement, etc.).
Les restrictions rendront la navigation plus sécuritaire sur les
cours d’eau précisés. Les seuls coûts pour le gouvernement fédéral, se limitent à ceux reliés à l’adoption des modifications. Les
provinces et les municipalités qui demandent les restrictions devront assumer des frais mineurs reliés à l’affichage et au respect de
la loi.
Consultation
Consultations
Full consultation with local stakeholders has taken place for
each proposed restriction through a local public consultation
process administered by the designated provincial authorities
which have responsibility for overseeing and ensuring regulatory
compliance.
The proposed regulations were prepublished on June 26, 1999,
and one comment was received. Both the Quebec Marine Trades
Association and the Canadian Marine Manufacturers Association
have suggested that the night speed limit in the Montreal Island
area be raised to 40 km/h from the proposed 25 km/h to take into
account the displacement and planing mode of certain high performance vessels. At transition speeds near 25 km/h such vessels
have a pronounced trim, causing reduced visibility forward and a
high wake, which can contribute to erosion when it reaches the
shore.
Des consultations ont été tenues avec les intervenants locaux
pour chacune des restrictions proposées par le biais d’un processus
de consultation public administré par les autorités provinciales
ayant la responsabilité de surveiller et d’assurer la conformité.
After discussions with local police forces and the Quebec government, which consulted the municipalities concerned, the Department of Fisheries and Oceans has decided not to change the
proposed 25 km/h speed limit at this time. Vessels that cannot
2082
Un seul commentaire a été reçu suivant la publication préalable
du projet de règlement le 26 juin 1999. L’Association québécoise
de l’industrie du nautisme et l’Association canadienne des manufacturiers de produits nautiques ont, toutes deux, suggéré que, le
soir, dans le secteur de l’île de Montréal, la limite de vitesse soit
augmentée à 40 km/h plutôt que 25 km/h afin de tenir compte des
modes de déplacement et de déjaugeage de certains navires de
haute performance. À la vitesse de transition d’environ 25 km/h,
pareilles embarcations accusent une assiette positive prononcée
d’où s’ensuivent une visibilité moindre vers l’avant et un sillage
élevé pouvant contribuer à l’érosion une fois le littoral atteint.
Après avoir abordé cette question avec la police municipale et le
gouvernement du Québec qui a consulté les municipalités visées,
le ministère des Pêches et des Océans a décidé de ne pas modifier,
pour l’instant, la limite de vitesse de 25 km/h proposée. Les
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-327
operate safely at that speed can reduce speed to improve trim and
forward visibility and reduce the height of their wake; general
public safety could be compromised if the maximum speed limit
were raised for all vessels. The enforcement community will be
monitoring the situation in the 1999 boating season and will be
making recommendations on the need for future adjustments to
speed limits for safety reasons.
navires qui ne peuvent être exploités en toute sécurité à cette vitesse pourront réduire les gaz en vue d’améliorer l’assiette et la
visibilité et diminuer le sillage par la même occasion. La sécurité
du public pourrait être compromise si la limite de vitesse maximale
était augmentée pour tous les navires. Les organismes d’exécution
surveilleront la situation au cours de la saison de navigation de
1999 pour ensuite faire, s’il y a lieu, des recommandations
d’adaptation de limite de vitesse.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Enforcement is by way of summary conviction and ticketing by
peace officers as defined in the Boating Restriction Regulations.
L’exécution se traduit par des infractions punissables par déclaration sommaire de culpabilité et par des amendes imposées par
des agents de la paix, tel qu’il est défini dans le Règlement sur les
restrictions à la conduite des bateaux.
Contact
Jean Pontbriand
AWEB
Office of Boating Safety
Canadian Coast Guard
Department of Fisheries and Oceans
5th Floor, 200 Kent Street
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Telephone: (613) 998-1433
FAX: (613) 996-8902
Personne-ressource
Jean Pontbriand
AWEB
Bureau de la sécurité nautique
Garde côtière canadienne
Ministère des Pêches et des Océans
5e étage, 200, rue Kent
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Téléphone : (613) 998-1433
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-8902
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2083
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-328
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-328 28 juillet 1999
CANADA TRANSPORTATION ACT
LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA
Regulations Amending the Carriers and
Transportation Undertakings Information
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
renseignements des transporteurs et des
exploitants d’entreprises de transport
P.C. 1999-1357
C.P. 1999-1357
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to subsection 50(1) of the Canada Transportation Acta, hereby approves
the annexed Regulations Amending the Carriers and Transportation Undertakings Information Regulations, made on July 19,
1999, by the Minister of Transport.
Sur recommandation du ministre des Transports et en vertu du
paragraphe 50(1) de la Loi sur les transports au Canadaa, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil approuve le Règlement modifiant le Règlement sur les renseignements des transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport, ci-après, pris
le 19 juillet 1999 par le ministre des Transports.
REGULATIONS AMENDING THE CARRIERS AND
TRANSPORTATION UNDERTAKINGS INFORMATION
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
RENSEIGNEMENTS DES TRANSPORTEURS ET DES
EXPLOITANTS D’ENTREPRISES DE TRANSPORT
AMENDMENTS
1
MODIFICATIONS
1
1. The title of the Carriers and Transportation Undertakings
Information Regulations2 is replaced by the following:
1. Le titre du Règlement sur les renseignements des transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport2 est remplacé par ce qui suit :
CARRIERS AND TRANSPORTATION AND GRAIN HANDLING UNDERTAKINGS INFORMATION REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES RENSEIGNEMENTS DES TRANSPORTEURS ET DES EXPLOITANTS D’ENTREPRISES DE
TRANSPORT ET DE MANUTENTION DE GRAIN
2. (1) Le paragraphe 1(1) du même règlement est modifié
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« campagne agricole » S’entend au sens de l’article 2 de la Loi
sur les grains du Canada. (crop year)
« grain » S’entend au sens de l’article 147 de la Loi. (grain)
2. (1) Subsection 1(1) of the Regulations is amended by
adding the following in alphabetical order:
“crop year” has the meaning assigned to it in section 2 of the
Canada Grain Act. (campagne agricole)
“grain” has the meaning assigned to it in section 147 of the Act.
(grain)
(2) Subsection 1(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) A reference to a form or publication mentioned in these
Regulations is a reference to the form or publication as amended
from time to time.
3. Section 8 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“movement event”, in respect of the transportation of grain,
means
(a) the placement of a railway car at a location by a class I
rail carrier for the loading or unloading of grain;
(b) the release of a railway car by a grain handling undertaking for transportation; or
(c) the transportation of a railway car by a class I rail carrier.
(événement de mouvement)
———
a
1
2
S.C. 1996, c. 10
SOR/97-92
SOR/96-334; SOR/97-92
2084
(2) Le paragraphe 1(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Toute mention d’un formulaire de renseignements ou d’une
publication visés par le présent règlement vaut mention de ce
formulaire ou de cette publication avec ses modifications successives.
3. L’article 8 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« événement de mouvement » S’entend, à l’égard du transport du
grain :
a) du placement d’un wagon par un transporteur ferroviaire
de catégorie I à un emplacement aux fins de chargement ou
de déchargement du grain;
b) de la remise en service d’un wagon par une entreprise de
manutention de grain aux fins de transport;
c) du transport d’un wagon par un transporteur ferroviaire de
catégorie I. (movement event)
———
a
1
2
L.C. 1996, ch. 10
DORS/97-92
DORS/96-334; SORS/97-92
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
4. Subsection 10(2) of the Regulations is amended by striking out the word “and” at the end of paragraph (d) and by
replacing paragraph (e) with the following:
(e) the gross waybill revenue, the portion of the waybill revenue received by the rail carrier that provides the information,
the miles in respect of which the gross waybill revenue was
derived, the two-digit commodity code and, if applicable, the
code that identifies dangerous goods, the gross tonnage of any
grain that is transported and an intermodal traffic indicator; and
(f) in the case of the movement of grain, the gross tonnage of
the grain transported each month.
5. The Regulations are amended by adding the following after section 10:
10.1 (1) A class I rail carrier that transports grain must provide
to the Minister, in respect of each crop year, information in respect of the transportation of grain that includes, for each movement event,
(a) the letters that identify the railway car;
(b) the number that identifies the railway car;
(c) an indication as to whether the railway car is loaded or
empty;
(d) an indication as to whether the railway car is being
(i) placed at a location for loading,
(ii) placed at a location for unloading,
(iii) released for transportation, or
(iv) transported;
(e) the date and time that the movement event began;
(f) the geographic location code that identifies the location
where the movement event began;
(g) the date and time that the movement event ended;
(h) the geographic location code that identifies the location
where the movement event ended; and
(i) the standard transportation commodity code in respect of the
grain.
(2) A class I rail carrier that transports grain must provide to
the Minister, in respect of each crop year, a statement of the
benefits, including the monetary benefits, given to grain handling
undertakings as a means of sharing present or anticipated gains in
the efficiency of the grain handling and transportation system.
(3) The value of the monetary benefits paid or credited to grain
handling undertakings shall be expressed, if reasonably quantifiable, in dollars.
10.2 (1) A class I rail carrier that transports grain must provide
to the Minister, on request, within 120 days after the date of the
request by the Minister, information that sets out separately the
specific costs for the movement of grain, in respect of each calendar year, including the costs referred to paragraphs (2)(a)
to (g).
(2) The specific costs for the movement of grain must include
(a) the cost of train and engine crews;
(b) the cost of terminals, stations and buildings;
(c) the cost of contract services for marketing and sales;
(d) the cost of joint facilities;
(e) the cost of equipment rentals;
(f) the cost of any loss or damage; and
4. L’alinéa 10(2)e) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
e) les recettes brutes des feuilles de route et la part de ces recettes qu’a reçue le transporteur ferroviaire qui fournit les renseignements, le nombre de milles en fonction desquels ces recettes sont réalisées, le code de marchandises à deux chiffres et,
s’il y a lieu, le code d’identification des marchandises dangereuses, le nombre de tonnes brutes de grain qui sont transportées et l’indicateur de trafic intermodal;
f) dans le cas du mouvement du grain, le nombre de tonnes
brutes de grain transportées par mois.
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 10, de ce qui suit :
10.1 (1) Le transporteur ferroviaire de catégorie I qui transporte
du grain doit fournir au ministre, pour chaque campagne agricole,
des renseignements sur le transport du grain qui comprennent,
pour chaque événement de mouvement :
a) les lettres qui identifient le wagon;
b) le numéro qui identifie le wagon;
c) une indication portant que le wagon est chargé ou vide;
d) une indication portant que l’événement de mouvement, selon le cas :
(i) place le wagon à un emplacement pour le chargement,
(ii) place le wagon à un emplacement pour le déchargement,
(iii) remet en service le wagon aux fins de transport,
(iv) libère le wagon pour son transport;
e) la date et l’heure où commence l’événement de mouvement;
f) le code d’emplacement géographique qui identifie l’emplacement où commence l’événement de mouvement;
g) la date et l’heure où se termine l’événement de mouvement;
h) le code d’emplacement géographique qui identifie l’emplacement où se termine l’événement de mouvement;
i) le code unifié des marchandises à l’égard du grain.
(2) Le transporteur ferroviaire de catégorie I qui transporte du
grain doit fournir au ministre, pour chaque campagne agricole, un
relevé indiquant les avantages, y compris les avantages financiers,
accordés aux exploitants d’entreprises de manutention de grain au
titre du partage des gains en efficience actuels ou anticipés relatifs au système de transport et de manutention du grain.
(3) Lorsqu’elle est raisonnablement quantifiable, la valeur des
avantages financiers payés ou portés au crédit des exploitants
d’entreprises de manutention de grain doit être indiquée en dollars.
10.2 (1) Le transporteur ferroviaire de catégorie I qui transporte
du grain doit fournir au ministre, sur demande, dans les 120 jours
suivant la date de la demande du ministre, des renseignements qui
indiquent de façon distincte les coûts particuliers au mouvement
du grain, pour chaque année civile, y compris ceux visés aux alinéas (2)a) à g).
(2) Les coûts particuliers au mouvement du grain doivent inclure :
a) le coût des équipes de trains et de locomotives;
b) le coût des terminaux, des gares et des bâtiments;
c) le coût des marchés de services pour le marketing et les
ventes;
d) le coût des installations conjointes;
2085
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
(g) other costs determined by the Minister to be direct costs
related to the movement of grain.
(3) If the specific costs for the movement of grain referred to in
subsection (2) are not available, the information must set out
separately the following:
(a) the gross ton miles;
(b) the diesel unit miles, according to the locomotive categories
set out in the Uniform Classification of Accounts, published by
the Agency in January 1989;
(c) the freight car miles, according to the freight car categories
set out in the Uniform Classification of Accounts, published by
the Agency in January 1989;
(d) the freight car days, according to the freight car categories
set out in the Uniform Classification of Accounts, published by
the Agency in January 1989;
(e) the yard switching miles or minutes;
(f) the yard diesel unit minutes;
(g) the train switching miles or minutes;
(h) the train miles;
(i) the gallons of fuel;
(j) the freight carloads by car type, according to the freight car
categories set out in the Uniform Classification of Accounts,
published by the Agency in January 1989;
(k) the net ton miles;
(l) the equated road miles;
(m) the tons of revenue traffic; and
(n) the train hours, if the rail carrier uses train hours in the
analysis of its train control costs.
6. Section 12 of the Regulations is replaced by the following:
12. A class I rail carrier must provide the information referred
to in
(a) subsections 10(1), (3) and (4) and section 11,
(i) when that information is to be provided in respect of a
quarterly reporting period, by no later than 60 days after the
last day of that period, and
(ii) when that information is to be provided in respect of an
annual reporting period, by no later than 90 days after the
last day of that period; and
(b) subsection 10(2),
(i) when that information is to be provided in respect of a
quarterly reporting period, by no later than 60 days after the
last day of the third quarterly reporting period in the same
year, and
(ii) when that information is to be provided in respect of an
annual reporting period, by no later than 90 days after the
last day of that period.
12.1 A class I rail carrier must provide the information referred
to in section 10.1 by no later than October 15 following the end
of the crop year.
2086
e) le coût de la location d’équipement;
f) le coût des dommages et pertes, le cas échéant;
g) d’autres coûts déterminés par le ministre comme étant des
coûts directs liés au mouvement du grain.
(3) Dans le cas où les coûts particuliers au mouvement du grain
visés au paragraphe (2) ne sont pas disponibles, les renseignements doivent indiquer de façon distincte :
a) les tonnes-milles brutes;
b) les locomotives diesel-milles, selon les catégories de locomotives indiquées dans la publication intitulée Classification
uniforme des comptes, et publiée par l’Office en janvier 1989;
c) les wagons-milles, selon les catégories de wagons de marchandises indiquées dans la publication intitulée Classification
uniforme des comptes, et publiée par l’Office en janvier 1989;
d) les wagons-jours, selon les catégories de wagons de marchandises indiquées dans la publication intitulée Classification
uniforme des comptes, et publiée par l’Office en janvier 1989;
e) les milles ou les minutes en manœuvre de triage;
f) les locomotives diesel de manœuvre-minutes;
g) les milles ou les minutes en manœuvre en ligne;
h) les trains-milles;
i) les gallons de carburant;
j) les wagonnées de marchandises par type de wagon, selon les
catégories de wagons de marchandises indiquées dans la publication intitulée Classification uniforme des comptes, et publiée
par l’Office en janvier 1989;
k) les tonnes-milles nettes;
l) les milles-voie pondérés;
m) les tonnes de trafic payant;
n) les trains-heures, lorsque le transporteur ferroviaire utilise
les trains-heures dans l’analyse des coûts de contrôle des trains.
6. L’article 12 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
12. Le transporteur ferroviaire de catégorie I doit fournir les
renseignements visés :
a) aux paragraphes 10(1), (3) et (4), et à l’article 11 :
(i) dans le cas de ceux qui sont exigés pour la période de référence trimestrielle, dans les 60 jours qui suivent le dernier
jour de la période de référence,
(ii) dans le cas de ceux qui sont exigés pour la période de référence annuelle, dans les 90 jours qui suivent le dernier jour
de la période de référence;
b) au paragraphe 10(2) :
(i) dans le cas de ceux qui sont exigés pour la période de référence trimestrielle, dans les 60 jours qui suivent le dernier
jour de la troisième période de référence trimestrielle de la
même année,
(ii) dans le cas de ceux qui sont exigés pour la période de référence annuelle, dans les 90 jours qui suivent le dernier jour
de la période de référence.
12.1 Le transporteur ferroviaire de catégorie I doit fournir les
renseignements visés à l’article 10.1 au plus tard le 15 octobre
suivant la fin de la campagne agricole.
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
Review
Examen
12.2 (1) The Minister must, at least once every four years after
the day on which sections 10.1 and 10.2 come into force, appoint
one or more persons to carry out a comprehensive review of the
operation of those sections.
(2) The review must be carried out in consultation with the
class I rail carriers and any other persons whom the Minister
considers appropriate to assist in developing the national transportation policy.
7. The Regulations are amended by adding the following after section 24:
12.2 (1) Le ministre doit, au moins tous les quatre ans suivant
la date d’entrée en vigueur des articles 10.1 et 10.2, nommer une
ou plusieurs personnes chargées de procéder à un examen complet de l’application de ces articles.
(2) L’examen doit être effectué en consultation avec les transporteurs ferroviaires de catégorie I et toute autre personne que le
ministre estime indiquée pour aider à l’élaboration de la politique
nationale des transports.
7. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 24, de ce qui suit :
PART VIII [RESERVED]
PARTIE VIII [RÉSERVÉE]
[25 and 26 reserved]
[25 et 26 réservés]
PART IX
PARTIE IX
GRAIN HANDLING UNDERTAKINGS
EXPLOITANTS D’ENTREPRISES DE MANUTENTION DE
GRAIN
Interpretation
Interprétation
27. In this Part, “licensee”, “primary elevator”, “process elevator” and “terminal elevator” have the meanings assigned to them
in section 2 of the Canada Grain Act.
27. Dans la présente partie, « silo primaire », « silo terminal »,
« silo de transformation » et « titulaire de licence » s’entendent au
sens de l’article 2 de la Loi sur les grains du Canada.
Application
Application
28. This Part applies to a licensee who operates the following
elevators at which grain is handled:
(a) one or more primary elevators in the Western Division, if
the total amount of grain handled at those primary elevators in
a crop year is 100,000 tonnes or more;
(b) a terminal elevator; or
(c) a process elevator.
28. La présente partie s’applique au titulaire de licence qui exploite les silos suivants où est manutentionné du grain :
a) soit un ou plusieurs silos primaires dans la région de
l’Ouest, si la quantité totale de grain manutentionné à ces silos,
par campagne agricole, est de 100 000 tonnes ou plus;
b) soit un silo terminal;
c) soit un silo de transformation.
Information Provided by a Licensee
Renseignements fournis par le titulaire de licence
Financial Information
Renseignements financiers
29. A licensee who operates a primary elevator in the Western
Division, or a terminal elevator, must provide to the Minister the
operating expenses in relation to its grain handling activities for
the elevator or the aggregate of elevators, in respect of each fiscal
year of the licensee.
30. (1) A licensee who operates a primary elevator in the Western Division, or a terminal elevator, must provide to the Minister,
in relation to capital assets used for grain handling, in respect of
each fiscal year of the licensee, information regarding the following categories of capital assets:
(a) buildings;
(b) land;
(c) machinery and equipment;
(d) vehicles;
(e) railway sidings; and
(f) any other category of capital assets related to the handling of
the grain.
(2) The information to be provided for each category must include
(a) historical costs;
(b) accumulated depreciation;
29. Le titulaire de licence qui exploite un silo primaire dans la
région de l’Ouest ou un silo terminal doit fournir au ministre,
pour chacun de ses exercices, en ce qui concerne le silo ou
l’ensemble des silos, des renseignements sur ses frais
d’exploitation provenant de la manutention du grain.
30. (1) Le titulaire de licence qui exploite un silo primaire dans
la région de l’Ouest ou un silo terminal doit fournir au ministre,
pour chacun de ses exercices, en ce qui concerne les actifs immobilisés servant à la manutention du grain, des renseignements
sur les catégories d’actifs suivantes :
a) les immeubles;
b) les terrains;
c) la machinerie et l’équipement;
d) les véhicules;
e) les voies d’évitement;
f) toute autre catégorie d’actifs immobilisés ayant trait à la manutention du grain.
(2) Les renseignements fournis pour chaque catégorie d’actifs
doit comprendre les éléments suivants :
a) les coûts historiques;
b) l’amortissement cumulé;
2087
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
32. A licensee who operates a primary elevator in the Western
Division, or a terminal elevator, must provide to the Minister, in
relation to its grain handling activities in each fiscal year of the
licensee, a statement of marine demurrage charges paid in respect
of grain that the Canadian Wheat Board does not have authority
to market.
33. A licensee who operates a primary elevator in the Western
Division, or a terminal elevator, must provide the financial information referred to in sections 29 to 32 by no later than 120 days
after the end of the fiscal year of the licensee.
34. If the financial information provided by a licensee under
any of sections 29 to 32 includes estimates, allocations or apportionments, the licensee shall provide a description of the basis for
them.
35. Financial information provided in respect of a licensee under this Part shall be
(a) based on the licensee’s accounting records; and
(b) if applicable, prepared in accordance with generally accepted accounting principles.
c) la valeur comptable nette au début de l’exercice;
d) les acquisitions;
e) les aliénations;
f) l’amortissement;
g) la valeur comptable nette à la fin de l’exercice.
31. (1) Le titulaire de licence qui exploite un silo primaire dans
la région de l’Ouest ou un silo terminal doit fournir au ministre,
en ce qui concerne ses activités de manutention du grain au cours
de chacun de ses exercices :
a) un relevé de ses recettes nettes provenant de la manutention
de grain que la Commission canadienne du blé est habilitée à
commercialiser ainsi que ses recettes nettes provenant de la
manutention de tous les autres grains;
b) un relevé des avantages, y compris les avantages financiers,
liés à ces recettes nettes et accordés aux producteurs au titre du
partage des gains en efficience actuels ou anticipés relatifs au
système de transport et de manutention du grain.
(2) Lorsqu’elle est raisonnablement quantifiable, la valeur des
avantages financiers payés ou portés au crédit des producteurs
doit être indiquée en dollars.
32. Le titulaire de licence qui exploite un silo primaire dans la
région de l’Ouest ou un silo terminal doit fournir au ministre, en
ce qui concerne ses activités de manutention du grain au cours de
chacun de ses exercices, un relevé des frais de surestarie payés à
l’égard du grain que la Commission canadienne du blé n’est pas
habilitée à commercialiser.
33. Le titulaire de licence qui exploite un silo primaire dans la
région de l’Ouest ou un silo terminal doit fournir au ministre les
renseignements financiers exigés par les articles 29 à 32 au plus
tard 120 jours suivant la fin de son exercice.
34. Lorsque les renseignements financiers fournis par le titulaire de licence en vertu des articles 29 à 32 comprennent le budget des dépenses, la ventilation ou la répartition, ce dernier doit
fournir une description du fondement de ceux-ci.
35. Les renseignements financiers qui sont fournis à l’égard du
titulaire de licence en vertu de la présente partie doivent :
a) être fondés sur ses registres comptables;
b) s’il y a lieu, être établis conformément aux règles comptables généralement admises.
Operational Information
Renseignements sur l’exploitation
36. (1) A licensee who operates a primary elevator in the Western Division must provide to the Minister the information that is
required by the form set out in column I of each item of Part I of
Schedule IX in respect of the reporting period set out in column II
of the item by no later than the day set out in column III of that
item.
(2) A licensee who operates a process elevator must provide to
the Minister the information that is required by the form set out in
column I of the item of Part II of Schedule IX in respect of the
reporting period set out in column II of the item by no later than
the day set out in column III of that item.
(3) When a licensee provides the information referred to in
subsection (1) or (2) to the Canadian Grain Commission under
section 26 or 27 of the Canada Grain Regulations and the licensee authorizes the Commission to transmit that information to the
Minister, the information is considered to have been provided to
the Minister.
36. (1) Le titulaire de licence qui exploite un silo primaire dans
la région de l’Ouest doit fournir au ministre les renseignements
demandés dans les formulaires mentionnés à la colonne I de la
partie I de l’annexe IX, pour une période de référence indiquée à
la colonne II, dans le délai prévu à la colonne III.
(c) net book value at the beginning of the fiscal year;
(d) additions;
(e) disposals;
(f) depreciation; and
(g) net book value at the end of the fiscal year.
31. (1) A licensee who operates a primary elevator in the Western Division, or a terminal elevator, must provide to the Minister,
in relation to its grain handling activities in each fiscal year of the
licensee, a statement of
(a) its net revenue for the handling of grain that the Canadian
Wheat Board has authority to market and its net revenue for the
handling of all other grains; and
(b) the benefits, including the monetary benefits, that are associated with those net revenues and given to producers as a
means of sharing present or anticipated gains in the efficiency
of the grain handling and transportation system.
(2) The value of the monetary benefits paid or credited to producers shall be expressed, if reasonably quantifiable, in dollars.
2088
(2) Le titulaire de licence qui exploite un silo de transformation
doit fournir au ministre les renseignements demandés dans le
formulaire mentionné à la colonne I de la partie II de l’annexe IX,
pour la période de référence indiquée à la colonne II, dans le délai
prévu à la colonne III.
(3) Dans le cas où le titulaire de licence fournit les renseignements visés aux paragraphes (1) ou (2) à la Commission canadienne du grain en application des articles 26 ou 27 du Règlement
sur les grains du Canada et qu’il autorise cette dernière à transmettre ces renseignements au ministre, ces renseignements sont
considérés comme ayant été fournis au ministre.
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
(4) A licensee who operates one or more terminal elevators
must provide to the Minister, in relation to its grain handling activities in each crop year, the operating statistics of each terminal
elevator.
37. A licensee who operates one or more primary elevators in
the Western Division must provide to the Minister, in relation to
each of its elevators at which 25 or more cars can be accommodated on the siding for the elevator, for each crop year, the following information:
(a) the number of cars that can be accommodated on the siding
for the elevator;
(b) the number of times 25 or more cars were loaded and
shipped together in a block, during the crop year; and
(c) the proportion of traffic during the crop year that moved
from the elevator in blocks.
(4) Le titulaire de licence qui exploite un ou plusieurs silos
terminaux doit fournir au ministre, en ce qui concerne ses activités de manutention de grain au cours de chaque campagne agricole, les statistiques d’exploitation pour chaque silo terminal.
37. Le titulaire qui exploite un ou plusieurs silos primaires
dans la région de l’Ouest doit fournir au ministre, pour chaque
campagne agricole, les renseignements suivants ayant trait à chacun de ses silos dont les voies de garage peuvent recevoir 25 wagons ou plus :
a) le nombre de wagons que peut recevoir la voie de garage du
silo;
b) le nombre de fois que 25 wagons ou plus ont été chargés et
envoyés en bloc;
c) le pourcentage du trafic ferroviaire que représentent les envois en bloc.
Review
Examen
38. (1) The Minister must, at least once every four years after
the date on which this Part comes into force, appoint one or more
persons to carry out a comprehensive review of the operation of
this Part.
(2) The review must be carried out in consultation with licensees to whom this Part applies and any other persons whom the
Minister considers appropriate to assist in developing the national
transportation policy.
8. The portion of items 1 to 8 of Schedule VII to the Regulations in column III1 is replaced by the following:
38. (1) Le ministre doit, au moins tous les quatre ans suivant la
date d’entrée en vigueur de la présente partie, nommer une ou
plusieurs personnes chargées de procéder à un examen complet
de l’application de la présente partie.
(2) L’examen doit être effectué en consultation avec les titulaires de licence visés par la présente partie et toute autre personne
que le ministre estime indiquée pour aider à l’élaboration de la
politique nationale des transports.
8. La colonne III1 des articles 1 à 8 de l’annexe VII du
même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column III
Colonne III
Item
Day
Article
Délai
1.
2.
3.
4.
5. (a)
(b)
6.
7.
8.
45 days after the last day of the reporting period
May 31 in the year following the last day of the reporting period
45 days after the last day of the reporting period
May 31 in the year following the last day of the reporting period
45 days after the last day of the reporting period
May 31 in the year following the last day of the reporting period
45 days after the last day of the reporting period
May 31 in the year following the last day of the reporting period
May 31 in the year following the last day of the reporting period
1.
2.
3.
4.
5. a)
b)
6.
7.
8.
45 jours après le dernier jour de la période de référence
le 31 mai de l’année qui suit le dernier jour de la période de référence
45 jours après le dernier jour de la période de référence
le 31 mai de l’année qui suit le dernier jour de la période de référence
45 jours après le dernier jour de la période de référence
le 31 mai de l’année qui suit le dernier jour de la période de référence
45 jours après le dernier jour de la période de référence
le 31 mai de l’année qui suit le dernier jour de la période de référence
le 31 mai de l’année qui suit le dernier jour de la période de référence
9. The Regulations are amended by adding the following after Schedule VII:
9. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’annexe VII, de ce qui suit :
SCHEDULE VIII [RESERVED]
ANNEXE VIII [RÉSERVÉE]
SCHEDULE IX
(Subsections 36(1) and (2))
ANNEXE IX
(paragraphes 36(1) et (2))
PART I
PARTIE I
Column I
Column II
Column III
Item
Form
Reporting
Period
Day
Article
1.
Weekly
Weekly Report of Grains at
Primary Elevators, Form 4,
AGR 3426, published by the
Canadian Grain Commission
in March 1992
7 days after the last day
of the reporting period
1.
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Formulaire de
renseignements
Période de
référence
Délai
Hebdomadaire
Rapport hebdomadaire sur les
grains aux installations primaires,
Formule 4, AGR 3426, publiée par
la Commission canadienne du grain
en mars 1992
7 jours après
le dernier jour
de la période
de référence
2089
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
SCHEDULE IX—Continued
ANNEXE IX (suite)
PART I—Continued
PARTIE I (suite)
Column I
Column II
Column III
Item
Form
Reporting
Period
Day
Article
2.
Weekly Report of Non-Board Weekly
Feed Grains at Primary
Elevators, Form 5, AGR 3423,
published by the Canadian
Grain Commission in
March 1992
Primary Elevator Licensee’s Annually for
Annual Report, Form 6,
crop year
AGR 1789, published by the
Canadian Grain Commission
in March 1992
Annually for
Primary Elevator Annual
Report on Non-Board Feed
crop year
Grains — Net Handlings
(Tonnes), Form 7, AGR 1784,
published by the Canadian
Grain Commission in
March 1992
7 days after the last day
of the reporting period
2.
October 15 following
the last day of the
reporting period
3.
October 15 following
the last day of the
reporting period
4.
3.
4.
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Formulaire de
renseignements
Période de
référence
Délai
Hebdomadaire
Rapport hebdomadaire sur
les grains fourragers horscommission aux installations
primaires, Formule 5, AGR 3423,
publiée par la Commission
canadienne du grain en mars 1992
Annuelle pour
Rapport annuel du titulaire de
licence d’exploitation d’installations chaque campagne
primaires, Formule 6, AGR 1789,
agricole
publiée par la Commission
canadienne du grain en mars 1992
Annuelle pour
Rapport annuel d’installation
primaire sur les grains fourragers chaque campagne
hors-commission — manutentions
agricole
nettes (tonnes métriques), Formule 7,
AGR 1784, publiée par la
Commission canadienne du grain en
mars 1992
PART II
7 jours après
le dernier jour
de la période
de référence
le 15 octobre
qui suit le
dernier jour de
la période de
référence
le 15 octobre
qui suit le
dernier jour
de la période
de référence
PARTIE II
Column I
Column II
Column III
Item
Form
Reporting
Period
Day
1.
Weekly
Weekly Report of Grains at
Process Elevators, Form 3,
AGR 3424, published by the
Canadian Grain Commission
in August 1994
7 days after the last day
of the reporting period
Colonne I
Formulaire de
Article renseignements
1.
Colonne II
Colonne III
Période de
référence
Délai
Rapport hebdomadaire sur les grains Hebdomadaire
aux installations de transformation,
Formule 3, AGR 3424, publiée par
la Commission canadienne du
grain en août 1994
7 jours après le
dernier jour de
la période de
référence
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
10. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
10. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The grain handling and transportation system has been undergoing substantial changes for several years now. The Budget Implementation Act, 1995 eliminated subsidized rates for transporting grain and set a maximum rate scale. Next, the Canada Transportation Act (CTA) reformed and modernized transportation
regulation and made it possible for railways to abandon uneconomic grain dependent branchlines.
Le système de manutention et de transport du grain traverse
d’importantes transformations depuis maintenant plusieurs années. La Loi d’exécution du budget 1995 a éliminé les taux subventionnés pour établir un barème maximum. Ensuite, la Loi sur
les transports au Canada (LTC) a réformé et modernisé la réglementation des transports et a permis aux chemins de fer
d’abandonner les embranchements non rentables tributaires du
transport du grain.
En décembre 1997, le ministre des Transports a nommé un
juge à la retraite, Willard Estey, c.r., c.c., à la tête d’un examen du
système canadien de manutention et de transport du grain. Dans
le rapport final qu’il a déposé en décembre 1998, le juge Estey a
recommandé un certain nombre de changements qui rendraient le
fonctionnement du système plus conforme aux principes commerciaux. En outre, le juge a recommandé que le ministre des
In December 1997, the Minister of Transport appointed retired
Justice Willard Estey, Q.C., C.C. to conduct a review of the Canadian grain handling and transportation system. In Justice
Estey’s final report, submitted in December 1998, he recommended a number of changes be made to the system so that it
could be operated using more commercial principles. In addition,
it was recommended that the Minister of Transport conduct a
2090
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
review of system efficiency gains that were realized during the
1997-1998 to 2000-2001 crop years, and how those gains have
benefited all industry participants.
More recently, Mr. Arthur Kroeger has been appointed to work
with industry and producer stakeholders to develop a practical
implementation of Justice Estey’s recommendations. In announcing Mr. Kroeger’s appointment, the Minister, on behalf of the
Government, stressed the principle that the economic benefits
from a more commercial system must flow to and be appropriately shared with grain producers. Mr. Kroeger is expected to
report back to the Minister in the fall of 1999, with any changes
to the grain handling and transportation system being implemented for the 2000-2001 crop year.
It is critical that the Government be in a position to report on
the economic changes arising from implementing Justice Estey’s
recommendations, as well as the continuing changes resulting
from the reforms in the CTA. For this reason, the Minister of
Transport will require information from railways involved in
moving grain, and from companies operating elevators receiving
and handling western grain. Furthermore, this regulatory mechanism must be in place by August 1, 1999, so that statistics will be
gathered for the whole of the 1999-2000 crop year which will
form a base to measure the effectiveness of future reforms to the
grain handling and transportation system.
Railways currently provide information under the Carriers and
Transportation
Undertakings
Information
Regulations
(SOR/96-334). This amendment to those Regulations will require
railways to provide additional financial information, specific to
grain, to determine railway efficiency gains and the level of
sharing of those efficiency gains with grain shippers. Additional
railway operational information will be required to be filed to
determine railcar cycle time, an important indicator of the efficiency of the grain transportation and handling system.
Grain handling undertakings do not currently file information
with the Minister pursuant to section 50 of the CTA. The Regulations Amending the Carriers and Transportation Undertakings
Information Regulations will require grain handling undertakings
to provide operational and financial information to determine
handling costs and revenues at primary elevators in Western
Canada and at terminal and process elevators.
Transports effectue un examen des gains en efficience réalisés
dans le système durant les campagnes agricoles de 1997-1998 à
2000-2001, et des avantages que ces gains ont procurés aux participants de l’industrie.
Dernièrement, M. Arthur Kroeger a été nommé pour travailler
avec des intervenants de l’industrie et des producteurs afin de
développer une méthode pratique de mise en œuvre des recommandations du juge Estey. En annonçant la nomination de
M. Kroeger, le Ministre, au nom du gouvernement, a insisté sur le
principe selon lequel les avantages économiques découlant d’un
système plus commercial devaient être convenablement partagés
avec les producteurs de grain. M. Kroeger doit faire rapport au
Ministre à l’automne 1999 au sujet des changements au système
de manutention et de transport du grain devant être appliqués
pour la campagne agricole de 2000-2001.
Il est essentiel que le gouvernement soit en mesure de faire
rapport sur les changements économiques découlant de la mise en
œuvre des recommandations du juge Estey, ainsi que sur les
changements résultant des réformes de la LTC. Pour ce, le ministre des Transports aura besoin des renseignements des chemins de
fer qui transportent le grain et des exploitants de silos élévateurs
qui reçoivent et manutentionnent du grain de l’Ouest. De plus, ce
mécanisme réglementaire doit être en place d’ici le 1er août 1999,
de manière à ce que des données statistiques puissent être recueillies pour l’ensemble de la campagne agricole de 1999-2000
qui formera la base pour mesurer l’efficacité des futures réformes
du système de manutention et de transport du grain.
Les chemins de fer fournissent actuellement des renseignements en vertu du Règlement sur les renseignements des transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport
(DORS/96-334). Aux termes de la modification apportée à ce
règlement, les chemins de fer devront fournir des renseignements
financiers supplémentaires propres au grain pour déterminer les
gains en efficience des chemins de fer et la mesure dans laquelle
ces gains sont partagés avec les expéditeurs de grain. Des renseignements sur l’exploitation supplémentaires seront requis des
chemins de fer pour déterminer le temps de cycle des wagons, un
indicateur important de l’efficience du système de transport et de
manutention du grain.
Les entreprises de manutention du grain ne déposent pas actuellement de renseignements auprès du ministre en vertu de
l’article 50 de la LTC. Le Règlement modifiant le Règlement sur
les renseignements des transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport exigera que les entreprises de manutention du
grain fournissent des renseignements sur l’exploitation et financiers pour déterminer les coûts de manutention et les recettes aux
silos primaires de l’Ouest canadien, aux silos terminaux et aux
silos de transformation.
Alternatives
Solutions de rechange
(a) Rely on Currently Available Information
a) Dépendre des renseignements actuellement disponibles
Although some basic information on the grain industry is publicly available from existing sources, it is not sufficiently detailed
to determine the efficiency of the grain transportation and handling system and the degree of sharing of efficiency improvements, particularly with grain producers. As a result, this alternative was rejected.
Certains renseignements de base sur l’industrie du grain sont
déjà accessibles publiquement dans les sources existantes, mais
ils ne sont pas suffisamment détaillés pour déterminer l’efficience
du système de transport et de manutention du grain et la mesure
dans laquelle les gains en efficience sont partagés, particulièrement avec les producteurs de grain. Par conséquent, cette solution
de rechange a été rejetée.
2091
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
(b) Amend the Carriers and Transportation Undertakings
Information Regulations
b) Modifier le Règlement sur les renseignements des
transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport
Amending the Carriers and Transportation Undertakings Information Regulations will allow the Minister to receive the information required to properly evaluate changes that are occurring in the system, as well as determine the extent to which efficiency gains have been made by and shared among industry participants, including producers. This additional information is
available only from the railways and grain handling undertakings
and will supplement other information currently available from a
variety of sources.
Modifier le Règlement sur les renseignements des transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport permettra au
ministre de recevoir les renseignements requis pour évaluer adéquatement les changements qui se produisent dans le système et
déterminer la mesure dans laquelle des gains en efficience ont été
réalisés et partagés avec les participants de l’industrie, notamment
les producteurs. Ces renseignements additionnels peuvent être
obtenus seulement auprès des chemins de fer et des entreprises de
manutention du grain et ils compléteront les autres renseignements qui sont déjà accessibles dans différentes sources.
Costs and Benefits
Avantages et coûts
Costs
Coûts
Costs of regulation are incurred: (a) by industry in preparing
and sending/transmitting information, and (b) by the Government
in conducting and enforcing the collection, processing, analyzing
and maintaining the information.
La réglementation entraîne des coûts : a) pour l’industrie qui
doit préparer et envoyer/transmettre les renseignements, et b)
pour le gouvernement qui doit effectuer la collecte, le traitement,
l’analyse et la tenue des renseignements et prendre les mesures
d’exécution connexes.
(a) Costs to Industry
a) Coûts pour l’industrie
All of the information required for review purposes is generally
used by industry for internal business processes. Information will
be accepted in raw form to minimize industry processing and
assembly costs.
Tous les renseignements nécessaires aux fins de l’examen sont
habituellement utilisés par l’industrie pour des processus commerciaux internes. Les renseignements seront acceptés sous
forme brute pour réduire les coûts de traitement et de compilation
pour l’industrie.
Les entreprises de manutention du grain fournissent à l’heure
actuelle des renseignements sur l’exploitation à la Commission
canadienne du grain. Pour éviter le dédoublement des renseignements présentés, lorsqu’une entreprise de manutention du grain
autorise la Commission à transmettre des renseignements au ministre, les données seront considérées comme ayant été présentées
au ministre.
Grain handling undertakings currently provide operational information to the Canadian Grain Commission. To avoid duplicate
filing of information, where a grain handling undertaking authorizes the Commission to transmit the information to the Minister,
the data will be considered to have been filed with the Minister.
(b) Costs to the Government
b) Coûts pour le gouvernement
Much of the information required can be processed using computer programs currently in place. Current computer systems are
adequate to handle the increased workload. Some of the expertise
remains in place to carry out these functions. There will be additional costs associated with industry consultations to negotiate the
details for providing information, to process the information and
to develop proper measurement methodologies which may require
the use of outside consultants.
Une bonne partie des renseignements peuvent être traités au
moyen de programmes informatiques en usage à l’heure actuelle.
Les systèmes informatiques actuels sont adéquats pour traiter la
charge de travail accrue. Une partie de l’expertise demeure en
place pour remplir ces fonctions. Il y aura des coûts supplémentaires liés aux consultations auprès de l’industrie pour négocier
les détails de la fourniture des renseignements, pour traiter les
renseignements et pour élaborer des méthodes de mesure appropriées, ce qui pourra nécessiter le recours à des consultants de
l’extérieur.
Benefits
Avantages
The information provided will allow the Minister to assess the
impact that present and future changes in policy are having on the
grain handling and transportation system. In the absence of this
information, the Government would not be in a position to make
fully informed decisions on the future rate structure and other
related aspects of the grain handling and transportation system.
Les renseignements fournis permettront au ministre d’évaluer
l’impact des changements présents et futurs de politique sur le
système de manutention et de transport du grain. Sans ces renseignements, le gouvernement ne serait pas en mesure de prendre
des décisions bien informées sur la future structure tarifaire et
autres aspects du système de manutention et de transport du grain.
Consultation
Consultations
These amendments were first prepublished in the Canada
Gazette, Part I on February 7, 1998. Responses were received by
members of the railway industry, grain handling undertakings and
one producer group.
Ces modifications ont été publiées pour la première fois dans la
Gazette du Canada Partie I le 7 février 1998. Nous avons reçu
des observations de l’industrie ferroviaire, des entreprises de manutention du grain et d’un groupe de producteurs de grain.
2092
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
Railways
Chemins de fer
From the railway industry, responses were received from both
Canadian National and Canadian Pacific Railway. They raised
four main issues: (i) they wanted a specific date at which the
Regulation would be repealed, (ii) the reporting frequency was
thought to be unnecessarily onerous, (iii) they felt that the requirement to report productivity sharing through incentive rates
unfairly narrowed the view of how productivity gains are passed
back to shippers, and (iv) the information requirements set out in
section 10.2 are costly and burdensome.
Au sein de l’industrie ferroviaire, nous avons reçu des observations de la Compagnie des chemins de fer nationaux et du Canadien Pacifique. Ces deux compagnies ont soulevé quatre questions principales : (i) ils souhaitaient que soit fixée une date de
révocation du règlement, (ii) ils estimaient la fréquence de présentation de rapports inutilement onéreuse, (iii) ils estimaient que
l’obligation de déclarer le partage des gains de productivité au
moyen de taux incitatifs réduisait injustement la possibilité de
voir comment les gains de productivité sont partagés avec les
expéditeurs, et (iv) ils trouvaient que les exigences de production
de renseignements de l’article 10.2 sont coûteuses et constituent
un fardeau.
En réponse à leurs trois premières préoccupations, les changements suivants ont été apportés au règlement : (i) l’article 12.2 a
été ajouté aux modifications pour obliger le ministre à effectuer à
tous les quatre ans un examen des modifications touchant les
chemins de fer, (ii) les renseignements devront être présentés tous
les ans et (iii) au lieu de faire rapport d’une mesure particulière
du partage des gains de productivité, en l’occurrence les taux
incitatifs, les chemins de fer devront fournir au ministre une description de la façon dont les gains de productivité ont profité aux
expéditeurs. Tous ces changements ont fait l’objet d’une rétroaction positive de la part des chemins de fer.
Quant à la quatrième préoccupation, le ministère n’a rien changé car sans renseignement adéquat sur les coûts, il serait impossible de prendre une décision bien informée concernant le niveau
approprié des taux de transport du grain actuellement réglementés.
In response to their first three concerns, the following changes
were made to the regulations: (i) section 12.2 was added to the
amendments which requires the Minister to conduct a review of
the amendments pertaining to the railways every four years, (ii)
the information is to be supplied on a yearly basis, and (iii) rather
than report one specific measure of productivity sharing, namely
incentive rates, railways will be required to provide the Minister
with a description of how productivity gains have benefited shippers. All of these changes have received positive feedback from
the railways.
With respect to the fourth concern, the Department made no
changes because without adequate cost information it would be
difficult to make fully informed policy decisions regarding the
regulated maximum grain rates.
Grain handling undertakings
Entreprises de manutention du grain
All the major grain companies as well as the Western Grain
Elevator Association (WGEA), sent a response. They raised four
main issues: (i) they wanted a specified date at which the regulation would be repealed, (ii) the privately held grain companies
raised concerns about the ability of the Department to keep their
financial data out of the public domain, (iii) they felt that reporting the extent to which railway incentive rates were passed on to
producers unfairly narrowed the view of how grain companies
pass productivity gains back to producers, and (iv) they felt that
providing information for each elevator location would be very
costly and intrusive.
Toutes les grandes sociétés céréalières de même que la Western
Grain Elevator Association (WGEA) ont fait parvenir des observations. Elles soulevaient quatre grandes questions : (i) elles souhaitaient que soit fixée une date de révocation du règlement,
(ii) les sociétés céréalières privées ont soulevé des préoccupations
quant à la capacité du ministère à garder leurs données financières hors du domaine public, (iii) elles estimaient que de faire rapport de la mesure dans laquelle les taux incitatifs profitaient aux
producteurs réduisait injustement la possibilité de voir comment
les sociétés céréalières partageaient les gains de productivité avec
les producteurs, et (iv) elles estimaient que de fournir des renseignements pour chaque emplacement de silo serait coûteux et risquerait de constituer une ingérence.
Les consultations qui ont suivi ont duré un peu plus d’un an et
ont abouti à un accord entre le ministère et les sociétés céréalières
quant aux renseignements qui devraient être fournis.
Les changements suivants ont été apportés au règlement :
(i) l’article 12.2 a été ajouté aux modifications pour obliger le
ministre à effectuer à tous les quatre ans un examen des modifications touchant les chemins de fer, (ii) au lieu de faire rapport
d’une mesure particulière du partage des gains de productivité, en
l’occurrence les taux incitatifs, les entreprises de manutention du
grain fourniront au ministre une description de la façon dont les
gains de productivité ont profité aux expéditeurs, (iii) au terme de
longues consultations, il a été convenu que les sociétés céréalières
fourniraient des renseignements financiers au niveau de la société, et qu’elles n’auraient pas à fournir les renseignements qu’il
serait difficile et coûteux de séparer des lignes d’affaires n’ayant
pas trait à la manutention du grain.
The consultations that ensued lasted for just over a year and resulted in an agreement between the Department and grain companies over what information they would be required to report.
The following changes were made to the regulations: (i) section 12.2 was added to the amendments which requires the Minister to conduct a review of the amendments pertaining to the railways every four years, (ii) rather than report one specific measure
of productivity sharing, namely incentive rates, they would provide the Minister with a description of how productivity gains
have benefited producers, and (iii) after the lengthy consultations
it was agreed that grain companies would provide financial information at the company level, and that information which was
difficult and costly to separate from non-grain handling lines of
business would not be required.
2093
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-328
No changes were made to address the confidentiality concerns
of the privately held companies because the Department can protect information that is commercially sensitive.
With respect to transfer elevator operators, the primary issue
raised was their inability to separate the requested information
from information on other commodities that they handle. It was
decided that transfer elevators would not be required to report
information to the Minister.
Aucun changement n’a été fait pour traiter des préoccupations
des sociétés privées ayant trait à la confidentialité parce que le
ministère peut protéger les renseignements délicats du point de
vue commercial.
En ce qui concerne les exploitants de silos élévateurs de transfert, la principale question soulevée était leur incapacité de séparer les renseignements demandés de ceux concernant les autres
marchandises qu’ils manutentionnent. Il a été résolu que les exploitants de silos élévateurs de transfert n’auraient pas à présenter
de renseignements au ministre.
Producers
Producteurs
Producer groups were consulted during the first round of consultations that resulted in the prepublication of the proposed
amendments. After prepublication, only one producer group, the
Western Producer Car Group, provided feedback. They indicated
that they supported the Regulations.
In addition to the above issues, both the railway and grain
handling industries wanted the Department to wait until
Mr. Kroeger finished his work before regulations are made that
set out specific reporting requirements. The Department felt
that moving ahead now would be the best course of action because it would allow statistics to be collected for the whole of the
1999-2000 crop year.
Les groupes de producteurs ont été consultés durant la première série de consultations qui ont abouti à la publication préalable des modifications proposées. Après la publication préalable, un seul groupe de producteurs, la Western Producer Car
Group, a présenté des observations. Elle indiquait son appui au
règlement.
En plus des points susmentionnés, les chemins de fer et les entreprises de manutention du grain voulaient que le ministère attende que M. Kroeger termine ses travaux avant que des règlements soient pris pour arrêter les exigences précises de rapport.
Le ministère croyait qu’il serait préférable d’agir maintenant, car
cela permettrait de recueillir des statistiques pour la totalité de la
campagne agricole de 1999-2000.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
It is intended that contravention of the provisions of these
Regulations be designated as subject to administrative monetary
penalties in the Regulations under section 177 of the Canada
Transportation Act, with fines to be imposed in accordance with
the procedures outlined in sections 179 and 180 of the Act.
La contravention aux dispositions de ce règlement doit être
désignée dans le règlement comme étant passible d’une sanction
administrative monétaire en vertu de l’article 177 de la Loi sur les
transports au Canada, et les amendes seront imposées conformément aux procédures exposées aux articles 179 et 180 de la
Loi.
Transports Canada peut aussi prendre des mesures d’exécution
de ce règlement sous le régime de la partie VI, article 174 de la
Loi sur les transports au Canada. Une fois informé du défaut
d’un transporteur ou d’une entreprise de manutention du grain de
se conformer, Transports Canada communiquera avec le transporteur ou l’entreprise de manutention du grain en cause, l’informant
que l’affaire sera renvoyée au ministère de la Justice si les renseignements ne sont pas présentés. La déclaration de culpabilité à
l’égard d’une infraction sous le régime de l’article 174 entraîne
une amende maximale de 5 000 $ pour une personne physique et
de 25 000 $ pour une personne morale.
Compliance with these Regulations can also be enforced by
Transport Canada under the authority of Part VI, section 174, of
the Canada Transportation Act. Following notification of a carrier’s, or grain handling undertaking’s failure to comply, Transport Canada would contact the carrier or grain handling undertaking involved, advising that the matter would be referred to the
Department of Justice if the required information is not reported.
Conviction for an offense under section 174 carries with it a fine
of up to $5,000 for an individual and $25,000 for a corporation.
Contact
Mr. Jed Cochrane
Chief
Rail Freight
Rail Policy and Programs Directorate
Policy Group
Transport Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0N5
Tel.: (613) 998-1888
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2094
Personne-ressource
M. Jed Cochrane
Chef
Transport ferroviaire
Direction générale de la politique ferroviaire
et des programmes
Groupe Politique
Transports Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0N5
Tél. : (613) 998-1888
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-329
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-329
Enregistrement
DORS/99-329 28 juillet 1999
28 July, 1999
IMMIGRATION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION
Regulations Amending the Immigration
Regulations, 1978
Règlement modifiant le Règlement sur
l’immigration de 1978
P.C. 1999-1358
C.P. 1999-1358
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Citizenship and Immigration,
pursuant to subsections 114(1)a and 118(2) of the Immigration
Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the Immigration Regulations, 1978.
Sur recommandation de la ministre de la Citoyenneté et de
l’Immigration et en vertu des paragraphes 114(1)a et 118(2) de la
Loi sur l’immigration, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur
l’immigration de 1978, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE IMMIGRATION
REGULATIONS, 1978
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’IMMIGRATION DE 1978
AMENDMENTS
1
MODIFICATIONS
2
1. Section 56 of the Immigration Regulations, 1978 is replaced by the following:
56. For the purposes of subsection 118(2) of the Act, payments
that result from a breach of an undertaking and that are made
directly or indirectly to an immigrant under an item described in
column I of Schedule VI are payments that may be recovered
from the person or organization that gave the undertaking as a
debt due to Her Majesty in right of Canada or in right of any
province to which the undertaking is assigned.
2. Item 11 of Schedule VI to the Regulations is replaced by
the following:
1
1. L’article 56 du Règlement sur l’immigration de 19782 est
remplacé par ce qui suit :
56. Pour l’application du paragraphe 118(2) de la Loi, les
paiements effectués directement ou indirectement à un immigrant
en vertu d’un article de l’annexe VI, par suite de la rupture d’un
engagement, peuvent être recouvrés auprès de la personne ou du
groupe qui a pris l’engagement, à titre de créance de Sa Majesté
du chef du Canada ou du chef de la province à qui la cession a été
faite.
2. L’article 11 de l’annexe VI du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Column I
Item
1.
Payments of Prescribed Nature
as assistance under the Adjustment Assistance Program or under the
Resettlement Assistance Program
3. Item 23 of Schedule VI to the Regulations is replaced by
the following:
Colonne I
Article
1.
3. L’article 2 de l’annexe VI du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Column I
Item
2.
Payments of Prescribed Nature
(a) as income assistance or social services under subsection 2(1) of
the Guaranteed Available Income For Need Act (R.S.B.C. 1979, c. 158)
(b) as a child care subsidy under paragraph 4(a) of the BC Benefits
(Child Care) Act (R.S.B.C., 1996, c. 26)
(c) as income assistance or benefits under section 3 of the BC Benefits
(Income Assistance) Act (R.S.B.C., 1996, c. 27)
(d) as hardship assistance under section 4 of the BC Benefits (Income
Assistance) Act (R.S.B.C., 1996, c. 27)
(e) as a youth allowance or benefit under section 4 of the BC Benefits
(Youth Works) Act (R.S.B.C., 1996, c. 28)
———
a
1
2
3
S.C. 1992, c. 49, s. 102
SOR/81-954
SOR/78-172
SOR/83-540
Paiments réglementaires
à titre d’aide en vertu de l’ancien ou du nouveau Programme d’aide à
l’adaptation
Colonne I
Article
2.
Paiments réglementaires
a) à titre de « income assistance » ou de « social services » en vertu du
paragraphe 2(1) de la loi de la Colombie-Britannique intitulée
Guaranteed Available Income for Need Act (R.S.B.C. 1979, ch. 158)
b) à titre de « child care subsidies » en vertu de l’alinéa 4a) de la loi de
la Colombie-Britannique intitulée BC Benefits (Child Care) Act
(R.S.B.C. 1996, ch. 26)
c) à titre de « income assistance » ou de « benefits » en vertu
de l’article 3 de la loi de la Colombie-Britannique intitulée BC Benefits
(Income Assistance) Act (R.S.B.C. 1996, ch. 27)
———
a
1
2
3
L.C. 1992, ch. 49, art. 102
DORS/81-954
DORS/78-172
DORS/83-540
2095
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-329
Column I
Item
Colonne I
Payments of Prescribed Nature
(f) as a disability allowance or benefits under section 2 of the Disability
Benefits Program Act (R.S.B.C., 1996, c. 97)
4. Item 10 of Schedule VI to the Regulations is amended by
adding the following after paragraph (b):
Article
4. L’article 10 de l’annexe VI du même règlement est modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
Column I
Item
10.
Paiments réglementaires
d) à titre de « hardship assistance » en vertu de l’article 4 de la loi de la
Colombie-Britannique intitulée BC Benefits (Income Assistance) Act
(R.S.B.C. 1996, ch. 27)
e) à titre de « youth allowance » ou de « benefit » en vertu de l’article 4
de la loi de la Colombie-Britannique intitulée BC Benefits (Youth
Works) Act (R.S.B.C. 1996, ch. 28)
f) à titre de « disability allowances » ou de « benefits » en vertu de
l’article 2 de la loi de la Colombie-Britannique intitulée Disability
Benefits Program Act (R.S.B.C. 1996, ch. 97)
Colonne I
Payments of Prescribed Nature
(c) as “basic financial assistance” under section 5 of the Ontario
Works Act, 1997, (S.O. 1997, c. 25, Sch. A)
(d) as “income support” under section 3 of the Ontario
Disability Support Program Act, 1997, (S.O. 1997, c. 25,
Sch. B)
Article
10.
Paiements réglementaires
c) soit à titre d’aide financière de base en vertu de l’article 5 de la Loi de
1997 sur le programme Ontario au travail (L.O. 1997, ch. 25, ann. A)
d) soit à titre de soutien du revenu en vertu de l’article 3 de la Loi de
1997 sur le Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées
(L.O. 1997, ch. 25, ann. B)
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
Section 118 of the Immigration Act allows the federal or provincial government to recover payments for public benefits, made
to a sponsored immigrant, from the permanent resident or Canadian citizen who sponsored the immigrant if these payments result from a breach of the sponsorship agreement. The Act and
accompanying regulations further require that the relevant benefits be listed in a schedule (Schedule VI) of the Regulations.
L’article 118 de la Loi sur l’immigration autorise le gouvernement fédéral ou un gouvernement provincial à recouvrer des
prestations versées à un immigrant parrainé, auprès du résident
permanent ou du citoyen canadien ayant servi de répondant, si ces
prestations ont été versées à la suite de la rupture d’un engagement de parrainage. La Loi et le règlement d’application exigent
également que les prestations en question soient prévues dans une
annexe (Annexe VI) du règlement.
Dans le but de réaliser l’objectif du programme d’immigration
en matière de réunion des familles, les citoyens canadiens et les
résidents permanents peuvent parrainer les demandes de résidence permanente au Canada présentées par des proches parents
qui sont des membres de la catégorie de la famille. Pour être répondant, un citoyen canadien ou un résident permanent doit signer un engagement qui lui fait obligation de fournir le soutien
financier nécessaire à la personne qu’il parraine et à la famille qui
l’accompagne pendant une période de dix (10) ans.
Le but de cette politique a toujours été d’obtenir que les répondants respectent intégralement leur engagement à subvenir aux
besoins des membres de la famille qu’ils font venir au Canada.
Au milieu des années 1990, il est devenu manifeste que le respect
de ce principe commençait à s’effriter, et cette situation a donné
lieu à un alourdissement du fardeau préposé aux programmes
d’aide sociale fédéraux et provinciaux. C’est pour cette raison
que, en 1997, Citoyenneté et Immigration, compte tenu des préoccupations soulevées au cours de vastes consultations, a mis en
place une stratégie coordonnée destinée à protéger les immigrants
contre l’abandon de leurs répondants et à éviter que les collectivités assument la responsabilité financière d’immigrants qui ne
In order to meet the family reunification objective of the immigration program, Canadian citizens and permanent residents may
sponsor applications for permanent residence in Canada made by
relatives who are members of the family class. In order to sponsor, a Canadian citizen or permanent resident must sign an undertaking to provide financial support as needed to the sponsored
relative and that relative’s accompanying family for a period of
ten (10) years.
The policy intent has always been that sponsors fully honour
their obligations to support the family members they bring to
Canada. By the mid 1990’s, it had become apparent that adherence to this principle was beginning to break down, resulting in
significant demands on federal and provincial social assistance
programs. For this reason, in 1997, Citizenship and Immigration,
responding to concerns raised during extensive consultations, put
up in place a coordinated strategy to help protect immigrants from
being abandoned by their sponsors and to protect communities
from being financially responsible for supporting immigrants who
cannot or will not support themselves. This strategy included
amendments to the Immigration Regulations, 1978 that were
2096
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-329
designed to ensure that sponsorship is respected as a serious
commitment and that sponsors are willing and capable of meeting
their obligations.
It should be emphasized that these changes impose no new requirements upon either sponsored immigrants or their sponsors.
peuvent ou ne veulent pas subvenir à leurs propres besoins. Cette
stratégie comportait des modifications au Règlement sur
l’immigration de 1978 destinées à garantir que le parrainage soit
considéré comme un engagement très sérieux et que les répondants soient disposés et aptes à honorer leurs obligations.
L’annexe VI du règlement précise les types de paiements qui,
lorsque versés à un immigrant parrainé, indiquent que le répondant n’a pas respecté son engagement à subvenir aux besoins de
cet immigrant et qui, conséquemment, peuvent être réclamés au
répondant. Ces paiements sont entre autres ceux qui sont versés
aux termes des dispositions législatives provinciales sur l’aide
sociale, qui sont énumérées par titre.
Ces modifications n’imposent aucune nouvelle exigence. Il
s’agit seulement d’une mise à jour périodique du titre des lois
provinciales nécessaires afin d’assurer une cohérence continue
entre les dispositions des lois fédérales et provinciales dans un
domaine de compétence partagée. Elles sont rendues nécessaires
par la promulgation de nouvelles lois sur l’aide sociale en
Colombie-Britannique et en Ontario.
En Colombie-Britannique, la Guaranteed Available Income for
Need (GAIN) Act, actuellement énumérée dans l’annexe VI du
Règlement sur l’immigration de 1978, a été remplacée par quatre
lois distinctes : la BC Benefits (Child Care) Act, la BC Benefits
(Income Assistance) Act, la BC Benefits (Youth Works) Act et la
Disability Benefits Program Act. Il faut donc modifier la liste des
types de versements d’aide sociale, effectués au cours de la durée
de parrainage et qui peuvent être réclamés au répondant ayant
signé l’engagement, pour ajouter les nouvelles lois de la
Colombie-Britannique à celle qui se trouve déjà mentionnée dans
l’annexe VI.
La province de l’Ontario a ajouté deux nouvelles lois à sa législation de l’aide sociale. La Loi de 1997 sur le programme Ontario au travail et la Loi de 1997 sur le programme ontarien de
soutien aux personnes handicapées doivent donc être ajoutées à
l’annexe VI.
Rappelons que ces changements n’imposent de nouvelles exigences ni aux immigrants parrainés ni à leurs répondants.
Alternatives
Solutions nvisagées
There is no alternative to making this amendment. The sponsorship default strategy implemented in March of 1997 requires
that Schedule VI be updated to reflect changes in provincial social assistance legislation. Failure to do so would significantly
hamper our efforts to reduce sponsorship default and would
gradually create a dichotomy between the sponsorship default
policy that is applied in British Columbia and Ontario and that
which is implemented elsewhere in the country. Moreover, those
sponsored immigrants who had received payments under the
previous social assistance acts would still be subject to having
this money recouped from their sponsor, but those receiving the
same sort of payments under the new provincial legislation would
not.
Il n’y a pas d’autres solutions que le procéder à ces modifications. La stratégie de lutte contre les manquements aux engagements de parrainage, mise en place en mars 1997, prévoit que
l’annexe VI doit être mise à jour en fonction des changements
apportés dans les lois provinciales touchant l’aide sociale. Faute
de quoi, on entraverait considérablement nos efforts pour réduire
le nombre de manquements aux engagements de parrainage et
l’on créerait progressivement un fossé entre la politique appliquée
à cet égard en Colombie-Britannique et en Ontario et celle qui
prévaut ailleurs au Canada. De plus, les immigrants parrainés qui
ont obtenu des prestations dans le cadre des anciennes lois relatives à l’aide sociale resteraient assujettis au remboursement de cet
argent par le répondant, tandis que ceux qui toucheraient des
prestations aux termes des nouvelles lois en seraient exemptés.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The benefits of amending Schedule VI to include the new provincial legislation are financial savings to all levels of government and enhanced deterrence to sponsorship default, as well as
in consistency of application of federal government policy. Failure to make this change would result in increased costs to both
the federal government and the provinces by reducing the
La modification de l’annexe VI pour y ajouter les nouvelles
lois provinciales permettra de faire des économies financières à
tous les niveaux du gouvernement et de resserrer les mesures de
dissuasion tout en garantissant une application uniforme de la
politique fédérale. Faute de quoi, on ferait augmenter les coûts
pour les gouvernements fédéral et provinciaux en réduisant leur
Schedule VI of the Regulations specifies types of payments
that, when made to a sponsored immigrant, indicate a breach of
the sponsor’s undertaking to support that immigrant and, hence,
which the sponsor can be required to repay. The schedule includes payments made under the provisions of provincial social
assistance legislation, which are listed by title.
These amendments impose no new requirements. They are
simply a recurring update of titles of provincial legislation needed
to ensure continued consistency between the provisions of federal
and provincial law in an area of shared policy jurisdiction. The
changes are made necessary by the passage of new social assistance legislation in British Columbia and Ontario.
In British Columbia, the Guaranteed Available Income for
Need (GAIN) Act, which is currently included in Schedule VI of
the Immigration Regulations, 1978 has been replaced by four
separate acts: the BC Benefits (Child Care) Act, the BC Benefits
(Income Assistance) Act, the BC Benefits (Youth Works) Act, and
the Disability Benefits Program Act. Therefore, the Schedule VI
list of the forms of assistance payments, made during the term of
a sponsorship, that may be recovered from the sponsor who gave
the undertaking, must be amended to add the new British
Columbia legislation to that which is already mentioned.
The Province of Ontario has added two new acts to its social
assistance legislation. The Ontario Works Act, 1997 and the
Ontario Disability Support Program Act, 1997 must therefore be
added to Schedule VI.
2097
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-329
capacity of the governments to recover monies paid out in assistance under these new Acts to sponsored immigrants whose sponsors failed to support them.
capacité à récupérer les prestations d’aide sociale versées aux
termes des nouvelles lois aux immigrants parrainés abandonnés
par leurs répondants.
Consultation
Consultations
Discussions have been held between Citizenship and Immigration Canada and the British Columbia Ministry of Human Resources, which requested this change. Discussions have also been
held with the Province of Ontario which supports the amendment
to Schedule VI.
No comments were received in the 15 days after June 19, 1999,
the date notice was given in the Canada Gazette Part I that the
Governor in Council proposed amending the Immigration Regulations, 1978.
Citoyenneté et Immigration Canada s’est entretenu avec le ministère des Ressources humaines de la Colombie-Britannique, qui
a demandé ce changement. On a également consulté l’Ontario,
qui appuie la décision de modifier l’annexe VI.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Sponsors assume certain obligations in writing, one of them
being that they are responsible for preventing their sponsored
family member and any accompanying dependants from becoming dependent on public assistance programs for a period of
ten (10) years. Whenever a sponsored immigrant obtains assistance payments of a prescribed nature (those listed in Schedule VI
of the Immigration Regulations, 1978), the federal government
and a province with delegated authority are entitled to seek reimbursement (repayment) by taking that sponsor to court.
Les répondants assument par écrit certaines obligations, notamment celle d’éviter que la personne qu’ils parrainent et les
personnes à leur charge deviennent dépendants des programmes
gouvernementaux d’aide sociale pendant une période de dix
(10) ans. Lorsqu’un immigrant parrainé obtient des prestations
d’aide sociale d’une nature prescrite (à savoir celles qui sont
énumérées dans l’annexe VI du Règlement sur l’immigration de
1978), le gouvernement fédéral et la province qui détient un pouvoir délégué sont habilités à demander le remboursement de ces
prestations en poursuivant le répondant devant les tribunaux.
Contact
Dominique Collinge
Director, Social Policy and Programs
Selection Branch
Citizenship and Immigration Canada
Jean Edmonds Tower North, 7th Floor
300 Slater Street
Ottawa, Ontario
K1A 1L1
Tel.: (613) 954-1147
FAX: (613) 941-9323
E-mail: collinge.dominique@8360ssg.cina.cic.x400.gc.ca
Personne-ressource
Dominique Collinge
Directeur, Politiques et programmes sociaux
Direction générale de la sélection
Citoyenneté et Immigration Canada
Tour Jean-Edmonds nord, 7e étage
300, rue Slater
Ottawa (Ontario)
K1A 1L1
Téléphone : (613) 954-1147
TÉLÉCOPIEUR : (613) 941-9323
Courriel : collinge.dominique @8360ssg.cina.cic.x400.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2098
Aucune observation n’a été présentée dans les 15 jours suivant
le 19 juin 1999, date de la publication d’un avis, dans la Gazette
du Canada Partie I, de la proposition par le gouverneur en conseil
de modifier le Règlement sur l’immigration de 1978.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-330
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-330
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-330 28 juillet 1999
CANADIAN ENVIRONMENTAL ASSESSMENT ACT
LOI CANADIENNE SUR L’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE
Regulations Amending the Law List Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
dispositions législatives et réglementaires désignées
P.C. 1999-1359
C.P. 1999-1359
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of the Environment, pursuant to
paragraphs 59(f) and (g) of the Canadian Environmental Assessment Act a, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Law List Regulations.
Sur recommandation de la ministre de l’Environnement et en
vertu des alinéas 59f) et g) de la Loi canadienne sur l’évaluation
environnementalea, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE
LAW LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES ET
RÉGLEMENTAIRES DÉSIGNÉES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Item 1 of Part I of Schedule I to the French version of the
Law List Regulations1 is repealed.
1. L’article 1 de la partie I de l’annexe I de la version française du Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées1 est abrogé.
2. La partie I de l’annexe I de la version anglaise du même
règlement est modifiée par adjonction, après l’article 2, de ce
qui suit :
2. Part I of Schedule I to the English version of the Regulations is amended by adding the following after item 2:
Item
2.1
(18)
Provisions
Canada Transportation Act
Item
2.1
(18)
(a) section 32, where the review, rescission, variation or re-hearing
relates to a decision, order or application made under subsection 98(2), 99(3), 101(3), 116(4), 127(2) or 138(2)
(b) subsection 98(2)
(c) subsection 99(3)
(d) subsection 101(3)
(e) subsection 116(4)
(f) subsection 127(2)
(g) subsection 138(2)
Provisions
Canada Transportation Act
(a) section 32 where the review, rescission, variation
or re-hearing relates to a decision, order or application made
under subsection 98(2), 99(3), 101(3), 116(4), 127(2) or 138(2)
(b) subsection 98(2)
(c) subsection 99(3)
(d) subsection 101(3)
(e) subsection 116(4)
(f) subsection 127(2)
(g) subsection 138(2)
3. Items 3 and 4 of Part I of Schedule I to the French version of the Regulations are replaced by the following:
3. Les articles 3 et 4 de la partie I de l’annexe I de la version française du même règlement sont remplacés par ce qui
suit :
Article
3.
(12)
Article
3.
(12)
4.
(18)
Dispositions
Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
Loi sur les eaux du Yukon
4.
(18)
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
———
a
1
S.C. 1992, c. 37
SOR/94-636
Dispositions
Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
Loi sur les eaux du Yukon
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
———
a
1
L.C. 1992, ch. 37
DORS/94-636
2099
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-330
4. Item 10 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
5. Item 12 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
4. L’article 10 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est abrogé.
5. L’article 12 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
12.
(3)
Item
12.
(3)
Provisions
Northwest Territories Waters Act
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval under
that paragraph is given in accordance with subsection 18(2)
or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (b)(i) or (ii) is given in accordance with
subsection 18(2) or (3)
Provisions
Northwest Territories Waters Act
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval under
that paragraph is given in accordance with subsection 18(2)
or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (b)(i) or (ii) is given in accordance with
subsection 18(2) or (3)
6. Item 14 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
7. Item 18 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
6. L’article 14 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est abrogé.
7. L’article 18 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
18.
(4)
Item
18.
(4)
Provisions
Yukon Waters Act
Provisions
Yukon Waters Act
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval
under that paragraph is given in accordance with
subsection 18(2) or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (b)(i) or (ii) is given in accordance with
subsection 18(2) or (3)
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval
under that paragraph is given in accordance with
subsection 18(2) or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (b)(i) or (ii) is given in accordance with
subsection 18(2) or (3)
8. Item 18 of Part I of Schedule I to the French version of
the Regulations is replaced by the following:
8. L’article 18 de la partie I de l’annexe I de la version
française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
18.
(2.1)
Article
18.
(2.1)
Provisions
Loi sur les transports au Canada
a) article 32, lorsque la révision, l’annulation, la modification ou la
nouvelle audience porte sur une décision, un arrêté ou une demande
visés aux paragraphes 98(2), 99(3), 101(3), 116(4), 127(2)
ou 138(2)
b) paragraphe 98(2)
c) paragraphe 99(3)
d) paragraphe 101(3)
e) paragraphe 116(4)
f) paragraphe 127(2)
g) paragraphe 138(2)
Dispositions
Loi sur les transports au Canada
a) article 32, lorsque la révision, l’annulation, la
modification ou la nouvelle audience porte sur une décision, un
arrêté ou une demande visés aux paragraphes 98(2), 99(3), 101(3),
116(4), 127(2) ou 138(2)
b) paragraphe 98(2)
c) paragraphe 99(3)
d) paragraphe 101(3)
e) paragraphe 116(4)
f) paragraphe 127(2)
g) paragraphe 138(2)
9. Item 5 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is repealed.
10. Item 6 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
11. Item 8 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is repealed.
12. Item 10 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
9. L’article 5 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est abrogé.
10. L’article 6 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est abrogé.
11. L’article 8 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est abrogé.
12. L’article 10 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
10.
(32)
Item
10.
(32)
Provisions
Health of Animals Regulations
(a) paragraph 10(1)(a)
(b) paragraph 32(b)
(c) paragraph 35(b)
13. Item 12 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
14. Item 16 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is replaced by the following:
2100
Provisions
Health of Animals Regulations
(a) paragraph 10(1)(a)
(b) paragraph 32(b)
(c) paragraph 35(b)
13. L’article 12 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est abrogé.
14. L’article 16 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Article
16.
(27)
Dispositions
Règlement sur la faune des parcs nationaux
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-330
Article
16.
(27)
a) alinéa 15(1)a)
Dispositions
Règlement sur la faune des parcs nationaux
a) alinéa 15(1)a)
15. Item 25 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
16. Item 27 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
15. L’article 25 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est abrogé.
16. L’article 27 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
27.
(16)
Item
27.
(16)
Provision
National Parks Wildlife Regulations
(a) paragraph 15(1)(a)
Provisions
National Parks Wildlife Regulations
(a) paragraph 15(1)(a)
17. Items 31 and 32 of Part II of Schedule I to the French
version of the Regulations are replaced by the following:
17. Les articles 31 et 32 de la partie II de l’annexe I de la
version française du même règlement sont remplacés par ce
qui suit :
Article
31.
(34)
Article
31.
(34)
32.
(10)
Dispositions
Règlement sur les réserves d’espèces sauvages
a) article 4
Règlement sur la santé des animaux
a) alinéa 10(1)a)
b) alinéa 32b)
c) alinéa 35b)
32.
(10)
Dispositions
Règlement sur les réserves d’espèces sauvages
a) article 4
Règlement sur la santé des animaux
a) alinéa 10(1)a)
b) alinéa 32b)
c) alinéa 35b)
18. Item 34 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is repealed.
19. Item 9 of Schedule II to the Regulations is repealed.
18. L’article 34 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est abrogé.
19. L’article 9 de l’annexe II du même règlement est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
20. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
20. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
The Canadian Environmental Assessment Act (the Act) requires federal authorities to subject certain projects to environmental assessments (EAs) before initiating, funding, granting
land, or issuing regulatory approvals for them. Four key Regulations determine the Act’s application: the Inclusion List Regulations, the Exclusion List Regulations, the Law List Regulations,
and the Comprehensive Study List Regulations. This Regulatory
Impact Analysis Statement focuses on amendments to the Law
List Regulations.
La Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (la Loi)
stipule que les autorités fédérales doivent soumettre certains projets
à une évaluation environnementale avant de les entreprendre, de les
financer, de céder des terrains ou encore de délivrer des autorisations pour leur réalisation. Quatre règlements principaux déterminent l’application de la Loi : le Règlement sur la liste d’inclusion, le
Règlement sur la liste d’exclusion, le Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées et le Règlement sur la liste
d’étude approfondie. Le présent résumé de l’étude d’impact de la
réglementation se penche sur les modifications au Règlement sur les
dispositions législatives et réglementaires désignées.
Le 8 mai 1999, un ensemble d’amendements aux quatre règlements susmentionnés a été publié dans la Gazette du Canada
Partie I. Au cours de la période de trente jours suivant cette publication, plus d’une douzaine de parties intéressées ont soumis des
commentaires sur plusieurs des modifications proposées. Pratiquement toutes les observations reçues concernaient le Règlement sur
la liste d’inclusion, le Règlement sur la liste d’exclusion, et le Règlement sur la liste d’étude approfondie. Afin de s’assurer que les
On May 8, 1999 a package of proposed amendments to all four
of the above-named Regulations was published in the Canada
Gazette Part I. During the 30-day period following that publication, more than a dozen interested parties submitted comments on
many of the amendments. Virtually all of those comments concerned amendments to the Inclusion List Regulations, the Exclusion List Regulations, and the Comprehensive Study List Regulations. In order to ensure that the final versions of the amendments
2101
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-330
to those three Regulations will address as far as possible the concerns of all interested parties, the Canadian Environmental Assessment Agency will prepare a list of proposed revisions to those
amendments and circulate it for final review and comment. Following careful consideration of any comments that may be received at that time, the Agency will put forward the final version
of the amendments to those three Regulations at a later date.
In the meantime, to ensure the continued efficient operation of
the federal environmental process, the Agency is proceeding at
this time to publish in final form several amendments to the Law
List Regulations. The other amendments published in the Canada
Gazette, Part I will be put forward in conjunction with the
amendments to the other three Regulations.
The Act and each of its four key Regulations apply to any entity that is a “federal authority” as defined in section 2 of the Act.
Action being taken in respect of a “project” by an entity that is
not a federal authority does not trigger the requirement for an
environmental assessment under the Act.
The Law List Regulations itemize the statutory and regulatory
projects approvals that trigger an EA before a project proceeds.
The items in this amendment package relating to the Law List
Regulations consist mainly of consequential amendments required because of changes already made, or in progress, to other
federal statutes and Regulations now cited in Regulations. As
well, two modifications to the Regulations are included in this
package.
versions finales des amendements à ces règlements répondent le
plus possible aux préoccupations de toutes les parties intéressées,
l’Agence canadienne d’évaluation environnementale préparera une
liste de toutes les révisions proposées à ces amendements et la fera
circuler aux fins d’examen final et de commentaires. Après avoir
dûment tenu compte de toutes les observations reçues à cette étape,
l’Agence remettra la version finale des amendements à ces trois
règlements à une date ultérieure.
Entre-temps, afin d’assurer le fonctionnement efficace du processus d’évaluation environnementale, l’Agence continue présentement de publier la version finale de quelques amendements au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées. Les deux autres amendements publiés dans la Gazette du
Canada Partie I seront présentés conjointement avec les amendements aux trois autres règlements.
La Loi et chacun de ses quatre règlements principaux
s’appliquent à toute entité qui est une « autorité fédérale » telle que
définie dans l’article 2 de la Loi. Les mesures prises concernant les
« projets » entrepris par une entité qui n’est pas une autorité fédérale ne déclenchent par le besoin de tenir une évaluation environnementale en vertu de la Loi.
Le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires
désignées énumère, article par article, les autorisations de projets
législatives et réglementaires qui déclenchent une évaluation environnementale avant le commencement du projet. Vu les changements apportés, ou en cours, à d’autres lois et règlements fédéraux
déjà énumérés dans le Règlement sur les dispositions législatives et
réglementaires désignées, les activités contenues dans le présent
ensemble d’amendements relatives au Règlement comprennent
principalement des modifications conséquentes requises. Le présent
ensemble comprend également deux autres amendements au règlement.
Alternatives
Solutions envisagées
The alternative of not proceeding immediately with the
amendments to the Law List Regulations was carefully considered. It was preferable to proceed because of the need to clarify
the application of the Regulations and to reflect the changes made
in other departments’ statutes and regulations.
La solution de ne pas mettre en œuvre immédiatement les modifications apportées au Règlement sur les dispositions législatives et
réglementaires désignées a fait l’objet d’un examen minutieux,
mais vu la nécessité de clarifier l’application des règlements et de
refléter les changements apportés aux lois et règlements des autres
ministères, il a été jugé préférable de mettre en œuvre les amendements.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Efficiency and Environmental Protection Benefits
Avantages de l’efficacité et de la protection de l’environnement
The amendments package – of which the amendments to the
Law List are a part – will clarify the application of the Regulations, resulting in efficiency gains for the federal departments and
agencies that implement the Act. The amendments will ensure
that more projects with potentially significant environmental effects and fewer projects with no potential to cause significant
environmental effects are assessed, resulting in a net gain in environmental protection.
L’ensemble d’amendements, dont les modifications au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées
font partie, permettra de clarifier l’application des règlements, ce
qui aura pour effet d’améliorer l’efficacité des ministères et des
organismes fédéraux à mettre en œuvre la Loi. Les amendements
permettront également de s’assurer qu’un plus grand nombre de
projets risquant d’entraîner des effets environnementaux importants
ou qu’un plus petit nombre de projets ne risquant pas d’entraîner
des effets environnementaux importants feront l’objet d’une évaluation, ce qui aura pour effet d’améliorer nettement la protection
de l’environnement.
No Overall Change in the Number of Screenings
Aucun changement global sur le nombre d’examens préalables
Together with the Inclusion List Regulations and the Exclusion
List Regulations, the Law List Regulations determine which projects must be subject to an EA screening. The impact of making
amendments to these Regulations is to change the number of
Le Règlement sur la liste d’inclusion, le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées et le Règlement
sur la liste d’exclusion déterminent les projets qui doivent faire
l’objet d’un examen préalable à l’évaluation environnementale. Les
2102
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-330
screenings conducted by government departments, and thus to
increase or decrease their workload. To determine the overall
impact of the amendments on the number of screenings conducted annually, we rated each amendment to the Law List
Regulations by the following schema:
High (+) — 16 to 25 screenings more per year
Medium (+) — 6 to 15 screenings more per year
Low (+) — 1 to 5 screenings more per year
None — no change in screenings per year
Low (−) — 1 to 5 screenings less per year
Medium (−) — 6 to 15 screenings less per year
High (−) — 16 to 25 screenings less per year
Since most of the Law List amendments are of a consequential
nature (see the attached Appendix), they will not result in any
increase in the number of screenings. Only one of the Law List
amendments is expected to cause such an increase, likely in the
“Low (+)” category of one to five more screenings per year. This
increase is expected to be offset by decreases that will result from
amendments to the other three Regulations, as will be demonstrated in the Regulatory Impact Analysis Statement to accompany those amendments.
amendements aux règlements entraînent un changement dans le
nombre d’examens préalables menés par les ministères du gouvernement et, par conséquent, augmentent ou réduisent leur charge de
travail. Pour déterminer l’effet global des modifications sur le nombre d’examens préalables menés chaque année, nous avons établi
un taux pour chaque amendement apporté au Règlement sur les
dispositions législatives et réglementaires désignées, selon la répartition suivante :
Élevé (+) — 16 à 25 examens préalables de plus par année
Moyen (+) — 6 à 15 examens préalables de plus par année
Faible (+) — 1 à 5 examens préalables de plus par année
Nul — aucun changement dans le nombre d’examens préalables
annuels
Faible (-) — 1 à 5 examens préalables de moins par année
Moyen (-) — 6 à 15 examens préalables de moins par année
Élevé (-) — 16 à 25 examens préalables de moins par année
Étant donné que la plupart des amendements au Règlement sur
les dispositions législatives et réglementaires désignées sont de
nature conséquente (voir l’annexe ci-jointe), ils ne se traduiront pas
par une augmentation des examens préalables. Seulement un des
amendements au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées occasionnera une telle augmentation et ce,
probablement dans la catégorie Faible (+), soit une augmentation de
1 à 5 examens préalables. Nous nous attendons à ce que cette augmentation soit compensée par des diminutions conséquentes des
amendements aux autres règlements, comme le montre le résumé de
l’étude d’impact de la réglementation qui sera joint à ces amendements.
Impacts on the Private Sector
Répercussions sur le secteur privé
The negligible impact described above is expected to be reflected in the private sector, with respect to projects that originate
there. While a small number of particular industries may experience low-to-moderate increases in the number of screenings or
comprehensive studies required for their respective projects,
those impacts will be balanced by reduced requirements for assessments in other areas. As with government departments, the
net effect should be no overall change in the number of screenings, and a decrease in the number of comprehensive studies.
Les répercussions négligeables décrites ci-dessus sont censées
influer sur les projets qui prennent naissance dans le secteur privé.
La réduction des exigences en matière d’évaluation dans d’autres
secteurs permettra d’équilibrer ces répercussions bien qu’un nombre restreint d’industries particulières puissent subir une hausse
faible ou modérée du nombre d’examens préalables ou d’études
approfondies à effectuer pour leurs projets respectifs. Comme pour
les ministères, il devrait n’y avoir aucun changement global sur le
nombre d’examens préalables, mais une diminution du nombre
d’études approfondies.
Overall Benefits
Avantages globaux
These amendments to the Law List Regulations will contribute
to a package of amendments that will increase efficiency in the
administration of the Act, and improve environmental protection
in areas currently not covered by EA. The amendments are not
likely to add to departments’ EA workload, or to require extra
resources.
Ces amendements apportés au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées feront partie d’un ensemble
de modifications qui amélioreront l’efficacité de l’administration de
la Loi et la protection environnementale dans des secteurs qui ne
font pas actuellement l’objet d’une évaluation environnementale. Il
est peu probable que les amendements augmentent la charge de
travail des ministères en matière d’évaluation environnementale ou
qu’ils requièrent des ressources additionnelles.
Consultation
Consultations
The Law List amendments, together with the forthcoming
amendments to the other three Regulations, have been established
following extensive consultations over the past several years. The
multi-stakeholder Regulatory Advisory Committee was directly
involved and was consulted about the entire package. Provincial
and territorial EA administrators were consulted on the final
plain-language draft.
Les amendements apportés au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées ainsi que les prochains
amendements aux trois autres règlements ont été établi après une
vaste consultation tenue au cours des dernières années. Le Comité
consultatif de la réglementation regroupant plusieurs intervenants a
participé directement et a examiné l’ensemble des amendements.
Les administrateurs provinciaux et territoriaux en matière
d’évaluation environnementale ont examiné la clarté du texte de la
version finale.
2103
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-330
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The compliance strategy for the Act currently in effect will
cover the amendments to the Law List Regulations. The Canadian
Environmental Assessment Agency will ensure that industry,
Departments and others are aware of the amendments through its
education program.
La stratégie de conformité de la Loi actuellement en vigueur englobera les amendements apportés au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées. L’Agence canadienne
d’évaluation environnementale s’assurera que les entreprises, les
ministères et les autres intéressés connaissent les modifications
apportées au moyen de son programme d’éducation.
Contact
Jim Clarke
Director
Legislative and Regulatory Affairs
Canadian Environmental Assessment Agency
Fontaine Building
14th Floor
200 Sacré-Cœur Boulevard
Hull, Quebec
K1A 0H3
Tel.: (819) 997-2253
FAX: (819) 953-8592
Personne-ressource
Jim Clarke
Directeur
Affaires législatives et réglementaires
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Édifice Fontaine
14e étage
200 boulevard Sacré-Cœur
Hull (Québec)
K1A 0H3
Tél. : (819) 997-2253
TÉLÉCOPIEUR : (819) 953-8592
APPENDIX
ANNEXE
To the Regulatory Impact Analysis Statement
For Amendments To The Law List Regulations
Under the Canadian Environmental Assessment Act
BRIEF EXPLANATION OF THE AMENDMENTS
(Section numbers correspond to those in the regulatory text.)
Au Résumé de l’étude d’impact de la réglementation
pour les modifications au Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées de la Loi canadienne
sur l’évaluation environnementale
BRÈVE EXPLICATION DES MODIFICATIONS
(Les numéros des paragraphes correspondent à ceux du
texte juridique.)
Law List Regulations
Règlement sur les dispositions législatives
et réglementaires désignées
These Regulations list sections of statutes and Regulations
which provide for the exercise of regulatory powers, the use of
which requires the application of the
Canadian Environmental Assessment Act.
Ce règlement fournit la liste des articles des lois et des règlements
qui prévoient l’exercice d’un pouvoir de réglementation,
au terme duquel il est nécessaire d’appliquer la
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Most of the amendments to these Regulations are consequential
changes made necessary by changes (repeal, replacement, etc.)
made to other federal statutes or Regulations since the coming
into force of the Canadian Environmental Assessment Act. These
amendments ensure that the references in these Regulations are
kept current.
The exceptions to the consequential amendments are:
La plupart des changements apportés constituent des modifications
corrélatives qui sont rendues nécessaires par d’autres modifications
(abrogation, remplacement, etc.) apportées à d’autres lois et règlements fédéraux depuis l’entrée en vigueur de la Loi canadienne sur
l’évaluation environnementale. Ces modifications visent à assurer
que les références qui y sont mentionnées sont à jour.
Les modifications suivantes ne sont pas des modifications corrélatives :
Schedule 1
Annexe 1
12, 18 These amendments will correct ambiguity and legal uncertainty inherent in the current references to the Northwest
Territories Waters Act and the Yukon Waters Act, respectively. The changes will clarify who is the responsible federal authority with respect to certain types of water licences.
12, 18 Ces modifications visent à supprimer l’ambiguïté et
l’incertitude légale inhérente à la Loi sur les eaux des
Territoires du Nord-Ouest et à la Loi sur les eaux du
Yukon, respectivement. Les modifications apportées préciseront quelles sont les autorités fédérales responsables relativement à certains genres de permis d’exploitation de
l’eau.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2104
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-331
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-331
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-331 28 juillet 1999
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
Form of Proxy (Banks) Regulations
Règlement sur les formulaires de sollicitation
(banques)
P.C. 1999-1360
C.P. 1999-1360
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Finance, pursuant to sections 156.04a, 156.05a and 559b of the Bank Actc, hereby makes
the annexed Form of Proxy (Banks) Regulations.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu des
articles 156.04a, 156.05a et 559b de la Loi sur les banquesc, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement
sur les formulaires de sollicitation (banques), ci-après.
FORM OF PROXY (BANKS) REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES FORMULAIRES DE
SOLLICITATION (BANQUES)
FORM
FORME DE LA SOLLICITATION
General
Dispositions générales
1. (1) Subject to sections 2 to 4 and to subsection 156.02(4) of
the Bank Act,
(a) a form of proxy referred to in subsection 156.04(1) of that
Act shall be in the form prescribed by subsections 32(1), (2),
(5), (7) and (8) of the Canada Business Corporations Regulations;
(b) a management proxy circular referred to in paragraph 156.05(1)(a) of that Act shall be in the form prescribed
by subsection 32(8) and paragraphs 35(a) to (f), (h), (j) to (s),
(w) to (hh), (jj) and (kk) and section 42 of the Canada Business
Corporations Regulations; and
(c) a dissident’s proxy circular referred to in paragraph 156.05(1)(b) of that Act shall be in the form prescribed
by subsection 32(8) and sections 38 to 40, subsection 41(1) and
section 42 of the Canada Business Corporations Regulations.
1. (1) Sous réserve des articles 2 à 4 et du paragraphe 156.02(4) de la Loi sur les banques :
a) le formulaire de procuration visé au paragraphe 156.04(1) de
cette loi doit être en la forme prescrite par les paragraphes 32(1), (2), (5), (7) et (8) du Règlement sur les sociétés par
actions de régime fédéral;
b) la circulaire de sollicitation qui est envoyée par la direction
selon l’alinéa 156.05(1)a) de cette loi doit être en la forme
prescrite pour la circulaire de procuration de la direction par le
paragraphe 32(8), les alinéas 35a) à f), h), j) à s), w) à hh), jj) et
kk) et l’article 42 du Règlement sur les sociétés par actions de
régime fédéral;
c) la circulaire de sollicitation qui est envoyée par un opposant
selon l’alinéa 156.05(1)b) de cette loi doit être en la forme
prescrite pour la circulaire de procuration de dissident par le
paragraphe 32(8), les articles 38 à 40, le paragraphe 41(1) et
l’article 42 du Règlement sur les sociétés par actions de régime
fédéral.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), la mention de « Director », au paragraphe 32(1) de la version anglaise du Règlement
sur les sociétés par actions de régime fédéral, vaut mention de
« Superintendent ».
(3) Pour l’application du paragraphe (1), dans les dispositions
visées à ce paragraphe :
a) sauf le sous-alinéa 35ee)(i) et l’alinéa 35gg) du Règlement
sur les sociétés par actions de régime fédéral, la mention de
« société » vaut mention de « banque », à moins qu’elle ne soit
employée dans l’expression « société de personnes »;
b) les termes « valeur mobilière » et « véritable propriétaire »
s’entendent respectivement au sens de « titre » ou « valeur
mobilière » et « véritable propriétaire » à l’article 2 de la Loi
sur les banques;
c) les termes « contrôle », « société mère », « filiale » et
« groupe » s’entendent respectivement au sens des articles 3, 4,
5 et 6 de la Loi sur les banques;
(2) For the purpose of subsection (1), in subsection 32(1) of the
English version of the Canada Business Corporations Regulations, a reference to “Director” shall be read as a reference to
“Superintendent”.
(3) For the purpose of subsection (1), in the provisions referred
to in that subsection,
(a) except in respect of subparagraph 35(ee)(i) and paragraph 35(gg) of the Canada Business Corporations Regulations, a reference to a “corporation” shall be read as a reference
to a “bank”;
(b) “security” and “beneficial ownership” have the same
meaning as in section 2 of the Bank Act;
(c) the meaning of “control”, “holding body corporate”,
“subsidiary” and “affiliate” shall be determined in accordance
with sections 3, 4, 5 and 6, respectively, of the Bank Act; and
(d) the meaning of “insider” shall be determined in accordance
with section 265 of the Bank Act.
———
———
a
a
b
c
S.C. 1997, c. 15, s. 10
S.C. 1997, c. 15, s. 90
S.C. 1991, c. 46
b
c
L.C. 1997, ch. 15, art. 10
L.C. 1997, ch. 15, art. 90
L.C. 1991, ch. 46
2105
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-331
(4) For the purpose of subsection (1), in subparagraph 35(ee)(i)
and paragraph 35(gg) of the Canada Business Corporations
Regulations, a reference to a “corporation” shall be read as a reference to a “bank or corporation”.
(5) For the purpose of subsection (1), in the provision of the
Canada Business Corporations Regulations set out in column 1
of an item of the following table, a reference to the provision of
the Canada Business Corporations Act set out in column 2 of that
item shall be read as a reference to the provision of the Bank Act
set out in column 3 of that item.
d) le terme « initié » s’entend au sens de l’article 265 de la Loi
sur les banques.
(4) Pour l’application du paragraphe (1), la mention de « société », au sous-alinéa 35ee)(i) et à l’alinéa 35gg) du Règlement sur
les sociétés par actions de régime fédéral, vaut mention de
« banque ou société ».
(5) Pour l’application du paragraphe (1), la mention, dans une
disposition du Règlement sur les sociétés par actions de régime
fédéral figurant à la colonne 1 du tableau, d’une disposition de la
Loi canadienne sur les sociétés par actions figurant à la
colonne 2 vaut mention de la disposition de la Loi sur les banques figurant à la colonne 3.
TABLE
TABLEAU
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Item
Canada
Business Corporations
Regulations provision
Canada Business
Corporations Act
provision
Bank Act
provision
Article
Disposition du Règlement Disposition de la Loi
sur les sociétés par actions canadienne sur les
de régime fédéral
sociétés par actions
Disposition de la
Loi sur les
banques
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
32(1)
32(5)
35(a)
35(j)
35(k)
35(l)
35(dd)
35(ee)(i)
35(ee)(ii)
35(ee)(iii)
150(2)
137
148(4)
124
124(4)
239 or 241
173 or 174
184
189(3)
188
156.05(2)
143
156.02(6)
212
213
334
217
227
232(1)
39.2
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
32(1)
32(5)
35a)
35j)
35k)
35l)
35dd)
35ee)(i)
35ee)(ii)
35ee)(iii)
156.05(2)
143
156.02(6)
212
213
334
217
227
232(1)
39.2
Colonne 2
150(2)
137
148(4)
124
124(4)
239 ou 241
173 ou 174
184
189(3)
188
Colonne 3
2. Where a form of proxy confers authority with respect to
specified matters that are not identified in the notice of meeting,
the form of proxy or, where it is accompanied by a management
proxy circular or dissident’s proxy circular, the management
proxy circular or dissident’s proxy circular shall state in boldfaced type how the proxyholder will vote the shares in respect of
each such matter or group of related matters.
3. Where a form of proxy confers discretionary authority in respect of amendments to matters identified in the notice of meeting or other matters that may properly come before the meeting,
the form of proxy or, where it is accompanied by a management
proxy circular or dissident’s proxy circular, the management
proxy circular or dissident’s proxy circular shall state specifically
that it confers that discretionary authority.
2. Si un formulaire de procuration confère un pouvoir relativement à des questions non indiquées dans l’avis d’assemblée, ce
formulaire ou la circulaire de sollicitation de la direction ou d’un
opposant qui l’accompagne doit préciser, en caractères gras, la
façon dont le fondé de pouvoir exercera les droits de vote afférents aux actions pour chaque question ou groupe de questions
connexes qui ne figuraient pas dans l’avis d’assemblée.
3. Si un formulaire de procuration confère un pouvoir discrétionnaire relativement à des modifications à des questions indiquées dans l’avis d’assemblée ou à d’autres questions qui peuvent
normalement être soumises à l’assemblée, le formulaire de procuration ou la circulaire de sollicitation de la direction ou d’un opposant qui l’accompagne doit énoncer expressément qu’il confère
un tel pouvoir.
Financial Statements
États financiers
4. (1) Where financial statements form part of a management
proxy circular, the statements shall be prepared in accordance
with the accounting principles referred to in subsection 308(4) of
the Bank Act.
(2) Financial statements referred to in subsection (1) that are
not reported on by the auditor of the bank shall be accompanied
by a report of the chief financial officer of the bank stating that
the financial statements have not been audited but have been prepared in accordance with the accounting principles referred to in
subsection 308(4) of the Bank Act.
4. (1) Les états financiers faisant partie de la circulaire de procuration de la direction doivent être établis selon les principes
comptables visés au paragraphe 308(4) de la Loi sur les banques.
REPEAL
ABROGATION
1
5. The Form of Proxy Regulations are repealed.
(2) Si un rapport du vérificateur de la banque n’est pas joint
aux états financiers, ceux-ci doivent être accompagnés d’un rapport du directeur des finances de la banque déclarant qu’ils n’ont
pas été vérifiés mais qu’ils ont été établis selon les principes
comptables visés au paragraphe 308(4) de la Loi sur les banques.
5. Le Règlement sur le formulaire de procuration1 est abrogé.
———
———
1
1
SOR/82-925
2106
DORS/82-925
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-331
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
6. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Government is proposing to replace the current Form of
Proxy (Banks) Regulations with new Regulations that incorporate, by reference, Part IV of the Canada Business Corporation
Regulations (CBCR) which relates to form of proxy. This regulatory initiative is being driven by the desire to streamline the
Regulations and to harmonize federal proxy rules while maintaining its exclusive legislative jurisdiction in relation to banks.
In addition, the Standing Joint Committee for the Scrutiny of
Regulations (SJC) has requested that a number of technical
problems, found in the current Regulations, be addressed. The
promulgation of new Regulations will resolve both the SJC’s
concerns while streamlining the Regulations and harmonizing the
federal proxy rules.
Le gouvernement propose de remplacer le Règlement sur les
formulaires de sollicitation (banques) par un nouveau règlement
qui engloberait, par renvoi, la partie IV du Règlement sur les sociétés par actions de régime fédéral (RSARF), qui porte sur le
formulaire de sollicitation. Cette initiative de réglementation procède de la volonté de rationaliser la réglementation et
d’harmoniser les règles fédérales concernant les sollicitations,
tout en veillant à ce que le gouvernement fédéral conserve
l’exclusivité des pouvoirs en matière de législation bancaire.
En outre, le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation (CMPER) a demandé que certains problèmes techniques
que pose le règlement existant soient corrigés. La promulgation
d’un nouveau règlement donnera suite aux préoccupations du
CMPER, tout en rationalisant la réglementation et en harmonisant
les règles fédérales sur les sollicitations.
Alternatives and Analysis
Solutions de rechange et analyse
(1) Maintain the status quo (i.e. Current Form of Proxy (Banks)
Regulations). This alternative would not enable the federal government to achieve its policy goal (i.e. to streamline the Regulations and to harmonize federal proxy rules) and would not address concerns raised by the SJC. As a result, this alternative was
rejected.
(1) Maintenir le statu quo, c’est-à-dire le Règlement sur les
formulaires de sollicitation (banques) existant. Cette option ne
permettra pas au gouvernement fédéral de réaliser son objectif
stratégique (c.-à-d. de rationaliser la réglementation et
d’harmoniser les règles fédérales concernant les sollicitations) et
ne donnerait pas suite aux préoccupations du CMPER. Elle a
donc été rejetée.
(2) Abroger le Règlement sur les formulaires de sollicitation
(banques) et confier aux organismes provinciaux de réglementation des valeurs mobilières l’encadrement du dépôt des formulaires de sollicitation par les banques. Cette option serait incompatible avec le fait que le gouvernement fédéral détient tous les
pouvoirs en matière de législation bancaire. Elle a donc été rejetée.
(3) Promulguer un nouveau Règlement sur les formulaires de
sollicitation (banques) comprenant, par renvoi, la partie IV du
RSARF, qui porte sur le formulaire de sollicitation. Cette option
permettrait au gouvernement d’établir une norme fédérale visant
les sollicitations, en plus de réduire le chevauchement et le double emploi en matière de règlement. Il est proposé de retenir cette
option, qui a reçu l’appui de l’Association des banquiers canadiens (ABC).
(2) Revoke the Form of Proxy (Banks) Regulations and shift
reliance for bank proxy filings to the provincial securities regulators. This would not be consistent with the fact that the federal
government has exclusive legislative jurisdiction in relation to
banks. Therefore, this alternative was rejected.
(3) Promulgate new Form of Proxy (Banks) Regulations which
incorporate, by reference, Part IV of the CBCR which relates to
form of proxy. This alternative would enable the Government to
establish a federal standard for proxies while reducing regulatory
overlap and duplication. This alternative, which has been endorsed by the Canadian Bankers Association (CBA), is being
proposed.
Costs
Coûts
The implementation of alternative 3 will not generate any additional costs to OSFI and may give banks the opportunity to realize some costs savings.
La mise en place de l’option trois n’entraînera pas de coûts
additionnels pour le BSIF et pourrait permettre aux banques de
réaliser des économies.
Consultation
Consultations
On November 14, 1998, a letter was sent to the CBA requesting their views or proposals to amend the existing Regulations
and on January 6, 1999, the CBA was provided with a final draft
Le 14 novembre 1998, l’ABC a été invitée, par lettre, à donner
son avis ou à formuler des propositions en prévision de la modification du règlement. Elle a reçu le texte de l’ébauche finale du
2107
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-331
copy of the proposed Form of Proxy (Banks) Regulations. The
CBA’s Legal Affairs Committee reviewed, and endorsed, the
proposed Regulations.
The Regulations were prepublished in the Canada Gazette,
Part I, on May 22, 1999. No adverse comments were received in
response to prepublication.
projet de Règlement sur les formulaires de sollicitation (banques)
le 6 janvier 1999, qui a été examinée et approuvée par le Comité
des affaires juridiques de l’ABC.
Le règlement a fait l’objet d’un préavis dans la Gazette du Canada Partie I du 22 mai 1999. Aucune observation négative n’a
été reçue par la suite.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These amendments will not require any change in OSFI procedures and no additional personnel resources are required.
Le BSIF ne sera tenu ni de modifier ses procédures ni de mobiliser du personnel supplémentaire en raison de ces modifications.
Contact
Mr. Charles P. Johnston
Regulations Officer
Legislation and Precedents Division
Office of the Superintendent of Financial Institutions
255 Albert Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H2
Tel.: (613) 990-7472
FAX: (613) 998-6716
E-mail: cjohnst@osfi-bsif.gc.ca
Personne-ressource
Charles P. Johnston
Agent de réglementation
Division de la législation et des précédents
Bureau du surintendant des institutions financières
255, rue Albert
Ottawa (Ontario)
K1A 0H2
Tél. : (613) 990-7472
TÉLÉCOPIEUR : (613) 998-6716
Courrier électronique : cjohnst@osfi-bsif.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2108
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-332
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-332
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-332 28 juillet 1999
MUNICIPAL GRANTS ACT
LOI SUR LES SUBVENTIONS AUX MUNICIPALITÉS
Regulations Amending Schedule III to the
Municipal Grants Act
Règlement modifiant l’annexe III de la Loi sur les
subventions aux municipalités
P.C. 1999-1361
C.P. 1999-1361
28 July, 1999
28 juillet 1999
Whereas, pursuant to subsection 9(2) of the Municipal Grants
Act, a copy of the proposed Regulations Amending Schedule III to
the Municipal Grants Act, substantially in the form set out in the
annexed Regulations, was published in the Canada Gazette,
Part I, on December 26, 1998 and a reasonable opportunity was
afforded to interested persons to make representations with respect thereto;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Public Works and Government Services, pursuant to subsection 9(1) of the Municipal
Grants Act, hereby makes the annexed Regulations Amending
Schedule III to the Municipal Grants Act.
Attendu que, conformément au paragraphe 9(2) de la Loi sur
les subventions aux municipalités, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant l’annexe III de la Loi sur les subventions
aux municipalités, conforme en substance au texte ci-après, a été
publié dans la Gazette du Canada Partie I le 26 décembre 1998 et
que les intéressés ont eu la possibilité de présenter leurs observations à cet égard,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux
publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 9(1) de la Loi sur les subventions aux municipalités, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement
modifiant l’annexe III de la Loi sur les subventions aux municipalités, ci-après.
REGULATIONS AMENDING SCHEDULE III
TO THE MUNICIPAL GRANTS ACT
RÈGLEMENT MODIFIANT L’ANNEXE III DE LA LOI
SUR LES SUBVENTIONS AUX MUNICIPALITÉS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Schedule III to the Municipal Grants Act is amended by
adding the following in alphabetical order:
1. L’annexe III de la Loi sur les subventions aux municipalités est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de
ce qui suit :
La Société des ponts fédéraux Limitée
The Federal Bridge Corporation Limited
The Federal Bridge Corporation Limited
La Société des ponts fédéraux Limitée
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The Minister of Transport has requested that The Federal
Bridge Corporation Limited be added to Schedule III of the Municipal Grants Act.
The Federal Bridge Corporation Limited was incorporated on
September 2, 1998 under the Canada Business Corporations Act
as a subsidiary of The St. Lawrence Seaway Authority. Upon
dissolution of The St. Lawrence Seaway Authority it became a
parent Crown corporation as defined in the Financial Administration Act.
Le ministre des Transports a demandé que La Société des ponts
fédéraux Limitée soit ajoutée à l’annexe III de la Loi sur les subventions aux municipalités.
La Société des ponts fédéraux Limitée a été constituée le
2 septembre 1998 en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés
par actions, comme une filiale de l’Administration de la voie
maritime du Saint-Laurent. Après dissolution de l’Administration
de la voie maritime du Saint-Laurent, la Société devenait une
société d’État mère au sens de la Loi sur la gestion des finances
publiques.
En vertu de l’article 9 de la Loi sur les subventions aux municipalités, le gouverneur en conseil peut, par règlement, prendre
Under section 9 of the Municipal Grants Act, the Governor in
Council may make regulations for carrying out the purposes and
2109
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-332
provisions of the Act and adding to or deleting from Schedule III
any corporation established by or under an Act of Parliament or
performing a function on behalf of the Government of Canada.
The amendment would make eligible for grants in lieu of taxes,
properties owned by The Federal Bridge Corporation Limited.
Alternatives
No alternative is available.
toutes mesures utiles à l’application de cette loi et ajouter à
l’annexe III ou en retrancher toute société constituée en vertu
d’une loi du Parlement ou exerçant des fonctions pour le compte
du gouvernement du Canada.
La modification aura pour effet de rendre admissible aux subventions tenant lieu d’impôt, les propriétés de La Société des
ponts fédéraux Limitée.
Solutions envisagées
Il n’existe aucune autre solution.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This amendment will serve to provide The Federal Bridge Corporation Limited with the appropriate legal authority to pay grants
in lieu of taxes, under the provisions of the Municipal Grants Act,
to taxing authorities where corporation property is located.
Cette modification fournira à La Société des ponts fédéraux
Limitée, le pouvoir légal de verser des paiements en remplacement de l’impôt foncier, selon les dispositions de la Loi sur les
subventions aux municipalités, aux autorités taxatrices dans lesquelles sont situées les propriétés de la Société.
Consultation
Consultations
This amendment has been prepared in consultation with the
Department of Transport.
The Regulations were prepublished in the Canada Gazette,
Part I on December 26, 1998. No comments were received in
response to prepublication.
Cette modification a été préparée en consultation avec le ministère des Transports.
Le règlement a fait l’objet d’un préavis dans la Gazette du
Canada Partie I du 26 décembre 1998. Aucune observation n’a
été reçu par la suite.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The applications for grants related to the amendment will be
audited as are all municipal grants on other federal properties, to
insure compliance with the Municipal Grants Act.
Les demandes de subventions se rapportant à cette modification feront l’objet d’une vérification tout comme les autres demandes de subventions à l’égard des propriétés fédérales pour
s’assurer qu’elles se conforment à la Loi sur les subventions aux
municipalités.
Contact
Mr. Alexander MacGregor
Director, Municipal Grants
Public Works and Government Services Canada
Sir Charles Tupper Building
Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0M2
(613) 736-2665
Personne-ressource
M. Alexander MacGregor
Directeur, Subventions aux municipalités
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Édifice Sir Charles Tupper
Promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0M2
(613) 736-2665
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2110
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-333
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-333
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-333 28 juillet 1999
MUNICIPAL GRANTS ACT
LOI SUR LES SUBVENTIONS AUX MUNICIPALITÉS
Regulations Amending Schedules III and IV to the
Municipal Grants Act
Règlement modifiant les annexes III et IV de la Loi
sur les subventions aux municipalités
P.C. 1999-1362
C.P. 1999-1362
28 July, 1999
28 juillet 1999
Whereas, pursuant to subsection 9(2) of the Municipal Grants
Act, a copy of the proposed Regulations Amending Schedules III
and IV to the Municipal Grants Act, substantially in the form set
out in the annexed regulations, was published in the Canada
Gazette, Part I, on December 12, 1998 and a reasonable opportunity was thereby afforded to interested persons to make representations to the Minister of Public Works and Government
Services with respect to the proposed regulations;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Public Works and Government Services, pursuant to paragraph 9(1)(h) of the Municipal
Grants Act, hereby makes the annexed Regulations Amending
Schedules III and IV to the Municipal Grants Act.
Attendu que, conformément au paragraphe 9(2) de la Loi sur
les subventions aux municipalités, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant les annexes III et IV de la Loi sur les subventions aux municipalités, conforme en substance au texte
ci-après, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le
12 décembre 1998 et que les intéressés ont ainsi eu la possibilité
de présenter leurs observations à cet égard au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux
publics et des Services gouvernementaux et en vertu de
l’alinéa 9(1)h) de la Loi sur les subventions aux municipalités,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement modifiant les annexes III et IV de la Loi sur les subventions
aux municipalités, ci-après.
REGULATIONS AMENDING SCHEDULES III AND IV TO
THE MUNICIPAL GRANTS ACT
RÈGLEMENT MODIFIANT LES ANNEXES III ET IV DE
LA LOI SUR LES SUBVENTIONS AUX MUNICIPALITÉS
AMENDMENTS
1
1. Schedule III to the Municipal Grants Act is amended by
deleting the following:
Canada Museums Construction Corporation Inc.
Société de construction des musées du Canada Inc.
Federal Insolvency Trustee Agency
Agence fédérale en matière d’insolvabilité
National Sports Recreation Centre Inc.
Centre national du sport et de la récréation Inc.
Opcan
Opcan
Public Works Lands Company Limited
Société immobilière des travaux publics limitée
2. Schedule III to the Act is amended by adding the following in alphabetical order:
Canadian Sport and Fitness Administration Centre
Centre canadien d’administration du sport et de la condition
physique
Katimavik-Opcan Corporation
Corporation Katimavik-Opcan
Enterprise Cape Breton Corporation
Société d’expansion du Cap-Breton
3. Schedule IV to the Act is amended by deleting the following:
The de Havilland Aircraft Company of Canada, Limited
Société de Havilland Aviation du Canada, Limitée
———
1
SOR/88-446
MODIFICATIONS
1
1. L’annexe III de la Loi sur les subventions aux municipalités est modifiée par suppression de ce qui suit :
Agence fédérale en matière d’insolvabilité
Federal Insolvency Trustee Agency
Centre national du sport et de la récréation Inc.
National Sports Recreation Centre Inc.
Opcan
Opcan
Société de construction des musées du Canada Inc.
Canada Museums Construction Corporation Inc.
Société immobilière des travaux publics limitée
Public Works Lands Company Limited
2. L’annexe III de la même loi est modifiée par adjonction,
selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
Centre canadien d’administration du sport et de la condition
physique
Canadian Sport and Fitness Administration Centre
Corporation Katimavik-Opcan
Katimavik-Opcan Corporation
Société d’expansion du Cap-Breton
Enterprise Cape Breton Corporation
3. L’annexe IV de la même loi est modifiée par suppression
de ce qui suit :
Société de Havilland Aviation du Canada, Limitée
The de Havilland Aircraft Company of Canada, Limited
———
1
DORS/88-446
2111
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-333
4. Schedule IV to the Act is amended by adding the following in alphabetical order:
Canada Lands Company Limited
Société immobilière du Canada Limitée
4. L’annexe IV de la même loi est modifiée par adjonction,
selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
Société immobilière du Canada Limitée
Canada Lands Company Limited
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
This Regulation amends Schedules III and IV of the Municipal
Grants Act. The Standing Joint Committee for the Scrutiny of
Regulations advised that sections 5 and 14 of the Crown Corporation Grants Regulations required amendment to rectify the
wording thereof that was ultra vires to the Municipal Grants Act.
Ce règlement modifie les annexes III et IV de la Loi sur les
subventions aux municipalités. Le Comité permanent mixte
d’examen de la réglementation souligne que le libellé des articles 5 et 14 du Règlement sur les subventions versées par les
sociétés de la Couronne devrait être modifié vu qu’il rend invalide la Loi sur les subventions aux municipalités.
Consequent to that amendment, Schedules III and IV of the
Municipal Grants Act also required amendment.
À la suite de cette modification, les annexes III et IV de la Loi
sur les subventions aux municipalités ont aussi requis des modifications.
Consultation
Consultations
The Regulations were prepublished in the Canada Gazette,
Part I on December 12, 1998. No comments were received in
response to prepublication.
Le règlement a fait l’objet d’un préavis dans la Gazette du
Canada Partie I le 12 décembre 1998. Aucune observation n’a été
reçue par la suite.
Contact
Personne-ressource
Mr. Alexander MacGregor
Director, Municipal Grants
Public Works and
Government Services Canada
Sir Charles Tupper Building
Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0M2
(613) 736-2665
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2112
M. Alexander MacGregor
Directeur, Subventions aux municipalités
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Édifice Sir Charles Tupper
Promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0M2
(613) 736-2665
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-334
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-334
Enregistrement
DORS/99-334 28 juillet 1999
28 July, 1999
MUNICIPAL GRANTS ACT
LOI SUR LES SUBVENTIONS AUX MUNICIPALITÉS
Regulations Amending the Crown Corporation
Grants Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
subventions versées par les sociétés de la Couronne
P.C. 1999-1363
C.P. 1999-1363
28 July, 1999
28 juillet 1999
Whereas, pursuant to subsection 9(2) of the Municipal Grants
Act, a copy of the proposed Regulations Amending the Crown
Corporation Grants Regulations, substantially in the form set out
in the annexed regulations, was published in the Canada Gazette,
Part I, on December 12, 1998 and a reasonable opportunity was
thereby afforded to interested persons to make representations to
the Minister of Public Works and Government Services with respect to the proposed regulations;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Public Works and Government Services, pursuant to subsection 9(1) of the Municipal
Grants Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the
Crown Corporation Grants Regulations.
Attendu que, conformément au paragraphe 9(2) de la Loi sur
les subventions aux municipalités, le projet de règlement intitulé
Règlement modifiant le Règlement sur les subventions versées par
les sociétés de la Couronne, conforme en substance au texte ciaprès, a été publié dans la Gazette du Canada Partie I le 12 décembre 1998 et que les intéressés ont ainsi eu la possibilité de
présenter leurs observations à cet égard au ministre des Travaux
publics et des Services gouvernementaux,
À ces causes, sur recommandation du ministre des Travaux
publics et des Services gouvernementaux et en vertu du paragraphe 9(1) de la Loi sur les subventions aux municipalités, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur les subventions versées par les sociétés de la Couronne, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CROWN
CORPORATION GRANTS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES SUBVENTIONS VERSÉES PAR LES
SOCIÉTÉS DE LA COURONNE
AMENDMENTS
1
MODIFICATIONS
2
1
1. Section 5 of the Crown Corporation Grants Regulations
is replaced by the following:
5. In this Part, “corporation” means, in respect of any grant that
may be made by it, every corporation included in Schedule III
or IV to the Act.
2. Section 141 of the Regulations is replaced by the following:
14. In this Part, “corporation” means, in respect of any grant
that may be made by it, every corporation included in Schedule IV to the Act.
1. L’article 5 du Règlement sur les subventions versées par
les sociétés de la Couronne2 est remplacé par ce qui suit :
5. Dans la présente partie, « société » s’entend, à l’égard d’une
subvention qu’elle peut verser, de toute société mentionnée aux
annexes III ou IV de la Loi.
2. L’article 141 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
14. Dans la présente partie, « société » s’entend, à l’égard
d’une subvention qu’elle peut verser, de toute société mentionnée
à l’annexe IV de la Loi.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
This Regulation amends sections 5 and 14 of the Crown Corporation Grants Regulations. The Standing Joint Committee for
the Scrutiny of Regulations advised that sections 5 and 14 of the
Ce règlement modifie les articles 5 et 14 du Règlement sur les
subventions versées par les sociétés de la Couronne de la Loi sur
les subventions aux municipalités. Le Comité permanent mixte
———
———
1
1
2
SOR/92-506
SOR/81-1030
2
DORS/92-506
DORS/81-1030
2113
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-334
Crown Corporation Grants Regulations required amendment to
rectify the wording thereof that was ultra vires to the Municipal
Grants Act.
d’examen de la réglementation souligne que le libellé des articles 5 et 14 du Règlement sur les subventions versées par les
sociétés de la Couronne devrait être modifié vu qu’il rend invalide la Loi sur les subventions aux municipalités.
Consequent to that amendment, Schedules III and IV of the
Municipal Grants Act also required amendment.
À la suite de cette modification, les annexes III et IV de la Loi
sur les subventions aux municipalités ont aussi requis des modifications.
Consultation
Consultations
The Regulations were prepublished in the Canada Gazette,
Part I on December 12, 1998. No comments were received in
response to prepublication.
Le règlement a fait l’objet d’un préavis dans la Gazette du
Canada Partie I le 12 décembre 1998. Aucune observation n’a été
reçue par la suite.
Contact
Personne-Ressource
Mr. Alexander MacGregor
Director, Municipal Grants
Public Works and Government Services Canada
Sir Charles Tupper Building
Riverside Drive
Ottawa, Ontario
K1A 0M2
(613) 736-2665
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2114
M. Alexander MacGregor
Directeur, Subventions aux municipalités
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Édifice Sir Charles Tupper
Promenade Riverside
Ottawa (Ontario)
K1A 0M2
(613) 736-2665
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-335
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-335
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-335 28 juillet 1999
CANADA SHIPPING ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
Private Buoy Regulations
Règlement sur les bouées privées
P.C. 1999-1364
C.P. 1999-1364
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport and the Minister of
Fisheries and Oceans, pursuant to sections 519 and 562a of the
Canada Shipping Act, hereby makes the annexed Private Buoy
Regulations.
Sur recommandation du ministre des Transports et du ministre
des Pêches et des Océans et en vertu des articles 519 et 562a de la
Loi sur la marine marchande du Canada, Son Excellence le
Gouverneur général en conseil prend le Règlement sur les bouées
privées, ci-après.
PRIVATE BUOY REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES BOUÉES PRIVÉES
INTERPRETATION
DÉFINITION
1. In these Regulations, “private buoy” means a buoy that is not
owned by the federal government, a provincial government or a
government agency.
1. Dans le présent règlement, « bouée privée » s’entend d’une
bouée qui n’appartient ni à l’administration fédérale ni à une
administration provinciale, ni à un organisme gouvernemental.
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply to every private buoy other than
private buoys used to mark fishing gear.
2. Le présent règlement s’applique aux bouées privées, sauf
celles qui servent à signaler des engins de pêche.
PLACEMENT REQUIREMENTS
MISE À L’EAU
3. No person shall place in any Canadian waters a private buoy
that interferes with or is likely to interfere with the navigation of
any vessel, or that misleads or is likely to mislead the operator of
any vessel.
4. (1) No person shall place a private buoy in any Canadian
waters unless
(a) the part of the buoy that shows above the surface of the
water is at least 15.25 cm wide and at least 30.5 cm high;
(b) the buoy displays, on opposite sides, the capital letters
“PRIV” that are
(i) as large as is practical for the size of the buoy, and
(ii) white when the background colour is red, green or black,
(iii) black when the background colour is white or yellow;
(c) the buoy complies with the requirements set out in
Canadian Aids to Navigation (TP 968) published by the Canadian Coast Guard in 1995, as amended from time to time;
(d) the buoy displays, in a conspicuous location and in a permanent and legible manner, the name, address and telephone
number of its owner;
(e) the buoy is constructed and maintained in a manner and
with materials that ensure that it remains in position and retains
the characteristics specified in paragraphs (a) to (d); and
(f) the buoy’s anchor is constructed and maintained in a manner and with materials that ensure that it remains in position.
3. Il est interdit de mettre dans les eaux canadiennes une bouée
privée qui nuit ou pourrait nuire à la navigation des navires ou qui
induit en erreur ou pourrait induire en erreur les opérateurs de
navire.
4. (1) Il est interdit de mettre dans les eaux canadiennes une
bouée privée sauf si les conditions suivantes sont respectées :
a) la partie de la bouée qui émerge de l’eau mesure au moins
15,25 cm de largeur et au moins 30,5 cm de hauteur;
b) la bouée porte, sur des côtés opposés, les lettres majuscules
« PRIV », lesquelles sont :
(i) aussi grandes que possible, compte tenu des dimensions
de la bouée,
(ii) blanches, si le fond est rouge, vert ou noir,
(iii) noires, si le fond est blanc ou jaune;
c) la bouée est conforme aux exigences énoncées dans la publication intitulée Le Système canadien d’aides à la navigation
(TP 968), publiée en 1995 par la Garde côtière canadienne,
avec ses modifications successives;
d) la bouée porte bien en vue une inscription en caractères lisibles et permanents, indiquant les nom, adresse et numéro de
téléphone de son propriétaire;
e) la construction et l’entretien de la bouée ainsi que les matériaux utilisés lui permettent de rester en place et de conserver
les caractéristiques prévues aux alinéas a) à d);
f) la construction et l’entretien de l’ancre de la bouée ainsi que
les matériaux utilisés permettent à celle-ci de rester en place.
(2) Le propriétaire d’une bouée privée mise dans les eaux canadiennes doit s’assurer que les renseignements prévus à
l’alinéa (1)d) demeurent à jour.
(2) The owner of a private buoy placed in any Canadian waters
shall ensure that the information required by paragraph (1)(d) is
accurate at all times.
———
a
R.S., c. 6 (3rd Supp.), s. 77
———
a
L.R., ch. 6 (3e suppl.), art. 77
2115
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-335
5. (1) If there is a need for increased visibility or better identification of a buoy for safety and the prevention of accidents, the
Minister of Fisheries and Oceans may order the owner of the
buoy to modify it according to the requirements set out in the
Procedures Manual for Design and Review of Short-range Aids
to Navigation Systems (TP9677), published in March 1989 by the
Canadian Coast Guard, as amended from time to time.
(2) Every person who fails or refuses to comply with an order
made under subsection (1) is guilty of an offence and liable to a
fine of $200.00.
6. No person shall place in any Canadian waters a private buoy
that has a light unless the light remains lit throughout the night
and meets the requirements referred to in paragraph 4(1)(c).
5. (1) Si, pour des raisons de sécurité et la prévention des accidents, une bouée privée doit être plus visible ou mieux indiquée,
le ministre des Pêches et des Océans peut ordonner au propriétaire de la modifier conformément aux exigences énoncées dans
la publication intitulée Manuel de procédure pour la conception
et l’examen des systèmes d’aides à la navigation maritime de
courte portée (TP9677), publiée en mars 1989 par la Garde côtière canadienne, avec ses modifications successives.
(2) Quiconque refuse ou néglige d’obtempérer à un ordre donné en vertu du paragraphe (1) commet une infraction et encourt
une amende de 200 $.
6. Il est interdit de mettre dans les eaux canadiennes une bouée
privée lumineuse à moins que son feu ne demeure allumé toute la
nuit et que la bouée ne soit conforme aux exigences visées à
l’alinéa 4(1)c).
REMOVAL
ENLÈVEMENT
7. The Minister of Fisheries and Oceans may remove from any
Canadian waters a private buoy that does not comply with these
Regulations.
7. Le ministre des Pêches et des Océans peut faire enlever des
eaux canadiennes toute bouée privée non conforme au présent
règlement.
REPEAL
ABROGATION
1
8. Le Règlement sur les bouées privées1 est abrogé.
8. The Private Buoy Regulations are repealed.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on the date on which
they are registered.
9. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Private buoys are an important and growing complement to the
Canadian aids to navigation system established by the Canadian
Coast Guard (CCG) and other government authorities. The Private Buoy Regulations set conditions and standards for the
placement of buoys for private use or for use in connection with
private facilities.
Les bouées privées représentent un important complément à
l’expansion du Système canadien d’aides à la navigation établi
par la Garde côtière canadienne et autres administrations gouvernementales. Le Règlement sur les bouées privées établit les conditions et les normes sur lesquelles repose le placement des
bouées à des fins privées ou à des fins en rapport avec des installations privées.
Afin de maintenir la sécurité dans les voies navigables, la
Garde côtière canadienne établit, en vertu de la présente modification, des procédures plus efficaces qui tiendront compte des
points suivants:
• l’enlèvement immédiat des bouées privées, lesquelles sont
source de dangers lorsqu’elles s’avèrent une entrave à la
navigation ou qu’elles induisent les marins en erreur;
• une réponse plus opportune aux modifications techniques et
à l’amélioration du système, en supprimant du règlement les
dispositions actuelles relatives à l’utilisation et à la signalisation des bouées. Ces particularités seront remplacées en
faisant référence au Système canadien d’aides à la navigation (TP 968).
The current initiative will replace the existing Regulations with
new Private Buoy Regulations. In support of safety on the waterways, the CCG will establish more efficient procedures which
will allow for:
• more immediate removal of private buoys that create a hazard by interfering with or misleading mariners;
• more timely response to technical and system improvement,
by removing, from the Regulations, the current specifications for private buoy usage and markings. Those specifications will be replaced, in the new Regulations, by a reference to the Canadian Aids to Navigation System (TP 968).
———
1
SOR/84-804
2116
———
1
DORS/84-804
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-335
Alternatives
Solutions envisagées
The status quo was rejected because the incorporation of private buoy standards in the current Regulations impairs the ability
of Coast Guard officials to manage, in a timely manner, changes
to those standards. As a result, ensuring safe navigation in Canadian waters is also impaired.
Consideration was given to the possibility of requiring Coast
Guard approval for private buoys prior to their placement. However, this alternative was rejected since the vast majority of private buoys meet the current regulatory requirements. The small
numbers that may pose a serious danger to boaters can be dealt
with by the more effective removal procedures proposed in the
new regulations. Prior approval of private buoys would substantially increase administrative costs to the CCG.
Additionally, although included in the Coast Guard’s 1995
regulatory review plan as possible areas of change, the delegation
of enforcement powers and the amalgamation of the Aids to
Navigation Protection Regulations with the Private Buoy Regulations were not pursued within the context of this revision. Study
of these possible areas of change, subsequent to the Regulatory
review exercise, determined that since the two Regulations came
under two independent pieces of legislation, amalgamation was
not practical.
Le statu quo a été rejeté puisque l’intégration de normes régissant les bouées privées dans le règlement actuel diminue la capacité des fonctionnaires de la Garde côtière d’assurer efficacement une gestion et une navigation sécuritaire dans toutes les
eaux canadiennes.
On a étudié la possibilité d’exiger l’approbation de la Garde
côtière pour les bouées privées avant qu’elles ne soient placées,
toutefois, cette éventualité a été rejetée puisque la majorité des
bouées privées satisfont aux exigences réglementaires. Des mesures pourraient être prises pour le petit nombre qui pourrait poser
un sérieux danger aux plaisanciers par l’établissement de procédures efficaces de suppression telles qu’elles sont proposées dans
le nouveau règlement. Une approbation préalable signifierait une
augmentation considérable du budget de la GCC qui devrait se
charger des coûts administratifs reliés à une telle modification.
En outre, bien que comprises dans le plan d’examen réglementaire de 1995 de la Garde côtière, les secteurs voués aux changements éventuels : la délégation de pouvoirs, la fusion du Règlement sur la protection des aides à la navigation avec celui du
Règlement sur les bouées privées, ces mesures n’ont pas été poursuivies dans le cadre de la présente modification. L’étude de ces
éventuels secteurs de modification suivant l’examen réglementaire a déterminé que la fusion n’était pas pratique étant donné
que ces deux règlements découlaient de deux lois distinctes.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The amendment will improve the effectiveness of the CCG in
ensuring the safest, most efficient and up-to-date navigation system possible. Since the new Regulations will only change enforcement and administrative procedures, there will be no new
cost to those in conformance with the present private buoy regulatory standards.
La modification améliorera l’efficacité de la Garde côtière dans
l’établissement d’un système de navigation sécuritaire, plus efficace et le plus à jour possible. Étant donné que la modification
vise à changer les procédures d’exécution et d’administration, il
n’y aura aucun coût additionnel pour les personnes qui se conforment aux normes réglementaires actuelles sur les bouées privées.
De plus, les capacités accrues de la GCC découlant de cette
nouvelle réglementation auront pour effet d’améliorer leurs compétences pour traiter les situations dangereuses ou qui risquent de
le devenir et auront pour répercussion la perte de bouées et les
coûts afférents pour les propriétaires de bouées privées qui ne se
conforment pas au règlement.
Le nouveau règlement peut également exercer un impact sur les
ressources de la GCC puisque le volume de travail risque
d’augmenter. Pareille augmentation du volume de travail est prévue à court terme étant donné la recrudescence des demandes
d’aide, d’enlèvement des bouées, des demandes de renseignements et autres tâches administratives connexes. Cependant, pour
parer à cette éventualité, la GCC a élaboré un fascicule Aides
privées à la navigation – Guide du propriétaire (TP12468).
L’usage de guide sera avantageux pour tous les propriétaires de
bouées ainsi que pour tous les agents régionaux aux prises avec
les ennuis qui découlent de l’usage des bouées privées et servira à
diminuer, à long terme, la charge de travail de la GCC.
Étant donné le perfectionnement apporté à la sécurité de la navigation suivant la mise en œuvre de dispositions rigoureuses, la
nouvelle réglementation éliminera les possibilités de collisions
entre bateaux et bouées divergentes. La diminution du nombre
d’accidents préviendra les renversements de carburant, d’huile et
de fosse septique qui surviennent souvent et, par conséquent, ce
règlement se traduira par des répercussions environnementales
positives.
In addition, since the new Regulations will improve the ability
of the CCG to effectively deal with dangerous or potentially dangerous situations, the impact on owner’s of private buoys that do
not comply with the Regulations will be the loss of the noncompliant buoy and related costs.
The new Regulations may also have an impact on CCG resources in terms of increased workloads. Such increases are to be
expected, in the short term, as there may be an increase in requests for assistance, buoy removals, inquiries and other related
administrative duties. However, in response to this possibility, the
CCG has developed An Owner’s Guide to Private Aids to Navigation (TP 12468). This guide will benefit both private buoy
owners and Regional officers dealing with private buoy issues
and will serve to help reduce any long term CCG workload increases.
Given the improvement to navigational safety resulting from
stronger buoy removal provisions, the new Regulations will decrease the likelihood of vessels colliding with non-compliant
buoys. The reduction of accident numbers will prevent fuel, oil
and septic tank spills that often occur and thus the Regulations
will have positive environmental impact.
2117
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-335
Consultation
Consultations
The objective of this initiative is primarily the streamlining of
the Regulations. The specifications for private buoy usage and
markings are not being substantively changed. The main objective
is to remove current specifications from the Regulations and replace them with a reference to the Canadian Aids to Navigation
System (TP 968) in order to provide for a more timely response to
technical and system improvement. Replacement of the regulatory
specifications is in line with recommendations of the Canadian
Coast Guard Marine Advisory Council (CMAC) National
Committee.
Information concerning the changes relating to buoy removal
and specifications has been distributed to those affected and is
available via the new CCG publication, An Owner’s Guide to
Private Aids to Navigation (TP 12468). Further comment from
the public will be achieved through publication of the Regulations in the Canada Gazette, Part I and circulation of the Canada
Gazette insert to all CMAC members. After the Regulations are
promulgated, the boating community will receive information on
the changes by means of the Canadian Aids to Navigation
(TP 968) booklet and the Notices to Mariners (TP 136).
Cette initiative vise la rationalisation des règlements. Les prescriptions relatives à l’usage des bouées individuelles et à la signalisation ne sont pas vraiment modifiées. L’objectif principal
vise à supprimer des règlements les prescriptions actuelles pour
les remplacer par une référence au Système canadien d’aides à la
navigation (TP 968) afin de fournir une réponse plus rapide à
l’amélioration technique du système. Le remplacement des normes dans le règlement en référence est conforme aux recommandations du comité national du Conseil consultatif maritime de la
Garde côtière canadienne (CCMC).
Les renseignements relatifs aux modifications touchant la suppression des bouées ont été distribués à la communauté maritime
et sont disponibles par le biais de la nouvelle publication de la
Garde côtière canadienne intitulée Aides privées à la navigation
— Guide du propriétaire (TP 12468). D’autres commentaires du
grand public et du CCMC seront recueillis suite à la publication
préalable de la modification dans la Gazette du Canada, Partie I
et à la diffusion de l’encart de la Gazette du Canada à tous les
membres du CCMC. Une fois le règlement adopté, la communauté maritime en sera informée par le biais de la publication Système canadien d’aides à la navigation (TP 968) et du livret Avis
aux navigateurs (TP 136). La publication de ces modifications
dans la Gazette du Canada Partie I a été faite le 15 mai 1999 et
aucune réponse n’a été reçue.
These amendments were published in the Canada Gazette,
Part I on May 15, 1999 and no comments were received.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The conformity of buoys to the requirements of the Private
Buoy Regulations is monitored by the CCG and the boating public. Any delegated authority may initiate removal or repair procedures. The CCG gives owner’s notification of buoy removal or of
any repair required to make buoys conform to the regulatory standard. When a contravention occurs or remedial action is not
taken, sanctions are available under the Private Buoy Regulations
and the Criminal Code.
La conformité des bouées avec les exigences du règlement est
contrôlée par la Garde côtière canadienne et les plaisanciers.
Toute autorité déléguée peut prendre l’initiative en matière de
procédures d’enlèvement ou de réparation. La Garde côtière canadienne donne les avis d’enlèvement des bouées ou de non conformité qui requièrent des réparations conformément au Règlement sur les bouées privées et le Code criminel si des mesures de
redressement ne sont pas prises.
Contact
Mrs. L. Denis
Standards Officer
Marine Navigation Services
Canadian Coast Guard
Department of Fisheries and Oceans
200 Kent Street
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Tel.: (613) 990-3491
FAX: (613) 998-8428
Personne-ressource
Mme L. Denis
Agente des Normes
Services à la navigation maritime
Garde côtière canadienne
Ministère des Pêches et des Océans
200, rue Kent
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Tél. : (613) 990-3491
TÉLÉCOPIEUR : (613) 998-8428
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2118
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-336
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-336
Enregistrement
DORS/99-336 28 juillet 1999
28 July, 1999
CANADA GRAIN ACT
LOI SUR LES GRAINS DU CANADA
Regulations Repealing the List of Premises in the
Eastern Division Regulations
Règlement abrogeant le Règlement sur la liste des
établissements de la région de l’Est
The Canadian Grain Commission, pursuant to subsection 116(3)a of the Canada Grain Act, hereby makes the annexed
Regulations Repealing the List of Premises in the Eastern Division Regulations.
Winnipeg, Manitoba, July 28, 1999
En vertu du paragraphe 116(3)a de la Loi sur les grains du
Canada, la Commission canadienne des grains prend le Règlement abrogeant le Règlement sur la liste des établissements de la
région de l’Est, ci-après.
Winnipeg (Manitoba), le 28 juillet 1999
P.C. 1999-1367
C.P. 1999-1367
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Agriculture and Agri-Food, pursuant to subsection 116(3)a of the Canada Grain Act, hereby approves the making, by the Canadian Grain Commission, of the
annexed Regulations Repealing the List of Premises in the Eastern Division Regulations.
Sur recommandation du ministre de l’Agriculture et de
l’Agroalimentaire et en vertu du paragraphe 116(3)a de la Loi sur
les grains du Canada, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil approuve la prise par la Commission canadienne des
grains du Règlement abrogeant le Règlement sur la liste des
établissements de la région de l’Est, ci-après.
REGULATIONS REPEALING THE LIST OF PREMISES
IN THE EASTERN DIVISION REGULATIONS
RÈGLEMENT ABROGEANT LE RÈGLEMENT SUR LA
LISTE DES ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉGION DE
L’EST
REPEAL
ABROGATION
1
1. The List of premises in the Eastern Division Regulations
are repealed.
1. Le Règlement sur la liste des établissements de la région de
l’Est1 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
The List of Premises in the Eastern Division used for the storage of grain is being repealed. Subsection 116(3) of the Canada
Grain Act states that the Commission may, by regulation, establish a list of premises in the Eastern Division used either in whole
or in part for the storage of grain. Premises on the list are
“elevators” as defined in paragraph (c) of the definition of elevator in the Act. Since the particular elevators currently listed are
already elevators as defined in paragraph (b) of the definition of
elevator, the list is redundant.
La Liste des établissements de la région de l’Est servant au
stockage du grain est abrogé. Le paragraphe 116(3) de la Loi sur
les grains du Canada stipule que la Commission peut, par règlement, établir la liste des établissements de la région de l’Est utilisés, même en partie, pour le stockage du grain. Les établissements
figurant dans la liste sont les « installations ou silos » tels qu’ils
sont définis à l’alinéa c) dans la définition de silo dans la Loi. Vu
que les silos présentement énumérés dans la liste sont déjà des
silos tels que définis à l’alinéa b) dans la définition de silo, la liste
est superflue.
Alternatives
Solutions envisagées
There are no alternatives.
———
a
1
S.C. 1994, c. 45, s. 33(7)
SOR/95-490
Aucune autre solution n’a été envisagée.
———
a
1
L.C. 1994, ch. 45, par. 33(7)
DORS/95-490
2119
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-336
Benefits and Costs
This initiative will not result in any additional costs.
Consultation
Given the nature of the repeal, no consultations were undertaken.
Avantages et coûts
Ce projet n’occasionnera aucun coût supplémentaire.
Consultations
Vu la nature de l’abrogation, on n’a tenu aucune consultation.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There are no compliance or enforcement issues associated with
this initiative.
Il n’y a aucune question de respect ou d’exécution se rapportant à ce projet.
Contact
Valerie Gilroy
Legal Counsel and A/Corporate Secretary
Canadian Grain Commission
600-303 Main Street
Winnipeg, Manitoba
R3C 3G8
Telephone: (204) 983-2733
FAX: (204) 983-2751
Personne-ressource
Valerie Gilroy
Avocate et secrétaire générale par intérim
Commission canadienne des grains
303, rue Main, pièce 600
Winnipeg (Manitoba)
R3C 3G8
Téléphone : (204) 983-2733
TÉLÉCOPIEUR : (204) 983-2751
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2120
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-337
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-337
Enregistrement
DORS/99-337 28 juillet 1999
28 July, 1999
CANADA LABOUR CODE
CODE CANADIEN DU TRAVAIL
Regulations Amending and Repealing Certain
Instruments made under the Canada Labour Code
(Miscellaneous Program)
Règlement correctif visant la modification et
l’abrogation de certains textes pris en vertu du
Code canadien du travail
P.C. 1999-1395
C.P. 1999-1395
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Labour, pursuant to subsection 178(3)a, paragraph 181(f)b and section 227c of the Canada
Labour Code, hereby makes the annexed Regulations Amending
and Repealing Certain Instruments made under the Canada Labour Code (Miscellaneous Program).
Sur recommandation du ministre du Travail et en vertu du paragraphe 178(3)a, de l’alinéa 181f)b et de l’article 227c du Code
canadien du travail, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement correctif visant la modification et
l’abrogation de certains textes pris en vertu du Code canadien du
travail, ci-après.
REGULATIONS AMENDING AND REPEALING
CERTAIN INSTRUMENTS MADE UNDER THE CANADA
LABOUR CODE (MISCELLANEOUS PROGRAM)
RÈGLEMENT CORRECTIF VISANT LA MODIFICATION
ET L’ABROGATION DE CERTAINS TEXTES PRIS EN
VERTU DU CODE CANADIEN DU TRAVAIL
CANADA LABOUR STANDARDS REGULATIONS
RÈGLEMENT DU CANADA SUR LES NORMES DU TRAVAIL
1
1. Subsection 10(3) of the Canada Labour Standards Regulations2 is repealed.
2. Item 123 of Part V of Schedule I to the Regulations is replaced by the following:
12. Maintenance — Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Yukon,
Northwest Territories and Nunavut
3. Schedule V1 to the Regulations is repealed.
MINIMUM HOURLY WAGE ORDER,
1. Le paragraphe 10(3)1 du Règlement du Canada sur les
normes du travail2 est abrogé.
2. L’article 123 de la partie V de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
12. Entretien — Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Yukon,
Territoires du Nord-Ouest et Nunavut
3. L’annexe V1 du même règlement est abrogée.
1996
4
4. The Minimum Hourly Wage Order, 1996 , is repealed.
DÉCRET DE 1996 SUR LE SALAIRE HORAIRE MINIMUM
4. Le Décret de 1996 sur le salaire horaire minimum4, est
abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Prior to the December 16, 1996, amendment to the Canada
Labour Code, the minimum wage for employees within the federal jurisdiction was set by an Order of the Governor in Council
and by an amendment to the Canada Labour Standards Regulations.
Avant la modification au Code canadien du travail qui est entrée en vigueur le 16 décembre 1996, le taux de salaire horaire
minimum pour les employés relevant de la compétence du gouvernement fédéral était établi par décret en conseil et par une
modification au Règlement du Canada sur les normes du travail.
———
a
b
c
1
2
3
4
S.C. 1996, c. 32, s. 1
S.C. 1996, c. 32, s. 3
S.C. 1985, c. L-2
SOR/96-167
C.R.C., c. 986
SOR/91-461
SOR/96-166
———
a
b
c
1
2
3
4
L.C. 1996, ch. 32, art. 1
L.C. 1996, ch. 32, art. 3
L.C. 1985, ch. L-2
DORS/96-167
C.R.C., ch. 986
DORS/91-461
DORS/96-166
2121
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-337
The repeal of the Order and the amendments to the Regulations
will have no impact on Canadians.
Le Décret de 1996 sur le salaire horaire minimum, C.P. 1996429, est entré en vigueur le 1er juillet 1996, alignant le taux fédéral du salaire minimum sur les taux courants des provinces et des
territoires qui étaient applicables dans chacune de ces juridictions
à cette date.
Simultanément, une modification au paragraphe 10(3) du règlement a aussi été faite afin d’aligner le taux fédéral du salaire
minimum sur les taux courants des provinces et des territoires qui
étaient applicables le 1er juillet 1996 dans chacune des juridictions. L’annexe V contenant les taux qui s’appliquaient le
1er juillet 1996 dans les provinces et les territoires a été ajouté au
règlement.
Par la suite, une modification au Code a été effectuée afin que
le taux du salaire horaire minimum du gouvernement fédéral soit
automatiquement rajusté lorsque les taux de salaire horaire minimum établis par les provinces et les territoires sont modifiés. La
modification a reçu la sanction royale le 16 décembre 1996
(S.C. 1996, ch. 32).
La modification au Code a eu pour effet de rendre périmé le
décret de 1996 sur le salaire minimum ainsi que le paragraphe 10(3) et l’annexe V du règlement. Le Décret de 1996 sur le
salaire horaire minimum et le paragraphe 10(3) du règlement
ainsi que l’annexe V sont donc abrogés.
L’abrogation du décret et les modifications au règlement enlèveront toutes ambiguïtés concernant le taux du salaire horaire
minimum qui est applicable aux employés relevant de la compétence du gouvernement fédéral.
La Loi sur le Nunavut (S.C. 1993, ch. 28) qui est entrée en vigueur le 1er avril 1999 a eu pour effet de créer un nouveau territoire sous la dénomination de Nunavut. La description géographique de Nunavut se retrouve à l’article 3 de la Loi. Afin de tenir
compte du nouveau territoire, l’item 12 de la partie V de
l’annexe I du Règlement du Canada sur les normes du travail est
modifiée par l’ajout de Nunavut.
L’abrogation du décret et les modifications au règlement
n’auront aucun impact sur la population canadienne.
Contact
André Charette
Legislative Consultant
Labour Standards Policy and Legislation
Labour Program
Human Resources Development Canada
Phase II, Place du Portage
Hull, Quebec
K1A 0J2
Telephone: (819) 953-7498
FAX: (819) 994-5264
Personne-ressource
André Charette
Conseiller législatif
Politique et Législation sur les normes du travail
Programme du travail
Développement des ressources humaines Canada
Phase II, Place du Portage
Hull (Québec)
K1A 0J2
Téléphone : (819) 953-7498
TÉLÉCOPIEUR : (819) 994-5264
On July 1, 1996, a Minimum Hourly Wage Order, 1996,
P.C. 1996-429, came into effect increasing the federal minimum
wage to equal the provincial and territorial general adult minimum wage rates that were current in each jurisdiction at that date.
At the same time, an amendment was also made to subsection 10(3) of the Regulations to align the minimum wage for employees within the federal jurisdiction with the general minimum
wage rates set in the provinces and territories, effective July 1,
1996. Schedule V containing the provincial and territorial general
adult minimum wage rates that was current in each jurisdiction on
July 1, 1996, was added to the Regulations.
Subsequently, an amendment to the Code, to automatically incorporate the provincial and territorial general adult minimum
wage rates, as these are established from time to time, as the federal minimum wage rates received Royal Assent on December 16,
1996 (S.C. 1996, c. 32).
The amendments to the Code have rendered obsolete the 1996
minimum wage order, subsection 10(3) and Schedule V of the
Regulations. Therefore, the Minimum Hourly Wage Order, 1996,
is repealed, and the Regulations are amended by repealing subsection 10(3) and Schedule V.
The repeal of the Order and the amendments to the Regulations
will remove any uncertainties with regard to the minimum wage
rates that are applicable to employees under federal jurisdiction.
The Nunavut Act (S.C. 1993, c. 28), which came into force on
April 1, 1999, established a new territory known as Nunavut. The
description of the boundaries of Nunavut is in section 3 of the
Act. Therefore, item 12 of Part V of Schedule I of the Canada
Labour Standards Regulations is amended by adding Nunavut.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2122
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-338
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-338
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-338 28 juillet 1999
NATIONAL ENERGY BOARD ACT
LOI SUR L’OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
Regulations Amending the National Energy Board
Electricity Regulations
Règlement modifiant le Règlement de l’Office
national de l’énergie concernant l’électricité
P.C. 1999-1397
C.P. 1999-1397
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Natural Resources, pursuant to
sections 58.39a and 119.094b of the National Energy Board Act,
hereby makes the annexed Regulations Amending the National
Energy Board Electricity Regulations.
Sur recommandation du ministre des Ressources naturelles et
en vertu des articles 58.39a et 119.094b de la Loi sur l’Office national de l’énergie, Son Excellence le Gouverneur général en
conseil prend le Règlement modifiant le Règlement de l’Office
national de l’énergie concernant l’électricité, ci-après.
REGULATIONS AMENDING
THE NATIONAL ENERGY BOARD
ELECTRICITY REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT
LE RÈGLEMENT DE L’OFFICE NATIONAL DE
L’ÉNERGIE CONCERNANT L’ÉLECTRICITÉ
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Paragraph (a) of the definition “effets environnementaux” in section 2 of the French version of the National
Energy Board Electricity Regulations1 is replaced by the following:
a) les changements que la réalisation du projet risque de causer
à l’environnement, y compris les répercussions de ceux-ci soit
en matière sanitaire et socioéconomique, soit sur le patrimoine
physique et culturel, soit sur l’usage courant des terres et des
ressources à des fins traditionnelles par les Autochtones, soit
sur une construction, un emplacement ou une chose
d’importance en matière historique, archéologique, paléontologique ou architecturale;
2. Subparagraph 5(t)(vii) of the French version of the
Regulations is replaced by the following:
(vii) pour tout sous-poste faisant partie de la ligne internationale, le bruit audible, en décibels, qui serait causé par
l’exploitation des installations, l’exposition du public à ce
bruit ainsi que les mesures prévues pour le réduire au minimum,
1. L’alinéa a) de la définition de « effets environnementaux »,
à l’article 2 de la version française du Règlement de l’Office
national de l’énergie concernant l’électricité1, est remplacé par
ce qui suit :
a) les changements que la réalisation du projet risque de causer
à l’environnement, y compris les répercussions de ceux-ci soit
en matière sanitaire et socio-économique, soit sur le patrimoine
physique et culturel, soit sur l’usage courant des terres et des
ressources à des fins traditionnelles par les Autochtones, soit
sur une construction, un emplacement ou une chose
d’importance en matière historique, archéologique, paléontologique ou architecturale;
2. Le sous-alinéa 5t)(vii) de la version française du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(vii) pour tout sous-poste faisant partie de la ligne internationale, le bruit audible, en décibels, qui serait causé par
l’exploitation des installations, l’exposition du public à ce
bruit ainsi que les mesures prévues pour le réduire au minimum,
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which it
is registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait par partie du règlement.)
Description
Description
The amendment to these Regulations correct non-substantive
problems identified by the Standing Joint Committee for the
Scrutiny of Regulations:
La modification du règlement vise à corriger des problèmes
relevés par le Comité mixte permanent d’examen de la réglementation qui ne concernent pas des dispositions de fond :
———
———
a
a
b
1
S.C. 1990, c. 7, s. 23
S.C. 1990, c. 7, s. 34
SOR/97-130
b
1
L.C. 1990, ch. 7, art. 23
L.C. 1990, ch. 7, art. 34
DORS/97-130
2123
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-338
• The words “on physical and cultural heritage” have been inserted into the French version of “environmental effect” to
conform to the English version.
• In the French version of section 5(t)(vii) the words
“l’atténuer au minimum” have been replaced by “le réduire
au minimum”.
It is expected that this change will have little impact on Canadians. The Miscellaneous Amendments Regulations were developed to streamline the regulatory process as well as to reduce
costs.
Contact
P. Noonan, Counsel
National Energy Board
444 - 7th Avenue S.W.
Calgary, Alberta
T2P 0X8
Telephone: (403) 299-3552
FAX: (403) 292-5503
E-mail: pnoonan@neb.gc.ca
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2124
• Les termes « sur le patrimoine physique et culturel » ont été
ajoutés dans la version française de la définition d’« effets
environnementaux » pour rendre celle-ci conforme à la version anglaise.
• Dans la version française de l’alinéa 5t)(vii), les termes
« l’atténuer au minimum » ont été remplacés par les termes
« le réduire au minimum ».
Il est prévu que cette modification aura peu d’incidence sur les
Canadiens. Les règlements correctifs ont été conçus pour simplifier le processus de réglementation et réduire les coûts.
Personne-ressource
P. Noonan, avocat
Office national de l’énergie
444, Septième avenue S.-O.
Calgary (Alberta)
T2P 0X8
Téléphone : (403) 299-3552
TÉLÉCOPIEUR : (403) 292-5503
Courriel : pnoonan@neb.gc.ca
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-339
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-339
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-339 28 juillet 1999
AERONAUTICS ACT
LOI SUR L’AÉRONAUTIQUE
Regulations Amending the Fort Resolution Airport
Zoning Regulations (Miscellaneous Program)
Règlement correctif visant le Règlement de zonage
de l’aéroport de Fort Resolution
P.C. 1999-1400
C.P. 1999-1400
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Transport, pursuant to section 5.4a of the Aeronautics Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Fort Resolution Airport Zoning
Regulations (Miscellaneous Program).
Sur recommandation du ministre des Transports et en vertu de
l’article 5.4a de la Loi sur l’aéronautique, Son Excellence le
Gouverneur général en conseil prend le Règlement correctif visant le Règlement de zonage de l’aéroport de Fort Resolution,
ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE FORT RESOLUTION
AIRPORT ZONING REGULATIONS (MISCELLANEOUS
PROGRAM)
RÈGLEMENT CORRECTIF VISANT LE RÈGLEMENT
DE ZONAGE DE L’AÉROPORT DE FORT RESOLUTION
AMENDMENT
1
MODIFICATION
1
1. Paragraph (b) of Part II of the schedule to the Fort
Resolution Airport Zoning Regulations2 is replaced by the following:
(b) an inclined plane abutting the displaced threshold, being a
threshold not located at the end of the runway, associated with
the approach to runway 30 having a ratio of 1 m measured vertically to 40 m measured horizontally rising to an imaginary
horizontal line drawn at right angles to the projected centre line
of the strip and distant 3 000 m measured horizontally from the
displaced threshold; the outer ends of the imaginary horizontal
line being 525 m from the projected centre line; said imaginary
horizontal line being 75 m above the elevation at the end of the
strip.
1. L’alinéa b) de la partie II de l’annexe du Règlement de
zonage de l’aéroport de Fort Resolution2 est remplacé par ce
qui suit :
b) un plan attenant au seuil décalé, étant un seuil qui n’est pas
situé à l’extrémité de la piste, associé à l’approche de la
piste 30 et incliné à raison de 1 m dans le sens vertical contre
40 m dans le sens horizontal et qui s’élève jusqu’à une ligne
horizontale imaginaire perpendiculaire au prolongement de
l’axe de la bande à 75 m au-dessus de l’altitude de l’extrémité
de la bande et à 3 000 m dans le sens horizontal à partir du
seuil décalé, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 525 m du prolongement de l’axe de la
bande.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
This Regulation makes no substantive change to the existing
Fort Resolution Airport Zoning Regulations and is in response to
a recommendation of the Standing Joint Committee for the Scrutiny of Regulations.
The amendment incorporates the currently accepted definition
of the term “displaced threshold” into paragraph (b) of Part II of
the schedule to the Regulations.
It is expected that the change will have little impact on Canadians. The Miscellaneous Amendments Program was developed to
streamline the regulatory process as well as to reduce costs.
Le règlement n’apporte pas de modification de fond notable au
Règlement de zonage de l’aéroport de Fort Resolution et fait
suite à une recommandation du Comité mixte permanent
d’examen de la réglementation.
La modification incorpore à l’alinéa b) de la partie II de
l’annexe du règlement la définition actuellement acceptée du
terme « seuil décalé ».
Nous prévoyons que cette modification aura une faible incidence sur les Canadiens. Le programme des règlements correctifs
vise à rationaliser le processus de réglementation ainsi qu’à réduire les coûts.
———
a
1
2
S.C. 1992, c. 4, s. 10
SOR/97-386
SOR/95-545
———
a
1
2
L.C. 1992, ch. 4, art. 10
DORS/97-386
DORS/95-545
2125
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Contact
Thomas Lowrey
Noise Management
Aerodrome Safety
Transport Canada
Tower C, Place de Ville
Ottawa, Ontario
K1A 0N8
Telephone: (613) 990-3742
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2126
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-339
Personne-ressource
Thomas Lowrey
Gestion du bruit
Sécurité des aérodromes
Transports Canada
Tour C, Place de Ville
Ottawa (Ontario)
K1A 0N8
Téléphone : (613) 990-3742
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-340
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-340
28 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-340 28 juillet 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
CANADIAN FORCES SUPERANNUATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
LOI SUR LA PENSION DE RETRAITE DES FORCES
CANADIENNES
Regulations Amending the Canadian Forces
Superannuation Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la pension
de retraite des Forces canadiennes
T.B. 827386
C.T. 827386
27 July, 1999
27 juillet 1999
The Treasury Board, on the recommendation of the Minister of
National Defence, pursuant to paragraph 7(2)(b) of the Financial
Administration Act and section 20 and paragraph 50(a) of the
Canadian Forces Superannuation Act, hereby makes the annexed
Regulations Amending the Canadian Forces Superannuation
Regulations.
Sur recommandation du ministre de la Défense nationale et en
vertu de l’alinéa 7(2)b) de la Loi sur la gestion des finances publiques et de l’article 20 et l’alinéa 50a) de la Loi sur la pension
de retraite des Forces canadiennes, le Conseil du Trésor prend le
Règlement modifiant le Règlement sur la pension de retraite des
Forces canadiennes, ci-après.
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN FORCES
SUPERANNUATION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
PENSION DE RETRAITE DES FORCES CANADIENNES
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Subsection 16(1) of the Canadian Forces Superannuation
Regulations2 is replaced by the following:
16. (1) Subject to subsection (2), the immediate annuity to
which a contributor is entitled under section 20 of the Act shall
be increased by an amount equal to the aggregate of
(a) an amount obtained by multiplying
(i) the number of years of service in the regular force to the
credit of the contributor while on an indefinite period of
service after completion of an intermediate engagement, divided by 50,
by
(ii) the average annual pay received by the contributor during
any five-year period of pensionable service selected by or on
behalf of the contributor or during any period so selected
consisting of consecutive periods of pensionable service totalling five years, and
(b) an amount equal to the amount by which
(i) an annuity calculated by multiplying
(A) the number of years of pensionable service to the
credit of the contributor after having completed an intermediate engagement, divided by 50,
by
(B) the average annual pay received by the contributor
during any five-year period of pensionable service, including service in the regular force to the credit of the contributor while on an indefinite period of service after
completion of an intermediate engagement, selected by or
on behalf of the contributor or during any period so selected consisting of consecutive periods of pensionable
service totalling five years
exceeds
(ii) the annuity to which the contributor would have been
entitled after having completed the intermediate engagement.
1. Le paragraphe 16(1)1 du Règlement sur la pension de retraite des Forces canadiennes2 est remplacé par ce qui suit :
16. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’annuité due immédiatement à un contributeur selon l’article 20 de la Loi est majorée
de la somme des montants suivants :
a) le montant égal au produit de l’élément visé au sous-alinéa (i) par celui visé au sous-alinéa (ii) :
(i) le nombre d’années de service que le contributeur a accumulées dans la force régulière au cours d’un engagement
de durée indéterminée consécutif à un engagement de durée
intermédiaire, divisé par 50,
(ii) la solde annuelle moyenne qu’il a touchée au cours de
toute période de cinq ans de service ouvrant droit à pension,
choisie par lui ou pour son compte, ou au cours de toute période ainsi choisie, composée de périodes consécutives de
service ouvrant droit à pension et totalisant cinq années;
b) le montant égal à l’excédent de l’annuité visée au sousalinéa (i) sur celle visée au sous-alinéa (ii) :
(i) l’annuité égale au produit de l’élément visé à la division
(A) par celui visé à la division (B) :
(A) le nombre d’années de service ouvrant droit à pension
au crédit du contributeur à la fin d’un engagement de durée intermédiaire, divisé par 50,
(B) la solde annuelle moyenne qu’il a touchée au cours de
toute période de cinq ans de service ouvrant droit à pension, y compris le service dans la force régulière à son
crédit au cours d’un engagement de durée indéterminée
consécutif à un engagement de durée intermédiaire, choisie par lui ou pour son compte, ou au cours de toute période ainsi choisie, composée de périodes consécutives de
service ouvrant droit à pension et totalisant cinq années,
(ii) l’annuité à laquelle le contributeur aurait eu droit au
terme d’un engagement de durée intermédiaire.
1
———
———
1
1
2
SOR/92-717
C.R.C., c. 396
2
DORS/92-717
C.R.C. ch. 396
2127
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-340
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait partie du règlement.)
Description
Description
One of the 1999 public sector pension reform initiatives was to
change the pension formula under the Canadian Forces Superannuation Act so that it is now based on a members pay averaged
over five, rather than six years. This amendment provides that the
improvement in the pension formula applies to the category of
retiring members of the regular force whose pension entitlements
are determined under the Canadian Forces Superannuation
Regulations rather than under the Canadian Forces Superannuation Act.
Une des initiatives de la réforme des pensions du secteur public
avait pour but de modifier la formule en vertu de la Loi sur les
pensions de retraite des Forces canadiennes afin de la baser sur
la moyenne de cinq années de solde, plutôt que six. Cette modification prévoit que l’amélioration de la formule de pension
s’applique à la catégorie de militaires prenant leur retraite de la
Force régulière, dont la pension de retraite est en vertu du Règlement sur la pension de retraite des Forces canadiennes, plutôt
que sur la Loi sur les pensions de retraite des Forces canadiennes.
Alternatives
Solutions envisagées
Since its inception, the provisions of the pension plan for the
Canadian Forces have been set out in statute or regulations.
Without a change in the enabling legislation, there is no alternative to the regulatory route.
Depuis sa conception, les dispositions du régime de pension à
l’intention des Forces canadiennes ont été inscrites dans la loi ou
dans les règlements. Sans modification à la loi pertinente, il
n’existe pas d’alternative à la route réglementaire.
Application
Application
The application of these Regulations is limited to members of
the Canadian Forces who take their release before reaching retirement age and who had qualified for an immediate annuity
prior to their release date.
Ces règlements ne s’appliquent qu’aux militaires des Forces
canadiennes qui prennent leur libération avant d’avoir atteint
l’âge de retraite, et qui sont admissibles à une pension immédiate
avant la date de leur libération.
Consultation
Consultations
These amendments effectively complete the implementation of
a change to the Canadian Forces Superannuation Act contained
in the Budget Implementation Act, 1999. Since that Act had full
Parliamentary consideration, no further consultation was necessary.
Ces modifications complètent la mise en application d’une
modification de la Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes qui se trouvent dans la Loi sur la mise en application
du budget, 1999. Comme la Loi a été l’objet de discussions au
Parlement, d’autres consultations ne sont pas nécessaires.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The normal legislative, regulatory and administrative compliance structures will apply, including internal audits, the usual
reports to Parliament and responses to inquiries received from
Members of Parliament and affected members. These Regulations
deal solely with the internal administration of the Canadian
Forces.
Les structures de soumission législatives, réglementaires et
administratives normales s’appliqueront, y compris les vérifications internes, les rapports usuels au Parlement ainsi que les réponses données aux demandes de renseignements que puissent
faire les membres du Parlement et autres membres intéressés. Ce
règlement porte uniquement sur la gestion interne des Forces
canadiennes.
Contact
Mr. John Kay
Director – Pensions and Social Programs
National Defence Headquarters
Ottawa, Ontario
K1A 0K2
Tel.: (613) 995-9037
FAX: (613) 996-7912
Personne-ressource
M. John Kay
Directeur – Pensions et programmes sociaux
Quartier général de la défense nationale
Ottawa (Ontario)
K1A 0K2
Tél. : (613) 995-9037
TÉLÉCOPIEUR : (613) 996-7912
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2128
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SOR/99-341
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-341
29 July, 1999
Enregistrement
DORS/99-341 29 juillet 1999
CANADIAN WHEAT BOARD ACT
LOI SUR LA COMMISSION CANADIENNE DU BLÉ
Regulations Amending the Canadian Wheat Board
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la
Commission canadienne du blé
P.C. 1999-1411
C.P. 1999-1411
29 July, 1999
29 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Natural Resources, pursuant to
subparagraph 32(1)(b)(i), subsection 47(2) and section 61 of the
Canadian Wheat Board Act, hereby makes the annexed Regulations Amending the Canadian Wheat Board Regulations.
Sur recommandation du ministre des Ressources naturelles et
en vertu du sous-alinéa 32(1)b)(i), du paragraphe 47(2) et de
l’article 61 de la Loi sur la Commission canadienne du blé, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Règlement
modifiant le Règlement sur la Commission canadienne du blé, ciaprès.
REGULATIONS AMENDING THE CANADIAN WHEAT
BOARD REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
COMMISSION CANADIENNE DU BLÉ
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Subsections 26(1) to (4) of the Canadian Wheat Board
Regulations2 are replaced by the following:
26. (1) The Board shall pay to producers selling and delivering
wheat produced in the designated area to the Board the following
sums certain per tonne basis in storage in Vancouver or Lower
St. Lawrence, in respect of the grade No. 1 Canada Western Red
Spring:
(a) $125 for straight wheat;
(b) $117 for tough wheat;
(c) $109.50 for damp wheat;
(d) $117 for straight wheat, rejected, account stones;
(e) $109 for tough wheat, rejected, account stones; and
(f) $101.50 for damp wheat, rejected, account stones.
(2) The Board shall pay to producers selling and delivering
wheat produced in the designated area to the Board the following
sums certain per tonne basis in storage in Vancouver or Lower
St. Lawrence, in respect of the grade No. 1 Canada Western
Amber Durum:
(a) $130 for straight wheat;
(b) $122 for tough wheat;
(c) $114.50 for damp wheat;
(d) $122 for straight wheat, rejected, account stones;
(e) $114 for tough wheat, rejected, account stones; and
(f) $106.50 for damp wheat, rejected, account stones.
(3) The Board shall pay to producers selling and delivering
barley produced in the designated area to the Board the following
sums certain per tonne basis in storage in Vancouver or Lower
St. Lawrence, in respect of the grade No. 1 Canada Western:
(a) $85 for straight barley;
(b) $78 for tough barley;
(c) $71.50 for damp barley;
(d) $80 for straight barley, rejected, account stones;
———
1
2
SOR/99-307
C.R.C., c. 397
1. Les paragraphes 26(1) à (4)1 du Règlement sur la Commission canadienne du blé 2 sont remplacés par ce qui suit :
26. (1) La Commission paie aux producteurs qui lui vendent et
lui livrent du blé produit dans la région désignée la somme suivante par tonne métrique pour le blé de grade Blé roux de printemps no 1 de l’Ouest canadien, en magasin à Vancouver ou dans
le Bas-Saint-Laurent :
a) 125 $ s’il est à l’état sec;
b) 117 $ s’il est à l’état gourd;
c) 109,50 $ s’il est à l’état humide;
d) 117 $ s’il est à l’état sec, rejeté en raison de pierres;
e) 109 $ s’il est à l’état gourd, rejeté en raison de pierres;
f) 101,50 $ s’il est à l’état humide, rejeté en raison de pierres.
(2) La Commission paie aux producteurs qui lui vendent et lui
livrent du blé produit dans la région désignée la somme suivante
par tonne métrique pour le blé de grade Blé durum ambré no 1 de
l’Ouest canadien, en magasin à Vancouver ou dans le
Bas-Saint-Laurent :
a) 130 $ s’il est à l’état sec;
b) 122 $ s’il est à l’état gourd;
c) 114,50 $ s’il est à l’état humide;
d) 122 $ s’il est à l’état sec, rejeté en raison de pierres;
e) 114 $ s’il est à l’état gourd, rejeté en raison de pierres;
f) 106,50 $ s’il est à l’état humide, rejeté en raison de pierres.
(3) La Commission paie aux producteurs qui lui vendent et lui
livrent de l’orge produite dans la région désignée la somme suivante par tonne métrique pour l’orge de grade no 1 de l’Ouest
canadien, en magasin à Vancouver ou dans le Bas-Saint-Laurent :
a) 85 $ si elle est à l’état sec;
b) 78 $ si elle est à l’état gourd;
c) 71,50 $ si elle est à l’état humide;
d) 80 $ si elle est à l’état sec, rejetée en raison de pierres;
———
1
2
DORS/99-307
C.R.C., ch. 397
2129
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-341
(e) $73 for tough barley, rejected, account stones; and
(f) $66.50 for damp barley, rejected, account stones.
(4) The Board shall pay to producers selling and delivering
barley produced in the designated area to the Board the following
sums certain per tonne basis in storage in Vancouver or Lower
St. Lawrence, in respect of the grade Special Select Canada
Western Two-Row selected and accepted for use as pot barley or
in malting or pearling:
(a) $130 for straight barley;
(b) $123 for tough barley; and
(c) $116.50 for damp barley.
e) 73 $ si elle est à l’état gourd, rejetée en raison de pierres;
f) 66,50 $ si elle est à l’état humide, rejetée en raison de pierres.
(4) La Commission paie aux producteurs qui lui vendent et lui
livrent de l’orge produite dans la région désignée la somme suivante par tonne métrique pour l’orge de grade Extra spéciale à
deux rangs de l’Ouest canadien, en magasin à Vancouver ou dans
le Bas-Saint-Laurent, choisie et acceptée pour en faire du malt ou
de l’orge mondé ou perlé :
a) 130 $ si elle est à l’état sec;
b) 123 $ si elle est à l’état gourd;
c) 116,50 $ si elle est à l’état humide.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on August 1, 1999.
2. Le présent règlement entre en vigueur le 1er août 1999.
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du règlement.)
Description
Description
Section 26 of the Canadian Wheat Board Regulations establishes initial payments for the Canadian Wheat Board (CWB)
pool accounts. These payments are paid to producers upon delivery of grains into the elevator system over the course of a crop
year. The amendment establishes initial payments for the 19992000 crop year, with a comparison to those set a year earlier, for
the base grades of wheat (a decrease of $5 per metric tonne), of
amber durum wheat (a decrease of $5 per metric tonne), of barley
(no change) and of designated barley (a decrease of $8 per metric
tonne), effective August 1, 1999.
L’article 26 du Règlement sur la Commission canadienne du
blé établit les acomptes à la livraison pour les comptes de mise en
commun de la Commission canadienne du blé (CCB). Ces
acomptes sont versés aux producteurs quand ils livrent des grains
au réseau des silos-élévateurs au cours d’une campagne agricole
donnée. La présente modification établit les acomptes à la livraison pour la campagne agricole de 1999-2000 par rapport à ceux
établis pour la campagne agricole précédente pour les grades de
base du blé proprement dit (une baisse de 5 $ par tonne métrique), du blé durum ambré (une baisse de 5 $ par tonne métrique),
de l’orge (pas de changement) et de l’orge désignée (une baisse
de 8 $ par tonne métrique), à compter du 1er août 1999.
Alternatives
Solutions envisagées
Alternatives considered were to retain existing payment levels.
Initial payments are announced to reflect to producers the market
conditions in which their crops must compete. These conditions
are based upon current and forecast supply/demand relationships
for grains both domestically and internationally and which can
change very rapidly as markets react to a multitude of market
factors. Currently, world production of wheat is forecast to decrease, while coarse grain production is forecast to increase from
1998-99 levels. Although world wheat and coarse grain trade are
expected to increase in 1999-2000, forecasts of large supplies of
wheat and coarse grains, particularly in the United States and the
European Union, have depressed world grain prices.
Une des solutions de rechange envisagées était de maintenir tel
quel le niveau des acomptes. On annonce les acomptes à la livraison afin d’indiquer aux producteurs quelle sera la conjoncture du
marché dans laquelle devra rivaliser leur produit. Cette conjoncture repose sur le jeu actuel et les prévisions de l’offre et de la
demande de céréales sur les marchés tant à l’échelle nationale
qu’internationale, qui peuvent changer très rapidement en fonction d’une multitude de facteurs commerciaux. À l’heure actuelle,
on prévoit que la production mondiale de blé baissera et la production mondiale de céréales secondaires augmentera par rapport
aux niveaux de 1998-1999. Quoique le commerce mondial du blé
et des céréales secondaires augmenteront par rapport aux niveaux
de 1999-2000, les prévisions d’approvisionnements importants de
blé et de céréales secondaires, surtout aux États-Unis et en Union
européenne, ont fait baisser les prix mondiaux des céréales.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The initial payments established by these Regulations indicate
the returns anticipated from the market and thus transmit appropriate market signals to producers. This allows both large and
small producers to make their marketing decisions more efficiently based upon anticipated returns to their individual farms.
Les acomptes à la livraison établis par le présent règlement indiquent les recettes que l’on prévoit tirer du marché et transmettent donc aux producteurs les signaux de marché appropriés. Cela
permet autant aux petits qu’aux grands producteurs de prendre de
meilleures décisions au sujet de leurs semis d’après les recettes
qu’ils prévoient tirer de leur propre exploitation.
2130
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SOR/DORS/99-341
The lower initial payments will result in a decrease in returns to
producers on a per tonne basis. Government policy has been to
avoid using initial payments as a means to providing farm income
support. The lower initial payments will transmit to producers the
appropriate market information. However, initial payments can be
increased, depending on international market prices and conditions. There is no environmental impact of this amendment.
Cette baisse des acomptes à la livraison entraînera une réduction des recettes à la production calculée par tonne. Le gouvernement a toujours eu pour politique d’éviter l’utilisation des
acomptes à la livraison comme moyen d’assurer un soutien du
revenu agricole. Une baisse des acomptes à la livraison transmettra aux producteurs une information appropriée au sujet du marché. Cependant, les acomptes à la livraison peuvent être rajustés à
la hausse selon les prix et la conjoncture du marché international.
Cette modification n’aura pas de répercussions sur l’environnement.
Consultation
Consultations
This amendment has been discussed with the Canadian Wheat
Board and with the Department of Finance.
Cette modification a été débattue avec la Commission canadienne du blé et avec le ministère des Finances.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
There is no compliance and enforcement mechanism. This
Regulation governs payments made to grain producers for deliveries made under the Canadian Wheat Board Regulations governing delivery permits and quota acres.
Il n’y a pas de mécanisme d’application de la Loi et de conformité. Le règlement détermine les acomptes versés aux céréaliculteurs pour les livraisons faites conformément au Règlement sur
la Commission canadienne du blé régissant les carnets de livraison et les surfaces contingentées.
Contact
Craig Fulton
Commerce Officer
Grains and Oilseeds Division
International Markets Bureau
Market and Industry Services Branch
Agriculture and Agri-Food Canada
Sir John Carling Building
930 Carling Avenue
Ottawa, Ontario
K1A 0C5
Telephone: (613) 759-7698
FAX: (613) 759-7476
Personne-ressource
Craig Fulton
Agent commercial
Division des céréales et des oléagineux
Bureau des marchés internationaux
Direction générale des services à l’industrie et aux marchés
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Édifice Sir John Carling
930, avenue Carling
Ottawa (Ontario)
K1A 0C5
Téléphone : (613) 759-7698
TÉLÉCOPIEUR : (613) 759-7476
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2131
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-78
Registration
SI/99-78 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-78 18 août 1999
AN ACT TO AMEND THE COASTAL FISHERIES
PROTECTION ACT AND THE CANADA SHIPPING ACT TO
ENABLE CANADA TO IMPLEMENT THE AGREEMENT
FOR THE IMPLEMENTATION OF THE PROVISIONS OF
THE UNITED NATIONS CONVENTION ON THE LAW OF
THE SEA OF 10 DECEMBER 1982 RELATING TO THE
CONSERVATION AND MANAGEMENT OF STRADDLING
FISH STOCKS AND HIGHLY MIGRATORY FISH STOCKS
AND OTHER INTERNATIONAL FISHERIES TREATIES OR
ARRANGEMENTS
LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DES
PÊCHES CÔTIÈRES ET LA LOI SUR LA MARINE
MARCHANDE DU CANADA AFIN DE METTRE EN
OEUVRE, D’UNE PART, L’ACCORD AUX FINS DE
L’APPLICATION DES DISPOSITIONS DE LA CONVENTION
DES NATIONS UNIES SUR LE DROIT DE LA MER DU
10 DÉCEMBRE 1982 RELATIVES À LA CONSERVATION
ET À LA GESTION DES STOCKS DE POISSONS DONT LES
DÉPLACEMENTS S’EFFECTUENT TANT À L’INTÉRIEUR
QU’AU-DELÀ DE ZONES ÉCONOMIQUES EXCLUSIVES
(STOCKS CHEVAUCHANTS) ET DES STOCKS DE
POISSONS GRANDS MIGRATEURS ET, D’AUTRE PART,
D’AUTRES ENTENTES OU TRAITÉS INTERNATIONAUX
EN MATIÈRE DE PÊCHE
Order Fixing July 28, 1999 as the Date of the
Coming into Force of the Act
Décret fixant au 28 juillet 1999 la date d’entrée en
vigueur de la Loi
P.C. 1999-1315
C.P. 1999-1315
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Fisheries and Oceans, pursuant
to section 17 of An Act to amend the Coastal Fisheries Protection
Act and the Canada Shipping Act to enable Canada to implement
the Agreement for the Implementation of the Provisions of the
United Nations Convention on the Law of the Sea of 10 December 1982 Relating to the Conservation and Management of
Straddling Fish Stocks and Highly Migratory Fish Stocks and
other international fisheries treaties or arrangements, assented to
on June17, 1999, being chapter 19 of the Statutes of Canada,
1999, hereby fixes July 28, 1999 as the day on which that Act
comes into force.
Sur recommandation du ministre des Pêches et des Océans et
en vertu de l’article 17 de la Loi modifiant la Loi sur la protection
des pêches côtières et la Loi sur la marine marchande du Canada
afin de mettre en œuvre, d’une part, l’Accord aux fins de
l’application des dispositions de la Convention des Nations
Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la
conservation et à la gestion des stocks de poissons dont les déplacements s’effectuent tant à l’intérieur qu’au-delà de zones
économiques exclusives (stocks chevauchants) et des stocks de
poissons grands migrateurs et, d’autre part, d’autres ententes ou
traités internationaux en matière de pêche, sanctionnée le 17 juin
1999, chapitre 19 des Lois du Canada (1999), Son Excellence le
Gouverneur général en conseil fixe au 28 juillet 1999 la date
d’entrée en vigueur de cette loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Act relates to the implementation of Canada’s rights and
obligations under the Agreement for the Implementation of the
Provisions of the United Nations Convention on the Law of the
Sea of 10 December 1982 Relating to the Conservation and Management of Straddling Fish Stocks and Highly Migratory Fish
Stocks, adopted by the United Nations Conference on Straddling
Fish Stocks and Highly Migratory Fish Stocks in New York on
August 4, 1995, and other international fisheries treaties and arrangements. The Agreement provides a framework for the conservation and management of straddling and highly migratory fish
stocks of the high seas and, in particular, provides a monitoring
and enforcement regime to be implemented by States party to the
Agreement. The entry into force of the Act and the making of the
subordinate regulations will enable Canada to ratify the Agreement.
La Loi porte, d’une part, sur la mise en œuvre des droits et des
obligations du Canada au titre de l’Accord aux fins de
l’application des dispositions de la Convention des Nations Unies
sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation et à la gestion des stocks de poissons dont les déplacements s’effectuent tant à l’intérieur qu’au-delà de zones économiques exclusives (stocks chevauchants) et des stocks de poissons grands migrateurs, adopté à New York, le 4 août 1995, par la
Conférence des Nations Unies concernant les stocks de poissons
chevauchants et les stocks de poissons grands migrateurs et,
d’autre part, sur la mise en œuvre d’autres ententes ou traités
internationaux en matière de pêche. L’Accord prévoit des règles
cadres pour la conservation et la gestion de stocks de poissons
chevauchants et grands migrateurs en haute mer. Il établit notamment un régime de surveillance et de contrôle d’application
que peut mettre en œuvre tout État partie à l’Accord. L’entrée en
vigueur de la Loi ainsi que la prise de ses règlements permettront
au Canada de ratifier l’Accord.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2132
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-79
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-79 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-79 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Commission for Environmental Cooperation
Remission Order (Part IX of the Excise Tax Act)
Décret de remise visant la Commission de
coopération environnementale (partie IX de la Loi
sur la taxe d’accise)
P.C. 1999-1332
C.P. 1999-1332
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation
of the Minister of Finance, pursuant to subsection 23(2)a of the
Financial Administration Act, hereby makes the annexed Commission for Environmental Cooperation Remission Order
(Part IX of the Excise Tax Act).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances publiques,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que
l’intérêt public le justifie, prend le Décret de remise visant la
Commission de coopération environnementale (partie IX de la
Loi sur la taxe d’accise), ci-après.
COMMISSION FOR ENVIRONMENTAL COOPERATION
REMISSION ORDER (PART IX OF
THE EXCISE TAX ACT)
DÉCRET DE REMISE VISANT LA COMMISSION DE
COOPÉRATION ENVIRONNEMENTALE (PARTIE IX DE
LA LOI SUR LA TAXE D’ACCISE)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in this Order.
“Commission” means the Commission for Environmental Cooperation established by Article 8(1) of the North American
Agreement on Environmental Cooperation between the Government of Canada, the Government of the United States of
America and the Government of the United Mexican States
that was concluded on September 14, 1993, and that came into
force on January 1, 1994. (Commission)
“tax” means the tax imposed under Part IX of the Excise Tax Act.
(taxe)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent décret.
« Commission » La Commission de coopération environnementale constituée par l’article 8(1) de l’Accord nord-américain de
coopération dans le domaine de l’environnement conclu entre
le gouvernement du Canada, le gouvernement des États-Unis
d’Amérique et le gouvernement des États-Unis du Mexique le
14 septembre 1993 et entré en vigueur le 1er janvier 1994.
(Commission)
« taxe » La taxe imposée en vertu de la partie IX de la Loi sur la
taxe d’accise. (tax)
REMISSION
REMISE
2. Remission is hereby granted to the Commission of tax in an
amount equal to the amount by which
(a) the tax paid by the Commission during the period beginning
on September 4, 1994 and ending on September 22, 1997
exceeds
(b) the tax that would have been payable by the Commission in
respect of the period if the Commission had been granted the
exemptions set out in Article II of the Convention on the
Privileges and Immunities of the United Nations.
2. Est accordée à la Commission une remise de taxe d’un
montant égal à l’excédent de la taxe visée à l’alinéa a) sur celle
visée à l’alinéa b) :
a) la taxe payée par la Commission au cours de la période
commençant le 4 septembre 1994 et se terminant le 22 septembre 1997;
b) la taxe qui aurait été payable par la Commission pour la période visée à l’alinéa a) si les exonérations figurant à l’article II
de la Convention sur les privilèges et immunités des Nations
Unies lui avaient été accordées.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits the goods and services tax (“GST”) paid by
the Commission for Environmental Cooperation (“the Commission”) during the period beginning on September 4, 1994 and
ending on September 22, 1997.
The Commission signed a Headquarters Agreement with the
Government of Canada (“the Agreement”) which came into force
Le présent décret a pour objet la remise de la taxe sur les produits et services (la TPS) payée par la Commission de coopération environnementale au cours de la période commençant le
4 septembre 1994 et se terminant le 22 septembre 1997.
La Commission a conclu, avec le gouvernement du Canada, un
accord de siège qui est entré en vigueur le 30 mai 1997. Cet
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
2133
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
on May 30, 1997. Pursuant to the Agreement, the Commission
has been given privileges and immunities consistent with those of
a United Nations Organization. An Order in Council to this effect
came into force on September 23, 1997. Said privileges include
an exemption from the GST.
However, the Commission has been paying GST since it commenced operating in Canada on September 4, 1994. Prior to the
signing of the Agreement, the parties agreed that there would be a
remission order for the GST paid by the Commission during the
period beginning on September 4, 1994 and ending on the date of
the coming into force of the Order in Council. This Order therefore remits amounts of tax paid by the Commission for this period.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2134
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-79
accord lui confère des privilèges et immunités analogues à ceux
dont bénéficient les membres de l’Organisation des Nations
Unies. Un décret à cet effet est entré en vigueur le 23 septembre
1997. Cet accord prévoit notamment une exonération de TPS.
Or, la Commission paie la TPS depuis le 4 septembre 1994,
date à laquelle elle a commencé à exercer ses activités au Canada.
Avant la signature de l’accord de siège, les parties ont convenu
que la TPS payée par la Commission au cours de la période
commençant le 4 septembre 1994 et se terminant à la date de
l’entrée en vigueur du décret lui serait remise. Le présent décret a
donc pour objet de remettre la taxe payée par la Commission au
cours de cette période.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-80
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-80 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-80 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Commission for Environmental Cooperation
(Executive Director) Remission Order (Part IX of
the Excise Tax Act)
Décret de remise visant le directeur exécutif de la
Commission de coopération environnemental
(partie IX de la Loi sur la taxe d’acccise)
P.C. 1999-1333
C.P. 1999-1333
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation
of the Minister of Finance, pursuant to subsection 23(2)a of the
Financial Administration Act, hereby makes the annexed Commission for Environmental Cooperation (Executive Director)
Remission Order (Part IX of the Excise Tax Act).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances publiques,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que
l’intérêt public le justifie, prend le Décret de remise visant le
directeur exécutif de la Commission de coopération environnementale (partie IX de la Loi sur la taxe d’accise), ci-après.
COMMISSION FOR ENVIRONMENTAL COOPERATION
(EXECUTIVE DIRECTOR) REMISSION ORDER
(PART IX OF THE EXCISE TAX ACT)
DÉCRET DE REMISE VISANT LE DIRECTEUR
EXÉCUTIF DE LA COMMISSION DE
COOPÉRATION ENVIRONNEMENTALE
(PARTIE IX DE LA LOI SUR LA TAXE D’ACCISE)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in this Order.
“Commission” means the Commission for Environmental Cooperation established by Article 8(1) of the North American
Agreement on Environmental Cooperation between the Government of Canada, the Government of the United States of
America and the Government of the United Mexican States
that was concluded on September 14, 1993, and that came into
force on January 1, 1994. (Commission)
“tax” means the tax imposed under Part IX of the Excise Tax Act.
(taxe)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent décret.
« Commission » La Commission de coopération environnementale constituée par l’article 8(1) de l’Accord nord-américain de
coopération dans le domaine de l’environnement conclu entre
le gouvernement du Canada, le gouvernement des États-Unis
d’Amérique et le gouvernement des États-Unis du Mexique le
14 septembre 1993 et entré en vigueur le 1er janvier 1994.
(Commission)
« taxe » La taxe imposée en vertu de la partie IX de la Loi sur la
taxe d’accise. (tax)
REMISSION
REMISE
2. Remission is hereby granted to the Executive Director of the
Commission of tax in an amount equal to the amount by which
(a) the tax paid by the Executive Director of the Commission
during the period beginning September 4, 1994 and ending on
September 22, 1997
exceeds
(b) the tax that would have been payable by the Executive Director of the Commission in respect of the period if the Executive Director of the Commission had been granted the exemptions comparable to those accorded in Canada under the
Vienna Convention to diplomatic agents.
2. Est accordée au directeur exécutif de la Commission une
remise de taxe d’un montant égal à l’excédent de la taxe visée à
l’alinéa a) sur celle visée à l’alinéa b) :
a) la taxe payée par le directeur exécutif au cours de la période
commençant le 4 septembre 1994 et se terminant le 22 septembre 1997;
b) la taxe qui aurait été payable par le directeur exécutif pour la
période visée à l’alinéa a) si des exonérations comparables à
celles que le Canada accorde aux agents diplomatiques en vertu
de la Convention de Vienne lui avaient été accordées.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits the goods and services tax (“GST”) paid by
the Executive Director of the Commission for Environmental
Cooperation (“the Commission”) during the period beginning on
September 4, 1994 and ending on September 22, 1997.
Le présent décret a pour objet la remise de la taxe sur les produits et services (la TPS) payée par le directeur exécutif de la
Commission de coopération environnementale au cours de la
période commençant le 4 septembre 1994 et se terminant le
22 septembre 1997.
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par 7(2)
2135
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
The Commission signed a Headquarters Agreement with the
Government of Canada (“the Agreement”) which came into force
on May 30, 1997. Pursuant to the Agreement, the Executive Director and Director of the Commission’s Secretariat were given
privileges and immunities consistent with those enjoyed by diplomatic agents. An Order in Council to this effect came into force
on September 23, 1997. Said privileges include an exemption
from GST.
However, the Executive Director has paid GST since the
Commission commenced operating in Canada on September 4,
1994. This Order remits the GST from September 4, 1994 to the
date the Order in Council, giving effect to the Agreement, came
into force.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2136
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-80
La Commission a conclu, avec le gouvernement du Canada, un
accord de siège qui est entré en vigueur le 30 mai 1997. Cet accord confère au directeur exécutif et au directeur du secrétariat de
la Commission des privilèges et immunités analogues à ceux dont
bénéficient les agents diplomatiques. Un décret à cet effet est
entré en vigueur le 23 septembre 1997. Cet accord prévoit notamment une exonération de TPS.
Or, le directeur exécutif paie la TPS depuis le 4 septembre
1994, date à laquelle la Commission a commencé à exercer ses
activités au Canada. Le présent décret a pour objet de remettre la
TPS payée au cours de la période commençant le 4 septembre
1994 et se terminant à la date d’entrée en vigueur du décret qui a
donné effet à l’accord de siège.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-81
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-81 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-81 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Commission for Environmental Cooperation
(Director) Remission Order (Part IX of the Excise
Tax Act)
Décret de remise visant le directeur de la
Commission de coopération environnementale
(partie IX de la Loi sur la taxe d’accise)
P.C. 1999-1334
C.P. 1999-1334
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation
of the Minister of Finance, pursuant to subsection 23(2)a of the
Financial Administration Act, hereby makes the annexed Commission for Environmental Cooperation (Director) Remission
Order (Part IX of the Excise Tax Act).
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances publiques,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que
l’intérêt public le justifie, prend le Décret de remise visant le
directeur de la Commission de coopération environnementale
(partie IX de la Loi sur la taxe d’accise), ci-après.
COMMISSION FOR ENVIRONMENTAL
COOPERATION (DIRECTOR) REMISSION ORDER
(PART IX OF THE EXCISE TAX ACT)
DÉCRET DE REMISE VISANT LE DIRECTEUR DE LA
COMMISSION DE COOPÉRATION
ENVIRONNEMENTALE (PARTIE IX DE LA LOI SUR LA
TAXE D’ACCISE)
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in this Order.
“Commission” means the Commission for Environmental Cooperation established by Article 8(1) of the North American
Agreement on Environmental Cooperation between the Government of Canada, the Government of the United States of
America and the Government of the United Mexican States
that was concluded on September 14, 1993, and that came into
force on January 1, 1994. (Commission)
“tax” means the tax imposed under Part IX of the Excise Tax Act.
(taxe)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent décret.
« Commission » La Commission de coopération environnementale constituée par l’article 8(1) de l’Accord nord-américain de
coopération dans le domaine de l’environnement conclu entre
le gouvernement du Canada, le gouvernement des États-Unis
d’Amérique et le gouvernement des États-Unis du Mexique le
14 septembre 1993 et entré en vigueur le 1er janvier 1994.
(Commission)
« taxe » La taxe imposée en vertu de la partie IX de la Loi sur la
taxe d’accise. (tax)
REMISSION
REMISE
2. Remission is hereby granted to the Director of the Commission of tax in an amount equal to the amount by which
(a) the tax paid by the Director of the Commission during the
period beginning on September 4, 1994 and ending on September 22, 1997
exceeds
(b) the tax that would have been payable by the Director of the
Commission in respect of the period if the Director of the
Commission had been granted the exemptions comparable to
those accorded in Canada under the Vienna Convention to
diplomatic agents.
2. Est accordée au directeur de la Commission une remise de
taxe d’un montant égal à l’excédent de la taxe visée à l’alinéa a)
sur celle visée à l’alinéa b) :
a) la taxe payée par le directeur au cours de la période commençant le 4 septembre 1994 et se terminant le 22 septembre 1997;
b) la taxe qui aurait été payable par le directeur pour la période
visée à l’alinéa a) si des exonérations comparables à celles que
le Canada accorde aux agents diplomatiques en vertu de la
Convention de Vienne lui avaient été accordées.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits the goods and services tax (“GST”) paid by
the Director of the Commission for Environmental Cooperation
(“the Commission”) during the period beginning on September 4, 1994 and ending on September 22, 1997.
Le présent décret a pour objet la remise de la taxe sur les produits et services (la TPS) payée par le directeur de la Commission
de coopération environnementale au cours de la période commençant le 4 septembre 1994 et se terminant le 22 septembre 1997.
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
2137
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
The Commission signed a Headquarters Agreement with the
Government of Canada (“the Agreement”) which came into force
on May 30, 1997. Pursuant to the Agreement, the Executive Director and Director of the Commission’s Secretariat were given
privileges and immunities consistent with those enjoyed by diplomatic agents. An Order in Council to this effect came into force
on September 23, 1997. Said privileges include an exemption
from GST.
However, the Director has paid GST since the Commission
commenced operating in Canada on September 4, 1994. This
Order remits the GST during the period beginning on September 4, 1994 and ending on the date the Order in Council, giving
effect to the Agreement, came into force.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2138
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-81
La Commission a conclu, avec le gouvernement du Canada, un
accord de siège qui est entré en vigueur le 30 mai 1997. Cet accord confère au directeur exécutif et au directeur du secrétariat de
la Commission des privilèges et immunités analogues à ceux dont
bénéficient les agents diplomatiques. Un décret à cet effet est
entré en vigueur le 23 septembre 1997. Cet accord prévoit notamment une exonération de TPS.
Or, le directeur de la Commission paie la TPS depuis le 4 septembre 1994, date à laquelle la Commission a commencé à exercer ses activités au Canada. Le présent décret a pour objet de remettre la TPS payée au cours de la période commençant le 4 septembre 1994 et se terminant à la date d’entrée en vigueur du décret qui a donné effet à l’accord de siège.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-82
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-82 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-82 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES
Telesat Canada Remission Order
Décret de remise visant Télésat Canada
P.C. 1999-1335
C.P. 1999-1335
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of Finance, pursuant to subsection 23(2)a of the
Financial Administration Act, hereby makes the annexed Telesat
Canada Remission Order.
Sur recommandation du ministre des Finances et en vertu du
paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances publiques,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que
l’intérêt public le justifie, prend le Décret de remise visant
Télésat Canada, ci-après.
TELESAT CANADA REMISSION ORDER
DÉCRET DE REMISE VISANT TÉLÉSAT CANADA
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in this Order.
“Act” means the Income Tax Act. (Loi)
“former property” means the Anik E1 satellite in respect of which
Telesat Canada has received proceeds of disposition referred to
in paragraph 13(4)(a) of the Act. (ancien bien)
“replacement property” means the property acquired as a replacement for the former property and to which subsection 13(4) of the Act would apply if it were read in accordance
with paragraph 2(b) of this Order and if Telesat Canada had
made an election under subsection 13(4) of the Act with respect to the replacement property in its return of income for the
taxation year in which it acquired the property. (bien de remplacement)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent décret.
« ancien bien » Le satellite Anik E1 pour lequel Télésat Canada a
reçu le produit de disposition visé à l’alinéa 13(4)a) de la Loi.
(former property)
« bien de remplacement » Le bien qui a été acquis en remplacement de l’ancien bien et auquel le paragraphe 13(4) de la Loi
s’appliquerait s’il était libellé conformément à l’alinéa 2b) du
présent décret et si Télésat Canada avait fait, relativement au
bien, le choix prévu au paragraphe 13(4) de la Loi dans sa déclaration de revenu pour l’année d’imposition au cours de
laquelle elle a acquis le bien. (replacement property)
« Loi » La Loi de l’impôt sur le revenu. (Act)
REMISSION
REMISE
2. Subject to section 3, remission is hereby granted to Telesat
Canada in respect of each of the 1996 and subsequent taxation
years, of an amount equal to the amount, if any, by which
(a) the total of the tax payable under Part I and Part I.3 of the
Act by Telesat Canada for the year and the interest and penalties in respect thereof payable by it under the Act for the year
exceeds
(b) the total of the tax that would be payable under Part I and
Part I.3 of the Act by Telesat Canada for the year and the interest and penalties in respect thereof that would be payable by it
under the Act for the year if the expression “the second taxation year following the initial year” in clause 13(4)(c)(ii)(A)
and paragraph 44(1)(c) of the Act were read as “the taxation
year that includes December 31, 1999” and if Telesat Canada
had made an election, as and when required, under subsection 13(4) of the Act, with respect to the disposition of the
former property and the acquisition of the replacement property.
2. Sous réserve de l’article 3, remise est accordée à Télésat
Canada, pour chacune des années d’imposition 1996 et suivantes,
d’une somme égale à l’excédent éventuel du total visé à l’alinéa a) sur le total visé à l’alinéa b) :
a) le total de l’impôt payable par Télésat Canada pour l’année
en vertu de la partie I et la partie I.3 de la Loi et des intérêts et
pénalités y afférents payables par elle pour l’année en vertu de
la Loi;
b) le total de l’impôt qui serait payable par elle pour l’année en
vertu de la partie I et la partie I.3 de la Loi et des intérêts et pénalités y afférents qui seraient payables par elle pour l’année en
vertu de la Loi si le passage « la deuxième année d’imposition
suivant l’année initiale », à la division 13(4)c)(ii)(A) et à
l’alinéa 44(1)c) de la Loi, était remplacé par « l’année
d’imposition qui comprend le 31 décembre 1999 » et si Télésat
Canada avait fait le choix prévu au paragraphe 13(4) de la Loi,
selon les modalités de temps et autres exigées, relativement à la
disposition de l’ancien bien et à l’acquisition du bien de remplacement.
CONDITIONS
CONDITIONS
3. La remise est accordée aux conditions suivantes :
a) aucune déduction au titre du coût du bien de remplacement
n’est demandée dans le calcul du revenu ou de la perte de
3. Remission is granted under section 2 on condition that
(a) in calculating the income or loss of Telesat Canada under
the Act in respect of the 1996 and subsequent taxation years,
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
2139
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
no deduction in respect of the cost of the replacement property
is claimed except to the extent that would be allowed if subsection 13(4) and section 44 of the Act were read in accordance with paragraph 2(b) of this Order and if Telesat Canada
had made a valid election under subsection 13(4) of the Act
with respect to the disposition of the former property and the
acquisition of the replacement property; and
(b) if there is a disposition of the replacement property, the Act
is treated by Telesat Canada and the person or partnership that
acquired the replacement property as applying as if subsection 13(4) and section 44 of the Act were read in accordance
with paragraph 2(b) of this Order and as if Telesat Canada had
made a valid election under subsection 13(4) of the Act with
respect to the disposition of the former property and the acquisition of the replacement property.
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-82
Télésat Canada en vertu de la Loi pour les années d’imposition
1996 et suivantes, sauf dans la mesure qui serait permise si le
paragraphe 13(4) et l’article 44 de la Loi étaient libellés conformément à l’alinéa 2b) du présent décret et si Télésat Canada
avait fait un choix valide en vertu du paragraphe 13(4) de la
Loi relativement à la disposition de l’ancien bien et à
l’acquisition du bien de remplacement;
b) en cas de disposition du bien de remplacement, Télésat
Canada et la personne ou la société de personnes qui fait
l’acquisition du bien considèrent que la Loi s’applique comme
si le paragraphe 13(4) et l’article 44 de la Loi étaient libellés
conformément à l’alinéa 2b) du présent décret et comme si
Télésat Canada avait fait un choix valide en vertu du paragraphe 13(4) de la Loi relativement à la disposition de l’ancien
bien et à l’acquisition du bien de remplacement.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order defers income tax that would otherwise be payable
on insurance proceeds received by Telesat Canada in respect of a
damaged satellite, by remitting income tax otherwise payable on
the initial receipt of those proceeds on the condition that Telesat
Canada reduce its adjusted cost base and capital cost in respect of
the replacement satellite, in accordance with the replacement
property rules in the Income Tax Act.
Le décret a pour objet de différer l’impôt sur le revenu qui serait payable par ailleurs sur le produit d’assurance que Télésat
Canada a reçu relativement à un satellite endommagé. À cette fin,
l’impôt sur le revenu payable par ailleurs sur la réception initiale
de ce produit est remis à la condition que Télésat Canada réduise
ses prix de base rajusté et coût en capital relativement au satellite
de remplacement, conformément aux règles sur les biens de remplacement énoncées dans la Loi de l’impôt sur le revenu.
La valeur actualisée de l’avantage net que représente la remise
s’établit à environ 14 millions de dollars. Cette somme correspond à l’excédent de l’impôt sur le revenu remis sur la valeur
actualisée des déductions pour amortissement futures qui pourraient être demandées si le satellite de remplacement n’était pas
considéré comme un bien de remplacement.
The present value of the net benefit of the Order is approximately $14 million. This is the amount by which the income tax
remitted exceeds the present value of future capital cost allowance deductions that would have been available if the replacement satellite were not treated as a replacement property.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2140
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-83
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-83 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-83 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
John Doucette and Lawrence O’Coin Remission
Order
Décret de remise visant John Doucette et
Lawrence O’Coin
P.C. 1999-1336
C.P. 1999-1336
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that the collection of the tax is unreasonable, on the recommendation of the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2)a of the Financial Administration Act, hereby remits tax
under Parts I and I.1 of the Income Tax Act in the amount of
(1) $16,160.01 for 1994 payable by John Doucette, and
(2) $10,544.28 for 1984, plus a relevant penalty and interest of
$2,695.91 and $39,913.89, respectively, and all other relevant
interest, payable by Lawrence O’Coin.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence le Gouverneur général en conseil remet l’impôt des Parties I et I.1 de la Loi de l’impôt sur le revenu
au montant de (1) 16 160,01 $ pour 1994 payable par John
Doucette, et (2) 10 544,28 $ pour 1984, plus une pénalité et des
intérêts s’y rapportant de 2 695,91 $ et de 39 913,89 $, respectivement, de même que tout autre intérêt y afférent, payable par
Lawrence O’Coin, estimant que la perception de ce montants est
déraisonnable.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits (1) income tax, resulting from a lump sum
retroactive payment of pension benefits, payable by a taxpayer
who was advised, at the time of his retirement, that he did not
qualify for a pension, since he would have paid less tax had he
received the amount in the years in respect of which it was paid,
and (2) income tax, a penalty and interest resulting from the inclusion of an amount in a taxpayer’s income as a shareholder loan
which was subsequently discovered not to be such a loan.
Ce décret prévoit la remise (1) de l’impôt sur le revenu applicable au paiement rétroactif d’un montant forfaitaire de prestations de pension et payable par un contribuable qui avait été avisé
au moment de prendre sa retraite qu’il n’avait pas droit à une
pension, étant donné que le contribuable aurait payé moins
d’impôt s’il avait reçu ce montant au cours des années pour lesquelles il a été payé, et (2) de l’impôt sur le revenu, d’une pénalité et des intérêts établis par suite de l’inclusion dans le revenu
d’un contribuable du montant d’un prêt à un actionnaire, qui s’est
avéré plus tard ne pas être un prêt à un actionnaire.
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2141
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-84
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-84 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-84 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Carl Rideout Remission Order
Décret de remise visant Carl Rideout
P.C. 1999-1337
C.P. 1999-1337
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that it is in the public interest to do so, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2) a
of the Financial Administration Act, hereby remits to Carl
Rideout $7,958.81 of tax paid by him under the Excise Tax Act in
respect of the construction of a residence and for which no rebate
is payable, on condition that a written claim for the remission is
made to the Minister of National Revenue within two years after
the date of this Order.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que l’intérêt public le justifie, fait remise à Carl Rideout de
la somme de 7 958,81 $, au titre de la taxe qu’il a versée aux termes de la Loi sur la taxe d’accise relativement à la construction
d’une résidence et pour laquelle aucun remboursement n’est
payable, à la condition qu’il présente par écrit une demande de
remise au ministre du Revenu national dans les deux ans suivant
la date du présent décret.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait par partie du décret.)
This Order remits $7,958.81 of the goods and services tax
(GST), to a rebate of which the taxpayer became disentitled when
he failed to apply on time because of illness and death in his
family.
Le présent décret accorde une remise de 7 958,81 $ au titre
d’un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS)
auquel le contribuable est devenu inadmissible parce qu’il a omis
de présenter sa demande dans le délai prescrit en raison de maladie et de décès dans sa famille.
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2142
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-85
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
sRegistration
SI/99-85 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-85 18 août 1999
FINANCIAL ADMINISTRATION ACT
LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES
Sharon Waldron Remission Order
Décret de remise visant Sharon Waldron
P.C. 1999-1338
C.P. 1999-1338
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, considering
that the collection of the tax is unjust, on the recommendation of
the Minister of National Revenue, pursuant to subsection 23(2) a
of the Financial Administration Act, hereby remits to Sharon
Waldron $2,700.97 of tax paid by her under the Excise Tax Act in
respect of the substantial renovation of a residence and for which
no rebate is payable, on condition that a written claim for the
remission is made to the Minister of National Revenue within two
years after the date of this Order.
Sur recommandation du ministre du Revenu national et en
vertu du paragraphe 23(2)a de la Loi sur la gestion des finances
publiques, Son Excellence le Gouverneur général en conseil, estimant que la perception de la taxe est injuste, fait remise à
Sharon Waldron de la somme de 2 700,97 $ au titre de la taxe
qu’elle a versée aux termes de la Loi sur la taxe d’accise relativement aux rénovations majeures apportées à une résidence et
pour laquelle aucun remboursement n’est payable, à la condition
qu’elle présente par écrit une demande de remise au ministre du
Revenu national dans les deux ans suivant la date du présent décret.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
This Order remits $2,700.97 of the goods and services tax
(GST), to a rebate of which the taxpayer became disentitled due
to departmental misinformation.
Le présent décret accorde une remise de 2 700,97 $ au titre
d’un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS)
auquel la contribuable est devenue inadmissible en raison de conseils inexacts de la part de fonctionnaires du gouvernement.
———
a
S.C. 1991, c. 24, s. 7(2)
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
———
a
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2143
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-86
Registration
SI/99-86 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-86 18 août 1999
AN ACT TO AMEND THE COPYRIGHT ACT
LOI MODIFIANT LA LOI SUR LE DROIT D’AUTEUR
Order Fixing September 1, 1999 as the Date of the
Coming into Force of Certain Sections of the
Copyright Act
Décret fixant au 1er septembre 1999 la date
d’entrée en vigueur de certains articles de la Loi
sur le droit d’auteur
P.C. 1999-1349
C.P. 1999-1349
28 July, 1999
28 juillet 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to section 61
of An Act to amend the Copyright Act (“the Act”), assented to on
April 25, 1997, being chapter 24 of the Statutes of Canada, 1997,
hereby fixes September 1, 1999 as the day on which sections 30.1
to 30.3 of the Copyright Act, as enacted by subsection 18(1) of
the Act, come into force.
Sur recommandation du ministre de l’Industrie et en vertu de
l’article 61 de la Loi modifiant la Loi sur le droit d’auteur (la
« Loi »), sanctionnée le 25 avril 1997, chapitre 24 des Lois du
Canada (1997), Son Excellence le Gouverneur général en conseil
fixe au 1er septembre 1999 la date d’entrée en vigueur des articles 30.1 à 30.3 de la Loi sur le droit d’auteur, édictés par le paragraphe 18(1) de la Loi.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
An Act to amend the Copyright Act, chapter 24 of the Statutes
of Canada, 1997, received Royal Assent in April 1997. Since
then, most sections of that Act have been brought into force. The
present Order in Council, along with the corresponding Exceptions for Educational Institutions, Libraries, Archives and
Museums Regulations, fully implements sections 30.1 to 30.3 of
the Copyright Act, which set out certain exceptions for libraries,
archives and museums.
These exceptions allow non-profit libraries, archives and
museums, including libraries in educational institutions, to make
copies of copyrighted works on behalf of patrons who want them
for the purposes of research, private study, criticism or review
and in other special cases.
La Loi modifiant la Loi sur le droit d’auteur, chapitre 24 des
Lois du Canada (1997), a reçu la sanction royale en avril 1997.
Depuis, la plupart de ses articles ont été mis en vigueur. Le présent décret et le Règlement sur les cas d’exception à l’égard des
établissements d’enseignement, des bibliothèques, des musées et
des services d’archives complètent la mise en œuvre des articles
30.1 à 30.3 de la Loi sur le droit d’auteur concernant certaines
exceptions pour les bibliothèques, les archives et les musées.
Ces exceptions permettent aux bibliothèques, archives et musées sans but lucratif, y compris les bibliothèques faisant partie
d’établissements d’enseignement, de reproduire des œuvres protégées à des fins d’étude privée, de recherche, de critique ou de
compte rendu et dans d’autres cas spéciaux.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2144
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-87
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-87 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-87 18 août 1999
STANDARDS COUNCIL OF CANADA ACT
LOI SUR LE CONSEIL CANADIEN DES NORMES
Order Amending the Designation of Countries
(Standards Council of Canada) Order
Décret modifiant le Décret sur les pays désignés
(Conseil canadien des normes)
P.C. 1999-1384
C.P. 1999-1384
28 July, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to subsection 4(4)a of the Standards Council of Canada Act, hereby makes
the annexed Order Amending the Designation of Countries
(Standards Council of Canada) Order.
28 juillet 1999
Sur recommandation du ministre de l’Industrie et en vertu du
paragraphe 4(4)a de la Loi sur le Conseil canadien des normes,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil prend le Décret
modifiant le Décret sur les pays désignés (Conseil canadien des
normes), ci-après.
DÉCRET MODIFIANT LE DÉCRET
SUR LES PAYS DÉSIGNÉS
(CONSEIL CANADIEN DES NORMES)
ORDER AMENDING THE DESIGNATION
OF COUNTRIES (STANDARDS
COUNCIL OF CANADA) ORDER
1. Section 2 of the Designation of Countries (Standards
Council of Canada) Order1 is amended by striking out the
word “and” at the end of paragraph (a), by adding the word
“and” at the end of paragraph (b) and by adding the following after paragraph (b):
(c) any country in the European Union and the European Free
Trade Association.
1. L’article 2 du Décret sur les pays désignés (Conseil canadien des normes)1 est modifié par adjonction, après l’alinéa b),
de ce qui suit :
c) tout pays faisant partie de l’Union européenne et de
l’Association européenne de libre-échange.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the Order.)
(La présente note ne fait pas partie du décret.)
The Order designates countries for the purposes of paragraph 4(2)(d) of the Standards Council of Canada Act. In order to
meet Canada’s international obligations, the Standards Council of
Canada Act allows the Standards Council of Canada to accredit
conformity assessment organizations of countries designated by
the Governor in Council. The agreements reached by Canada with
the European Union and the European Free Trade Association
require an amendment to the list of designated countries.
Le décret désigne des pays pour l’application de l’alinéa 4(2)d)
de la Loi sur le Conseil canadien des normes. Afin de respecter les
engagements internationaux du Canada, la Loi sur le Conseil canadien des normes permet au Conseil canadien des normes
d’accréditer des organismes d’évaluation de conformité provenant
de pays désignés par le gouverneur en conseil. La liste des pays
désignés doit être modifiée à la suite des accords conclus par le
Canada avec l’Union européenne et l’Association européenne de
libre-échange.
———
a
1
S.C. 1993, c. 44, s. 224(2)
SI/93-255
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
———
a
1
L.C. 1993, ch. 44, par. 224(2)
TR/93-255
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2145
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-88
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-88 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-88 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Terminating the Assignment of the
Honourable Gilbert Normand to Assist the
Minister of Agriculture and Agri-Food and the
Minister of Fisheries and Oceans
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable
Gilbert Normand auprès du ministre de
l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et du
ministre des Pêches et des Océans
P.C. 1999-1445
C.P. 1999-1445
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby terminates the assignment of the Honourable Gilbert Normand, made by Order in
Council P.C. 1997-832 of June 18, 1997a.
———
a
SI/97-81
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2146
3 août 1999
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil met fin à la délégation de l’honorable Gilbert Normand, faite par le décret
C.P. 1997-832 du 18 juin 1997a.
———
a
TR/97-81
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-89
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-89 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-89 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Terminating the Assignment of the
Honourable Ron Duhamel and Assigning the
Honourable Gilbert Normand to Assist the
Minister of Industry
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable
Ron Duhamel et déléguant l’honorable Gilbert
Normand auprès du ministre de l’Industrie
P.C. 1999-1446
C.P. 1999-1446
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby
(a) terminates the assignment of the Honourable Ron Duhamel,
made by Order in Council P.C. 1997-818 of June 11, 1997a;
and
(b) assigns the Honourable Gilbert Normand, a Minister of
State, known as Secretary of State (Science, Research and Development), to assist the Minister of Industry in the carrying
out of the Minister’s responsibilities.
Sur recommendation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil :
a) met fin à la délégation de l’honorable Ron Duhamel, faite
par le décret C.P. 1997-818 du 11 juin 1997a;
b) délègue l’honorable Gilbert Normand, ministre d’État, qui
porte le titre de secrétaire d’État (Sciences, Recherche et Développement), auprès du ministre de l’Industrie afin de lui prêter
son concours dans l’exercice de ses responsabilités.
———
———
a
a
SI/97-74
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
3 août 1999
TR/97-74
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2147
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-90
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-90 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-90 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Terminating the Assignment of the
Honourable Andrew Mitchell to Assist the
Minister of Canadian Heritage
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable
Andrew Mitchell auprès de la ministre du
Patrimoine canadien
P.C. 1999-1447
C.P. 1999-1447
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby terminates the assignment of the Honourable Andrew Mitchell, made by Order in
Council P.C. 1997-819 of June 11, 1997a.
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil met fin à la délégation de l’honorable Andrew Mitchell, faite par le décret
C.P. 1997-819 du 11 juin 1997a.
———
———
a
a
SI/97-75
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2148
3 août 1999
TR/97-75
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-91
Registration
SI/99-91 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-91 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Assigning the Honourable Andrew Mitchell
to Assist the Minister of Agriculture and AgriFood and the Minister of Industry
Décret déléguant l’honorable Andrew Mitchell
auprès du ministre de l’Agriculture et de
l’Agroalimentaire du ministre de l’Industrie
P.C. 1999-1448
C.P. 1999-1448
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby assigns the Honourable Andrew Mitchell, a Minister of State, to be known as Secretary of State (Rural Development) (Federal Economic Development Initiative for Northern Ontario), to assist the Minister of
Agriculture and Agri-Food and the Minister of Industry in the
carrying out of their responsibilities.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
3 août 1999
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil délègue l’honorable
Andrew Mitchell, ministre d’État, qui porte le titre de secrétaire
d’État (Développement rural) Initiative fédérale du développement économique dans le Nord de l’Ontario), auprès du ministre
de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et du ministre de
l’Industrie, afin de leur prêter son concours dans l’exercice de
leurs responsabilités.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2149
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-92
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Registration
SI/99-92 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-92 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Terminating the Assignment of the
Honourable Fred Mifflin and Assigning the
Honourable George Baker to Assist the Minister
for the Atlantic Canada Opportunities Agency
Décret mettant fin à la délégation de l’honorable
Fred Mifflin et déléguant l’honorable George
Baker auprès du ministre de l’Agence de
promotion économique du Canada atlantique
P.C. 1999-1449
C.P. 1999-1449
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby
(a) terminates the assignment of the Honourable Fred Mifflin,
made by Order in Council P.C. 1997-814 of June 11, 1997a;
and
(b) assigns the Honourable George Baker, a Minister of State,
known as Secretary of State (Atlantic Canada Opportunities
Agency), to assist the Minister for the Atlantic Canada Opportunities Agency in the carrying out of the Minister’s responsibilities.
———
a
SI/97-70
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2150
3 août 1999
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil :
a) met fin à la délégation de l’honorable Fred Mifflin, faite par
le décret C.P. 1997-814 du 11 juin 1997a;
b) délègue l’honorable George Baker, ministre d’État, qui porte
le titre de secrétaire d’État (Agence de promotion économique
du Canada atlantique), auprès du ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique afin de lui prêter son
concours dans l’exercice de ses responsabilités.
———
a
TR/97-70
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-93
Registration
SI/99-93 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-93 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Assigning the Honourable Denis Coderre to
Assist the Minister of Canadian Heritage
Décret déléguant l’honorable Denis Coderre
auprès du ministre du Patrimoine Canadien
P.C. 1999-1450
C.P. 1999-1450
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby assigns the Honourable Denis Coderre, a Minister of State, to be known as Secretary
of State (Amateur Sport), to assist the Minister of Canadian
Heritage in the carrying out of the Minister’s responsibilities.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
3 août 1999
Sur recommandation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil délègue l’honorable
Denis Coderre, ministre d’État, qui porte le titre de secrétaire
d’État (Sport amateur), auprès du ministre du Patrimoine canadien afin de lui prêter son concours dans l’exercice de ses responsabilités.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2151
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-94
Registration
SI/99-94 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-94 18 août 1999
MINISTRIES AND MINISTERS OF STATE ACT
LOI SUR LES DÉPARTEMENTS ET MINISTRES D’ÉTAT
Order Assigning the Honourable Ronald J.
Duhamel to Assist the Minister of Western
Economic Diversification and the Minister of
Foreign Affairs
Décret déléguant l’honorable Ronald J. Duhamel
auprès du ministre de la Diversification de
l’économie de l’Ouest canadien et du ministre des
Affaires étrangères
P.C. 1999-1451
C.P. 1999-1451
3 August, 1999
His Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, pursuant to section 11 of the
Ministries and Ministers of State Act, hereby assigns the Honourable Ronald J. Duhamel, a Minister of State, known as Secretary
of State (Western Economic Diversification) (Francophonie), to
assist the Minister of Western Economic Diversification and the
Minister of Foreign Affairs in the carrying out of their responsibilities.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
2152
3 août 1999
Sur recommendation du premier ministre et en vertu de l’article 11 de la Loi sur les départements et ministres d’État, Son
Excellence le Gouverneur général en conseil délègue l’honorable
Ronald J. Duhamel, ministre d’État, qui porte le titre de secrétaire
d’État (Diversification de l’Économie de l’Ouest canadien)
(Francophonie), auprès du ministre de la Diversification de
l’économie de l’Ouest canadien et du ministre des Affaires étrangères afin de leur prêter son concours dans l’exercice de leurs
responsabilités.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17 SI/TR/99-95
Registration
SI/99-95 18 August, 1999
Enregistrement
TR/99-95 18 août 1999
BROADCASTING ACT
LOI SUR LA RADIODIFFUSION
Order declining to set aside or to refer back to the
CRTC Decisions CRTC 99-109 to CRTC 99-112
Décret refusant d’annuler ou de renvoyer au
CRTC les décisions CRTC 99-109 à CRTC 99-112
P.C. 1999-1453
C.P. 1999-1453
6 August, 1999
Whereas the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission rendered Decisions CRTC 99-109 through
99-112, on May 21, 1999 issuing broadcasting licences for four
new French-language national television specialty services called
Canal Fiction, Canal Histoire, Canal Z, aux limites du savoir and
Canal Évasion;
Whereas, subsequent to the rendering of the said decisions, the
Governor in Council has received a petition requesting that the
Decisions CRTC 99-109 through 99-112 be referred back to the
Canadian Radio-television and Telecommunications Commission
for reconsideration and hearing;
And whereas the Governor in Council, having considered the
petition, is not satisfied that Decisions CRTC 99-109 through
99-112 derogate from the attainment of the objectives of the
broadcasting policy set out in subsection 3(1) of the Broadcasting
Act;
Therefore, His Excellency the Governor General in Council, on
the recommendation of the Minister of Canadian Heritage, pursuant to section 28 of the Broadcasting Act, hereby declines to set
aside or to refer Decisions CRTC 99-109 through 99-112 of
May 21, 1999 back to the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission for reconsideration and hearing by
the Commission.
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
6 août 1999
Attendu que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a, dans ses décisions CRTC 99-109 à
99-112 du 21 mai 1999, attribué des licences de radiodiffusion
pour quatre nouveaux services nationaux spécialisés de télévision
de langue française appelés Canal Fiction, Canal Histoire,
Canal Z, aux limites du savoir et Canal Évasion;
Attendu que le gouverneur en conseil, à la suite desdites
décisions, a reçu une requête demandant que les décisions
CRTC 99-109 à 99-112 soient renvoyées au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour réexamen
et nouvelle audience;
Attendu que le gouverneur en conseil, ayant tenu compte
de cette requête, n’est pas convaincu que les décisions
CRTC 99-109 à 99-112 ne vont pas dans le sens des objectifs de
la politique de radiodiffusion énoncés au paragraphe 3(1) de la
Loi sur la radiodiffusion,
À ces causes, sur recommandation de la Ministre du Patrimoine
canadien et en vertu de l’article 28 de la Loi sur la radiodiffusion,
Son Excellence le Gouverneur général en conseil refuse d’annuler
ou de renvoyer les décisions CRTC 99-109 à 99-112 du
21 mai 1999 au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour réexamen et nouvelle audience.
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
2153
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
TABLE OF CONTENTS
SOR:
SI:
SOR/99-313—341
SI/99-78
95
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Registration
No.
P.C.
1999
Department
Name of Statutory Instrument or Other Document
SOR/99-313
1316
Fisheries and Oceans
Regulations Amending the Coastal Fisheries Protection Regulations ...........
1994
SOR/99-314
1318
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1110—
Chlorpyrifos).................................................................................................
2003
SOR/99-315
1319
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1113—
Glufosinate-ammonium) ...............................................................................
2006
Page
SOR/99-316
1320
Health
Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1176—
Tebufenozide) ...............................................................................................
2009
SOR/99-317
1323
Finance
Foreign Affairs
European union Surtax Order........................................................................
2012
SOR/99-318
1324
Environment
Canada Port Authority Environmental Assessment Regulations ...................
2017
SOR/99-319
1325
Foreign Affairs
Order Amending the Import Control List......................................................
2028
SOR/99-320
1326
Foreign Affairs
Exportation of Certain Goods to the Federal Republic of Yugoslavia
(Serbia and Montenegro) Exemption Regulations.........................................
2031
SOR/99-321
1340
Finance
Regulations Amending the Value of Imported Goods (GST) Regulations ....
2033
SOR/99-322
1341
Finance
Regulations Amending the Income Tax Regulations.....................................
2040
SOR/99-323
1342
Finance
Order Amending the Schedule to the Customs Tariff, 1999-3 ......................
2044
SOR/99-324
1350
Industry
Book Importation Regulations ......................................................................
2050
SOR/99-325
1351
Industry
Exceptions for Educational Institutions, Libraries, Archives and Museums
Regulations ...................................................................................................
2060
SOR/99-326
1352
National Revenue
Regulations Amending the Children’s Special Allowance Regulations ........
2068
SOR/99-327
1356
Transport
Fisheries and Oceans
Regulations Amending the Boating Restriction Regulations.........................
2071
SOR/99-328
1357
Transport
Regulations Amending the Carriers and Transportation Undertakings
Information Regulations................................................................................
2084
SOR/99-329
1358
Citizenship and
Immigration
Regulations Amending the Immigration Regulations, 1978..........................
2095
SOR/99-330
1359
Environment
Regulations Amending the Law List Regulations .........................................
2099
SOR/99-331
1360
Finance
Form of Proxy (Banks) Regulations..............................................................
2105
SOR/99-332
1361
Public Works and
Government Services
Regulations Amending Schedule III to the Municipal Grants Act ................
2109
SOR/99-333
1362
Public Works and
Government Services
Regulations Amending Schedules III and IV to the Municipal Grants Act ...
2111
SOR/99-334
1363
Public Works and
Government Services
Regulations Amending the Crown Corporation Grants Regulations .............
2113
SOR/99-335
1364
Transport
Fisheries and Oceans
Private Buoy Regulations..............................................................................
2115
SOR/99-336
1367
Agriculture and Agri-Food
Regulations Repealing the List of Premises in the Eastern Division
Regulations ...................................................................................................
2119
SOR/99-337
1395
Labour
Regulations Amending and Repealing Certain Instruments made under the
Canada Labour Code (Miscellaneous Program)............................................
2121
SOR/99-338
1397
Natural Resources
Regulations Amending the National Energy Board Electricity Regulations .....
2123
SOR/99-339
1400
Transport
Regulations Amending the Fort Resolution Airport Zoning Regulations
(Miscellaneous Program) ..............................................................................
2125
Treasury Board
National Defence
Regulations Amending the Canadian Forces Superannuation Regulations ...
2127
Natural Resources
Regulations Amending the Canadian Wheat Board Regulations...................
2129
SOR/99-340
SOR/99-341
1411
i
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No.17
SOR/99-313—341
SI/99-78—95
TABLE OF CONTENTS—Continued
Registration
No.
P.C.
1999
Department
Name of Statutory Instruments or Other Document
Page
SI/99-78
1315
Fisheries and Oceans
Order Fixing July 28, 1999 as the Date of the Coming into Force of An
Act to amend the Coastal Fisheries Protection Act and the Canada
Shipping Act to enable Canada to implement the Agreement for the
Implementation of the Provisions of the United Nations Convention on the
Law of the Sea of 10 December 1982, etc. ...................................................
2132
SI/99-79
1332
Finance
Commission for Environmental Cooperation Remission Order (Part IX of
the Excise Tax Act).......................................................................................
2133
SI/99-80
1333
Finance
Commission for Environmental Cooperation (Executive Director)
Remission Order (Part IX of the Excise Tax Act).........................................
2135
SI/99-81
1334
Finance
Commission for Environmental Cooperation (Director) Remission Order
(Part IX of the Excise Tax Act).....................................................................
2137
SI/99-82
1335
Finance
Telesat Canada Remission Order ..................................................................
2139
SI/99-83
1336
Natural Resources
John Doucette and Lawrence O’Coin Remission Order................................
2141
SI/99-84
1337
Natural Resources
Carl Rideout Remission Order ......................................................................
2142
SI/99-85
1338
Natural Resources
Sharon Waldron Remission Order.................................................................
2143
SI/99-86
1349
Industry
Order Fixing September 1, 1999 as the Date of the Coming into Force of
Certain Sections of the Copyright Act...........................................................
2144
SI/99-87
1384
Industry
Order Amending the Designation of Countries (Standards Council of
Canada) Order...............................................................................................
2145
SI/99-88
1445
Prime Minister
Order Terminating the Assignment of the Hon. Gilbert Normand to Assist
the Minister of Agriculture and Agri-Food and the Minister of Fisheries
and Oceans....................................................................................................
2146
SI/99-89
1446
Prime Minister
Order Terminating the Assignment of the Hon. Ron Duhamel and
Assigning the Hon. Gilbert Normand to Assist the Minister of Industry ......
2147
SI/99-90
1447
Prime Minister
Order Terminating the Assignment of the Hon. Andrew Mitchell to Assist
the Minister of Canadian Heritage ................................................................
2148
SI/99-91
1448
Prime Minister
Order Assigning the Hon. Andrew Mitchell to Assist the Minister of
Agriculture and Agri-Food and the Minister of Industry...............................
2149
SI/99-92
1449
Prime Minister
Order Terminating the Assignment of the Hon. Fred Mifflin and Assigning
the Hon. George Baker to Assist the Minister for the Atlantic Canada
Opportunities Agency ...................................................................................
2150
SI/99-93
1450
Prime Minister
Order Assigning the Hon. Denis Coderre to Assist the Minister of
Canadian Heritage.........................................................................................
2151
SI/99-94
1451
Prime Minister
Order Assigning the Hon. Ronald J. Duhamel to Assist the Minister of
Western Economic Diversification and the Minister of Foreign Affairs.......
2152
SI/99-95
1453
Canadian Heritage
Order declining to set aside or to refer back to the CRTC Decisions CRTC
99-109 to CRTC 99-112 ...............................................................................
2153
ii
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
INDEX
SOR:
SI:
SOR/99-313—341
Abbreviations: e — erratum
n — new
r — revises
x — revokes
Statutory Instruments (Regulations)
Statutory Instruments and Other Documents (Other than Regulations)
Regulations
Statutes
Registration
No.
Assigning the Hon. Andrew Mitchell to Assist the Minister of Agriculture and
Agri-Food and the Minister of IndustryOrder ...................................................
Ministries and Ministers of State Act
SI/99-78—95
Date
Page
SI/99-91
18/8/99
2149
n
Assigning the Hon. Denis Coderre to Assist the Minister of Canadian
HeritageOrder ...................................................................................................
Ministries and Ministers of State Act
SI/99-93
18/8/99
2151
n
Assigning the Hon. Ronald J. Duhamel to Assist the Minister of Western
Economic Diversification and the Minister of Foreign AffairsOrder................
Ministries and Ministers of State Act
SI/99-94
18/8/99
2152
n
Boating Restriction RegulationsRegulations Amending.........................................
Canada Shipping Act
SOR/99-327
28/7/99
2071
Book Importation Regulations....................................................................................
Copyright Act
SOR/99-324
28/7/99
2050
n
Canada Port Authority Environmental Assessment Regulations ................................
Canadian Environmental Assessment Act
SOR/99-318
28/7/99
2017
n
Canadian Forces Superannuation RegulationsRegulations Amending....................
Financial Administration Act
Canadian Forces Superannuation Act
SOR/99-340
28/7/99
2127
Canadian Wheat Board RegulationsRegulations Amending...................................
Canadian Wheat Board Act
SOR/99-341
29/7/99
2129
Carl Rideout Remission Order....................................................................................
Financial Administration Act
SI/99-84
18/8/99
2142
SOR/99-328
28/7/99
2084
Carriers and Transportation Undertakings Information RegulationsRegulations
Amending..............................................................................................................
Canada Transportation Act
Certain Instruments made under the Canada Labour Code (Miscellaneous
Program)Regulations Amending and Repealing ...............................................
Comments
n
SOR/99-337
28/7/99
2121
Children’s Special Allowance RegulationsRegulations Amending ........................
Children’s Special Allowances Act
SOR/99-326
28/7/99
2068
Coastal Fisheries Protection RegulationsRegulations Amending ...........................
Coastal Fisheries Protection Act
SOR/99-313
28/7/99
1994
Commission for Environmental Cooperation (Director) Remission Order (Part IX
of the Excise Tax Act) ..........................................................................................
Financial Administration Act
SI/99-81
18/8/99
2137
n
Commission for Environmental Cooperation (Executive Director) Remission Order
(Part IX of the Excise Tax Act) ............................................................................
Financial Administration Act
SI/99-80
18/8/99
2135
n
Commission for Environmental Cooperation Remission Order (Part IX of the
Excise Tax Act) ....................................................................................................
Financial Administration Act
SI/99-79
18/8/99
2133
n
Crown Corporation Grants RegulationsRegulations Amending .............................
Municipal Grants Act
SOR/99-334
28/7/99
2113
Customs Tariff, 1999-3Order Amending the Schedule...........................................
Customs Tariff
SOR/99-323
28/7/99
2044
SI/99-95
18/8/99
2153
Designation of Countries (Standards Council of Canada) OrderOrder Amending..
Standards Council of Canada Act
SI/99-87
18/8/99
2145
European Union Surtax Order ....................................................................................
Customs Tariff
SOR/99-317
28/7/99
2012
n
SOR/99-325
28/7/99
2060
n
Declining to set aside or to refer back to the CRTC Decisions CRTC 99-109 to
CRTC 99-112Order ..........................................................................................
Broadcasting Act
Exceptions for Educational Institutions, Libraries, Archives and Museums
Regulations ...........................................................................................................
Copyright Act
iii
n
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 133, No. 17
SOR/99-313—341
SI/99-78—95
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Date
Page
Exportation of Certain Goods to the Federal Republic of Yugoslavia (Serbia and
Montenegro) Exemption Regulations....................................................................
Export and Import Permits Act
SOR/99-320
28/7/99
2031
SI/99-78
18/8/99
2132
SI/99-86
18/8/99
2144
SOR/99-314
28/7/99
2003
SOR/99-315
28/7/99
2006
Food and Drug Regulations (1176 -- Tebufenozide)Regulations Amending ..........
Food and Drugs Act
SOR/99-316
28/7/99
2009
Form of Proxy (Banks) Regulations ...........................................................................
Bank Act
SOR/99-331
28/7/99
2105
SOR/99-339
28/7/99
2125
Immigration Regulations, 1978Regulations Amending ..........................................
Immigration Act
SOR/99-329
28/7/99
2095
Import Control ListOrder Amending ......................................................................
Export and Import Permits Act
SOR/99-319
28/7/99
2028
Income Tax RegulationsRegulations Amending.....................................................
Income Tax Act
SOR/99-322
28/7/99
2040
John Doucette and Lawrence O’Coin Remission Order .............................................
Financial Administration Act
SI/99-83
18/8/99
2141
Law List RegulationsRegulations Amending..........................................................
Canadian Environmental Assessment Act
SOR/99-330
28/7/99
2099
List of Premises in the Eastern Division RegulationsRegulations Repealing .........
Canada Grain Act
SOR/99-336
28/7/99
2119
Municipal Grants ActRegulations Amending Schedule III.....................................
Municipal Grants Act
SOR/99-332
28/7/99
2109
Municipal Grants ActRegulations Amending Schedule III and IV .........................
Municipal Grants Act
SOR/99-333
28/7/99
2111
National Energy Board Electricity RegulationsRegulations Amending..................
National Energy Board Act
SOR/99-338
28/7/99
2123
Private Buoy Regulations ...........................................................................................
Canada Shipping Act
SOR/99-335
28/7/99
2115
n
Sharon Waldron Remission Order ..............................................................................
Financial Administration Act
SI/99-85
18/8/99
2143
n
Telesal Canada Remission Order................................................................................
Financial Administration Act
SI/99-82
18/8/99
2139
n
SI/99-90
18/8/99
2148
x
SI/99-92
18/8/99
2150
r
Fixing July 28, 1999 as the Date of the Coming into Force of the ActOrder..........
Coastal Fisheries Protection Act and the Canada Shipping Act to enable
Canada to implement the Agreement for the Implementation of the
Provisions of the United Nations Convention on the Law of the Sea of 10
December 1982, etc. (An Act to amend)
Fixing September 1, 1999 as the Date of the Coming into Force of Certain Sections
of the Copyright ActOrder ................................................................................
Copyright Act (An Act to amend)
Food and Drug Regulations (1110 -- Chlorpyrifos)Regulations Amending............
Food and Drugs Act
Food and Drug Regulations (1113 -- Glufosinate-ammonium)Regulations
Amending..............................................................................................................
Food and Drugs Act
Fort Resolution Airport Zoning Regulations (Miscellaneous
Program)Regulations Amending .......................................................................
Aeronautics Act
Terminating the Assignment of the Hon. Andrew Mitchell to Assist the Minister of
Canadian HeritageOrder....................................................................................
Ministries and Ministers of State Act
Terminating the Assignment of the Hon. Fred Mifflin and Assigning the Hon.
George Baker to Assist the Minister for the Atlantic Canada Opportunities
AgencyOrder.....................................................................................................
Ministries and Ministers of State Act
iv
Comments
n
n
n
x
18/8/99
Canada Gazette Part II, Vol. 131, No. 17
SOR/99-313—341
SI/99-78—95
INDEX—Continued
Regulations
Statutes
Registration
No.
Terminating the Assignment of the Hon. Gilbert Normand to Assist the Minister of
Agriculture and Agri-Food and the Minister of Fisheries and OceansOrder .....
Ministries and Ministers of State Act
Terminating the Assignment of the Hon. Ron Duhamel and Assigning the Hon.
Gilbert Normand to Assist the Minister of IndustryOrder................................
Ministries and Ministers of State Act
Value of Imported Goods (GST) RegulationsRegulations Amending ....................
Excise Tax Act
v
Date
Page
Comments
SI/99-88
18/8/99
2146
x
SI/99-89
18/8/99
2147
r
SOR/99-321
28/7/99
2033
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17
TABLE DES MATIÈRES DORS:
TR:
No d'enregistrement.
C.P.
1999
DORS/99-313—341
TR/99-78—95
Textes réglementaires (Règlements)
Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
Ministère
Titre du texte réglementaire ou autre document
Page
DORS/99-313
1316
Pêches et Océans
Règlement modifiant le Règlement sur la protection des pêcheries côtières.....
1994
DORS/99-314
1318
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1110 —
chlorpyrifos)..................................................................................................
2003
DORS/99-315
1319
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1113 —
glufosinate-ammonium) ................................................................................
2006
DORS/99-316
1320
Santé
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (1176 —
tébufénozide) ................................................................................................
2009
DORS/99-317
1323
Finances
Affaires étrangères
Décret imposant une surtaxe à l’Union européenne ......................................
2012
DORS/99-318
1324
Environnement
Règlement sur l’évaluation environnementale concernant les
administrations portuaires canadiennes.........................................................
2017
DORS/99-319
1325
Affaires étrangères
Décret modifiant la Liste des marchandises d’importation contrôlée ...........
2028
DORS/99-320
1326
Affaires étrangères
Règlement sur l’exemption à l’égard de l’exportation de certaines
machandises vers la République fédérale de Yougoslavie (Serbie et
Monténégro)..................................................................................................
2031
Règlement modifiant le Règlement sur la valeur des importations (TPS) .....
2033
2040
DORS/99-321
1340
Finances
DORS/99-322
1341
Finances
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le revenu.........................
DORS/99-323
1342
Finances
Décret modifiant l’annexe du Tarif des douanes, 1999-3..............................
2044
DORS/99-324
1350
Industrie
Règlement sur l’importation de livres ...........................................................
2050
DORS/99-325
1351
Industrie
Règlement sur les cas d’exception à l’égard des établissements
d’enseignement, des bibliothèques, des musées et des services d’archives ...
2060
DORS/99-326
1352
Revenu national
Règlement modifiant le Règlement sur les allocations spéciales pour
enfants...........................................................................................................
2068
DORS/99-327
1356
Transports
Pêches et Océans
Règlement modifiant le Règlement sur les restrictions à la conduite des
bateaux..........................................................................................................
2071
DORS/99-328
1357
Transports
Règlement modifiant le Règlement sur les renseignements des
transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport............................
2084
DORS/99-329
1358
Citoyenneté et
Immigration
Règlement modifiant le Règlement sur l’immigration de 1978.....................
2095
DORS/99-330
1359
Environnement
Règlement modifiant le Règlement sur les dispositions législatives et
réglementaires désignées...............................................................................
2099
DORS/99-331
1360
Finances
Règlement sur les formulaires de sollicitation (banques)..............................
2105
DORS/99-332
1361
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant l’annexe III de la Loi sur les subventions aux
municipalités.................................................................................................
2109
DORS/99-333
1362
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant les annexes III et IV de la Loi sur les subventions
aux municipalités ..........................................................................................
2111
DORS/99-334
1363
Travaux publics et
Services gouvernementaux
Règlement modifiant le Règlement sur les subventions versées par les
sociétés de la Couronne.................................................................................
2113
DORS/99-335
1364
Transports
Pêches et Océans
Règlement sur les bouées privées..................................................................
2115
DORS/99-336
1367
Agriculture et
Agroalimentaire
Règlement abrogeant le Règlement sur la liste des établissements de la
région de l’Est...............................................................................................
2119
DORS/99-337
1395
Travail
Règlement correctif visant la modification et l’abrogation de certains
textes pris en vertu du Code canadien du travail ...........................................
2121
DORS/99-338
1397
Ressources naturelles
Règlement modifiant le Règlement de l’Office national de l’énergie
concernant l’électricité..................................................................................
2123
DORS/99-339
1400
Transports
Règlement correctif visant le Règlement de zonage de l’aéroport de Fort
Resolution .....................................................................................................
2125
vi
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17
DORS/99-313—341
TR/99-78—95
TABLE DES MATIÈRES—Suite
No d'enregistrement
C.P.
1999
DORS/99-340
Ministère
Titre du texte de réglementaire ou autre document
Page
Conseil du Trésor
Défense nationale
Règlement modifiant le Règlement sur la pension de retraitre des Forces
canadiennes...................................................................................................
2127
DORS/99-341
1411
Ressources naturelles
Règlement modifiant le Règlement sur la Commission canadienne du blé ...
2129
TR/99-78
1315
Pêches et Océans
Décret fixant au 28 juillet 1999 la date d’entrée en vigueur de la Loi
modifiant la Loi sur la protection des pêches côtières et la Loi sur la
marine marchande du Canada afin de mettre en oeuvre, d’une part,
l’Accord aux fins de l’application des dispositions de la Convention des
Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982, etc. ...................
2132
TR/99-79
1332
Finances
Décret de remise visant la Commission de coopération environnementale
(partie IX de la Loi sur la taxe d’accise) .......................................................
2133
TR/99-80
1333
Finances
Décret de remise visant le directeur exécutif de la Commission de
coopération environnementale (partie IX de la Loi sur la taxe d’accise) ......
2135
TR/99-81
1334
Finances
Décret de remise visant le directeur de la Commission de coopération
environnementale (partie IX de la Loi sur la taxe d’accise) ..........................
2137
TR/99-82
1335
Finances
Décret de remise visant Télésat Canada........................................................
2139
TR/99-83
1336
Revenu national
Décret de remise visant John Doucette et Lawrence O’Coin ........................
2141
TR/99-84
1337
Revenu national
Décret de remise visant Carl Rideout............................................................
2142
TR/99-85
1338
Revenu national
Décret de remise visant Sharon Waldron ......................................................
2143
TR/99-86
1349
Industrie
Décret fixant au 1er septembre 1999 la date d’entrée en vigueur de certains
articles de la Loi sur le droit d’auteur ...........................................................
2144
TR/99-87
1384
Industrie
Décret modifiant le Décret sur les pays désignés (Conseil canadien des
normes) .........................................................................................................
2145
TR/99-88
1445
Premier ministre
Décret mettant fin à la délégation de l’hon.Gilbert Normand auprès du
ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et du ministre des Pêches
et des Océans ................................................................................................
2146
TR/99-89
1446
Premier ministre
Décret mettant fin à la délégation de l’hon. Ron Duhamel et déléguant
l’hon. Gilbert Normand auprès du ministre de l’Industrie.............................
2147
TR/99-90
1447
Premier ministre
Décret mettant fin à la délégation de l’hon. Andrew Mitchell auprès de la
ministre du Patrimoine canadien ...................................................................
2148
TR/99-91
1448
Premier ministre
Décret déléguant l’hon. Andrew Mitchell auprès du ministre de
l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et du ministre de l’Industrie ...............
2149
TR/99-92
1449
Premier ministre
Décret mettant fin à la délégation de l’hon. Fred Mifflin et déléguant
l’hon. George Baker auprès du ministre de l’Agence de promotion
économique du Canada atlantique.................................................................
2150
TR/99-93
1450
Premier ministre
Décret déléguant l’hon. Denis Coderre auprès du ministre du Patrimoine
canadien ........................................................................................................
2151
TR/99-94
1451
Premier ministre
Décret déléguant l’hon. Ronald J. Duhamel auprès du ministre de la
Diversification de l’économie de l’Ouest canadien et du ministre des
Affaires étrangères........................................................................................
2152
TR/99-95
1453
Patrimoine canadien
Décret refusant d’annuler ou de renvoyer au CRTC les décisions CRTC
99-109 à CRTC 99-112 ................................................................................
2153
vii
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, n o 17
INDEX
DORS/99-313—341
DORS: Textes réglementaires (Règlements)
TR: Textes réglementaires et autres documents (Autres que les Règlements)
TR/99-78—95
Abbréviations : e — erratum
n — nouveau
r — revise
a — abroge
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Date
Aliments et drogues (1110 -- chlorpyrifos)  Règlement modifiant le Règlement ...
Aliments et drogues (Loi)
DORS/99-314
28/7/99
2003
Aliments et drogues (1113 -- glufosinate-ammonium)  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Aliments et drogues (Loi)
DORS/99-315
28/7/99
2006
Aliments et drogues (1176 -- tébufénozide)  Règlement modifiant le Règlement ..
Aliments et drogues (Loi)
DORS/99-316
28/7/99
2009
Allocations spéciales pour enfants  Règlement modifiant le Règlement ................
Allocations spéciales pour enfants (Loi)
DORS/99-326
28/7/99
2068
Bouées privées  Règlement.....................................................................................
Marine marchande du Canada (Loi)
DORS/99-335
28/7/99
2115
n
Carl Rideout  Décret de remise...............................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-84
18/8/99
2142
n
Cas d’exception à l’égard des établissements d’enseignement, des bibliothèques,
des musées et des services d’archives  Règlement ............................................
Droit d’auteur (Loi)
DORS/99-325
28/7/99
2060
n
Certains textes pris en vertu du Code canadien du travail  Règlement correctif
visant la modification et l’abrogation....................................................................
Code canadien du travail
DORS/99-337
28/7/99
2121
Commission canadienne du blé  Règlement modifiant le Règlement .....................
Commission canadienne du blé (Loi)
DORS/99-341
29/7/99
2129
Commission de coopération environnementale (partie IX de la Loi sur la taxe
d’accise)  Décret de remise ...............................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-79
18/8/99
2133
n
Déléguant l’hon. Andrew Mitchell auprès du ministre de l’Agriculture et de
l’Agroalimentaire et du ministre de l’Industrie  Décret.....................................
Départements et ministres d’État (Loi)
TR/99-91
18/8/99
2149
n
Déléguant l’hon. Denis Coderre auprès du ministre du Patrimoine canadien 
Décret....................................................................................................................
Départements et ministres d’État (Loi)
TR/99-93
18/8/99
2151
n
TR/99-94
18/8/99
2152
n
Directeur de la Commission de coopération environnementale (partie IX de la Loi
sur la taxe d’accise)  Décret de remise..............................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-81
18/8/99
2137
n
Directeur exécutif de la Commission de coopération environnementale (partie IX
de la Loi sur la taxe d’accise)  Décret de remise...............................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-80
18/8/99
2135
n
Dispositions législatives et réglementaires désignées  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Évaluation environnementale (Loi canadienne)
DORS/99-330
28/7/99
2099
Évaluation environnementale concernant les administrations portuaires
canadiennes  Règlement ....................................................................................
Évaluation environnementale (Loi canadienne)
DORS/99-318
28/7/99
2017
n
Exemption à l’égard de l’exportation de certaines marchandises vers la République
fédérale de Yougoslavie (Serbie et Monténégro)  Règlement.................................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
DORS/99-320
28/7/99
2031
n
Fixant au 1er septembre 1999 la date d’entrée en vigueur de certains articles de la
Loi sur le droit d’auteur  Décret........................................................................
Droit d’auteur (Loi modifiant la Loi)
TR/99-86
18/8/99
2144
Déléguant l’hon. Ronald J. Duhamel auprès du ministre de la Diversification de
l’économie de l’Ouest canadien et du ministre des Affaires étrangères 
Décret....................................................................................................................
Départements et ministres d’État (Loi)
viii
Page
Commentaire
s
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 133, no 17
DORS/99-313—341
TR/99-78—95
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
No
Fixant au 28 juillet 1999 la date d’entrée en vigueur de la Loi  Décret ..................
Protection des pêches côtières et la Loi sur la marine marchande du Canada
afin de mettre en oeuvre, d’une part, l’Accord aux fins de l’application des
dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du
10 décembre 1982, etc. (Loi modifiant la Loi)
Date
Page
TR/99-78
18/8/99
2132
Formulaires de sollicitation (banques)  Règlement.................................................
Banques (Loi)
DORS/99-331
28/7/99
2105
Immigration de 1978  Règlement modifiant le Règlement .....................................
Immigration (Loi)
DORS/99-329
28/7/99
2095
Importation de livres  Règlement............................................................................
Droit d’auteur (Loi)
DORS/99-324
28/7/99
2050
n
Imposant une surtaxe à l’Union européenne  Décret ..............................................
Tarif des douanes
DORS/99-317
28/7/99
2012
n
Impôt sur le revenu  Règlement modifiant le Règlement ........................................
Impôt sur le revenu (Loi)
DORS/99-322
28/7/99
2040
John Doucette et Lawrence O’Coin  Décret de remise ...........................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-83
18/8/99
2141
n
Liste des établissements de la région de l’Est  Règlement abrogeant le
Règlement .............................................................................................................
Grains du Canada (Loi)
DORS/99-336
28/7/99
2119
a
Liste des marchandises d’importation contrôlée  Décret modifiant........................
Licences d’exportation et d’importation (Loi)
DORS/99-319
28/7/99
2028
Mettant fin à la délégation de l’hon. Andrew Mitchell auprès de la ministre du
Patrimoine canadien  Décret .............................................................................
Départements et ministres d’État (Loi)
TR/99-90
18/8/99
2148
a
TR/99-92
18/8/99
2150
r
TR/99-88
18/8/99
2146
a
Mettant fin à la délégation de l’hon. Ron Duhamel et déléguant l’hon. Gilbert
Normand auprès du ministre de l’Industrie  Décret...........................................
Départements et ministres d’État (Loi)
TR/99-89
18/8/99
2147
r
Office national de l’énergie concernant l’électricité  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Office national de l’énergie (Loi)
DORS/99-338
28/7/99
2123
Pays désignés (Conseil canadien des normes)  Décret modifiant le Décret ............
Conseil canadien des normes (Loi)
TR/99-87
18/8/99
2145
Pension de retraite des Forces canadiennes  Règlement modifiant le Règlement ..
Gestion des finances publiques (Loi)
Pension de retraite des Forces canadiennes (Loi)
DORS/99-340
28/7/99
2127
Protection des pêcheries côtières  Règlement modifiant le Règlement...................
Protection des pêches côtières (Loi)
DORS/99-313
28/7/99
1994
Refusant d’annuler ou de renvoyer au CRTC les décisions CRTC 99-109 à CRTC
99-112  Décret ..................................................................................................
Radiodiffusion (Loi)
TR/99-95
18/8/99
2153
Renseignements des transporteurs et des exploitants d’entreprises de transport 
Règlement modifiant le Règlement .......................................................................
Transports au Canada (Loi)
DORS/99-328
28/7/99
2084
Restrictions à la conduite des bateaux  Règlement modifiant le Règlement ...........
Marine marchande du Canada (Loi)
DORS/99-327
28/7/99
2071
Sharon Waldron  Décret de remise .........................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-85
18/8/99
2143
Mettant fin à la délégation de l’hon. Fred Mifflin et déléguant l’hon. George Baker
auprès du ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique
 Décret...............................................................................................................
Départements et ministres d’État (Loi)
Mettant fin à la délégation de l’hon. Gilbert Normand auprès du ministre de
l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et du ministre des Pêches et des Océans
 Décret...............................................................................................................
Départements et ministres d’État (Loi)
ix
Commentaires
n
n
n
18/8/99
Gazette du Canada Partie II, Vol. 131, no 17
DORS/99-313—341
TR/99-78—95
INDEX—Suite
Règlements
Lois
Enregistrement
no
Date
Page
Subventions aux municipalités  Règlement modifiant l’annexe III de la Loi.........
Subventions aux municipalités (Loi)
DORS/99-332
28/7/99
2109
Subventions aux municipalités  Règlement modifiant les annexes III et IV de la
Loi.........................................................................................................................
Subventions aux municipalités (Loi)
DORS/99-333
28/7/99
2111
Subventions versées par les sociétés de la Couronne  Règlement modifiant le
Règlement .............................................................................................................
Subventions aux municipalités (Loi)
DORS/99-334
28/7/99
2113
Tarif des douanes, 1999-3  Décret modifiant l’annexe ...........................................
Tarif des douanes
DORS/99-323
28/7/99
2044
Télésat Canada  Décret de remise...........................................................................
Gestion des finances publiques (Loi)
TR/99-82
18/8/99
2139
Valeur des importations (TPS)  Règlement modifiant le Règlement ......................
Taxe d’accise (Loi)
DORS/99-321
28/7/99
2033
Zonage de l’aéroport de Fort Resolution  Règlement correctif visant le
Règlement .............................................................................................................
Aéronautique (Loi)
DORS/99-339
28/7/99
2125
x
Commentaires
n
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising