du Part III Partie III

du Part III Partie III
Vol. 25, no 3
Vol. 25, No. 3
du
Part III
OTTAWA, FRIDAY, JANUARY 31, 2003
Partie III
OTTAWA, LE VENDREDI 31 JANVIER 2003
Statutes of Canada, 2002
Lois du Canada (2002)
Chapters 24 to 29
Chapitres 24 à 29
Acts assented to from 14 June, 2002
to 12 December, 2002
Lois sanctionnées du 14 juin 2002
au 12 décembre 2002
NOTICE TO READERS
AVIS AU LECTEUR
The Canada Gazette Part III is published under authority of the
Statutory Instruments Act. The purpose of Part III is to publish
public Acts as soon as is reasonably practicable after they have
received Royal Assent in order to expedite their distribution.
La Partie III de la Gazette du Canada, dont la publication est
régie par la Loi sur les textes réglementaires, a pour objet
d’assurer, dans les meilleurs délais suivant la sanction royale, la
diffusion des lois d’intérêt public.
Part III of the Canada Gazette contains the public Acts of
Canada and certain other ancillary publications, including a list of
Proclamations of Canada and Orders in Council relating to the
coming into force of Acts, from the date of the previous number
to the date shown above.
Elle présente en outre certains textes complémentaires, comme
la liste des décrets d’entrée en vigueur et des proclamations du
Canada ultérieurs au numéro précédent.
Each statute published in this number may be obtained by mail
as a separate reprint from Canadian Government Publishing,
Communication Canada, at a rate to be quoted.
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication
Canada met également en vente des tirés à part des lois publiées
dans ce numéro, au prix fixé selon le cas.
The Canada Gazette Part III is available in most libraries for
consultation.
Par ailleurs, on peut consulter la Partie III de la Gazette du
Canada dans la plupart des bibliothèques.
For residents of Canada, the cost of an annual subscription
to the Canada Gazette Part III is $28.50 and single issues,
$4.50. For residents of other countries, the cost of a subscription
is US$28.50 and single issues, US$4.50. Orders should be
addressed to: Canadian Government Publishing, Communication
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Au Canada, le prix de l’abonnement annuel est fixé à 28,50 $,
et celui du numéro à 4,50 $ et, dans les autres pays, à 28,50 $US
et 4,50 $US respectivement. Prière d’adresser les commandes à :
Les Éditions du gouvernement du Canada, Communication
Canada, Ottawa, Canada K1P 0S9.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in PDF
(Portable Document Format) and in HTML (HyperText Mark-up
Language) as the alternate format.
La Gazette du Canada est aussi disponible gratuitement sur Internet
au http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en
format PDF (Portable Document Format) et en HTML (langage
hypertexte) comme média substitut.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2003
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2003
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2003
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2003
Vol. 25, no 3
Vol. 25, No. 3
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
1. Acts of the Parliament of Canada, from 14 June, 2002 to
12 December, 2002
Chap.
Title
Bill
No.
1. Lois du Parlement du Canada : 14 juin 2002 — 12 décembre
2002
Chap.
Titre
Projet
de loi
24
Tax Conventions Implementation Act, 2002 .... S-2
24
Loi de 2002 pour la mise en oeuvre de conventions fiscales .................................................. S-2
25
Export and Import of Rough Diamonds Act ..... C-14
25
Loi sur l’exportation et l’importation des diamants bruts .................................................... C-14
26
An Act to amend the Copyright Act ................. C-11
26
Loi modifiant la Loi sur le droit d’auteur .......... C-11
27
Appropriation Act No. 3, 2002-2003 ................ C-21
27
Loi de crédits no 3 pour 2002-2003 ................... C-21
28
Pest Control Products Act................................. C-8
28
Loi sur les produits antiparasitaires ................... C-8
29
Species at Risk Act ........................................... C-5
29
Loi sur les espèces en péril ................................ C-5
2. Proclamations of Canada and Orders in Council relating to
the coming into force of Acts —18 July, 2002 to
18 December, 2002
2. Décrets d'entrée en vigueur des lois et proclamations du
Canada : 18 juillet 2002 — 18 décembre 2002
CHAPTER 24
CHAPITRE 24
TAX CONVENTIONS IMPLEMENTATION ACT,
2002
LOI DE 2002 POUR LA MISE EN OEUVRE DE
CONVENTIONS FISCALES
SUMMARY
SOMMAIRE
The main purpose of this enactment is to implement tax treaties — tax conventions or agreements and protocols thereto — that
have been concluded with Kuwait, Mongolia, the United Arab
Emirates, Moldova, Norway, Belgium and Italy. This enactment also
amends the enacted text of three tax treaties.
Le texte a pour objet principal de mettre en oeuvre des traités
fiscaux — conventions ou accords et protocoles y afférents — conclus
avec le Koweït, la Mongolie, les Émirats Arabes Unis, la Moldova, la
Norvège, la Belgique et l’Italie. Il modifie aussi le texte édicté de trois
traités fiscaux.
Parts 1 to 4 of this enactment implement tax treaties with Kuwait,
Mongolia, the United Arab Emirates and Moldova. This is the first time
that Canada has concluded a tax treaty with any of these States.
Les parties 1 à 4 du texte mettent en oeuvre des traités fiscaux
conclus avec le Koweït, la Mongolie, les Émirats Arabes Unis et la
Moldova. Il s’agit, dans tous les cas, du premier traité fiscal conclu entre
le Canada et ces États.
Parts 5 to 7 of this enactment implement the most recent tax treaties
with Norway, Belgium and Italy.
Les parties 5 à 7 du texte mettent en oeuvre les plus récents traités
fiscaux conclus avec la Norvège, la Belgique et l’Italie.
Parts 8 to 10 of this enactment correct errors in the English version
of tax treaties with Vietnam, Portugal and Senegal, which are already
enacted.
Les parties 8 à 10 du texte corrigent des erreurs apparaissant dans la
version anglaise des traités fiscaux avec le Viêtnam, le Portugal et le
Sénégal, lesquels sont déjà édictés.
1.
2.
3.
TABLE OF PROVISIONS
TABLE ANALYTIQUE
TAX CONVENTIONS IMPLEMENTATION ACT,
2002
LOI DE 2002 POUR LA MISE EN OEUVRE DE
CONVENTIONS FISCALES
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title
1.
Titre abrégé
PART 1
PARTIE 1
CANADA–KUWAIT TAX AGREEMENT
ACCORD FISCAL CANADA–KOWEÏT
Canada–Kuwait Tax Agreement Act, 2002
2.
Loi de 2002 sur l’accord fiscal Canada–Koweït
PART 2
PARTIE 2
CANADA–MONGOLIA TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–MONGOLIE
Canada–Mongolia Tax Convention Act, 2002
3.
Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Mongolie
PART 3
PARTIE 3
CANADA–UNITED ARAB EMIRATES TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–ÉMIRATS ARABES UNIS
4.
5.
Canada–United Arab Emirates Tax Convention Act, 2002
4.
Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Émirats
Arabes Unis
PART 4
PARTIE 4
CANADA–MOLDOVA TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–MOLDOVA
Canada–Moldova Tax Convention Act, 2002
5.
Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Moldova
PART 5
PARTIE 5
CANADA–NORWAY TAX CONVENTIONS
CONVENTIONS FISCALES CANADA–NORVÈGE
6.
Canada–Norway Tax Convention Act, 2002
6.
Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Norvège
7.
Canada–Norway Income Tax Convention Act, 1967
7.
Loi de 1967 sur la Convention entre le Canada et la
Norvège en matière d’impôt sur le revenu
ii
8.
9.
10.
11.
12.
PART 6
PARTIE 6
CANADA–BELGIUM TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–BELGIQUE
An Act to implement conventions for the avoidance of double
taxation with respect to income tax between Canada and
France, Canada and Belgium and Canada and Israel
8.
Loi de mise en oeuvre des conventions conclues entre le
Canada et la France, entre le Canada et la Belgique et entre
le Canada et Israël, tendant à éviter les doubles impositions
en matière d’impôt sur le revenu
PART 7
PARTIE 7
CANADA–ITALY TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–ITALIE
An Act to implement conventions between Canada and Spain,
Canada and the Republic of Austria, Canada and Italy,
Canada and the Republic of Korea, Canada and the Socialist
Republic of Romania and Canada and the Republic of
Indonesia and agreements between Canada and Malaysia,
Canada and Jamaica and Canada and Barbados and a
convention between Canada and the United Kingdom of
Great Britain and Northern Ireland for the avoidance of
double taxation with respect to income tax
9.
Loi de mise en oeuvre des conventions conclues entre le
Canada et l’Espagne, le Canada et la République d’Autriche,
le Canada et l’Italie, le Canada et la République de Corée, le
Canada et la République Socialiste de Roumanie et le
Canada et la République d’Indonésie et des accords conclus
entre le Canada et la Malaisie, le Canada et la Jamaïque et
le Canada et la Barbade ainsi que d’une convention conclue
entre le Canada et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et
d’Irlande du Nord, tendant à éviter les doubles impositions en
matière d’impôt sur le revenu
PART 8
PARTIE 8
CANADA–VIETNAM TAX AGREEMENT
CONVENTION FISCALE CANADA–VIÊTNAM
Income Tax Conventions Implementation Act, 1998
10.
Loi de 1998 pour la mise en oeuvre de conventions fiscales
PART 9
PARTIE 9
CANADA–PORTUGAL TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–PORTUGAL
Income Tax Conventions Implementation Act, 1999
11.
Loi de 1999 pour la mise en oeuvre de conventions fiscales
PART 10
PARTIE 10
CANADA–SENEGAL TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE CANADA–SÉNÉGAL
Income Tax Conventions Implementation Act, 2001
SCHEDULES 1 TO 7
12.
Loi de 2001 pour la mise en oeuvre de conventions fiscales
ANNEXES 1 À 7
An
51 ELIZABETH II
51 ELIZABETH II
CHAPTER 24
CHAPITRE 24
Act to implement an agreement,
conventions and protocols concluded
between Canada and Kuwait, Mongolia,
the United Arab Emirates, Moldova,
Norway, Belgium and Italy for the
avoidance of double taxation and the
prevention of fiscal evasion and to amend
the enacted text of three tax treaties
[Assented to 12th December, 2002]
Her Majesty, by and with the advice and
consent of the Senate and House of Commons
of Canada, enacts as follows:
Loi mettant en oeuvre un accord, des
conventions et des protocoles conclus
entre le Canada et le Koweït, la
Mongolie, les Émirats Arabes Unis, la
Moldova, la Norvège, la Belgique et
l’Italie en vue d’éviter les doubles
impositions et de prévenir l’évasion
fiscale et modifiant le texte édicté de trois
traités fiscaux
[Sanctionnée le 12 décembre 2002]
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
1. This Act may be cited as the Tax
Conventions Implementation Act, 2002.
1. Loi de 2002 pour la mise en oeuvre de
conventions fiscales.
PART 1
PARTIE 1
CANADA–KUWAIT TAX AGREEMENT
2. (1) The Canada–Kuwait Tax Agreement
Act, 2002 is enacted as follows:
ACCORD FISCAL CANADA–KOWEÏT
2. (1) Est édictée la Loi de 2002 sur
l’accord fiscal Canada–Koweït, dont le texte
suit :
An Act to implement the Canada–Kuwait Tax
Agreement
Loi portant mise en oeuvre de l’accord fiscal
Canada–Koweït
Short title
1. This Act may be cited as the Canada–Kuwait Tax Agreement Act, 2002.
1. Titre abrégé : Loi de 2002 sur l’accord
fiscal Canada–Koweït.
Titre abrégé
Definition of
‘‘Agreement’’
2. In this Act, ‘‘Agreement’’ means the
Agreement between the Government of Canada and the Government of the State of Kuwait
set out in the schedule.
2. Pour l’application de la présente loi,
« Accord » s’entend de l’accord conclu entre
le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’État du Koweït, dont le texte figure
à l’annexe.
Définition de
« Accord »
Agreement
approved
3. The Agreement is approved and has the
force of law in Canada during the period that
the Agreement, by its terms, is in force.
3. L’Accord est approuvé et a force de loi au
Canada pendant la durée de validité prévue
par son dispositif.
Approbation
Inconsistent
laws —
general rule
4. (1) Subject to subsection (2), in the event
of any inconsistency between the provisions
of this Act or the Agreement and the provisions of any other law, the provisions of this
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les
dispositions de la présente loi et de l’Accord
l’emportent sur les dispositions incompatibles
de toute autre loi ou règle de droit.
Incompatibilité
— principe
Short title
Titre abrégé
2
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002
51 ELIZ. II
Act and the Agreement prevail to the extent of
the inconsistency.
Inconsistent
laws —
exception
(2) In the event of any inconsistency
between the provisions of the Agreement and
the provisions of the Income Tax Conventions
Interpretation Act, the provisions of that Act
prevail to the extent of the inconsistency.
(2) Les dispositions de la Loi sur l’interprétation des conventions en matière d’impôts sur
le revenu l’emportent sur les dispositions
incompatibles de l’Accord.
Incompatibilité
— exception
Regulations
5. The Minister of National Revenue may
make any regulations that are necessary for
carrying out the Agreement or for giving
effect to any of its provisions.
5. Le ministre du Revenu national peut
prendre les règlements nécessaires à l’exécution de tout ou partie de l’Accord.
Règlements
Notification
6. The Minister of Finance shall cause a
notice of the day on which the Agreement
enters into force and of the day on which it
ceases to have effect to be published in the
Canada Gazette within 60 days after its entry
into force or termination.
6. Le ministre des Finances fait publier dans
la Gazette du Canada un avis des dates
d’entrée en vigueur et de cessation d’effet de
l’Accord dans les 60 jours suivant son entrée
en vigueur ou sa dénonciation.
Avis
(2) The schedule to the Canada–Kuwait
Tax Agreement Act, 2002 is set out in
Schedule 1 to this Act.
(2) L’annexe de la Loi de 2002 sur l’accord
fiscal Canada–Koweït figure à l’annexe 1 de
la présente loi.
PART 2
PARTIE 2
CANADA–MONGOLIA TAX
CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–MONGOLIE
3. (1) The Canada–Mongolia Tax Convention Act, 2002 is enacted as follows:
3. (1) Est édictée la Loi de 2002 sur la
convention fiscale Canada–Mongolie, dont
le texte suit :
An Act to implement the Canada–Mongolia
Tax Convention
Loi portant mise en oeuvre de la convention
fiscale Canada–Mongolie
Short title
1. This Act may be cited as the Canada–
Mongolia Tax Convention Act, 2002.
1. Titre abrégé : Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Mongolie.
Titre abrégé
Definition of
‘‘Convention’’
2. In this Act, ‘‘Convention’’ means the
Convention between the Government of Canada and the Government of Mongolia set out
in the schedule.
2. Pour l’application de la présente loi,
« Convention » s’entend de la convention
conclue entre le gouvernement du Canada et
le gouvernement de la Mongolie, dont le texte
figure à l’annexe.
Définition de
« Convention »
Convention
approved
3. The Convention is approved and has the
force of law in Canada during the period that
the Convention, by its terms, is in force.
3. La Convention est approuvée et a force
de loi au Canada pendant la durée de validité
prévue par son dispositif.
Approbation
Inconsistent
laws —
general rule
4. (1) Subject to subsection (2), in the event
of any inconsistency between the provisions
of this Act or the Convention and the provisions of any other law, the provisions of this
Act and the Convention prevail to the extent
of the inconsistency.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les
dispositions de la présente loi et de la Convention l’emportent sur les dispositions incompatibles de toute autre loi ou règle de droit.
Incompatibilité
— principe
2002
Conventions fiscales (2002)
3
ch. 24
Inconsistent
laws —
exception
(2) In the event of any inconsistency
between the provisions of the Convention and
the provisions of the Income Tax Conventions
Interpretation Act, the provisions of that Act
prevail to the extent of the inconsistency.
(2) Les dispositions de la Loi sur l’interprétation des conventions en matière d’impôts sur
le revenu l’emportent sur les dispositions
incompatibles de la Convention.
Incompatibilité
— exception
Regulations
5. The Minister of National Revenue may
make any regulations that are necessary for
carrying out the Convention or for giving
effect to any of its provisions.
5. Le ministre du Revenu national peut
prendre les règlements nécessaires à l’exécution de tout ou partie de la Convention.
Règlements
Notification
6. The Minister of Finance shall cause a
notice of the day on which the Convention
enters into force and of the day on which it
ceases to have effect to be published in the
Canada Gazette within 60 days after its entry
into force or termination.
6. Le ministre des Finances fait publier dans
la Gazette du Canada un avis des dates
d’entrée en vigueur et de cessation d’effet de
la Convention dans les 60 jours suivant son
entrée en vigueur ou sa dénonciation.
Avis
(2) The schedule to the Canada–Mongolia
Tax Convention Act, 2002 is set out in
Schedule 2 to this Act.
(2) L’annexe de la Loi de 2002 sur la
convention fiscale Canada–Mongolie figure
à l’annexe 2 de la présente loi.
PART 3
PARTIE 3
CANADA–UNITED ARAB EMIRATES
TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–ÉMIRATS ARABES UNIS
4. (1) The Canada–United Arab Emirates
Tax Convention Act, 2002 is enacted as
follows:
4. (1) Est édictée la Loi de 2002 sur la
convention fiscale Canada–Émirats Arabes
Unis, dont le texte suit :
An Act to implement the Canada–United Arab
Emirates Tax Convention
Loi portant mise en oeuvre de la convention
fiscale Canada–Émirats Arabes Unis
Short title
1. This Act may be cited as the Canada–
United Arab Emirates Tax Convention Act,
2002.
1. Titre abrégé : Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Émirats Arabes Unis.
Titre abrégé
Definition of
‘‘Convention’’
2. In this Act, ‘‘Convention’’ means the
Convention between the Government of Canada and the Government of the United Arab
Emirates set out in Schedule 1, as amended by
the Protocol set out in Schedule 2.
2. Pour l’application de la présente loi,
« Convention » s’entend de la convention
conclue entre le gouvernement du Canada et
le gouvernement des Émirats Arabes Unis,
dont le texte figure à l’annexe 1, telle que
modifiée par le protocole dont le texte figure
à l’annexe 2.
Définition de
« Convention »
Convention
approved
3. The Convention is approved and has the
force of law in Canada during the period that
the Convention, by its terms, is in force.
3. La Convention est approuvée et a force
de loi au Canada pendant la durée de validité
prévue par son dispositif.
Approbation
Inconsistent
laws —
general rule
4. (1) Subject to subsection (2), in the event
of any inconsistency between the provisions
of this Act or the Convention and the provisions of any other law, the provisions of this
Act and the Convention prevail to the extent
of the inconsistency.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les
dispositions de la présente loi et de la Convention l’emportent sur les dispositions incompatibles de toute autre loi ou règle de droit.
Incompatibilité
— principe
4
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002
51 ELIZ. II
Inconsistent
laws —
exception
(2) In the event of any inconsistency
between the provisions of the Convention and
the provisions of the Income Tax Conventions
Interpretation Act, the provisions of that Act
prevail to the extent of the inconsistency.
(2) Les dispositions de la Loi sur l’interprétation des conventions en matière d’impôts sur
le revenu l’emportent sur les dispositions
incompatibles de la Convention.
Incompatibilité
— exception
Regulations
5. The Minister of National Revenue may
make any regulations that are necessary for
carrying out the Convention or for giving
effect to any of its provisions.
5. Le ministre du Revenu national peut
prendre les règlements nécessaires à l’exécution de tout ou partie de la Convention.
Règlements
Notification
6. The Minister of Finance shall cause a
notice of the day on which the Convention
enters into force and of the day on which it
ceases to have effect to be published in the
Canada Gazette within 60 days after its entry
into force or termination.
6. Le ministre des Finances fait publier dans
la Gazette du Canada un avis des dates
d’entrée en vigueur et de cessation d’effet de
la Convention dans les 60 jours suivant son
entrée en vigueur ou sa dénonciation.
Avis
(2) Schedules 1 and 2 to the Canada–
United Arab Emirates Tax Convention Act,
2002 are set out in Schedule 3 to this Act.
(2) Les annexes 1 et 2 de la Loi de 2002 sur
la convention fiscale Canada–Émirats Arabes Unis figurent à l’annexe 3 de la présente
loi.
PART 4
PARTIE 4
CANADA–MOLDOVA TAX
CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–MOLDOVA
5. (1) The Canada–Moldova Tax Convention Act, 2002 is enacted as follows:
5. (1) Est édictée la Loi de 2002 sur la
convention fiscale Canada–Moldova, dont le
texte suit :
An Act to implement the Canada–Moldova
Tax Convention
Loi portant mise en oeuvre de la convention
fiscale Canada–Moldova
Short title
1. This Act may be cited as the Canada–
Moldova Tax Convention Act, 2002.
1. Titre abrégé : Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Moldova.
Titre abrégé
Definition of
‘‘Convention’’
2. In this Act, ‘‘Convention’’ means the
Convention between the Government of Canada and the Government of the Republic of
Moldova set out in Schedule 1, as amended by
the Protocol set out in Schedule 2.
2. Pour l’application de la présente loi,
« Convention » s’entend de la convention
conclue entre le gouvernement du Canada et
le gouvernement de la République de Moldova, dont le texte figure à l’annexe 1, telle que
modifiée par le protocole dont le texte figure
à l’annexe 2.
Définition de
« Convention »
Convention
approved
3. The Convention is approved and has the
force of law in Canada during the period that
the Convention, by its terms, is in force.
3. La Convention est approuvée et a force
de loi au Canada pendant la durée de validité
prévue par son dispositif.
Approbation
Inconsistent
laws —
general rule
4. (1) Subject to subsection (2), in the event
of any inconsistency between the provisions
of this Act or the Convention and the provisions of any other law, the provisions of this
Act and the Convention prevail to the extent
of the inconsistency.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les
dispositions de la présente loi et de la Convention l’emportent sur les dispositions incompatibles de toute autre loi ou règle de droit.
Incompatibilité
— principe
2002
Conventions fiscales (2002)
5
ch. 24
Inconsistent
laws —
exception
(2) In the event of any inconsistency
between the provisions of the Convention and
the provisions of the Income Tax Conventions
Interpretation Act, the provisions of that Act
prevail to the extent of the inconsistency.
(2) Les dispositions de la Loi sur l’interprétation des conventions en matière d’impôts sur
le revenu l’emportent sur les dispositions
incompatibles de la Convention.
Incompatibilité
— exception
Regulations
5. The Minister of National Revenue may
make any regulations that are necessary for
carrying out the Convention or for giving
effect to any of its provisions.
5. Le ministre du Revenu national peut
prendre les règlements nécessaires à l’exécution de tout ou partie de la Convention.
Règlements
Notification
6. The Minister of Finance shall cause a
notice of the day on which the Convention
enters into force and of the day on which it
ceases to have effect to be published in the
Canada Gazette within 60 days after its entry
into force or termination.
6. Le ministre des Finances fait publier dans
la Gazette du Canada un avis des dates
d’entrée en vigueur et de cessation d’effet de
la Convention dans les 60 jours suivant son
entrée en vigueur ou sa dénonciation.
Avis
(2) Schedules 1 and 2 to the Canada–Moldova Tax Convention Act, 2002 are set out in
Schedule 4 to this Act.
(2) Les annexes 1 et 2 de la Loi de 2002 sur
la convention fiscale Canada–Moldova figurent à l’annexe 4 de la présente loi.
PART 5
PARTIE 5
CANADA–NORWAY TAX
CONVENTIONS
CONVENTIONS FISCALES
CANADA–NORVÈGE
Canada–Norway Tax Convention Act, 2002
Loi de 2002 sur la convention fiscale
Canada–Norvège
6. (1) The Canada–Norway Tax Convention Act, 2002 is enacted as follows:
6. (1) Est édictée la Loi de 2002 sur la
convention fiscale Canada–Norvège, dont le
texte suit :
An
2002
Loi portant mise en oeuvre de la convention
fiscale Canada–Norvège
Short title
1. This Act may be cited as the Canada–
Norway Tax Convention Act, 2002.
1. Titre abrégé : Loi de 2002 sur la convention fiscale Canada–Norvège.
Titre abrégé
Definition of
‘‘Convention’’
2. In this Act, ‘‘Convention’’ means the
Convention between the Government of Canada and the Government of the Kingdom of
Norway set out in the schedule.
2. Pour l’application de la présente loi,
« Convention » s’entend de la convention
conclue entre le gouvernement du Canada et
le gouvernement du Royaume de Norvège,
dont le texte figure à l’annexe.
Définition de
« Convention »
Convention
approved
3. The Convention is approved and has the
force of law in Canada during the period that
the Convention, by its terms, is in force.
3. La Convention est approuvée et a force
de loi au Canada pendant la durée de validité
prévue par son dispositif.
Approbation
Inconsistent
laws —
general rule
4. (1) Subject to subsection (2), in the event
of any inconsistency between the provisions
of this Act or the Convention and the provisions of any other law, the provisions of this
Act and the Convention prevail to the extent
of the inconsistency.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les
dispositions de la présente loi et de la Convention l’emportent sur les dispositions incompatibles de toute autre loi ou règle de droit.
Incompatibilité
— principe
Act
to
implement
the
Canada–Norway Tax Convention
6
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002
51 ELIZ. II
Inconsistent
laws —
exception
(2) In the event of any inconsistency
between the provisions of the Convention and
the provisions of the Income Tax Conventions
Interpretation Act, the provisions of that Act
prevail to the extent of the inconsistency.
(2) Les dispositions de la Loi sur l’interprétation des conventions en matière d’impôts sur
le revenu l’emportent sur les dispositions
incompatibles de la Convention.
Incompatibilité
— exception
Regulations
5. The Minister of National Revenue may
make any regulations that are necessary for
carrying out the Convention or for giving
effect to any of its provisions.
5. Le ministre du Revenu national peut
prendre les règlements nécessaires à l’exécution de tout ou partie de la Convention.
Règlements
Notification —
Convention
6. The Minister of Finance shall cause a
notice of the day on which the Convention
enters into force and of the day on which it
ceases to have effect to be published in the
Canada Gazette within 60 days after its entry
into force or termination.
6. Le ministre des Finances fait publier dans
la Gazette du Canada un avis des dates
d’entrée en vigueur et de cessation d’effet de
la Convention dans les 60 jours suivant son
entrée en vigueur ou sa dénonciation.
Avis —
Convention
Notification
— earlier tax
treaties
7. The Minister of Finance shall, within 60
days after the entry into force of the Convention, cause to be published a notice of the dates
on which the Agreement between the Government of Canada and the Government of the
Kingdom of Norway, referred to in paragraph
4 of Article 31 of the Convention, and the 1966
Convention, referred to in paragraph 5 of
Article 31 of the Convention, terminate.
7. Dans les 60 jours suivant l’entrée en
vigueur de la Convention, le ministre des
Finances fait publier dans la Gazette du
Canada un avis de la date de l’abrogation de
l’Accord entre le gouvernement du Canada et
le gouvernement du Royaume de Norvège
visé par le paragraphe 4 de l’article 31 de la
Convention et de la date de l’abrogation de la
Convention de 1966 visée par le paragraphe 5
de l’article 31 de la Convention.
Avis —
traités fiscaux
antérieurs
(2) The schedule to the Canada–Norway
Tax Convention Act, 2002 is set out in
Schedule 5 to this Act.
(2) L’annexe de la Loi de 2002 sur la
convention fiscale Canada–Norvège figure à
l’annexe 5 de la présente loi.
Canada–Norway Income Tax Convention
Act, 1967
Loi de 1967 sur la Convention entre le
Canada et la Norvège en matière d’impôt
sur le revenu
7. Section 9 of the Canada–Norway Income Tax Convention Act, 1967 is repealed.
7. L’article 9 de la Loi de 1967 sur la
Convention entre le Canada et la Norvège en
matière d’impôt sur le revenu est abrogé.
PART 6
PARTIE 6
CANADA–BELGIUM TAX
CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–BELGIQUE
An Act to implement conventions for the
avoidance of double taxation with respect to
income tax between Canada and France,
Canada and Belgium and Canada and Israel
Loi de mise en oeuvre des conventions
conclues entre le Canada et la France, entre
le Canada et la Belgique et entre le Canada
et Israël, tendant à éviter les doubles
impositions en matière d’impôt sur le revenu
1966-67,
c. 75, Part III
1974-75-76,
c. 104
1966-67,
ch. 75, partie
III
1974-75-76,
ch. 104
2002
Conventions fiscales (2002)
8. (1) Schedule II to An Act to implement
conventions for the avoidance of double
taxation with respect to income tax between
Canada and France, Canada and Belgium
and Canada and Israel is replaced by the
Schedule II set out in Schedule 6 to this Act.
(2) For greater certainty, the Convention
set out in Schedule II to the Act, as enacted
by chapter 104 of the Statutes of Canada,
1974-75-76, ceases to apply in accordance
with Article 28 of the Convention set out in
Schedule 6 to this Act.
1980-81-82-83,
c. 44
ch. 24
7
8. (1) L’annexe II de la Loi de mise en
oeuvre des conventions conclues entre le
Canada et la France, entre le Canada et la
Belgique et entre le Canada et Israël, tendant
à éviter les doubles impositions en matière
d’impôt sur le revenu est remplacée par
l’annexe II figurant à l’annexe 6 de la
présente loi.
(2) Il est entendu que la Convention
figurant à l’annexe II de la même loi, dans
sa version édictée par le chapitre 104 des
Statuts du Canada de 1974-75-76, cesse de
s’appliquer en conformité avec l’article 28
de la Convention figurant à l’annexe 6 de la
présente loi.
PART 7
PARTIE 7
CANADA–ITALY TAX CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–ITALIE
An Act to implement conventions between
Canada and Spain, Canada and the
Republic of Austria, Canada and Italy,
Canada and the Republic of Korea, Canada
and the Socialist Republic of Romania and
Canada and the Republic of Indonesia and
agreements between Canada and Malaysia,
Canada and Jamaica and Canada and
Barbados and a convention between Canada
and the United Kingdom of Great Britain
and Northern Ireland for the avoidance of
double taxation with respect to income tax
Loi de mise en oeuvre des conventions
conclues entre le Canada et l’Espagne, le
Canada et la République d’Autriche, le
Canada et l’Italie, le Canada et la
République de Corée, le Canada et la
République Socialiste de Roumanie et le
Canada et la République d’Indonésie et des
accords conclus entre le Canada et la
Malaisie, le Canada et la Jamaïque et le
Canada et la Barbade ainsi que d’une
convention conclue entre le Canada et le
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et
d’Irlande du Nord, tendant à éviter les
doubles impositions en matière d’impôt sur
le revenu
9. (1) Schedule III to An Act to implement
conventions between Canada and Spain,
Canada and the Republic of Austria, Canada
and Italy, Canada and the Republic of Korea,
Canada and the Socialist Republic of Romania and Canada and the Republic of Indonesia and agreements between Canada and
Malaysia, Canada and Jamaica and Canada
and Barbados and a convention between
Canada and the United Kingdom of Great
Britain and Northern Ireland for the avoidance of double taxation with respect to
income tax is replaced by the Schedule III
set out in Schedule 7 to this Act.
9. (1) L’annexe III de la Loi de mise en
oeuvre des conventions conclues entre le
Canada et l’Espagne, le Canada et la République d’Autriche, le Canada et l’Italie, le
Canada et la République de Corée, le Canada
et la République Socialiste de Roumanie et le
Canada et la République d’Indonésie et des
accords conclus entre le Canada et la Malaisie, le Canada et la Jamaïque et le Canada et
la Barbade ainsi que d’une convention
conclue entre le Canada et le Royaume-Uni
de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord,
tendant à éviter les doubles impositions en
matière d’impôt sur le revenu est remplacée
1980-81-82-83,
ch. 44
8
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002
51 ELIZ. II
par l’annexe III figurant à l’annexe 7 de la
présente loi.
1998, c. 33
(2) For greater certainty, the Convention
set out in Schedule III to the Act, as enacted
by chapter 44 of the Statutes of Canada,
1980-81-82-83, and the 1989 Protocol modifying that Convention, both of which are
referred to in Article 28 of the Convention
set out in Schedule 7 to this Act, cease to
apply in accordance with that Article.
(2) Il est entendu que la Convention
figurant à l’annexe III de la même loi, dans
sa version édictée par le chapitre 44 des
Statuts du Canada de 1980-81-82-83, et
l’Avenant de 1989 qui a modifié cette
Convention, lesquels sont visés par l’article
28 de la Convention figurant à l’annexe 7 de
la présente loi, cessent de s’appliquer en
conformité avec cet article.
PART 8
PARTIE 8
CANADA–VIETNAM TAX AGREEMENT
CONVENTION FISCALE
CANADA–VIÊTNAM
Income Tax Conventions Implementation
Act, 1998
Loi de 1998 pour la mise en oeuvre de
conventions fiscales
10. (1) Paragraph 3 of Article 12 of the
Agreement set out in Schedule 1 to the
English version of the Income Tax Conventions Implementation Act, 1998 is replaced
by the following:
10. (1) Le paragraphe 3 de l’article 12 de
l’Accord figurant à l’annexe 1 de la version
anglaise de la Loi de 1998 pour la mise en
oeuvre de conventions fiscales est remplacé
par ce qui suit :
3. The term ‘‘royalties’’ as used in this
Article means payments of any kind received
as a consideration for the use of, or the right to
use, any copyright of literary, artistic or
scientific work (including payments of any
kind in respect of motion picture films and
works on film, tape or other means of
reproduction for radio or television broadcasting), any patent, trade mark, design or model,
plan, secret formula or process, or for the use
of, or the right to use, industrial, commercial
or scientific equipment, or for information
concerning industrial, commercial or scientific experience.
3. The term ‘‘royalties’’ as used in this
Article means payments of any kind received
as a consideration for the use of, or the right to
use, any copyright of literary, artistic or
scientific work (including payments of any
kind in respect of motion picture films and
works on film, tape or other means of
reproduction for radio or television broadcasting), any patent, trade mark, design or model,
plan, secret formula or process, or for the use
of, or the right to use, industrial, commercial
or scientific equipment, or for information
concerning industrial, commercial or scientific experience.
(2) Subsection (1) applies
(a) in respect of tax withheld at the source
on amounts paid or credited to non-residents after December 31, 1998; and
(b) in respect of other taxes for taxation
years beginning after December 31, 1998.
(2) Le paragraphe (1) s’applique comme
suit :
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source
sur les montants payés à des non-résidents ou portés à leur crédit après le 31
décembre 1998;
b) à l’égard des autres impôts, pour toute
année d’imposition commençant après
cette date.
1998, ch. 33
2002
2000, c. 11
Conventions fiscales (2002)
ch. 24
PART 9
PARTIE 9
CANADA–PORTUGAL TAX
CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–PORTUGAL
Income Tax Conventions Implementation
Act, 1999
Loi de 1999 pour la mise en oeuvre de
conventions fiscales
11. (1) Paragraph 1 of Article 23 of the
Convention set out in Part 1 of Schedule 5
to the English version of the Income Tax
Conventions Implementation Act, 1999 is
replaced by the following:
11. (1) Le paragraphe 1 de l’article 23 de
la Convention figurant à la partie 1 de
l’annexe 5 de la version anglaise de la Loi de
1999 pour la mise en oeuvre de conventions
fiscales est remplacé par ce qui suit :
1. Nationals of a Contracting State shall not
be subjected in the other Contracting State to
any taxation or any requirement connected
therewith which is other or more burdensome
than the taxation and connected requirements
to which nationals of that other State in the
same circumstances, in particular with respect
to residence, are or may be subjected. This
provision shall, notwithstanding the provisions of Article 1, also apply to individuals
who are not residents of one or both of the
Contracting States.
1. Nationals of a Contracting State shall not
be subjected in the other Contracting State to
any taxation or any requirement connected
therewith which is other or more burdensome
than the taxation and connected requirements
to which nationals of that other State in the
same circumstances, in particular with respect
to residence, are or may be subjected. This
provision shall, notwithstanding the provisions of Article 1, also apply to individuals
who are not residents of one or both of the
Contracting States.
(2) Subsection (1) applies
(a) in Canada,
(i) in respect of tax withheld at the
source on amounts paid or credited to
non-residents, after December 31,
2001, and
(ii) in respect of other Canadian taxes,
for taxation years beginning after December 31, 2001; and
(b) in Portugal,
(i) in respect of tax withheld at source,
the fact giving rise to them appearing
after December 31, 2001, and
(ii) in respect of other taxes, to income
derived during any taxable period
beginning after December 31, 2001.
(2) Le paragraphe (1) s’applique comme
suit :
a) au Canada :
(i) à l’égard de l’impôt retenu à la
source sur les montants payés à des
non-résidents ou portés à leur crédit,
après le 31 décembre 2001,
(ii) à l’égard des autres impôts canadiens, pour toute année d’imposition
commençant après cette date;
b) au Portugal :
(i) aux impôts dus à la source dont le
fait générateur se produit après le 31
décembre 2001,
(ii) aux autres impôts sur des revenus
afférents aux périodes imposables
commençant après cette date.
9
2000, ch. 11
10
2001, c. 30
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002
51 ELIZ. II
PART 10
PARTIE 10
CANADA–SENEGAL TAX
CONVENTION
CONVENTION FISCALE
CANADA–SÉNÉGAL
Income Tax Conventions Implementation
Act, 2001
Loi de 2001 pour la mise en oeuvre de
conventions fiscales
12. The signature block of the Convention set out in Schedule 5 to the English
version of the Income Tax Conventions
Implementation Act, 2001 is amended by
replacing the words ‘‘DONE in duplicate at
this’’ with the words ‘‘DONE in duplicate at
Dakar this’’.
12. Dans le bloc signature de la Convention figurant à l’annexe 5 de la version
anglaise de la Loi de 2001 pour la mise en
oeuvre de conventions fiscales, « DONE in
duplicate at this » est remplacé par
« DONE in duplicate at Dakar this ».
2001, ch. 30
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
11
SCHEDULE 1
(Section 2)
ANNEXE 1
(article 2)
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
AGREEMENT BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF THE STATE OF
KUWAIT FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION AND THE PREVENTION OF FISCAL
EVASION WITH RESPECT TO TAXES ON INCOME AND
ON CAPITAL
The Government of Canada and the Government of the State of
Kuwait, desiring to promote their mutual economic relations by removing fiscal obstacles, through the conclusion
of an agreement for the avoidance of double taxation and
the prevention of fiscal evasion with respect to taxes on income and on capital, have agreed as follows:
ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA
ET LE GOUVERNEMENT DE L’ÉTAT DU KOWEÏT EN
VUE D’ÉVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET DE
PRÉVENIR L’ÉVASION FISCALE EN MATIÈRE
D’IMPÔTS SUR LE REVENU ET SUR LA FORTUNE
Le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’État du Koweït, désireux de promouvoir leurs relations économiques
mutuelles en enlevant des obstacles fiscaux, par la conclusion d’un accord en vue d’éviter les doubles impositions et
de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune, sont convenus des dispositions suivantes :
ARTICLE 1
ARTICLE 1
Personal Scope
Personnes visées
This Agreement shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
Le présent Accord s’applique aux personnes qui sont des
résidents d’un État contractant ou des deux États contractants.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. This Agreement shall apply to taxes on income and on
capital imposed on behalf of each Contracting State, irrespective
of the manner in which they are levied.
1. Le présent Accord s’applique aux impôts sur le revenu et sur
la fortune perçus pour le compte de chacun des États contractants,
quel que soit le système de perception.
2. There shall be regarded as taxes on income and on capital
all taxes imposed on total income, on total capital, or on elements
of income or of capital, including taxes on gains from the
alienation of movable or immovable property, as well as taxes on
capital appreciation.
2. Sont considérés comme impôts sur le revenu et sur la
fortune les impôts perçus sur le revenu total, sur la fortune totale
ou sur des éléments du revenu ou de la fortune, y compris les
impôts sur les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers
ou immobiliers, ainsi que les impôts sur les plus-values.
3. The existing taxes to which this Agreement shall apply are
in particular:
3. Les impôts actuels auxquels s’applique le présent Accord
sont notamment :
a) in the case of Canada: the taxes on income and on capital
imposed by the Government of Canada (hereinafter referred
to as ‘‘Canadian tax’’);
a) en ce qui concerne le Canada : les impôts sur le revenu et sur
la fortune qui sont perçus par le Gouvernement du Canada
(ci-après dénommés « impôt canadien »);
b) in the case of Kuwait:
b) en ce qui concerne le Koweït :
(1) the corporate income tax;
(2) the contribution from the net profits of the Kuwaiti
shareholding companies payable to the Kuwait Foundation
for Advancement of Science (KFAS); and
(1) l’impôt sur le revenu des sociétés;
(2) la contribution à la Fondation koweïtienne pour
l’avancement de la science (KFAS), calculée sur les
bénéfices nets des sociétés par actions koweïtiennes; et
(3) the Zakat;
(3) la Zakat;
(hereinafter referred to as ‘‘Kuwaiti tax’’).
(ci-après dénommés « impôt koweïtien »).
12
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
4. This Agreement shall apply also to any identical or
substantially similar taxes, which are imposed after the date of
signature of this Agreement in addition to, or in place of, the
existing taxes. The competent authorities of the Contracting
States shall notify each other of any substantial changes, which
have been made in their respective taxation laws.
4. Le présent Accord s’applique aussi aux impôts de nature
identique ou analogue qui seraient établis après la date de
signature du présent Accord et qui s’ajouteraient aux impôts
actuels ou qui les remplaceraient. Les autorités compétentes des
États contractants se communiquent les modifications importantes apportées à leurs législations fiscales respectives.
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Agreement, unless the context
otherwise requires:
1. Au sens du présent Accord, à moins que le contexte n’exige
une interprétation différente :
a) the term ‘‘Canada’’ used in a geographical sense, means the
territory of Canada, including:
a) le terme « Canada », employé dans un sens géographique,
désigne le territoire du Canada, y compris :
(1) any area beyond the territorial seas of Canada which, in
accordance with international law and the laws of Canada,
is an area within which Canada may exercise rights with
respect to the seabed and subsoil and their natural resources;
(1) toute région située au-delà des mers territoriales du
Canada qui, conformément au droit international et en
vertu des lois du Canada, est une région à l’intérieur de
laquelle le Canada peut exercer des droits à l’égard du fond
et du sous-sol de la mer et de leurs ressources naturelles; et
(2) the seas and airspace above every area referred to in
clause (1), in respect of any activity carried on in
connection with the exploration for or the exploitation of
the natural resources referred to therein;
(2) les mers et l’espace aérien au-dessus de la région visée
au sous-alinéa (1), à l’égard de toute activité poursuivie en
rapport avec l’exploration ou l’exploitation des ressources
naturelles qui y sont visées;
b) the term ‘‘Kuwait’’ means the territory of the State of
Kuwait including any area beyond the territorial sea which in
accordance with international law has been or may hereafter
be designated, under the laws of Kuwait, as an area over which
Kuwait may exercise sovereign rights or jurisdiction;
b) le terme « Koweït » désigne le territoire de l’État du Koweït
y compris toute région située au-delà de la mer territoriale qui
conformément au droit international, a été ou peut par la suite
être désignée, en vertu des lois du Koweït, comme une région
sur laquelle le Koweït peut exercer des droits souverains ou sa
juridiction;
c) the terms ‘‘a Contracting State’’ and ‘‘the other Contracting
State’’ mean Canada or Kuwait as the context requires;
d) the term ‘‘person’’ includes an individual, a trust, a
company and other body of persons;
e) the term ‘‘national’’ means:
(1) in respect of Canada: any Canadian within the meaning
of the laws of Canada, and any legal person, partnership or
association deriving its status as such from the laws in force
in Canada;
(2) in respect of Kuwait: any individual possessing the
Kuwaiti nationality, and any legal person, partnership,
association or other entity deriving its status as such from
the laws in force in Kuwait;
f) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
entity which is treated as a body corporate for tax purposes;
c) les expressions « un État contractant » et « l’autre État
contractant » désignent, suivant le contexte, le Canada ou le
Koweït;
d) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les fiducies, les sociétés et tous autres groupements de
personnes;
e) le terme « national » désigne :
(1) en ce qui concerne le Canada : tout Canadien au sens des
lois du Canada et, toute personne morale, société de
personnes ou association constituées conformément à la
législation en vigueur au Canada;
(2) en ce qui concerne le Koweït : toute personne physique
qui possède la nationalité du Koweït et, toute personne
morale, société de personnes ou association constituées
conformément à la législation en vigueur au Koweït;
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
g) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and ‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively an
enterprise carried on by a resident of a Contracting State and
an enterprise carried on by a resident of the other Contracting
State;
h) the term ‘‘international traffic’’ means any transport by a
ship or aircraft operated by an enterprise of a Contracting
State, except when the ship or aircraft is operated solely
between places in the other Contracting State;
i) the term ‘‘tax’’ means Canadian tax or Kuwaiti tax, as the
context requires;
j) the term ‘‘competent authority’’ means:
(1) in Canada: the Minister of National Revenue or the
Minister’s authorized representative;
(2) in Kuwait: the Minister of Finance or the Minister’s
authorized representative;
k) the term ‘‘fixed base’’ includes a permanent place for the
purpose of performing professional services or other activities
of an independent nature.
ch. 24
13
f) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
entité qui est considérée comme une personne morale aux fins
d’imposition;
g) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
h) l’expression « trafic international » désigne tout transport
effectué par un navire ou un aéronef exploité par une
entreprise d’un État contractant, sauf lorsque le navire ou
l’aéronef n’est exploité qu’entre des points situés dans l’autre
État contractant;
i) le terme « impôt » désigne, suivant le contexte, l’impôt
canadien ou l’impôt koweïtien;
j) l’expression « autorité compétente » désigne :
(1) en ce qui concerne le Canada, le ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé;
(2) en ce qui concerne le Koweït, le ministre des Finances
ou son représentant autorisé;
k) l’expression « base fixe » comprend un endroit stable pour
l’exercice d’une profession libérale ou d’autres activités de
caractère indépendant.
2. As regards the application of this Agreement by a
Contracting State any term not defined therein shall, unless the
context otherwise requires, have the meaning which it has under
the law of that Contracting State concerning the taxes to which
this Agreement applies.
2. Pour l’application du présent Accord par un État contractant, tout terme ou expression qui n’y est pas défini a, sauf si le
contexte exige une interprétation différente, le sens que lui
attribue le droit de cet État concernant les impôts auxquels
s’applique le présent Accord.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Agreement the term ‘‘resident of a
Contracting State’’ means:
1. Au sens du présent Accord, l’expression « résident d’un
État contractant » désigne :
a) in the case of Canada: any person who, under the tax law of
Canada is liable to tax therein by reason of the person’s
domicile, residence, place of management or any other
criterion of a similar nature, but does not include any person
who is liable to tax in Canada in respect only of income from
sources in Canada;
a) en ce qui concerne le Canada : toute personne qui, en vertu
de la législation canadienne, est assujettie à l’impôt au Canada
en raison de son domicile, de sa résidence, de son siège de
direction ou de tout autre critère de nature analogue mais cette
expression ne comprend pas les personnes qui ne sont
assujetties à l’impôt au Canada que pour les revenus de
sources situées au Canada;
b) in the case of Kuwait:
b) en ce qui concerne le Koweït :
(1) an individual who is a Kuwaiti national, provided that
the individual has a substantial presence, permanent home
or habitual abode in Kuwait and that the individual’s
personal and economic relations are closer to Kuwait than
to any other third state; and
(2) a company which is incorporated in Kuwait.
(1) toute personne physique qui possède la nationalité du
Koweït, pourvu qu’elle ait une présence importante ou un
foyer d’habitation permanent au Koweït ou qu’elle y
séjourne de façon habituelle et que ses liens personnels et
économiques soient plus étroits avec le Koweït qu’avec
tout État tiers; et
(2) toute société qui est constituée au Koweït.
14
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
2. For the purposes of paragraph 1, the term ‘‘resident of a
Contracting State’’ shall include:
2. Aux fins du paragraphe 1, l’expression « résident d’un État
contractant » comprend :
a) the Government of that Contracting State or a political
subdivision or local authority thereof; and
a) le gouvernement de cet État contractant ou de l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales;
b) any corporation, Central Bank, fund, authority, foundation,
commission, agency or other entity that was established under
the law of that Contracting State and that is wholly-owned and
controlled by the Government of that Contracting State or a
political subdivision or local authority thereof, by any entity
referred to in this subparagraph or by any combination
thereof; and
b) toute société, banque centrale, tout fonds, toute autorité,
fondation, commission, tout organisme ou toute autre entité,
qui a été établi en vertu des lois de cet État contractant et qui
est détenu et contrôlé à part entière par le gouvernement de cet
État contractant ou par l’une de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales, par toute entité visée au présent alinéa ou
par plusieurs de ces entités; et
c) any entity established in that Contracting State all the capital
of which has been provided by the Government of that
Contracting State or a political subdivision or local authority
thereof either alone or together with the governments of other
States.
c) toute entité établie dans cet État contractant et dont le capital
a été fourni par le gouvernement de cet État contractant ou par
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales
soit à titre individuel, soit avec les gouvernements d’autres
États.
3. Where by reason of the provisions of paragraph 1 an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined in accordance with the
following rules:
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
Contracting State in which the individual has a permanent
home available;
b) if the individual has a permanent home available in both
Contracting States, the individual shall be deemed to be a
resident only of the Contracting State with which the
individual’s personal and economic relations are closer
(centre of vital interests);
c) if the Contracting State in which the individual’s centre of
vital interests cannot be determined, or if the individual has
not a permanent home available in either Contracting State,
the individual shall be deemed to be a resident only of the
Contracting State in which the individual has a habitual
abode;
d) if the individual has an habitual abode in both Contracting
States or in neither of them, the individual shall be deemed to
be a resident only of the Contracting State of which the
individual is a national;
e) if the individual’s status cannot be determined under the
provisions of subparagraphs a) to d), the competent authorities of the Contracting States shall settle the question by
mutual agreement.
4. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a person
other than an individual is a resident of both Contracting States,
then it shall be deemed to be a resident only of the Contracting
State of which it is a national.
a) cette personne est considérée comme un résident seulement
de l’État contractant où elle dispose d’un foyer d’habitation
permanent;
b) si cette personne dispose d’un foyer d’habitation permanent
dans les deux États contractants, elle est considérée comme un
résident seulement de l’État contractant avec lequel ses liens
personnels et économiques sont les plus étroits (centre des
intérêts vitaux);
c) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États contractants, elle
est considérée comme un résident seulement de l’État
contractant où elle séjourne de façon habituelle;
d) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États contractants ou si elle ne séjourne de façon habituelle
dans aucun d’eux, elle est considérée comme un résident
seulement de l’État contractant dont elle possède la nationalité;
e) si la situation de cette personne ne peut être réglée en vertu
des alinéas a) à d), les autorités compétentes des États
contractants tranchent la question d’un commun accord.
4. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne autre qu’une personne physique est un résident des
deux États contractants, elle est considérée comme un résident
seulement de l’État contractant dont elle est un national.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
15
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Agreement, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens du présent Accord, l’expression « établissement
stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ includes especially:
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
a) a place of management;
b) a branch;
a) un siège de direction;
c) an office;
b) une succursale;
d) a factory;
c) un bureau;
e) a workshop; and
d) une usine;
f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place relating
to the exploration for or the exploitation of natural resources.
e) un atelier; et
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu relié à l’exploration ou à l’exploitation de ressources
naturelles.
3. A building site, or construction, assembly, erection or
installation project or a supervisory activity in connection
therewith constitutes a permanent establishment only if such site,
project or activity continues for a period of more than six months.
3. Un chantier de construction ou une chaîne de montage ou
d’assemblage ou des activités de surveillance s’y exerçant ne
constitue un établissement stable que si ce chantier, cette chaîne
ou ces activités ont une durée supérieure à six mois.
4. The furnishing of services, including consultancy services,
by an enterprise of a Contracting State through employees or
other engaged personnel in the other Contracting State constitutes a permanent establishment provided that such activities
continue for the same project or a connected project for a period
or periods aggregating more than six months within any
twelve-month period.
4. La prestation de services, y compris les services de
consultants, par une entreprise d’un État contractant agissant par
l’intermédiaire de salariés ou d’autre personnel dans l’autre État
contractant constitue un établissement stable pourvu que ces
activités se poursuivent pour le même projet ou un projet
connexe pendant une ou des périodes représentant un total de
plus de six mois dans les limites d’une période de douze mois.
5. An enterprise of a Contracting State shall be deemed to have
a permanent establishment in the other Contracting State if
substantial equipment is being used or installed for more than
three months within any twelve-month period in the other
Contracting State by, for or under contract with the enterprise.
5. Une entreprise d’un État contractant est considérée comme
ayant un établissement stable dans l’autre État contractant si,
pendant plus de trois mois dans les limites d’une période de
douze mois, un équipement important est utilisé ou installé dans
l’autre État contractant par l’entreprise, pour son compte ou en
vertu d’un contrat passé par elle.
6. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include:
a) the use of facilities solely for the purpose of storage, display
or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
6. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas « établissement stable » si :
b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise or of collecting
information, for the enterprise;
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations
pour l’entreprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée, pour l’entreprise,
aux seules fins de publicité, de fourniture d’informations, de
recherches scientifiques ou d’activités analogues qui ont un
caractère préparatoire ou auxiliaire;
16
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of advertising, for the supply of information, for
scientific research or for similar activities which have a
preparatory or auxiliary character, for the enterprise;
51 ELIZ. II
f) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins de
l’exercice cumulé d’activités mentionnées aux alinéas a) à e),
à condition que l’activité d’ensemble de l’installation fixe
d’affaires résultant de ce cumul garde un caractère préparatoire ou auxiliaire.
f) the maintenance of a fixed place of business solely for any
combination of activities mentioned in subparagraphs a) to e),
provided that the overall activity of the fixed place of business
resulting from this combination is of a preparatory or auxiliary
character.
7. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
where a person — other than an agent of an independent status
to whom paragraph 8 applies — is acting in a Contracting State
on behalf of an enterprise of the other Contracting State, that
enterprise shall be deemed to have a permanent establishment in
the first-mentioned Contracting State, in respect of any activities
which that person undertakes for the enterprise, if:
a) that person has and habitually exercises in the first-mentioned Contracting State a general authority to negotiate and
conclude contracts in the name of such enterprise; or
b) that person has no such authority, but habitually maintains
in the first-mentioned Contracting State a stock of goods or
merchandise belonging to such enterprise from which that
person regularly delivers goods or merchandise on behalf of
such enterprise; or
c) that person habitually secures orders in the first-mentioned
Contracting State, exclusively or almost exclusively for the
enterprise itself or for such enterprise and other enterprises
which are controlled by it or have a controlling interest in it;
or
7. Nonobstant les dispositions des paragraphes l et 2,
lorsqu’une personne — autre qu’un agent jouissant d’un statut
indépendant auquel s’applique le paragraphe 8 — agit dans un
État contractant pour le compte d’une entreprise de l’autre État
contractant, cette entreprise est considérée comme ayant un
établissement stable dans le premier État contractant pour toutes
les activités que cette personne exerce pour l’entreprise si cette
personne :
a) dispose dans le premier État contractant de pouvoirs qu’elle
y exerce habituellement lui permettant de conclure des
contrats au nom de cette entreprise; ou
b) ne disposant pas de ces pouvoirs, elle dispose habituellement dans le premier État contractant d’un stock de marchandise appartenant à cette entreprise sur lequel elle prélève
régulièrement des marchandises aux fins de livraison pour le
compte de cette entreprise; ou
c) prend habituellement des commandes dans le premier État
contractant exclusivement ou presque exclusivement pour
l’entreprise proprement dite ou pour cette entreprise et
d’autres entreprises contrôlées par cette entreprise ou ayant
une participation majoritaire dans cette entreprise; ou
d) in so acting, that person manufactures in that Contracting
State for the enterprise goods or merchandise belonging to the
enterprise.
d) ce faisant, fabrique dans cet État contractant pour l’entreprise des marchandises appartenant à l’entreprise.
8. An enterprise of a Contracting State shall not be deemed to
have a permanent establishment in the other Contracting State
merely because it carries on business in that other Contracting
State through a broker, general commission agent or any other
agent of an independent status, provided that such persons are
acting in the ordinary course of their business. However, when
the activities of such a person are devoted wholly or almost
wholly on behalf of that enterprise, that person shall not be
considered an agent of an independent status within the meaning
of this paragraph.
8. Une entreprise d’un État contractant n’est pas considérée
comme ayant un établissement stable dans l’autre État contractant du seul fait qu’elle y exerce son activité par l’entremise d’un
courtier, d’un commissionnaire général ou de tout autre agent
jouissant d’un statut indépendant, à condition que ces personnes
agissent dans le cadre ordinaire de leur activité. Toutefois,
lorsque les activités d’une telle personne sont exercées exclusivement ou presque exclusivement pour le compte de cette
entreprise, elle n’est pas considérée comme un agent jouissant
d’un statut indépendant au sens du présent paragraphe.
9. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other Contracting State (whether through a permanent establishment or otherwise), shall not of itself constitute either company
a permanent establishment of the other.
9. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou non)
ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une quelconque de ces
sociétés un établissement stable de l’autre.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
17
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income from Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other Contracting State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant, sont
imposables dans cet autre État contractant.
2. The term ‘‘immovable property’’ shall have the meaning,
which it has under the law of the Contracting State in which the
property in question is situated. The term shall in any case include
property accessory to immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry, rights to which the
provisions of general law respecting landed property apply,
usufruct of immovable property and rights to variable or fixed
payments as consideration for the working of, or the right to
work, mineral deposits, sources and other natural resources;
ships and aircraft shall not be regarded as immovable property.
2. L’expression « biens immobiliers » a le sens qu’elle a en
vertu de la législation de l’État contractant où les biens considérés
sont situés. L’expression comprend en tous cas les accessoires, le
cheptel mort ou vif des exploitations agricoles et forestières, les
droits auxquels s’appliquent les dispositions du droit privé
concernant la propriété foncière, l’usufruit des biens immobiliers
et les droits à des paiements variables ou fixes pour l’exploitation
ou la concession de l’exploitation de gisements minéraux,
sources et autres ressources naturelles; les navires et aéronefs ne
sont pas considérés comme des biens immobiliers.
3. The provisions of paragraph 1 shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property and to profits from the alienation of such property.
3. Les dispositions du paragraphe l s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation des
biens immobiliers et aux bénéfices provenant de l’aliénation de
tels biens.
4. The provisions of paragraphs 1 and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes l et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that Contracting State unless the enterprise carries
on business in the other Contracting State through a permanent
establishment situated therein. If the enterprise carries on or has
carried on business as aforesaid, the profits of the enterprise may
be taxed in the other Contracting State but only so much of them
as is attributable to that permanent establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État contractant, à moins que l’entreprise n’exerce son activité dans l’autre État contractant par
l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé. Si
l’entreprise exerce ou a exercé son activité d’une telle façon, les
bénéfices de l’entreprise sont imposables dans l’autre État
contractant mais uniquement dans la mesure où ils sont imputables à cet établissement stable.
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte exerçant des activités identiques ou analogues dans des conditions identiques ou analogues
et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont il
constitue un établissement stable.
3. In determining the profits of a permanent establishment,
there shall be allowed as deductions those deductible expenses
which are incurred for the purposes of the permanent establishment, including executive and general administrative expenses
so incurred, whether in the Contracting State in which the
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont admises en déduction les dépenses déductibles qui sont
exposées aux fins poursuivies par cet établissement stable, y
compris les dépenses de direction et les frais généraux d’administration ainsi exposés, soit dans l’État contractant où est situé cet
18
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
permanent establishment is situated or elsewhere. However, no
such deduction shall be allowed in respect of amounts, if any,
paid (otherwise than towards reimbursement of actual expenses)
by the permanent establishment to the head office of the
enterprise or any of its other offices, by way of royalties, fees or
other similar payments in return for the use of patents or other
rights, or by way of commission, for specific services performed
or for management, or, except in the case of a banking enterprise,
by way of interest on moneys lent to the permanent establishment. Likewise, no account shall be taken, in the determination
of the profits of a permanent establishment, for amounts charged
(otherwise than towards reimbursement of actual expenses), by
the permanent establishment to the head office of the enterprise
or any of its other offices, by way of royalties, fees or other similar
payments in return for the use of patents or other rights, or by way
of commission for specific services performed or for management, or, except in the case of a banking enterprise, by way of
interest on moneys lent to the head office of the enterprise or any
of its other offices.
établissement stable, soit ailleurs. Toutefois, aucune déduction
n’est admise pour les sommes qui seraient, le cas échéant, versées
(à d’autres titres que le remboursement de dépenses réelles
effectuées) par l’établissement stable au siège central de l’entreprise ou à l’un quelconque de ses autres bureaux comme
redevances, honoraires ou autres paiements similaires pour
l’usage de brevets ou d’autres droits, ou comme commission
pour des services précis rendus ou pour des activités de direction
ou, sauf dans le cas d’une entreprise bancaire, comme intérêts sur
des sommes prêtées à l’établissement stable. De même, il n’est
pas tenu compte, dans le calcul des bénéfices d’un établissement
stable, des sommes (autres que pour le remboursement de
dépenses réelles effectuées), portées par l’établissement stable au
débit du siège central de l’entreprise ou de l’un quelconque de ses
autres bureaux, comme redevances, honoraires ou autres paiements similaires pour l’usage de brevets ou d’autres droits, ou
comme commission pour des services précis rendus ou pour des
activités de direction ou, sauf dans le cas d’une entreprise
bancaire, comme intérêts sur des sommes prêtées au siège de
l’entreprise ou à l’un quelconque de ses autres bureaux.
4. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
4. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
5. Insofar as it has been customary in a Contracting State to
determine the profits to be attributed to a permanent establishment on the basis of an apportionment of the total profits of the
enterprise to its various parts, nothing in paragraph 2 shall
preclude that Contracting State from determining the profits to be
taxed by such an apportionment as may be customary; the
method of apportionment adopted shall, however, be such that
the result shall be in accordance with the principles contained in
this Article.
5. S’il est d’usage, dans un État contractant, de déterminer les
bénéfices imputables à un établissement stable sur la base d’une
répartition des bénéfices totaux de l’entreprise entre ses diverses
parties, aucune disposition du paragraphe 2 n’empêche cet État
contractant de déterminer les bénéfices imposables selon la
répartition en usage; la méthode de répartition adoptée doit
cependant être telle que le résultat obtenu soit conforme aux
principes contenus dans le présent article.
6. If the information available to the competent authority of a
Contracting State is inadequate to determine the profits to be
attributed to the permanent establishment of an enterprise,
nothing in paragraph 2 shall affect the application of any law or
regulations of that Contracting State relating to the determination
of the tax liability of the enterprise in relation to that permanent
establishment by the making of an estimate by the competent
authority of that Contracting State of the profits to be attributed
to that permanent establishment, provided that such law or
regulations shall be applied, so far as the information available to
the competent authority permits, in accordance with the principles of this Article.
6. Si les renseignements dont dispose l’autorité compétente
d’un État contractant ne permettent pas de déterminer les
bénéfices imputables à l’établissement stable d’une entreprise,
les dispositions du paragraphe 2 n’affectent pas l’application de
la législation ou des règlements de cet État contractant relatifs à
la détermination de la dette fiscale de l’entreprise par rapport à cet
établissement dans le cadre de laquelle l’autorité compétente de
cet État contractant fait une estimation des bénéfices qui sont
imputables à cet établissement stable, pourvu que cette législation ou ces règlements soient appliqués, dans la mesure où les
renseignements dont dispose l’autorité compétente le permettent, conformément aux principes énoncés dans le présent article.
7. For the purpose of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
7. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
8. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Agreement, then the provisions of those Articles shall not be affected by the provisions of
this Article.
8. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles du présent Accord, les
dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
dispositions du présent article.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
19
ARTICLE 8
ARTICLE 8
International Traffic
Trafic international
1. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the operation of ships or aircraft in international traffic shall be
taxable only in that Contracting State.
1. Les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs ne
sont imposables que dans cet État contractant.
2. For the purposes of this Article, profits from the operation
of ships or aircraft in international traffic include:
2. Au sens du présent article, les bénéfices provenant de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs
comprennent :
a) profits from the rental on a bareboat basis of ships and
aircraft; and
b) profits from the use, maintenance or rental of containers,
including trailers and related equipment for the transport of
containers, used for the transport of goods or merchandise;
where such rental or such use, maintenance or rental, as the case
may be, is incidental to the operation of ships or aircraft in international traffic.
a) les bénéfices provenant de la location coque nue de navires
ou d’aéronefs; et
b) les bénéfices provenant de l’utilisation, de l’entretien ou de
la location de conteneurs, y compris les remorques et les
équipements connexes pour le transport des conteneurs;
lorsque cette location ou cette utilisation, cet entretien ou cette location, selon le cas, est accessoire à l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 1 and Article
7, profits derived from the operation of ships or aircraft used
principally to transport passengers or goods exclusively between
places in a Contracting State may be taxed in that Contracting
State.
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1 et de l’article
7, les bénéfices provenant de l’exploitation d’un navire ou d’un
aéronef utilisé principalement pour transporter des passagers ou
des biens exclusivement entre des points situés dans un État
contractant sont imposables dans cet État contractant.
4. The provisions of paragraphs 1, 2 and 3 shall also apply to
profits derived from the participation in a pool, a joint business
or an international operating agency.
4. Les dispositions des paragraphes 1, 2 et 3 s’appliquent aussi
aux bénéfices provenant de la participation à un pool, une
exploitation en commun ou un organisme international d’exploitation.
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
1. Where
1. Lorsque :
a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations which
differ from those which would be made between independent enterprises, then any profits which would, but for those conditions,
have accrued to one of the enterprises, but, by reason of those
conditions, have not so accrued, may be included in the profits
of that enterprise and taxed accordingly.
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les bénéfices qui,
sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une des entreprises
mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être
inclus dans les bénéfices de cette entreprise et imposés en conséquence.
20
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
2. Where a Contracting State includes in the profits of an
enterprise of that Contracting State — and taxes accordingly — profits on which an enterprise of the other Contracting
State has been charged tax in that other Contracting State and the
profits so included are profits which would have accrued to the
enterprise of the first-mentioned Contracting State if the conditions made between the two enterprises had been those which
would have been made between independent enterprises, then
that other Contracting State shall make an appropriate adjustment to the amount of the tax charged therein on those profits. In
determining such adjustment, due regard shall be had to the other
provisions of this Agreement and the competent authorities of
the Contracting States shall, if necessary, consult each other.
2. Lorsqu’un État contractant inclut dans les bénéfices d’une
entreprise de cet État contractant — et impose en conséquence — des bénéfices sur lesquels une entreprise de l’autre État
contractant a été imposée dans cet autre État contractant, et que
les bénéfices ainsi inclus sont des bénéfices qui auraient été
réalisés par l’entreprise du premier État contractant si les
conditions convenues entre les deux entreprises avaient été celles
qui auraient été convenues entre des entreprises indépendantes,
l’autre État contractant procède à un ajustement approprié du
montant de l’impôt qui y a été perçu sur ces bénéfices. Pour
déterminer cet ajustement, il est tenu compte des autres dispositions du présent Accord et, si c’est nécessaire, les autorités
compétentes des États contractants se consultent.
3. A Contracting State shall not change the profits of an
enterprise in the circumstances referred to in paragraph 1 after the
expiry of the time limits provided in its national laws and, in any
case, after five years from the end of the year in which the profits
which would be subject to such change would have accrued to an
enterprise of that Contracting State.
3. Un État contractant ne rectifiera pas les bénéfices d’une
entreprise dans les cas visés au paragraphe 1 après l’expiration
des délais prévus par sa législation nationale et, en tout cas, après
l’expiration de cinq ans à dater de la fin de l’année au cours de
laquelle les bénéfices qui feraient l’objet d’une telle rectification
auraient été réalisés par une entreprise de cet État contractant.
4. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply in the
case of fraud, wilful default or neglect-.
4. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
en cas de fraude, d’omission volontaire ou de négligence.
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company which is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other Contracting State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État contractant.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that Contracting State, but
if a resident of the other Contracting State is the beneficial owner
of the dividends the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident,
et selon la législation de cet État contractant, mais si un résident
de l’autre État contractant est le bénéficiaire effectif des dividendes, l’impôt ainsi établi ne peut excéder :
a) except in the case of dividends paid by a non-residentowned investment corporation that is a resident of Canada, 5
per cent of the gross amount of the dividends if the beneficial
owner is a company that owns 10 per cent or more of the issued
and outstanding voting stock, or 25 per cent or more of the
value of all the issued and outstanding stock, of the company
paying the dividends; and
a) sauf dans le cas de dividendes payés par une société de
placements appartenant à des non résidents et qui est un
résident du Canada, 5 pour cent du montant brut des
dividendes si le bénéficiaire effectif est une société qui détient
au moins 10 pour cent des actions avec droits de vote émises
et en circulation, ou au moins 25 pour cent des actions émises
et en circulation, de la société qui paie les dividendes; et
b) 15 per cent of the gross amount of the dividends in all other
cases.
b) 15 pour cent du montant brut des dividendes, dans tous les
autres cas.
The provisions of this paragraph shall not affect the taxation of
the company in respect of the profits out of which the dividends
are paid.
Les dispositions du présent paragraphe n’affectent pas l’imposition de la société au titre des bénéfices qui servent au paiement
des dividendes.
3. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares, ‘‘jouissance’’ shares or ‘‘jouissance’’ rights, mining
shares, founders’ shares or other rights, not being debt-claims,
participating in profits, as well as income which is subjected to
the same taxation treatment as income from shares by the taxation
laws of the Contracting State of which the company making the
distribution is a resident.
3. Le terme « dividendes » employé dans le présent article
désigne les revenus provenant d’actions, actions ou bons de
jouissance, parts de mine, parts de fondateur ou autres parts
bénéficiaires à l’exception des créances, ainsi que les revenus
soumis au même régime fiscal que les revenus d’actions par la
législation fiscale de l’État contractant dont la société distributrice est un résident.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
21
4. The provisions of paragraph 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other Contracting State independent personal services
from a fixed base situated therein, and the holding in respect of
which the dividends are paid is effectively connected with such
permanent establishment or fixed base. In such case the
provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be, shall
apply.
4. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les
cas, sont applicables.
5. Where a company which is a resident of a Contracting State
derives profits or income from the other Contracting State, that
other Contracting State may not impose any tax on the dividends
paid by the company, except insofar as such dividends are paid
to a resident of that other Contracting State or insofar as the
holding in respect of which the dividends are paid is effectively
connected with a permanent establishment or a fixed base
situated in that other Contracting State, nor subject the company’s undistributed profits to a tax on the company’s undistributed
profits, even if the dividends paid or the undistributed profits
consist wholly or partly of profits or income arising in such other
Contracting State.
5. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État contractant ne peut percevoir aucun impôt sur les
dividendes payés par la société, sauf dans la mesure où ces
dividendes sont payés à un résident de cet autre État contractant
ou dans la mesure où la participation génératrice des dividendes
se rattache effectivement à un établissement stable ou à une base
fixe situés dans cet autre État contractant, ni prélever aucun
impôt, au titre de l’imposition des bénéfices non distribués d’une
société, sur les bénéfices non distribués de la société, même si les
dividendes payés ou les bénéfices non distribués consistent en
tout ou en partie en bénéfices ou revenus provenant de cet autre
État contractant.
6. Notwithstanding any provision in this Agreement, Canada
may impose on the earnings of a company attributable to
permanent establishments in Canada, or on the alienation of
immovable property (within the meaning assigned by Article 6)
situated in Canada by a company carrying on a trade in
immovable property, tax in addition to the tax which would be
chargeable on the earnings of a company that is a resident of
Canada, provided that the rate of such additional tax so imposed
shall not exceed the percentage limitation provided for under
subparagraph a) of paragraph 2 of the amount of such earnings
which have not been subjected to such additional tax in previous
taxation years. For the purpose of this provision, the term
‘‘earnings’’ means:
6. Nonobstant toute disposition du présent Accord, le Canada
peut percevoir, sur les revenus d’une société imputables aux
établissements stables au Canada, ou à l’égard des revenus
qu’une société qui exerce une activité dans le domaine des biens
immobiliers tire de l’aliénation de biens immobiliers (au sens de
l’article 6) situés au Canada, un impôt qui s’ajoute à l’impôt qui
serait applicable aux revenus d’une société qui est un résident du
Canada, pourvu que le taux de cet impôt additionnel ainsi établi
n’excède pas la limitation en pourcentage, prévue à l’alinéa a) du
paragraphe 2, du montant des revenus qui n’ont pas été assujettis
audit impôt additionnel au cours des années d’imposition
précédentes. Au sens de la présente disposition, le terme
« revenus » désigne :
a) the earnings attributable to the alienation of such immovable property situated in Canada as may be taxed by Canada
under the provisions of Article 6 or of paragraph 1 of Article
13; and
a) les revenus imputables à l’aliénation de tels biens immobiliers situés au Canada qui sont imposables au Canada en vertu
des dispositions de l’article 6 ou du paragraphe 1 de l’article
13; et
b) the profits attributable to such permanent establishments in
Canada (including gains from the alienation of property
forming part of the business property, referred to in paragraph
2 of Article 13, of such permanent establishments) in
accordance with Article 7 in a year and previous years after
deducting therefrom:
b) les bénéfices imputables auxdits établissements stables
situés au Canada (y compris les gains visés au paragraphe 2 de
l’article 13 provenant de l’aliénation de biens faisant partie de
l’actif de tels établissements stables) conformément à l’article
7, pour l’année ou pour les années antérieures, après en avoir
déduit :
(1) business losses attributable to such permanent establishments (including losses from the alienation of property
forming part of the business property of such permanent
establishments) in such year and previous years,
(1) les pertes d’entreprise imputables auxdits établissements stables (y compris les pertes provenant de l’aliénation de biens faisant partie de l’actif de tels établissements
stables), pour ladite année et pour les années antérieures;
(2) all taxes chargeable in Canada on such profits, other
than the additional tax referred to herein,
(2) tous les impôts applicables au Canada auxdits bénéfices, autres que l’impôt additionnel visé au présent paragraphe;
22
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
(3) the profits reinvested in Canada, provided that the
amount of such deduction shall be determined in accordance with the provisions of the law of Canada, as they may
be amended from time to time without changing the general
principle hereof, regarding the computation of the allowance in respect of investment in property in Canada, and
(3) les bénéfices réinvestis au Canada, pourvu que le
montant de cette déduction soit établi conformément aux
dispositions de la législation du Canada, telles qu’elles
peuvent être modifiées sans en changer le principe général,
concernant le calcul de l’allocation relative aux investissements dans des biens situés au Canada; et
(4) five hundred thousand Canadian dollars ($500,000) or
its equivalent in the currency of Kuwait, less any amount
deducted:
(4) cinq cent mille dollars canadiens ($ 500 000) ou son
équivalent en monnaie du Koweït, moins tout montant
déduit
(i) by the company, or
(i) par la société, ou
(ii) by a person related thereto from the same or a similar
business as that carried on by the company,
(ii) par une personne qui lui est associée, en raison d’une
entreprise identique ou analogue à celle exercée par la
société
under this clause.
en vertu de la présente clause.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other
Contracting State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État contractant.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that
Contracting State, but if a resident of the other Contracting State
is the beneficial owner of the interest the tax so charged shall not
exceed 10 per cent of the gross amount of the interest.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État
contractant, mais si un résident de l’autre État contractant est le
bénéficiaire effectif des intérêts, l’impôt ainsi établi ne peut
excéder 10 pour cent du montant brut des intérêts.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2,
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2 :
a) interest arising in a Contracting State and paid in respect of
indebtedness of the government of that Contracting State or of
a political subdivision or local authority thereof shall,
provided that the interest is beneficially owned by a resident
of the other Contracting State, be taxable only in that other
Contracting State;
a) les intérêts provenant d’un État contractant et payés sur une
dette du gouvernement de cet État contractant ou de l’une de
ses subdivisions politiques ou collectivités locales, ne sont
imposables que dans l’autre État contractant pourvu qu’un
résident de cet autre État contractant en soit le bénéficiaire
effectif;
b) interest arising in Kuwait and paid to a resident of Canada
shall be taxable only in Canada if it is paid in respect of a loan
made, guaranteed or insured, or a credit extended, guaranteed
or insured by Export Development Canada, provided the loan
or credit, as the case may be, was undertaken for the purpose
of financing export from Canada;
b) les intérêts provenant du Koweït et payés à un résident du
Canada ne sont imposables qu’au Canada s’ils sont payés en
raison d’un prêt fait, garanti ou assuré, ou d’un crédit consenti,
garanti ou assuré par Exportation et développement Canada,
pourvu que le prêt ou le crédit, selon le cas, ait été fait pour
financer des exportations à partir du Canada;
c) interest arising in Canada and paid to a resident of Kuwait
shall be taxable only in Kuwait if it is paid in respect of a loan
made, guaranteed or insured, or a credit extended, guaranteed
or insured by the Government of Kuwait or by any institution
specified and agreed to in letters exchanged between the
competent authorities of the Contracting States, provided the
loan or credit, as the case may be, was undertaken for the
purpose of financing export from Kuwait.
c) les intérêts provenant du Canada et payés à un résident du
Koweït ne sont imposables qu’au Koweït s’ils sont payés en
raison d’un prêt fait, garanti ou assuré, ou d’un crédit consenti,
garanti ou assuré par le gouvernement du Koweït ou par toute
institution désignée et acceptée par échange de lettres entre les
autorités compétentes des États contractants, pourvu que le
prêt ou le crédit, selon le cas, ait été fait pour financer des
exportations à partir du Koweït.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
23
4. The term ‘‘interest’’ as used in this Article means income
from debt-claims of every kind, whether or not secured by
mortgage and whether or not carrying a right to participate in the
debtor’s profits, and in particular, income from government
securities and income from bonds or debentures, including
premiums and prizes attaching to such securities, bonds or
debentures as well as income which is subjected to the same
taxation treatment as income from money lent by the laws of the
Contracting State in which the income arises. However, the term
‘‘interest’’ does not include income dealt with in Article 10.
4. Le terme « intérêts » employé dans le présent article désigne
les revenus des créances de toute nature, assorties ou non de
garanties hypothécaires ou d’une clause de participation aux
bénéfices du débiteur, et notamment les revenus des fonds
publics et des obligations d’emprunts, y compris les primes et
lots attachés à ces titres, ainsi que tous autres revenus soumis au
même régime fiscal que les revenus de sommes prêtées par la
législation de l’État d’où proviennent les revenus. Toutefois, le
terme « intérêts » ne comprend pas les revenus visés à l’article
10.
5. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the interest, being a resident of a Contracting
State, carries on business in the other Contracting State in which
the interest arises, through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other Contracting State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the
debt-claim in respect of which the interest is paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
6. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is a resident of that Contracting State. Where, however,
the person paying the interest, whether that person is resident of
a Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the Contracting
State in which the permanent establishment or fixed base is
situated.
6. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État
contractant. Toute-fois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit
ou non un résident d’un État contractant, a dans un État
contractant un établissement stable, ou une base fixe, pour lequel
la dette donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et
qui supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés
comme provenant de l’État contractant où l’établissement stable,
ou la base fixe, est situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the interest, having regard to the
debt-claim for which it is paid, exceeds the amount which would
have been agreed upon by the payer and the beneficial owner in
the absence of such relationship, the provisions of this Article
shall apply only to the last-mentioned amount. In such case, the
excess part of the payments shall remain taxable according to the
laws of each Contracting State, due regard being had to the other
provisions of this Agreement.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des intérêts,
compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés, excède
celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire effectif
en l’absence de pareilles relations, les dispositions du présent
article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce cas, la
partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions du présent Accord.
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
Contracting State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État contractant.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise and according to the laws of that
Contracting State, but if a resident of the other Contracting State
is the beneficial owner of the royalties the tax so charged shall not
exceed 10 per cent of the gross amount of the royalties.
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État contractant, mais si un résident de l’autre État contractant est
le bénéficiaire effectif des redevances, l’impôt ainsi établi ne peut
excéder 10 pour cent du montant brut des redevances.
24
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
3. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright of literary, artistic or scientific work
including cinematograph films and works on films, tapes or other
means of reproduction for use in connection with television or
radio broadcasting, any patent, trade mark, design or model,
plan, secret formula or process, or for the use of, or the right to
use, industrial, commercial or scientific equipment, or for
information concerning industrial, commercial or scientific
experience.
3. Le terme « redevances » employé dans le présent article
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur sur une oeuvre
littéraire, artistique ou scientifique, y compris les films cinématographiques et les oeuvres enregistrées sur films, bandes ou autres
moyens de reproduction destinés à la télé-diffusion ou à la
radio-diffusion, d’un brevet, d’une marque de fabrique ou de
commerce, d’un dessin ou d’un modèle, d’un plan, d’une
formule ou d’un procédé secrets, ainsi que pour l’usage ou la
concession de l’usage d’un équipement industriel, commercial
ou scientifique ou pour des informations ayant trait à une
expérience acquise dans le domaine industriel, commercial ou
scientifique.
4. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the royalties, being a resident of a Contracting State, carries on business in the other Contracting State in
which the royalties arise, through a permanent establishment
situated therein, or performs in that other Contracting State
independent personal services from a fixed base situated therein,
and the right or property in respect of which the royalties are paid
is effectively connected with such permanent establishment or
fixed base. In such case the provisions of Article 7 or Article 14,
as the case may be, shall apply.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou commerciale
par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit
une profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que le droit ou le bien générateur des redevances s’y
rattache effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7
ou de l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
5. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is a resident of that Contracting State. Where,
however, the person paying the royalties, whether that person is
a resident of a Contracting State or not, has in a Contracting State
a permanent establishment or a fixed base in connection with
which the liability to pay the royalties was incurred, and such
royalties are borne by such permanent establishment or fixed
base, then such royalties shall be deemed to arise in the
Contracting State in which the permanent establishment or fixed
base is situated.
5. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État
contractant. Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il
soit ou non un résident d’un État contractant, a dans un État
contractant un établissement stable, ou une base fixe, pour lequel
l’obligation donnant lieu au paiement des redevances a été
conclue et qui supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont
considérées comme provenant de l’État où l’établissement
stable, ou la base fixe, est situé.
6. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the royalties, having regard to the
use, right or information for which they are paid, exceeds the
amount which would have been agreed upon by the payer and the
beneficial owner in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable according to the laws of each Contracting State,
due regard being had to the other provisions of this Agreement.
6. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles sont payées,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
effectif en l’absence de pareilles relations, les dispositions du
présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce
cas, la partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions du présent Accord.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property referred to in Article 6 and
situated in the other Contracting State may be taxed in that other
Contracting State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers visés à l’article 6, et situés dans
l’autre État contractant, sont imposables dans cet autre État
contractant.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
25
2. Gains from the alienation of movable property forming part
of the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or of movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
including such gains from the alienation of such a permanent
establishment (alone or with the whole enterprise) or of such
fixed base may be taxed in that other Contracting State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant, ou de biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, y compris de tels gains
provenant de l’aliéna-tion de cet établissement stable (seul ou
avec l’ensemble de l’entreprise) ou de cette base fixe, sont
imposables dans cet autre État contractant.
3. Gains derived by an enterprise of a Contracting State from
the alienation of ships or aircraft operated in international traffic
or movable property pertaining to the operation of such ships or
aircraft, shall be taxable only in that Contracting State.
3. Les gains qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’aliénation de navires ou aéronefs exploités en trafic international ou de biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires
ou aéronefs, ne sont imposables que dans cet État contractant.
4. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of:
4. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation :
a) shares (other than shares listed on the Kuwaiti Stock
Exchange or a Canadian stock exchange prescribed for the
purpose of the Income Tax Act) of the capital stock of a
company the property of which consists wholly or principally
of immovable property situated in the other Contracting State,
and
a) d’actions (autres que des actions inscrites à la bourse de
valeur du Koweït ou à une bourse de valeurs canadienne
prescrite aux fins de la Loi de l’impôt sur le revenu) du capital
d’une société dont les biens sont constitués entièrement ou
principalement de biens immobiliers situés dans l’autre État
contractant, et
b) an interest in a partnership, trust or estate, the property of
which consists wholly or principally of immovable property
situated in the other Contracting State,
b) d’une participation dans une société de personnes, une
fiducie ou une succession dont les biens sont constitués
entièrement ou principalement de biens immobiliers situés
dans cet autre État contractant,
may be taxed in that other Contracting State. For the purposes of
this paragraph, the term ‘‘immovable property’’ includes the
shares of a company referred to in subparagraph a) or an interest
in a partnership, trust or estate referred to in subparagraph b) but
does not include any property, other than rental property, in
which the business of the company, partnership, trust or estate is
carried on.
sont imposables dans cet autre État contractant. Au sens du présent paragraphe, l’expression « biens immobiliers » comprend
les actions d’une société visée à l’alinéa a) ou une participation
dans une société de personnes, une fiducie ou une succession visée à l’alinéa b) mais ne comprend pas les biens, autres que les
biens locatifs, dans lesquels la société, la société de personnes, la
fiducie ou la succession exerce son activité.
5. Gains from the alienation of any property other than that
referred to in paragraphs 1, 2, 3 and 4, shall be taxable only in the
Contracting State of which the alienator is a resident.
5. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux visés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4 ne sont imposables que
dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
6. The provisions of paragraph 5 shall not affect the right of
either of the Contracting States to levy, according to its law, a tax
on gains from the alienation of any property derived by an
individual who is a resident of the other Contracting State and has
been a resident of the first-mentioned Contracting State at any
time during the five years immediately preceding the alienation
of the property.
6. Les dispositions du paragraphe 5 ne portent pas atteinte au
droit d’un État contractant de percevoir, conformément à sa
législation, un impôt sur les gains provenant de l’aliénation d’un
bien et réalisés par une personne physique qui est un résident de
l’autre État contractant et qui a été un résident du premier État
contractant à un moment quelconque au cours des cinq années
précédant immédiatement l’aliénation du bien.
7. Where an individual who ceases to be a resident of a
Contracting State, and immediately thereafter becomes a resident
of the other Contracting State, is treated for the purposes of
taxation in the first-mentioned State as having alienated a
property and is taxed in that State by reason thereof, the
individual may elect to be treated for purposes of taxation in the
other State as if the individual had, immediately before becoming
a resident of that State, sold and repurchased the property for an
amount equal to its fair market value at that time.
7. Lorsqu’une personne physique qui, immédiatement après
avoir cessé d’être un résident d’un État contractant, devient un
résident de l’autre État contractant est considérée aux fins
d’imposition dans le premier État comme ayant aliéné un bien et
est imposée dans cet État en raison de cette aliénation, elle peut
choisir, aux fins d’imposition dans l’autre État, d’être considérée
comme ayant vendu et racheté, immédiatement avant de devenir
un résident de cet État, le bien pour un montant égal à sa juste
valeur marchande à ce moment.
26
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Income derived by an individual who is a resident of a
Contracting State in respect of professional services or other
activities of an independent character shall be taxable only in that
Contracting State unless the individual has a fixed base regularly
available in the other Contracting State for the purpose of
performing the activities. If the individual has or had such a fixed
base, the income may be taxed in the other Contracting State but
only so much of it as is attributable to that fixed base.
1. Les revenus qu’une personne physique qui est un résident
d’un État contractant tire d’une profession libérale ou d’autres
activités de caractère indépendant ne sont imposables que dans
cet État contractant, à moins que cette personne physique ne
dispose de façon habituelle dans l’autre État contractant d’une
base fixe pour l’exercice de sa profession. Si elle dispose, ou a
disposé, d’une telle base fixe, les revenus sont imposables dans
l’autre État contractant mais uniquement dans la mesure où ils
sont imputables à cette base fixe.
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities, as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists and accountants.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes et
comptables.
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 18, and 19, salaries,
wages and other similar remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that Contracting State unless the employment is exercised
in the other Contracting State. If the employment is so exercised,
such remuneration as is derived therefrom may be taxed in that
other Contracting State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations similaires qu’un
résident d’un État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié
ne sont imposables que dans cet État contractant, à moins que
l’emploi ne soit exercé dans l’autre État contractant. Si l’emploi
y est exercé, les rémunérations reçues à ce titre sont imposables
dans cet autre État contractant.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned Contracting State if:
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe l, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État contractant si :
a) the recipient is present in the other Contracting State for a
period or periods not exceeding in the aggregate 183 days in
any twelve-month period commencing or ending in the
calendar year concerned; and
a) le bénéficiaire séjourne dans l’autre État contractant
pendant une période ou des périodes n’excédant pas au total
183 jours au cours de toute période de douze mois commençant ou se terminant dans l’année civile considérée, et
b) the remuneration is paid by, or on behalf of, an employer
who is not a resident of the other Contracting State; and
b) les rémunérations sont payées par un employeur ou pour le
compte d’un employeur qui n’est pas un résident de l’autre
État contractant, et
c) the remuneration is not borne by a permanent establishment
or a fixed base which the employer has in the other
Contracting State.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration derived in respect of an employment exercised
aboard a ship or aircraft operated in international traffic by an
enterprise of a Contracting State, shall be taxable only in that
Contracting State, unless the remuneration is derived by a
resident of the other Contracting State.
c) la charge des rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que l’employeur a dans
l’autre État contractant.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant ne sont imposables que
dans cet État contractant sauf si ces rémunérations sont reçues par
un résident de l’autre État contractant.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
27
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Directors’ Fees
Tantièmes
Directors’ fees and other similar payments derived by a
resident of a Contracting State in the capacity as a member of the
board of directors or a similar organ of a company which is a
resident of the other Contracting State shall be taxable only in the
first mentioned Contracting State.
Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe analogue d’une société qui est un résident de l’autre
État contractant ne sont imposables que dans le premier État
contractant.
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Athletes
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, or a musician, or as an athlete, from that resident’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other Contracting State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 14 et 15, les revenus
qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un artiste de théâtre, de cinéma, de
la radio ou de la télévision, ou qu’un musicien, ou en tant que
sportif, sont imposables dans cet autre État contractant.
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or an athlete in that individual’s capacity as such
accrues not to the entertainer or athlete personally but to another
person, that income may, notwithstanding the provisions of
Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting State in which
the activities of the entertainer or athlete are exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply to
income derived by entertainers or athletes who are residents of a
Contracting State from personal activities as such exercised in the
other Contracting State if their visit to that other Contracting
State is substantially supported from the public funds of the
first-mentioned Contracting State, including those of any political subdivision, a local authority or statutory body thereof, nor
to income derived by a non-profit making organization in respect
of such activities provided no part of its income is payable to, or
is otherwise available for the personal benefit of its proprietors,
founders or members.
3. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
aux revenus qu’un résident d’un État contractant tire de ses
activités personnelles exercées dans l’autre État contractant en
tant qu’artiste du spectacle ou en tant que sportif si sa visite dans
cet autre État contractant est financée pour une large part au
moyen de fonds publics du premier État contractant, y compris
les fonds publics de ses subdivisions politiques, collectivités
locales ou organismes de droit public, ni aux revenus qu’une
organisation sans but lucratif tire de telles activités pourvu
qu’aucun revenu n’est payable à un propriétaire, fondateur ou
membre ou ne peut par ailleurs être disponible au profit
personnel de ceux-ci.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions and Annuities
Pensions et rentes
1. Pensions and annuities arising in a Contracting State and
paid to a resident of the other Contracting State may be taxed in
that other Contracting State.
1. Les pensions et les rentes provenant d’un État contractant
et payées à un résident de l’autre État contractant sont imposables
dans cet autre État contractant.
2. Pensions arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may also be taxed in the
Contracting State in which they arise, and according to the law
of that Contracting State. However, in the case of periodic
pension payments, other than payments under the social security
legislation in a Contracting State, the tax so charged shall not
exceed 15 per cent of the gross amount of the payment.
2. Les pensions provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État contractant d’où elles proviennent et selon la législation de
cet État contractant. Toutefois, dans le cas de paiements
périodiques d’une pension, autres que des paiements en vertu de
la législation sur la sécurité sociale dans un État contractant,
l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15 pour cent du montant brut
du paiement.
28
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
3. Annuities arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may also be taxed in the
Contracting State in which they arise, and according to the law
of that Contracting State; but the tax so charged shall not exceed
15 per cent of the portion thereof that is subject to tax in that
Contracting State. However, this limitation does not apply to
lump-sum payments arising on the surrender, cancellation,
redemption, sale or other alienation of an annuity.
51 ELIZ. II
3. Les rentes provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État contractant d’où elles proviennent et selon la législation de
cet État contractant, mais l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15
pour cent de la fraction du paiement qui est assujettie à l’impôt
dans cet État contractant. Toutefois, cette limitation ne s’applique
pas aux paiements forfaitaires découlant de l’abandon, de
l’annulation, du rachat, de la vente ou d’une autre forme
d’aliénation d’une rente.
4. As used in this Article:
4. Au sens du présent article :
a) the term ‘‘pensions’’ means periodic payments, including
payments under the social security legislation in a Contracting
State, made after retirement in consideration of past employment or by way of compensations for injuries received in
connection with past employment;
a) le terme « pensions » désigne les paiements périodiques, y
compris les paiements en vertu de la législation sur la sécurité
sociale dans un État contractant, faits après la retraite au titre
d’un emploi antérieur ou à titre d’indemnisation pour lésions
corporelles reçue dans le cadre d’un emploi antérieur;
b) the term ‘‘annuity’’ means a stated sum payable periodically
at stated times during life, or during a specified or ascertainable period of time, under an obligation to make the payments
in return for adequate and full consideration in money or
money’s worth.
b) le terme « rente » désigne une somme déterminée payable
périodiquement à échéances fixes, à titre viager ou pendant
une période déterminée ou qui peut l’être, en vertu d’un
engagement d’effectuer les paiements en échange d’une
contrepartie pleine et suffisante versée en argent ou évaluable
en argent.
ARTICLE 19
ARTICLE 19
Government Service
Fonctions publiques
1. a) Salaries, wages and other similar remuneration, other
than a pension, paid by a Contracting State or a political
subdivision or a local authority thereof to an individual in
respect of services rendered to that Contracting State or
subdivision or authority shall be taxable only in that Contracting State.
1. a) Les traitements, salaires et autres rémunérations similaires, autres que les pensions, payés par un État contractant ou
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales à
une personne physique, au titre de services rendus à cet État
contractant ou à cette subdivision ou collectivité, ne sont
imposables que dans cet État contractant.
b) However, such salaries, wages and other similar remuneration shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that Contracting State and the
individual is a resident of that Contracting State who:
b) Toutefois, ces salaires, traitements et autres rémunérations
similaires ne sont imposables que dans l’autre État contractant
si les services sont rendus dans cet État contractant et si la
personne physique est un résident de cet État contractant qui :
(1) is a national of that Contracting State; or
(1) est un national de cet État contractant, ou
(2) did not become a resident of that Contracting State
solely for the purpose of rendering the services.
(2) n’est pas devenu un résident de cet État contractant à
seule fin de rendre les services.
2. The provisions of Articles 15, 16 and 17 shall apply to
salaries, wages and other similar remuneration in respect of
services rendered in connection with a business carried on by a
Contracting State or a political subdivision or local authority
thereof.
2. Les dispositions des articles 15, 16 et 17 s’appliquent aux
salaires, traitements et autres rémunérations similaires payés au
titre de services rendus dans le cadre d’une activité industrielle ou
commerciale exercée par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
29
ARTICLE 20
ARTICLE 20
Students and Trainees
Étudiants et stagiaires
Payments which a student or business trainee who is or was
immediately before visiting a Contracting State a resident of the
other Contracting State and who is present in the first-mentioned
Contracting State solely for the purpose of that individual’s
education or training receives for the purpose of that individual’s
maintenance, education or training shall not be taxed in that
Contracting State, provided that such payments arise from
sources outside that Contracting State.
Les sommes qu’un étudiant ou un stagiaire qui est, ou qui était
immédiatement avant de se rendre dans un État contractant, un
résident de l’autre État contractant et qui séjourne dans le premier
État contractant à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa
formation, reçoit pour couvrir ses frais d’entretien, d’études ou
de formation ne sont pas imposables dans cet État contractant, à
condition qu’elles proviennent de sources situées en dehors de
cet État contractant.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Income of Government and Institutions
Revenus du gouvernement et des institutions
1. Notwithstanding the provisions of Articles 10 and 11,
dividends paid by a company that is a resident of a Contracting
State, and interest that arises in that Contracting State and that is
paid by a company that is a resident of that Contracting State, to
a resident of the other Contracting State that is referred to in
paragraph 2 of Article 4 and that is the beneficial owner of the
dividends or interest, as the case may be, shall be taxable only in
the other Contracting State provided that:
1. Nonobstant les dispositions des articles 10 et 11, les
dividendes payés par une société qui est un résident d’un État
contractant, et les intérêts provenant de cet État contractant qui
sont payés par une société qui est un résident de cet État
contractant, à un résident de l’autre État contractant qui est visé
au paragraphe 2 de l’article 4 et qui est le bénéficiaire effectif des
dividendes ou des intérêts, selon le cas, ne sont imposables que
dans l’autre État contractant pourvu que :
a) the recipient, together with all other residents of the other
Contracting State that are referred to in paragraph 2 of Article
4, neither own or control shares of the company representing
more than 25 per cent of the value of all of its issued and
outstanding shares nor control directly or indirectly in any
manner whatever more than 25 per cent of the votes in respect
of the shares of the company; and
a) le bénéficiaire et tous les autres résidents de l’autre État
contractant visés au paragraphe 2 de l’article 4 ne détiennent
ni ne contrôlent des actions de la société qui représentent plus
de 25 pour cent de la valeur de toutes les actions émises et en
circulation ni ne contrôlent directement ou indirectement de
quelque manière que ce soit plus de 25 pour cent des voix à
l’égard des actions de la société; et
b) the recipient has not received the dividends or interest, as
the case may be, in the course of carrying on an industrial or
commercial activity.
b) le bénéficiaire n’a pas reçu les dividendes ou les intérêts,
selon le cas, dans le cadre de l’exercice d’une activité
industrielle ou commerciale.
2. Notwithstanding the provisions of Article 13, gains derived
by a resident of a Contracting State that is referred to in paragraph
2 of Article 4 from the alienation of shares or debt-claims the
dividends or interest on which would be exempt from taxation in
the other Contracting State shall be taxable only in the
first-mentioned Contracting State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 13, les gains qu’un
résident d’un État contractant visé au paragraphe 2 de l’article 4
tire de l’aliénation d’actions ou de créances dont les dividendes
ou les intérêts seraient exempts d’impôts dans l’autre État
contractant ne sont imposables que dans le premier État
contractant.
ARTICLE 22
ARTICLE 22
Other Income
Autres revenus
1. Items of income of a resident of a Contracting State,
wherever arising, not dealt with in the foregoing Articles of this
Agreement shall be taxable only in that Contracting State.
1. Les éléments du revenu d’un résident d’un État contractant,
d’où qu’ils proviennent, qui ne sont pas traités dans les articles
précédents du présent Accord ne sont imposables que dans cet
État contractant.
2. However, if such income is derived by a resident of a
Contracting State from sources in the other Contracting State,
such income may also be taxed in the Contracting State in which
it arises, and according to the law of that Contracting State.
2. Toutefois, si ces revenus perçus par un résident d’un État
contractant proviennent de sources situées dans l’autre État
contractant, ils sont aussi imposables dans l’État contractant d’où
ils proviennent et selon la législation de cet État contractant.
30
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
3. The provisions of paragraph 1 shall not apply to income,
other than income from immovable property referred to in
Article 6, if the recipient of such income, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State through a permanent establishment situated therein, or
performs in that other Contracting State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the right or
property in respect of which the income is paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
3. Les dispositions du paragraphe 1 ne s’appliquent pas aux
revenus autres que les revenus provenant de biens immobiliers
visés à l’article 6, lorsque le bénéficiaire de tels revenus, résident
d’un État contractant, exerce dans l’autre État contractant, soit
une activité industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est située, et que le droit ou
le bien générateur des revenus s’y rattache effectivement. Dans
ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les
cas, sont applicables.
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Capital
Fortune
1. Capital represented by immovable property referred to in
Article 6, owned by a resident of a Contracting State and situated
in the other Contracting State, may be taxed in that other
Contracting State.
1. La fortune constituée par des biens immobiliers visés à
l’article 6, que possède un résident d’un État contractant et qui
sont situés dans l’autre État contractant, est imposable dans cet
autre État contractant.
2. Capital represented by movable property forming part of
the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or by movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
may be taxed in that other Contracting State.
2. La fortune constituée par des biens mobiliers qui font partie
de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise d’un État
contractant a dans l’autre État contractant, ou par des biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, est imposable dans cet
autre État contractant.
3. Capital represented by ships and aircraft operated in
international traffic by an enterprise of a Contracting State and by
movable property pertaining to the operation of such ships and
aircraft, shall be taxable only in that Contracting State.
3. La fortune constituée par des navires et des aéronefs
exploités en trafic international par une entreprise d’un État
contractant, ainsi que par des biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires et aéronefs, n’est imposable que dans cet État
contractant.
4. All other elements of capital of a resident of a Contracting
State shall be taxable only in that Contracting State.
4. Tous les autres éléments de la fortune d’un résident d’un
État contractant ne sont imposables que dans cet État contractant.
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Elimination of Double Taxation
Élimination de la double imposition
1. It is agreed that double taxation shall be avoided in
accordance with the following paragraphs of this Article.
1. Il est entendu que la double imposition est évitée conformément aux paragraphes suivants du présent article.
a) In the case of Canada: subject to the existing provisions of
the law of Canada regarding the deduction from tax payable
in Canada of tax paid in a territory outside Canada and to any
subsequent modification of those provisions — which shall
not affect the general principle hereof — and unless a greater
deduction or relief is provided under the laws of Canada, tax
payable in Kuwait on profits, income or gains arising in
Kuwait shall be deducted from any Canadian tax payable in
respect of such profits, income or gains.
a) En ce qui concerne le Canada, sous réserve des dispositions
existantes de la législation canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un territoire en dehors du Canada sur
l’impôt canadien payable et de toute modification ultérieure
de ces dispositions qui n’en affecterait pas le principe général,
et sans préjudice d’une déduction ou d’un dégrèvement plus
important prévu par la législation canadienne, l’impôt dû au
Koweït à raison de bénéfices, revenus ou gains provenant du
Koweït est porté en déduction de tout impôt canadien dû à
raison des mêmes bénéfices, revenus ou gains.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
31
b) In the case of Kuwait: where a resident of Kuwait derives
income or owns capital which, in accordance with the
provisions of this Agreement, may be taxed in both Canada
and Kuwait, Kuwait shall allow as a deduction from the tax on
the income of that resident, an amount equal to the income tax
paid in Canada; and as a deduction from the tax on the capital
of that resident, an amount equal to the capital tax paid in
Canada. Such deduction in either case shall not, however,
exceed that part of the income tax or capital tax, as computed
before the deduction is given, which is attributable, as the case
may be, to the income or the capital which may be taxed in
Canada.
b) En ce qui concerne le Koweït, lorsqu’un résident du Koweït
reçoit des revenus ou possède de la fortune qui, conformément
aux dispositions du présent Accord, sont imposables au
Canada et au Koweït, le Koweït accorde sur l’impôt qu’il
perçoit sur les revenus de ce résident, une déduction d’un
montant égal à l’impôt sur le revenu payé au Canada et, sur
l’impôt qu’il perçoit sur la fortune de ce résident, une
déduction d’un montant égal à l’impôt sur la fortune payé au
Canada. Dans l’un ou l’autre cas, cette déduction ne peut
toutefois excéder la fraction de l’impôt sur le revenu ou sur la
fortune, calculé avant déduction, correspondant selon le cas,
aux revenus ou à la fortune imposables au Canada.
2. For the purposes of this Article, profits, income or gains of
a resident of a Contracting State which are taxed in the other
Contracting State in accordance with this Agreement shall be
deemed to arise from sources in that other Contracting State.
2. Pour l’application du présent article, les bénéfices, revenus
ou gains d’un résident d’un État contractant qui sont imposables
dans l’autre État contractant conformément au présent Accord,
sont considérés comme provenant de sources situées dans cet
autre État contractant.
ARTICLE 25
ARTICLE 25
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Agreement
that person may, irrespective of the remedies provided by the
domestic law of those Contracting States, present a case to the
competent authority of the Contracting State of which the person
is a resident. The case must be presented within two years from
the first notification of the action resulting in taxation not in
accordance with the provisions of this Agreement.
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
État contractant ou par les deux États contractants entraînent ou
entraîneront pour elle une imposition non conforme aux dispositions du présent Accord, elle peut, indépendamment des recours
prévus par le droit interne de ces États contractants, soumettre son
cas à l’autorité compétente de l’État contractant dont elle est un
résident. Le cas doit être soumis dans les deux ans qui suivent la
première notification de la mesure qui entraîne une imposition
non conforme aux dispositions du présent Accord.
2. The competent authority shall endeavour, if the objection
appears to it to be justified and if it is not itself able to arrive at a
satisfactory solution, to resolve the case by mutual agreement
with the competent authority of the other Contracting State, with
a view to the avoidance of taxation which is not in accordance
with this Agreement. Any agreement reached shall be implemented notwithstanding any time limits in the domestic law of
the Contracting States, provided that the competent authority of
the other Contracting State has received notification that such a
case exists within six years from the end of the taxable year to
which the case relates.
2. L’autorité compétente s’efforce, si la réclamation lui paraît
fondée et si elle n’est pas elle-même en mesure d’y apporter une
solution satisfaisante, de résoudre le cas par voie d’accord
amiable avec l’autorité compétente de l’autre État contractant, en
vue d’éviter une imposition non conforme au présent Accord.
L’accord est appliqué quels que soient les délais prévus par le
droit interne des États contractants pourvu que l’autorité
compétente de l’autre État contractant ait reçu, en dedans de six
ans à partir de la fin de l’année d’imposition à laquelle le cas se
réfère, un avis qu’un tel cas existe.
3. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of this
Agreement. They may also consult together for the elimination
of double taxation in cases not provided for in this Agreement.
3. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application du présent Accord. Elles peuvent aussi se
concerter en vue d’éliminer la double imposition dans les cas non
prévus par le présent Accord.
4. The competent authorities of the Contracting States may
communicate with each other directly for the purpose of reaching
an agreement in the sense of the preceding paragraphs.
4. Les autorités compétentes peuvent communiquer directement entre elles en vue de parvenir à un accord comme il est
indiqué aux paragraphes précédents.
32
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is necessary for carrying out the
provisions of this Agreement or of the domestic laws of the
Contracting States concerning taxes covered by this Agreement
insofar as the taxation thereunder is not contrary to this
Agreement. The exchange of information is not restricted by
Article 1. Any information received by a Contracting State shall
be treated as secret in the same manner as information obtained
under the domestic laws of that Contracting State and shall be
disclosed only to persons or authorities (including courts and
administrative bodies) involved in the assessment or collection
of, the enforcement or prosecution in respect of, or the
determination of appeals in relation to, the taxes covered by this
Agreement. Such persons or authorities shall use the information
only for such purposes. They may disclose the information in
public court proceedings or in judicial decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements nécessaires pour appliquer les dispositions du
présent Accord ou celles de la législation interne dans les États
contractants relative aux impôts visés par le présent Accord dans
la mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est pas contraire au
présent Accord. L’échange de renseignements n’est pas restreint
par l’article l. Les renseignements reçus par un État contractant
sont tenus secrets de la même manière que les renseignements
obtenus en application de la législation interne de cet État et ne
sont communiqués qu’aux personnes ou autorités (y compris les
tribunaux et organes administratifs) concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts visés par le présent Accord,
par les procédures ou poursuites concernant ces impôts, ou par
les décisions sur les recours relatifs à ces impôts. Ces personnes
ou autorités n’utilisent ces renseignements qu’à ces fins. Elles
peuvent faire état de ces renseignements au cours d’audiences
publiques de tribunaux ou dans des jugements.
2. In no case shall the provisions of paragraph 1 be construed
so as to impose on a Contracting State the obligation:
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
a) to carry out administrative measures at variance with the
laws and administrative practices of that or of the other
Contracting State;
b) to supply information which is not obtainable under the
laws or in the normal course of the administration of that or of
the other Contracting State;
c) to supply information which would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant;
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel, professionnel ou un procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Miscellaneous Rules
Dispositions diverses
1. The laws in force in either of the Contracting States shall
continue to govern the taxation in the respective Contracting
State except where provisions to the contrary are made in this
Agreement.
1. Les lois en vigueur dans l’un ou l’autre des États
contractants continuent de régir l’imposition dans les États
contractants respectifs sauf disposition contraire prévue au
présent Accord.
2. The provisions of this Agreement shall not be construed to
restrict in any manner any exclusion, exemption, deduction,
credit or other allowance now or hereafter accorded:
2. Les dispositions du présent Accord ne peuvent être
interprétées comme limitant d’une manière quelconque les
exclusions, exonérations, déductions, crédits ou autres allégements qui sont ou seront accordés :
a) by the laws of a Contracting State in the determination of
the tax imposed by that Contracting State; or
b) by any other special arrangement on taxation in connection
with the economic or technical cooperation between the
Contracting States.
a) par la législation d’un État contractant pour la détermination de l’impôt prélevé par cet État contractant; ou
b) par toute autre entente spéciale relative à l’imposition qui
est conclue dans le cadre de la coopération économique ou
technique entre les États contractants.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 1
ch. 24
33
3. Nothing in this Agreement shall be construed as preventing
Canada from imposing a tax on amounts included in the income
of a resident of Canada with respect to a partnership, trust, or
controlled foreign affiliate, in which that resident has an interest.
3. Aucune disposition du présent Accord ne peut être
interprétée comme empêchant le Canada de prélever un impôt
sur les montants inclus dans le revenu d’un résident du Canada
à l’égard d’une société de personnes, une fiducie ou une société
étrangère affiliée contrôlée dans laquelle il possède une participation.
4. For purposes of paragraph 3 of Article XXII (Consultation)
of the General Agreement on Trade in Services, the Contracting
States agree that, notwithstanding that paragraph, any dispute
between them as to whether a measure falls within the scope of
this Agreement may be brought before the Council for Trade in
Services, as provided by that paragraph, only with the consent of
both Contracting States. Any doubt as to the interpretation of this
paragraph shall be resolved under paragraph 3 of Article 25 or,
failing agreement under that procedure, pursuant to any other
procedure agreed to by both Contracting States.
4. Au sens du paragraphe 3 de l’article XXII (Consultation) de
l’Accord général sur le commerce des services, les États
contractants conviennent que, nonobstant ce paragraphe, tout
différent entre eux sur la question de savoir si une mesure relève
du présent Accord, ne peut être porté devant le Conseil sur le
commerce des services, tel que prévu par ce paragraphe, qu’avec
le consentement des deux États contractants. Tout doute au sujet
de l’interprétation du présent paragraphe est résolu en vertu du
paragraphe 3 de l’article 25 ou, en l’absence d’un accord en vertu
de cette procédure, en vertu de toute autre procédure acceptée par
les deux États contractants.
ARTICLE 28
ARTICLE 28
Diplomatic and Consular Privileges
Privilèges diplomatiques et consulaires
Nothing in this Agreement shall affect the fiscal privileges of
members of a diplomatic mission, a consular post or an
international organization under the general rules of international
law or under the provisions of special agreements.
Les dispositions du présent Accord ne portent pas atteinte aux
privilèges fiscaux dont bénéficient les membres des missions
diplomatiques, postes consulaires ou organisations internationales en vertu soit des règles générales du droit international, soit
des dispositions d’accords particuliers.
ARTICLE 29
ARTICLE 29
Entry Into Force
Entrée en vigueur
Each of the Contracting States shall notify to the other the
completion of its constitutional procedures for the entry into
force of this Agreement. This Agreement shall enter into force on
the date of the later of these notifications and its provisions shall
thereupon have effect in both Contracting States:
Chacun des États contractants notifiera à l’autre l’accomplissement des mesures constitutionnelles requises pour la mise en
oeuvre du présent Accord. Le présent Accord entrera en vigueur
à la date de la dernière de ces notifications et ses dispositions
seront applicables dans les deux États contractants :
a) in respect of taxes withheld at source, for amounts paid or
credited on or after the first day of January of the year in which
this Agreement enters into force;
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
ou portés à crédit à partir du ler janvier de l’année au cours de
laquelle le présent Accord entre en vigueur;
b) in respect of other taxes, for taxable periods beginning on
or after the first day of January of the year in which this
Agreement enters into force.
b) à l’égard des autres impôts, pour toute période d’imposition
commençant à partir du ler janvier de l’année au cours de
laquelle le présent Accord entre en vigueur.
34
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 1
51 ELIZ. II
ARTICLE 30
ARTICLE 30
Termination
Dénonciation
This Agreement shall remain in force for a period of five years
and shall continue thereafter for a similar period or periods
unless, either Contracting State notifies the other in writing at
least six months before the expiry of the initial period, or any
subsequent period, of its intention to terminate this Agreement.
In such event, this Agreement shall cease to have effect in both
Contracting States:
Le présent Accord restera en vigueur pour une période de cinq
ans et continuera de s’appliquer par la suite pour une ou des
périodes similaires à moins que l’un ou l’autre des États
contractants avise l’autre par écrit au moins six mois avant la fin
de la période initiale ou de toute période subséquente, de son
intention de dénoncer le présent Accord. Dans ce cas, le présent
Accord cessera d’être applicable dans les deux États contractants :
a) in respect of taxes withheld at source, for amounts paid or
credited on or after the first day of January of the year next
following that in which the notice of termination is given; and
b) in respect of other taxes, for taxable periods beginning on
or after the first day of January of the year next following that
in which the notice of termination is given.
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
ou portés au crédit à partir du 1er janvier de l’année suivant
celle au cours de laquelle l’avis de dénonciation est donné; et
b) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition
commençant à partir du 1er janvier de l’année suivant celle au
cours de laquelle l’avis de dénonciation est donné.
IN WITNESS WHEREOF the respective plenipotentiaries of
both Contracting States, have signed this Agreement.
EN FOI DE QUOI les plénipotentiaires respectifs des deux
États contractants, ont signé le présent Accord.
DONE at Ottawa this 28th day of January 2002 corresponding
to 15th day of Thul gida 1422H, in duplicate, in the English,
French and Arabic languages, all texts being equally authoritative.
FAIT à Ottawa ce 28e jour de janvier 2002, correspondant au
jour de Thul gida 1422H, en double exemplaire, en langues
française, anglaise et arabe, chaque version faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA
FOR THE GOVERNMENT
OF THE STATE
OF KUWAIT
POUR LE GOUVERNEMENT POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
DE L’ÉTAT
DU KOWEIT
Pierre S. Pettigrew
Yousef Hamad Al-Ibrahim
Pierre S. Pettigrew
15e
Yousef Hamad Al-Ibrahim
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
35
SCHEDULE 2
(Section 3)
ANNEXE 2
(article 3)
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
CONVENTION BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF MONGOLIA
FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE TAXATION AND
THE PREVENTION OF FISCAL EVASION WITH
RESPECT TO TAXES ON INCOME AND ON CAPITAL
CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DU
CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA MONGOLIE
EN VUE D’ÉVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET
DE PRÉVENIR L’ÉVASION FISCALE EN MATIÈRE
D’IMPÔTS SUR LE REVENU ET SUR LA FORTUNE
The Government of Canada and the Government of Mongolia,
desiring to conclude a Convention for the avoidance of
double taxation and the prevention of fiscal evasion with
respect to taxes on income and on capital, have agreed as
follows:
Le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Mongolie,
désireux de conclure une Convention en vue d’éviter les
doubles impositions et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune, sont convenus
des dispositions suivantes :
I. SCOPE OF THE CONVENTION
I. CHAMP D’APPLICATION DE LA CONVENTION
ARTICLE 1
ARTICLE 1
Persons Covered
Personnes visées
This Convention shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
La présente Convention s’applique aux personnes qui sont
des résidents d’un État contractant ou des deux États contractants.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. This Convention shall apply to taxes on income and on
capital imposed on behalf of each Contracting State, irrespective
of the manner in which they are levied.
1. La présente Convention s’applique aux impôts sur le revenu
et sur la fortune perçus pour le compte de chacun des États
contractants, quel que soit le système de perception.
2. There shall be regarded as taxes on income and on capital
all taxes imposed on total income, on total capital, or on elements
of income or of capital, including taxes on gains derived from the
alienation of movable or immovable property, taxes on the total
amounts of wages or salaries paid by enterprises, as well as taxes
on capital appreciation.
2. Sont considérés comme impôts sur le revenu et sur la
fortune les impôts perçus sur le revenu total, sur la fortune totale,
ou sur des éléments du revenu ou de la fortune, y compris les
impôts sur les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers
ou immobiliers, les impôts sur le montant global des salaires
payés par les entreprises, ainsi que les impôts sur les plus-values.
3. The existing taxes to which the Convention shall apply are,
in particular:
3. Les impôts actuels auxquels s’applique la Convention sont
notamment :
(a) in the case of Canada, the taxes imposed by the
Government of Canada under the Income Tax Act (hereinafter
referred to as ‘‘Canadian tax’’); and
a) en ce qui concerne le Canada, les impôts qui sont perçus par
le Gouvernement du Canada en vertu de la Loi de l’impôt sur
le revenu (ci-après dénommés « impôt canadien »); et
(b) in the case of Mongolia:
b) en ce qui concerne la Mongolie :
(i) the individual income tax, and
(i) l’impôt sur le revenu des personnes physiques, et
(ii) the corporate income tax,
(ii) l’impôt des sociétés
(hereinafter referred to as ‘‘Mongolian tax’’).
(ci-après dénommés « impôt mongol »).
36
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
4. The Convention shall apply also to any identical or
substantially similar taxes and to taxes on capital which are
imposed after the date of signature of the Convention in addition
to, or in place of, the existing taxes. The competent authorities of
the Contracting States shall notify each other of any significant
changes which have been made in their respective taxation laws.
4. La Convention s’applique aussi aux impôts de nature
identique ou analogue et aux impôts sur la fortune qui seraient
établis après la date de signature de la Convention et qui
s’ajouteraient aux impôts actuels ou qui les remplaceraient. Les
autorités compétentes des États contractants se communiquent
les modifications significatives apportées à leurs législations
fiscales respectives.
II. DEFINITIONS
II. DÉFINITIONS
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Convention, unless the context
otherwise requires,
1. Au sens de la présente Convention, à moins que le contexte
n’exige une interprétation différente :
(a) the term ‘‘Canada’’, used in a geographical sense, means
the territory of Canada, including its territorial sea and air
space over the land territory and the territorial sea, as well as
the exclusive economic zone and the continental shelf beyond
that zone, over which Canada exercises, in accordance with
international law, its sovereign rights;
a) le terme « Canada », employé dans un sens géographique,
désigne le territoire du Canada, y compris la mer territoriale et
l’espace aérien situé au-dessus du territoire et de la mer
territoriale ainsi que la zone économique exclusive et le
plateau continental situé au-delà de cette zone, sur lesquels le
Canada exerce ses droits souverains conformément au droit
international;
(b) the term ‘‘Mongolia’’, used in a geographical sense, means
the territory of Mongolia including any area in which the tax
law of Mongolia is in force insofar as Mongolia exercises in
such area, in conformity with international law, sovereign
rights to exploit its natural resources, and the airspace above
the land territory;
(c) the terms ‘‘a Contracting State’’ and ‘‘the other Contracting
State’’ mean, as the context requires, Canada or Mongolia;
(d) the term ‘‘person’’ includes an individual, a trust, a
company, a partnership and any other body of persons;
(e) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
entity which is treated as a body corporate for tax purposes;
(f) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and ‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively an
enterprise carried on by a resident of a Contracting State and
an enterprise carried on by a resident of the other Contracting
State;
(g) the term ‘‘competent authority’’ means
(i) in the case of Canada, the Minister of National Revenue
or the Minister’s authorized representative, and
(ii) in the case of Mongolia, the Minister of Finance or the
Minister’s authorized representative;
(h) the term ‘‘national’’ means
(i) any individual possessing the nationality of a Contracting State;
b) le terme « Mongolie », employé dans un sens géographique, désigne le territoire de la Mongolie ainsi que les zones
dans lesquelles la législation fiscale de la Mongolie est en
vigueur dans la mesure où la Mongolie exerce dans ces zones,
en conformité avec le droit international, des droits souverains
aux fins de l’exploitation de ressources naturelles et l’espace
aérien situé au-dessus du territoire;
c) les expressions « un État contractant » et « l’autre État
contractant » désignent, suivant le contexte, le Canada ou la
Mongolie;
d) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les fiducies (trusts), les sociétés, les sociétés de personnes et
tous autres groupements de personnes;
e) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
entité qui est considérée comme une personne morale aux fins
d’imposition;
f) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
g) l’expression « autorité compétente » désigne :
(i) en ce qui concerne le Canada, le ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé;
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
(ii) any legal person, partnership or association deriving its
status as such from the laws in force in a Contracting State;
(i) the term ‘‘international traffic’’ means any voyage of a ship
or aircraft operated by an enterprise of a Contracting State to
transport passengers or property except where the principal
purpose of the voyage is to transport passengers or property
between places within the other Contracting State.
ch. 24
37
(ii) en ce qui concerne la Mongolie, le ministre des Finances
ou son représentant autorisé;
h) le terme « national » désigne :
(i) toute personne physique qui possède la nationalité d’un
État contractant;
(ii) toute personne morale, société de personnes ou
association constituée conformément à la législation en
vigueur dans un État contractant;
i) l’expression « trafic international » désigne tout voyage
effectué par un navire ou un aéronef exploité par une
entreprise d’un État contractant pour transporter des passagers
ou biens, sauf lorsque l’objet principal du voyage est de
transporter des passagers ou biens entre des points situés dans
l’autre État contractant.
2. As regards the application of the Convention at any time by
a Contracting State, any term not defined therein shall, unless the
context otherwise requires, have the meaning that it has at that
time under the law of that State for the purposes of the taxes to
which the Convention applies.
2. Pour l’application de la Convention à un moment donné par
un État contractant, tout terme ou expression qui n’y est pas
défini a, sauf si le contexte exige une interprétation différente, le
sens que lui attribue, à ce moment, le droit de cet État concernant
les impôts auxquels s’applique la Convention.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘resident of
a Contracting State’’ means
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « résident
d’un État contractant » désigne :
(a) any person who, under the laws of that State, is liable to tax
therein by reason of the person’s domicile, residence, place of
management or any other criterion of a similar nature but does
not include any person who is liable to tax in that State in
respect only of income from sources in that State, and
a) toute personne qui, en vertu de la législation de cet État, est
assujettie à l’impôt dans cet État en raison de son domicile, de
sa résidence, de son siège de direction ou de tout autre critère
de nature analogue; toutefois, cette expression ne comprend
pas les personnes qui ne sont assujetties à l’impôt dans cet État
que pour les revenus de sources situées dans cet État;
(b) the Government of a Contracting State or of a political
subdivision thereof, a local authority therein, or an instrumentality of any such government or authority.
b) le Gouvernement d’un État contractant ou de l’une de ses
subdivisions politiques ou une de leurs collectivités locales,
ou une personne morale de droit public de ce gouvernement
ou de cette collectivité.
2. Where by reason of the provisions of paragraph 1 an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined as follows:
2. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
(a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
State in which the individual has a permanent home available
and if the individual has a permanent home available in both
States, the individual shall be deemed to be a resident only of
the State with which the individual’s personal and economic
relations are closer (centre of vital interests);
a) cette personne est considérée comme un résident seulement
de l’État où elle dispose d’un foyer d’habitation permanent; si
elle dispose d’un foyer d’habitation permanent dans les deux
États, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État avec lequel ses liens personnels et économiques sont les
plus étroits (centre des intérêts vitaux);
38
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
(b) if the State in which the individual’s centre of vital interests
is situated cannot be determined, or if there is not a permanent
home available to the individual in either State, the individual
shall be deemed to be a resident only of the State in which the
individual has an habitual abode;
b) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États, elle est considérée comme un résident seulement de l’État où elle séjourne de
façon habituelle;
(c) if the individual has an habitual abode in both States or in
neither of them, the individual shall be deemed to be a resident
only of the State of which the individual is a national; and
c) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États ou si elle ne séjourne de façon habituelle dans aucun
d’eux, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État dont elle possède la nationalité;
(d) if the individual is a national of both States or of neither of
them, the competent authorities of the Contracting States shall
settle the question by mutual agreement.
d) si cette personne possède la nationalité des deux États ou si
elle ne possède la nationalité d’aucun d’eux, les autorités
compétentes des États contractants tranchent la question d’un
commun accord.
3. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a
company is a resident of both Contracting States, then its status
shall be determined as follows:
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une société
est un résident des deux États contractants, sa situation est réglée
de la manière suivante :
(a) it shall be deemed to be a resident only of the State of which
it is a national; or
a) elle est considérée comme un résident seulement de l’État
dont elle est un national;
(b) if it is a national of neither of the States, it shall be deemed
to be a resident only of the State in which its place of effective
management is situated.
b) si elle n’est un national d’aucun des États, elle est considérée
comme un résident seulement de l’État où se trouve son siège
de direction effective.
4. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a person
other than an individual or a company is a resident of both
Contracting States, the competent authorities of the Contracting
States shall by mutual agreement endeavour to settle the question
and to determine the mode of application of the Convention to
such person. In the absence of such agreement, such person shall
not be entitled to claim any relief or exemption from tax provided
by the Convention.
4. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne autre qu’une personne physique ou une société est un
résident des deux États contractants, les autorités compétentes
des États contractants s’efforcent d’un commun accord de
trancher la question et de déterminer les modalités d’application
de la Convention à cette personne. À défaut d’un tel accord, cette
personne n’a pas le droit de réclamer les abattements ou
exonérations d’impôts prévus par la Convention.
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « établissement stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ includes especially
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
(a) a place of management;
(b) a branch;
a) un siège de direction;
(c) an office;
b) une succursale;
(d) a factory;
c) un bureau;
(e) a workshop; and
d) une usine;
(f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place
relating to the exploration for or the exploitation of natural
resources.
e) un atelier; et
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu lié à l’exploration ou à l’exploitation de ressources
naturelles.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
39
3. The term ‘‘permanent establishment’’ likewise encompasses:
3. L’expression « établissement stable » comprend également :
(a) a building site, a construction, assembly or installation
project or supervisory activities in connection therewith, but
only where such site, project or activities continue for a period
of more than six months;
a) un chantier de construction ou une chaîne de montage ou
des activités de surveillance s’y exerçant, lorsque ce chantier,
cette chaîne ou ces activités ont une durée supérieure à six
mois;
(b) the furnishing of services, including consultancy services,
by an enterprise of a Contracting State through employees or
other personnel engaged by the enterprise for such purposes
in the other Contracting State, but only where activities of that
nature continue (for the same or a connected project) within
that State for a period or periods aggregating more than six
months within any twelve month period.
b) la fourniture de services, y compris les services de
consultants, par une entreprise agissant par l’intermédiaire de
salariés ou d’autre personnel engagé par l’entreprise à ces fins
dans l’autre État contractant, mais seulement lorsque les
activités de cette nature se poursuivent (pour le même projet
ou un projet connexe) dans cet État pendant une période ou
des périodes excédant au total plus de six mois au cours de
toute période de douze mois.
4. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include
4. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas « établissement stable » si :
(a) the use of facilities solely for the purpose of storage,
display or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
(b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
(c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations,
pour l’entreprise;
(d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise or of collecting
information, for the enterprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’exercer, pour l’entreprise, toute autre activité de caractère
préparatoire ou auxiliaire;
(e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of carrying on, for the enterprise, any other activity of
a preparatory or auxiliary character; or
f) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins de
l’exercice cumulé d’activités mentionnées aux alinéas a) à e),
à condition que l’activité d’ensemble de l’installation fixe
d’affaires résultant de ce cumul garde un caractère préparatoire ou auxiliaire.
(f) the maintenance of a fixed place of business solely for any
combination of activities mentioned in subparagraphs (a) to
(e) provided that the overall activity of the fixed place of
business resulting from this combination is of a preparatory or
auxiliary character.
5. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
where a person (other than an agent of an independent status to
whom paragraph 6 applies) is acting on behalf of an enterprise
and has, and habitually exercises, in a Contracting State an
authority to conclude contracts on behalf of the enterprise, that
enterprise shall be deemed to have a permanent establishment in
that State in respect of any activities which that person undertakes
for the enterprise unless the activities of such person are limited
to those mentioned in paragraph 4 which, if exercised through a
fixed place of business, would not make this fixed place of
business a permanent establishment under the provisions of that
paragraph.
5. Nonobstant les dispositions des paragraphes 1 et 2,
lorsqu’une personne — autre qu’un agent jouissant d’un statut
indépendant auquel s’applique le paragraphe 6 — agit pour le
compte d’une entreprise et dispose dans un État contractant de
pouvoirs qu’elle y exerce habituellement lui permettant de
conclure des contrats au nom de l’entreprise, cette entreprise est
considérée comme ayant un établissement stable dans cet État
pour toutes les activités que cette personne exerce pour l’entreprise, à moins que les activités de cette personne ne soient
limitées à celles qui sont mentionnées au paragraphe 4 et qui, si
elles étaient exercées par l’intermédiaire d’une installation fixe
d’affaires, ne permettraient pas de considérer cette installation
comme un établissement stable selon les dispositions de ce
paragraphe.
40
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
6. An enterprise shall not be deemed to have a permanent
establishment in a Contracting State merely because it carries on
business in that State through a broker, general commission
agent or any other agent of an independent status, provided that
such persons are acting in the ordinary course of their business.
6. Une entreprise n’est pas considérée comme ayant un
établissement stable dans un État contractant du seul fait qu’elle
y exerce son activité par l’entremise d’un courtier, d’un
commissionnaire général ou de tout autre agent jouissant d’un
statut indépendant à condition que ces personnes agissent dans
le cadre ordinaire de leur activité.
7. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other State (whether through a permanent establishment or
otherwise), shall not of itself constitute either company a
permanent establishment of the other.
7. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou non)
ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une quelconque de ces
sociétés un établissement stable de l’autre.
III. TAXATION OF INCOME
III. IMPOSITION DES REVENUS
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income From Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant, sont
imposables dans cet autre État.
2. For the purposes of this Convention, the term ‘‘immovable
property’’ shall have the meaning which it has for the purposes
of the relevant tax law of the Contracting State in which the
property in question is situated. The term shall in any case include
property accessory to immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry, rights to which the
provisions of general law respecting landed property apply,
usufruct of immovable property and rights to variable or fixed
payments as consideration for the working of, or the right to
work, mineral deposits, sources and other natural resources.
Ships and aircraft shall not be regarded as immovable property.
2. L’expression « biens immobiliers » a le sens que lui attribue
la législation fiscale pertinente de l’État contractant où les biens
considérés sont situés. L’expression comprend en tous cas les
accessoires, le cheptel mort ou vif des exploitations agricoles et
forestières, les droits auxquels s’appliquent les dispositions du
droit privé concernant la propriété foncière, l’usufruit des biens
immobiliers et les droits à des paiements variables ou fixes pour
l’exploitation ou la concession de l’exploitation de gisements
minéraux, sources et autres ressources naturelles; les navires et
aéronefs ne sont pas considérés comme des biens immobiliers.
3. The provisions of paragraph 1 shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property and to income from the alienation of such property.
3. Les dispositions du paragraphe 1 s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation de
biens immobiliers et aux revenus provenant de l’aliénation de
tels biens.
4. The provisions of paragraphs 1 and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that State unless the enterprise carries on business
in the other Contracting State through a permanent establishment
situated therein. If the enterprise carries on or has carried on
business as aforesaid, the profits of the enterprise may be taxed
in the other State but only so much of them as is attributable to
that permanent establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’entreprise n’exerce
son activité dans l’autre État contractant par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé. Si l’entreprise exerce ou a
exercé son activité d’une telle façon, les bénéfices de l’entreprise
sont imposables dans l’autre État mais uniquement dans la
mesure où ils sont imputables à cet établissement stable.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
41
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment and with all other persons.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte exerçant des activités identiques ou analogues dans des conditions identiques ou analogues
et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont il
constitue un établissement stable.
3. In the determination of the profits of a permanent
establishment, there shall be allowed those deductible expenses
which are incurred for the purposes of the permanent establishment including executive and general administrative expenses,
whether incurred in the State in which the permanent establishment is situated or elsewhere.
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont admises en déduction les dépenses déductibles qui sont
exposées aux fins poursuivies par cet établissement stable, y
compris les dépenses de direction et les frais généraux d’administration ainsi exposés, soit dans l’État où est situé cet établissement
stable, soit ailleurs.
4. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
4. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
5. For the purposes of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
5. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
6. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Convention, then the
provisions of those Articles shall not be affected by the
provisions of this Article.
6. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles de la présente Convention, les dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
dispositions du présent article.
ARTICLE 8
ARTICLE 8
Shipping and Air Transport
Navigation maritime et aérienne
1. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the operation of ships or aircraft in international traffic shall be
taxable only in that State.
1. Les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs ne
sont imposables que dans cet État.
2. Notwithstanding the provisions of Article 7, profits derived
by an enterprise of a Contracting State from a voyage of a ship
or aircraft where the principal purpose of the voyage is to
transport passengers or property between places in the other
Contracting State may be taxed in that other State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 7, les bénéfices
qu’une entreprise d’un État contractant tire d’un voyage d’un
navire ou d’un aéroneuf lorsque le but principal du voyage est de
transporter des passagers ou des biens entre des points situés dans
l’autre État contractant sont imposables dans cet autre État.
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall also apply to
profits from the participation in a pool, a joint business or an
international operating agency.
3. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 s’appliquent aussi
aux bénéfices provenant de la participation à un pool, une
exploitation en commun ou un organisme international d’exploitation.
4. For the purposes of this Article,
4. Au sens du présent article,
(a) the term ‘‘profits’’ includes
a) le terme « bénéfices » comprend :
(i) gross receipts and revenues derived directly from the
operation of ships or aircraft in international traffic, and
(i) les recettes brutes et les revenus provenant directement
de l’exploitation, en trafic international, de navires ou
d’aéronefs, et
42
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
(ii) interest that is incidental to the operation of ships or
aircraft in international traffic; and
(ii) les intérêts qui sont accessoires à l’exploitation, en trafic
international, de navires ou d’aéronefs; et
(b) the term ‘‘operation of ships or aircraft in international
traffic’’ by an enterprise, includes
b) l’expression « exploitation de navires ou d’aéronefs en
trafic international » par une entreprise, comprend :
(i) the charter or rental of ships or aircraft, and
(i) l’affrètement ou la location de navires ou d’aéronefs, et
(ii) the rental of containers and related equipment,
(ii) la location de conteneurs et d’équipements accessoires,
by that enterprise if that charter or rental is incidental to the
operation by that enterprise of ships or aircraft in international
traffic.
par cette entreprise pourvu que cet affrètement ou cette
location soit accessoire à l’exploitation, en trafic international,
de navires ou d’aéronefs par cette entreprise.
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
Where
Lorsque
(a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
(b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations that differ from those that would be made between independent enterprises, then any income that would, but for those conditions,
have accrued to one of the enterprises, but, by reason of those
conditions, has not so accrued, may be included in the income of
that enterprise and taxed accordingly.
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les revenus qui,
sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une des entreprises
mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être
inclus dans les revenus de cette entreprise et imposés en conséquence.
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company that is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that State, but if the
beneficial owner of the dividends is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident,
et selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
dividendes est un résident de l’autre État contractant, l’impôt
ainsi établi ne peut excéder :
(a) except in the case of dividends paid by a non-residentowned investment corporation that is a resident of Canada, 5
per cent of the gross amount of the dividends if the beneficial
owner is a company that controls directly or indirectly at least
10 per cent of the voting power in the company paying the
dividends; and
a) sauf dans le cas de dividendes payés par une société qui est
une société de placements appartenant à des non résidents et
qui est un résident du Canada, 5 p. 100 du montant brut des
dividendes si le bénéficiaire effectif est une société qui
contrôle directement ou indirectement au moins 10 p. 100 des
droits de vote de la société qui paie les dividendes; et
(b) 15 per cent of the gross amount of the dividends, in all
other cases.
b) 15 p. 100 du montant brut des dividendes, dans tous les
autres cas.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
43
The provisions of this paragraph shall not affect the taxation of
the company in respect of the profits out of which the dividends
are paid.
Les dispositions du présent paragraphe n’affectent pas l’imposition de la société au titre des bénéfices qui servent au paiement
des dividendes.
3. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares or other rights, not being debt-claims, participating
in profits, as well as income which is subjected to the same
taxation treatment as income from shares by the laws of the State
of which the company making the distribution is a resident.
3. Le terme « dividendes » employé dans le présent article
désigne les revenus provenant d’actions ou autres parts bénéficiaires à l’exception des créances, ainsi que les revenus soumis au
même régime fiscal que les revenus d’actions par la législation de
l’État dont la société distributrice est un résident.
4. The provisions of paragraph 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other State independent personal services from a fixed
base situated therein, and the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with such permanent
establishment or fixed base. In such case the provisions of Article
7 or Article 14, as the case may be, shall apply.
4. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les
cas, sont applicables.
5. Where a company that is a resident of a Contracting State
derives profits or income from the other Contracting State, that
other State may not impose any tax on the dividends paid by the
company, except insofar as such dividends are paid to a resident
of that other State or insofar as the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with a permanent
establishment or a fixed base situated in that other State, nor
subject the company’s undistributed profits to a tax on undistributed profits, even if the dividends paid or the undistributed
profits consist wholly or partly of profits or income arising in
such other State.
5. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État ne peut percevoir aucun impôt sur les dividendes payés
par la société, sauf dans la mesure où ces dividendes sont payés
à un résident de cet autre État ou dans la mesure où la
participation génératrice des dividendes se rattache effectivement à un établissement stable ou à une base fixe situés dans cet
autre État, ni prélever aucun impôt, au titre de l’imposition des
bénéfices non distribués, sur les bénéfices non distribués de la
société, même si les dividendes payés ou les bénéfices non
distribués consistent en tout ou en partie en bénéfices ou revenus
provenant de cet autre État.
6. Nothing in this Convention shall be construed as preventing
a Contracting State from imposing on the earnings of a company
attributable to a permanent establishment in that State, or the
earnings attributable to the alienation of immovable property
situated in that State by a company carrying on a trade in
immovable property, a tax in addition to the tax that would be
chargeable on the earnings of a company that is a national of that
State, except that any additional tax so imposed shall not exceed
five per cent of the amount of such earnings that have not been
subjected to such additional tax in previous taxation years.
6. Aucune disposition de la présente Convention ne peut être
interprétée comme empêchant un État contractant de percevoir,
sur les revenus d’une société imputables à un établissement stable
dans cet État ou les revenus attribuables à l’aliénation de biens
immobiliers situés dans cet État par une société qui exerce des
activités dans le domaine des biens immobiliers, un impôt qui
s’ajoute à l’impôt qui serait applicable aux revenus d’une société
qui est un national de cet État, pourvu que l’impôt additionnel
ainsi établi n’excède pas 5 p. 100 du montant des revenus qui
n’ont pas été assujettis à cet impôt additionnel au cours des
années d’imposition précédentes.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that State, but
if the beneficial owner of the interest is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed 10 per cent
of the gross amount of the interest.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État,
mais si le bénéficiaire effectif des intérêts est un résident de l’autre
État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10 p. 100 du
montant brut des intérêts.
44
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2:
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2 :
(a) interest arising in a Contracting State and paid in respect
of indebtedness of the Government of that State or of a
political subdivision or local authority thereof shall, if the
interest is beneficially owned by a resident of the other
Contracting State, be taxable only in that other State;
a) les intérêts provenant d’un État contractant et payés sur une
dette du gouvernement de cet État ou de l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales, ne sont
imposables que dans l’autre État contractant pourvu qu’un
résident de cet autre État en soit le bénéficiaire effectif; et
(b) interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State shall be taxable only in that
other State if it is paid in respect of a loan made, guaranteed or
insured, or a credit extended, guaranteed or insured by an
entity wholly-owned and controlled by the Government of
that other State, provided the loan or credit is in respect of
imports or exports.
b) les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant ne sont imposables que
dans l’autre État s’ils sont payés en raison d’un prêt fait,
garanti ou assuré, ou d’un crédit consenti, garanti ou assuré par
une entité possédée en propriété exclusive et contrôlée par le
gouvernement de cet autre État, pourvu que ce prêt ou crédit
se rattache à des importations ou exportations.
4. The term ‘‘interest’’ as used in this Article means income
from debt-claims of every kind, whether or not secured by
mortgage, and in particular, income from government securities
and income from bonds or debentures, including premiums and
prizes attaching to such securities, bonds or debentures, as well
as income which is subjected to the same taxation treatment as
income from money lent by the laws of the State in which the
income arises. However, the term ‘‘interest’’ does not include
income dealt with in Article 8 or Article 10.
4. Le terme « intérêts » employé dans le présent article désigne
les revenus des créances de toute nature, assorties ou non de
garanties hypothécaires, et notamment les revenus des fonds
publics et des obligations d’emprunts, y compris les primes et
lots attachés à ces titres, ainsi que tous autres revenus soumis au
même régime fiscal que les revenus de sommes prêtées par la
législation de l’État d’où proviennent les revenus. Toutefois, le
terme « intérêts » ne comprend pas les revenus visés à l’article 8
ou à l’article 10.
5. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply if the
beneficial owner of the interest, being a resident of a Contracting
State, carries on business in the other Contracting State in which
the interest arises through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the debt-claim in
respect of which the interest is paid is effectively connected with
such permanent establishment or fixed base. In such case the
provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be, shall
apply.
5. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
6. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is a resident of that State. Where, however, the person
paying the interest, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the State in which
the permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit ou non un
résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel la dette
donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et qui
supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés comme
provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est
situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the interest, having regard to the
debt-claim for which it is paid, exceeds the amount that would
have been agreed upon by the payer and the beneficial owner in
the absence of such relationship, the provisions of this Article
shall apply only to the last-mentioned amount. In such case, the
excess part of the payments shall remain taxable according to the
laws of each Contracting State, due regard being had to the other
provisions of this Convention.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des intérêts,
compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés, excède
celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire effectif
en l’absence de pareilles relations, les dispositions du présent
article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce cas, la
partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente Convention.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
45
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise and according to the laws of that
State, but if the beneficial owner of the royalties is a resident of
the other Contracting State, the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais si le bénéficiaire effectif des redevances est un résident
de l’autre État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder :
(a) 5 per cent of the gross amount of the royalties in the case
of:
(i) copyright royalties and other like payments in respect of
the production or reproduction of any literary, dramatic,
musical or other artistic work (but not including royalties
in respect of motion picture films nor royalties in respect of
works on film or videotape or other means of reproduction
for use in connection with television broadcasting); and
(ii) royalties for the use of, or the right to use, computer
software or any patent or for information concerning
industrial, commercial or scientific experience (but not
including any such royalty provided in connection with a
rental or franchise agreement);
(b) 10 per cent of the gross amount of the royalties in all other
cases.
a) 5 p. 100 du montant brut des redevances si elles sont :
(i) des redevances à titre de droits d’auteur et autres
rémunérations similaires concernant la production ou la
reproduction d’une oeuvre littéraire, dramatique, musicale
ou autre oeuvre artistique (à l’exclusion des redevances
concernant les films cinématographiques et des redevances
concernant les oeuvres enregistrées sur films ou bandes
magnétoscopiques ou autres moyens de reproduction
destinés à la télédiffusion); ou
(ii) des redevances pour l’usage ou la concession de l’usage
d’un logiciel d’ordinateur ou d’un brevet ou pour des
informations ayant trait à une expérience acquise dans le
domaine industriel, commercial ou scientifique (à l’exclusion de toute redevance dans le cadre d’un contrat de
location ou de franchisage);
b) 10 p. 100 du montant brut des redevances, dans tous les
autres cas.
3. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright, patent, trade mark, design or model, plan,
secret formula or process or other intangible property, or for the
use of, or the right to use, industrial, commercial or scientific
equipment, or for information concerning industrial, commercial
or scientific experience, and includes payments of any kind in
respect of motion picture films and works on film, videotape or
other means of reproduction for use in connection with television.
3. Le terme « redevances » employé dans le présent article
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur, d’un brevet, d’une
marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin ou d’un
modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé secrets ou de
tout autre bien incorporel, ainsi que pour l’usage ou la concession
de l’usage d’un équipement industriel, commercial ou scientifique ou pour des informations ayant trait à une expérience acquise
dans le domaine industriel, commercial ou scientifique; ce terme
comprend aussi les rémunérations de toute nature concernant les
films cinématographiques et les oeuvres enregistrées sur films,
bandes magnétoscopiques ou autres moyens de reproduction
destinés à la télévision.
4. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply if the
beneficial owner of the royalties, being a resident of a Contracting State, carries on business in the other Contracting State in
which the royalties arise, through a permanent establishment
situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the right
or property in respect of which the royalties are paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
4. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou commerciale
par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit
une profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que le droit ou le bien générateur des redevances s’y
rattache effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7
ou de l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
46
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
5. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is a resident of that State. Where, however, the
person paying the royalties, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the royalties was incurred, and such royalties
are borne by such permanent establishment or fixed base, then
such royalties shall be deemed to arise in the State in which the
permanent establishment or fixed base is situated.
5. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il soit ou non
un résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel l’obligation
donnant lieu au paiement des redevances a été conclue et qui
supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont considérées
comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base
fixe, est situé.
6. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and
another person, the amount of the royalties, having regard to the
use, right or information for which they are paid, exceeds the
amount that would have been agreed upon by the payer and the
beneficial owner in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable according to the laws of each Contracting State,
due regard being had to the other provisions of this Convention.
6. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles sont payées,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
effectif en l’absence de pareilles relations, les dispositions du
présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce
cas, la partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente Convention.
ARTICLE 12A
ARTICLE 12A
Technical Fees
Honoraires pour services techniques
1. Technical fees arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les honoraires pour services techniques provenant d’un
État contractant et payés à un résident de l’autre État contractant
sont imposables dans cet autre État.
2. However, such technical fees may also be taxed in the
Contracting State in which they arise, and according to the laws
of that State, but if the beneficial owner of the technical fees is a
resident of the other Contracting State, the tax so charged shall
not exceed 5 per cent of the gross amount of the technical fees.
2. Toutefois, ces honoraires pour services techniques sont
aussi imposables dans l’État contractant d’où ils proviennent et
selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
honoraires pour services techniques est un résident de l’autre État
contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 5 p. 100 du
montant brut des honoraires pour services techniques.
3. The term ‘‘technical fees’’ as used in this Article means
payments of any kind to any person, other than to an employee
of the person making the payments, in consideration for any
services of a technical, managerial or consultancy nature.
3. L’expression « honoraires pour services techniques »
employée dans le présent article désigne les rémunérations de
toute nature payées à une personne autre qu’un employé de la
personne effectuant le paiement pour des services dans les
domaines de la technique, de la gestion ou de la consultation.
4. The provisions of paragraph 2 of this Article shall not apply
if the recipient of the technical fees, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State in which the technical fees arise, through a permanent
establishment situated therein, or performs in that other State
independent personal services from a fixed base situated therein,
and the technical fees are effectively connected with such
permanent establishment or fixed base. In such a case, the
provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be, shall
apply.
4. Les dispositions du paragraphe 2 du présent article ne
s’appliquent pas lorsque le bénéficiaire des honoraires pour
services techniques, résident d’un État contractant, exerce dans
l’autre État contractant d’où proviennent les honoraires pour
services techniques, soit une activité industrielle ou commerciale
par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit
une profession libérale au moyen d’une base fixe qui y est située,
et que les honoraires pour services techniques s’y rattachent
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
47
5. Technical fees shall be deemed to arise in a Contracting
State when the payer is a resident of that State. Where, however,
the person paying the technical fees, whether a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the technical fees was incurred, and such
technical fees are borne by that permanent establishment or fixed
base, then such technical fees shall be deemed to arise in the State
in which the permanent establishment or fixed base is situated.
5. Les honoraires pour services techniques sont considérés
comme provenant d’un État contractant lorsque le débiteur est un
résident de cet État. Toutefois, lorsque le débiteur des honoraires
pour services techniques, qu’il soit ou non un résident d’un État
contractant, a dans un État contractant un établissement stable, ou
une base fixe, pour lequel l’obligation donnant lieu au paiement
des honoraires pour services techniques a été conclue et qui
supporte la charge de ces honoraires pour services techniques,
ceux-ci sont considérés comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est situé.
6. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the technical fees paid exceeds for
whatever reason, the amount which would have been agreed
upon by the payer and the beneficial owner in the absence of such
relationship, the provisions of this Article shall apply only to the
last-mentioned amount. In such case, the excess part of the
payments shall remain taxable according to the laws of each
Contracting State, due regard being had to the other provisions
of this Convention.
6. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des honoraires pour services techniques payé excède, pour quelque raison
que ce soit, celui dont seraient convenus le débiteur et le
bénéficiaire effectif en l’absence de pareilles relations, les
dispositions du présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier
montant. Dans ce cas, la partie excédentaire des paiements reste
imposable selon la législation de chaque État contractant et
compte tenu des autres dispositions de la présente Convention.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property situated in the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers situés dans l’autre État contractant, sont imposables dans cet autre État.
2. Gains derived from the alienation of movable property
forming part of the business property of a permanent establishment that an enterprise of a Contracting State has or had in the
other Contracting State or of movable property pertaining to a
fixed base that is or was available to a resident of a Contracting
State in the other Contracting State for the purpose of performing
independent personal services, including such gains from the
alienation of such a permanent establishment (alone or with the
whole enterprise) or of such a fixed base, may be taxed in that
other State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a ou avait dans l’autre État contractant, ou
de biens mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un
résident d’un État contractant dispose ou a disposé dans l’autre
État contractant pour l’exercice d’une profession indépendante,
y compris de tels gains provenant de l’aliénation de cet
établissement stable (seul ou avec l’ensemble de l’entreprise) ou
de cette base fixe, sont imposables dans cet autre État.
3. Gains derived by an enterprise of a Contracting State from
the alienation of ships or aircraft operated in international traffic
or from containers used in, or other movable property pertaining
to, the operation of such ships or aircraft shall be taxable only in
that State.
3. Les gains qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’aliénation de navires ou aéronefs exploités en trafic international ou de biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires
ou aéronefs ne sont imposables que dans cet État.
4. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of
4. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation :
(a) shares, the value of which is derived principally from
immovable property situated in the other State; or
a) d’actions dont la valeur est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans l’autre État contractant; ou
(b) an interest in a partnership or trust, the value of which is
derived principally from immovable property situated in that
other State;
b) d’une participation dans une société de personnes ou une
fiducie dont la valeur est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans cet autre État,
48
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
may be taxed in that other State. For the purposes of this paragraph, the term ‘‘immovable property’’ does not include any
property, other than rental property, in which the business of the
company, partnership or trust is carried on.
sont imposables dans cet autre État. Au sens du présent paragraphe, l’expression « biens immobiliers » ne comprend pas les
biens, autres que les biens locatifs, dans lesquels la société, la société de personnes ou la fiducie a exercé son activité.
5. Where a resident of a Contracting State alienates property
in the course of a corporate or other organization, reorganization,
amalgamation, division or similar transaction and profit, gain or
income with respect to such alienation is not recognized for the
purpose of taxation in that State, if requested to do so by the
person who acquires the property, the competent authority of the
other Contracting State may agree, in order to avoid double
taxation and subject to terms and conditions satisfactory to such
competent authority, to defer the recognition of the profit, gain
or income with respect to such property for the purpose of
taxation in that other State until such time and in such manner as
may be stipulated in the agreement.
5. Lorsqu’un résident d’un État contractant aliène un bien lors
d’une constitution en société ou autre constitution, d’une
réorganisation, d’une fusion, d’une scission ou d’une opération
semblable, et que le bénéfice, gain ou revenu relatif à cette
aliénation n’est pas reconnu aux fins d’imposition dans cet État,
si elle en est requise par la personne qui acquiert le bien, l’autorité
compétente de l’autre État contractant peut, en vue d’éviter les
doubles impositions et sous réserve de modalités qui lui sont
satisfaisantes, accepter de différer la reconnaissance du bénéfice,
gain ou revenu relatif audit bien aux fins d’imposition dans cet
autre État jusqu’au moment et de la façon qui sont précisés dans
l’entente.
6. Gains derived from the alienation of any property, other
than that referred to in paragraphs 1, 2, 3 and 4, shall be taxable
only in the Contracting State of which the alienator is a resident.
6. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux visés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4 ne sont imposables que
dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
7. The provisions of paragraph 6 shall not affect the right of a
Contracting State to levy, according to its laws, a tax on gains
derived from the alienation of any property derived by an
individual who is a resident of the other Contracting State and has
been a resident of the first-mentioned State at any time during the
six years immediately preceding the alienation of the property.
7. Les dispositions du paragraphe 6 ne portent pas atteinte au
droit d’un État contractant de percevoir, conformément à sa
législation, un impôt sur les gains provenant de l’aliénation d’un
bien et réalisés par une personne physique qui est un résident de
l’autre État contractant et qui a été un résident du premier État à
un moment quelconque au cours des six années précédant
immédiatement l’aliénation du bien.
8. Where an individual who ceases to be a resident of a
Contracting State, and immediately thereafter becomes a resident
of the other Contracting State, is treated for the purposes of
taxation in the first-mentioned State as having alienated a
property and is taxed in that State by reason thereof, the
individual may elect to be treated for purposes of taxation in the
other State as if the individual had, immediately before becoming
a resident of that State, sold and repurchased the property for an
amount equal to its fair market value at that time.
8. Lorsqu’une personne physique qui, immédiatement après
avoir cessé d’être un résident d’un État contractant, devient un
résident de l’autre État contractant, est considérée, aux fins
d’imposition dans le premier État, comme ayant aliéné un bien
et est imposée dans cet État en raison de cette aliénation, elle peut
choisir, aux fins d’imposition dans l’autre État, d’être considérée
comme ayant vendu et racheté, immédiatement avant de devenir
un résident de cet État, le bien pour un montant égal à sa juste
valeur marchande à ce moment.
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Subject to the provisions of Article 12A, income derived by
an individual who is a resident of a Contracting State in respect
of professional or similar services of an independent character
shall be taxable only in that State except in the following
circumstances, when such income may also be taxed in the other
Contracting State:
1. Sous réserve des dispositions de l’article 12A, les revenus
qu’une personne physique qui est un résident d’un État
contractant tire d’une profession libérale ou similaire de caractère
indépendant ne sont imposables que dans cet État, sauf que ces
revenus sont aussi imposables dans l’autre État contractant dans
les cas suivants :
(a) if the individual has or had a fixed base regularly available
in the other Contracting State for the purpose of performing
the services; in that case, only so much of the income as is
attributable to that fixed base may be taxed in the other
Contracting State; or
a) si la personne physique dispose, ou a disposé, de façon
habituelle dans l’autre État contractant d’une base fixe pour
l’exercice de sa profession; en ce cas, seule la fraction des
revenus qui est imputable à cette base fixe est imposable dans
l’autre État contractant; ou
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
49
(b) if the individual is present in the other Contracting State for
a period or periods exceeding in the aggregate 183 days in any
12 month period commencing or ending in the fiscal year
concerned; in that case, only so much of the income as is
derived from the individual’s activities performed in that other
Contracting State may be taxed in that other Contracting State.
b) si cette personne physique séjourne dans l’autre État
contractant pendant une ou des périodes excédant au total 183
jours durant toute période de douze mois commençant ou se
terminant durant l’année fiscale considérée; dans ce cas, seule
la fraction des revenus qui proviennent de ses activités
exercées dans cet autre État contractant est imposable dans cet
autre État contractant.
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists and accountants.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes et
comptables.
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 18 and 19, salaries,
wages and other remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that State unless the employment is exercised in the other
Contracting State. If the employment is so exercised, such
remuneration as is derived therefrom may be taxed in that other
State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations qu’un résident d’un
État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’emploi ne soit exercé
dans l’autre État contractant. Si l’emploi y est exercé, les
rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre
État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned State if:
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État si :
(a) the recipient is present in the other State for a period or
periods not exceeding in the aggregate 183 days in any
twelve-month period commencing or ending in the calendar
year concerned; and
a) le bénéficiaire séjourne dans l’autre État pendant une
période ou des périodes n’excédant pas au total 183 jours au
cours de toute période de douze mois commençant ou se
terminant dans une année civile considérée, et
(b) the remuneration is paid by, or on behalf of, a person who
is not a resident of the other State; and
b) les rémunérations sont payées par une personne ou pour le
compte d’une personne qui n’est pas un résident de l’autre
État; et
(c) such remuneration is not borne by a permanent establishment or a fixed base that the person has in the other State.
c) la charge de ces rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que la personne a dans
l’autre État.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration derived in respect of an employment exercised
aboard a ship or aircraft operated in international traffic by an
enterprise of a Contracting State shall be taxable only in that State
unless the remuneration is derived by a resident of the other
Contracting State.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant ne sont imposables que
dans cet État sauf si ces rémunérations sont reçues par un résident
de l’autre État contractant.
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Directors’ Fees
Tantièmes
Directors’ fees and other similar payments derived by a
resident of a Contracting State in the capacity as a member of the
board of directors or a similar organ of a company which is a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe analogue d’une société qui est un résident de l’autre
État contractant sont imposables dans cet autre État.
50
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Sportspersons
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, or a musician, or as a sportsperson, from that resident’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 14 et 15, les revenus
qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un artiste de théâtre, de cinéma, de
la radio ou de la télévision, ou qu’un musicien, ou en tant que
sportif, sont imposables dans cet autre État.
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or a sportsperson in that individual’s capacity as
such accrues not to the entertainer or sportsperson personally but
to another person, that income may, notwithstanding the
provisions of Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting
State in which the activities of the entertainer or sportsperson are
exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
3. The provisions of paragraph 2 shall not apply if it is
established that neither the entertainer or the sportsperson nor
persons related thereto participate directly or indirectly in the
profits of the person referred to in that paragraph.
3. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas s’il est
établi que ni l’artiste du spectacle ou le sportif, ni des personnes
qui lui sont associées, ne participent directement ou indirectement aux bénéfices de la personne visée audit paragraphe.
4. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply to
income derived from activities performed in a Contracting State
by artistes or sportspersons if the visit to that State is wholly or
mainly supported by public funds of one or both of the
Contracting States or political subdivisions or local authorities
thereof. In such a case, the income shall be taxable only in the
Contracting State in which the artiste or the sportsperson is a
resident.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne sont pas
applicables aux revenus provenant des activités exercées dans un
État contractant par des artistes du spectacle ou des sportifs si la
visite dans cet État est entièrement ou pour une large part
supportée par des fonds de l’un ou des deux États contractants ou
de leurs subdivisions politiques ou collectivités locales. Dans ce
cas, les revenus ne sont imposables que dans l’État contractant
duquel l’artiste du spectacle ou le sportif est un résident.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions and Annuities
Pensions et rentes
1. Pensions and annuities arising in a Contracting State and
paid to a resident of the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les pensions et les rentes provenant d’un État contractant
et payées à un résident de l’autre État contractant sont imposables
dans cet autre État.
2. Pensions arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may also be taxed in the State in
which they arise and according to the laws of that State. However,
in the case of periodic pension payments, other than payments
under the social security legislation in a Contracting State, the tax
so charged shall not exceed the lesser of
2. Les pensions provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État d’où elles proviennent et selon la législation de cet État.
Toutefois, dans le cas de paiements périodiques d’une pension,
autre que des paiements en vertu de la législation sur la sécurité
sociale dans un État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut
excéder le moins élevé des taux suivants :
(a) 15 per cent of the gross amount of the payment; and
(b) the rate determined by reference to the amount of tax that
the recipient of the payment would otherwise be required to
pay for the year on the total amount of the periodic pension
payments received by the individual in the year, if the
individual were resident in the Contracting State in which the
payment arises.
a) 15 p. 100 du montant brut du paiement; et
b) le taux calculé en fonction du montant d’impôt que le
bénéficiaire du paiement devrait autrement verser pour
l’année à l’égard du montant total des paiements périodiques
de pensions qu’il a reçus au cours de l’année s’il était un
résident de l’État contractant d’où provient le paiement.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
3. Annuities arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may also be taxed in the
State in which they arise and according to the law of that State,
but the tax so charged shall not exceed 15 per cent of the portion
thereof that is subject to tax in that State. However, this limitation
does not apply to lump-sum payments arising on the surrender,
cancellation, redemption, sale or other alienation of an annuity,
or to payments of any kind under an annuity contract the cost of
which was deductible, in whole or in part, in computing the
income of any person who acquired the contract.
ch. 24
51
3. Les rentes provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État d’où elles proviennent et selon la législation de cet État,
mais l’impôt ainsi établi ne peut excéder l5 p. 100 de la fraction
du paiement qui est assujettie à l’impôt dans cet État. Toutefois,
cette limitation ne s’applique pas aux paiements forfaitaires
découlant de l’abandon, de l’annulation, du rachat, de la vente ou
d’une autre forme d’aliénation de la rente, ou aux paiements de
toute nature en vertu d’un contrat de rente le coût duquel était
déductible, en tout ou en partie, dans le calcul du revenu de toute
personne ayant acquis ce contrat.
4. Notwithstanding anything in this Convention
4. Nonobstant toute disposition de la présente Convention :
(a) war pensions and allowances (including pensions and
allowances paid to war veterans or paid as a consequence of
damages or injuries suffered as a consequence of a war) arising
in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State shall be exempt from tax in that other State
to the extent that they would be exempt from tax if received
by a resident of the first-mentioned State;
a) les pensions et allocations de guerre (incluant les pensions
et allocations payées aux anciens combattants ou payées en
conséquence des dommages ou blessures subis à l’occasion
d’une guerre) provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont exonérées d’impôt
dans cet autre État dans la mesure où elles seraient exonérées
d’impôt si elles étaient reçues par un résident du premier État;
(b) benefits under the social security legislation in a Contracting State paid to a resident of the other Contracting State shall
be taxable only in the first-mentioned State; and
b) les prestations payées en vertu de la législation sur la
sécurité sociale dans un État contractant à un résident de
l’autre État contractant ne sont imposables que dans le premier
État; et
(c) alimony and other similar payments arising in a Contracting State and paid to a resident of the other Contracting State
who is subject to tax therein in respect thereof shall be taxable
only in that other State, but the amount taxable in that other
State shall not exceed the amount that would be taxable in the
first-mentioned State if the recipient were a resident thereof.
c) les pensions alimentaires et autres paiements similaires
provenant d’un État contractant et payés à un résident de
l’autre État contractant qui y est assujetti à l’impôt à l’égard de
ceux-ci, ne sont imposables que dans cet autre État, mais le
montant assujetti à l’impôt dans cet autre État ne peut excéder
le montant qui serait imposable dans le premier État si le
récipiendaire était un résident de ce premier État.
ARTICLE 19
ARTICLE 19
Government Service
Fonctions publiques
1. (a) Salaries, wages and other similar remuneration, other
than a pension, paid by a Contracting State or a political
subdivision or a local authority thereof to an individual in
respect of services rendered to that State or subdivision or
authority shall be taxable only in that State.
(b) However, such salaries, wages and other similar remuneration shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that State and the individual is a
resident of that State who
1. a) Les salaires, traitements et autres rémunérations similaires, autres que les pensions, payés par un État contractant ou
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales à
une personne physique, au titre de services rendus à cet État
ou à cette subdivision ou collectivité, ne sont imposables que
dans cet État.
b) Toutefois, ces salaires, traitements et autres rémunérations
similaires ne sont imposables que dans l’autre État contractant
si les services sont rendus dans cet État et si la personne
physique est un résident de cet État qui :
(i) is a national of that State, or
(ii) did not become a resident of that State solely for the
purpose of rendering the services.
2. The provisions of paragraph 1 shall not apply to salaries,
wages and other similar remuneration in respect of services
rendered in connection with a business carried on by a
Contracting State or a political subdivision or a local authority
thereof.
(i) possède la nationalité de cet État, ou
(ii) n’est pas devenu un résident de cet État à seule fin de
rendre les services.
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne s’appliquent pas aux
salaires, traitements et autres rémunérations similaires payés au
titre de services rendus dans le cadre d’une activité industrielle ou
commerciale exercée par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales.
52
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
ARTICLE 20
ARTICLE 20
Students
Étudiants et stagiaires
Payments which a student, apprentice or business trainee who
is, or was immediately before visiting a Contracting State, a
resident of the other Contracting State and who is present in the
first-mentioned State solely for the purpose of that individual’s
education or training receives for the purpose of that individual’s
maintenance, education or training shall not be taxed in that
State, if such payments arise from sources outside that State.
Les sommes qu’un étudiant, un stagiaire ou un apprenti qui
est, ou qui était immédiatement avant de se rendre dans un État
contractant, un résident de l’autre État contractant et qui séjourne
dans le premier État à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa
formation, reçoit pour couvrir ses frais d’entretien, d’études ou
de formation ne sont pas imposables dans cet État, à condition
qu’elles proviennent de sources situées en dehors de cet État.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Other Income
Autres revenus
1. Subject to the provisions of paragraph 2, items of income
of a resident of a Contracting State, wherever arising, not dealt
with in the foregoing Articles of this Convention shall be taxable
only in that State.
1. Sous réserve des dispositions du paragraphe 2, les éléments
du revenu d’un résident d’un État contractant, d’où qu’ils
proviennent, qui ne sont pas traités dans les articles précédents de
la présente Convention ne sont imposables que dans cet État.
2. However, if such income is derived by a resident of a
Contracting State from sources in the other Contracting State,
such income may also be taxed in the State in which it arises and
according to the law of that State. Where such income is income
from a trust, other than a trust to which contributions were
deductible, the tax so charged shall, if the income is taxable in the
Contracting State in which the beneficial owner is a resident, not
exceed 15 per cent of the gross amount of the income.
2. Toutefois, si ces revenus perçus par un résident d’un État
contractant proviennent de sources situées dans l’autre État
contractant, ils sont aussi imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État. Lorsque ces
revenus sont des revenus provenant d’une fiducie, autre qu’une
fiducie qui a reçu des contributions pour lesquelles une déduction a été accordée, l’impôt ainsi établi ne peut excéder l5 p. 100
du montant brut du revenu pourvu que celui-ci soit imposable
dans l’État contractant dont le bénéficiaire effectif est un résident.
IV. TAXATION OF CAPITAL
IV. IMPOSITION DE LA FORTUNE
ARTICLE 22
ARTICLE 22
Capital
Fortune
1. Capital represented by immovable property owned by a
resident of a Contracting State and situated in the other
Contracting State may be taxed in that other State.
1. La fortune constituée par des biens immobiliers que
possède un résident d’un État contractant et qui sont situés dans
l’autre État contractant, est imposable dans cet autre État.
2. Capital represented by movable property forming part of
the business property of a permanent establishment that an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State, or by movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
may be taxed in that other State.
2. La fortune constituée par des biens mobiliers qui font partie
de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise d’un État
contractant a dans l’autre État contractant, ou par des biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, est imposable dans cet
autre État.
3. Capital represented by ships and aircraft operated by an
enterprise of a Contracting State in international traffic and by
movable property pertaining to the operation of such ships and
aircraft shall be taxable only in that State.
3. La fortune constituée par des navires et des aéronefs
exploités en trafic international par une entreprise d’un État
contractant, ainsi que par des biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires et aéronefs, n’est imposable que dans cet
État.
4. All other elements of capital of a resident of a Contracting
State shall be taxable only in that State.
4. Tous les autres éléments de la fortune d’un résident d’un
État contractant ne sont imposables que dans cet État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
53
V. METHODS FOR ELIMINATION OF DOUBLE
TAXATION
V. MÉTHODES POUR ÉLIMINER LES DOUBLES
IMPOSITIONS
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Elimination of Double Taxation
Élimination de la double imposition
1. In the case of Canada, double taxation shall be avoided as
follows:
1. En ce qui concerne le Canada, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
(a) subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the deduction from tax payable in Canada of tax
paid in a territory outside Canada and to any subsequent
modification of those provisions — which shall not affect the
general principle hereof — and unless a greater deduction or
relief is provided under the laws of Canada, tax payable in
Mongolia on profits, income or gains arising in Mongolia
shall be deducted from any Canadian tax payable in respect of
such profits, income or gains;
a) sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un
territoire en dehors du Canada sur l’impôt canadien payable et
de toute modification ultérieure de ces dispositions qui n’en
affecterait pas le principe général, et sans préjudice d’une
déduction ou d’un dégrèvement plus important prévu par la
législation canadienne, l’impôt dû à la Mongolie à raison des
bénéfices, revenus ou gains provenant de la Mongolie est
porté en déduction de tout impôt canadien dû à raison des
mêmes bénéfices, revenus ou gains;
(b) where, in accordance with any provision of the Convention, income derived or capital owned by a resident of Canada
is exempt from tax in Canada, Canada may nevertheless, in
calculating the amount of tax on other income or capital, take
into account the exempted income or capital.
2. In the case of Mongolia, where a resident of Mongolia
derives income or owns capital which, in accordance with the
provisions of this Convention, may be taxed in Canada, the
following rules are applicable:
(a) Mongolia shall allow:
(i) as a deduction from the tax on the income of that
resident, an amount equal to the income tax paid in Canada;
(ii) as a deduction from the tax on the capital of that
resident, an amount equal to the capital tax paid in Canada.
Such deduction in either case shall not, however, exceed that
part of the income tax or capital tax, as computed before the
deduction is given, which is attributable, as the case may be,
to the income or the capital which may be taxed in Canada.
(b) Where in accordance with any provision of the Convention income derived or capital owned by a resident of
Mongolia is exempt from tax in Mongolia, Mongolia may
nevertheless, in calculating the amount of tax on the remaining income or capital of such resident, take into account the
exempted income or capital.
b) lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident du Canada reçoit ou
la fortune qu’il possède sont exempts d’impôts au Canada, le
Canada peut néanmoins, pour calculer le montant de l’impôt
sur d’autres revenus ou de la fortune, tenir compte des revenus
ou de la fortune exemptés.
2. En ce qui concerne la Mongolie, lorsqu’un résident de
Mongolie reçoit des revenus ou possède de la fortune qui,
conformément aux dispositions de la présente Convention, sont
imposables au Canada, les règles suivantes sont applicables :
a) la Mongolie accorde :
(i) sur l’impôt qu’elle perçoit sur les revenus de ce résident,
une déduction d’un montant égal à l’impôt sur le revenu
payé au Canada;
(ii) sur l’impôt qu’elle perçoit sur la fortune de ce résident,
une déduction d’un montant égal à l’impôt sur la fortune
payé au Canada.
Dans l’un ou l’autre cas, cette déduction ne peut toutefois
excéder la fraction de l’impôt sur le revenu ou sur la fortune
calculé avant déduction, correspondant selon le cas, aux
revenus ou à la fortune imposables au Canada.
b) Lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident de la Mongolie reçoit
ou de la fortune qu’il possède sont exempts d’impôts en
Mongolie, la Mongolie peut néanmoins, pour calculer le
montant de l’impôt sur le reste des revenus ou de la fortune de
ce résident, tenir compte des revenus ou de la fortune
exemptés.
54
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
3. For the purposes of subparagraph (a) of paragraph 1, tax
payable in Mongolia by a company which is a resident of Canada
in respect of profits attributable to manufacturing activities or to
the exploration or exploitation of natural resources carried on by
it in Mongolia shall be deemed to include any amount which
would have been payable thereon as Mongolian tax for any year
but for an exemption from, or reduction of, tax granted for that
year or any part thereof under specific provisions of Mongolian
legislation and provided always that the competent authority of
Mongolia has certified that any such exemption from or
reduction of Mongolian tax given under these provisions has
been granted in order to promote economic development in
Mongolia. Canada will only provide relief from Canadian tax by
virtue of this paragraph for profits for taxation years beginning
after the date on which the Convention entered into force and
ending within three years of that date.
3. Pour l’application de l’alinéa a) du paragraphe 1, l’impôt dû
en Mongolie par une société qui est un résident du Canada à
raison des bénéfices imputables à des activités manufacturières
ou d’exploration ou d’exploitation de ressources naturelles
qu’elle exerce en Mongolie est considéré comprendre tout
montant qui aurait été payable au titre de l’impôt mongol pour
toute année n’eût été une exonération ou une réduction d’impôt
accordée pour cette année, ou partie de celle-ci, conformément
aux dispositions spécifiques de la législation mongole pourvu
que l’autorité compétente de la Mongolie ait certifié que cette
exonération ou réduction d’impôt mongol accordée en vertu de
ces dispositions a été dans le but de promouvoir le développement économique de la Mongolie. Le Canada n’accordera cet
allégement d’impôt canadien accordé en vertu du présent
paragraphe que pour les bénéfices imputables aux années
d’imposition commençant après la date de l’entrée en vigueur de
la Convention et se terminant en dedans de trois ans de cette date.
4. For the purposes of this Article, profits, income or gains of
a resident of a Contracting State that may be taxed in the other
Contracting State in accordance with this Convention shall be
deemed to arise from sources in that other State.
4. Pour l’application du présent article, les bénéfices, revenus
ou gains d’un résident d’un État contractant qui sont imposables
dans l’autre État contractant conformément à la présente
Convention sont considérés comme provenant de sources situées
dans cet autre État.
VI. SPECIAL PROVISIONS
VI. DISPOSITIONS SPÉCIALES
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Non-discrimination
Non-discrimination
1. Nationals of a Contracting State shall not be subjected in the
other Contracting State to any taxation or any requirement
connected therewith that is more burdensome than the taxation
and connected requirements to which nationals of that other State
in the same circumstances, in particular with respect to residence,
are or may be subjected.
1. Les nationaux d’un État contractant ne sont soumis dans
l’autre État contractant à aucune imposition ou obligation y
relative, qui est plus lourde que celles auxquelles sont ou
pourront être assujettis les nationaux de cet autre État qui se
trouvent dans la même situation, notamment au regard de la
résidence.
2. The taxation on a permanent establishment that an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State shall not be less favourably levied in that other State than
the taxation levied on enterprises of that other State carrying on
the same activities.
2. L’imposition d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant n’est pas
établie dans cet autre État d’une façon moins favorable que
l’imposition des entreprises de cet autre État qui exercent la
même activité.
3. Nothing in this Article shall be construed as obliging a
Contracting State to grant to residents of the other Contracting
State any personal allowances, reliefs and reductions for taxation
purposes on account of civil status or family responsibilities that
it grants to its own residents.
3. Aucune disposition du présent article ne peut être interprétée comme obligeant un État contractant à accorder aux résidents
de l’autre État contractant les déductions personnelles, abattements et réductions d’impôt en fonction de la situation ou des
charges de famille qu’il accorde à ses propres résidents.
4. Except where the provisions of Article 9, paragraph 7 of
Article 11, paragraph 6 of Article 12 or paragraph 6 of Article
12A apply, interest, royalties, technical fees and other disbursements paid by an enterprise of a Contracting State to a resident
of the other Contracting State shall, for the purpose of determining the taxable profits of such enterprise, be deductible under the
same conditions as if they had been paid to a resident of the
first-mentioned State. Similarly, any debts of an enterprise of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State
shall, for the purpose of determining the taxable capital of such
enterprise, be deductible under the same conditions as if they had
been contracted to a resident of the first-mentioned State.
4. À moins que les dispositions de l’article 9, du paragraphe
7 de l’article 11, du paragraphe 6 de l’article 12 ou du paragraphe
6 de l’article 12A ne soient applicables, les intérêts, redevances,
honoraires pour services techniques et autres dépenses payés par
un résident d’un État contractant à un résident de l’autre État
contractant sont déductibles, pour la détermination des bénéfices
imposables du premier résident dans les mêmes conditions que
s’ils avaient été payés à un résident du premier État. De même, les
dettes d’un résident d’un État contractant envers un résident de
l’autre État contractant sont déductibles, pour la détermination de
la fortune imposable du premier résident, dans les mêmes
conditions que si elles avaient été contractées envers un résident
du premier État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
5. The provisions of paragraph 4 shall not affect the operation
of any provision of the taxation laws of a Contracting State:
(a) relating to the deductibility of interest and which is in force
on the date of signature of this Convention (including any
subsequent modification of such provision that does not
change the general nature thereof); or
(b) adopted after such date by a Contracting State and which
is designed to ensure that a person who is not a resident of that
State does not enjoy, under the laws of that State, a tax
treatment that is more favorable than that enjoyed by residents
of that State.
ch. 24
55
5. Les dispositions du paragraphe 4 ne portent pas atteinte à
l’application d’une disposition quelconque de la législation
fiscale d’un État contractant :
a) concernant la déduction des intérêts, qui est en vigueur à la
date de signature de la présente Convention (y compris toute
modification ultérieure de ces dispositions qui n’en change
pas le caractère général); ou
b) adoptée après cette date par un État contractant et qui vise
à s’assurer qu’une personne qui n’est pas un résident de cet
État ne bénéficie pas, en vertu de la législation de cet État, d’un
traitement fiscal plus favorable que celui dont bénéficient les
résidents de cet État.
6. Enterprises of a Contracting State, the capital of which is
wholly or partly owned or controlled, directly or indirectly, by
one or more residents of the other Contracting State, shall not be
subjected in the first-mentioned State to any taxation or any
requirement connected therewith that is more burdensome than
the taxation and connected requirements to which other similar
enterprises that are residents of the first-mentioned State, the
capital of which is wholly or partly owned or controlled, directly
or indirectly, by one or more residents of a third State, are or may
be subjected.
6. Les entreprises d’un État contractant, dont le capital est en
totalité ou en partie, directement ou indirectement, détenu ou
contrôlé par un ou plusieurs résidents de l’autre État contractant,
ne sont soumises dans le premier État à aucune imposition ou
obligation y relative, qui est plus lourde que celles auxquelles
sont ou pourront être assujetties les autres entreprises similaires
du premier État et dont le capital est en totalité ou en partie,
directement ou indirectement, détenu ou contrôlé par un ou
plusieurs résidents d’un État tiers.
7. In this Article, the term ‘‘taxation’’ means taxes that are the
subject of this Convention.
7. Le terme « imposition » désigne, dans le présent article, les
impôts visés par la présente Convention.
ARTICLE 25
ARTICLE 25
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Convention, that person may, irrespective of the remedies provided by
the domestic law of those States, address to the competent
authority of the Contracting State of which that person is a
resident an application in writing stating the grounds for
claiming the revision of such taxation. To be admissible, the said
application must be submitted within two years from the first
notification of the action resulting in taxation not in accordance
with the provisions of the Convention.
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
État contractant ou par les deux États contractants entraînent ou
entraîneront pour elle une imposition non conforme aux dispositions de la présente Convention, elle peut, indépendamment des
recours prévus par le droit interne de ces États, adresser à
l’autorité compétente de l’État contractant dont elle est un
résident, une demande écrite et motivée de révision de cette
imposition. Pour être recevable, ladite demande doit être
présentée dans un délai de deux ans à compter de la première
notification de la mesure qui entraîne une imposition non
conforme aux dispositions de la Convention.
2. The competent authority referred to in paragraph 1 shall
endeavour, if the objection appears to it to be justified and if it is
not itself able to arrive at a satisfactory solution, to resolve the
case by mutual agreement with the competent authority of the
other Contracting State, with a view to the avoidance of taxation
not in accordance with the Convention.
2. L’autorité compétente visée au paragraphe 1 s’efforce, si la
réclamation lui paraît fondée et si elle n’est pas elle-même en
mesure d’y apporter une solution satisfaisante, de résoudre le cas
par voie d’accord amiable avec l’autorité compétente de l’autre
État contractant, en vue d’éviter une imposition non conforme à
la Convention.
3. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of the
Convention.
3. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application de la Convention.
4. The competent authorities of the Contracting States may
consult together for the elimination of double taxation in cases
not provided for in the Convention and may communicate with
each other directly for the purpose of applying the Convention.
4. Les autorités compétentes des États contractants peuvent se
concerter en vue d’éliminer la double imposition dans les cas non
prévus par la Convention et peuvent communiquer directement
entre elles aux fins de l’application de la Convention.
56
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
5. If any difficulty or doubt arising as to the interpretation or
application of the Convention cannot be resolved by the
competent authorities pursuant to the preceding paragraphs of
this Article, the case may be submitted for arbitration if both
competent authorities and the taxpayer agree and the taxpayer
agrees in writing to be bound by the decision of the arbitration
board. The decision of the arbitration board in a particular case
shall be binding on both States with respect to that case. The
procedure shall be established in an exchange of notes between
the Contracting States.
5. Si les difficultés ou les doutes auxquels peuvent donner lieu
l’interprétation ou l’application de la Convention ne peuvent être
réglés par les autorités compétentes conformément aux paragraphes précédents du présent article, le cas peut, avec l’accord des
deux autorités compétentes et du contribuable, être soumis à
l’arbitrage, pourvu que le contribuable consente par écrit à être
lié par la décision de la commission d’arbitrage. La décision de
la commission d’arbitrage dans une affaire donnée lie les deux
États à l’égard de cette affaire. La procédure à suivre sera précisée
dans un échange de notes entre les États contractants.
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is relevant for carrying out the
provisions of this Convention or of the domestic laws in the
Contracting States concerning taxes covered by this Convention
insofar as the taxation thereunder is not contrary to the
Convention. The exchange of information is not restricted by
Article 1. Any information received by a Contracting State shall
be treated as secret in the same manner as information obtained
under the domestic laws of that State and shall be disclosed only
to persons or authorities (including courts and administrative
bodies) concerned with the assessment or collection of, the
enforcement in respect of, or the determination of appeals in
relation to taxes imposed by that State. Such persons or
authorities shall use the information only for such purposes.
They may disclose the information in public court proceedings
or in judicial decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements nécessaires pour appliquer les dispositions de
la présente Convention ou celles de la législation interne des États
contractants relative aux impôts visés par la Convention dans la
mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est pas contraire à la
Convention. L’échange de renseignements n’est pas restreint par
l’article 1. Les renseignements reçus par un État contractant sont
tenus secrets de la même manière que les renseignements obtenus
en application de la législation interne de cet État et ne sont
communiqués qu’aux personnes ou autorités (y compris les
tribunaux et organes administratifs) concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts, par les procédures
concernant les impôts, ou par les décisions sur les recours relatifs
aux impôts. Ces personnes ou autorités n’utilisent ces renseignements qu’à ces fins. Elles peuvent faire état de ces renseignements au cours d’audiences publiques de tribunaux ou dans des
jugements.
2. In no case shall the provisions of paragraph 1 be construed
so as to impose on a Contracting State the obligation
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
(a) to carry out administrative measures at variance with the
laws and the administrative practice of that or of the other
Contracting State;
(b) to supply information that is not obtainable under the laws
or in the normal course of the administration of that or of the
other Contracting State; or
(c) to supply information that would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
3. If information is requested by a Contracting State in
accordance with this Article, the other Contracting State shall
endeavour to obtain the information to which the request relates
in the same way as if its own taxation were involved, even though
the other State does not, at that time, need such information. If
specifically requested by the competent authority of a Contracting State, the competent authority of the other Contracting State
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant;
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel, professionnel ou un procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
3. Lorsqu’un État contractant demande des renseignements en
conformité avec le présent article, l’autre État s’efforce d’obtenir
les renseignements relatifs à cette demande de la même façon que
si ses propres impôts étaient en jeu même si cet autre État n’a pas
besoin, à ce moment, de ces renseignements. Si la demande le
requiert expressément, les autorités compétentes de cet autre État
s’efforcent de fournir les renseignements demandés en vertu du
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
ch. 24
57
shall endeavour to provide information under this Article in the
form requested, such as depositions of witnesses and copies of
unedited original documents (including books, papers, statements, records, accounts or writings), to the same extent such
depositions and documents can be obtained under the laws and
administrative practices of that other State with respect to its own
taxes.
présent article sous la forme requise, telles les dépositions de
témoins ou les copies de documents originaux non altérés
(incluant livres, états, registres, comptes ou écrits), dans la
mesure où ces dépositions ou documents peuvent être obtenus
sur la base de la législation ou dans le cadre de la pratique
administrative relative aux propres impôts de cet autre État.
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Members of Diplomatic Missions and Consular Posts
Membres des missions diplomatiques et postes consulaires
1. Nothing in this Convention shall affect the fiscal privileges
of members of diplomatic missions or consular posts under the
general rules of international law or under the provisions of
special agreements.
1. Les dispositions de la présente Convention ne portent pas
atteinte aux privilèges fiscaux dont bénéficient les membres des
missions diplomatiques ou postes consulaires en vertu soit des
règles générales du droit international, soit des dispositions
d’accords particuliers.
2. Notwithstanding the provisions of Article 4, an individual
who is a member of a diplomatic mission, consular post or
permanent mission of a Contracting State that is situated in the
other Contracting State or in a third State shall be deemed for the
purposes of the Convention to be a resident only of the sending
State if that individual is liable in the sending State to the same
obligations in relation to tax on total income as are residents of
that sending State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 4, une personne
physique qui est membre d’une mission diplomatique, d’un
poste consulaire ou d’une délégation permanente d’un État
contractant qui est situé dans l’autre État contractant ou dans un
État tiers est considérée, aux fins de la Convention, comme un
résident de l’État accréditant à condition qu’elle soit soumise
dans l’État accréditant aux mêmes obligations, en matière
d’impôts sur l’ensemble de son revenu, que les résidents de cet
État.
3. The Convention shall not apply to international organizations, to organs or officials thereof and to persons who are
members of a diplomatic mission, consular post or permanent
mission of a third State or group of States, being present in a
Contracting State and who are not liable in either Contracting
State to the same obligations in relation to tax on their total
income as are residents thereof.
3. La Convention ne s’applique pas aux organisations
internationales, à leurs organes ou à leurs fonctionnaires, ni aux
personnes qui sont membres d’une mission diplomatique, d’un
poste consulaire ou d’une délégation permanente d’un État tiers
ou d’un groupe d’États, lorsqu’ils se trouvent sur le territoire
d’un État contractant et ne sont pas soumis dans l’un ou l’autre
État contractant aux mêmes obligations, en matière d’impôts sur
l’ensemble du revenu, que les résidents de ces États.
ARTICLE 28
ARTICLE 28
Miscellaneous Rules
Dispositions diverses
1. The provisions of this Convention shall not be construed to
restrict in any manner any exemption, allowance, credit or other
deduction accorded by the laws of a Contracting State in the
determination of the tax imposed by that State. For greater
certainty, such provisions shall not restrict the application of any
lower rate of tax established by those laws, in particular, with
respect to the income from any production sharing or similar
contracts relating to the oil, gas or mining sectors concluded by
the Government of Mongolia with a person who is a resident of
Canada.
1. Les dispositions de la présente Convention ne peuvent être
interprétées comme limitant d’une manière quelconque les
exonérations, abattements, déductions, crédits ou autres allégements qui sont ou seront accordés par la législation d’un État
contractant pour la détermination de l’impôt prélevé par cet État.
Il est entendu que lorsque le taux d’imposition prévu par cette
législation est inférieur à celui prévu par ces dispositions, le taux
prévu par la législation s’applique, et ce notamment relativement
aux revenus dérivés d’accords de partage de production ou
d’accords similaires qui sont relatifs aux secteurs pétrolier, gazier
ou minier et auxquels sont parties le gouvernement de la
Mongolie et une personne qui réside au Canada.
2. Nothing in the Convention shall be construed as preventing
Canada from imposing a tax on amounts included in the income
of a resident of Canada with respect to a partnership, trust, or
controlled foreign affiliate, in which that resident has an interest.
2. Aucune disposition de la Convention ne peut être interprétée comme empêchant le Canada de prélever un impôt sur les
montants inclus dans le revenu d’un résident du Canada à l’égard
d’une société de personnes, une fiducie ou une société étrangère
affiliée contrôlée dans laquelle il possède une participation.
58
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 2
51 ELIZ. II
3. The Convention shall not apply to any company, trust or
other entity that is a resident of a Contracting State and is
beneficially owned or controlled, directly or indirectly, by one or
more persons who are not residents of that State, if the amount of
the tax imposed on the income or capital of the company, trust or
other entity by that State is substantially lower than the amount
that would be imposed by that State if all of the shares of the
capital stock of the company or all of the interests in the trust or
other entity, as the case may be, were beneficially owned by one
or more individuals who were residents of that State.
3. La Convention ne s’applique pas à une société, une fiducie
ou une autre entité qui est un résident d’un État contractant et
dont une ou plusieurs personnes qui ne sont pas des résidents de
cet État en sont les bénéficiaires effectifs ou qui est contrôlée,
directement ou indirectement, par de telles personnes, si le
montant de l’impôt exigé par cet État sur le revenu ou la fortune
de la société, fiducie ou autre entité est largement inférieur au
montant qui serait exigé par cet État si une ou plusieurs personnes
physiques qui sont des résidents de cet État étaient le bénéficiaire
effectif de toutes les actions du capital-actions de la société ou de
toutes les participations dans la fiducie ou autre entité, selon le
cas.
4. For the purposes of paragraph 3 of Article XXII (Consultation) of the General Agreement on Trade in Services, the
Contracting States agree that, notwithstanding that paragraph,
any dispute between them as to whether a measure falls within the
scope of the Convention may be brought before the Council for
Trade in Services, as provided by that paragraph, only with the
consent of both Contracting States. Any doubt as to the
interpretation of this paragraph shall be resolved under paragraph 3 of Article 25 or, failing agreement under that procedure,
pursuant to any other procedure agreed to by both Contracting
States.
4. Aux fins du paragraphe 3 de l’article XXII (Consultation)
de l’Accord général sur le commerce des services, les États
contractants conviennent que, nonobstant ce paragraphe, tout
différend entre eux sur la question de savoir si une mesure relève
de la présente Convention, ne peut être porté devant le Conseil
sur le commerce des services, tel que prévu par ce paragraphe,
qu’avec le consentement des deux États contractants. Tout doute
au sujet de l’interprétation du présent paragraphe est résolu en
vertu du paragraphe 3 de l’article 25 ou, en l’absence d’un accord
en vertu de cette procédure, en vertu de toute autre procédure
acceptée par les deux États contractants.
5. Where under any provision of the Convention any income
is relieved from tax in a Contracting State and, under the law in
force in the other Contracting State a person, in respect of that
income, is subject to tax by reference to the amount thereof that
is remitted to or received in that other Contracting State and not
by reference to the full amount thereof, then the relief to be
allowed under the Convention in the first-mentioned Contracting State shall apply only to so much of the income as is taxed in
the other Contracting State.
5. Lorsqu’en vertu d’une disposition quelconque de la
Convention une personne a droit dans un État contractant à un
allégement d’impôt sur le revenu et que, en vertu de la législation
en vigueur dans l’autre État contractant, cette personne, à l’égard
de ce revenu, est assujettie à l’impôt à raison du montant de ce
revenu qui est transféré ou perçu dans cet autre État contractant
et non à raison de son montant total, l’allégement qui doit être
accordé en vertu de la Convention dans le premier État
contractant ne s’applique qu’au montant de ce revenu qui est
imposé dans l’autre État contractant.
VII. FINAL PROVISIONS
VII. DISPOSITIONS FINALES
ARTICLE 29
ARTICLE 29
Entry into Force
Entrée en vigueur
1. The Governments of the Contracting States shall notify
each other through diplomatic channels that the constitutional
requirements for the entry into force of this Convention have
been complied with.
1. Les Gouvernements des États contractants se notifient l’un
l’autre, par la voie diplomatique, que les mesures constitutionnelles requises pour l’entrée en vigueur de la présente Convention ont été complétées.
2. The Convention shall enter into force upon the date of the
later of the notifications referred to in paragraph 1 and its
provisions shall apply:
2. La Convention entre en vigueur à la date de la dernière de
ces notifications mentionnée au paragraphe 1 et ses dispositions
sont applicables :
(a) in respect of tax withheld at the source on amounts paid or
credited to non-residents on or after the first day of January in
the calendar year next following that in which the Convention
enters into force; and
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non résidents ou portés à leur crédit, à partir du 1er janvier
de l’année civile suivant celle au cours de laquelle la
Convention entre en vigueur; et
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 2
(b) in respect of other taxes, for taxation years beginning on
or after the first day of January in the calendar year next
following that in which the Convention enters into force.
ch. 24
59
b) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition
commençant à partir du 1er janvier de l’année civile suivant
celle au cours de laquelle la Convention entre en vigueur.
ARTICLE 30
ARTICLE 30
Termination
Dénonciation
This Convention shall continue in effect indefinitely but either
Contracting State may, on or before June 30 of any calendar year
beginning after the fifth year from the date of the entry into force
of the Convention, give to the other Contracting State a notice of
termination in writing through diplomatic channels. In such
event, the Convention shall cease to have effect
La présente Convention reste indéfiniment en vigueur, mais
chacun des États contractants pourra, jusqu’au 30 juin inclus de
toute année civile commençant à compter de la cinquième année
suivant la date de l’entrée en vigueur de la Convention, donner
par la voie diplomatique un avis de dénonciation écrit à l’autre
État contractant; dans ce cas, la Convention cesse d’être
applicable :
(a) in respect of tax withheld at the source on amounts paid or
credited to non-residents, after the end of that calendar year,
and
(b) in respect of other taxes, for taxation years beginning after
the end of that calendar year.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, duly authorized
to that effect, have signed this Convention.
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non-résidents ou portés à leur crédit, après cette année
civile;
b) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition
commençant après cette année civile.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet,
ont signé la présente Convention.
DONE in duplicate at Ottawa, this 27th day of May, 2002, in
the English, French and Mongolian languages, each version
being equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Ottawa, ce 27e jour de mai 2002,
en langues française, anglaise et mongole, chaque version faisant
également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA:
FOR THE GOVERNMENT
OF MONGOLIA:
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DE LA MONGOLIE
Pierre S. Pettigrew
Chimiddorj Ganzorig
Pierre S. Pettigrew
Chimiddorj Ganzorig
60
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
SCHEDULE 3
(Section 4)
ANNEXE 3
(article 4)
SCHEDULE 1
(Section 2)
ANNEXE 1
(article 2)
CONVENTION BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF THE UNITED
ARAB EMIRATES FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION AND THE PREVENTION OF FISCAL
EVASION WITH RESPECT TO TAXES ON INCOME AND
ON CAPITAL
The Government of Canada and the Government of the United
Arab Emirates, desiring to conclude a Convention for the
avoidance of double taxation and the prevention of fiscal
evasion with respect to taxes on income and on capital,
have agreed as follows:
CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DU
CANADA ET LE GOUVERNEMENT DES ÉMIRATS
ARABES UNIS EN VUE D’ÉVITER LES DOUBLES
IMPOSITIONS ET DE PRÉVENIR L’ÉVASION FISCALE
EN MATIÈRE D’IMPÔTS SUR LE REVENU ET SUR LA
FORTUNE
Le gouvernement du Canada et le gouvernement des Émirats
Arabes Unis, désireux de conclure une Convention en vue
d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion
fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune,
sont convenus des dispositions suivantes :
I. SCOPE OF THE CONVENTION
I. CHAMP D’APPLICATION DE LA CONVENTION
ARTICLE 1
ARTICLE 1
Persons Covered
Personnes visées
This Convention shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
La présente Convention s’applique aux personnes qui sont
des résidents d’un État contractant ou des deux États contractants.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. This Convention shall apply to taxes on income and on
capital imposed on behalf of each Contracting State, irrespective
of the manner in which they are levied.
1. La présente Convention s’applique aux impôts sur le revenu
et sur la fortune perçus pour le compte de chacun des États
contractants, quel que soit le système de perception.
2. There shall be regarded as taxes on income and on capital
all taxes imposed on total income, on total capital, or on elements
of income or of capital, including taxes on gains from the
alienation of movable or immovable property, as well as taxes on
capital appreciation.
2. Sont considérés comme impôts sur le revenu et sur la
fortune les impôts perçus sur le revenu total, sur la fortune totale,
ou sur des éléments du revenu ou de la fortune, y compris les
impôts sur les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers
ou immobiliers, ainsi que les impôts sur les plus-values.
3. The existing taxes to which the Convention shall apply are,
in particular:
3. Les impôts actuels auxquels s’applique la Convention sont
notamment :
(a) in the case of Canada, the taxes on income and on capital
imposed by the Government of Canada under the Income Tax
Act, (hereinafter referred to as ‘‘Canadian tax’’);
a) en ce qui concerne le Canada, les impôts sur le revenu et sur
la fortune qui sont perçus par le Gouvernement du Canada en
vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu, (ci-après dénommés
« impôt canadien »);
b) en ce qui concerne les Émirats Arabes Unis :
(b) in the case of the United Arab Emirates:
(i) the income tax; and
(i) l’impôt sur le revenu, et
(ii) the corporation tax,
(ii) l’impôt sur les sociétés,
(hereinafter referred to as ‘‘U.A.E. tax’’).
4. The Convention shall apply also to any identical or
substantially similar taxes on income and to taxes on capital
which are imposed after the date of signature of the Convention
in addition to, or in place of, the existing taxes. The competent
authorities of the Contracting States shall notify each other of any
significant changes which have been made in their respective
taxation laws.
(ci-après dénommés « impôt É.A.U. »).
4. La Convention s’applique aussi aux impôts sur le revenu de
nature identique ou analogue et aux impôts sur la fortune qui
seraient établis après la date de signature de la Convention et qui
s’ajouteraient aux impôts actuels ou qui les remplaceraient. Les
autorités compétentes des États contractants se communiquent
les modifications importantes apportées à leurs législations
fiscales respectives.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
61
II. DEFINITIONS
II. DÉFINITIONS
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Convention, unless the context
otherwise requires:
1. Au sens de la présente Convention, à moins que le contexte
n’exige une interprétation différente :
(a) the term ‘‘Canada’’, used in a geographical sense, means
the territory of Canada, including:
a) le terme « Canada », employé dans un sens géographique,
désigne le territoire du Canada, y compris :
(i) any area beyond the territorial sea of Canada that, in
accordance with international law and the laws of Canada,
is an area in respect of which Canada may exercise rights
with respect to the seabed and subsoil and their natural
resources;
(i) toute région située au-delà de la mer territoriale du
Canada qui, conformément au droit international et en
vertu des lois du Canada, est une région à l’égard de
laquelle le Canada peut exercer des droits à l’égard du fond
et du sous-sol de la mer et de leurs ressources naturelles;
(ii) the sea and airspace above every area referred to in
clause (i);
(ii) la mer et l’espace aérien au-dessus de la région visée au
sous-alinéa (i);
(b) the term ‘‘United Arab Emirates’’ means the United Arab
Emirates and, when used in a geographical sense, means the
area in which the territory is under its sovereignty as well as
the territorial sea, airspace and submarine areas over which the
United Arab Emirates exercises, in conformity with international law and the laws of the United Arab Emirates, sovereign
rights, including the mainland and islands under its jurisdiction in respect of any activity carried on in connection with the
exploration for or the exploitation of the natural resources of
the seabed and subsoil;
b) l’expression « Émirats Arabes Unis » désigne les Émirats
Arabes Unis et, lorsqu’employée dans un sens géographique,
elle désigne la région à l’intérieur de laquelle le territoire
relève de sa souveraineté ainsi que la mer territoriale, l’espace
aérien et les régions sous-marines sur lesquels les Émirats
Arabes Unis exercent, conformément au droit international et
en vertu des lois des Émirats Arabes Unis, des droits
souverains, y compris le territoire et les îles sous sa juridiction
à l’égard de toute activité poursuivie en rapport avec
l’exploration ou l’exploitation des ressources naturelles du
fond et du sous-sol de la mer;
(c) the terms ‘‘a Contracting State’’ and ‘‘the other Contracting
State’’ mean, as the context requires, Canada or the United
Arab Emirates;
(d) the term ‘‘person’’ includes an individual, a trust, a
company, a partnership and any other body of persons;
(e) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
entity which is treated as a body corporate for tax purposes;
(f) the term ‘‘competent authority’’ means:
(i) in the case of Canada, the Minister of National Revenue
or the Minister’s authorized representative;
(ii) in the case of the United Arab Emirates, the Minister of
Finance and Industry or the Minister’s authorized representative;
(g) the term ‘‘national’’ means:
(i) any individual possessing the nationality of a Contracting State according to the law of that State;
(ii) any legal person, partnership and association deriving
its status as such from the laws in force in a Contracting
State;
c) les expressions « un État contractant » et « l’autre État
contractant » désignent, suivant le contexte, le Canada ou les
Émirats Arabes Unis;
d) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les fiducies, les sociétés, les sociétés de personnes et tous
autres groupements de personnes;
e) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
entité qui est considérée comme une personne morale aux fins
d’imposition;
f) l’expression « autorité compétente » désigne :
(i) en ce qui concerne le Canada, le ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé;
(ii) en ce qui concerne les Émirats Arabes Unis, le ministre
des Finances et de l’Industrie ou son représentant autorisé;
g) le terme « national » désigne :
(i) toute personne physique qui possède la nationalité d’un
État contractant en vertu des lois de cet État;
(ii) toute personne morale, société de personnes et association constituées conformément à la législation en vigueur
dans un État contractant;
62
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
(h) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and
‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively
an enterprise carried on by a resident of a Contracting State
and an enterprise carried on by a resident of the other
Contracting State;
h) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
(i) the term ‘‘international traffic’’ means any voyage of a ship
or aircraft operated by an enterprise of a Contracting State to
transport passengers or property except where the principal
purpose of the voyage is to transport passengers or property
between places within the other Contracting State.
i) l’expression « trafic international » désigne tout voyage
effectué par un navire ou un aéronef exploité par une
entreprise d’un État contractant pour transporter des passagers
ou des biens, sauf lorsque le but principal du voyage est de
transporter des passagers ou des biens entre des points situés
dans l’autre État contractant.
2. As regards the application of the Convention by a
Contracting State at any time, any term not defined therein shall,
unless the context otherwise requires, have the meaning that it
has at that time under the law of that State for the purposes of the
taxes to which the Convention applies.
2. Pour l’application de la Convention à un moment donné par
un État contractant, tout terme ou expression qui n’y est pas
défini a, sauf si le contexte exige une interprétation différente, le
sens que lui attribue, à ce moment, le droit de cet État concernant
les impôts auxquels s’applique la Convention.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘resident of
a Contracting State’’ means:
1. Au sens de la présente convention, l’expression « résident
d’un État contractant » désigne :
(a) in the case of Canada, any person who, under the laws of
that State, is liable to tax therein by reason of the person’s
domicile, residence, place of management, place of incorporation or any other criterion of a similar nature but does not
include any person who is liable to tax in that State in respect
only of income from sources in that State;
a) dans le cas du Canada, toute personne qui, en vertu de la
législation de cet État, est assujettie à l’impôt dans cet État en
raison de son domicile, de sa résidence, de son siège de
direction, de son lieu de constitution ou de tout autre critère de
nature analogue; toutefois, cette expression ne comprend pas
les personnes qui ne sont assujetties à l’impôt dans cet État que
pour les revenus de sources situées dans cet État;
(b) in the case of the United Arab Emirates,
(i) an individual who is a national of the United Arab
Emirates, provided that the individual has a substantial
presence, permanent home or habitual abode in the United
Arab Emirates and that individual’s personal and economic
relations are closer to the United Arab Emirates than to any
other State;
(ii) a company which is incorporated in the United Arab
Emirates, provided such company can establish that:
(A) all of the shares of the company are beneficially
owned by residents of the United Arab Emirates; or
(B) all or substantially all of the company’s income is
derived by the company from the active conduct of a
trade or business, other than an investment business,
in the United Arab Emirates and all or substantially all
of the value of the company’s property is attributable
to property used in that trade or business.
b) dans le cas des Émirats Arabes Unis :
(i) une personne physique qui possède la nationalité des
Émirats Arabes Unis, pourvu qu’elle y ait une présence
concrète, y ait un foyer d’habitation permanent ou y
séjourne de façon habituelle et que ses liens personnels et
économiques soient plus étroits avec les Émirats Arabes
Unis qu’avec tout autre État,
(ii) une société constituée dans les Émirats Arabes Unis,
pourvu qu’elle puisse établir :
(A) que des résidents des Émirats Arabes Unis sont
les bénéficiaires effectifs de l’ensemble de ses actions,
ou
(B) qu’elle tire la totalité ou la presque totalité de la
valeur de son revenu d’une entreprise exploitée
activement par elle, à l’exception d’une entreprise de
placement, dans les Émirats Arabes Unis et que la
totalité ou la presque totalité de la valeur de ses biens
est attribuable à des biens utilisés dans cette entreprise.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
63
2. For the purposes of paragraph 1, the term ‘‘resident of a
Contracting State’’ shall include:
2. Aux fins du paragraphe 1, l’expression « résident d’un État
contractant » comprend :
(a) the Government of that Contracting State or a political
subdivision or local Government or local authority thereof;
and
a) le gouvernement de cet État contractant ou de l’une de ses
subdivisions politiques ou gouvernements locaux ou collectivités locales; et
(b) any corporation, Central Bank, Abu Dhabi Investment
Authority, fund, authority, foundation, commission, agency
or other entity that was established under the law of that
Contracting State and that is wholly-owned and controlled by
the Government of that Contracting State or a political
subdivision or local authority thereof, by any entity referred
to in this subparagraph or by any combination thereof; and
b) toute société, banque centrale, l’Autorité d’investissements
d’Abu Dhabi, tout fonds, toute autorité, fondation, commission, tout organisme ou toute autre entité, qui a été établi en
vertu des lois de cet État contractant et qui est détenu et
contrôlé à part entière par le gouvernement de cet État
contractant ou par l’une de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales, par toute entité visée au présent alinéa ou
par plusieurs de ces entités; et
(c) any entity established in that Contracting State all the
capital of which has been provided by the Government of that
Contracting State or a political subdivision or local authority
thereof either alone or together with the governments of other
states.
c) toute entité établie dans cet État contractant et dont le capital
a été fourni par le gouvernement de cet État contractant ou par
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales
soit à titre individuel, soit avec les gouvernements d’autres
États.
3. Where by reason of the provisions of paragraph 1 an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined as follows:
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe l, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
(a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
State in which the individual has a permanent home available;
if the individual has a permanent home available in both
States, the individual shall be deemed to be a resident only of
the State with which the individual’s personal and economic
relations are closer (centre of vital interests);
a) cette personne est considérée comme un résident de l’État
où elle dispose d’un foyer d’habitation permanent; si elle
dispose d’un foyer d’habitation permanent dans les deux
États, elle est considérée comme un résident de l’État avec
lequel ses liens personnels et économiques sont les plus étroits
(centre des intérêts vitaux);
(b) if the State in which the individual’s centre of vital interests
is situated cannot be determined, or if there is not a permanent
home available in either State, the individual shall be deemed
to be a resident only of the State in which the individual has
an habitual abode;
b) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États, elle est considérée comme un résident de l’État où elle séjourne de façon
habituelle;
(c) if the individual has an habitual abode in both States or in
neither of them, the individual shall be deemed to be a resident
only of the State of which the individual is a national;
c) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États ou si elle ne séjourne de façon habituelle dans aucun
d’eux, elle est considérée comme un résident de l’État dont
elle possède la nationalité;
(d) if the individual is a national of both States or of neither of
them, the competent authorities of the Contracting States shall
settle the question by mutual agreement.
4. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a person
other than an individual is a resident of both Contracting States,
then it shall be deemed to be a resident only of the Contracting
State of which it is a national.
d) si cette personne possède la nationalité des deux États ou si
elle ne possède la nationalité d’aucun d’eux, les autorités
compétentes des États contractants tranchent la question d’un
commun accord.
4. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne autre qu’une personne physique est un résident des
deux États contractants, elle est considérée comme un résident
seulement de l’État contractant dont elle est un national.
64
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « établissement stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ includes especially:
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
(a) a place of management;
(b) a branch;
a) un siège de direction;
(c) an office;
b) une succursale;
(d) a factory;
c) un bureau;
(e) a workshop; and
d) une usine;
(f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place
relating to the exploration for or the exploitation of natural
resources.
e) un atelier; et
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu relié à l’exploration ou à l’exploitation des ressources naturelles.
3. A building site or construction or installation project
constitutes a permanent establishment only if it lasts for more
than twelve months.
3. Un chantier de construction ou de montage ne constitue un
établissement stable que si sa durée dépasse douze mois.
4. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include:
4. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas « établissement stable » si :
(a) the use of facilities solely for the purpose of storage,
display or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
(b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
(c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
(d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise or of collecting
information, for the enterprise;
(e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of carrying on, for the enterprise, any other activity of
a preparatory or auxiliary character;
(f) the maintenance of a fixed place of business solely for any
combination of activities mentioned in subparagraphs (a) to
(e) provided that the overall activity of the fixed place of
business resulting from this combination is of a preparatory or
auxiliary character.
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations
pour l’entreprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’exercer, pour l’entreprise, toute autre activité de caractère
préparatoire ou auxiliaire;
f) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins de
l’exercice cumulé d’activités mentionnées aux alinéas a) à e),
à condition que l’activité d’ensemble de l’installation fixe
d’affaires résultant de ce cumul garde un caractère préparatoire ou auxiliaire.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
65
5. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
where a person — other than an agent of an independent status
to whom paragraph 6 applies — is acting on behalf of an
enterprise and has, and habitually exercises in a Contracting State
an authority to conclude contracts in the name of the enterprise,
that enterprise shall be deemed to have a permanent establishment in that State in respect of any activities which that person
undertakes for the enterprise unless the activities of such person
are limited to those mentioned in paragraph 4 which, if exercised
through a fixed place of business, would not make this fixed
place of business a permanent establishment under the provisions of that paragraph.
5. Nonobstant les dispositions des paragraphes 1 et 2,
lorsqu’une personne — autre qu’un agent jouissant d’un statut
indépendant auquel s’applique le paragraphe 6 — agit pour le
compte d’une entreprise et dispose dans un État contractant de
pouvoirs qu’elle y exerce habituellement lui permettant de
conclure des contrats au nom de l’entreprise, cette entreprise est
considérée comme ayant un établissement stable dans cet État
pour toutes les activités que cette personne exerce pour l’entreprise, à moins que les activités de cette personne ne soient
limitées à celles qui sont mentionnées au paragraphe 4 et qui, si
elles étaient exercées par l’intermédiaire d’une installation fixe
d’affaires, ne permettraient pas de considérer cette installation
comme un établissement stable selon les dispositions de ce
paragraphe.
6. An enterprise shall not be deemed to have a permanent
establishment in a Contracting State merely because it carries on
business in that State through a broker, general commission
agent or any other agent of an independent status, provided that
such persons are acting in the ordinary course of their business.
However, when the activities of such an agent are devoted wholly
or almost wholly to the business of that enterprise, such agent
shall not be considered an agent of an independent status within
the meaning of this paragraph.
6. Une entreprise n’est pas considérée comme ayant un
établissement stable dans un État contractant du seul fait qu’elle
y exerce son activité par l’entremise d’un courtier, d’un
commissionnaire général ou de tout autre agent jouissant d’un
statut indépendant, à condition que ces personnes agissent dans
le cadre ordinaire de leur activité. Toutefois, lorsque les activités
d’un tel intermédiaire sont exercées exclusivement ou presque
exclusivement pour le compte de l’entreprise, il n’est pas
considéré comme un agent jouissant d’un statut indépendant au
sens du présent paragraphe.
7. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other State (whether through a permanent establishment or
otherwise), shall not of itself constitute either company a
permanent establishment of the other.
7. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou non)
ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une quelconque de ces
sociétés un établissement stable de l’autre.
III. TAXATION OF INCOME
III. IMPOSITION DES REVENUS
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income From Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant, sont
imposables dans cet autre État.
2. For the purposes of this Convention, the term ‘‘immovable
property’’ shall have the meaning which it has under the taxation
law of the Contracting State in which the property in question is
situated. The term shall in any case include property accessory to
immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry, rights to which the provisions of general law
respecting landed property apply, usufruct of immovable property and rights to variable or fixed payments as consideration for
the working of, or the right to work, mineral deposits, sources
and other natural resources; ships and aircraft shall not be
regarded as immovable property.
2. Au sens de la présente Convention, l’expression « biens
immobiliers » a le sens que lui attribue la législation fiscale de
l’État contractant où les biens considérés sont situés. L’expression comprend en tous cas les accessoires, le cheptel mort ou vif
des exploitations agricoles et forestières, les droits auxquels
s’appliquent les dispositions du droit privé concernant la
propriété foncière, l’usufruit des biens immobiliers et les droits
à des paiements variables ou fixes pour l’exploitation ou la
concession de l’exploitation de gisements minéraux, sources et
autres ressources naturelles; les navires et aéronefs ne sont pas
considérés comme des biens immobiliers.
3. The provisions of paragraph l shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property.
3. Les dispositions du paragraphe 1 s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation des
biens immobiliers.
66
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
4. The provisions of paragraphs l and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus de biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that State unless the enterprise carries on business
in the other Contracting State through a permanent establishment
situated therein. If the enterprise carries on or has carried on
business as aforesaid, the profits of the enterprise may be taxed
in the other State but only so much of them as is attributable to
that permanent establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’entreprise n’exerce
son activité dans l’autre État contractant par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé. Si l’entreprise exerce ou a
exercé son activité d’une telle façon, les bénéfices de l’entreprise
sont imposables dans l’autre État mais uniquement dans la
mesure où ils sont imputables à cet établissement stable.
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte exerçant des activités identiques ou analogues dans des conditions identiques ou analogues
et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont il
constitue un établissement stable.
3. In the determination of the profits of a permanent
establishment, there shall be allowed those deductible expenses
which are incurred for the purposes of the permanent establishment including executive and general administrative expenses,
whether incurred in the Contracting State in which the permanent
establishment is situated or elsewhere.
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont admises en déduction les dépenses déductibles qui sont
exposées aux fins poursuivies par cet établissement stable, y
compris les dépenses de direction et les frais généraux d’administration ainsi exposés, soit dans l’État contractant où est situé cet
établissement stable, soit ailleurs.
4. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
4. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
5. For the purposes of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
5. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
6. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Convention, then the
provisions of those Articles shall not be affected by the
provisions of this Article.
6. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles de la présente Convention, les dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
disposi-tions du présent article.
ARTICLE 8
ARTICLE 8
Shipping and Air Transport
Navigation maritime et aérienne
1. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the operation of ships or aircraft in international traffic shall be
taxable only in that State.
1. Les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs ne
sont imposables que dans cet État.
2. Notwithstanding the provisions of Article 7, profits derived
by an enterprise of a Contracting State from a voyage of a ship
or aircraft where the principal purpose of the voyage is to
transport passengers or property between places in the other
Contracting State may be taxed in that other State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 7, les bénéfices
qu’une entreprise d’un État contractant tire d’un voyage d’un
navire ou d’un aéronef lorsque le but principal du voyage est de
transporter des passagers ou des biens entre des points situés dans
l’autre État contractant sont imposables dans cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall also apply to
profits referred to in those paragraphs derived by an enterprise of
a Contracting State from the participation in a pool, a joint
business or an international operating agency.
ch. 24
3. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 s’appliquent aussi
aux bénéfices visés auxdits paragraphes qu’une entreprise d’un
État contractant tire de sa participation à un pool, une exploitation en commun ou un organisme international d’exploitation.
4. In this Article,
4. Au sens du présent article,
(a) the term ‘‘profits’’ includes:
a) le terme « bénéfices » comprend :
(i) gross receipts and revenues derived directly from the
operation of ships or aircraft in international traffic, and
(ii) interest that is incidental to the operation of ships or
aircraft in international traffic;
(b) the term ‘‘operation of ships or aircraft in international
traffic’’ by an enterprise, includes:
67
(i) les recettes brutes et les revenus provenant directement
de l’exploitation, en trafic international, de navires ou
d’aéronefs, et
(ii) les intérêts qui sont accessoires à l’exploitation, en trafic
international, de navires ou d’aéronefs;
b) l’expression « exploitation de navires ou d’aéronefs en
trafic international » par une entreprise, comprend :
(i) the charter or rental of ships or aircraft,
(i) l’affrètement ou la location de navires ou d’aéronefs,
(ii) the rental of containers and related equipment, and
(ii) la location de conteneurs et d’équipements accessoires,
et
(iii) the alienation of ships, aircraft, containers and related
equipment,
by that enterprise provided that such charter, rental or
alienation is incidental to the operation by that enterprise of
ships or aircraft in international traffic.
(iii) l’aliénation de navires, d’aéronefs, de conteneurs et
d’équipements accessoires,
par cette entreprise pourvu que cet affrètement, cette location
ou cette aliénation soit accessoire à l’exploitation, en trafic
international, de navires ou d’aéronefs par cette entreprise.
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
1. Where
1. Lorsque
(a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
(b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les bénéfices qui,
sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une des entreprises
mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être
inclus dans les bénéfices de cette entreprise et imposés en conséquence.
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations which
differ from those which would be made between independent enterprises, then any profits which would, but for those conditions,
have accrued to one of the enterprises, but, by reason of those
conditions, have not so accrued, may be included in the profits
of that enterprise and taxed accordingly.
2. Where a Contracting State includes in the profits of an
enterprise of that State — and taxes accordingly — profits on
which an enterprise of the other Contracting State has been
charged to tax in that other State and the profits so included are
profits which would have accrued to the enterprise of the
first-mentioned State if the conditions made between the two
enterprises had been those which would have been made
between independent enterprises, then that other State shall make
an appropriate adjustment to the amount of tax charged therein
on those profits. In determining such adjustment, due regard
shall be had to the other provisions of this Convention and the
competent authorities of the Contracting States shall if necessary
consult each other.
2. Lorsqu’un État contractant inclut dans les bénéfices d’une
entreprise de cet État — et impose en conséquence — des
bénéfices sur lesquels une entreprise de l’autre État contractant a
été imposée dans cet autre État, et que les bénéfices ainsi inclus
sont des bénéfices qui auraient été réalisés par l’entreprise du
premier État si les conditions convenues entre les deux entreprises avaient été celles qui auraient été convenues entre des
entreprises indépendantes, l’autre État procède à un ajustement
approprié du montant de l’impôt qui y a été perçu sur ces
bénéfices. Pour déterminer cet ajustement, il est tenu compte des
autres dispositions de la présente Convention et, si c’est
nécessaire, les autorités compétentes des États contractants se
consultent.
68
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
3. A Contracting State shall not change the profits of an
enterprise in the circumstances referred to in paragraph l after the
expiry of the time limits provided in its domestic laws and, in any
case, after five years from the end of the year in which the profits
which would be subject to such change would, but for the
conditions referred to in paragraph l, have been attributed to that
enterprise.
3. Un État contractant ne rectifiera pas les bénéfices d’une
entreprise dans les cas visés au paragraphe l après l’expiration des
délais prévus par son droit interne et, en tout cas, après
l’expiration de cinq ans à dater de la fin de l’année au cours de
laquelle les bénéfices qui feraient l’objet d’une telle rectification
auraient, sans les conditions visées au paragraphe 1, été attribués
à cette entreprise.
4. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply in the
case of fraud, wilful default or neglect.
4. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
en cas de fraude, d’omission volontaire ou de négligence.
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company which is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that State, but if the
beneficial owner of the dividends is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident,
et selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
dividendes est un résident de l’autre État contractant, l’impôt
ainsi établi ne peut excéder :
(a) 5 per cent of the gross amount of the dividends if the
beneficial owner is a company which controls directly or
indirectly at least 10 per cent of the voting power in the
company paying the dividends;
a) 5 pour cent du montant brut des dividendes si le bénéficiaire
effectif est une société qui contrôle directement ou indirectement au moins 10 pour cent des droits de vote dans la société
qui paie les dividendes;
(b) notwithstanding the provisions of subparagraph (a), 10
per cent of the gross amount of the dividends if they are paid
by a non-resident owned investment corporation that is a
resident of Canada to a company that is a resident of the United
Arab Emirates and that holds directly or indirectly at least 10
per cent of the voting power of the company paying the
dividends;
b) nonobstant les dispositions de l’alinéa a), 10 pour cent du
montant brut des dividendes si ceux-ci sont payés par une
société qui est un résident du Canada et une société de
placements appartenant à des non résidents à une société qui
est un résident des Émirats Arabes Unis et contrôle directement ou indirectement au moins 10 pour cent des droits de
vote de la société qui paie les dividendes;
(c) 15 per cent of the gross amount of the dividends in all other
cases.
The provisions of this paragraph shall not affect the taxation of
the company on the profits out of which the dividends are paid.
c) 15 pour cent du montant brut des dividendes, dans tous les
autres cas.
Les dispositions du présent paragraphe n’affectent pas l’imposition de la société au titre des bénéfices qui servent au paiement
des dividendes.
3. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares, ‘‘jouissance’’ shares or ‘‘jouissance’’ rights, mining
shares, founders’ shares or other rights, not being debt-claims,
participating in profits, as well as income which is subjected to
the same taxation treatment as income from shares by the laws of
the State of which the company making the distribution is a
resident.
3. Le terme « dividendes » employé dans le présent article
désigne les revenus provenant d’actions, actions ou bons de
jouissance, parts de mine, parts de fondateur ou autres parts
bénéficiaires à l’exception des créances, ainsi que les revenus
soumis au même régime fiscal que les revenus d’actions par la
législation de l’État dont la société distributrice est un résident.
4. The provisions of paragraph 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other State independent personal services from a fixed
base situated therein, and the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with such permanent
establishment or fixed base. In such case the provisions of Article
7 or Article 14, as the case may be, shall apply.
4. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les
cas, sont applicables.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
69
5. Where a company which is a resident of a Contracting State
derives profits or income from the other Contracting State, that
other State may not impose any tax on the dividends paid by the
company, except insofar as such dividends are paid to a resident
of that other State or insofar as the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with a permanent
establishment or a fixed base situated in that other State, nor
subject the company’s undistributed profits to a tax on undistributed profits, even if the dividends paid or the undistributed
profits consist wholly or partly of profits or income arising in
such other State.
5. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État ne peut percevoir aucun impôt sur les dividendes payés
par la société, sauf dans la mesure où ces dividendes sont payés
à un résident de cet autre État ou dans la mesure où la
participation génératrice des dividendes se rattache effectivement à un établissement stable ou à une base fixe situés dans cet
autre État, ni prélever aucun impôt, au titre de l’imposition des
bénéfices non distribués, sur les bénéfices non distribués de la
société, même si les dividendes payés ou les bénéfices non
distribués consistent en tout ou en partie en bénéfices ou revenus
provenant de cet autre État.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that State, but
if the beneficial owner of the interest is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed 10 per cent
of the gross amount of the interest.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État,
mais si le bénéficiaire effectif des intérêts est un résident de l’autre
État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10 pour cent
du montant brut des intérêts.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2, interest
arising in a Contracting State and paid to the Government of the
other Contracting State including a political subdivision and a
local authority thereof, the Central Bank of that other State or any
financial institution wholly owned by that Government shall be
exempt from tax in the first-mentioned State.
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2, les intérêts
provenant d’un État contractant et payés au gouvernement de
l’autre État contractant, y compris l’une de ses subdivisions
politiques ou collectivités locales, à la banque centrale de cet
autre État ou à toute institution financière détenue en totalité par
ce gouvernement sont exonérés d’impôt dans le premier État.
4. For the purposes of paragraph 3, the terms ‘‘the Central
Bank’’ and ‘‘financial institution wholly owned by the Government’’ mean:
4. Aux fins du paragraphe 3, les expressions « banque
centrale » et « institution financière détenue en totalité par le
gouvernement » désignent :
(a) in the case of Canada,
a) en ce qui concerne le Canada :
(i) the Bank of Canada;
(i) la Banque du Canada;
(ii) Export Development Canada; and
(ii) Exportation et développement Canada; et
(iii) such other financial institution the capital of which is
wholly owned by the Government of Canada as is specified
and agreed in letters exchanged between the competent
authorities of the Contracting States;
(iii) toute autre institution financière dont le capital est en
totalité détenu par le gouvernement du Canada et qui est
désignée et acceptée par échange de lettres entre les
autorités compétentes des États contractants;
(b) in the case of the United Arab Emirates,
b) en ce qui concerne les Émirats Arabes Unis :
(i) the Central Bank of the United Arab Emirates;
(i) la Banque centrale des Émirats Arabes Unis;
(ii) the Abu Dhabi Investment Authority; and
(ii) l’Autorité d’investissements d’Abu Dhabi; et
(iii) such other financial institution the capital of which is
wholly owned by the Government of the United Arab
Emirates as is specified and agreed in letters exchanged
between the competent authorities of the Contracting
States.
(iii) toute autre institution financière dont le capital est en
totalité détenu par le gouvernement des Émirats Arabes
Unis et qui est désignée et acceptée par échange de lettres
entre les autorités compétentes des États contractants.
70
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
5. The term ‘‘interest’’ as used in this Article means income
from debt-claims of every kind, whether or not secured by
mortgage, and in particular, income from government securities
and income from bonds or debentures, including premiums and
prizes attaching to such securities, bonds or debentures, as well
as income which is subjected to the same taxation treatment as
income from money lent by the laws of the State in which the
income arises. However, the term ‘‘interest’’ does not include
income dealt with in Article 8 or Article 10.
5. Le terme « intérêts » employé dans le présent article désigne
les revenus des créances de toute nature, assorties ou non de
garanties hypothécaires, et notamment les revenus des fonds
publics et des obligations d’emprunt, y compris les primes et lots
attachés à ces titres, ainsi que tous autres revenus soumis au
même régime fiscal que les revenus de sommes prêtées par la
législation de l’État d’où proviennent les revenus. Toutefois, le
terme « intérêts » ne comprend pas les revenus visés à l’article 8
ou à l’article 10.
6. The provisions of paragraph 2 shall not apply if the
beneficial owner of the interest, being a resident of a Contracting
State, carries on business in the other Contracting State in which
the interest arises through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the debt-claim in
respect of which the interest is paid is effectively connected with
such permanent establishment or fixed base. In such case the
provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be, shall
apply.
6. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un éta-blissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
7. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is that State itself, a political subdivision, a local
authority or a resident of that State. Where, however, the person
paying the interest, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the State in which
the permanent establishment or fixed base is situated.
7. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est cet État lui-même, une
subdivision politique, une collectivité locale ou un résident de cet
État. Toute-fois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit ou non
un résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel la dette
donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et qui
supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés comme
provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est
situé.
8. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the interest, having regard to the
debt-claim for which it is paid, exceeds the amount which would
have been agreed upon by the payer and the beneficial owner in
the absence of such relationship, the provisions of this Article
shall apply only to the last-mentioned amount. In such case, the
excess part of the payments shall remain taxable according to the
laws of each Contracting State, due regard being had to the other
provisions of this Convention.
8. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des intérêts,
compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés, excède
celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire effectif
en l’absence de pareilles relations, les dispositions du présent
article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce cas, la
partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente Convention.
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise and according to the laws of that
State, but if the beneficial owner of the royalties is a resident of
the other Contracting State, the tax so charged shall not exceed
10 per cent of the gross amount of the royalties.
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais si le bénéficiaire effectif des redevances est un résident
de l’autre État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10
pour cent du montant brut des redevances.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
71
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2,
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2,
(a) copyright royalties and other like payments in respect of
the production or reproduction of any literary, dramatic,
musical or other artistic work (but not including royalties in
respect of motion picture films nor royalties in respect of
works on film or videotape or other means of reproduction for
use in connection with television broadcasting), and
a) les redevances à titre de droits d’auteur et autres rémunérations similaires concernant la production ou la reproduction
d’une oeuvre littéraire, dramatique, musicale ou autre oeuvre
artistique (à l’exclusion des redevances concernant les films
cinématographiques et des redevances concernant les oeuvres
enregistrées sur films ou bandes magnétoscopiques ou autres
moyens de reproduction destinés à la télédiffusion);
(b) royalties for the use of, or the right to use, computer
software or any patent or for information concerning industrial, commercial or scientific experience (but not including
any such royalty in connection with a rental or franchise
agreement),
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State who is the beneficial owner thereof shall be
taxable only in that other State.
b) les redevances pour l’usage, ou la concession de l’usage,
d’un logiciel d’ordinateur ou d’un brevet ou pour des
informations ayant trait à une expérience acquise dans le
domaine industriel, commercial ou scientifique (à l’exclusion
de toute redevance dans le cadre d’un contrat de location ou
de franchisage),
provenant d’un État contractant et payées à un résident de l’autre
État contractant qui en est le bénéficiaire effectif, ne sont imposables que dans cet autre État.
4. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright, patent, trade mark, design or model, plan,
secret formula or process or other intangible property, or for the
use of, or the right to use, industrial, commercial or scientific
equipment, or for information concerning industrial, commercial
or scientific experience, and includes payments of any kind in
respect of motion picture films and works on film, videotape or
other means of reproduction for use in connection with television.
4. Le terme « redevances » employé dans le présent article
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur, d’un brevet, d’une
marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin ou d’un
modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé secrets ou de
tout autre bien incorporel, ainsi que pour l’usage ou la concession
de l’usage d’un équipement industriel, commercial ou scientifique ou pour des informations ayant trait à une expérience acquise
dans le domaine industriel, commercial ou scientifique; ce terme
comprend aussi les rémunérations de toute nature concernant les
films cinématographiques et les oeuvres enregistrées sur films,
bandes magnétoscopiques ou autres moyens de reproduction
destinés à la télévision.
5. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply if the
beneficial owner of the royalties, being a resident of a Contracting State, carries on business in the other Contracting State in
which the royalties arise through a permanent establishment
situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the right
or property in respect of which the royalties are paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
5. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou commerciale
par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit
une profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que le droit ou le bien générateur des redevances s’y
rattache effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7
ou de l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
6. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is that State itself, a political subdivision, a local
authority or a resident of that State. Where, however, the person
paying the royalties, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the royalties was incurred, and such royalties
are borne by such permanent establishment or fixed base, then
such royalties shall be deemed to arise in the State in which the
permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est cet État lui-même, une
subdivision politique, une collectivité locale ou un résident de cet
État. Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il soit ou
non un résident d’un État contractant, a dans un État contractant
un établissement stable, ou une base fixe, pour lequel l’obligation
donnant lieu au paiement des redevances a été conclue et qui
supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont considérées
comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base
fixe, est situé.
72
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the royalties, having regard to the
use, right or information for which they are paid, exceeds the
amount which would have been agreed upon by the payer and the
beneficial owner in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable according to the laws of each Contracting State,
due regard being had to the other provisions of this Convention.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles sont payées,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
effectif en l’absence de pareilles relations, les dispositions du
présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce
cas, la partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente Convention.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property situated in the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers situés dans l’autre État contractant, sont imposables dans cet autre État.
2. Gains from the alienation of movable property forming part
of the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has or had in the other
Contracting State or of movable property pertaining to a fixed
base that is or was available to a resident of a Contracting State
in the other Contracting State for the purpose of performing
independent personal services, including such gains from the
alienation of such a permanent establishment (alone or with the
whole enterprise) or of such a fixed base may be taxed in that
other State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a ou avait dans l’autre État contractant, ou
de biens mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un
résident d’un État contractant dispose ou a disposé dans l’autre
État contractant pour l’exercice d’une profession indépendante,
y compris de tels gains provenant de l’aliéna-tion globale de cet
établissement stable (seul ou avec l’ensemble de l’entreprise) ou
de cette base fixe, sont imposables dans cet autre État.
3. Gains from the alienation of ships or aircraft operated in
international traffic by an enterprise of a Contracting State, or
movable property pertaining to the operation of such ships or
aircraft, shall be taxable only in that State.
3. Les gains provenant de l’aliénation de navires ou aéronefs
exploités en trafic international par une entreprise d’un État
contractant ou de biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces
navires ou aéronefs ne sont imposables que dans cet État.
4. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of:
4. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation :
(a) shares, the value of which is derived principally from
immovable property situated in that other State; or
a) d’actions dont la valeur est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans l’autre État; ou
(b) an interest in a partnership or trust, the value of which is
derived principally from immovable property situated in that
other State,
b) d’une participation dans une société de personnes ou une
fiducie dont la valeur est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans cet autre État,
may be taxed in that other State.
sont imposables dans cet autre État.
5. Gains from the alienation of any property, other than that
referred to in paragraphs l, 2, 3 and 4, shall be taxable only in the
Contracting State of which the alienator is a resident.
5. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux visés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4 ne sont imposables que
dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
6. The provisions of paragraph 5 shall not affect the right of
either of the Contracting States to levy, according to its law, a tax
on gains from the alienation of any property derived by an
individual who is a resident of the other Contracting State and has
been a resident of the first-mentioned Contracting State at any
time during the five years immediately preceding the alienation
of the property.
6. Les dispositions du paragraphe 5 ne portent pas atteinte au
droit d’un État contractant de percevoir, conformément à sa
législation, un impôt sur les gains provenant de l’aliénation d’un
bien et réalisés par une personne physique qui est un résident de
l’autre État contractant et qui a été un résident du premier État
contractant à un moment quelconque au cours des cinq années
précédant immédiatement l’aliénation du bien.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
73
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Income derived by an individual who is a resident of a
Contracting State in respect of professional services or other
activities of an independent character shall be taxable only in that
State unless the individual has a fixed base regularly available in
the other Contracting State for the purpose of performing the
activities. If the individual has or had such a fixed base, the
income may be taxed in the other State but only so much of it as
is attributable to that fixed base.
1. Les revenus qu’une personne physique qui est un résident
d’un État contractant tire d’une profession libérale ou d’autres
activités de caractère indépendant ne sont imposables que dans
cet État, à moins que cette personne ne dispose de façon
habituelle dans l’autre État contractant d’une base fixe pour
l’exercice de ses activités. Si elle dispose, ou a disposé, d’une telle
base fixe, les revenus sont imposables dans l’autre État mais
uniquement dans la mesure où ils sont imputables à cette base
fixe.
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists and accountants.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes et
comptables.
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 18 and 19, salaries,
wages and other remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that State unless the employment is exercised in the other
Contracting State. If the employment is so exercised, such
remuneration as is derived therefrom may be taxed in that other
State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations qu’un résident d’un
État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’emploi ne soit exercé
dans l’autre État contractant. Si l’emploi y est exercé, les
rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre
État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned State if:
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe l, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État si :
(a) the recipient is present in the other State for a period or
periods not exceeding in the aggregate 183 days in any
twelve-month period commencing or ending in the calendar
year concerned, and
a) le bénéficiaire séjourne dans l’autre État pendant une
période ou des périodes n’excédant pas au total 183 jours au
cours de toute période de douze mois commençant ou se
terminant dans l’année civile considérée, et
(b) the remuneration is paid by, or on behalf of, a person who
is not a resident of the other State, and such remuneration is not
borne by a permanent establishment or a fixed base which the
person has in the other State.
b) les rémunérations sont payées par une personne ou pour le
compte d’une personne qui n’est pas un résident de l’autre État
et si la charge de ces rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que la personne a dans
l’autre État.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration in respect of an employment exercised aboard a
ship or aircraft, operated in international traffic by an enterprise
of a Contracting State, shall be taxable only in that State unless
the remuneration is derived by a resident of the other Contracting
State.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant ne sont imposables que
dans cet État sauf si ces rémunérations sont reçues par un résident
de l’autre État contractant.
74
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Directors’ Fees
Tantièmes
Directors’ fees and other similar payments derived by a
resident of a Contracting State in that resident’s capacity as a
member of the board of directors or a similar organ of a company
which is a resident of the other Contracting State may be taxed
in that other State.
Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe analogue d’une société qui est un résident de l’autre
État contractant sont imposables dans cet autre État.
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Sportspersons
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, or a musician, or as a sportsperson, from that resident’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 14 et 15, les revenus
qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un artiste de théâtre, de cinéma, de
la radio ou de la télévision, ou qu’un musicien, ou en tant que
sportif, sont imposables dans cet autre État.
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or a sportsperson in that individual’s capacity as
such accrues not to the entertainer or sportsperson personally but
to another person, that income may, notwithstanding the
provisions of Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting
State in which the activities of the entertainer or sportsperson are
exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
3. The provisions of paragraph 2 shall not apply if it is
established that neither the entertainer or the sportsperson nor
persons related thereto participate directly or indirectly in the
profits of the person referred to in that paragraph.
3. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas s’il est
établi que ni l’artiste du spectacle ou le sportif, ni des personnes
qui lui sont associées, ne participent directement ou indirectement aux bénéfices de la personne visée audit paragraphe.
4. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
income derived from activities performed in a Contracting State
by a resident of the other Contracting State:
4. Nonobstant les dispositions des paragraphes 1 et 2, les
revenus tirés des activités exercées dans un État contractant par
un résident de l’autre État contractant :
(a) within the framework of a cultural exchange between the
Contracting States, or
a) dans le cadre d’échanges culturels entre les États contractants; ou
(b) in the context of a visit in the first-mentioned State of a
non-profit organization of the other State, provided the visit is
substantially supported by public funds,
b) dans le cadre d’une visite, dans le premier État, d’une
organisation sans but lucratif de l’autre État pourvu que la
visite soit substantiellement supportée par des fonds publics,
shall be exempt from tax in the first-mentioned Contracting
State.
sont exonérés d’impôt dans le premier État contractant.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions and Annuities
Pensions et rentes
1. Pensions and annuities arising in a Contracting State and
paid to a resident of the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les pensions et les rentes provenant d’un État contractant
et payées à un résident de l’autre État contractant sont imposables
dans cet autre État.
2. Pensions and annuities arising in a Contracting State and
paid to a resident of the other Contracting State may also be taxed
in the State in which they arise and according to the laws of that
State.
2. Les pensions et les rentes provenant d’un État contractant
et payées à un résident de l’autre État contractant sont aussi
imposables dans l’État d’où elles proviennent et selon la
législation de cet État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
ARTICLE 19
ARTICLE 19
Government Service
Fonctions publiques
1. (a) Salaries, wages and similar remuneration, other than a
pension, paid by a Contracting State or a political subdivision
or a local authority or a local government thereof to an
individual in respect of services rendered to that State or
subdivision or authority or government in any other State
shall be taxable only in the first-mentioned State.
(b) However, such salaries, wages and similar remuneration
shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that State and the individual is a
resident of that Contracting State who:
75
1. a) Les traitements, salaires et rémunérations semblables,
autres que les pensions, payés par un État contractant ou l’une
de ses subdivisions politiques ou collectivités locales ou
gouvernements locaux à une personne physique au titre de
services rendus, dans tout autre État, à ce premier État,
subdivision ou collectivité ou gouvernement, ne sont imposables que dans le premier État.
b) Toutefois, ces traitements, salaires et rémunérations semblables ne sont imposables que dans l’autre État contractant si
les services sont rendus dans cet État et si la personne physique
est un résident de cet État contractant qui :
(i) is a national of that Contracting State; or
(i) possède la nationalité de cet État contractant, ou
(ii) did not become a resident of that Contracting State
solely for the purpose of rendering the services.
(ii) n’est pas devenu un résident de cet État contractant à
seule fin de rendre les services.
2. The provisions of Articles 15, 16 and 17 shall apply to
salaries, wages and similar remuneration in respect of services
rendered in connection with a business carried on by a
Contracting State or a political subdivision or a local authority or
a local government thereof.
2. Les dispositions des articles 15, 16 et 17 s’appliquent aux
traitements, salaires et rémunérations semblables payés au titre de
services rendus dans le cadre d’une activité industrielle ou
commerciale exercée par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales ou gouvernements locaux.
ARTICLE 20
ARTICLE 20
Students
Étudiants
Payments which a student, apprentice or business trainee who
is, or was immediately before visiting a Contracting State, a
resident of the other Contracting State and who is present in the
first-mentioned State solely for the purpose of that individual’s
education or training receives for the purpose of that individual’s
maintenance, education or training shall not be taxed in that
State, provided that such payments arise from sources outside
that State.
Les sommes qu’un étudiant, un stagiaire ou un apprenti qui
est, ou qui était immédiatement avant de se rendre dans un État
contractant, un résident de l’autre État contractant et qui séjourne
dans le premier État à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa
formation, reçoit pour couvrir ses frais d’entretien, d’études ou
de formation ne sont pas imposables dans cet État, à condition
qu’elles proviennent de sources situées en dehors de cet État.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Income of Government and Institutions
Revenus du gouvernement et des institutions
1. Notwithstanding the provisions of Article 10, dividends
paid by a company that is a resident of a Contracting State to a
resident of the other Contracting State that is referred to in
paragraph 2 of Article 4 and that is the beneficial owner of the
dividends shall be taxable only in the other Contracting State
provided that:
1. Nonobstant les dispositions de l’article 10, les dividendes
payés par une société qui est un résident d’un État contractant à
un résident de l’autre État contractant qui est visé au paragraphe
2 de l’article 4 et qui est le bénéficiaire effectif des dividendes, ne
sont imposables que dans l’autre État contractant pourvu que :
(a) the recipient, together with all other residents of the other
Contracting State that are referred to in paragraph 2 of Article
4, neither own or control shares of the company representing
more than 25 per cent of the value of all of its issued and
outstanding shares nor control directly or indirectly in any
manner whatever more than 25 per cent of the votes in respect
of the shares of the company; and
(b) the recipient has not received the dividends in the course
of carrying on an industrial or commercial activity.
If the conditions set out in this paragraph are not met, the provisions of Article 10 shall apply.
a) le bénéficiaire et tous les autres résidents de l’autre État
contractant visés au paragraphe 2 de l’article 4 ne détiennent
ni ne contrôlent des actions de la société qui représentent plus
de 25 pour cent de la valeur de toutes ses actions émises et en
circulation, ni ne contrôlent directement ou indirectement de
quelque manière que ce soit plus de 25 pour cent des voix à
l’égard des actions de la société; et
b) le bénéficiaire n’a pas reçu les dividendes dans le cadre de
l’exercice d’une activité industrielle ou commerciale.
Les dispositions de l’article 10 s’appliquent si les conditions prévues au présent paragraphe ne sont pas remplies.
76
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
2. Notwithstanding the provisions of Article 13, gains derived
by a resident of a Contracting State that is referred to in paragraph
2 of Article 4 from the alienation of shares, the dividends on
which would be exempt from taxation in the other Contracting
State, shall be taxable only in the first-mentioned Contracting
State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 13, les gains qu’un
résident d’un État contractant visé au paragraphe 2 de l’article 4
tire de l’aliénation d’actions dont les dividendes seraient exempts
d’impôts dans l’autre État contractant ne sont imposables que
dans le premier État contractant.
ARTICLE 22
ARTICLE 22
Other Income
Autres revenus
1. Subject to the provisions of paragraph 2, items of income
of a resident of a Contracting State, wherever arising, not dealt
with in the foregoing Articles of this Convention shall be taxable
only in that State.
1. Sous réserve des dispositions du paragraphe 2, les éléments
du revenu d’un résident d’un État contractant, d’où qu’ils
proviennent, qui ne sont pas traités dans les articles précédents de
la présente Convention ne sont imposables que dans cet État.
2. However, if such income is derived by a resident of a
Contracting State from sources in the other Contracting State,
such income may also be taxed in the State in which it arises, and
according to the law of that State. Where such income is income
from a trust which is a resident of a Contracting State, other than
a trust to which contributions were deductible, the tax so charged
in that Contracting State shall, provided that the income is
taxable in the Contracting State in which the recipient is a
resident, not exceed 15 per cent of the gross amount of the
income.
2. Toutefois, si ces revenus perçus par un résident d’un État
contractant proviennent de sources situées dans l’autre État
contractant, ils sont aussi imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État. Lorsque ces
revenus sont des revenus provenant d’une fiducie qui est un
résident d’un État contractant, autre qu’une fiducie qui a reçu des
contributions pour lesquelles une déduction a été accordée,
l’impôt ainsi établi dans cet État contractant ne peut excéder 15
pour cent du montant brut du revenu pourvu que celui-ci soit
imposable dans l’État contractant dont le bénéficiaire est un
résident.
IV. TAXATION OF CAPITAL
IV. IMPOSITION DE LA FORTUNE
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Capital
Fortune
1. Capital represented by immovable property owned by a
resident of a Contracting State and situated in the other
Contracting State, may be taxed in that other Contracting State.
1. La fortune constituée par des biens immobiliers que
possède un résident d’un État contractant et qui sont situés dans
l’autre État contractant, est imposable dans cet autre État
contractant.
2. Capital represented by movable property forming part of
the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or by movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
may be taxed in that other Contracting State.
2. La fortune constituée par des biens mobiliers qui font partie
de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise d’un État
contractant a dans l’autre État contractant, ou par des biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, est imposable dans cet
autre État contractant.
3. Capital represented by ships and aircraft operated in
international traffic by an enterprise of a Contracting State, and
by movable property pertaining to the operation of such ships
and aircraft, shall be taxable only in that Contracting State.
3. La fortune constituée par des navires et des aéronefs
exploités en trafic international par une entreprise d’un État
contractant, ainsi que par des biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires et aéronefs, n’est imposable que dans cet État
contractant.
4. All other elements of capital of a resident of a Contracting
State shall be taxable only in that Contracting State.
4. Tous les autres éléments de la fortune d’un résident d’un
État contractant ne sont imposables que dans cet État contractant.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
77
V. METHODS FOR PREVENTION OF DOUBLE
TAXATION
V. DISPOSITIONS PRÉVENTIVES DE LA DOUBLE
IMPOSITION
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Elimination of Double Taxation
Élimination de la double imposition
1. In the case of Canada, double taxation shall be avoided as
follows:
1. En ce qui concerne le Canada, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
(a) subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the deduction from tax payable in Canada of tax
paid in a territory outside Canada and to any subsequent
modification of those provisions — which shall not affect the
general principle hereof — and unless a greater deduction or
relief is provided under the laws of Canada, tax payable in the
United Arab Emirates on profits, income or gains arising in the
United Arab Emirates shall be deducted from any Canadian
tax payable in respect of such profits, income or gains;
a) sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un
territoire en dehors du Canada sur l’impôt canadien payable et
de toute modification ultérieure de ces dispositions qui n’en
affecterait pas le principe général, et sans préjudice d’une
déduction ou d’un dégrèvement plus important prévu par la
législation canadienne, l’impôt dû dans les Émirats Arabes
Unis à raison de bénéfices, revenus ou gains provenant des
Émirats Arabes Unis est porté en déduction de tout impôt
canadien dû à raison des mêmes bénéfices, revenus ou gains;
(b) where, in accordance with any provision of the Convention, income derived or capital owned by a resident of Canada
is exempt from tax in Canada, Canada may nevertheless, in
calculating the amount of tax on other income or capital, take
into account the exempted income or capital.
b) lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident du Canada reçoit ou
la fortune qu’il possède sont exempts d’impôts au Canada, le
Canada peut néanmoins, pour calculer le montant de l’impôt
sur d’autres revenus ou de la fortune, tenir compte des revenus
ou de la fortune exemptés.
2. In the case of the United Arab Emirates, double taxation
shall be avoided in accordance with the provisions of the tax laws
of the United Arab Emirates.
2. En ce qui concerne les Émirats Arabes Unis, la double
imposition est évitée conformément aux dispositions de la
législation fiscale des Émirats Arabes Unis.
3. For the purposes of this Article, profits, income or gains of
a resident of a Contracting State which may be taxed in the other
Contracting State in accordance with this Convention shall be
deemed to arise from sources in that other State.
3. Pour l’application du présent article, les bénéfices, revenus
ou gains d’un résident d’un État contractant qui sont imposables
dans l’autre État contractant conformément à la présente
Convention, sont considérés comme provenant de sources
situées dans cet autre État.
VI. SPECIAL PROVISIONS
VI. DISPOSITIONS SPÉCIALES
ARTICLE 25
ARTICLE 25
Non-discrimination
Non-discrimination
1. Nationals of a Contracting State shall not be subjected in the
other Contracting State to any taxation or any requirement
connected therewith which is other or more burdensome than the
taxation and connected requirements to which nationals of that
other State in the same circumstances are or may be subjected.
1. Les nationaux d’un État contractant ne sont soumis dans
l’autre État contractant à aucune imposition ou obligation y
relative, qui est autre ou plus lourde que celles auxquelles sont ou
pourront être assujettis les nationaux de cet autre État qui se
trouvent dans la même situation.
2. The taxation on a permanent establishment which a resident
of a Contracting State has in the other Contracting State shall not
be less favourably levied in that other State than the taxation
levied on residents of that other State carrying on the same
activities.
2. L’imposition d’un établissement stable qu’un résident d’un
État contractant a dans l’autre État contractant n’est pas établie
dans cet autre État d’une façon moins favorable que l’imposition
des résidents de cet autre État qui exercent la même activité.
3. Nothing in this Article shall be construed as obliging a
Contracting State to grant to residents of the other Contracting
State any personal allowances, reliefs and reductions for taxation
purposes on account of civil status or family responsibilities
which it grants to its own residents.
3. Aucune disposition du présent article ne peut être interprétée comme obligeant un État contractant à accorder aux résidents
de l’autre État contractant les déductions personnelles, abattements et réductions d’impôt en fonction de la situation ou des
charges de famille qu’il accorde à ses propres résidents.
78
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
4. Companies which are residents of a Contracting State, the
capital of which is wholly or partly owned or controlled, directly
or indirectly, by one or more residents of the other Contracting
State, shall not be subjected in the first-mentioned State to any
taxation or any requirement connected therewith which is other
or more burdensome than the taxation and connected requirements to which other similar companies which are residents of
the first-mentioned State, the capital of which is wholly or partly
owned or controlled, directly or indirectly, by one or more
residents of a third State, are or may be subjected.
4. Les sociétés qui sont des résidents d’un État contractant et
dont le capital est en totalité ou en partie, directement ou
indirectement, détenu ou contrôlé par un ou plusieurs résidents
de l’autre État contractant, ne sont soumises dans le premier État
à aucune imposition ou obligation y relative, qui est autre ou plus
lourde que celles auxquelles sont ou pourront être assujetties les
autres sociétés similaires qui sont des résidents du premier État
et dont le capital est en totalité ou en partie, directement ou
indirectement, détenu ou contrôlé par un ou plusieurs résidents
d’un État tiers.
5. In this Article, the term ‘‘taxation’’ means taxes which are
the subject of this Convention.
5. Le terme « imposition » désigne, dans le présent article, les
impôts visés par la présente Convention.
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Convention, that person may, irrespective of the remedies provided by
the domestic law of those States, address to the competent
authority of the Contracting State of which that person is a
resident an application in writing stating the grounds for
claiming the revision of such taxation. To be admissible, the said
application must be submitted within two years from the first
notification of the action which gives rise to taxation not in
accordance with the Convention.
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
État contractant ou par les deux États contractants entraînent ou
entraîneront pour elle une imposition non conforme aux dispositions de la présente Convention, elle peut, indépendamment des
recours prévus par le droit interne de ces États, adresser à
l’autorité compétente de l’État contractant dont elle est un
résident, une demande écrite et motivée de révision de cette
imposition. Pour être recevable, ladite demande doit être
présentée dans un délai de deux ans à compter de la première
notification de la mesure qui entraîne une imposition non
conforme à la Convention.
2. The competent authority referred to in paragraph l shall
endeavour, if the objection appears to it to be justified and if it is
not itself able to arrive at a satisfactory solution, to resolve the
case by mutual agreement with the competent authority of the
other Contracting State, with a view to the avoidance of taxation
not in accordance with the Convention.
2. L’autorité compétente visée au paragraphe l s’efforce, si la
réclamation lui paraît fondée et si elle n’est pas elle-même en
mesure d’y apporter une solution satisfaisante, de résoudre le cas
par voie d’accord amiable avec l’autorité compétente de l’autre
État contractant, en vue d’éviter une imposition non conforme à
la Convention.
3. A Contracting State shall not, after the expiry of the time
limits provided in its domestic laws and, in any case, after five
years from the end of the taxable period to which the income
concerned was attributed, increase the tax base of a resident of
either of the Contracting States by including therein items of
income which have also been charged to tax in the other
Contracting State. This paragraph shall not apply in the case of
fraud, wilful default or neglect.
3. Un État contractant n’augmente pas la base imposable d’un
résident de l’un ou l’autre État contractant en y incluant des
éléments de revenu qui ont déjà été imposés dans l’autre État
contractant, après l’expiration des délais prévus par son droit
interne et, en tout cas, après l’expiration de cinq ans à dater de la
fin de la période imposable au cours de laquelle les revenus en
cause ont été attribués. Le présent paragraphe ne s’applique pas
en cas de fraude, d’omission volontaire ou de négligence.
4. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of the
Convention.
4. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application de la Convention.
5. The competent authorities of the Contracting States may
consult together for the elimination of double taxation in cases
not provided for in the Convention and may communicate with
each other directly for the purpose of applying the Convention.
5. Les autorités compétentes des États contractants peuvent se
concerter en vue d’éliminer la double imposition dans les cas non
prévus par la Convention et peuvent communiquer directement
entre elles aux fins de l’application de la Convention.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
ch. 24
79
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is necessary for carrying out the
provisions of this Convention or of the domestic laws of the
Contracting States concerning taxes covered by the Convention
insofar as the taxation thereunder is not contrary to the
Convention. Any information received by a Contracting State
shall be treated as secret in the same manner as information
obtained under the domestic laws of that State and shall be
disclosed only to persons or authorities (including courts and
administrative bodies) concerned with the assessment or collection of, the enforcement in respect of, or the determination of
appeals in relation to, taxes. Such persons or authorities shall use
the information only for such purposes. They may disclose the
information in public court proceedings or in judicial decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements nécessaires pour appliquer les dispositions de
la présente Convention ou celles de la législation interne des États
contractants relative aux impôts visés par la Convention dans la
mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est pas contraire à la
Convention. Les renseignements reçus par un État contractant
sont tenus secrets de la même manière que les renseignements
obtenus en application de la législation interne de cet État et ne
sont communiqués qu’aux personnes ou autorités (y compris les
tribunaux et organes administratifs) concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts, par la mise à exécution de
ces impôts, ou par les décisions sur les recours relatifs à ces
impôts. Ces personnes ou autorités n’utilisent ces renseignements qu’à ces fins. Elles peuvent faire état de ces renseignements au cours d’audiences publiques de tribunaux ou dans des
jugements.
2. Nothing in paragraph 1 shall be construed so as to impose
on a Contracting State the obligation:
2. Les dispositions du paragraphe l ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
(a) to carry out administrative measures at variance with the
laws or the administrative practice of that or of the other
Contracting State;
(b) to supply information which is not obtainable under the
laws or in the normal course of the administration of that or of
the other Contracting State;
(c) to supply information which would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant;
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel, professionnel ou un procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
3. If information is requested by a Contracting State in
accordance with this Article, the other Contracting State shall
endeavour to obtain the information to which the request relates
in the same way as if its own taxation were involved notwithstanding the fact that the other State does not, at that time, need
such information.
3. Lorsqu’un État contractant demande des renseignements en
conformité avec le présent article, l’autre État contractant
s’efforce d’obtenir les renseignements relatifs à cette demande de
la même façon que si ses propres impôts étaient en jeu même si
cet autre État n’a pas besoin, à ce moment, de ces renseignements.
ARTICLE 28
ARTICLE 28
Members of Diplomatic and Consular Missions
Membres des missions diplomatiques et postes consulaires
The provisions of this Convention shall not affect the fiscal
privileges of members of diplomatic or consular missions under
the general rules of international law or under the provisions of
special agreements.
Les dispositions de la présente Convention ne portent pas
atteinte aux privilèges fiscaux dont bénéficient les fonctionnaires
diplomatiques ou consulaires en vertu soit des règles générales
du droit des gens, soit des dispositions d’accords particuliers.
80
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
ARTICLE 29
ARTICLE 29
Miscellaneous Rules
Dispositions diverses
1. The provisions of this Convention shall not be construed to
restrict in any manner any exemption, allowance, credit or other
deduction accorded:
1. Les dispositions de la présente Convention ne peuvent être
interprétées comme limitant d’une manière quelconque les
exonérations, abattements, déductions, crédits ou autres allégements qui sont ou seront accordés :
(a) by the laws of a Contracting State in the determination of
the tax imposed by that State; or
(b) by any other agreement entered into by a Contracting
State.
a) par la législation d’un État contractant pour la détermination de l’impôt prélevé par cet État; ou
b) par tout autre accord conclu par un État contractant.
2. Nothing in the Convention shall be construed as preventing
Canada from imposing a tax on amounts included in the income
of a resident of Canada with respect to a partnership, trust, or
controlled foreign affiliate, in which that resident has an interest.
2. Aucune disposition de la Convention ne peut être interprétée comme empêchant le Canada de prélever un impôt sur les
montants inclus dans le revenu d’un résident du Canada à l’égard
d’une société de personnes, une fiducie ou une société étrangère
affiliée contrôlée dans laquelle il possède une participation.
3. For purposes of paragraph 3 of Article XXII (Consultation)
of the General Agreement on Trade in Services, the Contracting
States agree that, notwithstanding that paragraph, any dispute
between them as to whether a measure falls within the scope of
this Convention may be brought before the Council for Trade in
Services, as provided by that paragraph, only with the consent of
both Contracting States. Any doubt as to the interpretation of this
paragraph shall be resolved under paragraph 4 of Article 26 or,
failing agreement under that procedure, pursuant to any other
procedure agreed to by both Contracting States.
3. Au sens du paragraphe 3 de l’article XXII (Consultation) de
l’Accord général sur le commerce des services, les États
contractants conviennent que, nonobstant ce paragraphe, tout
différend entre eux sur la question de savoir si une mesure relève
de la présente Convention, ne peut être porté devant le Conseil
sur le commerce des services, tel que prévu par ce paragraphe,
qu’avec le consentement des deux États contractants. Tout doute
au sujet de l’interprétation du présent paragraphe est résolu en
vertu du paragraphe 4 de l’article 26 ou, en l’absence d’un accord
en vertu de cette procédure, en vertu de toute autre procédure
acceptée par les deux États contractants.
VII. FINAL PROVISIONS
VII. DISPOSITIONS FINALES
ARTICLE 30
ARTICLE 30
Entry Into Force
Entrée en vigueur
1. This Convention shall be ratified and the instruments of
ratification shall be exchanged as soon as possible.
1. La présente Convention sera ratifiée et les instruments de
ratification seront échangés dès que possible.
2. The Convention shall enter into force upon the exchange of
instruments of ratification and its provisions shall have effect:
2. La Convention entrera en vigueur dès l’échange des
instruments de ratification et ses dispositions seront applicables :
(a) in respect of tax withheld at the source on amounts paid or
credited to non-residents, on or after the first day of January
in the year in which the Convention enters into force; and
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non résidents ou portés à leur crédit, à partir du 1er janvier
de l’année de l’entrée en vigueur de la Convention; et
(b) in respect of other taxes, for taxation years beginning on
or after the first day of January of the year in which the
Convention enters into force.
b) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition
commençant à partir du 1er janvier de l’année de l’entrée en
vigueur de la Convention.
ARTICLE 31
ARTICLE 31
Termination
Dénonciation
This Convention shall continue in effect indefinitely but either
Contracting State may, on or before June 30 of any calendar year
beginning after the expiration of a period of ten years after the
year of the exchange of instruments of ratification, give to the
other Contracting State a notice of termination in writing through
diplomatic channels; in such event, the Convention shall cease to
have effect:
La présente Convention restera indéfiniment en vigueur, mais
chacun des États contractants pourra, jusqu’au 30 juin inclus de
toute année civile commençant après l’expiration d’une période
de dix ans après l’année de l’échange des instruments de
rati-fication, donner par la voie diplomatique un avis de
dénonciation écrit à l’autre État contractant; dans ce cas, la
Convention cessera d’être applicable :
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
(a) in Canada:
ch. 24
81
a) au Canada :
(i) in respect of tax withheld at the source on amounts paid
or credited to non-residents, on or after the first day of
January of the next following calendar year; and
(i) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants
payés à des non-résidents ou portés à leur crédit, à partir du
1er janvier de l’année civile subséquente; et
(ii) in respect of other Canadian tax, for taxation years
beginning on or after the first day of January of the next
following calendar year;
(ii) à l’égard des autres impôts canadiens, pour toute année
d’imposition commençant à partir du 1er janvier de l’année
civile subséquente;
b) aux Émirats Arabes Unis :
(b) in the United Arab Emirates:
(i) in respect of tax withheld at the source on amounts paid
or credited to non-residents, on or after the first day of
January of the next following calendar year; and
(i) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants
payés à des non-résidents ou portés à leur crédit, à partir du
1er janvier de l’année civile subséquente; et
(ii) in respect of other taxes, for taxation years beginning on
or after the first day of January of the next following
calendar year.
(ii) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition commençant à partir du 1er janvier de l’année civile
subséquente.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, duly authorized
to that effect, have signed this Convention.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet,
ont signé la présente Convention.
DONE in duplicate at Abu Dhabi, this 9th day of June 2002,
in the English, French and Arabic languages, each version being
equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Abu Dhabi ce 9e jour de juin
2002, en langues française, anglaise et arabe, chaque version
faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA
FOR THE GOVERNMENT
OF THE UNITED
ARAB EMIRATES
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DES ÉMIRATS
ARABES UNIS
Christopher J.M. Thomson
Dr. Mohammed Khalfan Bin
Khirbash
Christopher J.M. Thomson
Dr Mohammed Khalfan Bin
Khirbash
82
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 3
51 ELIZ. II
SCHEDULE 2
(Section 2)
ANNEXE 2
(article 2)
PROTOCOL
PROTOCOLE
At the signing of the Convention between the Government of
Canada and the Government of the United Arab Emirates for the
avoidance of double taxation and the prevention of fiscal evasion
with respect to taxes on income and on capital (hereinafter
referred to as ‘‘the Convention’’), the undersigned have agreed
upon the following provisions which form an integral part of the
Convention.
Au moment de procéder à la signature de la Convention entre
le Gouvernement du Canada et le Gouvernement des Émirats
Arabes Unis en vue d’éviter les doubles impositions et de
prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur
la fortune (ci-après dénommée « la Convention »), les soussignés sont convenus des dispositions suivantes qui forment partie
intégrante de la Convention.
1. With reference to Articles 6 and 13 of the Convention, in the
case of Canada, income from the alienation of immovable
property shall be subjected to taxation in accordance with the
provisions of paragraph 1 of Article 6 of the Convention.
1. En ce qui concerne les articles 6 et 13 de la Convention, dans
le cas du Canada, les revenus provenant de l’aliénation de biens
immobiliers sont assujettis à l’impôt conformément aux dispositions du paragraphe 1 de l’article 6 de la Convention.
2. With reference to Article 8 of the Convention, it is
understood that:
2. En ce qui concerne l’article 8 de la Convention, il est
entendu que :
(a) the provisions of paragraph 1 of that Article apply
notwithstanding the provisions of Article 7 of the Convention; and
a) les dispositions du paragraphe 1 de cet article s’appliquent
nonobstant les dispositions de l’article 7 de la Convention; et
(b) the provisions of that Article apply to the sale of passage
tickets on behalf of other enterprises and to a hotel business,
provided that the keeping of the hotel is for no other purpose
than to provide transit passengers with night accommodation,
the cost of such a service being included in the price of the
passage ticket.
b) les dispositions de cet article s’appliquent à la vente de
billets de passage pour d’autres entreprises et à une activité
hôtelière si l’exploitation de l’hôtel n’a pas d’autre but que de
fournir aux passagers en transit un logement pour la nuit,
prestation dont le coût est compris dans le prix du billet de
passage.
3. With reference to Article 10 of the Convention, it is
understood that nothing contained therein affects the fiscal
privileges available under the doctrine of sovereign immunity to
the Government of a Contracting State or local Governments,
and their agencies and institutions.
3. En ce qui concerne l’article 10 de la Convention, il est
entendu qu’aucune de ses dispositions n’affecte les privilèges
fiscaux que le gouvernement d’un État contractant ou des
gouvernements locaux et leurs agences et institutions peuvent
obtenir en vertu de la doctrine de l’immunité souveraine.
4. With reference to Article 12 of the Convention, it is
understood that the term ‘‘royalties’’ does not include payments
in respect of the operation of mines or quarries or the exploitation
of natural resources.
4. En ce qui concerne l’article 12 de la Convention, il est
entendu que le terme « redevances » ne comprend pas les
paiements au titre de l’opération d’une mine ou d’une carrière ou
de l’exploitation de ressources naturelles.
5. With reference to Article 22 of the Convention, it is
understood that nothing contained therein affects the rights of the
United Arab Emirates to tax income related to oil and natural
resources situated in the United Arab Emirates in accordance
with its tax laws.
5. En ce qui concerne l’article 22 de la Convention, il est
entendu qu’aucune de ses dispositions n’affecte le droit des
Émirats Arabes Unis d’imposer en vertu de sa législation fiscale
les revenus reliés au pétrole et aux ressources naturelles situés aux
Émirats Arabes Unis.
6. A company which is a resident of a Contracting State and
which has earnings in that State which may be taxed in a
Contracting State in accordance with the provisions of Articles
6, 7 or 13 of the Convention, remains subject to the branch tax
on such earnings but the rate of such tax shall not exceed 5 per
cent.
6. Une société qui est un résident d’un État contractant et qui
a des revenus dans cet État qui sont imposables dans un État
contractant en vertu des dispositions des articles 6, 7 ou 13 de la
Convention, demeure assujettie à l’impôt de succursale sur
lesdits revenus mais le taux de cet impôt ne peut excéder 5 pour
cent.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 3
7. For the purpose of paragraph 6, the term ‘‘earnings’’ means
the profits in a year and previous years after deducting therefrom:
(a) business losses attributable to such permanent establishments (including losses from the alienation of property
forming part of the business property of such permanent
establishments) in such year and previous years,
(b) all taxes chargeable in that Contracting State on such
profits, other than the additional tax referred to herein,
(c) the profits reinvested in that Contracting State, provided
that where that Contracting State is Canada, the amount of
such deduction shall be determined in accordance with the
existing provisions of the law of Canada regarding the
computation of the allowance in respect of investment in
property in Canada, and any subsequent modification of those
provisions which shall not affect the general principle hereof,
and
(d) five hundred thousand Canadian dollars ($500,000) or its
equivalent in United Arab Emirates currency, less any amount
deducted
ch. 24
83
7. Au sens du paragraphe 6, le terme « revenus » désigne les
bénéfices pour l’année et pour les années antérieures, après
déduction :
a) des pertes d’entreprise imputables aux établissements
stables (y compris les pertes provenant de l’aliénation de biens
faisant partie de l’actif de tels établissements stables), pour
cette année et pour les années antérieures,
b) de tous les impôts, autres que l’impôt additionnel visé, qui
sont perçus dans cet État contractant sur lesdits bénéfices,
c) des bénéfices réinvestis dans cet État contractant pourvu
que, lorsque cet État contractant est le Canada, le montant de
cette déduction soit établi conformément aux dispositions
existantes de la législation du Canada concernant le calcul de
l’allocation relative aux investissements dans des biens situés
au Canada, et de toute modification ultérieure de ces dispositions qui n’en affecterait pas le principe général, et
d) de cinq cent mille dollars canadiens (500 000 $) ou son
équivalent en monnaie des Émirats Arabes Unis, moins tout
montant déduit :
(i) by the company, or
(i) par la société, ou
(ii) by a person related thereto from the same or a similar
business as that carried on by the company under this
subparagraph (d);
(ii) en vertu du présent alinéa, par une personne associée à
la société en raison d’une entreprise identique ou analogue
à celle que la société exerce.
for the purposes of this subparagraph (d) a company is related
to another company if one company directly or indirectly
controls the other, or both companies are directly or indirectly
controlled by the same person or persons, or if the two
companies deal with each other not at arm’s length.
Au sens de l’alinéa d), une société est associée à une autre
société si elle contrôle directement ou indirectement l’autre ou
si les deux sociétés sont directement ou indirectement
contrôlées par la même personne ou les mêmes personnes, ou
si les deux sociétés ont entre elles un lien de dépendance.
8. Where at any time an individual is treated for the purposes
of taxation in Canada as having alienated a property and is taxed
in Canada by reason thereof, that individual may elect in the
individual’s annual return of income for the year of such
alienation to be liable to tax in the United Arab Emirates in that
year as if the individual had, immediately before that time, sold
and repurchased such property for an amount equal to its fair
market value at that time.
8. Lorsque, à une date quelconque, une personne physique est
considérée aux fins d’imposition au Canada comme ayant aliéné
un bien et est imposée au Canada en raison de cette aliénation,
cette personne physique peut choisir dans sa déclaration annuelle
de revenu pour l’année de cette aliénation d’être assujettie aux
Émirats Arabes Unis pour cette année comme si elle avait,
immédiatement avant cette date, vendu et racheté ce bien pour un
montant égal à sa juste valeur marchande à cette date.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, duly authorized
to that effect, have signed this Protocol.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet,
ont signé le présent Protocole.
DONE in duplicate at Abu Dhabi, this 9th day of June 2002,
in the English, French and Arabic languages, each version being
equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Abu Dhabi ce 9e jour de juin
2002, en langues française, anglaise et arabe, chaque version
faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA
FOR THE GOVERNMENT
OF THE UNITED
ARAB EMIRATES
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DES ÉMIRATS
ARABES UNIS
Christopher J.M. Thomson
Dr. Mohammed Khalfan Bin
Khirbash
Christopher J.M. Thomson
Dr Mohammed Khalfan Bin
Khirbash
84
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
SCHEDULE 4
(Section 5)
ANNEXE 4
(article 5)
SCHEDULE 1
(Section 2)
ANNEXE 1
(article 2)
CONVENTION BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF THE REPUBLIC
OF MOLDOVA FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION AND THE PREVENTION OF FISCAL
EVASION WITH RESPECT TO TAXES ON INCOME
CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DU
CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA
RÉPUBLIQUE DE MOLDOVA EN VUE D’ÉVITER LES
DOUBLES IMPOSITIONS ET DE PRÉVENIR L’ÉVASION
FISCALE EN MATIÈRE D’IMPÔTS SUR LE REVENU
The Government of Canada and the Government of the Republic
of Moldova, desiring to conclude a Convention for the
avoidance of double taxation and the prevention of fiscal
evasion with respect to taxes on income, have agreed as follows:
Le gouvernement du Canada et le gouvernement de la République de Moldova, désireux de conclure une convention en
vue d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, sont convenus des dispositions suivantes :
I. SCOPE OF THE CONVENTION
I. CHAMP D’APPLICATION DE LA CONVENTION
ARTICLE 1
ARTICLE PREMIER
Persons Covered
Personnes visées
This Convention shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
La présente convention s’applique aux personnes qui sont des
résidents d’un des États contractants ou des deux.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. This Convention shall apply to taxes on income imposed on
behalf of a Contracting State, irrespective of the manner in which
they are levied.
1. La présente convention s’applique aux impôts sur le revenu
perçus pour le compte d’un État contractant, quel que soit le
système de perception.
2. There shall be regarded as taxes on income all taxes
imposed on total income or on elements of income, including
taxes on gains from the alienation of movable or immovable
property, as well as taxes on capital appreciation.
2. Sont considérés comme impôts sur le revenu les impôts
perçus sur le revenu total ou sur des éléments du revenu, y
compris les impôts sur les gains provenant de l’aliénation de
biens mobiliers ou immobiliers, ainsi que les impôts sur les
plus-values.
3. The existing taxes to which the Convention shall apply are
in particular:
3. Les impôts actuels auxquels s’applique la Convention sont
notamment :
(a) in the case of Canada, the income taxes imposed by the
Government of Canada under the Income Tax Act (hereinafter
referred to as ‘‘Canadian tax’’); and
a) en ce qui concerne le Canada, les impôts sur le revenu qui
sont perçus par le gouvernement du Canada en vertu de la Loi
de l’impôt sur le revenu (ci-après dénommés « impôt canadien »); et
(b) in the case of Moldova, the income tax (hereinafter referred
to as ‘‘Moldovan tax’’).
4. The Convention shall apply also to any identical or
substantially similar taxes that are imposed after the date of
signature of the Convention in addition to, or in place of, the
existing taxes. The competent authorities of the Contracting
States shall notify each other of any significant changes that have
been made in their respective taxation laws.
b) en ce qui concerne la Moldova, l’impôt sur le revenu
(ci-après dénommé « impôt moldave »).
4. La Convention s’applique aussi aux impôts de nature
identique ou analogue qui seraient établis après la date de
signature de la Convention et qui s’ajouteraient aux impôts
actuels ou les remplaceraient. Les autorités compétentes des États
contractants se communiquent les modifications importantes
apportées à leur législation fiscale respective.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
85
II. DEFINITIONS
II. DÉFINITIONS
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Convention, unless the context
otherwise requires:
1. Au sens de la présente convention, à moins que le contexte
n’exige une interprétation différente :
(a) the terms ‘‘a Contracting State’’ and ‘‘the other Contracting State’’ mean, as the context requires, Canada or Moldova;
a) les expressions « un État contractant » et « l’autre État
contractant » désignent, suivant le contexte, le Canada ou la
Moldova;
(b) the term ‘‘Canada’’, used in a geographical sense, means
the territory of Canada, including:
(i) any area beyond the territorial sea of Canada which, in
accordance with international law and the laws of Canada,
is an area within which Canada may exercise rights with
respect to the seabed and subsoil and their natural resources, and
(ii) the sea and airspace above every area referred to in
clause (i) in respect of any activity carried on in connection
with the exploration for or the exploitation of the natural
resources referred to therein;
(c) the term ‘‘Moldova’’ means the Republic of Moldova and,
when used in a geographical sense, means its territory within
its borders, consisting of soil, subsoil, waters and aerial space
above soil and waters, over which the Republic of Moldova
exercises its absolute and exclusive sovereignty and jurisdiction, in accordance with its internal legislation and international law;
(d) the term ‘‘person’’ includes an individual, a trust, a
company, a partnership and any other body of persons;
(e) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
entity that is treated as a body corporate for tax purposes;
(f) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and ‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively an
enterprise carried on by a resident of a Contracting State and
an enterprise carried on by a resident of the other Contracting
State;
(g) the term ‘‘competent authority’’ means:
(i) in the case of Canada, the Minister of National Revenue
or the Minister’s authorized representative, and
(ii) in the case of Moldova, the Minister of Finance or the
Minister’s authorized representative;
b) le terme « Canada », employé dans un sens géographique,
désigne le territoire du Canada, y compris :
(i) toute région située au-delà de la mer territoriale du
Canada qui, conformément au droit international et en
vertu des lois du Canada, est une région à l’intérieur de
laquelle le Canada peut exercer des droits à l’égard du fond
et du sous-sol de la mer et de leurs ressources naturelles, et
(ii) les mers et l’espace aérien au-dessus de toute région
visée au sous-alinéa (i), à l’égard de toute activité poursuivie en rapport avec l’exploration ou l’exploitation des
ressources naturelles qui y sont visées;
c) le terme « Moldova » désigne la République de Moldova et,
lorsqu’employé dans un sens géographique, il désigne le
territoire à l’intérieur de ses frontières terrestres, qui comprend
le sol, le sous-sol, les eaux et l’espace aérien au-dessus du sol
et des eaux, sur lesquelles la République de Moldova exerce
sa souveraineté et sa juridiction absolues et exclusives,
conformément à sa législation interne et au droit international;
d) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les fiducies, les sociétés, les sociétés de personnes et tous
autres groupements de personnes;
e) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
entité qui est considérée comme une personne morale aux fins
d’imposition;
f) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
g) l’expression « autorité compétente » désigne :
(i) en ce qui concerne le Canada, le ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé, et
86
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
(h) the term ‘‘national’’ means:
(i) any individual possessing the nationality of a Contracting State, and
(ii) any legal person, partnership or association deriving its
status as such from the laws in force in a Contracting State;
and
(i) the term ‘‘international traffic’’ means any transport by a
ship or aircraft operated by an enterprise of a Contracting
State, except where the principal purpose is to transport
passengers or property between places within the other
Contracting State.
51 ELIZ. II
(ii) en ce qui concerne la Moldova, le ministre des Finances
ou son représentant autorisé;
h) le terme « national » désigne :
(i) toute personne physique qui possède la nationalité d’un
État contractant, et
(ii) toute personne morale, société de personnes ou
association constituées conformément à la législation en
vigueur dans un État contractant; et
i) l’expression « trafic international » désigne tout transport
effectué par un navire ou un aéronef exploité par une
entreprise d’un État contractant, sauf lorsque le but principal
est de transporter des passagers ou des biens entre des points
situés dans l’autre État contractant.
2. As regards the application of the Convention at any time by
a Contracting State, any term not defined therein shall, unless the
context otherwise requires, have the meaning that it has at that
time under the law of that State for the purposes of the taxes to
which the Convention applies.
2. Pour l’application de la Convention à un moment donné par
un État contractant, tout terme ou toute expression qui n’y est pas
défini a, sauf si le contexte exige une interprétation différente, le
sens que lui attribue à ce moment le droit de cet État concernant
les impôts auxquels s’applique la Convention.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘resident of
a Contracting State’’ means:
1. Au sens de la présente convention, l’expression « résident
d’un État contractant » désigne :
(a) any person who, under the laws of that State, is liable to tax
therein by reason of the person’s domicile, residence, place of
management, place of registration, place of incorporation or
any other criterion of a similar nature, but does not include any
person who is liable to tax in that State in respect only of
income from sources in that State, and
a) toute personne qui, en vertu de la législation de cet État, est
assujettie à l’impôt dans cet État en raison de son domicile, de
sa résidence, de son siège de direction, de son lieu d’enregistrement, de son lieu de constitution ou de tout autre critère de
nature analogue; toutefois, cette expression ne comprend pas
les personnes qui ne sont assujetties à l’impôt dans cet État que
pour les revenus de sources situées dans cet État, et
(b) that State or a political subdivi-sion or local authority
thereof or any agency or instrumentality of any such State,
subdivision or authority.
b) cet État, chacune de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales ou toute personne morale de droit public
de cet État ou de ces subdivisions ou collectivités.
2. Where by reason of the provisions of paragraph 1 an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined as follows:
2. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe l, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
(a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
State in which the individual has a permanent home available
and if the individual has a permanent home available in both
States, the individual shall be deemed to be a resident only of
the State with which the individual’s personal and economic
relations are closer (centre of vital interests);
a) cette personne est considérée comme un résident seulement
de l’État où elle dispose d’un foyer d’habitation permanent; si
elle dispose d’un foyer d’habitation permanent dans les deux
États, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État avec lequel ses liens personnels et économiques sont les
plus étroits (centre des intérêts vitaux);
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
87
(b) if the State in which the individual’s centre of vital interests
is situated cannot be determined, or if there is not a permanent
home available to the individual in either State, the individual
shall be deemed to be a resident only of the State in which the
individual has an habitual abode;
b) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États, elle est considérée comme un résident seulement de l’État où elle séjourne de
façon habituelle;
(c) if the individual has an habitual abode in both States or in
neither of them, the individual shall be deemed to be a resident
only of the State of which the individual is a national; and
c) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États ou si elle ne séjourne de façon habituelle dans aucun
d’eux, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État dont elle possède la nationalité; et
(d) if the individual is a national of both States or of neither of
them, the competent authorities of the Contracting States shall
settle the question by mutual agreement.
d) si cette personne possède la nationalité des deux États ou si
elle ne possède la nationalité d’aucun d’eux, les autorités
compétentes des États contractants tranchent la question d’un
commun accord.
3. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a
company is a resident of both Contracting States, then its status
shall be determined as follows:
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une société
est un résident des deux États contractants, sa situation est réglée
de la manière suivante :
(a) it shall be deemed to be a resident only of the State of which
it is a national; or
a) elle est considérée comme un résident seulement de l’État
dont elle est un national; ou
(b) if it is a national of neither of the States, it shall be deemed
to be a resident only of the State in which its place of effective
management is situated.
b) si elle n’est un national d’aucun des États, elle est considérée
comme un résident seulement de l’État où se trouve son siège
de direction effective.
4. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a person
other than an individual or a company is a resident of both
Contracting States, the competent authorities of the Contracting
States shall by mutual agreement endeavour to settle the question
and to determine the mode of application of the Convention to
such person. In the absence of such agreement, such person shall
not be entitled to claim any relief or exemption from tax provided
by the Convention.
4. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne autre qu’une personne physique ou une société est un
résident des deux États contractants, les autorités compétentes
des États contractants s’efforcent d’un commun accord de
trancher la question et de déterminer les modalités d’application
de la Convention à ladite personne. À défaut d’un tel accord, cette
personne n’a pas le droit de réclamer les abattements ou
exonérations d’impôts prévus par la Convention.
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens de la présente convention, l’expression « établissement stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ includes especially:
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
(a) a place of management;
(b) a branch;
a) un siège de direction;
(c) an office;
b) une succursale;
(d) a factory;
c) un bureau;
(e) a workshop; and
d) une usine;
(f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place
relating to the exploration for or the exploitation of natural
resources.
e) un atelier; et
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu relié à l’exploration ou à l’exploitation de ressources
naturelles.
88
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
3. A building site, construction, assembly or installation
project or supervisory activities in connection therewith constitute a permanent establishment only if such site, project or
activities continue for a period of more than twelve months.
3. Un chantier de construction ou une chaîne de montage, ou
des activités de surveillance s’y rattachant, ne constitue un
établissement stable que si leur durée dépasse douze mois.
4. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include:
4. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas d’« établissement stable » si :
(a) the use of facilities solely for the purpose of storage,
display or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
(b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
(c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations
pour l’entreprise;
(d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise or of collecting
information, for the enterprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’exercer, pour l’entreprise, toute autre activité de caractère
préparatoire ou auxiliaire; ou
(e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of carrying on, for the enterprise, any other activity of
a preparatory or auxiliary character; or
f) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins de
l’exercice cumulé d’activités mentionnées aux alinéas a) à e),
à condition que l’activité d’ensemble de l’installation fixe
d’affaires résultant de ce cumul garde un caractère préparatoire ou auxiliaire.
(f) the maintenance of a fixed place of business solely for any
combination of activities mentioned in subparagraphs (a) to
(e) provided that the overall activity of the fixed place of
business resulting from this combination is of a preparatory or
auxiliary character.
5. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
where a person (other than an agent of an independent status to
whom the provisions of paragraph 6 apply) is acting on behalf of
an enterprise and has, and habitually exercises, in a Contracting
State an authority to conclude contracts on behalf of the
enterprise, that enterprise shall be deemed to have a permanent
establishment in that State in respect of any activities which that
person undertakes for the enterprise, unless the activities of such
person are limited to those mentioned in paragraph 4 which, if
exercised through a fixed place of business, would not make this
fixed place of business a permanent establishment under the
provisions of that paragraph.
5. Nonobstant les dispositions des paragraphes 1 et 2,
lorsqu’une personne (autre qu’un agent jouissant d’un statut
indépendant auquel s’appliquent les dispositions du paragraphe
6) agit pour le compte d’une entreprise et dispose dans un État
contractant de pouvoirs qu’elle y exerce habituellement lui
permettant de conclure des contrats pour le compte de l’entreprise, cette entreprise est considérée comme ayant un établissement stable dans cet État pour toutes les activités que cette
personne exerce pour l’entreprise, à moins que les activités de
cette personne ne soient limitées à celles qui sont mentionnées au
paragraphe 4 et qui, si elles étaient exercées par l’intermédiaire
d’une installation fixe d’affaires, ne permettraient pas de
considérer cette installation comme un établissement stable selon
les dispositions de ce paragraphe.
6. An enterprise shall not be deemed to have a permanent
establishment in a Contracting State merely because it carries on
business in that State through a broker, general commission
agent or any other agent of an independent status, provided that
such persons are acting in the ordinary course of their business.
6. Une entreprise n’est pas considérée comme ayant un
établissement stable dans un État contractant du seul fait qu’elle
y exerce son activité par l’entremise d’un courtier, d’un
commissionnaire général ou de tout autre agent jouissant d’un
statut indépendant, à condition que ces personnes agissent dans
le cadre ordinaire de leur activité.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
89
7. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
an insurance enterprise of a Contracting State shall, except in the
case of reinsurance, be deemed to have a permanent establishment in the other Contracting State if it collects insurance
premiums in the territory of that other State or insures risks
situated therein through a person that is not an agent of an
independent status to whom paragraph 6 applies.
7. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
une entreprise d’assurance d’un État contractant est considérée,
sauf en cas de réassurance, comme ayant un établissement stable
dans l’autre État contractant si elle perçoit des primes d’assurance
sur le territoire de cet autre État ou assure des risques qui y sont
encourus, par l’intermédiaire d’une personne autre qu’un agent
jouissant d’un statut indépendant auquel s’applique le paragraphe 6.
8. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other State (whether through a permanent establishment or
otherwise), shall not of itself constitute either company a
permanent establishment of the other.
8. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou non)
ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une de ces sociétés un
établissement stable de l’autre.
III. TAXATION OF INCOME
III. IMPOSITION DES REVENUS
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income From Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. For the purposes of this Convention, the term ‘‘immovable
property’’ shall have the meaning which it has for the purposes
of the relevant tax law of the Contracting State in which the
property in question is situated. The term shall in any case include
property accessory to immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry, rights to which the
provisions of general law respecting landed property apply,
usufruct of immovable property and rights to variable or fixed
payments as consideration for the working of, or the right to
work, mineral deposits, sources and other natural resources.
Ships and aircraft shall not be regarded as immovable property.
2. Au sens de la présente convention, l’expression « biens
immobiliers » a le sens qu’elle a aux fins de la législation fiscale
pertinente de l’État contractant où les biens considérés sont
situés. L’expression comprend en tous cas les accessoires, le
cheptel mort ou vif des exploitations agricoles et forestières, les
droits auxquels s’appliquent les dispositions du droit privé
concernant la propriété foncière, l’usufruit des biens immobiliers
et les droits à des paiements variables ou fixes pour l’exploitation
ou la concession de l’exploitation de gisements minéraux,
sources et autres ressources naturelles. Les navires et aéronefs ne
sont pas considérés comme des biens immobiliers.
3. The provisions of paragraph 1 shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property and to income from the alienation of such property.
3. Les dispositions du paragraphe l s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage et de toute autre forme d’exploitation des biens
immobiliers ainsi qu’aux revenus provenant de l’aliénation de
tels biens.
4. The provisions of paragraphs 1 and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that State unless the enterprise carries on business
in the other Contracting State through a permanent establishment
situated therein. If the enterprise carries on or has carried on
business as aforesaid, the profits of the enterprise may be taxed
in the other State but only so much of them as is attributable to
that permanent establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’entreprise n’exerce
son activité dans l’autre État contractant par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé. Si l’entreprise exerce ou a
exercé son activité d’une telle façon, les bénéfices de l’entreprise
sont imposables dans l’autre État, mais uniquement dans la
mesure où ils sont imputables à cet établissement stable.
90
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment and with all other persons.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte exerçant des activités identiques ou analogues dans des conditions identiques ou analogues
et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont il
constitue un établissement stable et avec toutes autres personnes.
3. In the determination of the profits of a permanent
establishment, there shall be allowed those deductible expenses
which are incurred for the purposes of the permanent establishment, including executive and general administrative expenses,
whether incurred in the State in which the permanent establishment is situated or elsewhere. However, no such deduction shall
be allowed in respect of amounts, if any, paid (otherwise than
towards reimbursement of actual expenses) by the permanent
establishment to the head office of the enterprise or any of its
other offices by way of royalties, fees or other similar payments
in return for the use of patents or other rights, or by way of
commission, for specific services performed or for management,
or, except in the case of a banking enterprise, by way of interest
on moneys lent to the permanent establishment.
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont admises en déduction les dépenses déductibles qui sont
exposées aux fins poursuivies par cet établissement stable, y
compris les dépenses de direction et les frais généraux d’administration ainsi exposés, soit dans l’État où est situé cet établissement
stable, soit ailleurs. Toutefois, aucune déduction n’est admise
pour les sommes qui seraient, le cas échéant, versées (à d’autres
titres que le remboursement de frais encourus) par l’établissement stable au siège central de l’entreprise ou à l’un quelconque
de ses autres bureaux, en tant que redevances, honoraires ou
autres paiements similaires pour l’usage d’un brevet ou d’autres
droits, en tant que commissions pour des services précis rendus
ou pour des activités de direction ou, sauf dans le cas d’une
entreprise bancaire, en tant qu’intérêts sur des sommes prêtées à
l’établissement stable.
4. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
4. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
5. For the purposes of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
5. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
6. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Convention, then the
provisions of those Articles shall not be affected by the
provisions of this Article.
6. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles de la présente convention, les dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
dispositions du présent article.
ARTICLE 8
ARTICLE 8
Shipping and Air Transport
Navigation maritime et aérienne
1. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the operation of ships or aircraft in international traffic shall be
taxable only in that State.
1. Les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs ne
sont imposables que dans cet État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1 and Article
7, profits derived by an enterprise of a Contracting State from the
operation of ships or aircraft used principally to transport
passengers or property exclusively between places in the other
Contracting State may be taxed in that other State.
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1 et de l’article
7, les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’exploitation de navires ou d’aéronefs utilisés principalement
pour transporter des passagers ou des biens exclusivement entre
des points situés dans l’autre État contractant sont imposables
dans cet autre État.
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall also apply to
profits from the participation in a pool, a joint business or an
international operating agency.
3. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 s’appliquent aussi
aux bénéfices provenant de la participation à un pool, à une
exploitation en commun ou à un organisme international
d’exploitation.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
4. For the purposes of this Article,
(a) the term ‘‘profits’’ includes:
(i) gross receipts and revenues derived directly from the
operation of ships or aircraft in international traffic, and
(ii) interest on sums generated directly from the operation
of ships or aircraft in international traffic if that interest is
incidental to the operation; and
(b) the term ‘‘operation of ships or aircraft in international
traffic’’ by an enterprise, includes:
(i) the charter or rental of ships or aircraft, and
(ii) the rental of containers and related equipment,
by that enterprise if that charter or rental is incidental to the
operation by that enterprise of ships or aircraft in international
traffic.
ch. 24
91
4. Au sens du présent article,
a) le terme « bénéfices » comprend :
(i) les recettes brutes et les revenus provenant directement
de l’exploitation, en trafic international, de navires ou
d’aéronefs, et
(ii) les intérêts sur les montants provenant directement de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs, pourvu que ces intérêts soient accessoires à cette
exploitation; et
b) l’expression « exploitation, en trafic international, de
navires ou d’aéronefs » par une entreprise comprend :
(i) l’affrètement ou la location de navires ou d’aéronefs par
l’entreprise, et
(ii) la location de conteneurs et d’équipements accessoires
par l’entreprise,
pourvu que cet affrètement ou cette location soit accessoire à
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs
par l’entreprise.
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
1. Where
1. Lorsque
(a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
(b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les revenus qui,
sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une des entreprises,
mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être
inclus dans les revenus de cette entreprise et imposés en conséquence.
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations that differ from those that would be made between independent enterprises, then any income that would, but for those conditions,
have accrued to one of the enterprises, but, by reason of those
conditions, has not so accrued, may be included in the income of
that enterprise and taxed accordingly.
2. Where a Contracting State includes in the income of an
enterprise of that State — and taxes accordingly — income on
which an enterprise of the other Contracting State has been
charged to tax in that other State and the income so included is
income that would have accrued to the enterprise of the
first-mentioned State if the conditions made between the two
enterprises had been those that would have been made between
independent enterprises, then that other State shall make an
appropriate adjustment to the amount of tax charged therein on
that income. In determining such adjustment, due regard shall be
had to the other provisions of this Convention and the competent
authorities of the Contracting States shall if necessary consult
each other.
2. Lorsqu’un État contractant inclut dans les revenus d’une
entreprise de cet État — et impose en conséquence — des
revenus sur lesquels une entreprise de l’autre État contractant a
été imposée dans cet autre État, et que les revenus ainsi inclus sont
des revenus qui auraient été réalisés par l’entreprise du premier
État si les conditions convenues entre les deux entreprises avaient
été celles qui auraient été convenues entre des entreprises
indépendantes, l’autre État procède à un ajustement approprié du
montant de l’impôt qui y a été perçu sur ces revenus. Pour
déterminer cet ajustement, il est tenu compte des autres dispositions de la présente convention, et les autorités compétentes des
États contractants se consultent au besoin.
92
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
3. A Contracting State shall not change the income of an
enterprise in the circumstances referred to in paragraph 1 after the
expiry of the time limits provided in its national laws and, in any
case, after five years from the end of the year in which the income
that would be subject to such change would, but for the
conditions referred to in paragraph 1, have accrued to that
enterprise.
3. Un État contractant ne peut rectifier les revenus d’une
entreprise dans les cas visés au paragraphe l après l’expiration des
délais prévus par sa législation nationale et, dans tous les cas,
après l’expiration d’une période de cinq ans suivant la fin de
l’année au cours de laquelle les revenus qui feraient l’objet d’une
telle rectification auraient, sans les conditions visées au paragraphe 1, été réalisés par cette entreprise.
4. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply in the
case of fraud, wilful default or neglect.
4. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
en cas de fraude, d’omission volontaire ou de négligence.
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company that is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that State, but if the
beneficial owner of the dividends is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident
et selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
dividendes est un résident de l’autre État contractant, l’impôt
ainsi établi ne peut excéder :
(a) 5 per cent of the gross amount of the dividends if the
beneficial owner is a company that controls directly or
indirectly at least 25 per cent of the voting power in the
company paying the dividends; and
a) 5 p. 100 du montant brut des dividendes, si le bénéficiaire
effectif est une société qui contrôle directement ou indirectement au moins 25 p. 100 des droits de vote de la société qui
paie les dividendes; et
(b) 15 per cent of the gross amount of the dividends in all other
cases.
b) 15 p. 100 du montant brut des dividendes, dans les autres
cas.
The provisions of this paragraph shall not affect the taxation of
the company in respect of the profits out of which the dividends
are paid.
Les dispositions du présent paragraphe n’affectent pas l’imposition de la société au titre des bénéfices qui servent au paiement
des dividendes.
3. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares, ‘‘jouissance’’ shares or ‘‘jouissance’’ rights, mining
shares, founders’ shares or other rights, not being debt-claims,
participating in profits, as well as income which is subjected to
the same taxation treatment as income from shares by the laws of
the State of which the company making the distribution is a
resident.
3. Le terme « dividendes », employé dans le présent article,
désigne les revenus provenant d’actions, actions ou bons de
jouissance, parts de mine, parts de fondateur ou autres parts
bénéficiaires, à l’exception des créances, ainsi que les revenus
soumis au même régime fiscal que les revenus d’actions par la
législation de l’État dont la société distributrice est un résident.
4. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other State independent personal services from a fixed
base situated therein, and the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with such permanent
establishment or fixed base. In such case the provisions of Article
7 or Article 14, as the case may be, shall apply.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, selon le cas,
sont applicables.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
93
5. Where a company that is a resident of a Contracting State
derives profits or income from the other Contracting State, that
other State may not impose any tax on the dividends paid by the
company, except insofar as such dividends are paid to a resident
of that other State or insofar as the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with a permanent
establishment or a fixed base situated in that other State, nor
subject the company’s undistributed profits to a tax on undistributed profits, even if the dividends paid or the undistributed
profits consist wholly or partly of profits or income arising in
such other State.
5. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État ne peut percevoir d’impôt sur les dividendes payés par
la société, sauf dans la mesure où ces dividendes sont payés à un
résident de cet autre État ou dans la mesure où la participation
génératrice des dividendes se rattache effectivement à un
établissement stable ou à une base fixe situés dans cet autre État,
ni prélever d’impôt, au titre de l’imposition des bénéfices non
distribués, sur les bénéfices non distribués de la société, même si
les dividendes payés ou les bénéfices non distribués consistent en
tout ou en partie en bénéfices ou revenus provenant de cet autre
État.
6. Nothing in this Convention shall be construed as preventing
a Contracting State from imposing on the earnings of a company
attributable to a permanent establishment in that State, a tax in
addition to the tax that would be chargeable on the earnings of a
company that is a national of that State, except that any additional
tax so imposed shall not exceed 5 per cent of the amount of such
earnings that have not been subjected to such additional tax in
previous taxation years. For the purpose of this provision, the
term ‘‘earnings’’ means the profits, including any gains, attributable to a permanent establishment in a Contracting State in a year
and previous years after deducting therefrom all taxes, other than
the additional tax referred to herein, imposed on such profits in
that State.
6. Aucune disposition de la présente convention ne peut être
interprétée comme empêchant un État contractant de percevoir,
sur les revenus d’une société imputables à un établissement stable
dans cet État, un impôt qui s’ajoute à l’impôt qui serait applicable
aux revenus d’une société qui est un national de cet État, pourvu
que l’impôt additionnel ainsi établi n’excède pas 5 p. 100 du
montant des revenus qui n’ont pas été assujettis à cet impôt
additionnel au cours des années d’imposition précédentes. Au
sens de la présente disposition, le terme « revenus » désigne les
bénéfices, y compris les gains, imputables à un établissement
stable situé dans un État contractant, pour l’année ou pour les
années antérieures, après déduction de tous les impôts, autres que
l’impôt additionnel visé au présent paragraphe, prélevés par cet
État sur ces bénéfices.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that State, but
if the beneficial owner of the interest is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed 10 per cent
of the gross amount of the interest.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État,
mais si le bénéficiaire effectif des intérêts est un résident de l’autre
État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10 p. 100 du
montant brut des intérêts.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2 :
(a) interest arising in a Contracting State and paid in respect
of indebtedness of the government of that State or of a political
subdivision or local authority thereof shall, if the interest is
beneficially owned by a resident of the other Contracting
State, be taxable only in that other State; and
a) les intérêts provenant d’un État contractant et payés sur une
dette du gouvernement de cet État ou de l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales ne sont imposables que dans l’autre État contractant, pourvu qu’un résident
de cet autre État en soit le bénéficiaire effectif; et
(b) interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State which was established and is
operated exclusively to administer or provide benefits under
one or more pension, retirement or other employee benefits
plans shall not be taxable in the first-mentioned State provided
that:
(i) the resident is the beneficial owner of the interest and is
generally exempt from tax in the other State, and
b) les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant qui a été constitué et est
exploité exclusivement en vue d’administrer ou de fournir des
prestations en vertu d’un ou de plusieurs régimes de pension
ou de retraite ou autres régimes de prestations aux employés
ne sont pas imposables dans le premier État, pourvu que :
(ii) the interest is not derived from carrying on a trade or a
business or from a related person.
(ii) les intérêts ne proviennent pas de l’exercice d’une
activité industrielle ou commerciale ou d’une personne
liée.
(i) le résident soit le bénéficiaire effectif des intérêts et soit
généralement exonéré d’impôt dans l’autre État, et
94
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
4. The term ‘‘interest’’ as used in this Article means income
from debt-claims of every kind, whether or not secured by
mortgage, and in particular, income from government securities
and income from bonds or debentures, including premiums and
prizes attaching to such securities, bonds or debentures, as well
as income which is subjected to the same taxation treatment as
income from money lent by the laws of the State in which the
income arises. However, the term ‘‘interest’’ does not include
income dealt with in Article 8 or Article 10.
4. Le terme « intérêts », employé dans le présent article,
désigne les revenus des créances de toute nature, assorties ou non
de garanties hypothécaires, et notamment les revenus des fonds
publics et des obligations d’emprunts, y compris les primes et
lots attachés à ces titres, ainsi que tous autres revenus soumis au
même régime fiscal que les revenus de sommes prêtées par la
législation de l’État d’où proviennent les revenus. Toutefois, le
terme « intérêts » ne comprend pas les revenus visés à l’article 8
ou à l’article 10.
5. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the interest, being a resident of a Contracting
State, carries on business in the other Contracting State in which
the interest arises through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the debt-claim in
respect of which the interest is paid is effectively connected with
such permanent establishment or fixed base. In such case the
provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be, shall
apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un éta-blissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, selon le cas, sont applicables.
6. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is a resident of that State. Where, however, the person
paying the interest, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the State in which
the permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit ou non un
résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel la dette
donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et qui
supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés comme
provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est
situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner of the interest or between both of
them and some other person, the amount of the interest, having
regard to the debt-claim for which it is paid, exceeds the amount
that would have been agreed upon by the payer and the beneficial
owner of the interest in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable according to the laws of each Contracting State,
due regard being had to the other provisions of this Convention.
7. Dans le cas où, en raison de relations spéciales qui existent
entre le débiteur et le bénéficiaire effectif des intérêts ou que l’un
et l’autre entretiennent avec de tierces personnes, le montant des
intérêts, compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
effectif des intérêts en l’absence de pareilles relations, les
dispositions du présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier
montant. Dans ce cas, la partie excédentaire des paiements reste
imposable selon la législation de chaque État contractant et
compte tenu des autres dispositions de la présente convention.
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise and according to the laws of that
State, but if the beneficial owner of the royalties is a resident of
the other Contracting State, the tax so charged shall not exceed
10 per cent of the gross amount of the royalties.
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais si le bénéficiaire effectif des redevances est un résident
de l’autre État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10
p. 100 du montant brut des redevances.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
95
3. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright, patent, trade mark, design or model, plan,
secret formula or process or other intangible property, or for the
use of, or the right to use, industrial, commercial or scientific
equipment, or for information concerning industrial, commercial
or scientific experience, and includes payments of any kind in
respect of motion picture films and works on film, videotape or
other means of reproduction for use in connection with television.
3. Le terme « redevances », employé dans le présent article,
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur, d’un brevet, d’une
marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin ou d’un
modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé secrets ou de
tout autre bien incorporel, ainsi que pour l’usage ou la concession
de l’usage d’un équipement industriel, commercial ou scientifique ou pour des informations ayant trait à une expérience acquise
dans le domaine industriel, commercial ou scientifique, y
compris les rémunérations de toute nature relatives à des films
cinématographiques et des oeuvres enregistrées sur films, bandes
magnétoscopiques ou autres moyens de reproduction destinés à
la télédiffusion.
4. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the royalties, being a resident of a Contracting State, carries on business in the other Contracting State in
which the royalties arise, through a permanent establishment
situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the right
or property in respect of which the royalties are paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou commerciale
par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit
une profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que le droit ou le bien générateur des redevances s’y
rattache effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7
ou de l’article 14, selon le cas, sont applicables.
5. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is a resident of that State. Where, however, the
person paying the royalties, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the royalties was incurred, and such royalties
are borne by such permanent establishment or fixed base, then
such royalties shall be deemed to arise in the State in which the
permanent establishment or fixed base is situated.
5. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il soit ou non
un résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel l’obligation
donnant lieu au paiement des redevances a été conclue et qui
supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont considérées
comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base
fixe, est situé.
6. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner of the royalties or between both
of them and some other person, the amount of the royalties,
having regard to the use, right or information for which they are
paid, exceeds the amount that would have been agreed upon by
the payer and the beneficial owner of the royalties in the absence
of such relationship, the provisions of this Article shall apply
only to the last-mentioned amount. In such case, the excess part
of the payments shall remain taxable according to the laws of
each Contracting State, due regard being had to the other
provisions of this Convention.
6. Dans le cas où, en raison de relations spéciales qui existent
entre le débiteur et le bénéficiaire effectif des redevances ou que
l’un et l’autre entretiennent avec de tierces personnes, le montant
des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles
sont payées, excède celui dont seraient convenus le débiteur et le
bénéficiaire effectif des redevances en l’absence de pareilles
relations, les dispositions du présent article ne s’appliquent qu’à
ce dernier montant. Dans ce cas, la partie excédentaire des
paiements reste imposable selon la législation de chaque État
contractant et compte tenu des autres dispositions de la présente
convention.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property situated in the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers situés dans l’autre État contractant sont imposables dans cet autre État.
96
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
2. Gains from the alienation of movable property forming part
of the business property of a permanent establishment that an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or of movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
including such gains from the alienation of such a permanent
establishment (alone or with the whole enterprise) or of such a
fixed base, may be taxed in that other State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant, ou de biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, y compris de tels gains
provenant de l’aliénation de cet établissement stable (seul ou
avec l’ensemble de l’entreprise) ou de cette base fixe, sont
imposables dans cet autre État.
3. Gains derived by an enterprise of a Contracting State from
the alienation of ships or aircraft operated in international traffic
or from containers used in, or other movable property pertaining
to, the operation of such ships or aircraft shall be taxable only in
that State.
3. Les gains qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’aliénation de navires ou d’aéronefs exploités en trafic international, de conteneurs utilisés dans l’exploitation de ces navires ou
aéronefs ou d’autres biens mobiliers affectés à cette exploitation
ne sont imposables que dans cet État.
4. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of:
4. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation :
(a) shares, the value of which is derived principally from
immovable property situated in the other State, or
a) d’actions dont la valeur est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans l’autre État, ou
(b) an interest in a partnership or trust, the value of which is
derived principally from immovable property situated in that
other State,
b) d’une participation dans une société de personnes ou une
fiducie dont la valeur est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans cet autre État,
may be taxed in that other State. For the purposes of this paragraph, the term ‘‘immovable property’’ does not include any
property, other than rental property, in which the business of the
company, partnership or trust is carried on.
sont imposables dans cet autre État. Au sens du présent paragraphe, l’expression « biens immobiliers » ne comprend pas les
biens, autres que les biens locatifs, dans lesquels la société, la société de personnes ou la fiducie exerce son activité.
5. Gains from the alienation of any property, other than that
referred to in paragraphs 1, 2, 3 and 4, shall be taxable only in the
Contracting State of which the alienator is a resident.
5. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux visés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4 ne sont imposables que
dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
6. The provisions of paragraph 5 shall not affect the right of a
Contracting State to levy, according to its law, a tax on gains from
the alienation of any property derived by an individual who is a
resident of the other Contracting State and has been a resident of
the first-mentioned State at any time during the six years
immediately preceding the alienation of the property.
6. Les dispositions du paragraphe 5 ne portent pas atteinte au
droit d’un État contractant de percevoir, conformément à sa
législation, un impôt sur les gains provenant de l’aliénation d’un
bien et réalisés par une personne physique qui est un résident de
l’autre État contractant et qui a été un résident du premier État à
un moment quelconque des six années précédant l’aliénation du
bien.
7. Where an individual who ceases to be a resident of a
Contracting State, and immediately thereafter becomes a resident
of the other Contracting State, is treated for the purposes of
taxation in the first-mentioned State as having alienated a
property and is taxed in that State by reason thereof, the
individual may elect to be treated for the purposes of taxation in
the other State as if the individual had, immediately before
becoming a resident of that State, sold and repurchased the
property for an amount equal to its fair market value at that time.
However, this provision shall not apply to property any gain
from which, arising immediately before the individual became a
resident of that other State, may be taxed in that other State nor
to immovable property situated in a third State.
7. Lorsqu’une personne physique qui, immédiatement après
avoir cessé d’être un résident d’un État contractant, devient un
résident de l’autre État contractant est considérée aux fins
d’imposition dans le premier État comme ayant aliéné un bien et
est imposée dans cet État en raison de cette aliénation, elle peut
choisir, aux fins d’imposition dans l’autre État, d’être considérée
comme ayant vendu et racheté le bien, immédiatement avant de
devenir un résident de cet État, pour un montant égal à la juste
valeur marchande du bien à ce moment. Toutefois, la présente
disposition ne s’applique ni aux biens qui donneraient lieu,
immédiatement avant que la personne physique ne devienne un
résident de cet autre État, à des gains imposables dans cet autre
État, ni aux biens immobiliers situés dans un État tiers.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
97
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Income derived by an individual who is a resident of a
Contracting State in respect of professional or similar services of
an independent character shall be taxable only in that State unless
the individual has a fixed base regularly available in the other
Contracting State for the purpose of performing the services. If
the individual has or had such a fixed base, the income may be
taxed in the other State but only so much of it as is attributable to
that fixed base.
1. Les revenus qu’une personne physique qui est un résident
d’un État contractant tire d’une profession libérale ou similaire
de caractère indépendant ne sont imposables que dans cet État, à
moins que cette personne physique ne dispose de façon
habituelle dans l’autre État contractant d’une base fixe pour
l’exercice de sa profession. Si elle dispose ou a disposé d’une
telle base fixe, les revenus sont imposables dans l’autre État, mais
uniquement dans la mesure où ils sont imputables à cette base
fixe.
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists, accountants and auditors.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes,
comptables et vérificateurs.
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 18 and 19, salaries,
wages and other remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that State unless the employment is exercised in the other
Contracting State. If the employment is so exercised, such
remuneration as is derived therefrom may be taxed in that other
State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations qu’un résident d’un
État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’emploi ne soit exercé
dans l’autre État contractant. Le cas échéant, les rémunérations
reçues à ce titre sont imposables dans cet autre État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned State if:
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État si :
(a) the recipient is present in the other State for a period or
periods not exceeding in the aggregate 183 days in any
twelve-month period commencing or ending in the calendar
year concerned, and
a) le bénéficiaire séjourne dans l’autre État pendant une ou des
périodes n’excédant pas au total 183 jours au cours de toute
période de douze mois commençant ou se terminant dans
l’année civile considérée, et
(b) the remuneration is paid by, or on behalf of, a person who
is not a resident of the other State, and
b) les rémunérations sont payées par une personne, ou pour le
compte d’une personne, qui n’est pas un résident de l’autre
État, et
(c) the remuneration is not borne by a permanent establishment or a fixed base that the person has in the other State.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration derived in respect of an employment exercised
aboard a ship or aircraft operated in international traffic by an
enterprise of a Contracting State shall be taxable only in that State
unless the remuneration is derived by a resident of the other
Contracting State.
c) la charge des rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que la personne a dans
l’autre État.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant ne sont imposables que
dans cet État, sauf si elles sont reçues par un résident de l’autre
État contractant.
98
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Directors’ Fees
Tantièmes
Directors’ fees and other similar payments derived by a
resident of a Contracting State in that resident’s capacity as a
member of the board of directors or a similar organ of a company
which is a resident of the other Contracting State may be taxed
in that other State.
Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe analogue d’une société qui est un résident de l’autre
État contractant sont imposables dans cet autre État.
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Sportspersons
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, or a musician, or as a sportsperson, from that resident’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 14 et 15, les revenus
qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un artiste de théâtre, de cinéma, de
la radio ou de la télévision, ou qu’un musicien, ou en tant que
sportif, sont imposables dans cet autre État.
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or a sportsperson in that individual’s capacity as
such accrues not to the entertainer or sportsperson personally but
to another person, that income may, notwithstanding the
provisions of Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting
State in which the activities of the entertainer or sportsperson are
exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions and Annuities
Pensions et rentes
1. Pensions and annuities arising in a Contracting State and
paid to a resident of the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les pensions et les rentes provenant d’un État contractant
et payées à un résident de l’autre État contractant sont imposables
dans cet autre État.
2. Pensions arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may also be taxed in the State in
which they arise and according to the laws of that State. However,
in the case of periodic pension payments, other than payments
under the social security legislation in a Contracting State, the tax
so charged shall not exceed 15 per cent of the gross amount of the
payment.
2. Les pensions provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État d’où elles proviennent et selon la législation de cet État.
Toutefois, dans le cas de paiements périodiques d’une pension,
autres que des paiements en vertu de la législation sur la sécurité
sociale dans un État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut
excéder 15 p. 100 du montant brut du paiement.
3. Annuities arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may also be taxed in the
State in which they arise and according to the laws of that State,
but the tax so charged shall not exceed 15 per cent of the portion
thereof that is subject to tax in that State. However, this limitation
does not apply to lump-sum payments arising on the surrender,
cancellation, redemption, sale or other alienation of an annuity,
or to payments of any kind under an annuity contract the cost of
which was deductible, in whole or in part, in computing the
income of any person who acquired the contract.
3. Les rentes provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État d’où elles proviennent et selon la législation de cet État,
mais l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15 p. 100 de la fraction
du paiement qui est assujettie à l’impôt dans cet État. Toutefois,
cette limitation ne s’applique pas aux paiements forfaitaires
découlant de l’abandon, de l’annulation, du rachat, de la vente ou
d’une autre forme d’aliénation de la rente, ou aux paiements de
toute nature en vertu d’un contrat de rente dont le coût était
déductible, en tout ou en partie, dans le calcul du revenu de toute
personne ayant acquis ce contrat.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
99
4. Notwithstanding anything in this Convention
4. Nonobstant toute disposition de la présente convention :
(a) war pensions and allowances (including pensions and
allowances paid to war veterans or paid as a consequence of
damages or injuries suffered as a consequence of a war) arising
in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State shall be exempt from tax in that other State
to the extent that they would be exempt from tax if received
by a resident of the first-mentioned State; and
a) les pensions et allocations de guerre (incluant les pensions
et allocations payées aux anciens combattants ou payées en
conséquence des dommages ou blessures subis à l’occasion
d’une guerre) provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont exonérées d’impôt
dans cet autre État dans la mesure où elles le seraient si elles
étaient reçues par un résident du premier État; et
(b) benefits under the social security legislation in a Contracting State paid to a resident of the other Contracting State shall
be taxable only in the first-mentioned State.
b) les prestations en vertu de la législation sur la sécurité
sociale dans un État contractant payées à un résident de l’autre
État contractant ne sont imposables que dans le premier État.
ARTICLE 19
Government Service
1. (a) Salaries, wages and other similar remuneration, other
than a pension, paid by a Contracting State or a political
subdivision or a local authority thereof to an individual in
respect of services rendered to that State or subdivision or
authority shall be taxable only in that State.
(b) However, such salaries, wages and other similar remuneration shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that State and the individual is a
resident of that State who:
ARTICLE 19
Fonctions publiques
1. a) Les traitements, salaires et autres rémunérations similaires, autres que les pensions, payés par un État contractant ou
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales à
une personne physique, au titre de services rendus à cet État
ou à cette subdivision ou collectivité, ne sont imposables que
dans cet État.
b) Toutefois, ces salaires, traitements et autres rémunérations
similaires ne sont imposables que dans l’autre État contractant
si les services sont rendus dans cet État et si la personne
physique est un résident de cet État qui :
(i) is a national of that State; or
(ii) did not become a resident of that State solely for the
purpose of rendering the services.
(i) possède la nationalité de cet État, ou
(ii) n’est pas devenu un résident de cet État à seule fin de
rendre les services.
2. The provisions of Articles 15, 16 and 17 shall apply to
salaries, wages and other similar remuneration in respect of
services rendered in connection with a business carried on by a
Contracting State or a political subdivision or a local authority
thereof.
2. Les dispositions des articles 15, 16 et 17 s’appliquent aux
salaires, traitements et autres rémunérations similaires payés au
titre de services rendus dans le cadre d’une activité industrielle ou
commerciale exercée par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales.
ARTICLE 20
ARTICLE 20
Students
Étudiants
Payments which a student, apprentice or business trainee who
is, or was immediately before visiting a Contracting State, a
resident of the other Contracting State and who is present in the
first-mentioned State solely for the purpose of that individual’s
education or training receives for the purpose of that individual’s
maintenance, education or training shall not be taxed in that
State, if such payments arise from sources outside that State.
Les sommes qu’un étudiant, un stagiaire ou un apprenti qui
est, ou qui était immédiatement avant de se rendre dans un État
contractant, un résident de l’autre État contractant et qui séjourne
dans le premier État à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa
formation, reçoit pour couvrir ses frais d’entretien, d’études ou
de formation ne sont pas imposables dans cet État, à condition
qu’elles proviennent de sources situées en dehors de cet État.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Other Income
Autres revenus
1. Subject to the provisions of paragraph 2, items of income
of a resident of a Contracting State, wherever arising, not dealt
with in the foregoing Articles of this Convention shall be taxable
only in that State.
1. Sous réserve des dispositions du paragraphe 2, les éléments
du revenu d’un résident d’un État contractant, d’où qu’ils
proviennent, qui ne sont pas traités dans les articles précédents de
la présente convention ne sont imposables que dans cet État.
100
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
2. However, if such income is derived by a resident of a
Contracting State from sources in the other Contracting State,
such income may also be taxed in the State in which it arises and
according to the law of that State. Where such income is income
from a trust, other than a trust to which contributions were
deductible, the tax so charged shall, if the income is taxable in the
Contracting State in which the beneficial owner is a resident, not
exceed 15 per cent of the gross amount of the income.
2. Toutefois, si ces revenus perçus par un résident d’un État
contractant proviennent de sources situées dans l’autre État
contractant, ils sont aussi imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État. Lorsque ces
revenus sont des revenus provenant d’une fiducie, autre qu’une
fiducie qui a reçu des contributions pour lesquelles une déduction a été accordée, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15 p. 100
du montant brut du revenu pourvu que celui-ci soit imposable
dans l’État contractant dont le bénéficiaire effectif est un résident.
IV. METHODS FOR ELIMINATION OF DOUBLE
TAXATION
IV. MÉTHODES POUR ÉLIMINER LES DOUBLES
IMPOSITIONS
ARTICLE 22
ARTICLE 22
Elimination of Double Taxation
Élimination de la double imposition
1. In the case of Canada, double taxation shall be avoided as
follows:
1. En ce qui concerne le Canada, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
(a) subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the deduction from tax payable in Canada of tax
paid in a territory outside Canada and to any subsequent
modification of those provisions — which shall not affect the
general principle hereof — and unless a greater deduction or
relief is provided under the laws of Canada, tax payable in
Moldova on profits, income or gains arising in Moldova shall
be deducted from any Canadian tax payable in respect of such
profits, income or gains;
a) sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un
territoire en dehors du Canada sur l’impôt canadien payable et
de toute modification ultérieure de ces dispositions — qui
n’affectent pas le principe général ici posé — et sans préjudice
d’une déduction ou d’un dégrèvement plus important prévu
par la législation canadienne, l’impôt dû à la Moldova à raison
de bénéfices, revenus ou gains provenant de la Moldova est
porté en déduction de tout impôt canadien dû à raison des
mêmes bénéfices, revenus ou gains;
(b) where, in accordance with any provision of the Convention, income derived by a resident of Canada is exempt from
tax in Canada, Canada may nevertheless, in calculating the
amount of tax on other income, take into account the
exempted income.
b) lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident du Canada reçoit sont
exempts d’impôts au Canada, le Canada peut néanmoins, pour
calculer le montant de l’impôt sur d’autres revenus, tenir
compte des revenus exemptés.
2. In the case of Moldova, double taxation shall be avoided as
follows:
2. En ce qui concerne la Moldova, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
(a) where a resident of Moldova derives income which, in
accordance with the provisions of the Convention, may be
taxed in Canada, Moldova shall allow as a deduction from the
tax on the income of that resident, an amount equal to the
income tax paid in Canada;
a) lorsqu’un résident de la République de Moldova reçoit des
revenus qui, conformément aux dispositions de la Convention, sont imposables au Canada, la Moldova accorde sur
l’impôt qu’il perçoit sur les revenus de ce résident, une
déduction d’un montant égal à l’impôt sur le revenu payé au
Canada;
(b) where in accordance with any provision of the Convention
income derived by a resident of Moldova is exempt from tax
in Moldova, Moldova may nevertheless, in calculating the
amount of tax on the remaining income of such resident, take
into account the exempted income.
3. For the purposes of this Article, profits, income or gains of
a resident of a Contracting State that may be taxed in the other
Contracting State in accordance with this Convention shall be
deemed to arise from sources in that other State.
b) lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident de la Moldova reçoit
sont exempts d’impôts à la Moldova, la Moldova peut
néanmoins, pour calculer l’impôt sur le reste des revenus, tenir
compte des revenus exemptés.
3. Pour l’application du présent article, les bénéfices, revenus
ou gains d’un résident d’un État contractant qui sont imposables
dans l’autre État contractant conformément à la présente convention, sont considérés comme provenant de sources situées dans
cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
101
V. SPECIAL PROVISIONS
V. DISPOSITIONS SPÉCIALES
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Non-discrimination
Non-discrimination
1. Nationals of a Contracting State shall not be subjected in the
other Contracting State to any taxation or any requirement
connected therewith that is more burdensome than the taxation
and connected requirements to which nationals of that other State
in the same circumstances are or may be subjected. This
provision shall, notwithstanding the provisions of Article 1, also
apply to individuals who are not residents of one or both of the
Contracting States.
1. Les nationaux d’un État contractant ne sont soumis dans
l’autre État contractant à aucune imposition ou obligation y
relative qui est plus lourde que celles auxquelles sont ou pourront
être assujettis les nationaux de cet autre État qui se trouvent dans
la même situation. La présente disposition s’applique aussi,
nonobstant les dispositions de l’article 1, aux personnes physiques qui ne sont pas des résidents d’un des États contractants ou
des deux.
2. Stateless persons who are residents of a Contracting State
shall not be subjected in either Contracting State to any taxation
or any requirement connected therewith, which is other or more
burdensome than the taxation and connected requirements to
which nationals of the State concerned in the same circumstances
are or may be subjected.
2. Les apatrides qui sont des résidents d’un État contractant ne
sont soumis dans l’un ou l’autre État contractant à aucune
imposition ou obligation y relative qui est autre ou plus lourde
que celles auxquelles sont ou pourront être assujettis les
nationaux de l’État concerné qui se trouvent dans la même
situation.
3. The taxation on a permanent establishment that an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State shall not be less favourably levied in that other State than
the taxation levied on enterprises of that other State carrying on
the same activities.
3. L’imposition d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant n’est pas
établie dans cet autre État d’une façon moins favorable que
l’imposition des entreprises de cet autre État qui exercent la
même activité.
4. Nothing in this Article shall be construed as obliging a
Contracting State to grant to residents of the other Contracting
State any personal allowances, reliefs and reductions for taxation
purposes on account of civil status or family responsibilities that
it grants to its own residents.
4. Aucune disposition du présent article ne peut être interprétée comme obligeant un État contractant à accorder aux résidents
de l’autre État contractant les déductions personnelles, abattements et réductions d’impôt en fonction de la situation ou des
charges de famille qu’il accorde à ses propres résidents.
5. The provisions of this Article shall apply to taxes that are the
subject of this Convention.
5. Les dispositions du présent article s’appliquent aux impôts
faisant l’objet de la présente convention.
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Convention, that person may, irrespective of the remedies provided by
the domestic law of those States, address to the competent
authority of the Contracting State of which that person is a
resident or, if that person’s case comes under paragraph 1 of
Article 23, to that of the Contracting State of which that person
is a national, an application in writing stating the grounds for
claiming the revision of such taxation. To be admissible, the said
application must be submitted within two years from the first
notification of the action resulting in taxation not in accordance
with the provisions of the Convention.
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
des États contractants ou par les deux entraînent ou entraîneront
pour elle une imposition non conforme aux dispositions de la
présente convention, elle peut, indépendamment des recours
prévus par le droit interne de ces États, adresser à l’autorité
compétente de l’État contractant dont elle est un résident ou, si
son cas relève du paragraphe 1 de l’article 23, à celle de l’État
contractant dont elle possède la nationalité, une demande écrite
et motivée de révision de cette imposition. Pour être recevable,
cette demande doit être présentée dans un délai de deux ans à
compter de la première notification de la mesure qui entraîne une
imposition non conforme aux dispositions de la Convention.
2. The competent authority referred to in paragraph 1 shall
endeavour, if the objection appears to it to be justified and if it is
not itself able to arrive at a satisfactory solution, to resolve the
case by mutual agreement with the competent authority of the
other Contracting State, with a view to the avoidance of taxation
not in accordance with the Convention.
2. L’autorité compétente visée au paragraphe 1 s’efforce, si la
réclamation lui paraît fondée et si elle n’est pas elle-même en
mesure d’y apporter une solution satisfaisante, de résoudre le cas
par voie d’accord amiable avec l’autorité compétente de l’autre
État contractant, en vue d’éviter une imposition non conforme à
la Convention.
102
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
3. A Contracting State shall not, after the expiry of the time
limits provided in its national laws and, in any case, after five
years from the end of the taxable period in which the income
concerned has accrued, increase the tax base of a resident of either
of the Contracting States by including therein items of income
that have also been charged to tax in the other Contracting State.
This paragraph shall not apply in the case of fraud, wilful default
or neglect.
3. Un État contractant ne peut pas augmenter la base
imposable d’un résident de l’un ou l’autre État contractant en y
incluant des éléments de revenu qui ont déjà été imposés dans
l’autre État contractant, après l’expiration des délais prévus par
sa législation nationale et, dans tous les cas, après l’expiration
d’une période de cinq ans suivant la fin de la période imposable
au cours de laquelle les revenus en cause ont été réalisés. Le
présent paragraphe ne s’applique pas en cas de fraude, d’omission volontaire ou de négligence.
4. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of the
Convention.
4. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application de la Convention.
5. The competent authorities of the Contracting States may
consult together for the elimination of double taxation in cases
not provided for in the Convention and may communicate with
each other directly for the purpose of applying the Convention.
5. Les autorités compétentes des États contractants peuvent se
concerter en vue d’éliminer la double imposition dans les cas non
prévus par la Convention et peuvent communiquer directement
entre elles aux fins d’application de la Convention.
6. If any difficulty or doubt arising as to the interpretation or
application of the Convention cannot be resolved by the
competent authorities pursuant to the preceding paragraphs of
this Article, the case may be submitted for arbitration if both
competent authorities and the taxpayer agree and the taxpayer
agrees in writing to be bound by the decision of the arbitration
board. The decision of the arbitration board in a particular case
shall be binding on both States with respect to that case. The
procedure shall be established in an exchange of notes between
the Contracting States.
6. Si les difficultés ou les doutes auxquels peuvent donner lieu
l’interprétation ou l’application de la Convention ne peuvent être
réglés par les autorités compétentes conformément aux paragraphes précédents du présent article, l’affaire peut, avec l’accord
des deux autorités compétentes et du contribuable, être soumise
à l’arbitrage, pourvu que le contribuable consente par écrit à être
lié par la décision de la commission d’arbitrage. La décision de
la commission d’arbitrage dans une affaire donnée lie les deux
États à l’égard de cette affaire. La procédure à suivre sera précisée
dans un échange de notes entre les États contractants.
ARTICLE 25
ARTICLE 25
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is relevant for carrying out the
provisions of this Convention or of the domestic laws in the
Contracting States concerning taxes covered by the Convention
insofar as the taxation thereunder is not contrary to the
Convention. The exchange of information is not restricted by
Article 1. Any information received by a Contracting State shall
be treated as secret in the same manner as information obtained
under the domestic laws of that State and shall be disclosed only
to persons or authorities (including courts and administrative
bodies) concerned with the assessment or collection of, the
enforcement in respect of, or the determination of appeals in
relation to taxes. Such persons or authorities shall use the
information only for such purposes. They may disclose the
information in public court proceedings or in judicial decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements pertinents pour l’application des dispositions
de la présente convention ou celles de la législation interne des
États contractants relative aux impôts visés par la Convention
dans la mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est pas contraire
à la Convention. L’échange de renseignements n’est pas restreint
par l’article 1. Les renseignements reçus par un État contractant
sont tenus secrets de la même manière que les renseignements
obtenus en application de la législation interne de cet État et ne
sont communiqués qu’aux personnes ou autorités (y compris les
tribunaux et organes administratifs) concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts, par les procédures
concernant ces impôts, ou par les décisions sur les recours relatifs
à ces impôts. Ces personnes ou autorités n’utilisent ces renseignements qu’à ces fins. Elles peuvent faire état de ces renseignements au cours d’audiences publiques de tribunaux ou dans des
jugements.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
2. In no case shall the provisions of paragraph 1 be construed
so as to impose on a Contracting State the obligation:
(a) to carry out administrative measures at variance with the
laws and the administrative practice of that or of the other
Contracting State;
(b) to supply information that is not obtainable under the laws
or in the normal course of the administration of that or of the
other Contracting State; or
(c) to supply information that would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
ch. 24
103
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant;
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel ou professionnel, un procédé commercial ou des renseignements, dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
3. If information is requested by a Contracting State in
accordance with this Article, the other Contracting State shall
endeavour to obtain the information to which the request relates
in the same way as if its own taxation were involved, even though
the other State does not, at that time, need such information. If
specifically requested by the competent authority of a Contracting State, the competent authority of the other Contracting State
shall endeavour to provide information under this Article in the
form requested, such as depositions of witnesses and copies of
unedited original documents (including books, papers, statements, records, accounts or writings), to the same extent such
depositions and documents can be obtained under the laws and
administrative practices of that other State with respect to its own
taxes.
3. Lorsqu’un État contractant demande des renseignements en
conformité avec le présent article, l’autre État contractant
s’efforce d’obtenir les renseignements relatifs à cette demande de
la même façon que si ses propres impôts étaient en jeu, même si
cet autre État n’a pas besoin, à ce moment, de ces renseignements.
Si la demande de l’autorité compétente d’un État contractant le
requiert expressément, l’autorité compétente de l’autre État
contractant s’efforce de fournir les renseignements demandés en
vertu du présent article sous la forme requise, telles les
dépositions de témoins ou les copies de documents originaux
non modifiés (incluant livres, états, registres, comptes ou écrits),
dans la mesure où ces dépositions ou documents peuvent être
obtenus sur la base de la législation, ou dans le cadre de la
pratique administrative relative aux propres impôts de cet autre
État.
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Members of Diplomatic Missions and Consular Posts
Membres des missions diplomatiques et postes consulaires
1. Nothing in this Convention shall affect the fiscal privileges
of members of diplomatic missions or consular posts under the
general rules of international law or under the provisions of
special agreements.
1. Les dispositions de la présente convention ne portent pas
atteinte aux privilèges fiscaux dont bénéficient les membres des
missions diplomatiques ou postes consulaires en vertu soit des
règles générales du droit international, soit des dispositions
d’accords particuliers.
2. Notwithstanding the provisions of Article 4, an individual
who is a member of a diplomatic mission, consular post or
permanent mission of a Contracting State that is situated in the
other Contracting State or in a third State shall be deemed for the
purposes of the Convention to be a resident of the sending State
if that individual is liable in the sending State to the same
obligations in relation to tax on total income as are residents of
that sending State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 4, la personne
physique qui est membre d’une mission diplomatique, d’un
poste consulaire ou d’une délégation permanente d’un État
contractant qui est situé dans l’autre État contractant ou dans un
État tiers est considérée, aux fins de la Convention, comme un
résident de l’État accréditant, à condition qu’elle soit soumise
dans l’État accréditant aux mêmes obligations, en matière
d’impôts sur l’ensemble de son revenu, que les résidents de cet
État.
3. The Convention shall not apply to international organizations, to organs or officials thereof and to persons who are
members of a diplomatic mission, consular post or permanent
mission of a third State or group of States, being present in a
Contracting State and who are not liable in either Contracting
State to the same obligations in relation to tax on their total
income as are residents thereof.
3. La Convention ne s’applique pas aux organisations
internationales, à leurs organes ou à leurs fonctionnaires, ni aux
personnes qui sont membres d’une mission diplomatique, d’un
poste consulaire ou d’une délégation permanente d’un État tiers
ou d’un groupe d’États, lorsqu’ils se trouvent sur le territoire
d’un État contractant et ne sont pas soumis dans l’un ou l’autre
État contractant aux mêmes obligations, en matière d’impôts sur
l’ensemble de leur revenu, que les résidents de ces États.
104
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
VI. FINAL PROVISIONS
VI. DISPOSITIONS FINALES
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Entry Into Force
Entrée en vigueur
The Convention shall enter into force on the date of the last
written notification, delivered through diplomatic channels,
confirming the completion of the procedures required by each
Contracting State to bring the Convention into force and its
provisions shall have effect:
La Convention entrera en vigueur à la date de la dernière
notification écrite, transmise par la voie diplomatique, confirmant l’accomplissement des mesures requises par chaque État
contractant en vue de la mise en oeuvre de la Convention, et ses
dispositions seront applicables :
(a) in respect of taxes withheld at the source on amounts paid
or credited to non-residents, on or after the first day of January
of the calendar year next following the year in which the
Convention enters into force, and
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non-résidents, ou portés à leur crédit, le 1er janvier de
l’année civile qui suit l’année de l’entrée en vigueur de la
Convention, ou après cette date; et
(b) in respect of other taxes, for taxation years beginning on
or after the first day of January of the calendar year next
following the year in which the Convention enters into force.
b) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition
commençant le 1er janvier de l’année civile qui suit l’année de
l’entrée en vigueur de la Convention, ou après cette date.
ARTICLE 28
ARTICLE 28
Termination
Dénonciation
This Convention shall remain in force until terminated by a
Contracting State. Either Contracting State may terminate the
Convention after a period of five years following its entry into
force by giving a written notice of termination, through
diplomatic channels, at least six months before the end of any
calendar year. In such event, the Convention shall cease to have
effect:
La présente convention demeurera en vigueur tant qu’elle
n’aura pas été dénoncée par un État contractant. Chacun des États
contractants pourra, après l’expiration d’une période de cinq ans
suivant l’entrée en vigueur de la Convention, donner par la voie
diplomatique un avis de dénonciation écrit, au moins six mois
avant la fin de toute année civile. Dans ce cas, la Convention
cessera d’être applicable :
(a) in respect of taxes withheld at the source on amounts paid
or credited to non-residents, on or after the first day of January
of the calendar year next following the year in which the notice
of termination is given, and
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non-résidents, ou portés à leur crédit, le 1er janvier de
l’année civile suivant l’année au cours de laquelle l’avis de
dénonciation est donnée, ou après cette date; et
(b) in respect of other taxes, for taxation years beginning on
or after the first day of January of the calendar year next
following the year in which the notice of termination is given
b) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition
commençant le 1er janvier de l’année civile suivant l’année au
cours de laquelle l’avis de dénonciation est donnée, ou après
cette date.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, duly authorized
to that effect, have signed this Convention.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet,
ont signé la présente convention.
DONE in two originals at Chisinau on July 4, 2002, in the
English, French and Moldovan languages, each version being
equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Chisinau, le 4e jour de juillet
2002, en langues française, anglaise et moldave, chaque version
faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA:
FOR THE GOVERNMENT
OF THE REPUBLIC
OF MOLDOVA:
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DE LA RÉPUBLIQUE
DE MOLDOVA
Raphael Girard
Zinaida Grecianii
Raphael Girard
Zinaida Grecianii
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 4
ch. 24
105
SCHEDULE 2
(Section 2)
ANNEXE 2
(article 2)
PROTOCOL
PROTOCOLE
At the moment of signing the Convention between the
Government of Canada and the Government of the Republic of
Moldova for the avoidance of double taxation and the prevention
of fiscal evasion with respect to taxes on income, the undersigned
have agreed upon the following provisions which shall form an
integral part of the Convention.
Au moment de procéder à la signature de la Convention entre
le gouvernement du Canada et le gouvernement de la République
de Moldova en vue d’éviter les doubles impositions et de
prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, les
soussignés sont convenus des dispositions supplémentaires
suivantes qui font partie intégrante de la Convention.
1. With reference to paragraph 1 of Article 2, it is understood
that, in the case of Moldova, the Convention shall also apply to
taxes on income imposed on behalf of its administrative
territorial units and its local authorities.
1. En ce qui concerne le paragraphe 1 de l’article 2, il est
entendu que, dans le cas de la Moldova, la Convention s’applique
aussi aux impôts sur le revenu perçus pour le compte de ses
subdivisions territoriales administratives et de ses collectivités
locales.
2. With reference to subparagraph (d) of paragraph 1 of Article
3, the term ‘‘person’’, in the case of Moldova, includes a legal
person.
2. En ce qui concerne l’alinéa d) du paragraphe 1 de l’article
3, le terme « personne » comprend, dans le cas de la Moldova,
une personne morale.
3. It is understood that the term ‘‘political subdivision’’, in the
case of Moldova, includes an administrative territorial unit.
3. Il est entendu que l’expression « subdivisions politiques »
comprend, dans le cas de la Moldova, une subdivision territoriale
administrative.
4. With reference to paragraph 2 of Article 9, it is understood
that the other Contracting State is only required to make the
appropriate adjustment to the extent it considers that the
adjustment made in the first-mentioned State is justified both in
principle and in amount.
4. En ce qui concerne le paragraphe 2 de l’article 9, il est
entendu que l’autre État contractant n’est tenu de procéder à
l’ajustement approprié que dans la mesure où il estime que
l’ajustement auquel il a été procédé dans le premier État est
justifié quant au principe et au montant.
5. The provisions of the Convention shall not be construed to
restrict in any manner any exemption, allowance, credit or other
deduction accorded by the laws of a Contracting State in the
determination of the tax imposed by that State.
5. Les dispositions de la Convention ne peuvent être interprétées comme limitant d’une manière quelconque les exonérations,
abattements, déductions, crédits ou autres allégements accordés
par la législation d’un État contractant pour la détermination de
l’impôt prélevé par cet État.
6. Nothing in the Convention shall be construed as preventing
a Contracting State from imposing a tax on amounts included in
the income of a resident of that State with respect to a partnership,
trust, or controlled foreign affiliate, in which that resident has an
interest.
6. Aucune disposition de la Convention ne peut être interprétée comme empêchant un État contractant de prélever un impôt
sur les montants inclus dans le revenu d’un résident de cet État
à l’égard d’une société de personnes, d’une fiducie ou d’une
société étrangère affiliée contrôlée dans laquelle il possède une
participation.
7. The Convention shall not apply to any company, trust or
partnership that is a resident of a Contracting State and is
beneficially owned or controlled, directly or indirectly, by one or
more persons who are not residents of that State, if the amount of
the tax imposed on the income of the company, trust or
partnership by that State is substantially lower than the amount
that would be imposed by that State if all of the shares of the
capital stock of the company or all of the interests in the trust or
partnership, as the case may be, were beneficially owned by one
or more persons who were residents of that State.
7. La Convention ne s’applique pas à une société, fiducie ou
société de personnes qui est un résident d’un État contractant et
dont une ou plusieurs personnes qui ne sont pas des résidents de
cet État sont les bénéficiaires effectifs ou qui est contrôlée,
directement ou indirectement, par de telles personnes, si le
montant de l’impôt exigé par cet État sur le revenu de la société,
fiducie ou société de personnes est largement inférieur au
montant qui serait exigé par cet État si une ou plusieurs personnes
qui sont des résidents de cet État étaient les bénéficiaires effectifs
de toutes les actions de capital de la société ou de toutes les
participations dans la fiducie ou la société de personnes, selon le
cas.
106
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 4
51 ELIZ. II
8. For the purposes of paragraph 3 of Article XXII (Consultation) of the General Agreement on Trade in Services, the
Contracting States agree that, notwithstanding that paragraph,
any dispute between them as to whether a measure falls within the
scope of this Convention may be brought before the Council for
Trade in Services, as provided by that paragraph, only with the
consent of both Contracting States. Any doubt as to the
interpretation of this paragraph shall be resolved under paragraph 4 of Article 24 of the Convention or, failing agreement
under that procedure, pursuant to any other procedure agreed to
by both Contracting States.
8. Au sens du paragraphe 3 de l’article XXII (Consultation) de
l’Accord général sur le commerce des services, les États
contractants conviennent que, nonobstant ce paragraphe, tout
différend entre eux sur la question de savoir si une mesure relève
de la Convention, ne peut être porté devant le Conseil sur le
commerce des services, tel que prévu par ce paragraphe, qu’avec
le consentement des deux États contractants. Tout doute au sujet
de l’interprétation du présent paragraphe est résolu en vertu du
paragraphe 4 de l’article 24 de la Convention ou, en l’absence
d’un accord en vertu de cette procédure, en vertu de toute autre
procédure acceptée par les deux États contractants.
9. Where under any provision of this Convention any income
is relieved from tax in a Contracting State and, under the law in
force in the other Contracting State a person, in respect of that
income, is subject to tax by reference to the amount thereof which
is remitted to or received in that other Contracting State and not
by reference to the full amount thereof, then the relief to be
allowed under the Convention in the first-mentioned Contracting State shall apply only to so much of the income as is taxed in
the other Contracting State.
9. Lorsque, en vertu des dispositions de la Convention, un
revenu donne droit dans un État contractant à un allégement
d’impôt et, en vertu de la législation en vigueur dans l’autre État
contractant, une personne est, à l’égard de ce revenu, soumise à
l’impôt à raison du montant de ce revenu qui y est transféré ou
reçu et non pas à raison du montant total de ce revenu,
l’allégement qui doit être accordé dans le premier État contractant en vertu de la Convention ne s’applique qu’au montant du
revenu qui est assujetti à l’impôt dans l’autre État contractant.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, duly authorized
to that effect, have signed this Protocol.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet,
ont signé le présent protocole.
DONE in two originals at Chisinau on July 4, 2002, in the
English, French and Moldovan languages, each version being
equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Chisinau, le 4e jour de juillet
2002, en langues française, anglaise et moldave, chaque version
faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA:
FOR THE GOVERNMENT
OF THE REPUBLIC
OF MOLDOVA:
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DE LA RÉPUBLIQUE
DE MOLDOVA
Raphael Girard
Zinaida Grecianii
Raphael Girard
Zinaida Grecianii
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
107
SCHEDULE 5
(Section 6)
ANNEXE 5
(article 6)
SCHEDULE
(Section 2)
ANNEXE
(article 2)
CONVENTION BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF THE KINGDOM
OF NORWAY FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION AND THE PREVENTION OF FISCAL
EVASION WITH RESPECT TO TAXES ON INCOME AND
ON CAPITAL
The Government of Canada and the Government of the Kingdom of Norway, desiring to conclude a Convention for the
avoidance of double taxation and the prevention of fiscal
evasion with respect to taxes on income and on capital,
have agreed as follows:
CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DU
CANADA ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DE
NORVÈGE EN VUE D’ÉVITER LES DOUBLES
IMPOSITIONS ET DE PRÉVENIR L’ÉVASION FISCALE
EN MATIÈRE D’IMPÔTS SUR LE REVENU ET SUR LA
FORTUNE
Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Royaume de
Norvège, désireux de conclure une convention en vue
d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion
fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune,
sont convenus des dispositions suivantes :
I. SCOPE OF THE CONVENTION
I. CHAMP D’APPLICATION DE LA CONVENTION
ARTICLE 1
ARTICLE PREMIER
Persons Covered
Personnes visées
This Convention shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
La présente convention s’applique aux personnes qui sont des
résidents d’un État contractant ou des deux États contractants.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. The existing taxes to which this Convention shall apply are:
a) in the case of Canada, the taxes imposed by the Government
of Canada under the Income Tax Act, (hereinafter referred to
as ‘‘Canadian tax’’);
b) in the case of Norway:
(i) the National Tax on Income (inntektsskatt til staten);
(ii) the County Municipal Tax on Income (inntektsskatt til
fylkeskommunen);
(iii) the Municipal Tax on Income (inntektsskatt til kommunen);
(iv) the National Tax on Capital (formuesskatt til staten);
(v) the Municipal Tax on Capital (formuesskatt til kommunen);
(vi) the National Tax relating to Income and Capital from
the Exploration for and the Exploitation of Submarine
Petroleum Resources and Activities and Work relating
thereto, Including Pipeline Transport of Petroleum Produced (skatt til staten vedrørende inntekt og formue i
forbindelse med undersøkelse etter og utnyttelse av undersjøiske petroleumsforekomster og dertil knyttet virksomhet og arbeid, herunder rørledningstransport av
utvunnet petroleum); and
(vii) the National Tax on Remuneration to Non-resident
Artistes etc. (skatt til staten på honorarer til utenlandske
artister mv.);
(hereinafter referred to as ‘‘Norwegian tax’’).
1. Les impôts actuels auxquels s’applique la Convention
sont :
a) en ce qui concerne le Canada, les impôts établis par le
gouvernement du Canada en vertu de la Loi de l’impôt sur le
revenu, (ci-après dénommés « impôt canadien »); et
b) en ce qui concerne la Norvège :
(i) l’impôt national sur le revenu (inntektsskatt til staten);
(ii) l’impôt communal municipal sur le revenu (inntektsskatt til fylkeskommunen);
(iii) l’impôt municipal sur le revenu (inntektsskatt til
kommunen);
(iv) l’impôt national sur la fortune (formuesskatt til staten);
(v) l’impôt municipal sur la fortune (formuesskatt til
kommunen);
(vi) l’impôt national relatif au revenu et à la fortune tirés de
l’exploration et de l’exploitation afférentes aux ressources
pétrolières sous-marines et aux activités et travaux s’y
rattachant, y compris le transport par oléoduc du pétrole
produit (skatt til staten vedrørende inntekt og formue i
forbindelse med undersøkelse etter og utnyttelse av undersjøiske petroleumsforekomster og dertil knyttet virksomhet og arbeid, herunder rørledningstransport av
utvunnet petroleum); et
(vii) l’impôt national sur la rémunération des artistes
non-résidents, etc. (skatt til staten på honorarer til utenlandske artister mv.);
(ci–après dénommés « impôt norvégien »).
108
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
2. The Convention shall apply also to any identical or
substantially similar taxes that are imposed after the date of
signature of the Convention in addition to, or in place of, the
existing taxes. The competent authorities of the Contracting
States shall notify each other of any significant changes that have
been made in their respective taxation laws.
2. La Convention s’applique aussi aux impôts de nature
identique ou analogue qui seraient établis après la date de
signature de la Convention et qui s’ajouteraient aux impôts
actuels ou les remplaceraient. Les autorités compétentes des États
contractants se communiquent les modifications importantes
apportées à leurs législations fiscales respectives.
II. DEFINITIONS
II. DÉFINITIONS
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Convention, unless the context
otherwise requires:
1. Au sens de la présente convention, à moins que le contexte
n’exige une interprétation différente :
a) the term ‘‘Canada’’, used in a geographical sense, means the
territory of Canada, including any area beyond the territorial
sea of Canada which, in accordance with international law and
the laws of Canada, is an area within which Canada may
exercise rights with respect to the seabed and subsoil and their
natural resources;
a) le terme « Canada », employé dans un sens géographique,
désigne le territoire du Canada, y compris toute région située
au-delà des mers territoriales du Canada qui, conformément
au droit international et aux lois du Canada, est une région à
l’intérieur de laquelle le Canada peut exercer des droits à
l’égard du fond et du sous-sol de la mer et de leurs ressources
naturelles;
b) the term ‘‘Norway’’ means the Kingdom of Norway,
including any area outside the territorial waters of the
Kingdom of Norway where the Kingdom of Norway,
according to Norwegian legislation and in accordance with
international law, may exercise her rights with respect to the
seabed and subsoil and their natural resources; the term does
not comprise Svalbard, Jan Mayen and the Norwegian
dependencies (‘‘biland’’);
c) the term ‘‘person’’ includes an individual, a trust, a
company, a partnership and any other body of persons;
d) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
entity which is treated as a body corporate for tax purposes;
e) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and ‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively an
enterprise carried on by a resident of a Contracting State and
an enterprise carried on by a resident of the other Contracting
State;
f) the term ‘‘competent authority’’ means:
(i) in the case of Canada, the Minister of National Revenue
or the Minister’s authorized representative,
(ii) in the case of Norway, the Minister of Finance or the
Minister’s authorized representative;
g) the term ‘‘tax’’ means Canadian tax or Norwegian tax, as the
context requires;
h) the term ‘‘national’’ means:
(i) any individual possessing the nationality of a Contracting State;
(ii) any legal person, partnership or association deriving its
status as such from the laws in force in a Contracting State;
b) le terme « Norvège » désigne le Royaume de Norvège, y
compris toute région située à l’extérieur des eaux territoriales
du Royaume de Norvège où le Royaume de Norvège,
conformément à la législation norvégienne et en accord avec
le droit international, peut exercer ses droits à l’égard du fond
et du sous-sol de la mer et de leurs ressources naturelles; le
terme ne comprend pas Svalbard, Jan Mayen et les dépendances norvégiennes (« biland »);
c) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les fiducies, les sociétés, les sociétés de personnes et tous
autres groupements de personnes;
d) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
entité qui est considérée comme une personne morale aux fins
d’imposition;
e) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
f) l’expression « autorité compétente » désigne :
(i) en ce qui concerne le Canada, le ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé,
(ii) en ce qui concerne la Norvège, le ministre des Finances
ou son représentant autorisé;
g) le terme « impôt » désigne, suivant le contexte, l’impôt
canadien ou l’impôt norvégien;
h) le terme « national » désigne :
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
i) the term ‘‘international traffic’’ means any voyage by a ship,
vessel or aircraft operated by an enterprise of a Contracting
State, except when the ship, vessel or aircraft is operated
principally between places within the other Contracting State.
ch. 24
109
(i) toute personne physique qui possède la nationalité d’un
État contractant;
(ii) toute personne morale, société de personnes ou
association constituée conformément à la législation en
vigueur dans un État contractant;
i) l’expression « trafic international » désigne tout voyage
effectué par un navire, un bateau ou un aéronef exploité par
une entreprise d’un État contractant, sauf lorsque le navire, le
bateau ou l’aéronef est exploité principalement entre des
points situés à l’intérieur de l’autre État contractant.
2. As regards the application of the Convention at any time by
a Contracting State, any term not defined therein shall, unless the
context otherwise requires, have the meaning that it has at that
time under the law of that State for the purposes of the taxes to
which the Convention applies, any meaning under the applicable
tax laws of that State prevailing over a meaning given to the term
under other laws of that State.
2. Pour l’application de la Convention à un moment donné par
un État contractant, tout terme ou expression qui n’y est pas
défini a, sauf si le contexte exige une interprétation différente, le
sens que lui attribue, à ce moment, le droit de cet État concernant
les impôts auxquels s’applique la Convention, le sens attribué à
ce terme ou expression par le droit fiscal de cet État prévalant sur
le sens que lui attribuent les autres branches du droit de cet État.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘resident of
a Contracting State’’ means any person who, under the laws of
that State, is liable to tax therein by reason of the person’s
domicile, residence, place of management or any other criterion
of a similar nature and also includes that State or a political
subdivision or local authority thereof or any agency or instrumentality of any such State, subdivision or authority. This term,
however, does not include any person who is liable to tax in that
State in respect only of income from sources in that State.
1. Au sens de la présente convention, l’expression « résident
d’un État contractant » désigne toute personne qui, en vertu de
la législation de cet État, est assujettie à l’impôt dans cet État, en
raison de son domicile, de sa résidence, de son siège de direction
ou de tout autre critère de nature analogue et s’applique aussi à
cet État ainsi qu’à chacune de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales ou à toute personne morale de droit public de
cet État ou de ces subdivisions ou collectivités. Toutefois, cette
expression ne comprend pas les personnes qui ne sont assujetties
à l’impôt dans cet État que pour les revenus de sources situées
dans cet État.
2. Where by reason of the provisions of paragraph l an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined as follows:
2. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe l, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
State in which the individual has a permanent home available;
if the individual has a permanent home available in both
States, the individual shall be deemed to be a resident only of
the State with which the individual’s personal and economic
relations are closer (centre of vital interests);
a) cette personne est considérée comme un résident seulement
de l’État où elle dispose d’un foyer d’habitation permanent; si
elle dispose d’un foyer d’habitation permanent dans les deux
États, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État avec lequel ses liens personnels et économiques sont les
plus étroits (centre des intérêts vitaux);
b) if the State in which the individual’s centre of vital interests
is situated cannot be determined, or if there is not a permanent
home available to the individual in either State, the individual
shall be deemed to be a resident only of the State in which the
individual has an habitual abode;
b) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États, elle est considérée comme un résident seulement de l’État où elle séjourne de
façon habituelle;
c) if the individual has an habitual abode in both States or in
neither of them, the individual shall be deemed to be a resident
only of the State of which the individual is a national;
c) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États ou si elle ne séjourne de façon habituelle dans aucun
d’eux, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État dont elle possède la nationalité;
d) if the individual is a national of both States or of neither of
them, the competent authorities of the Contracting States shall
settle the question by mutual agreement.
d) si cette personne possède la nationalité des deux États ou si
elle ne possède la nationalité d’aucun d’eux, les autorités
110
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
compétentes des États contractants tranchent la question d’un
commun accord.
3. Where by reason of the provisions of paragraph l a person
other than an individual is a resident of both Contracting States,
the competent authorities of the Contracting States shall by
mutual agreement endeavour to settle the question and to
determine the mode of application of the Convention to such
person.
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe l, une
personne autre qu’une personne physique est un résident des
deux États contractants, les autorités compétentes des États
contractants s’efforcent d’un commun accord de trancher la
question et de déterminer les modalités d’application de la
Convention à cette personne.
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens de la présente convention, l’expression « établissement stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ includes especially:
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
a) a place of management;
b) a branch;
a) un siège de direction;
c) an office;
b) une succursale;
d) a factory;
c) un bureau;
e) a workshop; and
d) une usine;
f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place of
extraction of natural resources.
e) un atelier; et
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu d’extraction de ressources naturelles.
3. A building site, construction, assembly or installation
project, or supervisory or consultancy activities connected
therewith, constitute a permanent establishment only if such site,
project or activities are continued for a period of more than 12
months.
3. Un chantier de construction, une chaîne de montage ou
d’assemblage ou des activités de surveillance ou de consultants
s’y rattachant ne constituent un établissement stable que si ce
chantier, cette chaîne ou ces activités ont une durée qui dépasse
douze mois.
4. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include:
4. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas « établissement stable » si :
a) the use of facilities solely for the purpose of storage, display
or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations
pour l’entreprise;
d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise or of collecting
information, for the enterprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’exercer, pour l’entreprise, toute autre activité de caractère
préparatoire ou auxiliaire;
e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of carrying on, for the enterprise, any other activity of
a preparatory or auxiliary character;
f) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins de
l’exercice cumulé d’activités mentionnées aux alinéas a) à e),
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
111
f) the maintenance of a fixed place of business solely for any
combination of activities mentioned in subparagraphs a) to e),
provided that the overall activity of the fixed place of business
resulting from this combination is of a preparatory or auxiliary
character.
à condition que l’activité d’ensemble de l’installation fixe
d’affaires résultant de ce cumul garde un caractère préparatoire ou auxiliaire.
5. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
where a person — other than an agent of an independent status
to whom paragraph 6 applies — is acting on behalf of an
enterprise and has, and habitually exercises, in a Contracting
State an authority to conclude contracts on behalf of the
enterprise, that enterprise shall be deemed to have a permanent
establishment in that State in respect of any activities which that
person undertakes for the enterprise, unless the activities of such
person are limited to those mentioned in paragraph 4 which, if
exercised through a fixed place of business, would not make this
fixed place of business a permanent establishment under the
provisions of that paragraph.
5. Nonobstant les dispositions des paragraphes l et 2,
lorsqu’une personne — autre qu’un agent jouissant d’un statut
indépendant auquel s’applique le paragraphe 6 — agit pour le
compte d’une entreprise et dispose dans un État contractant de
pouvoirs qu’elle y exerce habituellement lui permettant de
conclure des contrats pour le compte de l’entreprise, cette
entreprise est considérée comme ayant un établissement stable
dans cet État pour toutes les activités que cette personne exerce
pour l’entreprise, à moins que les activités de cette personne ne
soient limitées à celles qui sont mentionnées au paragraphe 4 et
qui, si elles étaient exercées par l’intermédiaire d’une installation
fixe d’affaires, ne permettraient pas de considérer cette installation comme un établissement stable selon les dispositions de ce
paragraphe.
6. An enterprise shall not be deemed to have a permanent
establishment in a Contracting State merely because it carries on
business in that State through a broker, general commission
agent or any other agent of an independent status, provided that
such persons are acting in the ordinary course of their business.
6. Une entreprise n’est pas considérée comme ayant un
établissement stable dans un État contractant du seul fait qu’elle
y exerce son activité par l’entremise d’un courtier, d’un
commissionnaire général ou de tout autre agent jouissant d’un
statut indépendant, à condition que ces personnes agissent dans
le cadre ordinaire de leur activité.
7. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other State (whether through a permanent establishment or
otherwise), shall not of itself constitute either company a
permanent establishment of the other.
7. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou
non) ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une quelconque de ces
sociétés un établissement stable de l’autre.
III. TAXATION OF INCOME
III. IMPOSITION DES REVENUS
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income from Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant, sont
imposables dans cet autre État.
2. For the purposes of this Convention, the term ‘‘immovable
property’’ shall have the meaning, which it has under the law of
the Contracting State in which the property in question is
situated. The term shall in any case include property accessory to
immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry, rights to which the provisions of general law
respecting landed property apply, usufruct of immovable property and rights with respect to the exploitation of, the right to
exploit, the exploration for or the right to explore for, mineral
deposits, sources and other natural resources. A ship or an aircraft
shall not be regarded as immovable property.
2. Au sens de la présente convention, l’expression « biens
immobiliers » a le sens que lui attribue le droit de l’État
contractant où les biens considérés sont situés. L’expression
comprend en tous cas les accessoires, le cheptel mort ou vif des
exploitations agricoles et forestières, les droits auxquels s’appliquent les dispositions du droit privé concernant la propriété
foncière, l’usufruit des biens immobiliers et les droits en raison
de l’exploitation, de la concession de l’exploitation, de l’exploration ou de la concession de l’exploration de, gisements
minéraux, sources et autres ressources naturelles. Un navire ou
un aéronef n’est pas considéré comme bien immobilier.
112
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
3. The provisions of paragraph 1 shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property and to profits or income from the alienation of such
property.
3. Les dispositions du paragraphe l s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation de
biens immobiliers et aux bénéfices ou revenus provenant de
l’aliénation de tels biens.
4. The provisions of paragraphs 1 and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes l et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that State unless the enterprise carries on business
in the other Contracting State through a permanent establishment
situated therein. If the enterprise carries on or has carried on
business as aforesaid, the profits of the enterprise may be taxed
in the other State but only so much of them as is attributable to
that permanent establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’entreprise n’exerce
son activité dans l’autre État contractant par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé. Si l’entreprise exerce ou a
exercé son activité d’une telle façon, les bénéfices de l’entreprise
sont imposables dans l’autre État mais uniquement dans la
mesure où ils sont imputables à cet établissement stable.
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment and with all other persons.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte exerçant des activités identiques ou analogues dans des conditions identiques ou analogues
et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont il
constitue un établissement stable et avec toute autre personne.
3. In the determination of the profits of a permanent
establishment, there shall be allowed those deductible expenses
which are incurred for the purposes of the permanent establishment including executive and general administrative expenses,
whether incurred in the State in which the permanent establishment is situated or elsewhere.
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont imputées les dépenses déductibles qui sont exposées aux
fins poursuivies par cet établissement stable, y compris les
dépenses de direction et les frais généraux d’administration ainsi
exposés, soit dans l’État où est situé cet établissement stable, soit
ailleurs.
4. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
4. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
5. For the purposes of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
5. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
6. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Convention, then the
provisions of those Articles shall not be affected by the
provisions of this Article.
6. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles de la présente convention, les dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
dispositions du présent article.
ARTICLE 8
ARTICLE 8
Shipping, Air Transport and Containers
Navigation maritime et aérienne et conteneurs
1. Profits of an enterprise of a Contracting State from the
operation of ships or aircraft in international traffic shall be
taxable only in that State.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant
provenant de l’exploitation, en trafic international, de navires ou
d’aéronefs ne sont imposables que dans cet État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
113
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1 and Article
7, profits derived by an enterprise of a Contracting State from a
voyage of a ship where the principal purpose of the voyage is to
transport passengers or goods exclusively between places in the
other Contracting State may be taxed in that other State.
However, this paragraph shall not apply to coastal traffic, which
is incidental or supplementary to international traffic.
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe l et de l’article
7, les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire d’un
voyage d’un navire lorsque le but principal du voyage est de
transporter des passagers ou des marchandises exclusivement
entre des points situés dans l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État. Toutefois, le présent paragraphe
ne s’applique pas au trafic côtier qui est accessoire ou complémentaire au trafic international.
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall also apply to
profits referred to in those paragraphs derived by an enterprise of
a Contracting State from its participation in a pool, a joint
business or an international operating agency.
3. Les dispositions des paragraphes l et 2 s’appliquent aussi
aux bénéfices visés auxdits paragraphes qu’une entreprise d’un
État contractant tire de sa participation à un pool, une exploitation en commun ou un organisme international d’exploitation.
4. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the use, maintenance or rental of containers (including trailers
and related equipment for the transportation of containers) used
for the transport of goods or merchandise in international traffic
shall be taxable only in that Contracting State except insofar as
those containers or trailers and related equipment are used for
transport principally between places within the other Contracting
State.
4. Les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’utilisation, de l’entretien ou de la location de conteneurs, y
compris les remorques et le matériel connexe servant au transport
de conteneurs, utilisés pour le transport de biens ou de marchandises en trafic international ne sont imposables que dans cet État,
sauf dans la mesure où ces conteneurs, remorques ou matériel
connexe sont utilisés pour le transport principalement entre des
points situés dans l’autre État contractant.
5. The provisions of paragraphs 1, 2, 3 and 4 shall apply to
profits derived by the joint Norwegian, Danish and Swedish air
transport consortium, Scandinavian Airlines System (SAS), but
only in respect of the share thereof that is derived by SAS Norge
ASA, the Norwegian partner of the Scandinavian Airlines
System (SAS).
5. Les dispositions des paragraphes 1, 2, 3 et 4 s’appliquent
aux bénéfices réalisés par le consortium conjoint norvégien,
danois et suédois de transporteurs aériens Scandinavian Airlines
System (SAS), mais uniquement à la part de ces bénéfices qui
revient à SAS Norge ASA, partenaire norvégien de Scandinavian Airlines System (SAS).
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
Where
Lorsque :
a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations which
differ from those which would be made between independent enterprises, then any income which would, but for those conditions,
have accrued to one of the enterprises, but, by reason of those
conditions, have not so accrued, may be included in the income
of that enterprise and taxed accordingly.
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les revenus qui,
sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une des entreprises
mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être
inclus dans les revenus de cette entreprise et imposés en conséquence.
114
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company which is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that State, but if the
beneficial owner of the dividends is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident,
et selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
dividendes est un résident de l’autre État contractant, l’impôt
ainsi établi ne peut excéder :
a) except in the case of dividends paid by a non-resident
owned investment corporation that is a resident of Canada, 5
per cent of the gross amount of the dividends if the beneficial
owner is a company which holds directly at least 10 per cent
of the voting power in the company paying the dividends;
a) sauf dans le cas de dividendes payés par une société de
placements appartenant à des non-résidents qui est un résident
du Canada, 5 pour cent du montant brut des dividendes si le
bénéficiaire effectif est une société qui détient directement au
moins 10 pour cent des droits de vote de la société qui paie les
dividendes;
b) 15 per cent of the gross amount of the dividends in all other
cases.
This paragraph shall not affect the taxation of the company in
respect of the profits out of which the dividends are paid.
b) 15 pour cent du montant brut des dividendes, dans les autres
cas.
Les dispositions du présent paragraphe n’affectent pas l’imposition de la société au titre des bénéfices qui servent au paiement
des dividendes.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2, dividends
arising in a Contracting State and paid to the other Contracting
State or a political subdivision or local authority thereof or to any
wholly-owned agency or instrumentality of that State, political
subdivision or local authority, shall be taxable only in that other
State. However, this provision shall only apply in circumstances
as may be agreed from time to time between the competent
authorities of the Contracting States.
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2, les dividendes
provenant d’un État contractant et payés à l’autre État contractant
ou à l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales
ou à toute personne morale de droit public à cent pour cent de cet
État, subdivision ou collectivité ne sont imposables que dans cet
autre État. Toutefois, la présente disposition ne s’applique que
dans les circonstances qui peuvent être convenues de temps à
autre entre les autorités compétentes des États contractants.
4. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares, mining shares, founders’ shares or other rights, not
being debt-claims, participating in profits, as well as income
subjected to the same taxation treatment as income from shares
by the taxation laws of the State of which the company making
the distribution is a resident.
4. Le terme « dividendes » employé dans le présent article
désigne les revenus provenant d’actions, parts de mine, parts de
fondateur ou autres parts bénéficiaires à l’exception des créances,
ainsi que les revenus soumis au même régime fiscal que les
revenus d’actions par la législation fiscale de l’État dont la société
distributrice est un résident.
5. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other State independent personal services from a fixed
base situated therein, and the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with such permanent
establishment or fixed base. In such case the provisions of Article
7 or Article 14, as the case may be, shall apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les
cas, sont applicables.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
115
6. Where a company which is a resident of a Contracting State
derives profits or income from the other Contracting State, that
other State may not impose any tax on the dividends paid by the
company, except insofar as such dividends are paid to a resident
of that other State or insofar as the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with a permanent
establishment or a fixed base situated in that other State, nor
subject the company’s undistributed profits to a tax on undistributed profits, even if the dividends paid or the undistributed
profits consist wholly or partly of profits or income arising in
such other State.
6. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État ne peut percevoir aucun impôt sur les dividendes payés
par la société, sauf dans la mesure où ces dividendes sont payés
à un résident de cet autre État ou dans la mesure où la
participation génératrice des dividendes se rattache effectivement à un établissement stable ou à une base fixe situés dans cet
autre État, ni prélever aucun impôt, au titre de l’imposition des
bénéfices non distribués, sur les bénéfices non distribués de la
société, même si les dividendes payés ou les bénéfices non
distribués consistent en tout ou en partie en bénéfices ou revenus
provenant de cet autre État.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that State, but
if the beneficial owner of the interest is a resident of the other
Contracting State the tax so charged shall not exceed 10 per cent
of the gross amount of the interest.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État,
mais si le bénéficiaire effectif des intérêts est un résident de l’autre
État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder l0 pour cent
du montant brut des intérêts.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2,
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2 :
a) interest arising in a Contracting State and paid in respect of
a bond, debenture or other similar obligation of the government of that Contracting State or of a political subdivision or
local authority thereof shall, provided that the interest is
beneficially owned by a resident of the other Contracting
State, be taxable only in that other State;
a) les intérêts provenant d’un État contractant et payés sur une
obligation, un billet ou autre titre semblable du gouvernement
dudit État contractant ou de l’une de ses subdivisions
politiques ou collectivités locales, ne sont imposables que
dans l’autre État contractant pourvu qu’un résident de cet
autre État en soit le bénéficiaire effectif;
b) interest arising in Norway and paid to a resident of Canada
shall be taxable only in Canada if it is paid in respect of a loan
made, guaranteed or insured, or a credit extended, guaranteed
or insured by Export Development Canada;
b) les intérêts provenant de la Norvège et payés à un résident
du Canada ne sont imposables qu’au Canada s’ils sont payés
en raison d’un prêt fait, garanti ou assuré, ou d’un crédit
consenti, garanti ou assuré par Exportation et développement
Canada;
c) interest arising in Canada and paid to a resident of Norway
shall be taxable only in Norway if the interest is received by,
or the loan for which the interest is accrued, is made, insured
or guaranteed by the Norwegian Guarantee Institute for
Export Credits (GIEK) or AS Eksportfinans, or any similar
institution financed or established by the Government of
Norway, as may be agreed from time to time between the
competent authorities of the Contracting States; and
d) interest arising in a Contracting State and paid to the other
Contracting State or a political subdivision or local authority
thereof or to any wholly-owned agency or instrumentality of
that State, political subdivision or local authority, shall be
taxable only in that other State. However, this provision shall
only apply in circumstances as may be agreed from time to
time between the competent authorities of the Contracting
States.
c) les intérêts provenant du Canada et payés à un résident de
la Norvège ne sont imposables qu’en Norvège s’ils sont reçus
par la Norwegian Guarantee Institute for Export Credits
(GIEK) ou AS Eksportfinans, ou par toute institution semblable financée ou établie par le gouvernement de la Norvège qui
peut être convenue de temps à autre entre les autorités
compétentes des États contractants, ou si le prêt qui donne lieu
aux intérêts est fait, assuré ou garanti par cet organisme ou une
telle institution; et
d) les intérêts provenant d’un État contractant et payés à l’autre
État contractant ou à l’une de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales ou à toute personne morale de droit public
à cent pour cent de cet État, subdivision ou collectivité ne sont
imposables que dans cet autre État. Toutefois, la présente
disposition ne s’applique que dans les circonstances qui
116
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
peuvent être convenues de temps à autre entre les autorités
compétentes des États contractants.
4. The term ‘‘interest’’ for Canadian tax purposes includes any
item which under the law of Canada is treated as interest and for
Norwegian tax purposes includes any item which under the law
of Norway is treated as interest. However, this term does not
include any item which is treated as a dividend under the
provisions of Article 10.
4. Le terme « intérêts » comprend, aux fins de l’impôt
canadien, tout ce qui est considéré comme des intérêts en vertu
de la législation canadienne et, aux fins de l’impôt norvégien,
tout ce qui est considéré comme des intérêts en vertu de la
législation norvégienne. Toutefois, ce terme ne comprend pas les
sommes qui sont considérées comme des dividendes en vertu de
l’article 10.
5. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the interest, being a resident of a Contracting
State, carries on business in the other Contracting State in which
the interest arises, through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the debt-claim in
respect of which the interest is paid is effectively connected with
such permanent establishment or fixed base. In such case the
provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be, shall
apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
6. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is a resident of that State. Where, however, the person
paying the interest, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the State in which
the permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit ou non un
résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel la dette
donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et qui
supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés comme
provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est
situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the interest, having regard to the
debt-claim for which it is paid, exceeds the amount which would
have been agreed upon by the payer and the beneficial owner in
the absence of such relationship, the provisions of this Article
shall apply only to the last-mentioned amount. In such case, the
excess part of the payments shall remain taxable according to the
laws of each Contracting State, due regard being had to the other
provisions of this Convention.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des intérêts,
compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés, excède
celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire effectif
en l’absence de pareilles relations, les dispositions du présent
article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce cas, la
partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente convention.
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise, and according to the laws of that
State, but if the beneficial owner of the royalties is a resident of
the other Contracting State, the tax so charged shall not exceed
10 per cent of the gross amount of the royalties.
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais si le bénéficiaire effectif des redevances est un résident
de l’autre État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10
pour cent du montant brut des redevances.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
117
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2,
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2 :
a) copyright royalties and other like payments in respect of the
production or reproduction of any cultural, dramatic, musical
or other artistic work (but not including royalties in respect of
motion picture films nor royalties in respect of works on film
or videotape or other means of reproduction for use in
connection with television broadcasting), and
a) les redevances à titre de droits d’auteur et autres rémunérations similaires concernant la production ou la reproduction
d’une oeuvre culturelle, dramatique ou musicale ou autre
oeuvre artistique, à l’exclusion des redevances concernant les
films cinématographiques et des redevances concernant les
oeuvres enregistrées sur films ou bandes magnétoscopiques
ou autres moyens de reproduction destinés à la télédiffusion;
et
b) royalties for the use of, or the right to use, computer
software or any patent or for information concerning industrial, commercial or scientific experience (but not including
any such royalty in connection with a rental or franchise
agreement),
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State who is the beneficial owner of the royalties
shall be taxable only in that other State.
b) les redevances pour l’usage ou la concession de l’usage
d’un logiciel d’ordinateur ou d’un brevet ou pour des
informations ayant trait à une expérience acquise dans le
domaine industriel, commercial ou scientifique, à l’exclusion
des redevances liées à un contrat de location ou de franchisage,
provenant d’un État contractant et payées à un résident de l’autre
État contractant qui en est le bénéficiaire effectif ne sont imposables que dans cet autre État.
4. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright, patent, trade mark, design or model, plan,
secret formula or process, or for information concerning industrial, commercial or scientific experience, and includes payments
of any kind in respect of motion picture films and works on film
or videotape for use in connection with television.
4. Le terme « redevances » employé dans le présent article
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur, d’un brevet, d’une
marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin ou d’un
modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé secrets et pour
des informations ayant trait à une expérience acquise dans le
domaine industriel, commercial ou scientifique; ce terme comprend aussi les rémunérations de toute nature concernant les
films cinématographiques et les oeuvres enregistrées sur films et
bandes magnétoscopiques destinés à la télévision.
5. The provisions of paragraphs l, 2 and 3 shall not apply if the
beneficial owner of the royalties, being a resident of a Contracting State, carries on business in the other Contracting State in
which the royalties arise, through a permanent establishment
situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the right
or property in respect of which the royalties are paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1, 2 et 3 ne s’appliquent
pas lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un
État contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où
proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou
commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y
est situé, soit une profession indépendante au moyen d’une base
fixe qui y est située, et que le droit ou le bien générateur des
redevances s’y rattache effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les cas, sont
applicables.
6. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is a resident of that State. Where, however, the
person paying the royalties, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the royalties was incurred, and such royalties
are borne by such permanent establishment or fixed base, then
such royalties shall be deemed to arise in the State in which the
permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il soit ou non
un résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel l’obligation
donnant lieu au paiement des redevances a été conclue et qui
supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont considérées
comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base
fixe, est situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the royalties, having regard to the
use, right or information for which they are paid, exceeds the
amount which would have been agreed upon by the payer and the
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles sont payées,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
118
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
beneficial owner in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable according to the laws of each Contracting State,
due regard being had to the other provisions of this Convention.
effectif en l’absence de pareilles relations, les dispositions du
présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce
cas, la partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente convention.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property situated in the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers situés dans l’autre État contractant, sont imposables dans cet autre État.
2. Gains from the alienation of movable property forming part
of the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or of movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
including such gains from the alienation of such a permanent
establishment (alone or with the whole enterprise) or of such
fixed base, may be taxed in that other State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant, ou de biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, y compris de tels gains
provenant de l’aliénation globale de cet établissement stable
(seul ou avec l’ensemble de l’entreprise) ou de cette base fixe,
sont imposables dans cet autre État.
3. Gains derived by an enterprise of a Contracting State from
the alienation of ships or aircraft operated in international traffic,
or movable property pertaining to the operation of such ships or
aircraft shall be taxable only in that State.
3. Les gains d’une entreprise d’un État contractant provenant
de l’aliénation de navires ou d’aéronefs exploités en trafic
international ou de biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces
navires ou aéronefs ne sont imposables que dans cet État.
4. Gains derived by an enterprise of a Contracting State from
the alienation of containers (including trailers and related
equipment for the transport of containers) used for the transport
of goods or merchandise shall be taxable only in that Contracting
State, except insofar as those containers or trailers and related
equipment are used for transport principally between places
within the other Contracting State.
4. Les gains d’une entreprise d’un État contractant provenant
de l’aliénation de conteneurs, y compris les remorques et le
matériel connexe servant au transport de conteneurs, utilisés pour
le transport de biens ou de marchandises ne sont imposables que
dans cet État, sauf dans la mesure où ces conteneurs, remorques
ou matériel connexe sont utilisés pour le transport principalement entre des points situés dans l’autre État contractant.
5. Gains from the alienation of:
5. Les gains provenant de l’aliénation :
a) shares of a company, the value of which is derived primarily
from immovable property situated in a Contracting State, or
a) d’actions d’une société dont la valeur est tirée principalement de biens immobiliers situés dans un État contractant, ou
b) an interest in a partnership or a trust, the value of which is
derived primarily from immovable property situated in a
Contracting State,
b) d’une participation dans une société de personnes ou dans
une fiducie, dont la valeur est tirée principalement de biens
immobiliers situés dans un État contractant,
may be taxed in that State. For the purposes of this paragraph, the
term ‘‘immovable property’’ shall not include property, other
than rental property, in which the business of the company, partnership or trust is carried on.
sont imposables dans cet État. Au sens du présent paragraphe,
l’expression « biens immobiliers » ne comprend pas les biens,
autres que les biens locatifs, dans lesquels la société, la société de
personnes ou la fiducie exerce son activité.
6. Gains from the alienation of any property, other than that
referred to in paragraphs 1, 2, 3, 4 and 5 shall be taxable only in
the Contracting State of which the alienator is a resident.
6. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux visés aux paragraphes l, 2, 3, 4 et 5 ne sont imposables que
dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
119
7. The provisions of paragraph 6 shall not affect the right of
either of the Contracting States to levy, according to its law, a tax
on gains from the alienation of any property (other than property
to which the provisions of paragraph 8 apply) derived by an
individual who is a resident of the other Contracting State and has
been a resident of the first-mentioned State at any time during the
six years immediately preceding the alienation of the property.
7. Les dispositions du paragraphe 6 ne portent pas atteinte au
droit de chacun des États contractants de percevoir, conformément à sa législation, un impôt sur les gains provenant de
l’aliénation d’un bien, sauf un bien auquel s’appliquent les
dispositions du paragraphe 8, et réalisés par une personne
physique qui est un résident de l’autre État contractant et qui a été
un résident du premier État à un moment quelconque au cours
des six années précédant l’aliénation du bien.
8. Where an individual who ceases to be a resident of a
Contracting State, and immediately thereafter becomes a resident
of the other Contracting State, is treated for the purposes of
taxation in the first-mentioned State as having alienated a
property and is taxed in that State by reason thereof, the
individual may elect to be treated for purposes of taxation in the
other State as if the individual had, immediately before becoming
a resident of that State, sold and repurchased the property for an
amount equal to the lesser of its fair market value at that time and
the proceeds of disposition considered to have been realized by
the individual in the first-mentioned State under that alienation.
However, this provision shall not apply to property, any gain
from which that other State could have taxed in accordance with
the provisions of this Article, other than this paragraph, if the
individual had realized the gain before becoming a resident of
that other State.
8. Lorsqu’une personne physique qui, immédiatement après
avoir cessé d’être un résident d’un État contractant, devient un
résident de l’autre État contractant est considérée aux fins
d’imposition dans le premier État comme ayant aliéné un bien et
est imposée dans cet État en raison de cette aliénation, elle peut
choisir, aux fins d’imposition dans l’autre État, d’être considérée
comme ayant vendu et racheté le bien, immédiatement avant de
devenir un résident de cet État, pour un montant égal à la juste
valeur marchande du bien à ce moment ou, s’il est inférieur, au
produit de disposition qui est considéré comme ayant été réalisé
par la personne dans le premier État par suite de cette aliénation.
Toutefois, la présente disposition ne s’applique pas aux biens qui
donneraient lieu à des gains que cet autre État aurait pu assujettir
à l’impôt en vertu des dispositions du présent article, à
l’exclusion du présent paragraphe, si la personne avait réalisé les
gains avant de devenir un résident de cet autre État.
9. Where a resident of a Contracting State alienates property
in the course of an organization, reorganization, amalgamation,
division or similar transaction and profit, gain or income with
respect to such alienation is not recognized for the purpose of
taxation in that State, if requested to do so by the person who
acquires the property, the competent authority of the other State
may agree, subject to terms and conditions satisfactory to such
competent authority, to defer the recognition of the profit, gain
or income with respect to such property for the purpose of
taxation in that other State until such time and in such manner as
may be stipulated in the agreement.
9. Lorsqu’un résident d’un État contractant aliène un bien à
l’occasion d’une constitution, d’une réorganisation, d’une fusion, d’une scission ou d’une opération semblable et que le
bénéfice, gain ou revenu relatif à cette aliénation n’est pas
reconnu aux fins d’imposition dans cet État, si elle en est requise
par la personne qui acquiert le bien, l’autorité compétente de
l’autre État contractant peut, sous réserve de modalités qu’elle
estime satisfaisantes, accepter de différer la reconnaissance du
bénéfice, gain ou revenu relatif audit bien aux fins d’imposition
dans cet autre État jusqu’au moment et de la façon qui sont
précisés dans l’entente.
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Income derived by an individual who is a resident of a
Contracting State in respect of professional services or other
activities of an independent character shall be taxable only in that
State. However, such income may also be taxed in the other
Contracting State if:
1. Les revenus qu’une personne physique qui est un résident
d’un État contractant tire d’une profession libérale ou d’autres
activités de caractère indépendant ne sont imposables que dans
cet État. Toutefois, ces revenus sont également imposables dans
l’autre État contractant si :
a) the individual is present in the other State for a period or
periods exceeding in the aggregate 183 days in any period of
twelve months commencing or ending in the fiscal year
concerned, but only so much thereof as is attributable to
services performed in that other State; or
a) cette personne séjourne dans l’autre État pendant une ou des
périodes excédant au total 183 jours au cours de toute période
de douze mois commençant ou se terminant dans l’exercice
considéré, mais seulement dans la mesure où les revenus sont
imputables à des services exécutés dans cet autre État; ou
b) the individual has or had a fixed base regularly available in
that other State for the purpose of performing the activities,
but only so much thereof as is attributable to that fixed base.
b) cette personne dispose, ou a disposé, de façon habituelle
dans cet autre État d’une base fixe pour l’exercice des activités,
mais seulement dans la mesure où les revenus sont imputables
à cette base.
120
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists and accountants.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes et
comptables.
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 18 and 19, salaries,
wages and other remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that State unless the employment is exercised in the other
Contracting State. If the employment is so exercised, such
remuneration as is derived therefrom may be taxed in that other
State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations qu’un résident d’un
État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’emploi ne soit exercé
dans l’autre État contractant. Si l’emploi y est exercé, les
rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre
État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned State if:
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe l, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État si :
a) the recipient is present in that other State for a period or
periods not exceeding in the aggregate 183 days in any period
of twelve months commencing or ending in the fiscal year
concerned;
a) le bénéficiaire séjourne dans cet autre État pendant une ou
des périodes n’excédant pas au total 183 jours au cours de
toute période de douze mois commençant ou se terminant
dans l’exercice considéré;
b) the remuneration is paid by, or on behalf of, an employer
who is a resident of the State of which the recipient is a
resident, and whose activity does not consist of the hiring out
of labour; and
b) les rémunérations sont payées par un employeur, ou pour
le compte d’un employeur, qui est un résident de l’État duquel
le bénéficiaire est un résident et dont les activités ne consistent
pas en l’embauchage de main-d’oeuvre; et
c) the remuneration is not borne by a permanent establishment
or a fixed base which the employer has in that other State.
c) la charge des rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que l’employeur a dans
cet autre État.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration derived in respect of an employment exercised
aboard a ship or aircraft operated in international traffic by an
enterprise of a Contracting State may be taxed in that State.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant sont imposables dans cet
État.
4. Where a resident of a Contracting State derives remuneration in respect of an employment exercised aboard an aircraft
operated in international traffic by the Scandinavian Airlines
System (SAS) consortium, such remuneration shall be taxable
only in the Contracting State of which the recipient is a resident.
4. Lorsqu’un résident d’un État contractant reçoit des rémunérations au titre d’un emploi salarié exercé à bord d’un aéronef
exploité en trafic international par le consortium Scandinavian
Airlines System (SAS), ces rémunérations ne sont imposables
que dans l’État contractant dont le bénéficiaire est un résident.
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Directors’ Fees
Tantièmes
Directors’ fees and other similar payments derived by a
resident of a Contracting State in the capacity as a member of the
board of directors or a similar organ of a company which is a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe similaire d’une société qui est un résident de l’autre
État contractant sont imposables dans cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
121
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Sportspersons
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 7, 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, or a musician, or as a sportsperson, from that individual’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 7, 14 et 15, les
revenus qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un musicien ou un artiste de
théâtre, de cinéma, de la radio ou de la télévision, ou en tant que
sportif sont imposables dans cet autre État.
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or a sportsperson in that individual’s capacity as
such accrues not to the entertainer or sportsperson personally but
to another person, that income may, notwithstanding the
provisions of Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting
State in which the activities of the entertainer or sportsperson are
exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply to
income derived by an entertainer or sportsperson from activities
performed in a Contracting State if the visit to that Sate is
substantially supported by public funds of the other Contracting
State or a political subdivision or a local authority thereof. In such
case, the income shall be taxable only in the State of which the
entertainer or sportsperson is a resident.
3. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
aux revenus qu’un artiste du spectacle ou un sportif tire
d’activités exercées dans un État contractant si la visite dans cet
État est financée en grande partie par des fonds publics de l’autre
État contractant ou de l’une de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales. Dans ce cas, les revenus ne sont imposables
que dans l’État dont l’artiste ou le sportif est un résident.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions, Annuities and Alimony
Pensions, rentes et pensions alimentaires
1. Pensions, including social security payments, and annuities
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les pensions, y compris les paiements de sécurité sociale,
et les rentes provenant d’un État contractant et payés à un résident
de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre État.
2. Pensions, including social security payments, arising in a
Contracting State and paid to a resident of the other Contracting
State may also be taxed in the State in which they arise, and
according to the laws of that State. However, in the case of
periodic pension payments including social security payments,
the tax so charged shall not exceed 15 per cent of the gross
amount of the payment.
2. Les pensions, y compris les paiements de sécurité sociale,
provenant d’un État contractant et payés à un résident de l’autre
État contractant sont aussi imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État. Toutefois, dans le
cas de paiements périodiques de pension, y compris les paiements de sécurité sociale, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15
pour cent du montant brut du paiement.
3. Annuities arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may also be taxed in the
State in which they arise, and according to the laws of that State,
but the tax so charged shall not exceed 15 per cent of the portion
thereof that is subject to tax in that State. However, this limitation
does not apply to lump-sum payments arising on the surrender,
cancellation, redemption, sale or other alienation of an annuity,
or to payments of any kind under an annuity contract the cost of
which was deductible, in whole or in part, in computing the
income of any person who acquired the contract.
3. Les rentes provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont aussi imposables dans
l’État d’où elles proviennent et selon la législation de cet État,
mais l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15 pour cent de la
fraction du paiement qui est assujettie à l’impôt dans cet État.
Toutefois, cette limitation ne s’applique pas aux paiements
forfaitaires découlant de l’abandon, de l’annulation, du rachat, de
la vente ou d’une autre forme d’aliénation de la rente, ou aux
paiements de toute nature en vertu d’un contrat de rente dont le
coût était déductible, en tout ou en partie, dans le calcul du revenu
de toute personne ayant acquis le contrat.
122
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
4. Notwithstanding anything in this Convention:
51 ELIZ. II
a) war veterans pensions and similar allowances arising in
Canada and paid to a resident of Norway shall be exempt from
tax in Norway so long as they are not subject to Canadian tax;
and
4. Nonobstant toute disposition de la présente convention :
a) les pensions d’ancien combattant et les allocations similaires provenant du Canada et payées à un résident de la Norvège
sont exonérées d’impôt en Norvège tant qu’elles seront
exonérées de l’impôt canadien; et
b) alimony and other maintenance payments paid to a resident
of a Contracting State shall be taxable only in that State.
However, any alimony or other maintenance payment paid by
a resident of one of the Contracting States to a resident of the
other Contracting State, shall, to the extent it is not allowable
as a relief to the payer, be taxable only in the first-mentioned
State.
b) les pensions alimentaires et autres paiements d’entretien
payés à un résident d’un État contractant ne sont imposables
que dans cet État. Toutefois, toute pension alimentaire ou autre
paiement d’entretien payé par un résident d’un des États
contractants à un résident de l’autre État contractant n’est
imposable que dans le premier État dans la mesure où il n’est
pas déductible pour le débiteur.
ARTICLE 19
Government Service
1. (a) Salaries, wages, and other similar remuneration, other
than a pension, paid by a Contracting State or a political
subdivision or a local authority thereof to an individual in
respect of services rendered to that State or subdivision or
authority shall be taxable only in that State.
b) However, such salaries, wages, and other similar remuneration shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that State and the individual is a
resident of that State who:
(i) is a national of that State; or
(ii) did not become a resident of that State solely for the
purpose of rendering the services.
ARTICLE 19
Fonctions publiques
1. a) Les salaires, traitements et rémunérations semblables,
autres que les pensions, payées par un État contractant ou
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales à
une personne physique, au titre de services rendus à cet État
ou à cette subdivision ou collectivité, ne sont imposables que
dans cet État.
b) Toutefois, ces salaires, traitements et rémunérations semblables ne sont imposables que dans l’autre État contractant si
les services sont rendus dans cet État et si la personne physique
est un résident de cet État qui :
(i) possède la nationalité de cet État, ou
(ii) n’est pas devenu un résident de cet État à seule fin de
rendre les services.
2. The provisions of paragraph 1 shall not apply to remuneration in respect of services rendered in connection with a business
carried on by a Contracting State or a political subdivision or a
local authority thereof.
2. Les dispositions du paragraphe l ne s’appliquent pas aux
rémunérations payées au titre de services rendus dans le cadre
d’une activité industrielle ou commerciale exercée par un État
contractant ou l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales.
ARTICLE 20
ARTICLE 20
Students
Étudiants
Payments which a student, apprentice or business trainee who
is, or was immediately before visiting a Contracting State, a
resident of the other Contracting State and who is present in the
first-mentioned State solely for the purpose of that individual’s
education or training receives for the purpose of that individual’s
maintenance, education or training shall not be taxed in that
State, provided that such payments arise from sources outside
that State.
Les sommes qu’un étudiant, un stagiaire ou un apprenti qui
est, ou qui était immédiatement avant de se rendre dans un État
contractant, un résident de l’autre État contractant et qui séjourne
dans le premier État à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa
formation, reçoit pour couvrir ses frais d’entretien, d’études ou
de formation ne sont pas imposables dans cet État, à condition
qu’elles proviennent de sources situées en dehors de cet État.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Offshore Activities
Activités en mer
1. The provisions of this Article shall apply notwithstanding
any other provision of this Convention.
1. Les dispositions du présent article s’appliquent nonobstant
les autres dispositions de la présente convention.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
123
2. A person who is a resident of a Contracting State and carries
on activities in the other Contracting State in connection with the
exploration or exploitation of the seabed and subsoil and their
natural resources situated in that other State shall, subject to
paragraphs 3 and 4, be deemed in relation to those activities to be
carrying on a business in that other State through a permanent
establishment or fixed base situated therein.
2. La personne qui est un résident d’un État contractant et qui
exerce dans l’autre État contractant des activités dans le cadre de
l’exploration ou de l’exploitation du fond et du sous-sol de la mer
et de leurs ressources naturelles situés dans cet autre État est
considérée par rapport à ces activités, sous réserve des paragraphes 3 et 4, comme exerçant une entreprise dans cet autre État par
l’intermédiaire d’un établissement stable ou d’une base fixe qui
y est situé.
3. The provisions of paragraph 2 and subparagraph b) of
paragraph 6 shall not apply where the activities referred to therein
are carried on for a period or periods not exceeding in the
aggregate 30 days in any 12 month period. However, for the
purposes of this paragraph:
a) where an enterprise of a Contracting State carrying on
offshore activities in the other Contracting State is associated
with another enterprise carrying on substantially similar
offshore activities there, the former enterprise shall be deemed
to be carrying on all such activities of the latter enterprise, with
the exception of activities which are carried on at the same
time as its own activities; and
b) two enterprises shall be deemed to be associated if one
participates directly or indirectly in the management or
control of the other, or if the same persons participate directly
or indirectly in the management or control of both enterprises.
3. Les dispositions du paragraphe 2 et de l’alinéa b) du
paragraphe 6 ne s’appliquent pas si les activités qui y sont
mentionnées sont exercées pendant une ou des périodes n’excédant pas au total 30 jours au cours de toute période de douze mois.
Toutefois, aux fins du présent paragraphe :
a) lorsqu’une entreprise d’un État contractant exerçant des
activités en mer dans l’autre État contractant est associée à une
autre entreprise qui y exerce des activités en mer essentiellement similaires, la première entreprise est considérée comme
exerçant toutes les activités de l’autre entreprise, à l’exception
des activités qui sont exercées en même temps comme ses
propres activités; et
4. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the transportation of supplies or personnel by ship or aircraft to
a location, or between locations, where activities in connection
with the exploration or exploitation of the seabed and subsoil and
their natural resources are being carried on in a Contracting State,
or from the operation of tugboats and other vessels auxiliary to
such activities, shall be taxable only in the first-mentioned State.
The provisions of this paragraph shall apply only when such
ships, vessels or aircraft are operated in international traffic.
5. a) Subject to subparagraph b) of this paragraph, salaries,
wages and similar remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment connected with
the exploration or exploitation of the seabed and subsoil and
their natural resources situated in the other Contracting State
may, to the extent that the duties are performed offshore in that
other State, be taxed in that other State. However, such
remuneration shall be taxable only in the first-mentioned State
if the employment is carried on offshore for an employer who
is not a resident of the other State and for a period or periods
not exceeding in the aggregate 30 days in any 12-month
period.
b) salaries, wages and similar remuneration derived by a
resident of a Contracting State in respect of an employment
exercised aboard a ship or aircraft engaged in the transportation of supplies or personnel to a location, or between
locations, where activities connected with the exploration or
exploitation of the seabed and subsoil and their natural
resources are being carried on in the other Contracting State,
or in respect of an employment exercised aboard a tugboat and
other vessels operated auxiliary to such activities, may be
taxed in the Contracting State of which the enterprise carrying
on the activities is a resident. The provisions of this subparagraph shall apply only when such ships, vessels or aircraft are
operated in international traffic.
b) une entreprise est considérée comme étant associée à une
autre si l’une participe directement ou indirectement à la
direction ou au contrôle de l’autre ou si les mêmes personnes
participent directement ou indirectement à la direction ou au
contrôle des deux entreprises.
4. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant
provenant soit du transport de marchandises ou de passagers par
navire ou aéronef vers un point, ou entre deux points, où des
activités sont exercées dans le cadre de l’exploration ou de
l’exploitation du fond et du sous-sol de la mer et de leurs
ressources naturelles dans un État contractant, soit de l’exploitation de bateaux remorqueurs ou d’autres bateaux exploités
auxiliairement dans le cadre de ces activités, ne sont imposables
que dans le premier État. Les dispositions du présent paragraphe
ne s’appliquent que dans le cas où ces navires, bateaux ou
aéronefs sont exploités en trafic international.
5. a) Sous réserve de l’alinéa b) du présent paragraphe, les
salaires, traitements et rémunérations similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié lié
à l’exploration ou à l’exploitation du fond et du sous-sol de la
mer et de leurs ressources naturelles situés dans l’autre État
contractant sont imposables dans cet autre État dans la mesure
où les fonctions sont exercées en mer dans cet autre État.
Toutefois, ces rémunérations ne sont imposables que dans le
premier État si l’emploi salarié est exercé en mer pour le
compte d’un employeur qui n’est pas un résident de l’autre
État et pendant une ou des périodes n’excédant pas au total 30
jours au cours de toute période de douze mois.
b) Les salaires, traitements et rémunérations similaires qu’un
résident d’un État contractant reçoit au titre soit d’un emploi
salarié exercé à bord d’un navire ou d’un aéronef engagé dans
le transport de marchandises ou de passagers vers un point, ou
entre deux points, où des activités liées à l’exploration ou à
l’exploitation du fond et du sous-sol de la mer et de leurs
ressources naturelles sont exercées dans l’autre État contractant, soit d’un emploi salarié exercé à bord d’un bateau
remorqueur ou d’autres bateaux exploités auxiliairement dans
le cadre de ces activités sont imposables dans l’État contractant dont l’entreprise qui exerce les activités est un résident.
Les dispositions du présent alinéa ne s’appliquent que dans le
cas où ces navires, bateaux ou aéronefs sont exploités en trafic
international.
124
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
6. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of:
51 ELIZ. II
6. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation :
a) exploration or exploitation rights; or
a) de droits d’exploration ou d’exploitation;
b) property situated in the other State and used in connection
with the exploration or exploitation of the seabed and subsoil
and their natural resources situated in that other State; or
b) de biens situés dans l’autre État et utilisés dans le cadre de
l’exploration ou de l’exploitation du fond et du sous-sol de la
mer et de leurs ressources naturelles situés dans cet autre État;
ou
c) shares of a company or an interest in a partnership or a trust
deriving their value or the greater part of their value directly
or indirectly from such rights or such property or from such
rights and such property taken together,
may be taxed in that other State. In this paragraph, the term ‘‘exploration or exploitation rights’’ means rights to assets to be produced by the exploration or exploitation of the seabed and subsoil and their natural resources in the other Contracting State, including rights to interests in or to the benefit of such assets.
c) d’actions d’une société, ou de participations dans une
société de personnes ou une fiducie, dont la valeur, ou la
majeure partie de la valeur, est tirée directement ou indirectement de tels droits ou biens, ou de tels droits et biens pris
ensemble,
sont imposables dans cet autre État. Au sens du présent paragraphe, l’expression « droits d’exploration ou d’exploitation » désigne des droits afférents à des actifs qui seront produits par l’exploration ou l’exploitation du fond et du sous-sol de la mer et de
leurs ressources naturelles situés dans l’autre État contractant, y
compris les droits afférents à des participations dans de tels actifs
ou au bénéfice de ceux-ci.
7. For the purposes of this Article, the term ‘‘Canada’’ and
‘‘Norway’’, as the case may be, includes the sea or airspace above
the area within which Canada or Norway, as the case may be, in
accordance with international law and its national law, may
exercise rights with respect to the seabed and subsoil and their
natural resources.
7. Au sens du présent article, le terme « Canada » ou
« Norvège », selon le cas, comprend la mer et l’espace aérien
au-dessus de la région à l’intérieur de laquelle cet État,
conformément au droit international et à sa législation nationale,
peut exercer des droits à l’égard du fond et du sous-sol de la mer
et de leurs ressources naturelles.
ARTICLE 22
ARTICLE 22
Other Income
Autres revenus
1. Subject to the provisions of paragraph 2, items of income
of a resident of a Contracting State which are not dealt with in the
foregoing Articles of this Convention shall be taxable only in that
State.
1. Sous réserve des dispositions du paragraphe 2, les éléments
du revenu d’un résident d’un État contractant qui ne sont pas
traités dans les articles précédents de la présente convention ne
sont imposables que dans cet État.
2. However, if such income is derived by a resident of a
Contracting State from sources in the other Contracting State,
such income may also be taxed in the State in which it arises, and
according to the laws of that State. Where such income is income
from a trust, other than a trust to which contributions were
deductible, the tax so charged shall, provided that the income is
taxable in the Contracting State in which the beneficial owner is
a resident, not exceed 15 per cent of the gross amount of the
income.
2. Toutefois, si ces revenus perçus par un résident d’un État
contractant proviennent de sources situées dans l’autre État
contractant, ils sont aussi imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État. Si ces revenus
proviennent d’une fiducie, sauf une fiducie qui a reçu des
contributions pour lesquelles une déduction a été accordée,
l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15 pour cent du montant brut
du revenu pourvu que celui-ci soit imposable dans l’État
contractant dont le bénéficiaire effectif est un résident.
IV. TAXATION OF CAPITAL
IV. IMPOSITION DE LA FORTUNE
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Capital
Fortune
1. Capital represented by immovable property owned by a
resident of a Contracting State and situated in the other
Contracting State may be taxed in that other State.
1. La fortune constituée par des biens immobiliers que
possède un résident d’un État contractant, et qui sont situés dans
l’autre État contractant, est imposable dans cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
125
2. Capital represented by movable property forming part of
the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State, or by movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
may be taxed in that other State.
2. La fortune constituée par des biens mobiliers qui font partie
de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise d’un État
contractant a dans l’autre État contractant, ou par des biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, est imposable dans cet
autre État.
3. Capital of an enterprise of a Contracting State represented
by ships or aircraft operated in international traffic and by
movable property pertaining to the operation of such ships or
aircraft, shall be taxable only in that State.
3. La fortune d’une entreprise d’un État contractant constituée
par des navires ou des aéronefs exploités en trafic international
et par des biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires
ou aéronefs n’est imposable que dans cet État.
4. Capital of an enterprise of a Contracting State represented
by containers (including trailers and related equipment for the
transport of containers) used for the transport of goods or
merchandise shall be taxable only in that State, except insofar as
those containers or trailers and related equipment are used for
transport principally between places within the other Contracting
State.
4. La fortune d’une entreprise d’un État contractant constituée
par des conteneurs, y compris des remorques et le matériel
connexe servant au transport de conteneurs, utilisés pour le
transport de biens ou de marchandises n’est imposable que dans
cet État, sauf dans la mesure où ces conteneurs, remorques ou
matériel connexe sont utilisés pour le transport principalement
entre des points situés dans l’autre État contractant.
5. All other elements of capital of a resident of a Contracting
State shall be taxable only in that State.
5. Tous les autres éléments de la fortune d’un résident d’un
État contractant ne sont imposables que dans cet État.
V. METHODS FOR AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION
V. DISPOSITIONS POUR ÉLIMINER LES DOUBLES
IMPOSITIONS
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Avoidance of Double Taxation
Prévention de la double imposition
1. In the case of Canada, double taxation shall be avoided as
follows:
1. En ce qui concerne le Canada, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
a) Subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the deduction from tax payable in Canada of tax
paid in a territory outside Canada and to any subsequent
modification of those provisions — which shall not affect the
general principle hereof — and unless a greater deduction or
relief is provided under the laws of Canada, tax payable in
Norway on profits, income or gains arising in Norway shall be
deducted from any Canadian tax payable in respect of such
profits, income or gains; and
a) Sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un
territoire en dehors du Canada sur l’impôt canadien payable et
de toute modification ultérieure de ces dispositions — qui
n’affectent pas le principe général ici posé — et sans préjudice
d’une déduction ou d’un dégrèvement plus important prévu
par la législation canadienne, l’impôt dû en Norvège à raison
de bénéfices, revenus ou gains provenant de Norvège est porté
en déduction de tout impôt canadien dû à raison des mêmes
bénéfices, revenus ou gains; et
b) where, in accordance with any provision of the Convention,
income derived or capital owned by a resident of Canada is
exempt from tax in Canada, Canada may nevertheless, in
calculating the amount of tax on other income or capital, take
into account the exempted income or capital.
2. Subject to the provisions of the laws of Norway regarding
the allowance as a credit against Norwegian tax of tax payable in
a territory outside Norway (which shall not affect the general
principle hereof);
b) lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident du Canada reçoit ou
la fortune qu’il possède sont exemptés d’impôts au Canada, le
Canada peut néanmoins, pour calculer le montant d’impôt sur
les autres revenus ou sur la fortune, tenir compte des revenus
ou de la fortune exemptés.
2. Sous réserve des dispositions de la législation norvégienne
concernant l’octroi d’un crédit déductible de l’impôt norvégien
au titre d’un impôt dû dans un territoire situé hors de la
Norvège — qui n’affectent pas le principe général ici posé — :
126
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
a) Where a resident of Norway derives income or owns
elements of capital which, in accordance with the provisions
of this Convention, may be taxed in Canada, Norway shall
allow:
a) Lorsqu’un résident de la Norvège reçoit des revenus ou
possède des éléments de fortune qui, conformément aux
dispositions de la présente convention, sont imposables au
Canada, la Norvège accorde :
i) as a deduction from the tax on the income of that resident,
an amount equal to the income tax paid in Canada; and
(i) à titre de déduction de l’impôt sur le revenu de ce
résident, un montant égal à l’impôt sur le revenu payé au
Canada, et
ii) as a deduction from the tax on the capital of that resident,
an amount equal to the capital tax paid in Canada.
Such deduction in either case shall not, however, exceed that
part of the income tax or capital tax, as computed before the
deduction is given, which is attributable, as the case may be,
to the income or same elements of capital which may be taxed
in Canada.
b) Where in accordance with any provision of the Convention
income derived or capital owned by a resident of Norway is
exempt from tax in Norway, Norway may nevertheless
include such income or capital in the tax base, but shall allow
as a deduction from the Norwegian tax on income or capital
that part of the income tax or capital tax, as the case may be,
which is attributable to the income derived from Canada, or
the capital owned in Canada.
(ii) à titre de déduction de l’impôt sur la fortune de ce
résident, un montant égal à l’impôt sur la fortune payé au
Canada.
Toutefois, cette déduction ne peut, dans ni l’un ni l’autre des
cas, excéder la partie de l’impôt sur le revenu ou sur la fortune,
calculé avant la déduction, qui est imputable, selon le cas, au
revenu ou aux mêmes éléments de la fortune qui sont
imposables au Canada.
b) Lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident de la Norvège reçoit
ou la fortune qu’il possède sont exemptés d’impôts en
Norvège, la Norvège peut néanmoins inclure ces revenus ou
cette fortune dans l’assiette de l’impôt. Toutefois, elle peut
accorder, à titre de déduction de l’impôt norvégien sur le
revenu ou sur la fortune, la partie de l’impôt sur le revenu ou
sur la fortune, selon le cas, qui est imputable aux revenus
provenant du Canada ou à la fortune possédée au Canada.
3. For the purposes of this Article, profits, income or gains of
a resident of a Contracting State which are taxed in the other
Contracting State in accordance with this Convention shall be
deemed to arise from sources in that other State.
3. Pour l’application du présent article, les bénéfices, revenus
ou gains d’un résident d’un État contractant ayant supporté
l’impôt de l’autre État contractant conformément à la présente
convention, sont considérés comme provenant de sources situées
dans cet autre État.
VI. SPECIAL PROVISIONS
VI. DISPOSITIONS SPÉCIALES
ARTICLE 25
ARTICLE 25
Non-discrimination
Non-discrimination
1. Nationals of a Contracting State shall not be subjected in the
other Contracting State to any taxation or any requirement
connected therewith, that is more burdensome than the taxation
and connected requirements to which nationals of that other State
in the same circumstances, in particular with respect to residence,
are or may be subjected.
1. Les nationaux d’un État contractant ne sont soumis dans
l’autre État contractant à aucune imposition ou obligation y
relative, qui est plus lourde que celles auxquelles sont ou
pourront être assujettis les nationaux de cet autre État qui se
trouvent dans la même situation, notamment en ce qui concerne
la résidence.
2. The taxation on a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State shall not be less favourably levied in that other State than
the taxation levied on enterprises of that other State carrying on
the same activities.
2. L’imposition d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant n’est pas
établie dans cet autre État d’une façon moins favorable que
l’imposition des entre-prises de cet autre État qui exercent la
même activité.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
127
3. Nothing in this Article shall be construed as obliging a
Contracting State to grant to persons being resident in the other
Contracting State any personal allowances, reliefs and reductions for taxation purposes on account of civil status or family
responsibilities or any other personal circumstances which it
grants to its own residents or to grant reliefs with respect to
dividends or other payments to a company resident in the other
Contracting State.
3. Aucune disposition du présent article ne peut être interprétée comme obligeant un État contractant à accorder aux résidents
de l’autre État contractant les déductions personnelles, abattements et réductions d’impôt en fonction de la situation ou des
charges de famille ou de toutes autres circonstances personnelles
qu’il accorde à ses propres résidents ou d’accorder des abattements à l’égard des dividendes ou autres paiements à une société
résidente de l’autre État contractant.
4. Except where the provisions of Article 9, paragraph 7 of
Article 11 or paragraph 7 of Article 12 apply, interest, royalties
and other disbursements paid by an enterprise of a Contracting
State to a resident of the other Contracting State shall, for the
purpose of determining the taxable profits of such enterprise, be
deductible under the same conditions as if they had been paid to
a resident of the first-mentioned State. Similarly, any debts of an
enterprise of a Contracting State to a resident of the other
Contracting State shall, for the purpose of determining the
taxable capital of such enterprise, be deductible under the same
conditions as if they had been contracted to a resident of the
first-mentioned State.
4. Sauf en cas d’application des dispositions de l’article 9, du
paragraphe 7 de l’article 11 ou du paragraphe 7 de l’article 12, les
intérêts, redevances ou autres dépenses payés par une entreprise
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
déductibles, pour ce qui est de la détermination des bénéfices
imposables de cette entreprise, dans les mêmes conditions que
s’ils avaient été payés à un résident du premier État. Dans le
même ordre d’idées, les dettes d’une entreprise d’un État
contractant envers un résident de l’autre État contractant sont
déductibles, pour ce qui est de la détermination de la fortune
imposable de cette entreprise, dans les mêmes conditions que si
elles avaient été contractées envers un résident du premier État.
5. The provisions of paragraph 4 shall not affect the operation
of any provision of the taxation laws of a Contracting State:
5. Les dispositions du paragraphe 4 ne portent pas atteinte à
l’application d’une disposition quelconque de la législation
fiscale d’un État contractant :
a) relating to the deductibility of interest and which is in force
on the date of signature of this Convention (including any
subsequent modification of such provisions that does not
change the general nature thereof); or
b) adopted after such date by a Contracting State and which is
designed to ensure that a person who is not a resident of that
State does not enjoy, under the laws of that State, a tax
treatment that is more favourable than that enjoyed by
residents of that State.
a) concernant la déduction des intérêts, qui est en vigueur à la
date de signature de la présente convention (y compris toute
modification ultérieure de ces dispositions qui n’en changent
pas le caractère général); ou
b) adoptée après cette date par un État contractant et visant à
s’assurer qu’une personne qui n’est pas un résident de cet État
ne bénéficie pas, en vertu de la législation de cet État, d’un
traitement fiscal plus favorable que celui dont bénéficient les
résidents de cet État.
6. Enterprises of a Contracting State, the capital of which is
wholly or partly owned or controlled, directly or indirectly, by
one or more residents of the other Contracting State, shall not be
subjected in the first-mentioned State to any taxation or any
requirement connected therewith which is other or more burdensome than the taxation and connected requirements to which
other similar enterprises of the first-mentioned state, the capital
of which is wholly or partly owned or controlled, directly or
indirectly, by one or more residents of a third state, are or may be
subjected.
6. Les entreprises d’un État contractant, dont le capital est en
totalité ou en partie, directement ou indirectement, détenu ou
contrôlé par un ou plusieurs résidents de l’autre État contractant,
ne sont soumises dans le premier État à aucune imposition ou
obligation y relative, qui est autre ou plus lourde que celles
auxquelles sont ou pourront être assujetties les autres entreprises
similaires qui sont des résidents du premier État et dont le capital
est en totalité ou en partie, directement ou indirectement, détenu
ou contrôlé par un ou plusieurs résidents d’un État tiers.
7. Nothing in this Convention shall be construed as preventing
a Contracting State from imposing on the earnings attributable to
permanent establishments in that State of a company which is a
resident of the other Contracting State or on the earnings
attributable to the alienation of immovable property situated in
that State of a company which is a resident of the other
Contracting State carrying on a trade in immovable property, tax
in addition to the tax which would be chargeable on the earnings
of a company which is a resident of the first-mentioned State,
provided that the rate of any additional tax so imposed shall not
7. Aucune disposition de la présente convention ne peut être
interprétée comme empêchant un État contractant de percevoir,
sur les revenus imputables à des établissements stables dont
dispose dans cet État une société qui est un résident de l’autre État
contractant ou sur les revenus imputables à l’aliénation de biens
immobiliers, situés dans cet État, d’une société qui est un résident
de l’autre État contractant et qui exerce des activités dans le
domaine des biens immobiliers, un impôt s’ajoutant à l’impôt qui
serait applicable aux revenus d’une société qui est un résident du
premier État, pourvu que l’impôt additionnel ainsi établi
128
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
exceed 5 per cent of the amount of such earnings which have not
been subjected to such additional tax in previous taxation years.
51 ELIZ. II
n’excède pas 5 pour cent du montant des revenus qui n’ont pas
été assujettis audit impôt additionnel au cours des années
d’imposition précédentes.
8. For the purpose of paragraph 7, the term ‘‘earnings’’ means:
8. Au sens du paragraphe 7, le terme « revenus » désigne :
a) the earnings attributable to the alienation of such immovable property situated in a Contracting State as may be taxed
by that State pursuant to the provisions of Article 6 or of
paragraph 1 of Article 13; and
a) les revenus imputables à l’aliénation de biens immobiliers
situés dans un État contractant qui sont imposables dans cet
État conformément aux dispositions de l’article 6 ou du
paragraphe 1 de l’article 13;
b) the profits attributable to permanent establishments in a
Contracting State (including gains from the alienation of
property forming part of the business property of such
permanent establishments) in a year and previous years after
deducting therefrom:
b) les bénéfices imputables aux établissements stables dans un
État contractant (y compris les gains provenant de l’aliénation
de biens faisant partie de l’actif de tels établissements stables),
pour l’année et pour les années antérieures, après déduction :
(i) business losses attributable to such permanent establishments (including losses from the alienation of property
forming part of the business property of such permanent
establishments) in such year and previous years; and
(ii) all taxes, other than the additional tax referred to in
paragraph 6, imposed on such profits in that State; and
(iii) the profits reinvested in that State, provided that where
that State is Canada, the amount of such deduction shall be
determined in accordance with the existing provisions of
the law of Canada regarding the computation of the
allowance in respect of investment in property in Canada,
and any subsequent modification of those provisions
which shall not affect the general principle thereof; and
(iv) five hundred thousand Canadian dollars ($500,000), or
its equivalent in Norwegian currency, less any amount
deducted in that State under this subparagraph by the
company or a company associated therewith with respect
to the same or a similar business; for the purposes of this
subparagraph a company is associated with another company if either company participates directly or indirectly in
the management or control of the other company or if the
same persons participate directly or indirectly in the
management or control of both companies.
(i) des pertes d’entreprise imputables auxdits établissements stables (y compris les pertes provenant de l’aliénation de biens faisant partie de l’actif de tels établissements
stables), pour cette année et pour les années antérieures,
(ii) de tous les impôts, autres que l’impôt additionnel visé
au paragraphe 6, qui sont perçus dans cet État sur lesdits
bénéfices,
(iii) des bénéfices réinvestis dans cet État, étant entendu
que, lorsque cet État est le Canada, le montant de cette
déduction est établi conformément aux dispositions existantes de la législation du Canada concernant le calcul de
l’allocation relativement aux investissements dans des
biens situés au Canada, et de toute modification ultérieure
de ces dispositions qui n’en affecterait pas le principe
général, et
(iv) de cinq cent mille dollars canadiens (500 000 $) ou son
équivalent en monnaie norvégienne, moins tout montant
déduit dans cet État en vertu du présent alinéa par la société
ou par une société qui lui est associée en raison d’une
entreprise identique ou analogue; au sens du présent alinéa,
une société est associée à une autre société si l’une des
sociétés participe directement ou indirectement à la direction ou au contrôle de l’autre société ou si les mêmes
personnes participent directement ou indirectement à la
direction ou au contrôle des deux sociétés.
9. In this Article, the term ‘‘taxation’’ means taxes which are
the subject of this Convention.
9. Le terme « imposition » désigne dans le présent article les
impôts visés par la présente convention.
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Convention, that person may, irrespective of the remedies provided by
the domestic law of those States, address to the competent
authority of the Contracting State of which the person is a
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
État contractant ou par les deux États contractants entraînent ou
entraîneront pour elle une imposition non conforme aux dispositions de la présente convention, elle peut, indépendamment des
recours prévus par le droit interne de ces États, adresser à
l’autorité compétente de l’État contractant dont elle est un
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
129
resident an application in writing stating the grounds for
claiming the revision of such taxation. To be admissible, the said
application must be submitted within two years from the first
notification of the action resulting in taxation not in accordance
with the provisions of the Convention.
résident, une demande écrite et motivée de révision de cette
imposition. Pour être recevable, ladite demande doit être
présentée dans un délai de deux ans à compter de la première
notification de la mesure qui entraîne une imposition non
conforme aux dispositions de la Convention.
2. The competent authority shall endeavour, if the objection
appears to it to be justified and if it is not itself able to arrive at a
satisfactory solution, to resolve the case by mutual agreement
with the competent authority of the other Contracting State, with
a view to the avoidance of taxation which is not in accordance
with the Convention.
2. L’autorité compétente s’efforce, si la réclamation lui paraît
fondée et si elle n’est pas elle-même en mesure d’y apporter une
solution satisfaisante, de résoudre le cas par voie d’accord
amiable avec l’autorité compétente de l’autre État contractant, en
vue d’éviter une imposition non conforme à la Convention.
3. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of the
Convention. They may also consult together for the elimination
of double taxation in cases not provided for in the Convention.
3. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application de la Convention. Elles peuvent aussi se
concerter en vue d’éliminer la double imposition dans les cas non
prévus par la Convention.
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is relevant for carrying out the
provisions of this Convention or of the domestic laws of the
Contracting States concerning taxes imposed by the Contracting
States insofar as the taxation thereunder is not contrary to the
Convention. The exchange of information is not restricted by
Article 1. Any information received by a Contracting State shall
be treated as secret in the same manner as information obtained
under the domestic laws of that State and shall be disclosed only
to persons or authorities (including courts and administrative
bodies) involved in the assessment or collection of, the enforcement in respect of, or the determination of appeals in relation to,
taxes in that State. Such persons or authorities shall use the
information only for such purposes. They may disclose the
information in public court proceedings or in judicial decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements pertinents à l’application des dispositions de
la présente convention ou de celles de la législation interne des
États contractants relative aux impôts établis par les États
contractants dans la mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est
pas contraire à la Convention. L’échange de renseignements
n’est pas restreint par l’article l. Les renseignements reçus par un
État contractant sont tenus secrets de la même manière que les
renseignements obtenus en application de la législation interne
de cet État et ne sont communiqués qu’aux personnes ou
autorités (y compris les tribunaux et organes administratifs)
concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts de
cet État, par la mise à exécution de ces impôts, ou par les décisions
sur les recours relatifs à ces impôts. Ces personnes ou autorités
n’utilisent ces renseignements qu’à ces fins. Elles peuvent faire
état de ces renseignements au cours d’audiences publiques de
tribunaux ou dans des jugements.
2. In no case shall the provisions of paragraph 1 be construed
so as to impose on a Contracting State the obligation:
2. Les dispositions du paragraphe l ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
a) to carry out administrative measures at variance with the
laws and administrative practice of that or of the other
Contracting State;
b) to supply information which is not obtainable under the
laws or in the normal course of the administration of that or of
the other Contracting State;
c) to supply information which would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant;
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel, professionnel ou un procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
130
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
3. If information is requested by a Contracting State in
accordance with this Article, the other Contracting State shall
endeavour to obtain the information to which the request relates
in the same way as if its own taxation was involved notwithstanding the fact that the other State does not, at that time, need such
information. If specifically requested by the competent authority
of a Contracting State, the competent authority of the other
Contracting State shall endeavour to provide information under
this Article in the form requested, such as depositions of
witnesses and copies of unedited original documents (including
books, papers, statements, records, accounts or writings), to the
same extent such depositions and documents can be obtained
under the laws and administrative practices of that other State
with respect to its own taxes.
3. Lorsqu’un État contractant demande des renseignements
conformément au présent article, l’autre État contractant s’efforce d’obtenir les renseignements relatifs à cette demande de la
même façon que si ses propres impôts étaient en jeu même si cet
autre État n’a pas besoin, à ce moment, de ces renseignements. Si
la demande de l’autorité compétente d’un État contractant le
requiert expressément, l’autorité compétente de l’autre État
contractant s’efforce de fournir les renseignements demandés en
vertu du présent article sous la forme requise, telles les
dépositions de témoins ou les copies de documents originaux
non modifiés (incluant livres, états, registres, comptes et écrits),
dans la mesure où ces dépositions ou documents peuvent être
obtenus sur la base de la législation ou dans le cadre de la pratique
administrative relative aux propres impôts de cet autre État.
ARTICLE 28
ARTICLE 28
Assistance in Collection
Assistance en matière de perception
1. The Contracting States undertake to lend assistance to each
other in the collection of taxes referred to in paragraph 8, together
with interest, costs, additions to such taxes and civil penalties,
referred to in this Article as a ‘‘revenue claim’’. The provisions
of this Article are not restricted by Article 1.
1. Les États contractants s’engagent à se prêter mutuellement
assistance pour percevoir les impôts visés au paragraphe 8, ainsi
que les intérêts, frais, impôts supplémentaires et pénalités
administratives, dénommés « créances fiscales » dans le présent
article. Les dispositions du présent article ne sont pas restreintes
par l’article premier.
2. An application for assistance in the collection of a revenue
claim shall include a certification by the competent authority of
the applicant State that, under the laws of that State, the revenue
claim has been finally determined. For the purposes of this
Article, a revenue claim is finally determined when the applicant
State has the right under its internal law to collect the revenue
claim and all administrative and judicial rights of the taxpayer to
restrain collection in the applicant State have lapsed or been
exhausted.
2. Une demande d’assistance pour la perception d’une créance
fiscale est accompagnée d’un certificat délivré par l’autorité
compétente de l’État requérant indiquant que, en vertu de la
législation de cet État, la créance fiscale a fait l’objet d’une
décision définitive. Au sens du présent article, la créance fiscale
a fait l’objet d’une décision définitive lorsque l’État requérant a,
en vertu de son droit interne, le droit de percevoir la créance
fiscale et que le contribuable a épuisé tous les recours administratifs et judiciaires qui permettraient de suspendre la perception de
cette créance par l’État requérant ou que ces recours sont
prescrits.
3. A revenue claim of the applicant State may be accepted for
collection by the competent authority of the requested State only
if it is finally determined by the applicant State after the date that
is 10 years before the date on which the Convention enters into
force. Subject to the provisions of paragraph 7, a revenue claim
that is accepted shall be collected by the requested State as though
it were the requested State’s own revenue claim finally determined in accordance with the laws applicable to the collection of
the requested State’s own taxes.
3. L’autorité compétente de l’État requis peut accepter de
percevoir une créance fiscale de l’État requérant que si la créance
a fait l’objet d’une décision définitive de la part de cet État après
le jour qui précède de dix ans la date d’entrée en vigueur de la
Convention. Sous réserve des dispositions du paragraphe 7, la
créance fiscale qui est acceptée est perçue par l’État requérant
comme s’il s’agissait de l’une de ses créances fiscales qui a fait
l’objet d’une décision définitive conformément à sa législation
applicable à la perception de ses propres impôts.
4. Where an application for collection of a revenue claim in
respect of a taxpayer is accepted by Canada or Norway, the
revenue claim shall be treated, if that State is Canada, as an
amount payable under the Income Tax Act of Canada, or if that
State is Norway, as an amount payable under Norwegian law, the
collection of which is not subject to any restriction.
4. Lorsqu’une demande de perception d’une créance fiscale à
l’égard d’un contribuable est acceptée par le Canada ou la
Norvège, la créance fiscale est traitée, par le Canada, comme un
montant dû en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada
et, par la Norvège, comme un montant dû en vertu de la
législation norvégienne, dont la perception n’est assujettie à
aucune restriction.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
131
5. Nothing in this Article shall be construed as creating or
providing any rights of administrative or judicial review of the
applicant State’s finally determined revenue claim by the
requested State, based on any such rights that may be available
under the laws of either State. If, at any time pending execution
of a request for assistance under this Article, the applicant State
loses the right under its internal law to collect the revenue claim,
the competent authority of the applicant State shall promptly
withdraw the request for assistance in collection.
5. Aucune disposition du présent article ne peut être interprétée comme créant ou accordant à l’État requis des recours
administratifs ou judiciaires contre la créance fiscale de l’État
requérant ayant fait l’objet d’une décision définitive, qui se
fonderaient sur les recours de ce genre qui seraient disponibles en
vertu de la législation de l’un ou l’autre des États contractants. Si,
à un moment quelconque avant l’exécution d’une demande
d’assistance présentée en vertu du présent article, l’État requérant
perd le droit de percevoir la créance fiscale en vertu de son droit
interne, l’autorité compétente de l’État requérant retire immédiatement la demande d’assistance en matière de perception.
6. Unless the competent authorities of the States otherwise
agree, the ordinary costs incurred in providing collection
assistance shall be borne by the requested State and any
extraordinary costs so incurred shall be borne by the applicant
State.
6. Sauf entente contraire entre les autorités compétentes des
États contractants, les frais ordinaires exposés pour la perception
de la créance sont assumés par l’État requis et les frais
extraordinaires exposés à l’égard de cette créance sont assumés
par l’État requérant.
7. A revenue claim of the applicant State accepted for
collection shall not have in the requested State any priority
accorded to the revenue claims of the requested State even if the
recovery procedure used is the one applicable to its own revenue
claims. A revenue claim of the applicant State shall not be
recovered by imprisonment for debt of the debtor in the
requested State.
7. Une créance fiscale d’un État requérant acceptée pour
perception ne jouit pas, dans l’État requis, de la priorité dont
jouissent les créances fiscales de l’État requis, même si la
procédure de recouvrement utilisée est celle qui s’applique à ses
propres créances fiscales. L’emprisonnement pour dettes du
débiteur dans l’État requis ne peut être utilisé pour le recouvrement d’une créance fiscale de l’État requérant.
8. Notwithstanding the provisions of Article 2, the provisions
of this Article shall apply to all categories of taxes collected by
or on behalf of the Government of a Contracting State.
8. Nonobstant les dispositions de l’article 2, les dispositions
du présent article s’appliquent à toutes les catégories d’impôts
perçus par le gouvernement d’un État contractant ou pour son
compte.
9. Nothing in this Article shall be construed as imposing on
either Contracting State the obligation to carry out administrative
measures at variance with its laws or administrative practice or
that would be contrary to its fundamental principles of tax policy
or its public policy (ordre public).
9. Aucune disposition du présent article ne peut être interprétée comme imposant à l’un ou l’autre des États contractants
l’obligation d’adopter des mesures administratives dérogeant à
sa législation ou à sa pratique administrative ou qui seraient
contraires aux principes fondamentaux de sa politique fiscale ou
à l’ordre public.
10. The competent authorities of the States shall agree upon
the mode of application of this Article, including agreement to
ensure comparable levels of assistance to each of the States.
10. Les autorités compétentes des États contractants s’entendent sur les modalités d’application du présent article, y compris
une entente visant à équilibrer le niveau d’assistance offert par
chacun des États contractants.
ARTICLE 29
ARTICLE 29
Members of Diplomatic Missions and Consular Posts
Membres de missions diplomatiques et de postes consulaires
1. Nothing in this Convention shall affect the fiscal privileges
of diplomatic missions or consular posts under the general rules
of international law or under the provisions of special agreements.
1. Les dispositions de la présente convention ne portent pas
atteinte aux privilèges fiscaux dont bénéficient les missions
diplomatiques ou les postes consulaires en vertu soit des règles
générales du droit des gens, soit des dispositions d’accords
particuliers.
2. The Convention shall not apply to international organizations, to organs or officials thereof and to persons who are
members of a diplomatic mission, consular post or permanent
mission of a third State or group of States, being present in a
Contracting State and who are not liable in either Contracting
State to the same obligations in relation to tax on their total
income as are residents thereof.
2. La Convention ne s’applique pas aux organisations
internationales, à leurs organes ou à leurs fonctionnaires, ni aux
personnes qui sont membres d’une mission diplomatique, d’un
poste consulaire ou d’une délégation permanente d’un État tiers
ou d’un groupe d’États, lorsqu’ils se trouvent sur le territoire
d’un État contractant et ne sont pas soumis dans l’un ou l’autre
État contractant aux mêmes obligations, en matière d’impôts sur
l’ensemble du revenu, que les résidents desdits États.
132
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
ARTICLE 30
ARTICLE 30
Miscellaneous Rules
Dispositions diverses
1. The provisions of this Convention shall not be construed to
restrict in any manner any exclusion, exemption, deduction,
credit, or other allowance now or hereafter accorded by the laws
of a Contracting State in the determination of the tax imposed by
that State.
1. Les dispositions de la présente convention ne peuvent être
interprétées comme limitant d’une manière quelconque les
exonérations, abattements, déductions, crédits ou autres allégements qui sont ou seront accordés par la législation d’un État
contractant pour la détermination de l’impôt prélevé par cet État.
2. Nothing in the Convention shall be construed as preventing
a Contracting State from imposing a tax on amounts included in
the income of a resident of that State with respect to a partnership,
trust or company, in which the resident has an interest.
2. Aucune disposition de la Convention ne peut être interprétée comme empêchant un État contractant de prélever un impôt
sur les montants inclus dans le revenu d’un résident de cet État
relativement à une société de personnes, à une fiducie ou à une
société dans laquelle il a une participation.
3. The Convention shall not apply to any company, trust or
other entity that is a resident of a Contracting State and is
beneficially owned or controlled, directly or indirectly, by one or
more persons who are not residents of that State, if the amount of
the tax imposed on the income or capital of the company, trust or
other entity by that State is substantially lower than the amount
that would be imposed by that State (after taking into account any
reduction or offset of the amount of tax in any manner, including
a refund, reimbursement, contribution, credit, allowance to the
company, trust or partnership, or to any other person) if all of the
shares of the capital stock of the company or all of the interests
in the trust or other entity, as the case may be, were beneficially
owned by one or more individuals who were residents of that
State.
3. La Convention ne s’applique pas à une société, fiducie ou
autre entité qui est un résident d’un État contractant et dont une
ou plusieurs personnes qui ne sont pas des résidents de cet État
en sont les bénéficiaires effectifs ou qui est contrôlée, directement
ou indirectement, par de telles personnes, si le montant de l’impôt
exigé par cet État sur le revenu ou la fortune de la société, fiducie
ou autre entité est largement inférieur au montant qui serait exigé
par cet État (compte tenu de toute réduction ou compensation du
montant d’impôt effectuée de quelque façon que ce soit, y
compris par remboursement, contribution, crédit ou déduction
accordé à la société, fiducie ou autre entité ou à toute autre
personne) si une ou plusieurs personnes physiques qui étaient des
résidents de cet État étaient le bénéficiaire effectif de toutes les
actions de capital de la société ou de toutes les participations dans
la fiducie ou autre entité, selon le cas.
4. For the purposes of paragraph 3 of Article XXII (Consultation) of the General Agreement on Trade in Services, the
Contracting States agree that, notwithstanding that paragraph,
any dispute between them as to whether a measure falls within the
scope of the convention may be brought before the Council for
Trade in Services, as provided by that paragraph, only with the
consent of both Contracting States. Any doubt as to the
interpretation of this paragraph shall be resolved under paragraph 3 of Article 26 or, failing agreement under that procedure,
pursuant to any other procedure agreed to by both Contracting
States.
4. Au sens du paragraphe 3 de l’article XXII (Consultation) de
l’Accord général sur le commerce des services, les États
contractants conviennent que, nonobstant ce paragraphe, tout
différend entre eux sur la question de savoir si une mesure relève
de la présente convention, ne peut être porté devant le Conseil sur
le commerce des services, tel que prévu par ce paragraphe,
qu’avec le consentement des deux États contractants. Tout doute
au sujet de l’interprétation du présent paragraphe est résolu en
vertu du paragraphe 3 de l’article 26 ou, en l’absence d’un accord
en vertu de cette procédure, en vertu de toute autre procédure
acceptée par les deux États contractants.
VII. FINAL PROVISIONS
VII. DISPOSITIONS FINALES
ARTICLE 31
ARTICLE 31
Entry into Force
Entrée en vigueur
1. This Convention shall enter into force upon the later of the
dates on which the respective Governments have notified each
other in writing through diplomatic channels that the formalities
constitutionally required in their respective States have been
complied with, and its provisions shall have effect:
1. La présente convention entrera en vigueur dès la dernière
des dates à laquelle les Gouvernements respectifs se seront
notifiés l’un l’autre par l’échange de notes diplomatiques que les
formalités constitutionnelles requises dans leur État respectif ont
été remplies, et ses dispositions seront applicables :
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 5
ch. 24
133
a) in respect of tax withheld at the source on amounts paid or
credited to non-residents on or after the first day of January in
the calendar year next following that in which the Convention
enters into force, and
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non-résidents, ou portés à leur crédit, à compter du 1er
janvier de l’année civile qui suit immédiatement celle de son
entrée en vigueur; et
b) in respect of any other tax for any taxation or income year
beginning on or after the first day of January in the calendar
year next following that in which the Convention enters into
force.
b) à l’égard de tout autre impôt, pour toute année d’imposition
ou de revenus commençant le 1er janvier de l’année civile qui
suit immédiatement celle de son entrée en vigueur, ou après
cette date.
2. The l966 Convention shall cease to have effect with respect
to taxes to which this Convention applies in accordance with the
provisions of paragraph 1.
2. La Convention de l966 cessera d’avoir effet à l’égard des
impôts auxquels la présente convention s’applique conformément aux dispositions du paragraphe 1.
3. The 1966 Convention shall terminate on the last date on
which it has effect in accordance with the foregoing provisions
of this Article.
3. La Convention de 1966 est abrogée à compter de la date à
laquelle elle aura effet pour la dernière fois conformément aux
dispo-sitions précédentes du présent article.
4. The termination of the l966 Convention as provided in
paragraph 3 shall not revive the Agreement between the
Government of Canada and the Government of the Kingdom of
Norway constituted by the Exchange of Notes concerning
reciprocal exemption from income tax on profits accruing from
the operation of ships, dated May 2nd, 1929. Upon the entry into
force of this Convention the last-mentioned Agreement shall
terminate.
4. L’abrogation de la Convention de 1966 de la manière
prévue au paragraphe 3 n’aura pas pour effet de remettre en
vigueur l’Accord entre le gouvernement du Canada et le
gouvernement du Royaume de Norvège constitué par l’Échange
de Notes visant l’exemption réciproque d’impôt sur le revenu des
bénéfices des opérations maritimes, en date du 2 mai 1929. Au
moment de l’entrée en vigueur de la présente convention, ledit
accord est abrogé.
5. In this Article the term ‘‘the 1966 Convention’’ means the
Convention between the Government of Canada and the
Government of the Kingdom of Norway for the avoidance of
double taxation and the prevention of fiscal evasion with respect
to taxes on income signed at Ottawa on November 23, 1966.
5. Au sens du présent article, l’expression « Convention de
1966 » désigne la Convention entre le gouvernement du Canada
et le gouvernement du Royaume de Norvège pour éviter la
double imposition et prévenir l’évasion fiscale en matière
d’impôts sur le revenu signée à Ottawa le 23 novembre 1966.
ARTICLE 32
ARTICLE 32
Termination
Dénonciation
This Convention shall continue in effect indefinitely but either
Contracting State may, on or before June 30 in any calendar year
after the year of its entry into force, give to the other Contracting
State a notice of termination in writing through diplomatic
channels; in such event, the Convention shall cease to have
effect:
La présente convention restera indéfiniment en vigueur; mais
chacun des États contractants pourra, jusqu’au 30 juin inclus de
toute année civile postérieure à l’année de son entrée en vigueur,
donner par la voie diplomatique un avis de dénonciation écrit à
l’autre État contractant; dans ce cas, la Convention cessera d’être
applicable :
a) in respect of tax withheld at the source on amounts paid or
credited to non-residents on or after the first day of January of
the next following calendar year; and
a) à l’égard de l’impôt retenu à la source sur les montants payés
à des non-résidents, ou portés à leur crédit, à compter du 1er
janvier de l’année civile subséquente; et
b) in respect of any other tax for any taxation or income year
beginning on or after the first day of January of the next
following calendar year.
b) à l’égard de tout autre impôt, pour toute année d’imposition
ou de revenus commençant le 1er janvier de l’année civile
subséquente, ou après cette date.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, duly authorized
to that effect, have signed this Convention.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet,
ont signé la présente convention.
134
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 5
51 ELIZ. II
DONE in duplicate at Ottawa, this 12th day of July 2002, in
the English, French and Norwegian languages, each version
being equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Ottawa, le 12e jour de juillet
2002, en langues française, anglaise et norvégienne, chaque
version faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA
FOR THE GOVERNMENT
OF THE KINGDOM
OF NORWAY
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DU ROYAUME
DE NORVÈGE
Len Edwards
Ingvard Havnen
Len Edwards
Ingvard Havnen
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
135
SCHEDULE 6
(Section 8)
ANNEXE 6
(article 8)
SCHEDULE II
(Section 5)
ANNEXE II
(article 5)
CONVENTION BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF THE KINGDOM
OF BELGIUM FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION AND THE PREVENTION OF FISCAL
EVASION WITH RESPECT TO TAXES ON INCOME AND
ON CAPITAL
The Government of Canada and the Government of the Kingdom of Belgium, desiring to conclude a Convention for the
avoidance of double taxation and the prevention of fiscal
evasion with respect to taxes on income and on capital,
have agreed as follows:
CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DU
CANADA ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DE
BELGIQUE EN VUE D’ÉVITER LES DOUBLES
IMPOSITIONS ET DE PRÉVENIR L’ÉVASION FISCALE
EN MATIÈRE D’IMPÔTS SUR LE REVENU ET SUR LA
FORTUNE
Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Royaume de
Belgique, désireux de conclure une Convention en vue
d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion
fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune,
sont convenus des dispositions suivantes :
I. SCOPE OF THE CONVENTION
I. CHAMP D’APPLICATION DE LA CONVENTION
ARTICLE 1
ARTICLE PREMIER
Persons Covered
Personnes visées
This Convention shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
La présente Convention s’applique aux personnes qui sont
des résidents d’un État contractant ou des deux États contractants.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. This Convention shall apply to taxes on income and on
capital imposed on behalf of each Contracting State, irrespective
of the manner in which they are levied.
1. La présente Convention s’applique aux impôts sur le revenu
et sur la fortune perçus pour le compte de chacun des États
contractants, quel que soit le système de perception.
2. There shall be regarded as taxes on income and on capital
all taxes imposed on total income, on total capital, or on elements
of income or of capital, including taxes on gains from the
alienation of movable or immovable property, as well as taxes on
capital appreciation.
2. Sont considérés comme impôts sur le revenu et sur la
fortune les impôts perçus sur le revenu total, sur la fortune totale,
ou sur des éléments du revenu ou de la fortune, y compris les
impôts sur les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers
ou immobiliers, ainsi que les impôts sur les plus-values.
3. The existing taxes to which the Convention shall apply are
in particular:
3. Les impôts actuels auxquels s’applique la Convention sont
notamment :
(a) in the case of Belgium:
a) en ce qui concerne la Belgique :
(i) the individual income tax;
(i) l’impôt des personnes physiques;
(ii) the corporate income tax;
(ii) l’impôt des sociétés;
(iii) the income tax on legal entities;
(iii) l’impôt des personnes morales;
(iv) the income tax on non-residents;
(iv) l’impôt des non résidents;
(v) the supplementary crisis contribution;
(v) la contribution complémentaire de crise,
136
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
including the prepayments, the surcharges on these taxes and
prepayments, and the supplements to the individual income
tax, (hereinafter referred to as ‘‘Belgian tax’’);
(b) in the case of Canada: the taxes imposed by the
Government of Canada under the Income Tax Act, (hereinafter
referred to as ‘‘Canadian tax’’).
51 ELIZ. II
y compris les précomptes, les centimes additionnels à ces
impôts et précomptes, ainsi que les taxes additionnelles à
l’impôt des personnes physiques, (ci-après dénommés « impôt belge »);
b) en ce qui concerne le Canada : les impôts qui sont perçus par
le Gouvernement du Canada en vertu de la Loi de l’impôt sur
le revenu, (ci-après dénommés « impôt canadien »).
4. The Convention shall apply also to any identical or
substantially similar taxes, which are imposed after the date of
signature of the Convention in addition to, or in place of, the
existing taxes. The competent authorities of the Contracting
States shall notify each other of any significant changes, which
have been made in their respective taxation laws.
4. La Convention s’applique aussi aux impôts de nature
identique ou analogue qui seraient établis après la date de
signature de la Convention et qui s’ajouteraient aux impôts
actuels ou qui les remplaceraient. Les autorités compétentes des
États contractants se communiquent les modifications importantes apportées à leurs législations fiscales respectives.
II. DEFINITIONS
II. DÉFINITIONS
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Convention, unless the context
otherwise requires:
1. Au sens de la présente Convention, à moins que le contexte
n’exige une interprétation différente :
(a) (i) the term ‘‘Belgium’’ used in a geographical sense means
the national territory, including the territorial sea, and any
other area in the sea or in the air within which Belgium, in
accordance with international law, exercises sovereign rights
or its jurisdiction;
a) (i) le terme « Belgique », employé dans un sens géographique, désigne le territoire national, y compris la mer
territoriale ainsi que les zones maritimes et les espaces aériens
sur lesquels la Belgique exerce, en conformité avec le droit
international, des droits souverains ou sa juridiction;
(ii) the term ‘‘Canada’’ used in a geographical sense means
the territory of Canada, including:
(ii) le terme « Canada », employé dans un sens géographique, désigne le territoire du Canada, y compris :
(A) any area beyond the territorial seas of Canada which,
under the laws of Canada and in accordance with
international law, is an area within which Canada may
exercise rights with respect to the seabed and subsoil and
their natural resources;
(A) toute région située au-delà de la mer territoriale du
Canada qui, en vertu des lois du Canada et conformément au droit international, est une région à l’intérieur de
laquelle le Canada peut exercer des droits à l’égard du
fond et du sous-sol de la mer et de leurs ressources
naturelles;
(B) the waters and airspace above every area referred to
in clause (A) in respect of any activity carried on in
connection with the exploration for or the exploitation
of the natural resources referred to therein;
(b) the terms ‘‘a Contracting State’’ and ‘‘the other Contracting State’’ mean Canada or Belgium as the context requires;
(c) the term ‘‘person’’ includes an individual, a company, a
partnership and any other body of persons, including, in the
case of Canada, an estate and a trust;
(d) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
other entity which is treated as a body corporate for tax
purposes;
(e) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and ‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively an
enterprise carried on by a resident of a Contracting State and
an enterprise carried on by a resident of the other Contracting
State;
(B) la mer et l’espace aérien au-dessus de toute région
visée à la clause (A), à l’égard de toute activité
poursuivie en rapport avec l’exploration ou l’exploitation des ressources naturelles qui y sont visées;
b) les expressions « un État contractant » et « l’autre État
contractant » désignent, suivant le contexte, le Canada ou la
Belgique;
c) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les sociétés, les sociétés de personnes et tous autres groupements de personnes, y compris, dans le cas du Canada, les
successions et les fiducies;
d) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
autre entité qui est considérée comme une personne morale
aux fins d’imposition;
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
(f) the term ‘‘competent authority’’ means:
(i) in the case of Belgium: the Minister of Finance or the
Minister’s authorized representative;
(ii) in the case of Canada: the Minister of National Revenue
or the Minister’s authorized representative, and,
(g) the term ‘‘national’’ means:
(i) any individual possessing the nationality of a Contracting State;
(ii) any legal person, partnership and association deriving
its status as such from the law in force in a Contracting
State;
(h) the term ‘‘international traffic’’ means any voyage of a ship
or aircraft operated by an enterprise of a Contracting State to
transport passengers or goods except where the principal
purpose of the voyage is to transport passengers or goods
exclusively between places in the other Contracting State.
ch. 24
137
e) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
f) l’expression « autorité compétente » désigne :
(i) en ce qui concerne la Belgique, le Ministre des Finances
ou son représentant autorisé;
(ii) en ce qui concerne le Canada, le Ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé, et
g) le terme « national » désigne :
(i) toute personne physique qui possède la nationalité d’un
État contractant,
(ii) toute personne morale, société de personnes et association constituée conformément à la législation en vigueur
dans un État contractant;
h) l’expression « trafic international » désigne tout voyage
effectué par un navire ou un aéronef exploité par une
entreprise d’un État contractant pour transporter des passagers
ou des biens, sauf lorsque le but principal du voyage est de
transporter des passagers ou des biens exclusivement entre des
points situés dans l’autre État contractant.
2. As regards the application of the Convention by a
Contracting State at any time, any term not defined therein shall,
unless the context otherwise requires, have the meaning which it
has at that time under the law of that State concerning the taxes
to which the Convention applies, any meaning under that law
prevailing over a meaning given to the term under other laws of
that State.
2. Pour l’application de la Convention à un moment donné par
un État contractant, tout terme ou expression qui n’y est pas
défini a, sauf si le contexte exige une interprétation différente, le
sens que lui attribue, à ce moment, le droit de cet État concernant
les impôts auxquels s’applique la Convention, le sens attribué à
ce terme ou expression par ce droit prévalant sur le sens que lui
attribuent les autres branches du droit de cet État.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘resident of
a Contracting State’’ means:
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « résident
d’un État contractant » désigne :
(a) any person who, under the laws of that State, is liable to tax
therein by reason of the person’s domicile, residence, place of
management or any other criterion of a similar nature;
a) toute personne qui, en vertu de la législation de cet État, est
assujettie à l’impôt dans cet État en raison de son domicile, de
sa résidence, de son siège de direction ou de tout autre critère
de nature analogue;
(b) that State, a political subdivision or a local authority
thereof or any legal entity owned by that State, subdivision or
authority.
This term does not include any person who is liable to tax in that
State in respect only of income from sources in that State or capital situated therein.
2. Where by reason of the provisions of paragraph 1 an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined as follows:
b) cet État ou l’une de ses subdivisions politiques ou
collectivités locales ou toute personne morale que possède cet
État — ou cette subdivision ou collectivité.
Cette expression ne comprend pas les personnes qui ne sont assujetties à l’impôt dans cet État que pour les revenus de sources situées dans cet État ou pour la fortune qui y est située.
2. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe l, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
138
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
(a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
State in which the individual has a permanent home available;
if the individual has a permanent home available in both
States, the individual shall be deemed to be a resident only of
the State with which the individual’s personal and economic
relations are closer (centre of vital interests);
a) cette personne est considérée comme un résident seulement
de l’État où elle dispose d’un foyer d’habitation permanent; si
elle dispose d’un foyer d’habitation permanent dans les deux
États, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État avec lequel ses liens personnels et économiques sont les
plus étroits (centre des intérêts vitaux);
(b) if the State in which the individual’s centre of vital interests
is situated cannot be determined, or if there is not a permanent
home available to the individual in either State, the individual
shall be deemed to be a resident only of the State in which the
individual has an habitual abode;
b) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États, elle est considérée comme un résident seulement de l’État où elle séjourne de
façon habituelle;
(c) if the individual has an habitual abode in both States or in
neither of them, the individual shall be deemed to be a resident
only of the State of which the individual is a national;
c) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États ou si elle ne séjourne de façon habituelle dans aucun
d’eux, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État dont elle possède la nationalité;
(d) if the individual is a national of both States or of neither of
them, the competent authorities of the Contracting States shall
settle the question by mutual agreement.
d) si cette personne possède la nationalité des deux États ou si
elle ne possède la nationalité d’aucun d’eux, les autorités
compétentes des États contractants tranchent la question d’un
commun accord.
3. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a person
other than an individual is a resident of both Contracting States,
the competent authorities of the Contracting States shall by
mutual agreement endeavour to settle the question having regard
to its place of effective management, the place where it is
incorporated or otherwise constituted and any other relevant
factors. In the absence of such agreement, such person shall be
deemed not to be a resident of either Contracting State for the
purposes of Articles 6 to 22 inclusive.
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne autre qu’une personne physique est un résident des
deux États contractants, les autorités compétentes des États
contractants s’efforcent d’un commun accord de trancher la
question en ayant égard à son siège de direction effective, au lieu
où elle a été constituée ou créée et à tous autres éléments
pertinents. À défaut d’un tel accord, cette personne est considérée
comme n’étant un résident d’aucun des États contractants aux
fins des articles 6 à 22 inclusivement.
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « établissement stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ includes especially:
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
(a) a place of management;
(b) a branch;
a) un siège de direction;
(c) an office;
b) une succursale;
(d) a factory;
c) un bureau;
(e) a workshop; and
d) une usine;
(f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place of
extraction of natural resources.
e) un atelier, et
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu d’extraction de ressources naturelles.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
139
3. A building site or construction or installation project
constitutes a permanent establishment only if it lasts for more
than twelve months.
3. Un chantier de construction ou de montage ne constitue un
établissement stable que si sa durée dépasse douze mois.
4. The use of an installation or drilling rig or ship in a
Contracting State to explore for or exploit natural resources
constitutes a permanent establishment only if such use is for more
than three months in any twelve month period.
4. L’utilisation, dans un État contractant, d’une installation ou
d’une tour ou d’un navire de forage pour explorer ou exploiter
des ressources naturelles ne constitue un établissement stable que
si une telle utilisation se prolonge pendant plus de trois mois au
cours de toute période de douze mois.
5. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include:
5. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas « établissement stable » si :
(a) the use of facilities solely for the purpose of storage,
display or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
(b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
(c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations
pour l’entreprise;
(d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise, or of collecting
information, for the enterprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’exercer, pour l’entreprise, toute autre activité de caractère
préparatoire ou auxiliaire;
(e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of carrying on, for the enterprise, any other activity of
a preparatory or auxiliary character;
f) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins de
l’exercice cumulé d’activités mentionnées aux alinéas a) à e),
à condition que l’activité d’ensemble de l’installation fixe
d’affaires résultant de ce cumul garde un caractère préparatoire ou auxiliaire.
(f) the maintenance of a fixed place of business solely for any
combination of activities mentioned in subparagraphs (a) to
(e) provided that the overall activity of the fixed place of
business resulting from this combination is of a preparatory or
auxiliary character.
6. Notwithstanding the provisions of paragraphs 1 and 2,
where a person — other than an agent of an independent status
to whom paragraph 7 applies — is acting on behalf of an
enterprise and has, and habitually exercises, in a Contracting
State an authority to conclude contracts in the name of the
enterprise, that enterprise shall be deemed to have a permanent
establishment in that State in respect of any activities which that
person undertakes for the enterprise, unless the activities of such
person are limited to those mentioned in paragraph 5 which, if
exercised through a fixed place of business, would not make this
fixed place of business a permanent establishment under the
provisions of that paragraph.
6. Nonobstant les dispositions des paragraphes l et 2,
lorsqu’une personne — autre qu’un agent jouissant d’un statut
indépendant auquel s’applique le paragraphe 7 — agit pour le
compte d’une entreprise et dispose dans un État contractant de
pouvoirs qu’elle y exerce habituellement lui permettant de
conclure des contrats au nom de l’entreprise, cette entreprise est
considérée comme ayant un établissement stable dans cet État
pour toutes les activités que cette personne exerce pour l’entreprise, à moins que les activités de cette personne ne soient
limitées à celles qui sont mentionnées au paragraphe 5 et qui, si
elles étaient exercées par l’intermédiaire d’une installation fixe
d’affaires, ne permettraient pas de considérer cette installation
comme un établissement stable selon les dispositions de ce
paragraphe.
7. An enterprise shall not be deemed to have a permanent
establishment in a Contracting State merely because it carries on
business in that State through a broker, general commission
agent or any other agent of an independent status, provided that
such persons are acting in the ordinary course of their business.
7. Une entreprise n’est pas considérée comme ayant un
établissement stable dans un État contractant du seul fait qu’elle
y exerce son activité par l’entremise d’un courtier, d’un
commissionnaire général ou de tout autre agent jouissant d’un
statut indépendant, à condition que ces personnes agissent dans
le cadre ordinaire de leur activité.
140
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
8. Notwithstanding the provisions of paragraphs 6 and 7, an
insurance enterprise of a Contracting State shall, except with
regard to reinsurance, be deemed to have a permanent establishment in the other State if it collects premiums in that other State,
or insure risks situated therein, through a representative referred
to in paragraph 6 or through an agent of an independent status
who has, and habitually exercises, an authority to conclude
contracts in the name of the enterprise.
8. Nonobstant les dispositions des paragraphes 6 et 7 une
entreprise d’assurance d’un État contractant est, sauf en matière
de réassurance, considérée comme ayant un établissement stable
dans l’autre État si elle perçoit des primes dans cet autre État ou
assure des risques qui y sont situés par l’intermédiaire d’un
représentant visé au paragraphe 6 ou par l’intermédiaire d’un
agent jouissant d’un statut indépendant qui dispose de pouvoirs
qu’il exerce habituellement lui permettant de conclure des
contrats au nom de l’entreprise.
9. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other State (whether through a permanent establishment or
otherwise), shall not of itself constitute either company a
permanent establishment of the other.
9. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou non)
ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une quelconque de ces
sociétés un établissement stable de l’autre.
III. TAXATION OF INCOME
III. IMPOSITION DES REVENUS
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income From Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. The term ‘‘immovable property’’ shall have the meaning,
which it has under the law of the Contracting State in which the
property in question is situated. The term shall in any case include
property accessory to immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry, rights to which the
provisions of general law respecting landed property apply,
usufruct of immovable property and rights to variable or fixed
payments as consideration for the working of, or the right to
work, mineral deposits, sources and other natural resources;
ships, boats and aircraft shall not be regarded as immovable
property.
2. L’expression « biens immobiliers » a le sens que lui attribue
le droit de l’État contractant où les biens considérés sont situés.
L’expression comprend en tous cas les accessoires, le cheptel
mort ou vif des exploitations agricoles et forestières, les droits
auxquels s’appliquent les dispositions du droit privé concernant
la propriété foncière, l’usufruit des biens immobiliers et les droits
à des paiements variables ou fixes pour l’exploitation ou la
concession de l’exploitation de gisements minéraux, sources et
autres ressources naturelles; les navires, bateaux et aéronefs ne
sont pas considérés comme des biens immobiliers.
3. The provisions of paragraph 1 shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property and to income from the alienation of such property.
3. Les dispositions du paragraphe l s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation des
biens immobiliers et aux revenus provenant de l’aliénation de
tels biens.
4. The provisions of paragraphs 1 and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes l et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that State unless the enterprise carries on business
in the other Contracting State through a permanent establishment
situated therein. If the enterprise carries on or has carried on
business as aforesaid, the profits of the enterprise may be taxed
in the other State but only so much of them as is attributable to
that permanent establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’entreprise n’exerce
son activité dans l’autre État contractant par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé. Si l’entreprise exerce ou a
exercé son activité d’une telle façon, les bénéfices de l’entreprise
sont imposables dans l’autre État mais uniquement dans la
mesure où ils sont imputables à cet établissement stable.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
141
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment and with all other associated
persons.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte exerçant des activités identiques ou analogues dans des conditions identiques ou analogues
et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont il
constitue un établissement stable et avec toute autre personne
associée.
3. In determining the profits of a permanent establishment,
there shall be allowed those deductible expenses which are
incurred for the purposes of the permanent establishment,
including executive and general administrative expenses so
incurred, whether in the State in which the permanent establishment is situated or elsewhere.
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont admises en déduction les dépenses déductibles qui sont
exposées aux fins poursuivies par cet établissement stable, y
compris les dépenses de direction et les frais généraux d’administration ainsi exposés, soit dans l’État où est situé cet établissement
stable, soit ailleurs.
4. In the absence of appropriate accounting or other data
permitting the determination of the amount of the profits of an
enterprise of a Contracting State which is attributable to its
permanent establishment situated in the other State, the tax may,
in particular, be charged in that other State in accordance with its
domestic legislation, having regard to the normal profits of
similar enterprises engaged in the same or similar activities under
the same or similar conditions.
4. À défaut de comptabilité régulière ou d’autres éléments
permettant de déterminer le montant des bénéfices d’une
entreprise d’un État contractant, qui est imputable à son
établissement stable situé dans l’autre État, l’impôt peut notamment être établi dans cet autre État conformément à sa législation
interne, compte tenu des bénéfices normaux d’entreprises
similaires, se livrant à la même activité ou à des activités
similaires dans des conditions identiques ou similaires.
5. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
5. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
6. For the purposes of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
6. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
7. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Convention, then the
provisions of those Articles shall not be affected by the
provisions of this Article.
7. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles de la présente Convention, les dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
dispositions du présent article.
ARTICLE 8
ARTICLE 8
Shipping and Air Transport
Navigation maritime et aérienne
1. Profits derived by an enterprise of a Contracting State from
the operation of ships or aircraft in international traffic shall be
taxable only in that State.
1. Les bénéfices qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs ne
sont imposables que dans cet État.
2. Notwithstanding the provisions of Article 7, profits which
are not covered by paragraph 1 and which are derived from the
operation of ships used to transport passengers or goods
exclusively between places in a Contracting State may be taxed
in that State.
2. Nonobstant les dispositions de l’article 7, les bénéfices qui
ne sont pas visés au paragraphe 1 et qui proviennent de
l’exploitation de navires utilisés pour transporter des passagers
ou des biens exclusivement entre des points situés dans un État
contractant sont imposables dans cet État.
3. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall also apply to
profits from the participation in a pool, a joint business or an
international operating agency.
3. Les dispositions des paragraphes l et 2 s’appliquent aussi
aux bénéfices provenant de la participation à un pool, une
exploitation en commun ou un organisme international d’exploitation.
142
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
4. In this Article,
4. Au sens du présent article,
(a) the term ‘‘profits’’ includes interest on funds directly
connected with the operation of ships or aircraft in international traffic, provided that such interest is incidental to the
operation;
a) le terme « bénéfices » comprend les intérêts de fonds se
rattachant directement à l’exploitation, en trafic international,
de navires ou d’aéronefs si ces intérêts sont accessoires à
l’exploitation;
(b) the term ‘‘operation of ships or aircraft in international
traffic’’ includes:
b) l’expression « exploitation de navires ou d’aéronefs en
trafic international » comprend :
(i) the charter or rental of ships or aircraft, or
(i) l’affrètement ou la location de navires ou d’aéronefs, ou
(ii) the rental of containers and related equipment,
(ii) la location de conteneurs et d’équipement y relatif,
by an enterprise of a Contracting State, provided that such
charter or rental is incidental to the operation by that enterprise
of ships or aircraft in international traffic.
par une entreprise d’un État contractant pourvu que cet
affrètement ou cette location soit accessoire à l’exploitation,
en trafic international, de navires ou d’aéronefs par cette
entreprise.
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
1. Where
1. Lorsque
(a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
(b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations which
differ from those which would be made between independent enterprises, then any income or profits which would, but for those
conditions, have accrued to one of the enterprises, but, by reason
of those conditions, have not so accrued, may be included in the
income or profits of that enterprise and taxed accordingly.
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les revenus ou
bénéfices qui, sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une
des entreprises mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être inclus dans les revenus ou bénéfices de cette
entreprise et imposés en conséquence.
2. Where a Contracting State includes in the income or profits
of an enterprise of that State — and taxes accordingly — income
or profits on which an enterprise of the other Contracting State
has been charged to tax in that other State and the income or
profits so included are income or profits which would have
accrued to the enterprise of the first-mentioned State if the
conditions made between the two enterprises had been those
which would have been made between independent enterprises,
then that other State shall make such an adjustment as it considers
appropriate to the amount of tax charged therein on that income
or those profits. In determining such adjustment, due regard shall
be had to the other provisions of this Convention.
2. Lorsqu’un État contractant inclut dans les revenus ou
bénéfices d’une entreprise de cet État — et impose en conséquence — des revenus ou bénéfices sur lesquels une entreprise
de l’autre État contractant a été imposée dans cet autre État, et que
les revenus ou bénéfices ainsi inclus sont des revenus ou
bénéfices qui auraient été réalisés par l’entreprise du premier État
si les conditions convenues entre les deux entreprises avaient été
celles qui auraient été convenues entre des entreprises indépendantes, l’autre État procède à l’ajustement qu’il considère
approprié du montant de l’impôt qui y a été perçu sur ces revenus
ou ces bénéfices. Pour déterminer cet ajustement, il est tenu
compte des autres dispositions de la présente Convention.
3. A Contracting State shall not change the income or profits
of an enterprise in the circumstances referred to in paragraph 1
after the expiry of the time limits provided in its national laws
and, in any case, after six years from the end of the year in which
the income or profits which would be subject to such change
would have accrued to an enterprise of that State.
3. Un État contractant ne rectifiera pas les revenus ou
bénéfices d’une entreprise dans les cas visés au paragraphe l après
l’expiration des délais prévus par son droit interne et, en aucun
cas, après l’expiration d’un délai de six ans à compter de la fin de
l’année au cours de laquelle les revenus ou bénéfices qui feraient
l’objet d’une telle rectification auraient été réalisés par une
entreprise de cet État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
143
4. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply in the
case of fraud or wilful default.
4. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
en cas de fraude ou de manquement volontaire.
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company which is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that State, but if the
beneficial owner of the dividends is a resident of the other
Contracting State the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident,
et selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
dividendes est un résident de l’autre État contractant, l’impôt
ainsi établi ne peut excéder :
(a) 5 per cent of the gross amount of the dividends if the
beneficial owner is a company which owns directly at least 10
per cent of the voting stock of the company paying the
dividends;
a) 5 pour cent du montant brut des dividendes si le bénéficiaire
effectif est une société qui possède directement au moins 10
pour cent des actions avec droit de vote de la société qui paie
les dividendes;
(b) 15 per cent of the gross amount of the dividends in all other
cases.
b) 15 pour cent du montant brut des dividendes, dans tous les
autres cas.
This paragraph shall not affect the taxation of the company in respect of the profits out of which the dividends are paid.
Le présent paragraphe n’affecte pas l’imposition de la société au
titre des bénéfices qui servent au paiement des dividendes.
3. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares, ‘‘jouissance’’ shares or ‘‘jouissance’’ rights, mining
shares, founders’ shares or other rights, not being debt-claims,
participating in profits, as well as income — even paid in the form
of interest — which is subjected to the same taxation treatment
as income from shares by the laws of the State of which the
company making the payment is a resident.
3. Le terme « dividendes » employé dans le présent article
désigne les revenus provenant d’actions, actions ou bons de
jouissance, parts de mine, parts de fondateur ou autres parts
bénéficiaires à l’exception des créances, ainsi que les revenus — même payés sous forme d’intérêts — soumis au même
régime fiscal que les revenus d’actions par la législation de l’État
dont la société distributrice est un résident.
4. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other State independent personal services from a fixed
base situated therein, and the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with such permanent
establishment or fixed base. In such case the provisions of Article
7 or Article 14, as the case may be, shall apply.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les
cas, sont applicables.
5. Where a company which is a resident of a Contracting State
derives profits or income from the other Contracting State, that
other State may not impose any tax on the dividends paid by the
company, except insofar as such dividends are paid to a resident
of that other State or insofar as the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with a permanent
establishment or a fixed base situated in that other State, nor
subject the company’s undistributed profits to a tax on the
company’s undistributed profits, even if the dividends paid or the
undistributed profits consist wholly or partly of profits or income
arising in such other State.
5. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État ne peut percevoir aucun impôt sur les dividendes payés
par la société, sauf dans la mesure où ces dividendes sont payés
à un résident de cet autre État ou dans la mesure où la
participation génératrice des dividendes se rattache effectivement à un établissement stable ou à une base fixe situés dans cet
autre État, ni prélever aucun impôt, au titre de l’imposition des
bénéfices non distribués, sur les bénéfices non distribués de la
société, même si les dividendes payés ou les bénéfices non
distribués consistent en tout ou en partie en bénéfices ou revenus
provenant de cet autre État.
144
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
6. Nothing in this Convention shall be construed as preventing
Canada from imposing a tax on the earnings attributable to
permanent establishments in Canada of a company which is a
resident of Belgium, in addition to the tax which would be
chargeable on the earnings of a company which is a resident of
Canada, provided that the rate of any additional tax so imposed
shall not exceed 5 per cent of the amount of such earnings which
have not been subjected to such additional tax in previous
taxation years. For the purpose of this provision, the term
‘‘earnings’’ means profits attributable to such permanent establishments in Canada (including gains from the alienation of
property forming part of the business property, referred to in
paragraph 2 of Article 13, of such permanent establishments) in
accordance with Article 7 in a year and previous years after
deducting therefrom:
6. Aucune disposition de la présente Convention ne peut être
interprétée comme empêchant le Canada de percevoir, sur les
revenus imputables aux établissements stables dont dispose au
Canada une société qui est un résident de la Belgique, un impôt
qui s’ajoute à l’impôt qui serait applicable aux revenus d’une
société qui est un résident du Canada, pourvu que le taux de
l’impôt additionnel ainsi établi n’excède pas 5 pour cent du
montant des revenus qui n’ont pas été assujettis à cet impôt
additionnel au cours des années d’imposition précédentes. Au
sens de la présente disposition, le terme « revenus » désigne les
bénéfices imputables à ces établissements stables au Canada (y
compris les gains provenant de l’aliénation de biens faisant partie
de l’actif de ces établissements stables, visés au paragraphe 2 de
l’article 13) conformément à l’article 7, pour l’année considérée
et pour les années antérieures, après en avoir déduit :
(a) business losses attributable to such permanent establishments (including losses from the alienation of property
forming part of the business property of such permanent
establishments) in such year and previous years;
a) les pertes d’entreprise imputables à ces établissements
stables (y compris les pertes provenant de l’aliénation de biens
faisant partie de l’actif de ces établissements stables), pour
cette année et pour les années antérieures;
(b) all taxes chargeable in Canada on such profits, other than
the additional tax referred to herein;
b) tous les impôts, autres que l’impôt additionnel visé au
présent paragraphe, qui sont perçus au Canada sur ces
bénéfices;
(c) the profits reinvested in Canada, provided that the amount
of such deduction shall be determined in accordance with the
existing provisions, of the law of Canada regarding the
computation of the allowance in respect of investment in
property in Canada, and any subsequent modification of those
provisions which shall not affect the general principle hereof;
and
c) les bénéfices réinvestis au Canada, pourvu que le montant
de cette déduction soit établi conformément aux dispositions
existantes de la législation du Canada concernant le calcul de
l’allocation relative aux investissements dans des biens situés
au Canada, et de toute modification ultérieure de ces dispositions qui n’en affecterait pas le principe général; et
(d) five hundred thousand Canadian dollars ($500,000), less
any amount deducted:
d) cinq cent mille dollars (500 000 $) canadiens moins tout
montant déduit :
(i) by the company, or
(i) par la société, ou
(ii) by a person related thereto from the same or a similar
business as that carried on by the company,
(ii) par une personne qui lui est liée en raison d’une
entreprise identique ou analogue à celle exercée par la
société,
under this subparagraph (d); for the purposes of this subparagraph (d), a company is related to another company if one
company directly or indirectly controls the other, or both
companies are directly or indirectly controlled by the same
person or persons, or if the two companies deal with each other
not at arm’s length.
en vertu du présent alinéa d); au sens du présent alinéa d), une
société est liée à une autre société si une de ces sociétés
contrôle directement ou indirectement l’autre ou si les deux
sociétés sont directement ou indirectement contrôlées par la
même personne ou les mêmes personnes, ou si les deux
sociétés ont entre elles un lien de dépendance.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that State, but
if the beneficial owner of the interest is a resident of the other
Contracting State the tax so charged shall not exceed 10 per cent
of the gross amount of the interest.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État,
mais si le bénéficiaire effectif des intérêts est un résident de l’autre
État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10 pour cent
du montant brut des intérêts.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
145
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2, interest
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State who is the beneficial owner thereof shall be
taxable only in that other State if it is:
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2, les intérêts
provenant d’un État contractant et payés à un résident de l’autre
État contractant qui en est le bénéficiaire effectif ne sont
imposables que dans cet autre État si ce sont des intérêts :
(a) interest paid with respect to indebtedness in connection
with the sale on credit by a resident of that other State of any
equipment, merchandise or services, except where the sale or
indebtedness was between related persons;
a) payés en raison d’une dette liée à la vente à crédit par un
résident de cet autre État d’un équipement, de marchandises
ou de services quelconques, sauf si la vente ou la dette a lieu
entre des entreprises liées;
(b) interest paid to the other Contracting State or a political
subdivision or a local authority thereof;
b) payés à l’autre État contractant ou à l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales;
(c) interest on a loan made, guaranteed or insured or a credit
extended, guaranteed or insured by Export Development
Canada in the case of Canada or by any similar institution
specified and agreed in letters exchanged between the
competent authorities of the Contracting States in the case of
Belgium.
c) payés en raison d’un prêt consenti, garanti ou assuré ou d’un
crédit consenti, garanti ou assuré par Exportation et développement Canada dans le cas du Canada ou, dans le cas de la
Belgique, par toute institution semblable spécifiée et agréée
par échange de lettres entre les autorités compétentes des États
contractants.
4. The term ‘‘interest’’ as used in this Article means income
from debt-claims of every kind, whether or not secured by
mortgage and whether or not carrying a right to participate in the
debtor’s profits, and in particular, income from government
securities and income from bonds or debentures, including
premiums and prizes attaching to such securities, bonds or
debentures, as well as income assimilated to income from money
lent by the taxation law of the State in which the income arises;
however, the term ‘‘interest’’ does not include for the purpose of
this Article penalty charges for late payment, interest referred to
in paragraph 4 of Article 8 nor interest dealt with in paragraph 3
of Article 10.
4. Le terme « intérêts » employé dans le présent article désigne
les revenus des créances de toute nature, assorties ou non de
garanties hypothécaires ou d’une clause de participation aux
bénéfices du débiteur, et notamment les revenus des fonds
publics et des obligations d’emprunts, y compris les primes et
lots attachés à ces titres, ainsi que tous autres revenus assimilés
aux revenus de sommes prêtées par la législation fiscale de l’État
d’où proviennent les revenus; toutefois, le terme « intérêts » ne
comprend pas, aux fins du présent article, les pénalisations pour
paiements tardifs, les intérêts visés au paragraphe 4 de l’article 8
ni les intérêts visés au paragraphe 3 de l’article 10.
5. The provisions of paragraphs 1, 2 and 3 shall not apply if
the beneficial owner of the interest, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State in which the interest arises, through a permanent establishment situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the
debt-claim in respect of which the interest is paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1, 2 et 3 ne s’appliquent
pas lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de
l’article 14, suivant les cas, sont applicables.
6. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is a resident of that State. Where, however, the person
paying the interest, whether the person is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the State in which
the permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit ou non un
résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel la dette
donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et qui
supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés comme
provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est
situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the interest, having regard to the
debt-claim for which it is paid, exceeds the amount which would
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des intérêts,
compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés, excède
146
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
have been agreed upon by the payer and the beneficial owner in
the absence of such relationship, the provisions of this Article
shall apply only to the last-mentioned amount. In such case, the
excess part of the payments shall remain taxable in the
Contracting State in which the interest arises according to the
laws of that State.
celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire effectif
en l’absence de pareilles relations, les dispositions du présent
article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce cas, la
partie excédentaire des paiements reste imposable dans l’État
contractant d’où proviennent les intérêts conformément à la
législation de cet État.
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise, and according to the laws of that
State, but if the beneficial owner of the royalties is a resident of
the other Contracting State, the tax so charged shall not exceed
10 per cent of the gross amount of the royalties.
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais si le bénéficiaire effectif des redevances est un résident
de l’autre État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10
pour cent du montant brut des redevances.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2,
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2,
(a) copyright royalties and other like payments in respect of
the production or reproduction of any literary, dramatic,
musical or other artistic work (but not including royalties in
respect of motion picture films nor royalties in respect of
works on film or videotape or other means of reproduction for
use in connection with television broadcasting); and
a) les redevances à titre de droits d’auteur et autres rémunérations similaires concernant la production ou la reproduction
d’une oeuvre littéraire, dramatique, musicale ou autre oeuvre
artistique (à l’exclusion des redevances concernant les films
cinématographiques et des redevances concernant les oeuvres
enregistrées sur films ou bandes magnétoscopiques ou autres
moyens de reproduction destinés à la télédiffusion), et
(b) royalties for the use of, or the right to use, computer
software or any patent or for information concerning industrial, commercial or scientific experience (but not including
any such information provided in connection with a rental or
franchise agreement),
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State who is the beneficial owner thereof shall be
taxable only in that other State.
4. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright of literary, artistic or scientific work
including payments of any kind in respect of motion picture films
and works on film, videotape or other means of reproduction for
use in connection with television, any patent, trade mark, design
or model, plan, secret formula or process or other intangible
property, or for the use of, or the right to use, industrial,
commercial or scientific equipment, or for information concerning industrial, commercial or scientific experience.
b) les redevances pour l’usage ou la concession de l’usage
d’un logiciel d’ordinateur ou d’un brevet ou pour des
informations ayant trait à une expérience acquise dans le
domaine industriel, commercial ou scientifique (à l’exclusion
de toute information de la sorte fournie dans le cadre d’un
contrat de location ou de franchisage),
provenant d’un État contractant et payées à un résident de l’autre
État contractant qui en est le bénéficiaire effectif, ne sont imposables que dans cet autre État.
4. Le terme « redevances » employé dans le présent article
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur sur une oeuvre
littéraire, artistique ou scientifique, y compris les rémunérations
de toute nature concernant les films cinématographiques et les
oeuvres enregistrées sur films, bandes magnétoscopiques ou
autres moyens de reproduction destinés à la télévision, d’un
brevet, d’une marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin
ou d’un modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé
secrets ou de tout autre bien incorporel, ainsi que pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un équipement industriel, commercial
ou scientifique ou pour des informations ayant trait à une
expérience acquise dans le domaine industriel, commercial ou
scientifique.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
147
5. The provisions of paragraphs 1, 2 and 3 shall not apply if
the beneficial owner of the royalties, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State in which the royalties arise through a permanent establishment situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the right
or property in respect of which the royalties are paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may
be, shall apply.
5. Les dispositions des paragraphes 1, 2 et 3 ne s’appliquent
pas lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un
État contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où
proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou
commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y
est situé, soit une profession indépendante au moyen d’une base
fixe qui y est située, et que le droit ou le bien générateur des
redevances s’y rattache effectivement. Dans ce cas, les dispositions de l’article 7 ou de l’article 14, suivant les cas, sont
applicables.
6. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is a resident of that State. Where, however, the
person paying the royalties, whether the person is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the royalties was incurred, and such royalties
are borne by such permanent establishment or fixed base, then
such royalties shall be deemed to arise in the State in which the
permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il soit ou non
un résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel l’obligation
donnant lieu au paiement des redevances a été contractée et qui
supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont considérées
comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base
fixe, est situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the royalties, having regard to the
use, right or information for which they are paid, exceeds the
amount which would have been agreed upon by the payer and the
beneficial owner in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable in the Contracting State in which the royalties
arise, according to the laws of that State.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles sont payées,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
effectif en l’absence de pareilles relations, les dispositions du
présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce
cas, la partie excédentaire des paiements reste imposable dans
l’État contractant d’où proviennent les redevances conformément à la législation de cet État.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property referred to in Article 6 and
situated in the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers visés à l’article 6, et situés dans
l’autre État contractant, sont imposables dans cet autre État.
2. Gains from the alienation of movable property forming part
of the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or of movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
including such gains from the alienation of such a permanent
establishment (alone or with the whole enterprise) or of such
fixed base, may be taxed in that other State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant, ou de biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, y compris de tels gains
provenant de l’aliénation de cet établissement stable (seul ou
avec l’ensemble de l’entreprise) ou de cette base fixe, sont
imposables dans cet autre État.
3. Gains derived by an enterprise of a Contracting State from
the alienation of ships or aircraft operated in international traffic
or movable property pertaining to the operation of such ships or
aircraft, shall be taxable only in that State.
3. Les gains qu’une entreprise d’un État contractant tire de
l’aliénation de navires ou aéronefs exploités en trafic international ou de biens mobiliers affectés à l’exploitation de ces navires
ou aéronefs ne sont imposables que dans cet État.
148
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
4. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of:
4. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation :
(a) shares (other than shares listed on an approved stock
exchange in the other Contracting State) forming part of a
substantial interest in the capital stock of a company which is
a resident of either Contracting State, the value of which
shares is derived principally from immovable property
situated in the other State; or
a) d’actions (autres que des actions inscrites à une bourse de
valeurs approuvée dans l’autre État contractant) qui font partie
d’une participation substantielle dans le capital d’une société
qui est un résident de l’un ou l’autre État contractant et dont
la valeur des actions est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans l’autre État; ou
(b) a substantial interest in a partnership, trust or estate,
established under the law in either Contracting State, the value
of which is derived principally from immovable property
situated in the other State,
b) d’une participation importante dans une société de personnes, une fiducie ou une succession constituée en vertu de la
législation de l’un ou l’autre État contractant et dont la valeur
est principalement tirée de biens immobiliers situés dans
l’autre État,
may be taxed in that other State. For the purposes of this paragraph, the term ‘‘immovable property’’ includes the shares of a
company referred to in subparagraph (a) or an interest in a partnership, trust or estate referred to in subparagraph (b) but does not
include any property, other than rental property, in which the
business of the company, partnership, trust or estate is carried on.
sont imposables dans cet autre État. Au sens du présent paragraphe, l’expression « biens immobiliers » comprend les actions
d’une société visée à l’alinéa a) ou une participation dans une société de personnes, une fiducie ou une succession visée à l’alinéa
b) mais ne comprend pas les biens (autres que les biens locatifs)
dans lesquels la société, la société de personnes, la fiducie ou la
succession exerce son activité.
5. Gains from the alienation of any property other than that
referred to in paragraphs 1, 2, 3 and 4, shall be taxable only in the
Contracting State of which the alienator is a resident.
5. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux visés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4 ne sont imposables que
dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
6. Where an individual who ceases to be a resident of a
Contracting State, and immediately thereafter becomes a resident
of the other Contracting State, is treated for the purposes of
taxation in the first-mentioned State as having alienated a
property and is taxed in that State by reason thereof, the
individual may elect to be treated for purposes of taxation in the
other State as if the individual had, immediately before becoming
a resident of that State, sold and repurchased the property for an
amount equal to its fair market value at that time. However, this
provision shall not apply to property, which would give rise, if
it were alienated immediately before the individual became a
resident of that other State, to a gain, which may be taxed in that
other State nor to immovable property situated in a third State.
6. Lorsqu’une personne physique qui, immédiatement après
avoir cessé d’être un résident d’un État contractant, devient un
résident de l’autre État contractant est considérée aux fins
d’imposition dans le premier État comme ayant aliéné un bien et
est imposée dans cet État en raison de cette aliénation, elle peut
choisir, aux fins d’imposition dans l’autre État, d’être considérée
comme ayant vendu et racheté, immédiatement avant de devenir
un résident de cet État, le bien pour un montant égal à sa juste
valeur marchande à ce moment. Toutefois, la présente disposition ne s’applique ni aux biens qui donneraient lieu, s’ils étaient
aliénés immédiatement avant que la personne physique ne
devienne un résident de cet autre État, à des gains imposables
dans cet autre État, ni aux biens immobiliers situés dans un État
tiers.
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Income derived by an individual who is a resident of a
Contracting State in respect of professional services or other
activities of an independent character shall be taxable only in that
State unless the individual has a fixed base regularly available in
the other Contracting State for the purpose of performing the
activities. If the individual has or had such a fixed base, the
income may be taxed in the other State but only so much of it as
is attributable to that fixed base.
1. Les revenus qu’une personne physique qui est un résident
d’un État contractant tire d’une profession libérale ou d’autres
activités de caractère indépendant ne sont imposables que dans
cet État, à moins que cette personne physique ne dispose de façon
habituelle dans l’autre État contractant d’une base fixe pour
l’exercice de ses activités. Si elle dispose, ou a disposé, d’une telle
base fixe, les revenus sont imposables dans l’autre État mais
uniquement dans la mesure où ils sont imputables à cette base
fixe.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
149
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists and accountants.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes et
comptables.
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 18 and 19, salaries,
wages and other remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that State unless the employment is exercised in the other
Contracting State. If the employment is so exercised, such
remuneration as is derived therefrom may be taxed in that other
State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 18 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations qu’un résident d’un
État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’emploi ne soit exercé
dans l’autre État contractant. Si l’emploi y est exercé, les
rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre
État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned State if:
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe l, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État si :
(a) the recipient is present in the other State for a period or
periods not exceeding in the aggregate 183 days in any twelve
month period commencing or ending in the fiscal year
concerned; and
a) le bénéficiaire séjourne dans l’autre État pendant une
période ou des périodes n’excédant pas au total 183 jours au
cours de toute période de douze mois commençant ou se
terminant dans l’année fiscale considérée, et
(b) the remuneration is paid by, or on behalf of, an employer
who is not a resident of the other State; and
b) les rémunérations sont payées par un employeur ou pour le
compte d’un employeur qui n’est pas un résident de l’autre
État, et
(c) the remuneration is not borne by a permanent establishment or a fixed base which the employer has in the other State.
c) la charge des rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que l’employeur a dans
l’autre État.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration derived in respect of an employment exercised
aboard a ship or aircraft operated in international traffic by an
enterprise of a Contracting State may be taxed in that State.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant sont imposables dans cet
État.
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Company Managers
Dirigeants d’entreprises
1. Director’s fees and similar payments derived by a resident
of a Contracting State in that resident’s capacity as a member of
the board of directors or a similar organ of a company which is
a resident of the other Contracting State, may be taxed in that
other State.
1. Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe analogue d’une société qui est un résident de l’autre
État contractant sont imposables dans cet autre État.
This provision shall also apply to payments derived in respect of
the discharge of functions which, under the laws of the Contracting State of which the company is a resident, are regarded as functions of a similar nature as those exercised by a member of a board
of directors or a similar organ of a company.
La présente disposition s’applique également aux rétributions reçues en raison de l’exercice de fonctions qui, en vertu de la législation de l’État contractant dont la société est un résident, sont
considérées comme des fonctions analogues à celles exercées par
un membre du conseil d’administration ou de surveillance ou
d’un organe analogue d’une société.
150
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
2. Remuneration derived by a person referred to in paragraph
1 from a company which is a resident of a Contracting State in
respect of the discharge of day-to-day functions of a managerial
or technical nature may be taxed in accordance with the
provisions of Article 15 as if such remuneration were remuneration derived by an employee in respect of an employment and as
if references to the ‘‘employer’’ were references to the company.
2. Les rémunérations qu’une personne visée au paragraphe 1
reçoit d’une société qui est un résident d’un État contractant en
raison de l’exercice d’une activité journalière de direction ou de
caractère technique sont imposables conformément aux dispositions de l’article 15 comme si ces rémunérations étaient des
rémunérations reçues par un employé au titre d’un emploi salarié
et comme si les références à « l’employeur » étaient des
références à la société.
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Sports Persons
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, a musician, or as a sports person, from that resident’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 14 et 15, les revenus
qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un artiste de théâtre, de cinéma, de
la radio ou de la télévision, ou qu’un musicien, ou en tant que
sportif, sont imposables dans cet autre État.
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or a sports person in that individual’s capacity as
such accrues not to that entertainer or sports person personally
but to another person, that income may, notwithstanding the
provisions of Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting
State in which the activities of the entertainer or sports person are
exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
3. The provisions of paragraph 2 shall not apply if the
entertainer or the sports person establishes that neither the
individual nor any person associated with the individual
participates directly or indirectly in the profits of the person
referred to in that paragraph.
3. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas s’il est
établi que ni l’artiste du spectacle ou le sportif, ni des personnes
qui lui sont associées, ne participent directement ou indirectement aux bénéfices de la personne visée audit paragraphe.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions
Pensions
1. Periodic or non-periodic pensions and other similar
allowances arising in a Contracting State and paid in consideration of past employment to a resident of the other Contracting
State may be taxed in the Contracting State in which they arise.
This provision shall also apply to pensions and allowances paid
under a public scheme organised by a Contracting State in order
to supplement the benefits of its social security legislation.
1. Les pensions et autres allocations similaires, périodiques ou
non, provenant d’un État contractant et payées au titre d’un
emploi antérieur à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans l’État contractant d’où elles proviennent. La
présente disposition s’applique également aux pensions et
allocations payées dans le cadre d’un régime général organisé par
un État contractant dans le but de compléter les avantages prévus
par sa législation en matière de sécurité sociale.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, payments
under the social security legislation in a Contracting State and
war veterans pensions paid by a Contracting State to a resident
of the other Contracting State shall be taxable only in the
first-mentioned State.
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1, les sommes
payées en vertu de la législation en matière de sécurité sociale
dans un État contractant ainsi que les pensions d’ancien
combattant qui sont payées par un État contractant à un résident
de l’autre État contractant ne sont imposables que dans le premier
État.
3. Any alimony or other maintenance payment arising in a
Contracting State and paid to a resident of the other Contracting
State who is subject to tax therein in respect thereof, shall be
taxable only in that other State.
3. Les pensions alimentaires et autres paiements d’entretien
provenant d’un État contractant et payés à un résident de l’autre
État contractant qui y est assujetti à l’impôt à l’égard de ceux-ci,
ne sont imposables que dans cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
ARTICLE 19
ARTICLE 19
Government Service
Fonctions publiques
1. (a) Salaries, wages and other similar remuneration, other
than a pension, paid by a Contracting State or a political
subdivision or a local authority thereof to an individual in
respect of services rendered to that State or subdivision or
authority shall be taxable only in that State.
(b) However, such salaries, wages and other similar remuneration shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that State and the recipient is a resident
of that State who:
151
1. a) Les salaires, traitements et autres rémunérations similaires, autres que les pensions, payés par un État contractant ou
l’une de ses subdivisions politiques ou collectivités locales à
une personne physique, au titre de services rendus à cet État
ou à cette subdivision ou collectivité, ne sont imposables que
dans cet État.
b) Toutefois, ces salaires, traitements et autres rémunérations
similaires ne sont imposables que dans l’autre État contractant
si les services sont rendus dans cet État et si le bénéficiaire est
un résident de cet État qui :
(i) is a national of that State; or
(ii) did not become a resident of that State solely for the
purpose of performing the services.
(i) possède la nationalité de cet État, ou
(ii) n’est pas devenu un résident de cet État à seule fin de
rendre les services.
2. The provisions of paragraph 1 shall not apply to salaries,
wages and other similar remuneration in respect of services
rendered in connection with a business carried on by a
Contracting State or a political subdivision or a local authority
thereof.
2. Les dispositions du paragraphe l ne s’appliquent pas aux
salaires, traitements et autres rémunérations similaires payés au
titre de services rendus dans le cadre d’une activité industrielle ou
commerciale exercée par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou collectivités locales.
ARTICLE 20
ARTICLE 20
Students
Étudiants
Payments which a student or business apprentice who is or
was immediately before visiting a Contracting State a resident of
the other Contracting State and who is present in the first-mentioned State solely for the purpose of that individual’s education
or training receives for the purpose of that individual’s maintenance, education or training shall not be taxed in that State,
provided that such payments arise from sources outside that
State.
Les sommes qu’un étudiant ou un stagiaire qui est, ou qui était
immédiatement avant de se rendre dans un État contractant, un
résident de l’autre État contractant et qui séjourne dans le premier
État à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa formation, reçoit
pour couvrir ses frais d’entretien, d’études ou de formation ne
sont pas imposables dans cet État, à condition qu’elles proviennent de sources situées en dehors de cet État.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Other Income
Autres revenus
1. Subject to the provisions of paragraph 2, items of income
of a resident of a Contracting State, wherever arising, not dealt
with in the foregoing Articles of this Convention shall be taxable
only in that State.
1. Sous réserve des dispositions du paragraphe 2, les éléments
du revenu d’un résident d’un État contractant, d’où qu’ils
proviennent, qui ne sont pas traités dans les articles précédents de
la présente Convention ne sont imposables que dans cet État.
2. However, if such income is derived by a resident of a
Contracting State from sources in the other Contracting State,
such income may also be taxed in the State in which it arises, and
according to the law of that State. Where such income is income
from an estate or a trust, other than a trust to which contributions
were deductible, the tax so charged shall, provided that the
income is taxable in the Contracting State in which the beneficial
owner is a resident, not exceed 15 per cent of the gross amount
of the income.
2. Toutefois, si ces revenus sont perçus par un résident d’un
État contractant et proviennent de sources situées dans l’autre
État contractant, ils sont aussi imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État. Lorsque ces
revenus sont des revenus provenant d’une succession ou d’une
fiducie, autre qu’une fiducie qui a reçu des contributions pour
lesquelles une déduction a été accordée, l’impôt ainsi établi ne
peut excéder 15 p. 100 du montant brut du revenu pourvu que
celui-ci soit imposable dans l’État contractant dont le bénéficiaire
effectif est un résident.
152
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
IV. TAXATION OF CAPITAL
IV. IMPOSITION DE LA FORTUNE
ARTICLE 22
ARTICLE 22
Capital
Fortune
1. Capital represented by immovable property referred to in
Article 6, owned by a resident of a Contracting State and situated
in the other Contracting State, may be taxed in that other State.
1. La fortune constituée par des biens immobiliers visés à
l’article 6, que possède un résident d’un État contractant et qui
sont situés dans l’autre État contractant, est imposable dans cet
autre État.
2. Capital represented by movable property forming part of
the business property of a permanent establishment which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or by movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
may be taxed in that other State.
2. La fortune constituée par des biens mobiliers qui font partie
de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise d’un État
contractant a dans l’autre État contractant, ou par des biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, est imposable dans cet
autre État.
3. Capital represented by ships and aircraft operated by an
enterprise of a Contracting State in international traffic, or
represented by movable property pertaining to the operation of
such ships and aircraft, shall be taxable only in that State.
3. La fortune constituée par des navires et des aéronefs
exploités en trafic international par une entreprise d’un État
contractant, ou constituée par des biens mobiliers affectés à
l’exploitation de ces navires et aéronefs, n’est imposable que
dans cet État.
4. All other elements of capital of a resident of a Contracting
State shall be taxable only in that State.
4. Tous les autres éléments de la fortune d’un résident d’un
État contractant ne sont imposables que dans cet État.
V. METHODS FOR PREVENTION OF DOUBLE
TAXATION
V. MÉTHODES POUR ÉLIMINER LES DOUBLES
IMPOSITIONS
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Elimination of Double Taxation
Élimination de la double imposition
1. In the case of Belgium, double taxation shall be avoided as
follows:
1. En ce qui concerne la Belgique, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
(a) When a resident of Belgium derives income or owns
elements of capital which are taxed in Canada in accordance
with the provisions of this Convention, other than those of
paragraph 2 of Article 10, of paragraphs 2 and 7 of Article 11,
of paragraphs 2 and 7 of Article 12 and of the second sentence
of paragraph 2 of Article 21, Belgium shall exempt such
income or such elements of capital from tax but may, in
calculating the amount of tax on the remaining income or
capital of that resident, apply the rate of tax which would have
been applicable if such income or elements of capital had not
been exempted.
a) Lorsqu’un résident de la Belgique reçoit des revenus ou
possède des éléments de fortune qui sont imposés au Canada
conformément aux dispositions de la présente Convention, à
l’exception de celles du paragraphe 2 de l’article 10, des
paragraphes 2 et 7 de l’article 11, des paragraphes 2 et 7 de
l’article 12, et de la deuxième phrase du paragraphe 2 de
l’article 21, la Belgique exempte de l’impôt ces revenus ou ces
éléments de fortune mais elle peut, pour calculer le montant de
ses impôts sur le reste du revenu ou de la fortune de ce résident,
appliquer le même taux que si ces revenus ou ces éléments de
fortune n’avaient pas été exemptés.
(b) Subject to the provisions of Belgian law regarding the
deduction from Belgian tax of taxes paid abroad, where a
resident of Belgium derives items of his aggregate income for
Belgian tax purposes which are dividends taxable in accordance with paragraph 2 of Article 10 and not exempt from
Belgian tax according to subparagraph (c) hereinafter, interest
taxable in accordance with paragraph 2 or 7 of Article 11,
royalties taxable in accordance with paragraph 2 or 7 of
b) Sous réserve des dispositions de la législation belge
concernant l’imputation sur l’impôt belge des impôts payés à
l’étranger, lorsqu’un résident de la Belgique reçoit des
éléments de revenu qui sont compris dans son revenu global
soumis à l’impôt belge et qui consistent en dividendes
imposables conformément au paragraphe 2 de l’article 10 et
non exemptés d’impôt belge en vertu de l’alinéa c) ci-après, en
intérêts imposables conformément au paragraphe 2 ou 7 de
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
Article 12, the Canadian tax levied on that income shall be
allowed as a credit against Belgian tax relating to such income.
(c) Dividends derived by a company which is a resident of
Belgium from a company which is a resident of Canada and
which may be taxed in Canada in accordance with paragraph
2 of Article 10, shall be exempt from the corporate income tax
in Belgium under the conditions and within the limits
provided for in Belgian law.
(d) When, in accordance with Belgian law, losses incurred by
an enterprise carried on by a resident of Belgium in a
permanent establishment situated in Canada, have been
effectively deducted from the profits of that enterprise for its
taxation in Belgium, the exemption provided for in subparagraph (a) shall not apply in Belgium to the profits of other
taxable periods attributable to that establishment to the extent
that those profits have also been exempted from tax in Canada
by reason of compensation for the said losses.
(e) When a resident of Belgium derives income to which the
provisions of the second sentence of paragraph 2 of Article 21
apply and which has been taxed in Canada, the amount of
Belgian tax proportionately attributable to such income shall
not exceed the amount which would be charged according to
Belgian law if such income were taxed as earned income
derived from sources outside Belgium and subject to foreign
tax.
ch. 24
153
l’article 11, en redevances imposables conformément au
paragraphe 2 ou 7 de l’article 12, l’impôt canadien perçu sur
ces revenus est imputé sur l’impôt belge afférent auxdits
revenus.
c) Les dividendes qu’une société qui est un résident de la
Belgique reçoit d’une société qui est un résident du Canada et
qui sont imposables au Canada conformément au paragraphe
2 de l’article 10 sont exemptés de l’impôt des sociétés en
Belgique dans les conditions et limites prévues par la
législation belge.
d) Lorsque, conformément à la législation belge, des pertes
subies par une entreprise exploitée par un résident de la
Belgique dans un établissement stable situé au Canada ont été
effectivement déduites des bénéfices de cette entreprise pour
son imposition en Belgique, l’exemption prévue à l’alinéa a)
ne s’applique pas en Belgique aux bénéfices d’autres périodes
imposables qui sont imputables à cet établissement, dans la
mesure où ces bénéfices ont aussi été exemptés d’impôt au
Canada en raison de leur compensation avec lesdites pertes.
e) Lorsqu’un résident de la Belgique reçoit des revenus
auxquels s’appliquent les dispositions de la deuxième phrase
du paragraphe 2 de l’article 21 et qui ont été imposés au
Canada, le montant de l’impôt belge correspondant proportionnellement à ces revenus ne peut excéder celui qui serait
perçu en vertu de la législation belge si ces revenus étaient
imposés au titre de revenus professionnels réalisés et imposés
à l’étranger.
2. In the case of Canada, double taxation shall be avoided as
follows:
2. En ce qui concerne le Canada, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
(a) Subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the deduction from tax payable in Canada of tax
paid in a territory outside Canada and to any subsequent
modification of those provisions (which shall not affect the
general principle hereof) and unless a greater deduction or
relief is provided for under the laws of Canada, tax payable in
Belgium on profits, income or gains arising in Belgium shall
be deducted from any Canadian tax payable in respect of such
profits, income or gains.
a) Sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un
territoire en dehors du Canada sur l’impôt canadien payable et
de toute modification ultérieure de ces dispositions qui n’en
affecterait pas le principe général, et sans préjudice d’une
déduction ou d’un allégement plus important prévu par la
législation canadienne, l’impôt dû en Belgique à raison de
bénéfices, revenus ou gains provenant de Belgique est porté
en déduction de tout impôt canadien dû à raison des mêmes
bénéfices, revenus ou gains.
(b) Subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the taxation of income from a foreign affiliate and
to any subsequent modification of those provisions for the
purposes of computing Canadian tax, a company which is a
resident of Canada shall be allowed to deduct in computing its
taxable income any dividend received by it out of the exempt
surplus of a foreign affiliate which is a resident of Belgium.
(c) Where in accordance with any provision of the Convention
income derived or capital owned by a resident of Canada is
exempt from tax in Canada, Canada may nevertheless, in
calculating the amount of tax on other income or capital, take
into account the exempted income or capital.
(d) For the purposes of this paragraph, profits, income or gains
of a resident of Canada, which may be taxed in Belgium in
accordance with the Convention shall be deemed to arise in
Belgium.
b) Sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imposition des revenus provenant
d’une société étrangère affiliée et de toute modification
ultérieure de ces dispositions, une société qui est un résident
du Canada peut, aux fins de l’impôt canadien, déduire lors du
calcul de son revenu imposable tout dividende reçu qui
provient du surplus exonéré d’une société étrangère affiliée
qui est un résident de la Belgique.
c) Lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident du Canada reçoit ou
la fortune qu’il possède sont exempts d’impôts au Canada, le
Canada peut néanmoins, pour calculer le montant de l’impôt
sur d’autres revenus ou sur la fortune, tenir compte des
revenus ou de la fortune exemptés.
154
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
d) Pour l’application du présent paragraphe, les bénéfices,
revenus ou gains d’un résident du Canada qui sont imposables
en Belgique conformément à la Convention sont considérés
comme provenant de sources situées en Belgique.
VI. SPECIAL PROVISIONS
VI. DISPOSITIONS SPÉCIALES
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Non-discrimination
Non-discrimination
1. Nationals of a Contracting State shall not be subjected in the
other Contracting State to any taxation or any requirement
connected therewith which is other or more burdensome than the
taxation and connected requirements to which nationals of that
other State in the same circumstances, in particular with respect
to residence, are or may be subjected. This provision shall,
notwithstanding the provisions of Article 1, also apply to
individuals who are not residents of one or both of the
Contracting States.
1. Les nationaux d’un État contractant ne sont soumis dans
l’autre État contractant à aucune imposition ou obligation y
relative, qui est autre ou plus lourde que celles auxquelles sont ou
pourront être assujettis les nationaux de cet autre État qui se
trouvent dans la même situation, notamment au regard de la
résidence. La présente disposition s’applique aussi, nonobstant
les dispositions de l’article 1, aux personnes physiques qui ne
sont pas des résidents d’un État contractant ou des deux États
contractants.
2. The taxation on a permanent establishment, which an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State shall not be less favourably levied in that other State than
the taxation levied on enterprises of that other State carrying on
the same activities. This provision shall not be construed as
obliging a Contracting State to grant to residents of the other
Contracting State any personal allowances, reliefs and reductions for taxation purposes on account of civil status or family
responsibilities which it grants to its own residents.
2. L’imposition d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant n’est pas
établie dans cet autre État d’une façon moins favorable que
l’imposition des entreprises de cet autre État qui exercent la
même activité. La présente disposition ne peut être interprétée
comme obligeant un État contractant à accorder aux résidents de
l’autre État contractant les déductions personnelles, abattements
et réductions d’impôt en fonction de la situation ou des charges
de famille qu’il accorde à ses propres résidents.
3. Except where the provisions of paragraph 1 of Article 9 or
of paragraph 7 of Article 12, apply, royalties paid by an enterprise
of a Contracting State to a resident of the other Contracting State
shall, for the purpose of determining the taxable profits of such
enterprise, be deductible under the same conditions as if they had
been paid to a resident of the first-mentioned State.
3. À moins que les dispositions du paragraphe 1 de l’article 9
ou du paragraphe 7 de l’article 12 ne soient applicables, les
redevances payées par une entreprise d’un État contractant à un
résident de l’autre État contractant sont déductibles, pour la
détermination des bénéfices imposables de cette entreprise, dans
les mêmes conditions que si elles avaient été payées à un résident
du premier État.
4. In this Article, the term ‘‘taxation’’ means the taxes which
are the subject of this Convention.
4. Le terme « imposition » désigne, dans le présent article, les
impôts visés par la présente Convention.
ARTICLE 25
ARTICLE 25
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Convention, that person may, irrespective of the remedies provided by
the domestic law of those States, present the case in writing to the
competent authority of the Contracting State of which that
person is a resident, or if the case comes under paragraph 1 of
Article 24, to that of the Contracting State of which that person
is a national. To be admissible, the said case must be presented
within two years from the first notification of the action resulting
in taxation not in accordance with the provisions of the
Convention.
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
État contractant ou par les deux États contractants entraînent ou
entraîneront pour elle une imposition non conforme aux dispositions de la présente Convention, elle peut, indépendamment des
recours prévus par le droit interne de ces États, soumettre son cas
par écrit à l’autorité compétente de l’État contractant dont elle est
un résident ou, si son cas relève du paragraphe 1 de l’article 24,
à celle de l’État contractant dont elle possède la nationalité. Pour
être recevable, le cas doit être soumis dans les deux ans qui
suivent la première notification de la mesure qui entraîne une
imposition non conforme aux dispositions de la Convention.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
155
2. The competent authority referred to in paragraph 1 shall
endeavour, if the objection appears to it to be justified and if it is
not itself able to arrive at a satisfactory solution, to resolve the
case by mutual agreement with the competent authority of the
other Contracting State, with a view to the avoidance of taxation
which is not in accordance with the Convention.
2. L’autorité compétente visée au paragraphe l s’efforce, si la
réclamation lui paraît fondée et si elle n’est pas elle-même en
mesure d’y apporter une solution satisfaisante, de résoudre le cas
par voie d’accord amiable avec l’autorité compétente de l’autre
État contractant, en vue d’éviter une imposition non conforme à
la Convention.
3. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of the
Convention.
3. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application de la Convention.
4. The competent authorities of the Contracting States shall
agree on administrative measures necessary to carry out the
provisions of the Convention and particularly on the proofs to be
furnished by residents of either Contracting State in order to
benefit in the other State from the exemptions or reductions in tax
provided for in the Convention.
4. Les autorités compétentes des États contractants se concertent au sujet des mesures administratives nécessaires à l’exécution des dispositions de la Convention et notamment au sujet des
justifications à fournir par les résidents de chaque État contractant pour bénéficier dans l’autre État des exemptions ou
réductions d’impôt prévues par la Convention.
5. The competent authorities of the Contracting States may
communicate directly with each other for the application of the
Convention.
5. Les autorités compétentes des États contractants peuvent
communiquer directement entre elles aux fins de l’application de
la Convention.
6. For purposes of paragraph 3 of Article XXII (Consultation)
of the General Agreement on Trade in Services, the Contracting
States agree that, notwithstanding that paragraph, any dispute
between them as to whether a measure falls within the scope of
this Convention may be brought before the Council for Trade in
Services, as provided by that paragraph, only with the consent of
both Contracting States. Any doubt as to the interpretation of this
paragraph shall be resolved under paragraph 3 of this Article or,
failing agreement under that procedure, pursuant to any other
procedure agreed to by both Contracting States.
6. Aux fins du paragraphe 3 de l’article XXII (Consultation)
de l’Accord général sur le commerce des services, les États
contractants conviennent que, nonobstant les dispositions de ce
paragraphe, tout désaccord entre eux sur la question de savoir si
une mesure relève de la présente Convention ne peut être porté
devant le Conseil du commerce des services, comme le prévoit
ce paragraphe, qu’avec le consentement des États contractants.
Toute incertitude quant à l’interprétation du présent paragraphe
doit être résolue conformément au paragraphe 3 du présent
article, ou à défaut, selon toute autre procédure dont conviennent
les États contractants.
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is relevant for carrying out the
provisions of this Convention or of the domestic laws of the
Contracting States concerning all taxes imposed on behalf of the
Contracting States insofar as the taxation thereunder is not
contrary to the Convention. The exchange of information is not
restricted by Articles 1 and 2. Any information received by a
Contracting State shall be treated as secret in the same manner as
information obtained under the domestic laws of that State and
shall be disclosed only to persons or authorities (including courts
and administrative bodies) involved in the assessment or
collection of, the enforcement in respect of, or the determination
of appeals in relation to taxes. Such persons or authorities shall
use the information only for such purposes. They may disclose
the information in public court proceedings or in judicial
decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements pertinents pour l’application des dispositions
de la présente Convention ou celles de la législation interne des
États contractants relative à tous les impôts perçus pour le compte
des États contractants dans la mesure où l’imposition qu’elle
prévoit n’est pas contraire à la Convention. L’échange de
renseignements n’est pas restreint par les articles l et 2. Les
renseignements reçus par un État contractant sont tenus secrets de
la même manière que les renseignements obtenus en application
de la législation interne de cet État et ne sont communiqués
qu’aux personnes ou autorités (y compris les tribunaux et
organes administratifs) concernées par l’établissement ou le
recouvrement des impôts, par les procédures concernant les
impôts, ou par les décisions sur les recours relatifs aux impôts.
Ces personnes ou autorités n’utilisent ces renseignements qu’à
ces fins. Elles peuvent faire état de ces renseignements au cours
d’audiences publiques de tribunaux ou dans des jugements.
156
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
2. In no case shall the provisions of paragraph 1 be construed
so as to impose on a Contracting State the obligation:
(a) to carry out administrative measures at variance with the
laws and administrative practice of that or of the other
Contracting State;
(b) to supply information which is not obtainable under the
laws or in the normal course of the administration of that or of
the other Contracting State;
(c) to supply information which would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
51 ELIZ. II
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant;
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel, professionnel ou un procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Miscellaneous Provisions
Dispositions diverses
1. Nothing in this Convention shall affect the fiscal privileges
of members of a diplomatic mission or consular post under the
general rules of international law or under the provisions of
special agreements.
1. Les dispositions de la présente Convention ne portent pas
atteinte aux privilèges fiscaux dont bénéficient les membres des
missions diplomatiques ou postes consulaires en vertu soit des
règles générales du droit international, soit des dispositions
d’accords particuliers.
2. The provisions of the Convention shall not be construed to
restrict in any manner any exemption, allowance, credit or other
deduction now or hereafter accorded by the laws of a Contracting
State in the determination of the tax imposed by that State.
2. Les dispositions de la Convention ne peuvent être interprétées comme limitant d’une manière quelconque les exonérations,
abattements, déductions, crédits ou autres allégements qui sont
ou seront accordés par la législation d’un État contractant pour la
détermination de l’impôt prélevé par cet État.
3. Nothing in the Convention shall be construed as preventing
Canada from imposing a tax on amounts included in the income
of a resident of Canada with respect to a trust in which that
resident has an interest or with respect to a controlled foreign
affiliate, in accordance with section 91 of the Income Tax Act of
Canada as it may be amended without changing the general
principle hereof.
3. Aucune disposition de la Convention ne peut être interprétée comme empêchant le Canada de prélever un impôt sur les
montants inclus dans le revenu d’un résident du Canada en raison
de sa participation dans une fiducie ou dans une société étrangère
affiliée contrôlée, conformément à l’article 91 de la Loi de
l’impôt sur le revenu, tel qu’il peut être modifié sans que son
principe général en soit changé.
4. The Convention shall not apply to non-resident-owned
investment corporations as defined under section 133 of the
Income Tax Act of Canada, or under any similar provision
enacted by Canada after the signature of the Convention, or to
any income derived from such companies by any shareholders
thereof.
4. La Convention ne s’applique pas aux sociétés de placements appartenant à des non-résidents telles qu’elles sont
définies à l’article 133 de la Loi de l’impôt sur le revenu du
Canada ou dans toute disposition semblable qui serait adoptée
par le Canada après la signature de la Convention, ni aux revenus
que les actionnaires de telles sociétés reçoivent de celles-ci.
5. The exemption provided under subparagraph (b) of
paragraph 3 of Article 12 shall not apply where the enterprise
benefiting from the royalties has, in a State which is not a
Contracting State, a permanent establishment to which the
royalties are attributable and where the royalties are subject, in
the State of residence of the enterprise and in the State where the
permanent establishment is situated, to a tax the total of which is
less than 60 per cent of the tax that would be imposed in the State
of residence of the enterprise if the royalties were attributable to
5. L’exemption prévue à l’alinéa b) du paragraphe 3 de
l’article 12 ne s’applique pas lorsque l’entreprise qui bénéficie
des redevances a, dans un État qui n’est pas un État contractant,
un établissement stable auquel les redevances sont imputables et
lorsque les redevances sont assujetties, dans l’État de résidence
de l’entreprise et dans l’État où l’établissement stable est situé, à
un impôt dont la somme globale est inférieure à 60 pour cent de
l’impôt qui serait appliqué dans l’État de résidence de l’entreprise
si les redevances étaient imputables à l’entreprise et non à
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
157
the enterprise and not to the permanent establishment. The
provisions of this paragraph shall not apply:
l’établissement stable. Les dispositions du présent paragraphe ne
s’appliquent pas :
(a) if the royalties are derived in connection with or incidental
to the active conduct of a trade or business carried on in the
State which is not a Contracting State; or
a) si les redevances se rattachent ou sont accessoires à une
activité industrielle ou commerciale exercée activement dans
l’État qui n’est pas un État contractant; ou
(b) when Belgium is the State of residence of the enterprise, to
royalties taxed by Canada according to section 91 of the
Income Tax Act, as it may be amended without changing the
general principle hereof.
b) lorsque la Belgique est l’État de résidence de l’entreprise,
aux redevances qui sont imposées par le Canada selon l’article
91 de la Loi de l’impôt sur le revenu, tel qu’il peut être modifié
sans que son principe général en soit changé.
6. Notwithstanding the provisions of paragraphs 2 and 3 of
Article 11 and of paragraphs 2 and 3 of Article 12, interest and
royalties (other than royalties to which paragraph 5 applies)
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State may be taxed in the first-mentioned State at a
rate not exceeding 15 per cent of the gross amount of the interest
and 10 per cent of the gross amount of the royalties, where:
6. Nonobstant les dispositions des paragraphes 2 et 3 de
l’article 11 et des paragraphes 2 et 3 de l’article 12, les intérêts et
les redevances (sauf les redevances auxquelles s’applique le
paragraphe 5) provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans le
premier État à un taux n’excédant pas 15 pour cent du montant
brut des intérêts et 10 pour cent du montant brut des redevances
si :
(a) such interest or royalties are received by a company and
one or more persons not resident in that other Contracting
State hold directly or indirectly, through one or more
companies or otherwise, at least 50 per cent of the capital of
such company and, directly or indirectly, exercise the management of, or control such company; and
(b) such interest or royalties are not subject to tax in the other
State under the ordinary rules of its tax law.
a) ces intérêts ou redevances sont reçus par une société et une
ou plusieurs personnes qui ne sont pas des résidents de cet
autre État contractant détiennent directement ou indirectement, par l’entremise d’une ou de plusieurs sociétés ou
autrement, au moins 50 pour cent du capital de cette société et,
directement ou indirectement, en assurent la direction ou la
contrôlent; et
b) ces intérêts ou redevances ne sont pas assujettis à l’impôt
dans l’autre État en vertu des règles ordinaires de sa législation
fiscale.
VII. FINAL PROVISIONS
VII. DISPOSITIONS FINALES
ARTICLE 28
ARTICLE 28
Entry Into Force
Entrée en vigueur
1. This Convention shall be ratified and the instruments of
ratification shall be exchanged at Brussels as soon as possible.
1. La présente Convention sera ratifiée et les instruments de
ratification seront échangés à Bruxelles aussitôt que possible.
2. The Convention shall enter into force on the fifteenth day
after the date of the exchange of the instruments of ratification
and its provisions shall have effect:
2. La Convention entrera en vigueur le quinzième jour suivant
celui de l’échange des instruments de ratification et ses dispositions seront applicables :
(a) in Belgium:
a) en Belgique :
(i) with respect to taxes due at source on income credited or
payable on or after January 1 of the year in which the
instruments of ratification have been exchanged;
(i) à l’égard des impôts dus à la source, sur les revenus
attribués ou mis en paiement à partir du 1 janvier de l’année
de l’échange des instruments de ratification;
(ii) with respect to other taxes for taxable periods ending on
or after December 31 of the year in which the instruments
of ratification have been exchanged;
(ii) à l’égard des autres impôts, pour toute période
imposable prenant fin à partir du 31 décembre de l’année
de l’échange des instruments de ratification;
(b) in Canada:
(i) with respect to taxes withheld at the source on amounts
paid or credited to non-residents on or after January 1 of the
b) au Canada :
(i) à l’égard des impôts retenus à la source, sur les montants
payés à des non-résidents ou portés à leur crédit, à partir du
158
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
year in which the instruments of ratification have been
exchanged;
l janvier de l’année de l’échange des instruments de
ratification;
(ii) with respect to other taxes for taxation years beginning
on or after January 1 of the year in which the instruments
of ratification have been exchanged.
(ii) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition commençant à partir du l janvier de l’année de
l’échange des instruments de ratification.
3. The provisions of the Convention between Canada and
Belgium for the avoidance of double taxation and the settlement
of other matters with respect to taxes on income signed at Ottawa,
on May 29, 1975, shall cease to be effective in relation to any
Canadian or Belgian tax for which this Convention has effect in
accordance with paragraph 2.
3. Les dispositions de la Convention entre le Canada et la
Belgique tendant à éviter les doubles impositions et à régler
certaines autres questions en matière d’impôts sur le revenu
signée à Ottawa le 29 mai 1975 cesseront d’avoir effet à l’égard
des impôts belges ou canadiens auxquels la présente Convention
s’applique conformément au paragraphe 2.
ARTICLE 29
ARTICLE 29
Termination
Dénonciation
This Convention shall remain in force until terminated by a
Contracting State but either Contracting State may terminate the
Convention, through diplomatic channels, by giving to the other
Contracting State, written notice of termination not later than
June 30 of any calendar year from the fifth year following that in
which the instruments of ratification have been exchanged. In the
event of termination before July 1 of such year, the Convention
shall cease to have effect:
La présente Convention restera en vigueur tant qu’elle n’aura
pas été dénoncée par un État contractant. Chaque État contractant
pourra, jusqu’au 30 juin inclus de toute année civile à partir de la
cinquième année suivant celle de l’échange des instruments de
ratification, donner par la voie diplomatique un avis de dénonciation écrit à l’autre État contractant. Dans le cas de dénonciation
avant le 1 juillet d’une telle année, la Convention cessera d’être
applicable :
(a) in Belgium:
(i) with respect to taxes due at source on income credited or
payable after December 31 of the year in which the notice
of termination is given;
(ii) with respect to other taxes for taxable periods ending on
or after December 31 of the year next following the year in
which the notice of termination is given;
(b) in Canada:
(i) with respect to taxes withheld at the source on amounts
paid or credited to non-residents after December 31 of the
year in which the notice of termination is given;
(ii) with respect to other taxes for taxation years beginning
on or after January 1 of the year next following the year in
which the notice of termination is given.
a) en Belgique :
(i) à l’égard des impôts dus à la source, sur les revenus
attribués ou mis en paiement après le 31 décembre de
l’année au cours de laquelle l’avis de dénonciation aura été
donné;
(ii) à l’égard des autres impôts, pour toute période
imposable prenant fin à partir du 31 décembre de l’année
qui suit immédiatement celle au cours de laquelle l’avis de
dénonciation aura été donné;
b) au Canada :
(i) à l’égard des impôts retenus à la source, sur les montants
payés à des non-résidents ou portés à leur crédit, après le 31
décembre de l’année au cours de laquelle l’avis de
dénonciation aura été donné;
(ii) à l’égard des autres impôts, pour toute année d’imposition commençant à partir du 1 janvier de l’année qui suit
immédiatement celle au cours de laquelle l’avis de dénonciation aura été donné.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, being duly
authorized thereto by their respective Governments, have signed
this Convention.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet
par leurs Gouvernements respectifs, ont signé la présente
Convention.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 6
ch. 24
159
DONE in duplicate at Ottawa, this 23rd day of May, 2002, in
the English, French and Dutch languages, the three texts being
equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Ottawa, le 23e jour de mai 2002,
en langues française, anglaise et néerlandaise, chaque version
faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA:
FOR THE GOVERNMENT
OF THE KINGDOM
OF BELGIUM:
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DU ROYAUME
DE BELGIQUE
Pierre S. Pettigrew
Luc Carbonez
Pierre S. Pettigrew
Luc Carbonez
PROTOCOL
PROTOCOLE
At the moment of signing the Convention between Canada
and Belgium for the avoidance of double taxation and the
prevention of fiscal evasion with respect to taxes on income and
on capital, the undersigned have agreed that the following
provisions shall form an integral part of the Convention.
Au moment de procéder à la signature de la Convention entre
le Canada et la Belgique en vue d’éviter les doubles impositions
et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu
et sur la fortune, les soussignés sont convenus des dispositions
suivantes qui forment partie intégrante de la Convention.
1. With reference to paragraph 1 of Article 4.
It is understood that:
(a) for purposes of the application of the Convention to:
(i) income taxes, the term ‘‘liable to tax’’ refers to liability
to taxes on income and not to taxes on capital;
(ii) capital taxes, the term ‘‘liable to tax’’ refers to liability
to taxes on capital and not to taxes on income;
(b) the term ‘‘resident of a Contracting State’’ also includes:
(i) a company or other organization constituted and
operated exclusively to administer or provide benefits
under one or more funds or plans established to provide
pension, retirement or other employee benefits that is
generally exempt from tax in a Contracting State and that
is a resident of that State according to the laws of that State;
(ii) a company or other organization that is operated
exclusively for religious, charitable, scientific, educational,
or public purposes and that is generally exempt from tax in
a Contracting State and that is a resident of that State
according to the laws of that State.
1. En ce qui concerne le paragraphe 1 de l’article 4.
Il est entendu que :
a) aux fins d’application de la Convention aux :
(i) impôts sur le revenu, l’expression « assujettie à l’impôt » fait référence à l’assujettissement aux impôts sur le
revenu et non pas aux impôts sur la fortune;
(ii) impôts sur la fortune, l’expression « assujettie à
l’impôt » fait référence à l’assujettissement aux impôts sur
la fortune et non pas aux impôts sur le revenu;
b) l’expression « résident d’un État contractant » comprend
également :
(i) une société ou une autre organisation qui est constituée
et exploitée exclusivement aux fins d’administrer ou de
fournir des prestations en vertu d’un ou de plusieurs fonds
ou régimes établis dans le but de fournir des prestations de
pensions ou de retraite ou d’autres avantages aux employés, qui est généralement exonérée d’impôt dans un État
contractant et qui est un résident de cet État en vertu de la
législation de cet État;
(ii) une société ou une autre organisation qui est exploitée
exclusivement à des fins religieuses, charitables, scientifiques, éducatives ou de caractère public qui est généralement exonérée d’impôt dans un État contractant et qui est
un résident de cet État en vertu de la législation de cet État.
2. With reference to paragraph 6 of Article 10.
The provisions of this paragraph shall also apply with respect to
earnings derived from the alienation of immovable property in
Canada by a company carrying on a trade in immovable property,
whether or not it has a permanent establishment in Canada, but
only insofar as these earnings may be taxed in Canada under the
provisions of Article 6 or paragraph 1 of Article 13.
2. En ce qui concerne le paragraphe 6 de l’article 10.
Les dispositions du présent paragraphe s’appliquent également
à l’égard des revenus qu’une société qui exerce une activité commerciale dans le domaine des biens immobiliers tire de l’aliénation de biens immobiliers situés au Canada, même en l’absence
d’un établissement stable au Canada, mais uniquement dans la
mesure où ces revenus sont imposables au Canada en vertu des
dispositions de l’article 6 ou du paragraphe 1 de l’article 13.
160
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 6
51 ELIZ. II
3. With reference to subparagraph (a) of paragraph 3 of Article
11.
3. En ce qui concerne l’alinéa a) du paragraphe 3 de l’article
11.
It is understood that the exemption provided for under that subparagraph shall not apply to interest paid with respect to indebtedness that was created or acquired essentially with a view
to take advantage of that provision and not for bona fide commercial purposes.
Il est entendu que l’exemption prévue à cet alinéa ne s’applique
pas aux intérêts qui sont payés à l’égard d’une dette qui a été créée
ou acquise essentiellement dans le but de tirer avantage de cette
disposition et non pour des raisons économiques sincères.
4. With reference to paragraph 4 of Article 12.
It is understood that payments constituting consideration for
technical assistance or technical services shall not be considered
to be payments for information concerning industrial, commercial or scientific experience, but shall be taxable in accordance
with the provisions of Article 7 or Article 14, as the case may be.
5. With reference to paragraph 2 of Article 16.
The provisions of this paragraph shall also apply, in the case of
Belgium, to remuneration received by a resident of Canada in respect of that resident’s personal activity as a partner of a company, other than a company with share capital, which is a resident
of Belgium.
6. With reference to paragraph 6 of Article 27.
The provisions of paragraph 6 of Article 27 shall not apply if,
(a) the participation in the capital of the company receiving the
interest or the royalties was made for bona fide commercial or
financial reasons, and
(b) at the end of the taxation year or the taxable period
concerned, the paid-up capital and the taxed retained earnings
of the company receiving the interest or the royalties do not
exceed 33 per cent of its debt.
IN WITNESS WHEREOF the undersigned, being duly
authorized thereto by their respective Governments, have signed
this Protocol.
4. En ce qui concerne le paragraphe 4 de l’article 12.
Il est entendu que les rémunérations payées pour de l’assistance
technique ou pour des services techniques ne sont pas considérées comme des rémunérations payées pour des informations
ayant trait à une expérience acquise dans le domaine industriel,
commercial ou scientifique mais qu’elles sont imposables
conformément aux dispositions de l’article 7 ou de l’article 14,
suivant les cas.
5. En ce qui concerne le paragraphe 2 de l’article 16.
Les dispositions du présent paragraphe s’appliquent également,
dans le cas de la Belgique, aux rémunérations reçues par un résident du Canada au titre de son activité personnelle en tant qu’associé dans une société, autre qu’une société par actions, qui est un
résident de la Belgique.
6. En ce qui concerne le paragraphe 6 de l’article 27.
Les dispositions du paragraphe 6 de l’article 27 ne s’appliquent
pas si :
a) la participation au capital de la société qui reçoit les intérêts
ou les redevances a été souscrite pour des raisons économiques ou financières sincères, et
b) à la fin de l’année d’imposition ou de la période imposable
visée, la somme du capital libéré et des réserves taxées de la
société qui reçoit les intérêts ou les redevances n’excède pas
33 pour cent de ses dettes.
EN FOI DE QUOI les soussignés, dûment autorisés à cet effet
par leurs Gouvernements respectifs, ont signé le présent Protocole.
DONE in duplicate at Ottawa, this 23rd day of May, 2002, in
the English, French and Dutch languages, the three texts being
equally authentic.
FAIT en double exemplaire à Ottawa, le 23e jour de mai 2002,
en langues française, anglaise et néerlandaise, chaque version
faisant également foi.
FOR THE GOVERNMENT
OF CANADA:
FOR THE GOVERNMENT
OF THE KINGDOM
OF BELGIUM:
POUR LE GOUVERNEMENT
DU CANADA
POUR LE GOUVERNEMENT
DU ROYAUME
DE BELGIQUE
Pierre S. Pettigrew
Luc Carbonez
Pierre S. Pettigrew
Luc Carbonez
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
161
SCHEDULE 7
(Section 9)
ANNEXE 7
(article 9)
SCHEDULE III
(Section 8)
ANNEXE III
(article 8)
CONVENTION BETWEEN THE GOVERNMENT OF
CANADA AND THE GOVERNMENT OF THE ITALIAN
REPUBLIC FOR THE AVOIDANCE OF DOUBLE
TAXATION WITH RESPECT TO TAXES ON INCOME
AND THE PREVENTION OF FISCAL EVASION
CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DU
CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA
RÉPUBLIQUE D’ITALIE EN VUE D’ÉVITER LES
DOUBLES IMPOSITIONS EN MATIÈRE D’IMPÔTS SUR
LE REVENU ET DE PRÉVENIR L’ÉVASION FISCALE
The Government of Canada and the Government of the Italian
Republic, desiring to conclude a Convention for the avoidance of double taxation with respect to taxes on income and
the prevention of fiscal evasion, have agreed as follows:
Le gouvernement du Canada et le gouvernement de la République d’Italie, désireux de conclure une Convention en vue
d’éviter les doubles impositions en matière d’impôts sur le
revenu et de prévenir l’évasion fiscale, sont convenus des
dispositions suivantes :
ARTICLE 1
ARTICLE PREMIER
Persons Covered
Personnes visées
This Convention shall apply to persons who are residents of
one or both of the Contracting States.
La présente Convention s’applique aux personnes qui sont
des résidents d’un État contractant ou des deux États contractants.
ARTICLE 2
ARTICLE 2
Taxes Covered
Impôts visés
1. This Convention shall apply to taxes on income imposed on
behalf of each Contracting State, irrespective of the manner in
which they are levied.
1. La présente Convention s’applique aux impôts sur le revenu
perçus pour le compte de chacun des États contractants, quel que
soit le système de perception.
2. There shall be regarded as taxes on income all taxes
imposed on total income, or on elements of income, including
taxes on gains from the alienation of movable or immovable
property, taxes on the total amounts of wages or salaries paid by
enterprises, as well as taxes on capital appreciation.
2. Sont considérés comme impôts sur le revenu les impôts
perçus sur le revenu total ou sur des éléments du revenu, y
compris les impôts sur les gains provenant de l’aliénation de
biens mobiliers ou immobiliers, les impôts sur le montant global
des salaires payés par les entreprises, ainsi que les impôts sur les
plus-values.
3. The existing taxes to which the Convention shall apply are,
in particular,
3. Les impôts actuels auxquels s’applique la Convention sont
notamment :
(a) in the case of Canada: the taxes on income imposed by the
Government of Canada under the Income Tax Act, (hereinafter
referred to as ‘‘Canadian tax’’);
a) en ce qui concerne le Canada, les impôts sur le revenu qui
sont perçus par le Gouvernement du Canada en vertu de la Loi
de l’impôt sur le revenu, (ci-après dénommés « impôt
canadien »);
(b) in the case of Italy:
(i) the individual income tax (imposta sul reddito delle
persone fisiche);
b) en ce qui concerne l’Italie :
(i) l’impôt sur le revenu des personnes physiques (imposta
sul reddito delle persone fisiche);
(ii) the corporate income tax (imposta sul reddito delle
persone giuridiche);
(ii) l’impôt sur le revenu des personnes morales (imposta
sul reddito delle persone giuridiche);
(iii) the regional tax on productive activities (imposta
regionale sulle attività produttive);
(iii) l’impôt régional sur les activités productives (imposta
regionale sulle attività produttive),
even when deducted at source; (hereinafter referred to as
‘‘Italian tax’’).
même si perçus par des retenues à la source; (ci-après
dénommés « impôt italien »).
4. The Convention shall apply also to any identical or
substantially similar taxes which are imposed after the date of
signature of this Convention in addition to, or in place of, the
existing taxes. The competent authorities of the Contracting
States shall notify each other of any significant changes which
have been made in their respective taxation laws.
4. La Convention s’applique aussi aux impôts de nature
identique ou analogue qui seraient établis après la date de
signature de la présente Convention et qui s’ajouteraient aux
impôts actuels ou qui les remplaceraient. Les autorités compétentes des États contractants se communiquent les modifications
importantes apportées à leurs législations fiscales respectives.
162
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
5. The Convention shall not apply to taxes (even when
deducted at source) payable on lottery winnings, on premiums
other than those on securities, and on winnings from games of
chance or skill, competitions and betting.
5. La Convention ne s’applique pas aux impôts (même si
perçus par voie de retenue à la source) dus sur les gains faits dans
les loteries, sur les primes autres que celles des titres et sur les
gains provenant du hasard, des jeux d’adresse, de concours à
primes, de pronostics et de paris.
ARTICLE 3
ARTICLE 3
General Definitions
Définitions générales
1. For the purposes of this Convention, unless the context
otherwise requires,
1. Au sens de la présente Convention, à moins que le contexte
n’exige une interprétation différente :
(a) the terms ‘‘a Contracting State’’ and ‘‘the other Contracting State’’ mean, as the context requires, Canada or Italy;
a) les expressions « un État contractant » et « l’autre État
contractant » désignent, suivant le contexte, le Canada ou
l’Italie;
(b) the term ‘‘Canada’’, used in a geographical sense, means
the territory of Canada, including
b) le terme « Canada », employé dans un sens géographique,
désigne le territoire du Canada, y compris :
(i) any area beyond the territorial sea of Canada which, in
accordance with international law and the laws of Canada,
is an area within which Canada may exercise rights with
respect to the seabed and subsoil and their natural resources, and
(i) toute région située au-delà de la mer territoriale du
Canada qui, conformément au droit international et en
vertu des lois du Canada, est une région à l’intérieur de
laquelle le Canada peut exercer des droits à l’égard du fond
et du sous-sol de la mer et de leurs ressources naturelles,
(ii) the sea and airspace above every area referred to in
clause (i) in respect of any activity carried on in connection
with the exploration for or the exploitation of the natural
resources referred to therein;
(ii) la mer et l’espace aérien au-dessus de la région visée au
sous-alinéa (i), à l’égard de toute activité poursuivie en
rapport avec l’exploration ou l’exploitation des ressources
naturelles qui y sont visées;
(c) the term ‘‘Italy’’ means the Italian Republic and includes
any area beyond the territorial waters of Italy which is
designated as an area within which Italy, in compliance with
its legislation and in conformity with the International Law,
exercises sovereign rights in respect of the exploration and
exploitation of the natural resources of the seabed, the subsoil
and the superjacent waters;
c) le terme « Italie » désigne la République d’Italie et
comprend toute région située au-delà des eaux territoriales de
l’Italie qui est désignée comme une région à l’intérieur de
laquelle l’Italie, en conformité avec ses lois et conformément
au droit international, exerce des droits souverains à l’égard de
l’exploration et de l’exploitation des ressources naturelles du
fond et du sous-sol de la mer et des eaux surjacentes;
(d) the term ‘‘person’’ includes an individual, a company and
any other body of persons;
d) le terme « personne » comprend les personnes physiques,
les sociétés et tous autres groupements de personnes;
(e) the term ‘‘company’’ means any body corporate or any
entity which is treated as a body corporate for tax purposes;
e) le terme « société » désigne toute personne morale ou toute
entité qui est considérée comme une personne morale aux fins
d’imposition;
(f) the terms ‘‘enterprise of a Contracting State’’ and ‘‘enterprise of the other Contracting State’’ mean respectively an
enterprise carried on by a resident of a Contracting State and
an enterprise carried on by a resident of the other Contracting
State;
(g) the term ‘‘competent authority’’ means
(i) in the case of Canada, the Minister of National Revenue
or the Minister’s authorized representative, and
(ii) in the case of Italy, the Ministry of Finance;
f) les expressions « entreprise d’un État contractant » et
« entreprise de l’autre État contractant » désignent respectivement une entreprise exploitée par un résident d’un État
contractant et une entreprise exploitée par un résident de
l’autre État contractant;
g) l’expression « autorité compétente » désigne :
(i) en ce qui concerne le Canada, le ministre du Revenu
national ou son représentant autorisé, et
(ii) en ce qui concerne l’Italie, le ministre des Finances;
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
(h) the term ‘‘national’’ means
(i) any individual possessing the nationality of a Contracting State, and
ch. 24
163
h) le terme « national » désigne :
(i) toute personne physique qui possède la nationalité d’un
État contractant, et
(ii) any legal person, partnership and association deriving
its status as such from the laws in force in a Contracting
State;
(ii) toute personne morale, société de personnes ou
association constituées conformément à la législation en
vigueur dans un État contractant;
(i) the term ‘‘international traffic’’ means any voyage of a ship
or aircraft operated by an enterprise that has its place of
effective management in a Contracting State to transport
passengers or property except where the principal purpose of
the voyage is to transport passengers or property between
places within the other Contracting State.
i) l’expression « trafic international » désigne tout voyage
effectué par un navire ou un aéronef exploité par une
entreprise dont le siège de la direction effective est situé dans
un État contractant pour transporter des passagers ou des
biens, sauf lorsque le but principal du voyage est de
transporter des passagers ou des biens entre des points situés
dans l’autre État contractant.
2. As regards the application of the Convention at any time by
a Contracting State, any term not defined therein shall, unless the
context otherwise requires, have the meaning which it has at that
time under the law of that State for the purposes of the taxes to
which the Convention applies.
2. Pour l’application de la Convention à un moment donné par
un État contractant, tout terme ou expression qui n’y est pas
défini a, sauf si le contexte exige une interprétation différente, le
sens que lui attribue à ce moment le droit de cet État concernant
les impôts auxquels s’applique la Convention.
ARTICLE 4
ARTICLE 4
Resident
Résident
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘resident of
a Contracting State’’ means any person who, under the laws of
that State, is liable to taxation therein by reason of the person’s
domicile, residence, place of management or any other criterion
of a similar nature but does not include any person who is liable
to tax in that State in respect only of income from sources in that
State.
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « résident
d’un État contractant » désigne toute personne qui, en vertu de
la législation de cet État, est assujettie à l’impôt dans cet État en
raison de son domicile, de sa résidence, de son siège de direction
ou de tout autre critère de nature analogue mais ne comprend pas
les personnes qui ne sont assujetties à l’impôt dans cet État que
pour les revenus de sources situées dans cet État.
2. Where by reason of the provisions of paragraph 1 an
individual is a resident of both Contracting States, then the
individual’s status shall be determined as follows:
2. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe l, une
personne physique est un résident des deux États contractants, sa
situation est réglée de la manière suivante :
(a) the individual shall be deemed to be a resident only of the
State in which the individual has a permanent home available
and if the individual has a permanent home available in both
States, the individual shall be deemed to be a resident only of
the State with which the individual’s personal and economic
relations are closer (centre of vital interests);
a) cette personne est considérée comme un résident seulement
de l’État où elle dispose d’un foyer d’habitation permanent; si
elle dispose d’un foyer d’habitation permanent dans les deux
États, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État avec lequel ses liens personnels et économiques sont les
plus étroits (centre des intérêts vitaux);
(b) if the State in which the individual’s centre of vital interests
cannot be determined, or if there is not a permanent home
available to the individual in either State, the individual shall
be deemed to be a resident only of the State in which the
individual has an habitual abode;
b) si l’État où cette personne a le centre de ses intérêts vitaux
ne peut pas être déterminé, ou si elle ne dispose d’un foyer
d’habitation permanent dans aucun des États, elle est considérée comme un résident seulement de l’État où elle séjourne de
façon habituelle;
(c) if the individual has an habitual abode in both States or in
neither of them, the individual shall be deemed to be a resident
only of the State of which the individual is a national;
c) si cette personne séjourne de façon habituelle dans les deux
États ou si elle ne séjourne de façon habituelle dans aucun
d’eux, elle est considérée comme un résident seulement de
l’État dont elle possède la nationalité;
(d) if the individual is a national of both States or of neither of
them, the competent authorities of the Contracting States shall
settle the question by mutual agreement.
d) si cette personne possède la nationalité des deux États ou si
elle ne possède la nationalité d’aucun d’eux, les autorités
compétentes des États contractants tranchent la question d’un
commun accord.
164
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
3. Where by reason of the provisions of paragraph 1 a person
other than an individual is a resident of both Contracting States,
the competent authorities of the Contracting States shall endeavour to settle the question by mutual agreement having regard in
particular to its place of effective management, the place where
it is incorporated or otherwise constituted and any other relevant
factors. In the absence of such agreement, such person shall not
be entitled to claim any relief or exemption from tax provided by
the Convention.
3. Lorsque, selon les dispositions du paragraphe 1, une
personne autre qu’une personne physique est un résident des
deux États contractants, les autorités compétentes des États
contractants s’efforcent d’un commun accord de trancher la
question en ayant égard notamment à son siège de direction
effective, au lieu où elle a été constituée ou créée et à tous autres
éléments pertinents. À défaut d’un tel accord, cette personne n’a
pas le droit de réclamer les abattements ou exonérations d’impôts
prévus par la Convention.
ARTICLE 5
ARTICLE 5
Permanent Establishment
Établissement stable
1. For the purposes of this Convention, the term ‘‘permanent
establishment’’ means a fixed place of business through which
the business of an enterprise is wholly or partly carried on.
1. Au sens de la présente Convention, l’expression « établissement stable » désigne une installation fixe d’affaires par l’intermédiaire de laquelle une entreprise exerce tout ou partie de son
activité.
2. The term ‘‘permanent establishment’’ shall include especially
2. L’expression « établissement stable » comprend notamment :
(a) a place of management;
a) un siège de direction;
(b) a branch;
b) une succursale;
(c) an office;
c) un bureau;
(d) a factory;
d) une usine;
(e) a workshop;
e) un atelier;
(f) a mine, an oil or gas well, a quarry or any other place of
exploration for or exploitation of natural resources;
f) une mine, un puits de pétrole ou de gaz, une carrière ou tout
autre lieu d’exploration ou d’exploitation de ressources
naturelles;
(g) a building site or construction or installation project only
if it lasts for more than 12 months.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
the term ‘‘permanent establishment’’ shall be deemed not to
include
(a) the use of facilities solely for the purpose of storage,
display or delivery of goods or merchandise belonging to the
enterprise;
(b) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of storage,
display or delivery;
g) un chantier de construction ou de montage seulement si sa
durée dépasse douze mois.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
on considère qu’il n’y a pas « établissement stable » si :
a) il est fait usage d’installations aux seules fins de stockage,
d’exposition ou de livraison de marchandises appartenant à
l’entreprise;
b) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de stockage, d’exposition ou de livraison;
c) des marchandises appartenant à l’entreprise sont entreposées aux seules fins de transformation par une autre entreprise;
(c) the maintenance of a stock of goods or merchandise
belonging to the enterprise solely for the purpose of processing by another enterprise;
d) une installation fixe d’affaires est utilisée aux seules fins
d’acheter des marchandises ou de réunir des informations
pour l’entreprise;
(d) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of purchasing goods or merchandise, or for collecting
information, for the enterprise;
e) une installation fixe d’affaires est utilisée pour l’entreprise
aux seules fins de publicité, de fourniture d’informations, de
recherches scientifiques ou d’activités analogues qui ont un
caractère préparatoire ou auxiliaire.
(e) the maintenance of a fixed place of business solely for the
purpose of advertising, for the supply of information, for
scientific research, or for similar activities which have a
preparatory or auxiliary character, for the enterprise.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
165
4. A person acting in a Contracting State on behalf of an
enterprise of the other Contracting State — other than an agent
of an independent status to whom paragraph 5 applies — shall be
deemed to be a permanent establishment in the first-mentioned
State if the person has, and habitually exercises in that State, an
authority to conclude contracts in the name of the enterprise,
unless the activities of such person are limited to the purchase of
goods or merchandise for the enterprise.
4. Une personne agissant dans un État contractant pour le
compte d’une entreprise de l’autre État contractant — autre
qu’un agent jouissant d’un statut indépendant, visé au paragraphe 5 — est considérée comme établissement stable dans le
premier État si elle dispose dans cet État de pouvoirs qu’elle y
exerce habituellement lui permettant de conclure des contrats au
nom de l’entreprise, à moins que l’activité de cette personne ne
soit limitée à l’achat de marchandises pour l’entreprise.
5. An enterprise shall not be deemed to have a permanent
establishment in a Contracting State merely because it carries on
business in that State through a broker, general commission
agent or any other agent of an independent status, provided that
such persons are acting in the ordinary course of their business.
5. Une entreprise n’est pas considérée comme ayant un
établissement stable dans un État contractant du seul fait qu’elle
y exerce son activité par l’entremise d’un courtier, d’un
commissionnaire général ou de tout autre agent jouissant d’un
statut indépendant, à condition que ces personnes agissent dans
le cadre ordinaire de leur activité.
6. The fact that a company which is a resident of a Contracting
State controls or is controlled by a company which is a resident
of the other Contracting State, or which carries on business in that
other State (whether through a permanent establishment or
otherwise), shall not of itself constitute either company a
permanent establishment of the other.
6. Le fait qu’une société qui est un résident d’un État
contractant contrôle ou est contrôlée par une société qui est un
résident de l’autre État contractant ou qui y exerce son activité
(que ce soit par l’intermédiaire d’un établissement stable ou non)
ne suffit pas, en lui-même, à faire de l’une quelconque de ces
sociétés un établissement stable de l’autre.
ARTICLE 6
ARTICLE 6
Income from Immovable Property
Revenus immobiliers
1. Income derived by a resident of a Contracting State from
immovable property (including income from agriculture or
forestry) situated in the other Contracting State may be taxed in
that other State.
1. Les revenus qu’un résident d’un État contractant tire de
biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations
agricoles ou forestières) situés dans l’autre État contractant, sont
imposables dans cet autre État.
2. The term ‘‘immovable property’’ shall have the meaning
which it has for the purposes of the relevant tax law of the
Contracting State in which the property in question is situated.
The term shall in any case include property accessory to
immovable property, livestock and equipment used in agriculture and forestry as well as rights to which the provisions of
general law respecting landed property apply. Usufruct of
immovable property and rights to variable or fixed payments as
consideration for the working of, or the right to work, mineral
deposits, sources and other natural resources shall also be
deemed to be ‘‘immovable property’’. Ships and aircraft shall not
be regarded as immovable property.
2. L’expression « biens immobiliers » a le sens qu’elle a aux
fins de la législation fiscale pertinente de l’État contractant où les
biens considérés sont situés. L’expression comprend en tous cas
les accessoires, le cheptel mort ou vif des exploitations agricoles
et forestières, les droits auxquels s’appliquent les dispositions du
droit privé concernant la propriété foncière. On considère en
outre comme « biens immobiliers » l’usufruit des biens immobiliers et les droits à des paiements variables ou fixes pour
l’exploitation ou la concession de l’exploitation de gisements
minéraux, sources et autres ressources naturelles. Les navires et
aéronefs ne sont pas considérés comme des biens immobiliers.
3. The provisions of paragraph 1 shall apply to income derived
from the direct use, letting, or use in any other form of immovable
property.
3. Les dispositions du paragraphe l s’appliquent aux revenus
provenant de l’exploitation directe, de la location ou de
l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation des
biens immobiliers.
4. The provisions of paragraphs 1 and 3 shall also apply to the
income from immovable property of an enterprise and to income
from immovable property used for the performance of independent personal services.
4. Les dispositions des paragraphes l et 3 s’appliquent
également aux revenus provenant des biens immobiliers d’une
entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à
l’exercice d’une profession indépendante.
166
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
ARTICLE 7
ARTICLE 7
Business Profits
Bénéfices des entreprises
1. The profits of an enterprise of a Contracting State shall be
taxable only in that State unless the enterprise carries on business
in the other Contracting State through a permanent establishment
situated therein. If the enterprise carries on business as aforesaid,
the profits of the enterprise may be taxed in the other State but
only so much of them as is attributable to that permanent
establishment.
1. Les bénéfices d’une entreprise d’un État contractant ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’entreprise n’exerce
son activité dans l’autre État contractant par l’intermédiaire d’un
établissement stable qui y est situé. Si l’entreprise exerce son
activité d’une telle façon, les bénéfices de l’entreprise sont
imposables dans l’autre État mais uniquement dans la mesure où
ils sont imputables à cet établissement stable.
2. Subject to the provisions of paragraph 3, where an
enterprise of a Contracting State carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, there shall in each Contracting State be attributed to that
permanent establishment the profits which it might be expected
to make if it were a distinct and separate enterprise engaged in the
same or similar activities under the same or similar conditions
and dealing wholly independently with the enterprise of which
it is a permanent establishment.
2. Sous réserve des dispositions du paragraphe 3, lorsqu’une
entreprise d’un État contractant exerce son activité dans l’autre
État contractant par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, il est imputé, dans chaque État contractant, à cet
établissement stable les bénéfices qu’il aurait pu réaliser s’il avait
constitué une entreprise distincte et séparée exerçant des activités
identiques ou analogues dans des conditions identiques ou
analogues et traitant en toute indépendance avec l’entreprise dont
il constitue un établissement stable.
3. In the determination of the profits of a permanent
establishment, there shall be allowed as deductions expenses
which are incurred for the purposes of the permanent establishment including executive and general administrative expenses,
whether incurred in the State in which the permanent establishment is situated or elsewhere.
3. Pour déterminer les bénéfices d’un établissement stable,
sont admises en déduction les dépenses exposées aux fins
poursuivies par cet établissement stable, y compris les dépenses
de direction et les frais généraux d’administration ainsi exposés,
soit dans l’État où est situé cet établissement stable, soit ailleurs.
4. Insofar as it has been customary in a Contracting State to
determine the profits to be attributed to a permanent establishment on the basis of an apportionment of the total profits of the
enterprise to its various parts, nothing in paragraph 2 shall
preclude that Contracting State from determining the profits to be
taxed by such an apportionment as may be customary; the
method of apportionment adopted shall, however, be such that
the result shall be in accordance with the principles contained in
this Article.
4. S’il est d’usage, dans un État contractant, de déterminer les
bénéfices imputables à un établissement stable sur la base d’une
répartition des bénéfices totaux de l’entreprise entre ses diverses
parties, aucune disposition de paragraphe 2 n’empêche cet État
contractant de déterminer les bénéfices imposables selon la
répartition en usage; la méthode de répartition adoptée doit
cependant être telle que le résultat obtenu soit conforme aux
principes contenus dans le présent article.
5. No profits shall be attributed to a permanent establishment
by reason of the mere purchase by that permanent establishment
of goods or merchandise for the enterprise.
5. Aucun bénéfice n’est imputé à un établissement stable du
fait qu’il a simplement acheté des marchandises pour l’entreprise.
6. For the purposes of the preceding paragraphs, the profits to
be attributed to the permanent establishment shall be determined
by the same method year by year unless there is good and
sufficient reason to the contrary.
6. Aux fins des paragraphes précédents, les bénéfices à
imputer à l’établissement stable sont déterminés chaque année
selon la même méthode, à moins qu’il n’existe des motifs
valables et suffisants de procéder autrement.
7. Where profits include items of income which are dealt with
separately in other Articles of this Convention, then the
provisions of those Articles shall not be affected by the
provisions of this Article.
7. Lorsque les bénéfices comprennent des éléments de revenu
traités séparément dans d’autres articles de la présente Convention, les dispositions de ces articles ne sont pas affectées par les
disposi-tions du présent article.
ARTICLE 8
ARTICLE 8
Shipping and Air Transport
Navigation maritime et aérienne
1. Profits from the operation of ships or aircraft in international
traffic shall be taxable only in the Contracting State in which the
place of effective management of the enterprise is situated.
1. Les bénéfices provenant de l’exploitation, en trafic international, de navires ou d’aéronefs ne sont imposables que dans
l’État contractant où le siège de direction effective de l’entreprise
est situé.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
167
2. If the place of effective management of a shipping enterprise
is aboard a ship, then it shall be deemed to be situated in the
Contracting State in which the home harbour of the ship is
situated, or, if there is no such home harbour, in the Contracting
State of which the operator of the ship is a resident.
2. Si le siège de direction effective d’une entreprise de
navigation maritime est à bord d’un navire, ce siège est considéré
comme situé dans l’État contractant où se trouve le port d’attache
de ce navire, ou à défaut de port d’attache, dans l’État contractant
dont l’exploitant du navire est un résident.
3. The provisions of paragraph 1 shall also apply to profits
from the participation in a pool, a joint business or an
international operating agency.
3. Les dispositions du paragraphe l s’appliquent aussi aux
bénéfices provenant de la participation à un pool, une exploitation en commun ou un organisme international d’exploitation.
ARTICLE 9
ARTICLE 9
Associated Enterprises
Entreprises associées
1. Where
1. Lorsque
(a) an enterprise of a Contracting State participates directly or
indirectly in the management, control or capital of an
enterprise of the other Contracting State, or
(b) the same persons participate directly or indirectly in the
management, control or capital of an enterprise of a Contracting State and an enterprise of the other Contracting State,
a) une entreprise d’un État contractant participe directement
ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une
entreprise de l’autre État contractant, ou que
b) les mêmes personnes participent directement ou indirectement à la direction, au contrôle ou au capital d’une entreprise
d’un État contractant et d’une entreprise de l’autre État
contractant,
and in either case conditions are made or imposed between the
two enterprises in their commercial or financial relations which
differ from those which would be made between independent enterprises, then any profits which would, but for those conditions,
have accrued to one of the enterprises, but, by reason of those
conditions, have not so accrued, may be included in the profits
of that enterprise and taxed accordingly.
et que, dans l’un et l’autre cas, les deux entreprises sont, dans
leurs relations commerciales ou financières, liées par des conditions convenues ou imposées, qui diffèrent de celles qui seraient
convenues entre des entreprises indépendantes, les bénéfices qui,
sans ces conditions, auraient été réalisés par l’une des entreprises
mais n’ont pu l’être en fait à cause de ces conditions, peuvent être
inclus dans les bénéfices de cette entreprise et imposés en conséquence.
2. Where a Contracting State includes in the profits of an
enterprise of that State — and taxes accordingly — profits on
which an enterprise of the other Contracting State has been
charged to tax in that other State and the profits so included are
profits that would have accrued to the enterprise of the
first-mentioned State if the conditions made between the two
enterprises had been those that would have been made between
independent enterprises, then that other State shall make an
appropriate adjustment to the amount of tax charged therein on
those profits. Any such adjustment shall be made only in
accordance with the mutual agreement procedure in Article 24.
2. Lorsqu’un État contractant inclut dans les bénéfices d’une
entreprise de cet État — et impose en conséquence — des
bénéfices sur lesquels une entreprise de l’autre État contractant a
été imposée dans cet autre État, et que les bénéfices ainsi inclus
sont des bénéfices qui auraient été réalisés par l’entreprise du
premier État si les conditions convenues entre les deux entreprises avaient été celles qui auraient été convenues entre des
entreprises indépendantes, l’autre État procède à un ajustement
approprié du montant de l’impôt qui y a été perçu sur ces
bénéfices. Tout ajustement de cette nature est fait conformément
à la procédure amiable de l’article 24.
3. A Contracting State shall not change the profits of an
enterprise in the circumstances referred to in paragraph 1 after the
expiry of the time limits provided in its national laws and, in any
case, after six years from the end of the year in which the profits
that would be subject to such change would, but for the
conditions referred to in paragraph 1, have accrued to that
enterprise.
3. Un État contractant ne rectifiera pas les bénéfices d’une
entreprise dans les cas visés au paragraphe l après l’expiration des
délais prévus par son droit interne et, en tout cas, après
l’expiration de six ans à dater de la fin de l’année au cours de
laquelle les bénéfices qui feraient l’objet d’une telle rectification
auraient, sans les conditions visées au paragraphe 1, été réalisés
par cette entreprise.
4. The provisions of paragraphs 2 and 3 shall not apply in the
case of fraud or wilful offence.
4. Les dispositions des paragraphes 2 et 3 ne s’appliquent pas
en cas de fraude ou d’offense volontaire.
168
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
ARTICLE 10
ARTICLE 10
Dividends
Dividendes
1. Dividends paid by a company that is a resident of a
Contracting State to a resident of the other Contracting State may
be taxed in that other State.
1. Les dividendes payés par une société qui est un résident
d’un État contractant à un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
2. However, such dividends may also be taxed in the
Contracting State of which the company paying the dividends is
a resident and according to the laws of that State, but if the
beneficial owner of the dividends is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces dividendes sont aussi imposables dans l’État
contractant dont la société qui paie les dividendes est un résident,
et selon la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des
dividendes est un résident de l’autre État contractant, l’impôt
ainsi établi ne peut excéder :
(a) except in the case of dividends paid by a non-residentowned investment corporation that is a resident of Canada, 5
per cent of the gross amount of the dividends if the beneficial
owner is a company that controls directly or indirectly at least
10 per cent of the voting power in the company paying the
dividends; and
(b) 15 per cent of the gross amount of the dividends, in all
other cases.
The competent authorities of the Contracting States shall by
mutual agreement settle the mode of application of these limitations.
a) sauf dans le cas de dividendes payés par une société qui est
une société de placements appartenant à des non résidents et
qui est un résident du Canada, 5 p. 100 du montant brut des
dividendes si le bénéficiaire effectif est une société qui
contrôle directement ou indirectement au moins 10 p. 100 des
droits de vote de la société qui paie les dividendes;
b) 15 p. 100 du montant brut des dividendes, dans tous les
autres cas.
Les autorités compétentes des États contractants règlent d’un
commun accord les modalités d’application de ces limitations.
The provisions of this paragraph shall not affect the taxation of
the company in respect of the profits out of which the dividends
are paid.
Les dispositions du présent paragraphe n’affectent pas l’imposition de la société au titre des bénéfices qui servent au paiement
des dividendes.
3. The term ‘‘dividends’’ as used in this Article means income
from shares, ‘‘jouissance’’ shares or ‘‘jouissance’’ rights, mining
shares, founders’ shares or other rights, not being debt-claims,
participating in profits, as well as income from other rights which
is subjected to the same taxation treatment as income from shares
by the taxation laws of the State of which the company making
the distribution is a resident.
3. Le terme « dividendes » employé dans le présent article
désigne les revenus provenant d’actions, actions ou bons de
jouissance, parts de mine, parts de fondateur ou autres parts
bénéficiaires à l’exception des créances, ainsi que les revenus
d’autres parts soumis au même régime fiscal que les revenus
d’actions par la législation fiscale de l’État dont la société
distributrice est un résident.
4. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the dividends, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State of which the company paying the dividends is a resident,
through a permanent establishment situated therein, or performs
in that other State independent personal services from a fixed
base situated therein, and the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with such permanent
establishment or fixed base. In such case the dividends may be
taxed in that other Contracting State in accordance with its own
internal laws.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des dividendes, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant dont la société
qui paie les dividendes est un résident, soit une activité
industrielle ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y est situé, soit une profession indépendante au
moyen d’une base fixe qui y est située, et que la participation
génératrice des dividendes s’y rattache effectivement. Dans ce
cas, les dividendes sont imposables dans cet autre État contractant conformément à sa propre législation interne.
5. Where a company that is a resident of a Contracting State,
derives profits or income from the other Contracting State, that
other State may not impose any tax on the dividends paid by the
company, except insofar as such dividends are paid to a resident
of that other State or insofar as the holding in respect of which the
dividends are paid is effectively connected with a permanent
establishment or a fixed base situated in that other State, nor
subject the company’s undistributed profits to a tax on undistributed profits, even if the dividends paid or the undistributed
profits consist wholly or partly of profits or income arising in
such other State.
5. Lorsqu’une société qui est un résident d’un État contractant
tire des bénéfices ou des revenus de l’autre État contractant, cet
autre État ne peut percevoir aucun impôt sur les dividendes payés
par la société, sauf dans la mesure où ces dividendes sont payés
à un résident de cet autre État ou dans la mesure où la
participation génératrice des dividendes se rattache effectivement à un établissement stable ou à une base fixe situés dans cet
autre État, ni prélever aucun impôt, au titre de l’imposition des
bénéfices non distribués, sur les bénéfices non distribués de la
société, même si les dividendes payés ou les bénéfices non
distribués consistent en tout ou en partie en bénéfices ou revenus
provenant de cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
169
6. Nothing in this Convention shall be construed as preventing
Canada from imposing on the earnings attributable to the
alienation of immovable property situated in Canada by a
company carrying on a trade in immovable property or on the
earnings of a company attributable to a permanent establishment
in Canada, a tax in addition to the tax that would be chargeable
on the earnings of a company that is a national of Canada, except
that any additional tax so imposed shall not exceed 5 per cent of
the amount of such earnings that have not been subjected to such
additional tax in previous taxation years. For the purpose of this
provision, the term ‘‘earnings’’ means the earnings attributable to
the alienation of such immovable property situated in Canada as
may be taxed by Canada under the provisions of Article 6 or of
paragraph 1 of Article 13, and the profits, including any gains,
attributable to a permanent establishment in Canada in a year and
previous years after deducting therefrom all taxes, other than the
additional tax referred to herein, imposed on such profits in
Canada.
6. Aucune disposition de la présente Convention ne peut être
interprétée comme empêchant le Canada de percevoir, sur les
revenus attribuables à l’aliénation de biens immobiliers situés au
Canada par une société qui exerce des activités dans le domaine
des biens immobiliers, ou sur les revenus d’une société imputables à un établissement stable au Canada, un impôt qui s’ajoute
à l’impôt qui serait applicable aux revenus d’une société qui est
un national du Canada, pourvu que l’impôt additionnel ainsi
établi n’excède pas 5 p. 100 du montant des revenus qui n’ont pas
été assujettis à cet impôt additionnel au cours des années
d’imposition précédentes. Au sens de la présente disposition, le
terme « revenus » désigne les revenus imputables à l’aliénation
de biens immobiliers situés au Canada qui sont imposables par
le Canada en vertu des dispositions de l’article 6 ou du
paragraphe 1 de l’article 13 et, les bénéfices, y compris les gains,
imputables à un établissement stable situé au Canada, pour
l’année et pour les années antérieures, après déduction de tous les
impôts, autres que l’impôt additionnel visé au présent paragraphe, prélevés par le Canada sur ces bénéfices.
ARTICLE 11
ARTICLE 11
Interest
Intérêts
1. Interest arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les intérêts provenant d’un État contractant et payés à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such interest may also be taxed in the Contracting
State in which it arises and according to the laws of that State, but
if the beneficial owner of the interest is a resident of the other
Contracting State, the tax so charged shall not exceed 10 per cent
of the gross amount of the interest. The competent authorities of
the Contracting States shall by mutual agreement settle the mode
of application of this limitation.
2. Toutefois, ces intérêts sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où ils proviennent et selon la législation de cet État,
mais si le bénéficiaire effectif des intérêts est un résident de l’autre
État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 10 p. 100 du
montant brut des intérêts. Les autorités compétentes des États
contractants règlent d’un commun accord les modalités d’application de cette limitation.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2, interest
arising in a Contracting State shall be exempt from tax in that
State if:
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2, les intérêts
provenant d’un État contractant sont exonérés d’impôt dans cet
État si :
(a) the interest is paid to a beneficial owner who is a resident
of the other Contracting State and if the payer of the interest
is the first-mentioned Contracting State or a political or
administrative subdivision or local authority thereof; or
a) les intérêts sont payés à un bénéficiaire effectif qui est un
résident de l’autre État contractant et si le débiteur des intérêts
est le premier État contractant ou l’une de ses subdivisions
politiques ou administratives ou l’une de ses collectivités
locales; ou
(b) the interest is paid to the other Contracting State or a
political or administrative subdivision or local authority
thereof or to an institution or organization (including financial
institutions) wholly owned by that Contracting State or
subdivision or authority thereof; or
(c) the interest is paid in respect of a loan made, guaranteed or
insured, or a credit extended, guaranteed or insured by any
institution specified and agreed in letters exchanged between
the competent authorities of the Contracting States.
b) les intérêts sont payés à l’autre État contractant ou à l’une
de ses subdivisions politiques ou administratives ou à l’une de
ses collectivités locales ou à une institution ou organisme (y
compris les institutions financières) appartenant à part entière
à cet État contractant ou à l’une de ses subdivisions ou
collectivités; ou
c) les intérêts sont payés en raison d’un prêt fait, garanti ou
assuré, ou d’un crédit consenti, garanti ou assuré par toute
institution désignée et acceptée par échange de lettres entre les
autorités compétentes des États contractants.
170
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
4. The term ‘‘interest’’ as used in this Article means income
from debt-claims of every kind, whether or not secured by
mortgage, and in particular, income from government securities
and income from bonds or debentures, including premiums and
prizes attaching to such securities, bonds or debentures, as well
as income which is subjected to the same taxation treatment as
income from money lent by the laws of the State in which the
income arises. However, the term ‘‘interest’’ does not include
income dealt with in Article 10.
4. Le terme « intérêts » employé dans le présent article désigne
les revenus des créances de toute nature, assorties ou non de
garanties hypothécaires, et notamment les revenus des fonds
publics et des obligations d’emprunts, y compris les primes et
lots attachés à ces titres, ainsi que tous autres revenus soumis au
même régime fiscal que les revenus de sommes prêtées par la
législation de l’État d’où proviennent les revenus. Toutefois, le
terme « intérêts » ne comprend pas les revenus visés à l’article
10.
5. The provisions of paragraphs 1 and 2 shall not apply if the
beneficial owner of the interest, being a resident of a Contracting
State, carries on business in the other Contracting State in which
the interest arises through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the debt-claim in
respect of which the interest is paid is effectively connected with
such permanent establishment or fixed base. In such case the
interest may be taxed in that other Contracting State in
accordance with its own internal laws.
5. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas
lorsque le bénéficiaire effectif des intérêts, résident d’un État
contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où proviennent les intérêts, soit une activité industrielle ou commerciale par
l’intermédiaire d’un éta-blissement stable qui y est situé, soit une
profession indépendante au moyen d’une base fixe qui y est
située, et que la créance génératrice des intérêts s’y rattache
effectivement. Dans ce cas, les intérêts sont imposables dans cet
autre État contractant conformément à sa propre législation
interne.
6. Interest shall be deemed to arise in a Contracting State when
the payer is a resident of that State. Where, however, the person
paying the interest, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
indebtedness on which the interest is paid was incurred, and such
interest is borne by such permanent establishment or fixed base,
then such interest shall be deemed to arise in the State in which
the permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les intérêts sont considérés comme provenant d’un État
contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des intérêts, qu’il soit ou non un
résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel la dette
donnant lieu au paiement des intérêts a été contractée et qui
supporte la charge de ces intérêts, ceux-ci sont considérés comme
provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base fixe, est
situé.
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the interest, having regard to the
debt-claim for which it is paid, exceeds the amount that would
have been agreed upon by the payer and the beneficial owner in
the absence of such relationship, the provisions of this Article
shall apply only to the last-mentioned amount. In such case, the
excess part of the payments shall remain taxable according to the
laws of each Contracting State, due regard being had to the other
provisions of this Convention.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des intérêts,
compte tenu de la créance pour laquelle ils sont payés, excède
celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire effectif
en l’absence de pareilles relations, les dispositions du présent
article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce cas, la
partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente Convention.
ARTICLE 12
ARTICLE 12
Royalties
Redevances
1. Royalties arising in a Contracting State and paid to a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
1. Les redevances provenant d’un État contractant et payées à
un résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet
autre État.
2. However, such royalties may also be taxed in the Contracting State in which they arise and according to the laws of that
State, but if the beneficial owner of the royalties is a resident of
the other Contracting State the tax so charged shall not exceed:
2. Toutefois, ces redevances sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais si le bénéficiaire effectif des redevances est un résident
de l’autre État contractant, l’impôt ainsi établi ne peut excéder :
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
(a) 5 per cent of the gross amount of the royalties in respect of
payments for the use of, or the right to use, computer software
or any patent or for information concerning industrial,
commercial or scientific experience (but not including any
such royalties provided in connection with a rental or
franchise agreement);
(b) 10 per cent of the gross amount of the royalties in all other
cases.
The competent authorities of the Contracting States shall by
mutual agreement settle the mode of application of these limitations.
ch. 24
171
a) 5 p. 100 du montant brut des redevances à l’égard de
paiements pour l’usage ou la concession de l’usage d’un
logiciel d’ordinateur ou d’un brevet ou pour des informations
ayant trait à une expérience acquise dans le domaine industriel, commercial ou scientifique (à l’exclusion de toutes
redevances dans le cadre d’un contrat de location ou de
franchisage);
b) 10 p. 100 du montant brut des redevances, dans tous les
autres cas.
Les autorités compétentes des États contractants règlent d’un
commun accord les modalités d’application de ces limitations.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 2, copyright
royalties and other like payments in respect of the production or
reproduction of any literary, dramatic, musical or other artistic
work (but not including royalties in respect of computer
software, royalties in respect of motion picture films nor royalties
in respect of works on film or videotape or other means of
reproduction for use in connection with television broadcasting)
arising in a Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State who is the beneficial owner thereof shall be
taxable only in that other State.
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 2, les redevances
à titre de droits d’auteur et autres rémunérations similaires
concernant la production ou la reproduction d’une oeuvre
littéraire, dramatique, musicale ou autre oeuvre artistique (à
l’exclusion des redevances concernant les logiciels d’ordinateurs, les redevances concernant les films cinématographiques et
des redevances concernant les oeuvres enregistrées sur films ou
bandes magnétoscopiques ou autres moyens de reproduction
destinés à la télédiffusion), provenant d’un État contractant et
payées à un résident de l’autre État contractant qui en est le
bénéficiaire effectif, ne sont imposables que dans cet autre État.
4. The term ‘‘royalties’’ as used in this Article means payments
of any kind received as a consideration for the use of, or the right
to use, any copyright of literary, artistic or scientific work
including computer software, motion picture films and royalties
in respect of works on film or videotape or other means of
reproduction for use in connection with television broadcasting,
patent, trade mark, design or model, plan, secret formula or
process or other intangible property, or for the use of, or the right
to use, industrial, commercial or scientific equipment, or for
information concerning industrial, commercial or scientific
experience.
4. Le terme « redevances » employé dans le présent article
désigne les rémunérations de toute nature payées pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un droit d’auteur sur une oeuvre
littéraire, artistique ou scientifique, y compris un logiciel
d’ordinateur, les films cinématographiques et les redevances sur
les oeuvres enregistrées sur films, bandes magnétoscopiques ou
autres moyens de reproduction destinés à la télévision, d’un
brevet, d’une marque de fabrique ou de commerce, d’un dessin
ou d’un modèle, d’un plan, d’une formule ou d’un procédé
secrets ou de tout autre bien incorporel, ainsi que pour l’usage ou
la concession de l’usage d’un équipement industriel, commercial
ou scientifique ou pour des informations ayant trait à une
expérience acquise dans le domaine industriel, commercial ou
scientifique.
5. The provisions of paragraphs 1, 2 and 3 shall not apply if
the beneficial owner of the royalties, being a resident of a
Contracting State, carries on business in the other Contracting
State in which the royalties arise through a permanent establishment situated therein, or performs in that other State independent
personal services from a fixed base situated therein, and the right
or property in respect of which the royalties are paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case the royalties may be taxed in that other Contracting
State in accordance with its own internal laws.
5. Les dispositions des paragraphes 1, 2 et 3 ne s’appliquent
pas lorsque le bénéficiaire effectif des redevances, résident d’un
État contractant, exerce dans l’autre État contractant d’où
proviennent les redevances, soit une activité industrielle ou
commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui y
est situé, soit une profession indépendante au moyen d’une base
fixe qui y est située, et que le droit ou le bien générateur des
redevances s’y rattache effectivement. Dans ce cas, les redevances sont imposables dans cet autre État contractant conformément à sa propre législation interne.
6. Royalties shall be deemed to arise in a Contracting State
when the payer is a resident of that State. Where, however, the
person paying the royalties, whether the payer is a resident of a
Contracting State or not, has in a Contracting State a permanent
establishment or a fixed base in connection with which the
obligation to pay the royalties was incurred, and such royalties
are borne by that permanent establishment or fixed base, then
such royalties shall be deemed to arise in the State in which the
permanent establishment or fixed base is situated.
6. Les redevances sont considérées comme provenant d’un
État contractant lorsque le débiteur est un résident de cet État.
Toutefois, lorsque le débiteur des redevances, qu’il soit ou non
un résident d’un État contractant, a dans un État contractant un
établissement stable, ou une base fixe, pour lequel l’obligation
donnant lieu au paiement des redevances a été conclue et qui
supporte la charge de ces redevances, celles-ci sont considérées
comme provenant de l’État où l’établissement stable, ou la base
fixe, est situé.
172
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
7. Where, by reason of a special relationship between the
payer and the beneficial owner or between both of them and some
other person, the amount of the royalties, having regard to the
use, right or information for which they are paid, exceeds the
amount that would have been agreed upon by the payer and the
beneficial owner in the absence of such relationship, the
provisions of this Article shall apply only to the last-mentioned
amount. In such case, the excess part of the payments shall
remain taxable according to the laws of each Contracting State,
due regard being had to the other provisions of this Convention.
7. Lorsque, en raison de relations spéciales existant entre le
débiteur et le bénéficiaire effectif ou que l’un et l’autre
entretiennent avec de tierces personnes, le montant des redevances, compte tenu de la prestation pour laquelle elles sont payées,
excède celui dont seraient convenus le débiteur et le bénéficiaire
effectif en l’absence de pareilles relations, les dispositions du
présent article ne s’appliquent qu’à ce dernier montant. Dans ce
cas, la partie excédentaire des paiements reste imposable selon la
législation de chaque État contractant et compte tenu des autres
dispositions de la présente Convention.
ARTICLE 13
ARTICLE 13
Capital Gains
Gains en capital
1. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of immovable property referred to in paragraph 2 of
Article 6 and situated in the other Contracting State may be taxed
in that other State.
1. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation de biens immobiliers visés au paragraphe 2 de
l’article 6, et situés dans l’autre État contractant, sont imposables
dans cet autre État.
2. Gains from the alienation of movable property forming part
of the business property of a permanent establishment that an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State or of movable property pertaining to a fixed base available
to a resident of a Contracting State in the other Contracting State
for the purpose of performing independent personal services,
including such gains from the alienation of such a permanent
establishment (alone or with the whole enterprise) or of such a
fixed base may be taxed in that other State.
2. Les gains provenant de l’aliénation de biens mobiliers qui
font partie de l’actif d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant, ou de biens
mobiliers qui appartiennent à une base fixe dont un résident d’un
État contractant dispose dans l’autre État contractant pour
l’exercice d’une profession indépendante, y compris de tels gains
provenant de l’aliénation de cet établissement stable (seul ou
avec l’ensemble de l’entreprise) ou de cette base fixe, sont
imposables dans cet autre État.
3. Gains from the alienation of ships or aircraft operated in
international traffic or from movable property pertaining to the
operation of such ships or aircraft shall be taxable only in the
Contracting State in which the place of effective management of
the enterprise is situated.
3. Les gains provenant de l’aliénation de navires ou aéronefs
exploités en trafic international ou de biens mobiliers affectés à
l’exploitation de ces navires ou aéronefs ne sont imposables que
dans l’État contractant où le siège de la direction effective de
l’entreprise est situé.
4. Gains derived by a resident of a Contracting State from the
alienation of
4. Les gains qu’un résident d’un État contractant tire de
l’aliénation
a) d’actions (autres que des actions cotées à une bourse de
valeurs approuvée dans un État contractant) faisant partie
d’une participation substantielle dans le capital d’une société
et dont la valeur des actions est principalement tirée de biens
immobiliers situés dans l’autre État, ou
(a) shares (other than shares listed on an approved stock
exchange in a Contracting State) forming part of a substantial
interest in the capital stock of a company the value of which
shares is derived principally from immovable property
situated in the other State, or
(b) a substantial interest in a partnership, trust or estate, the
value of which is derived principally from immovable
property situated in that other State,
may be taxed in that other State. For the purposes of this paragraph, the term ‘‘immovable property’’ does not include any
property, other than rental property, in which the business of the
company, partnership, trust or estate is carried on.
b) d’une participation substantielle dans une société de
personnes, une fiducie ou une succession dont la valeur est
principalement tirée de biens immobiliers situés dans cet autre
État,
sont imposables dans cet autre État. Au sens du présent paragraphe, l’expression « biens immobiliers » ne comprend pas les
biens, autres que les biens locatifs, dans lesquels la société, la société de personnes, la fiducie ou la succession exerce son activité.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
173
5. Where a resident of a Contracting State alienates property
in the course of a corporate or other organization, reorganization,
amalgamation, division or similar transaction and profit, gain or
income with respect to such alienation is not recognized for the
purpose of taxation in that State, if requested to do so by the
person who acquires the property, the competent authority of the
other Contracting State may agree, subject to terms and
conditions satisfactory to such competent authority, to defer the
recognition of the profit, gain or income with respect to such
property for the purpose of taxation in that other State until such
time and in such manner as may be stipulated in the agreement
between the competent authority and the person acquiring the
property. The competent authority of a Contracting State that has
entered into such an agreement shall inform the competent
authority of the other Contracting State of the terms of such
agreement.
5. Lorsqu’un résident d’un État contractant aliène un bien lors
d’une constitution en société ou autre constitution, d’une
réorganisation, d’une fusion, d’une scission ou d’une opération
semblable, et que le bénéfice, gain ou revenu relatif à cette
aliénation n’est pas reconnu aux fins d’imposition dans cet État,
si elle en est requise par la personne qui acquiert le bien, l’autorité
compétente de l’autre État contractant peut, sous réserve de
modalités qui lui sont satisfaisantes, accepter de différer la
reconnaissance du bénéfice, gain ou revenu relatif audit bien aux
fins d’imposition dans cet autre État jusqu’au moment et de la
façon qui sont précisés dans l’entente entre l’autorité compétente
et la personne qui acquiert le bien. L’autorité compétente qui a
conclu une telle entente avise l’autorité compétente de l’autre
État contractant des termes d’une telle entente.
6. Gains from the alienation of any property, other than that
mentioned in paragraphs 1, 2, 3 and 4 shall be taxable only in the
Contracting State of which the alienator is a resident.
6. Les gains provenant de l’aliénation de tous biens autres que
ceux mentionnés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4 ne sont imposables
que dans l’État contractant dont le cédant est un résident.
7. Where an individual who is a resident of a Contracting State
and immediately thereafter becomes a resident of the other
Contracting State, is treated by the first-mentioned Contracting
State as having alienated property, and is taxed by that State in
respect of gains accrued from such property as of the date of
change of residence, the individual may elect in the other
Contracting State in the individual’s return of income for the year
of alienation to be liable to tax as if the individual has sold and
repurchased the property for an amount equal to its fair market
value at the date of change of residence.
7. Lorsqu’une personne physique qui est un résident d’un État
contractant immédiatement après devient un résident de l’autre
État contractant, est considérée aux fins d’imposition dans le
premier État comme ayant aliéné un bien et est imposée dans cet
État en raison des gains accumulés sur ce bien au moment du
changement de résidence, elle peut choisir dans l’autre État
contractant dans sa déclaration de revenus pour l’année de
l’aliénation, d’être assujettie à l’impôt comme si elle avait vendu
et racheté le bien pour un montant égal à sa juste valeur
marchande à la date du changement de résidence.
ARTICLE 14
ARTICLE 14
Independent Personal Services
Professions indépendantes
1. Income derived by an individual who is a resident of a
Contracting State in respect of professional services or other
independent activities of a similar character shall be taxable only
in that State unless the individual has a fixed base regularly
available in the other Contracting State for the purpose of
performing the activities. If the individual has or had such a fixed
base the income may be taxed in the other State but only so much
of it as is attributable to that fixed base.
1. Les revenus qu’une personne physique qui est un résident
d’un État contractant tire d’une profession libérale ou d’autres
activités similaires de caractère indépendant ne sont imposables
que dans cet État, à moins que cette personne physique ne dispose
de façon habituelle dans l’autre État contractant d’une base fixe
pour l’exercice de ses activités. Si elle dispose, ou a disposé,
d’une telle base fixe, les revenus sont imposables dans l’autre
État mais uniquement dans la mesure où ils sont imputables à
cette base fixe.
2. The term ‘‘professional services’’ includes especially
independent scientific, literary, artistic, educational or teaching
activities as well as the independent activities of physicians,
lawyers, engineers, architects, dentists and accountants.
2. L’expression « profession libérale » comprend notamment
les activités indépendantes d’ordre scientifique, littéraire, artistique, éducatif ou pédagogique, ainsi que les activités indépendantes des médecins, avocats, ingénieurs, architectes, dentistes et
comptables.
174
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
ARTICLE 15
ARTICLE 15
Dependent Personal Services
Professions dépendantes
1. Subject to the provisions of Articles 16, 17 and 19, salaries,
wages and other remuneration derived by a resident of a
Contracting State in respect of an employment shall be taxable
only in that State unless the employment is exercised in the other
Contracting State. If the employment is so exercised, such
remuneration as is derived therefrom may be taxed in that other
State.
1. Sous réserve des dispositions des articles 16, 17 et 19, les
salaires, traitements et autres rémunérations qu’un résident d’un
État contractant reçoit au titre d’un emploi salarié ne sont
imposables que dans cet État, à moins que l’emploi ne soit exercé
dans l’autre État contractant. Si l’emploi y est exercé, les
rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre
État.
2. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, remuneration derived by a resident of a Contracting State in respect of an
employment exercised in the other Contracting State shall be
taxable only in the first-mentioned State if
2. Nonobstant les dispositions du paragraphe l, les rémunérations qu’un résident d’un État contractant reçoit au titre d’un
emploi salarié exercé dans l’autre État contractant ne sont
imposables que dans le premier État si :
(a) the recipient is present in the other State for a period or
periods not exceeding in the aggregate 183 days in any
twelve-month period commencing or ending in the calendar
year concerned, and
a) le bénéficiaire séjourne dans l’autre État pendant une
période ou des périodes n’excédant pas au total 183 jours au
cours de toute période de douze mois commençant ou se
terminant dans l’année civile considérée, et
(b) the remuneration is paid by, or on behalf of, a person who
is not a resident of the other State, and
b) les rémunérations sont payées par une personne ou pour le
compte d’une personne qui n’est pas un résident de l’autre
État, et
(c) the remuneration is not borne by a permanent establishment or a fixed base which the person has in the other State.
c) la charge des rémunérations n’est pas supportée par un
établissement stable ou une base fixe que la personne a dans
l’autre État.
3. Notwithstanding the preceding provisions of this Article,
remuneration derived in respect of an employment exercised
aboard a ship or aircraft operated in international traffic by an
enterprise of a Contracting State shall be taxable only in the State
in which the place of effective management of the enterprise is
situated unless the remuneration is derived by a resident of the
other Contracting State.
3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article,
les rémunérations reçues au titre d’un emploi salarié exercé à
bord d’un navire ou d’un aéronef exploité en trafic international
par une entreprise d’un État contractant ne sont imposables que
dans l’État où le siège de la direction effective de l’entreprise est
situé, sauf si ces rémunérations sont reçues par un résident de
l’autre État contractant.
ARTICLE 16
ARTICLE 16
Directors’ Fees
Tantièmes
Directors’ fees and other similar payments derived by a
resident of a Contracting State in that resident’s capacity as a
member of the board of directors of a company which is a
resident of the other Contracting State may be taxed in that other
State.
Les tantièmes, jetons de présence et autres rétributions
similaires qu’un résident d’un État contractant reçoit en sa qualité
de membre du conseil d’administration ou de surveillance d’une
société qui est un résident de l’autre État contractant sont
imposables dans cet autre État.
ARTICLE 17
ARTICLE 17
Artistes and Sportspersons
Artistes et sportifs
1. Notwithstanding the provisions of Articles 14 and 15,
income derived by a resident of a Contracting State as an
entertainer, such as a theatre, motion picture, radio or television
artiste, or a musician, or as a sportsperson, from that resident’s
personal activities as such exercised in the other Contracting
State, may be taxed in that other State.
1. Nonobstant les dispositions des articles 14 et 15, les revenus
qu’un résident d’un État contractant tire de ses activités
personnelles exercées dans l’autre État contractant en tant
qu’artiste du spectacle, tel qu’un artiste de théâtre, de cinéma, de
la radio ou de la télévision, ou qu’un musicien, ou en tant que
sportif, sont imposables dans cet autre État.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
175
2. Where income in respect of personal activities exercised by
an entertainer or a sportsperson in that individual’s capacity as
such accrues not to the entertainer or sportsperson personally but
to another person, that income may, notwithstanding the
provisions of Articles 7, 14 and 15, be taxed in the Contracting
State in which the activities of the entertainer or sportsperson are
exercised.
2. Lorsque les revenus d’activités qu’un artiste du spectacle ou
un sportif exerce personnellement et en cette qualité sont
attribués non pas à l’artiste ou au sportif lui-même mais à une
autre personne, ces revenus sont imposables, nonobstant les
dispositions des articles 7, 14 et 15, dans l’État contractant où les
activités de l’artiste ou du sportif sont exercées.
3. The provisions of paragraph 2 shall not apply if it is
established that neither the entertainer or the sportsperson nor
persons related thereto, participate directly or indirectly in the
profits of the person referred to in that paragraph.
3. Les dispositions du paragraphe 2 ne s’appliquent pas s’il est
établi que ni l’artiste du spectacle ou le sportif, ni des personnes
qui lui sont associées, ne participent directement ou indirectement aux bénéfices de la personne visée audit paragraphe.
ARTICLE 18
ARTICLE 18
Pensions
Pensions
1. Pensions arising in a Contracting State and paid to a resident
of the other Contracting State may be taxed in that other State.
1. Les pensions provenant d’un État contractant et payées à un
résident de l’autre État contractant sont imposables dans cet autre
État.
2. However, such pensions may also be taxed in the
Contracting State in which they arise and according to the laws
of that State but, in the case of periodic pension payments, the tax
so charged shall not exceed the lesser of
2. Toutefois, ces pensions sont aussi imposables dans l’État
contractant d’où elles proviennent et selon la législation de cet
État, mais dans le cas de paiements périodiques d’une pension,
l’impôt ainsi établi ne peut excéder le moins élevé des deux taux
suivants :
(a) 15 per cent of the gross amount of such periodic pension
payments paid to the recipient in the calendar year concerned
that exceeds twelve thousand Canadian dollars or its equivalent in Italian currency, and
a) 15 p. 100 du montant brut de tels paiements périodiques
d’une pension payés au bénéficiaire au cours de l’année civile
considérée qui excède douze mille dollars canadiens ou
l’équivalent en monnaie italienne, et
(b) the rate determined by reference to the amount of tax that
the recipient of the payment would otherwise be required to
pay for the year on the total amount of the periodic pension
payments received by the resident in the year, if the recipient
were resident in the Contracting State in which the payment
arises.
b) le taux calculé en fonction du montant d’impôt que le
bénéficiaire du paiement devrait autrement verser pour
l’année à l’égard du montant total des paiements périodiques
de pensions qu’il a reçus au cours de l’année s’il était un
résident de l’État contractant d’où provient le paiement.
3. Notwithstanding any provision of this Convention:
3. Nonobstant toute disposition de la présente Convention :
(a) pensions paid by, or out of funds created by, the Italian
State or a political or administrative subdivision or a local
authority thereof to an individual in respect of services
rendered to that State or subdivision or authority shall be
taxable only in Italy;
a) les pensions payées par l’État italien ou l’une de ses
subdivisions politiques ou administratives ou collectivités
locales, soit directement soit par prélèvement sur des fonds
qu’ils ont constitués, à une personne physique, au titre de
services rendus à cet État ou à cette subdivision ou collectivité,
ne sont imposables qu’en Italie;
(b) benefits under the social security legislation in a Contracting State paid in a calendar year to an individual who is a
resident of the other Contracting State shall be taxable only in
the State in which they arise and according to the laws of that
State but the tax so charged shall not exceed the amount that
the recipient would otherwise be required to pay in that year
if the recipient were a resident of that first-mentioned State;
b) les prestations en vertu de la sécurité sociale dans un État
contractant payées au cours d’une année civile à une personne
physique qui est un résident de l’autre État contractant ne sont
imposables que dans l’État d’où elles proviennent et selon la
législation de cet État, mais l’impôt ainsi établi ne peut excéder
le montant que le bénéficiaire devrait autrement verser pour
l’année s’il était un résident du premier État;
(c) non-periodic pension payments, severance or similar
lump-sum payments, and payments made as a consequence of
the termination of any office or employment arising in a
Contracting State and paid to a resident of the other
Contracting State may be taxed in the State in which they arise
and according to the laws of that State;
c) les paiements de pension non périodiques, les indemnités de
départ et paiements forfaitaires semblables, et les paiements
effectués par suite de la cessation d’une charge ou d’emploi
provenant d’un État contractant et versés à un résident de
l’autre État contractant sont imposables dans l’État d’où ils
proviennent et selon la législation de cet État;
176
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
(d) war veterans pensions and allowances arising in a
Contracting State and received by a resident of the other
Contracting State shall not be taxable in that other State as
long as they would not be taxable if received by a resident of
the Contracting State in which they arise.
d) les pensions et allocations aux anciens combattants
provenant d’un État contractant et reçues par un résident de
l’autre État contractant ne sont imposables que dans cet autre
État tant qu’elles ne sont pas imposables si reçues par un
résident de l’État contractant d’où elles proviennent.
4. For the purposes of paragraphs 1 and 2, where an individual
who is a resident of a Contracting State in a particular taxable
period first receives a payment under a pension fund in the other
Contracting State that can reasonably be attributed to a pension
to which the individual was entitled for any period preceding that
particular period, the individual may in each Contracting State
elect to treat for the purposes of taxation in each such State such
portion as the individual may elect of the payment relating to all
preceding periods as having been paid to and received by the
individual on the last day of the taxable period immediately
preceding the particular period and not to have been so paid to
and received by the individual in that particular period.
4. Au sens des paragraphes 1 et 2, lorsqu’une personne
physique qui est un résident d’un État contractant au cours d’une
période d’imposition donnée reçoit un paiement provenant d’un
fonds de pension de l’autre État contractant, qu’il est raisonnable
d’attribuer à une pension à laquelle elle avait droit pour une
période précédant la période donnée, peut faire un choix, dans
chaque État contractant, pour que, aux fins d’imposition dans
chaque État, la partie du paiement déterminée par elle et se
rapportant à cette période antérieure soit considérée comme lui
ayant été versée et avoir été reçue par elle le dernier jour de la
période d’imposition qui précède la période donnée et ne pas lui
avoir été versée et ne pas avoir été reçue par elle au cours de cette
période donnée.
ARTICLE 19
ARTICLE 19
Government Service
Fonctions publiques
1. (a) Salaries, wages and other similar remuneration, other
than a pension, paid by a Contracting State or a political or
administrative subdivision or a local authority thereof to an
individual in respect of services rendered to that State or
subdivision or authority shall be taxable only in that State.
(b) However, such salaries, wages and other similar remuneration shall be taxable only in the other Contracting State if the
services are rendered in that State and the individual is a
resident of that State who
1. a) Les salaires, traitements et autres rémunérations similaires, autres que les pensions, payés par un État contractant ou
l’une de ses subdivisions politiques ou administratives ou
collectivités locales à une personne physique, au titre de
services rendus à cet État ou à cette subdivision ou collectivité,
ne sont imposables que dans cet État.
b) Toutefois, ces salaires, traitements et autres rémunérations
similaires ne sont imposables que dans l’autre État contractant
si les services sont rendus dans cet État et si la personne
physique est un résident de cet État qui :
(i) is a national of that State; or
(ii) did not become a resident of that State solely for the
purpose of rendering the services.
(i) possède la nationalité de cet État, ou
(ii) n’est pas devenu un résident de cet État à seule fin de
rendre les services.
2. Notwithstanding the provisions of subparagraph (b) of
paragraph 1, salaries, wages and other similar remuneration
referred to therein paid by a Contracting State or a political or
administrative subdivision or a local authority thereof to an
individual who is a national of the other Contracting State being
also a national of the first-mentioned State, or is a national of the
first-mentioned State, shall be taxable only in that first-mentioned State if such salaries, wages and other similar remuneration are taxed under the ordinary rules of taxation of such income
in that first-mentioned State.
2. Nonobstant les dispositions de l’alinéa b) du paragraphe 1,
les salaires, traitements et autres rémunérations similaires qui y
sont visés payés par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou administratives ou collectivités locales à une personne physique qui possède la nationalité de l’autre
État contractant, possédant également la nationalité du premier
État contractant, ou qui possède la nationalité du premier État, ne
sont imposables que dans le premier État si ces salaires,
traitements et autres rémunérations similaires sont imposés en
vertu des règles ordinaires d’imposition de tels revenus dans le
premier État.
3. The provisions of Articles 15, 16, 17 and 18 shall apply to
salaries, wages and other similar remuneration in respect of
services rendered in connection with a business carried on by a
Contracting State or a political or administrative subdivision or
a local authority thereof.
3. Les dispositions des articles 15, 16, 17 et 18 s’appliquent
aux salaires, traitements et autres rémunérations similaires payés
au titre de services rendus dans le cadre d’une activité industrielle
ou commerciale exercée par un État contractant ou l’une de ses
subdivisions politiques ou administratives ou collectivités locales.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ARTICLE 20
ch. 24
177
ARTICLE 20
Students
Étudiants
Payments which a student or business apprentice who is or
was immediately before visiting a Contracting State, a resident of
the other Contracting State and who is present in the first-mentioned State solely for the purpose of that individual’s education
or professional training receives for the purpose of that individual’s maintenance, education or professional training shall not be
taxed in that State, if such payments arise from sources outside
that State.
Les sommes qu’un étudiant ou un stagiaire qui est, ou qui était
immédiatement avant de se rendre dans un État contractant, un
résident de l’autre État contractant et qui séjourne dans le premier
État à seule fin d’y poursuivre ses études ou sa formation
professionnelle, reçoit pour couvrir ses frais d’entretien, d’études
ou de formation professionnelle ne sont pas imposables dans cet
État, à condition qu’elles proviennent de sources situées en
dehors de cet État.
ARTICLE 21
ARTICLE 21
Other Income
Autres revenus
1. Items of income of a resident of a Contracting State,
wherever arising, not dealt with in the foregoing Articles of this
Convention shall be taxable only in that State.
1. Les éléments du revenu d’un résident d’un État contractant,
d’où qu’ils proviennent, qui ne sont pas traités dans les articles
précédents de la présente Convention ne sont imposables que
dans cet État.
2. The provisions of paragraph 1 shall not apply to income
other than income from immovable property as defined in
paragraph 2 of Article 6, if the recipient of such income, being a
resident of a Contracting State, carries on business in the other
Contracting State through a permanent establishment situated
therein, or performs in that other State independent personal
services from a fixed base situated therein, and the right or
property, in respect of which the income is paid is effectively
connected with such permanent establishment or fixed base. In
such case, the income may be taxed in that other Contracting
State in accordance with its own internal laws.
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne s’appliquent pas aux
revenus autres que les revenus provenant de biens immobiliers
tels qu’ils sont définis au paragraphe 2 de l’article 6, lorsque le
bénéficiaire de tels revenus, résident d’un État contractant,
exerce dans l’autre État contractant, soit une activité industrielle
ou commerciale par l’intermédiaire d’un établissement stable qui
y est situé, soit une profession indépendante au moyen d’une
base fixe qui y est située, et que le droit ou le bien générateur des
revenus s’y rattache effectivement. Dans ce cas, ces revenus sont
imposables dans cet autre État contractant conformément à sa
propre législation interne.
3. Notwithstanding the provisions of paragraph 1, if such
income is derived by a resident of a Contracting State from
sources in the other Contracting State, such income may also be
taxed in the State in which it arises and according to the law of
that State. Where such income is income from an estate or a trust,
other than a trust to which contributions were deductible, the tax
so charged shall, if the income is taxable in the Contracting State
in which the beneficial owner is a resident, not exceed 15 per cent
of the gross amount of the income.
ARTICLE 22
3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1, si ces revenus
perçus par un résident d’un État contractant proviennent de
sources situées dans l’autre État con-tractant, ils sont aussi
imposables dans l’État d’où ils proviennent et selon la législation
de cet État. Lorsque ces revenus sont des revenus provenant
d’une succession ou d’une fiducie, autre qu’une fiducie qui a
reçu des contributions pour lesquelles une déduction a été
accordée, l’impôt ainsi établi ne peut excéder 15 p. 100 du
montant brut du revenu pourvu que celui-ci soit imposable dans
l’État contractant dont le bénéficiaire effectif est un résident.
ARTICLE 22
Elimination of Double Taxation
Élimination de la double imposition
1. In the case of Canada, double taxation shall be avoided as
follows:
1. En ce qui concerne le Canada, la double imposition est
évitée de la façon suivante :
a) sous réserve des dispositions existantes de la législation
canadienne concernant l’imputation de l’impôt payé dans un
territoire en dehors du Canada sur l’impôt canadien payable et
de toute modification ultérieure de ces dispositions qui n’en
affecterait pas le principe général, et sans préjudice d’une
déduction ou d’un dégrèvement plus important prévu par la
législation canadienne, l’impôt dû en Italie à raison de
bénéfices, revenus ou gains provenant de l’Italie est porté en
déduction de tout impôt canadien dû à raison des mêmes
bénéfices, revenus ou gains;
(a) subject to the existing provisions of the law of Canada
regarding the deduction from tax payable in Canada of tax
paid in a territory outside Canada and to any subsequent
modification of those provisions which shall not affect the
general principle hereof and unless a greater deduction or
relief is provided under the laws of Canada, tax payable in
Italy on profits, income or gains arising in Italy shall be
deducted from any Canadian tax payable in respect of such
profits, income or gains;
(b) where, in accordance with any provision of the Convention, income derived by a resident of Canada is exempt from
tax in Canada, Canada may nevertheless, in calculating the
amount of tax on other income, take into account the
exempted income.
b) lorsque, conformément à une disposition quelconque de la
Convention, les revenus qu’un résident du Canada reçoit sont
exempts d’impôts au Canada, le Canada peut néanmoins, pour
calculer le montant de l’impôt sur d’autres revenus, tenir
compte des revenus exemptés.
178
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
51 ELIZ. II
2. In the case of Italy, double taxation shall be avoided as
follows:
2. En ce qui concerne l’Italie, la double imposition est évitée
de la façon suivante :
Where a resident of Italy derives items of income which may be
taxed in Canada, Italy may, in computing its own income taxes
referred to in Article 2 of this Convention, include such items of
income in the tax base unless otherwise expressly provided by
this Convention.
Lorsqu’un résident de l’Italie reçoit des éléments de revenu qui
sont imposables au Canada, l’Italie, en établissant ses impôts sur
le revenu visés à l’article 2 de la présente Convention, peut comprendre dans la base imposable de ses impôts ces éléments de revenu à moins que des dispositions déterminées de la présente
Convention ne prévoient autrement.
In such case, Italy shall allow as a deduction from the tax so computed the income taxes paid in Canada but the deduction shall not
exceed the proportion Italian tax attributable to such items of income that such items bear to the entire income.
No deduction will, however, be allowed in cases where, at the request of the recipient and in accordance with Italian laws, the item
of income is subjected to tax in Italy by way of a final withholding.
Dans ce cas, l’Italie doit déduire des impôts ainsi établis l’impôt
sur les revenus payé au Canada, mais le montant de la déduction
ne peut pas dépasser la quote-part d’impôt italien imputable à ces
éléments de revenu dans la proportion où ces éléments participent à la formation du revenu total.
Toutefois, aucune déduction ne sera accordée dans le cas où l’élément de revenu est, sur demande du bénéficiaire du revenu et en
conformité de la législation italienne, assujetti en Italie à un impôt
final par voie de retenue.
3. For the purposes of this Article, profits, income or gains of
a resident of a Contracting State which may be taxed in the other
Contracting Sate in accordance with this Convention shall be
deemed to arise from sources in that other State.
3. Pour l’application du présent article, les bénéfices, revenus
ou gains d’un résident d’un État contractant qui sont imposables
dans l’autre État contractant conformément à la présente
Convention sont considérés comme provenant de sources situées
dans cet autre État.
ARTICLE 23
ARTICLE 23
Non-discrimination
Non-discrimination
1. Nationals of a Contracting State shall not be subjected in the
other Contracting State to any taxation or any requirement
connected therewith which is other or more burdensome than the
taxation and connected requirements to which nationals of that
other State in the same circumstances are or may be subjected.
1. Les nationaux d’un État contractant ne sont soumis dans
l’autre État contractant à aucune imposition ou obligation y
relative, qui est autre ou plus lourde que celles auxquelles sont ou
pourront être assujettis les nationaux de cet autre État qui se
trouvent dans la même situation.
In particular, the nationals of a Contracting State who are subject
to tax in the other Contracting State shall be granted the same exemptions, basic abatements, deductions and reductions for taxation purposes on account of family responsibilities which are
granted to nationals of the other Contracting State in the same circumstances.
En particulier, les nationaux d’un État contractant qui sont imposables dans l’autre État contractant bénéficient des exemptions,
abattements à la base, déductions et réductions d’impôts ou taxes
accordés pour charges de famille aux nationaux de cet autre État
qui se trouvent dans la même situation.
2. The taxation on a permanent establishment that an
enterprise of a Contracting State has in the other Contracting
State shall not be less favourably levied in that other State than
the taxation levied on enterprises of that other State carrying on
the same activities.
2. L’imposition d’un établissement stable qu’une entreprise
d’un État contractant a dans l’autre État contractant n’est pas
établie dans cet autre État d’une façon moins favorable que
l’imposition des entreprises de cet autre État qui exercent la
même activité.
This provision shall not be construed as obliging a Contracting
State to grant to residents of the other Contracting State any personal allowances, reliefs and reductions for taxation purposes on
account of civil status or family responsibilities which it grants
to its own residents.
La présente disposition ne peut être interprétée comme obligeant
un État contractant à accorder aux résidents de l’autre État
contractant les déductions personnelles, abattements et réductions d’impôt en fonction de la situation ou des charges de famille
qu’il accorde à ses propres résidents.
2002
Conventions fiscales (2002) — Annexe 7
ch. 24
179
3. Enterprises of a Contracting State, the capital of which is
wholly or partly owned or controlled, directly or indirectly, by
one or more residents of the other Contracting State, shall not be
subjected in the first-mentioned State to any taxation or any
requirement connected therewith which is other or more burdensome that the taxation and connected requirements to which
other similar enterprises of the first-mentioned State, the capital
of which is wholly or partly owned or controlled, directly or
indirectly, by one or more residents of a third State, are or may be
subjected.
3. Les entreprises d’un État contractant, dont le capital est en
totalité ou en partie, directement ou indirectement, détenu ou
contrôlé par un ou plusieurs résidents de l’autre État contractant,
ne sont soumises dans le premier État à aucune imposition ou
obligation y relative, qui est autre ou plus lourde que celles
auxquelles sont ou pourront être assujetties les autres entreprises
similaires du premier État et dont le capital est en totalité ou en
partie, directement ou indirectement, détenu ou contrôlé par un
ou plusieurs résidents d’un État tiers.
4. In this Article, the term ‘‘taxation’’ means taxes which are
the subject of this Convention.
4. Le terme « imposition » désigne, dans le présent article, les
impôts visés par la présente Convention.
ARTICLE 24
ARTICLE 24
Mutual Agreement Procedure
Procédure amiable
1. Where a person considers that the actions of one or both of
the Contracting States result or will result for that person in
taxation not in accordance with the provisions of this Convention, that person may, irrespective of the remedies provided by
the domestic laws of those States, present that person’s case to the
competent authority of the Contracting State of which that
person is a resident or, if that person’s case comes under
paragraph 1 of Article 23, to that of the Contracting State of
which that person is a national. The case must be presented within
two years from the first notification of the action resulting in
taxation not in accordance with the Convention.
1. Lorsqu’une personne estime que les mesures prises par un
État contractant ou par les deux États contractants entraînent ou
entraîneront pour elle une imposition non conforme aux dispositions de la présente Convention, elle peut, indépendamment des
recours prévus par le droit interne de ces États, soumettre son cas
à l’autorité compétente de l’État contractant dont elle est un
résident ou, si son cas relève du paragraphe 1 de l’article 23, à
celle de l’État contractant dont elle possède la nationalité. Le cas
doit être soumis dans un délai de deux ans à compter de la
première notification de la mesure qui entraîne une imposition
non conforme aux dispositions de la Convention.
2. That competent authority shall endeavour, if the objection
appears to it to be justified and if it is not itself able to arrive at an
appropriate solution, to resolve the case by mutual agreement
with the competent authority of the other Contracting State, with
a view to the avoidance of taxation not in accordance with the
Convention.
2. Cette autorité compétente s’efforce, si la réclamation lui
paraît fondée et si elle n’est pas elle-même en mesure d’y apporter
une solution satisfaisante, de résoudre le cas par voie d’accord
amiable avec l’autorité compétente de l’autre État contractant, en
vue d’éviter une imposition non conforme à la Convention.
3. The competent authorities of the Contracting States shall
endeavour to resolve by mutual agreement any difficulties or
doubts arising as to the interpretation or application of the
Convention. They may also consult together for the elimination
of double taxation in cases not provided for in the Convention.
3. Les autorités compétentes des États contractants s’efforcent, par voie d’accord amiable, de résoudre les difficultés ou de
dissiper les doutes auxquels peuvent donner lieu l’interprétation
ou l’application de la Convention. Elles peuvent aussi se
concerter en vue d’éliminer la double imposition dans les cas non
prévus par la Convention.
4. The competent authorities of the Contracting States may
communicate with each other directly for the purpose of reaching
an agreement in the sense of the preceding paragraphs. When it
seems advisable in order to reach agreement to have an oral
exchange of opinions, such exchange may take place through a
Commission consisting of representatives of the competent
authorities of the Contracting States.
4. Les autorités compétentes des États contractants peuvent
communiquer directement entre elles en vue de parvenir à un
accord comme il est indiqué aux paragraphes précédents. Si des
échanges de vues oraux semblent devoir faciliter cet accord, ces
échanges de vues peuvent avoir lieu au sein d’une Commission
composée de représentants des autorités compétentes des États
contractants.
5. If any difficulty or doubt arising as to the interpretation or
application of the Convention cannot be resolved by the
competent authorities pursuant to the preceding paragraphs of
this Article, the case may be submitted for arbitration if both
competent authorities and the taxpayer agree and the taxpayer
agrees in writing to be bound by the decision of the arbitration
board. The decision of the arbitration board in a particular case
shall be binding on both States with respect to that case. The
procedure shall be established in an exchange of notes between
the Contracting States.
5. Si les difficultés ou les doutes auxquels peuvent donner lieu
l’interprétation ou l’application de la Convention ne peuvent être
réglés par les autorités compétentes conformément aux paragraphes précédents du présent article, le cas peut, avec l’accord des
deux autorités compétentes et du contribuable, être soumis à
l’arbitrage, pourvu que le contribuable consente par écrit à être
lié par la décision de la commission d’arbitrage. La décision de
la commission d’arbitrage dans une affaire donnée lie les deux
États à l’égard de cette affaire. La procédure à suivre sera précisée
dans un échange de notes entre les États contractants.
180
C. 24
Tax Conventions Implementation, 2002 — Schedule 7
ARTICLE 25
51 ELIZ. II
ARTICLE 25
Exchange of Information
Échange de renseignements
1. The competent authorities of the Contracting States shall
exchange such information as is necessary for carrying out the
provisions of this Convention or of the domestic laws of the
Contracting States concerning taxes covered by this Convention
insofar as the taxation thereunder is not contrary to this
Convention and for the prevention of fiscal evasion. The
exchange of information is not restricted by Article 1. Any
information received by a Contracting State shall be treated as
secret in the same manner as information obtained under the
domestic laws of that State and shall be disclosed only to persons
or authorities (including courts and administrative bodies)
involved in the assessment or collection of, the enforcement in
respect of, or the determination of appeals in relation to, the taxes
covered by the Convention. Such persons or authorities shall use
the information only for such purposes. These persons or
authorities may disclose the information in public court proceedings or in judicial decisions.
1. Les autorités compétentes des États contractants échangent
les renseignements nécessaires pour appliquer les dispositions de
la présente Convention ou celles de la législation interne des États
contractants relative aux impôts visés par la Convention dans la
mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est pas contraire à la
Convention, ainsi qu’à prévenir l’évasion fiscale. L’échange de
renseignements n’est pas restreint par l’article l. Les renseignements reçus par un État contractant sont tenus secrets de la même
manière que les renseignements obtenus en application de la
législation interne de cet État et ne sont communiqués qu’aux
personnes ou autorités (y compris les tribunaux et organes
administratifs) concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts visés par la Convention, par les procédures
concernant ces impôts, ou par les décisions sur les recours relatifs
à ces impôts. Ces personnes ou autorités n’utilisent ces renseignements qu’à ces fins. Elles peuvent faire état de ces renseignements au cours d’audiences publiques de tribunaux ou dans des
jugements.
2. In no case shall the provisions of paragraph 1 be construed
so as to impose on a Contracting State the obligation
2. Les dispositions du paragraphe 1 ne peuvent en aucun cas
être interprétées comme imposant à un État contractant l’obligation :
(a) to carry out administrative measures at variance with the
laws or the administrative practice of that or of the other
Contracting State;
(b) to supply information that is not obtainable under the laws
or in the normal course of the administration of that or of the
other Contracting State; or
(c) to supply information which would disclose any trade,
business, industrial, commercial or professional secret or trade
process, or information, the disclosure of which would be
contrary to public policy (ordre public).
a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa
législation et à sa pratique administrative ou à celles de l’autre
État contractant;
b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être
obtenus sur la base de sa législation ou dans le cadre de sa
pratique administrative normale ou de celles de l’autre État
contractant; ou
c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret
commercial, industriel, professionnel ou un procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait
contraire à l’ordre public.
ARTICLE 26
ARTICLE 26
Diplomatic and Consular Officials
Fonctionnaires diplomatiques et consulaires
Nothing in this Convention shall affect the fiscal privileges of
diplomatic or consular officials under the general rules of
international law or under the provisions of special agreements.
Les dispositions de la présente Convention ne portent pas
atteinte aux privilèges fiscaux dont bénéficient les fonctionnaires
diplomatiques ou consulaires en vertu soit des règles générales
du droit international, soit des dispositions d’accords particuliers.
ARTICLE 27
ARTICLE 27
Request for Refunds
Demande de remboursement
1. Taxes withheld at source in Italy shall, at the request of the
taxpayer, be refunded to the extent that the right to levy the taxes
is limited by the provisions of this Convention. Such request
shall be submitted within the time limits provided for by the
Italian laws and must contain an official certificate issued by the
competent authority of Canada stating that the conditions for
claiming the exemptions or reductions provided for in this