Second Session Deuxième session de la Forty-first Parliament, 2013-14

Second Session Deuxième session de la Forty-first Parliament, 2013-14
Second Session
Forty-first Parliament, 2013-14
Deuxième session de la
quarante et unième législature, 2013-2014
Proceedings of the Standing
Senate Committee on
Délibérations du Comité
sénatorial permanent des
Fisheries and Oceans
Pêches et Océans
Chair:
The Honourable FABIAN MANNING
Président :
L’honorable FABIAN MANNING
Tuesday, January 28, 2014
Tuesday, February 4, 2014
Le mardi 28 janvier 2014
Le mardi 4 février 2014
Issue No. 2
Fascicule no 2
First and second meetings on:
Première et deuxième réunions concernant :
The regulation of aquaculture, current challenges and
future prospects for the industry in Canada
La réglementation de l’aquaculture, les défis actuels et
les perspectives d’avenir de l’industrie au Canada
WITNESS:
(See back cover)
TÉMOIN :
(Voir à l’endos)
51146-51171
STANDING SENATE COMMITTEE ON
FISHERIES AND OCEANS
COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES
PÊCHES ET DES OCÉANS
The Honourable Fabian Manning, Chair
Président : L’honorable Fabian Manning
The Honourable Elizabeth Hubley, Deputy Chair
Vice-présidente : L’honorable Elizabeth Hubley
and
et
The Honourable Senators:
Les honorables sénateurs :
Baker, P.C.
Beyak
* Carignan, P.C.
(or Martin)
* Cowan
(or Fraser)
Enverga
Lovelace Nicholas
McInnis
Munson
Poirier
Raine
Stewart Olsen
Wells
Baker, C.P.
Beyak
* Carignan, C.P.
(ou Martin)
* Cowan
(ou Fraser)
Enverga
Lovelace Nicholas
McInnis
Munson
Poirier
Raine
Stewart Olsen
Wells
* Ex officio members
(Quorum 4)
* Membres d’office
(Quorum 4)
Changes in membership of the committee:
Modifications de la composition du comité :
Pursuant to rule 12-5, membership of the committee was
amended as follows:
Conformément à l’article 12-5 du Règlement, la liste des membres
du comité est modifiée, ainsi qu’il suit :
The Honourable Senator Munson replaced the Honourable
Senator Robichaud, P.C. (January 27, 2014).
L’honorable sénateur Munson a remplacé l’honorable
sénateur Robichaud, C.P. (le 27 janvier 2014).
The Honourable Senator Beyak replaced the Honourable
Senator Seth (December 4, 2013).
L’honorable sénatrice Beyak a remplacé l’honorable
sénatrice Seth (le 4 décembre 2013).
Published by the Senate of Canada
Available on the Internet: http://www.parl.gc.ca
Publié par le Sénat du Canada
Disponible sur internet: http://www.parl.gc.ca
4-2-2014
Pêches et océans
2:3
ORDRE DE RENVOI
ORDER OF REFERENCE
Extract from the Journals of the Senate, Monday, December 9, 2013:
Extrait des Journaux du Sénat du lundi 9 décembre 2013 :
The Honourable Senator Manning moved, seconded by
the Honourable Senator Unger:
L’honorable sénateur Manning propose, appuyé par
l’honorable sénatrice Unger,
That the Standing Senate Committee on Fisheries and
Oceans be authorized to examine and report on the
regulation of aquaculture, current challenges and future
prospects for the industry in Canada;
Que le Comité sénatorial permanent des pêches et des
océans soit autorisé à étudier, afin d’en faire rapport,
la réglementation de l’aquaculture, les défis actuels et les
perspectives d’avenir de l’industrie au Canada;
That the papers and evidence received and taken and
work accomplished by the committee on this subject during
the First Session of the Forty-first Parliament be referred to
the committee; and
Que les documents reçus, les témoignages entendus et les
travaux accomplis par le comité à ce sujet au cours de la
première session de la quarante et unième législature soient
renvoyés au comité;
That the committee report from time to time to the
Senate, but no later than June 30, 2015, and that the
committee retain all powers necessary to publicize its
findings for 180 days after the tabling of the final report.
Que le comité fasse de temps à autre rapport au Sénat,
mais au plus tard le 30 juin 2015, et qu’il conserve tous
les pouvoirs nécessaires pour diffuser ses conclusions dans
les 180 jours suivant le dépôt du rapport final.
The question being put on the motion, it was adopted.
La motion, mise aux voix, est adoptée.
Le greffier du Sénat,
Gary W. O’Brien
Clerk of the Senate
2:4
Fisheries and Oceans
MINUTES OF PROCEEDINGS
PROCÈS-VERBAUX
OTTAWA, Tuesday, January 28, 2014
(4)
OTTAWA, le mardi 28 janvier 2014
(4)
[English]
4-2-2014
[Traduction]
The Standing Senate Committee on Fisheries and Oceans met
in camera this day at 5:08 p.m., in room 505, Victoria Building,
the chair, the Honourable Fabian Manning, presiding.
Le Comité sénatorial permanent des pêches et des océans
se réunit aujourd’hui, à huis clos, à 17 h 8, dans la pièce 505 de
l’édifice Victoria, sous la présidence de l’honorable Fabian
Manning (président).
Members of the committee present: The Honourable Senators
Beyak, Enverga, Hubley, Manning, Poirier, Raine, Stewart Olsen
and Wells (8).
Membres du comité présents : Les honorables sénateurs Beyak,
Enverga, Hubley, Manning, Poirier, Raine, Stewart Olsen et
Wells (8).
In attendance: Odette Madore, Analyst, Parliamentary
Information and Research Services, Library of Parliament.
Également présente : Odette Madore, analyste, Service
d’information et de recherche parlementaires, Bibliothèque du
Parlement.
Also present: The official reporters of the Senate.
Aussi présents : Les sténographes officiels du Sénat.
Pursuant to the order of reference adopted by the Senate on
Monday, December 9, 2013, the committee began its study on the
regulation of aquaculture, current challenges and future prospects
for the industry in Canada.
Conformément à l’ordre de renvoi adopté par le Sénat
le lundi 9 décembre 2013, le comité entreprend son étude sur la
réglementation de l’aquaculture, les défis actuels et les
perspectives d’avenir de l’industrie au Canada.
Pursuant to rule 12-16(1)(d), the committee considered a
draft agenda (future business).
Conformément à l’article 12-16(1)d) du Règlement,
le comité examine le programme de ses travaux futurs.
À 17 h 46, la séance est suspendue.
At 5:46 p.m., the committee suspended.
At 5:50 p.m., the committee resumed in public to consider a
draft budget.
L’honorable sénateur Wells propose :
The Honourable Senator Wells moved:
That the following special study budget application on
aquaculture for the fiscal year ending March 31, 2014,
with adjustments resulting from this meeting and following
a final review by the Senate administration to be overseen by
the Subcommittee on Agenda and Procedure, be approved
for submission to the Standing Committee on Internal
Economy, Budgets and Administration:
$ 172,017
$ 172,017
After debate, the question being put on the motion, it was
adopted.
At 5:54 p.m., the committee adjourned to the call of the chair.
ATTEST:
Que la demande de budget suivante relative à l’étude
spéciale sur l’aquaculture pour l’exercice se terminant
le 31 mars 2014, une proposition qui sera revue à la fin de
cette réunion, puis qui devra être examinée une dernière fois
par l’administration du Sénat, sous la supervision du
Sous-comité du programme et de la procédure, soit
approuvée aux fins de présentation au Comité permanent
de la régie interne, des budgets et de l’administration :
RÉSUMÉ DU BUDGET
SUMMARY OF BUDGET
ACTIVITY 1:
Public Hearings and Fact-Finding
Mission in British Columbia
TOTAL
À 17 h 50, la séance publique reprend afin d’examiner un
budget provisoire.
ACTIVITÉ 1 :
Audiences publiques et mission
d’information en Colombie-Britannique
TOTAL
172 017 $
172 017 $
Après débat, la motion, mise aux voix, est adoptée.
À 17 h 54, le comité s’ajourne jusqu’à nouvelle convocation de
la présidence.
ATTESTÉ :
4-2-2014
Pêches et océans
2:5
OTTAWA, le mardi 4 février 2014
(5)
OTTAWA, Tuesday, February 4, 2014
(5)
[Traduction]
[English]
The Standing Senate Committee on Fisheries and Oceans met
this day at 5:32 p.m., in room 9, Victoria Building, the chair,
the Honourable Fabian Manning, presiding.
Le Comité sénatorial permanent des pêches et des océans
se réunit aujourd’hui, à 17 h 32, dans la pièce 9 de l’édifice
Victoria, sous la présidence de l’honorable Fabian Manning
(président).
Members of the committee present: The Honourable Senators
Beyak, Enverga, Hubley, Manning, McInnis, Poirier, Raine,
Stewart Olsen and Wells (9).
Membres du comité présents : Les honorables sénateurs Beyak,
Enverga, Hubley, Manning, McInnis, Poirier, Raine, Stewart
Olsen et Wells (9).
In attendance: Odette Madore, Analyst, Parliamentary
Information and Research Services, Library of Parliament.
Également présente : Odette Madore, analyste, Service
d’information et de recherche parlementaires, Bibliothèque du
Parlement.
Aussi présents : Les sténographes officiels du Sénat.
Also present: The official reporters of the Senate.
Pursuant to the order of reference adopted by the Senate on
Monday, December 9, 2013, the committee continued its study on
the regulation of aquaculture, current challenges and future
prospects for the industry in Canada.
Conformément à l’ordre de renvoi adopté par le Sénat
le lundi 9 décembre 2013, le comité poursuit son étude sur la
réglementation de l’aquaculture, les défis actuels et les
perspectives d’avenir de l’industrie au Canada.
WITNESS:
TÉMOIN :
Environment Canada:
Environnement Canada :
Louise Métivier, Director General, Industrial Sectors
Directorate, Environmental Stewardship Branch.
Louise Métivier, directrice générale, Direction des secteurs
industriels, Direction générale de l’intendance
environnementale.
Ms. Métivier made a statement and answered questions.
Mme Métivier fait une déclaration et répond aux questions.
At 6:24 p.m., the committee suspended.
À 18 h 24, la séance est suspendue.
At 6:34 p.m., pursuant to rule 12-16(1)(d), the committee
resumed in camera to consider a draft agenda (future business).
À 18 h 34, conformément à l’article 12-16(1)d) du Règlement,
la séance se poursuit à huis clos afin que le comité examine le
programme de ses travaux futurs.
At 6:48 p.m., the committee adjourned to the call of the chair.
À 18 h 48, le comité s’ajourne jusqu’à nouvelle convocation de
la présidence.
ATTEST:
ATTESTÉ :
Le greffier du comité,
Maxwell Hollins
Clerk of the Committee
2:6
Fisheries and Oceans
4-2-2014
EVIDENCE
TÉMOIGNAGES
OTTAWA, Tuesday, January 28, 2014
OTTAWA, le mardi 28 janvier 2014
The Standing Senate Committee on Fisheries and Oceans met
this day at 5:08 p.m. for the consideration of a draft budget to
study the regulation of aquaculture, current challenges and future
prospects for the industry in Canada.
Le Comité sénatorial permanent des pêches et des océans
se réunit aujourd’hui, à 17 h 8, pour examiner l’ébauche d’un
budget en vue de son étude sur la réglementation de l’aquaculture,
les défis actuels et les perspectives d’avenir de l’industrie au
Canada.
Senator Fabian Manning (Chair) in the chair.
[English]
Le sénateur Fabian Manning (président) occupe le fauteuil.
[Traduction]
The Chair: Honourable senators, we are here this evening to
discuss the proposed trip by the committee to British Columbia,
looking at the end of March of this year. The trip is to begin our
fact-finding mission and public hearings in British Columbia in
regard to our aquaculture study.
Le président : Mesdames et messieurs les sénateurs, nous
sommes ici ce soir pour discuter du voyage que le comité se
propose de faire en Colombie-Britannique à la fin mars 2014.
Ce voyage marquerait le début de notre mission d’étude et de nos
audiences publiques en Colombie-Britannique dans le cadre de
notre étude sur l’aquaculture.
We have a proposed itinerary put in place, which looks at factfinding visits to Tofino, Campbell River and Baynes Sound and
the possible public hearings in Vancouver, British Columbia. We
will work out the details as time goes forward, with availability of
places and whether there are individuals or organizations that will
want to appear before us. I trust everybody had an opportunity to
look through the proposed itinerary for the travel.
Nous avons déjà une proposition d’itinéraire, qui comprend
des visites d’observation à Tofino, à Campbell River et à Baynes
Sound, ainsi que des audiences publiques possibles à Vancouver,
en Colombie-Britannique. Nous allons en préciser les détails au
fur et à mesure que le temps avance, comme le nombre de places
disponibles et l’identité des personnes ou des organisations qui
voudront comparaître devant nous. Je suppose que tout le monde
a eu la chance de prendre connaissance de l’itinéraire proposé
pour ce voyage.
With that, I will be asking the committee for a motion that the
budget proposal, amounting to $161,195 for the special study on
aquaculture for the fiscal year ending March 31, 2014, with
adjustments resulting from this meeting and following a final
review by the Senate administration to be overseen by the
Subcommittee on Agenda and Procedure, be approved for
submission to the Standing Committee on Internal Economy,
Budgets and Administration.
Sur ce, je vais demander aux membres du comité de me
soumettre une motion pour la proposition d’un budget qui s’élève
à 161 195 $, pour notre étude spéciale sur l’aquaculture au cours
de l’exercice se terminant le 31 mars 2014, une proposition qui
sera revue à la fin de cette réunion, puis qui devra être examinée
une dernière fois par l’administration du Sénat, sous la
supervision du Sous-comité du programme et de la procédure,
puis recevoir l’approbation du Comité permanent de la régie
interne, des budgets et de l’administration.
Just to let you know, what I have worded here is the
straightforward budget of approximately $161,195 for the end
of this fiscal year and, as we put the final touches on that and we
need to make some adjustments to the budget in relation to cost,
the subcommittee would have the opportunity to do that instead
of bringing the whole committee together when we get the final
tally on cost.
Je tiens à préciser que j’ai écrit ici que nous demandions un
budget d’environ 161 195 $ pour le temps qu’il nous reste d’ici la
fin de l’exercice, mais nous devons encore y mettre la touche
finale, puisqu’il faudra revoir certains coûts. Le sous-comité
pourra s’en charger, plutôt que nous n’en discutions en comité
plénier, et il le fera dès que nous aurons les prévisions finales.
I will look for a motion. Moved by Senator Wells and seconded
by Senator Hubley.
Je vais donc vous demander une motion. Elle est proposée par
le sénateur Wells, avec l’appui de la sénatrice Hubley.
All those in favour? Contra-minded?
Qui est pour? Qui est contre?
Carried.
Adoptée.
Also what has been put forward to committee members is a
proposed work plan for our study. It’s very detailed in relation to
dealing with the federal government departments for the
beginning of the plan and involving people in the industry,
people who have questions about the industry, people who may
En outre, les membres du comité ont reçu une proposition de
plan de travail pour notre étude. Elle est très détaillée et prévoit
que nous entendions d’abord les représentants des ministères
fédéraux, puis des représentants de l’industrie, des gens qui ont
des questions sur l’industrie, des gens qui ne sont pas
4-2-2014
Pêches et océans
2:7
not be necessarily in favour and people who are. We are hoping to
have a broad range of panels and individuals come before us to
learn as much as we can about aquaculture.
nécessairement en faveur de l’aquaculture et des gens qui le sont.
Nous espérons entendre les témoignages les plus diversifiés
possible afin d’en apprendre autant que nous le pouvons sur
l’aquaculture.
I ask that you take the opportunity over the next week or so to
review the proposed work plan. Feel free to make suggestions to
me or to the clerk or an analyst in relation to who you would like
to give the opportunity to come before our committee in regard to
the study, especially when it comes to the travel we are proposing
to do across Canada. I would ask you to have a look at that and
get back to us with any suggestions that you would like to put
forward.
Je vous demande de bien vouloir jeter un coup d’œil à ce plan
de travail d’ici une semaine. N’hésitez pas à me faire des
propositions ou à en faire part au greffier ou à un analyste si
vous souhaitez inviter un témoin en particulier dans le cadre de
cette étude, particulièrement pendant le voyage que nous nous
proposons de faire au Canada. Je vous demanderais donc d’y jeter
un coup d’œil et de nous faire part de tout ce que vous voudriez y
ajouter.
Are there any questions or comments about what I have
proposed? No? Everybody’s happy?
Y a-t-il des questions ou des commentaires sur ce que je viens
de proposer? Non? Tout le monde est content?
With that, I hope you enjoy the rest of 2014 and will be as
happy as you are this evening.
Sur ce, je vous souhaite beaucoup de plaisir pour le reste de
2014 et j’espère que vous serez aussi heureux que vous l’êtes ce
soir.
(The committee adjourned.)
(La séance est levée.)
OTTAWA, Tuesday, February 4, 2014
OTTAWA, le mardi 4 février 2014
The Standing Senate Committee on Fisheries and Oceans met
this day at 5:32 p.m. to study the regulation of aquaculture,
current challenges and future prospects for the industry in
Canada.
Le Comité sénatorial permanent des pêches et des océans se
réunit aujourd’hui, à 17 h 32, pour effectuer l’étude sur la
réglementation de l’aquaculture, les défis actuels et les
perspectives d’avenir de l’industrie au Canada.
Senator Fabian Manning (Chair) in the chair.
[English]
Le sénateur Fabian Manning (président) occupe le fauteuil.
[Traduction]
The Chair: I would like to call the meeting to order and
welcome everyone to the Standing Senate Committee on Fisheries
and Oceans as we continue our study into the regulation of
aquaculture, its current challenges and future prospects for the
industry in Canada.
Le président : Je déclare la séance ouverte. Bienvenue à tous à
la séance du Comité sénatorial permanent des pêches et des
océans, qui poursuit son étude sur la réglementation de
l’aquaculture, les défis actuels et les perspectives d’avenir de
l’industrie au Canada.
My name is Fabian Manning, I’m from Newfoundland and
Labrador. I’m going to ask the senators around the table to
introduce themselves before we get to our guest.
Je m’appelle Fabian Manning, originaire de Terre-Neuve-etLabrador. Je demanderais aux sénateurs ici présents de se
présenter avant que nous n’entendions notre témoin.
Senator Wells: My name is David Wells from Newfoundland
and Labrador.
Le sénateur Wells : Je m’appelle David Wells, de Terre-Neuveet-Labrador.
Senator Beyak: Senator Lynn Beyak from northwestern
Ontario.
La sénatrice Beyak : Je suis la sénatrice Lynn Beyak,
du Nord-Ouest de l’Ontario.
Senator Hubley: Elizabeth Hubley, senator from P.E.I.
La sénatrice Hubley : Elizabeth Hubley, sénatrice de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Senator McInnis: Senator Tom McInnis from Nova Scotia.
Le sénateur McInnis : Tom McInnis, sénateur de NouvelleÉcosse.
Senator Poirier: Senator Rose-May Poirier from
New Brunswick.
La sénatrice Poirier : Rose-May Poirier, sénatrice du NouveauBrunswick.
Senator Stewart Olsen: Carolyn Stewart Olsen,
New Brunswick.
La sénatrice Stewart Olsen : Carolyn Stewart Olsen,
du Nouveau-Brunswick.
Senator Enverga: Senator Tobias Enverga from Ontario.
Le sénateur Enverga : Je suis le sénateur Tobias Enverga,
de l’Ontario.
2:8
Fisheries and Oceans
4-2-2014
Senator Raine: I’m Senator Nancy Greene Raine from B.C.
La sénatrice Raine : Je suis la sénatrice Nancy Greene Raine,
de la Colombie-Britannique.
The Chair: I will ask the witness to introduce herself.
I understand you have opening remarks you would like to
make. After that we will open up the floor to questions from the
senators.
Le président : Je demanderai au témoin de se présenter. Je crois
comprendre que vous souhaiteriez faire un exposé. Nous
laisserons ensuite les sénateurs vous poser des questions.
I would like to advise senators that following the discussions
with our witness, we will break for a couple minutes and then
come back in camera to discuss some future business.
Je voudrais informer les sénateurs qu’après nos échanges avec
le témoin, nous ferons une pause de quelques minutes avant de
nous réunir à huis clos pour discuter des travaux futurs du comité.
The floor is yours.
[Translation]
Vous avez la parole.
[Français]
Louise Métivier, Director General, Industrial Sectors
Directorate, Environmental Stewardship Branch; Good evening
Mr. Chair, senators, members of the committee; my name is
Louise Métivier and I am the Director General of the Industrial
Sectors Directorate at Environment Canada.
Louise Métivier, directrice générale, Direction des secteurs
industriels, Direction générale de l’intendance environnementale,
Environnement Canada : Bonsoir monsieur le président, chers
sénateurs, membres du comité; je me nomme Louise Métivier, je
suis la directrice générale de la Direction des secteurs industriels à
Environnement Canada.
The Industrial Sectors Directorate implements most of
Environment Canada’s regulations related to the Fisheries Act.
I am pleased to have the opportunity to discuss the role of
Environment Canada with respect to the aquaculture industry.
La Direction des secteurs industriels est responsable de la
majorité des règlements d’Environnement Canada qui se
rapportent à la Loi sur les pêches. Je suis heureuse d’avoir
l’occasion de discuter avec vous aujourd’hui du r ôle
d’Environnement Canada en ce qui a trait à l’industrie de
l’aquaculture.
As you said, Mr. Chair, I will begin with a brief statement.
After that I would be pleased to answer your questions.
Comme vous l’avez mentionné, monsieur le président, je ferai
un bref énoncé; ensuite je serai heureuse de répondre à vos
questions.
[English]
[Traduction]
Allow me to begin by noting that although departments like
Transport and Natural Resources Canada address pollution from
some sources, Environment Canada is the lead federal department
responsible for minimizing threats to Canadians and our
environment from pollution, including pollution to water. The
department fulfills this role through the implementation of a
number of acts and regulations. Two key laws that directly relate
to the aquaculture sector are the Canadian Environmental
Protection Act and the Fisheries Act. Let me start with the
Fisheries Act.
Permettez-moi de commencer en faisant remarquer que si
certains ministères tels que Transports Canada et Ressources
naturelles contrôlent la pollution en provenance de certaines
sources, Environnement Canada est le ministère fédéral chargé de
réduire les menaces provenant de la pollution, y compris la
pollution des eaux, à l’intention des Canadiens et de leur
environnement. Le ministère s’acquitte de ce rôle par la mise en
application d’un certain nombre de lois et de règlements. Les deux
mesures législatives principales qui se rapportent directement au
secteur de l’aquaculture sont la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement et la Loi sur les pêches. Si vous le voulez bien,
je commencerai par la Loi sur les pêches.
As you would expect, the Fisheries Act is the responsibility of
the Minister of Fisheries and Oceans. Under a long-standing
arrangement, however, Environment Canada leads the
implementation and enforcement of the pollution prevention
provisions of the Fisheries Act in most situations.
Comme on pourrait s’y attendre, la Loi sur les pêches relève de
la responsabilité du ministère des Pêches et des Océans.
Cependant, en vertu d’une entente de longue durée,
Environnement Canada dirige dans la plupart des cas la mise en
œuvre et la mise en application des dispositions de la Loi sur les
pêches en matière de prévention de la pollution.
The pollution prevention provisions are a strong and
important tool for the protection of water quality. Section 36(3)
of the Fisheries Act prohibits the deposit of harmful substances to
Les dispositions en matière de prévention de la pollution
constituent un outil solide et important afin de protéger la qualité
de l’eau. Le paragraphe 36(3) de la Loi sur les pêches interdit le
4-2-2014
Pêches et océans
2:9
waters frequented by fish, except in cases where a regulation
allows the deposit and sets conditions on those releases.
rejet de substances nocives dans les eaux fréquentées par les
poissons, sauf dans les situations où un règlement permet de tels
rejets et fixe des conditions à l’égard de ceux-ci.
It is important to note that changes brought to the Fisheries
Act in 2012 through the Jobs, Growth and Long-term Prosperity
Act did not change the scope of this prohibition. It continues to
prohibit the release of harmful substances to waters frequented by
any fish.
Il est important de noter que des changements apportés à la
Loi sur les pêches en 2012 aux termes de la Loi sur l’emploi, la
croissance et la prospérité durable n’ont pas changé la portée de
cette interdiction. Elle continue d’interdire le rejet de substances
nocives dans les eaux fréquentées par les poissons.
Under the pollution prevention provisions of the Fisheries Act,
Environment Canada has established regulations that control
water pollution from several important sources, such as metal
mines, pulp and paper facilities and the recently completed
regulation for municipal waste water systems. These regulations
override the prohibition in section 36(3) but place strict limits on
the amount of harmful substances that can be released to water.
En vertu des dispositions en matière de prévention de la
pollution de la Loi sur les pêches, Environnement Canada a établi
un règlement qui contrôle la pollution de l’eau en provenance de
plusieurs sources importantes, comme les mines métallifères, les
pâtes et papier, et le règlement récemment élaboré pour les
systèmes municipaux d’eaux usées. Ce règlement l’emporte sur
l’interdiction qui se trouve au paragraphe 36(3), mais instaure des
limites strictes quant au volume des substances nocives qui peut
être rejeté dans l’eau.
Although Environment Canada is the overall lead for pollution
prevention under the Fisheries Act, the Department of Fisheries
and Oceans is accountable to Parliament for the overall
implementation of the act. It is also the lead department for the
management of fisheries resources, including aquaculture both
generally and under the Fisheries Act. As such, my colleagues
from DFO will be best placed to speak about the work they are
undertaking right now under the Fisheries Act to manage any
adverse environmental impacts from aquaculture operations in
Canada.
Bien qu’Environnement Canada soit le responsable principal
de la prévention de la pollution en vertu de la Loi sur les pêches, le
ministère des Pêches et des Océans est responsable devant le
Parlement de la mise en œuvre générale de la loi. Il est aussi le
principal ministère fédéral responsable de la gestion des
ressources halieutiques, y compris l’aquaculture, de façon
générale et en vertu de la Loi sur les pêches. Mes collègues du
ministère de MPO sont donc les mieux placés pour vous parler des
travaux qu’ils ont entrepris aux termes de la Loi sur les pêches
afin de gérer les effets défavorables des activités d’aquaculture sur
l’environnement au Canada.
Let me turn to the other law administered by Environment
Canada that is relevant to some aspects of aquaculture
operations. The Canadian Environmental Protection Act is
another important part of Canada’s federal environmental
legislation aimed at preventing pollution and protecting the
environment and human health.
Permettez-moi maintenant de porter mon attention sur les
autres lois administrées par Environnement Canada qui
concernent certaines facettes des activités d’aquaculture. La Loi
canadienne sur la protection de l’environnement est un autre
élément important des lois fédérales canadiennes sur
l’environnement visant à prévenir la pollution et à protéger
l’environnement et la santé humaine.
Among other things, the Canadian Environmental Protection
Act implements Canada’s obligations under the London Protocol,
a marine pollution prevention treaty, by controlling the disposal
of waste and other matter at sea and by requiring assessment,
monitoring and remedial actions to ensure protection of the
marine environment when disposal at sea occurs.
La Loi canadienne sur la protection de l’environnement met
notamment en œuvre les obligations du Canada en vertu du
Protocole de Londres, un traité de prévention de la pollution
marine, en contrôlant le rejet de déchets ou d’autres substances en
mer et en exigeant des évaluations, de la surveillance et des
mesures correctives afin d’assurer la protection de
l’environnement marin lorsque des immersions en mer se
produisent.
As some of the deposits made in the course of aquaculture
activities might be considered harmful, Environment Canada has
been working with the Department of Fisheries and Oceans to
ensure that the regulations DFO is developing are in line and
compatible with other potentially relevant legislation, including
the requirements related to disposal at sea.
Puisque certains des rejets effectués dans le cadre d’activités
liées à l’aquaculture pourraient être considérés comme nocifs,
Environnement Canada collabore avec Pêches et Océans Canada
afin de veiller à ce que les règlements que ce dernier est en train
d’élaborer cadrent et sont compatibles avec d’autres lois qui
pourraient être pertinentes, notamment les exigences relatives à
l’immersion en mer.
Finally, Environment Canada also carries out some scientific
monitoring related to the aquaculture sector. For example,
Environment Canada’s Marine Water Quality Monitoring
Enfin, Environnement Canada effectue également une
surveillance scientifique du secteur de l’aquaculture. Par
exemple, le programme de Surveillance de la qualité des eaux
2:10
Fisheries and Oceans
4-2-2014
Program identifies areas where pollution from various sources,
including aquaculture facilities, may compromise the sanitary
condition required for shellfish harvesting.
marines d’Environnement Canada permet de détecter les zones où
la pollution en provenance de diverses sources, y compris les
installations d’aquaculture, pourrait compromettre les conditions
sanitaires nécessaires à la récolte des mollusques.
The program also recommends areas to Fisheries and Oceans
Canada that should be closed to shellfish harvesting. This work
protects the health and safety of shellfish-consuming Canadians
and keeps international markets open to Canadian shellfish
exports.
Dans le cadre de ce programme, on recommande également à
Pêches et Océans Canada les zones où la récolte des mollusques
devrait être interdite. Ces travaux protègent la santé et la sécurité
des Canadiens qui consomment les mollusques et permettent aux
marchés internationaux de demeurer ouverts aux exportations de
mollusques canadiens.
[Translation]
Mr. Chair, ladies and gentlemen members of the committee,
this concludes my overview of Environment Canada’s role with
respect to the aquaculture industry. I would now be pleased to
answer any questions you may have.
[English]
[Français]
Monsieur le président, mesdames et messieurs les membres du
comité, cela conclut mon tour d’horizon sur le rôle de
Environnement Canada en ce qui concerne l’industrie de
l’aquaculture. J’aimerais vous remercier et il me fera maintenant
plaisir de répondre à vos questions.
[Traduction]
Senator Hubley: Thank you for your presentation this evening.
La sénatrice Hubley : Je vous remercie d’avoir fait cet exposé ce
soir.
There is currently a case in front of the courts that involves an
aquaculture facility on P.E.I. There’s a concern that assessments
were done too quickly, without any public consultation. For an
aquaculture facility to be federally approved, are environmental
assessments under the Canadian Environmental Assessment Act
required?
Les tribunaux sont actuellement saisis d’une affaire concernant
une installation d’aquaculture de l’Île-du-Prince-Édouard.
Certains craignent que les évaluations n’aient été effectuées trop
rapidement, sans consultation publique. Faut-il procéder à des
évaluations environnementales en vertu de la Loi canadienne sur
l’évaluation environnementale pour qu’une installation
d’aquaculture reçoive l’approbation du fédéral?
Ms. Métivier: Every new aquaculture facility used to require a
federal environmental assessment until the recent changes to the
CEA Act. There were changes in 2012 as part of the Job, Growth
and Long-term Prosperity Act, and now aquaculture facilities do
not require a federal environmental assessment. Having said that,
most of them still require provincial environmental assessments in
most cases.
Mme Métivier : Chaque installation d’aquaculture devait faire
l’objet d’une évaluation environnementale fédérale jusqu’à ce que
la LCEE soit modifiée récemment. Par suite de ces modifications,
apportées en 2012 en vertu de la Loi sur l’emploi, la croissance et
la prospérité durable, les installations d’aquaculture ne doivent
plus faire l’objet d’une évaluation environnementale fédérale.
Cela dit, il faut encore procéder à une évaluation
environnementale provinciale pour la plupart d’entre elles.
Senator Hubley: What was the reasoning behind not having an
across-the-board federal approval for all of those facilities?
La sénatrice Hubley : Sur quel raisonnement repose cette
décision de ne pas toujours exiger une approbation fédérale pour
ces installations?
Ms. Métivier: I’m not in a position to answer that question.
You would have to ask the Canadian Environmental Assessment
Agency, which is independent from Environment Canada. I’m not
aware of the reason they make these changes to the act.
Mme Métivier : Je ne suis pas en mesure de répondre à cette
question. Il faudrait que vous le demandiez à l’Agence canadienne
d’évaluation environnementale, qui est indépendante
d’Environnement Canada. J’ignore pourquoi elle a apporté ces
modifications à la loi.
Senator Hubley: I have a question on research programs
pertaining to the environment. How many aquaculture-related
research programs, both intramural and extramural, are
supported by your department?
La sénatrice Hubley : J’ai une question sur les programmes de
recherche en matière d’environnement. Combien de programmes
de recherche en aquaculture, qu’ils soient intramuros et
extramuros, votre ministère appuie-t-il?
Ms. Métivier: I’m aware of the one that I mentioned, which is
the Marine Water Quality Monitoring Program, for the health of
shellfish.
Mme Métivier : Je connais celui dont j’ai parlé, soit le
programme de Surveillance de la qualité des eaux marines, qui
concerne la santé des mollusques.
4-2-2014
Pêches et océans
2:11
Our Science and Technology Branch also works closely with
the PMRA, the Pest Management Regulatory Agency. They have
been doing a lot of work on pesticide management and assessing
the risk of using pesticides in water. As you know, Health Canada
is responsible for regulating the use of pesticides, but our scientists
collaborate on the assessment and, before they get registered, the
environmental assessment and risk assessment of their impacts on
water quality.
Notre Direction générale de la science et de la technologie
collabore aussi étroitement avec l’Agence de réglementation de la
lutte antiparasitaire, ou ARLA. Elles ont fait beaucoup de travail
concernant la gestion des pesticides et l’évaluation du risque que
pose leur utilisation dans l’eau. Comme vous le savez, Santé
Canada est responsable de la réglementation de l’utilisation des
pesticides, mais nos scientifiques collaborent sur le plan de
l’évaluation, et effectuent une évaluation environnementale et une
évaluation du risque afin de déterminer leur impact sur la qualité
de l’eau avant de les approuver.
Those are the main science programs I’m aware of. There may
be other science work where we collaborate very closely with
Health Canada and DFO on water quality, but I wouldn’t know
of official programs outside of those two areas.
Ce sont là les principaux programmes que je connais. Il existe
peut-être d’autres travaux scientifiques dans le cadre desquels
nous collaborons étroitement avec Santé Canada et MPO en ce
qui concerne la qualité de l’eau, mais je ne connais pas de
programmes officiels en dehors de ces deux domaines.
Senator Hubley: Do you know how much funding
Environment Canada devotes to aquaculture research?
La sénatrice Hubley : Savez-vous quel financement
Environnement affecte à la recherche sur l’aquaculture?
Ms. Métivier: No, I wouldn’t, because we’re not responsible
for looking at the aquaculture industry, per se. We collaborate on
environmental science related to aquaculture.
Mme Métivier : Non, je l’ignore, car nous ne sommes pas
chargés d’examiner l’industrie de l’aquaculture comme telle. Nous
collaborons dans le domaine de la science de l’environnement en
ce qui concerne l’aquaculture.
I wouldn’t know how much exactly we invest in terms of
resources. It is more a support role.
Je ne pourrais dire combien nous investissons exactement au
chapitre des ressources. Nous avons davantage un rôle de soutien.
Senator Wells: Thank you, Ms. Métivier, for your presentation
and your answers so far. I wanted to ask you about CEAA 2012
and the changes that resulted from that streamlining of the
process.
Le sénateur Wells : Merci, madame Métivier, de votre exposé et
des réponses que vous avez formulées jusqu’à présent. Je voulais
vous interroger au sujet de la LCEE 2012 et des modifications
découlant de la rationalisation du processus.
Environment Canada does not receive applications, or do they
review based on an application that DFO receives? After the
CEAA 2012 changes, how does that process work now?
Environnement Canada n’accueille pas de demandes, ou est-ce
que le ministère effectue des examens en fonction des demandes
que MPO reçoit? Comment le processus fonctionne-t-il par suite
des modifications apportées à la LCEE en 2012?
Ms. Métivier: There are no federal environmental assessments,
so the federal government does not issue them. We are
occasionally asked for our views on the implications of, let’s
say, a project on the environment. For example, if a new
aquaculture facility were under an environmental assessment
review from a province and it was close to a protected wildlife
area, the provinces could ask DFO for input on the risk to the
environment of building it that close, and then DFO would
involve us and get our views. But we would not have a direct
intervening role, per se.
Mme Métivier : Comme le gouvernement fédéral n’est pas tenu
d’effectuer des évaluations environnementales, il n’en publie pas.
On nous demande occasionnellement de donner notre avis, disons
sur les répercussions d’un projet sur l’environnement. Par
exemple, si une nouvelle installation d’aquaculture visée par une
évaluation environnementale provinciale était située à proximité
d’une réserve faunique protégée, les provinces pourraient
demander à MPO de donner son avis sur le risque que pose la
construction de l’installation aussi près de la zone protégée. MPO
nous demanderait alors notre opinion, mais nous
n’interviendrions pas directement dans le processus comme tel.
Senator Stewart Olsen: You said that you recommend to
Fisheries and Oceans areas that should be closed to shellfish
harvesting. Can you tell me how you go about that? When you
have more than one department and people working in different
areas, I sometimes worry that the communication may lag a little
bit, and then the action may lag. I’m wondering how that all
works out.
La sénatrice Stewart Olsen : Vous avez indiqué que vous avez
recommandé à Pêches et Océans des zones où il serait interdit de
récolter des crustacés. Pouvez-vous me dire comment vous
procédez? Quand interviennent plusieurs ministères et personnes
travaillant dans différents domaines, je crains parfois que les
communications et les mesures n’accusent quelques retards. Je me
demande comment ce processus fonctionne.
2:12
Fisheries and Oceans
4-2-2014
Ms. Métivier: The science side is not my area, so if you’re not
satisfied with the details of my answer, I can provide more
information on the programs.
Mme Métivier : L’aspect scientifique n’est pas de mon ressort.
Ainsi, si vous n’êtes pas satisfaite des détails de ma réponse, je
peux vous fournir davantage de renseignements sur les
programmes.
But on the science side, we have a formal, collaborative
agreement with Health Canada, the Canadian Food Inspection
Agency and the Department of Fisheries and Oceans where we
share some assessment and scientific information. We all have our
roles, but in terms of closing shellfish harvesting, the final decision
rests with — we essentially provide scientific advice on the water
quality on the ground, pursuant to that agreement and MOU.
Du point de vue de la science, cependant, nous avons une
entente de collaboration officielle avec Santé Canada, l’Agence
canadienne d’inspection des aliments et le ministère des Pêches et
des Océans, dans le cadre de laquelle nous échangeons des
évaluations et des informations scientifiques. Nous avons tous un
rôle à jouer, mais la décision finale d’interdire la récolte de
crustacés relève de... nous prodiguons essentiellement des avis
scientifiques sur la qualité de l’eau sur place, en vertu de cette
entente et d’un protocole d’entente.
It is really a scientific team that looks at water quality and
assesses the different applications of various pieces of legislation.
There’s quite good communication and coordination on the
scientific side.
C’est en fait une équipe scientifique qui analyse la qualité de
l’eau et évalue les différentes applications des diverses lois. La
communication et la coordination sont très bonnes du point de
vue scientifique.
Senator Stewart Olsen: Do you regularly monitor shore areas,
or how does that come about? Does DFO call you up and say,
‘‘Hey, we had a lot of heavy rain and run-off and we’re worried
about pollution in this area’’? I just don’t know how it comes
about.
La sénatrice Stewart Olsen : Est-ce que vous surveillez
régulièrement les zones côtières? Comment cette surveillance
s’effectue-t-elle? Est-ce que MPO communique avec vous pour
vous aviser qu’il a enregistré des pluies et des ruissellements
abondants dans une région et qu’il s’inquiète de la pollution? Je ne
sais tout simplement pas comment vous procédez.
Ms. Métivier: The Marine Water Quality Monitoring Program
is an ongoing program.
Mme Métivier : Le Programme de surveillance de la qualité des
eaux marines est un programme permanent.
Senator Stewart Olsen: You do that?
La sénatrice Stewart Olsen : Vous vous chargez de la
surveillance?
Ms. Métivier: This is something our department does, and the
information is used for the other departments as well.
Mme Métivier : C’est une tâche dont s’acquitte notre ministère,
et l’information est également utilisée par d’autres ministères.
I could describe what we do. I have a bit of information
regarding what the program does for DFO, CFIA and other
agencies. We identify safe shellfish harvest areas in Canada, which
includes ongoing water quality monitoring of fecal contamination
in accordance with — I mean, it is technical.
Je pourrais vous décrire ce que nous faisons. Je dispose de
quelques renseignements sur ce que le programme fait pour MPO,
l’ACIA et d’autres organismes. Nous déterminons quelles sont les
zones où il est sécuritaire de récolter des crustacés au Canada;
nous surveillons donc constamment la qualité de l’eau pour
déceler la présence de contaminants fécaux conformément à... je
veux dire, c’est technique.
Senator Stewart Olsen: Got it.
La sénatrice Stewart Olsen : J’ai compris.
Ms. Métivier: We conduct these surveys and this monitoring
on an ongoing basis under that program, and it is used to advise
the Canadian Food Inspection Agency.
Mme Métivier : Nous effectuons constamment des examens et
de la surveillance dans le cadre de ce programme, et nous nous
servons de l’information recueillie pour donner des avis à
l’Agence canadienne d’inspection des aliments.
Senator Stewart Olsen: Do you ramp up in any way if you are
monitoring where an aquaculture operation is? Do you do more
monitoring, or is it just about the same everywhere?
La sénatrice Stewart Olsen : Resserrez-vous votre surveillance
d’une manière quelconque si vous inspectez une zone où se trouve
une installation d’aquaculture? Effectuez-vous davantage de
surveillance ou procédez-vous relativement de la même manière
partout?
Ms. Métivier: I think it would be the same everywhere. I don’t
think we would ramp up for any reason. It is where the shellfish
are and the monitoring is the same. It is a scientific monitoring; it
is not about enforcement. I am not 100 per cent sure whether, as a
Mme Métivier : Je crois que nous agissons de la même manière
partout et que nous ne resserrerons notre surveillance pour
quelque raison que ce soit. C’est là où se trouvent les crustacés et
la surveillance est la même. Il s’agit de surveillance scientifique et
4-2-2014
Pêches et océans
2:13
scientist, they sometimes see something and do more or less
monitoring. We could undertake to verify that, but I’m not aware
of —
non d’application de la loi. À titre de scientifique, je ne sais pas à
100 p. 100 si on observe parfois quelque chose et effectue plus ou
moins de surveillance. Nous pourrions le vérifier, mais je ne crois
pas que...
Senator Stewart Olsen: That part is very important, if we’re
going to do more aquaculture, say, in the Maritimes or New
Brunswick, to export or sell your crop, your harvest. People have
to be assured that your waters have been checked regularly and
monitored.
La sénatrice Stewart Olsen : Cet aspect est très important si
nous envisageons de faire plus d’aquaculture, dans les Maritimes
et le Nouveau-Brunswick, par exemple, afin d’exporter ou de
vendre les prises. Les gens doivent être certains que les eaux ont
été examinées et surveillées régulièrement.
Ms. Métivier: Exactly.
Mme Métivier : Exactement.
Senator Stewart Olsen: For our fishermen or shellfish people, it
would be very important to have regularly scheduled —
La sénatrice Stewart Olsen : Il est crucial pour nos pêcheurs de
poissons ou de crustacés que vous effectuiez régulièrement...
Ms. Métivier: My understanding is that they monitor where
this harvest is taking place, making sure that the water quality is
appropriate. They identify key sources around it that might have
an impact, do their monitoring to ensure it’s not affecting the
quality and then they report on it. But I guess we don’t make the
final decision.
Mme Métivier : Je crois comprendre que les scientifiques
surveillent les zones de pêche afin de vérifier que la qualité de
l’eau est adéquate. Ils déterminent les principales sources situées à
proximité qui pourraient avoir un impact, effectuent la
surveillance pour s’assurer qu’elles n’ont pas d’incidence sur la
qualité de l’eau et font état de la situation dans un rapport. Mais
je suppose que nous ne prenons pas la décision finale.
Senator Stewart Olsen: If you wouldn’t mind, perhaps you
could get some information on the procedure and the timeline.
Say they found a contaminant on day one, how long after was it
acted on, or just that process and how long it takes.
La sénatrice Stewart Olsen : Si vous n’y voyez pas d’objection,
peut-être pourriez-vous trouver quelques renseignements sur la
procédure et les délais. S’ils détectent un contaminant un jour
donné, combien de temps faut-il pour qu’on agisse? Combien de
temps faut-il pour que le processus se déroule?
The Chair: Send any information that you have to the clerk and
he will distribute it to the committee members.
Le président : Faites parvenir les renseignements que vous avez
au greffier, et il les transmettra aux membres du comité.
Senator Enverga: Thank you for your presentation, Louise. It
is it great to know that you are here and helping us.
Le sénateur Enverga : Je vous remercie de votre exposé, Louise.
C’est formidable que vous soyez ici pour nous aider.
In the view of the aquaculture industry, the current federalprovincial regulatory framework governing aquaculture is
complex and cumbersome, and there’s some duplication. To
what extent is Environment Canada involved in the process of
improving the industry?
L’industrie de l’aquaculture considère que le cadre
réglementaire fédéral-provincial actuel est lourd, complexe et
redondant. Dans quelle mesure Environnement Canada
participe-t-il au processus visant à améliorer l’industrie?
Ms. Métivier: The governance around the management of
aquaculture with the provinces is really the Department of
Fisheries and Oceans. I’m not familiar with how complex and
cumbersome it is.
Mme Métivier : La gouvernance relative à la gestion de
l’aquaculture avec les provinces relève vraiment de l’autorité du
ministère des Pêches et des Océans. J’ignore à quel point le
processus est lourd et complexe.
Our role, as I mentioned, is in the application of section 36 of
the Fisheries Act. There is a prohibition about releasing
deleterious substances in water frequented by fish. There are
some activities of the aquaculture industry that could be harmful
to water, the fish or fish habitat.
Notre rôle, comme je l’ai indiqué, consiste à appliquer
l’article 36 de la Loi sur les pêches. Il est interdit de rejeter des
substances nocives dans les eaux fréquentées par les poissons. Or,
certaines activités de l’industrie de l’aquaculture pourraient être
néfastes pour l’eau, les poissons ou l’habitat du poisson.
Our role is to enforce that prohibition and the disposal-at-sea
requirement that I described earlier. Our role is to support the
Department of Fisheries and Oceans as we do that to make sure it
fits into their governance framework with the provinces, their
legislation and their objectives. We have had a long-standing
arrangement with them. We have many formal arrangements with
them. We developed our enforcement policy with them. It is a
Notre rôle consiste à faire respecter cette interdiction et
l’exigence relative à l’immersion en mer que j’ai décrite plus tôt.
Nous appuyons le ministère des Pêches et des Océans comme nous
le faisons pour nous assurer d’agir conformément à son cadre de
gouvernance avec les provinces, ses lois et ses objectifs. Nous
avons avec lui un arrangement de longue durée et de nombreux
arrangements officiels. Nous avons élaboré notre politique
2:14
Fisheries and Oceans
4-2-2014
public document which indicates how we enforce these pollution
prevention provisions of the Fisheries Act.
d’application avec lui. Il s’agit d’un document public qui indique
comment nous appliquons les dispositions relatives à la
prévention de la pollution de la Loi sur les pêches.
We try to coordinate and work together. As I mentioned, our
science group also works together. I don’t think there’s any
duplication from that aspect. We don’t interfere in governing that
industry at all, but we do have to enforce section 36 of the
Fisheries Act. We work very closely with them to do that in a way
that makes the most sense from both perspectives.
Nous nous efforçons de coordonner nos activités et de
travailler ensemble. Comme je l’ai indiqué, notre groupe
scientifique travaille aussi en collaboration. Je ne crois pas qu’il
y ait de redondance à cet égard. Nous n’intervenons absolument
pas dans la gouvernance de cette industrie, mais nous devons
appliquer l’article 36 de la Loi sur les pêches. Nous travaillons en
étroite collaboration avec le ministère pour agir de la manière qui
convient le mieux aux deux parties.
Senator Enverga: Talking about regulations, how would you
compare with the regulations of other countries like the U.S. or
Chile? How does it impact aquaculture? Do you have any
comparison to other countries?
Le sénateur Enverga : En parlant de règlements, comment les
nôtres se comparent-ils à ceux d’autres pays, comme les ÉtatsUnis ou le Chili? Quelles répercussions ont-ils sur l’aquaculture?
Avez-vous quelques comparaisons avec d’autres pays?
Ms. Métivier: That’s a good question. I’m not sure whether
there’s a similar prohibition in other countries. I suspect there is,
but I don’t know. I can check that, but for disposal at sea under
CEPA, that’s under the London Protocol. Of course, a lot of
member countries or members of that treaty have to implement
the same marine pollution prevention provisions. Other countries
that have aquaculture facilities are addressing it through
regulations in their own country in the same way that we and
DFO would address it.
Mme Métivier : C’est une bonne question. Je ne suis pas
certaine qu’il existe une interdiction semblable dans d’autres pays.
Je me doute que c’est le cas, mais j’ignore ce qu’il en est. Je peux
vérifier, mais la disposition sur l’immersion en mer de la LCEE
figure dans le Protocole de Londres. Bien sûr, un grand nombre
de pays membres adhérant à ce traité doivent mettre en œuvre les
mêmes dispositions relatives à la prévention de la pollution
marine. D’autres pays ayant des installations d’aquaculture
imposent à cet égard des règlements sur leur propre territoire,
comme nous et MPO le faisons.
When you are part of that treaty, you have to make sure you
have regulations at home that implement your obligation under
the treaty. Yes, a number of countries that have aquaculture
facilities are under that treaty, so they develop regulations in a
way that reduces and takes into consideration marine pollution,
as we are working with DFO on right now.
Les pays qui adhèrent à ce traité doivent s’assurer d’instaurer
des règlements afin d’honorer leurs obligations en vertu du traité.
Oui, un certain nombre de pays ayant des installations
d’aquaculture adhèrent au traité; ils élaborent donc des
règlements de manière à réduire la pollution marine et à en
tenir compte, comme nous le faisons actuellement avec MPO.
Senator McInnis: Thank you for coming.
Le sénateur McInnis : Merci de témoigner.
Talking about aquaculture and the various protocols,
procedures and legislation is almost like a maze when one looks
at the number of acts. I read in the information that they provided
us that 17 different federal departments were involved in
regulating and managing aquaculture.
Sur le plan de l’aquaculture et des divers protocoles, les
procédures et les lois constituent presque un labyrinthe en raison
du nombre de lois. Dans les informations qu’on nous a fournies,
je lis que 17 ministères fédéraux interviennent dans la
réglementation et la gestion de l’aquaculture.
If you don’t know the answer to many of the questions, it is
quite understandable, I can tell you. I think all of us around the
table have an understanding that the natural fish that we used to
be able to catch in abundance is dropping off, and we’re going to
have to have aquaculture. The committee has embarked on this
study to hopefully bring about the proper way to have
aquaculture because it is an absolute necessity as we go further
on in life.
Je vous assure qu’il est tout à fait compréhensible que vous ne
puissiez pas répondre à de nombreuses questions. Les personnes
assises à la table savent que les poissons sauvages que nous avions
l’habitude de pêcher en abondance sont moins nombreux et que
nous devons recourir à l’aquaculture. Le comité a entamé cette
étude dans l’espoir de trouver la meilleure façon de réglementer
l’aquaculture qui est absolument nécessaire pour l’avenir.
We have had some bad examples and the confusing part is that
— and you can help me here — the protocol rests with the
provincial government. You make an application to the
provincial government, and all of them probably have a
division of provincial fisheries that deals specifically with
aquaculture. There’s a myriad of those.
Nous avons eu quelques mauvais exemples, et ce qui est
déroutant — et vous pouvez m’éclairer —, c’est que le protocole
incombe aux gouvernements provinciaux. On leur présente une
demande, et chacun a probablement une division des pêches qui
traite expressément du dossier de l’aquaculture. Il y a une
multitude de divisions.
4-2-2014
Pêches et océans
2:15
Every province in Atlantic Canada is different. The Province of
Nova Scotia is currently going through huge hearings to
determine what the regulations should be. They should, of
course, be doing that with the rest of the country.
Chaque province du Canada atlantique est différente des
autres. La Nouvelle-Écosse tient actuellement de grandes
audiences afin de déterminer à quoi devrait ressembler la
réglementation. Elle devrait le faire avec le reste du pays.
So this application is sent off to Ottawa and obviously
Fisheries and Oceans has a role, as well as scientists and so on.
What role does Environment Canada have?
La demande est envoyée à Ottawa, et le ministère des Pêches et
des Océans et des scientifiques notamment interviennent. Quel est
le rôle du ministère de l’Environnement?
Ms. Métivier: I assume you mean in approving aquaculture
and setting up the —
Mme Métivier : Je suppose que vous voulez dire pour ce qui est
d’approuver l’aquaculture et d’établir...
Senator McInnis: They’re making an application for a licence.
Le sénateur McInnis : Lorsqu’une demande de permis est
présentée.
Ms. Métivier: We would not have a direct role. As I explained
earlier, sometimes the province may ask for our views through
DFO. It would be the Department of Fisheries and Oceans that
would have input on permit applications, so they would ask for
our views on environmental considerations. We would not have a
direct role.
Mme Métivier : Nous n’assumons aucun rôle directement. Je
l’ai expliqué un peu plus tôt, la province peut, par l’entremise du
MPO, nous demander notre avis. Le ministère des Pêches et des
Océans s’occupe des demandes de permis et peut nous demander
notre avis sur les questions environnementales. Nous n’assumons
aucun rôle directement.
Senator McInnis: Like what? What would they ask you?
Le sénateur McInnis : Quels avis? Que vous demande-t-il?
Ms. Métivier: They would ask us, for example, where it is being
built; is it on a protected area? Is it going to disturb a certain
species at risk? It would be around anything that our legislation
would be looking at.
Mme Métivier : Par exemple, il peut nous demander si le lieu
est dans une zone protégée ou si une espèce en péril sera dérangée.
Il demande des avis sur tout ce qui est régi par nos lois.
They may ask for our advice or our views on the environmental
impact of their operation based on the permit application.
Il peut nous demander des conseils et des avis sur l’impact
environnemental des activités décrites dans le permis.
Senator McInnis: Before they drop the pin in, you would have a
role —
Le sénateur McInnis : Jouez-vous un rôle avant qu’on ne
commence les diverses activités...
Ms. Métivier: We may be asked for some advice.
Mme Métivier : On peut nous demander des conseils.
Senator McInnis: Who would that be? Transport?
Le sénateur McInnis : Qui? Transports Canada?
Ms. Métivier: Transport Canada may have a role if it is being
built on navigable waters, so they may need a permit there. They
would not likely need a permit from us, per se, except in rare cases
like I said where they want to do something affecting migratory
birds or something like that.
Mme Métivier : Transports Canada peut intervenir si
l’exploitation est construite dans des eaux navigables, parce que
les aquaculteurs auront alors peut-être besoin d’un permis. Ils
n’auront probablement pas besoin d’un permis de notre ministère
sauf en de rares occasions où, comme je l’ai dit, leurs activités
pourraient avoir des effets néfastes sur les oiseaux migrateurs ou
d’autres effets de ce genre.
Senator McInnis: But you don’t have anything to do with flush
or ocean depth?
Le sénateur McInnis : Mais vous n’avez rien à voir avec le rejet
de substances nocives ou la profondeur de l’océan?
Ms. Métivier: No. But the prohibition section of the Fisheries
Act, section 36, that we’re administrating, which is why I’m here,
prohibits the release of deleterious substances, unless authorized
by regulation. They could ask for our views on the operation to
ensure it’s not contravening the Fisheries Act, but there is no
permit required.
Mme Métivier : Non. Mais l’article 36 de la Loi sur les pêches
— qui est régi par notre ministère et c’est la raison de ma présence
ici — interdit le rejet de substances nocives, à moins qu’un
règlement l’autorise. On peut nous demander notre avis pour
s’assurer que leurs activités n’enfreignent pas la Loi sur les pêches,
mais aucun permis n’est nécessaire.
Senator McInnis: So the new substances and notification
regulations, which are administered by your department —
Le sénateur McInnis : Donc, le Règlement sur les
renseignements concernant les substances nouvelles régi par le
ministère...
Ms. Métivier: The new substance?
Mme Métivier : Les substances nouvelles?
2:16
Fisheries and Oceans
4-2-2014
Senator McInnis: What effect would that have on aquaculture?
Let’s presume that we have a lease, the pens and the fish. Let’s say
they’re treating them for sea lice. What involvement does your
department have?
Le sénateur McInnis : Quel effet aura-t-il sur l’aquaculture?
Supposons qu’il y ait un bail, des compartiments à poissons et des
poissons. Admettons que ce soit pour un traitement contre le pou
du poisson. Quel est le rôle du ministère?
Ms. Métivier: In that case, if they are treating for sea lice, I’m
not sure how it relates to the new substance regulations; I’m
trying to find that. But if the issue of the treatment of sea lice is
actually relevant for section 36(3) of the Fisheries Act, then in
treating for sea lice, you’re going to use pesticides, most likely, or
a substance, and you will basically release that substance in water
frequented by fish.
Mme Métivier : Dans cette situation, s’ils font un traitement
contre le pou du poisson, je ne vois pas très bien le lien avec le
règlement sur les nouvelles substances; j’essaie de voir s’il y en a
un. Mais si le paragraphe 36(3) de la Loi sur les pêches régit le
traitement contre le pou du poisson, cela signifie que des
pesticides ou une substance seront fort probablement utilisés et
seront rejetés dans les eaux où vivent les poissons.
Right now, if it’s released in a way that’s deleterious to fish or
fish habitat, it’s prohibited under section 36(3). This is what DFO
is proposing to regulate to give aquaculture facilities some
conditions under which they can use pesticides or drugs.
Pour le moment, le rejet nocif pour les poissons et leur habitat
est interdit aux termes du paragraphe 36(3). Voilà ce que le MPO
propose de réglementer afin d’indiquer aux exploitations
aquacoles les conditions d’utilisation des pesticides ou des
médicaments.
Senator McInnis: These would be pre-approved, then.
Le sénateur McInnis : Cela doit donc être préalablement
approuvé.
Ms. Métivier: You wouldn’t need a permit. Once the
regulations are in place, it would apply to any new or existing
aquaculture facilities; they would be authorized, as long as it’s
done under the conditions set out in the aquaculture regulations,
as we call them right now — I do not know what the official name
will be.
Mme Métivier : Il ne sera pas nécessaire d’avoir un permis. Dès
son entrée en vigueur, le règlement s’appliquera aux exploitations
aquacoles existantes ou nouvelles. Elles auront l’autorisation tant
qu’elles respecteront les conditions énoncées dans le règlement sur
l’aquaculture, comme nous l’appelons maintenant, je ne connais
pas son appellation officielle.
It will say that you’re no longer subject to the prohibition if
you undertake these activities because there is a regulation in
place, and as long as you follow the conditions, you’re not
contravening or in violation with the pollution prevention of the
Fisheries Act.
Avec l’entrée en vigueur du règlement, ces activités ne seront
plus interdites et, tant que les conditions sont respectées, il n’y a ni
infraction ni violation des dispositions de la Loi sur les pêches en
matière de prévention de la pollution.
Senator McInnis: I’m asking because there was a major lobster
death case in New Brunswick. That’s passed, but who’s
monitoring what they are treating the fish with?
Le sénateur McInnis : Je vous pose la question en raison du
taux de mortalité élevé de homards au Nouveau-Brunswick. Nous
n’en sommes plus là, mais qui contrôle ce qui est utilisé pour
traiter les poissons?
Ms. Métivier: You mean right now? The provinces issue
permits. Right now, I’m not aware of any regulation that allows
you to use those pesticides, so if that’s the way they are treating
lice right now, they would be subject possibly to the same issue as
that case you’re referring to.
Mme Métivier : Actuellement? Les provinces délivrent des
permis. À ma connaissance, aucun règlement n’autorise
actuellement l’utilisation de pesticides. Si quelqu’un en utilise
maintenant dans le traitement du pou du poisson, il se trouvera
probablement dans la même situation que vous avez évoquée.
Right now, the Department of Fisheries and Oceans, working
with us, is saying that there is a need to do this as part of
aquaculture activity. We all recognize that the aquaculture sector
is not in the business of killing fish. These are extraordinary
circumstances, so they are working at giving the aquaculture
industry the certainty and permission to do it under the Fisheries
Act.
Le ministère des Pêches et des Océans, qui travaille avec nous,
dit qu’il est nécessaire que cela fasse partie des activités aquacoles.
Nous reconnaissons tous que le secteur aquacole ne cherche pas à
tuer des poissons. Étant donné qu’il s’agit de circonstances
exceptionnelles, le MPO s’emploie à donner au secteur aquacole
la permission d’exercer cette activité dans le cadre de la Loi sur les
pêches.
That’s what these regs will do, and this is what you need.
Senator McInnis: I’m not sure that would secure the issue. With
all due respect, we know what happened: They were caught, and
the chemical brought in from the United States of America was
C’est ce que le règlement permettra de faire et c’est ce qu’il
nous faut.
Le sénateur McInnis : Je ne suis pas certain que cela résoudra le
problème. Avec tout le respect que je vous dois, nous savons ce
qui s’est passé : ils ont été attrapés et les produits chimiques
4-2-2014
Pêches et océans
2:17
illegal. I don’t want to harp on this; I just think we have to know
that the treatment of diseases with respect to the product has to be
monitored and controlled.
achetés aux États-Unis étaient illicites. Sans vouloir insister làdessus, je crois seulement que nous devons savoir que les produits
utilisés dans le traitement des maladies doivent être surveillés et
contrôlés.
Ms. Métivier: If it’s regulated, it will be monitored and the
regulation will be enforced. The condition in that regulation will
determine what type of treatment you’re allowed to do.
Mme Métivier : S’ils sont réglementés, ils seront contrôlés, et le
règlement s’appliquera. Les conditions prévues dans le règlement
détermineront le type de traitement qui sera autorisé.
My understanding in that specific case, and we would have to
confirm it, is that it was a one-time thing. I’m not saying that the
Department of Fisheries and Oceans would allow that substance.
That’s not my understanding.
Si je comprends bien cette situation particulière, et il faudra
obtenir confirmation, elle ne s’est produite qu’une seule fois. Je ne
dis pas que le ministère des Pêches et des Océans autorisera cette
substance. Ce n’est pas ce que j’ai cru comprendre.
Senator McInnis: I am sure they wouldn’t.
Le sénateur McInnis : Je suis sûr qu’il ne l’autorisera pas.
Ms. Métivier: So they will have it preregistered and a rigorous
assessment will have been done, including the environmental risk
and the health and human risk. So before it’s allowed in these
regulations, it will be assessed rigorously by the PMRA, our
scientists and others.
Mme Métivier : Ils devront l’inscrire au préalable et faire une
évaluation rigoureuse, notamment du risque pour
l’environnement et du risque pour la santé des poissons et des
personnes. Par conséquent, avant qu’elle ne soit autorisée par le
règlement, la substance fera l’objet d’une évaluation rigoureuse
faite par l’ARLA, par nos scientifiques et d’autres experts.
It’s regulated. It will have been pre-assessed, and then it will be
monitored, reported on and enforced. So you shouldn’t see
another case like that.
Elle sera réglementée. Elle aura été préalablement évaluée
avant d’être surveillée, déclarée et appliquée afin d’éviter qu’une
telle situation ne se reproduise.
Senator McInnis: Hopefully not.
Le sénateur McInnis : J’espère bien que non.
Senator Raine: This is most helpful.
La sénatrice Raine : Cela est très utile.
Could you provide the view of your department on the
Canadian aquaculture industry’s proposal to establish an
aquaculture act? Do you think there should be an aquaculture
act?
Pourriez-vous présenter l’avis de votre ministère sur la
proposition de l’industrie canadienne de l’aquaculture visant à
instaurer une loi sur l’aquaculture? Pensez-vous qu’il devrait y
avoir une telle loi?
Ms. Métivier: I’m not aware of that issue. I wouldn’t have an
opinion, and I don’t think my department would be the
department to have an opinion on that.
Mme Métivier : Je ne suis pas au courant de cette proposition.
Je n’ai pas d’avis à ce sujet et je ne crois pas qu’il appartienne à
mon ministère d’en avoir un.
I’m not aware of what that proposal is at all.
Je ne sais vraiment pas ce que vise cette proposition.
Senator Raine: If the industry is proposing an aquaculture act
and they have not run it by Environment Canada, they might be
missing a step along the way.
La sénatrice Raine : En proposant une loi sur l’aquaculture
sans consulter Environnement Canada, l’industrie a peut-être
sauté une étape.
Ms. Métivier: I’m not sure what an act would be in that case.
I’m not aware of it.
Mme Métivier : Je ne vois pas exactement le genre de loi qu’il
faudrait dans un tel cas. Je n’en ai pas entendu parler.
Senator Raine: I think it is the result of the fact that so many
departments are involved in regulating the industry. It’s seen as
cumbersome. There is also a feeling that Canada has a great
opportunity to do sustainable aquaculture and we might not be
putting ourselves in a very good position the way we’re going.
La sénatrice Raine : Je pense que c’est dû au fait que tellement
de ministères s’occupent de la réglementation de l’industrie que ça
en devient incommodant. On a aussi l’impression qu’une
formidable occasion s’offre au Canada de faire de l’aquaculture
durable et que nous ne nous y prenons pas de la bonne manière.
That’s all I want to ask.
Senator Poirier: Your being here is helping us to understand
the role Environment Canada is playing with aquaculture, this
being the beginning of our study.
C’est tout ce que je veux demander.
La sénatrice Poirier : En venant ici, vous nous avez aidés à
comprendre le rôle d’Environnement Canada sur le plan de
l’aquaculture et c’est ce que vise le début de notre étude.
2:18
Fisheries and Oceans
4-2-2014
In your presentation, on the second page, first paragraph, you
mentioned that Environment Canada has established regulations
that control the water pollution from several important sources,
and you name the different sources.
Dans votre mémoire, au deuxième paragraphe de la deuxième
page, vous dites qu’Environnement Canada a établi un règlement
qui contrôle la pollution de l’eau en provenance de plusieurs
secteurs industriels et publics importants et vous énumérez ces
secteurs.
Once the regulations that you established are put in place, who
monitors them? Do you have the authority to act upon them? Is it
you who acts upon them if they’re not being followed?
Une fois que le règlement que vous avez établi entrera en
vigueur, qui sera chargé du contrôle? Êtes-vous autorisé à prendre
des mesures? Vous appartient-il de prendre des mesures si le
règlement n’est pas respecté?
Ms. Métivier: Yes, indeed. Those are actually administered
under me, so I can actually answer this one with a bit more detail.
For example, we have a regulation that for all metal mines in
Canada, we tell them which substances they are allowed to release
into water frequented by fish and in what concentration, and the
limit that they are allowed to release. That is in the regulation, so
it’s law.
Mme Métivier : Tout à fait. En fait, les dispositions sont régies
par ma direction. Je peux donc vous donner une réponse un peu
plus détaillée. Par exemple, nous avons une disposition qui
indique à toutes les mines métalliques au Canada les substances
qu’elles peuvent rejeter dans les eaux où vivent des poissons ainsi
que la concentration des rejets et les limites quant au volume des
substances qui peut être rejeté. Cela fait partie du règlement. C’est
donc la loi.
We do monitor and report. As part of the regulation they have
to do regular reports on their effluent to Environment Canada. As
you may appreciate, these regulations are permissive. We’re
allowing a certain level of pollution. Otherwise, we have a
prohibition, so in order to do that, it comes with stringent
environmental monitoring. The condition under which we allow
these releases is that they are accompanied with environmental
monitoring. The mines and other sectors have to go sample where
they release their processed waters into water frequented by fish.
They have to test and send that to laboratories and then send that
to Environment Canada. So we don’t only get reports on what
they’re releasing, but we’re also monitoring their effect on water
quality. They have to report that to us, and then we assess and
publish annual reports on how they are doing and on their
environmental effects every year.
Nous exerçons une surveillance et faisons des rapports. Le
règlement stipule qu’elles doivent présenter régulièrement à
Environnement Canada des rapports sur leurs effluents. Comme
vous pouvez le constater, ces dispositions sont permissives. Nous
permettons un certain niveau de pollution. Autrement, nous
aurions une interdiction. Donc, pour pouvoir faire cela, une
surveillance environnementale rigoureuse est ajoutée. Les rejets ne
sont permis que s’il y a surveillance environnementale. Les mines
et d’autres secteurs doivent prélever des échantillons dans les eaux
où vivent les poissons et où ils ont rejeté leurs eaux traitées. Ils
doivent faire des tests et les envoyer à des laboratoires, puis
transmettre les résultats à Environnement Canada. Nous recevons
donc non seulement les rapports sur leurs rejets, mais aussi des
rapports sur l’effet des rejets sur la qualité de l’eau. Ils sont tenus
de nous envoyer ces rapports. Nous faisons ensuite des
évaluations et publions des rapports annuels sur la manière
dont ils exercent leurs activités et sur l’effet de leurs activités sur
l’environnement.
If we find at some point that the effects are still unreasonable
or unjustified, we could amend the regulation to make them
stricter or less strict. We can add new substances, but they are
monitored and we monitor the impact on the environment.
Si nous concluons que les effets sont toujours inacceptables ou
injustifiés, nous pouvons modifier le règlement pour le renforcer
ou l’assouplir. Nous pouvons ajouter de nouvelles substances,
mais elles seront surveillées et nous surveillons l’impact sur
l’environnement.
Senator Poirier: What about the aquaculture? We are talking
about the mines and the pulp and paper facilities. Are there
regulations like that in place?
La sénatrice Poirier : Qu’en est-il de l’aquaculture? Nous
sommes en train de parler de mines et d’usines de pâtes et papiers.
Est-ce qu’un tel règlement est en vigueur pour l’aquaculture?
Ms. Métivier: Right now, there are none for aquaculture. They
are still subject to the prohibition, and there are certain activities
that could be considered as releases into the water, such as the use
of pesticides.
Mme Métivier : Il n’y en a pas pour le moment. Mais le secteur
est encore soumis à l’interdiction, et certaines activités peuvent
être considérées comme étant des rejets dans l’eau, par exemple,
l’utilisation de pesticides.
Senator Poirier: What do you mean there are none? There are
no regulations?
La sénatrice Poirier : Que voulez-vous dire par « il n’y en a
pas »? Il n’y a pas de règlement?
Ms. Métivier: There are no regulations under section 36(3) of
the Fisheries Act right now. They are subject to zero. They are not
allowed to release deleterious substances into water frequented by
Mme Métivier : Il n’y a actuellement aucun règlement
d’application aux termes du paragraphe 36(3) de la Loi sur les
pêches. Les aquaculteurs ne sont assujettis à aucun règlement. Ils
4-2-2014
Pêches et océans
2:19
fish. Pulp and paper and metal mines have lots of processed
water, so the aquaculture activities are different. But there are
activities when they have to use pesticides or some treatment that
they have to release sometimes or use substances that could be
considered harmful to the environment. Right now, they’re not
allowed, and that is why the Department of Fisheries and Oceans
is proposing to do a new regulation under section 36. It would be
added to that list, but it will be done by DFO, not Environment
Canada.
n’ont pas le droit de rejeter des substances nocives dans les eaux
où vivent les poissons. Les usines de pâtes et de papiers et les
mines métalliques produisent de grandes quantités d’eaux traitées.
Donc, les activités aquacoles sont différentes. Certaines exigent
l’utilisation de pesticides ou de traitements qui doivent être
parfois rejetés ou l’emploi de substances jugées nocives pour
l’environnement. Les exploitants ne sont pas autorisés à le faire
pour le moment, et c’est la raison pour laquelle le ministère des
Pêches et des Océans propose un nouveau règlement d’application
de l’article 36. Il sera ajouté à la liste, mais ce sera le MPO qui s’en
occupera, pas Environnement Canada.
Senator Poirier: For example, they are not allowed to release
anything, but let’s say you get a complaint that comes in from a
certain community or company or province that they have been
made aware possibly somebody is doing activities they shouldn’t
be doing. Where does the complaint go? Does the complaint go to
Environment Canada? Do you investigate it? Do you have the
authority of acting on it, like removing a licence?
La sénatrice Poirier : Par exemple, ils n’ont pas le droit de
rejeter quoi que ce soit, mais supposons que vous receviez une
plainte déposée par une collectivité, une société ou une province
indiquant qu’elles savent qu’une personne fait quelque chose
qu’elle ne devrait pas faire. À qui faut-il adresser cette plainte? À
Environnement Canada? Menez-vous une enquête? Êtes-vous
autorisés à intervenir pour retirer un permis, par exemple?
Ms. Métivier: Right now, Environment Canada enforces the
prohibition. So, yes, if somebody complains that they think
somebody has released a deleterious substance in water, we will
investigate and do an assessment. Our Enforcement Branch will
investigate and determine whether somebody has in fact violated
the Fisheries Act, because not every substance is deleterious at
every level. They will determine that.
Mme Métivier : Pour le moment, Environnement Canada
veille au respect de l’interdiction. Par conséquent, si une
personne se plaint que quelqu’un a rejeté une substance nocive
dans des eaux, nous mènerons une enquête. Notre direction
générale de l’application de la loi la fera afin de déterminer si
effectivement quelqu’un a enfreint la Loi sur les pêches, car les
substances ne sont pas toutes nocives à toutes les concentrations.
La direction générale tranchera.
The department is independent from us, so we don’t know
necessarily if they are doing an investigation. If they find a
violation of the prohibition, they will enforce and take action.
Étant indépendants de cette direction générale, nous ne savons
pas forcément quand elle fait une enquête. Dans le cas où elle
constate que l’interdiction n’a pas été respectée, elle appliquera la
loi et prendra les mesures qui s’imposent.
Senator Poirier: They could lose their licence.
La sénatrice Poirier : Les contrevenants risquent de perdre leur
permis.
Again, knowing that in order to supply the increased demand
for seafood, which it seems is going to be answered by
aquaculture, what would be the environmental implication for
fresh water and marine ecosystems trying to meet that demand?
Quelles seraient les conséquences sur les écosystèmes d’eau
douce et marins si l’aquaculture était adoptée comme solution
pour répondre à la demande accrue de poissons et fruits de mer?
Ms. Métivier: I don’t think I have an opinion on that. That’s
beyond the application of what I do.
Mme Métivier : Je ne pense pas avoir d’avis sur la question.
Cela dépasse le cadre de mes fonctions.
Senator McInnis: I have to get this on the record because it’s at
odds with what you have said with respect to the Jobs, Growth
and Long-term Prosperity Act and the amendment. That
amendment may not be at odds, but it’s close.
Le sénateur McInnis : Je veux que la citation qui suit figure au
compte rendu, car elle ne cadre pas avec vos commentaires sur la
modification et la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité
durable. La modification n’est peut-être pas contradictoire, mais
elle n’en est pas loin.
The amendments to the Fisheries Act, the Navigable Waters
Protection Act and the Canadian Environmental Assessment Act
— this may be propaganda, but it has caused a lot of problems
and should be cleared up. Let me quote this:
Les modifications à la Loi sur les pêches, à la Loi sur la
protection des eaux navigables et à la Loi canadienne sur
l’évaluation environnementale — c’est peut-être de la
propagande, mais c’est une question qui a soulevé beaucoup de
problèmes et qu’il faut éclaircir. Je cite :
A paper released by East Coast Environmental Law
(ECELAW) suggests that these changes will reduce the
role of the federal government in the regulation of
aquaculture and, in particular, in the protection of the
Un document publié par l’East Coast Environmental Law
(ECELAW) suggère que ces changements réduiront le rôle
du gouvernement fédéral dans la réglementation de
l’aquaculture et, en particulier, dans la protection du
2:20
Fisheries and Oceans
marine environment from the potential adverse effects of
aquaculture. The paper also states that it is likely that these
changes will shift this regulatory burden to the provinces.
The paper further suggests:
4-2-2014
milieu marin contre les possibles effets indésirables de
l’aquaculture. Le document précise également qu’il est
probable que ces changements permettent de transférer le
fardeau de la réglementation aux provinces.
De plus, le document suggère que :
Amendments to sections 35 and 36 of the Fisheries Act
will lead to fewer aquaculture projects being subject to the
habitat protection provisions of the Act and the Minister
will have greater discretion to authorize exemptions
allowing for deposit of deleterious substance.
En raison des modifications apportées aux articles 35
et 36 de la Loi sur les pêches, un nombre moins important
de projets d’aquaculture seront soumis aux dispositions sur
la protection de l’habitat de la loi et le ministre des Pêches
aura plus de latitude pour autoriser des exemptions
permettant le rejet de substances nocives.
Under the renamed Navigation Protection Act,
placements of fish pens and nets in small bodies of waters
would not be assessed for potential impacts on use of the
waterway . . . .
En vertu de la loi rebaptisée Loi sur la protection de la
navigation, les installations de compartiments à poissons et
de filets de pêche dans des petits plans d’eau ne feront l’objet
d’aucune évaluation quant aux possibles impacts sur
l’utilisation de la voie navigable...
What do you say to that?
Que répondez-vous à cela?
Ms. Métivier: Of course, I’m not familiar with all the recent
changes, like to the navigation act. I’ll ask Transport Canada, and
for section 35, I will let DFO answer what the implications are.
Mme Métivier : Je ne suis évidemment pas au courant de toutes
les modifications apportées récemment, comme celles à la loi sur
la navigation. Je me renseignerai auprès de Transports Canada et,
pour l’article 35, je laisse au MPO le soin de donner une réponse
sur ce que seront les impacts.
I reiterate that none of these changes have changed section 36
of the act, so if that’s implying that it has, the prohibition remains
the same. We have not made any changes to the Fisheries Act
related to the application of pollution prevention in the Fisheries
Act.
Je répète qu’aucune de ces modifications n’a modifié
l’article 36 de la loi. Si ce document laisse supposer qu’il l’a été,
je dirais que l’interdiction est la même. Nous n’avons apporté
aucune modification à la Loi sur les pêches en ce qui concerne
l’application des dispositions de la Loi sur les pêches relatives à la
prévention de la pollution.
From our perspective, they are not less protective, and CEPA,
our international commitment and our legislation have not been
changed at all, so for us it’s the same. The ones that Environment
Canada administers that have a link to aquaculture have not
changed.
Selon nous, les dispositions n’offrent pas moins de protection,
et la LCPE, nos obligations internationales et notre législation
n’ont pas changé du tout. Pour nous, tout est pareil. Les
dispositions régies par Environnement Canada et portant sur
l’aquaculture n’ont pas changé.
Senator McInnis: Absolutely no change.
Le sénateur McInnis : Absolument aucune modification.
Ms. Métivier: Section 36(3). There were some changes that
allow for an equivalency agreement, and in theory there could be
some linkages in governance there, but the prohibition to release
deleterious substances and all the pollution prevention in the
Fisheries Act have remained the same. It’s still a prohibition, and
CEPA as well, the marine pollution legislation.
Mme Métivier : Prenons le paragraphe 36(3). Quelques
modifications ont été faites pour permettre un accord
d’équivalence et, théoriquement, certains liens pourraient exister
avec la gouvernance, mais l’interdiction de rejet de substances
nocives et toutes les dispositions de la Loi sur les pêches en
matière de prévention de la pollution sont demeurées les mêmes. Il
y a toujours l’interdiction, et il y a encore la LCPE, la loi sur la
pollution marine.
To be absolutely clear, as I said, we have been administering
the pollution prevention part of the Fisheries Act. These
amendments say that we can now formalize this role. That is
the only change that applies to that.
Pour être tout à fait claire, comme je l’ai dit, la partie de la Loi
sur les pêches portant sur la prévention de la pollution est régie
par Environnement Canada. Les modifications prévoient que
nous pouvons maintenant officialiser ce rôle. C’est la seule
modification qui s’applique à cela.
Senator Beyak: Thank you very much for a very enlightening
presentation. You mention sanitary conditions that are necessary
for harvesting shellfish. Could you tell us more about the actual
program?
La sénatrice Beyak : Merci beaucoup d’avoir présenté un
exposé très instructif. Vous mentionnez les conditions sanitaires
nécessaires pour récolter les mollusques. Pouvez-nous en dire plus
sur le programme?
4-2-2014
Pêches et océans
Ms. Métivier: I have committed to come back to the committee
on this program. I would prefer to provide more detailed
information on that program because it’s a science program and
it’s a little bit out of my comfort zone. If I may, I will commit to
provide more detail on how this program works, as per the earlier
request from the senator.
Senator Beyak: I appreciate it; that sounds interesting.
2:21
Mme Métivier : Je me suis engagée à donner plus de
renseignements sur ce programme au comité. Je préfère attendre
d’avoir les détails, car c’est un programme scientifique et ce n’est
pas vraiment ma spécialité. Si vous me le permettez, je vais vous
faire parvenir plus d’information sur le fonctionnement de ce
programme, comme on me l’a demandé plus tôt.
La sénatrice Beyak : Merci, cela me semble intéressant.
Senator Wells: I have a question on deleterious substances.
Many groups would say that common fish vaccines approved
under the regulations are deleterious. Do you get a lot of
complaints from groups regarding vaccines that are used on fish,
particularly in the open-pen application?
Le sénateur Wells : J’ai une question concernant les substances
nocives. Bien des groupes diraient que les vaccins communs pour
les poissons approuvés en vertu de la réglementation sont des
substances nocives. Recevez-vous beaucoup de plaintes
concernant les vaccins administrés aux poissons, notamment
dans les cages en filet?
Ms. Métivier: I can’t tell you if we get a lot of complaints about
it, but it is an activity that could be considered deleterious to
water. It is something that we are discussing as part of the
regulations that DFO intends to do.
Mme Métivier : Je ne saurais vous dire si nous recevons
beaucoup de plaintes à ce sujet, mais c’est une activité qui
pourrait être considérée comme nocive pour l’eau. Cela fait partie
des discussions entourant la réglementation que le MPO entend
mettre en place.
Senator Wells: Would it be under Environment Canada’s
responsibility to determine what vaccines would be deleterious?
Would you accept independent and perhaps not-so-independent
reports or research from groups? Is that how you would make
your assessment?
Le sénateur Wells : Est-ce qu’Environnement Canada aurait la
responsabilité de déterminer quels vaccins sont nocifs?
Accepteriez-vous d’évaluer des rapports indépendants, ou peutêtre pas vraiment indépendants, ou des recherches menées par
d’autres groupes? Est-ce ainsi que se ferait la détermination?
Ms. Métivier: The assessment is not made by Environment
Canada. As I mentioned earlier, it’s Health Canada and PMRA
in that case and then our scientists do some assessments. We
would advise on the impact of those substances on the
environment.
Mme Métivier : La décision ne revient pas à Environnement
Canada. Comme je le disais plus tôt, c’est Santé Canada, et
l’ARLA dans ce cas-ci, qui se charge de cela, et nos chercheurs
font ensuite des analyses. Nous pourrions formuler des
recommandations en ce qui a trait aux répercussions de ces
substances sur l’environnement.
In terms of the vaccine it’s more a health issue, so it’s about the
people eating the fish. It does end up in the water and the water
will be released, so we look it with respect to the impact on the
environment as part of the assessment. I don’t think we would be
the ones regulating it, per se.
Pour les vaccins, c’est davantage une question de santé, car il
en va de celle des consommateurs de poisson. Ces substances se
retrouvent effectivement dans l’eau, et cette eau va être rejetée
dans la nature, alors nous évaluons entre autres les répercussions
sur l’environnement. Je ne pense pas qu’Environnement Canada
serait responsable de la réglementation en tant que telle.
Senator Wells: When you partner with Health Canada, DFO,
Transport Canada or any other agency, is it on a working group
basis, or does it come to your department or perhaps one of your
staff for an independent look?
Le sénateur Wells : Quand vous collaborez avec Santé Canada,
le MPO et Transports Canada, ou tout autre organisme, faitesvous appel à des groupes de travail ou est-ce qu’on vous soumet
les rapports pour que votre ministère, ou votre personnel, en fasse
un examen indépendant?
Ms. Métivier: As I said earlier, when PMRA does an
assessment, we have an interdepartmental agreement on how we
support them and what part each department does. We do feed
into the assessment before these things are registered or approved.
I can’t say it’s necessarily all the time. When these things are
happening or active they will come to Environment for the part
they need, outside of the other piece, the other scientific program
I mentioned.
Mme Métivier : Comme je le disais tantôt, les évaluations
menées par l’ARLA sont encadrées par une entente
intergouvernementale qui précise les rôles et les responsabilités
de chacun. Nous contribuons aux évaluations avant que le tout ne
soit enregistré ou approuvé. Cependant, je ne peux pas dire que ce
soit nécessairement toujours le cas. Quand on procède à de telles
évaluations, on consulte Environnement Canada pour certaines
parties, outre le programme scientifique dont je vous ai parlé.
I do not know if it’s happening all the time, but we have an
agreement and it is kind of a working group or a team. We work
very closely when these assessments are being done.
Je ne sais pas si c’est systématiquement le cas, mais nous avons
une entente et nous fonctionnons à la manière d’un groupe de
travail ou d’une équipe. Nous travaillons en très étroite
collaboration sur ces évaluations.
2:22
Fisheries and Oceans
Senator Wells: Thank you very much.
4-2-2014
Le sénateur Wells : Merci beaucoup.
Senator Hubley: The thought of an aquaculture act was
mentioned and may be something that will be recommended to
our committee as we go forward with our study.
La sénatrice Hubley : Quelqu’un a parlé de mettre en place une
loi sur l’aquaculture, et c’est peut-être une idée qui sera
recommandée au comité au courant de son étude.
As far as your Department of the Environment is concerned, it
would be section 36 of the Fisheries Act that you are responding
to mainly, is it?
Pour ce qui est d’Environnement Canada, c’est surtout
l’article 36 de la Loi sur les pêches qui s’applique, n’est-ce pas?
Ms. Métivier: Yes.
Mme Métivier : Oui.
Senator Hubley: We would start an aquaculture act by taking a
good look at section 36.
La sénatrice Hubley : Pour élaborer une loi sur l’aquaculture,
il faudrait examiner de près l’article 36.
Ms. Métivier: Section 36 applies to the aquaculture industry.
I do not know enough about the aquaculture sector to know the
significance of this act versus other regulations and acts. That one
applies, and of course the Disposal at Sea Regulations to a lesser
extent, but yes, section 36(3) would be relevant in that context.
Mme Métivier : L’article 36 porte sur l’industrie de
l’aquaculture. Je ne connais pas assez bien le secteur de
l’aquaculture pour savoir si cette loi a préséance sur d’autres
règlements ou d’autres lois. Celle-ci s’applique, de même que le
Règlement sur l’immersion en mer, dans une certaine mesure,
mais le paragraphe 36(3) s’applique effectivement dans ce
contexte.
Senator Hubley: Thank you very much.
The Chair: I think we have exhausted all our questions for this
evening and I would like to thank our witness for her
presentation. It’s great information that we will take into our
study with us.
La sénatrice Hubley : Merci beaucoup.
Le président : Je crois que nous avons fait le tour de nos
questions pour ce soir. Je remercie notre témoin pour son exposé.
Ces renseignements seront très utiles à notre étude.
We look forward to having you back if necessity requires it.
Ce sera un plaisir de vous recevoir de nouveau en cas de besoin.
(The committee continued in camera.)
(La séance se poursuit à huis clos.)
WITNESS
TÉMOIN
Tuesday, February 4, 2014
Le mardi 4 février 2014
Environment Canada:
Environnement Canada :
Louise Métivier, Director General, Industrial Sectors Directorate,
Environmental Stewardship Branch.
Available on the Internet: http://www.parl.gc.ca
Louise Métivier, directrice générale, Direction des secteurs
industriels, Direction générale de l’intendance environnementale.
Disponible sur internet: http://www.parl.gc.ca
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising