Second Session Deuxième session de la Forty-first Parliament, 2013-14

Second Session Deuxième session de la Forty-first Parliament, 2013-14
Second Session
Forty-first Parliament, 2013-14
Deuxième session de la
quarante et unième législature, 2013-2014
Proceedings of the Standing
Senate Committee on
Délibérations du Comité
sénatorial permanent des
National Finance
Finances nationales
Chair:
The Honourable JOSEPH A. DAY
Président :
L’honorable JOSEPH A. DAY
Tuesday, February 4, 2014
Wednesday, February 5, 2014
Le mardi 4 février 2014
Le mercredi 5 février 2014
Issue No. 5
Fascicule no 5
Third and fourth meetings on:
Troisième et quatrième réunions concernant :
Main Estimates for the fiscal year
ending March 31, 2014
Le Budget principal des dépenses pour
l’exercice se terminant le 31 mars 2014
WITNESSES:
(See back cover)
TÉMOINS :
(Voir à l’endos)
51167-51182
STANDING SENATE COMMITTEE ON
NATIONAL FINANCE
COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES
FINANCES NATIONALES
The Honourable Joseph A. Day, Chair
Président : L’honorable Joseph A. Day
The Honourable Larry W. Smith (Saurel), Deputy Chair
Vice-président : L’honorable Larry W. Smith (Saurel)
and
et
The Honourable Senators:
Les honorables sénateurs :
Ataullahjan
Bellemare
Callbeck
* Carignan, P.C.
(or Martin)
Chaput
* Cowan
(or Fraser)
Doyle
Gerstein
Hervieux-Payette, P.C.
Maltais
Neufeld
Seth
Ataullahjan
Bellemare
Callbeck
* Carignan, C.P.
(ou Martin)
Chaput
* Cowan
(ou Fraser)
Doyle
Gerstein
Hervieux-Payette, C.P.
Maltais
Neufeld
Seth
* Ex officio members
(Quorum 4)
* Membres d’office
(Quorum 4)
Changes in membership of the committee:
Modifications de la composition du comité :
Pursuant to rule 12-5, membership of the committee was
amended as follows:
Conformément à l’article 12-5 du Règlement, la liste des membres
du comité est modifiée, ainsi qu’il suit :
The Honourable Senator Ataullahjan replaced the Honourable
Senator Buth (February 5, 2014).
L’honorable sénatrice Ataullahjan a remplacé l’honorable
sénatrice Buth (le 5 février 2014).
The Honourable Senator Maltais replaced the Honourable
Senator Mockler (February 5, 2014).
L’honorable sénateur Maltais a remplacé l’honorable
sénateur Mockler (le 5 février 2014).
The Honourable Senator Neufeld replaced the Honourable
Senator Eaton (February 5, 2014).
L’honorable sénateur Neufeld a remplacé l’honorable
sénatrice Eaton (le 5 février 2014).
Published by the Senate of Canada
Available on the Internet: http://www.parl.gc.ca
Publié par le Sénat du Canada
Disponible sur internet: http://www.parl.gc.ca
5-2-2014
Finances nationales
MINUTES OF PROCEEDINGS
PROCÈS-VERBAUX
OTTAWA, Tuesday, February 4, 2014
(19)
OTTAWA, le mardi 4 février 2014
(19)
[English]
5:3
[Traduction]
The Standing Senate Committee on National Finance met this
day at 9:30 a.m., in room 9, Victoria Building, the chair,
the Honourable Joseph A. Day, presiding.
Le Comité sénatorial permanent des finances nationales
se réunit aujourd’hui, à 9 h 30, dans la pièce 9 de l’édifice
Victoria, sous la présidence de l’honorable Joseph A. Day
(président).
Members of the committee present: The Honourable Senators
Bellemare, Buth, Callbeck, Chaput, Day, Eaton, Gerstein,
Hervieux-Payette, P.C., Mockler, Seth and Smith (Saurel) (11).
Membres du comité présents : Les honorables sénateurs
Bellemare, Buth, Callbeck, Chaput, Day, Eaton, Gerstein,
Hervieux-Payette, C.P., Mockler, Seth et Smith (Saurel) (11).
In attendance: Sylvain Fleury and Raphaëlle Deraspe,
Analysts, Parliamentary Information and Research Service,
Library of Parliament.
Également présents : Sylvain Fleury et Raphaëlle Deraspe,
analystes, Service d’information et de recherche parlementaires,
Bibliothèque du Parlement.
Also in attendance: The official reporters of the Senate.
Aussi présents : Les sténographes officiels du Sénat.
Pursuant to the order of reference adopted by the Senate on
Thursday, November 7, 2013, the committee continued its
examination of the Main Estimates for the fiscal year ending
March 31, 2014. (For complete text of the order of reference,
see proceedings of the committee, Issue No. 4.)
Conformément à l’ordre de renvoi adopté par le Sénat
le jeudi 7 novembre 2013, le comité poursuit son étude du
Budget principal des dépenses pour l’exercice se terminant
le 31 mars 2014. (Le texte intégral de l’ordre de renvoi figure au
fascicule no 4 des délibérations du comité.)
WITNESSES:
TÉMOINS :
Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner:
Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique :
Mary Dawson, Conflict of Interest and Ethics Commissioner;
Mary Dawson, commissaire aux conflits d’intérêts et à
l’éthique;
Lyne Robinson-Dalpé, Assistant Commissioner, Advisory and
Compliance;
Lyne Robinson-Dalpé, commissaire adjointe, Conseils et
conformité;
Denise Benoit, Director, Corporate Management.
Denise Benoit, directrice, Gestion corporative.
Canada Border Services Agency:
Agence des services frontaliers du Canada :
Claude Rochette, Vice President, Comptrollership Branch;
Claude Rochette, vice-président, Direction générale du
contrôle;
Caroline Xavier, Associate Vice President, Operations Branch.
Caroline Xavier, vice-présidente associée, Direction générale
des opérations.
Ms. Dawson made a statement and, together with
Ms. Robinson-Dalpé and Ms. Benoit, answered questions.
Mme Dawson fait un exposé, puis, avec Mme Robinson-Dalpé
et Mme Benoit, répond aux questions.
At 10:32 a.m., the committee suspended.
À 10 h 32, la séance est suspendue.
At 10:37 a.m., the committee resumed.
À 10 h 37, la séance reprend.
Mr. Rochette made a statement and, together with Ms. Xavier,
answered questions.
M. Rochette fait un exposé, puis, avec Mme Xavier, répond
aux questions.
At 11:33 a.m., it was agreed that the committee adjourn to the
call of the chair.
À 11 h 33, il est convenu que le comité s’ajourne jusqu’à
nouvelle convocation de la présidence.
ATTEST:
ATTESTÉ :
5:4
National Finance
OTTAWA, Wednesday, February 5, 2014
(20)
[English]
5-2-2014
OTTAWA, le mercredi 5 février 2014
(20)
[Traduction]
The Standing Senate Committee on National Finance met this
day at 6:43 p.m., in room 9, Victoria Building, the chair,
the Honourable Joseph A. Day, presiding.
Le Comité sénatorial permanent des finances nationales
se réunit aujourd’hui, à 18 h 43, dans la pièce 9 de l’édifice
Victoria, sous la présidence de l’honorable Joseph A. Day
(président).
Members of the committee present: The Honourable Senators
Ataullahjan, Bellemare, Callbeck, Chaput, Day, Gerstein,
Hervieux-Payette, P.C., Maltais, Neufeld, Seth and Smith
(Saurel) (11).
Membres du comité présents : Les honorables sénateurs
Ataullahjan, Bellemare, Callbeck, Chaput, Day, Gerstein,
Hervieux-Payette, C.P., Maltais, Neufeld, Seth et Smith (Saurel)
(11).
In attendance: Sylvain Fleury and Raphaëlle Deraspe,
Analysts, Parliamentary Information and Research Service,
Library of Parliament.
Également présents : Sylvain Fleury and Raphaëlle Deraspe,
analystes, Service d’information et de recherche parlementaires,
Bibliothèque du Parlement.
Also in attendance: The official reporters of the Senate.
Aussi présents : Les sténographes officiels du Sénat.
Pursuant to the order of reference adopted by the Senate on
Thursday, November 7, 2013, the committee continued its
examination of the Main Estimates for the fiscal year ending
March 31, 2014. (For complete text of the order of reference,
see proceedings of the committee, Issue No. 4.)
Conformément à l’ordre de renvoi adopté par le Sénat
le jeudi 7 novembre 2013, le comité poursuit son étude du
Budget principal des dépenses pour l’exercice se terminant
le 31 mars 2014. (Le texte intégral de l’ordre de renvoi figure au
fascicule no 4 des délibérations du comité.)
WITNESSES:
TÉMOINS :
Office of the Commissioner of Lobbying of Canada:
Commissariat au lobbying du Canada :
Karen E. Shepherd, Commissioner of Lobbying of Canada;
Karen E. Shepherd, commissaire au lobbying du Canada;
Gillian Cantello, Director of Registration and Client Services;
Gillian Cantello, directrice, Enregistrement et services à la
clientèle;
Johanne Blais, Special Financial Advisor to the Commissioner.
Public Health Agency of Canada:
Johanne Blais, conseillère financière spéciale à la commissaire.
Agence de la santé publique du Canada :
Dr. Gregory Taylor, Deputy Chief Public Health Officer;
Dr Gregory Taylor, sous-administrateur en chef de la santé
publique;
Sylvain Segard, Acting Assistant Deputy Minister, Strategic
Policy, Planning and International Affairs Branch;
Sylvain Segard, sous-ministre adjoint par intérim, Direction
générale de la politique stratégique, de la planification et des
affaires internationales;
Dr. Theresa Tam, Branch Head, Health Security
Infrastructure Branch;
Dre Theresa Tam, chef de la direction générale, Direction
générale de l’infrastructure de la sécurité sanitaire;
Carlo Beaudoin, Chief Financial Officer;
Carlo Beaudoin, dirigeant principal des finances;
Kim Elmslie, Acting Assistant Deputy Minister, Health
Promotion and Chronic Disease Prevention Branch.
Kim Elmslie, sous-ministre adjointe par intérim, Direction
générale de la promotion de la santé et de la prévention des
maladies chroniques.
Ms. Shepherd made a statement and, together with
Ms. Cantello and Ms. Blais, answered questions.
Mme Shepherd fait un exposé, puis, avec Mme Cantello et
Mme Blais, répond aux questions.
At 7:36 p.m., the committee suspended.
À 19 h 36, la séance est suspendue.
At 7:42 p.m., the committee resumed.
À 19 h 42, la séance reprend.
5-2-2014
Finances nationales
5:5
Dr. Taylor made a statement and, together with Mr. Segard,
Dr. Tam, Mr. Beaudoin and Ms. Elmslie, answered questions.
Le Dr Taylor fait un exposé, puis, avec M. Segard, la Dre Tam,
M. Beaudoin et Mme Elmslie, répond aux questions.
At 8:47 p.m., it was agreed that the committee adjourn to the
call of the chair.
À 20 h 47, il est convenu que le comité s’ajourne jusqu’à
nouvelle convocation de la présidence.
ATTEST:
ATTESTÉ :
La greffière du comité,
Jodi Turner
Clerk of the Committee
5:6
National Finance
5-2-2014
EVIDENCE
TÉMOIGNAGES
OTTAWA, Tuesday, February 4, 2014
OTTAWA, le mardi 4 février 2014
The Standing Senate Committee on National Finance met this
day at 9:30 a.m. to study the expenditures set out in the
Main Estimates for the fiscal year ending March 31, 2014.
Le Comité sénatorial permanent des finances nationales
se réunit aujourd’hui, à 9 h 30, pour étudier les dépenses
prévues dans le Budget principal des dépenses pour l’exercice se
terminant le 31 mars 2014.
Senator Joseph A. Day (Chair) in the chair.
[Translation]
The Chair: This morning, we are continuing our study of the
Main Estimates for the fiscal year ending March 31, 2014.
[English]
Le sénateur Joseph A. Day (président) occupe le fauteuil.
[Français]
Le président : Ce matin, nous continuons notre étude du
Budget principal des dépenses pour l’exercice se terminant
le 31 mars 2014.
[Traduction]
In our first hour this morning, we are pleased to welcome
Mary Dawson, who is the Conflict of Interest and Ethics
Commissioner.
Ce matin, au cours de la première heure, nous avons le plaisir
d’accueillir Mary Dawson, qui est la commissaire aux conflits
d’intérêts et à l’éthique.
The commissioner is joined by officials from her office.
Lyne Robinson-Dalpé is the Assistant Commissioner, Advisory
and Compliance, and Denise Benoit is Director, Corporate
Management.
La commissaire est accompagnée de collègues de son bureau.
Lyne Robinson-Dalpé est la commissaire adjointe de Conseils et
conformité, et Denise Benoit est la directrice de Gestion
corporative.
Ms. Dawson, I understand you have brief introductory
remarks, and then we will get into a discussion. Thank you very
much for being here.
Mme Dawson, je crois comprendre que vous allez faire une
déclaration préliminaire, après quoi nous engagerons une
discussion. Merci beaucoup d’être parmi nous.
[Translation]
[Français]
Mary Dawson, Conflict of Interest and Ethics Commissioner,
Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner:
Mr. Chair, thank you for inviting me to appear before you
today. With me this morning is Denise Benoit and
Lyne Robinson-Dalpé, whom you already introduced.
Mary Dawson, commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique,
Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique : Monsieur le
président, je vous remercie de m’avoir invitée à comparaître
devant vous aujourd’hui. Je suis accompagnée de Mme Denise
Benoit et de Mme Lyne Robinson-Dalpé que vous nous avez déjà
présentées.
I will begin by briefly outlining my mandate and how my office
is organized and resourced in support of it. Then, I will review our
spending for the current fiscal year in the context of my broader
management approach.
Je commencerai en décrivant brièvement mon mandat ainsi que
la façon dont le commissariat est organisé et doté pour appuyer ce
mandat. Ensuite, je passerai en revue nos dépenses pour l’exercice
financier en cours dans le contexte de mon approche générale de
gestion.
[English]
[Traduction]
I administer the Conflict of Interest Act and the Conflict of
Interest Code for Members of the House of Commons. These
two regimes seek to prevent conflicts between the public duties of
elected and appointed officials and private interests.
J’applique la Loi sur les conflits d’intérêts ainsi que le Code
régissant les conflits d’intérêts des députés. Ces deux régimes
visent à prévenir les conflits entre les responsabilités publiques des
représentants élus et nommés, et leurs intérêts personnels.
The act applies to over 2,500 public office-holders. All of them
are subject to the act’s core set of conflict of interest and postemployment rules. Over 1,100 public office-holders, including
ministers, ministers of state, parliamentary secretaries, ministerial
staff and full-time Governor-in-Council appointees are called
reporting public office-holders and, unlike the non-reporting
public office-holders, are subject to reporting and public
disclosure provisions, as well as some additional rules of conduct.
La loi s’applique à plus de 2 500 titulaires de charge publique.
Ils sont tous assujettis aux règles de base de la loi qui portent sur
les conflits d’intérêts et l’après-mandat. Plus de 1 100 titulaires de
charge publique, dont des ministres, ministres d’État, secrétaires
parlementaires, membres du personnel ministériel et personnes
nommées à des postes à temps plein par le gouverneur en conseil,
sont appelés titulaires de charge publique principaux et,
contrairement aux titulaires non principaux, ils sont aussi
5-2-2014
Finances nationales
5:7
assujettis à des dispositions en matière de rapport et de
déclaration publique, ainsi qu’à des règles de conduite
supplémentaires.
The members’ code applies to all 308 members of the House of
Commons. It includes rules similar to those found in the act and
indeed to the Senate ethics code but does not include some of the
more onerous rules that apply to reporting public office-holders.
Ministers and parliamentary secretaries are subject to both the act
and the code.
Le code des députés s’applique à l’ensemble des 308 députés. Il
comprend des règles semblables à celles que l’on trouve dans la loi
et, de fait, dans le Code régissant les conflits d’intérêts des
sénateurs. Toutefois, il n’inclut pas un certain nombre de règles
plus rigoureuses qui s’appliquent aux titulaires de charge publique
principaux. Les ministres et les secrétaires parlementaires sont
assujettis à la fois à la loi et au code des députés.
I report annually to Parliament on my activities under the act
and under the members’ code and prepare for tabling in the
House of Commons a list of sponsored travel by members each
year.
Je soumets un rapport annuel au Parlement sur mes activités en
vertu de la loi et du code des députés. Je dépose aussi chaque
année à la Chambre des communes une liste des déplacements
parrainés des députés.
To fulfill my mandate as effectively and efficiently as possible,
I have organized my office into five divisions.
Pour exécuter mon mandat de la façon la plus efficace et la plus
efficiente possible, j’ai organisé le commissariat en cinq divisions.
The first one, advisory and compliance, is the largest division,
accounting for about one third of my staff. This group provides
confidential advice to public office-holders and members about
their obligations under the act and under the code. It reviews their
confidential reports, maintains internal records of this
information and administers a system of public disclosure.
Conseils et conformité est la plus grande division, employant
environ le tiers des membres de mon personnel. Cette division
offre des conseils confidentiels aux titulaires de charge publique et
aux députés au sujet des obligations que leur imposent la loi et le
code des députés. Elle examine leurs rapports confidentiels, tient
des dossiers internes à ce sujet et administre un régime de
déclaration publique.
Our policy, research and communications division coordinates
a range of education and outreach activities that are important in
helping public office-holders and members meet their obligations.
It also contributes to policy development, compiles research,
conducts external communications and media relations and
coordinates our dealings with Parliament.
Politiques, recherche et communications coordonne une vaste
gamme d’activités d’éducation et de sensibilisation, qui aident
grandement les titulaires de charge publique et les députés à
respecter leurs obligations. Cette division participe aussi à
l’élaboration de politiques, compile des données de recherche,
gère les communications externes ainsi que les relations avec les
médias, et coordonne nos interactions avec le Parlement.
While the major focus of my office is on prevention, we also
investigate possible contraventions of the act and the code. Our
reports and investigations division leads our investigations and
coordinates the preparation of my annual reports.
Bien que le commissariat soit surtout axé sur la prévention,
nous enquêtons aussi sur les contraventions possibles à la loi et au
code des députés. La division Rapports et enquêtes mène nos
enquêtes et coordonne la préparation de nos rapports annuels.
Our legal services unit provides strategic legal advice on all
facets of our work, including, in particular, investigations.
La division Services juridiques offre des conseils juridiques
stratégiques sur toutes les facettes de notre travail, en particulier
pour nos enquêtes.
Our corporate management division, which Ms. Benoit is the
head of, oversees the development and implementation of internal
management policies and service delivery in the areas of human
resources, finance, information technology and management and
the management of office facilities. It also manages our shared
services agreements with the House of Commons, the Library of
Parliament and Public Works and Government Services Canada.
La division Gestion corporative, dont Mme Benoit est la
directrice, supervise l’élaboration et la mise en œuvre des
politiques de gestion interne ainsi que la prestation de services
en matière de ressources humaines, de finances, d’informatique,
de gestion de l’information et de gestion des installations du
commissariat. Cette division administre aussi nos ententes de
services partagés avec la Chambre des communes, la Bibliothèque
du Parlement et Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada.
Finally, my own small team within my own individual office
provides general administrative and logistical support for the
office.
Enfin, j’ai constitué ma propre petite équipe au sein du Bureau
du commissaire, qui offre un soutien administratif et logistique au
commissariat.
My office performs all of these activities with a maximum staff
complement of 49 full-time employees.
Le commissariat exerce toutes ces activités en comptant sur un
maximum de 49 employés à temps plein.
5:8
National Finance
5-2-2014
I understand the committee is meeting with all agents and
officers of Parliament. Unlike most other agents, the
commissioner is appointed under the Parliament of Canada
Act, and the commissioner’s office is an entity of Parliament.
Je crois comprendre que le comité rencontre tous les agents et
hauts fonctionnaires du Parlement. Contrairement à la plupart
des autres agents, le commissaire est nommé en vertu de la Loi sur
le Parlement du Canada et le commissariat est une entité du
Parlement.
For this reason, my office is not subject to most Treasury
Board policies and guidelines, and most legislation governing the
administration of the public service does not apply to it. However,
in the interests of good governance and in recognition of the
importance of responsible stewardship of public funds, we follow
many of the management practices used in the public service.
C’est pour cette raison que le commissariat n’est pas assujetti à
la plupart des politiques et directives du Conseil du Trésor, et que
la plupart des lois régissant l’administration de la fonction
publique ne s’appliquent pas au commissariat. Cependant, dans
l’intérêt de la bonne gouvernance et parce que nous reconnaissons
l’importance de gérer les deniers publics de façon responsable,
nous suivons bon nombre des pratiques de gestion en vigueur
dans la fonction publique.
For example, we have established an internal management
framework based on the principles followed in the public service.
We have a strong human resource policy framework in place. We
publicly disclose our travel and hospitality expenses in the
interests of transparency. We document our internal practices
and have our annual financial statements audited, and we are in
the process of developing a performance measurement strategy to
demonstrate the effectiveness of my office in fulfilling its mandate.
Par exemple, nous avons établi un cadre de gestion interne
inspiré des principes ayant cours dans la fonction publique. Nous
disposons d’un cadre stratégique solide en ce qui concerne nos
ressources humaines. Nous divulguons publiquement nos frais de
déplacement et d’accueil pour des raisons de transparence. Nous
consignons nos pratiques internes et faisons vérifier annuellement
nos états financiers. Et nous sommes en train d’élaborer une
stratégie de mesure du rendement pour démontrer l’efficacité du
commissariat dans l’exécution de son mandat.
We also augment our resources by taking advantage of
external capacity where practical. For example, we have in
place a number of agreements with the House of Commons, the
Library of Parliament and the Department of Public Works and
Government Services to provide shared services in the areas of
information technology, finance and compensation. These
arrangements provide for greater efficiencies, as well as an
additional level of security.
Nous suppléons aussi à nos ressources en tirant parti des
compétences externes lorsqu’il s’avère pratique de le faire. Par
exemple, nous avons conclu diverses ententes avec la Chambre des
communes, la Bibliothèque du Parlement ainsi que le ministère
des Travaux publics et des Services gouvernementaux pour la
prestation de services partagés dans les domaines des technologies
de l’information, des finances et de la rémunération. Ces ententes
rendent notre fonctionnement plus efficace et nous procurent un
niveau accru de sécurité.
For the first five years after my office was created in July 2007,
we maintained expenditures well within an unchanged operating
budget of $7.1 million. Last year, in recognition of the climate of
fiscal restraint, we conducted a spending review to identify
opportunities for efficiencies and also reduced the amount set
aside as a reserve. As a result, we reduced the non-salary portion
of our budget by an amount equivalent to 3 per cent of our
operating budget, and, next year, we expect to reduce it further,
amounting to a 4 per cent cut overall. Although that reduction
was partially offset by an increase in our salary envelope to cover
the economic increases that came into effect on April 1, we were
able to proactively offer a budget reduction of 1.4 per cent for
2013-14. This lowered our total spending authorities to
$7.035 million.
Pendant les cinq années suivant la création du commissariat, en
juillet 2007, nous avons maintenu nos dépenses bien en deçà d’un
budget de fonctionnement stable de 7,1 millions de dollars. L’an
dernier, étant donné le climat de restriction budgétaire, nous
avons examiné nos dépenses pour cerner les occasions d’accroître
l’efficacité du commissariat et avons aussi réduit la somme mise
en réserve. Nous avons donc réduit la partie non salariale de notre
budget d’un montant équivalant à 3 p. 100 de notre budget de
fonctionnement. Nous comptons le réduire davantage l’an
prochain pour en arriver à une réduction totale de 4 p. 100.
Bien que cette réduction ait été partiellement contrebalancée par
une augmentation de notre enveloppe salariale pour couvrir les
augmentations économiques qui sont entrées en vigueur le
1er avril, nous avons réussi à atteindre de manière proactive une
réduction budgétaire de 1,4 p. 100 pour 2013-2014. Cela a ramené
notre total des dépenses autorisées à 7,035 millions de dollars.
[Translation]
I hope these remarks have been helpful. Again, I thank the
committee for inviting me to appear. I look forward to answering
your questions.
[Français]
J’espère que mes commentaires sauront vous être utiles. Je
remercie à nouveau le comité de m’avoir invitée à comparaître. Je
répondrai avec plaisir à vos questions.
5-2-2014
Finances nationales
[English]
The Chair: Ms. Dawson, thank you very much. You touched
on two of the points we like to start out with, the number of
employees and the full amount of your budget, so you anticipated
that — 49 employees and a $7-million budget.
Ms. Dawson: We have 46 right now.
5:9
[Traduction]
Le président : Merci beaucoup, madame Dawson. Vous avez
répondu à deux des questions avec lesquelles nous aimons
commencer — vous vous y attendiez sûrement —, à savoir le
nombre d’employés, soit 49 employés, et votre budget total, qui
est de 7 millions de dollars.
Mme Dawson : Quarante-six en ce moment.
The Chair: Do you anticipate that that will stay at roughly 49
— 46 plus looking for three?
Le président : Vous attendez-vous à ce que ce nombre demeure
à 49 — c’est-à-dire 46 plus 3 autres que vous cherchez?
Ms. Dawson: Yes, we’ve always had pretty well the same
complement.
Mme Dawson : Oui, notre nombre d’effectifs a plus ou moins
toujours été le même.
The Chair: You don’t have new initiatives that will require
additional employees?
Le président : Vous ne planifiez pas de nouvelles initiatives qui
nécessiteraient l’embauche de nouveaux employés?
Ms. Dawson: No.
The Chair: You indicate that your total operating budget will
be going down slightly, in spite of some salary increases that are
mandated?
Ms. Dawson: Yes, that’s correct.
Mme Dawson : Non.
Le président : Vous avez signalé que votre budget opérationnel
total diminuera un peu, et ce, malgré certaines augmentations de
salaire obligatoires?
Mme Dawson : Oui, c’est exact.
Denise Benoit, Director, Corporate Management, Office of the
Conflict of Interest and Ethics Commissioner: Exactly. It will go
down to $6.9 million next year, so that’s the additional 1 per cent
that we had committed to.
Denise Benoit, directrice, Gestion corporative, Commissariat
aux conflits d’intérêts et à l’éthique : Exactement. Le budget
baissera à 6,9 millions de dollars l’année prochaine, ce qui
correspond à la diminution additionnelle de 1 p. 100 à laquelle
nous nous étions engagés.
The Chair: Before I go to my list, you indicated that you’re
audited each year, but not by the Auditor General?
Le président : Avant de passer à la liste d’intervenants, vous
avez dit que vos états financiers font l’objet d’une vérification
chaque année — mais pas par le vérificateur général?
Ms. Benoit: No, we’re not.
Mme Benoit : Non.
The Chair: Is it an outside auditor that you bring in?
Le président : Faites-vous appel à un vérificateur externe?
Ms. Dawson: Yes, it is. We started that a few years back.
The Chair: That audit is part of your annual report to
Parliament?
Mme Dawson : Oui. Nous avons commencé à faire cela il y a
quelques années.
Le président : Est-ce que cette vérification fait partie du rapport
annuel que vous présentez au Parlement?
Ms. Dawson: Yes.
Mme Dawson : Oui.
The Chair: Thank you. That clarifies some of the points that —
Le président : Merci. Cela clarifie certaines des questions que...
Ms. Dawson: I should correct one thing. I have no idea what
will come out of the five-year review of the act, and I made one or
two recommendations there that might have a slight impact; for
example, additional post-employment reporting or more
reporting from part-time public service holders. It wouldn’t be
super appreciable, but there might be some slight increases.
Mme Dawson : Je tiens à rectifier une chose. Je n’ai aucune idée
des conclusions qui seront tirées de l’examen quinquennal de la
loi. Cependant, j’ai formulé une ou deux recommandations qui
pourraient avoir une faible incidence sur le budget, notamment le
fait d’exiger un plus grand nombre de rapports de la part des
titulaires de charge publique après la fin de leur mandat ou
travaillant à temps partiel. Cela pourrait entraîner de petites
dépenses, mais rien de vraiment appréciable.
The Chair: To help all honourable senators understand, who is
conducting that five-year review?
Le président : Qui effectue cet examen quinquennal?
5:10
National Finance
Ms. Dawson: The Committee on Access to Information,
Privacy and Ethics. I’m hoping that it will be released this
week, as a matter of fact. It was begun over a year ago. I’m also
waiting for the results of my five-year review of the members’
code as well. That was started in May 2012 and I’m still waiting.
The Chair: Thank you.
5-2-2014
Mme Dawson : Le Comité de l’accès à l’information, de la
protection des renseignements personnels et de l’éthique. En fait,
j’espère que les résultats seront rendus publics cette semaine. Il y a
plus d’un an que l’examen a commencé. J’attends également
encore les résultats de mon examen quinquennal du code des
députés, qui a commencé en mai 2012.
Le président : Merci.
Senator Buth: Thank you very much for being here today. I’m
looking at the comments that you made about whom the act
covers. You have listed over 25 public office-holders. Maybe you
could clarify in a little more detail how that is split between
reporting and non-reporting.
La sénatrice Buth : Merci beaucoup d’être parmi nous
aujourd’hui. Je regarde ce que vous avez dit au sujet des
personnes visées par la loi. Vous avez dressé une liste de plus de
25 titulaires de charge publique. Pourriez-vous expliquer plus
clairement la différence entre les titulaires de charge publique
principaux et les titulaires de charge non principaux.
Ms. Dawson: The reporting are generally full-time people and
the non-reporting are generally part-time people, but, basically,
all ministers and parliamentary secretaries are reporting. It’s the
Governor-in-Council appointees that are split between the
two groups. The Governor-in-Council appointees and the
ministerial staff are the two largest groups. Each of them is in
the vicinity of 500 or 600. That’s it, I think. Yes.
Mme Dawson : Au fond, les principaux ont généralement été
nommés à un poste à temps plein, et les non principaux, à un
poste à temps partiel. Essentiellement, tous les ministres et les
secrétaires parlementaires sont des titulaires de charge publique
principaux. Ce sont les personnes nommées par décret du
gouverneur en conseil qui sont réparties entre les deux groupes.
Les personnes nommées par décret et les membres du personnel
ministériel constituent les deux groupes les plus nombreux, soit de
500 à 600 personnes chacun, je pense. Oui, c’est bien cela.
Senator Buth: That’s in the reporting group?
La sénatrice Buth : Est-ce que ces personnes font partie du
groupe des titulaires de charge publique principaux?
Ms. Dawson: The reporting group has a significant portion of
Governor-in-Council appointees and all of the ministerial staff,
because there are very few part-time people there, and it has all
ministers and all parliamentary secretaries.
Mme Dawson : Le groupe des titulaires de charge publique
principaux compte un nombre important de personnes nommées
par décret, tous les membres du personnel des ministériels —
parce que peu d’entre eux occupent des postes à temps partiel —
et tous les secrétaires parlementaires.
Senator Buth: I’m curious: Why the distinction between full
time versus part time in terms of reporting?
La sénatrice Buth : Je suis curieuse. Pourquoi avoir établi une
distinction entre les postes à temps plein et les postes à temps
partiel pour déterminer les obligations des titulaires de charge
publique en matière de production de rapports?
Ms. Dawson: The rules are more stringent for the full-time
people. It’s not exactly as described there, but that’s the main
distinction.
Mme Dawson : Les règles qui s’appliquent aux personnes
travaillant à temps plein sont plus rigoureuses. Le document ne
le précise pas, mais voilà la principale distinction.
It’s because the feeling is that, for example, the act does not
impose significant — or any — reporting obligations on just the
plain old public office-holders. The reporting obligations are on
the reporting public office-holders, so if you are a part-time
Governor-in-Council appointee, there are not a lot of obligations.
There are values and ethics rules that you have to meet, but there
aren’t reporting rules. I’ve made some recommendations along
those lines in my report as well.
Par exemple, la loi n’impose pas d’importantes obligations —
en fait, aucune obligation — en matière de présentation de
rapports à de simples titulaires de charge publique. Ces
obligations sont imposées aux titulaires de charge publique
principaux; par conséquent, si vous avez été nommé par décret
à un poste à temps partiel, vous n’avez pas beaucoup
d’obligations à remplir. Vous devez satisfaire aux exigences sur
le plan des valeurs et de l’éthique, mais vous n’êtes pas assujetti à
des obligations en matière de présentation de rapports. J’ai
également formulé certaines recommandations de ce genre dans
mon rapport.
Senator Buth: Thank you. In the estimates — I’m looking at
the tables — what specifically are the statutory items in terms of
your expenses?
La sénatrice Buth : Merci. En ce qui concerne les prévisions
budgétaires — j’ai les tableaux sous les yeux — quels postes
législatifs comptez-vous comme dépenses?
5-2-2014
Finances nationales
Ms. Dawson: Ms. Benoit, why don’t you take that?
The Chair: We’re at page II-257?
5:11
Mme Dawson : Madame Benoit, pourrais-tu répondre à cette
question?
Le président : Sommes-nous à la page II-129?
Senator Buth: I’m in the Library of Parliament documents.
La sénatrice Buth : Je regarde les documents de la Bibliothèque
du Parlement.
The Chair: Are you in plans and priorities or the
Main Estimates?
Le président : Est-ce que cela se trouve dans la section des plans
et des priorités ou celle du budget principal des dépenses?
Senator Buth: It’s from the estimates. Yes, 257. That’s the
reference.
La sénatrice Buth : Dans le budget des dépenses. Oui, à la
page 129. Voilà la référence.
Ms. Benoit: The only statutory items we have at the office are
for the employee benefits and plans. Every department in the
public service in Parliament has to pay that. It’s a percentage of
our salary envelope. Last year, I think it was 17.4 per cent of our
salary envelope. As I said, it’s to cover employee benefits.
Mme Benoit : Les seuls postes législatifs que nous avons au
commissariat sont les avantages sociaux et les régimes des
employés. Tous les ministères de la fonction publique au
Parlement doivent y contribuer. Le montant à payer représente
un pourcentage de notre enveloppe salariale. L’année dernière, je
crois que cela correspondait à 17,4 p. 100 de notre enveloppe
salariale. Comme je l’ai dit, ces dépenses servent à couvrir les
avantages sociaux des employés.
Senator Buth: Then on page II-258, you have two items, the
administration of the Conflict of Interest Act and the Conflict of
Interest Code and internal services. You show an increase in the
administration of the act from 2011 to 2012 from $4.1 million to
$4.9 million. What was that from?
La sénatrice Buth : Ensuite, à la page II-130, il est question de
deux catégories de dépenses, soit l’application de la Loi sur les
conflits d’intérêts et du Code régissant les conflits d’intérêts des
députés et les services internes. Vous faites état d’une
augmentation des dépenses relatives à l’application de la loi,
passant de 4,1 en 2011 à 4,9 en 2012. À quoi cette augmentation
est-elle attribuable?
Ms. Benoit: There’s a decrease in the internal services, and it’s
more because we’re trying to decrease the overhead and focus the
spending on actual program delivery.
Mme Benoit : Les dépenses ont diminué sur le plan des services
internes, principalement à cause du fait que nous essayons de
réduire les frais généraux et de dépenser davantage au chapitre de
la prestation réelle des programmes.
Senator Buth: In that table, then, internal services are actually
part of the administration?
La sénatrice Buth : Donc, dans ce tableau, les services internes
font en fait partie de l’administration?
Ms. Benoit: Exactly. Again, every department has to identify
how much they spend on overhead, that is, all corporate services,
including communications, finance and part of legal services. This
is what we have estimated that amount to be.
Mme Benoit : Exactement. Encore une fois, tous les ministères
doivent déterminer combien ils dépensent au chapitre des frais
généraux, à savoir tous les services ministériels, notamment les
communications, les finances et une partie des services juridiques.
Voilà le montant que nous avons estimé.
Senator Buth: Where have those savings come from for internal
services?
La sénatrice Buth : D’où viennent les économies réalisées au
chapitre des services internes?
Ms. Benoit: We cut one position from my team, and we’ve also
implemented some measures internally, such as using emails
instead of regular mail to communicate with our stakeholders.
That has had an impact on how much we’ve spent. We’ve
centralized some of our services — it may not look like much —
for example, for the purchases of supplies. We’ve removed all
individual printers. We’ve put in initiatives to reduce spending on
those types of things.
Mme Benoit : Nous avons supprimé un poste au sein de mon
équipe, et nous avons également mis en œuvre certaines mesures à
l’interne, comme le recours au courriel plutôt qu’au courrier
ordinaire pour communiquer avec nos intervenants. Cela a eu un
impact sur nos dépenses. Nous avons centralisé quelques-uns de
nos services — cela peut ne pas paraître énorme — par exemple,
pour l’achat de fournitures. Nous avons enlevé toutes les
imprimantes individuelles. Nous avons mis sur pied des
initiatives visant à réduire ce type de dépenses.
The Chair: Just as a point of clarification, does that include any
savings that might exist for shared services with respect to
information technology?
Le président : Pour plus de précision, est-ce que cela englobe les
dépenses qui pourraient être réalisées dans le cadre des services
partagés en ce qui a trait à la technologie de l’information?
5:12
National Finance
5-2-2014
Ms. Benoit: For shared services, we’ve been paying pretty
much the same amount every year to the House of Commons. We
have not been using shared services that have been implemented
in the public service because we’re an entity of Parliament. We use
the infrastructure of the House of Commons through a
memorandum of understanding.
Mme Benoit : Pour ce qui est des services partagés, nous
payons pratiquement le même montant chaque année à la
Chambre des communes. Nous n’avons pas eu recours aux
services partagés qui ont été mis en œuvre au sein de la fonction
publique, étant donné que nous sommes une entité du Parlement.
Nous utilisons les infrastructures de la Chambre des communes en
vertu d’un protocole d’entente.
The Chair: Even though you use the term ‘‘shared services,’’ it’s
not the legislated Shared Services Canada?
Le président : Lorsque vous parlez des « services partagés », il
ne s’agit pas des Services partagés prévus par la loi, n’est-ce pas?
Ms. Benoit: Exactly. No, it’s not the same one.
Mme Benoit : Exactement. Ce n’est pas la même chose.
The Chair: Do you maintain your own information technology
personnel within your office?
Le président : Avez-vous vos propres employés chargés de la
technologie de l’information?
Ms. Benoit: No. We actually use the resources of the House of
Commons; we use their servers and expertise. The only function
we keep internally is purchases of equipment like desktop
computers. When we develop new applications, we determine
business requirements. For expertise and technology, we use the
expertise of the House of Commons.
Mme Benoit : Non. En fait, nous utilisons les ressources de la
Chambre des communes, c’est-à-dire ses serveurs et son expertise.
La seule fonction que nous gardons à l’interne, c’est l’achat
d’équipement tel que les ordinateurs. Lorsque nous développons
de nouvelles applications, nous déterminons les besoins
opérationnels. Pour ce qui est de l’expertise et de la technologie,
nous faisons appel aux services d’experts de la Chambre des
communes.
The Chair: Are you charged back from the House of
Commons?
Le président : La Chambre des communes vous demande-t-elle
d’assumer ces coûts?
Ms. Benoit: Oh, yes, we are. There is a fixed amount every
year.
Mme Benoit : Absolument. Il s’agit d’un montant fixe qu’on
lui verse chaque année.
The Chair: There is an annual debate on how much they should
charge you?
Le président : Il y a donc un débat annuel quant au montant
que vous devez payer?
Ms. Benoit: Yes.
Mme Benoit : Oui.
Senator Eaton: Thank you, Ms. Dawson and Ms. Benoit.
La sénatrice Eaton : Merci, mesdames Dawson et Benoit.
The bars of standards of accountability and transparency have
certainly gone up in the last Parliament. Does that change the
parameters of your job?
On a sans aucun doute haussé les normes en matière de
reddition de comptes et de transparence au cours de la dernière
législature. Est-ce que cela modifie les paramètres de votre
emploi?
Ms. Dawson: No. I think we’ve always tried to be transparent.
The whole thing my office is about is transparency, really. We
have an auditor looking at our figures, which we have had for
several years. I’ve released many fulsome reports. I voluntarily
disclose travel expenses and that sort of thing, so nothing has
really changed for me.
Mme Dawson : Non. Je pense que nous nous sommes toujours
efforcés d’être transparents. Mon bureau repose sur la
transparence. Nous avons un vérificateur qui se penche sur nos
chiffres depuis plusieurs années. J’ai d’ailleurs publié de
nombreux rapports détaillés. Je divulgue volontairement les
dépenses liées à nos déplacements et ce genre de choses; il n’y a
donc pas grand-chose qui a changé en ce qui me concerne.
Senator Eaton: What I meant is towards educating MPs and
ministerial staff in what they have to report and how they are
expected to behave.
La sénatrice Eaton : Je parlais plutôt d’informer les députés et
le personnel ministériel sur les comptes qu’ils doivent rendre et la
façon dont ils doivent se comporter.
Ms. Dawson: The reporting requirements are clearly laid out in
the act and the code, so they are set; they’re not changing.
Mme Dawson : Les exigences en matière de déclaration sont
clairement énoncées dans la loi et le code; elles sont établies et ne
changent pas.
Senator Eaton: So nothing has changed?
La sénatrice Eaton : Rien n’a changé?
Ms. Dawson: Nothing has changed, no.
Mme Dawson : Non.
5-2-2014
Finances nationales
5:13
Senator Eaton: In the last piece of testimony, you said
something about values and ethics rules. Could you explain to
me what you mean by ‘‘values’’?
La sénatrice Eaton : Vers la fin de votre exposé, vous avez dit
quelque chose à propos du Code de valeurs et d’éthique. Pourriezvous m’expliquer ce que vous entendez par « valeurs »?
Ms. Dawson: I was talking about the act. The first part of that
act has rules such as don’t give preferential treatment, don’t
accept gifts that could reasonably be seen to have been given to
influence you, that sort of thing. There are about 10 or 12 of those
rules.
Mme Dawson : Je parlais de la loi. La première partie de cette
loi renferme des règles comme le fait de ne pas accorder de
traitement préférentiel, de ne pas accepter de cadeaux qui
pourraient donner à penser qu’ils vous ont été offerts pour vous
influencer, et ainsi de suite. Il y a environ 10 ou 12 règles de ce
genre.
Senator Eaton: Hard and fast rules?
La sénatrice Eaton : Des règles strictes?
Ms. Dawson: Yes, and that’s under the heading ‘‘values and
ethics’’ and applies to all public office-holders, whether they’re
just plain old ones or reporting ones.
Mme Dawson : Oui. Elles se trouvent sous la rubrique
« Valeurs et éthique » et s’appliquent à tous les titulaires de
charge publique, qu’ils soient principaux ou non.
But then the other rules are in separate parts of the act, and
those are the reporting requirements that apply only to the
reporting public office-holders. When I refer to the values and
ethics rules, I mean the general rules that apply to everyone.
Toutefois, les autres règles figurent dans des parties distinctes
de la loi et il s’agit des exigences en matière de déclaration qui
s’appliquent uniquement aux titulaires de charge publique
principaux. Quand je parle du Code de valeurs et d’éthique, ce
sont les règles générales qui s’appliquent à tout le monde.
Senator Eaton: Where does the largest portion of your budget
go?
La sénatrice Eaton : À quoi sert la majeure partie de votre
budget?
Ms. Dawson: It goes to salaries, basically.
Senator Eaton: So labour within your department.
Ms. Dawson: Yes.
Mme Dawson : À payer les salaires.
La sénatrice Eaton : C’est-à-dire les employés au sein de votre
ministère.
Mme Dawson : Tout à fait.
The Chair: I wasn’t going to get into this, but you sort of led us
into it through Senator Eaton’s question. Public office-holders
can accept gifts, even if those gifts could reasonably be taken to
influence a decision of the public office-holders, as long as it is a
gift is from a friend. Is that not correct under the current
legislation?
Le président : Je n’avais pas l’intention d’en parler, mais vous
nous avez en quelque sorte ouvert la porte lorsque vous avez
répondu à la question de la sénatrice Eaton. Les titulaires de
charge publique peuvent accepter un cadeau, même s’il peut
raisonnablement paraître avoir été donné pour influencer une
décision, pourvu que ce cadeau provienne d’un ami. N’est-ce pas
ce que prévoit la loi actuelle?
Ms. Dawson: The nuance is that if a friend gives you a gift,
normally you would not expect it to have been given to influence
you. If you got a gift from your grandmother, you wouldn’t think
she was trying to get something from you. We actually have
looked on occasion. There is a question of what a friend is, and I
have interpreted ‘‘friend’’ fairly strictly. That works both ways. It
works for accepting gifts. It means you can’t accept a gift from a
constituent and say, ‘‘That’s a friend of mine.’’
Mme Dawson : Lorsqu’un ami vous donne un cadeau,
habituellement, ce n’est pas en vue de vous influencer. C’est là
où se trouve la nuance. Si votre grand-mère, par exemple, vous
donne un cadeau, vous n’allez pas penser qu’elle essaie d’obtenir
quelque chose de vous. Nous nous sommes penchés sur des
situations précises. J’ai défini le mot « ami » de façon plutôt
stricte. Cela vaut dans les deux sens. Cela s’applique à
l’acceptation de cadeaux. Vous ne pouvez donc pas accepter un
cadeau d’un électeur en disant qu’il s’agit de votre ami.
By the same token, if you’re assisting a constituent, some of the
other rules prevent preferential treatment. There are special
considerations if it’s a friend, and, again, I interpret ‘‘friend’’ the
same way — quite narrowly — so that it works both ways. I could
mention that I have issued a number of reports that make
reference to that interpretation of gifts. The first one, early in my
tenure, was called The Watson Report, and I described it. I can’t
quote exactly what I say there, but it’s a close personal friend. I do
restrict the meaning of ‘‘friend’’ because I think it’s important.
À l’inverse, si vous aidez un électeur, vous devez respecter les
règles qui vous empêchent de lui accorder un traitement
préférentiel. Évidemment, on prévoit des exceptions s’il s’agit
d’un ami et, encore une fois, j’interprète le mot « ami » de la
même façon — c’est-à-dire très étroitement —; cela fonctionne
donc dans les deux sens. Sachez que j’ai publié un certain nombre
de rapports dans lesquels je fais allusion à cette interprétation. Le
premier, publié au début de mon mandat, s’intitulait Le rapport
Watson. Je ne peux pas citer exactement ce que j’y dis, mais il était
question d’un ami intime. Je trouve qu’il est important de
restreindre le sens du mot « ami ».
5:14
National Finance
5-2-2014
The Chair: You will recall that the term ‘‘close personal friend’’
was in the code and in the legislation prior to the Federal
Accountability Act of 2006.
Le président : Vous vous rappellerez que le terme
« ami intime » figurait dans le code ainsi que dans la loi avant
l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur la responsabilité de 2006.
Ms. Dawson: I wasn’t administering that, but I believe it was.
Mme Dawson : Ce n’était pas moi qui étais responsable, mais je
crois que oui.
The Chair: But it isn’t any longer.
Le président : Toutefois, ce n’est plus le cas.
Ms. Dawson: No.
Mme Dawson : Non.
The Chair: But you’ve worked it in through —
Le président : Mais vous êtes parvenue à...
Ms. Dawson: That’s my interpretation of what a friend is. It’s
somebody with a close relationship, more than just a constituent
or an office colleague or something.
Mme Dawson : Selon mon interprétation, un ami est une
personne avec qui on a une relation intime, beaucoup plus
qu’avec un électeur ou un collègue de bureau, par exemple.
Senator Callbeck: Thank you all for coming this morning.
Page 16 of the 2012-13 annual report, with respect to the Conflict
of Interest Act, says that in 2012-13, 17 penalties were imposed
and that this is a significant increase over the previous two
reporting periods. I understood you to say that there has been no
change in the reporting requirements over that time. So how do
you explain the increase?
La sénatrice Callbeck : Merci beaucoup de vous être joints à
nous ce matin. À la page 16 du rapport annuel 2012-2013, en ce
qui a trait à la Loi sur les conflits d’intérêts, on dit que pour cet
exercice, 17 pénalités ont été imposées et qu’il s’agit d’une
augmentation considérable par rapport aux deux périodes
précédentes. J’ai cru vous entendre dire qu’on n’avait pas
apporté de changement aux exigences en matière de déclaration
au cours de cette période. Comment expliquez-vous cette
augmentation?
Ms. Dawson: My act came into force in 2007, and I took a year
or two to warn people that they were going to be penalized for
this and that. There were no penalties, let’s say, for the first two
years, but then I started to apply the penalties. Basically, as I have
gotten experience and whatnot, it has gone up each year.
Mme Dawson : Ma loi est entrée en vigueur en 2007 et, durant
les deux premières années, j’ai averti les gens qu’ils allaient être
pénalisés pour certains comportements. Au cours de cette période,
je n’ai imposé aucune sanction. Toutefois, à partir du moment où
j’ai commencé à le faire et à mesure que j’acquerrais de
l’expérience, le nombre augmentait chaque année.
Senator Callbeck: It says here that 17 is a significant increase.
So what was it the past two years?
La sénatrice Callbeck : On dit ici que 17 pénalités représentent
une augmentation considérable. Qu’en était-il des deux années
précédentes?
Ms. Dawson: Can you answer that, Ms. Robinson-Dalpé?
Mme Dawson : Pouvez-vous répondre à cette question,
madame Robinson-Dalpé?
Lyne Robinson-Dalpé, Assistant Commissioner, Advisory and
Compliance, Office of the Conflict of Interest and Ethics
Commissioner: In the last couple of years, in the context of
annual reviews of public office-holders’ disclosures, we added one
section in our letter asking for financial statements because
reporting public office-holders cannot invest in publicly traded
securities. Therefore, we wanted to ensure that that was the case,
so, in the context of the annual review, we started asking for
regular financial statements, just to confirm that that was the
measure that was being applied and that people were observing
that obligation. Through the course of those exercises, we found
some cases where there were material changes in the context of
acquiring publicly traded securities that were not reported within
30 days. We imposed a penalty.
Lyne Robinson-Dalpé, commissaire adjointe, Conseils et
conformité, Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique :
Ces dernières années, dans le contexte de l’examen annuel des
déclarations des titulaires de charge publique, nous avons ajouté
une disposition qui exige des états financiers. Étant donné que les
titulaires de charge publique principaux ne peuvent investir dans
des valeurs cotées en bourse, nous avons commencé à leur
demander régulièrement des états financiers, simplement pour
nous assurer que cette mesure était appliquée et qu’ils se
conformaient à cette obligation. Dans le cadre de ces exercices,
nous avons constaté que d’importants changements relatifs aux
titres cotés en bourse n’avaient pas été déclarés dans le délai de
30 jours. Nous avons donc imposé une pénalité.
Ms. Dawson: The important thing to understand here is that
the penalties in our acts are for failures to meet deadlines. It’s
quite frustrating. There is no penalty for a substantive offence, so
a lot of these penalties are for failures to report that they have
acquired controlled assets, which they shouldn’t have. We cannot
penalize them for acquiring the controlled assets; we can only
Mme Dawson : Ce qu’il faut savoir ici, c’est que les pénalités
prévues par nos lois s’appliquent au non-respect des délais. C’est
très frustrant. On ne sanctionne pas les infractions substantielles.
Dans la plupart des cas, les gens ont omis de déclarer avoir acquis
des biens contrôlés, alors qu’ils ne devraient pas en détenir du
tout. Nous ne pouvons pas les pénaliser parce qu’ils ont acquis
5-2-2014
Finances nationales
5:15
penalize them for failing to meet their deadline. So that’s why,
when we had that question in the annual review, it pulled out a lot
of information about things that they had failed to report to us,
let alone failed to do properly.
des biens contrôlés; nous pouvons seulement les pénaliser parce
qu’ils ne les ont pas déclarés dans les délais prescrits. C’est
d’ailleurs la raison pour laquelle, dans le cadre de l’examen
annuel, on a regroupé beaucoup de renseignements qu’on avait
omis de nous déclarer.
It’s a little bit odd the way our penalties are applied. It’s
because we generally tend to apply the penalties when there is also
a substantive aspect to what they have done, but we can only do it
when they have missed a deadline. That’s another set of my
recommendations in the five-year review.
Cette façon de faire est un peu étrange. Nous avons
généralement tendance à imposer des pénalités lorsque des
infractions substantielles sont commises, mais en ce qui nous
concerne, nous pouvons seulement le faire dans les cas de nonrespect des délais. Cela fait partie de mes recommandations pour
l’examen quinquennal.
Senator Callbeck: What kind of penalties are we talking about?
La sénatrice Callbeck : Quelle forme prennent ces pénalités?
Ms. Dawson: Up to $500. It’s not huge. Generally, it’s $100 per
infraction. Sometimes two or three are done at the same time. If
there’s a second one, we might put it up to $200, but it can only go
to $500.
Mme Dawson : On impose des amendes qui peuvent atteindre
500 $. Ce n’est pas énorme. Habituellement, on parle de 100 $ par
infraction. Il arrive qu’il y en ait deux ou trois en même temps. S’il
s’agit d’une deuxième infraction, on peut augmenter l’amende à
200 $, mais elle ne peut dépasser 500 $.
Senator Callbeck: Have you recommended that that be
increased?
La sénatrice Callbeck : Avez-vous recommandé une
augmentation?
Ms. Dawson: No, I have not recommended that the $500 be
increased. I’ve just recommended that there be penalties directly
for the infractions because that makes more sense to me than a
penalty for failing to meet a deadline, which is also fine.
Mme Dawson : Non. J’ai simplement recommandé que les
pénalités s’appliquent aux infractions elles-mêmes et non pas
uniquement au non-respect des délais; à mon avis, cela serait
beaucoup plus logique.
Senator Callbeck: I have another question. On your office
website, you talk about examination reports. You had four in
2013 and one inquiry. What is the difference?
La sénatrice Callbeck : J’ai une autre question. Selon votre site
web, quatre rapports d’étude et un rapport d’enquête ont été
publiés en 2013. Quelle est la différence entre un rapport d’étude
et un rapport d’enquête?
Ms. Dawson: For reasons that I can’t explain, the code and the
act use different terminology. Another one of my
recommendations is to bring some of that terminology into line.
Mme Dawson : Pour des raisons que je ne peux expliquer, on
emploie une terminologie différente dans le code et dans la loi. J’ai
d’ailleurs recommandé qu’on harmonise cette terminologie.
Basically, if you are being investigated under the members’
code, it’s called an inquiry. If you’re being investigated under the
Conflict of Interest Act, it’s called an examination.
En gros, si vous faites l’objet d’une enquête en vertu du code
des députés, on parle d’une enquête. Si vous faites l’objet d’une
enquête en vertu de la Loi sur les conflits d’intérêts, il s’agit d’une
étude.
Senator Callbeck: It says here that 48 cases related to possible
contraventions were worked on 2012-13. How many of those were
actual contraventions?
La sénatrice Callbeck : On dit ici qu’il y a eu 48 cas de
contraventions possibles traités au cours de l’exercice 2012-2013.
Combien d’entre eux étaient des contraventions réelles?
Ms. Dawson: I can’t say exactly, but, if we came up with five
instances where we found that they had contravened, those are the
ones we were able to complete in that year. There may be a few
more that go over into the next year.
Mme Dawson : Je ne peux pas vous donner le chiffre exact,
mais si nous indiquons avoir relevé cinq cas de contravention, par
exemple, ce sont les cas que nous avons pu examiner au cours de
cet exercice. D’autres pourraient s’ajouter au prochain exercice.
We have two ways of doing investigations under the act or the
code.
Nous avons deux façons de procéder en ce qui a trait aux
enquêtes menées en vertu de la loi ou du code.
They can be requested by a member of Parliament or a senator,
and, in those cases, if there are reasonable grounds to think that
there might have been an infraction, we have to proceed and to
issue a report.
On peut entreprendre des enquêtes à la demande d’un député
ou d’un sénateur et, dans ces cas, s’il y a des motifs de croire
qu’une infraction a été commise, nous devons aller de l’avant et
rédiger un rapport.
5:16
National Finance
5-2-2014
But the majority of the investigations that I undertake are not
at the instigation of a member or a senator. They are in the media,
or private individuals bring things to my attention. I always look
into things that are brought to my attention, however they come
to my attention.
Toutefois, la majorité des enquêtes que j’entreprends ne
résultent pas d’une demande de député ou de sénateur. Ce sont
les médias ou des particuliers qui me signalent des infractions
potentielles. J’examine tout ce qu’on porte à mon attention, peu
importe qui le fait.
We open a number of files, look into them and then make a
decision as to whether to institute an examination or an inquiry.
Quite often we close files because there’s no point in destroying
somebody’s reputation if there’s nothing there. Quite often we
find there’s nothing there. That’s why there are much larger
numbers for the files opened.
Nous ouvrons un certain nombre de dossiers, nous les
examinons puis nous déterminons si nous devons entreprendre
une étude ou une enquête. Nous fermons souvent des dossiers
parce qu’il ne sert à rien de détruire la réputation d’une personne
si on a rien à lui reprocher. C’est très fréquent qu’on n’ait rien à
signaler. C’est d’ailleurs ce qui explique nos nombreux dossiers.
Senator L. Smith: Commissioner, I have two general questions.
What is the biggest challenge in your job?
Le sénateur L. Smith : Madame la commissaire, j’ai deux
questions d’ordre général à vous poser. Quel est votre plus grand
défi dans le cadre de votre travail?
Ms. Dawson: The biggest challenge is probably countenancing
the misinformation that goes out in the media. I’m restricted on
how much I can respond to those sorts of things. When I’m doing
an examination or an inquiry, I can’t divulge anything, except the
fact that I have instituted it. Sometimes I get people saying,
‘‘Oh, I’ve sought advice from the commissioner,’’ and they
haven’t. There are all sorts of things, and it’s quite frustrating
sometimes. On occasion, if it’s blatant enough, I’ll counter it. So
that’s a challenge.
Mme Dawson : Je dirais que mon plus grand défi est de devoir
composer avec toutes les faussetés qui sont colportées dans les
médias. Je suis assez limitée dans mes ripostes. Quand je mène une
étude ou une enquête, je ne peux rien divulguer, à part le fait que
j’ai entrepris une enquête. Parfois, j’entends des gens dire qu’ils
ont demandé conseil à la commissaire alors que ce n’est pas du
tout le cas. Ce sont des choses qui arrivent, et c’est très frustrant.
Lorsque ce sont des mensonges flagrants, je n’hésite pas à rectifier
les faits. Cela me pose problème.
I think another challenge is getting my investigations — which
is the generic term I’m using for examinations and inquiries —
done in a timely way, and there are many reasons for delay there.
Most people have lawyers, and that takes extra time. There are
statutory delays because you have to give people time to give
responses. Sometimes it’s frustrating that that goes as slowly as it
does. I would say that’s another challenge.
Ensuite, une autre difficulté à laquelle je suis confrontée est la
lenteur du processus d’enquête — et ici je parle des études et des
enquêtes. Sachez qu’il y a de nombreuses raisons qui expliquent
ces délais. La plupart des gens ont recours à des avocats, ce qui
prend un peu plus de temps. En vertu de la loi, les gens disposent
d’un certain temps pour nous donner des réponses. C’est parfois
décourageant de voir la lenteur du processus. Je dirais que c’est
une autre difficulté.
Senator L. Smith: Through the management and enforcement
of the code, can you share with us trends that you see? Are these
trends changing?
Le sénateur L. Smith : Dans le cadre de la gestion et de
l’application du code, avez-vous dégagé des tendances? Voyezvous des tendances qui évoluent?
Ms. Dawson: You’re talking about the members’ code rather
than the act? There are two vehicles.
Mme Dawson : Vous parlez ici du code des députés et non pas
de la loi? Ce sont deux outils.
I’m finding that fewer inquiries are being asked for under the
code than under the act, but then there are 2,500 people under the
act and 308 MPs, and there’s a fairly heavy focus on the ministers
and parliamentary secretaries because they’re the ones with the
power.
En fait, je constate qu’on a moins d’enquêtes en vertu du code
qu’en vertu de la loi, mais évidemment, il y a 2 500 personnes qui
sont assujetties à la loi et 308 députés. On accorde une grande
importance aux ministres et aux secrétaires parlementaires, car ce
sont eux qui ont le pouvoir.
I think I have diverged from your question. What was your
question?
Je crois que je me suis éloignée de votre question. Quelle étaitelle au juste?
Senator L. Smith: Are there trends in the types of cases you are
seeing? Are they changing or are they consistent?
Le sénateur L. Smith : Observez-vous des tendances dans les
types de cas que vous traitez? Est-ce qu’elles évoluent ou sont-elles
plutôt constantes?
Ms. Dawson: I think there’s consistency. I don’t see huge
changes in the subject matter of what we look at. Something will
come to the attention of the public and a little bit more attention
Mme Dawson : Je pense qu’il y a une certaine constance. Je ne
vois pas de changements énormes relativement aux cas que nous
examinons. Lorsque quelque chose attire l’attention du public,
5-2-2014
Finances nationales
5:17
may be given to that. For example, there’s quite a bit of interest in
fundraising these days.
nous allons sans doute nous concentrer un peu plus là-dessus. Par
exemple, ces jours-ci, on s’intéresse particulièrement aux activités
de financement.
But I think there’s a standard set of obligations under the act
and the code, and they’re pretty steady.
Toutefois, la loi et le code prévoient une série d’obligations, et
elles sont plutôt constantes.
Senator L. Smith: Thank you.
Le sénateur L. Smith : Merci.
Senator Seth: Thank you, Ms. Dawson. On average, how many
cases does your office handle per year? How many people work
on these cases? How many cases are they assigned to? Do you find
there are enough people to work on these cases? Are you falling
behind? Maybe you’re missing a possible contravention of the
Conflict of Interest Act.
La sénatrice Seth : Merci, madame Dawson. En moyenne,
combien de dossiers votre bureau traite-t-il par année? Combien y
a-t-il de personnes qui travaillent sur ces dossiers? Combien de
dossiers leur confie-t-on? Croyez-vous qu’il y a suffisamment de
gens qui travaillent sur ces dossiers? Selon vous, y a-t-il des
infractions potentielles à la Loi sur les conflits d’intérêts qui vous
échappent en raison d’un effectif insuffisant?
Ms. Dawson: I would say we average about six or eight
investigations per year, ones that we actually initiate, but we
would average maybe 25 or 30 files that we’ve opened. My figures
may be a little off. I think we have adequate staff.
Mme Dawson : Je dirais qu’en moyenne, nous menons six à
huit enquêtes par année, c’est-à-dire des enquêtes que nous
entreprenons, mais nous avons en moyenne 25 ou 30 dossiers
ouverts. Je me trompe peut-être dans les chiffres. Quoi qu’il en
soit, je crois que nous avons tout le personnel nécessaire.
I’ve noticed that we actually had more complaints and
investigations last year than this past year, so they may have
peaked a little bit. It took a few years for them to get built up, as a
matter of fact, and I wouldn’t be surprised if 2012-13 was a peak
year, but I don’t know. The thing is, we never quite know what’s
coming. Does that answer your question?
En fait, j’ai remarqué que nous avons eu plus de plaintes et
d’enquêtes l’année dernière que cette année; on a en quelque sorte
atteint un sommet. Il a fallu quelques années pour arriver à ce
chiffre élevé, alors je ne serais pas surprise que 2012-2013 soit une
année record. On ne sait jamais ce qui nous pend au bout du nez.
Est-ce que cela répond à votre question?
Senator Seth: Yes. From $7 million in the budget, the Office of
the Conflict of Interest and Ethics Commissioner conducted a
spending review, and there was a savings of $96,887 as a result.
La sénatrice Seth : Oui. À la suite d’un examen des dépenses, le
Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique a identifié des
économies potentielles de 96 887 $ sur les 7 millions de dollars
prévus au budget.
What exactly was cut? How can the office save more money in
the future? What is required to do so?
Qu’avez-vous supprimé au juste? Comment votre bureau peutil réaliser d’autres économies à long terme? Que doit-on faire pour
y parvenir?
Ms. Dawson: I’m not sure how we can save more money in the
future. We’ve done a pretty good job this last year. We cut one
significant thing. Ms. Benoit said it wasn’t a huge amount of
money, but we stopped buying postage and used emails whenever
we could.
Mme Dawson : Je ne vois pas comment nous pouvons réduire
davantage nos dépenses. Je considère que nous avons fait un très
bon travail à ce chapitre l’année dernière. Nous avons supprimé
une chose importante. Denise a indiqué qu’il ne s’agissait pas
d’une somme énorme, mais nous avons réduit les frais postaux en
acheminant davantage nos communications par courriel.
There’s a lot of focus on investigations, inquiries and
examinations, but the bulk of our work is in the compliance
and advisory unit because there’s an ongoing relationship with
both the public office-holders and the members of Parliament out
of that office. Every year, we do annual letters to everybody
asking them whether anything has changed.
On met souvent l’accent sur les enquêtes et les études, mais
c’est la division Conseils et conformité qui fait la majeure partie
du travail en raison de la relation continue qu’elle entretient tant
avec les titulaires de charge publique qu’avec les députés. Nous
envoyons chaque année des lettres à tout le monde pour savoir s’il
y a du changement.
Each person under the act or the code has a designated adviser
whom they can call and request advice from. That’s where most of
our work occurs, and that is demand-driven. There’s nothing
much we do that isn’t demand-driven, except for perhaps some
communications.
Toute personne assujettie à la loi ou au code se voit désigner un
conseiller à qui elle peut téléphoner pour demander conseil. Voilà
en quoi consiste la majeure partie de notre travail, qui est dicté
par la demande. À vrai dire, nous ne faisons pas grand-chose qui
ne soit pas déterminé par la demande, sauf peut-être quelques
efforts de communication.
Senator Seth: What is your priority for the coming years? What
is the most important thing you will be looking for?
La sénatrice Seth : Quelle est votre priorité pour les années à
venir? Quelle sera votre plus grande quête?
5:18
National Finance
5-2-2014
Ms. Dawson: I just think continuing as we have. I think we’re
doing our job, and I’m not sure what I would add to that. I have
identified a lot of changes that I think could be made to the act
and the code, and I don’t know what will happen to those
recommendations.
Mme Dawson : Je pense que nous continuerons tout
simplement à faire ce que nous avons fait. Je crois que nous
remplissons notre rôle, et j’ignore ce que nous pourrions faire de
plus. J’ai recommandé de nombreuses modifications à la loi et au
code, mais j’ignore ce qu’il en adviendra.
Senator Seth: But there is nothing strategically planned as a
priority for the coming years?
La sénatrice Seth : Vous n’avez donc aucune priorité
stratégique pour les prochaines années?
Ms. Dawson: No, because basically we’re captive of the
contraventions that appear to have occurred and of the systems
for reporting. I try to make fulsome reports and sometimes
observations annually, but there’s not a lot of room for
entrepreneurial activity out of my office.
Mme Dawson : Non, parce que nous sommes essentiellement
prisonniers des infractions qui semblent être commises et des
systèmes de déclaration. J’essaie de présenter chaque année des
rapports détaillés et des observations, parfois, mais il n’y a pas
vraiment place à l’esprit d’initiative au bureau.
Ms. Benoit: If I may add one thing, not on the operations but
on the administrative side of the office, we want to modernize our
public registry. The commissioner has an obligation to make
public those declarations made by our stakeholders. We’ve been
using aging technology, so one priority right now is to modernize
that. Our priority is looking at business requirements right now,
but eventually, in the new fiscal year, that will be an expenditure
for the office. That’s why the commissioner has a reserve for that
type of expenditure.
Mme Benoit : Si vous me le permettez, j’aimerais ajouter que
nous souhaitons moderniser le registre public du côté
administratif du bureau, pas du côté des opérations. Le
commissariat est tenu de rendre publiques les déclarations des
parties concernées. Puisque nous utilisons une technologie
vieillissante, nous nous occupons en priorité de la moderniser.
Nous sommes en train d’évaluer les besoins opérationnels, mais
cette modernisation fera partie des dépenses du bureau au
prochain exercice. C’est pour ce genre de dépense que le
commissariat possède une réserve.
Senator Seth: That answers my question. Thank you.
La sénatrice Seth : Vous avez répondu à ma question. Merci.
Ms. Dawson: Thank you, Ms. Benoit. I forgot about that.
Mme Dawson : Merci, madame Benoit. J’avais oublié ce projet.
The Chair: Senator Seth’s question goes to a point you have in
your comments that you are in the process of developing a
performance measurement strategy. You’ve been around for
seven years; is somebody saying, ‘‘Hey, you should do this’’?
Le président : La question de la sénatrice Seth se rapporte à une
chose que vous avez dite en exposé : « Nous sommes en train
d’élaborer une stratégie de mesure du rendement. » Puisque vous
êtes en poste depuis sept ans, quelqu’un vous a-t-il proposé de le
faire?
Ms. Dawson: No. We think we’ve kind of got a grip on what
we’re doing, and it’s time to take the extra step to look at how
we’re doing, basically.
Mme Dawson : Non. Puisque nous maîtrisons assez bien notre
travail, nous croyons qu’il est temps d’aller encore plus loin et de
faire le point sur nos procédures.
The Chair: This is not a result of the inquiry and the review that
is taking place?
Le président : Cela ne découle-t-il pas de l’enquête et de
l’examen en cours?
Ms. Dawson: Which inquiry?
Mme Dawson : Quelle enquête?
The Chair: Your inquiry; the review of the legislation.
Le président : Celle que vous réalisez : votre examen de la loi.
Ms. Dawson: No. It was actually two years ago that I did most
of the work for that.
The Chair: It was two years ago you did most of the work?
Ms. Dawson: In preparation for the five-year annual reviews.
Each year, we look at what we can focus on. We have strategic
meetings once a year to look at what it is we’d like to focus on the
following year. I’m sorry, I forgot about the Internet business.
That is indeed one, plus the review of performance measures.
Mme Dawson : Non, car j’ai fait la majeure partie des travaux
il y a deux ans.
Le président : Il y a deux ans?
Mme Dawson : En préparation des rapports annuels et des
examens quinquennaux.
Chaque année, nous déterminons à quoi nous pouvons affecter
nos ressources. Nous tenons annuellement une réunion
stratégique pour décider de ce vers quoi nous aimerions orienter
nos activités pour l’année suivante. Veuillez m’excuser : j’avais
oublié l’initiative sur Internet. Voilà effectivement une des
priorités, qui s’ajoute à l’examen des mesures de rendement.
5-2-2014
Finances nationales
[Translation]
Senator Bellemare: Thank you for being here. My question is
along the same lines as those of Senator L. Smith and Senator
Seth. You have been on the job for seven years now.
Ms. Dawson: Almost, six and a half.
5:19
[Français]
La sénatrice Bellemare : Merci d’être là. Ma question est un
peu du même ordre que celle du sénateur L. Smith et celle de la
sénatrice Seth. Cela fait déjà sept ans que vous êtes en poste.
Mme Dawson : Presque; six ans et demi.
Senator Bellemare: Could you give us an assessment of your
time at the commissioner’s office? Have you done an analysis and
made recommendations for the future?
La sénatrice Bellemare : Pouvez-vous nous parler du bilan de
votre expérience au commissariat? Avez-vous tracé un bilan et fait
des recommandations pour le futur?
Ms. Dawson: As I always say, my recommendations are in my
reports. They contain many observations, some of which are quite
detailed, as in the case of the report on public office holders.
Mme Dawson : Comme je le dis toujours, mes
recommandations se trouvent dans mes rapports. J’y ai fait
beaucoup d’observations et quelques-unes sont très détaillées,
comme pour le rapport concernant les titulaires de charges
publiques.
Senator Bellemare: On a different topic, I would like to hear
your assessment of the obligations we have in the Senate as
compared with those of members of the House of Commons?
La sénatrice Bellemare : Dans un autre ordre d’idée, par
rapport aux obligations qui existent au Sénat, comment
comparez-vous les obligations des parlementaires à la Chambre
des communes et au Sénat?
Ms. Dawson: Things have changed a bit of late. Amendments
to the senators’ code have brought it more in line with that of the
House of Commons, but there are still differences. I can’t list
them specifically, but I would say that now, the requirements are
probably a bit more stringent for members of the House of
Commons.
Mme Dawson : Cela a changé un peu récemment. Des
amendements au code des sénateurs ont fait en sorte qu’il se
rapproche davantage de celui de la Chambre des communes, mais
il y a des différences. Je ne peux pas dire exactement lesquelles,
mais maintenant, c’est probablement un peu plus onéreux pour les
membres de la Chambre des communes.
Senator Bellemare: So the obligations are more demanding for
the House of Commons?
La sénatrice Bellemare : Donc, les obligations sont plus
importantes du côté de la Chambre des communes?
Ms. Dawson: I believe so. I believe the changes resulted in
bringing the senators’ code more in line with that of the House.
Mme Dawson : Je crois que oui. Je crois que les changements
ont fait en sorte que le code se rapproche davantage de celui de la
Chambre des communes.
Senator Chaput: Most of my questions have been answered,
but I just have a very quick one.
La sénatrice Chaput : On a répondu à la plupart de mes
questions, toutefois, j’en aurais une très brève.
[English]
Ms. Dawson, you talked about the files and said that many
files were opened and that many of them you closed because there
was really nothing there. What’s the percentage of the files that
you have closed, let’s say in a year, because there was nothing to
them?
[Traduction]
Madame Dawson, vous avez dit qu’un grand nombre de
dossiers sont ouverts, mais que vous en avez fermé un grand
nombre parce qu’ils n’étaient vraiment pas fondés. Quelle
proportion des dossiers avez-vous fermée en un an, disons,
parce qu’ils n’étaient pas justifiés?
Ms. Dawson: I’d say probably two thirds of them.
Mme Dawson : Probablement les deux tiers des dossiers.
Senator Chaput: Two thirds, so the amount would be about —
La sénatrice Chaput : Deux tiers, ce qui fait environ...
Ms. Dawson: Thirty-three were closed in one year, but some of
those had been carried over from previous years.
Mme Dawson : Il y a eu 33 fermetures de dossiers en un an,
mais certains avaient été reportés lors d’années antérieures.
Senator Chaput: Oh, yes. So, as a rule, it takes how many years
from the beginning of a file until you either close it or proceed?
La sénatrice Chaput : Je vois. En général, combien d’années
s’écoule-t-il entre l’ouverture d’un dossier et le moment où vous le
fermez ou le traitez?
Ms. Dawson: There’s no standard. Quite often, I can close
something within a month if it obviously has no grounds at all. A
complicated inquiry or examination could take over a year, but I
keep striving to get it under a year.
Mme Dawson : Il n’y a aucune norme. Il m’arrive bien souvent
de pouvoir fermer un dossier après un mois s’il n’est
manifestement pas fondé. Une enquête ou une étude complexe
peut prendre plus d’un an, mais je m’efforce toujours de terminer
le travail en moins de 12 mois.
5:20
National Finance
Senator Chaput: And there’s no backlog?
Ms. Dawson: No. It’s not too bad. We currently have four or
five inquiries. Actually, they’re all examinations. We don’t get
that many inquiries these days. I think five files are active. Those
are not the ones we’re looking into. Those are the ones that are
actually investigations.
[Translation]
5-2-2014
La sénatrice Chaput : Et vous n’accusez aucun retard?
Mme Dawson : Non. Ce n’est pas si mal. Nous avons
actuellement quatre ou cinq enquêtes en cours. En fait, ce sont
toutes des études. Nous ne recevons pas beaucoup de demandes
d’enquête ces temps-ci. Je pense que cinq dossiers sont actifs. Il ne
s’agit pas de dossiers que nous sommes en train d’examiner, mais
bien de véritables enquêtes.
[Français]
Senator Mockler: Commissioner, you said that you had 49 fulltime equivalent employees, or FTEs. Of those, how many are
accountants and lawyers?
Le sénateur Mockler : Madame la commissaire, vous avez
spécifié que vous aviez environ 49 équivalents temps plein (ETP).
Parmi ces 49 équivalents temps plein (ETP), combien sont des
comptables ou des avocats?
Ms. Dawson: We have no accountants at all, but three lawyers.
Mme Dawson : Comptables, il n’y en pas du tout, mais
avocats, trois.
Senator Mockler: Is that enough?
Le sénateur Mockler : Est-ce suffisant?
Ms. Dawson: Yes, I would say so.
Mme Dawson : Oui, je pense que oui.
[English]
[Traduction]
Senator Mockler: I am looking at what you’re proposing for
2013-14. What are your main priorities for this coming year?
Le sénateur Mockler : Je m’intéresse à ce que vous proposez
pour l’exercice 2013-2014. Quelles sont vos grandes priorités pour
l’année qui vient?
Ms. Dawson: I think Ms. Benoit just reminded me recently that
one of them is making our information systems better, so that’s a
good priority. The rest of what we’re doing is more of the same,
basically.
Mme Dawson : Mme Benoît m’a rappelé tout à l’heure que
nous voulons notamment améliorer nos systèmes d’information;
voilà donc une priorité sensée. Du reste, notre travail est
essentiellement du pareil au même.
I’m waiting with interest, as I keep saying, to see whether any
of our recommendations are picked up for changes. If that’s the
case, our priority would be any changes to the legislation.
Comme je ne cesse de le répéter, j’attends avec grand intérêt de
voir si certaines de nos recommandations seront retenues et
donneront lieu à des modifications. Dans l’affirmative, nous
accorderons la priorité aux changements législatifs.
Senator Mockler: How do you prioritize your office activities?
Le sénateur Mockler : Comment établissez-vous la priorité des
activités du bureau?
Ms. Dawson: How do I prioritize my office activities? I don’t
know; I’m not sure how to answer that.
Mme Dawson : Voulez-vous savoir comment j’identifie les
activités prioritaires? Je l’ignore; je ne sais pas trop comment
répondre à la question.
[Translation]
[Français]
Ms. Benoit: As Ms. Dawson mentioned, the management team
meets once a year. They meet for a whole day to examine the
context we operate in. That is when the priorities for the next year
are set.
Mme Benoit : Comme Mme Dawson l’a mentionné tout à
l’heure, l’équipe de gestion se rencontre une fois par année, une
rencontre d’une journée, pour étudier le contexte dans lequel nous
travaillons. À ce moment-là, nous allons identifier les priorités
pour la prochaine année.
Owing to the office’s mandate, the reason I think the
commissioner is hesitating a bit is that we respond to demand.
Although our investigations are a bit higher profile, the advice we
provide daily to the people who call us is really our priority. Our
priority is to administer the code and the act. Our other activities
are more administrative in nature, and that is discussed at the
strategic meeting.
À cause du mandat du commissariat, la raison pour laquelle je
crois que la commissaire hésite un peu, c’est qu’on répond à la
demande. Bien que ce soit les enquêtes qui soient un peu plus
visibles, les conseils fournis tous les jours aux gens qui nous
appellent sont vraiment notre priorité. Notre priorité consiste à
administrer le code et la loi. Les autres projets sont plus de nature
administrative, et c’est discuté à la rencontre stratégie.
As for the accountants who work for us, we use the Library of
Parliament’s services in that area.
En ce qui concerne les comptables à notre emploi, je fais appel
aux services de la Bibliothèque du Parlement pour la comptabilité.
5-2-2014
Finances nationales
5:21
Senator Mockler: How many times do you consult people
outside your office when you look into a complaint?
Le sénateur Mockler : Combien de fois consultez-vous des gens
à l’extérieur de votre bureau lorsque vous examinez une plainte?
Ms. Dawson: The only people I can think of are official court
reporters; everything else we do internally.
Mme Dawson : La seule chose à laquelle je peux penser, ce sont
les sténographes officiels de la cour, sinon tout se fait à l’interne.
Ms. Benoit: You are referring to contract workers, are you not?
Mme Benoit: Vous parlez des contractuels n’est-ce pas?
Senator Mockler: Yes.
Le sénateur Mockler : Oui.
Ms. Benoit: Yes. For obvious reasons, we have our own
lawyers. So the services are really there internally, except for those
of official court reporters.
[English]
Mme Benoit : Oui. Pour des raisons évidentes, nous avons nos
propres avocats. Donc, les services sont vraiment offerts à
l’interne sauf pour ce qui est des services de sténographes
officiels de la cour.
[Traduction]
Senator Mockler: Do you need time to consult outside of the
box when doing a study on a particular activity?
Le sénateur Mockler : Avez-vous besoin de temps pour
consulter des intervenants externes lorsque vous étudiez une
activité?
Ms. Dawson: No. The investigations that we do, if that’s what
we’re talking about, are confidential. They’re not done publicly,
so we have to be very careful about what we disclose about them
until the report is issued.
Mme Dawson : Non. Nos enquêtes sont confidentielles, si c’est
ce dont vous parlez. Puisqu’elles ne sont pas réalisées
publiquement, nous devons être très prudents quant à
l’information divulguée jusqu’au dépôt du rapport.
We interview witnesses, and we caution them to keep quiet
about what it is we’re telling them. Sometimes we have to disclose
a little bit about what we’ve learned from one witness, particularly
to the person who is said to have contravened the act, but we
don’t go outside anywhere except for those court reporters.
Nous interrogeons des témoins, mais devons les avertir de
garder pour eux ce que nous leur disons. Il nous arrive de devoir
divulguer à la personne qui pourrait avoir enfreint la loi une
partie de ce qu’un témoin nous a appris, mais nous ne faisons
appel à aucun intervenant externe, à part les sténographes
judiciaires.
[Translation]
[Français]
Senator Mockler: You talked about the attitude, if you will, of
the media in general. Is there anything you could recommend to
us to help the media better understand how the process works?
Le sénateur Mockler : Vous nous avez parlé de l’attitude, je
vais utiliser le mot « attitude », de la presse en général. Auriezvous des recommandations à nous formuler qui aiderait la presse
à mieux comprendre le processus?
Ms. Dawson: Our Web site provides a lot of guidance and
information. It is the best and, I believe, only resource. We
frequently respond to media inquiries. We get many calls and we
answer them carefully.
Mme Dawson : Nous avons un site web qui contient beaucoup
de guides et d’informations. C’est la meilleure façon et la seule, je
crois. Nous répondons souvent aux demandes de la presse. Nous
recevons beaucoup d’appels auxquels nous répondons
prudemment.
[English]
[Traduction]
Senator Gerstein: Ms. Dawson, under the code and the act,
some of the requirements are numbers, and some of the
requirements are words.
Le sénateur Gerstein : Madame Dawson, certaines exigences du
code et de la loi sont des chiffres, et d’autres, des mots.
The numbers are very precise. For example, if you have to file a
compliance within 120 days and it’s 121 days, you’re offside. If it’s
120 days, you’re onside.
Les chiffres sont très précis. Par exemple, si vous devez
terminer un processus de conformité en 120 jours et que vous
prenez 121 jours pour le faire, vous êtes hors jeu. Si vous le faites
en 120 jours, c’est acceptable.
Numbers are very clear, but words are very much open to
interpretation — for example, if you have to disclose a gift from a
friend. My interpretation and your interpretation of what a friend
is might be different.
Les chiffres sont très clairs, mais les mots se prêtent davantage
à une interprétation. Par exemple, disons que vous êtes tenue de
déclarer le cadeau d’un ami : vous et moi pourrions avoir une
interprétation différente du mot « ami ».
5:22
National Finance
5-2-2014
I’d be interested to know, in terms of how you lead the
department, how much of your time is spent in what might be
termed very clear issues — either you’re onside or you’re offside
— and how much of it would you describe as being discretionary
interpretation on your part?
En ce qui concerne votre gestion du bureau, quelle proportion
de votre temps accordez-vous à des questions très claires — on est
hors jeu ou on ne l’est pas —, et quelle part accordez-vous aux
dossiers qui laissent place à votre interprétation et à votre pouvoir
discrétionnaire?
Ms. Dawson: Well, it depends on whom you’re talking about in
my office.
Mme Dawson : Eh bien, tout dépend de la personne du bureau
à qui vous vous adressez.
Senator Gerstein: I’m talking about you.
Ms. Dawson: If you’re talking about me, most of my attention
is on the difficult cases. My attention would be on the decision
making.
Senator Gerstein: And on discretionary?
Le sénateur Gerstein : Je parle de vous.
Mme Dawson : Dans ce cas, je m’attarde principalement aux
cas difficiles. Je dirige principalement mon attention sur la prise
de décisions. J’ai des équipes...
Le sénateur Gerstein : Qu’en est-il du pouvoir discrétionnaire?
Ms. Dawson: I wouldn’t exactly call it discretionary. I would
call it interpretive.
Mme Dawson : Je n’utiliserais pas exactement ce terme; je
parlerais plutôt d’un pouvoir d’interprétation.
Gradually, I build up precedence, and I’m very careful
whenever I do make a decision to make it public. In my annual
reports, I go out of my way to make sure that I indicate some of
the important things I’ve done.
Je crée graduellement un précédent, et je prends bien soin de
rendre toutes mes décisions publiques. Dans mes rapports
annuels, je me démène vraiment pour souligner certains de mes
grands dossiers.
In my investigation reports, I quite often have a section at the
end with observations. I put guidelines up. I do lots to make
public my decisions. Sometimes I’ve stretched the meaning of
something a little bit, and I’ve thought, ‘‘Well, I’ll just put that out
in my annual report and see if anyone objects,’’ because you do
have to interpret things sometimes. I think the only way to handle
that is to tell people that’s what you’ve done.
J’ajoute bien souvent des remarques à la fin de mes rapports
d’enquête, et je présente des lignes directrices. Je fais donc des
pieds et des mains pour faire connaître mes décisions. Il m’est
arrivé d’interpréter un peu librement le sens d’une disposition, et
j’ai décidé de l’intégrer à mon rapport annuel pour voir s’il y
aurait des objections. Mais il est parfois nécessaire d’interpréter.
Je pense que la seule façon de s’en sortir est de dire ce qu’on fait.
Senator Gerstein: Thank you very much.
Le sénateur Gerstein : Merci beaucoup.
Senator Eaton: Do you encourage people to put investment
portfolios in blind trusts?
La sénatrice Eaton : Encouragez-vous les gens à déposer leur
portefeuille de titres dans une fiducie sans droit de regard?
Ms. Dawson: We don’t encourage them; we tell them they have
to or else they have to sell them. Basically, you have to divest if
they are controlled assets, not all assets. That is another area,
incidentally, where I’ve made some recommendations. I think
some of those rules are a little too broad. They catch people who
could never have a conflict with respect to their holdings, but
that’s another issue.
Mme Dawson : Nous ne les encourageons pas; nous leur disons
qu’ils doivent le faire sans quoi ils devront vendre leurs titres. Le
titulaire doit essentiellement se dessaisir de ses biens contrôlés,
mais pas de tous ses biens. J’ai d’ailleurs formulé des
recommandations à ce sujet aussi. Je pense que certaines règles
sont un peu trop générales puisqu’elles s’appliquent à des
personnes qui n’auraient jamais pu avoir de conflit d’intérêts
relativement à leur portefeuille d’actions, mais c’est une autre
histoire.
The Chair: When you say you’ve made recommendations, is
that to the House of Commons committee that will be
reporting —
Le président : Lorsque vous dites avoir formulé des
recommandations, les avez-vous soumises au comité de la
Chambre qui fera rapport...
Ms. Dawson: In the five-year review.
The Chair: So we may or may not see that in their report, which
might or might not result in legislation?
Ms. Dawson: That’s right.
Senator Buth: Are the recommendations in your five-year
review public?
Ms. Dawson: Yes.
Mme Dawson : Elles sont dans notre examen quinquennal.
Le président : Il se pourrait donc qu’elles fassent partie ou non
du rapport du comité, qui pourrait ou non se traduire par des
modifications législatives, n’est-ce pas?
Mme Dawson : C’est exact.
La sénatrice Buth : Les recommandations de votre examen
quinquennal sont-elles publiques?
Mme Dawson : Oui.
5-2-2014
Finances nationales
Senator Buth: Where would we find those?
5:23
La sénatrice Buth : Où pouvons-nous les trouver?
Ms. Dawson: You can find them as the annex to my last year’s
annual report, or you can find it in the annual review, which is
also public.
Mme Dawson : Elles sont annexées à mon rapport annuel de
l’an dernier; vous pouvez également les trouver dans notre
examen annuel, qui est public lui aussi.
Senator Buth: Thank you. You commented in your last
paragraph that you also reduced the amount set aside as a
reserve. Can you explain that?
La sénatrice Buth : Merci. Vous dites au dernier paragraphe
avoir aussi réduit la somme mise en réserve. Pourriez-vous nous
l’expliquer?
Ms. Dawson: Yes. We’ve always had a reserve. When I started
in this office, I didn’t know how many investigations there would
be. That’s kind of the unknown, so we had a significant reserve.
Mme Dawson : Oui. Nous avons toujours eu une réserve.
Lorsque je suis arrivée en poste, j’ignorais combien d’enquêtes
nous allions devoir mener. Nous avons créé une réserve
importante puisque nous ne le savions pas.
After a number of years have gone by, we see we’ve never used
the whole of our reserve. It’s not to say that all of a sudden we’re
going to have to. We decided this year, because we were in that
exercise, as everybody else was, to cut back on the budget, and we
decided to take something off the reserve.
Plusieurs années se sont écoulées, et nous n’avons jamais épuisé
complètement notre réserve. Je ne dis pas que nous devrons le
faire soudainement. Cette année, nous avons décidé d’enlever un
certain montant à la réserve puisque nous devions réduire notre
budget comme tout le monde.
Senator Buth: And how large would that reserve be?
La sénatrice Buth : Et quelle est la taille de la réserve?
Ms. Benoit: It’s actually half a million dollars.
Mme Benoit : Elle contient un demi-million de dollars.
Senator Buth: What have you used on average over the last
maybe three years?
Ms. Dawson: Of the reserve?
Senator Buth: Of the reserve.
Ms. Dawson: We haven’t dipped into the reserve at all, I don’t
think.
La sénatrice Buth : Quelle somme avez-vous utilisée en
moyenne ces trois dernières années?
Mme Dawson : De la réserve?
La sénatrice Buth : ... à partir de la réserve?
Mme Dawson : Je ne crois pas que nous ayons pigé dedans.
Ms. Benoit: Exactly. We actually lapse it at the end of the year.
Mme Benoit : C’est exact. En fait, nous allons y mettre un
terme à la fin de l’année.
The Chair: Could you explain to us a bit about your estimate
process? We do a lot with Treasury Board in relation to estimates,
but your direction for the estimates is a little different.
Le président : Pourriez-vous nous expliquer brièvement votre
processus budgétaire? Nous travaillons beaucoup avec le Conseil
du Trésor dans le cadre du budget, mais vous procédez un peu
différemment.
Ms. Dawson: Yes. We submit our estimates to the Speaker of
the House of Commons, who then sends them on to the Treasury
Board, and then they come back with the other estimates. We do
appear before the Access to Information, Privacy and Ethics
Committee once a year to respond to their questions.
Mme Dawson : Bien sûr. Nous remettons notre budget au
Président de la Chambre des communes, qui l’envoie à son tour
au Conseil du Trésor. Ce dernier nous revient ensuite avec les
autres budgets. Nous comparaissons aussi une fois par année
devant le Comité permanent de l’accès à l’information, de la
protection des renseignements personnels et de l’éthique pour
répondre à ses questions.
The Chair: Do you have any informal relationship with the
Senate ethics regime that has been put in place?
Le président : Y a-t-il une relation informelle entre votre
bureau et le régime d’éthique sénatoriale qui a été instauré?
Ms. Dawson: Relatively minimal, but we have an organization
across the country of the federal and provincial ethics
commissioners who meet once a year. I happened to host it this
past year here in Ottawa, and the Senate Ethics Commissioner is a
member of that as well.
Mme Dawson : Nos échanges sont relativement limités, mais
les commissaires à l’éthique fédéraux et provinciaux forment une
organisation pancanadienne qui se réunit une fois par année. J’ai
justement organisé la rencontre de l’an dernier à Ottawa, et la
conseillère sénatoriale en éthique fait elle aussi partie de cette
organisation.
5:24
National Finance
5-2-2014
Sometimes, we informally consult across the country with our
colleagues, and that would include the Senate Ethics
Commissioner and me. My office is the repository of a network
that keeps information together in one spot for this network
across the country.
Il nous arrive donc de consulter officieusement nos confrères de
partout au pays, ce qui comprend la conseillère sénatoriale en
éthique et moi-même. En fait, mon bureau est dépositaire d’un
réseau et réunit tous les renseignements de celui-ci à un seul
endroit au pays.
I’d say from time to time I have occasion to speak to the Ethics
Commissioner here in the Senate, but not frequently.
Je parle donc de temps à autre à la conseillère sénatoriale en
éthique au Sénat, mais c’est rare.
The Chair: In terms of trends, as Senator Smith was talking
about, or how the rules and guidelines in relation to the Senate
and the House of Commons have gotten closer together, is that
just by happenstance?
Le président : En ce qui concerne les tendances dont le sénateur
Smith parlait, ou la façon dont les règles et les lignes directrices du
Sénat et de la Chambre des communes se sont harmonisées, est-ce
seulement le fruit du hasard?
Ms. Dawson: It wasn’t a planned initiative or anything; I just
noticed that. I’m sure that the Senate Ethics Officer, at the time
those were put forward, looked at the House of Commons ones.
Mme Dawson : Ce n’était pas planifié; je viens de le remarquer.
Lorsqu’elle a formulé ses règles, je suis persuadée que la
conseillère sénatoriale en éthique s’est inspirée de celles de la
Chambre.
[Translation]
[Français]
Senator Hervieux-Payette: You no doubt recall that, in the last
budget, the government removed a provision prohibiting senior
public servants from sitting on the boards of directors of public
companies. What that means is that, from now on, deputy
ministers, assistant deputy ministers and probably directors will
be able to sit on the boards of banks, insurance companies,
pharmaceutical companies and the like. I was wondering whether
the Department of Finance consulted you about the conflict
threshold you could accept. Regardless, it is very difficult, in my
view, to serve both the public interest and that of shareholders at
the same time.
La sénatrice Hervieux-Payette : Vous vous rappelez sûrement
que, dans le dernier budget, on a supprimé une disposition qui
prévoyait que les hauts fonctionnaires ne pouvaient siéger aux
conseils d’administration de compagnies publiques. Ce qui veut
dire que, dorénavant, les sous-ministres, sous-ministres adjoints et
probablement les directeurs peuvent siéger aux conseils
d’administration des compagnies, que ce soient les banques, les
compagnies d’assurances, les compagnies pharmaceutiques ou
autres. Je voulais savoir si vous avez été consultée par le ministère
des Finances pour savoir quelle serait la limite des conflits que
vous pouviez accepter, puisque, de toute façon, à mon avis, il est
très difficile de servir l’intérêt public et celui des actionnaires en
même temps.
Ms. Dawson: There is a rule requiring reporting public office
holders to declare that they are taking on a leadership role in a
company.
Mme Dawson : Il y a une règle pour les titulaires de charge
publique principale, qui est de déclarer qu’ils prennent des
responsabilités de direction dans les compagnies.
[English]
[Traduction]
Senator Hervieux-Payette: You were not consulted?
La sénatrice Hervieux-Payette : Vous a-t-on consultée?
Ms. Dawson: No.
Mme Dawson : Non.
[Translation]
I was invited to appear one time but there was no discussion on
the subject.
[English]
[Français]
J’ai été invitée à comparaître une fois, mais je n’ai pas eu
d’entretien sur le sujet.
[Traduction]
Senator Hervieux-Payette: So there was no consultation to
remove this former wise decision not to allow our highest civil
servant to sit on the boards of companies? You were not
consulted?
La sénatrice Hervieux-Payette : Ne vous a-t-on pas consultée
avant de supprimer cette ancienne décision judicieuse d’interdire à
nos plus hauts fonctionnaires de siéger aux conseils
d’administration de sociétés? N’avez-vous pas été consultée?
Ms. Dawson: No, except for when I came once to — which
committee was it? Anyway, it was another committee of the
Senate. I was called. I then read what was happening in the act
and made some comments, but I was never consulted on it.
Mme Dawson : Non, sauf cette fois où j’ai témoigné... quel
était le comité, déjà? Quoi qu’il en soit, c’était un autre comité
sénatorial. J’ai été convoquée. J’ai ensuite lu ce qui allait se passer
avec la loi et formulé des remarques, mais personne ne m’a jamais
consultée.
5-2-2014
Finances nationales
5:25
My office was consulted once in advance, just to find out how
our act worked, but they never discussed with us what they were
doing.
On a communiqué une fois avec mon bureau au préalable pour
connaître le fonctionnement de notre loi, mais personne ne nous a
jamais dit ce qui se tramait.
Senator Hervieux-Payette: But if somebody at a high level in
the Department of Finance was sitting on the board of a bank,
what would be your conduct?
La sénatrice Hervieux-Payette : Mais que feriez-vous si un haut
fonctionnaire du ministère des Finances siégeait au conseil
d’administration d’une banque?
Ms. Dawson: They probably shouldn’t have been. Well, it
depends. If they were the deputy minister or the associate
minister, they would be covered by my act. If they were anything
lower than that, they would not be covered by my act. I don’t
look after the public service at all, except at that senior level.
There is a prohibition against becoming a director or officer in
any corporation if you are a reporting public office-holder.
Mme Dawson : Il ne devrait probablement pas y siéger. À vrai
dire, tout dépend : un sous-ministre ou un ministre adjoint est
assujetti à ma loi, mais pas un fonctionnaire de rang inférieur.
Quant aux titulaires de charge publique — voyez-vous, je ne
m’occupe pas du tout de la fonction publique, sauf des échelons
supérieurs. Il est interdit à tout titulaire de charge publique
principal d’accepter un poste d’administrateur ou de dirigeant
dans une société.
Senator Hervieux-Payette: Mr. Chair, I think we’ll have to
look into this because it seems like in that bill they’re not allowed,
and in the budget bill, the elimination of that —
La sénatrice Hervieux-Payette : Monsieur le président, je pense
que nous allons devoir étudier la question, car il semble que ces
dispositions l’interdisent, alors que dans les dispositions
d’exécution du budget, la suppression de cette...
The Chair: Prohibition.
Le président : Interdiction.
Senator Hervieux-Payette: — prohibition has been removed.
One act says to do so and the other act says not to.
La sénatrice Hervieux-Payette : ... l’interdiction a été
supprimée. Une loi le permet, et l’autre l’interdit.
The Chair: Perhaps, Ms. Dawson, you may wish to look into
that. Is your code offside now that legislation has passed allowing
senior public servants to participate on boards?
Le président : Madame Dawson, vous pourriez peut-être
étudier la question. Votre code est-il caduc maintenant que des
dispositions ont été adoptées pour permettre aux hauts
fonctionnaires de siéger aux conseils d’administration?
Ms. Dawson: I would say my code would apply regardless of
what they did elsewhere. Quite often, there are separate rules.
There are more stringent rules, for example, say for the Bank of
Canada or various entities, than I have in my code, but my code
operates totally independently of the rules anywhere else. This
rule would apply, whatever they did with the other rules.
Mme Dawson : Je dirais que mon code s’applique
indépendamment de ce qui s’est fait ailleurs. Il s’agit bien
souvent de règles distinctes. Par exemple, la Banque du Canada
ou différentes entités sont assujetties à des règles plus strictes que
celles de mon code, mais ce dernier s’applique en dépit des autres.
Ma règle s’applique, peu importe ce qu’on a fait des autres règles.
The Chair: It’s an interesting question of statutory priority.
This piece of legislation just passed.
Le président : Voilà une intéressante question de priorité légale.
La loi vient d’être adoptée.
Ms. Dawson: I wondered, yes.
Mme Dawson : Je me posais la question.
The Chair: So it’s clearly Parliament expressing its desire to
change the rules that existed in the past.
Le président : Le Parlement exprime donc clairement sa volonté
de changer les règles qui prévalaient auparavant.
Ms. Dawson: But my understanding was that they were trying
to get rid of some of the rules and were relying on this act to cover
the situation. It probably would not cover it as extensively as the
other rules that were removed. I don’t know.
Mme Dawson : Mais d’après ce que je comprends, le
gouvernement a éliminé certaines règles et s’est appuyé sur cette
loi pour prévenir les conflits d’intérêts. Cette loi n’a sans doute
pas une aussi grande portée que les règles qui ont été supprimées;
je ne sais pas.
The Chair: Could you look into that for us and give us your
position on it?
Le président : Pouvez-vous examiner la question et nous
indiquer quelle est votre position?
Ms. Dawson: I’ll do what I can, but I did appear before a
committee some months back and I gave a position. If somebody
could articulate what you’d like to hear, it would be a lot easier.
Mme Dawson : Je ferai ce que je peux, mais j’ai donné ma
position devant un comité il y a quelques mois. Ce serait bien plus
facile si vous m’expliquiez ce que vous voulez savoir.
Senator Hervieux-Payette: We would like to know if there is a
discrepancy. If one is allowing it and the other one is not allowing
it, can we reconcile both? For the budget, it was very difficult for
us to know because it was just one section with three lines for each
La sénatrice Hervieux-Payette : Nous voulons savoir s’il y a
une disparité. Si certaines règles permettent à ces fonctionnaires
de siéger aux conseils et que d’autres l’interdisent, est-il possible
de les harmoniser? C’était très difficile pour nous de savoir à quoi
5:26
National Finance
5-2-2014
section — the Bank Act or other different acts. They were saying,
‘‘We are removing article such and such.’’ You had to go into
each bill to see which section was being removed. Once it’s
removed, that means that they were allowed. So you say that right
now the deputy minister and assistant deputy minister are not
allowed to sit on boards of public sector companies.
nous en tenir avec le budget, car il ne comportait qu’un article de
trois lignes par section de la Loi sur les banques ou d’autres lois.
Le gouvernement a seulement nommé les articles éliminés. Nous
devions consulter chaque projet de loi pour savoir de quoi il était
question. Lorsque les articles sont retirés, cela signifie que les
pratiques sont acceptées. Donc, vous dites présentement que le
sous-ministre et le sous-ministre adjoint ne sont pas autorisés à
siéger aux conseils d’administration des sociétés publiques.
Ms. Dawson: I can confirm that, and I can also confirm that, if
those other provisions were repealed, my act stands.
Mme Dawson : Je peux le confirmer. Je confirme aussi que la
loi que j’applique demeure inchangée, même si des dispositions
ont été abrogées ailleurs.
Senator Hervieux-Payette: I think it’s important for us to
clarify that.
La sénatrice Hervieux-Payette : Je pense que c’est important
pour nous de le clarifier.
The Chair: It would be helpful to know your position.
Le président : Il serait utile de connaître votre position.
Ms. Dawson: But it’s already passed.
Mme Dawson : Mais le projet de loi est déjà adopté.
The Chair: Yes, it passed.
Le président : En effet.
Ms. Dawson: It was the Standing Senate Committee on
Banking, Trade and Commerce that I appeared before.
Mme Dawson : J’ai témoigné devant le Comité sénatorial
permanent des banques et du commerce.
Senator Hervieux-Payette: I am on that committee.
La sénatrice Hervieux-Payette : Je siège à ce comité.
Ms. Dawson: You were there; I remember.
Mme Dawson : Je me souviens que vous étiez là.
Senator Hervieux-Payette: But the way you talk today reminds
me that now I’m more confused than well informed.
Ms. Dawson: We’ll send you something.
La sénatrice Hervieux-Payette : Mais à la lumière de votre
témoignage aujourd’hui, je me sens plus perplexe que bien
renseignée.
Mme Dawson : Nous allons vous envoyer de l’information.
Senator Buth: Just a comment to say it was made clear to us
that removing it was essentially removing a requirement that was
a duplication. It would be very good to have you clarify that
because that was the explanation.
La sénatrice Buth : Il nous a été dit clairement que l’élimination
visait en gros à éviter un chevauchement. Ce serait très utile que
vous clarifiiez la question, parce que c’est l’explication qui nous a
été donnée.
Ms. Dawson: I’m not sure that it was only a duplication. My
suspicion is that the rules in the individual legislation may have
been a little more stringent. That’s another matter, but my rules
will stand. I think that was the intention.
Mme Dawson : Je ne suis pas sûre que c’était simplement un
chevauchement. Je présume que les dispositions de la loi étaient
peut-être un peu plus sévères. La question n’est pas là, mais les
règles qui me concernent sont toujours en vigueur. Je pense que
c’était l’objectif visé.
Senator Buth: Yes, your rules would stand, but your
clarification would be important for us.
La sénatrice Buth : Oui, ces règles s’appliquent toujours, mais
ce serait important pour nous que vous clarifiiez la question.
The Chair: We have run out of time. This has been helpful. I
thank Senator Hervieux-Payette and Senator Buth for bringing
some clarity to this, but the final clarity will come from
Ms. Dawson. We look forward to hearing from you.
Le président : Le temps est écoulé. Ces informations sont utiles.
Je remercie les sénatrices Hervieux-Payette et Buth d’avoir
apporté certaines précisions, mais les dernières clarifications
viendront de Mme Dawson. Nous avons hâte de recevoir votre
mise à jour.
Thank you very much for visiting with us today, Ms. Benoit,
Ms. Dawson and Ms. Robinson-Dalpé.
Merci beaucoup d’avoir été parmi nous aujourd’hui, mesdames
Benoit, Dawson et Robinson-Dalpé.
[Translation]
We are continuing our study of the Main Estimates for the
fiscal year ending March 31, 2014.
[Français]
Nous poursuivons notre étude du Budget principal des
dépenses pour l’exercice se terminant le 31 mars 2014.
5-2-2014
Finances nationales
[English]
5:27
[Traduction]
In our second hour this morning, we are pleased to welcome
officials from the Canada Border Services Agency. Claude
Rochette is Vice President, Comptrollership Branch, and
Caroline Xavier is the Associate Vice President, Operations
Branch.
Pour la deuxième heure ce matin, nous avons le plaisir
d’accueillir Claude Rochette, vice-président, Direction générale
du contrôle, et Caroline Xavier, vice-présidente associée,
Direction générale des opérations, Agence des services
frontaliers du Canada.
Mr. Rochette, I understand you have a brief opening
statement, and then we’ll get into a little discussion.
Monsieur Rochette, nous allons entendre votre exposé bref,
puis nous allons discuter un peu.
Claude Rochette, Vice President, Comptrollership Branch,
Canada Border Services Agency: Good morning. I would like to
thank the chair and members of the committee for giving the
Canada Border Services Agency the opportunity to discuss with
you its 2013-14 Main Estimates.
Claude Rochette, vice-président, Direction générale du contrôle,
Agence des services frontaliers du Canada : Bonjour. Je tiens à
remercier le président et les membres du comité de donner
l’occasion à l’Agence des services frontaliers du Canada de
discuter avec vous du Budget principal des dépenses 2013-2014.
I am pleased to be here with my colleague Ms. Caroline
Xavier, recently appointed as the associate vice-president of our
Operations Branch. Ms. Xavier was previously responsible for the
Beyond the Border initiatives for the agency.
Je suis ravi d’être ici aujourd’hui avec ma collègue,
Mme Caroline Xavier, qui a été nommée récemment à titre de
vice-présidente associée de notre Direction générale des
opérations et qui était responsable auparavant des initiatives du
Plan d’action par-delà la frontière de l’agence.
Mr. Chair, in the agency’s submission for this fiscal year’s
Main Estimates, the agency sought funding in the amount of
$1.68 billion, representing a decrease of $95.9 million or, if you
prefer, 5.4 per cent over the previous fiscal year.
Monsieur le président, dans la présentation de l’ASFC du
Budget principal des dépenses de l’exercice en cours, l’agence a
demandé un financement de 1,68 milliard de dollars, ce qui
représente une diminution de 95,9 millions de dollars, ou
5,4 p. 100 par rapport à l’année précédente.
[Translation]
[Français]
The total funding submission comprised $1,397 million in
operating expenditures, $104 million in capital and $179 million
for employee benefit plans. This submission reflects some of the
key investments made by the Government of Canada in the past
few years to keep borders open to the free flow of legitimate trade
and travel.
La demande totale de financement comprenait 1,397 millions
de dollars pour les dépenses de fonctionnement, 104 millions de
dollars pour les dépenses en immobilisations et 179 millions de
dollars pour les avantages sociaux des employés. Cette
présentation reflète certains des principaux investissements
effectués par le gouvernement du Canada au cours des dernières
années afin que la frontière reste ouverte à la libre circulation des
marchandises et des voyageurs légitimes.
I would like to pause here to outline some of these investments
for the committee.
J’aimerais maintenant prendre un moment pour informer le
comité de certains des investissements en question.
[English]
[Traduction]
In the 2013-14 Main Estimates submission, the agency sought
an increase of $124.2 million in order to continue providing
integrated border services that meet Government of Canada
objectives; invest in building a smarter, more secure and tradeefficient border that relies on advance information, innovations,
science and technology; and finally, meet key business and
administrative priorities, including those outlined in the Beyond
the Border Action Plan.
Dans sa présentation du Budget principal des dépenses 20132014, l’ASFC a demandé une augmentation de 124,2 millions de
dollars afin de continuer à fournir des services frontaliers intégrés
répondant aux objectifs du gouvernement du Canada; de rendre
la frontière plus intelligente, plus sécuritaire et plus efficace au
niveau des échanges commerciaux, tout en s’appuyant sur
l’information préalable, les innovations, les sciences et la
technologie; et de respecter les principales priorités
opérationnelles et administratives, y compris celles qui figurent
dans le Plan d’action par-delà la frontière.
The $124 million increase in funding was sought for eight main
areas of activity: to improve the integrity of the agency’s front-line
operations; to increase the funding for a shared infrastructure
platform, which ensures the agency has a sound information
management and information technology infrastructure that
L’augmentation de financement de 124 millions de dollars
visait les huit principaux secteurs d’activité suivants : accroître
l’intégrité des opérations de première ligne de l’agence; accroître le
financement d’une plateforme d’infrastructure commune, qui
permet à l’ASFC de disposer d’une infrastructure de gestion de
5:28
National Finance
houses and protects information technology assets; to arm the
agency’s border services officers and eliminate work-alone
situations; to enhance activities relating to the cessation and
vacation of refugee claims pursuant to the Protecting Canada’s
Immigration System Act.
[Translation]
5-2-2014
l’information et de la technologie de l’information solide pour la
conservation et la protection des biens de la TI; armer les agents
des services frontaliers de l’ASFC et supprimer les situations où
des agents travaillent seuls; améliorer les activités relatives à
l’annulation et au constat des demandes d’asile, en vertu de la
Loi visant à protéger le système d’immigration du Canada.
[Français]
To implement the Postal Modernization Initiative, which aims
to update the infrastructure and systems used to process domestic
and international mail; to re-engineer, streamline and modernize
revenue and trade processes through the CBSA’s assessment and
revenue management, or CARM, project.
Mettre en œuvre l’initiative de modernisation des opérations
postales qui vise à moderniser l’infrastructure et les systèmes
utilisés pour le traitement du courrier national et international;
restructurer, rationaliser et moderniser les processus relatifs à la
perception des recettes et aux échanges commerciaux par le
truchement du projet de gestion des cotisations et des recettes de
l’ASFC.
To develop, in support of the Beyond the Border Action Plan,
electronic applications for our trusted travellers and trusted
traders programs, and expand NEXUS by nine lanes.
À l’appui du Plan d’action par-delà la frontière, élaborer des
applications électroniques pour nos programmes de voyageurs
fiables et des négociants fiables, et ajouter neuf voies au
programme NEXUS.
And finally, to invest in the procurement of high-valued
equipment that will be used to detect illegal goods for seizure.
Finalement, investir dans l’acquisition d’équipement de grande
valeur pour la détection de marchandises illégales à des fins de
saisie.
Mr. Chair, these increases will allow the CBSA to continue to
support ongoing public safety and trade priorities, as well as those
outlined in the Speech from the Throne.
Monsieur le président, les augmentations demandées
permettront à l’ASFC de continuer à appuyer les priorités
relatives à la sécurité du public et du commerce de façon
permanente ainsi que les priorités mentionnées dans le discours du
Trône.
[English]
[Traduction]
In these Main Estimates, the agency also sought a decrease of
$220.1 million primarily due to a reduction in its operating
expenditures, vote 10, by $72.8 million for the Deficit Reduction
Action Plan measures announced in Budget 2012; the re-profiling
of funding for certain program initiatives; and finally, initiatives
that have sunset or that were fully operational.
Le Budget principal des dépenses de l’agence contient
également une diminution de 220,1 millions de dollars,
principalement attribuable à une réduction de ses dépenses
opérationnelles, le crédit 10, de 72,8 millions de dollars pour les
mesures du plan d’action de réduction du déficit annoncées dans
le budget de 2012, ainsi qu’au report du financement de certaines
initiatives de programme et des initiatives qui ont pris fin ou qui
étaient entièrement opérationnelles.
In summary, Mr. Chair, the agency’s utmost priority is to
assist our officers on the front line and abroad to deliver
effectively on both their enforcement and their facilitation
mandates, while doing so in the most efficient and effective
manner possible. To this end, the 2013-14 Main Estimates contain
the investments necessary to enhance the agency’s capacity to
provide effective border protection and border services.
Finalement, monsieur le président, la principale priorité de
l’ASFC consiste à aider nos agents de première ligne et à
l’étranger à s’acquitter de leurs mandats en matière d’exécution de
la loi et de facilitation, et ce, avec la plus grande efficacité
possible. À cette fin, le Budget principal des dépenses 2013-2014
contenait les investissements nécessaires pour améliorer la
capacité de l’ASFC de fournir une protection à la frontière et
des services frontaliers efficaces.
We would be pleased to take your questions.
The Chair: Before I go to honourable senators, you mentioned
several different times the Beyond the Border Action Plan, and
you indicated that Ms. Xavier was in charge of oversight of that.
Maybe we could have a brief description of what that was and
what you were overseeing.
Nous sommes maintenant à votre disposition pour répondre à
vos questions.
Le président : Avant de céder la parole aux sénateurs, vous avez
parlé à plusieurs reprises du Plan d’action par-delà la frontière et
vous avez dit que Mme Xavier le supervisait. Vous pourriez nous
donner une brève description de ce plan et de ce que vous
supervisiez.
5-2-2014
Finances nationales
5:29
Caroline Xavier, Associate Vice President, Operations Branch,
Canada Border Services Agency: The Beyond the Border Action
Plan is an initiative that was signed by both President Obama and
our Prime Minister here in Canada, and of the 32 initiatives that
are part of the action plan, the CBSA leads on 10 of them.
Caroline Xavier, vice-présidente associée, Direction générale des
opérations, Agence des services frontaliers du Canada : Le Plan
d’action par-delà la frontière a été signé par le président Obama et
le premier ministre du Canada. L’ASFC mène 10 des 32 initiatives
contenues dans ce plan d’action.
In my role as the Beyond the Border Action Plan coordinator,
if you want, for the agency, I provided oversight for the
management and implementation of those 10 initiatives,
working along with other director general colleagues who were
leading those specific implementations and working in
conjunction with other government departments, including our
U.S. counterpart’s central agencies, in the development of the
necessary policies and necessary standard operating procedures or
in the necessary cabinet submissions in order to ensure that we
have the necessary funding to implement the action plan items.
En tant que coordonnatrice du Plan d’action par-delà la
frontière à l’agence, j’ai supervisé la gestion et la mise en œuvre de
ces 10 initiatives, en collaboration avec d’autres directeurs
généraux qui dirigeaient les mises en œuvre et avec d’autres
ministères, dont les organismes centraux américains. Nous avons
élaboré ensemble les politiques et les procédures opérationnelles
normalisées nécessaires et nous les avons soumises au Cabinet
pour recevoir les fonds adéquats et mettre en œuvre les divers
volets du plan d’action.
In summary, we were leading on 10 initiatives, all of which
were towards advancing addressing threats early, facilitating
trade, addressing infrastructure issues primarily and anything to
do with pushing our borders out and ensuring we have a more
integrated border between ourselves and our U.S. counterparts.
En résumé, nous avons mené 10 initiatives qui visaient toutes à
améliorer notre capacité de réagir rapidement aux menaces, à
faciliter le commerce, à renforcer les infrastructures avant tout, à
protéger nos intérêts par-delà les frontières et à consolider la
frontière intégrée entre le Canada et les États-Unis.
The Chair: That’s helpful. Did you work yourself out of a job?
Le président : Ces précisions sont utiles. Avez-vous changé de
poste ou...
Ms. Xavier: Well, into a promotion.
Mme Xavier : J’ai obtenu une promotion.
The Chair: That’s good. Is there someone in your old position
still?
Le président : C’est bien. Votre ancien poste est-il toujours
doté?
Ms. Xavier: There is someone in my old position. Right now
they are in the process of finalizing that process, but there is
somebody doing it on an interim basis right now.
Mme Xavier : Le processus est sur le point de se terminer, mais
quelqu’un me remplace de façon intérimaire.
[Translation]
Senator Hervieux-Payette: You monitor cars, trucks, trains,
boats and aircraft at border crossings.
Mr. Rochette: Yes.
[Français]
La sénatrice Hervieux-Payette : Vous êtes aux frontières pour
les autos, les camions, les trains, les bateaux et les avions.
M. Rochette : Oui.
Senator Hervieux-Payette: You talked about smart equipment.
Where is the equipment, what type of equipment do you have and
who pays for it? Do you use that high-tech equipment at ports
and airports of entry to check for drugs that are being smuggled
or luxury car exports that are on their way to Saudi Arabia after
being stolen in Canada? Do you pay for that high-tech equipment,
or do the airports and ports have to foot the bill?
La sénatrice Hervieux-Payette : Vous parlez d’équipement
savant. Où sont vos équipements, de quelle sorte d’équipement
s’agit-il et qui paie pour ces équipements? Est-ce que ces
équipements sophistiqués, dans les ports et les aéroports
d’entrée, servent à contrôler le trafic de drogue, les exportations
de voitures de luxe envoyées en Arabie saoudite après qu’elles
aient été volées au Canada? Est-ce que c’est vous qui payez pour
ces équipements sophistiqués ou sont-ce les aéroports ou les ports
qui doivent le faire?
Mr. Rochette: Any equipment reflecting investments that we
have in property or vehicles, for instance, is purchased with CBSA
money. The current estimates mention detection technology, and
the money is coming out of our regular funding of $6.6 million,
which we have every year and which we reinvest in X-ray
equipment and scanners, both portable and stationary. We pay
for that. The only expenditures that airports and ports are
responsible for appear in section 6, the accommodations. That is
M. Rochette : Tout l’équipement d’investissement qu’on a en
immobilier ou en véhicules, par exemple, est acheté à partir des
fonds de l’agence. D’ailleurs, pour les estimés actuels, on parle
d’équipement de détection, l’argent provient de notre base de
fonds normale de 6,6 millions de dollars qu’on a chaque année et
qu’on réinvestit dans les rayons X et les scanneurs, qu’ils soient
mobiles ou fixe. Nous payons pour cela. Les seules dépenses que
les ports ou les aéroports doivent payer se retrouvent sous la
5:30
National Finance
5-2-2014
paid for by investors, airports and ports, and we pay only the
information technology costs or the office space costs.
section six, il s’agit des locaux. Ils sont payés par les investisseurs,
les aéroports ou les ports, et nous payons seulement les coûts
d’information technologique ou les coûts pour les bureaux.
Senator Hervieux-Payette: Do you pay for the body scanners
and luggage scanners in airports?
La sénatrice Hervieux-Payette : Plus spécifiquement,
payez-vous pour les scanneurs corporels et les scanneurs à
bagages dans les aéroports?
Mr. Rochette: No, that is security. The airport has a contract
with a security agency so it can go inside the airport. Our X-ray
equipment is used only to detect drugs or illegal goods.
M. Rochette : Non, c’est la sécurité. L’aéroport a un contrat
avec la sécurité pour qu’elle puisse entrer à l’intérieur de
l’aéroport. Notre équipement à rayon X sert seulement à
détecter s’il y a de la drogue ou des marchandises illégales.
Senator Hervieux-Payette: Is it possible to draw a parallel
between what customs collects every year and what we pay for
goods bought in the U.S.? We looked at that in our report. When
you buy goods online from the U.S., you have to pay a minimum
customs charge of $25, even if the item costs just $10. Our
committee found that to be very high. Given the boom in online
shopping, especially in terms of American products, is that
consideration being taken into account at the moment? At
customs, you are seeing a growing number of packages. Someone
is paying those fees. When I fork out $25 for an item that costs
$15, I am paying a service charge. Is there a link? We are
collecting $2 billion a year and it is costing you $1.6 billion. Is
there any offsetting in that regard, in terms of customs charges
that are directly tied to imports?
La sénatrice Hervieux-Payette : Y a-t-il un parallèle à faire
entre ce qu’on collecte annuellement aux douanes et ce que l’on
paie pour les articles achetés aux États-Unis. On a étudié cela
dans notre rapport. Lorsqu’on achète par courriel des articles en
provenance des États-Unis, il y a des frais minimums de douane
de 25 $ même si l’article ne coûte que 10 dollars. Notre comité
trouvait que cela était très élevé. Avec la montée foudroyante des
achats en ligne, surtout de produits américains, est-ce qu’à l’heure
actuelle cet aspect est pris en considération? Aux douanes, vous
avez un volume de plus en plus gros de colis. Quelqu’un paie pour
cela, car lorsque je paie 25 $ pour un objet qui vaut 15 $, je paie
des frais de service. Y a-t-il une interaction? On collecte deux
milliards par année et cela vous coûte 1,6 milliard. Y a-t-il une
compensation de la part des frais de douanes qui sont reliés
directement à l’importation?
Mr. Rochette: In all, we take in $25 billion a year. That is the
twelfth largest source of revenue for the Government of Canada,
so it is not a trivial amount.
M. Rochette : Nous récupérons au total un montant de
25 milliards de dollars par année. Il s’agit du douzième des
revenus du gouvernement du Canada. Ce n’est pas minime, donc.
Senator Hervieux-Payette: In your case, I would not have made
any budget cuts; in fact, I think you should be given more
resources. You talked about expanding NEXUS by nine lanes,
but where are you going to put them? Certainly, you do not have
any in Nunavut, do you?
La sénatrice Hervieux-Payette : Je n’aurais pas, pour votre cas,
effectué de compressions budgétaires, et je pense qu’on devrait
vous octroyer davantage de ressources. Vous parlez de neuf voies
dans le cadre du programme NEXUS; mais où allez-vous les
mettre, car il n’y en a certainement pas au Nunavut?
Mr. Rochette: We have various NEXUS services, but the nine
lanes in question affect Sarnia, Kingston, Fort Erie and Windsor
in Ontario; Douglas, Abbotsford, Pacific Highway and
Aldergrove in British Columbia; and Saint-Bernard de Lacolle
in Quebec, not far from Montreal.
M. Rochette : On a plusieurs services NEXUS, mais entre
autres, les neuf voies dont on parle en ce moment concernent
Sarnia, Kingston, Fort Erie et Windsor en Ontario; Douglas,
Abbotsford, Pacific Highway et Aldergrove en ColombieBritannique; et Saint-Bernard de Lacolle au Québec, tout près
de Montréal.
As far as eight of the ports go, the NEXUS lane has been set
up. But in Aldergrove’s case, the port will be undergoing
renovations in 2015-16, so it was decided that it would be more
economical to wait and include the NEXUS lane in the design of
the new port.
En ce qui concerne les huit ports, la voie NEXUS a été
installée, mais étant donné que pour Aldergrove il y a un projet de
rénovation du port d’entrée pour 2015-2016, il a été déterminé
qu’il serait plus économique d’attendre le nouveau port et
d’inclure la voie NEXUS dans la conception du nouveau port à
ce moment-là.
Senator Hervieux-Payette: Is it your agency or other
government departments that decide whether I am a trusted
person? Who decides whether a person is trusted or not?
La sénatrice Hervieux-Payette : Est-ce votre service ou d’autres
services du gouvernement qui ont la responsabilité de déterminer
si je suis une personne fiable? Qui décide si une personne est fiable
ou non?
Mr. Rochette: The NEXUS system is run in collaboration with
the U.S. Canada, through our officers and the U.S.’s officers,
does the research on the individual. When a person applies for a
M. Rochette : Le système NEXUS est opéré en collaboration
avec les États-Unis. Le Canada, par le biais de nos agents, et les
agents des États-Unis effectueront la recherche sur les individus.
5-2-2014
Finances nationales
5:31
NEXUS card to enter and exit the country using NEXUS lanes,
an investigation is carried out to make sure the person does not
have a criminal record or other issues that could negatively affect
a person’s ‘‘trusted’’ designation.
Lorsque vous demandez une carte NEXUS pour pouvoir entrer et
sortir par les voies NEXUS, une enquête sera faite afin de
s’assurer qu’il n’y a pas de dossier criminel ou autre qui pourrait
nuire à la fiabilité de l’individu.
Senator Hervieux-Payette: I was wondering whether the
RCMP played a role, because they do have a pretty sizeable
database; there are 34 million Canadians and they must have
900 million pieces of information in their database. Bear in mind
that whenever someone is arrested, even if they are not found
guilty, it goes into the database and stays there.
La sénatrice Hervieux-Payette : Je me demandais si la GRC
intervenait, parce qu’ils ont une banque de données assez
considérable, pour ne pas dire qu’il y a 34 millions de
Canadiens et qu’ils doivent posséder 900 millions de données
dans leur banque de données. Il faut se rappeler que, chaque fois
qu’on nous arrête, même si on n’est pas trouvé coupable, cela
entre dans la banque de données et y reste.
That is why I ask the question. Do you consult with the RCMP
to determine whether so and so is a person who can be trusted? If
I was caught speeding between Montreal and Ottawa — well, I
guess in that case, it would not be the RCMP getting involved, so
I would have to think of another offence.
C’est pour cette raison que je vous pose la question. Vos
services sont-ils en relation avec la GRC pour savoir si je suis, par
exemple, une personne fiable? Même si j’ai été un peu trop vite sur
l’autoroute entre Montréal et Ottawa — mais dans mon exemple
ce ne serait pas la GRC — il faudra que je me trouve une autre
infraction.
Mr. Rochette: On a national highway.
M. Rochette : Sur une route nationale.
Senator Hervieux-Payette: In the past few days, some questions
have been raised about the security agency doing the little
investigations in the airports. So do you work with CSIS, the
RCMP or some other organization? Who do you work with to
determine whether someone is a trusted person or not?
La sénatrice Hervieux-Payette : Il y a tout de même eu, ces
jours derniers, des questionnements sur l’organisation de sécurité
qui faisait de petites enquêtes dans les aéroports. Travaillez-vous,
donc, avec le SCRS, la GRC ou autre? Avec qui travaillez-vous
pour déterminer si nous sommes de bonnes personnes?
Mr. Rochette: We have agreements with our security agencies.
Of course, when doing a check, we use systems, including FOSS,
which is currently in need of an upgrade. We also use the RCMP’s
system. A number of systems are checked to ensure that the
person can be deemed a trusted traveller who is allowed to access
NEXUS lanes.
M. Rochette : Il existe des ententes avec nos organismes de
sécurité. Bien entendu, lorsqu’on fait une vérification, nous
utilisons des systèmes, dont FOSS pour lequel nous devons
actuellement effectuer une mise à niveau. Il y a aussi le système de
la GRC. Plusieurs systèmes seront utilisés pour s’assurer que les
personnes puissent être qualifiées de fiables pour accéder aux
voies NEXUS.
Senator Hervieux-Payette: Is the new system at the airport
where you scan your passport at a computerized terminal part of
equipment that your agency installed?
La sénatrice Hervieux-Payette : Le nouveau système à
l’aéroport avec lequel on fait balayer notre passeport sur une
borne informatisée fait-il partie des équipements que votre
organisation a installés?
Mr. Rochette: The NEXUS device is one of the biometric
machines we can use. We also have the ABC machine, where you
insert your completed card upon your return to the country. You
scan your passport and insert the declaration card, and the
machine will read the information. It automatically prints out a
receipt with a code that a border security officer will verify before
allowing you to exit or not.
M. Rochette : L’appareil NEXUS est l’une des machines
biométriques que l’on peut utiliser. Il y a aussi une machine qui
s’appelle ABC ou vous pouvez remplir votre carte lorsque vous
revenez au pays. Vous pourrez ensuite faire balayer votre
passeport par cet appareil en insérant ladite carte et le passeport
sera lu. Automatiquement, un code sera donné; lorsque vous
sortez, un agent regarde et, selon le code, il vous laissera passer ou
non.
Senator Hervieux-Payette: Will you cut staff in airports
because of that technology, or does it simply enhance the level
of security verification?
La sénatrice Hervieux-Payette : Allez-vous réduire les effectifs
dans les aéroports compte tenu de cette technologie ou cela ne
sert-il qu’à augmenter le niveau de sécurité?
Mr. Rochette: Our staff has been reduced somewhat in the
primary sector, but given the operational costs, it is not really a
matter of saving money by reducing our staff. However, that does
help us with the needs at airports that have an ABC system, since
the volume is constantly increasing. New airports are opening
M. Rochette : Il y a eu une certaine réduction de nos effectifs
dans le secteur primaire, mais étant donné les frais de
fonctionnement, cela ne vise pas réellement une économie
d’argent visant à réduire nos effectifs. Cela nous aide toutefois
pour les demandes, par exemple, des aéroports où il y a un
5:32
National Finance
their doors to international flights. Using the systems helps us
meet the needs without having to request additional funding from
the government.
[English]
5-2-2014
système ABC puisque le volume augmente sans arrêt. De
nouveaux aéroports ouvrent leurs portes à des vols
internationaux; avec ces nouvelles demandes, le fait d’utiliser ces
systèmes aide à pallier la demande sans avoir recours à une
demande supplémentaire de fonds au gouvernement.
[Traduction]
Senator Eaton: To follow up on Senator Hervieux-Payette’s
question, I came through Vancouver from Hawaii. I’m a NEXUS
holder, no NEXUS line, but I thought this new automated thing
was wonderful — it was early in the morning and I hadn’t slept —
because there was no one looking at me in a subjective way.
La sénatrice Eaton : Pour faire suite à la question de la
sénatrice Hervieux-Payette, je suis passée par Vancouver. J’ai une
carte NEXUS. Il n’y avait pas de voie réservée, mais le système
automatique fonctionne à merveille. C’était tôt le matin et je
n’avais pas dormi, mais aucun douanier n’était là pour observer
mon comportement.
I guess what I’m saying to you is, hasn’t something been lost
when you don’t have an agent making a subjective decision as to
whether you’re bona fide or not?
L’absence d’agent qui établit si la personne est de bonne foi ou
non ne constitue-t-elle pas un désavantage?
Mr. Rochette: In fact, it’s not that we lose everything. We still
have the human interaction. We try through automation to
facilitate the entry for our trusted travellers. When you put your
passport in the ABC machine, there is already a check being done
about you for any criminality. The information is in the system,
and when you go out, it’s not that you just go to the machine and
it’s over. You should have met a Border Services officer to look at
your piece of paper that you get from the ABC to thank you and
direct you to the exit in that case, because you are a NEXUS
member and trusted and the code. So there is still this interaction,
and there is also an interaction within the terminal after that when
you look for your luggage. We have Border Services officers
walking around and ensuring, and sometimes it’s just a question
to ensure.
M. Rochette : En fait, le contrôle n’a pas changé du tout au
tout. Il y a toujours des interactions humaines, mais
l’automatisation facilite l’entrée des voyageurs fiables, par
exemple. Lorsqu’on insère son passeport, la borne ABC vérifie
si on a des antécédents criminels. L’information se trouve dans le
système. Le contrôle ne se termine pas à la borne. Un agent des
services frontaliers examine le document que vous a remis la
borne ABC, vous remercie et vous dirige vers la sortie, puisque
vous êtes un membre fiable de NEXUS et que vous respectez le
code. Il y a encore des interactions, comme au terminal quand
vous récupérez vos bagages. Des agents des services frontaliers se
trouvent là, parfois simplement par mesure préventive.
Senator Eaton: Last year we passed an immigration bill that
dealt with refugees. I think it was really in response to the number
of boats that have brought hundreds of unfortunate people to the
West Coast.
La sénatrice Eaton : L’an dernier, nous avons adopté un projet
de loi sur l’immigration et les réfugiés. Je pense que c’était en
réaction au nombre de bateaux qui ont amené des centaines de
malheureux sur la côte Ouest.
Has it been easy for you? If they arrive by boat, they’re
incarcerated until their appeal is heard. They get one appeal. How
has that affected your service, and has it worked well?
Votre travail est-il facilité? Les gens qui arrivent par bateau
sont placés en détention en attendant que leur seul appel soit
entendu. Comment ces mesures influencent-elles votre service?
Donnent-elles de bons résultats?
Mr. Rochette: Basically, it works well with the new legislation
and regulations that have been received. First, we have received
additional funding to automate our system, so we can accelerate
the review of refugee claims because we had quite a backlog.
M. Rochette : Le système fonctionne bien avec l’entrée en
vigueur de la nouvelle législation et de la nouvelle réglementation.
Grâce aux fonds supplémentaires que nous avons reçus pour
automatiser le système, nous pouvons accélérer l’examen des
demandes d’asile qui accusait un important arriéré.
Also, there is a part of the law — it’s Bill C-11, if I recall
correctly — that also deals with boat people and actions that can
be taken, so it has facilitated our work.
Si je me souviens bien, le projet de loi C-11 concerne aussi les
réfugiés de la mer. Ces mesures facilitent notre travail.
Ms. Xavier: Building on what Mr. Rochette said, the program
still continues to afford the rights necessary to those coming in
claiming refugee status. It’s important for you to know that the
system is still there and they still have rights to a process, so that
has not changed from that perspective.
Mme Xavier : Concernant ce que M. Rochette a dit, j’ajoute
que le programme permet toujours à ces gens de revendiquer le
statut de réfugiés. Vous devez savoir que le système leur accorde
encore le droit de présenter une demande. Le système n’a pas
changé à cet égard.
5-2-2014
Finances nationales
5:33
It has permitted us to work within a framework that will
permit us to fast-track as much as possible within that framework
so we can ensure that those who are legitimate refugees can end
up having the necessary rights afforded to them while we will be
able to identify sooner those who are less legitimate, which is
sometimes the case, and detain them, as you are saying, if they are
a risk to our safety, and look at potentially removing them. There
is still a process they are allowed to go through.
Ce cadre nous permet d’accélérer les processus le plus possible
et de garantir que les réfugiés légitimes obtiennent les droits
nécessaires, tandis que les autres sont détectés plus rapidement.
Comme vous l’avez dit, nous détenons ceux qui menacent notre
sécurité et nous examinons la possibilité de les renvoyer. Les
réfugiés ont toujours accès au processus.
Senator Eaton: I know. I was the sponsor of the bill in the
Senate. I wanted to see how it was working, from your
perspective.
La sénatrice Eaton : Je le sais. J’étais marraine de ce projet de
loi au Sénat. Je voulais savoir s’il donne de bons résultats à votre
avis.
Are you responsible for removing the people once their claim
has been turned down?
Êtes-vous responsables du renvoi des gens dont les demandes
sont refusées?
Ms. Xavier: Correct.
Mme Xavier : Oui.
Mr. Rochette: Yes, we are.
M. Rochette : Oui.
Senator Eaton: Are you slow in removing people, or do you not
have enough people to help people back to their own countries?
One reads horror stories that the person has been loose for 10
years. We hear quite a bit of that in the press, so I was just
wondering.
La sénatrice Eaton : Accusez-vous du retard pour les renvoyer,
ou manque-t-il de personnel pour aider les gens à retourner dans
leurs propres pays? On lit des histoires épouvantables sur des
personnes qui manquent à l’appel depuis 10 ans. Je me pose
simplement la question, car les médias en parlent beaucoup.
Mr. Rochette: First, the refugee has to go through the IRB, the
Immigration and Refugee Board, and then we have to get the
indication that we have to remove the individuals. Normally, for
the individual, if we have access to them, we have different
processes depending on the order that is received from the IRB.
Some are voluntary. We have a contract with the company who
will assist the individual to move outside of Canada to their home,
which is not too expensive.
M. Rochette : Le réfugié doit d’abord présenter une demande à
la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du
Canada. Nous devons ensuite recevoir une demande de renvoi. En
temps normal, nous avons divers recours, si nous avons accès à la
personne et selon la demande présentée par la CISR. Certains
acceptent leurs renvois de bon gré. Notre contrat avec une
entreprise qui aide les gens à quitter le Canada et à retourner dans
leurs pays n’est pas trop coûteux.
We have some cases where an individual doesn’t want to move,
and we have to send Border Services officers to escort them or
even sometimes charter an airplane if they are high-risk.
Dans certains cas, des agents des services frontaliers doivent
escorter les personnes qui ne veulent pas partir. Il faut parfois
même noliser un avion si les gens présentent un risque élevé.
Senator Eaton: Do you have deadlines for the removal of an
individual? Do you have timelines?
La sénatrice Eaton : Y a-t-il des délais à respecter concernant
les renvois?
Ms. Xavier: It’s not that we have timelines per se because, as
Mr. Rochette was explaining, there is due process they have to go
through. We have to respect the process.
Mme Xavier : Il n’y a pas de délais comme tels, comme l’a
expliqué M. Rochette. Nous devons respecter le processus en
bonne et due forme.
Senator Eaton: But once the due process has been gone
through.
La sénatrice Eaton : Mais lorsque ce processus est terminé.
Ms. Xavier: Once the due process has been gone through and
all the lights are green, if you will. Sometimes there is a challenge
with regard to ensuring that the country they’re going to is
actually prepared to receive them. In some cases, there are
concerns around their documentation and proof of citizenship
from where they came from. You have to work in cooperation
with other countries. Assuming that that country is cooperative
and willing to take back the individual who left in an illegal
manner, then, yes, it can be quite expedient. Our goal is to remove
people as quickly as possible, assuming that all of the lights are
green in the process.
Mme Xavier : Si on veut, lorsque le processus est terminé et
que toutes les autorisations sont données. Parfois, nous avons du
mal à garantir que le pays est prêt à recevoir les gens. La
documentation et la preuve de citoyenneté peuvent aussi soulever
des préoccupations. Nous devons collaborer avec les autres pays.
Si le pays est coopératif et accepte le retour de la personne qui est
partie illégalement, le processus peut être assez rapide. Notre
objectif, c’est de renvoyer les gens le plus tôt possible, lorsque
nous avons reçu toutes les autorisations nécessaires.
5:34
National Finance
5-2-2014
Senator Eaton: If the country doesn’t want that individual
back, are they still your responsibility, or do they just disappear
into the system?
La sénatrice Eaton : Si le pays d’origine refuse le renvoi, la
personne demeure-t-elle sous votre responsabilité, ou disparaîtelle simplement du système?
Ms. Xavier: No, they’re still our responsibility, and depending
on the type of individual — if it’s one of grave concern from a
perspective of national security, for example — then they’re
detained or released on terms and conditions. These are all the
things that you negotiate within the law.
Mme Xavier : Non, elle reste sous notre responsabilité. Dans
un cas de grave menace à la sécurité nationale, la personne est
détenue ou est libérée à certaines conditions. Nous devons tenir
compte de tous ces facteurs et de la loi.
We work actively with other countries to negotiate the return
of individuals in terms of the removal. That’s part of our
mandate, and we work on that with other colleagues, such as
Foreign Affairs and Citizenship and Immigration. It’s an activity
we do on an ongoing basis. There are some agreements we have
signed with other countries where the removal is quite simple
because there’s a recognition of the fact that they want to
welcome them back.
Nous collaborons étroitement avec d’autres pays dans le cadre
de notre mandat pour négocier le renvoi des personnes. Nous
collaborons aussi avec des ministères comme Affaires étrangères
et Citoyenneté et Immigration. C’est un travail que nous réalisons
de manière continue. Les ententes que nous avons signées avec
d’autres pays simplifient beaucoup les renvois, car elles
mentionnent que ces pays acceptent les renvois.
The Chair: Mr. Rochette, before I go on, do you have a
comment?
Le président : Monsieur Rochette, avant de passer au prochain
sénateur, avez-vous un commentaire?
Mr. Rochette: I just wanted to provide some statistics on the
removals over the past year. If you look at 2010-11, for example,
we had 15,200 removals. Last year, we had a record of 18, 950. So
our removals are increasing more and more now.
M. Rochette : Je veux simplement présenter des données sur les
renvois effectués l’an dernier. En 2010-2011, les renvois s’élèvent à
15 200. L’an dernier, nous avons atteint un record avec
18 950 renvois. Il y en a donc de plus en plus.
The Chair: Thank you. How many employees are there in the
agency?
Le président : Merci. Combien d’employés compte l’agence?
Mr. Rochette: Just over 14,000.
M. Rochette : Juste un peu plus de 14 000.
The Chair: In your opening remarks, you indicated that in the
Main Estimates you sought funding of $1.68 billion, but you’re up
to $2.1 billion now when you consider supplementary estimates, I
believe. Is that correct?
Le président : Dans votre déclaration liminaire, vous avez
indiqué que, dans le cadre du Budget principal des dépenses, vous
avez demandé un financement de 1,68 milliard de dollars, mais on
atteint 2,1 milliards de dollars lorsqu’on tient compte du Budget
supplémentaire des dépenses, si je ne m’abuse. Est-ce exact?
Mr. Rochette: It’s not the supplementary estimates. What you
have currently is the $1.68 million that we received from the Main
Estimates, plus our carry-forward from last year of $379 million.
The agency, contrary to other departments and agencies, has a
two-year rolling appropriation. So when we complete the fiscal
year, any surpluses that we have are carried over for a second year
if we need them.
M. Rochette : Il ne s’agit pas du Budget supplémentaire des
dépenses. Il y a la somme de 1,68 milliard de dollars, qui provient
du Budget principal des dépenses, et 379 millions de dollars qui
sont reportés de l’année dernière. Contrairement à d’autres
ministères et agences, nous avons un processus budgétaire de
deux ans. Par conséquent, à la fin de l’exercice financier, tout
excédent que nous avons est reporté à l’année suivante si c’est
nécessaire.
The Chair: And you don’t need parliamentary approval for the
carry-forward for the second year.
Le président : Vous n’avez pas besoin d’obtenir l’approbation
du Parlement pour reporter des sommes dans le budget de la
deuxième année.
Mr. Rochette: No.
M. Rochette : Non.
The Chair: That’s right. I pointed that out.
Le président : C’est ce que j’avais fait remarquer.
Can you tell us the total amount you anticipate spending this
year so far?
Pouvez-vous nous dire quelle somme vous prévoyez dépenser
cette année pour l’instant?
Mr. Rochette: We currently have $2.59 billion, plus we have
just received approval for our supplementary estimate of
$82 million.
M. Rochette : Nous disposons en ce moment de 2,59 milliards
de dollars, et nous venons d’obtenir une approbation pour
82 millions de dollars dans le cadre du Budget supplémentaire des
dépenses.
5-2-2014
Finances nationales
The Chair: We will be looking at Supplementary Estimates (C)
fairly soon. Should we anticipate that the agency will be in there?
5:35
Le président : Nous nous pencherons très bientôt sur le Budget
supplémentaire des dépenses (C). Pouvons-nous nous attendre à y
trouver des sommes destinées à l’agence?
Mr. Rochette: There will be a decrease in our appropriation.
M. Rochette : Il y aura une baisse de nos crédits.
The Chair: We look forward to that.
Le président : Nous allons examiner cela avec intérêt.
Senator Callbeck: I assume that the act you were talking about
with Senator Eaton was C-11, An Act to amend the Immigration
and Refugee Protection Act and the Federal Courts Act. You say
it’s working well. You mentioned that you got an increase in your
budget for that, but I see here, under the Main Estimates, that
there’s a decrease of $28.8 million to the funding to implement
Bill C-11. How is that going to affect the implementation of that
legislation?
La sénatrice Callbeck : Je présume que la mesure législative
dont vous discutiez avec la sénatrice Eaton est le projet de
loi C-11, Loi modifiant la Loi sur l’immigration et la protection
des réfugiés et la Loi sur les cours fédérales. Vous dites qu’il
fonctionne bien. Vous nous avez mentionné que vous avez obtenu
une augmentation de votre budget en raison de cette mesure, mais
je vois ici, dans le Budget principal des dépenses, qu’il y a une
diminution de 28,8 millions de dollars du financement destiné à la
mise en œuvre du projet de loi C-11. Quelle incidence cette baisse
aura-t-elle sur la mise en œuvre de cette mesure législative?
Mr. Rochette: In fact, the reduction is a comparison of last
year’s Main Estimates to this year’s Main Estimates, and the
$27.1-million reduction is for two main reasons.
M. Rochette : En fait, la diminution correspond à la différence
entre la somme inscrite dans le Budget principal des dépenses de
l’année dernière et celle figurant dans le Budget principal des
dépenses de cette année. Il y a deux principales raisons qui
expliquent cette diminution de 27,1 millions de dollars.
The first thing, $14.4 million, is money that sunset the
Removals Backlog Reduction Strategy, and the second one is a
$12.7-million ramping down of the pre-implementation of
IT activities.
Premièrement, 14,4 millions de dollars sont retranchés parce
que la Stratégie relative à la réduction de l’arriéré des renvois
prend fin. Deuxièmement, il y a 12,7 millions de dollars qui sont
déduits, car certaines activités de TI sont terminées.
For example, last year we received funding for the development
of IT systems to help us. We have done that development. This
year we don’t need that money, so we just sunset.
Par exemple, l’an dernier, nous avons reçu du financement
pour l’élaboration de systèmes de TI. Ces systèmes ont été mis sur
pied et, par conséquent, nous n’avons plus besoin de cet argent.
Senator Callbeck: Okay. There’s another figure I want to ask
you about in this list in the estimates, II-15.You mention a lot of
increases and say they’re offset by the following decreases. The
first one is $72.8 million for savings identified as part of the
Budget 2012 Spending Review. Could you outline what that
$72.8 million includes, please, and give the figures for each?
La sénatrice Callbeck : D’accord. Il y a un autre chiffre dont je
veux parler qui figure dans ce budget — 215. Vous avez expliqué
qu’il y a beaucoup d’augmentations, mais qu’elles sont
compensées par un certain nombre de diminutions. Il y a
premièrement des économies de 72,8 millions de dollars
résultant de l’examen des dépenses découlant du budget de
2012. Pouvez-vous nous fournir une ventilation de cette somme et
nous donner les chiffres pour chaque élément?
Mr. Rochette: This is part of Budget 2012 — the reduction
action plan that we had — so all the departments had to look at
between 5 per cent and 10 per cent reductions. At CBSA, our
total reduction was $143.4 million over 3 years. In the first year,
last year, it was $31.3 million. This year, it was $72.8 million, and
next year we’ll see an overall $143.4-million reduction in Main
Estimates.
M. Rochette : Cet examen faisait partie du budget de 2012 —
précisément du plan d’action pour la réduction des dépenses — et
visait à faire en sorte que tous les ministères réduisent leurs
dépenses de 5 à 10 p. 100. L’agence devait réduire ses dépenses de
143,4 millions de dollars en trois ans. Au cours de la première
année, c’est-à-dire l’année dernière, nous les avons réduites de
31,3 millions de dollars. Cette année, il s’agira de 72,8 millions de
dollars et l’année prochaine, nous atteindrons l’objectif global de
143,4 millions de dollars.
Basically, we are doing four main things for reductions. The
first one is to streamline our internal services. That is looking at
things like administrative services, to bring automation, like travel
automation to do claims when people travel, to have procurement
to pay, to have an automated system to procure goods and
services.
Essentiellement, nous avons déterminé quatre mesures en vue
de réduire nos dépenses. Premièrement, nous rationalisons nos
services internes. Nous examinons, par exemple, les services
administratifs, l’automatisation, précisément l’automatisation du
règlement des demandes de remboursement des dépenses de
voyage, et la mise en place d’un système automatisé pour les
achats de biens et de services.
5:36
National Finance
5-2-2014
The second thing is to optimize the efficiency of programs, and
this is basically looking at different programs like cruise ship
operations, for example, to look at how we can do a clearance
faster and to be more effective. For example, if a cruise ship
comes Canada, they can come to the first port of entry in Canada.
They would be cleared, and if they don’t go into international
waters, they don’t have to be cleared each time they stop at
another port in Canada.
Deuxièmement, nous optimisons l’efficacité des programmes.
Pour ce faire, nous examinons des façons d’accélérer et de rendre
plus efficaces les autorisations en ce qui concerne les navires de
croisière. Par exemple, un navire peut obtenir son autorisation au
premier port où il accoste au Canada, et s’il navigue à nouveau
dans les eaux internationales, il n’aura pas à obtenir une
autorisation chaque fois qu’il s’arrête à un autre port au Canada.
The third thing is the transportation program. We are looking
at the commercial release, cargo warehouse and things like that
and how we operate and can automate or provide better service
more efficiently.
Troisièmement, nous améliorons le programme de transport.
Nous examinons les expéditions commerciales, les entrepôts de
fret et ainsi de suite pour voir si nous pouvons automatiser
certains processus ou s’il existe des façons de rendre les services
plus efficaces.
The last one is to adjust the service delivery level, and it’s
mainly in how we do the enforcement.
En dernier lieu, nous modifions le niveau de prestation des
services en examinant principalement la façon dont nous
appliquons la loi.
Senator Callbeck: I’m wondering if you could send the
committee more explanation. You’ve given us four things, but
I’d like to know exactly what you’re zeroing in on. For example,
you say ‘‘streamline services.’’ What services are you talking
about, and how much money is allocated to those four? We could
have a better understanding.
La sénatrice Callbeck : Je me demande si vous pourriez faire
parvenir au comité un document qui donne davantage
d’explications. Vous avez parlé de quatre mesures, mais
j’aimerais savoir exactement ce que vous ciblez. Par exemple,
vous parlez de rationaliser les services. De quels services est-il
question, et combien d’argent est alloué à ces quatre mesures? De
cette façon, nous pourrions mieux comprendre.
Mr. Rochette: Sure.
Senator Callbeck: We come across this all the time in the
estimates, namely, that they’ve saved so much from the spending
review, which doesn’t tell us anything. We would like to have
details.
Mr. Rochette: Details, sure.
M. Rochette : Bien sûr.
La sénatrice Callbeck : On lit souvent dans le budget
l’affirmation que l’examen des dépenses a permis de grandes
économies, ce qui ne nous dit pas grand-chose. Nous voulons des
détails.
Mr. Rochette : Bien sûr, des détails.
Senator Callbeck: We’d very much appreciate that, if it could
be done.
La sénatrice Callbeck : Nous vous serions fort reconnaissants.
In this list, it says an increase of $24.1 million to improve the
integrity of front-line operations. What exactly do you mean by
that?
Sur cette liste, il est question d’une hausse de 24,1 millions de
dollars pour l’amélioration de l’intégrité des programmes liés aux
opérations de première ligne. Qu’entendez-vous par cela?
Mr. Rochette: This is a program integrity exercise that was
added in 2011-12. It is to look at the requirement for our frontline officers. The $24.1 million covers four main categories.
M. Rochette : Il s’agit d’un exercice d’intégrité des programmes
qui a été ajouté en 2011-2012 et qui porte sur nos besoins en
agents de première ligne. Les 24,1 millions de dollars sont répartis
sur quatre postes budgétaires.
The first one is $5.5 million that is allocated to peak-period
strategy. It is when we made the decision to arm our Border
Services officers in 2006. We had at that time 800 students that we
were using — seasonal students — for the peak period, like during
the summer, the holidays and things like that. Unfortunately,
when we arm an officer, we could not use students at that time. So
we received funding to replace the 800 students with 400 Border
Services officers full time.
Le premier poste de 5,5 millions de dollars concerne la stratégie
pour la période de pointe qui remonte à 2006, lorsque nous avons
pris la décision d’armer nos agents frontaliers. À l’époque, nous
employions 800 étudiants, donc des employés saisonniers,
pendant les périodes de pointe comme l’été, le temps des Fêtes,
et ainsi de suite. Malheureusement, les étudiants ne pouvaient pas
être armés, et nous avons obtenu des crédits pour remplacer les
800 étudiants par 400 agents frontaliers à temps plein.
When this was done, there was also the supervision aspect that
was not covered — 45 FTEs. As part of the program integrity, we
asked for the funding for 45 additional full-time equivalent
persons for that.
Une fois cette mesure prise, il a fallu s’occuper de la supervision
qui n’avait pas été prévue, soit 45 ETP. Afin d’assurer l’intégrité
des programmes, nous avons demandé les crédits nécessaires au
recrutement de 45 personnes à temps plein.
5-2-2014
Finances nationales
5:37
The second amount is $8.1 million, and it was for the doublingup initiative. During that period, we looked at especially the small
ports where we had only one Border Services officer. For their
security, it was determined that we had to double up and we
would not have to work alone; we would have an addition
individual, so the officers would work in pairs.
Le deuxième poste, consacré au jumelage des employés,
prévoyait 8,1 millions de dollars. Pendant la période concernée,
nous nous sommes concentrés sur les petits bureaux où il n’y avait
qu’un seul agent frontalier. Pour éviter que les agents ne
travaillent seuls et pour garantir leur sécurité, les employés ont
été jumelés de sorte que les agents soient toujours deux au bureau.
When they did that, they received the funding for the Border
Services officers for the doubling up, but again they did not have
the supervision for these individuals. They had to make sure they
had supervisors going to the small ports to make sure that
everything was going well and the work was being performed as it
should be.
L’agence a obtenu les fonds nécessaires pour le jumelage, mais
il restait encore à superviser les employés. Il a fallu recruter des
superviseurs qui se rendraient aux petits bureaux frontaliers pour
s’assurer que tout se passait bien et que le travail se faisait
correctement.
We received $8.1 million to hire three chiefs and
32 superintendents across Canada for that.
Nous avons reçu 8,1 millions de dollars pour recruter trois
chefs et 32 surintendants à divers endroits au pays.
The third amount is $10.1 million, and that was for the
conversion. Before being Border Services officers, they were under
a classification called P. They created a new classification called
FB — ‘‘frontière border.’’ When they did that, they did a
classification, and the rate of pay has changed for them. They
needed to have some funding to compensate for that.
Le troisième poste de 10,1 millions de dollars a servi à la
conversion des employés, qui, avant de devenir agents frontaliers,
avaient la classification P. Une nouvelle classification FB
« frontière border », a été créée, ce qui a entraîné une hausse du
taux de rémunération et le besoin de crédits supplémentaires.
Finally, the last amount is $1.3 million, and it was for the
integrity of professional standards strategy. It was mainly to do
inspections and supervision in the smaller ports of entry. That
accounts for the amount.
Le dernier poste de 1,3 million de dollars a été attribué à la
stratégie en matière d’intégrité et de normes professionnelles,
essentiellement l’inspection et la supervision des plus petits
bureaux frontaliers.
Senator Callbeck: You say $10.1 million was for the rate-ofpay increase?
La sénatrice Callbeck : Vous avez dit que 10,1 millions de
dollars ont été affectés à la hausse du taux de rémunération?
Mr. Rochette: Yes.
M. Rochette : Oui.
Senator Callbeck: So they must have gotten substantial
increases.
La sénatrice Callbeck : La hausse devait être considérable.
Mr. Rochette: For the Border Services officers, we have
10,000 members. When they did the reclassification for the
10,000 members, when their rate of pay was adjusted under the
new classification, $9.1 million was allocated for the salary budget
and $1 million for the overtime pay.
M. Rochette : Les Services frontaliers regroupent
10 000 agents. Lorsque ce groupe a été reclassifié, le taux de
rémunération a été modifié en conséquence. Nous avons donc
prévu 9,1 millions de dollars pour la masse salariale et 1 million de
dollars pour les heures supplémentaires.
Senator Seth: Thank you for that really interesting
information.
La sénatrice Seth : Je vous remercie pour ces renseignements
fort intéressants.
I see here that Canada Border Services Agency has increased
the amount of money in order to introduce eight main activities in
order to make a more efficient border workable and safe.
Je constate que l’Agence des services frontaliers du Canada a
augmenté son budget afin d’assurer huit grandes catégories
d’activités qui rendront nos frontières plus efficaces, gérables et
sûres.
Has the Canada Border Services Agency taken any measures to
decrease the amount? This year it is 27-odd per cent. Have you
taken any measure to decrease it? Do we expect it will keep on
going every year — 25 per cent or more — or have you taken
measures to improve and not to ask for more budget?
L’Agence des services frontaliers du Canada a-t-elle pris des
mesures pour réduire cette augmentation qui est de l’ordre de
27 pour cent pour l’exercice en cours? Devrait-on s’attendre à des
hausses de 25 pour cent ou plus chaque exercice, ou avez-vous pris
des mesures pour accroître votre efficacité et éviter ainsi de
demander plus de crédits?
Mr. Rochette: Yes, we do. If we look at the projections for the
next five years — we always do projections — as I mentioned, our
budget is composed of a salary budget, operation and
maintenance budget, capital budget and statutory for the
employee benefit plan. Of that amount, we have some funding
M. Rochette : Oui. Si nous regardons les projections
quinquennales, car comme je l’ai dit, nous faisons toujours des
projections, on constate que notre budget comporte des postes
pour les salaires, le fonctionnement et l’entretien, les
immobilisations et les avantages sociaux. Sur ce montant, il y a
5:38
National Finance
5-2-2014
that comes for special projects, and some of the increases you
have there are for specific projects for the Beyond the Border
Action Plan.
des crédits pour les projets spéciaux, et certaines hausses sont
attribuables aux projets comme le Plan d’action par-delà la
frontière.
When we look at the projections for the operational budget
over the years, we see a slight decrease going year over year.
En examinant les projections du poste budgétaire de
fonctionnement, on aperçoit une légère baisse d’un exercice à
l’autre.
Part of the deficit action plan and part of the draft — we call it
— and part of the border organization, we are always looking for
new ways of doing business: how we can automate and provide
better services to spend less time, how we can look for trusted
traders or travellers, and how we can invest our energy and our
resources more in places where there are criminal activities. We’re
always looking for that.
Conformément au plan d’action de réduction du déficit et à son
mandat, l’agence est toujours à la recherche de nouvelles façons
d’effectuer son travail. Nous cherchons à automatiser et à
améliorer nos services afin de gagner du temps, à trouver des
façons de repérer les négociants et les voyageurs fiables et à cibler
notre énergie et nos ressources sur les activités criminelles. C’est
une quête perpétuelle.
We have a long list of different projects we are working on that
will reduce our operating costs.
Nous avons une longue liste de divers projets sur lesquels nous
travaillons en vue de réduire nos frais de fonctionnement.
Senator Seth: Explain to me the Beyond the Border Action
Plan — like trusted travellers and trade programs. What do you
mean by trusted travellers and trade programs?
La sénatrice Seth : Je vous prie de m’expliquer le Plan d’action
par-delà la frontière et les programmes de négociants et de
voyageurs fiables. Qu’entendez-vous par cela?
Ms. Xavier: Before the Beyond the Border Action Plan, the
CBSA already had a series of trusted-trader programs. One is the
custom self-assessment; another is called Partners in Protection.
Mme Xavier : L’ASFC avait déjà divers programmes de
voyageurs fiables avant que le Plan d’action par-delà la
frontière n’ait vu le jour, tels que le Programme
d’autocotisation des douanes et les Partenaires en protection.
As part of the Beyond the Border Action Plan, we with our
U.S. counterparts committed to doing more harmonization
between our two programs, because some of these programs are
run jointly with the U.S. For example, we have the Partners in
Protection program that is an equivalent to the U.S. program.
There are various tiered trusted-trader programs. It is an ability to
allow that traders are doing business in their respective countries
and end up being trusted.
Dans le cadre du Plan d’action par-delà la frontière, nous
collaborons avec nos homologues américains pour harmoniser
davantage nos programmes, car certains d’entre eux sont assurés
conjointement par les deux pays. Par exemple, le programme
Partenaires en protection a son pendant américain. Il existe
également divers programmes à niveaux pour les négociants
fiables. Ces programmes permettent aux négociants de faire
affaire dans leurs pays respectifs en affichant leur fiabilité.
It is similar to the NEXUS program and how we determine a
trusted traveller. A similar exercise happens with the trader side.
We do investigations. We work with them. They do selfassessments of their accounting. We do verification. We do onsite compliance checks. We do security checks to see if these
individuals deemed to be trusted truly can be, so they can have
better facilitation at the border.
Le programme NEXUS, qui sert à repérer les voyageurs
fiables, est semblable. Nous consacrons les mêmes efforts à
l’égard des négociants. Nous menons des enquêtes et nous
collaborons avec ces gens. Les participants doivent effectuer des
autoévaluations de leurs comptes. Nous effectuons des
vérifications et des vérifications de conformité des sites. Nous
procédons à des enquêtes de sécurité pour déterminer la fiabilité
de ces gens, en vue de leur accorder un passage accéléré à la
frontière.
Being part of a trusted-trader program, you end up getting
benefits, which include being able to seamlessly cross the border
because we trust you, the ability to be able to do things, providing
us with advanced information, et cetera.
Les participants aux programmes de négociants fiables
profitent de certains avantages, dont le passage facilité à la
frontière, du fait que l’agence leur fait confiance et sait qu’ils sont
en mesure de se conformer aux exigences, de fournir des
renseignements à l’avance, et ainsi de suite.
There is a harmonization of some of these programs that is
happening between us and the U.S. so that the trade perspective
between the U.S. and Canada continues to be pretty much a
seamless border so that trade can happen and the economic aspect
can be improved. That is part of the Beyond the Border Action
Plan objective.
Nous harmonisons certains programmes avec nos homologues
américains afin que le passage des marchandises à la frontière
canado-américaine continue de se faire aisément et que les
perspectives économiques s’améliorent. Ces activités s’inscrivent
dans les objectifs du Plan d’action par-delà la frontière.
5-2-2014
Finances nationales
5:39
Senator Seth: Is it the list of names in there when they reach
there? Then you go and see to match the list and say, ‘‘Yes, these
are the trusted people’’?
La sénatrice Seth : Votre système contient-il une liste de noms?
Vos agents peuvent donc consulter la liste et confirmer qu’il s’agit
bien d’un négociant fiable?
Ms. Xavier: With regard to the Partners in Protection, it’s
similar to what you’re describing. They are recognized as a
partner, and when they come to the border, they have a special
indicator that demonstrates they’re part of that. We know a lot
about their background, for example. There are different ones.
Mme Xavier : Le programme Partenaires en protection
fonctionne plus ou moins comme vous venez de le décrire. Les
gens ont été approuvés et en présentent la preuve à la frontière.
Nous avons déjà vérifié leurs antécédents, par exemple. Il existe
divers programmes.
[Translation]
[Français]
Senator Bellemare: Mr. Rochette, Ms. Xavier, you said
something in your presentation that caught my attention. You
said that you were generating $25 billion in revenue. It seems to
me that all the import duties, excise taxes and so on would
amount to less than that. In the 2013-14 budget, the customs
duties amount to $4 billion, and other taxes amount to
$10.9 billion.
La sénatrice Bellemare : Monsieur Rochette, madame Xavier,
vous avez dit quelque chose, dans votre présentation, qui a attiré
mon attention. Vous avez mentionné que vous génériez
25 milliards de dollars de revenu. De mémoire, il me semblait
que les droits à l’importation, la taxe d’accise, et cetera, tout cela
s’élevait à moins que cela. Dans le budget 2013-2014, les droits de
douane représentent 4 milliards, les autres taxes, 10,9 milliards.
What does that $25 billion amount consist of and where does it
come from?
il?
Mr. Rochette: Most of the income comes from the commercial
side — for example, tobacco companies, the exporting and
importing of vehicles.
M. Rochette : La majeure partie des revenus provient surtout
du côté commercial, par exemple les compagnies de tabac,
l’exportation et l’importation de véhicules.
Senator Bellemare: So that is not always part of customs duties.
La sénatrice Bellemare : Donc, ça n’entre pas toujours dans les
droits de douane.
Mr. Rochette: No, exactly. It depends on the tariffs. To see the
total amount, you can go to public accounts, and you will see a
breakdown of the $25 billion.
M. Rochette : Non, exactement. Cela dépend des tarifs. Pour
voir le montant total, vous pouvez aller dans les comptes publics,
vous allez y voir une description des 25 milliards.
Senator Bellemare: Do you know how much money you make
off individuals crossing the border? By the way, I want to
congratulate you because, when we get to an airport now, it is
easier to cross the border. What are the earnings through that
service, with officers who are there to receive Canadians entering
the country and check whether they respected the limits? Do you
make any money through that compared with what you spend on
human resources? Do you have some idea of how that works out?
La sénatrice Bellemare : Combien faites-vous, si vous avez le
détail, sur les individus qui traversent la frontière? En passant, je
vous félicite, parce que maintenant, quand on arrive aux
aéroports, c’est plus facile de traverser la frontière. Ce service,
avec les agents qui sont là pour recevoir les Canadiens qui
rentrent et vérifier s’ils ont bien respecter les limites, cela rapporte
combien? Faites-vous de l’argent avec cela par rapport aux
dépenses que vous faites sur les ressources humaines? Avez-vous
une idée?
Mr. Rochette: No. We do not make any money. The work
done in primary and secondary sectors is really meant to ensure
that people are paying their excise duties if they exceed their
limits. The goal is also to ensure control, of course, in terms of
drugs, alcohol and other dangerous products people could try to
bring into Canada — especially exotic plants and animals that
should not be brought back to Canada.
M. Rochette : Non, on ne fait pas d’argent. En fait, le travail
fait au primaire ou au secondaire, c’est vraiment pour s’assurer
que les gens vont payer leurs droits d’accise s’ils excèdent leurs
limites, mais aussi pour assurer le contrôle, bien entendu, de ce
qui concerne les drogues, l’alcool ou d’autres produits dangereux
que les gens pourraient essayer d’apporter l’intérieur du Canada
— en particulier les plantes ou les animaux exotiques qu’on ne
devrait pas ramener au Canada.
So the work done at the primary level is really related to
security. Of course, in the case of individuals who exceed the
authorized limits, we have officers who are there to collect their
taxes. However, that represents a very minimal amount.
Donc, le travail primaire, c’est vraiment un travail de sécurité.
On a, bien entendu, dans le cas des personnes qui excèdent les
limites autorisées, des agents vers qui on les dirige pour qu’elles
s’acquittent de leurs taxes. Mais cela représente un montant très
minime.
De quoi est composé ce montant de 25 milliards et d’où vient-
5:40
National Finance
5-2-2014
Senator Bellemare: Very well. Have you noticed a difference
since you changed the practices? I am not talking about the
security, but rather about declarations of people’s purchases, and
so on. Have you noted a difference in people’s behavior that
would result in tax income for you?
La sénatrice Bellemare : Très bien. Avez-vous noté une
différence depuis que vous avez changé les pratiques? Je ne
parle pas au niveau de la sécurité, mais au niveau des déclarations,
de ce que les gens ont acheté, et cetera. Avez-vous noté une
différence de comportement des individus qui se traduirait par des
rentrées fiscales pour vous, ou non?
Mr. Rochette: Not really. Perhaps Ms. Xavier could tell you
more about that. When it comes to income, we have seen a
decrease because the exemptions have increased — up to 48 hours
or over 48 hours. Once again, as I said, the revenue collected in
Canada through taxes really comes from the commercial side and
not so much from travellers. We rarely see regular travellers come
back from a trip with $1 million in purchases.
M. Rochette : Pas réellement. Peut-être que Mme Xavier peut
en parler davantage. Au niveau des revenus, il y a eu une baisse
due au fait que les exemptions ont augmenté — jusqu’à 48 heure
ou plus de 48 heures. Mais encore une fois, comme je l’ai
mentionné, les revenus qui sont collectés au Canada avec les taxes
proviennent vraiment du côté commercial et pas vraiment des
voyageurs. Pour les voyageurs ordinaires, il est rare de les voir
revenir de voyage avec un million de dollars d’achats.
[English]
[Traduction]
Senator L. Smith: Ms. Xavier, you mentioned that 10 of the
32 initiatives in the agreement signed by President Obama and
Prime Minister Harper were controlled by Canada. Give us
examples of the 10, and have you actually implemented all 10?
Le sénateur L. Smith : Madame Xavier, vous avez mentionné
que 10 des 32 initiatives que comprend l’entente signée par le
président Obama et le premier ministre Harper sont gérées par le
Canada. Pouvez-vous nous donner des exemples de ces
10 initiatives et nous dire si la totalité d’entre elles ont été mises
en œuvre?
My second question is on the sharing of services. Is there a
sharing of services between Canada and the U.S., your
relationship with our border services and theirs, and is there
duplication that exists where there is a chance for — I’m not
saying eliminate — more effective management to occur?
Est-ce que le Canada et les États-Unis partagent des services,
quel genre de rapports entretiennent nos services frontaliers avec
ceux des États-Unis et existe-t-il des situations où il y a des
dédoublements et où il serait possible — sans éliminer quoi que ce
soit — d’assurer une gestion plus efficace?
Ms. Xavier: Regarding the initiatives I was speaking of, there
are 32 initiatives and 10 are led by the CBSA. Several are led by
other government departments, not just the CBSA. Of the 10 that
the CBSA is leading on, an example is some of the discussion we
had earlier about the NEXUS lane. One of the implementations is
the nine lanes being implemented to enhance NEXUS. So there’s
infrastructure.
Mme Xavier : Pour ce qui est des initiatives dont j’ai parlé, il y
en a 32, et 10 sont menées par l’agence. Il y en a plusieurs qui sont
dirigées par d’autres ministères. Parmi les 10 initiatives, je peux
mentionner les voies NEXUS, dont nous avons discuté tout à
l’heure. Nous sommes en train d’établir neuf voies NEXUS pour
améliorer ce programme. Il s’agit donc d’infrastructures.
Other initiatives include our Interactive Advance Passenger
Information. It is one of the projects that will permit us to push
our borders out and allow us, prior to boarding an individual
destined for Canada, to determine whether or not they should be
boarded on the plane and to make a recommendation to an airline
if they were previously removed from the country, for example.
Une autre initiative est celle que nous appelons l’Information
préalable sur les voyageurs interactive. C’est un des projets qui
nous permettra d’aller plus loin en nous permettant de
déterminer, avant l’embarquement, si un passager devrait ou
non monter à bord de l’avion, et ensuite de faire une
recommandation à la compagnie aérienne si nous constatons
que la personne en question a déjà été expulsée du pays, par
exemple.
Other initiatives include our Entry/Exit Initiative, in its second
phase of implementation. We are doing an exchange of
information — because you spoke about information sharing —
with our U.S. colleagues where the entry of their information,
when you’re entering into the U.S., becomes our exit. We’re doing
an exchange of that information in our land borders right now as
of Phase II. This was implemented last June.
Il y a aussi l’Initiative des entrées et des sorties. Nous en
sommes à la phase II de ce projet. Vous avez parlé d’échange
d’information, et je peux vous dire que, dans le cadre de cette
initiative, nous partageons l’information avec nos collègues
américains. Lorsque vous entrez aux États-Unis, l’information
que ce pays recueille à votre sujet est utilisée par le Canada
lorsque vous revenez au pays. Nous procédons à l’échange de
cette information aux frontières terrestres dans le cadre de la
phase II. Cette façon de faire a été mise en œuvre en juin dernier.
5-2-2014
Finances nationales
5:41
There’s a series of other initiatives of that nature. There is
another initiative called Single Window. There is a low-value
shipment initiative. We can provide you with that list to let you
know exactly the 10.
Il y a d’autres initiatives de cette nature. Il y a celle du Guichet
unique et une autre visant les expéditions de faible valeur. Nous
pouvons vous fournir une liste de ces10 initiatives.
Having said that, in terms of information exchange with regard
to the Beyond the Border Action Plan, a privacy principles
agreement was signed between us and the U.S. It speaks to the
fact that we’re respecting each other’s sovereign nation with
respect to privacy principles and laws. The exchanges we do with
the U.S. and any other counterparts are done within legal and
legislative boundaries and where the authorities exist.
Cela étant dit, au sujet de l’échange d’information dans le cadre
du Plan d’action par-delà la frontière, je dois dire qu’une entente
de principe sur la protection des renseignements personnels a été
conclue entre le Canada et les États-Unis. Elle stipule que chaque
pays respecte les principes et les lois de l’autre pays en matière de
protection des renseignements personnels. Les échanges que nous
effectuons avec les États-Unis ou tout autre pays s’effectuent en
respectant les limites sur les plans juridique et législatif.
There are memorandums of understanding signed with our
U.S. colleagues specific to each of the initiatives depending on the
information that’s being exchanged. As well, we’ve put in place
that where necessary, Canadians — the traveller or person for
whom the information is being exchanged — have an access right
to be able to see the information that’s been exchanged about
them and have recourse depending on the program we’re talking
about.
Des protocoles d’entente ont été signés avec nos collègues
américains pour chaque initiative selon le type d’information qui
est échangé. En outre, lorsque c’est nécessaire, les Canadiens —
précisément le voyageur ou la personne dont les renseignements
sont partagés — ont le droit d’avoir accès à l’information à leur
sujet qui est échangée et disposent de recours selon le programme
dont il est question.
Senator L. Smith: Would it be safe to say that we have an
infrastructure, they have an infrastructure and we share data
information between our infrastructures that advances the
performance of the border service function? Is that what we’re
saying?
Le sénateur L. Smith : Serait-il juste de dire que nous avons une
infrastructure, que les États-Unis ont une infrastructure et que les
deux pays partagent de l’information pour améliorer les services
frontaliers? Est-ce bien cela?
Ms. Xavier: I think that’s fair to say, but it depends on the
initiative. Let’s talk about Entry/Exit Imitative in the example I
gave you earlier. In our current phase where the entry becomes
the exit of another, when you’re crossing at the land border you’re
providing information to the U.S. It is practically the second page
of your passport, and you’re providing it back to the Canada
Border Services on your return. That’s information we already
know about you. That exchange is happening simply because it’s
more efficient to collect that information from the U.S. than
setting up kiosks on exit to ask you for that information.
Mme Xavier : Je crois que c’est juste, mais cela dépend de
l’initiative. Parlons de l’exemple que je vous ai donné plus tôt,
celui concernant les entrées et les sorties. Dans le cadre de notre
phase actuelle, l’information que vous donnez lorsque vous entrez
est utilisée lorsque vous retournez. Lorsque vous passez à la
frontière terrestre, vous fournissez des renseignements aux ÉtatsUnis. C’est essentiellement ce qui se trouve à la deuxième page de
votre passeport, et vous fournissez les mêmes renseignements aux
Services frontaliers du Canada lorsque vous revenez au pays. Il
s’agit de renseignements à votre sujet que nous connaissons déjà.
L’échange d’information s’effectue simplement parce qu’il est plus
efficace de recueillir les renseignements auprès des États-Unis que
de les redemander au retour.
The benefits of an entry-exit program are helping strengthen
our border and immigration integrity ultimately. So in saying
what you’re saying, it’s trying to ensure that the borders are more
secure but also more efficient.
Un programme d’entrée et de sortie contribue au bout du
compte à renforcer l’intégrité de notre frontière et de notre
système d’immigration. L’objectif est donc d’accroître la sécurité
aux frontières et de rendre le processus plus efficace.
Senator L. Smith: In the news from past years when we’ve
talked about the border services, there’s this issue of Americans
taking over Canadian responsibilities, for instance on the Great
Lakes in terms of patrols. There was some concern that if we have
this relationship with the U.S., it is great to have the exchange of
information, but it appears we each have an infrastructure. Has
some percentage of activities changed hands in terms of
responsibilities between Canada and the U.S.?
Le sénateur L. Smith : Ces dernières années, quand on parle des
services frontaliers dans les médias, on dit que les États-Unis
assument des responsabilités qui appartiennent au Canada, par
exemple, en ce qui concerne les patrouilles dans la région des
Grands Lacs. Comme nous avons cette relation avec les ÉtatsUnis — c’est très bien de pouvoir échanger de l’information, mais
il semble que chaque pays a sa propre infrastructure — pouvezvous me dire quel est le pourcentage des activités pour lesquelles
la responsabilité a changé en ce qui concerne le Canada et les
États-Unis?
5:42
National Finance
5-2-2014
Ms. Xavier: As I mentioned earlier, we are looking to
harmonize our processes where possible. For example, when
we’re talking about the trusted-trader space, we are making it so
that when a commercial entity is applying for a trusted trader or
NEXUS application, it can be done in as seamless a way as
possible. But we’re not replacing each other in that manner. We
may be looking at submitting one application that would be going
to both countries, for example, but the U.S. is not taking the
resources of Canada away or taking away my duties. As a border
service, we have a mandate to fulfill, and that mandate is still
fulfilled within those duties.
Mme Xavier : Comme je l’ai dit plus tôt, nous cherchons à
harmoniser nos processus le plus possible. Par exemple, en ce qui
concerne les négociants fiables, nous tentons de faire en sorte que,
lorsqu’une entité commerciale présente une demande dans le
cadre du programme pour les négociants fiables ou du
programme NEXUS, le processus se déroule sans heurts autant
que possible. Cependant, aucun des deux pays ne remplace
l’autre. On pourrait envisager qu’une demande soit transmise aux
deux pays, par exemple, mais il reste que les États-Unis ne nous
enlèvent pas des ressources et n’assument pas nos fonctions. En
tant qu’agence des services frontaliers, nous avons un mandat à
respecter et nous continuons de le respecter dans le cadre de nos
fonctions.
We share best practices. We may share the manner or the way
we do things to be more efficient, but we’re respecting our
separate mandates and have the ability to do that.
Même si nous mettons en commun les pratiques exemplaires et
nos façons de faire pour être plus efficaces, nous respectons le
mandat de chacun et nous sommes en mesure de le faire.
One initiative of Beyond the Border is called the Integrated
Cargo Security Strategy. One of the things we’re doing is looking
to ensure that we can facilitate commercial. We’re clearing it once
and preventing it from getting inspected twice, where possible.
This is not to say that should I have a need I can’t choose to reinspect that cargo because my intelligence has given me a reason
to do so. The right remains for me to perform that duty, and
they’re not taking that mandate away from me.
Dans le cadre de l’initiative Par-delà la frontière, nous mettons
en œuvre la Stratégie intégrée de sécurité du fret, qui vise
notamment à faciliter le transport commercial. Une seule
autorisation est donnée de sorte qu’il n’y ait pas deux
inspections. Cela ne signifie pas que je ne peux pas décider
d’inspecter à nouveau les marchandises si je possède des
renseignements qui m’incitent à procéder à une autre inspection.
C’est donc dire que nous conservons le droit de le faire et que
notre mandat reste le même.
[Translation]
[Français]
The Chair: Senator Mockler, you can ask two or three short
questions. We have two minutes left.
Le président : Sénateur Mockler, vous avez la possibilité de
poser deux ou trois courtes questions. Il nous reste deux minutes.
Senator Mockler: Thank you, Mr. Chair. If our witnesses are
unable to answer right away, perhaps they can send their
responses to the committee.
Le sénateur Mockler : Merci, monsieur le président. Si nos
témoins ne peuvent pas répondre tout de suite, peut-être peuventils envoyer leurs réponses au comité.
You talked about $104 million in capital costs. Can you
provide us with details on that and tell us where the projects will
be?
Vous avez parlé de 104 millions de dollars en coûts
d’immobilisation. Pouvez-vous nous donner les détails de cela et
nous dire où vont être les projets?
My second question, regarding Nexus, is the following:
[English]
Deuxièmement question, concernant Nexus :
[Traduction]
Your statement was about nine new lanes, except Lacolle in
Quebec if we go east. There is one I remember vividly, and that’s
St. Stephen and Calais in New Brunswick. That’s a major port of
entry. I would like to know if we are looking to add lanes or if you
are looking to add lanes in other parts of Atlantic Canada.
Vous avez parlé de neuf nouvelles voies, sauf au poste de
Lacolle, au Québec, dans l’est du pays. Je me souviens très bien de
St. Stephen et Calais, au Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’un point
d’entrée important. J’aimerais savoir si vous envisagez d’ajouter
d’autres voies, précisément dans d’autres régions du Canada
atlantique.
My the last question, which is supplementary to the question of
my colleague Senator Smith, when we talk about sharing
facilities, are there any discussions now on sharing facilities,
meaning our customs officers working in the U.S. because their
building is more appropriate on both sides of the border? I’m
thinking a bit of my experience when I was a customs officer.
Ma dernière question est dans la même veine que celle posée
par mon collègue, le sénateur Smith. Y a-t-il des discussions sur le
partage des installations, c’est-à-dire sur la possibilité que nos
douaniers travaillent aux États-Unis parce que les installations y
sont plus appropriées? Je pose cette question parce que j’ai moimême été douanier.
5-2-2014
Finances nationales
[Translation]
5:43
[Français]
Mr. Rochette: We can provide you with a breakdown of the
$104 million in capital costs. That will be faster. As for the
NEXUS lanes, we have 19 ports of entry across Canada, for a
total of 31 lanes and 9 airports with 45 NEXUS kiosks.
M. Rochette : Pour la liste des 104 millions en coûts
d’investissement, on peut vous la donner. Cela ira plus vite.
Pour ce qui est des voies NEXUS, on a 19 ports d’entrée à travers
le Canada pour un total de 31 lignes et neuf aéroports qui ont
45 kiosques NEXUS.
If you would like a list of all the locations, we can provide that
for you. As for the NEXUS program, we continue to work very
hard to encourage people to participate in that program, which is
doing very well. People who have access to a NEXUS card love
the service provided. We are trying to increase the number of
members. We now have close to a million members with a
NEXUS card, so things are going very well, and the more
members we have, the more lanes we will implement.
Si vous voulez une liste de tous les endroits, on peut vous la
donner. Pour ce qui est du programme NEXUS, on continue à
travailler très fort pour encourager les gens à participer à ce
programme. C’est un programme qui va très bien. Les gens qui
ont accès à une carte NEXUS adorent le service offert. On essaie
de multiplier le nombre de membres. On est tout près d’un million
de membres maintenant qui ont la carte NEXUS, donc cela va
très bien, et plus on aura de membres et plus on mettra de voies.
The Chair: Lanes in New Brunswick are very important to our
colleague.
Le président : Des voies au Nouveau-Brunswick, c’est très
important pour notre collègue.
Senator Hervieux-Payette: I do not need an answer right away,
but can we have the statistics on the first three months regarding
the increase from 200 to 800? Are more people declaring? When I
take the plane and 300 people arrive at the same time, it would
seem that no one is shopping or many of them are lying. By
increasing your limits, have you increased the number of
declarations?
La sénatrice Hervieux-Payette : Je n’ai pas besoin de réponse
tout de suite, mais peut-on avoir les statistiques concernant les
trois premiers mois sur l’augmentation de 200 à 800? Avez-vous
plus de gens qui déclarent, car lorsque je prends l’avion et que
300 personnes arrivent en même temps, on dirait que ou personne
ne magasine ou beaucoup mentent? En augmentant vos limites,
avez-vous augmenté le nombre des déclarations?
Mr. Rochette: Okay.
[English]
M. Rochette : D’accord.
[Traduction]
The Chair: I have a question as well, and we don’t have time,
but could you give us a reply as to whether you have done any
analysis of the amount of resources, percentage of employees, or
the cost of collecting tariffs at the border versus the amount that
you actually collect? We became involved in tariffs when we did a
study on the price differences, and we had some comments to
make with respect to tariffs and the reduction. If you could give
us any analysis that you have done in that regard it would be
helpful to this committee.
Le président : J’ai aussi une question à poser, mais vous n’aurez
pas le temps d’y répondre. Alors vous pourrez nous transmettre
plus tard la réponse. J’aimerais savoir si vous avez effectué des
analyses au sujet des ressources, du pourcentage d’employés ou
du coût associé à la perception des tarifs à la frontière par rapport
au montant que vous recueillez. Nous nous sommes penchés sur
les tarifs lorsque nous avons mené notre étude sur l’écart des prix,
et nous avons formulé des commentaires au sujet de la réduction
des tarifs. Le comité trouverait utile d’obtenir les résultats
d’analyses que vous avez réalisées à ce sujet.
On behalf of the Standing Senate Committee on
National Finance, Mr. Rochette and Ms. Xavier, I’d like to
thank you for being here. Thank you for the good work. You’re
the first impression that many visitors get when they come to
Canada. We appreciate the good work that you and the
14,000 people who work for the agency do.
Au nom du Comité sénatorial permanent des finances
nationales, monsieur Rochette et madame Xavier, je vous
remercie d’avoir comparu devant nous. Je vous remercie
également pour votre bon travail. C’est vous qui donnez la
première impression du pays à de nombreux visiteurs. Nous vous
sommes reconnaissants pour l’excellent travail que vous et vos
14 000 employés accomplissez.
(The committee adjourned.)
(La séance est levée.)
5:44
National Finance
5-2-2014
OTTAWA, Wednesday, February 5, 2014
OTTAWA, le mercredi 5 février 2014
The Standing Senate Committee on National Finance met this
day at 6:43 p.m. to study the subject matter of the expenditures set
out in the Main Estimates for the fiscal year ending March 31,
2014.
Le Comité sénatorial permanent des finances nationales se
réunit aujourd’hui, à 18 h 43, pour étudier la teneur les dépenses
prévues dans le Budget principal des dépenses pour l’exercice se
terminant le 31 mars 2014.
Senator Joseph A. Day (Chair) in the chair.
[Translation]
The Chair: Honourable senators, this evening, we are
continuing our study of the Main Estimates for the fiscal year
ending March 31, 2014.
[English]
Le sénateur Joseph A. Day (président) occupe le fauteuil.
[Traduction]
Le président : Honorables sénateurs et sénatrices, ce soir, nous
poursuivons notre étude du Budget principal des dépenses pour
l’exercice se terminant le 31 mars 2014.
[Traduction]
In our first hour this evening we are pleased to welcome the
Commissioner of Lobbying of Canada, Karen E. Shepherd. She is
accompanied this evening by Gillian Cantello, Director of
Registration and Client Services; and Johanne Blais, Special
Financial Advisor to the Commissioner.
Ce soir, au cours de la première heure, nous avons le plaisir
d’accueillir Karen E. Shepherd, la commissaire au lobbying du
Canada. Elle est accompagnée de Gillian Cantello, la directrice
d’Enregistrement et services à la clientèle, et de Johanne Blais, la
conseillère financière spéciale à la commissaire.
Ms. Shepherd, I understand you have a few introductory
remarks. You have the floor now, and then we will get involved in
questions and answers following that.
Madame Shepherd, je crois comprendre que vous allez faire
une déclaration préliminaire. Je vous cède donc la parole, ensuite
nous passerons aux questions.
[Translation]
[Français]
Karen E. Shepherd, Commissioner of Lobbying of Canada,
Office of the Commissioner of Lobbying of Canada: Good evening,
Mr. Chair and members of the committee. I am pleased to be here
today to discuss my mandate and the function of the Office of the
Commissioner of Lobbying, as well as to provide an update on
the Main Estimates for 2013-14.
Karen E. Shepherd, commissaire au lobbying du Canada,
Commissariat au lobbying du Canada : Bonsoir, monsieur le
président et membres du comité. Je suis heureuse d’être ici
aujourd’hui pour discuter de mon mandat et des fonctions du
Commissariat au lobbying et faire le point sur le Budget principal
des dépenses 2013-2014.
I am joined by Gillian Cantello, Director of Registration and
Client Services, and Johanne Blais, Special Financial Advisor.
Je suis accompagnée de Gillian Cantello, directrice,
Enregistrement et service à la clientèle, et de Johanne Blais,
conseillère financière spéciale.
[English]
[Traduction]
In July 2008 the Lobbying Act created the position of
Commissioner of Lobbying as an independent agent of
Parliament. As commissioner I report annually to both houses
of Parliament through my annual report.
En juillet 2008, la Loi sur le lobbying a créé le poste de
commissaire au lobbying, en tant qu’agent indépendant du
Parlement. À titre de commissaire, je rends compte aux deux
chambres du Parlement chaque année dans mon rapport annuel.
My mandate is threefold: maintain a registry of lobbyists,
develop and implement educational programs to foster awareness
of the act, and ensure compliance with the act and the Lobbyists’
Code of Conduct.
Mon mandat comporte trois volets : gérer un registre de
lobbyistes, élaborer et mettre en œuvre des programmes de
sensibilisation afin de mieux faire connaître la loi et assurer la
conformité à la loi et au Code de déontologie des lobbyistes.
[Translation]
Since I became commissioner, my office has been doing more
with less. Even though my resources remained constant over the
last few years, the impact of Budget 2010 meant that we had to
absorb the impact of salary increases over three fiscal years. This
created pressures on my budget.
[Français]
Depuis ma nomination au poste de commissaire, le
commissariat a réussi à faire plus avec moins. Même si mes
ressources sont demeurées constantes au cours des dernières
années, à cause du budget de 2010, nous avons dû absorber les
augmentations de salaire pendant trois exercices financiers, ce qui
a exercé des pressions sur mon budget.
5-2-2014
Finances nationales
Then, in Budget 2012, we were required to absorb a
five-per-cent budget reduction. The recent announcement that
budgets will be frozen for the next two fiscal years will once again
put increased pressure on my ability to deliver my mandate.
[English]
5:45
De plus, dans le budget de 2012, nous avons dû absorber une
réduction budgétaire de 5 p. 100. Le gel annoncé récemment pour
les deux prochains exercices viendra encore une fois limiter les
ressources dont je dispose pour m’acquitter de mon mandat.
[Traduction]
The 2013-14 Main Estimates is $4.4 million. Of that amount,
$4 million represents operating expenditures, including the salary
envelope. The remaining $400,000 is for the employee benefits
plan, which is a statutory vote. The salary envelope represents
about 63 per cent of my budget. The remaining 37 per cent is for
operating costs. I have a complement of 28 employees.
Le Budget principal des dépenses 2013-2014 s’élève à
4,4 millions de dollars. De cette somme, 4 millions de dollars
représentent les dépenses de fonctionnement, y compris
l’enveloppe salariale pour mon effectif de 28 employés. La
balance de 400 000 $ finance les régimes d’avantages sociaux
des employés, qui font l’objet d’un crédit législatif. L’enveloppe
salariale représente environ 63 p. 100 de mon budget, et les autres
coûts opérationnels, 37 p. 100.
The first program activity I would like to talk about is the
registration of lobbyists. This program maintains the online,
public registry of lobbyists and provides guidance and support to
registrants. The registry is the primary source of information on
who is lobbying federal public office-holders and about which
topics.
Le premier programme dont j’aimerais vous parler est le
programme d’enregistrement des lobbyistes. Ce programme gère
le Registre public des lobbyistes et fournit des conseils et un
soutien aux déclarants. Le registre est la principale source de
renseignements à propos de ceux qui exercent des activités de
lobbying auprès de titulaires d’une charge publique et les sujets
qu’ils abordent.
This year the priority for this program is to improve online
tools for lobbyists.
Cette année, la priorité de ce programme consiste à améliorer
les outils offerts en ligne aux lobbyistes.
[Translation]
The purpose of the second area of activity, the Education and
Research Program, is to create awareness of the act’s
requirements and to foster compliance. My staff and I meet
regularly with lobbyists, public office holders, parliamentarians,
as well as with academics, to help them understand the act and the
Lobbyists’ Code of Conduct.
[English]
[Français]
Notre second secteur d’activité, le Programme d’éducation et
de recherche, a pour but de sensibiliser les gens aux exigences de la
loi et de favoriser la conformité. Mon personnel et moi
rencontrons régulièrement des lobbyistes, des titulaires d’une
charge publique, des parlementaires ainsi que des universitaires
pour les aider à comprendre la loi et le Code de déontologie des
lobbyistes.
[Traduction]
My education and research priority for this year is to review
the Lobbyists’ Code of Conduct. A consultation process with
stakeholders took place between September and December 2013.
We received written submissions from a range of stakeholders. I
plan to issue a report on the results of the consultation in the
spring.
Cette année, ma priorité au chapitre de l’éducation et de la
recherche est d’examiner le Code de déontologie des lobbyistes.
Un processus de consultation des intervenants s’est déroulé de
septembre à décembre 2013. Le commissariat a reçu des
observations écrites de la part d’un éventail d’intervenants. Je
compte publier un rapport sur les résultats de ce processus de
consultation au printemps.
My office’s third program is reviews and investigations. This
program ensures the office meets its compliance and enforcement
function under the act and the code. Since becoming
commissioner, I have initiated more than 100 administrative
reviews. I have tabled 10 reports on investigation in Parliament,
finding that 12 lobbyists breached the Lobbyists’ Code of
Conduct. I made 11 referrals to the RCMP when I had
reasonable grounds to believe that an offence had occurred.
Le troisième programme du commissariat est le programme
d’examens et d’enquêtes. Ce programme veille à ce que le
commissariat s’acquitte des obligations en matière de
conformité et d’application qui lui incombent en vertu de la loi
et du code. Depuis ma nomination au poste de commissaire, j’ai
lancé plus de 100 examens administratifs. J’ai déposé 10 rapports
d’enquête au Parlement, concluant que 12 lobbyistes avaient
enfreint le Code de déontologie des lobbyistes. J’ai renvoyé 11 cas
à la GRC lorsque j’ai eu des motifs raisonnables de croire qu’une
infraction avait été commise.
5:46
National Finance
[Translation]
In 2013, there was a historic first conviction for a breach under
the Lobbying Act. An individual was fined $7,500 for failing to
register his lobbying activities. The act provides me with the
authority to prohibit an individual from lobbying for up to two
years if convicted of an offence under the act. I decided in this
case to prohibit the lobbyist from lobbying for a period of four
months.
[English]
5-2-2014
[Français]
En 2013, la toute première condamnation pour infraction à la
Loi sur le lobbying a eu lieu. Une amende de 7 500 $ a été imposée
à une personne qui avait omis de déclarer ses activités de
lobbying. C’est là le pouvoir qui m’est conféré par la loi. Je peux
interdire à une personne d’exercer des activités de lobbying
pendant une période pouvant aller jusqu’à deux ans. J’ai décidé
d’interdire à ce lobbyiste fautif de faire du lobbying pendant une
période de quatre mois.
[Traduction]
My priority for this program is to develop a more strategic
approach to compliance verification. I will do this by conducting
activities such as compliance audits and analyzing lobbying
performed in various sectors of the economy.
Ma priorité pour ce programme est de mettre au point une
approche plus stratégique en matière de vérification de la
conformité. À cette fin, je mènerai des activités telles que des
audits de la conformité et j’analyserai les activités de lobbying
exercées dans divers secteurs économiques.
Finally, internal services support the needs of programs and
other corporate obligations of my organization. Approximately
two thirds of the internal service budget is related to support
services received from other government departments through
memoranda of understanding. This strategy offers access to a
broad range of affordable expertise, which I need to meet my
accountabilities as department head.
Enfin, les Services internes répondent aux besoins des
programmes et aux autres obligations de mon organisation.
Environ les deux tiers du budget des Services internes servent à
défrayer les coûts des services de soutien fournis par d’autres
organisations gouvernementales aux termes de protocoles
d’entente. Cette stratégie me permet d’avoir accès à un vaste
éventail de services spécialisés à coût abordable, ce dont j’ai
besoin pour m’acquitter de mes responsabilités d’administratrice
générale.
[Translation]
I want to close by saying that I am proud of the work my office
has done over the last few years. I have assembled a dedicated
team of professionals and developed programs focused on the
right priorities, which ensure transparency and accountability in
lobbying. I look forward to answering your questions.
[English]
The Chair: Thank you very much for that overview. Could I
ask you to clarify a point before I go to the list of senators? You
say you have the code and you have the act.
Ms. Shepherd: Yes.
[Français]
En conclusion, je tiens à vous dire que je suis fière du travail
que le commissariat a accompli au cours des dernières années. J’ai
assemblé une équipe de professionnels dévoués et mis au point des
programmes axés sur les bonnes priorités, qui assurent la
transparence et l’obligation de rendre compte des activités de
lobbying. C’est avec plaisir que je répondrai à vos questions.
[Traduction]
Le président : Merci beaucoup de ce survol. Pourrais-je vous
demander de clarifier une chose avant de donner la parole aux
sénateurs? Vous dites que vous avez recours au code et à la loi.
Mme Shepherd : Oui.
The Chair: If someone is convicted of breaching any of
provision of the act, you have the ability to prevent or prohibit
that person from lobbying for up to two years. That’s the act.
What about the code?
Le président : Si quelqu’un est reconnu coupable d’avoir
enfreint une disposition de la loi, vous pouvez interdire à cette
personne d’exercer des activités de lobbying pendant une période
pouvant aller jusqu’à deux ans. Voilà ce que dit la loi. Qu’en est-il
du code?
Second, do you have any authority for monetary penalties?
Par ailleurs, disposez-vous des pouvoirs nécessaires pour
imposer des sanctions pécuniaires?
Ms. Shepherd: Regarding whether I have the ability to prohibit
anyone who breaches the Lobbyists’ Code of Conduct, I do not.
The code is a non-statutory document, so there are no fines or jail
terms. After the completion of an investigation under the code,
the act requires that I table a report on my investigation with my
findings, conclusions and reasons for those conclusions. When
Mme Shepherd : En ce qui concerne la question de savoir si j’ai
le droit d’interdire à une personne ayant enfreint le Code de
déontologie des lobbyistes d’exercer des activités de lobbying, la
réponse est non. Le code est un document non prévu par la loi,
alors il ne prévoit pas d’amendes ou de peines d’emprisonnement.
Aux termes de la loi, après avoir réalisé une enquête aux termes
5-2-2014
Finances nationales
you think that the reputation of a lobbyist is important, I think
these reports actually carry sanctions in that way, in terms of the
reputation being in a public report.
du code, je dois déposer un rapport sur les constatations de
l’enquête, les conclusions que j’en tire, de même qu’une
justification de celles-ci. Quand on songe à l’importance de la
réputation d’un lobbyiste, à mon avis, ces rapports publics
entraînent déjà des sanctions dans la mesure où la population
peut les consulter.
What was the other question?
Quelle était l’autre question?
The Chair: Monetary penalties.
Le président : Les sanctions pécuniaires.
Ms. Shepherd: I do not currently have the ability to issue
monetary penalties.
5:47
Mme Shepherd : À l’heure actuelle, je n’ai pas le droit
d’imposer de sanctions pécuniaires.
The Chair: Neither under the act nor the code?
Le président : Ni aux termes de la loi ni aux termes du code?
Ms. Shepherd: Neither under the act or the code.
Mme Shepherd : Ni aux termes de la loi ni aux termes du code.
[Translation]
[Français]
The Chair: I will now turn the floor over to Senator HervieuxPayette, of Quebec.
Le président : Je donne maintenant la parole à la sénatrice
Hervieux-Payette, du Québec.
Senator Hervieux-Payette: How many lobbyists are registered
with your office?
La sénatrice Hervieux-Payette : Combien de lobbyistes sont-ils
enregistrés auprès de votre organisme?
Ms. Shepherd: Approximately 5,000 lobbyists, including
consultant lobbyists and lobbyists for non-profit organizations.
Mme Shepherd : Environ 5 000 lobbyistes, incluant les
lobbyistes consultants et les lobbyistes d’entreprises à but non
lucratif.
Senator Hervieux-Payette: Although you have not published
your report on the results of the consultation, may I ask whether
anyone suggested that you charge lobbyists a fee to register with
your office, so you could recover some of your costs?
La sénatrice Hervieux-Payette : Même si vous n’avez pas
publié votre rapport de consultation, peut-on vous demander si
quelqu’un vous a suggéré que, pour s’enregistrer, il y ait un coût
pour offrir ce service, afin que vous puissiez récupérer des fonds?
Ms. Shepherd: Are you referring to the Lobbyists’ Code of
Conduct?
Mme Shepherd : Parlez-vous du Code de déontologie des
lobbyistes?
Senator Hervieux-Payette: What I want to know is whether
you currently charge lobbyists a fee to register.
La sénatrice Hervieux-Payette : Pour qu’un lobbyiste
s’enregistre, vous n’imposez pas de frais à l’heure actuelle?
Ms. Shepherd: No, nothing.
Mme Shepherd : Non, pas du tout.
Senator Hervieux-Payette: If you charged each lobbyist $100 or
$500, you could bring in the money you need to do your job and
probably take your work even further.
La sénatrice Hervieux-Payette : Si vous imposiez des frais de
100 $ ou 500 $ à chacun des lobbyistes, vous pourriez récupérer
les fonds nécessaires pour faire votre travail et probablement aller
plus loin dans votre travail.
Ms. Shepherd: Prior to 2005, we had the ability to charge
lobbyists who registered by mail a fee. But since most lobbyists
register online, we decided to stop charging a fee. Furthermore,
the money collected went straight to the Receiver General, not to
us, so it was more expensive for us to manage that component.
Mme Shepherd : Avant 2005, nous avions la capacité
d’imposer des frais aux lobbyistes qui procédaient à leur
enregistrement par écrit. Mais puisque la plupart des lobbyistes
s’inscrivent électroniquement, nous avons décidé de ne plus
imposer de frais. Aussi, les fonds collectés alors allaient
directement au receveur général, et non pas à notre
organisation. Cela nous coûtait donc plus cher pour la gestion
de ce programme.
Senator Hervieux-Payette: I do not expect that you will be
given the authority to do so, but you do have the authority to
recommend in your report to the government and other
organizations such as the CRTC, that someone registering as a
lobbyist is a member and should therefore pay a fee. I think that is
one option that could help you in terms of education.
La sénatrice Hervieux-Payette : Je ne m’attends pas à ce que
vous ayez l’autorité pour le faire, mais vous avez l’autorité de
recommander dans votre rapport au gouvernement ou à plusieurs
autres organisations telles le CRTC ou autres, que lorsqu’on
devient membre on paie une cotisation. Je crois que ce pourrait
être une avenue pour vous aider dans votre formation.
5:48
National Finance
5-2-2014
Sometimes, high-ranking employees will move to the private
sector and work in a closely related field, so how do you detect
when someone who is not registered is engaging in lobbying? If
people are not registered, how do you find them?
Certains employés de haut niveau vont travailler dans le
secteur privé proche de leur secteur, comment apercevez-vous que
quelqu’un n’est pas enregistré et fait du lobbying? Si les gens ne
sont pas enregistrés, par quel moyen les trouvez-vous?
Ms. Shepherd: By monitoring the media, and if we suspect
something is amiss, we do further research to determine if
someone is lobbying. Then, depending on what we find, we send
out a warning letter informing the person of the legislation and
requesting that they register in compliance with the act. Another
way is through the complaints we receive from people.
Mme Shepherd : Par la surveillance des médias; et si on
soupçonne un cas, on fait davantage de recherches pour
déterminer si quelqu’un fait du lobbying. Ensuite, tout
dépendant du résultat des recherches, on envoie une lettre sous
forme d’avertissement quant à la loi en vigueur et on demande de
voir à ce que leur enregistrement soit conforme. Aussi, il peut
s’agir de plaintes provenant de différentes personnes.
Our education program has also allowed us to meet lobbyists
who had not complied with the act and registered. Those are the
various methods we use to find lobbyists who are not registered.
Également, nous faisons de la sensibilisation. En faisant cela,
nous avons réussi à rejoindre des lobbyistes qui ne s’étaient pas
conformés à la procédure d’enregistrement. Ce sont donc les
différentes façons utilisées pour des lobbyistes qui ne sont pas
enregistrés.
Senator Hervieux-Payette: When we meet with lobbyists in our
office to discuss government policies, what would you say to the
idea of us having to tell you that we were meeting with lobbyists if
they were not on the registry? A check would have to be done, but
it would not be up to us to do it. When people request meetings
with me, I meet with them. But you could tell me that, from now
on, I have to disclose the names of anyone who comes to meet
with me about policies, pieces of legislation or other measures.
And obviously, the same would apply to officials.
La sénatrice Hervieux-Payette : Lorsqu’on reçoit des lobbyistes
dans notre bureau concernant une politique du gouvernement,
que diriez-vous de la suggestion voulant que nous soyons obligés
de vous dire que l’on reçoit des lobbyistes s’ils ne sont pas
enregistrés? Il faudrait aller voir, mais ce n’est pas à nous d’aller
voir. Les gens qui demandent à me rencontrer, je les rencontre.
Mais on pourrait me dire que, dorénavant, je devrai dévoiler le
nom des personnes venant me rencontrer à propos de différentes
politiques, différentes lois ou différentes mesures. Ce serait
évidemment la même chose pour les fonctionnaires.
Would that not be better than you combing through the
newspapers? After all, there must be people who are not on the
media’s radar.
Est-ce que ce ne serait pas plus utile pour vous que d’éplucher
les journaux? Parce qu’il doit y en avoir quand même qui passent
en dessous du radar des médias.
Ms. Shepherd: As far as the people you meet with go, it is the
lobbyist’s responsibility to register him or herself. From time to
time, public office holders will ask me what they can do. You can
check the registry to see whether the lobbyist is compliant, but the
other option is simply to ask the person requesting the meeting.
You can ask them whether they are aware of the Lobbying Act,
and if they say no, you can refer them to my office and we will
explain the requirements of the act to them. If the person says
they are aware of the act, you can ask them whether they are
lobbying in compliance with the act. They might also be lobbyists
who work for a non-profit organization and are therefore not
required to register. That is the easiest way to find out, and many
public office holders have started doing just that.
Mme Shepherd : Concernant les gens qui viennent à votre
rencontre, c’est la responsabilité du lobbyiste de faire son propre
enregistrement. Parfois, les titulaires de charges publiques me
demandent ce qu’ils peuvent faire. On peut vérifier
l’enregistrement pour voir si le lobbyiste a bien fait son
enregistrement, mais l’autre option est de poser la question à la
personne qui aimerait vous voir. Vous pouvez lui demander si elle
connaît la Loi sur le lobbying. Si la personne répond
négativement, vous pouvez l’envoyer à mon bureau et nous
allons lui expliquer la loi. Si la personne répond affirmativement,
vous pouvez lui demander si elle agit à titre de lobbyiste en
conformité avec la loi. C’est possible aussi qu’il s’agisse de
lobbyistes travaillant pour un organisme à but non lucratif et
qu’ils n’aient pas besoin de procéder à leur enregistrement. C’est
la façon la plus facile de le savoir et beaucoup de titulaires de
charge publique ont commencé à le faire.
Senator Hervieux-Payette: I have one last question. How do
other countries in the OECD, G8 or G20 do things? Do they have
registration policies? How does it work? Is it strictly lobbyists who
register, or do those who meet with the lobbyists have to report
the fact that they are meeting with lobbyists?
La sénatrice Hervieux-Payette : J’ai une dernière question.
Comment se comportent d’autres pays de l’OCDE, du G8 ou du
G20? Les autres pays ont-ils une politique d’enregistrement?
Comment ça fonctionne et est-ce que ce sont strictement les
lobbyistes qui s’enregistrent ou est-ce que ceux qui reçoivent des
lobbyistes ailleurs doivent déclarer qu’ils reçoivent des visites de
lobbyistes?
5-2-2014
Finances nationales
Ms. Shepherd: To my knowledge, it is the lobbyist’s
responsibility to be compliant. In one country whose name
eludes me right now, the responsibility lies on both parties: the
public office holder is responsible for checking that the lobbyist is
registered. And I believe that is the only country like that.
Senator Hervieux-Payette: Thank you.
[English]
5:49
Mme Shepherd : À ma connaissance, il est de la responsabilité
du lobbyiste, de savoir s’il est bien s’inscrit. Pour un pays dont je
ne me souviens plus lequel, la responsabilité se retrouve des deux
côtés; le titulaire de charge publique a la responsabilité de vérifier
que le lobbyiste est bien inscrit. C’est le seul pays où c’est le cas, à
ma connaissance.
La sénatrice Hervieux-Payette : Merci.
[Traduction]
The Chair: Next I’ll go to the deputy chair of the committee,
Senator Smith from Quebec.
Le président : Je donne maintenant la parole au vice-président
du comité, le sénateur Smith, du Québec.
Senator L. Smith: As I listened to your presentation, I’m very
impressed with, since becoming commissioner, 100 administrative
reviews, 10 reports, 12 lobbyists breached the code of conduct,
11 referred to the RCMP.
Le sénateur L. Smith : J’ai été très impressionné de vous
entendre dire que, depuis votre nomination au poste de
commissaire, vous avez lancé plus de 100 examens
administratifs, vous avez déposé 10 rapports, vous avez conclu
que 12 lobbyistes avaient enfreint le code de déontologie et vous
avez renvoyé 11 cas à la GRC.
Since 2007, when you started this evolution, could you walk us
through what you learned? How has this evolved and what have
been your key learning points in your position, since you came
into office in 2007?
Depuis que vous avez amorcé cette évolution, en 2007,
pourriez-vous nous dire ce que vous avez appris? Comment la
situation a-t-elle évolué et quelles sont les principales leçons que
vous avez apprises depuis votre nomination à ce poste?
Ms. Shepherd: For me, aside from always stressing the
importance of the legitimacy of the Lobbying Act, it is the fact
that most lobbyists want to comply with the act and the code,
which is why the education mandate is so important, because
ensuring that those involved understand the rules leads to better
compliance. With the administrative review, which is my factfinding stage, only 10 per cent of those have ever been referred to
the RCMP. To me, that is a sign where things have gotten that
serious where I have to refer something to the RCMP for further
processing.
Mme Shepherd : Mis à part le fait de toujours insister sur
l’importance de la légitimité de la Loi sur le lobbying, c’est le fait
que la plupart des lobbyistes souhaitent se conformer à la loi et au
code, raison pour laquelle notre mandat d’éducation est si
important. En veillant à ce que les personnes concernées
comprennent les règles, nous veillons aussi à un meilleur respect
des règles. Seulement 10 p. 100 des cas de lobbyistes à avoir fait
l’objet d’un examen administratif — pour que j’en établisse les
faits — ont été renvoyés à la GRC. Quand je dois renvoyer un cas
à la GRC pour un traitement plus poussé, cela montre qu’il s’agit
d’un problème très grave.
Senator L. Smith: If I understand what you’re saying, over a
period of time has there been this constant compliance that you’ve
seen within lobbying, or has there been a growth of people trying
to manipulate the system?
Le sénateur L. Smith : Je ne sais pas si j’ai bien compris. Êtesvous en train de dire que, au fil des ans, les lobbyistes ont fait
preuve de constance sur le plan du respect des règles ou que de
plus en plus de gens tentent de manipuler le système?
Ms. Shepherd: From my experience, most lobbyists want to
comply with the act. We have actually had in previous years what
we call voluntary disclosure, where lobbyists are coming to us and
saying we didn’t know we needed to register, or we didn’t
appreciate the act, or they were getting confused between the
designated public office-holder and whether meetings needed to
be reported, and therefore were filing monthly communication
reports late.
Mme Shepherd : D’après mon expérience, la plupart des
lobbyistes souhaitent se conformer à la loi. En fait, au cours des
années précédentes, certains lobbyistes ont fait ce qu’on appelle
une divulgation volontaire. Ils sont venus nous dire qu’ils ne
savaient pas qu’ils étaient obligés d’être inscrits sur le registre,
qu’ils ne comprenaient pas bien la loi, que la notion de titulaire
d’une charge publique désignée prêtait à confusion et qu’ils se
demandaient si les réunions devaient être signalées et que, par
conséquent, ils soumettaient leurs déclarations de
communications mensuelles en retard.
The honourable senator was asking me how we sometimes find
out. It’s because individuals are actually coming to us.
Le sénateur m’a demandé comment nous apprenons les faits.
Dans certaines circonstances, en fait, c’est parce que les personnes
concernées s’adressent à nous.
Senator L. Smith: Following on from Senator
Hervieux-Payette, when you compare our capacity to oversee
lobbying to foreign countries, how do we stand with our policy in
Le sénateur L. Smith : J’aimerais donner suite aux propos de la
sénatrice Hervieux-Payette en ce qui concerne notre capacité de
surveiller le lobbying qui se fait auprès d’autres pays. Comment
5:50
National Finance
5-2-2014
execution versus some of the foreign countries that you deal with?
As you see it, is there a pecking order within other countries in
terms of sophistication, execution, et cetera? Could you give us
some background?
nos politiques en la matière se mesurent-elles à celles des autres
pays avec lesquels vous faites affaire? D’après ce que vous pouvez
voir, existe-t-il une hiérarchie parmi les autres pays, notamment
sur le plan de la complexité ou de l’exécution de leurs politiques?
Pourriez-vous nous donner plus de renseignements à ce sujet?
Ms. Shepherd: This question gives me a chance to actually brag
about the Canadian model. The OECD has 10 principles that talk
about ensuring transparency and integrity in lobbying. Canada,
with its no more than two decades, meets all of them clearly. That
is why we’re often sought out by countries at various stages to
talk about our experience and to gain advice from us as to how
we’ve been administering the act and how it has changed over the
last couple of decades.
Mme Shepherd : Cette question me donne l’occasion de vanter
le modèle canadien. L’OCDE adhère à 10 principes qui appellent
à la transparence et à l’intégrité en matière de lobbying. Le
Canada, qui possède à peine 20 ans d’expérience, les respecte tous
clairement. Voilà pourquoi les autres pays font souvent appel à
nous à différentes étapes pour que nous leur parlions de nos
expériences, de notre manière d’appliquer la loi et des
changements que celle-ci a subis au cours des deux dernières
décennies.
In terms of ranking, I’m not sure there is a ranking per se.
I think some of it comes from countries that have had more
expertise. The U.S. is another one that has had a long history of
lobbying legislation but unlike the Canadian model, which
focuses more on relationships, the American model tends to
focus a lot more on the money aspect when it comes to lobbying.
Je ne suis pas certaine qu’il existe vraiment de classement des
pays. À mon avis, certaines différences peuvent être expliquées
par le degré d’expérience des pays dans le domaine.
Les États-Unis sont un autre pays à avoir des lois sur le
lobbying depuis bien longtemps, mais contrairement au modèle
canadien, qui met l’accent sur les relations, le modèle américain
tend à mettre beaucoup d’accent sur l’aspect pécuniaire du
lobbying.
Senator L. Smith: Thank you very much.
[Translation]
Le sénateur L. Smith : Merci beaucoup.
[Français]
Senator Bellemare: The Main Estimates show a 4.4 —per-cent
decrease in 2013-14 over 2012-13. Looking at the programs, we
see that the Registration of Lobbyists program budget dropped
rather significantly, 28 per cent, in fact, and the budget for the
Education and Research program also dropped quite a bit,
15 per cent. Internal services funding, however has gone up by
12 per cent.
La sénatrice Bellemare : En examinant vos dépenses dans le
Budget des dépenses, on constate une baisse de 4,4 p. 100 pour
l’année 2013-2014, par rapport à 2012-2013. Lorsqu’on regarde
par programme, on constate que le Programme d’enregistrement
des lobbyistes accuse une baisse de budget assez importante de
28 p. 100, le Programme éducation et recherche accuse également
une baisse importante de 15 p. 100. Par contre, pour les services
internes, on constate une augmentation de 12 p. 100.
Could you explain those variations and tell us why funding for
the registration program dropped so significantly while the
internal services budget increased?
Pouvez-vous commenter ces variations et nous expliquer
pourquoi il y a une baisse si importante pour le Programme
d’enregistrement des lobbyistes et une augmentation pour les
services internes?
Ms. Shepherd: My budget for 2012 was cut by 5 per cent. In
order to fulfill my mandate, I decided that the Registration of
Lobbyists program would absorb that reduction. I hired a
management analyst to reduce our dependence on consultants.
Mme Shepherd : J’ai eu une réduction de 5 p. 100 dans mon
budget de 2012. Pour être en mesure de mener à bien mon
mandat, j’ai décidé d’absorber cette réduction dans le Programme
d’enregistrement des lobbyistes. J’ai donc engagé un analyste de
gestion pour diminuer les dépendances des consultants.
I put off the development of registration activities and am now
focusing on maintaining the LRS.
J’ai repoussé à plus tard le développement des activités pour
l’enregistrement et j’en suis maintenant à l’entretien de la SEL.
I think I can explain the 28 per cent. The 5-per-cent reduction
came off the overall budget. It indeed reflects the 28 per cent, but
the difference is due to the 5-per-cent reduction in the
Registration of Lobbyists program.
Je crois pouvoir expliquer le 28 p. 100. Le 5 p. 100 était sur le
budget total. Mais cela représente bien le 28 p. 100, mais la
différence vient du 5 p. 100 du Programme d’enregistrement des
lobbyistes.
Senator Bellemare: How were you able to deal with the
registration of lobbyists? Did you cut costs? Were there fewer
lobbyists registering?
La sénatrice Bellemare : Comment avez-vous fait pour
l’enregistrement des lobbyistes? Vous avez réduit les dépenses?
Est-ce parce qu’il y a eu moins de lobbyistes à enregistrer?
5-2-2014
Finances nationales
5:51
Johanne Blais, Special Financial Advisor to the Commissioner,
Office of the Commissioner of Lobbying of Canada: No. Our office
is made up of directorates, and they do not line up with the
programs. The reviews and investigations program does not fully
line up with the investigations directorate.
Johanne Blais, conseillère financière spéciale à la commissaire,
Commissariat au lobbying du Canada : Non. Notre organisme est
bâti avec des directions et ce n’est pas en ligne avec les
programmes. Un programme de révision et d’investigation
n’équivaut pas à 100 p. 100 à la direction des enquêtes.
Every year, the commissioner sets priorities, and more money
may be allocated to a certain program. For instance, in 2013-14,
we carried out consultations on the Lobbyists’ Code of Conduct,
so more money was allocated to that program in 2013-14.
Chaque année, la commissaire établit ses priorités et des fonds
plus importants peuvent être accordés à un programme. Par
exemple, en 2013-2014, il y a eu consultation sur le Code de
déontologie, alors plus de fonds ont été alloués à ce programme
en 2013-2014.
Senator Bellemare: Does that fall under internal services?
La sénatrice Bellemare : Ce sont des services internes?
Ms. Blais: No, it comes under the Education and Research
program and partly under internal services. Each directorate is
not perfectly aligned with a program. And the differences are
attributable to the weight given to the commissioner’s priorities.
There will always be some variation between programs from year
to year.
Mme Blais : Non, cela fait partie du Programme recherche et
éducation et une partie aux services internes. Une direction et un
programme n’ont pas une concordance à 100 p. 100. Les
différences sont dues à la place accordée aux priorités de la
commissaire. Il y aura toujours une certaine variance d’année en
année pour les programmes.
Senator Bellemare: Will there be decreases in the next budget as
well?
La sénatrice Bellemare : Y aura-t-il encore des baisses dans le
prochain budget?
Ms. Blais: I will let the commissioner answer that.
Mme Blais : Je vais laisser la commissaire répondre à la
question.
Ms. Shepherd: I hope not. With the budget coming up, it was
announced that budgets would be frozen for a few years, and that
will have an impact. I will have to examine my plans and
priorities. I cannot make staffing cuts.
Mme Shepherd : J’espère que non. Avec le budget à venir, ils
ont dit que ce sera un gel pour quelques années, cela aura un
impact. Je devrai voir avec les projets et les priorités que j’aurai. Je
ne peux pas réduire le nombre de mes employés.
The Chair: Budgets will be frozen for two years, is that correct?
What do you do about the salary increases? Will you have to find
the money in the overall budget that is frozen?
Le président : C’est gelé pour deux ans, n’est pas? Que faitesvous avec les augmentations salariales? Devez-vous trouver
l’argent pour payer l’augmentation dans le budget total qui est
gelé?
Ms. Shepherd: Yes. It started in 2013-14. I really had a deficit
in my salary budget. I had to take money out of our salary budget
to cover the deficit. The freeze may still have an impact on the
budget, because if I have to allocate non-salary funds to salaries,
it will affect the plans and priorities I can pursue.
Mme Shepherd : Oui. Cela a commencé en 2013-2014. J’ai
vraiment eu un déficit dans mon budget pour les salaires. Il a fallu
que je prenne de l’argent de nos salaires pour couvrir ce déficit.
Avec le gel, cela va peut-être encore avoir un impact sur le budget,
parce que si je dois mettre des fonds de non-salaire à salaire, cela
va affecter les priorités ou les projets que je peux entamer.
[English]
[Traduction]
Senator Callbeck: I want to continue to follow up on this
registration of lobbyists. You have 5,000. Has that increased
greatly every year since 2008?
La sénatrice Callbeck : J’aimerais continuer de parler de
l’enregistrement des lobbyistes. Vous en avez 5 000. Est-ce que
ce nombre a beaucoup augmenté depuis 2008?
Ms. Shepherd: It has actually remained fairly stable since 2008.
I think there was a feeling at one point that there might be a chill
factor because of some of the changes. The number of lobbyists
has remained fairly stable, around the 5,000 mark, every year.
Lobbyists have come in and out of the system, which you would
expect depending on the lobbying they are doing. They will
deregister and new ones will come in, but overall that 5,000 has
remained fairly stable.
Mme Shepherd : En fait, ce nombre est demeuré sensiblement
le même depuis 2008. Je pense que, à une époque, les gens
pensaient que certains des changements qui avaient été apportés
décourageraient les lobbyistes. Le nombre de lobbyistes qui
s’enregistrent chaque année est resté plutôt stable, soit à environ
5 000. Des lobbyistes entrent et sortent du système, comme vous
pourriez vous y attendre, selon le type de lobbying qu’ils font.
Certains se font radier du registre, tandis que d’autres s’y
inscrivent, mais en général, le nombre total de 5 000 est
demeuré plutôt stable.
5:52
National Finance
5-2-2014
Senator Callbeck: Prior to your office being set up, did you say
a fee was charged?
La sénatrice Callbeck : Avez-vous dit que, avant la création de
votre bureau, on exigeait des frais d’enregistrement?
Ms. Shepherd: The office came into existence in 2008. Prior to
2005 there was a fee if you filed by paper, which I believe was
$150. Most companies were filing online. The couple of
companies that I could remember that gave papers one day,
you can imagine a fairly large corporation can easily afford $150.
When you think about the work my staff would have to do to
input that information, it didn’t make sense. I forget when the
$150 actually came in. It was not reflective of what it actually
costs, given the individuals who had to process the claim and
given the money was going to the Receiver General. It was
decided to remove that particular fee.
Mme Shepherd : Le bureau a été créé en 2008. Avant 2005,
il fallait payer des frais si l’enregistrement se faisait sur papier, et
je crois que ceux-ci s’élevaient à 150 $. La plupart des entreprises
s’inscrivaient en ligne. Les quelques grandes sociétés dont je me
souviens qui soumettaient des formulaires papier dans le temps
pouvaient facilement se permettre de payer 150 $. Quand on
pense à tout le temps que mes employés passaient à saisir ces
renseignements, cela n’avait aucun sens. J’oublie à quel moment
cet argent entrait vraiment, mais cela ne couvrait pas les coûts
réels, compte tenu du nombre de personnes exigées pour traiter les
demandes et du fait que l’argent était destiné au receveur général.
Il a donc été décidé de supprimer ces frais.
Actually, when you look at the principles of the Lobbying Act,
the fourth principle says there shouldn’t be anything in place that
affects the registry of this legitimate activity. I’m paraphrasing a
bit. To me, $150 — instead, we should be encouraging lobbyists to
register. It wasn’t about the administrative fee.
En réalité, quand vous regardez les principes qui sous-tendent
la Loi sur le lobbying, le quatrième établit que rien en place ne
devrait faire obstacle à l’enregistrement en vue de l’activité
légitime que représente le lobbying. Je paraphrase un peu. Pour
moi, au lieu d’exiger 150 $, nous devrions encourager les
lobbyistes à s’enregistrer. Ce n’était pas la question des frais
administratifs.
Senator Callbeck: So why should there be a fee?
La sénatrice Callbeck : Pourquoi alors faudrait-il percevoir des
frais?
Ms. Shepherd: I personally don’t think there should be a fee.
Mme Shepherd : Personnellement, je ne pense pas que nous
devrions en percevoir.
Senator Callbeck: Why?
La sénatrice Callbeck : Pourquoi?
Ms. Shepherd: Why? Because to me, the objective of the act is
to get lobbyists to register. There shouldn’t be things that might
be seen as a deterrence.
Mme Shepherd : Pourquoi? Parce que, à mon avis, l’objectif de
la loi, c’est d’encourager les lobbyistes à s’inscrire au registre.
Nous devons éviter quoi que ce soit qui risque de les dissuader de
le faire.
Senator Callbeck: Well, that could be said for a lot of things.
La sénatrice Callbeck : On pourrait dire la même chose dans
bien des domaines.
What about other OECD countries? Are you aware of any that
charge a fee?
Qu’en est-il des autres pays de l’OCDE? Savez-vous si certains
perçoivent des frais?
Ms. Shepherd: I can say that some of my provincial colleagues
have fees. Some of them are looking at removing them, though.
To be honest, I can’t remember if they’re all charging
internationally or not.
Mme Shepherd : Je peux dire que certains de mes collègues
provinciaux en perçoivent. Toutefois, quelques-uns d’entre eux
envisagent de les supprimer. Franchement, je ne me souviens pas
si les autres pays exigent des frais.
Senator Callbeck: Under the estimates here, it has been pointed
out that the amount of money you are going to receive is
28 per cent less. The explanation we heard is that every year, the
commissioner sets different priorities, and obviously you were
doing something last year with the registration of lobbyists that
isn’t going to be done this year. Can you explain what that is?
La sénatrice Callbeck : On a souligné que le budget principal
indique que vous recevrez 28 p. 100 moins d’argent. On nous a
expliqué que, chaque année, le commissaire établit des priorités
différentes. De toute évidence, l’année dernière, vous faisiez
quelque chose au chapitre de l’enregistrement des lobbyistes que
vous ne pourrez pas faire cette année. Pourriez-vous nous dire de
quoi il s’agit?
Ms. Shepherd: Actually, my budget was reduced by 5 per cent.
The reference level was reduced by 5 per cent. The 28 per cent
number, as I understand it, looks like it is being calculated on the
total budget. The 5 per cent cut is impacting the registration of
the lobbyist program.
Mme Shepherd : En fait, mon budget a été réduit de 5 p. 100.
Le niveau de référence a été réduit de 5 p. 100. D’après ce que je
comprends, le chiffre de 28 p. 100 semble avoir été calculé par
rapport au budget total. La réduction de 5 p. 100 touche le
programme d’enregistrement des lobbyistes.
5-2-2014
Finances nationales
Ms. Blais: Five per cent on the total operating budget was cut,
and then you are referring to the 28 per cent reduction within the
program right now?
Senator Callbeck: Yes.
Ms. Blais: I think Ms. Shepherd misunderstood and was
reversing the amount.
Ms. Shepherd: Sorry. Thank you.
5:53
Mme Blais : Cinq pour cent du budget de fonctionnement total
a été éliminé, et vous nous dites que le programme subit
actuellement une réduction de 28 p. 100?
La sénatrice Callbeck : Oui.
Mme Blais : Je pense que Mme Shepherd a mal compris et
qu’elle a inversé les chiffres.
Mme Shepherd : Je m’excuse. Merci.
Senator Callbeck: I guess what I’m asking is, if it’s 28 per cent
less money, what are you not going to be doing this year under
that division, registration of lobbyists, that you were doing last
year?
La sénatrice Callbeck : Alors si vous avez 28 p. 100 moins
d’argent, que ne serez-vous pas en mesure de faire cette année
dans cette division, celle de l’enregistrement des lobbyistes, que
vous faisiez l’année dernière?
Ms. Shepherd: How I’m absorbing the overall cut in my budget
in that program is that I’m now in maintenance mode, where I
used to be doing maintenance and developmental work. New
features of the registration system are being deferred.
Mme Shepherd : Pour absorber la compression budgétaire
totale de ce programme, je me mets en mode maintenance.
Avant, je faisais de la maintenance et du développement, mais
tout ajout au système d’enregistrement est maintenant reporté.
But I’m comfortable with the fact that at this point
developmental things will be deferred because the system that
we have in place is quite robust. Since it came in in 2008, we have
been putting roughly 400,000 to 450,000 in place, which has
allowed the system to stand.
Cela dit, je suis à l’aise avec l’idée de mettre le développement
sur la glace pour l’instant, parce que le système déjà en place est
assez robuste. Depuis sa création, en 2008, nous avons investi
entre 400 000 et 450 000 dans le système, ce qui nous a permis de
le renforcer.
In the future at some point, I’m concerned about that because
of IT advancements, but right now the system is sound.
Je serais inquiète de ne pas pouvoir le bonifier dans les
prochaines années, compte tenu de toutes les avancées qui se font
en TI, mais pour l’instant, nous avons un système solide.
Senator Callbeck: May I have another question?
La sénatrice Callbeck : Puis-je poser une autre question?
The Chair: Yes.
Le président : Oui.
Senator Callbeck: It is regarding the Report on Plans and
Priorities. On page 2, you announce in the coming year that you
will prepare the introduction of possible amendments to the
Lobbying Act, which were considered by the government in
response to the recommendations that were tabled by committee.
I’m not sure what committee. It was probably a standing
committee in the House of Commons.
La sénatrice Callbeck : Elle concerne le Rapport sur les plans et
les priorités. À la page 2, vous annoncez qu’au cours de la
prochaine année, vous allez vous préparer à l’éventuelle adoption
des modifications proposées à la Loi sur le lobbying, sur lesquelles
le gouvernement s’est penché dans le cadre de sa réponse aux
recommandations déposées par le comité. Je ne sais pas trop de
quel comité il s’agit. C’était probablement un comité permanent
de la Chambre des communes.
I’m wondering what you are going to come forth with in
amendments to the act.
Je me demande quel genre de modifications vous allez proposer
à la loi.
Ms. Shepherd: Well, during the review of the Lobbying Act,
which was in 2011-12, I appeared a couple times before the
committee and I did a paper on my experience administering the
act for five years. There were nine recommendations that I
submitted to the committee at that time. After listening to me and
to others, the committee submitted to the government
11 recommendations, and the government had various
responses to those recommendations.
Mme Shepherd : Je vous rappelle que pendant l’examen de la
Loi sur le lobbying, qui a eu lieu en 2011-2012, j’ai comparu à
quelques reprises devant le comité et j’ai préparé un document sur
mon expérience de l’administration de la loi pendant cinq ans. J’ai
alors soumis neuf recommandations au comité. Après m’avoir
écoutée et avoir entendu d’autres témoins, le comité a soumis
11 recommandations au gouvernement, et le gouvernement a
répondu de diverses façons à ces recommandations.
If senators would like, I could go through what I actually
recommended. Most of the recommendations were to increase
transparency in lobbying activities.
Si les sénateurs le souhaitent, je peux leur énumérer la liste de
mes recommandations. La plupart d’entre elles visaient à
accroître la transparence dans les activités de lobbying.
Senator Callbeck: What are you recommending, then, for
amendments of the 11 recommendations? Are you just
recommending so many?
La sénatrice Callbeck : Que recommandez-vous, alors, comme
modifications aux 11 recommandations? Est-ce que vous les
recommandez simplement toutes telles quelles?
5:54
National Finance
5-2-2014
Ms. Shepherd: Well, the way the process worked is I submitted
nine recommendations, which the committee took into
consideration along with other recommendations that they
heard. They took a good number of the recommendations I
had, and they came up with their list of 11, some of which were
the same as mine.
Mme Shepherd : Ce qui s’est passé, c’est que j’ai d’abord
soumis neuf recommandations, que le comité a étudiées
parallèlement à d’autres recommandations qui lui avaient été
faites. Il a retenu une bonne partie de mes recommandations, et il
en est ressorti une liste de 11 recommandations, dont quelquesunes étaient les mêmes que les miennes.
The government has indicated that they support two of the
recommendations put forward by the committee. They agree with
the intent of seven of them, and I think they are studying the other
three at this point.
Le gouvernement a indiqué qu’il acceptait deux des
recommandations présentées par le comité. Il s’est dit d’accord
avec l’intention de sept d’entre elles, et je crois qu’il est toujours en
train d’étudier les trois autres.
Senator Callbeck: So amendments are going to be made for
only two right now?
La sénatrice Callbeck : Bref, il n’y aura de modifications que
sur deux de ces recommandations pour l’instant?
Ms. Shepherd: At this point, I’m not sure where the
government will come out when they decide to table the
Lobbying Act. They have said that in terms of the committee’s
11 recommendations they were asked to comment on, they
outright supported two and they agreed with the intent of seven of
them and they were doing more research. Where they will come
out, I’m not sure. Before pronouncing on three of them, they were
giving them further study.
Mme Shepherd : Pour l’instant, je ne sais pas trop comment le
gouvernement va se positionner lorsqu’il va décider de déposer sa
Loi sur le lobbying. Ses représentants ont dit qu’ils acceptaient
d’emblée deux des onze recommandations que le comité lui a
soumises et qu’ils étaient d’accord avec l’intention de sept d’entre
elles, puis qu’ils allaient poursuivre leurs recherches. Je ne suis pas
certaine de ce qui va en ressortir. Ils ont décidé de pousser leur
étude un peu plus loin avant de se prononcer sur les trois
dernières.
Senator Callbeck: You don’t know exactly what is going to be
coming?
La sénatrice Callbeck : Vous ne savez pas exactement ce qui
s’en vient?
Ms. Shepherd: That’s correct.
Mme Shepherd : Non.
Senator Callbeck: Okay.
La sénatrice Callbeck : Très bien.
The Chair: Those nine or 11 recommendations for amendments
to the act that were sent to the government, are they on your
website? Can we have access to those?
Le président : Ces 9 ou 11 recommandations de modifications à
la loi qui ont été soumises au gouvernement se trouvent-elles sur
votre site web? Pouvons-nous les consulter?
Ms. Shepherd: Well, the report that I submitted to Parliament,
including my nine recommendations, is on my website. I believe
that the others are public in terms of the government’s and the
committee’s response, but if it would facilitate this committee at
all, I would be pleased to send them to you.
Mme Shepherd : En fait, le rapport que j’ai soumis au
Parlement et qui contient mes neuf recommandations se trouve
sur mon site web. Je pense que les autres sont également publiques
dans les réponses du gouvernement et du comité, mais si cela peut
faciliter vos travaux, je vais vous les faire parvenir avec plaisir.
The Chair: It is always helpful if we could see those because we
will probably be asked to look at whatever amendments the
government decides to make, and if we can have the
recommendations beforehand, that is helpful.
Le président : Ce serait bien que nous prenions connaissance,
parce qu’on va probablement nous demander d’examiner les
modifications que le gouvernement va décider d’apporter, et si
nous avons ces recommandations sous la main, ce sera plus facile.
Ms. Shepherd: They are public, but I would be pleased to send
them to the committee after my appearance.
Mme Shepherd : Elles sont publiques, mais je vais les faire
parvenir au comité avec plaisir après ma comparution.
The Chair: Thank you. If you send them to the clerk, they will
get circulated.
Le président : Merci. Si vous voulez bien les envoyer à notre
greffière, elle va en remettre copie à chacun.
Ms. Shepherd: I will do that.
Mme Shepherd : Je vais le faire sans faute.
Senator Callbeck: Which committee was it?
La sénatrice Callbeck : De quel comité s’agissait-il?
Ms. Shepherd: It was the Ethics Committee.
Mme Shepherd : Du comité de l’éthique.
Senator Seth: Thank you. I see in the Main Estimates of 2013
and 2014 that your office claims that the commissioner and her
staff continue to define and implement the education outreach
program to foster a better understanding of the requirements of
La sénatrice Seth : Merci. Je vois que vous affirmez dans le
Budget principal 2013-2014 que la commissaire et son personnel
continueront de perfectionner le programme d’éducation et de
sensibilisation et de le mettre en œuvre pour favoriser une
5-2-2014
Finances nationales
the Lobbying Act and the Lobbyists’ Code of Conduct. How you
are going to make this happen? What will be the strategy for
ensuring compliance?
Ms. Shepherd: On the enforcement side?
5:55
meilleure compréhension des exigences de la Loi sur le lobbying et
du Code de déontologie des lobbyistes. Comment allez-vous y
arriver? Quelle sera votre stratégie pour en assurer le respect?
Mme Shepherd : Vous parlez de l’application de la loi?
Senator Seth: You have claimed that your staff continues to
define and implement the education outreach program to foster a
better understanding of the requirements for the Lobbying Act
and the Lobbyists’ Code of Conduct.
La sénatrice Seth : Vous écrivez que votre personnel continuera
de perfectionner le programme d’éducation et de sensibilisation et
de le mettre en œuvre pour favoriser une meilleure compréhension
des exigences de la Loi sur le lobbying et du Code de déontologie
des lobbyistes.
My question is: How are you going to make that happen?
What is your strategy for ensuring this compliance?
Ma question est la suivante : Comment allez-vous y arriver?
Quelle est votre stratégie pour en assurer le respect?
Ms. Shepherd: With education, to ensure better compliance,
one of the things we do even on the registration side is webinars
with new lobbyists so that they better understand the rules of
compliance. We continue to do outreach activities, face-to-face
meetings with lobbyists and others who are interested in the
Lobbying Act, such as public office-holders.
Mme Shepherd : Sur le plan de l’éducation, pour assurer un
meilleur respect de la loi et du code, nous organisons notamment
des Webinaires sur l’enregistrement pour les nouveaux lobbyistes
afin qu’ils comprennent bien les règles à respecter. Nous
poursuivons nos activités de sensibilisation, nos rencontres en
personne avec des lobbyistes et les autres personnes qui
s’intéressent à la Loi sur le lobbying, comme les titulaires de
charge publique.
We also continue to improve things on the website because the
website is the best way to reach a vast number of people — for
example when I did the consultations. For efficiency as well, when
you are a lean organization, it reaches quite a large number of
people. We saw that even when we improved our search features,
we had 175,000 people searching the website, so we will continue
to use the website as much as possible.
Nous continuons également toujours d’améliorer notre site
web, parce que c’est notre meilleur outil pour rejoindre un vaste
public, comme par exemple quand j’ai mené des consultations.
Pour des raisons d’efficacité, également, quand une organisation
dispose de peu de moyens, c’est une bonne façon de rejoindre un
grand nombre de personnes. Nous nous sommes rendu compte
que même après avoir amélioré nos fonctions de recherche, il y
avait 175 000 personnes qui effectuaient des recherches sur notre
site web, donc nous allons continuer de l’utiliser le plus possible.
Senator Seth: Do you see any obstacle in sharing this
compliance?
La sénatrice Seth : Voyez-vous des obstacles à l’échange de
renseignements sur la conformité?
Ms. Shepherd: I don’t see any obstacles, per se. When we are
targeting outreach, for example, when speaking to public officeholders and to the deputy minister community — especially when
I’m talking to the most lobbied departments — they’re the best
conduits for getting the information out to their departments and
helping to target activities.
Mme Shepherd : Je ne vois pas vraiment d’obstacle en tant que
tel. Lorsque notre but est la sensibilisation, par exemple, nous
parlons avec les titulaires de charge publique et les sous-ministres,
particulièrement ceux des ministères qui subissent le plus de
pressions, puisque ce sont les personnes les mieux placées pour
relayer l’information dans les ministères et nous aider à cibler des
activités précises.
Sometimes you are just trying to determine the best way, where
are the different groups. When we’re looking at improving the
compliance verification activities, part of the reason for doing
that is that we can see if there are gaps and find ways to educate a
particular group that may not be registering because they’re not
aware of the requirements of the act.
Parfois, on veut simplement essayer de déterminer quelle est la
meilleure méthode, où sont les différents groupes touchés. Quand
nous voulons améliorer les activités de vérification de la
conformité, nous cherchons notamment à savoir quelles sont les
lacunes et à trouver des moyens d’éduquer les groupes qui ne sont
peut-être pas enregistrés parce que leurs membres ne connaissent
pas les exigences de la loi.
That’s what we’re doing. It is just finding different ways to
figure out which groups or sectors are not aware of the act
because the best way to ensure compliance is to understand that
the individuals understand the rules.
C’est ce que nous faisons. Il faut simplement trouver différents
moyens de comprendre quels sont les groupes ou secteurs qui ne
connaissent pas la loi, parce que le meilleur moyen d’en assurer la
conformité, c’est de vérifier que les gens comprennent bien les
règles.
5:56
National Finance
[Translation]
5-2-2014
[Français]
Senator Chaput: Good evening, Ms. Shepherd. You said that
5,000 lobbyists had signed up for the registry, but how do you
define those lobbyists? Does the act or code set out a general
definition?
La sénatrice Chaput : Bonsoir, madame Shepherd. Vous avez
mentionné que votre formulaire d’inscription a été rempli par
5 000 lobbyistes, mais comment définissez-vous ces lobbyistes? Y
a-t-il une définition générale dans la loi ou dans le code?
Ms. Shepherd: There are three types of lobbyists: hired
lobbyists who lobby for other organizations or clients; lobbyists
who work for companies, called in-house lobbyists for
corporations; and those who work for non-profit entities, called
in-house lobbyists for organizations. Those are the three types of
lobbyists.
Mme Shepherd : Il y a trois catégories de lobbyistes :
premièrement, il y a les lobbyistes salariés qui font du lobbying
pour d’autres organisations; ensuite, il y a les lobbyistes qui
travaillent pour les entreprises, qu’on appelle les in-house lobbyists
for corporations; et ceux qui travaillent pour les organisations à
but non lucratif, in-house lobbyists for organizations. Ce sont les
trois différents types.
Senator Chaput: When they are filling out the registration, do
they have to indicate the type of lobbying they do?
La sénatrice Chaput : Au moment de remplir le formulaire,
doivent-ils déterminer le genre de lobbying qu’ils font?
Ms. Shepherd: They must first indicate whether they are inhouse lobbyists or not. They have to provide a lot of information.
For instance, a hired lobbyist has to give details on their client
and the lobbying techniques they will use, including whether they
will communicate in writing or in person and whether they will
arrange informal meetings.
Mme Shepherd : Ils doivent d’abord indiquer s’ils sont des
lobbyistes salariés. Un grand nombre d’informations doivent être
fournies. Par exemple, un lobbyiste salarié doit donner de
l’information sur son client, le genre de technique qu’il utilisera
pour accomplir son lobbying, s’il le fera par écrit ou en personne,
s’il organisera des réunions informelles, et cetera.
There are other considerations for in-house lobbyists; they
must specify their duties.
Pour un in-house lobbyist, il y a d’autres considérations; il doit
préciser ses fonctions.
Senator Chaput: Are they allowed to work anywhere in the
country or just in one province?
La sénatrice Chaput : Ils peuvent travailler dans tout le Canada
ou seulement dans une province?
Ms. Shepherd: If I understood your question correctly, it is
possible for a lobbyist to be registered in three or four provinces.
In Ontario, for example, a person can sign up for the federal
registry if they are lobbying federal public office holders. But if
they are lobbying a public office holder in one or more provinces,
they have to register with my counterpart in Ontario, say. As far
as municipalities are concerned, each one has lobbying legislation.
It is possible for the same person to be registered in many places.
Mme Shepherd : Si je comprends bien votre question, il est
possible qu’un lobbyiste soit inscrit dans trois ou quatre
provinces. Par exemple, en Ontario, une personne peut s’inscrire
selon l’inscription fédérale parce qu’il fait du lobbying auprès
d’un titulaire de charge publique fédérale. S’il fait du lobbying
auprès d’un titulaire de charge publique dans une ou des
provinces, il doit s’inscrire chez mon collègue de l’Ontario. En
ce qui concerne les municipalités, chacune a une loi sur le
lobbying. Il est possible que la même personne soit inscrite à
plusieurs endroits.
Senator Chaput: If a parliamentarian leaves their job and wants
to take up lobbying, do they have to wait a certain period of time
before engaging in lobbying activities?
La sénatrice Chaput : Disons qu’un parlementaire quitte son
emploi et décide de faire du lobbying, y a-t-il une certaine période
de temps à respecter avant de pouvoir commencer des activités de
lobbying?
Ms. Shepherd: Since you are a designated public office holder,
you cannot engage in any lobbying for five years. If you want to
lobby a federal public office holder, you have to be an in-house
lobbyist. You cannot be a lobbyist for a non-profit organization,
but you can work for an organization whose total lobbying duties
take up less than 20 per cent of your personal time. You can,
however, engage in lobbying at the provincial and municipal
levels.
Mme Shepherd : Puisque vous êtes un titulaire de charge
publique désigné, vous ne pouvez pas faire de lobbying pendant
cinq ans. Si vous voulez faire du lobbying auprès d’un titulaire
d’une charge publique fédérale, vous devez être salarié. Vous ne
pouvez pas être lobbyiste dans une organisation à but non
lucratif, mais vous pouvez travailler pour une entreprise dont le
lobbying occupe moins de 20 p. 100 de votre temps personnel.
Cependant, vous pouvez faire du lobbying auprès des provinces et
des municipalités.
Senator Chaput: That was my next question. So I could lobby
in my province and I would not have to wait the five years.
La sénatrice Chaput : C’était ma prochaine question. Je
pourrais donc faire du lobbying dans ma province et je n’aurais
pas à attendre cinq ans.
Ms. Shepherd: Correct.
Mme Shepherd : C’est vrai.
5-2-2014
Finances nationales
Senator Chaput: And I would be compliant with all the rules.
5:57
La sénatrice Chaput : Ainsi, je respecte tous les règlements.
Ms. Shepherd: Exactly. I made a mistake and I would like to
correct it, if I may. Hired lobbyists are not in-house lobbyists;
they are consultant lobbyists. Lobbyists who work for companies
are in-house lobbyists.
Mme Shepherd : C’est ça. J’ai fait une erreur que je voudrais
corriger : un lobbyiste qui est consultant n’est pas un lobbyiste
salarié, c’est un lobbyiste-conseil. Le lobbyiste qui travaille pour
une compagnie est un lobbyiste salarié.
Senator Chaput: If the lobbyist is hired by a province or a
company, say, are they considered an in-house lobbyist?
La sénatrice Chaput : Si le lobbyiste est payé par la province ou
par une entreprise, disons, il est considéré comme salarié?
Ms. Shepherd: No. A consultant lobbyist, or lobbyiste-conseil
in French, lobbies on behalf of clients. An in-house corporate
lobbyist is a lobbyist for a corporation, and an in-house
organization lobbyist works for a non-profit organization.
Mme Shepherd : Non. Un consultant lobbyist est un lobbyisteconseil; in-house corporation, c’est un lobbyiste d’entreprise, et le
in-house lobbyist organization, c’est le lobbyiste qui travaille pour
une organisation à but non lucratif.
Senator Chaput: Do the three types of lobbyists have to follow
the same rules, or do the rules differ by type?
La sénatrice Chaput : Ces trois types de lobbyistes doivent-ils
respecter les mêmes règlements ou cela varie selon le type?
Ms. Shepherd: Most are the same. A consultant lobbyist has to
be registered whether they are being paid to arrange a meeting
between a public office holder and their client or win a contract.
There is a big difference between the two.
Mme Shepherd : La plupart sont les mêmes. Un lobbyisteconseil doit être inscrit même s’il est payé pour organiser une
réunion entre un titulaire de charge publique et son client, ou s’il
essaie d’obtenir un contrat. Il y a une grande différence entre les
deux.
Senator Chaput: It is clearer now. Thank you.
Ms. Shepherd: I apologize for the confusion.
[English]
La sénatrice Chaput : Je comprends mieux maintenant. Je vous
remercie.
Mme Shepherd : Je m’excuse pour la confusion.
[Traduction]
The Chair: I am glad we got that sorted out. Senator Neufeld
used to be a member of this committee, and it is good to have you
back. He is from Charlie Lake, British Columbia.
Le président : Je suis heureux que nous ayons éclairci ce point.
Le sénateur Neufeld a déjà fait partie de ce comité; je suis content
de vous revoir parmi nous. Il est originaire de Charlie Lake, en
Colombie-Britannique.
Senator Neufeld: Thank you. It is good to be back. Some of the
questions I had were answered, but you said it is pretty consistent
that 5,000 lobbyists are registered. What would be the yearly
turnover? Do they have to register every year, or once they’re
registered, they’re registered? And secondly, what is the
percentage of turnover, ones that quit lobbying and other ones
that register?
Le sénateur Neufeld : Merci. Je suis heureux d’être de retour ici.
Vous avez déjà répondu à certaines de mes questions, mais vous
avez dit que le niveau d’enregistrement était assez stable à
5 000 lobbyistes. Quel en serait le taux de roulement annuel? Estce qu’ils doivent s’enregistrer chaque année ou est-ce qu’une fois
enregistrés, ils sont enregistrés? Ensuite, quel est le taux de
roulement, combien y a-t-il de lobbyistes qui quittent le domaine
et combien y en a-t-il qui s’enregistrent?
Ms. Shepherd: Regarding the percentage of takeover, to be
honest, senator, I don’t have that information. On your other
question about registering every year, a consultant lobbyist has to
register per undertaking. This is why you may have one lobbyist
with 10 different registrations because they have different clients.
Some may come in or out because they’re registering for a
particular project, when the project is finished. That goes for inhouse lobbyists who may be lobbying to get a government grant,
and once they have the grant, they deregister.
Mme Shepherd : Pour être honnête, sénateur, je ne peux pas
vous donner le taux de roulement, je n’ai pas l’information. Pour
ce qui est de la fréquence d’enregistrement, un lobbyiste
consultant doit s’enregistrer à chaque mandat. C’est la raison
pour laquelle un même lobbyiste peut être enregistré 10 fois parce
qu’il a différents clients. Certains arrivent, d’autres partent parce
qu’ils s’enregistrent pour un projet, puis que le projet se termine.
Cela vaut également pour les lobbyistes internes, qui peuvent
exercer du lobbying pour obtenir une subvention
gouvernementale, mais qui interrompent leur enregistrement une
fois qu’ils ont obtenu la subvention.
Senator Neufeld: Okay.
Le sénateur Neufeld : D’accord.
5:58
National Finance
5-2-2014
Ms. Shepherd: That is what that would explain. If the lobbyists
make any changes to the registration — for example, they want to
add another government department or the senior officer for an
in-house changes — they have till the fifteenth of the next month
to update their registration.
Mme Shepherd : C’est l’explication. Si un lobbyiste veut
modifier son profil d’enregistrement (par exemple s’il veut
ajouter un ministère à sa fiche ou le nom de son supérieur après
des modifications internes), il a jusqu’au 15e jour du mois suivant
pour mettre son profil à jour.
Senator Neufeld: Okay. With that information, I think you
would be able to tell me the top three departments that are
lobbied.
Le sénateur Neufeld : D’accord. Compte tenu de ce que vous
venez de nous dire, vous êtes probablement en mesure de me
nommer les trois ministères sur lesquels s’exercent le plus de
pressions.
Ms. Shepherd: We do have it. I guess it depends on whether
you mean government institutions. Industry Canada is one of the
most-lobbied government departments. We’ll get that right away.
Mme Shepherd : Oui. Vous voulez probablement parler des
institutions gouvernementales. Industrie Canada est l’un des
ministères qui attire le plus les lobbyistes. On peut le dire d’entrée
de jeu.
The Chair: Finance probably gets a lot of visits, too.
Le président : Les lobbyistes visitent probablement beaucoup
aussi le ministère des Finances.
Ms. Shepherd: In terms of government institutions, the top
three would be House of Commons, Industry Canada and the
Prime Minister’s Office. Finance Canada comes in fourth.
Mme Shepherd : Parmi les institutions gouvernementales, les
trois les plus sollicitées sont la Chambre des communes, Industrie
Canada et le Bureau du premier ministre. Finances Canada vient
au quatrième rang.
The Chair: You don’t count his consultations and pre-budget
consultations. He meets with half a million people.
Le président : Vous ne comptez pas ses consultations
prébudgétaires et autres. Il rencontre dans ce contexte un demimillion de personnes.
Ms. Shepherd: I have an interpretation bulletin that talks about
the process of consultations. If the consultations are done in
public, those are not consultations that would require specific
reporting.
Mme Shepherd : J’ai un bulletin d’interprétation qui porte sur
le processus de consultation. Lorsque des consultations sont
publiques, les intervenants ne sont pas tenus de déclarer leurs
activités.
The Chair: So it’s not really lobbying.
Le président : Ce n’est donc pas vraiment du lobbying.
Ms. Shepherd: Do you want to go over the Senate?
Mme Shepherd : Voulez-vous savoir ce qui en est pour le
Sénat?
Senator Neufeld: I don’t think we’re on there.
Le sénateur Neufeld : Je ne pense pas que nous figurions à la
liste.
Ms. Shepherd: You are, actually. I think you’re sixth.
Mme Shepherd : Le Sénat y figure, en fait. Je pense que vous
êtes au sixième rang.
Senator Neufeld: I’ll look at that later. They have to register
and let you know who they are and what they’re going to lobby.
You talked about non-profit. Can you tell me how many
U.S.-based non-profits are registered with you?
Le sénateur Neufeld : Je vais y jeter un coup d’œil plus tard. Ils
doivent s’enregistrer, se présenter et préciser quel sera l’objet de
leurs activités. Vous avez mentionné les organismes à but non
lucratif. Pouvez-vous me dire combien d’organismes à but non
lucratif basés aux États-Unis figurent dans vos registres?
Ms. Shepherd: I couldn’t tell you now, but we could find out in
a search and I could report back to the committee. I don’t have
that answer now.
Mme Shepherd : Je ne peux pas vous le dire tout de suite, mais
nous pourrions faire une recherche et transmettre la réponse au
comité. Je n’ai pas la réponse maintenant.
Senator Neufeld: Could you add to that what departments they
lobby?
Le sénateur Neufeld : Pouvez-vous préciser sur quels ministères
ils exercent des pressions?
Ms. Shepherd: We could do that.
Mme Shepherd : Tout à fait.
Senator Neufeld: That would be very interesting.
Le sénateur Neufeld : Ce serait très intéressant.
5-2-2014
Finances nationales
5:59
I notice in your notes you say that you made 11 referrals to the
RCMP when you had reasonable grounds to believe that an
offence had occurred. What kind of an offence is that? Is that just
not registering? What kind of an offence would it be?
Je remarque dans votre mémoire que vous avez renvoyé 11 cas
à la GRC parce que vous aviez des motifs raisonnables de croire
qu’une infraction avait été commise. Quel type d’infraction? Estce seulement que les gens ne s’enregistrent pas? De quel genre
d’infraction s’agit-il?
Ms. Shepherd: The files I have referred to the RCMP, in large
part, have dealt with those who had not registered. One of the
files that I referred to the RCMP — and I can say that because
there was a report and investigation of it — was of an individual
who was a designated public office-holder who tried to arrange a
meeting with the Prime Minister’s Office while they were subject
to the five-year prohibition.
Mme Shepherd : La plupart des dossiers que j’ai renvoyés à la
GRC concernaient des personnes non enregistrées. L’un des cas
que j’ai renvoyés à la GRC — et je peux vous le dire parce qu’il y
a eu une enquête, puis un rapport à ce sujet — portait sur une
personne titulaire d’une charge publique désignée qui avait essayé
d’organiser une rencontre avec le Cabinet du premier ministre,
alors qu’elle était encore assujettie à l’interdiction de cinq ans.
That’s an interesting case, because this individual couldn’t
register if they wanted to. We would have refused them because
they would have been breaching the five-year prohibition. That’s
a different one than I had referred to the RCMP. I actually did a
report on it on my website.
C’est un cas intéressant, parce que cette personne n’aurait pas
pu s’enregistrer même si elle l’avait voulu. Elle aurait été refusée
pour non-respect de l’interdiction de cinq ans. C’est différent du
cas que j’ai renvoyé à la GRC. J’ai d’ailleurs publié un rapport à
ce sujet sur mon site web.
Senator Neufeld: Of the 11 referrals you have made, there has
been one charge. What’s happening with the other 10? Are they
just waiting? Have the RCMP decided not to charge?
Le sénateur Neufeld : Sur les 11 renvois que vous avez faits, un
a mené à des accusations. Qu’en est-il des 10 autres? Sont-ils
simplement en suspens? Est-ce que la GRC a décidé de ne pas
porter d’accusations?
Ms. Shepherd: Of the eleven that I referred, three are with the
RCMP, and I’ve done reports to Parliament on four of them.
When the RCMP decides not to proceed, I look at the file again to
determine whether I have sufficient information to continue with
a code of conduct investigation. Four of those have led to reports
to Parliament. One is ongoing, and I ceased the remaining.
Mme Shepherd : J’ai renvoyé 11 cas à la GRC, elle est en train
d’enquêter sur trois, et j’ai présenté des rapports au Parlement sur
quatre autres. Lorsque la GRC décide de ne pas enquêter, je
réévalue le dossier pour déterminer si j’ai suffisamment de
renseignements pour mener une enquête sur la conformité au
Code de déontologie. Quatre de ces cas ont donc mené à des
rapports au Parlement. J’ai une enquête en cours et les autres
dossiers ont été abandonnés.
[Translation]
[Français]
Senator Bellemare: I wanted to know more about the kinds of
things people do wrong. From what I understand, at least, there
are those who have tried — But do you have examples of specific
offences other than the one you just mentioned?
La sénatrice Bellemare : Je voulais en savoir un peu plus sur le
genre de fautes commises. Ce que je comprends c’est que, au
moins, il y en a qui ont essayé... Pour les autres, avez-vous
d’autres exemples spécifiques d’infraction que celui que vous nous
avez donné?
Ms. Shepherd: As far as the files I referred to the RCMP go, I
covered those. But in terms of my investigation reports to
Parliament, most of the cases involve individuals who did not
register correctly. They should have been registered if they were
not because the code of conduct applied. That is why I can say
they were in breach of the code. Two of the reports pertain to
lobbyists who, although properly registered, had, in my
estimation, put a public office holder in a conflict of interest
situation. They were fundraising while simultaneously lobbying
the department where their office was located, putting the
department in an apparent conflict of interest.
Mme Shepherd : Pour ceux que j’ai envoyés à la GRC, je viens
de l’expliquer. Mais pour les rapports d’enquête que j’ai déposés
au Parlement, la plupart des cas concernent des personnes qui
n’ont pas fait un bon enregistrement. S’ils ne sont pas enregistrés,
ils auraient dû l’être, car le Code de déontologie s’applique. C’est
la raison pour laquelle je peux dire qu’ils sont en infraction au
code. Deux rapports concernent des lobbyistes qui sont bien
inscrits, mais pour qui j’ai déterminé qu’il avait mis le titulaire de
charge public dans une situation de conflit d’intérêt. En effet, ils
font de la collecte de fonds et, en même temps, ils font du
lobbying en face du ministère où se trouve leur bureau. Cela a mis
le ministère en situation de conflit d’intérêts apparent.
[English]
Senator Bellemare: So you go into those details when you
investigate?
Ms. Shepherd: Yes.
[Traduction]
La sénatrice Bellemare : Vous examinez donc tous ces détails
lorsque vous menez enquête?
Mme Shepherd : Oui.
5:60
National Finance
5-2-2014
The Chair: Who prepares the statistics of how many visited the
Minister of Finance and how many visited Industry? Who
compiles that?
Le président : Qui prépare les statistiques sur le nombre de
lobbyistes qui ont visité le ministère des Finances ou le ministère
de l’Industrie? Qui compile les données?
Ms. Shepherd: That’s one of the things that anyone is able to
do by going to our website. Last year we made it a lot easier to
search any of the things that a lobbyist is required to declare in
their registration.
Mme Shepherd : N’importe qui peut le faire en consultant
notre site web. L’an dernier, nous avons rendu les recherches
beaucoup plus simples sur tous les éléments qu’un lobbyiste est
tenu de déclarer lorsqu’il s’enregistre.
For example, now it’s quite possible for someone who is
interested to do a search and come up with a list of designated
public office-holders and what they’re lobbying on, for example.
All of these things can be searched on the registry.
Par exemple, quiconque le souhaite peut maintenant effectuer
une recherche pour connaître la liste des titulaires d’une charge
publique désignée et l’objet de leurs activités de lobbying. Toutes
ces réponses se trouvent dans le registre.
The Chair: It’s one thing to register to lobby for the F-35
aircraft that we were hoping might be considered by National
Defence, but whether you actually went and visited is another
question, isn’t it? Is that on there? There’s a second actual visit,
and how many times you actually visited? Is that on your website?
Le président : C’est une chose de s’enregistrer pour exercer du
lobbying sur les aéronefs F-35, que nous aurions voulu que la
Défense nationale examine, mais c’en est une autre de savoir si la
personne est vraiment allée rencontrer des fonctionnaires, n’est-ce
pas? Est-ce que l’information est là? Est-ce qu’il y a eu une
seconde visite, combien de visites y a-t-il eu? Est-ce que ces
renseignements paraissent sur votre site web?
Ms. Shepherd: Well, it is if it’s captured through the monthly
communication reports, because the monthly communication
reports capture those oral and arranged meetings by the lobbyist.
Mme Shepherd : Oui, s’ils apparaissent dans les rapports de
communication mensuels, parce que les communications verbales
et les réunions organisées par le lobbyiste apparaissent dans les
rapports de communication mensuels.
The Chair: Interesting. Thank you very much.
Honourable senators are indebted to you for the work that you
do to maintain the integrity of our system. Honourable senators,
we have had the Commissioner, as well as Ms. Cantello and
Ms. Blais. We thank each of you for being here.
[Translation]
Senator Larry W. Smith (Deputy Chair) in the chair.
The Deputy Chair: Honourable senators, this evening, we are
continuing our study of the Main Estimates for the fiscal year
ending March 31, 2014.
[English]
Le président : Intéressant. Merci beaucoup.
Les sénateurs vous doivent une fière chandelle pour vos efforts
afin de maintenir l’intégrité de notre système. Honorables
sénateurs, nous venons d’entendre la commissaire, en plus de
Mme Cantello et de Mme Blais. Nous vous remercions toutes les
trois de vous être déplacées.
[Français]
Le sénateur Larry W. Smith (vice-président), occupe le fauteuil.
Le vice-président : Honorables sénateurs, ce soir nous
poursuivons notre étude du Budget principal des dépenses pour
l’exercice se terminant le 31 mars 2014.
[Traduction]
In our second hour this evening, we are pleased to welcome
officials from the Public Health Agency of Canada: Dr. Gregory
Taylor, Deputy Chief Public Health Officer; Sylvain Segard,
Acting Assistant Deputy Minister, Strategic Policy, Planning and
International Affairs Branch; and Carlo Beaudoin, Chief
Financial Officer.
Pour notre deuxième heure, ce soir, nous avons le plaisir
d’accueillir des fonctionnaires de l’Agence de la santé publique du
Canada : Dr Gregory Taylor, sous-administrateur en chef de la
santé publique, Sylvain Segard, sous-ministre adjoint par intérim,
Direction générale de la politique stratégique, de la planification
et des affaires internationales; et Carlo Beaudoin, dirigeant
principal des finances.
Dr. Taylor, I understand you have some opening comments to
share with us.
Docteur Taylor, je crois que vous avez préparé un exposé.
Dr. Gregory Taylor, Deputy Chief Public Health Officer, Public
Health Agency of Canada: Yes, I do.
Dr Gregory Taylor, sous-administrateur en chef de la santé
publique, Agence de la santé publique du Canada : Oui.
The Deputy Chair: Thank you for your presence tonight.
Le vice-président : Je vous remercie de votre présence ici ce soir.
5-2-2014
Finances nationales
[Translation]
5:61
[Français]
Dr. Taylor: Mr. Chair, thank you for this opportunity to
discuss the Public Health Agency’s Main Estimates and activities
for 2013-14.
Dr Taylor : Monsieur le président, je vous remercie dans de
m’avoir donné l’occasion de discuter du Budget principal des
dépenses et des activités de l’Agence de la santé publique du
Canada pour l’exercice 2013-2014.
Given the length of time since our last appearance, we
appreciate being here this evening. With me today at the table
are Sylvain Segard, Acting Assistant Deputy Minister of our
Strategic Policy, Planning and International Affairs Branch, and
Carlo Beaudoin, our Chief Financial Officer.
Vu le temps qui est passé depuis notre dernière comparution,
nous sommes heureux d’être ici ce soir. Se joignent à moi
aujourd’hui M. Sylvain Segard, sous-ministre adjoint par intérim,
Direction générale de la politique stratégique, de la planification
et des affaires internationales et M. Carlo Beaudoin, dirigeant
principal des finances.
Our agency branch heads are also in the room to provide
further program details should they be required. The agency’s
main objective is to empower Canadians to improve their health.
We have three core business lines: health promotion and disease
prevention; public health infrastructure, and health security.
Les dirigeants des directions générales de notre agence sont
aussi dans la pièce pour fournir au besoin de plus amples détails
sur les programmes. L’objectif de l’agence est de donner la
capacité aux Canadiens d’améliorer leur santé. Nous avons trois
principaux secteurs d’activité : la promotion de la santé et la
prévention des maladies, l’infrastructure de la santé publique et la
sécurité de la santé.
[English]
[Traduction]
Under our first business line, health promotion and disease
prevention, the agency works to improve health outcomes for
Canadians by promoting positive mental, social and physical
health for all ages and by enabling the development of healthy
communities. This includes activities related to the prevention and
control of both chronic and infectious diseases, mental health and
injury prevention. The agency works closely with provinces and
territories on these matters.
Dans notre premier secteur d’activité, promotion de la santé et
prévention des maladies, l’agence travaille à améliorer l’état de la
santé des Canadiens en faisant la promotion de la santé mentale,
de la santé sociale et de la santé physique pour tous les âges et en
rendant possible la création de communautés en bonne santé.
Cela comprend les activités liées à la prévention et au contrôle des
maladies chroniques et infectieuses, à la santé mentale et à la
prévention des blessures. L’agence collabore étroitement avec les
provinces et les territoires sur ces questions.
In its programming, the agency often considers vulnerable or
at-risk populations. For example, Aboriginal and northern
populations continue to experience significantly higher rates of
chronic and infectious diseases than other Canadians.
Dans ses programmes, l’agence tient souvent compte des
populations vulnérables ou à risque. Par exemple, les populations
autochtones et du Nord continuent de présenter des taux
beaucoup plus élevés de maladies chroniques et infectieuses que
les autres Canadiens.
The agency has a number of grants and contributions
programs that are aimed at addressing risk factors such as
Aboriginal Head Start, Canada Prenatal Nutrition Program, and
Community Action Plan for Children, which help to ensure that
vulnerable children in Canada have the healthiest possible start in
life.
L’agence possède un certain nombre de programmes de
subventions et de contributions visant à atténuer les facteurs de
risque, comme le Programme d’aide préscolaire aux Autochtones,
le Programme canadien de nutrition prénatale et le Plan d’action
communautaire pour les enfants, qui permettent aux enfants
vulnérables du Canada d’avoir le meilleur départ possible dans la
vie.
With respect to infectious disease prevention and control, the
agency takes concerted actions to make Canada less vulnerable to
the impacts of infectious diseases by providing prevention,
treatment and control advice through the development of
guidelines and other expert advice documents; providing
outbreak management and surge capacity; and housing
laboratory, science and technology expertise and services.
En ce qui a trait à la prévention et au traitement des maladies
infectieuses, l’agence prend des moyens concertés pour rendre le
Canada moins vulnérable aux conséquences des maladies
infectieuses en donnant des conseils liés à la prévention, au
traitement et au contrôle des maladies par l’intermédiaire de
lignes directrices et d’autres documents dans lesquels sont
formulés des conseils éclairés, en renforçant la capacité de prise
en charge et de gestion des éclosions et en offrant une expertise et
des services dans les domaines du travail en laboratoire, de la
science et de la technologie.
5:62
National Finance
5-2-2014
Chronic diseases such as diabetes, heart diseases, cancers and
respiratory diseases are among the most common, costly and
preventable health problems in Canada and globally. The agency
provides leadership in health promotion and undertakes
programs designed to help Canadians stay healthy, reduce their
risks for developing chronic disease, and prevent disease
progression for those living with chronic diseases, while also
reducing pressure on health care systems.
Les maladies chroniques comme le diabète, les maladies
cardiaques, les cancers et les maladies respiratoires sont parmi
les problèmes de santé les plus fréquents, les plus coûteux et les
plus évitables au Canada et dans le monde. L’agence assure un
leadership en promotion de la santé et met en œuvre des
programmes visant à aider les Canadiens à rester en bonne
santé, à réduire leur risque de contracter une maladie chronique et
à empêcher la progression des maladies chez ceux qui en sont
atteints, tout en réduisant la pression exercée sur les systèmes de
soins de santé.
In addition to its traditional tools of surveillance data, expert
advice and clinical guidelines, recently the agency has turned to
innovative public-private partnerships intended to encourage
multi-sectoral and sustainable attention to some of our most
complex public health challenges. For example, we have entered
into partnership with Air Miles and the YMCA to encourage
physical activity.
En plus de ces outils traditionnels, données issues de la
surveillance, conseils éclairés et lignes directrices cliniques,
l’agence s’est récemment tournée vers les partenariats novateurs
publics-privés qui visent à encourager les secteurs à accorder une
attention soutenue à certains de nos défis les plus complexes dans
le domaine de la santé publique. Par exemple, nous avons conclu
un partenariat avec Air Miles et le YMCA pour favoriser
l’activité physique.
Public health infrastructure, which is our second business line,
enables Canada to detect and respond to public health trends and
threats. The agency’s leadership in public health science,
surveillance and research provides a solid foundation for public
health in Canada.
Notre infrastructure en santé publique, qui est notre deuxième
secteur d’activité, permet au Canada de repérer les tendances en
santé publique et les menaces à la santé publique et d’y réagir. Le
leadership de l’agence dans les travaux scientifiques sur la santé
publique, la surveillance et la recherche donnent un solide
fondement à la santé publique au Canada.
Surveillance is one of the agency’s core functions. The
collection, analysis, interpretation and targeted dissemination of
high-quality data related to diseases and public health threats is
essential to guiding effective decision making and public health
action. We work very closely with provincial, territorial and
regional health authorities in this area.
La surveillance est l’une des fonctions de base de l’agence. La
collecte, l’analyse, l’interprétation et la diffusion ciblée de données
de grande qualité liées aux maladies et aux menaces pour la santé
publique sont essentielles à l’orientation d’une prise de décisions
et de mesures efficaces liées à la santé publique. Nous collaborons
très étroitement avec les provinces et les territoires et les autorités
régionales de la santé dans ce domaine.
As a science-based organization, the agency maintains a strong
and credible foundation of science and research that directly
informs policy and programs and makes an important
contribution to the work of public health partners in Canada
and abroad. The agency’s National Microbiology Laboratory in
Winnipeg is the only Level 4 lab in Canada, meaning it is able to
work with the world’s most dangerous pathogens.
Comme elle est une organisation scientifique, l’agence conserve
un fondement fort et crédible de recherches scientifiques qui
alimentent directement les politiques et les programmes et
contribuent de façon importante au travail des partenaires de la
santé publique au Canada et à l’étranger. Le Laboratoire national
de microbiologie de l’agence, à Winnipeg, est le seul laboratoire
de niveau 4 au Canada, ce qui signifie qu’on peut y travailler avec
les agents pathogènes les plus dangereux au monde.
Under our third business line, the agency plays an important
role in ensuring public health security through emergency
preparedness and response, border health security and the
regulation of pathogens and toxins.
Dans notre troisième secteur d’activité, l’agence joue un rôle
important en ce qui concerne la protection de la santé publique,
en assurant la préparation et l’intervention en cas d’urgence, la
sécurité de la santé à la frontière et la réglementation des agents
pathogènes et des toxines.
The agency is responsible for responding to public health
emergencies involving natural and human-induced disasters,
including infectious disease outbreaks such as pandemic
influenza. Some of you will remember that the agency was
established as a response to SARS.
L’agence a la responsabilité de réagir aux urgences de santé
publique provoquées par les désastres naturels et les désastres
d’origine humaine, notamment les éclosions de maladies
infectieuses, comme la grippe pandémique. Certains d’entre
vous se souviendront que l’agence a été créée en réaction au
SRAS.
5-2-2014
Finances nationales
5:63
As part of this responsibility, the agency manages the health
portfolio’s emergency operations centre, which serves as the hub
for the coordination of response activities to significant public
health events.
Dans le cadre de sa responsabilité, l’agence gère le Centre des
opérations d’urgence du portefeuille de la santé, qui sert de centre
de coordination des activités d’intervention en cas d’événements
importants liés à la santé publique.
Mr. Chair, through our efforts we’re confident that we’re
protecting Canadians and empowering them to improve their
health. In order to continue meeting our goals in these areas,
within our Main Estimates for 2013-14, the agency was
authorized to spend $579.2 million. This represents a net
decrease of $37.2 million over the 2012-13 Main Estimates. The
savings were achieved primarily through efficiency measures
identified as part of the Budget 2012 Spending Review. Other
savings came from sunsetting programs or adjustments to
spending.
Monsieur le président, grâce à ces efforts, nous avons bon
espoir de protéger les Canadiens et de leur donner les moyens
d’améliorer leur santé. Afin de continuer à atteindre nos objectifs
dans ces secteurs et dans les limites du Budget principal des
dépenses pour 2013-2014, l’agence a reçu l’autorisation de
dépenser 579,2 millions de dollars. Cela représente une
diminution nette de 37,2 millions de dollars par rapport au
Budget principal des dépenses de 2012-2013. Les économies ont
été réalisées d’abord grâce à des mesures d’efficacité, établies dans
le cadre de l’examen des dépenses du budget de 2012. Les autres
économies ont été faites grâce à l’élimination progressive des
programmes ou aux ajustements des dépenses.
With respect to Main Estimates, I’ll briefly touch on the
significant increases and decreases, that is, if they amount to more
than $5 million, but we will be happy to discuss all spending of
interest to you this evening. I’ll begin with decreases.
J’aimerais présenter un bref aperçu des hausses et des baisses
importantes, c’est-à-dire celles de plus de 5 millions de dollars,
mais nous sommes disposés à discuter de toutes les dépenses qui
vous intéressent ce soir. Je vais commencer par les baisses.
One example is the cost for completing construction of the new
JC Wilt Infectious Diseases Research Centre in Winnipeg, which
amounted to a $6.1-million decrease, reflecting its anticipated
completion. This new research centre is an exciting development
that will strengthen Canada’s global leadership in infectious
disease research and laboratory and training capacity.
Par exemple, les coûts d’achèvement de la construction du
nouveau Centre de recherche sur les maladies infectieuses JC Wilt
ont baissé de 6,1 millions de dollars, ce qui témoigne de son
achèvement prévu. Ce nouveau centre de recherche est un
développement intéressant qui renforcera le leadership global du
Canada dans la recherche sur les maladies infectieuses ainsi que
son offre de laboratoires et de formation.
The short-term replenishment of Canada’s National Antiviral
Stockpile also adjusted our spending by $11.1 million. This
stockpile of influenza medications contributes to Canada’s
pandemic preparedness. Antivirals are drugs used for the
prevention and early treatment of viruses like influenza. In this
case, a decrease in the three-year spending to replenish this
stockpile was expected this year.
Le réapprovisionnement à court terme de la Réserve nationale
d’antiviraux du Canada a aussi modifié nos dépenses de
11,1 millions de dollars. Cette réserve de médicaments contribue
à la préparation du Canada en cas de pandémie. Les antiviraux
sont des médicaments utilisés pour la prévention et le traitement
précoce des virus, comme celui de la grippe. Dans ce cas, on
prévoyait cette année une diminution des dépenses sur une
période de trois ans pour réapprovisionner cette réserve.
Mr. Chair, agency funding increases in the 2013-14 Main
Estimates were threefold. First, we received a transfer from
Health Canada for the International Health Grants Program and
assessed contribution to the Pan American Health Organization,
totalling $15.2 million. This program allows the government to
participate in a number of international fora to strengthen
bilateral and multilateral relationships in public health.
Monsieur le président, je soulignerai aussi que les hausses du
financement dans le Budget principal des dépenses de 2013-2014
ont été divisées en trois volets. Nous avons d’abord reçu un
transfert de Santé Canada pour le Programme de subventions
internationales à la santé et évalué la contribution à
l’Organisation panaméricaine de la santé, au montant de
15,2 millions de dollars. Ce programme permet au
gouvernement de participer à un certain nombre de forums
internationaux afin de renforcer les relations bilatérales et
multilatérales en santé publique.
Second, we received a funding increase for the collective
bargaining agreement for $5.4 million. This is part of routine
business and negotiations with Treasury Board Secretariat.
Ensuite, nous avons reçu une hausse de fonds de 5,4 millions de
dollars pour la convention collective. Cela fait partie des
négociations et des affaires habituelles avec le Secrétariat du
Conseil du Trésor.
Finally, I would like to add that we received an additional
$3.8 million to support the installation of automated external
defibrillators and associated training in recreational hockey
Enfin, j’aimerais ajouter que nous avons reçu un montant
supplémentaire de 3,8 millions de dollars en soutien à
l’installation de défibrillateurs externes automatisés et à la
5:64
National Finance
5-2-2014
arenas across Canada. This was an agency commitment
announced by the Prime Minister in April, in collaboration with
the Heart and Stroke Foundation.
formation connexe, dans les arénas de hockey récréatifs au
Canada. Il s’agissait d’un engagement de l’agence annoncée par le
premier ministre en avril, en collaboration avec la Fondation des
maladies du cœur et de l’AVC.
Mr. Chair and honourable senators, the agency has moved
steadily to implement its commitments for this fiscal year.
Monsieur le président, honorables sénateurs, l’agence a pris des
mesures pour respecter les engagements qu’elle a pris pour
l’exercice en cours.
[Translation]
[Français]
As we move into the years ahead, our efforts will be guided by
a sound commitment to leadership, innovation and action in
public health.
Au cours des prochaines années, nos efforts seront orientés par
un engagement sincère envers le leadership, l’innovation et les
interventions en matière de santé publique.
I believe that our Main Estimates reflect a robust organization
that continues to make progress in implementing that
commitment.
Je crois que notre Budget principal des dépenses témoigne de la
robustesse de notre organisation et des progrès qu’elle continue
d’accomplir vers la mise en œuvre de cet engagement.
Thank you for your time. We will be happy to take your
questions.
Merci de votre attention. Nous serons heureux de répondre à
vos questions.
[English]
[Traduction]
I want to add that from the invitation I understood you are
quite interested in talking directly to our ADMs, so I will do my
best to refer any technical or content questions to them. We have
all three of them to answer any of your questions tonight.
Permettez-moi d’ajouter que je comprends, d’après votre
invitation, que vous aimeriez beaucoup parler directement à nos
SMA, alors je ferai de mon mieux pour leur renvoyer les questions
de nature technique et les questions de fond. Les trois sont avec
nous ce soir pour répondre à vos questions.
The Deputy Chair: Thank you very much, Dr. Taylor. Maybe
following up on your suggestion, in the documentation that we
have received we have numbers. Is Mr. Beaudoin your financial
officer?
Le vice-président : Merci beaucoup, docteur Taylor. Je prends
note de votre suggestion. Justement, les documents que nous
avons reçus contiennent des chiffres. Est-ce que M. Beaudoin est
votre dirigeant principal des finances?
Can you give us an overview of these numbers that we’ve
received so that we understand the budget and where the budget is
going? We have had a net decrease in the write-up by Dr. Taylor
of $37.2 million, but then we had received $15.2 million for the
International Health Grants Program and another $5.4 million
and another $3.8 million. Are those offset?
Pouvez-vous nous expliquer brièvement les chiffres que nous
avons reçus pour qu’on sache à quoi s’en tenir avec le budget?
On voit une baisse nette de 37,2 millions de dollars dans la
réévaluation donnée par le Dr Taylor, mais on avait reçu
15,2 millions de dollars pour le Programme de subventions
internationales à la santé, de même que 5,4 millions et encore
3,8 millions. Est-ce que ces montants ont été compensés?
Would you give us an overview of the finance? And then
there’s a lot of material that the rest of our senators probably
would like to get into in terms of their questioning.
Pourriez-vous nous donner un aperçu de la situation
financière? Les membres du comité auront beaucoup d’autres
questions à vous poser par la suite.
Carlo Beaudoin, Chief Financial Officer, Public Health Agency
of Canada: In terms of our Main Estimates you’ve seen that we
have $579 million in total appropriations. That includes both the
sum of our existing appropriation plus the adjustments, which
were the increases and decreases to which Dr. Taylor referred. It’s
divided into four program activity areas. Of that, $133 million is
to public health infrastructure, and the $15 million for
International Health Grants was related to public health
infrastructure. That’s where that funding went, as well as a
decrease in that activity from the previous year for the JC Wilt
Infectious Diseases Research Centre.
Carlo Beaudoin, dirigeant principal des finances, Agence de la
santé publique du Canada : Vous avez vu que le Budget principal
des dépenses prévoit au total des crédits de 579 millions de
dollars. Cela inclut les crédits actuels et les rajustements, soit les
augmentations et les réductions dont a parlé le Dr Taylor. Le tout
est divisé en quatre activités de programme. Là-dessus,
133 millions de dollars vont à l’infrastructure de la santé
publique, et les 15 millions accordés pour le Programme de
subventions internationales à la santé sont liés à l’infrastructure
de la santé publique. C’est à cela que le financement a été
consacré, et c’est aussi dans cette activité qu’a été appliquée la
réduction de l’année précédente pour le Centre de recherche sur
les maladies infectieuses JC Wilt.
5-2-2014
Finances nationales
5:65
Our health promotion and disease prevention has $308 million
this year in our Main Estimates. There are various increases and
decreases there. The majority of them relate to the economic
action plan; about $28 million of that is economic action plan.
Le Budget principal des dépenses prévoit cette année 308
millions de dollars pour la promotion de la santé et la prévention
des maladies. Il y a eu différentes augmentations et réductions à
cet égard. La majorité d’entre elles sont liées au plan d’action
économique; environ 28 millions de dollars sont attribuables au
plan d’action économique.
In the area of health security, our Main Estimates have
$47 million. The primary reduction there was a reduction of
$11 million for the National Antiviral Stockpile that Dr. Taylor
referred to, and of course we have had some internal services. We
have $90 million. That was a reduction. Most of the reductions to
the internal services related to the economic action plan and a
restructuring of our back office and sharing of services with
Health Canada. We have moved to a shared partnership with
Health Canada for all of our corporate functions.
Pour ce qui est de la sécurité en matière de santé, le Budget
principal des dépenses prévoit 47 millions de dollars. La
principale réduction est celle de 11 millions de dollars pour la
Réserve nationale d’antiviraux à laquelle le Dr Taylor a fait
référence. Il y avait bien sûr les services internes, à 90 millions de
dollars. Il s’agit d’une réduction. La plupart des réductions
appliquées à ce secteur sont attribuables au plan d’action
économique et à la restructuration de notre bureau
administratif et au partage de services avec Santé Canada. Nous
avons fait la transition vers un partenariat de services partagés
avec Santé Canada pour toutes nos fonctions ministérielles.
The Deputy Chair: Do you have enough funding to deliver on
your mandate?
Le vice-président : Avez-vous suffisamment de fonds pour
remplir votre mandat?
Mr. Beaudoin: I believe we have enough funding to deliver on
our mandate. What you’ll find is that most of the reductions that
were made related to streamlining of administrative functions,
reduction in travel and reduction in administration, and we’ve
restructured most of our administrative offices. I believe we have
enough to deliver on our mandate.
M. Beaudoin : Je crois que c’est suffisant pour remplir notre
mandat. Vous verrez que la plupart des coupes sont dues à la
rationalisation des fonctions administratives, à la réduction des
déplacements et de l’administration, et nous avons restructuré la
plupart de nos bureaux administratifs. Je pense que nous avons
assez de fonds pour remplir notre mandat.
The Deputy Chair: The question we always ask is what about
your staff cutbacks? How many people have been affected by any
of these reductions?
Le vice-président : La question qu’on pose toujours est « qu’en
est-il de la réduction de votre effectif? » Combien d’employés ont
été touchés par ces compressions?
Mr. Beaudoin: There were 300 people affected in the
organization as a result of these reductions.
M. Beaudoin : Environ 300 personnes ont été touchées par les
compressions dans notre organisation.
The Deputy Chair: What is the total number of people in the
organization?
Le vice-président : Combien y a-t-il d’employés dans votre
organisation?
Mr. Beaudoin: We have 2,500 people in the organization after
the reductions.
M. Beaudoin : Après les compressions, l’organisation compte
2 500 employés.
[Translation]
[Français]
Senator Bellemare: It is quite timely that we are meeting with
you this evening because, at our last meeting, those of us on the
Standing Senate Committee on Social Affairs, Science and
Technology were discussing an issue that had to do with your
agency, but I do not see any mention of it in the financial
documents. I am referring to the abuse and misuse of prescription
drugs.
La sénatrice Bellemare : Ça tombe bien que l’on vous rencontre
ce soir, parce que la réunion que nous avons eue antérieurement
au Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences
et de la technologie traitait d’un sujet qui touche votre agence. Je
ne vois toutefois pas de mention à ce sujet dans les documents
financiers; je veux parler de la question de l’usage excessif et de la
mauvaise utilisation des médicaments prescrits.
The Standing Senate Committee on Social Affairs, Science and
Technology is currently examining the issue. We have met with
many witnesses, and all of them have told us this is a major public
health problem. As senators, we are listening to what they have to
say and we are really getting the sense that the problem is so big it
is systemic. The abuse and misuse of medication is so widespread
that it is affecting public health and possibly even the mortality
rate.
Le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des
sciences et de la technologie procède à une analyse de ce dossier.
On rencontre plein de gens et tous ceux qui viennent nous voir
nous disent que c’est un problème de santé publique majeur.
À titre de sénateurs, nous les écoutons et il semble vraiment que ce
soit systémique tellement le problème est majeur. On parle d’un
problème d’abus et de mauvaise utilisation des médicaments, de
telle sorte que la santé et même les taux de mortalité peuvent en
être affectés.
5:66
National Finance
5-2-2014
We were told that it was tied to a whole host of factors.
Physicians prescribe drugs, which people want so they can get
better quickly. There is an information void; people are
pharmacist shopping. And everyone we meet with is coming to
the same conclusion: more data is needed. As I understand it,
your organization collects data and a federal agency has to be the
one to deal with that.
On nous explique que ce problème est lié à un ensemble de
facteurs. On prescrit des médicaments et les gens veulent des
médicaments pour se soigner rapidement; l’information n’est pas
là; les gens vont magasiner parmi les pharmaciens. Et tous les gens
que l’on rencontre en arrivent à la même conclusion, à savoir qu’il
faut plus de données. Et je comprends que vous êtes des
collecteurs de données et qu’il faut une agence fédérale pour
s’occuper de cela.
Has your agency been made aware of this problem? What is
your take on the scope of the problem? Is it worth allocating
money to the issue? Perhaps you already have. I would like to
hear what you have to say on the matter.
Votre agence a-t-elle été sensibilisée à l’existence de ce
problème? Quelle est votre appréciation de l’ampleur de ce
problème? Est-ce que ça mériterait qu’il y ait des budgets qui y
soient alloués? Peut-être même que vous en avez déjà. J’aimerais
vous entendre à ce sujet.
[English]
[Traduction]
Dr. Taylor: I can address that. I was involved personally in the
minister’s round tables on prescription drug abuse in Toronto a
couple of weeks ago. The agency has not been fully engaged in
this issue. The exception to that is the take-back-your-drugs day.
We were engaged to try to help Health Canada, who promoted
that and had the local public health people involved with that.
Dr Taylor : Je peux répondre à votre question. J’ai moi-même
pris part aux tables rondes du ministre sur la surconsommation de
médicaments d’ordonnance qui ont eu lieu à Toronto il y a
quelques semaines. L’agence n’a pas participé activement à ce
dossier, à l’exception de la journée nationale de retour de
médicaments. L’agence a prêté main-forte à Santé Canada, qui
assurait la promotion de cette journée et qui a sollicité l’appui des
intervenants locaux de la santé publique.
The point we tried to make at the round table is that it’s a very
big issue and it’s not just about doctors prescribing too many
drugs and their being abused. The point I tried to make is the love
affair that Canadians have with drugs. From the moment children
are born they’re exposed to drugs. We train our young mothers
that when your child had a bit of a fever, give them some Tylenol.
In fact, when I was practising, we used to advise prior to
immunization to take some Tylenol just in case they had a fever.
Le message que nous avons tenté de faire passer à la table
ronde est que c’est un problème énorme et que la
surconsommation de médicaments n’est pas uniquement
attribuable à la prescription abusive de la part des médecins.
J’ai voulu faire valoir que les Canadiens entretiennent une histoire
d’amour avec les médicaments. Dès la naissance, les enfants sont
exposés à des médicaments. On dit aux jeunes mères de donner du
Tylenol aux enfants qui ont un peu de fièvre. En fait, lorsque je
pratiquais la médecine, on conseillait de donner du Tylenol aux
enfants avant la vaccination, juste au cas où ils auraient de la
fièvre.
Given that kind of sea of drugs that we’re living in, I don’t
think it’s as simple as just doing that. What we try to encourage is
a much more community development health promotion
approach, where the agency has a big role to play in that — a
big role in trying to address the determinants of health. I think the
determinants of health equally affect those folks who have
problems with that. For instance, our understanding is that
Aboriginal groups have large areas of that and that’s directly
related to the determinants of health. We are going to be more
fully engaged.
Étant donné la multitude de médicaments qui sont à notre
portée, je ne pense pas que la solution soit aussi simple. Nous
tentons d’encourager l’adoption d’une approche beaucoup plus
axée sur le développement communautaire et la promotion de la
santé, et l’agence a un rôle de premier plan à jouer à cet égard, car
elle doit s’attaquer aux déterminants de la santé. Je crois que les
déterminants de la santé sont aussi à blâmer lorsque quelqu’un a
des problèmes de surconsommation de médicaments. Par
exemple, on sait que les groupes autochtones sont beaucoup
touchés par ce phénomène, et les déterminants de la santé sont
directement responsables de la situation. Nous allons être plus
proactifs.
On the question about data, the minister asked me that as well.
I think we have enough data to take action. If I recall, the data we
have suggested that 400 people a year in Ontario alone were dying
from drug-related overdoses or drug-related prescription drug
abuse. I believe 25 per cent of youth between 15 and 24 years of
age had used them, and out of that, 20 per cent — which
Pour ce qui est des données, le ministre m’a posé la même
question. Je pense que nous en avons suffisamment pour passer à
l’action. Si je me souviens bien, les données que nous avons
laissent croire qu’en Ontario seulement, 400 personnes meurent
chaque année des suites d’une surdose ou d’une surconsommation
de médicaments d’ordonnance. Je pense que 25 p. 100 des jeunes
5-2-2014
Finances nationales
5:67
translates to 5 per cent of all of our youth in that age group —
have a prescription drug abuse problem. Those are big numbers.
âgés de 15 à 24 ans en ont déjà consommé, et de ce nombre,
20 p. 100 — ce qui correspond à 5 p. 100 de tous les jeunes de ce
groupe d’âge — ont un problème de dépendance aux
médicaments d’ordonnance. C’est énorme.
Where we need data is from the best interventions and where
we can best intervene to help targeted approaches, but I think the
agency has a lot to bring to this. We have started to be engaged.
On manque cependant d’information sur les interventions
optimales et là où il faut intervenir pour contribuer à des
approches ciblées, mais je pense que l’agence peut en faire
beaucoup de ce côté. Nous avons commencé à prendre des
mesures en ce sens.
Again, like I said, the health promotion effects are where we
can provide the most help, as well as the linkages. We’re engaged
with the public health doctors and agencies across the country to
link in from their perspective as well.
Je le répète, pour que la promotion de la santé ait une
incidence, il faut apporter un soutien accru et faire la liaison avec
les différents intervenants. Nous travaillons avec les médecins et
les agences de la santé publique à l’échelle du pays pour avoir leur
son de cloche également.
[Translation]
Senator Bellemare: Does that mean you would revisit budget
allocations if you decided to examine the problem in the future?
[English]
Dr. Taylor: That’s a hard one to answer. Currently for health
promotion, we focus on children, youth, adults and groups,
particularly some of the Aboriginal groups. That health
promotion doesn’t have to be changed at all. It is like healthy
families and some of the family violence work we’re doing doesn’t
have to be changed; this can be included. Ultimately, as the
agency figures out what its role will be more specifically, that may
change and we may need to look at different sources of funding.
At this point in time, I think it fits very nicely with the general
approach and health promotion we’re doing now.
[Translation]
Senator Bellemare: You have given me some reassurance.
[Français]
La sénatrice Bellemare : Cela veut dire qu’il y aura un
reprofilage des budgets si on veut se pencher sur cette
problématique dans le futur?
[Traduction]
Dr Taylor : Il est difficile de répondre à cette question.
À l’heure actuelle, les efforts de promotion de la santé se
concentrent sur les enfants, les jeunes, les adultes et certains
groupes, notamment quelques groupes autochtones. Il n’est pas
nécessaire de changer quoi que ce soit de ce côté. Notre travail sur
les familles en santé et la violence familiale n’a pas à être revu; on
peut l’intégrer au reste. Quand l’agence aura défini clairement le
rôle qu’elle doit jouer, il est possible que les besoins changent et
qu’elle doive solliciter d’autres sources de financement. À ce
moment-ci, tout cadre à mon avis avec l’approche globale et nos
efforts actuels en matière de promotion de la santé.
[Français]
La sénatrice Bellemare : Cela me soulage de vous avoir
entendu.
Senator Hervieux-Payette: If I am not mistaken, a large-scale
study was done on the increased amounts of salt in prepared
foods and recommendations were issued.
La sénatrice Hervieux-Payette : Il me semble qu’une étude très
vaste a été menée sur la hausse du sel dans les aliments préparés et
des recommandations ont été faites à cet égard.
A package of smoked meat, for example, contains
1,500 milligrams of sodium. I am at a loss as to why no agency
or department is engaging in discussions that could lead to more
reasonable amounts of sodium in prepared foods.
Prenons l’exemple d’un emballage de viande fumée dans lequel
on retrouve 1500 milligrammes de sodium. Je ne comprends pas
pourquoi aucune agence, aucun ministère ne tient un dialogue qui
pourrait amener des proportions raisonnables dans les aliments
préparés.
What is more, I still cannot see why cereals in Canada contain
more sugar than they do in the United States. Diabetics have a lot
of trouble finding cereals on the market with acceptable sugar
levels.
Dans le cas des céréales, je ne comprends pas encore pourquoi
on met plus de sucre dans les céréales au Canada qu’aux ÉtatsUnis. Les gens diabétiques ont énormément de problèmes à
trouver des céréales sur le marché qui offre un pourcentage de
sucre acceptable.
When will all food packaging list ingredients and nutritional
value in a standardized and consistent format? You either have to
be a Ph.D. or carry around a computer to be able to compare,
À quand les étiquettes qui donnent la normalisation des
ingrédients et la valeur alimentaire de façon conforme pour tous
les aliments? Il faut presque faire un doctorat ou se promener avec
5:68
National Finance
5-2-2014
two, three or four products because the information is not
presented in a consistent way; the quantities vary and so forth. I
thought you were responsible for ensuring that the public receives
consistent information across the board.
un ordinateur pour pouvoir comparer deux, trois ou quatre
produits par ce que les données ne sont pas indiquées de façon
universelle; les quantités sont différentes, et cetera. Je croyais que
c’était votre rôle de vous assurer que le public soit informé de
façon uniforme.
We cannot ask every Canadian to do that. A lot of people read
food labels, but it is hard to compare products because the
proportions vary from product to product.
On ne peut pas demander à tous les citoyens de le faire.
Beaucoup de gens lisent les étiquettes, mais les comparaisons de
produits sont difficiles parce que les proportions sont différentes
d’un produit à l’autre.
Where do you stand on this whole issue of salt, sugar and
standardization, and when are you going to take action?
Où en êtes-vous avec cette problématique de sel, de sucre et de
normalisation, et quand allez-vous intervenir?
[English]
[Traduction]
Dr. Taylor: Excellent question. Certainly those are big public
health implications you have mentioned.
Dr Taylor : C’est une excellente question. Ce sont effectivement
d’importantes préoccupations pour la santé publique.
We share this role with Health Canada. The levels of salt and
labelling of foods is a Health Canada responsibility. We work
closely with the Office of Nutrition Policy and Promotion.
Nous partageons cette responsabilité avec Santé Canada. La
normalisation des quantités de sel et de l’étiquetage des aliments
est la responsabilité de Santé Canada. Nous travaillons
étroitement avec le Bureau de la politique et de la promotion de
la nutrition.
In terms of cereals and sugars, we have the lead for diabetes,
and it is an extremely important issue with our diabetes folks and
obesity. Some of the work we have been doing focuses on healthy
living, increased physical activity, adequate nutrition and making
sure that there’s a wide variety of foods, which is some of the
health promotion work we do.
Pour ce qui est des céréales et du sucre, nous sommes en tête
pour le diabète, et c’est un enjeu extrêmement important pour les
diabétiques et les personnes souffrant d’obésité. Certaines de nos
initiatives de promotion de la santé encouragent les gens à
adopter un mode de vie sain, à faire plus d’exercice et à avoir une
alimentation saine et variée.
But Health Canada has the lead for the two areas, in particular
the salt and the labelling. Perhaps some of my ADM colleagues
have something to add.
Mais Santé Canada est en charge de ces deux secteurs,
notamment en ce qui concerne le sel et l’étiquetage. Mes
collègues SMA ont peut-être quelque chose à ajouter à ce sujet.
Senator Hervieux-Payette: Thousands of people die each year
from this problem.
La sénatrice Hervieux-Payette : C’est un fléau qui tue des
milliers de personnes chaque année.
Kim Elmslie, Acting Assistant Deputy Minister, Health
Promotion and Chronic Disease Prevention Branch, Public
Health Agency of Canada:
Kim Elmslie, sous-ministre adjointe par intérim, Direction
générale de la promotion de la santé et de la prévention des
maladies chroniques, Agence de la santé publique du Canada :
Good evening and thank you for that important question. I
just want to reiterate what Dr. Taylor indicated about the work
that Health Canada is doing in this area and the work that we do
to support the development of the evidence base around the types
of nutritious foods that are required.
Bonsoir et merci d’avoir posé cette importante question. Je
veux simplement réitérer les propos du Dr Taylor concernant le
travail de Santé Canada à cet égard et le travail que nous faisons
pour appuyer l’élaboration d’une base de données sur les types
d’aliments nutritifs dont nous avons besoin.
Also, I wanted to draw to your attention to the fact that
because of the partnership work we’re doing with pharmacists, for
example, across the country, we have put in place a specific tool
called CANRISK. I hope you around the table have heard of
CANRISK. It is an education tool for Canadians that they can
access in their pharmacies to determine their risk of diabetes.
Once they have gone through the tool, they can then speak to
their pharmacist about the kinds of things you are referring to
with regard to changes in lifestyle behaviours, better nutrition and
better physical activity so that they reduce their risk of developing
diabetes.
Je veux aussi attirer votre attention sur le fait que grâce au
partenariat que nous entretenons avec les pharmaciens à l’échelle
du pays, par exemple, nous avons mis en place un outil qui
s’appelle « CANRISK ». J’espère que vous en avez entendu
parler. Il s’agit d’un outil éducatif pour les Canadiens qui permet
de déterminer les risques de diabète et qu’on peut se procurer dans
les pharmacies. Après avoir passé l’outil en revue, on peut discuter
avec son pharmacien des facteurs dont vous venez de parler,
c’est-à-dire modifier son style de vie, manger mieux et bouger
davantage, de façon à réduire les risques de diabète.
5-2-2014
Finances nationales
From a public health perspective, a great deal of our role is
working with our partners to develop those kinds of tools so that
Canadians are better informed and know about their own risks so
that they can take action and can support their families in taking
action in prevention of diseases like type 2 diabetes.
[Translation]
5:69
Du point de vue de la santé publique, notre travail consiste en
grande partie à collaborer avec nos partenaires pour élaborer des
outils de ce genre, de façon à ce que les Canadiens soient mieux
informés et qu’ils sachent quels risques les guettent pour pouvoir
prendre les mesures nécessaires et aider leur famille à prévenir les
maladies comme le diabète de type 2.
[Français]
Senator Hervieux-Payette: Walk down the supermarket aisle,
and Canada does not have that many supermarkets; in fact, there
are fewer and fewer of them. There are a few widespread
American chains and a few Canadian ones. There are not even
that many manufacturers, so it would not be hard for the
government to do something. Once you have talked to Kellogg’s,
there are not that many others left. Some 90 per cent of products
have excessive amounts of sugar; that leaves just 10 per cent.
There are easily 40 kinds of cereal on the shelf, which means
consumers have to read the nutrition tables on 40 cereal boxes,
and when they switch supermarkets, they are not in the same
place.
La sénatrice Hervieux-Payette : Si vous allez dans une rangée
d’un supermarché et il n’y a pas tellement de sortes de
supermarchés au Canada. Il y en a de moins en moins. Il existe
quelques chaînes américaines sur de larges échelles et quelques
chaînes canadiennes. Même les fabricants sont peu nombreux; ce
n’est donc pas difficile pour le gouvernement d’intervenir. Une
fois que vous avez parlé à Kellogg’s, il n’y a pas beaucoup
d’autres partenaires. On parle de 90 p. 100 des produits qui ont
des doses excessives de sucre; il ne reste que 10 p. 100. Songez
qu’il peut y avoir facilement 40 sortes de céréales sur une même
rangée et que vous devez lire les tableaux nutritionnels des
40 sortes et quand vous changez de supermarché, elles ne sont pas
à la même place.
So when I hear you say we have to educate the public, I think
you are dreaming in technicolour. It is up to the government to
take the lead.
Alors, lorsque je vous entends nous dire qu’il faut éduquer le
public, je crois que vous rêvez en couleur. C’est au gouvernement
de prendre le leadership.
On the salt issue, it was the government that conducted and
paid for the study, and no measures have been taken yet. In the
meantime, thousands of Canadians are dying every year from
problems related to high blood pressure. And sugar, obviously, is
tied to diabetes and obesity.
Pour le sel, l’étude a été faite et payée par le gouvernement et
n’est pas encore mise en place. Pendant ce temps, des milliers de
personnes décèdent de problèmes causés par l’hypertension
artérielle chaque année. Quant au sucre, c’est évidemment des
problèmes de diabète et tous les problèmes de surpoids.
Mr. Chair, I would strongly support a public health action
plan. I would love to see money going to prime time ads, during
hockey games and such, telling people they are killing themselves
little by little. This is a problem that affects everyone. It is not true
that each individual will understand what they need to.
Prevention is one of your core functions, and the industry has
very few players.
Monsieur le président, je serai une grande partisane d’un plan
d’action sur la santé. J’aimerais bien qu’on utilise des fonds en
publicité, aux heures de grande écoute, pendant les parties de
hockey et qu’on dise aux gens qu’ils sont en train de se tuer à petit
feu. Cela touche tout le monde. Ce n’est pas vrai que chaque
individu va comprendre quelque chose. Vous avez un rôle de
prévention à la base avec très peu de joueurs dans l’industrie.
What steps have you taken in terms of the industry to make
sure that the products people consume are safe for their health?
Quels efforts avez-vous faits avec l’industrie pour que les gens
puissent consommer des produits sécuritaires?
[English]
[Traduction]
The Deputy Chair: Maybe before you answer that, this is a
segue to follow. I’m listening to the question, and my
understanding of it is who is in charge of making sure there’s
consistency of labelling so that the consumer gets the exact facts
and there’s consistency amongst the producers? As Senator
Hervieux-Payette said, there are not a great number of
manufacturers; this is an industry that has three or four big
players. Could you help us there, Dr. Taylor?
Le vice-président : Permettez-moi d’enchaîner avant que vous
ne répondiez à la question. Voici comment j’interprète la
question : on veut en fait savoir qui est chargé de voir à
l’uniformité de l’étiquetage, pour que les consommateurs aient les
faits exacts et que les producteurs appliquent des normes
uniformes? Comme la sénatrice Hervieux-Payette le disait, il n’y
a pas tant de fabricants que cela dans ce secteur; il y a trois ou
quatre grands joueurs. Pourriez-vous nous éclairer, docteur
Taylor?
Dr. Taylor: Sure. My understanding is that that is Health
Canada’s role. I agree with you; I have a hard time interpreting
the labels myself, and I would think of myself as a relatively
sophisticated consumer.
Dr Taylor : Bien sûr. Si je ne m’abuse, c’est le rôle de Santé
Canada. Je suis d’accord avec vous; j’ai moi-même du mal à bien
interpréter les étiquettes, et j’ose croire que je suis un
consommateur plutôt averti.
5:70
National Finance
5-2-2014
My understanding of Health Canada’s role is that they’ve
committed to simplifying. We’ll need to confirm directly with
Health Canada on that, but that’s their job.
Je crois que Santé Canada s’est donné la mission de simplifier
l’étiquetage. Il faudra confirmer auprès de Santé Canada, mais je
pense que c’est sa responsabilité.
It is interesting to note, though, I used to manage the
cardiovascular file a million years ago before Ms. Elmslie
started looking after it. At that time, when salt was a big issue,
Campbell’s Soup Company in particular was quietly reducing
their salt content. They didn’t advertise it; they were doing it as
trying to be good corporate citizens on their own, which is quite
interesting. I have lost track of where they are now, but I think
manufacturers are quite aware.
Il est cependant intéressant de noter ceci. Il y a un million
d’années, avant que Mme Elmslie prenne charge du dossier, c’est
moi qui dirigeais les efforts entourant la santé cardiovasculaire.
À l’époque, quand le sel est devenu problématique, les Soupes
Campbell ont commencé à réduire discrètement la quantité de sel
dans leurs produits. Il n’y a pas eu de battage publicitaire autour
de cela; l’entreprise le faisait simplement par responsabilité
sociale, ce qui est très intéressant. Je ne sais pas exactement
qu’elle est la situation aujourd’hui, mais je pense que les
fabricants connaissent très bien les risques.
Many manufacturers are coming up with healthier foods,
healthier choices, reduced salt and reduced fat, and they’re
labelling it as such. I’m not making an advertisement for any large
multinational chain, but some of them have identified. The Heart
and Stroke Foundation would work with them to help with heart
healthy choices with their little heart check. There are a variety of
interventions, and the NGOs are interested in this and have been
for quite some time. Back to the question on the labelling, that’s a
Health Canada responsibility.
Beaucoup de fabricants présentent des aliments plus sains, des
choix santé, des produits à faible teneur en sel et en gras, et les
produits sont étiquetés comme tels. Je ne veux pas faire de
publicité pour quelque multinationale que ce soit, mais certaines
se sont démarquées. La Fondation des maladies du cœur et de
l’AVC travaillent de concert avec elles pour aider les
consommateurs à reconnaître les choix judicieux pour la santé
cardiovasculaire grâce au logo « Visez santé ».On intervient de
différentes façons, et les ONG s’intéressent à la question depuis
un bon moment déjà. Pour revenir à votre question sur
l’étiquetage, c’est la responsabilité de Santé Canada.
Senator Hervieux-Payette: Just a short comment. Why do they
have to reduce? We have cans of Campbell’s with 250 milligrams
per can, and it used to be 500 milligrams. I follow all that. I don’t
buy much soup in a can — I make it myself — but it comes from
the United States; it doesn’t come from us. It is the same thing
with the reduction of sugar. There’s no reason in the world why
we have a higher level of sugar for the same cereal sold by
Kellogg’s in Canada than what they have in the United States. In
the United States, they have about one third less sugar.
La sénatrice Hervieux-Payette : Je me permets un court
commentaire. Pourquoi faut-il réduire la quantité de sel?
Les boîtes de soupe Campbell contiennent aujourd’hui
250 milligrammes de sodium, alors qu’elles en contenaient
500 milligrammes auparavant. Je suis tout cela. Je n’achète pas
souvent de soupes en conserve — je les prépare moi-même —,
mais cela nous vient des États-Unis, pas d’ici. Il en va de même
pour le sucre. Il n’y a absolument aucune raison valable pour
justifier que les céréales Kellogg’s vendues au Canada contiennent
plus de sucre que les mêmes céréales vendues aux États-Unis. Aux
États-Unis, ces céréales contiennent 30 p. 100 moins de sucre
qu’ici.
No matter who is responsible, three organizations are working
together: Health Canada, your group and CFIA. You should
have a common approach to all these things.
Peu importe à qui incombe cette responsabilité, trois
organisations travaillent main dans la main : Santé Canada,
votre groupe et l’ACIA. Vous devriez avoir une approche
commune face à ce genre de chose.
The Deputy Chair: Is there any way you might be able to give
us some form of response to the question of the issue of leadership
with industry? Besides having these individual groups that will
work directly with them, if you folks are in charge strategically of
this particular effort, could you send us a simple overview or plan
of who does what?
Le vice-président : Pouvez-vous nous éclairer à savoir qui
assure le leadership auprès de l’industrie? À part travailler
directement avec des groupes distincts, si votre organisation a la
responsabilité stratégique de cette initiative en particulier,
pourriez-vous nous envoyer un bref aperçu ou un plan de qui
fait quoi?
Dr. Taylor: Absolutely. Delighted to do that.
The Deputy Chair: If you could give that to our clerk, that
would be fantastic.
Dr Taylor : Absolument. Je vous le ferai parvenir avec plaisir.
Le vice-président : Si vous pouviez le transmettre à notre
greffière, ce serait fantastique.
5-2-2014
Finances nationales
5:71
Dr. Taylor: We certainly can. We can consult and make sure
our Health Canada and CFIA colleagues are on the same page.
We will put this into the response if that makes sense.
Dr Taylor : Certainement. Nous pouvons consulter nos
collègues de Santé Canada et de l’ACIA pour vérifier que tout
le monde soit sur la même longueur d’onde. Nous pouvons
l’inclure à la réponse que nous allons vous transmettre.
The Deputy Chair: That would be great. I apologize,
Ms. Elmslie; your role is exactly what? As the temporary chair I
should have been asking you the question.
Le vice-président : Ce serait parfait. Pardonnez-moi, madame
Elmslie, mais quel est votre rôle exactement? Comme j’agis à titre
de président temporaire, j’aurais dû vous poser la question.
Ms. Elmslie: I’m the Acting Deputy Minister of the Health
Promotion and Chronic Disease Prevention Branch in the Public
Health Agency.
Mme Elmslie : Je suis la sous-ministre adjointe par intérim de
la Direction générale de la promotion de la santé et de la
prévention des maladies chroniques, de l’Agence de la santé
publique.
The Deputy Chair: That’s a mouthful. Congratulations. I think
we have someone who may need medical attention. Senator
Ataullahjan, are you okay?
Le vice-président : C’est tout un contrat, félicitations. Je crois
que quelqu’un a besoin de soins médicaux. Sénatrice Ataullahjan,
est-ce que ça va?
Senator Ataullahjan: Yes. I want to stay. I have an important
question I would like to ask.
La sénatrice Ataullahjan : Oui, je veux rester. J’ai une question
importante à poser.
The Deputy Chair: You have a question.
Le vice-président : Vous avez une question.
Senator Ataullahjan: She has me on the list.
La sénatrice Ataullahjan : Mon nom est sur la liste.
The Deputy Chair: We have you on the list. You are up.
Le vice-président : Oui, vous y êtes et c’est à vous.
Senator Ataullahjan: Thank you. Listening to the news
yesterday, which is in line with what Senator Hervieux-Payette
said, they were saying that the new research is showing that sugar
triples the risk of heart attacks, but there are no set guidelines.
What is too much sugar?
La sénatrice Ataullahjan : Merci. J’écoutais les nouvelles hier
soir, et comme le disait la sénatrice Hervieux-Payette, on apprend
que selon de nouvelles recherches, le sucre vient tripler les risques
de crise cardiaque, mais aucune ligne directrice n’est établie. Que
veut-on dire par « trop de sucre »?
For someone like me, I think most of us have a problem
reading what is on the back of a package. You get to the third line
and you say, ‘‘I don’t know what they’re talking about.’’
Je crois que la plupart des gens, moi la première, ont de la
difficulté à comprendre le verso des emballages. Arrivé à la
troisième ligne, on se demande : « Mais de quoi ils parlent? »
Can it be simplified? We need definite guidelines: This is too
much sugar and this is not too much sugar, if there is such a thing.
Pourrait-on simplifier cela? Nous avons besoin de lignes
directrices claires : tant de sucre, c’est trop, et tant, ça va.
Si c’est possible de tirer une telle ligne.
Dr. Taylor: I saw that report with interest as well. Having
managed the cardiovascular disease file, I was quite amazed to see
that.
Dr Taylor : J’ai écouté ce reportage avec intérêt également.
Pour avoir déjà géré le dossier des maladies cardiovasculaires, j’ai
trouvé cela très intéressant.
For the guidelines to simplification, the best place to look is
Canada’s Food Guide. Again, that comes from Health Canada,
and we work with them on that. That’s an attempt to simplify to
promote certain types of food. Certainly with diabetics, you
suggest and encourage them to avoid all kinds of high-sugar
foods. Canada’s Food Guide has a pictorial representation. The
intent is to simplify it and choose from the various groups in the
guide itself.
Pour ce qui est des lignes directrices qui permettraient de
simplifier tout cela, le mieux est de se référer au Guide alimentaire
canadien, produit par Santé Canada et auquel nous contribuons
également. On tente ainsi de simplifier les choses et de
promouvoir certains types d’aliments. Pour les diabétiques, on
les encourage à éviter toute forme d’aliments riches en sucre. Le
Guide alimentaire canadien contient une représentation
graphique. Le but est de simplifier les choses et d’aider à faire
des choix parmi les groupes représentés dans le guide.
We can include that as part of the response as well, and I’m
sure you have seen Canada’s Food Guide; they intended to
simplify it so it is easy for Canadians to understand. It tells you
how to measure portion sizes, what you can put in your palm,
et cetera. Certainly it doesn’t recommend high-sugar things, like
chocolate cakes, et cetera.
Cela peut faire partie des mesures à prendre, et je suis sûr que
vous connaissez le Guide alimentaire canadien; on a voulu le
simplifier pour faciliter la tâche des Canadiens. Il indique
comment mesurer les portions — dans la paume de la main, et
cetera. Il ne recommande certainement pas des aliments riches en
sucre, comme les gâteaux au chocolat.
Senator Ataullahjan: Thank you.
La sénatrice Ataullahjan : Merci.
5:72
National Finance
5-2-2014
The Deputy Chair: You see such health-conscious senators. I’m
getting a little upset I ate too much chocolate cake at supper
tonight. Go ahead, senator.
Le vice-président : Nos sénateurs sont tellement soucieux de
leur santé. Je suis un peu mal à l’aise d’avoir mangé trop de gâteau
au chocolat au souper ce soir. Allez-y, madame la sénatrice.
Senator Ataullahjan: When you were speaking in your
presentation, you said that you consider at risk the Aboriginal
and northern populations and that they continue to experience
high rates of chronic infectious diseases. The thing that interests
me, because of the work that I do with the IPU and worldwide
with maternal and infant health, is the state of Aboriginal
maternal health.
La sénatrice Ataullahjan : Dans votre exposé, vous disiez que
les populations autochtones et du Nord sont à risque et qu’elles
affichent toujours des taux élevés de maladies infectieuses
chroniques. Ce qui m’intéresse, à cause du travail que je fais
avec l’Union interparlementaire et à l’échelle internationale pour
la santé infantile, c’est de connaître la situation de la santé
maternelle chez les Autochtones.
Dr. Taylor: We have a couple of programs to support
Aboriginal maternal health. I should ask Ms. Elmslie to give
some specifics in that area. That falls in her area. There are a
couple of programs we have been working on for quite some time.
Dr Taylor : Nous avons quelques programmes qui soutiennent
la santé maternelle chez les Autochtones. Je devrais demander à
Mme Elmslie de vous donner plus de détails à ce sujet. C’est de
son ressort. Nous travaillons à quelques programmes depuis un
bon moment.
Ms. Elmslie: Thank you for the question. We have a number of
programs in the Public Health Agency that are focused on helping
vulnerable children and at-risk families become healthier and
maintain good health.
Mme Elmslie : Merci pour la question. L’Agence de la santé
publique offre différents programmes qui visent à aider les enfants
vulnérables et les familles à risque à améliorer leur état de santé et
à se garder en forme.
In particular, the Community Action Program for Children
that we administer has been running since the early 1990s, and it
is focused on helping vulnerable families in a whole variety of
different ways, the practical way of good nutrition for children,
developing positive relationships, resilience to support positive
mental health and well-being.
Nous administrons notamment le Programme d’action
communautaire pour les enfants, qui a été lancé au début des
années 1990 et qui vise à aider les familles vulnérables de maintes
façons, notamment en leur enseignant des moyens pratiques pour
assurer la bonne alimentation des enfants, développer des
relations positives, et faire preuve de résilience en vue d’assurer
son bien-être et sa santé mentale.
All of these programs are based on the premise that if you start
early and you give kids the best possible start in life, then over the
life course they’re going to experience good mental and physical
health, and hopefully the rates of chronic diseases will go down.
Tous ces programmes partent du principe que les enfants qui
connaissent un bon départ dans la vie vont plus tard préserver une
bonne santé mentale et physique, et avec un peu de chance, les
taux de maladies chroniques vont diminuer.
The Community Action Program for Children is one of our
large programs. The Canada Prenatal Nutrition Program is
another one, complementary to the Community Action Program.
Le Programme d’action communautaire pour les enfants est un
de nos grands programmes. Le Programme canadien de nutrition
prénatale en est un autre, et celui-ci vient compléter le Programme
d’action communautaire.
And our Aboriginal Head Start in Urban and Northern
Communities is another program we administer and is shown
through evaluations to be a very effective way of giving children a
good start in life, getting them ready for school.
Nous offrons aussi le Programme d’aide préscolaire aux
Autochtones dans les collectivités urbaines et nordiques, ou
PAPACUN, qui, d’après les évaluations, est très efficace pour
assurer aux enfants un bon départ dans la vie et pour les préparer
à l’école.
We are quite pleased to see the positive evaluations coming out
of these programs because they are long-standing and they’re
developed and delivered in communities, and we believe that
communities are the best place to know what’s required for their
populations. There is no one-size-fits-all.
Nous sommes bien contents de constater les évaluations
positives que reçoivent ces programmes, qui existent depuis
longtemps et qui sont conçus et administrés au sein des
collectivités; en effet, c’est le meilleur endroit pour savoir ce
dont le peuple a besoin. Il n’existe pas de solution universelle.
When we travel across the country and visit these programs, we
can see how they’re adapting to the particular circumstances and
cultures in which they are delivered. The group of children’s
programs is an important part, and the basis for what we’re
doing.
Lorsqu’on parcourt le pays et qu’on voit comment ces
programmes sont appliqués, on peut constater comment ils ont
été adaptés aux circonstances particulières et à la culture du
milieu. Les programmes qui ciblent les enfants jouent un rôle
important et servent de fondement à notre travail.
5-2-2014
Finances nationales
5:73
I would also like to point to work we’re doing under our
innovation strategy, which is designed to help communities
develop new ways of promoting good health and preventing
disease in their communities.
J’aimerais également souligner le travail que nous réalisons
dans le cadre de notre stratégie d’innovation, qui est conçue pour
aider les collectivités à trouver de nouvelles façons de promouvoir
la santé du peuple et de prévenir les maladies.
For example, right now, the focus is on mental health
promotion and healthy weights, helping children and their
families achieve a healthy weight across the life course.
Par exemple, l’attention est actuellement portée sur la
promotion de la santé mentale et du poids santé, dans le but
d’aider les enfants et les familles à maintenir un poids santé pour
la vie.
These programs start to connect because they start to identify
the most effective practices. Our objective is to say if we can
identify effective practices in one context, it provides an
opportunity for us to help scale them up in other communities,
and so that’s the premise behind the work that we’re doing
through those programs.
Ces programmes commencent à toucher la cible parce qu’ils
reconnaissent d’abord les pratiques les plus efficaces. Notre
objectif, c’est que si nous trouvons des pratiques efficaces dans un
milieu, nous pourrons contribuer à les intégrer à d’autres
collectivités. Voilà donc le principe qui se cache derrière notre
travail entourant ces programmes.
The Deputy Chair: How do you measure the effectiveness? And
when you compare a program you had since the 1990s and it
continues to exist today, have you tracked it? Do you have
numbers, and have you been able to give statistics that the
average Canadian can understand?
Le vice-président : Comment mesurez-vous l’efficacité des
programmes? À des fins de comparaison, avez-vous fait le suivi
des programmes en place depuis les années 1990 et qui existent
encore? Avez-vous des chiffres? Avez-vous pu recueillir des
données qu’un simple citoyen pourrait comprendre?
Ms. Elmslie: We do evaluations of the programs; we collect
data and track over time how the programs are doing. Right now
we’re working on improvements to our performance measures.
We want to get a lot better at understanding precisely what within
these programs are the things that are working and get better at
measuring them. While we have evaluation evidence and some
specifics, we need more to understand better and to use those
numbers so that we can improve the programs and help others
start to incorporate these programs into their systems.
Mme Elmslie : Nous évaluons les programmes : nous
recueillons des données et vérifions leur rendement au fil du
temps. Nous sommes d’ailleurs en train de chercher à améliorer
nos mesures de rendement. Nous voulons bien mieux comprendre
ce qui fonctionne exactement dans les programmes et pouvoir
mieux en mesurer les différents volets. Même si nous avons des
données d’évaluation et certains détails, il nous faut plus
d’information pour mieux comprendre et pour que les chiffres
permettent d’améliorer les programmes et de faciliter leur
intégration dans les systèmes.
The Deputy Chair: Dr. Taylor, looking at the Community
Action Program for Children, the prenatal program and your
Aboriginal Head Start program, if you had a summary, even onepage with some numbers, to give the committee feedback, it
would be helpful to see the level of sophistication you have.
Without the proper feedback systems, it’s really hard to
understand exactly where you’re at.
Le vice-président : Docteur Taylor, je m’intéresse au
Programme d’action communautaire pour les enfants, ou
PACE, au programme prénatal et au PAPACUN. Pourriezvous nous remettre un résumé de ces programmes, ou même une
page de chiffres? Il nous serait utile de voir la complexité de vos
programmes. Sans un bon système de retour d’information, nous
pouvons très difficilement comprendre où vous en êtes
exactement.
Dr. Taylor: Absolutely delighted to do that. Just to emphasize
what Ms. Elmslie is saying, our evaluation is that the Aboriginal
Head Starts have been highly successful and really do make a
difference in the lives of Aboriginal children. We’re delighted to
put that together for you.
Dr Taylor : Je serais très heureux de le faire. Comme
Mme Elmslie l’a dit, notre évaluation révèle que le PAPACUN
est très réussi et influence vraiment le cours de la vie des enfants
autochtones. Nous serons ravis de réunir l’information pour vous.
Senator Neufeld: I’ve been here for only five years, but I can
totally relate to the questions about salt and sugar. I can
remember those questions being asked when I first arrived. It’s
only five years, but I’m not sure there’s been any change.
Le sénateur Neufeld : Je suis au Parlement depuis cinq ans
seulement, et je peux tout à fait comprendre les questions
concernant le sel et le sucre. Je me souviens que les mêmes
questions étaient posées à mon arrivée. Seules cinq années se sont
écoulées, mais je doute que le dossier ait progressé.
If we’re serious about preventing disease, at least the
information I read, these are two bad products in huge
quantities in almost all of our food.
Nous sommes déterminés à prévenir la maladie, mais ces deux
ingrédients nocifs se retrouvent en quantité phénoménale dans
presque tous nos aliments, d’après ce que j’ai lu, du moins.
5:74
National Finance
5-2-2014
I appreciate that you say, well, that’s Health Canada. You
know what, health promotion and disease prevention,
$308 million. Your budget.
Vous avez dit, je le sais, que c’est la responsabilité de Santé
Canada. Eh bien, vous avez un budget de 308 millions de dollars
pour la promotion de la santé et la prévention des maladies.
I would really like to see someone take a lead on those kinds of
things and actually deal with that issue. I think it’s serious and it’s
something that really probably is a lot simpler to do than some of
the other things that you folks deal with.
J’aimerais vraiment que quelqu’un prenne les devants sur ce
genre de question et trouve une véritable solution. C’est grave,
mais c’est fort probablement bien plus simple à régler que certains
de vos autres dossiers.
I know you said you would work with Health Canada and find
out, but it is not happening. As far as I’m concerned, and most
Canadians, there has been no reduction. We’re over-sugared and
over-salted compared to even our U.S. counterparts, and whether
they’re at the right level or not, I don’t know. You would know
better than I do.
Je sais que vous avez parlé de collaborer avec Santé Canada,
mais rien ne bouge. Je suis d’avis qu’il n’y a pas eu de réduction,
ce que la plupart des Canadiens pensent aussi. Nos aliments
contiennent trop de sucre et de sel, même en comparaison avec
ceux de nos voisins du Sud; j’ignore s’ils en consomment trop ou
non, mais vous êtes mieux placés que moi pour le savoir.
Anyhow, to get to one of my questions dealing with chronic
diseases, diabetes and heart diseases, cancers and respiratory
diseases are among the most common costly and preventable
health problems in Canada and globally. This agency provides
leadership in health promotion and undertakes programs
designed to help Canadians stay healthy and reduce their risks.
Quoi qu’il en soit, pour en venir à une de mes questions sur les
maladies chroniques, le diabète, les maladies cardiaques, les
cancers et les maladies respiratoires comptent parmi les problèmes
de santé évitables les plus courants et les plus coûteux au Canada,
et partout sur la planète. Votre agence joue un rôle de premier
plan dans la promotion de la santé et offre des programmes
conçus pour aider les Canadiens à demeurer en santé et à réduire
leurs risques de maladie.
I’ve had heart problems and, thank goodness for our health
care system, I’m okay. When I go see my doctor in Vancouver, an
excellent doctor, I don’t see anything around that says ‘‘Public
Health Agency of Canada.’’ Can you tell me a little bit about how
you help those programs? I’m not saying you don’t do it, but
other than just saying you do it, can you demonstrate to me where
I can see something tangible, I can touch something that says,
‘‘Yes, I can see that $308 million actually being spent in some way
that helps’’?
J’ai eu des troubles cardiaques, et, Dieu merci, je m’en suis sorti
grâce à notre système de santé. Or, je ne vois aucune publication
de l’Agence de la santé publique du Canada lorsque je vais à
Vancouver recevoir un traitement au cabinet de mon médecin,
très compétent d’ailleurs. Pouvez-vous m’expliquer un peu l’aide
apportée par vos programmes? Je ne dis pas que vous ne faites
rien. Plutôt que de m’assurer que vous agissez, pourriez-vous
m’indiquer où je pourrais en voir la preuve concrète, toucher
quelque chose qui me convainque que les 308 millions de dollars
sont utilisés judicieusement?
I should also tell you I’m from the North. I’m not north of 60,
but I’m from the North, so I have some questions about the
North afterwards.
Je devrais aussi préciser que je viens du Nord, même si je
n’habitais pas au nord du 60e parallèle. J’aurai donc quelques
questions à vous poser là-dessus tout à l’heure.
Dr. Taylor: Let me start. It is a good thing Ms. Elmslie is here
as well because that’s in her area.
Dr Taylor : Permettez-moi de commencer. C’est une bonne
chose que Mme Elmslie soit présente, car c’est son domaine.
We don’t tend to focus at the clinical level of a heart specialist;
we tend to try to come back and look at a coordinated approach
and try to put the risk factors together.
Nous ne ciblons généralement pas la clinique d’un cardiologue;
nous essayons plutôt de prendre du recul, de chercher une
approche concertée et de cibler l’ensemble des facteurs de risque.
One thing, for example, is obesity. We’ve done a lot of work on
obesity, in particular childhood obesity. There is a federalprovincial-territorial agreement for a focus on childhood obesity
because that can prevent diabetes. If you have heart disease, if you
keep your weight down it’s easier on your heart, and it reduces the
risks of arthritis. It reduces a number of different diseases.
On peut penser à l’obésité, par exemple. Nous avons fait
beaucoup de travail là-dessus, surtout en ce qui a trait à l’obésité
juvénile. Une entente fédérale-provinciale-territoriale s’attarde à
ce fléau afin de prévenir le diabète. Une personne souffrant d’une
maladie cardiaque ménagera son cœur en maintenant un poids
moins élevé, sans compter qu’elle risque moins ainsi de souffrir
d’arthrite. Prévenir l’obésité éloigne donc toutes sortes de
maladies.
That $300 million, when you stretch it out across Canada, isn’t
much per Canadian. We try to look at what’s the biggest impact
for all Canadians, and working with our provincial and territorial
Si on répartit cette somme de 300 millions de dollars d’un bout
à l’autre du pays, ce n’est pas grand-chose par Canadien. Nous
essayons donc de trouver les mesures ayant la plus grande
5-2-2014
Finances nationales
5:75
partners. That’s why we mentioned the F-P-T platforms, because
when we work with them they can get at even more Canadians
and move the message out.
incidence sur l’ensemble de la population et de collaborer avec nos
partenaires provinciaux et territoriaux. Voilà pourquoi nous
avons parlé d’entente fédérale-provinciale-territoriale. Lorsque
nous collaborons, nous arrivons à rejoindre encore plus de
Canadiens et à faire passer le message.
So you might not see the stuff directly in his office when you’re
going for treatment, but certainly the work we do is pervasive
across the country.
Vous ne trouverez peut-être pas de prospectus au cabinet de
votre médecin lors d’un traitement, mais nos efforts touchent
assurément l’ensemble du pays.
Ms. Elmslie, do you want to talk a little about those areas?
Voulez-vous parler un peu des domaines, madame Elmslie?
Ms. Elmslie: I would love to. This is a really important
question you’re raising for the population and the health of our
country, absolutely.
Mme Elmslie : Avec plaisir. Vous avez effectivement soulevé
une question des plus importantes pour les citoyens et pour la
santé de notre pays.
As Dr. Taylor said, from a public health perspective, we’re
looking to prevent chronic diseases. So we moved back to what
are the risk factors for chronic disease and how can we most
effectively support professional organizations, our stakeholders
and partners across the country in helping Canadians stay
healthy?
Comme Dr Taylor l’a dit, nous cherchons à prévenir les
maladies chroniques sur le plan de la santé publique. Nous nous
sommes donc demandé : quels sont les facteurs de risque des
maladies chroniques? Comment pourrions-nous le plus
efficacement possible appuyer les associations professionnelles,
les parties intéressées et nos partenaires de partout au pays dans le
but d’aider les Canadiens à rester en santé?
We know what the four main risk factors are for those costly
and preventable chronic diseases: They are unhealthy eating,
physical inactivity, smoking and the harmful use of alcohol.
Nous connaissons les quatre principaux facteurs de risque de
ces maladies chroniques coûteuses, mais évitables : la malbouffe,
la sédentarité, le tabagisme et la consommation abusive d’alcool.
Those four risk factors are causing the lion’s share of chronic
disease we’re seeing. Of course, in that basket we know we’re
dealing with a major overweight and obesity problem in our
country, like other developed countries, but I would also say
many developing countries are also in that boat.
La majeure partie des maladies chroniques qui nous entourent
sont attribuables à ces quatre facteurs de risque. Bien sûr, nous
savons qu’il y a un problème majeur d’embonpoint et d’obésité au
pays, comme dans d’autres pays développés, quoique bien des
pays en développement soient aussi dans le même bateau.
We are leveraging partnerships with others, including the
private sector, to say that if we work together, if we pool our
resources and assets, we can extend our reach and impact. So we
all bring our assets to the table; we all bring our expertise to the
table.
Nous tirons parti de nos partenariats, y compris dans le secteur
privé, car c’est en travaillant ensemble et en réunissant nos
ressources et nos atouts que nous pourrons étendre notre portée et
notre influence. Chacun vient donc à la table avec ses atouts et
son savoir-faire.
From our perspective, we’re public health experts; we bring
that to the table and say, ‘‘Here’s what the evidence tells us about
what we’ve got to do in prevention,’’ and then we start to design
programs that allow us to do more in prevention.
Pour notre part, nous sommes des experts en santé publique;
voilà ce que nous apportons aux autres. Nous leur disons quelles
sont les mesures de prévention à prendre, d’après les données
recueillies, puis commençons à concevoir des programmes nous
permettant de miser davantage sur la prévention.
The fact that Canadians are talking about ways they can make
themselves more healthy, the fact that there’s a huge interest and
motivation among Canadians to do more individually and
collectively are signs that clearly awareness is being raised;
people are thinking about their communities and how they can
make a difference in the health of their communities.
Les Canadiens discutent des façons d’améliorer leur santé et
souhaitent vivement en faire plus sur le plan individuel et collectif,
ce qui prouve qu’ils sont sensibilisés. Ils se demandent comment
améliorer la santé de leur milieu.
Some of the things that we do very tangibly are to work with
community-based organizations and help them put in place
programs that support information, but also that support
programs to help people stay healthy. You’ll see the kinds of
things that Dr. Taylor mentioned in his opening remarks:
partnerships with Air Miles, partnerships with insurance
companies, partnerships with the Y and Boys & Girls Clubs of
Canada. These are all places where, at very early ages and
Très concrètement, nous travaillons notamment auprès
d’organismes communautaires pour les aider à mettre en place
des programmes de sensibilisation, mais aussi des programmes
qui aident les gens à rester en santé. Le Dr Taylor en a donné des
exemples en ouverture : des partenariats avec Air Miles, avec des
compagnies d’assurance et avec les Clubs garçons et filles du
Canada. Toutes ces mesures permettent aux gens d’apprendre, dès
la tendre enfance et tout au long de la vie, à adopter de saines
5:76
National Finance
5-2-2014
throughout the life course, people learn about living healthy
lifestyles and they start to adopt those changes into their everyday
lives. Those are the kinds of things we’re working on with
communities.
habitudes de vie et à commencer à intégrer les changements au
quotidien. Voilà le genre de projets auxquels nous travaillons avec
les collectivités.
Dr. Taylor: If I could add to that, one of the other core
functions we do, which you may not see, is surveillance. We’re
collecting disease information from across the country, putting
together reports and giving it out to the provinces and territories
and professionals. On capacity building, we work with the
provinces and territories to help build their capacity so they can
actually do a better job there, as well as some of the knowledge
translation work we do in terms of guidance for treatments,
guidance for prevention.
Dr Taylor : J’aimerais ajouter que nous faisons de la
surveillance aussi, un autre rôle clé dont vous n’êtes peut-être
pas au courant. Nous recueillons partout au pays des données sur
les maladies et préparons des rapports que nous soumettons aux
provinces, aux territoires et aux professionnels. Par ailleurs, nous
collaborons avec les provinces et les territoires pour les aider à
renforcer leurs capacités leur permettre de faire un meilleur
travail, en plus des efforts d’application des connaissances visant
à orienter les traitements et la prévention.
The last point I wanted to make is that, as Ms. Elmslie alluded
to, we really try to focus upstream. From a personal perspective, I
used to do family practice and I used to see the folks who treat the
folks. I finally figured out that my patients would rather not get
sick at all than have really good treatment. That was one of the
main drivers for me personally to go into public health. Our focus
is really upstream.
Pour terminer, comme Mme Elmslie l’a laissé entendre, nous
tâchons vraiment de travailler en amont. Pour ma part, j’ai déjà
travaillé en médecine familiale, où je rencontrais ceux qui traitent
les patients. J’ai fini par comprendre que mes patients préfèrent ne
jamais tomber malade que de recevoir un excellent traitement.
Voilà une des principales raisons pour lesquelles j’ai
personnellement opté pour la santé publique. Nous travaillons
vraiment en amont.
If we can keep you away from needing to see that doctor for
your heart disease we’ve succeeded, and that’s our focus. We
certainly do assist, obviously, because the things that keep a
person healthy before are equally important once the person has
heart disease — for example, if they keep their weight down and
they keep physically active. This again gets into the big focus
being physical activity, best food nutrition and healthy
communities. Sometimes defining that healthy community seems
a little vague, but we can give you very specific examples.
Si nous pouvons vous éviter de consulter un médecin pour
votre maladie cardiaque, nous aurons réussi; voilà notre objectif.
Bien sûr, nous apportons notre aide aussi, étant donné que les
facteurs qui gardent une personne en santé sont tout aussi
importants une fois que celle-ci développe une maladie cardiaque
— comme le maintien d’un poids santé et l’activité physique. Le
tout se rapporte encore ici à notre grande cible, à savoir l’activité
physique, une bonne alimentation et la santé des collectivités. On
a parfois du mal à définir la notion de collectivité saine, mais nous
pouvons vous donner des exemples très précis.
We work with the WHO for the Age-friendly Cities and
Communities, for example. I think age-friendly communities are
equally applicable to regular-aged Canadians in terms of equal
accessibility, good places to walk, benches where you can sit
down, et cetera. On behalf of the WHO, we certify towns and
communities across the country as having an age-friendly
community status.
Pensons notamment à notre collaboration avec l’Organisation
mondiale de la santé dans le cadre du programme Villes et
collectivités amies des aînés. Je pense que le principe des villes et
collectivités amies des aînés s’applique également aux Canadiens
de tout âge, puisqu’il repose sur l’accessibilité pour tous, sur de
bons endroits pour marcher, sur la présence de bancs où l’on peut
s’asseoir, et ainsi de suite. Nous certifions au nom de l’OMS les
villes et les municipalités de partout au pays qui sont amies des
aînés.
Senator Callbeck: I want to ask a different question that hasn’t
been brought up. It refers to page II-287. It’s the grant that goes
to graduate students to increase professional capacity and
training levels. I see that’s been cut since last year by about
55 per cent. Why is that?
La sénatrice Callbeck : J’aimerais poser une question qui n’a
pas encore été soulevée à propos de la page II-47. Je m’intéresse
aux subventions à des étudiants diplômés pour augmenter les
compétences et les capacités professionnelles. Je constate que le
budget a été amputé de 55 p. 100 depuis l’an dernier. Quelle en est
la raison?
Dr. Taylor: There was no uptake of that. In this particular
area, we had these grants for a few years and there wasn’t uptake
or interest in that. So that was part of the reason that when the
draft came we actually reduced the expenditures there because
there wasn’t the interest and it didn’t seem to be making a
difference. The initial thinking was that this would influence more
Dr Taylor : Il n’y avait pas de demande. Nous avons offert ces
subventions pendant quelques années, mais la participation et
l’intérêt n’étaient pas au rendez-vous. C’est une des raisons pour
lesquelles nous avons décidé, à la réception du plan budgétaire, de
diminuer les dépenses à ce chapitre. C’était par manque d’intérêt
et parce que la subvention ne semblait rien changer. Au départ,
5-2-2014
Finances nationales
students to go into those areas, but the evaluation said that it
wasn’t doing that, and we couldn’t give the money away because
it was a grant.
Senator Callbeck: What areas was it for?
Dr. Taylor: It was for master’s degrees in public health, in
particular; it was focusing on PhDs in public health. What we did
do that was successful was create a number of research chairs
across the country with CIHR. That seemed to work nicely and
was creating a capacity focus on public health, but the grant for
scholarships and bursaries was not working well.
Senator Callbeck: And you really promoted it?
5:77
nous pensions que les subventions inciteraient un plus grand
nombre d’étudiants à choisir ce domaine, mais l’évaluation a
révélé que ce n’était pas le cas. Nous ne pouvions donc pas
distribuer l’argent puisqu’il s’agissait d’une subvention.
La sénatrice Callbeck : Quels domaines d’études étaient visés?
Dr Taylor : La subvention visait plus particulièrement les
maîtrises et les doctorats en santé publique. Une de nos réussites a
été la création d’un certain nombre de chaires de recherche d’un
bout à l’autre du pays en collaboration avec les IRSC.
Contrairement à la subvention et à la bourse d’études, cette
initiative semblait bien fonctionner et mettait l’accent sur la santé
publique.
La sénatrice Callbeck : Avez-vous vraiment fait connaître la
subvention?
Dr. Taylor: Yes, we did. I used to manage this file a few years
ago. We had calls with the directors of the master’s degree
programs. They were vaguely interested, but they really weren’t
particularly interested and we couldn’t get at the students. So,
after several years of working with the grants, the uptake was very
small.
Dr Taylor : Oui. Je gérais le dossier il y a quelques années.
Nous avons eu des discussions téléphoniques avec les directeurs
des programmes de maîtrise. Ils étaient quelque peu intéressés,
mais vraiment pas à ce point, et nous ne pouvions pas joindre les
étudiants. La participation était donc très faible même après
plusieurs années de subventions.
Senator Callbeck: How much was the grant per student? How
did that work?
La sénatrice Callbeck : Quel était le montant de la subvention
par étudiant? Comment le programme fonctionnait-il?
Dr. Taylor: I don’t have the numbers with me, but they varied
in amounts. We can get back with the exact numbers.
Dr Taylor : Je n’ai pas les chiffres en main, mais je sais que le
montant variait. Nous pourrons vous faire parvenir les chiffres
exacts.
We even tried to support years of training to encourage more
people to go in, and that didn’t work, either. It is amazing. At the
same time, a whole bunch of new Master of Public Health schools
sprang up across Canada. You can’t prove this, but the thinking
is that the energy and the need were already there. People were
already enthused and the bursaries and grants didn’t make any
difference because the schools were already established. I think we
now have 15 or 16 different Master of Public Health programs
across the country. It’s amazing.
Nous avons même essayé de payer des années de formation
pour encourager plus d’étudiants à s’inscrire, ce qui n’a pas
fonctionné non plus. C’est incroyable. Parallèlement, toute une
série d’écoles de maîtrise en santé publique ont ouvert leurs portes
partout au Canada. On ne peut rien prouver, mais on pense que
l’énergie et le besoin étaient déjà là. Il y avait déjà un engouement,
et les bourses d’études et les subventions n’y ont rien changé
puisque les écoles étaient déjà connues. Je pense qu’il y a
maintenant 15 ou 16 programmes différents de maîtrise en santé
publique d’un bout à l’autre du pays. C’est incroyable.
Senator Callbeck: I find that strange.
La sénatrice Callbeck : C’est étrange.
On the same page, under ‘‘Contributions to individuals and
organizations to support health promotion projects,’’ you’ve
given some examples of programs. Now, I would think that figure
would be increasing, but I see that in two years it has gone down
20 per cent.
Dans la même page, à la ligne « Contributions à des personnes
et à des organismes pour appuyer des projets de promotion de la
santé », vous avez donné des exemples de programmes. J’aurais
cru que ce chiffre augmenterait, mais je constate une baisse de
20 p. 100 en deux ans.
Mr. Beaudoin: If you look at the same page, at the very top,
under the grants, you will see that the grants are $17 million, but
we only spent $2 million. We receive our money as grants, but we
convert it to contributions, so a lot of that $17 million gets
converted into contributions for the contributions to individuals
and organizations to support and promote public health projects.
Some of it also goes into supporting our contribution to the
Federal Initiative on HIV/AIDS. A lot of the grant money that’s
M. Beaudoin : Si vous regardez tout au haut de la page, sous le
titre « Subventions », vous verrez que le montant des subventions
s’élève à 17 millions de dollars. De cette somme, nous n’avons
toutefois dépensé que 2 millions de dollars. Nous recevons
l’argent sous forme de subventions, mais le convertissons en
contributions. Ainsi, une bonne part des 17 millions de dollars est
remise sous forme de contributions à des personnes et à des
organismes pour appuyer des projets de promotion de la santé.
5:78
National Finance
at the top gets converted annually. There haven’t been any
significant reductions to those budgets. It’s simply an annual
transfer that we do as we get fewer and more contributions.
Senator Callbeck: There is really no change.
In your opening comments, doctor, you mentioned the
program where you had to install automatic external
defibrillators in recreational hockey arenas. How does that work?
5-2-2014
Une partie de cette somme va aussi en contributions pour appuyer
l’Initiative fédérale sur le VIH/sida. Chaque année, une grande
partie de l’argent des subventions qui apparaît en haut du tableau
est convertie. Il n’y a donc pas eu de réduction considérable à ce
poste budgétaire. Il s’agit d’un simple transfert annuel que nous
réalisons lorsque nous accordons moins de subventions et plus de
contributions.
La sénatrice Callbeck : Il n’y a donc aucun changement.
Monsieur le docteur, vous avez parlé en ouverture d’un
programme dans le cadre duquel vous installez des
défibrillateurs externes automatisés dans les centres de hockey
récréatif. Comment cela fonctionne-t-il?
Dr. Taylor: How do defibrillators work?
Dr Taylor : Voulez-vous savoir comment les défibrillateurs
fonctionnent?
Senator Callbeck: No, how does a rural rink get access to that?
La sénatrice Callbeck : Non, comment une patinoire rurale
peut-elle avoir accès à ce genre de programme?
Dr. Taylor: I will refer that to Ms. Elmslie. Her area is
responsible for putting those out.
Dr Taylor : Je vais m’en remettre à Mme Elmslie puisque son
équipe est responsable de leur installation.
Ms. Elmslie: The program is administered by the Heart and
Stroke Foundation of Canada. That program will receive requests
from recreational hockey arenas across the country. They’re
promoting the availability of AEDs. Arenas will then apply to the
Heart and Stroke Foundation and say they would like to have an
AED installed in their arena, and then Heart and Stroke
Foundation will proceed to do that but also, very important,
will ensure that training is provided to those who would most
likely be using the AED. It’s very connected not only to the device
being put in the hockey arena but the training as well.
Mme Elmslie : C’est la Fondation des maladies du cœur du
Canada qui gère le programme. Les centres de hockey récréatif de
partout au pays peuvent soumettre une demande. C’est la
fondation qui leur fait connaître ces défibrillateurs. L’aréna lui
fait parvenir une demande afin de signaler son intérêt pour
l’installation d’un défibrillateur. La fondation s’occupe de
l’installation, mais elle veille aussi — c’est très important — à
former adéquatement ceux qui sont le plus susceptibles de se
servir de l’appareil. Le programme ne se limite pas à installer le
défibrillateur dans l’aréna, mais comprend la formation aussi.
Installations are beginning. The Heart and Stroke Foundation
is telling us they’ve received over 30 applications. It just started
this fall and will now run over the course of the next few years.
They’re promoting it so then arenas ask them to come and put
one in.
L’installation des appareils est déjà commencée. La Fondation
des maladies du cœur et de l’AVC nous dit qu’elle a reçu plus de
30 demandes. Le programme a été lancé l’automne dernier et se
poursuivra pendant quelques années. C’est la fondation qui en
fait la promotion, alors, les centres récréatifs lui font parvenir
leurs demandes.
Senator Callbeck: Can any arena ask for that?
Ms. Elmslie: Yes, they can. Priority clearly goes to arenas that
do not currently have an AED. The priority is given to those, and
then as the program rolls out, once that first tier is dealt with,
consideration is given to perhaps putting another AED in an
arena that’s particularly large. It will roll out in that kind of
fashion.
Senator Callbeck: How many will $3.8 million cover?
La sénatrice Callbeck : Est-ce que n’importe quel centre
récréatif peut présenter une demande?
Mme Elmslie : Oui. La priorité sera accordée aux centres
récréatifs qui ne disposent pas d’un DEA. Ensuite, on étudiera la
possibilité d’installer un autre DEA dans les centres récréatifs
d’envergure. C’est ainsi que le programme se déroulera.
La sénatrice Callbeck : Combien de DEA pourra-t-on installer
avec les 3,8 millions de dollars?
Ms. Elmslie: It’s $10 million over four years so $3.8 million in
2013-14.
Mme Elmslie : En fait, c’est 10 millions de dollars sur quatre
ans. Donc, le 3,8 millions, c’est pour l’exercice 2013 et 2014.
A needs assessment has been done, so that money will enable
us to put AEDs in all recreational hockey arenas across the
country, recognizing that some already have them, so clearly we
Une évaluation des besoins a été effectuée et les fonds nous
permettront d’installer un DEA dans tous les centres de hockey
récréatif du pays. Bien entendu, lors de la première vague, nous
5-2-2014
Finances nationales
5:79
won’t be going into those arenas. The objective is to have an AED
in every recreational hockey arena in the country in three years.
n’installerons pas d’appareils dans les centres récréatifs où il y en
a déjà un. Le but, c’est que chaque centre de hockey récréatif au
pays dispose d’un DEA d’ici trois ans.
The Deputy Chair: We have a long list. I will get you on the
second round.
Le vice-président : Nous avons une longue liste d’intervenants.
Je vous permettrai d’intervenir lors de la deuxième série de
questions.
Senator Seth: I wanted to continue along that line. The
replenishment of Canada’s National Antiviral Stockpile also
adjusted spending by $11.1 million. This stockpile of medications
contributes to Canada’s pandemic preparedness.
La sénatrice Seth : J’aimerais poursuivre dans le même ordre
d’idée. Les dépenses servant au ravitaillement de la Réserve
nationale d’antiviraux du Canada ont également été réduites de
11,1 millions de dollars. Cette réserve de médicaments contribue à
la préparation pandémique du Canada.
First, are we confident that Canada’s National Antiviral
Stockpile is healthy? Second, is Canada prepared for an outbreak
of the H1N1 flu, or virus, or pandemic flu? How are we doing?
Third, how often are these stockpiles reviewed? When we have cut
down this money, how will this work? How will we achieve this
goal?
Premièrement, avons-nous l’assurance que la Réserve nationale
d’antiviraux du Canada se porte bien? Deuxièmement, le Canada
est-il prêt à réagir en cas d’épidémie de H1N1, de virus ou
d’influenza pandémique? Quelle est la situation? Troisièmement, à
quel intervalle les réserves sont-elles vérifiées? Quel sera l’impact
des compressions? Comment arriverons-nous à atteindre cet
objectif?
Dr. Taylor: I’m going to ask another ADM, Dr. Theresa Tam,
if she will join me. This is in her area of expertise. She’s in charge
of our Health Security Infrastructure Branch and knows about
this stuff.
Dr Taylor : Je vais demander à un autre SMA,
la Dre Theresa Tam, de m’aider à répondre. C’est son domaine
d’expertise. C’est elle qui dirige la Direction générale de
l’infrastructure de sûreté sanitaire. Elle s’y connaît en la matière.
The money goes down because that was a replenishment of the
antiviral stockpile. We have two stockpiles. We have the National
Antiviral Stockpile and an emergency stockpile, which is federal.
The National Antiviral Stockpile is held by the provinces and
territories. They used that during the pandemic of 2009, and the
expenditure was to cost share — the feds cost shared at
60 per cent, I believe. They spent 40 per cent and they chose to
replenish their stockpiles. We didn’t spend all that — and that
offer runs out the end of this fiscal year — because provinces and
territories each chose a different percentage to keep of their
population. It varies, and I will ask Dr. Tam what the highs and
lows are.
Les dépenses sont moins élevées, car la réserve d’antiviraux a
été ravitaillée. Nous disposons de deux réserves; la Réserve
nationale d’antiviraux et une réserve d’urgence. Cette dernière est
une réserve fédérale. La Réserve nationale d’antiviraux est sous la
responsabilité des provinces et territoires. Elle a été utilisée lors de
la pandémie de 2009 et la dépense a servi à couvrir le partage des
coûts — si je ne m’abuse, la part du fédéral s’élevait à 60 p. 100.
Le 40 p. 100 a servi à ravitailler les réserves. Nous n’avons pas
investi toute cette somme — et cette offre se terminera à la fin du
présent exercice —, car chaque province et territoire a choisi de
conserver un pourcentage différent d’antiviraux pour sa
population. Je vais demander à la Dre Tam de vous parler de
ces pourcentages.
Dr. Theresa Tam, Branch Head, Health Security Infrastructure
Branch, Public Health Agency of Canada: Some provinces cover
over 20 per cent of their population, but some provinces have
chosen to cover around 5 per cent of the population. Given their
ability, the federal government also maintains a federal stockpile
to provide a surge capacity. The agency maintains that, in the
event that some provinces may run out and we then come in
behind them. Basically, the federal government has maintained
enough antivirals to back fill. In the last pandemic of H1N1, we
only utilized the tip of the iceberg of Canada’s stockpile. At this
point in time we are confident that we have a plentiful supply.
Dre Theresa Tam, chef de la direction générale, Direction
générale de l’infrastructure de sûreté sanitaire, Agence de la santé
publique du Canada : Certaines provinces conservent une réserve
d’antiviraux pour 20 p. 100 de leur population, d’autres pour
5 p. 100. Compte tenu de sa capacité, le gouvernement fédéral
conserve également une réserve comme capacité de pointe. Cette
réserve sert à venir en aide aux provinces lorsqu’elles manquent de
vaccins. Essentiellement, le gouvernement fédéral conserve
suffisamment d’antiviraux pour aider les provinces en cas de
pénurie. Lors de la dernière pandémie de H1N1, nous n’avons
presque pas touché à la réserve fédérale. Donc, nous sommes
persuadés d’avoir suffisamment d’antiviraux.
Medications are changing, as are technology and the
environment, so we have to reassess it over future years. We
have new medications potentially coming on board. Antivirals are
actually getting cheaper over time, as their patents are running
Les médicaments changent, tout comme la technologie et
l’environnement. Il faut donc réévaluer la situation pour les
prochaines années. De nouveaux médicaments pourraient être
disponibles. Les antiviraux sont de moins en moins dispendieux
5:80
National Finance
5-2-2014
out and their shelf life is getting longer, so they’re being extended.
All these factors will come into play as we begin to maintain the
stockpiles over the next years.
au fur et à mesure que leurs brevets expirent et leur durée de
conservation augmente. Il faudra tenir compte de tous ces
facteurs dans le maintien de nos réserves au cours des
prochaines années.
Dr. Taylor: We are very well prepared for a pandemic for a
variety of reasons. We have our antiviral stockpiles maintained
and kept. We have a long-year contract with GlaxoSmithKline to
produce the pandemic vaccine, which is different from the
seasonal vaccine. We have excellent capacity in the provinces
and territories, NML, the National Microbiology Laboratory,
has been teaching and helping the rest of the provinces so their
labs are able to detect it. If you noticed those last two viruses, the
ones that made it into Canada were detected very quickly because
of some of the technologies that the provinces have.
Dr Taylor : Plusieurs raisons expliquent que nous sommes
prêts à réagir en cas de pandémie : nous disposons de réserves
d’antiviraux; nous avons conclu un contrat de plusieurs années
avec GlaxoSmithKline pour la production du vaccin
antipandémique, un vaccin différent du vaccin saisonnier; nous
disposons d’une excellente capacité dans les provinces et
territoires, et le Laboratoire national de microbiologie, le LNM,
partage ses connaissances avec les laboratoires provinciaux afin
de les aider à détecter les virus. Si vous avez remarqué, les deux
derniers virus à entrer au pays ont été détectés très rapidement.
C’est parce que les provinces disposaient de certaines
technologies.
In fact, I didn’t even know this until this year: When we do the
tests we actually don’t use the virus. There’s a global arrangement
amongst countries that they upload the full genomic sequencing,
and then we download that from the Internet and build the test
based on that. We have the test without actually having the virus.
I think Canada is very well prepared for the next pandemic — if
and when.
D’ailleurs, et je ne l’ai appris que cette année, lorsqu’on met au
point les tests, on n’utilise pas le virus. Les pays se sont entendus
pour télécharger dans Internet le séquençage complet des
génomes. Nous allons ensuite chercher cette information dans
Internet et l’utilisons pour mettre au point un test. Nous mettons
au point un test sans même avoir le virus. Je crois que le Canada
est fin prêt à réagir à la prochaine pandémie, s’il y en a une.
Senator Seth: How long do you take to prepare this vaccine?
Suppose something new comes along.
La sénatrice Seth : Disons qu’il y en a une, combien de temps
faut-il pour préparer le vaccin?
Dr. Taylor: The estimates are three to four months for the
vaccine. They have to identify the strain, what type of virus it is,
the specifics, develop a seeds train, and that’s a stock. They have
to do some clinical trials to make sure it works, and then they go
into mass production. My understanding is it’s around four to six
months.
Dr Taylor : Environ trois ou quatre mois. Il faut d’abord
identifier la souche, le type de virus et ses caractéristiques, et
développer une culture cellulaire primaire. Ça, c’est la culture
mère. Il faut ensuite faire des essais cliniques pour s’assurer que le
vaccin fonctionne avant de passer à la production en série. Si j’ai
bien compris, il faut mettre entre quatre et six mois.
Senator Seth: That’s a pretty long time.
La sénatrice Seth : C’est assez long.
Dr. Taylor: That’s where the antivirals are in place. The first
line of defence is antivirals, washing your hands and staying home
when you’re sick. Those are the social isolation techniques. Your
point is exactly why we have a stockpile until the vaccine gets
ready. The vaccine is still the most effective and most efficient way
to prevent people from getting ill.
Dr Taylor : C’est là que les antiviraux entrent en jeu. La
première ligne de défense consiste à recevoir des antiviraux, à se
laver les mains régulièrement et à rester chez soi lorsqu’on est
malade. C’est ce qu’on appelle les techniques d’isolation sociale.
Vous avez raison de dire que c’est long, et c’est la raison pour
laquelle nous avons une réserve d’antiviraux. On administre les
antiviraux jusqu’à ce que le vaccin soit prêt. Le vaccin demeure le
moyen le plus efficace et le plus efficient de protéger la population
contre la maladie.
The Deputy Chair: We’re running out of time. We have two
more people, and then we’re going to have some quick questions
that we would ask you to write us back on. We have four other
people in round two and we have eight minutes left. It’s a
fascinating subject, so let’s get on with it.
Le vice-président : La séance est presque terminée. Il nous reste
encore deux intervenants, après quoi nous aurons quelques
questions à vous poser pour lesquelles nous vous demanderons
une réponse écrite. Nous avons quatre intervenants pour cette
deuxième série de questions, et nous disposons de huit minutes.
C’est un sujet fascinant, alors, poursuivons.
[Translation]
Senator Chaput: You can send the answer in writing if we run
short on time. My question is about preventing and detecting
food-borne illness outbreaks, resulting from tainted meat, shrimp,
[Français]
La sénatrice Chaput : La réponse pourrait être envoyée par
écrit si on n’a pas le temps d’y répondre. Ma question concerne la
prévention et la détection des éclosions de maladies d’origine
5-2-2014
Finances nationales
5:81
lettuce, what have you. That initiative falls on three partners: the
Canadian Food Inspection Agency, the Public Health Agency of
Canada and Health Canada. And each organization receives its
own budget.
alimentaire, qu’il s’agisse de viande contaminée, des crevettes, de
la laitue. Trois partenaires s’occupent de cette initiative : l’Agence
canadienne d’inspection des aliments, l’Agence de la santé
publique du Canada et Santé Canada; et un budget est alloué
pour chaque organisme.
I want to understand what your role and responsibilities are.
How do you work with the other two organizations? Who looks
after prevention? Who looks after inspections? Who comes up
with the criteria and who does the follow-up? Basically, I would
like an overview of how the process works, in other words, how
we handle food safety in Canada.
Je veux comprendre quel est votre rôle et quelles sont vos
responsabilités. Comment collaborez-vous avec les deux autres
agences? Qui s’occupe de la prévention? Qui s’occupe des
inspections? Qui développe les critères et qui assure de suivis?
En somme, j’aimerais avoir le portrait, à savoir comment on
s’occupe de la salubrité des aliments ici au Canada.
[English]
[Traduction]
Dr. Taylor: We can put it in writing because there are details,
but, very quickly, the Canadian Food Inspection Agency has to
do with inspecting it with foods. They are the ones who look and
test the food samples.
Dr Taylor : Nous pourrons vous fournir une réponse écrite, car
il y a beaucoup de choses à dire. Brièvement, l’Agence canadienne
d’inspection des aliments se charge de l’inspection des aliments.
C’est elle qui effectue les tests sur des échantillons d’aliments.
We get involved when there’s disease in humans. Our role is
preventing disease in humans. Health Canada gets involved with
some of the policies, and they do the technical risk assessment for
a food recall. That’s the very brief one.
Nous intervenons lorsqu’il y a maladie chez l’humain. Notre
rôle consiste à prévenir la maladie chez l’humain. Santé Canada
intervient sur le plan des politiques et effectue l’évaluation du
risque technique lorsqu’il y a rappel d’aliments. C’est la réponse
brève.
We work very closely with those organizations in lockstep.
None of us go out ahead without the other with those foodborne
outbreaks. We have written protocols to the provinces and
territories and we have communications protocols within the
three organizations. I am delighted to provide that. It’s quite
complicated, but it has worked very well and continues to work
well.
Nous travaillons en étroite collaboration avec ces
organisations. Lorsqu’il y a une poussée d’origine alimentaire,
aucune d’entre nous n’intervient sans l’autre. Nous avons envoyé
des protocoles aux provinces et aux territoires et avons adopté des
protocoles de communication pour nos trois organisations. Je
serai heureuse de vous faire parvenir une réponse plus complète
par écrit. C’est complexe, mais ça fonctionne très bien.
The Deputy Chair: If you would do it in précis form for our
clerk that would be outstanding.
Le vice-président : Si vous pouviez faire parvenir à la greffière
une réponse sous forme abrégée, ce serait très bien.
[Translation]
Senator Maltais: This is for Dr. Taylor. Senator HervieuxPayette talked about what a hard time people with diabetes have
in the supermarket, and she is right. I am diabetic, and, as a
family, we have finally figured out how to make meals that work
for us. The problem, however, lies with restaurant food, and that
is where you need to come in. I have my little food guide with me,
and I have to use it for my sugars and fats. And here, in Ottawa,
on Parliament Hill, the only things I am able to have right now
are soda crackers and tomato juice. I have no other options. If I
had eaten the meal they served tonight, my sugar level would have
hit 14 per cent or 15 per cent, but it is supposed to be around
7 per cent at this time. The problem on the restaurant front is
urgent: they feed us whatever they want and tell us all kinds of lies
to make us believe the food is not bad for us. In fact, the opposite
is true. And I am not the only Canadian who has to carry around
their guide with them. When will the government start to care
about the food restaurants are serving us?
[Français]
Le sénateur Maltais : Je vais m’adresser au Dr Taylor. La
sénatrice Hervieux-Payette a parlé tout à l’heure des difficultés
dans les supermarchés pour les personnes diabétiques et elle a
raison. Je suis moi-même diabétique, et finalement, on vient à
bout en famille de se retrouver pour avoir des repas qui nous
conviennent. Mais là où est le problème et pour lequel vous
devriez intervenir, c’est la restauration. J’ai mon guide alimentaire
ici, et je suis obligé de fonctionner avec ça pour les glucides, les
lipides et les gras. Et à Ottawa, présentement sur la Colline du
Parlement, la seule chose que j’ai le droit de manger, c’est des
biscuits soda et du jus de tomate. Je n’ai pas d’autre choix. Si
j’avais mangé ce qu’il y avait dans le petit repas servi ce soir, ma
glycémie serait rendue à 14 ou 15 p. 100, alors qu’à cette heure-ci
elle doit se maintenant à 7 p. 100. Pour le problème de la
restauration, c’est urgent d’intervenir; ils nous font manger
n’importe quoi et ils nous racontent à peu près tous les
mensonges possibles et imaginables pour nous faire croire qu’il
n’y en a pas. Mais c’est tout le contraire. Et je ne suis pas le seul
Canadien qui doit avoir son guide alimentaire dans ses poches.
Quand le gouvernement va-t-il s’intéresser à la nourriture offerte
dans le milieu de la restauration?
5:82
National Finance
[English]
Dr. Taylor: Excellent question. I share your concerns.
5-2-2014
[Traduction]
Dr Taylor : C’est une excellente question. Je partage vos
préoccupations.
That gets into regulation of the food industry, which regulation
is a Health Canada responsibility. If they wanted to go that way
we would certainly support them with research to support them
from a public health perspective, but regulating the food industry
is something that you would have to ask Health Canada.
Cela concerne la réglementation de l’industrie alimentaire, un
aspect qui relève de Santé Canada. S’ils veulent aller en ce sens,
nous serions disposés à les épauler d’un point de vue de santé
publique, en leur fournissant des résultats de recherche. Toutefois,
la réglementation de l’industrie alimentaire relève de Santé
Canada. Il faudrait donc leur poser la question.
The Deputy Chair: We’re down to the final four. We’ll have
rapid-fire questions on which we hope you could write some quick
responses to us.
Le vice-président : Il ne nous reste plus que quatre minutes.
Nous allons vous poser rapidement quelques questions en
espérant que vous pourrez nous fournir de brèves réponses par
écrit.
[Translation]
[Français]
Senator Bellemare: My question is about Supplementary
Estimates (B). You requested additional funding. The items
with additional funding include operating expenditures — for
which the proposed authorities to date total $368 million, versus
$329 million in the Main Estimates — and statutory items.
La sénatrice Bellemare : Ma question concerne le Budget
supplémentaire des dépenses (B). Vous avez demandé des crédits
supplémentaires; dans les postes où il y a des crédits
supplémentaires, ce sont les dépenses de fonctionnement qui, à
ce jour, sont maintenant de l’ordre de 368 millions de dollars,
comparativement à 329 millions de dollars dans le Budget
principal des dépenses; et également dans les postes législatifs.
How do you explain those increases? Is the money for
programs? Where is it? It is not for contributions and grants; it
is for operating expenditures.
Comment s’expliquent ces augmentations? Est-ce par
programme? Où est-ce? Ce n’est pas dans les subventions et
contributions, c’est dans les dépenses de fonctionnement.
Dr. Taylor: We can provide you with an answer in writing.
[English]
Dr Taylor : On peut vous fournir une réponse écrite.
[Traduction]
The Deputy Chair: A written response would be good because
we’re running out of time.
Le vice-président : Une réponse écrite, ce serait bien, puisque
notre temps est presque écoulé.
Senator Ataullahjan: Senator Callbeck asked about grants. My
understanding is that you had a hard time finding students who
were doing master’s degrees in public health. As the mother of
someone who is doing a PhD in public health from the University
of Alberta, I constantly see her looking around to see where she
can get financing. I find that very hard to believe.
La sénatrice Ataullahjan : La sénatrice Callbeck a parlé de
subventions. Si j’ai bien compris, vous avez eu de la difficulté à
trouver des étudiants faisant une maîtrise en santé publique. Ma
fille fait un doctorat en santé publique à l’Université de l’Alberta
et elle est toujours à la recherche de financement. C’est très
difficile à croire.
Dr. Taylor: I was equally amazed. I managed the program for
several years, and I thought we had done something wrong. When
we talked to the program directors, the uptake, for some reason,
wasn’t there and the evaluation confirmed that. It was striking. I
don’t know what to say.
Dr Taylor : Je suis tout aussi stupéfait que vous. J’ai administré
le programme pendant plusieurs années, et je croyais que nous
avions fait une erreur. Nous en avons discuté avec le directeur du
programme. Pour une raison inconnue, le taux de participation
était faible, et l’évaluation l’a confirmé. C’était frappant. Je ne sais
pas quoi vous dire.
The Deputy Chair: Obviously, this was an excellent
presentation. We thank you very much and we thank all of
your associates, some who did not get an opportunity to
participate directly. We should have you back sooner as
opposed to later because there are a variety of subjects that we
didn’t get into. I feel bad for Mr. Segard; being in an international
area, he could have talked to us about relationships with other
countries and groups, which would have been fascinating to
increase our ability to understand the portrait. We will keep
notes. We will have a lot of information that you’ll send us.
Le vice-président : De toute évidence, ce fut une excellente
présentation. Nous vous remercions beaucoup, vous et vos
collègues, dont certains n’ont pas eu l’occasion de participer
directement à la discussion. Il faudra vous inviter de nouveau
prochainement, car il y a plusieurs sujets que nous n’avons pas
abordés. Je me sens mal pour M. Segard; lui qui œuvre dans un
secteur international, il aurait pu nous parler des relations avec
d’autres pays et d’autres groupes, ce qui aurait été fascinant et
nous aurait aidés à mieux comprendre la situation. Nous allons
consulter nos notes et attendrons vos réponses à nos questions.
5-2-2014
Finances nationales
5:83
On behalf the whole group, we would like to thank you very
much for your participation tonight.
Au nom de tous les membres du comité, je tiens à vous
remercier de votre participation.
Dr. Taylor: My pleasure. Thanks for the opportunity. We’d be
delighted to come back anytime. We have lots more activities
we’re doing. I always appreciate the discussions. They are actually
great and stimulating, and there are a few more areas we need to
pay more attention to, so thank you so much.
Dr Taylor : Tout le plaisir est pour moi. Je vous remercie de
l’invitation. Nous serions heureux de revenir quand vous le
voudrez. Nous menons beaucoup d’autres activités et les
discussions sont toujours intéressantes et stimulantes. Il y a
encore des questions sur lesquelles il faut s’attarder davantage.
Merci beaucoup.
The Deputy Chair: Thank you. Meeting adjourned.
Le vice-président : Merci. La séance est levée.
(The committee adjourned.)
(La séance est levée.)
WITNESSES
TÉMOINS
Tuesday, February 4, 2014
Le mardi 4 février 2014
Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner:
Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique :
Mary Dawson, Conflict of Interest and Ethics Commissioner;
Mary Dawson, commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique;
Lyne Robinson-Dalpé, Assistant Commissioner, Advisory and
Compliance;
Lyne Robinson-Dalpé, commissaire adjointe, Conseils et
conformité;
Denise Benoit, Director, Corporate Management.
Denise Benoit, directrice, Gestion corporative.
Canada Border Services Agency:
Agence des services frontaliers du Canada :
Claude Rochette, Vice President, Comptrollership Branch;
Claude Rochette, vice-président, Direction générale du contrôle;
Caroline Xavier, Associate Vice President, Operations Branch.
Caroline Xavier, vice-présidente associée, Direction générale des
opérations.
Wednesday, February 5, 2014
Le mercredi 5 février 2014
Office of the Commissioner of Lobbying of Canada:
Commissariat au lobbying du Canada :
Karen E. Shepherd, Commissioner of Lobbying of Canada;
Karen E. Shepherd, commissaire au lobbying du Canada;
Gillian Cantello, Director of Registration and Client Services;
Gillian Cantello, directrice, Enregistrement et services à la clientèle;
Johanne Blais, Special Financial Advisor to the Commissioner.
Johanne Blais, conseillère financière spéciale à la commissaire.
Public Health Agency of Canada:
Agence de la santé publique du Canada :
Dr. Gregory Taylor, Deputy Chief Public Health Officer;
Dr Gregory Taylor, sous-administrateur en chef de la santé
publique;
Sylvain Segard, Acting Assistant Deputy Minister, Strategic Policy,
Planning and International Affairs Branch;
Sylvain Segard, sous-ministre adjoint par intérim, Direction
générale de la politique stratégique, de la planification et des
affaires internationales;
Dr. Theresa Tam, Branch Head, Health Security Infrastructure
Branch;
Dre Theresa Tam, chef de la direction générale, Direction générale
de l’infrastructure de sécurité sanitaire;
Carlo Beaudoin, Chief Financial Officer;
Carlo Beaudoin, dirigeant principal des finances;
Kim Elmslie, Acting Assistant Deputy Minister, Health Promotion
and Chronic Disease Prevention Branch.
Kim Elmslie, sous-ministre adjointe par intérim, Direction générale
de la promotion de la santé et de la prévention des maladies
chroniques.
Available on the Internet: http://www.parl.gc.ca
Disponible sur internet: http://www.parl.gc.ca
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising