Second Session Deuxième session de la Forty-first Parliament, 2013-14

Second Session Deuxième session de la Forty-first Parliament, 2013-14
Second Session
Forty-first Parliament, 2013-14
Deuxième session de la
quarante et unième législature, 2013-2014
Proceedings of the Standing
Senate Committee on
Délibérations du Comité
sénatorial permanent des
Human Rights
Droits de la personne
Chair:
The Honourable MOBINA S. B. JAFFER
Présidente :
L’honorable MOBINA S. B. JAFFER
_____________
Monday, February 3, 2014
Le lundi 3 février 2014
Issue No. 2
Fascicule no 2
First meeting on:
Première réunion concernant :
Monitor issues relating to human rights and, inter alia, to
review the machinery of government dealing with Canada’s
international and national human rights obligations
Surveiller l’évolution de diverses questions ayant trait aux
droits de la personne et à examiner, entre autres choses,
les mécanismes du gouvernement pour que le Canada
respecte ses obligations nationales et internationales en
matière de droits de la personne
WITNESSES:
(See back cover)
TÉMOINS :
(Voir à l’endos)
51164
STANDING SENATE COMMITTEE ON
HUMAN RIGHTS
COMITÉ SÉNATORIAL PERMANENT DES
DROITS DE LA PERSONNE
The Honourable Mobina S. B. Jaffer, Chair
Présidente : L’honorable Mobina S. B. Jaffer
The Honourable Salma Ataullahjan, Deputy Chair
Vice-présidente : L’honorable Salma Ataullahjan
and
et
The Honourable Senators:
Les honorables sénateurs :
Andreychuk
* Carignan, P.C.
(or Martin)
* Cowan
(or Fraser)
Eggleton, P.C.
Hubley
LeBreton, P.C.
Martin
Meredith
Seidman
Unger
Andreychuk
* Carignan, C.P.
(ou Martin)
* Cowan
(ou Fraser)
Eggleton, C.P.
Hubley
LeBreton, C.P.
Martin
Meredith
Seidman
Unger
* Ex officio members
(Quorum 4)
* Membres d’office
(Quorum 4)
Changes in membership of the committee:
Modifications de la composition du comité :
Pursuant to rule 12-5, membership of the committee was
amended as follows:
Conformément à l’article 12-5 du Règlement, la liste des membres
du comité est modifiée, ainsi qu’il suit :
The Honourable Senator LeBreton, P.C., replaced the
Honourable Senator Ngo (February 3, 2014).
L’honorable sénatrice LeBreton, C.P., a remplacé l’honorable
sénateur Ngo (le 3 février 2014).
The Honourable Senator Martin replaced the Honourable
Senator Ataullahjan (February 3, 2014).
L’honorable sénatrice Martin a remplacé l’honorable
sénatrice Ataullahjan (le 3 février 2014).
Published by the Senate of Canada
Available on the Internet: http://www.parl.gc.ca
Publié par le Sénat du Canada
Disponible sur internet: http://www.parl.gc.ca
3-2-2014
Droits de la personne
2:3
ORDRE DE RENVOI
ORDER OF REFERENCE
Extract from the Journals of the Senate, Tuesday,
November 19, 2013:
Extrait des Journaux du Sénat du mardi 19 novembre 2013 :
The Honourable Senator Jaffer moved, seconded by the
Honourable Senator Munson:
L’honorable sénatrice Jaffer propose, appuyée par
l’honorable sénateur Munson,
That the Standing Senate Committee on Human Rights
be authorized to examine and monitor issues relating to
human rights and, inter alia, to review the machinery of
government dealing with Canada’s international and
national human rights obligations;
Que le Comité sénatorial permanent des droits de la
personne soit autorisé à étudier et surveiller l’évolution de
diverses questions ayant traits aux droits de la personne et à
examiner, entre autres choses, les mécanismes du
gouvernement pour que le Canada respecte ses obligations
nationales et internationales en matière de droits de la
personne;
That the papers and evidence received and taken and
work accomplished by the committee on this subject since
the beginning of the First session of the Thirty-seventh
Parliament be referred to the committee; and
Que les documents reçus, les témoignages entendus, et les
travaux accomplis par le comité sur ce sujet depuis le début
de la première session de la trente-septième législature soient
renvoyés au comité;
That the committee submit its final report to the Senate
no later than June 30, 2014.
Que le comité soumette son rapport final au Sénat au
plus tard le 30 juin 2014.
After debate,
Après débat,
The question being put on the motion, it was adopted.
La motion, mise aux voix, est adoptée.
Le greffier du Sénat,
Gary W. O’Brien
Clerk of the Senate
2:4
Human Rights
MINUTES OF PROCEEDINGS
PROCÈS-VERBAL
OTTAWA, Monday, February 3, 2014
(4)
OTTAWA, le lundi 3 février 2014
(4)
3-2-2014
[Traduction]
[English]
The Standing Senate Committee on Human Rights met this
day at 5:05 p.m. in room 160-S, Centre Block, the chair,
the Honourable Mobina S. B. Jaffer, presiding.
Le Comité sénatorial permanent des droits de la personne se
réunit aujourd’hui, à 17 h 5, dans la salle 160-S de l’édifice du
Centre, sous la présidence de l’honorable Mobina S. B. Jaffer
(présidente).
Members of the committee present: The Honourable Senators
Andreychuk, Eggleton, P.C., Hubley, Jaffer, LeBreton, P.C.,
Martin, Seidman and Unger (8).
Membres du comité présents : Les honorables sénateurs
Andreychuk, Eggleton, C.P., Hubley, Jaffer, LeBreton, C.P.,
Martin, Seidman et Unger (8).
In attendance: Julia Nicol and Shauna Troniak, Analysts,
Parliamentary Information and Research Service, Library of
Parliament.
Également présentes : Julia Nicol et Shauna Troniak, analystes,
Service d’information et de recherche parlementaires,
Bibliothèque du Parlement.
Pursuant to rule 12-16(1)(d), the committee proceeded
in camera to consider a draft agenda.
Conformément à l’article 12-16(1)d) du Règlement, la séance se
poursuit à huis clos pour examiner l’ordre du jour provisoire.
It was agreed that senators’ staff be allowed to stay in the
room.
Il est convenu d’autoriser le personnel des sénateurs à rester
dans la salle.
At 5:34 p.m., the committee suspended.
À 17 h 34, la séance est suspendue.
At 5:40 p.m., the committee resumed in public.
À 17 h 40, la séance publique reprend.
Pursuant to the order of reference adopted by the Senate on
Tuesday, November 19, 2013, the committee began its study to
monitor issues relating to human rights and, inter alia, to review
the machinery of government dealing with Canada’s international
and national human rights obligations
Conformément à l’ordre de renvoi adopté par le Sénat
le mardi 19 novembre 2013, le comité entreprend son étude qui
vise à surveiller l’évolution de diverses questions ayant trait aux
droits de la personne et à examiner, entre autres choses, les
mécanismes du gouvernement pour que le Canada respecte ses
obligations nationales et internationales en matière de droits de la
personne.
WITNESSES:
TÉMOINS :
UNICEF Canada:
UNICEF Canada :
Marvin Bernstein, Chief Policy Advisor;
Marvin Bernstein, conseiller principal en matière de politiques;
Lisa Wolff, Director, Policy and Education.
Lisa Wolff, directrice, Promotion des droits de l’enfant et
éducation.
À titre personnel :
As an individual:
Kathy Vandergrift.
Kathy Vandergrift.
Mr. Bernstein, Ms. Wolff and Ms. Vandergrift each made a
statement and answered questions.
M. Bernstein, Mme Wolff et Mme Vandergrift présentent
chacun un exposé, puis répondent aux questions.
At 7:05 p.m., the committee adjourned to the call of the chair.
À 19 h 5, le comité s’ajourne jusqu’à nouvelle convocation de la
présidence.
ATTEST:
ATTESTÉ :
Le greffier du comité,
Adam Thompson
Clerk of the Committee
3-2-2014
Droits de la personne
2:5
EVIDENCE
TÉMOIGNAGES
OTTAWA, Monday, February 3, 2014
OTTAWA, le lundi 3 février 2014
The Standing Senate Committee on Human Rights met this
day at 5:05 p.m. to monitor issues relating to human rights and,
inter alia, to review the machinery of government dealing with
Canada’s international and national human rights obligations
(topic: Child Rights Impact Assessment).
Le Comité sénatorial permanent des droits de la personne
se réunit aujourd’hui, à 17 h 5, pour surveiller l’évolution de
diverses questions ayant trait aux droits de la personne et à
l’examen, entre autres choses, des mécanismes du gouvernement
pour que le Canada respecte ses obligations nationales et
internationales en matière de droits de la personne
(sujet : Évaluation des répercussions sur les droits de l’enfant).
Senator Mobina S. B. Jaffer (Chair) in the chair.
[English]
La sénatrice Mobina S. B. Jaffer (présidente) occupe de
fauteuil.
[Traduction]
The Chair: Honourable senators, welcome to the fourth
meeting of the Forty-first Parliament of the Senate Standing
Committee on Human Rights. Our committee has been mandated
by the Senate to examine issues related to human rights in Canada
and abroad. My name is Mobina Jaffer, and as chair of the
committee, it is my pleasure to welcome you to this meeting.
La présidente : Chers sénateurs, bienvenue à la quatrième
séance de la 41e législature du Comité sénatorial permanent des
droits de la personne. Notre comité a été chargé par le Sénat
d’examiner les questions de droits de la personne au Canada et à
l’étranger. Je m’appelle Mobina Jaffer et, en ma qualité de
présidente du comité, je suis heureuse de vous souhaiter la
bienvenue à la séance.
Before I continue, I would like my colleagues to introduce
themselves, and I will start with Senator Andreychuk.
Avant de poursuivre, j’aimerais demander à mes collègues de
se présenter, et je vais commencer par la sénatrice Andreychuk.
Senator Andreychuk: I’m Senator Andreychuk from
Saskatchewan.
La sénatrice Andreychuk : Je suis la sénatrice Andreychuk, de
la Saskatchewan.
Senator Martin: Senator Yonah Martin from
British Columbia.
La sénatrice Martin : Sénatrice Yonah Martin, de la
Colombie-Britannique.
Senator Unger: Senator Betty Unger from Alberta.
La sénatrice Unger : Sénatrice Betty Unger, de l’Alberta.
Senator Seidman: Senator Judith Seidman from Montreal.
La sénatrice Seidman : Sénatrice Judith Seidman, de Montréal.
Senator LeBreton: Senator Marjory LeBreton from Ontario.
Senator Eggleton: Senator Art Eggleton from Toronto.
Senator Hubley: Senator Elizabeth Hubley from PEI.
La sénatrice LeBreton : Sénatrice Marjory LeBreton, de
l’Ontario.
Le sénateur Eggleton : Sénateur Art Eggleton, de Toronto.
La sénatrice Hubley : Sénatrice Elizabeth Hubley, de
l’Île-du-Prince-Édouard.
The Chair: Honourable senators, at our meeting on
December 2, 2013, the committee agreed to receive a briefing
on Child Rights Impact Assessments. Child Rights Impact
Assessments have been described as systemic processes to assess
the potential impacts of decisions on children and their rights and
to promote policy coherence.
La présidente : Honorables sénateurs, lors de notre réunion du
2 décembre 2013, le comité a accepté d’assister à une séance
d’information sur les évaluations des répercussions sur les droits
de l’enfant, qu’on décrit comme des processus systémiques servant
à évaluer les impacts potentiels de décisions sur les enfants et leurs
droits, et à favoriser la cohérence des politiques.
Such assessments can examine the impact on children of
policies, projects, programs or laws, with the objective of selecting
the options that minimize negative impacts on children and
promote positive ones. Child Rights Impact Assessments
encourage consideration of children’s needs when they will be
affected by a proposal, which proponents argue is particularly
important because children cannot generally advocate for
themselves through the political process. In addition, they are a
On peut effectuer de telles évaluations pour analyser l’impact
de politiques, de projets, de programmes ou de lois sur les enfants
dans le but de choisir les options qui ont le moins d’impact négatif
et le plus d’impact positif sur les enfants. Les évaluations des
répercussions sur les droits de l’enfant favorisent la prise en
compte des besoins des enfants dans le cadre de toute proposition
pouvant les toucher, ce que les partisans des ERDE jugent
particulièrement important puisque les enfants sont incapables de
2:6
Human Rights
3-2-2014
tool to ensure that states respect their obligations under the
UN Convention on the Rights of the Child.
défendre leurs intérêts dans l’arène politique. Les ERDE obligent
par ailleurs les pays à respecter les obligations qui leur échoient en
vertu de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations
Unies.
To begin our hearings today, I welcome our first panel, from
UNICEF Canada, Mr. Marvin Bernstein, Chief Policy Advisor;
and Ms. Lisa Wolff, Director, Policy and Education.
Pour amorcer notre audience d’aujourd’hui, je souhaite la
bienvenue à notre premier groupe d’experts composé de
représentants d’UNICEF Canada, à savoir M. Marvin
Bernstein, conseiller principal en matière de politiques, et
Mme Lisa Wolff, directrice, Promotion des droits de l’enfant et
éducation.
I understand you have some opening remarks to present to us,
and then the committee will have some questions.
Je crois comprendre que vous avez prévu de faire une
déclaration préliminaire. Les membres du comité auront, par la
suite, quelques questions à vous poser.
Marvin Bernstein, Chief Policy Advisor, UNICEF Canada:
Thank you. Lisa Wolff and I are very pleased to be here to have
an opportunity to speak about Child Rights Impact Assessments,
CRIAs. We feel it is quite timely given that 2014 represents the
twenty-fifth anniversary of the adoption of the Convention on the
Rights of the Child.
Marvin Bernstein, conseiller principal en matière de politiques,
UNICEF Canada : Merci. Lisa Wolff et moi sommes heureux
d’être ici pour parler des évaluations des répercussions sur les
droits de l’enfant, des ERDE. Nous estimons que cette discussion
arrive à un moment particulièrement opportun, étant donné que
2014 marque le 25e anniversaire de l’adoption de la Convention
relative aux droits de l’enfant.
We have provided you with copies of our speaking points. I’m
not sure we’re going to be able to touch upon all aspects of the
speaking points, but at least you will have it available as a
resource and a reference guide into the future.
Nous vous avons remis des copies de nos points de discussion.
Je ne suis pas certain que nous serons en mesure de tous les
couvrir, mais, au moins, vous aurez le document en votre
possession, et il pourra vous servir de ressource documentaire
ou de manuel de référence dans les années à venir.
We do reference, in the speaking notes, the materials that are
online at the UNICEF Canada website, and this is from the
CRIA symposium, Bringing Children in From the Margins, that
took place at the University of Ottawa in May of 2013. There is a
discussion paper, a summary report and all of the PowerPoint
presentations, which we would commend to you.
Dans nos notes d’allocution, nous nous reportons aux
documents offerts en ligne dans le site web d’UNICEF Canada.
Ils découlent du symposium sur les méthodes d’ERDE, intitulé
« Mettre l’enfance au cœur des politiques », qui a eu lieu à
l’Université d’Ottawa, en mai 2013. Ils comprennent un document
de travail, un rapport sommaire et toutes les présentations
PowerPoint liées au symposium, que nous vous recommandons de
consulter.
We’ve also attempted to provide you with the templates from
New Brunswick, the English and French versions of the CRIA
tool. We asked for translation of the screening tool and the full
assessment tool from UNICEF Canada because it is important to
move from the conceptual to the practical.
Nous nous sommes également efforcés de vous fournir les
formulaires utilisés par le gouvernement du Nouveau-Brunswick,
soit les versions anglaises et françaises de l’outil d’ERDE. Nous
avons demandé à UNICEF Canada de faire traduire l’outil
d’examen préalable et l’outil d’évaluation complète parce qu’il est
important de passer du mode conceptuel à la pratique.
With these introductory remarks, I’m going to turn it over to
my colleague, Lisa Wolff, who will be speaking to a number of
different aspects that are important, certainly from a practical and
technical perspective. Then I will come back and contribute
towards the end of the presentation.
Maintenant que j’ai formulé mes observations préliminaires, je
vais céder la parole à ma collègue, Lisa Wolff. Elle parlera d’un
certain nombre d’aspects qui revêtent certes une grande
importance d’un point de vue pratique et technique. Puis, vers
la fin de l’exposé, je reprendrai la parole afin d’y contribuer.
Lisa Wolff, Director, Policy and Education, UNICEF Canada:
Thank you very much, and good evening, senators.
Lisa Wolff, directrice, Promotion des droits de l’enfant et
éducation, UNICEF Canada : Merci beaucoup et bonne soirée,
mesdames et messieurs les sénateurs.
As Marvin referenced, we convened a symposium just under a
year ago on Child Rights Impact Assessments. It was the first
gathering worldwide to actually discuss this particular topic
related to children’s rights. The reason that we did so was that we
were hearing from different colleagues in UNICEF, in different
Comme Marvin l’a mentionné, il y a un peu moins d’un an,
nous avons organisé un symposium sur les méthodes d’évaluation
des répercussions sur les droits de l’enfant. C’était la première fois
que des représentants du monde entier se réunissaient pour
discuter de ce sujet précis lié aux droits de l’enfant. Nous avons
3-2-2014
Droits de la personne
2:7
industrialized countries, about the emerging use of Child Rights
Impact Assessments, and we really wanted to understand more
about how it was working, how it was improving policy and other
kinds of government decisions that affect children and what some
of the challenges were. We thought the best way to do that was to
convene those actually using it — different government
representatives and advocates who tend to use it from the
outside and try to influence government — and we convened,
from about nine different countries, those types of experiences.
We are really pleased that we had a number of policy-makers
from provincial and federal governments attend to learn more
about it.
organisé cet événement parce que nous entendions divers
collègues au service d’UNICEF dans divers pays industrialisés
parler du nouveau recours à des évaluations des répercussions sur
les droits de l’enfant, et nous voulions vraiment savoir comment
cette approche fonctionnait, comment elle améliorait les
politiques et les autres décisions prises par les gouvernements
qui touchent les enfants et, enfin, quels étaient certains des défis à
relever à cet égard. Nous avons pensé que la meilleure façon de
procéder consistait à convoquer les gens qui utilisent actuellement
cette approche, c’est-à-dire divers représentants gouvernementaux
ou défenseurs des droits de l’enfant qui avaient tendance à
l’utiliser pour tenter d’influencer les gouvernements de l’extérieur.
Nous avons convoqué des gens provenant de neuf différents pays
et ayant acquis ces types d’expériences. Nous sommes très
heureux qu’un certain nombre de décideurs provinciaux et
fédéraux aient assisté au symposium afin d’en apprendre
davantage à ce sujet.
We are happy to share some of what we’ve learned over the last
couple of years. Most instructively, we have also in that time had
the opportunity to work with the Government of New Brunswick
very closely on their process to formally adopt Child Rights
Impact Assessments. They are the first jurisdiction in Canada to
now require policy developers to think about children explicitly
when they’re developing bills and other kinds of policy proposals
that go to cabinet. They have their own rationale for doing that.
We can reflect a little bit upon that. Every jurisdiction has
different benefits and motivations for it.
Nous sommes également heureux de vous faire part de
certaines des connaissances que nous avons acquises au cours
des dernières années. Pendant cette période, nous avons
également eu l’occasion de travailler très étroitement avec le
gouvernement du Nouveau-Brunswick, dans le cadre de leur
processus d’adoption officielle des évaluations des répercussions
sur les droits de l’enfant. Le Nouveau-Brunswick est la première
province du Canada où les décideurs sont maintenant tenus de
penser explicitement aux enfants lorsqu’ils élaborent des projets
de loi ou d’autres types de propositions de politiques qui doivent
être présentés au cabinet. Les dirigeants du Nouveau-Brunswick
ont leurs propres raisons de le faire. Nous pouvons réfléchir un
peu à cela, car les motifs de chaque province ou territoire à cet
égard différeront, tout comme les avantages qu’ils espèreront tirer
de cette adoption.
You’ll be aware that there are different types of impact
assessments already used at the federal level and in different
provinces, and they vary depending on the jurisdiction. Some use
privacy impact assessments, some health impact assessments. It is
not always clear why some considerations or interests are
prioritized and given that kind of explicit consideration over
others.
Vous êtes sûrement conscients que divers types d’évaluations
des répercussions sont déjà réalisées à l’échelle fédérale et dans
diverses provinces, et que ces évaluations varient en fonction de
l’administration responsable. Certaines administrations procèdent
à des évaluations des facteurs relatifs à la vie privée, d’autres, à
des évaluations des incidences sur la santé. Les raisons pour
lesquelles on prête explicitement attention à certains facteurs ou
intérêts, et qu’on leur accorde la priorité par rapport à d’autres,
ne sont pas toujours claires.
Child Rights Impact Assessment is simply a tool for thinking
about the possible impacts on children of a proposal — a
proposed bill or policy or any other kind of government decision
that might significantly affect children.
L’évaluation des répercussions sur les droits de l’enfant est un
simple outil visant à nous faire réfléchir à l’incidence qu’une
proposition pourrait avoir sur les enfants — un projet de loi, une
politique proposée ou tout autre type de décisions prises par des
gouvernements qui pourraient grandement toucher les enfants.
One of the key markers of a Child Rights Impact Assessment is
that it uses the framework of children’s rights in the convention to
help understand those impacts, to help think about how kids are
going to be affected. The rationale is that the convention describes
the conditions for good childhood. It sets out what most children
need to thrive and to be protected. Those are also the conditions
L’une des principales caractéristiques de l’évaluation des
répercussions sur les droits de l’enfant est qu’elle se sert du
cadre défini dans la Convention relative aux droits de l’enfant
pour nous aider à comprendre ces répercussions et à réfléchir à la
façon dont les enfants seront touchés. Cela est expliqué par le fait
que la convention décrit les conditions requises pour avoir une
2:8
Human Rights
3-2-2014
that governments have committed to supporting, so it makes
sense as a framework for understanding how kids are going to be
affected to look at their interdependent rights.
enfance épanouissante. Elle établit ce dont les enfants ont besoin
pour s’épanouir et être protégés. Ce sont également les conditions
que les gouvernements se sont engagés à soutenir. Il est donc
logique d’employer ce cadre pour comprendre la façon dont les
enfants seront touchés et d’examiner l’interdépendance de leurs
droits.
The focus is to understand how a proposal is going to support
those rights or how it might fail to adequately provide for or
support those rights. The aim is to maximize the benefits for kids
of a proposal, particularly where they may not be directly affected
but may be indirectly affected and where their interests haven’t
perhaps been fully considered.
On se soucie de comprendre comment une proposition
appuiera ces droits ou comment elle pourrait ne pas les soutenir
adéquatement. L’évaluation vise à maximiser les avantages que les
enfants tireront d’une proposition, en particulier lorsque les
répercussions peuvent être plus indirectes que directes ou lorsque
leurs intérêts peuvent ne pas avoir été complètement pris en
considération.
When we are looking at the possible impacts on children and
using the convention as a framework, we can think about whether
it is targeted well. What groups of children might be benefiting?
Will some be benefiting more than others? What are the
distributional impacts? We can look at whether there are
possibly negative impacts on children. Can those be avoided by
altering the proposal? Can they be mitigated? If a proposal goes
forward, and we know there are going to be some negative
impacts on children, can we introduce measures to mitigate them
or to protect children?
Lorsque nous examinons les répercussions que les propositions
peuvent avoir sur les enfants et que nous utilisons la convention
comme cadre, nous pouvons nous demander si elles sont bien
ciblées. Quels groupes d’enfants pourraient en tirer profit?
Certains enfants en profiteront-ils plus que d’autres? Quelle est
l’incidence de la répartition des avantages? Nous pouvons vérifier
si les propositions pourraient avoir des effets néfastes sur les
enfants. Ces effets peuvent-ils être évités ou atténués en modifiant
la proposition? Si une proposition va de l’avant, et que nous
savons qu’elle aura des effets négatifs sur les enfants, pouvonsnous prendre des mesures pour atténuer ces effets ou protéger les
enfants?
Where this process is used, we see that it is a structured way of
thinking through these things. The policy developer usually
proceeds through five or six different steps to think out how a bill
or a policy might affect children, and depending on the
jurisdiction, the process can be more complex or simpler.
Lorsque le processus est utilisé, nous constatons qu’il permet
de réfléchir à ces questions de manière structurée. Habituellement,
le concepteur de politiques franchit cinq ou six étapes de réflexion
sur la façon dont un projet de loi ou une politique pourrait avoir
une incidence sur les enfants, et selon l’administration pour
laquelle il travaille, le processus peut être plus ou moins complexe.
In the ideal situation, it is the government that is undertaking
this process. It is an aid to policy development. We see the
greatest impact and benefit where it is the government, and it
makes sense, because they have the policy-making authority and
the duty to support children’s human rights.
Idéalement, les gouvernements entreprennent ce processus, qui
facilite la conception de politiques. C’est lorsque les
gouvernements prennent ce processus en charge que nous
observons les effets et les avantages les plus remarquables, et
c’est logique compte tenu du fait qu’ils ont le pouvoir d’élaborer
des politiques et le devoir d’appuyer les droits de l’enfant.
We know that parliamentarians share this duty. In some
jurisdictions, you see independent advocates, children’s
commissioners and sometimes NGOs using this kind of
assessment as an external downstream response to a
government proposal. We see that in Scotland and in Australia,
and they have varying success in influencing government
proposals. Again, ideally, it is the government doing it before
we have fully baked a piece of legislation or a decision that could
affect children.
Nous savons que les parlementaires partagent ce devoir. Dans
certains pays, des défenseurs indépendants des droits de l’enfant,
des commissaires à l’enfance et parfois des ONG utilisent ce genre
d’évaluations comme moyen externe de répondre en aval à une
proposition gouvernementale. Nous observons ce genre
d’initiatives en Écosse et en Australie, où elles influencent les
propositions des gouvernements avec plus ou moins de succès.
Encore une fois, l’idéal serait que les gouvernements procèdent à
ces évaluations avant qu’une mesure législative ou une décision
qui pourrait avoir une incidence sur les enfants jouisse d’un
l’appui complet.
Another consideration, of course, is that given the different
types of impact assessments already in use, we know that children
aren’t always an explicit consideration in those as well. In privacy
impact assessments, there’s not always, ‘‘Oh, okay, children’s
Bien entendu, un autre aspect à prendre en considération est
que, compte tenu des divers types d’évaluations déjà employées,
nous savons que les enfants ne sont pas toujours un facteur dont
on tient compte explicitement dans ces évaluations. Dans les
3-2-2014
Droits de la personne
2:9
privacy rights might need to be protected differently than adults.’’
Certainly, the debates around how we live in cyberspace today are
calling those forward.
évaluations des facteurs relatifs à la vie privée, par exemple, on ne
reconnaît pas toujours qu’il pourrait être nécessaire de protéger
les droits à la protection de la vie privée des enfants différemment
des droits des adultes. Certes, les discussions que nous avons au
sujet de la façon dont nous vivons dans le cyberespace de nos
jours plaident en faveur de ces droits.
There are obviously a lot of different interests that
governments need to consider and balance in decisions, and this
committee would know that better than any other. Everyone is a
human rights holder. You have different groups of people with
rights claims to consider.
Il va de soi qu’avant de prendre des décisions les
gouvernements doivent tenir compte de nombreux intérêts
divergents et établir un équilibre entre eux, et votre comité le
sait mieux que tout autre. Toutes les personnes ont des droits. Il
faut prendre en considération les revendications en matière de
droits de divers groupes de gens.
You might be asked, ‘‘Why focus on children?’’ As a childserving organization, we’re always surprised at that question. It
would probably be no news to you that children are particularly
vulnerable, uniquely vulnerable and vulnerable in different ways
than adults. They are a group whose interests are often
overlooked, even though they form about a quarter of Canada’s
population. There are many significant reasons that children
should be explicitly considered in the policy development process
and even prioritized, as is their right under the convention.
Il se peut qu’on vous demande pourquoi on met l’accent sur les
enfants. En tant que membres d’un organisme au service de
l’enfance, cette question nous prend toujours au dépourvu. Je ne
vous apprends probablement rien de nouveau en vous disant que
les enfants sont particulièrement et exceptionnellement
vulnérables, et ce, d’une manière qui diffère de celle des adultes.
Les enfants font partie d’un groupe dont les intérêts sont souvent
négligés, en dépit du fait qu’ils représentent environ un quart de la
population du Canada. Il y a de nombreuses raisons majeures
pour lesquelles on devrait tenir explicitement compte des enfants
au cours du processus d’élaboration des politiques, et pour
lesquelles on devrait même leur accorder la priorité, comme c’est
leur droit en vertu de la convention.
We often see that children are the most vulnerable of the
vulnerable. There are multiple and overlapping vulnerabilities
around gender, disability and ethnicity. Given their
developmental stage and their dependency, children can be
disproportionately affected by deprivations that sometimes have
lifelong effects. If similar conditions, such as a lack of nutrition or
poverty, were experienced later in life, they would not necessarily
have quite the impact that they would have if experienced in
childhood. There are many reasons why children are a group
deserving of explicit consideration.
Nous constatons souvent que les enfants sont les plus
vulnérables parmi les vulnérables. Les enfants ont de nombreux
points faibles, liés à leur sexe, leurs déficiences et leur ethnicité,
qui les rendent vulnérables en se chevauchant. Compte tenu de
leur développement et de leur dépendance, les enfants peuvent
être démesurément touchés par les privations, qui ont parfois des
effets sur toute leur vie. S’ils étaient exposés à des conditions
comme la pauvreté ou le manque de nourriture plus tard dans leur
vie, cela n’aurait pas nécessairement les mêmes répercussions sur
eux que s’ils avaient traversé ces difficultés pendant leur enfance.
Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les enfants sont un
groupe qui mérite une considération explicite.
We have seen that since Canada ratified the convention, this
principle of having children’s best interests constitute a priority
consideration in all government decisions, which is their right, has
been taken up in different domains. We certainly see it at least
partially implemented in child welfare, in some cases in adoption
law and policy, and in divorce and custody. But it is an
incomplete project, and there are many decisions in which
children’s interests are not considered at all and not necessarily
a priority. You would be hard-pressed to identify a significant
government decision where children are not affected to some
extent. It might be indirectly, but they are affected by many
different types of government decisions.
Depuis que le Canada a ratifié la convention, nous avons
remarqué que le principe, selon lequel le gouvernement doit en
priorité tenir compte de l’intérêt des enfants dans ses décisions, a
été appliqué à d’autres domaines. Nous constatons certainement
que le principe a été invoqué, du moins en partie, dans le domaine
de l’aide sociale à l’enfance et, dans certains cas, dans la
législation et les politiques en matière d’adoption, ainsi que
dans des cas de divorce et de garde des enfants. Toutefois, ce
projet est incomplet, et de nombreuses décisions sont prises sans
tenir compte du tout de l’intérêt des enfants et sans
nécessairement accorder la priorité à ce facteur. On aurait
beaucoup de mal à trouver une décision gouvernementale
importante qui ne touche pas les enfants dans une certaine
mesure. Les répercussions peuvent être indirectes, mais les enfants
sont touchés par un grand nombre de différents types de décisions
gouvernementales.
2:10
Human Rights
3-2-2014
We have seen a number of benefits to the use of Child Rights
Impact Assessments not only to children but also to policymakers. Sometimes it is just a matter of a proposal that simply
overlooked or neglected to think about children in the
formulation. Adjustments can be made fairly easily to protect
children explicitly, to give them exemptions. We can see that the
benefits of using a process like this would help us to consider
future generations in policies, such as how citizenship is passed
from parents to children.
Nous avons remarqué que l’utilisation des évaluations des
répercussions sur les droits de l’enfant apportait un certain
nombre d’avantages non seulement aux enfants, mais aussi aux
décideurs. Parfois, on a simplement négligé de penser aux enfants
en formulant une proposition et, par conséquent, il est assez facile
de lui apporter des modifications pour protéger explicitement les
enfants ou leur accorder des exemptions. Nous pouvons constater
que l’utilisation d’un processus de ce genre aurait l’avantage de
nous aider à tenir compte des générations futures dans nos
politiques, comme la façon dont la citoyenneté passe des parents
aux enfants.
Certainly, we can see a benefit in terms of considering different
groups of children and distributional impacts. Our family benefit
policy is designed so that different groups of children are
considered and the differential impacts are considered. Do
maternal leave benefits benefit adopted as well as biological
children? These are all examples that this government has dealt
with in recent years and could benefit from the Child Rights
Impact Assessment. Having a structured process to think through
some of these things early on before there are critiques later in the
courts or the court of public opinion can be very beneficial. That’s
part of the motivation of the governments we have seen that have
been using this process. Certainly it is beneficial to think up-front
about these rather than deal with problems later.
Nous pouvons certainement voir qu’il sera bénéfique de
prendre en considération différents groupes d’enfants et les
répercussions sur chacun d’eux. Notre politique en matière
d’avantages familiaux est conçue de manière à tenir compte de
différents groupes d’enfants et des répercussions sur chacun d’eux.
Le congé maternité profite-t-il aux enfants adoptés ainsi qu’aux
enfants biologiques? Ce sont tous des exemples de décisions que le
présent gouvernement a prises au cours des dernières années et
des scénarios qui auraient pu bénéficier d’une évaluation des
répercussions sur les droits de l’enfant. Il peut être très
avantageux d’avoir recours à un processus structuré pour
réfléchir dès le début à certaines de ces questions, avant que les
décisions fassent plus tard l’objet de critiques de la part des
tribunaux ou du public. Voilà en partie ce qui motive les
gouvernements que nous avons vus utiliser le processus. Il est
certainement profitable de penser d’emblée à ces questions plutôt
que de gérer des problèmes plus tard.
To conclude my remarks, there is a remarkable range of
different kinds of laws and policy proposals where we have seen
Child Rights Impact Assessments used, for example in New
Brunswick and internationally. They range from policies like
reforming how mental health care is delivered in Australia to an
organ donation law in Wales. A remarkable distribution of
policies has benefited from an explicit way to put children’s
interests up front and think about them.
Pour conclure mes observations, je dirais que nous avons vu au
Nouveau-Brunswick et à l’échelle internationale, par exemple, des
gens utiliser les évaluations des répercussions sur les droits de
l’enfant pour élaborer un remarquable éventail de différents types
de lois et de propositions de politiques. Ils vont de politiques,
comme la réforme des soins de santé offerts en Australie, à une loi
sur les dons d’organes au pays de Galles. Une remarquable variété
de politiques ont bénéficié de la façon explicite dont elles ont fait
passer les intérêts des enfants en premier et penser à eux.
Mr. Bernstein: I’m going to deal with some of the factors that
contribute to successful implementation of Child Rights Impact
Assessments. Some of these factors that we have identified come
from the literature; some have been evidenced through the CRIA
symposium that was convened in Ottawa; and some of these
success factors have been identified by our colleagues in New
Brunswick, where CRIA has been mandatory, as Ms. Wolff said,
for close to the past year. Before Ms. Wolff and I went to New
Brunswick and convened some training sessions for government
officials, we convened some key informant interviews with offices
in Scotland, Wales and Western Australia to find out what were
some of the indicators of success and how this could his be done
effectively.
M. Bernstein : Je vais maintenant aborder certains des facteurs
qui contribuent à une mise en œuvre réussie des évaluations des
répercussions sur les droits de l’enfant. Certains des facteurs que
nous avons répertoriés proviennent de la littérature, d’autres ont
été tirés de témoignages apportés au cours du symposium sur les
méthodes d’ERDE, qui a eu lieu à Ottawa, et d’autres encore sont
des facteurs de réussite mentionnés par nos collègues du
Nouveau-Brunswick, où, comme Mme Wolff l’a indiqué,
l’ERDE est obligatoire depuis près d’un an. Avant d’aller au
Nouveau-Brunswick pour donner des séances de formation à des
représentants officiels du gouvernement, Mme Wolff et moi
avons organisé quelques entrevues avec des informateurs clés
qui travaillent dans des bureaux en Écosse, au pays de Galles et en
Australie-Occidentale, afin de déterminer quelques-uns des
indicateurs de succès et la façon dont ces évaluations pourraient
être réalisées efficacement.
3-2-2014
Droits de la personne
2:11
Some of the success factors conveyed to us included having a
template — a tool that is practical and easy to use — and having
some clear terms of reference. How is the CRIA going to be
scoped out? What is the methodology? Who is going to be
responsible for completing the assessment? Where does it go?
What is this hoping to achieve?
Parmi les facteurs de succès qui nous ont été communiqués, on
retrouve le fait d’avoir un modèle — un outil pratique et facile à
utiliser — et un mandat clair. Comment les limites de l’ERDE
seront-elles définies? Quelle méthode sera utilisée? Qui sera chargé
d’achever l’évaluation? Où est-elle envoyée? Qu’est-ce qu’on
espère accomplir à l’aide de l’évaluation?
Another element of success is embedding the requirement to
conduct Child Rights Impact Assessments in legislation or policy
directive. In New Brunswick, they have a policy directive such
that whenever a proposed law, regulation or policy is going before
cabinet, to executive council, there must be a CRIA. It is
mandatory and attached to the memorandum to executive
council. Where it is not embedded as a requirement it becomes
discretionary, and the will to conduct CRIA may ebb and flow. I
think it is very important to try to sustain the commitment to
engaging in this process.
Un autre élément de succès consiste à intégrer dans les mesures
législatives ou les directives en matière de politiques l’obligation
d’effectuer des évaluations des répercussions sur les droits de
l’enfant. Au Nouveau-Brunswick, une de leurs directives en
matière de politiques stipule qu’une ERDE doit être réalisée
chaque fois qu’une loi, une politique ou un règlement proposé
sera envoyé au cabinet ou, autrement dit, au conseil exécutif.
L’évaluation est obligatoire et doit accompagner le mémoire
destiné au conseil exécutif. Lorsque l’obligation de procéder à une
évaluation n’est pas stipulée, la décision d’en réaliser une est
laissée à la discrétion du personnel responsable, et la volonté de le
faire pourrait connaître des revirements. Je pense qu’il est très
important d’essayer de soutenir l’engagement relatif à ce
processus.
Another success factor is applying CRIA as one tool in a tool
box. We know that there is interconnectedness between different
rights in the convention. By the same token, there’s
interconnectedness in the general measures of implementation.
It is great if CRIA can be implemented to attempt to ensure that
policies and programming and legislation are giving rise to and
supporting rights under the convention. To the extent that it can
be coupled with good education, child-friendly budgeting and a
movement towards establishing a national children’s
commissioner, it would strengthen the impact of conducting
CRIA.
Un autre facteur de succès est lié à l’utilisation de l’ERDE
comme un des outils que contient un coffre à outils. Nous savons
que les divers droits prévus par la convention sont
interdépendants, tout comme les mesures générales de mise en
œuvre. Ce serait merveilleux, si l’ERDE pouvait être mise en
œuvre pour veiller à ce que les politiques, les programmes et les
mesures législatives soulèvent et appuient des droits mentionnés
dans la convention. Dans la mesure où cette mise en œuvre peut
être conjuguée à l’offre de bons cours de formation, à des budgets
favorables aux enfants et à un mouvement visant à nommer à
l’échelle nationale un commissaire à l’enfance, elle renforcera
l’incidence des ERDE.
The other point conveyed to us through some of our key
informant discussions is leadership and commitment: having a
strong champion in terms of taking this forward, both within
government and outside government. I will come back to this in
the context of the experience in New Brunswick.
L’autre élément communiqué dans le cadre de quelques-unes
de nos discussions avec nos informateurs clés a trait au leadership
et à l’engagement, au fait d’avoir un champion pour faire avancer
ce dossier à l’intérieur et à l’extérieur du gouvernement. Je
reviendrai sur ce sujet dans le contexte de l’expérience du
Nouveau-Brunswick.
Certainly, applying CRIA early on before options are
foreclosed, rather than saying we will conduct it once we have
identified and reduced the range of options, really doesn’t provide
for the greatest creative discussions; so it is important to try to do
this early on.
Il est certes préférable de procéder à l’évaluation des
répercussions dès le départ, alors que toutes les options sont
encore possibles, plutôt de se dire qu’on le fera après avoir
déterminé et circonscrit la gamme des options envisageables, ce
qui ne permet pas vraiment les débats les plus constructifs.
The other thing we heard in terms of encouraging government
officials to take on this responsibility is that it is helpful to see
CRIA as a mission that can really generate positive outcomes for
children and that can make a difference in the quality of their lives
and the policy-making, rather than to see it as just another task or
add-on.
Lorsqu’il s’agit d’inciter les fonctionnaires à assumer cette
responsabilité, on nous a dit qu’il était bon de voir l’ERDE
comme une mission pouvant permettre d’améliorer véritablement
la qualité de vie des enfants et les politiques les concernant, plutôt
que comme une simple tâche administrative qui s’ajoute à toutes
les autres.
The other thing that certainly we were advised of in terms of
the New Brunswick experience is greater collaboration and
forging a stronger working relationship between government
Dans le contexte de l’expérience du Nouveau-Brunswick, on a
également vanté les mérites d’une collaboration accrue misant sur
une relation de travail plus étroite entre le gouvernement et le
2:12
Human Rights
3-2-2014
and the independent Office of Child and Youth Advocate, with
everybody being on the same page and having a better
understanding of a child rights framework.
Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, une instance
indépendante, de telle sorte que tous soient sur la même longueur
d’onde et comprennent mieux le cadre de protection des droits des
enfants.
What has the Canadian experience been to date? Certainly at
the municipal level in the city of Edmonton, we have seen a child
impact assessment approach to developing policy and
programming as part of a commitment to child-friendly cities.
Qu’a-t-on pu constater au Canada jusqu’à maintenant? Je peux
vous dire qu’à l’échelon municipal, une ville comme Edmonton a
adopté une approche d’évaluation des répercussions sur les
enfants dans l’élaboration de ses politiques et de ses
programmes, le tout s’inscrivant dans son engagement à offrir
un cadre propice à l’épanouissement des enfants.
In other provinces, we’ve had some exploratory conversations
in Ontario with some of the child welfare folks in the context of a
program called Stepping Up. Ontario has developed a series of
indicators that will evidence child well-being in an attempt to
consider putting this into a CRIA framework and then linking it
into the identification of rights fulfillment under the convention.
Ailleurs au pays, nous avons eu des discussions exploratoires
avec certains responsables des services de protection de l’enfance
en Ontario dans le contexte d’un programme intitulé Intensifions
nos efforts. L’Ontario a établi une série d’indicateurs permettant
de jauger l’état de bien-être des enfants dans la perspective d’une
éventuelle intégration à un processus d’évaluation des
répercussions pour déterminer dans quelle mesure les droits que
leur confère la convention sont respectés.
In Alberta, a social policy framework has been established, a
children’s first act has been passed but not yet proclaimed and a
principle-based children’s charter is evolving. There is an interest
in looking at whether this can be incorporated within a CRIA
framework.
En Alberta, un cadre de politique sociale a été établi, une loi
accordant la primauté aux droits des enfants a été adoptée mais
pas encore promulguée, et une charte de l’enfance fondée sur un
ensemble de principes est en cours d’élaboration. On envisage là
également la possibilité d’inscrire le tout dans un cadre d’ERDE.
In Saskatchewan, looking at the children and youth first
principles, again, we’ve had conversations with some of the child
welfare folks. Now that the province has adopted these principles,
how do we make them real? How do we concretize these for
children? Using a CRIA framework can be very helpful.
En Saskatchewan, nous avons aussi pu parler à certains
intervenants en protection de l’enfance au sujet des principes
adoptés pour placer les enfants et les jeunes au centre des
priorités. Il faut maintenant se demander comment on va
concrétiser ces principes au bénéfice des enfants. Le recours à
l’ERDE pourrait être très bénéfique à cette fin.
Moving on to New Brunswick, where we’ve seen probably the
greatest leadership in this area, some of the key elements that have
contributed to success there have been the adoption of a whole-ofgovernment approach. As opposed to looking just at particular
departments, they’ve looked at applying this within all of
government. Another success factor was developing a CRIA
working group that consisted of leads from eight government
departments to kind of take this forward and mentor some of
their colleagues.
Du côté du Nouveau-Brunswick, où nous avons sans doute pu
noter le leadership le plus marqué en la matière, l’adoption d’une
approche pangouvernementale fait partie des éléments clés qui
ont contribué à la réussite. Plutôt que de s’interroger sur ce qui
pourrait être fait par un ministère ou un autre, on s’est efforcé
d’appliquer la méthodologie dans l’ensemble du gouvernement.
Un autre facteur important a été la création d’un groupe de
travail sur l’ERDE composé de responsables désignés dans huit
ministères pour faire progresser l’initiative et servir de mentors à
certains de leurs collègues.
New Brunswick also decided that it was going to design its own
CRIA tool. The first stage of the tool just asked the question as to
whether or not there are any impacts upon children. The second
part of the tool, if the answer is yes, is to ask what rights under the
convention are promoted by the proposal, what rights might be
compromised by the particular proposal and looking at the
impacts upon different groups of children. Oftentimes, in
developing a policy or considering legislation, there is a sense
that a certain direction is going to benefit all children, but that
may not be the case when it comes to street children. It may not
be the case when it comes to children involved in the child welfare
situation. It may not be case in the situation involving Aboriginal
children. Sometimes there need to be other accommodations for
those children. CRIA doesn’t necessarily look at individual
Le Nouveau-Brunswick a en outre décidé de concevoir son
propre outil pour l’évaluation des répercussions sur les droits de
l’enfant. Dans un premier temps, l’outil permet simplement de
déterminer s’il y a effectivement des impacts sur les enfants. Si
c’est le cas, on cherche à savoir quels droits en vertu de la
convention sont mis de l’avant par la proposition, lesquels elle
risque de compromettre et quelles en sont les répercussions pour
différents groupes d’enfants. Dans le processus d’élaboration
d’une politique ou d’un projet de loi, il arrive souvent qu’on ait
l’impression qu’une certaine orientation va profiter à tous les
enfants, alors que ce n’est peut-être pas nécessairement le cas pour
les enfants de la rue. La situation peut aussi être différente pour
les enfants vivant en foyer d’accueil. Même chose pour les enfants
autochtones. Il faut parfois prévoir des arrangements particuliers
3-2-2014
Droits de la personne
2:13
children; it looks at groups of children. Then, by balancing the
different rights under the convention, where does this take us in
terms of promoting the best interests of children? They’ve taken a
very pragmatic approach.
pour ces enfants-là. L’évaluation des répercussions ne porte pas
nécessairement sur les enfants considérés individuellement, elle
vise des groupes d’enfants. Lorsqu’il s’agit d’en arriver à un juste
équilibre entre les différents droits prévus dans la convention, il
faut se demander si l’on travaille dans le meilleur intérêt des
enfants. Le Nouveau-Brunswick a adopté une approche très
pragmatique à cette fin.
They’ve also created an electronic, self-directed form, with
links to appropriate sources and resources that will be of benefit.
It’s not merely a pen and paper exercise.
On y a également créé un formulaire électronique autonome
qui fait le lien avec les sources et les ressources appropriées. On ne
se limite donc pas au format papier.
Some of the benefits that we’ve heard back are that there’s a
better understanding of the convention and children’s rights in
New Brunswick. There’s a greater balancing of the interests of
various groups in the policy development process. There’s a better
level of analysis before writing a memorandum to executive
council. What we’ve heard over the past year is that there have
been instances where proposed policies have been amended after
applying a CRIA framework, or some proposals have been pulled
back as a result of applying a CRIA process. Certainly, when
members of the legislature go forward in promoting a certain
position, they have a level of confidence that this has been fully
analyzed and scoped out by some of the policy analysts. As I said,
there is a better understanding of the role of the New Brunswick
Office of the Child and Youth Advocate by staff within the
provincial government.
Parmi les avantages que l’on nous a signalés, notons une
meilleure compréhension de la convention et des droits de l’enfant
au Nouveau-Brunswick. Les intérêts de différents groupes sont
mieux pris en compte dans le processus d’élaboration des
politiques. On procède à une analyse plus approfondie avant de
rédiger un mémoire au conseil exécutif. On nous a indiqué au
cours de la dernière année que certaines propositions de politiques
ont été modifiées, voire retirées, à la suite d’une ERDE. Lorsque
les membres de l’assemblée législative décident de faire valoir un
certain point de vue, ils peuvent assurément miser sur l’assurance
que les spécialistes ont bien cerné et analysé les enjeux. Comme je
le soulignais, les fonctionnaires provinciaux comprennent
désormais mieux le rôle du Bureau du défenseur des enfants et
de la jeunesse du Nouveau-Brunswick.
I just want to conclude by suggesting that the level of interest
and engagement in Child Rights Impact Assessments shouldn’t
stop at the municipal level or at the provincial level; it really
should enter the federal domain as well. All jurisdictions are
concerned about introducing legislation and policy that are going
to create good outcomes for children. In the case of the federal
government and the two houses of Parliament, there are clear
examples in the area of divorce and custody law, criminal law,
immigration law, Aboriginal interests on-reserve, family and child
tax benefits and public health.
J’aimerais simplement dire en guise de conclusion que les
instances municipales et provinciales ne devraient pas être les
seules à s’intéresser au processus d’évaluation des répercussions
sur les droits de l’enfant; c’est aussi l’affaire du fédéral. Tous les
gouvernements ont à cœur d’adopter des lois et des politiques qui
vont améliorer le sort des enfants. Dans le cas du gouvernement
fédéral et des deux chambres du Parlement, on en trouve des
exemples forts éloquents dans les domaines du droit du divorce et
de la garde des enfants, du droit pénal, du droit de l’immigration,
des intérêts des Autochtones dans les réserves, des prestations
fiscales pour l’enfant et la famille, et de la santé publique.
The government of New Brunswick has taken a strong
leadership role by initiating this mandatory process and
instituting a new tool. We see some early, positive evidence that
it seems to be working, and some of the impacts that children are
experiencing are more positive. We would encourage the Senate to
advance this direction and to explore the benefits of taking similar
steps at the federal jurisdiction.
Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a agi comme un
véritable chef de file en mettant en place ce processus obligatoire
et ce nouvel outil. Selon les premières indications, la démarche
semble produire de bons résultats pour les enfants. Nous
encourageons donc le Sénat à explorer cette avenue pour voir si
des mesures similaires pourraient être prises à l’échelon fédéral.
One of the comments that came out of the symposium is that
we have an office directed towards privacy impact assessments.
We don’t have an office directed towards promoting Child Rights
Impact Assessments, and certainly our children deserve no less
than our community does in terms of considering the impacts of
legislation and policy that may relate to their privacy
considerations.
On a notamment fait valoir lors du symposium que nous avons
un bureau qui se consacre aux évaluations des facteurs relatifs à la
vie privée, alors que nous n’en avons pas pour les évaluations des
répercussions sur les droits de l’enfant. Pourtant, il ne fait aucun
doute que le sort de nos enfants devrait peser autant dans la
balance que les considérations relatives à la vie privée lorsque
vient le temps de mesurer les impacts des lois et des politiques.
We’ve provided the tool to you for your information. We know
that there have been perhaps difficulties at times in different
parliamentary committees finding out what different departments
Nous vous avons fourni l’outil en question à titre
d’information. Nous savons que les comités parlementaires
éprouvent parfois des difficultés à déterminer quelles mesures
2:14
Human Rights
3-2-2014
within the federal government have done to determine whether or
not proposed legislation is compatible with international human
rights instruments. Putting aside the question of cabinet privilege
or solicitor-client privilege, it would be important to ask what
kind of template is being used by those government departments.
In our submission, it should very closely resemble the kind of
tools that we provided to you, and it should contain very similar
questions. If it doesn’t, then I think that you should be asking
why not.
sont prises dans les différents ministères fédéraux pour s’assurer
qu’un projet de loi respecte les conventions internationales sur les
droits de la personne. En faisant abstraction du secret
professionnel de l’avocat ou du cabinet, il serait important de
savoir de quelle manière ces ministères s’y prennent. À notre avis,
les outils utilisés à cette fin devraient être très semblables à ceux
que nous vous avons soumis et poser à peu près les mêmes
questions. Si ce n’est pas le cas, je pense que vous devriez chercher
à savoir pourquoi.
I’m going to stop there and ask whether or not there are any
questions, or turn it over to Ms. Vandergrift.
Je vais m’arrêter ici en vous demandant si vous avez des
questions, ou plutôt en laissant la parole à Mme Vandergrift.
The Chair: We’ll go to questions, starting with Senator
Eggleton.
La présidente : Nous allons passer aux questions, en
commençant avec le sénateur Eggleton.
Senator Eggleton: Well, as I understand the federal
government’s position —
Le sénateur Eggleton : Si je comprends bien la position adoptée
par le gouvernement fédéral...
The Chair: Sorry, senator, I made a mistake. May we go on to
hear from Ms. Vandergrift. I apologize.
La présidente : Désolée, sénateur, je me suis trompée. Nous
allons d’abord écouter ce que Mme Vandergrift a à nous dire. Je
vous prie de m’excuser.
Kathy Vandergrift, as an individual: This is an important
discussion you’re having today, so I thank you for inviting me to
be part of it. My input is based on many years of advocating for
the rights of children in Canada and globally — through public
education, various government consultations, submissions to this
committee and research initiatives like the CRIA conference we
hosted together with UNICEF.
Kathy Vandergrift, à titre personnel : Je vous remercie de
m’avoir invitée à participer à cet important débat. J’ai consacré de
nombreuses années à la défense des droits des enfants au Canada
et à l’échelle mondiale. À ce titre, j’ai notamment travaillé à la
sensibilisation du public, participé à différentes consultations
gouvernementales, présenté des mémoires à ce comité et contribué
à des initiatives de recherche comme le symposium sur l’ERDE
dont nous avons été les hôtes de concert avec l’UNICEF.
Recently, I led the Canadian Coalition for the Rights of
Children in a comprehensive review of children’s rights in
Canada, which resulted in this report, which this committee
received previously, and Canada’s third official review at the UN
committee. I intend to relate the findings of the conference on
CRIA that we jointly sponsored, which you have, to the current
practice at the federal level, and perhaps that will help you to
understand what difference using CRIA might make for children
in Canada.
J’ai récemment dirigé le travail de la Coalition canadienne pour
les droits des enfants qui a mené à un examen exhaustif de la
situation au Canada. Notre travail a abouti à ce rapport soumis
par le Canada au comité des Nations Unies à la suite de notre
troisième examen officiel. Outre ce rapport, nous vous avons
fourni les conclusions du symposium sur l’ERDE que nous avons
tenu conjointement, et je compte établir le parallèle avec les
pratiques en usage au gouvernement fédéral pour vous aider à
mieux comprendre en quoi l’ERDE pourrait faire une différence
dans la vie des enfants canadiens.
As was mentioned, this year is the twenty-fifth anniversary of
the Convention on the Rights of the Child, championed by
Canada under Prime Minister Mulroney when it was launched.
Canada has since undergone three reviews, but there continue to
be major gaps in implementation.
Comme on l’a déjà indiqué, nous soulignons cette année le
25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant,
qui a été mise en œuvre sous le parrainage du Canada et du
premier ministre Mulroney à l’époque. Il y a eu depuis lors trois
examens de la situation au Canada et on décèle encore des lacunes
importantes dans la mise en œuvre.
The most recent report from the third review was received
about a year and a half ago. We suggested the government state
what it would do with the recommendations more than a year
later, on National Child Day, November 2013. There has been no
response. The coalition suggested 10 steps to make it easier. There
has been no progress on those, either.
Le rapport produit à l’issue du troisième examen a été présenté
il y a environ un an et demi. Plus d’un an plus tard, soit à
l’occasion de la Journée nationale de l’enfant de novembre 2013,
nous avons indiqué au gouvernement qu’il devrait faire part de ses
intentions quant aux recommandations formulées. Le
gouvernement n’a pas répondu. La coalition a suggéré
10 mesures pour faciliter les choses. Aucun progrès à ce
chapitre non plus.
3-2-2014
Droits de la personne
2:15
The current system is clearly not working. Reviews of
children’s rights are essential, but they’re only effective if they
result in improvement for Canada’s children. I fear a lot of work
was done, but we’ve let our children down again.
De toute évidence, le système en place ne fonctionne pas. Les
examens de la situation des droits de l’enfant sont essentiels, mais
ils ne sont efficaces que dans la mesure où ils aboutissent à des
améliorations concrètes pour les enfants canadiens. J’ai bien peur
que malgré tout le travail accompli, nous n’ayons pas été à la
hauteur encore une fois pour nos enfants.
Why CRIA? What difference could it make? I’m going to
present six strategic reasons why I think it offers benefits that are
missing in the current system.
Pourquoi une évaluation des répercussions sur les droits de
l’enfant? Quelle différence est-ce que cela peut faire? Je vais vous
exposer six considérations stratégiques qui vont dans le sens d’une
amélioration par rapport au système actuel.
As was mentioned, it’s early and preventive. The reviews we do
that evaluate results tend to bring out very defensive postures by
governments. No one likes criticism of what they’ve done.
Assessing the impacts early in the process, before governments
have taken political positions, could be less confrontational.
Comme on l’a déjà indiqué, il s’agit d’une intervention précoce
qui a valeur de prévention. Les gouvernements sont généralement
sur leurs gardes lorsque nous procédons à des examens pour
évaluer leurs résultats. Personne n’aime que l’on critique son
travail. On pourrait atténuer les tensions en évaluant les
répercussions dès le début du processus, avant même que les
gouvernements aient pris leurs décisions stratégiques.
Second, CRIA could raise the level of debate about children’s
rights and proposed laws. Allow me to use an example here. In the
debate over Bill C-10, which changed the youth criminal justice
system, the coalition and most children’s organizations in Canada
made the assessment that it violated the convention. The justice
minister said it complied, but there was no objective way to even
discuss the basis for that claim. Later, the UN Committee on the
Rights of the Child also pointed out violations and asked Canada
to revise it, but the bill was passed by then. Had there been a
CRIA with a public report, senators would have been more
informed and the debate could have been more specific and
productive.
Deuxièmement, l’ERDE pourrait élever le niveau du débat au
sujet des droits de l’enfant et des lois proposées. Je vais me servir
d’un exemple pour illustrer le tout. Lors du débat sur le projet de
loi C-10 qui modifiait le système de justice pénale pour les jeunes,
la coalition et la plupart des organismes de défense des enfants au
Canada ont fait valoir qu’on contrevenait à la convention. Le
ministre de la Justice a indiqué que la convention était respectée,
mais il n’y avait aucun moyen objectif de même songer à discuter
des fondements de son affirmation. Par la suite, le Comité des
droits de l’enfant des Nations Unies a également signalé des
violations en demandant au Canada d’apporter les correctifs
nécessaires, mais le projet de loi était déjà adopté. Si l’on avait
procédé à une ERDE assortie d’un rapport public, les sénateurs
auraient été mieux informés et le débat aurait pu être plus ciblé et
fructueux.
Third, CRIA can prevent unintended consequences.
Identifying impacts early would allow changes to avoid negative
consequences. Again, an example: The fitness tax credit was
intended to help reduce obesity. Research now demonstrates lowincome families cannot benefit, even though obesity is as much a
concern in low-income families as in wealthy families. Had a
CRIA been done, that credit could have been designed differently
to avoid such discriminatory impact, which is contrary to
children’s rights and Canadian values, and it could be more
effective in reaching its objective.
Troisièmement, l’évaluation précoce des répercussions peut
permettre d’apporter des changements pour éviter des
conséquences négatives. Encore là, utilisons un exemple. Le
crédit d’impôt pour la condition physique visait à lutter contre
l’obésité. Les recherches montrent maintenant que les familles à
faible revenu ne peuvent pas en bénéficier alors même que
l’obésité les touche davantage que les familles mieux nanties. Si
l’on avait mené une ERDE, ce crédit aurait pu être conçu
différemment pour éviter un impact discriminatoire de la sorte qui
va à l’encontre des droits de l’enfant et des valeurs canadiennes.
Le crédit aurait ainsi été mieux à même d’atteindre les objectifs
visés.
Cost savings: CRIA can help to find the most cost-effective
options. In Canada, we now have volumes of research done on
how improving the determinants of health in early childhood
would reduce expensive health care costs, if existing resources
were allocated more effectively. Some of that research has been
done by the Public Health Agency of Canada, but research does
not lead to policy change. Colleagues from other countries admire
Canadian research on children and then come here and wonder
why the reality for children in some places is no better than in
countries without such knowledge. CRIA is a tool that can bring
L’ERDE peut par ailleurs permettre des économies en aidant à
définir les options les plus rentables. Des tonnes de recherches ont
été menées au Canada pour démontrer que des améliorations au
chapitre des déterminants de la santé au cours de la petite enfance
pourraient éviter des coûts considérables pour le système de santé
grâce à une utilisation plus efficiente des ressources existantes.
Une partie de ces travaux ont été réalisés par l’Agence de la santé
publique du Canada, mais la recherche ne se traduit pas
nécessairement par des politiques nouvelles. Nos homologues
étrangers ont beaucoup d’admiration pour le travail de recherche
2:16
Human Rights
3-2-2014
research into the policy formation process to inform all the actors,
which is important. Impacts and choices would be clearer,
understood by the public and political leaders alike, giving you
as parliamentarians a more robust basis for making wise
decisions. The end result would be cost savings.
qui s’effectue au Canada concernant les enfants. Lorsqu’ils nous
rendent visite, ils se demandent toutefois comment il se fait que
certains de nos enfants ne s’en tirent pas vraiment mieux que ceux
de pays n’ayant pas accès à un aussi vaste bassin de
connaissances. L’ERDE est un outil capable d’intégrer la
recherche au processus d’élaboration des politiques en
informant tous les intervenants, ce qui est primordial. Les
dirigeants publics et politiques auraient ainsi une meilleure idée
des impacts et des choix à faire, ce qui vous procurerait dans votre
rôle de parlementaires une assise plus solide pour prendre des
décisions éclairées. Au bout du compte, cela se traduirait par des
économies.
Transparency and accountability: Public CRIA reports will
increase transparency and help parliamentarians be accountable
for protecting the rights of children, which is an important
obligation.
Les rapports publics produits à l’issue d’une ERDE
permettront d’accroître la transparence et d’assurer une
meilleure reddition de comptes par les parlementaires à l’égard
de la protection des droits de l’enfant, une de leurs obligations
importantes.
Finally, it could enhance federalism. CRIA processes could
help reduce children’s falling through the cracks of federalism
because they put children at the centre and take a comprehensive
approach from both levels of government. With the loss of the
social union agreement in 2014, Canada is losing one important
tool that did track how resources from both governments help
young children. CRIA could be another tool to help bridge the
federal-provincial divide when it comes to the well-being of
children.
Enfin, le fédéralisme pourrait aussi mieux s’en porter. Les
processus d’ERDE pourraient contribuer à éviter que des enfants
glissent entre les mailles du filet de l’appareil fédéral, car ils
seraient placés au cœur des préoccupations dans le cadre d’une
approche globale faisant intervenir les deux ordres de
gouvernement. Avec la perte de l’entente sur l’union sociale en
2014, le Canada sera privé d’un outil important qui permettait de
savoir comment les ressources des deux gouvernements étaient
utilisées pour aider les jeunes. L’ERDE pourrait être un autre
outil qui aiderait à combler le fossé fédéral-provincial dans le
dossier du mieux-être des enfants.
I’m going to try to anticipate and address a few of your
concerns. First, it is only one tool. It’s useful, but it’s only one
instrument, and, as was mentioned already, it needs to be part of
a broader toolkit. Awareness of children’s rights remains a
challenge, and it is a critical factor for success, but we know that
CRIA also raises awareness.
Je vais maintenant essayer de prendre les devants en répondant
à quelques-unes des préoccupations que vous pourriez avoir. Il
faut d’abord reconnaître que cet instrument, aussi utile puisse-t-il
être, ne peut suffire à lui seul et doit s’inscrire dans un coffre à
outils complet. Il demeure difficile de sensibiliser les gens à la
question des droits de l’enfant, mais nous savons que l’ERDE
peut aussi contribuer à cet élément essentiel à la réussite.
Why focus on children? On a strategic level, let me repeat the
main theme of our monitoring report; this theme was shared by
all parties. With an aging population, Canada cannot afford to
continue to let so many children fall short of achieving their full
potential because of circumstances that could be different. It is in
the best interests of every Canadian to ensure that every child can
develop and use their full potential; that is what fulfillment of
children’s rights is all about.
Pourquoi mettre ainsi l’accent sur les enfants? Du point de vue
stratégique, permettez-moi de vous rappeler le thème principal qui
ressort unanimement de notre rapport de suivi. Compte tenu du
vieillissement de la population, le Canada n’a pas les moyens de
continuer à permettre que les enfants soient si nombreux à ne pas
s’épanouir pleinement en raison de circonstances que l’on aurait
pu modifier. Il est dans l’intérêt de tous les Canadiens que nous
prenions les moyens pour que chaque enfant puisse se développer
et atteindre son plein potentiel, ce qu’on cherche justement à faire
en veillant au respect des droits de l’enfant.
We get the question, would this be just more bureaucracy?
CRIA, I think, would help put the existing systems to better use
by tying the pieces together within the framework of the
convention. It’s not about more government; it’s about
improving how we govern for children.
On nous demande souvent si cela ne va pas simplement ajouter
une couche de bureaucratie. Je crois que l’ERDE va favoriser une
meilleure utilisation des systèmes en place en reliant tous les
éléments à l’intérieur du cadre de la convention. Il ne s’agit pas
d’ajouter des étapes au processus gouvernemental; l’objectif est
d’améliorer nos modes de gouvernance au bénéfice des enfants.
3-2-2014
Droits de la personne
2:17
I would like to suggest three options to this committee. First,
you could study CRIA further and consider recommending that
the government use CRIA in its policy development process for
all matters that affect children. There are already two provisions
for compliance with human rights in the official process, but they
are minimal and they are less than effective, as the examples I
gave you have shown. This would be a substantive improvement.
If it leads to an improvement for all rights, that would be a good
thing.
J’aurais trois modes d’action possible à suggérer à votre
comité. Vous pourriez d’abord et avant tout procéder à une étude
plus approfondie de l’ERDE et songer à en recommander
l’utilisation au gouvernement dans son processus d’élaboration
des politiques pour toutes les questions touchant les enfants. Le
processus officiel comporte déjà deux dispositions en faveur du
respect des droits de la personne, mais il s’agit d’exigences
minimales qui ne produisent pas vraiment de bons résultats,
comme en témoignent les exemples que je vous ai donnés.
L’adoption de l’ERDE améliorerait considérablement les choses.
Si cela permet un plus grand respect de l’ensemble des droits, c’est
assurément bénéfique.
One option is that the interdepartmental committee on children
rights be strengthened and mandated to do this. In many cases,
departments that originate policy proposals could lead, as long as
they include others. If Justice does it, then clear terms of reference
and public release are essential, given our experience in the past.
La première option consisterait donc à mandater pour ce faire
le groupe de travail interministériel sur les droits des enfants dont
les capacités seraient renforcées en conséquence. Dans bien des
cas, les ministères à l’origine des propositions stratégiques
pourraient en mener l’évaluation, pour autant que les autres
intervenants soient intégrés au processus. S’il s’agit du ministère
de la Justice, nos expériences passées nous indiquent que des
modalités d’application claires et une diffusion publique sont
essentielles.
A second option would be for the committee to use CRIA for a
piece of legislation that affects children and comes to you for
review. It could be a pilot project to illustrate one way that
legislators can take seriously their duty to protect the rights of
children.
La deuxième option serait pour le comité d’avoir recours à
l’ERDE pour un projet de loi touchant les enfants dont vous êtes
saisis. Cela pourrait prendre la forme d’un projet pilote
témoignant d’une avenue possible pour les législateurs qui
prennent au sérieux leur devoir de protection des droits de
l’enfant.
A third option would be to use the CRIA approach to analyze
one of the issues that affect children that are on your agenda.
That would build, for example, on the work this committee did on
bullying; it could set another very good precedent of good
practice that could then be replicated in different places in the
government.
Troisième option, vous pourriez procéder à une ERDE pour
analyser les enjeux concernant les enfants à votre ordre du jour. Je
pense notamment à votre étude sur la cyberintimidation. Vous
pourriez ainsi faire œuvre de pionniers en établissant une pratique
exemplaire qui pourrait être reprise un peu partout dans l’appareil
gouvernemental.
Thank you.
Je vous remercie.
The Chair: Thank you very much. We will now go to questions.
La présidente : Merci beaucoup. Nous passons maintenant aux
questions.
Senator Eggleton: My understanding of the federal government
position with respect to the Convention on the Rights of the Child
is that when legislation is drafted — and I can be corrected by my
colleagues over here — all of Canada’s treaties, convention,
whatever, are taken into consideration, which means they would
take this one into consideration. What are your thoughts on that?
Le sénateur Eggleton : Si j’interprète correctement la position
du gouvernement fédéral, toutes les fois qu’un projet de loi est
rédigé — et mes collègues me corrigeront si j’ai tort —, l’ensemble
des traités, conventions et autres accords ratifiés par le Canada
sont pris en compte, ce qui inclut la Convention relative aux
droits de l’enfant. Qu’en pensez-vous?
Ms. Vandergrift: The process by which that’s done is very
minimal. It’s almost a check box. It’s not a thorough assessment,
and from our experience, it tends to look at whether there is a
major violation of the convention. It does not look at how this
helps to fulfill the various provisions of the convention and how
far. It’s not a CRIA process, and I would argue our report shows
ample evidence that it has not been a thorough process in the
past, as did the Bill C-10 experience.
Mme Vandergrift : Le processus utilisé pour ce faire est très
rudimentaire. C’est presque une simple formalité à remplir. On ne
procède pas à une évaluation approfondie et, d’après ce que nous
avons pu constater, on se contente généralement de déterminer s’il
y a eu violation grave de la convention. On ne cherche pas à
savoir en quoi et dans quelle mesure les actions proposées
contribuent à satisfaire aux différentes dispositions de la
convention. Cela n’a rien à voir avec une ERDE, et notre
rapport démontre clairement que l’on ne procède pas à un examen
exhaustif.
2:18
Human Rights
3-2-2014
We made an access-to-information request afterwards asking
to see the document and were told no such document like we
described exists. It’s very minimal, but the two provisions are
there, so you could argue for an enhanced process — that’s what
the Child Rights Impact Assessments would be.
C’est d’ailleurs ce que nous avons pu observer avec le projet de
loi C-10. Nous avons soumis après coup une demande d’accès à
l’information pour obtenir le document d’analyse et on nous a
répondu qu’un tel document n’existait pas. On fait donc vraiment
le minimum, mais comme ces deux dispositions existent bel et
bien, on pourrait préconiser une amélioration du processus, et
c’est là qu’interviendrait l’évaluation des répercussions sur les
droits de l’enfant.
Senator Eggleton: By the way, I would appreciate a copy of
that report. I wasn’t a member of the committee at the time you
presented it.
Le sénateur Eggleton : J’aimerais bien obtenir une copie de ce
rapport, car je n’étais pas membre du comité lorsque vous l’avez
présenté.
Ms. Vandergrift: Sure.
Mme Vandergrift : Certainement.
Senator Eggleton: Does UNICEF have a comment on the
question I just asked?
Le sénateur Eggleton : Est-ce que les gens de l’UNICEF
souhaitent répondre à la même question?
Ms. Wolff: Yes, I think maybe just to complement what
Ms. Vandergrift said. How we see this being used in other
jurisdictions, including New Brunswick but also in other countries
— some are federal states and some are not — is that in the policy
shops where this is beneficial as proposals are being developed,
the justice department is kind of a pit stop on the way and it’s an
important lens of scrutiny and advice in the policy development
process, but if you’ve got a piece of health legislation or an
income benefits policy being proposed, it should be in that shop
where there are considerations about how this is affecting
children. Which children? It’s again not just about the zero sum
or the low benchmark of are we violating rights. It’s more, are we
giving all due consideration to doing the best we can for children?
It’s that nuance thinking.
Mme Wolff : Oui, je vais simplement renchérir sur ce que vient
de dire Mme Vandergrift. D’après ce que nous avons pu constater
au sein d’autres gouvernements, y compris celui du NouveauBrunswick mais également à l’étranger — tant au niveau des états
fédéraux que par ailleurs —, pour les groupes d’élaboration des
politiques où l’on bénéficie d’un tel outil aux fins de l’évaluation
des propositions, le ministère de la Justice est en quelque sorte une
étape obligatoire qui procure un éclairage et des conseils
importants, mais si on parle d’un projet de loi sur la santé ou
de prestations de revenu qui sont proposées, ce sont les
spécialistes de l’élaboration des politiques qui doivent se
demander notamment en quoi les enfants sont touchés et
lesquels cela concerne. Encore là, il ne s’agit pas simplement de
compenser les répercussions négatives par des effets positifs ou de
se limiter à déterminer si nous contrevenons aux droits. Il faut
plutôt chercher à savoir si tout est mis en œuvre pour améliorer le
sort des enfants. C’est la nuance qu’il faut apporter.
Senator Eggleton: It doesn’t necessarily have to be dealt with
within the framework of a special entity. New Brunswick has set
up a working committee, or there could be additional staff or a
child commissioner or a child advocate, a separate entity. Are you
saying that it could be combined with other things, like
environmental or other assessments being done?
Le sénateur Eggleton : Ce n’est pas une tâche que l’on doit
nécessairement confier à une entité spécialement établie à cette
fin. Le Nouveau-Brunswick a créé un groupe de travail; on
pourrait affecter du personnel additionnel ou désigner un
commissaire à l’enfance ou un défenseur des enfants, autant
d’entités distinctes. Êtes-vous en train de nous dire que l’on
pourrait combiner ce processus avec d’autres, comme les
évaluations environnementales par exemple?
Ms. Wolff: Yes. In New Brunswick, the working group was set
up as a temporary mechanism just to decide on how the process is
going to look in the tool, but it’s now in the policy shops. The
interesting thing is that the more it’s being used by the policy
developers, the more facility they have to think about children. It
becomes part of the process, the routine, and it gets a little easier.
That’s where it makes sense.
Mme Wolff : Oui. Au Nouveau-Brunswick, le groupe de
travail a été créé à titre provisoire, uniquement pour décider de
la forme que prendrait le processus, mais le tout relève désormais
des instances stratégiques. Chose intéressante, plus les spécialistes
de l’élaboration des politiques se servent de cet outil, plus ils en
viennent tout naturellement à penser à la situation des enfants.
Cela vient à faire partie de la façon de faire les choses, et tout
devient beaucoup plus facile. C’est là que l’outil prend tout son
sens.
Senator Eggleton: You’re holding up New Brunswick as a
model here. I think you mentioned Edmonton amongst the
municipalities, but is it arguable that other jurisdictions might be
Le sénateur Eggleton : Vous nous présentez le NouveauBrunswick comme un modèle. Vous avez aussi mentionné
Edmonton au niveau municipal, mais pourrait-on croire que
3-2-2014
Droits de la personne
2:19
doing effective work in this area, just using a different template or
model altogether? Can you comment on that?
d’autres gouvernements accomplissent un travail aussi efficace à
ce chapitre en utilisant simplement une méthode ou un modèle
différent? Pensez-vous que cela est possible?
Mr. Bernstein: Sometimes you hear about Child Impact
Assessments that some work maybe is being done looking at
possible policy work or legislation. Certainly, within child-serving
ministries, such as, in Ontario, the Ministry of Children and
Youth Services, part of the response is that they have looked at
impacts upon children. That is different than a Child Rights
Impact Assessment, which looks at every right in the convention
and how it might be impacted, positively or negatively, directly or
indirectly, by the proposal that is under consideration.
M. Bernstein : On entend parfois parler d’évaluations des
impacts sur les enfants relativement à une proposition de politique
ou à un projet de loi. Il va de soi que les ministères responsables
de l’enfance, comme le ministère des Services à l’enfance et à la
jeunesse de l’Ontario, vont se pencher sur les répercussions de
leurs actions sur les enfants. C’est différent d’une évaluation des
répercussions sur les droits de l’enfant qui consiste à considérer
chacun des droits prévus dans la convention en cherchant à
déterminer comment il pourrait être touché, favorablement ou
non, directement ou indirectement, par la proposition à l’étude.
In New Brunswick, this is really a stand-alone document. Child
Rights Impact Assessments are being done separately from gender
impact assessments or privacy impact assessments, bringing a
sharper focus to come to some determination of whether it is
going to advance the best interests of children.
Au Nouveau-Brunswick, c’est vraiment un processus distinct.
Les évaluations des répercussions sur les droits de l’enfant sont
menées séparément de celles portant sur les effets sexospécifiques
ou les facteurs liés à la vie privée. On peut ainsi mettre davantage
en évidence les éléments permettant de déterminer si les mesures
proposées vont aller dans le meilleur intérêt des enfants.
My understanding of what’s done at the federal government
level is really just, in terms of the policy directive, asking
government officials whether or not the proposed legislation is
consistent with human rights instruments, which is a much lower
bar than going through a rights-based analysis, right by right, and
determining how a proposal impacts different groups of children.
It’s a much more detailed and sophisticated level of analysis.
À l’échelle fédérale, d’après ce que je comprends, il s’agit
essentiellement de demander aux fonctionnaires de vérifier si
l’orientation d’un projet de loi est conforme aux dispositions de
protection des droits de la personne, un critère d’évaluation très
inférieur à une analyse droit par droit afin de déterminer quelles
en sont les répercussions sur différents groupes d’enfants. C’est un
type d’analyse beaucoup plus détaillé et poussé.
Ms. Vandergrift: I might just add that British Columbia
adopted a holistic framework for all departments that is based
upon the convention, and they’re using more of a qualityassurance approach within the departments. Again, that tends to
be after decisions are made, so we argue that a CRIA process, up
front, could add some advantages.
Mme Vandergrift : J’ajouterais seulement que la ColombieBritannique a adopté un cadre général pour tous les ministères,
qui se fonde sur la convention et qu’elle utilise davantage le
modèle de l’assurance de la qualité dans ses ministères. Encore
une fois, selon ce modèle, les vérifications ont tendance à se faire
après coup, donc nous croyons que les ERDE réalisées en amont
comporteraient leur lot d’avantages.
Senator Seidman: Perhaps I might continue some of the
questions that Senator Eggleton asked you. You did mention
New Brunswick’s tool, but what I’d like to know is more about
the design and implementation of CRIAs. Are there models or
protocols for their design and implementation — for example,
international models? You mentioned other countries that are
currently doing this.
La sénatrice Seidman : Je peux peut-être poursuivre dans la
foulée des questions que le sénateur Eggleton vous a posées. Vous
avez mentionné l’outil du Nouveau-Brunswick, mais j’aimerais
que vous nous parliez un peu plus de l’élaboration du modèle des
ERDE et de leur utilisation; par exemple, s’est-il inspiré de
modèles internationaux? Vous avez mentionné que d’autres pays
en faisaient.
Mr. Bernstein: They did look at international models from
Scotland and Western Australia. When they had conversations
with senior levels of government, the determination was that they
should design their own tool. They wanted something that was
simple. They wanted something that was pragmatic, so that’s why
the first part of the tool looks at a child impact assessment. Is the
proposal going to impact upon children in some area? If the
answer is in the affirmative, they go on to the second stage.
M. Bernstein : Les Néo-Brunswickois ont examiné les modèles
internationaux de l’Écosse et de l’Australie-Occidentale. D’après
les conversations qu’ils ont eues avec les hauts fonctionnaires de
ces États, ils ont déterminé qu’il serait préférable d’élaborer leur
propre outil. Ils voulaient quelque chose de simple, de
pragmatique. C’est pourquoi la première partie du formulaire
ressemble à une évaluation des répercussions sur l’enfant. Est-ce
que le projet va avoir des répercussions sur les enfants d’une
manière ou d’une autre? Dans l’affirmative, il faut remplir la
seconde partie.
There was a sense within senior levels of government, as
communicated to us, that they felt it would be very timeconsuming, both at the initial stage and then again at the full
D’après ce qu’ils nous ont dit, les hauts fonctionnaires avaient
l’impression que l’analyse droit par droit de la convention
prendrait beaucoup plus de temps, à la première étape et encore
2:20
Human Rights
3-2-2014
assessment stage, to go through a rights-based analysis, to go
through each right in the convention. The feeling was that most
policies and most pieces of legislation are going to impact upon
children directly or indirectly, so it’s a very low threshold.
une fois à l’étape de l’évaluation complète. Ils avaient l’impression
que la plupart des politiques et des projets de loi auraient des
répercussions sur les enfants directement ou indirectement et que
par conséquent, c’était un seuil très bas.
The other point was, rather than going to a lot of extrinsic
tools and resources, they could create the self-directed electronic
form. They could refer to the convention. They have all the
articles listed, and they summarize them and group them together.
They also have a reference to some of the general comments by
the Committee on the Rights of the Child, some of the indicators
of well-being within the province of New Brunswick. So they
adapted a tool that was tailored to the needs of the province and
reflected a consensus that people were prepared to commit to.
That seemed to be a very productive process, and it is a whole-ofgovernment approach.
Ils se sont dit aussi que plutôt que d’utiliser toutes sortes
d’outils et de ressources extrinsèques, ils pourraient créer un
formulaire électronique à remplir de façon autonome. Ils
pourraient faire référence à la convention. On y trouve donc la
liste de tous ses articles, qui sont résumés et regroupés. On trouve
aussi en référence des observations générales du Comité des droits
de l’enfant, ainsi que des indicateurs de bien-être utilisés au
Nouveau-Brunswick. Ils ont donc adapté un outil aux besoins de
la province, sur la base d’un consensus sur les engagements que les
gens étaient prêts à prendre. Ce processus semble avoir été très
productif et a mis à contribution tous les organes du
gouvernement.
Senator Seidman: Is there any data on the impact of CRIAs? In
other words, is there hard evidence that they have the desired
effect, that they actually result in the change of a law or a policy?
La sénatrice Seidman : Existe-t-il des données sur l’incidence
des ERDE? Autrement dit, existe-t-il des preuves tangibles
qu’elles ont l’effet souhaité, qu’elles génèrent vraiment des
changements dans les lois ou les politiques?
Mr. Bernstein: What we’ve heard is purely descriptive. At this
point, there is an evaluation process. When they decided, as a
partnership between the independent Office of the Child and
Youth Advocate and the Executive Council Office in New
Brunswick, they determined that they needed some technical
expertise in training and in the development of a curriculum.
That’s where they brought us in from UNICEF Canada.
M. Bernstein : Toute l’information dont nous disposons est de
nature purement descriptive pour l’instant, mais il y a une
évaluation en cours. Lorsque le bureau indépendant du Défenseur
des enfants et de la jeunesse, en partenariat avec le Bureau du
Conseil exécutif du Nouveau-Brunswick a déterminé qu’ils
avaient besoin d’experts-conseils techniques en formation et en
conception de programme, ils ont fait appel à UNICEF Canada.
The other piece was evaluation, the research piece, and they
have brought in the University of Moncton. That data hasn’t
been generated yet, but we have heard, through discussions with
the key person within the Executive Council Office, who was the
governmental champion for CRIA, that it has made a difference.
It has changed the course of policy development. It has caused
amendments and withdrawals.
Pour l’évaluation et la recherche, ils ont fait appel à
l’Université de Moncton. Les données demandées n’ont pas
encore été produites, mais d’après nos discussions avec le
responsable du Bureau du Conseil exécutif, qui était le
champion du gouvernement pour les ERDE, elles ont une
incidence. Elles changent l’élaboration des politiques. Elles
donnent lieu à des modifications et à des suppressions.
One example was cited to us. There was some consideration as
to where early child care services should land, some debate as to
whether that should be in the Department of Social Development
or the Department of Education. As a result of going through this
process, they determined it should be within the Department of
Education.
Un exemple nous a été donné. Il y a eu tout un débat pour
déterminer si les services à la petite enfance devraient relever du
ministère du Développement social ou du ministère de
l’Éducation. Grâce à cette évaluation, ils ont déterminé qu’ils
devraient relever du ministère de l’Éducation.
There are some other examples. They are not making the
CRIA public, so this is still a confidential process. They are
attempting to summarize some information, but they aren’t
disclosing the details of the actual CRIAs at this point.
Il y a d’autres exemples. Les résultats des ERDE ne sont pas
rendus publics, ils demeurent donc confidentiels. Ils essaient d’en
résumer un peu les conclusions, mais ils ne divulguent pas tous les
détails des ERDE pour l’instant.
Ms. Vandergrift: At the conference we had, we heard about
one evaluation of 22 CRIAs in the U.K., and they did show that
amendments were made to legislation as a result of the CRIA. In
terms of tracking outcomes in the actual lives of children, it was a
bit early to do that. Evaluation was done in the U.K., but it is a
developing field. We’ll see more evaluation of CRIAs as time goes
on.
Mme Vandergrift : Lors de la conférence à laquelle nous avons
participé, nous avons entendu parler d’une évaluation de
22 ERDE réalisées au Royaume-Uni, qui montrait que les
ERDE avaient généré des modifications aux lois. Il est encore
un peu trop tôt pour déterminer quelles en sont les incidences
concrètes sur la vie des enfants. Une évaluation a été réalisée au
Royaume-Uni, mais c’est encore une toute nouvelle façon de
procéder. Il va y avoir de plus en plus d’évaluations de l’effet des
ERDE avec le temps.
3-2-2014
Droits de la personne
2:21
Senator Seidman: Yes because, of course, the issue is costeffectiveness. A study was done in Ireland that demonstrated that
significant resources were necessary in order to go through this
process. As a result, it becomes enormously important that you
can demonstrate cost-effectiveness.
La sénatrice Seidman : Oui, parce qu’il faut toujours se
demander si elles valent l’investissement, bien sûr. Une étude
réalisée en Irlande a montré qu’il fallait mobiliser des ressources
importantes pour mener ces évaluations. Il est donc extrêmement
important de prouver qu’elles valent la peine d’être menées.
That leads me to the question of whether you know the costs
involved in going through this process. How long would it take?
What additional costs would it involve?
Cela me porte à vous demander si vous avez une idée de ce que
coûte une ERDE. Combien de temps faut-il pour réaliser une
évaluation? Quels sont les coûts supplémentaires qu’elle
représente?
Ms. Wolff: I’m familiar with the Ireland study. Again, on the
scale of being pragmatic versus being idealistic about this, I think
they were reviewing a process that would fall to the ideal side. We
had the author of that come to our symposium as well and discuss
that.
Mme Wolff : Je connais bien l’étude qui a été menée en Irlande.
Encore une fois, dans le but d’être plus pragmatiques
qu’idéalistes, je crois qu’ils se sont penchés sur une démarche
qui tend plutôt vers l’idéalisme. L’auteur de cette étude a participé
à notre symposium, et nous en avons discuté.
Again, in a lot of cases, the actual analysis is not public, so it is
difficult for academics and researchers to evaluate. You are
getting anecdotal government reports wondering if this is actually
worthwhile. There are two ways to look at evaluation. Is it
actually influencing our policy process? And how is it affecting
kids? I don’t believe anyone has got down to the ultimate impact
level. We’ve seen it in Wales, where they have been using it for a
couple of years, and we’re willing to discuss that it is influencing
the policy process. In New Brunswick, it has been in use for a
year. You’ve heard some of the anecdotal evidence there and that
the cost in New Brunswick was minimal. There was no additional
budget to develop the tool or to socialize it into government.
Their model of pragmatism is admirable — it is a world-class
effort.
Je répète que dans bien des cas, l’analyse elle-même n’est pas
rendue publique, si bien qu’il est difficile pour les chercheurs et les
universitaires de l’évaluer. On n’obtient que des rapports
gouvernementaux ici et là dans lesquels les gens se demandent
s’il vaut la peine de réaliser des ERDE. Il y a deux façons de voir
l’évaluation. Est-ce qu’elle influence vraiment l’élaboration des
politiques? Et quelle en est l’incidence sur les jeunes? Je crois que
personne encore n’en a vraiment étudié l’impact ultime. Il y a des
analyses qui se font au pays de Galles, où l’on utilise ce type
d’évaluation depuis quelques années, et nous sommes prêts à
reconnaître qu’elles influencent la réflexion politique. Au
Nouveau-Brunswick, on ne s’en sert que depuis un an. Vous en
avez entendu parler ici et là, et on vous a dit que le coût de ces
évaluations au Nouveau-Brunswick était minime. Le
gouvernement n’a pas adopté de budget supplémentaire pour la
conception de cet outil ou sa diffusion. Ce modèle de pragmatisme
est admirable, il vaut la peine d’être reconnu partout dans le
monde.
The stepwise process of thinking through impact on children
looks fairly similar from jurisdiction to jurisdiction. New
Brunswick took the best ideas and applied them to their context
in a fairly efficient way and got under way fairly quickly. It’s a
remarkable lesson. If you’re taking a pragmatic approach, some
level of analysis is helpful, and it doesn’t have to be the idealistic
situation that was looked at in Ireland.
La réflexion progressive au sujet des répercussions sur les
enfants se ressemble beaucoup d’un endroit à l’autre. Le
Nouveau-Brunswick a retenu les meilleures idées et les a
adaptées à son contexte assez efficacement, de manière à
pouvoir les appliquer assez rapidement. Nous en tirons une
leçon remarquable. Quand on est pragmatique, il est toujours
utile de réaliser des analyses, mais il n’est pas nécessaire
d’atteindre l’idéal qui était recherché en Irlande.
Senator Andreychuk: If it’s in New Brunswick and not being
made public, how do we know whether it is a valuable tool and
the best tool for children? I don’t understand. What would be so
sensitive about that part? Dealing with children can be sensitive,
but why would dealing with the modality be confidential?
La sénatrice Andreychuk : Si ces évaluations sont réalisées au
Nouveau-Brunswick et qu’elles ne sont pas rendues publiques,
comment pouvons-nous savoir s’il s’agit d’un outil utile et du
meilleur outil possible pour les enfants? Je ne comprends pas. En
quoi les renseignements qu’elles contiennent sont-ils si délicats? Il
peut être délicat d’étudier les enfants, mais pourquoi tant de
confidentialité au sujet des modalités?
Ms. Wolff: There is probably some willingness to look in the
future at making the analysis public. Early on, as policy
developers are getting familiar with the tool, they’re sensitive to
not wanting to be critiqued for analysis tools that they are just
beginning to have some competency with.
Mme Wolff : Il y aurait probablement une certaine volonté de
rendre ces analyses publiques éventuellement. Mais pour
commencer, les responsables de l’élaboration des politiques
doivent apprendre à utiliser cet outil et n’ont pas
nécessairement envie de se faire critiquer sur l’utilisation d’outils
d’analyse qu’ils commencent à peine à maîtriser.
2:22
Human Rights
3-2-2014
Ideally, it should be transparent and accountable; and it could
probably help to build stakeholder support for a proposal to see
how the interests have been thought through. Even if you don’t
like the ultimate decision, you’d be able to see that consideration
had been given; and that provides a better basis for debate and
discussion. In New Brunswick, because we were working closely
with the government and they’re happy to talk with other
provincial governments about it, it is anecdotal but they tell us
that policies they have been applying CRIA to have been shifting
and have been influenced by it.
Idéalement, le processus devrait être transparent. Il serait
probablement utile aussi d’aller chercher l’appui des groupes
touchés par une proposition pour voir comment les intérêts ont
été analysés. Ainsi, même quand la décision finale ne nous plaît
pas, on pourrait savoir ce qui a été pris en considération, ce qui
fournirait une meilleure base de discussion. Au NouveauBrunswick, nous avons travaillé en étroite collaboration avec le
gouvernement, et ses dirigeants sont très enclins à en discuter avec
leurs homologues des autres provinces. C’est anecdotique, mais
cela signifie que les politiques auxquelles l’ERDE s’applique
subissent son influence.
Wales has some public reports about how they have been
applying it, but is still not making the analysis transparent,
although that would be desirable.
Au pays de Galles, il y a des rapports publics sur la façon dont
ces évaluations s’appliquent aux politiques, mais l’analyse ellemême n’est pas transparente pour autant, bien que ce serait
souhaitable.
Ms. Vandergrift: In New Brunswick, it is part of the cabinet
process. I think we know federally that if it’s part of the cabinet
process, it tends to be held in confidence. We have asked to see a
couple of times. We asked the Department of Justice Canada to
tell us what kind of an assessment it does, but it doesn’t make it
public either. We thought it would not be so sensitive, but they
don’t make it public either. It is part of that process.
Mme Vandergrift : Au Nouveau-Brunswick, la démarche
relève du Cabinet. Je pense que nous savons bien qu’à l’échelle
fédérale, quand une mesure relève du Cabinet, elle est
généralement tenue confidentielle. Nous demandons souvent de
l’information. Nous avons demandé aux fonctionnaires du
ministère de la Justice du Canada de nous dire quel genre
d’évaluations il réalise, mais cela ne les rend pas publiques pour
autant. Nous nous attendions à ce que ces évaluations ne soient
pas jugées aussi délicates, mais elles ne sont pas rendues publiques
non plus. Cela fait partie du processus.
In some jurisdictions where they’re done by child advocate
offices, they have tended to be more public. They have a public
education element to them, as some government processes in
other places have. The advocate offices often do public CRIAs.
Dans les pays où ces évaluations relèvent des bureaux de
défense des enfants, elles ont plus souvent tendance à être
publiques. Elles comportent un volet éducatif, comme certaines
mesures gouvernementales qu’on trouve ailleurs. Les bureaux de
défense des enfants font souvent des ERDE publiques.
Mr. Bernstein: If I may add one observation, some statements
by the UN Committee on the Rights of the Child in relation to
Child Rights Impact Assessments are General Comment No. 5 on
general measures and General Comment No. 14 on best interests
of the child. The committee is certainly encouraging that these
assessments be transparent and made public, which could
encourage some very healthy debates.
M. Berstein : Si je peux me permettre une autre observation, le
Comité des droits de l’enfant de l’ONU a publié des déclarations
sur les évaluations des répercussions sur les droits de l’enfant dans
l’Observation générale no 5 sur les mesures d’application générale
et l’Observation générale no 14 sur l’intérêt supérieur de l’enfant.
Le comité encourage vivement les pays à réaliser des évaluations
transparentes et à les rendre publiques, ce qui pourrait susciter des
débats très sains.
When parliamentarians are considering a proposed bill, there is
also an appended Child Rights Impact Assessment. When
witnesses come and give testimony before parliamentary
committees, they can respond to the CRIA. An intermediate
option might be a summary of the Child Rights Impact
Assessment to at least identify some of the core thinking and
elements that led to a specific conclusion.
Quand les parlementaires examinent un projet de loi, une
évaluation des répercussions sur les droits de l’enfant leur est
fournie en annexe. Lorsque les gens viennent témoigner devant les
comités parlementaires, ils peuvent réagir aux ERDE. Une
solution intermédiaire consisterait à fournir un résumé de
l’évaluation des répercussions sur les droits de l’enfant afin
qu’on puisse au moins cerner les principaux éléments de réflexion
qui ont mené à une conclusion.
This was an area of some difference of opinion between the
Office of the Child and Youth Advocate, which was encouraging
greater transparency, and the Executive Council Office, which
was supporting this direction. They weren’t foreclosing the
opportunity and the possibility of making them more
Il y avait là divergence d’opinions entre le Bureau du défenseur
des enfants et de la jeunesse, qui favorisait une plus grande
transparence, et le Bureau du Conseil exécutif, qui appuyait
l’orientation retenue. Ils n’entrevoyaient pas la possibilité de
rendre ces évaluations plus transparentes à court terme. Leurs
3-2-2014
Droits de la personne
2:23
transparent in the future; but they said that for the short term, as
they were working this through, they were not prepared to go that
distance right now.
représentants nous ont dit qu’ils ne se sentaient pas prêts à faire le
saut tout de suite.
Senator Seidman: I suppose, Senator Andreychuk, the question
was my comment to say that if you have a tool of this nature, you
have an enormous opportunity to evaluate its impact in a real,
tangible way.
La sénatrice Seidman : Je suppose, madame la sénatrice
Andreychuk, que cette question revient à mon observation selon
laquelle nous aurions une occasion en or d’évaluer les
répercussions tangibles de ce genre d’outil.
It is a shame that you don’t have the hard evidence, but they’re
not willing to provide the hard evidence right now. I see that as a
huge opportunity.
C’est vraiment dommage qu’on n’ait pas de données concrètes
à cet égard, mais ils ne seront pas prêts à nous en fournir pour
l’instant. J’y verrais pourtant là une occasion énorme.
Mr. Bernstein: Recognize that the evaluation study is still
moving ahead with the University of Moncton, although they are
not making the specific Child Rights Impact Assessments public
at this time.
M. Berstein : N’oubliez pas que l’étude réalisée avec
l’Université de Moncton sur ces évaluations se poursuit, même
si les évaluations des répercussions sur les droits de l’enfant en
tant que telles ne sont pas rendues publiques pour l’instant.
Senator Hubley: Thank you for your presentation this evening.
La sénatrice Hubley : Je vous remercie de votre exposé de ce
matin.
You have spoken fairly often about the different levels of
government: municipal, provincial and federal. I’m wondering if
you include councils under your governance — the bodies of
governance for Aboriginal people.
Vous avez mentionné à maintes reprises les différents ordres de
gouvernement : municipal, provincial et fédéral. Je me demande si
l’on pourrait inclure les conseils dans ce modèle de gouvernance,
c’est-à-dire les organes de gouvernance des peuples autochtones.
Have you seen any evidence within the New Brunswick model
or elsewhere across the country — in Edmonton, I believe, there
was another model — where chiefs and councils have looked at
CRIAs and decided that perhaps they might adopt them for their
governance as well?
Savez-vous de source sûre s’il y a des chefs et des conseils qui
ont examiné le modèle des ERDE et qui ont décidé de les intégrer
à leur structure de gouvernance eux aussi, qu’il s’agisse du modèle
du Nouveau-Brunswick ou d’autres modèles au pays? Je pense
qu’il y en a un autre à Edmonton.
Mr. Bernstein: Not at this time. One of the points to keep in
mind is that CRIA can be very helpful in examining differential
impacts on different groups of children.
M. Berstein : Pas pour l’instant. Il faut garder en tête que ce
genre d’évaluation peut être très utile pour analyser les différentes
répercussions d’une mesure sur différents groupes d’enfants.
If you are looking at the impacts on Aboriginal children, you
would be looking at articles in the convention, such as dealing
with the right of non-discrimination, in Article 2, and a right to
respect culture and heritage and indigenous traditions in
Article 30. And General Comment No. 11 relates to the rights
of indigenous children. Looking at all of these different
considerations may lead you in a different direction or to a
different accommodation in the case of Aboriginal children.
Si l’on veut évaluer les répercussions d’une mesure sur les
enfants autochtones, il faut examiner les articles de la convention,
comme l’article 2, qui porte sur le droit à la non-discrimination, et
l’article 30, qui protège le droit au respect de la culture, du
patrimoine et des traditions indigènes. Il y a aussi l’Observation
générale no 11, qui porte sur les droits des enfants autochtones.
Toutes ces considérations pourraient mener les législateurs à
changer d’orientation ou à accepter des mesures mieux adaptées
aux enfants autochtones.
Having spent some time in Western Canada, I have found that
those kinds of conversations are extremely important for
engaging Aboriginal leadership in those communities. Those
conversations need to take place, but until this point they haven’t
taken place at that level.
Pour avoir passé du temps dans l’Ouest canadien, je trouve
cette conversation extrêmement importante pour susciter
l’engagement des leaders autochtones de ces groupes. Ce sont
des discussions nécessaires, mais qui n’ont pas encore eu lieu à ce
niveau.
Senator Martin: Thank you very much for your presentation. I
listened carefully, and as you say, this is one tool. That metaphor
is indeed something that we can apply here. We look at tools that
are used in certain contexts, and what is used in one place doesn’t
necessarily work in other places.
La sénatrice Martin : Je vous remercie infiniment de votre
exposé. Je l’ai écouté attentivement, et comme vous le dites, il ne
s’agit que d’un outil. La métaphore s’applique ici. Nous nous
penchons sur des outils utilisés dans certains contextes, et ce qui
est utilisé dans l’un ne s’applique pas nécessairement dans l’autre.
You talked about the New Brunswick government having used
it, and on a provincial level, I can see a very clear application and
a use for such a tool with the Ministry of Children and Family
Vous nous avez parlé de son utilisation par le gouvernement du
Nouveau-Brunswick, et je vois très bien comment il pourrait
s’appliquer à l’échelle provinciale au ministère du Développement
2:24
Human Rights
3-2-2014
Development in B.C., for instance, where their policies and
programs are very focused on families and children that would be
directly impacted.
de l’enfance et de la famille de la Colombie-Britannique, par
exemple, où les politiques et les programmes sont très axés sur les
familles et les enfants directement touchés.
I’m curious about the effectiveness of this tool on the role of
the federal government at the national level. I go back to an
example you gave, Ms. Vandergrift, the fitness tax credit. You
said that if this were applied, that would have been better or
different. The objective of that fitness tax credit was to increase
activity among youth. There is concern about obesity rates. In
terms of meeting that objective, I think that that tax credit is an
incentive and it has worked. I’m curious how the application of
this tool would have made that different or more effective.
Je serais curieuse de savoir si cet outil pourrait être d’une
quelconque efficacité pour le gouvernement fédéral à l’échelle
nationale. Reprenons l’exemple du crédit d’impôt pour la
condition physique que nous a donné Mme Vandergrift. Vous
avez dit que si on avait utilisé ce modèle, le crédit accordé aurait
été différent ou meilleur. L’objectif du crédit d’impôt pour la
condition physique était de pousser les jeunes à faire plus
d’activité physique. Nous nous inquiétons du taux d’obésité.
Pour atteindre cet objectif, je pense que le crédit d’impôt pour la
condition physique est un incitatif qui a porté fruit. Je serais
curieuse de savoir en quoi l’utilisation de cet outil l’aurait rendu
différent ou plus efficace.
Ms. Vandergrift: Research has now shown this particular
measure cannot be used by low-income families. Low-income
families also need assistance if they’re going to put children in
sports in order to reduce obesity. Had that been considered
earlier, maybe something could have been built into the program
to ensure that it could be applied across a broader range of
families.
Mme Vandergrift : Les recherches nous montrent que cette
mesure ne rapporte rien aux familles à faible revenu. Les familles
à faible revenu ont elles aussi besoin d’aide pour inscrire leurs
enfants à des activités sportives et réduire le taux d’obésité. Si on y
avait pensé plus tôt, nous aurions peut-être pu ajouter un volet au
programme pour qu’il s’applique à un plus large éventail de
familles.
Regarding your question about the federal government, for
example, we know that changes in citizenship can affect children.
Sometimes changes have been made in legislation after we came
forward and raised issues about the rights of children. It would be
helpful if that could be looked at in the beginning. Immigration
and Aboriginal children are other areas under the federal
government that have huge impacts for children independently
of the provincial governments.
Au sujet de votre question sur le gouvernement fédéral, par
exemple, nous savons que les changements apportés à la
citoyenneté peuvent toucher les enfants. Certains changements
législatifs ont été apportés à la suite des questions que nous avons
soulevées sur les droits de l’enfant. Il serait bien que ce genre de
considération soit pris en compte dès le départ. L’immigration et
les affaires autochtones sont du ressort du gouvernement fédéral
et ont des répercussions énormes sur les enfants, qu’importe la
province où ils vivent.
I also think CRIA could help a lot when it comes to the
federal-provincial interface. One of the biggest issues we named in
this report is children who fall through the child welfare system.
We know that a high percentage end up in the criminal justice
system, and the two systems come together. Again, if we were to
look at things more comprehensively, with Child Rights Impact
Assessments, we could perhaps prevent some of that.
Je pense aussi que les ERDE pourraient nous aider beaucoup
lorsqu’il y a chevauchement de compétences entre le fédéral et le
provincial. L’un des plus grands enjeux nommés dans ce rapport
est le sort des enfants qui échappent aux services de protection de
la jeunesse. Nous savons qu’un fort pourcentage d’entre eux
aboutissent dans le système de justice pénale et que les deux
systèmes sont reliés. Encore là, si nous adoptions une perspective
plus globale, si nous évaluions les répercussions sur les droits de
l’enfant, nous pourrions peut-être prévenir certaines dérives.
Senator Martin: In a comparable jurisdiction in terms of size
and complexity and diversity, like the United States, did you say
this is being used by the U.S. federal government?
La sénatrice Martin : Dans un État comparable au nôtre par sa
taille, sa complexité et sa diversité, les États-Unis, nous avez-vous
dit que le gouvernement fédéral utilisait un outil du genre?
Ms. Vandergrift: No.
Mme Vandergrift : Non.
Senator Martin: Are there any examples?
La sénatrice Martin : Avez-vous des exemples à nous donner?
Ms. Vandergrift: There are some urban areas in the U.S.
Senator Martin: I’m wondering if there’s a comparable
jurisdiction where this is being used effectively.
Ms. Vandergrift: The U.K.
Mme Vandergrift : Il y a beaucoup de zones urbaines aux
États-Unis.
La sénatrice Martin : Je cherche à savoir s’il y a un État
comparable au nôtre qui utilise ce genre de modèle efficacement.
Mme Vandergrift : Le Royaume-Uni.
3-2-2014
Droits de la personne
2:25
Ms. Wolff: Sweden and Belgium were probably the earliest
adopters. At the national level, it is applied across the range of
policy domains. There, they use it for transportation planning and
for financial decisions. Is a budget cut going to affect children
disproportionately? Should they be the last and least to face cuts?
It is used in finance. In the U.S., we’re only aware that one of the
most impoverished places in the U.S. is in the state of Tennessee,
and it is being used in Memphis at the city level to assess policy. In
a lot of other countries, you see it used in a blend of national
government and sub-national government.
Mme Wolff : La Suède et la Belgique ont probablement été
parmi les premiers pays à l’adopter. Ils l’appliquent à tous les
domaines stratégiques à l’échelle nationale. Ils l’appliquent à la
planification des transports et à la prise de décisions financières.
Est-ce qu’une compression budgétaire va toucher les enfants de
manière disproportionnée? Devraient-ils être les tout derniers à
subir des compressions? Ils utilisent ce modèle en finance. Aux
États-Unis, nous savons seulement que l’un des États les plus
pauvres est le Tennessee et qu’on utilise ce genre d’évaluation
dans la ville de Memphis pour évaluer les politiques. Dans
beaucoup d’autres pays, on les utilise à toute sorte de niveaux
nationaux et sous-nationaux.
Senator Martin: As a tool, I think it can be effective at the
municipal and provincial level, and you cited the New Brunswick
example. I would like to reflect on that. That was a key point in
terms of a tool, having its effectiveness in certain contexts but not
necessarily in a broader context. In any event, thank you for your
answers.
La sénatrice Martin : Je pense que c’est un outil qui peut être
efficace aux échelles municipales et provinciales, et vous avez cité
en exemple le Nouveau-Brunswick. J’aimerais d’ailleurs vous faire
part d’une réflexion. C’est un élément essentiel : on voulait
profiter de l’efficacité de cet outil dans certains contextes, mais
pas nécessairement dans un contexte plus vaste. Quoi qu’il en soit,
je vous remercie de vos réponses.
Senator LeBreton: Thank you very much for appearing today.
Senator Eggleton was right. When matters come before cabinet,
there are all sorts of conventions and charters. They all have to be
certified as respecting the Charter.
La sénatrice LeBreton : Je vous remercie beaucoup de
comparaître ici aujourd’hui. Le sénateur Eggleton a raison.
Lorsqu’une question est soumise au Cabinet, il y a toutes sortes de
conventions et de chartes qui s’appliquent. Il faut toujours veiller
à respecter la Charte.
Just on a practical level, we have 36 million people spread
across this vast land. A significant proportion of our population
are people who chose to come to Canada, from different races and
cultural backgrounds and religions. We have a significant
Aboriginal community. Most of our health and welfare systems
and our education systems are delivered through provincial
governments. You cite the New Brunswick example, and they
follow a model that is followed federally through the executive
council, or cabinet in the federal government.
Sur le plan pratico-pratique, nous avons une population de
36 millions de personnes réparties sur un vaste territoire. Elle se
compose en grande partie de personnes qui ont choisi de venir
vivre au Canada, des personnes de différentes races et de
différentes appartenances culturelles et religieuses. Nous avons
une population autochtone importante. La plupart des régimes de
santé et de bien-être ou d’éducation qu’on trouve au pays relèvent
des gouvernements provinciaux. Vous nous donnez l’exemple du
Nouveau-Brunswick, qui suit un modèle semblable à celui du
gouvernement fédéral par son conseil exécutif, qui se compare au
Cabinet du gouvernement fédéral.
Where do you start on a practical level, and what about
privacy and the rights of the parents and these individuals or these
cultural communities that may feel that they’re being adversely
impacted by perhaps some of the things that you are suggesting?
Just from a practical point of view, I think there are some good
tools and templates, as you mention, and you talked about some
of the tools, but I don’t see a lot of evidence that we have really
addressed the practical issues in terms of the way our government
is structured with federal government, Aboriginal, provincial and
municipal governments and territorial governments.
Par où commencer dans les faits et que fait-on de la protection
des renseignements personnels et des droits des parents, des
personnes ou des communautés culturelles qui pourraient avoir
l’impression de subir les effets négatifs des mesures que vous
proposez? Du simple point de vue pratique, je pense qu’il existe de
bons outils et de bons modèles, comme vous l’avez mentionné,
parce que vous en avez nommé quelques-uns, mais je ne vois pas
beaucoup de preuves que nous tenons compte de la réalité
structurelle pratique de notre pays, où il y a un gouvernement
fédéral, ainsi que des gouvernements autochtones, provinciaux et
territoriaux et des administrations municipales.
When you look at this, you realize it is a very high, steep hill to
climb. Are there any models you could suggest that would get
everybody thinking along the same path, at least to start
somewhere?
Si l’on tient compte de tout cela, on se rend compte que la
pente est très abrupte. Avez-vous des modèles à nous proposer qui
permettraient à tous de partir d’une réflexion commune, à tout le
moins?
2:26
Human Rights
3-2-2014
Ms. Wolff: Examples are always helpful. I don’t want to focus
on legislation where children’s advocates downstream have said
that this doesn’t comply with children’s rights or that this
legislation has negative impacts for children.
Mme Wolff : Il est toujours bon d’avoir des exemples. Je ne
voudrais pas mettre l’accent sur les lois dont les défenseurs des
enfants ont dit après-coup qu’elles ne respectaient pas les droits de
l’enfant ou qu’elles avaient des répercussions négatives sur les
enfants.
For me, an interesting debate occurred in a House of
Commons committee that was considering maternal leave
benefits when a child is adopted into the family. Right now,
adopted children are treated differently than biological children.
They’re not entitled to the same level of benefit even though
arguments were made before the committee that these children
have just as much need to socialize and bond with the family and
often have special needs in terms of schooling and other supports
due to the hardship they may have endured. The debate was really
about the mother and not the child. It was, well, a biological
mother having biological childbirth has more need of leave. It
wasn’t a child-focused debate about these two groups of children,
biological and adopted, having different but weighty needs. There
was the argument that they should not be treated differently,
which some might call discrimination, but that we should take a
child-focused lens and look at what the children need as opposed
to what the mother needs in terms of maternal benefits. That was
a wonderful opportunity. If you were using a Child Rights Impact
Assessment, it would shift the whole conversation about how we
look at the design of programs like that. It was a missed
opportunity. That’s a great example of thinking about children
and putting their needs and interests first, and looking at specific
articles, like the rights of adopted children and the nondiscrimination principle. You don’t give different groups of
children different treatment if it’s going to have negative impacts
for certain groups as opposed to others.
Je trouve qu’il y a eu un débat intéressant à un comité de la
Chambre des communes au sujet des prestations de maternité
lorsque la famille adopte un enfant. En ce moment, les règles sont
différentes pour les enfants adoptés et pour les enfants
biologiques. Ils n’ont pas droit au même niveau de prestations,
malgré les arguments qui ont été présentés devant le comité selon
lesquels ces enfants ont tout autant besoin de socialiser et de créer
un lien d’attachement avec leur famille et qu’ils ont souvent des
besoins spéciaux dans leur cheminement scolaire ou autre en
raison de toutes les difficultés qu’ils ont vécues. Le débat portait
surtout sur la mère et non sur l’enfant. On disait qu’une mère
biologique ayant vécu un accouchement biologique avait plus
besoin d’un congé que l’autre. Le débat ne mettait pas l’accent sur
l’enfant, sur ces deux groupes d’enfants, biologiques et adoptés,
qui ont des besoins différents, mais très importants. Certains ont
dit qu’il ne fallait pas les traiter différemment, faire de la
discrimination, comme on pourrait le dire, mais nous concentrer
davantage sur l’enfant et ses besoins plutôt que sur les besoins de
la mère pour établir les prestations de maternité. C’était une
merveilleuse occasion. Si l’on avait procédé à une évaluation des
répercussions sur les droits de l’enfant, notre conversation sur la
structure de ce genre de programme aurait été toute autre. C’est
une occasion ratée. Cela aurait été l’occasion rêvée de penser aux
enfants et à leurs besoins en premier, sous l’angle de diverses
dispositions législatives, dont celles sur les droits des enfants
adoptés et le principe de non-discrimination. On ne peut pas
traiter différents groupes d’enfants différemment si cela a des
répercussions négatives sur certains groupes plutôt que d’autres.
Senator LeBreton: I guess it is like a ‘‘who’s on first’’ when you
are looking at this. Do you focus on a broad range of kind of
federal initiatives, or do you focus more on the provincial level of
government where most of the services and programs directly
impact families and children, or do you focus on municipalities
where there are direct-line services where children and families are
involved? That really is the crux. In my view, that’s the problem.
It’s such a diverse country, with so many diverse opinions,
cultures and religious, that I don’t know how you could take a set
of tools and templates and reasonably apply them without
impinging on the privacy rights of the children, although
everything we do should be for the benefit of our children, but
also customs of community groups, parents; how do you square
that circle?
La sénatrice LeBreton : Je présume qu’on se demande qui a
raison à cet égard. Mettez-vous la priorité sur une série
d’initiatives fédérales, ou plutôt sur les services et les
programmes provinciaux dont la plupart ont des répercussions
directes sur les familles et les enfants, ou encore sur les
municipalités qui offrent des services directs aux enfants et aux
familles? C’est vraiment ce qui est au cœur de la question. À mon
avis, c’est le cœur du problème. La diversité du Canada est si
grande, qu’il s’agisse des opinions, des différentes cultures ou des
religions, que je ne sais pas comment on peut appliquer un
ensemble d’outils et de modèles sans porter atteinte aux droits à la
vie privée des enfants, bien que tout ce que nous faisons devrait
profiter à nos enfants, mais il y a aussi les coutumes des groupes
communautaires, les parents; comment résoudre la quadrature du
cercle?
Ms. Vandergrift: I don’t think it needs to be one level or the
other. I think it can be at all levels, and if there’s a concern about
starting too big, the process could start with individual pieces of
legislation or individual policy initiatives, maybe one.
Mme Vandergrift : Je ne pense pas qu’il faut que ce ne soit
qu’un seul ordre d’administration, et si l’on craint que ce soit trop,
on peut commencer par des mesures législatives ou des initiatives
politiques, peut-être une.
3-2-2014
Droits de la personne
2:27
Just to give another example, in the past, when the use of tasers
was debated in the parliamentary committee, we drew their
attention the question: Are you looking at the differential impact
for those under 18? There’s a very different impact in its use on
adolescents. That had not come forward. Then they did look at it,
and in fact there are different impacts when tasers are being used
on younger ages.
À titre d’exemple, lorsque l’utilisation des pistolets Taser a fait
l’objet de débats en comité parlementaire, nous avons attiré
l’attention des parlementaires sur la question suivante : examinezvous les répercussions différentielles sur les moins de 18 ans? Les
répercussions de leur utilisation sur des adolescents sont très
différentes. On n’avait pas soulevé la question. Les parlementaires
se sont penchés sur la question par la suite. Les répercussions de
l’utilisation de ces pistolets sur des jeunes sont très différentes.
It is putting that lens there. If it becomes part of what happens
in the policy formation process, then increasingly that lens gets
used. Maybe a good way to start would be to pick a few, do them
well and demonstrate their benefits.
On examine donc la question sous cet angle. Si c’est intégré
dans le processus d’élaboration des politiques, alors on examinera
les choses sous cet angle. Une bonne façon de commencer
consisterait peut-être à en choisir une partie, à bien faire les choses
et à montrer les avantages.
I don’t think it has to be one level of government or the other.
Everybody who works with children will tell you it is often the
interface of federal and provincial programs that either works for
or creates problems for children.
Je ne crois pas qu’il doit s’agir d’un ordre d’administration en
particulier. Tous les gens qui travaillent avec des enfants vous
diront que ce sont souvent les liens entre les programmes fédéraux
et provinciaux qui fonctionnent ou qui créent des problèmes pour
les enfants.
Mr. Bernstein: I think if this work were going on, as
Ms. Vandergrift says, at all governmental levels, we would all
be further ahead, and children would be the greatest beneficiaries.
M. Bernstein : Je crois que si tous les ordres d’administration
faisaient ce travail, comme Mme Vandergrift le dit, nous en
sortirions tous gagnants, et ce sont les enfants qui en
bénéficieraient le plus.
It would also provide a mechanism for strong coordination,
sharing information on best practices, what tools seem to be
effective, what areas seem to be more effectively addressed.
De plus, il y aurait ainsi un bon mécanisme de coordination et
de communication pour les pratiques exemplaires et on saurait
quels outils semblent efficaces, quels volets sont les mieux
examinés.
For example, in the area of cyberbullying, we have antibullying legislation. We have different provinces going off in
different directions and focusing their legislation on different
areas, some rooted in educational choices, some, such as in Nova
Scotia, looking at sanctioning parents who know or should know
that their children are engaging in cyberbullying behaviour.
Par exemple, nous avons des mesures législatives sur la
cyberintimidation. Les provinces vont dans différentes
directions et leurs mesures ne sont pas axées sur les mêmes
aspects. Certaines reposent sur des choix en matière d’éducation.
Dans d’autres cas, comme en Nouvelle-Écosse, on envisage de
prendre des sanctions contre les parents qui savent ou qui
devraient savoir que leurs enfants se livrent à la
cyberintimidation.
As your own Senate committee report, Cyberbullying Hurts,
indicates, sometimes, with a view to trying to protect children
from cyberbullying and protecting them from harm and
discrimination under Article 19 and Article 2, we may be
introducing policies that negatively impact upon other children
who may be bystanders or who may be engaging in bullying
behaviour, and we may be suspending them, we may be expelling
them from school, and their rights to access education may be
impaired.
Comme votre comité sénatorial l’a indiqué dans son rapport
La cyberintimidation, ça blesse!, parfois, en essayant de protéger
les enfants contre la cyberintimidation, le danger et la
discrimination aux termes des articles 19 et 2, nous pouvons
adopter des politiques qui ont de mauvaises répercussions sur
d’autres enfants qui sont peut-être spectateurs ou intimidateurs,
les suspendre ou les expulser de l’école, et ne pas respecter leur
droit à l’éducation.
The CRIA process enables you to say how do various groups
of children fit into this policy issue? What is the right balance?
Let’s try and calibrate the impacts that are going to produce the
best outcomes for all of these children.
Le processus des ERDE permet de déterminer où se situent
différents groupes d’enfants dans la question de politique. Quel
est le juste équilibre? Essayons de mesurer les effets qui
produiront les meilleurs résultats pour tous ces enfants.
So much of what is happening in terms of this constitutional
structure within this country is that we see this fragmentation
among the federal government, the provincial government and
the municipal government. We have to see stronger alignment. If
Ce qui se passe en grande partie, compte tenu du cadre
constitutionnel de notre pays, c’est qu’il y a cette fragmentation
entre les ordres fédéral, provincial et municipal. Il faut une
meilleure harmonisation. Si différents ordres d’administration
2:28
Human Rights
3-2-2014
various levels of government are engaging in Child Rights Impact
Assessments and sharing that knowledge and building upon the
foundation from each other, then I think that all children are
going to be better served.
effectuent des évaluations des répercussions sur les droits de
l’enfant, communiquent leurs connaissances et s’appuient sur ce
que font les autres, ce sera plus avantageux pour tous les enfants.
Senator LeBreton: When you are conducting your research and
as you work your way through this, do you do a lot of public
consultation, or do you rely more on people who have expertise in
the field? Do you actually seek input from the public at large,
publicly available meetings at various communities across the
country, or do you rely mostly on the expertise within the
academic community?
La sénatrice LeBreton : Dans le cadre de votre recherche,
menez-vous un grand nombre de consultations publiques, ou vous
appuyez-vous davantage sur les spécialistes du domaine?
Consultez-vous la population en général, tenez-vous des
rencontres publiques dans différentes collectivités au pays, ou
vous en remettez-vous surtout aux spécialistes du milieu
universitaire?
Ms. Wolff: Specifically on Child Rights Impact Assessment, we
convened a symposium to bring together I think 150 participants
from government, NGOs and researchers to debate it, because
again we had a lot of questions just like you do and we wanted to
offer access to a number of different interest groups to explore
and debate Child Rights Impact Assessments.
Mme Wolff : Concernant justement l’évaluation des
répercussions sur les droits de l’enfant, nous avons tenu un
symposium réunissant 150 participants, je crois, soit des
représentants de gouvernements, des ONG et des chercheurs,
pour en discuter, car, encore une fois, tout comme vous, nous
avions beaucoup de questions et nous voulions permettre à un
certain nombre de différents groupes d’intérêt de discuter des
évaluations des répercussions sur les droits de l’enfant.
In terms of whose duty it is to undertake it, we see it as any
level of authority that has a duty to respect or fulfill or help
provide for children’s rights. They should be the ones developing
and using it, and if they’re the ones also responsible for the policy,
then they need to make the decisions about what will work for
them in the process of thinking through impacts on children.
Quant à savoir à qui il incombe de s’en charger, à notre avis,
tous les ordres d’administration ont le devoir de respecter les
droits des enfants et d’en établir. Ce sont eux qui doivent les
élaborer et y recourir, et s’ils sont également responsables des
politiques, alors ils doivent déterminer ce qui fonctionnera pour
eux dans leur réflexion sur les répercussions sur les enfants.
It is important to come back to this being simply a set of
questions about how children are going to be affected by this
proposal, whatever the proposal is. It is a way to think through
those basic fundamental questions in a structured way without its
being accidental or the result of the goodwill of a parliamentarian
who raises a question in a committee or in the house. It is a
structured way to be mindful of children.
Il est important que ce soit simplement un ensemble de
questions sur les répercussions que la proposition aura sur les
enfants, peu importe de quelle proposition il s’agit. C’est une
façon de réfléchir aux questions fondamentales d’une façon
structurée, et non par hasard ou grâce à la bonne volonté d’un
parlementaire qui soulève une question en comité ou en Chambre.
C’est une façon structurée de se soucier des enfants.
Senator Eggleton: When I left off my last question,
Mr. Bernstein, you talked about Ontario and the ministry
responsible for children’s services doing impact assessments on
children, but you drew the distinction between that and what is
going on in New Brunswick on the basis of the rights issue, the
rights approach. I understand that.
Le sénateur Eggleton : Après ma dernière question, monsieur
Bernstein, vous avez parlé de l’Ontario et du ministère
responsable des services à l’enfance qui font les évaluations des
répercussions, mais vous avez fait la distinction entre cela et ce qui
se passe au Nouveau-Brunswick sur la base de la question des
droits; je comprends cela.
However, quite aside from the principle of the rights approach,
what do you see is the practical difference between what Ontario
does and what you would like to see happen through CRIA or
what New Brunswick is planning on doing?
Toutefois, mis à part l’approche du principe des droits, à votre
avis, quelle est la différence entre ce que fait l’Ontario et ce que
vous aimeriez voir se concrétiser par les ERDE ou ce que le
Nouveau-Brunswick prévoit faire?
Mr. Bernstein: I think one of the points that is important for
me to convey is that I haven’t seen the template for Child Rights
Impact Assessments in the province of Ontario, but when we have
had discussions with senior government officials, there has been
an acknowledgment, ‘‘Well, we’re doing a form of child impact
assessment, but we’re not really doing Child Rights Impact
Assessments.’’
M. Bernstein : Je pense qu’il est important de mentionner que
je n’ai pas vu le modèle d’évaluation des répercussions sur les
droits de l’enfant de la province de l’Ontario, mais lorsque nous
avons discuté avec des hauts représentants du gouvernement, on a
reconnu qu’il s’agissait d’une forme d’évaluation des
répercussions sur les enfants, mais pas vraiment d’évaluations
des répercussions sur les droits de l’enfant.
To give you another example, when I was the provincial
children’s advocate in Saskatchewan for five years, I would often
sit down with government officials across the table and I would
Je vais vous donner un autre exemple. J’ai été défenseur des
enfants en Saskatchewan pendant cinq ans, et je posais souvent
des questions aux représentants du gouvernement pour essayer de
3-2-2014
Droits de la personne
2:29
ask questions to try to elicit how the proposed policy or program
or piece of legislation was going to advance the best interests of
children. You would sometimes find yourself locked in a
stalemate. Well, of course, we believe this is going to be good
for children, it is going to produce better outcomes, and it’s going
to have some good impacts, but because we didn’t have a
common framework, we couldn’t unpack what ‘‘best interests’’
really means when you look at the various rights that may be
impacted by a specific proposal. Sometimes that created an
impasse.
découvrir dans quelle mesure la politique, le programme ou la
mesure qu’on proposait allait contribuer à défendre l’intérêt
supérieur des enfants. On se retrouve parfois dans une impasse.
Eh bien, évidemment, nous croyons que ce sera bon pour les
enfants, qu’on obtiendra de meilleurs résultats, et qu’il y aura des
répercussions positives, mais parce que nous n’avions pas de cadre
commun, nous ne pouvions pas analyser ce que signifie vraiment
« l’intérêt supérieur » compte tenu des différents droits sur
lesquels une proposition peut avoir des répercussions. Parfois,
cela provoquait une impasse.
If they were working from the same framework as I was, as an
independent child and youth advocate, then it takes you in a
different direction. It helps you understand — and it allows you to
say, ‘‘You know what I’m hearing from young people who are
coming into my office and telling me about this particular issue
and the kind of policy? They really should have some influence
because they’re experiencing the impacts.’’
S’ils travaillent à partir du même cadre que moi, en tant que
défenseur des enfants et des jeunes indépendant, les choses
prennent une nouvelle direction. On peut alors comprendre — et
dire, « vous savez ce que les jeunes qui viennent à mon bureau me
disent sur la question et le type de politique? ». « Ils devraient
avoir une certaine influence, car ce sont eux qui vivent les
répercussions. »
It creates a completely different conversation in terms of
unpacking what ‘‘best interests’’ really means for the outcomes
that are likely to be generated from this particular proposal. I see
a very clear demarcation between child impact evaluations and
Child Rights Impact Assessments.
La discussion est alors complètement différente lorsqu’on
analyse ce que signifie concrètement « intérêt supérieur » en ce
qui a trait à ce que suscitera la proposition. Il y a une très nette
différence entre les évaluations des répercussions sur l’enfant et les
évaluations des répercussions sur les droits de l’enfant.
Senator Eggleton: I didn’t know you were the child advocate in
Saskatchewan. That’s great. How many government jurisdictions
in this country have child advocates?
Le sénateur Eggleton : J’ignorais que vous étiez le défenseur des
enfants en Saskatchewan. C’est formidable. Combien de
provinces ou territoires ont des défenseurs des enfants?
Mr. Bernstein: Right now every province but Prince Edward
Island, and the Yukon has an independent child and youth
advocate, and Nunavut has just established legislation. When I
picked up the Globe in the Ottawa airport the other day, I saw an
invitation for application to be considered for the Representative
for Children and Youth in Nunavut.
M. Bernstein : Il y en a dans toutes les provinces, excepté à
l’Île-du-Prince-Édouard. Le Yukon compte un défenseur des
enfants et des jeunes indépendant, et le Nunavut vient de se doter
de mesures législatives. L’autre jour, j’étais à l’aéroport d’Ottawa,
et dans le Globe, il y avait un appel de candidatures pour le poste
de représentant des enfants et des jeunes au Nunavut.
So the only territory that won’t have an independent child and
youth advocate is the Northwest Territories, and the only
province is Prince Edward Island.
Le seul territoire et la seule province qui ne comptent pas de
défenseur des enfants et des jeunes indépendant, ce sont les
Territoires du Nord-Ouest et l’Île-du-Prince-Édouard.
Ms. Vandergrift: Their mandates vary quite a bit across the
country, and that’s important to keep in mind.
Mme Vandergrift : Il est important de ne pas oublier que leurs
mandats varient.
Senator Eggleton: Okay, but what do they say about CRIAs?
Do we have any knowledge about their position on CRIAs?
Le sénateur Eggleton : D’accord, mais que disent-ils au sujet
des ERDE? Connaissons-nous leur point de vue à cet égard?
Mr. Bernstein: In terms of conversations, there’s also a
network, the Canadian Council of Child and Youth Advocates,
so the provincial and territorial child and youth advocates get
together periodically and convene their own conferences.
Certainly, we’ve had some very constructive discussions. In
terms of moving forward, I’ve had discussions with many of the
advocates who support the implementation of Child Rights
Impact Assessments.
M. Bernstein : Il y a également un réseau, soit le Conseil
canadien des défenseurs des enfants et des jeunes, qui permet aux
défenseurs des enfants et des jeunes des provinces et des territoires
de se réunir régulièrement et de tenir des conférences. Des
discussions très constructives ont eu lieu. Pour ce qui est de la
suite des choses, j’ai discuté avec bon nombre de défenseurs qui
appuient la mise en application des évaluations des répercussions
sur les droits de l’enfant.
The Chair: Following what Senator Eggleton said, I have made
a continuous effort, along with many members on this committee,
to try to get a national children’s commissioner. I know that in
your 2011 report, Right in Principle, Right in Practice, you
La présidente : Pour revenir sur ce qu’a dit le sénateur
Eggleton, moi et plusieurs membres du comité travaillons
constamment pour qu’il y ait un commissaire national à
l’enfance. Je sais que dans votre rapport de 2011, Des principes
2:30
Human Rights
3-2-2014
recommended the establishment of a national children’s
commissioner or advocate to address children’s rights issues
under federal jurisdiction.
à la réalisation, vous avez recommandé la création d’un poste de
commissaire ou défenseur national à l’enfance pour régler les
questions des droits de l’enfant relevant de la compétence
fédérale.
If we did have a national children’s commissioner, how would
it facilitate the CRIA at the federal level, if at all?
Si nous avions un commissaire national à l’enfance, en quoi
cela favoriserait-il l’application de l’ERDE, s’il y a lieu?
Ms. Wolff: In terms of a governance framework for children —
different mechanisms that allow us to think about children and
the impacts of our decisions on them — an independent advocate
plays a certain role, and probably one of the greatest benefits is,
again, to elevate knowledge about how different decisions might
affect children.
Mme Wolff : Pour ce qui est d’un cadre de gouvernance pour
les enfants — divers mécanismes qui nous permettent de réfléchir
aux répercussions que nous décisions ont sur les enfants —, un
défenseur indépendant joue un certain rôle, et l’un des plus grands
avantages, c’est probablement, encore une fois, que l’on connaît
davantage les conséquences que différentes décisions peuvent
avoir sur les enfants.
However, sometimes that’s done downstream after a proposal
has been put forward, during the period of debate. You see, in
some jurisdictions, a move to try to get that level of advice —
there is an office that does nothing but think about children.
There’s a great depth of understanding and a comprehensive view
of children and a listening to children that that office undertakes
that a lot of departments just don’t have the latitude to do. It’s an
office focused on children that should be contributing knowledge
about children to the different departments and policy shops
developing policy. They’re listening, especially at an early stage,
and consulting with the independent advocate, as we’re starting to
see in some jurisdictions, like England, which seems to be moving
towards encouraging a consultation between the government,
when it’s developing a significant policy that could affect children,
and their children’s commissioner so that there isn’t this public
debate downstream that is much more critical in tone. It’s a
complementary system.
Toutefois, cela se passe parfois après qu’une proposition a été
présentée, durant les discussions. Vous voyez, dans certains
territoires ou provinces, on tente d’obtenir ce type de conseils — il
y a un bureau qui ne fait que tenir compte des droits des enfants.
Le bureau a une idée globale et des connaissances sur les enfants
et il est plus à l’écoute que bien des ministères qui n’ont pas ce
type de latitude. C’est un bureau qui fait des enfants sa priorité
qui doit communiquer des connaissances sur les enfants aux
différents ministères et aux groupes d’élaboration de politiques.
Ils sont à l’écoute, surtout au début, et ils consultent le défenseur
indépendant, comme nous pouvons l’observer ailleurs, comme en
Angleterre, où l’on semble favoriser la consultation entre, d’une
part, le gouvernement, lorsqu’il crée une politique importante qui
peut avoir des répercussions sur les enfants et, d’autre part, le
commissaire à l’enfance, de sorte qu’on évite un débat public et les
critiques après coup. Il s’agit d’un système complémentaire.
Again, coming back to Child Rights Impact Assessments, this
is something the government should own, with the duty for policy
and the duty for children’s rights. It should be done up front, in a
much more constructive and preventive way than having a
children’s commissioner address problems down the road.
Encore une fois, pour en revenir aux évaluations des
répercussions sur les droits de l’enfant, je dirais que c’est
quelque chose que le gouvernement devrait avoir, en plus des
devoirs en matière de politique et de droits des enfants. Cela
devrait être fait dès le départ, de façon beaucoup plus constructive
et préventive que de laisser un commissaire à l’enfance régler les
problèmes plus tard.
Mr. Bernstein: Australia has a similar constitutional structure
to Canada. For many years, they’ve had state children’s
commissioners, but they haven’t had a national children’s
commissioner. Recently they’ve appointed a national children’s
commissioner.
M. Bernstein : L’Australie a un cadre constitutionnel similaire
à celui du Canada. Elle a des commissaires à l’enfance depuis bon
nombre d’années, mais elle n’avait pas de commissaire national.
On en a nommé un récemment dans ce pays.
From the standpoint of looking at the interests, well-being and
the rights of children across the country, when I was a provincial
children’s advocate, there were often situations where I felt that
the rights of children and their interests were falling between the
cracks because I did not have a federal counterpart in Ottawa,
certainly in terms of looking at the interests and rights of
Aboriginal children that crossed over provincial jurisdictions.
There were children who had immigration issues who were
concerned about being detained. There were children involved in
the youth criminal justice system. How do you get at some of
those issues beyond the borders of your particular province?
Sur le plan des intérêts, du bien-être et des droits des enfants de
tout le pays, lorsque j’étais défenseur provincial, j’avais souvent
l’impression que les droits des enfants et leurs intérêts tombaient
dans les mailles du système, car je n’avais pas d’homologue
fédéral à Ottawa, surtout pour l’examen des intérêts et des droits
des enfants autochtones, qui traversait les compétences
provinciales. Des enfants touchés par des questions
d’immigration craignaient d’être détenus. Des jeunes avaient des
démêlés avec le système de justice pénale pour les adolescents.
Comment aller au fond des choses au-delà des frontières de sa
province?
3-2-2014
Droits de la personne
2:31
It would allow a national children’s commissioner to act very
collaboratively with those provincial and territorial child and
youth advocates. I would often ask myself, if it’s fairly
commonplace and accepted now that children benefit from
having an advocate at the provincial and territorial level, why
wouldn’t they benefit from having an advocate at the federal level,
certainly for those issues that fall within federal jurisdiction? A
national children’s commissioner could galvanize and elevate
their voices, give them a vehicle to speak out about how they’re
experiencing federal issues and, for those children who aren’t able
to speak for themselves, advocate for directions that would fulfill
their rights more effectively.
Cela permettrait à un commissaire national à l’enfance de
travailler en étroite collaboration avec les défenseurs à l’enfance et
à la jeunesse des provinces et des territoires. Je me demandais
souvent ceci : s’il est maintenant courant que les enfants puissent
bénéficier des services d’un défenseur dans une province et un
territoire, pourquoi ne pourraient-ils pas profiter des services d’un
défenseur fédéral, surtout pour les questions qui relèvent du
gouvernement fédéral? Un commissaire national à l’enfance
pourrait parler en leur nom, leur donner un moyen de parler
des répercussions que les questions fédérales ont sur eux et, pour
les enfants qui ne sont pas capables de se défendre, recommander
les voies à suivre qui permettraient de respecter leurs droits de
façon plus efficace.
The Chair: Thank you Mr. Bernstein, Ms. Vandergrift and
Ms. Wolff for coming today. You have helped us to understand
this issue better. You are always so accommodating of all of our
requests, and you certainly help this committee’s work. I want to
thank you on behalf of the members.
La présidente : Monsieur Bernstein, madame Vandergrift et
madame Wolff, je vous remercie de votre présence. Vous nous
avez aidés à mieux comprendre la question. Vous êtes toujours
tellement obligeants, vous répondez à nos demandes, et vous aidez
le comité dans ses travaux. Je vous remercie au nom des membres
du comité.
Thank you very much. We will adjourn until next week.
(The committee adjourned.)
Merci beaucoup. Le comité s’ajourne jusqu’à la semaine
prochaine.
(La séance est levée.)
WITNESSES
UNICEF Canada:
TÉMOINS
UNICEF Canada :
Marvin Bernstein, Chief Policy Advisor;
Marvin Bernstein, conseiller principal en matière de politiques;
Lisa Wolff, Director, Policy and Education.
Lisa Wolff, directrice, Promotion des droits de l’enfant et éducation.
As an individual:
Kathy Vandergrift.
Available on the Internet: http://www.parl.gc.ca
À titre personnel :
Kathy Vandergrift.
Disponible sur internet: http://www.parl.gc.ca
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising