Joint Task Force (North) will exercise sovereignty and contribute to... and defence operations in the Canadian North.

Joint Task Force (North) will exercise sovereignty and contribute to... and defence operations in the Canadian North.
mission
Joint Task Force (North) will exercise sovereignty and contribute to safety, security
and defence operations in the Canadian North.
La Force opérationnelle interarmées (Nord) exercera la souveraineté et contribuera
aux opérations de sûreté, de sécurité et de défense dans le Nord canadien.
Joint Task Force (North) News • Les nouvelles de la Force opérationnelle interarmées (Nord)
Winter 2013 • Hiver 2013
OPERATION NANOOK:
Below the Tree Line
Successful landing on Dempster Highway:
The result of teamwork
Inuvik Relocatable Temporary Camp
home to hundreds on Operation NANOOK 2012
Greenland Commander Visits Operation NANOOK
OPÉRATION NANOOK :
Sous la limite des arbres
Atterrissage réussi sur la route de Dempster :
Le résultat d’un travail d’équipe
Le camp temporaire démontable accueille des
centaines de personnes dans le cadre de
l’Opération Nanook 2012
Le Commandant du Groenland visite
l’Opération Nanook
Follow Joint Task Force (North) on social media:
Suivez la Force opérationnelle interarmées (Nord)
sur les médias sociaux :
www.jtfn.forces.gc.ca
www.facebook.com/FOIN.JTFN
@JointTaskForceN
www.flickr.com/jtf-north
www.youtube.com/JTFNorthPA
JTFN
IN THIS ISSUE DANS CE NUMÉRO
02 Joint Task Force (North) Command Team Message
Le message de l’équipe du commandement de la
Force opérationnelle interarmées (Nord)
04 OPERATION NANOOK: Below the Tree Line
Opération Nanook : Sous la limite des arbres
09 Successful landing on Dempster Highway:
The result of teamwork
Atterrissage réussi sur la route de Dempster :
Le résultat d’un travail d’équipe
12 Inuvik Relocatable Temporary Camp home to hundreds
on Operation NANOOK 2012
Le camp temporaire démontable d’Inuvik accueille
des centaines de personnes dans le cadre de
l’Opération Nanook 2012
15 Greenland Commander Visits Operation NANOOK
Le Commandant du Groenland visite
l’Opération Nanook
17 Canadian Forces Nursing Officer – In the Right Place
at the Right Time
Infirmière des Forces canadiennes – à la bonne place
au bon moment
20 Royal Canadian Air Force Soars Through the Land
of the Midnight Sun
L’Aviation royale canadienne plane au-dessus
de la terre du soleil de minuit
23 Joint Task Force (North) Team Visits Nunavut
L’équipe de la Force opérationnelle interarmées
(Nord) rend visite aux collectivités du Nunavut
26 Canadian Rangers, RCMP and Department of Fisheries
and Oceans Work Together in the Western Arctic
Collaboration des Rangers canadiens, de la GRC
et du Ministère des Pêches et Océans Canada
dans l’Arctique de l’Ouest
28 Junior Canadian Rangers Team Up With Rcmp to Offer
Youth Academy
Les Rangers juniors canadiens font équipe avec
la grc pour mettre sur pied l’école de gendarmerie
pour la jeunesse
Contributors Contributeurs
Editorial
Brigadier-General Guy Hamel
Chief Warrant Officer Gilles Laroche
Mrs Jennifer Wright
Captain Steve Watton
Lieutenant (Navy) Paul Pendergast
Captain Sandra Lévesque
Captain Cynthia Kent
Éditorial
Brigadier-général Guy Hamel
Adjudant-chef Gilles Laroche
Mme Jennifer Wright
Captaine Steve Watton
Lieutenant de vaisseau Paul Pendergast
Captaine Sandra Lévesque
Captaine Cynthia Kent
Note from the Editor
Note du rédacteur en chef
Please forward any questions or comments to
Public Affairs:
Prière de soumettre toute question ou tout commentaire
aux affaires publiques.
Lieutenant (Navy) Paul Pendergast /
Lieutenant de vaisseau Paul Pendergast
Public Affairs Officer / Officier des affaires publiques
Joint Task Force (North) / Force opérationnelle interarmées (Nord)
Phone / Téléphone : 867-873-0700 ext / poste 6005
Fax / Télécopieur : 867-766-6803
paul.pendergast@forces.gc.ca
On the Cover En couverture
Master Corporal Tim Patterson, a Flight Engineer
with 400 Tactical Helicopter Squadron, Borden,
ON is seen through the rainy windscreen of a
CH-146 Griffon helicopter at Mike Zubko Airport,
Inuvik, NT during Operation NANOOK 2012.
Le Caporal-chef Tim Patterson, mécanicien de
bord du 400e Escadron tactique d’hélicoptères,
à Borden (Ontario), se trouve derrière le
pare-brise mouillé d’un hélicoptère CH146 Griffon à l’aéroport Mike Zubko, à Inuvik
(Territoires du Nord-Ouest), lors de l’Opération Nanook 2012.
DGM-12-01-00003
1
Joint Task Force
(North) Command
Team Message
As we prepare for the coldest part of the winter, we look
back and reflect on the past months achievements at Joint
Task Force (North) (JTFN). With the stand up of Canadian
Joint Operations Command on 5 October, JTFN has made
the transformation to a new command structure, while
continuing the numerous operations, exercises and
planning sessions that keep our members extremely busy.
In the coming year JTFN will continue to see growth in
resources to accomplish all of the mandates that have been
entrusted to team north. The hard work and dedication of
our personnel has been noticed and appreciated at all levels
from the Canadian Army, Royal Canadian Air Force, Royal
Canadian Navy, and all of other government departments
and agencies we work with throughout the year.
This fall we had the opportunity to visit 11 different Nunavut
communities, resulting in the JTFN command team reaching
a milestone in which we have visited all of the communities
in Nunavut since taking Command in 2010. This was no easy
feat due to weather and travel issues that are a fact of life in
the North. The trip was highly productive and informative for
all involved as we met with local Rangers, Junior Canadian
Rangers and Cadets as well as local community leaders to
further develop and build upon our working relationships.
2
Le message de l’équipe
du commandement de
la Force opérationnelle
interarmées (Nord)
À l’approche de la période la plus froide de l’hiver, nous
regardons en arrière et réfléchissons aux réalisations des
derniers mois au sein de la Force opérationnelle interarmées
(Nord) (FOIN). Avec la mise sur pied du Commandement
des opérations interarmées du Canada le 5 octobre, la FOIN
a procédé à la transformation d’une nouvelle structure
de commandement tout en poursuivant les nombreuses
opérations, les exercices et les séances de planification
qui gardent nos militaires extrêmement occupés.
Au cours de la prochaine année, la FOIN continuera
d’accroître ses ressources afin de pouvoir réaliser l’ensemble
des mandats qui lui auront été confiés. Le travail acharné
et le dévouement de notre personnel ont été remarqués à
tous les niveaux de l’Armée canadienne, de l’Aviation royale
canadienne, de la Marine royale canadienne et de tous les
autres ministères et organismes avec lesquels nous avons
travaillé tout au long de l’année.
Cet automne, nous avons eu l’occasion de visiter de
nombreuses collectivités dans le Nord dans le cadre de nos
programmes de sensibilisation. L’Équipe de commandement
de la FOIN a réussi à visiter toutes les collectivités du
Brigadier-General Guy Hamel, Commander JTFN
Chief Warrant Officer Gilles Laroche, JTFN CWO
Brigadier-général Guy Hamel, Commandant de la FOIN
Adjudant-chef Gilles Laroche, Adjudant-chef de la FOIN
JTFN
Nunavut depuis la prise
de commandement en
2010. Ça n’a pas été une
mince tâche en raison des
problèmes météorologiques
et de déplacement qui font
partie de la vie courante
dans le Nord. Le voyage a
été des plus productifs et
instructifs pour tous les
participants. Il nous a en
effet permis de rencontrer
des Rangers, des Rangers
juniors canadiens et des
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
cadets de la région ainsi
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
que des dirigeants des
Brigadier-General Guy Hamel, Commander of Joint Task Force (North), recognizes
collectivités locales afin de développer encore plus nos
Canadian Ranger Andre Tautu of Chesterfield Inlet, Nunavut, for his more than
relations de travail et d’en tirer partie.
20 years of service, as Chief Warrant Officer Gilles Laroche, JTFN Chief Warrant Officer,
and Canadian Ranger Sergeant Barney Aggark look on.
Le Brigadier‑général Guy Hamel, Commandant de la Force opérationnelle interarmées
(Nord) souligne les plus de vingt années de service du Ranger canadien Andre Tautu
de Chesterfield Inlet, au Nunavut, sous le regard de l’Adjudant‑chef Gilles Laroche,
Adjudant-chef de la FOIN, et du Sergent Barney Aggark, un Ranger canadien.
The upcoming months will once again prove to be challenging
and eventful for the defence team north as we prepare to
conduct Operation NUNALIVUT in April, Operation NEVUS in
June, Operation NUNAKPUT in July and Operation NANOOK
in August. At the same time JTFN continues to support
other CF operations and training in the North and fulfill our
commitments to various working groups such as the Arctic
Security Working Group, while continuing the expansion of
the Canadian Rangers and the Junior Canadian Rangers.
Through these initiatives, we foster closer working
relationships with Municipal, Territorial and Federal
Departments, communities, Aboriginal Groups, NonGovernmental Organizations and other stakeholders
to collaborate on the unique challenges we face while
operating in some of the most isolated areas and difficult
terrain to be found anywhere. With each completed task
and successful operation, we will continue to enhance our
capability to respond to any situation in Canada’s North.
Les mois à venir seront à nouveau difficiles et féconds
en événements pour l’Équipe de la Défense dans le
Nord à l’approche de l’Opération Nunalivut en avril, de
l’Opération Nevus en juin, de l’Opération Nunakput en
juillet et de l’Opération Nanook en août. En même temps,
la FOIN continue d’appuyer d’autres opérations des FC et
activités d’instruction dans le Nord tout en poursuivant
sa participation à divers groupes de travail, notamment
le Groupe de travail sur la sécurité de l’Arctique, ainsi que
l’élargissement des programmes des Rangers canadiens
et des Rangers juniors canadiens.
Grâce à ces initiatives, nous voulons favoriser des
relations de travail plus étroites avec les administrations
municipales, territoriales et fédérales, ainsi qu’avec les
collectivités, les groupes autochtones, les organisations
non gouvernementales et d’autres intervenants, afin de
les amener à collaborer pour venir à bout de certaines des
difficultés particulières auxquelles nous faisons face dans
certaines des régions les plus isolées et les plus accidentées
du monde. Grâce à chaque tâche complétée et chaque
opération réussie, nous continuerons de renforcer notre
capacité à répondre à quelle que situation que ce soit dans
le Nord du Canada.
As we look forward to spring and the days becoming
brighter, we wish all of team north and their families the
best during the coming year.
En attendant de voir le printemps et les journées s’allonger,
nous désirons souhaiter à tous les membres de l’Équipe de
la Défense dans le Nord et à leurs familles, le meilleur pour
l’année à venir.
Custos Borealis
Custos Borealis
3
Scott MacArthur, un spécialiste des transmissions et un membre du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada, basé à Edmonton (Alberta), effectue avec une radio AN/PRC-138
un test de communication pour un exercice de reconnaissance mené de concert avec la GRC, dans le cadre de l’Opération Nanook 2012.
Operation NANOOK:
Below the Tree Line
By Captain Sandra Lévesque, Public Affairs Officer
Western portion of Operation NANOOK 2012
Canada’s premier northern sovereignty operation had
greenery in its photos although it was still being conducted
in the Canadian Arctic. For the first time a portion of
Operation NANOOK 2012 was conducted just below the
tree line, in the Western Arctic.
The communities of Inuvik and Tsiigehtchic in the Northwest
Territories welcomed close to 600 Canadian Forces and
Whole of Government participants throughout the month
of August. In previous years, Operation NANOOK has been
conducted in the eastern or central Arctic. Despite the
change of location, the challenges stayed the same: the
remoteness of the locations, the unpredictable weather,
and the distance which highlighted the Canadian Forces
expeditionary approach to operations.
4
Opération Nanook :
Sous la limite
des arbres
Par le Capitaine Sandra Lévesque, Officier d’affaires publiques,
Portion ouest d’Opération Nanook 2012
Pour la première fois, les photos prises lors de la principale
opération de souveraineté menée dans le Nord par les Forces
canadiennes présentaient de la verdure, et ce, même si elle
se déroulait dans l’Arctique canadien. En effet, l’édition
2012 d’Opération Nanook a été menée sous la limite des
arbres, plus précisément dans l’Arctique de l’Ouest.
Les collectivités d’Inuvik et de Tsiigehtchic, dans les
Territoires du Nord‑Ouest, ont accueilli au mois d’août près
de 600 membres des Forces canadiennes et représentants du
gouvernement. Malgré le changement de paysage, les défis
sont restés les mêmes : le caractère isolé des lieux, la météo
imprévisible et la distance. Tout ceci qui a fait de cette
opération une véritable expédition.
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement du Canada, Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Signaller Scott MacArthur from 1 Canadian Mechanized Brigade Group, Edmonton, AB performs a communication check with an AN/PRC-138 radio during
a scenario reconnaissance with RCMP for Operation NANOOK 2012.
JTFN
As in all the previous NANOOK series, an important portion
of the Operation included a Whole of Government scenario
which this year involved the collision of a barge with the
Louis Cardinal Ferry, a critical link in the Dempster Highway
at the community of Tsiigehtchic where the Mackenzie River
and the Arctic Red River meet. Concerns over hazardous
material on the ferry led to a simulated evacuation of the
community led by the RCMP with the support of many other
partners such as Canadian Forces and the Government of the
Northwest Territories.
Image : Caporal Malcolm Byers, Services d’imagerie des Forces maritimes du Pacifique © 2012 DND-MDN Canada
Image by: Corporal Malcolm Byers, MARPAC Imaging Services © 2012 DND-MDN Canada
“By working together to solve the safety scenario held in the
Tsiigehtchic area, we strengthened the links with our Whole
of Government partners which enhances cooperation and
facilitates Canadian Forces support in response to future
security and safety crises in the North”, said BrigadierGeneral Hamel, Commander of Joint Task Force (North).
Comme dans toutes les éditions précédentes, une
importante partie d’Opération Nanook 2012 s’appuyait
sur un scénario impliquant l’ensemble du gouvernement.
Cette année, il s’agissait de simuler une collision entre
une barge et le traversier Louis Cardinal au confluent du
fleuve Mackenzie et de la rivière Arctic Red. Les inquiétudes
concernant la présence de matières dangereuses sur le
traversier ont déclenché une simulation d’évacuation de la
collectivité, dirigée par la Gendarmerie royale du Canada
(GRC) avec l’aide de nombreux partenaires, par exemple les
Forces canadiennes et le gouvernement des Territoires du
Nord‑Ouest.
« Quand on travaille ensemble dans le cadre d’un exercice
de sécurité comme celui qui s’est déroulé dans la région de
Tsiigehtchic, nous renforçons nos liens avec nos partenaires
gouvernementaux. Cela favorise la collaboration et fait
en sorte qu’il sera plus simple à l’avenir pour
les Forces canadiennes d’intervenir dans des
crises liées à la sécurité dans le Nord », explique
le Brigadier-général Guy Hamel, Commandant
de la Force opérationnelle interarmées (Nord).
« Chaque ordre de gouvernement a de cette façon
pu mettre ses procédures à l’épreuve et a pu tirer
des leçons de cette expérience. »
« Les administrations communautaires, les Forces
canadiennes et la Gendarmerie royale du Canada
sont des partenaires importants de la gestion des
urgences », indique Kevin Brezinski, directeur
de la Sécurité publique du gouvernement des
Territoires du Nord‑Ouest. « En travaillant en
collaboration dans le cadre d’exercices à grande
échelle comme l’Opération Nanook, nous sommes
mieux préparés à intervenir quand surviennent
des situations d’urgence réelles et à assurer la
sécurité des habitants des régions nordiques. »
De nombreuses unités des Forces canadiennes ont
eu la chance de participer à l’exercice et de mettre
leurs capacités à l’épreuve. Mentionnons entre
Her Danish Majesty’s Ship (HDMS) TRITON manoeuvres ahead of Her
Majesty’s Canadian Ship (HMCS) ST. JOHN’S for a towing exercise in
Davis Strait, east of Baffin Island, on August 15th 2012 during
Operation NANOOK 12.
Le navire danois de Sa Majesté TRITON précède le navire canadien de
Sa Majesté (NCSM) ST. JOHN’S pendant un exercice de remorquage dans
le détroit de Davis, à l’est de l’île de Baffin, le 15 août 2012, pendant
l’Opération Nanook 2012.
5
Le Sergent Ryan Anderson, instructeur des Rangers canadiens et membre du 1er Groupe
de patrouilles des Rangers canadiens de Yellowknife (Territoires du Nord Ouest), aide
la Ranger Deborah Mary Andre-Stewart à nettoyer un poisson fraîchement pêché dans
le fleuve Mackenzie pendant l’Opération Nanook 2012.
“Each level of government was also able to confirm their
procedures and learn from their experiences.”
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Many different Canadian Forces units had the opportunity to
exercise and test their capabilities, including the Immediate
autres l’unité d’intervention immédiate du 3e Bataillon,
la Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, basée à
Edmonton (Alberta), le Groupe-compagnie d’intervention
dans l’Arctique, du 37e Groupe-brigade du Canada, basé
à Fredericton (Nouveau‑Brunswick), de même que le
Master Corporal Tim Patterson, a Flight Engineer with 400 Tactical Helicopter Squadron, Borden, ON is seen through the rainy windscreen of a CH-146 Griffon helicopter at Mike Zubko
Airport, Inuvik, NT during Operation NANOOK 2012.
Le Caporal-chef Tim Patterson, mécanicien de bord du 400e Escadron tactique d’hélicoptères, basé à Borden (Ontario), vu du pare-brise mouillé d’un hélicoptère CH146 Griffon à
l’aéroport Mike Zubko d’Inuvik (Territoires du Nord Ouest), dans le cadre de l’Opération Nanook 2012.
6
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada, Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
“Community governments, the Canadian Forces and the
RCMP are important partners in emergency management,”
said Kevin Brezinski, Director of Public Safety with the
Government of the Northwest Territories. “By working
together on large scale exercises like Operation NANOOK,
we can better prepare for real emergencies to ensure the
safety of Northerners.”
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada des Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Canadian Ranger Instructor Sergeant Ryan Anderson from 1 Canadian Ranger
Patrol Group in Yellowknife, NT helps Ranger Deborah Mary Andre-Stewart clean
a freshly caught whitefish on the banks of the MacKenzie River during Operation
NANOOK 2012.
A Canadian Forces
CH-146 Griffon helicopter
is dwarfed by a CC-177
Globemaster at Mike
Zubko Airport in Inuvik,
NT. Two helicopters were
delivered in support of
Operation NANOOK 12
aboard the giant
transport aircraft from
429 Transport Squadron
from 8 Wing Trenton.
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada des Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
JTFN
Un hélicoptère Griffon
CH146 des Forces
canadiennes a l’air
minuscule à côté d’un
CC177 Globemaster à
l’aéroport Mike Zubko
d’Inuvik (Territoires
du Nord Ouest). Ce
gigantesque avion de
transport du 429e Escadron
de transport de la huitième
Escadre Trenton a livré
deux hélicoptères qui ont
participé à l’Opération
Nanook 2012.
1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens. Tous ces
groupes se sont mis au service de l’organisme qui dirigeait
l’Opération, la GRC.
Pour rendre le défi plus grand encore et éprouver tous les
aspects des interventions, on a demandé au 440e Escadron
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada, Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Reaction Unit, from 3rd Battalion, Princess Patricias
Canadian Light Infantry based in Edmonton, Alberta, the
Arctic Response Company Group, from 37 Canadian Brigade
Group, based in Fredericton, N.B., and the 1st Canadian
Ranger Patrol Group to name a few. All worked in support
of the lead agency, the RCMP.
Canadian Forces medics bring a simulated casualty to the Unit Medical Station during Operation NANOOK 2012.
Le personnel médical des Forces canadiennes simule le transport d’un blessé vers le poste sanitaire d’unité pendant l’Opération Nanook 2012.
7
Le Soldat Denis Funk, Rangers des Forces canadiennes, et le Caporal Sara McDonnald, membre de la Force opérationnelle interarmées (Ouest), patrouillent dans le littoral de
la Baie d’Hudson pendant Opération Nanook, le 19 août 2012, à Churchill (Manitoba).
To add to the challenge and exercise the full spectrum of
the response, the CC-138 Twin Otter from 440 “Vampire”
(Transport) Squadron, based in Yellowknife, N.W.T. landed
for the first time on the Dempster Highway, approximately
8 kilometers from Tsiigehtchic.
“The landing required intense coordination with different
agencies and organizations including the RCMP and
the Government of Northwest Territories, but it was
essential to test that capability given there is no airport
in Tsiigehtchic”, mentioned Lieutenant-Colonel Desmond
Brophy, Commanding Officer of 440 (Transport) Squadron.
“The success of the landing shows the ability to set up an
“air bridge” in the event supplies or personnel, for example,
have to be sent into a disaster area.”
Joint Task Force (North) which commanded and controlled
the Western portion also had oversight responsibilities for
the Eastern Scenario which was conducted in Hudson Strait,
Hudson Bay, and Churchill, Manitoba. In total, Operation
NANOOK 2012 involved more than 1250 participants
including different elements of Canadians Forces and
the Whole of Government partners.
8
de transport « Vampire », basé à Yellowknife (T.‑N.‑O.),
de faire atterrir un avion Twin Otter CC138 sur la route de
Dempster, à environ huit kilomètres de Tsiigehtchic. C’était
une première.
« L’atterrissage a exigé une coordination extrême entre
les différents organismes, notamment la Gendarmerie
royale du Canada et le gouvernement des Territoires du
Nord‑Ouest, mais l’exercice était essentiel, car il nous a
permis de mesurer nos capacités. Il faut savoir qu’il n’y a
pas d’aéroport à Tsiigehtchic », a mentionné le Lieutenantcolonel Desmond Brophy, qui commande le 440e Escadron de
transport. « Cet atterrissage réussi prouve que nous serons
capables d’organiser un «pont aérien» dans le cas où, par
exemple, nous aurions à transporter des fournitures ou du
personnel vers une zone sinistrée. »
La Force opérationnelle interarmées (Nord), qui
commandait et contrôlait la Portion ouest de l’Opération,
avait également la responsabilité de superviser la portion
organisée dans l’Est, c’est-à-dire dans le détroit d’Hudson,
la baie d’Hudson et la région de Churchill, au Manitoba.
Au total, plus de 1 250 personnes, représentant entre
autres des Forces canadiennes et des partenaires du
gouvernement, ont participé à l’Opération Nanook 2012.
Photo : Caporal Tina Gillies, Churchill (Manitoba) © 2012 DND-MDN Canada
Photo by: Corporal Tina Gillies, Churchill, Manitoba © 2012 DND-MDN Canada
Private Denis Funk, a Canadian Forces Ranger and Corporal Sara McDonnald a member of Joint Task Force West (JTFW) patrol the coastline in Hudson Bay during OP NANOOK on
August 19, 2012 in Churchill, Manitoba.
JTFN
Successful landing on Dempster Highway:
The result of teamwork
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada, Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Atterrissage réussi sur la route de Dempster :
le résultat d’un travail d’équipe
A Canadian Forces CC-138 Twin Otter and CH-146 Griffon helicopter are seen on a
section of the Dempster Highway west of Tsiigehtchic, NT, on 20 August 2012 during
Operation NANOOK 2012.
Un CC138 Twin Otter vient d’atterrir sur une portion de la route de Dempster à l’ouest
de Tsiigehtchic, T. N.-O, alors qu’un hélicoptère CH146 Griffon des Forces canadiennes
survole la scène, le 20 août 2012 au cours de l’Opération Nanook 2012.
By Captain Cynthia Kent, Public Affairs Officer Western portion
of Operation NANOOK 2012
Par Capitaine Cynthia Kent, Officier des affaires publiques, Portion
ouest d’Opération NANOOK 2012
When a Royal Canadian Air Force CC-138 Twin Otter landed
for the first time on a remote highway west of Tsiigehtchic,
Northwest Territories on August 19, it was the result
of extensive coordination and teamwork.
Le 19 août, lorsque le CC138 Twin Otter de l’Aviation royale
canadienne a atterri pour la première fois sur une route
déserte à l’ouest de Tsiigehtchic, Territoires du Nord-Ouest,
ce fut l’aboutissement d’un travail de coordination et
d’équipe de grande envergure.
The Twin Otter, from 440 (Transport) Squadron based in
Yellowknife, N.W.T. landed on a section of the two lane,
gravel Dempster Highway as part of the Western portion
of Operation NANOOK 2012. The aim was to prove the
aircraft’s ability to land off strip in a remote area and deliver
Le Twin Otter du 440e Escadron de transport basé à
Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest, s’est posé sur une
section de la route de Dempster, route en gravier à deux
voies, dans le cadre de la portion ouest de l’Opération
9
equipment, personnel or supplies required in a disaster
or emergency situation.
“It went off like clock work, which really isn’t surprising,”
said Lieutenant-Colonel (LCol) Desmond Brophy, the
Commanding Officer of 440 (Transport) Squadron. “There
was a whole lot of team work and a lot of planners who put a
lot of thought and effort into this to make sure it was done –
to demonstrate the capability but to do so safely.”
The teamwork and coordination involved the Royal Canadian
Mounted Police, who blocked the highway for 30 minutes;
the Government of the Northwest Territories, which has
responsibility for the highway; the 1 Canadian Ranger Patrol
Group, which provided predator control; the Royal Canadian
Air Force; Joint Task Force (North); 440 (Transport)
Squadron and other Canadian Forces personnel deployed
as part of Operation NANOOK 2012.
Landing on the Dempster Highway was added to the
simulated scenario during the Western portion of Operation
NANOOK 2012. That scenario involved a collision between
Nanook 2012. Le but de l’exercice était de montrer la
capacité de l’aéronef à atterrir hors piste dans une région
isolée pour apporter du personnel, de l’équipement ou du
ravitaillement sur les lieux d’une catastrophe ou lors d’une
situation d’urgence.
« Ça s’est fait avec une précision toute mécanique, ce qui
n’a rien de surprenant », a déclaré le Lieutenant-colonel
(Lcol) Desmond Brophy, Commandant du 440e Escadron de
transport. « Le travail d’équipe a été considérable et les
gens ont mis beaucoup d’effort et de réflexion pour planifier
l’activité – et prouver que ça pouvait être fait, et ce, en
toute sécurité ».
Le travail d’équipe et de coordination ont été exécutés par
la Gendarmerie royale du Canada, chargée de bloquer la
route durant 30 minutes, le gouvernement des Territoires
du Nord-Ouest, qui a juridiction sur cette route, le
1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, chargé de
tenir à distance les animaux prédateurs, l’Aviation royale
canadienne, la Force opérationnelle interarmées (Nord),
le 440e Escadron de transport et d’autres membres du
A Canadian Forces CC-138 Twin Otter lands on a section of the Dempster Highway west of Tsiigehtchic, NT, on 19 August during Operation NANOOK 2012.
Un CC138 Twin Otter des Forces canadiennes se pose sur une portion de la route de Dempster à l’ouest de Tsiigehtchic, T. N.-O, le 19 août 2012 au cours de l’Opération Nanook 2012.
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada, Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
10
JTFN
Un CC138 Twin Otter des Forces canadiennes effectue son approche finale en vue
de se poser sur une portion de la route de Dempster à l’ouest de Tsiigehtchic, T. N.-O,
le 19 août 2012 au cours de l’Opération Nanook 2012.
Photo : Sergent. Frank Hudec, Commandement Canada, Forces canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
A Canadian Forces CC-138 Twin Otter makes its final approach in preparation for a
landing on a section of the Dempster Highway west of Tsiigehtchic, NT, on 19 August
during Operation NANOOK 2012.
personnel des Forces canadiennes participant à l’Opération
Nanook 2012.
L’atterrissage sur la route de Dempster a été ajouté au
scénario au cours de la portion ouest de l’Opération
Nanook 2012. Ce scénario prévoyait une collision entre un
traversier et une barge et l’évacuation de la collectivité
voisine. Les Forces canadiennes devaient prêter main-forte
à la Gendarmerie royale du Canada dans le cadre d’une
intervention pangouvernementale. Un Twin Otter s’est posé
sur la route une fois par jour, du 19 au 24 août, afin d’établir
un pont aérien,
a ferry and a barge and the evacuation of the community
nearby. In the simulation, the Canadian Forces are
requested to assist the Royal Canadian Mounted Police as
part of a Whole of Government response. A Twin Otter landed
once a day on the highway from August 19 to August 24
as part of an air bridge to deliver supplies and personnel
to the area.
In this air bridge, transport aircraft brought in supplies,
equipment, personnel, and anything else required to assist
in the response. The Twin Otters brought those supplies
close to the community and CH-146 Griffon Helicopters from
400 Tactical Helicopter Squadron, based at CFB Borden, Ont.
delivered them precisely where required.
“What we were exercising here is a rapid response to a safety
and security situation in a fairly remote and isolated part of
the north,” said LCol Brophy. “Because we did this, we now
know the questions to ask and the things to look for so that
if we actually have to respond to a real scenario in short
order, we can do it in a very rapid succession to affect the
response required for the people in the North.”
LCol Brophy was the pilot for the first landing on the
Dempster Highway. He said the preparation work done by
everyone involved made the mission a success.
“All the reconnaissance worked out really well,” he said. “We
did the landing, and my first comment to the crew when we
rolled out was it’s just like they built this highway for us to
land on: smooth, flat, no problems at all.”
Grâce au pont aérien, l’aéronef de transport a apporté du
ravitaillement, de l’équipement, du personnel et tout ce qui
était nécessaire pour faciliter l’intervention des secouristes.
Les Twin Otter ont apporté ce matériel à un endroit proche
de la collectivité et les hélicoptères CH146 Griffon du 400e
Escadron tactique d’hélicoptères, basé à la BFC Borden
(Ontario), l’ont transporté jusqu’aux endroits précis où il
était destiné.
« Ce que nous répétons ici c’est une intervention rapide
à une situation critique dans un coin éloigné et isolé du
nord », a ajouté le Lcol Brophy. « Puisqu’on l’a fait, on sait
maintenant quels indices rechercher et où les trouver de
sorte que si l’on a à intervenir dans une situation réelle, on
pourra appliquer rapidement toutes les mesures successives
afin d’adapter notre intervention aux gens qui vivent dans
le nord. »
Le Lcol Brophy était aux commandes de l’aéronef qui s’est
posé le premier sur la route de Dempster. Il a affirmé que le
travail de préparation exécuté par tous a assuré le succès de
la mission.
« Tout le travail de reconnaissance a eu de bons résultats »,
a-t-il dit. « Nous avons atterri et la première remarque que
j’ai adressée à l’équipe a été que c’était comme si la route
avait été construite pour qu’on s’y pose : c’était lisse et plat,
aucun problème à signaler. »
11
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada © 2012 DND-MDN Canada
The Relocatable Temporary Camp (RTC) set up just outside of Inuvik, N.W.T. as seen
from the air during Operation NANOOK 2012.
Vue aérienne du camp temporaire démontable situé à proximité d’Inuvik, T. N.-O.
pendant Opération Nanook 2012.
Inuvik Relocatable
Temporary Camp
home to hundreds on
Operation NANOOK 2012
Le camp temporaire
démontable d’Inuvik
accueille des centaines
de personnes dans le
cadre de l’Opération
Nanook 2012
By Captain Cynthia Kent, Public Affairs Officer Western portion of
Operation NANOOK 2012
Nearly 600 Canadian Forces personnel were in the Northwest
Territories this summer as part of Operation NANOOK 2012.
When there are large numbers of troops in the field, the
question of how to look after them so they can concentrate
on their jobs becomes key to mission success.
For the western scenario of Operation NANOOK 2012, part
of the solution was the Relocatable Temporary Camp (RTC)
set up just outside of Inuvik, NT. The RTC is one of several
accommodations and support options for the North.
12
Par Capitaine Cynthia Kent, Officier des affaires publiques, Partie
ouest de l’Opération Nanook 2012
Près de 600 membres des Forces canadiennes se trouvaient
dans les Territoires du Nord-Ouest cet été dans le cadre de
l’Opération Nanook 2012.
Lorsqu’autant de troupes se trouvent sur le terrain, la
façon de prendre soin d’elles afin de leur permettre de se
concentrer sur leur travail devient essentielle pour le succès
de la mission.
JTFN
Canadian Forces Engineers taking part in the exercise
were on the ground in mid-July to begin the set up of the
Inuvik RTC, which was shipped in from Montreal, QC. It soon
became apparent to Captain Alistair Selley, the Inuvik RTC
Camp Engineer, that there would be some unique issues for
the team to manage.
Pour la Partie ouest de l’Opération Nanook 2012, une partie
de la solution consistait en le camp temporaire démontable
(CTD) installé juste à l’extérieur d’Inuvik (T. N.-O.)
“Dealing with the permafrost was a challenge,” he said. “We
didn’t want to destroy the permafrost so we had to work on
top of the land, instead of clearing (bulldozing) the land.”
Des ingénieurs des Forces canadiennes prenant part à
l’Opération se trouvaient sur le terrain à la mi-juillet pour
commencer l’installation du CTD d’Inuvik, qui arrivait de
Montréal, au Québec. Il est rapidement devenu évident pour
le Capitaine Alistair Selley, ingénieur du CTD d’Inuvik, que
cette tâche présenterait des défis uniques pour l’équipe.
Permafrost is ground that has been frozen for at least two
winters. However, much permafrost has been in existence
for tens of thousands of years.
« Le pergélisol représentait vraiment un défi », expliquet-il. « Nous ne voulions pas le détruire, alors nous devions
travailler sur la terre, au lieu de la dégager (au bulldozer). »
Des membres des Forces canadiennes procèdent au démontage du camp temporaire
démontable situé à proximité d’Inuvik, T. N.-O. pendant Opération Nanook 2012.
Le terme « pergélisol » désigne de la terre qui est gelée
pendant au moins deux hivers. La vaste majorité du
pergélisol, cependant, existe depuis des dizaines de
milliers d’années.
Photo credit: Master Corporal Roy MacLellan © 2012 DND-MDN Canada
Photo: Caporal-chef Roy MacLellan © 2012 DND-MDN Canada
Canadian Forces personnel deconstruct Relocatable Temporary Camp (RTC) set up just
outside of Inuvik, N.W.T. during Operation NANOOK 2012.
13
Apart from the ground conditions, simply setting up the
RTC itself is an engineering and logistical challenge. The
Inuvik camp includes 40 accommodation tents which can
sleep up to 10 people each, 13 offices, two large tents
(30x72 feet) for a command centre and for a dining hall,
8 ablution stations with fully functioning toilettes and hot
showers, two trailers for the kitchen, which provided two
hot meals a day and two mobile laundry units.
To get all the equipment and supplies to Inuvik required
incredible coordination. There were 116 twenty-foot
equivalent unit containers, which are sometimes referred
to as Sea-Cans; with nearly 2.5 million pounds delivered
to Inuvik from eight different ground locations and three
different air locations.
The camp also had its own communications system with
fully functioning internet capabilities, a reverse osmosis
water purification unit which provided an average of 30,000
litres of potable water a day. Of course, all of this required
electricity, so the camp also had a 1.5 megawatts power
generating farm, which would be capable of powering a
small town of about 2000.
Being in a relatively remote area is also a learning
experience, especially when something breaks.
“There’s often difficulty getting things quickly,” said Captain
Selley. “So (if you can’t get it shipped up) you have to do
without or improvise.”
Captain Selley said that could mean taking two broken
pieces of equipment to make one that works. It’s all part
of ensuring that personnel from the Canadian Forces,
Royal Canadian Mounted Police, Canadian Coast Guard,
Government of the Northwest Territories and other Northern
partners taking part in Operation NANOOK 2012 have the
support they need when they are at the RTC.
En plus des conditions terrestres, la simple installation du
CTD lui-même représentait un défi sur les plans de
la logistique et du génie. Le camp d’Inuvik comprend
40 tentes de logement qui peuvent chacune accueillir
jusqu’à dix personnes, treize bureaux, deux grandes tentes
(30 pieds par 72 pieds, ou 9 mètres par 22 mètres) pour
le centre de commandement et la cafétéria, huit lavoirs
comprenant des toilettes parfaitement fonctionnelles et
des douches chaudes, deux remorques pour la cuisine,
qui fournissait deux repas chauds par jour, et deux unités
mobiles de lessive.
L’expédition de tout l’équipement et du matériel à Inuvik
nécessitait une coordination incroyable. Les responsables
ont dût avoir recours à 116 conteneurs équivalents 20
pieds, parfois appelés Sea-Cans, pour transporter près de
deux millions et demi de livres (plus d’un million de kilos)
à Inuvik à partir de huit emplacements terrestres et trois
emplacements aériens différents.
Le camp disposait également de son propre système de
communication, avec un accès complet à Internet et d’un
système de purification d’eau par osmose inverse qui
fournissait, en moyenne, 30 000 litres d’eau potable par
jour. Bien entendu, tout cela nécessitait de l’électricité,
alors le camp disposait également d’une centrale
énergétique de 1,5 mégawatt, suffisante pour alimenter
une petite ville d’environ 2 000 âmes.
Le fait de se trouver dans un endroit relativement reculé est
également une expérience enrichissante, surtout quand
quelque chose tombe en panne.
« Il est souvent difficile d’obtenir des choses rapidement »,
explique le Capitaine Selley. « Alors si vous ne pouvez
pas obtenir ce qu’il vous faut, vous devez vous en passer
ou improviser. »
Selon le Capitaine Selley, cela peut signifier utiliser deux
pièces d’équipement en panne pour en créer une qui
fonctionne. Tout ça pour veiller à ce que les membres des
Forces canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada,
de la Garde côtière canadienne, du gouvernement des
Territoires du Nord-Ouest et de tout autre partenaire qui
prend part à l’Opération Nanook 2012 reçoivent tout le
soutien dont ils ont besoin au CTD.
14
JTFN
Photo credit: Sergeant, Frank Hudec, Canadian Forces
Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada,
Forces armées canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
Danish Rear Admiral Hendrik Kudsk (right), Commander Greenland Command, meets with Ranger Alexandria Elanik (left) and
Ranger John Jerome on a visit to their camp during Operation NANOOK 2012.
Le Contre-amiral danois Hendrik Kudsk (à droite), qui dirige le Commandement du Groenland, en compagnie des rangers
Alexandria Elanik (à gauche) et John Jerome, au campement, dans le cadre de l’Opération Nanook 2012.
Greenland Commander
Le Commandant
Visits Operation NANOOK du Groenland visite
l’Opération Nanook
By Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, JTFN Public
Affairs Officer
Danish Rear Admiral Henrik Kudsk assumed the post of
Commander Greenland Command in 2007, and will soon
turn over his responsibilities and retire from active service.
But before moving on, he took the opportunity to visit Joint
Task Force North (JTFN) one last time during Operation
NANOOK 2012.
“Observing Operation NANOOK in person was important, not
only because the Royal Danish Navy is participating in the
Canadian-led Operation, but also because it is by working
together that we will strengthen preparedness, enhance
interoperability, and improve our ability to address all types
of safety and security challenges in the North,” stated
Rear Admiral Kudsk.
Although Canada shares a northern land border with
Alaska, few people in the south realize that the next closest
neighbour is Greenland, a mere 25 kilometres across the
Nares Strait from Ellesmere Island. And this closeness is
about more than just geography. “I took the submarine
Commanding Officers Qualifying Course aboard the Canadian
submarine HMCS Okanagan,” said Rear Admiral Kudsk, “so
my connections to Canada run deep.”
Par le Lieutenant de vaisseau Paul Pendergast, Officier d’affaires
publiques, Force opérationnelle internarmées (Nord)
Le Contre-amiral danois Henrik Kudsk, qui avait pris la
direction du Commandement du Groenland en 2007, va
bientôt se décharger de ses responsabilités et se retirer
du service actif. Mais, avant de passer à autre chose, il a
voulu rendre une dernière visite à la Force opérationnelle
interarmées (Nord) (FOIN), pendant Opération Nanook 2012.
« Il était important pour moi de pouvoir observer de mes
propres yeux le déroulement de l’Opération Nanook, non
seulement parce que la Marine royale danoise participe à
cette opération dirigée par le Canada, mais également parce
que c’est en travaillant de concert que nous allons mieux
nous préparer, améliorer l’interopérabilité et peaufiner notre
capacité à répondre à tous les types de problèmes menaçant
la sûreté et la sécurité dans le Nord », a expliqué le Contreamiral Kudsk.
Bien que le Canada partage, au Nord, une frontière terrestre
avec l’Alaska, peu de gens vivant dans le Sud sont conscients
du fait que le Groenland est aussi un proche voisin puisqu’il
est situé de l’autre côté du détroit de Nares, à 25 kilomètres
15
Commander JTFN, Brigadier-General Guy Hamel, has made
it a priority to build a closer relationship with our northern
neighbours. “Canadian Rangers from Nunavut participated
in Greenland’s Exercise ARCTIC TRAINING 2012, for two
weeks in March,” said Brigadier-General Hamel. “We have
also initiated a staff exchange program, where a selected
member from each command lives and works in the other
command headquarters for a month. The first exchange was
completed in May, and was so successful, we will make it an
annual event.”
A patrol team from Greenland Command is preparing to
travel to Resolute Bay, Nunavut, to participate in Operation
NUNALIVUT in April, 2013. “In Greenland the patrols are
done with dog teams, while Canadian Rangers generally
patrol with snowmobiles, another example of how we can
both benefit by sharing our knowledge and experience with
each other,” said Rear Admiral Kudsk.
à peine de l’île d’Ellesmere. Et il n’est pas proche que
géographiquement. « J’ai suivi le cours de qualification
de commandement de sous-marin à bord du sous-marin
canadien NCSM Okanagan, explique le Contre-amiral Kudsk,
et j’ai tissé des liens très étroits avec le Canada. »
Le Brigadier-général Guy Hamel, Commandant de la FOIN,
estime qu’il est prioritaire d’établir une relation étroite avec
nos voisins du Nord. « Les Rangers canadiens du Nunavut
ont participé en mars 2012 à un exercice de formation
dans l’Arctique, organisé par le Groenland, qui a duré deux
semaines, a mentionné le Brigadier-général Hamel. Nous
avons également créé un programme d’échange de personnel,
qui permet à un membre choisi de chaque commandement
de vivre et de travailler au quartier général de l’autre
commandement pendant un mois. Le premier échange a pris
fin en mai, et a donné de si bons résultats que nous avons
décidé d’en faire un événement annuel. »
The closer bilateral defence relationship that has developed
between JTFN and Greenland Command has led to a
memorandum of understanding between Denmark and
Canada, signed in May, 2010. The agreement on enhanced
operational defence cooperation in the Arctic has cleared a
path for joint exercises, staff exchanges, and cooperation
in search and rescue operations. It also sanctioned direct
liaison between commands; reaching one another is as
simple as picking up the phone.
Une équipe de patrouille du Commandement du Groenland
s’apprête à se rendre à Resolute Bay, au Nunavut, pour
prendre part à l’Opération Nunalivut en avril 2013. « Au
Groenland, les patrouilles se font avec des équipes de chiens,
mais les Rangers du Canada font en général leur patrouille en
motoneige. C’est un autre exemple des avantages réciproques
de l’échange de connaissances et d’expérience », a déclaré le
Contre-amiral Kudsk.
As Rear Admiral Kudsk transitions to a new phase of life in
retirement, the members of JTFN say farewell to an old friend
and wish him Fair Winds and Following Seas.
défense entre la FOIN et le Commandement du Groenland
a débouché sur la signature en mai 2010 d’un protocole
d’entente entre le Danemark et le Canada. Cette entente
visant une plus grande coopération en matière de
défense opérationnelle dans l’Arctique a favorisé la tenue
d’exercices interarmées, les programmes d’échange
de personnel et une collaboration dans les opérations
de recherche et sauvetage. Elle a aussi autorisé la
communication directe entre les commandements;
chaque armée peut maintenant communiquer avec l’autre
par un simple appel téléphonique.
Le resserrement des relations bilatérales en matière de
Le Contre-amiral Kudsk amorce avec la retraite une nouvelle
étape de sa vie. Les membres de la FOIN disent au revoir à un
vieil ami et lui souhaitent Bon vent, bonne mer.
Danish Rear Admiral Hendrik Kudsk (center), Commander Greenland Command, and
Joint Task Force (North) Commander Brigadier-General Guy Hamel (left), walk through
the Relocatable Temporary Camp at Task Force Inuvik, home to 600 deployed personnel
during Operation NANOOK 2012.
Photo credit: Sergeant Frank Hudec, Canadian Forces Canada Command © 2012 DND-MDN Canada
Photo : Sergent Frank Hudec, Commandement Canada, Forces armées canadiennes © 2012 DND-MDN Canada
16
Le Contre-amiral danois Hendrik Kudsk (au centre), qui dirige le Commandement
du Groenland, et le Brigadier-général Guy Hamel (à gauche), qui commande la Force
opérationnelle interarmées (Nord), visitent le camp temporaire démontable d’Inuvik,
où vivent 600 militaires déployés dans le cadre de l’Opération Nanook 2012.
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
JTFN
Brigadier-General Guy Hamel, Commander, Joint Task Force (North) presents
Lieutenant Stephanie Chan with a Commander’s coin to recognize her quick response
in providing medical assistance to an injured parachutist.
Le Brigadier-général Guy Hamel, Commandant de la Force opérationnelle interarmées
(Nord) remet au Lieutenant Stephanie Chan le médaillon du commandant pour
souligner sa rapidité d’intervention auprès d’un parachutiste blessé.
Canadian Forces Nursing Officer –
In the Right Place at the Right Time
Infirmière des Forces canadiennes –
à la bonne place au bon moment
By Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Joint Task Force (North)
Public Affairs Officer
Par le Lieutenant de vaisseau Paul Pendergast, Officier des affaires
publiques, Force opérationnelle interarmées (Nord)
Lieutenant Stephanie Chan, a Canadian Forces General
Duty Nursing Officer, was assigned for the summer of 2012
as Senior Nursing Officer at the Whitehorse Cadet Summer
Training Centre, where approximately 190 predominantly
Army Cadets are trained each summer.
Le Lieutenant Stephanie Chan, infirmière de soins généraux,
a été affectée à l’été 2012 comme infirmière militaire chef
au Centre d’instruction d’été des cadets de Whitehorse, où
quelque 190 cadets, en majorité des cadets de l’Armée de
terre, s’entraînent chaque été.
17
On 24 July, the Canadian Forces Parachute Team, the
Skyhawks, were visiting with the cadets ahead of the
Whitehorse Air Show, which was the following day. The
Air Show was part of Operation NORTHERN REACH which
enabled Canadians living in remote or isolated communities
in the Northwest Territories, Yukon and British Columbia
an opportunity to experience their Royal Canadian Air Force
in the sky and on the ground.
Members of the Canadian Forces Parachute Team, the Skyhawks, perform one of their
crowd pleasing aerobatic spin manoeuvers during Operation Northern reach.
Une centaine de cadets s’étaient réunis afin de regarder
les Skyhawks effectuer leurs pirouettes et leurs vrilles
acrobatiques aériennes lorsqu’un des parachutistes a
lourdement atterri après une manœuvre audacieuse.
Photo by Jennifer Wright
Photo de Jennifer Wright
Les membres de l’équipe de parachutistes des Forces canadiennes, les Skyhawks,
exécutent une des manœuvres acrobatiques préférées de la foule au cours de
l’Opération Northern Reach.
Le 24 juillet, l’équipe de parachutistes des Forces
canadiennes, les Skyhawks, a rendu visite aux cadets,
la veille du spectacle aérien de Whitehorse. Ce spectacle
faisait partie de l’Opération Northern Reach qui a permis
aux Canadiens habitant dans des collectivités isolées des
Territoires du Nord-Ouest, du Yukon et de la ColombieBritannique de voir leur Aviation royale canadienne dans
les airs et au sol.
18
JTFN
About 100 Cadets had gathered to watch the Skyhawks
perform their aerobatic flips and spins, when suddenly, one
of the Skyhawk parachutists had a very hard landing after
performing a tricky manoeuver.
Il a subi des fractures et était en proie à d’intenses douleurs
lorsque le Lieutenant Stephanie Chan, suivie de son équipe
médicale, s’est portée à son secours munie de sa trousse de
traumatologie.
He had suffered broken bones, and was in severe pain when
Lieutenant Stephanie Chan and her medical team sprang
into action and rushed over to him with a trauma kit.
« Nous l’avons examiné de la tête aux pieds, car on ne
sait jamais à quels types de blessures on est confronté »,
a déclaré le Lieutenant Chan. « En plus du diagnostic et
des soins initiaux, nous l’avons préparé en vue de son
transport en ambulance jusqu’à l’hôpital local. Lorsque les
ambulanciers paramédicaux sont arrivés, nous leur avons
confié le patient en les informant de son état et nous nous
sommes assurés que cette information soit transmise au
médecin de l’hôpital qui le prendrait en charge. »
“We performed a full head to toe assessment, as it is not
always clear what injuries are present,” said Lt. Chan.
“In addition to an initial assessment and treatment, we
prepared him for transport via ambulance to the local
hospital. When paramedics arrived, we handed care of the
patient over to them while ensuring both the paramedics
and the receiving physician at the local hospital received
a full handover briefing of the patient’s condition.”
Through a combination of training, prior planning, and
proper execution of skills, Lt. Chan and her medical team
were able to stabilize the parachutist’s injuries, and relieve
his suffering when he really needed it. They were the right
people, in the right place, at the right time. Due partly to
their actions, after three months, he was up and walking
again, and undergoing physiotherapy to enable him to
return to full duties ASAP.
Grâce à la bonne combinaison d’entraînement, de
planification et d’exécution précise des habiletés acquises,
le Lieutenant Chan et son équipe médicale ont été en
mesure d’immobiliser les os fracturés du parachutiste et de
soulager ses douleurs lorsqu’elles étaient trop intenses. Ils
étaient les bonnes personnes et se trouvaient à la bonne
place et au bon moment. Grâce en partie à leurs soins, le
parachutiste a pu marcher de nouveau après trois mois et
suivre un programme de physiothérapie afin de reprendre
son travail le plus tôt possible.
The Canadian Forces Parachute Team, the SkyHawks, is
Canada’s only military parachute demonstration team. Over
the last 40 years they have represented Canada and the
Canadian Forces to over 73 million spectators worldwide.
L’équipe de parachutistes des Forces canadiennes, les
Skyhawks, est la seule équipe de démonstration de sauts
en parachute au Canada. Au cours de 40 dernières années,
elle a représenté le Canada et les Forces canadiennes devant
plus de 73 millions de spectateurs partout dans le monde.
This year, during their 41st anniversary season,
the SkyHawks performed more than 30 shows across
North America and one in Belgium, between May and
October 2012.
Cette année, soit à leur 41e saison, les SkyHawks ont
présenté entre les mois de mai et d’octobre plus de 30
spectacles en Amérique du Nord, et un en Belgique.
Team members are from various occupations of the Army,
Navy, and Air Force and bring a wide range of experience
to their performances.
Les membres de l’équipe viennent de différents corps de
métier dans l’Armée de terre, la Marine et la Force aérienne.
Cette diversité d’expérience enrichit leurs spectacles.
19
Royal Canadian Air
Force Soars Through
the Land of the
Midnight Sun
By Jennifer Wright, JTFN Public Affairs Advisor
Canadians North of 60 had the chance to see more than
20 Royal Canadian Air Force (RCAF) aircraft up close from
July 15-26 as part of Operation NORTHERN REACH.
Virtually every aircraft in the RCAF fleet was featured,
including the CH-146 Griffon, CH-124 Cormorant
helicopters; CC-138 Twin Otter, CP-140 Aurora, C-130J
Super Hercules, CF-188 Hornet, including the 2012 Demo
Hornet, and the CT-114 Tutor jets of the iconic Snowbirds
Demonstration Team. Also featured were the Canadian
Forces (CF) Parachute Team, the Skyhawks, who amazed the
crowds with their precision, speed and aerobatic skills.
The Yellowknife International Northern Skies 2012 Air Show
held on Saturday July 15th acted as the launch point for
Operation NORTHERN REACH followed by Air Shows in Inuvik,
L’Aviation royale
canadienne plane
au-dessus de la
terre du soleil
de minuit
Par Jennifer Wright, Conseillère des affaires publiques,
Force opérationnelle internarmées (Nord)
Les Canadiens au nord du 60e parallèle ont eu la chance
de voir de près une vingtaine d’aéronefs de l’Aviation
royale canadienne (ARC) du 15 au 26 juillet dans le cadre
de l’opération Northern Reach.
Presque tous les types d’appareils de la flotte de l’ARC
étaient représentés, dont les hélicoptères CH146 Griffon
et CH124 Cormorant, les aéronefs CC138 Twin Otter,
CP140 Aurora, C130J Super Hercules, CF188 Hornet et
les avions à réaction Demo Hornet 2102 et CT114 Tutor
de la réputée équipe de spectacle aérien, les Snowbirds.
Il y avait également l’équipe de parachutistes des Forces
canadiennes (FC), les Skyhawks, laquelle a ravi la foule
avec sa précision,
sa rapidité et ses
habiletés acrobatiques
dans les airs.
Photo by Corporal Chelsey Hudson
Photo : Caporal Chelsey Hudson
Le spectacle aérien
Yellowknife International
Northern Skies 2012 qui
a eu lieu le samedi 15
juillet a été l’activité de
lancement de l’opération
Northern Reach. Il a
été suivi par d’autres
spectacles aériens à
Inuvik et à Norman
Wells, T. N.-O., ainsi
qu’à Watson Lake et à
Whitehorse, au Yukon.
La tournée comprenait
également des défilés
aériens au-dessus d’une
quinzaine de collectivités
Children get a good view from the cockpit of a CC-130 Hercules at Yellowknife Airshow during Operation Northern Reach.
Des enfants regardent à travers le hublot d’un CC130 Hercules lors du spectacle aérien qui a eu lieu à Yellowknife au cours
de l’Opération Northern Reach.
20
Photo by Jennifer Wright
Photo : Jennifer Wright
JTFN
Search and Rescue Technician Sergeant Dan Villeneuve interacts with spectators
in Inuvik during Operation Northern Reach.
Le Sergent Dan Villeneuve, technicien en recherche et sauvetage, interagit avec
des spectateurs à Inuvik au cours de l’Opération Northern Reach.
and Norman Wells, N.W.T; as well as Watson Lake
and Whitehorse, Yukon.
isolées dont Tulita, Fort Good Hope, Wrigley et Wekweti,
dans les T.N.-O. ainsi que Teslin, Faro et Carcross, au Yukon,
et Atlin, en C.-B.
The tour also included flybys over more than 15 isolated
or remote communities including Tulita, Fort Good Hope,
Wrigley, and Wekweti, N.W.T.; as well as Teslin, Faro and
Carcross, Yukon, and Atlin B.C.
Operation NORTHERN REACH highlighted the capabilities,
training and specialized skills of the men and women
who serve their country as members of the RCAF. “An
exercise like this enables us to train in a controlled
environment while showcasing our aircraft to the people
residing in many isolated or remote communities,” said
Major Steve Thompson, Special Events Coordinator.
Wrapping up the tour in Whitehorse the Skyhawks parachute
team had an opportunity to conduct a private demonstration
for the cadets at the Whitehorse Cadet Summer Training
Center where they were later joined by members of the
Canadian Forces Snowbirds. This brief visit provided cadets
from across Canada and the United Kingdom an opportunity
to speak with members about their careers in the CF.
“The air crews received a very positive response from all the
communities they visited throughout the tour,” said Major
Wes Cromwell, Air Component Commander,for Operation
NORTHERN REACH. “Visiting the remote regions of the North
L’opération Northern Reach a mis en évidence les capacités,
l’entraînement et les compétences particulières des hommes
et des femmes qui servent leur pays en tant que membres
de l’ARC. « Un exercice comme celui-ci nous permet de
nous entraîner dans un environnement contrôlé tout en
présentant nos aéronefs aux gens qui habitent dans des
collectivités isolées », a déclaré le major Steve Thompson,
coordonnateur d’événements spéciaux.
Pour terminer sa tournée à Whitehorse, l’équipe de
parachutistes, les Skyhawks, a offert un spectacle privé
aux cadets du Centre d’instruction d’été des cadets de
Whitehorse où l’ont rejointe plus tard les membres des
Snowbirds des Forces canadiennes. Cette brève visite a
permis aux cadets de toutes les régions du Canada et du
Royaume-Uni de parler avec des militaires et de s’informer
de leur carrière dans les FC.
« Les équipages ont reçu des commentaires favorables
de toutes les collectivités visitées durant la tournée »,
a dit le major Wes Cromwell, commandant de la composante
aérienne de l’opération Northern Reach. « Visiter des
régions lointaines du nord et interagir avec les gens
21
and interacting with people
in isolated communities
was a great way to connect
with Canadians.”
des collectivités isolées
ont été une bonne façon
de se rapprocher
des Canadiens. »
Northern themes dominated
the RCAF’s 2012 air
show season. For the CF
Snowbirds, this year’s theme
was “We Stand On Guard
For Thee” and for the CF-18
Demonstration Team, it was
“The True North, Strong and
Free”. Both themes, pulled
from our national anthem,
embody the imperative that
the CF remains dedicated to
and ready for the defence
of Canada, her people, and
her allies.
Les thèmes nordiques ont
dominé la saison 2012 des
spectacles aériens de l’ARC.
Le thème des Snowbirds a
été « We Stand On Guard
For Thee » et celui de
l’équipe de spectacle des
CF18, « The True North,
Strong and Free » (Le
véritable Nord, fort et
libre). Les deux thèmes,
extraits de notre hymne
national, souligne
l’impératif que les FC
demeurent déterminées et
prêtes è défendre le Canada,
sa population et ses alliés.
Photo by Jennifer Wright
Photo : Jennifer Wright
Search and Rescue Technician Master Corporal Nick Nissen reacts to spectators cheers
after landing his parachute in Inuvik during Operation Northern reach.
The RCAF has an important
Le Caporal-chef Nick Nissen, technicien en recherche et sauvetage, sourit en réponse aux
role in the North and
applaudissements des spectateurs après son atterrissage en parachute à Inuvik au cours
de l’Opération Northern Reach.
L’ARC a un important rôle
operates in the region on
à jouer dans le nord.
a daily basis conducting
Elle y travaille chaque jour en effectuant des patrouilles
aerial sovereignty, reconnaissance and surveillance patrols,
de reconnaissance, de surveillance et de protection de la
carrying out search and rescue operations, defending
souveraineté, en protégeant l’espace aérien du Canada et
the airspace of Canada and the United States through
des États-Unis par nos engagements envers NORAD, et en
our commitments to NORAD, and enabling the various
permettant le déroulement de diverses opérations par la
operations conducted throughout the year by Joint Task
Force opérationnelle interarmées (Nord).
Force North.
Photo by Jennifer Wright
Photo : Jennifer Wright
CT-114 Tutor jets of the iconic Snowbirds Demonstration Team are prepared for
take-off during Operation Northern Reach.
22
Les avions à réaction CT114 Tutor de la réputée équipe de spectacle aérien les
Snowbirds prêts à décoller au cours de l’Opération Northern Reach.
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
JTFN
The Honourable Edna Elias, Commissioner of Nunavut, greets Canadian Ranger
Johnny Kooneeliusie, while Chief Warrant Officer Gilles Laroche greets Canadian
Ranger Jaypatee Nookiquak, in Qikiqtarjuaq, Nunavut.
L’honorable Edna Elias, commissaire du Nunavut, salue le Ranger canadien
Johnny Kooneeliusie, pendant que l’Adjudant-chef Gilles Laroche salue le
Ranger canadien Jaypatee Nookiquak, à Qikiqtarjuaq (Nunavut).
Joint Task Force
(North) Team Visits
Nunavut Communities
La Force opérationnelle
interarmées (Nord) rend
visite aux collectivités
du Nunavut
By Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, Joint
Task Force (North)
The Canadian Rangers are perhaps the most well-known
connection to the Canadian Forces in many northern
communities. The next most visible face would have to be
that of Brigadier-General Guy Hamel, Commander of Joint
Task Force (North) (JTFN).
On a beautiful, clear and sunny September day, Brig.Gen. Hamel met with the Canadian Rangers upon arrival
in Qikiqtarjuaq on the north-east coast of Baffin Island.
Twice in the past two years Brig.-Gen. Hamel had attempted
to visit the remote community, but was prevented by
unsuitable weather. Accompanied by the Honourable
Par le Lieutenant de vaisseau Paul Pendergast, Officier d’affaires
publiques, Forces opérationnelle interarmées (Nord)
Les Rangers canadiens sont probablement les éléments des
Forces canadiennes les plus connus dans de nombreuses
collectivités du Nord. Mais le visage du Brigadier‑général
Guy Hamel, Commandant de la Force opérationnelle
interarmées (Nord) (FOIN) est très bien connu lui aussi.
Par une belle journée ensoleillée de septembre, le
Brigadier-général Hamel est arrivé à Qikiqtarjuaq, village
côtier du Nord‑Ouest de l’île de Baffin, pour y rencontrer
des Rangers canadiens. Par deux fois, au cours des deux
23
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
Canadian Rangers in Qikiqtarjuaq salute as they greet Brigadier-General Guy Hamel, Commander of Joint Task Force (North), on his arrival.
Les Rangers canadiens de Qikiqtarjuaq font le salut à l’arrivée du Brigadier-général Guy Hamel, qui commande la Force opérationnelle interarmées (Nord).
Edna Elias, Commissioner of Nunavut, Brig.-Gen. Hamel
greeted each Ranger individually, before meeting with the
local Mayor and Council.
With the goal of strengthening JTFN’s relationships with
federal, territorial, and municipal partners, Brig.-Gen.
Hamel visited eleven communities throughout the Hudson
Bay area of Nunavut from 17 to 21 September, 2012. The
communities included Baker Lake, Arviat, Rankin Inlet,
Whale Cove, Sanikiluaq, Iqaluit, Qikiqtarjuaq, Cape Dorset,
Coral Harbour, Repulse Bay and Chesterfield Inlet.
Brig.-Gen. Hamel met with units and members under his
command including Canadian Ranger and Junior Canadian
Ranger patrols and Northern Cadets. It was also an
opportunity to participate in local activities and meet with
community leaders and elders, as well as Nunavut’s Premier
and Commissioner.
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
“I am extremely proud to have Canadian Rangers serving
in my Command,” said Brig.-Gen. Hamel. He also
années précédentes, il avait tenté de se rendre dans
cette collectivité éloignée, mais le mauvais temps l’en
avait empêché. Accompagné de l’honorable Edna Elias,
Commissaire du Nunavut, le Brigadier-général a salué
chacun des Rangers avant de retrouver le maire et son
conseil pour une réunion.
Dans le but de resserrer les relations entre la FOIN et ses
partenaires des administrations fédérales, territoriales
et municipales, le Brigadier-général Hamel a visité onze
collectivités de la région de la baie d’Hudson (Nunavut)
entre le 17 et le 21 septembre 2012, soit Baker Lake,
Arviat, Rankin Inlet, Whale Cove, Sanikiluaq, Iqaluit,
Qikiqtarjuaq, Cape Dorset, Coral Harbour, Repulse Bay
et Chesterfield Inlet.
Le Brigadier-général Hamel a rencontré des unités et des
membres placés sous son commandement, y compris des
patrouilles des Rangers canadiens et des Rangers juniors
canadiens et des cadets du Nord. Il en a profité pour prendre
part à des activités locales et rencontrer les chefs de file et
les aînés de la collectivité, de même que le premier ministre
du Nunavut et sa commissaire.
« Je suis on ne peut plus fier d’avoir sous mon
commandement des Rangers canadiens », a déclaré le
Brigadier-général Hamel, ajoutant que les Rangers sont des
modèles précieux pour les militaires canadiens en mission
dans le Nord, puisqu’ils nous relient aux collectivités. Chief Warrant Officer Gilles Laroche, JTFN CWO, presents a JTFN hat to Master Corporal
Senna Oolooyuk in Rankin Inlet, Nunavut.
L’Adjudant-chef Gilles Laroche, de la FOIN, offre une coiffure de la FOIN au Caporalchef Senna Oolooyuk, à Rankin Inlet (Nunavut).
24
JTFN
A group of Junior Canadian Rangers pose for a photo
in Sanikiluaq, Nunavut.
Groupe de Rangers juniors canadiens, à Sanikiluaq
(Nunavut).
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast,
Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast,
Officier d’affaires publiques, FOIN.
Also accompanying the JTFN team was Lieutenant-Colonel
Robert Kamphuis, Commanding Officer of Regional Cadet
Support Unit (Northwest), based in Winnipeg, responsible
for the administration of all Canadian Cadet Organizations
North of 60.
Le Lieutenant-colonel Robert Kamphuis, Bommandant de
l’Unité régionale de soutien aux cadets (Nord-Ouest) de
Winnipeg, accompagnait l’équipe de la FOIN. Cette unité
administre toutes les organisations de cadets du Canada qui
œuvrent au nord du 60e parallèle.
« L’austère beauté de la région, la cordialité de ses habitants
et les cadets à qui nous avons rendu visite m’ont laissé
une impression durable, a déclaré le Lieutenant-colonel
Kamphuis. Les cadets du Nunavut offrent d’excellents
exemples de jeunes chefs actifs et responsables. Et leur
contribution quotidienne à diverses activités de nature
environnementale, civique ou communautaire est des plus
précieuses », a-t-il ajouté.
Dans chaque collectivité, une équipe de la FOIN s’est
rendue à l’école locale pour discuter avec les élèves des
rôles et des responsabilités de la Force opérationnelle
interarmées (Nord).
Brigadier-General Guy Hamel, Commander of Joint Task Force (North), inspects 3055
Royal Canadian Army Cadet Corps, Repulse Bay.
Le Brigadier-général Guy Hamel, Commandant de la Force opérationnelle interarmées
Nord, inspecte le Corps 3055 des cadets royaux de l’Armée canadienne à Repulse Bay.
« En compagnie de l’Adjudant-chef Gilles Laroche, je fais
quatre tournées par année, a dit le Brigadier-général. Ces
rencontres en personne avec les chefs des collectivités
nordiques sont essentielles, car elles nous permettent
d’établir des relations qui favorisent la réussite des
opérations de la FOIN. »
“I was very impressed by the rugged beauty of the region,
the friendliness of the people and the Cadets that we
visited,” stated LCol Kamphuis. “The Cadets in Nunavut are
excellent examples of active, responsible youth leaders, who
are making valuable contributions on a daily basis in terms
of environmental, citizenship and community activities,”
added LCol Kamphuis.
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
Photo credit: Lieutenant (Navy) Paul Pendergast, Public Affairs Officer, JTFN.
Photo: Lieutenant de vaisseau :Paul Pendergast, Officier d’affaires publiques, FOIN.
mentioned that “they provide valuable mentorship
to Canadian Forces members serving in the North,
connecting us to the communities.”
In each community a team of JTFN members visited the
local school and spoke to the students about the roles and
responsibilities of JTFN.
“Together with Chief Warrant Officer Gilles Laroche, I
conduct four trips per year,” said Brig.-Gen. Hamel, and
“these face-to-face meetings with leaders of northern
communities are critical to building the relationships that
will facilitate the success of JTFN operations.”
Brigadier-General Guy Hamel, Commander of Joint Task Force (North), greets Junior
Canadian Rangers in Chesterfield Inlet.
Le Brigadier-général Guy Hamel, qui commande la Force opérationnelle interarmées
Nord, salue les Rangers juniors canadiens à Chesterfield Inlet.
25
Canadian Rangers,
RCMP and Department
of Fisheries and Oceans
Work Together in the
Western Arctic
By Captain Steve Watton, Unit Information Officer,
1st Canadian Ranger Patrol Group
Canadian Rangers from 1st Canadian Ranger Patrol Group (1
CRPG) in co-ordination with Joint Task Force (North) (JTFN)
conducted Operation NUNAKPUT 2012 in the Western Arctic,
one of several sovereignty operations executed annually by
the Canadian Forces throughout the North.
Operation NUNAKPUT 2012 took place from early July to mid
August in support of RCMP Operation GATEWAY 2012, and
the Department of Fisheries and Oceans Canada maritime
enforcement activities.
Par le Capitaine Steve Watton, Officier d’information d’unité,
1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
Les Rangers canadiens du 1er Groupe de patrouilles des
Rangers canadiens (1 GPRC) ont réalisé l’Opération
Nunakput 2012, dans l’Arctique de l’Ouest, de concert avec
la Force opérationnelle interarmées (Nord) (FOIN). Il s’agit
d’une des multiples opérations de souveraineté exécutée
chaque année dans le Nord par les Forces canadiennes.
L’Opération Nunakput 2012 a commencé au début de
juillet et s’est terminée à la mi-août. Elle a été menée
parallèlement à l’Opération Gateway 2012 de la GRC et
aux activités d’application de la loi de Pêches et Océans.
Étant donné l’expansion des activités commerciales et
de l’exploration des ressources dans le Nord, les Forces
canadiennes auront toujours un rôle clé à jouer pour
assurer une présence visible. Elles doivent aussi collaborer
étroitement avec les autres ministères et organismes
Photo credit: Captain Jeremy MacDonald, Adjutant, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Jeremy MacDonald, Adjudant, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
With resource exploration and commercial activities
expanding in the North, the Canadian Forces will continue
to play a key role in demonstrating a visible presence while
working closely with other government departments and
agencies in order to build on our collective capacity to
respond to emergencies in the North.
Collaboration des
Rangers canadiens,
de la GRC et du
ministère des Pêches
et Océans Canada dans
l’Arctique de l’Ouest
The RCMP’s vessel, MACKENZIE, patrols the Mackenze River near Norman Wells, NWT,
on July 18, during Operation GATEWAY; a joint operation with the Coast Guard and
the Canadian Rangers.
26
Le Mackenzie, navire de la GRC, en patrouille sur le fleuve Mackenzie près de Norman
Wells (T. N. O.), le 18 juillet, dans le cadre de l’Opération Gateway réalisée de concert
avec la Garde côtière et les Rangers canadiens.
gouvernementaux pour mettre à contribution notre capacité
collective d’intervention en cas d’urgence dans le Nord.
L’un des principaux objectifs de la FOIN est de continuer
à montrer, au moyen d’activités de surveillance et
de présence, que le Canada exerce sa souveraineté
dans l’Arctique.
Members of the Tulita Canadian Ranger Patrol assist the RCMP patrol the Mackenzie
River around the Tulita, NWT area, on July 19, during Operation GATEWAY.
Les membres de la patrouille des Rangers canadiens de Tulita soutiennent la GRC,
qui patrouillent sur le fleuve Mackenzie dans la région de Tulita (T. N. O.),
le 19 juillet, dans le cadre de l’Opération Gateway.
Photo credit: Captain Jeremy MacDonald, Adjutant, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Jeremy MacDonald, Adjudant, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
One of JTFN’s primary goals is to contribute to demonstrating
Canada’s sovereignty in the Arctic through surveillance and
presence operations.
A component of this mandate is Operation NUNAKPUT, an
annual domestic operation where JTFN provides surveillance
support to Operation GATEWAY conducted by the RCMP.
The RCMP carried out a marine security patrol along the
Mackenzie River. Canadian Rangers from Fort Providence,
Fort Simpson and Tulita linked up with the RCMP and
provided them with situational reports concerning river
conditions and activities in their area of responsibility.
Un des éléments de ce mandat est l’Opération Nunakput,
organisée chaque année sur notre territoire et dans le
cadre de laquelle la FOIN offre un soutien en matière de
surveillance à l’Opération Gateway menée par la GRC.
Les membres de la GRC ont effectué une patrouille de
sécurité maritime sur le fleuve Mackenzie. Les Rangers
canadiens de Fort Providence, de Fort Simpson et de Tulita
se sont mis en communication avec eux et leur ont fourni des
rapports de situation sur les conditions du fleuve et sur les
activités touchant leur sphère de responsabilité.
Les Rangers ont également effectué des patrouilles de
reconnaissance d’itinéraire dans les régions du Grand lac des
Esclaves, du fleuve Mackenzie, du Grand lac de l’Ours et de la
mer de Beaufort. Ils devaient pour ces patrouilles collaborer
étroitement avec les bureaux régionaux de Pêches et Océans
Canada pour appuyer leurs activités d’application de la loi
dans les zones maritimes.
The Rangers also performed route reconnaissance patrols
in the Great Slave Lake, Mackenzie River, Great Bear Lake
and Beaufort Sea areas. These patrols included extensive
cooperation with the local Department of Fisheries and Oceans
Canada in support of their maritime enforcement activities.
L’Opération Nunakput 2012 a mobilisé 15 patrouilles des
Rangers canadiens des Territoires du Nord‑Ouest. Elles se
sont assurées avant tout d’appuyer les patrouilles maritimes
conjointes consacrées aux activités de surveillance et de
reconnaissance en cherchant en même temps à resserrer les
liens avec les autres ministères.
Members from 15 separate Canadian Ranger patrols in the
Northwest Territories participated in Operation NUNAKPUT
2012. Patrols placed an emphasis on supporting joint
marine patrolling in order to conduct surveillance and
reconnaissance activities while strengthening relationships
with other government departments.
« L’Opération Nunakput 2012 est une excellente occasion
d’optimiser notre capacité de soutien des partenaires
fédéraux grâce à une approche pangouvernementale
synchronisée qui vise à assurer la sûreté et la sécurité
des habitants du Nord », a expliqué le Brigadier-général
Guy Hamel, Commandant de la FOIN.
“Operation NANAKPUT 2012 is an excellent opportunity to
refine our ability to support our federal partners through
a synchronized Whole of Government approach, in order
to ensure the safety and security of Northerners,” said
Brigadier-General Guy Hamel, Commander JTFN.
Members of the Tulita Canadian Ranger Patrol link up with the RCMP’s vessel,
MACKENZIE, while patrolling the Mackenzie River, NWT, on July 19.
Les membres de la patrouille des Rangers canadiens de Tulita prennent contact avec le
Mackenzie, navire de la GRC, en patrouille sur le fleuve Mackenzie (T. N. O.), le 19 juillet.
Photo credit: Captain Jeremy MacDonald, Adjutant, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Jeremy MacDonald, Adjudant, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
27
JUNIOR CANADIAN RANGERS TEAM UP WITH RCMP
TO OFFER YOUTH ACADEMY
LES RANGERS JUNIORS CANADIENS FONT ÉQUIPE
AVEC LA GRC POUR METTRE SUR PIED L’ÉCOLE
DE GENDARMERIE POUR LA JEUNESSE
By Captain Steve Watton, Unit Information Officer, 1st Canadian
Ranger Patrol Group
Par le Capitaine Steve Watton, Officier d’information de l’unité,
1er Grouper de patrouilles des Rangers canadiens
Junior Canadian Rangers (JCR) and “G” Division RCMP
combined forces to offer a Youth Academy at the RCMP
Training Room and Camp Connections on the Ingram Trail,
Northwest Territories, from Saturday, May 12 to Thursday,
May 17, 2012.
Les Rangers juniors canadiens (RJC) et la Division G de
la GRC ont uni leurs forces pour mettre sur pied l’École
de gendarmerie pour la jeunesse. Les activités se sont
déroulées du samedi 12 mai au jeudi 17 mai 2012 dans
la salle de formation de la GRC de même qu’au camp
Connections, situés sur l’Ingram Trail (T.‑N.‑O.).
The joint Youth Academy was the first of its kind to be
offered in the Northwest Territories which saw 15 JCR
engage in the Programme’s Enhanced Training Session –
Advanced over a 6 day period in Yellowknife.
Pour assurer la réussite de cette initiative axée sur
les jeunes, la GRC a conclu un partenariat avec les
Photo credit: Captain Steve Watton, Unit Information Officer, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Steve Watton, Officer d’information de l’unité, 1er Groupe de patrouilles des
Rangers canadiens
In order for the youth initiative to be a success the RCMP
partnered with the Canadian Forces and Government of the
Northwest Territory, Department of Education to design the
curriculum and instruction in order to allow each participant
Organisée conjointement, l’École de gendarmerie pour
la jeunesse a été la première du genre à se tenir dans
les Territoires du Nord‑Ouest. Elle a attiré 15 RJC, qui
ont participé à Yellowknife à la session d’instruction
supplémentaire avancée du programme qui a duré six jours.
Keith Ketaoyok, a Junior Canadian Ranger from Ulukhatok, NWT, assisted by RCMP Officer Amanda McGillivray conducts a traffic check stop for driver’s license, insurance and
registration on May 14, 2012.
Keith Ketaoyok, un Ranger junior canadien d’Ulukhatok (T.N.-O.), aidé de l’agente Amanda McGillivray de la GRC, effectue un contrôle routier pour vérifier le permis de conduire
ainsi que les preuves d’assurance et l’immatriculation de véhicules, le 14 mai 2012.
28
to receive one academic
credit towards their high
school diploma.
The focus and drive of
the program offered an
opportunity for youth to
participate in a unique life
experience. Facilitators
providing instruction
throughout the Youth
Academy were from “G”
Division RCMP, 1st Canadian
Ranger Patrol Group Junior
Ranger Instructors along
with Yellowknife Search
and Rescue.
Photo credit: Captain Steve Watton, Unit Information Officer, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Steve Watton, Officer d’information de l’unité, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
JTFN
Forces canadiennes et le
ministère de l’Éducation des
Territoires du Nord‑Ouest
dans le but d’établir le
programme et la formation
de manière que chaque
participant puisse obtenir
un crédit comptant pour
l’obtention de son diplôme
d’études secondaires.
L’orientation et l’objectif du
programme ont ainsi donné
aux jeunes l’occasion de vivre
une expérience unique. Les
instructeurs de l’École de
gendarmerie pour la jeunesse
Junior Canadian Ranger Dwight McLeod, Fort Providence, NWT, dons RCMP protective
provenaient
des membres de
equipment used in emergency situations on May 14, 2012.
“It’s important that
la
Division G
de la GRC, des
Le Ranger junior canadien Dwight McLeod, de Fort Providence (T.N.-O.), porte
teenagers have strong roleRangers
juniors
du 1er Groupe
l’équipement de protection qu’utilisent les membres de la GRC dans les situations
models and mentors.” said
d’urgence (14 mai 2012).
de patrouilles des Rangers
Captain Sharon Low, Officer
canadiens et des membres
Commanding JCR, “This training program allows the
de l’équipe de recherche et de sauvetage de Yellowknife.
youth to get to know the people behind the uniforms and
« Il est important pour les adolescents d’avoir des modèles
develop healthy relationships with adults and leaders of
et des mentors solides », a déclaré le capitaine Sharon Low,
their community.”
commandant des RJC. « Grâce à ce programme de formation,
Training consisted of activities that RCMP cadets would
les jeunes apprennent à connaître les gens qui portent
undertake at Depot and Search and Rescue (SAR) exercises.
l’uniforme et à établir de saines relations avec les adultes
The JCR participated in peace officer skills, SAR skills,
et les dirigeants de leur collectivité. »
physical fitness, life skills and the PARE test (RCMP physical
La formation comprenait diverses activités que réalisent
ability recruitment evaluation).
les cadets de la GRC à la Division dépôt et des exercices de
“There are new techniques you learn each and every day,”
recherche et sauvetage. Les RJC ont appris ce qu’était le rôle
said Mariah Lucas, 16, a Junior Ranger from Sachs Harbour,
d’agent de la paix et d’agent de recherche et de sauvetage,
Northwest Territories, “There was always a new challenge.”
ont fait de l’activité physique, ont parfait leurs aptitudes à
la vie quotidienne et ont subi le Test d’aptitudes physiques
“I learned search and rescue, how to do it properly and a lot
essentiel (TAPE), un outil de recrutement de la GRC.
more efficient,” said JCR Garret Yakeleya, 17, from Tulita,
Northwest Territories, “This whole experience, this whole
trip, was awesome just awesome.”
This event also coincided with National Police Week which
was held from May 13 to 19 and supported the theme for this
year in “Keeping Canadians Safe”.
“This was an excellent opportunity for local RCMP to
promote safety and work in partnership with the Canadian
Rangers and Department of Education to present what we
do to the public.” Said Corporal Tammy McKenzie with “G”
Division Proactive Recruiting, “At the same time, it’s
« On apprenait tous les jours de nouvelles techniques »,
a indiqué Mariah Lucas, ranger junior âgée de 16 ans, qui
vient de Sachs Harbour (T.‑N.‑O.). « On avait toujours un
nouveau défi à relever. »
« J’ai appris à exécuter des opérations de recherche et
de sauvetage de la bonne manière et à le faire de façon
beaucoup plus efficiente », a dit le RJC Garret Yakeleya, âgé
de 17 ans, de Tulita (T.‑N.‑W.). « Toute cette expérience,
tout le voyage, c’était absolument fantastique. »
29
Photo credit: Captain Steve Watton, Unit Information Officer, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Steve Watton, Officer d’information de l’unité, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
Junior Canadian Rangers, Canadian Rangers, RCMP and 1CRPG staff along with Honourary Ranger (front centre) Commissioner George Turraco gather for a group photo
following the closing ceremony for the “G” Division RCMP and JCR Youth Academy on May 17, 2012.
Des Rangers juniors canadiens, des Rangers canadiens et du personnel de la GRC et du 1 GPRC en compagnie du commissaire George Turraco, Ranger honoraire (première rangée, au
centre) sont réunis pour une photo de groupe au terme de la cérémonie de clôture de l’École de gendarmerie pour la jeunesse de la Division G de la GRC et des RJC, le 17 mai 2012.
a great chance for these youth to find out more about police
programs and services available to them.”
« C’était pour le détachement local de la GRC une excellente
occasion de promouvoir la sécurité et de collaborer avec
les Rangers canadiens et avec le ministère de l’Éducation
pour montrer au public ce que nous faisons », a expliqué le
caporal Tammy McKenzie, du service de recrutement proactif
de la Division G. « En même
temps, on offre à ces jeunes
une chance extraordinaire
de se renseigner davantage
sur les programmes et les
services de la police qui
s’offrent à eux. »
Photo credit: Captain Steve Watton, Unit Information Officer, 1st Canadian Ranger Patrol Group
Photo: Capitaine Steve Watton, Officer d’information de l’unité, 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens
The vision of the JCR programme is to strengthen remote
and isolated Canadian communities through an altruistic,
responsible and practical youth programme that embraces
culture and tradition, promotes healthy living, positive
self-image, and reflects the proud military legacy of the
Canadian Rangers.
Cet événement coïncidait en outre avec la Semaine nationale
de la police, qui s’est déroulée du 13 au 19 mai, sur le thème
« Assurer la sécurité des Canadiens ».
Junior Rangers (left) Arlyn Charlie from Fort McPherson and Mariah Lucas from Sachs Harbour receive their recognition certificates
from Chief Superintendent Wade Blake and Captain Benoit Garneau during the closing ceremony on May 17.
Les Rangers juniors canadiens Arlyn Charlie de Fort McPherson (à gauche) et Mariah Lucas de Sachs Harbour reçoivent leur certificat
de reconnaissance des mains du surintendant de police en chef Wade Blake et du Capitaine Benoit Garneau durant la cérémonie
de clôture, le 17 mai.
30
La vision du programme
des RJC consiste à renforcer
les collectivités canadiennes
éloignées et isolées au
moyen d’un programme
d’entraide responsable et
pratique axé sur les jeunes,
qui tient compte de la culture
et des traditions, fait la
promotion d’un mode de
vie sain et d’une image
de soi positive et reflète le
fier héritage militaire des
Rangers canadiens.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising