La tuberculose La résistance aux antituberculeux au Canada

La tuberculose La résistance aux antituberculeux au Canada
Agence de la santé
publique du Canada
Public Health
Agency of Canada
La tuberculose
La résistance aux
antituberculeux
au Canada
2007
Résultats des épreuves de sensibilité
déclarés au Système canadien
de surveillance des laboratoires
de tuberculose
„ MISSION :
Promouvoir et protéger la santé des Canadiennes et des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats,
à l'innovation et aux interventions en matière de santé publique.
„ COMMENT COMMUNIQUER AVEC NOUS
Pour obtenir plus d'information concernant ce rapport ou d'autres rapports connexes ou recevoir d'autres
exemplaires, veuillez communiquer avec nous à :
Lutte antituberculeuse
Division des infections acquises dans la collectivité
Centre de la lutte contre les maladies transmissibles et les infections
Direction générale des maladies infectieuses et des mesures d'urgence
Agence de la santé publique du Canada
100 promenade Eglantine, Immeuble Santé Canada
I.A. 0603B, Pré Tunney
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Adresse postale interne : 0603B
Téléphone : 613-941-0238
Télécopieur :613-946-3902
Courriel : TB_1@ phac-aspc.gc.ca
Ce rapport est également accessible à l'adresse Internet suivante :
http://www.phac-aspc.gc.ca/tbpc-latb/surv_f.html
Le texte, les figures et les tableaux qui suivent ont été préparés par :
Edward Ellis, MD, MPH, FRCPC
Chef
Lutte antituberculeuse
Melissa Phypers, MSc, MPA
Épidémiologiste principale
Lutte antituberculeuse
Derek Scholten, MSc
Épidémiologiste
Lutte antituberculeuse
Victor Gallant, MA
Gestionnaire de la base de données sur la tuberculose
Lutte antituberculeuse
© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2008
Cat. HP37-4/2007
ISBN 978-0-662-05528-0
Cat. HP37-4/2007F-PDF
ISBN 978-0-662-08336-8
Cette publication est également accessible sur demande sous d'autres formes.
„ Remerciements
La Section de la lutte antituberculeuse aimerait remercier les membres du Réseau technique canadien des
laboratoires de tuberculose ainsi que leurs équipes de leur contribution et de leur participation au Système
canadien de surveillance des laboratoires de tuberculose (SCSLT).
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
„
La tuberculose
La résistance aux
antituberculeux au
Canada
2007
Résultats des épreuves de sensibilité
déclarés au Système canadien
de surveillance des laboratoires
de tuberculose
TABLE DES MATIÈRES
„INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
„MÉTHODOLOGIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
„RÉSULTATS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
„ANALYSE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
„LIMITES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
„CONCLUSIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
„RÉFÉRENCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
„FIGURES
Figure 1.
Résistance aux antituberculeux déclarée au Canada par province/territoire – 2007 . . . . . 9
Figure 2.
Isolats de Mycobacterium tuberculosis déclarés au Canada par province/territoire – 2007 . . 9
Figure 3.
Profil général de résistance aux antituberculeux déclarée au Canada – 2007 . . . . . . . 10
Figure 4.
Résistance aux antituberculeux déclarée au Canada par type de médicaments – 2007 . . 10
Figure 5.
Proportion des isolats testés qui présentent une résistance quelconque,
selon le type de médicaments, au Canada – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Figure 6.
Profil général de résistance aux antituberculeux déclarée au Canada –
Taux de résistance : 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
„TABLEAUX
Tableau 1. Profil général de résistance aux antituberculeux déclarée au Canada – 1998-2007 . . . . 13
Tableau 2. Isolats de Mycobacterium tuberculosis déclarés par province/territoire « déclarant »
et « d’origine », Canada – 2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Tableau 3. Isolats multirésistants déclarés par province/territoire, Canada – 2007 . . . . . . . . . . . 15
Tableau 4. Résistance aux antituberculeux déclarée selon le sexe et le groupe d’âge,
Canada – 2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
iii
Tableau 5. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Alberta – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Tableau 6. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Colombie-Britannique – 1998-2007. . . . . . . . . . . . . . 18
Tableau 7. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Manitoba – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Tableau 8. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Nouveau-Brunswick – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . 20
Tableau 9. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Terre-Neuve-et-Labrador – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . 20
Tableau 10. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Territoires du Nord-Ouest – 1998-2007 . . . . . . . . . . . 21
Tableau 11. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Nouvelle-Écosse – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Tableau 12. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Nunavut – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Tableau 13. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Ontario – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Tableau 14. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Île-du-Prince-Édouard – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . 24
Tableau 15. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Québec – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
Tableau 16. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Saskatchewan – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Tableau 17. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de
Mycobacterium tuberculosis, Yukon – 1998-2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
„ANNEXES
Annexe 1 – Laboratoires participant au Système canadien de surveillance des laboratoires de
tuberculose (SCSLT) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Annexe 2 – Rapport sur la sensibilité des souches du complexe Mycobacterium tuberculosis aux
antimicrobiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
iv
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
„ INTRODUCTION
Les souches de bacilles tuberculeux pharmacorésistants menacent grandement de
saper les efforts de lutte contre la tuberculose (TB). Bien que la TB pharmacorésistante
n’ait pas encore été reconnue comme un important problème de santé au Canada, elle
constitue un risque bien réel du fait que les voyages internationaux sont plus faciles et
plus fréquents. Pour contrer cette menace, la Section de la lutte antituberculeuse
(LATB), en collaboration avec le Réseau technique canadien des laboratoires de
tuberculose (RTCLT) (voir annexe 1) et les laboratoires participants (qui représentent
toutes les provinces et tous les territoires), a créé le Système canadien de surveillance
des laboratoires de tuberculose (SCSLT) pour surveiller les profils de résistance aux
antituberculeux au Canada.
Chaque année, les laboratoires transmettent à la LATB les résultats des épreuves de
sensibilité aux antituberculeux subies par tous les patients positifs à la culture ou
porteurs de bacilles isolés dans un autre laboratoire, au cours de l’année civile précédente. La LATB produit par la suite le présent rapport annuel.
„ MÉTHODOLOGIE
La LATB tient à jour le SCSLT, qui contient les résultats des épreuves de sensibilité aux
médicaments de Mycobacterium tuberculosis (MTB) et d’autres espèces de bacilles
tuberculeux (M. africanum, M. canetti, M. caprae, M. microti, M. pinnipedii ou M. bovis). Il
recueille également des données sur les isolats du complexe MTB (CMTB), les laboratoires identifiant les isolats soit au niveau du complexe MTB ou au niveau de l’espèce.
Les données sur les isolats de la souche BCG de Mycobacterium bovis sont incluses
dans le SCSLT, mais sont exclues du présent rapport. M. bovis (BCG) est intrinsèquement résistant à la pyrazinamide (PZA), et l’identité de la majorité des isolats peut être
déduite à partir des antécédents récents de vaccination.
La collecte des données est effectuée au moyen d’un formulaire de déclaration standard
rempli manuellement (annexe 2) ou transmis électroniquement. Au nombre des renseignements recueillis figurent le sexe, l’année de naissance, la province ou le territoire d’origine
de l’échantillon, la province ou le territoire où les tests ont été effectués et les résultats
des épreuves de sensibilité. Certaines provinces effectuent des épreuves de sensibilité
pour le compte d’autres provinces/territoires. La Colombie-Britannique teste les isolats
de la Colombie-Britannique et du Yukon; l’Alberta teste ceux de l’Alberta, des Territoires
du Nord-Ouest et du Nunavut, alors que la Nouvelle-Écosse teste les isolats de la
Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard. Toutes les autres provinces ne communiquent que les résultats des épreuves de sensibilité réalisées sur leurs propres isolats.
On s’efforce par tous les moyens d’éliminer les résultats d’échantillons en double, c’està-dire les résultats provenant de deux échantillons prélevés chez la même personne.
Lorsqu’on découvre un dossier en double, seuls les résultats les plus récents des
épreuves de sensibilité pour un patient donné sont inclus aux fins de l’analyse.
Le rapport présente les résultats des tests systématiques de détection de la résistance
aux antituberculeux majeurs, habituellement l’isoniazide (INH), la rifampicine (RMP), la
pyrazinamide (PZA) et l’éthambutol (EMB). Bien que la streptomycine (SM) ait été
reclassée en 2005 parmi les antituberculeux mineurs au Canada, les résultats pour la
streptomycine continueront d’être communiqués de la même manière par les provinces
et les territoires qui effectuent des contrôles systématiques de la résistance à la SM. Les
isolats ne font pas tous non plus l’objet d’un test de détection de la résistance à tous les
médicaments. Par exemple, certaines provinces n’évaluent pas systématiquement la
résistance à la PZA. La proportion d’isolats qui présentent une résistance à un médicaLa résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
1
ment donné correspond donc au nombre d’isolats résistants au médicament par rapport
au nombre total d’isolats dont la sensibilité à ce médicament particulier a été évaluée.
Différents profils de résistance sont décrits dans le présent rapport : a) la monorésistance, c’est-à-dire la résistance à un des antituberculeux majeurs (INH, RMP, EMB ou
PZA); b) la polyrésistance, définie comme la résistance à deux antituberculeux majeurs
ou plus en excluant l’association isoniazide-rifampicine; c) la tuberculose multirésistante
(TB-MR), soit la résistance à au moins l’isoniazide et la rifampicine; et enfin d) la TB ultrarésistante (TB-UR), définie comme la résistance à au moins la rifampicine et l’isoniazide
associée à une résistance à une fluoroquinolone et à au moins un des trois antituberculeux mineurs injectables (amikacine, capréomycine et kanamycine).
Dans le passé, les résultats concernant les antituberculeux mineurs étaient transmis à la
LATB seulement par certaines provinces ou certains territoires. À partir de 2007, une
déclaration plus complète des résultats des épreuves de sensibilité aux antituberculeux
mineurs a été effectuée, mais seulement dans le cas des isolats identifiés comme étant
des souches de TB-MR. Les tests réalisés pour les antituberculeux mineurs varient
d’une province et d’un territoire à l’autre, mais portent habituellement sur l’amikacine ou
la kanamycine, la capréomycine, la clofazimine, l’éthionamide, l’ofloxacine, l’acide paraaminosalicylique et la rifabutine.
Avant 2007, les résultats pour tous les échantillons reçus dans les laboratoires entre le
1er janvier et le 31 décembre étaient inclus dans le rapport annuel. Cette pratique
entraînait cependant des retards dans la communication des résultats des échantillons
reçus au laboratoire à la fin de décembre mais cultivés uniquement en janvier ou au début
de février. À compter de 2007, les données pour toute culture positive ou tout isolat reçu
par un laboratoire en date du 31 décembre seront soumises et comptabilisées pour cette
année civile; autrement, le résultat sera consigné pour l’année suivante. Par exemple, si
un échantillon est reçu le 20 décembre 2007 et si la culture se révèle positive uniquement
en janvier 2008, l’isolat sera considéré comme un échantillon de 2008. La majorité des
résultats seront donc disponibles le 31 janvier de l’année suivante. Au départ, on
observera peut-être une diminution un peu plus importante que prévue dans le nombre
d’isolats signalés entre 2006 et 2007. Cette différence devrait disparaître en 2008.
Les laboratoires évaluent systématiquement la sensibilité de MTB ou du MTBC aux
antituberculeux majeurs au moyen soit de la méthode radiométrique des proportions
BactecMD 460 soit de la méthode fluorométrique non radiométrique MGITMD 960. Le
Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario et la Saskatchewan ont recours à la méthode MGITMD 960. Tous les autres territoires ou provinces se servent de la méthode BactecMD 460. Quatre laboratoires ont testé des
antituberculeux mineurs : l’Alberta, l’Ontario, le Québec et le Centre national de référence en mycobactériologie (CNRM) au Manitoba. On trouvera au tableau A la liste des
antituberculeux majeurs et mineurs et les concentrations critiques en mg/L utilisées par
les laboratoires participants.
Tous les membres du RTCLT participent au programme de vérification de la compétence
du CNRM (Laboratoire national de microbiologie). Un certain nombre de laboratoires
participent par ailleurs à d’autres programmes connus de vérification externe de la
compétence, par exemple : College of American Pathologists, Quality Management
Program – Laboratory Services, United States Centers for Disease Control and Prevention Drug Susceptibility Testing ou New York State Department of Health. Toutes les
méthodes utilisées pour les tests, notamment pour la sélection des médicaments et les
concentrations sont exécutées conformément aux normes recommandées de laboratoire qui sont décrites en détail dans le document du Clinical and Laboratory Standards
Institute1.
2
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
Le présent rapport s’appuie sur les données les plus à jour dont on disposait en date de
mars 2008. Ce relevé historique est revu chaque année et des ajustements sont
apportés aux tableaux pour tenir compte des nouvelles données disponibles.
Tableau A : Concentrations critiques pour les épreuves de sensibilité aux
antituberculeux
Antituberculeux majeurs
Concentrations critiques*
(mg/L)
Antituberculeux
BACTECMD 460
MGITMD 960**
Isoniazide (INH)
0,1
0,1
Rifampicine (RMP)
2,0
1,0
Éthambutol (EMB)
2,5
5,0
100,0
100,0
Pyrazinamide (PZA)
Commentaires
Lorsqu’on détecte une résistance à l’INH à la
concentration de 0,1 mg/L, les tests sont répétés avec
0,4 mg/L d’INH pour déterminer le niveau de résistance;
malgré tout, l’isolat sera identifié comme résistant avec
la valeur seuil de 0,1 mg/L.
Des épreuves ne sont pas systématiquement
effectuées pour les isolats de la Colombie-Britannique
et de la Saskatchewan.
Antituberculeux mineurs
Antituberculeux
Streptomycine (SM)
Concentrations critiques*
(mg/L)
2,0
1,0
Commentaires
Des épreuves systématiques sont effectuées pour les
isolats de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la
Saskatchewan. En 2007, environ 60 % des isolats du
Manitoba ont également été testés. On utilise également
une forte concentration de SM, soit 6,0 mg/L, dans
BACTECMD 460.
Concentrations testées***
(mg/L)
Amikacine (AM)
1,0
Capréomycine (CM)
1,25
Éthionamide (ETA)
1,25
Kanamycine (KM)
5,0
Acide paraaminosalicylique (PAS)
2,0
Ofloxacine (OFL)
2,0
Rifabutine (RBT)
0,5
* Concentrations critiques : la concentration la plus faible du médicament qui inhibera 95 % des souches sauvages de MTB qui
n’ont jamais été exposées à des médicaments sans que soient inhibées les souches de MTB qui ont été isolées chez les
patients ne répondant pas au traitement et qui sont considérées comme résistantes.
** Les concentrations pour la méthode MGITMD 960 n’ont pas encore été approuvées par le Clinical and Laboratory Standards
Institute (CLSI).
*** La plupart des antituberculeux mineurs n’étaient pas utilisés au moment de l’élaboration de la méthode des proportions et de la
définition des concentrations critiques. Dans le présent rapport, nous faisons donc état des « concentrations testées » et
recommandons la prudence dans l’interprétation des résultats. Les concentrations s’appliquent à la méthode BactecMD 460.
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
3
„ RÉSULTATS
Sur les 1 271 rapports reçus en 2007, cinq concernaient Mycobacterium bovis (BCG) et
ont été exclus de l’analyse. Entre 1998 et 2006, le nombre d’isolats soumis a décliné
chaque année de 0,6 %. Entre 2006 et 2007, le nombre d’isolats signalés a diminué de
9 %. C’est dû en partie au changement dans la méthodologie, car seuls les rapports de
résultats connus en date du 31 décembre de l’année écoulée sont communiqués et non
les résultats de tous les échantillons reçus au laboratoire au cours de l’année.
Aucun rapport n’a été transmis par l’Île-du-Prince-Édouard. Le Nouveau-Brunswick,
Terre-Neuve-et-Labrador, les Territoires du Nord-Ouest, la Nouvelle-Écosse, le Nunavut
et le Yukon ont indiqué que tous les isolats examinés étaient sensibles à tous les
antituberculeux majeurs. Une certaine résistance a été signalée par les autres provinces.
Sur les 1 266 isolats inclus dans l’analyse, 139 (11,0 %) étaient résistants à au moins un
des antituberculeux testés : INH, RMP, EMB, PZA ou SM. Parmi les isolats testés, 8,7 %
présentaient une résistance à l’INH. Onze isolats (0,9 %) étaient des souches de TB-MR
et provenaient de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et du Québec.
Les données démographiques sur chacun des patients ayant fourni ces isolats sont
limitées dans ce système de surveillance en laboratoire. Sur les 1 236 isolats pour
lesquels on disposait de données sur l’âge au moment du test, 35 % provenaient de
patients âgés de 25 à 44 ans. Pour 1 213 isolats, le sexe du patient était connu, 55 %
d’entre eux ayant été prélevés chez des patients de sexe masculin.
Des épreuves de sensibilité aux antituberculeux mineurs ont été effectuées pour tous les
isolats de TB-MR afin de déterminer l’ampleur de la TB-UR. La résistance aux antituberculeux mineurs a été signalée : 14 % des isolats testés étaient résistants à l’amikacine,
18 % étaient résistants à la capréomycine, 25 % étaient résistants à la kanamycine
(seulement 4 isolats testés) et 9 % étaient résistants à l’ofloxacine. Aucun cas ne
répondait à la définition acceptée de la TB-UR. Pour chaque cas de TB-MR identifié,
nous avons indiqué au tableau B les antituberculeux testés et les résultats des épreuves.
Un examen rétrospectif de tous les isolats de TB signalés qui ont été testés entre 1998 et
2007 a permis de déterminer que 170 isolats étaient des souches de TB-MR, soit 1,2 %
de tous les résultats enregistrés dans le SCSLT. Le tableau C donne un aperçu des
isolats qui ont été testés et du nombre et de la proportion qui ont été identifiés comme
étant multirésistants. Le tableau D présente la distribution provinciale/territoriale des cas
de TB-MR.
4
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
5
Sensible
NA
NA
Résistant
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
NA
NA
ColombieBritannique
ColombieBritannique
Ontario
Ontario
Ontario
Ontario
Ontario
Ontario
Ontario
Québec
Québec
NA
NA
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
NA
NA
Clofazimine
NA : On n’a pas évalué la résistance de tous les isolats à tous les médicaments;
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Résistant
Résistant
Capréomycine
Amikacine
Province/
territoire
Sensible
Sensible
Résistant
Sensible
Sensible
Résistant
Sensible
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Éthionamide
Sensible
Sensible
NA
NA
NA
NA
NA
NA
NA
Résistant
Sensible
Kanamycine
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Résistant
Ofloxacine
Sensible
Sensible
NA
NA
NA
NA
NA
NA
NA
NA
NA
Levofloxacine
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Sensible
Résistant
PAS
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Résistant
Rifabutine
Tableau B : Profil de résistance aux antituberculeux mineurs des cas de TB MR signalés en 2007
Sensible
Résistant
Résistant
Sensible
Résistant
Résistant
Sensible
Résistant
Résistant
Sensible
Résistant
Streptomycine
Tableau C : Nombre total d’isolats testés et nombre et pourcentage d’isolats
identifiés comme des souches de TB-MR : Canada, 1998 -2007
Variation dans le
pourcentage annuel
Année
Nombre d’isolats
déclarés
1998
1 461
1999
1 415
¯ 3,1
18 (1,3)
2000
1 491
­ 5,4
15 (1,0)
2001
1 476
¯ 1,0
15 (1,0)
2002
1 419
¯ 3,9
22 (1,6)
2003
1 408
¯ 0,8
21 (1,6)
2004
1 379
¯ 2,1
12 (0,9)
2005
1 336
¯ 3,1
22 (1,6)
2006
1 389
­ 4,0
16 (1,2)
2007
1 266
¯ 8,9
11 (0,9)
TOTAL
14 040
TB-MR (%)
18 (1,2)
170 (1,2)
Tableau D : Répartition provinciale/territoriale des isolats multirésistants
identifiés : 1998-2007
Province/territoire
Alberta
Nombre
Pourcentage (%)
9
5,3
Colombie-Britannique
34
20,0
Manitoba
10
5,9
Nunavut
1
0,6
Ontario
102
60,0
Québec
14
8,2
TOTAL
170
100,0
La figure A illustre le nombre d’isolats de TB-MR parmi les 170 détectés entre 1998 et
2007 qui présentaient une forme de résistance aux antituberculeux mineurs utilisée pour
définir les cas de TB-UR (amikacine, capréomycine, kanamycine et ofloxacine), ce
nombre étant mesuré par rapport au nombre total d’isolats dont la sensibilité au
médicament a été testée. Entre 1998 et 2007, il semble qu’une plus forte proportion des
isolats testés présentaient une certaine résistance à un ou plusieurs des antituberculeux
mineurs; toutefois, les nombres sont petits et doivent être interprétés avec prudence.
Seulement 2 des 170 isolats de TB-MR répondaient à la définition de la TB-UR, soit un
cas signalé en 2003 et un second en 2006. Aucun cas n’a été déclaré en 2007.
6
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
„ Figure A
Tendance temporelle dans les profils de résistance aux médicaments des isolats de TB MR dont la
résistance aux antituberculeux mineurs a été évaluée : Canada, 1998-2007.
45
Amikacine
Kanamycine
Capréomycine
Ofloxacine
Pourcentage des isolats testé
40
35
30
25
20
15
10
5
0
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Année
„ ANALYSE
Les résultats des études de sensibilité de 1 266 isolats ont été communiqués en 2007. Le
pourcentage d’isolats qui présentaient une forme ou une autre de résistance aux
médicaments était de 11,0 %. La proportion d’isolats classés comme multirésistants a
diminué légèrement, passant de 1,2 % à 0,9 % entre 2006 et 2007. La proportion
annuelle moyenne de cas signalés de TB-MR depuis 1998 s’élevait à 1,2 %. Aucun cas
de TB-UR n’a été déclaré en 2007.
Soixante-dix-sept pour cent des souches de TB isolées au Canada en 2007 provenaient
de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et du Québec, qui ont toujours signalé la
majorité des isolats et des cas de TB-MR durant les dix années de collecte de données.
Depuis la mise sur pied du présent système de surveillance en laboratoire, les provinces
de l’Atlantique, les Territoires du Nord-Ouest, la Saskatchewan et le Yukon n’ont déclaré
aucun cas de multirésistance.
La tuberculose ultrarésistante est un problème international de plus en plus préoccupant. Depuis février 2008, 45 pays, dont le Canada, signalent des cas de TB-UR. Comme
la TB-UR est résistante aux antituberculeux majeurs et mineurs les plus efficaces, les
options thérapeutiques sont très limitées. Afin de poursuive la surveillance de la TB-UR
au Canada, tous les isolats de TB-MR feront systématiquement l’objet d’un test de
détection de la résistance aux antituberculeux mineurs.
Les résultats recueillis jusqu’à maintenant par ce système de surveillance concordent
avec les données internationales. Selon le dernier rapport du projet mondial de surveillance de la résistance aux antituberculeux mené par l’Organisation mondiale de la santé
(OMS) et l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
7
(UITMR)2, la proportion pondérée en fonction de la population mondiale de toute forme
de résistance s’élevait à 17 % parmi les nouveaux cas et à 35,0 % parmi les cas déjà
traités. Au Canada* la proportion d’isolats qui présentaient en 2007 une résistance
s’établissait à 11,0 %.
Dans le rapport sur la résistance aux médicaments de l’OMS/UITMR, la prévalence
moyenne pondérée (en fonction de la population estimatée mondiale) de la TB-MR en
2006 était de 4,8 % (IC à 95 %, 4,6-6,0)2. Au Canada, 0,9 % des isolats ont été identifiés
comme des cas de TB-MR en 2007.
„ LIMITES
Les épreuves de sensibilité aux antituberculeux ne sont pas uniformes au Canada, ce qui
limite l’interprétation des données, en particulier du pourcentage d’isolats qui sont
résistants à la SM et à la PZA.
Habituellement, seuls les isolats de TB-MR ou ultrarésistants feront l’objet d’épreuves de
sensibilité à certains antituberculeux mineurs. D’autres isolats peuvent être résistants à
une fluoroquinolone, car cette famille d’antibactériens est largement utilisée dans le
traitement des infections respiratoires, mais ce ne sont pas nécessairement des souches
de TB-MR. Notre compréhension de l’émergence de la résistance aux antituberculeux
mineurs au Canada est donc limitée.
Il serait souhaitable de disposer de plus d’information épidémiologique sur les cas de TB
pour lesquels des isolats ont été soumis afin de pouvoir examiner de façon plus critique
les profils de résistance aux médicaments au Canada. Cette information est toutefois
difficile à recueillir, car les isolats expédiés aux laboratoires sont souvent accompagnés
uniquement de données sur le sexe et l’année de naissance des cas. En outre, on ne
peut établir, à partir des données, de distinction entre la résistance primaire et la
résistance secondaire/acquise. Le rapport annuel La tuberculose au Canada (http://
www.phac-aspc.gc.ca/tbpc-latb/surv_f.html) renferme d’autres données épidémiologiques
sur les cas de TB pharmacorésistante.
„ CONCLUSIONS
Bien que la résistance aux antituberculeux demeure faible au Canada, l’inquiétude croissante suscitée par la pharmacorésistance et l’émergence de souches ultrarésistantes
fait ressortir le rôle vital que joue le présent système de surveillance en fournissant les
données nécessaires pour surveiller les tendances de la résistance aux antituberculeux
au Canada. Les données de surveillance recueillies jusqu’à présent indiquent que la
prévalence de la résistance aux antituberculeux au pays se situe en deçà de la moyenne
mondiale.
„ RÉFÉRENCES
1.
National Committee for Laboratory Standards. Susceptibility testing of mycobacteria,
Nocardiae, and other aerobic actinomycetes: approved standard M24-A. Wayne
PA, National Committee for Clinical Laboratory Standards, 2003.
2.
The WHO/IUALTD Global Project on Anti-tuberculosis drug Resistance Surveillance 2002-2007. Anti-Tuberculosis Drug Resistance in the World: Fourth Global
Report (WHO/HTM/TB/2008.394) Geneva: World Health Organization, 2008.
* À la différence de l’UITMR qui fournit des données sur la prévalence de la résistance aux antituberculeux chez les cas nouveaux et les
cas de retraitement, la LATB ne fait état que de la prévalence générale, les isolats nouveaux et retraités n’étant pas séparés.
8
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
„ Figure 1
Résistance aux antituberculeux déclarée au Canada par province/territoire – 2007
TB-MR
Résistance à un
médicament ou plus
Tous sensible
„ Figure 2
Isolats de Mycobacterium tuberculosis déclarés au Canada par province/territoire – 2007
600
538
Isolats déclarés
500
400
300
231
200
200
98
100
84
60
24
14
5
5
5
2
0
N.-B.
N.-É.
Yuk.
Î.-P.-É.
0
Ont.
C.- B.
Qc.
Alb.
Man.
Sask.
Nun.
T.N.-O. T.-N.-L.
Province/territoire
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
9
„ Figure 3
Profil général de résistance aux antituberculeux déclarée au Canada – 2007
Résistance (%) aux médicaments
14
12
11,0
10
8,6
8
6
4
2
1,5
0,9
0,0
0
Résistance à un
ou plusieurs
médicaments
Résistance
à un seul
médicament
Autres profils
de résistance
TB-MR*
TB-UR†
Type de résistance
* La TB est dite multirésistante (TB-MR) si elle est résistante à au moins l’isoniazide et la rifampicine.
TB est dite ultrarésistante (TB-UR) si en plus d’être multirésistante, elle est résistante à une des fluoroquinolones et à au moins un des trois
antituberculeux mineurs injectables : amikacine, capréomycine et kanamycine.
† La
„ Figure 4
Résistance aux antituberculeux déclarée au Canada par type de médicaments – 2007
10,0
Résistance (%) aux médicaments
9,0
8,7
8,0
7,0
6,0
5,0
4,0
3,4
2,7
3,0
1,8
2,0
1,0
1,0
0,0
Tout type de
résistance à
l’INH
Tout type de
résistance à
la RMP
Tout type de
résistance à
l’EMB
Tout type de
résistance à
la PZA
Tout type de
résistance à
la SM
Type de résistance
10
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
„ Figure 5
Proportion des isolats testés qui présentent une résistance quelconque, selon le type de
médicaments, au Canada – 1998-2007
INH
Rapport au nombre d’isolats testés
10,0
RMP
EMB
SM
PZA
9,0
8,0
7,0
6,0
5,0
4,0
3,0
2,0
1,0
0,0
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Année
NOTA : Comme la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la
streptomycine peuvent être observés, car un plus petit nombre de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce
médicament.
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
11
„ Figure 6
Profil général de résistance aux antituberculeux déclarée au Canada – Taux de résistance : 1998-2007
Tout type de résistance
Monorésistance
Autre profile de résistance
TB-UR
TB-MR*
†
Rapport au nombre d’isolats testés
20,0
18,0
16,0
14,0
12,0
10,0
8,0
6,0
4,0
2,0
0,0
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Année
* La TB est dite multirésistante (TB-MR) si elle est résistante à au moins l’isoniazide et la rifampicine.
TB est dite ultrarésistante (TB-UR) si en plus d’être multirésistante, elle est résistante à une des fluoroquinolones et à au moins un des trois antituberculeux mineurs
injectables : amikacine, capréomycine et kanamycine.
† La
12
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
13
- (-)
- (-)
39 (2,7)
18 (1,2)
- (-)
- (-)
41 (2,9)
18 (1,3)
113 (8,0)
172 (12,2)
72 (6,5)
28 (2,5)
20 (1,4)
20 (1,4)
127 (9,0)
1 243 (87,8)
1 415
(100,0)
1999
Total (%)
- (-)
- (-)
32 (2,1)
15 (1,0)
121 (8,1)
168 (11,3)
65 (5,6)
24 (2,1)
21 (1,4)
18 (1,2)
111 (7,4)
1 323 (88,7)
1 491
(100,0)
2000
Total (%)
- (-)
- (-)
32 (2,2)
15 (1,0)
103 (7,0)
150 (10,2)
68 (5,7)
22 (2,0)
10 (0,7)
16 (1,1)
102 (6,9)
1 326 (89,8)
1 476
(100,0)
2001
Total (%)
- (-)
- (-)
26 (1,8)
22 (1,6)
131 (9,2)
179 (12,6)
74 (7,2)
31 (2,7)
27 (1,9)
25 (1,8)
116 (8,2)
1 240 (87,4)
1 419
(100,0)
2002
Total (%)
1 (0,1)
1 (0,1)
40 (2,8)
21 (1,5)
116 (8,2)
177 (12,6)
73 (6,3)
29 (2,6)
17 (1,2)
23 (1,6)
132 (9,4)
1 231 (87,4)
1 408
(100,0)
2003
Total (%)
0 (-)
0 (-)
44 (3,2)
12 (0,9)
114 (8,3)
170 (12,3)
89 (7,7)
26 (2,4)
11 (0,8)
14 (1,0)
102 (7,4)
1 209 (87,7)
1 379
(100,0)
2004
Total (%)
0 (-)
0 (-)
27 (2,0)
22 (1,6)
117 (8,8)
166 (12,4)
79 (7,3)
22 (2,1)
20 (1,5)
24 (1,8)
109 (8,2)
1 170 (87,6)
1 336
(100,0)
2005
Total (%)
1 (0,1)
1 (0,1)
12 (0,9)
16 (1,2)
112 (8,1)
140 (10,1)
25 (4,1)
16 (1,5)
12 (0,9)
24 (1,7)
101 (7,3)
1 249 (89,9)
1 389
(100,0)
2006
Total (%)
0 (-)
0 (-)
19 (1,5)
11 (0,9)
109 (8,6)
139 (11,0)
16 (3,4)
27 (2,7)
23 (1,8)
13 (1,0)
110 (8,7)
1 127 (89,0)
1 266
(100,0)
2007
Total (%)
† Comme
* On n’a pas évalué la résistance de tous les isolats à tous les médicaments; le pourcentage indique le nombre total d’isolats réellement examinés.
la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la streptomycine peuvent être observés car un plus petit nombre
de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce médicament.
‡ La TB est dite multirésistante (TB-MR) si elle est résistante à au moins l’isoniazide et la rifampicine.
§ La TB est dite ultrarésistante (TB-UR) si en plus d’être multirésistante, elle est résistante à une des fluoroquinolones et à au moins 1 des 3 antituberculeux mineurs injectables : capréomycine, kanamycine et amikacine .
|| Tous les cas de TB-UR sont inclus dans les totaux pour la TB-MR, puis sont présentés comme sous-ensemble de la TB-MR.
** AM = Amikcine; CM = Capréomycine; OFL = Ofloxacine; ETA = Éthionamide; RBT = Rifabutine
AM & CM & ETA &
OFL & RBT **
Profile TB-UR||
TB-UR§
Autres profils de
résistance
TB-MR‡
116 (7,9)
82 (5,7)
à la SM†
Monorésistance
24 (2,0)
à la PZA
173 (11,8)
22 (1,5)
à l’EMB
Résistance à
un ou plusieurs
médicaments
19 (1,3)
à la RMP
à l’INH
123 (8,4)
1 288 (88,2)
Isolats sensibles
Tout type de
résistance*
1 461
(100,0)
1998
Total (%)
Profil général de résistance aux antituberculeux déclarée au Canada – 1998-2007
Nombre total
d’isolats testés
Tableau 1.
14
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
83
59
137
234
Sask.
Alb.
C.-B.
200
Qc
Man.
5
N.-B.
538
5
N.-É.
Ont.
5
1 266
Nombre d’isolats
N.-L.
CANADA
0
0
0
0
0
0
0
0
5
5
N.-L.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
Î.-P.-É.
0
0
0
0
0
0
0
5
0
5
N.-É.
0
0
0
0
0
0
5
0
0
5
N.-B.
0
0
0
0
0
200
0
0
0
200
Qc
0
0
0
0
538
0
0
0
0
538
Ont.
1
0
0
83
0
0
0
0
0
84
Man.
0
1
59
0
0
0
0
0
0
60
Sask.
Province/territoire d’origine
0
98
0
0
0
0
0
0
0
98
Alb.
231
0
0
0
0
0
0
0
0
231
C.-B.
2
0
0
0
0
0
0
0
0
2
Yn
0
14
0
0
0
0
0
0
0
14
T.N.-O.
Isolats de Mycobacterium tuberculosis déclarés par province/territoire « déclarant » et
« d’origine », Canada – 2007
Province
déclarante
Tableau 2.
0
24
0
0
0
0
0
0
0
24
Nt
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
15
0
0
4
1
5
0
0
1
INH & RMP
INH & RMP & SM
INH, RMP & EMB
INH, RMP & PZA
INH, RMP, PZA, EMB
INH, RMP, EMB & SM
INH, RMP, PZA & SM
INH, RMP, EMB, PZA & SM
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
Î.-P.-É.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5
N.-É.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5
N.-B.
0
0
0
0
0
2
0
0
2
200
Qc
0
0
0
4
1
2
0
0
7
538
Ont.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
84
Man.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
60
Sask.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
98
Alb.
1
0
0
1
0
0
0
0
2
231
C.-B.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
2
Yn
0
0
0
0
0
0
0
0
0
14
T.N.-O.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
24
Nt
NOTA : Comme la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la streptomycine peuvent être observés car un plus petit nombre
de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce médicament.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5
N.-L.
*On appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
11
Nombre total d’isolats
multirésistants*
1 266
CANADA
Province/territoire d’origine
Isolats multirésistants déclarés par province/territoire, Canada – 2007
Nombre total d’isolats testés
Tableau 3.
Tableau 4.
Résistance aux antituberculeux déclarée selon le sexe et le groupe
d’âge, Canada – 2007
Groupe
d’âge
5-14
15-24
25-34
35-44
45-54
55-64
65-74
75+
Inconnu
Total
16
Tout type de
résistance
TB-MR
TB-UR
Nbre (%)
Nbre (%)
Nbre (%)
Nbre (%)
1 266 (100)
Total
0-4
Nombre d’isolats
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
Total
Hommes
Femmes
Inconnu
12
2
0
14
9
5
1
15
67
84
3
154
97
110
7
214
127
89
8
224
98
62
6
166
72
45
2
119
72
50
7
129
107
90
4
201
8
7
15
30
669
544
53
(0,9)
(0,2)
(0,0)
(1,1)
(0,7)
(0,4)
(0,1)
(1,2)
(5,3)
(6,6)
(0,2)
(12,2)
(7,7)
(8,7)
(0,6)
(16,9)
(10,0)
(7,0)
(0,6)
(17,7)
(7,7)
(4,9)
(0,5)
(13,1)
(5,7)
(3,6)
(0,2)
(9,4)
(5,7)
(3,9)
(0,6)
(10,2)
(8,5)
(7,1)
(0,3)
(15,9)
(0,6)
(0,6)
(1,2)
(2,4)
(52,8)
(43,0)
(4,2)
139 (100)
1
0
0
1
1
0
0
1
7
12
0
19
9
10
2
21
14
11
1
26
11
7
1
19
8
6
0
14
9
4
2
15
8
6
0
14
2
1
6
9
70
57
12
(0,7)
(0,0)
(0,0)
(0,7)
(0,7)
(0,0)
(0,0)
(0,7)
(5,0)
(8,6)
(0,0)
(13,7)
(6,5)
(7,2)
(1,4)
(15,1)
(10,1)
(7,9)
(0,7)
(18,7)
(7,9)
(5,0)
(0,7)
(13,7)
(5,8)
(4,3)
(0,0)
(10,1)
(6,5)
(2,9)
(1,4)
(10,8)
(5,8)
(4,3)
(0,0)
(10,1)
(1,4)
(0,7)
(4,3)
(6,5)
(50,4)
(41,0)
(8,6)
11 (100)
0 (0.0)
0
0
0
0
0
0
0
0
0
4
0
4,0
1
2
0
3
1
0
0
1
0
0
0
0
2
0
0
2
1
0
0
1
0
0
0
0
0
0
0
0
5
6
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(36,4)
(0,0)
(36,4)
(9,1)
(18,2)
(0,0)
(27,3)
(9,1)
(0,0)
(0,0)
(9,1)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(18,2)
(0,0)
(0,0)
(18,2)
(9,1)
(0,0)
(0,0)
(9,1)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(45,5)
(54,5)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
(0,0)
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
17
12 (10,1)
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
–
5 (4,2)
PZA
SM
–
–
–
INH & RMP & EMB
INH & RMP & EMB & PZA
INH & RMP & EMB & SM
1 (0,8)
INH & SM & PZA
–
–
1 (0,9)
1 (0,9)
–
–
–
–
–
–
0 (0,0)
4 (3,4)
–
–
–
2 (1,7)
6 (5,1)
1 (1,0)
1 (1,0)
3 (2,9)
5 (4,8)
–
–
–
–
–
–
0 (0,0)
3 (2,9)
1 (1,0)
1 (1,0)
–
2 (1,9)
7 (6,7)
12 (11,5)
92 (88,5)
104 (100,0)
2000
Total (%)
2 (2,2)
–
2 (2,2)
4 (4,4)
–
–
–
–
–
–
0 (0,0)
3 (3,3)
–
–
–
5 (5,5)
8 (8,8)
12 (13,2)
79 (86,8)
91 (100,0)
2001
Total (%)
1 (0,9)
–
1 (0,9)
2 (1,9)
–
–
–
–
–
–
0 (0,0)
6 (5,6)
–
–
–
6 (5,6)
12 (11,1)
14 (13,0)
94 (87,0)
108 (100,0)
2002
Total (%)
1 (1,1)
1 (1,1)
4 (4,3)
6 (6,5)
–
–
–
–
–
1 (1,1)
1 (1,1)
3 (3,3)
2 (2,2)
–
–
5 (5,4)
10 (10,9)
17 (18,5)
75 (81,5)
92 (100,0)
2003
Total (%)
1 (1,0)
–
3 (3,1)
4 (4,2)
–
1 (1,0)
–
1 (1,0)
–
–
2 (2,1)
1 (1,0)
2 (2,1)
–
–
4 (4,2)
7 (7,3)
13 (13,5)
83 (86,5)
96 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
7 (5,4)
7 (5,4)
1 (0,8)
–
1 (0,8)
1 (0,8)
1 (0,8)
–
4 (3,1)
11 (8,5)
–
–
–
3 (2,3)
14 (10,9)
25 (19,4)
104 (80,6)
129 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
3 (2,9)
3 (2,9)
–
1 (1,0)
–
–
–
–
1 (1,0)
4 (3,8)
1 (1,0)
–
–
4 (3,8)
9 (8,6)
13 (12,5)
92 (88,5)
104 (100,0)
2006
Total (%)
–
–
2 (2,0)
2 (2,0)
–
–
–
–
–
–
0 (0,0)
2 (2,0)
1 (1,0)
–
–
3 (3,1)
6 (6,1)
8 (8,2)
90 (91,8)
98 (100,0)
2007
Total (%)
† On
* Compote 2 isolats de, M.africanum in 2007
appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
NOTA : Comme la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la streptomycine peuvent être observés car un plus petit
nombre de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce médicament.
–
1 (0,8)
2 (1,7)
INH & SM & EMB
INH & SM
Autres profils de résistance
1 (0,8)
–
INH & RMP & SM
INH & SM & EMB & RMP & PZA
–
INH & RMP
1 (0,8)
–
EMB
Multirésistance
–
RMP
†
4 (3,4)
INH
9 (7,6)
110 (94,0)
107 (89,9)
Isolats sensibles
Monorésistance
117 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
119 (100,0)
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
7 (6,0)
1999
Total (%)
Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Alberta – 1998-2007
1998
Total (%)
Tableau 5.
18
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
244 (100,0)
224 (91,8)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
237 (100,0)
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
212 (89,5)
25 (10,5)
17 (7,2)
Isolats sensibles
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
Monorésistance
2 (0,8)
–
2 (0,8)
PZA†
–
1 (0,4)
–
–
–
INH & RMP & EMB & PZA
INH & RMP & SM & EMB
INH & RMP & EMB & SM
INH & RMP & SM & PZA
INH & RMP & SM & EMB & PZA
–
INH & SM & PZA
–
–
1 (0,4)
–
–
2 (0,8)
1 (0,4)
4 (1,6)
–
–
–
1 (0,4)
–
–
–
–
–
1 (0,4)
1 (0,4)
–
–
2 (0,7)
–
–
2 (0,7)
–
4 (1,4)
–
–
–
2 (0,7)
–
–
2 (0,7)
1 (0,4)
–
5 (1,8)
8 (2,9)
–
1 (0,4)
1 (0,4)
13 (4,7)
23 (8,3)
32 (11,6)
245 (88,4)
277 (100,0)
2000
Total (%)
–
–
–
–
–
5 (1,5)
–
5 (1,5)
1 (0,3)
–
–
1 (0,3)
–
–
2 (0,6)
–
4 (1,2)
8 (2,4)
9 (2,7)
–
–
1 (0,3)
12 (3,6)
22 (6,6)
35 (10,5)
297 (89,5)
332 (100,0)
2001
Total (%)
–
–
–
–
1 (0,4)
3 (1,2)
–
4 (1,5)
1 (0,4)
–
–
–
1 (0,4)
–
–
–
–
2 (0,8)
8 (3,1)
1 (3,8)§
2 (0,8)
2 (0,8)
12 (4,6)
25 (9,7)
31 (12,0)
228 (88,0)
259 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
–
1 (0,3)
7 (2,4)
–
8 (2,7)
2 (0,7)
–
–
–
2 (0,7)
1 (0,3)
1 (0,3)
–
–
6 (2,1)
5 (1,7)
–
1 (0,3)
–
12 (4,1)
18 (6,2)
32 (11,0)
259 (89,0)
291 (100,0)
2003
Total (%)
* Comporte 1 isolat de M. bovis (2002), 1 M. bovis isolate (2003), 1 M. bovis isolate (2006) et 1 M. bovis isolate (2007).
† Les épreuves de sensibilité au PZA ne sont pas effectuées d’emblée.
‡ On appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
§ On n’a pas évalué la résistance de tous les isolats à tous les médicaments; le pourcentage indique le nombre total d’isolats réellement examinés.
–
–
RMP & PZA
–
–
INH & PZA
EMB & SM
5 (2,1)
INH & SM
INH & SM & EMB
1 (0,4)
INH & EMB
6 (2,5)
–
INH & RMP & PZA
Autres profils de résistance
–
1 (0,4)
INH & RMP & SM
–
INH & RMP
INH & RMP & EMB
2 (0,8)
Multirésistance‡
SM
–
–
EMB
1 (0,4)
1 (0,4)
RMP
11 (4,5)
14 (5,9)
INH
15 (6,1)
20 (8,2)
1999
Total (%)
1 (0,4)
–
–
2 (0,8)
3 (1,1)
5 (1,9)
1 (0,4)
12 (4,6)
–
–
–
–
1 (0,4)
–
–
1 (0,4)
–
2 (0,8)
11 (4,2)
3 (9,4)§
1 (0,4)
–
8 (3,0)
23 (8,7)
37 (14,1)
226 (85,9)
263 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
1 (0,5)
–
–
2 (1,0)
–
3 (1,5)
1 (0,5)
1 (0,5)
–
2 (1,0)
–
–
–
–
–
4 (2,0)
3 (1,5)
–
4 (2,0)
2 (1,0)
9 (4,4)
18 (8,8)
25 (12,5)
179 (87,7)
204 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
–
6 (2,2)
–
6 (2,2)
1 (0,4)
–
–
–
–
–
–
–
1 (0,4)
2 (0,7)
7 (2,5)
–
3 (1,1)
6 (2,2)
1 (0,4)
17 (6,2)
25 (9,1)
250 (90,9)
275 (100,0)
2006
Total (%)
–
1 (0,4)
1 (0,4)
–
–
5 (2,2)
1 (0,4)
8 (3,5)
1 (0,4)
–
–
–
1 (0,4)
–
–
–
–
2 (0,9)
4 (1,7)
–
3 (1,3)
–
8 (3,5)
15 (6,5)
25 (10,8)
206 (89,2)
231 (100,0)
2007
Total (%)
Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Colombie-Britannique – 1998-2007
1998
Total (%)
Tableau 6.
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
19
–
–
INH & SM & PZA
INH & EMB
–
1 (1,0)
1 (1,0)
1 (1,0)
–
3 (3,0)
1 (1,0)
–
–
–
1 (1,0)
2 (2,0)
3 (3,0)
–
3 (3,0)
6 (6,0)
11 (11,0)
89 (89,0)
–
–
–
2 (2)
–
2 (2)
–
–
–
–
–
–
–
–
6 (5,9)
6 (5,9)
8 (7,8)
94 (92,2)
102 (100,0)
2000
Total (%)
‡
–
–
–
1 (0,9)
–
1 (0,9)
–
1 (0,9)
–
–
1 (0,9)
2 (1,8)
4 (3,8)
–
2 (1,8)
6 (5,5)
9 (8,2)
101 (91,8)
110 (100,0)
2001
Total (%)
–
–
–
–
1 (0,9)
1 (0,9)
–
1 (0,9)
–
1 (0,9)
1 (0,9)
3 (2,6)
–
1 (0,9)
3 (2,6)
4 (3,5)
8 (7,0)
106 (93,0)
114 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
–
1 (0,8)
1 (0,8)
3 (2,6)
‡
1 (0,8)
3 (2,5)
7 (5,7)
8 (6,6)
114 (93,4)
122 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
1 (0,8)
1 (0,8)
–
2 (1,6)
2 (1,6)
120 (98,4)
122 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
3 (3,2)
–
2 (2,1)
5 (5,3)
5 (5,3)
89 (94,7)
94 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
3 (2,5)
–
6 (5,0)
9 (7,6)
9 (7,6)
110 (92,4)
119 (100,0)
2006
Total (%)
1 (1,2)
–
–
–
–
1 (1,2)
–
–
–
–
–
0 (0,0)
0 (0,0)
1 (1,2)
8 (9,4)
9 (10,6)
10 (11,9)
74 (88,1)
84 (100,0)
2007
Total (%)
† On
* Comprte 1 M. bovis isolat (2002).
appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
‡ On n’a pas évalué la résistance de tous les isolats à tous les médicaments; le pourcentage indique le nombre total d’isolats réellement examinés.
NOTA : Comme la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la streptomycine peuvent être observés car un plus petit
nombre de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce médicament.
–
2 (1,9)
INH & SM
INH & SM & EMB
–
2 (1,9)
Autres profils de résistance
INH & PZA
–
1 (0,9)
INH & SM & EMB & RMP & PZA
INH & SM & RMP & PZA
1 (0,9)
–
INH & EMB & RMP & PZA
INH & EMB & RMP
–
INH & RMP
2 (1,9)
2 (1,9)
SM
Multirésistance
–
PZA
†
2 (1,9)
4 (3,8)
Monorésistance
INH
8 (7,5)
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
98 (92,5)
100 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
106 (100,0)
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
Isolats sensibles
1999
Total (%)
Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Manitoba – 1998-2007
1998
Total (%)
Tableau 7.
20
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
–
–
–
–
12 (100,0)
12 (100,0)
1999
Total (%)
–
–
–
–
9 (100,0)
9 (100,0)
2000
Total (%)
–
–
–
–
10 (100,0)
10 (100,0)
2001
Total (%)
–
1 (10,0)
1 (10,0)
1 (10,0)
9 (90,0)
10 (100,0)
2002
Total (%)
–
1 (7,1)
1 (7,1)
1 (7,1)
13 (92,9)
14 (100,0)
2003
Total (%)
–
1 (9,1)
1 (9,1)
1 (9,1)
10 (90,9)
11 (100,0)
2004
Total (%)
1 (20,0)
–
1 (20,0)
1 (20,0)
4 (80,0)
5 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
3 (100,0)
3 (100,0)
2006
Total (%)
–
–
RMP
–
Monorésistance
INH
–
8 (100,0)
Isolats sensibles
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
8 (100,0)
1998
Total (%)
–
–
–
–
9 (100,0)
9 (100,0)
1999
Total (%)
–
–
–
–
11 (100,0)
11 (100,0)
2000
Total (%)
–
–
–
–
9 (100,0)
9 (100,0)
2001
Total (%)
–
–
–
–
4 (100,0)
4 (100,0)
2002
Total (%)
1 (16,7)
1 (16,7)
2 (33,3)
2 (33,3)
4 (66,7)
6 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
–
–
8 (100,0)
8 (100,0)
2004
Total (%)
–
1 (16,7)
1 (16,7)
1 (16,7)
5 (83,3)
6 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
11 (100,0)
11 (100,0)
2006
Total (%)
–
–
–
–
5 (100,0)
5 (100,0)
2007
Total (%)
–
–
–
–
5 (100,0)
5 (100,0)
2007
Total (%)
Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Terre-Neuve-et-Labrador – 1998-2007
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA
Tableau 9.
* Les épreuves de sensibilité au SM ne sont pas effectuées d’emblée. Comporte 1 isolat de M. africanum isolate (2007).
–
PZA
1 (10,0)
Monorésistance
1 (10,0)
1 (10,0)
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
INH
9 (90,0)
Isolats sensibles
10 (100,0)
1998
Total (%)
Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Nouveau-Brunswick – 1998-2007
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
Tableau 8.
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
21
–
Monorésistance
–
–
11 (100,0)
11 (100,0)
1999
Total (%)
–
–
8 (100,0)
8 (100,0)
2000
Total (%)
–
–
6 (100,0)
6 (100,0)
2001
Total (%)
–
–
3 (100,0)
3 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
11 (100,0)
11 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
10 (100,0)
10 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
6 (100,0)
6 (100,0)
2005
Total (%)
1 (33,3)
1 (33,3)
3 (66,7)
4 (100,0)
2006
Total (%)
–
1 (12,5)
1 (12,5)
1 (12,5)
7 (87,5)
8 (100,0)
1999
Total (%)
* Les épreuves de sensibilité au SM ne sont pas effectuées d’emblée.
–
1 (11,1)
Monorésistance
PZA
1 (11,1)
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
1
8 (88,9)
Isolats sensibles
INH
9 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
1998
Total (%)
–
–
–
–
4 (100,0)
4 (100,0)
2000
Total (%)
–
–
–
–
7 (100,0)
7 (100,0)
2001
Total (%)
1 (10,0)
–
1 (10,0)
1 (10,0)
9 (90,0)
10 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
–
6 (100,0)
6 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
–
–
9 (100,0)
9 (100,0)
2004
Total (%)
1 (14,3)
–
1 (14,3)
1 (14,3)
6 (85,7)
7 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
8 (100,0)
8 (100,0)
2006
Total (%)
–
–
–
–
5 (100,0)
5 (100,0)
2007
Total (%)
–
–
14 (100,0)
14 (100,0)
2007
Total (%)
Tableau 11. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Nouvelle-Écosse – 1998-2007
–
27 (100,0)
Isolats sensibles
INH
27 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA
1998
Total (%)
Tableau 10. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Territoires du Nord-Ouest – 1998-2007
22
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
N/A
Monorésistance
–
–
–
–
–
15 (100,0)
15 (100,0)
1999
Total (%)
–
–
1 (3,4)
1 (3,4)
1 (3,4)
28 (96,6)
29 (100,0)
2000
Total (%)
1 (3,2)
1 (3,2)
–
–
1 (3,2)
30 (96,8)
31 (100,0)
2001
Total (%)
–
–
–
–
–
22 (100,0)
22 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
–
–
4 (100,0)
4 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
–
–
–
16 (100,0)
16 (100,0)
2004
Total (%)
27 (100,0)
27 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
–
37 (100,0)
37 (100,0)
2006
Total (%)
–
4 (0,6)
6 (1,0)
11 (1,7)
EMB
PZA
SM
55 (8,7)
Monorésistance
RMP
91 (14,5)
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
34 (5,4)
489 (83,0)
538 (85,5)
Isolats sensibles
INH
589 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
629 (100,0)
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
19 (3,2)
4 (0,7)
–
–
34 (5,8)
57 (9,7)
100 (17,0)
1999
Total (%)
1998
Total (%)
16 (2,7)
12 (2,0)
1 (0,2)
–
23 (3,8)
52 (8,7)
80 (13,4)
519 (86,6)
599 (100,0)
2000
Total (%)
16 (2,7)
7 (1,2)
1 (0,2)
–
20 (3,4)
46 (7,8)
70 (11,9)
518 (88,1)
588 (100,0)
2001
Total (%)
25 (4,3)
5 (0,9)
1 (0,2)
–
30 (5,1)
61 (10,4)
94 (16,0)
492 (84,0)
586 (100,0)
2002
Total (%)
18 (3,0)
3 (0,5)
–
1 (0,2)
24 (4,0)
46 (7,8)
84 (14,2)
508 (85,8)
592 (100,0)
2003
Total (%)
37 (6,2)
3 (0,5)
–
–
23 (3,8)
63 (10,5)
97 (16,2)
502 (83,8)
599 (100,0)
2004
Total (%)
21 (3,8)
7(1,3)
–
–
29 (5,2)
57 (10,3)
87 (15,7)
466 (84,3)
553 (100,0)
2005
Total (%)
–
9 (1,6)
–
1 (0,2)
39(6,9)
49 (8,7)
63 (11,1)
504 (88,9)
567 (100,0)
2006
Total (%)
suite…
–
9 (1,7)
1 (0,2)
1 (0,2)
50 (9,3)
61 (11,3)
72 (13,4)
466 (86,6)
538 (100,0)
2007
Total (%)
–
–
–
–
–
24 (100,0)
24 (100,0)
2007
Total (%)
Tableau 13. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Ontario – 1998-2007
† Les
* Nota : Les déclarations du Nunavut ont débuté en 1999.
épreuves de sensibilité à la SM ne sont pas effectuées d’emblée par le Québec. (n=13 pour 1999, n=28 pour 2000, n=30 pour 2001 et n=11 pour 2002).
‡ On appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
INH & RMP
Multirésistance
N/A
N/A
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
‡
N/A
Isolats sensibles
INH
N/A
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA†
1998
Total (%)
Tableau 12. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Nunavut* – 1998-2007
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
23
–
–
2 (0,3)
–
INH & RMP & PZA
INH & RMP & EMB & PZA
INH & RMP & SM & EMB
INH & RMP & SM & PZA
–
INH & SM & EMB & PZA
–
–
2 (0,3)
4 (0,7)
–
–
–
20 (3,4)
–
4 (0,7)
30 (5,1)
5 (0,8)
–
–
–
1 (0,2)
3 (0,5)
1 (0,2)
3 (0,5)
13 (2,2)
1999
Total (%)
–
–
–
1 (0,2)
–
2 (0,3)
–
14 (2,3)
–
2 (0,3)
19 (3,2)
–
1 (0,2)
2 (0,3)
–
–
3 (0,5)
2 (0,3)
1 (0,2)
9 (1,5)
2000
Total (%)
–
–
–
3 (0,5)
–
–
–
16 (2,7)
2 (0,3)
–
21 (3,6)
1 (0,2)
–
–
1 (0,2)
–
–
1 (0,2)
–
3 (0,5)
2001
Total (%)
1 (0,2)
–
–
2 (0,3)
–
–
–
13 (2,2)
–
1 (0,2)
17 (2,9)
5 (0,9)
–
5 (0,9)
1 (0,2)
–
2 (0,3)
1 (0,2)
2 (0,3)
16 (2,7)
2002
Total (%)
–
1 (0,2)
1 (0,2)
3 (0,5)
–
–
1 (0,2)
18 (3,1)
–
2 (0,3)
26 (4,4)
4 (0,7)
–
–
1 (0,2)
2 (0,3)
1 (0,2)
1 (0,2)
3 (0,5)
12 (2,0)
2003
Total (%)
–
–
–
2 (0,3)
–
–
–
23 (3,8)
1 (0,2)
1 (0,2)
27 (4,5)
1 (0,2)
1 (0,2)
–
–
1 (0,2)
–
–
4 (0,7)
7 (1,2)
2004
Total (%)
–
–
–
1 (0,2)
–
–
–
15 (2,7)
–
1 (0,2)
17 (3,1)
3 (0,5)
–
4 (0,7)
–
1 (0,2)
2 (0,4)
3 (0,5)
13 (2,4)
2005
Total (%)
–
–
–
3 (0,5)
–
–
–
–
–
–
3 (0,5)
–
1 (0,2)
–
–
–
4 (0,7)
2 (0,3)
4 (0,7)
11 (1,9)
2006
Total (%)
–
–
–
–
–
1 (0,2)
–
–
2 (0,4)
1 (0,2)
4 (0,7)
–
–
–
5 (0,2)
1 (0,2)
–
1 (0,2)
–
7 (1,3)
2007
Total (%)
* Comporte 1 isolat de M. bovis (1999), 2 isolats de M. bovis (2000), 2 isolats de M. bovis (2001), 2 isolats de M. bovis (2001), 1 isolat de M. bovis (2003, 2004 et 2005) et 4 isolats de M. bovis (2006).
† On appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
NOTA : Comme la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la streptomycine peuvent être observés car un plus petit
nombre de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce médicament.
–
–
EMB & PZA
INH & EMB & PZA
–
EMB & RMP
1 (0,2)
–
SM & PZA
INH & SM & PZA
20 (3,2)
INH & SM
2 (0,3)
–
INH & PZA
INH & SM & EMB
2 (0,3)
25 (4,0)
INH & EMB
Autres profils de résistance
6 (1,0)
1 (0,2)
INH & RMP & SM
INH & RMP & SM & EMB & PZA
–
2 (0,3)
INH & RMP
INH & RMP & EMB
11 (1,7)
Multirésistance†
1998
Total (%)
Tableau 13. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Ontario – 1998-2007 (suite)
24
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
–
–
–
2 (100,0)
2 (100,0)
1999
Total (%)
–
–
–
3 (100,0)
3 (100,0)
2000
Total (%)
1 (50,0)
1 (50,0)
1 (50,0)
1 (50,0)
2 (100,0)
2001
Total (%)
* Les épreuves de sensibilité au SM ne sont pas effectuées d’emblée. Comporte 1 isolat de M. africanum isolate (2001).
–
–
Monorésistance
PZA
–
2 (100,0)
Isolats sensibles
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
2 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
1998
Total (%)
–
–
–
1 (100,0)
1 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
2 (100,0)
2 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
–
1 (100,0)
1 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
–
1 (100,0)
1 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
0 (0,0)
0 (0,0)
2006
Total (%)
–
–
–
0 (0,0)
0 (0,0)
2007
Total (%)
Tableau 14. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Île-du-Prince-Édouard – 1998-2007
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
25
‡
1 (0,4)
INH & PZA
2 (0,7)
–
–
–
2 (0,7)
1 (0,4)
–
–
–
1 (0,4)
2 (0,7)
–
10 (3,7)
1 (0,4)
17 (6,3)
28 (10,4)
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
1 (0,4)
–
1 (0,4)
–
9 (3,2)
–
19 (6,8)
28 (10,1)
29 (10,4)
249 (89,6)
278 (100,0)
2000
Total (%)
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
–
1 (0,5)
1 (0,5)
–
4 (1,8)
–
14 (6,3)
18 (8,1)
19 (8,6)
202 (91,4)
221 (100,0)
2001
Total (%)
–
1 (0,4)
–
–
1 (0,4)
–
–
–
1 (0,4)
–
1 (0,4)
–
9 (3,6)
1 (0,4)
13 (5,3)
23 (9,3)
25 (10,1)
222 (89,9)
247(100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
–
1 (0,5)
1 (0,5)
–
6 (2,7)
–
25 (11,4)
31 (14,2)
32 (14,6)
187 (85,4)
219 (100,0)
2003
Total (%)
–
1 (0,5)
–
–
1 (0,5)
–
–
–
–
1 (0,5)
1 (0,5)
–
4 (1,9)
–
11 (5,3)
15 (7,2)
17 (8,2)
190 (91,8)
207 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
–
–
0 (0,0)
–
1 (0,4)
–
–
–
1 (0,4)
–
4 (1,8)
–
14 (6,2)
18 (8,0)
19 (8,4)
207 (91,6)
226 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
0 (0,0)
–
–
–
2 (1,0)
–
2 (1,0)
–
4 (2,0)
1 (0,5)
21 (10,4)
26 (12,9)
28 (13,9)
173 (86,1)
201 (100,0)
2006
Total (%)
1 (0,5)
3 (1,5)
–
–
4 (2,0)
–
–
–
2 (1,0)
–
2 (1,0)
–
4 (2,0)
1 (0,5)
12 (6,0)
17 (8,5)
23 (11,5)
177 (88,5)
200 (100,0)
2007
Total (%)
† Les
* Comporte isolats de M. bovis : 1 en 1998, 1 en 1999, 2 en 2000, 1 en 2001, 1 en 2002, 1 en 2003, 2 en 2004, 2 en 2006 et 1 en 2007; M. caprae : 1 en 2002; 1 en 2006; M. africanum : 1 en 2003, 1 en 2005, 1 en 2006 et 2 en 2007.
épreuves de sensibilité à la SM ne sont pas effectuées d’emblée au Québec à partir du 1er janvier 1999.
‡ On appelle multirésistance la résistance à au moins l’INH et la RMP.
–
INH & EMB
3 (1,1)
Autres profils de résistance
–
–
INH & RMP & EMB & PZA
RMP & SM
–
INH & RMP & PZA
2 (0,8)
1 (0,4)
INH & RMP & SM
INH & SM
1 (0,4)
–
2 (0,8)
13 (4,9)
INH & RMP & EMB
INH & RMP
Multirésistance
SM
6 (2,3)
PZA
†
–
28 (10,6)
Monorésistance
RMP
33 (12,5)
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
9 (3,4)
236 (88,1)
231 (87,5)
Isolats sensibles
INH
268 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
264 (100,0)
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
32 (11,9)
1999
Total (%)
1998
Total (%)
Tableau 15. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Québec – 1998-2007
26
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
–
SM
1 (2,0)
INH & SM
1 (2,5)
–
1 (2,5)
–
–
–
–
1 (2,5)
39 (97,5)
40 (100,0)
1999
Total (%)
1 (1,6)
1 (1,6)
2 (3,1)
1 (1,6)
1 (1,6)
2 (3,1)
4 (6,3)
6 (9,4)
58 (90,6)
64 (100,0)
2000
Total (%)
1 (1,5)
–
1 (1,5)
–
–
2 (2,9)
2 (2,9)
3 (4,4)
65 (95,6)
68 (100,0)
2001
Total (%)
–
1 (1,8)
1 (1,8)
–
1 (1,8)
3 (5,4)
4 (7,1)
5 (8,9)
51 (91,1)
56 (100,0)
2002
Total (%)
–
–
–
–
–
1 (2,2)
1 (2,2)
1 (2,2)
45 (97,8)
46 (100,0)
2003
Total (%)
–
–
–
1 (2,9)
–
2 (5,9)
3 (8,8)
3 (8,8)
31 (91,2)
34 (100,0)
2004
Total (%)
–
–
–
–
–
2 (2,7)
2 (2,7)
2 (2,7)
73 (97,3)
75 (100,0)
2005
Total (%)
–
–
–
–
–
1 (1,7)
1 (1,7)
1 (1,7)
57 (98,3)
58 (100,0)
2006
Total (%)
1 (100,0)
Isolats sensibles
–
–
1999
Total (%)
* Les épreuves de sensibilité au PZA ne sont pas effectuées d’emblée.
1 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
1998
Total (%)
3 (100,0)
3 (100,0)
2000
Total (%)
1 (100,0)
1 (100,0)
2001
Total (%)
–
–
2002
Total (%)
1 (100,0)
1 (100,0)
2003
Total (%)
3 (100,0)
3 (100,0)
2004
Total (%)
2 (100,0)
2 (100,0)
2005
Total (%)
2 (100,0)
2 (100,0)
2006
Total (%)
2 (100,0)
2 (100,0)
2007
Total (%)
Tableau 17. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Yukon – 1998-2007
–
–
–
–
–
1 (1,7)
1 (1,7)
1 (1,7)
59 (98,3)
60 (100,0)
2007
Total (%)
* Les épreuves de sensibilité au PZA ne sont pas effectuées d’emblée.
NOTA : Comme la streptomycine a été reclassée au Canada parmi les antituberculeux mineurs en 2005, des changements frappants dans les profils de sensibilité à la streptomycine peuvent être observés car un plus petit
nombre de provinces ou de territoires effectuent systématiquement des épreuves de sensibilité à ce médicament.
–
INH & EMB
1 (2,0)
–
EMB
Autres profils de résistance
1 (2,0)
1 (2,0)
Monorésistance
INH
2 (4,1)
47 (95,9)
Isolats sensibles
Isolats résistants à un ou
plusieurs médicaments
49 (100,0)
Nombre total d’isolats testés à l’INH,
la RMP, la SM, l’EMB et la PZA*
1998
Total (%)
Tableau 16. Résultats déclarés des épreuves systématiques de sensibilité des isolats de Mycobacterium
tuberculosis, Saskatchewan – 1998-2007
„ Annexe 1
Laboratoires participant au Système canadien de surveillance des laboratoires de
tuberculose (SCSLT)
Alberta
(Alberta, Territoires du Nord-Ouest
et Nuvavut)
Cary Shandro
Mycobactériologie
Provincial Laboratory of Public Health
Edmonton (Alberta) T6G 2J2
Dr Greg Tyrrell
Médecin microbiologiste
Provincial Laboratory of Public Health
Edmonton (Alberta) T6G 2J2
Dre Jutta Preiksaitis
Directrice
Provincial Laboratory of Public Health
Edmonton (Alberta) T6G 2J2
Colombie-Britannique
(Colombie-Britannique et
Territoire du Yukon)
Mabel Rodrigues, PhD
Superviseure de section, TB
B.C. Centre for Disease Control
Vancouver (Colombie-Britannique) V5Z 4R4
Dr Patrick Tang
Responsable de programme/microbiologiste
TB/Mycobacteriology
B.C. Centre for Disease Control
Vancouver (Colombie-Britannique) V5Z 4R4
Dre Judy L. Isaac-Renton
Directrice, Provincial Laboratory
B.C. Centre for Disease Control
Vancouver (Colombie-Britannique) V5Z 4R4
Manitoba
Mme Assunta Rendina
Technologue responsable, Mycobactériologie
Imm. MS, Centre de sciences de la santé
Diagnostic Services of Manitoba
Winnipeg (Manitoba) R3A 1R9
Dr Godfrey Harding
Directeur médical
Diagnostic Services of Manitoba
Winnipeg (Manitoba)
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
27
Nouveau-Brunswick
Hope MacKenzie
Laboratoire de microbiologie
Service de médecine de laboratoire
Saint John (Nouveau-Brunswick) E2L 4L2
Dre Glenna Hardy
Médecin microbiologiste
Service de médecine de laboratoire
Saint John (Nouveau-Brunswick) E2L 4L2
Dre Anne O’Brien
Chef de clinique
Service de médecine de laboratoire
Saint John (Nouveau-Brunswick) E2L 4L2
Terre-Neuve-et-Labrador
Sandra B. March, MSc ART
Microbiologiste clinicienne
Newfoundland & Labrador Public Health
Laboratory
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) A1A 3Z9
Dr Sam Ratnam
Directeur
Newfoundland & Labrador Public Health
Laboratory
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) A1A 3Z9
Territoires du Nord-Ouest
(voir aussi Alberta)
Evelyn Smith
Superviseure, Bacteriology
Stanton Territorial Hospital
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) X1A 2N1
M. Robin Greig
Gestionnaire
Therapeutic & Diagnostic Services
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) X1A 2N1
Nouvelle-Écosse
(Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard)
Carol Pelton, Tech II, MLT
Division of Medical Microbiology
Department of Pathology & Laboratory Medicine
Halifax (Nouvelle-Écosse) B3H 1V8
Dr David Haldane
Directeur, Special Pathogens and Microbiology
Halifax (Nouvelle-Écosse) B3H 1V8
Dr Kevin Forward
Directeur
Department of Public Health
Department of Pathology & Laboratory Medicine
Halifax (Nouvelle-Écosse) B3H 1V8
28
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
Ontario
Pamela Chedore, MLT
Chef, Mycobactériologie
Direction des laboratoires
Ministère de la Santé et des Soins de longue
durée de l’Ontario
Etobicoke (Ontario) M9P 3T1
Dre Frances Jamieson
Médecin microbiologiste
Direction des laboratoires
Ministère de la Santé et des Soins de longue
durée de l’Ontario
Etobicoke (Ontario) M9P 3T1
M. Nicholas Paul
Gestionnaire, Services directs
Direction des laboratoires
Ministère de la Santé et des Soins de longue
durée de l’Ontario
Etobicoke (Ontario) M9P 3T1
Québec
Louise Thibert, MSc
Chef, Mycobactériologie et Actinomycètes
aérobies
Laboratoire de santé publique du Québec
Sainte-Anne-de-Bellvue (Québec) H9X 3R5
Dre Anne-Marie Bourgeault
Directrice
Laboratoire de santé publique du Québec
Sainte-Anne-de-Bellvue (Québec) H9X 3R5
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
29
Saskatchewan
Nord :
Colleen Foster
Clinical Microbiology
Royal University Hospital
Saskatoon (Saskatchewan) S7N 0W8
Dr J Blondeau
Chef de service
Microbiology/Mycobacteriology
Royal University Hospital
Saskatoon (Saskatchewan) S7N 0W8
Sud :
Elaine Schweitzer
Clinical Services/Microbiology
Provincial Laboratory
Regina (Saskatchewan) S4S 5W6
Dr Paul Levett
Microbiologiste
Provincial Laboratory
Regina (Saskatchewan) S4S 5W6
Dr Greg Horsman
Directeur
Provincial Laboratory
Regina (Saskatchewan) S4S 5W6
Gouvernement fédéral
30
Joyce Wolfe, ART
Chef, Mycobactériologie
Centre national de référence en
mycobactériologie
Centre scientifique canadien de santé humaine
et animale
Winnipeg (Manitoba) R3E 3P6
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
„ Annexe 2
La résistance aux antituberculeux au Canada – 2007
31
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising