de l’hydrogène et des piles à combustible Profil de l’industrie canadienne

de l’hydrogène et des piles à combustible Profil de l’industrie canadienne
Profil de l’industrie canadienne
de l’hydrogène et
des piles à combustible 2009
Profil de l’industrie canadienne des piles à
combustible 2009
Depuis 2004, le gouvernement du Canada, l’Association
canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible
(anciennement Hydrogène et piles à combustible Canada)
et PricewaterhouseCoopers s’associent pour élaborer
un profil détaillé de l’industrie. Dans la foulée des
cinq éditions précédentes, le Profil de l’industrie canadienne
de l’hydrogène et des piles à combustible 2009 donne
une vue d’ensemble de l’activité du secteur, qu’il décrit
en faisant état des recettes, de la recherche-développement,
des projets de démonstration, de l’emploi, des alliances
stratégiques et des partenariats de recherche. Grâce à ces
statistiques, les responsables de l’élaboration des politiques,
les investisseurs et les autres acteurs sont bien renseignés
sur la situation de l’industrie canadienne de l’hydrogène
et des piles à combustible.
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Nous publions le Profil chaque année pour suivre de près
les tendances de cet important secteur de l’économie
canadienne et faire le point sur sa croissance et ses
réalisations. Nous remercions toutes les organisations
qui ont contribué à l’élaboration du Profil de l’industrie
canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible 2009.
ii
Pour obtenir des exemplaires supplémentaires
de cette publication, s’adresser aux :
On peut obtenir sur demande cette publication sur
supports accessibles. Communiquer avec la :
Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa (Ontario) K1A 0S5
Section des services du multimédia
Direction générale des communications et du marketing
Industrie Canada
Bureau 264D, tour Ouest
235, rue Queen
Ottawa (Ontario) K1A 0H5
Tél. (sans frais) : 1-800-635-7943
(au Canada et aux États-Unis)
Tél. (appels locaux) : 613-941-5995
ATS : 1-800-465-7735
Téléc. (sans frais) : 1-800-565-7757
(au Canada et aux États-Unis)
Téléc. (envois locaux) : 613-954-5779
Courriel : publications@tpsgc.gc.ca
Site Web : www.publications.gc.ca
Imprimé au Canada sur du papier renfermant 30 % de fibres
postconsommation
Tél. : 613-948-1554
Téléc. : 613-947-7155
Courriel : production.multimedia@ic.gc.ca
Cette publication est également offerte dans le Web en
format HTML : www.economiehydrogene.gc.ca
Autorisation de reproduction
À moins d’indication contraire, l’information contenue
dans cette publication peut être reproduite, en tout ou
en partie et par quelque moyen que ce soit, sans frais
et sans autre permission d’Industrie Canada, pourvu
qu’une diligence raisonnable soit exercée afin d’assurer
l’exactitude de l’information reproduite, qu’Industrie
Canada soit mentionné comme organisme source et
que la reproduction ne soit présentée ni comme une
version officielle ni comme une copie ayant été faite
en collaboration avec Industrie Canada ou avec son
consentement.
Pour obtenir l’autorisation de reproduire
l’information contenue dans cette publication à des fins
commerciales, faire parvenir un courriel à copyright.
droitdauteur@tpsgc.gc.ca.
N.B. Dans cette publication, la forme masculine
désigne tant les femmes que les hommes.
N˚ de catalogue Iu41-3/2009F-PDF
978-1-100-94295-7
Also available in English under the title Canadian
Hydrogen and Fuel Cell Sector Profile 2009.
Introduction
Le Profil de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à
combustible 2009 fait état de plusieurs indicateurs clés des résultats du
secteur et contribue à évaluer de façon objective la place du Canada au
sein de cette industrie mondiale où la concurrence est de plus en plus vive.
La recherche sur l’énergie propre de même que les technologies connexes
suscitent un intérêt croissant en raison des préoccupations concernant
l’environnement et la sécurité énergétique ainsi que des possibilités associées
au développement industriel. L’industrie canadienne progresse dans la voie
de la commercialisation et demeure un chef de file mondial de la technologie
de l’hydrogène et des piles à combustible. Toutefois, les résultats présentés
dans le Profil 2009 montrent que ce secteur, tout comme d’autres industries
canadiennes, a subi des pertes d’emploi et une réduction des dépenses à
cause de la récession et de la crise du crédit d’envergure mondiale.
L’industrie en bref en 2008
• Recettes : 195 millions de dollars
• Ventes de produits : 88 millions de dollars
• Nombre d’emplois : 1 556
• Nombre de projets de démonstration : 103
• Nombre d’alliances stratégiques : 79
• Nombre de partenariats de recherche : 124
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
• Dépenses au titre de la recherche-développement et des projets de
démonstration : 142 millions de dollars
1
mars 2010
Profil des organisations
March 2010
Domaines
3. Domainesde
despécialisation
spécialisation
Types d’organisations
Domaines de spécialisation
Dans l’enquête de 2009, la catégorie des
entreprises est divisée en trois souscatégories – sociétés fermées, sociétés
ouvertes et divisions ou filiales. Cette
catégorie regroupe 64 % des répondants.
Près de la moitié (49 %) des entreprises
participantes sont des sociétés
fermées et 21 %, des organisations
gouvernementales. Les sociétés ouvertes,
de même que les établissements
universitaires, représentent 11 % des
répondants. Les autres répondants sont
des sociétés fermées, des organismes à
but non lucratif et des organisations non
gouvernementales.
0
4
8
12
16
20
Le développement et la fabrication
Développement ou fabrication
18 %
de piles à combustible (18 %) et la
de piles à combustible
16 %
recherche (16 %) sont les principaux
Recherche
domaines de spécialisation au sein
9%
Production d’hydrogène
Élaboration de politiques et
de l’industrie.Viennent ensuite
9%
administration de programmes
la production d’hydrogène ainsi
Approvisionnement d’entreprises vouées
6%
au développement ou à la fabrication
que l’élaboration de politiques et
6%
Appui à la commercialisation
l’administration de programmes, à
6%
Intégration de systèmes
hauteur de 9 % chacun. Les domaines
6%
Services professionnels
de spécialisation faisant partie de la
6%
Sensibilisation, sûreté1.
et formation
Organization Type
- Types d’organisati
catégorie « autres » (10 %) sont les
3%
Stockage d’hydrogène
services juridiques, l’infrastructure
Sociétés fermées
Organisations
Utilisation
de piles à combustible
2%
49 %
de distribution d’hydrogène et le
non gouvernementales
2 % Distribution de piles
2%
financement de la recherche. Chacun
ou rôle d’agent
Organismes àà combustible
but
Distribution d’hydrogène
1%
y compris
des autres domaines de spécialisation nonleslucratif,
associations
10 %
2
%
représente moins de 9 % des réponses.
Autres
March 2010
Sièges sociaux
La plupart des répondants (95 %) ont
leur siège social au Canada pour les
activités portant sur l’hydrogène et les
piles à combustible, mais certains ont
leur siège aux États-Unis ou en Europe.
Nombre d’années d’activité dans
l’industrie de l’hydrogène et des
piles à combustible
Plus de la moitié des répondants (53 %)
exercent des activités dans l’industrie de
l’hydrogène et des piles à combustible
depuis 10 ans ou moins.
Divisions ou filiales
de sociétés ouvertes
4%
Établissements
universitaires
Sociétés ouvertes
11 %
11 %
5. Technologies visées
Nombre
d’années
d’activité
Types
d’organisations
2. Nombre
d’années
d’activitédans
dansl’industrie
l’industrie
1. Organization
Type - Types d’organisations
del’hydrogène
l’hydrogèneetetdes
despiles
piles
à combustible
de
à combustible
Sociétés fermées
49 %
Organisations
non gouvernementales
2%
Organismes à but
non lucratif, y compris
les associations
2%
Divisions ou filiales
de sociétés ouvertes
4%
Établissements
universitaires
Sociétés ouvertes
11 %
11 %
0 5 10 15 20 25 30 35
De 5 à 10 ans
Membrane échangeuse
31 %
de protons 40 %
Production d’hydrogène
21 %
De 11 à 20 ans
21 %
Oxyde solide
12 %
Stockage d’hydrogène
8%
Distribution d’hydrogène
Organisations
Moins de 5 ans
gouvernementales
%
Liquide13
direct
21 %
7%
4%
3 %Non précisé
Méthanol direct
2. Nombre d’années d’activité dans l’industrie
de l’hydrogène et des piles à combustible
De 5 à 10 ans
40 %
Moins de 5 ans
13 %
Non précisé
17 %
1%
Acide phosphorique
1%
200
Infrastructure
de distribution
31 %150
Grandes applications
stationnaires – plus de 50 kW
16 %
Applications portables
(y compris les micropiles)
14 %
Applications mobiles –
133
circuits
d’alimentation auxiliaires
100
5%
195
168
50
6. Répartition
des établissements voués...
0
2006
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
Reste du monde
primaires et transmissions
10 %
14 %
Infrastructure
9%
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
7. Recettes totales (millions
deetdollars)
primaires
transmissions
14 %
4. Marchés ciblés
2
4. Marchés ciblés
Petites
applications
Autres
stationnaires –
50 kW ou moins
20 %
Plus de 20 ans
9%
Grandes applications
Petites applications
stationnaires – plus de 50 kW
stationnaires –
Homme avec
le
casque
antichoc
|
Sacre-Davey
16 Engineering
%
50 kW ou moins
20 %
3%
Métal-air
De 11 à 20 ans
21 %
Plus de 20 ans
9%
17 %
Carbonate fondu
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Organisations
gouvernementales
21 %
Applications portables
2008
2007
Colombie-Britannique
29 %
Ontario
États-Unis 17. Nombre de brevets 20 %
March 2010
Sensibilisation, sûreté et formation
6%
Stockage d’hydrogène
3%
Utilisation de piles à combustible
2%
Distribution de piles
à combustible ou rôle d’agent
Distribution d’hydrogène
2%
1%
10 %
Autres
Marchés ciblés
5.Technologies
Technologiesvisées
visées
Répartition des établissements
voués à l’hydrogène
et aux piles
1. Organization Type - Types d’organisations
à combustible selon la région
Mentionné par 36 % des répondants,
0 5 10 15 20 25 30 35
le marché des applications stationnaires,
Membrane échangeuse
31 %
Sociétés fermées
Organisations
de protons
petites et grandes, représente le créneau
Les
participants à l’enquête49ont
% fait
non
gouvernementales
Production d’hydrogène
21 %
2 % 84 emplacements pour les
le plus important.Viennent ensuite
état de
Organismes à but
Oxyde solide
12 %
les applications portables et la catégorienon lucratif,établissements
voués à l’hydrogène et
y compris
les associations
Stockage
d’hydrogène
8
%
des applications mobiles, qui comprend la 2aux
piles à combustible en 2008 – 80 %
%
sous-catégorie des circuits d’alimentation Divisions
Distribution d’hydrogène
7%
au ouCanada,
10 % aux États-Unis et les
filiales
de sociétés ouvertes
primaires et des transmissions et celle
104 %% restants ailleurs dans le Organisations
monde,
4%
Liquide direct
gouvernementales
Établissements
des circuits d’alimentation auxiliaires, à
plus précisément
en Allemagne,
au
21 %Japon,
3%
Méthanol direct
universitaires
Sociétés
ouvertes
11 %
hauteur de 33 % au total. L’infrastructure
au Danemark,
en Belgique,
en
Corée
3%
11 %
Carbonate fondu
de distribution représente le principal
du Sud, en Italie et dans les Émirats
1%
Métal-air
2. Nombre d’années d’activité dans l’industrie
marché de 31 % des répondants.
arabes
unis.
de l’hydrogène et des piles à combustible
1%
Acide phosphorique
La répartition des marchés ciblés
Au
Canada,
l’industrie
est
présente
1. Organization
- Types d’organisations De 5 à 10 ans
9%
Autres
correspond
grosso modoType
à celle
40 %
dans
la
plupart
des
provinces,
mais
on
de l’année précédente.
De 11 à 20 ans
Sociétés fermées
Organisations
observe une plus grande concentration
21 %
49 %
non gouvernementales
2%
des
établissements
et
des
activités
en
visées
OrganismesTechnologies
à but
Colombie-Britannique. Suivent dans
non lucratif, y compris
7. Recettes totales (millions de dollars)
les associations
Les activités technologiques demeurent
l’ordre
l’Ontario, le Québec, l’Alberta,
2%
Moins de 5 ans
axées principalement sur les piles à
200
13 %
la Saskatchewan,
le Manitoba,
Divisions ou filiales
Plus l’Île-dude 20 ans
195
de sociétés
ouvertes
9%
membrane
échangeuse de protons
Prince-Édouard,
le
Nouveau-Brunswick,
Non
précisé
Organisations
4%
168
150
17
%
gouvernementales
(31Établissements
%). Ce résultat concorde
avec la
Terre-Neuve–et–Labrador et
21 %
universitaires
133
réputation
Canada
Sociétés
ouvertesen tant que chef de
11 % du
la Nouvelle-Écosse.
100
11 %
file mondial du développement de cette
4. Marchés ciblés
50
2. technologie
Nombre d’années
dans l’industrie
pour d’activité
les applications
mobiles
deou
l’hydrogène
à combustible
Grandes applications
Petites applications
portablesetetdes
les piles
petites
applications
0
stationnaires – plus de 50 kW
stationnaires –
2008
2006
2007
De 5 à 10 ansLa catégorie « autres »
stationnaires.
16 %
50 kW ou moins
40 %
20 %
comprend l’élaboration de politiques
De 11 à 20 ans
et l’administration de programmes
Applications mobiles –
21 % ainsi
circuits d’alimentation
que l’appui à la commercialisation dans le
primaires et transmissions
14 %
secteur public, les moteurs à combustion
17. Nombre de brevets
interne
à hydrogène, l’infrastructure de
Infrastructure
Applications portables
Moins de 5 ans
de
distribution
(y
compris
les
micropiles)
13 %
distribution
d’hydrogène,Plus
lesdeonduleurs
et
20 ans
31 %
14 %
Applications mobiles –
les systèmesNon
deprécisé
commande.9 %
circuits d’alimentation auxiliaires
17 %
5%
Marchés ciblés
4. Marchés ciblés
Petites applications
stationnaires –
50 kW ou moins
20 %
Grandes applications
stationnaires – plus de 50 kW
16 %
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
primaires et transmissions
14 %
Infrastructure
de distribution
31 %
Applications portables
(y compris les micropiles)
14 %
Applications mobiles –
circuits d’alimentation auxiliaires
5%
6. Répartition des établissements voués...
Colombie-Britannique
29 %
150
Répartition des établissements voués à
l’hydrogène et aux piles à combustible
6. Répartition des établissements voués...
selon la région
Colombie-Britannique
29 %
Reste du monde
10 %
100
133
110
50
0
Brevets délivrés
Brevets en instance
Ontario
20 %
États-Unis
10 %
Reste du Canada
13 %
Alberta
8%
Québec
10 %
18. Employment
2 100
2 043
8. Répartition des recettes selon leur nature
Vente
de produits
50 %
1 400
2 001
1 556
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
March 2010
3
700
4%
3. Domaines de spécialisation
0
4
8
12
Développement ou fabrication
de piles à combustible
16
20
18 %
Recettes
Recherche
16 %
Production d’hydrogène
9%
Élaboration de politiques et
administration de programmes
Approvisionnement d’entreprises vouées
au développement ou à la fabrication
Appui à la commercialisation
Établissements
universitaires
Sociétés ouvertes
11 %
11 %
17 %
gouvernementales
21 %
4. Marchés ciblés
2. Nombre d’années d’activité dans l’industrie
de l’hydrogène et des piles à combustible
De 5 à 10 ans
40 %
Grandes applications
stationnaires – plus de 50 kW
16 %
Petites applications
stationnaires –
50 kW ou moins
20 %
De 11 à 20 ans
21 %
9%
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
primaires et transmissions
14 %
6%
6%
Près
de la moitié des répondants
(47 %) ont pris part à des activités lucratives en
6%
Intégration de systèmes
Moins de 5 ans
2008.
Les
recettes
totales
déclarées
au titre des 13activités
portant sur Plus
l’hydrogène
%
6%
Services professionnels
de 20 ans
9%
et les piles à combustible s’élèvent à 195 millions de dollars,
comparativement
à
Non précisé
6
%
Sensibilisation, sûreté et formation
17 %
168 millions en 2007.
Stockage d’hydrogène
Infrastructure
de distribution
31 %
Applications portables
(y compris les micropiles)
14 %
Applications mobiles –
circuits d’alimentation auxiliaires
5%
3%
Parmi
entreprises
Utilisation
de piles àles
combustible
2%
participant à l’enquête, 33 % ont enregistré en 2008 des
4. Marchés ciblés
Distribution
de piles
recettes
supérieures
à
5 millions de dollars, 29 % des recettes entre 1 et 5 millions
2%
à combustible ou rôle d’agent
et
29 %d’hydrogène
des recettes
Distribution
1 % inférieures à 1 million.
Grandes applications
Petites applications
Colombie-Britannique
29 %
stationnaires – plus de 50 kW
stationnaires –
10 %
Autres ont fourni des
%
50 kW
ou moins
Les répondants
données ventilées
pour
176 millions sur16 195
millions
20 %
de dollars de recettes. La vente de produits occupe le haut du pavé à hauteur de
mobiles –
88 millions de dollars comparativement à 83 millions en 2007, suivie par lesApplications
contrats
circuits d’alimentation
primaires
et
transmissions
de recherche-développement excluant les marchés publics (44 millions) et la
14 %
prestation de services (32 millions).
5. Technologies visées
6. Répartition des établissements voués...
Infrastructure
Applications portables
de distribution
compris les micropiles)
Le financement public étranger et l’aide des pouvoirs
publics canadiens(y considérée
31 %
14 %
0 des
5 10recettes
15 20 25représentent
30 35
comme
7 % du montant total enApplications
2008. On
trouvera
plus
mobiles
–
circuits d’alimentation auxiliaires
Membrane échangeuse
de
détails
sur
le
financement
public
dans
les
sections
du
Profil
consacrées
à
la
31 %
5%
de protons
recherche-développement,
aux projets de démonstration et au financement.
Production d’hydrogène
21 %
Reste du monde
10 %
Reste du Canada
13 %
Carbonate fondu
3%
Métal-air
1%
Acide phosphorique
1%
Autres
Reste du Canada
13 %
9%
Recettes totales
(millions de dollars)
7. Recettes totales (millions de dollars)
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
200
4
195
150
100
Alberta
8%
Québec
10 %
Vente
de produits
50 %
Aide des pouvoirs
publics canadiens
prise en compte
dans les recettes
2%
2007
2008
Vente
de produits
50 %
Aide des pouvoirs
publics canadiens
prise en compte
dans les recettes
2%
Financement
public étranger
5%
Autres
9%
Contrats de R-D
excluant
les marchés
publics
25 %
133
2006
Financement
public étranger
5%
17. Nombre de brevets
Autres
9%
100
50
0
110
Prestation
de services
18 %
Allemagne
28 %
Russie
8%
ColombieBritannique
Reste
15 %
Reste Japon de l’Asie
du Canada 3 %
3%
Allemagne
28 %
États-Unis
25 %
Russie
8%
ColombieBritannique
Reste
15 %
Reste Japon de l’Asie
du Canada 3 %
3%
4%
Prestation
de services
18 %
Europe
5%
133
Contrats de R-D
excluant
les marchés
publics
25 %
Europe
5%
13. R&D by region
9. Revenue by Region
150
Québec
10 %
Répartition des recettes selon
Répartition 9.
des
recettes
la région
Revenue
byselon
Region
8. Répartition
des recettes selon leur nature
leur nature
168
50
0
Ontario
20 %
États-Unis
10 %
Alberta
8%
8. Répartition des recettes selon leur nat
Oxyde solide
12 %
Les répondants
ont fourni des données géographiques
174 millions sur
6. Répartitionpour
des établissements
voués...
Stockage d’hydrogène
8 % de dollars de recettes. C’est en Allemagne (28 %) et aux États-Unis
195 millions
Colombie-Britannique
Distribution d’hydrogène
(25 %) que7 %les ventes liées à l’hydrogène et aux piles à combustible
29ont
% été le plus
Les
recettes enregistrées au CanadaReste
représentent
19 %. La Colombie4%
Liquideélevées.
direct
du monde
10 %
domine à ce chapitre au pays.
3%
MéthanolBritannique
direct
Ontario
20 %
États-Unis
10 %
États-Unis
25 %
Reste Japon
du Canada 2 %
3%
Ontario
3%
Québec
4%
Autres
3%
Colombie-Britannique
85 %
Recherche-développement et
projets de démonstration
Cinquante-trois pour cent des répondants ont participé à des activités de recherchedéveloppement (R-D) ou à des projets de démonstration en 2008. À cet égard, ils ont
fait état de dépenses de 142 millions de dollars, soit 128 millions (90 %) pour la R-D
et 12 millions pour les projets de démonstration. À ces montants s’ajoutent 2 millions
de dollars déclarés globalement par les établissements universitaires et les organismes
à but non lucratif.
Les dépenses déclarées pour 2007 au titre de la recherche-développement et des
projets de démonstration se chiffraient à 211 millions de dollars, ce qui donne à
penser que la récession et la crise du crédit ont entraîné une réduction des dépenses
au sein de l’industrie de l’hydrogène et des piles à combustible tout comme dans
d’autres secteurs canadiens.
Dépenses totales au titre de la R-D
et des projets de démonstration en 2008
(millions de dollars)
R-D
R-D et projets de
démonstration*
Démonstration
Total
Entreprises
124,1
6,1
–
130,2
Organisations
gouvernementales
3,7
6,1
–
9,8
Établissements universitaires
et organismes à but non
lucratif*
–
–
2,2
2,2
Dépenses totales
127,8
12,2
2,2
142,2
Pile à combustible de combustible stationnaire de nuit | Enbridge Gas Distribution
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
* Dépenses déclarées globalement
5
Reste du monde
10 %
2 043
Ontario
20 %
États-Unis
10 %
Aide des pouvoirs
publics canadiens
prise en compte
dans les recettes
2%
Recherche-développement
Reste du Canada
13 %
Alberta
8%
Québec
10 %
les marchés
2 001
publics
25 %
Financement
public étranger
5%
Prestation
de700
services
18 %
0
2006
9. Revenue by Region
8. Répartition des recettes selon leur nature
Sources de financement de la R-D
1 556
1 400
2007
2008
Allemagne
%
Sources de28 financement
de la R-D
Autres
of Funding
R&D Expenditure by Organiz
912.
% Sources
selon
le typefor
d’organisations
Personnes participant à la
Vente
recherche
de produits
Les répondants ont fait état de
50 %
Europe
de R-D
leurs sources de financement pour
52 %
Revenus d’exploitation
Selon les répondants, 298 Contrats
personnes
ont 5 %
excluant
des entreprises
États-Unis
les
marchés
Russie
87 millions seulement sur les 128 millions
participé à la recherche sur l’hydrogène
et 8 % Sociétés mères, sociétés
25 % 41 %
publics
de dollars consacrés à la R-D en 2008.
25 %étudiants
affiliées ou filiales
les piles à combustible, soit des
Aide des pouvoirs
3%
Financement public canadien
Les principales sources sont les revenus publics canadiens
Colombie100 %
canadiens de 2e ou 3e cycle ou au niveau Britannique
(tous les paliers)Reste
prise en compte
94 %
d’exploitation des entreprises (49 %), dans les recettes
15 %
Reste Japon de l’Asie
du postdoctorat (32 %), des membres du
1%
Financement
public étranger 3 %
2%
du Canada
Prestation
3%
Financement
les sociétés mères, les sociétés affiliées
personnel
universitaire
ou de recherche
4%
de services
public étranger
3%
Autres
18
%
ou les filiales (39 %) et le financement
(25 %) et5 %des étudiants étrangers (18 %).
6%
public canadien (8 %). La catégorie
0%
20 %
40 %
60 %
80 %
100 %
Organisations gouvernementales
13. R&D by regionEntreprises
« autres » comprend les crédits d’impôt.
9. Revenue by Region
Répartition de la R-D selon
la région
Les répondants ont fourni des données
géographiques pour des dépenses de
R-D totalisant 94 millions de dollars.
La Colombie-Britannique domine avec
85 % du total, suivie de loin par le Québec
(4 %) et l’Ontario (3 %). Les dépenses
effectuées dans le reste du Canada
totalisent 3 %. La catégorie « autres »
comprend le Danemark et la Chine.
Allemagne
28 %
Autres
9%
Europe
5%
Reste Japon
du Canada 2 %
3%
Ontario
3%
Québec
4%
0
Autres
3%
Colombie-Britannique
ColombieBritannique
Reste
15 %
Reste Japon de l’Asie
du Canada 3 %
3%
4%
Autres
3%
États-Unis
6
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Étudiants
1 cycle,
Sociétés mères, sociétés affiliées
oudefiliales
er
y compris
les stagiaires
Pouvoirs publics canadiens (tous
les paliers)
en alternance
travail-études
Pouvoirs publics étrangers
14 %
Étudiants étrangers
de 2e ou 3e cycle ou
au niveau du postdoctorat
18 %
à la recherche
Techniciens
10 %
Autres 0
1%
5
10 15 20 25 30 35
Étudiants canadiens
de 3e gouvernementales
de 2e ouOrganisations
Établissements
universitaires
cycle ou
au niveau
et organismes à but non lucratif
du postdoctorat
32 %
Infrastructure
de distribution
58 %
du personnel
universitaire
ou de recherche
25
290%
276
237
218
188
Démonstration
Total
Infrastructure
179
177
de distribution
150
Millions
Millions
58 %
de dollars Proportion
de dollars
Proportion
135
19. Employment by Region
Reste du
Alberta Canada
4%
2%
États-Unis
5%
45
28. Growth
Membressince 2001
15. Focus of200
Demonstration Projects
R-D
40
Entreprises
de dollars
Proportion
134
133
Applications mobiles –
Étudiants canadiens
100
d’alimentation
49 %
1,697
13 %
44,8
decircuits
3e
de2e ou43,2
cycle ou auprimaires
niveau et transmissions
2 % 39 %
34,3
50 0,7
6%
35,0
du postdoctorat
32 %
Applications
mobiles
–
6,8
8%
8,2
67 %
15,0
circuits d’alimentation
0$
2002
2004
0,6 auxiliaires1 %
0,6 2001
5 % 2003
1,2
4%
Petites applications
Recettes
Recherche-développement
stationnaires
–
2,4
3
%
1,1
9
%
3,5
Grandes applications
50 kW ou moins
Applications
Membres
stationnaires –
28 %
du personnel
plus%
de 50 kW 12,2portables100 %
87,3
100
99,5
(y compris
universitaire
4%
les micropiles)
ou de recherche
4%
25 %
15. Focus of Demonstration Projects
Applications mobiles –
6
participant
14.Personnes
People Involved
in6 Research
Autres
Étudiants de 1er cycle,
y compris
les stagiaires
en alternance
travail-études
14 %
Autres
1%
10
6
250
Techniciens
10 %
6
24 2
Reste du Canada
Étudiants étrangers
de 2e ou 3e cycle ou
au niveau du postdoctorat
300
18 %
6
100
80
60
23
4
Europe
Colombie-Britannique
85 %
Sources
of Funding de
forlaR&D
Expenditure
Sources
de financement
R-D
et
des projets
14.
People
Involved in Research
Millions
de démonstration en 2008
7
Ontario
Répartition de la R-D
selon la région
Reste Japon
du Canada 2 %
3%
Ontario
3%
Québec
4%
Total
40
16. Demonstration Projects by Region (Number of Projec
13. R&D by region
Autres
20
États-Unis
25 %
Russie
8%
Revenus d’exploitation des entreprises
Établissements universitaires
et organismes à but non lucratif
Colombie-Britannique
85 %
Colombie-Britannique
65 %
211
168
133
45 %
35 %
15 %
2005 1
%2006
Employés
4%
100 %
2007
1
9%
50
Europe
5%
7. Recettes totales (millions de dollars)
0
États-Unis
25 %
Russie
8%
Brevets délivrés
200
Brevets en instance
Projets de démonstration
ColombieBritannique
Reste
15 %
Reste Japon de l’Asie
du Canada 3 %
3%
4%
Brevets
150
133
100
18. Employment
195
168
50
2 100
13.ont
R&D
region
043
2 001
Les répondants
faitbyétat
de 103 projets de démonstration2 menés
à l’échelle
Autres
Colombie-Britannique
mondiale
en
2008.
Les
organisations
gouvernementales
ont
participé
à
55 projets,
1 556
Reste Japon 3 %
1 400
85 %
Canada 2 %
lesduentreprises
à
40
et
les
établissements
universitaires
à
8.
3%
Ontario
3%
Québec
4%
Les entreprises
répondantes ont fait
0
2008
2006
2007
état de 133 brevets
nouvellement
délivrés en 2008 et de 110 brevets
en instance. En 2007, les répondants
avaient obtenu 615 nouveaux brevets.
700
Sources de financement des
projets de démonstration
17. Nombre de brevets
Nombre de projets de
0
démonstration
selon
2006
2007la région
2008
Nombre de brevets
En 2008, les dépenses de 12 millions au
Trente-six pour cent des projets de
150
titre des projets de démonstration ont
démonstration ont été réalisés en
133
été financées dans une proportion de
Colombie-Britannique et 30 %, en
12. Sources of Funding for R&D Expenditure by Organization 100
110
67 % par les pouvoirs publics canadiens
Ontario.Viennent ensuite l’Europe et
et de 13 % par les revenus d’exploitation
les « autres » pays (notamment
50
52 %
Revenus d’exploitation
14. People Involved in Research
des entreprises.
l’Allemagne,
les pays de la Scandinavie,
des entreprises
41 %
0
Sociétés mères,
l’Italie,
les sociétés
Pays-Bas et la Chine)
avec
Autres
affiliées ou filiales
La plupart des
projets
Brevets délivrés
Étudiants canadiens
1 % de démonstration
Techniciens
un total de 16 % des
projets. Les autres
de 2 ou de 3
3%
10 %
Brevets en instance
Financement public canadien
100 %
(58 %) et environ
73 % de ceux
cycle ou au niveau
(tous les paliers)
provinces
canadiennes ont accueilli 94 %
Étudiants de 1 cycle,
du postdoctorat
1%
financés
par les pouvoirs publics 32 %
y compris
Financement
public projets
étranger
12 % des
et les États-Unis,
les stagiaires
mettaient
en alternancel’accent sur l’infrastructure de
3%
les
6
%
restants.
travail-études
Autres
distribution.
En revanche, les projets des
6%
14 %
18. Employment
0%
20 %
40 %
60 %
80 %
100 %
entreprises portaient principalement sur
Entreprises
Organisations
gouvernementales
Membres
Étudiants étrangers de distribution (53 %)
l’infrastructure
du personnel
2 100
de 2 ou 3 cycle ou
Établissements universitaires
100
80
60
40non lucratif
20 à but
0 et organismes
universitaire
2 043
au niveau
du postdoctorat
2 001
et
les petites
applications stationnaires
ou
de
recherche
18 %
25
%
(32 %).
1 400
e
e
er
e
Répartition des applications visées
les projets
de démonstration
15.par
Focus
of Demonstration
Projects
Infrastructure
de distribution
58 %
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
primaires et transmissions
2%
Nombre de projets de
démonstration selon la région
(participation aux projets)
16. Demonstration Projects by Region (Number of Projects)
7
Ontario
6
États-Unis
6
Autres
6
5
0
6
États-Unis
5%
Autres
6%
Québec
7%
10
15
20
25
30
35
40
Revenus d’exploitation
des entreprises
52 %
41 %
3%
Financement public canadien
(tous les paliers)
3%
Autres
28. Growth since 2001
6%
0%
250
40 %
60 %
80 %
Établissements universitaires
80
2 500
237
211
179
150
100
97
50
0$
2 000
218
188
177
133
135
133
195
100 %
Organisations gouvernementales
60
40non lucratif
20 à but
0 et organismes
290
276
20 %
Entreprises
3 000
300
100 %
94 %
1%
Financement public étranger
134
20. Employment by Organization
45
Sociétés mères, sociétés
affiliées ou filiales
Organisations gouvernementales
Établissements universitaires
et organismes à but non lucratif
200
Ontario
11 %
2008
12. Sources of Funding for R&D Expenditure by Organization
Entreprises
Colombie-Britannique
65 %
2007
24 2
19. Employment by Region
Reste du
Alberta Canada
4%
2%
2006
6
10
Reste du Canada
Petites applications
stationnaires –
50 kW ou moins
28 %
23
4
Europe
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
auxiliaires
4%
Grandes applications
Applications
stationnaires –
portables
plus de 50 kW
(y compris
4%
les micropiles)
4%
700
0
Colombie-Britannique
1 556
100
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
e
1 500 Projects by Region (Number of Projects)
16.168Demonstration
128
1 000
Colombie-Britannique
Ontario500
Europe
0
7
23
4
24 2
10
6
7
Emploi
La tendance de l’emploi porte à croire que l’industrie de l’hydrogène et des piles
à combustible, tout comme d’autres secteurs canadiens, a souffert de la récession
et de la crise du crédit.
Les répondants ont déclaré 1 556 emplois dans la filière en 2008. La répartition
selon la région a été précisée pour 1 348 emplois. La plupart des emplois étaient
concentrés au Canada (89 %), le reste des effectifs étant réparti entre les États-Unis
(5 %) et quelques pays d’outre-mer – pays de la Scandinavie, Belgique, Chine et
Allemagne (les 6 % restants).
Au Canada, les effectifs les plus importants se trouvent en Colombie-Britannique
(874), suivie par l’Ontario, l’Alberta et le Québec.
Parmi les entreprises participant à l’enquête, 49 % comptaient moins de 10 employés,
27 % en avaient entre 10 et 25; 8 % en comptaient entre 25 et 50 et 16 %, plus de 50.
D’après les données recueillies sur le nombre d’employés et la masse salariale,
le salaire moyen au sein de l’industrie se chiffre à 77 622 $ par an. En extrapolant à
partir du salaire moyen versé en 2008 aux 1 385 employés en poste au pays, on peut
en déduire que l’industrie injecte dans l’économie canadienne 108 millions de dollars
sous forme de salaires.
Autres
1%
Techniciens Autres
1%
Techniciens
10 %
150 10 %
er
Étudiants de 1er cycle,
Étudiants
de 1 cycle,
y compris
133
compris
lesy stagiaires
100
110
les
stagiaires
en alternance
en alternance
travail-études
travail-études
14 % 50
14 %
Étudiants canadiens
Étudiants
de 3ee
de 2ee oucanadiens
3
de 2ouou
cycle
aude
niveau
cycle
ou
au
niveau
du postdoctorat
du postdoctorat
32 %
32 %
Membres
duMembres
personnel
du
personnel
universitaire
universitaire
ou de recherche
ou de25
recherche
%
25 %
Étudiants étrangers
Étudiants
e
0 ou
de 2ee ou 3étrangers
cycle
de 2 oudu3epostdoctorat
cycle ou Brevets délivrés
au niveau
au niveau du
18 postdoctorat
%
Brevets en instance
18 %
15.
15. Focus
Focus of
of Demonstration
Demonstration Projects
Projects
Nombre
d’emplois
18.
Employment
Infrastructure
Infrastructure
de
distribution
de distribution
58 %
58 %
2 100
Applications mobiles –
Applications
mobiles
circuits d’alimentation–
circuits d’alimentation
primaires
et transmissions
primaires et2 transmissions
1 400
%
2%
2 043
2 001
1 556
Applications mobiles –
Applications
mobiles –
circuits d’alimentation
circuitsauxiliaires
d’alimentation
700
auxiliaires
4%
4%
Grandes applications
Grandes
applications
Applications
stationnaires
–
Applications
stationnaires
portables
plus de 500kW–
plus de
50
kW
(yportables
compris
2006
2007
4%
(y
compris
4%
les micropiles)
les micropiles)
4%
4%
Petites applications
Petites
applications
stationnaires
–
stationnaires
–
50
kW ou moins
50 kW28ou%moins
28 %
2008
Répartition des emplois
19.
Employment
selon
la régionby
19.
Employment
by Region
Region
12. Sources of Funding for R&D Expenditure by Organizati
Reste du
du
Alberta Reste
Canada
Alberta
4 % Canada
2%
4%
2%
Revenus d’exploitation
États-Unis
des entreprises
États-Unis
5%
5%
Sociétés mères,Autres
sociétés
affiliées ou
Autres
6filiales
%
6%
3%
Financement public canadien
Québec
(tous les
paliers)
Québec
7%
1%
%
Financement public 7étranger
Colombie-Britannique
Colombie-Britannique
52 % 65 %
65 %
41 %
100 %
94 %
Ontario 3 %
Autres
Ontario
11 % 6 %
11 %
0%
20 %
Entreprises
40 %
60 %
80 %
100 %
Organisations gouvernementales
Établissements universitaires
80
60
40non lucratif
20 à but
0 et organismes
100
Répartition
desby
selon
20.
Employment
Organization
20.
Employment
byemplois
Organization
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
le type d’organisations
8
Entreprises
Entreprises
Établissements
86 %
Établissements
86 %
universitaires
universitaires
16. Demonstration
et organismes Projects by Region (Number of Projects)
et
organismes
à but non lucratif
à but non
4 %lucratif
4%
Organisations
7
23
6
Colombie-Britannique
Organisations
gouvernementales
gouvernementales
10 %
4
Ontario
24 2
10 %
10
Europe
Reste du Canada
6
États-Unis
6
Autres
6
6
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
21.
by Area
-- Gov’t
&
21. Funding
Funding Allocation
Allocation
Gov’t
& Academia
Academia &
& NonNonEntreprisesby Area
Organisations
gouvernementales
Établissements universitaires
Ballard Power Systems
Surveillance
et
et organismes
à but non lucratif
Surveillance
et
de rapports
Élaboration production
R-D financée par
de rapports
Élaboration
de
politiques production1 %
R-Dpouvoirs
financée
par
les
publics
1
%
de politiques
lescollaboration
pouvoirs publics
Marketing et 22 %
en
avec
%
Marketing et
enl’industrie
collaboration
avec
développement
ou les
développement
l’industrie
ou les
commercial
établissements
commercial
établissements
2%
universitaires
2%
universitaires
38 %
Sensibilisation, 28. Growth since 2001
38 %
Sensibilisation,
sûreté et formation
sûreté et4 %
formation
4%
300
Projets de
Projets de
290
démonstration
démonstration
276
et
projets
250 et projets pilotes
R-D
pilotes
18 %
R-D
interne
18 %
interne
237
35 %
35218%
200
211
150
179
188
177
22.
of
-- Corporate
135
134
133
22. Sources
Sources
of Funding
Funding
Corporate
133
195
168
12
19. Employment by Region
Reste du
15. Focus of Demonstration
Projects
Alberta Canada
4%
2%
19. Employment by Region
Reste du
Alberta Canada
4%
2%
Colombie-Britannique
65 %
États-Unis
5%
Applications mobiles
–
Autres
circuits d’alimentation
6%
primaires et transmissions
2 % Québec
7%
Applications mobiles –
circuits d’alimentation
Ontario
auxiliaires
11 %
4%
Colombie-Britannique
Infrastructure
65 %
de distribution
58 %
Besoins de financement
États-Unis
5%
Autres
6%
Québec
7%
Organisations
gouvernementales
10 %
Grandes applications
Applications
stationnaires –
portables
plus de 50 kW
(y compris
4%
les micropiles)
à sensibiliser de
manière
4%
Ontario
11 %
Entreprises
86 %
Établissements
universitaires
et organismes
à but non lucratif
4%
Petites applications
stationnaires –
50 kW ou moins
28 %
Pour réunir des fonds, l’industrie s’attache
soutenue les pouvoirs publics et
21. Funding Allocation by Area - Gov’t & Academia & Non-profit
20.
Employment
by
Organization
la population aux avantages qui peuvent découler des investissements dans cette filière. Compte tenu
Surveillance et
de la longue période de développement et des besoins
financement
inhérents
à
19.de
Employment
by considérables
Region
Élaboration production de rapports
20. Employment by Organization
R-D financée par
de
politiques
Entreprises
la recherche-développement et aux projetsÉtablissements
de démonstration, l’industrie doit disposer d’un financement 1 %
les pouvoirs publics
2%
Reste du
86 %
Marketing
et
en
collaboration avec
Alberta
universitaires
adéquat pour lancer sur le marché ses produits
commerciaux.
Canada
développement
l’industrie ou les
Colombie-Britannique
et organismes4 %
2%
Entreprises
commercial
65 %
à but non lucratif
Établissements
86 %
2%
%États-Unis
Les organisations gouvernementales ainsi que 4les
établissements universitaires et les organismes
à but non
universitaires
5%
Sensibilisation,
et organismes
lucratif
à laAutres
R-D interne (38 %), à la R-D financéesûreté
paretles
pouvoirs
Organisations
formation
à but non
lucratif ont affecté des fonds principalement
gouvernementales
4%
4%
6%
publics
en collaboration avec l’industrie ou les
établissements
universitaires (35 %) ainsi qu’aux
projets de
10 %
Projets de
Organisations
Québec
démonstration
démonstration
et
aux
projets
pilotes
(18
%).
Le
financement
était
réparti
entre
la
Colombie-Britannique
(57
gouvernementales
7%
et projets pilotes
10l’Ontario
%
%
(28 %) et le Québec, l’Alberta, l’Île-du-Prince-Édouard et la Saskatchewan (les 15 %18restants).
Entreprises
Organisations gouvernementales
%),
R-D
interne
35 %
Établissements universitaires et
organismes à but non lucratif
Selon les entreprises répondantes, leurs
Au dire des organisations
22. Sources of Funding - Corporate
21. Funding Allocation by Area - Gov’t & Academia & Non-profit
trois principales sources de financement
gouvernementales répondantes,
Selon les établissements universitaires
Surveillance
2008by
ont
été- leurs
revenus
le20.
budget
global
pour
les activités
Employment
byetOrganization
et les organismes à but non lucratif
21. Funding pour
Allocation
Area
Gov’t propres
& Academia
& Non-profit
Élaboration production de rapports
Revenus d’exploitation
R-D piles
financéeàpar
d’exploitation (48 %), le financement
reliées
et aux
1%
de politiquesà l’hydrogène
répondants,
le budget global
des activités
des entreprises
les
pouvoirs
publics
Autres
2
%
Surveillance et
Marketingcombustible
et
48 %
en collaboration avec
public
%) etdeles
capitaux propres développement
relevant Entreprises
directement
de leur reliées
10 %à l’hydrogène et aux piles à
production
rapports
Élaboration(25
l’industrie ou les
R-D financée par
Établissements
86 % établissements
%
de
politiques(17 %). 1Leurs
commercial
privés
besoins
financiers
responsabilité s’est chiffré
à 26 millions
les pouvoirs
publics
combustible relevant directement de leur
universitaires
2
%
Marketing et 2 %
universitaires
collaboration avec
et organismes
pour les cinq prochainesenl’industrie
années
de
dollars
en
2008
(ce
montant
développement
38
%
ou les
responsabilité s’établit à 15 millions de
Sensibilisation,
à but non lucratif
commercial
établissements
sûreté et comprend
formation
4%
Les
les
salaires
et
les
avantages
2 % totalisent 271 millions de dollars.
dollars en 2008 (ce montant comprend
universitaires
4%
38 % leur
Organisations
Sensibilisation,
Financement
répondants s’attendent à ce que
sociaux).
Leurs sources de financement
Projets de
les
salaires et les avantages sociaux).
gouvernementales
sûreté et formation
public
démonstration
10
% pilotesles programmes (51 %) et les
financement provienne surtout de
étaient
4%
25 %
et projets
Le Conseil
de recherches
R-D
Capitauxen sciences
18 %
Projets
de
interne
propres
capitaux
propres
privés
(73
%),
de
leurs
services
votés
(42
%).
Les
répondants
naturelles
et
en
génie
duprivés
Canada
démonstration
35 %
17 %
et projets
pilotes revenus d’exploitation
propres
(16
%)
et
n’ont
donné
aucun
détail
pour
ce
qui
est
R-D
(CRSNG)
ou
la
Fondation
canadienne
18 %
du financement public interne
(7
de la catégorie « autres ».
pour l’innovation (FCI) ont constitué
35 %%).
leur23.
principale
de financement,
Sources source
of Funding
- Government
22. Sources
Funding - Corporate
Répartition des sources de
Répartition
du of
financement
selon le secteur
dans
une
proportion
de
30
%; les
financement – Entreprises 21. Funding
d’activité
– Organisations
gouvernementales
Allocation
by Area - Gov’t
& Academia &et
Non-profit
Programmes
autres
sources
de
fonds
fédéraux
et les
22. Sources of Funding - Corporate
organismes à but non lucratif
Autres
51 %
Revenus d’exploitation
7%
affectations budgétaires de ministères
Surveillance et
des entreprises
Autres production de rapports
Élaboration
48financée
%
R-D
par
contribuent aussi au financement,
10 %
1
%
de
politiques
Revenus d’exploitation
les pouvoirs publics
Marketing et 2 %
des entreprises
en collaboration avec
respectivement à hauteur de 27 et 22 %.
Autres
48 %
10 %
Financement
public
25 %
Capitaux
propres privés
17 %
développement
commercial
2%
Sensibilisation,
sûreté et formation
Financement
4 % public
25 %
Projets
de
démonstration
et projets pilotes
18 %
l’industrie ou les
établissements
universitaires
38 %
Capitaux
propres privés
17 %R-D
interne
35 %
Répartition
des sources
de -financement
23. Sources
of Funding
Government –
Organisations gouvernementales
23. Sources of Funding - Government
Autres
7%
Services
votés
42 %
Programmes
51 %
22. Sources of Funding - Corporate
Autres
7%
Autres
10 %
Services
votés
42 %
Financement
public
25 %
Programmes
51 %
Revenus d’exploitation
des entreprises
48 %
Services
votés
42 %
Répartition des sources de financement
– Établissements universitaires et
à but non
lucratif and Non-Profit
24. organismes
Sources of Funding
– Academic
Conseil de recherches en sciences naturelles
et en génie et Fondation canadienne pour l’innovation
30 %
Autres sources de
fonds fédéraux
27 %
Autres
4%
Investissements
ou dons privés
6%
Financement
public provincial
11 %
Capitaux
propres privés
17 %
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Ontario
11 %
établissements
universitaires
38 %
Affectations budgétaires
de ministères
22 %
9
Financement
public
25 %
Capitaux
propres privés
17 %
Alliances stratégiques
23. Sources of Funding - Government
Autres
7%
Partenariats de recherche
Programmes
51 %
Les répondants ont fait état de 79 alliances stratégiques
en 2008, confirmant
ainsi la valeur et l’importance de ces
Services
votésclés pour l’industrie. En 2007, ils en avaient
collaborations
42 %
déclaré 77.
Les partenariats public-privé représentent 28 % des alliances
stratégiques.Viennent ensuite les collaborations établies avec
24. Sources
of Funding
– Academic
and de
Non-Profit
des sociétés
énergétiques
ou des
entreprises
l’industrie
de l’hydrogène et des piles à combustible, à hauteur de
Conseil de recherches en sciences naturelles
22 %
groupe,pourpuis
les alliances conclues avec des
et enpour
génie etchaque
Fondation canadienne
l’innovation
30 %
fabricants de pièces
d’origine non destinées au secteur de
l’automobileAutres
(14 %) ou des équipementiers
automobiles
(9 %).
Autres sources
de
fonds fédéraux
27 %
4%
Investissements
ou dons privés
6%
Les partenariats de recherche favorisent une étroite
collaboration entre le milieu de la recherche universitaire et les
autres secteurs, notamment les organisations gouvernementales
et l’industrie canadienne. Pour 2008, les répondants ont fait état
de 124 partenariats de recherche. Les collaborations établies
avec l’industrie au Canada représentent près du tiers (31 %)
de ces partenariats, contre 28 % pour celles formées avec des
établissements universitaires, des organismes à but non lucratif
ou des associations.
Le nombre de partenariats de recherche témoigne de la
nécessité d’une collaboration à l’étape précommerciale pour
résoudre des difficultés techniques communes.
Le tableau ci-après indique les divers types de collaborations et
de partenariats observés dans l’industrie de l’hydrogène et des
piles à combustible tant au Canada qu’à l’étranger.
Financement
public provincial
11 %
Affectations budgétaires
de ministères
22 %
Répartition des alliances stratégiques
25. Strategic
selon
la natureAlliances
des partenaires
Partenaires public-privé
28 %
Autres
5%
Équipementiers
automobiles
9%
Sociétés
énergétiques
22 %
Autres fabricants
de pièces d’origine
14 %
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Entreprises de l’industrie
de l’hydrogène et
des piles à combustible
22 %
10
27. Profile participation rate
Completed survey
49%
Declined
7%
No reply
44%
Nombre de partenariats de recherche
Total
Avec l’industrie au Canada
39
Avec des établissements universitaires, des organismes à but non
lucratif ou des associations au Canada
35
Avec l’industrie à l’étranger
18
Avec des organismes publics étrangers
16
Avec des organisations gouvernementales canadiennes
(fédérales, provinciales, territoriales ou municipales)
14
Autres
2
Total
124
Méthode et taux de réponse
Le questionnaire est demeuré
sensiblement le même depuis le début,
mais les organisateurs peaufinent les
questions chaque année pour recueillir
des renseignements plus détaillés et
parvenir ainsi à mieux cerner l’industrie
et ses tendances. Depuis l’enquête
de 2007, les sections portant sur la
recherche-développement et les projets
de démonstration et sur le financement
renferment des questions s’adressant
expressément aux trois types de
répondants :
entreprises (sociétés fermées
ou ouvertes);
organisations gouvernementales
(ministères et organismes publics);
établissements universitaires et
organismes à but non lucratif
(établissements d’enseignement,
organismes à but non lucratif et
organisations non gouvernementales
[ONG]).
Les questions sur le profil des
organisations ont été restructurées
dans l’enquête de 2008 pour mieux
correspondre à celles de l’enquête
mondiale sur les piles à combustible
(Worldwide Fuel Cell Survey) et des
renseignements supplémentaires ont été
demandés concernant les besoins de
financement.
Sur les 92 organisations associées à
l’industrie de l’hydrogène et des piles
à combustible invitées à participer à
l’élaboration du Profil, 47 ont répondu
au questionnaire, soit un taux de réponse
global de 49 %. On trouvera à la fin du
présent rapport la liste des organisations
qui ont répondu à l’enquête.
Présentation des données
Les chiffres présentés pour 2008
ont été recueillis en 2010 grâce à un
questionnaire en ligne. Pour les données
de 2007, nous avons repris les chiffres
figurant dans le Profil 2008, si bien qu’il
est impossible d’établir une comparaison
intégrale sur la base des réponses
individuelles, d’autant plus que les
répondants ne sont pas les mêmes.
Les répondants n’ont pas tous fourni des
renseignements pour chaque catégorie.
Aucune recherche n’a été menée pour
vérifier si les données étaient complètes
ou déterminer les raisons à l’origine des
cas de non-réponse.
Toutes les sommes sont exprimées
en dollars canadiens.
Véhicule de pile à combustible de combustible de Ford | BC Hydrogen Highway
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Le Profil 2009 est la sixième publication
annuelle consacrée à l’industrie
canadienne de l’hydrogène et des piles
à combustible. Comme lors des années
antérieures, des membres actuels et
éventuels de l’Association canadienne de
l’hydrogène et des piles à combustible
ainsi que des établissements universitaires,
des organisations gouvernementales et
des partenaires participant aux projets de
démonstration en cours ont été invités
à remplir le questionnaire d’enquête sur
une base volontaire.
11
18. Employment
Conclusion
2 100
2 043
2 001
1 556
1 400
700
Pour 2008, les renseignements fournis par
les répondants de l’industrie font ressortir
plusieurs éléments :
concentration en Colombie-Britannique
des activités et des établissements voués à
0
2006aux piles
2007 à 2008
l’hydrogène et
combustible, des
dépenses au titre de la R-D et des projets de
démonstration ainsi que de l’emploi.
recettes de 195 millions de dollars
(réalisées surtout en Allemagne);
gouvernement
l’Association
12.Le
Sources
of Fundingdu
forCanada,
R&D Expenditure
by Organization
dépenses de 142 millions de dollars au titre de
la R-D et des projets de démonstration, ce qui
témoigne d’un engagement soutenu à cet égard;
canadienne de l’hydrogène et des piles à
combustible
et PricewaterhouseCoopers
tiennent
52 %
Revenus d’exploitation
des entreprises
à remercier
les organisations qui ont participé à
41 %
Sociétés mères, sociétés
l’enquête.
nombre d’emplois à hauteur de 1 556;
affiliées ouLes
filialesrépondants des secteurs privé et
publicpublic
et canadien
du milieu3 % universitaire montrent
ainsi
Financement
100 %
(tous les paliers)
94 %
nombre de projets de démonstration (103)
qu’ils ont à cœur1 %d’améliorer les renseignements
public étranger
stable par rapport à 2007, mais nette diminution Financement
publiés sur l’industrie. En plus d’aider à prendre
3%
des dépenses (13 millions de dollars) sur
Autreséclairées en matière de financement,
des décisions
6%
ce front;
cette information
l’établissement
0 % favorisera
20 %
40 %
60
%
80 %
100 %
Entreprises
Organisations gouvernementales
de
partenariats
tout
en
renforçant
la
position
maintien du nombre d’alliances stratégiques
Établissements universitaires
100 de
80
60
40non lucratif
20 à but
0 et organismes
concurrentielle
de
l’industrie
canadienne
(79) et diminution du nombre de partenariats
l’hydrogène et des piles à combustible sur
de recherche (124) par rapport aux années
le marché mondial.
antérieures,
12
16. Demonstration Projects by Region (Number of Projects)
Les recettes sont passées de 97 millions
en
en 2008,
7 2001 à 195 millions
23
6
soitOntario
une hausse
de 101 %.24 2
4
de dollars
Colombie-Britannique
Europe
10
Les dépenses au titre de la recherche6
6
développement, qui s’élevaient à 179 millions
6
États-Unis
de dollars en 2001, ont baissé de 29 % pour
6
Autres
s’établir à 128 millions en 2008. En ajoutant
5 10 15 20 25 30 35 40 45
0
les projets de démonstration, on arrive à des
Entreprises
Organisations gouvernementales
dépenses Établissements
totalesuniversitaires
de 142 millions pour ce grand
et organismes à but non lucratif
secteur d’activité.
Reste du Canada
Le nombre d’emplois dans l’industrie, qui
s’élevait de 1 772 en 2001, a baissé de 12 %
pour s’établir
à 1 556
en 2001
2008.
28. Growth
since
3 000
300
290
276
250
2 500
237
2 000
218
200
211
188
179
150
134
177
133
100
135
195
1 500
168
128
133
1 000
97
500
50
0$
2001
Recettes
2002
2003
2004
Recherche-développement
2005
2006
2007
Employés
Sommaire du profil de l’industrie
2008
0
Emploi
Le document intitulé Retombées économiques de
l’utilisation industrielle de l’hydrogène au Canada,
premier profil élaboré en 2001 par Sypher Mueller
et Ressources naturelles Canada, nous ramène aux
premiers jours de l’industrie. Les profils sectoriels
établis ultérieurement par le gouvernement du
Canada, l’Association canadienne de l’hydrogène et
des piles à combustible et PricewaterhouseCoopers
ont mis à jour l’étude de référence initiale pour
illustrer le dynamisme de la filière au Canada. Si
l’on ne peut établir une comparaison intégrale pour
certains chiffres en raison des différences dans les
méthodes utilisées, il n’en ressort pas moins que
l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles
à combustible a progressé considérablement au
cours des huit dernières années. Les résultats de
2008 semblent toutefois indiquer qu’elle a souffert
de la récession et de la crise du crédit comme bien
d’autres secteurs.
Millions de dollars
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Sommaire du profil de l’industrie
Association canadienne de
l’hydrogène et des piles à
combustible (ACHPC)
Industrie Canada
PricewaterhouseCoopers
L’Association canadienne de l’hydrogène
et des piles à combustible (ACHPC) est
l’organisme national voué au développement
de cette industrie canadienne reconnue
mondialement et son porte-parole. En
cette qualité, elle fait valoir les avantages
économiques, environnementaux et sociaux
associés à la filière de l’hydrogène et des
piles à combustible. L’ACHPC offre des
services et une aide aux entreprises, aux
organisations gouvernementales et aux
établissements d’enseignement canadiens
qui font la promotion, le développement, la
démonstration et le déploiement au Canada
des produits et des services de la filière.
Industrie Canada a pour objectif de
renforcer la compétitivité de l’industrie
canadienne. Il lui incombe de maintenir les
voies de communication avec les secteurs
clés pour faciliter la prise en compte des
intérêts de l’industrie dans le processus
décisionnel gouvernemental grâce à des
renseignements utiles et de faire part à
l’industrie du point de vue du gouvernement;
d’analyser les défis auxquels se heurtent
les secteurs clés de l’économie et les
possibilités qui s’offrent à eux; de proposer
au gouvernement des mesures à prendre
face à des défis ou à des possibilités
extraordinaires; et de mettre en œuvre
des programmes et des services adaptés
à la situation.
La société d’experts-conseils
PricewaterhouseCoopers (PwC) appuie
l’industrie des piles à combustible au
Canada et ailleurs dans le monde.
Son réseau de spécialistes des énergies
de remplacement, qui regroupe
163 000 employés répartis dans 151 pays,
connaît parfaitement les problèmes auxquels
se heurtent les entreprises à mesure que
l’industrie progresse dans la voie de la
commercialisation. PwC ne cesse d’enrichir
sa base de connaissances et d’accroître sa
clientèle dans le but de devenir le principal
conseil de l’industrie sur les marchés locaux,
nationaux et mondiaux.
Le champ d’activité de ses membres
embrasse la plupart des technologies,
des composants, des éléments de
l’infrastructure de distribution, des dispositifs
de stockage du combustible, des activités
d’approvisionnement et d’intégration de
systèmes ainsi que des études techniques et
des services financiers dans l’industrie.
Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’industrie canadienne de l’hydrogène
et des piles à combustible, n’hésitez pas à communiquer avec :
John Tak
Président-directeur général
Association canadienne
de l’hydrogène et des piles
à combustible
1-604-822-8061
jtak@chfca.ca
Eric Barker
Conseiller principal,
Énergies propres
Division des industries
de l’énergie
Direction générale des
industries de transformation
des ressources naturelles
Industrie Canada
1-604-666-1426
eric.barker@ic.gc.ca
John Webster
Associé, Technologies propres
et énergie renouvelable
PricewaterhouseCoopers LLP
Alastair Nimmons
Directeur, Énergie et
services publics
PricewaterhouseCoopers LLP
1-604-806-7726
john.webster@ca.pwc.com
1-604-806-7620
alastair.nimmons@ca.pwc.com
profil de l’industrie canadienne des piles à combustible
Formée en janvier 2009 par suite de la
fusion de l’Association canadienne de
l’hydrogène (ACH) et d’Hydrogène et
piles à combustible Canada (H2PCC),
l’ACHPC a réuni les membres des anciennes
associations pour créer un organisme
dynamique et influent qui représente la
majorité des acteurs de l’industrie.
13
Participants à l’enquête de 2009
Air Liquide Canada
Angstrom Power Inc.
Association canadienne de l’hydrogène
et des piles à combustible
Atlantic Hydrogen Inc.
Automotive Fuel Cell Cooperation
Ballard Power Systems Inc.
Bereskin & Parr LLP
Centre de recherche sur l’énergie propre
Conseil de recherches en sciences naturelles
et en génie du Canada
Industrie Canada – Office des technologies industrielles
(anciennement APh2 de PTC et R-D de PTC)
Institut de recherche sur l’hydrogène
Institut universitaire de technologie de l’Ontario
Kraus Global Inc.
Ku Group
Membrane Reactor Technologies Ltd.
Ministère de la Défense nationale
NORAM Engineering & Constructors Ltd.
Conseil national de recherches du Canada
Palcan Energy Corporation
Dantherm Power A/S
Plug Power Canada
Diversification de l’économie de l’Ouest Canada
PowerTech Labs Inc.
DMA Technical Services Inc.
Ressources naturelles Canada, CanmetÉNERGIE
dPoint Technologies Inc.
Sacré-Davey Engineering
Enbridge Gas Distribution
Sarnia-Lambton Economic Partnership
Four Stones Ltd.
Tekion Inc.
Gouvernement de l’Ontario
TISEC Inc.
Gouvernement de la Colombie-Britannique,
ministère des Petites entreprises, de la Technologie
et du Développement économique
Université de Calgary
Greenlight Innovation
Université de Toronto,
Département de génie mécanique et industriel
HRH Consulting Services Inc.
HTEC Hydrogen Technology & Energy Corp.
Hydrogenics Corporation
Hyteon Inc.
1805-02 0510
Industrie Canada – Direction générale des industries
de transformation des ressources naturelles
Université de Toronto Mississauga
Versa Power Systems
Xebec Adsorption Inc. (issue de la fusion de Xebec Adsorption
Inc. et de QuestAir Technologies Inc.)
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising