Profil de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à

Profil de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à
Profil de l’industrie canadienne
de l’hydrogène et des piles à
combustible de 2004
Le présent profil de
l’industrie canadienne
de l’hydrogène et des
piles à combustible
évalue de façon
objective la place
qu’occupe le Canada
au sein de cette
industrie mondiale
de plus en plus
concurrentielle
On peut obtenir cette publication sur supports multiples,
sur demande. Communiquer avec le Centre de diffusion
de l’information dont les coordonnées suivent.
Pour obtenir une version imprimée de cette publication,
s’adresser également au :
Centre de diffusion de l’information
Direction générale des communications et du marketing
Industrie Canada
Bureau 268D, tour Ouest
235, rue Queen
Ottawa (Ontario) K1A 0H5
Téléphone : (613) 947-7466
Télécopieur : (613) 954-6436
Courriel : publications@ic.gc.ca
Cette publication est également offerte par voie
électronique en version
HTML: www.l’économiedel’hydrogène.gc.ca.
Autorisation de reproduction
À moins d’indication contraire, l’information contenue
dans cette publication peut être reproduite, en tout ou
en partie et par quelque moyen que ce soit, sans frais
et sans autre permission d’Industrie Canada, pourvu
qu’une diligence raisonnable soit exercée afin d’assurer
l’exactitude de l’information reproduite, qu’Industrie
Canada soit mentionné comme organisme source et
que la reproduction ne soit présentée ni comme une
version officielle ni comme une copie ayant été faite
en collaboration avec Industrie Canada ou avec son
consentement.
Pour obtenir l’autorisation de reproduire l’information
contenue dans cette publication à des fins
commerciales, faire parvenir un courriel à copyright.droit
dauteur@communication.gc.ca.
N.B. Dans cette publication, la forme masculine désigne
tant les femmes que les hommes.
No de catalogue IU44-13/2004F-PDF
ISBN 0-662-76985-6
54157F
© 2004
Also available in English under the title Canadian
Hydrogen and Fuel Cell Sector Profile 2004.
Le gouvernement du Canada, Piles à combustible Canada et
PricewaterhouseCoopers se sont associés pour élaborer un
profil détaillé et à jour de l’industrie canadienne de l’hydrogène
et des piles à combustible. Le Profil de 2004 répond aux
besoins des intervenants — entreprises, pouvoirs publics et
investisseurs — en leur fournissant l’information économique
et sectorielle requise pour évaluer et comparer les progrès de
l’industrie. Il décrit l’industrie en fonction des recettes, de la
recherche-développement et de l’emploi. Ces statistiques sont
requises de toute urgence pour tenir les artisans de la politique,
les investisseurs et les autres intervenants au fait de la position
concurrentielle du Canada dans l’économie mondiale de
l’hydrogène.
La commercialisation à grande échelle des technologies de
l’hydrogène et des piles à combustible offre au Canada des
possibilités formidables, tant sur le plan environnemental
qu’économique. Le pays s’est imposé comme chef de file
de l’industrie mondiale en grande partie grâce à l’étroite
collaboration entre le gouvernement et l’industrie. Les
percées technologiques d’entreprises et de centres de
recherche canadiens de même que l’appui de politiques et
de programmes gouvernementaux axés sur l’avenir sont au
cœur de ce partenariat de longue date. Le Profil de 2004
est un élément de plus qui témoigne de l’importance de
la collaboration entre le gouvernement du Canada, Piles à
combustible Canada et l’industrie canadienne de l’hydrogène et
des piles à combustible. Cette relation demeurera cruciale pour
la démonstration, le déploiement et la commercialisation de
nouveaux produits lorsque le Canada passera à l’économie de
l’hydrogène.
Nous prévoyons que ce profil marquera le début d’un suivi
systématique des tendances, qui permettra de mesurer
rigoureusement l’évolution de cette industrie en plein essor de
l’économie canadienne. Nous remercions toutes les entreprises
et les organisations qui ont contribué à la préparation du
Profil de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à
combustible de 2004.
Profil de l’industrie canadienne
de l’hydrogène et des piles à
combustible de 2004
Introduction
Le leadership du Canada au sein de l’industrie de l’hydrogène et des piles à
combustible a trait à la plupart des types de technologies et des composants
de piles à combustible, à l’offre et à l’intégration de systèmes, aux systèmes
d’alimentation, au stockage du combustible ainsi qu’aux services techniques et
financiers. Le savoir-faire et les produits de l’industrie canadienne contribuent
grandement à la bonne marche des activités précommerciales dans le monde
entier. Toutefois, la concurrence internationale va en augmentant à mesure que
l’industrie et le gouvernement d’autres pays participent de plus en plus à des
projets de démonstration ciblés.
L’aide canadienne à l’industrie progresse. Le gouvernement, l’industrie et le milieu
universitaire comprennent que la position de chef de file du Canada ne peut être
tenue pour acquise. À l’aube d’une commercialisation à grande échelle, il devient
important d’évaluer et de faire connaître le rendement de l’industrie canadienne de
l’hydrogène et des piles à combustible.
Le Profil de 2004 mesure plusieurs indicateurs clés du rendement et évalue de
façon objective la croissance et le développement de l’industrie canadienne de
l’hydrogène et des piles à combustible en 2003 par rapport à 2002.
Les répondants ont fait état de recettes de l’ordre de 188 millions de dollars dans
cette industrie, soit une augmentation de 40 p. 100 par rapport à 2002. Le nombre
de brevets a augmenté de 34 p. 100 pour atteindre 581. La participation aux
projets de démonstration s’est accrue de 232 p. 100, tandis que les dépenses de
recherche-développement (R-D) sont demeurées relativement stables, enregistrant
une hausse de seulement 5 p. 100 pour s’établir à 290 millions de dollars. Le
nombre d’emplois dans l’industrie a subi un léger recul, s’établissant à 2 685 par
rapport à 2 863 en 2002.
Les répondants ont par ailleurs déclaré s’attendre à ce qu’une proportion
appréciable de leur financement au cours des cinq prochaines années provienne
du gouvernement fédéral canadien, des marchés financiers étrangers et de
sociétés d’investissement en capital par actions. Ils ont précisé que, ensemble,
les mesures gouvernementales, les initiatives résultant de partenariats entre les
secteurs public et privé et les activités d’autres entreprises poursuivant des travaux
de développement dans le domaine sont les éléments stratégiques essentiels à la
réussite future de l’industrie.
Méthode et taux de réponse
Un total de 112 organisations associées à l’industrie de l’hydrogène et des piles
à combustible au Canada ont été invitées à participer à l’élaboration du Profil. La
liste d’envoi, présentée intégralement à la fin du présent rapport, comprend des
membres actuels et éventuels de Piles à combustible Canada, d’établissements
universitaires, d’organisations gouvernementales et d’intervenants participant aux
activités de démonstration des piles à combustible en cours.
Aperçu de l’industrie
Le Profil de 2004 fait état d’une croissance
vigoureuse en 2003 par rapport à 2002, selon un
grand nombre d’indicateurs clés.
• Les recettes ont augmenté de 40 p. 100,
passant de 134 à 188 millions de dollars.
• Les dépenses de R-D se sont accrues de
5 p. 100, passant de 276 à 290 millions de
dollars.
• Le nombre d’emplois a légèrement diminué pour
s’établir à 2 685.
• La participation aux projets de démonstration est
en hausse de 232 p. 100, passant de 79 à 262.
• Le nombre de brevets a augmenté de 34 p. 100
pour atteindre 581.
Croissance depuis 2001
Le Profil de 2004 fournit une mise à jour importante
de l’information présentée dans Retombées
économiques de l’utilisation industrielle de
l’hydrogène au Canada — premier profil de l’industrie
établi en 2001 par Sypher:Mueller et Ressources
naturelles Canada. L’industrie affiche une forte
croissance selon tous les indicateurs clés depuis
2001. Pour obtenir plus de détails, veuillez vous
reporter à l’analyse figurant à la fin du présent
rapport.
Répartition du taux de réponse
Aucune réponse
13 %
Données
demandées
considérées comme
« sans objet »
13 %
Données
fournies
74 %
Sur ce nombre, 98 organisations ont donné suite à l’invitation, soit un taux de réponse
global de 88 p. 100. Quatre-vingt-deux pour cent d’entre elles ont répondu aux
questions, tandis 12 p. 100 ont indiqué que les données demandées ne s’appliquaient
pas à leur organisation1.
1. Les réponses n’ont pas été contestées, contrôlées ni vérifiées. Aucune enquête n’a été menée pour vérifier si les données étaient
complètes ou déterminer les raisons à l’origine des cas de non-réponse. Pour protéger la confidentialité des répondants, nous
présentons uniquement des données résumées.
1
Au cours des cinq
dernières années, le
nombre d’entreprises
canadiennes associées à
l’industrie de l’hydrogène
et des piles à combustible
a doublé.
Profil des entreprises
Près de la moitié des entreprises visées par le Profil sont des sociétés fermées et
ne sont ainsi pas obligées de fournir au marché des données financières ou autres.
Leur participation volontaire à l’élaboration du profil de cette année a permis de
bien comprendre l’envergure et les activités de industrie de l’hydrogène et des piles
à combustible. Le tiers des entreprises sont des sociétés ouvertes et 9 p. 100 sont
une division ou une filiale d’une société ouverte établie ou non au Canada.
Dans cette industrie, le nombre d’entreprises a doublé ces cinq dernières années.
Quarante-deux organisations, soit 51 p. 100 des répondants, ont déclaré exercer
des activités dans le domaine de l’hydrogène et des piles à combustible depuis
moins de cinq ans. Les entreprises de services professionnels, les fournisseurs
et les organismes de recherche forment une proportion élevée de l’industrie :
17 répondants, soit 13 p. 100, sont spécialisés dans le développement de piles à
combustible ou l’intégration de systèmes.
La moitié de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible met
l’accent sur la technologie des piles à membrane échangeuse de proton (PEFMC),
considérée comme l’une des plus polyvalentes, car elle se prête à des applications
mobiles et stationnaires. Tout indique que la technologie des piles à combustible
Types d’organisations
Nombre d’années d’activité dans le domaine
de l’hydrogène et des piles à combustible
Domaines de spécialisation
(nombre de répondants)
(nombre de répondants)
Nota : Les répondants peuvent figurer dans
plusieurs catégories.
Organisme à but non lucratif
ou organisation gouvernementale
6 % (5)
Division ou filiale
d’une société ouverte
8 % (7)
Établissement
d’enseignement
12 % (10)
Non précisé
8 % (7)
Organisme de recherche
Plus de 20 ans
7 % (6)
Société fermée
46 % (38)
De 11 à
20 ans
11 % (9)
26
Entreprise de services professionnels
Moins de
5 ans
51 % (42)
27
Fournisseur d’entreprises spécialisées dans
le développement ou la fabrication
Entreprise spécialisée dans
le développement ou la fabrication
Distributeur de piles à combustible
ou intermédiaire
24
17
2
Utilisateur de piles à combustible
8
Service public
2
Société ouverte
28 % (23)
De 5 à 10 ans
23 % (19)
4
Autres
18
0
5
10
15
20
Nombre de réponses
25
30
Des sociétés ouvertes et
fermées, des organismes
gouvernementaux et des
établissements universitaires
ont fourni de l’information
pour la mise à jour du profil de
l’industrie.
à oxyde solide (SOFC), utilisée principalement dans des applications stationnaires,
sera la prochaine technologie dominante.
Les organisations de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à
combustible sont fort actives au Canada. Toutefois, des entreprises canadiennes
exercent également des activités aux États-Unis, en Allemagne, au Japon et au
Royaume-Uni. Certains répondants ont aussi mentionné l’Amérique du Sud, l’Inde
et la Chine, ce qui donne à penser que les entreprises canadiennes pourraient
commencer à pénétrer les marchés de la fabrication à faible coût, ce qui revêtira
une importance de plus en plus grande à mesure que l’industrie approchera
de l’étape de la commercialisation. Ces résultats semblent également indiquer
que l’industrie canadienne risque de participer davantage à l’aménagement de
l’infrastructure énergétique en évolution des pays en développement, source de
débouchés importants.
Le marché est divisé entre les applications stationnaires et mobiles et l’infrastructure
d’alimentation. Seulement 15 p. 100 des entreprises canadiennes se consacrent
aux applications portables.
Technologies visées
Régions où se déroulent les activités
relatives aux piles à combustible
Chine 1 %
Autres pays d’Europe 2 %
Autres 12 %
Australie 1 %
Amérique du Sud 1 %
Inde 1 %
Japon 4 %
Alcaline 2 %
Infrastructure
d’alimentation
28 %
Allemagne 6 %
Carbonate
fondu
4%
Royaume-Uni 3 %
Méthanol
direct
10 %
États-Unis 14 %
Oxyde solide
22 %
Marchés ciblés
Applications
stationnaires
33 %
Ouest du Canada
38 %
Membrane
échangeuse de protons
50 %
Applications
portables
15 %
Est du Canada
29 %
Applications
mobiles
24 %
La participation
accrue aux projets de
démonstration semble
témoigner d’une
transition, la recherchedéveloppement pure
cédant la place à un
plus grand nombre
d’applications de la
technologie dans les
produits de l’industrie des
piles à combustible.
Recettes totales
Recettes
Les répondants ont fait état d’une augmentation de 40 p. 100 de leurs recettes
totales découlant d’activités reliées à l’hydrogène et aux piles à combustible, qui
sont passées de 134 millions de dollars en 2002 à 188 millions en 2003. La moitié
de ces recettes se rapportait à des ventes réalisées dans l’Ouest du Canada. Les
États-Unis, l’Allemagne et le Japon ont également été mentionnés en tant que
marchés importants pour l’industrie canadienne2.
Les recettes découlant de contrats de R-D sont demeurées relativement stables,
passant de 10,4 millions de dollars en 2002 à 11,5 millions en 2003, soit une
hausse d’à peine 10 p. 100. Toutefois, les recettes issues de la vente de produits
ont progressé de 87 p. 100, passant de 77,8 millions en 2002 à 145,1 millions en
2003. La vente de produits représente maintenant 77 p. 100 des recettes totales —
en hausse par rapport à 58 p. 100 en 2002. Cette augmentation montre clairement
que l’industrie progresse dans la voie de la commercialisation.
Recettes selon la région
Région
non précisée
1,9 %
Autres 4,8 %
188
200
Recettes selon leur nature
Japon 10,6 %
150
134
145,1
120
Ouest
du Canada 90
49,5 %
Millions de $
Millions de $
150
États-Unis 15,9 %
100
Royaume-Uni 0,2 %
50
77,8
60
46
29,2
30
0
2002
2003
Allemagne
15,2 %
Est du Canada
1,9 %
2003
2002
0
10,4 11,5
Vente
de produits
Contrats
de R-D
0 2,5
Licences
de PI
Autres
2. Les ventes peuvent inclure celles affectées en fonction de la région où est établi le client ou de
l’unité d’exploitation à laquelle est attribuée la vente.
La vente de produits
a entraîné une
augmentation des
recettes de 40 p. 100,
mais l’industrie
demeure très axée
sur la recherchedéveloppement.
Total des investissements en
recherche-développement
Recherche-développement
Brevets
L’innovation demeure une constante prédominante dans l’industrie, comme en
témoigne l’augmentation du nombre de brevets concernant l’hydrogène et les
piles à combustible mentionnés par les répondants de l’industrie, qui est passé de
433 en 2002 à 581 en 2003.
Projets de démonstration
Il ressort des réponses recueillies que le niveau de participation aux projets de
démonstration a augmenté de 232 p. 100 — passant de 79 en 2002 à 262 en
2003. Cette tendance en faveur de la R-D plus ciblée associée aux projets de
démonstration constitue un grand pas dans la voie de la commercialisation des
produits de l’industrie de l’hydrogène et des piles à combustible et de l’évolution
vers l’économie de l’hydrogène.
Les produits de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible
à l’étape des activités précommerciales et des marchés initiaux font partie
intégrante de nombreux projets de démonstration au Canada et ailleurs dans le
monde. Environ 70 p. 100 des projets de démonstration mettant à contribution
des organisations canadiennes sont réalisés à l’extérieur du pays. Ce niveau
d’activité témoigne de la prédominance du savoir-faire, des produits et des services
canadiens au sein de l’industrie mondiale.
Ces dernières années, la participation du gouvernement fédéral aux activités
de démonstration a été principalement centrée sur la technologie sous-jacente
et l’infrastructure d’alimentation, par le truchement de programmes tels que
l’Alliance canadienne sur les piles à combustible dans les transports. Le rôle du
secteur public a récemment pris de l’ampleur pour englober des applications de
premier plan s’adressant aux utilisateurs finals — principalement dans le cadre du
programme Adhérents pionniers de l’hydrogène. On s’attend à ce que l’industrie
canadienne tire parti de ces programmes et d’autres programmes récemment
lancés pour entreprendre davantage de projets de démonstration au pays afin d’y
accroître sa visibilité.
300
290
276
250
$ Millions
Les dépenses totales des répondants relatives aux activités de R-D portant sur
l’hydrogène et les piles à combustible ont augmenté de 5 p. 100, passant de
276 millions de dollars en 2002 à 290 millions en 2003. Ces dépenses élevées et
soutenues — demeurées stables à plus de 100 000 $ par an par employé — font
ressortir le rôle déterminant que joue la R-D dans cette industrie.
200
150
100
50
0
2002
2003
Recherche-développement
selon la région
Japon
0,2 %
Allemagne 4,2 %
États-Unis 7,1 %
Autres 0,2 %
Est
du Canada
16,1 %
Ouest
du Canada
72,2 %
Technologies visées par les
projets de démonstration
Applications portables
8%
Infrastructure
d’alimentation
24 %
Applications
stationnaires
42 %
Applications mobiles
26 %
Régions où se déroulent les
projets de démonstration
UK 1 %
Japon 4 %
Autres 6 %
Est du Canada
11 %
Allemagne
13 %
Ouest du Canada
20 %
États-Unis
45 %
5
Le nombre d’alliances
stratégiques a
augmenté de
90 p. 100 en 2003 par
rapport à 2002.
Emploi
Ces dernières années, les regroupements et les restructurations internes ont
transformé l’industrie, entraînant une diminution de 6 p. 100 du nombre total
d’emplois — lequel a chuté de 2 863 en 2002 à 2 685 en 2003.
Sur ce nombre, 90 p. 100 des employés étaient en poste au Canada, soit
65 p. 100 dans l’Ouest du pays et 35 p. 100 dans l’Est. Les entreprises
canadiennes ont également fait état d’un nombre appréciable d’emplois aux
États-Unis (3 p. 100) et en Allemagne (4 p. 100). Bien que certaines entreprises
aient mentionné des activités en Chine, en Amérique du Sud et en Inde, elles ne
comptent actuellement aucun employé en poste en permanence dans ces régions.
Le salaire annuel moyen versé dans l’industrie de l’hydrogène et des piles à
combustible au Canada est passé de 56 000 $ en 2002 à 60 000 $ en 2003.
En extrapolant à partir du salaire moyen de 60 000 $ touché en 2003 par les
2 430 employés en poste au Canada, on pourrait en déduire que l’industrie injecte
dans l’économie canadienne 146 millions de dollars en salaires.
Nombre d’emplois
3 000
2 863
2 685
Emplois selon la région
Autres pays
d’Europe 0.5%
Royaume
-Uni Japon
1,1 % 0,2 %
États-Unis 3,6 %
2 500
2 000
Est
du Canada
31,6 %
1 500
Ouest
du Canada
58,9 %
1 000
500
0
2002
2003
Allemagne
4,1 %
Besoins de financement
Nous avons demandé aux répondants de donner des précisions sur leurs besoins
de financement pour la période comprise entre 2005 et 2010 et, dans la mesure du
possible, de les ventiler par années et par sources de financement prévues.
Selon les données estimatives fournies par les répondants à ce sujet, leurs besoins
de financement pour la période visée se chiffrent à 957 millions de dollars, plus
du tiers de ce montant devant provenir du secteur public par l’intermédiaire de
partenariats soutenus entre l’industrie et le gouvernement.
Les répondants s’attendent par ailleurs à recevoir des fonds provenant de marchés,
de sociétés privées d’investissement en capital par actions et de gouvernements
étrangers.
Les investisseurs providentiels et les sociétés d’investissement en capital de risque,
qui ont participé au financement de l’industrie à ses débuts, ne devraient pas être
une source de fonds importante dans l’avenir.
La sensibilisation des gouvernements et des marchés boursiers aux avantages
qu’ils peuvent obtenir en investissant dans l’industrie de l’hydrogène et des piles à
combustible est au cœur des efforts déployés par cette dernière pour obtenir du
financement.
Les entreprises
de l’industrie de
l’hydrogène et des
piles à combustible
s’attendent à ce que
leur financement
au cours des
cinq prochaines
années provienne
principalement de
partenariats formés
avec des sociétés et
des gouvernements.
Alliances stratégiques
L’augmentation de 90 p. 100 du nombre d’alliances stratégiques, qui est passé de
135 en 2002 à 256 en 2003, témoigne de l’importance soutenue des alliances et
des partenariats pour l’industrie.
À 33 p. 100, les fabricants de pièces d’automobiles d’origine viennent au premier
rang parmi les organisations canadiennes participant à des alliances stratégiques
avec l’industrie de l’hydrogène et des piles à combustible. À 20 p. 100 chacun,
les partenariats entre les secteurs public et privé et les alliances formées avec
des entreprises qui poursuivent des travaux de développement dans le domaine
occupent également une place importante.
Alliances stratégiques
Autres
13 %
Autres fabricants
de pièces d’origine
5%
Fabricants de pièces
d’automobiles d’origine
33 %
Sociétés
énergétiques
9%
Partenariats entre les
secteurs public et privé
20 %
Il y a tout lieu de croire que la participation aux partenariats entre les secteurs public
et privé ira en augmentant à mesure que les gouvernements du Canada et des
autres pays créeront des programmes pour appuyer des projets de démonstration
et d’infrastructures supplémentaires et d’autres activités précommerciales.
Entreprises poursuivant
des travaux de développement
dans le domaine
20 %
Financement canadien prévu
selon la source, 2005-2010
Autres
7%
Pouvoirs
publics
37%
Investisseurs
providentiels 1%
Fonds de roulement
19%
Marchés
boursiers
16%
Sociétés privées
d’investissement en
Sociétés
capital par actions
d’investissement
14%
en capital de risque
6%
7
La coopération soutenue entre les secteurs
public et privé favorise l’essor de l’industrie et
contribue à consolider la position du Canada
dans l’économie mondiale de l’hydrogène.
Conclusion
Pour obtenir de plus amples
renseignements sur l’industrie
canadienne de l’hydrogène et
des piles à combustible, veuillez
communiquer avec :
Ron Britton,
Président-directeur général
Piles à combustible Canada
1-604-822-9178
rbritton@fuelcellscanada.ca
Annie Desgagné
Agente de commerce principale
Industrie Canada
1-604-666-1426
desgagné.annie@ic.gc.ca
John Webster
BC Practice Leader
PricewaterhouseCoopers LLP
1-604-806-7726
john.webster@ca.pwc.com
8
Au cours de la dernière année, l’industrie canadienne de l’hydrogène et des
piles à combustible a affiché un nouveau niveau de rendement. D’après le
Profil de 2004, les dépenses de R-D sont relativement stables, mais l’accent
porte davantage sur l’augmentation des recettes et la réduction des coûts. Il
existe une demande mondiale pour la technologie et le savoir-faire canadiens
dans le domaine. Les organisations obtiennent les droits propriété industrielle
et bénéficient de l’aide financière et des alliances stratégiques nécessaires
pour perfectionner, démontrer, fabriquer et commercialiser les produits. Les
principaux indicateurs s’établissent comme suit :
· Les recettes ont augmenté de 40 p. 100.
· Les dépenses de R-D sont relativement stables, en hausse de 5 p. 100 par
rapport à 2002.
· L’obtention de droits de propriété industrielle au moyen de brevets a
progressé de 34 p. 100.
· La participation aux projets de démonstration s’est accrue de 232 p. 100
pour s’établir à 262 en 2003.
· Dans la foulée d’initiatives de restructuration, il y a eu une faible diminution
de 6 p. 100 du nombre d’emplois dans l’industrie par rapport à 2002.
Le présent profil a été préparé grâce à la participation impressionnante
des représentants de sociétés fermées et ouvertes ainsi que des milieux
gouvernementaux et universitaires, un élément de plus qui témoigne de
l’étroite collaboration reconnue mondialement comme étant l’image de marque
de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible. Les
intervenants reconnaissent l’importance d’avoir accès à des renseignements
exacts sur l’industrie pour aider à prendre des décisions en matière de
financement, influencer les partenariats et renforcer la position concurrentielle
globale de l’industrie canadienne de l’hydrogène et des piles à combustible.
Croissance depuis 2001
• Les recettes ont augmenté de 94 p. 100, passant
de 96,9 millions de dollars en 2001 à 188 millions en
2003.
• Les dépenses de R-D ont progressé de 62 p. 100,
pour s’établir à 290 millions de dollars par an, et
elles se sont stabilisées à un peu plus de 100 000 $
par employé.
• Le nombre d’emplois se chiffre à 2 685, soit une
augmentation de 49 p. 100 par rapport à 2001.
2001
300
290
2 685
2003
2 500
250
188
200
179
1 800
2 000
1 500
150
100
3 000
97
1 000
Nombre d’emplois
Le Profil de l’industrie de 2004 fournit une mise à jour
importante de l’information présentée dans Retombées
économiques de l’utilisation industrielle de l’hydrogène au
Canada — premier profil de l’industrie préparé en 2001 par
Sypher:Mueller et Ressources naturelles Canada. Bien que
l’on ne puisse pas toujours établir de comparaisons exactes
en raison des différentes méthodes analytiques utilisées,
les résultats du Profil de l’industrie de 2004 font nettement
état d’une forte croissance de l’industrie canadienne de
l’hydrogène et des piles à combustible au cours des deux
dernières années.
Statistiques comparatives de l’industrie, de 2001 à 2003
Millions de $
Bien que les deux dernières années aient été difficiles pour
l’industrie de haute technologie dans son ensemble, l’industrie
de l’hydrogène et des piles à combustible a prospéré depuis
2001 — doublant presque ses recettes et affichant une
augmentation de près de 50 p. 100 du nombre d’emplois.
500
50
0
0
Recettes
Dépenses
de R-D
Emplois
Sources : 2001 – Sypher:Mueller et Ressources naturelles Canada
2003 – Gouvernement du Canada, Piles à combustible Canada et PricewaterhouseCoopers
Organisations invitées à participer à l’étude
Advanced Measurement Systems Inc.
Delta-Q Technologies Corp.
DuPont Canada Inc.
INRS (Institut national de la recherche
scientifique)
Province de l’Ontario
Agile Systems Inc.
Air Liquide Canada inc.
Dynetek Industries Ltd.
Institut de recherche sur l’hydrogène
Ressources naturelles Canada
Alberta Research Council
Enbridge Gas
James Hoggan and Associates Inc.
Sacré-Davey Engineering
Analytic Systems
Énergie non polluante Canada
Keen Engineering
SatCon Power Systems Canada Ltd.
Angstrom Power Inc.
Energy Ventures Organization
Kinectrics Inc.
SMC Pneumatics (Canada) Ltd.
Armstrong Monitoring Corporation
Energy Visions Inc.
KPMG LLP
Staubli Corporation
Association canadienne de l’hydrogène
Energy3 and EnergyQBD
Kraus Global Inc.
Systèmes énergétiques Stuart
Astris Energi Inc.
ESTCO Battery Management Inc.
La Financière Banque Nationale
Tekion Solutions Inc.
Azure Dynamics Corp.
Fuel Cell Technologies Ltd.
MagPower Systems Inc.
Teleflex Canada
Ballard Power Systems Inc.
Fuel Cells & Reformers Canada, Ltd.
Marsh Canada Limited
Tyco Electronics Canada Ltd.
Banque de développement du Canada
Fueling Technologies Inc.
McCarthy Tétrault LLP
Universal Dynamics Limited
Banque HSBC du Canada
FuelMaker Corporation
Membrane Reactor Technologies Ltd.
Université d’Alberta
BC Hydro
General Hydrogen Corporation
Methanex Corporation
Bell Canada
Global Hydrofuel Technologies
MH2 CANADA INC.
Université de Calgary, Western Canada Fuel
Cell Initiative
BET Services Inc.
Global Thermoelectric Inc.
Neodym Technologies
Université de Colombie-Britannique
BOC Gases
Gowling Lafleur Henderson
Neutron Technologies Inc.
Cellex Power Products Inc.
Greater Vancouver Regional District
Université de Victoria, Institute for Integrated
Energy Systems
Centre for Automotive Materials &
Manufacturing
Greenlight Power Technologies Inc.
NORAM Engineering and Constructors
Ltd.
Centre for Manufacturing of Advanced
Ceramics and Nanomaterials
H2 Concepts Alternative Fuels Consulting
Chevron Texaco Technology Ventures
GrowthWorks Ltd.
Heffelfinger & Associates
QuestAir Technologies Inc.
Université de Windsor
Ontario Power Generation
Université Laval
Palcan Fuel Cells Co. Ltd.
Université McGill
Pathway Design & Manufacturing Inc.
Université Simon Fraser
PEM Engineers Inc.
University College of the Fraser Valley
PEM Technologies Inc.
Valeurs mobilières TD Inc.
Piles à combustible Canada
Ventures West Management Inc.
Cimtex Industries Ltd.
Heliocentris Energy Systems Inc. Amérique
du Nord
HERA Hydrogen Storage Systems Inc.
Collège militaire royal du Canada
Hydrogen Technologies Corp.
PowerDisc Development Corporation Ltd.
Westport Innovations Inc.
Conseil national de recherches du
Canada
Hydrogenics Corporation
PowerNova Technologies Corporation
Xantrex Technology Inc.
IMW Industries Ltd.
Praxair, Inc.
Yaletown Venture Partners
Dana Canada Corporation
Inco Special Products
PrecisionH2 Inc.
Zetacon Corporation
Deere & Co.
Industrie Canada, Direction générale de
l’énergie et de la marine
PricewaterhouseCoopers LLP
Chrysalix Energy Limited Partnership
Deloitte & Touche LLP
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertising