380, promenade Sussex C.P. 427, succursale A Ottawa (Ontario) K1N 9N4

380, promenade Sussex C.P. 427, succursale A Ottawa (Ontario)  K1N 9N4
Tél. : 613-990-1985
Téléc. : 613-993-4385
beaux-arts.ca
MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA Rapport annuel 2011–2012
380, promenade Sussex
C.P. 427, succursale A
Ottawa (Ontario) K1N 9N4
MUSÉE DES BEAUX-ARTS
DU CANADA
Rapport annuel
2011−2012
Première de couverture
Brian Jungen
« Star/Pointro » 2011
Quatrième de couverture
Pompeo Batoni
Vulcain dans sa forge 1750
Droits d’auteur
P. 16 – © Sarah Anne Johnson
P. 22 – Reproduit avec l’autorisation de Dorset Fine Arts
P. 23 – Reproduit avec l’autorisation de Dorset Fine Arts
P. 24 – Avec l’autorisation de Vtape/Succession de
Mike MacDonald
P. 28 – © David Altmejd, avec l’autorisation de Andrea Rosen
Gallery, New York
Crédits photographiques
Toutes les photographies sont du MBAC sauf :
P. 20 – © Jimmie Durham
P. 32 – © Taryn Simon, avec l’autorisation de Gagosian Gallery
P. 29, 34, 35 – © Ugo Rondinone, avec l’autorisation de
Gladstone Gallery, New York et Bruxelles
ISBN 978-0-88884-910-6
ISSN 1183-7608
Also available in English
© Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, 2012
Design : Fugazi
Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) est l’une
des institutions d’art les plus respectées du monde
entier. Il est renommé pour la qualité exceptionnelle
de sa collection, pour l’érudition de son personnel et
pour sa capacité hors pair d’attirer des visiteurs de
tous âges, quelles que soient leurs connaissances
artistiques. Créé en 1880, le Musée des beaux-arts du
Canada est l’une des plus anciennes institutions
culturelles du pays. Il est devenu une société d’État
fédérale à la proclamation de la Loi sur les musées,
en 1990.
Sommaire
Message du président du conseil d’administration. ............................ 4
Message du directeur.............................................................. 6
Faits saillants des acquisitions. .................................................. 9
Gouvernance......................................................................38
Rendement institutionnel.......................................................48
Partenariats.......................................................................59
Acquisitions, prêts et expositions. ..............................................61
Commentaires et analyse de la direction. ......................................77
États financiers. ..................................................................81
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada. ............................. 105
Un mandat unique
Le Musée des beaux-arts du Canada a pour mandat de constituer, d’entretenir et de faire connaître au Canada
et à l’étranger, une collection principalement axée sur le Canada et composée d’œuvres d’art anciennes,
modernes et contemporaines, et d’amener tous les Canadiens et Canadiennes à mieux connaître, comprendre
et apprécier l’art en général.
Le Musée rend compte au Parlement par l’intermédiaire du ministre du Patrimoine canadien et des Langues
officielles. Il fait partie du portefeuille du Patrimoine canadien, lui-même composé du ministère du
Patrimoine canadien et de 15 autres organismes nationaux.
Une mission clairement définie
Le Musée des beaux-arts du Canada tire sa force de sa collection d’œuvres d’art, en particulier d’art canadien,
qu’il rend accessible à la population du pays et qui permet à tous d’être sensibles à l’expression artistique
à son meilleur : les œuvres d’art nous renseignent sur le passé, célèbrent le présent et explorent l’avenir.
Sa collection doit être enrichie, préservée, interprétée et utilisée pleinement par le public; elle doit favoriser
l’appréciation et la compréhension de l’art ainsi que l’avancement des recherches et des connaissances.
Une vision convaincante
Le Musée des beaux-arts du Canada s’efforce d’éveiller chez les Canadiens et Canadiennes un sentiment
d’identité et de fierté à l’égard du riche patrimoine artistique du pays. Par sa collection, ses expositions
présentées dans ses installations ou ailleurs, son programme de prêts, ses publications, ses programmes
éducatifs, ses programmes de formation professionnelle et ses initiatives de rayonnement, le Musée aspire
à l’excellence dans l’avancement des connaissances sur les arts visuels, au pays comme à l’étranger.
Grâce à sa collaboration avec des institutions canadiennes et étrangères, il cherche à rendre l’art accessible
et essentiel à des publics variés de tous âges.
Des valeurs distinctives
Accessibilité. Les programmes sont conçus en fonction du public, c’est-à-dire les visiteurs du Musée,
comprenant aussi ceux qui visitent nos expositions ailleurs au pays et à l’étranger.
Excellence et érudition. Le Musée cherche sans cesse à surpasser les normes élevées qu’il s’est fixé au fil
des ans dans toutes ses activités, de la recherche aux acquisitions, aux expositions, aux publications, aux
programmes publics, et dans tous les services qu’il dispense.
Responsabilité sociale. Le Musée respecte toutes ses obligations découlant des mesures législatives et des
politiques publiques.
Leadership. Le Musée est un chef de file reconnu parmi les musées d’art nationaux et étrangers.
Collaboration. Le Musée collabore avec le réseau des musées d’art de toutes les régions du Canada et de
l’étranger ainsi qu’avec ses partenaires au sein du gouvernement du Canada.
Effectif du Musée. Le Musée est conscient de la valeur de son effectif et crée un milieu de travail où chacun
maximise son potentiel et contribue pleinement au succès de l’établissement.
Activités de programme
•
•
•
•
Collection : Acquisitions, Recherche, Préservation
Rayonnement : Expositions, Éducation, Communications
Installations : Fonctionnement des immeubles, Immobilisations
Services internes : Gouvernance, Administration, Production de recettes
Analyse environnementale
Les activités de programme énoncées dans le plan d’entreprise du Musée des beaux-arts du Canada découlent
d’une évaluation rigoureuse des défis que le Musée est appelé à relever et des possibilités qui s’offrent à lui
dans ses diverses sphères d’activité. Chaque année, le Musée tient compte de facteurs externes et internes
ainsi que de tous les risques pouvant influer sur sa capacité d’atteindre ses objectifs. Ces facteurs vont des
pressions extérieures, telle la conjoncture économique nationale et internationale, les politiques gouvernementales, les tendances démographiques et le changement technologique, aux difficultés internes,
notamment les relations de travail, le recrutement et le maintien en poste du personnel, la disponibilité des
ressources et les besoins immobiliers. Le plan d’entreprise du Musée aborde chacune de ces questions sous
l’angle de stratégies ciblées qui atténuent et pallient les risques importants tout en concourant au mandat
national du Musée.
MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
Michael J. Audain
C’est avec beaucoup de fierté que je présente le Rapport annuel du Musée des beaux-arts du Canada de
2011–2012. Encore une fois, le Musée s’est acquitté de sa mission avec exemplarité, fidèle à sa tradition plus
que centenaire d’être à la fois le gardien du patrimoine artistique du Canada et un novateur de premier plan
dans le milieu des arts visuels au pays et dans le monde, comme le démontrent éloquemment les expositions
et les acquisitions de cette année.
En tant que président du conseil d’administration, je suis profondément honoré d’avoir contribué à la
pérennité de cette merveilleuse institution qui, depuis 130 ans, témoigne de l’essor du pays par l’enrichissement de la collection nationale.
En 2011–2012, le Musée a de nouveau confirmé sa réputation d’excellence et d’érudition en présentant la
splendide exposition, Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome, qui célébrait pour la première fois au pays le
génie de ce maître italien du XVIIe siècle. Pur ravissement esthétique et véritable voyage de découverte pour
les visiteurs canadiens et étrangers qui se sont empressés dans les salles, l’exposition illustre fort bien
l’importance des nombreux partenariats fructueux dans lesquels le Musée s’engage depuis tant d’années,
et qui rehaussent son rayonnement, tant ici que sur la scène internationale.
L’acquisition de l’œuvre d’art contemporain, The Clock, de Christian Marclay est un autre brillant exemple
du pouvoir des partenariats. Cet achat conjoint avec le Museum of Fine Arts, Boston – grâce à la générosité
de Jay Smith et Laura Rapp, et de Carol et Morton Rapp de Toronto – a permis aux deux institutions de faire
entrer dans leur collection respective un chef-d’œuvre de la vidéographie d’un artiste qui a remporté le
grand prix du Lion d’or de la Biennale de Venise de 2011.
Le Musée a connu une autre réussite marquante cette année, celle d’avoir assumé la gestion de la participation
du Canada à la Biennale de Venise de 2011, une exposition d’arts visuels tenue tous les deux ans, où sont
représentés plus de 70 pays et qui peut accueillir jusqu’à 440 000 visiteurs. Présentée depuis plus de cent ans,
la Biennale est sans doute la plus grande et la plus importante manifestation d’art contemporain au monde.
Le partenariat du Musée avec le Conseil des arts du Canada, jumelé à la générosité de donateurs privés et de
passionnés d’art contemporain de tout le pays, ont joué un rôle essentiel dans le succès qu’a connu le Musée –
voire le Canada tout entier – à la Biennale de Venise.
À l’instar des exercices précédents, les défis financiers ont dominé l’horizon en 2011–2012. Néanmoins,
le Musée a posé un jalon financier en terminant l’exercice par un excédent net de fonctionnement, qui
s’explique en grande partie par la prudence de sa gestion financière à tous les niveaux. Alors que s’achève
mon mandat de président du conseil d’administration, je tiens à exprimer ma plus sincère reconnaissance
à mes collègues du conseil pour leur infaillible soutien, leur profonde générosité et leur foi inébranlable
dans cette grande institution et son avenir.
Rapport annuel 2011-2012
4
Mes collègues du conseil et moi-même saluons le travail acharné et – dans la plus pure tradition canadienne –
l’esprit pionnier du directeur du Musée, Marc Mayer. Nous souhaitons aussi remercier l’équipe de la haute
gestion et tout le personnel pour leur infatigable dévouement, leur impeccable éthique professionnelle et, de
toute évidence, leur indéfectible soutien du Musée et de sa mission nationale. J’exprime toute ma gratitude
à la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada et son conseil d’administration – inspirés par leur âme
dirigeante, Thomas d’Aquino, – pour l’immense travail à l’appui des multiples activités du Musée.
En terminant, mes collègues du conseil et moi-même désirons exprimer notre appréciation à nos partenaires
gouvernementaux et à l’honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles,
pour leur appui et leur collaboration continus.
5
Message du président du conseil d’administration
MESSAGE DU DIRECTEUR
Marc Mayer
En cette année fertile en grandes réalisations, le Musée des beaux-arts des Canada a accompli des percées
majeures qui l’ont mis en valeur et ont accru son rayonnement. Non seulement a-t-il réussi des acquisitions
stratégiques d’œuvres d’art en utilisant à bon escient les fonds confiés par la population canadienne, mais
il a su équilibrer son budget malgré une conjoncture économique difficile, et créer, tant au Canada qu’à
l’étranger, des expositions d’art canadien et international à la fois intelligentes, passionnantes et acclamées
par le public.
Nous sommes particulièrement heureux d’avoir pu présenter Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome. Conçue
par le Musée et organisée en partenariat avec le Kimbell Art Museum de Fort Worth, au Texas, notre exposition
vedette de l’été 2011 a fait venir au Canada douze toiles de Caravaggio, l’un des peintres les plus admirés et
les plus contestés de l’histoire de l’art. Ce génie tourmenté n’aurait peint que quelque soixante-dix tableaux,
dont beaucoup n’ont jamais quitté les églises où ils ont été installés il y a plus de 400 ans. Étant donné qu’il
n’y a que six toiles de Caravaggio en Amérique du Nord – toutes dans des collections américaines –, les
Canadiens ont bénéficié d’une rare occasion de découvrir le travail de cet artiste ici, chez eux. L’exposition
a aussi présenté plusieurs tableaux qui n’avaient pas été accessibles au public depuis fort longtemps, ce qui
a permis tant aux chercheurs qu’aux passionnés d’art de se faire entendre lors du débat sur l’attribution que
nous avons eu le plaisir d’accueillir. Complété par des dizaines d’œuvres peintes par des émules de Caravaggio,
l’événement a été un franc succès.
Outre Caravaggio, le clou de la programmation de cette année a indéniablement été l’installation vidéo de
Christian Marclay, The Clock, l’une des plus ambitieuses œuvres du genre à avoir jamais été réalisée. Avec
cette acquisition conjointe, le Musée a offert aux Canadiens la chance unique d’être l’une des premières
nations du monde à profiter de cette merveille, organisant plusieurs séances de visionnement de 24 heures
pour que ceux-ci puissent l’apprécier intégralement. Extrêmement populaire, The Clock a créé de longues files
d’attente et a captivé l’auditoire, qui n’a pas hésité à prolonger son temps de visite de l’installation. Ce privilège
extraordinaire est intimement lié à la générosité d’une famille de Toronto, plus particulièrement de Laura
Rapp, Jay Smith, et Carol et Morton Rapp, tous responsables de ce don extraordinaire.
Poursuivant sa série d’expositions individuelles mettant en lumière le travail d’artistes canadiens accomplis,
le Musée s’est entendu avec la Winnipeg Art Gallery pour faire venir Wanda Koop. Sur le fil de l’expérience à Ottawa.
De tels partenariats sont importants dans la mesure où le partage des ressources et la coopération avec
d’autres établissements aboutissent à des expositions plus complètes et plus substantielles. Ces présentations
monographiques et leur catalogue donnent un aperçu de la démarche de ces artistes et suivent leur évolution
tout au long de leur carrière.
Convaincu de l’importance de continuer à mettre en vedette les forces de sa collection, le Musée a présenté le
quatrième volet de sa série vouée à son fonds photographique – largement connu comme l’un des plus riches
du monde. Regroupant des images de photographes américains actifs au cours de la première moitié du
xx e siècle, Les USA des années 1900–1950. Photographies du Musée des beaux-arts du Canada a fait suite à des expositions
de photos modernistes, de photos françaises du xixe siècle et de photos britanniques du xix e siècle. Les catalogues de ces expositions sont des ressources érudites précieuses qui présentent à la fois des témoignages
visuels de notre impressionnante collection et des travaux de recherche actuels.
Deux raisons expliquent la valeur toute particulière de notre exposition spéciale de l’hiver dernier, Pour l’amour
de l’art. Artistes et amateurs français à Rome au xviiie siècle. D’abord, cette réalisation qui faisait fond sur la force de
notre collection et sur les connaissances pointues de notre conservatrice associée en art européen, Sonia
Couturier, a été universellement applaudie par les historiens de l’art au Canada et à l’étranger. Ensuite, sa
mise en tournée et sa présentation au Musée des beaux-arts de Caen, en France, prouve une fois de plus que
Rapport annuel 2011-2012
6
l’érudition des experts canadiens en histoire de l’art rayonne sur la scène internationale. Avouons que les
musées canadiens ont rarement l’occasion d’envoyer une exposition d’art français en France. Je suis d’ailleurs très fier de cette prouesse.
Le Musée a connu d’autres grands succès cette année à l’étranger. S’il n’a pas été l’instigateur de l’exposition Le
Canada en peinture. Tom Thomson et le Groupe des Sept, il n’en a pas moins géré la mise en tournée et prêté 37 tableaux.
Organisée par Ian Dejardin, conservateur et directeur de la Dulwich Picture Gallery de Londres, en Angleterre,
Le Canada en peinture a été une réussite absolue. Non seulement a-t-elle fracassé les records de fréquentation et
de ventes de la boutique du musée de Dulwich, elle a été louangée à la fois par la presse anglaise de grande
diffusion et par la presse spécialisée de ce pays, et a comblé les auditoires de Norvège et des Pays-Bas. Rappelons
que si l’art contemporain canadien jouit d’une grande visibilité à l’étranger, ce n’est cependant pas le cas de
l’art canadien plus ancien. Ce type d’exposition vise donc à rappeler aux publics internationaux que le Canada
compte depuis toujours des artistes de tout premier plan. L’exposition prendra l’affiche à la Collection
McMichael d’art canadien de Kleinburg, en Ontario, à l’automne 2012, ce qui permettra à tous les Canadiens
de bénéficier de cette réalisation exceptionnelle.
Le Musée a aussi eu l’occasion de promouvoir la contribution du Canada au secteur des arts visuels grâce à sa
participation à la Biennale de Venise de 2011. Pour la première fois depuis 1985, il a été chargé de la représentation canadienne à cette manifestation d’art contemporain, la plus grande et la plus importante au monde.
Consacrée à l’un des artistes les plus intéressants de la relève, l’exposition Steven Shearer. « Exhume to Consume » a
été très bien accueillie. Nous remercions vivement le Conseil des arts du Canada de son appréciable soutien
financier. Par ailleurs, le Musée a recueilli près d’un million de dollars provenant de donateurs privés : cette
somme qui a contribué au succès de cette immense entreprise a aussi permis d’amorcer la rénovation de notre
pavillon à Venise. La communauté canadienne des arts devrait être confortée du fait qu’autant de nos concitoyens partagent notre volonté d’assurer la présence du Canada à cet événement culturel, un des plus prestigieux
au monde. Le Musée est d’ailleurs impatient de poursuivre la promotion de l’art canadien à l’étranger.
Si les expositions citées plus haut ont été des projets de moyenne à grande envergure, nous tenons cependant
à souligner l’importance de nos efforts destinés à augmenter l’intérêt à l’égard de la collection du Musée par
des prêts spéciaux d’œuvres uniques. Ainsi, pendant l’exposition Pour l’amour de l’art, nous avons négocié avec
la Collection Power Corporation du Canada le prêt des Monuments de Paris d’Hubert Robert. Très appréciée de
nos visiteurs, ce merveilleux tableau a agrémenté pendant plus de six mois les murs des salles de la collection
permanente. Il s’agit de l’un des prêts spéciaux obtenus cette année qui comprend notamment Mer du Nord 1
(Orage) de Max Beckmann (un prêt de cinq ans) et Portrait de la comtesse Nikolai Alexandrovich Tolstoy, née la princesse
Anna Ivanovna Bariatinska (1774–1825) d’Élisabeth Louise Vigée-Le Brun (un prêt de deux ans).
Qu’il s’agisse de dons ou d’achats effectués à même le budget d’acquisition, il n’en demeure pas moins que
d’impressionnantes acquisitions ont été réalisées l’année dernière pour enrichir la collection. L’une d’elles
est une œuvre néo-classique, l’extraordinaire Vulcain dans sa forge de Pompeo Batoni – un artiste extrêmement
influent de son vivant.
La collection d’art contemporain a aussi profité de plusieurs acquisitions avisées, telle la plus grande œuvre
jamais sculptée d’Evan Penny, Jim revisité, ou la nouvelle œuvre à couper le souffle de David Altmejd, Le vaisseau.
Le Musée a aussi acquis we run through a desert on burning FEET, all of us are glowing our faces look twisted [nous courons
dans le désert sur des PIEDS brûlants, nous sommes tous rougis nos visages semblent tordus], une œuvre du
Suisse Ugo Rondinone qui a été avantageusement installée dans la verrière de l’entrée des groupes.
Grâce à la générosité d’éminents donateurs, le Musée a pu acquérir d’autres œuvres déterminantes, dont
Le court de Brian Jungen. Le court, une spectaculaire installation qui a joué un rôle clé dans le lancement de la
carrière internationale de Brian Jungen, est un don de l’homme d’affaires et célèbre collectionneur d’art
de Vancouver Bob Rennie. Le Musée est heureux de faire partie des quelques institutions à disposer de suffisamment d’espace pour exposer une œuvre aussi monumentale.
7
Message du directeur
Toujours grâce à la générosité de ses donateurs, le Musée a acquis, pour son jardin de sculptures, Les trois sentinelles,
une sculpture éblouissante de l’artiste haïda vivant à Vancouver, James Hart. Offerte par Michael Audain,
notre charismatique président du conseil d’administration, et son épouse Yoshiko Karasawa, cette installation se dresse aujourd’hui à l’extérieur du Musée, à l’angle de la promenade Sussex et de la rue Saint-Patrick,
en face du Monument au maintien de la paix qui dispose lui-même de ses propres gardiens.
Le troupeau créé par l’artiste de la Saskatchewan Joe Fafard, Chevaux au galop, court désormais à l’extérieur du
Musée, non loin des Trois sentinelles. Ces deux œuvres ont été accueillies avec enthousiasme tant par le public
que par la presse. Elles s’ajoutent à Ligne de cent pieds de l’Américain Roxy Paine, qui a été installée sur la pointe
Nepean en 2010–2011, afin de marquer la volonté du Musée de peupler son environnement de sculptures inspirantes. Ainsi se trouvent juxtaposées de magnifiques sculptures d’artistes canadiens et internationaux,
qui confirment aux passants que le Musée habite un espace de beauté et d’inspiration.
Que le visiteur s’attarde à l’intérieur ou l’extérieur du Musée, il n’en demeure pas moins qu’il doit vivre une
expérience de qualité. Voilà pourquoi les bénévoles du Musée jouent un rôle essentiel pour la réussite de nos
programmes. Tous contribuent effectivement à élargir l’éventail des services que le Musée peut proposer audelà de ses ressources financières. Cette année, les bénévoles ont établi une relation de travail directe avec le
Musée en votant la dissolution de leur organisation distincte. Nous sommes impatients de franchir avec eux
une autre étape car nous sommes convaincus que si le bénévolat enrichit l’expérience des visiteurs, il enrichit
aussi le vécu des bénévoles. Nous remercions sincèrement le président David Hoy et le conseil d’administration
du Cercle des bénévoles pour le service qu’ils offrent au public et pour ce transfert historique qui s’est fait tout
en douceur.
Toujours préoccupé par la question des coûts et des revenus, le Musée s’est dit très reconnaissant à l’endroit
du gouvernement qui a maintenu son financement au même niveau dans le dernier budget, malgré les
difficultés économiques. Nous saluons du fond du cœur le travail et le leadership de l’honorable James
Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, ainsi que son appui aux arts au Canada.
Cette année encore, le Musée a réussi à équilibrer son budget malgré des difficultés financières. Pour cela, il
a non seulement dû procéder à des ajustements, mais aussi à une restructuration de sa division de conservation
afin de gagner en efficience. Il a fallu réduire le nombre des sections de cette division, passant de sept à cinq.
Cette gestion plus avisée a permis de régler au passage le manque à gagner lié à son enveloppe budgétaire
annuelle. Bien que les sacrifices en personnel soient toujours pénibles, il a été possible de replacer certains
membres du personnel dans d’autres postes. Ce mouvement de personnel a amélioré les pratiques de travail,
d’administration et de reddition de comptes.
Évoluant et s’adaptant sans cesse depuis plus d’un siècle, le Musée des beaux-arts du Canada peut se vanter
d’être depuis plus d’un siècle un initiateur et un interprète de la culture des arts visuels au Canada. Comprendre
le changement et le rendre accessible à tous les Canadiens, voilà le cœur de sa mission. En organisant des
expositions intelligentes et pertinentes tant au Canada qu’à l’étranger, le Musée a fait des pas de géant cette
année pour mieux faire comprendre l’art au Canada. Je tiens à exprimer mes remerciements les plus sincères
au personnel du Musée, à cette équipe passionnée de spécialistes dévoués et qui ont le cœur à l’ouvrage, dont
les efforts ont permis l’aboutissement de toutes nos initiatives. Je souhaite aussi remercier nos administrateurs
pour leur soutien, leur sagesse et leur vigilance exemplaires, nos donateurs et commanditaires dont la générosité nous a aidés à atteindre de nouveaux sommets d’excellence, et notre réseau de bénévoles qui offrent
si généreusement de leur temps pour s’assurer que nos visiteurs vivent une expérience enrichissante. Enfin,
je veux remercier tous nos visiteurs, réels ou virtuels, qui se sont intéressés à nos expositions à Ottawa, ou
à l’une ou l’autre des 28 expositions que nous avons mises en tournée au Canada cette année. La satisfaction
du public étant l’élément central du mandat du Musée, l’appui et les encouragements amicaux qui se sont
manifestés cette année encore sont la preuve de son succès.
Rapport annuel 2011-2012
8
faits saillants des Acquisitions
Hubert Robert
Un voyageur visitant les jardins du collège maronite à Rome
v. 1763–1764
10
Pompeo Batoni
Vulcain dans sa forge 1750
Sarah Anne Johnson
Ondulation 2011
12
Brian Jungen
« Star/Pointro » 2011
13
Huan Zhang
Pour faire lever le niveau de l’eau d’un étang
à poissons (gros plan) 1997
14
Joanne Tod
Arc dans l’Arc 2009
Les Levine
Paysages du Grand Nord n° 5 1974
16
Jim Breukelman
« Hot Properties » n° 02 1987, tiré en 2008
« Hot Properties » n° 30 1987, tiré en 2008
17
Humphrey Lloyd Hime
Tentes sur la prairie v. septembre-octobre 1858,
tiré après janvier 1859
18
Jaromír Funke
Kolin, Tchécoslovaquie 1922
19
Jimmie Durham
Encore tranquillité 2008
20
Nick Sikkuark
Sans titre (Chaman?) 1996
21
Tim Pitsiulak
Famille de huit 2008
22
Itee Pootoogook
Ouvrier de la construction 2009
23
Mike MacDonald
Seven Sisters 1989
24
Christian Marclay
The Clock 2010
25
Geoffrey James
Dundas Square, Toronto 2003
26
Ron Terada
Jack 2010
David Altmejd
Le Vaisseau 2011
28
Ugo Rondinone
we run through a desert on burning FEET,
all of us are glowing our faces look twisted 2009
29
Denis Juneau
Sans titre 1959
30
Claude Tousignant
Modulateur de lumière no 4 2005
Taryn Simon
Un homme vivant déclaré mort et autres chapitres I-XVIII,
Chapitre XII 2011
32
André Biéler
Avant l’encan 1936
Ugo Rondinone
Nu (XX) 2010
34
Ugo Rondinone
Nu (XXX) 2010
35
Vincenzo Camuccini
Étude pour « Énée et la Sybille devant le fleuve Achéron » v. 1790
36
Albrecht Dürer
L’Ange montre à St Jean la cité sainte, Jérusalem v. 1496–1497,
tiré v. 1511–1524
37
Gouvernance
En vertu de la Loi sur les musées, le Musée des beaux-arts du Canada est une personne morale distincte,
propriété exclusive de l’État. À la fois organisme d’État et membre du Portefeuille de Patrimoine canadien,
il bénéficie d’une autonomie de gestion au quotidien et contribue à la réalisation des grands objectifs
du gouvernement.
Le Musée est géré par un conseil d’administration dont les membres sont nommés par le ministre du
Patrimoine canadien et des Langues officielles, avec l’accord du gouverneur en conseil. Par l’entremise
de son président, le conseil d’administration est redevable au ministre qui assure la liaison entre le Musée,
le Gouvernement et le Parlement. Conformément au modèle de gouvernance des organismes d’État,
le conseil d’administration et la haute direction du Musée sont indépendants l’un de l’autre. Les onze
membres du conseil d’administration, qui représentent la majorité des régions du Canada, ont pour
première responsabilité d’établir l’orientation stratégique du Musée, d’en assurer la gestion générale et
de superviser les ressources et les activités dans l’exécution de son mandat.
Le conseil d’administration se réunit tous les trimestres et des conférences téléphoniques sont fréquemment
organisées au besoin. En tenant compte des conférences téléphoniques, il s’est réuni 31 fois en 2011–2012.
Afin d’établir un contact plus direct avec la population et avec la scène visuelle animée du Canada, le conseil
d’administration se réunit une fois par an en-dehors de la région de la capitale nationale. En 2011, cette réunion
a eu lieu à Toronto et les membres en ont profité pour visiter des collections d’art privées. Ils ont également
accueilli une réception au Musée d’art contemporain canadien, un établissement avec lequel le Musée a établi
un partenariat MBAC@, qui a réuni des artistes, des collectionneurs, des propriétaires de galeries et d’autres
intervenants de le la communauté des arts visuels de la Région du Grand Toronto.
Le conseil d’administration organise chaque année une assemblée publique qui permet aux intervenants et
au public d’exprimer leurs opinions et de s’enquérir des activités du Musée. En 2011, conformément à la mission
nationale du Musée et à sa volonté de mobiliser pleinement toute la population canadienne, l’assemblée
s’est déroulée en même temps que la réunion du conseil à Toronto. Les participants ont eu un aperçu de
la situation financière du Musée, des nouveaux ajouts à la collection nationale et des faits saillants des
expositions et programmes publics.
39
Gouvernance
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Du 1er avril 2011 au 31 mars 2012
PRÉSIDENT
Michael J. Audain, O.C., O.B.C., LLD, West Vancouver
(Colombie-Britannique)
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 9 septembre 2005; nommé président du Conseil
d’administration, le 5 mars 2009
Michael Audain est président de Polygon Homes Ltd.,
l’un des plus importants constructeurs d’habitations de
Colombie-Britannique. Cette entreprise qu’il a fondée
en 1980 a construit plus de 20 000 foyers dans le Grand
Vancouver, et s’est vue souvent primée pour l’intégrité et
l’excellence de ses pratiques de construction.
Britanno-colombien de cinquième génération, M. Audain
a fait ses études à l’université de Colombie-Britannique et à
la London School of Economics. Membre du conseil d’administration et ancien président du Business Council of
British Columbia, il a déjà présidé l’Urban Development
Institute.
Grand mécène, M. Audain est président de la Vancouver
Art Gallery Foundation et de la Audain Foundation for
the Visual Arts. Administrateur et ancien président de la
Vancouver Art Gallery, il a déjà été administrateur du
Business for the Arts et membre du British Columbia Arts
Council.
M. Audain a été investi de l’Ordre du Canada et de l’Ordre
de la Colombie-Britannique. Parmi les distinctions qu’il a
reçues, mentionnons le prix Edmund-C.-Bovey du Business
for the Arts, les médailles des jubilés d’or et de diamant
de la reine Élisabeth II, des doctorats honorifiques de trois
universités, le prix du service méritoire du British-Columbia
Museums Association, le prix du leadership communautaire
du président de l’université Simon Fraser et le prix du
leadership communautaire du British Columbia Board of
Trade. Il est aussi entrepreneur lauréat du British Columbia
Hall of Fame.
Rapport annuel 2011-2012
VICE-PRÉSIDENT
Michael J. Tims, Calgary, Alberta
Nommé vice-président du Conseil d’administration,
le 18 juin 2008
Michael Tims est président de Peters & Co. Limited, une
société d’investissement canadienne, spécialisée dans
l’industrie pétrolière et gazière, dans les services aux
champs de pétrole et dans l’infrastructure énergétique.
M. Tims est titulaire d’un baccalauréat en commerce avec
distinction de l’université de Calgary, une maîtrise en
administration des affaires de l’université Harvard et un
doctorat honorifique en droit de l’université de Calgary.
Il est un évaluateur d’entreprise agréé.
M. Tims a déjà servi à titre de président du Fonds canadien
de protection des épargnants, de l’Association canadienne
des courtiers en valeurs mobilières, de Centraide pour la
région de Calgary et du West Island College (Alberta). Il a été
administrateur de plusieurs organismes sans but lucratif
et membre du Comité de personnes averties, chargé d’examiner la réglementation des valeurs mobilières au Canada.
Outre son mandat d’administrateur du Musée des beauxarts du Canada, M. Tims est membre du conseil consultatif
de gestion de la Haskayne School of Business de l’université
de Calgary. Il poursuit également sa participation à
Centraide, au West Island College (Alberta) et à de nombreux
autres organismes sans but lucratif.
M. Tims a été le premier lauréat du prix d’excellence en
gestion des diplômés de l’université de Calgary et, en 2007,
la Haskayne School of Business et la chambre de commerce
de Calgary lui décernaient le prix de chef de file distingué du
monde des affaires. En 2008, la Ville de Calgary le nommait
« Citoyen de l’année » en reconnaissance de son engagement
de longue date au sein d’organismes communautaires,
d’éducation et de bienfaisance.
40
ADMINISTRATEURS
Jean-François Béland, Gatineau (Québec)
Paul R. Baay, Calgary (Alberta)
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 27 juin 2006; mandat renouvelé, le 5 mars 2009
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 10 février 2010
Paul Baay est diplômé de l’université Western Ontario où il
a obtenu un baccalauréat en administration des affaires. À la direction d’entreprises d’exploration et de production
gazière et pétrolière depuis vingt ans, M. Baay est actuellement président de Touchstone Exploration Inc. et en
assume la direction depuis 2009. Il préside le conseil d’administration de Vero Energy Inc. depuis 2005, il est aussi
président de Veraz Petroleum Ltd. depuis 2007 et administrateur de Millennium Seismic Inc. depuis 2001.
Jean-François Béland est vice-président exécutif d’AREVA
Canada Inc. Il s’est joint à AREVA Canada en août 2008
après une année passée au siège social de cette société à
Paris. Auparavant, il œuvrait dans la fonction publique du
Canada et au Cabinet du Premier ministre du Canada, à
titre de conseiller en matière de politiques sur les questions
de gouvernance et du Conseil du Trésor.
M. Béland est diplômé de l’université de Montréal (B.Sc.),
de l’École nationale d’administration publique (MPA et
diplôme d’études supérieures en administration publique),
de l’École des hautes études commerciales (diplôme d’études
supérieures en gestion), de la Bordeaux Business School
(MBA) et de l’université Paris IX Dauphine (M.Sc., gestion
stratégique). Il a terminé sa scolarité de doctorat en gestion
à l’université Paris IX Dauphine.
Avant de se joindre à Touchstone, M. Bay occupait le poste
de directeur général d’Abacus Energy, une filiale d’Abacus
Private Equity. Jusqu’en septembre 2007, il était président et
chef de la direction de True Energy Inc., poste qu’il assumait
comme fondateur de True Energy Inc. depuis 2000. De 1998
à 2000, il a présidé le conseil d’administration de Request
Seismic Surveys Ltd. et, de 1991 à 1999, il était président,
chef de la direction et directeur de Remington Energy Ltd.
M. Béland est trésorier de la Fondation du Collège de
Montréal et membre du Comité d’investissement de la
Fondation du CSSS de Gatineau. Il est aussi membre du
conseil d’administration de l’Association nucléaire canadienne et membre du Conseil de l’énergie du Canada.
Outre son engagement envers le Musée des beaux-arts du
Canada, M. Baay a occupé divers postes dans des organismes
sans but lucratif. Il est membre du conseil d’administration
de la fondation caritative Rundle Mountain et membre du
British North American Committee (Institut C.D. Howe).
Dans le passé, M. Bay a été administrateur de l’Alberta
College of Art and Design, de la Calgary Humane Society,
de l’Association canadienne des producteurs pétroliers;
il a été président du Canadian Oil and Gas Symposium,
administrateur de la Calgary Zoological Society, président
du Junior Achievement of Southern Alberta et représentant
pour Calgary à l’Association des anciens de l’université
Western Ontario. En 1998, la Financial Post Foundation le
choisissait parmi les 40 principaux chefs d’entreprise de
moins de 40 ans.
Allan D. Benoit, Winnipeg (Manitoba)
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 5 mars 2009
Allan Benoit est titulaire d’une maîtrise en gestion des
ressources naturelles et d’une maîtrise en architecture de
l’université du Manitoba. Il est propriétaire et directeur
du cabinet d’experts conseils Ahtikaki Consulting Inc., qui
œuvre dans le domaine du développement communautaire,
culturel et économique au Manitoba. M. Benoit était coordonnateur du Red River Cart Journey (Jeux autochtones de
l’Amérique du Nord). Il a aussi été concepteur principal en
architecture à Toronto, président du Conseil métis de la
paroisse de Saint-Norbert et membre du comité d’orientation
du Musée national métis à Winnipeg.
4 1
Gouvernance
Guy Bourgeois, Saint-Bruno (Québec)
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 4 août 2009
Guy Bourgeois est diplômé de l’université de Moncton où il
a obtenu un baccalauréat en administration spécialisé en
marketing. Il a fait des études supplémentaires en publicité à l’université de Montréal.
Il est actuellement directeur national des communications
marketing chez Rogers Sans-fil et s’occupe tout particulièrement des stratégies de mise en marché de la marque
Fido. Il a occupé plusieurs postes supérieurs en publicité et
marketing depuis son arrivée chez Rogers en 1997.
M. Bourgeois est lui-même un artiste, tant comme photographe amateur qu’artiste du numérique. Au cours des
onze dernières années, il a présenté ses œuvres à divers
endroits à Montréal, notamment chez O Patro Vys,
Quartier électro et la galerie Wilder & Davis, ainsi qu’à
l’université de Montréal.
Fred S. Fountain, Head of St. Margaret’s Bay
(Nouvelle-Écosse)
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 24 mars 2005; mandat renouvelé, le 18 juin 2008
Partenaire fondateur de l’ancien cabinet d’avocats
Franklin, Mitton, Fountain and Thompson, Fred Fountain
est actuellement conseiller juridique au cabinet d’avocats
Burke Thompson. Depuis 1985, M. Fountain est président
et chef de la direction de la Great Eastern Corporation
Limited, une société de gestion de placements. Il a été juge
et président de la Regional Assessment Appeal Court, de
1980 à 1989. Membre de la Nova Scotia Barristers Society, il
est ancien membre de l’Association du Barreau canadien,
de l’Association internationale du barreau, de la
Commission internationale des juristes et du Conseil canadien de droit international.
M. Fountain est chancelier de l’université Dalhousie de
Halifax, ayant été établi dans cette fonction officielle à
titre de sixième chancelier en 2008.
Bénévole dévoué et ardent défenseur des arts, M. Fountain
a été associé à l’Art Gallery of Nova Scotia de 1997 à 2002, en
assumant diverses fonctions, dont administrateur honoraire, président du conseil d’administration et président
du comité des acquisitions. En outre, il a été membre du
conseil d’administration de la Fondation du Centre national des arts.
Rapport annuel 2011-2012
M. Fountain a reçu de nombreux prix, notamment le prix
du mérite national de la Fondation des maladies du cœur
2010, le prix pour activités humanitaires 2009 de la Croix
rouge, bénévole et philanthrope de l’année de l’Association
of Fundraising Professionals, section Atlantique (2007), la
médaille du jubilé de la reine Élisabeth II (2002), un doctorat
honorifique en droit de l’université Dalhousie (2000),
philanthrope de l’année de la Society of Fundraising
Executives (1999), le prix pour activités communautaires
de l’université Dalhousie (1998) et le titre d’ancien de l’année de l’université Dalhousie (1997).
En reconnaissance de ses nombreuses contributions tant
à sa communauté qu’à sa profession, M. Fountain a été
nommé membre de l’Ordre du Canada en 2008.
Linda Hutchison, Kentville (Nouvelle-Écosse)
Nommée membre du Conseil d’administration,
le 29 janvier 2008; mandat renouvelé, le 1er mars 2012
Linda Hutchison est une amie dévouée du Nova Scotia College
of Art and Design (NSCAD) University dont elle occupe le
poste de directrice des relations universitaires. Elle a été
présidente intérimaire et vice-présidente de son conseil
d’administration. Ancienne du collège, elle sert à ce titre
depuis longtemps comme représentante au conseil d’administration et à l’Association des anciens étudiants du
NSCAD.
Mme Hutchison a l’expérience du monde des affaires qui
comprend la conception graphique pour des organismes des
secteurs privé et sans but lucratif, et la direction de services de soutien aux médecins de famille. En outre, elle a
été la première artiste étrangère à exposer ses œuvres dans
la province de Ciego de Avila à Cuba, au cours de la période
postrévolutionnaire. Elle a été invitée à prendre la parole
devant les membres de l’Union des artistes cubains dans
cette province, a donné des causeries et visité des écoles de
beaux-arts de Cuba, et accordé des entrevues à des médias
cubains.
Mme Hutchison est une bénévole de longue date auprès de
Visual Arts Nova Scotia et du Nova Scotia Talent Trust.
Certaines de ses œuvres font partie de la collection du Nova
Scotia Art Bank et de l’université Acadia.
42
G. Howard Kroon, Calgary (Alberta)
Harriet E. Walker, Toronto (Ontario)
Nommé membre du Conseil d’administration,
le 26 mars 2009
Nommée membre du Conseil d’administration,
le 15 septembre 2006; mandat renouvelé, le 28 mai 2009
Comptable agréé de formation, Howard Kroon est diplômé
de l’université de Waterloo, où il a obtenu un baccalauréat
en arts visuels avec distinction, ainsi qu’une maîtrise en arts
visuels. Jusqu’à l’automne 2011, il était le président et chef
de la direction de longue date de Palliser Lumber Sales Ltd,
un manufacturier secondaire et distributeur de produits
forestiers.
Harriet Walker est présidente de la firme Harriet Walker &
Affiliates. Depuis 2003, Mme Walker est administratrice du Musée
royal de l’Ontario et préside son Cercle des mécènes royaux,
qui regroupe ses donateurs majeurs.
Mme Walker est présidente du comité des relations avec les
patients de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario.
M. Kroon est actuellement conseiller de la direction / chef
de la direction intérimaire de Fitmetabolism Inc., une clinique de physiologie et d’exercice à la fine pointe, vouée à
l’utilisation de programmes scientifiques jumelée à une
passion pour les gens afin de favoriser des modes de vie
sains. En outre, il a récemment créé un cabinet de consultation en gestion, spécialisé en mentorat des cadres pour
les chefs de direction, et en consultation opérationnelle.
De 1997 à 2003, elle a été membre et co-présidente du conseil
d’administration du Musée royal de l’Ontario. Elle est
actuellement administratrice de la Fondation du Musée
royal de l’Ontario.
Dans le passé, Mme Walker a occupé plusieurs autres fonctions, notamment directrice des relations publiques du
London Museum of Archaeology, directrice de la Chambre
de commerce de London (Ontario) et vice-présidente du
Arts Heritage London. Elle a été conseillère en programme
à l’occasion de la visite de la reine pour l’Office of International Relations & Protocol.
Membre de divers conseils d’administration, dont celui
de Dynetek Industries Ltd., M. Kroon est actuellement
président de l’Association de hockey mineur de Cochrane.
Par ailleurs, il s’est beaucoup investi dans de nombreuses
entreprises sans but lucratif tant au Canada qu’à l’étranger.
Liza Maheu, Winnipeg (Manitoba)
Nommée membre du Conseil d’administration,
le 5 mars 2009
Liza Maheu est directrice générale de la Maison des artistes
visuels francophones du Manitoba, un centre pour les
artistes contemporains de la communauté francophone
du Manitoba. Elle est également directrice générale de
la fondation, Les Amis des arts visuels du Manitoba Inc.
Elle a été directrice du marketing du Centre culturel
franco-manitobain. Mme Maheu a été membre du comité
national consultatif des Prix du Canada des arts et de la
créativité et des Women of Distinction Awards for Manitoba,
en plus d’avoir travaillé à diverses activités communautaires,
notamment à titre de membre du conseil d’administration
du Festival du Voyageur et de l’organisme Tourisme
Riel. Madame Maheu est présentement membre du conseil
d’administration de l’Association des groupes en arts
visuels francophones à Ottawa. Elle est titulaire d’un
baccalauréat en administration des affaires.
43
Gouvernance
COMITÉS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
Du 1er avril au 31 mars 2012
Le conseil d’administration s’appuie sur le travail de
six comités qui se réunissent régulièrement avant
chaque réunion et suggèrent des recommandations.
•
•
•
•
•
•
Exécutif
Acquisitions
Vérification et Finances
Gouvernance et Candidatures
Ressources humaines
Programmes et Avancement
Tous les membres du conseil d’administration siègent
à au moins deux comités. Le président du conseil
d’administration est président du comité exécutif et
membre d’office de tous les autres comités.
COMITÉ EXÉCUTIF
Le comité exécutif agit au nom du conseil d’administration entre les réunions plénières du conseil. Il s’est
réuni à deux reprises cette année.
Président
Michael J. Audain
Membres
Paul R. Baay
Fred S. Fountain
Linda Hutchison
Michael J. Tims
Harriet Walker
COMITÉ DES ACQUISITIONS
Le comité des acquisitions recommande des politiques
et des plans favorisant l’expansion des collections du
Musée des beaux-arts du Canada. Il approuve les
acquisitions d’une valeur de 50 000 $ à 1 million de
dollars et formule des recommandations au conseil
d’administration pour les acquisitions d’une valeur
supérieure à 1 million de dollars. Il s’est réuni à
quatre reprises cette année.
Président
Paul R. Baay
Membres
Guy Bourgeois
Fred S. Fountain
Liza Maheu
Michael J. Tims
Harriet Walker
Conseillers
Marta Braun
Laing Brown
Nahum Gelber (émérite)
Reesa Greenberg
Michal Hornstein (émérite)
Phyllis Lambert (émérite)
David McTavish
Catherine Williams
COMITÉ DE LA VÉRIFICATION ET DES FINANCES
Le comité de la vérification et des finances offre au
conseil d’administration des avis en matière de responsabilité et de vérification. Il assure le maintien
de contrôles internes rigoureux, surveille de près la
situation financière du Musée et recommande des
mesures particulières au besoin. Il s’est réuni à sept
reprises cette année.
Président
Fred S. Fountain
Membres
Paul R. Baay
G. Howard Kroon
Liza Maheu
Michael Tims
Rapport annuel 2011–2012
44
COMITÉ DE LA GOUVERNANCE ET DES CANDIDATURES
Le comité de la gouvernance et des candidatures
effectue des évaluations et propose des recommandations sur la gouvernance, les valeurs institutionnelles, l’efficacité du conseil d’administration et
le recrutement de ses membres afin d’améliorer le
rendement du Musée. Il s’est réuni à quatre reprises
cette année.
Présidente
Harriet Walker
Membres
Guy Bourgeois
Fred S. Fountain
Linda Hutchison
G. Howard Kroon
COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES
Le comité des ressources humaines établit l’orientation stratégique et la surveillance de la gestion des
ressources humaines du Musée. Il s’est réuni à quatre
reprises cette année.
Présidente
Linda Hutchison
Membres
Jean-François Béland
Allan Benoit
G. Howard Kroon
Harriet E. Walker
COMITÉ DES PROGRAMMES ET DE L’AVANCEMENT
Le comité des programmes et de l’avancement offre
au conseil d’administration des avis sur des questions
d’orientation générale et de promotion des programmes
publics. Il appuie le conseil d’administration et la
haute direction du Musée dans la poursuite d’une
plus grande autonomie financière. Il s’est réuni à
quatre reprises cette année.
Président
Michael J. Tims
Membres
Jean-François Béland
Allan Benoit
Guy Bourgeois
Liza Maheu
45
Gouvernance
HAUTE DIRECTION ET GESTIONNAIRES
Conseil d’administration
Directeur général
Conservateur en chef et
sous-directeur, Collections,
Recherche et Éducation
Directeur, Édition,
Nouveaux médias
et Diffusion
Rapport annuel 2011–2012
Directeur, Secrétariat
de la société et
liaison ministérielle
Sous-directeur,
Expositions et Installations
Directeur,
Ressources humaines
46
Sous-directeur,
Administration et Finances
Directeur,
Avancement
institutionnel
Directeur,
Conservation et
Recherche technique
Nigel Holmes
Chef, Technologies de l’information
HAUTE DIRECTION
Marc Mayer
Directeur général
John McElhone
Chef, Laboratoire de restauration et conservation
David Baxter
Sous-directeur, Administration et Finances
Mark Paradis
Chef, Multimédias
Karen Colby-Stothart
Sous-directrice, Expositions et Installations
Ivan Parisien
Chef par intérim, Publications
Paul Lang
Conservateur en chef et sous-directeur,
Collections, Recherche et Éducation
Julie Peckham
Chef, Finances
Stephen Gritt
Directeur, Conservation et Recherche technique
Megan Richardson
Chef, Éducation et Programmes publiques
Allen LeBlanc
Directeur, Avancement institutionnel
Edmond Richard
Chef, Planification et Gestion des immeubles
Matthew Symonds
Directeur, Secrétariat de la société et liaison
ministérielle
Gary Rousseau
Chef, Services de protection
Marie-Claude Rousseau
Chef par intérim, Gestion des collections
Serge Thériault
Directeur, Édition, Nouveaux médias et Diffusion
Christine Sadler
Chef, Gestion des expositions
Vacant
Directeur, Ressources humaines
Margaret Skulska
Chef, Planification stratégique et Gestion du risque
GESTIONNAIRES
Patrick Aubin
Chef par intérim, Librairie
Ann Thomas
Conservatrice, Photographie
Léo Tousignant
Chef, Services aux visiteurs
Jean-François Bilodeau
Chef, Dons d’entreprises et commandites
Taylor van Blokland
Chef, Adhésions et Dons annuels
Jean-François Castonguay
Chef, Services techniques
Sylvie Tremblay
Chef, Événements spéciaux
Josée Drouin-Brisebois
Conservatrice, Art contemporain
Vacant
Dirigeant principal de l’information
Gordon Filewych
Chef, Service de dessin
Jonathan Franklin
Chef, Bibliothèque, Archives et Programmes
de bourses de recherche
Charles C. Hill
Conservateur, Art canadien
Greg A. Hill
Conservateur, Art indigène
47
Gouvernance
RENDEMENT INSTITUTIONNEL
Le Musée des beaux-arts du Canada s’assure de réaliser sa mission grâce à quatre grandes activités de
programme : Collection, Rayonnement, Installations et Services internes.
Aperçu de l’architecture des activités de programmes
Sous-activités
Collection
R ayonnement
Installations
Sub- Activities
Acquisitions
Recherche
Préservation
Expositions
Fonctionnement des
Éducation immeubles
Communications
Immobilisations
Services internes
Gouvernance
Administration
Production de recettes
Priorités stratégiques pour Enrichissement de
Accès et Innovation
Infrastructure
Infrastructure
la période de planification la collection numérique
Diversité
Diversité Financement
Puisque la mission du Musée prévoit d’une part de constituer, d’entretenir et de faire connaître ses œuvres
d’art et, d’autre part, d’encourager la connaissance, la compréhension et l’appréciation de l’art, il est évident
que ses activités de programme axées sur la collection et sur le rayonnement sont pour lui des activités fondamentales. Par ailleurs, une infrastructure, des finances et des ressources humaines solides et bien gérées
– clés de voûte des activités des programmes Installations et Services internes – sont essentielles à la réalisation de sa mission.
Cinq priorités stratégiques ont été définies dans le plan d’entreprise 2011–2012 à 2015–2016 du Musée, à savoir :
•
•
•
•
•
l’enrichissement de la collection,
l’accès et l’innovation numérique,
la diversité,
l’infrastructure, et
le financement.
Le Musée s’est acquitté de son mandat et a globalement atteint les priorités stratégiques de l’exercice 2011–2012
fixées par son conseil d’administration.
La section qui suit met en lumière les réalisations des activités de programme et prête une attention particulière aux résultats clés associés à chacune des cinq priorités stratégiques.
Activité de programme 1 : COLLECTION
Remarquablement riche et variée, la collection nationale du Canada réunit plus de 40 000 œuvres historiques
ou contemporaines réalisées par des artistes canadiens et internationaux de tout premier plan. L’activité de
programme Collection englobe trois sous-activités : Acquisitions, Recherche et Préservation.
Acquisitions
Au cours des 130 dernières années, le Musée a mis à profit son immense expertise de conservation pour bâtir
une collection nationale d’œuvres d’art exploitant toutes sortes de procédés allant de la peinture et la sculpture à des vidéos et à de l’art sonore, en passant par le textile, le dessin et l’estampe et la photographie.
Chaque œuvre est judicieusement choisie pour sa valeur sur le plan de l’esthétique et de l’histoire de l’art et
pour son rôle au sein de la collection. Les acquisitions réalisées chaque année se fondent sur la force de
la collection et remédient à ses lacunes. Chacune s’inscrit en conformité avec la politique d’acquisition du
Musée selon laquelle toutes les propositions doivent être justifiées par des recherches approfondies permettant d’établir leur authenticité, leur provenance, leur qualité, leur valeur historique et leur pertinence par
rapport à la mission institutionnelle. Toutes les acquisitions évaluées à 50 000 $ ou plus sont approuvées par
49
Rendement institutionnel
le comité des acquisitions du conseil d’administration; toutes celles évaluées à plus de 1 million de dollars
doivent être approuvées par l’ensemble du conseil d’administration. Le crédit parlementaire alloué aux
acquisitions est de 8 millions de dollars, somme à laquelle s’ajoutent les dons généreux de mécènes privés
et de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada.
Recherche
La recherche érudite se concentre sur certaines œuvres d’art et sur les contextes culturels, historiques et
théoriques qui sous-tendent leur création. Basée sur des thèses originales, elle comprend des analyses
exhaustives ainsi qu’une documentation et des publications appropriées, et contribue sensiblement à faire
avancer l’histoire de l’art et à encourager la compréhension publique de l’art.
La recherche repose sur les épaules de plusieurs services. L’équipe de conservation se consacre à la recherche
exhaustive étayant les éventuelles acquisitions, les nouvelles expositions et d’autres projets. Quant à la
section Bibliothèque et Archives, qui abrite la plus grande collection de matériel de recherche sur les arts
visuels au Canada, elle entreprend des projets de recherche et appuie un important programme de bourses
de recherche d’études avancées réservé aux spécialistes canadiens et internationaux.
Préservation
Les programmes de restauration et de conservation sont essentiels aux activités liées à la collection et au
rayonnement du Musée. Des normes rigoureuses assurent l’intégrité intellectuelle et physique permanente
des œuvres au bénéfice des générations actuelles et futures. Les restaurateurs déploient toutes sortes
d’activités : recherche technique, examens scientifiques, prévention de la détérioration et des dommages,
traitements de restauration, gestion du risque, documentation et éducation. Ils examinent et évaluent
minutieusement les œuvres que le Musée projette d’acquérir pour s’assurer de leur qualité, de leur état de
conservation et de leur authenticité et exécutent divers traitements de restauration pour toutes les œuvres
exposées ou prêtées à d’autres établissements. Compte tenu de sa réputation internationale d’excellence
en restauration et en histoire des techniques de l’art, le laboratoire de restauration et de conservation réalise
souvent des projets de recherche technique ou de restauration très médiatisés en partenariat avec d’autres
établissements. Le programme de dons annuels du MBAC appuie directement les projets favorisant la préservation des œuvres d’art.
Résultats de l’activité COLLECTION
La constitution et l’entretien de la collection nationale est une priorité fondamentale du Musée depuis sa
création, en 1880. Les pressions économiques actuelles créent des occasions d’acquisition uniques au sens où
des œuvres rares et normalement inaccessibles sont aujourd’hui à sa portée. En 2011–2012, le Musée a accordé
une priorité stratégique à ces occasions afin d’enrichir sa collection, mettant notamment l’accent sur ce qui
suit :
•
•
davantage de dons d’œuvres d’art revêtant une valeur exceptionnelle et une importance nationale, en respectant une approche
stratégique d’enrichissement de la collection,
une stratégie d’acquisition d’œuvres d’art et de collections culturelles patrimoniales hautement souhaitables, susceptibles de
mettre en valeur la collection.
Rapport annuel 2011-2012
50
Enrichissement de la collection
Le Musée a élaboré plusieurs stratégies pour atteindre ses objectifs à cet égard. De nombreux progrès ont été
enregistrés au cours de l’année.
Une équipe regroupant des membres de plusieurs services a conçu un plan d’acquisition à long terme visant à
déterminer les principales lacunes de la collection nationale et à clarifier la vision du Musée pour ses prochaines priorités d’acquisition. Ce plan a été revu et approuvé à l’unanimité par le conseil d’administration
à sa réunion de septembre 2011.
En étroite collaboration avec la Fondation du MBAC, le Musée a entrepris d’élaborer un programme de relations,
d’intendance et de reconnaissance visant à encourager des liens durables avec les donateurs et à assurer
des fiducies ou des prêts à long terme susceptibles de se transformer en dons ou en legs. Les relations avec
les donateurs se sont intensifiées.
Le travail entourant l’exposition itinérante Pour l’amour de l’art. Artistes et amateurs français à Rome au XVIIIe siècle a
incité le Musée à acquérir une œuvre remarquable d’Hubert Robert, figure influente de l’art français au
XVIIIe siècle. De plus, des prêts à long terme d’œuvres d’Elisabeth Vigée Le Brun, de Louis Léopold Boilly et
de Max Beckmann ont été consentis par des collectionneurs privés. Le Musée a également lancé un cycle
de prêts d’œuvres exceptionnelles de la collection Michal et Renata Hornstein, de Montréal.
D’autres acquisitions de premier plan ont enrichi la collection, notamment :
•
Vulcain dans sa forge de Pompeo Batoni (1750), une huile merveilleuse qui illustre le retour à l’antique correspondant à l’évolution du Classicisme romain de la peinture européenne vers le Néo-Classicisme.
À ce titre, ce Vulcain redonne force à une autre huile du XVIIIe siècle de la collection, Le berger Pâris (1787),
de Jean-Baptiste Frédéric Desmarais.
•
Défrichage (1888), de George A. Reid, et Avant l’encan (1936), d’André Biéler, deux superbes œuvres historiques d’artistes canadiens. Défrichage est l’une des premières et des plus grandes toiles de Reid; elle
décrit ses souvenirs d’enfance à la campagne et précède la célèbre Une hypothèque sur la ferme, une huile
que celui-ci a offerte au Musée en 1890. Quant à Avant l’encan, la plus grande peinture de Biéler de cette
décennie, elle vient s’ajouter à l’unique grande huile de la collection nationale peinte par cet artiste
influent de l’art canadien des années 1930.
•
Ma soeur, soi-même (2007), une sculpture de bois et de fibre de verre peinte de Michael Parekowhai, ajoute
à la dimension internationale de la collection d’art indigène du Musée et renforce son groupe relativement
restreint de sculptures monumentales. D’origine maorie, Michael Parekowhai est l’un des artistes néozélandais les plus connus.
•
Vue fantaisiste du Forum, avec l’arc de Septime Sévère (v. 1775–1780), de Jacques-Louis David, constitue un pendant
à notre seul autre dessin de David et rehausse sensiblement la qualité et le prestige de sa célèbre collection
de dessins de maîtres anciens européens du Musée.
Cette année, le Musée a ajouté 364 œuvres d’art à la collection. De ces œuvres, 153 sont des dons.
Le Musée continue à examiner son intérêt pour les sculptures publiques et pour la création d’un parc de
sculptures. Cette année, deux sculptures extrêmement populaires ont été installées dans des lieux
publics en association avec la Commission de la capitale nationale et avec la Ville d’Ottawa : Chevaux au galop
(2007) de Joe Fafard et Les trois sentinelles (2003) de James Hart. Tant le Musée que la région profitent de ces
investissements et de la hausse du tourisme culturel qui devrait s’ensuivre.
51
Rendement institutionnel
Activité de programme 2 : RAYONNEMENT
Cette activité de programme énergique reflète la mission du Musée prescrite par la loi qui est d’amener tous
les Canadiens à mieux connaître, comprendre et apprécier les arts visuels. Le Musée, qui tient à élargir
son accessibilité à l’échelle nationale et internationale tout en préservant son public actuel, est déterminé à
être une institution véritablement nationale. Rayonnement englobe trois grandes sous-activités : Expositions,
Éducation et Communications.
Expositions
La présence d’œuvres de la somptueuse collection nationale dans des installations et expositions très en vue
renforce sa visibilité et son accessibilité. Au Canada et à l’étranger, le Musée est réputé pour sa capacité
à participer aux projets d’exposition les plus savants et à apporter à ses partenaires une expérience de haut
niveau en matière d’organisation et gestion de production.
Le programme des expositions annuelles propose 8 à 12 expositions dans les installations principales du
Musée, à Ottawa, et 15 à 25 expositions (essentiellement le fruit de son programme national des expositions
itinérantes et de ses programmes partenariat MBAC@) dans divers musées au pays et à l’étranger. Le Musée,
qui organise des expositions itinérantes depuis 1919, propose le plus vaste programme du genre au monde.
D’envergure variable, celles-ci déclinent toutes sortes de thèmes et de procédés et mettent en vedette des
œuvres de toutes les époques, aussi bien ancienne que contemporaine. Toutes sont offertes en priorité
aux galeries et aux musées d’art canadiens qui réservent quelque 90 pour cent de l’offre. Règle générale, le
Musée assume leurs coûts de logistique et de mise en circulation au nom de ses partenaires, favorisant ainsi
son accessibilité au Canada. Le Fonds de dotation En Tournée des Mécènes distingués de la Fondation du MBAC
soutient ce programme phare qui représente un élément crucial de sa mission – rejoindre les Canadiens dans
leurs propres régions.
Le Musée présente aussi sur son site principal, à Ottawa, des expositions organisées à l’externe. Ces partenariats toujours plus importants offrent aux musées canadiens la possibilité de faire connaître leurs collections
à des publics canadiens et internationaux plus larges – chose qui serait impossible sans son aide.
Éducation
Poursuivant ses efforts en vue d’enrichir l’expérience muséale sur place et en ligne, la section Éducation et
Programmes publics propose une vaste gamme d’activités stimulantes et de haut vol faisant appel à différents
degrés de connaissances, d’intérêts et d’aptitudes artistiques. Parmi celles-ci, citons les visites guidées et
les activités familiales, les guides audio et imprimés, les ressources éducatives pour les enseignants ou encore
les causeries, conférences, films, spectacles et concerts. Un grand nombre de ces activités sont organisées
dans le cadre du programme des expositions itinérantes et du programme partenariat MBAC@. Plusieurs
programmes publics et éducatifs sont appuyés par Les Mécènes distingués de la Fondation du MBAC.
Communications
Droit d’auteur, marketing, distribution, site web et publications (ce dernier volet étant jugé essentiel à la
mission d’agrandissement et de documentation de la collection et des expositions du Musée) font partie du
programme Communications. Le Musée s’est associé à plusieurs établissements et éditeurs pour produire
des catalogues d’exposition. Le programme englobe aussi les communications stratégiques et les relations
avec les médias, toutes deux essentielles à la protection et au renforcement de la réputation du Musée.
Rapport annuel 2011-2012
52
Résultats de l’activité RAYONNEMENT
En 2011–2012, le Musée a adopté deux priorités stratégiques : accès et innovation numérique et diversité, et il s’est
efforcé d’atteindre les résultats clé ci-dessous :
•
•
•
il est devenu largement accessible et interactif grâce à des outils de communication basés sur le web,
les Canadiens de toutes les régions ont directement accès à sa collection près de chez eux grâce à des installations et à des
programmes d’importance,
il a ciblé et rejoint des publics variés.
Accès et Innovation numérique
Le Musée a utilisé de nombreuses stratégies pour améliorer l’accès et l’innovation numérique. Ainsi, son site
web a été entièrement refait. Il est aujourd’hui plus convivial et plus interactif et comprend différentes nouvelles fonctions, dont un moteur de recherche intégré, un outil de recrutement des ressources humaines
adapté à ses besoins, un centre des médias sécurisé pour accéder aux images et aux communiqués de presse,
un site de commerce électronique repensé permettant le paiement par PayPal des ventes internationales et un
programme de publicité, Google Adwords, qui génère des millions de publicités en ligne pour le Musée.
En outre, le Musée a lancé un site web mobile qui fournit toutes sortes d’informations capitales : expositions
à l’affiche, activités, comment joindre le personnel, renseignements sur les droits d’entrée, etc. Il a créé un
comité du contenu web et des nouveaux médias qui regroupe des membres de différentes divisions et qui a
pour tâche d’une part, d’élaborer des lignes directrices et des procédures, d’autre part, de proposer un modèle
pour le contenu.
Le Musée a continué à enrichir le contenu en ligne pour offrir une expérience plus gratifiante à ses visiteurs.
Il a créé des dizaines de nouvelles baladodiffusions, accroches et biographies d’artistes pour son site. Il s’est
servi de Facebook Connect pour intéresser les adolescents de l’ensemble du Canada à son concours national
en ligne, Alors tu veux être artiste ? Le résultat : plus de 50 000 visites et 22 000 votes pour un total de 126 œuvres
envoyées. Enfin, le Musée a créé en association avec TVO et son Independent Learning Centre huit vidéos en
ligne mettant en vedette des œuvres de la collection permanente.
En 2011–2012, le site du Musée a enregistré 2,56 millions de visites, un chiffre supérieur de 3 pour cent par
rapport à un objectif de 2,5 millions.
La hausse des activités liées aux médias sociaux a été très marquée. Cette année, les renvois à Facebook,
Twitter et YouTube ont totalisé 18 683 adeptes. Le nombre d’adeptes de Twitter a augmenté de 40 pour cent
comparativement à l’année dernière et celui des adeptes de Facebook, de 38 pour cent. Une trentaine de
vidéos en anglais et en français ont été affichées sur YouTube et sur le site, attirant plus de 42 000 visites.
Les vidéos de l’exposition Caravaggio ont attiré un auditoire supérieur de 131 pour cent par rapport à La vie en Pop,
l’année dernière.
Le programme des expositions itinérantes et le programme partenariat MBAC@ du Musée facilitent de plus
en plus l’accès à la collection nationale. Cette année, 26 établissements ont accueilli ou réservé des expositions
organisées par le Musée, dépassant un objectif fixé à 20 et encourageant l’accessibilité des œuvres au plus
grand nombre possible.
Conformément à sa mission nationale et à son désir de faire connaître la collection nationale à tous les
Canadiens dans leurs régions respectives, le Musée a maintenu son programme novateur partenariat MBAC@
qui prévoit l’installation semi-permanente d’œuvres d’art de la collection nationale dans les établissements
partenaires. Pour la deuxième année de son partenariat triennal avec le Musée d’art contemporain canadien
de Toronto, MBAC@MOCCA a présenté de remarquables expositions telles que C’est le paradis, Artur Zmijewski:
Them et Humanité/Nature, cette dernière mettant en lumière des œuvres d’Ed Pien, Marion Tuu’luq, Arnaqurk
53
Rendement institutionnel
Ashevak et Ah Xian. Le succès de ce modèle de partenariat unique lui a valu le Prix du partenariat 2011 de
l’Ontario Association of Art Galleries. Dans le cadre de son premier partenariat du genre avec l’Art Gallery of
Alberta, MBAC@AGA a présenté les expositions Lawren Harris. Abstractions, Photographies françaises du XIXe siècle du
Musée des beaux-arts du Canada et Les icônes du modernisme du Musée des beaux-arts du Canada. Ce modèle de programme
a réussi à élargir l’accès à la collection nationale.
Toute l’année, les collaborations stratégiques avec des établissements désireux de produire des expositions
et, parfois, des publications spécialisées, ont renforcé la visibilité du Musée. Les projets les plus récents sont
les suivants :
•
•
•
•
Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome – exposition organisée en collaboration avec le Kimbell Art
Museum de Fort Worth, au Texas, et catalogue coproduit avec Yale University Press, Londres,
Pour l’amour de l’art. Artistes et amateurs français à Rome au XVIIIe siècle – exposition organisée en collaboration
avec le musée d’art de Caen, en France, et catalogue coproduit avec Silvana Editoriale, Milan,
Le Canada en peinture. Tom Thomson et le Groupe des Sept – exposition organisée en collaboration avec la
Dulwich Picture Gallery de Londres, en Angleterre, en association avec le National Museum of Art and
Architecture d’Oslo, en Norvège, et le Groninger Museum de Groningue, aux Pays-Bas,
David Askevold. Il était une fois dans l’Est – exposition organisée par le Musée des beaux-arts de la
Nouvelle-Écosse.
Outre ces partenariats nationaux et internationaux, le Musée a participé à la 54e Biennale internationale de
Venise. La Biennale est la manifestation d’art contemporain la plus prestigieuse du monde et la seule exposition internationale d’arts visuels à laquelle le Canada est officiellement représenté. Utilisant des fonds
amassés lors d’une impressionnante campagne de levée de fonds, le Musée a repris la direction du pavillon
canadien, effectuant des rénovations plus que nécessaires, et organisé l’exposition bien accueillie Steven Shearer.
« Exhume to Consume ».
En 2011–2012, la fréquentation combinée (à Ottawa, dans les musées partenaires MBAC@ et dans les lieux
de présentation des expositions itinérantes) a atteint 762 710 visiteurs, une augmentation de 10 pour cent comparativement à l’objectif fixé à 693 000. À elles deux, la Biennale de Venise et l’exposition du Musée, Le Canada
en peinture. Tom Thomson et le Groupe des Sept à la Dulwich Picture Gallery ont attiré plus de 200 000 visiteurs.
Le prêt de 1 007 œuvres à d’autres établissements, un chiffre légèrement inférieur à une estimation de 1 012,
a aussi favorisé l’accès à la collection nationale.
Diversité
Pour s’assurer d’accueillir un public plus diversifié de tous âges et représentant des groupes ethniques et
culturels variés, le Musée a organisé plusieurs expositions d’art indigène, dont Rien ne m’arrêtera, Carl Beam et
Regards d’acier. Portraits par des artistes autochtones. Il a aussi présenté de nouvelles acquisitions d’art indigène,
notamment Le court de Brian Jungen.
Les audioguides prennent aussi en considération les besoins d’un public toujours plus varié. À cet égard,
l’offre du Musée comprend des versions pour adultes en cinq langues (anglais, français, mandarin, allemand
et espagnol), des versions pour enfants pour les expositions spéciales d’été et des versions pour personnes
ayant des déficiences visuelles. Cinq audioguides ont été produits pour ces publics divers en 2011–2012.
La programmation d’éducation et d’interprétation mise en place pour Caravaggio et les peintres caravagesques à
Rome (l’une des plus ambitieuse jamais présentée au Musée) a tenu compte de ces publics diversifiés et de
tous âges. Elle a été très bien reçue et a contribué à relever à 55 pour cent de la fréquentation totale du Musée
le taux de participation général aux programmes éducatifs, comparativement à 28 pour cent pour les années
précédentes. Les enquêtes actualisées en ligne attestent le taux de satisfaction très élevé des visiteurs.
Rapport annuel 2011-2012
54
Activité de programme 3 : INSTALLATIONS
Parmi les responsabilités permanentes du Musée figurent la gérance de son édifice emblématique de la promenade Sussex et de ses deux installations d’entreposage louées, ainsi que l’administration des contrats
de maintenance et de réparation du pavillon du Canada, à Venise, en Italie. Le Musée offre un lieu sûr tant à
ses visiteurs (public, personnel, bénévoles, fournisseurs) qu’aux biens et informations qui lui sont confiés.
L’activité de programme Installations englobe deux sous-activités : Fonctionnement des immeubles et Immobilisations.
Fonctionnement des immeubles
Le Musée attache une importance primordiale à la protection de sa collection et à l’exploitation sûre, efficace
et économique de tous ses actifs immobiliers. Il tient à exploiter ses installations de façon durable et écologique,
dans des limites strictes visant à préserver la collection et les œuvres qui lui sont prêtées. Il assume toutes ses
responsabilités au titre des exigences de santé et sécurité et des normes de préparation en cas d’urgence.
Immobilisations
La préservation de l’héritage architectural de l’immeuble de la promenade Sussex et l’entretien régulier qu’il
exige sont essentiels à la viabilité à long terme du Musée et à sa capacité d’attirer des visiteurs, des donateurs et
des commanditaires. Le plan d’immobilisations à long terme du Musée est actualisé tous les ans. La réserve
de gestion créée en 2006 par le Secrétariat du Conseil du Trésor et les fonds prévus dans le budget fédéral 2008
ont permis la réfection partielle des immobilisations des trois dernières années.
Résultats de l’activité INSTALLATIONS
Gardant à l’esprit la priorité stratégique de l’infrastructure, le Musée a réussi cette année à atteindre le
résultat clé ci-dessous :
•
L’utilisation des espaces actuels est optimisée et les besoins de capacité additionnelle sont résolus.
Les contraintes de l’immeuble principal et les strictes conditions environnementales nécessaires à la préservation des œuvres d’art limitent les possibilités d’agrandissement des salles et de l’aire de programmation.
Si la récente ré-harmonisation organisationnelle a allégé les pressions liées aux bureaux, elle a aussi nécessité une nouvelle analyse des besoins d’espace. Après des consultations avec la haute direction, le Musée a
entrepris de concevoir un plan de gestion d’espace intégré pour satisfaire aux exigences. La réorganisation
spatiale des bureaux a débutée.
En 2011–2012, le Musée a trouvé un nouveau lieu d’entreposage des œuvres d’art hors site. Après un réaménagement complet de l’espace et la mise en place d’un système perfectionné de régulation des conditions ambiantes
et d’un système de sécurité à la fine pointe du progrès, le transfert des œuvres a pu commencer. Doté d’une
superficie de 1 737 m2, le nouveau lieu représente une augmentation de 40 pour cent de l’espace total d’entreposage des collections. Il suffit à l’heure actuelle à répondre aux besoins du Musée.
Pour ce qui est du fonctionnement des immeubles, le Musée est fier de souligner qu’il s’efforce chaque fois
que possible de mettre en œuvre de nouvelles stratégies « vertes ». Cette année par exemple, des produits
indésirables utilisés dans les systèmes mécaniques ont été remplacés par d’autres, moins toxiques. D’autres
initiatives de réduction d’énergie sont en cours, notamment la modernisation de l’éclairage et la mise en
place d’une technologie écoénergétique.
55
Rendement institutionnel
Activité de programme 4 : SERVICES INTERNES
Le Musée applique les principes de gouvernance et de gestion énoncés dans la Loi fédérale sur la responsabilité
et dans la Loi sur la gestion des finances publiques. Il est déterminé à gérer de façon transparente et responsable
les fonds publics et privés qui lui sont confiés tout en optimisant sa contribution à la société canadienne. L’activité de programme Services internes englobe trois sous-activités vitales : Gouvernance, Administration et
Production de recettes.
Gouvernance
Le Musée ne peut prospérer sans une saine gouvernance. C’est ainsi qu’il remplit sa mission en respectant
des pratiques exemplaires, une reddition de comptes transparente et des critères de rentabilité tout en
poursuivant ses objectifs de politique publique et ses buts commerciaux. La saine gouvernance exercée par
le conseil d’administration et par la haute direction vise à s’assurer que le Musée dispose d’une structure
appropriée, que ses politiques et ses pratiques en vigueur lui permettent de se conformer aux lois pertinentes,
qu’il remplit ses responsabilités à l’égard des Canadiens et qu’il obtient des résultats rentables et efficaces.
L’orientation stratégique du Musée est fixée chaque année par le conseil d’administration qui analyse et
approuve son plan d’entreprise. En 2011–2012, le conseil d’administration a veillé à la poursuite de l’application du plan triennal de vérification interne fondé sur le risque.
Administration
Cette sous-activité vise à assurer la stabilité de la gestion des ressources grâce à un système efficace d’administration financière et à un ensemble partagé de valeurs et de principes déontologiques.
Le Musée s’est engagé à utiliser un processus de prise de décision efficace. Il veille à ce que ses programmes
soient axés sur des résultats et à ce qu’ils soient rentables et conformes aux priorités du gouvernement.
Son cadre rigoureux de gestion financière assorti de règles de vérification appropriées et son approche saine
de gestion du risque et de mesure du rendement lui permet d’atteindre ses objectifs.
Le Musée emploie environ 237 équivalents temps plein, dont 81 pour cent sont syndiqués. Par ses pratiques
de gestion des ressources humaines, il s’efforce de pratiquer des stratégies efficaces de recrutement, de
maintien en poste et de perfectionnement du personnel et d’entretenir des relations patronales-syndicales
positives.
Production de recettes
La production de recettes est un élément vital de la base de ressources totale du Musée. Soucieux de favoriser
la mise en œuvre de sa mission, le Musée ajoute aux crédits parlementaires qu’il reçoit ses propres recettes
engendrées par ses activités commerciales et ses programmes de dons, d’adhésions et de commandites.
Les taux de fréquentation impactent directement les recettes découlant des droits d’entrée, des ventes de la
Librairie, du stationnement, des programmes éducatifs et publics, de la location de ses installations pour
des événements particuliers et des commissions liées à l’exploitation du restaurant sur place. Sa capacité à
attirer des adhésions, des dons et des revenus de commandites dépend étroitement de sa réputation d’excellence. Le Musée touche également des revenus des ventes de reproduction et des droits d’auteur.
Rapport annuel 2011-2012
56
Résultats de l’activité SERVICES INTERNES
Le plan d’entreprise 2011–2012 à 2015–2016 prévoit trois priorités stratégiques pour les Services internes :
infrastructure, diversité et financement. Les résultats clés à atteindre sont les suivants :
•
•
•
•
mise en œuvre d’une architecture appropriée de gestion de l’information (GI),
création d’un milieu de travail représentatif de la diversité de la société canadienne,
respect d’une démarche institutionnelle ciblée permettant d’augmenter les recettes provenant des contributions (commandites
et dons – en argent et en biens et services),
augmentation progressive annuelle du pourcentage des recettes propres (par rapport aux ressources totales).
Infrastructure
La priorisation de l’infrastructure a fait suite aux recommandations du Bureau du vérificateur général qui
conseillait notamment au Musée d’améliorer ses systèmes de technologie de l’information. Le Musée s’est
fixé pour objectif précis de gérer l’information comme une ressource stratégique en utilisant des procédures
intégrées à l’échelle de l’entreprise, des technologies opérationnelles et, le cas échéant, des initiatives « vertes ».
En 2010–2011, il a commencé à mettre en place une architecture viable à long-terme de GI. Les progrès se sont
poursuivis cette année.
Le Musée a élaboré sa première politique de GI et celle-ci a été approuvée par le conseil d’administration en
septembre 2011. Il a installé E-Vault (un logiciel de gestion des courriels et des fichiers qui permet l’archivage
à long terme des courriels) et ajouté un réseau d’aire d’emmagasinage (SAN) et un logiciel de sauvegarde
des informations sur disque. La configuration du système d’enquête électronique (E-Discovery) permettant
d’accélérer et d’améliorer l’exactitude des réponses aux demandes d’information a débuté. L’équipe de travail
a établi un calendrier de conservation et d’élimination des documents et déterminé les documents d’archives
et les documents essentiels qui devaient être conservés.
En 2010–2011, 228 employés ont suivi une formation obligatoire de sensibilisation à la GI et à E-Vault. La mise
en œuvre de l’infrastructure technique de soutien s’est poursuivie : E-Vault avait rejoint 93 pour cent du
personnel à la fin de l’année.
Diversité
En 2010–2011, le Musée a pris des mesures tangibles pour donner suite au rapport de vérification de 2008 de
la Commission canadienne des droits de la personne qui concluait à la sous-représentation des minorités
visibles et des personnes avec des déficiences au sein de sa main-d’œuvre. Il a donc concentré ses efforts cette
année sur la mise en application d’un plan complet d’équité en matière d’emploi afin d’attirer des candidats
d’horizons divers.
Pour ce qui est du personnel du Musée, les chiffres de mars 2012 révèlent que 61,5 pour cent sont des femmes
(comparé à l’objectif de 59,4 pour cent), 3,5 pour cent des autochtones (objectif : 2,7 pour cent), 6,6 pour cent
des membres de minorités visibles (objectif : 14,1 pour cent) et 3,5 pour cent des personnes avec des déficiences
(comparé à l’objectif de 4,8 pour cent). Ces données confirment que les minorités visibles et les personnes
avec des déficiences sont toujours sous-représentées au sein de l’effectif du Musée. En fait, l’incertitude
financière et les réductions de personnel entravent la capacité du Musée d’embaucher de nouveaux employés
représentatifs de la diversité canadienne.
57
Rendement institutionnel
Financement
Le Musée a entrepris une révision critique de ses priorités financières afin de planifier et de mettre en œuvre
une stratégie budgétaire et de rendre compte d’une façon plus efficace et plus conforme à ses priorités stratégiques. Entre autres initiatives, citons la création d’une liste maîtresse de donateurs existants et éventuels,
l’élaboration d’une politique préliminaire d’appellations et la présentation de priorités de financement à la
Fondation du MBAC. Tous ces efforts ont abouti à des commandites d’entreprises pour Caravaggio et pour
l’exposition Van Gogh. De près, pour la Biennale d’art canadien contemporain et pour la Quinquennale indigène, entre
autres.
Les recettes propres provenant de toutes les sources totalisent 7,7 millions de dollars pour l’année 2011–2012,
soit 14,3 pour cent des ressources totales investies dans le fonctionnement et les acquisitions d’œuvres d’art.
Le total des contributions s’élève à 1,9 million de dollars, soit 3,5 pour cent de ces mêmes ressources. Les ressources disponibles pour le fonctionnement et les acquisitions d’art comprennent les crédits parlementaires,
les revenus d’exploitation et les contributions. Pour 2011–2012, les ressources disponibles totalisent 54 millions de dollars.
En 2011–2012, la valeur totale des dons corporatifs et des commandites a atteint 481 000 $, un chiffre supérieur de 7 pour cent à l’objectif de 450 000 $. La valeur totale des commandites et des contributions a été de
2,4 millions de dollars, soit 4,4 pour cent des ressources annuelles totales, soit un peu supérieur à l’objectif
de 4 pour cent. Il faut noter qu’une part importante des contributions des donateurs a été dirigée à l’appui
de la Biennale de Venise, ce qui a permis au Musée de bâtir des relations avec un groupe de mécènes qui
n’auraient autrement peut-être pas contribué à sa programmation générale.
Pour optimiser ses recettes propres, le Musée a revu les prix pratiqués par chaque division, notamment pour
la location d’espaces, les droits d’adhésion, les droits d’entrée et le stationnement. L’inauguration du Centre
des congrès d’Ottawa et les compressions budgétaires du secteur public ont eu des effets néfastes sur les
recettes générées par la location des espaces publics. Le Musée a ajusté son objectif par rapport à cette situation et a réussi à amasser des recettes de 607 000 $ comparativement à l’objectif visé de 575 000 $. Le Musée
a élaboré de nouvelles approches de prospection pour les locations et les événements spéciaux afin d’analyser
le rendement des investissements et de cibler les genres d’activité ayant le plus d’impact. Le service Événements
spéciaux et Locations reste activement présent dans l’industrie des activités spéciales pour promouvoir les
lieux de présentation du Musée à grande échelle.
Durant l’année, les recettes des adhésions ont été de 458 000 $, ou 8 pour cent supérieur à l’objectif de 425 000 $.
Le Musée a modifié sa façon d’approcher les membres et les donateurs par l’entremise de son service
Adhésions et Dons annuels, ce qui a permis de dégager des économies budgétaires opérationnelles et
d’accroître le rendement du capital investi. Par ailleurs, l’exposition de l’été Caravaggio et les peintres caravagesques
à Rome a stimulé les adhésions au deuxième trimestre.
Le succès de l’exposition de l’été a aussi permis au Musée de réaliser des surplus par rapport aux prévisions
de recettes des Services aux visiteurs. Les recettes des droits d’entrée, des audioguides et du stationnement
ont atteint 2 770 000 $, soit 9 pour cent au-delà de l’objectif visé de 2 534 000 $.
De plus, l’exposition Caravaggio a aussi permis d’augmenter de façon significative les recettes de la Librairie.
Le catalogue de l’exposition a été très bien reçu : 4 600 exemplaires ont été vendus pendant l’exposition, dont
2 600 au musée partenaire, le Kimbell Museum of Art. Au total, les recettes de la Librairie et des Publications
pour l’année 2011–2012 ont été de 2 478 000 $ ou 7 pour cent au-dessus de l’objectif visé de 2 318 000 $.
En définitive, le Musée a connu une année prospère et réussi à atteindre la plupart de ses objectifs de rendement.
Il continuera à gérer de façon transparente et responsable les fonds publics et privés qui lui sont confiés tout
en optimisant sa contribution à l’enrichissement de la vie des Canadiens.
Rapport annuel 2011–2012
58
PARTENARIATS
PARTENARIATS
DONS MAJEURS ET SPÉCIAUX
Les partenariats qu’établit le Musée des
beaux-arts du Canada avec diverses sociétés
et fondations partout au Canada sont essentiels pour améliorer sa capacité à présenter
des expositions de classe internationale,
rendre la collection nationale accessible à
l’ensemble de la population canadienne et
rehausser la qualité de ses programmes
publics et éducatifs destinés aux visiteurs de
tous âges. Le Musée éprouve une profonde
reconnaissance pour ses nouveaux partenaires et pour ses partenaires de longue date
dont les noms figurent ci-dessous, et il
les remercie de leur soutien inestimable au
cours du dernier exercice financier.
(25 000 $ - 99 999 $)
Mark McCain et Caro MacDonald
Black & McDonald
Contribution à l’arbre de Noël du MBAC
Bell
Commanditaire du programme des
audioguides
BMO Groupe financier
Biennale de Venise
Association canadienne des producteurs
pétroliers (ACPP)
Commanditaire principal de l’exposition
Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome
RBC Fondation
Biennale de Venise
RBC Wealth Management
Présentation du film West Wind
Téléfilm Canada
Présentation du film West Wind
Groupe Financier Banque TD
Programme de stage
Aide en biens et services
Aeroplan
Biennale de Venise
l’Institut Culturel Italien de Montréal
Masi
Santa Margherita
Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome
Partnenaires des médias
Ottawa Citizen, Le Droit, CBC Television/
Télévision de Radio-Canada
LE CERCLE
Cercle du conseil
(5 000 $ - 9 999 $)
Elsje Mandl et Paul Mandl (d. 2010)
C.A. Robertson
Cercle du directeur
(2 500 $ - 4 999 $)
Claire Alasco
Don et Sheila Bayne
Dr et M me Craig E. Campbell
Al et Malka Green
Sandra Hoffman
Anna et Geoffrey Hole
Sophia Hrycko
Marc Mayer
Eve Osler Hampson
Ernie et Mary Patton
Peter et Susan Restler
Anne Stanfield
Tyler Family Charitable Foundation
Cercle du conservateur
(1 000 $ - 2 499 $)
Avie et Beverly Bennett
Margaret Bloodworth
David et Cynthia Blumenthal
Dr Michael et M me Barbara Chamberlain
Marcel Charron et Francine Pagé-Charron
Michel Collette
Patricia Cordingley
Donna et Duart Crabtree
Donald Dalziel et Jan A. Lawson
W. Thomas Delworth et Pamela Osler
Delworth
Professeur Albert et M me Christa Fell
Gordon et Anne Ferguson
Daryl et Ellen Fridhandler
Marion Geddes
Suzanne Halpenny
Robert Hindley
Julie Hodgson
Mark Hussey et Daryl Banke
Sean Ingutia
Jackman Foundation
Dr Christopher et M me Emmanuelle Janz
David Jarraway et Ian McDonald
M. Alan et M me Helen Klinkhoff
Bernard Lamarre, O.C., O.Q.
Dr Dennis et M me Sharon Lanigan
S.R. Lawrence
Allen LeBlanc et Jessica Marshall
À la mémoire du docteur Ken Loewen
L.W. (Lou) MacEachern
Grant McDonald et Carol Devenny
Loreen McNeely
59
Pierre Meloche, O.C. et Danielle Meloche
Nicholas Metivier
Keltie Mierins
Thomas Morris
Diana Nemiroff
Constance B. O’Donnell
Maxine Oldham
Dr Roseann O’Reilly Runte
John Osborne
Mimi and Sam Pollock Foundation
Wendy Quinlan-Gagnon
Sanjay Rao
Tara Roy
Mark Schaan
Bev et Fred Schaeffer
Lorna Scherzer
Hugh Shewell, Karin Adlhoch et Eliana
Adlhoch Shewell
Farid Shodjaee et Laurie Zrudlo
Nan Shuttleworth
D. Michael G. Stewart
À la mémoire de Trong Nguyen et Naomi Sun
Takao Tanabe et Anona Thorne
Robert J. Taylor
The William and Nancy Turner Foundation
Hugh, Marguerite, Emma et Peter Thorne
Mary Ann et Chris Turnbull
The Velan Foundation
Louise Wendling et Morris Shamis
À la mémoire de Thomas Howard Westran
Robert Wilk
The Winberg Foundation
Six donateurs anonymes
LE CERCLE DES ENTREPRISES
Cercle du conseil
(5 000 $ - 9 999 $)
Costco Wholesale Canada Ltd.
Cercle du directeur
(2 500 $ - 4 999 $)
Sotheby’s Inc.
Cercle du conservateur
(1 000 $ - 2 499 $)
grc architects
Sakto Corporation
Tivoli Florist
Partenariats
LE CERCLE DE L’ART CONTEMPORAIN
(5 000 $ - 9 999 $)
Phil Lind
Un donateur anonyme
Le Musée des beaux-arts du Canada désire
remercier les personnes suivantes pour leur
contribution au pavillon du Canada lors de la
54e biennale internationale de Venise
Mécènes du pavillon du Canada
Michael Audain, O.C., O.B.C., et Yoshiko
Karasawa
Donald et Beth Sobey
Michael et Renae Tims
Cercle de l’art contemporain du
Musée des beaux-arts du Canada
BMO Groupe financier
British Columbia Arts Council
Margaret et Jim Fleck
Robert Harding
Hal Jackman Foundation
Koerner Foundation
Fondation RBC
Rennie Collection, Vancouver, Canada
Jay Smith et Laura Rapp
Phil et Eli Taylor
Susan Almrud
Robin et Malcolm Anthony
Bruce Bailey
Glen A. Bloom et Deborah M. Duffy
Cecily et Robert Bradshaw
David Daniels et Kate Alexander Daniels
Leo et Sandra DelZotto
Knowledge Circle Learning Services Inc.
Susan Glass et Arni Thorsteinson
Jane Halverson et Bruno Vendittelli
Jane Irwin et Ross Hill
Phil Lind
John et Susan McWilliams
Fondation de la famille Ouellette
Carol et Morton Rapp Foundation
Carol Weinbaum et Nigel Schuster
Robin et David Young
Annapolis Capital Limited
Kimberley Bozak et Philip Deck
Jessica Bradley et Geoffrey James
Ira Gluskin et Maxine Granovsky Gluskin
Patsy et David Heffel
Jim et Susan Hill
IGuzzini
Lucille et Urban Joseph
Nancy McCain et Bill Morneau
Nadir et Shabin Mohamed
Partners in Art
Gerald Sheff et Shanitha Kachan
Della et Stuart McLaughlin
Francis et Eleanor Shen
TrépanierBaer Gallery
Un donateur anonyme
Rapport annuel 2011–2012
60
Acquisitions, prêts et expositionS
ACQUISITIONS
ART CANADIEN ANCIEN
Peintures
Achats
Lockwood, William (v. 1803–1866)
Jeune homme en habit noir 1834
Aquarelle, gouache et gomme arabique
sur ivoire, 6 × 5 cm (ovale)
45391
Arts décoratifs
Achats
Amiot, Laurent (1764–1839)
Étiquette pour le porto 1815–1820
Argent, 2,4 × 4,1 × ,1 cm
43387
ART CANADIEN RÉCENT
Peintures
Dons
Biéler, André (1896–1989)
Avant l’encan 1936
Huile sur bois, 111,8 × 121,8 × ,9 cm
45448
Don d’Albert et Christa Fell, Kingston, à la
mémoire de leur fils Douglas Branton Fell
Bolduc, David (1945–2010)
Deuxième fois 1980
Acrylique et collage sur toile, 206 × 127,5 × 2 cm
45471
Don de Diana Nemiroff, Ottawa,
à la mémoire de Jean-Pierre Gaboury
Gagnon, Clarence (1881–1942)
Baie Saint-Paul v. 1914–1917
Huile sur toile, 51 × 66,2 cm
43413
Don du sénateur Arthur C. Hardy,
Brockville (Ontario) 1943
Mill, Richard (né en 1949)
M-1003 1972
Acrylique sur toile, 124,4 × 124,6 × 2,4 cm
45472
Don de Diana Nemiroff, Ottawa, à la
mémoire de Jean-Pierre Gaboury
Reid, George A. (1860–1947)
Défrichage 1888
Huile sur toile, 109,3 × 195,5 × 2,3 cm
45392
Transfert d’Affaires étrangères et
Commerce international Canada, don du
brigadier-général W.F. Sweny, C.M.G.,
D.S.O., à la mémoire de son père, le colonel
George A. Sweny, 1938
Robert, Louise (née en 1941)
N° 78-5 1978
Acrylique sur toile, 152,7 × 183,5 × 4,5 cm
45430
Don de Suzanne Belanger, Montréal
Rapport annuel 2011–2012
Wieland, Joyce (1930–1998)
Blues de printemps 1960
Huile, collage de papier et miroir sur tuile,
116,3 × 81,3 cm
43461
Don de Doug MacPherson, Prince Edward
County (Ontario)
Achats
Hagan, Frederick (1918–2003)
Samuel 1944
Huile sur masonite, 60,7 × 70,9 cm
43346
Sculptures
Dons
Roussil, Robert (né en 1925)
La colombe 1960
Bronze, 44,8 × 26,2 × 25,7 cm
45469
L’aigle 1965
Bronze, 69 × 30 × 18,2 cm
45470
Don de Diana Nemiroff, Ottawa,
à la mémoire de Jean-Pierre Gaboury
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Bois de grève peint I v. 1965–1985
Bois de grève avec acrylique, 184 × 43 × 18,5 cm
43443
Bois de grève peint II v. 1965–1985
Bois de grève avec acrylique et crochet
fermé en métal, 107,5 × 26 × 15,5 cm
43444
Bois de grève peint III v. 1965–1985
Bois de grève avec acrylique et crochet
fermé en métal, 74 × 37 × 35 cm
43445
Bois de grève peint IV v. 1965–1985
Bois de grève avec acrylique et crochet
fermé en métal, 93 × 39 × 24 cm
43446
Bois de grève peint V v. 1965–1985
Bois de grève avec acrylique et crochet
fermé en métal, 63,5 × 27 × 24 cm
43447
Bois de grève peint VI v. 1965–1985
Bois de grève avec acrylique, 73 × 18 × 10 cm
43448
Don de la Simon Fraser University, Burnaby
(Colombie-Britannique), grâce à la générosité de la succession de Doris Shadbolt
Tousignant, Claude (né en 1932)
Cerceau 67 1967
Acrylique sur toile, collé sur contre-plaqué,
245 × 505,3 cm installé
2012.0225.1-3
Don du docteur René Crépeau, Montréal
Achats
Juneau, Denis (né en 1925)
Trois plans spatiaux 1959
Contre-plaqué et bois peint à l’huile,
81,5 × 33,5 × 26,6 cm
43489
Arts décoratifs
Achats
École du meuble (Montréal)
Table de salon v. 1948–1950
Placage de merisier sur bois non-identifié
et bois de merisier, 41,2 × 106,7 × 40,6 cm
43331.1
Petite table v. 1948–1950
Placage de merisier sur bois non-identifié
et bois de merisier, 56,2 × 56,8 cm de
diamètre
43331.2
Hébert, Louis-Philippe (1850–1917)
La nuit 1913
Bronze, 11,9 × 12,8 × 13,5 cm
43330
ART CANADIEN CONTEMPORAIN
Dessins
Dons
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Sculptures sur terrasse, île Hornby v. 1984–1985
Acrylique, plume et encre noire sur papier
vélin ivoire, 57,3 × 72,7 cm
43440
Don de la Simon Fraser University, Burnaby
(Colombie-Britannique), grâce à la générosité de la succession de Doris Shadbolt
Peintures
Dons
Terada, Ron (né en 1969)
Sans titre (Peinture « Jeopardy ») 1997
Acrylique sur toile, 103,1 × 91,7 × 3,9 cm
45440
Sans titre (Peinture « Jeopardy ») 1997
Acrylique sur toile, 103,1 × 91,6 × 3,9 cm
45441
Don de l’artiste, Vancouver
Achats
Authier, Melanie (née en 1980)
Augure 2010
Acrylique sur toile, 152,5 × 183 × 4,2 cm
43455
Guerrera, Massimo (né en Italie en 1967)
Aborescence du Nord et Résonances Impalpables
2007–2010
Encre, acrylique, vernis polymère, crayon
sur impression numérique sur papier
Arches, marouflé sur toile, 224,5 × 141,7 × 4 cm
43337
Reid, Leslie (née en 1947)
Cape Pine: La rue 2011
Huile et alkyd sur toile, 154,8 × 246 × 6,2 cm
45406
Cape Pine: Le cairn 2011
Huile sur toile, 152,4 × 243,9 cm
45407
Terada, Ron (né en 1969)
Jack 2010
Acrylique sur toile, 76,2 × 61 cm chacune
43418.1-16
62
Tod, Joanne (née en 1953)
Arc dans l’Arc 2009
Huile sur toile, 182,2 × 137,1 × 2,9 cm
43474
Wiitasalo, Shirley (née en 1949)
Or 2008
Acrylique sur toile, 172,7 × 122,2 × 3 cm
43414
Films
Dons
Grandmaison, Pascal (né en 1975)
Light My Fiction 2010
Vidéodisque numérique (DVD), 27 min 35 s
45431
Don de l’artiste, Montréal
Achats
Fernandes, Brendan (né en 1979)
Foe 2008
Vidéodisque numérique (DVD), 4 min 39 s
43462
Grandmaison, Pascal (né en 1975)
Soleil Différé 2010
Vidéodisque numérique (DVD), 18 min 51 s
43477
The Neutrality Escape 2008
Vidéodisque numérique (DVD), 11 min 23 s
43478
Photographies
Achats
Askevold, David (1940–2008)
Le fantôme de Hank Williams: Une convocation /
invocation 1997–1980
Craie blanche sur tableau d’affichage noir,
crayon-feutre sur un montage de papier
jaune et photographies de couleur altérée
et des épreuves à la gélatine argentique
montées sur carton, 63,5 × 119,4 cm
43492
Estampes
Dons
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Primavera n° 4 1991
Lithographie sur papier vélin ivoire,
76,5 × 113 cm; image: 60,3 × 91 cm
43441
Jardin enchanté 1992
Lithographie sur papier vélin ivoire,
76,5 × 112,5 cm
43442
Don de la Simon Fraser University, Burnaby
(Colombie-Britannique), grâce à la générosité de la succession de Doris Shadbolt
Achats
Plotnikoff, Sandy (né en 1972)
Feuille sur papier 2011
Feuilles holographiques et toner sur papier
vélin, 127 × 91,5 cm
45410
Feuille sur papier 2011
Feuilles holographiques et toner sur papier
vélin, 127 × 91,5 cm
45411
Wallace, George (1920–2009)
Tête d’un homme 1 juin 1992
Monotype sur papier japon vergé ivoire,
46,2 × 30,7 cm; planche: 30,4 × 20,3 cm
43358
Tête d’un homme 19 mars 2000
Monotype sur papier japon vergé crème,
45,5 × 34 cm; planche: 34,1 × 19,7 cm
43359
L’homme en smoking 28 novembre 1995
Monotype sur papier japon vélin ivoire,
46 × 26,5 cm; planche: 34 × 19,7 cm
43360
Sculptures
Dons
Alexander, Vikky (née en 1959)
Chaise sans-titre 2000–2008
Miroirs en verre, 91,5 × 40,7 × 40,8 cm
43497
Don d’Arcis Corporation, Calgary
Guerrera, Massimo (born Italy 1967)
Le trait d’union entre le visible et l’invisible
(Darboral), Component: Guimauve
mousse de polyuréthane et plâtre,
21 × 31 × 38,3 cm
42535.17
Don de l’artiste, Montréal
Tousignant, Claude (né en 1932)
Modulateur de lumière nº 4 2005
Peinture acrylique sur aluminium,
284,5 × 209,6 × 187,1 cm
45425.1-4
Don de l’artiste, Outremont
Walker, Laurie (1962–2011)
Pavane pour une infante défunte 1997
Pierre calcaire, papillons, soie, épingles,
mousse plastique et verre, 51,5 × 62 × 133,5 cm
45432
Don d’Anthony et Joyce Steed, Montréal
Achats
Altmejd, David (né en 1974)
Le Vaisseau 2011
Plexiglas, chaîne, plâtre, bois, fil, fil de
métal, peinture acrylique, résine époxy,
argile époxyde, gel acrylique, médium
granulaire, quartz, pyrite, minéraux
divers, adhésif, épingles et aiguilles,
260,4 × 619,8 × 219,7 cm
45417
Penny, Evan (né en Afrique du Sud en 1953)
Jim revisité 2011
Silicone, pigment, cheveux et aluminium,
310 × 210 × 100 cm
43385
Pylypchuk, Jonathan (né en 1972)
Fais ployer la vie sous une charge, et je la regarderai
t’écraser 2007
Bois récupéré et personnages en textile,
dimensions variables
45418
ART INDIGÈNE
Dessins
Dons
Ashoona, Kiugak (né en 1933, vit à Cape
Dorset (Nunavut))
Sans titre (Chasse de l’ours blanc avec l’arc et la
flèche) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
45,8 × 60 cm
2012.0243.5
Don de Terry Ryan, Toronto
Ashoona, Mayureak (née en 1946, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Sans titre (Une femme observe des acrobaties et des
créatures étranges) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
47,5 × 60,4 cm
2012.0243.9
Don de Terry Ryan, Toronto
Ashoona, Pitseolak (v. 1904–1983, vécut à
Cape Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Une femme avec les tatouages faciaux
faisant ses cheveux) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
50,9 × 65,5 cm
2012.0243.4
Don de Terry Ryan, Toronto
Ashoona, Shuvinai (née en 1961, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Sans titre (Co-opérative à 50 ans) 2009
Crayon de couleur et crayon-feutre noir sur
papier vélin, 76,5 × 158 cm irrégulier
45447
Don de Robert Kardosh, Vancouver
Kunu (1923–1966, vécut dans la région
Cape Dorset (Territoire du Nord-Ouest))
Sans titre (Une femme tenant des seaux avec la
famille et les créatures étranges) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
30,9 × 63,8 cm
2012.0243.7
Don de Terry Ryan, Toronto
Natsivaar (1919–1962, vécut à Cape Dorset
(Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Animaux d’imagination) v. 1962
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
45,8 × 61 cm
2012.0243.14
Sans titre (Créatures d’imagination) v. 1962
Mine de plomb sur papier vélin beige,
45,9 × 61 cm
2012.0243.15
Don de Terry Ryan, Toronto
Odjig, Daphne ((Anishnabée et OjibwéePotawatomi), neé en 1919)
Conflit du bien et du mal 1966
Peinture acrylique sur papier vélin ivoire,
46,2 × 63,5 cm
43465
Don de Jennifer et Gary Scherbain,
Winnipeg
Oshuitoq, Anirnik (1902?–1983, vécut à
Cape Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Humain-d’oiseau) v. 1967
Crayon feutre de couleurs sur papier vélin
ivoire, 50,4 × 66,3 cm
2012.0243.6
Don de Terry Ryan, Toronto
63
Acquisitions, prêts et expositions
Parr, Eleeshushe (1896–1975, vécut à Cape
Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Chasse au morse) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
45,8 × 61,2 cm
2012.0243.2
Don de Terry Ryan, Toronto
Petaulassie, Sheouak (1923–1961, vécut à
Cape Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Rencontres animaux) v. 1961
Mine de plomb sur papier vélin chamois,
45,8 × 61,4 cm
2012.0243.13
Don de Terry Ryan, Toronto
Petaulassie, Sheouak ? (1923–1961, vécut à
Cape Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Créatures avec une coccinelle ?) v. 1961
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
objet: 42,2 × 53,3 cm
2012.0243.12
Don de Terry Ryan, Toronto
Pootoogook, Napachie (1938–2002, vécut à
Cape Dorset (Nunavut))
Sans tire (Famille transportant des phoques ?)
v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vergé chamois,
44,4 × 57,3 cm
2012.0243.16
Sans titre (Lapins et oiseaux) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
50,7 × 65,5 cm
2012.0243.8
Don de Terry Ryan, Toronto
Qinnuayuak, Lucy (1915–1982, vécut à
Cape Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Bande d’oiseaux d’imagination),
v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
47,7 × 60,5 cm
2012.0243.10
Don de Terry Ryan, Toronto
Petaulassie, Sheouak (1923–1961, vécut à
Cape Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Rencontres animaux) v. 1961
Mine de plomb sur papier vélin chamois,
45,8 × 61,4 cm
2012.0243.13
Don de Terry Ryan, Toronto
Toonoo (1920–1966, vécut à Cape Dorset
(Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Scène imaginaire avec narval d’imagination)
v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vergé beige,
25,7 × 51 cm
2012.0243.3
Don de Terry Ryan, Toronto
Tukikie, Atamik (née en 1915, vit à Cape
Dorset (Nunavut))
Sans titre (Famille partageant le thé et de l’omble)
v. 1967
Crayon de cire en couleurs et crayon feutre
noir sur papier vélin ivoire, 50,7 × 66,3 cm
2012.0243.1
Don de Terry Ryan, Toronto
Rapport annuel 2011–2012
Artiste inuit
Sans titre (Oiseaux, humains et chien) v. 1962–1965
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
42,2 × 53,2 cm
2012.0243.11
Don de Terry Ryan, Toronto
Achats
Arnaktauyok, Germaine (née en 1946, vit à
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest))
Dessin pour « Peignes de nos ancêtres » 2008
Pastel et crayon-feutre noir sur papier
vélin, 70,3 × 100,4 cm; image: 62,8 × 93 cm
43383
Ashoona, Shuvinai (née en 1961, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Sans titre (Abraham étoile terre étoile) 2009
Crayon de couleur et crayon feutre noir sur
papier vélin, 33 × 27,6 cm
43364
Sans titre (Mains, œufs et visage souriant)
2005–2006
Crayon de couleur et crayon feutre noir sur
papier vélin, 50,7 × 66,5 cm
43365
La curiosité de soi-même 2006–2007
Crayon de couleur et crayon feutre noir sur
papier vélin, 33,2 × 50,7 cm
43366
Sans titre (Amauti jaune) 12 février 2010
Crayon de couleur et crayon feutre noir avec
mine de plomb sur papier vélin,
182,5 × 50,4 cm; image: 172,3 × 40 cm
43367
Sans titre (Capuchon d’amauti rose) février 2010
Crayon de couleur et crayon feutre noir sur
papier vélin, 246,5 × 124,8 cm;
image: 236 × 114,4 cm
43368
Sans titre (Grandes fleurs roses) 2009–2010
Crayon de couleur et crayon feutre noir avec
mine de plomb sur papier vélin,
124,5 × 182,5 cm; image: 114,3 × 172 cm
43369
Toutes sortes d’araignées dans les différents points de
vue 2011
Crayon-feutre noir sur mine de plomb
sur papier vélin, 125 × 83 cm;
image: 114,5 × 72,7 cm
43460
Carlson, Andrea (États-Unis (Ojibwée),
née en 1979)
Au pays de l’exorcisme 2009–2010
Techniques mixtes sur quatre feuilles de
papier vélin épais, 116 × 154 cm installé
43338.1-4
Qu’il était bon mon petit Français 2010
Techniques mixtes sur quatre feuilles de
papier vélin épais, 116 × 154 cm installé
43339.1-4
Amazonie, la jungle blanche 2009
Techniques mixtes sur quatre feuilles de
papier vélin épais, 116 × 154 cm installé
43340.1-4
Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant 2010
Techniques mixtes sur quatre feuilles de
papier vélin épais, 116 × 154 cm installé
43341.1-4
Porcherie 2010
Techniques mixtes sur quatre feuilles de
papier vélin épais, 116 × 154 cm installé
43342.1-4
Soldat bleu 2010
Techniques mixtes sur quatre feuilles de
papier vélin épais, 116 × 154 cm installé
43343.1-4
64
Lawrence Paul Yuxweluptun (SalishOkanagan, né en 1957)
Sans titre (Deux arbres) 1994
Plume et encre noire sur mine de plomb
sur papier vélin ivoire, 76,3 × 58 cm
45400
Sans titre (Deux figures) 1995
Plume et encre noire et pinceau et encre
noire sur mine de plomb sur papier vélin
ivoire, 54,6 × 34,8 cm
45401
Clayoquot 1993
Plume et encre noire et pinceau et encre
noire sur mine de plomb sur papier vélin
ivoire, 76 × 56,5 cm
45402
Manumie, Qavavau (né en 1958, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Sans titre (Devenant une communauté) 2004
Crayon de couleur et crayon feutre noir
sur papier vélin, 66,2 × 101,5 cm
43370
Sans titre 2011
Encre noire et crayon de couleur avec mine
de plomb sur papier vélin, 66,6 × 126,9 cm;
image: 54,2 × 114,4 cm
45403
Parr, Eleeshushe (1896–1975, vécut à Cape
Dorset (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Motoneiges) v. 1971
Crayon-feutre de couleur sur papier vélin
ivoire, 29,2 × 37,1 cm
43487
Pitsiulak, Tim (né en 1967, vit à Cape
Dorset (Nunavut))
Ski-doo sur un canoë 2011
Encre noire et crayon de couleur sur papier
vélin, 246,9 × 124,2 cm; image: 235,8 × 114 cm
45396
Paysage de printemps 2011
Crayon à l’huile sur papier vélin, 121,7 × 244 cm;
image: 111,5 × 233,5 cm
45397
Pootoogook, Itee (né en 1951, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Ouvrier de la construction 2009
Crayon de couleur et mine de plomb
sur papier vélin, 52,5 × 74,5 cm;
image: 42,5 × 64,5 cm
43377
Automne 2007
Pierre noire fabriquée sur papier vélin,
39,9 × 66,7 cm; image: 31,5 × 58,3 cm
43378
Au milieu de l’hiver 2007
Pierre noire fabriquée sur papier vélin,
28,8 × 76,5 cm; image: 25,8 × 72,5 cm
43379
Juste après le coucher de soleil 2009
Crayon de couleur et mine de plomb
sur papier vélin, 42,4 × 121,7 cm;
image: 32 × 111,3 cm
43380
Le soir 2010
Craie de couleur sur papier vélin noir,
56,2 × 76,6 cm; image: 52,8 × 74 cm
43381
Recherchant des bélugas 23 novembre 2010
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin
noir, 76,5 × 112,2 cm; image: 65,5 × 97,5 cm
43459
Toonoo, Jutai (né en 1959, vit à Iqaluit
(Nunavut))
Visage en colère 14 mars 2011
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin
noir, 112,2 × 76,5 cm; image: 104,2 × 69 cm
43456
Votre père ment ment ment 2010
Crayon à l’huile et crayon de cire en couleurs
sur papier vélin, 170,7 × 122,1 cm;
image: 160,8 × 112,5 cm
43457
Saut de la foi 2011
Crayon à l’huile sur papier vélin,
224,5 × 127 cm; image: 214,2 × 117 cm
43458
Écouter la musique 2011
Crayon à l’huile sur papier vélin,
112,5 × 76,7 cm; image: 99,5 × 66,7 cm
45395
Yazzie, Steven (États-Unis (Navajo/
Laguna/Pays de Galles), né en 1970)
Dessine-moi un tableau : Monument Valley nº 1
2007
Mine de plomb sur papier vélin,
21,5 × 27,8 cm
43314
Dessine-moi un tableau : Monument Valley nº 2
2007
Mine de plomb sur papier vélin,
21,5 × 27,8 cm
43315
Dessine-moi un tableau : Monument Valley nº 4
2007
Mine de plomb sur papier vélin,
21,5 × 27,8 cm
43316
Dessine-moi un tableau : Monument Valley nº 6
2007
Mine de plomb sur papier vélin,
21,5 × 27,8 cm
43317
Peintures
Dons
Cobiness, Eddy (Ojibwé, 1933–1996)
Le faiseur de pluie 1980
Acrylique et matériaux divers sur toile,
76,4 × 60,8 cm
43463
Don de Jennifer et Gary Scherbain,
Winnipeg
Morrisseau, Norval (dit Oiseau-Tonnerre
de cuivre) (Anishnabé, 1932–2007)
Sans titre v. 1974–1975
Acrylique sur toile, 50,8 × 61,6 × 2,2 cm
43464
Don de Jennifer et Gary Scherbain,
Winnipeg
Odjig, Daphne (Anishnabée et OjibwéePotawatomi, neé en 1919)
File d’attente pour le théâtre 1962
Huile sur toile, 50,6 × 60,9 cm
43466
Don de Jennifer et Gary Scherbain,
Winnipeg
Achats
Assu, Sonny R.L. (Laich-kwil-tach,
né en 1975)
Mise à jour de statut 2011
Acrylique sur toile, 121,9 × 213,4 cm
43328
Belcourt, Christi (Métis, née en 1966)
La chanson de l’eau 2010–2011
Huile sur toile, 201,5 × 389 cm
43469
Bell, Richard (Australie (Kamilaroi),
né en 1953)
La vie sur une mission (Le théorème de Bell) 2009
Acrylique sur toile, 240 × 366 × 3,4 cm
installé
43468.1-2
Ray, Carl (Cris, 1943–1978)
Ja-Ka-Byash est piégé 1977
Acrylique sur toile, 58,8 × 73,6 × 2 cm
45389
Binay-sih 1977
Acrylique sur toile, 73,8 × 58,5 × 2 cm
45390
Yazzie, Steven (États-Unis (Navajo/
Laguna/Pays de Galles), né en 1970)
Méditation sur fond de bruit brun 2007
Huile sur toile, 152,4 × 213,4 cm
43312
Films
Achats
Houle, Terrance (Blood, né en 1975)
Your Dreams Are Killing My Culture 2009
Vidéodisque numérique (DVD), 9 min 42 s
et 15 rétroviseurs
43336
MacDonald, Mike (Micmaq, 1941–2006)
Electronic Totem E 1987
5 vidéodisques numérique (DVD), 20 min
43409
Seven Sisters 1989
7 vidéodisques numérique (DVD), 55 min
43410
Waititi, Taika (Nouvelle-Zélande (Maori),
né en 1963)
Two Cars, One Night 2003
Vidéodisque numérique (DVD), n/b,
11 min 14 s
43335
Yazzie, Steven (États-Unis (Navajo/
Laguna/Pays de Galles), né en 1970)
Dessine-moi un tableau 2007
Vidéodisque numérique (DVD), 4 min 56 s
43313
Photographies
Achats
Belmore, Rebecca (Anishnabée, née en 1960)
Frange 2008
Diachromie Cibachrome en caisson à
lampes fluorescentes, 81,5 × 244,8 × 16,7 cm
43408
65
Moffatt, Tracey (Australie, née en 1960)
Plantation 2009
Série de 12 diptyques avec pigments tirés
d’archives, peinture à l’eau, colle tirée
d’archives sur papier Chautara Lokta,
46,5 × 50,2 cm chacune
43498.1-12
Estampes
Achats
Ashoona, Shuvinai (née en 1961, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Vue du monde 2011
Lithographie sur papier vélin crème,
57 × 63,8 cm
43485
Pitsiulak, Tim (né en 1967, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Famille de huit 2008
Lithographie sur papier vélin, 38 × 56,3 cm
43363
Pootoogook, Kananginak (1935–2010,
vécut à Cape Dorset (Nunavut))
Paungait (Baies) 2011
Lithographie sur papier vélin crème,
41,2 × 45,8 cm
43483
Teevee, Ningeokuluk (né en 1947, vit à
Cape Dorset (Nunavut))
Légende de Qalupalik 2011
Lithographie sur papier vélin gris,
51,2 × 61,2 cm
43484
Toonoo, Jutai (né en 1959, vit à Iqaluit
(Nunavut))
Pas moi non plus 2010
Lithographie sur papier vélin,
63,5 × 45,7 cm
43486
Sculptures
Dons
Ennutsiak (1896–1967, vécut à Iqaluit
(Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Les femmes travaillant les peaux) 1957
Pierre, ivoire et métal, 12 × 33,8 × 18,6 cm
45444
Don de M. F.J. et Joan Neville, Ottawa
Jungen, Brian (Dunne-Za, né en 1970)
Le court 2004
Plateaux de machines à coudre, acier peint,
peinture, paniers et panneaux de basketball, 25 × 3 × 2,5 m installé
2011.0540.1-226
Don de la Rennie Collection, Vancouver
Kavik, Davidee (né en 1915, vit à
Kuujjuaraapik (Québec))
Sans titre (Chasseur se précipitant) v. 1960–1965
Pierre, ivoire, bois et tendon,
19,4 × 18,3 × 29,5 cm
45445
Don de M. F.J. et Joan Neville, Ottawa
Tiktak, John (1916–1981, vécut à Rankin
Inlet (Territoires du Nord-Ouest))
Sans titre (Joueur de tambour) v. 1963–1964
Pierre, 18,3 × 11 × 4 cm
45446
Don de M. F.J. et Joan Neville, Ottawa
Acquisitions, prêts et expositions
Achats
Alorut, Adam (né en 1980, vit à Ottawa)
Le combat spirituel 2010
Os de baleine, bois de caribou, os de caribou, dents de caribou, ivoire de morse,
ivoire de narval, corne de bœuf musqué et
serpentinite, 51,5 × 46,5 × 33,5 cm
43334
Durham, Jimmie (États-Unis (Cherokee),
né en 1940)
Encore tranquillité 2008
Pierre en fibre de verre et avion,
150 × 860 × 806 cm
43326
Jungen, Brian (Dunne-Za, né en 1970)
« Star/Pointro » 2011
Cuir et acier peint sur un congélateur,
276 × 156,2 × 77 cm
43490
McKenzie, Kevin (Cris/Métis, né en 1961)
Bison « hot rod » 2003
Résin de polyuréthane et peinture
acrylique, 20,5 × 62 × 60,4 cm
43318
Les immortels 2010
Résin de polyuréthane et peinture
acrylique, 19,5 × 62,1 × 61 cm
43319
426 Hemi 2010
Résine de polyuréthane et peinture
acrylique, 20,5 × 62,1 × 61 cm
43320
Vaudou rouge 2010
Résin de polyuréthane et peinture
acrylique, 20,5 × 59 × 60 cm
43321
Parekowhai, Michael (Nouvelle-Zélande
(Maori), né en 1968)
Ma sœur, moi-même 2007
Fibre de verre, bois, peinture au vernis,
265 × 150 × 102 cm
43494
Pitseolak, Jamasee Padluq (né en 1968,
vit à Cape Dorset et Iqaluit (Nunavut))
Menottes 2011
Pierre et ramure de caribou, 8,4 × 33 × 8,7 cm
45404
Sikkuark, Nick (né en 1943, vit à Kugaaruk
(Nunavut))
Sans titre (Lanceur de bola) 1988
Ramure de caribou, os et corde,
19,6 × 29,3 × 5,2 cm
45380
Sans titre (Esprit d’un caribou ?) 1996
Ramure de caribou, fourrure, os de baleine
et pierre, 26,3 × 12,8 × 23,5 cm
45381
Sans titre (Transformation entre humain et caribou ?)
1998
Ramure de caribou, os, pierre et fourrure,
21,5 × 7,5 × 15 cm
45382
Sans titre (Chaman ?) 1996
Os, fourrure et os de baleine, 37 × 9,8 × 13,3 cm
45383
Sans titre (Figure tirant une ligne) 1998
Ramure de caribou, os, fourrure et poils de
bœuf musqué, 19,4 × 9,8 × 11,5 cm
45384
Rapport annuel 2011–2012
Arts décoratifs
Achats
Arnaktauyok, Germaine (née en 1946, vit à
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest))
Peignes de nos ancêtres 2009
Laine et coton, 150 × 228 cm
43382
DESSINS CANADIENS
Dons
Barbeau, Marcel (né en 1925)
Ondulations rouges 2 1960
Crayon feutre rouge sur papier vélin,
127 × 97 cm
45449
Don de Ninon Gauthier, Montréal
Juneau, Denis (né en 1925)
Sans titre 1959
Gouache et mine de plomb sur papier kraft,
91,8 × 61,4 cm
45433
Sans titre 1959
Encre noire, crayons de cire en couleurs et
mine de plomb sur papier kraft, 92 × 61,4 cm
45434
Sans titre 1959
Gouache sur papier kraft, 91,8 × 61,4 cm
45435
Sans titre 1959
Gouache sur papier kraft, 91,8 × 61,4 cm
45436
Sans titre 1959
Gouache sur papier kraft, 91,8 × 61,4 cm
45437
Sans titre 1959
Gouache sur papier kraft, 91,7 × 61,4 cm
45438
Sans titre 1959
Pinceau et encre noire, gouache blanche et
crayons de cire en couleurs sur papier kraft,
92 × 61,4 cm
45439
Don de l’artiste, Montréal
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Maison 1940
Crayon de cire noir sur papier vélin crème,
39,4 × 30,5 cm
43420
Nu masculin assis v. 1941
Plume et encre bleu sur papier vélin crème,
39,4 × 30,5 cm
43421
Composition d’oiseau I v. 1946
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
27,3 × 20,4 cm
43422
Composition d’oiseau II v. 1946
Crayon de cire noir sur papier vélin ivoire,
27,3 × 20,5 cm
43423
Soldat et bouclier v. 1948–1949
Plume et encre noire, pinceau et encre noir,
et crayon de cire noir sur papier vélin
ivoire, 66 × 50,8 cm
43424
Plante à la fenêtre 1949
Aquarelle, gouache et encre noire sur
papier vélin ivoire, 70 × 93,7 cm
43425r
66
La fenêtre ouverte 1949
Aquarelle, gouache et encre noire sur
papier vélin ivoire, 70 × 93,7 cm
43425v
Le guetteur v. 1949
Aquarelle, gouache et encre sur papier
vélin ivoire, 70,5 × 88,5 cm
43426
Prisonniers en cage, Collioure 1961?
Crayon de cire noir sur papier vélin crème,
30,5 × 22,9 cm
43427
Le porteur de flambeau v. 1961–1962
Pinceau et encre noire sur papier vélin
épais ivoire, 25,8 × 58 cm
43428
Lunes mortes v. 1961–1962
Pinceau et encre noire et gouache blanche
sur papier vélin épais ivoire, 26 × 57,5 cm
43429
D’après Rorschach I v. 1962
Encre noire sur papier vélin vert,
20,3 × 24,2 cm
43430
D’après Rorschach II v. 1962
Pinceau et encre noire sur papier vélin
crème, 21,5 × 27,8 cm
43431
Taches noires v. 1965
Encre noire de carbone et encre rouge sur
carton vélin mince, 57,4 × 33,5 cm
43432
Consultation de l’oracle 1970
Plume et encre noire, pinceau et encre
noire sur papier vélin ivoire, 35,6 × 28 cm
43433
Arbre de soirée d’été n° 2 v. 1979–1980
Similigravure en couleur et collage sur
carton vélin ivoire, 31,2 × 19 cm
43434
Prédateur dans un champ n° 2 v. 1979–1980
Similigravure en couleur, acrylique,
et collage sur carton vélin mince ivoire,
16,2 × 31,4 cm
43435
Don de la Simon Fraser University, Burnaby
(Colombie-Britannique), grâce à la générosité de la succession de Doris Shadbolt
Tinning, Campbell (1910–1996)
« Sacre du printemps » d’Igor Stravinsky 1940
Aquarelle et gouache sur papier vélin épais
ivoire, 48,6 × 63,6 cm
43471r
Petrouchka 1939
Aquarelle et gouache sur papier vélin épais
ivoire, 48,6 × 63,6 cm
43471v
« Oiseau de feu » d’Igor Stravinsky 1940
Aquarelle et gouache? sur papier vélin épais
ivoire, 46,4 × 86,2 cm
43472
« Symphonie en ré mineur » de César Franck 1942
Aquarelle et gouache? sur papier vélin
ivoire, 28,3 × 26,5 cm
43473
Don de Dr et M me Robert Bowes, Burnaby
(Colombie-Britannique)
ESTAMPES CANADIENNES
ART INTERNATIONAL CONTEMPORAIN
Dons
Fafard, Joe (né en 1942)
Auguste 1986
Eau-forte au vernis mou sur papier vélin,
45,4 × 38,2 cm; planche: 29,2 × 25,3 cm
43375
Don de Robert M. Rowan, Kazabazua
(Québec), à la mémoire de sa grande-tante,
Émilia de Maisonneuve
Peintures
Mill, Richard (né en 1949)
M 1127 1976
Sérigraphie sur papier vélin, 57 × 76,5 cm
45468
Don de Diana Nemiroff, Ottawa, à la
mémoire de Jean-Pierre Gaboury, Ottawa
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Jardin secret n° 4 1980
Lithographie sur papier vélin ivoire,
66 × 50,5 cm
43436
Jardin secret n° 5 1980
Lithographie sur papier vélin ivoire,
50,3 × 66 cm
43437
Jardin secret n° 6 1980
Lithographie sur papier vélin ivoire,
50,5 × 66 cm
43438
Jardin secret n° 7 1980
Lithographie sur papier vélin ivoire,
50,5 × 66 cm
43439
Don de la Simon Fraser University, Burnaby
(Colombie-Britannique), grâce à la générosité de la succession de Doris Shadbolt
Achats
Wallace, George (1920–2009)
Six paysages à l’eau-forte de Saint Austell 1972
Portfolio de 6 eaux-fortes, une couverture,
page couverture pliée et page de titre,
32,6 × 29 × ,7 cm
43356.1-9
Saint Austell n° 6 1972
Eau-forte au vernis mou sur papier vélin
bleu fait à la main, 28 × 22,5 cm; planche:
17,8 × 16,9 cm
43357
PEINTURE, SCULPTURE & ARTS
DÉCORATIFS INTERNATIONAUX
Peintures
Achats
Batoni, Pompeo (Italie, 1708–1787)
Vulcain dans sa forge 1750
Huile sur toile, 94,2 × 72,2 × 2,4 cm
45405
Achats
Havekost, Eberhard (Allemagne,
né en 1967)
Gast 6, B10 2010
Huile sur toile de lin, 199,4 × 130 cm
43325
Films
Dons
McCarthy, Paul (États-Unis, né en 1945)
Documents-papillotement 2005
Vidéodisque numérique (DVD), 30 min
45442
Don de Reesa Greenberg, Ottawa, Ontario
Achats
Fast, Omer (Israël, né en 1972)
Five Thousand Feet is the Best 2010
Vidéo à haute définition, 30 min en boucle
43488
Gordon, Douglas (Grande-Bretagne, né en
1966)
Pretty Much Every Film and Video Work from about
1992 1992–2011
Installation vidéo numérique à 75 canaux,
en partie muet, installation aux dimensions variables
43480.1-75
Marclay, Christian (États-Unis, né en 1955)
The Clock 2010
Installation vidéo à canal unique, 24 heures
43475
Acheté en 2011 grâce à l’appui généreux de
Jay Smith et Laura Rapp, et Carol et Morton
Rapp, Toronto. Acquis conjointement par
le Musée des beaux-arts du Canada et le
Museum of Fine Arts, Boston
Wallinger, Mark (Grande-Bretagne,
né en 1959)
The Magic of Things 2010
Vidéodisque numérique (DVD), 10 min 31 s
43493
Photographies
Achats
Simon, Taryn (États-Unis, né en 1975)
Un homme vivant déclaré mort et autres chapitres
I-XVIII, Chapitre XII 2011
Épreuves au jet d’encre, 213,4 × 425,3 cm
45408.1-4
Un homme vivant déclaré mort et autres chapitres
I-XVIII, Chapitre XVII 2011
Épreuves au jet d’encre, 213,4 × 579,4 cm
45409.1-5
Arts décoratifs
Achats
Strachan, Alexander J. (Grande-Bretagne,
actif à Londres v. 1799)
Tabatière de Richard John Uniacke 1811
Argent et or, 1,2 × 3,7 × 2,5 cm
43479
67
Zhang Huan (Chine, né en 1965)
Pour faire lever le niveau de l’eau d’un étang à poissons (gros plan) 1997
Épreuve à développement chromogène,
83 × 117 cm approx; image: 69 × 103 cm
(lisière noir compris)
43322
Pour faire lever le niveau de l’eau d’un étang à poissons (moyen plan) 1997
Épreuve à développement chromogène,
83 × 116 cm approx; image: 70 × 104 cm
(lisière noir comporis)
43323
Pour faire lever le niveau de l’eau d’un étang à poissons
(plan éloigné) 1997
Épreuve à développement chromogène,
83 × 117 cm approx; image: 69 × 103 cm
(lisière noir compris)
43324
Estampes
Achats
Honert, Martin (Allemagne, né en 1953)
Paysage riverain 2001
Offset en couleurs sur papier plastifié,
59,7 × 44,8 cm
43412
Orozco, Gabriel (Mexique, né en 1962)
Polvo Impreso 2002
Portfolio de 12 eaux-fortes au vernis mou,
avec une feuille d’introduction et une
feuille de texte dans une boîte couverte
de toile grise, 43 × 37 cm
43388.1-12
Sculptures
Achats
Höller, Carsten (Belgique, né en 1961)
Vitrine double de champignon (vingt-quatre fois)
2009–2010
24 répliques de champignons en polyuréthane coulé, peinture acrylique, disques en
verres, tiges, verre de vitrine, armature en
métal chargé de poudre, 175 × 25 × 145 cm
45416.1-24
Monk, Jonathan (Grande-Bretagne, né en
1969)
L’argent des contribuables 2010
Lumières au néon, 164,5 × 94,9 × 60,5 cm
installé
43467
Rondinone, Ugo (Suisse, né en 1963)
Nu (xx) 2010
Cire, pigment, tiges d’acier, et mousse
de polyuréthane, 73 × 86 × 151,5 cm
43361
Nu (xxx) 2010
Cire, pigment, tiges d’acier, et mousse de
polyuréthane, 82 × 132 × 60,5 cm
43362
we run through a desert on burning FEET, all of us
are glowing our faces look twisted 2009
Coulis, grain, pierres, béton léger,
380 × 150 × 133 cm
43495
Acquisitions, prêts et expositions
DESSINS INTERNATIONAUX
Dons
Hughes, Arthur (Grande-Bretagne,
1832–1915)
Bambin sans mère et mère sans bambin - Réunissez
les pour qu’ils s’aiment l’un et l’autre / Rideaux
pourpres autour du lit de ma mère - aussi soyeux qu’ils
puissent être 1871
De la série Illustrations pour le livre de comptines
Sing-Song par Christina Rossetti
Plume et encre noire avec mine de plomb
sur carton vélin crème, 25,5 × 17,8 cm
45429a-b
Don de la collection Dennis T. Lanigan
Kupka, Frantisek (Tchécoslovaquie,
1871–1957)
Deux études pour le frontispice d’ « Histoire
Moderne » de Élisée Reclus v. 1905
Pierre noire sur papier vergé beige,
32,6 × 23,7 cm
43344
Don de C. & J. Goodfriend Drawings and
Prints, New York, à la mémoire du Dr et
M me M. J. Goodfriend
Levine, Les (États-Unis, né en Irlande en 1935)
Paysages du Grand Nord n° 1 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43390
Paysages du Grand Nord n° 2 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43391
Paysages du Grand Nord n° 3 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43392
Paysages du Grand Nord n° 4 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43393
Paysages du Grand Nord n° 5 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43394
Paysages du Grand Nord n° 6 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43395
Paysages du Grand Nord n° 7 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43396
Paysages du Grand Nord n° 8 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43397
Paysages du Grand Nord n° 9 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43398
Paysages du Grand Nord n° 10 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43399
Paysages du Grand Nord n° 11 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43400
Rapport annuel 2011–2012
Paysages du Grand Nord n° 12 1974
Crayon de cire en couleurs sur papier vélin,
57,3 × 76,3 cm
43401
Paysages du Grand Nord n° 13 1974
Pastel à l’huile sur papier vélin noir,
76 × 101,5 cm
43402
Paysages du Grand Nord n° 14 1974
Pastel à l’huile sur papier vélin noir,
76 × 101,5 cm
43403
Paysages du Grand Nord n° 15 1974
Pastel à l’huile sur papier vélin noir,
76 × 101,5 cm
43404
Paysages du Grand Nord n° 16 1974
Pastel à l’huile sur papier vélin noir,
76 × 101,5 cm
43405
Paysages du Grand Nord n° 17 1974
Pastel à l’huile sur papier vélin noir,
76 × 101,5 cm
43406
Paysages du Grand Nord n° 18 1974
Pastel à l’huile sur papier vélin noir,
76 × 101,5 cm
43407
Don de l’artiste, New York
Millais, John Everett (Grande-Bretagne,
1829–1896)
Études d’Emma Moreland pour l’illustration accompagnant Ie poème « Edward Gray » par Alfred
Tennyson 1856
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
18,8 × 12,2 cm
45428
Don de la collection Dennis T. Lanigan
Shaw, Byam (Grande-Bretagne, 1872–1919)
Dessin final pour le frontispice du roman
« Le Monastère » de Walter Scott v. 1898
Gouache et aquarelle sur papier Bristol
ivoire, 31,7 × 19,3 cm; image: 17,2 × 10,8 cm
45427
Don de la collection Dennis T. Lanigan
Walker, Frederick (Grande-Bretagne,
1840–1875)
Garçon contemplant l’intérieur d’une tombe 1861
Plume et pinceau avec lavis d’aquarelle
noire et brune sur papier vélin ivoire,
10,4 × 11 cm
45426
Don de la collection Dennis T. Lanigan, à la
mémoire de Rachel Moss
Yeames, William Frederick (GrandeBretagne, 1835–1918)
Spectateurs victoriens à une exposition d’art v. 1877
Plume et pinceau avec encre brune sur
papier vélin ivoire, 14,5 × 16,9 cm
43476
Don de la collection Dennis T. Lanigan
Achats
Camuccini, Vincenzo (Italie, 1771–1844)
Énée et la Sybille devant le fleuve Achéron v. 1790
Pierre noire et estompe avec plume et encre
noire et brune sur papier vergé ivoire,
58,4 × 90,4 cm
43327r
68
Étude pour « Énée et la Sybille devant le fleuve
Achéron » v. 1790
Pierre noire sur papier vergé ivoire,
58,4 × 90,4 cm
43327v
Acheté avec le Fonds d’acquisition de
dessins Marjorie et Gerald Bronfman
David, Jacques-Louis (France, 1748–1825)
Vue fantaisiste du Forum, avec l’arc de Septime
Sévère v. 1775–1780
Plume et encre noire avec encre brune et
lavis gris sur pierre noire sur papier vergé
ivoire, 14,6 × 21,3 cm
43482
Robert, Hubert (France, 1733–1808)
Un voyageur visitant les jardins du collège maronite à
Rome v. 1763–1764
Sanguine sur papier vergé ivoire,
50,8 × 39,2 cm
43386
Les jardins de la villa Negroni derrière les coupoles de
Sainte Marie Majeure 1761
Sanguine sur papier vergé ivoire, 31,8 × 45 cm
43491
Rowlandson, Thomas (Grande-Bretagne,
1756–1827)
Un rat de bibliothèque v. 1812–1814
Aquarelle sur papier vélin beige, 27,3 × 21,7 cm
43376
Vouet, Simon (France, 1590–1649)
Étude préparatoire pour la figure d’un moine
s’appuyant sur un bâton v. 1648
Pierre noire avec rehauts de craie blanche
sur papier vergé crème, 31,3 × 19,2 cm
43332
ESTAMPES INTERNATIONAUX
Dons
Arms, John Taylor (États-Unis, 1887–1953)
Le pont Notre Dame 1927
Eau-forte avec roulette sur papier vergé
ivoire, 24,1 × 37,8 cm; planche: 20,1 × 31,7 cm
43411
Don de Suzanne Labarge, Ottawa 2011
Dürer, Albrecht (Allemagne, 1471–1528)
L’Ange montre à St Jean la cité sainte, Jérusalem
v. 1496–1497, tiré v. 1511–1524
De la série L’Apocalypse
Gravure sur bois sur papier vergé crème,
39,2 × 28 cm
43345
Don de la famille Webster, en l’honneur de
leurs parents Dr J. A. Webster et Marion
Elizabeth (McGowan) Webster
Lorrain, Claude (France, 1604–1682)
La danse au bord de l’eau v. 1634
Eau-forte sur papier vergé ivoire,
13,1 × 19,5 cm; planche: 12,5 × 19 cm
43389
Don de Suzanne Labarge, Ottawa 2011
Achats
Helleu, Paul César (France, 1859–1927)
Mme Helleu regard les dessins de Watteau au Louvre
v. 1895
Pointe sèche en noir et sépia sur papier
vergé ivoire, 42,4 × 55,2 cm;
planche: 29,7 × 40,1 cm
43329
Kawara, On (États-Unis, né au Japon en 1933)
Je me suis levé 14–31 mai 1973
Encre bleu et noir sur 16 cartes postales,
envoyées par la poste, 8,9 × 14 cm chacune
43419.1-16
PHOTOGRAPHIES
Dons
Acme Photo Services (États-Unis, actif à
Boston dans les années 1930)
Réunion de classe de Harvard 21 juin 1938
Épreuve à la gélatine argentique,
20,2 × 55,8 cm; image: 18,2 × 53,3 cm
45394
Don de Paul LaBarge, Ottawa
Bigelow, Hayes (États-Unis, 1879–1956)
Journée Lindbergh, 22 juillet 1927 22 juillet 1927
Épreuve à la gélatine argentique,
20,3 × 122,3 cm; image: 18,7 × 117,3 cm
45393
Don de Paul LaBarge, Ottawa
Gutsche, Clara (née aux États-Unis en 1949)
Intérieur, Milton Park 1973
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 × 27,9 cm; image: 31 × 24,4 cm
45474
Don de Diana Nemiroff, Ottawa
James, Geoffrey (né en Grande-Bretagne en
1942)
Panneau d’affichage pour Liberty Village, l’avenue
Strachan, Toronto 2005
De la série Toronto
Épreuve à la gélatine argentique,
34,3 × 60,6 cm; image: 24,3 × 58,8 cm
45450
Don de Amalia et Stanley Winer, Nepean,
Ontario
Parc Jackson, Chicago 1991
De la série Olmsted
Épreuve à la gélatine argentique,
71,3 × 90,4 cm; image: 71,3 × 90,4 cm
45451
Bay et Adelaide, Toronto 2004
De la série Toronto
Épreuve à la gélatine argentique,
34,5 × 60,5 cm; image: 24,4 × 59,2 cm
45452
Don de Kathryn Finter et Jim des Rivières,
Ottawa
Pont-Neuf, Paris 2000
De la série Paris
Épreuve à la gélatine argentique,
76,5 × 92 cm; image: 76,5 × 92 cm
45453
Don de Kathryn Finter et Jim des Rivières,
Ottawa, à la mémoire de Margaret et LeRoy
Ling
Voies ferrées près de Liberty Village, Toronto 2005
De la série Toronto
Épreuve à la gélatine argentique,
35,2 × 59,8 cm; image: 23,9 × 57,4 cm
45454
Don de Kathryn Finter et Jim des Rivières,
Ottawa
Rue des Haies, Paris 2000
De la série Paris
Épreuve à la gélatine argentique,
26,7 × 30,3 cm; image: 19,4 × 23,1 cm
45455
Rue de Charenton, Paris 2000
De la série Paris
Épreuve à la gélatine argentique,
27,4 × 32,1 cm; image: 19,6 × 23,8 cm
45456
Don de Zavie et Ida Miller, Ottawa
Impasse Satan, Paris 2000
De la série Paris
Épreuve à la gélatine argentique,
47,5 × 60 cm; image: 46,1 × 58,7 cm
45457
Ancienne prison centrale, aujourd’hui Liberty Village,
Toronto 2004
De la série Toronto
Épreuve à la gélatine argentique,
26,9 × 60,4 cm; image: 23,9 × 57,9 cm
45458
Don d’Irwin Reichstein, Ottawa
Dundas Square, Toronto 2003
De la série Toronto
Épreuve à la gélatine argentique,
26,5 × 60,2 cm; image: 24,7 × 58,5 cm
45459
Sans titre, au nord de Toronto 2003
De la série Toronto
Épreuve à développement chromogène,
79 × 99,6 cm; image: 78,8 × 99,6 cm
45460
Don de Zavie et Ida Miller, Ottawa
Chiswick Park, London c. 1984
De la série Panoramas
Épreuve à la gélatine argentique,
10,5 × 27,2 cm; image: 8,6 × 26,3 cm
45461
Don de Frederic Borgatta, Montréal
Mertin, Roger (États-Unis, 1942–2001)
Queen of Cowichan, détroit de Géorgie, ColombieBritannique 5 août 1996
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 40,4 × 50,8 cm; image: 36,3 ×
45,7 cm
45462
S.S. Badger, Ludington, Michigan 19 mai 1999
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 40,4 × 50,8 cm;
image: 36,4 × 45,3 cm
45463
Don de George R. Carmody, Ottawa
Moser, Lida (États-Unis, née en 1920)
Québec 1950
Épreuve à la gélatine argentique,
20 × 22,1 cm; image: 19,1 × 21,5 cm
45473
Don de Diana Nemiroff, Ottawa
Purcell, Rosamond W. (États-Unis, née en
1942)
Colonne vertébrale déformée par la tuberculose 1993
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 × 40,6 cm; image: 47,9 × 33,7 cm
45464
Salamandre fossile avant 1992
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 × 50,8 cm; image: 31,8 × 48,2 cm
45465
Don de Sheila Duke, Kinburn, Ontario
6 9
Shore, Stephen (États-Unis, né en 1947)
Palais de justice de New Jersey 1984–1985, tiré en
2006
Portfolio, dans une chemise recouverte en
toile de lin violet, contenant 20 épreuves à
développement chromogène et une table
des matières, 99,5 × 79,4 × 2,4 cm
45466.1-20
Don d’Aaron Milrad, Toronto
Szilasi, Gabor (né en Hongrie en 1928)
Les femmes à la table, en Hongrie v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique,
27,8 × 35,2 cm; image: 21,6 × 32,8 cm
45475
Don de Diana Nemiroff, Ottawa
Achats
Borremans, Guy (né en Belgique en 1934)
Portrait à la carcasse d’auto 1957
Épreuve à la gélatine argentique,
26,2 × 34,3 cm; image: 26,2 × 34,3 cm
45423
Burtynsky, Edward (né en 1955)
Breezewood, Pennsylvanie 2008, tiré 2010
Épreuve à développement chromogène,
119,4 × 152,3 cm; image: 119,4 × 152,3 cm
45399
Carroll, Lewis (Grande-Bretagne,
1832–1898)
Eliza D. Hobson, prise au presbytère Croft, Yorkshire
v. 1860
Épreuve à l’albumine argentique,
15,1 × 12,5 cm; image: 15,1 × 12,5 cm
43496
Cohen, Lynne (née aux États-Unis en 1944)
Sans titre (Lit en bois, Dorotheum) 2007
Épreuve à développement chromogène,
79,3 × 100,3 cm; image: 79,3 × 100,3 cm
45412
Sans titre (Toroni) 2009
Épreuve à développement chromogène,
155,7 × 195,3 cm; image: 155,7 × 195,3 cm
45413
Sans titre (Canapé sourire) 2011
Épreuve à développement chromogène,
101,7 × 126,7 cm; image: 101,7 × 126,7 cm
45414
Sans titre (Malevich) 2011
Épreuve à développement chromogène,
81,5 × 101,6 cm; image: 81,5 × 101,6 cm
45415
Dumouchel, Albert (1916–1971)
Suzanne au bouquet v. 1952
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 × 27,8 cm; image: 34,3 × 26,5 cm
45421
Réflexion sur le mur v. 1952
Épreuve à la gélatine argentique,
27,8 × 35,4 cm; image: 22,5 × 34,2 cm
45422
Ehm, Josef (Tchécoslovaquie, 1909–1989)
Nu - effet Sabattier v. 1946–1950
Épreuve à la gélatine argentique,
10,2 × 8,1 cm; image: 10,2 × 8,1 cm
43449
Sans titre (Main et sein avec la dentelle) 1946
Épreuve à la gélatine argentique,
10,5 × 8,6 cm; image: 10,5 × 8,6 cm
43450
Acquisitions, prêts et expositions
Funke, Jaromir (Tchécoslovaquie,
1896–1945)
Kolin, Tchécoslovaquie 1922
Épreuve à la gélatine argentique,
22,4 × 29,6 cm; image: 22,4 × 29,6 cm
43451
Hime, Humphrey Lloyd (1833–1903)
Letitia, une race Plaines moitié des Cris v.
septembre – octobre 1858, tiré après janvier
1859
Épreuve à l’albumine argentique,
13,4 × 17,1 cm; image: 13,4 × 17,1 cm
43452
Église Saint-Paul, presbytère et école v. septembre
– octobre 1858, tiré après janvier 1859
Épreuve sur papier salé, 13,6 × 17,1 cm;
image: 13,6 × 17,1 cm
43453
Jane L’Adamar v. septembre – octobre 1858,
tiré après janvier 1859
Épreuve sur papier salé, 17,1 × 13,6 cm;
image: 17,1 × 13,6 cm
45385
John McKay, une race Plaines moitié des Cris v.
septembre – octobre 1858, tiré après janvier
1859
Épreuve à l’albumine argentique,
17,3 × 13,6 cm; image: 17,3 × 13,6 cm
45386
Les quartiers des officiers honorables, Compagnie de
la Baie d’Hudson : Lower ou Stone Fort
v. septembre – octobre 1858, tiré après
janvier 1859
Épreuve sur papier salé, 13,7 × 17 cm;
image: 13,7 × 17 cm
45387
Tentes sur la prairie v. septembre – octobre
1858, tiré après janvier 1859
Épreuve sur papier salé, 13,7 × 17,1 cm;
image: 13,7 × 17,1 cm
45388
Jauran (1926–1959)
Sans titre (Révélogramme) v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique,
25,3 × 20,2 cm; image: 25,3 × 20,2 cm
45419
Sans titre (Révélogramme) v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique,
25,2 × 20,1 cm; image: 25,2 × 20,1 cm
45420
Leong, Sze Tsung (Étas-Unis/GrandeBretagne, 1970)
Al-Sayida Zainab, Al-Qahira (Le Caire) 2007
épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 121,9 × 149,8 cm;
image: 112,2 × 139 cm
45398
Lomax, Arthur H. (1911–2000)
Les amarres v. 1934
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 × 35,6 cm; image: 27,9 × 35,6 cm
43347
Shields, William Gordon (Canada/ÉtatsUnis, 1883–1947)
Sans titre (Tonnelle) v. 1920
Épreuve à la gélatine argentique,
23,8 × 18,7 cm; image: 23 × 18 cm
43348
Sans titre (Scène de rue) v. 1915–1920
Épreuve à la gélatine argentique,
30,4 × 25,4 cm; image: 28,8 × 21,6 cm
43349
Rapport annuel 2011–2012
Sans titre 1917
Épreuve bromoil, 35,3 × 28 cm;
image: 32,4 × 24,5 cm
43350
Sans titre, New York (édifice Woolworth) v. 1920
Épreuve à la gélatine argentique,
25,3 × 20,2 cm; image: 23,1 × 18 cm
43351
Emma 1915
Épreuve au platine, 10,1 × 7,7 cm;
image: 10,1 × 7,7 cm
43352
Sans titre (Emma L. Shields) août 1916
Épreuve à la gomme bichromatée,
30,2 × 25,2 cm; image: 28,1 × 21 cm
43353
Portail de la cathédrale St. Patrick, New York v. 1916
Épreuve à la gomme bichromatée,
35,3 × 28 cm; image: 34,3 × 27 cm
43354
Dans les monts Wasatch v. 1915–1916
Épreuve bromoil, 27,8 × 20,4 cm;
image: 27,8 × 20,4 cm
43415
Les arbres et les prés 1916
Épreuve à la gélatine argentique,
21,5 × 11,5 cm; image: 21,5 × 11,5 cm
43416
PHOTOGRAPHES, CONTEMPORAINES
CANADIENNES
Dons
Breukelman, Jim (né à Trinidad en 1941)
« Hot Properties » n° 38 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.52
« Hot Properties » n° 39 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.53
« Hot Properties » n° 40 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.54
« Hot Properties » n° 41 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.55
« Hot Properties » n° 45 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.56
« Hot Properties » n° 46 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.57
« Hot Properties » n° 47 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.58
« Hot Properties » n° 48 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,2 × 60,7 cm
2011.59
« Hot Properties » n° 49 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.60
« Hot Properties » n° 50 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,6 cm
2011.61
Don de l’artiste, Vancouver
70
Grauerholz, Angela (née en Allemagne en
1952)
Salle de lecture de l’artiste au travail 2003–2004
Installation constituée d’objets et de
matériaux divers, dimensions variables
2012.3
Don de l’artiste, Montréal
McFarland, Scott (né en 1975)
Vue de la marina, Sans Souci, baie Georgienne,
au début de l’été 2008–2010
De la série Sans Souci
Épreuve au jet d’encre, 152 × 401,1 cm;
image: 126,4 × 374,3 cm app.
2012.1
Don de Stephen Chetner, Calgary
Robideau, Henri (né aux États-Unis en
1946)
Jeannie ne peut jamais dire non à une bonne vente
1974
Épreuve à la gélatine argentique,
27,4 × 35,4 cm; image: 17,1 × 25,3 cm
2011.62
Don de Robert de Maisonneuve Rowan,
Ottawa
Achats
Breukelman, Jim (né à Trinidad en 1941)
« Hot Properties » n° 01 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.16
« Hot Properties » n° 02 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.17
« Hot Properties » n° 03 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.18
« Hot Properties » n° 04 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.19
« Hot Properties » n° 05 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.20
« Hot Properties » n° 06 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.21
« Hot Properties » n° 07 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.22
« Hot Properties » n° 08 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.23
« Hot Properties » n° 09 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.24
« Hot Properties » n° 11 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.25
« Hot Properties » n° 12 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.26
« Hot Properties » n° 13 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.27
« Hot Properties » n° 14 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.28
« Hot Properties » n° 15 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.29
« Hot Properties » n° 16 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.30
« Hot Properties » n° 17 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,2 × 60,6 cm
2011.31
« Hot Properties » n° 18 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.32
« Hot Properties » n° 19 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.33
« Hot Properties » n° 21 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,4 × 60,7 cm
2011.34
« Hot Properties » n° 22 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.35
« Hot Properties » n° 23 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.36
« Hot Properties » n° 24 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.37
« Hot Properties » n° 25 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.38
« Hot Properties » n° 26 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.39
« Hot Properties » n° 27 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.40
« Hot Properties » n° 28 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,5 × 60,7 cm
2011.41
« Hot Properties » n° 29 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.42
« Hot Properties » n° 30 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.43
« Hot Properties » n° 31 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.44
« Hot Properties » n° 32 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.45
« Hot Properties » n° 33 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.46
« Hot Properties » n° 34 1987, tiré en 2011
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.47
« Hot Properties » n° 35 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.48
« Hot Properties » n° 36 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,8 cm
2011.49
« Hot Properties » n° 37 1987, tiré en 2008
Épreuve à développement chromogène,
56,3 × 60,7 cm
2011.50
Carrière, Bertrand (né en 1957)
Pourville, France 2003, tiré en 2011
De la série Caux
Épreuve au jet d’encre, 101,8 × 122,3 cm;
image: 81,1 × 99,1 cm
2011.11
Varengeville, France 2003, tiré en 2011
De la série Caux
Épreuve au jet d’encre, 66 × 78,2 cm;
image: 47,8 × 60,4 cm
2011.12
Cratère, Sanctuary Wood - Colline 62 - Zillebeke,
Ypres, Belgique 2007, tiré en 2011
De la série Lieux mêmes
Épreuve au jet d’encre, 94,2 × 111,8 cm;
image: 73,3 × 91,6 cm
2011.13
Tunnel, Sanctuary Wood - Colline 62 - Zillebeke,
Ypres, Belgique 2009, tiré en 2011
De la série Lieux mêmes
Épreuve au jet d’encre, 94,1 × 111,9 cm;
image: 73,5 × 91,4 cm
2011.14
Tranchés, Memorial Terreneuvien, BeaumontHamel, Somme, Picardie, France 2006, tiré en 2011
De la série Lieux mêmes
Épreuve au jet d’encre, 94,1 × 112,1 cm;
image: 73,4 × 91,5 cm
2011.15
Conarroe, Scott (né en 1974)
Loop Canyon, Chicago, Illinois 2007
De la série Par rail
Épreuve au jet d’encre, 79 × 98,8 cm
43470
Davenport, Nancy (née en 1965)
Bombardement 2001
De la série Les appartements
Épreuve à développement chromogène
encadrée, 95,3 × 125,7 cm;
image: 81,3 × 111,2 cm
2011.70
Bibliothèque 2004
De la série Campus
Épreuve à développement chromogène
encadrée, 80,1 × 111,8 cm;
image: 53,3 × 96,2 cm
2011.71
Johnson, Sarah Anne (née en 1976)
Boîte noir 2010
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
teintures pour retouche de photo, encre
d’acrylique, gouache et encre de chine,
lignes incisés, 76,1 × 111,7 cm;
image: 70,9 × 106,6 cm
2011.63
7 1
Bulle 2011
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
sérigraphie, encrée, 45,8 × 65,9 cm;
image: 40,8 × 60,9 cm
2011.64
Nuage foncé 2010
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
teintures pour retouche de photo, encre
d’acrylique, gouache et encre de chine,
encadrée, 64,1 × 87 cm; image: 45 × 67,5 cm
2011.65
Pyramide d’applaudissements 2011
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
encre d’acrylique, encadrée, 78,5 × 113,9 cm;
image: 69,9 × 105,1 cm
2011.66
Cercler l’Arctique 2011
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
incisée, encadrée, image: 48 × 72,1 cm
2011.67
Explosions 2011
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
teintures pour retouche de photo,
76,1 × 111,8 cm; image: 71,1 × 106,7 cm
2011.68
Ondulation 2011
De la série Pays des merveilles arctiques
Épreuve à développement chromogène,
crayon feutre et teintures pour retouche de
photo, 55,7 × 81,3 cm; image: 50,7 × 76,2 cm
2011.69
McFarland, Scott (né en 1975)
Vue de la marina, Sans Souci, baie Georgienne, à la
fin de l’été 2008–2011
De la série Sans Souci
Épreuve au jet d’encre, 152 × 401,1 cm;
image: 126,4 × 374,3 cm
2012,2
Palu, Louie (né en 1968)
U.S. Marine Cpl. Patrick «Sweetums» Stanborough,
21 ans, Garmsir, Helmand, Afghanistan 2008
De la série Afghanistan : Les marines de Garmsir
Épreuve au jet d’encre, 61,1 × 50,8 cm;
image: 50,8 × 33,8 cm
2011.72
U.S. Marine Cpl. Philip Pepper, 22 ans, Garmsir,
Helmand, Afghanistan 2008
De la série Afghanistan : Les marines de Garmsir
Épreuve au jet d’encre, 61,1 × 50,8 cm;
image: 50,8 × 33,8 cm
2011.73
U.S. Marine Cpl. Joshua Wycka, 21 ans, Garmsir,
Helmand, Afghanistan 2008
De la série Afghanistan : Les marines de Garmsir
Épreuve au jet d’encre, 61,1 × 50,8 cm;
image: 50,8 × 33,7 cm
2011.74
Prenant couvert dans l’herbe pendant qu’il est sous le
feu des insurgés, Pashmul, Kandahar, Afghanistan
2008
De la série Afghanistan : La saison de combat
Épreuve au jet d’encre, 50,8 × 61,1 cm;
image: 33,7 × 50,8 cm
2011.75
Acquisitions, prêts et expositions
PRÊTS
MANITOBA
London
Entre le 1er avril 2011 et le 31 mars 2012, le
Musée des beaux-arts du Canada a consenti
le prêt de 368 œuvres de sa collection à 25
institutions canadiennes et 32 institutions
étrangères pour les expositions suivantes.
(Les chiffres entre parenthèses représentent le nombre d’œuvres par artiste.)
Winnipeg
Museum London
Jack Chambers: The Light from the Darkness, Silver
Paintings and Film Work
15 janvier 2011 – 15 janvier 2012
Chambers, Jack (2)
Museum London, 15 janvier – 10 avril 2011
Collection McMichael d’art canadien,
8 octobre 2011 – 15 janvier 2012
ALBERTA
Banff
Walter Phillips Gallery
Pierre Huygue
15 avril – 19 juin 2011
Huyghe, Pierre (1)
Edmonton
Art Gallery of Alberta
Brian Jungen
28 janvier – 8 mai 2011
Jungen, Brian (1)
Walter J. Phillips
18 février – 12 juin 2011
Phillips, Walter J. (7)
Up North
9 septembre 2011 – 8 janvier 2012
Kjartansson, Ragnar (1)
Alberta Mistresses of the Modern: 1935–1975
9 mars – 3 juin 2012
Mitchell, Janet (1)
COLOMBIE-BRITANNIQUE
Winnipeg Art Gallery
William Kurelek: The Messenger
29 septembre 2011 – 3 septembre 2012
Kurelek, William (5)
Winnipeg Art Gallery,
29 septembre – 21 décembre 2011
Art Gallery of Hamilton,
28 janvier – 29 avril 2012
Art Gallery of Greater Victoria,
25 mai – 3 septembre 2012
NOUVELLE-ÉCOSSE
Oshawa
Halifax
Robert McLaughlin Gallery
Shelagh Keeley Retrospective
16 janvier 2010 –16 février 2012
Keeley, Shelagh (67)
Robert McLaughlin Gallery,
16 janvier – 21 mars 2010
McMaster Museum of Art,
10 septembre – 31 octobre 2010
Confederation Centre Art Gallery,
12 février – 29 mai 2011
Dunlop Art Gallery,
16 décembre 2011 – 16 février 2012
Art Gallery of Nova Scotia
David Askevold
7 octobre 2011 – 8 septembre 2013
Askevold, David (8)
Musée des beaux-arts du Canada,
7 octobre 2011 – 29 janvier 2012
Confederation Centre Art Gallery,
17 mars – 13 mai 2012
Art Gallery of Nova Scotia,
18 mai – 8 octobre 2013
H. M. Rosenberg
28 janvier – 15 juillet 2012
Rosenberg, Henry M. (1)
Mount Saint Vincent University Art
Gallery
Lisette Model: A Performance in Photography
8 octobre – 20 novembre 2011
Model, Lisette (21)
Kamloops
Kamloops Art Gallery
Jayce Salloum: History of the Present
18 octobre 2009 – 13 janvier 2012
Salloum, Jayce (18)
Kamloops Art Gallery,
18 octobre – 31 décembre 2009
Confederation Centre Art Gallery,
13 février – 9 mai 2010
Mendel Art Gallery,
7 octobre 2011 – 13 janvier 2012
Vancouver
Morris & Helen Belkin Art Gallery
Letters: Michael Morris and Concrete Poetry
13 janvier – 8 avril 2012
Morris, Michael (1)
Vancouver Art Gallery
The Colour of My Dreams: The Surrealist Revolution
in Art
28 mai – 2 octobre 2011
Atget, Eugène (4)
Dalí, Salvador (1)
Hugnet, Georges (1)
Ken Lum
12 février – 25 septembre 2011
Lum, Ken (2)
Rapport annuel 2011–2012
Anatomy of a Collage: The Cut‑out Works of Greg
Curnoe 1965–1968
22 janvier – 17 avril 2011
Curnoe, Greg (7)
ONTARIO
Hamilton
Art Gallery of Hamilton
The French Connection
21 mai – 5 septembre 2011
Barnsley, James M. (1)
Bruce, W. Blair (1)
Carolus‑Duran (1)
Constant, Jean‑Joseph‑Benjamin (1)
Harris, Robert (1)
Reid, George A. (1)
Woodcock, Percy F. (1)
McMaster Museum of Art
Enlightenment, Innovation & Revolution: The Long
18th Century
8 septembre – 5 novembre 2011
Gainsborough, Thomas (1)
Ottawa
Musée canadien de la guerre
Guerre et médicine
26 mai – 13 novembre 2011
Dix, Otto (3)
Carleton University Art Gallery
Conversation Pieces: African Textiles from Barbara
and Bill McCann’s Collection
14 février – 26 avril 2011
Shonibare, Yinka (1)
Patriot Loves: Visions of Canada in the Feminine
9 mai – 5 septembre 2011
Wieland, Joyce (3)
Carleton University Art Gallery,
9 mai – 10 juillet 2011
Art Gallery of Windsor,
23 juillet – 5 septembre 2011
Making the News in 18th‑Century France
13 février – 22 avril 2012
Alix, Pierre‑Michel (après Jean‑François
Garnerey) (1)
Alix, Pierre‑Michel (après L.) (1)
Chevillet, Juste (après
François‑Louis‑Joseph Watteau) (1)
Simonet, Jean‑Baptiste Blaise (après
Jean‑Michel Moreau le jeune) (1)
Watteau, François‑Louis‑Joseph, Attribué à (1)
Leslie Reid: A Darkening Vision
29 août – 30 octobre 2011
Reid, Leslie (1)
Kitchener
themuseum
Searching for Tom
3 février – 8 mai 2011
Thomson, Tom (1)
72
Toronto
QUÉBEC
ALLEMAGNE
Musée des beaux-arts de l’Ontario
Iain Baxter&: Works 1958–2011
5 novembre 2011 – 5 août 2012
Baxter&, Iain (1)
N.E. Thing Co. (9)
Musée d’art contemporain canadien,
5 novembre 2011 – 12 janvier 2012
Musée des beaux-arts de l’Ontario,
3 mars – 12 août 2012
Gatineau
Bielefeld
Musée canadien des civilisations
La salle des personnalités canadiennes
1er mars 2007 – 1er mars 2013
Lismer, Arthur (3)
Kunsthalle Bielefeld
Picasso 1905 in Paris
25 septembre 2011 – 15 janvier 2012
Picasso, Pablo (1)
Montréal
Dresden
Leonard & Bina Ellen Art Gallery
Raymond Gervais
27 octobre – 19 décembre 2011
Gervais, Raymond (2)
Gemäldegalerie Neue Meister, Staatliche
Kunstsammlungen Dresden
Prêt aux salles permanentes
26 janvier – 2 septembre 2012
Cézanne, Paul (1)
Justina M. Barnicke Gallery, University of
Toronto
Traffic: Conceptual Art in Canada 1965–1980
6 septembre 2010 – 9 septembre 2012
Boogaerts, Pierre (1)
Lake, Suzy (4)
Snow, Michael (2)
Vazan, Bill (1)
Justina M. Barnicke Gallery, University of
Toronto, 6 septembre – 5 décembre 2010 (2)
Dalhousie Art Gallery, 18 mars – 8 mai 2011 (1)
Art Gallery of Alberta,
24 juin – 25 septembre 2011 (7)
Leonard & Bina Ellen Art Gallery,
29 octobre – 15 décembre 2011 (7)
Vancouver Art Gallery,
2 juin – 9 septembre 2012 (7)
Musée d’art contemporain canadien
Fred Herzog. Photographie de rue
1er – 31 mai 2011
Herzog, Fred (22)
C’est le paradis
23 juin – 21 août 2011
Britton, Susan (1)
Buchan, David (1)
Dean, Tom (1)
General Idea (4)
Mars, Tanya (1)
Meigs, Sandra (5)
Scott, John (1)
Tod, Joanne (1)
A. Zmijewski – Lobby installation
9 septembre – 30 octobre 2011
Zmijewski, Artur (1)
Windsor
Art Gallery of Windsor
The Logic of Nature, the Romance of Space.
Elements of Canadian Modernist Painting
13 décembre 2008 – 8 janvier 2012
Munn, Kathleen (7)
Warrener, Lowrie (2)
Art Gallery of Windsor,
13 décembre 2008 – 15 février 2009
Robert McLaughlin Gallery,
9 janvier – 7 mars 2010
Confederation Centre Art Gallery,
22 janvier – 1er mai 2011
Musée des beaux-arts de l’Ontario,
4 juin – 28 août 2011
Mendel Art Gallery,
30 septembre 2011 – 8 janvier 2012
Musée des beaux-arts de Montréal
Lyonel Feininger
16 janvier – 13 mai 2012
Feininger, Lyonel (1)
Musée d’art contemporain de Montréal
Valérie Blass
2 février – 22 avril 2012
Blass, Valérie (1)
Pointe‑à‑Callière
La rue Sainte‑Catherine fait la rue
6 décembre 2010 – 24 avril 2011
Henry Birks & Sons (1)
Québec
Musée national des beaux‑arts du Québec
Marc‑Aurèle Fortin, 1888–1970
10 février – 11 septembre 2011
Fortin, Marc‑Aurèle (4)
Musée national des beaux‑arts du Québec,
10 février – 8 mai 2011
Collection McMichael d’art canadien,
28 mai – 11 septembre 2011
Napoleon Bourassa: La quête de l’idéal
5 mai 2011 – 18 mars 2012
Bourassa, Napoléon (1)
La mode et l’apparence dans l’art québécois,
1880–1945
9 février – 6 mai 2012
Coonan, Emily (1)
Dallaire, Jean (1)
Dyonnet, Edmond (1)
Goldberg, Regina Seiden (1)
Harris, Robert (1)
Huot, Charles (1)
Lemieux, Jean Paul (6)
May, H. Mabel (1)
Newton, Lilias Torrance (1)
Pellan, Alfred (2)
Smith, Jori (1)
Suzor‑Coté, Marc‑Aurèle de Foy (1)
Tonnancour, Jacques de (1)
Wrinch, Mary E. (1)
Le nouveau pleinairisme
1er mars – 25 juin 2012
Kerbel, Janice (1)
Wuppertal
Von der Heydt‑Museum
Alfred Sisley
11 septembre 2011 – 29 janvier 2012
Sisley, Alfred (2)
AUSTRALIE
Adelaide
Anne & Gordon Samstag Museum of Art
Stop (the) gap: International Indigenous art in
Motion
24 février – 21 avril 2011
Michelson, Alan (1)
AUTRICHE
Salzbourg
Rupertinum – Salzbourg
Evan Penny
2 juin – 4 septembre 2011
Penny, Evan (1)
ESPAGNE
Barcelone
Fundació La Caixa
Eugène Delacroix
18 octobre 2011 – 20 mai 2012
Delacroix, Eugène (2)
Madrid
Museo Thyssen‑Bornemisza
Architectural Paintings
18 octobre 2011 – 22 janvier 2012
Ricci, Marco (1)
ÉTATS-UNIS
D.C.
Washington
Phillips Collection
Degas’ “Dancers at the Barre”: Point and
Counterpoint
1er octobre 2011 – 8 janvier 2012
Degas, Edgar (1)
Luanne Martineau
14 janvier – 25 mars 2012
Martineau, Luanne (2)
7 3
Acquisitions, prêts et expositions
MASSACHUSETTS
TEXAS
ITALIE
Boston
Fort Worth
Ferrara
Museum of Fine Arts
Degas and the Nude
9 octobre 2011 – 1er juillet 2012
Degas, Edgar (1)
Museum of Fine Arts,
9 octobre 2011 – 5 février 2012
Musée d’Orsay, 12 mars – 1er juillet 2012
Kimbell Art Museum
Caravaggio and His Followers in Rome
16 octobre 2011 – 8 janvier 2012
Bigot, Trophime (1)
Pensionante del Saraceni (1)
Rubens, Peter Paul (après Michelangelo
Merisi da Caravaggio) (1)
Vouet, Simon (1)
Palazzo dei Diamanti
Jean‑Baptiste Siméon Chardin
17 octobre 2010 ­– 29 mai 2011
Chardin, Jean‑Siméon (1)
Palazzo dei Diamanti,
17 octobre 2010 – 30 janvier 2011
Museo Nacional del Prado,
28 février – 29 mai 2011
MICHIGAN
Rome
FRANCE
Detroit
Detroit Institute of Arts
Fakes, Forgeries and Mysteries
13 novembre 2010 – 10 avril 2011
Carracci, Annibale (1)
Gogh, Vincent van (1)
NEW YORK
Brooklyn
Brooklyn Museum of Art
Hide/Seek: Difference in Desire in American
Portraiture
18 novembre 2011 – 10 juin 2012
Bronson, AA (1)
Clark, Larry (1)
Brooklyn Museum of Art,
18 novembre 2011 – 18 février 2012
Tacoma Art Museum, 17 mars – 10 juin 2012
Museum of Biblical Art
Passion in Venice, Images of the Man of Sorrows from
the Late Gothic to Veronese and Tintoretto
15 février – 15 juin 2011
Veronese, Paolo (1)
Museum of Modern Art
The Original Copy: Photography of Sculpture, 1939 to
Today
1er août 2010 – 15 mai 2011
Nègre, Charles (2)
Museum of Modern Art,
1er août – 1er novembre 2010
Kunsthaus Zürich, 25 février – 15 mai 2011
PENNSYLVANIE
Philadelphia
Philadelphia Museum of Art
Van Gogh: Up Close
1er février – 6 mai 2012
Gogh, Vincent van (2)
TENNESSEE
Nashville
Caen
Musée des beaux‑arts de Caen
Artistes et amateurs français à Rome au XVIIe siècle
21 octobre 2011 – 20 avril 2012
Boissieu, Jean‑Jacques de (1)
Boucher, François (1)
David, Jacques-Louis (1)
Desmarais, Jean‑Baptiste Frédéric (1)
Desprez, Louis Jean (1)
Fragonard, Jean‑Honoré (1)
Greuze, Jean‑Baptiste (1)
Jeaurat, Étienne (1)
Lallemand, Jean‑Baptiste (1)
Lavallée‑Poussin, Étienne de (3)
Manglard, Adrien (3)
Natoire, Charles‑Joseph (1)
Parrocel, Joseph François (1)
Piranesi, Giovanni Battista (2)
Robert, Hubert (3)
Thomon, Thomas de (1)
Vernet, Claude‑Joseph (1)
Vien, Joseph Marie (1)
Paris
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Haute Culture: General Idea. A Retrospective,
1969–1994
3 février 2011 – 1er janvier 2012
General Idea (4)
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris,
3 février – 30 avril 2011 (2)
Musée des beaux-arts de l’Ontario,
30 juillet 2011 – 1er janvier 2012 (4)
Musée d’Orsay
The Pre-Raphaelite Lens, Peinture préraphaélite et
photographie artistique en Grande Bretagne,
1848–1875
6 mars – 29 mai 2011
Watts, George Frederic (1)
Réunion des Musées Nationaux
Odilon Redon
22 mars – 16 octobre 2011
Redon, Odilon (2)
Galeries Nationales du Grand‑Palais,
22 mars – 20 juin 2011
Musée Fabre, 7 juillet – 16 octobre 2011
Frist Center for the Visual Arts
Journeys
7 octobre 2011 – 8 janvier 2012
Campos‑Pons, María Magdalena (1)
Rapport annuel 2011–2012
74
Complesso del Vittoriano
Mondrian. The Birth of Abstraction
7 octobre 2011 – 29 janvier 2012
Mondrian, Piet (1)
Pinacoteca Capitolina
Prêt aux salles permanentes
14 juin 2011 – 18 septembre 2011
Rembrandt van Rijn (1)
Scuderie del Quirinale
Lorenzo Lotto
25 février – 12 juin 2011
Lotto, Lorenzo (2)
Filippino Lippi. Allievo e rivale di Botticelli
5 octobre 2011 – 15 janvier 2012
Botticelli, Sandro (1)
Lippi, Filippino; Botticelli, Sandro, Atelier
de (1)
ROYAUME-UNI (ANGLETERRE)
Liverpool
Tate Liverpool
René Magritte
24 juin 2011 – 26 février 2012
Magritte, René (1)
Tate Liverpool, 24 juin – 16 octobre 2011
Albertina, 9 novembre 2011 – 26 février 2012
Londres
Apsley House
Prêt aux salles permanentes
30 mai 2011 – 18 janvier 2012
Murillo, Bartolomé Esteban (1)
Dulwich Picture Gallery
Painting Canada: Tom Thomson and the Group of
Seven
19 octobre 2011 – 30 septembre 2012
Carmichael, Frank (4)
Jackson, A.Y. (5)
Johnston, Franz (1)
MacDonald, J.E.H. (5)
Thomson, Tom (19)
Varley, F.H. (3)
Dulwich Picture Gallery,
19 octobre 2011 – 8 janvier 2012
Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og
design, 26 janvier – 13 mai 2012
Groninger Museum,
29 juin – 30 septembre 2012
National Gallery
Views of Venice: The City through the Eyes of
Canaletto and his Contemporaries
13 octobre 2010 – 30 mai 2011
Bellotto, Bernardo (2)
National Gallery,
13 octobre 2010 – 16 janvier 2011
National Gallery of Art,
20 février – 30 mai 2011
EXPOSITIONS PRÉSENTÉES À OTTAWA
Tate Modern
Paul Gauguin: Maker of Myth
11 février – 30 mai 2011
Gauguin, Paul (1)
National Gallery of Art,
11 février – 30 mai 2011
Photographies britanniques du XIXe siècle du Musée
des beaux-arts du Canada
Salles des dessins, estampes et
photographies
4 février – 17 avril 2011
Gerhard Richter
6 octobre 2011 – 24 septembre 2012
Richter, Gerhard (2)
Tate Modern, 6 octobre 2011 – 8 janvier 2012
Neue Nationalgalerie, 13 février – 13 mai 2012
Centre national d’art et de culture Georges
Pompidou, 6 juin – 24 septembre 2012
Victoria & Albert Museum
Maharaja: The Splendour of India’s Royal Courts
20 novembre 2010 – 19 août 2012
Inconnu (Inde, Andhra Pradesh, Hyderabad
– début du XVIIIe siècle) (1)
Musée des beaux-arts de l’Ontario,
20 novembre 2010 – 3 avril 2011
Asian Art Museum of San Francisco,
21 octobre 2011 – 5 avril 2012
Virginia Museum of Fine Arts,
19 mai – 19 août 2012
SUISSE
Bâle
Museum Tinguely
Car Fetish. I Drive Therefore I Am
8 juin – 9 octobre 2011
Evans, Walker B(1)
Frank, Robert (1)
Winterthour
Sammlung Oskar Reinhart ‘Am
Römerholz’
Corot. L’armoire secrète. Girl Reading in Context
3 février – 14 mai 2011
Corot, Camille (1)
Sauf avis contraire, toutes ces expositions
ont été organisées par le MBAC et le MCPC.
2010 Biennale canadienne : C’est ce que c’est.
Acquisitions récentes d’art actuel canadien
Salles des expositions temporaires
5 novembre 2010 – 24 avril 2011
Wanda Koop. Sur le fil de l’expérience
Organisée par le Musée des beaux-arts du
Canada et la Winnipeg Art Gallery
Salles de la collection permanente
18 février – 15 mai 2011
Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts
médiatiques 2011
Organisée en collaboration avec le Conseil
des arts du Canada et le gouverneur général
du Canada
Salles de la collection permanente
25 mars – 19 juin 2011
Louise Bourgeois (1911–2010)
Salles de la collection permanente
21 avril 2011 – 18 mars 2012
Le théâtre et le cirque dans l’art de Laura Knight
Salles des dessins, estampes et
photographies
20 mai – 21 août 2011
Études de mains
Salles des dessins, estampes et
photographies
20 mai – 21 août 2011
Fred Herzog. Photographie de rue
Salles de la collection permanente
14 juin – 5 septembre 2011
Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome
Organisée par le Musée des beaux-arts du
Canada et le Kimbell Art Museum
Salles des expositions temporaires
17 juin – 11 septembre 2011
David Askevold. Il était une fois dans l’Est
Organisée par la Art Gallery of Nova Scotia
avec l’appui du ministère du Patrimoine
canadien par l’entremise du Programme
d’aide aux musées (PAM).
Salles de la collection permanente
7 octobre 2011 – 29 janvier 2012
Pour l’amour de l’art. Artistes et amateurs français
à Rome au XVIIIe siècle
Salles des expositions temporaires
21 octobre 2011 – 2 janvier 2012
Retour aux sources
Salles de la collection permanente
3 février – 25 mars 2012
Christian Marclay. The Clock
Salles des expositions temporaires
10 février – 6 août 2012
Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts
médiatiques 2012
Organisée en collaboration avec le Conseil
des arts du Canada et le gouverneur général
du Canada
Salles de la collection permanente
30 mars – 17 juin 2012
Installations d’œuvres tirées de la collection permanente
Che bella linea. Estampes de maîtres italiens,
1500–1650
15 janvier – 17 avril 2011
Louise Bourgeois: Cellule (La dernière montée)
8 mars 2010 – 4 mars 2012
Mona Hatoum. Impénétrable
14 mai 2010 – 25 avril 2011
Faye HeavyShield. Corps de terre
17 décembre 2010 – 12 mai 2011
Sarah Sze. 360 (planétarium portable)
11 mars 2011 – juin 2012
Ragnar Kjartansson: The End
14 mars – 25 juillet 2011
Andreas Feininger. La nature et l’architecte
30 avril – 28 août 2011
Rien ne m’arrêtera
28 mai – 2 novembre 2011
John Scott, Jenny Holzer, Steven Shearer,
Hadley + Maxwell
11 juin 2011 – 15 mars 2012
Espaces urbains
17 juin – 5 septembre
Embellir l’architecture. Dessins décoratifs et
architecturaux d’Italie (1550–1800)
3 septembre 2011 – 2 janvier 2012
Gabriel Orozco, Polo Impreso & Alison Rossiter
18 novembre 2011 – mai 2012
Brian Jungen, Le court
26 novembre 2011 – 8 septembre 2013
Pascal Grandmaison. Soleil différé
17 novembre 2011 – mai 2012
Les USA des années 1900–1950. Photographies du
Musée des beaux-arts du Canada
Salles des dessins, estampes et
photographies
9 décembre 2011 – 1 avril 2012
75
Acquisitions, prêts et expositions
EXPOSITIONS ITINÉRANTES
Carl Beam
Museum of Anthropology, University of
British Columbia
Vancouver (Colombie-Britannique)
7 avril – 29 mai 2011
Winnipeg Art Gallery
Winnipeg (Manitoba)
2 juillet – 11 septembre 2011
National Museum of the American Indian
New York (New York)
29 octobre 2011 – 15 avril 2012
Uuturautiit: Cape Dorset célèbre 50 ans de gravure
Organisée par le Musée des beaux-arts du
Canada en collaboration avec Dorset Fine
Arts
Red Deer Museum
Red Deer (Alberta)
13 janvier – 1er avril 2012
Le monde est nature
Kamloops Art Gallery
Kamloops (Colombie-Britannique)
11 juin – 5 septembre 2011
Goya. Les désastres de la guerre et
Les caprices
The Rooms Provincial Art Gallery
Saint John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
5 mars – 15 mai 2011
Musée d’art de Joliette
Joliette (Québec)
25 septembre 2011– 2 janvier 2012
The Reach Gallery Museum
Abbostford (Colombie-Britannique)
26 janvier – 25 mars 2012
La muse symboliste. Une sélection d’estampes du
Musée des beaux-arts du Canada
Villa Bagatelle
Québec (Québec)
14 juin – 21 août 2011
Mendel Art Gallery
Saskatoon (Saskatchewan)
20 janvier – 18 mars 2012
Gabor Szilasi. L’éloquence du quotidien
Organisée par le Musée d’art de Joliette et
le Musée canadien de la photographie
contemporaine
Kelowna Art Gallery
Kelowna (Colombie-Britannique)
21 mai – 14 août 2011
Musée des beaux-arts de Sherbrooke
Sherbrooke (Québec)
15 octobre 2011– 8 janvier 2012
Zidane, un portrait du 21e siècle
Glenbow Museum
Calgary (Alberta)
2 avril – 19 juin 2011
Galerie de l’Université du Québec à
Montréal
Montréal (Québec)
25 février – 14 avril 2012
La nature dessine son propre portrait. Photographies
françaises du XIXe siècle du Musée des beaux-arts
du Canada
Art Gallery of Alberta
Edmonton (Alberta)
24 septembre 2011 – 29 janvier 2012
Les abstractions de Lawren Harris
Art Gallery of Alberta
Edmonton (Alberta)
25 mars – 11 septembre 2011
Icônes du modernisme
Art Gallery of Alberta
Edmonton (Alberta)
10 février – 20 mai 2012
Fred Herzog. Photographie de rue
Musée d’art contemporain canadien
Toronto (Ontario)
1er mai – 5 juin 2011
Humanité/Nature
Musée d’art contemporain canadien
Toronto (Ontario)
18 novembre – 31 décembre 2011
C’est le paradis
Musée d’art contemporain canadien
Toronto (Ontario)
24 juin – 21 août 2011
Artur Zmijewski: Them
Musée d’art contemporain canadien
Toronto (Ontario)
9 septembre – 30 octobre 2011
Angela Grauerholz: The inexhaustible image ...
épuiser l’image
University of Toronto Art Centre
Toronto (Ontario)
6 septembre – 26 novembre 2011
Paysage spectral
Musée d’art contemporain canadien
Toronto (Ontario)
3 février – 1er avril 2012
Auto-réflexion. Les estampes de Richard Hamilton
1963–1974
The Rooms Provincial Art Gallery
Saint John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
27 mai – 28 août 2011
Projets spéciaux
Le Canada en peinture. Tom Thomson et le Groupe
des Sept
Organisée par la Dulwich Picture Gallery et
le Musée des beaux-arts du Canada, en
collaboration avec le Musée national de
l’art, de l’architecture et du design, à Oslo,
et le Musée Groninger en Norvège.
Avec le généreux appui de la Collection
McMichael d’art canadien, du Musée des
beaux-arts de l’Ontario et d’autres prêteurs.
Dulwich Picture Gallery
Londres, Angleterre, Royaume-Uni
9 octobre 2011 – 8 janvier 2012
National Museum of Art
Oslo, Norvège
29 janvier – 13 mai 2011
Yousuf Karsh et Edward Steichen. L’art du portrait
de célébrités
Musée McCord
Montréal (Québec)
2 décembre 2010 – 25 avril 2011
Kamloops Art Gallery
Kamloops (Colombie-Britannique)
11 juin – 5 septembre 2011
Regards d’acier. Portraits par des artistes
autochtones
Collection McMichael d’art canadien
Toronto (Ontario)
11 juin – 11 septembre 2011
Dalhousie Art Gallery
Halifax (Nouvelle-Écosse)
14 octobre – 27 novembre 2011
Rapport annuel 2011–2012
EXPOSITIONS ITINÉRANTES
PARTENARIAT mbac@
Steven Shearer. « Exhume to Consume ». 54e exposition
internationale d’art - la Biennale di Venezia
La Biennale de Venise
Le pavillon du Canada
6 avril – 27 novembre 2011
76
Commentaires et analyse de la direction
L’objectif principal du Musée consiste à s’acquitter du mandat établi par le Parlement de la manière la plus efficace possible.
Orientation stratégique
L’organisation s’est fermement engagée à développer, à entretenir et à faire connaître la collection nationale, tant
au pays et qu’à l’étranger, ainsi qu’à développer et à préserver les arts visuels. Par l’entremise de collaborations
avec des institutions nationales et internationales, le Musée cherche à rendre l’art accessible, utile et essentiel
pour les divers publics.
Le conseil d’administration et la direction du Musée sont voués à une solide gestion des fonds publics et privés
investis dans l’institution ainsi qu’à la transparence et à la responsabilité dans la planification et la présentation
de rapports sur le fonctionnement. Le Plan d’entreprise du Musée affirme l’engagement envers les cinq priorités
stratégiques indiquées ci-dessous. Un ensemble de buts et d’objectifs détaillés abordent chaque orientation. Ces
priorités se fondent sur une vision claire pour l’avenir du Musée en tant qu’institution nationale importante et sur
un engagement indéfectible envers l’excellence.
•
•
•
•
•
Développement de la collection
Diversité
Accès et innovation numérique
Infrastructure
Financement
Dans le cadre de ses principaux programmes et activités, le Musée s’acquitte de son mandat et respecte les priorités
du gouvernement pour le portefeuille du patrimoine et apporte une contribution importante à l’enrichissement du
patrimoine et de la vie culturelle de tous les Canadiens.
Contexte d’exploitation
Contexte externe
Pendant l’exercice 2011-2012, à l’instar de toutes les autres institutions culturelles, le Musée a été affecté par plusieurs
pressions importantes, notamment : la conjoncture économique mondiale actuelle; la concurrence provenant
d’attractions culturelles et récréatives dans la région de la capitale nationale; un déclin du nombre de visiteurs
internationaux, particulièrement une diminution de l’achalandage transfrontalier des Américains découragés
par un dollar canadien élevé; ainsi qu’une économie défaillante aux États-Unis et le resserrement des exigences
pour les passeports. Malgré l’impact de ces facteurs, les publics ont répondu favorablement et les visiteurs se sont
présentés en grand nombre au programme d’expositions 2011-2012 du Musée.
Tensions sur les coûts
Le Musée a continué d’examiner toutes les occasions de rehausser la qualité de sa programmation à son emplacement
principal à Ottawa et ailleurs au pays. Ses vastes programmes de rayonnement physique et virtuel permettent à
l’institution d’établir le contact avec les Canadiens dans leurs propres collectivités et de rehausser la visibilité du
Musée dans le cadre de collaborations internationales. Parallèlement, l’escalade des coûts relatifs au contrat de
service pour la sécurité ainsi que la croissance des coûts pour l’expédition, l’assurance, l’installation et l’exposition
des œuvres d’art mettent les ressources disponibles à rude épreuve.
Les salaires représentent la plus grande dépense du Musée. En vertu des mesures de compression des coûts à
l’échelle du gouvernement stipulées dans le Budget 2010, la fourniture de ressources additionnelles au Musée pour
financer les hausses salariales a été suspendue. Les coûts différentiels découlant des négociations contractuelles
finalisées en 2011-2012 avec les employés du Musée représentés par l’Alliance de la fonction publique du Canada et
l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada, ainsi que l’effet indirect sur le personnel non syndiqué,
doivent être financés à l’aide d’une réaffectation interne des ressources.
Entretien des installations et budget d’immobilisations
Le Musée continue de faire face à une croissance des coûts fixes non discrétionnaires associés au fonctionnement
et à l’entretien de ses installations, particulièrement son édifice phare qui entame actuellement sa vingt-cinquième
année d’exploitation. Les budgets d’exploitation de l’édifice ne sont pas indexés en fonction de l’inflation. Pour
gérer ces pressions inflationnistes avec des ressources financières adéquates, le Musée a établi et réévalué les priorités pour les niveaux d’entretien de l’édifice et a ensuite réaffecté les fonds à l’interne.
De plus, les exigences continues de restructuration du capital pour l’édifice phare du Musée demeurent une priorité
pour l’organisation. L’escalade des coûts de construction, la portée accrue de projet et l’identification de projets
Rapport annuel 2011–2012
78
nouveaux et additionnels afin d’aborder des enjeux du cycle de vie mécanique, les préoccupations émergentes pour
la santé et la sécurité et les exigences liées au code du bâtiment ont exercé des pressions sur l’enveloppe budgétaire
des immobilisations. Même si le Musée reçoit un budget de dépense en immobilisations ciblé depuis 2006, les
tensions sur les prix et les nouvelles exigences ont exercé des pressions importantes sur l’enveloppe des immobilisations. Après un examen attentif des risques et de la capacité financière, le Musée a établi un nouvel ordre de
priorité et a reporté certains projets d’immobilisation.
Aperçu financier
Pour une douzième année consécutive, le Musée a équilibré son budget. Le Musée continue de gérer les tensions
sur les coûts et de rationaliser et d’améliorer l’exploitation afin de répondre à un contexte d’exploitation changeant
et difficile. Les résultats nets d’exploitation sont de 1 638 000 $, soit 3,0 pour cent des ressources disponibles pour
l’exploitation et l’achat d’objets d’art.
Comme détaillé ci-dessous, des fonds pourraient être nécessaires afin de procéder à des améliorations de nos
immobilisations lors du projet de remplacement de vitrage et de toits du Grand Hall qui doit débuter en 2013. À
défaut de budget supplémentaire de dépenses, les résultats nets d’exploitation de 2011-2012 ont été identifiés
comme source de fonds pour le projet de remplacement de vitrage et de toits du Grand Hall.
Ressources disponibles pour l’exploitation et l’acquisition d’objets d’art
En 2011-2012, en fonction d’une comptabilité de caisse, les ressources disponibles pour l’exploitation et l’acquisition d’œuvres d’art totalisaient 54 027 000 $ comparativement à 53 176 000 $ en 2010-2011. Les ressources
disponibles pour l’exploitation et l’acquisition d’objets d’art incluent les crédits parlementaires, les revenus
d’exploitation et les contributions.
Revenus d’exploitation 14,3 %
Contributions 3,5 %
Crédits
parlementaires* 82,2 %
* Les crédits parlementaires décrits ici excluent les contributions limitées aux investissements d’immobilisation.
Les crédits parlementaires pour l’exploitation et l’acquisition d’œuvres d’art étaient de 44 406 000 $ en 2011-2012,
soit 82,2 pour cent des sources de financement du Musée, 798 000 $ de moins que les crédits déclarés en 2010-2011.
La baisse de 2,8 pour cent par rapport à l’an dernier est attribuable à la réduction du financement des dépenses
d’exploitation et aux mesures de compression des coûts se rapportant au financement interne des hausses économiques des salaires des employés.
Au cours de l’exercice actuel et précédent, le Musée a reçu un financement supplémentaire. En 2010-2011, un financement temporaire de 1 836 000 $ a été utilisé pour effectuer des investissements ciblés, élargir la programmation
et soulager les pressions sur les coûts d’exploitation. En 2011-2012, le Musée a reçu un budget supplémentaire de
dépenses de 980 000 $. Ce montant reflète les économies du cadre financier de 80 000 $ provenant de l’examen
stratégique de 2007, en plus de 1 060 000 $ pour le remboursement de dépenses admissibles pour la rémunération
associée à la discontinuation de l’accumulation des prestations de départ pour la retraite et la démission de certains
groupes d’employés. Le remboursement de la prestation de départ à l’aide des réserves centrales est exceptionnel
pour le Musée. Chaque année, le Musée accumule le coût de ces prestations en fonction des années de service et le
salaire final et, par le passé, il a autofinancé cet élément de passif à même ses ressources disponibles.
Le Parlement a établi un crédit séparé de 8 000 000 $ par année dans le but particulier de faire l’acquisition
d’objets d’art et pour les autres coûts reliés à cette activité. Le Musée reporte la comptabilisation des crédits pour
l’acquisition d’objets d’art jusqu’à ce que les achats connexes soient réalisés; le solde de fin d’exercice est disponible
aux fins d’achats dans les années subséquentes.
Revenus d’exploitation et contributions
Le Musée, comme toute autre institution culturelle nationale, s’est engagé à déployer tous les efforts possibles
afin d’accroître les revenus d’exploitation et les contributions.
79
Commentaires et analyse de la direction
Le revenu total d’exploitation a augmenté pour s’établir à 7 745 000 $, comparativement à 6 513 000 $ en 2010-2011,
soit une hausse de 18,9 pour cent. Le revenu d’exploitation annuel du Musée dépend fortement de l’achalandage à
ses expositions spéciales. La fréquentation élevée de l’exposition d’été 2011, Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome,
a produit des gains par rapport à l’an dernier pour les droits d’entrée, les audioguides et le stationnement. Ce
programme a aussi contribué à une hausse significative des revenus à la librairie.
Le Musée a reçu des contributions de 1 876 000 $, soit une hausse de 417 000 $ par rapport à l’année précédente. La
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada constitue la plus grande source de dons de l’institution. En 2011-2012,
la Fondation a contribué 445 000 $ au Musée, conformément aux restrictions approuvées par le conseil d’administration pour appuyer l’acquisition d’objets d’art et autres activités reliées à l’art et à la programmation. Les contributions reçues d’autres personnes, sociétés et fondations totalisaient 1 431 000 $. Une part importante de ces
contributions a été affectée afin d’appuyer la Biennale de Venise.
Charges d’exploitation
En 2011-2012, les charges ont totalisé 57 468 000 $, comparativement à 59 211 000 $ en 2010-2011, soit une baisse de
1 743 000 $ ou de 2,9 pour cent. Les salaires et les avantages sociaux des employés étaient de 21 667 000 $, soit une
réduction de 431 000 $ par rapport au montant de 22 098 000 $ déclaré en 2010-2011. Les salaires et les avantages
sociaux des employés représentent 37,7 pour cent du total des charges d’exploitation. L’acquisition d’objets d’art,
qui représente 11,8 pour cent du coût d’exploitation, s’établissait à 6 788 000 $ durant l’année, soit une baisse de
1 580 000 $ par rapport à 2010-2011. L’amortissement des immobilisations représente 10,3 pour cent des charges
d’exploitation et il s’établissait à 5 938 000 $ en 2011-2012. La hausse d’amortissement de 365 000 $ par rapport à
2010-2011 est attribuable à l’achèvement des améliorations à l’édifice et aux locaux loués et des immobilisations
incorporelles qui étaient non amorties au 31 mars 2011. En 2011-2012, 10 600 000 $, soit 18,4 pour cent du coût de
l’exploitation du Musée, ont été affectés à la réparation et à l’entretien des édifices et de l’équipement, aux taxes
foncières et aux services de protection, comparativement à 10 540 000 $ en 2010-2011. Les économies de taxes foncières ont compensé les hausses non discrétionnaires des dépenses pour la sécurité et l’exploitation de l’édifice.
Actif
L’encaisse et les investissements dans les marchés monétaires et les placements à court terme ont augmenté pour
s’établir à 22 279 000 $ comparativement à 20 008 000 $ en 2010-2011, une hausse principalement attribuable à un
report des crédits pour l’acquisition d’objets d’art ainsi que pour les immobilisations. Le Musée reporte la comptabilisation des crédits versés pour l’acquisition d’objets d’art et des investissements d’immobilisation jusqu’à ce que
les dépenses connexes soient réalisées.
Au 31 mars 2012, le Musée avait un fond de 2 466 000 $ disponibles pour l’acquisition d’objets d’art dans les années
à venir, comparativement au montant de 1 607 000 $ déclaré en 2010-2011.
Le montant spécial pour le financement des immobilisations conservé au 31 mars 2012 s’établissait à 9 550 000 $,
comparativement à 7 187 000 $ en 2010-2011. En 2011-2012, le Musée a reçu 5 180 000 $ en crédits parlementaires
limités à des fins d’immobilisation, comparativement à 5 898 000 $ l’année précédente. Durant l’exercice, le Musée
a investi 2 817 000 $ en immobilisations qui ont été alloués en fonction des projets les plus urgents.
Aperçu
Le Musée continuera d’adopter une approche très diligente pour surveiller sa situation financière – et il prendra les
mesures correctives au besoin — dans le but d’équilibrer son budget et de placer la société en bonne position pour
relever les défis financiers futurs.
Même si ses activités sont surtout financées à l’aide de crédits parlementaires, le Musée déploie tous les efforts
possibles pour maximiser les ressources disponibles pour appuyer ses activités d’acquisition, de programmation
publique et de rayonnement dans le cadre de l’élaboration de stratégies conçues afin d’améliorer la gestion des
ressources, d’attirer un public plus vaste et de maximiser la capacité pour les revenus d’autofinancement.
Dans le cadre de demandes de financement temporaires qui se termineront en 2012-2013, le Musée a eu accès à près
de 30,1 millions $ pour des projets d’immobilisation. Ces fonds ont été utilisés pour réaliser les projets d’immobilisation les plus urgents qui présentent un risque pour la collection, apporter les corrections exigées par le code du
bâtiment ainsi que celles se rapportant aux questions de santé et de sécurité pour les visiteurs et le personnel. Le
remplacement de vitrage et de toits du Grand Hall représente le projet d’immobilisation le plus important, sur le
plan de la portée et des coûts, et il est provisoirement prévu pour 2013. L’estimation préliminaire des coûts s’établit
à environ 10 millions $. Même si des fonds ont été affectés à ce projet, le Musée utilisera toutes les avenues possibles
afin d’assurer qu’il possède suffisamment de fonds pour réaliser ce projet.
Rapport annuel 2011–2012
80
ÉTATS FINANCIERS
Pour l’exercice clos le 31 mars 2012
RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION
La responsabilité des états financiers ci-joints du Musée des beaux-arts du Canada (le « Musée ») et de toutes
les informations contenues dans le présent rapport annuel incombe à la direction. Les états financiers comportent des montants qui se fondent nécessairement sur des estimations et le jugement de la direction.
Les états financiers ont été préparés conformément aux normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif du secteur public. Les informations financières présentées ailleurs dans le rapport
annuel concordent avec celles que contiennent les états financiers.
En s’acquittant de sa responsabilité à l’égard de l’intégrité et de la fidélité des états financiers, la direction
maintient des systèmes et des pratiques de contrôle financier et de gestion conçus dans le but de fournir l’assurance raisonnable que les opérations sont autorisées, que les actifs sont protégés, que des registres convenables sont tenus et que les opérations sont effectuées conformément à la partie X de la Loi sur la gestion des
finances publiques et ses règlements, à la Loi sur les musées et aux règlements administratifs du Musée.
Le conseil d’administration doit veiller à ce que la direction respecte ses obligations en matière de systèmes
de contrôles appropriés et de qualité des rapports financiers. Le Comité de la vérification et des finances du
conseil d’administration se réunit régulièrement avec la direction et les auditeurs internes ainsi qu’avec les
auditeurs externes afin de discuter de points concernant l’audit, les contrôles internes et d’autres questions
financières pertinentes. Le Comité examine les états financiers et soumet sa recommandation au conseil
d’administration qui les approuve.
L’auditeur externe, soit le vérificateur général du Canada, est chargé d’auditer les états financiers et de
remettre son rapport au ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles.
Le directeur du Musée,
Le sous-directeur, Administration et finances,
Marc Mayer
David A. Baxter
Ottawa, Canada
Le 12 juin 2012
Rapport annuel 2011–2012
82
83
États financiers
Rapport annuel 2011–2012
84
ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE
Au
AuAu
(en milliers de dollars)
31 mars 2012
31 mars 2011
1er avril 2010
Actif
À court terme
Trésorerie et équivalents de trésorerie (note 4)
Trésorerie et équivalents de trésorerie soumis
à restrictions (note 4)
Débiteurs (note 5)
Stocks
Charges payées d’avance
Total de l’actif à court terme
Collection (note 6)
Immobilisiations (note 7)
8 648 $ 13 631 2 058 1 056 1 412 9 271 $
8 295 $
10 737 1 313 526 1 236 10 607 855 569 1 457
26 805 23 083 21 783 1 88 350 1 91 350 1
90 989 115 156 $ 114 434 $ 112 773 $
Passif et actif net
Passif
Passif à court terme
Créditeurs et charges à payer (note 8)
Apports reportés pour l’acquisition d’objets
d’art pour la collection (note 9)
Apports reportés pour l’acquisition
d’immobilisations (Note 9)
Autres apports reportés (note 9)
5 610 $ 5 956 $ 4 840 $
2 466 1 607 2 224 9 550 1 499 7 187 1 827 7 222 1 045 19 125 16 577 15 331 2 792 3 256 3 356 87 727 90 727 90 367 Total du passif
109 644 110 560 Actif net
109 054 Total du passif à court terme
Avantages sociaux futurs (note 10)
Apports reportés pour l’amortissement
d’immobilisations (note 11)
Non affecté
Investi dans des immobilisations (note 7)
Investi dans le fonds de dotation permanent
4 774 622 116 3 136 622 116 2 981 622 116 5 512 3 874 3 719 115 156 $ 114 434 $ Total net de l’actif
112 773 $
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers.
Approuvé par le conseil d’administration :
Le président
Le président, Comité de la vérification et des finances
85
États financiers
ÉTAT DE L’ÉVOLUTION DE L’ACTIF NET
Pour l’exercice clos le 31mars
Investi dans le
Investi dans des fonds de dotation
(en milliers de dollars)
Non affecté immobilisations
permanent
Total
Actif net ajusté au 1er avril 2010
Résultat net d’exploitation pour la période (note 3)
Variation nette des investissements en
immobilisations (note 7)
2 981 $
155 622 $
0 116 $
0 3 719 $
155 0 0 0 0 Actif net ajusté au 31 mars 2011
Résultat net d’exploitation pour la période
Variation nette des investissements en
immobilisations (note 7)
3 136 1 638 622 0 116 0 0 0 0 Actif net au 31 mars 2012
4 774 $
622 $
116 $
3 874 1 638 0
5 512 $
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers. ÉTAT DES RÉSULTATS
Pour l’exercice clos le 31 mars
(en milliers de dollars)20122011
Produits d’exploitation et apports (tableau 1)
9 621 $
7 972 $
Charges
Collection
Exploitation
Acquisition d’objets d’art (note 6)
6 982 6 788 7 226 8 368 Total – Collection
Rayonnement
Installations
Administration
13 770 15 594 15 861 19 217 8 620 14 800 18 740 10 077 Total des charges (tableau 2)
57 468 59 211 (47 847) (51 239)
Excédant des produits sur les charges
avant les crédits parlementaires
Crédits parlementaires (note 12)
Résultant net d’opération
49 485 51 394 1 638 $
155 $
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers. Rapport annuel 2011–2012
86
ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE
Pour l’exercice clos le 31 mars
(en milliers de dollars)20122011
Activités d’exploitation
Encaissements (débiteurs) Crédits parlementaires
Décaissements (fournisseurs)
Décaissements (employés) Intérêts reçus
9 277 $
43 806 (33 074) (22 009) 360 7 371 $
45 110 (30 856)
(22 298)
234 Total des flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation Activités d’investissement en immobilisations
(1 640) (439)
(2 938) (5 933)
(2 938) (5 933)
Acquisition d’immobilisations
Total des flux de trésorerie liés aux activités d’investissement en immobilisations
Activités d’investissement
Augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie soumis
à restrictions
(2 894) (130)
Total des flux de trésorerie liés aux activités d’investissement
(2 894) (130)
Activités de financement
Fonds pour l’acquisition d’immobilisations
Apports affectés et revenu de placement connexe
5 180 1 669 5 898 1 580 Total des flux de trésorerie liés aux activités de financement
Total des flux de trésorerie
Trésorerie et équivalents de trésorerie, au début de l’exercice
6 849 7 478 (623) 9 271 976 8 295 Trésorerie et équivalents de trésorerie, à la fin de l’exercice
8 648 $
9 271 $
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers. L’état des gains et pertes de réévaluation n’est pas présenté puisque ceux‑ci ont été inexistants.
8 7
États financiers
NOTES COMPLÉMENTAIRES DES ÉTATS FINANCIERS
31 mars 2012
1. POUVOIRS, OBJECTIFS ET ACTIVITÉS
Le Musée des beaux-arts du Canada (le Musée) a été constitué en vertu de la Loi sur les musées en tant que
société d’État le 1er juillet 1990, en vertu de la partie I de l’annexe III de la Loi sur la gestion des finances publiques,
et il n’est pas assujetti au paiement de l’impôt sur le revenu en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu.
La mission du Musée, telle qu’elle est stipulée dans la Loi sur les musées, est de constituer, d’entretenir et de
faire connaître, dans l’ensemble du Canada et à l’étranger, une collection d’œuvres d’art anciennes,
modernes et contemporaines, principalement axée sur le Canada, et d’amener tous les Canadiens à mieux
connaître, comprendre et apprécier l’art en général. L’exploitation du Musée inclut son affilié, le Musée
canadien de la photographie contemporaine (MCPC).
L’exploitation du Musée se divise en quatre activités interdépendantes qui couvrent tous les aspects de son
mandat. Ces activités se définissent comme suit :
Collection
Acquérir, préserver, étudier et documenter des œuvres d’art anciennes et contemporaines, afin d’illustrer et
de présenter le patrimoine des arts visuels. Cette activité comprend la recherche muséologique, les acquisitions et la préservation.
Rayonnement
Encourager un vaste accès à la collection, aux expositions, aux recherches et au savoir-faire du Musée dans tout
le Canada et à l’étranger. Cette activité comprend les expositions présentées dans la région de la capitale nationale,
ailleurs au Canada et à l’étranger, ainsi que les programmes éducatifs et les publications, la sollicitation et les
activités de communication et de marketing conçues pour intéresser un public aussi vaste que possible.
Installations
Veiller à ce que les installations soient sécuritaires et adéquates à la préservation et à l’exposition de la
collection nationale, et facilement accessibles au public.
Administration
Assurer la direction et la surveillance, administrer les ressources et les mettre en valeur.
2. PRINCIPALES CONVENTIONS COMPTABLES
Les présents états financiers ont été préparés conformément aux normes comptables canadiennes pour les
organismes sans but lucratif du secteur public. Le Musée a dressé ses états financiers selon la série de normes
SP 4200 des Normes comptables pour le secteur public (NCSP). En tant qu’organisme sans but lucratif, il
applique la méthode du report pour comptabiliser les apports.
Ci‑après sont décrites les principales conventions comptables.
a) Instruments financiers
Les actifs et passifs financiers du Musée sont évalués et classés comme suit :
Conformément à la politique de placement du Musée, tous les placements sont détenus en trésorerie et en
équivalents de trésorerie, ce qui comprend les dépôts à vue auprès d’institutions financières, les fonds du
marché monétaire et les certificats de placement garanti. Ces instruments sont évalués à la juste valeur en
fonction des cours des marchés actifs. Toute variation non réalisée de la juste valeur de ces placements est
prise en compte dans l’état des gains et pertes de réévaluation. Les pertes ou profits réalisés sont reclassés
dans l’état des résultats. À la date de clôture, les placements sont soumis à un test de dépréciation, et toute
baisse de valeur permanente est comptabilisée dans l’état des résultats. Les coûts de transaction sont passés
en charge et inscrits à l’état des résultats dans l’exercice où ils sont engagés.
Rapport annuel 2011–2012
88
Tous les instruments financiers évalués à la juste valeur doivent être classés dans l’un des trois niveaux
hiérarchiques décrits ci-dessous. Chaque niveau est basé sur la transparence des données utilisées pour
mesurer la juste valeur de l’actif et du passif :
•
Niveau 1 – données qui correspondent aux cours non ajustés d’instruments identiques sur des marchés
actifs.
•
Niveau 2 – données autres que les cours visés au niveau 1, qui sont observables pour l’actif ou le passif
concerné, que ce soit directement ou indirectement.
•
Niveau 3 – il n’est pas possible d’observer une ou plusieurs données importantes qui sont utilisées dans
le cadre d’une technique d’évaluation pour déterminer la juste valeur des instruments.
Les instruments financiers du Musée sont classés au niveau 1 puisque la juste valeur est évaluée en fonction
des cours d’instruments identiques sur des marchés actifs.
Les débiteurs et les créditeurs et charges à payer sont évalués au coût amorti. Les débiteurs sont constatés
après déduction de la provision pour créances douteuses. Les créditeurs et les charges à payer ne sont
décomptabilisés qu’à l’extinction du passif.
Le Musée ne détient aucun instrument dérivé.
b) Trésorerie et équivalents de trésorerie et trésorerie et équivalents de trésorerie soumis à restrictions
Le poste trésorerie et équivalents de trésorerie consiste en des dépôts auprès d’institutions financières
qui peuvent être retirés sans avis préalable ou pénalité. Les fonds du marché monétaire et les certificats de
placement garantis sont assortis d’une échéance d’au plus 90 jours.
La trésorerie et les équivalents de trésorerie soumis à restrictions proviennent des crédits parlementaires
non utilisés, des apports reportés ou de dotations provenant de particuliers ou de personnes morales et
affectés à des fins déterminées. Ils consistent en des dépôts auprès d’institutions financières et des certificats
de placement garantis dont l’échéance est d’au plus 90 jours.
Conformément à la politique de placement du Musée, les fonds qui ne servent pas à couvrir des besoins
immédiats sont investis. Les placements ne consistent qu’en des titres à revenu fixe, ce qui comprend les
dépôts ainsi que les instruments de dépôt des six grandes banques à charte canadiennes ou garantis par
elles. Les titres à revenu fixe doivent être notés au moins R1 et les obligations au moins BBB dans l’échelle
de notation du Dominion Bond Rating Service (DBRS) ou d’une autre agence de notation équivalente.
c)Débiteurs
Les comptes débiteurs sont constatés à leur valeur de réalisation anticipée; la provision pour créances
douteuses est établie en fonction du risque de crédit associé à chacun des débiteurs et sur la base d’autres
informations.
d)Stocks
Les stocks sont comptabilisés au moindre du coût après rabais et de la valeur de réalisation nette. Le coût des
stocks correspond au prix d’achat après rabais, tandis que la valeur de réalisation nette est fonction du prix
de détail. Dans le cas des livres et des publications, le coût est amorti sur une période maximale de trois ans
afin de prendre en compte l’obsolescence.
e) Charges payées d’avance
Les charges payées d’avance comprennent les paiements en remplacement d’impôts, les assurances, la publicité, les publications, les licences annuelles d’utilisation de logiciels, les frais d’affranchissement ainsi que
les frais de déplacement déboursés au cours de l’exercice mais qui se rapportent au prochain exercice.
8 9
États financiers
f)Immobilisations
Le terrain et les bâtiments appartenant au gouvernement du Canada et qui sont sous le contrôle du Musée
sont comptabilisés au coût historique estimatif dans le cas du terrain et au coût historique estimatif après
cumul des amortissements dans le cas des bâtiments. Le coût historique net des bâtiments a été porté au
crédit des apports reportés pour l’amortissement d’immobilisations et le coût historique estimatif du terrain
a été porté au crédit de l’actif net. Les améliorations locatives sont amorties sur la durée résiduelle du bail ou
sur la durée d’utilisation restante si celle-ci est plus courte. Les autres immobilisations sont comptabilisées
au coût.
L’amortissement est calculé selon la méthode linéaire et en fonction des durées d’utilisation suivantes :
Bâtiments
Amélioration des bâtiments
Améliorations locatives
Matériel et mobilier
Véhicules
Actifs incorporels
40 ans
10 à 25 ans
15 ans
3 à 12 ans
5 ans
3 ans
Les coûts des projets en immobilisations en cours de construction sont transférés dans la catégorie appropriée
d’immobilisations une fois les projets achevés, pour être ensuite amortis.
g)Collection
Le Musée détient une collection d’œuvres d’art pour le bien, présent et futur, des Canadiennes et des Canadiens.
La collection est déclarée à la valeur nominale de 1 000 $ au bilan à cause des difficultés à déterminer une
valeur raisonnable pour ces actifs. Les œuvres d’art acquises par le Musée sont comptabilisés comme charge
dans l’exercice d’acquisition. Les œuvres d’art reçues en don par le Musée sont comptabilisées comme actifs,
à une valeur nominale.
h) Avantages sociaux futurs
Régime de retraite
Pratiquement tous les employés du Musée sont couverts par le Régime de retraite de la fonction publique
(le « Régime »). Il s’agit d’un régime contributif à prestations déterminées établi par la loi et financé par
le gouvernement du Canada. Les employés et le Musée sont tenus de verser des cotisations pour couvrir le
coût des services rendus au cours de l’exercice. En vertu de la loi en vigueur, le Musée n’a pas d’obligation
juridique ou implicite de verser des cotisations supplémentaires relativement aux services passés ou aux
déficits de capitalisation. Par conséquent, les cotisations du Musée sont passées en charge dans l’exercice où
les employés ont rendu les services et elles représentent l’ensemble de ses obligations de pension.
Indemnités de départ et crédits de congé de maladie
Certains employés ont droit à des indemnités de départ et à des crédits de congé de maladie, comme le prévoient
les conventions collectives et les conditions d’emploi. Le coût de ces indemnités et crédits est comptabilisé au
fur et à mesure que les employés rendent les services qui y donnent droit. Le calcul de l’obligation au titre des
indemnités constituées s’effectue par évaluation actuarielle et il est fonction des salaires des employés et
des états de service au 31 mars, selon un taux d’actualisation approprié.
i)
Conversion de devises
Les éléments d’actif et de passif monétaires libellés en devises sont convertis en dollars canadiens au taux
de change en vigueur à la date de l’état de la situation financière. Les produits et les charges sont convertis
aux taux de change en vigueur au moment de l’opération. Les gains ou pertes de change pour l’exercice sont
inclus dans les frais financiers (se reporter au tableau 2, Charges diverses).
j)
Constatation des produits
Crédits parlementaires
Les crédits parlementaires pour les dépenses d’exploitation sont constatés dans l’exercice pour lequel ils ont
été approuvés.
Rapport annuel 2011–2012
90
Les crédits parlementaires destinés à l’acquisition d’objets pour la collection et les coûts connexes sont comptabilisés initialement dans les apports reportés pour l’acquisition d’objets d’art pour la collection dans l’exercice auquel ils se rapportent et ils sont constatés dans l’état des résultats à la date d’acquisition.
Les crédits parlementaires destinés à l’acquisition d’immobilisations sont comptabilisés initialement dans
les apports reportés pour l’acquisition d’immobilisations. Lorsque ces acquisitions sont effectuées, la part des
crédits parlementaires affectée à l’achat est comptabilisée au titre des apports reportés pour l’amortissement
d’immobilisations et elle est amortie de la même manière que les immobilisations correspondantes.
Apports
Les apports non affectés sont constatés en produits lorsqu’ils sont reçus ou à recevoir, si la somme à recevoir
peut être raisonnablement estimée et si sa perception est raisonnablement assurée.
Les apports reçus de sources autres que les propriétaires à des fins déterminées sont comptabilisés dans les
autres apports reportés et constatés en produits dans l’exercice où les charges connexes sont engagées et les
conditions sont rencontrées. Le revenu de placement découlant des apports affectés est lui aussi comptabilisé
dans les autres apports reportés lorsqu’il est gagné et il est constaté en produits dans l’état des résultats de
l’exercice où les conditions sont rencontrées.
Les apports de services sont comptabilisés à leur juste valeur estimative à la date de l’apport. Tous les ans, des
bénévoles consacrent un nombre considérable d’heures à aider le Musée. En raison de la difficulté à déterminer
la juste valeur de ces apports de services, ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les états financiers.
Produits d’exploitation
Les produits d’exploitation comprennent les ventes de la boutique et d’édition, la location d’espaces publics,
les droits d’entrée, le revenu de stationnement, les droits d’adhésion, les commandites, les intérêts, les revenus
tirés d’expositions itinérantes, les services d’éducation, les prêts d’objets d’art, ainsi que d’autres produits.
Ces produits sont constatés dans l’exercice où les services sont rendus. Les fonds reçus pour services futurs
sont reportés.
k)Dotations
Les dotations sont constituées de dons affectés reçus par le Musée. Les dotations sont comptabilisées à titre
d’augmentation de l’actif net lorsqu’elles sont reçues et le capital de la dotation doit demeurer intact. Le
revenu de placement tiré des dotations est comptabilisé dans les apports reportés jusqu’à ce que celles‑ci
soient utilisées conformément aux fins établies par les donateurs, date à laquelle il est comptabilisé en
produits dans l’état des résultats.
l)Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée et la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (la « Fondation ») sont liés en raison des intérêts
économiques que détient le Musée dans la Fondation. La Fondation est une entité juridique distincte, mais
contrôlée, qui a pour mandat de solliciter et de recueillir des dons substantiels qui serviront à appuyer la réalisation du mandat du Musée et sa vision. Les états financiers de la Fondation ont été audités, mais ils n’ont
pas été consolidés avec ceux du Musée. Les états financiers de la Fondation sont résumés dans la note 16. Leur
version complète est disponible sur demande.
m) Utilisation d’estimations
Afin de dresser des états financiers conformes aux NCSP, la direction doit faire des estimations et formuler
des hypothèses qui influent sur les montants de l’actif et du passif présentés à la date des états financiers
ainsi que sur les montants déclarés des produits et des charges pour l’exercice. Des estimations ont été utilisées pour les principaux éléments suivants : les passifs liés aux employés, le terrain, les bâtiments et la
durée d’utilisation prévue des immobilisations. Les montants réels pourraient différer de façon significative
de ces estimations.
91
États financiers
3. ADOPTION DES NORMES COMPTABLES POUR LE SECTEUR PUBLIC
Le 1er avril 2011, le Musée a adopté les Normes comptables pour le secteur public (NCSP), ce qui comprend la
série de normes SP 4200 qui s’applique aux organismes sans but lucratif du secteur public. Ce changement a
été appliqué rétroactivement et les exercices précédents ont été rajustés. Le Musée a décidé de se prévaloir
d’une dispense facultative prévue au chapitre 2125 des NCSP et qui concerne la comptabilisation rétroactive
des pertes de valeur d’immobilisations corporelles. Toute perte de valeur d’immobilisations corporelles se
fera sur une base prospective en vertu du chapitre 3150 des NCSP. Le changement de normes comptables est
venu modifier comme suit les sommes constatées dans les exercices précédents.
(en milliers de dollars)
Notes
Solde déclaré
antérieurement
au 1er avril 2010
Ajustements
pour passage
aux NCSP Reclassifications
Solde NCSP
au 1er avril 2010
État de la situation financière
Passif
Créditeurs et charges à payer
(y compris les apports reportés)
E
5 569 0
(729)
4 840
Avantages sociaux futurs
B,E
1 926 701 729 3 356
Autres apports reportés
A
0
0
1 045 1 045
Actif net
Non affecté
B,F
0
(701)
3 682 2 981
Investi dans le fonds de dotation
permanent
A
0
0
116 116
Investi dans les immobilisations
D
0
0
622 622
Capitaux propres
Surplus d’apport
D
622 0
(622)
0
Bénéfices non répartis
F
3 682 0
(3 682)
0
Cumul des autres éléments du résultat
étendu
A
1 161 0
(1 161)
0
(en milliers de dollars)
Notes
Solde déclaré
antérieurement
au 31 mars 2011
Ajustements
pour passage
aux NCSP Reclassifications
Solde NCSP
au 31 mars 2011
État de la situation financière
Passif
Créditeurs et charges à payer
(y ompris les apports reportés)
E
6 664 0
(708)
5 956
Avantages sociaux futurs
B,E
1 878 670 708 3 256
Autres apports reportés
A
0
(103)
1 930 1 827
Actif net
Non affecté
B,F
0
(567)
3 703 3 136
Investi dans le fonds de dotation
permanent
A
0
0
116 116
Investi dans les immobilisations
D
0
0
622 622
Capitaux propres
Surplus d’apport
D
622 0
(622)
0
Bénéfices non répartis
F
3 703 0
(3 703)
0
Cumul des autres éléments du résultat
étendu
A
2 046 0
(2 046)
0
Rapport annuel 2011–2012
92
Solde déclaré
antérieurement
pour l’exercice clos
(en milliers de dollars)
Notes
le 31 mars 2011
Ajustements
Solde NCSP pour
pour passage
l’exercice clos
aux NCSP Reclassifications
le 31 mars 2011
État des résultats
Produits
Produits d’exploitation et apports
G
7 869 103 0
7 972
Charges
Rayonnement
C
14 086 0
714 14 800
Administration
B, C
10 822 (31)
(714)
10 077
Résultat net d’exploitation
B, G
21 134 0
155
A. Les autres éléments du résultat étendu ne figurent pas dans le chapitre 4200 des NCSP. En conséquence,
les autres éléments du résultat étendu et le résultat étendu ne sont plus indiqués dans l’état des résultats du
Musée. Les états financiers de l’exercice 2010-2011 ont été ajustés pour reclasser les montants inscrits antérieurement au titre du cumul des autres éléments du résultat étendu (2 046 329 $; 1 161 408 $ au 1er avril 2010)
dans les autres apports reportés (1 827 376 $; 1 044 978 $ au 1er avril 2010), l’actif net du fonds de dotation permanent (116 430 $; 116 430 $ au 1er avril 2010), et dans une augmentation de 102 552 $ des produits en 2010-2011
(note 3G) conformément à la méthode de report retenue pour la présentation des états financiers.
B. En vertu du chapitre 3255 des NCSP, Avantages postérieurs à l’emploi, congés rémunérés et prestations de cessation d’emploi,
les organismes gouvernementaux sont tenus de procéder à une évaluation actuarielle pour calculer les
indemnités de départ et les congés rémunérés qui s’accumulent ou sont acquis au cours de la période. D’après
l’évaluation actuarielle réalisée en septembre 2011, le passif lié aux indemnités de départ a atteint 2 999 755 $
au 31 mars 2011 (3 136 313 $ au 1er avril 2010) alors qu’il avait été établi antérieurement à 2 586 123 $ (2 655 745 $
au 1er avril 2010), entraînant ainsi une imputation de 413 632 $ à l’actif net non affecté au début de l’exercice
2010‑2011 (480 568 $ au 1er avril 2010). Le Musée avait précédemment déclaré un montant de 368 389 $ en
2010-2011 au titre des charges liées à ces avantages. L’évaluation actuarielle a permis de ramener ce montant
à 199 114 $, lequel représente le coût de ces avantages et les intérêts connexes, ce qui s’est traduit par une
hausse de 169 275 $ du résultat net en 2010-2011.
Le passif lié aux absences rémunérées au 31 mars 2011 a été porté à 256 850 $ (220 532 $ au 1er avril 2010) alors
que le montant qui avait déclaré précédemment était de 0 $ (0 $ au 1er avril 2010), entraînant ainsi une imputation de 256 850 $ à l’actif net non affecté au début de l’exercice 2010‑2011 (220 532 $ au 1er avril 2010). Le
Musée avait précédemment déclaré un montant de 0 $ en 2010-2011 au titre des charges liées à ces avantages.
L’évaluation actuarielle a entraîné une révision à la hausse de 26 974 $ du coût de ces avantages, entraînant
ainsi une diminution correspondante du résultat net. Outre ces deux ajustements, le Musée a comptabilisé
un montant de 111 683 $ au titre des intérêts connexes sur l’obligation, entraînant ainsi une diminution
correspondante du résultat net de 2010-2011.
Bref, ces trois ajustements ont eu les effets cumulatifs suivants. Le passif, au 31 mars 2011, a été porté à
3 256 605 $ (3 356 845 $ au 1er avril 2010) alors que le montant qui avait déclaré précédemment était de
2 586 123 $ (2 655 745 $ au 1er avril 2010), ce qui s’est traduit par une imputation de 670 482 $ à l’actif net non
affecté au début de l’exercice 2011‑2012 (701 100 $ au début de l’exercice 2010-2011). Le Musée avait précédemment déclaré un montant de 368 389 $ en 2010-2011 au titre des frais d’administration liés à ces avantages
sociaux futurs. L’évaluation actuarielle a permis de ramener ce montant à 337 771 $, entraînant ainsi une
augmentation de 30 618 $ du résultat net de 2010‑2011.
C. Le chapitre 4270 des NCSP propose des normes de présentation pour les dépenses réparties par fonction.
En 2010‑2011, des montants totalisant 714 256 $ ont été transférés de la fonction Administration à la fonction
Rayonnement. Le Musée ne répartit donc plus les dépenses en fonction des diverses activités de programme,
si bien que le chapitre 4270 ne s’applique plus.
93
États financiers
D. En vertu du chapitre 4200 des NCSP, les organismes peuvent choisir de répartir la partie de l’actif net qui
représente des investissements en immobilisations, puisque cette somme n’est pas disponible à d’autres
fins. Le Musée estime que ses investissements en immobilisations constituent une catégorie distincte de
l’actif net affecté. Une somme de 622 300 $ a donc été transférée du surplus d’apport aux investissements en
immobilisations.
E. Les créditeurs et charges à payer incluaient auparavant une somme de 707 971 $ (729 742 $ au 1er avril 2010)
relativement à la tranche à court terme de l’obligation du Musée pour les avantages sociaux futurs. Selon le
chapitre 1201 des NCSP, il n’y a aucune obligation de présenter ou de déclarer séparément la tranche à court
terme ou à long terme de l’obligation pour les avantages sociaux futurs. Cette somme a donc été transférée
des créditeurs et charges à payer aux avantages sociaux futurs.
F. Conformément au chapitre 4200 des NCSP, Présentation des états financiers, une somme de 3 703 000 $
(3 682 078 $ au 1er avril 2010) a été transférée des bénéfices non répartis au 31 mars 2011 à l’actif net non
affecté.
G. En vertu du chapitre 4210 des NCSP, les apports libres d’affectation d’origine externe sont considérés
comme étant des produits dans la période où ils sont reçus. En 2010-2011, une somme de 102 552 $ en apports
libres d’affectation avait été précédemment incluse dans les autres éléments du résultat étendu, et cette somme
a donc été reclassée dans les produits, ce qui a entraîné une augmentation correspondante du résultat net.
H. Le chapitre SP 3450, Instruments financiers, énonce les exigences relatives à la comptabilisation des instruments dérivés et à la prise en compte adéquate de leurs effets sur les mesures financières, et il prévoit une
meilleure communication des informations liées aux instruments et aux risques financiers. Le Musée a
décidé d’appliquer le chapitre SP 3450 par anticipation. Cette adoption anticipée oblige le Musée à appliquer
de façon anticipée le chapitre SP 1201, Présentation des états financiers, et le chapitre SP 2601, Conversion des devises.
Ces normes n’ont pas fait l’objet d’une application rétroactive, mais bien d’une application prospective à
compter du 1er avril 2011 conformément aux exigences du chapitre SP 2010. Le chapitre SP 2601 n’a aucune
incidence sur les états financiers du Musée. À l’heure actuelle, le Musée ne détient pas d’instruments dérivés, si bien que les exigences du chapitre SP 3450 en matière d’instruments dérivés ne s’appliquent pas. Les
différences et ajustements suivants prévus dans le chapitre SP 3450 méritent d’être soulignés :
•
En application du chapitre SP 3450, les politiques de comptabilisation, de décomptabilisation et d’évaluation suivies par le Musée au cours des périodes précédentes n’ont pas été annulées et, par voie de
conséquence, les états financiers au 31 mars 2011 et les soldes d’ouverture au 1er avril 2010 n’ont pas été
ajustés.
•
Le 1er avril 2011, le Musée a inscrit à l’état de la situation financière tous les actifs et les passifs financiers. Les seuls instruments financiers évalués à la juste valeur sont la trésorerie et les équivalents de
trésorerie (soumis ou non à restrictions). Cette comptabilisation de la trésorerie et des équivalents de
trésorerie à la juste valeur, au 1er avril 2011, n’a pas entraîné de gain ou de perte de réévaluation.
I. Dans l’état des flux de trésorerie, l’acquisition d’immobilisations corporelles pour la somme de 5 166 000 $
et d’immobilisation incorporelles au coût de 767 000 $ a fait l’objet d’un reclassement, passant des activités
d’investissement aux activités d’investissement en immobilisations. En outre, ces deux sommes ont été
regroupées dans le poste Acquisition d’immobilisations.
Rapport annuel 2011–2012
94
4. TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE
Le Musée effectue des placements à court et à moyen terme et à faible risque dans des certificats de placement
garanti et des fonds du marché monétaire. Le rendement moyen du portefeuille a été de 1,35 % (1,34 % en 2011).
En raison de la brève échéance et de la nature de ces placements, leur coût avoisine leur juste valeur.
Au
AuAu
(en milliers de dollars)
31 mars 2012
31 mars 2011
1er avril 2010
Encaisse
Fonds du marché monétaire et placements à court terme
6 126 $
16 153 6 008 $
14 000 2 743 $
16 159 Moins les sommes affectées à des fins particulières
22 279 20 008 18 902 Crédits reportés pour l’acquisition d’objets d’art pour la collection
Crédits reportés pour l’acquisition d’immobilisations
Autres apports reportés
Dotations
2 466 9 550 1 499 116 1 607 7 187 1 827 116 Trésorerie et équivalents de trésorerie non soumis à restrictions
13 631 10 737 8 648 $
9 271 $
2 224 7 222 1 045 116 10 607 8 295 $
5. DÉBITEURS
Au
AuAu
(en milliers de dollars)
31 mars 2012
31 mars 2011
1er avril 2010
Comptes clients
Crédits à recevoir
Apports à recevoir
Impôts à recevoir
Comptes clients – ministères et sociétés d’État
771 $
750 30 488 19 333 $
150 160 654 16 491 $
56 0
290 18 2 058 $
1 313 $
855 $
Les débiteurs sont présentés après déduction de la provision pour créances douteuses qui s’établit à 34 195 $
(37 286 $ au 31 mars 2011 et 8 025 $ au 1er avril 2010).
95
États financiers
6. COLLECTION
Le Musée possède une vaste collection en arts visuels, et spécialement en art canadien. La collection comprend
quelque 41 540 objets d’art. De plus, le MCPC possède une collection de 161 489 objets. Les principaux domaines
de la collection sont : •
•
•
•
•
l’art canadien, ce qui englobe la période antérieure (avant 1867) et postérieure (après 1867) à la Confédération;
l’art indigène, ce qui comprend l’art des Premières Nations, l’art métis, l’art inuit et l’art indigène
international;
l’art international, y compris des tableaux, des sculptures et des œuvres d’art décoratives historiques ou
modernes (période antérieure à 1980);
l’art contemporain, ce qui comprend l’art canadien et international (période postérieure à 1980);
des photographies, y compris des photos historiques canadiennes (période antérieure à 1967), contemporaines et internationales (période antérieure à 1980).
L’acquisition d’objets d’art pour la collection s’effectue par achats, dons et legs. Les acquisitions de l’exercice
se présentent comme suit :
(en milliers de dollars)20122011
Achats au moyen des crédits
Achats au moyen des apports reportés
Achats au moyen des dons privés 6 341 $
147 300 7 817 $
103 448 Total des achats
Juste valeur des objets d’art reçus par dons et legs
6 788 8 368 3 527 40 944 10 315 $
49 312 $
Acquisitions au cours de l’exercice selon la catégorie :
(en milliers de dollars)20122011
Art canadien
Art indigène
Art international
Art contemporain
Photographies
81 $
1 112 1 578 3 570 447 151 $
930 728 5 306 1 253 Total des acquisitions
6 788 $
8 368 $
Au cours de la période, aucun objet de valeur n’a été vendu, endommagé, détruit, perdu ou autrement mis
hors du Musée. Pour obtenir la liste complète des acquisitions effectuées au cours de l’exercice, se reporter au
rapport annuel.
Rapport annuel 2011–2012
96
7. IMMOBILISATIONS
Au 31 mars 2012
Amortissement
Valeur
(en milliers de dollars)
Coûtcumulé comptable nette
Au 31 mars 2011
Valeur
comptable nette
Terrain Bâtiments
Amélioration des bâtiments
Améliorations locatives
Matériel et mobilier
Véhicules
Immobilisations incorporelles
622 $
155 928 29 375 2 480 23 364 238 963 0 $
92 582 9 047 165 22 233 234 359 622 $
63 346 20 328 2 315 1 131 4 604 622 $
67 244 19 150 2 329 1 225 9
771 212 970 $
124 620 $
88 350 $
91 350 $
Au 31 mars 2011
Amortissement
Valeur
(en milliers de dollars)
Coût
cumulé comptable nette
Au 1er avril 2010
Valeur
comptable nette
Terrain Bâtiments
Amélioration des bâtiments
Améliorations locatives
Matériel et mobilier
Véhicules
Immobilisations incorporelles
622 $
155 928 27 132 2 329 23 035 239 895 0 $
88 684 7 982 0 21 810 230 124 622 $
67 244 19 150 2 329 1 225 9 771 622 $
71 142 17 624 0
1 557 13 31 210 180 $
118 830 $
91 350 $
90 989 $
Le poste Amélioration des bâtiments comprend une somme de 708 242 $ qui représente le coût non amorti des
projets d’immobilisations en cours de construction au 31 mars 2012 (996 518 $ au 31 mars 2011 et 489 790 $ au
1er avril 2010).
La variation nette des investissements en immobilisations se présente comme suit :
(en milliers de dollars)20122011
Acquisition d’immobilisations
Moins : Immobilisations financées au moyen des apports reportés
2 938 $
(2 938) 0 Apports reportés ayant servi à l’amortissement des immobilisations
Amortissement des immobilisations
Variation nette des investissements en immobilisations
97
5 933 $
(5 933) 0
5 938 (5 938) 5 573 (5 573) 0 $
0 $
États financiers
8. CRÉDITEURS ET CHARGES À PAYER
Au
AuAu
(en milliers de dollars)
31 mars 2012
31 mars 2011
1er avril 2010
Comptes fournisseurs
Sommes à payer aux ministères et aux sociétés d’État
Salaires et avantages sociaux à payer
Produits perçus d’avance
3 164 $
24 2 072 350 3 434 $
383 1 950 189 2 574 $
23 2 050 193 5 610 $
5 956 $
4 840 $
9. APPORTS REPORTÉS
Le Musée reçoit un crédit parlementaire annuel de 8 000 000 $ pour acheter des objets pour la collection. Le
Musée accumule ces fonds dans un compte distinct, ce qui lui permet, lorsque l’occasion se présente, d’acquérir
des objets d’art historiquement importants, uniques et de grande qualité qui viennent augmenter la valeur
de la collection. Le crédit parlementaire général octroyé au Musée pour les dépenses d’exploitation et les
dépenses en immobilisations comprend des sommes qui ont été identifiées par le Conseil du Trésor comme
étant des fonds destinés à des projets d’immobilisations. Le Musée détient d’autres apports reportés provenant
de particuliers, de personnes morales ou de fondations et qui sont affectés à des fins particulières.
(en milliers de dollars)
Crédits pour
Crédits pour
l’acquisition d’objets
l’acquisition
pour la collection d’immobilisations
Solde d’ouverture au 1er avril 2010
Crédits reçus au cours de la période
Fonds de source non gouvernementale reçus
au cours de la période
Autres apports
reportésTotal
2 224 $
8 000 7 222 $
5 898 1 045 $
0
10 491 $
13 898 0 0 1 580 1 580 10 224 13 120 2 625 25 969 (7 817)
(800)
0 0
0
(5 933) (798)
0
0 (8 615)
(800)
(5 933) Solde de clôture au 31 mars 2011
Crédits reçus au cours de la période
Fonds de source non gouvernementale reçus
au cours de la période
1 607 8 000 7 187 5 180 1 827 0
10 621 13 180 0 0 1 669 1 669 Sommes constatées en produits au cours
de la période
Coûts d’acquisition connexes
Acquisition d’immobilisations au cours de la période
9 607 12 367 3 496 25 470 (6 341)
(800)
0 0
0
(2 817) (1 876)
0
(121) (8 217)
(800)
(2 938) Solde de clôture au 31 mars 2012
2 466 $
9 550 $
1 499 $
13 515 $
Sommes constatées en produits au cours
de la période
Coûts d’acquisition connexes
Acquisition d’immobilisations au cours de la période
Rapport annuel 2011–2012
98
10. AVANTAGES SOCIAUX FUTURS
Prestations de retraite
Pratiquement tous les employés du Musée sont couverts par le Régime de retraite de la fonction publique
(le « Régime »). Il s’agit d’un régime contributif à prestations déterminées établi par la loi et financé par
le gouvernement du Canada. Les employés et le Musée sont tenus de verser des cotisations. Le président du
Conseil du Trésor du Canada fixe la cotisation requise de l’employeur en fonction d’un multiple de la cotisation
requise des employés. Le taux effectif général de cotisation à la fin de l’exercice était de 10,79 % (10,79 %
en 2010‑2011). Le total des cotisations, soit 1 975 175 $ (2 131 038 $ en 2010‑2011), a été passé en charge dans
l’exercice.
Le gouvernement du Canada est tenu par la loi de verser les prestations relatives au Régime. Les prestations
de retraite s’acquièrent généralement sur une période maximale de 35 ans à un taux de 2 % par année, multiplié par les années de service ouvrant droit à pension, et par la moyenne des cinq meilleures années consécutives de rémunération. Ces prestations sont intégrées aux prestations du Régime de pensions du Canada et
du Régime des rentes du Québec, et elles sont indexées à l’inflation. Les cotisations au Régime pour les deux
dernières années se sont établies comme suit :
(en milliers de dollars)20122011
Cotisations patronales
Cotisations salariales
1 975 $ 1 081 $
2 131 $
1 109 $
Indemnités de départ et crédits de congé de maladie
Le Musée accorde des indemnités de départ à certains employés en fonction du nombre d’années de service et
du dernier salaire, ainsi que des congés de maladie rémunérés. Les crédits de congé de maladie s’accumulent
mais ne s’acquièrent pas. Ces régimes ne sont pas capitalisés et ne possèdent donc pas d’actifs, ce qui crée un
déficit qui est égal à l’obligation au titre des indemnités constituées. Les hausses futures de cette obligation
seront financées au moyen des crédits ultérieurs. Les dépenses pour l’exercice sont déterminées par évaluation
actuarielle. Les hypothèses de base consistent en un taux d’augmentation des salaires réels, un taux d’actualisation de 3,39 % et un taux d’inflation de 2,00 %. Il s’agit des mêmes hypothèses qu’en 2010‑2011.
L’information sur ces régimes, en date de l’état de la situation financière, se présente comme suit :
(en milliers de dollars)20122011
Obligation au titre des indemnités, au début de l’exercice Charge au titre des avantages du personnel
Intérêt Indemnités versées au cours de l’exercice
Obligation au titre des indemnités constituées, à la fin de l’exercice
3 256 $
489 107 (1 060) 3 356 $
226 112 (438) 2 792 $
3 256 $
11. APPORTS REPORTÉS POUR L’AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS
Ces montants représentent la part non amortie des crédits parlementaires qui ont servi à acquérir des
immobilisations amortissables
(en milliers de dollars)20122011
Solde au début de l’exercice
Acquisition d’immobilisations
Amortissement d’immobilisations
90 727 $
2 938 (5 938) 90 367 $
5 933 (5 573) Solde à la fin de l’exercice
87 727 $
90 727 $
9 9
États financiers
12. CRÉDITS PARLEMENTAIRES
(en milliers de dollars)20122011
Pour les dépenses d’exploitation et les dépenses en immobilisations
Budget principal des dépenses
Budget supplémentaire des dépenses
40 606 $
41 266 $
980 1 836 Crédits parlementaires reportés pour l’acquisition d’immobilisations
Amortissement d’apports reportés pour l’acquisition d’immobilisations
41 586 43 102 (5 180) 5 938 (5 898)
5 573 42 344 42 777 Pour l’acquisition d’objets d’art pour la collection
Budget principal des dépenses
Crédits constatés dans les exercices antérieurs
Crédits reportés aux exercices ultérieurs
8 000 1 607 (2 466) 8 000 2 224 (1 607) 7 141 8 617 49 485 $
51 394 $
Total des crédits parlementaires
13. OBLIGATIONS CONTRACTUELLES
Au 31 mars 2012, il restait à payer 19 099 165 $ (21 892 130 $ au 31 mars 2011 et 24 437 077 au 1er avril 2010) en
vertu de diverses ententes. La majeure partie des autres engagements se rapporte à un contrat de services de
protection qui vient à échéance en 2015.
Pour la location
Autres
Au
(en milliers de dollars)
d’aménagement
engagements
31 mars 2012
2012-13 2013-14 2014-15 2015-16 2016 et les années suivantes
421 $
428 434 436 2 170 5 686 $
4 512 4 051 607 354 6 107 $
4 940 4 485 1 043 2 524 3 889 $
15 210 $
19 099 $
14. OPÉRATIONS ENTRE PARTIES LIÉES
En vertu du principe de propriété commune, le Musée est lié à tous les ministères, organismes et sociétés
d’État du gouvernement du Canada. Il conclut des opérations avec ces entités dans le cours normal de ses activités et selon des conditions normales qui s’appliquent à tous les particuliers et entreprises. Les opérations sont
comptabilisées à la juste valeur. Au cours de l’exercice, le Musée a engagé des dépenses totalisant
7 467 641 $ (7 468 381 $ en 2011) et il a enregistré des produits de stationnement et de location, des apports pour
l’acquisition d’objets d’art et d’autres produits totalisant 579 810 $ (684 213 $ en 2011) avec les parties liées. Les
débiteurs et créditeurs se rapportant aux parties liées sont présentés aux notes 5 et 8.
Rapport annuel 2011-2012
100
15. FONDATION DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (la « Fondation ») a été constituée en vertu de la Loi sur les
corporations canadiennes le 27 juin 1997 à titre d’organisme sans but lucratif et sans capital-actions et elle est un
organisme de bienfaisance enregistré en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada). La Fondation est une
entité juridique distincte mais sous le contrôle du Musée et elle a pour mandat de solliciter et de recueillir
des dons qui serviront à réaliser le mandat et concrétiser la vision du Musée. Les états financiers de la
Fondation ont été dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada et à
la partie V du Manuel de l’ICCA. La Fondation applique la méthode de la comptabilité par fonds affectés pour
comptabiliser les apports, tandis que le Musée applique la méthode du report. Les états financiers de la
Fondation ont été audités mais n’ont pas été consolidés avec ceux du Musée.
La Fondation recueille des fonds auprès de mécènes, de personnes morales, d’associations et auprès du
public. Les membres du conseil d’administration de la Fondation sont élus par les membres de la Fondation
ayant droit de vote. Toutes les charges directes liées à l’exploitation de la Fondation au 31 mars 2012 ont été
présentées dans les états des résultats et de l’évolution du solde des fonds de la Fondation, au titre des frais
d’administration et des frais de collecte de fonds. Les sommes que la Fondation a distribuées au Musée sont
comptabilisées comme produits d’exploitation et apports dans l’état des résultats du Musée. Les états financiers audités de la Fondation sont disponibles sur demande.
Le bilan de la Fondation au 31 mars 2012 et les états des résultats et des flux de trésorerie pour l’exercice clos à
cette date s’établissaient comme suit :
Bilan
(en milliers de dollars)2012
Total de l’actif Total du passif, 15a)
Solde des fonds, 15b)
14 719 $
57 14 662 Ajustement cumulatif des gains (pertes) non réalisés sur placements
378 $
20112010
14 654 $
85 14 569 13 672 $
161 13 511 669 $
(178) $
État des résultats
(en milliers de dollars)2012
Total des produits
Total des charges Excédent des produits sur les charges avant apports
Apports au Musée des beaux­‑arts du Canada, 15c)
1 168 $
338 830 445 Excédent des produits sur les charges et les apports
385 $
2011
1 295 462 833 622 $
211 $
État des flux de trésorerie
(en milliers de dollars)2012
2011
Activités d’exploitation
Activités d’investissement
327 $
(487) 41 $
(161) Augmentation (diminution) de l’encaisse au cours de la période
(160)$
(120)$
101
États financiers
a) La Fondation doit au Musée la somme de 32 079 $ (42 533 $ au 31 mars 2011 et 128 254 $ au 1er avril 2010).
b) C’est le Musée des beaux-arts du Canada qui est le bénéficiaire ultime de tous les fonds recueillis par la
Fondation. Une somme de 14 592 666 $ (14 379 233 $ au 31 mars 2011 et de 13 342 081 $ au 1er avril 2010) appartenant à l’actif net de la Fondation est soumise à des restrictions imposées par les donateurs. De cette somme,
11 091 927 $ (11 256 879 $ au 31 mars 2011 et 10 937 150 $ au 1er avril 2010) sont des fonds de dotation qui doivent
être conservés en permanence. Le revenu de placement tiré des fonds de dotation doit être utilisé dans l’intérêt du Musée.
c) Les apports de la Fondation au Musée ont été faits conformément aux conditions imposées par le conseil
d’administration de la Fondation et ils ont permis de soutenir l’activité d’acquisition d’objets d’art et d’autres
activités et programmes du Musée.
16. INSTRUMENTS FINANCIERS ET EXPOSITION AU RISQUE
Risque de crédit
Le risque de crédit se définit comme étant le risque que le Musée subisse une perte financière du fait qu’une
contrepartie manquerait à ses obligations financières, et il est lié principalement aux débiteurs et aux placements
du Musée dans des certificats de placement garanti et des fonds du marché monétaire. Le Musée encourt un
risque de crédit sur la valeur de 2 058 434 $ des débiteurs (1 313 239 $ au 31 mars 2011 et 855 363 $ au 1er avril 2010),
et sur la valeur de 16 153 000 $ des équivalents de trésorerie soumis ou non à des restrictions (14 000 000 $ au
31 mars 2011 et 16 159 000 $ au 1er avril 2010). Le Musée a déterminé que ce risque n’était pas important.
a) Débiteurs
Les clients représentent un risque de crédit dans le cours normal des activités du Musée. Les débiteurs sont
constatés après déduction de la provision pour créances douteuses, laquelle est établie selon le risque spécifique associé à chacun des clients, et selon d’autres informations pertinentes. Une somme de 750 000 $ des
débiteurs représente des crédits à recevoir du gouvernement du Canada (150 000 $ au 31 mars 2011 et 56 435 $
au 1er avril 2010). La concentration du risque de crédit est faible du fait qu’une grande partie des produits provient d’organismes dignes de confiance, tels que des ministères, des universités, des écoles et des musées. Le
Musée gère le risque de crédit en surveillant de près l’octroi de crédit aux clients commerciaux. Au total, une
somme 284 598 $ des débiteurs est en souffrance sans pour autant être considérée non recouvrable (177 486 $
au 31 mars 2011 et 203 780 $ au 1er avril 2010).
b) Placements
Le Musée gère son exposition au risque de crédit lié aux placements en mettant en œuvre sa politique de placement qui l’autorise à investir uniquement dans des équivalents de trésorerie, ce qui diminue le risque de
crédit de façon importante. Les équivalents de trésorerie du Musée se composent de certificats de placement
garanti et d’unités de fonds du marché monétaire dont l’objectif est de gagner des intérêts tout en préservant
le capital et en assurant la liquidité. Les sommes sont investies dans des créances émises ou garanties par
les gouvernements fédéral, provinciaux ou municipaux canadiens, par les banques à charte canadiennes, les
sociétés canadiennes de prêts ou de fiducie, ou les sociétés canadiennes.
Risque de liquidité
Le risque de liquidité se définit comme étant le risque que le Musée ne puisse honorer ses obligations financières à leur échéance. Le Musée gère ce risque par le biais de sa trésorerie, de ses équivalents de trésorerie
et de son actif net. Le Musée a déterminé que le risque de liquidité n’était pas important étant donné qu’il
dispose toujours de fonds suffisants pour honorer ses obligations courantes et qu’il détient des placements à
court terme qu’il peut racheter au besoin.
Rapport annuel 2011–2012
102
Le tableau suivant présente les obligations financières du Musée au 31 mars des années 2012, 2011 et 2010 :
(en milliers de dollars)
Total
Moins de 3 mois
De 3 à 6 mois
De 6 à 12 mois
Comptes fournisseurs
Sommes à payer aux ministères et aux sociétés d’État
Salaires et avantages sociaux à payer
3 164 $
24 2 072 3 164 $
24 616 – $
–
498 – $
–
958 Total au 31 mars 2012
5 260 $
3 804 $
498 $
958 $
Total au 31 mars, 2011
5 767 $
3 274 $
1 268 $
1 225 $
Total au 1er avril 2010
4 647 $
2 245 $
578 $
1 824 $
Risque de marché
Le risque de marché se définit comme étant le risque que des variations des prix du marché, notamment les
taux de change et les taux d’intérêt, puissent affecter les flux de trésorerie futurs du Musée ou la juste valeur
de ses instruments financiers. Le Musée a déterminé que ce risque n’était pas important.
a) Risque de change
Le Musée exerce essentiellement ses activités au Canada, mais dans le cours normal de ses activités, il est
partie à des échanges d’expositions et de collections au niveau international. Le Musée détient également des
avoirs libellés en devises. Ces opérations se négocient principalement en devises canadiennes, américaines
et en euros.
(en milliers de dollars)Avoirs
$US
Euros
2012 20112010
$CANAvoirs $CANAvoirs
$CAN
680 308 1 572 689 275 2 122 440 986 364 440 986 510 691 397 441 496 106 943 108 782
2 924 3 946
112 728
L’effet approximatif d’une variation de 2,5 % de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain
sur ces montants exposés au risque au 31 mars 2012 entraînerait une augmentation/diminution de 975 $ du
bénéfice net (9 195 $ en 2010‑20011). Un coefficient de sensibilité de 2,5 % a été jugé raisonnable étant donné
les taux de change en vigueur, la volatilité historique récente et les attentes du marché à l’égard de la fluctuation future des dollars canadien et américain.
b) Risque de taux d’intérêt
Le Musée est exposé au risque de taux d’intérêt sur la valeur de ses équivalents de trésorerie. Le produit d’intérêts que le Musée tire de ses placements varie d’un exercice à l’autre. Le Musée n’est exposé aux variations
des taux d’intérêt que sur les variations des taux des banques. Ce risque n’est pas important en raison de
la brève échéance des placements. Compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt offerts sur le marché en
2011‑2012, le Musée a enregistré en moyenne un rendement de 1,35 % au cours de l’exercice (1,34 % en 2010-2011).
Si les taux d’intérêt mensuels avaient été inférieurs de 0,25 %, le produit d’intérêts que le Musée aurait tiré de
ses équivalents de trésorerie aurait été inférieur d’environ 46 800 $ (inférieur de 73 000 $ en 2010-11).
103
États financiers
TABLEAU 1 : TABLEAU DES PRODUITS D’EXPLOITATION ET DES APPORTS Pour l’exercice clos le 31 mars
(en milliers de dollars)20122011
Produits d’exploitation
Boutique et édition
Droits d’entrée
Stationnement
Droits d’adhésion
Location d’espaces publics
Commandites
Commandites, services fournis
Services d’éducation
Recouvrement des charges – prêts d’objets d’art
Expositions itinérantes
Guides audio
Services alimentaires
Intérêts Autres 2 478 $
1 862 $
1 678 1 302 926 835 458 456 607 854 300 187 181 269 100 96 102 169 276 118 166 67 65 54 360 234 48 10 7 745 Apports
Provenant de la Fondation du Musée des Beaux-arts du Canada
Provenant d’autres individus, sociétés et fondations
445 622 1 431 837 1 876 1 459 Produits d’exploitation et apports
9 621 $
7 972 $
Tableau 2 : TABLEAU DES CHARGES
6 513 Pour l’exercice clos le 31 mars
(en milliers de dollars)20122011
Salaires et avantages sociaux
Acquisition d’objets d’art pour la collection
Amortissement des immobilisations
Paiements en remplacement d’impôts
Services professionnels et spéciaux
Réparations et entretien des bâtiments et du matériel
Services de protection
Services publics, fournitures et approvisionnements
Fret, camionnage et affranchissement
Déplacements
Publications
Coût des ventes – boutique
Publicité Loyer Communications
Achats pour la bibliothèque
Location de matériel
Programme de bourses de recherche Charges diverses
21 667 $
6 788 5 938 4 266 3 186 3 760 2 574 2 240 2 183 903 1 160 1 051 683 480 250 185 86 60 8 22 098 $
8 368 5 573 4 376 3 858 3 623 2 541 2 147 1 765 985 972 927 890 373 264 253 170 26 2 Total des charges
57 468 $
59 211 $
Rapport annuel 2011–2012
104
FONDATION DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA
Rapport annel 2011-2012
Mot du président du conseil d’administration
À titre de président de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, un organisme dont le rôle est d’appuyer la mission du Musée grâce à un soutien philanthropique, à une administration responsable et à une
gouvernance solide, j’ai le privilège de rendre compte de nos activités pour l’exercice 2011–2012.
Déployé pour la première fois sur toute une année, le nouveau modèle opérationnel de la Fondation a permis
une remarquable hausse d’efficacité et une baisse non moins appréciable de ses frais généraux, créant ainsi
un meilleur impact avec les fonds recueillis au nom du Musée.
Compte tenu de sa nouvelle approche philanthropique strictement stratégique et transformationnelle, la
Fondation a notamment misé cette année sur le lancement officiel de la Soirée des Mécènes distingués au
Musée. Les mécènes de toutes les régions du Canada qui ont participé à cet événement annuel ont été invités
à un vernissage privé et exclusif de l’exposition vedette de l’été, Caravaggio et les peintres caravagesques à Rome. La
Soirée a donné lieu à des engagements qui ont totalisé plus de 1 million de dollars et a accueilli de nouveaux
Mécènes distingués au sein d’un cercle très particulier de passionnés qui ont à cœur d’appuyer le mandat et
d’accroître la renommée du Musée des beaux-arts du Canada.
Également soucieuse de remercier ses donateurs, la Fondation s’est associée au Musée pour organiser sa
Réception annuelle de reconnaissance des donateurs dans l’atmosphère festive du Grand Hall, lors de l’illumination du sapin. Cette soirée a accueilli un nombre croissant de membres et de donateurs.
La Fondation a enchaîné les succès marquants en 2011–1012. Au total, elle a généré des revenus de 1 167 805 $
et géré un actif de 14 719 591 $, avec des déboursés nets de 444 727 $ en faveur du Musée.
Alors que tous les efforts de la Fondation visent un plus grand rayonnement du Musée et l’augmentation des
appuis à son endroit, je tiens à remercier mes collègues du conseil d’administration du temps, du dévouement
et du soutien indéfectible qu’ils ont bien voulu lui consacrer. En tant que président, je souhaite souligner
le rôle prépondérant du conseil d’administration du Musée des beaux-arts du Canada et remercier particulièrement Michael Audain, Michael Tims et Fred Fountain qui ont cumulé deux rôles en siégeant aux deux
conseils. Il me fait également plaisir de souligner le grand leadership et la collaboration inestimable du
directeur général du Musée, Marc Mayer, qui met sa passion contagieuse et son engagement inlassable au
service de la conservation de notre trésor national d’arts visuels. Notre gratitude s’étend à toute l’équipe du
Musée qui apporte un soutien sans faille à nos initiatives et à nos activités.
Enfin et surtout, je veux remercier le plus chaleureusement possible tous nos généreux donateurs pour
leur loyauté à l’endroit du Musée des beaux-arts du Canada et pour leur contribution au rayonnement de sa
renommée en tant que centre d’excellence au Canada et sur la scène internationale.
Thomas d’Aquino
Président du conseil d’administration
Rapport annuel 2011-2012
2011–2012
106
PARTENAIRES FONDATEURS
DONS MAJEURS ET SPÉCIAUX
Bell
BMO Groupe financier
CIBC
Nahum Gelber, Q.C., et Dr Sheila Gelber
Michal Hornstein, C.M., O.Q., et Renata Hornstein
Fondation Pétrolière Impériale
Fondation Imperial Tobacco Canada
Fondation Parnassus (Raphael et Jane Bernstein)
Jean H. Picard, C.M.
Power Corporation du Canada
RBC Groupe financier
Donald et Beth Sobey
Groupe Banque TD
Sara Vered et Zeev Vered, C.M., P. Eng. (1926–2008)
100 000 $ - 249 000 $
Succession de Ingeborg Kramer (Fonds de dotation Ingeborg et
Angela Kramer)
Norlien Foundation
Mécènes distingués
10 000 $ - 24 999 $
Claire et Laurent Beaudoin, C.C., O.Q.
McLean Budden
André Preibish (1923‒2010)
Hartley Richardson, C.M., O.M., LL.D., et Heather Richardson
Anne Shabaga
Un donateur anonyme
Les Mécènes distingués de la Fondation du Musée des beaux-arts
du Canada constituent un groupe de personnes exceptionnelles
qui, grâce à leur remarquable leadership, offrent au Musée un soutien philanthropique unique (avec des engagements de 100 000 $
et plus) afin de l’aider à atteindre une plus grande autonomie pour
réaliser sa mission. Les personnes dont les noms suivent figurent
parmi les donateurs les plus récents de ce groupe, et ils ont fait des
dons au cours du dernier exercice. Nous les remercions sincèrement de leur générosité et nous leur exprimons toute notre
gratitude.
25 000 $ - 99 999 $
Charles Bronfman et Andrea Bronfman (1945‒2006)
Thomas P. d’Aquino et Susan d’Aquino
N. Murray et Heather Edwards
Blake et Belinda Goldring
George et Karen Killy
Financière Manuvie
Michael J. et Renae Tims
Succession Elizabeth Simonfay (Fonds Elizabeth Simonfay pour
l’art indigène)
1 000 $ - 9 999 $
Martha Hanna
JP Morgan Chase Foundation
Michael Audain et Yoshiko Karasawa (Vancouver)
Laurent et Claire Beaudoin (Montréal)
David Broadhurst (Toronto)
Thomas et Susan d’Aquino (Ottawa)
Murray et Heather Edwards (Calgary)
Fred et Elizabeth Fountain (Halifax)
Blake et Belinda Goldring (Toronto)
Stephen et Gail Jarislowsky (Montréal)
George et Karen Killy (Vancouver)
Ronald et Nancy Mannix (Calgary)
Michael et Inna O’Brian (Vancouver)
Nancy Richardson (Ottawa)
Joseph et Sandra Rotman (Toronto)
Donald et Elizabeth Sobey (Stellarton)
Michael et Renae Tims (Calgary)
107
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
États financiers
résumés de
la FONDATION DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA
Exercice terminé le 31 mars 2012
KPMG s.r.l.
Comptables agréés
Bureau 2000
160, rue Elgin
Ottawa (Ontario) K2P 2P8
Canada
Téléphone (613) 212-KPMG (5764)
Copieur (613) 212-2896
Internet www.kpmg.ca
rAPport DES AUDITEURS INDÉPENDANTS SUR LES ÉTATS FINANCIERS RÉSUMÉS
Aux administrateurs du Fondation du Musée des Beaux-Arts du Canada
Les états financiers résumés ci-joints du Fondation du Musée des Beaux-Arts du Canada, qui comprennent le
bilan résumé au 31 mars 2012 et l’état résumé des résultats et du solde des fonds pour l’exercice clos à cette date,
ainsi que les notes correspondantes, sont tirés des états financiers audités du Fondation du Musée des BeauxArts du Canada, préparés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada au 31 mars 2012
pour l’exercice clos à cette date.
Nous avons exprimé une opinion non modifiée sur ces états financiers dans notre rapport daté du 12 juin 2012.
Les états financiers résumés ne contiennent pas toutes les informations requises selon les principes comptables
généralement reconnus du Canada utilisés pour la préparation des états financiers audités du Fondation
du Musée des Beaux-Arts du Canada. La lecture des états financiers résumés ne saurait, par conséquent, se
substituer à la lecture des états financiers audités du Fondation du Musée des Beaux-Arts du Canada.
Responsabilité de la direction pour les états financiers résumés
La direction est responsable de la préparation d’un résumé des états financiers audités se fondant sur les
critères décrits dans la Note 1.
Responsabilité des auditeurs
Notre responsabilité consiste à exprimer une opinion sur les états financiers résumés, sur la base des procédures que nous avons mises en œuvre conformément à la Norme canadienne d’audit (NCA) 810, « Missions
visant la délivrance d’un rapport sur les états financiers résumés ».
Opinion
À notre avis, les états financiers résumés tirés des états financiers audités du Fondation du Musée des
Beaux-Arts du Canada au 31 mars 2012 pour l’exercice clos à cette date constituent un résumé fidèle de ces
états financiers, selon les critères décrits dans la Note 1.
Comptables agréés, experts‑comptables autorisés
Le 12 juin 2012
Ottawa,Canada
109
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Bilan résumé
31 mars 2012, avec chiffres correspondants de 2011
Fonds à
vocation particulière
Fonds de
Fonds de
dotation fonctionnement
Total
2012
Total
2011
Actif
Encaisse (découvert)
Intérêts et autres produits
Charges payées d’avance
Montants à recevoir des Amis
donateurs du Musée des
beaux-arts du Canada
Placements
– $
–
–
– $
–
–
(6 455)$
122 028
2 265
(6 455)$
122 028 2 265
153 339 $
93 718
2 265
–
–
3 500 7
38 11 091 927
9 067
–
9 067
14 592 665
7 387
14 397 155
3 500 738 $
11 091 927 $
126 905 $
14 719 570 $
14 653 864 $
– $
– $
25 033 $
25 033 $
42 592 $
Passif et solde des fonds
Passif
Comptes fournisseurs et
charges à payer
Sommes à payer au Musée
des beaux‑arts du Canada
–
– 32 079 32 079 42 533
–
–
57 112
57 112
85 125
Solde des fonds
Vocation particulière
Dotation
Non affectés
3 500 738
–
– –
11 091 927
– –
–
69 793 3 500 738
11 091 927
69 793 3 122 354
11 256 879
189 506
3 500 738
11 091 927
69 793
14 662 458
14 568 739
3 500 738 $
11 091 927 $
126 905 $
14 719 570 $
14 653 864 $
Se reporter aux notes afférentes aux états financiers résumés.
Rapport annuel 2011-2012
2011–2012
110
État résumé des résultats et du solde des fonds
Exercice terminé le 31 mars 2012, avec chiffres correspondants de 2011
Fonds à
vocation particulière
Fonds de
Fonds de
dotation fonctionnement
Total
2012
Total
2011
Produits
Collecte de fonds
Placement
Honoraires de gestion
595 358 $
282 281
– 157 352 $
(100)
(86 061) 60 547 $
72 366
86 061 813 257 $
354 547
– 877 639
71 191
218 974
1 167 804
1 295 239
–
–
337 856
337 856
462 477
Excédent (insuffisance) des
produits sur les charges avant
les apports
877 639
71 191
(118 882)
829 948
832 762
Apports au Musée des
beaux‑arts du Canada
444 727
–
–
444 727
622 049
Excédent (insuffisance) des
produits sur les charges
et apports
432 912
71 191
(118 882)
385 221
210 713
3 122 354
11 256 879
189 506
14 568 739
13 510 796
(54 528)
(236 143)
(831)
(291 502)
847 230
Charges
Administration et collecte
de fonds
Solde des fonds au début
de l’exercice
Net rajustement des gains
(pertes) non réalisés sur les
placements
Transfert de fonds de dotation
interne restreint au Fonds de
fonctionnement
Solde des fonds à la fin
de l’exercice
–
3 500 738 $
–
11 091 927 $
–
69 793 $
–
14 662 458 $
917 947 $
377 292
– – 14 568 739 $
Se reporter aux notes afférentes aux états financiers résumés.
111
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Notes afférentes aux états financiers résumés
Exercice terminé le 31 mars 2012
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (la « Fondation ») est un organisme à but non lucratif d’envergure nationale ayant pour buts et objectifs de recevoir ou de maintenir un ou plusieurs fonds, et de verser,
au besoin, au Musée des beaux-arts du Canada (le « Musée »), en totalité ou en partie, le revenu en découlant.
Le 27 juin 1997, la Fondation a été constituée en organisme à but non lucratif sans capital- actions en vertu de
la Loi sur les corporations canadiennes. La Fondation est un organisme de bienfaisance enregistré au sens de la Loi de
l’impôt sur le revenu (Canada) et, à ce titre, elle est exonérée d’impôt sur le revenu.
1. États financiers résumés
Les états financiers résumés sont tirés des états financiers audités complets préparés selon les principes
comptables généralement reconnus du Canada au 31 mars 2012 pour l’exercice clos à cette date.
La préparation de ces états financiers résumés exige de la direction qu’elle détermine les renseignements qui
doivent figurer dans les états financiers résumés pour faire en sorte qu’ils concordent, dans tous leurs aspects
significatifs, avec les états financiers audités ou qu’ils constituent un résumé fidèle des états financiers audités.
Ces états financiers résumés ont été préparés par la direction d’après les critères suivants :
(a) les renseignements contenus dans les états financiers résumés concordent avec les renseignements
correspondants contenus dans les états financiers audités complets;
(b) dans tous leurs aspects significatifs, les états financiers résumés contiennent les renseignements qu’il
est nécessaire de communiquer pour éviter de fausser ou dissimuler des points communiqués dans
les états financiers audités complets correspondants, y compris les notes y afférentes.
La direction a déterminé que l’état de l’évolution du solde des fonds et l’état des flux de trésorerie ne fournissent pas de renseignements supplémentaires utiles et, par conséquent, ne les a pas inclus dans les états
financiers résumés.
On peut obtenir ces états financiers vérifiés complet en faisant la demande à la Fondation.
Rapport annuel 2011-2012
2011–2012
112
Première de couverture
Brian Jungen
« Star/Pointro » 2011
Quatrième de couverture
Pompeo Batoni
Vulcain dans sa forge 1750
Droits d’auteur
P. 16 – © Sarah Anne Johnson
P. 22 – Reproduit avec l’autorisation de Dorset Fine Arts
P. 23 – Reproduit avec l’autorisation de Dorset Fine Arts
P. 24 – Avec l’autorisation de Vtape/Succession de
Mike MacDonald
P. 28 – © David Altmejd, avec l’autorisation de Andrea Rosen
Gallery, New York
Crédits photographiques
Toutes les photographies sont du MBAC sauf :
P. 20 – © Jimmie Durham
P. 32 – © Taryn Simon, avec l’autorisation de Gagosian Gallery
P. 29, 34, 35 – © Ugo Rondinone, avec l’autorisation de
Gladstone Gallery, New York et Bruxelles
ISBN 978-0-88884-910-6
ISSN 1183-7608
Also available in English
© Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, 2012
Design : Fugazi
Tél. : 613-990-1985
Téléc. : 613-993-4385
beaux-arts.ca
MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA Rapport annuel 2011–2012
380, promenade Sussex
C.P. 427, succursale A
Ottawa (Ontario) K1N 9N4
MUSÉE DES BEAUX-ARTS
DU CANADA
Rapport annuel
2011−2012
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising