RAPPORT ANNUEL 2005–2006 Musée des beaux-arts du Canada

RAPPORT ANNUEL 2005–2006 Musée des beaux-arts du Canada
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
RAPPORT ANNUEL 2005–2006
sOMMAIRE
En toute transparence
1
Statistiques principales pour 2005–2006
5
Mot du président du Conseil d’administration
6
Message du directeur
8
Faits saillants et réalisations
11
Principales acquisitions
24
Gouvernance
32
Rapport sur les objectifs
38
Partenariats
53
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
54
Acquisitions, prêts et expositions
63
Rapport de gestion sur l’exercice 2005–2006
84
États financiers
87
Ce document est publié par la direction des Affaires publiques et la Division des
publications du MBAC.
Couverture : Betty Goodwin, Gilet, avril 1972
Don de Janet Adaskin, Gibsons (Colombie-Britannique), 2004
Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) est
l’un des établissements d’art les plus respectés
du monde entier; il est renommé pour la qualité
exceptionnelle de ses collections, pour son éru­
dition et pour sa capacité hors pair d’attirer des
visiteurs de tous âges, quelles que soient leurs
connaissances artistiques. Créé en 1880, le Musée
des beaux-arts du Canada est l’une des plus
anciennes institutions culturelles du pays. À la
proclamation de la Loi sur les musées, en 1990,
le Musée est devenu une société d’État fédérale.
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
RAPPORT ANNUEL 2005–2006
EN TOUTE
TRANSPARENCE
LES ŒUVRES D’ART
NOUS RENSEIGNENT
SUR LE PASSÉ,
CÉLÈBRENT LE PRÉSENT
ET EXPLORENT L’AVENIR
Un mandat unique
Le Musée des beaux-arts du Canada a pour mandat de constituer, d’entretenir et de faire connaître, dans
l’ensemble du Canada et à l’étranger, une collection d’œuvres d’art anciennes, modernes et contemporaines
principalement axée sur le Canada, et d’amener tous les Canadiens et Canadiennes à mieux connaître,
comprendre et apprécier l’art en général.
Le Musée canadien de la photographie contemporaine (MCPC) a été créé en 1985 et est affilié
au Musée des beaux-arts du Canada. Son mandat est de collectionner, d’interpréter et de diffuser la photographie contemporaine au Canada.
Le Musée rend des comptes au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien
et de la Condition féminine. Avec le ministère du Patrimoine canadien et 17 autres institutions cultu­relles
nationales, le Musée appartient au portefeuille du Patrimoine canadien.
Une mission clairement définie
Le Musée des beaux-arts du Canada tire sa force de ses collections d’œuvres d’art, en particulier d’art
canadien, qu’il rend accessibles à toute la population du pays. Les collections du Musée permettent à
tous d’apprécier l’expression artistique à son meilleur : les œuvres d’art nous renseignent sur le passé,
célèbrent le présent et explorent l’avenir. Les collections du Musée doivent être enrichies, préservées,
interprétées et utilisées pleinement par le public; elles doivent favoriser l’appréciation et la compréhension de l’art ainsi que l’avancement des recherches et des connaissances.
Une vision convaincante
Le Musée des beaux-arts du Canada s’efforce d’éveiller chez les Canadiens et les Canadiennes un sentiment
d’identité et de fierté à l’égard du riche patrimoine artistique du pays. Par ses collections, ses expositions,
présentées sur place ou itinérantes, son programme de prêts, ses publications, ses programmes éducatifs,
ses programmes de formation professionnelle ainsi que ses initiatives de rayonnement, le Musée aspire
à l’excellence dans l’avancement des connaissances sur les arts visuels, au pays comme à l’étranger. Grâce
à sa collaboration avec des institutions canadiennes et étrangères, il cherche à rendre l’art accessible,
significatif et essentiel à des publics variés de tous les âges.
Des valeurs distinctives
L’accessibilité. Les programmes sont conçus en fonction du public, c’est-à-dire non seulement des visiteurs
du Musée, mais de toute la population canadienne.
L’excellence et l’érudition. Le Musée cherche sans cesse à surpasser les normes élevées qu’il s’est fixées au fil
des ans dans toutes ses activités, de la recherche aux acquisitions et aux expositions, en passant par les
publications et les programmes publics.
La responsabilité sociale. Le Musée respecte toutes ses obligations juridiques ainsi que ses obligations en
matière d’orientations publiques.
Le leadership. Le Musée s’acquitte de son rôle de chef de file reconnu parmi les musées d’art nationaux et
étrangers.
La collaboration. Le Musée collabore avec le réseau des musées d’art de toutes les régions du Canada et à
l’étranger ainsi qu’avec les autres membres du portefeuille dont il fait partie.
L’effectif du Musée. Le Musée est conscient de la valeur de son effectif et crée un milieu de travail où chacun
peut maximiser son potentiel et contribuer pleinement au succès de l’organisme.
Objectifs principaux
• Acquérir, préserver, documenter et étudier des œuvres anciennes et contemporaines, nationales et
étrangères, afin de bien illustrer le patrimoine canadien en arts visuels.
• Favoriser la connaissance, la compréhension et l’appréciation des arts visuels chez les Canadiens et
les Canadiennes, et faire connaître les collections tant au Canada qu’à l’étranger.
• Assurer l’orientation et la surveillance; accroître et administrer les ressources.
• Fournir, pour la préservation et l’exposition des collections nationales, un lieu sûr et adéquat qui
soit facilement accessible au public.
Analyse environnementale
En planifiant la réalisation de ses objectifs stratégiques, le Musée des beaux-arts du Canada a tenu compte
de divers facteurs externes et internes. Les premiers comprennent la situation économique nationale et
internationale, les politiques gouvernementales, les tendances démographiques et le changement technologique. Les seconds comportent les relations de travail, le recrutement et le maintien en poste du personnel, la disponibilité des ressources et les besoins immobiliers. Chacun de ces facteurs est décrit en détail
dans le plan d’entreprise du Musée.
STATISTIQUES PRINCIPALES POUR 2005–2006
PrévisionsDonnées réelles
Fréquentation
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
Total
400 000
35 000
435 000
377 226
34 575
411 801
Fréquentation virtuelle
MBAC et MCPC
CyberMuse
644 000
900 000
963 406
1 329 457
Programme d’expositions itinérantes
Fréquentation
Nombre d’expositions itinérantes disponibles
Nombre de lieux de présentation au Canada et à l’étranger
275 000
20
30
298 395
24
36
Œuvres prêtées – MBAC et MCPC
800–1 200
Programme de prêts
Prêts à long terme
Prêts au gouvernement
Expositions itinérantes
1 069
Programme scolaire et pour enseignants
Nombre de visites de groupes scolaires
Nombre de participants à des visites guidées et non guidées
de groupes scolaires
1 500
1 614
40 000
58 360
Programmes pour adultes
Nombre d’activités
Nombre de participants à des visites guidées et non guidées
Nombre de participants aux activités organisées par le Musée
1 000
12 000
4 000
890
7 906
5 002
Programmes pour la famille et les jeunes
Nombre d’activités
Nombre de participants à Artissimo et aux Dimanches en famille
Nombre de participants aux activités organisées par le Musée
250
12 000
1 000
379
14 456
3 684
100
1 300
203
2 680
4 100
20 000
24 100
4 344
44 693
49 037
Programmes adaptés
Nombre d’activités
Nombre de participants
Programme d’audioguides
Nombre d’audioguides de la collection permanente utilisés
Nombre d’audioguides des expositions temporaires utilisés
Total
Mot du président du Conseil d’administration DONALD R. SOBEY
Une fois de plus, j’ai l’insigne honneur de présenter le rapport annuel du Musée des beaux-arts du Canada
et du Musée canadien de la photographie contemporaine, au terme d’une année qui s’est avérée déterminante pour ces deux institutions.
L’année 2005–2006 coïncide non seulement avec les célébrations du 125e anniversaire du Musée –
échelonnées sur toute l’année – mais aussi avec la réalisation de progrès significatifs et historiques, dont
la première grande exposition solo du Musée des beaux-arts du Canada consacrée à un artiste des Premières
nations; une exposition majeure réunissant de précieux chefs-d’œuvre datant de la Renaissance, exposés
pour la toute première fois en Amérique du Nord; et le lancement de nombreux programmes et outils
éducatifs destinés à accroître l’accessibilité de la collection nationale pour les Canadiens et les Canadiennes
de tous les âges et de tous les horizons, tant dans l’ensemble du pays que dans la capitale nationale.
Le Conseil d’administration appuie fermement le mandat national du Musée. L’activité Rayonnement,
la plus importante du genre menée par une institution artistique nord-américaine, rejoint environ
300 000 visiteurs annuellement dans au-delà de 30 lieux de présentation, vastes et modestes. Le Musée
est honoré de collaborer avec ses institutions sœurs des quatre coins du Canada afin de rendre la population canadienne consciente et fière de son patrimoine culturel.
Grâce à des achats et à des dons généreux, le Musée a acquis un large éventail d’œuvres d’art impor­
tantes et de qualité remarquable, dont chacune contribue à enrichir la collection nationale, laquelle est
au cœur du mandat du Musée. Ces acquisitions illustrent l’importance qu’accorde ce dernier aux rapports
entre l’art canadien et celui des autres pays, entre l’art contemporain et l’art historique, et entre les divers
modes d’expression des arts visuels.
Le Conseil d’administration a continué d’œuvrer avec diligence à l’amélioration du modèle de gouvernance du Musée des beaux-arts afin de satisfaire aux normes les plus élevées en matière de transparence,
de reddition de comptes et d’excellence. De plus, le Conseil a régulièrement passé en revue les mandats
de tous ses comités et poursuivi son examen des politiques institutionnelles du Musée. Le comité des
programmes publics du MBAC et le comité consultatif du MCPC ont été regroupés en un seul comité
chargé des questions liées aux programmes des deux institutions, qu’ils soient offerts à Ottawa ou dans
tout le pays dans le cadre de l’activité Rayonnement.
La composition du Conseil a également subi quelques modifications. J’aimerais remercier Meeka
Walsh, Mina Grossman-Ianni et Ardyth Webster Brott des efforts qu’elles ont déployés et du dévouement dont elles ont fait preuve au cours des dernières années. Je veux également souhaiter la bienvenue à
Michael Audain, Patricia Bovey, Peter Cathcart et Sandra Pitblado, qui se sont joints au Conseil d’administration en 2005.
Après quelques années difficiles, le Musée a dépassé sa cible de recettes commerciales et de dons,
surtout grâce à la fréquentation plus élevée que prévu des expositions temporaires et aux recettes tirées
des commandites, lesquelles ont également surpassé les attentes. Au nom du Conseil d’administration, je
tiens à exprimer ma profonde reconnaissance à la Fondation du Musée des beaux-arts. Le succès du
président de la Fondation, Thomas P. d’Aquino, et de ses collègues administrateurs, constitue un soutien
essentiel à la réalisation du plan d’acquisition, du programme d’expositions et des programmes éducatifs
et de rayonnement du Musée. Cette année, la Fondation a organisé le Bal de la Renaissance, une soirée
extraordinaire qui a attiré des mécènes de partout au Canada et permis de recueillir la somme colossale de
1 000 000 $ – qui a fait l’objet d’une contrepartie généreuse du gouvernement du Canada – à l’appui
de la programmation du Musée.
Je souhaite aussi témoigner ma gratitude aux membres des cercles de donateurs, aux mécènes du
Musée, aux fondations privées et aux sociétés dont la générosité a permis au MBAC d’offrir davantage de
programmes de grande qualité, à l’échelle nationale et internationale.
J’aimerais également féliciter Pierre Théberge, ses collègues de l’équipe de gestion ainsi que tout le
personnel des réalisations qu’ils ont accomplies au cours de cette année d’anniversaire. Je suis émerveillé
de constater le leadership soutenu du Musée des beaux-arts du Canada au sein de la communauté artistique internationale et me réjouis en pensant aux autres réalisations exaltantes que l’institution accomplira
au cours de l’année dans sa perpétuelle quête d’excellence.
Au nom de mes collègues membres du Conseil d’administration, je tiens à remercier la ministre
du Patrimoine canadien et de la Condition féminine ainsi que tous les organismes gouvernementaux qui
appuient le Musée en cette période exigeante, mais combien stimulante.
Message du directeur Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Je suis extrêmement fier des réalisations que nous avons accomplies pendant l’année de notre 125e anniversaire et particulièrement heureux de voir l’énergie déployée par le Conseil d’administration, l’équipe
de gestion et tous les employés du Musée en vue d’accroître notre capacité de partager notre collection
nationale avec un auditoire plus vaste et plus varié, non seulement à Ottawa, mais dans tout le pays et à
l’étranger.
Riche de ses magnifiques installations situées dans la région de la capitale nationale, le Musée
accueille des visiteurs de toutes les régions du Canada et des touristes des quatre coins du monde.
Cependant, à titre d’institution nationale, il est résolu à faire découvrir ses collections et ses expositions
de portée internationale à tous les Canadiens et Canadiennes, au sein de leurs propres collectivités. Si le
Musée a dû réduire le nombre d’expositions présentées à Ottawa et dans l’activité Rayonnement, il
demeure néanmoins fermement engagé à présenter ses expositions dans le plus d’endroits possible et à
assurer la diversité du programme du point de vue du contenu, de la taille et du coût des expositions.
En 2005–2006, le Musée a présenté dans 36 lieux différents diverses expositions, y compris
Chefs-d’œuvre du réalisme français du XIX e siècle, qui a pris l’affiche dans plusieurs villes canadiennes. De
plus, le Musée a rehaussé la visibilité de l’art canadien à l’étranger en présentant Paysages manufacturés.
Les photographies d’Edward Burtynsky en Californie et à New York après avoir offert cette exposition à différents endroits au Canada.
À Ottawa, le Musée a présenté un certain nombre d’expositions majeures mettant en valeur des
artistes canadiens et des Premières nations, dont Norval Morrisseau, artiste chaman, qui a reçu l’appui du
Cercle des partenaires fondateurs de la Fondation du Musée, par l’entremise de son fonds de dotation,
Christopher Pratt, rendue possible grâce à la générosité d’I. David Marshall, ainsi que Michael Semak, tenue
au Musée canadien de la photographie contemporaine.
Grâce à une importante alliance avec divers musées florentins et au soutien généreux de Bell Canada,
le Musée a mis sur pied une superbe exposition estivale : Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance
à Florence. Cet événement encensé par le public et la critique a attiré un nombre extraordinaire de visiteurs,
et tous les exemplaires de l’édition anglaise du catalogue se sont écoulés avant même que l’exposition
n’ait pris fin. En outre, le Musée a présenté Dessins britanniques du Musée des beaux-arts du Canada, la
quatrième d’une série d’expositions de dessins savants européens, appuyée par Sotheby’s.
Installée l’an dernier sur l’esplanade du Musée, la sculpture de l’artiste de renommée internationale
Louise Bourgeois représentant une araignée et intitulée Maman s’est également avérée un attrait majeur,
tout comme les programmes éducatifs fort intéressants offerts au Musée. En effet, une recherche du
Musée révèle que ses nouveaux programmes connaissent un immense succès auprès des visiteurs, dont
un tiers les utilisent. Par ailleurs, la fréquentation totale des expositions dans la région de la capitale
nationale a dépassé les prévisions.
Aujourd’hui, avec la portée des technologies modernes, le Musée est plus apte que jamais à faire
découvrir la collection nationale et les documents de recherche à un public beaucoup plus vaste qu’autrefois. Constatant l’augmentation exponentielle du nombre de sessions d’utilisateurs et d’appels de fichiers
sur ses sites Web et sur CyberMuse – son site à vocation éducative – le Musée s’est rapidement employé
à numériser la collection et à concevoir un nouveau contenu visant à améliorer ses rapports avec ses
clientèles très variées, où qu’elles habitent. Par exemple, en mars 2006, le Musée a intégré à CyberMuse
un sous-site détaillé en guise de complément à l’exposition itinérante Lisette Model. Cette initiative de
numérisation exhaustive a engendré une nouvelle forme de programmation éducative pour les enseignants
et leurs élèves ainsi que pour les musées hôtes dans tout le Canada.
Les partenariats solides du Musée avec ses institutions artistiques sœurs ont considérablement amélioré l’étendue et la qualité des expositions tout en contribuant au succès de ces dernières dans d’autres
communautés. En 2005–2006, le MBAC a présenté trois expositions produites par d’autres musées
canadiens : Pootoogook, organisée par le Musée des beaux-arts de Winnipeg, Daniel Richter, de la Power
Plant Contemporary Art Gallery et des Morris and Helen Belkin Art Galleries, et Robert Davidson. Au seuil
de l’abstraction, du Museum of Anthropology de l’Université de la Colombie-Britannique. En outre, le
Musée et la Vancouver Art Gallery collaborent actuellement à l’organisation de l’exposition Emily Carr.
Nouvelles perspectives, qui ouvrira à Ottawa et sera ensuite présentée à Vancouver, Toronto, Montréal et
Calgary au cours du prochain exercice financier. Le Musée proposera également des expositions produites
par le Musée des beaux-arts de Montréal (Edwin Holgate) et le Musée national des beaux-arts du Québec
(Clarence Gagnon). Sur la scène internationale, le MBAC travaille de concert avec la National Gallery, à
Londres, afin de mettre sur pied Les paysages de Renoir, qui prendra l’affiche à Ottawa à l’été 2007.
Les partenariats du Musée avec d’autres organismes s’avèrent également essentiels à son succès. L’appui
de Bell Canada, du Groupe Financier Banque TD, de la Fondation RBC et de la fondation de la famille
J.W. McConnell contribue largement à la réalisation de notre programmation éducative. Organisé par la
Fondation du Musée, le Bal de la Renaissance s’est avéré grandiose et a permis d’amasser des fonds considérables à l’appui des acquisitions et de la programmation du Musée. À cet égard, je félicite les administra­teurs
de la Fondation de leur réussite.
En réaction à la diminution des recettes enregistrées au cours des dernières années, due au ralen­
tissement général dans l’industrie touristique, le Musée a rétabli en octobre 2004, l’application de droits
d’entrée pour la collection permanente. Cette mesure, combinée à quelques réductions apportées à la
programmation, à une baisse du nombre d’employés à temps plein, au report de certains projets d’immo­
bilisations et à une légère augmentation de la fréquentation totale, a permis au Musée de terminer l’exercice
avec un budget équilibré. De plus, le Musée s’efforce actuellement de mettre en œuvre un certain nombre
de mesures recommandées par l’équipe « Publics de demain », créée en 2004–2005 afin de concevoir des
façons novatrices de rejoindre de nouveaux publics et d’améliorer l’expérience des visiteurs actuels.
M E SS A G E D U D I R E CT E U R
Les contributions de nos donateurs s’avèrent également cruciales pour la stabilité financière du
Musée et l’enrichissement de sa collection. Pour leur témoigner notre gratitude et pour souligner notre
125e anniversaire, nous avons eu la joie de dévoiler nos murs de reconnaissance, une initiative de la
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada. Ces murs rendent hommage à plus de 1 500 particuliers,
fondations et entreprises qui ont donné une œuvre ou plusieurs œuvres au Musée depuis sa création en
1880, ainsi qu’à l’engagement des particuliers, des fondations et des entreprises privées qui ont versé des
contributions financières au Musée et à sa Fondation depuis 1997.
En 2005, nous avons eu l’insigne honneur de recevoir un don du premier ministre de l’Alberta,
Ralph Klein, remis à tous les Canadiens et Canadiennes à l’occasion du centenaire de la province : un
tableau à l’acrylique de la célèbre artiste albertaine Joane Cardinal-Schubert intitulé Chant de ma danse
inspirée par un lit de rêve.
J’aimerais profiter de cette occasion pour souligner le leadership, le dévouement et la générosité de
Frances Cameron, sous-directrice, Administration et finances, qui est décédée le 8 avril 2006. Madame
Cameron était très aimée de tous au MBAC et nous manquera assurément.
Je tiens également à remercier le Conseil d’administration et tout le personnel du Musée des beaux-arts
du Canada de leur enthousiasme, de leur créativité et de leur engagement indéfectible.
En terminant, je souhaite témoigner ma gratitude au ministère du Patrimoine canadien et aux autres
partenaires gouvernementaux du Musée, qui aident celui-ci à remplir son mandat.
Des visiteurs de toutes les régions du Canada et des quatre coins du monde continuent d’exprimer
leur grande satisfaction à l’égard de nos expositions et nos programmes éducatifs variés. Le Musée a
franchi plusieurs étapes importantes en 2005–2006 et je m’attends à ce que nous allions encore plus loin
au cours de la prochaine année. Certaines des expositions à venir sont très attendues, notamment Emily Carr.
Nouvelles perspectives, La photographie mise en scène. Créer l’illusion du réel, Cai Guo-Qiang. Déroulement,
qui prendra l’affiche à l’Espace Shawinigan, ainsi qu’Edwin Holgate, Clarence Gagnon, 1881–1942. Rêver
le paysage, Robert Davidson. Au seuil de l’abstraction et l’exposition Ron Mueck, consacrée à cet artiste
australien, à l’hiver 2007.
10
Faits saillants et réalisations
Des visiteurs de toutes les régions du Canada
et des quatre coins du monde continuent
d’exprimer leur grande satisfaction à l’égard
de nos expositions et nos programmes éducatifs
variés. Le Musée a franchi plusieurs étapes
impor­tantes en 2005–2006.
F A I TS S A I LL A NTS E T R É A L I S A T I O NS
ACQUISITIONS
IMPORTANTES
SALVIATI :
UN POINT TOUR­NANT
POUR LE MUSÉE
1
En 2005, le Musée des beaux-arts du Canada a fait l’acquisition la plus
coûteuse de son histoire, renforçant ainsi son réseau à l’échelle
internationale et donnant une couleur nouvelle et audacieuse à l’achat
d’œuvres d’art.
4
Francesco Salviati, Vierge à l’Enfant avec ange (détail), v. 1535–1539
Acheté en 2005 grâce à l’appui du Cercle des bénévoles du Musée des
beaux-arts du Canada et des mécènes du Bal de la Renaissance de la Fondation
du Musée des beaux-arts du Canada pour le 125e anniversaire du Musée
Le Cercle des bénévoles du Musée des beaux-arts du Canada a offert un
don remarquable de 125 000 $ dans le cadre du 125e anniversaire du Musée.
Ce don a été consacré à l’acquisition d’une œuvre de Francesco Salviati intitulée
Vierge et l’Enfant avec ange, ainsi qu’à appuyer un programme éducatif du
Musée. De gauche à droite : Ann Sicotte et Kathryn Mikoski, coprésidentes,
Cercle des bénévoles du MBAC, Marie Claire Morin, présidente et chef de la
direction de la Fondation du MBAC, et David Franklin, sous-directeur et
conservateur en chef au MBAC
1
2
Le Bal de la Renaissance : Pierre Théberge, directeur du MBAC, souhaite la
bienvenue à l’artiste David Ruben Piqtoukun et Katherine Lee
3
Le Bal de la Renaissance : (de gauche à droite) Thomas P. d’Aquino, président du Conseil d’administration de la Fondation du MBAC, Pierre Théberge,
directeur du MBAC, Marie Claire Morin, présidente et chef de la direction
de la Fondation du MBAC, madame Sheila Martin et le très honorable Paul
Martin, premier ministre du Canada
2
3
4
Vierge à l’Enfant avec ange, du peintre Francesco Salviati (XVIe siècle), est l’une des rares œuvres appartenant au maniérisme romain et le nouveau joyau de la collection permanente du Musée. Jamais reproduit
auparavant, ce tableau grand format constitue un exemple sublime du style de Salviati. À la fois fluide et
élégant, caractérisé par des contours sinueux, une application spontanée de la couleur et de riches détails
ornementaux, celui-ci rappelle le style de Raphaël et de Michel-Ange.
L’œuvre en question fait partie des quelques peintures de Salviati que l’on trouve en Amérique du
Nord. Elle a été achetée par l’entremise du budget annuel d’acquisition du Musée des beaux-arts du
Canada, avec l’aide de la Fondation et du Cercle des bénévoles du Musée et grâce aux recettes du Bal de
la Renaissance.
D’autres tentatives d’acquisition ont été menées avec succès, dont plusieurs en art contemporain, y
compris Malecon (2004), de l’artiste canadien Stan Douglas, et Il était une fois (2002), de Steve McQueen.
En photographie, l’achat du Vortographe, une œuvre précieuse réalisée dans les années 1930 par le photographe Alvin Langdon Coburn, a établi une nouvelle référence en matière de dépenses d’acquisition pour la
collection de photographies. Le Musée a également enrichi sa collection d’œuvres de l’artiste canadienne
Betty Goodwin. Le Musée canadien de la photographie contemporaine, affilié au MBAC, a aussi effectué
d’importants achats, notamment une série de six épreuves chromogéniques de la série Reboisement de
l’artiste Sarah Anne Johnson, de Winnipeg, et Vue d’un verger, printemps tard; Vitis vinifera, Wistera, une
création de Scott McFarland, de Vancouver. Ces œuvres de jeunes artistes canadiens comptent parmi les
plus significatives que le Musée ait acquises.
13
F A I TS S A I LL A NTS E T R É A L I S A T I O NS
ATTIRER LES VISITEURS
AU MUSÉE
EXPOSITION
SUR LA RENAISSANCE ET
RIGUEUR ARTISTIQUE
1
L’exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence,
présentée par Bell Canada du 29 mai au 5 septembre 2005 au Musée
des beaux-arts du Canada, s’est avérée un triomphe – tant pour le Musée
que pour la communauté artistique internationale.
1
3
Le Musée et sa Fondation étaient heureux de s’associer à nouveau à Bell
Canada, commanditaire principal de l’exposition de la Renaissance. En plus d’être
un partenaire fondateur de la Fondation du MBAC, Bell Canada appuie depuis
plusieurs années le populaire programme d’audioguides Bell. De gauche à droite :
Pierre Théberge, directeur du MBAC, Marie Claire Morin, présidente et chef de
la direction de la Fondation du MBAC, Son Excellence, Marco Columbo, ambassa­
deur d’Italie, Ruth Foster, directrice adjointe, Investissements communautaires,
Bell Canada, David Frankin, directeur adjoint et conservateur en chef au MBAC
Le Musée des beaux-arts du Canada est fier d’annoncer que la magnifique
exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence, qui a eu
lieu du 29 mai au 5 septembre 2005, a attiré plus de 125 000 visiteurs
4
L’exposition Christopher Pratt a rassemblé des œuvres de la collection du
Musée, ainsi que des œuvres de prêteurs publics et privés de partout au Canada.
Cette exposition a été rendue possible grâce à une généreuse contribution de
I. David Marshall à la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada. De gauche à droite : Pierre Théberge, directeur du MBAC, I. David Marshall, membre
du Conseil d’administration de la Fondation du MBAC, Josée Drouin-Brisebois,
conservatrice adjointe de l’art contemporain et Christopher Pratt, artiste
2
En 2005, le Musée des beaux-arts du Canada a célébré son 125e anniversaire
en même temps que le l50e anniversaire du Groupe Financier Banque TD et le
125e anniversaire de Bell Canada
2
3
4
L’exposition sur la Renaissance rassemblait des chefs-d’œuvre inestimables qui n’avaient encore jamais été
exposés en Amérique du Nord et qui ont été généreusement prêtés au Musée des beaux-arts du Canada
par divers musées florentins en symbole d’amitié diplomatique. Le catalogue de 370 pages qui l’accompagnait – dont tous les exemplaires se sont écoulés – présentait les résultats d’une récente recherche
savante et les premières reproductions de nombreuses œuvres d’art datant de la Renaissance, marquant
ainsi une avancée dans la connaissance de cette période fondamentale de l’histoire de l’art.
Les programmes éducatifs menés en guise de compléments à l’exposition ont eux aussi connu un
immense succès : une conférence sur l’art de la Renaissance mettant en vedette les auteurs du catalogue
a été tenue à guichets fermés, et le livret d’activités intitulé Le petit cahier a suscité un tel engouement que
le Musée n’a pu suffire à la demande.
Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence a été reconnue internationalement comme
un modèle d’excellence pour la production d’expositions consacrées aux maîtres anciens. Elle a ouvert la
voie à d’autres expositions d’une qualité et d’une envergure aussi imposantes.
Le mérite du Musée des beaux-arts du Canada en matière d’érudition a été souligné une fois de plus
en 2005 par l’attribution de deux prix de publication à Bibliothèque et Archives : le 2005 Melva J. Dwyer
Award for Excellence in Canadian Art Publishing et le Prix d’excellence en recherche 2005 de l’Association des musées canadiens.
Deux expositions additionnelles ont rendu hommage à l’art et aux artistes canadiens. Organisée en
l’honneur du maître terre-neuvien à l’occasion de son 70e anniversaire, Christopher Pratt rassemblait des
tableaux réalisés par l’artiste au cours des quatre dernières décennies. Cette exposition et son catalogue
ont valu à la conservatrice de l’événement, Josée Drouin-Brisebois (conservatrice adjointe de l’art contem­
porain au Musée), la reconnaissance du Globe and Mail, qui l’a décrite comme la jeune conservatrice la
plus brillante au Canada. L’exposition Christopher Pratt, fruit de l’aide généreuse apportée par I. David
Marshall, prendra l’affiche dans d’autres villes canadiennes au cours de la prochaine année.
15
F A I TS S A I LL A NTS E T R É A L I S A T I O NS
DIFFUSER LA COLLECTION
DE NOUVELLES
AVANCÉES
POUR CYBERMUSE
1
En 2005, CyberMuse a inauguré son premier sous-site détaillé, créant
ainsi un monde de nouvelles possibilités permettant de faire connaître
la collection permanente du Musée des beaux-arts du Canada aux publics
et aux musées du pays et du monde entier.
1
Lisette Model, Baigneuse de Coney Island, New York (détail), v. 1939–juillet
1941, tirage tardif. Don de la succession de Lisette Model, 1990, sous la
direction de Joseph G. Blum (New York), par l’entremise des American Friends
of Canada
2
Lisette Model, Jambes de passants, 5e avenue, New York, v. 1940–1941,
tiré en 1980
3
La page d’accueil du sous-site d’éducation et de recherche Lisette Model
3
2
Le sous-site éducatif et de recherche portant sur Lisette Model a été créé en guise de complément à l’expo­
sition itinérante consacrée à cette artiste. Il abonde en contenu et fournit un outil de recherche aux
publics des écoles et aux musées canadiens hôtes de l’exposition. Il satisfait ainsi aux exigences des institu­
tions canadiennes qui souhaitent que les ressources pédagogiques ne se limitent plus aux traditionnelles
trousses de renseignements imprimées.
La richesse du site en images numérisées provient de la vaste collection de matériel et d’œuvres
d’art qui ont été offerts au Musée en 1991 par la succession de Lisette Model. Quelque 2 370 images
numérisées d’œuvres ont été rassemblées en une série d’expositions virtuelles. Le site comprend également des baladodiffusions des entrevues et des conférences de Lisette Model, que les visiteurs peuvent
télécharger en format MP3.
CyberMuse s’est également doté en 2005 du Code visuel, un programme scolaire disponible sur
Internet, destiné aux élèves de la 7e à la 12e année et fondé sur le programme éponyme offert au Musée.
Le code visuel invite les jeunes à explorer de près les œuvres d’art, les initie à la terminologie et à
l’iconographie artistiques et les aide à accroître leur capacité d’observation, d’analyse et d’expression orale.
Le code visuel comprend un jeu-questionnaire sur les arts, une section consacrée à la comparaison des
œuvres d’art ainsi que des ressources conçues pour les enseignants.
17
F A I TS S A I LL A NTS E T R É A L I S A T I O NS
RENDRE HOMMAGE
AUX PREMIÈRES NATIONS
UNE EXPOSITION
HISTORIQUE
1
Présentée au début de 2006, l’exposition Norval Morrisseau, artiste
chaman constitue une réalisation importante : il s’agit de la première
exposition solo du Musée des beaux-arts du Canada consacrée à un
artiste des Premières nations.
1
4
2
Deux œuvres fort impressionnantes de la très réussie tournée nationale de
l’expo­sition ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la collection du Groupe Financier
Banque TD. Après s’être arrêtée à Ottawa, l’exposition a été présentée à l’échelle
du Canada et de l’Amérique du Nord, notamment à Winnipeg, à Halifax, à
Edmonton, à Victoria, à Montréal et à New York, aux États-Unis
Gabe Vadas est accompagné sur scène par Norval Morrisseau et s’adresse aux
invités lors de l’inauguration de la première exposition solo de M. Morrisseau
au Musée des beaux-arts du Canada
Le 2 février 2006, plusieurs centaines d’invités ont assisté à l’inauguration
de l’exposition Norval Morrisseau, Artiste chaman appuyée par le Fonds de
dotation du Cercle des partenaires fondateurs de la Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada
3
Louis Oksokitok, Outardes en vol, v. 1960
5
Sunil Gupta, Queens, New York/Lambeth, Londres, de la série Terres d’affinités,
2001–2003
Joe Talirunili, La migration, 1964
5
2
3 (en haut) 4 (en bas)
Avec Norval Morrisseau, artiste chaman, le Musée a souligné son engagement soutenu à célébrer les créateurs des Premières nations. L’exposition réunissait quelque 60 œuvres illustrant la façon dont l’artiste,
connu comme le père du style « Woodlands » ou de la « peinture de légendes », exprime la spiritualité
anishinabée et la forme d’art contemporain qui lui est propre. Organisée par Greg Hill, conservateur adjoint
de l’art contemporain au Musée, cette première exposition individuelle d’un artiste autochtone a connu
un immense succès. Soutenue par le Cercle des partenaires fondateurs de la Fondation du Musée, par
l’entremise de son fonds de dotation, Norval Morrisseau, artiste chaman prendra l’affiche à divers endroits
au Canada et aux États-Unis.
Une autre exposition a mis en valeur l’art des Premières nations. ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la
collection du Groupe Financier Banque TD, dont le titre s’inspire d’une expression inuite signifiant « Comme
cela nous éblouit ! », comprenait plus de 90 sculptures tirées de la collection d’art inuit du Groupe
Financier Banque TD. L’exposition, qui a été présentée pour la première fois au Musée des beaux-arts du
Canada au printemps 2005, a pris l’affiche dans d’autres villes canadiennes, dont Winnipeg, Halifax,
Edmonton et Victoria, et séduira le public montréalais à l’été de 2006.
Présentée au Musée canadien de la photographie contemporaine à compter de l’hiver 2005 jusqu’au
printemps 2006, Sunil Gupta rassemblait une trentaine de photographies autobiographiques dans lesquelles
l’artiste dépeint son expérience de l’immigration, dont une série d’images relatant le départ de sa famille
pour Montréal depuis son pays natal, l’Inde. En outre, l’exposition explorait la fusion des paysages orientaux et occidentaux, où convergent l’Est et l’Ouest ainsi que leurs politiques et leurs cultures respectives.
19
F A I TS S A I LL A NTS E T R É A L I S A T I O NS
DES POINTS D’INTÉRÊT
AUDACIEUX
ATTIRER DES VISITEURS
DE TOUT ÂGE
1
L’an dernier, le Musée des beaux-arts du Canada donnait un nouveau
visage à son esplanade en y érigeant une acquisition majeure, la
première installation extérieure dans son histoire : la sculpture Maman,
une araignée haute de 9,27 mètres, créée par Louise Bourgeois.
1
La sculpture Maman, de Louise Bourgeois, en permanence sur l’esplanade,
est très appréciée des visiteurs et passants de tous âges
2
Les membres du conseil des ados ont mis sur pied un projet de murale
collective lors de leur activité annuelle consacrée aux droits de la personne
3
Des étudiants du secondaire observent une œuvre de près lors d’une visite
au MCPC
4
Un jeune participant à un atelier de peinture montre avec fierté sa plus
récente réalisation
2
3
4
L’araignée est devenue un attrait magnifique pour les visiteurs de tout âge, aidant ainsi le Musée à atteindre son objectif d’inciter le public à découvrir la collection permanente. La fameuse sculpture fait partie
d’une visite à pied organisée l’an dernier par le Musée en collaboration avec la Commission de la capitale
nationale. Destinée aux groupes d’élèves en visite à Ottawa, l’activité initie les jeunes au milieu culturel
que propose la capitale nationale.
Attirer une jeune clientèle demeure l’une des principales priorités du Musée des beaux-arts du Canada.
Afin d’offrir une programmation jeunesse des plus attrayantes et pertinentes, le Musée a créé en 2005
des comités consultatifs des enseignants, grâce au généreux financement de la Fondation RBC. Composés
d’enseignants des niveaux primaire et secondaire du Québec et de l’Ontario, ces comités se consacrent
d’abord à la conception de programmes attrayants destinés aux groupes scolaires en visite au Musée ou
aux utilisateurs de CyberMuse, son site Web éducatif et de recherche sur les arts. L’engagement quinquennal de RBC Groupe Financier et de sa Fondation permettra au Musée d’enrichir chaque année le
contenu de ses programmes. Conçus pour les enfants de la maternelle à la 12e année, les programmes
du Musée constituent un complément de qualité au programme provincial d’études en arts visuels et
proposent toute une gamme de démarches pédagogiques.
Le Conseil des ados du Musée a également fait sa part pour attirer les jeunes visiteurs l’an dernier.
En partenariat avec le Bureau des services à la jeunesse, le Conseil a organisé Indépendartistes !, une activité
pluridisciplinaire qui consistait en de mini-ateliers portant sur toutes les disciplines, depuis la décoration
artistique de gâteaux jusqu’aux autoportraits de style « radiographique » exécutés par Norval Morrisseau,
en passant par des prestations de groupes musicaux d’Ottawa. La tenue de cet événement témoigne des
efforts soutenus déployés par le Musée pour établir des partenariats communautaires durables.
De plus, la galerie Artissimo a été modernisée à l’intention des familles en visite. Une activité interac­
tive a également été tenue pour la première fois. Fondée sur une vaste reproduction de La famille Woolsey,
un chef-d’œuvre de la collection permanente peint en 1809 par William Berczy, l’activité encourage les
enfants et leurs parents à explorer la collection permanente. En effet, les familles sont invitées à découvrir
des planchettes documentaires colorées sur lesquelles figurent des questions ainsi que des détails concernant
la peinture. Les participants peuvent ensuite aller admirer l’œuvre originale et en apprécier la taille véritable.
21
F A I TS S A I LL A NTS E T R É A L I S A T I O NS
RÉPONDRE
AUX BESOINS SPÉCIAUX
ATTIRER LES FOULES
1
Le Musée a non seulement lancé des programmes de masse destinés
au grand public, mais aussi poursuivi son engagement à améliorer
l’expérience des visiteurs en offrant des audioguides au contenu riche
et des programmes éducatifs adaptés aux besoins de tous.
1
Des enfants d’âge scolaire éveillent leur sens de l’observation alors qu’un
guide leur raconte l’histoire derrière la sculpture Le général James Wolfe
2
Le Musée a lancé un projet d’envergure pour élaborer une stratégie globale
qui lui permettra de joindre de nouveaux publics et d’améliorer l’expérience des
visiteurs
3
Les ateliers Bout’ choux permettent aux tout-petits de s’initier à l’art avec des
jeux créatifs et de profiter des espaces paisibles du jardin
4
Des adultes dessinent dans le cadre de l’atelier Poivre et sel
3
4
2
Grâce au soutien continu de Bell Canada, le Musée a lancé en 2005 son nouvel audioguide destiné aux
visiteurs de l’Asie du Sud-Est et portant sur la collection permanente. D’autres audioguides ont été
spécialement conçus pour les expositions Christopher Pratt et Les éléments de la nature, laquelle a été
présentée l’été dernier à l’espace d’exposition du MBAC, situé à la Cité de l’énergie, à Shawinigan. En
outre, le Musée a créé des audioguides distincts à l’intention des enfants et des adultes pour son exposition sur la Renaissance.
Dans la foulée du succès remporté par l’audioguide Bell de l’exposition John Massey du MCPC, le
Musée a créé un autre audioguide pour l’exposition Michael Semak, comprenant notamment des commen­
taires de l’artiste sur son œuvre.
Pour célébrer le Mois de la lutte contre la surdité, le Musée des beaux-arts du Canada a organisé,
en partenariat avec l’Ottawa Deaf Centre, une activité particulière à l’intention des visiteurs sourds et
malentendants. Les participants ont appris que le MBAC offrait des services d’interprétation en langage
gestuel et mettait à leur disposition des appareils d’écoute par diffusion FM. L’activité visait à encou­
rager les personnes malentendantes à revenir au Musée pour y vivre une expérience artistique personnelle.
Dans le cadre du stage sur l’éducation relative aux musées d’art offert par le Groupe Financier
Banque TD, le Musée a également tenu dans la région de la capitale nationale, deux camps de jour d’une
demi-journée chacun à l’intention d’enfants défavorisés.
Le Musée a formé une équipe « Expérience des visiteurs » chargée d’élaborer une stratégie globale visant
à créer une démarche holistique pour améliorer l’expérience des visiteurs et joindre de nouveaux publics.
23
Principales acquisitions
Pierre Bohle
Ah Xian
Anri Sala
Stan Douglas
Mary Pratt
Betty Goodwin
Alvin Langdon Coburn
Jan van der Straet (dit Stradanus)
Marcantonio Raimondi
Francesco Salviati
Sarah Anne Johnson
Scott McFarland
Janet Kigusiuq Uqayuittuq
Pierre Bohle
(Canada, 1786–1862)
Service à thé v. 1840
Argent, or et ivoire
Acheté en 2005
Ronde et pleine, la panse de la théière s’allonge alors que le profil du
couvercle prend de l’altitude. Les pieds en feuilles d’acanthe qui se
courbent et s’enroulent constituent une innovation indubitable. Les
éléments du décor clament aussi la modernité : les fleurons amatis
des couvercles sont constitués d’une fleur épanouie, posées sur un lit
de feuilles. Forme et décor se conjuguent afin de définir une étape
décisive dans l’évolution de l’orfèvrerie canadienne : le passage du
néo-classicisme vers le naturalisme.
Ah Xian
(Chine, né en 1960)
Buste en porcelaine chinoise 18 1999
Porcelaine à décor de paysage peint sous glaçure en rouge
cuivre et bleu de cobalt
Avec l’autorisation de l’artiste
Buste en porcelaine chinoise 43 1999
Porcelaine à décor de dragons et de licornes chinoises, peints
en blanc sur engobe blanc, sur glaçure d’un bleu très profond
Avec l’autorisation de l’artiste
Buste en porcelaine chinoise 54 1999
Porcelaine ornée de fleurs et de « quatre divinités » sur glaçure
émaillée polychrome
Avec l’autorisation de l’artiste
Achetés en 2005
En amalgamant la convention occidentale du portrait en buste, les
techniques millénaires de production et de glaçure de la porcelaine
chinoise et les motifs symboliques chinois, Ah Xian modèle sa propre expérience de l’interculturalité, colorée par sa vie en Australie.
Chacun de ces bustes uniques, décorés de motifs des dynasties Ming
et Qing, est le portrait d’une personne connue de l’artiste, une façon
pour lui de faire échec à la déification de l’œuvre.
25
P R I NC I P A L E S A CQ U I S I T I O NS
Anri Sala
(Albanie, né en 1974)
Làkkat 2004
Vidéodisque numérique (DVD), 9 min 44 s
Acheté en 2005
Prenant place dans une salle de classe au Sénégal, Làkkat explore le
langage en tant que système de catégorisation et le représente comme
une série de vocables étranges aux yeux de deux garçons qui tentent
de répéter des mots en wolof à leur professeur. Les élèves sont distraits
par le nuage de phalènes et de papillons attirés par un néon – une
métaphore de l’abondance de termes wolofs servant à décrire la lumière
et l’obscurité dans ce contexte postcolonial.
Stan Douglas
(Canada, né en 1960)
Souvenirs inconsolables 2005
2 projections de boucles de film, synchronisées et
asymétriques, film 16 mm en noir et blanc, son,
15 permutations avec une période commune de 5 min 39 s
Acheté en 2006
Souvenirs inconsolables est une adaptation de Memorias del subdesarrollo [Souvenirs du sous-développement], un film réalisé en 1968 par
le cinéaste cubain Tomás Gutiérrez Alea. Douglas transpose Sergio,
le protagoniste de Gutiérrez Alea, de la crise des missiles à Cuba au
début des années 1960 à l’exode de Mariel dans les années 1980.
Deux bobines de pellicule dissemblables projettent en alternance et
sans discontinuité, sur un même écran, un contenu « recombiné » qui
déstabilise le spectateur et se rapproche de l’instabilité de la mémoire.
26
Mary Pratt
(Canada, née en 1935)
Bouilloire sur le poêle 1975
Lithographie au crayon sur papier vélin
Don de Christopher Pratt, St. Mary’s Bay, Terre-Neuve, 2005
Cette première lithographie de l’artiste à tirage unique devait à
l’origine faire partie d’un portefeuille d’estampes pour célébrer le
Memorial University Jubilee en 1975. La scène domestique rappelle
avec un brin de nostalgie la douce chaleur du poêle à l’huile de la
cuisine de l’artiste à Salmonier, lorsque la jeune famille Pratt s’installe à Terre-Neuve en 1963.
Betty Goodwin
(Canada, née en 1923)
Gilet avril 1972
Mine de plomb, aquarelle et peinture à l’huile avec collage de
tissu, plumes, feuilles, fleurs et cheveux sur papier vélin
Don de Janet Adaskin, Gibsons, Colombie-Britannique, 2004
Les gilets de Betty Goodwin figurent parmi ses œuvres les plus
mémorables. Une retaille de gilet à demi cousu se prolonge dans une
aire dessinée et est couronnée d’un amas délicat de plumes, feuilles,
fleurs et cheveux. La finesse des objets allège avec élégance la lourdeur
du tissu du morceau de gilet.
27
P R I NC I P A L E S A CQ U I S I T I O NS
Alvin Langdon Coburn
(Grande-Bretagne, 1882–1966)
Vortographe 1917
Épreuve à la gélatine argentique
Acheté en 2005
Vortographe de Coburn est devenue une image-phare de l’art du
XXe siècle, non seulement par sa fragmentation d’un objet solide
en une explosion de facettes dignes d’un joyau, mais parce qu’elle a
propulsé la photographie dans une nouvelle dimension de l’expression abstraite. En utilisant trois miroirs (les fragments du miroir à
raser du poète Ezra Pound, semble-t-il) disposés autour de l’objectif
de son appareil-photo, Coburn a trans­formé les spécimens de cristal
en un faisceau de plans entrecroisés et de traits de lumière.
Un an avant de créer sa suite de Vortographes, Coburn publiait un
article dans lequel il invitait ses lecteurs à envisager une application
radicalement nouvelle de la photographie à la création artistique, pour
« rompre les chaînes de la représentation conventionnelle et tenter
de faire quelque chose de neuf, d’inédit […] qu’il serait impossible de
classifier, [ou bien où] on ne pourrait distinguer le haut du bas » !
Réalisées entre octobre 1916 et janvier 1917, ces photographies
résultent de la collaboration entre Coburn et Pound, deux membres
du mouvement vorticiste.
Jan van der Straet (dit Stradanus)
(Flandre, 1523–1605)
Scène de chasse v. 1580–1596
Plume et encre brune avec lavis brun sur pierre noire avec
rehauts de blanc sur papier vergé
Acheté en 2005
Né en Flandre, Stradanus a principalement travaillé à Florence. Ce
dessin est associé au plus ambitieux portefeuille de gravures publié
par l’artiste, une suite décrivant diverses méthodes de chasse. Cette
étude dépeint une chasse aux alouettes dans laquelle des faucons
étaient utilisés pour effrayer les oiseaux et les repousser vers des pièges
enduits de glu. Les dessins de cette suite comptent parmi les plus
beaux dessins de la Renaissance.
28
Marcantonio Raimondi
(Italie, v. 1480–1534)
La Sainte Famille avec le jeune saint Jean-Baptiste
(aussi appelée Vierge à la longue cuisse) v. 1520–1525
Gravure au burin sur papier vergé
Acheté en 2006
Marcantonio Raimondi doit sa renommée aux gravures qu’il a exécutées d’après des compositions de Raphaël et de ses disciples,
notamment à cet exemple ambitieux surnommé Vierge à la longue
cuisse. Graveur officiel de l’un des plus grands ateliers de l’histoire et
créateur chevronné lui-même, Raimondi a joué un rôle de premier
plan dans la dissémination du style classique pendant plusieurs siècles.
Francesco Salviati
(Italie, 1510–1563)
Vierge à l’Enfant avec ange v. 1535–1539
Huile sur bois
Acheté en 2005 grâce à l’appui du Cercle des bénévoles du
Musée des beaux-arts du Canada et des mécènes du Bal
de la Renaissance de la Fondation du Musée des beaux-arts
du Canada pour le 125e anniversaire du Musée
Le tableau de Salviati est un bel et rare exemple de maniérisme
romain, un style qui s’est épanoui à la Renaissance en réaction à l’art
de Léonard de Vinci, Raphaël et Michel-Ange. La monumentalité,
le poids et la puissance des figures rappellent intentionnellement les
figures de Michel-Ange au plafond de la chapelle Sixtine. Salviati
devint l’un des principaux artistes du XVIe siècle grâce à son style
fluide et raffiné, caractérisé par des traits sinueux, une touche spontanée et une ornementation riche.
29
P R I NC I P A L E S A CQ U I S I T I O NS
Sarah Anne Johnson
(Canada, née en 1976)
Le rendez-vous du matin 2003, tiré en 2005
Épreuve à développement chromogène montée sur sintra,
laminée sur plexiglas
Acheté en 2005
Sarah Anne Johnson décrit son monde de planteurs d’arbres comme
étant ce qui se rapproche le plus de l’utopie. Ses images sont tirées
à la fois du monde « réel » et de scènes qu’elle a créées pour l’objectif.
Pour certaines photographies, Johnson sculpte des figures et les situe
dans des dioramas, une façon de reconstruire les souvenirs qu’elle a
conservés d’une expérience. D’autres photographies à caractère plus
documentaire dégagent un sentiment de sublimité, tout en évoquant
le labeur physique ardu, la dynamique d’une communauté étroitement liée de planteurs d’arbres et des expériences de la nature qui
restituent non seulement sa beauté, mais aussi la présence des mouches noires, des moustiques, de la boue, de la pluie et de la chaleur.
Scott McFarland
(Canada, né en 1975)
Vue d’un verger, printemps tard; Vitis vinifera, Wisteria 2004
Épreuve à développement chromogène, cadre en bois
Acheté en 2005
30
Le jardin, qui combine les efforts de l’homme et de la nature, est le
fruit d’un équilibre délicat. Même le jardin raté ou abandonné
conserve la trace des soins qu’il a nécessités. La fabrication soigneuse
de la nature qu’incarne le jardin se réfléchit dans la construction
de l’image chez le photographe vancouvérois Scott McFarland. Non
seulement utilise-t-il une chambre photographique pour mieux
contrôler le cadrage et la composition, mais il peut employer jusqu’à
30 négatifs couleur pour créer une image. La vue finale se compose
de clichés pris à différents moments et numériquement fusionnés dans
une image sans discontinuité.
Janet Kigusiuq Uqayuittuq
(Canada, 1926–2005)
La légende de Qiviuq (Qiviuq rencontre le bûcheron) 1992
Feutre, fil à broder et flanelle
Acheté en 2005
Dans La légende de Qiviuq (Qiviuq rencontre le bûcheron), Janet
Kigusiuq Uqayuittuq décrit un épisode d’un des plus importants
récits de la tradition orale inuite. La disposition hiérarchique des
figures dirige le regard vers Iqatliyuq le bûcheron (un géant qui réduit
les bûches en ombles chevaliers) et vers le poisson géant (créé par le
bûcheron pour aider Qiviuq à franchir le cours d’eau pour joindre
sa famille-oiseau). On reconnaît Qiviuq, représenté à une plus petite
échelle, à sa parka à franges de la région de Kivalliq. De grands
appliqués de couleurs vives structurent l’image, tandis que le travail
de broderie est réservé aux sections où il fait la plus forte impression,
par exemple, le corps du poisson géant où la broderie imite les
écailles chatoyantes. Plus qu’un simple ornement, le motif abstrait
coloré créé par les points de broderie est une merveille en soi.
31
Gouvernance
Les Canadiens et Canadiennes s’attendent à ce que leurs gouvernements et leurs institutions publiques
suivent des normes élevées d’efficacité et d’efficience. Le Musée des beaux-arts du Canada s’engage à
satisfaire ces attentes en s’acquittant de son mandat selon les meilleures méthodes de régie d’entreprise et
en rendant pleinement compte de l’emploi des fonds publics qui lui sont confiés.
Aux termes de la Loi sur les musées, le Musée est géré par un conseil d’administration, qui rend compte
de sa gestion au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien et de la Condition
féminine. Les 11 membres du Conseil d’administration, qui représentent toutes les régions du pays, sont
nommés par le gouverneur en conseil sur l’avis de la ministre. Le Conseil d’administration du Musée est
responsable au premier chef de veiller à ce que les crédits parlementaires qui lui sont accordés soient utilisés
de façon optimale pour la réalisation de son mandat. En outre, il assure l’orientation stratégique du
Musée, supervise la conduite de ses activités et fait en sorte que l’attention voulue soit accordée à toutes
les questions clés.
Le Conseil compte sur l’aide de six comités : le comité exécutif, le comité des acquisitions, le comité
de la vérification et des finances, le comité de la gouvernance et des candidatures, le comité des ressources humaines et le comité consultatif des programmes publics et du MCPC (constitué par la fusion des
anciens comité des programmes publics et comité consultatif du MCPC).
Le Conseil d’administration tient une réunion chaque trimestre, dont l’une se déroule à l’extérieur
de la région de la capitale nationale chaque année. De nombreuses conférences téléphoniques s’ajoutent
à ces réunions. Le Conseil d’administration confie au directeur du Musée le soin de voir au bon fonctionnement quotidien de l’institution. Le directeur est appuyé par deux sous-directeurs et six directeurs
de services.
Principales activités et réalisations
Gestion des risques
Dans son plan d’entreprise de 2005–2006 à 2009–2010, le Musée
s’est engagé à renforcer ses processus de planification stratégique, de
contrôle, d’information et de gestion des risques, et à examiner, à
communiquer et à surveiller régulièrement ses principales politiques.
Le lecteur trouvera dans les lignes qui suivent un résumé des princi­
pales activités courantes du Musée et de ses réalisations marquantes
en 2005–2006.
Le Conseil s’assure que les principaux risques découlant de la nature
des activités du Musée ont été relevés et que des systèmes appropriés
sont en place pour les surveiller et les gérer. Toute décision importante
concernant les biens du Musée et leur financement est examinée et
approuvée par le Conseil.
Planification stratégique
Le Conseil d’administration fixe l’orientation stratégique du Musée
par le truchement du plan d’entreprise, fondement du cadre de
contrôle et de reddition de comptes adopté par le Parlement pour les
sociétés d’État. Une version abrégée du plan établit les priorités, les
objectifs, les stratégies et les indicateurs de rendement du Musée et
en informe le gouvernement et le public. Le plan précise l’orientation
stratégique quinquennale que doit suivre le Musée.
En 2005–2006, le Musée :
• a entrepris une importante analyse environnementale avant l’éla­
boration de son plan d’entreprise. Le Conseil d’administration a
tenu sa réunion annuelle de planification stratégique en septembre
2005 afin d’évaluer les priorités du Musée à la lumière des possi­
bilités et défis environnementaux auxquels le Musée fait face; et
• a amélioré la diffusion du plan d’entreprise aux employés.
Évaluation et information sur le rendement du Musée
En raison de sa fonction de surveillance, le Conseil doit suivre de près
le rendement général du Musée, évaluer annuellement le rendement
de son directeur et rendre chaque année des comptes au Parlement.
Ainsi, il est davantage en mesure de se prononcer sur les décisions et
de se tenir au fait de toute évolution au sein du Musée et dans son
environnement externe. Dans leur autoévaluation annuelle de 2005,
tous les administrateurs ont indiqué que l’information financière et
non financière qui leur avait été fournie dépassait largement les exi­
gences de base. Le Musée a commencé à mettre au point un nouveau
mode de présentation de ses rapports de rendement trimestriels afin
d’ajuster l’information fournie en fonction des engagements effectués.
En 2005–2006, le Musée :
• a adopté un certain nombre de mesures afin de parer aux risques
inhérents à sa situation budgétaire; il continue de faire face à
des difficultés majeures liées à ses coûts d’immobilisations ainsi
qu’à ses coûts salariaux et d’exploitation des bâtiments et travaille
actuellement avec le gouvernement afin de les surmonter;
• a examiné et mis à l’essai les éléments clés de son plan d’interven­
tion d’urgence;
• a obtenu pour ses assurances un rabais pour absence de sinistre
grâce à ses excellentes pratiques de gestion des risques.
Régime de vérification
Le Conseil s’appuie considérablement sur le système de vérification
du Musée pour s’assurer de l’intégrité des renseignements qu’il reçoit
et de l’exhaustivité du système de contrôle interne de l’institution.
Le régime de vérification interne et externe du Musée est prévu à la
Partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques. Le Musée fait
chaque année l’objet d’une vérification externe et est assujetti au
moins tous les cinq ans à un examen spécial effectué par le Bureau
du vérificateur général.
En 2005–2006, le Musée :
• a mis en œuvre la deuxième année de son plan de vérification
quinquennal et présenté tous les résultats de vérification et plans
d’action à la haute direction et au Conseil;
• a veillé à ce que son Conseil d’administration reçoive régulière­
ment des rapports d’étape sur la mise en œuvre de toutes les
recommandations de vérification; et
• a préparé et entrepris la mise en œuvre d’un plan d’action pour
répondre aux recommandations faites par le Bureau du vérifica­
teur général dans son rapport sur l’Examen spécial de 2005.
Politiques générales
Le Musée établit un ensemble de politiques générales précisant les
attentes du Conseil ainsi que le pouvoir et les responsabilités de la
direction. Ces politiques régissent des domaines comme les acquisi­
tions, la recherche, la conservation, les expositions, les ressources
humaines, l’adjudication de contrats et les publications. Le Conseil
examine et met à jour toutes les politiques selon un cycle quinquen­
nal, s’assurant ainsi de leur pertinence.
33
GOUVERNANCE
En 2005–2006, le Conseil :
• a revu en détail deux de ses politiques fondamentales : la politique
d’acquisitions de la bibliothèque et le cadre stratégique des
ressources humaines (lequel a remplacé la politique des ressources
humaines);
• a adopté une nouvelle politique régissant les activités en matière
de sécurité pour l’ensemble du Musée;
• a entrepris un examen de la politique des acquisitions d’œuvres
d’art, laquelle devrait être soumise à l’approbation de ses membres
en juin 2006; et
• a mis à jour le mandat de tous ses comités.
Conseil d’administration
Planification de la relève
Michael J. Audain, Vancouver (Colombie-Britannique)
9 septembre 2005–8 septembre 2008
Le Conseil joue un rôle de premier plan dans la planification judicieuse
de la relève de ses membres et des titulaires d’importants postes de
gestion au Musée. Bien que la nomination des administrateurs soit
une prérogative du gouvernement, il est censé prendre une part
active au processus en formulant des recommandations à cet égard.
Il lui incombe de planifier la relève de son président en fixant des
critères et en proposant des candidatures à la ministre du Patrimoine
canadien et de la Condition féminine. De même, il nomme le direc­
teur du Musée avec l’approbation du gouverneur en conseil.
• Suivant les recommandations du Conseil et le profil des compé­
tences adopté par celui-ci en 2004–2005, le gouvernement a
renouvelé le mandat du président et nommé quatre nouveaux
administrateurs.
• Le Conseil d’administration a mis sur pied un programme officiel
d’orientation qui sera offert à ses nouveaux membres dès 2006.
Autoévaluation du Conseil
Le Conseil d’administration évalue son rendement chaque année. En
2005–2006, il :
• a révisé son questionnaire d’autoévaluation afin qu’il illustre la
nouvelle politique de gouvernance; et
• a passé en revue l’état de ses pratiques de gouvernance à la lumière
de l’Examen du cadre de gouvernance des sociétés d’État du Canada;
le Musée est en bonne voie de satisfaire aux attentes énoncées
dans l’Examen ou de les dépasser.
Président
Donald R. Sobey, Stellarton (Nouvelle-Écosse)
3 décembre 2002–18 novembre 2005
19 novembre 2005–18 novembre 2008 (second mandat)
Vice-président
Robert J. Perry, Regina (Saskatchewan)
24 mars 2005–23 mars 2008
Administrateurs
Patricia S. Bovey, Winnipeg (Manitoba)
22 novembre 2005–21 novembre 2008
Peter G. Cathcart, Toronto (Ontario)
29 septembre 2005–28 septembre 2007
Fred S. Fountain, Head of St. Margaret’s Bay (Nouvelle-Écosse)
24 mars 2005–23 mars 2008
Helen M. Graham, Toronto (Ontario)
27 juillet 2003–26 juillet 2006
Mina Grossman-Ianni, Amherstburg (Ontario)
3 juin 1998–31 octobre 2005
Rhoda Kokiapik, Inukjuak (Québec)
27 mai 2003–26 mai 2006
Sandra D. Pitblado, Toronto (Ontario)
1er novembre 2005–31 octobre 2008
Réjane Sanschagrin, Shawinigan (Québec)
1er octobre 1996–10 février 2006
Joseph-Richard Veilleux, Saint-Georges (Québec)
19 novembre 2002–18 novembre 2005
Meeka Walsh, Winnipeg (Manitoba)
23 octobre 2001–21 novembre 2005
Ardyth Webster Brott, Hamilton (Ontario)
27 octobre 1998–28 septembre 2005
34
Comités du conseil d’administration
du 1er avril 2005 au 31 mars 2006
Comité exécutif
Le Comité exécutif agit au nom du Conseil d’administration entre
les réunions plénières de celui-ci. Il a tenu six réunions au cours de
l’année, dont cinq par téléconférence.
Président
Donald R. Sobey
Membres
Michael J. Audain (depuis le 6 décembre 2005)
Peter G. Cathcart (depuis le 6 décembre 2005)
Fred S. Fountain (depuis le 6 décembre 2005)
Mina Grossman-Ianni (jusqu’au 31 octobre 2005)
Robert J. Perry
Réjane Sanschagrin
Meeka Walsh (jusqu’au 21 novembre 2005)
Ardyth Webster Brott (jusqu’au 28 septembre 2005)
Conseillers externes
Brigitte Freybe
Nahum Gelber
Michal Hornstein
Phyllis Lambert
Sean B. Murphy
Constance Naubert-Riser
Janet Scott
Comité de la vérification et des finances
Le Comité de la vérification et des finances donne des avis au Conseil
d’administration sur les questions de responsabilité et de vérification;
il assure le maintien de contrôles internes rigoureux, suit de près la
situation financière du Musée et recommande au besoin des mesures
particulières. Il a tenu cinq réunions au cours de l’année, dont une
par téléconférence.
Présidents
Ardyth Webster Brott (jusqu’au 28 septembre 2005)
Fred S. Fountain (depuis le 6 décembre 2005)
Comité des acquisitions
Membres
Le Comité des acquisitions recommande des politiques et des plans
portant sur les collections du Musée des beaux-arts du Canada,
analyse et approuve les acquisitions d’une valeur de 50 000 $ à
1 000 000 $ et formule des recommandations au Conseil d’adminis­
tration pour celles d’une valeur supérieure. Il a tenu sept réunions
au cours de l’année, dont deux par téléconférence.
Michael J. Audain (depuis le 6 décembre 2005)
Fred S. Fountain (du 7 juin au 5 décembre 2005)
Mina Grossman-Ianni (jusqu’au 31 octobre 2005)
Rhoda Kokiapik
Robert J. Perry
Sandra D. Pitblado (depuis le 6 décembre 2005)
Présidents
Comité de la gouvernance et des candidatures
Donald R. Sobey (par intérim jusqu’au 5 décembre 2005)
Michael J. Audain (depuis le 6 décembre 2005)
Le Comité de la gouvernance et des candidatures s’efforce d’améliorer
le rendement du Musée en effectuant des évaluations et en formulant
des recommandations concernant les valeurs de l’établissement et
le bon fonctionnement du Conseil d’administration. Il a tenu sept
réunions au cours de l’année, dont deux par téléconférence.
Membres
Michael J. Audain (du 26 septembre au 5 décembre 2005)
Peter G. Cathcart (depuis le 6 décembre 2005)
Fred S. Fountain (depuis le 6 décembre 2005)
Helen M. Graham
Mina Grossman-Ianni (jusqu’au 31 octobre 2005)
Sandra D. Pitblado (depuis le 6 décembre 2005)
Réjane Sanschagrin
Meeka Walsh (jusqu’au 21 novembre 2005)
Présidents
Mina Grossman-Ianni (jusqu’au 31 octobre 2005)
Peter G. Cathcart (depuis le 6 décembre 2005)
Membres
Michael J. Audain (depuis le 6 décembre 2005)
Fred S. Fountain (depuis le 7 juin 2005)
Robert J. Perry (jusqu’au 5 décembre 2005)
Sandra D. Pitblado (depuis le 6 décembre 2005)
Joseph-Richard Veilleux
Meeka Walsh (jusqu’au 21 novembre 2005)
35
GOUVERNANCE
Comité des ressources humaines
Membres
Le Comité des ressources humaines assure l’orientation stratégique
et la surveillance de la gestion des ressources humaines du Musée. Il
a tenu quatre réunions au cours de l’année.
Patricia S. Bovey (depuis le 6 décembre 2005)
Helen M. Graham
Rhoda Kokiapik (membre de l’ancien Comité consultatif du MCPC
jusqu’au 5 décembre 2005)
Robert J. Perry (depuis le 6 décembre 2005)
Réjane Sanschagrin (membre de l’ancien Comité consultatif du
MCPC jusqu’au 5 décembre 2005)
Joseph-Richard Veilleux (également membre de l’ancien Comité
consultatif du MCPC jusqu’au 5 décembre 2005)
Ardyth Webster Brott (jusqu’au 28 septembre 2005)
Président
Robert J. Perry
Membres
Patricia S. Bovey (depuis le 6 décembre 2005)
Helen M. Graham
Mina Grossman-Ianni (jusqu’au 31 octobre 2005)
Meeka Walsh (jusqu’au 21 novembre 2005)
Ardyth Webster Brott (jusqu’au 28 septembre 2005)
* (Ce comité, créé en décembre 2005, est le résultat d’une fusion de l’ancien Comité des
programmes publics du MBAC et de l’ancien Comité consultatif du MCPC.)
Comité consultatif des programmes publics du MBAC et
du MCPC *
Ce comité agit à titre de conseiller auprès du Conseil d’administration
en ce qui concerne l’orientation générale et la promotion des pro­
grammes publics du Musée des beaux-arts du Canada ainsi que
toutes les questions touchant le fonctionnement particulier du Musée
canadien de la photographie contemporaine. Il a tenu une réunion au
cours de l’année. Les anciens comités dont il est issu ont tenu chacun
une réunion au cours de l’année.
Présidentes
Réjane Sanschagrin (présidente du comité fusionné depuis le
6 décembre 2005 et présidente de l’ancien Comité des programmes
publics jusqu’au 5 décembre 2005)
Meeka Walsh (présidente de l’ancien Comité consultatif du MCPC
jusqu’au 21 novembre 2005)
36
REMARQUE : Le président du Conseil d’administration est membre d’office, avec droit
de vote, de tous les comités du Conseil.
Haute direction et
gestionnaires
Gestionnaires
Haute direction
Jean-François Bilodeau
Chef, Dons d’entreprise et commandites
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Directeur
Delphine Bishop
Chef, Gestion des collections
David Franklin
Sous-directeur et conservateur en chef
Collections et recherche
Karen Colby-Stothart
Chef, Gestion des expositions
Frances Cameron
Sous-directrice, Administration et finances
Daniel Amadei
Directeur, Expositions et installations
Joanne Charette
Directrice, Affaires publiques
Mayo Graham
Directrice, Rayonnement national et
relations internationales
Martha Hanna
Directrice, Musée canadien de la
photographie contemporaine
Lise Labine
Directrice, Services des ressources humaines
Marie Claire Morin
Directrice du développement et présidente
et chef de la direction de la Fondation du
Musée des beaux-arts du Canada
Edmond Richard
Chef, Planification et gestion des immeubles
Gary Rousseau
Chef, Services de sécurité
Marie Claude Rousseau
Chef, Droits d’auteur
Kathleen Scott
Conservatrice, Art contemporain
Jean-Charles D’Amours
Chef, Dons majeurs
Yves Théoret
Chef, Marketing et communications
Christine Feniak
Chef, Services techniques
Louise Filiatrault
Chef, Éducation et programmes publics
David Franklin
Conservateur, Dessins et estampes
conservateur intérimaire, Art moderne
Stephen Gritt
Chef, Laboratoire de restauration et de
conservation
Charles C. Hill
Conservateur, Art canadien
Graham Larkin
Conservateur, Art européen et américain
Elaine Lawson
Chef, Méthodes de gestion
Serge Thériault
Chef, Publications
Ann Thomas
Conservatrice, Photographies
Alan Todd
Chef, Services de design
Emily Tolot
Chef, Événements spéciaux
Léo Tousignant
Chef, Services aux visiteurs
Mark D. Trask
Chef, Adhésions et dons annuels
André Villeneuve
Chef, Technologie et systèmes informatiques
Murray Waddington
Bibliothécaire en chef
Paul Leduc
Chef, Services financiers
JoAnn McGrath
Chef, Services des ressources humaines
Mark Paradis
Chef, Services multimédias
37
Sheila Weeks
Chef, Librairie
Dave Willson
Chef, Gestion des documents
Rapport sur les objectifs
En 2005–2006, le Musée des beaux-arts du
Canada a accompli des progrès notables dans la
poursuite de ses objectifs. Ses principales réali­
sations à ce chapitre sont présentées ci-dessous.
OBJECTIF 1
Acquérir, préserver, documenter et étudier des œuvres
anciennes et contemporaines, nationales et étrangères,
afin de bien illustrer le patrimoine canadien en arts visuels.
Stratégie 1
Acquérir des œuvres d’art de qualité remarquable.
Résultats
Le Musée a effectué 100 p. 100 des acquisitions – achats et dons –
conformément à sa politique en la matière. Les conservateurs,
appuyés par les restaurateurs, ont documenté la qualité et l’impor­
tance historique de toutes les œuvres proposées à titre d’acquisition
et expliqué comment celles-ci aideraient à enrichir la collection du
Musée. Des conseillers externes du Comité des acquisitions du
Conseil ont confirmé la qualité et l’importance des acquisitions de
50 000 $ et plus. Le budget des acquisitions du Musée a augmenté
grâce à des contributions privées obtenues par l’entremise de la
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada.
Au 31 mars 2006, 279 acquisitions avaient été approuvées pour
le MBAC et le MCPC, ce qui représente pour le Musée 191 acquisi­
tions (83 dons et 108 achats) ainsi que 88 acquisitions (7 dons et 81
achats) pour le MCPC.
Afin d’enrichir sa collection, le Musée s’est concentré surtout, mais
non exclusivement, sur l’art canadien. Contrairement à la plupart
des musées des beaux-arts nationaux, le MBAC porte une attention
particulière à l’acquisition d’œuvres d’artistes contemporains. Quant
au Musée canadien de la photographie contemporaine, il s’intéresse
uniquement au travail des photographes canadiens contemporains.
38
Faits saillants des acquisitions effectuées par le Musée en 2005–2006 :
• Acquisitions remarquables d’art contemporain canadien et inter­
national par l’achat d’œuvres de Kim Adams, Leurre de vairon
(2004), de Stan Douglas, Malecon (2004) et de Steve McQueen,
Il était une fois (2002), entre autres, et par le don de plusieurs
estampes de Mary Pratt et de Christopher Pratt. Parmi les achats
importants du MCPC, mentionnons des œuvres de Phil
Bergerson, Geneviève Cadieux, Sarah Anne Johnson, Ken Lum,
Scott McFarland et Michael Schreier.
• Enrichissement de la collection d’art contemporain autochtone et
inuit, particulièrement par l’achat de six rares tentures murales
réalisées dans les années 1990 par un groupe de femmes artistes
de Baker Lake.
• Présentation par le premier ministre de l’Alberta, Ralph Klein, du
tableau Chant de ma danse inspirée par un lit de rêve, de l’artiste
contemporaine pied-noir Joane Cardinal-Schubert, comme don
au Musée au nom de tous les Albertains à l’occasion du centenaire
de la province.
• Acquisitions remarquables d’art canadien historique, dont un
don majeur de tableaux de Clarence Gagnon, Randolph Stanley
Hewton, Yvonne Housser et Helen McNicoll, tous de la succes­
sion de Sylva Gelber.
• Acquisitions remarquables de peintures, dessins et estampes de
grands maîtres européens ainsi que de photographies historiques,
tout particulièrement Vierge et l’Enfant avec ange (v. 1535–1540)
de Francesco Salviati, dont l’achat a été fait en partie grâce aux
profits réalisés par le Bal de la Renaissance et à l’appui accordé
par le Cercle des bénévoles du MBAC, Vortographe (1917)
d’Alvin Langdon Coburn et trois bustes en porcelaine de Xian
Ah (1999).
• Dons importants, notamment des dessins britanniques de la
collection de Dennis T. Lanigan, et dons de photographies à la
collection du MCPC, en particulier des œuvres de Leesa Streifler
et de Daniel Corbeil données par les artistes; don également,
de la part des mécènes du Bal de la Renaissance, d’un dessin de
Francesco Salviati s’inspirant du David de Michel-Ange.
L’importante demande de prêts d’œuvres du Musée par diverses ins­
titutions – notamment de prestigieux musées internationaux –
confirme l’importance et la qualité des acquisitions du Musée. Voici
les principales œuvres prêtées par le Musée et le MCPC au pays et
à l’étranger en 2005–2006 :
• Une œuvre de Leesa Streifler a été prêtée au McMaster Museum
of Art, à Hamilton, pour l’exposition …the best not found in verse.
• Une œuvre de Rosalie Favell a été prêtée au Wheelwright Museum
of American Indian, à Santa Fe, pour l’exposition About Face:
Self-Portraits by Native American and First Nations Artists.
• Trois œuvres de Brian Jungen ont été prêtées au New Museum of
Contemporary Art de New York pour une importante rétrospec­
tive de la production de cet artiste organisée par la Vancouver Art
Gallery, laquelle présentera d’ailleurs l’exposition après le musée
new-yorkais. Seul le tableau intitulé Vernaculaire sera exposé au
Musée d’art contemporain de Montréal.
• À l’initiative de la Tate Britain, la Femme couchée d’Henry Moore
a été prêtée au Museo Dolores Olmedo Patiño de Mexico pour
une exposition spéciale. Celle-ci est essentiellement composée
d’œuvres sur papier de l’artiste provenant de la collection de la
Tate, de sorte que la sculpture en question constitue un ajout
intéressant, car très peu d’œuvres en trois dimensions y sont
présentées.
• Trente-neuf peintures et estampes d’Edwin Holgate ont été
prêtées au Musée des beaux-arts de Montréal pour l’importante
exposition itinérante Edwin Holgate.
• Paysage avec une femme se lavant les pieds (Vertumne et Pomone),
de Nicolas Poussin, et La tentation de saint Antoine, attribuée à
Jérôme Bosch, ont été prêtées à l’exposition Génie et folie en
Occident – une histoire de la mélancolie (Mélancolie. Génie und
Wahnsinn in der Kunst). Organisée par la Réunion des musées
nationaux, l’exposition a été présentée aux Galeries nationales du
Grand Palais, à Paris, puis à la Neue Nationalgalerie, à Berlin.
• Des éléments de la collection du MCPC ont été prêtés pour
diverses expositions à d’autres musées, dont le Musée des beauxarts de l’Ontario, à Toronto, la galerie Frederick Horsman Varley,
à Markham, le Confederation Centre Art Gallery and Museum,
à Charlottetown, le McMaster Museum of Art, à Hamilton,
le Wheelright Museum of the American Indian, à Santa Fe, ainsi
que la Galerie Leonard et Bina Ellen, à Montréal.
• Deux œuvres de Roy Arden ont été prêtées à l’Ikon Gallery de
Birmingham, en Angleterre, pour une exposition éponyme, et
une œuvre du regroupement d’artistes General Idea (édition
d’une seule œuvre) a été prêtée à la galerie Blackwood, à
Mississauga, pour l’exposition General Idea Editions 1967–1995.
• Grâce à des contributions privées de la Fondation du Musée, le
MBAC a obtenu 516 500 $ additionnels à des fins d’acquisition
et de conservation pour l’année 2005–2006, comparativement à
69 000 $ en 2004–2005.
39
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
Stratégie 2
Conserver et protéger les collections nationales et les prêts
d’œuvres d’art au Musée.
Stratégie 3
Faire des recherches et documenter les collections du MBAC
et du MCPC ainsi que les œuvres prêtées au Musée.
Résultats
Résultats
Toutes les œuvres d’art prêtées à d’autres institutions ou présentées
dans des expositions ont fait l’objet d’un examen et d’un traitement,
au besoin. De même, toutes les œuvres proposées à titre d’acquisi­
tion ont été assujetties à un examen complet afin de garantir leur
durabilité et leur stabilité à long terme. Enfin, d’autres œuvres de la
collection ont été examinées et traitées dans le cadre d’un programme
d’amélioration de la collection permanente et d’appui à la recherche
et aux publications.
Le Musée a mis en place des systèmes permettant d’exercer concrè­
tement un contrôle complet des œuvres en tout temps.
En 2005–2006, les restaurateurs ont entrepris l’examen de plus
de 840 œuvres pour le programme de prêts et de plus de 2 500 pour
les programmes d’expositions en vue d’un éventuel traitement de
conservation. Des œuvres ainsi analysées, 1 075 ont été traitées (dont
1 012, soit 94 p. 100, faisaient partie de la collection permanente).
De plus, cinq œuvres de la collection permanente non visées par
le programme d’expositions et de prêts ont fait l’objet d’un examen
ou d’un traitement important.
En 2005, les restaurateurs ont amorcé la planification d’un projet
quinquennal spécial de préservation des collections de films, de
vidéos et de nouveaux médias. C’est grâce au programme de recher­
che pour la conservation des films, des vidéos et des nouveaux
médias de La fondation Daniel Langlois qu’a été menée la recherche
nécessaire pour ce projet.
La vérification annuelle de l’inventaire des collections du MCPC
a permis de conclure que le Musée et le MCPC gèrent efficacement
la collection et ont adopté de solides méthodes qui leur permettent
d’exercer sur elles un niveau élevé de contrôle. Certains problèmes
de documentation soulevés ont fait l’objet d’un plan d’action. La
majorité des tâches décrites dans le plan ont été terminées en mars
2006, et les autres le seront d’ici mars 2007.
En réponse aux recommandations de la vérification de l’inventaire
effectuée en 2003–2004, le Musée a terminé l’inventaire complet de
la collection d’orfèvrerie (7 000 pièces), passé en revue la liste d’accès
aux réserves et inauguré un projet spécial en janvier 2006 pour amé­
liorer les fichiers descriptifs de la collection des arts médiatiques.
L’an dernier, le Musée a respecté tous les engagements énoncés dans
son plan d’entreprise en ce qui a trait à la recherche en matière de
conservation et à la documentation liée à cette recherche. Cependant,
en raison de contraintes budgétaires, il n’a pu accroître autant que
prévu le nombre d’ouvrages dans les collections clés de la Bibliothèque.
Le Musée a produit, pour les principales expositions, des catalo­
gues qui ont mis en lumière l’érudition et les recherches originales
des conservateurs du Musée et du MCPC, et de leurs collaborateurs.
Appuyé par Sotheby’s, le Musée a documenté sa collection per­
manente par la production du catalogue Dessins britanniques du
Musée des beaux-arts du Canada, le quatrième de sa série bisannuelle
de catalogues sur la prestigieuse collection de dessins et d’estampes
du Musée.
Le Musée a poursuivi ses efforts en vue de continuer à déterminer
si les œuvres d’art, dont la provenance entre 1933 et 1945, est incer­
taine lui appartiennent en propre.
Le budget actuel de la Bibliothèque et Archives du Musée est
principalement consacré aux abonnements, à une sélection d’impri­
més actuels et à des achats modestes sur les marchés des antiquaires
et des éditions épuisées. Des crédits supplémentaires en 2005–2006
ont permis à la Bibliothèque de faire d’importantes acquisitions sur
ces marchés.
La période a été marquée notamment par d’importantes acquisi­
tions de documents rares (de la collection Canadiana) sur le Canada,
de livres anglais illustrés et d’imprimés continentaux anciens, de
manuels de technique photographique d’antan, ainsi que de livres et
de multiples d’artistes.
En tout, la Bibliothèque a ajouté 9 712 titres aux principaux
domaines de sa collection, que ce soit par des achats, par des dons ou
par son programme international d’échange entre bibliothèques.
La conversion du système de gestion électronique des collections
de Mimsy 2000 à Mimsy XG a permis au Musée non seulement
d’améliorer la fonctionnalité de son système de documentation, mais
également de réviser et de raffiner, au besoin, la pertinence et l’empla­
cement de la documentation sur la collection.
Le projet d’inventaire de l’orfèvrerie a permis d’améliorer grande­
ment la documentation de la collection d’orfèvrerie du Musée.
Un stagiaire de la gestion des collections a terminé avec succès
une étude portant sur la possibilité d’offrir en ligne un outil de
recherche des 144 000 négatifs et transparents de la collection de
l’Office national du film conservés au MCPC.
40
Le nombre de bourses dotées demeure le même (deux). En outre,
le Musée a fait passer de 15 000 $ à 30 000 $ le montant maximal
des futures bourses de recherche dans le but de rehausser l’attrait du
programme auprès des spécialistes réputés. Le Musée offrira des
bourses en art canadien tous les ans et en art européen, en art moderne,
en histoire de la photographie et en conservation de l’art, tous les
deux ans.
Le Musée a accordé deux bourses de recherche en art canadien en
2005–2006. La première a été octroyée à Patricia Gratten pour étu­
dier le lien entre les arts visuels et la géologie ainsi que son expression
dans l’art paysager canadien. La seconde a été décernée à Katie
Cholette, dont les travaux de recherche porteront sur les rapports
qu’entretenaient dans les années 1960 et 1970 Greg Curnoe et
Jack Chambers, deux artistes de London (Ontario), et le Musée des
beaux-arts du Canada.
OBJECTIF 2
Favoriser la connaissance, la compréhension et l’appréciation
des arts visuels chez les Canadiens et les Canadiennes, et
faire connaître les collections tant au Canada qu’à l’étranger.
La fréquentation réelle et prévue est présentée aux stratégies 2 et 3.
La fréquentation du Musée a été inférieure aux prévisions en raison
d’une baisse des visites de groupes scolaires, conséquence des conflits
de travail dans les réseaux de l’éducation et de l’ouverture du nouveau
Musée canadien de la guerre. Toutefois, les visites aux expositions
temporaires ont dépassé les prévisions1.
En octobre 2004 (et en avril 2005 au MCPC), le Musée a com­
mencé à recueillir les codes postaux des visiteurs. Ces données lui
permettent de connaître la provenance des visiteurs et contribuent
aux plans de marketing.
Le Musée interroge les visiteurs sur leurs attentes envers les pro­
grammes et les services. Les réponses obtenues indiquent un degré
élevé de satisfaction. En tout, 63 p. 100 des personnes interrogées
étaient des visiteurs assidus.
En 2005, le Musée a commencé à offrir à ses visiteurs des audio­
guides Bell sur sa collection permanente en mandarin, en espagnol
et en allemand, en plus du français et de l’anglais. La location des
appareils a été constante.
1 Avec l’introduction de nouveaux droits d’entrée pour l’accès à la collection
permanente du Musée en 2004, le Musée a modifié sa méthodologie pour calculer la
fréquentation.
Stratégie 1
Concevoir des façons novatrices de rejoindre des publics
nouveaux et plus diversifiés, et améliorer l’expérience des
visiteurs au Musée.
Résultats
Le Musée a lancé un projet d’envergure pour élaborer une stratégie
globale qui lui permettra de rejoindre de nouveaux publics et d’amé­
liorer l’expérience des visiteurs. Comme première étape, il a sollicité
le personnel, les bénévoles et les gardes de sécurité, qui lui ont fait
part de suggestions très variées. Il a ensuite entrepris une étude de
marché dans le but de mettre à l’essai ces suggestions en tentant de
mieux comprendre pourquoi les gens ne vont pas au Musée et ce qui
pourrait les motiver à le faire. Il a entre autres créé une équipe « Expé­
rience des visiteurs », chargée de concevoir une démarche holistique
pour améliorer l’expérience des visiteurs, et offert aux gardes de sécu­
rité une formation qui les rendra davantage en mesure de répondre
aux questions du public.
Comme dans les années précédentes, le Musée a collaboré avec
l’industrie touristique pour promouvoir ses expositions et la collection
permanente, ainsi que pour planifier des forfaits ayant pour but
d’encourager les visiteurs à venir à Ottawa et au Musée. De nouveaux
projets sont élaborés chaque année et visent différents groupes
touristiques.
41
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
Le Musée a lancé plusieurs projets conçus pour intéresser des
publics d’âges, de milieux culturels et de capacités physiques et men­
tales différentes. Les faits saillants à ce chapitre sont les suivants :
• L’exposition Napachie Pootoogook a offert une remarquable occa­
sion de découvrir la vie d’une Inuite ayant vécu les profonds
changements sociaux, économiques et religieux qui se sont opérés
dans l’Arctique canadien au cours des années 1950; le Musée a
également inauguré l’exposition Norval Morrisseau, artiste chaman,
au début de 2006.
• Une série de vidéoclips sur l’artiste Sunil Gupta a été produite
dans le cadre de son exposition éponyme présentée au MCPC.
On peut maintenant voir la série dans CyberMuse.
• La première mondiale du film de John Houston, qui présente des
œuvres des galeries d’art inuit du Musée, est venue souligner la
Journée nationale des Autochtones en juin 2005.
• Pour souligner le Mois de la lutte contre la surdité, le Musée a
organisé avec l’Ottawa Deaf Centre à l’intention des visiteurs
malentendants un événement spécial comprenant une interpréta­
tion d’œuvres d’art en langage gestuel.
• Le Musée continue de multiplier ses programmes pour les per­
sonnes handicapées, avec l’appui de la Fondation de la famille
J.W. McConnell. Il offre cette année des programmes spéciaux
sur les expositions Dessins britanniques du Musée des beaux-arts du
Canada et Christopher Pratt.
• Soixante-cinq enfants et adolescents de familles à faible revenu de
la région de la capitale nationale ont participé à des ateliers au
MCPC grâce à un donateur anonyme et à la Toronto Community
Foundation. Le Musée a également offert des camps de jour sur
l’art contemporain à des enfants défavorisés.
• Le Musée a organisé, le 17 mars 2006, une journée pour adoles­
cents qui s’intitulait : Indépendartistes ! Une exposition d’ados.
L’activité a reçu l’appui de nombreux organismes s’adressant aux
jeunes comme le Bureau des services à la jeunesse, des conseils
scolaires, la Ville d’Ottawa et des médias. Plus de 1 600 personnes
ont pris part à cette journée, qui s’est déroulée dans le Grand
Hall. Les visiteurs ont pu participer à des mini-ateliers d’art animés
par des artistes locaux. Les participants ont également pu assister
à des spectacles donnés par de jeunes artistes et groupes de la
région et à des visites guidées de la collection permanente conçues
pour les adolescents.
• Grâce au leadership de son conseil des ados, le Musée a organisé
un atelier de vidéo et de performance pour initier les adolescents
à l’abc technique et conceptuel de la manipulation d’une caméra.
42
Stratégie 2
Offrir un remarquable programme d’expositions et
d’installations.
Résultats
Tel qu’il se l’était proposé, le Musée a élaboré pour 2005–2006 un
programme d’expositions équilibré qui traduisait la richesse de sa
collection et contribuait à l’avancement des connaissances en histoire
de l’art. La conception des expositions a favorisé la compréhension
et l’appréciation de l’art et des thèmes traités. Les expositions ont attiré
plus de visiteurs que prévu.
Le Musée a conçu son programme d’expositions 2005–2006 de
manière à inclure des expositions d’artistes canadiens et étrangers
issus de divers milieux et époques et utilisant différentes techniques.
Outre plusieurs installations de la collection, le Musée a inauguré à
ce jour six expositions dans le cadre du programme de la région de la
capitale nationale :
1 Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence, présentée
par Bell Canada, qui a réuni plus d’une centaine de tableaux, de
sculptures, de dessins et d’estampes de cette importante période
et remis en question les points de vue traditionnels de l’histoire de
l’art de cette époque;
2 Dessins britanniques du Musée des beaux-arts du Canada, appuyée
par Sotheby’s, qui poursuit la série entreprise en 2003 sur les
dessins et estampes de la collection;
3 Napachie Pootoogook, organisée avec la collaboration du Musée
des beaux-arts de Winnipeg;
4 Daniel Richter. Drapeau rose – Cheval blanc, organisée en partena­
riat avec Power Plant et les Morris and Helen Belkin Art Galleries;
5 Christopher Pratt, fruit de l’aide généreuse apportée par I. David
Marshall, qui met en lumière l’évolution du travail de l’artiste au
cours des 40 dernières années;
6 Norval Morrisseau, artiste chaman, qui réunit 60 œuvres éclatantes,
dont des évocations d’anciennes gravures symboliques réalisées
sur des rouleaux sacrés d’écorce de bouleau, des représentations
pictographiques de créatures spirituelles et des créations plus
récentes. La première grande exposition solo du Musée des beauxarts du Canada consacrée à un artiste des Premières nations a reçu
l’appui du Cercle des partenaires fondateurs de la Fondation du
Musée des beaux-arts du Canada, par l’entremise de son fonds de
dotation.
Fréquentation dans la région de la capitale nationale
Données réelles 2004–2005
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
Durant la même période, le MCPC a présenté quatre expositions de
photographes canadiens contemporains :
1 Michael Semak portait sur les œuvres de la collection du MCPC
de cet artiste torontois, dont ses photographies de communautés,
de jeunes et d’aînés, de groupes marginaux et de voyages prises
dans les années 1960 et 1970;
2 Alberta et Saskatchewan 1905–2005. Une célébration du centenaire
présentait une série de photographies, de paysages et de villes de
ces deux provinces;
3 Sunil Gupta puise dans l’expérience personnelle de l’artiste pour
examiner les questions d’identité et les enjeux de l’immigration;
4 Empreintes explore le sujet de la nature et de ses forces en relation
avec le monde humain et comprend des photographies de
Michel Campeau, Marlene Creates, Lorraine Gilbert, Sarah Anne
Johnson et Sylvie Readman, tirées de la collection du MCPC.
Dans son espace d’exposition à Shawinigan, le Musée a présenté Les
éléments de la nature, qui portait sur le travail de 13 artistes et leur
interprétation unique de la nature et de notre place dans le monde
naturel.
La Bibliothèque et Archives ont présenté trois expositions à partir
de leurs collections :
1 Catalogues de luxe de la Galerie Georges Petit;
2 Le Musée des beaux-arts du Canada. 125 ans de publications, souli­
gnant les 125 ans de publications remarquables du Musée;
3 Vitrine. Multiples d’artistes de la collection de la Bibliothèque.
Pour améliorer la compréhension et l’appréciation des visiteurs, le
Musée produit des catalogues, des documents explicatifs et un large
éventail de programmes éducatifs et publics liés aux expositions, tous
conçus pour répondre aux besoins des divers publics.
Les expositions du Musée et leurs catalogues ont été salués par la
critique et appréciés par le public, comme en fait foi sa nomination à
l’Admi­nistration du Tourisme et des Congrès d’Ottawa dans la caté­
gorie « grande compagnie de l’année ».
PrévisionsDonnées réelles
2005–2006
2005–2006
394 566
400 000
377 226
60 035
35 000
34 575
Le Musée a également présenté plusieurs nouvelles installations
dans ses salles d’exposition afin de refléter la richesse de sa collection
permanente, notamment :
• Alberta et Saskatchewan 1905–2005. Une célébration du centenaire;
• Paterson Ewen;
• L’art d’ici, qui présente des œuvres prêtées par le British Museum
de Londres, le Glenbow Museum, de Calgary, et le musée provin­
cial de l’Alberta, à Edmonton;
• Francis Alÿs. Les dormeurs II;
• Geoffrey Farmer. Roulotte;
• Claude Monet. La porte d’aval, l’aiguille d’Étretat;
• Kim Adams. Lézard à deux têtes et un seul coup;
• Le ciseau et la flamme. Matériaux et techniques de la sculpture
asiatique;
• Louise Bourgeois. Maman;
• Le dessin en Espagne du XVI e au XIX e siècle. Œuvres tirées de la
collection permanente de dessins et estampes;
• Folk, métal, pop et rock;
• Aveuglé par la science;
• Steve McQueen. Il était une fois;
• Nouveau regard sur l’autoportrait. Œuvres sur papier de 1900 à 1950;
• La musique et le mythe. Lithographies de Fantin-Latour;
• Carl Beam 1943–2005;
• Prix du Gouverneur général de 2005.
La fréquentation durant les mois d’été a été inférieure aux prévisions,
ce qui s’explique en grande partie par le ralentissement du tourisme
dans la région de la capitale nationale aux mois de juillet et d’août,
tendance observée au cours des dernières années. En effet, le MBAC et
le MCPC ont accueilli 411 801 visiteurs en 2005–2006, soit 5 p. 100
de moins que prévu.
43
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
Stratégie 3
Présenter la collection nationale dans tout le Canada et
rehausser la visibilité de l’art canadien à l’étranger.
Le programme d’expositions itinérantes du Musée et du MCPC est
savant et diversifié. En raison de sa situation financière, le Musée a
dû réduire le nombre d’expositions proposées pour le programme En
tournée. Toutefois, il demeure fermement engagé à présenter le plus
grand nombre d’expositions possible dans le plus de villes possible et
à assurer la diversité du programme du point de vue du contenu, de
la taille et du coût des expositions.
En 2004, le Musée a effectué une enquête pour obtenir des
commentaires sur son programme d’expositions itinérantes et réagit
actuellement aux observations formulées par les institutions qui
accueillent ou n’accueillent pas ses expositions. Le Musée produit de
nouveaux programmes éducatifs à l’appui du programme d’exposi­
tions itinérantes, à commencer par l’exposition sur Lisette Model, et
examine différentes formules pour aider des musées de tous les coins
du pays à adopter les normes de sécurité qu’il exige pour la présenta­
tion de ses expositions.
Les expositions du Musée ont fait trois escales aux États-Unis au
cours des trois premiers trimestres de l’exercice.
Le Musée a atteint son objectif en matière de prêts (de 800 à
1 200 œuvres). Il a prêté un total de 1 069 œuvres, que ce soit à
d’autres musées pour des expositions qu’ils organisaient, dans le cadre
de ses expositions itinérantes ou de prêts à long terme, ou encore au
gouvernement. Les demandes de prêts d’œuvres du Musée par d’autres
institutions – y compris de prestigieux musées d’art à l’étranger –
témoignent de la qualité et de l’importance de la collection nationale.
De nombreuses œuvres du Musée sont souvent demandées tant au
Canada qu’à l’étranger.
Au cours des neuf premiers mois de l’exercice, la Bibliothèque et
Archives ont également répondu à 66 demandes de prêts reçues
d’autres institutions qui voulaient inclure des documents du Musée
dans leurs expositions.
Le Musée a accru la quantité de ressources archivistiques et de sa
Bibliothèque en ligne, ce qui a permis une consultation accrue des
documents sous ce format. Un certain nombre de projets sont en cours
pour améliorer l’accessibilité électronique d’importants documents
de recherche.
44
Les projets suivants ont été entrepris ou achevés pendant l’exer­
cice, comme prévu :
• Numérisation de l’Index des catalogues d’art du Canada du
XIX e siècle (en cours);
• Index des catalogues d’exposition du Musée des beaux-arts du
Canada de 1880 à 1930 (l’Index est maintenant complet; il sera
publié pendant l’été 2006 comme un Document hors série de la
Bibliothèque et Archives, avec l’appui de la Fondation du Musée);
• Numérisation du Livre d’estampes des artistes inuits (achevé; le
Livre sera diffusé sur le site Web du Musée en 2006–2007);
• Accès électronique à la Liste des expositions du MBAC, 1980–2002,
et à la Liste des expositions du Musée canadien de la photographie
contemporaine, 1985–2002; (achevé; on peut consulter les deux
listes sur les sites Web du Musée et du MCPC);
• Accès électronique au document Produire des instruments de
recherche électroniques pour les Archives nationales du Canada,
1880–1968 (en cours).
La fréquentation virtuelle continue d’augmenter considérablement;
le Musée a enregistré au-delà de 35 millions d’appels de fichier, y
compris près de 2,3 millions de séances d’usagers, comparativement
à des prévisions de 32 millions d’appels de fichier et de 1,5 million
de séances d’usagers (voir tableau).
Des renseignements de base sur toutes les œuvres des collections
du Musée et du MCPC sont présentés dans CyberMuse. On y
trouve 65 111 dossiers archivés dont 54 118 représentent des œuvres
d’art. Le Musée y propose aussi pour la première fois, grâce au sou­
tien de la Fondation American Express, 12 942 images numériques
haute résolution et 12 639 textes descriptifs liés à des œuvres tant
des collections du Musée que du MCPC. Le Musée fournit également
des renseignements à Artefacts Canada du Réseau canadien d’infor­
mation sur le patrimoine (RCIP).
En 2005, le Musée a élaboré et approuvé comme prévu un plan
de contenu triennal pour CyberMuse. Une première ébauche du
plan stratégique et de contenu Web triennal qui vise tous les sites
Web du Musée a été rédigée et sera approuvée au début de l’exercice
2006–2007. Elle prévoit entre autres un volet de cybercommerce
pour les principales activités commerciales du Musée.
Plus de 3 786 œuvres ont été numérisées, ce qui porte à 15 112
le total des œuvres numérisées par le Musée depuis le début du
projet en 1999. Un studio de numérisation a été aménagé au MCPC
afin d’accélérer la numérisation des œuvres qui s’y trouvent et d’éli­
miner l’emballage des œuvres et leur transport entre le MCPC et le
studio de numérisation du MBAC.
Fréquentation des expositions itinérantes
Données réelles 2004–2005
PrévisionsDonnées réelles
2005–2006
2005–2006
272 023
275 000
298 395
30
30
33
Nombre de lieux de présentation à l’étranger
2
0
3
Nombre de provinces et de territoires
8
8
7
Fréquentation
Nombre d’escales au Canada
Utilisation des ressources de la Bibliothèque
Nombre de demandes (en personne, par lettre, télécopieur et courriel,
à l’exclusion des recherches en ligne)
Données réelles Données réelles
2004–2005
2005–2006
31 032
33 356
1 008
1 053
Nombre de recherches en ligne dans les ressources de la Bibliothèque
et Archives
451 321
448 426
Nombre de prêts entre bibliothèques et de demandes de livraison
de documents
Fréquentation virtuelle
Données réelles 2004–2005
Nombre de séances d’usagers
PrévisionsDonnées réelles
2005–2006
2005–2006
760 063
644 000
963 406
CyberMuse
1 151 449
900 000
1 329 457
Total
1 911 512
1 544 000
2 292 863
MBAC et MCPC
45
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
Stratégie 4
Offrir un remarquable programme de publications à l’appui
du programme d’expositions.
Stratégie 5
Offrir un riche programme d’activités éducatives.
Résultats
Résultats
Le Musée a produit et coproduit des catalogues en complément de
toutes les grandes expositions :
• Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence, publié
en collaboration avec la Yale University Press de Londres;
• Michael Semak;
• Dessins britanniques du Musée des beaux-arts du Canada;
• Les éléments de la nature;
• Christopher Pratt, publié en collaboration avec Douglas & McIntyre
de Vancouver;
• Norval Morrisseau, artiste chaman, publié en collaboration avec
Douglas & McIntyre de Vancouver.
Le Musée a également produit une brochure pour accompagner l’expo­
sition itinérante, Sculptures inuites d’aujourd’hui, quatre numéros
de Vernissage, le journal des expositions itinérantes En tournée et le
Programme des étudiants et des enseignants 2005–2006.
L’édition anglaise du catalogue Léonard de Vinci, Michel-Ange et
la Renaissance à Florence (l’édition brochée) a été épuisée en moins
de trois mois. Le catalogue Norval Morrisseau, artiste chaman a
connu un immense succès et a fait l’objet d’une réimpression bien
avant que l’exposition ne prenne fin.
Un conservateur du Musée a reçu le prix annuel de l’Association
des conservateurs de musées d’art soulignant le meilleur article,
essai ou notice didactique de catalogue rédigé par un membre de
l’Association en 2004 et portant sur une œuvre unique ou un groupe
d’œuvres dans la collection d’un musée. Le prix a été accordé pour
l’essai Fourteen Meditations on Nancy Spero’s Torture of W
omen.
Coïncidant avec le lancement de l’exposition itinérante intitulée
Lisette Model, le Musée a mis au point un excellent site d’éducation et
de recherche qui abonde en contenu et fournit un outil de recherche
pour le grand public et les écoles. La richesse du site en images
numérisées provient de la vaste collection de matériel et d’œuvres
d’art qui ont été offerts au Musée en 1991 par la succession de
Lisette Model.
46
Plus de 34 p. 100 des visiteurs ont participé à un des programmes
éducatifs offerts par le Musée.
Comme prévu, le Musée a élaboré une politique sur les programmes
éducatifs et publics et mis à jour son cadre éducatif. Les deux docu­
ments ont été remis au comité consultatif des programmes publics
du MBAC et du MCPC pour qu’il les examine et les soumette à l’appro­
bation du Conseil en 2006–2007.
La participation au programme scolaire demeure importante
malgré les conflits de travail qui touchent les conseils et les commis­
sions scolaires en Ontario et au Québec.
Pour améliorer le contenu éducatif offert aux écoles et aux ensei­
gnants, le Musée a intégré un nouvel élément au volet de CyberMuse
destiné aux enseignants, « Le code visuel », qui est maintenant en
ligne. Le site montre les différentes manières dont les artistes utilisent
sujets et symboles pour donner un sens à leur œuvre. Les codes
peuvent être interprétés dans la mesure où un ensemble de symboles
est compris et accepté par tous à l’intérieur d’un groupe. En compa­
rant des œuvres de différentes périodes et cultures, les élèves verront
comment l’interprétation symbolique a changé au fil du temps.
Une affiche faisant la promotion de cet ajout à CyberMuse a été
jointe au programme scolaire.
Pour les familles et les enfants, le Musée continue d’offrir Artissimo,
Les dimanches en famille Esso et ses populaires ateliers du Club d’art
du samedi matin. Cette année, le Musée a également proposé une
programmation spéciale pour les jeunes artistes de 6 à 12 ans qui
apprennent à créer grâce aux techniques de la sérigraphie, de la gravure,
de la sculpture et de la peinture. L’activité familiale Photomanie,
organisée au MCPC lors de la Journée internationale des musées,
comprenait un atelier pour les amateurs de photographie.
Le programme des aînés, Le plaisir des yeux, a présenté les expo­
sitions Dessins britanniques du Musée et Christopher Pratt. D’autres
programmes pour les adultes ont comporté des visites, des ateliers et
des mini-causeries sur la collection du Musée.
Le Musée et le MCPC tentent d’améliorer l’expérience éducative
des visiteurs en invitant des artistes à parler au public de leur travail.
Ainsi, au MCPC, Michael Morris et Michael Snow ont discuté de
leurs œuvres dans le cadre de l’exposition Les années soixante. La question de la photographie présentée au MCPC; Michael Semak a animé
une visite publique de son exposition; et en janvier 2006, plus de
350 personnes ont eu l’occasion de rencontrer l’artiste Sunil Gupta
et de visiter son exposition.
Participation aux programmes scolaires
Données réelles 2004–2005
Visites de groupes scolaires
Nombre de participants
PrévisionsDonnées réelles
2005–2006
2005–2006
1 886
1 500
1 614
74 788
40 000
58 360
Utilisation des audioguides
Données réelles 2004–2005
PrévisionsDonnées réelles
2005–2006
2005–2006
Nombre d’audioguides loués pour les visites
de la collection permanente
5 123
4 100
4 344
Nombre d’audioguides loués pour les visites
des expositions temporaires
20 745
20 000
44 693
5
4
5
Nombre d’expositions temporaires visées par
les audioguides Le Musée continue d’offrir des audioguides Bell sur sa collection
permanente en français, en anglais, en mandarin, en espagnol et
en allemand. Il a produit des audioguides pour cinq des expositions
temporaires tenues en 2005–2006. Les visiteurs en ont loué près
de 44 693, comparativement à un peu plus de 20 745 l’an dernier
(voir le tableau).
Le Musée a produit des audioguides pour les adultes et les enfants
à l’occasion de l’exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange et la
Renaissance à Florence. En tout, 27 p. 100 des visiteurs de l’exposition
en ont loué, tandis que plus de 41 p. 100 ont utilisé l’audioguide
préparé pour Les éléments de la nature à Shawinigan.
Le Musée et le MCPC continuent d’améliorer le contenu des
audioguides. Ainsi, l’audioguide permanent comporte davantage
d’explications sur la collection du Sud-Est asiatique et ceux qui ont
été créés pour les expositions Christopher Pratt et Michael Semak
présentaient des commentaires des artistes sur leurs propres œuvres.
L’entrevue réalisée avec Michael Semak peut être entendue partout
au pays au moyen de CyberMuse.
Le Musée et sa Fondation ont obtenu une commandite quin­
quennale de la Fondation RBC à l’appui du programme scolaire et
pour enseignants. Ce financement a permis de mettre sur pied un
nouveau Comité consultatif des enseignants dont les membres, des
enseignants du primaire et du secondaire, fourniront au Musée leurs
commentaires sur les programmes scolaires et les ressources aux
enseignants ainsi que leurs conseils, leur savoir-faire et leurs idées sur
l’élaboration de nouveaux programmes et de nouvelles ressources.
Les fonds ont également permis la mise sur pied et la prestation d’un
cours intégré sur les arts en collaboration avec des spécialistes de l’ensei­
gnement à l’Université d’Ottawa en juillet 2005.
Stratégie 6
Maintenir les partenariats et la collaboration avec les autres
institutions et musées d’art canadiens.
Résultats
Le Musée et le MCPC ont beaucoup collaboré avec de nombreuses
institutions des secteurs des arts et du patrimoine surtout au Canada,
mais aussi à l’étranger. Au pays, des partenariats ont été conclus dans
24 villes canadiennes : St. John’s, Halifax, Wolfville, Fredericton,
Québec, Shawinigan, Jonquière, Sherbrooke, Montréal, Oshawa,
Toronto, Mississauga, Kleinburg, London, Thunder Bay, Winnipeg,
Regina, Calgary, Edmonton, Red Deer, Medicine Hat, Kelowna,
Kamloops et Vancouver.
En 2005–2006, le Musée a présenté deux expositions organisées
par d’autres musées canadiens : l’exposition Pootoogook, du Musée
des beaux-arts de Winnipeg, et l’exposition Daniel Richter, de Power
Plant et des Morris and Helen Belkin Art Galleries.
Le personnel du Musée s’est rendu dans un certain nombre d’ins­
titutions canadiennes pour y offrir des visites guidées et des causeries,
participer à des conférences et à des tables rondes consultatives,
superviser des expositions et des installations et rencontrer des artis­
tes locaux et du personnel muséal. Les conservateurs du MCPC ont
rendu visite à des photographes ainsi qu’à des musées et galeries à
St. John’s, Fredericton, Montréal, Toronto, Mississauga, Oakville,
Burlington, Saskatoon, Vancouver et Victoria.
47
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
Le Musée et le MCPC ont aussi beaucoup collaboré avec des par­
tenaires du portefeuille de Patrimoine canadien. Ils ont notamment :
• présenté Alberta et Saskatchewan 1905–2005. Une célébration
du centenaire au Musée dans le cadre du festival Scène albertaine,
organisé par le Centre national des Arts (CNA);
• collaboré avec d’autres musées locaux et nationaux à l’activité
« Mai est le mois des musées ! » pour célébrer et promouvoir la
Journée internationale des musées, le 18 mai 2005;
• participé à Bal de neige, à la Fête du Canada et au Festival des
tulipes, organisés par la Commission de la capitale nationale
(CCN). Le Musée a également collaboré avec la CCN à l’élabora­
tion d’une visite à pied pour les groupes scolaires (de la 5e à la
8e année), centrée sur les sculptures que l’on peut admirer entre
la Cour suprême et l’œuvre Maman au Musée;
• participé aux travaux du comité directeur du Réseau canadien
d’information sur le patrimoine (RCIP) mis sur pied pour orga­
niser une « Rencontre d’apprentissage muséal en ligne » portant
sur les problèmes des musées dans le domaine de l’éducation en
ligne, et collaboré au colloque du RCIP sur « La citoyenneté et les
connaissances : les communautés d’apprentissage virtuel dans
l’avenir »;
• collaboré avec Patrimoine canadien au « Défi de l’affiche » du
29 juin 2005. Le concours invitait les élèves de tout le Canada à
présenter des œuvres pour un calendrier produit par Patrimoine
canadien;
• offert des visites des réserves dans le cadre du programme de
formation des Autochtones en pratiques muséales du Musée
canadien des civilisations;
• contribué avec d’autres institutions patrimoniales fédérales à
l’élaboration d’une nouvelle politique des musées;
• échangé des pratiques exemplaires avec les musées nationaux dans
des domaines comme la planification générale et le rendement,
la planification à long terme de la technologie de l’information, la
gestion des installations et la planification d’urgence;
• collaboré avec Téléfilm Canada à la présentation de premières
locales de films primés.
48
Stratégie 7
Jouer un rôle de chef de file dans le renforcement de la capacité des institutions du secteur des arts dans tout le pays.
Résultats
En 2004, les stages du Groupe Financier Banque TD en éducation
dans les musées d’art, en gestion des collections de musées, en biblio­
théconomie d’art et en technologie de préservation des ressources
documentaires ont été inaugurés au Musée grâce au soutien généreux
du Groupe Financier Banque TD. Les stages rémunérés permettent
à de jeunes Canadiens et Canadiennes de poursuivre des études, de
suivre une formation et d’acquérir de l’expérience professionnelle
pendant 12 semaines. Afin de souligner son 150e anniversaire et le
125e anniversaire du Musée, le Groupe Financier Banque TD a remis
en mars 2005 à la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
un don de 125 000 $, grâce auquel le Musée pourra acquérir une
œuvre d’art inuit et enrichir son programme de stages en prolongeant
celui-ci jusqu’en 2008.
Le stage TD 2005 dans le domaine de l’éducation artistique a été
attribué à Tatiana Mellema, de Toronto. Ariane Noël de Tilly, de
Montréal, est la personne choisie pour faire un stage TD dans le
domaine de la gestion des collections de musées. Le stage TD en
bibliothéconomie d’art est revenu à Marilyn Ramen, de Vancouver.
Amanda Snyder, de London (Ontario), a obtenu quant à elle le stage
TD en technologie de préservation des ressources documentaires.
En 2005, le Musée comptait en tout 18 stagiaires/apprentis, dont
deux financés par le programme du Groupe Financier Banque TD.
Le Musée a recruté parmi un grand nombre de postulants un conser­
vateur invité des Oakville Galleries.
Dans le cadre de la Semaine d’orientation, tenue en novembre, le
Musée a accueilli 18 professionnels muséaux d’institutions de tout
le pays. Cette année, la Semaine portait sur les pratiques exemplaires
en muséologie et la manière dont le Musée peut aider les institutions
à atteindre leurs buts et objectifs.
Le Musée a expédié plus de 1 200 de ses publications aux biblio­
thèques d’institutions au pays et à l’étranger dans le cadre de son
programme d’échange entre bibliothèques. De plus, il a lancé un pro­
gramme de distribution de duplicatas grâce auquel il a donné à des
bibliothèques canadiennes d’art plus de 500 publications excédentaires
Le Musée a également offert son savoir-faire à plusieurs autres
musées d’art dans tout le pays. Mentionnons :
• Une démonstration de la nouvelle version du système de gestion
des collections du Musée à des collègues du Musée des beaux-arts
de Montréal et du Musée d’art contemporain de Montréal –
laquelle a accordé une attention particulière à l’élaboration du
format bilingue du système;
• L’organisation d’un séminaire d’une demi-journée, « Combler les
lacunes : théorie de la transaction pour l’éducation muséale », à
l’intention de professionnels des musées;
• La participation au Réseau d’interprétation de la capitale natio­
nale qui compte, entre autres, des musées nationaux et locaux et
offre la possibilité d’échanger des pratiques exemplaires;
• La participation à une table ronde avec d’autres musées canadiens
et Patrimoine canadien pour discuter de propositions concernant
un nouveau programme d’aide aux musées.
OBJECTIF 3
Assurer l’orientation et la surveillance; accroître et administrer les ressources.
Stratégie 1
Renforcer la gouvernance.
Résultats
Le Musée entreprend une importante analyse environnementale avant
l’élaboration de son plan d’entreprise. Le Conseil d’administration
a tenu en septembre 2005 sa réunion annuelle de planification stra­
tégique, au cours de laquelle il s’est penché sur les possibilités et les
défis environnementaux auxquels le Musée fait face. Cette analyse
forme la base du plan d’entreprise de 2006–2007 à 2010–2011.
Le Musée communique à l’interne les objectifs et les priorités du
plan d’entreprise, notamment en distribuant le sommaire du plan à
tout le personnel et en proposant de l’information sur le plan à tout
nouvel employé durant les séances d’orientation. En 2005–2006,
il a sensibilisé le personnel au plan d’entreprise en tenant des réu­
nions générales et de plus petites séances d’information pour tous
les employés.
La direction fournit chaque trimestre au Conseil de l’information
détaillée sur le rendement du Musée par rapport à ses objectifs et
stratégies. Dans l’autoévaluation annuelle, tous les administrateurs
ont indiqué que l’information transmise au Conseil est remarquable
ou qu’elle dépasse largement les exigences de base. Le Musée élabore
une proposition pour harmoniser davantage l’information sur le ren­
dement trimestriel, d’une part, et les objectifs du plan d’entreprise,
d’autre part, ce qui permettra d’établir des comparaisons au fil des
ans. La nouvelle présentation des rapports sera adoptée durant l’exer­
cice 2006–2007.
Le Musée veille à ce que les principaux risques auxquels il doit
faire face soient relevés et gérés.
Le plan de consultation et de vérification quinquennal du Musée,
maintenant dans sa deuxième année de mise en œuvre, est fondé sur
une évaluation globale de tous les risques qui pourraient influencer
la capacité du Musée d’atteindre ses objectifs. Le risque le plus élevé
que le Musée ait déterminé se rapporte à sa situation financière. Le
Musée a déployé tous les efforts possibles pour maximiser ses recettes
gagnées et intéresser donateurs et commanditaires.
À part ces risques financiers, le risque le plus élevé de tout musée
d’art concerne les menaces potentielles aux œuvres d’art entreposées
et exposées ainsi que la sécurité des visiteurs. Pour contrer ces risques,
le Musée possède un plan détaillé de gestion des crises, qui est rigou­
reusement examiné et testé. Le Musée a passé en revue et mis à jour
les plans individuels suivants au cours de l’exercice :
• Disparition d’œuvres d’art des aires publiques;
• Dommages causés par la fumée et l’eau (MCPC);
• Accident de navette de transport d’œuvres d’art;
• Vol à main armée;
• Plans d’évacuation des édifices (MBAC et MCPC);
• Vol d’œuvres d’art en transit;
• Évacuation et déplacement d’œuvres d’art.
Le Musée veille également à l’assurance de toutes les œuvres d’art qui
lui sont prêtées ou qu’il prête, sauf lorsque les prêteurs désirent
maintenir leur propre assurance. En raison de ses excellentes pratiques
de gestion des risques, le Musée a pu obtenir des tarifs d’assurance
mensuels inférieurs à la moyenne et a reçu une bonification pour
non-sinistre d’une valeur moyenne de 65 000 $ chaque année depuis
1996. En 2005, cette ristourne a permis de réaliser des économies
de 117 000 $ (exercice 2004–2005). En outre, le Programme d’indem­
nisation des expositions itinérantes au Canada a couvert trois exposi­
tions, permettant au Musée d’économiser plus de 360 000 $ en coûts
d’assurance commerciale.
Les résultats de toutes les vérifications, y compris le plan d’action
et la réponse de la direction, sont présentés au Comité de la vérifica­
tion et des finances du Conseil, et des rapports d’étape sont déposés
semestriellement jusqu’à la mise en œuvre complète de toutes les
recommandations. En 2005–2006, la direction a préparé un plan
d’action et en a entrepris la mise en œuvre pour répondre aux
recommandations faites par le Bureau du vérificateur général dans
son rapport sur l’Examen spécial de 2005.
Conformément au calendrier d’examen des politiques générales,
le Conseil d’administration a approuvé le nouveau cadre de gestion
stratégique des ressources humaines et la politique révisée concernant
les acquisitions de la Bibliothèque. Le Conseil a entrepris l’examen
de la politique d’acquisitions des œuvres d’art dans le but d’en
approuver la nouvelle version en juin 2006.
49
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
Stratégie 2
Renforcer le milieu de travail au Musée et au MCPC.
Stratégie 3
Augmenter et élargir les sources de recettes du Musée.
Résultats
Résultats
La mise en œuvre des recommandations formulées lors de la vérifica­
tion des pratiques de gestion des ressources humaines en 2004 se
déroule selon les délais prévus. Durant l’année, le Musée a fait
d’importants progrès dans l’amélioration de ses relations patronalessyndicales. Il organise maintenant de façon régulière des réunions
patronales-syndicales avec les deux syndicats et a signé une nouvelle
entente triennale avec l’IPFPC en 2005.
En juin 2005, le Conseil d’administration a approuvé le cadre
stratégique de gestion des ressources humaines, élaboré en consulta­
tion avec des représentants des employés syndiqués et non syndiqués.
L’examen des politiques en matière de ressources humaines est
en cours et plusieurs des politiques nouvelles ou révisées seront pré­
sentées au Comité des ressources humaines du Conseil au début
du prochain exercice. Tous les trois ans, les employés signeront le code
d’éthique révisé en 2004–2005, et la direction présentera chaque
année un rapport sur l’éthique au Comité des ressources humaines
du Conseil d’administration.
Une équipe interne, constituée de représentants de la direction et
de tous les groupes d’employés, élabore un sondage auprès des employés.
Le Musée achève un plan de 18 mois élaboré au moyen d’une
lettre d’entente avec l’AFPC en 2004; ce plan devrait mener à l’adop­
tion d’un nouveau système de classification assurant l’équité interne
au Musée et régler une plainte concernant la parité salariale. En
novembre 2005, dans le cadre d’une convention collective triennale
négociée avec l’IPFPC, une lettre d’entente engageait le Musée à
appliquer le nouvel outil de classification aux postes de l’IPFPC éga­
lement. Le Musée espère pouvoir mettre en œuvre le nouveau système
en 2006–2007.
Pour renforcer le milieu de travail et réaliser les priorités du Musée
en ce qui touche la formation des membres de la direction, une for­
mation intensive en leadership a été donnée à la moitié du groupe
des gestionnaires. Une autre séance de la série intitulée Leadership de
l’extérieur sera donnée à l’automne 2006 à l’autre moitié du groupe
des gestionnaires.
Le Musée a dépassé sa cible et a atteint des recettes commerciales et
de dons de près de 9 500 000 $ comparativement à une prévision
initiale de 7 300 000 $. Cette augmentation s’explique principale­
ment par une fréquentation plus élevée que prévu des expositions
temporaires, la location d’audioguides, les ventes de la Librairie, la
location d’espaces de stationnement, les commandites et les adhésions.
Les sommes mises à la disposition du Musée par la Fondation du
Musée des beaux-arts ont totalisé 866 500 $, une augmentation
par rapport aux 429 500 $ versés l’an dernier. Grâce aux efforts de
la Fondation, le Musée a obtenu de généreuses commandites pour
les expositions Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à
Florence, ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la collection du Groupe
Financier Banque TD, Christopher Pratt, Dessins britanniques du
Musée des beaux-arts du Canada et Norval Morrisseau, artiste chaman.
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada a également
dépassé ses cibles de collecte de fonds de l’année. Soulignons, en
particulier, le Bal de la Renaissance, qui a connu un immense succès
et généré 1 000 000 $ en recettes nettes, montant qui fera l’objet
d’une contrepartie unique de Patrimoine canadien en 2006–2007.
Par son architecture et son emplacement spectaculaires, le Musée
sert de vitrine de choix aux arts visuels canadiens. Chaque année, il
accueille des dignitaires et d’autres personnalités de marque du pays
et de l’étranger. En 2005–2006, il a une fois de plus été l’hôte d’un
dîner officiel offert par le Cabinet du premier ministre en l’honneur,
dans ce cas-ci, du premier ministre de la République socialiste du
Vietnam, Phan Van Kahai, en visite au pays. Le Musée a en outre
été choisi comme lieu de présentation de concerts et pour la tenue
d’activités mises sur pied par le corps diplomatique de divers pays,
comme le Japon, le Mexique, le Portugal et la Turquie. Plus de
17 visites guidées ont été organisées à l’intention de dignitaires.
50
Faits saillants de la période 2005–2006 :
• Les recettes découlant de la location des espaces publics du Musée
pour des événements privés et d’affaires ont dépassé de 10,5 p. 100
l’objectif de 600 000 $. Le Canadian Event Perspec­tive Magazine
estime encore cette année que le Musée fait partie des deux
meilleurs endroits au pays pour la tenue d’événements.
• En plus d’activités productrices de recettes, le Musée a organisé et
géré 40 événements internes et 17 activités pour des partenaires
externes.
• Au 9e gala annuel des Canadian Event Industry Awards, le Bal de
la Renaissance de la Fondation du Musée a été reconnu comme la
meilleure activité de financement tenue en 2005.
• Le programme des adhésions et dons annuels du Musée a connu
beaucoup de succès cette année. Le nombre de ses membres s’est
accru de 14 p. 100 comparativement à l’an dernier, pour atteindre
8 795 ménages.
• Les recettes provenant des adhésions ont considérablement aug­
menté, soit de 11 p. 100 par rapport à l’an dernier, totalisant
481 000 $.
• Les dons des amis donateurs et des membres ont augmenté de
24 p. 100 par rapport à l’an dernier. Les projets suivants ont
bénéficié de cet apport : publication de l’ouvrage Le petit cahier,
outil pédagogique accompagnant l’exposition Léonard de Vinci,
Michel-Ange et la Renaissance à Florence; appui aux camps de jour
de la relâche scolaire et de l’été, qui offrent à des centaines d’enfants
chaque année des activités d’apprentissage pratique; publication de
l’Index des catalogues d’exposition du Musée des beaux-arts du
Canada de 1880 à 1930.
Le Musée et sa Fondation ont reçu du soutien pour les projets suivants :
• Bell Canada a été le commanditaire principal de l’exposition
Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence et fier
partenaire du 125e anniversaire du Musée, en plus d’appuyer le
programme des audioguides.
• Le Fonds de dotation du Cercle des partenaires fondateurs et la
Fondation du Musée ont appuyé l’exposition Norval Morrisseau,
artiste chaman.
• La Fondation Pétrolière Impériale a apporté son soutien aux
Dimanches en famille Esso.
• I. David Marshall a appuyé l’exposition Christopher Pratt.
• Sotheby’s a appuyé l’exposition Dessins britanniques du Musée des
beaux-arts du Canada.
• Le Groupe Financier Banque TD a été le commanditaire princi­
pal de la tournée nationale d’ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la
collection du Groupe Financier Banque TD.
• L’Electrical Contractors Association of Ontario (ECA) et la
Fraternité internationale des ouvriers en électricité (FIOE) ont
commandité l’arbre de Noël du Musée.
• Le Musée a obtenu des commandites médiatiques des journaux
Le Droit, The Ottawa Citizen, de la Télévision de Radio-Canada,
de CBC Television, de Voir et Xpress.
Stratégie 4
Assurer le fonctionnement efficace et efficient du Musée.
Résultats
Le Musée a entrepris un projet d’envergure pour mettre à jour son
indispensable système de gestion des collections, qui documente un
vaste éventail d’œuvres d’art dans sa collection. En actualisant le
système quotidiennement pour répondre à ses besoins opérationnels,
il a accompli ce qui suit :
• mise à jour de 42 290 fichiers dans Mimsy;
• création de 1 228 articles objets sur les propositions d’acquisition
ou les œuvres prêtées au Musée;
• 360 fichiers sur les emprunteurs, les prêteurs, les donateurs, etc.;
• création de 30 fichiers d’expositions;
• création de 106 fichiers sur les œuvres prêtées par le Musée;
• création de 4 452 fichiers médiatiques (images, documents, audio
ou vidéo);
• enregistrement de 19 901 changements d’emplacement.
Le Musée a retenu les services d’un cabinet d’experts-conseils pour
élaborer avec son Comité de gestion de l’information et des connais­
sances un plan d’une durée de trois à cinq ans pour la gestion du
contenu, ce qui lui permettra de mieux gérer ses fonds documen­
taires. Le plan stratégique devrait être terminé au début de l’exercice
2006–2007.
Le Musée a élaboré un nouveau plan stratégique quinquennal
pour la croissance et l’entretien de la technologie. Il examine mainte­
nant le plan pour s’assurer qu’il répond à ses besoins changeants et à
ceux de ses usagers.
En complément du plan stratégique quinquennal, une étude est
en cours pour déterminer s’il est possible de réaliser des économies
en consolidant les serveurs et en mettant en place un système de
serveur pour répondre au cycle de remplacement des serveurs et des
ordinateurs de bureau.
Le contrat actuel de services alimentaires a été prolongé jusqu’au
30 avril 2006. Le Musée a publié une demande de propositions
pour ses services alimentaires et sera en mesure de passer pour le
1er mai 2006 un nouveau contrat quinquennal plus avantageux sur
le plan financier.
51
R A P P O R T S U R LES O B J E C TI F S
OBJECTIF 4
Assurer, pour la préservation et l’exposition des collections
nationales, un lieu sûr et adéquat qui soit facilement accessible au public.
Stratégie 2
Veiller à ce que les installations soient sécuritaires, accessibles et adéquates pour les visiteurs et le personnel et pour
l’entreposage des collections.
Stratégie 1
Protéger la collection et la propriété intellectuelle; assurer
un milieu sécuritaire pour le personnel et les visiteurs.
Résultats
Résultats
Une politique de sécurité approuvée par le Conseil d’administration
en mars 2006 établit les principes selon lesquels le Musée assurera un
milieu sécuritaire pour le public, le personnel, les bénévoles et les
entrepreneurs ainsi que tous ses biens matériels.
Le Musée a mis à jour ses systèmes de sécurité en assurant l’entre­
tien périodique des salles d’exposition conformément au calendrier
fixé, et prévoit terminer les travaux d’installation dans les salles d’expo­
sition et les lieux d’entreposage selon l’échéancier prévu.
Le Comité de santé et de sécurité professionnelles du Musée a
tenu neuf réunions. Le Musée a également créé un Comité des poli­
tiques de santé et de sécurité professionnelles, qui se réunit mainte­
nant à chaque trimestre.
Tous les secteurs des immeubles du MBAC et du MCPC ont fait
l’objet d’une inspection annuelle au cours de l’exercice, conformé­
ment aux exigences en matière de santé et de sécurité professionnelles.
Le Musée a également fini d’analyser les lacunes de son fonctionnement,
en collaboration avec l’Association de la prévention des accidents
industriels, afin de se préparer aux règlements que comporteront les
programmes de prévention des risques au travail.
Le Musée a présenté des rapports annuels sur la santé et la sécurité
professionnelles à Ressources humaines et Développement des compé­
tences Canada, conformément aux exigences de la loi.
Pendant l’exercice, toute la formation requise par la loi a été
approuvée.
Un bilan a été établi sur l’incident concernant la fuite de gaz FM200
contre les incendies dans la réserve d’art canadien. On s’affaire
actuellement à mettre en œuvre les recommandations concernant
certains problèmes mineurs relevés au niveau des opérations et des
communications. Des exercices d’évacuation en cas d’incendie se
sont déroulés en octobre 2005 au Musée et au MCPC, et seulement
quelques légers problèmes ont été notés et communiqués à tout le
personnel.
Le Musée a dressé un plan stratégique quinquennal pour les tech­
nologies de l’information (TI), lequel viendra appuyer les principaux
objectifs énoncés dans le plan d’entreprise et les budgets d’immobili­
sations pour 2005–2006 à 2009–2010. Le plan stratégique des TI
établit les principes directeurs, les priorités stratégiques et les inves­
tissements en TI qui permettront au Musée de mieux gérer l’informa­
tion et de rendre sa collection et les renseignements sur celle-ci ainsi
que sa programmation plus accessibles sur Internet.
Deux évaluations de la sécurité des réseaux des TI ont permis de
conclure que le Musée protège et sauvegarde ses systèmes, sauf pour
quelques exceptions de peu d’importance dont il s’occupe à l’heure
actuelle. Le Musée élabore en outre une politique globale de sécurité
des TI.
52
Le Musée a entrepris une étude pour déterminer les possibilités
d’agran­dir sur ses terrains même ses installations du 380, promenade
Sussex.
Le Musée a mis en œuvre la deuxième phase de sa stratégie quin­
quennale d’optimisation de l’utilisation des espaces d’entreposage
du MBAC et du MCPC. Cette phase comprenait la réorganisation
et le déplacement de 300 tableaux et de 1 000 caisses (contenant des
œuvres) dans les espaces d’entreposage au Musée même et à l’exté­
rieur de celui-ci. Au MCPC, les derniers préparatifs de la chambre
froide pour l’entreposage des négatifs, des diapositives et des dia­
chromies, et des œuvres en couleurs ont été effectués et les pièces de
collection ont été entièrement transférées dans le nouvel espace.
En raison d’un manque de fonds d’immobilisations, il a été impos­
sible d’acheter et d’installer les unités d’entreposage mobiles à haute
densité pour l’optimisation des espaces de la réserve des estampes et
dessins canadiens.
Les fonds d’immobilisations du Musée sont alloués en priorité aux
projets assurant un milieu sain et sécuritaire pour le public et le
personnel et le respect de normes rigoureuses pour la conservation et
la présentation d’objets d’art. Tous les projets d’immobilisations
liés aux installations en 2005–2006 ont été réalisés à temps et dans
les limites budgétaires, à l’exception de deux projets de réfection de
la toiture qui ont été reportés pendant les mois d’hiver et sont
actuelle­ment en cours et de trois autres projets nécessitant un travail
de conception plus poussé.
Le Musée a maintenant automatisé toutes les portes extérieures et
quatre portes intérieures du Grand Hall qui s’ouvrent sur les salles
d’exposition de la collection permanente. Il a entrepris la conception
du reste des portes, la moitié du projet devant être réalisée en 2006–
2007 et le tout, achevé en 2007–2008. Les problèmes d’accessibilité
au MCPC ont été cernés. Les travaux de correction sont à l’étape de
la conception et devraient être terminés en 2006–2007.
Le Musée n’a pas reçu de fonds d’immobilisations additionnels
en 2005–2006 et a dû reporter plusieurs projets d’immobilisations de
haut rang. Il a continué à chercher avec le ministère du Patri­moine
canadien une solution aux insuffisances immédiates et continues du
budget d’immobilisations.
Partenariats
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada a pour mission de fournir au Musée le soutien financier
additionnel dont il a besoin pour assumer son rôle de chef de file dans la communauté des arts visuels
au pays. Établir et renforcer d’étroits partenariats entre le Musée et diverses sociétés constitue également
une priorité constante de la Fondation. En 2005–2006, de grandes entreprises ont répondu avec enthou­
siasme à l’appel de la Fondation en contribuant à l’organisation de nombreux programmes, activités et
expositions.
Le Musée des beaux-arts du Canada et sa Fondation remercient tous leurs partenaires de l’appui
inestimable qu’ils leur ont témoigné au cours de la dernière année.
Bell Canada :
• est le commanditaire principal de l’exposition Léonard de Vinci,
Michel-Ange et la Renaissance à Florence et fier partenaire du
125e anniversaire du Musée;
• soutient le programme des audioguides Bell.
Le Fonds de dotation du Cercle des partenaires fondateurs de
la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada :
• a appuyé l’exposition Norval Morrisseau, artiste chaman.
La Fondation Pétrolière Impériale :
• a apporté son soutien aux Dimanches en famille Esso.
L’Electrical Contractors Association of Ontario (ECA) et la
Fraternité internationale des ouvriers en électricité (FIOE) :
• ont commandité l’arbre de Noël du MBAC.
Le Musée souhaite également exprimer sa gratitude à ses
partenaires médiatiques pour leur soutien :
•
•
•
•
•
•
Le Droit
The Ottawa Citizen
La télévision de Radio-Canada
CBC Television (Ottawa)
Voir
Xpress
I. David Marshall :
• a appuyé l’exposition Christopher Pratt.
Sotheby’s :
• a soutenu l’exposition Dessins britanniques du Musée des beaux-arts
du Canada.
Le Groupe Financier Banque TD :
• a été le commanditaire principal de la tournée nationale
d’ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la collection du Groupe
Financier Banque TD.
53
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
C’est avec une immense fierté que nous vous
présentons ce rapport de la Fondation du Musée
des beaux-arts du Canada, qui souligne les acti­
vités et les réalisations accomplies par celle-ci en
2005–2006. Cette dernière année s’est avérée
exceptionnelle pour la Fondation, qui a recueilli
près de 3 000 000 $ en recettes brutes, un
montant sans précédent. La Fondation veille à
ce que le MBAC et le MCPC, qui lui est affilié,
remplissent leur mandat respectif. En favorisant
l’éta­blissement de partenariats solides, elle fournit
au Musée l’appui financier additionnel dont
il a besoin pour assumer son rôle de chef de file
local, national et international dans le domaine
des arts.
2
1
4
3
F OND A TION D U M U S É E DES B E A U X - A R TS D U C A N A D A
5
7
6
1
De gauche à droite : Pierre Théberge, directeur du MBAC, Son Excellence la très honora­
ble Adrienne Clarkson, gouverneure générale du Canada, Marie Claire Morin, présidente
et chef de la direction de la Fondation du MBAC, et Donald R. Sobey, président du Conseil
d’administration du MBAC, devant le mur de reconnaissance soulignant 125 ans de dons
d’œuvres d’art au Musée, à sa bibliothèque et au MCPC
2
En choisissant d’appuyer les programmes scolaires du Musée pour les cinq prochaines
années, RBC contribue à offrir des ressources inestimables tant pour les élèves que pour les
enseignants. De gauche à droite : Marie Claire Morin, présidente et chef de la direction de la
Fondation du MBAC, Elisabetta Bigsby, chef, bureau de l’implantation et ressources humai­
nes, RBC Groupe Financier, et vice-présidente du Conseil d’administration de la Fondation,
et Pierre Théberge, directeur du MBAC
3
Michael Sabia, président et chef de la direction de Bell Canada Entreprises, lors de son
allocution devant les invités du Bal. Bell Canada est membre du Cercle des partenaires
fondateurs de la Fondation du MBAC, commanditaire principal du programme d’audiogui­
des Bell et de l’exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence
4
Les membres du conseil d’administration de la Fondation du MBAC. De gauche à droite :
Gregory W. Tsang, Shawn I. Klerer, Jean H. Picard, C.M., Pierre Théberge, O.C., C.Q.,
Thomas P. d’Aquino, Marie Claire Morin, Donald R. Sobey, Jean-Claude Delorme, O.C., O.Q.,
C.R., Q.C., Bernard A. Courtois, Elisabetta Bigsby et Mirko Bibic. Absents : Jane BurkeRobertson, Michal Hornstein, C.M., O.Q., Robert F. MacLellan, I. David Marshall, Myriam
Ouimet et Zeev Vered, C.M., P. Eng/ing.
5
De gauche à droite : Thomas P. d’Aquino, président et chef de la direction du Conseil
canadien des chefs d’entreprise, avec Hartley Richardson, président et chef de la direction de
James Richardson et Fils limitée, et Son Excellence J.G.S.T.M. van Hellenberg Hubar,
ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Canada
6
De gauche à droite : André Desmarais, président et co-chef de la direction de Power
Corporation du Canada et président délégué du Conseil, Corporation Financière Power,
Judith Manley et France Chrétien-Desmarais
7
Un chèque de un million de dollars, représentant les revenus récoltés lors du Bal de la
Renaissance, est présenté au Musée. De gauche à droite : Pierre Théberge, directeur du
MBAC, Myriam Ouimet, présidente du comité du Bal de la Renaissance, l’honorable Liza
Frulla, ministre du Patrimoine canadien et ministre responsable de la Condition féminine,
Marie Claire Morin, présidente et chef de la direction de la Fondation du MBAC et Thomas
P. d’Aquino, président du Conseil d’administration de la Fondation du MBAC
56
Le Bal de la Renaissance
L’an dernier, le Musée des beaux-arts a célébré une étape
marquante de son histoire : son 125e anniversaire. Afin de souligner ce moment historique, la Fondation a organisé sa
toute première activité nationale de collecte de fonds, le Bal de
la Renaissance. Tenu le 28 mai 2005 sous la coprésidence
honoraire de Thomas P. et Susan d’Aquino et Donald et Beth
Sobey, cet événement de renommée mondiale coïncidait avec
avec le lancement de l’exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange
et la Renaissance à Florence, un point tournant pour le Musée.
Le Bal, qui a réuni près de 500 mécènes, dont divers chefs de file des milieux artistique et d’affaires ainsi que des leaders
du gouvernement, tant canadiens qu’étrangers, a permis de
recueillir des recettes nettes supérieures à 1 000 000 $, montant qui a fait l’objet d’une contrepartie du gouvernement du
Canada par l’entremise de la ministre du Patrimoine canadien,
l’honorable Liza Frulla. La Fondation a donc recueilli plus de 2 000 000 $ en fonds publics et privés. Grâce à son immense
succès sur les plans financier et logistique, le Bal de la
Renaissance a été nommé « meilleure activité de financement »
de 2005 au 9e gala annuel des Canadian Event Industry Awards.
Les fonds privés recueillis au Bal ont contribué à la mise en
circulation des expositions permanentes et itinérantes du
Musée ainsi qu’à l’exécution de divers programmes d’éducation
artistique destinés aux enfants. En outre, le Musée a fait l’acqui­
sition de deux chefs-d’œuvre de la Renaissance réalisés par
Francesco Salviati : le dessin David et la peinture Vierge à l’Enfant
avec ange, laquelle a été achetée grâce à une somme de
300 000 $ tirée des recettes du Bal et à un don exceptionnel de
100 000 $ du Cercle des bénévoles du Musée. Celui-ci a également contribué 25 000 $ aux programmes éducatifs du Musée.
Partenaires fidèles
Nous sommes très heureux que Bell Canada, l’un des partenaires fondateurs de la Fondation et commanditaire du programme des audioguides Bell, ait choisi de soutenir le MBAC à
l’occasion de son 125e anniversaire en commanditant la superbe
exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à
Florence.
Afin de célébrer son 150e anniversaire, le Groupe Financier
Banque TD a parrainé la tournée nationale fort réussie d’ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la collection du Groupe Financier
Banque TD. Cette exposition, qui a déjà pris l’affiche à Ottawa,
Winnipeg, Halifax et Edmonton, devrait également être présentée à Montréal, Victoria et New York. De plus, le Groupe
Financier Banque TD a remis à la Fondation un don de 125 000 $,
permettant ainsi au Musée d’acquérir une œuvre d’art inuit et
d’élargir son programme de stages offert en collaboration avec le Groupe Financier Banque TD. Nous sommes donc ravis
d’annoncer que les contributions financières cumulées du
Groupe Financier Banque TD au Musée des beaux-arts du
Canada ont dépassé la marque exceptionnelle de 1 000 000 $.
Le Musée et sa Fondation sont honorés de s’associer une
fois de plus à RBC Groupe Financier qui, par le truchement de sa Fondation, soutient les programmes scolaires du Musée
en versant une contribution de 500 000 $ échelonnée sur les
cinq prochaines années.
Nous tenons également à souligner les projets et les contributions de nombreux mécènes : l’Electrical Contractors
Association of Ontario (ECA) et la Fraternité internationale des
ouvriers en électricité (FIOE), Fred et Elizabeth Fountain, la
succession de Barbara Joyce MacVicar, I. David Marshall,
Louise Perry, Jean Picard, Donald et Beth Sobey, la Financière
Sun Life, Shirley L. Thomson, Ph.D., ainsi que le Cercle des
partenaires fondateurs de la Fondation du MBAC, les membres
du Conseil d’administration du Musée et du Conseil d’administration de la Fondation du Musée, les employés du Musée et de
la Fondation ainsi que tous les donateurs anonymes.
Le Cercle
Une fois de plus, les mécènes du Cercle ont témoigné leur
loyauté au MBAC en lui réaffirmant leur confiance. Le programme du Cercle s’est déroulé à merveille, permettant
d’amasser plus de 161 000 $, ce qui représente une augmentation
considérable de 40 p. 100 par rapport à l’exercice précédent.
Grâce au généreux soutien des membres du Cercle, la
Fondation peut financer toute une gamme de programmes
éducatifs, de rayonnement et de tournées.
Les amis donateurs du Musée
Les dons des amis donateurs et les contributions additionnelles
des membres du MBAC ont augmenté de 24 p. 100 depuis le
dernier exercice financier. Les projets suivants ont bénéficié de
cet apport : la publication et la distribution de l’ouvrage Le petit
cahier, outil pédagogique accompagnant l’exposition Léonard
de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence; le financement
des camps de jour de la relâche scolaire et de l’été; et la publication de l’Index des catalogues d’exposition du Musée des
beaux-arts du Canada.
Les premiers murs de reconnaissance
Dans un autre ordre d’idées, mais pour revenir aux célébrations
entourant le 125e anniversaire du Musée, la Fondation a présenté deux importants projets de reconnaissance visant à
remercier ses nombreux mécènes. D’abord, en septembre
2005, Son Excellence la très honorable Adrienne Clarkson,
Gouverneure générale du Canada, a dévoilé le mur de reconnaissance soulignant 125 ans de dons d’œuvres d’art au
Musée. Ce mur rend hommage à plus de 1 500 particuliers et
institutions qui ont offert une ou plusieurs œuvres d’art au
Musée depuis sa création en 1880. Cette liste comprend également les noms des donateurs qui, au fil des ans, ont contribué à enrichir les collections du Musée canadien de la photographie
contemporaine et de la bibliothèque du MBAC.
Puis, en décembre 2005, lors de la réception tenue en l’honneur des donateurs, la Fondation a inauguré le deuxième
mur de son projet de reconnaissance, qui souligne le soutien
financier cumulatif des particuliers, des fondations privées et
des entreprises ayant appuyé le Musée et sa Fondation depuis
1997. La contribution exceptionnelle de ces mécènes permet
l’exécution de nombreux projets et activités essentiels au Musée.
Les contributions cumulées des donateurs dont le nom apparaît
sur ce mur dépassent la somme imposante de 15 000 000 $.
57
F OND A TION D U M U S É E DES B E A U X - A R TS D U C A N A D A
Une profonde gratitude
Le Cercle des partenaires fondateurs
En terminant, nous aimerions adresser nos sincères remerciements à tous les membres de notre Conseil d’administration
pour leur dévouement et leur soutien envers le Musée et la Fondation, de même qu’au Conseil d’administration, au personnel du Musée et à l’équipe de la Fondation. Nous tenons
surtout à exprimer notre profonde gratitude à tous nos mécènes.
C’est grâce à votre générosité que le Musée bénéficie du soutien additionnel dont il a besoin pour assumer son rôle de chef
de file local, national et international dans la communauté des
arts visuels et pour veiller à la préservation et à l’interprétation
du patrimoine canadien en arts visuels.
Le Cercle des partenaires fondateurs se compose des mécènes
qui ont constitué la Fondation du Musée des beaux-arts du
Canada en 1997. Leur soutien collectif a permis à la Fondation
de créer le premier fonds de dotation en appui au Musée des
beaux-arts du Canada.
Le Musée et sa Fondation seront à jamais reconnaissants
aux Cercle des partenaires fondateurs pour leur vision et leur
générosité.
Thomas P. d’Aquino
Président du Conseil d’administration
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Marie Claire Morin
Présidente et chef de la direction
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Conseil d’administration de la Fondation du Musée
Thomas P. d’Aquino, président
Elisabetta Bigsby, vice-présidente
Marie Claire Morin, présidente et chef de la direction
Bernard A. Courtois, trésorier
Mirko Bibic
Jean-Claude Delorme, O.C., O.Q., C.R.
Michal Hornstein, C.M., O.Q.
Shawn I. Klerer
Robert F. MacLellan
I. David Marshall
Myriam Ouimet
Jean H. Picard, C.M.
Donald R. Sobey
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Gregory W. Tsang
Zeev Vered, C.M., ing.
Bell Canada
BMO Groupe Financier
CIBC
Nahum Gelber, Q.C., et Dre Sheila Gelber
Michal Hornstein, C.M., O.Q., et Renata Hornstein
Fondation Pétrolière Impériale
Imperial Tobacco Canada
Fondation Parnassus (Raphael et Jane Bernstein)
Jean H. Picard, C.M.
Power Corporation du Canada
RBC Groupe Financier
Donald et Beth Sobey
Groupe Financier Banque TD
Zeev Vered, C.M., ing. et Sara Vered
Cercle des partenaires
Le regretté Harrison H. McCain, C.C., O.N.B.
Judith Miller et Joyce Harpell
Myriam et J.-Robert Ouimet, C.M., C.Q., Ph.D.
Banque Scotia
Cercle des bénévoles du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée et sa Fondation remercient les particuliers, les
fondations et les entreprises suivants de leur contribution
financière en 2005–2006.
Bell Canada
La regrettée Andrea Bronfman et Charles Bronfman
Fondation Marjorie et Gerald Bronfman
Clifford M. Brown
La regrettée Frances Cameron
Bernard A. Courtois et Dominique Courtois
Fred et Elizabeth Fountain
Friends of the Print Room
Jane Burke-Robertson, secrétaire
Membres honoraires
John E. Cleghorn, O.C.
58
Fonds de dotation Dorothea et Margaret Graham
Fonds Imperial Tobacco Canada
La fondation Daniel Langlois
Robert F. MacLellan et Margaret MacLellan
La succession de Barbara Joyce MacVicar
Fondation de la famille J.W. McConnell
Marie Claire Morin, Jean-Pierre Morin et famille
Myriam et J.-Robert Ouimet, C.M., C.Q., Ph.D.
Louise Perry
Jean H. Picard, C.M.
André Preibish
RBC Fondation
Robert T. Ross
Donald et Beth Sobey
Financière Sun Life
Groupe Financier BanqueTD
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Shirley L. Thomson, C.C., Ph.D.
Anonyme (1)
Le Cercle
Cercle du conseil (5 000 $–10 000 $)
Margaret et Wallace McCain
Cercle des bénévoles du MBAC
Cercle du directeur (2 500 $–4 999 $)
Claire Alasco
Dr Jonathan Browne et Julie Witmer
Al et Malka Green
Elsje et Paul Mandl
Mercredis culturels – Cercle des bénévoles du MBAC
C.A. Robertson
John et Jennifer Ruddy
Winchester Veterinary Clinic
Anonyme (1)
Cercle du conservateur (1 000 $–2 499 $)
Dr et Mme Blair Adams
Adjeleian Allen Rubeli Ltd., Consulting Engineers
Ruth Albert
L’hon. Dick Bell, P.C., L.S.M., LL.D et Ruth M. Bell, C.M., LL.D
Dre Agnes M. Benidickson
Avie et Beverly Bennett
Elisabetta Bigsby
Boulet and Associates Inc.
Elizabeth et Philip Bourada et famille
Ann Bruinsma
Dr et Mme Craig E. Campbell
Sylvano A. Carlesso, LLB
Dr Michael et Mme Barbara Chamberlain
Marcel Charron et Francine Pagé-Charron
Robert Conn et Gweneth J. Gowanlock
Peter et Pamela Connolly
Patricia Cordingley
M. Robert A. Coulter et Mme Marilyn MacLean Denton
En mémoire de Hal Coxon, de June Coxon
Donna et Duart Crabtree
John et Jan Craig
Shirley et Jim Crang
Ronald et Margaret Cunningham
Guy Dancosse
La famille Dolan
M. Arthur B. Drache, C.M., Q.C. et Mme Judy Young
Helen J. Dubrule
Gerard Duffy
Mary Duggan
Edelson and Associates Barristers
Gordon et Anne Ferguson
Mme Celia Franca
Claudette Franklin
Marjorie Goodrich
Elizabeth Gutteridge
John et Greta Hansen
Anne Hansman
Patricia et Dennis Irwin, The Irwin Inn of Stoney Lake Inc.
Dr et Mme C. F. Janz
Mme Dace et M. Agnar Johanson
Alan et Helen Klinkhoff
Bernard Lamarre, O.C., O.Q.
Mildred B. Lande, C.M.
Dennis et Sharon Lanigan
Dr Leonard et Dre Constance Lapointe
B. Laurie et J. Stagg
Frances Lazar
Kenneth et Christina Loeb
Major J. William K. Lye
Dr et Mme Jim MacDonald
Robert Marland et Jane Forsyth
M. et Mme Frederic S. Martin
59
F OND A TION D U M U S É E DES B E A U X - A R TS D U C A N A D A
Le Cercle des entreprises
John C. Martin
B. McCarrol-McLellan
Robert et Micheline McElligott
Loreen et Stuart McNeely
Pierre Meloche, O.C. et Danielle Meloche
Julie Mills
M. et Mme David Mirvish
Mary et Graham Mitchell
Michael et Gale Murphy
Diana Nemiroff et Jean Pierre Gaboury
Trong Nguyen et Peggy Sun
Pamela Osler Delworth
Eve Osler Hampson
David Park
Sheila-Mary Pepin
M. Sam Pollock et Mme Mimi Pollock
Wendy Quinlan-Gagnon
M. Jean-Baptiste Sawadogo
Bev et Fred Schaeffer
Farid Shodjaee et Laurie Zrudlo
Jon et Colleen Snipper
Anne Stanfield
Dr Roderick Syme
Hala Tabl
Susan Tataryn Professional Corporation
Dre Shirley L. Thomson, C.C.
Mark Douglas Trask et Marcus Lopés
Fondation William et Nancy Turner
John et Mary Udd
Joanne et Marc Villemaire
John et Sherrill Wallack
Shirley Walsh et Joshua Hambleton
Robert Webster et Jo-Anne Flynn
Mercredis culturels – Cercle des bénévoles du MBAC
Ann, John et Sarah Weir
Karl Weiss
Louise Wendling et Morris Shamis
Mina I. Williams
Anonyme (8)
Cercle du directeur (2 500 $–5 000 $)
Edco Financial Holdings Inc.
Banque Nationale du Canada
Cercle du conservateur (1 000 $–2 499 $)
Ballincurra Group
Black and McDonald
Craig & Taylor Associates
Desjardins Ducharme Stein Monast
forecast response
Fortune Industries Limited
Griffiths, Rankin, Cook Architects
Heffel Gallery Limited
Lari Construction Inc.
Mac Plus
non-linear creations inc.
Provencher Roy et Associés Architectes
Sakto Corporation/Sean et Jamilah Murray
Hôtel Sheraton Ottawa
Sony du Canada ltée
Un remerciement tout spécial aux mécènes suivants pour leur
généreuse contribution.
McLean Budden
Jane Burke-Robertson, David Sheriff-Scott et famille
Jean-Charles D’Amours et Catherine Taylor
Minna Grossman-Ianni
Martha Hanna
Cercles du 125e anniversaire
Bienfaiteurs distingués
Thomas et Susan d’Aquino (Ottawa)
André et France Desmarais (Montréal)
Michal et Renata Hornstein (Montréal)
Robert et Margaret MacLellan (Toronto)
I. David Marshall (Ottawa)
G. Wallace et l’honorable Margaret McCain (Toronto)
J.-Robert et Myriam Ouimet (Montréal)
Michael Sabia et Hilary Pearson (Montréal)
Donald et Beth Sobey (Stellarton)
60
Bell Canada
Empire Company Limited
Holding O.C.B. Inc.
McCain Capital Corporation
Power Corporation du Canada
Groupe Financier Banque TD
Cercle des bénévoles du MBAC
Mécènes distingués
Michael Audain et Yoshiko Karasawa (Vancouver)
Laurent et Claire Beaudoin (Montréal)
Elisabetta et Stephen Bigsby (Toronto)
Dominic et Pearl D’Alessandro (Toronto)
Craig et Elaine Dobbin (St. John’s)
Daniel et Heather Gagnier (Montréal)
Paul et Carol Hill (Regina)
Arthur et Sandra Irving (Saint John)
Hassan et Nezhat Khosrowshahi (Vancouver)
Jim Kinnear et Bridgette Eansor Kinnear (Calgary)
Gwyn Morgan et Pat Trottier (Calgary)
Michael Potter et Véronique Dhieux (Ottawa)
Hartley et Heather Richardson (Winnipeg)
John et Judi Risley (Halifax)
Jim et Deborah Westlake (Toronto)
Anonyme (Calgary)
Alcan Inc.
Bombardier Inc.
Clearwater Fine Foods Inc.
CHC Helicopter Corporation
EnCana Corporation
La famille Hill
Inwest Investments Ltd.
Irving Oil Limited
James Richardson & Fils, limitée et ses sociétés affiliées
Financière Manuvie
Gestion Pengrowth limitée
Polygon Homes Ltd.
RBC Groupe Financier
Partenaires distingués
Robert et Susan Armstrong (Toronto)
Roger Beauchemin et Elisabeth Roux (Montréal)
Robert et Karen Blackburn (Ottawa)
Jacques et Valentina Drouin (Montréal)
Jim et Margaret Fleck (Toronto)
Anthony et Helen Graham (Toronto)
Mary et Graham Hallward (Toronto)
Shawn et Marsha Klerer (Toronto)
Jack Lawrence (Toronto)
Bill et Romina Malhotra (Ottawa)
Martin Mason et Linda Campbell (Ottawa)
Andrew et Denise Pilkington (Toronto)
Peter et Susan Restler (New York)
Robert et Tania Ritchie (Calgary)
Gregory Tsang (Toronto)
William et Nancy Turner (Montréal)
Zeev et Sara Vered (Ottawa)
Rob et Patty Wright (Ottawa)
American Express
Arnon Corporation
CAI
Canacermex Inc.
Chemin de fer Canadien Pacifique
CIBC
Claridge Homes Group of Companies
Exportation et développement Canada
Fondation de la famille Fleck
Gowling Lafleur Henderson LLP
Lawrence & Company Inc.
Fondation Luigi Liberatore
McLean Budden
Groupe SNC-Lavalin inc.
Fondation William et Nancy Turner
Commanditaires distingués
Ambassade d’Italie
Brookstreet Resort
Chanel
Fairmont Château Laurier
Holt Renfrew
Les Suites Hôtel, Ottawa
Signatures@Le Cordon Bleu Paris
Trans-Optique Inc.
Imprimerie Tri-Graphic (Ottawa) ltée
61
F OND A TION D U M U S É E DES B E A U X - A R TS D U C A N A D A
Fonds de dotation et projets spéciaux
Le programme d’audioguides de Bell Canada
Fonds d’art canadien Andrea et Charles Bronfman
Fonds d’acquisition de dessins Marjorie et Gerald Bronfman
Fonds de dotation Clifford M. Brown pour la recherche et la
bibliothèque
Fonds de dotation du Musée canadien de la photographie
contemporaine
CinéMuse, financé par des mécènes anonymes en hommage à Frances et Benjamin Miller
Dimanches en famille Esso – appuyé par la Fondation
Pétrolière Impériale
Fonds de dotation du Cercle des partenaires fondateurs de la
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Friends of the Print Room Trust Fund
Fonds de dotation Dorothea et Margaret Graham
Fonds Imperial Tobacco Canada
ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la collection du Groupe
Financier Banque TD – Tournée nationale
La fondation Daniel Langlois, recherche pour le Programme de
conservation des films, des vidéos et des nouveaux médias
La succession de Barbara Joyce MacVicar
Fondation de la famille J.W. McConnell, programme d’art à l’intention des personnes handicapées
Fonds de dotation du Conseil d’administration du Musée des
beaux-arts du Canada et de la Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada
Fonds de dotation Leon Preibish (1882–1951) et André Preibish
pour la bibliothèque
Stages de RBC Groupe Financier
Fonds commémoratif Charles Mervyn Ruggles pour l’avancement de la formation dans le domaine de la conservation
Fonds de recherche Donald et Beth Sobey du conservateur en
chef
Programmes scolaires – avec l’appui de la Fondation RBC
Stages du Groupe Financier Banque TD
Fonds Joy Thomson pour l’acquisition d’œuvres d’art de jeunes
artistes canadiens
Fonds de dotation pour la recherche en art Shirley L. Thomson
Andrea Bronfman (1945–2006)
Andrea (Andy) M. Bronfman était une chef de file, une activiste, une philanthrope et une véritable protec­
trice des arts.
Madame Bronfman a consacré sa vie à sa famille et à sa communauté. La passion pour les arts qu’elle a
toujours nourrie constitue d’ailleurs une preuve de son indéniable sens du dévouement. En 2002, elle a
mis sur pied avec son mari, Charles, le Fonds d’art canadien Andrea et Charles Bronfman à l’appui de la
Fondation du MBAC. Depuis sa création, le Fonds a permis au Musée d’acheter Au verger (printemps)
[1892], de William Brymner.
L’œuvre philanthropique d’Andrea Bronfman visait à favoriser, à développer et à mettre en valeur le talent
de particuliers au sein de leur communauté. L’énergie qu’elle a déployée dans son travail et pour les œuvres de
bienfaisance qu’elle a créées avec son mari ont démontré que la culture est une force inhérente à l’être humain,
transcende les frontières et inspire les personnes, les communautés et les nations.
Le legs fait par Mme Bronfman au Musée des beaux-arts du Canada et à sa Fondation laisse une marque
indélébile dans notre histoire et suscitera la gratitude des prochaines générations.
62
Acquisitions, prêts et expositions
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Acquisitions
Musée des beaux-arts du Canada
ART CANADIEN ANCIEN
Peintures
Dons
Grande-Bretagne (XIXe siècle)
John Whale v. 1835
Aquarelle sur ivoire, collé sur papier,
7,2 × 8 cm ovale
41750
Don de John Hill, Brantford (Ontario)
2005
Holmes, James (Grande-Bretagne,
1777–1860)
John Hawkins Hagarty 1832
Aquarelle et gomme arabique sur ivoire,
8,6 × 10,8 cm
41751
Don de Pamela Osler Delworth, Ottawa
Arts décoratifs
Achats
Bohle, Pierre (1786–1862)
Service à thé v. 1840
Argent, or et ivoire, pot à thé :
16 × 27 × 17,7 cm; pot à lait :
11,3 × 14,8 × 11 cm; sucrier :
15 × 19,6 × 14,6 cm
41657.1-3
Langford, James (1815–1847)
Paire d’étiquettes de flacons v. 1840
Argent, 2,6 × 4,4 × 0,4 cm (whiskey);
2,6 × 4,3 × 0,4 cm (brandy)
41752.1-2
ART CANADIEN RÉCENT
Peintures
Dons
Caiserman-Roth, Ghitta (1923–2005)
Passage inférieur, Montréal 1950
Gesso et tempéra sur panneau de fibres,
58,3 × 122,1 cm
41789
Don de Sean B. Murphy, Montréal
Falk, Gathie (née en 1928)
Haie de laurier 1979
Huile sur toile, 106,9 × 167,5 cm
41737
Don de Andrew et Cynthia Hubbertz,
Manotick (Ontario)
Schreiber, Charlotte (1834–1922)
Springfield sur la Credit (Harrie, Edith et
Weymouth de Lisle Schreiber) v. 1875
Huile sur toile, 21,9 × 27,5 cm
41778
Don de James R.G. Leach, Hamilton
Forster, Michael (1907–2002)
Aquarium no 1 1945
Laque pour automobile Duco sur panneau
dur, 27,5 × 27,5 cm
41708
Don de Kathleen Helen Pritchard, Bethesda
(Maryland)
Photographies
Gagnon, Clarence (1881–1942)
Moulin à l’orée du bois au coucher du soleil,
Charlevoix 1915
Huile sur bois, 11,9 × 18 cm
41712
Legs de Sylva Gelber, Ottawa
Hewton, Randolph (1888–1960)
Village en hiver v. 1927–1933
Huile sur toile, 46,2 × 56,3 cm
41710
Legs de Sylva Gelber, Ottawa
Housser, Yvonne McKague (1898–1996)
Saint-Urbain 1927
Huile sur bois, 21,6 × 27 cm
41711
Legs de Sylva Gelber, Ottawa
Lyman, John (1886–1967)
Lassitude 1936
Huile sur panneau dur, 65,7 × 87 cm
41774
Don de la famille du Dr Paul Dumas,
Montréal
McNicoll, Helen (1879–1915)
Saison d’été (les deux sœurs) v. 1910
Huile sur toile, 40,7 × 46,1 cm
41709
Legs de Sylva Gelber, Ottawa
Reid, Leslie (née en 1947)
Île Calumet 1975
Acrylique sur toile, 251,1 × 418,5 cm
41767
Don de l’artiste, Ottawa
64
Dons
Tousignant, Serge (né en 1942)
Duo-reflex 1969
Miroirs, acier, bois et ruban adhésif,
135 × 166 × 1220 cm; miroirs :
135,5 × 166 × 10 cm (installation dimensions
variables)
Don de l’artiste, Montréal
Vazan, Bill (né en 1933)
Le Canada entre parenthèses 13 août 1969,
tiré en 1999
5 épreuves au colorant azoïque (Ilfochrome)
et une photocopie couleur, installation :
131,8 × 253,6 cm
41773.1-6
Don de l’artiste, Montréal
Achats
Vazan, Bill (né en 1933)
14 lignes temporelles préparées/Carré d’ondulations 1969/1967–1969, tiré ensemble en 2004
Épreuve à développement chromogène,
152,4 × 127 cm total
41692
Deux angles préparés/Carré avec tangentes
1969/1967–1969, tiré ensemble en 2004
Épreuve à développement chromogène,
152,4 × 127 cm total
41693
Forme de sable à marée basse – à niveau –
bord à bord/Forme de sable à marée basse –
pyramide après marée haute 1967–1969, tiré
ensemble en 2004
Épreuve à développement chromogène,
152,4 × 127 cm total
41694
Forme de sable à marée basse – Cratère d’impact/
Marée haute atteignant 2 po 1969, tiré
ensemble en 2004
Épreuve à développement chromogène,
152,4 × 127 cm total
41695
Forme de sable à marée basse/Après une marée
haute 1969, tiré ensemble en 2004
Épreuve à développement chromogène,
152,4 × 127 cm total
41696
Estampes
Dons
Vazan, Bill (né en 1933)
Remblayage (Tarissement des eaux – envasement
– revendication territoriale [politique])
1966–1969
Collage de cartes géographiques,
50,9 × 65,9 cm
41771
Le Nord reconquis (Les lacs s’assèchent – les
sédiments s’entassent – remontent – reconquête
française) 1966–1969
Collage de cartes géographiques, 51 × 66 cm
41772
Don de l’artiste, Montréal
Sculptures
Dons
Angutik, Marie Isarateitok (née en 1943,
vit à Kugaaruk, Nunavut)
Des oiseaux sur une base v. 1977
Corne de bœuf musqué et ivoire,
1,5 × 10,4 × 4 cm
41793
Don de Nancy Draper, Toronto
Canada (Artistes inuits)
Homme et femme v. 1955
Ivoire de morse, incrustations en rouge et
noir, peinture noire, bois et pierre, homme :
12,8 × 5,1 × 4,6 cm; femme :
13,2 × 5,1 × 3,9 cm
41792.1-2
Jeu de quatre boutons décoratifs en pierre
v. 1950
Pierre avec pigment noir, loup :
3 × 3,1 × 1,8 cm; clair : 3,1 × 3,6 × 1,9 cm;
oiseau : 2,7 × 3,7 × 1,8 cm; ours :
2,8 × 3,1 × 1,8 cm
41794.1-4
Don de Nancy Draper, Toronto
Goodwin, Betty (née en 1923)
Colis de ciment VIII 1971
Ciment, 23 × 24 × 6,3 cm
41797
Don de Mira Godard, Toronto
Joannessee (actif dans la région de
Qikiqtaaluk, Territoires du Nord-Ouest,
dans les années 1950–1960)
Défense de morse sculptée et gravée en creux
v. 1950–1969
Ivoire de morse, pierre et pigment noir,
11,9 × 33,7 × 7,7 cm
41791
Don de Nancy Draper, Toronto
Petersen, Carl Poul (1895–1977)
Ramasse-miettes v. 1945–1950
Argent et bois, 6,3 × 26,4 cm
41628
Don de Dusty Vineberg Solomon, Montréal
Broche à motifs végétaux v. 1946
Argent et laiton, 4 × 3,2 cm
41627
Don de Trina Vineberg Berenson, Montréal
N.E. Thing Co. (actif à Vancouver,
1966–1978)
Cirrus v. 1965
Vinyle gonflable, 165,2 × 19 × 15 cm
41814
Don de Barbara Boutin et Jean-Guy Boutin,
Ottawa
Achats
Tiktak, John (1916–1981, vécut à Rankin
Inlet, Territoires du Nord-Ouest)
Personnage debout v. 1965
Pierre foncée (stéatite ?), 24 × 8,7 × 7 cm
41790
Don de Nancy Draper, Toronto
Beau, Paul (1871–1949)
Lustre à quatre feux 1926
Fer forgé et cuivre, 64,1 × 38,7 cm de
diamètre
41729
Lustre à quatre feux 1926
Fer forgé et cuivre, 64,8 × 48,2 cm de
diamètre
41730
ART CANADIEN CONTEMPORAIN
Peintures
Achats
Aqiattusuk, Isa Paddy, attribué à
(1898–1954, vécut à Inukjuak, Québec)
Chasseur v. 1950–1954
Serpentinite avec incrustations de savon et
ivoire, 23 × 13 cm
41582
Acheté grâce à l’appui du Groupe Financier
Banque TD pour commémorer le 125e
anniversaire du Musée des beaux-arts du
Canada et le 150e anniversaire de TD
Mousseau, Jean-Paul (1927–1991)
Sans titre (série Dolmen) 1961
Fibre de verre, treillis métallique, résine
colorée, base en métal et appareillage électri­
que avec tubes au néon,
185,5 × 46 × 40,2 cm
41698
Arts décoratifs
Dons
Canadart (d’après Paul-Émile Borduas)
(actif à Montréal, 1949–v. 1953)
Rideaux 1949–1950
Cretonne imprimée, panneau 1 :
172 × 57 cm; panneau 2 : 174 × 56 cm
41775.1-2
Don de la famille du Dr Paul Dumas,
Montréal
65
Dons
Alleyn, Edmund (1931–2004)
Les éphémérides 2000
Huile et acrylique sur toile,
136,3 × 213,7 cm
41680
Don de la succession de l’artiste, Montréal
Cardinal-Schubert, Joane (Gens-du-Sang,
née en 1942)
Chant de ma danse inspirée par un lit de rêve
1995
Acrylique sur toile, 152 × 122 cm
41762
Don de l’Alberta Foundation of the Arts,
Edmonton
Sapp, Allen (Nehiyaw, né en 1929)
Rassemblement v. 2000
Acrylique sur toile, 76,2 × 122 × 2 cm
41779
Don de Blanche et Dan McDonald,
Saskatoon
Achats
Alleyn, Edmund (1931–2004)
Anatomie d’un soupir 1999
Huile et acrylique sur toile, 178 × 280 cm
41640
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Dorion, Pierre (né en 1959)
Plafond (Bruxelles) 1999
Huile sur chanvre, 92 × 167,8 cm
41634
Ewen, Paterson (1925–2002)
Les faux soleils 1989
Tôle galvanisée, acrylique et peinture-émail
vaporisée sur contreplaqué toupillé,
243,8 × 350,6 cm
41625
Gregory, Helen (née en 1970)
Étude de squelette avec des restes d’un oiseau de
mer 2000
Acrylique sur toile, 188 × 71 cm
41760
Shearer, Steven (né en 1968)
1900 2005
Huile sur lin, 163,8 × 106,7 cm
41768
Wainio, Carol (née en 1955)
Le chat botté 2003
Huile sur toile, 152,4 × 267,3 cm
41739
Films
Achats
Douglas, Stan (né en 1960)
Souvenirs inconsolables 2005
2 projections de boucles de film, synchroni­
sées et asymétriques, film 16 mm en noir et
blanc, son, 15 permutations avec une
période commune de 5 min 39 s
41734
Kunuk, Zacharias (né en 1957, vit à
Igloolik, Nunavut)
Angakkuiit (Histoires de chamans) 2003
Vidéodisque numérique (DVD), 48 min
41763
Lee, Tim (né en Corée en 1975)
Visage amusant, George et Ira Gershwin, 1927
2002
2 vidéodisques numériques (DVD),
3 min 24 s
41747.1-2
Samuel, Julian (né au Pakistan en 1952)
Garder et brûler 2004
Vidéodisque numérique (DVD), 80 min 34 s
41761
Thauberger, Althea (née en 1970)
Chanteuse 2002
Film 16 mm reporté sur vidéodisque numé­
rique (DVD), 27 min 16 s, 8 photographies
en couleurs
41639.1-9
Photographies
Dons
Douglas, Stan (né en 1960)
Cuba 2005
40 épreuves à développement chromogène
montées sur panneaux d’aluminium composé
(installation dimensions variables)
41737.1-40
Don de l’artiste, Vancouver
Shearer, Steven (né en 1968)
Liste 2004
Épreuve au jet d’encre, 177,8 × 106,7 cm
41795
Don de l’artiste, Vancouver
Sculptures
Achats
Adams, Kim (né en 1951)
Leurre de vairon 2004
Acier galvanisé et techniques mixtes,
307,4 × 284,5 × 480 cm
41666
Boyle, Shary (née en 1972)
Sans titre 2004
Dentelle de porcelaine, fil et peinture à por­
celaine, 27 × 24 × 18 cm
41685
Sans titre 2004
Dentelle de porcelaine, fil et peinture à por­
celaine, 18 × 12 × 14 cm
41686
Graham, Rodney (né en 1949)
Les écrits fondamentaux de Sigmund Freud
1987
Bois laqué avec livre relié,
38 × 12,7 × 26,7 cm
41691
Gregory, Ken (né en 1960)
Douze cloches motorisées 2000–2002
Installation audio électronique, douze cloches
d’avertisseurs d’incendies, deux capteurs infra­
rouges, douze moteurs électriques, ordinateur,
interface de fabrication spéciale, logiciel de
fabrication (installation dimensions variables)
41697
66
Moppett, Damian (né en 1969)
Mobile (verticale, juin–septembre, 2005)
2005
Acier, fil métallique et 8 objets en grès
cérame, 381 × 233,7 cm de diamètre (instal­
lation dimensions variables)
41740
Sans titre (stabile C no 2) 2005
Acier, fil métallique et 6 objets en grès
cérame, 135 × 102 × 224 cm (installation
dimensions variables)
41741
Acheté avec le fonds Joy Thomson de la
Fondation du Musée des beaux-arts du
Canada
Arts décoratifs
Achats
Angrnaqquaq, Elizabeth (1916–2003,
vécut à Baker Lake, Nunavut)
Scène de mariage 1994
Feutre, fil à broder et flanelle,
132,9 × 83,4 cm
41650
Kigusiuq Uqayuittuq, Janet (1926–2005,
vécut à Baker Lake, Nunavut)
La légende de Qiviuq (Qiviuq rencontre le
bûcheron) 1992
Feutre, fil à broder et flanelle,
154,5 × 146,5 cm
41652
Des vers géants dévorent les oiseaux 1994
Feutre, fil à broder et molleton, 89 × 83 cm
41653
Mamnguqsualuk, Victoria (née en 1930,
vit à Baker Lake, Nunavut)
La femme-oiseau de Qiviuq 1993
Feutre, fil à broder et molleton,
126,8 × 144 cm
41651
Qiyuk, Mariam Nanurluk (née en 1933,
vit à Baker Lake, Nunavut)
Les légendes de Qiviuk 1997
Feutre, fil à broder et molleton,
88,7 × 97 cm
41649
Sevoga Kangeryuaq, Nancy (née en 1936,
vit à Baker Lake, Nunavut)
Baker Lake 1997
Feutre, flanelle, fil à broder et molleton,
88,7 × 97 cm
41654
DESSINS CANADIENS AVANT 1980
Dons
McEwen, Jean (1923–1999)
Cette solution ne règle pas pourtant le
problème 1963
Plume et encre noire sur papier journal,
découpé et collé sur papier vélin,
37,9 × 27,5 cm; image : 28,6 × 14,7 cm
41780
Sans titre 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
37,8 × 27,5 cm; image : 25,5 × 12,9 cm
41781
Sans titre 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
37,8 × 27,5 cm; image : 19,4 × 13 cm
41782
Sans titre 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
32,2 × 27,5 cm; image : 24,1 × 12,8 cm
41783
Au cours de 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
37,8 × 27,5 cm; image : 26,2 × 13,3 cm
41784
Dentifrice aux yeux multiples 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
37,8 × 27,5 cm; image : 26 × 13 cm
41785
L’amour n’est pas suffisant 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
37,9 × 27,5 cm; image : 17,8 × 12,6 cm
41786
Sans titre 1963
Plume et encre noire sur page de revue,
découpée et collée sur papier vélin,
37,9 × 27,5 cm; image : 24,1 × 12,8 cm
41787
Carnet de croquis 1964
Carnet de croquis à reliure spirale contenant
11 dessins à la mine de plomb et crayon
feutre sur 14 feuilles
de papier vélin, couverture : 61 × 45,7 cm
41788.1-11
Don de Indra McEwen, Montréal
Pratt, Christopher (né en 1935)
Autoportrait 1968
Aquarelle noire sur mine de plomb avec
rehauts de gouache blanche sur carton
mince, 24,8 × 19,4 cm
41732
Don de Mary Pratt, St. John’s, Terre-Neuve
Russell, John W. (1879–1959)
Étude pour « Madame De B et son fils »
v. 1909
Mine de plomb sur papier vélin crème,
21,5 × 13,7 cm
41647r
Cheval et carrosse v. 1909
Mine de plomb sur papier vélin crème,
21,5 × 13,7 cm
41647v
Legs d’Anna Mae Russell, Toronto
Achats
Cockburn, James Pattison (Canada/
Grande-Bretagne, 1779–1847)
Les chutes et les ponts sur la rivière des
Outaouais 1823
Aquarelle sur mine de plomb sur papier
vélin ivoire, collé sur papier vélin,
50,3 × 75 cm
41829
Forrest, Charles Ramus (GrandeBretagne, v. 1787–1827)
Couleurs d’automne au Canada v. 1823
Aquarelle sur mine de plomb sur papier
vélin ivoire, 33,4 × 53,2 cm
41830
Woolford, John Elliott (1778–1866)
Cité de Detroit, Michigan 1821
Aquarelle sur mine de plomb avec gomme
arabique sur papier vélin, collé sur plusieurs
épaisseurs de papier vergé, 14,7 × 24 cm
41831
DESSINS CANADIENS APRÈS 1980
Dons
Duncan, Alma (1917–2004)
Forêt d’hiver 1979–1980
Crayon conté sur papier vélin,
58,7 × 73,7 cm
41658
Neige d’automne 1979–1980
Crayon conté noir et rouge sur papier vélin,
58,7 × 73,7 cm
41659
Legs de Alma Duncan, Ottawa
67
Ewen, Paterson (1925–2002)
Noir et bleu 1996
Aquarelle sur papier fait à la main,
56 × 76,2 cm
41764
Don anonyme
Lexier, Micah (né en 1960)
Une estimation et le réel 1998
Mine de plomb sur papier vélin perforé
horizontalement dans le centre, image :
28 × 21,7 cm chacune; cadre : 50,8 × 43,2 cm
chacun
41766.1-26
Don de l’artiste, New York
Achats
Alleyn, Edmund (1931–2004)
Toute la nuit III 2003
Pinceau et encre noire sur papier vélin,
45,4 × 58 cm
41641
Hlady, Marla (née en 1965)
Proposition pour tracer une conversation no 7
2004
Plume et encre brune sur papier vélin,
56,7 × 76,2 cm
41754
Proposition pour tracer une conversation no 8
2004
Plume et encre brune sur papier vélin,
56,7 × 76,2 cm
41755
Proposition pour tracer une conversation no 10
2004
Plume et encre brune sur papier vélin,
56,7 × 76,2 cm
41756
Proposition pour tracer une conversation no 13
2004
Plume et encre brune sur papier vélin,
56,7 × 76,2 cm
41757
Proposition pour tracer une conversation no 16
2004
Plume et encre brune sur papier vélin,
56,7 × 76,2 cm
41758
Proposition pour tracer une conversation no 23
2004
Plume et encre brune sur papier vélin,
56,7 × 76,2 cm
41759
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Morrisseau, Norval (dit Oiseau-Tonnerre
de cuivre) (Anishinabé, né en 1932)
Orignal avec figure ancestrale : cœur et poisson
2002
Encre noire et rouge sur papier vélin,
24,5 × 32,5 cm
41663
Orignal sacré de mes ancêtres 2002
Encre noire et rouge sur papier vélin,
24,5 × 32,5 cm
41664
Ours et orignal sacrés avec la force vitale de la
nature 2002
Encre noire et rouge sur papier vélin,
24,5 × 32,5 cm
41665
Shearer, Steven (né en 1968)
Birdy avec chignon 2005
Craie de cire rouge sur papier vergé crème,
41,9 × 33 cm
41769
Birdy V 2005
Craie de cire rouge sur papier vergé crème,
41,9 × 31,8 cm
41770
ESTAMPES CANADIENNES AVANT 1980
Dons
Bergman, H. Eric (1893–1958)
Vigne et saules 1936
Gravure sur bois de bout sur papier japon
vergé ivoire, 23 × 31,4 cm; image :
16,4 × 20,2 cm
41717
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Broomfield, George (1906–1992)
Démence 1929
Linogravure sur papier vélin chamois,
34,7 × 26 cm; image : 25,7 × 20,5 cm
41718
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Daly, Kathleen (1898–1994)
Le club Heliconian 1926 ?
Gravure sur bois sur papier japon ivoire,
25,2 × 22 cm; image : 14,9 × 13,2 cm
41719
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Ewen, Paterson (1925–2002)
Nuage orageux comme générateur 1976
Lithographie sur papier vélin, 76,2 × 56 cm
41765
Don anonyme
Fisher, Orville (1911–1999)
Conifères 1939
Linogravure en couleurs sur papier japon
vergé ivoire, 39,2 × 26,5 cm; image :
35,8 × 20,7 cm
41720
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Goldberg, Eric (1890–1969)
Sans titre (artistes de cirque) v. 1955
Linogravure coloriée à la main sur papier
vélin ivoire, 37,5 × 50,3 cm; image :
28 × 38,2 cm
41721
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Goranson, Paul (1911–2002)
Escalier au « L » 1949
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin cha­
mois, 33 × 25,1 cm; image : 29,8 × 22,7 cm
41722
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Kemp, Alfred Charles St. George (actif à
Winnipeg, 1872–1891)
Le vieux fort Garry, Winnipeg/Démolit en
1881 v. 1885
Chromolithographie sur papier vélin beige
couché, 41,9 × 55,5 cm; image :
28,3 × 43,3 cm
41723
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Pratt, Mary (née en 1935)
Bouilloire sur le poêle 1975
Lithographie au crayon sur papier vélin,
56,5 × 76 cm
41707
Don de Christopher Pratt, St. Mary’s Bay,
Terre-Neuve
Rowe, W.L. (1894–1975 ?)
La clôture 1945
Linogravure en couleurs sur papier japon
vergé ivoire, 22,8 × 26,7 cm; image :
15,3 × 20,4 cm
41724
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
68
Russell, John W. (1879–1959)
Le révérend John Gibson Inkster
v. 1921–1939
Pointe sèche sur papier vélin,
50,6 × 40,6 cm; planche : 35,2 × 25,7 cm
41648
Legs d’Anna Mae Russell, Toronto
Simon, Ellen Rosalie (née en 1916)
Sans titre (groupe de personnes) 1937
Lithographie sur papier vélin crème,
41 × 30,8 cm; image : 31,3 × 25,1 cm
41725
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Wallace, Harry Draper (1892–1977)
Au gouvernail v. 1932
Eau-forte sur papier vergé crème,
29,3 × 31,5 cm; image : 21 × 25,1 cm
41726
Sans titre (le long des quais, port de Toronto)
v. 1934
Eau-forte sur papier vergé crème,
24 × 34 cm; image : 21,5 × 26,5 cm
41727
Don de Margaret et Robert Hucal, Winnipeg
Achats
Chatfield, Edward (Grande-Bretagne,
1802–1839)
Nicholas Vincent Tsawanhonhi v. 1825
Lithographie avec aquarelle sur papier vélin
ivoire, 49,8 × 39,5 cm
41832
Michel Tsioui Teacheandalé, Stanislas Coska
Aharathaha et André Romain Tsouhahissen
1825
Lithographie et aquarelle sur papier vélin
ivoire, 49,7 × 43,4 cm
41833
Cockburn, James Pattison (Canada/
Grande-Bretagne, 1779–1847)
Les aquatintes de James Pattison Cockburn
sur Québec et les chutes Niagara : la suite du
9e comte de Dalhousie 1833
Suite de 12 eaux-fortes et aquatintes avec
aquarelle et gomme arabique sur papier vélin
ivoire, 55,5 × 73,4 cm chacune (approx.);
planche : 51,7 × 70,4 cm chacune (approx.)
41828.1-12
Dallegret, François (né au Maroc en 1937)
Dollar US en argent 1968
Sérigraphie sur acétate fini miroir,
36,3 × 104 cm
41668
Dollar US en papier 1968
Sérigraphie sur papier Krome-Coat,
36,9 × 106,8 cm
41669
Hutchinson, Leonard (1896–1980)
La baie Burlington v. 1934
Gravure sur bois en couleurs sur papier
vélin, 37,8 × 37,7 cm; image : 21,5 × 26 cm
41631
Weber, George (1907–2002)
Pois sucrés 1948
Sérigraphie en couleurs sur papier vélin,
29,7 × 23 cm; image : 25,3 × 19,6 cm
41635
La plage Mameo, lac Pigeon, Alberta 1950
Sérigraphie en couleurs sur carton mince,
26,6 × 35 cm; image : 24 × 30,5 cm
41636
Le Palliser, Calgary 1950
Sérigraphie en couleurs sur carton mince,
28 × 35,5 cm; image : 17,9 × 25,5 cm
41637
Standard Cal. Standard, lac Pigeon no 1
1952
Sérigraphie en couleurs sur carton mince,
32,2 × 35 cm; image : 23,3 × 28,7 cm
41638
ESTAMPES CANADIENNES APRÈS 1980
Dons
General Idea (actif à Toronto, 1969–1994)
Mondo Cane Kama Sutra 1983, tiré en 2001
Sérigraphie sur papier vélin, 43 × 56 cm
41738
Don de AA Bronson, Toronto
Achats
Arnaktauyok, Germaine (née en 1946, vit
à Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest)
Masque de fécondité 2001
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin,
80 × 60,5 cm; planche : 60 × 39 cm
41660
Aiguilles et porte-aiguilles 1996
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin,
34 × 43,5 cm; planche : 20 × 20 cm
41661
Corbeaux de fil 1997
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin,
35,6 × 43,4 cm; planche : 25 × 30 cm
41662
Dumontier, Michael (né en 1974)
Un portfolio de cinq gravures 2005
Portfolio comprenant 5 sérigraphies avec
mine de plomb sur papier vélin,
47,5 × 36,8 cm chacune; image :
27,9 × 21,5 cm chacune
41749.1-5
Kerbel, Janice (née en 1969)
Underwood (printemps, été, hiver, automne)
2005
4 épreuves au jet d’encre sur papier,
29,7 × 21 cm chacune
41815.1-4
Études de villages fantômes : Village à une
maison; Village à deux maisons; Village à trois
maisons; Village d’amas de maisons 2005
4 eaux-fortes sur papier vélin, 42 × 60 cm
chacune
41816.1-4
Logement social. Jardins muraux 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
87,8 × 122,7 cm
41817
Laverie. Jardin suspendu 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
87,8 × 122,7 cm
41818
Maison en rangée victorienne. Jardin de saison
à étages 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
87,6 × 122,3 cm
41819
Maison étudiante. Jardin d’étagère à livres
2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
87,6 × 122 cm
41820
Bureau à espace décloisonné. Jardins muraux
modulaires 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
88 × 122 cm
41821
Gymnase. Jardin pour respirer 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
87,8 × 122 cm
41822
Loft. Jardin mobile 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
87,6 × 123 cm
41823
69
Restaurant tournant. Jardin en jardinières
2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
88 × 122,8 cm
41824
Îlot intérieur aménagé en jardin 2005
Épreuve au jet d’encre sur papier vélin,
70 × 100 cm
41825
Acheté avec le fonds Joy Thomson de la
Fondation du Musée des beaux-arts du
Canada
ART CONTEMPORAIN EUROPÉEN ET
AMÉRICAIN
Peintures
Achats
Alÿs, Francis (Belgique, né en 1959, vit au
Mexique)
3 4 1 2004
Huile et encaustique sur toile, accompagnée
de 9 dessins préparatoires à l’huile et à la
mine de plomb sur papier-calque avec col­
lage de papier vergé et papier photographi­
que, peinture : 37,2 × 28,5 cm
41748.1-10
Films
Achats
McQueen, Steve (Grande-Bretagne, né en
1969)
Il était une fois 2002
Suite de 116 images en couleurs de diaposi­
tives transmises par un lecteur de disque dur
d’un ordinateur personnel avec bande de son
intégré et écran de projection
41667
Sala, Anri (Albanie, né en 1974)
Làkkat 2004
Vidéodisque numérique (DVD), 9 min 44 s
41632
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Sculptures
Achats
Ah Xian (Chine, né en 1960)
Buste en porcelaine chinoise 18 1999
Porcelaine à décor de paysage peint sous
glaçure en rouge cuivre et bleu de cobalt,
38,1 × 33 × 22,9 cm
41713
Buste en porcelaine chinoise 43 1999
Porcelaine à décor de dragons et de licornes
chinoises, peints en blanc sur engobe blanc,
sur glaçure d’un bleu très profond,
45,7 × 40,6 × 25,4 cm
41714
Buste en porcelaine chinoise 54 1999
Porcelaine ornée de fleurs et de « quatre divi­
nités » sur glaçure émaillée polychrome,
40 × 38 × 20 cm
41715
Exter, Alexandra (Russie, 1882–1949)
Décor pour « Ballet satanique » v. 1922
Gouache avec plume et encre noire sur mine
de plomb sur papier vélin ivoire,
47,2 × 54,0 cm irrégulier
41629
Don de la succession de Kathleen M. Fenwick,
Ottawa
Fancelli, Pietro (Italie, 1764–1850)
La tête de Homer v. 1800
Pierre noire avec craie blanche sur papier
vergé, 48,3 × 33,5 cm
41736
Don de Sidney et Gladye Bregman, Toronto
Achat
Rossi, Nicola Maria (Italie, v. 1690–1758)
Le miracle de sainte Rosalie indiquant où se
trouve ses reliques v. 1730–1740
Plume et encre brune avec pinceau et lavis
gris sur pierre noire sur papier vergé beige,
26,4 × 17,2 cm
41682
L’ange vengeur (portant les fleurs de sainte
Rosalie) protégeant Palerme d’un tremblement
de terre v. 1730–1740
Plume et encre brune avec pinceau et lavis
gris sur pierre noire sur papier vergé ivoire,
26,4 × 17,2 cm
41683
Portrait de Paulo de Matteis v. 1725
Pierre noire sur papier vergé ivoire,
13 × 13,2 cm; image : 9,5 × 7 cm
41684
Don de Mary F. Williamson, Toronto
Salviati, Francesco (Italie, 1510–1563)
Vierge à l’Enfant avec ange v. 1535–1539
Huile sur bois, 112,3 × 83 cm
41690
Acheté grâce à l’appui du Cercle des bénévo­
les du Musée des beaux–arts du Canada et
des mécènes du Bal de la Renaissance de la
Fondation du Musée des beaux–arts du
Canada pour le 125e anniversaire du Musée
Towne, Francis (Grande-Bretagne,
v. 1740–1816)
Honicot, près de Minehead, Somerset
3 octobre 1785
Plume et encre grise avec lavis gris sur mine
de plomb sur papier vergé, 30,6 × 48,5 cm
41776
Don de Nancy Richardson, Ottawa
Bourgeois, Louise (États-Unis, née en
France en 1911)
Arc d’hystérie 1993
Bronze avec patine au nitrate d’argent,
83,8 × 101,5 × 58,4 cm
41581
PEINTURES ET SCULPTURES
EUROPÉENNES
Peinture
DESSINS EUROPÉENS ET AMÉRICAINS
Dons
Brown, Ford Madox (Grande-Bretagne,
1821–1893)
Étude de la tête de Cordelia v. 1844
Plume et encre brune sur papier vélin ivoire,
14 × 11,2 cm
41777
Don de la collection Dennis T. Lanigan
Waterhouse, John William (GrandeBretagne, 1849–1917)
Étude d’une jeune femme en profil v. 1880
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
33 × 24,5 cm
41681r
Une branche avec des fruits v. 1880
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
33 × 24,5 cm
41681v
Don de la collection Dennis T. Lanigan
70
Achats
Ademollo, Luigi (Italie, 1764–1849)
Le viol des Sabines v. 1800
Plume et encre brune et grise avec pinceau
et lavis brun et ocre sur papier vélin,
49,4 × 81,7 cm
41630
Bergmüller, Johann Georg (Allemagne,
1688–1762)
Un concert d’anges v. 1727
Plume et encre grise et noire avec lavis gris et
rehauts de gouache blanche sur mine de
plomb sur papier vergé, 25,1 × 19,4 cm
41701
Blechen, Karl (Allemagne, 1798–1840)
Une italienne avec une mandoline sur la côte
du golfe de Naples 1834
Aquarelle sur sanguine et mine de plomb sur
papier vélin ivoire, 19,4 × 30 cm
41716
Camarón y Boronat, José (Espagne,
1731–1803)
Deux femmes élégantes et un jeune garçon dans
une loge v. 1780–1799
Plume et pinceau avec aquarelle sur mine de
plomb sur papier vergé ivoire, 23 × 16,6 cm
41731
Casanova, Francesco Giuseppe (Italie,
1727–1803)
Un attelage et des cavaliers quittant une villa
v. 1770
Aquarelle sur pierre noire sur papier vergé
ivoire, 42,8 × 43,6 cm; image :
37,9 × 34,5 cm
41687
Cochin, Charles-Nicolas (le jeune)
(France, 1715–1790)
Portrait de Claude Joseph Vernet (1714–1789)
1779
Pierre noire avec rehauts de blanc sur papier
vergé, 14,9 × 11 cm; image : 14 × 10 cm
41670
Goyen, Jan van (Pays-Bas, 1596–1656)
Scène de marché : paysans réunis devant deux
tentes sur un chemin près d’une rivière 1651
Pierre noire avec traces de lavis gris sur
papier vergé ivoire, 20,1 × 31,2 cm
41703
Grosz, George (Allemagne/États-Unis,
1893–1939)
Trois hommes à table 1917
Plume et encre noire sur papier vergé gris-vert,
62 × 47,8 cm
41826
Heintz, Joseph (le vieux) (Suisse,
1564–1609)
Vénus, Cupidon et un satyre v. 1601
Sanguine et pierre noire avec tracés au style
sur papier vergé, 17,7 × 12,7 cm
41700
Naldini, Giovanni Battista (Italie,
v. 1537–1591)
Le Christ entouré de saints v. 1570
Sanguine avec rehauts de craie blanche sur
papier vergé, 24,3 × 33,5 cm; image :
17,4 × 26,5 cm
41646
Pietro da Cortona (Italie, 1596–1669)
Homme nu assis v. 1630
Sanguine sur papier vergé ivoire,
36,8 × 26,5 cm
41827
Salviati, Francesco (Italie, 1510–1563)
Victoire v. 1550–1555
Pierre noire avec rehauts de blanc sur papier
bleu, 29,5 × 25 cm
41645
Stimmer, Abel (Suisse, 1542–après 1606)
Un porte-bannière 1564
Plume et encre noire, pinceau et lavis gris,
avec rehauts de gouache blanche sur papier
vergé bleu, 15,6 × 9,3 cm
41655
Straet, Jan van der (dit Stradanus)
(Flandre, 1523–1605)
Scène de chasse v. 1580–1596
Plume et encre brune avec lavis brun sur
pierre noire avec rehauts de blanc sur papier
vergé, 25,2 × 34,3 cm; image : 18,3 × 27 cm
41699
Straet, Jan van der (dit Stradanus) (d’après
Sebastiano del Piombo) (Flandre,
1523–1605)
Saint Pierre v. 1560–1565
Plume et encre brune avec lavis brun et rehauts
de blanc sur pierre noire sur papier vergé bleu
collé en plein sur carton de montage décora­
tif (plusieurs couches de papier vergé ivoire),
33,9 × 15,7 cm
41728
Tischbein, Wilhelm (Allemagne,
1751–1829)
Scène d’Homère (Ulysse et Télémachie ?)
v. 1818–1819
Plume et encre brune et lavis noir, ocre et
gris avec rehauts de gouache blanche sur
mine de plomb sur papier vélin chamois,
collé sur papier vergé beige, 31,1 × 26,5 cm
41743
Verhaecht, Tobias (Flandre, 1561–1631)
Un dessinateur sur une colline dominant une
ville v. 1595
Plume et encre brune avec lavis brun sur
traces de pierre noire sur papier vergé,
18,6 × 27,5 cm
41705
Voysey, Charles Francis Annesley
(Grande-Bretagne, 1857–1941)
Garçons jouant aux billes v. 1890
Pinceau, aquarelle et gouache sur mine de
plomb sur papier vélin ivoire,
25,2 × 71,3 cm
41753
Zingg, Adrian (Suisse, 1734–1816)
Paysage au clair de lune avec un bateau de
cargaison v. 1767
Plume et encre noire avec pinceau et lavis
brun sur papier vergé ivoire, 49,5 × 64,8 cm
41744
ESTAMPES EUROPÉENNES ET
AMÉRICAINES
Achats
Baudouin, Pierre-Antoine (France,
1723–1769)
Le coucher de la mariée 1768
Eau-forte et gravure au burin sur papier vergé,
46,1 × 32,4 cm; image : 38,5 × 30,5 cm
41706
71
Italie XVIe siècle (d’après Baccio
Bandinelli) (Italie, 1493–1560)
Hercule avec la tête du lion de Némée 1548
Gravure au burin sur papier vergé,
53,3 × 38,8 cm
41704
Raimondi, Marcantonio (Italie,
v. 1480–1534)
La Sainte Famille avec le jeune saint
Jean-Baptiste (aussi appelée Vierge à la longue
cuisse) v. 1520–1525
Gravure au burin sur papier vergé,
41 × 27,4 cm
41746
Saenredam, Jan (d’après Cornelis Ketel)
(Pays-Bas, 1565–1607)
Allégorie du bon et du mauvais caractères
(Le miroir des vertus) v. 1595
Gravure au burin sur papier vergé ivoire,
64,3 × 43,4 cm; planche : 52,9 × 37,6 cm
41688
Vico, Enea (Italie, 1523–1567)
Fleur v. 1561
Gravure au burin sur papier vergé,
48,9 × 30,1 cm; planche : 41,9 × 29 cm
41689
Willmann, Michael (Allemagne,
1630–1706)
Autoportrait de l’artiste dessinant sa main
1675
Eau-forte sur papier vergé ivoire,
10,2 × 7,9 cm
41742
PHOTOGRAPHIES
Dons
Gohlke, Frank W. (États-Unis, né en
1942)
Champs des coquelicots sur le Causse Méjean,
près de Caussignac, Aveyron, France 1987
Épreuve à développement chromogène,
40,5 × 50,5 cm; image : 37,8 × 46,5 cm
41798
Une cour près de Melisey, Vosges, France 1986,
tiré en 1994
Épreuve à développement chromogène,
40,6 × 50,8 cm; image : 36,8 × 45,5 cm
41799
Don de Sheila Duke, Kinburn (Ontario)
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Lyte, F. Maxwell (Grande-Bretagne,
1828–1906)
Pic Blanc, Gavarnie v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
18,4 × 25,6 cm
41807
Val de Lys près de Bagnères de Luchon v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
21 × 27,4 cm
41808
Route de Cauterets v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
27,8 × 21,5 cm
41809
Notre Dame de Héas v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
20,1 × 26,3 cm
41810
Luz et Barèges v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
27,9 × 31,3 cm
41811
Pont de Houra v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
27,3 × 21,2 cm
41812
Saint-Jean-Pied-de-Port v. 1857
Épreuve à l’albumine argentique,
21,5 × 19,4 cm
41813
Don de David, Edward et John Lewall
(Colombie-Britannique)
Purcell, Rosamond W. (États-Unis, née en
1942)
Grive, œil blanc, rats v. 1990
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 × 50,8 cm; image : 32 × 48 cm
41802
Trunkfish v. 1992
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
27,8 × 35,6 cm; image : 18,9 × 34,3 cm
41803
Écaille de tortue v. 1986
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,9 × 40,6 cm; image : 48,1 × 32,1 cm
41804
Don anonyme
Schneider, Gary (États-Unis, né en
Afrique du Sud en 1954)
Shirley 1991
Épreuve à la gélatine argentique,
92,1 × 74,2 cm; image : 91 × 73,1 cm
41801
Don d’Irwin Reichstein, Ottawa (Ontario)
Shibata, Toshio (Japon, né en 1949)
Kannami, préfecture de Shizuoka 1986
Épreuve à la gélatine argentique,
50,7 × 60,6 cm; image : 44,7 × 55,5 cm
41800
Don de Brian et Lynda MacIsaac, Kanata
Le barrage Holter, Helena, Montana 1996
Épreuve à la gélatine argentique,
50,7 × 60,7 cm; image : 44,7 × 55,6 cm
41806
Don de Mira Svoboda, Ottawa
Sutama, préfecture de Yamanashi 1993, tiré
v. 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
50,6 × 60,6 cm; image : 44,7 × 55,6 cm
41805
Don de Zavie et Ida Miller, Ottawa, en
l’honneur de notre amie Elizabeth Rees
Achats
Bourke-White, Margaret (États-Unis,
1904–1971)
Étudiants du Talmud, école confessionnelle,
Uzhorod 1938
Épreuve à la gélatine argentique,
25,8 × 33,8 cm; image : 25,4 × 33,3 cm
41745
Coburn, Alvin Langdon (Grande-Bretagne,
1882–1966)
Vortographe 1917
Épreuve à la gélatine argentique,
27,6 × 20,3 cm
41656
Goldblatt, David (Afrique du Sud, né en
1930)
Tressage de cheveux sur la rue Bree,
Johannesburg 7 septembre 2002
Épreuve au jet d’encre, 112 × 134 cm;
image : 99 × 124 cm
41702
Helg, Béatrice (Suisse, née en 1956)
Crépuscule 1 2003
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
130,6 × 116,8 cm
41733
Horst, Horst P. (États-Unis, 1906–1999)
La beauté électrique 1939, tirage tardif
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,7 cm; image : 24,3 × 19,3 cm
41643
72
Le corset Mainbocher 1939, tirage tardif
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,7 cm; image : 24,3 × 19,2 cm
41644
James, Geoffrey (Canada, né en
Grande-Bretagne en 1942)
Sans titre, Metro Hall, Toronto 2003
Épreuve à la gélatine argentique,
59,7 × 100,3 cm; image : 23,7 × 57,5 cm
41642
Vanderpant, John (Canada, 1884–1939)
Rythme (Chou-fleur) 1936
Épreuve à la gélatine argentique, 25 × 19,7 cm
41633
Acquisitions
Musée canadien de la
photographie contemporaine
Dons
Corbeil, Daniel (né en 1960)
Vue aérienne du Moyen-Nord, site no 30 2000
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, 121,8 × 121,2 × 4 cm
2006.2
Vue aérienne du Moyen-Nord, site no 31 2000
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, 122,3 × 121,2 × 4 cm
2006.3
Vue aérienne du Moyen-Nord, site no 32 2000
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, 121,3 × 121,3 × 4 cm
2006.4
Don de l’artiste, Montréal
Gilbert, Lorraine (née en France 1955)
La vaisselle 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 80,5 × 100,7 cm; image :
63,5 × 83,5 cm
2006.1
Don de l’artiste, Ottawa
Rajotte, Normand (né en 1952)
Sans titre 1997
Épreuve au jet d’encre, 142,3 × 105,3 cm;
image : 73,7 × 73,5 cm
2006.27
Sans titre 1998
Épreuve au jet d’encre, 142,3 × 105,2 cm;
image : 73,7 × 73,5 cm
2006.28
Don de l’artiste, Montréal
Streifler, Leesa (née en 1957)
Adaptations 1992–1997
20 épreuves à la gélatine argentique, avec
encre, cadres en bois, dimensions variables
2005.94.1-20
Don de l’artiste, Winnipeg
Achats
Bergerson, Philip (né en 1947)
Springfield, Missouri 1998
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.61
Pueblo, Colorado 1999
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.62
Orlando, Floride 2001
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.63
New York, New York juin 2001
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.64
Mars, Pennsylvanie 1996
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.65
St. Charles, Missouri 1998
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.66
Champaign, Illinois 1998
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.67
Alexandria, Louisiane 1997
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.68
Fayetteville, Caroline du Nord 1996
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.69
Bridgeport, Connecticut mars 2002
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.70
Harrison, Arkansas 1998
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.71
New York, New York mars 2002
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.72
New York, New York octobre 2001
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.73
Temple, Texas 1998
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.74
Cle Elum, Washington 1993
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 16 × 20 cm
2005.75
73
Norfolk, Virginie 1996
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.76
Longview, Texas 1997
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.77
Tennessee 1996
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.78
New York, New York octobre 2001
Épreuve à développement chromogène
(Ektacolor), 50,8 × 40,6 cm
2005.79
Cadieux, Geneviève (née en 1955)
Blind 2004–2005
Épreuve à développement chromogène
montée sur aluminium, cadre d’aluminium,
182,9 × 233,7 cm
2005.89
Dikeakos, Christos (né en Grèce en 1946)
Hightech Park, Vancouver 2002
Épreuve à développement chromogène
laminée sur plexiglas, cadre en bois,
118,7 × 247,4 × 3,1 cm; image :
88,9 × 217,3 cm
2005.90
Gilbert, Lorraine (née en France 1955)
À l’écoute 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 80,5 × 100,7 cm; image :
63,3 × 83,1 cm
2005.51
Terre rouge 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 80,5 × 100,7 cm; image :
63,3 × 83,1 cm
2005.52
Le marcheur 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 80,5 × 100,7 cm; image :
63,3 × 83,3 cm
2005.53
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
La source de la vie 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 80,5 × 100,7 cm; image :
63,1 × 83,3 cm
2005.54
La fonte des neiges 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 100,5 × 80,6 cm; image :
84,8 × 60,8 cm
2005.55
La traversée 2002–2003
Tiré de la série Randonnées islandaises
Épreuve à développement chromogène
(Duraflex), 63,5 × 162,8 cm; image :
42,4 × 142,1 cm
2005.56
Johnson, Sarah Anne (née en 1976)
Coupe à blanc 2003, tiré en 2005
Tiré de la série Reboisement
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, laminée sur plexiglas,
37,5 × 37,5 cm
2005.80
Le baiser 2003, tiré en 2005
Tiré de la série Reboisement
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, laminée sur plexiglas,
52 × 45 cm
2005.81
Nadine 2003, tiré en 2005
Tiré de la série Reboisement
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, laminée sur plexiglas,
48,2 × 32 cm
2005.82
Le sentier 2003, tiré en 2005
Tiré de la série Reboisement
3 épreuves à développement chromogène
montées sur sintra, laminées sur plexiglas,
24,8 × 24,8 cm chacune
2005.83.1-3
Marlin 2003, tiré en 2005
Tiré de la série Reboisement
2 épreuves à développement chromogène
montées sur sintra, laminées sur plexiglas,
37,5 × 37,5 cm chacune
2005.84.1-2
Le rendez-vous du matin 2003, tiré en 2005
Tiré de la série Reboisement
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, laminée sur plexiglas,
73 × 95,9 cm
2005.85
Lum, Ken (né en 1956)
Alex Gonzalez aime sa mère et son père 1989
Épreuve à développement chromogène
montée sur sintra, montée sur feuille acryli­
que avec texte imprimé par écran et encre,
116,5 × 203,3 × 5,5 cm
2005.86
On n’est vraiment bien que chez soi 2000, tiré
en 2004
6 épreuves au jet d’encre, 105 × 74 cm chacune
2005.88.1-6
Massey, John (né en 1950)
Les fantômes du moderne/Le baiser 2004
Épreuve au jet d’encre, 119,8 × 103 cm;
image : 88,3 × 69,9 cm
2005.87
McFarland, Scott (né en 1975)
Vue d’un verger, printemps tard; Vitis vinifera,
Wisteria 2004
Épreuve à développement chromogène,
cadre en bois, 106,4 × 309,4 cm; image :
76 × 279,7 cm
2005.91
Morris, Michael (né en Angleterre en 1942)
Alex et Rodger, Rodger et Alex 1970, tiré en
2004
20 épreuves à la gélatine argentique,
40,5 × 51 cm chacune
2005.60.1-20
Porter, Tim (né aux États-Unis en 1946)
Meiji Jingu Gyoen (lieu de pèlerinage Meiji
dans le jardin intérieur)/L’ancien étang de
pêche de l’impératrice Shõken (1850–1914)
automne 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.108
Meiji Jingu Gyoen (lieu de pèlerinage Meiji
dans le jardin intérieur)/L’ancien étang de
pêche de l’impératrice Shõken (1850–1914)
automne 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,8 × 35,2 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.109
Kyu Furukawa Teien (l’ancien jardin
Furakawa)/Une vue du belvédère automne 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.110
74
Meiji Jingu Gyoen (lieu de pèlerinage Meiji
dans le jardin intérieur)/L’ancien étang de
pêche de l’impératrice Shõken (1850–1914)
automne 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.111
Kyu Furukawa Teien (l’ancien jardin
Furakawa)/Les escaliers en pierre près de la
maison de thé juin 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,7 cm; image : 26,8 × 17,9 cm
2005.112
Mukojima Hyakkaen (Jardin des cent fleurs)/
Treillis de Wisteria près du tunnel Hagi
(buisson trèfle) juin 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.113
Kyu Furukawa Teien (l’ancien jardin
Furakawa)/Les ormes sous le belvédère
novembre 2001
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.114
Rikugien (Jardin des six définitions)/La vue
nord-est du pont Yamakake-bashi août 2001
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,7 cm; image : 26,8 × 17,9 cm
2005.115
Rikugien (Jardin des six définitions)/Le mur
nord-ouest près du portail Someimon
mai 2001
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,7 cm; image : 26,8 × 17,9 cm
2005.116
Hama Rikyu Tien (Jardin du palais Hama
détaché)/Un sentier menant au terrain de
chasse aux canards Koshindo novembre 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.117
Hama Rikyu Tien (Jardin du palais Hama
séparé)/Le poste de guet sud du terrain de
chasse aux canards Shin-senza juin 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.118
Rikugien (Jardin des six définitions)/Entrée du
centre du jardin octobre 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.119
Shinjuku Gyoen (Le jardin impérial
Shinjuku)/Kamino-ike (l’étang supérieur)
automne 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,8 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.120
Hama Rikyu Tien (Jardin du palais Hama
séparé)/La maison de thé Nakajimano-chaya
(1708, reconstruite en 1983) février 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,7 cm; image : 26,8 × 17,9 cm
2005.121
Rikugien (Jardin des six définitions)/La vue
sud de l’île Nakanoshima octobre 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.122
Hama Rikyu Tien (Jardin du palais Hama
séparé)/Étang d’eau salée près de la plage
novembre 2001
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 × 27,8 cm; image : 26,8 × 17,9 cm
2005.123
Mukojima Hyakkaen (Jardin des cent fleurs)/
Entrée du centre du jardin juin 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.124
Mukojima Hyakkaen (Jardin des cent fleurs)/
Une aire de repos pour les oiseaux dans l’étang
principal août 2003
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.125
Le jardin Kiyosumi/Un sentier près de la
cascade asséchée juin 2002
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.126
Mukojima Hyakkaen (Jardin des cent fleurs)/
Les cerisiers près de l’étang principal
novembre 2001
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.127
Korakuen (Jardin du plaisir ultime)/Pont
Yatsuhashi (pont de huit planches)
novembre 2000
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.128
Kyu Furukawa Teien (l’ancien jardin
Furakawa)/Le bord du lac près de la cascade
août 2003
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.129
Jardin Kiyosumi/Maison de repos Ryotei
(1909, restaurée en 1985) octobre 2001
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.130
Jardin Kiyosumi/Pierre de gué Isowatari
août 2003
Tiré de la série Paradis. Les jardins de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
27,7 × 35,3 cm; image : 17,9 × 26,8 cm
2005.131
Rajotte, Normand (né en 1952)
Sans titre 1997
Épreuve à la gélatine argentique,
117,5 × 94,2 cm; image : 58,1 × 58,3 cm
2005.132
Sans titre 1998
Épreuve à la gélatine argentique,
117,8 × 94 cm; image : 58,1 × 58,4 cm
2005.133
Sans titre 1999
Épreuve à la gélatine argentique,
117 × 93 cm; image : 58,1 × 58,2 cm
2005.134
Schreier, Michael (né en Autriche en
1949)
13..11..04, 11..21..06 13 novembre 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.100
75
20..05..04, 14..17..15 20 mai 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.101
09..08..03, 10..36..58 9 août 2003, tiré en
2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.102
25..07..04, 14..38..28 25 juillet 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.103
25..07..04, 15..25..48 25 juillet 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.104
18..06..04, 09..59..06 18 juin 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.105
16..11..04, 12..58..16 16 novembre 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.106
30..06..04, 11..31..30 30 juin 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.107
16..11..04, 13..49..02 16 novembre 2004
Tiré de la série En silence
Épreuve au jet d’encre, 48,3 × 32,9 cm;
image : 40,7 × 30,5 cm
2005.99
Streifler, Leesa (née en 1957)
Contenu : Sans titre (maison) 2003
4 épreuves à développement chromogène
encadrées, 133,6 × 163,6 cm total; image :
66,8 × 81,8 cm chacune
2005.57.1-4
Contenu : Pin-up de pomme glacée 2003
4 épreuves à développement chromogène
encadrées, 164 × 133,2 cm total; image :
82,9 × 66,6 cm chacune
2005.58.1-4
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Contenu : Lapin X-Ray 2003
4 épreuves à développement chromogène
encadrées, 133,6 × 163,6 cm total; image :
66,6 × 81,8 cm chacune
2005.59.1-4
Wonnacott, Justin (né en 1950)
D’où je suis debout 1989
Épreuve à développement chromogène
(Fujicolor), 91,4 × 116,7 cm; image :
76,1 × 99,1 cm
2005.95
Un homme nu en train de m’expliquer une
photographie 1989
Épreuve à développement chromogène,
76 × 101,3 cm; image : 76 × 101,3 cm
2005.96
Le change qui est le plus important 1990
Épreuve au jet d’encre, 86,1 × 111,7 cm;
image : 76 × 96,4 cm
2005.97
Le paiement et la pose 1991
Épreuves à développement chromogène,
91,6 × 117 cm chacune; image 1 :
69,7 × 88,1 cm; image 2 :
69,2 × 87,8 cm
2005.98.1-2
Prêts
Musée des beaux-arts du Canada
Entre le 1er avril 2005 et le 31 mars 2006, le
Musée des beaux-arts du Canada a consenti
le prêt de 381 œuvres de sa collection à
34 institutions canadiennes et à 34 institu­
tions étrangères pour les expositions suivantes.
(Les chiffres entre parenthèses représentent
le nombre d’œuvres par artiste.)
Brian Jungen Retrospective Exhibition,
25 septembre 2005–10 septembre 2006
Jungen, Brian (3)
Présenté au New Museum of Contemporary
Art, 25 septembre–31 décembre 2005;
à la Vancouver Art Gallery,
3 février–7 mai 2006;
au Musée d’art contemporain de Montréal,
25 mai–10 septembre 2006 (1 œuvre
seulement)
Rodin: A Magnificent Obsession from the Iris
and B. Gerald Cantor Foundation,
18 juin 2005–18 septembre 2005
Rodin, Auguste (1)
CANADA
Alberta
Calgary
Illingworth Kerr Gallery
Steven Shearer, 8 septembre–8 octobre 2005
Shearer, Steven (1)
Edmonton
Edmonton Art Gallery
THE ROAD: Constructing the Alaska
Highway, 10 juin 2005–1er juin 2006
Jackson, A.Y. (17)
Présenté à l’Edmonton Art Gallery,
10 juin–2 octobre 2005;
à la Yukon Arts Centre Gallery,
12 janvier–19 mars 2006;
à la Collection McMichael d’art canadien,
1er avril–1er juin 2006
Colombie-Britannique
Prince George
Two Rivers Gallery
Lawrence Paul Yuxweluptun Retrospective
Exhibition, 12 mai–10 juillet 2005
Yuxweluptun, Lawrence Paul (1)
Vancouver
Contemporary Art Gallery
John Massey, 5 mai–19 juin 2005
Massey, John (1)
Vancouver Art Gallery
Picasso protéiforme,
15 octobre 2005–15 janvier 2006
Picasso, Pablo (2)
76
Victoria
Art Gallery of Greater Victoria
Takao Tanabe, 7 octobre 2005–mai 2007
Tanabe, Takao (3)
Présenté à l’Art Gallery of Greater Victoria,
7 octobre 2005–2 janvier 2006;
à la Vancouver Art Gallery,
14 janvier–17 avril 2006;
à l’Art Gallery of Nova Scotia,
27 mai–27 août 2006;
à la Collection McMichael d’art canadien,
7 janvier–mai 2007
Île-du-prince-Édouard
Charlottetown
Confederation Centre Art Gallery and
Museum
Curb Appeal, 29 mai–9 octobre 2005
Alÿs, Francis (1)
Manitoba
Winnipeg
Musée des beaux-arts de Winnipeg
Ivan Eyre Retrospective Exhibition,
30 avril–28 août 2005
Eyre, Ivan (1)
Nouveau-Brunswick
Fredericton
Galerie d’art Beaverbrook
Anthony Flower: A Country Artist in Early
Canada, 18 mars 2006–décembre 2007
Flower, Anthony (1)
Présenté à la Galerie d’art Beaverbrook,
18 mars–4 septembre 2006;
à l’Owens Art Gallery,
12 janvier–25 février 2007
Ontario
Hamilton
Art Gallery of Hamilton
The Feast: Food in Art,
24 septembre–31 décembre 2005
Artiste inconnu (Italie, xviie siècle) (1)
Bell, Vanessa (1)
Besnard, Albert (1)
Chase, William Merritt (1)
Falk, Gathie (2)
Gandolfi, Gaetano (1)
Hine, Lewis W. (1)
Leduc, Ozias (1)
Légaré, Joseph (1)
Millet, Jean-François (1)
Milne, David B. (1)
Pratt, Mary (1)
Scott, William (1)
Smith, Matthew (1)
Son, Joris van (1)
Starr, Ruth (1)
Vallayer-Coster, Anne (1)
au Musée des beaux-arts de Winnipeg,
21 mai–31 juillet 2005;
à la Robert McLaughlin Gallery,
9 septembre–6 novembre 2005;
à la Galerie d’art Beaverbrook,
18 mars–28 mai 2006
Présenté au British Museum,
7 juillet–25 septembre 2005;
au Metropolitan Museum of Art,
8 novembre 2005–29 janvier 2006;
au Musée des beaux-arts de l’Ontario,
26 février–21 mai 2006
By the Book? Early Influences on Inuit Art,
13 février–16 avril 2006
Artiste inconnu (artiste inuit) (1)
The Shape of Colour: Excursions in Colour
Field Art, 1950–2005, 1er juin–7 août 2005
Newman, Barnett (1)
Galerie d’art d’Ottawa
Vanités, 20 janvier–15 mai 2005
Caiserman-Roth, Ghitta (1)
Clark, Paraskeva (1)
Shadbolt, Jack (1)
Power Plant
Porcelain Works of Shary Boyle,
24 mars–4 juin 2006
Boyle, Shary (2)
Galerie Karsh-Masson
Victor Tolgesy. Rétrospective : 30 années de
sculpture, 1950–1980,
8 décembre 2005–22 janvier 2006
Tolgesy, Victor (1)
McMaster Museum of Art
Togo Salmon: Centenary Exhibition, The
Classical World and Its Influences,
1er septembre–30 octobre 2005
Hurlbut, Spring (2)
Musée canadien de la guerre
Prêt pour les galeries des collections perma­
nentes, 1er mars 2005–28 février 2007
Roberts, William (1)
Kitchener
Gallery Stratford
Vimy and After: Drawings by Walter Seymour
Allward, 1er mai 2005–14 mai 2006
Allward, Walter S. (40)
Présenté à l’Agnes Etherington Art Centre,
1er mai–26 juin 2005;
à la Gallery Stratford,
11 septembre–13 novembre 2005;
à la Carleton University Art Gallery,
28 novembre 2005–29 janvier 2006;
à l’Art Gallery of Peterborough,
7 avril–14 mai 2006
Kitchener-Waterloo Art Gallery
Variations on the Picturesque,
4 décembre 2005–26 août 2007
Lawrence Paul Yuxweluptun (1)
Présenté à la Kitchener-Waterloo Art
Gallery, 4 décembre 2005–19 mars 2006;
au Musée national des beaux-arts du Québec,
15 mars–26 août 2007
Art Green Art,
11 septembre–20 novembre 2005
Green, Art (1)
London
Museum London
London 1970–1985,
28 août 2005–3 septembre 2006
Favro, Murray (2)
Ottawa
Carleton University Art Gallery
Pegi Nicol MacLeod: A Life in Art,
7 février 2005–28 mai 2006
MacLeod, Pegi Nicol (11)
Présenté à la Carleton University Art
Gallery, 7 février–17 avril 2005;
Stratford
Toronto
Musée des beaux-arts de l’Ontario
Turner, Whistler, and Monet,
12 juin 2004–15 mai 2005
Monet, Claude (1)
Présenté au Musée des beaux-arts de
l’Ontario, 12 juin–12 septembre 2004;
aux Galeries nationales du Grand-Palais,
12 octobre 2004–17 janvier 2005;
à la Tate Britain, 10 février–15 mai 2005
Painting Toward the Light: The Watercolours
of David Milne, 7 juillet 2005–21 mai 2006
Milne, David B. (28)
77
University of Toronto Art Centre
The Isaacs Project, 10 mai–15 août 2005
Burton, Dennis (1)
Curnoe, Greg (1)
MacGregor, John (1)
Pflug, Christiane (1)
Snow, Michael (1)
Urquhart, Tony (1)
Wieland, Joyce (1)
Ydessa Hendeles Art Foundation
Loan to Permanent Collection,
26 janvier 2004–3 novembre 2005
Tangredi, Vincent (1)
Unionville
Frederick Horsman Varley Art Gallery of
Markham
Childhood, Defined in Canadian Art,
4 mai–21 août 2005
Brymner, William (1)
Colville, Alex (1)
Dallaire, Jean (1)
Eastlake, Mary Bell (1)
Humphrey, Jack (1)
Leduc, Ozias (1)
Varley, F.H. (1)
Tribute: The Art of African Canadian Artists,
8 janvier–26 février 2006
Duncanson, Robert S. (3)
Windsor
Art Gallery of Windsor
Screen of Trees: The Group of Seven,
25 juin–30 octobre 2005
Watkins, Margaret (1)
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Québec
Gatineau
Musée canadien des civilisations
Design à gogo, 24 février–1er décembre 2005
Wieland, Joyce (1)
Le vin dans la vie contemporaine au Canada,
5 novembre 2004–3 avril 2005
Artiste inconnu (1)
Joliette
Musée d’art de Joliette
Un symbole de taille. La ceinture fléchée dans
l’art canadien, 21 mars 2004–17 février 2006
Artiste inconnu (Canada, Québec, milieu du
XIXe siècle) (1)
Présenté au Musée d’art de Joliette,
21 mars–22 août 2004;
au Musée du Château Ramezay,
16 septembre–28 novembre 2004;
à la Pulperie de Chicoutimi,
18 décembre 2004–3 avril 2005;
au Musée Labenche d’art et d’histoire,
28 novembre 2005–17 février 2006
à la Collection McMichael d’art canadien,
24 juin–16 septembre 2006;
au Musée des beaux-arts du Canada,
6 octobre 2006–7 janvier 2007;
à la Galerie d’art Beaverbrook,
21 janvier–15 avril 2007
Sam Borenstein (1908–1969),
30 juin 2005–25 février 2006
Borenstein, Sam (3)
Présenté au Musée des beaux-arts de
Montréal, 30 juin–18 septembre 2005;
à la Hart House, 6 octobre–3 novembre 2005;
à l’Owens Art Gallery,
13 janvier–25 février 2006
Cecil Buller. Une rétrospective,
21 avril–12 juin 2005
Buller, Cecil (14)
Musée d’art de Mont-Saint-Hilaire
Ozias Leduc et Paul-Émile Borduas,
2 octobre 2005–29 janvier 2006
Leduc, Ozias (1)
Musée McCord d’histoire canadienne
Salut les filles !,
24 novembre 2005–9 avril 2006
Delfosse, Georges (1)
Eastlake, Mary Bell (1)
Julien, Henri (1)
Lemieux, Jean Paul (1)
MacLeod, Pegi Nicol (1)
Smith, Jori (1)
Wheeler, Orson (1)
Montréal
Nicolet
Galerie de l’UQAM
Michael Snow, 9 septembre–10 octobre 2005
Snow, Michael (2)
Musée des religions
Le symbolisme du feu dans les religions,
17 avril–9 janvier 2006
Hine, Lewis W. (1)
Artiste inconnu (Tibet, région de gTsang,
XVIIIe siècle) (1)
Artiste inconnu (Tibet central, district de Ü,
XVIIe siècle) (1)
Artiste inconnu (Tibet central, XVIIIe siècle)
(3)
Mont-Saint-Hilaire
Musée des beaux-arts de Montréal
Sous le soleil, exactement. Le paysage en
Provence, du classicisme à la modernité
(1750–1920), 14 mai 2005–8 janvier 2006
Cézanne, Paul (1)
Derain, André (1)
Morrice, James Wilson (1)
Morrice, James Wilson (1)
Présenté au Centre de la Vieille Charité,
14 mai–21 août 2005;
au Musée des beaux-arts de Montréal,
22 septembre 2005–8 janvier 2006
Edwin Holgate, 26 mai 2005–29 avril 2007
Holgate, Edwin (la tournée comprend
39 œuvres au total dont un maximum de 18
par institutions à l’exception du MBAC)
Présenté au Musée des beaux-arts de
Montréal, 19 mai–23 octobre 2005;
au Glenbow Museum, 4 mars–28 mai 2006;
à la Robert McLaughlin Gallery,
14 septembre–5 novembre 2006;
au Musée McCord d’histoire canadienne,
1er décembre 2006–1er avril 2007;
au Agnes Etherington Art Centre,
22 avril–2 juillet 2007;
à l’Art Gallery of Hamilton,
4 octobre 2007–1er janvier 2008;
à la Galerie d’art Beaverbrook, à compter
d’avril 2008
Raconte-moi/Tell me,
6 octobre 2005–10 septembre 2006
Alÿs, Francis (1)
Saint-Jérôme
Musée d’art contemporain des
Laurentides
Henriette Fauteux-Massé,
11 septembre–30 octobre 2005
Fauteux-Massé, Henriette (1)
Saskatchewan
Regina
Mackenzie Art Gallery
Regina Clay: Worlds in the Making,
5 mars 2005–juin 2006
Fafard, Joe (1)
Présenté au Museum London,
5 mars–29 mai 2005;
au Burlington Art Centre,
14 août–2 octobre 2005;
à la Mackenzie Art Gallery,
12 novembre 2005–26 février 2006;
à la Kelowna Art Gallery,
8 avril 2006–11 juin 2006
Kenneth Lochhead: Garden of Light
1948–2002, 29 janvier–8 mai 2005
Lochhead, Kenneth (4)
ALLEMAGNE
Québec
Musée national des beaux-arts du Québec
Antoine Plamondon (1804–1895). Jalons
d’un parcours artistique,
24 novembre 2005–printemps 2008
Plamondon, Antoine (4 œuvres au Musée
national des beaux-arts du Québec,
2 œuvres seulement aux autres institutions)
Présenté au Musée national des beaux-arts
du Québec, 24 novembre 2005–28 mai 2006;
à l’Art Gallery of Windsor,
19 juin–4 septembre 2006;
78
Cologne
Museum Ludwig
Max Beckmann – Fernand Léger: Surprising
Confrontations, 20 mai–28 août 2005
Léger, Fernand (1)
Francfort-sur-le-Main
Schirn Kunsthall Frankfurt
James Ensor, 17 décembre 2005–19 mars 2006
Ensor, James (1)
AUSTRALIE
D.C.
Washington
Sydney
National Gallery of Art
Cézanne in Provence,
29 janvier–17 septembre 2006
Cézanne, Paul (1)
Présenté à la National Gallery of Art,
29 janvier–7 mai 2006;
au Musée Granet, 9 juin–17 septembre 2006
Art Gallery of New South Wales
Camille Pissarro Retrospective Exhibition,
18 novembre 2005–8 mai 2006
Pissarro, Camille (4)
Présenté à l’Art Gallery of New South Wales,
18 novembre 2005–19 février 2006;
à la National Gallery of Victoria,
3 mars–28 mai 2006
BELGIQUE
Anvers
Museum van Hedendaagse Kunst
Antwerpen
Emotion Pictures, 18 mars–29 mai 2005
Krüger, Nestor (1)
ESPAGNE
Barcelone
Fundació Joan Miró
Masters of Collage,
24 novembre 2005–26 février 2006
Kooning, Willem de (1)
ÉTATS-UNIS
Californie
San Francisco
San Francisco Museum of Modern Art
Diane Arbus: A Retrospective,
25 octobre 2003–10 septembre 2006
Arbus, Diane (7) (pas à toutes les
institutions)
Présenté au San Francisco Museum of Modern
Art, 18 octobre 2003–14 février 2004;
au Los Angeles County Museum of Art,
29 février–30 mai 2004;
au Museum of Fine Arts, Houston,
27 juin–22 août 2004;
au Metropolitan Museum of Art,
28 février–29 mai 2005;
au Museum Folkwang Essen,
17 juin–17 septembre 2005;
au Victoria and Albert Museum,
13 octobre 2005–15 janvier 2006;
à la Fundació La Caixa,
14 février–14 mai 2006;
au Walker Art Center,
16 juillet–15 octobre 2006
Toulouse-Lautrec and Montmartre,
20 mars–10 octobre 2005
Degas, Edgar (1)
Steinlen, Théophile-Alexandre (1)
Présenté à la National Gallery of Art,
20 mars–12 juin 2005;
à l’Art Institute of Chicago,
16 juillet–10 octobre 2005
Floride
Vero Beach
The Gallery at Windsor
Peter Doig: Works on Paper,
13 septembre 2005–18 juin 2006
Doig, Peter (1)
Seulement présenté au Musée des beaux-arts
de l’Ontario, 22 mars–18 juin 2006
Maryland
Bethesda
National Library of Medicine
Forensic Medicine,
6 février 2006–31 décembre 2007
Bertillon, Alphonse (1)
New York
New York
Dia Art Foundation
Dan Flavin: A Retrospective,
29 septembre 2004–mai 2007
Flavin, Dan (1)
Présenté à la National Gallery of Art,
29 septembre 2004–23 janvier 2005;
au Modern Art Museum of Fort Worth,
25 février 2005–5 juin 2005;
au Museum of Contemporary Art,
1er juillet–30 octobre 2005;
à la Hayward Gallery, 19 janvier–2 avril 2006;
au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris,
13 juin–septembre 2006;
au Bayerische Staatsgemäldesammlungen,
3 novembre–24 novembre 2006;
à la Neue Pinakothek, Bayerische
Staatsgemäldesammlungen, février–mai 2007
79
Frick Collection
Aun Aprendo: Goya’s Last Works,
22 février–14 mai 2006
Goya y Lucientes, Francisco (3)
Memling’s Portraits, 7 juin–31 décembre 2005
Memling, Hans (1)
Museum of Modern Art
Cézanne et Pissarro: Making Modernism,
24 juin 2005–28 mai 2006
Cézanne, Paul (1)
Présenté au Museum of Modern Art,
24 juin–12 septembre 2005;
au Los Angeles County Museum of Art,
20 octobre 2005–16 janvier 2006;
au Musée d’Orsay, 27 février–28 mai 2006
Ohio
Columbus
Columbus Museum of Art
Renoir’s Women,
23 septembre 2005–15 janvier 2006
Renoir, Auguste (1)
Wexner Center for the Arts
Part Object/Part Sculpture,
28 octobre 2005–26 février 2006
Duchamp, Marcel (4)
Oklahoma
Oklahoma
Oklahoma City Museum of Art
Artist as Narrator,
8 septembre–4 décembre 2005
Flameng, Léopold (d’après William Powell
Frith) (5)
Frith, William Powell (1)
Millais, John Everett (2)
Moreau, Gustave (1)
Rossetti, Dante Gabriel (1)
Pennsylvanie
Pittsburgh
Andy Warhol Museum
General Idea Editions,
7 octobre–31 décembre 2005
General Idea (3)
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Rhode Island
Providence
Museum of Art, Rhode Island School of
Design
Edgar Degas: Six Friends at Dieppe,
16 septembre 2005–15 janvier 2006
Sickert, Walter Richard (2)
Texas
Fort Worth
Génie et folie en Occident. Une histoire de la
mélancolie (Melancholie. Genie und Wahnsinn
in der Kunst), 10 octobre 2005–7 mai 2006
Bosch, Jérôme, attribué à (1)
Présenté aux Galeries nationales du
Grand-Palais, 10 octobre–16 janvier 2006;
à la Neue Nationalgalerie,
17 février–7 mai 2006
ISRAËL
Houston
Bergame
Menil Collection
Klee and America,
10 mars 2006–14 janvier 2007
Klee, Paul (1)
Présenté à la Neue Galerie New York,
10 mars–21 mai 2006;
à la Phillips Collection,
16 juin–10 septembre 2006;
à la Menil Collection,
6 octobre 2006–14 janvier 2007
Museo Adriano Bernareggi
Last Moroni. Giovan Battista Moroni reality
painter, 13 novembre 2004–3 avril 2005
Moroni, Giovanni Battista (1)
Réunion des musées nationaux
Girodet 1767–1824,
22 septembre 2005–1er janvier 2007
Girodet de Roucy-Trioson, Anne-Louis (1)
Présenté au Musée du Louvre,
22 septembre 2005–2 janvier 2006;
à l’Art Institute of Chicago,
11 février–30 avril 2006;
au Metropolitan Museum of Art,
24 mai–27 août 2006
Alfred Stieglitz et son cercle. La modernité à
New York, 1905–1930,
18 octobre 2004–16 mai 2005
Picabia, Francis (1)
Présenté au Musée d’Orsay,
18 octobre 2004–16 janvier 2005;
au Museo Nacional Centro de Arte Reina
Sofia, 10 février–16 mai 2005
National Museum of Western Art
Rodin/Carrière, Interferences,
7 mars–4 juin 2006
Carrière, Eugène (1)
Amsterdam
Jérusalem
Israel Museum
The Beauty of Sanctity, 11 mai–15 août 2005
Rembrandt van Rijn (1)
ITALIE
Conegliano
Linea d’ombra srl
Gli impressionisti e la neve. La Francia e
l’Europa, 27 novembre 2004–15 mai 2005
Courbet, Gustave (1)
Présenté au Palazzina della Promotrice delle
Belle Arti, 27 novembre 2004–15 mai 2005
Rome
Paris
Tokyo
PAYS-BAS
Kimbell Art Museum
Gauguin and Impressionism: Paintings,
Sculpture and Ceramics, 1875–1887,
30 août 2005–26 mars 2006
Gauguin, Paul (2)
Présenté à l’Ordrupgaard, 30 août–20
novembre 2005 (1 œuvre seulement);
au Kimbell Art Museum,
18 décembre 2005–26 mars 2006
FRANCE
JAPON
Associazione Civita
Canaletto, 1726–1746. Il trionfo della
veduta, 11 mars–19 juin 2005
Bellotto, Bernardo (2)
Présenté au Palazzo Giustiniani,
11 mars–19 juin 2005
Museo Nazionale del Risorgimento
Italiano
Manet, 7 octobre 2005–5 février 2006
Manet, Édouard (5)
Venise
Palazzo Grassi
Centenary Retrospective of Salvador Dali,
12 septembre 2004–30 mai 2005
Dali, Salvador (1)
Présenté au Palazzo Grassi,
12 septembre 2004–16 janvier 2005;
au Philadelphia Museum of Art,
6 février–30 mai 2005
80
Van Gogh Museum
Van Gogh Drawings,
1er juillet–31 décembre 2005
Gogh, Vincent van (1)
Présenté au Van Gogh Museum,
1er juillet–18 septembre 2005;
au Metropolitan Museum of Art,
12 octobre–31 décembre
ROYAUME-UNI (ANGLETERRE)
Liverpool
Tate Liverpool
Making History: Art and Documentary in
Britain from 1929 to Now,
3 février–23 avril 2006
Coldstream, William (1)
Londres
British Museum
Samuel Palmer, 1805–1881: Vision and
Landscape, 21 octobre 2005–28 mai 2006
Palmer, Samuel (1)
Présenté au British Museum,
21 octobre 2005–22 janvier 2006;
au Metropolitan Museum of Art,
7 mars–28 mai 2006
National Gallery
Rubens: From Italy to Antwerp 1600–1616,
26 octobre 2005–15 janvier 2006
Rubens, Peter Paul (1)
Mary Cassatt Prints, 22 février–7 mai 2006
Cassatt, Mary (19)
Tate Britain
Degas, Sickert and Toulouse-Lautrec: London
and Paris, 1870–1910,
6 octobre 2005–14 mai 2006
Sickert, Walter Richard (1)
Starr, Sidney (1)
Présenté à la Tate Britain,
5 octobre 2005–15 janvier 2006 (Starr
seulement)
à la Phillips Collection,
18 février–14 mai 2006
Henry Moore, 1er juin 2005–24 février 2006
Moore, Henry (1)
Présenté au Museo Dolores Olmedo Patiño,
1er juin–15 octobre 2005;
au Museo de Arte Contemporáneo de
Monterrey, 4 novembre 2005–24 février 2006
SUÈDE
Stockholm
Moderna Museet
Arbus, Model, Strömholm,
1er octobre 2005–15 janvier 2006
Model, Lisette (57)
SUISSE
Bâle
Schaulager
Jeff Wall. Photographs 1978–2004,
30 avril 2005–8 janvier 2006
Wall, Jeff (3)
Présenté au Schaulager,
30 avril–2 octobre 2005;
à la Tate Modern,
21 octobre 2005–8 janvier 2006
Prêts
Musée canadien de la
photographie contemporaine
Entre le 1er avril 2005 et le 31 mars 2006, le
Musée canadien de la photographie contem­
poraine a consenti le prêt de 17 œuvres de
sa collection à six institutions canadiennes et
deux institutions étrangères pour les expo­
sitions suivantes. (Les chiffres entre paren­
thèses représentent le nombre d’œuvres par
artiste.)
à la California State University Luckman
Gallery, 19 mars–14 mai 2005;
à l’Art Gallery of Greater Victoria,
10 juin–7 août 2005;
au Andy Warhol Museum,
7 octobre–31 décembre 2005;
au Kunstverein Munchen,
16 janvier–16 mars 2006;
à la University of Washington Henry Art
Gallery, 22 mars–16 juillet 2006;
au University of South Florida
Contemporary Art Museum,
15 août–15 octobre 2006
Toronto
CANADA
Île-du-prince-Édouard
Charlottetown
Confederation Centre Art Gallery and
Museum
Marlene Creates: Water Flowing (titre provi­
soire), 6 février–8 mai 2005
Creates, Marlene (1)
Ontario
Hamilton
McMaster Museum of Art
…the beast not found in verse,
6 novembre–23 décembre 2005
Streifler, Leesa (1)
Mississauga
Blackwood Gallery
General Idea Editions 1967–1995,
15 janvier 2003–22 décembre 2006
General Idea (1)
Présenté à la Blackwood Gallery,
15 janvier–16 février 2003;
au Agnes Etherington Art Centre,
1er mars–27 avril 2003;
à la Galerie Leonard et Bina Ellen,
12 juin–9 août 2003;
à la Mount Saint Vincent University Art
Gallery, 30 août–12 octobre 2003;
à l’Art Gallery of Hamilton,
15 novembre 2003–4 janvier 2004;
au Plug In Institute of Contemporary Arts,
23 janvier–13 mars 2004;
au Museum London, 17 avril–20 juin 2004;
à la Dunlop Art Gallery,
10 juillet–5 septembre 2004;
à la Charles H. Scott Gallery,
24 septembre–6 novembre 2004;
à la Illingworth Kerr Gallery,
25 novembre 2004–17 janvier 2005;
81
Musée des beaux-arts de l’Ontario
Sweet Immortality – Douglas Clark,
5 mars–15 mai 2005
Clark, Douglas (6)
Unionville
Frederick Horsman Varley Art Gallery of
Markham
Field Studies, 3 mars–1er mai 2005
Semchuk, Sandra (1)
Québec
Montréal
Galerie Leonard et Bina Ellen
Sur le vif. Œuvres photographiques de Tom
Gibson et Sam Tata,
22 mars 2006–15 avril 2006
Gibson, Tom (1)
Tata, Sam (3)
ÉTATS-UNIS
Nouveau-Mexique
Santa Fe
Wheelwright Museum of the American
Indian
About Face: Self-Portraits by Native American
and First Nations Artists,
13 novembre 2005–23 avril 2006
Favell, Rosalie (1)
ROYAUME-UNI (ANGLETERRE)
Birmingham
Ikon Gallery
Roy Arden, 31 janvier–19 mars 2006
Arden, Roy (1)
A C Q U ISITIONS , P R Ê TS ET E X P OSITIONS
Expositions présentées à Ottawa
Musée des beaux-arts du Canada
À moins d’avis contraire, toutes ces expositions
sont organisées par le MBAC et le MCPC.
Alberta et Saskatchewan 1905–2005.
Célébration d’un centenaire
Salles d’art contemporain
avril–septembre 2005
Léonard de Vinci, Michel-Ange et la
Renaissance à Florence
Salles des expositions temporaires
27 mai–5 septembre 2005
Napachie Pootoogook
Organisée et mise en tournée par le Musée
des beaux-arts de Winnipeg
Salles d’art inuit
17 juin–18 septembre 2005
Daniel Richter. Drapeau rose – Cheval blanc
Organisée par la Power Plant Contemporary
Art Gallery, le Musée des beaux-arts du
Canada et la Morris and Helen Belkin Art
Gallery
Salles d’art contemporain
25 juin–10 septembre 2005
Dessins britanniques du Musée des beaux-arts
du Canada
Salles de dessins, estampes et photographies
15 juillet–20 novembre 2005
Christopher Pratt
Salles des expositions temporaires
30 septembre 2005–8 janvier 2006
Norval Morrisseau, artiste chaman
Salles des expositions temporaires
3 février–30 avril 2006
Les prix du Gouverneur général en arts visuels
et en arts médiatiques
Salles d’art contemporain
23 mars–3 juillet 2006
Installations d’œuvres sélectionnées de la
collection permanente
Le dessin en Espagne du XVI e au XIX e siècle
Salle d’art européen
9 avril–7 août 2005
Janet Cardiff. Motet à quarante voix
La chapelle Rideau
1er mai 2005–9 avril 2006
Steve McQueen. Il était une fois
Salles d’art contemporain
26 mai 2005–26 mars 2006
Geoffrey Farmer. Roulotte
Salles d’art contemporain
20 juin 2005–août 2006
Francis Alÿs. Les dormeurs II
Salles d’art contemporain
5 octobre 2005–8 février 2006
Thomas Davis
Salles d’art européen
10 août–4 décembre 2005
Les temps changent, les traditions continuent
Salles d’art inuit
Exposition continue depuis le 5 octobre
2005
Folk, métal, pop et rock
Salles d’art contemporain
13 octobre 2005–29 avril 2006
Stan Douglas. Souvenirs inconsolables
Salles d’art contemporain
24 octobre 2005–14 mai 2006
Hommage à Carl Beam
Salles d’art contemporain
31 octobre 2005–2 avril 2006
Autoportraits. Un point de vue moderne.
Œuvres sur papier de 1900 à 1950
Salles d’art européen
11 novembre 2005–19 février 2006
Aveuglé par la science
Salles d’art contemporain
18 novembre 2005–14 mai 2006
Ah Xian. Buste en porcelaine chinoise 18,
43 et 54
Salles d’art contemporain
décembre 2005–12 mars 2006
Juan Geuer. H20
Salles d’art contemporain
1er décembre 2005–26 février 2006
82
La musique et le mythe. Lithographies de
Fantin-Latour
Salles d’art européen
15 décembre 2005–26 mars 2006
Anish Kapoor. Trois sorcières
Salles d’art contemporain
23 décembre 2005–fin 2006
Giuseppe Penone. Anatomie 5
Salles d’art contemporain
10 février–14 mai 2006
Portraits de la collection de photographie
Salles d’art européen
25 février–25 juin 2006
L’art d’ici
Salles d’art canadien
Exposition continue
Expositions présentées à Ottawa
Musée canadien de la
photographie contemporaine
Alberta et Saskatchewan 1905–2005.
Célébration d’un centenaire
4 avril–30 octobre 2005
Michael Semak
7 mai–5 septembre 2005
Empreintes
25 novembre 2005–23 avril 2006
Sunil Gupta
25 novembre 2005–23 avril 2006
Expositions itinérantes
Musée des beaux-arts du Canada
La beauté dans une chose ordinaire. Les dessins
et estampes de L.L. FitzGerald
Thunder Bay Art Gallery, Thunder Bay
(Ontario)
8 avril–22 mai 2005
Maritime Art. Le premier magazine d’art au
Canada (1940–1943)
St. Mary’s University Art Gallery, Halifax
(Nouvelle-Écosse)
18 juin–31 juillet 2005
Acadia University Art Gallery, Wolfville
(Nouvelle-Écosse)
10 novembre 2005–15 janvier 2006
Hommage à Jean Paul Lemieux
Collection McMichael d’art canadien,
Kleinburg (Ontario)
4 juin–5 septembre 2005
Les éléments de la nature
L’Espace Énergie, Shawinigan (Québec)
11 juin–2 octobre 2005
Paysages manufacturés. Les photographies
d’Edward Burtynsky
Cantor Centre for the Arts, Stanford
(Californie)
29 juin–18 septembre 2005
Brooklyn Museum (New York)
7 octobre 2005–15 janvier 2006
Poésie et vision. James Wilson Morrice et
Tom Thomson
Nickle Arts Museum, Calgary (Alberta)
2 septembre–10 décembre 2005
Art Gallery of Nova Scotia, Halifax
(Nouvelle-Écosse)
21 janvier–9 avril 2006
Sculpture inuite d’aujourd’hui
Art Gallery of Mississauga, Mississauga
(Ontario)
15 septembre–30 octobre 2005
MacKenzie Art Gallery, Regina
(Saskatchewan)
11 mars–21 mai 2006
Chefs-d’œuvre du réalisme français du
XIX e siècle de la collection du Musée des
beaux-arts du Canada
MacKenzie Art Gallery, Regina
(Saskatchewan)
10 septembre–27 novembre 2005
Galerie d’art Beaverbrook, Fredericton
(Nouveau-Brunswick)
10 décembre 2005–5 mars 2006
ItuKiagâtta ! Sculptures inuites de la collection
du Groupe Financier Banque TD
Musée des beaux-arts de Winnipeg,
Winnipeg (Manitoba)
8 juillet–5 septembre 2005
Art Gallery of Nova Scotia, Halifax
(Nouvelle-Écosse)
23 septembre–20 novembre 2005
Art Gallery of Alberta, Edmonton (Alberta)
9 décembre–26 février 2006
Le paysage invisible. Révéler notre place dans le
monde
Centre culturel, Université de Sherbrooke,
Sherbrooke (Québec)
27 août–23 octobre 2005
Esplanade Art Centre, Medicine Hat
(Alberta)
17 décembre 2005–20 février 2006
Robert Davidson. Au seuil de l’abstraction
Organisée par le Musée d’anthropologie de
l’Université de la Colombie-Britannique et
mise en tournée par le Musée des beaux-arts
du Canada
Kelowna Art Gallery, Kelowna
(Colombie-Britannique)
26 novembre 2005–29 janvier 2006
Collection McMichael d’art canadien,
Kleinburg (Ontario)
3 mars–14 mai 2006
Picasso protéiforme. Dessins et estampes de la
collection du Musée des beaux-arts du Canada
Vancouver Art Gallery, Vancouver
(Colombie-Britannique)
15 octobre 2005–15 janvier 2006
Musée d’art Mont-St-Hilaire,
Mont-St-Hilaire (Québec)
12 février–2 avril 2006
Dessins français de la collection du Musée des
beaux-arts du Canada
Edmonton Art Gallery, Edmonton (Alberta)
14 octobre 2005–8 janvier 2006
83
Dessins britanniques du Musée des beaux-arts
du Canada
Kamloops Art Gallery, Kamploops
(Colombie-Britannique)
22 janvier–25 mars 2006
Christopher Pratt
Art Gallery of Nova Scotia, Halifax
(Nouvelle-Écosse)
4 février–14 mai 2006
Expositions itinérantes
Musée canadien de la
photographie contemporaine
Marcus Schubert. Constructions visionnaires
Art Gallery of Mississauga, Mississauga
(Ontario)
2 juin–17 juillet 2005
John Massey. La maison que Jack a bâtie
Galerie de l’UQAM, Montréal (Québec)
6 mai–18 juin 2005
Jeff Thomas. À la recherche des Indiens
Red Deer District Museum, Red Deer
(Alberta)
23 juillet–11 septembre 2005
Heritage Museum, St. Albert (Alberta)
1er décembre 2005–12 février 2006
Shelley Niro. En terrain mimé
Mount St. Vincent University Art Gallery,
Halifax (Nouvelle-Écosse)
23 octobre–11 décembre 2005
Le peuple du ciel dansant. La manière iroquoise
Organisée par le Woodland Cultural Centre
en collaboration avec le Musée canadien de
la photographie contemporaine et le Musée
des beaux-arts du Canada
Collection McMichael d’art canadien,
Kleinburg (Ontario)
3 décembre 2005–19 mars 2006
Rapport de gestion sur l’exercice 2005–2006
Vue d’ensemble
L’objectif premier du Musée des beaux-arts du Canada est de remplir
sa mission nationale, telle que stipulée par le Parlement, de la manière
la plus efficace possible – et il s’est fermement engagé à enrichir sa
collection et à rendre les arts visuels pertinents et accessibles aux gens
de tout le pays. Si ses activités sont largement financées par des
crédits parlementaires, le Musée s’efforce de maximiser les ressources
disponibles à l’appui de ses acquisitions et de ses activités de pro­
grammation publique par l’œuvre de la Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada et par l’élaboration de stratégies conçues pour
accroître sa fréquentation.
En 2005–2006, le Musée a diminué son effectif et a poursuivi la
réduction de ses activités de programmation à Ottawa pour faire face
à l’accroissement des coûts tout en protégeant sa programmation à
l’extérieur de la région de la capitale nationale. Il a également affecté
des fonds d’immobilisations pour réparer les fuites qui avaient pro­
voqué la fermeture des salles d’art inuit, tout en reportant d’autres
projets d’immobilisations prioritaires. Ces mesures, combinées à
une fréquentation plus élevée que prévu des expositions temporaires
et à des recettes tirées des commandites dépassant les attentes, ont
permis au Musée d’équilibrer son budget. Il a donc terminé l’exercice
2005–2006 avec un petit surplus de 286 000 $, ce qui représente
0,5 p. 100 de ses dépenses totales. Il s’agit du sixième exercice consé­
cutif au cours duquel le Musée parvient à l’équilibre budgétaire, tout
en ne comptant qu’un surplus symbolique en fin d’exercice.
84
Malgré ses nombreuses forces – dont son personnel hautement
qualifié et motivé, sa splendide collection d’art canadien et interna­
tional, sa magnifique architecture et sa réputation d’excellence –,
le Musée doit fonctionner dans un environnement rempli de défis.
Ainsi, en raison des perspectives mitigées en matière touristique et
de sa grande dépendance envers ce secteur, le Musée doit faire preuve
de prudence dans ses prévisions de recettes. Et si les commandites
et les dons du secteur privé composent aujourd’hui une plus grande
part de son budget global, la concurrence pour ces fonds reste
considérable.
Compte tenu de sa durée de vie et de son âge actuel, l’édifice de
la promenade Sussex exige d’importantes dépenses en capital – un
investissement qui dépasse le budget d’immobilisations annuel du
Musée. Avec des crédits en capital fixés à 1 000 000 $ et des besoins
en capital de 3 000 000 $ à 5 000 000 $ annuellement, le Musée
doit constamment reporter des projets de réparation et de réfection.
Et malgré tous ses efforts d’optimisation de l’espace dont il dispose
actuellement, le Musée fait face à un sérieux manque d’espace, surtout
pour sa programmation éducative.
L’inflation continue d’exercer des contraintes sur ses coûts de
fonctionnement – surtout ceux liés à son bâtiment et à ses ressources
humaines. La hausse continue des salaires et des coûts de fonction­
nement et d’acquisition pose un grand défi à sa capacité d’exécuter
sa mission, en grande partie par une réduction des ressources dispo­
nibles à la programmation publique. En 2006–2007, le Musée devra
également faire face aux coûts relatifs à la mise à jour du système de
classification des postes et au respect de l’équité salariale, tout en
amorçant les négociations contractuelles avec l’Alliance de la fonction
publique du Canada (l’AFPC).
Les ressources de 2005–2006
Contributions 2%
Recettes 15%
Crédits selon la comptabilité de caisse 83%
Durant le dernier exercice, le Musée s’est préparé à relever ces
défis. La Fondation du Musée sollicite activement les donateurs et les
commanditaires du secteur privé dont l’appui est devenu essentiel
aux programmes éducatifs et de rayonnement. Le Musée met égale­
ment en œuvre plusieurs mesures recommandées par son équipe
« Publics de demain », mise sur pied en 2004–2005, afin de conce­
voir des façons novatrices de rejoindre et de développer des publics
nouveaux, plus jeunes et plus diversifiés. Outre ces initiatives, il
poursuit la réflexion avec le gouvernement sur les moyens d’atténuer
certaines des pressions les plus importantes liées à ses installations et
à ses obligations envers son personnel.
Les ressources totales disponibles
Les ressources totales disponibles comprennent les crédits parlemen­
taires, les recettes gagnées et les contributions. Les crédits parle­
mentaires représentent actuellement 83 p. 100 du budget du Musée,
qu’il augmente par ses activités de production de recettes et les fonds
versés par la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada et ses
mécènes. Depuis dix ans, ses activités commerciales et de financement
représentent une part croissante de son budget global, de 11 p. 100
en 1995–1996 à 17 p. 100 en 2005–2006.
En 2005–2006, les ressources disponibles totalisaient 61 600 000 $
comparativement à 58 900 000 $ en 2004–2005. Cet écart est le
résultat d’une hausse des recettes gagnées qui ont atteint presque
2 000 000 $ – notamment les droits d’entrée, les commandites
et d’autres activités commerciales –, ainsi que d’une augmentation
de près de 500 000 $ des contributions reçues de la Fondation du
Musée en raison du succès du Bal de la Renaissance. La légère aug­
mentation des crédits est uniquement due à la hausse du financement
de la rémunération.
Les crédits parlementaires
Les crédits parlementaires approuvés du Musée ont augmenté de
45 400 000 $ en 2004–2005 à 46 100 000 $ en 2005–2006. La
différence de 700 000 $ s’explique principalement par une augmen­
tation des fonds consacrés aux salaires, aux indemnités de départ et
aux rachats d’années d’ancienneté.
Selon la comptabilité d’exercice, les crédits parlementaires ont
augmenté de 51 700 000 $ en 2004–2005 à 52 200 000 $ en
2005–2006. Le Musée reporte la comptabilisation des crédits en
capital et d’acquisition d’œuvres d’art jusqu’au moment des achats
pertinents.
Les recettes
Les recettes gagnées annuelles varient grandement en fonction de la
fréquentation, surtout celle de sa grande exposition estivale haute­
ment influencée par le dynamisme de l’industrie touristique locale.
Les recettes gagnées sont passées de 6 400 000 $ en 2004–2005 à
8 400 000 $ en 2005–2006. À 129 000 visiteurs, la fréquentation de
l’exposition estivale Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à
Florence était beaucoup plus élevée que celles des expositions estivales
des dernières années et a dépassé sa cible établie. La fréquentation
de l’exposition Norval Morrisseau a également dépassé les prévisions.
L’exercice 2005–2006 était aussi la première année complète durant
laquelle le Musée exigeait un droit d’entrée à sa collection perma­
nente. Dans l’ensemble, les recettes tirées des droits d’entrée se sont
chiffrées à 1 800 000 $ comparativement à 900 000 $ l’année précé­
dente. Les autres recettes qui sont liées à la fréquentation comme les
ventes de la Librairie, les droits de stationnement et les droits de loca­
tion des audioguides ont également connu une hausse en 2005–2006
par rapport aux deux années précédentes.
Les contributions
Les dons de sources externes ont augmenté à un peu plus de 1 000 000 $
en 2005–2006 comparativement à 700 000 $ en 2004–2005. La
plus grande source de dons au Musée est la Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada. En plus de solliciter des fonds de dotation,
la Fondation sollicite des contributions pour des projets particuliers,
telles des activités éducatives et des acquisitions d’œuvres d’art, et
verse ces fonds au Musée. En 2005–2006, la Fondation a organisé le
Bal de la Renaissance auquel ont pris part des mécènes de tout le
pays et elle a ainsi recueilli un impressionnant million de dollars (dont
les promesses) pour la programmation du Musée, et que le gouver­
nement du Canada a généreusement jumelé. La contribution du
gouvernement sera versée au Musée durant l’exercice 2006–2007.
En 2005–2006, la Fondation a donné 900 000 $ au Musée compa­
rativement à 400 000 $ en 2004–2005.
Les dépenses totales
Les dépenses du Musée totalisaient 61 300 000 $ comparativement à
58 800 000 $ les années précédentes. De ce montant, le coût combiné
de ses installations et des activités de gestion générales s’établissait
à 32 000 000 $ en 2005–2006 (30 700 000 $ en 2004–2005), dont
la portion la plus importante était consacrée aux installations et
à la protection des œuvres d’art. Compte tenu de ces coûts et du
coût des acquisitions, il ne reste que 13 500 000 $ (12 800 000 $
85
R A P P O R T DE G ESTION S U R L’ E X E R C I C E 2 0 0 5 – 2 0 0 6
en 2004–2005) pour les activités du programme de rayonnement
(dont les expositions à Ottawa et en tournée, la programmation édu­
cative, les publications et l’appui aux autres institutions d’art) et
6 900 000 $ (6 600 000 $ en 2004–2005) pour la programmation
liée aux activités de la collection.
Les salaires et les avantages sociaux
Les coûts des salaires et des avantages sociaux sont passés de
19 800 000 $ en 2004–2005 à 21 000 000 $ en 2005–2006.
L’augmentation est due aux hausses salariales plutôt modestes qui
ont été accordées et à une disposition relative aux coûts potentiels
de la mise en œuvre du nouveau système de classification des postes
et des obligations en matière d’équité salariale. Compte tenu de
l’information additionnelle obtenue sur ces questions durant l’exer­
cice, la charge à payer sera beaucoup plus substantielle en fonction
de la responsabilité finale.
Les acquisitions
Le Musée reçoit un crédit distinct de 8 000 000 $ fixé par le Parlement,
pour les acquisitions. Il accumule ces fonds jusqu’à l’achat d’œuvres
pertinentes. Tout solde du budget d’acquisitions en fin d’exercice est
conservé pour des acquisitions futures. Les acquisitions de 2005–2006
se sont chiffrées à 8 400 000 $ comparativement à 8 600 000 $
en 2004–2005. Ces montants ne comprennent pas les acquisitions de
517 000 $, financées par le privé en 2005–2006, et de 69 000 $
en 2004–2005. Au 31 mars 2006, le Musée comptait 12 000 $ pour
ses acquisitions à venir.
Les autres coûts
Les coûts liés aux installations, aux paiements tenant lieu de taxes et
à la sécurité consomment 33,6 p. 100 de son budget annuel. En
2005–2006, le Musée a consacré 6 000 000 $ à l’amortissement,
5 400 000 $ aux paiements tenant lieu de taxes, 3 200 000 $ aux
réparations et à l’entretien, 2 300 000 $ aux services publics et aux
approvisionnements et 2 600 000 $ à la sécurité.
Certaines des variations importantes des coûts comparativement à
2004–2005 comprennent les réductions suivantes :
• 77 000 $ de paiements tenant lieu de taxes;
• 43 000 $ de bourses; et
• 162 000 $ de services de protection, en raison d’améliorations
de l’efficacité.
Ces réductions ont été compensées par plusieurs augmentations dont :
• 68 000 $ de réparations et d’entretien du bâtiment et de
l’équipment;
• 83 000 $ de services publics et d’approvisionnements;
• 222 000 $ de frais de publication;
• 363 000 $ de publicité;
• 330 000 $ de transport et de camionnage pour les expositions; et
• 141 000 $ d’acquisitions pour la Bibliothèque.
86
Le bilan
Les crédits inutilisés pour les acquisitions d’œuvres d’art ne s’élèvent
qu’à 12 000 $ au 31 mars 2006. En 2005–2006, le Musée a dépensé
presque tous les crédits d’acquisitions de 8 000 000 $, ainsi que le
report de 1 000 000 $ de l’année précédente.
Les crédits inutilisés pour les acquisitions d’immobilisations s’élè­
vent à 400 000 $. Le Musée a dépensé seulement 1 000 000 $ en
2005–2006, conformément à la nécessité de reporter tous les projets
d’immobilisations importants jusqu’à ce qu’il puisse obtenir une
augmentation permanente de ses fonds pour les dépenses en capital.
Le budget d’immobilisations du Musée est inadéquat pour faire face
au vieillissement de l’édifice et aux investissements requis qui dépas­
sent son budget d’immobilisations de 1 000 000 $. Le Musée s’attend
à poursuivre le report des projets de réparations et de réfection dont
il a grandement besoin, ce qui en fin de compte accroît leur coût et
leur urgence.
Sommaire
Malgré tous les défis de son environnement externe, le Musée a adopté
plusieurs stratégies conçues pour gérer tant les pressions connues
que prévues. Ces stratégies sont inspirées par la vision claire qu’il a
de son avenir comme importante institution nationale et par son
engagement inébranlable envers l’excellence. Dans son plan d’entre­
prise quinquennale, le Musée réaffirme son engagement d’enrichir
la collection et de rejoindre des publics aussi vastes que possible dans
tout le pays, tout en augmentant et en élargissant sa base de recettes
et en garantissant la mise en place de solides pratiques de gouvernance
et de gestion.
Les projets destinés à explorer et cultiver de nouveaux marchés
pour accroître les recettes, à développer et favoriser des partenariats
avec des intervenants clés, et à contrôler les coûts, sont toujours
essentiels. Les stratégies visant à rejoindre des publics plus nombreux
et plus diversifiés permettent au Musée non seulement de rehausser
sa pertinence pour les Canadiens et Canadiennes dans tout le pays,
mais d’augmenter les recettes connexes qui contribuent à sa santé
financière. Les recettes du secteur privé générées par la Fondation du
Musée jouent également un rôle de plus en plus important à l’appui
de ses acquisitions et de ses programmes de rayonnement. Enfin, le
Musée veille sans relâche à ce que son fonctionnement soit le plus effi­
cace et le plus efficient possible.
Ainsi, le Musée, avec l’appui continu du gouvernement fédéral et
une équipe de gestion compétente et hautement motivée, sera en
mesure de poursuivre l’enrichissement, la préservation et l’interpréta­
tion de la collection nationale afin que le public puisse en jouir
pleinement, tant pour le plaisir et l’intelligence, que pour la recherche
et l’avancement des connaissances.
États financiers
É T A TS F IN A N C IE R S
Responsabilité de la direction à l’égard de la présentation de rapports Financiers
Les états financiers ci-joints du Musée des beaux-arts du Canada (le Musée) et tous les renseignements dans le présent
rapport annuel relèvent de la direction. Les états financiers comportent des sommes qui se fondent nécessairement sur les
estimations et le jugement de la direction.
Les états financiers ont été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada.
Les renseignements financiers présentés ailleurs dans le rapport annuel concordent avec ceux que contiennent les
états financiers.
En s’acquittant de sa responsabilité à l’égard de l’intégrité et de la fidélité des états financiers, la direction entretient
des systèmes et des pratiques de contrôle financier et de gestion conçus dans le but de fournir l’assurance raisonnable que
les opérations sont autorisées, que les actifs sont protégés, que des registres convenables sont tenus et que les opérations
sont effectuées conformément à la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques et ses règlements, à la Loi sur les
musées et aux règlements administratifs du Musée.
Le Conseil d’administration doit veiller à ce que la direction respecte ses obligations en matière de systèmes de contrô­
les appropriés et de qualité des rapports financiers. Le Comité de vérification et de finance du Conseil d’administration se
réunit régulièrement avec la direction ainsi que les vérificateurs internes et externes afin de discuter de points concernant
la vérification, les contrôles internes et autres sujets financiers pertinents. Le Comité examine les états financiers et soumet
sa recommandation au Conseil d’administration qui les approuve.
Le vérificateur externe, soit la vérificatrice générale du Canada, est responsable de vérifier les états financiers et de
remettre son rapport à la ministre du Patrimoine canadien et de la Condition féminine.
Le directeur du Musée,
Le sous-directeur intérimaire, Administration et finances,
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
David A. Baxter
Ottawa, Canada
Le 9 juin 2006
88
RAPPORT DU VÉRIFiCATEUR
À la ministre du Patrimoine canadien et de la Condition féminine
J’ai vérifié le bilan du Musée des beaux-arts du Canada au 31 mars 2006 et les états des résultats et de l’avoir et des flux
de trésorerie de l’exercice terminé à cette date. La responsabilité de ces états financiers incombe à la direction du Musée.
Ma responsabilité consiste à exprimer une opinion sur ces états financiers en me fondant sur ma vérification.
Ma vérification a été effectuée conformément aux normes de vérification généralement reconnues du Canada. Ces normes
exigent que la vérification soit planifiée et exécutée de manière à fournir l’assurance raisonnable que les états financiers sont
exempts d’inexactitudes importantes. La vérification comprend le contrôle par sondages des éléments probants à l’appui
des montants et des autres éléments d’information fournis dans les états financiers. Elle comprend également l’évaluation
des principes comptables suivis et des estimations importantes faites par la direction, ainsi qu’une appréciation de la pré­
sentation d’ensemble des états financiers.
À mon avis, ces états financiers donnent, à tous les égards importants, une image fidèle de la situation financière du Musée
au 31 mars 2006 ainsi que des résultats de son exploitation et de ses flux de trésorerie pour l’exercice terminé à cette date
selon les principes comptables généralement reconnus du Canada. Conformément aux exigences de la Loi sur la gestion
des finances publiques, je déclare qu’à mon avis ces principes ont été appliqués de la même manière qu’au cours de l’exer­
cice précédent.
De plus, à mon avis, les opérations du Musée dont j’ai eu connaissance au cours de ma vérification des états financiers
ont été effectuées, à tous les égards importants, conformément à la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques et
ses règlements, à la Loi sur les musées et aux règlements administratifs du Musée.
Pour la vérificatrice générale du Canada,
John Wiersema, FCA
Sous-vérificateur général
Ottawa, Canada
Le 9 juin 2006
89
É T A TS F IN A N C IE R S
Bilan
au 31 mars
(en milliers de dollars)
2006
Actif
À court terme
Trésorerie (note 3)
Trésorerie affectée (note 3)
Débiteurs (note 4)
Stocks Frais payés d’avance
9 175 $
1 381 471 778 1 380 13 185
14 004
Collection (note 5)
Immobilisations corporelles (note 6)
1
100 114
1
105 204
113 300 $
119 209 $
6 467 $
453 6 597 $
252
2005
7 801 $
2 336
1 691
728
1 448
Passif
À court terme
Créditeurs et charges à payer (note 7)
Revenu reporté
Crédits non utilisés reçus pour l’achat d’objets d’art pour
la collection (note 8)
Crédits non utilisés reçus pour l’achat d’immobilisations
corporelles (note 9)
12
1 009
368
323
7 300
8 181
Avantages sociaux futurs (note 10)
Contributions reportées (note 11)
Financement des immobilisations reporté (note 12)
1 626
715
99 492
1 814
751
104 582
109 133
115 328
Dotations
Dotations 116
116
Avoir du Canada
Grevé d’affectations d’origine interne
Non affecté
Surplus d’apport
170
3 259
622
137
3 006
622
4 051
3 765
113 300 $
Engagements et éventualités (notes 14 et 18)
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers.
Approuvé par le Conseil d’administration :
Le président
Le vice-président
90
119 209 $
État des résultats et de l’avoir
pour l’exercice terminé le 31 mars
2006
Revenus provenant de l’exploitation et de contributions (tableau 1)
9 454 $
7 184 $
Dépenses Collections
Exploitation
Acquisitions d’objets d’art (note 5)
6 860
8 914
6 594
8 707
Total – collections 15 774
15 301
Rayonnement
Installations
Administration
13 511
20 633
11 418
12 808
20 727
9 968
61 336
58 804
Résultat d’exploitation net avant financement public 51 882
51 620
Crédits parlementaires (note 13)
52 168
51 679
Résultats d’exploitation après financement public
286
59
Avoir du Canada – début de l’exercice
3 765
3 706
Avoir du Canada – fin de l’exercice
4 051 $
(en milliers de dollars)
Total des dépenses (tableau 2)
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers.
91
2005
3 765 $
É T A TS F IN A N C IE R S
État des FLux de trésorerie
pour l’exercice terminé le 31 mars
(en milliers de dollars)
2006
Encaissements (clients)
Crédits parlementaires reçus
Décaissements (employés et fournisseurs)
Intérêts reçus
9 648 $
46 051 (56 495) 302 Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation
(494) (3 317)
(955) 955 (2 104)
2 363
Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement –
259
Financement pour l’acquisition d’immobilisations corporelles
Contributions affectées et revenus de placement connexes
955
913
2 104
496
Flux de trésorerie liés aux activités de financement
1 868
2 600
Augmentation (diminution) de la trésorerie 1 374
(458)
Trésorerie au début de l’exercice
7 801
8 259
Trésorerie à la fin de l’exercice
9 175 $
2005
Activités d’exploitation :
7 090 $
46 950
(57 614)
257
Activités d’investissement :
Acquisition d’immobilisations corporelles
Diminution de la trésorerie affectée
Activités de financement :
Les notes complémentaires et les tableaux font partie intégrante des états financiers.
92
7 801 $
Notes AFFéRENTES aux états Financiers
31 mars 2006
1. Pouvoirs, objectifs et activités
Le Musée des beaux-arts du Canada (le Musée) a été constitué en vertu de la Loi sur les musées en tant que
société d’État le 1er juillet 1990, en vertu de la partie I de l’annexe III de la Loi sur la gestion des finances publiques.
La mission du Musée, telle que stipulée dans la Loi sur les musées, est de constituer, d’entretenir et de faire
connaître, dans l’ensemble du Canada et à l’étranger, une collection d’œuvres d’art anciennes, modernes et
contemporaines, principalement axée sur le Canada mais non exclusivement sur celui-ci, et d’amener tous les
Canadiens et les Canadiennes à mieux connaître, comprendre et apprécier l’art en général. L’exploitation du
Musée inclut son affilié, le Musée canadien de la photographie contemporaine (MCPC).
Le fonctionnement du Musée se divise en quatre activités interdépendantes qui couvrent tous les aspects de
son mandat. Ces activités se définissent comme suit :
Collections
Acquérir, préserver, étudier et documenter des œuvres anciennes et contemporaines, afin d’illustrer et de présenter des arts visuels. Cette activité comprend la recherche muséologique, les acquisitions et la préservation.
Rayonnement
Encourager un vaste accès à la collection, aux expositions, aux recherches et au savoir-faire du Musée dans
tout le Canada et à l’étranger. Cette activité comprend les expositions présentées dans la région de la capitale nationale, ailleurs au Canada et à l’étranger, les programmes éducatifs, les publications ainsi que les activités
de communication et de marketing conçues pour intéresser un public aussi vaste que possible.
Installations
Veiller à ce que les installations soient sécuritaires et adéquates à la préservation et à l’exposition de la collection nationale, et facilement accessibles au public.
Administration
Assurer la direction et la surveillance; administrer les ressources et bien les mettre en valeur.
2. Conventions comptables importantes
Les présents états financiers ont été préparés selon les principes comptables généralement reconnus du
Canada. Voici les conventions comptables les plus importantes :
(a) Stocks
Les stocks sont évalués au moindre du coût et de la valeur de réalisation nette. Le coût des livres et des publications est amorti au cours d’une période maximale de trois ans, afin de tenir compte de la désuétude.
(b) Immobilisations corporelles
Les immobilisations corporelles sont enregistrées selon la méthode suivante. Le terrain et les bâtiments détenus
par le gouvernement du Canada et qui sont sous le contrôle du Musée sont enregistrés au coût historique estimatif pour le terrain et au coût historique estimatif réduit de l’amortissement cumulé pour les bâtiments.
Le coût historique estimatif net des bâtiments a été crédité au compte de financement des immobilisations
reporté, et le coût historique estimatif du terrain a été crédité au compte de surplus d’apport. Les autres immobilisations corporelles sont enregistrées au coût.
Les immobilisations corporelles sont amorties sur les durées de vie utiles estimatives selon la méthode linéaire,
comme il suit :
Bâtiments
Améliorations des bâtiments
Améliorations locatives
Matériel et mobilier
Véhicules
40 ans
10 à 25 ans
25 ans
5 à 12 ans
5 ans
93
É T A TS F IN A N C IE R S
2. Conventions comptables importantes (suite)
(c)Collection
Le Musée détient une collection d’œuvres d’art pour le bénéfice, présent et futur, des Canadiens et Canadiennes.
La collection est déclarée à la valeur nominale de 1 000 $ au bilan à cause des difficultés à déterminer une
valeur raisonnable pour ces actifs. Les œuvres d’art acquises par le Musée sont enregistrées comme dépense
dans l’exercice d’acquisition. Les œuvres d’art reçues en don par le Musée sont enregistrées comme actifs, à
une valeur nominale.
(d)Avantages sociaux futurs
Régime de retraite
Les employés participent au Régime de retraite de la fonction publique administré par le gouvernement du
Canada. Le Musée verse des cotisations correspondant à un multiple des cotisations versées par les employés
et pourrait changer au fil du temps selon la situation financière du Régime. Les cotisations du Musée repré­
sentent l’ensemble de ses obligations en matière de prestations de retraite et sont portées aux dépenses de
l’exercise au cours duquel les services sont rendus. Le Musée n’est pas tenu à l’heure actuelle de verser des
cotisations au titre des insuffisances actuarielles du Régime de retraite de la fonction publique.
Indemnités de départ
Les employés ont droit à des indemnités de départ tel que le prévoient les conventions collectives et les conditions d’emploi. Le coût de ces indemnités est imputé aux résultats de l’exercice au cours duquel elles sont
gagnées par les employés. La direction utilise des hypothèses et ses meilleures estimations pour calculer la
valeur de l’obligation au titre des indemnités de départ constituées. Ces indemnités constituent pour le Musée
une obligation dont le règlement entraînera des paiements ultérieurs.
(e)Constatation des revenus
Crédits parlementaires
Les crédits parlementaires pour les dépenses d’exploitation sont constatés comme revenu de l’exercice au cours
duquel ils sont approuvés. Les crédits parlementaires reçus pour l’achat de biens immobilisés sont initialement
comptabilisés comme crédits non utilisés reçus pour l’achat d’immobilisations corporelles. Lorsque ces achats
sont effectués, la portion du crédit parlementaire affectée à l’achat d’immobilisations corporelles est comptabilisée à titre de financement des immobilisations reporté et est amortie selon la même méthode et sur la même
période que les immobilisations corporelles correspondantes.
Les crédits parlementaires à l’égard de l’acquisition d’objets pour la collection sont comptabilisés initialement comme des crédits non utilisés reçus pour l’achat d’objets pour la collection dans l’exercice auquel ils se
rapportent et sont constatés dans l’état des résultats lors de l’acquisition d’objets pour la collection.
Contributions
Le Musée suit la méthode du report pour comptabiliser des contributions. Les contributions non affectées sont
constatées à titre de revenus une fois reçues ou lorsqu’elles sont à recevoir, si la somme à recevoir peut être
raisonnablement estimée et si sa perception est raisonnablement assurée. Les contributions grevées d’affectations d’origine externe, ainsi que l’intérêt sur les placements découlant de ces contributions, sont reportés et comptabilisés à titre de revenus de l’exercice au cours duquel les dépenses afférentes sont engagées. Les
contributions concernant les dotations sont enregistrées comme dotations au bilan. L’intérêt sur les placements
découlant de ces contributions est reporté et constaté à titre de revenu de l’exercice au cours duquel les dépenses afférentes sont engagées.
Le Conseil d’administration a demandé que certaines contributions non affectées, ainsi que l’intérêt sur les
placements découlant de ces contributions, soient grevés d’affectations d’origine interne pour l’achat d’objets
pour la collection et pour d’autres activités connexes.
Les contributions sous forme de services sont inscrites à leur juste valeur à la date où le Musée les reçoit.
Les bénévoles contribuent des heures considérables chaque année. Puisqu’il est difficile de déterminer leur juste
valeur, leurs services ne sont pas comptabilisés dans les états financiers.
Revenus gagnés
Les revenus gagnés comprennent les ventes de la boutique et de publications, la location des endroits publics,
les droits d’entrée, le stationnement, les adhésions, les commandites, les intérêts, les expositions itinérantes,
les services d’éducation, les prêts d’objets d’art, ainsi que d’autres revenus. Ces revenus sont constatés dans
l’exercice au cours duquel les services sont rendus. Les fonds reçus pour services futurs sont reportés.
94
2. Conventions comptables importantes (suite)
(f)Dotations
Les dotations sont constituées des contributions affectées reçues par le Musée. Le capital de ces dotations doit
demeurer intact. Le revenu de placement produit par les dotations est comptabilisé comme contribution reportée et doit être employé conformément aux diverses fins établies par les donateurs. Les dotations reçues sont
créditées directement au compte de dotations au bilan et ne sont pas reflétées à l’état des résultats.
(g)Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
En 1997–1998, la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (la Fondation) fut constituée en vertu de la Loi
sur les corporations canadiennes. La Fondation est une entité distincte qui a pour mandat de recueillir des fonds
qui seront utilisés exclusivement au profit du Musée. Les états financiers de la Fondation ont été vérifiés mais
non consolidés avec les états financiers du Musée.
(h)Incertitude relative à la mesure
Pour la préparation des états financiers conformément aux principes comptables généralement reconnus du
Canada, la direction doit faire des estimations et formuler des hypothèses qui influent sur les montants déclarés
de l’actif et du passif à la date des états financiers ainsi que sur les montants déclarés des revenus et des
dépenses pour l’exercice. Les principaux éléments susceptibles de faire l’objet d’estimations sont les passifs
reliés aux employés, le terrain, les bâtiments et la durée de vie utile des immobilisations corporelles. Les montants réels pourraient différer des estimations.
3. Trésorerie
Le Musée effectue des placements à court terme et à faible risque sur le marché monétaire. Le rendement moyen
du portefeuille a été de 2,64 % (2,04 % en 2005). La valeur comptable de ces placements correspond approxima­
ti­vement à leur juste valeur à cause de leur nature à court terme et sont encaissables sur demande.
2006
Encaisse Placements sur le marché monétaire
1 465 $
7 710 (909) $
8 710
9 175 $
7 801 $
Crédits non utilisés pour l’achat d’objets pour la collection
Encaisse et placements sur le marché monétaire 12 $
1 009 $
Crédits non utilisés pour l’achat d’immobilisations corporelles
Encaisse et placements sur le marché monétaire (en milliers de dollars)
2005
Les soldes au 31 mars sont :
Trésorerie affectée relative aux :
368
323
Contributions reportées, dotations et fonds grevés d’affectations d’origine interne
Encaisse et placements sur le marché monétaire 1 001
1 004
1 381 $
95
2 336 $
É T A TS F IN A N C IE R S
4. Débiteurs
(en milliers de dollars)
2006
2005
Comptes clients
Ministères et sociétés d’État
256 $
215 570 $
1 121
471 $
1 691 $
Les soldes au 31 mars sont :
5. Collection
Le Musée possède une vaste collection en arts visuels et spécialement en art canadien. La collection comprend
quelque 36 500 objets d’art. De plus, le MCPC possède 161 000 pièces dans sa collection. Les principaux domaines
de collection sont :
• Art canadien, incluant l’art inuit
• Art contemporain
• Art américain, européen et asiatique
• Art moderne du XXe siècle
• Photographies
• Estampes et dessins
Les acquisitions d’objets d’art pour la collection se font par achats, dons et legs. Les acquisitions de l’exercice
sont comme suit :
2006
Achats provenant des crédits pour l’achat d’objets pour la collection
Achats provenant des fonds des contributions reportées 8 397 $
517 8 638 $
69
Total des achats
Juste valeur estimative des objets d’art reçus par dons et legs
8 914
8 707
1 391
2 335
2006
(en milliers de dollars)
2005
10 305 $
11 042 $
6. Immobilisations corporelles
(en milliers de dollars)
2005
Coût
Amortissement
cumulé
Valeur
comptable nette
Valeur
comptable nette
Bâtiments Améliorations des bâtiments
Matériel et mobilier
Améliorations locatives
Terrain Véhicules 155 928 $
12 682
21 717
4 342
622
239
69 193 $
4 042
19 702
2 284
–
195
86 735 $
8 640 2 015 2 058 622 44 90 634 $
8 879
2 758
2 224
622
87
195 530 $
95 416 $
100 114 $
105 204 $
96
7. Créditeurs et charges à payer
2006
Fournisseurs
Dû aux ministères et aux sociétés d’État
Salaires et avantages à payer
2 438 $
220 3 809 3 107 $
227
3 263
6 467 $
6 597 $
(en milliers de dollars) 2005
Les soldes au 31 mars sont :
8. Crédits non utilisés reçus pour l’acquisition d’objets d’art pour la collection
Le Musée reçoit un crédit parlementaire annuel de 8 000 000 $ pour l’achat d’objets d’art pour la collection. Le Musée accumule ces fonds dans un compte séparé qui permet, lorsque l’occasion se présente, d’effectuer
l’acquisition d’objets d’art historiquement importants, uniques et de grande qualité, augmentant ainsi la valeur
de la collection.
(en milliers de dollars) 2006
Solde au début de l’exercice
Crédit parlementaire
1 009 $
8 000 Total disponible
Achat d’objets pour la collection
Coûts relatifs aux acquisitions
9 009 (8 397) (600) Solde à la fin de l’exercice
12 $
2005
2 247 $
8 000
10 247
(8 638)
(600)
1 009 $
9. Crédits non utilisés reçus pour l’achat d’immobilisations corporelles
Dans le crédit parlementaire du Musée pour l’exploitation et les dépenses en immobilisations corporelles, il y a
des montants qui ont été identifiés par le Conseil du Trésor comme des fonds pour des projets en immobili­
sations corporelles. Ces montants sont initialement crédités au poste des crédits non utilisés reçus pour l’achat
d’immobilisations corporelles et sont virés au poste de financement des immobilisations reporté lorsque les
achats sont effectués.
(en milliers de dollars)
2006
Solde au début de l’exercice
Crédit parlementaire
323 $
1 000 1 426 $
1 000
Total disponible
Achats nets d’immobilisations corporelles
Solde à la fin de l’exercice
1 323 (955) 2 426
(2 103)
368 $
97
2005
323 $
É T A TS F IN A N C IE R S
10. Avantages sociaux futurs
Régime de retraite
Le Musée et tous les employés admissibles participent au Régime de retraite de la fonction publique. Ce régime
offre des prestations fondées sur le nombre d’années de service et sur le salaire moyen de fin de carrière. Les
prestations sont pleinement indexées selon la hausse de l’indice des prix à la consommation. Les cotisations au
Régime de retraite pour les deux derniers exercices sont les suivantes :
(en milliers de dollars) 2006
Cotisations patronales
Cotisations salariales
2 329 $
1 292 2005
2 028 $
941
Indemnités de départ
Le Musée verse des indemnités de départ à ses employés fondées sur les années de service et le salaire en fin
d’emploi. Ce régime n’est pas capitalisé pour les obligations futures ultérieures au 31 mars 2006. Le financement
des augmentations au compte de passif pour les exercices ultérieurs proviendront des crédits parlementaires
futurs. À la date du bilan, les renseignements utiles à l’égard de ce régime sont les suivants :
2006
Obligation au titre des indemnités constituées – début de l’exercice
Dépense pour l’exercice
Prestations versées durant l’exercice
2 457 $
357 (444) 2 377 $
200
(120)
Obligation au titre des indemnités constituées – fin de l’exercice
2 370 $
2 457 $
Tranche à court terme (incluse dans les créditeurs et charges à payer) Tranche à long terme
744 $
1 626 643 $
1 814
2 370 $
2 457 $
(en milliers de dollars) 2005
11. Contributions reportées
Les contributions reportées consistent en la portion non constatée des contributions et du revenu de placement
grevés d’affectations d’origine externe devant servir à l’achat d’objets d’art ou à d’autres activités spécifiques
telles que prescrites par les donateurs pour des expositions, des publications, des programmes éducatifs ou de
la recherche.
2006
(en milliers de dollars) Solde au début de l’exercice
751 $
793 $
Plus les recettes de l’exercice :
Intérêts Dons et legs
23
890
19
477
913
496
Moins les déboursés de l’exercice :
Acquisition d’objets pour la collection
Autres 517
432
69 469
949
538
715 $
Solde à la fin de l’exercice
98
2005
751 $
12. Financement des immobilisations reporté
Le financement des immobilisations reporté représente la tranche non amortie des crédits parlementaires utilisée pour l’achat d’immobilisation corporelles.
2006
Solde au début de l’exercice
Crédits parlementaires reçus et utilisés pour l’achat d’immobilisations
corporelles amortissables
Amortissement
104 582 $
955 (6 045) 2 104
(6 048)
Solde à la fin de l’exercice
(en milliers de dollars) 2005
108 526 $
99 492 $
104 582 $
2006
2005
36 469 $
1 657 36 585 $
808
Crédit parlementaire reporté pour l’achat d’immobilisations corporelles
amortissables
Amortissement du financement des immobilisations reporté
38 126
37 393
(1 000) 6 045 (1 000)
6 048
13. Crédits parlementaires
(en milliers de dollars)
À l’égard des dépenses de fonctionnement et des dépenses en
immobilisations
Budget principal des dépenses
Budgets supplémentaires des dépenses
43 171
42 441
8 000
8 000
Crédits parlementaires provenant de l’exercice antérieur Crédits parlementaires reportés aux exercices ultérieurs
1 009 (12) 2 247
(1 009)
8 997
9 238
À l’égard de l’acquisition d’objets pour la collection
Budget principal des dépenses
Crédits parlementaires
52 168 $
51 679 $
14. Engagements
Le Musée est signataire d’ententes dont la somme de 15 404 000 $ est non échue au 31 mars 2006. La majorité
de ces engagements représente la partie qui reste d’un bail de 49 ans de 212 000 $ par année (1992 à 2041)
avec la Commission de la capitale nationale pour les locaux du MCPC. Ce bail peut être annulé avec pénalité en
2016. Voici les versements minimaux annuels exigés pour les exercices futurs :
(en milliers de dollars)
2006–2007
2007–2008
2008–2009
2009–2010
2010 et par la suite
99
6 432 $
1 232
732
427
6 581
É T A TS F IN A N C IE R S
15. Opérations entre apparentés
Le Musée est apparenté, en propriété commune, à tous les ministères, organismes et sociétés d’État du gouver­
nement canadien. Le Musée conclut des opérations avec ces entités dans le cours normal de ses activités aux taux de commerce courants qui s’appliquent à tous les individus et entreprises. Les opérations sont
enregistrées à la valeur d’échange. Au cours de l’exercice, le Musée a engagé des dépenses totalisant 8 994 000 $
(8 678 700 $ en 2005), et a enregistré des revenus de stationnement, de location et autres revenus totalisant
253 025 $ (266 307 $ en 2005) avec les entités apparentées. Les comptes débiteurs et créditeurs ayant trait aux
entités apparentées sont présentés aux notes 4 et 7.
16. Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (la Fondation) fut constituée en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes en juin 1997, et est un organisme de bienfaisance enregistré en vertu de la Loi de l’impôt
sur le revenu. La Fondation est une entité distincte du Musée des beaux-arts du Canada et elle a pour mandat
de recueillir des fonds qui seront utilisés exclusivement au profit du Musée, tel que déterminé par le Musée et
la Fondation.
La Fondation recueille des fonds auprès des mécènes, de sociétés, d’associations et de la communauté. Les
membres du Conseil d’administration de la Fondation sont élus par les membres de la Fondation ayant droit de vote. Les états financiers de la Fondation ont été vérifiés et n’ont pas été consolidés dans les états financiers
du Musée des beaux-arts du Canada. Toutes les dépenses directes reliées à l’exploitation de la Fondation au
31 mars 2006 ont été présentés dans l’état des résultats et du solde des fonds de la Fondation sous la rubrique
« Administration et levée de fonds », sauf les salaires et les installations. La distribution de fonds au Musée des
beaux-arts du Canada par la Fondation est comptabilisée comme contributions dans l’état des résultats et de
l’avoir du Musée. Les états financiers vérifiés de la Fondation sont disponibles sur demande.
La situation financière de la Fondation au 31 mars 2006 et les résultats d’exploitation de l’exercice terminé à
cette date s’établissent comme suit :
(en milliers de dollars)
2006
7 651 $
75 6 693 $
665
7 576 $
6 028 $
2005
Situation financière
Actif Passif
Solde des fonds*
* L’actif net de la Fondation doit être affecté au bénéfice ultime du Musée des beaux-arts du Canada. Un montant de 7 128 235 $ (5 885 702 $ en 2005) de l’actif net de la Fondation est assujetti à des restrictions imposées par les donateurs, dont un montant de 5 577 256 $ (5 221 670 $
en 2005) représente des fonds de dotation dont le capital original doit être maintenu à perpétuité. Les revenus de placement des fonds de dotation serviront au profit du Musée des beaux-arts du Canada.
2006
Revenus Dépenses Contributions au Musée des beaux-arts du Canada** 2 987 $
573 866 1 610 $
139
430
Excédent des revenus sur les contributions et dépenses 1 548 $
1 041 $
(en milliers de dollars)
2005
Résultats d’exploitation
** Les contributions au Musée des beaux-arts du Canada par la Fondation ont été faites en conformité avec les conditions imposées par le Conseil
d’administration de la Fondation et ont appuyé les activités d’acquisition d’objets d’art et d’autres activités d’art et de programmation du Musée.
100
17. Instruments financiers
La valeur comptable des débiteurs et des créditeurs et charges à payer se rapproche de leur juste valeur à
cause de leur nature à court terme.
18.
Éventualités
Dans le cours normal de ses activités, diverses revendications et poursuites ont été intentées contre le Musée.
Certains de ces passifs éventuels pourraient devenir des passifs réels suite à ces actions. Dans l’éventualité où la direction déterminerait que de telles pertes sont probables, une provision serait comptabilisée et une charge
serait enregistrée dans les états financiers du Musée, d’après les meilleures estimations faites par la direction.
S’il y a lieu, l’effet de ces revendications ou poursuites sera comptabilisé dans l’exercice au cours duquel elles
seront résolues.
19. Chiffres correspondants
Certains chiffres correspondants de l’exercice 2005 ont été reclassés afin de les rendre conformes à la présentation adoptée pour l’exercice en cours.
101
É T A TS F IN A N C IE R S
Tableau des revenus d’exploitation et des contributions
pour l’exercice terminé le 31 mars
Tableau 1
2006
2 544 $
1 767 1 129 663 638 481 302 254 204 200 181 35 21 2 232 $
864
646
686
554
433
257
220
250
98
114
26
62
8 419
1 035
6 442
742
9 454 $
7 184 $
2006
2005
Traitements et avantages sociaux
Acquisition d’objets d’art pour la collection
Amortissement
Paiements en remplacement d’impôts
Services professionnels et spéciaux
Réparations et entretien des bâtiments et du matériel
Services de protection
Services publics, fournitures et approvisionnements Publications
Publicité Fret, camionnage et affranchissement
Déplacements
Coût des ventes – boutique
Achats pour la bibliothèque
Loyer Communications
Location de matériel
Programme de bourses de recherche
Dépenses diverses
21 052 $
8 914 6 045 5 406 4 107 3 215 2 609 2 283 1 679 1 192 1 185 1 174 1 149 419 332 298 198 70 9 19 840 $
8 707
6 048
5 483
4 112
3 147
2 771
2 200
1 457
829
855
1 111
1 010
278
332
300
209
113
2
61 336 $
58 804 $
(en milliers de dollars)
Exploitation
Boutique et édition
Droits d’entrée
Commandites
Location des endroits publics
Stationnement
Adhésions Intérêt Services d’éducation
Expositions itinérantes
Guides audio
Recouvrement des dépenses – prêts d’objets d’art
Services alimentaires
Autres Contributions
2005
Tableau des dépenses
pour l’exercice terminé le 31 mars
Tableau 2
(en milliers de dollars)
102
Crédits photographiques
Couverture, pages 12, 15(3), 17(3), 20, 21, 22, 23(3, 4), 25, 26(en haut), 27, 28, 29,
30, 31 Photos © Musée des beaux-arts du Canada
Pages 2, 13(4), 15(4), 18, 19(2), 23(2), 55(1, 2, 4), 63, 87 Photos © Serge Fournier
Pages 13(2), 15(2), 55(3), 56(5, 6, 7) Photos © Jean-Marc Carisse
Page 13(3) Photo © Dave Chan
Page 14 Photo © Neil Valois
Pages 16, 17(2) Photo © Fondation Lisette Model
Page 19(3, 4) Photos © Groupe Financier Banque TD, Toronto
Page 19(5) Photo © Sunil Gupta
Page 26(en bas) Avec l’autorisation de l’artiste et David Zwirner, New York
ISBN 0-88884-825-0
ISSN 1183-7608
This Annual Report is available in English
Copyright © Musée des beaux-arts du Canada, 2006
Design : Fugazi
380, promenade Sussex
C.P. 427, succursale A
Ottawa (Ontario) K1N 9N4
Tél. : 613-990 -1885
Téléc. : 613-993- 4385
musee.beaux-arts.ca
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising